Les actualités à Madagascar du Vendredi 31 Janvier 2020

Modifier la date
Midi Madagasikara29 partages

Tout sur la conférence nationale sur le développement du football

La main tendue du président de la Fédération malgache de football, Arizaka Rabekoto Raoul, à tous les amoureux du football.

Une nouvelle ère s’ouvre pour le football malgache, qui vient d’organiser une conférence nationale afin de mieux cerner les problèmes, et de proposer des solutions. C’est du moins la teneur des concertations qui se sont tenues les 28 et 29 janvier au Mining Business Center à Mandrosoa Ivato. Voire bien avant, car tout est parti avec les douze membres du comité de pilotage. Il y a eu ensuite cette descente dans les sept grandes villes malgaches, pour réunir les férus de cette discipline autour de la manière d’aider au mieux le football. Parallèlement, la Fédération malgache de football (FMF) a utilisé les réseaux sociaux pour recueillir l’avis de tout un chacun, avec un réel succès car les posts ont récolté plus de 3 000 vues.

Toutes ces propositions ont été débattues par les 170 personnes issues des quatre coins de l’île, qui se sont réunies à Ivato pendant deux jours.

Un succès selon le président de la FMF Arizaka Rabekoto Raoul, qui a le mérite d’avoir réussi à tenir une conférence nationale. Une première conférence nationale inclusive en fait, et les résultats ont montré qu’il fallait le faire, car rien ne vaut plus que l’avis du plus grand nombre. « C’est à nous de les mettre en pratique », confiait Arizaka Rabekoto Raoul, qui se réjouit aujourd’hui d’avoir un document stratégique opérationnel de référence avec, cerise sur le gâteau, l’engagement de toutes les parties prenantes.

« Le football est plus qu’un jeu », aime à répéter le président de la FMF, qui rappelle que le football engendre une grande fierté nationale, comme on l’a vécu après cette qualification, encore faut-il le dire, historique des Barea en quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2019, en Egypte.

Notre dossier du jour revient donc sur les principaux axes débattus au cours de cette conférence nationale sur le développement du football.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Tinoka Roberto, a participé à la conférence nationale.Bonne gouvernance

Pour espérer aller plus loin, la gestion du football à Madagascar se doit d’être transparente. Une bonne gouvernance nécessite forcément le renforcement des contrôles. D’où la mise en place dans les meilleurs délais d’un système de suivi et d’évaluation. Mais bien avant cette mise en place, les participants à la conférence nationale demandent une mise à jour des textes régissant le football à Madagascar, ainsi que les associations sportives. Le tout en garantissant une totale transparence avec toutes les parties prenantes.

Le but recherché est la promotion de l’image du football à Madagascar, avec plus de visibilité et donc de crédibilité. Une mission certes difficile mais pas impossible, pour peu qu’on s’implique pleinement sur la carte transparence, en dévoilant les noms des responsables à tous les niveaux, mais également en publiant les accords de crédits et autres sources de financement, ou encore les dotations en matériels émanant de la Confédération africaine de football ou de la FIFA.

Cela rendrait plus facile l’arrivée des partenaires financiers appelés à s’impliquer davantage dans le développement du football. De nombreuses sociétés ont été nommément citées à Ivato, telles Sheritt Ambatovy, QMM ou Toliara Sands, pour apporter leur soutien, même au niveau local. La force de cette bonne gouvernance repose sur l’établissement d’un plan de communication, et nécessite donc une mission confiée à des professionnels du métier.

Vue sur les 170 participants à la conférence nationale.Infrastructures

L’insuffisance des infrastructures a été au centre de toutes les discussions à la conférence nationale sur le développement du football. Pire, certains participants ont dénoncé les agissements de certaines communes qui ont transformé leur terrain de football en marché. Dans d’autres communes, les terrains sont devenus la chasse gardée des organisateurs de spectacle. Dans la foulée, les participants ont demandé à avoir des infrastructures pérennes et communautaires avec une cogestion de la commune et des sections ou ligues. Le président de la République a d’ailleurs envoyé une première réponse en acceptant de construire ou réhabiliter trente stades de football. Les travaux ont déjà commencé. Mais la finalité est d’investir dans la construction d’une académie de football de haut niveau en harmonie avec la participation de l’Etat. Il a également été convenu d’investir dans les équipements informatiques de qualité, afin de mettre en place une base de données sur le football, voire un tableau d’informations organisé et structuré.

Culture d‘excellence

En parlant de la culture d’excellence au cours de cette conférence nationale, le but avoué est d’assurer la compétitivité au niveau régional et international. Un objectif qui exige une meilleure qualité de l’encadrement des éducateurs et des entraîneurs. La mise en valeur des meilleurs joueurs et joueuses permet de créer en interne, un climat propice au dépassement de soi. Les débats à la conférence nationale ont également mis en avant l’insuffisance des matches avant les compétitions africaines au niveau des clubs. Les participants ont alors proposé la création d’une division élite de 20 équipes, c’est-à-dire bien plus que celle de la Pro League à 12 clubs, avec un système aller et retour, comme dans les grandes compétitions européennes. L’excellence en question ne peut être dissociée de la prestation des arbitres ,d’où la nécessité de les former. A long terme, il s’agit de multiplier les compétitions de haut niveau pour permettre aux joueurs d’avoir plus d’expériences. C’est ainsi que nos Barea pourront progresser. L’excellence reste le fruit d’un travail de longue haleine, nécessitant la participation de tous les acteurs du développement de notre football.

Les vingt-deux présidents des ligues et leurs SG ont été présents au Mining Business Center.Développement du football de base

Comment développer le football dans son ensemble et repartir sur de bonnes bases ? C’est la question abordée par les 170 participants au Mining Business Center. Un sujet très intéressant où tous les avis s’accordent, à dire qu’il faut d’abord développer le football en milieu scolaire, sans pour autant délaisser les organisations privées dans les écoles de football et les fokontany. Bref, tout le milieu qui tourne autour des compétitions dans toutes les catégories d’âge, allant des moins de neuf ans aux moins de dix-sept ans. Le but avoué est de rendre le football accessible à tous, avec l’implication étroite des ligues et des sections. C’est presque à l’unanimité que les participants ont demandé une collaboration avec le ministère de l’Education Nationale pour remettre sur pied l’Organisation du Sport Scolaire et Universitaire de Madagascar (OSSUM), qui est restée un vivier des meilleurs éléments de l’équipe nationale de l’époque.

Dans la foulée, certains ont souhaité le retour du projet « Grassroots » grâce auquel, les entités concernées peuvent bénéficier d’une dotation conséquente en matériels tels ballons et plots, ainsi que les chasubles d’usage. Des produits de luxe pour certaines régions de l’île. Le développement du football de base est indissociable d’un plan de formation de toutes les catégories d’âge, incluant en filigrane l’existence d’un encadrement qualifié, avec au bout, la mise en place de centres de formation. Ce qui suppose l’existence d’un autre plan pour sélectionner les meilleurs joueurs et joueuses de tout âge.

Dossier réalisé par Clément RABARY

Midi Madagasikara19 partages

Johnny Richard Andriamahefarivo : Pour une Justice intègre et sans corruption

Redorer le blason de la Justice malgache. C’est la priorité du nouveau ministre de la Justice, Johnny Richard Andriamahefarivo. Dès sa prise de fonction, le Garde des Sceaux annonce la couleur et met en garde le personnel contre les mauvaises pratiques qui ont entaché l’image de la Justice. « Halte à la corruption et à l’arrogance, et cessez de mépriser les justiciables », a-t-il lancé. Conformément aux instructions du président de la République Andry Rajoelina, le nouveau patron de la Justice appelle les magistrats, les greffiers et les employés de son département à adopter une nouvelle méthode de travail qui consiste à mettre en place une Justice proche du peuple, intègre, équitable et respectant les valeurs humaines. « Un changement de mode de travail est de mise afin de regagner la confiance de la population », soutient-il.

Objectifs. Reste à savoir si Johnny Richard Andriamahefarivo réussira à atteindre les objectifs inscrits dans le Plan Emergence Madagascar. Une mission que son prédécesseur, Jacques Randrianasolo, n’a pas pu réaliser. En effet, le numéro Un d’Iavoloha a certainement jugé qu’il a échoué à sa mission, c’est pourquoi il a été remercié pendant le remaniement gouvernemental de mercredi dernier. Le monde de la Justice est encore considéré parmi les secteurs d’activités les plus corrompus. A deux reprises, le ministre Jacques Randrianasolo et les membres du Conseil Supérieur de la Magistrature ont été interpellés à Ambohitsorohitra par le président Andry Rajoelina. Quoiqu’il en soit, Jacques Randrianasolo a profité de la cérémonie de passation de service qui s’est déroulée hier dans la bibliothèque du Ministère à Faravohitra pour faire un tour d’horizon de son un an d’exercice à la tête du Ministère de la Justice. Il a mis en exergue, entre autres, la lutte pour l’indépendance de la Justice et la construction de différentes infrastructures à travers le pays.

Davis R

Midi Madagasikara15 partages

Facilité Elargie de Crédit : Le FMI débloque 43 millions de dollars

Le ministre de l’Economie et des Finances Richard Randriamandrato, lors d’une de ses rencontres avec Marshall Mills, Chef de mission du FMI pour Madagascar.

La boucle est bouclée pour la Facilité Elargie de Crédit (FEC). Le Conseil d’administration du Fonds Monétaire International vient en effet de débloquer 31 millions de DTS, soit environ 43 millions de dollars au titre de la 6ème et dernière tranche de la FEC.  Ce déblocage prouve en tout cas que le FMI est satisfait des efforts réalisés par les autorités malgaches pour la mise en œuvre du programme soutenu par la FEC qui expire  donc en ce début de 2020 . Les autorités ont rempli tous les critères de réalisation de  2019, ainsi que l’objectif indicatif relatif à la collecte des recettes fiscales. Le FMI salue par ailleurs la détermination des autorités à renforcer la croissance, à améliorer la collecte des recettes et à favoriser l’inclusion sociale. Une note positive qui va incontestablement encourager la nouvelle équipe du Premier ministre Christian Ntsay, partie pour un défi pour le développement. Cette confiance des bailleurs de fonds, à travers  le FMI, constitue une bouffée d’oxygène pour la relance économique.

R.Edmond.

Midi Madagasikara5 partages

Nouvelle association : « Monde, justice »

Une nouvelle association vient de voir le jour. Il s’agit de « Monde, justice » qui fait partie notamment de la société civile. Ayant pour but de « promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et inclusives aux fins du développement durable, assurer l’accès à tout justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous », objectif 16 des ODD   (Objectifs de Développement durable).  Cette nouvelle association est composée, entre autres, d’Ihanta Randriamandranto, James Ratsima et d’Arlette Ramaroson. Cette dernière a martelé qu’« il y a eu trop de violations de la Constitution et que nous n’allons pas nous laisser faire. Et s’il le fallait, nous allons porter l’affaire au niveau des instances internationales».

Droits humains. Notons que cette société civile a souligné que « nous militons pour le respect des droits humains, de la femme et l’enfant, la paix et la justice, une société soucieuse du vivre ensemble et des institutions de gouvernance efficaces et responsables ». Et de continuer que  « nous défendrons la liberté d’expression et la libre circulation ainsi que l’accaparement des terres et patrimoine culturel».

Recueillis par Dominique R. 

Midi Madagasikara2 partages

M’Balik : Telma lance l’énergie solaire à partir de 800 ariary par jour

M’Balik est censée être une solution d’énergie propre et à moindre coût.

Telma, opérateur leader du mobile money diversifie ses activités et s’associe à Greenlight Planet, numéro Un mondial de l’installation solaire en prépayé, afin d’offrir de l’énergie solaire à moindre coût à 80% de la population malgache disposant d’une couverture mobile.

M’Balik a été présenté, hier, au cours d’une conférence de presse donnée par l’Administrateur Directeur Général de Telma, Patrick Pisal-Hamida.

A moindre coût

De l’énergie propre et à moindre coût puisqu’à partir de 800 ariary par jour, les usagers, même situés dans les zones les plus enclavées, peuvent acquérir le Kit M’Balik qui permet d’éclairer convenablement les foyers. Le kit est composé d’un panneau solaire à installer sur le toit, d’une batterie et d’une unité de contrôle, de lanternes portables et de plafonniers qui peuvent être utilisés sans branchement grâce à leur batterie. Une radio est également disponible en option (pour chaque kit) qui permet par ailleurs de charger les téléphones portables. Deux gammes sont disponibles pour cette période de lancement. Le Home 60 et le Home 40z qui permettent d’illuminer une maison toute entière. L’acquisition peut se faire en cash et le kit est activé immédiatement et définitivement. Et ce pour un prix de base de 250 000 ariary. Pour le paiement échelonné, le premier versement est de 28 000 ariary, puis 800 ariary par jour en fonction des besoins de l’utilisateur. Une acquisition facile puisqu’elle se fait via M’Vola en tapant le #111*1*5*3*1#.

Vision

Avec ce Kit M’Balik qui rime avec soleil et lumière, Telma participe activement à la réalisation de la vision du Président de la République, de doter  en énergie la majorité de la population malgache. « A travers la solution M’Balik, Telma  active la réalisation de cette vision de l’initiative pour l’émergence de Madagascar », a expliqué Patrick Pisal-Hamida. « Telma couvre 80% de la population malgache   et les usagers pourront accéder à une alternative énergétique plus propre et plus économique ». L’énergie domestique  M’Balik est d’autant plus fiable puisque c’est un produit de Greenlight Planet le leader mondial de la fourniture de ce genre de kit. Un kit qui est d’ailleurs de 5 ans  au minimum et dispose de 2 ans de garantie.  L’énergie la moins chère du pays en somme. Et qui, pour les populations des grandes villes,  peut être une solution, du moins partiel, contre le délestage.

R.Edmond.

Midi Madagasikara1 partages

40 000 ha de forêts par an : L’engagement des parties prenantes comme clé de voûte

Le ministère opte pour la continuité des efforts initiés pour reboiser le pays.

Face aux chantiers qui se dressent devant lui, le ministère de l’Environnement et du développement durable opte pour une politique d’ouverture. La nouvelle ministre Vahinala Raharinirina invite tous les acteurs à oeuvrer de concert pour redonner « sa couleur » à la Grande île. Le reboisement et la conservation vont de paire. 

Priorité. C’est le mot utilisé par Vahinala Raharinirina, ministre de l’Environnement et du développement durable pour qualifier l’impérative mise en oeuvre du défi relative au reboisement national. L’ambition de reverdir Madagascar devrait se faire au pas de course étant donné la situation qui prévaut actuellement dans le pays. “Les actions doivent être menées le plus vite possible. Il y a des urgences qu’il faut traiter dans les plus brefs délais et il y a des visions devant être réalisées à moyen et à long terme”, lança la nouvelle ministre durant une conférence de presse organisée en marge de sa prise de fonction à Antsahavola hier. La nouvelle équipe entend mettre en place un travail de « pédagogie » dont le but ultime est « l’implication de tous les acteurs : du simple citoyen en passant par les organisations de la société civile, les acteurs du secteur privé, le monde de la recherche scientifique ou encore la diaspora » dans la lutte pour reverdir le pays. « Il faut que tous les citoyens malgaches réparties dans toutes les régions et les districts prennent conscience de l’importance du reboisement. Il conviendrait également que tout le monde sache les avantages pouvant être tirés des richesses environnementales dont dispose le pays. L’environnement ne se résume pas qu’à la question de contrainte et de sanction », a avancé Vahinala Raharinirina. L’économie verte et l’économie bleue ainsi que la diplomatie environnementale ont été avancées comme étant des opportunités qui s’offrent au pays compte tenu de ses atouts en terme de biodiversité.

Pratiques. Pour avoir l’adhésion de tous les malgaches, l’équipe dirigeante actuelle mise sur la « communication ». « Il est important que la population comprenne les béabas de l’initiative, qu’elle comprenne l’importance de reverdir le pays aux vus des effets du changement climatique, des difficultés que cela engendre sur son quotidien mais surtout de la vulnérabilité du pays ». Toujours dans cet esprit d’implication de tous les acteurs, le ministère de l’Environnement et du développement durable ambitionne d’arriver à intégrer le volet éducation environnementale dans le système éducatif malgache. « La responsabilisation des jeunes, voire même des enfants, est important dans cette quête. Pour cela, nous espérons que l’éducation environnementale soit inclue dans les programmes  scolaires : des classes primaires à l’université ».  Ce, pour que « le malgache – depuis son enfance – comprenne l’importance du lien entre  l’homme et l’environnement ». Enfin, l’idée de restructuration du ministère en charge de l’Environnement a également été avancée hier. Une idée qui consisterait à « donner plus de pouvoir, de latitude aux démembrements du ministère pour plus d’actions et d’initiatives ». Pour une meilleure compréhension des enjeux et des actions à entreprendre dans tous les niveaux du ministère. Les défis sont de taille pour le ministère de l’Environnement et du développement durable. Arriver à l’adhésion du personnel du ministère en question pour amorcer toutes les actions et activités serait le premier pas vers la réussite de cette entreprise.

José Belalahy

Midi Madagasikara1 partages

Projet UKTP : Accès des PME au marché international, grâce aux clusters

Atelier destiné au GFEM, organisé par le projet UKTP, hier au Carlton Anosy.

Madagascar est le premier pays à bénéficier du Programme de partenariat commercial du Royaume-Uni (UKTP), qui sera mis en œuvre dans dix pays, afin d’appuyer les entreprises dans les activités d’exportation vers le Royaume-Uni et l’Union Européenne. Au lendemain du lancement du projet-pilote à l’Epsilon Talatamaty, un atelier s’est déjà tenu hier au Carlton Anosy. Cet atelier était destiné au Groupement des Femmes Entrepreneures de Madagascar (GFEM). Lors de la rencontre de travail, Matthias Knappe, administrateur de programme de l’International Trade Center, et Abid Abdellatif, consultant international spécialiste du textile, ont soutenu l’importance des clusters. À noter que, 14 grandes entreprises ont été sélectionnées pour bénéficier du projet UKTP. À celles-ci s’ajoutent deux clusters, formés chacun par cinq à quinze petites et moyennes entreprises (PME). D’après Tahiriniaina Rajaonarimanana, coordinateur national du projet UKTP, ce regroupement en clusters permet à ces PME de mieux relever les défis qui s’imposent sur le marché international ; depuis les activités d’approvisionnement en matières premières, le réseautage, l’identification des meilleures pratiques et des besoins communs, l’amélioration du pouvoir d’achat, la meilleure exploitation des ressources financières, la mutualisation et l’augmentation de la force de vente, etc. Bref, il s’agit de réunir les forces pour faire face à la concurrence contre les grands acteurs.

