Les actualités Malgaches du Jeudi 30 Août 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara300 partages

CAN 2019- Barea : Les expatriés arrivent dimanche

Les joueurs expatriés évoluant au sein des Barea sont attendus dimanche. Une bonne nouvelle en fait, car ils auront une bonne semaine pour s’adapter à la pelouse de Mahamasina, mais aussi d’évoluer aux côtés des joueurs locaux.Une adaptation nécessaire pour la plupart de ces «Vazaha » qui vont fouler pour la première fois le gazon de Mahamasina. On citera les deux défenseurs du Stade de Reims, Thomas Fontaine et Romain Métanire, mais également le latéral gauche Jerôme Mombris sans oublier le demi-défensif Dimitri Caloin, ainsi que l’attaquant William Gros.

A cause de la tenue de l’épreuve de gymnastique au Bac, les Barea qui s’entraînent deux fois par jour auront à le faire au centre technique de Carion durant la matinée et à Mahamasina l’après-midi. Il appartient donc à Nicolas Dupuis d’adapter le planning d’entraînement de l’équipe sur ce programme prévu par la Fédération malgache de Football.

Une meilleure option en fait que celle que proposée par un Lova Ramisamanana qui ne sait pas grand chose, mais vraiment pas du tout, de l’état de la pelouse de certains stades de la Capitale alors que Carion offre une meilleure garantie pour travailler un tant soit peu l’automatisme de groupe. Il ferait mieux de s’occuper de ses oignons et vendre ses « Alefa Barea » qui n’ont rien à voir avec les…Barea.

Clément RABARY

News Mada154 partages

Tourisme: record de fréquentation pour Nosy Be

Le tourisme à Nosy Be n’a jamais connu un tel succès. Actuellement, le taux d’arrivée dans les hôtels avoisine les 100%.Toutes les infrastructures hôtelières affichent complet. Et ce ne sont pas seulement les touristes étrangers qui affluent dans cette ville.

«En 2016, les touristes nationaux étaient au nombre de 4.500. Depuis mars dernier, ce chiffre a atteint 45.000», se réjouit le président du Conseil d’administration de l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM), Boda Narijao.

«Grâce à une campagne intense, même les Tananariviens choisissent Nosy Be comme destination de va-cances. L’Ile aux Parfums figure parmi les plus prisées par les nationaux», a–t-il poursuivi.

Un résultat probant qui a des retombées favorables sur l’économie régionale et nationale. «Les investisseurs affluent et nous sommes en train de discuter des possibilités de collaboration pour que les offres puissent répondre aux demandes », informe ce haut responsable au sein du secteur touristique malgache.

Cependant, ce dernier interpelle les responsables pour qu’ils règlent le problème en approvisionnement d’eau dans la région. Une coupure fréquente est observée depuis quelques jours suite à une nouvelle construction. Les hôteliers doivent aller chercher de l’eau au niveau des sources lorsque leur réservoir est à sec.

Une hausse de 20%

Au niveau national, l’ ONTM prévoit également une croissance de 20% des visiteurs étrangers cette année, par rapport à l’année 2016-2017, avec une entrée de 300.000 touristes.

Pour l’ONTM, atteindre 500.000 touristes en une année est possible si tous les secteurs, tels la sécurité, la santé, le transport, se donnent la main. Madagascar possède une potentialité touristique qui n’a rien à envier aux autres destinations étrangères comme Bali. La Grande île regorge de richesses écologiques et marines qui attirent les touristes. Chaque région a une spécificité qu’on lui confère et les visiteurs étrangers tout comme les nationaux n’ont que l’embarras du choix.

Nadia

 

News Mada57 partages

Alefa Barea: nanokatra botika hivarotana fanamiana

Tsy mitsahatra ny mikaroka ny fomba rehetra hanohanana ny Barea de Madagascar ny fikambanana Alefa Barea. Taorian’ny nananganan’izy ireo ny vondron’ny mpanohana “club des supporters”, manolotra ny toeram-pivarotana ireo fanamiana ho an’ny mpijery sy namana te hiara-paly amin’ny ekipam-pirenena malagasy indray ny Alefa Barea.

Botika Alefa Barea, hita eny Antsahabe, efa nisokatra nanomboka ny 9 aogositra lasa teo. Tanjon’ny fikambanana ny hampitoviana ny fanamiana hoentin’ireo mpijery ho avy etsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina, hanohana ny Barea, amin’ny lalao hikatrohan’i Madagasikara amin’i Sénégal, ny alahady 9 septambra ho avy izao. Misy karazany roa ilay akanjo, ny fotsy ranoiray, jifaina amin’ny vidiny 25.000 Ar ary ny mena, 30.000 Ar amin’izao fanokafana izao. Hita ao amin’ny (facebook) Alefa Barea, ny pitsopitsony.

Tsy ireo ihany fa ho tonga amin’ny faran’ny herinandro ho avy izao koa ny “écharpe” menamena, amidy 8.000 Ar ny iray. Marihina fa efa misy ihany koa ny hiaka sy ny hira iarahana amin’i Samoela, fampirisihana sy fanohanana ny Barea de Madagascar, mandritra io fifandonana amin’ny Lionan’i Téranga avy any Sénégal, io.

 

Torcelin

News Mada26 partages

Madagascar contre Senegal: les maillots des Barea en vente

En vue de la rencontre entre Madagascar et Sénégal, comptant pour la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019, le 9 septembre prochain, à Mahamasina, l’association Alefa Barea se mobilise et sensibilise les férus du ballon rond malgache à supporter l’équipe nationale. Ainsi, elle  facilite l’achat des maillots des Barea! Un nouveau point de vente des maillots et autres, comme les écharpes aux couleurs des Barea de Madagascar, a été mise en place chez Urban Café  à Antsahabe, depuis le 9 août.

Alefa Barea compte sur le public pour arborer les tuniques des Barea de Madagascar. Les supporters du ballon rond malgache auront le choix entre deux motifs, l’un est tout en blanc tandis que l’autre est à la couleur de la victoire, le rouge.

«Alefa Barea invite tous les amoureux du football, ainsi que ceux qui souhaitent soutenir notre équipe nationale, ou encore ceux qui veulent juste appuyer leur proche, de venir à Mahamasina et de porter ensemble les maillots des barea Madagascar le jour du match», selon le message de l’association.

Naisa

 

Midi Madagasikara18 partages

« Toliara Sands » : Bientôt d’autres explications sur le projet

Le projet « Toliara Sands » a ses détracteurs, mais aussi des partisans.

Acculée par  les anti-projets ilménites, « Toliara Sands » apportera bientôt sa version des faits. En attendant, des techniciens s’expriment sur cette affaire délicate.

« Toliara Sands », rappelons-le est un immense projet d’extraction d’ilménite à Toliara. A terme, le projet apportera un certain nombre d’effets bénéfiques au pays. Cependant, comme tout projet minier de grande envergure, « Toliara Sands » a aussi ses inconvénients.

Faits courants. C’est ce qui explique, d’ailleurs ces contestations émanant notamment de la population riveraine du gisement et qui craint des effets néfastes sur le plan environnemental.  Et Madagascar n’est pas le seul pays concerné par ces troubles. Selon le Président du Comité Inter-Régional des Mines, Jean Marcellin, les soubresauts qui agitent  « Base Ressources » (Ex-Toliara Sands) sont  des faits courants aux exploitations minières, partout dans le monde.  C’est le cas notamment  au Brésil, au  Kenya,  en Afrique du Sud et dans bien d’autres pays miniers. « Il y a une procédure à respecter », explique le Président de l’ex-Comité Provincial des Mines. Et lui d’ajouter que « les  doléances  de la population  tuléaroise sur les possibles dangers de cette exploitation seront soumises  aux techniciens et des réponses y seront apportées en temps utile ».

Mesures de sécurité. Il a par ailleurs rassuré que  « si l’Office National de l’Environnement (ONE) a délivré un permis d’exploitation, c’est que toutes les mesures de sécurité ont été déjà prises par l’Etat ». Il reconnaît par contre qu’aucune campagne d’explication et d’éclaircissement n’a été entreprise jusqu’ici. Ce qui rejoint les  craintes du député Siteny et justifie les attaques de l’artiste Théo Rakotovao. Des zones d’ombres  subsistent et suscitent des suspicions.  Pourquoi la mission du 6 août du ministre des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, Henry Rabary-Njaka n’a pas été diffusée, ni sur TVM ni  RNM ? Un protocole d’accord a été signé entre « TS » et le Maire de  la Commune urbaine de Toliara. Quid de ce protocole ? «Des revenus et taxes versés au gouvernement par le Projet pendant les 20 prochaines années sont estimés entre 600 à 900 millions de dollars ». « Il est temps que l’Etat dise la vérité sur Toliara Sands»,  soutiennent les observateurs  de la vie économique dans la Cité du Soleil.

Charles RAZA, correspondant à Toliara

News Mada12 partages

Ceni momba ny fampielezan-kevitra: « Tsy azo ampiasaina ny fahefam-panjakana »

« Mazava koa ny voalazan’ny lalàna fa tsy azo atao, na inona na inona toerana misy ny olona iray, ny mampiasa ny fitaovam-panjakana, ny mpiasam-panjakana, ny volam-panjakana, ny fahefam-panjakana ao anatin’ny fampielezan-kevitra. »

Io ny fanehoan-kevitry ny filoha lefitry ny Ceni, Rakotonarivo Thierry, momba ny fiatrehana ny fampielezan-kevitra, indrindra ho an’ireo mpitondra fanjakana na mametra-pialana na tsia. Aorian’ny fametraham-pialan’ny filohan’ny Repoblika, amin’ny maha filohan’ny Repoblika teo aloha azy: tsy maintsy misy ireo azo ambara fa zo ananany, na eo amin’ny fitaovana na eo amin’ny olona izay apetraky ny lalàna mbola azony tazonina sy ampiasaina.

Noho izany, raha hanao fampielezan-kevitra, ohatra, ny filoha teo aloha izay nametra-pialana, ireo rehetra an’ny fanjakana, na olona io, na fitaovana, na vola: na omen’ny lalàna aza fa azony tazonina sy ampiasaina, tsy azony ampiasaina amin’ny fotoan’ny fampielezan-kevitra, araka ny fanazavany.

Hisy ve ny fanaraha-maso hentitra?

Hisy ve ny fanaraha-maso hentitra sy mitohy ny amin’izany mandritra ny fampielezan-kevitra? Manomboka amin’ny fampiasana fiaram-panjakana, mpiasam-panjakana mbamin’ny  mpitondra fiara sy mpiambina manokana aza, ohatra, hatramin’ny solitanim-panjakana, fahana telefaonina… Mba hisy ve ny sahy hanao izany ary hanasazy izay mandika lalàna?

R. Nd.

News Mada10 partages

Radanoara Julien: « Tsy fananana idelojia raikitra ny fahamaroan’ny kandidà »

Maro ireo kandidà hirotsa-kofidina ho filohan’ny Repoblika amin’izao… Inona loatra ny mahatonga izany? Maneho ny fijeriny ny mpahay fifandraisana iraisam-pirenena, Radanoara Julien: « tsy fananana idelojia raikitra ny fahamaroan’ny kandidà ». Dinidinika…

Gazety Taratra (*): Ahoana ny fijerinao ny amin’ny fahamaroan’ny kandidà hirotsa-kofidina ho filohan’ny Repoblika amin’izao?

Radanoara Julien (-):Ny anisan’ny mahatonga izay, misy amin’ireo kandidà ireo vatom-panorona aroson’ireo firenen-dehibe ireo. Ao anatin’izany, ohatra, ny fizarazarana ny vato azon’Antananarivo.

Manaraka izany, eo koa ny fivarotana vato amin’ny fifidianana fihodinana faharoa. Misy efa fantatra ary mahafantatra ny tenany izao fa tsy ho voafidy eo, ao aza ny tsy fantatry ny olona akory… Nefa mirotsa-kofidina izy mba hahazoany mivarotra vato amin’izay fihodinana faharoa izay.

Eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena indray, midika izao fahamaroan’ny kandidà izao fa tsy manana karazana ideolojia raikitra na matotra isika eo amin’ny lafiny politika. Tokony hoe hery ankavia sy hery ankavanana ary hery afovoany, ohatra. Nefa ny eto Madagasikara, ao avokoa ity karazany rehetra ity. Tsy fantatra intsony hoe iza avy…

* Aiza ho aiza ny hoe demokrasia amin’izany? 

– Nefa amin’ny lafiny iray, azo lazaina hoe demokrasia koa izay fahamaroan’ny kandidà izay amin’izao fifidianana filohan’ny Repoblika izao. Nefa lasa demokrasia « sauvage » ny eto amintsika satria tsy misy fetrany. Ny isan’ny antoko politika eto amintsika izao, efa tafakatra 300 any ho any. Aiza no ahitana izany eran-tany? Ny manahirana, be loatra izany ny fahamaroan’ny antoko sy ny hevitra…

* Inona àry ny tokony hatao hanarenana izany? 

– Ny tokony hatao hanarenana izany rehetra izany, ferana ny isan’ny antoko politika eto amintsika. Hatao tsy latsaky ny 10 000, ohatra, ny mpikambana amin’ny fahazoana manangana antoko politika. Maty ho azy avokoa ireo antoko politika mandinidinika eto amintsika ireo amin’izany. Misy, ohatra, ny antoko politika eto amintsika, izy mivady miampy ny zanany.

Manaraka izany, fepetra takina koa ny hoe: tsy maintsy mahahenika an’i Madagasikara ny antoko politika satria mieritreritra hitondra an’i Madagasikara izy. Farany, tsy maintsy mandrotsaka olona hofidina amin’izay fifidianana rehetra atao. Manomboka any amin’ny fifidianana lehiben’ny fokontany izany ka hatrany amin’ny fifidianana filohan’ny Repoblika. Raha tanterahina izay, tsy misy afa-tsy antoko roa na telo eo sisa. Apetraka amin’ny lalàna mifehy ny antoko politika izany.

* Ahoana ny amin’ny fisian’ireo antoko politika sasany tsy manao afa-tsy mialokaloka fotsiny amin’ny antoko hafa?

– Izay tokoa ny zava-mitranga… Raha vao misy olona mirotsa-kofidina, ohatra, na atolotry ny antoko politika iray: mandeha ny filazana hoe manohana azy ny antoko politika izao na izatsy. Amin’izany, nahoana no tsy ravana ny antoko politika misy ny tena? Satria mitovy izany ny ideolojia sy ny vinam-piarahamonina na ny fandaharanasa. Izay ny tena olana. Rehefa misy fifidianana, mila mandrotsaka kandidà ny antoko politika misy ny tena; raha tsy izany, ravana…

Ny ananganana antoko politika ange ka hoe manana vinam-piarahamonina ny tena. Ampitaina amin’ny vahoaka malagasy izay vinam-piarahamonina izay, ary mifidy ny tena izy rehefa tonga ny fifidianana. Rehefa tonga eo amin’ny fitondrana izany ny tena, mampihatra izay vinam-piarahamonina izay, fa tsy hoe hanohana an-dRanona na Ranona izay antoko politika mijoro. Inona ny dikan’izany?

     

Nangonin’i R. Nd.

Midi Madagasikara7 partages

Miss International France : Une candidate d’origine malgache arrive en finale

Selena Langstaff au milieu des miss.

De petites épaules, mais dotée d’un courage grand comme le beffroi pour la compétition, Selena Langstaff est vegan, féministe, avec des cheveux courts et roses. Ecossaise de par son père et malgache de par sa mère, elle est finaliste à l’élection Miss International France. La jeune femme de 21 ans représentera ainsi la région du Nord-Pas-de-Calais, toutefois, elle n’oublie pas ses origines malgaches et ses 13 années à Madagascar. Le 23 septembre, elle sera en lice pour la couronne aux côtés de 27 autres candidates. Née à St-Paul à la Réunion et élevée à Madagascar, quand elle n’est pas scotchée à son carnet de dessin ou dans un livre de Haruki Murakami, elle est deuxième Dauphine de Miss Roubaix Métropole. Grâce à ce rôle, la jeune femme a pu découvrir un monde à part. Entre son bénévolat et son activité en tant qu’accompagnatrice d’une personne à mobilité réduite, elle a bien voulu répondre à quelques questions.

 Qu’est- ce que la Miss Internationale ?

Le concours miss international France est une élection nationale pour savoir qui va représenter la France lors du vrai et beau concours de beauté qui se déroulera en novembre à Tokyo. C’est le troisième concours d’envergure internationale plus important au monde. Ouvert à toutes les jeunes femmes entre 18 et 26 ans de nationalité française célibataires sans critère de taille, les piercings et tatouages sont acceptés. Pour cette édition et il y a 28 candidates en tout. L’élection est divisée en plusieurs défilés : maillot de bain, tenue de ville, robe de soirée, robe de cocktail et tenue régionale, il y a ensuite une présentation orale des candidates puis des questions du jury. Les candidates sont préalablement évaluées sur plusieurs défis avant élection : il faut trouver des mécènes, faire une vidéo d’un lieu qu’on apprécie dans notre région et un défi photo sur Instagram où il faut publier plusieurs photos en écharpe. La grande finale se passera à Tokyo au Japon, la candidate part pendant trois semaines vers fin octobre dans un hôtel où seront 70 misses venues de tous les pays, elles seront ainsi évaluées sur l’ensemble du séjour sur leur ponctualité, leur présentation, ou encore leur sympathie,… Le vote se passe en trois parties : vote internet en ce moment sur les articles sur le site miss international vote du jury lors de l’élection vote du public lors de l’élection. La miss International partira donc à Tokyo et sa première dauphine partira en 2019 aux Philippines pour représenter la France lors de Miss Asia Pacific, cette élection sera donc une double élection.

Quels sont tes atouts ?

Mes atouts et points forts selon moi, viennent du fait que je connais déjà le rôle de miss et de ses exigences étant deuxième Dauphine de miss Roubaix métropole 2018. Je possède aussi une certaine ténacité et une débrouillardise qui m’ont servie depuis mes 17 ans qui ont signé le début de mon indépendance. J’ai de plus une facilité et un goût pour parler en public. Mon originalité est aussi une force que je veux représenter, du haut de mes 1m54 et étant métisse malgache-écossaise je veux représenter tout type de beauté et le multiculturalisme français.

Parle-nous un peu de ton attachement à Madagascar…

Je suis arrivée à Madagascar vers mes 4-5 ans, je suis ensuite passée par l’Epf B et ensuite le lycée français de Tananarive. En ce qui concerne ma famille, ma mère est femme au foyer et mon père était professeur. J’ai ainsi passé 13 ans au plus près de mes origines, mais j’étais une fille qui sortait peu et je passais mes journées à lire et dessiner. J’étais très loin du monde des misses comme je le suis actuellement et malgré mon attachement au Nord et mes origines écossaises, Madagascar reste mon pays racine, cela fait 4 ans que je suis partie et j’aimerais y revenir au plus vite !

…Et cette passion pour la culture orientale…

J’ai toujours été fascinée par l’Asie, que ce soit au niveau de la langue, la façon de vivre, la nourriture, ou encore les paysages. Je suis d’ailleurs déjà allée à Hong Kong et Shanghai et cette année, au Japon, ce qui renforce cette fascination, je compte d’ailleurs vivre plus tard en Asie, mais je ne sais pas encore où exactement ! J’ai appris à dessiner en regardant des mangas, mais je suis maintenant loin de tout ça. Le continent oriental est pour moi un lieu ressourçant !

Selena Langstaff est vegan, féministe, avec des cheveux courts et roses.

Tu peux en dire plus sur ton look atypique?

En tant que miss, j’aimerais représenter ce qui n’est normalement pas représenté. Je suis petite, j’ai les cheveux courts et roses, je suis vegan, féministe et métisse, j’aimerais montrer que le monde des misses n’est pas réservé qu’aux mannequins aux cascades de cheveux un peu écervelées comme le pensent les gens. J’aimerais tout simplement être un message d’espoir et de courage à toutes ces personnes qui ne se sentent pas belles, car elles ne correspondent pas aux critères de beauté de base.

Quels sont tes projets d’avenir en tant qu’artiste ?

Je suis actuellement en master 1 d’arts plastiques et visuels, mon sujet de mémoire va se centrer sur la question esthétique et éthique des animaux en art, je donne une véritable priorité à mixer mon art et mon engagement pour les animaux, je suis d’ailleurs bénévole à L214. Donc, pour plus tard j’aimerais créer des supports de communication et des illustrations pour des associations/ des événements/ des lieux éthiques, écologiques, ou sociaux.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara7 partages

NOSY-BE : Une nouvelle centrale solaire opérationnelle en 2019

La demande énergétique de la ville de Nosy-Be s’élève à plus de 5 Mégawatts en heure de pointe. Mais il faut faire face à l’évolution économique de cette destination privilégiée des touristes étrangers, telle que l’augmentation des investissements hôteliers. C’est pourquoi, l’Etat a décidé de mettre en place une nouvelle centrale solaire fournissant une puissance de 5 Mégawatts dans le « fokontany » d’Akalampo. La pose de la première pierre pour la construction de cette centrale solaire s’est tenue avant-hier. Installée sur une superficie de 10 ha, celle-ci sera prévue être opérationnelle en 2019.

Economie de 1 million USD/an. « Nosy-Be est une destination touristique phare à Madagascar. C’est pourquoi, nous avons travaillé pour la mise en place d’un modèle de développement par la réalisation de nombreuses infrastructures dans différents secteurs comme la santé et dans le domaine économique entre autres le transport et l’énergie » indique le Président Hery Rajaonarimampianina. De son côté, le directeur général de la Jirama, Jaomiary Olivier, a soulevé que ce projet permettra à l’Etat de faire une économie d’une valeur de 1 million de dollars par an grâce à la réduction des dépenses en gas-oil.

