Les actualités Malgaches du Vendredi 31 Août 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara56 partages

Insécurité alimentaire : Le Grand Sud en situation de crise appel du PAM pour une intervention rapide  

Pour avoir participé à l’activité de réhabilitation de 34 km de piste, cet habitant d’Analapatsy a eu droit, pour son ménage, à 40 kg de riz, 6 kg de légumineuses et une somme de 20 000 ar, distribués tous les 20 jours pendant trois mois, dans le cadre de l’activité « vivres contre actifs » du PAM.

La crise alimentaire frappe à nouveau aux portes du Grand Sud où, l’insécurité alimentaire est à la phase 3 du cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC).

 Il n’y a plus de récolte à espérer dans le Grand Sud jusqu’en janvier 2019 en raison de la faible pluviométrie qui a finalement eu raison de la détermination à semer des populations , encore et toujours, aux moindres précipitations qui se présentent. Les communautés commencent actuellement à entrer dans une phase de crise alimentaire (phase 3 de l’IPC) qui risque de s’aggraver si des actions de réponse bien coordonnées ne sont pas menées au plus vite. Car même avec l’aide alimentaire fournie aux communautés, les ménages les plus touchés peinent à couvrir leurs besoins minimums en alimentation et s’exposent à d’importants déficits alimentaires, eux-mêmes à l’origine de la malnutrition aiguë. Le Programme alimentaire mondial (PAM) appelle à une intervention rapide afin que la crise ne se transforme pas en situation d’urgence (phase 4). En visite dans le Sud de Madagascar durant cette semaine, la directrice régionale du PAM pour les pays du sud de l’Afrique, Lola Castro, a cependant souligné la détermination des populations à se relever. Même constat pour le coordonateur résident du Système des Nations Unies, Violette Kakyomya, la représentante du PAM à Madagascar, Fatimata Sidibe, et celui de l’UNICEF, Michel Saint-Lot, qui ont accompagné la directrice régionale du PAM lors de sa visite de terrain.

Urgence. En 2016, le Grand Sud a déjà connu une situation critique en matière d’insécurité alimentaire, suite à trois années consécutives de sécheresse dont les impacts ont été aggravés par El Nino : 850 000 personnes se trouvaient dans une situation d’insécurité alimentaire alarmante, dont 330 000 en situation d’urgence, amenant plusieurs agences onusiennes à lancer un message d’alerte car les populations avaient besoin d’une aide humanitaire vitale. Deux ans après, en dépit des actions menées sur place par le gouvernement au côté duquel s’alignent plusieurs partenaires tels le PAM, l’Unicef et plusieurs autres agences du système des Nations Unies, le relèvement n’est pas encore entièrement effectif en raison notamment du climat désespérément sec.  « Il y a une forte probabilité que l’Afrique australe subisse à nouveau les effets d’El Nino. Les météorologues de la SADC parlent de 75% de probabilité de voir cela se produire », précise Lola Castro, pour signifier que la sécheresse risque à nouveau d’affecter la région Afrique australe dont fait partie la Grande île.

 Résilience. Pour le Grand sud malgache, « il faut agir vite et ensemble pour répondre à la situation de crise actuelle, mais également, préparer la résilience en vue d’affronter les mois et les années à venir », affirme, pour sa part, Fatimata Sidibe. Les activités de résilience déjà menées par le PAM dans 16 communes du Sud (et du Sud-Est) de Madagascar, entre autres, les activités « vivres contre actifs » et l’appui aux petits producteurs locaux, visent à renforcer les capacités des populations à faire face aux aléas climatiques, notamment la sécheresse.  Mais pour l’heure, des efforts particuliers devront se concentrer sur la réponse à la situation de crise alimentaire. Une démarche qui nécessitera une mobilisation conséquente de ressources financières.

Hanitra R.

News Mada13 partages

Haratsian-dalana RN 5: mampihemotra ny mpiala sasatra

Ao anatin’ny fialan-tsasatra tanteraka isika, fotoana mampiroborobo ny fizahantany ho an’ny Malagasy sy ny vahiny avy any ivelany. Toerana anisan’ny tena be mpitsidika, indrindra ho an’ny teratany Malagasy, ny mankany Mahavelona Foulpointe. Ahina ho vao mainka ratsy miohatra ny tamin’ny taon-dasa anefa ny vokatra noho ny fahapotehan’ny lalam-pirenena fahadimy (RN 5), indrindra ny miainga eto Toamasina hatrany Foulpointe. Efa tsy azon’ny fiara madinika andehanana intsony, saika ampiasain’ny ankamaroan’ny fianakaviana Malagasy, ity lalana ity. Manampy trotraka ny rotsak’orana amin’izao volana aogositra izao, mbola ao anatin’ny vanim-potoana ririnina.

Fitaovana politika

Miantraika any amin’ny fiainam-pirenena sy ny isam-paritra ny fahapotehan’ity RN 5 ity. Hihena ny vola miditra any amin’ny kaominina, ny mpivarotra, ny tompon’ny trano fandraisam-bahiny sy fisakafoana, sns. Toraka izany koa ny tamberim-bidy sy ny hetra tokony horaisin’ny rafi-panjakana sy ny sampandraharaha samihafa, toy ny ofisim-paritry ny fizahantany, ohatra.

Maro ny manao fitaovana politika ny lafiny fotodrafitrasa toy ny lalana, indrindra ireo mpirotsa-kofidina amin’ny fifidianana ho avy. Voakasik’izany ny fitondrana ankehitriny nefa tsy hita izay nataony fony izy nitantana ny firenena nandritra izay fe-potoam-piasany dimy taona izay.

Sajo sy Njaka A.

Midi Madagasikara13 partages

Marc Ravalomanana : Cote de popularité intacte dans l’Itasy

Succès populaire pour Marc Ravalomanana hier à Soavinandriana.            

Cote de popularité intacte pour Marc Ravalomanana dans l’Itasy. Hier, ce candidat n° 25 l’a prouvé en étant arrivé à rassembler une foule immense à Ampary (district de Soavinandriana), alors qu’il n’a pas fait appel à des artistes. Marc Ravalomanana a effacé les traces du candidat Andry Rajoelina qui y est passé il y a quelques jours. Devant une foule convaincue et survoltée, le poulain du TIM à l’élection présidentielle du 7 novembre a réitéré : « Je suis un candidat du peuple. » Visiblement, la population d’Ampary n’est pas prête à oublier les réalisations de Marc Ravalomanana quand il était encore au pouvoir. Des réalisations notamment dans les domaines de l’agriculture, des infrastructures et de l’enseignement. « Nous allons bâtir ensemble ce qui a été détruit depuis 2009. », a promis le candidat n°25.

Pré-campagne. Après Toamasina et Mahamasina, Marc Ravalomanana poursuit sa tournée dans le cadre de la pré-campagne. Avant Soavinandriana Itasy, il a été avant-hier à Tsiroanomandidy. Pour le moment, le candidat du TIM sillonne le pays en voiture. Un choix délibéré qui lui permet de s’entretenir directement avec la population là où il passe. Hier, la population de la commune rurale d’Ampary lui a réservé un accueil chaleureux. Marc Ravalomanana a été accompagné des députés de son parti au cours de ses déplacements. A noter que la campagne électorale ne commencera que le 7 octobre, et ce malgré le fait que certains candidats réclament le report de l’élection du 7 novembre. Par ailleurs, les dix candidats recalés contestent la décision de la HCC.

R. Eugène

 

 

News Mada8 partages

Intérim à la présidence: Rivo Rakotovao, l’expéditeur des «affaires courantes»

L’actuel chef de l’Etat démissionnera le 7 septembre prochain pour laisser la place au numéro un du Sénat, Rivo Rakotovao. Ce dernier sera chargé des affaires courantes bien que le parti présidentiel aspire à un peu plus de pouvoir.

L’article 46 de la Constitution stipule que «le président de la République en exercice qui se porte candidat à l’élection présidentielle démissionne de son poste soixante jours avant la date du scrutin présidentiel», soit le 7 septembre prochain.

Dans ce cas, «le président du Sénat exerce les attributions présidentielles courantes jusqu’à l’investiture du nouveau président». Rivo Rakotovao sera ainsi chargé de l’intérim du chef de l’Etat. Une mission qui ne l’oblige pas à démissionner de son poste de président du Sénat. En effet, les principales fonctions du Sénat seront assurées par le Bureau permanent.

De leur côté, les membres du parti présidentiel semblent s’en réjouir car, malgré la démission de Hery Rajaonarimampianina, le pouvoir reste entre les mains du HVM en cette période électorale, bien que le rôle du président par intérim soit limité à la conduite des affaires courantes comme le précise la loi fondamentale.

Compétences limitées

En tant que président par intérim nommé par la Constitution, Rivo Rakotovao est chargé provisoirement jusqu’à l’investiture du nouveau président, d’expédier les affaires courantes. Comme il n’est pas un élu, ses marges de manœuvres sont réduites dans leur plus simple expression.

On entend par affaires courantes «les décisions qui n’ont rien à voir avec l’avenir du pays», a précisé le magistrat Herilaza Imbiki, joint au téléphone hier. Il cite alors, à titre d’exemple, les inaugurations ou autres signatures nécessaires au déblocage de certains engagements.

Ainsi, «Le président de la République par intérim dirigera les Conseils des ministres mais ne pourra pas prendre les grandes décisions», a-t-il souligné. Il ne pourra ainsi procéder à aucune nomination aux hauts emplois de l’Etat, d’ambassadeurs et encore moins effectuer des engagements sur les dettes publiques. Par conséquent, le président par intérim ne pourra pas également décider de la dissolution d’une institution telle que l’Assemblée nationale.

Rôle important du Premier ministre

Si le président par intérim n’a pas plein pouvoir, le Premier ministre par contre aura le rôle le plus important dans le pays. Le juriste Firiana Ranesa souligne d’ailleurs que «le Premier ministre sera le véritable chef de l’Exécutif».

Selon ses explications, «le président par intérim n’est en place qu’à titre de représentation, étant donné qu’il ne sera en charge que des affaires courantes». Des attributions exceptionnelles seront par contre octroyées au chef du gouvernement étant donné que les affaires du pays doivent être gérées.

Cependant, le dernier mot revient à la Haute cour constitutionnelle (HCC) qui devra trancher sur le sujet. Jusqu’à ce jour, aucune requête n’a été déposée auprès de la Haute cour en vue d’une explication sur la signification exacte de «affaires courantes». A noter qu’il appartient à la HCC de constater la vacance de poste du président de la République.

Tahina Navalona

 

Midi Madagasikara8 partages

Trafic de personnes vers la Chine : Cinq suspects dont deux femmes surpris en flagrant délit à Ampasampito

Ces deux femmes se chargent de la préparation des faux papiers des personnes à exporter.

Un réseau de trafiquants de femmes à destination de la Chine a été démantelé par le service des enquêtes spécialisées  de la Police nationale à Anosy, le 27 août 2018. Ce jour-là vers 8 heures du matin, cinq individus dont deux femmes impliquées dans cette affaire ont été arrêtés à Ampasampito. 

Selon les informations, ce réseau existe depuis des années durant lesquelles, il a déjà fait beaucoup de victimes. Travaillant dans l’exportation des femmes pour travailler en Chine, il ne fait en réalité que vendre des femmes pour devenir esclaves dans ce pays. Beaucoup sont tombées dans leur piège dans la mesure où pour appâter leurs cibles, ses membres promettent de travail digne et à salaire motivant. Ce ne serait qu’un prétexte car en réalité, il s’agit d’un trafic de personnes purement et simplement. Une fois arrivées en Chine, les personnes recrutées par le réseau sont vendues comme des marchandises ou obligées de se marier avec des Chinois. L’enquête menée par la police a révélé que le prix d’une femme varie de 70 000 000 à 160 000 000 d’ariary. En tant que marchandises, elles sont devenues des esclaves de leurs propriétaires. Elles endurent  de violences et de tortures de toutes sortes. Mais, elles sont obligées de se soumettre à leurs maîtres qui confisquent leurs passeports.

La police est parvenue à épingler ces cinq personnes grâce aux plaintes déposées par les parents des trois jeunes femmes victimes de ce trafic en Chine. Ayant accès à l’utilisation de facebook, ces dernières ont pu raconter leur calvaire. Depuis, le service des enquêtes spécialisées de la Police a ouvert l’enquête qui a abouti sur l’arrestation de ces cinq suspects présumés impliqués dans ce maudit trafic à Ampasampito. Ils étaient surpris avec une jeune fille qu’ils comptaient  encore à expédier en Chine. L’enquête a révélé que les membres de ce réseau ont chacun son attribution depuis le recrutement jusqu’à l’expédition, la réception et la vente des personnes à exportées en Chine, en passant par la préparation des faux papiers  et passeports.  Le pire dans cette affaire est d’entendre que les victimes ne perçoivent rien dans cette affaire, et que les membres de ce réseau sont tous des Malgaches.

T.M.

News Mada7 partages

Iray tsy mivaky ny mpomba an-dRajoelina

Nigadona tao Ambatondrazaka, ny fiandohan’ny herinandro, teo ny delegasiona mafonja manohana ny kandidà Rajoelina. Nitarika izany Ratsirahonana Norbert Lala. Teo koa ny avy amin’ ny Armada, i Robinson Jean Louis, Andrianainarivelo Hajo, Razafimahefa.  Mazava ny hafatra sy ny teny iraisana amin’ny any an-toerana :  ”isika rehetra miaraka amin’ny prezidà Rajoelina Andry”. Nambaran’ny ben’ny Tanànan’Ambohitsilaozana sady Mapar, Raberarimanana Pascal, fa miisa 30 be izao ireo antoko politika sy fikambanana mirotsaka hanohana ny kandidà Rajoelina any amin’iny toerana iny. Efa tafatsangana rahateo ny komity sy  ny vaomiera hiasa eo anivon’ny distrikan’Ambatondrazaka. Efa eo am-panaganana izany koa ny any amin’ny kaominina sy ny fokontany rehetra any an-toerana amin’izao fotoana izao.

Na izany aza, mifandimby tonga any an-drenivohitr’Alaotra Mangoro koa ny iraka avy amin’ireo kandidà hafa milatsaka hofidina.

Rarivo

News Mada5 partages

Démission ou non des candidats: la HCC fait le point

Aussitôt la liste des candidats publiée, la Haute cour constitutionnelle (HCC) élucide les doutes sur la nécessité de démissionner ou non pour un candidat occupant des responsabilités au sein de l’Etat.

Sans aucun doute, parmi ceux qui doivent quitter leur poste étatique, le président de la République se trouve en tête de liste. La Haute cour fait ainsi référence à l’article 46 qui demande au président candidat de démissionner 60 jours avant les élections. Il en est de même pour tout membre du gouvernement.

Et, sont également tenus de démissionner, «toute personne exerçant des hautes fonctions et hauts emplois civils et militaires de l’Etat candidate aux élections».

Pour le reste, notamment tout agent de l’Etat au niveau des Collectivités territoriales décentralisées et tout fonctionnaire civil ou militaire n’exerçant pas de hautes fonctions sont «mis dans une position d’autorisation spéciale d’absence à compter de la date de publication de la liste officielle des candidats jusqu’à la date du scrutin», comme le stipule l’article 6 alinéa premier de la loi organique n°2018-008, relative au régime général des élections et référendums.

T.N

News Mada5 partages

Kolontsaina sy tanindrazana: olona mahalala fomba no tokony hitondra an’i Madagasikara

Mpanao politika, hono. Mpandraharaha, hono. Mpanefoefo, hono. Manana diplaoma be, hono, sns. Ireo sy izay iray tarika aminy no hieboeboana sy haranty imason’ny olona. Iza moa ny tsy nandrangaranga ireo ny nitondra an’i Madagasikara taorian’ny fiverenan’ny Fahaleovantena kanefa izao ihany ny niafaran’ity firrenena ity ?

Ireo rehetra ireo, endrika ivelany avokoa ! Ny latsaka anaty izay tena maha olona ny olona, tsy fantatra na misy na tsy misy. Tsy misy firenena iray handroso amin’ny tsy azy. Io ny mahatonga an’i Madagasikara hitana ny rambony maneran-tany ankehitriny. Hosoka sy ankosotra ny ankamaroan’ny iainan’ny Malagasy sy ny mpitondra fa tsy ilay maha Malagasy. Tsy mahavaha olana eto Madagasikara velively ny hevitra hoentina amin’ny fomba fisainana vahiny izay ezahina ampidirina sy ampiharina eto an-toerana. Tsy maintsy miainga amin’ny fomba malagasy ihany ny hampandrosoana an’i Madagasikara satria izay ny lamina voajanahary.

… Noho izany, olona mahalala fomba no tokony hitondra ity firenena ity. Mahafaoka be eto ny atao hoe fomba. Azo tsinjaraina amin’ny fomba amam-panao, fomba fisainana, fomba nentina nanabe ny taranaka, fomba hoenti-manaja, fomba ifampifehezana, sns. Manana ny azy ny Malagasy raha ireny fomba ireny. Sahaza sy mifanaraka aminy sy amin’ny zava-misy eto amin’ny tanindrazany izany. Ny mahavariana anefa, tsy misy na misy ihany fa vitsy dia vitsy ireo mpitondra sy ireo izay te hitondra an’i Madagasikara mahafantatra izany. Toa milaza ankarihary na ankolaka ve izany fa tsy voataiza sy tsy nobeazina hahalala ny fomba malagasy izy ireo. Fampandrosoana inona ny antenaina amin’ny olona tahaka izany ?

… Raha mbola hijanona sy tsy afa-mijery afa-tsy ny fisodiky ny menaka (endrika ivelany : tsipy vola kely, akanjo, fampanantenana, teny mamy sy mampatory am-pitsanganana, vava malama…) ny Malagasy, hifatratra any amin’ny fahantrana lalina sy tanteraka i Madagasikara. Ilaina ny miverina amin’ny « takatra amorom-parihy, tsy matory fa miherim-panahy ». Fomba fandinihan’ny Malagasy zavatra io. Tsy mihinana amam-bolony fa mandinika sy mamakafaka tsara, izay vao misafidy.

… Iza amin’ireo kandidà ireo ny tena mahafantatra tsara an’i Madagasikara sy ny Malagasy ? Iza amin’ireo ny mahalala fa « ny fanahy no olona ». Zovy amin-jareo ireo no mataho-tody sy matahotra an’Andriamanitra ?… Fomba nentin’ny Malagasy nampirindra ny fiarahamonina nisy azy avokoa ireo fa tsy noforomporonina na notefitefena tany ananona tany.

Olon-kendry sy manam-panahy (ao anatin’ny fomba amam-panao malagasy ireo) no ilain’ity firenena ity. Izany hoe, ny Malagasy ihany no afaka mampandroso an’i Madagasikara !

HaRy Razafindrakoto

 

Midi Madagasikara5 partages

Faites connaissances avec nos Vazaha des Barea

Ils seront là. Dès dimanche. Pour le match du 9 septembre contre le Sénégal. Par amour pour cette patrie qu’ils viennent parfois de connaître et dont ils ne connaissent même pas la langue.

Et ce Vazaha ne signifie pas pour autant qu’ils n’ont pas de noms malgaches, comme c’est le cas de Zotsara Randriambololona qui est venu à Madagascar par la magie du football.

Notre dossier du jour vous aidera à se familiariser à nos vaillants guerriers qui auront à cœur de qualifier pour la première fois notre île à une phase finale d’une Coupe d’Afrique des nations. Et s’il faut passer par le Sénégal d’un certain Sadio Mané, autant le faire le 9 septembre et devant le public de Mahamasina. Le scénario que tout le monde rêve pour que comme le disent les Anglais « our dream comes true ».

En attendant, faites connaissances avec nos Vazaha.

Très appliqué, Thomas Fontaine se distingue par ses relances très propres.

Thomas Fontaine

Le tour défensif des Barea

A tout seigneur tout honneur, nous entamons la présentation de nos expatriés par Thomas Fontaine. Le grand défenseur central, il mesure 1m85 pour 73 kg, constitue le tour défensif des Barea et dont la place de titulaire est indiscutable tant ce natif de Saint Pierre, à la Réunion, n’hésite pas au besoin à retrousser ses manches.

Thomas Fontaine est formé à Lyon pour ensuite gravir les échelons.

Il effectue son entrée dans l’élite française car depuis cette nouvelle saison, Thomas Fontaine est devenu le défenseur du Stade de Reims en Ligue 1. Une suite logique de sa carrière qui va crescendo puisque après ses deux années à Tours, il a passé trois autres saisons à Auxerre puis deux autres à Clermont au sein de la Ligue 2.

A 27 ans, il a encore une grande marge de manœuvre et qu’il fera partie, c’est certain, des hommes les plus courtisés de la CAN 2019, si les Barea parviennent à s’y qualifier tant il est pétri de qualités.

Romain Métanire a toujours évolué sur le flanc droit de la défense.

Romain Métanire « Tuss »

Une très belle pioche pour Dupuis !

Il n’y a pas à dire, l’arrivée de Romain Métanire que ses amis appellent encore Tuss, rajoute un autre tour de clé dans la défense des Barea. Il occupe d’ailleurs le flanc droit et entre en concurrence avec Toby de la CNaPS dont les qualités ne se démentent pas.

Un difficile choix s’impose donc à Nicolas Dupuis mais gageons que le bon sens finira par l’emporter. Car si Toby est très bon, Tuss a aussi des qualités qui n’ont pas échappé au Stade de Reims qui lui a ouvert la porte de la Ligue 1 après un petit crochet dans le championnat belge de la 1re division, au sein du club du KV Courtrai.

Et si Toby sort de l’académie Jean Marc Guillou, Romain Métanire est sorti de la moule messine où il a débuté à l’âge de sept ans. Il signe presque logiquement sa première licence pro avec le FC Metz de 2010 en 2016. Un record de longévité qui l’a vu grandir et figurer dans la liste type de l’UNFP lors de la saison 2013-2014.

Pour la petite histoire, Romain Métanire n’a pas été approché par les Barea, mais c’est lui qui avait révélé à son ami Fontaine avec qui il joue au Stade de Reims, qu’il aimerait bien jouer pour Madagascar et que sa grand-mère est Malgache. S’il est donc là, c’est plus par amour pour cette patrie qu’il va enfin pouvoir connaître car il est né à Metz.

Jerôme Mombris se bat à chacune de ses sorties comme si sa vie en dépendait.

Jerôme Mombris 

Un grand habitué de la Ligue 2

Jerôme Mombris est du genre de celui qui ne lâche jamais. Il se bat et même la perspective de croiser le fer avec le plus célèbre des Sénégalais, Sadio Mané, ne lui fait pas peur. Il a d’ailleurs le physique de l’emploi pour fermer le flanc gauche de la défense avec ses 178cm sous la toise pour 73 kg.

Ajoutez à cela son expérience du haut niveau et toute la maturité d’un homme de 30 ans, et vous conviendrez que les Barea trouvent en lui un élément sur qui ils peuvent compter.

Jerôme Mombris défend aujourd’hui les couleurs de Grenoble Foot 38 qui vient de retrouver cette année la Ligue 2 après avoir remporté le barrage contre Bourg-en-Bresse.

Mais bien avant d’atterrir à Grenoble, Jerôme Mombris a passé cinq saisons au Havre puis au Gazelec Ajaccio de 2016 à 2018.

C’est dire que l’homme a une grande expérience et il l’a d’ailleurs prouvé lors des matches des Barea et notamment face au Soudan.

Dimitry Caloin a toujours ce sourire qui fait de lui l’ami de tout le monde.

Dimitry Caloin

Une véritable force de la nature

Le capitaine, courage de l’équipe Les Herbiers n’est plus à présenter. Autant le dire, Dimitry Caloin s’est fait un nom par ses engagements et sa force pour endiguer les assauts de l’équipe d’en face.

Avec ses 1,92 m, Caloin a tout d’un géant capable de défendre son camp même s’il est plus utilisé comme milieu défensif chez les Barea alors qu’il joue dans l’axe dans son équipe évoluant en National.

Formé à Tolouse, il endosse pour la première fois le maillot des Barea lors du match contre le Soudan. Une rencontre qui l’a marquée avec les 30 000 spectateurs, et qu’il trouvait extraordinaire. C’est dire qu’il a su s’intégrer dans la moule. Et cela le réjouit plus que sa famille et  sa mère malgache.

« Pour toute ma famille, c’est une fierté que je fasse partie de l’équipe malgache et ma mère est la plus enchantée de ma sélection tout comme elle est la première à m’encourager », confie Dimitry Caloin qui foulera pour la première fois dimanche le sol malgache.

 

William Gros espère avoir l’occasion de montrer tout son talent.

Gros William

Et si c’est l’attaquant qui nous fait défaut ?

Quand Faneva Ima Andriatsima manquait cruellement de temps de jeu au Havre AC, il faut lui trouver et vite une doublure. Et c’est ainsi que le staff technique des Barea dont Sylvain Razafinirina, a sorti le nom de William Gros qui joue dans une équipe de National 2 du nom de l’AS Vitré.

Le jeune homme de 26 ans est né à Saint Pierre, à la Réunion, et a évidemment des origines malgaches. Comme il a toujours évolué en pointe de l’attaque notamment dans le championnat écossais où il a défendu les couleurs de Kilmarnock pendant quatre saisons avant d’effectuer une petite pige au Oldham Athletic avant d’aller à Toulouse Rodéo de 2014 en 2015.

Parti ensuite en Thaïlande, au Bangkok FC, Gros William est revenu en France pour former la ligne offensive de l’AS Vitré où il fait peser de tout son poids son gabarit de 1m80.