Antsa R.

Madaplus.info0 partages

Madagascar : Air Madagascar va suspendre les vols vers la Chine

Face aux menaces du virus mortel chinois Coronavirus, la compagnie aérienne Air Madagascar a pris la décision de suspendre les vols pour Canton. Une décision acclamée par les citoyens traumatisés par ce qui se passe actuellement à l’étranger surtout en voyant des pays développés malmenés par le virus et imaginant ce que ce virus peut faire dans un pays qui n’a pas les moyens pour en faire face.
Heureusement, jusqu’à maintenant le virus n’est pas encore dans le pays et espérant qu’il n’atteindra pas la grande ile. Le nouveau Ministre de la Santé professer Ahmad aura vraiment une lourde tâche pour empêcher cette épidémie d’entrer en sol malgache.
Ino Vaovao0 partages

AMPEFILOHA : Tratran’ny Polisy teo am-pikononkononana hivarotra rongony ilay rangahy

Araka ny tatitra  voarainay omaly teo am-panoratana ny lahatsoratra  indray izao dia  lehilahy manodidina ny  45 taona  no saron’ny  Polisy Ilanivato, ny alarobia lasa teo  noho ny fivarotana rongony hatrany. Tatitra avy amin’ny olona tsara sitrapo  no  nahafantarana fa  misy io lehilahy io  nitondra rongony teny  Andavamamba.

Nidina ifotony  ny  Polisy taorian’ny  tatitra ary nijery ny zava-misy  ka nahitana olona nampiahiahy tokoa teo  amin’ny manodidina. Tonga  dia notazomina  ity farany ka nosavaina ny  kitapo  teny aminy. Rongony miisa 14 fonosana sy rongony raviny tsy mbola mifono milanja 300g no hita tao. Nentina natao famotorana  teny amin’ny biraon’ny  Polisy  ny lehilahy  ary nanambara fa saika  hamidy any Ambohimanarina  ireo zava-mahadomelina. Vidiany 500 ariary isaky ny fonosana izany  ka  amidiny  1000 ariary indray avy eo  raha ny fanazavana ihany. Natolotra ny Fitsarana omaly alakamisy ny raharaha.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

MORAMANGA : Nototoin’ilay ramatoa tamin’ny vato ny filahiam-badiny, maty ilay rangahy

Raha ny fanazavana voaray  momba ny raharaha dia  ny faha 22 janoary  no nisy fifamaliana teo amin’izy mivady. Mamo ilay rangahy ka nahatonga  fahatezerana ity ramatoa.

Rehefa resin-tory  ity raim-pianakaviana dia nanararaotra  namono azy ny vadiny. Voalaza tamin’izany fa nopotseriny sy nototoiny tamin’ny vato ny maha lehilahy ny vadiny. Torana tsy nahatsiaro tena avy hatrany  ity farany ary niafara tamin’ny fahafatesana mihitsy  izany  taty aoriana. 

Natao fanadihadiana  sy niakatra  fampanoavana ilay ramatoa ny talata lasa teo ka taorian’izay dia  naiditra am-ponja vonjimaika ao Moramanga ihany.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

DISTRIKAN’I VOHIPENO : Mahazo vahana ny kolikoly, mitaraina ireo mpandraharaha omby

Mahatsiaro  iharan’ny tsindry hazo lena izy ireo  tato ho ato, indrindra fa ny kolikoly miharihary  tsy afenina intsony. Araka ny loharanom-baovao voaray avy any an-toerana dia nitondra fanazavana ny  solon-tenan’ireo mpandraharaha  omby, Randriampilamana Rostand ary nilaza fa « toa ireo omby tsy manara-dalàna izay tsy misy FIB indray no  mahazo alalana malalaka miditra any amin’ny abatoaran’i Manakara, izay tsy fantatra mazava ny antony  mahatonga izany  ». 

Betsaka  ireo  omby  tsy misy  Fib hita ao amin’ny  tsenan’i Mahazoarivo ary nananana  porofo  », hoy izy ireo. Ny  mampalahelo dia   ireo omby mahafeno ny fepetra  tsara, entina amin’ny  kamiao   no tsy  avela  hiditra ao Manakara raha ny fanazavana voaray hatrany.  Miandry ny fandraisan’andraikitra hentitra ireto farany  manoloana izao toe-draharaha izao.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

HCDDED : « Mbola manjaka aty amin’ny tany an-dalam-pandrosoana ny fanaovana ny hafa ho tohatra fiakaran...

Lohahevitra voizin’izy ireo ao anatin’ity boky ity ny atao hoe  : «  Demokrasia.  » Anisany voasoritsoritra ao anaty boky ny endriky ny fanaovana politika aty amin’ny tany an-dalam-pandrosoana tahaka an’i Madagasikara. Asehon’ny sary eo amin’ny fonon’ny boky koa fa mbola manjaka aty Afrika ny ady seza sy ny fanaovana ny hafa ho tohatra fiakarana rehefa fotoam-pifidianana. «  Miavaka noho ny teo aloha rehetra ity gazety boky ity satria ity dia mampiseho ny fivadibadihana palitao ataon’ny mpanao politika. Androany izy ireo maitso, rahampitso, mena, aorian’izay manga ary miova tahaka izany foana arakaraka ny fitondrana mijoro », hoy ny filohan’ny HCDDED, Pierre Lenoble Navony.

Nanipika koa ny filan-kevitra ambony miaro ny demokrasia sy ny fanjakana tan-dalàna fa diso malalaka loatra ny fomba fanaovana politika aty amin’ny tany an-dalam-pandrosoana ka anjakan’ny manam-bola. «  Tsy misy lalàna mametra ny vola azo ampiasaina mandritra ny fampielezan-kevitra ary na misy aza izany dia tsy tena mipetraka loatra fa saritsariny fotsiny ihany. Mila ovaina izany ary hatsaraina mba ho izay tena manana politika matotra hitantanana ny firenena no milatsaka hofidiana  », hoy hatrany ny fanazavana.

Ny A.

Ino Vaovao0 partages

MINISITRA VAOVAO SY TEO ALOHA : Tsy maintsy hatao ato anatin’ny 48 ora ny fifamindram-pahefana

Araka izany, mba tsy hisian’ny fahatarana eo amin’ny fanatanterahana ny asa izay nankinina tamin’ireo Minisitra isan-tokony dia nanome baiko hentitra ny Filoham-pirenena Andry Rajoelina ny amin’ny tsy maintsy hanaovana ny fifamindram-pahefana eo amin’ireo Minisitra teo aloha sy ireo vaovao vao niditra ato anatin’ny 48 ora. Notsipihan’ny Filoha, fa mila mandray ny andraikiny faran’izay haingana ireo Minisitra vaovao ireo mba hahafahana miasa avy hatrany ho an’ny vahoaka Malagasy. Omaly dia efa nanao tohy vakana izay fifamindram-pahefana izay.

Tamin’ny 8 ora sy sasany maraina no tontosa tetsy amin’ny Minisiteran’ny raharaham-bahiny Anosy ny famindram-pahefana teo amin’ny Minisitra mpisolo toerana, Ntsay Christian sy ny Minisitra vaovao Tehindrazanarivelo Djacoba. Tamin’ny 11 ora sy sasany kosa no nahavita ny azy ny teo anivon’ny Minisiteran’ny Fitsarana, raha tamin’ny folak’andro tokony ho tamin’ny 2 ora ny teo anivon’ny Minisiteran’ny rano, ny fanadiovana ary ny fidiovana. 

Omaly hariva ihany koa dia efa vita ny fifamindram-pahefana teo amin’ireo Minisitra roa tonta misahana ny tontolo iainana sy fampandrosoana maharitra. Amin’ity andron’ny zoma ity dia tsy maintsy vita avokoa ny fifamindram-pahefana rehetra. Anisany hanatanteraka izany ny eo anivon’ny Minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka, ny Minisiteran’ny paositra, ny fifandraisan-davitra ary haitao ara-kajy mirindra. Anio ihany koa no hotanterahina ny an’ny Minisiteran’ny fampianarana ambony, ny Minisiteran’ny filaminam-bahoaka, ny Minisiteran’ny fanabeazam-pirenena ary  ny an’ny Minisitra lefitra eo anivon’ny Minisiteran’ny fanajariana ny tany, ny toeram-ponenana ary ny asa vaventy.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

MPIKAMBANA EO ANIVON’NY GOVERNEMANTA : Tsy niandry ela fa avy hatrany dia niasa

Vantany vao vita ny famindram-pahefana nifanaovany tamin’ny Minisitry ny raharaham-bahiny, ny Dokotera Tehindrazanarivelo Djacoba, voatendry nandritra ny fanovana ireo mpikambana ao amin’ny Governemanta farany teo, tetsy Anosy dia nisidina tamin’ny angidimby nihazo ny Faritra Sofia sy Diana izy sy ny Minisitry ny asa vaventy  : Hajo Andrianarivelo, ny Minisitry ny Atitany Razafimahefa Tianarivelo, ny Seg  : Ravalomanana Richard ary ny filoha lefitry ny antenimieram-pirenena ao amin’ny  faritanin’Antsiranana  : ny Depiote Jocelyne Maxime.

Araka ny fantatra, anisany anton’izao diany izao ny famahana ny olana mahakasika ny fahatapahan-dalana  any amin’iny Faritra iny, eo koa ny fanaovana tombana ny fiatraikan’ny andro ratsy. Fantatra koa fa avy hatrany ireto delegasiona ireto dia namory ny tompon’andraikitra isan’ambaratongany any amin’iny Faritra iny hitadiavana vahaolana sy handrindrana ny fiainam-bahoaka. Tsiahivina fa lalana maro no tapaka any amin’iny Faritra iny ary tafiditra ao anatin’izany ny lalam-pirenena fahaenina.

Ny A. / A. Le Pêcheur

Ino Vaovao0 partages

TAKAITRA VOKATRY NY ANDRO RATSY : Hanampy an’i Madagasikara ry zareo Indiana

Noho izany indrindra dia nanapa-kevitra ry zareo Indiana fa hanampy sy hanohana ireo traboina. Nampahafantarin’ny Masoivohon’i Inde tetsy Tsaralalàna ny mahakasika izany, omaly. Araka ny fantatra, efa any Antsiranana amin’izao fotoana izao ny sambo iray lehibe avy any Inde hitondra tohana sy fanampiana ho an’ireo traboina. Fanafody, kojakoja sy sakafo toy ny vary, voamaina ary lamba fitafy no entin’ity sambo ity.

Hiara-hiasa amin’ny birao nasionaly misahana ny loza sy ny tandindomin-doza (BNGRC) ry zareo Indiana amin’ny fitsinjarana ireo fanampiana ireo. Misy teratany Indiana ahitana teknisiana sy dokotera maro koa hanome tanana sy hikarakara ireo niharam-boina tamin’iny andro ratsy iny. Ankoatra izay, nanolotra lakana haingam-pandeha (Vedette rapide) miisa 6 koa ny firenena Indiana tamin’ny alalan’ny masoivohony hamonjena ireo traboina raha sanatria ka mbola miverina ny tranga tahaka ireny. 

Nanamafy ny Masoivohon’i Inde, Abhay Kumar fa firenena efa ela niaraha-niasa i Inde sy Madagasikara ka izany indrindra no anton’izao fifampitsimbinana izao. I Inde koa hatreto no firenena avy any ivelany voalohany nanohana an’i Madagasikara taorian’ireny andro ratsy ireny.

Ny A.

Ino Vaovao0 partages

"PERMIS" BIOMETRIKA : Nohatsaraina ny fomba fiasa hisoroh...

Nanomboka tamin’ny  27 janoary 2020 lasa teo dia nosokafana araka ny naoty faha 117 –mid/sg navoaka tamin’ny 21 janoary 2020, ny ivon-toerana faharoa eny amin’ny «  Alhambra galery  » Ankadimbahoaka. Misokatra  ny alatsinainy ka hatramin’ny zoma manomboka amin’ny 08 ora sy sasany ka hatramin’ny 11 ora ity birao ity ary manampy sy mameno ny asan’ny CIM foibe etsy Ambohidahy. 

Tsy miova ny taratasy ilaina izay ahitana ireto manaraka ireto  : taratasy fahazoan-dalana mamily fiarakodia teo aloha (Permis original), Kopian’ny Karapanondrom-pirenena voamarina (Copie CIN Certifiée), taratasy fanamarinam-ponenana alaina eny amin’ny fokontany (Certificat de résidence) ary taratasy fiantohana ara-dalàna voamarina eny amin’ny kaominina (Lettre d’engagement légalisée). Nanantitra ny filohan’ny CIM fa efa miroso tanteraka anaty fanavaozana ny tompon’andraikitra isan’ambaratongany amin’izao fotoana izao ary tsy maintsy omena fahafaham-po ny mpanjifa rehetra.

Misy fandaminana arahina...

Nanamafy ny teo anivon’ny minisiteran’ny atitany sy ny fitsinjaram-pahefana fa tsy maintsy sorohina sy arindra ny filaharam-be mahazatra rehefa hanolo fahazoan-dalana mamily fiara. Notsinjaraina isaky ny enina volana ny fanoloana «  Permis  » manomboka izao  ka ny enim-bolana voalohany dia ireo manana laharana miafara amin’ny  aotra (0) ohatra no antsoina. Ho an’ireo fahazoan-dalana mamily miafara amin’ny iray (1) kosa dia any amin’ny enim-bolana faharoa izany hoe manomboka ny volana jona 2020 izy ireo vao afaka manolo izany.  Amin’ny enim-bolana voalohany amin’ny taona 2021 ny manana laharana miafara amin’ny 2, enim-bolana faharoa aorian’io izay manana laharana miafara amin’ny 3. Mitohy ny taona 2022 ny fanovana izany ka izay manana laharana miafara amin’ny efatra  (4) indray no hanohizana azy ny enim-bolana voalohany ary izay manana laharana miafara amin’ny dimy (5) ny enim-bolana faharoa.  Mitohy hatrany amin’izay manana laharana miafara amin’ny faha9 ny fanoloana izany ary tsy hifarana raha tsy any amin’ny taona 2023.

Afa-po ny mpanjifa...

Nilaza ho afa-po tamin’ity fandaminana vaovao napetraka ity avokoa ireo tonga nanolo «  Permis  » teny amin’ny «  Alhambra galery  » Ankadimbahoaka, omaly. Nilaza izy ireo fa fandaminana toy izao no tsy ampy teny Ambohidahy hatramin’izay ka nahatonga ireny filaharana mandra-paharivan’ny andro ireny.

Ny A.

Ino Vaovao0 partages

FAHASALAMANA : Tsy mbola nahitana olona voan’ny Coronavirus eto Madagasikara

Tsy marina araka izany ny vaovao niely tamin’ny tambazotra sosialy nilazana fa nahitana olona miisa folo voan’io otrikaretina io ny teny aminy seranam-piaramanidina Ivato, ny faran’ny herinandro lasa teo.

Efa tsara ambina ny fitiliana atao eny amin’ireo seranana na koa sisin-tanin’ny repoblikan’i Madagasikara, hoy hatrany ny Minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka. Saingy ny fahamailoana no tokony hatao ary hampandre ny mpitsabo raha sendra misy ny tranga mampiahiahy eny anivon’ny fiarahamonina.”

Efa nahafatesana olona am-polony ity aretina ity any amin’ireo firenena hafa ary an’arivony olona mitondra io otrikaretina io amin’ireo firenena vitsivitsy. Trangan’aretina vaovao, nipoitra tamin’ny fivarotan-trondro iray tany Sina izy io, tsy mbola nahitana vaksiny na fanafody fanefitra hatramin’izao. Ny fahadiovana amin’ny fanasana tanana amin’ny savony matetika sy tsy fifampikasohana amin’ireo olona mampiahiahy ary ny fanakonam-bava raha hievona no fitandremana mialoha. Mahafaty ity aretina ity, manomboka eo amin’ny faharoa andro ka hatramin’ny fahaefatra ambin’ny folo andro ikikisany ireo sela rehetra amin’olombelona, hoy ny mpitsabo ao amin’ny sampanasa an’ny Firenena mikambana misahana ny fahasalamana na ny Oms.

Tonga vesatra ho an’ireo Sinoa any Sina ny Coronavirus nanomboka ny fiandohan’ity volana janoary ity, satria nifanojo tamin’ny fetin’ny taom-baovaon-dry zareo. Araka ny fantatra dia nofoanan’ny fitondram-panjakana any an-toerana ny fivoriana etsy sy eroa amin’ny tanàna vitsivitsy. Nanomboka ny 15 janoary ka hatraminy 17 febroary izao no mihatra io lalàna voalaza teo io, izay ao anatin’ny fetin’ny taom-baovao sinoa.Ny Coronavirus dia miantomboka amin’ny gripa sy hotsokotsoky ny vanin-taolana mitohy amin’ny fivalanana ary miafara amin-drafahafatesana raha toa ka tsy voaray haingana eny amin’ny toeram-pitsaboana ilay marary.

Na tsy mbola hita eto Madagasikara anefa ity areti-mandoza ity dia efa mihatra ny fitiliana ireo vahiny tonga aty amintsika amin’izao fotoana izao.

Marcos.

Tia Tanindranaza0 partages

Resaka varotra olona tany ArivonimamoLehilahy roa no saika matin’ny fitsaram-bahoaka

Nitrangana toe-javatra hafahafa tany amin’ny fokontany Mangatany, kaominina Arivonimamo, distrikan’Arivonimamo, omaly alakamisy 30 janoary..