Alimentation en eau potable. Par ailleurs, un réservoir d’eau d’une capacité de 500m3 a été installé dans la ville de Nosy-Be en vue d’améliorer l’alimentation en eau potable de ce site touristique. Et pour faire face au débit et aux pressions insuffisants dans les localités se trouvant en hauteur, comme le cas de l’hôpital CHD Nosy-Be et les quartiers environnants, une station de surpression a été également construite. Le financement de cette infrastructure qui a été inaugurée par le Chef de l’Etat, s’élève à 1 731 000 000 Ariary. « Les problèmes d’eau rencontrés pendant des années par la ville et notamment par l’hôpital feront partie du passé grâce à cette réalisation » se réjouit le maire de la ville, Ali Aboudou.

 Recueillis par Navalona R.

News Mada6 partages

Fari-dranomasina: fiaraha-miasa amin’Etazonia

Nitsidika ny Praiminisitra Ntsay Christian, omaly, i Philip Heyl, mpanolontsaina manokana ao amin’ny departemanta amerikanina mikasika ny fiahina ny fandriampahalemana an-dranomasina aty Afrika. Tonga eto izy hanampy an’i Madagasikara handrafetana drafitrasa mikasika ny fitandroana ny fandriampahalemana an-dranomasina. Notsoriny fa ilaina ny fitarihin’ny praiminisitra malagasy izany drafitrasa izany. Aminy, tokony ho trandrahina ny harena an-dranomasina eto Madagasikara satria mitondra fampandrosoana sy fampiasam-bola vahiny rehefa azo antoka ny fandriampahalemana sy ny fiarovana ny fari-dranomasina.

Nohamafisiny fa vonona hanohana ny governemanta amerikanina fa anjaran’ny fanjakana malagasy ny manatanteraka azy.

Tsiahivina fa efa niasa nizara ny traikefany tany amin’ny firenena valo aty Afrika i Philip  Heyl, tamin’ny fandrafetana paikadim-pirenena mikasika ny fampandriana fahalemana mikasika ny ranomasina.

Njaka A.

Midi Madagasikara6 partages

Hery Rajaonarimampianina : Soit un candidat, soit un président de la République !

Hery Rajaonarimampianina, à la recherche d’un nouveau mandat, d’une nouvelle équipe et…de nouvelles bonnes pratiques politiques. (Photo d’archives)

Si Hery Rajaonarimampianina veut revivre entièrement son expérience de candidat à la présidentielle, il devra  cesser d’utiliser les médias publics et les inaugurations officielles à des fins électoralistes.

A qui profite le…vide juridique sur la précampagne, surtout quand on est le Président de la République et que l’on est à la recherche d’un second mandat ? Sur cinq ans de législature, nonobstant les cris d’alarme de la société civile, les parlementaires n’ont jamais eu la bonne volonté de rédiger une proposition de loi relative à la précampagne laquelle, pourtant, n’est pas mauvaise en soi mais doit être réglementée pour éviter les abus et les infractions y afférentes.

Et puisque nous parlons d’abus, nous ne sommes pas sans savoir que le premier concerné n’est autre que le chef de l’Etat actuel, Hery Rajaonarimampianina, et qui est également candidat à sa propre succession. Abus dans la mesure où il porte ses habits de président de la République, fait le tour de Madagascar pour effectuer des séries d’inaugurations et utilise les médias publics et, donc, les deniers publics à cet effet. Une très mauvaise pratique qui engendre une sorte de confusion de rôles ou de personnages émanant de Hery Rajaonarimampianina.

Démission. Imbiki Herilaza, un juriste de renom, a donné son avis par rapport à ce sujet, sur une station radio privée, hier. « Dès que Hery Rajaonarimampianina avait  déclaré officiellement sa candidature, déposé son dossier à la Haute Cour Constitutionnelle, il devait démissionner de son poste de président de la République. Quand on est président de la République et est candidat à la prochaine élection, l’utilisation des différentes inaugurations à cette fin doit impérativement cesser », explique-t-il. Et pourtant, par manque d’éthique ou par poursuite des mauvaises pratiques politiques de toujours, Hery Rajaonarimampianina enchaîne le tour de Madagascar avec des petites inaugurations prévues exclusivement à des fins purement électoralistes.  Et ce, sans citer les « éventuels » ou « probables » deniers publics utilisés qui n’ont fait, jusqu’ici, l’objet d’aucun contrôle.

« Fisandratana ». Mais ce n’est pas tout. Nous ne sommes pas sans savoir que depuis le 25 janvier dernier, le « Fisandratana » est devenu le mot fétiche du chef de l’Etat. Il en parle à des militaires, à des fonctionnaires, à des autorités locales, à des étudiants, aux bailleurs, et la liste est loin d’être exhaustive. Et pourtant, le « Fisandratana 2030 » n’est autre que sa vision à lui. « C’est un programme politique qu’il véhicule en tant que Président de la République et son leitmotiv en symbiose avec une finalité électorale. Il abuse de son statut de président pour véhiculer cette vision », a souligné Imbiki Herilaza. D’où la confusion soulignée supra. Mais ce n’est pas tout et ce qui est inéquitable, c’est le fait qu’il la transmet  sur et à travers les médias publics lesquels sont les seuls à avoir une couverture nationale.

Troubles. Toutes ces péripéties ne sont autres que les conséquences des lois électorales imparfaites, incomplètes, bancales et  ambiguës ; un « soi-disant » ou un semblant de code électoral qui ne regroupe même pas les lois et règlements relatifs aux élections. « Il incombe à la Hcc et à la Ceni de tirer la sonnette d’alarme, d’agir par rapport à cela. En ce qui concerne particulièrement la Hcc, c’est le droit électoral qu’elle va appliquer durant cette élection. Nous avons toujours soutenu qu’il faut un nouvel examen des lois électorales au niveau de l’Assemblée  nationale mais personne n’a voulu écouter. Aujourd’hui, nous déclarons que si la Hcc conduit ce processus électoral comme elle a conduit les autres affaires dans le passé, nous pouvons être sûrs que les troubles vont refaire surface », prévient Imbiki  Herilaza.

Aina Bovel

News Mada5 partages

Approvisionnement en eau: un nouveau réservoir pour Nosy Be

Depuis hier, fini les problèmes de coupure et d’insuffisance en eau dans la Commune urbaine de Nosy Be.

Grâce à la construction d’un nouveau réservoir de 500m3, plusieurs quartiers de cette commune, dont le Centre hospitalier de district (CHD), soit environ 2000 habitants, pourront être alimentés régulièrement en eau.

Nosy Be a été confrontée à un problème chronique en eau qui n’a jamais été résolu malgré la mise en place du projet Pôle intégré de croissance (Pic). Selon les explications, la saturation de la station de production en eau d’Amparihibe en est la cause.

« La mise en place de cette infrastructure est une mesure d’urgence permettant d’assurer la desserte en eau en débit et une pression suffisante pour les quartiers qui se situent sur les points les plus hauts de la ville », a informé le directeur général de la Jirama, Olivier Jaomiary.

C’est un bel exemple de collaboration car la Jirama a partagé les dépenses avec la Commune urbaine de Nosy Be. En effet, le coût total de ce réservoir est de 1 731 000 000 d’ariary. La contribution de la commune s’est élevée à 865.500.000 ariary, une somme prélevée sur les taxes.

Les travaux ont duré huit mois et consistent, entre autres, à construire une bâche de 120 m3 et la raccorder au réseau principal provenant de la station d’Amparihibe. Une salle de suppression a également été bâtie

Nadia

 

News Mada5 partages

Vot: « Aoka ho mailo isika »

 “Aoka isika ho mailo amin’izao fifidianana izao.  Tsy tokony hanaiky ny fampisaraham-bazana isika. Aoka tsy ho voarebireby amin’ny mena miraviravy fa hametraka ny safidintsika amin’ny kandidà hahavita hanarina ny firenena”, hoy ny filohan’ny Vot, i Zoe Saraha, tetsy Ambohijatovo, omaly. Notsiahiviny  fa tsy mandeha amin’ny laoniny ny fitantanana ny firenena. Eo ny tsy fandriampahalemana, ny fanahiana fa mety misy ambadika politika ny firongatry ny herisetra. Ny antsojay sy ny famotehana ny fiainan’ny vahoaka ary ny fanaovana tantely afa-drakotra ny harem-pirenena…

Efa mandeha koa ny teritery momba ny lisi-pifidianana ny amin’ny tsy maintsy hifidianana kandidà izatsy na izaroa. “Mety hivaro-tena sy fanahy ny olona nefa hiteraka voka-dratsy izany aoriana”, hoy ihany izy. Nitodika amin’ny iraisam-pirenana koa ny Vot ka niantso azy ireo mba hanampy ary hijoro  ho amin’ny fifidianana madio sy mangarahara ary eken’ny rehetra. Miahiahy ny HCC sy ny Ceni anefa ny Vot ary nilaza fa tokony hijoro amin’ny fahamarinana izy ireo, tsy hahatongavana amin’ny ady an-trano.

Synèse R.  

Midi Madagasikara5 partages

Dat kotry au Jao’s Pub : Le prince du « batrelaky » va enflammer Jao’s Pub

Sa chanson ne quitte pas les lèvres des Malgaches.

Connu par la chanson sheila, Dat kotry donne un rendez-vous à ses inconditionnels ce vendredi au Jao’s Pub. Le prince du « batrelaky » va semer une ambiance hors du commun avec ses tubes comme « Hikarama », « Mbola ho avy ». Avec sa voix incomparable, sans doute il va faire chavirer le public du bonheur. Avec son charme, le beau Dat kotry s’apprête à faire des surprises. « Kabosy » à la main, il va faire revivre toute les morceaux que tout le monde connaît. D’ailleurs, sa chanson ne quitte pas les lèvres des Malgaches. L’amour, la vie, la passion, voilà si l’on résume la mélodie de Tsiafaradahy Patrick. Entre musique traditionnelle et moderne, il a traversé presque le monde entier, et obtient un prix. Le chanteur Sud-Est de Madagascar, a déjà conquis le cœur du public depuis 2008.

Iss heridiny

Midi Madagasikara5 partages

Banque Centrale : Plus d’un milliard de dollars de réserves en devises

La BFM enregistre des résultats positifs.

Les réformes entamées depuis 2014, après le retour à l’ordre constitutionnel produisent de plus en plus d’effets bénéfiques.

Les  grands bailleurs de fonds comme la Banque mondiale et le FMI ont maintenant confiance en la gestion des affaires de l’Etat. Les retombées économiques commencent à se faire sentir à plusieurs niveaux.

Confortable. Un matelas de devises confortable. C’est ce que l’on peut dire des réserves  en devises dont dispose actuellement la Banque Centrale.  « Actuellement, le niveau des réserves en devises est passé à 4,3 mois d’importations de biens et services contre 2,3 mois d’importations en 2014 » annonce la Banque Centrale de Madagascar dans un communiqué publié après la rencontre entre le Gouverneur Alain Rasolofondraibe et le nouveau représentant résident du Fonds Monétaire International, Marc Gérard. Cette  performance trouve notamment son origine dans le cadre des soutiens du FMI.  « Les déblocages dans le cadre de la FEC ont permis de renforcer les réserves de devises de Madagascar et de facto, l’offre de devises sur le MID. Depuis l’accord de la FEC obtenu en juillet 2016, 220,0 millions d’USD (156,3 millions de DTS)  ont été débloqués ». Lors de leur rencontre, les deux personnalités ont évoqué les efforts déployés par le pays pour consolider la stabilité macroéconomique et réaliser une croissance soutenue et durable ont donné des résultats tangibles avec une base solide. En effet, entre les périodes 2010-2013 et 2014-2018 la croissance économique du pays est passée de 0% à 4%.

Réformes. En ce qui concerne  plus particulièrement la Banque Centrale, des  réformes y ont été engagées  ces derniers temps. « Le renforcement de la gouvernance de la Banque Centrale représente l’une  des modifications essentielles apportées dans le cadre de la refonte des statuts de BFM opérée en 2016 (loi n°2016-004 du 27 juillet 2016). Selon les principes retenus par cette loi, la gouvernance de la Banque tourne autour de trois axes principaux : l’indépendance, la redevabilité et la transparence. La mise en place d’un système de contrôle et d’audit  des comptes plus rigoureux en découle, par l’application notamment des normes IFRS  qui est prévue s’implémenter d’ici à 2021.  Pour maintenir ce pari, une réforme sur les instruments de politique monétaire est entreprise notamment pour une meilleure régulation de la liquidité bancaire.  En l’occurrence le projet « pension livrée » qui consiste à définir un cadre juridique  et à mettre en place une plateforme informatique vise à sécuriser par un mécanisme de garantie les transactions entre les banques commerciales.

Stabilité financière. La Banque Centrale a, par ailleurs contribué à la stabilité financière et à la solidité du système financier Dans le cadre de sa mission de stabilité financière, BFM s’est engagée d’ici à la fin 2018, à la mise en œuvre d’une méthodologie de supervision bancaire basée sur les risques, conforme à la bonne pratique internationale. Parmi les autres réalisations notables figurent l’adoption des lois sur la Microfinance et sur les Etablissements de Monnaie Electronique. Selon les propos de Monsieur le Gouverneur, « Ce sont des avancées conséquentes pour soutenir les petites institutions financières en améliorant  leurs potentiels de rentabilité par l’élargissement de leurs champs d’activités. »    a déclaré le Gouverneur de la BFM. En outre, l’un des enjeux de la nouvelle loi bancaire en instance d’élaboration est de créerdes conditions plus incitatives à l’installation de nouvelles banques dans le pays. A noter que ces réformes au niveau de la Banque Centrale de Madagascar bénéficient du soutien du FMI.

R.Edmond.

News Mada4 partages

Lalana Marolambo (RN 23 A): tany lavitr’andriana, tsy misy mpijery

Anisan’ny tany lavitr’andriana tsy misy mpijery ny lalana mampitohy an’i Marolambo-Anosibe an’Ala, mivoaka any Moramanga. Mitaraina mikasika izany ny ben’ny Tanànan’ny kaominina Longozabe.

 Tsy angano na arira ity ! « Tany amin’ny taona 1950, niala maraina any Marolambo ny fiara                 1 000 kilao mpitatitra olona. Nandalo an’Anosibe an’Ala. Nandalo an’i Moramanga… tafiditra an’Antananarivo ny antoandron’iny andro iny ihany ! »  Mitsangana ho vavolombelona Rabe Alphonse, ben’ny Tanàna ny kaominina Longozabe, distrika Marolambo. Maro ny mihevitra fa ny tanànan’i Moramanga sy Anosibe an’Ala ihany ny ampifandraisin’ny lalam-pirenena 23 A. Tonga hatrany an-tampon-tanànan’ny distrikan’i Marolambo anefa ity lalana ity, mirefy 100 km miainga avy eo Anosibe an’Ala, mandalo any Ambohinierana, Ambatoharanana, Longozabe, Maromitety Atsimo, Andonabe Atsimo… miampy tanàna dimy ary tonga ao Marolambo.

Zary nofy sisa izany amin’izao fotoana izao satria ratsy tanteraka ny lalana ary na ny sarety aza, tsy afaka mampiasa izany lalana izany intsony, indrindra anefa mankao Longozabe, renivohitry ny kaominina, lalovan’ny RN 23 A, 60 km avy ao Anosibe an’Ala, nanomboka ny taona 2005. Eo am-panentanana ireo fokontany lalovan’ity lalam-pirenena ity, ankehitriny, ingahy Rabe Alphonse, amin’ny fanajariana azy.

Hanome toky fitaka ny kandidà

Fa asa, mba misy firy ny tobim-pahasalamana misy miasa any? Rakotra ala ireto toerana resahina ireto: manana lanja lehibe amin’ny toekarena sy ny fizahantany ary ny toetr’andro. Manoran-dava ka maro ny sakafo vokarina any amin’iny faritra iny. Asa, mba misy firy ny tobim-pahasalamana misy mpiasa amin’iny RN 23 A iny?”Ny làlana sy fahasalamana mantsy no mahamaika an’ambanivolo!”, hoy ity ben’ny Tanàna. Mandritra ny fampielezan-kevitra ihany mantsy vao mba misy mpanao politika sy tompon’andraikitra midina ifotony any amin’ny tany lavitr’andriana toy izao.

Azo antoka fa ho maro indray ny kandidà hirotsa-kofidina hanome toky fitaka milaza fa hanarina ity RN 23 A ity, toy ny efa fanaon’izy ireo amin’ny lalam-pirenena faha-44 (Moramanga-Ambatondrazaka), tsy nisy nahavita godirao na iray aza, mandraka ankehitriny.

                                                                                                                                                                                                                                                                   Rarivo sy Njaka A.

Midi Madagasikara4 partages

Lutte contre la corruption : Marc Ravalomanana prône l’E-Gouvernance

Le meeting du candidat n° 25 a drainé une foule immense hier à Tsiroanomandidy.

Le candidat du TIM est convaincu que le vrai développement de Madagascar passera par la modernisation de l’Administration.

Bien qu’on ne soit pas encore dans la période de campagne électorale qui doit courir à partir du 07 octobre, le candidat n°25 dévoile petit à petit les grandes lignes du MAP II (Madagascar Action Plan II). Lors de son grand meeting tenu au stade municipal de Mahamasina samedi dernier, Marc Ravalomanana a mis l’accent sur les grands axes du projet de société qu’il va proposer aux Malgaches durant la campagne électorale du scrutin du 07 novembre. Parmi ces grands axes figurent la réhabilitation des routes et la construction des nouvelles infrastructures routières, la lutte contre l’insécurité, l’amélioration du taux d’accès à l’enseignement et à l’éducation de base ainsi que l’accroissement de la productivité agricole pour mieux lutter contre l’insécurité alimentaire. Le renouvellement des matériels utilisés par les forces armées et la police fait également partie des priorités du candidat du TIM une fois revenu au pouvoir.

Réforme de l’Administration. Mais pour Marc Ravalomanana, le succès de ces actions de développement passe par la réforme ou la modernisation de l’Administration. De l’Administration administrante actuelle, le candidat n°25 prône une Administration de développement, c’est- à- dire, une Administration au service du développement économique. Pour cette réforme, Marc Ravalomanana va proposer aux Malgaches l’E-gouvernance qui va se traduire par la dématérialisation de l’Administration. Cette dématérialisation permettra non seulement de mettre fin à la lourdeur administrative, mais également et surtout de lutter contre la corruption. « La lutte contre la corruption fait partie des priorités de mes priorités. », a déclaré Marc Ravalomanana devant une foule immense samedi dernier au stade de Mahamasina. Avant de rajouter : « Pour que cette lutte puisse réussir, la transparence sera institutionnalisée dans la gestion des affaires publiques. Cette transparence nous permettra de reconquérir la confiance des usagers à l’endroit de l’Administration. »

Vision. La bonne gouvernance constitue également l’un des axes stratégiques du MAP II. Notamment une bonne gouvernance économique qui permettra de bien utiliser les deniers publics ; et ce en vue d’un développement durable et inclusif. La mise en place d’Institutions fortes, gages de la stabilité politique, sera également priorisée dans le MAP II. En tout cas, le candidat n°25 veut visiblement miser sur le contenu de son programme de gouvernement pour convaincre les électeurs à voter pour lui le 07 novembre. A rappeler que le MAP I a fait ses preuves durant les mandats présidentiels de Marc Ravalomanana. De nouvelles routes ont été construites. Ses détracteurs disaient à l’époque : « On ne mange pas les routes » (traduction libre : tsy azo hanina ny lalana.). Actuellement, des soi-disant candidats favoris mènent campagne sur la réhabilitation et la construction de nouvelles infrastructures routières.

R.Eugène

Midi Madagasikara3 partages

Ntsay Christian : Pouvoirs renforcés du PM après la démission du Président de la République

Le chef de la délégation militaire US a mis en exergue le leadership du PM en matière de sécurité et de défense.

Philipp Heyl, Conseiller principal en sécurité maritime pour l’Afrique au Département d’Etat américain, a été reçu hier à Mahazoarivo par le Premier ministre Ntsay Christian.

L’ancien Chef du département du contrôle aérien et côtier du bureau de l’ « Africa Command de l’US Army » (AFRICOM) est à la tête d’une délégation militaire qui va assister Madagascar dans l’élaboration d’un programme stratégique pour la sécurité maritime. Par rapport au processus de mise en place de ce programme, Philipp Heyl qui compte 32 ans de carrière au sein de l’ « US Coast Guard », a mis en exergue l’importance du leadership du Premier ministre. Et ce, devant le ministre de la Défense nationale, le général Béni Xavier Rasolofonirina et le directeur du cabinet militaire auprès de la Primature, le général Sylvain Ratefiniaina qui étaient présents pour la circonstance.

Habilitation constitutionnelle. Le chef de la délégation américaine ne croit pas si bien dire, car ce leadership du locataire de Mahazoarivo fait l’objet d’une habilitation constitutionnelle. La loi fondamentale dispose effectivement en son article 65.8 que « le Premier ministre, chef du gouvernement, assure la sécurité, la paix et la stabilité sur toute l’étendue du territoire national, dans le respect de l’unité nationale ; à cette fin, il dispose de toutes les forces chargées de la police, du maintien de l’ordre, de la sécurité intérieure et de la défense ». Le paragraphe 9 d’ajouter qu’il « préside de Comité interministériel de la Défense qui est chargé de la mise en œuvre de la politique générale de défense ».

Plein exercice. Ces prérogatives du Premier ministre Ntsay Christian qui dirige un gouvernement de plein exercice seront renforcées de facto après la démission du Président de la République qui est encore pour 9 jours le chef suprême des forces armées. Un titre consacré par l’article 56 alinéa 1er de la Constitution. Celle-là même qui prévoit en son article 46 alinéa 2 que « le Président en exercice qui se porte candidat aux élections présidentielles, démissionne de son poste 60 jours avant la date du scrutin présidentiel. Dans ce cas, le Président du Sénat exerce les attributions présidentielles courantes jusqu’à l’investiture du nouveau Président ».