Dossier réalisé par Clément RABARY

 

Midi Madagasikara5 partages

Dama Mahaleo : « Deal » avec les électeurs      

Le candidat n°4 est pour le maintien de la date du premier tour.

A deux mois et une semaine du premier tour du scrutin présidentiel, Rasolofondraosolo Zafimahaleo plus connu sous son nom de scène Dama Mahaleo élève sa …voix contre le report des élections préconisé par un certain nombre de candidats.

« D’autres avaient déjà demandé à ce qu’on organise les élections après la saison des pluies », rappelle le candidat n°4 qui a fait le tour des marchés. Non pas pour vendre, pas encore, son programme, mais pour écouter les réactions des uns et des autres par rapport à un report éventuel du scrutin. « Du marché d’Alakamisy à Mahamasina à celui de Sabotsy à Antsirabe, en passant par Manandriana, Itaosy et bien d’autres, les gens sont résolument contre l’ajournement du rendez-vous avec les urnes car ils ne veulent plus d’une nouvelle Transition qui risque encore de s’étendre et de déboucher sur une voie extraconstitutionnelle », rapporte celui qui va porter les couleurs de « Manajary Vahoaka » dans la course à Iavoloha. Et c’est à ce titre qu’il a aussi pris la peine d’aller à la rencontre du pays profond. « Du paysan dans les champs à l’homme de la rue en ville, la majorité est pour le maintien du calendrier électoral », renchérit-il. Sans oublier l’« ambalam-bahoaka » qu’il met en relief dans l’un de ses tubes.

Dispersion des voix. Fort de ce « feed-back », Dama est également contre le report des élections. « J’ai déjà fait part de ma disposition à participer au scrutin du 7 novembre 2018 lors de ma déclaration de candidature à l’ESCA Antanimena le 30 juin dernier », rappelle-t-il. Avant de démentir les rumeurs selon lesquelles il s’est porté candidat dans le cadre d’une manœuvre de dispersion des voix. « Le camp de Rajoelina m’accuse de faire le jeu de Rajaonarimampianina et les partisans de ce dernier me suspectent d’être manipulé par le premier », déplore-t-il. En précisant dans la foulée qu’il entend « se démarquer de l’un et de l’autre ». A l’image de son « crowdfunding » qui sera officiellement ouvert mercredi prochain. Un « kitapo-bola iombonana hanaovana valim-babena ho an’i Madagasikara ».

Redevabilité. Ce financement participatif se fait à travers les “mobile money” et par des transferts d’argent venant de l’extérieur. « La diaspora m’aide beaucoup », confie Dama qui est en train de chercher un système qui permettra à ceux qui n’ont pas de téléphone portable, d’apporter leurs contributions en espèces. « A l’inverse d’une pratique éculée qui consiste à exploiter la misère de la population en lui distribuant de l’argent, du riz et des T.shirts, ce sont les électeurs qui donnent avec le « valim-babena » qui a réveillé leur fierté », explique-t-il. Au nom du double principe de redevabilité et de transparence, le candidat n°4 compte – au propre comme au figuré – établir un véritable « deal » avec les électeurs.

Propos recueillis par R. O

Midi Madagasikara4 partages

Entreprenariat : Miarakap accompagne le développement de Chicky, un restaurant rapide à base de poulet

Après une année de présence sur le marché, Chicky est en passe de devenir une référence dans le secteur de la restauration rapide dans la capitale.

On n’a pas encore KFC, le géant américain du poulet frit à Madagascar. Mais on n’en aura probablement pas besoin puisque l’enseigne Chicky offre déjà des produits de qualité pour les consommateurs malgaches.

Convivialité. Lancé par l’entrepreneur français Yohann, Cattiau Chicky qui rime avec le mot malgache « tsiky » (sourire) mise avant tout sur la convivialité. « Les valeurs que nous mettons en avant sont la famille, la joie, le partage et le sourire, afin que Chicky devienne un lieu de référence pour partager des instants de plaisir et de bonheur entre amis et famille » a déclaré hier Yohann, lors d’une conférence de presse organisée conjointement avec Miarakap. Une vision qui se manifeste par une meilleure accessibilité. En effet, le repas complet composé de poulet, de frites et de boisson, y est proposé à un coût moyen inférieur à 10 000 ariary. Au menu, des plats de qualité comme les classiques à base de poulet frit ou encore le fameux burger, le méga-sandwich, la salade Caesar, les brochettes et bientôt les soupes. « Nous voulons offrir à nos clients une restauration rapide originale et accessible avec un excellent niveau d’hygiène » a déclaré pour sa part le chef Luc Jonathan Rakotolahy, directeur de la restauration.

Extension. A priori, le concept marche très bien. « Nous sommes satisfaits de l’évolution de la fréquentation » précise Yohann Cattiau. La réussite de Chicky se manifeste d’ailleurs, par la multiplication de ses points de vente. Après Behoririka Chicky s’est également installé à Analakely. D’autres restaurants rapides sont prévus dans les années qui viennent. Une extension qui a bien évidemment son impact social puisque de 27 salariés actuellement, l’enseigne Chicky passera à 150 emplois dans les cinq prochaines années. Un « success story » qui n’est pas passé inaperçu puisque Miarakap a décidé d’accompagner le projet. Premier fonds d’investissements à impact direct destiné à l’accompagnement des PME et des start-ups malgache, Miarakap investit 400 millions ariary, sous forme de prise de participation minoritaire qui va permettre à Chicky de prendre réellement son envol et de poursuivre son développement pour ouvrir une dizaine de restaurants, développer le service de livraison à domicile et de « food-trucks ».

R.Edmond.

News Mada3 partages

Guide du week-end

Iraimbilanja au SK Melody Mandriambero

35 ans de scène, ça se fête en grande pompe ! C’est le cas du groupe Iraimbilanja, qui enchaîne les dates depuis le début de l’année. Il sera ce soir au SK Melody Mandriambero. Pour la petite histoire, Niry, Batata, Papay, Roger et ses compagnons de route ont enchaîné des concerts et des concerts depuis le milieu des années 80. Plus de trois décennies après, cette formation de référence dans le domaine du rock reste toujours indétrônable.

Green au Telozoro Andrefan’Ambohijanahary

Après un long moment de silence radio, le groupe Green signe son retour définitif sous les feux de projecteurs. Ce sera pour ce vendredi au Telozoro Andrefan’Ambohijanahary. Jacquot et ses compères vont de nouveau prendre leurs plus grands succès de «Lay tsy miova», en passant par «Veloma farany», «Voady», ou encore l’indémodable «Fo roa ».

Solo Andrianasolo à l’Hôtel de l’Avenue Analakely

Solo Andrianasolo s’est fait discret ces temps-ci. Une absence durant laquelle il a concocté un grand projet pour ses fans inconditionnels. L’occasion se présente enfin pour le chanteur de «Hasambarana» de le dévoiler le temps d’une soirée à l’Hôtel de l’Avenue Analakely ce vendredi.

Faniah au Piment Café Behoririka

Faniah enchaîne les concerts promotionnels de «Lavitra ahy»,  son 1er album audio fraîchement sorti le 26 novembre dernier. Elle sera ce soir au Piment Café Behoririka  pour un cabaret résolument «soul fusion». Une occasion de découvrir les notes de «Ny foko no mibaiko», «Mandrakizay», «Iza no tinao?» ou encore «Any An-kafa», autour d’une voix atypique.

Dat’Kotry au Jao’s Pub Ambohipo

Après avoir mis un sérieux bémol à sa carrière artistique, Dat’Kotry signe son retour sous les feux de la rampe à l’occasion d’un concert ce soir, au Jao’s Pub Ambohipo. Découvert par les musicophiles comme précurseur de Batrelaka, le genre musical de prédilection du Sud-est, l’artiste a fait parler de lui grâce aux rythmes entrainants de «Kiviniviny» et «Hikarama». Actuellement, plusieurs influences et sonorités nourrissent sa musique.  Quoi qu’il en soit, le chanteur de «Tsy toa anao taloha» fera montre de

News Mada3 partages

Imbiki Herilaza: « Voafetra ny azon’ny filoha mpisolo toerana atao »  

« Inona ny tokony hataon’ny mpisolo toerana ny filohan’ny Repoblika? Voalohany ny fampandehanan-draharaha andavanandro amin’ny maha filoha mpisolo toerana. Izany hoe: fanaovan-tsonia ireny antontan-taratasy ataon’ny filoham-pirenena sonia ireny. »

Izay ny fanazavan’ny mpahay lalàna, Imbiki Herilaza, ny amin’izay azon’ny filoha mpisolo toerana noho ny fahabangan-toeran’ny filohan’ny Repoblika amin’izao maha kandidà azy izao. Araka ny lalàmpanorenana, ny filohan’ny Antenimierandoholona izay mpisolo toerana izay. Afa-mampivory hatrany ny filankevitry ny minisitra koa izy, miaraka amin’ny praiminisitra sy ireo minisitra rehetra ao anatin’ny governemanta.

Misy ny tsy azo atao

Anisan’ny tsy azony atao kosa ny fanalana sy fanendrena mpiasam-panjakana ambony ka atao ao anatin’ny filankevitry ny minisitra amin’ny famoahana didim-panjakana izany. Eo koa ny fampidirana ny firenena malagasy ao anatin’ny fifampiraharahana iraisam-pirenena, na fifampiraharahana goavana. Izany hoe, tsy afa-manao sonia fifanarahana iraisam-pirenena izy, tsy afaka mamatotra an’i Madagasikara amina zavatra ho avy.

Ny amin’izay fisoloan-toeran’ny filohan’ny Antenimierampirenena amin’ny fahabangan-toeran’ny filohan’ny Repoblika izay: tsy tokony hiandry ny fe-potoana farany ny filohan’ny Repoblika vao mametra-pialana noho izy kandidà amin’ny fifidianana. Efa tokony ho nametra-pialana izy, raha vao nivoaka ny lalàna amin’ireo kandidà ofisialy amin’ny fifidianana filohan’ny Repoblika. Lasa mifangaro amin’izao fotoana izao ny asa maha filoha sy ny maha kandidà azy.

R. Nd.

News Mada3 partages

Fiainana antoko: mihetsika ny Malagasy miara-miainga

Midina ifotony ny eo anivon’ny birao politikan’ny  antoko Malagasy miara-miainga. Manetsika ny mpikambana any anivon’ny kaominina sy ny distrika izy ireo amin’izao fotoana  izao ary manavao sy manangana ny biraon’ny antoko amin’ireny faritra ireny. Anisan’izany  ny nametrahana ny birao mpitantana ny Malagasy miara-miainga any Mangoro, ahitana ny distrikan’i Moramanga sy ny any Anosibe an’Ala, ny herinandro lasa teo. Nitarika izany ny birao politika na ny filoha nasionaly, Andrianainarivelo Hajo, mihitsy. Ankoatra izany,  voaresaka ny fiainam-pirenena sy ny hiatrehana ny fifidianana ary koa ny toromarika fa hanohana ny kandidà laharana faha-13, mpanorina ny IEM, ny antoko Malagasy miara-miainga amin’ny fifidianana filoham-pirenena. Mitovy ny vina sady miray feo amin’ny faharesen-dahatra amin’izany koa ny eo anivon’ny Armada, iraisan’ireo antoko sy fikambanana politika maromaro.

Synèse R. 

Midi Madagasikara3 partages

Campagne électorale : Une affaire de communication, mais aussi de moyens

Il est bien difficile de se trouver en dehors du cercle de ceux qu’on appelle à tort ou raison « favoris de l’élection présidentielle ». Les petits candidats ont beaucoup de peine  à se faire remarquer par les électeurs car ils ont pris beaucoup de retard sur ces poids lourds de la politique.  Malgré la qualité des idées qu’ils ont l’intention de défendre,  ils ont peu de chance d’être entendus car ils ont pris beaucoup de retard sur le plan de la communication. Ils ne peuvent pas combler, hélas, le retard pris sur ceux qui font la course en tête avant  le début officiel de la campagne électorale

Campagne électorale : Une affaire de communication, mais aussi de moyens

Parmi les candidats à l’élection présidentielle, il y a des vieux routiers de la politique, mais aussi des hommes neufs qui n’ont pas participé à la  mauvaise gestion des affaires de l’Etat. Ces derniers ne tiennent pas le discours convenu  de ceux qui ont été au pouvoir, et promettent de redresser une situation peu reluisante. Ils ont décidé de parler aux citoyens sans user d’artifices de communication. Mais ils n’ont pas les moyens de leurs adversaires pour se faire entendre. Une  campagne électorale est menée par une équipe de spécialistes  épaulant  le candidat et le conseillant. Elle nécessite de gros moyens  financiers pour qu’elle  soit faite dans les normes. D’ores et déjà,  certains sont arrivés à poser leurs jalons. L’avance prise est notoire et ils  ont certainement l’intention de la conforter. Cependant, les arguments qu’ils avancent ne sont pas décisifs et ils pourraient ne pas être suffisants si la contradiction leur était  apportée  de manière résolue. Mais  ceux qui sont capables de le faire ne disposent pas des outils nécessaires à cette fin. Cette élection présidentielle se jouera donc entre des politiciens disposant d’une surface financière  importante  et ne permettra pas l’émergence d’hommes et de femmes aux  idées novatrices, mais  disposant de  moyens limités.

Patrice RABE

Midi Madagasikara3 partages

Bevala – Amboasary Atsimo : Le « Gari », une alternative intéressante

Le manioc, produit agricole présent en abondance dans le Sud de Madagascar.

Douze femmes, sept hommes et plus de 500 ménages approvisionneurs de manioc bénéficient directement du projet à Bevala, dans la commune d’Amboasary Atsimo. Il s’agit d’un projet pilote de transformation du manioc en « Gari », une farine de manioc utilisable dans une variété des recettes, changeant des modes habituels de consommation du manioc dans le Sud. Menée par la coopérative Mitambatrasoa, cette activité permet de transformer dix tonnes de manioc par mois, produisant deux  tonnes de gari. De quoi améliorer les revenus des membres de la coopérative. Dans le cadre du projet AROPA (Appui au Renforcement des Organisations Professionnelles et aux services Agricoles), en effet, les producteurs bénéficiant de l’aide alimentaire du PAM travaillent collectivement dans des organisations, lesquelles reçoivent des équipements et bénéficient de formations de renforcement de capacités. Les capacités techniques sont améliorées avec l’aide du PAM pour une meilleure qualité des produits alimentaires et leur accès au marché en les liant au programme de repas scolaires, entre autres.

Les impacts du projet vont bien au-delà de la subsistance des petits producteurs car constitue un véritable moyen de lutte contre l’insécurité alimentaire et la pauvreté. Le projet soutient, en effet, les paysans producteurs de manioc, en créant des sources de revenus pour des centaines de ménages dans des régions où les faits liés à l’insécurité alimentaire et la pauvreté sont particulièrement visibles. Actuellement, plusieurs autres unités de transformation du manioc en gari existent dans plusieurs localités du sud.

Autonomisation des femmes. Le projet est innovant et permet à la fois de valoriser les productions agricoles locales, de réduire les pertes des récoltes, et d’autonomiser les femmes dans des localités régulièrement confrontées aux problèmes d’insécurité alimentaire. Faut-il rappeler que les régions du sud, parmi les zones les plus touchées par la situation, les régions d’Androy, Anosy et Atsimo- Andrefana, sont pourtant des zones de production importantes de manioc (2,6 millions de tonnes en 2015), mais que les récoltes ne sont pas toujours  valorisées, et une grande partie serait même perdue (en 2016, El Nino a été à l’origine de la perte de 90% des récoltes). Le projet de transformation du manioc en gari permet ainsi de faire d’une pierre deux coups, voire davantage, et est appelé à être mis à l’échelle.

Hanitra R.

News Mada2 partages

Douanes: le mot d’ordre de grève n’a pas été suivi

Le sit-in effectué par le Syndicat des employés des douanes (Sempidou) hier, au bureau des douanes à Antaninarenina, n’a pas été suivi par la majorité des employés de la direction. Une dizaine d’employés ont répondu à l’appel du Sempidou qui compte poursuivre la manifestation ce jour.

D’après les explications apportées par le président du syndicat, Herizo Ramanambola Andrianavalona, «Les employés ont reçu une instruction via SMS du ministère des Finances et du budget, hier, annonçant la suspension des avantages financiers du mois septembre pour ceux qui feront la grève durant les prochaines 48 heures». «Voilà pourquoi les employés sont venus en petit nombre ce jour [ndlr : hier]», a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, les membres du Sempidou attendent une rencontre avec le chef du gouvernement dans les prochains jours, «Pour aborder la question des droits des travailleurs», ont-ils avancé.

 

R.R.

News Mada2 partages

Any Antsiranana: andiany faha-13 ny « i’Trôtra »

Toy ny tamin’ny roa taona nifanesy, mbola horaisin’ny any Antsiranana, ny ao amin’ny Alliance française any an-toerana, raha ny marina kokoa, ny andiany faha-13 amin’ny « Festival i’Trôtra », sehatra iray enti-manatsara ny fahaiza-manao eo amin’ny dihy ankehitriny sady fotoana hisarihana ny rehetra hankafy ity zavakanto ity, amin’ny alalan’ny fampisehoana isan-karazany.

Manasa matihanina maro, avy any ivelany, ny mpikarakara, isan-taona, hizara ny traikefany sy haneho ny talentany. Ho an’ny androany, andro voalohany sady fanokafana amim-pomba ofisialy ny « i’Trôtra », hiavaka ny fandraisana anjaran’ny kaompania Ioannis Mandafounis, avy any Soisa sy ny kaompania Haja Saranouffi.

Hitohy eo anoloan’ny La Terrasse du voyageur ny hetsika, rahampitso. Ho an’ny alatsinainy 3 septambra sy ny talata 4 septambra kosa, hibahan-toerana ny atrikasa fiofanana, tarihin’ireo artista vahinin’ny « festival ». Raha tsiahivina, mizara roa hatrany ny fandaharam-potoana, mandritra ny « i’Trôtra » : ny fiofanana ho an’ny sokajy samihafa ary ny fampisehoana, ahitana ny fandraisana anjaran’ny kaompania avy any ivelany sy ny avy eto an-toerana.

Landy R.

 

News Mada2 partages

CFM: « Hampilamina ny fifidianana ny Dinam-pihavanana »

Hanao ahoana ihany ny fifidianana? Misy ny manahy korontana… « Hampilamina ny fifidianana ny Dinam-pihavanana », hoy ny CFM.

« Tanjona amin’ny Dinam-pihavanana ny hisian’ny fitoniana sy ny filaminana ao anatin’ny fifidianana. Manaraka izay, mba tsy hiteraka savorovoro eto amintsika indray io fifidianana io. Satria nisy ireo fifidianana niteraka savorovoro tato ho ato. »

Io no nambaran’ny filohan’ny Komitin’ny fampihavanana malagasy (CFM), i Maka Alphonse, teny Ampefiloha, omaly, momba ny hanaovan’ireo kandidà ho filohan’ny Repoblika Dinam-pihavanana izay hiarahan’ny CFM amin’ny Bianco sy ny Samifin ary ny CSI.

« Mba ho maodely ny eto amintsika: halain-tahaka eran’izao tontolo izao ny fifidianana eto amintsika. Mba hizotra amim-pilaminana izany, ary hoeken’ny rehetra », hoy izy. Foto-kevi-dehibe misongadina amin’izay Dinam-pihavanana izay, raha ny momba ny fampielezan-kevitra: jerena ny hizoran’izany ao anatin’ny firahalahiana sy fihavanana. Mba tsy hanao teny mandratra, mety hiteraka lonilony sy ratram-po eo amin’ny samy Malagasy.

Jerena amin’izany koa ny fandraisana andraikitry ny olom-pirenena, indrindra ny kandidà sy ny mpomba azy, hanara-maso ny fifidianana. Midika izay fa omen’ny lalàna fahefana hanara-maso ny fizotran’ny fifidianana izy ireo.

Hanao sonia miaraka ireo kandidà 36

« Hampahafantarina ireo kandidà 36 ny Dinam-pihavanana, ary hiara-kidinika amin’izy ireo izahay ny amin’ny foto-kevi-dehibe nanaovana azy », hoy izy. Mba hitondran-dry zareo koa ny fanatsarana fa volavolana ihany ny an’ny CFM. Samy tompon-draharaha ny rehetra. Homena  fotoana hitondrana ny fanatsarana izy ireo.

Amin’ny farany, hiaraha-mankato ny Dina izy ireo, ary hisy fotoana hanaovana sonia izany miaraka. Amin’izany, ho hitan’ny vahoaka sy izao tontolo izao fa vonona hampanjaka ny fitoniana sy filaminana ireo kandidà 36: mpifaninana fa tsy mpifahavalo. Mbola hanatona ny fitondram-panjakana ny CFM tsy hisian’ny fitongilanana amin’ny sampandraharaham-panjakana rehetra mikirakira fifidianana.

Ho voahaja ve izany amin’izay efa zatra tsy manara-dalàna na mihevi-tena ho ambonin’ny lalàna? Na hisy ny tsy hanaiky hiara-kanao sonia amin’ny hafa noho ny fiheveran-tena… Zava-dehibe ny fananana etika politika na eo aza ny Dina.

R. Nd.

Midi Madagasikara2 partages

Candidature aux élections : Les autorités soumises à l’obligation de démission     

La HCC a publié hier la liste des personnes exerçant des hautes fonctions et des hauts emplois civils et militaires de l’Etat, qui sont assujetties à l’obligation de démission s’ils sont candidats aux élections. Font partie de la catégorie des personnes nommées aux hautes fonctions et hauts emplois civils de l’Etat le Grand Chancelier, les ambassadeurs ou chefs titulaires de missions diplomatiques, le gouverneur de la banque centrale, les secrétaires généraux, directeurs généraux et directeurs de ministères, les présidents d’Universités, les représentants de l’Etat au niveau des CTD ainsi que les directeurs généraux, membres des organes d’administration ou de gestion des organismes rattachés aux Institutions et aux départements ministériels.

En Conseil des Ministres. Par ailleurs, la HCC rappelle que les officiers généraux, les inspecteurs généraux de l’Armée Malagasy, les inspecteurs généraux de la Gendarmerie nationale, le Chef de l’Etat-Major Général de l’Armée Malagasy, le commandant de la gendarmerie nationale, l’adjoint au Chef de l’Etat-Major Général de l’Armée Malagasy, le commandant des Forces aériennes, le commandant des Forces navales, le commandant des Forces d’Intervention, le commandant des Forces de développement, le chef d’Etat-Major du commandement de la gendarmerie nationale, les commandants des régions militaires, les commandants des circonscriptions interrégionales de la Gendarmerie nationale, sont également soumis à l’obligation de démission s’ils sont candidats aux élections. Toutes autres fonctions et hauts emplois militaires dont la nomination est faite par décret en Conseil des Ministres, sont aussi assujettis à cette obligation.

R. Eugène

Midi Madagasikara2 partages

Candidat dénigré sur Facebook : La famille de la victime n’ont  pas porté plainte

Un candidat à la prochaine élection présidentielle a fait l’objet d’une sorte de dénigrement sur les réseaux sociaux,  surtout depuis la proclamation de la liste définitive des 36 candidats retenus à cette course à la magistrature suprême.  En effet, les observateurs, notamment les partisans de ce candidat qualifient cet acte, d’une persécution purement et simplement contre cette personnalité. Il était dit alors que la famille de l’intéressé compterait porter plainte contre cet acte. Publiée également sur les réseaux sociaux, cette déclaration a été infirmée par le candidat concerné. D’après lui, aucun membre de sa famille n’a eu l’intention d’aller dans ce sens. Sa famille qu’il affirme déjà habituée à voir quelque chose de ce genre qui est monnaie courante aux politiciens. Par contre, ce candidat prend ce fait comme étant une publicité pour lui. Quoiqu’il en soit, il a tenu à souligner qu’il doit réagir quand quelqu’un ose le reprocher de corruption. « Dans ce cas, je devrai porter plainte pour diffamation, car je n’ai jamais été corrompu dans ma vie », explique-t-il. Pour lui, cette sorte d’harcèlement infligé à lui  ferait suite à sa conviction nationaliste qui crie haut et fort sa dénonciation de l’ingérence de la communauté internationale dans les affaires de son pays. Pour lui, la Présidentielle du 7 novembre devra se faire entre les Malgaches.

T.M.

Midi Madagasikara2 partages

EITI Madagascar : Des informations supplémentaires exigées aux quatre sociétés à participation de l...

Les rapports EITI pour les années fiscales 2015 et 2016 ont été présentés hier.

Les principaux résultats des rapports EITI ((Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives) exhaustifs pour les années fiscales 2015 et 2016, ont été présentés hier à l’hôtel Carlton.

« L’objectif consiste à renforcer la compréhension du niveau des contributions du secteur extractif au développement socio-économique de Madagascar, en vue d’améliorer la transparence et la bonne gouvernance dans toutes les composantes de la chaîne de valeur », a évoqué le ministre chargé des Mines et du Pétrole, Henry-Rabary-Njaka, lors de l’ouverture de l’atelier de présentation de ces rapports EITI, exhaustifs pour les années fiscales 2015 et 2016 hier. En fait, l’EITI exige la publication des informations exhaustives sur la divulgation complète des revenus de l’Etat issus des industries extractives, ainsi que la divulgation de tous les paiements significatifs versés au gouvernement par les sociétés pétrolières, gazières et minières.