Lehilahy roa 26 sy 51 taona mantsy no re fa mahita olona hamidy ka  tany amin’iny faritr’Arivonimamo iny no nikasany hamarotana azy ka  nitroatra ny vahoaka. Nanoloana io tranga io dia nametraka vela-pandrika ny mpitandro ny filaminana sy ireo tompon’andraikitra any an-toerana. Tokony ho tamin’ny 09 ora sy sasany maraina no nanaovana izany tao amin’ny fokontany Mangatany PK 41, lalam-pirenena I. Nigadona ny tamin’ny 11 ora atoandro, nipoitra tokoa ireo olona roalahy ireo ka  voakasi-tanana avy hatrany ny iray noho ny hatezeran’ny fokonolona ary  nampidirina hopitaly. Nentina natao fanadihadiana izy roalahy ary hiakatra fampanoavana anio zoma, hoy Randrianarisoa Manoa Vincent, Ben’ny tanànan’ny kaominina ambonivohitr’Arivonimamo. Nomarihiny fa mbola endrikendrika aloha hatreto no hitazomana azy mirahalahy mianaka ireto. Tsy mbola hita akory mantsy ireo olona voalaza fa hamidiny. Tsy niaraka tamin’ny fiara 4x4 ihany koa izy ireo, araka ny vaovao niparitaka tamin’ny tambajotran-tserasera facebook. Andrasana izay mety ho tohin’ny raharaha.

Pati 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

TRAFIKANA ZAVA-MAHADOMELINA

Tratra teo Andavamamba ny rongony hamatsiana an’Ambohimanarina

 

Eny Ambohimanarina no voalaza fa amoahan’ilay mpanao trafika ana rongony ireo entana tratra teny aminy, araka ny fampitam-baovao avy amin’ny polisim-pirenena. Lehilahy 45 taona no voasambotry ny polisy avy ao min’ny PPA 3 Ilanivato ny 29 janoary noho ny resaka fivarotana rongony. Ny marainan’ny 29 janoary dia naharay antso avy amin’ny olona tsara sitrapo ny polisy miasa ao Ilanivato fa misy lehilahy ahiahiana ho mitondra rongony teo Andavamamba. Nidina teny an-toerana nanamarina ny vaovao ny mpitandro ny filaminana ka nahita olona mampiahiahy tokoa. Avy hatrany dia notazomina io lehilahy io ary nosavaina. Rehefa nojerena ny kitapo nentiny dia nahitana fonosana rongony miisa 14 sy ravina rongony tsy mbola mifono 300 grama. Notazomina avy hatrany izy ka nentina teny amin’ny biraon’ny polisy Ilanivato natao famotorana. Tao anatin’ny fanadihadiana no nahafantarana fa saika hivarotra ireo rongony ireo teny Ambohimanarina izy. Nilaza ihany koa izy fa 500 ariary no hangalany ny fonosana 1 ary amidiny 1 000 ariary izany.

HN

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina IvatoMiasa mafy manala fako ny Ben’ny tanàna

Vao valo andro monja izao no nipetrahan’ny Ben’ny tanana Penjy Randrianarisoa eo amin’ny toerany dia efa tsy mijanona manala ireo fako mivangongo ao amin’ny tanànan’Ivato izy sy ireo mpiara-miasa aminy.

Raha araka ny fanazavany dia tsy nisy mpanadio mihitsy ny tanana tao anatin’ny dimy volana tsy nahateo azy ka nikolay daholo ny mponina. Na izany aza anefa hoy izy dia isaorana ny malala-tanana fa tena manampy sy manohana ny kaominina Ivato tokoa. Tamin’ny herinandro lasa teo dia teny Mandrosoa no nanaovan’ny kaominina ny asa  fanadiovana. Ao an-tsena indray amin’ity herinandro ity. Tanjon’ny Ben’ny tanàna Penjy Randrianarisoa ny hisorohana ny mety ho fiparitahan’ny valan’aretina ao Ivato amin’ny maha vavahadin’i Madagasikara azy ho fiarovana  ny fahasalaman’ny mponina. Aorian’ny asa fanadiovana dia nambarany fa hiroso amin’ny fanamboarana fotodrafitrasa ny tenany ka anisan’ireny ny fametrahana jiro hahafahana miady amin’ny tsy fandriampahalemana sy ny fanamboarana ireo lalana potiky ny ranon’orana. Efa eo am-pandinihina ny tetibola amin’ity taona 2020 ity moa ny kaominina Ivato  ankehitriny.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsena sy voka-pifidiananaMisavoritaka tanteraka ny mponina ao Moramanga

Ao ny mitokona, ao ny manorina tsena hazo amin’ilay tsena manara-penitra, ao ny manangana tsena amoron-dalana sy anaty arabe etsy sy eroa.

 

Io no fampitam-baovaon’ny namana mpanao gazety iray avy any an-toerana. Voalaza mantsy fa noho ny kolikoly dia ireo efa mpivarotra tao an-tsena indray no tsy nahazo trano rehefa vitan’ny orinasa Ambatovy ny tsena. Voalaza fa nanjaka ny risoriso sy ny sisi-bola izay heverina nataon’ireo mahitahita tamin’ny mpiandraikitra hatrizay ka nandrombaka toerana maro. Misy mpivarotra iray manana tsena marobe tokoa. Misy ireo olom-baovao tsy nanana tsena mihitsy voateny ho tafiditra anaty lisitra ihany koa.

Marihina moa fa efa noesorina tao an-kianja ny mpivarotra izay nafindra tao amin’io fanaovam-baolina tamin’ny fanmboarana tsena. Ary izao noesorina tao indray fa hamboarina ho toeram-pilalaovana manara-penitra ny kianja, kanefa ny tsena izay efa notokanana tamin’ny fitondrana teo aloha tsy misokatra hatramin’izao. Eny amin’ny sisin’arabe manamorona ny lalam-pirenena faharoa no manangana ny tsenany ireo mpivarotra izay mitady ny hohaniny isan’andro.

Ny lalana mihazo an’Anosibe an’Ala rahateo efa lasa tsena tanteraka ka tsy misy fiara afaka mifamezivezy intsony. Manjaka tanteraka ny gaboraraka ao Moramanga. Manampy trotraka izany koa ny olan’ny fifidianana any an-toerana. Samy migrevy amin’izay toeriny koa ireo mponina na mahakasika ny tsena na ny valim-pifidianana izay nofoanana. Potika tanteraka ny endrik’ity renivohitry ny Bezanozano ity sy ny fiarahamonina ao aminy ka miandrandra ny fitondrana izay mijoro ny mponina handamina ny fanjakan’i Baroa any an-toerana izay mahazo vahana.

HN

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ambohidratrimo sy TalatamatyMirongatra ny hala-botry

Mirongatra ny hala-botry eny an-tsaha amin’ny faritra Talatamaty sy Ambohidratrimo, indrindra ny « légume ».

Voalazan’ny tantsaha eny an-toerana izay tojo ny mpanao gazetinay fa nisy fiantraikany tamin’ny fambolena teny an-tsaha ny rotsak’orana sy ny tondra-drano teo aloha teo ka nampihena ny tolotra teny an-tsena. Tsy nifandanja tokoa mantsy ny tolotra sy ny tinady ka nidangana be ny famarotana ireo karazana fangaron-daoka na amin’ireo tsenan’ny tantsaha na ny eny ambony latabatra na any amin’ny toeran-kafa. Nanararaotra izany ireo tontakely ka manao latsak’alina na tsy matoy aza ny vokatra. 

Voalaza moa fa sarotra ny hiandry fambolena eny an-tsaha amin’ny alina. Misy amin’ireo efa notetevana loko kely ihany, tahaka ny voankazo saingy tsy hita eny amin’ny tsena eny an-toerana fa any lavitra mihitsy no ivarotan’ireo mpangalatra ny vokatra, raha ny filazan’ny tantsaha iray. Nilaza mantsy  io mpamboly io fa manara-maso ny entany very eny amin’ireo tsena eny amin’ny manodidina izy. Midika izany fa avy eny an-toerana ihany ireo mpangalatra ka efa mahafantatra hatramin’ny tsiambaratelon’ny loko izay atentina amin’ireo vokatra.

HN

Tia Tanindranaza0 partages

Fandaminana vaovaoHisy tsena ao amin’ny farihin’Anosy

Nanapa-kevitra ny mpitantana eo amin'ny tanànan'Antananarivo fa hafindra etsy amin'ny zaridaina ireo mpivarotra isaky ny alakamisy voakasiky ny fanamboarana ny kianjan'i Mahamasina.

 

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fahapotehan’ny ala sy fitrandrahana tsy ara-dalànaZava-manan’aina miisa 2.591 no ahiana ho lany tamingana

Zava-manan’aina miisa 2.591 hita eto Madagasikara no ahiana ho lany tamingana. Izany no voalazan’ny voka-pikarohana momba ny lisitra mena mitanisa an’ireo harena voajanahary tandindomin-doza aty Afrika.

 Araka io antontan’isa io dia i Madagasikara no firenena ahitana zava-manan’aina be dia be indrindra ahiana ho lany tamingana, aty amin’ny kaontinanta afrikanina. Raha toa ka ny karazana gidro no tena matetika voalaza fa mihavitsy, dia tafiditra ao anatin’io lisitra io ihany koa ireo karazam-biby hafa, indrindra fa ny bibikely. Anisan’izany, ohatra, ny karazam-balala tsy manidina atao hoe : Agkistropleuron simplex, izay tsy hita afa-tsy ao anaty alan’i Manakambahiny, any amin’iny tapany atsinanan’ny Nosy iny. Ny fahapotehan’ny ala no antony mampihena tsikelikely ny isan’ity karazam-balala ity, araka ny fikarohana. Anisan’ireo ahiana hanjavona tanteraka ihany koa ny karazana trambo atao hoe : Sphaeromimus splendidus, noho ny fahapotehan’ny alan’i Sainte Luce any Faradofay sy noho ny fitrandrahana harena ankibon’ny tany any an-toerana. Ilàna fandraisana andraikitra haingana, araka izany, ny fiarovana ny ala eto amintsika. Tokony hasiana fanaraha-maso ihany koa ny fitrandrahana an’ireo harena ankibon’ny tany fa misy fiantraikany goavana amin’ny fahasimban’ny tontolo iainana.

 

 

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanan’ny mpitrandraka alaHitokona eo anoloan’ny minisiteran’ny tontolo ianana

Raha nitsidika ireo traboina tany Ambatondrazaka ny praiminisitra Ntsay Christian tamin’ny farany teo dia nilaza fa havoaka ireo tahirin-kazo hanaovana tetezana sy trano.

Tia Tanindranaza0 partages

Mariazin'ny samy ngezaMisy minisitra hanambady diplaomaty…

Amin’ny 14 febroary izao no hatao ny mariazina minisitra iray sy diplaomaty vazaha iray, raha ny tsiliam-baovao.

Minisitra ao anaty governemanta amin'izao fotoana, azo ambara fa manana ny toerany amin’ny politika na dia tsy olo-malaza be aza.  Efa elaela ihany satria taorian’ny 2009 izy no tazana teo amin'ny sehatra politika. Ilay diplaomaty indray dia avy tompon'andraikitra ambony tamina masoivohona firenen-dehibe iray eto Madagasikara. Amin'ny maha diplaomaty azy dia matetika miresaka sy mifandray amina sokajin'olona maro izy na mpitondra io na mpanohitra na olona avy amin’ny sehatra tsy miankina na vondron'olona. Tamin'ireny fihaonana mety niverimberina ireny no nifankahitany tamin'ity mpanao politika, tompon'andraikitra ambony ity. Araka ny tsiliantsofina re koa dia nifandray tsara ny tadin-dokanga ary izao samy tapa-kevitra hiroso amin'ny lalindalina kokoa izao. Tsy navoaka aloha ny anarana mba ho fanajana azy ireo fa tsy maintsy ho fantatra eny ihany moa izy io, indrindra fa rehefa manomboka miparitaka ny taratasy fanasana. Mariky ny filaminana ara-piainana (stabilité) ho an’ny tompon’andraikitra ambony ara-panjakana ny fananana tokantrano ara-dalàna. Mety ho fepetra hahafahana mametraka azy amin’ny toerany ihany koa aza. Ny olona tendrena ho tompon’andraikitra ambony na mirotsaka amina fifidianana matetika, dia anisan’ny herijika ho azy io satria mety hadika ho tsy fahamatorana sy tsy fahazakana andraikitra ny tsy fananana vady ara-dalàna. Tsaroana, ohatra, tamin’ny taona 2013 fa fotoana fohy nialoha ny fifidianana no nisora-panambadiana ny kandida iray. Heverina fa hiavaka sy hanan-tantara ity fanambadiana olona ambony samy manana ny maha izy azy ho avy tsy ho ela ity. Andro hankalazana ny fetin’ny mpifankatia rahateo ny 14 febroary.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Ivon-ketra AmbatolampyMangarahara ny asa ary tsy misy kolikoly

Rehefa natao ny fanadihadiana somary lalina kokoa taorian’ny zava-nitranga tany Ambatolampy dia hita fa nisy ny tsy fifankazahoan-dresaka, indrindra teo amin’ireo olona izay nitokona nilaza

 

fa niharana fanararaotana sy ny sampan-draharaha mpandray ny hetra.Fanadihadiana momba ny fandoavan-ketra no natao ka nisy ny famerenana sy fanamarinana indray ny fandoavan-ketra rehetra natao; tsy nisy resaka mihitsy hoe ampitomboina ny hetra aloa, araka ny fanadihadiana natao.Tsy Ambatolampy irery no nanaovana fanadihadiana sy fanamarinana fa nanerana ny nosy. Tsy marina sy tsy mitombina noho izany ny filazana fa nisy ny kolikoly na tamin’ny endriny ahoana na ahoana tao amin’ny ivon-ketra Ambatolampy. Nahazoam-baovao ihany koa ny vondron’olona isan-tsokajiny avy any Ambatolampy fa fantatr’izy ireo tsara ny lehiben’ny ivon-ketra any an-toerana, izay olon’ny Fiangonana, mahitsy sy marina fomba fiasa ary niezaka hatrany nanatanteraka ny asa aman’andraikiny araka ny tokony ho izy.Mety nisy ny olana ara-teknika sy ara-tserasera ka nahatonga ny fihetsiketsehana tany Ambatolampy farany teo,  fa raha fintinina ny resaka dia lavitry kolikoly na sanatria fanararaotam-pahefana ny zava-nisy.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Angovo azo avy amin’ny masoandroEfa azo jifaina amin’ny finday

Nampahafantarina omaly tamin’ny fomba ofisialy tetsy amin’ny foiben’ny orinasa Telma etsy Analakely ny vokatra vaovaon’ity

orinasam-pifandraisana ity dia ny angovo azo amin’ny herin’ny masoandro nampitondraina ny anarana hoe “MBaliaka”. Miisa 650 ireo toeram-pivarotana Telma azo anjifana azy io ary azo aloa tsikelikely na indray miaraka amin’ny Mvola izany, raha ny fanazavana hatrany. Ny 80%-n’ny Malagasy ankehitriny no efa mikirakira finday saingy 80% ihany koa ireo malagasy tsy afa-misitraka angovo eto amintsika. Misy karazany roa ity vokatra ity dia ny kelikely antsoina hoe “Home 40z” miaraka amin’ny sahafa fitarihana herinaratra avy amin’ny masoandro na “panneaux solaire” sy bateria sy ny lehibe antsoina hoe “Home 60”. Natao hanazava ny isan-tokantrano, hamahanana finday, hihainoana onjapeo sy izay rehetra manodidina ny akora efa ampiarahana aminy ihany anefa ireto vokatra ireto, raha ny fanamarihan’ireo tompon’andraikitra.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiarovana amin’ny fidiran’ny CoronavirusNaato ny zotra Antananarivo-Gouangzhou

Noho ny fivoaran’ilay areti-mandoza Coronavirus any Chine sy handraisana fepetra amin’ny fiaroavana izany tsy hiditra eto

 

Madagasikara, dia nanapa-kevitra ny hanatsahatra vonjimaika ny sidina mampifandray an’i Guangzhou ny Kaompania Air Madagascar na ny mivoaka io na ny miditra. Manomboka rahampitso 1 febroary hatramin’ny 1 martsa 2020 izao io fanatsaharana io. Tafakatra 170 ireo namoy ny ainy any Chine, raha ny antontan’isa farany voaray omaly. Noho izany dia nandray fepetra ho an’ireo efa nividy tapakila famandrihana hanova ny daty tsy arahina sandany na sazy na fanonerana manontolo ny vidin’ny tapakila ny Air Madagascar. Ny fitandroana sy ny fiarovana ireo mpandeha sy ireo mpanamory sy ny ekipazy miaraka aminy no zava-dehibe voalohany, ka nandraisana izao fepetra izao. Misy ihany koa ny fanarahana akaiky zava-misy sy ny fifandraisana tsy tapaka amin’ny manam-pahefana mahefa voakasika. Hisy ny fampahafantarana havoaka raha misy ny toromarika vaovao mifandraika amin’ny zava-misy. Hatramin’ireo firenena vaventy heverina fa matanjaka ara-piarovana aza tafiditr’ity aretina ity amin’izao fotoana izao, tahaka an’i Frantsa, Allemagne,…

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Fanampiana ireo faritra traboinaI Inde no voalohany nanohina ny antso

Efa any Antsiranana ny sambo indiana mitondra ireo fanampiana ho an’ireo faritra tena voa mafy tamin’ireny andro ratsy ireny, hoy ny nambaran’ny Ambasadaoron’i Inde, Abhay Kumar tetsy Tsaralàlana omaly.

Ahitana fanafody, vary, fitafiana, bodofotsy sy rano fisotro madio izany ary misy sambo kely 6 haingam-pandeha hizara amin’ireo faritra tena lasibatra. Tsy niandry ela izahay vao nandre ny antso avo nataon’ny fitondrana Malagasy, hoy izy satria efa lalim-paka ny fifandraisana ary mpifanolo-bodirindrina rahateo i India sy Madagasikara. Na izany aza dia miara-miasa tanteraka amin’ny Birao Nasionalin’ny Fitantanana ny Loza Ara-boajanahary (BNGRC) ireo solontena avy any India amin’ny fizarana ny fanampiana. Miisa 60 ireo olona avy any India miasa any Antsiranana ary misy dokotera sy ekipa medikaly maro. Nanararaotra nilaza ireo fiaraha-miasa misy amin’ny governemanta Malagasy ihany koa Atoa Abhay Kumar. Amin’izao fotoana izao dia hamafisina hatrany ny fiaraha-miasa satria amin’ny herinandro ho avy izao dia ho any India ny minisitry ny fiarovam-pirenena Malagasy hanatrika fampirantiana ary hihaona amin’ny minisitry ny fiarovam-pirenena Indiana. Fifanampiana  ho fampandrosoana ara-toekarena hatrany no tanjona ary sehatra maro samihafa no hokitihana. Miezaka ny manakaiky ny firenena Malagasy amin’ny fomba rehetra i Inde araka ny tatitra omaly ihany. Andrasana ihany koa ny vokatry ny famatsiam-bola nampiroboroboana ny sehatra fambolena izay nanomezana 20 tapitrisa dolara .