Forces armées. Qu’est-ce que le constituant a voulu entendre par « attributions présidentielles courantes » ? Sans anticiper sur l’Avis de la HCC qui ne tardera sans doute pas à être saisie aux fins d’interprétation de cette notion, on est en droit – au propre comme au figuré – d’avancer que le Président du Sénat ne pourra pas arborer le titre de chef suprême des forces armées que la Constitution attribue au Président de la République élu. Dans la Convention du 31 octobre 1991 qui présente, toutes proportions gardées, des similitudes avec la situation actuelle, l’article 2 disposait que « le Président de la République est le symbole de l’indépendance, de l’unité nationale ainsi que de l’intégrité territoriale. A ce titre, il est le chef suprême des Armées ».

Vacance. Contrairement à la situation en 1991, il n’y aura plus de Président de la République après la démission pour cause de candidature de l’actuel titulaire du poste. Ses pouvoirs ont été du reste réduits par la Décision du 25 mai 2018 de la HCC relative à une requête en déchéance du Président de la République Hery Rajaonarimampianina qui a été sanctionné quoiqu’il n’ait pas été déchu (mais certainement déçu) par le juge constitutionnel. Lequel va néanmoins constater la vacance du poste présidentiel la semaine prochaine, en application de l’article 52 de la Constitution qui stipule que « Par suite de démission (…), la vacance de la présidence de la République est constatée par la HCC. Dès la constatation de la vacance de la présidence, les fonctions du chef de l’Etat sont exercées par le Président du Sénat ». Ce dernier ne sera pas Président de la République par intérim ou par substitution. Il sera un chef d’Etat à titre honorifique tel que c’est le cas dans des pays comme l’Allemagne, l’Italie… Après la démission de l’actuel maître d’Iavoloha, il y aura un recentrage vers Mahazoarivo de « la fonction exécutive » définie par l’article 44 de la Constitution. Pour le PM de consensus, ce sera une montée en …force.

R. O

Midi Madagasikara3 partages

Sensibilisation à la lutte contre la corruption : Le jeu « i-Tsycoolkoly » téléchargeable dès ce 1er ...

La plaquette du jeu « i-Tsycoolkoly ».Des jeunes s’amusent en essayant « i-Tsycoolkoly ».

Comme annoncé dans nos colonnes hier, le jeu socio- éducatif « i-Tsycoolkoly » a été lancé officiellement hier dans les locaux du centre culturel « Tahala Rarihasina » Analakely. Publique, la cérémonie de lancement visait à faire connaître au plus grand nombre, notamment les jeunes, comment jouer à ce jeu d’information et de sensibilisation sur l’importance de l’engagement dans la lutte contre la corruption. 30 versions physiques ont été distribuées aux institutions partenaires le jour du lancement et dès samedi qui vient, le 1er septembre, une version électronique sera téléchargeable gratuitement sur le site web du concepteur, l’ONG Tolotsoa : www.tsycoolkoly.org.

Luz Razafimbelo

News Mada2 partages

Ramamimampionona Gérard: « Mba ho ao anatin’ny firahalahiana ny fifidianana »

Hanao ahoana ny fifidianana? Na ny fampielezan-kevitra aza… « Mba ho ao anatin’ny firahalahiana ny fifidianana », hoy Ramamimampionona Gérard.

« Na firy na firy kandidà ho filohan’ny Repoblika eo, na 40 na 50: iray ihany no ho voafidy. Ahoana izany ireo tsy voafidy? Isika Malagasy, manana ny toetra tsy manaiky ho resy indraindray. »  hoy ny filoha lefitry ny CFM, Ramamimampionona Gérard, momba ny tokony hanaovan’ny  fifanarahan’ny samy kandidà filohan’ny Repoblika mba hisian’ny fitoniana amin’nyfifidianana.

Rehefa mazava  ny fitsipi-dalao amin’ny fifidianana, mazava ary hita ny zava-drehetra, ary nandray andraikitra tsara ny tena: inona indray no tokony  hampimenomenona ka hitroatroatra rehefa avy eo? Anisan’ny tena mitarika fikorontanana hatrany ny fifidianana, na mialoha na mandritra na aoriana indrindra. Manana andraikitra moraly amin’izany ireo kandidà hiditra ao anatin’ny fifidianana.

Zava-dehibe ny fifanarahana

« Izay no mahazava-dehibe ny hoe: aleo mihaona, ary mametraka zavatra iray iraisana mba ho amin’ny filaminan’ny firenena », hoy izy. Tsy maintsy alohan’ny fanombohan’ny fampielezen-kevitra ny fifanarahana: karazana sata ho amin’ny fitoniana. Ao anatin’izany, ny hoe: inona ny andraikitry ny tsirairay, ny torohevitra mifanitsy amin’izany…

Tsy ao anatin’ny lalàna izany, fa eo amin’ny lafiny moraly. Eo koa ny soatoavina maha Malagasy, ny fifanajana… Efa tokony ho hita ao anatin’ny fampielezan-kevitra izany hoe lalao ao anatin’ny firahalahiana no hanatanterahana ny fifidianana, fa tsy hoe hifandrafy sy ho mpifahavalo ka tsy hanaiky izay resy eo. Olona hitondra ny tany sy ny fanjakana izany, vao miandoha dia efa tokony ho hita taratra hoe raiamandreny, mandala ny soatoavina malagasy.

R. Nd.

News Mada2 partages

Orinasa miankina sy miahy tena: andiany fahatelo ny « Salon RSE IDD »

Hotanterahina, rahampitso 31 aogositra sy ny 1 septambra izao, etsy amin’ny Carlton Anosy ny “Salon RSE IDD” andiany fahatelo. Lohahevitra hovoizina ny mikasika ny fomba fitantanana, ny rafitra sy ny politikan’ny orinasa mifandraika amin’ny fampandrosoana maharitra.

Anisan’ny takina ao anatin’ny fametrahana ny RSE ny fomba fitantanana ny mpiasa, ny fiaraha-miasa amin’ny mpiara-miombon’antoka anatiny sy ivelany, ny varotra sy ny tolotra sy ny tinady….

Hampiavaka ity andiany fahatelo ity ny fahafahan’ny olona rehetra manaraka ny zava-misy amin’ny alalan’ny « internet », iarahana miasa amin’ny Orange Madagascar. Eo koa ny fifaninanana ho an’ny tanora mpandraharaha mandray andraikitra amin’ny ady amin’ny tsy fanjarian-tsakafo.

Ankoatra ireo ny atrikasa manokana ho an’ireo tompona orinasa mikasika ny fomba hametrahana ny RSE eny anivon’ny orinasa.

Raha ny tombana, mbola an-dalam-pametrahana ny rafitra sy ny politika momba ny fitantanana orinasa isika eto Madagasikara, raha ny fanazavan’ny tompon’andrakitra.

Tsy mbola misy ny politikam-pirenena matotra amin’ny fametrahana izany rafi-pitantanana izany. Tsy mbola misy koa ny antontanisan’ireo orinasa mampihatra izany RSE izany eto amintsika. Mbola fanamby, araka izany, ny fametrahana izany.

Horesahina mandritra ny « salon » ihany koa ny mikasika ny fitantanana ny tontolo iainana eo anivon’ny orinasa. Mila fantarina ny fiantraikan’ny famokarana atao sy ny vokatr’izany amin’ny tontolo iainana. Eo koa ny ady amin’ny kolikoly…

Mpiara-miombon’antoka ny Pam sy ny Unicef

Efa hatramin’ny « salon » andiany voalohany no mpiara-miombon’antoka amin’ity hetsika ity ny Pam sy ny Unicef. Ho an’ny Unicef, efa mpiara-miasa hatrany amin’ny sehatra tsy miankina izy ireo amin’ny fiarovana ny zon’ny zaza. Manohana ny orinasa sy ny minisitera miandraikitra ny fampandrosoana ny toekarena izy ireo, araka izany, amin’ny alalan’izao hetsika izao. Toraka izany ny fanohanana ny tanora amin’ny sehatry ny fandraharahana, ny toromarika mikasika ny teknika sy ny fitaovana ilaina hampahomby ny asa, indrindra amin’ny famatsiam-bola hiadiana amin’ny tsy fanjarian-tsakafo.

Ho an’ny Pam, vokatry ny fiaraha-miasa amin’ny sehatra tsy miankina sy ny indostria izay ao anatin’ny vovonana Anjara Masoandro no nahafahana nanisy ioda ny sira hisorohana ny aretina goatra, nisy fotoana nirongatra be teto Madagasikara.

Nisy ny fikarohana nataon’ny Malagasy nahitana fa mitondra fahasalamana ny fihinanana ananambo ka tohanana ny orinasa manodina ireny sakafo ireny.

Betsaka ny famokarana sakafo sy fanampin-tsakafo mila tohanana hahafahana miady amin’ny kere any atsimon’ny Nosy sy ny tsy fanjarian-tsakafo mahazo ny antsasaky ny zaza malagasy.

Tatiana A

Midi Madagasikara2 partages

Processus électoral : 10 300 000 bulletins uniques imprimés en Afrique du Sud

Thierry Rakotonarivo, le vice-président de la Ceni. (Photo d’archives)

Le processus électoral est en marche. En effet, la Ceni ou la Commission Electorale Nationale Indépendante a procédé, depuis hier, à l’impression des spécimens des bulletins uniques en Afrique du Sud. D’après les explications du vice-président de la commission électorale, Thierry Rakotonarivo, le choix de les imprimer en Afrique du Sud est bien fondé. « C’est pour qu’ils respectent et soient dans les normes techniques, et pour que leur falsification, ou les risques liés aux fraudes électorales soient évités ou atténués », a-t-il avancé. Et lui de poursuivre qu’« avec le signe « Spécimen » au milieu, ils seront utilisés par les organisations de la société civile pour faciliter les activités de sensibilisation des électeurs ; par les candidats pour leur propagande et par la Ceni elle-même dans le cadre du renforcement des capacités de ses démembrements et des membres des bureaux de vote qui vont également montrer ce qu’il faut faire lors du scrutin », ajoute le vice-président.

1er  octobre. Les bulletins uniques utilisés lors du jour de l’élection arriveront sur le territoire malgache   vers le début du mois d’octobre. Ils seront toujours imprimés en Afrique du Sud, mais ne comporteront plus le signe « Spécimen ». Pour les bulletins uniques finaux, ils seront aux environs de 10 300 000. Notons que l’impression de ces bulletins uniques, spécimens comme définitifs, est entièrement prise en charge par le Sacem (Soutien Au Cycle Electoral Malgache).

Recueillis par Aina Bovel

News Mada1 partages

Douane-gréve interminable: les avantages financiers de 98 employés suspendus

Après quelques semaines de silence, les membres du Syndicat des employés des douanes (Sempidou) font à nouveau parler d’eux. Ces derniers prévoient une « grève de solidarité »  de 48 heures, à partir de ce jour, suite à la suspension des avantages de 98 employés de la Direction des douanes.

Malgré le rappel à l’ordre datant du 27 juillet dernier, à l’endroit de tous les agents des douanes au sein du Simpidou de rejoindre leurs postes respectifs, les grévistes ont poursuivi leur mouvement. Du coup, le ministère des Finances et du budget a décidé de suspendre les primes et avantages de 98 employés des douanes.

Et les réactions du Simpidou ne se sont pas fait attendre, il fait appel à «une grève de solidarité» à travers un sit-in devant le bureau des douanes à Antaninarenina, à partir de ce jour jusqu’à demain.

D’après les explications apportées par le président du Sempidou, Herizo Andrianavalona Ramanambola, «Nous renforcerons les manifestations si aucune décision n’est prise suite à ce mouvement».

La grève du Sempidou a débuté en mai dernier. Et, force est de constater qu’elle n’a pas été suivie à l’unanimité à tous les niveaux puisque la Douane a tout de même réussi à atteindre les objectifs mensuels fixés.

Blocage

D’après les informations reçues, «Une démarche a été déjà entamée pour régulariser les avantages et primes de ces 98 employés. Après avoir fait ce qu’il fallait faire, le directeur général des douanes a remis les dossiers auprès du secrétaire général du ministère des Finances et du budget. Ce dernier en a parlé à la ministre. Et celle-ci se dit prête à rencontrer les membres du syndicat. Mais les leaders syndicaux ne sont pas tout à fait enthousiastes à rencontrer la ministre».

Par ailleurs, les bruits de couloir parlent d’une dernière grande manifestation des membres de ce syndicat. Après ce sit-in, une assemblée générale se tiendra lundi prochain.

Par ailleurs, la Direction des douanes a publié, hier, un avis annonçant que tous les bureaux des douanes sur le territoire national sont ouverts et fonctionnels  malgré cette grève de 48 heures.

 

Riana R.

Midi Madagasikara1 partages

Extension du port de Toamasina : Audition publique sur les impacts socio-économiques

Un forum et une audition publique ont été dédiés aux impacts socio-économiques de l’extension du port de Toamasina hier.

Hier, dans la Capitale du Betsimisaraka, un forum sur « les impacts socio-économiques du port de Toamasina » a eu lieu au Sharon Hôtel.

Le forum est organisé par la Fondation Friedrich-Ebert Stiftung ou FES Madagascar dans le cadre de son projet de Coopération avec le Parlement et le Sénat. Sont par ailleurs organisées en parallèle avec le forum une audition publique sur l’urbanisme et l’habitat, ainsi qu’une rencontre entre les sénateurs et les premiers magistrats d’Analanjirofo, d’Atsinanana et d’Alaotra Mangoro. Des organisations de la Société civile ont également répondu massivement à l’appel, ce qui a permis de pimenter les débats sur la loi concernant l’urbanisme et les enjeux qu’elle soulève. A rappeler que l’extension du port de Toamasina qui n’a pas toujours fait l’unanimité auprès de l’opinion et des observateurs de la vie publique.

Audition. Comme cité plus haut, une audition publique s’est déroulée hier à l’Hôtel de ville de Toamasina. « Comment éviter l’anarchie urbaine ? » telle était, selon un communiqué de la FES relatif à l’évènement, le questionnement principal de cette audition publique. Le public n’a d’ailleurs pas mâché ses mots pour formuler plus ou moins diplomatiquement des suggestions d’amélioration de la loi relative à l’urbanisme ; voire des doléances. Notons par ailleurs que toutes les activités d’hier ont été entreprises dans la mise en œuvre de la coopération de la FES et de la Chambre haute, d’autant plus que celle-ci est censée se battre pour une décentralisation effective, notamment en veillant aux intérêts des collectivités territoriales décentralisées. En outre, selon l’article 83 de la Constitution, la Chambre haute représente aussi les forces économiques, sociales et culturelles. Le programme ambitionne donc de favoriser le dialogue sociopolitique en créant le lien entre élus et électeurs, autorités et citoyens, pour donner lieu à des échanges fructueux et au renforcement des liens et des capacités.

Recueillis par Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara1 partages

ATSINANANA Fanafihan-jiolahy tao Ambohijafy Toamasina : Mitondra ny laharana 947/96 ny bala “p.a” nampi...

Raha somary nanginingina ny resaka fanafihan-jiolahy teto Toamasina, taorian’ireo fakana an-keriny karana sy fanafihana mpividy entana sy tranombarotra teo aloha teo, dia miverina kosa izany ankehitriny tahaka ity nitranga ny alatsinainy 27 aogositra teo ity tokony tamin’ny 04 ora tolakandro tao Ambohijafy Toamasina ity. Raha ny fanazavana dia efa narahan’ireto andian-jiolahy mpitaingina moto Scooter ity rangahy iray nitondra sakosy nitaingina “Tuc-Tuc”. Raha tonga tao Ambohijafy lalana mihazo ny fiangonana Ste Thérèse iny anefa, raha niala teo ambonin’ilay “Tuc-Tuc” ilay rangahy, dia nambanan’ireto andian-jiolahy roa nitaingina moto ireto basy PA. Nentina nandrahonana azy hanome ilay sakosy sy nampitahorana ireo olona maromaro tsy lavitra teo, dia nanapoaka basy tifi-danitra in-02 ireto andian-jiolahy roa lahy. Noho ny tahotra dia nanolotra ilay sakosy an’ireto andian-jiolahy ilay rangahy. Raha vao nahazo izany koa ireto jiolahy dia lasa nirifatra nihazo ny lalana fiangonana Ste Thérèse ary tsy hita intsony izay nandehanan’izy ireo taorian’izay. Vao lasa anefa ireto jiolahy dia nanatona ilay rangahy ireo olona manodidina teo nanontany azy sao nisy ratra vokatry ny basy nipoaka, nilaza ilay rangahy fa tsy maninona ny tenany sady tsy nisy koa vola lasan’ireo jiolahy nandritra izany, satria tsy vola velively no tao anatin’ilay sakosy nentiny nanarahan’ireto jiolahy azy. Raha nojeren’ny olona ny vodim-bala tavela nandritra ny fanapoahana basy in-02 tifi-danitra nataon’ireto jiolahy dia mitondra ny laharana “947/96” avokoa izy ireo. Mitaky fanadihadiana lalina momba ity ambina bala ity ny vahoaka, satria mahafantatra tsara ny tompon’io bala nampiasain’ireo jiolahy io ny mpitandro ny filaminana. Manomboka mametraka ny lalany indray izany ireo andian-jiolahy mpitondra basy sy mpitaingina moto eto Toamasina izao raha nangina izany tao ho ao.

Malala Didier

Midi Madagasikara1 partages

Les abus de la fonction présidentielle durant cette campagne électorale

Candidat et président ! C’est toute l’ambiguïté de l’attitude du chef de l’Etat depuis un certain temps. Après avoir annoncé officiellement sa participation à l’élection présidentielle, il a continué ses inaugurations malgré les remarques de tous ses adversaires. Mais il entend bien profiter des avantages de la fonction jusqu’à sa démission dans une dizaine de jours.

Les abus de la fonction présidentielle durant cette campagne électorale

Il ne s’est pas privé d’inaugurer des projets en cours  de réalisation et qui sont  financés par les bailleurs de fonds ces derniers mois. Bien qu’il n’ait pas encore officiellement annoncé sa candidature, il en a tiré crédit pour se mettre en valeur. Il a fini par annoncer officiellement en grande  pompe sa participation à l’élection présidentielle. Il n’en a pas moins continué ses inaugurations et se sert des services des médias publics à cette occasion. Ce privilège, le chef de l’Etat en use et en abuse. A dix jours de son départ d’Iavoloha, il en profite pleinement. Les reportages faits à cette occasion sont vus sur tout le territoire national. Les autres candidats n’ont pas cet avantage et vont seulement pouvoir bénéficier d’un temps d’antenne limité à la RNM et à la TVM. Bien qu’on ne puisse pas empêcher cet abus du président de la République, il est tout à fait normal de le dénoncer. La demande de clarification que pourraient faire les autres candidats n’influera en rien sur la suite de la campagne électorale, mais elle aura le mérite de rétablir une certaine éthique dans les pratiques politiques. Il est illusoire d’espérer que le fair-play règne durant cette campagne électorale, mais les électeurs vont en être les arbitres. Cette course à la magistrature suprême est différente des précédentes car les citoyens ont maintenant une conscience aiguë du rôle de leur futur président de la République. Sur les réseaux sociaux, ils ne se privent pas de critiquer les abus des hommes politiques et en particulier de ceux faits par l’actuel chef de l’Etat.

Patrice RABE

Midi Madagasikara1 partages

RN13 – Amboasary Atsimo : Taksiborosy nivadika, mpandeha iray maty tsy tra-drano, olona am-polony naratra...

Nitrangana lozam-pifamoivoizana nahafatesana olona indray tany amin’ny lalam-pirenena faha-13, afak’omaly, vokatry ny fivadihan’ny taksiborosy iray hihazo an’i Tolagnaro, tao Mahatsinjo, distrikan’ Amboasary Atsimo, ka mpandeha iray no maty tsy tra-drano ary am-polony kosa ireo naratra mafy. Raha ny tati-baovao voaray, dia nanao taingim-be sady nandeha mafy tao anaty lalan-dratsy ity fiarakodia efa antitra ity, ka antony niteraka ny loza nahatsiravina.

Eric Manitrisa

Madaplus.info0 partages

CAN 2019 : Dax pourrait être retiré parmi les 23 joueurs appelés

L’un des meilleurs joueurs malgaches pourrait manquer le grand rendez-vous de cette année. Dax a figuré parmi les 23 joueurs pour faire face à l’équipe du Sénégal, mais selon les informations qui circulent, il a été retiré de cette liste.
Voici cette liste qui comprenait Dax ou : Arohasina Andriamirado
Gardiens : Ibrahim Dabo (Gobelins, National 3 France), Leda (Cnaps Sports)
Défenseurs : Toavina Rambeloson (Arrass, National 2 France), Thomas Fontaine (Reims France), Pascal Razak (JSSP, R1 Réunion), Jérôme Mombris (Grenoble, Ligue 2 France), Tobisao (Cnaps Sports), Romain Métanire (Reims France), Mario (Fosa Jr), Ando (Cnaps Sports)
Milieux : Ibrahim Ahamada (Alger, D1 Algérie), Marco Ilaimaharitra (Royal Charleroi, D1 Belgique), Dax (Kaizer Chiefs), Dimitri Caloin (Les Herbiers, National 2 France), Baggio (Fosa Jr)
Attaquants : Faneva Andriatsima (Le Havre, Ligue 2 France), Carolus (sans club), Paulin Voavy (Misr lel-Makassa, D1 Égypte), Njiva (FC Sukhotai, D1 Thaillande), Boura (Cnaps Sports), William Gros (AS Vitré, National 2 France)
Cette éventuelle décision d’écarter Dax aurait-il un lien avec son forcing de jouer avec Kaizer Chiefs Football Club et de s’envoler en Afrique du Sud à l’insu de son ancien Club Fosa Junior? Les bruits courent qu’il ne réponde pas à l’appel de la Fédération.
News Mada0 partages

Antanifotsy-Antsirabe: Rajoelina multiplie les rencontres avec la population

C’est dans la commune d’Antsahalava, district d’Antanifotsy, à Antsirabe, que le fondateur du candidat n°13, Andry Rajoelina, poursuit ses tournées, hier.