157 milliards Ar de recettes. Ainsi, pour les deux années fiscales, les sociétés extractives ayant soumis leurs formulaires de déclaration sont respectivement au nombre de 30 et de 32. Celles qui n’en ont pas fait sont respectivement au nombre de 31 et de 29. Les recettes déclarées par les entités gouvernementales pour ces compagnies qui n’ont pas fait une déclaration s’élèvent à plus de 18 milliards Ar pour l’année 2015 et à plus de 8 milliards Ar pour l’année 2016. En tout, les recettes totales déclarées par les entités gouvernementales ont atteint plus de 124 milliards Ar en 2015 et plus de 157 milliards Ar en 2016. Par contre, « une demande d’informations supplémentaires pour les quatre sociétés à participation de l’Etat, fait partie des recommandations émises par le conseil d’administration de l’EITI International. Il s’agit de la société KRAOMA, de MCM qui exploite du charbon, de QMM et de Madagascar Oil. En effet, il pourrait y avoir, entre autres, une recapitalisation au sein de la société », a exposé Daniella Randriafeno, le Secrétaire exécutif de l’EITI Madagascar.

Obligatoire. Il faut savoir également que les sociétés extractives qui n’ont pas remis des états financiers certifiés sont au nombre de 11 pour l’année fiscale 2015 et de 13 pour l’année fiscale 2016. « Des efforts doivent être ainsi entrepris pour une exhaustivité des informations étant donné que cette déclaration est obligatoire à partir du moment où Madagascar s’engage à se conformer à la norme EITI qui vise à promouvoir dans les pays riches en ressources pétrolières, gazières et minières la bonne gouvernance des revenus issus de leurs extractions », tient à préciser le ministre de tutelle. A part la conciliation des paiements effectués par les sociétés extractives et les montants encaissés par l’Etat, il a été publié dans ces rapports EITI 2015 et 2016, la contribution du secteur à l’économie et à l’emploi, les dépenses sociales. Il y a également des innovations intégrées dans les rapports en termes de qualité et de diversités des informations pour ne parler que de la divulgation des propriétaires réels des industries extractives. « Les revenus par le secteur, leur répartition et leur redistribution ont été publiés dans ces rapports. A titre d’illustration, les ristournes versées, il y a deux mois, aux collectivités territoriales décentralisées par le projet Ambatovy, s’élèvent à plus de 50 milliards Ar. Les retombées économiques positives pour la population se font déjà sentir », a enchaîné le ministre des Mines, Henry Rabary-Njaka.

Transparence. Notons que l’ONG Taratra, représentant les organisations de société civile, a exhorté l’Etat à appliquer une loi rendant obligatoire la publication de ces rapports par les sociétés concernées. Cette organisation incite également les membres de la société civile à lire tous les rapports de l’EITI pour un enrichissement des débats sur la contribution du secteur extractif au développement du pays.  Depuis l’intégration de Madagascar à l’EITI, huit rapports ont été soumis jusqu’ici. L’EITI International recommande en même temps la publication de tous les rapports au grand public en vue d’une meilleure transparence.

Navalona R.

Midi Madagasikara2 partages

Relations diplomatiques sino-malgaches : 29 boursiers malgaches en Chine  

Photo de famille des boursiers malgaches et de SEMme Yang Xiaorong, Ambassadeur de la Chine hier à Nanisana.

Dans le cadre du raffermissement des liens diplomatiques entre l’Empire du Milieu et la Grande île, 29 étudiants malgaches ont obtenu une bourse pour la Chine.

Les billets ont été remis lors d’une cérémonie officielle hier à l’Ambassade de la République populaire de Chine à Nanisana, en présence de SEMme Yang Xiaorong, Ambassadeur de la Chine à Madagascar et du représentant du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESUPRES), M. Emmanuel Randrianarison. Notons par ailleurs, que ces bourses ont pu être octroyées grâce à un partenariat entre le Comité national des bourses extérieures (Conabex) et l’Ambassade de Chine. D’ailleurs, l’envoi de boursiers malgaches en Chine ne date pas d’hier, l’histoire a commencé dès 1973, aux frais du gouvernement chinois. De 1973 à 2017, plus de 600 boursiers malgaches ont pu poursuivre leur cursus académique dans l’Empire du Milieu. En outre, depuis 2005, le gouvernement chinois a également permis à 2 000 fonctionnaires et intellectuels malgaches issus de divers domaines, de renforcer leurs capacités en Chine, par le biais de formations modulaires.

Fierté et Excellence. Il convient de noter que les 29 boursiers sont tous les meilleurs dans leurs catégories de leurs établissements d’origine et qu’une fois arrivés en Chine, ils seront répartis selon leurs spécialités dans des universités chinoises de renom. Parmi eux, cinq  sont en Licence, 17 en Master et 7 en doctorat. Ils se représentent cette bourse comme une opportunité inouïe de se former dans la 2de puissance mondiale et d’en tirer des leçons de vie, de savoir-être et de savoir-faire, bien au-delà du simple cursus académique. Dans son allocution lors de la cérémonie officielle de remise des billets, SEMme Yang Xiaorong, Ambassadeur de Chine à Madagascar les a félicités et incités à donner le meilleur d’eux-mêmes : « Vous êtes la fierté de votre famille et de votre Nation, je vous souhaite donc le meilleur pour vos études en Chine, que vous les acheviez jusqu’au bout pour à terme, contribuer au développement de votre magnifique pays, Madagascar. » M. Emmanuel Randrianarison, directeur au sein du MESUPRES a quant à lui, rappelé à ces étudiants l’importance de leur engagement et de leur sérieux dans leurs études extérieures : « Faites preuve de sérieux lors de votre cursus académique en Chine. Profitez-le également pour étoffer autant vos connaissances que votre savoir-être et votre savoir-faire. Les expériences et les découvertes que vous ferez, vous feront grandir et représentent une expérience humaine très enrichissante. »

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara2 partages

Andry Rajoelina : « Dans deux mois, nous allons changer l’histoire »

Andry Rajoelina a fait le plein hier à Ambatolampy.

Le candidat « numéro 13 » a réussi un nouveau succès populaire dans le District d’Antsirabe II.

Une véritable démonstration de force. C’est le moins que l’on puisse dire du meeting d’Andry Rajoelina qui s’est tenu hier à Ambatolampy. Le stade municipal local était complètement envahi par une vague orange. A entendre le député élu dans cette localité, c’est la première fois qu’un politicien réussit une telle affluence dans le District d’Antsirabe II qui semble complètement conquis par le candidat « numéro 13 ». Bon nombre des partisans du MAPAR – TGV dans la Région Vakinankaratra ont fait plusieurs heures de marche à pieds pour y être présents. Ce succès populaire survient d’ailleurs au lendemain du meeting « raté » du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » (HVM) sur la même place. « Premier tour dia vita ». C’était le maître-mot hier du côté d’Ambatolampy. La population locale considère déjà l’ancien homme fort du pays comme le président de la République. Sous une ambiance survoltée, Andry Rajoelina de déclarer : « dans deux mois, nous allons changer l’histoire de Madagascar… Madagascar sera un model de développement dans l’Océan Indien ». Et lui de rappeler au passage qu’en 2013, il n’a pas pu participer à la course vers Iavoloha à cause de la pression internationale. « Cette fois-ci, je suis candidat, je porte le numéro 13, je suis fin prêt. Roso ty tsa mipody koa », a-t-il soutenu. Une manière d’afficher sa détermination pour le scrutin du 7 novembre prochain. Ayant été le premier candidat à avoir déposé ses dossiers de candidature auprès de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC), Andry Rajoelina se considère comme le candidat le mieux préparé parmi les 36 en lice pour la Présidentielle. « Je participe à cette élection pour gagner », a-t-il martelé.

Abus. Avant de se rendre à Ambatolampy, le candidat « numéro 13 » était à Ambohibary Sambaina où une foule immense a aussi assisté à son meeting. Une occasion pour lui de dénoncer les abus perpétrés par le régime actuel qui a remplacé le maire élu par un PDS. D’ailleurs, la population locale a réclamé hier que le Maire Radezy soit réinstallé à son poste. Le manque d’infrastructure, la défection des routes, le manque de salles de classe pour les élèves des écoles et lycées publics, l’insécurité grandissante, le chômage qui touche presque toutes les tranches d’âge, et la cherté des soins médicaux au sein des hôpitaux publics. Ce sont entre autres, les difficultés qui caractérisent le quotidien de la population du District d’Antsirabe II. De leur côté, les paysans et les artisans locaux rencontrent eux aussi des problèmes. Andry Rajoelina a réitéré que l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar comporte des solutions concrètes et rapides à tous ces problèmes. A noter qu’après son meeting, l’ancien président de la Transition a visité l’hôpital d’Ambohibary Sambaina. Il a tout de suite proposé des solutions pour améliorer la qualité de service, et pour alléger les charges que les malades doivent payer. Ce jour, le candidat « numéro 13 » rencontrera ses partisans à Tsiroanomandidy centre et à Ankadinondry Sakay.

Davis R

News Mada1 partages

Olona dimy voasambotry ny polisy: 160 tapitrisa Ar ny hivarotany ny vehivavy malagasy iray

Ravan’ny polisy mpanao fanadihadiana manokana, ny alatsinainy teo, ny tambajotra mpanao trafika, mpanondrana vehivavy malagasy hoe hiasa any ivelany, any Sina. Afera maizina anefa ny ao ambadika : fivarotana olona. 70 hatramin’ny 160 tapitrisa Ar ny hivarotany ny vehivavy iray.

Saron’ny polisy misahana ny ”enquête spécialisée” Anosy, ny alatsinainy 27 aogositra 2018 lasa teo, ny tambajotra mpandefa an-tsokosoko vehivavy any Sina. Olona dimy (vehivavy telo sy lehilahy roa) indray voasambotra teny Ampasampito, tamin’io fotoana io. Araka ny fanazavan’ny polisy ao amin’ity sampandraharaha manokana ity, efa an-taony maro ity tambajotra ity nandefa vehivavy any Sina ary efa maro ireo vehivavy naondran’izy ireo. Nohamafisin’ny polisy hatrany fa hoe mampanantena ireo vehivavy haondrana ireo tambajotra fa misy asa efa vonona any Sina sady be karama, hany ka voasarika ireo tovovavy noresahin’izy ireo. Matipaika mihitsy ny laminasan’ity tambajotra ity satria vehivavy iray ny mikarakara ny taratasy hivoahana any ivelany raha lehilahy roa hafa kosa ny manao taratasy hosoka any amin’ny kaominina entina hampitomboana ny taon’ireo ankizivavy mbola tsy ampy taona sy manao ny visa ho any Sina. Diso fanantenana anefa ireo tovovavy malagasy rehefa tonga any satria tsy nisy araka ny nifanarahana akory ilay asa nampanantenaina fa namidy sy noterena hanambady lehilahy sinoa izy ireo ka vola mitentina 70 tapitrisa Ar ka hatramin’ny 160 tapitrisa Ar isaky ny olona iray ny azon’ireto tambajotra mpivarotra ireto, raha ny fanazavana avy amin’ny polisy hatrany.

Miaritra vono sy fampijaliana ireo tovovavy…

Nikasa handositra ireo vehivavy malagasy ireo, saingy nogiazan’ireo olona nividy azy ny pasipaorin’izy ireo ka tsy afa-nanoatra intsony. Nisy tamin’ireo ankizy anefa no afaka nifanerasera tamin’ny fianakaviany aty Madagasikara tamin’ny alalan’ny tambajotran-tserasera “facebook” ka afaka nitantara ny zava-niseho sy iainan’izy ireo any Sina. Araka ny fitantaran’ireto vehivavy ireto, vono sy fampijaliana ny iainan’izy ireo any, araka ny tatitra avy amin’ny polisy. Vokatr’izany, nametraka fitoriana eo anivon’ny polisy misahana ny “enquête spécialisée” ny ray aman-drenina tovovavy miisa telo. Niantomboka teo any fanadihadian’ny polisy ka vehivavy telo sy lehilahy roa nandray anjara tamin’io fanondranana io no voasambotra teny Ampasampito, ny alatsinainy lasa teo tamin’ny 8 ora maraina. Tamin’ny fotoana nahasamborana ireto tambajotra ireto, mbola nahatrarana vehivavy iray mbola saika haondrana any Sina tao an-tranon’izy ireo. Misy amin’ireo tovovavy ireo, efa tamin’ny 27 aogositra 2017 no efa lasa any Sina raha vao ny volana jolay 2018 teo kosa ny sasany. Nambaran’ny polisy fa tambajotra goavana ireto tratra ireto satria miara-miasa sy mifampiankina avokoa ny anjara asan’ny tsirairay ao amin’ity tambajotra ity hatrany amin’ny fanangonana ireo tovovavy, ny fanamboarana taratasy hosoka sy pasipaoro ary visa. Eo koa ny fandraisana ny fampiantranoana azy ireo rehefa tonga any, hatrany amin’ny fivarotana azy ireo. Nilaza ny polisy fa teratany malagasy ihany ny mpandray sy mivarotra ireto vehivavy ireo any Sina ary mbola any ireo vehivavy malagasy ireo. Midika izao fa tsy misy fandraisana andraikitra matotra avy amin’ny fanjakana sy/na misy kolikoly avolenta amin’ny fisian’itony tambajotra goavana mpanondrana olona itony. Tsy mety fay tamin’ireny tovovavy sasany niharan’ny herisetra (tao ireo namoy ny ainy) niasa tany Koweït sy tany Liban ireny koa fa mbola misisika ihany ny tovovavy malagasy amin’ny fisian’ny tolotrasa any ivelany ireny kanefa zava-kafa ny miandry azy ireo rehefa tonga any.

Jean Claude

News Mada1 partages

Masters de pétanque: Madagascar se qualifie de justesse pour la finale

Des situations renversantes lors de la dernière étape des Masters de pétanque, disputée hier, dans la ville de Nevers. Battue en finale, l’équipe de Robineau a offert à Madagascar sur un plateau d’argent, la dernière place qualificative pour la finale à quatre ou Final four.

Les circonstances ont joué en faveur de l’équipe malgache ! La triplette malgache, composée d’Allain Samson Mandimby, Lahatra Randriamanantany et de Tiana Laurens Razanadrakoto, a bien négocié son entrée en la matière en dominant sereinement l’équipe locale de la compétition sans être pour autant sortie d’affaires.

Même si l’équipe Loy «Wild card», dans la course à la qualification, a raté la coche dès l’entame face à l’équipe de France, cette défaite n’a pas suffit pour mettre les boulistes malgaches à l’abri. En fait, l’équipe de Robineau a été plus offensive que les boulistes nationaux. Alors que les deux équipes ont fait une entrée fracassante dans la compétition, l’équipe malgache a par la suite flanché en s’inclinant en demi-finale.

A partir de cet instant, Madagascar tout entier a retenu son souffle puisque l’équipe malgache n’avait plus son destin entre les mains. Son sort dépendait de l’issue de la finale entre l’équipe de France et celle de Robineau. Et au plus grand bonheur des Malgaches, cette dernière est passée à coté de la plaque durant la finale en laissant filer les 10 points nécessaires à sa qualification. L’équipe de France a été bien décidée de marquer de son empreinte cette édition durant laquelle elle a remporté l’étape inaugurale, avant de doubler la mise de la plus belle des manières lors de l’étape finale.

Sans titre

La qualification de Madagascar fera couler beaucoup d’encre dans l’Hexagone. La triplette malgache est l’unique finaliste dépourvue de titre lors de cette édition. Les meilleurs parcours malgaches sont les deux finales perdues lors des étapes 2 et 3. Mais l’essentiel est acquis, le retour de la Grande île dans Big four des Masters de pétanque après la désastreuse saison 2017.

Naisa

Classement final :

1-Equipe Sarrio : 41 points

2-Equipe France : 37 points

3-Equipe Montoro : 33 points

4-Equipe Madagascar : 31 points

5-Equipe Robineau : 30 points

6-Equipe Loy « Wild card »: 26 points

7-Equipe internationale: 16 points

 

News Mada1 partages

Us et coutumes

Bas la fatuité

L’excès nuit. Devient excès l’autosatisfaction alors que les résultats prêtent à discussion. Si les critiques pleuvent sur le Président Rajaonarimampianina c’est surtout en raison du bilan de son exercice. Naturellement que le candidat Rajaonarimampianina se doit de défendre ce bilan et de combattre les arguments qui le ternissent. Delà à vanter, à les parer de qualificatifs extrêmement élogieux et à en faire des objets et sujets d’autosatisfaction, on franchit la marge à partir de laquelle d’une opération de conquête on bascule à provoquer une réaction de rejet et à ne recueillir qu’antipathie en retour d’une fatuité aussi déplaisante que déplacée

News Mada1 partages

Fahasalamana: betsaka ireo mampiasa ny fitsaboana nentim-paharazana

80%-n’ny afrikanina no mampiasa ny fitsaboana nentim-paharazana. Anisan’izany isika eto Madagasikara. Miha-mivoatra ny vokatra malagasy vokarin’ireo mpitsabo nentim-paharazana ireo.

Nomarihina, omaly teny Alasora, ny Andro afrikanina ho an’ny fitsaboana nentim-paharazana. Voalazan’ny tatitra nataon’ny OMS fa mampiasa izany fitsaboana nentim-paharazana izany ny 80%-n’ny mponina aty Afrika.

Eto Madagasikara, ankatoavin’ny fanjakana izany fitsaboana nahazatra fahiny izany, ary misy ny fotodrafitrasa manohana azy ireny sy ny rafitra miandraikitra ny fampivoarana azy hifanaraka amin’ny vanim-potoana ankehitriny.

Tanjon’ny fankalazana ny hanairana ny sain’ny mponina amin’ny fampiasana, araka ny tokony ho izy, ny fitsaboana nentim-paharazana mba tsy hanaotao foana fa hanaraka tsara ny fatra ampiasaina mba ho tena hahasitrana tokoa.

Mora amin’ny mponina kokoa ny mividy ny fanafody omen’ireo mpitsabo nentim-paharazana ary misy ny mampifameno izany amin’ny fitsaboana moderina.

Eto Madagasikara, manaporofo ny mbola fironan’ny maro amin’ny fitsaboana nentim-paharazana ny filaharambe hita amin’ireny mpitsabo ireny, ny mpanotra, ny mpitsabo amin’ny alalan’ny sakafo, ny zavamaniry, ny menaka manitra, ny loharano, ny manimanga… Misy mahavatra matory eo am-bavahadin’izy ireny mihitsy milahatra mba ho voaray aloha.

Ankoatra izany, betsaka ireo mpividy ireny karazana tapa-kazo sy mampiasa tambavy hitsaboana. Fanafody voalohany ampiasain’ny ankamaroan’ny olona ny raokandro na ny fanafody tsotsotra atao ao an-trano rehefa tsy salama. Aorian’izay vao manatona dokotera rehefa tsy sitrana.

Anisan’ny irika farany hitadiavan’ireo marary mafy vonjy ihany koa anefa ireo mpitsabo nentim-paharazana eto amintsika.

Tatiana A

Midi Madagasikara1 partages

Affaire La Gastronomie Pizza : Des suspects devront être déférés ce jour

L’enquête sur l’affaire portant sur l’attaque du point de vente de La Gastronomie Pizza au By pass à Iavoloha suit son cours. Selon les informations, plusieurs personnes dont des employés de cette entreprise et des agents de sécurité, ont été entendus auprès de la brigade criminelle à Anosy. Actuellement, des suspects seraient déjà identifiés. Ce jour, ils devraient être présentés auprès du Tribunal. Il est à rappeler que  cette attaque qui s’est soldée par la mort de deux agents de sécurité, est supposée comme étant un acte d’une bande bien renseignée du fonctionnement de cette entreprise. Des membres de cette bande ne seraient pas étrangers aux agents de sécurité victimes.

T.M.

Midi Madagasikara1 partages

Présidentielle 2018 : Trois anciens PM dans la course

Ils sont 36 candidats à s’aligner dans la course à la Magistrature suprême. Certains d’entre eux sont déjà connus pour avoir gravité dans les hautes sphères du pays, d’autres sont là pour se faire un nom si on pouvait le dire. Outre les deux  anciens Présidents, en l’occurrence, Didier Ratsiraka et Andry Rajoelina et le président en exercice, Hery Rajaonarimampianina, trois anciens Premiers ministres sont également en lice. Il s’agit de Jean Omer Beriziky de Antsika Madagasikara, Jean Ravelonarivo sous les couleurs de Antokom-BAhoaka (ABA) et Mahafaly Solonandrasana Olivier.

Engagements. Faut-il rappeler que lors des sa déclaration de candidature à l’élection présidentielle, Omer Beriziky a parlé de ses dix engagements. Il s’engage ainsi à tout mettre en œuvre pour que « le peuple malgache retrouve sa dignité, sa foi dans sa capacité à bâtir son avenir, dans les valeurs fondamentales que sont la justice, le respect mutuel des libertés de conscience et de religion, tout en préservant la laïcité de l’Etat». Parmi ses priorités figurent également la répartition équitable du budget national entre le pouvoir central et les collectivités territoriales décentralisées, l’élaboration du code d’éthique politique ainsi que l’opérationnalisation de la Haute Cour de justice.

Grands axes. Quant au candidat de Antokom-BAhoaka (ABA), Jean Ravelonarivo, les grands axes de son programme portent notamment sur la lutte contre la pauvreté, l’insécurité, la préservation et la défense de l’unité nationale, de la souveraineté nationale, des richesses du pays et des frontières, la continuation du processus de réconciliation nationale, ainsi que la décentralisation effective. Sans oublier pour autant la lutte contre la corruption. Pour ce qui est de Mahafaly Olivier Solonandrasana, il s’est porté candidat avec le parrainage de 150 élus. Il a tenu ainsi à souligner que « j’aurai pu choisir un parti mais j’ai opté délibérément la signature de ces élus puisque ma volonté est d’être auprès d’eux ». Il a reconnu, par ailleurs, que le choix qu’il a pris n’est pas facile.

Dominique R.

Madaplus.info0 partages

L’histoire d’un jeune orphelin, qui échappe à un assassinat, émeut la toile

Au début de cette semaine, un triple assassinat a eu lieu à Imerintsiatosika. Le père, la mère la petite sœur du jeune garçon ont été mortellement poignardés. Par contre, lui, il a échappé au drame étant donné qu’il passait les vacances à Sandrandahy, là où ses parents sont originaires.
Selon les informations de la gendarmerie, l’assassinat serait le fruit d’un règlement de compte. C’est le jeune garçon qui est laissé à l’abandon par le destin. Grâce aux réseaux sociaux, son histoire a été partagée plusieurs fois, avec sa photo lors de l’enterrement de ses parents et de sa petite sœur. Une famille a entamé une négociation avec la sienne pour pouvoir le prendre et payer son éducation. Il n’y a aucune question d’adoption, mais juste une marque de la Valeur du Soatoavina Malagasy.
Madaplus.info0 partages

Taxi-be: aucune grève envisagée par l’UCTU.

Plus de peur que de mal pour les parents d’élèves qui vont affronter les épreuves du BEPC lundi. En effet, les bruits ont couru cette semaine qu’une grève de 3 jours sera observée par les transporteurs urbains à partir de demain.
Mais l’Union des Coopératives des Transports Urbains de dire qu’aucune grève n’a été décidée lors de leur dernière réunion. Ainsi, elle tient à rassurer l’opinion publique que les transporteurs urbains travailleront bel et bien demain. Concernant la hausse du ticket à raison de 500 Ar, elle n’est pas appliquée par toutes les coopératives. On voit à que des divergences d’idées se placent au niveau des transporteurs urbains.
Madagate0 partages

Madagascar Fifidianana 2018. Fanambarana avy amin'ny Mpanao gazety Zokiolona

News Mada0 partages

Chronique: trois grâces aux multiples flèches acérées

N’est peut-être pas encore le tour où l’on aura la chance de voir une femme accéder à la magistrature suprême, malgré la détermination affichée par chacune de ces si peu nombreuses candidates, pourtant détermination de quoi faire mentir les pronostics qui n’accordent quasiment de chance à aucune d’entre elles. La gente féminine n’est pas pour autant absente de la vie publique, au contraire elle y occupe des rôles de plus en plus prépondérants. Ce n’est sûrement pas par le seul fruit du hasard que le SEFAFI, organe qui jouit d’une excellente audience en raison de ses remarques sans concession relatives à l’observation de la vie publique, soit représenté par trois grâces. On commettrait une grossière erreur à vouloir croire que les flèches seraient pour autant moins acérées, et les piqûres moins douloureuses. La Haute Cour Constitutionnelle en sait quelque chose, son président en a fait l’amère expérience à ses dépens. En récitant toute une litanie le SEFAFI renvoie la HCC à ses cahiers et livres en y ajoutant en mention : la constitution est la seule bible de la H.C.C., bien la lire constitue pour elle un impérieux impératif.

Jusqu’à présent le président et les hauts conseillers n’auraient privilégié qu’une démarche les conduisant à sortir des textes davantage que l’obligation les cantonnant à plonger dans la seule lecture de ce qui est écrit. Terrible conclusion que celle consécutive à un constat qui épingle en flag les gardiens de la constitution à errer dans des solutions de l’imaginaire au lieu d’attacher leur esprit aux seuls textes. Sans se défaire de leur pouvoir de séduction ces dames du SEFAFI n’embarrassent pas de fioritures leurs remarques qui froissent et défrisent à la fois. Le charme elles se le réservent, ne se souciant pas de délicatesse pour recadrer ceux qu’elles ont dans le viseur : malheur à ceux qu’elles dessapent, ils s’en trouvent cul-nu avant que ne pleuvent sur leurs féfesses des volées de pan-pan-cul-cul.