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ady amin’ny CoronavirusHerinandro no hananganan’ny Sinoa hopitaly goavana

Mihazakazaka ny fanamboarana ilay hopitaly lehibe any Wuhan – Chine natokana handraisana sy hitsaboana ireo mararin’ny coronavirus.

 

RTT

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fenitra momba ny harena ankibon’ny tanyHahatsara ny fandraharahana eto Madagasikara

Nandalo teny amin’ny minisiteran’ny harena ankibon’ny tany sy ny loharanon-karena stratejika ireo manao ny tomban’ezaka mijery sy manamarina ny fenitra EITI (Extractive Industries transparency Initiative)

 

 alohan’ny hamoahana ny tatitra amin’ny fankatoavana faharoa.  Efa nihaona tamin’ny orinasa, ny fiarahamonim-pirenena sy ireo sehatra maro mahakasika ny harena ankibon’ny tany izy ireo ary anjaran’ny minisitera no nandalovana nandritra ny herinandro. Anisan’ny hamarinina sy hampitahana  amin’izao fandalovana izao moa ny vola nambaran’ny orinasa mpitrandraka ny harena ankibon’ny tany sy ny vola voarain’ny fanjakana Malagasy taona 2017 sy 2018. Eo ihany koa ny fiantraikan’ny tetikasa hitarafana ny fampandrosoana nentin’izany eny amin’ny faritra anaovana fitrandrahana. Tamin’ny 29 desambra 2019 no niatrika ny ho fankatoavana faharoa i Madagasikara ary efa voapetraka soamantsara ny antontan-taratasy mahakasika izany. Rehefa izay dia hiroso ny avy eo amin’ny EITI hanamarina eny ifotony amin’ireo sehatra rehetra voakasika. Ny fampiharana io fenitra io dia antoka iray ho an’i Madagasikara fa miroso amin’ny mangarahara amin’ny fitantanana ny harena ankibon’ny tany isika, hoy ny minisitra Fidiniavo Ravokatra teny Ampandrianomby omaly. Ny faharoa izay lehibe indrindra dia ny fanomezana antoka ho an’ny mpampiasa vola fa firenena azo hanaovana fandraharahana tsara i Madagasikara

Tsirinasolo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

EditoMitady mangarahara hatrany !

Miampy indray ny fanontaniana. Tsy mijanona intsony amin’ny “contrat programme”

 

sy ny antony nitazonana ireo mpikambana sasany teo aloha sy ny antony nanesorana ny sasany intsony indray izao fa lasa miampy hoe tena ireo tokoa ve no “atidoha” aminy sa nahay nisolelaka ? Ity fanontaniana farany ity moa dia apetraka amin’ireo mpikamban’ny governemanta efa teo fa mbola notazonina. Nisy tamin’izy ireo ihany tsinona no niharana tsikera mivaivay ary tsy nisalasalana ny nanala azy tamin’ny toerany fa ny sasany niaraha-nahita izao ny tsy firindran’ny fomba fiasan’izy ireo fa dia mbola nametrahan’ny filoham-pirenena fitokisana hatrany ankehitriny. Inoana fa mitady mangarahara hatrany ny ankamaroan’ny Malagasy liana amin’ny raharaham-pirenena sy miandrandra ny fanavotan’ireo mpitondra azy ny firenena. Tena ny diplaoma mipoapoaka tokoa ve no ilaina sa ny fahalalana ny fahasahiranam-bahoaka sy ny fototr’izany ? Praograma napetraky ny filoham-pirenena moa ilay hoe hotanterahana ary isaorana ireo minisitra sasany miezaka mampahatsiahy ny ankapoben’izany eny amin’ny rindrin’ny tambajotrany eny. Nanaitra, ohatra, ny lafiny fanabeazana satria dia tsy mifanalavitra na mitovy amin’ny tetikasa famerimberin’ny teo aloha ihany no mbola kasain’ilay vaovao hatao. Tena resy lahatra amin’izay paika izay ve ity mpandimby toerana ity sa baiko ka tsy maintsy tanterahana ? Inona no antony hiantsoana azy hoe “cerveau” na “atidoha”, araka ilay nolazaina fa “notsongolohana” tokoa, raha toa ka hanaraka am-bokony izay baiko omena azy fotsiny ? Sa ve hijanona hatreo amin’ilay hoe mahay mamaly ny fanontaniana izay hapetraka aminy ihany ? Raha tsiahivina, indrindra ho an’ireo minisitera novana ny mpitantana azy, dia nisy fahatarana tao mikasika ny praograma tokony hotanterahany ka anjaran’ilay mpandimby azy no manenjika mamita ny tsy vita sady manatanteraka ny praograma vaovao ihany koa. Tsy ny hahita paika hahafahana manatanteraka vetivety izany ve no ilana ilay “atidoha”?     

J. Mirija

  

Tia Tanindranaza0 partages

Fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasika amin’ny PancraceHotanterahina etsy Ankorondrano amin’ny alaha...

Fantatra tamin’ny fampitam-baovao nomen’ireo mpikambana ao amin’ny “Comission Malagasy de Pancrace Submission” nahitana an’i Eric sy Sahoby ary Radonirina niaraka tamin’ny XXL sy ny GFC

Tia Tanindranaza0 partages

Philibert mpilalaon’ny Fco Mahajanga fahiny“Tsy miala amin’ny sehatry ny baolina kitra izany aho”

Tsy dia tazana firy nandritra ny fotoana maharitra fa nipoitra tampoka indray teny amin’ny fikaonandoham-pirenena teny amin’ny Mining

Business Center teny Ivato tamin’ny talata 28 sy alarobia 29 janoary 2020 i Philibert mpilalao baolina kitra irakiraka tao amin’ny ekipan’ny Fco Mahajanga fahiny “Fortior Club de la côte Ouest” niaraka tamin-dry Philémon sy ny namany. Nivezivezy teto Antananarivo sy tany Mahajanga matetika aho noho ny asa aman-draharaha ataoko, hoy izy, fa tsy dia mba tia sehoseho loatra ka tsy dia fantatry ny olona. Tsy miala amin’ny sehatry ny baolina kitra izany aho fa mbola miakatra kianja milalao amin’ny sokajy veteran miaraka amin’ireo namana rehetra dia izao manatrika ny fihaonambem-pirenen’ny baolina kitra izao noho ny fitiavana an’ity taranja ity. Marihana fa i Philibert no mpanazatra nitantana ny ekipan’ny As Adema Analamanga voalohany indrindra fony ity ekipa ity tafakatra ho D-1 voalohany teto Antananarivo.

Ntsoavina Evariste

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikaonandoham-pirenen’ny baolina kitra MalagasyNotohizana amin’ny fampiofanana ireo teknisianina

Nifarana tamin’ny alarobia 29 janoary lasa teo teny amin’ny Mining Business Center eny Ivato ilay fikaonandoham-pirenen’ny baolina kitra Malagasy notarihan’ny FMF « Federation Malagasy de Foot-ball”.

 

Eo am-piandrasana ny fehin-kevitra tapaka tamin’izany ankehitriny ny rehetra. Notohizan’ny FMF amin'ny fampiofanana an’ireo teknisianina "Secrétaires Généraux” sy “Conseillers Techniques Régionaux” ary “Commission régionale des arbitres" eo anivon'ny ligy 22 avy hatrany ny hetsika. Eny amin’ity Mining Business Center ity hatrany no toerana hanatanterahana an’izany nanomboka omaly alakamisy 30 janoary, hitohy anio zoma.

Ntsoavina Evariste

 

Tia Tanindranaza0 partages

Miandrandra fivoarana

Fomba fijery samy manana ny azyFitondrana firenena tsy kilalao na vazivazyIzay tsara nataon'ny teo aloha aoka mba hitohyAry ireo fomba ratsy kosa , ario , fongaro tsy hisy intsony.

 

 

Marobe ireo asa miandry ny tsirairay

Ireo efa natomboka mila vitaina amin'izay

Mbola miandrandra fivoarana hatrany ny Malagasy

Koa aza disoina fanantenana re azafady.

 

Isika vahoaka kosa, ny toe-tsaina havaozy mba ho tsara

Fa miankina amintsika tanteraka ny fandrosoan'i Gasikara

Mba tsy ho very maina anie ny ezaka rehetra izay natao

Dia mirary soa ho antsika, ho ahy sy ho anao.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Praiminisitra Ntsay ChristianLaharam-pahamehana ny fifehezana ny vidim-piainana

Mila fehezina faran’izay haingana io vidim-piainana midangana be io, hoy ny praiminisitra Ntsay Christian nandritra ny famindram-pahefana natao tetsy amin’ny minisiteran’ny raharaham-bahiny omaly.

 

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Minisitry ny fitsarana vaovao“Tsy natao fireharehana ny raharaham-pitsarana”

Niroso tamin`ny famindram-pahefana teo amin`ny minisitra teo aloha sy vaovao izay handrafitra ny governemanta vaovao ny teo anivon`ny fitsarana.

 Ny famerenana ny hasin`ny fitsarana araka ny toromariky ny filohan` ny Repoblika no tsy maintsy himasoana, hoy i Johnny Richard Randriamahefarivo, minisitry ny fitsarana vaovao. Anisan`ireo sampandraharaham-panjakana nanjakan`ny kolikoly teto Madagasikara ny Fitsarana. Tsy nipetraka intsony ny fifampitosikana teo amin`ny vahoaka sy ny fitsarana ka niteraka tsy fandriampahalemana maro samihafa toy ny fitsaram-bahoaka teto Madagasikara. Hentitra ny minisitra vaovao raha niresaka tamin`ireo mpitsara nandritra ny fifamindram-pahefana fa tsy natao fireharehana ny raharaham-pitsarana. Nanamafy izy amin`ny fifandraisana eo amin`ny mpila raharaha eo anivon`ny fitsarana sy eo anivon`ny tompon’andraikitra noho ny vahaolana ahafahana mamerina indray ny fahatokisan`ny vahoaka  ity sampandraharam-panjakana ity. Nanambara ny minisitra teo aloha, Jacques Randrianasolo fa sarobidy ny fahaleovantenan`ny mpitsara. Nandritra ny lahateniny ihany koa no nanaovany ny tatitra tamin`ny zava-bitany.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Gerard Ramamimampionona“Minisitra miasa, manompo vahoaka no andrasana”

Tombony ho an`ny governemanata ny fisian`ny fahasamihafana ho an`ireo mpikambana mandrafitra azy.

 

 Olona vonona hiasa sy hiasa haingana hanatrarana ny fampandrosoana ny minisitra ka andrasana ny asan`izy ireo, hoy i Gerard Noel Ramamimampionona, filoha lefitry ny filakevitry ny Fampihavanam-pirenena. Minisitra miasa, manompo vahoaka ao ambadiky ny governemanta. Noho izany dia andrasana izay asa sy fifampatokisana ary fihavanana. Raha ampahany no tsy mandeha dia mandringa foana ny raharaham-pirenena, hoy izy. Ny fifampitokisana no ilaina. Raha misy zavatra tian`ny fanjakana atao dia ny minisitra no  manao izay hamerenana ny fahatokisan`ny vahoaka. Zava-dehibe ihany koa ny  fandraisana tsara ny toromarika avy amin`ny filoham-pirenena, indrindra mijery ny laharaham-pahamena any amin`ny vahoaka, hoy hatrany ny fanazavana.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Kitoatoam-pitantananaHitory any amin’ny Tribonaly Iraisam-pirenena ny “Monde, Justice”

Nijoro ara-pomba ofisialy eto Madagasikara omaly ny Firaisamonim-pirenena”Monde, Justice”, raha toa ka efa hatry ny ela ny any Frantsa, Bruxelles, Amerika, Canada, La Réunion …

Mitarika izany ho an’ny eto Madagasikara ry Arlette Ramaroson, Ihanta Randriamandranto, James Ratsima, Régis Randriamamonjisoa. Mifandraika amin’ny tanjona 17-n’ny fampandrosoana lovain-jafy (ODD) ny zava-kendrena ao anatiny. Tanjona iraisana amin’ny iraisam-pirenena ny fampitovian-jo sy fampitoviana tantana satria eto ambonin’ny tany dia ny 10% amin’ny olona no mifehy ny 83% amin’ny harena eto amin’izao tontolo izao.  Hiady ary tsy hitsitsy eo anatrehan’izany ny fisamborana tsy ara-dalàna (arrestation arbitraire), fanitsakitsahana ny fahalalahana maneho hevitra,… Tsy tokony hatao fitaovana ihany koa ny fahefana izay avy amin’ny vahoaka (pouvoir régaliennes), hoy izy ireo. Manohitra ny fandrobana ny harem-pirenena amin’ny endriny rehetra na ambanin’ny tany io na ambonin’ny tany toy ny vatosoa sy ny zavaboary. Miady amin’ny endri-panandevozana amin’ny endriny rehetra. Miady amin’ny fangoronana ny tany eto amin’ny firenena, ny famarotan-tanindrazana na mivantana na an-kolala,… Tsy hanaiky ny fanjakana tsy tan-dalàna, ny fanjakazakana, ny politika maloto toy fifidianana feno hosoka. Navoitran’izy ireo fa tena hitory any amin’ny Tribonaly Iraisam-pirenena izy ireo manoloana ny zava-misy eto Madagasikara. Manana mpahay lalàna nanana ny naha izy teo amin’ny sehatra iraisam-pirenena izy ireo. Noresahina tao koa ny raharaha Ambohitrimanjaka, ny tany 60 000ha hampiasain’ny arabo. Tsy miady amin’izay eo amin’ny fitondrana fa mitolona manoloana ny zavatra tsy mety, hoy i Ihanta Randriamandranto.

Toky R sy J.Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitakiana ireo Nosy MalagasyMiandry ny daty manaraka hifampidinihana ny rehetra

Hanohy ny paikady rehetra ahafahana mamerina ny nosy Malagasy ao amin`ny ranomasimbe indianina ny minisitry ny raharaham-bahiny vaovao, Tehindrazanarivelo Jacob.

 

Nambarany izany nandritra ny fifamindrampahefana teo aminy sy ny praiminisitra Ntsay Christian, izay nitantana ny minisitera vonjimaika. Nilaza izy fa atao vaindoahn-draharaha ny fanohizana ny ezaka nataon`ny fitondrana sy ny vahoaka hatramin`izay. Tsiahivina fa ny fiatombohan`ny volana desambra teo no nisy ny fikaonan-doha nasionaly entina hitakiana ireo nosy Malagasy, izay bodoin`ny frantsay. Na dia somary nangina dia nitohy hatrany ny fifampidinihana momba ny daty hifampiresahana izay hotanterahana any Frantsa. Hodinihana miaraka amin`ny delagasiona sy ny komity siantifika ny paikady rehetra, hoy ihany izy. Efa tao anatin`ny delegasiona nisahana ny famerenana rahateo ny tenany. Miandry kosa ny daty hifampidinihana ny rehetra. Inoana fa tsy ho ela intsony satria voafaritra rahateo fa amin`ny volana jona no ahitana vahaolana amin`izany. Nambarany ihany koa fa hapetraka afaka fotoana fohy ireo masoivoho Malagasy tsy voatendry any ivelany hanatsarana ny endrik`i Madagasikara eo amin`ny iraisam-pirenena sy hanamafisana ny fiaraha-miasa eo amin`ny mpiara-miombon`antoka.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina Ambonivohitr’i BetafoTafapetraka ofisialy ny ben’ny tanàna Livasoa

Tontosa soa aman-tsara tamin’ny fomba ofisialy ny alarobia 29 janoary lasa teo ny fametrahana tamin’ny fomba ofisialy ny ben’ny tanànan’ny Kaominina ambonivohitr’i Betafo Randriatahinamalala Livasoa Moratiavina.

 

Tontosa soa aman-tsara ny fifamindram-pahefana teo aminy sy ny ben’ny tanàna teo aloha, ka teo ambany fiahian’ny lehiben’ny distrikan’i Betafo ny lanonana ara-panjakana. Kandida tamin’ny anaran’ny Firaisankinan’i Betafo, ary notohanan’ny antoko Tia Tanindrazana ny tenany tamin’ny fifidianana. Noho izany indrindra dia tonga nanotrona sy nanome voninahitra ny lanonana ara-panjakana ny Birao politikan’ny antoko notarihin’ny Filoha nasionaly Atoa Tahina Razafinjoelina sy ny Sekretera Jeneraly Atoa Schall Ramanantsoa. Fanamby goavana ny tsy hampitsanga-menatra an’i Betafo amin’ny lafiny fampandrosoana, ary vonona ny hifanome tànana amin’izany herivelona rehetra ao an-toerana sy ny mpira-miombon’antoka samihafa. Hanao izay ho afany amin’ny fanatanterahana ireo vinam-pampandrosoana nanomezana toky ny vahoaka ny antoko Tia Tanindrazana sy ity ben’ny tanàna tanora ao anatin’ny heriny tanteraka ity. Tanjona ny tsy hampitsanga-menatra ny Kaominina Ambonivohitr’i Betafo.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

KMF-Cnoe“Mila miroso amin`ny biometrika isika”

Hiatrika fifidianana telo indray miaraka isika amin`ny taona 2023. Eo ny fifidianana filohan`ny Repoblika, ny fifidianana solombavambahoaka ary ny fifidianana monisipaly sy kaominaly.