C’est la première fois qu’une haute personnalité, qui plus est ancien dirigeant, s’est rendue dans cette commune pour écouter la population locale. La venue de l’ancien président de la Transition était donc très attendue par les habitants issus même des localités environnantes qui se sont déplacés en masse.

«La population a attendu très longtemps ce moment. Et vous êtes enfin là. Nous pouvons témoigner que vous êtes prêts à développer le pays», a déclaré le maire d’Antsahalava, lors de sa prise de parole.

Présent sur les lieux, le député d’Antanifotsy a aussi fait part de son enthousiasme, tout en lançant des piques à l’endroit du régime en place. «Tout le monde a compris que nous sommes dans un pays où l’Etat brille par son absence. La population souffre de tous les maux, de l’insécurité à l’éducation, en passant par l’insuffisance d’infrastructures sanitaires», a déploré le député. Il a déclaré au passage que la population de cette localité qui n’a pas oublié les acquis durant la Transition, est de tout cœur avec le candidat n°13.

«Les Malgaches méritent mieux»

En effet, le district d’Antanifotsy a pu construire plusieurs établissements scolaires durant la Transition alors que le régime d’après n’a pu faire mieux durant presque cinq années.

Sur ce, plusieurs doléances ont été faites par la population hier lors de cette rencontre, notamment la réhabilitation de la route reliant Ambohimandroso à Antsahalava. Concernant les jeunes : «Il y a beaucoup de jeunes mais il n’y a même pas de terrain de sport. Les infrastructures culturelles font défaut ici», a indiqué une représentante de l’association des jeunes locaux. A cela s’ajoutent les difficultés liées à l’insécurité.

Prenant la parole, le fondateur de l’IEM, Andry Rajoelina, n’a pas manqué de saluer la présence massive de la population sur place. «Je sais à quel point la population d’ici m’aime bien et c’est pour cela que je suis là (…). Je vous ai entendu et je comprends vos inquiétudes par rapport à toutes ces difficultés, notamment le problème de  l’insécurité. Rassurez-vous, nous allons y remédier bientôt», a-t-il indiqué, en rappelant que les projets initiés au sein de l’IEM ont été étudiés avec des experts, tant nationaux qu’internationaux.

Ce projet constitue en effet un levier pour le développement du pays. «Les Malgaches méritent mieux. Nous avons besoin de jeunes qui militent pour le bien du pays (…). Je n’ai pas attendu la campagne électorale pour venir vers vous car on ne peut pas prétendre développer un pays sans le connaître vraiment», a-t-il soutenu.

En faveur du sport

En tout cas, l’agenda est particulièrement chargé pour l’ancien président de la Transition. En dépit de ses tournées, Andry Rajoelina a reçu dans son bureau hier, à Ivandry une forte délégation de la Fédération malgache de pétanque, dirigée par son président Béryl Razafindrainiony. Cette dernière mettra ce matin le cap sur Desbiens, (Québec), où se déroulera du 13 au 16 septembre prochain la 48e édition du Mondial de pétanque.

A cette occasion, le candidat du «Tanora malagasy vonona» a offert une enveloppe financière relative aux déplacements de nos sportifs. Passionné de pétanque, Andry Rajoelina a promis une grande récompense en cas de victoire de l’équipe nationale malgache.

Il a aussi réitéré que dans l’IEM, de nombreux projets ont été élaborés pour la professionnalisation du sport malgache et l’amélioration des conditions des sportifs. L’ancien président de la Transition s’est aussi engagé à suivre de près et à soutenir les membres de notre équipe nationale. Pour rappel, lors de son déplacement à Betafo, Andry Rajoelina a déjà annoncé la construction d’un boulodrome aux normes pour les jeunes.

 

Rakoto

News Mada0 partages

Peinture: Raparivo, un artiste aux mille et un talents

Raparivo présentera sa dernière collection en date lors d’une exposition à découvrir sur les murs de l’IKM Antsahavola du 4 au 15 septembre.

Des grands peintres, on retient le nom. Parfois, l’image de leurs chefs-d’œuvre. Effectivement, il est difficile de parler de l’art figuratif, notamment de la peinture au couteau sans mentionner d’un moment ou d’un autre le nom de Roland Raparivo. Il a fortement participé à l’affirmation de la peinture malgache au fil des époques. Retour sur une légende.

Raparivo respecte totalement la technique francophone de la peinture classique figurative de la fin du XIXe siècle. Pour la petite histoire, c’est à l’orée de 1957 à Antsiranana qu’il a fait connaissance d’un certain Lelai de l’école de Beaux Arts en France, et fut très surpris du talent inégalable du jeune Raparivo, peignant à l’époque sur des supports de produits artisanaux, l’image de la côte de Madagascar avec de la peinture à l’huile de la quincaillerie. Avant de rentrer au bercail, le peintre français lui a offert  tous ses fournitures et matériel, ainsi qu’un manuel de peinture en échange d’un tableau que Raparivo a réalisé in situ. Ce qui a marqué l’ascension fulgurante de l’artiste inclassable.

La relève est assurée

C’est devenu une tradition pour tout connaisseur bien averti de trouver périodiquement les derniers chefs-d’œuvre de Raparivo à côté de ceux des autres. En soixante ans de carrière artistique, il est resté fidèle à son premier amour, la peinture à l’huile sur toile, réalisée au couteau. Du haut de ses 84 piges, cet artiste émérite a annoncé sa retraite artistique, mais la relève est assurée avec son fils A. Raparivo.

Cette installation sera composée de 12 tableaux originaux de Raparivo R.R, 10 huiles sur toile et 9 aquarelles d’A. Raparivo, ainsi qu’une série de reproductions de ses tableaux qui illustre la richesse profonde de la culture malgache.

 

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Nosy be symphonie: une 5e édition prometteuse

Fort du succès résonnant des concerts inauguraux dans la capitale, le festival itinérant Nosy Be Symphonie dépose sa valise à Nosy Be cette semaine pour célébrer la musique classique dans toute sa splendeur.

S’affirmant comme le premier événement d’envergure dans l’océan Indien, le festival mettra sous les feux de la rampe des figures emblématiques de la musique classique et du chant lyrique dans l’Ile aux Parfums jusqu’au 1er septembre. Si l’île Maurice ne pourra pas joindre à l’organisation cette année pour des raisons de calendrier, la France et La Réunion seront de la partie pour apporter  leur lot de spectacle. Le festival promet 5 dates de spectacles qui s’enchainent, les soirs, dans les hôtels de l’Ile aux Parfums avant la clôture au Mont Passot.

«C’est un écrin qui ne demande qu’à s’ouvrir», s’est réjouie Elzbieta Dedeck, l’émérite pianiste belge d’origine polonaise et non moins la marraine de l’évènement. Le guitariste Parany Ramaromisa, auteur de l’hymne du festival confie volontiers : «Habitué du folk et du jazz, je me tourne de plus en plus vers le classique».

Au-delà d’un simple événement culturel, l’organisation veille à inviter gratuitement chaque soir une bonne trentaine d’enfants à chaque prestation pour inciter le jeune public à s’intéresser à la musique classique. Dans la journée, les musiciens jouent également au profit des enfants des villages de Nosy Be. La mission fondatrice du festival est de mettre sur pied la première école de musique à Nosy Be, dont son emplacement a été trouvé et le bail, en cours de signature.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

World music: Haingo A. se découvre

Un concert empreint de  «world music». C’est ce que promet Haingo Andriamanantena ce  jour au No comment bar Isoraka.

Ce sera certainement la révélation musicale de cette année. Haingo Andriamanantena voue pourtant  une passion dévorante pour la musique depuis toujours. Membre actif de la formation Tana gospel choir (TGC) depuis 10 ans, elle a déjà prêté son talent de choriste à des artistes confirmés, comme Bodo, Mirado et le duo Mika Davis. Ce fut en mois de mai qu’elle a décidé de faire cavalier seul, en  dévoilant deux clips «Tiavo aho» et «Avelom-pitia», écrits respectivement par  Fanja Andriamanantena et Joely Andrianina.

«Ce sera ma toute première soirée durant laquelle je chanterai mes propres chansons, avec en primes une série d’interprétations», a-t-elle tout simplement commenté  sur sa page facebook. Pour l’ occasion, Haingo sera accompagnée de Tsanta Randriamihajasoa au clavier, Rybota Ramalanjaona à la guitare basse, Rado Manantsoa au cajón et  Lizy tantely au micro.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Chronique: Et si l’œuf affrontait la pierre ?

Depuis Le henamaso, taureau à dompter, paru en 2011, le collectif Voankazoanala publie chaque année un petit livre qui propose une lecture de nos problèmes de société à la lumière des traits culturels et des pratiques des Malgaches. Ces livrets ne forment pas précisément un guide destiné à l’usage de l’étranger curieux des us des Malgaches d’aujourd’hui. Mais ils apportent des réponses aux questions que les Malgaches eux-mêmes laissent souvent en suspens. Ces livrets s’adressent aussi et surtout aux  nationaux qui – s’ils se demandent : « Comment en sommes-nous arrivés là ? » – cherchent dans leur culture des leviers pour sortir de la passivité et du fatalisme.

Après la jalousie, le consensus, la peur et le fihavanana, Voankazoanala s’intéresse à un phénomène que nous acceptons comme une gangrène incurable : l’impunité, prolongement inévitable de la corruption qu’on tolère parce qu’on n’ose pas la combattre. Lointain parent du « tsy maty manota », privilège accordé au mérite, l’impunité protège les intouchables qui peuvent se permettre de passer au-dessus des lois, par la pression, l’intimidation ou, l’une n’empêche pas les autres, moyennant espèces sonnantes et trébuchantes. Elle « se nourrit de la résignation et du renoncement, voire du fatalisme de ceux qui pensent que le pouvoir rend intouchable et qu’il est aussi vain de le combattre que les titans. Atody tsy miady amam-bato – un œuf n’engage pas le combat avec une pierre ».

C’est dans les inégalités structurelles de notre système féodal qu’il faut chercher les racines de la culture de l’impunité. Elles ont pris des formes nouvelles pendant la période coloniale avec l’émergence d’une bourgeoisie administrative, inégalités que les républiques successives ont renouvelées et consolidées.

Aux grands maux les grands remèdes qui passent, nous le savons tous, par le rôle central de l’éducation et de l’information.

Kemba Ranavela

 

Voankazoanala, Vaincre l’impunité, Foi et justice.

News Mada0 partages

Opera au cinema: Tosca en projection ce samedi

 

L’opéra fraîchement intitulé «Tosca» sera projeté en différé depuis Metropolitan Opera de New York, ce samedi, dans la salle Albert Camus d’Analakely.

Composé par Giacomo Puccini, sur un livret de Luigi Illica et Giuseppe Giacosa,  cet opéra en trois actes tisse une histoire d’amour entre Floria Tosca et Mario Cavaradossi, sur laquelle plane la figure du terrifiant chef de police Scarpia. «La belle cantatrice Tosca est l’objet du chantage du policier corrompu Scarpia : il tient prisonnier son amant le peintre Cavaradossi. Si elle ne se donne pas à Scarpia, Cavaradossi sera mené sur le champ à l’échafaud…», résume le synopsis.

Force est de souligner que Madagascar est le troisième pays d’ Afrique à avoir accès aux prestations du prestigieux Metropolitan opera de New York (Met) juste après l’Afrique du Sud et l’île Maurice.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Cargaison du « Bankoku-Maru »

Le Syndicat des Chargeurs de Madagascar, dans sa séance du 19 juillet dernier, a décidé à l’unanimité :

1° D’attirer l’attention du Gouvernement Général sur l’intérêt qu’il y a à obtenir la réalisation à Madagascar même de ses marchandises avariées.

2° D’envoyer au Comité des Assureurs, à Paris, le câblogramme ci-après :

« Vous signalons intérêt tant pour chargeurs que pour assureurs que marchandises avariées par incendie Bankoku-Maru soient réalisées Madagascar où sont majorité destinataires plutôt que Zanzibar. Acheteurs plus nombreux ici marchandises atteindraient prix plus élevés compensant frais complémentaires. Chargement comprend surtout articles spéciaux susceptibles obtenir maximum seulement Madagascar. Réalisation Madagascar rendrait service important point de vue national. »

3° De prier l’Union Coloniale d’appuyer les desiderata des chargeurs par la dépêche suivante :

« Câblons comité assureur Paris intérêt majeur pour Madagascar réaliser marchandises avariées Bankoku-Maru ici au lieu Zanzibar. Prions prendre connaissance télégramme et appuyer notre demande. Si nécessaire avisez autres assureurs France Angleterre. »

Ces deux télégrammes ont été expédiés le 20 juillet, après accord avec la Chambre consultative et sous les auspices des deux groupements.

La tournée du Gouverneur général dans le sud

Monsieur le Gouverneur Schrameck a quitté Tananarive jeudi matin en automobile pour une excursion sur Mananjary et Fianarantsoa.

Il était accompagné de M. Fauchère, Inspecteur général des Services agricole et forestier de Madagascar, et de M. Rogliano, Chef de son secrétariat particulier.

Il sera de retour à Tananarive dans les premiers jours de septembre et, vers le 10 ou 12 de ce même mois, il descendra à Tamatave pour inaugurer le monument Galliéni.

Services agricole et forestier

Par décret du 19 mai 1918, une inspection générale des Services agricole et forestier est créée à Madagascar et dépendances.

La classe 1920

Dans toute la colonie, il sera procédé sans délai au recensement des jeunes gens français qui sont nés pendant l’année 1900, et de ceux qui auraient été omis sur les tableaux précédents.

 

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo resaky ny mpitsimpona akotry: efa mampiteny ny moana ny tranga feno habibiana mitampim-bava...

Dia efa ho za-dratsy ve ny olona, sa efa very toky tanteraka ka mionona ao anaty fahanginana? Hany ka na inona na inona fitrangan’ny hetraketraka mitory tsy fanomezam-bidy ny ain’olombelona, toa tsy miteraka ako firy intsony eo amin’ny fiarahamonina. Rà mandriaka mahatsiravina tamin’ny toerana roa samy hafa no taterin’ny filazam-baovao. Ny iray teny Imerintsiatosika, ny faharoa tetsy amin’ny làlambe mankany Iavoloha. Samy nitanondrika daholo teo am-pandrenesana na teo am-pamakiana ny fitrangan’ireo loza roa tonta ireo. Samy mahafantatra fa tsy ny olon-kafa foana no iharan’ny tsy rariny fa ny anjara ratsy dia mitatao eo amin’ny rehetra, ary arakaraky ny tsy fahaizan’ny fanjakana manefa ny adidiny eo amin’ny fiarovana ny olona sy ny fananana no mampitombo ny vitan-dratsin’ny mponina tsirairay hifanena amin’ireo mpanao ratsy.

Sarotra ny fiainana, mitombo an’isa arak’izay ihany koa ireo mpanao ratsy. Tsy ny fisian’ny fahasahiranana akory sanatria no ahafahana manala tsiny amin’ny fanaovan-dratsy, fa ny fisehon’ny fahantrana mianjady amin’ny maro dia mametraka andraikitra ny fitondrana ho tsy mahavita azy. Sady avy eo tsy mbola mahita fomba hiarovana ny fiaraha-monina mba ahafahan’ny olona ho tony anivon’ny fandriampahalemana. Mifandray daholo izany fisehoan-javatra izany. Ary mbola mifandringotra amin’ izany koa ity fanetribe atao hoe kolikoly. Ny fahalotoana noho ny fanatsabahana tànana ao anatin’ny kovetan’ny kolikoly sy fitsikombakombana tsy mendrika samihafa dia mitarika ny tsy fananana fahefana hifehy ny olona ao ambany fifehezan’ny tena ? Ahoana moa no haha to-teny ny tena raha efa fantatry ny besinimaro ny fitsabahan’ny tena amin’izao tetika ratsy izao izay tokony iadidian’ny tena ny fitandroana ny tsy hanaovan’ny hafa izany?

Tonga ity ny fifidianana. Fotoana fohy ahafahan’ny mponina manadihady sy mandinika izay olona afaka homena fitokisana hitondra fanovana eo amin’izany lafin-javatra rehetra izany. Fandinihana mangina fa tsy fibitabitahana an-tsehatra fotsiny no entina hisafidianana mba tsy hanenenana indray avy eo. Ny toe-tsaina entina manatanteraka ny andraikitra eo amin’io sehatra an-tampony io no antoka lehibe amin’ny fifehezana ny fomba fitantanana. Anjaran’ny mpifify tsirairay no mamadibadika an-tsaina ireo tolotra samihafa aroson’ny mpilatsaka. Miisa 36 izy ireo, ampy anaranam-po hisafidianana.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes: retour vers le futur

On vous aurait dit il y a vingt ans que vous laisseriez un jour la chaussée aux charrettes, l’auriez-vous cru ?  Non, parce que les séances de code de la route ne vous avaient pas préparé à cette éventualité et que vous imaginiez qu’en lieu et place de rues étroites, le règne des quatre voies allait advenir pour accueillir la pluie de 4X4 qui s’est abattue sur le pays.  La réalité conjugue l’impossible : des mastodontes ultra modernes conçus pour la brousse partagent avec les antédiluviennes charrettes des quatre voies qui se terminent toujours en rues étroites.  C’est la magie couleur locale : on peut jouer tous les jours au héros de science-fiction.

 

News Mada0 partages

Dimy lahy sy vehivavy iray no atidoha: tratra ireo mpampanofa basy amin’ny jiolahy

Basy Kalachnikov iray, nentina tao anaty sakaosy, no sarona voalohany. Taorian’ny fisavana, hita koa ny basy poleta (PA) anankiroa miaraka amin’ny bala sy fahana (chargeurs) dimy feno balana Kalach…Saika hampanofaina amin’ny jiolahy ireto fitaovam-piadiana ireto izao sarona izao.

Na nihevitra ny hangina tsy hamoaka ny vaovao momba ny fahatrarana fitaovam-padiana tany Analankinina Hopitalibe Toamasina, ny alatsinany teo, aza ny kaomiseran’ny boriborintany voalohany Tanambao Faharoa, nampiantso ny mpanao gazety ihany, ny alarobia maraina teo tamin’ny 9 ora sy 30 minitra, nilazany ny vaovao taorian’ny famotorana sy ny fanadihadian’izy ireo. Nambaran’ny kaomisera Rakotovao Christian fa iray ny Kalachnikov sarona ny alatsinainy izay nentina tao anaty sakaosy. Taorian’ izay, niroso tamin’ny fisavana ny tokantranon’ ireo voasambotra voalohany ny polisy, ary nahita ihany koa basy PA  miisa roa miaraka amina bala ary “boite à chargeur” ana  Kalachnikov miisa dimy, feno bala avokoa ary big boss iray.

Miisa dimy mirahalahy kosa ny mpiray tsikombakomba amin’ny fampanofana basy hanaovana fanafihana.

Fantatra tamin’ny fanadihadiana nataon’ny polisy ireo voasambotra fa tsy hivarotra izy ireo fa hampanofa amin’ny jiolahy hanao fanafihana ka izao tratran’ny vela-pandriky ny mpitandro filaminana izao. Tsy jiolahy ilay nilaza fa hanofa basy fa polisy.

Fantatra tamin’ny famotorana nataon’ny polisy hatrany fa misy vehivavy mandray anjara amin’ny fampanofana fitaovam-piadiana any Toamasina.

Mbola nahatrarana “boite à chargeur » feno bala iray ny vehivavy iray, ary ny faharoa kosa, nihazona ny poleta iray. “Rehefa misy hanofa basy ka sarotsarotra ny fitondrana azy, ireo

vehivavy no mitondra izany anaty poketra raha poleta ary anaty sakaosy raha Kalacknikov”, hoy ny fanazavana.

Tsy mety mivoaka ny marina

Tsy voalaza tamin’ity fihaonana tamin’ny mpanao gazety ity kosa ny tena marina momba ireo basy ireo, ny fiaviany, avy aiza ny nahazoan’izy fito miandahy ireo basy mahery vaika?

Niandry fanazavana avy amin’ny polisim-pirenena momba ny fahatrarana fitaovam-piadiana mahery vaika tahaka izao ny rehetra.  Efa fandre ny hoe: « tsy ho ela dia hivoaka ny marina momba ireo toby sy mpitandro filaminana tompon’ny basy ». Efa fiteny nivoaka hatramin’ny janoary 2016 nandritra ny nahavotsotra an’ i Arnaud, nalaina an-keriny ny novambra 2015, izany. Tamin’ny vanim-potoana nahasamborana ireo mpaka an-keriny izay nahitana fitaovam-piadiana mahery vaika, hentitra ny mpitandro filaminana any Toamasina fa tsy maintsy hivoaka ny marina momba ireto fitaovam-piadiana ireto ary hanaovana fanambarana amin’ny mpanao gazety. Roa taona aty aoriana, tsy mety mivoaka ny marina. Miandry ny rehetra.

Sajo sy Yves S.

News Mada0 partages

Destination vacances: déception des taxis-brousse

Normalement en cette période de vacances, coïncidant à celle de l’exhumation (Famadihana), les gares routières grouillent du monde et les passagers se bousculent pour emprunter à titre d’exemple les RN1 et RN7. Mais la réalité est tout autre en ce moment.