On serait enclin à penser qu’elles trouvent plaisir à distribuer les fessées tant elles ne s’économisent pas à le faire, or c’est plutôt parce qu’elles trouvent matière, de leur côté en effet ceux qu’elles recadrent ne se sont pas privés à déborder du cadre de leurs prérogatives. A bien considérer les remarques que ces bonnes dames égrainent, la H.C.C. dont les décisions et les arguments se situent en principe à l’intérieur du seul terrain de la loi, à plus d’une fois se serait plus d’une fois hasardée à revêtir les habits de régulateur de la vie politique, une sorte d’usurpation qui non seulement de cette haute institution dissipe l’autorité mais conforte le principe des exceptions aux dépens des lois et de la constitution dont elle est pourtant par excellence la gardienne. Un retour à la règle se fait obligation prioritaire, hors la loi point de salut pour les institutions : la loi et uniquement la loi.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Circulaire au sujet de l’instruction des demandes d’achats de métaux (1)

Tananarive,

le 23 juillet 1918.

Le Gouverneur Général de Madagascar et Dépendances, commandeur de la Légion d’honneur, à Messieurs les chefs de province et de district autonome.

J’ai l’honneur d’appeler votre attention sur l’arrêté en date du 23 juillet 1918, nommant une commission chargée de l’examen des demandes d’achats de métaux de toute nature à effectuer en France ou à l’étranger.

Cette commission a pour but de centraliser et de coordonner les demandes de l’espèce faites par les commerçants, industriels et exploitants agricoles de la Colonie, et de leur donner un ordre de priorité selon leur importance et leur nécessité pour les soins de la défense nationale ou le ravitaillement civil.

Elle propose également les réductions à assurer dans les proportions prescrites par le département.

Ses propositions me sont ensuite soumises pour décision, puis adressées au ministre des colonies pour être remises à la commission interministérielle des métaux (C. I. M.) qui décide en dernier ressort.

En conséquence, contrairement aux instructions qui vous ont été données sous n° 2879-FR, du 29 août 1917, vous voudrez bien, à l’avenir, m’adresser purement et simplement un état des demandes de l’espèce qui vous seront remises par les intéressés, sans les viser, mais en ayant soin d’accompagner chacune d’elles d’une note mentionnant votre avis personnel, et, là où il en existe une, de celui de la chambre consultative, sur l’utilité et la destination des métaux demandés. Il est de la plus haute importance, dans l’intérêt des commerçants, que les commandes soient suivies de toutes les précisions et justifications établissant leur indispensabilité.

Après examen, je vous enverrai le programme arrêté par mes soins pour chaque commerçant de votre circonscription, et vous ne viserez les commandés que ceux-ci désireront adresser à leurs fournisseurs, que dans la limite des fixations arrêtées à Tananarive.

(À suivre.)

M. Merlin.

Journal officiel de Madagascar et dépendances

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Gestion des finances publiques: la Trésorerie principale intercommunale d’Ivato inaugurée

La Trésorerie ministérielle chargée de la Fonction publique et la Trésorerie principale intercommunale (TPIC) d’Ivato ont été inaugurées, hier. Ces deux infrastructures permettront d’améliorer les services du Trésor public et de sécuriser les fonds publics.

Le ministre des Finances et du budget, Vonintsalama Andriambololona, et le directeur général du Trésor, Herivelo Andriamanga ont inauguré la Trésorerie ministérielle chargée de la Fonction publique et la Trésorerie principale intercommunale (TPIC) d’Ivato hier.  Il s’agit des 19e et 20e structures mises en place par le ministère des Finances publiques, depuis 2010, qui ont fait l’objet de réhabilitation afin de rendre les services publics du Trésor accessibles à tous les usagers.

La Trésorerie ministérielle chargée de la Fonction publique emploie en tout 19 agents. Elle est en charge des opérations de recettes et de dépenses du budget général de l’Etat, des budgets annexes et des comptes particuliers du Trésor, relevant des ordonnateurs secondaires du ministère chargé de la Fonction publique, de la réforme de l’administration, du travail et des lois sociales dans la région d’Analamanga. Elle s’occupe aussi du paiement des dépenses de soldes et de pensions. On estime le nombre de ses usagers à 3500 pensionnés et 504 fonctionnaires.

Sécurisation des fonds publics

Par ailleurs, «La mise en place des TPIC vise avant tout à sécuriser les fonds publics et à améliorer la gouvernance locale, en intégrant progressivement les Communes rurales de deuxième catégorie dans le circuit comptable et financier du Trésor public. Elle permet de renforcer la gouvernance financière locale», indique-t-on au niveau du ministère des Finances et du budget.

En outre, la TPIC d’Ivato  est la deuxième mise en place, après celle de Bongatsara qui a servi de pionnier.  Celle-ci sera dirigée par l’inspecteur du Trésor Henintsoa Ramarosata. Ce poste comptable s’occupera de la gestion des comptes des correspondants dans 4 Communes rurales, notamment celles d’Ivato Talatamaty, Antehiroka, Ambatolamp et de la gestion des comptes de déposants dans 9 communes.

 

Riana R

News Mada0 partages

Rugby-coupe du président: la CUA joue le trouble-fête

La Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) a une fois de plus chamboulé le calendrier de Malagasy Rugby. La finale de la coupe du Président, prévue se disputer ce dimanche au stade municipal de Mahamasina, a été annulée par le maire, Lalao Ravalomanana, pour une raison politique. Cette décision a été prise, hier, lors d’une réunion entre la Fédération malgache de rugby (FMR) et la CUA.

En fait, la Commune a évoqué divers problèmes liés à ce terrain, sans parler de la tenue de la Coupe du maire. Selon l’explication  de la FMR, la mainmise de la Commune sur le stade de Mahamasina n’est plus à prouver vu la situation.

 

Miarintsoa R.

News Mada0 partages

Cosafa Women’s CUP: Madagascar hérite du lourd

Rien n’est perdu d’avance ! Le tirage au sort de la 6e édition de la Cosafa women’s cup, qui aura lieu au Port Elizabeth (Afrique du Sud), du 12 au 22 septembre, a mis dans le même groupe Madagascar et l’Afrique du Sud, vainqueur de la dernière édition et non moins le pays ayant le plus beau palmarès de la compétition grâce à ses quatre couronnes (2002, 2006, 2008 et 2017).

Les deux sélections évolueront dans le groupe A en compagnie du Malawi et du Botswana. Comme dans les deux autres groupes (B et C), les quatre protagonistes livreront une bataille sans concession dans la quête du ticket pour le dernier carré d’as.

Pour y parvenir, les joueuses malgaches sont dans l’obligation de terminer, dans le meilleur des cas, en première position ou, au pire, finir à la deuxième place de son groupe. Jusqu’à preuve du contraire, elles n’ont pas réussi cet exploit,  lors des précédentes campagnes.

En regroupement depuis le mois de juillet dernier, les joueuses malgaches sont gonflées à bloc à l’idée de retrouver la scène régionale pour la deuxième fois de suite.

Naisa

News Mada0 partages

Marathon international de Tana: petit lifting du nouveau parcours

Dans l’optique d’offrir le meilleur, les responsables techniques du marathon international de Tana peaufinent le nouveau parcours. Ainsi, pour la course du 21 octobre, le tracé initialement prévu a subi un petit lifting.

Désormais, après le départ sur l’avenue de l’Indépendance à Analakely, les coureurs prendront le nouveau tracé en direction d’Ampefiloha, en passant par le bureau des anciens combattants. Ils poursuivront vers Andavamamba avant de faire route sur Ampasika jusqu’à l’Etoile Rouge où ils feront un demi-tour pour prendre le chemin du retour vers Ampefiloha puis Anosy.

A partir de là, les marathoniens prendront le parcours initialement prévu qui les conduira vers  la partie sud de la capitale jusqu’à Ankadimbahoaka avant de virer vers la partie est (Androndra et Ambohimiandra) et ainsi de suite jusqu’au rond point à Antanimena. Le reste du parcours reste inchangé.

A la recherche de meilleures performances, les organisateurs ont opté pour le changement de parcours en délaissant celui utilisé depuis 21 ans.

Naisa

Le parcours final

Départ : Avenue de l’Indépendance-Le Glacier-Hotely Zaimaika-Lycée Rabearivelo-1er arrondissement-Tana Plaza-Le Glacier-Tunnel Ambohidahy-Anciens combattants Anosy-Cnaps Ampefiloha-ANS Ampefiloha-Andavamamba-Route vers Ampasika-Demi-tour Etoile rouge-67 Ha Sud-Cecam Antetezana Afovoany-Alliance française Andavamamba-Fiaro Anosy-Carlton-Sénat-Andrefan’Ambohijanahary-Ankadimbahoaka-Androndra-Ambohimiandra-Ambanidia-Ampandrana Ouest-Andravoahangy Ambony-Rond point Antanimena-Jesosy Mamonjy-Ankorondrano-Tour Orange-Marais Masay-Rond point Andranobevava-Masay-Ivandry-Alarobia-Route du Pape-Anosivavaka-Andraharo-Rond point Ankazomanga-Boulevard de l’Europe-Rond point Ankasina-Rocade-Route digue Ambodimita-Maison blanche MFD-Rond point CRBC-Rond point Ankazomanga-Total Antanimena-Gare Soarano-Hôtel de Ville.

News Mada0 partages

Enseignement supérieur: la paix sociale instaurée en milieu universitaire

« Changer le tableau noir en tableau blanc ». Ce défi fixé par le ministre l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique Marie Monique Rasoazananera et son équipe, au début de leur mandat du ministère, est sur le point d’être atteint.

« Cela a débuté par l’instauration de la paix sociale au sein des universités et grandes écoles publiques. Une condition qui constitue la base de tous les changements  que les responsables veulent instaurer », a souligné le numéro un du Mesupres, hier à Fiadanana, lors d’une cérémonie de  remise de distinction honorifique aux employés.

« Grâce au système de dialogue, qui a véhiculé cette paix sociale, l’année universitaire se déroule maintenant dans le calme », a ajouté notre source. Cette paix sociale a grandement aidé à résoudre des problèmes des étudiants et des enseignants. « Sur ce, différents décrets portant sur l’amélioration de leurs conditions de travail ont pu être adoptés », a-t-elle renchéri.

En outre, « des efforts particuliers ont été menés dans le cadre de la gestion du système LMD, la révision récente des textes qui feront l’objet d’une validation finale ce jour. A cela s’ajoute l’instauration d’un espace de rencontre, chaque année, entre les chercheurs et les opérateurs économiques, via les forums de la recherche, la construction d’infrastructures ou encore la vulgarisation des universités de proximité…», dixit Marie Monique Rasoazananera.

Des reconnaissances pour 134 employés

Des objectifs qui, sans l’implication effective des employés, ne pouvaient pas être honorés.  De bons et loyaux services que le Mesupres n’a pas manqué de reconnaître. A ce propos, 134  distinctions honorifiques ont été décernées à l’endroit des 80 employés encore en activité et 54 retraités entre 2010 et 2016.

Trois d’entre eux sont élevés au grade de Grands officiers de l’ordre national, 40  hissés au rang des Commandeurs de l’ordre national, 61 promus Officiers de l’ordre national et 28 autres ont obtenu un chevalier de l’ordre national.

Fahranarison

News Mada0 partages

Accueil des étudiants handicapes: les universités ne sont pas prêtes

Pour la Plateforme des fédérations des personnes handicapées (PFPH), la majorité des universités de Madagascar, aussi bien publiques que privées, ne sont pas encore prêtes à accueillir des étudiants en situation de handicap.

Les infrastructures d’accueil de ces établissements et les cours dispensés ne sont pas adaptés aux étudiants en situation de handicap. A l’exemple des personnes ayant un handicap visuel ou auditif, aucune mesure spécifique n’a été encore entreprise à leur endroit pour faciliter leur accès aux cours et aux études, au même titre que les biens portants.

« Madagascar est pourtant le 115e pays qui a signé la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées (CIRD PH) en juin 2015 », a noté, hier, le secrétaire exécutif de l’Union nationale des associations des handicapées de Madagascar (Unham), David Rakotoarison, à l’université Estim des 67 Ha Sud. De préciser que « L’éducation est un droit. Et cette Convention vise à assurer aux personnes handicapées la pleine jouissance de leurs droits».

Opération de sensibilisation

Après avoir mené une campagne de sensibilisation dans certains établissements supérieurs publics, à la veille des rentrées universitaires, la PFPH entame actuellement une opération de sensibilisation sur les droits des personnes handicapées auprès des étudiants et responsables des universités privées.

La journée d’hier a été consacrée à l’université privée Estim, où des débats sur les droits des personnes handicapées à Madagascar ont été menés avec les étudiants et certains responsables de l’établissement.

Cette opération de sensibilisation s’inscrit dans le cadre du projet « Mirazo », financé par l’Union Européenne, qui appuie le mouvement du handicap pour

la promotion et le suivi de l’application de la CIRD PH. Il est mis en œuvre

par la PFPH, en partenariat avec Humanité Inclusion (HI).

Sera R.

News Mada0 partages

Vente de filles malgaches en chine: un réseau de trafiquants démantelé

Cinq ressortissants malgaches ont été interpellés dans le cadre du démantèlement d’un important réseau de trafiquants de filles malgaches, ce début de semaine, à Ampasapito. Ces personnes sont soupçonnées d’être impliquées dans la vente de filles malgaches en Chine.

Il a fallu près d’une quinzaine de jours pour que les éléments du Service central des enquêtes spécialisées Anosy arrivent à bout d’un réseau de trafiquants de filles malgaches. Lundi dernier, vers 8 heures, cinq personnes dont deux femmes ont ainsi été interpellées à Ampasapito.

Tout commence par trois dépositions faites par les parents des filles envoyées en Chine par le réseau. Les victimes, ayant pu entrer en contact avec leurs parents via les réseaux sociaux, ont rapporté qu’elles ne travaillaient pas là-bas, contrairement à ce que la bande de trafiquants leur avait promises. Car en réalité, elles sont vendues pour épouser des personnes invalides ou des vieillards et sont souvent victimes d’agressions. L’idée de s’enfuir leur est venue en tête, selon leur explication, mais étant donné que leurs documents de voyage étaient confisqués par leur acheteur, cela n’était pas possible.

Vendues entre 70 et 160 millions d’ariary

Lors de l’arrestation, une fille a été retrouvée chez le quartier général des trafiquants. Ses papiers étaient encore en cours de préparation. D’après la police, le réseau a déjà réussi à vendre une dizaine de filles malgaches, dont quelques-unes en août 2017. Le dernier envoi date du mois de juillet dernier. Ces filles, dont des mineurs, sont vendues entre 70 et 160 millions d’ariary.

Un large réseau

L’on sait à travers les enquêtes que le réseau agissait depuis bien longtemps. «Chaque membre de la bande dispose d’une responsabilité bien définie, ici, à Madagascar. Il y a ceux qui cherchent les cibles, fournissent les fausses pièces d’identité et réunissent les documents de voyage. Mais en Chine, il y a également les commanditaires, ceux qui sont en charge de l’hébergement des victimes et de la recherche de clients. Ces derniers sont des ressortissants malgaches», a précisé la police.

 

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

Rizières d’Antananarivo: l’Apipa mise sur le système rotatif

L’irrigation des rizières de la plaine d’Antananarivo a commencé au début de ce mois.

L’Autorité pour la protection contre les inondations de la plaine d’Antananarivo (Apipa) y applique le système rotatif. En effet, à cause du changement climatique, auquel s’ajoute l’absence de pluie en cette saison, cette irrigation ne peut plus se faire simultanément comme autrefois.

«Le débit de l’eau reste toujours faible comme c’était le cas lors des années précédentes», a indiqué, hier, le DG de l’Apipa, Philippe Rateloson, joint au téléphone. D’après les explications, l’irrigation simultanée nécessite un débit d’eau de 25 m3 par seconde, alors que la capacité disponible actuellement n’est que de 10 à 15 m3 seulement.

En conséquence, plusieurs riziculteurs d’Antananarivo profitent de ce système rotatif pour s’atteler au travail. Ceux qui ont la chance d’avoir un volume d’eau acceptable profitent déjà de cette aubaine pour procéder au repiquage.

Pour les autres riziculteurs qui attendent leur tour, ils se contentent de briser les mottes de terre. Les autres se reconvertissent en fabricants de briques. Ces derniers affirment que cette pratique est plus rentable que l’habituelle culture d’intersaison.

 

Sera R.

 

News Mada0 partages

Consommation: les prix du riz en hausse

Les prix du riz local repartent à la hausse. Le kilo du «vary gasy» et du  «makalioka», les variétés les plus consommées dans la capitale, atteint les 2000 ariary auprès des détaillants de la capitale depuis la semaine dernière.

Un détaillant à Analakely questionné sur le sujet avance qu’aucune explication n’est reçue auprès des ravitailleurs à propos de cette nouvelle hausse. «Nous estimons juste que l’amenuisement des stocks au niveau des zones productrice est à l’origine de cette hausse», suggère-t-il.

Il est toutefois à préciser que les prix du riz importé restent inchangés, du moins au niveau des marchés de la capitale.

R.R.

News Mada0 partages

Lalam-pirenena faharoa: telo lahy mpamaky kamiao, saron’ny zandary

Taorian’ny tora-bato nampalaza ny lalam-pirenena faharoa, tao Brickaville sy ny manodidina azy, velon-taraina ihany koa, tato ho ato, ireo mpamily kamiao fa lasa manolo entan’ny mpanjifa noho ny fahaverezan’ entana amin’ny afitsoky ny jiolahy mpamaky kaontenera sy kamiao. Eo anelanelan’ i Maromaniry ka hatrany Ampasimbe no isehoan’izany. Nametraka vela-pandrika sy fiaraha-miasa amin’ny fokonolona manana tanimboly manamorona ny lalam-pirenena faharoa ny borigadin’ny zandarimariam-pirenena eo Andranomafana Atsinanana. Ny alin’ny 25 hifoha 26 aogositra teo, nisy ny antso avy amin’ireo fokonolona voalaza etsy ambony fa misy jiolahy mandrahona izy ireo amin’ny antsy fa haka ny vary amina gony maromaro eo amin’ny tanimboliny. Tsy niandry ela ny kaomandin’ny borigady, ny GPHC Todimiarina Jean Chrysostom, fa nitarika avy hatrany ny ekipany nanao bemidina. Telo lahy, voasambotra teo raha afaka nandositra

ny roa lahy hafa. Tamin’ny fanadihadiana natao azy ireo, fantatra fa anisan’ireo mpamaky sy mpangalatra entana ambony kamiao izy ireo. Manararaotra ny kamiao mandeha mora amin’ny lalana somary misy ratsy ary mihanika mihitsy manokatra kaontenera na labasy ary mandatsaka ny entana. Maromaro ny efa tratra tamin’izany, ary na hatramin’ny taksiborosy aza, voalaza fa efa lasibatra tamin’izany. Mandeha ny famotorana.

Sajo sy Yves S.

News Mada0 partages

Andranomadio – Toamasina: nipoaka ny fitaovana, tratra ireo mpanao vola sandoka

Nisy zavatra nipoaka niantsoana ny polisy tany Andranomadio Toamasina, hay fitaovana fanaovana vola sandoka ireo. Roa lahy ireo tratra tamin’izany, izay efa jiolahy raindahiny nokarohina ela…

Saron’ny polisin’ny Fip Toamasina ry Francois Maurice, 29 taona, monina sy mipetraka ao Andromadio, parisela 11/42, sy i Yves Firmin, 36 taona, mipetraka ao Ankirihiry Avaratra, parisela 11/56, ny alarobia 29 aogositra teo. Efa nirifatra nandositra tamina moto halatra aza izy ireo, saingy tsy afa-bela tamin’ny polisy. Jiolahy efa gagilahy sy ela ny nikarohan’ny mpitandro filaminana ireto roa lahy ireto, noho ny famakiana trano ary mbola nahatrarana fonoka, karazam-panafody maharesin-tory ny tompon-trano na koa ny mpiambina ireny izy roa lahy ireto.

Tsy ireo raharaha ireo anefa ny nahatonga ny polisin’ny Fip, notarihin’ny komandany, ny kaomisera Rafaliarivo Jules, teny Andranomadio, fa nahazo antso tamin’ny manodidina izy ireo ny amin’ny fisian’ny zavatra nipoaka tao an-toerana. Vao nahatazana ny fahatongavan’ny Fip izy  roa lahy tao anatin’ilay toerana nisy zavatra nipoaka, rifatra nandositra tamin’ny moto ka rakitra, noho izany, ny fanenjehanana. Tsy ela akory, efa voahodidin’ny Fip ny lalankely rehetra mety handosiran’ izy roa lahy hany ka nitolo-batana moramora. Niditra tamin’ny fisavana ny tao anatin’ilay trano, nisehoan’ny fipoahana ny polisy ka akory ny hagagan’ny rehetra fa fitaovana fanaovana vola sandoka ilay nipoaka.

Miparitaka ny vola sandoka

Manaporofo ity tranga ity fa mipartika ny vola sandoka. Toerana maro no efa iparitahan’izany ary tao Toamasina aza, efa nisy fanamboarana mihitsy. Ny tany Mananara, ividianana sigara marobe ny vola sandoka entina anadiovana azy. Ahina ny mety mbola hiparitahan’izany, indrindra amin’izao ankatoky ny propagandy izao. Mety amin’izay mihitsy ny iparitahan’izany. Mailomailo ny mpandray volana propagandy sao mahazo vola sandoka.

Sajo sy Yves S.

 

News Mada0 partages

Malaza: jiolahy tratra teo ambony andrin-jiro

Nidoboka am-ponja avy hatrany rehefa avy natolotra ny fampanoavana, afakomaly ilay jiolahy nikasa hangalatra panneau solaire teny amin’ny Digue eo anelanelan’i Malaza Ampitatafika sy Fenoarivo, distrika Antananarivo Atsimondrano. Ny zandary avy ao amin’ny borigadin’i Fenoarivo no nahasambotra ity jiolahy ity, ny alatsinainy 27 aogositra 2018 tamin’ny 1 ora sy 30 mn maraina. Tsy nanampo ity lehilahy ity fa zandary manao fisafoana amin’ny alina tao anaty fiara sivily iray no nahatsikaritra azy ka nidina nisambotra azy avy hatrany. Nandritra ny famotorana nataon’ny zandary no nahafantarana fa avy eny Ambohimangakely ity jiolahy ity no tonga mangalatra panneau solaire eny Fenoarivo. Tamin’ny fanadihadiana ihany koa no nahalalana fa vao avy nahavita sazy tany Antanimora noho ny halatra, iray volana lasa izay izy, saingy izao nanohy  ny asa ratsiny izao indray nony nivoaka ny fonja. Tsy mandry andro, tsy mandry alina ny zandary amin’ny asa fiarovana nankinina aminy ary manentana hatrany izy ireo amin’ny fiaraha-miasa amin’ny vahoaka amin’ny alalan’ny fampitam-baovao raha misy trangan-javatra mampiahiahy.

J.C

News Mada0 partages

Graines de star: Joëlle Andriamahefasoa ravit le sacre

Au terme d’une longue soirée musicale, Graines de star a dévoilé sa championne, qu’est Tsiaro Joëlle Andriamahefasoa.

Il a été difficile pour les membres du jury composés de Rajery, Jerry Marcoss et Fara Jhon’s de trancher, les finalistes ayant rivalisé d’ingéniosité dans leur travail. Mais au bout de ses surprises, Joëlle a décroché la palme avec une coquette somme  de 2 millions d’ariary et s’est vue bénéficier d’un enregistrement d’une série de titres avec Dj B One.

«J’ai le cœur rempli de joie, notamment de gratitude pour ceux qui m’ont aidée à atteindre ce premier objectif. C’est là une porte qui s’ouvre vers une plus grande compétitivité», s’est réjouie la gagnante de Graines de star d’Antananarivo.

Ravo Jeanne Marie Christelle a quant à elle occupé le deuxième place. Herinantenaina Randrianarison, la seule représentante de la gent masculine, complète le podium. Ils ont également eu leur lot de surprise à l’issue du concours.  «Ils auraient dû être 4 candidats à constituer le dernier carré du jeu, mais Jeremie Andrianomenjanahary Salohy s’est désistée, invoquant des raisons personnelles», ont précisé les organisateurs.

A noter que le Taxi Be Antanimena abritera le 21 novembre prochain la grande finale nationale de Graines de star qui verra la participation des candidats issus des chefs-lieux de province.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

«Indray andro hono…» à Antsahamanitra: la «Bande à Momota» va faire rêver petits et grands

Après quelques mois d’absence sur scène, la bande à Momota est de retour pour surprendre le public avec de nouvelles créations.

En ces jours de vacances, l’équipe vise à distraire les enfants et adolescents de la capitale, notamment ceux qui n’ont pas l’opportunité de s’offrir des moments de détente dans les provinces, en les proposant «Indray Andro hono…». «L’objectif consiste à les divertir et les faire voyager dans un monde imaginaire, dans le cadre d’un décor exceptionnel et des déguisements féériques lors de ce grand spectacle, organisé par Media Consulting ce dimanche 2 septembre à Antsahamanitra», a informé son responsable événementiel, hier lors d’une interview.

A cette occasion, toute la bande à Momota sera présente pour émerveiller et faire rire les adolescents ainsi que les enfants, via ses prestations exceptionnelles, à savoir les saynètes, sketchs, chansonnettes, reprise des dessins animés les plus connus, comédie musicale. Au programme, il y aura, entre autres, Trimobe, Sohitika, Rakakabe, Itsingory, Princesses, Reine des neiges, Clochette, Jasmin et Aldin et Obélix.