Raha ireo fifidianana telo indray miaraka ireo, raha olona mareforefo amin`ny traikefa no hisahana ny fitantanana izany: tsy fahombiazana ny zava-kitranga, hoy Andriamalazaray Andoniaina, filoha nasionalin`ny KMF-Cnoe. Tolo-kevitry ny KMF-Cnoe moa ny firosohana mankany amin`ny biometrika ny lisi-pifidianana. Ny nampahomby na tsia ny fifidianana teto Madagasikara dia miainga amin`io listra io. Io ihany koa anefa no mety hampatoky ny olom-pirenena an`izay rafitra mikarakara ny fifidianana ho avy, hoy ihany izy. Miainga amin`ny fandrafetana sy famolavolana ny lisi-pifidianana avokoa ny fanatrarana ny fizotram-pifidianana rehetra ho avy. Manamafy ny KMF-Cnoe fa mandamina ny fiarahamonina ny firosoana amin`ny biometrika. Tsy mihemotra amin`izay tolo-kevitra izy ireo na lafo aza satria fahombiazana ny resaka. Tsy ny fifidianana ihany no hilamina fa lafiny rehetra mihitsy, hoy izy. Manentana ny tsirairay ny KMF Cnoe mba samy hahatsapa tena mba ho tompon’andraikitra ho amin`ny fiatrehana ny raharaham-pifidianana.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

GovernemantaHo kitsapatsapa isan-kerintaona ve ?

Raha nametraka ireo mpikamban’ny governemanta ny filoha Andry Rajoelina ny 24 janoary 2019 dia naneho ny hisiana tombana afaka herintaona hahitana izay nahomby sy tsy namely. Tonga ny herintaona,

 

dia iny tokoa fa nisy ny nesorina. Nambara tao anatin’ny filankevitry ny minisitra voalohany ny takarivan’ny 29 janoary ihany, fa mbola manan-kery ny tomban’ezaka fanao, araka ny tatitry ny filankevitry ny minisitra. Atao herintaona foana ve izany ny raharaham-pirenena ? Io governemanta io tsy misy resaka 100 andro fa tena mila vokatra mivaingana satria efa nanana herintaona nitsapatsapana izao fitondrana izao. Hatraiza no mety ho fahamahan’ny minisitry ny fampianarana ambony ny olan’ny anjerimanontolo satria efa olana lalim-paka an-taonany ? Vatsim-pianarana, toeram-ponenana, olan’ny mpampianatra mpikaroka,… Manampahaizana be ny minisitry ny raharaham-bahiny saingy tsy zon’olombelona (droits de l’Hommes) ihany no atao hoe raharaha iraisam-pirenena (Affaires internationales). Tena hahafehy ny tambajotra ara-diplomatika ve izy manoloana ny kasikety efa nahafantarana ny mpitondra ankehitriny am-polony taona, ny rafi-piodina sy fifandraisana ao anatin’ny Firenena Mikambana (système ONUSIEN), Kaonsilera, ny fifandraisana amina firenena roa na amina maro (Bilatéral et Multilatéral), ny fiodina ara-pitantanana na anatiny na iraisam-pirenena ? Tena ho vitany ve ny famerenana ny Nosy Eparses ao anatin’ny 4 volana izay nampanantenain’ny filoha fa ny 26 jona 2020 no tokony hazava ny resaka ? Manana fahaizana sy vahaolana manokana amin'ny krizy ara-pahasalamana iraisam-pirenena (Crise sanitaire mondiale) ve ny minisitry ny fahasalamana fa izany izao no ady goavana eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena, toy io viriosy mandripaka any Chine io ? Ny minisitry ny mponina, inona no zava-bita no mbola tafaverina ihany ? Ny filoha te hanao zavatra mafy sy hitondra fanovana, saingy mafy ny ady, ary mety ho isan’ny olana ireo olona manolotsaina azy ao an-dapa.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Pasitera Mailhol“Hisy fanonganam-panjakana amin’ity taona ity”

Nanao fangaraharana momba ny fifandanjana ara-paritra ny filoham-pirenena. Mety iny satria misy Malagasy daholo ny lafivalon’ny Nosy, hoy ny Pasitera Mailhol Christian Dieu Donné, raha nalaina ny heviny manoloana ny endrika vaovaon’ny governemanta.

 

Tsy dia nazava kosa ny resaka fifandanjana ara-politika ao anatin’ny governemanta. Tokony ho noresahina hoe : avy amin’ny antoko iza na iza ireo minisitra. Tsy maintsy niova ny governemanta, ka izay nambara fa nahavita mijanona ary izay tsy nahavita miala. Tokony hazava ihany koa anefa inona no nanasorana ireo teo aloha? Inona no tsy vitany? Inona no vitany ka antony hitazonana ny hafa? Tokony hazava amin’ny vahoaka avokoa ireo vita sy tsy vita hahafahany mahatsapa hoe lojika raha nesorina na notazonina ny minisitra iray, hoy I Pasitera Mailhol. Nambarany fa mbola ho mafy ny zavatra hitranga amin’ity taona 2020 ity na iraisam-pirenena na eto Madagasikara: loza voajanahary, lozam-piaramanidina, horohorontany, lafiny ara-politika, hisy mpitondra fanjakana malaza hiongana, hisy mpitondra fanjakana sy mpanao politika malaza ho faty,… Raha ny eto manokana dia ho mafimafy ny resaka politika. Hisy fanonganam-panjakana hipoitra amin’ity taona ity, hoy izy. Nambarany fa hatramin’izay nisian’ny fitondrana teto tsy mpanohitra izy, kanefa atahoran’ny fanjakana. Mba nandefa “CV” fa tsy hitany. Na izany aza izahay tsy mpanongam-panjakana fa diso adversera ny fanjakana, ary izahay tsy hanampy amin’ny fanonganam-panjakana ho avy eo fa tsy fomban-drazan’ny Apokalipsy izany, hoy izy. Tsy lojika hoe avy ao anatiny no hanongana fa ny mpanohitra, ka raha mahay miaro tena izy tsy ho voaongana, fa raha tsy izay dia hirodana, hoy i Pasitera Mailhol.

Toky R

 

La Vérité0 partages

Football - Orange Pro League - Le premier match d’Elgeco Plus sous ses nouvelles couleurs

Un grand club doit avoir une grande marque comme équipementier. Elgeco Plus vient d’annoncer la marque italienne Macron comme équipementier officiel.  Toutes les conditions sont réunies pour qualifier cette formation de grand club. Il est le seul club privé ayant un stade à son propre nom, hormis la CNaPS Sport Itasy. Demain, Elgeco Plus disputera son premier match sous la marque Macron contre la CNaPS Sport justement. Un match qui sera retransmis sur Viva Tv à 14h pour le compte de la 10ème  journée du championnat de Madagascar Orange Pro League.

Pour revenir à Elgeco Plus, ce n’est pas un hasard que ce club a choisi la marque Macron car les dirigeants penchent vers la perfection. Le produit Macron, marque italienne déjà connue dans la ligue 1 et 2 françaises et dans tout l’Europe et en Afrique, est d’une qualité ainsi que spécifique selon les conditions météorologiques.

Le club veut aller le plus loin possible dans une compétition africaine. Celui de choisir un équipementier est déjà le signe avant-coureur qu’Elgeco Plus annonce déjà son ambition pour cette saison. Outre les équipements pour l’entraînement, Macron habille, lors de match à domicile, les membres de l’équipe de la couleur mythique du club : orange et noire. Et pour les matchs à l’extérieur, le club opte pour le bleu et blanc comme deuxième maillot. Celui du coach est de couleur rose alors que le bleu clair est celle du maillot des joueurs. Le noir pour le coach de gardien de but tandis les staffs ont opté pour le blanc.

La dixième journée du championnat de Madagascar de football Orange Pro League retrouve ses droits ce weekend après les breaks de fin d’année. Des chocs en perspective. Elgeco Plus en sixième position du classement avec  14 points avec  4 matches gagnés, deux nuls et trois perdus, défiera la CNaPS Sport dans son jardin. Cette dernière se trouve à la troisième position avec 19 points pour 5 matchs gagnés, 4 nuls et zéro perdu. Le COSFA caracole toujours en tête avec 21 points devant l’Ajesaia après la 9ème  journée.Une occasion pour les équipes de rattraper le temps perdu notamment l’Elgeco Plus qui reste encore confiant. Le choc Ajesaia Bongolava et 3FB Toliara ouvrira les hostilités ce samedi à Vontovorona. Au By Pass, le COSFA, leader au classement, et As Adema vont se retrouver dans un derby entre Analamanga. Elias Fanomezantsoa Programme de la 10ème  journée Samedi 1er février Complexe VontovoronaAjesaia vs 3FBStade Elgeco Plus By-PassCOSFA vs AdemaDimanche 2 févrierStade RabemananjaraFosa Juniors vs Tia KitraStade Barikadimy ToamasinaClub M vs Zanakala FCStade Moderne AmpasambazahaFCA Ilakaka vs As Jet MadaStade Elgeco Plus By PassElgeco Plus vs CNaPS Sport

La Vérité0 partages

Détournement de deniers publics - Quid de la suite des actions de l’IGE ?

Au lendemain de la formation du premier Gouvernement du régime Rajoelina, soit le 24 janvier 2019, il a été procédé une inspection au niveau de différents ministères quant à la gestion du Gouvernement précédent. Et ce, suite aux recommandations du Président Andry Rajoelina sur la tolérance zéro pour tout paiement des dépenses sans service fait et pour tout détournement de deniers publics.

 Un an après, les contribuables attendent le résultat de cette descente des inspecteurs d’Etat. Bien que la discrétion soit de mise dans ce genre d’opération de contrôle de l’utilisation à bon escient ou non des deniers publics, des bruits de couloirs se font toujours entendre. Des malversations, détournements, abus de biens sociaux ou autres délits portant préjudice à l’Etat y ont été constatés. Pas  dans tous les ministères pourtant mais dans bon nombre, d’après les informations entendues ici et là. Des grands ministères jusqu’aux organismes rattachés de certains départements ont été « visités » par ces inspecteurs d’Etat ayant fait sortir des pratiques peu catholiques perpétrées par des responsables du régime Rajaonarimampianina. Des milliards d’Ar ont été détournés de la caisse de l’Etat et gonflé le compte de ces personnes malveillantes. Le directeur général du contrôle financier, suite au contrôle a posteriori, a enfoncé le clou lors d’un point de presse. Alors que les agents de cette entité n’ont effectué que le contrôle de 15% des marchés publics, ils ont constaté des préjudices financiers de plus de 8 milliards ariary. Des préjudices causés par des irrégularités entre autres détournement, faux et usage de faux en écriture publique, abus de fonction, défaillance du système de contrôle interne, fausse attestation de prise en charge en comptabilité des matières, favoritisme, prestation fictive de services et sur les crédits de subventions aux organismes publics et aux organismes privés  ainsi que faute de gestion en matière.

Les dossiers concernant ces affaires lugubres traités  par l’IGE ou le contrôle financier seraient déjà transférés aux entités compétentes censées de traduire les auteurs identifiés devant le tribunal. Mais jusqu’ici, c’est le silence total.  Certains ont été frappés d’Interdiction de sortie du territoire (IST) mais ont pu tout de même passer entre les mailles et se trouvent à l’heure actuelle en terre étrangère, d’autres pour des raisons diverses sont sur place et attendent leur sort. Des présumés auteurs ou complices de ces actes croupissent certes en prison mais les gros bonnets, ministres ou hauts responsables, ne sont pas encore inquiétés. Concernant les ministres mouillés dans des détournements, leurs dossiers se trouvent déjà entre les mains de la Haute cour de justice qui les aurait passés à l’Assemblée nationale, dernier maillon de la chaîne de poursuite. Des sources officieuses auprès de Tsimbazaza avancent que des dossiers concernant quatre ou cinq anciens ministres du régime Rajaonarimampianina et un membre du Gouvernement de la transition seraient effectivement sur la table de l’Assemblée nationale….

Tout le monde attend ainsi la suite afin que la recommandation du Président de la République ne soit réduite à un simple slogan et que les actions de l’IGE et du contrôle financier soient sans lendemain…La Rédaction

La Vérité0 partages

Aides aux sinistrés - Le groupe SODIAT à la rescousse

Les Malagasy doivent s’entraider. C’est à travers cette parole que le groupe SODIAT a accompli ses devoirs envers les concitoyens qui sont victimes du passage des intempéries dans la Grande île, il y a une dizaine de jours. Hier, une délégation dirigée par l’épouse du Président-directeur général du groupe, Haingo Ravatomanga, s’est déplacée au Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC), situé à Antanimora. Elle a offert des produits de première nécessité (PPN), entre autres des sacs de riz, légumineuses, sel, ainsi que des bougies, des kits d’hygiène composés de savon, seaux et cuvettes, mouchoirs non parfumés. Ce sont d’ailleurs les besoins vitaux des sinistrés. En retour, le groupe SODIAT souhaite la distribution équitable de ces dons. « Nous ne voulons que d’une chose : ces dons arrivent bien à leur destination », déclare Haingo Ravatomanga. Le Général Elack Andriankaja, quant à lui, en tant que directeur du BNGRC et Officier, a promis de ne décevoir personne quant à la distribution de ces dons. « Toutes les directives seront données afin que ces dons seront distribués convenablement. C’est la parole d’un Officier général », a-t-il promis. Dans le cas contraire, si un élément du BNGRC ou de ses démembrements est impliqué dans un détournement des dons, il sera le premier à le dénoncer et le poursuivre en justice. D’ailleurs, il a également fait savoir que les gestes des concitoyens l’ont touché profondément.

La distribution des dons commencera à partir du lundi et toutes les régions concernées sont prioritaires. D’après le DG du BNGRC, les nourritures sont suffisamment abondantes pour couvrir le besoin des sinistrés. D’ailleurs, afin de nourrir la population avant l’arrivée des dons, l’Etat a déjà prévu d’acheter tous les produits indispensables pour ensuite les distribuer aux sinistrés. Du 24 au 30 janvier dernier, le BNGRC a déjà collecté une somme de 4 520 000 ariary, plus de 1 836 bouteilles d’huile, 16 200 kg de légumineuses, 61 080 kg de riz, 3 950 kg de sucre, 5 184 boîtes de lait concentré, outres les pâtes alimentaires, biscuits, bougies, habillements, barres de savon,…Anatra R.

La Vérité0 partages

Intempéries et inondations - Les partenaires saluent la réactivité du régime

Dévastatrice ! La dernière dépression tropicale qui a provoqué de fortes intempéries suivies de grandes inondations dans l’ensemble du pays l’a été. A preuve, le bilan mis à jour qui fait état de 32 morts et 116 000 sinistrés ainsi que des dégâts matériels (destruction des routes, des ponts et des maisons). Face à cette catastrophe, les partenaires de Madagascar ne sont pas restées les bras croisés et ont prêté main-forte au régime.

D’ailleurs, l’Equipe humanitaire pays (HCT) qui réunit les agences du Système des Nations Unies, les mouvements de la Croix-Rouge, les ONGs internationales et les donateurs salue la réactivité des autorités étatiques dans ce sens. Dans un communiqué hier, le HCT  « félicite le Gouvernement pour tous les efforts déployés dès le premier jour face à ce sinistre à travers la mobilisation des gros moyens logistiques pour le sauvetage et l’évacuation des populations en danger, et leur prise en charge ». Rappelons qu’au lendemain même des inondations, précisément le vendredi 24 janvier, le Président Andry Rajoelina en personne a dirigé une équipe de sauvetage des sinistrés à bord d’une vedette et par la suite exigé l’accélération des actions. Pas plus tard qu’en fin de semaine, le Premier ministre, Christian Ntsay est également en déplacement dans la partie nord du pays pour effectuer un suivi des secours et pris en charge des sinistrés.

Des actions concrètes à l’appui

Pour sa part, le HCT a appuyé le Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC) depuis l’annonce de cette dépression tropicale. Suite à la déclaration de sinistre national faite par le Gouvernement, ce groupement de partenaires a mobilisé ses stocks pré – positionnés dans les districts affectés. La mise à disposition des kits médicaux d’urgence au niveau des structures sanitaires pour la prise en charge des maladies (diarrhée, dermatose, paludisme, conjonctivite, etc.) ainsi que des kits de santé de reproduction figure à la tête des actions entreprises.

Le système des Nations Unies a aussi mobilisé ses fonds d’appui logistique pour assurer l’acheminement des intrants humanitaires dans les zones enclavées. La HCT affiche sa disponibilité à accompagner le Gouvernement malagasy en vue de réduire la souffrance de la population affectée et, par la même occasion, interpelle les donateurs sur l’importance de renflouer les stocks d’urgence pour faire face à la saison cyclonique qui s’étendra encore sur 3 mois.Recueillis par Sandra R.

La Vérité0 partages

Démission d’un ministre et accusation de népotisme - La porte-parole du Gouvernement dénonce des rumeu...

Suite à la démission supposée d’une ministre nouvellement nommée et la nomination présumée d’un proche du couple présidentiel à un poste ministériel, qui secoue la toile ces dernières heures, le Gouvernement, par le biais de son porte-parole, Lalatiana Andriatongarivo a tenu à s’exprimer sur ces questions. Dans une publication sur les réseaux sociaux et lors d’une émission sur la Radio nationale malagasy, hier en début d’après-midi, elle a démenti ces rumeurs. Très indignée, la porte-parole du Gouvernement s’est voulue ferme sur ces questions et a réaffirmé la nécessité d’arrêter cette « stratйgie des rumeurs qui ne mиnent nulle part, mais qui abruti tellement l’opinion ». La ministre précise par ailleurs que les auteurs de ces rumeurs infondées seront inévitablement interpellés et que la division de lutte contre la cybercriminalité est à pied d’œuvre pour ce faire, actuellement.

La première rumeur dénoncée par la porte-parole du Gouvernement est celle qui affirme que le ministre de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène, nouvellement nommé, aurait remis sa démission deux jours seulement après sa nomination et au lendemain de sa prise de fonction officielle. « Il n'y a aucune dйmission en vue de la nouvelle ministre de l'Eau, de l'Assainissement et de l'Hygiиne », soutient Lalatiana Andriatongarivo, avant d’indiquer que la nouvelle ministre est totalement prête à mettre en œuvre les engagements pris devant le Président de la République et le Premier ministre. Ce qui est condamnable, rajoute la porte-parole du Gouvernement, est de savoir que ces rumeurs seraient issues d’agents au sein même du département ministériel concerné.