Les usagers n’étaient pas au rendez-vous comme auparavant, selon des coopératives de la gare routière du Fasan’ny Karana, en charge de l’axe RN7. L’effritement de la bourse des ménages et l’accroissement du nombre de véhicules opérant au niveau de chaque coopérative ont été cités comme sources de cette situation.

«Il est loin le temps béni où à la même période, nos clients se bousculent dès 9h. On était obligé de faire appel à des renforts à cette époque, même auprès des taxibe», a déploré, hier, une guichetière.

Le même scénario est observé auprès des autres coopératives comme celles reliant Toamasina à Fenoarivo Atsinanana ainsi qu’Antananarivo à Mahajanga qui sont parmi les destinations phares et privilégiées des vacanciers venus de la capitale.

«Certes, une hausse de l’effectif des voyageurs est enregistrée actuellement, mais c’est à peine si une quarantaine de voitures prennent le départ quotidiennement à Andohatapenaka, contre le double l’année dernière à la même époque», selon un chauffeur de taxi-brousse exerçant sur l’axe nord.

Leur seul espoir reste l’après BEPC.

Racolage

En principe, les coopératives de transport se regroupent au niveau d’une gare routière avant de prendre le départ. Mais, l’insuffisance des effectifs des passagers incitent certains véhicules à racoler ailleurs, comme à Anosy, Ankadimbahoaka et à Iavoloha pour la RN7. Non seulement plusieurs taxis-brousse s’exercent illégalement sur ces lieux, mais leur effectif ne cesse d’augmenter en cette période de vacances.

Il en est de même à Andranobevava, à Anosizato et à Anosibe pour l’axe Nord. Une présence qui n’est pas du goût des riverains, dont les conséquences ne sont plus à démontrer, entre autres, les embouteillages causés par les embarquements et débarquements des passagers et des marchandises, sans parler de «la pollution auditive».

Toutefois, selon l’ATT, toutes les coopératives, reliant la capitale à la région Sava, sont tout à fait dans les règles.

Sera R.

News Mada0 partages

Taxi ville: le tarif plus abordable la nuit

En principe, le cout d’un trajet en taxi devrait doubler à partir de 20h. Or actuellement, c’est tout à fait le contraire. Deux principales raisons expliquent cette situation, selon les taximen : la fluidité de la circulation et la concurrence.

En fait, la rareté des clients le jour a conduit la majorité des conducteurs à ne travailler que la nuit durant laquelle, la compétition est rude car d’après eux, les passagers se font également rares.

«A cause de cette situation, le fait de proposer un tarif élevé et de trop marchander donnent ainsi l’opportunité aux autres de ravir votre client», a souligné un chauffeur.

Pour aller d’Antanimena à Anosy, le jour, il faut prévoir entre 10 et 12.000 ariary. «Par contre, ce tarif descend à 7 ou 8.000 ariary la nuit, voire un peu moins si la course est sur mon trajet, au moment où je rentre à la maison», a témoigné un chauffeur dont le parking est au rond point d’Anosy la nuit.

 

Sera R.

News Mada0 partages

RSE: encore des défis à relever

En dépit des efforts entrepris ces dernières années, il reste encore beaucoup à faire pour améliorer le système de Responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

 «Cette pratique demeure encore dans la phase de commencement chez nous, contrairement à ce qui se passe dans les pays développés». C’est ce qu’a souligné la fondatrice-directrice du Cabinet UR-CSR Consulting, Ulrichia Rabefitiavana, hier, lors d’une pause-café presse, organisée dans les locaux du système des nations Unies à Andraharo.

Cet événement s’inscrivait dans le cadre du préparatif de la 3e édition du Salon sur la Responsabilité sociétale des entreprises et les initiatives pour le développement durable (RSE IDD), qui se tiendra demain et samedi à l’hôtel Carlton à Anosy. Un Salon soutenu par plusieurs partenaires, dont l’ Unicef, Helvetas Madagascar, Programme alimentaire mondiale (Pam) et la plateforme Anjaramasoandro…

«Les lacunes résident dans le fait que le pays ne dispose ni de cadre légal ni de politique nationale qui définissent les modalités de mise en œuvre de la RSE dans les entreprises», a enchaîné notre source. La mise en place de telles structures constitue un grand défi à relever. En outre, «même si les initiatives commencent à se multiplier au niveau des entreprises, les statistiques font défaut. On ne connaît pas sur quel domaine et à quel niveau  l’implication des entreprises dans la RSE se situe actuellement», a ajouté Ulrichia Rabefitiavana.

Elle a d’ailleurs soutenu que, «Ce qui est certain, c’est qu’on peut apporter davantage d’améliorations pour que les initiatives dans le cadre de la RSE deviennent de véritables propulseurs de développement socio-économique. C’est pourquoi cette troisième édition du Salon RSE IDD sera placée sous le thème : ‘Gouvernance des entreprises et RSE’».

La RSE dans la politique de gestion de l’entreprise

L’objectif ultime en est d’inclure la RSE dans la politique de gestion de l’entreprise. «En dépit de ces lacunes, il est encourageant de voir l’intérêt accordé par les sociétés à la RSE s’augmenter davantage après les deux premières éditions du Salon RSE IDD. C’est pour cette raison que les entreprises sont incitées à passer à l’action, après avoir été sensibilisées et avoir obtenu les bagages nécessaires en termes de concept sur la RSE lors de ces précédentes éditions», a soutenu le numéro un du Cabinet UR-CSR. Dans ce sens, un atelier-formation pratique sous forme de master class, dénommé le «passage à l’action», sera ouvert aux professionnels qui souhaitent développer leur connaissance de la RSE et leur capacité à la mettre en œuvre dans tous les process de l’entreprise.

 

Fahranarison

News Mada0 partages

Alakamisy Fenoarivo: saisie de 30 sacs de cannabis

Une cargaison de 30 sacs de cannabis a été interceptée par la police mardi dernier à Alakamisy Fenoarivo. Elle devait être livrée dans la capitale.

Les éléments du Service central de lutte contre l’abus de stupéfiants et de substances psychotropes viennent de réaliser une prise importante. Dans la nuit de mardi, les policiers ont mis la main sur près de 300 kg de cannabis dans un taxi-brousse, à Alakamisy Fenoarivo.

La quantité de drogue a été découverte à bord d’un taxi-brousse qui, selon la police, ne roulait pas sur la route principale mais a pris le chemin d’un petit village. Quoi qu’il en soit, les policiers ont stoppé le véhicule pour un contrôle. A l’issue de la fouille, ils ont découvert 30 sacs bourrés de cannabis, pesant approximativement 300 kg.

Alimenter la capitale

D’après les premiers éléments de l’enquête, les 300 kg de stupéfiants appartenaient à trois individus qui se trouvaient à bord du taxi-brousse. L’on sait que ces derniers récupèrent les stupéfiants dans les zones périphériques et les livrent à des dealers de la capitale. La police a interpellé les trois propriétaires de la marchandise, le conducteur du véhicule et l’aide de ce dernier.

Renseignements

Ce résultat a été obtenu grâce à des renseignements fournis par des indicateurs. «Forts de ces renseignements, les éléments du Stup sont arrivés dans la localité où se fait le chargement de la marchandise. Pendant un certain temps, les policiers se sont planqués dans les parages. Ce n’était que vers 22 heures que le véhicule avec sa cargaison s’est pointé au village. Les policiers l’ont intercepté», a rapporté la police.

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

Triple meurtre: l’enquête s’intensifie

L’enquête concernant le triple meurtre survenu à Imerintsiatosika lundi est sur la bonne voie, selon les informations émanant de la gendarmerie. A part les trois personnes interpellées avant-hier, dont un proche collaborateur du père de famille, d’autres personnes ont été auditionnées par les enquêteurs de la gendarmerie d’ Imerintsiatosika. Selon les explications du commandant Herilalatiana Andrianarisaona, responsable de communication à la gendarmerie nationale, l’enquête sur l’affaire avance petit à petit mais les précisions des détails sur son déroulement n’est plus possible du fait qu’il s’agit d’une affaire délicate s’agissant en même temps de vol suivi d’homicide volontaire aggravé.

Tout le monde attend impatiemment le résultat du test ADN du sang retrouvé sur le principal suspect qui n’est autre que le collègue du père de famille. Il a été placé sous mandat de dépôt à la prison d’Arivonimamo, avant-hier.

 

ATs.

News Mada0 partages

Tratra teny Alakamisy Fenoarivo: nidoboka am-ponja ireo telo lahy nahatrarana rongony 30 gony

Noraisim-potsiny ireo dimy lahy nikasa hanaparitaka rongony milanja 300 kg tratra teny Alakamisy Fenoarivo, ny talata teo…

Nidoboka am-ponja, omaly, rehefa avy natolotra ny fampanoavana ireo dimy lahy nikasa hanaparitaka rongony teny Alakamisy Fenoarivo. Saron’ny polisy misahana ny ady amin’ny fiparitahan’ny zavamahadomelina teny amin’iny faritra iny ry zalahy ireto, ny talata tamin’ny 10 ora alina teo, noho ny fanondranana rongony. Loharanom-baovao iray no nahafantaran’ny polisy fa misy olona mikasa hanaparitaka rongony eto an-dRenivohitra ka eny amin’iny faritra Alakamisy Fenoarivo iny no nikasa hanaparitaka izany ireo mpanao trafikana zava-mahadomelina. Nametraka vela-pandrika avy hatrany ny polisy ary efa tonga mialoha teny Alakamisy Fenoarivo. Nahitam-bokany izany, tamin’ny 10 ora alina, iny nisy taksiborosy iray nivoaka teny amin’ny manodidina ka nosakanana avy hatrany ary niroso tamin’ny fisavana ny polisy. Tratra tao anaty fiara ny rongony miisa 30 gony milanja 300 kg. Nosamborin’ny polisy ireo olona dimy tao anaty fiara. Niaiky ireo, nandritra ny fanadihadiana nataon’ny polisy, fa saika hanaparitaka ireo rongony ireo. Fantatra tamin’izany fa ny olona telo tamin’ireo tao anaty fiara no tena tompony raha mpamily sy mpanampy mpamily kosa ny roa lahy. Nogiazan’ny polisy avy hatrany ireo zava-mahadomelina.

J.C

News Mada0 partages

Boeny: « Majunga misy jery » sur les rails

La revalorisation de la province de Mahajanga est remise à l’ordre du jour par l’association « Majunga misy jery » (MMJ). Des antennes de districts sont actuellement créées pour la concrétisation de ses projets.

Le bureau de l’association « Majunga misy jery » (MMJ) vient d’annoncer l’organisation prochaine d’évènements pluridisciplinaires dans la capitale de Boeny, pour sensibiliser l’opinion sur ses objectifs. Les manifestations prévues sont donc destinées à renforcer la solidarité dans le respect de la complémentarité du melting-pot composant la population majungaise, selon la présidente de MMJ, Juliannah Rakotomamonjy, lors d’une interview téléphonique. Des rencontres sportives et des prestations culturelles des diverses ethnies résidant dans la province, révélant les points forts de la complémentarité dans cette différence, sont ainsi programmées prochainement au calendrier d’activités de l’association.

La MMJ est ouverte à tous les citoyens prêts à contribuer au développement de la province de Mahajanga, selon sa présidente.

 

Manou

 

News Mada0 partages

Mahareraka Tsaratanàna: naka takalonaina sady nangalatra omby ireo dahalo

Nitrangana fakana an-keriny sy halatra omby indray tao Androfia, fokontany Mahareraka, kaominina ambanivohitr’i Bekapaika, distrikan’i Tsaratanàna, afakomaly. Dahalo ampolony maro nirongo fitaovam-piadiana mahery vaika indray niditra an-keriny tao an-tanàna nangalatra omby ampolony maro. Tsy vitan’izay fa mbola nalain’izy ireo an-keriny koa ny ankizivavikely iray 5 taona. Lasa nitsoaka avy hatrany ireo malaso rehefa avy naka an-keriny sy nangalatra ireo omby. Nanara-dia ny zandary avy ao amin’ny “poste fixe” Bekapaika sy ny miaramila Das niaraka tamin’ny fokonolona. Navotsotr’ireo dahalo ihany anefa ilay ankizivavikely rehefa lasa lavidavitra ny tanàna ka avotra soa aman-tsara.

Lasan’ny dahalo nandritra ny fanafihana tao amin’ny fokontany Marolaona, kaominina ambanivohitra Ambesisika, distrikan’i Maevatanàna, afakomaly, koa ny omby eo amin’ny 200 eo ho eo. Tokantrano maromaro no tompon’ireo omby very ireo raha ny tatitra voaray. Nisy tamin’ireo fokonolona nanara-dia niaraka tamin’ny zandary, namoy ny ainy noho ny tifitra nataon’ireo dahalo. Nisy koa ireo naratra ka nentina haingana ao amin’ny CSB II Ambarimay. Tafaverina ny omby miisa 181. Mitohy ny fanarahan-dia ataon’ny zandary avy ao amin’ny “poste fixe” Maromandalo sy Ampasitapaka miaraka amin’ireo fokonolona.

J.C

News Mada0 partages

“Film”: mifaninana any Canada ny “Fahavalo”

Sambasamba! Handray anjara voalohany amina fifaninanana iraisam-pirenena ilay horonantsary fanadihadiana, mitondra ny lohateny hoe “Fahavalo, Madagascar 1947”, notontosain’i Marie-Clémence Andriamonta-Paes.

Anisan’ireo mifaninana ao anatin’ny sokajy fanadihadiana, mandritra ny “Festival des films du monde”, ity horonantsary malagasy ity. Ny voalohan’ny volana septambra izao izy ity no halefa ao amin’ny Cineplex Odéon quartier latin, ao Montréal.

Mampahatsiahy ny fangirifiriana nozakain’ireo tia tanindrazana, nanohitra ny mpanjanatany, nambaran’ireto farany ho “fahavalon’i Frantsa”, ity horonantsary fanadihadiana ity. Ahitana ireo tahirin-tsary sarobidy, tany amin’ny taona 1940 tany ho any, izy ity ary anisan’ny hita ao anatin’izany ny andavanandrom-piainan’ny Malagasy, tamin’izany fotoana izany.

Raha tsiahivina, maharitra 90 mn ny “Fahavalo, Madagascar 1947”, izay amin’ny teny malagasy ary ahitana dika teny frantsay sy anglisy. Anisan’ny mampiavaka azy koa ny feon-kira noforonin’i Régis Gizavo, andrarezin’ny zavakanto malagasy, mandravaka ny fanadihadiana.

Landy R.

News Mada0 partages

Hopitaly Joseph Raseta Befelatanana: hikatona ny sampana vonjitaitra

Ao anatin’ny fanavaozana sy fanatsarana ny sampana vonjitaitra (service des urgences) eo anivon’ny hopitaly Joseph Raseta Befelatanana (CHUJRB) amin’izao fotoana izao.

Miato vonjimaika, araka izany, ny fandraisana marary eo anivon’io sampandraharaha io  manomboka androany 30 aogositra 2018 hatramin’ny alakamisy 6 septambra 2018 ho avy izao.

Ireo manana marary ilana famonjena haingana, mila manatona avy hatrany ny sampana vonjitaitra eny anivon’ny hopitaly Joseph Ravoahangy Andrianavalona Ampefiloha (urgences HUJRA) na eny amin’ny sampana vonjitaitra hopitaly Andohatapenaka (urgences CHU Andohatapenaka).  Iangaviana isika izay manana marary ilana famonjena haingana.

Mizotra araka ny tokony ho izy kosa ny asa fitsaboana amin’ny sampandraharaha hafa rehetra ao amin’ny hopitaly Joseph Raseta Befelatanana. Miasa avokoa ireo dokotera sy ny mpiasan’ny hopitaly rehetra mampihodina ny raharaha fandraisana ireo marary.

Mila mivantana avy hatrany eny amin’ireo hopitaly roa efa voatondro, araka izany, ireo manana marary mila vonjy maika mba tsy hivezivezy sy ho lany fotoana.

Tatiana A

News Mada0 partages

Distrikan’Ihorombe: hatsangana ny oniversite vaovao

Napetraka, omaly, ny vato fehizoron’ ny oniversitem-paritra ao amin’ny kaominina Ambia-Ihorombe. Tany mirefy 6 ha no hananganana ny oniversite, ary telo volana ny faharetan’ny asa. Hisy birao ho an’ny mpitantana, efitrano fianarana roa lehibe mahazaka mpianatra 60 isa avy ary efitrano fidiovana izany fotodrafitrasa vaovao izany.

Anisan’ny fampandrosoana lehibe entin’ny avy ao amin’ny minisiteran’ny Fampianarana ambony sy ny fikarohana siantifika any amin’ny distrikan’Ihorombe ity fotodrafitrasa ity satria mampifanatona ny oniversite amin’ny vahoaka. Tanjona ny hamolavolana tanora, hampita ny fahaizana sy ny fahalalana ho amin’ny fampivelarana ny maha olona, hahatonga ny tanora ho olom-banona.

Mamaly ny fampandrosoana amin’ny distrikan’ Ihorombe izao fotodrafitrasa izao satria fampianarana mamaha ny filàn’ny vahoaka ny hianarana ao. Anisan’izany ny sehatry ny fambolena sy ny fiompiana.

Tonga nanatanteraka izany ny minisitry ny Fampianara ambony sy ny fikarohana ara-tsiansa, ny filohan’ny oniversiten’i Fianarantsoa sy ireo tompon’andraiki-panjakana maro isan-tsokajiny.

Tatiana A

News Mada0 partages

Hosodoko: mila tezaina ny Malagasy

Na manao izay ho afany aza ny mpanao hosodoko, mahatsapa izy ireo fa mbola tsy tafapetraka amin’ny tokony ho izy eo anoloan’ny Malagasy ity zavakanto iray ity. Vitsy ny manome lanja azy raha oharina amin’ny hira, ny dihy, sns. Raha ny fanazavan’ireo manao ny hosodoko ho antom-pivelomana, « ny fahefa-mividy eo amin’ny Malagasy » no mahatonga izany. Notsindrin’izy ireo ihany koa anefa fa « na eo aza io, tsy mbola manome hasina ny hosodoko ny Malagasy ». Tsy nobeazina na voataiza loatra tamina hosodoko ny ankamaroan’ny Malagasy hany ka maivana ny andraisany azy. Raha ny fanazavan’ny mpanao sary hosodoko hatrany, mbola vitsy, ohatra, ny Malagasy mahafantatra fa tsy azo atao roa na mihoatra ny tabilao iray mba hitazonany izay maha zavakanto azy izay.

… Antony mahatonga ny tranga tahaka izany ny tsy fisian’ny sekoly hoenti-mampianatra momba ny hosodoko. Araka ny fanazavana nomen’ny mpanao hosodoko hatrany, « ny any ivelany anefa, maro isafidianana ny sekoly. Ao ihany koa ny fampidirana ny hosodoko any anaty fandaharam-pianarana ». Laharam-pahamehana ho an’ny tompon’andraikitra isan’ambaratongany ve anefa izany ?

HaRy Razafindrakoto

 

News Mada0 partages

Kandidà Rajoelina  tao Antanifotsy: “Hiady amin’ny kolikoly sy hametraka fandriampahalemana isika…”

Fanamby lehibe. “Anisan’ny antony nilatsahako hofidina ny hiady amin’ny kolikoly sy hanampy amin’ny hisian’ny filaminana sy fandriampahalemana tanteraka eto amin’ny tany sy ny firenena Nahatonga ahy manao ny IEM  izany”, hoy ny kandidà laharana faha-13 Rajoelina tao Antsahalava distrikan’Antanifotsy , omaly nanoloana  ireo vahoaka marobe. Nambarany fa mendrika fiainana tsaratsara kokoa noho izao ny vahoaka malagasy. Mila tanora tia tanindrazana sy mahafoy tena ho an’ny vahoaka  isika. Nanteriny koa fa tsy mandry alina ny ankamaroan’ny vahoaka ary betsaka ny dahalo sy ny mpamaky trano.

Haverina ny fandriampahalemana

Nohitsiny anefa fa manana tetikasa manokana momba ny hamerenana ny fandriampahalemana manerana an’i Madagasikara ny tenany. “Efa nividy angidimby sy fiara 4×4 maro isika tamin’ny Tetezamita. Omeko môtô ny mpitandro ny filaminana. Hasiana “poste avancé”isaky ny kaominina miaraka amin’ny môtô sy fiara tsy mataho-dalana. Tsy maintsy tonga ny mpitandro filaminana rehefa miantso ianareo . Hosoloina avy hatrany izy ireny rehefa tsy mamaly ny antson’ny vahoaka.”, hoy izy. Notsindriny fa maro ny mpitandro filaminana miray tsikombakomba sy miaro ny mpanao ratsy ka tsy maintsy horaisina ny fepetra.

Ankoatra izany, nampanantena ny hanangana “lycée agricole” any an-toerana ny  tenany ho an’ny tanora afa-panadinana. “Homena fitaovana ary afaka mamboly avy hatrany. Hasiana toeram-piofanana hahafahana manofana ny mpamboly ihany koa ho an’ireo hiasa avy hatrany. Natao hihainoana ny mangirifiry antsika ny IEM”, hoy ihany ny kandidà Rajoelina.

Porofoina ny fitiavana fa tsy am-bava fotsiny… 

Nialoha izany, nitondra ny hetahetany sy ny olana any an-toerana ny ben’ny Tanàna sy ny depiote. Teo koa ny solontenan’ny tanora sy ny vehivavy, ny mpampianatra, ny fikambanana eny anivon’ny fiangonana.

Manoloana ireo rehetra ireo, nambaran’ny mpanorina ny IEM fa asa ny azy fa tsy kabary. “Porofoina ny fitiavana fa tsy lazaina sy ambara fotsiny. Hitondra fahazavana, hitondra fanantenana fa tsy hitondra fahantrana. Miaina ao anaty fahantrana ny Malagasy. Hitondra fampandrosoana isika”, hoy izy.