«Non seulement, ce sera un événement destiné aux enfants dont le but est de développer leur attention, curiosité et confiance en soi, mais ce sera également une occasion pour les plus grands ou adolescents d’apprendre à s’entraider et à respecter les autres», a indiqué notre source. Grâce à l’appui des partenaires et sponsors, respectivement Sonema/Bébé à bord, Koba Aina et Yopi et Baoba, ou encore JB, les 1.000 premiers enfants seront dotés gratuitement de goodies, yaourts, Koba Aina, Milk Kiss. Et l’entrée sera gratuite pour les enfants de moins de 3 ans.

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo resaky ny mpitsimpona akotry: fanavahana ny vary sy ny akotry

Tsy azo iadian-kevitra ny fananan’ny vahoaka malagasy ny kolontsainany manokana. Tsy vitan’izay fotsiny fa maro karazana ny kolontsaina isam-paritra izay tonga manatevina ny kolontsaina iraisan’ny vahoaka manerana ny Nosy. Toy ny tantaram-pirenena ny kolontsainam-pirenena, samy manana fototra ijoroana, sady antoky ny ho avy no lova iankinan’ny taranaka.

Eo andaniny ary somary mifamatotra amin’ny kolontsaina ihany ny atao hoe soatoavina. Manana ny soatoavina mampiavaka azy amin’ny vahoaka sasany eran-tany ny Malagasy. Toy izany ny fihavanana izay miseho amin’ny fomba hafa angamba any amin’ny firenena hafa any am-pita any. Na izany aza tsy hiditra amin’ny fiadian-kevitra fampitahana ny atsy sy ary. Ny dinika eto dia faritana hikasika ny soatoavina ikambanana eran-tany sy ny fihemoran’ny fanajana azy ireo. Sehatra iray no ametrahana ny resaka eto, ny fifandraisan’ny zoky olona sy ny tanora. Misy moa ireo milaza fa mampiavaka ny Malagasy ilay soatoavina amin’ny fanajana ny raiamandreny sy ny toe-tsaina momba ny fitsinjovana ny tanora toe-tsaina voafehin’ny fanambarana miverimberina fa « izy ireo ny solofo dimbin’ny ala ».

Mampitandrina ireo mpananatra fa tsy ampy arak’izay anefa ny fitaizana ny ankizy sy tanora momba ny fanajana ny raiamandreny sy zoky. Tsy eto an-toerana irery anefa no miseho izany, any ivelany any koa misy koa ny fametrahana ny fanajana raiamandreny sy zoky ho soatoavina ary mitranga koa ny fihemoran’izay fomba izay. Noho izany, soatoavina iombonana io fanajana io ary tranga tsy miavaka irery no miseho eto an-toerana. Toe-tsaina no mahatonga izany fiovana izany. Asa na fandrosoana na fihemorana, fa rivotra mitsoka eran-tany, mitarika amin’ny fiadiana ho an’ny tena irery mahatonga fanadinodinoana ny fanomezana hasiny ho an’ny soatoavina ankoatran’ny fitiavan-tena.

Eo amin’ny fitsinjovana ny hoavin’ny tanora, rehefa samy ho tia tena ihany, iza no tsy hanao izay ezaka mety ho vitany eo amin’ny fanomanana ny zanany hiatrika ny adim-piainana ? Samy resy lahatra daholo fa ny fianarana no fitaovana voalohany tsy maintsy omena ny zaza, ankizy sy tanora ho entiny miady. Tany mena anefa tsy mirehitra. Raha sahy mijery ny tena marina dia manaiky fa kely fanantenana ho tafavoaka ireo ankizy mandranto fianarana any amin’ny sekolim-panjakana ambaratonga voalohany ary vao mainka miha loza arakaraky ny fahalavitan’ny ambanivohitra avy eto andrenivohitra. Iza no tsy mahavita azy sady ambonin’izany mbola miangatra manampy trotraka ny zanaky ny sahirana sy ny mahantra ? Anisan’ny zavatra mendrika hodinihina izany amin’izao ankatoky ny fifidianana izao.

Léo Raz

News Mada0 partages

Allemagne: quand la musique contribue au développement du pays

Les nostalgiques se souviennent certainement encore de l’émission «pop in Germany», diffusée dans les années 80 sur la chaîne nationale, un rendez-vous incontournable de la musique. Actuellement, le gouvernement allemand mise davantage sur ce secteur qui, étonnamment, contribue au développement économique du pays, en soutenant les artistes et leurs œuvres, et surtout grâce à l’exportation des produits musicaux.

Initiative Musik, une agence de financement centrale de l’industrie musicale allemande, a invité une quinzaine de professionnels en musique et autres intervenants culturels en Allemagne, du 28 août au 2 septembre, pour un rendez-vous destiné à la promotion de la musique allemande, notamment le pop, le rock et l’électro.  Artistes, journalistes, organisateurs événementiels, festivaliers venus des quatre coins du monde, assistent ainsi pendant ces quelques jours à des ateliers, rencontres professionnels, concerts…

Soutenue par l’ambassade d’Allemagne à Madagascar, une journaliste malgache issue du Quotidien Les Nouvelles, Holy Danielle, y participe.

Une place importante dans le pays

“La musique a une place importante dans notre pays, que ce soit au niveau social, politique ou (et c’est le plus important) économique”, explique l’un des intervenants. Lui de souligner que 1,588 million d’euros ont circulé dans ce secteur en 2017, ce qui le met au troisième rang des secteurs les plus actifs au pays. Sur ce, le gouvernement a inclus dans son organigramme un certain nombre d’entités spécialisées dans le domaine, en l’occurrence le «Federal government commissionner for culture and media», le «federal ministry for economic affairs and energy»  et le «federal foreign office» qui travaillent étroitement ensemble.

Plus forte que la politique

Historiquement, l’introduction du rock au pays n’a pas été chose facile, en particulier après la deuxième guerre mondiale. “Ce genre de musique, venue tout droit des Etats-Unis qui se trouvaient pourtant dans le camp adverse, était plutôt considérée comme une influence négative. Mais les jeunes se sont vite retrouvés sous le charme de cette musique et ont même copié des groupes américains”, a expliqué un guide du musée de la communication, qui expose actuellemenet sur l’histoire de la musique pop en Allemagne.

L’éducation

Devant l’ampleur et l’engouement pour la musique pop rock au pays, plusieurs écoles et universités se sont installées dans les grandes villes, ciblant les artistes et tous les autres métiers qui officient dans ce secteur. “Nous encourageons principalement les créations qui sont porteurs de changements dans tous les domaines, que ce soit au niveau de l’éducation, de la santé, de l’architecture…. Et surtout de la technologie”, a ajouté notre interlocuteur. L’objectif est ainsi de professionnaliser davantage les artistes mais également d’inculquer dans leur pensée que la musique constitue un outil efficace pour éduquer la population.

Une exportation de la musique

Par ailleurs, les Allemands ont élaboré une stratégie de promotion de la culture. “Depuis les années 70, nous avons produit plusieurs groupes qui ont cartonné dans le monde entier”, a expliqué l’un des intervenants. En effet, plusieurs groupes célèbres des années 80 – 90 ont été soutenus par des producteurs allemands, entre autres Milli Vanilli, Boney M, 2 Unlimited, Docteur Alban, Snap…

L’évolution de la technologie, un élément à ne pas négliger

Cependant, en raison des évolutions technologiques, les maisons de disques et les vendeurs rencontrent actuellement des problèmes. “Le streaming, qui est le fait d’écouter de la musique sur internet, commence à s’imposer sur le marché musical mondial. Heureusement que beaucoup, notamment les véritables collectionneurs, ne s’intéressent pas à ce type de support”, s’est réjoui un responsables du Kulturkaufhaus Dussman.

Pour ce week-end, la suite du programme préparé par Initiative Musik s’annonce chargée. Après trois jours à Berlin, l’équipe se déplacera à Cologne et à Düsseldorf, pour assister à davantage de concerts et séminaires, entre autres au C/o Pop.

Rakoto

News Mada0 partages

Fifaninanana saripika: ho an’ny rehetra ny « Emerging talent Awards »

Miroborobo, manaraka ny fivoaran’ny teknolojia, ny tontolon’ny fakana sary. Tsy mifidy taona izany. Tokony hanana ny mampiavaka azy anefa ny tsirairay, indrindra ireo manan-talenta amin’ny famoahana ny maha kanto ny saripika. Marobe ny varavarana misokatra, ahafahana manatratra izany tanjona izany.

Iray amin’ireny, ohatra, ny « Emerging talent Awards », karakarain’ny LensCulture, na ny fifaninanana iraisam-pirenena, ijerena ireo manan-talenta indrindra amin’ity sehatra ity. Efa tonga amin’ny andiany fahadimy ny fifaninanana, amin’ity taona ity, ka mbola misokatra, hatramin’ny 5 septambra izao, ny fisoratana anarana sy ny fandefasana ny sanganasa ho an’ireo liana amin’izany.

Avy amin’ny firenen-tsamihafa ny mpitsara amin’ity « Emerging talent Awards » ity. Miisa 50 be izao ny talenta mendrika indrindra hosivanin’izy ireo amin’ireo mpifaninana, manerana izao tontolo izao, ka inoana fa hisy Malagasy ao anatin’izany.

Tsy voafetran’ny lohahevitra iray ny sary alefa hifaninana. Toy izany koa ny taon’ny mpifaninana. Hatramin’ny nisian’ny fifaninanana, anjatony ny mpakasary nahazo sehatra tamin’ny hetsika iraisam-pirenena samihafa mahakasika ny tontolon’ny fakana saripika.

Mikasika izay fankasitrahana izay indrindra, samy handray anjara amin’ny fampirantiana, any amin’ny « galerie » fanta-daza any New-York, ireo 50 voafidy. Ankoatra izany, haranty any amin’ny « festivals » iraisam-pirenena momba ny sary ny sanganasan’izy ireo. Eo koa ny fampahafantarana azy ireo ao anatin’ny bokin’ny LensCulture, « The best of LensCulture » andiany fahatelo. Marihina fa fitaovan-tserasera iray, mivoy manontolo ny tontolon’ny sary, eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena, ny LensCulture.

Landy R.

News Mada0 partages

Fampahafantarana ny IEM: nafana ny fandraisan’Ambatolampy ny kandidà Rajoelina

Tsy latsa-danja no ho tany amin’ny faritra hafa. Anisan’ny niavaka sy nisongadina ny nandraisan’ny vahoakan’Ambatolampy Vakinankaratra ny kandidà Rajoelina, omaly tany an-toerana. Notanterahina tao amin’ny kianja filalaovam-baolina izany ary feno hipoka tanteraka,  miaraka amin’ny loko vonimboasary izany toerana izany. Nafana ny fihaonana sy ny  fifanatrehana sady nampientanentana ireo vahoaka ny fahitana sy ny fanakaikezana tamin’ity kandidà laharana faha-13 ity. Andro tsena rahateo ny tany an-toerana. Novelabelarin’ny filohan’ny Tetezamita amin’ny vahoaka ny momba ny vina hampandrosoana iny faritra sy i Madagasikara manontolo manoloana ireo olana samihafa notanisain’ireo solontenan’ny sehatra samihafa any Ambatolampy.

Nihaona amin’ny vahoakan’Ambohibary Sambaina

Nambarany fa efa ao anatin’ny IEM ny vahaolana hampandrosoana ao anatin’ny fotoana  fohy ny firenena. Nanteriny koa fa mila tanora vonona sy sahy ary tia tanindrazana ny firenena.

Nialoha izany, nandalo tao Ambohibary Sambaina ny mpanorina ny IEM ny maraina, nialoha ny nandehanany tany amin’io tanànan’ny fanamboarana vilany io. Niresaka mivantana amin’ireo vahoaka ny tenany. Nihaino ny olana sy ny hetahetan’ny mponina, indrindra fa ireo tantsaha, ny mpanorina ny TGV. Teo koa ny fitsidihany ny CSBII ao amin’ity kaominina iray ity. Nalai-nisaraka ny rehetra tamin’izao fihaonana izao.

Synèse R. 

 

News Mada0 partages

Scorpion du sud Antseva: miray ny mozika sy ny fanatanjahatena

« Scorpion du sud Antseva », anarana nasalotr’i Jean Louis ny tarika najorony ny taona 2017. Nomarihiny fa ny hamafy fanabeazana ombam-pahafinaretana amin’ny alalan’ny hira, ny mozika ary ny dihy no antom-pisian’ny tarika. Mirona amin’ny fiangaliana ny gadona tropikaly na ireo bankira mampiavaka ny tany mafana tahaka ny sud af, ny salegy, sns, izy fito mianadahy mandrafitra ny tarika. Mahafolaka gadona milamina ihany koa anefa. Mampiavaka ity tarika ity ny fampiasana tenim-paritra maromaro avy amin’ny lafivalon’ny Nosy ao anatin’ny hira iray.

Ankoatra ny maha mpanakanto an’i Jean Louis, mitaiza vatana sy saina ary fanahy amin’ny alalan’ny haiady tahaka ny « kung fu » sy ny « kick boxing » ny lehilahy ary manan-talenta amin’ny fampisehoana hakingana (cirque ) toy ny mandeha ambony tady, mamoritra vy amin’ny tratra… « Ao anatin’ny vatana tomady no ahafahana manajary zavakanto ary mifameno ny mozika sy ny fanatanjahatena », hoy i Jean Louis.

Raha ny fanazavany, Antseva ny nampiarahina tamin’ny anaran’ny tarika, noho ity tanàna any atsimon’Ambatolampy ity nahalatsahan’ny tavoniny sady mirakitra soatoavina malagasy. Ampahany amin’ireo sanganasan’ny Scorpion du sud Antseva ny « Aza atao anio moa zah ».

Nanangona : HaRy Razafindrakoto

 

News Mada0 partages

Antanamasaja Mahajanga: magazay Telma shop vaovao

Tsy mitsahatra manitatra ny ambaindainy hanatonana ny mpanjifa ny Telma. Misokatra ao amin’ny fokontany Antanamasaja any Mahajanga ny magazay Telma Shop. Masoivoho faha-63 amin’ireo efa misy manerana ny Nosy ity, tranombarotra fahefatra ao an-tampon-tanànan’i Mahajanga.

Ahitana ny tolotry ny Telma, toy ny hita any amin’ny hafa rehetra manerana ny Nosy, amin’ny lafiny finday sy ny aterineto. Anisan’ny tolotry ny Telma ny hiaka farany toa ny F1+G4, ny Legend, ny Vibe, famoaham-peo Bluetooth mahatanty rano.

Hahazo fahafaham-po avokoa ny olon-tsotra sy ny mpandraharaha. Manome torohevitra sy mamaha ny olana ny mpiasan’ny Telma Shop mifanaraka amin’ny filany avy. Tolotra manokana amin’izao fisokafan’ny masoivoho izao ny fanomezana famandrihana maimaimpoana mandritra iray volana, amin’io volana septambra io. Hita ao koa ny fifanakalozam-bola MVola, fanokafana kaonty arahana torohevitra.

Tsiahivina fa matanjaka sy haingam-piasa ny tambajotra fibre otpique ampiasain’ny Telma.

Njaka A.

News Mada0 partages

AGENCE IMMOBILIERE : Gas’Immo dans l’air du temps 

*Depuis des années, Gas’Immo, en tant qu’agence Immobilière malgache, a su asseoir sa notoriété à Madagascar. D’après Frankiass Rakotobe, une des cogérantes de l’agence, Gas’Immo se différencie des autres par, « Sa qualité de service basée sur la clarté des informations nécessaires à la prise de décision d’un client, son approche en négociation entre acheteur et vendeur, son respect de l’éthique…Des points qui font de Gas’Immo un des leaders de la profession».

* Quels sont vos conseils pour bien choisir son agence immobilière?

-Frankiass Rakotobe : le choix d’une agence immobilière doit être basé sur plusieurs références.  Entre autres, une agence digne de ce nom doit disposer d’un formulaire de recherche contenant en quelque sorte les critères de choix des clients et de respecter dans ce sens leur préférence. Une agence professionnelle propose également des offres de biens correspondant aux demandes aussi bien en termes de proximité, de coût et de service…Pour dire qu’il convient d’avoir une connaissance approfondie du marché, notamment les cours en vigueur. Sans tous ces critères déterminants, la confiance immobilière entre l’agence, les vendeurs et les acheteurs aurait du mal à s’établir.

* L’expérience professionnelle de plusieurs années dans le secteur compte pour devenir cogérante de Gas’Immo, comme dans votre cas…

– Sans conteste, des connaissances spécifiques et étendues du métier d’agent immobilier comptent énormément. Mon expérience personnelle auprès de plusieurs agences immobilières de la capitale a apporté un plus à Gas’Immo. On offre une formation continue relative à l’évolution du marché à nos agents commerciaux, à savoir les prospecteurs et négociateurs.

* Comment voyez-vous l’avenir de l’agence immobilière à Madagascar ?

– L’avenir de l’agence immobilière sera meilleur si la recrudescence du secteur informel est maîtrisée. Car en ce moment, force est de constater que n’importe qui sans expérience en la matière prétend au titre d’agent immobilier.

*Et cela nuit à la crédibilité des vrais professionnels…

-Les agissements anticoncurrentiels du secteur informel ternissent l’image des agences opérant dans le formel. La clientèle est devenue méfiante face à l’explosion des transactions frauduleuses  comme des faux papiers ou des faux  propriétaires…

*Les mots de la fin 

-Au vu de la recrudescence de la corruption et de l’usurpation de tout genre concernant la  vente de terrains qui sévit partout à Madagascar actuellement, nous remercions l’administration compétente de se pencher encore un peu plus sur ce fléau. Nous conseillons à toute personne désireuse d’acheter ou de louer un terrain ou une maison de s’adresser directement à une Agence immobilière. Enfin, nous remercions notre aimable clientèle pour sa confiance qu’elle accorde à notre agence. Et nous restons également à l’entière disposition de nos éventuels clients.

 

 

News Mada0 partages

Songadina an-tsary: Ny kandidà Rajoelina Andry tany Ambatolampy

 

Nahazo fahatsiarovana avy amin’ny vahoaka any an-toerana.

Tomefy olona ny kianjan’ny filalaovam-baolina

News Mada0 partages

Kitra vehivavy – «Cosafa cup 2018»: iray vondrona amin’i Afrika Atsimo ny Barea

Hotanterahina ny 12 septambra ho avy izao, ny fiadiana ny «cosafa cup», taranja baolina kitra vehivavy. Fifaninanana ho an’ireo firenena aty amin’ny tapany atsimon’i Afrika. Mandray anjara amin’izany, ny Barea de Madagascar.

Ao amin’ny sokajy «A», ny Barea de Madagascar vehivavy, eo amin’ny fiadiana ny «cosafa cup 2018», taranja baolina kitra. Fihaonana, hotanterahina atsy Afrika Atsimo, manomboka ny 12 ka hatramin’ny 22 septambra, ho avy izao. Tafaraka amin’ny ekipam-pirenena malagasy ry zareo mpampiantrano, miaraka amin’i Malawi sy i Botsoana.

Raha ny fandaharam-potoana, avy hatrany dia hidona amin-dry zareo Afrikanina tatsimo, ao amin’ny kianja Wolfson, ny Barea de Madagascar eo amin’ny lalao voalohany, ny alarobia 12 septambra. Tsy maintsy hiady mafy ny Barea, amin’io satria ry zareo Bafana Bafana no tompondaka farany, izay azo lazaina fa mbola «favori», amin’ity andiany ity.

Ankoatra izay, hanala vela amin’i Malawi, ihany koa ny Barea de Madagascar, eo amin’ny fihaonana faharoa, hatao ny alakamisy 14 septambra. Efa niaraka vondrona mantsy ny roa tonta, tamin’ny taon-dasa. Niondrika tamin’ny isa 6 no ho 3 nanoloana an-dry zareo Malaoita, tamin’izay ny tovovavin’ny Barea.

Botsoana indray, efa tafaraka tamin’i Afrika Atsimo, nisaraka 1 sy 1. Tsy ho mora araka izany, ny miandry ny Barea de Madagascar, amin’ity satria firenena manana ny fahaiza-manaony avokoa no miandray azy ireo.

Firenena 12 no hiady ny lohany amin’ity, nozaraina ao anaty vondrona telo. Hiatrika ny manasa-dalana ireo firenena voalohany isam-bondrona, miampy ekipa iray tsara toerana indrindra.

Tsiahivina fa tsy nivoaka vondrona, ny Barea, tamin’ny taona 2017.

 

Tompondaka

News Mada0 partages

Tsipy kanetibe – «Masters 2018»: resin’i Frantsa i Madagasikara

Tontosa, omaly, ny dingana fahafito sady farany eo amin’ny fiadiana ny «Masters 2018», taranja tsipy kanetibe, tao amin’ny Palais Ducal, ao Nevers. Resin’i Frantsa, teo amin’ny manasa-dalana, tamin’ny isa 13 no ho 4, ny Malagasy. Voasakana ny  lalantsika amin’ny “final four”, ho an’ity taona ity. Miandry ny taona 2019 indray izany.

Mandra-piandry izany, noraisin’ny filohan’ny Tetezamita,  Rajoelina, teny Ivandry, ny alarobia lasa teo, ny ekipam-pirenena, tsipy kanetibe, hiatrika ny fiadiana ny ho tompondaka eran-tany, sokajy lehilahy, hatao any Desbiens Kanadà, ny 13 – 16 septambra ho avy izao.

Efatra ireo mpilalao: i Nanah sy i Rado ary i Hery, miampy an’i Taratra, tarihin’i Tin, mpanazatra. Nanolotra vatsin-dalana ho azy ireo ny mpanorina ny IEM, ary nampanantena fanomezana lehibe ho azy ireo raha toa ka mandrombaka ny ho tompondaka. Notsiahivina fa tafiditra ao anatin’ny vinany IEM ny fanaovana ho matihanina ny fanatanjahantena ary ny fanatsarana ny fiainan’ny atleta.

Tompondaka

 

Ino Vaovao0 partages

FANAFIHANA MITAM-BASY TENY AMBALAVOLA : Jiolahy vao nivoaka ny fonja, sarona teny Aranta

Tratra nilalao baolina teny amin’ny fokontany Aranta ny talata teo mantsy ny iray amin’ireo jiolahy mpanafika. Ity tovolahy ity no antsoina hoe dadafara izay vao nivoaka ny fonja nefa dia izao nahavita heloka izao indray. Raha ny tena marina dia efa narahimaso akaiky ny fihetsiny taorian’ny nivoahany teny amin’ ny fonja ary iny izy niaraka tamin’ireo nanafika teny Ambalavola ny zoma teo iny.

Tamin’ny famotorana natao azy, hoy ny kaomisera foibe eny Mahajanga be no niaiky ny heloka vitany ity tovolahy ity. Tsy tratra niaraka taminy moa ny basy izay nampiasainy tamin’iny asa ratsy iny fa mbola any amin’ireo namany izay mbola karohina fatratra ankehitriny. Natolotra ny fitsarana ny alakamisy teo ihany ity jiolahy ity.

Ny polisy sy ny mpitandro filaminana manao ny ainy tsy ho zavatra amin’ny fikarohana ireo jiolahy eto amintsika fa manahy mafy kosa izy ireo amin’ny mety ho famotsorana ataon’ny fitsarana. Mikasika ny fandrahonana ho faty ataon’ireo jiolahy amin’ny mponina eny Ambalavola indray dia nanazava ny kaomisera foibe fa efa misy ny fepetra noraisina manoloana izany. Misy ny polisy napetraka eny izay misy amin’izy ireo tsy manao fitafy maha mpitandro filaminana azy.

Ankoatra ireo izay mandeha fiara mandalo matetika eny amin’ny manodidina ny toerana nitrangan’iny fanafihana iny. Na izany aza anefa miantso ny vahoaka hatrany ny polisy mba hiara-hiasa akaiky amin’izy ireo hahafahana mampita vaovao haingana ka hikarohana ireo jiolahy.

Papin

Ino Vaovao0 partages

RN 2 : Mirongatra ny famakiana kaontenera eny ambony fiara, olona telo voasambotra

Raha somary nangingina ny fitorahana vato amin’ny alina, dia miha mahazo vahana indray ny fandrobana kamiao mpitatitra entana avy ao Toamasina mihazo an’ Antananarivo. Ireo fiarabe mitondra entana 30t miakatra no tena lasibatra amin’izany. Tsy afaka mandeha mafy rehefa miakatra fiakarana. Anisany toerana famelezan’ireo jiolahy ny ao amin’ny kaominina Ranomafana-Est distrikan’i Brickaville. Eo amin’ny lalana ao amin’ny fokontany Maromaniry tsy lavitra an’Antongobato sy 202 no fanaovan’izy ireo ny asa ratsy. 

Misy fiakarana  mantsy ireo toerana ireo ka tsy afaka mandeha mafy ireo fiarabe. Vokany, mianika avy ao aoriana ireo jiolahy ary manataka ny labasy avy any ambony sy manipy ireo entana any anaty ala. Midina indray avy eo rehefa afaka fiarakarana, dia miverina miakatra rehefa misy fiakarana. Tsy mahalala na inona na inona ilay mpamily ao aloha, ny andro rahateo alina. Ireo fiarabe mitondra kojakoja ilain’ny fiainana andavanandro izay tena mora amidy no tena lasibatra amin’izany  : siramamy, vary, … 

Ny ampitson’iny no mitatitra ireo entana natsipy tany anaty ala ireo olon-dratsy. Tsy mipetra-mora ny zandary ao amin’ny kaominina Ranomafana-Est fa nametraka paikady manokana entina miady amin’ireo jiolahy mpamaky kaontenera. Misy ny fiaraha-miasa eo amin’ireo tantsaha eny ifotony. Any amin’ny tanimbolin’ ireo tantsaha manodidina ny lalam-pirenana faharoa iny mantsy no anipazana sy anafenan’ireo mpamaky kaonterena ny entana azo.