La seconde rumeur condamnée par la porte-parole du Gouvernement concerne une présumée filiation entre la Première Dame et le nouveau ministre de la Sécurité intérieure. « Il n'y a aucun lien de parentй entre le nouveau ministre de la Sйcuritй publique et la Premiиre Dame », défend Lalatiana Andriatongarivo, fustigeant une information totalement erronée. Aucun membre de la famille proche de l’épouse du Chef de l’Etat n’est marié à membre de la Police nationale. D’ailleurs, la porte-parole du Gouvernement de rappeler que la Première Dame s’est engagée à ne pas s’immiscer de quelque manière que ce soit dans les affaires de l’Etat. Mialy Rajoelina s’est également engagée à ne pas effectuer d’intervention sur une autorité ou sur l’administration publique en général. Condamnant l’attitude des usagers des réseaux sociaux, qui diffusent ces informations non avérées, la porte-parole du Gouvernement a clos son intervention sur le sujet en invitant la population au calme, avant d’inviter tous les utilisateurs des réseaux sociaux à redoubler de vigilance et à ne pas croire à tout ce qui est dit ici et là.La Rédaction

La Vérité0 partages

Journée mondiale des zones humides - La préservation reste un vrai défi

Deux millions d’hectares. Madagascar possède aujourd’hui près d’une vingtaine de sites inscrits dans la liste des zones humides d’importance internationale, à savoir les sites « Ramsar ». A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale des zones humides, le ministère de l’Environnement et du Développement durable a tenu à rappeler l’importance de l’existence de ces zones pour notre écosystème, ainsi que la place qu’elles occupent dans notre quotidien. « Les zones humides figurent parmi les écosystèmes les plus importants et indispensables dont dépendent la viabilité de notre biodiversité et la survie de l’humanité. Ainsi, il faut savoir les utiliser de manière rationnelle, en conservant leurs caractéristiques écologiques. Ces écosystèmes conditionnent notamment l’état global des êtres vivants et des habitats. Ils assurent également la survie de la biodiversité étant donné que 40 % des espèces faunistiques se reproduisent dans les zones humides et que les espèces floristiques dépendent fortement de la ressource en eau », a expliqué Vahinala Baomiavotse Raharinirina, ministre de l’Environnement et du Développement durable, hier à l’occasion de la célébration officielle de cette journée mondiale pour Madagascar, au parc Tsarasaotra. Toutefois, cette importance capitale n’est pas encore saisie par la grande majorité de la population. De ce fait, la préservation de ces sites demeure un vrai défi.

Par ailleurs, le choix du thème de cette année reflète bien évidemment la nécessité de ces actions de conservation, et ce, pour le bon développement de notre environnement. Axées sur « les zones humides et la biodiversité », des initiatives doivent être menées pour le maintien des ressources en eau, la préservation et la gestion des ressources végétales existantes dans ces zones comme les mangroves, ainsi que la conservation des ressources halieutiques. « En plus, ces zones rendent également service à l’homme, notamment dans le transport, le tourisme et en tant que sources d’eau pour l’alimentation et l’agriculture. Nous ne devons donc pas nous arrêter à la préservation environnementale, mais continuer également dans cet élan jusqu’à la restauration et à la gestion durables de ces sites pour le développement de tout un chacun, mais aussi de tout le pays », conclut la ministre pour l’occasion. Rova Randria

Midi Madagasikara0 partages

Polisy manakaiky ny vahoaka : “Manatona, miresaka, izay vao manafay”

Anisan’ny pôlitikan’ny Ministeran’ny filaminam-bahoaka tato anatin’ny taona vitsivitsy izay ny hoe “polisy manakaiky ny vahoaka”. Tsy mijanona ho drafitra ambony latabatra fotsiny io tetik’ady iray io, raha ho an’ity Kaomisera Randriamparany Ted Steven, lehiben’ny kaomisarian’Analakely ity. “Azo lazaina, hoy izy, fa isan’ny avokavoky ny renivohitra sy ny firenena mihitsy eto Analakely. Fokontany sivy no hiandreketako eto, ary saika hita ao anatin’izany avokoa ireo toerana stratejika rehetra, banky foibe, ministera, lapam-panjakana, lapan’ny tanana sy ireo seham-pihariana goavana. Noho izany rehetra izany dia tsy azo tsinontsinoavina mihitsy ny resaka filaminana eto”. Ny fitandroana izay filaminana izay anefa dia mila paik’ady matotra fa tsy azo atao  bontolo sy hampiasàna fahefana na herim-pamoretana. “Eo no mihatra ilay pôlisy manakaiky vahoaka. Midina ifotony foana izahay, manatona ireo vahoaka , miresaka amin’izy ireo : mihaino, mifanakalo hevitra, miara-mitady vahaolana ary miara-mampihatra izany. Ireo izay minia mbola mandika sy mihoa-pefy sisa no tsy maintsy handraisana fepetra sy faizina. Raha tsy manakaiky ny vahoaka ihany koa mantsy izahay, tsy hisy vokatra ho azo mihitsy. Izy ireny mantsy no loharanom-baovao ahafantarana ny zava-misy rehetra eny amin’ny fiaraha-monina rehetra eny”.  Misy fotoana moa dia manamboninahitra ity mihitsy no mirotsaka eny an-toerana, mandamina ny fifamovoizana, mampianatra ireo olona amin’ny fanajàna ny fahadiovana, fiampitàna arabe, sns. Marihana fa efa-bolana teo izay no nifehezany ity kaomisaria ity ary efa azo tsapain-tanana sahady ny vokatra. Milaza miara-mahita rahateo ireo olona teny amin’iny faritra Analakely iny nanontanianay.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Anosipatrana : Trano lehibe iray kila hotohoto

Nitrangana hain-trano goavana indray, tetsy Ilanivato Anosipatrana, omaly. Trano lehibe iray misy rihana no nataon’ny afo kilalao tamin’io fotoana io, tokony ho tany amin’ny mitatao vovonana tany ho any. Araka ny angom-baovao azo, dia tsy fantatra mazava izay tena fototry ny afo. Ny setroka nijolofotra sy ny lelafo nanaka-danitra no nanaitra ny rehetra tamin’io fotoana io. Samy nifarimbona namono izany afo izany avokoa ireo fokonolona rehetra teny an-toerana, raha tao kosa ireo niezaka namoaka namonjy ny entana. Nisy kosa ireo niantso ny mpamonjy voina. Ireto farany dia vetivety ihany dia tonga teny an-toerana nanampy tamin’ny fifehezana ny afo sy mba tsy hiitaran’izany amin’ireo trano manodidina. Vetivety ihany  dia maty ny afo raha ny fantatra. Tao anatin’izany anefa dia efa tsy nisy noraisina intsony ny entana sasantsany ; izay tsy voavonjy intsony tao amin’ity trano lehibe ity. Marihana fa tsy nisy ny aina nafoy na ny naratra tao anatin’izany hain-trano nitranga izany.

Ankoatr’izay, dia fantatra ihany koa fa nisy hain-trano niseho  teny amin’iny faritra Andohatapenaka iny ny alarobia lasa teo. Trano misy rihana ihany koa izy io, araka ny fampitam-baovao azo avy tamin’ireo mpamonjy voina, ary vetivety ihany dia voafehy ny afo, noho ny fahatongavan’ireo mpamonjy voina ara-potoana sy ny fanampian’ireo mponina teny an-toerana. Tsy fantatra ihany koa hatreto izay antony nahatonga izany.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Football Pro League : Un choc au sommet Adema – COSFA !

Football Pro League : Un choc au sommet Adema – COSFA !

La reprise des matches de Pro League offre ce samedi une belle bagarre entre le COSFA, l’actuel 2e au classement, et le champion d’Analamanga AS Adema. C’est dire la qualité de ce choc qui reste un des matches phares de cette 10e journée.

L’AS Adema saura-t-elle réagir face au COSFA pour retrouver toute son efficacité ? C’est toute la question pour cette rencontre, on le sait, indécise.

Ndimby et les militaires bénéficient pour l’instant d’un léger avantage mais on s’attend à voir à une belle réaction des gars d’Ivato qui ont montré jusqu’ici, une certaine régularité ou une régularité certaine.

Zanakala new look. L’autre bataille puisque toute aussi indécise, mettra aux prises au Stadium de Barikadimy dimanche  le Club M Mananara et le Zanakala de Fianarantsoa.

On aura un œil sur ce Zanakala nouvelle version, après un sérieux coup de lifting, puisque l’écrasante majorité du groupe a désormais moins de 20 ans. Les supposés grands, tels Elliot ou Berajo qui faisaient partie de l’équipe nationale de la CHAN en Namibie, sont désormais relégués au second rang selon les explications de l’entraîneur Dera car apparemment, les deux hommes ont d’autres chats à fouetter.

Mais devant son public, enfin presque, le Club M tentera dimanche, de gagner les trois points de la victoire nécessaires à sa survie.

Limiter les dégâts. Ampasambazaha, on verra le match entre le FC Ilakaka et le JET Mada, ou plutôt ce qu’il en reste car le club a pris de nouvelles décisions dont la mise à l’écart de l’entraîneur Roro Rakotondrabe.

L’autre bataille en vue est cette affiche entre Elgeco Plus et la CNaPS Sport, dimanche au By Pass. Un retour scruté par tous les férus du football sinon le match de rachat pour Elgeco Plus qui a perdu sur tapis vert contre Fosa Juniors.

Un Fosa Juniors qui partira encore avec la faveur des pronostics dimanche,  dans son antre à Mahajanga et face au Tia Kitra qui viendra pour limiter les dégâts.

L’Ajesaia et le 3FB seront aussi face à face, samedi à Vontovorona où les protégés de Jasmina Ravelonarivo tenteront de confirmer leur place de leader. Mais sait-on jamais car le 3FB a déjà montré qu’il est capable de perturber la vie de certaines grosses cylindrées.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Les zones humides en déclin : Menace sur la biodiversité

Le parc Tsarasaotra est une zone humide, véritable paradis des oiseaux d’eau.

Le constat n’est pas nouveau : les zones humides, berceaux de la diversité biologique, sont en déclin, menaçant la biodiversité pourtant essentielle pour la survie de l’humanité. 

6% des terres immergées sont constitués de zones humides. Un milieu abritant une biodiversité particulièrement riche, composée d’une multitude d’espèces faunistiques et floristiques, et offrant des services essentiels aux humains. Les zones humides sont pourtant en déclin, mettant en péril la biodiversité qu’elles abritent. Ce dimanche 2 février, Journée mondiale des zones humides, représente une nouvelle occasion d’aborder la question. Cette année en effet, le thème choisi à l’international est « Zones humides et biodiversité ». 2020 marquant par ailleurs la fin de la décennie des Nations Unies pour la biodiversité (2010-2020).

Dégradation. Pour Madagascar, la célébration se fera ce jour, 31 janvier 2020, au Parc Tsarasaotra, une zone humide classée site Ramsar en 2005. Cette zone humide d’importance internationale, située à moins de 5 kilomètres du centre-ville d’Antananarivo, se trouve ainsi en pleine zone urbanisée. Il s’agit de l’unique site Ramsar privé du pays. Pour cette journée, ce site sera le lieu d’échanges et d’animations, avec comme principales préoccupations la préservation et l’utilisation durable des zones humides face à leur déclin. La dégradation des zones humide est en effet un phénomène généralisé à travers le monde, en raison du changement climatique, de l’urbanisation, ou encore de la prolifération d’espèces invasives, mais également des pratiques agricoles défavorables aux milieux humides. Faut-il rappeler que la disparition des milieux humides est trois fois plus rapide que la déforestation : 87% des zones humides existantes au XVIIIe siècle avaient disparu deux siècles plus tard, dont la moitié rien qu’au XXe siècle.

Zone exceptionnelle. Pour Madagascar, le choix du Parc Tsarasaotra n’est pas anodin. Outre sa situation géographique exceptionnelle, ses caractéristiques font de cette zone humide le symbole d’une importante diversité biologique. Ce lac privé, sis à Alarobia-Soavimasoandro, abrite 14 espèces et sous-espèces endémiques d’oiseaux d’eaux, dont trois sont menacées, notamment le canard de Meller (Anas melleri), classé en « danger », et le Grèbe malgache (Tachybaptus pelzelnii), classé « vulnérable ». Par ailleurs, ce lac est le seul site connu, sur les Hauts-Plateaux de Madagascar, abritant la plus importante concentration de hérons crabiers de Madagascar (Ardeola idae), classés en « danger ».

Le lac et l’étendue environnante sont la propriété de la famille Ranarivelo. Emile  Ranarivelo en a fait l’acquisition en 1896 auprès d’un héritier du Premier ministre Rainilaiarivony quand il fut exilé en Algérie. Le Parc Tsarasaotra s’étale sur plus d’une vingtaine d’hectares dont un lac d’environ 10 hectares. Le site abrite également une variété d’espèces végétales, notamment l’eucalyptus et le Cyperus, ainsi que le camphrier, le lilas de Perse, ou encore le Jacaranda Flamboyant bleu. On notera également la présence de diverses espèces d’arbres tropicaux à fruits comestibles, tels le jamelonier et le manguier. Autant d’espèces à (re)découvrir ce jour à Tsarasaotra.

Hanitra R. 

Midi Madagasikara0 partages

Lifestyle : Le Point d’Exclamation démarre fort 

Les soirées « All night » du Point d’Exclamation avec des divines noctambules.

L’ambiance clubbing « All Night » continue au Point d’Exclamation Lounge Bar à Analakely ce soir à 21 h pour passer une soirée rythmée en plein centre de la capitale. Comme d’habitude, c’est ce qui attire les noctambules de la capitale d’ailleurs, les maîtres des platines locaux animeront bien sur la piste. A savoir, Dj Nougat et Herwell’s Callan. Pour les femmes, le cocktail est offert en illimité, tandis que les hommes peuvent s’adonner au billard s’ils veulent changer un peu d’ambiance. Avant de reprendre la piste. Cette année, le Point d’Exclamation Lounge Bar a ajouté des activités dans ses programmes. Comme les cours de danse « Good Vibe », tous les mercredis et samedis entre 14 h et 16 h. Quoi de mieux qu’un lieu aussi accessible pour s’initier aux mouvements, et dominer les pistes plus tard. Tous les dimanches, ceux ou celles qui veulent apprendre les danses de salon peuvent aussi s’adonner à des cours à partir de 14 h. Il y a de la rumba, de la salsa, du kizumba, du rock… Pour le mois de février, la célébration de la Saint Valentin sera le moment le plus chaud des activités du Point d’Exclamation. Le lieu réserve un événement unique dans la capitale. En pionnier des soirées et de l’évènementiel d’Antananarivo qu’il est.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Fara West : L’illustre Solo Razaf en one man show

Solorazaf armé de son instrument de prédilection.

En matière de musique, toute occasion est bonne pour créer un moment de partage

De passage dans la Grande île, Solorazaf fait un clin d’œil à l’année 2020.  Samedi, il donnera un « one man show » au Fara West Faravohitra. Selon l’artiste, « J’y présenterai environ une vingtaine de compositions. C’est l’occasion de partager avec plaisir  des anecdotes qui ont jonché  mon parcours musical. C’est un concert en solo, comme j’ai pour habitude de donner en Europe ou ailleurs, un concert de guitare solo majoritairement instrumental. J’y projetterai simultanément des photos de guitare, prises lors de tournées européennes, américaines ou africaines, une sorte de « guitar selfies ». »

Nouveau concept. Solo Razafindrakoto, plus connu sous le nom de Solorazaf, est compositeur-guitariste fort de 6 albums en solo. Né à Montpellier, il vécut à Antananarivo, et est basé à Paris.
S es deux récentes parutions « Solodeguitar covered with love » et « Sculptures avec Gad  » sont produits en Allemagne par le plus prolifique label de guitare européen franco-allemand Acoustic music records. Aujourd’hui Solo présente son nouveau concept, un spectacle son et images de guitare prises lors des tournées autour du globe.
 Solorazaf dédie l’ensemble de son travail à Razafinohatra, son premier professeur de guitare et à Etienne Ramboatiana dit « Bouboule » professeur de musique qui l’a  encouragé à suivre la voie qu’il s’est fixé.  Issu d’une famille de musiciens, il verse essentiellement dans le jazz et le folk, tout en s’appropriant des tempos de l’Océan Indien. S’il a commencé avec les Pumpkins de Kelly, Erick, et Alain Poussy, il a également travaillé sur les vinyles de groupes de tous styles venus de toute l’île dans les studios Discomad de Tana sous la direction de Freddy Ranarison, le maître du salegy à la guitare électrique de l’époque. De retour en France,  Solo a réalisé et coproduit les disques de
Justin Vali, Rakoto Frah, Daniel Tombo, Erick Manana. Il a aussi contribué à la création d’une école de guitare baptisée « Guitares Alliées » au sein de l’alliance française d’Antsirabe avec son ami et ancien directeur de cette alliance, Christian Pizafy.

Globe trotteur. En France, l’artiste est toujours aussi actif. A fait partie des spectacles autour de la guitare de Jean Felix Lalanne dans des endroits prestigieux comme à l’Olympia, au Palais des Sports ou au Casino de Paris. 
 Avec Gérard Viel, à Bayeux en Normandie, ils ont   créé le festival « Un monde de cordes » dédié aux instruments à cordes pincées frottées et… aux cordes vocales. Aux Etats-Unis,  il a joué en « solo » dans les Universités de la côte est comme Boston, dans le cadre de la francophonie animant des master class de langue française.
 Puis il a parcouru les USA avec l’International Guitar Night, avec trente concerts dans les clubs comme le Joe’s pub ou le Blue Note à New York. Solorazaf a aussi beaucoup travaillé en Afrique du Sud. Effectivement, il a été responsable du groupe panafricain de la chanteuse Sud-Africaine Miriam Makeba, en tournée en AFrique du sud et de l’ouest, en Europe aux USA, en Australie de 1986 à 2000  et a assuré certaines premières parties de son spectacle. Solo Razaf a été un témoin privilégié du retour de la diva dans son pays d’origine après un long exil peu après la fin du régime de l’apartheid. A récemment été invité en « solo » à faire le tour des Alliances Françaises, au Cap -Johannesburg -Port Elisabeth -Swaziland.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Portrait : Alvin Brown, le “beatmaker” méconnu 

Entre sonorité malgache et musique urbaine, Alvin Brown a trouvé son style.

« Alvin Brown Beat ! » on entend souvent cette voix dans les “riddim” des grands artistes, aussi bien malgaches qu’étrangers ! Mais personne ne le connaît vraiment !  Pourtant, ce monsieur  est bel et bien malgache. Steven Francisco de son vrai nom, a composé des mélodies pour beaucoup d’artistes, venant des quatre coins de la planète. Pourtant, son nom n’est pas connu. Son nom n’est pas associé aux meilleurs “beatmakers” malgaches.