Synèse R.

 

News Mada0 partages

Fifidianana: hanohana an-dRajoelina ny ANG

Manao ranolava  ny fanambarana fanohanana. Tafatsangana tamin’ny fomba ofisialy, ny herinandro teo, ny biraom-paritry ny Teen’s  ANG  na ny Andrin’i Gasikara ao amin’ny kaominina Fihaonana any amin’ny distrikan’Ankazobe. Hanohana ny mpanorina ny IEM, Rajoelina, tsy misy fepetra izy ireo ary resy lahatra tanteraka amin’izany amin’izao hiatrehantsika ny fifidianana filoham-pirenena izao. “Hanazava ny tetikasan’ny filoha Rajoelina any ambanivohitra rehetra any izahay hanalana ny vahoaka ao anatin’ny  fahantrana”, hoy ny filoha, Randrianary Efron. Nanteriny fa anisan’ny tanjon’izy ireo ny hanapariahana manerana ny Nosy ny ANG raha efa samy manana izany ny eny anivon’ny renivohi-paritany.

Tsiahivina fa ahitana mpikambana maromaro mandrafitra ny birao ka anisan’izany ny filoham-boninahitra, Rajaonarison Mamy Clarry.

Synèse R.

News Mada0 partages

Rugby-sommet national: la fédération fixe le calendrier des compétitions

A l’issue d’une réunion tenue hier à Ankorondrano, la Fédération malgache de rugby a fixé la date du championnat de Madagascar pour le 30 septembre. L’engagement a déjà été clôturé, au début de cette semaine.

Malgré les désordres causés par les nombreuses rencontres œuvres n’ayant pas obtenu l’autorisation officielle de la fédération, cette dernière ne recule pas pour développer le rugby à Madagascar. Elle a décidé d’organiser le sommet national et autant dire que le calendrier est bien ficelé.

 «Après la clôture des engagements, 20 clubs ont confirmé leur inscription, y compris l’équipe championne d’Antsinanana. Les dossiers des autres clubs en lice devraient tout d’abord passer au niveau de Malagasy Rugby», a expliqué le DTN de la FMR.

«Et malgré quelques obstacles, la tenue de ce championnat est obligatoire avant de commencer la saison 2018-2019», a soutenu le DTN.

Comme à l’accoutumée, ce championnat national durera 3 mois. Sur ce, la Fédération malgache de rugby, présidée par Marcel Rakotomalala, ne tolérera aucune infraction aux règlements.

«Le calendrier de la saison 2018-2019 devrait commencer au mois de janvier au plus tard. Et comme le championnat dure 3 mois, la compétition devrait toucher à son terme, au plus tard le 6 janvier 2019. Les matchs œuvres ne seront plus autorisés et de sévères dispositions seront prises à l’encontre de ceux qui ne respectent pas les disciplines. La FMR est la seule entité, habilitée à autoriser ou non l’organisation de compétition dans la capitale et au niveau régional», a renforcé la FMR.

Miarintsoa R.

 

News Mada0 partages

Ski-las lenas: prodigieuse Mialitiana Clerc

En piste au South american cup (Sac) à Las Lenas en Argentine mardi dernier, la Malgache, Mialitiana n’a pas cessé de surprendre et continue à signer son empreinte à l’échelle internationale.

Durant le slalom, face aux meilleures skieuses mondiales, Mialitiana n’a pas seulement figuré dans le top 5, elle a même réussi à se hisser à la 3e place en créditant de 50,87 points. Et, elle a fait mieux en Géant Sac car la Malgache a brigué la deuxième marche du podium.

Et grâce à ces exploits, Mialitiana Clerc caracole en tête du classement dans la catégorie U18. Suite du programme, la skieuse Mialitiana Clerc a mis le cap sur Chili hier, pour participer au Géant NC. Etre parmi les meilleures skieuses mondiales, tel est son objectif.

Miarintsoa R.

News Mada0 partages

Tsipy kanetibe – «Masters 2018»: ho fantatra anio ireo ekipa hiatrika ny «final four»

Hifantoka any Frantsa ny sain’ny mpitia fanatanjahantena rehetra, anio, eo amin’ny fiatrehana ny dingana fahafito sady farany, amin’ny “Masters 2018”, taranja tsipy kanetibe. Hiatrika izany, ny ekipa malagasy.

Hotanterahina anio alakamisy, ao amin’ny Palais Ducal, ao Nevers Frantsa, ny dingana fahafito sady farany amin’ny fiadiana ny “Masters 2018”, taranja tsipy kanetibe. Hanan-danja lehibe ity fihaonana ity, satria ho fantatra amin’izany, ireo ekipa efatra hiatrika ny “final four”.

Anisan’ireo hiady izany tapakila izany, ny ekipa malagasy, misy an’i Tiana (Tonnerre) sy i Lahatra ary i Coquelet. Hatreto aloha, mitana ny laharana fahefatra ny Malagasy, manana isa 26. Mila miady mafy izany ry zalahy, amin’ity dingana farany ity. Tsy afaka manao resy mihitsy raha te hiatrika io famaranana lehibe io. Aorian’ny Malagasy, eo amin’ny toerana fahadimy mantsy ny ekipa Loy “wild card”, manana isa 24.

Ny fiatrehana ny famaranana ihany izany ny hany tena antoka tsara indrindra ho an’ny Malagasy. Hiankina betsaka amin’ny antsapaka, hahalalana izay ekipa hifandona amin’ny Malagasy, eo amin’ny ampahefa-dalana izany ny ho taktika entina, amin’ity. Na izany aza, mila maka fandresena ary miatrika ny manasa-dalana fotsiny.

Lalao famaranana kely no hitranga, raha toa ka ny ekipan’i Loy no midona amin’i Madgasikara, eo amin’ny ampahefa-dalana. Mihintsana avy hatrany mantsy izay resy eo.

Raha tsiahivina, mitarika amin’ny isa lavitra, 39 ny ekipan’i Sarrio, miaraka amin’ilay Malagasy, Andriantseheno Christian (Racle). Tsy mampiova inoninona amin’izy ireo intsony ity dingana farany ity, efa tafita amin’izany ry zalahy. Faharoa mitovy, i Frantsa sy i Montoro, samy manana isa 27, izany hoe isa iray no manasaraka azy ireo amin’i Madagasikara. Mbola saro-toerana ihany koa ireo ekipa roa ireo, tsy maintsy hiady mafy hitady fandresena, anio. Fahenina, i Robineau manana isa 23 izay mbola afaka miandrandra ny ho tafiditra “final four”, ihany koa. Farany kosa ny Internationale, isa 16.

 

Tompondaka

News Mada0 partages

JIRAMA: la production d’énergie thermique en baisse

L’analyse périodique du marché pétrolier, au niveau national, menée par l’Office malgache des hydrocarbures (OMH), montre une importante baisse des livraisons de carburants destinés à la production de l’énergie électrique de la Jirama.

Au mois de juillet, l’approvisionnement en gasoil et fuel lourd au niveau national a régressé respectivement de 55% et de 12% pour se situer à une consommation respective de 5.628 m3 et 10 889 m3.

D’après les explications apportées par l’OMH, la mise en place de la centrale photovoltaïque d’une puissance de 20 MW installée à Ambatolampy, actuellement raccordée au Réseau interconnecté d’ Antananarivo (RIA), est l’une des explications à cette baisse de la consommation en gasoil et fuel lourd.

En effet, la consommation de carburants destinés aux centrales thermiques de la Jirama continue à baisser depuis décembre 2017. Cela en raison du déploiement des centrales hydroélectriques raccordées au RIA. Il est aussi à préciser que le niveau d’eau toujours suffisant depuis la fin de l’année dernière a permis à la compagnie d’eau et d’électricité de réduire l’utilisation du gazole au niveau des centrales thermiques.

La consommation en fuel lourd toujours conséquente

L’OMH précise toutefois dans cette analyse que la consommation en fuel lourd reste conséquente au niveau national, dont 81% est destiné à la production d’électricité.

En outre, les livraisons de gazole vers les industries minières ont connu une hausse de 13% en juillet, par rapport à l’an dernier sur la même période, pour s’inscrire à une consommation de 3.927 m3. Il en est de même pour le gazole en soute qui est en progression de 48%, s’élevant à une consommation de 2.878 m3.

A vrai dire, le secteur du transport accapare désormais 68% de la consommation de gazole au niveau national.

Riana R.

News Mada0 partages

Rugby – “Amboaran’ny filoha”: hatao etsy Mahamasina ny famaranana

Hotanterahina, ny alahady 2 septambra 2018 etsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina, ny famaranana, hiadiana ny “Amboaran’ny filoha”, taraja rugby. Hiady izany ny FTM Manjakaray sy ny STM (Savony). Raha tsiahivina, resin’ny FTM, teo amin’ny manasa-dalana, ny Cosfa ary lavon’ny Savony kosa ny FTBA Andohatapenaka.

Marihina fa lalao tsy mbola fahita firy izany famaranana hihaonan’ny Savony sy ny Manjakaray izany. Na izany aza, hanala vela ry zareo STM, amin’ity, izay tsy mbola nandresy ny FTM mihitsy. Samy manana ny fahaiza-manaony ny ekipa roa tonta. Manantombo eo amin’ny traikefa sy ny fahazaran-dalao goavana anefa ry zareo Manjakaray, izay manana mpilalao kinga sy mailaka.

Manana ny mampiavaka azy ihany koa anefa ny Savony, misy ireo mpilalao tanora sy matanjaka. Tombony ho an’ny Savony ny fananany an’i Eric Sefo, mpanazatra, feno traikefa sy manana taktika ambony. Hanokatra io lalao famaranana io ny fihaonan’ny Cosfa sy ny FTBA, eo amin’ny fiadiana ny laharana fahatelo.

Toy izao ny fandaharan-dalao hafa: famaranana D2, ny Pyramide Andavamamba, hikatroka amin’ny CRXTA Anatihazo; ny RC Salema, hikatroka amin’ny CSFER Ankorondrano.

 

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Songadina an-tsary Antanifotsy: ny kandidà Rajoelina Andry tany Antsahalava

 

Nihaino ny hetahetan’ny vahoaka ny mpanorina ny IEM.

Maro ireo vahoaka manodidina ny kaominina liana tanteraka amin’ny vina IEM.

 

News Mada0 partages

Coopération: le développement économique de Toamasina à la loupe

Le Programme de coopération entre le Parlement de la Friedrich-Ebert Stiftung (FES) Madagascar et le Sénat a pris corps depuis hier jusqu’à ce jour dans la capitale économique de Madagascar, Toamasina.

Il s’agit d’un forum socio-économique portant sur les «impacts socio-économiques de l’extension du port de Toamasina». Une audition publique sur la loi relative à l’urbanisme et l’habitat, et une rencontre entre les maires des régions Atsinanana, Analanjirofo et Alaotra Mangoro avec les sénateurs sont également au programme.

Hier, les enjeux, les impacts et les retombées économiques de l’extension du port de Toamasina ont été discutés avec  les Organisations de la société civile de la région Antsinanana et des sénateurs.

 «L’article 83 de la Constitution représente les forces économiques, sociales et culturelles de cette institution. Le Sénat a également pour mission de représenter les intérêts des collectivités territoriales décentralisées», peut-on lire dans le communiqué de la FES, publié hier.

En effet, «les activités inscrites dans le cadre du programme de coopération entre la FES et le Parlement ont pour objectif de renforcer le Parlement en tant qu’institution démocratique. Ce, en réduisant l’écart entre la population, la société civile, les partenaires sociaux, les autorités locales… Le projet vise aussi à renforcer le parlementarisme à Madagascar et à créer un espace de dialogue direct entre élus et électeurs, afin de favoriser l’échange et renforcer le lien entre ces derniers», a conclu un responsable au niveau de la FES.

 

R.R.

 

News Mada0 partages

Région Bongolava: soutien à l’économie rurale

Soutenir l’économie rurale dans la région Bongolava est l’ambition du Projet jeunes entreprises rurales du moyen-ouest.

Mardi dernier, les travaux de construction de 5 périmètres irrigués dans les communes d’Ambohitromby et Ambatomainty ont été lancés. Ces infrastructures hydro agricoles devraient irriguer jusqu’à 390 ha de terre dans la Commune rurale d’Ambohitromby et 253 ha de terre dans la commune d’Ambatomainty. Par la même occasion, l’équipe du ministère de l’Agriculture et de l’élevage a remis 17 tonnes d’engrais aux paysans locaux d’Ambohitromby ainsi que 450 petits matériels agricoles.

Pour rappel, le Projermo, signé en novembre 2015, est destiné à soutenir 500 micro entreprises rurales dans 12 communes des régions Bongolava et Amoron’i Mania. La hausse de la production agricole dans les deux régions citées plus haut est attendue dans le cadre de ce projet. Les productions induites comptées sont de l’ordre de 22. 000 tonnes de paddy, 8. 000 tonnes d’arachides et 28. 000 tonnes de maïs.

Riana R.

News Mada0 partages

AGENCE IMMOBILIERE : Gas’Immo dans l’air du temps 

Depuis des années, Gas’Immo, en tant qu’agence Immobilière malgache, a su asseoir sa notoriété à Madagascar. D’après Frankiass Rakotobe, une des cogérantes de l’agence, Gas’Immo se différencie des autres par, « Sa qualité de service basée sur la clarté des informations nécessaires à la prise de décision d’un client, son approche en négociation entre acheteur et vendeur, son respect de l’éthique…Des points qui font de Gas’Immo un des leaders de la profession».

* Quels sont vos conseils pour bien choisir son agence immobilière?

-Frankiass Rakotobe : le choix d’une agence immobilière doit être basé sur plusieurs références.  Entre autres, une agence digne de ce nom doit disposer d’un formulaire de recherche contenant en quelque sorte les critères de choix des clients et de respecter dans ce sens leur préférence. Une agence professionnelle propose également des offres de biens correspondant aux demandes aussi bien en termes de proximité, de coût et de service…Pour dire qu’il convient d’avoir une connaissance approfondie du marché, notamment les cours en vigueur. Sans tous ces critères déterminants, la confiance immobilière entre l’agence, les vendeurs et les acheteurs aurait du mal à s’établir.

* L’expérience professionnelle de plusieurs années dans le secteur compte pour devenir cogérante de Gas’Immo, comme dans votre cas…

– Sans conteste, des connaissances spécifiques et étendues du métier d’agent immobilier comptent énormément. Mon expérience personnelle auprès de plusieurs agences immobilières de la capitale a apporté un plus à Gas’Immo. On offre une formation continue relative à l’évolution du marché à nos agents commerciaux, à savoir les prospecteurs et négociateurs.

* Comment voyez-vous l’avenir de l’agence immobilière à Madagascar ?

– L’avenir de l’agence immobilière sera meilleur si la recrudescence du secteur informel est maîtrisée. Car en ce moment, force est de constater que n’importe qui sans expérience en la matière prétend au titre d’agent immobilier.

*Et cela nuit à la crédibilité des vrais professionnels…

-Les agissements anticoncurrentiels du secteur informel ternissent l’image des agences opérant dans le formel. La clientèle est devenue méfiante face à l’explosion des transactions frauduleuses  comme des faux papiers ou des faux  propriétaires…

*Les mots de la fin 

-Au vu de la recrudescence de la corruption et de l’usurpation de tout genre concernant la  vente de terrains qui sévit partout à Madagascar actuellement, nous remercions l’administration compétente de se pencher encore un peu plus sur ce fléau. Nous conseillons à toute personne désireuse d’acheter ou de louer un terrain ou une maison de s’adresser directement à une Agence immobilière. Enfin, nous remercions notre aimable clientèle pour sa confiance qu’elle accorde à notre agence. Et nous restons également à l’entière disposition de nos éventuels clients.

News Mada0 partages

Toamasina: hanokana herinandro ho an’i Jacques Rabemananjara

Andrarezin’ny asa soratra! Io no azo iantsoana an’i Jacques Rabemananjara. Tsy eto amin’ny firenena ihany fa hatrany ampitan-dranomasina, manana ny lazany izy sy ny sanganasany. Hisongadina izany mandritra ny hetsika hotontosaina any Toamasina.

I Jacques Rabemanjara, teraka ny taona 1913 ary nodimandry ny taona 2005. Nanana ny naha izy azy izany lehilahy izany ary sehatra maro no nampanakoako ny lazany, toy ny naha mpanakanto, poeta, azy. Noho izany rehetra izany, hanokana herinandro ho azy ny any Toamasina, ny 4 hatramin’ny 8 septambra izao.

Zanak’i Maroantsetra i Jacques Rabemananjara, anisan’ny nanorina ny antoko MDRM, ny taona 1946, sady solombavambahoaka. Mpitolona ho an’ny fanafahana ny mainty hoditra, niaraka tamin-dry Senghor sy ry Alione Diop izy ary efa ben’ny Tanànan’i Toamasina ary koa minisitra, tamin’ny Repoblika voalohany.

Azo lazaina ho fampahatsiahivana ny lalana nodiaviny tamin’ireo asa lehibe vitany ireo ity herinandro natokana ho azy ity. Sambany hisy manampahaizana avy any Afrika Atsimo, avy any Côte d’Ivoire, avy any Gabon, avy any Alemaina, avy any Frantsa, avy any Maorisy, avy any Belzika, avy any Angletera ary avy any Hongrie hiara-hanatontosa hetsika sy fanentanana, hamerina indray ireo sanganasany, teo amin’ny tontolon’ny asa soratra sy ny lalana nodiaviny tamin’ny sehatry ny politika.

Anisan’ny hisongadina amin’izany, ohatra, ny hivoahan’ny bokin-dRanaivoson Dominique, mpampianatra mpikaroka, mikasika an’i Jacques Rabemananjara. Marihina fa ity no boky voalohany ahitana ny mombamomba ity mpanoratra sady mpanao politika ity. Eo koa ny fampirantiana mahaliana, misokatra ho an’ny rehetra.

Landy R.

 

News Mada0 partages

Vohitsambo Ambalavao: tohodrano manondraka tanimbary 800 ha

Notokanana, ny 27 aogositra teo, ny fanarenana ny tohodrano any Vohitsambo, distrika Ambalavao, faritra Matsiatra Ambony. Mamaha ny olan’ny tantsaha tokoa ity fotodrafitrasa ity satria manodidina ny 800 ha ny tanimbary azony tondrahina, any amin’ny kaominina Ambohimahamasina, Ambinanindivoka ary Anjoma, ahitana fianakaviana maherin’ny 1 600.

Anisan’ny tohodrano ela indrindra any Ambalavao ity any Vohitsambo ity satria efa ho 80 taona. Mirefy 74 km ny lakandrano miainga avy ao aminy misandrahaka any amin’ny tanimbary. Nihasimba izany taty aoriana ary tsy ampy intsony ny rano, lasa nanahirana ny mpamboly. Maro ny fangatahana nataon’ny tantsaha tato anatin’ny 30 taona farany, saingy tamin’ny taona 2017 vao tanteraka izany nanombohana ny asa.

Ankoatra ny fambolem-bary, afaka manatsara sy manitatra ny fambolena hafa koa, ankehitriny, ny tantsaha, toy ny voly paraky, ny legioma sy ny anana ary ny fiompiana trondro. Fantatra fa hisy fotodrafitrasa hafa koa hatsangana any an-toerana, toy ny trano fitahirizam-bokatra, ozinina famokaran-jezika.

Njaka A.

Tia Tanindranaza0 partages

Salon RSE andiany fahateloHanome sehatra ny tanora amin’ny fandraharahana

Hotanterahina ny zoma 31 aogositra ka hatramin’ny sabotsy 1 septambra ho avy izao etsy amin’ny Carlton Anosy ilay hetsika “RSE et initiative pour le développement durable”

 andiany fahatelo karakarain’ny kabine UR CSR Consulting. Hanome vahana ny tanora eo amin’ny lafiny fandraharahana, indrindra amin’ny fomba fitantanana orinasa izy ity. Tsy mbola ampy ny fanomezana sehatra ny tanora ary ilaina ny fanatsarana ny tontolon’ny fandraharahana eto Madagasikara. Ankoatra ny tsy fisian’ny politika mazava eto Madagasikara mantsy dia mbola tena maro ny olana sedrain’ny orinasa ary izany no antom-pisian’ny hetsika. Ohatra amin’izany ny tsy fijerena manokana ny tontolon’ny mpiasa sy ny fiahiana rehetra ary ny tombony tokony hananany. Eo ihany koa ny fikajiana ny tontolo iainana izay tokony hirosoan’ny rehetra manana orinasa sy ny mbola hanangana atsy ho atsy. Ankoatra izay, nanambara ny mpiara-miombon’antoka ho amin’ny Fandaharan’asa iraisam-pirenena momba ny sakafo (PAM) ny tokony mbola hampitomboana ny politika hoenti-miady amin’ny tsy fanjarian-tsakafo mahazo ny ankizy. Ilaina izany ho fanosehana ny sehatra toekarena, indrindra hampiroboroboana ny tanjona ao anatin’ny fampandrosoana lovain-jafy.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitrandrahana ny ranomasinaAzo hisarihana fampiasam-bola

Nihaona tamin’ny praiminisitra lehiben’ny governemanta Ntsay Christian, omaly maraina,

 ny delegasiona amerikanina notarihin’i Philip Heyl izay mpanolotsaina eo amin’ny sehatry ny fandriampahalemana an-dranomasina ho an’i Afrika eo anivon’ny departemantam-panjakana amerikanina. Tonga eto hanampy an’i Madagasikara amin’ny fametrahana drafitrasa mahakasika ny ranomasina izy ireo. Tafiditra amin’ny fandaharam-potoanan’ny delegasiona ny fihaonana amin’ireo tompon’andraikitra isan-tsokajiny, hanangonana ny volavolan-kevitra mahakasika io drafitra hampandrosoana ny tontolo an-dranomasina io. Nambaran’i Philip Heyl fa tokony hotrandrahana ny ranomasina satria ny ranomasina hoy izy, rehefa mihatsara ny fandriampahalemana sy ny fiarovana ny sisin-dranomasina, dia mitondra fampiasam-bola koa eto amintsika. Nomarihiny fa vonona hanampy antsika amin’ny dingana irosoana amin’izany ny Amerikana fa anjarantsika Malagasy kosa ny mandray andraikitra momba izany. Firenena miisa valo aty Afrika no efa nitondran’i Philip Heyl ny traikefany tamin’ny nandrafetana ny paikadim-pirenena amin’ny fampandriana fahalemana ny eny an-dranomasina.