Ny alin’ny sabotsy 25 aogositra, dia fiarabe iray nandalo teo amin’ny lalana Maromaniry no nisy namaky. Vary anaty gony maro no lasibatra tamin’ izany. Nihetsika avy hatrany ny zandary tao an-toerana tarihin’ny Gphc Todimiarina Jean Chrysostome. Vokatry ny fiaraha-miasa tamin’ny tantsaha, ny marainan’ny alahady 26 aogositra, dia azo sambo-belona teo am-pitaterana gonim-bary halatra ny telo tamin’ireo mpamaky kaontenera. Mbola sarona niaraka tamin’ izany ny vary 5 gony. Mbola karohina ny naman’izy ireo roa hafa. 

Manoloana ny filazan’ny olona sasany fa ireo mpamily ihany no miara-miasa amin’ireo mpamaky kaontenera, dia nitondra fanazavana ny Gphc Todimiarina Jean Chrysostome avy amin’ny borigadin’ny zandarimaria ao Ranomafana-Est fa vitsy kely izany tranga izany fa ny mazana dia ireo mpamily mihitsy no mandoa ny entana very amin’ny tompon’entana. Nomarihiny fa tovolahy matanjaka 18 ka hatramin’ny 25 taona eo hoe no mpanao io asa ratsy io eny amin’ny lalam-pirenena faharoa iny.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FANAFIHANA TAO MAEVATANANA : Sivy lahy nandrava tanàna, jamà iray voatifitra

Vokany, omby miisa 16 miampy volamena no lasan’ireo mpandroba tamin’io fotoana io. Nirongo fitaovam-piadiana sy zava-maranitra be dia be ireo  olon-dratsy  hany ka tsy  dia afaka nifanandrina tamin’izy ireo ny jamà miisa dimy. Nandritra ny tifitra variraraka nataon’ ireo mpandroba dia voa mafy teo amin’ny tongony ny jamà iray. 

Ireo jamà efatra ambiny  tonga dia tafatsoaka niaro ny tenany ka ny iray irery sisa no niady rery ary tsy afa-nanohitra firy. Nalefa nitsabo tena tao amin’ny Loterana Mahajanga avy hatrany moa ity lehilahy ity nanomboka omaly  noho ny fihombon’ny tsy fahasalamany. Ireo zandary ao an-toerana  kosa mbola manohy ny fikarohana ireo malaso satria tafatsoaka izy ireo.

Tatianà R

Ino Vaovao0 partages

FITETEZAM-PARITR’I HERY RAJAONARIMAMPIANINA : Mibaribary ny tsy fanarahan-dalàna

Ankoatra ny fitokanana zava-bita entin’ny hambaboany ny saim-bahoaka dia ny mpanamory ny angidimby mpitondra azy indray izao no voalaza fa mandika lalàna raha ny tatitra voaray avy any  amin’ny faritra. Raikitra ny fifamaliana tamin’ ireo mpiandraikitra, ny mpanamory ary ny mpanara-maso ny habakabaka, satria tsy misy “plan de vol”, manery fotsiny akana solika, nefa solika natokana ho an’ny marary. 

Raha ny fampitam-baovao mahakasika ity tranga ity dia niainga tao Antalaha ny talata lasa teo ilay angidimby mitondra ny laharana I-ARID. Noterena nomena solika voatokana ho an’ny marary mba hihazo an’i Sambava indray, avy eo tsy hita izay nanjavonany,  hany ka nikoropaka nitady azy avokoa ireo mpanara-maso an’habakabaka. Omaly alakamisy vao hita indray ity angidimby ity, ka nipetraka tao Toamasina tokony ho tamin’ny 6 ora maraina. Raha ny fanazavana ihany dia handeha haka ny Filoha any Sainte Marie indray izy io ary hanatitra azy any Maroantsetra.

 Tsy menatra ny mandika lalàna intsony

Manoloana ireo fandikan-dalàna marobe  mahakasika ny fifamoivoizana an’habakabaka ireo dia nilaza ny mpanara-maso sy tompon’andraikitra ny amin’ny hametrahany “Plan de vol”, ary nanakana azy tsy hiainga saingy nanao mafy loha  fotsiny fa “angidimby  mpitondra ny Filoha dia niainga tsy nahazo fahazoan-dalana tsotra izao”. Raha ny lalàna iraisam-pirenena anefa dia tsy azo heverina ho angidimby toy ireny “force One” ireny ity mivezivezy ity  satria ny Filoha aza nolazain’izy ireo fa tsy tsy ao anatiny akory.

Fivezivezena tsy ara-dalàna, ahiana hampitera-doza

 Raha ny fanazavana voaray momba ity tranga ity ihany  dia ny  Seranam-piaramanidina ao Toamasina no anisan’ireo seranana mandray fiaramanidina maro eto Madagasikara. Izany hoe loza mitatao amin’ ny fifamoivoizana an’habakabaka mihitsy ny tranga toy izao, satria raha sendra hifanena tampoka amin’ny fiaramanidina vaventy izay tsy afaka hivily haingana, dia ho loza marobe no mety  aterak’ izany. Aiza ho aiza ny lalàna sy fepetra raisin’ny kandidà tompon’ny angidimby  manoloana izany toe-java-misy izany  ? 

Inona ny mety hitranga raha toa ka hampihatra lalàna ireo tompon’andraikitra ary hangataka  ireo tafika an’habakabaka hitifitra ireo angidimby tsy manara- dalàna ?

 Ny fanoratana

Ino Vaovao0 partages

FIKARAKARANA NY FIFIDIANANA : Nidina ifotony tao Fianarantsoa ny Praiminisitra Christian Ntsay

Ankoatra ny faritra voatsidika tany amin’ny Faritra Avaratra dia nigadona tao an-tampon-tanànan’i  Fianarantsoa ihany koa ny lehilahy, omaly alakamisy 30 aogositra 2018  ka nanokatra ny valandresaka momba ny dinik’asa sy fepetra arahina mandritra sy aorian’ny fifidianana. Nanotrona azy tamin’izany  rahateo koa  ny minisitry ny Atitany, miampy ireo olom-panjakana ambony miasa ao an-toerana. 

Raha tsiahivina mantsy dia mizara telo lehibe ny dinik’asa napetrany rehefa voatendry teo amin’io toerana io ny tenany. Ny voalohany indrindra tamin’ izany ny fikarakarana ny fifidianana, faharoa manaraka izay ny fandrindrana ny filaminam-bahoaka sy fitadiavam-bahaolana amin’ny tsy fandriampahalemana ary ny farany dia ny fitantanana  ny raharaham-pirenena. Tsy mitsahatra miezaka mitady paikady vaovao hatrany ireo mpikambana rehetra tarihiny mba hahatontosa ara-dalàna ny fifidianana.

Fifidianana madio sy mangarahara

“Ny fanomanana fifidianana izay andraisan’ny rehetra anjara, fifidianana malalaka, madio, mangarahara ary eken’ny Malagasy no laharam-pahamehan’ny governemanta tarihiko”, hoy hatrany ny lahatenin’ny Praiminisitra. Tokony ho hajaina araka izany ny zo sy fahalalahan’ny mpifaninana haneho hevitra araka ny voalazan’ ny andininy faha-10 ao amin’ny Lalàmpanorenana. 

Ny solontenam-panjakana isan-tsokajiny no hampihatra, handrindra sy hampanaja izany. Izany indrindra no itakiana ny fandraisana andraikitra tsy mitanila eo amin’ny solontenam-panjakana mikirakira mivantana ny fanomanana ny fifidianana. Hanome tànana ny Vaomiera mahaleo tena misahana ny fifidianana ny governemanta sy ireo sampan-draharaham-panjakana isan-tsokajiny, anisan’izany ny haino aman-jerim-pirenena. Antoka ahafahan’ny Malagasy mahatsapa fa malalaka, madio ary mangarahara tanteraka ny fifidianana, ny fampahafantarana ny dingana rehetra hiatrehana izany, manomboka amin’ny fanomanana ara-teknika, ny fampielezan-kevitra, ny andron’ny latsa-bato ary indrindra ny fikirakirana ny valim-pifidianana.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FIFIDIANANA FILOHAM-PIRENENA : Tafapetraka ny fitorian’ireo kandidà voailika

Araka ny fanambaràna nataon’ireto farany dia tsy hipetra-potsiny izy ireo fa tsy maintsy hametraka fitoriana ary dia tontosa soa aman-tsara izany omaly maraina. Sokajian’izy folo mianadahy ireto ho tsy ara-dalàna io fanapahan-kevitra noraisin’ny Hcc io, ka izany no nahatonga azy ireo hametraka ny fitoriana izay naterina teo anivon’ity andrim-panjakana ity ihany. 

Raha ny fanazavana nomen’ ireo mpahay lalàna mandrafitra ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana anefa dia noho ny antontan-taratasin’izy ireo tsy nahafeno fepetra no antony tsy nandraisana ny antontan-taratasy maha kandidà azy folo mianadahy ireto, izay ahitana an’ Andriatsihety James, Rakoto Jean Pierre, Mahavimbina Alain, Rasoamalala Malala Savaron Armandine, Georges Désiré, Ratsimbazafy Bezara Eliane Virginie, Raharimanana Mamy Nirina, Rasoloniaina Jean Félicien Korodo, Andrianirina Max Fabien Olivier, Tsiranana Mandiomanana Philippe. 

Nambaran’izy folo mianadahy ireto fa ho fampitandremana ireo mpahay lalàna ao anatin’ny Hcc no anton’izao fitorian’izy ireo izao. Andrasana araka izany izay mety ho fiafaran’ity fitoriana tafapetraka omaly ity.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

PURIFIC : Hanampy ny Malagasy amin’ny fahazoana rano ara-pahasalamana

Nandritra ny 14 taona niasany tao Toamasina tamin’ny fanorenana ny orinasa Ambatovy amin’ny maha injeniera momba ny herinaratra azy, izay nohararaotiny nitsidihana an’i Madagasikara, no nahatsapany fa tena olana goavana eto amintsika ny rano fisotro madio ampiasain’ny isan-tokantrano. Taorian’ny fiverenany tany Afrika Atsimo, dia nitady hevitra niaraka tamin’ireo injeniera namany i Willie De Klerk ka nahita ity “purific” ity izay ezahiny haparitaka manerana ny Nosy ho fanomezana rano ara-pahasalamana ny Malagasy. Fonosana kely 4g izy io nefa afaka manadio rano 25 litatra. 

Tsy natao hakana tombony fa tena ho fanampiana ara-tsosialy tsotra izao ho an’ny Malagasy. Manomboka ny 19 septambra izao no ho tonga eo anivon’ny seranantsambon’i Toamasina ity fomba fanadiovan-drano ara-pahasalamana ity ary ezahina haparitaka eran’i Madagasikara amin’ny alalan’ny fiaraha-miasa amin’ireo fikambanana samihafa sy ireo sehatra tsy miankina ary ireo mpaninjara indrindra ny eny amin’ny tontolo ambanivohitra. Ankoatra izay, dia ny volana desambra izao no tena hipetraka tanteraka eto Madagasikara i Willie De Klerk. Ny Kaominona Manompana ao Soanierana-Ivongo no nosafidiny hipetrahana sy ho toerana handevenana azy rehefa tonga rafahafatesana, araka ny teny nataony.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FANADINANA BAKALOREA : 21 169 ny isan’ny mpiadina raha ny eto Mahajanga manokana

Raha ny vaovao azo dia efa lasa tapitra voazara avokoa ny taratasy fiantsoana ireo mpiadina fanadinana ara-panatanjahantena izay efa nifarana tamin’ny faha 17 aogositra teo izany. Tahaka izany ihany koa ny taratasy fiantsoana adina an-tsoratra. Efa vonona araka izany ny tompon’andraikitra eo anivon’ny oniversite sy ny mpampianatra hiandry ireo mpiadina.

Amin’io isan’ny mpiadina io dia 20362 no mpiadina amin’ny fanadinana ankapobeny raha miisa 807 kosa indray ireo hiatrika ny adina ara-teknika sy ny fampianarana arakasa. Mitsinjara ho toy izao ireto farany  : 532 ny eto Mahajanga raha 99 kosa ny any Marovoay ary 61 any Mandritsara,  61 tahaka izany koa ao Antsohihy renivohitra raha 25 ny ao Maevatanàna ary farany any Maintirano miisa 29. Io sampana ara-teknika io izay nahitana taham-piakarana 3,99 isan-jato raha oharina tamin’ny taona 2017.

Ho an’ny fanadinana bakalorea ankapobeny kosa indray dia mizara tahaka izao. Eo amin’ny sokajy A1 dia miisa 1478 izy ireo hiatrika izany. Ny A2 mpiadina 14534. Eo amin’ny sokajy C indray kosa 211 ary eo amin’ny sokajy D 4139 izay mameno ny isa 20362 ka hiparitaka amin’ireo foibem-panadinana ato anatin’ny faritany Mahajanga. Izy io izay nahitana fiakarany 1,98 isan-jato raha oharina tamin’ny fanadinana bakalorea tamin’ny taon-dasa iny. Izany hoe raha atambatra ny isa teo amin’ny fampianarana ara-teknika sy ankapobeny dia nahitana fiakarana 2,05 isan-jato ny taham-piakaran’ireo mpanala fanadinana bakalorea manerana ireo faritra efatra eto Mahajanga.

Papin

Ino Vaovao0 partages

KAOMISERA TABALY FABIO : Miantso ny olona hitory izay polisy mandray kolikoly

Manoloana izany tsy maintsy nampitomboina ny isan’ireo polisy misahana ny fandaminana ny fifamoivoizana. Misy anefa ireo fiara tsy manara-dalàna sy tsy manana taratasy mazava. Ao moa ireo izay tsy mahalala ny kaody eto Mahajanga. Ny polisy etsy andaniny, zarany aza mahatratra ireny mpandika lalàna ireny mba hahafahana mandray kely tahaka ny efa mahazatra.

Miteraka fimenomenomana ho an’ ny olona sasany anefa izany fihetsika izany satria tafiditra ao anatin’ ny kolikoly izy ireny. Manao antso avo amin’ireo mpiala sasatra fa indrindra ny vahoaka eto Mahajanga anefa ny kaomisera Tabaly Fabio izay kaomisera foibe eto amintsika manoloana izany fihetsika ataon’ny polisy izany. Nambarany àry fa tsy tokony hisalasala ny olona tratry ny endrika kolikoly ataon’ireo polisy eny an-dalana. Mila sahy mitory any aminy na avy hatrany dia any amin’ny Bianco. 

Misy tokoa mantsy ireo polisy tena alaim-panahy amin’ny fakana vola kely, hoy izy nefa avy eo miteraka loza ho an’ireo fiara tsy ara-dalàna izay akany vola izany fihetsika izany. Izy ity moa tena efa zary lasa kolotsaina ho an’ireo mpitandro filaminana miaraka amin’ny mpamily mihitsy. Vao manakana ny polisy iny fa efa miaraka amin’ny taratasin’ny fiara ny vola hiarovana ny tsy ara-dalàna ao aminy. Fihetsika izay tsy miteraka fandrosoana anefa izany fa toa voa mainka aza miteraka fahavoazana ho an’ny tena.

Papin

Tia Tanindranaza0 partages

Harena ankibon’ny tanyMaro ireo orinasa mpitrandraka tsy ahazoam-baovao

Omaly alakamisy 30 aogositra no navoaka ny tatitra miompana amin’ny harena ankibon’ny tany fanaon’ny ITIE (Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives) isan-taona.

 

 Isan-taona dia mijanona amin’ny fampitahana tsotra ny vola voarain’ny fanjakana avy amin’ny orinasa misehatra amin’ny harena ankibon’ny tany ny tatitra. Manomboka izao kosa dia misy mihitsy ny fijerena amin’ny antsipirihany ny vaovao momba ireo tompona orinasa miasa sy mitrandraka ny harena ankibon’ny tany eto Madagasikara. Ohatra amin’izany ny fanondranana volamena izay tokony ho fantatra mazava mba hananganana sy hanoratana ny tatitra. Niaiky ny minisitry ny harena ankibon’ny tany Henry Rabary Njaka ny tsy fahafenoan’ny tatitra satria mbola maro ny kaompania mitrandraka tsy manome ny vaovao rehetra tokony ho fantatra. Tatitra ny taona 2015 sy 2016 moa no natao ary nanambara ny ITIE fa 150 miliara Ariary ny vola voarain’ny fanjakana tamin’ny taona 2015 ary nihena kely ny taona 2016 noho ny fidinan’ny vidim-bokatra iraisam-pirenena. Nanambara mazava ihany koa ny mpanao tatitra ITIE ny amin’ny tsy fahampian’ny fanazavana ny amin’ireo orinasa ananan’ny fanjakana fampiasam-bola.

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Fampiroboroboana ny fizahantanyIlaina ny fanarahana ny fenitra iraisam-pirenena

Nisy omaly ny fifanaovan-tsonia fiaraha-miasa sy ny famaranana ny atrikasa nataon’ny minisiteran’ny fampianarana teknika sy ny fanofanana arak’asa ary ny fikambanana CS2PCTHR.

 

 Hampandroso ny sehatra fizahantany ary hanatsara ny tontolon’ny asa ny fanofanana natao mba ho tojo izay tena takian’ny tsenan’ny asa ireo olona nisitraka izany. Nanambara ihany koa ny minisitra Rahantasoa Lydia Aimée fa fanatanterahana ny politika nasionalin’ny fananana asa sy fanatsarana ny kalitaon’ny mpiasa efa misehatra amin’izany no tanjona. Nofidina manokana ny ivontoerana fanofanana any Foulpointe mba ho filamatra ary efa tena manaraka ny fenitra iraisam-pirenena. Hitondra vokatra be ny amin’ny fampiroboroboana ny sehatra fizahantany izany satria tsy misalasala ny vahiny rehefa hitany manara-penitra ny toerana hivanianany, indrindra ny fandraisan’ny mpiasa azy. Ny fikambanana iraisam-pirenena momba ny fanabeazana sy ny siansa ary ny kolontsaina UNESCO no mpiara-miombon’antoka tamin’ity fiaraha-miasa ity. Tanjona, hoy ny solontenan’ ny UNESCO ny hanamorana ho an’ny mpampiasa sy ny mpiasa ny amin’ny filan’ny asa, indrindra ny fametrahana izay fenitra iraisam-pirenena izay mba ho tombony ara-toekarena.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Grevin’ny fadin-tseranana

Valy bontana no nataon’ny Ministeran’ny fitatanam-bola sy teti-bola manoloana ny grevin’ny fadin-tseranana.

Nandefa mailaka izy milaza ny fanapahana ny zo hafa tokony ho raisin’ny mpiasa izay mitokona. Nisy ny natahotra araka izany ka niverin-dalana tsy nanohy ny fitokonana intsony. Hitohy ny grevy ary hisy ny drafitra vaovao anio araka ny tatitry ny filoha sendika SEMPIDOU.

 

Sekoly Nomentsoa Ambatomaro sy Anjanahary

Mampitaraina ny ray aman-dreny ny famezivezena natao azy ireo ny amin’ny taratasim-piantsoana ny zanany hanao laza adina fanatan-jahantena anio. Nampivezivezena hatrany ary narirariran’ny Tale izy ireo nefa tsy misy ny olana ny tamin’ny saram-pianarana

Tia Tanindranaza0 partages

Fiovaovan’ny toetr’androMamparefo ny fahasalaman’ny zokiolona

Miovaova be ihany ny toetr’andro eto amintsika. Mangatsiaka ny maraina, mihamafana amin’ny antoandro ary migaingaina mila tsy ho zaka mihitsy indraindray.

 Misy fiantraikany goavana amin’ny fahasalaman’ny zokiolona ny fisian’ireny tranga ireny, raha araka ny fanazavan’ny dokotera Ratafika. Ankoatra ny tsy fahampian-drano mety hahazo azy ireny mantsy dia mikorontana ihany koa ny toe-batany ka mety hampiakatra be na hampidina be ny tosidrany. Mety handeha ra ihany koa ny oron’ny zokiolona ka ilana fitandremana. Vahaolana aroson’ity mpitsabo ity ny tokony hisotroana rano betsaka. Toraka izany ny fandehanana amin’ny toerana na faritra malomaloka ka manaraka andro aza rehefa mangatsiaka iny dia tsy tokony hijanona ela. Nomarihin’ity dokotera ity fa mety hiteraka aretina maro samihafa eo amin’ny zokiolona ihany koa ny faharefon’ny toe-batany.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vono olonaNosamborina i Dadafara

Andro vitsy taorian’ny fanafihana mitam-piadiana nahafatesana olona roa niseho tao Ambalavola-Mahajanga ny zoma lasa teo, saron’ny polisy i Dadafara,

 

 anisan’ny nandray anjara mivantana tamin’ny fanafihana niaraka tamina telo lahy hafa izay mbola karohina fatratra. Tao Aranta no nisamborana ity jiolahy raindahiny ity, jiolahy izay efa gadralava kanefa izao mbola mamerin-keloka izao indray. Mbola fanafihana mitam-piadiana ihany koa no efa nampigadra azy ary vao tsy ela akory izy no nahavita ny saziny dia izao mamerina izao sahady. Omaly no hiakatra fampanoavana ny raharaha ary manaraka izany akaiky ny mponin’i Mahajanga noho ny tsy fahatokisana intsony ny Fitsarana.

Nangonin’i Jean D.

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Orinasa ChickyNomen’ny Miarakap 400 tapitrisa Ariary

Dimy volana taorian’ny fampahafantarana tamin’ny fomba ofisialy ny Miarakap dia nisy tamin’ireo orinasa kely vao manomboka sy teraka ireo (Startup) no nahazo famatsiam-bola sy fanohanana sahady.

 

 Nisitraka ny fanampiana nataon’ny mpiara-miombon’antoka Miarakap ny orinasa Chicky izay manao momba ny sakafo etsy Behoririka sy Analakely. Ity orinasa kely fisakafoanana ity dia anisan’ny namiratra tamin’ny fifaninanana Startup, herintaona lasa izay. Miezaka ho matihanina amin’ny fanaovana sakafo amin’ny akoho eto Madagasikara izy. Naharesy lahatra ny Miarakap ny hiara-miasa amin’ny Chicky satria 95%-n’ny vokatra ampiasaina ao dia vokatra eto Madagasikara avokoa. Nanome famatsiam-bola 400 tapitrisa Ariary izy ny amin’ny fiaingan’ity orinasa kely ity ary tanjona ny hanokafana hotely fisakafoanana hatrany amin’ny faritany. Nanambara ny tale ara-barotra Mamy Lala Barijaona fa manaraka ny fenitra iraisam-pirenena ny orinasa ary ara-dalàna tsara ny fitsanganany. Ny mpiasa ihany koa manana ny zony amin’ny lafiny lafiny rehetra ary hisy ny asa teraka satria raha 27 no mpiasa amin’izao fotoana dia hisy ny ezaka hampidirana mpiasa 150.

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

SAMPANA VONJY TAITRA BEFELATANANATsy afaka mandray marary mandritra ny herinandro

Tsy afaka mandray marary ny sampana vonjy taitra etsy amin’ny hopitaly Befelatanana nanomboka omaly alakamisy.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

CEPE - Adina manokana 2018Hivoaka amin’ity faran’ny herinandro ity ny vokatra

Tsy haharitra ela fa amin’ity faran’ny herinandro ity ihany dia hivoaka amim-pomba ofisialy ny voka-panadinana CEPE adina manokana na “session spéciale 2018” notanterahina tany amin’ireo foibem-panadinana miisa 15 tsy nahavita izany ny aalata 28 aogositra teo.

 

 

Raha ny fanadihadiana natao teo anivon’ny minisiteran’ny fanabeazam-pirenena dia nizotra tamim-pilaminana ny fanadinana. Nifanome tanana nanatontosa izany niaraka tamin’ity minisitera ity ny mpitandro ny filaminana. Tany amin’ny distrikan’Anosibe an’Ala avokoa ny 14 isa tamin’ireo foibem-panadinana ireo raha tany amin’ny distrikan’i Sambava kosa ny iray ambiny. Mikasika ny fanadinana BEPC izay hotanterahina manomboka amin’ny alatsinainy ho avy io dia fantatra fa vao mainka hihamafy ny fitandroana ny fandriampahalemana. Miisa 28.013 ireo kandida hiatrika izany ho an’Antananarivo Renivohitra, mitsinjara amina foibem-panadinana miisa 40 sy efitranom-panadinana 661 isa. Efa manomboka amin’ny fikarakarana ny efitrano handraisana ireo mpiadina ireo tompon’andraikitra hatramin’ny omaly nahazoana ny vaovao toy ny fanoratana ny nomeraon’ny ankizy amin’ny latabatra…

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Loza manambana

Manambana an’i Madagasikara hatrany ny loza ateraky ny savorovoro politika efa ho lava.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety U14 zazavavin’Amoron’i ManiaAfaka hiatrika ny BEPC any Manandriana

Tafaverina soa amantsara any Ambatomarina Manandriana fiaviany ireo mpilalao basikety sokajy U 14 zazavavy solontenan’ny Faritra Amoron’i Mania rehefa avy niatrika ny fiadiana ny ho tompondaka nasionaly U 14 tany Nosy-Be Hell-Ville ny 18-26 aogositra 2018 lasa teo.