Les artistes hollandais, anglais, français et africains travaillent étroitement avec ce jeune malgache de 25 ans. De célèbres raggaman comme Popcaan, Vybz Kartel ou encore Jahyanai King l’ont directement contacté, après avoir découvert le talent de ce malgache, né à Nosy-Be  Hell-Ville. En effet, son talent n’est pas dû au hasard. Stevens Francisco est bercé par la musique depuis ses six ans. Fils du chanteur de salegy Francisko, il s’est vite familiarisé à la cadence tropicale. « J’accompagnais tout le temps mon père à ses concerts », se souvient-il. Mais si son père pratique la musique traditionnelle, lui préfère un tout autre style musical, le rap. Compréhensif, le père d’Alvin Brown soutient son fils, même si celui-ci n’est pas vraiment un adepte du rap.

 

Alvin Brown accompagné de son père, Francisko.

Au départ, c’était « Fruity Loops ». Alvin Brown a fait ses études dans sa ville natale jusqu’à ses 18 ans. Il a ensuite quitté Hell-Ville pour poursuivre son cursus scolaire dans la capitale malgache. Alvin  débarque aux 67 ha. Sa passion pour la musique ne cesse de grandir. Et 67 ha, un quartier tapageur de la capitale, était sa source d’inspiration. Durant son séjour à Tana, le jeune Nosy-béen a découvert bon nombre de choses, notamment l’existence des logiciels de musique. « J’ai découvert FL Studio par hasard chez un ami de ma sœur. A l’époque c’était FL studio 5. J’ai tout de suite accroché même si je n’y comprenais rien. Je l’ai donc installé chez moi. Je lançais le logiciel de temps en temps mais je faisais n’importe quoi. J’ai encore des fichiers qui datent de 2008. Quand je les ouvre, je me demande comment ma famille faisait pour supporter ce que je faisais. Avec le temps, j’ai appris que certains de mes amis avaient déjà FL Studio, comme Odyai à l’époque ». Le jeune homme évolue. Il compose plusieurs titres mais reste anonyme.

La famille d’Alvin Brown à Nosy-Be.

Vie houleuse. En 2012, pendant que Madagascar s’enfonçait dans une crise, Alvin décide de quitter le pays pour aller vivre à La Réunion et y poursuivre ses études en sciences et technologies de l’industrie et du développement durable. Après avoir décroché son bac, Alvin ne trouve pas d’emploi. Désespéré, il s’engage dans l’armée française et part en France en 2016. « Je vivais dans une pièce avec mes six camarades de l’armée », témoigne-t-il. Après six mois, il quitte l’armée pour voir d’autres horizons. « Franchement, c’était bien comme métier, mais c’est sur que ce n’était pas fait pour moi. Je voulais vivre ma passion ».

 

Le succès. En 2017, il se remet à composer des mélodies et les publie sur internet. Beaucoup de chanteurs sont impressionnés. Dès lors, il reçoit des appels de grands artistes dont la plupart sont  Jamaïcains. A Madagascar, Jaovavy s’est fait connaître grâce à ses compositions. En 2019, il travaille avec Niu Raza en composant Miovaova. Cette année, Alvin Brown compte conquérir davantage le cœur des jeunes malgaches. « On pense que je ne suis pas malgache. Les artistes malgaches me parlent en anglais et cela m’étonne. Je constate que je ne suis pas connu dans mon pays natal », déclare t-il.

Iss Heridiny 

Midi Madagasikara0 partages

Aide aux sinistrés : Les ONG apportent leurs contributions

Quelques exemples des dons de l’Armée du Salut et de Direct Aid, présentés aux journalistes. Le reste est stocké dans le camion pour des raisons de logistique. (crédit photo : Princy)

Au Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC) à Antanimora, les colis arrivent presque quotidiennement ces derniers temps. Des cartons qui contiennent les aides et les dons de divers organismes y débarquent dans de gros camions pour être acheminés vers les populations touchées par l’inondation dans le nord-ouest du pays. Hier, le ministère de la Population, mené par la ministre Irmah Lucien Naharimamy, est venu sur les lieux, accompagné des ONG internationales Direct Aid (Londres) et l’Armée du Salut (Maroc). « Nous avons lancé un appel à tous les acteurs pour venir en aide aux sinistrés. C’est pourquoi aujourd’hui nous revenons ici pour remettre les dons de Direct Aid et de l’Armée du Salut, qui sont composés de riz, de sucre, d’huile, de lait concentré, de légumineuses, et de bien d’autres produits de première nécessité », a déclaré la ministre. À noter que le ministère de la Population est déjà venue remettre ses propres aides au BNGRC quelques jours auparavant.

Le ministère prend ses responsabilités. Tel était le message délivré par la ministre de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la Femme, nouvellement reconduite au sein du gouvernement.  « De nombreux projets ministériels sont en cours, et le ministère travaille durement pour qu’ils aboutissent. Nous n’attendons pas de louanges de la part de qui que ce soit dans la réalisation de nos missions ; nous travaillons par amour de nos prochains et de la patrie », a annoncé la ministre sur un ton ferme. « Si certaines personnes et entités ne veulent pas voir les efforts déployés par le ministère de la Population, ils en ont le droit et cela ne concerne qu’eux. De notre côté, nous poursuivrons notre mission pour le bien du peuple malgache », a-t-elle ajouté ensuite, avant de présenter à l’assistance venue au BNGRC le contenu du camion transportant les dons des deux organismes que le ministère est venu accompagner.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Football : Elgeco Plus signe un contrat avec la marque Macron 

Les joueurs et le staff de l’Elgeco Plus avec la nouvelle marque « Macron ».

Comme annonçait le président de l’Elgeco Plus, Alfred Andriamanampisoa lors de la présentation des vœux le 12 janvier dernier, le club s’engagerait avec la marque Macron, qui s’est réalisée quelques jours après. En effet, ce grand club d’Analamanga a présenté officiellement devant la presse hier, à l’Elgeco Stadium Bypass, ses équipements tout neufs, tels que les maillots de compétitions, les tenues de parade des joueurs et des coachs, les ballons, etc, dont le nouveau fournisseur est la marque italienne « Macron ». Cependant, les Dino , Johnny et ses camarades porteront pour la première fois ces maillots ce dimanche, à l’occasion de la dixième journée de l’Orange Pro League durant laquelle ils s’opposeront à la Cnaps Sport dans leur stade.

« Nous sommes fiers de porter cette nouvelle tenue qui est un peu spécifique et indéchirable. Ainsi, je souhaite que l’Elgeco Plus puisse trouver un bon résultat en étant ambassadeur de cette marque. Nous visons d’ailleurs d’aller loin sur les compétitions nationales et internationales. Notre objectif principal dès le début de la saison, est d’aller jusqu’au quart de finale de la coupe de la Confédération Africaine de football », a déclaré Yves Julmond Rakotondranivo, vice-président du club. La collaboration entre les deux entités durera un an, mais cela pourrait être encore renouvelée.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Victimes collatérales

Le coronavirus est en train de faire ses premières « victimes » à Madagascar. Pas de panique ! Il n’y a pas encore de cas avéré, ni même de cas à forte suspicion de maladie à coronavirus chez nous. Mais cette épidémie de coronavirus qui a déjà fait plus de 170 morts, est sur le point d’avoir ses premiers impacts sur la Grande île. Ce, après la suspension du lien aérien direct avec la Chine par la compagnie nationale.

 

Victimes collatérales

 

Air Madagascar vient de décider, par précaution, de suspendre ses vols à destination de Guangzhou à partir de demain, 1er février 2020. Une décision qui n’est pas à discuter, car la santé publique prime sur toute autre considération face à cette épidémie qui sévit déjà dans de nombreux pays du monde, outre la Chine et la ville de Wuhan, son épicentre d’origine. On le sait, les vols vers la Chine représentent un intérêt économique considérable pour Madagascar, avec un nombre important d’opérateurs locaux qui voyagent fréquemment en Chine pour leurs affaires. Il en est de même pour les opérateurs de moindre envergure, voire, moins formels, dont les activités d’importation de Chine alimentent une partie non négligeable du chinatown et du vaste marché du made in China dans la capitale et dans les provinces.

Les affaires se pilotent dorénavant via les moyens virtuels, du moins, durant un mois (pour l’instant), durée de la suspension des vols vers Guangzhou annoncée par Air Madagascar. Les opérateurs qui disposent d’une structure déjà bien rodée en Chine pour faire tourner leurs affaires, ne devraient pas rencontrer de grands problèmes. En revanche, les petits opérateurs ne disposant pas d’une telle structure, souffriront de cette situation car devront ajourner leurs voyages pour de nouvelles prospections, achats et envois des marchandises vers Madagascar. Certains risquent rapidement la rupture de stocks et d’enregistrer des manques à gagner plus ou moins importants, si l’impossibilité de voyager en Chine venait à se prolonger. Auquel cas, ils seraient alors, face à cette épidémie de coronavirus, des victimes collatérales. Mais une fois encore, pas de panique. Nous n’en sommes pas encore là.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Pancrace : La Commission et le GFC main dans la main

Les membres de la la Commission Malgache de Pancrace et Submission (CMPS).

La présentation officielle du championnat de Madagascar de pancrace qui aura lieu ce dimanche au gymnase couvert d’Ankorondrano, s’est tenue hier à La Villa Paname  Ivandry. 

Cependant, la Commission malgache de pancrace et submission (CMPS) s’associe avec le Global Fighting Championship pour le bon déroulement de ce sommet national. Ce dernier est d’ailleurs le spécialiste de l’organisation des combats et celui qui rend l’événement  plus professionnel. Et cela était déjà prouvé lors de sa collaboration avec la Fédération Malgache de Kempo et MMA (Mixed Martial Arts) dirigée par Parfait Rakotonindriana.

 «Je ne fais pas de  politique, ce que je recherche c’est de faire monter le niveau technique des combattants à Madagascar car cela s’annonce déjà bien, et leur savoir-faire est encourageant. D’ailleurs, tout ce qui est sport de combat me plaît et je serai disponible pour tous les dirigeants.», souligne Guillaume Tissut, représentant du GFC. Après tout, le partenariat entre les deux parties va durer car après ce championnat de Madagascar, une rencontre internationale se déroulera à Madagascar, avec la participation de nombreux pays, tels que le Gabon, le Cameroun, l’Afrique du Sud, l’Angleterre et la Réunion. « C’est toujours grâce au GFC et aux partenaires du pancrace malgache que nous pouvons mener ce défi et de recevoir ce combat international. On les remercie de la confiance qu’ils ont envers la Commission. Du coup, nous continuons à demander le soutien d’autres entreprises et le coup de main du ministère de la Jeunesse et des Sports pour permettre à cette discipline de se développer et de s’étendre. », a ajouté Eric Lalaina Randriamanantena, secrétaire général de la CMPS.

Entre autres, en ce qui concerne le combat de dimanche, les techniciens sont déterminés à appliquer les règlements. Puisque ce sera aussi l’occasion de détection des meilleurs combattants qui pourraient représenter la Grande Île  au tournoi international  Challenge de l’océan Indien à La Réunion fin février. Par conséquent, ce seraient les règlements de La Fédération Française de Kickboxing, Muaythaï et Disciplines associées (FFKMDA), reconnus à l’international seront appliqués pendant la compétition. Cependant, le combat de classe B durera cinq minutes et un seul round, tandis que 5 minutes x 2 pour le combat de classe A. Sur un autre sujet, la formation des combattants de Vangaindrano et Fianarantsoa fait partie de ses réalisations pour cette saison. L’objectif est de toucher tous les comités dans toute l’Île et non seulement celui d’Analamanga, selon les explications

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Exploitants forestiers : Meeting devant le ministère de l’Environnement demain

Les exploitants forestiers entendent tenir un sit-in demain devant le ministère de l’Environnement. Les différentes associations regroupées au sein de cette filière se plaignent que des permis ont été octroyés, pourtant cela ne devrait pas avoir lieu. Ces exploitants forestiers de rappeler également que le ministre avait annoncé lorsqu’il a pris son poste un an de cela, qu’il n’y aurait plus d’autorisation  de permis délivrée, ce qui n’est pas le cas. Ils revendiquent, en outre, que les redevances qu’ils ont déjà payé soient remboursées au cas où leurs biens, plus précisément leurs bois ne soient pas restitués. Mais le problème c’est qu’il y avait eu un changement au niveau de ce ministère. Une affaire qui attend la nouvelle ministre mais qui a concerné plutôt son prédécesseur. L’on se demande toutefois, si le meeting va encore avoir lieu avec cette nouvelle tête au ministère de l’Environnement ?

Recueillis par Dominique R.    

Midi Madagasikara0 partages

Gouvernement Ntsay : Contrat-programme et code d’éthique et de bonne conduite imposés

Les membres du gouvernement disposent donc d’un an pour convaincre.

« La période de l’impunité est révolue pour les membres du gouvernement », a averti le Premier ministre Ntsay Christian.

Le compte à rebours est lancé. Les nouveaux membres du gouvernement Ntsay Christian disposent d’un an pour faire leur preuve. Pas le temps de tergiverser. Aucune occasion non plus pour une période d’essai. Le mot d’ordre étant d’enclencher la vitesse supérieure pour réaliser des résultats quantifiables et mesurables qui ont des impacts directs sur le social de la population. Au cours du premier Conseil des ministres qui s’est tenu à Iavoloha mercredi, le président Andry Rajoelina a rappelé aux membres du gouvernement les priorités du Plan Emergence Madagascar. La restauration de la confiance des Malgaches vis-à-vis d’une Justice équitable et loin de la corruption, la scolarisation des enfants et la remise à niveau des enseignants FRAM, la nécessité de la construction de tous les barrages hydrauliques, l’amélioration de la qualité de l’enseignement dans les universités, la construction d’universités régionales, et le règlement des problèmes au niveau de l’enseignement supérieur, le lancement des travaux de construction des nouvelles villes à Tana et dans les provinces pour offrir des logements décents aux Malgaches, ainsi que l’amélioration de la qualité de service au niveau des hôpitaux. Ce sont entre autres, les travaux d’urgence auxquels les ministres doivent s’atteler. Apparemment, Andry Rajoelina souhaite prioriser le social. Il a aussi mis l’accent sur l’importance de la prise de dispositions face aux menaces engendrées par le Coronavirus en Chine.

Impunité. Tous les nouveaux membres du gouvernement ont tout de suite pris fonction. Sur ordre du président de la République, les passations de service se sont succédé depuis hier matin et sont prévues être finalisées ce jour. Le Ministère des Affaires Étrangères a ouvert le bal. En effet, la passation de service entre Ntsay Christian, MAE par intérim et le nouveau Chef de la Diplomatie malgache, Tehindrazanarivelo Djacoba Liva, a eu lieu hier matin à Anosy. Une occasion pour le ministre fraîchement nommé de faire savoir que, les négociations en vue de la restitution des Îles Malgaches de l’Océan Indien figurent parmi ses priorités. Il convient en effet de noter que ce dernier figure parmi les membres de la délégation malgache au sein de la Commission mixte pour la restitution les Îles Eparses. Pour sa part, le locataire de Mahazoarivo est revenu sur la formation de la nouvelle équipe gouvernementale. Et lui de rappeler que tous les membres du gouvernement sont soumis à un contrat-programme d’un an. Une nouvelle évaluation sera donc faite au mois de janvier 2021. Outre ce contrat-programme, un code d’éthique et de bonne conduite a également été imposé. « La période de l’impunité est révolue pour les membres du gouvernement », a lancé Ntsay Christian. Les ministres sont désormais avertis. La mauvaise gestion, la corruption et les détournements ne seront plus tolérés. Par ailleurs, le contrat ne sera pas prolongé d’ici le prochain « mercato » pour ceux qui ne parviennent pas à satisfaire les attentes du Chef de l’Etat. A travers les publications et commentaires sur les réseaux sociaux, l’on constate une appréciation plutôt positive vis-à-vis du nouveau gouvernement Ntsay. Les observateurs sont unanimes en saluant l’initiative du président Andry Rajoelina, qui dans son choix, a favorisé les expériences et le savoir-faire, l’équilibre régional et le respect du genre, mais de laisser de côté les considérations politiques.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Soutien aux sinistrés : L’IMM et la société Arovy manifestent leur solidarité

Soutien aux sinistrés : L’IMM et la société Arovy manifestent leur solidarité

L’Institut Médical de Madagascar (IMM) et la société Arovy ont manifesté leur soutien en remettant un don de vingt sacs de riz, quatre sacs de légumes secs, et dix cartons de savons ce jour, au siège du Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) à Antanimora. Les deux entités donatrices ont été représentées par le secrétaire général de l’IMM, Elanirina Rakotomalala, et par le gérant de la société Arovy, Andry Ralambo, qui ont profité de l’occasion pour souligner l’importance du « Voin-Kava-mahatratra » envers les sinistrés compatriotes. Ce n’est pas la première fois que l’IMM et la société Arovy font un geste de solidarité en faveur des populations vulnérables, en œuvrant pour la protection des personnes en termes de santé et de sécurité.

Pour sa part, le secrétaire exécutif du BNGRC, le Général Olivier Elack d’informer les donateurs sur les principes de la gestion des dons, allant du stockage d’une partie de ces aides à Iavoloha, jusqu’à la distribution, en passant par l’acheminement vers les sites des sinistrés. Le tout, dans la transparence totale car, pour le moment, la distribution est en attente jusqu’à ce que la planification soit bien finalisée, a-t-il expliqué. Conformément aux normes de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’identification du nombre de personnes dans un ménage bénéficiaire s’avère indispensable pour assurer la distribution dans l’équité. À vrai dire, « une famille compte cinq membres et plus, et en dix jours, leur ration a été estimée à vingt kilos de riz, dix kilos de légumes secs, un litre d’huile alimentaire, un kilo de sucre et quelques savons », toujours selon le numéro Un du BNGRC.

Du 25 au 29 janvier, le BNGRC a reçu 30,7 tonnes de riz, trois tonnes de légumes secs, 5,5 tonnes de sucre, 72 litres d’huile, 24 000 pâtes alimentaires et 250 biscuits, sans oublier les savons, les bougies, les effets vestimentaires, les ustensiles de cuisine et les couvertures. À ces dons s’ajoute la somme de quatre millions d’ariary et plus..