Nangonin’i Jean D.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vehivavy voafonjaHomanina hiverina amin`ny fiarahamonina

Henjana sy mety hitarika fahafatesana hatrany ny hasarotry ny fiainana any am-ponja noho ny sakafo tsizarizary, fahateren’ny fonja, toeram-pidiovana tsy mendrika ary fitsaboana ara-pahasalamana tsy tomombana.

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina Antananarivo RenivohitraMitaiza ny mponina amin'ny fanadiovana

Niara-nanatanteraka fanadiovana faobe, omaly, ny mpiasan'ny Kaominina Antananarivo Renivohitra rehetra notarihin’ny Lefitry ny Ben'ny tanàna Emilien Ramboasalama sy ny Delegen'ny boriborintany fahefatra Ramahandrimanana Solofoniaina Daniel,

 

izay notontosaina tetsy amin'ny Boriborintany fahefatra, nanomboka teo amin'ny Lapan’ny Antenimierandoholona Anosy hatreny Anosizato Atsinanana, araka lamin'asa napetraky ny Ben'ny tanàna Lalao Ravalomanana. Nisy ny fanalana ireo fako miparitaka, fisokirana ny lakandrano tsentsina rehetra, ny fanalana ireo 4Mi izay miteraka loto sy aretina ary fanasana ireo toerany ary ny fandrarahana fanafody. Eo koa ny fanentanana ireo vahoaka mba hahalala hanadio fa tsy hiandry foana ny kaominina, ny fandaminana ny mpivarotra ary ny fandrindrana ny fiantsonan'ny fiara. Ny tanjona amin'izao hetsika izao dia fitaizana ireo vahoaka amin'ny fanadiovana sy ny fanentanana mba tsy handoto ary manome modely azy ireo. Hitohy manerana ny Boriborintany eto an-drenivohitra izao hetsika izao.

Jean D.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Zokiolona eny IvatoNampanatonina ny fandraisana « pension »

Ho afa-pahasahiranana ireo zokiolona mpandray vola fisotroan-dronono eny Ivato.

 

 Vita hatreo ny fiaingana vao mangiran-dratsy miala tanàna mamonjy filaharana eny Ambohidratrimo misy ny birao handraisana valin-kasasarana, izay toerana feno kirihitr'ala sy mangina be. Ny lalana mankany amin’ilay toerana koa malama sady kisilasila ary lavitra satria tsy maintsy mandeha an-tongotra raha miala eo an-tampon-tanànan'ny Distrika. Ny Ben'ny tanànan'Ivato, Penjy Randrianarisoa mihitsy moa no nangataka nivantana tamin'ny filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina, raha tonga nitokana zava-bita teny an-toerana izy ny zoma 24 aogositra lasa teo, ny amin'ny tokony hametrahana toerana hizarana fisotroan-dronono ho an'ny zokiolona ao Ivato, dia izao nivaly izao. Tao amin'ny trano diamondra misy ny Mining Business Center no tokony hametrahana ilay Ivontoerana hizarana fisotroan-drononon'ireo raiamandreny nahavita be teo amin'ny asa ho an'ny firenena fa nafindra ao amin’ny Kartie 6 ao Ivato ihany ary hotokanana anio alakamisy 30 aogositra. Hisinda hatreo izany ny ahiahin’ireo zokiolona amin’ny tsy fandriampahalemana satria misy voaendaka ny sasany na misy misompatra rehefa avy mandray “pension” teny Ambohidratrimo. Tsy mbola nisokatra akory moa ny ivontoerana dia efa zokiolona 200 sahady no efa nisoratra anarana fa handray ny tambin-kasasarany eny Ivato.

Jean D.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ady amin’ny kolikoly

Nisy ny kilalao entina miady amin’ny kolikoly nokarakarain’ny

fikambanana ONG Tolotsoa tetsy amin’ny Tahala Rarihasina Analakely. Fiaraha-miasa amin’ny BIANCO ary entina hanabeazana sahady ireo ankizy mihoatra ny 15 taona tsy hanao kolikoly.

 

Tia Tanindranaza0 partages

CHU ANDROVA MAHAJANGA Niampy ny efitrano fandraisana ireo zaza marary

Miisa 50 isam-bolana eo amin’izao ireo zaza marary tonga manatona ny hopitaliben’Androva ao Mahajanga.

 

Ny 25 amin’ireo dia saika tazonina manaraka fitsaboana ao avokoa noho ny aretina mahazo azy. Ny olana anefa dia tsy ampy ary tena tsy maharaka ireo marary mihitsy ny efitrano handraisana azy ireo. Mba ho fanampiana ity CHU Androva ity ary dia nanamboatra efitrano iray fanampiny ho azy ireo ny orinasa STAR mahazaka ankizy enina. Efa nanomboka tamin’ny taona 2016 ny fiaraha-miasan’ny roa tonta ho fanatsarana ny fandraisana an-tanana ny fahasalaman’ny mpiara-belona, indrindra fa ny ankizy. Nohatsaraina koa ny toeram-pidiovana sy ny manodidina ho fitandroana ny fahasalaman’ny marary. Ankoatra ny kohoka sy ny gripa mahery moa dia anisan’ny mamely ireo ankizy ao Mahajanga ihany koa ny tazo.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

FANADINANA BEPCVonona ny ankamaroan’ireo mpiadina

Hanomboka amin’ny alatsinainy 03 septambra manerana ny Nosy ny fanadinam-panjakana BEPC amin’ity taona ity, ary haharitra efatra andro.

 

Efa saika vonona amin’ny fiatrehana izany ny ankamaroan’ny mpiadina na dia teo aza ilay fahabangana tsy nianarana nandritra ny roa volana ho an’ny sasany noho ny hetsi-bahoaka nitohy tamin’ny fitokonan’ny mpampianatra mpanabe. Ho an’i Morgan manokana, mpianatra taona fahasivy dia efa vonona tanteraka amin’ny fiatrehana ny fanadinana izy, raha araka ny nambarany. Ny lesona sisa toy ny taranja SVT, ny histo-geo no tena imasoany mafy ny famerimberenana azy, izay nomarihiny fa efa nifohazany maraina tsy nitsahatra nanomboka tamin’ny volana janoary. Na izany aza anefa dia nambarany fa mbola mitebiteby ihany izy mieritreritra ny laza adina mety hivoaka any amin’ny fanadinana. Tsiahivina moa fa 11 taona no mpiadina zandriolona, indrindra hiatrika ny fanadinana BEPC amin’ity taona ity raha 75 taona kosa no zokiny indrindra.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Gare routière « Fisandratana »Dodona hifindra ny 80%-n’ny mpamily etsy Fasankarana

Ny alatsinainy 27 aogositra teo no tokony ho nifindra teny amin’ilay toby fiantsonana vaovao eny Ambohimanambola ambara hoe : Gare routière « Fisandratana » ireo mpitatitra mihazo ny lalam-pirenena fahafito etsy amin’ny Fasankarana.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Miandry izay higadonany

Herinandro sisa dia hisy fitakiana nandrasana efa ela mba mety hivaly amin’izay ho heno avy eny Iavoloha eny.

Dia samy miandry izay higadonan’ny fotoana ny rehetra, indrindra ireo efa niandrandra izany hatry ny ela. Raha ny tokony ho izy, lehiben’andrimpanjakana miisa roa no andrasana hiala amin’io fotoana io saingy voalaza ho afaka misafidy ny tsy hanao ny iray amin’izy ireo. Ny iray kosa raha toa ka tsy tapa-kevitra dia mbola misy iray volana indray hisaintsainany. Ny tsy azo avela hohadinoin’ny rehetra anefa dia hoe : samy ho kandida ho filoham-pirenena izy mirahalahy ireo. Mbola hijanona eo ihany ve rehefa dila ny 7 septambra sa mba mody hahay hihatsaravelatsihy hoe : tsy mamy ho anay anie ity seza ity ? Andeha hatao hoe : tsy voatery ho fihatsarana velatsihy ary izay fihetsika izay raha hotanterahin’izy mirahalahy ireto fa tena fanehoam-pitiavan-tanindrazana tokoa. Mba haneho izay dindo vaovao mandrary amin’ny ampahany kely ny fitiavan-tanindrazany izay ve izy mirahalahy ireo ? Be ihany ireo sary efa nandalo nampandalovin’ireo mpanao politikantsika naneho hatrany fa ny seza no tena mamy ho an’izy ireo fa tsy ny fandrosoan’ny fireneny velively. Firifiry moa ireo mpanao politika nivazavaza fa nisitri-belona ankehitriny na dia tsy mbola tonga tamin’ny tanjona nampanantenainy sy niriany aza ? Ny sasany aza efa nilelalela saika ho isan’andro fa « tsy maintsy » hilatsaka filoham-pirenena saingy tsy hita maty tsy hita velona. Ny tohin’ny hetsik’ireo depiote 73 tsy lazaina intsony fa dia miandry izay higadonany indray aloha.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Kitra - « Poule des As »Hanafika an’i Mahajanga ny FCV Vakinankaratra

Taorian’ny fiatoana kely noho ny nanatanterahana an’ireo lalao 1/4-dalan’ny Telma Coupe de Madagascar 2018 dia hitohy amin’ny alahady 02 septambra izao indray any Mahajanga sy etsy Mahamasina ny Poule des As amin’ny « Champion’s League Malagasy 2018 ».

Tia Tanindranaza0 partages

Beach Soccer MalagasyManomantena fatratra ihany koa

Efa miandrandra fatratra ny lalao hifanandrinana amin’ny ekipam-pirenena Senegaley etsy Mahamasina amin’ny 09 septambra ho avy

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety U 14 zazalahyTafaverina eto Iarivo ny DTSC

Tafaverina eto Iarivo toerana misy ny foibeny, ny talata 28 aogositra maraina, ny delegasiona niaraka tamin’ny klioban’ny DTSC « Dream Team Sporting Club » Analamanga U 14 zazalahy rehefa avy nivahiny herinandro tany Nosy-Be

Tia Tanindranaza0 partages

ASSM Hand-Ball 55 taonaNentina am-bavaka tetsy Amparibe

Natomboka tamin’ny “tournoi” iraisam-pirenena notontosaina tetsy amin’ny kianja mitafon’Ankorondrano ny 31 jolay-05 aogositra 2018 teo ny fanamarihana ny fankalazana ny faha-55 taonan’ny ekipan’ny ASSM Hand-Ball.

Tia Tanindranaza0 partages

Nitokona ho an’ny fanovana Mpiasan’ny ladoany 98 tapaka karama

Hanao grevy mandritra ny roa andro, ny 30 sy 31 aogositra ny mpiasan’ny fadintseranana ho fanehoana firaisankina amin’ireo naman’izy ireo miisa 98 tapaka karama, hoy i Andrianavalona Herizo, filohan'ny Sendikan'ny Mpiasan'ny fadintseranana na ny SEMPIDO.

 Araka ny fanazavan’ity farany dia noho ireo mpiasa ireo nanaraka fitokonana, nandritra ny hetsika ho an’ny fanovana nanomboka tamin’ny 21 aprily 2018 niseho teto amin’ny firenena no henon’izy io ho anton’ny fanapahan-karama. Koa ho fanehoana tsy fankasitrahana ny fanapahan-kevitry ny minisiteran’ny Fitantanam-bola nanao io fanapahan-karama io, ihany koa no anton’io fitokonana roa andro io, raha ny fanazavan’ity filohan’ny SEMPIDO hatrany. Tsy to teny na koa tsy misy mpihaino ve ny praiminisitra lehiben’ny governemanta Ntsay Christian raha nanome toromarika amin’ny tsy hanasaziana na hanapahana karama ireo mpiasam-panjakana nandray anjara tamin’ireny hetsi-bahoaka nitaky fanovana ireny, matoa misy indray fanapahan-kevitra mifanohitra amin’ny toromarika nomeny ?

Jean D.

Tia Tanindranaza0 partages

Mba misy ihany ve mpitandro filaminana ?Mbola mba miasa ve ireo polisy sy zandary ?

Toa mampihoron-koditra ireo faty mirarakompana.Vaky trano, vono olona, efa tena mankarary.

 

Mitaintaina lava izao na matory na mifohaHoe sao dia hisy hanolana na hamono koaNy fananana sy ny omby efa mora hafoy indrisyToy ny anaty horonantsary volera sy polisy.

Lamaody indray manko ny fangalana an-kerinyFanaovana takalon'aina hitakiana ny setrinyMampahonena ny vahoaka toa tsy misy mpiahyMihorohoro lalandava na vavy io na lahy.

Mila olona hentitra, hampitsahatra ny gaborarakaI Gasikara mila halamina mba ho an'ireo taranaka.Ndao isika rehetra hiara-kientana hanefa adidy.Taomy ireo Malagasy havanao mba handeha hifidy.

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominin’i Mahereza“Miandry fifidianana ho tonga”

Efa vonona ny kaominin’i Mahereza, distrikan’Ambohidratrimo hoy ny Ben’ny tanànany,

 Rakotoarisoa Jhonny, hiatrika ny fifidianana. Raha ny taham-pahavitrihan’ny mpifidy tamin’ny fifidianana Ben’ny tanàna farany teo no resahana dia azo antoka io, hoy izy. Manentana hatrany ireo ampy taona rehetra mba handray anjara amin’ny fifidianana ny Ben’ny tanàna n mba tsy hifanome tsiny avy eo raha sanatria tsy araky ny eritreritr’izy ireo no ho lany. Tsy mbola nahitana korontana tahaka ny aty an-drenivohitra rahateo mihitsy hatreto ny any aminay rehefa fifidianana ary anisan’ny kaominina mandry fahalemana, raha ny nambarany ity kaominina ambanivohitra manamorona an’Ampefy ity.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

VOTMiantso ny olona ho tompon’andraikitra manoloana ny fifidianana

Nivoaka tamin’ny fahanginany omaly ny Vondron’Olon-Tsotra (VOT) tarihin’ny filohany Rtoa Sarah Zoé manoloana ny toe-draharaham-pirenena.

 

 

 

 Tsy mbola nilaza izay olona hotohanany anefa ny VOT na ny fanentanana ny sarambabem-bahoaka mba handray anjara amin’ny fifidianana fa kosa miantso sy manentana ireto farany mba ho mailo. Betsaka, hoy i Sarah Zoé, ireo zava-mitranga eto amin’ny firenena tsy hampoizina ankehitriny. Anisan’ireny ny fifankahalan’ny mpiarabelona noho ny fisian’ny hevitra tsy mitovy izay miafara amin’ny fifamonoana. Misy indray ireo andian’olona tonga dia maka ny kara-panondron’ny iray trano ary manery azy ireo tsy maintsy hifidy kandida iray izay tsy vokatry ny safidiny fa noho ny didin’ny be sandry. Tokony hofehezina anefa izany, rehefa isika vahoaka eny ifotony no mandray andraikitra ary mijoro vonona hampanjaka ny fahamarinana. Miantso ny rehetra mba ho mailo ny VOT ka tsy hivarotra ny fanahiny amina vola 3.000 Ar fa mba tena hiaro ny safidiny marina. Miankina amin’ny safidin’ny tsirairay mantsy ny hoavin’ny firenena koa aoka tsy hiraviravy tanana fa samy ho vonona handray ny andraikiny.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Arlette RamarosonNy politikan’ny fitsitsiana no hanavotra ny toekarena

Tokony ho modely amin’ny fitsitsiana ny mpitondra hitantana an’i Madagasikara satria iaraha-mahita ny fahantrana lalina mianjady amin’ny firenena.

Mibaribary ary hitan’ny rehetra ny filibana fandaniam-bola ataon’ny fitondrana amin’ny fanokanana sy ny fivoriana ary ny atrikasa etsy sy eroa. Tsy lazaina intsony ireny fiara ampiasain’ny tompon’andraikitra ambony maro eto amin’ny firenena ireny izay tena mitroka solika be. Azo atao anefa ny fampiasana fiara tsotra tsy mihinan-dasantsy hitsinjovana ny vahoaka sahirana sy mahantra ary tsy voatery mitaingina ireny fiara lafo vidy sady mandany be hafarana ireny ny mpitondra. Ankoatra izay, nanambara ity mpitsara iraisam-pirenena ity fa mila mandray lesona tamin’ny fandrosoan’i Rwanda i Madagasikara. Firenena maty ary tanàna haolo ary potika tanteraka kanefa nifanao dina ny mpitondra sy ny vahoaka ka nahatonga azy ho voalohany mihitsy amin’ny ady amin’ny kolikoly. Nanantitrantitra hatrany koa ny kandida Arlette Ramaroson fa tsy hivoaka ny firenena raha tsy hisy ny fitantanana mangarahara ny harenan’ny Malagasy. Mila manompo ny vahoaka ny mpitondra izay ho lany eo fa tsy hotompoina tahaka ny misy ankehitriny.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaKandidan’ny mafia…

Niaraha-nahita sy niainana ny tantara tamin’ny taona 2009, fa nampiasain’ny Frantsay nanongana an’i Marc Ravalomanana i Andry Rajoelina, ary hanao izay fara-heriny hibata fandresena amin’ity fifidianana ity mba tsy hiverenan’ny filoha teo aloha amin’ny toerany.

Mbola io iaraha-mahita io, fa misy andiana Frantsay somary ratsiratsy laza ihany ao an-damosiny amin’izao. Niara-naheno ny mbola fanambarana nataon’i Marc Ravalomanana teny Mahamasina ny andron’ny sabotsy lasa teo, izay toa mbola nanitrikitrika, fa tsy hikoso-maso ary tsy matahotra velively ireo vahiny mpangoron-karena sy mibodo ny tanintsika. Malagasy aloha, izay vao ny hafa, ka raha misy Malagasy na dia iray aza ka misy mampijaly na mietraketraka , antsoy I Dada, na firenen-dehibe, na iza na iza, hoy izy. Madagasikara aloha. Tsy maintsy arovana ny tanintsika, ny tanin’ny Malagasy, an’ny Malagasy, ianareo rehefa tsy mahay mipetraka hainareo ny lalana mody any amin’izay niavianareo. Tandremo ny taninay,… tsy misy mifampatahotra eto, tsy misy resinareo eto, hoy hatrany i Marc Ravalomanana. Misy mikasa hoe hiantso mpandraharaha vahiny ho avy eto hono, dia hoe haka ny tanintsika sy ny fananantsika, azafady, tsy atakalo ary tsy amidy ny tanin’ny Malagasy, tsy omena na iray dia aza, hoy I Marc Ravalomanana. Tsy mahafaly ireo matretrea, toy ny sinoa sy ny karana sasany sy ireo vahiny sasany, ireo andiana Frantsay efa nampanongana azy ny 2009 efa zatra ny làlan-dririnina amin’ny fanjakazakana eto izany. Tsy levon’ny vavonin’ireo ny hahatafaverenan’i Marc Ravalomanana eo satria ho foana ny fangoronan-karena sy fanaovana tantely afa-drakotra ny haren’i Madagasikara, ka mitady izay hirika rehetra, ka i Andry Rajoelina no atao fitaovana. Efa io fiarovana ny fiandrianam-pirenena sy ny vahoaka Malagasy io no namotehana an-dRavalomanana tamin’ny taona 2009 satria tsaroana tsara hoe: izy no hany Filoha hatramin’ny naha Madagasikara an’I Madagasikara sahy nandroaka masoivoho vahiny nanao tsinontsinona ny fiandrianam-pirenena, dia ny masoivoho Frantsay Gildas Le Lidec tamin’ny 2008. Olona sahy sy vonona hiaro ny firenena no ilaina fa tsy saribakoly e!

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Praiminisitra Ntsay ChristianOmbay mitady

Mangingina tsy dia tazana ny praiminisitra Ntsay Christian, kanefa amin’izao no tena ilana azy.

 

Asa na takona sy variana any amin’ny asa sosialy na mbola mandinika ny tokony hatao. Iraka lehibe anisan’ny hampanaovina azy ny fanatanterahana fifidianana madio sy mangarahara. Mety hiandronan’ny rihitra izy raha tsy milamina eo io. Eo ihany koa ny fametrahana fandriampahalemana eto amin’ny tany sy ny fanjakana. Miha mafana anefa ny resa-pifidianana ka na tsy misy aza aloha izao ny gidragidra, dia tsikaritra ho misy zavatra hafahafa miotrika ahiana hipoaka atsy ho atsy. Iaraha-mandre ny ahiahin’ny kandida sasany, izay re fa efa manodidina ny 10 eo no mamondron-kery hitaky na hangataka ny fanemorana ny fifidianana noho ny zavatra maro tsy tomombana. Ny kandida sasany hatry ny ela no nanao propagandy mialoha ny fotoana, ary sahy manatobaka volabe. Hilamina sy hipetra-potsiny ve raha tsy lany eo kanefa ny volany efa natontony tao ? Somary tratry ny kiana sy efa misy miteny anefa ny tenany fa lasa MAPAR i Ntsay Christia ary mitanila amina kandida iray. Nandeha ny resaka fa nisy ny tsindry nataony tamin’ny tsy maintsy nanomezana alalana an-dRajoelina hanao hetsika tetsy Mahamasina ny 1 aogositra, raha efa nisy nandrara aza. Niteraka resabe ihany koa fa olona akaiky sy mpanohana an-dRajoelina ny ankamaroan’ny mpanolotsainy, ankoatra ny MAPAR no nanolotra azy. Miahiahy ny antoko sy ny kandida sasany : hohajaina ve ny tsy fitanilana ? Ny praiminisitra mantsy no tokony hiantoka ny filaminan’ny fifidianana satria ny filoha rahateo aza efa hiala afaka andro vitsy. Inona anefa no antoka hahafahana milaza fa hirindra sy hilamina io fifidianana io ? Ny tsy fandriampahalemana moa dia io iaraha-mahita sy miaina io ny vono olona sy fakana an-keriny etsy sy eroa, fa toa tsy heno sy tsy misoka-bava kely akory ny governemanta eo anatrehan’ny zava-misy. Tsy te ho tompon’andraikitra sy tsy manana vahaolana ve sa inona no anton’ny fahanginany ? Ombay mitady !