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety « Critérium national U12 »Nosokafana ofisialy omaly tetsy Mahamasina

Tetsy amin’ny kianja ivelany ao amin’ny Lapan’ny fanatanjahantena Mahamasina omaly alakamisy 30 aogositra no nanokafan’ny talen’ny

Tia Tanindranaza0 partages

Rugby faha-15 taonan’ny TambohobeOmby roa no loka be hiandry etsy Mahamasina

Ho famaranana ny lalao rugby nentina nankalazana ny faha-15 taona niorenan’ny fikambanana Tambohobe miady amin’ny herisetra dia omby roa sy loka lehibe iray no hatolotra ho an’ireo mpandresy etsy amin’ny kianjan’i Mahamasina

Tia Tanindranaza0 partages

Ecole de Foot-ball AcademicaNankasitraka an’ny Ben’ny tanàna Lalao Ravalomanana

Tonga nitondra fisaorana ho an’ny Ben’ny tanàna Lalao Ravalomanana tetsy amin’ny Lapan’ny tanàna Analakely omaly alakamisy 30 septambra ireo ankizy mpianatra,

Nangonin’i Jean D.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina IvatoNapetraka ny trano fitehirizam-bola

Notokanana tamin’ny fomba ofisialy omaly alakamisy 30 aogositra ny trano fitehirizam-bola vaovaon’ny minisiteran’ny asam-panjakana sy ny kaominina eny Ivato.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mila vaniny indray

O ry Jean a ! Tsy efa mba maharikoriko anareo ve hoe : zato amby arivo ny isan’ilay kandida e ? Izay efa nailika dia mbola midongy ihany.

 Efa tafahoatra kosa aloha ny anareo ny fanaovana an’ilay raharaham-pirenena ho toy ny kilalaon-jaza e ! Eo dia mbola mila vaniny indray. Koa raha tsy dia efa inona kosa rangahy ity, dosie miisa 16 anie no nasaina nofenoinareo e  ! Iray ve no mba naterinao tamin’izay dia mbola sahinao ihany ny miverina mangataka fanazavana hoe : fa naninona aho ? Sao dia mba efa sangy mihoatry ny loha kosa e  ! Ny tanàna efa mikorontana dia mbola hovolenareo korontana vaovao ihany ve rangahy ity ? Aleo rangahy andeha amin’io fa aza dia tendan-kanina moa a ! Izay tsy dia mahasosotra anareo amin’ireo tohanana fa inona ary ity ? Izay Jean a ! Tonio ny fo ! Misotroa zi de papay e !

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

MPONINA ETSY LA REUNION KELYTsy mila mpanao politika mitady seza

Tsy hanaiky horebireben’ireo mpanao politika mitady seza intsony ireo mponina etsy La Réunion Kely.

 

 

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida tsy nahafeno dosieMidongy eny amin’ny HCC

Araka ny efa nolazain’izy ireo dia nahatonga solontena nanatitra fangatahana teny amin’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana na HCC tokoa omaly ireo kandida miisa 10 nolavina ny dosieny tsy nahafeno fepetra maha kandida ho filoham-pirenena.

J. Mirija

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fisorohana ny herisetram-pifidiananaHobeazina ny mpifidy

Hofanina hatrany ireo mpampiofana izay hisahana ny resaka fanabeazana ara-pifidianana eto amintsika manerana ny Nosy, hoy ry zareo avy eo anivon’ny CENI na ny Vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Rakotomamonjy Jean Max« Tsy handany andro amin’ny fitsapatsapana aho ! »

Miteraka resabe amin’izao fotoana ny fametraham-pialan’ny filohan’ny Antenimieram-pirenena, Rakotomamonjy Jean Max, izay kandida ho filoham-pirenena ihany koa.

 

 Hametra-pialana tokoa ve sa tsia ? Misy moa ireo nanambara fa tsy voatery hanao izany izy. Nilaza ho tsy te hiresaka mikasika iny lafiny iny rahateo hatreto ity kandidan’ny antoko Leader Fanilo ity. Nilaza kosa anefa ny tenany fa tsy ho  kandida handany andro amin’ny fitsapatsapana akory. Efa Ben’ny tanànan’Andapa aho, hoy izy, ny taona 1995. Efa voafidy ho mpanolotsaim-paritra, CST tao anatin’ny tetezamita ary depiote nanomboka ny taona 2013 nialoha izao fahalasanana ho filohan’ny Antenimieram-pirenena izao. Araka ny traikefa ananako, hoy izy, dia hitako fa betsaka ny tsy mety ary mahenika ny firenena iray manontolo ny fahantrana. Izay no mila arenina voalohany. Dingana ahafahana miroso amin’izany ny fanaovana izay hahazoan’ny vahoaka misitraka fitsaboana maimaimpoana sy fampianarana maimaimpoana ho an’ny mpianatra. Imasoana indrindra koa, hoy ny tenany, ny lafiny fitsinjaram-pahefana.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Solo Norbert AndriamorasataNitory an’i Andry Rajoelina

Tafapetraka eny amin’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana na ny HCC Ambohidahy ny taratasy fitorian’Atoa Solo Norbert Andriamorasata, iray amin’ireo kandida filoham-pirenena natolotry ny antoko UDECMA/KMTP.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Eliana BezazaAin’ny toekarena ny fampianarana sy ny tontolo ambanivohitra

Tokony hahazo ny fianarana tandrify azy ny Malagasy rehetra ary ho lasa ambony mba ho tombontsoan’ny toekarena, hoy ny fanehoan-kevitry ny kandida filoham-pirenena atolotry ny antoko PSD, Eliana Bezaza.

 

Ilaina ary laharam-pahamehana ny fampianarana mamaky teny sy manoratra ho an’ireo olon-dehibe tsy mahay izany. Ny fanabeazana ihany mantsy no sehatra ahafahana mijery taratra sahady ny hoavin’ny tanora. Ankoatra izay, mila jerena manokana ny fampandrosoana ny tontolo ambanivohitra. Iaraha-mahalala fa any no miainga ny famokarana kanefa zary lasa anjorom-bala ireo tsantsaha amin’izao fotoana. Izy ireo no mamelona ny Malagasy satria ny 70% dia miaina amin’ny fambolena sy fiompiana avokoa ka rariny sy hitsiny raha hampiroboroboana io sehatra io. Mila jerena ny maha izy azy ny faritra tsirairay avy ka miainga amin’izay zava-misy ananany tombony any ny fampandrosoana. Ankoatra izay, Ilaina ny fanofanana ny tantsaha ho tena matihanina amin’ny fambolena sy fiompiana ataony hampandroso an’i Madagasikara sy tsy hampahantra intsony ny tantsaha Malagasy. Nanamafy i Eliana Bezaza ny amin’ny tokony hametrahana ny politikan’ny fanamaintisa-molaly ny tany rehetra mba tsy hananan’ny tantsaha mpamokatra ahiahy.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

A.Rajoelina – H.RajaonarimampianinaTsy fampitaha amin’i Marc Ravalomanana

Sokajiana ho kandida matanjaka ao anatin’izao fifidianana izao ireo mpitondra telo nifanesy, dia i Marc Ravalomanana, Andry Rajoelina, ary i Hery Rajaonarimampianina.

 

Mitovy fa tsy sahala satria samy manana ny fahalemeny sy zava-bitany, ary milaza ny tenany ho nampandroso firenena, ary samy miteny ho tia tanindrazana. Ny laharampahamehana tamin’ny asa natao sy ny fiantraikany tamin’ny Malagasy no azo hamaritana sy hampitahana ny tsirairay. Nanao làlana i Marc Ravalomanana, ary nahavita 10 000 km latsaka kely tao anatin’ny 7 taona. Tsy nataony ambanin-javatra ny fampianarana ny zaza Malagasy, ka ambony ny taham-pidirana an-tsekoly, novatsiana fitaovana samihafa ny zaza, tsy nisy ny olan’ny mpanabe tahaka ny ankehitriny. Tafiakatra 72% ny taham-pankasitrahan’ny vahoaka ny fitsinjovan’ny fanjakana ny resaka fampianarana, raha toa nitotongana 33% tamin’ny 2013, ary 54% kosa ny 2017, araka ny tatitry ny Afrôbaromètre. Hopitaly sy Coliseum kosa no tena nimasoan-dRajoelina tao anatin’ny dimy taona, raha toa ka isan’ny niavaka tamin’ny zavatra nimasoan’i Hery Rajaonarimampianina ny resaka angovo, toy ny toby famatsiana herinaratra. Raha jerena ireo, dia manana tombondahiny kokoa i Marc Ravalomanana arahin-dRajaonarimampianina tamin’ny resaka fampandrosoana, raha toa ka niezaka nametraka marika hahatsiarovana ny anarany fotsiny Rajoelina. Raha resaka fitiavan-tanindrazana, dia i Marc Ravalomanana no mandresy lahatra indrindra ary ny tsy fanekeny ny fanjakazakan'ny frantsay no nanonganana azy. I Andry Rajoelina no tsy tia tanindrazana indrindra na inona na inona ambarany satria nanaiky nampiasain'ny Frantsay nanongam-panjakana. Tena manana fototra politika, ary tsy mividy vahoaka hifidy, fa olona resy lahatra ara-potokevitra no mpanara-dia an-dRavalomanana. Nezahina nofinganina teo amin’ny resaka serasera i Marc Ravalomanana, raha toa hatry ny ela no nampiasa volabe amin’izany serasera izany hanadiovan-tena ny sasany. Raha ny tantara sy ny nafitsoky ny mpanongam-panjakana teto amin’ny firenena anefa, dia efa manaporofo fa poakaty sy maivan-danja ary famitaham-bahoaka hatrany no asesiny.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Mahafaly OlivierHamalifaty an-dRajao ?

Na dia nanambara ny praiminisitra teo aloha, Solonandrasana Mahafaly Olivier fa “tsy ho mpanohitra izao fanjakana izao velively ny tenany”

 nialoha ny nanaterany ny taratasy filatsahan-kofidiny tetsy amin’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana Ambohidahy dia sarotra no hinoana fa tsy hijoro fahavalo an`ny filoha am-perinasa Hery Rajaonarimampiania ny tenany. Mpanatanteraka ny politika ankapoben’ny filoham-pirenena i Mahafaly Olivier ary izy no mandray izay heverina fa tokony hatao na tsia teto amin`ny firenena. Raha tsiahivina, efa im-betsaka no voatsipaka am-bavafo ity praiminisitra teo aloha ity. Saika hesorina raha nandeha nitsabo tena tany ivelany, norahonana tamin’ny “motion de censure”, niadivan’ireo tandapa, sasatry ny niaro tena samirery rehefa nosarangotin’ny raharaha Claudine Razaimamonjy, nailikilika tsy nahita rirany nefa sasatry natao fitaovana namono afo tsy hionganan’ny fitondrana HVM … Toa miendrika valifaty no andraisana izao firotsahany hifaninana amin`i Hery Rajaonarimampiania izao. Mahakasika ny fiatrehana fifidianana indray, dia mipetraka eto ny fanontaniana : hampiasa ireo olom-panjakana notendreny fony izy lehiben`ny governemanta ve ny tenany ? Tsara no manamarika fa maro ireo sefo distrika, prefè napetrak`ity kandidà ity nandritra ny naha-praiministra azy.  Izy rahateo efa minisitry ny Atitany ary manana traikefa momba ny tontolon`ny fifidianana. Izany indrindra no antony nitazonana azy teo amin`ny toerany amin`ny maha-praiministra azy mba hisompatra sy hisakana hatramin`ny farany ny firotsahan`ireo kandidà natahoran`ny HVM tamin`ny fifidianana. Ny fikambanana Orimbato no nanosika azy hirotsaka ho filoham-pirenena fa tsy kandidàn`ny antoko politika. Maro tokoa mantsy ireo mersenera politika mitady hialokaloka ao amin`ity fikambanana ity amin`izao fotoana. Tsy vitsy koa ireo mpanao politika midinika miaraka amin`ity praiministra teo aloha ity raha ny fantatra.  Ahiana indray izany fa hanome vahana kolikoly sady toa miendrika tsy fananana fototra politika ka ho diso paika toy ny antoko HVM izay tsy manana izany fototra politika izany. Antenaina fa hafana ihany koa ny fampielezan-kevitra amin`ity taona ity ary mety ho tonga hatramin`ny famoahana dosie indray.

Marigny A./ Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Biletà 300 000 mampiahiahyHampandresena kandida iray…

Maro ireo zavatra tsy dia mazava amin’ny olom-pirenena sy ny mpanao politika hatramin’ireo kandida filoha momba ny fifidianana hatao ny 7 novambra 2018N Anisan’ireny ny filazan’ny CENI

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rivo RakotovaoTsy ho filoham-pirenena velively …

Fito andro katroka anio ny fe-potoana farany omen`ny lalàmpanorenana an`i Hery Rajaonarimampianina hitondrany firenena. Araka ny voalazan`ny andininy faha-47

 dia telopolo andro farafahakeliny ary enimpolo andro farafahelany alohan'ny fiafaran'ny fe-potoana itondran'ny filohan'ny repoblika am-perinasa no anaovana ny fifidianana. Ny filohan'ny Antenimierandoholona no misahana vonjimaika ny asan'ny filoham-pirenena mandra-pahatongan'ny vaovao. Tsy maintsy hiroso amin`ny famindram-pahefana i Rivo Rakotovao sy Hery Rajanarimampianina amin`ny 7 septambra ho avy izao farafahatarany. I Rivo Rakotovao ve hanaja ny sata mifehy ny maha filoha vonjimaika azy  ? Sa hanao fisandohana andraikitra toa an`i Andry Rajoelina ? Ohatra, hisalotra samboady sy “collier présidentiel”. Ny filoham-pirenena voafidim-bahoaka ihany mantsy no mahazo misalotra an`ireo fitaovana voalaza ireo ary resaka etika politika izany. Tsy voafidy fa apetraka mantsy i Rivo Rakotovao ary mijanona eo amin`ny famindram-pahefana ihany raha ny tokony ho izy. Manohy kosa ny asan`ny filoham-pirenena izay hodimbiasany izy ary mijanona amin`ny fampandehanan-draharaha fa tsy afaka mamonjy fihaonambe iraisam-pirenena na manao fifanarahana amin`ny firenen-kafa ihany koa, indrindra fifanarahana mamatotra. Mahakasika ny lapan`Iavoloha indray dia toerana iasana ihany fa tsy azon’ny filoha vonjimaika ipetrahana noho izy tsy voafidim-bahoaka. Mbola manjavozavo tokoa ny nahatonga azy ho filohan`ny Antenimierandoholona nanoloana ny fahabangan-toerana, taorian’ny nahalany an’i Ahmad ho filohan’ny CAF (Confédération Africaine de Football). Ny azo antoka dia resaka politika no nahatonga azy teo ary maika ery ny tenany hitondra firenena. Antenaina mba hanaraka ny lalàna mifehy ny Repoblika i Rivo Rakotovao ary hanaja ny asa maha filoha azy izay tsy azo ampirafesina aminà asam-panjakana na asan'olom-boafidy hafa, na asa hafa. Eo ny tsy fampirafesana aminà asa ao anatine antoko politika; indrindra amin`izao fotoam-pifidianana izao.

Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaHotsaraina amin’ny 7 septambra

Hatreto dia tsy hita veroka ny tohin’ny fitoriana ny filohan’ny tetezamita teo aloha, Andry Rajoelina, napetrak’ilay Hetsi-bahoaka ho an’ny fanorenana ifotony nolavin’ny Fitsarana avo

momba ny lalàmpanorenana ary nafindra teny amin’ny fitsarana ambaratonga voalohany eny Anosy ny 16 aogositra teo. Raha ny vaovao voaray, mbola mandalo tsy fahasalamana ny mpitarika iray eo anivon’ity hetsika ity ary tsy mbola nisy naheno vaovao farany mikasika ny tohin’ny raharaha ireo mpikambana sasany, raha ny tohim-pitsarana eto an-toerana no asian-teny. Siosion-dresaka no nahenoana fa amin’ny 7 septambra izao no hisy fanadihadiana voalohany na “enquête préliminaire”. Ny any ivelany indray no taitra mialoha satria raha ny fanazavan’ny mpikambana iray dia matoa manomboka mivoaka eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena ireny dosie mikasika ny vola lany nampandaniana ny filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina mitentina 43 tapitrisa dolara ny taona 2013 ireny dia ao raha. Raha tsy ny filohan’ny tetezamita teo aloha izay nanohana ny filohan’ny HVM akaiky indrindra tamin’ny fotoan’androny no loharanon’izany vola izany dia iza ?

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Itasy sy BongolavaBabony

Nitsidika ny faritra Bongolava sy Itasy ny kandida filoham-pirenena Marc Ravalomanana tamin’ity herinandro ity.

Toky R

Midi Madagasikara0 partages

Concours de chant : Tsiaro Joëlle, la grande gagnante de Graine de star

Tsiaro Joëlle en pleine action.

Elle est jeune, elle a du talent et elle a su conquérir le cœur de tous, remportant ainsi la première édition du concours de chant « Graine de Star Antananarivo’’

Ca y est, La Graine de Star a sa grande gagnante! Après une compétition des plus rudes. C’est finalement Tsiaro Joelle qui  se retrouve sur la première marche du podium. Ambiance tropicale, adrénaline à son comble et euphorie sans borne, ont régné en maître au « le Taxi-be » Antanimena mercredi.   Elle rafle ainsi le lot de deux millions d’Ariary devant Christelle et Annis. Ainsi, elle se pare du titre de nouvelle star de la musique tropicale que Dj B One prendra sous ses ailes le temps de sortir ses premiers titres.

« Je suis trop contente » avance-t-elle lors de son sacre devant un public « j’ai participé à ce concours pour mesurer à peu près mon potentiel et en ce moment, la porte  vers le professionnalisme s’ouvre devant moi, et j’en suis plus que ravie » enchaîne-t-elle.

Néanmoins, les membres du jury ont été confrontés à une difficulté évidente pour déterminer le méritant. Effectivement, si Tsiaro Joëlle s’est surtout démarquée par la grande maîtrise de la technique, Christelle quant à elle est une vraie bête de scène. Pour sa part, Annis qui est plus versé dans le jazz et le soul, s’est retrouvé confronté à deux « tropicaleuses » jusqu’au bout des ongles. Pour rappel, ils étaient 31 à commencer l’aventure. Au final, les chanteurs se sont démarqués par leurs prestances et leurs charismes. A savoir que le rideau tombera sur le concours Graine de star national le 21 novembre. Une autre occasion à ne pas rater.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Vendredi joli

Missié Sayda  Rootsikalo brule  le « Fayah » à l’espace Riantsoa Andrefan’Ambohijanahary

Eh oui ! Du roots à l’espace Riantsoa à Andrefan’Ambohijanahary. Les mecs d’« Ambanidia records » allumeront la scène. Rootsikalo et Missié Sayda interpréterons leurs chansons.  Ragga, reggae, afro-pop, sont les menus à servir pour le public. Rootsikalo avec sa voix exceptionnelle chantera « Modia, tsio-drivotra », des belles chansons qu’on mérite de mettre en boucle. Quant à Missié Sayda, « …mba marina anie, mody mitapy, esy e ry malala… », seront sans doute  dans le répertoire du chanteur de ragga.

 

Iraimbilanja et Kiaka, un riff à l’ancienne à l’SK mélodie

Les papas et l’aîné du rock auSK mélodie Mandriambero. Un rock amélioré par le temps. Iraimbilanja de Niry  et Kiaka de Nini feront une combinaison inédite. Une occasion pour les amoureux «classic rock» malgache. Les spectateurs  lèveront leurs mains en faisant le « signe des cornes ». Les femmes chanteront  « Zazavavy » d’Iraimbilanja, tout le monde chavirera de bonheur avec « Sambatra » de Kiaka.

 

 

Faniah soul au  Piment Café Behoririka

« Lavitra ahy » sera près de notre cœur ce soir à 20h30 au Piment Café Behoririka. Ravissante et raffinée, Faniah a un style particulier. La voix magnifique de cette jeune femme emportera la joie au public. Le jazz et le « soul » seront servis aux spectateurs.

 

 

 

 

 

 

Angaroa métal de fer au Karibotel twenty-six

Métal dur ! Angaroa est dans la place. Ceux qui aiment du lourd le sachent.  « Hard rock » et « Heavy métal », que de la lourdeur !  Les rockeurs underground vont surgir en surface ce soir au Karibotel twenty-six. Une satisfaction complète pour les affiliés du rythme pesant de ce groupe. Comme d’habitude, Jimi, Tsanta, Tomi, Orad et Eric seront au grand complet.

 

La fête avec Samoela au Dôme RTA Ankorondrano

Le maître de la chanson à texte assurera un cabaret au Dôme RTA Ankorondrano. Son album « Radion’Ambanivolo » raisonne partout où l’on va dans la capitale. Le grand Samoela émerveillera avec ses belles mélodies. Les amateurs de « vazo miteny » connaissent la particularité de ce chanteur avec ses textes tintés d’humour.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Ambanidia : Nambanana basy ny olona izay nifanena

Vetivety dia tonga ny polisy ary nanao fisafoana haingana.

Omaly amin’ny andro antoandrobe nanahary no nitranga ilay fanafihan-jiolahy. Manodidina ny tamin’ny 11ora sy sasany, no nisy lehilahy iray manao kasikety sy fanamiana ara-panatanjahan-tena, namoaka basy teo imason’olona. Tao anaty elakelan-trano kely no niseho izany fampihorohoroana izany, ary dia notohizany teo imason’olona ny tanjony, dia ny famakiana ny trano iray tao an-toerana. Ary dia notanterahiny tokoa. Nisaoty tamboho izy dia niakatra teo amin’ny lavarangana teo amin’ny rihana voalohany. Novakiany indray avy eo ny varavaran-kely ka nahatafidirany tao anatin’ilay trano. Nakorontany ambony ambany ny tao anatiny tao ary naharitra fotoana elaela izy no nikaroka izay mety ho azony robaina. Niparitaka eran’ny trano ny toerana misy ny firavaka ary soa fa mba tsy dia nisy azo nobataina loatra tao anatin’ity fanafihana ity. Vita izay, dia novakian’ilay jiolahy indray ny varavaran-kely hafa taorian’ilay trano ary saika hitsambikina teo izy no niova hevitra tampoka raha nahita fa hantsana be ny taoriana. Voatery tsy maintsy niverina tamin’ny lalana izay nidirany indray, dia avy tany amin’ny lavarangana izany. Efa nanomboka vory ny olona teo kanefa samy niala tsimoramora avokoa raha vao nofahanan’ity jiolahy ny basy P.A teny an-tànany. Teo izy dia tsy nitsoaka nihazakazaka akory fa nandeha an-tongotra moramora, toa tsy misy ahiana na ny kely aza. Tsy mbola voamarika tsara ny tetin’ny entana very ary omaly ihany dia efa nametraka ny fitoriana teo anivon’ny « brigade criminelle » etsy Anosy ny tompon’ny trano. Soa fa mba tsy nisy olona tao anatin’ilay toerana tamin’ny fotoana nandalovan’ilay jiolahy, satria nitontona tamin’ny lera izay nivoahan’izy mivady nandeha niantsena izany. Ny manodidina no nahita mivantana, saingy tsy afaka ny nanao na inona na inona raha vao nahita ny basy nirangaranga sy nofahanana. Vetivety dia tonga ny polisy avy ao amin’ny « Service Anti-Gang » sy ny « Brigade Criminelle » ary ny avy ao amin’ny boriborintany faharoa raha nisy nampandre ara-potoana. Na izany aza anefa, efa tsy hita intsony izay nanjavonan’ilay jiolahy na dia natao aza ny fisafoana teo amin’ny manodidina. Zarazara hoditra, manao kasikety, manao « survêtement » ary mitondra kitapo, izay no hany tadidin’ny olona. Ankoatr’izay, dia hadinon’ilay jiolahy teo an-tokotany ny kitapo mainty izay nentiny. Rehefa nojeren’ireo polisy mpikaroka porofo (police scientifique) ny tao anatiny, dia nisy antsy lava sy antsy fohy ary satroka jobo. Nivarahontsana ny manodidina ary nahatsapa, fa tsy afa-nanoatra noho ny fisian’ny hery tsy mitovy, dia ny basy izany. Nanaram-po arak’izany ilay jiolahy ary izany dia teo imason’ny maro. Mampanahy hatrany ny tsy fandriampahalemana eto an-dRenivohitra.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Beach soccer : La liste des 10 joueurs connue ce lundi

La délégation malgache quittera le pays le 6 ou 7 septembre pour disputer les éliminatoires de la CAN Beach Soccer 2018. Les Malgaches affronteront les Mozambicains le 9 septembre pour le match aller et deux semaines plus tard, le match retour au pays. 13 joueurs suivent actuellement le regroupement à Mahajanga depuis plusieurs semaines. La liste des 10 joueurs sera connue ce lundi selon la déclaration du coach, Solofo Ramarolahy. « La sélection n’est pas du tout facile mais il n’y a que 10 places », a ajouté le coach national. La phase finale de ce championnat continental se disputera en Egypte.