Recueillis par Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Pierre Lenoble du HCDDED : « Laissons tout d’abord le gouvernement travailler» 

Le président du HCDDED Pierre Lenoble Navony expliquant le rôle de cet organe constitutionnel.

Le Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et de l’Etat de Droit (HCDDED) en est à son cinquième numéro pour son magazine intitulé « Demokrasia ». Sa publication s’est faite hier, en son siège à Analog Soanierana. 

Ce magazine parle entre autres, de l’Etat de droit, des droits humains et de la bonne gouvernance. Son président, en l’occurrence Pierre Lenoble  Navony, a expliqué brièvement le contenu de ce magazine. Par ailleurs, il n’a pas manqué de toucher mot sur d’autres sujets d’actualité, lors de cette rencontre avec la presse. Concernant la formation du nouveau gouvernement, il a tout simplement déclaré « laissons-le tout d’abord travailler, on verra la suite ».

Manque de communication. Sur l’affaire Ambohitrimanjaka, à lui de réitérer qu’un dialogue doit s’instaurer entre les deux parties, à savoir les habitants de cette localité et le pouvoir central, pour trouver une issue à ce litige. Autrement dit, il y aurait un manque de communication. En outre, Pierre Lenoble Navony a tenu à souligner que le HCDDED n’est pas du tout contre ce projet. Un problème qui reste irrésolu, du moins pour le moment. Toutefois, le Président en personne a déclaré tout récemment qu’il est prêt à rencontrer les habitants d’Ambohitrimanjaka. .

Doléances. Pour en revenir à ce cinquième numéro du magazine « Demokrasia », le président de cet organe constitutionnel a fait savoir que « pour sa deuxième année d’existence, le HCDDED a abattu un certain nombre de travaux, dont le traitement à 70% des dossiers de doléances reçues. Les descentes dans les régions ont également permis de constater l’engouement de la population concernant la mission du HCDDED…Par conséquent et malgré la baisse de son budget, dans la loi de finances 2020, la campagne d’information et de sensibilisation continuera dans d’autres régions pour aller à l’écoute du peuple».

Dominique R. 

Midi Madagasikara0 partages

Bavure policière à Ankazobe : L’affaire déféré au Parquet hier

En fin l’affaire sur la dite bavure policière commise à Ankazobe et a été véhiculé sur les réseaux sociaux aurait été élucidé. Hier, Déféré parquet hier, deux personnes impliquées dans cette affaire ont été placées sous mandat de dépôt à Antanimora. Ces individus font partie des six personnes arrêtées pas la service central des affaires criminelles (SCAC) de la police nationale à Anosy qui se charge de cette affaire. Ce service qui était, fortement accusée d’avoir commis d’abus d’autorité dans cette affaire en exerçant de la  violence contre une personne supposée innocente. C’est une histoire compliquée dans la mesure où les résultats de l’enquête vont  autrement en concluant qu’il s’agit en fait d’une affaire d’enlèvement. En effet, l des éléments du SCAC se sont rendus à Ankazobe pour procéder aux arrestations des six individus suite à une plainte déposée par une femme déplorant la disparition de son mari depuis le 21 janvier. La plaignante affirme que ce 21 janvier, elle a reçu un appel de son mari l’ayant avisée de sa séquestration. Et pour le libérer, les ravisseurs réclament un rançon dont la somme n’est pas mentionnée. Puisqu’il  s’agit en fait d’un kidnapping, des éléments du SCAC ont tout de suite ouvert une enquête qui leur a permis de localiser la victime quelque part à Ankazobe. Des dispositifs ont été alors montés pour traquer les suspects et les policiers sont descendus à Ankazobe le 28 janvier. Ce jour-là, il a été convenu que les ravisseurs allaient recevoir la rançon exigée. Venus à ce rendez-vous, ces  derniers sont tombés dans la piège parce que des policiers les ont cueillis facilement après avoir tenté de résister en incitant les habitants du quartier à un vindicte populaire  contre les forces de l’ordre. 04 suspects ont été alors arrêtés et la victime a été libéré sain et sauf. Durant l’enquête, les présumés kidnappeurs ont fait cet acte pour obliger ladite victime de rembourser une somme de 11 000 000 d’ariary de dette que ce dernier leur doit.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Mpanendaka mpianatra, vazaha sy olona anaty fiara : Enin-dahy noraofin’ny pôlisy tetsy Analakely

Avy any Manjakaray, Andavamamba, Itaosy ary Isotry ireo andiana tontakely  noraofin’ny pôlisy avy ao amin’ny kaomisarian’ny boriborintany voalohany, tetsy Analakely, ny alarobia lasa teo.

Enin-dahy izy ireo no voasambotra teo amin’ilay tohatohabato, làlana  mankany Faravohitra iny ary samy mbola tsy ampy taona avokoa, hoy ny tompon’andraikitra voalohany miadidy ity kaomisaria ity, ny Kaomisera Ted Steven, raha tafaresaka taminay. Anisan’ny faritra mampikolay ny maro tokoa iny tohatohabato iny. Raha vao hariva fotsiny ny andro, dia efa indreo ry zalahy ireo,  mody mihazakazaka sy mikotrana, hay mitily fotsiny izay haza mety harapaka. Samy lasibatra teo avokoa, na mpianatra sy mpiasa tratra hariva, mpizahatany fa indrindra ireo mpitondra fiara taraiky anaty fitohanana. Izany rehetra izany, dia efa nahazoan’ny pôlisy fitarainana avokoa. “Nandray ny andraikitray avy hatrany izahay raha vantany vao naheno izany ary nidina teny an-toerana. Ary dia izao nahitam-bokany izao”. Marihana, fa izy tompon’andraikitra voalohany mihitsy no nidina, nitarika ireo ekipany nandeha nanao fisafoana teny an-toerana.

Azo lazaina, fa efa nihena ny resaka tsy fandriampahalemana eny amin’iny faritra Analakely sy ny manodidina iny. Hatramin’ny fiandohan’ity taona ity, dia fantatra fa fitarainana manodidina ny dimam-polo eo sisa no voaray teo anivon’ity kaomisaria, ivon’ny renivohitra ity, raha ny mahakasika ny resaka fanendahana sy halatra. Na izany aza, mbola misy ireo faritra vitsivitsy, tsy hialàn’ny resaka fanendahana, hoy hatrany ny fanazavana azo. Anisan’izany ny eny amin’iny faritry ny Esplanade iny. “Eto izahay dia manentana hatrany ireo mpiantsena. Aza dia atao loatra re ny maka fanahy, amin’ny firentirentena amin’ny firavaka sarobidy sy ny entana lafovidy toy finday sy ny fakan-tsary, ny fampiderana volabe, sns,  rehefa mandeha eny amin’ireny faritra ireny ianareo. Ireny rehetra ireny mantsy dia isan’ny mamoha ny sain-dratsin’ny olona ka mahavoasarika azy hanao ny asa ratsy. Ny fiadiana amin’ny tsy fandriampahelamana mantsy dia tsy adidinay mpitandro filaminana irery, fa misy ihany koa anjara birikin’ireo fokonolona” hoy hatrany ity kaomiseran’ny boriborintany voalohany ity.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

« RDJ Mozika » : Les résultats des votes seront dévoilés  au CCI Ivato 

Les artistes malgaches se sont réunis à Tana Water Front hier pour la mise au point de l’évènement de remise de trophées, « RDJ Mozika » organisé par la radio RDJ, qui se tiendra le samedi 8 février au CCI Ivato, à 17 heures. « RDJ Mozika » est un évènement culturel ayant pour objectif de permettre au grand public, comprenant ses auditeurs, de récompenser les artistes.  Les trophées seront dévoilés à l’occasion de la cérémonie. 22 catégories de musique seront récompensées.  Les artistes nominés ont été sélectionnés parmi ceux qui ont été diffusés sur RDJ.  Les votes sont exclusivement ceux du public, qui devra désigner un gagnant dans chacune des 22 catégories définies. Ainsi, le lauréat de chaque catégorie sera le nominé qui  obtiendra le plus de voix du public.

Recueillis par Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Coopération Madagascar – Inde : Débarquement d’un navire transportant des vivres à Antsiranana  

Un navire indien transportant des vivres – notamment du riz et de l’eau minérale, des équipements médicaux et des couvertures, ainsi que des médicaments – a débarqué au port d’Antsiranana hier matin. « Cette cargaison est destinée aux populations victimes du cataclysme naturel dans diverses régions de la Grande île. En effet, le gouvernement indien veut apporter son aide à ces sinistrés », a déclaré l’Ambassadeur de l’Inde à Madagascar, SEM Abhay Kumar, lors d’une conférence de presse hier dans ses locaux à Tsaralalàna.

Equipe médicale. En outre, « 60 marins indiens sont à bord de ce bateau. Ils sont expérimentés en matière de secourisme. D’ailleurs, six petits bateaux et des petites embarcations gonflables à bord de ce navire seront mobilisés pour sillonner les zones touchées par les inondations. Une équipe médicale s’y déplacera en même temps afin de prendre soin des victimes. Cette action entre dans le cadre du renforcement de la coopération entre Madagascar et l’Inde », a-t-il enchaîné. Une coopération qui s’étend sur plusieurs secteurs dont entre autres, l’agriculture, l’éducation, la santé et la culture. Parlant du secteur agricole, le gouvernement indien vient d’allouer une ligne de crédit de 80 millions USD destinée au développement rural, notamment dans le domaine de la transformation alimentaire et de l’irrigation.

Conventions de partenariat. Au niveau du secteur de la santé, le gouvernement indien vient de doter l’hôpital HJRA d’une machine de radiothérapie servant à diagnostiquer et traiter le cancer. « Cette machine est maintenant fonctionnelle et sera bientôt inaugurée. Et tout récemment, une donation de 100 000 livres sterling a été offerte au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Et bien d’autres conventions de partenariat seront bientôt signées entre Madagascar et l’Inde. En somme, notre gouvernement veut apporter son soutien à l’Etat malgache dans la réalisation de  l’émergence de Madagascar », a conclu l’Ambassadeur indien Abhay Kumar.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Coronavirus : Air Madagascar suspend ses vols vers et depuis Guangzhou

Face à la menace du Coronavirus, Air Madagascar prend les dispositions qui s’imposent. « En raison des dernières évolutions de la situation du coronavirus en Chine, et par mesure de précaution, Air Madagascar a pris la décision de suspendre temporairement ses vols vers et en provenance de Guangzhou [Chine] dès le 1er février 2020, et ce, jusqu’au 1er mars 2020 », lit-on notamment dans un communiqué publié hier par la compagnie aérienne nationale. Elle a mis en place des dispositions pour  les passagers qui ont déjà effectué l’achat de leurs billets pour un voyage durant cette période, à savoir une modification sans frais de leurs dates de voyage, ou un remboursement intégral de leur billet . « Air Madagascar, dont la sécurité de ses passagers et de son personnel de bord demeure la priorité absolue, continue de suivre de près l’évolution de la situation, en contact étroit avec les autorités concernées. La compagnie tiendra sa clientèle et le public informés quant à une éventuelle reconduction de la suspension ». En tout cas, cette disposition est saluée par le public qui craint de plus en plus la menace de ce coronavirus. Une disposition qui toutefois risque de porter atteinte à la profitabilité de la compagnie.

R.Edmond

Midi Madagasikara0 partages

« Thanksgiving Day » : Une grande prière pour la Nation au Pavé Analakely 

« Entrez dans ses portes avec des louanges, Dans ses parvis avec des cantiques! Célébrez-le, bénissez son nom! » (Psaume 100 :4), tel est le verset choisi par l’association Vavaka ho an’ny Firenena.  Celle-ci organise un évènement hors du commun,  une « grande prière pour la patrie » au Pavé Analakely à partir de 15 heures. Cet endroit sera une paroisse ce vendredi ! Donc,  les membres de l’association invitent tous les citoyens malgaches à  venir à cette grande messe. « Cette cérémonie de prière est dédiée pour la nation malgache.  Nous  remercions  Dieu de nous avoir donné un pays comme Madagascar. C’est une Nation qui n’est pas en guerre », a affirmé l’une des organisatrices.

Organisé depuis  janvier 2016, cet évènement est devenu une tradition pour l’association. “ Actuellement, nous le faisons chaque année”, certifie les organisateurs.  La fin de l’année 2018 était une période inquiétante pour les Malgaches en générale car il y avait l’élection présidentielle. Les citoyens craignaient une guerre civile. Heureusement, tout s’est déroulé dans le calme. Alors, pour exprimer  notre gratitude envers le seigneur, nous avons, en janvier 2019, organisé une grande prière».  En effet,  cet évènement  a été apprécié par bon nombre de chrétiens malgaches. Une occasion pour eux de  renforcer  également leur  foi.

Iss Heridiny 

Midi Madagasikara0 partages

Secteur de l’immobilier : SIM devient Wimmo et mise sur l’innovation

Le directeur d’exploitation de Wimmo, Emilio Yepes, lors de la présentation de la nouvelle identité de la société, à l’Ibis Ankorondrano.

Le promoteur immobilier SIM (Société Immobilière Michelin) devient Wimmo. Le directeur d’exploitation de la société, Emilio Yepes, ainsi que ses collaborateurs ont présenté cette semaine à l’Ibis Ankorondrano cette nouvelle identité, ainsi que les projets innovants en cours de réalisation. « Ce rebranding vise à montrer que la société est plus jeune, plus moderne avec la nouvelle ambition traduite par la signature : Ensemble innovons l’immobilier », a indiqué le représentant de Wimmo dans sa présentation. À noter que cette société est d’une grande envergure, et s’implique davantage dans l’utilisation des énergies renouvelables et la préservation de l’environnement. « Wimmo, à travers la SIM, conçoit et développe depuis trente ans des projets immobiliers. La société dispose d’un réseau qui s’étend dans cinq villes de Madagascar, notamment Antananarivo, Antsiranana, Mahajanga, Sambava et Toamasina, couvrant plus de 100 000 m2 d’espaces », a indiqué son représentant. Par ailleurs, la société lance cinq principaux labels, notamment « WiHoliday » pour les vacances et le tourisme, « WiHome » pour le bien-vivre, « WiOffice » pour le label d’intelligence collective, « WiPark » pour le label de parcs de performance logistiques, et « WiStore » pour le label du commerce moderne. « Wimmo se donne pour mission d’accompagner la dynamique de reconstruction de Madagascar, en proposant des infrastructures innovantes, en tissant un lien entre sécurité, praticité et confort et répondant aux évolutions des besoins », a déclaré Emilio Yepes. À noter que Wimmo est une entreprise du groupe Trimeta. Depuis 2018, elle est affiliée à la RICS (Royal Institution of Chartered Surveyors).

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Vendredi joli

Piment Café au goût acoustique

La musique acoustique résonnera sur la scène du Piment Café ce soir à 21 h.Le public retrouvera Mbola Talenta, Antsaly, Ony et Fanilo Poppin’s. Le premier est reconnu pour être un des meilleurs guitaristes dans le style « bà gasy » et folk actuellement. A certains moments, Ony a remplacé Fafah du groupe Mahaleo, lors des derniers concerts de ce dernier. Place donc à l’ode à la virtuosité aux six cordes et les démonstrations vocales, prestige d’une époque révolue. Ensuite, avec les autres, ils pourront interpréter des titres du terroir et anciens, comme ceux de Mahaleo, Lôlô sy ny tariny et compagnie. De quoi passer un bon moment nostalgique pour les quinquas en cette fin de mois.

Olombelo Ricky chez Silo

Cela se passe à Antsirabe, mais ce concert d’Olombelo Ricky dans l’antre de Silo, son ancien claviériste, au Sanfil Pub ce soir à partir de 21 h vaut le détour. Sûrement, les inconditionnels les plus rigoureux feront le déplacement. Et pour entretenir tous les espoirs, pourquoi ne pas revoir un Olombelo Ricky et un Silo sur la même scène, sur un « Ikalangita » ou « Anabaviko masaka »… De quoi rendre fou le public. C’est tout de même deux monstres sacrés de la musique « post-folk » qui pourraient se rejoindre. Une autre soirée de nostalgie pour les fans des premières heures de ce chanteur avec les « Manala azy vita bacc » et les concerts mythiques à Antsahamanitra.

« Miss garde-robe » au Jao’s Pub

Vaiavy Chila, la diva intemporelle, sera sur la scène du Jao’s Pub Ambohipo ce soir à partir de 22 h pour un concert épique. Cela faisait un moment que la chanteuse n’est pas montée sur une scène tananarivienne réputée. Ce sera le cas donc ce jour pour ceux ou celles qui ont toujours apprécié les titres comme « Tsy hambelako hampirafy », « Malomalo », « Mariage »… Il est quasi sûr que la salle de ce cabaret des hauteurs de la capitale sera remplie comme un œuf. Un concert de Vaiavy Chila peut durer jusqu’au petit matin. A en croire ses vidéos clips, elle pourrait aussi faire étalage de sa garde-robe, dans un style mi-diva mi- drag queen, lors de ce concert.

Rencontre de deux générations à la City

Un duo inédit en début de soirée à La City Ivandry, Jaojoby Eusèbe, le roi du salegy, va partager l’affiche avec Jimmy B Zaoto, un batteur de prestige. Le rendez-vous est ce jour à partir de 19 h. Il s’agit donc de la rencontre entre l’ancienne et la nouvelle génération, entre l’expérience et la fougue. Pour l’instant, et ce qui est intéressant pour ce genre de concert, aucune information ne stipule sur le genre de musique que les deux compères vont proposer au public. Ce sera à celui de découvrir et de se surprendre en venant au concert. Sachant que les deux artistes possèdent leur répertoire respectif, on s’attend donc à un duo sur « E tiako » et vice versa.

Nuit folle pour Pavillon tour Madagascar

Un trio qui vaut le détour au Plaza Ampefiloha ce soir à partir de 19 h, avec la soirée « Pavillon tour Madagascar », rassemblant Mr Sayda, Tence Mena et Rak Roots. A eux trois, elle et ils font la pluie et le beau temps dans le paysage de la variété malgache. Si Rak Roots et Mr Sayda se sont un peu détachés de la scène de la capitale ces derniers temps, Tence Mena aligne les tubes en 2019. Cependant, voir le trio sur la même scène est tout de même un cadeau. Ce concert servira de levée de fond pour le pavillon de Madagascar du Jardin Tropical coup de cœur diaspora 2019.

Maminirina Rado