 

Les présélectionnés

Jhorialy (Mahajanga)

Chrétien (Anosy)

Pierralit (Morondava)

Giovanni(Morondava)

Richard (Toliara)

Din (Toamasina)

Ymelda (Toamasina)

Tina(Morondava)

Toky (Anosy)

Dada (Toamasina)

Del (Toamasina)

Angeluc (Mahajanga)

Romain(Morondava)

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Fenoarivo : Tra-tehaka nihanika « poteau », saika hangalatra « panneau »

Hafa indray koa ! Efa mahazaka maniraka tokoa ny tsy fahampiana amin’izao fotoana izao, hany ka lasa manaotao foana avokoa ny olona. Lehilahy iray no nampidirina am-ponja indray, noho ny fangalarana ireny « panneau solaire » amin’ny andrin-jiro ireny, tetsy amin’ny lalana digue, RN1, teo anelanelan’i Malaza Ampitatafika sy Fenoarivo. Ny voalohandohan’ny herinandro teo ranamana no tra-tehaky ny zandary manao fisafoana tamin’iny làlana iny, raha teo am-pihanihana ilay andrin-jiro mihitsy, tokony ho tamin’ny iray ora maraina tany. Noraisim-potsiny tamin’izany izy ary rehefa nanontaniana dia nilaza tokoa fa saika hangalatra ireo vatoaratra ireo. Araka ny famotorana nataon’ireo mpisambotra dia efa mpamerin-keloka amin’io asa ratsiny io ity lehilahy ity, izay monina any Avaradrano ary manao ny asa ratsiny any Atsimondrano. Vao iray volana lasa mantsy ranamana no nivoaka ny fonja, noho izay halatra sy fanimbana fananam-bahoaka izay ihany, dia izao tratra am-bodi-« poteau » izao. Ny alarobia teo moa izy no natolotra ny fampanoavana ary dia naverina am-ponja indray aloha, mandra-piandry ny fotoam-pitsarana azy.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Foot feminin – Cosafa Cup 2018 : Les Barea évoluent dans la poule A

Les Malgaches veulent faire forte impressoon en Afrique du Sud du 12 au 22 septembre à la Cosafa Cup en essayant de sortir du match de poule.

Les Barea fixées. La mission s’annonce ardue pour les Barea à la Cosafa Cup 2018, prévue se disputer en Afrique du Sud du 12 au 22 septembre. Les Malgaches ont hérité d’une poule assez relevée aux côtés des Bafana Bafana de l’Afrique du Sud, tenantes du titre, des Malawites et des Botswanaises. Elles affronteront d’entrée les hôtes Sud-africaines, le mercredi 12 septembre au stade Wolfson. Grandes favorites à leur propre succession, les Sud-africaines évolueront devant un public acquis à leur cause. Au deuxième match, elles défieront les Malawites, le jeudi 14 septembre. Lors de leur dernière rencontre, l’équipe de Malawi a battu la sélection malgache sur le score éloquent de 6 à 3. Pour leur dernier match de poule, les Barea seront aux prises des Botswanaises. Pour cette édition 2018 de la COSAFA Cup, 12 nations se partageront leurs joutes. Cette année, les Malgaches veulent faire forte impression en essayant de sortir du match de poule. En 2017 au Zimbabwe, Madagascar a terminé dernier de sa poule après avoir encaissé trois défaites contre le Zimbabwe (0-4), leMalawi (3-6) et la Zambie (1-4).

Poule «A» : Afrique du Sud, Madagascar, Malawi, Botswana.

Poule «B» : Cameroun, Mozambique, Zambie, Lesotho.

Poule «C» : Swaziland, Ouganda, Zimbabwe, Namibie

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Ranomafana RN2 : Telo lahy mpamaky kaontenera, saron’ny zandary

Raha nangingina ny raharaha tora-bato nampitaraina ireo fiara tsotra sy taksibrosy mampiasa ny lalam-pirenena faharoa, indrindra ny teo anelanelan’i Brickaville sy Ranomafana, dia mirongatra indray ny famakiana kaontenera amin’ireo làlana ireo ihany, hany ka ny mpamily sy ny tompon’ny kamiao hatrany no miantoka ny fahaverezana rehetra mandritra izany. Tsy ny kamiao rehetra anefa no lasibatra mandritra izany, fa ireo kamiao mitondra entana 30 taonina sy ireo kamiao mpibaby kaontenera ihany. Ny làlana eo anelanelan’ny fokontany Maromaniry tsy lavitra ny tanànan’Antongombato sy ny làlana 202 araka ny fahalalan’ireo mpamily mpampiasa ny làlam-pirenena faha-2 azy, noho io lalana io misy fiakarana ka voatery mandeha mora ireo kamiao mpitondra entana avy eto Toamasina mihazo an’Antananarivo. Ny tena mahagaga, dia hain’ireto andian-jiolahy mpamaky kaontenera sy kamiao amin’ny lalam-pirenena faha-2 ireto ireo kamiao mpitondra ireo kojakoja sy ireo entana tena ilaina amin’ny fiainana andavanandro, noho izy ireo mora amidy, ka ireo mpitondra : vary, siramamy, lafarinina, simenitra…ary vy, no tena lasibatra amin’izany. Efa betsaka ny fitarainana voarain’ny zandary misahana ny lalam-pirenena faha-2 mikasika izany, nefa mailo hatrany ireo andian-jiolahy satria atsipin’izy ireo anaty ala fotsiny aloha ny entana dia taterin’izy ireo tsimoramora izany aorian’izany, ka sarotra ny fanaraha-maso azy ireo. Ny alin’ny sabotsy 25 aogositra lasa teo, dia fiara nitondra vary nandalo teo Maromaniry  no nisy namaky. Gonim-bary maromaro no very nandritra izany. Vao naharay ny fitorian’ilay mpamily kamiao ny zandary tao Ranomafana, dia nanao ny fanaraha-maso avy hatrany izy ireo ; izay notarihan’ny zandary Todimiarana Jean Chrysostome, ka tratra ambodiomby ny alahady 26 aogositra ihany teo am-pitaterana ireo vary halatra ny telo lahy tamin’ireo mpamaky kamiao. Mbola tratra niaraka tamin’izy ireo ny vary dimy gony nangalariny . Mbola karohana koa ireo naman’izy ireo roa lahy ankehitriny. Raha ny fanazavan’ny zandary ao Ranomafana, dia tsy marina ny filazana fa misy ireo mpamily kamiao miray tsikombakomba amin’ireo mpamaky kamiao, satria tratran’ny tsy fidiny hatrany izy ireo noho ny andro alina. Tovolahy 18 taona hatramin’ny 25 taona ihany koa ireto mpamaky kamiao ka afaka mitsambikimbikina tsara .

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Jameral Koonaction : Les artistes au service du social

Silo parmi les artistes à l’affiche.

Ils sont des stars et ils sont engagés ! Eux, ce sont les Silo, Olobalky ou encore Naday. Si on les voit plus sur la scène malgache, les artistes sont également actifs dans la vie sociétale. Avec Jamerla Koonaction, l’association basée à Ampefiloha cité, la promotion de l’art et de la culture dans la Grande Ile est un devoir de tous. Fans cette optique, un lever de fonds aura lieu demain au Carlton Anosy.

A l’affiche,  Silo, Oloblaky, Naday, Bradih et beaucoup d’autres artistes qui ont soutenu l’association depuis des années. Entre autres, une vente aux enchères d’œuvres sera au programme, des œuvres qui sont réalisées par des artistes de renom malgache comme Clipse Tean, Isaac, Rijasolo, Naty Kaly, Rina, Rado Andriamanisa et d’autres. La somme récoltée servira à la réalisation des anciens projets, ce lever de fonds ainsi que les autres projets à venir. Une occasion pour le public de mettre du sien dans cette lutte de longue haleine pour la préservation et la promotion de la valeur culturelle à Madagascar.

Maharindra

Midi Madagasikara0 partages

SEMPIDOU : Une grève de solidarité pour deux jours

Le SEMPIDOU a entamé une grève hier malgré les menaces. (Photo : Kelly R.)

La grève de solidarité entamée par le syndicat des agents de la Douane (SEMPIDOU) depuis hier, n’a pas été suivie à l’unanimité. En effet, « nous avons reçu une menace de la part du ministère des Finances et du Budget via un sms dans nos téléphones portables. Il est écrit : « Faire la liste des absents pendant ces deux jours. Ils verront leur solde de septembre encore amputé des avantages …non négociables ». En fait, nous comptons observer une grève de solidarité pour deux jours en raison de la coupure de nos avantages financiers pour le mois d’août. Et aucune notification n’a eu lieu », a évoqué Herizo Andrianavalona Ramanambola, le président du SEMPIDOU lors d’un sit-in qui a eu lieu hier à Antaninarenina. « Face à cette menace, bon nombre d’agents de la Douane sont réticents de se manifester. En dépit de tout cela, nous comptons poursuivre une grève illimitée jusqu’à ce que nos revendications soient satisfaites, y compris la réintégration de ces avantages financiers dans nos soldes. Pour nous, une telle intimidation peut enfreindre les droits de grève des syndicats », a-t-il affirmé.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Mahajanga : Niakatra an-tanàna ireo dahalo, lasa ny omby sy volamena, jama iray no naratra voatifitra

Tifitra basy in-telo be izao no nahavoa ilay jama iray, naratra mafy ka voatery nampakarina taty Mahajanga. Ny Alatsinainy lasa teo no niseho io tranga io, tamina tanàna iray atao hoe Ankadirano. Faritra avaratra andrefan’i Maevatanana no misy azy. Dahalo sivy lahy nirongo basy no niara-niditra tao amin’io tanàna io. Nampaneno kiririoka niaraka tamina fandrangarangana basy. Na teo anefa aza izany, nandroso nifanehitra tamin’izy ireo, ireo jama niandry tanàna. Antsy be sy hazo no mba fitaovam-piadina teny aminy. Tsy naharesy tosika ireo dahalo ireto farany, ny tifitra raha teo efa nandeha ka nahavoa ny iray tamin’izy ireo. Ratra madinidinika kosa no nahazo ireo namany hafa. Ny hany azo sisa natao, dia ny nandositra niafina tamin’ireo trano teny amin’ny manodidina. Nandritra io idrindra no nandraofan’ireo dahalo ny omby tao an-tanàna. Omby  16 no lasa, niaraka tamin’ny volamena izay mba tahirin’ireo mponina. Raim-pianakaviana iray ihany koa no nentin’izy ireo nanaraka azy. Voadaroka tao amin’ny hatony no mbola novelesina vody basy, saingy efa naverin’izy ireo tao an-tanàna ny ampitson’io ihany. Sarety no nitondrana ireo naratra namonjy tanàna ho- tsaboina tao Mangabe, niala avy tany Ankadirano. Ilay voatifitra in-telo tamin’ny vatany kosa voatery nalefa namonjy fandidiana aty Mahajanga. Ary mbola tsaboina ao amin’ny Hopitaly Loterana amin’izao fotoana, satria mbola misy bala tavela ao amin’ny tànany sy ny tongony.

Tantely Vandriam

Midi Madagasikara0 partages

Portrait : Hasimpirenena Rasolomampionina, le grand rassembleur

Le DG des services fonciers à l’écoute de la population.

Il est de ces hommes qui aiment communiquer, apprendre, découvrir et partager. Fidèle à sa réputation de rassembleur, il est connu pour être l’initiateur de plusieurs associations.

Inspecteur des domaines et de la propriété foncière, Hasimpirenena Rasolomampionina a gravi tous les échelons au sein de l’administration foncière pour devenir en 2013, le directeur général des Services fonciers. Après avoir eu son baccalauréat après ses études au Lycée Beatombo de Fandriana, il a rejoint l’Université d’Antananarivo à la faculté DEGS. En 2000, il a obtenu son maitrise en droit privé, carrière judiciaire et sciences criminelles, puis une maitrise en droit des affaires en 2001. En bosseur acharné, il a poursuivi ses études à l’Ecole Nationale d’Administration de Madagascar (ENAM) de 2002 à 2004 pour devenir inspecteur des domaines et de la propriété foncière. Depuis 2004, il a travaillé au sein de l’administration foncière. Il a commencé à Moramanga en 2005, chargé de la Réforme foncière de 2006 à 2007, directeur d’Appui à la Réforme foncière en 2009, puis Coordonateur national du programme national foncier en partenariat avec les réformes foncières. En 2013, il a été nommé directeur général des services fonciers. Un poste qu’il occupe jusqu’à actuellement. Durant toute cette période, fidèle à sa réputation de rassembleur, il œuvra intensément au rapprochement du personnel de sa direction générale. En 2017, il a obtenu le diplôme des Hautes Etudes en Administration Publique à l’ENAM.

Hasimpirenanana est connu pour être un grand fédérateur.

Engagé. Hasimpirenana est très engagé dans le milieu associatif. Il est le président national de MAFAMI depuis 2016. Il a su donner une impulsion nouvelle à cette association qui réunit les jeunes universitaires de la province d’Antananarivo. Il est également le président d’honneur de plusieurs organisations dont la plateforme AS TAFIM (Tanora ho an’ny Fampandroasoana Ifotony eto Madagasikara), président d’honneur de l’équipe de football Top Dom, de l’association des jeunes cadres de Vakinankaratra, « Zafin’i Mihasy » et de l’Association de rugby des bas quartiers. « Je déteste les querelles. Depuis tout petit, j’aime bien rassembler les gens et c’est dans cette optique, que j’ai créé ces nombreuses associations », a-t-il déclaré. Il a comme idole l’ancien président de l’Afrique du Sud et prix Nobel de la paix, Nelson Mandela. « On me connait comme le grand rassembleur, il faut toujours prioriser le dialogue et l’entente », a-t-il continué. Hasimpirenana est un grand sportif où il a pratiqué plusieurs disciplines sportives dont le kung-fu, le basket-ball, le football et la natation. Engagé comme il est, Hasimpirenena ne veut pas être un spectateur de la vie politique et de la nation. « Je veux apporter ma part de contribution dans le développement du pays et pour ce faire, il faut avoir des postes de responsabilités », a-t-il conclu.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Ambohidratrimo : Mpivarotra voatafika, voatifitra ny tompon-trano

Voatifitra teo amin’ny tongony, tsy afa-nanohitra intsony ity raim-pianakaviana, tompona fivarotan-kazo etsy Ambohidratrimo, fa dia nanome izay notadiavin’ireo olon-dratsy. Lasa ny vola.

Saika hoe isan’andro dia ahenoana trangana tsy fandriampahelamana eto an-dRenivohitra sy ny manodidina. Raha fanafihana mitam-piadiana no miseho amin’ny antoandro be nanahary, tetsy Ambanidia (jereo lahatsoratra etsy an-kila), dia amin’ny misasak’alina kosa ireo sasany no manao ny ataony. Ny alin’ny alarobia hifoha alakamisy teo tokoa mantsy, dia tokantranona mpivarotra iray indray no lasibatry ny  jiolahy mitam-piadiana, tetsy Anosiasa Ambohidratrimo. Mazava ho azy fa mirongo basy ireto olon-dratsy no nanao amboletra tao amin’ity tanàna ity. Tsy nahasakana azy ireo akory ny fisian’ireo olona niambina an’ilay tanàna, raha ny fampitam-baovao azo. Amin’ny toe-javatra toy izao tokoa, mazàna na mpiray tsikombakomba amin’ireo  mpanafika ireo mpiambina na matahotra ny ainy, ka mandeha miafina sy mamela ireo mpanafika hanao izay danin’ny kibony. Fa tamin’ity indray mitoraka ity, dia tsy fantatra hatreto izay nataon’izy ireo.

Ny feom-by mifampikitrana sy ny korontana tao an-tanàna no nanaitra ilay raim-pianakaviana tompon-trano ka nivoahany nijery izany zavatra izany. Mety ho natoky tanteraka, fa mandry ivohon’ny vato izy ireo amin’ny fisian’ireo mpiambina ka tsy ho olon-dratsy velively no hotafanika ny tanàna. Tsy nampoizina anefa ny zava-niseho, raha tsy efa nandoaka ny hoza-pen’ity tompon-trano ity ny balan’ireo olon-dratsy. Avy hatrany tokoa dia nitifitra izy ireo, raha vao nahita ity farany taitra tamin’ny torimasony. Noho ny ratra nahazo ka tsy nahatafahetsika azy, ary etsy an-danin’izay ny tahotra, dia nanaiky izay rehetra notakian’ireo olon-dratsy izy. Vola an-tapitrisany niaraka tamin’ny entana sarobidy isan-karazany no lasa, raha ny angom-baovao. Rehefa azon’ireo tsy valahara kosa ny zavatra notadiaviny, dia lasa nitsoaka izy ireo. Taorian’io vao tonga ny mpitandro filaminana rehefa niantsoana vonjy. Natao avokoa ny fikarohana sy ny savahao ny manodidina, saingy efa « nanjavona » ireo olon-dratsy. Ny fanadihadiana ataon’ireo zandary sisa no hany hirika mety ahitàna ireto mpanafika ireto. Marihana, fa ny nifantohan’izany voalohany dia ireo olona nokaramaina natao hiambina ilay tanàna, raha ny angom-baovao hatrany. Ilay naratra kosa efa nentina nahazo ny fitsaboana sahaza azy.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

MFB : Double inauguration, hier au niveau du Trésor public

Le MFB continue de travailler pour un meilleur service public.

Alors qu’une partie minoritaire des syndicalistes des douanes ont observé hier ce qu’ils appellent une grève de solidarité, le ministère des Finances et du Budget a démontré que le travail continue pour améliorer les services publics à travers une double inauguration.

Le ministère des Finances et du Budget continue les initiatives pour l’amélioration des services publics, aussi bien au niveau central qu’au sein des collectivités territoriales. Rentrant dans le cadre de l’amélioration du service rendu auprès des usagers, ainsi que de la sécurisation des fonds, titres et valeurs publics, La Trésorerie ministérielle chargée de la fonction publique et la trésorerie principale intercommunale d’Ivato ont été mises en place. Avec comme objectif principal l’amélioration du service rendu aux usagers et la sécurisation des fonds, titres et valeurs publics.

Structures. Le ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Andriambololona a fait le déplacement hier, pour inaugurer les 19e et 20e structures du même genre mises en place par le MFB depuis 2010. « De telles initiatives ont pour objectif de rendre les services publics du trésor, plus accessibles à tous les usagers » a notamment déclaré le Grand Argentier, accompagné à cette occasion par le D.G du Trésor Herivelo Andriamanga. La trésorerie ministérielle chargée de la Fonction publique, emploie en tout 19 agents. Elle se trouve dans l’enceinte des Maisons des Produits 67 ha. Elle est en charge des opérations de recettes et de dépenses du budget général de l’Etat, des budgets annexes et des comptes particuliers du Trésor relevant des ordonnateurs secondaires du ministère chargé de la Fonction publique, de la réforme de l’administration, du travail et des lois sociales dans la région d’Analamanga , ainsi que du paiement des dépenses de soldes et de pensions. On estime le nombre de ses usagers à 3 500 pensionnés et 504 fonctionnaires. Quant à la Trésorerie principale intercommunale d’Ivato, elle vise à sécuriser les fonds publics et à améliorer la gouvernance locale en intégrant progressivement les communes rurales de deuxième catégorie dans le circuit comptable et financier du Trésor public. Elle permet de renforcer la gouvernance financière locale. La TPIC Ivato est la deuxième mise en place par le Trésor Public après celle de Bongatsara qui a servi de pionnier.

Précisions. Le ministre des Finances et du Budget a profité de cette inauguration pour apporter des précisions sur la grève des agents du SEMPIDOU. En effet, les agents grévistes ont été déjà avisés par circulaire de cette possibilité de sanction, dans la mesure où ils ont cessé de travailler depuis longtemps. « On ne traite pas de la même manière ceux qui travaillent et ceux qui ne le font pas » a-t-elle expliqué, en précisant que ce ne sont pas les salaires mais seulement les avantages qui ont été coupés. Bref, si les grévistes parlent d’intimidations, le premier responsable des Finances et du Budget évoque plutôt un traitement des fonctionnaires en fonction des services réellement rendus. Les avantages à ceux qui travaillent réellement, en somme.

.R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Marovoay : Formation de 90 travailleurs par la CNaPS

Yvan Rakotomalala, Coordonnateur de la CNaPS à Marovoay.

Depuis mercredi jusqu’à ce jour, la Caisse Nationale de Prévoyance sociale (CNaPS) a organisé une formation pour 90 travailleurs dans l’Ambato-Boeny à Marovoay.

Cette caisse nationale cherche effectivement à renforcer sa politique de proximité, poussée par la conviction qu’une protection sociale démocratisée favorise le développement. Une conviction qui, selon les dires de la CNaPS, s’est renforcée sous la direction de Harizaka Rabekoto Raoul. En ce qui concerne le cas de Madagascar, le manque d’effectivité de la protection sociale puise son origine dans le manque d’informations des uns et la méconnaissance des autres. Des lacunes en information qui concernent autant les travailleurs que les employés. Lors des formations à destination des travailleurs qu’elle organise, la CNaPS met ainsi l’emphase sur la vulgarisation du Code de Prévoyance sociale et du Code du Travail. La présente formation à Marovoay est assurée par le service d’Actions sanitaires et sociales de la CNaPS, conduite par M. Yvan Rakotomalala. La ville de Marovoay, deuxième grenier à riz de Madagascar, a été choisie en raison de son caractère rural. Effectivement depuis 2017, la CNaPS a commencé à réfléchir sur la mise en place d’une protection sociale effective pour les agriculteurs et les éleveurs. Mieja Andriamparanony, chef district de Marovoay de rajouter : « La ville de Marovoay abrite une population très cosmopolite exerçant dans divers domaines. Les gens aspirent tous à une protection sociale. Par ailleurs, plus les gens travaillent sous de meilleures conditions, plus  ils sont productifs et motivés. Sur ce, je fais appel à toutes les communes qui emploient des ECD (Employé de courte durée) de donner à ces travailleurs ce qui est de leur droit. »

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Ankirihiry Toamasina : Mpanamboatra vola sandoka sy mpisoloky tra-tehaky ny polisy

Ity tokoa no tonga amin’ny fiteny hoe : « ela nitoratorahana ka ny afarany nahavoa mason’angatra ». Ny alarobia 29 aogositra teo tokony ho tamin’ny valo ora maraina, dia nahazo vaovao marim-pototra tamin’ireo andrimasom-pokonolona mpiara-miasa aminy ny polisin’ ny FIP eto Toamasina, fa ao amin’ny fokontany Ankirihiry P/elle 11/56 dia misy andian’olona mikononkonon-javatra hafahafa, satria misy zavatra mipoapoaka foana mivoaka avy amin’ity tokantrano ity. Vao naharay ny vaovao ny teo anivon’ny FIP dia nandefa polisy nijery ny zava-nisy, saingy vao tonga tao amin’ilay tokantrano ny polisin’ny FIP dia nirifatra nandositra nitsambikina fefin’olona mifanila aminy ireto tovolahy roa tao an-trano nisian’ity zavatra nipoaka nampiahiahy ny manodidina ity. Raikitra avy hatrany ny fanenjehana azy roa lahy, satria matoa nisy ny fandosirana, dia misy nampiahiahy azy roa lahy tsy nety natao, tao. Vao tratra izy roa lahy, ingahy Maurice 29 taona sy Firmin 36 taona, ireto dia nentina nanamarina ny fisavana ny trano misy azy ireo, tratra tamin’izany, fa fitaovana fampiasan’izy ireo amin’ny fanaovana vola sandoka ity nipoapoaka be nanaitra ny manodidina ity; mbola tratra tao amin’izy ireo koa fonosana vovoka hafahafa izay manempotra be, sy fonoka fampiasan’izy ireo amin’ny asan-jiolahy fanaon’izy roa lahy ihany koa, ary mbola maro koa ireo ranomainty fampiasan’izy ireo amin’ny fanaovana ny vola sandoka tratra tamin’izy roa lahy; saingy tsy nahitana vola sandoka kosa anefa tao amin’izy roa lahy ireo nandritra ny fisamborana azy ireo. Mbola nahatrarana môtô halatra ; izay fampiasan’izy roa lahy ireto amin’ny fanapariahana ireo vola sandoka sy amin’ny asan-jiolahy fanaon’izy ireo koa tao an-tranon’izy ireo tao Ankirihiry ity. Ankoatra izay, dia manao antso avo hatrany ny FIP amin’ny fanamafisana ny fiaraha-miasa efa tena tsara sy nahazoam-bokatra eo amin’izy ireo sy ireo andrimasom-pokonolona misy ankehitriny.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

PM Ntsay Christian : Restauration de l’autorité de l’Etat

Le Premier ministre Ntsay Christian poursuit ses descentes aux quatre coins du pays dans le cadre de la « restauration de l’autorité de l’Etat » et de la préparation d’« élections crédibles dans un climat d’apaisement ». Le rétablissement de la sécurité est également au centre des tournées du chef du gouvernement qui en est le premier responsable sur tout le territoire national, mais qui exige la prise de responsabilités à tous les niveaux. Les représentants de l’Etat mettent en œuvre la politique générale de l’Etat au niveau déconcentré. Ce qui requiert une coordination des actions des forces de l’ordre par les autorités civiles, une structure pérenne pour élaborer une stratégie globale et un suivi des actions. Sans oublier la mobilisation responsable des citoyens. Le locataire de Mahazoarivo a tenu à dire à Fianarantsoa que « nous ne sommes pas obligés d’attendre les bailleurs de fonds pour s’atteler à des réformes qui exigent une rupture de mentalité ». Tant côté gouvernants que gouvernés et afin de rétablir la confiance entre les deux parties.

R. O