Toky R.

 

Tia Tanindranaza0 partages

DadafaraHisy fiovana mahery vaika eto

Raha jerena amin’ny hoenti-manana, tsikaritra fa misy ny kandida sasany mampiasa hatrany amin’ny 100 miliara Ariary.

Rehefa nahita izany ny tena dia nanapa-kevitra tamin’ny voalohany ny tsy hanao noho ny resaka volabe, saingy rehefa nandinika fa raha tsy manao dia hitohy foana ny fahapotehan’ity firenena ity, hoy i Dadafara na Randriamampionona Joseph Martin izay efa kandida tamin’ny 2013, ary mbola nirotsaka tamin’ity, ka eo amin’ny laharana faha-10 ao anaty bileta tokana. Raha toa ka resy lahatra ny vahoaka, dia arahaba soa arahaba tsara fa hisy ny fiovana mahery vaika eto, hoy i Dadafara. Ho an’ny sasany, Coliseum ao anatin’ny 5 taona no atao hoe fandrosoana, ary tsy misy lalana na 100km aza, kanefa laharam-pahamehana sy antoky ny fandrosoana io. Tetibola madiodio avy amin’ny fandoavan-ketran’ny Malagasy tsy misy idiran’ny famatsiam-bola avy any ivelany, dia hahafaha-manao lalana 5000km isan-taona. 10 000km no lalana tokony ho vita eto raha hampifandraisina ny Distrika rehetra, ary 72.000km eo raha ho an’ireo kaominina 1600. Minisitra teo aloha fa hatramin’ny voalohany mihitsy aho no tsy HVM, ary antony lehibe nanesorana ahy tsy ho minisitra izany, hoy i Dadafara. Nitazona hatrany ny “Réfondation Totale de Madagascar” na RTM aho ary nisy tamin’ireo minisitra HVM no nambosibosy ny filoha hoe : esory i Dadafara satria tsy mitovy fisainana amiko, hoy izy. Tena niasa aho ary nahavita zavatra betsaka. Tao anatin’ny sivy volana aho no minisitra fa ny roa volana farany vao nivoaka ny tetibolam-panjakana fa nahavita nametraka toeram-piompiana roa goavana be, tsena lehibe tany Mananjary, Port-Bergé, Ifanadiana,… Nahavita toeram-pamonoana omby maro tamin’ny tetibola 1/1000 mitaha amin’ny tetibolam-panjakana, fa izany no anisan’ny nankahalana ahy. Na fiara nampiasaiko aza tsy nisy satria nentin’ireo minisitra rehetra teo aloha, izany hoe : ireo tamin’ny tetezamita, ary mbola nanao izany ny taoriany. Ny ahy no nampiasaiko tsy nisy sarany, hoy izy. Nolotoina ho nivarotra ny toeram-pamonoan’omby teny Ankadindratombo aho, izay tsy afaka ny hanao izany akory satria tanin’ny Kaominina io, hoy hatrany i Dadafara.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc Ravalomanana “Ilay Mpanorina”Mifanentana ireo mpanohana azy

Niteraka fientanam-po ary namelona indray ny fanantenan’ireo mpomba azy ny fihaonana mivantana nataon’ny filoha teo aloha Marc Ravalomanana tamin’izy ireo tetsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina ny sabotsy 25 novambra 2018 teo.

 Fotoana nanaovan’ity farany velirano fa hampihavana izy fa tsy hampisaraka, hanangana fa tsy handrodana ary hanome fa tsy handroba. Taorian’io dia mifanentana ireo mpomba sy mpanohana ny kandida Marc Ravalomanana. Tsikaritra izany eny amin’ny tambajotran-tserasera, sy amin’ireo fifanatonana mivantana izay manao tohivakana hatramin’ny fiandohan’ity herinandro ity, tsy eto an-toerana fa hatrany ampitan-dranomasina any. Anisan’ny teny manainga ao  ny hoe : fotoana izao hanehoana fahasahiana, araka ny teny filamatr'i Marc Ravalomanana. Fotoana fandraisana andraikitra, fotoana hitondrana ny anjara birikin’ny tsirairay avy ho fanohanana ity kandida ity hampandresena azy amin'io fifidianana ho avy io ka hiverenany indray eo amin’ny fitondrana hanarenany haingana an'i Madagasikara amin'ny lafiny rehetra dia ny toekarena, fanabeazana ny mpianatra, fotodrafitrasa, soatoavina, fiarovana ny harem-pirenena, ... sy hanohizany indray ny fanatanterahana ireo tetika fampandrosoam-pirenena, fampandrosoana izay nijanona tampoka tamin'ny taona 2009, noho ny fanonganam-panjakana notarihin'ny Malagasy mpivarotra-mpamadika tanindrazana sasantsasany, ary nampian'ny Frantsay. Ny tanora no hita ho tena mientana mampiseho firaisankina, hanoratra tantara fa tsy hanaiky ny hiaritra fotsiny amin’izao ka hifanohana, hifampitantana ary hanao soroka miara-milanja sy tongotra miara-mamindra mba tsy hitsanga-menatra fa hanana ny maha izy azy sy ho afaka hitantara amin’ny faramandimby fa "Izaho koa nandray anjara, nanova ny tantaran'i Madagasikara, ka nahatonga azy ho firenena mandroso sy vanona toy izao, tamin'ny alalan'ny fampandresena ny kandida Marc Ravalomanana, lehilahy Tia Tanindrazana".

Jean D.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko Leader FaniloOlana ny teo amin’ny fampitan-kafatra

Anisan’ny manana kandida ho filoham-pirenena ihany koa ry zareo avy eo anivon’ny antoko Leader fanilo, tarihin’ny filohany Jean Max Rakotomamonjy.

 Fehezanteny famerin’ny mpanorina ny antoko fahavelony, Herizo Razafimahaleo, ny hoe : “Tsy nofy ny fitarihana fa ady”. Raha ny zava-nisy hatrany amin’ny Repoblika Voalohany no ho nankaty anefa dia tsy nety tafakatra ho filoham-pirenena mihitsy ny kandida avy amin’ity antoko ity. Teo amin’ny lafiny fampitan-kafatra, hoy ny mpandrindra eo anivon’ny antoko, Hary Razafindrazaka, no hita ho nisy olana. Maro no milaza fa tsara hatrany ny vinan’ny antoko Leader Fanilo hatramin’izay saingy saro-takarina. Ezahana, araka izany, ny hanarina izay amin’ity. Tsy niova ny tanjon’ny antoko, izay mizara telo amin’ny ankapobeny ary ezahana havaozina mifanaraka amin’ny toetrandro. Voalohany, ny fametrahana ny tena fitsinjaram-pahefana mba ho tonga any ifotony ny fampandrosoana. Faharoa, ny fametrahana tany tan-dalàna ary ny fahatelo dia ny fampangaraharahana ny tarehimarika azo itsarana ireo mpitondra.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rakotonarivo ThierryMiaro an’i Jean Max Rakotomamonjy

Manoloana ny resabe sy fanontaniana mikasika ny filohan’ny Antenimieram-pirenena Rakotomamonjy Jean Max nirotsaka hofidiana filoham-pirenena, na tokony hametra-pialana amin’ny andraikitra na tsia dia nanamafy Rakotonarivo Thierry,

filoha lefitry ny Vaomieram-pirenena mahaleotena misahana ny fifidianana na CENI fa « tsy voatery hametra-pialana amin’ny maha filohan’ny Antenimieram-pirenena azy Rakotomamonjy Jean Max ». Araka ny lalàna manan-kery anefa, hoy izy, dia tsy afaka hampiasa ny fitaovam-panjakana sy volam-panjakana amin’ny maha kandida azy. Manohy manatontosa ny asa aman’andraikitra amin’ny maha filohan’ny filoham-pirenena azy kosa Rakotomamonjy Jean Max ary mizaka ny zony amin’ny maha filohan’ny filoham-pirenena azy. Ny mpanadihady politika etsy an-kilany dia mihevitra fa mety kokoa amin-dRakotomamonjy Jean Max ny manontany ny hevitry ny Fitsarana Avo momba ny lalàmpanorenana mikasika io tranga misy azy io, manome alalana azy hanao izany rahateo ny lalàmpanorenana amin’ny maha filohan’ny andrimpanjakana azy. Filoha nasionalin’ny antoko Leader Fanilo Rakotomamonjy Jean Max, ny antoko no nandrotsaka azy ho kandida amin’ny fifidianana filoham-pirenena ho avy.

 

Jean D.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hery RajaonarimampianinaHiverina honina eny Tsimbazaza ?

Raha ny tokony ho izy, tsy maintsy misy ny trano manokana natokana ho an’ireo filoham-pirenena teo aloha hatrany atolotry ny fanjakana Malagasy ho azy ireny rehefa nitsahatra na natsahatra amin’ny maha mpitondra azy izy,

 

 hoy ny mpahay lalàna iray. Malalaka amin’ny safidiny anefa ilay mpitondra mikasika ny toerana tiany hipetrahana. Ho an’ny filoha Hery Rajaonarimampianina manokana, afaka misafidy izy na hiverina amin’ny tranony eny Tsimbazaza na honina any amin’izay toerana natokan’ny fanjakana ho azy. Tsy mbola nanambara ny safidiny ny filoha sady kandida ary tsy nametra-pialana rahateo. Araka ny voalazan’ny andininy faha-46 amin’ny lalàmpanorenana 2010 dia mametra-pialana 60 andro mialoha ny andron’ny latsa-bato ny filoha am-perinasa raha toa ka mirotsaka hofidiana izy, ka ny filohan’ny Antenimierandoholona no misahana ny asa aman’andraikitry ny filohan’ny Repoblika hatramin’ny fotoana anaovan’ny filoha voafidy ny fianianany. Satria hotanterahina amin’ny 7 novambra 2018 ny fihodinana voalohany amin’ny fifidianana filoham-pirenena, dia amin’ny 7 septambra 2018 no tsy maintsy hametra-pialana i Hery Rajaonarimampianina, izy rahateo kandida, ho fanajana ny lalàmpanorenana.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Biraom-pifidianana Nitombo isa ho 24.852

Mandeha ny feo fa efa nametraka ireo tabilao ahafahan’ireo kandida mampiely ny heviny manomboka ny 8 oktobra izao ny avy eo anivon’ny Vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana na ny CENI.

 

Tsy mbola misy izany, hoy ny filoha lefitr’ity vaomiera ity fa mpisandoka izay efa nametraka. Ny 8 oktobra izao manomboka amin’ny 6 ora maraina no miandoha ny fampielezan-kevitra ary farafaha alohany dia ny 6 oktobra vao tokony hipetraka. Tsy marina koa ny filazana fa fanitso fa tsy hazo toy ny teo aloha intsony no hampiasaina. Tabilao hisy takelaka 37 no ho eo. Ny 1 misy ny tsara ho fantatra rehetra momba ny fifidianana ary ny ambiny fampielezan-kevitr’ireo kandida miisa 36. Mirefy 1,20 metatra na ny lavany na ny sakany. Nanambara ny avy eo anivon’ny CENI fa efa voafaritra ny talata teo koa ny isan’ireo biraom-pifidianana ka 24.852 manerana ny Nosy ho ana mpifidy miisa 9.913.599, raha 20.001 tamin’ny 2013. Araka ny fehezan-dalàna momba ny fifidianana vaovao dia ferana ho 700 ny mpifidy voasoratra anarana amin’ny biraom-pifidianana iray. Izay no nitarika ny fitomboan’ny isan’ny biraom-pifidianana. Nisy koa ireo fokontany nangataka ny hanokafana biraom-pifidianana vaovao, ka nisy ny nekena fa nolavina raha latsaky ny 100 ny isan’ny mpifidy voasoratra anarana, hoy ny fanazavan’ity filoha lefitry ny CENI ity. Nanomboka omaly any Afrika Atsimo ny fanontana ny andiany voalohany amin’ireo taratasin-datsabato na biletà tokana manokana na SPECIMEN hampiasain’ireo fiarahamonim-pirenena hanaovana fanentanana sy fampianarana ny mpifidy amin’ny fampiasana azy, homena amin’ireo kandida hampiasainy amin’ny fampielezan-keviny ary ny CENI hanofanana ireo rantsamangaikany sy ireo mpikambana amin’ny birao fandatsaham-bato. Amin’ny voalohandohan’ny volana oktobra kosa no hatonta ireo taratasin-datsabato tokana hampiasaina amin’ny 7 novambra 2018 andron’ny latsa-bato. Raha ny fanazavan’i Thierry Rakotonarivo dia 10.300.000 eo ny biletà tokana hatonta ho amin’io, izany hoe mihoatra 300.000 amin’ny isan’ny mpifidy voasoratra anarana taorian’ny famaranana ofisialy ny lisi-pifidianana na RALE sy ny fanadiovana nanesorana ireo anarana miverimberina. Tsiahivina fa nisy 7 969 119 ny mpifidy voasoratra anarana tamin’ny fifidianana filoham-pirenena sy solombavam-vahoaka ny taona 2013, nitombho ho 8 490 445 izany ny taona 2015 nifidianana ireo Ben’ny tanàna sy Senatera. Niakatra ho 9.913.599 izany amin’ity 2018 ity.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Habibiana tetsy ImerintsiatosikaOntsa tanteraka izay nahita ilay kamboty kely

Notontosaina ny fandevenana ireo telo mianaka izay maty novonoin’ny jiolahy tetsy Imerintsiatosika ny alin’ny alahady nifoha ny alatsinainy 27 aogositra teo.

Tany Sandrandahy Fandriana no nandevenana azy ireo. Ontsa tanteraka ny olona nahita ilay zazalahikely akanga sisa nanamborana tamin’ity fianakaviana ity. Sendra niala sasatra tany amin’ny renibeny izy faraha tsy izany dia inoana fa maty niaraka tamin’ny fianakaviany tao koa. Nitondra ny sarin’izy telo mianaka ilay zazalahy tamin’ny fandevenana ary mainka koa nahontsa ny maro. Mitohy ny fanadihadiana mikasika ity raharaha ity ary efa nahatratra dimy ireo voasambotra.

Nangonin’i Jean D.

 

Midi Madagasikara0 partages

Fanadiovan-drano « Purific » : Ho fanomezana rano ara-pahasalamana ny vahoaka malagasy

Nanazava ny mikasika ilay fanadiovan-drano vaovao antsoina hoe “Purific” tao amin’ny trano fandraisam-bahiny “Splendide” Ambalamanasy Atoa Willie De Klerk, zafikelin’ny filoha afrikana tatsimo teo aloha Frederik De Klerk. Nandritra ny niasany teto Toamasina nandritra ny 14 taona tamin’ny fanorenana ny orinasa Ambatovy amin’ny maha-injeniera momba ny herinaratra azy, izay nohararaotiny nitsidihana an’i Madagasikara, no nahatsapany fa tena olana goavana eto amintsika ny resaka rano fisotro madio ampiasain’ny isan-tokantrano amin’ny filany andavanandro. Taorian’ny fiverenany tany Afrika Atsimo dia nitady hevitra niaraka tamin’ireo injeniera namany Ingahy Willie De Klerk ka nahita ity “Purific” ity izay ezahiny haparitaka manerana ny nosy ho fanomezan-drano ara-pahasalamana ho an’ny Malagasy. Fonosana kely 04g izy ity nefa afaka manadio rano ara-pahasalamana mifatra 25 litatra, nefa mora satria tsy natao hakana tombony ilay izy fa tena fanampiana ara-tsosialy tsotra izao ny Malagasy. Manomboka ny 19 septambra izao no ho tonga eo anivon’ny seranan-tsambon’i Toamasina ity fomba fanadiovan-drano ara-pahasalamana ity ary ezahina haparitaka eran’ny Nosy amin’ny fiaraha-miasany amin’ireo fikambanana samihafa, sy ireo sehatra tsy miankina ihany koa ary ireo mpaninjara samihafa, indrindra ny eny ambanivohitra eto amintsika. Ankoatra izay dia ny volana desambra izao no tena hipetraka eto Madagasikara ka nisafidy ny kaominina manompana Ingahy Willie De Klerk, izay nofidiany ho toerana handevenana azy ihany amin’ny fotoana mety hahafatesany, araka ny faniriany.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Poule des As : Plus droit à l’erreur pour CNaPS et Fosa

La quatrième journée de la fameuse Poule des As regroupant dans un rush final les quatre meilleures formations de Madagascar va-t-elle permettre au Fosa Juniors et à la CNaPS Sport de poursuivre leur marche en avant ? C’est toute la question, même si on ne se méfiera jamais de la réaction du FC Vakinankaratra, étonnant troisième.

Si le titre de champion de Madagascar 2018 se joue véritablement lors de la dernière journée à Vontovorona entre la CNaPS Sport et Fosa Juniors, cela ne signifie pas que ces deux clubs peuvent se permettre de lever les pieds pour leurs matches de dimanche.

Fosa favori. C’est le cas notamment pour Fosa Juniors qui reçoit au stade Alexandre Rabemananjara le FC Vakinankaratra. Certes, et dans son jardin, Fosa part avec la faveur des pronostics d’autant plus que l’entraîneur Bob Kootwij doit impérativement montrer qu’il est en mesure de recentrer sa troupe après cette défaite face à la CNaPS.

La question se pose quand il se permet de laisser sur les bancs un Santatra dont on connaît les qualités de meneur. On ne va pas dire que Babou est mauvais, mais ce dernier est mieux utilisé comme joker.

La fièvre du samedi. La méfiance est de mise, car ce dont on est sûr c’est que les Antsirabéens ne viendront pas à Mahajanga en victimes expiatoires. Ses grands défenseurs continueront de faire le ménage.

L’autre match aura lieu le samedi, à 14h30, à Mahamasina avec le choc Elgeco Plus- CNaPS Sport. Si la CNaPS Sport peut rééditer son exploit du match aller (3 à 1), Elgeco Plus aura à cœur de sauver les meubles. Car théoriquement, Dino et ses amis n’ont plus rien à gagner sinon un dernier baroud d’honneur toujours possible depuis le retour sur blessure de Zola qui a marqué contre le HZAM.

Les batailles promettent d’être rudes, car on connaît les rivalités qui existent entre ces deux formations.

Et c’est tant mieux pour le spectacle pour une fièvre de samedi après-midi…

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Restaurant : Chef Marius débarque à Antsirabe !

On ne l’a pas vu depuis un laps de temps, mais le revoilà qui rebondit de plus belle et dans la plus française des villes malgaches, à Antsirabe, où il tient un restaurant (gastronomique) à Antsenakely.

Il, c’est le Chef Marius Rafiakarana qu’on connaissait dans une émission de MaTV et qui fait aujourd’hui étalage de tout son talent au grand bonheur de la bonne cuisine. Avec la manière, car il vous fait un « poisson au coco » en direct et en 24mn, chrono en main. En un tournemain, il sort de ses fourneaux, des mets plus délicieux les uns les autres.

Des mets dignes d’un Chef étoilé, mais à des prix sacrifiés. Car pour Marius Rafiakarana, la passion de la cuisine et le bonheur d’offrir viennent avant toute chose. Le tout avec le sourire de sa femme qui fait de l’accueil sa spécialité.

Pour l’instant le couple n’a pas de brigade à sa disposition, mais cela va se faire dans un avenir proche, tant le Chef Marius est parvenu en si peu de temps à fidéliser une nouvelle clientèle du « Myzen Ramen », le nom de ce restaurant pas comme les autres. S’il concocte avec amour les plats malgaches bien connus, le Chef Marius est aussi devenu un grand spécialiste de la cuisine asiatique incluant les fameux sushi japonais.

La cadre est agréable et le service soigné. Des atouts qui font du « Myzen Ramen » un des endroits les plus prisés d’Antsirabe.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Narison et Jovial : Des candidats importés

Le professeur Narison Stephan directeur de recherche du CNRS de Montpellier.

Des candidats qui ont vécu assez longtemps à l’étranger et qui ont pensé apporter leur savoir-faire pour le pays. Ils se sont ainsi porté candidats à la prochaine élection présidentielle. Il s’agit notamment du candidat n°16 le Professeur Narison Stephan et Imbeh Serge Jovial portant le dossard n°26. Vu qu’ils ont passé de nombreuses années à l’extérieur du pays, on a tendance à les qualifier de « candidats importés ». En ce qui concerne le candidat n°16 de l’ « Antoko Gasy Miara Mandroso » (AGMM), il est né à Antsakabary Nord en 1951, issu d’une famille d’enseignants,  il a passé son enfance dans la  brousse. Admis à l’ENS de Paris pour préparer son doctorat 3e cycle, mais c’est à Marseille qu’il a soutenu sa thèse de doctorat d’Etat en 1980. Post-Doc à l’ICTP de Trieste (1979-81), boursier et chercheur associé au CERN de Genève (1981-83), boursier Von-Humboldt et DFG à Heidelberg (1991-92), il a été chercheur associé dans différents centres (Stanford et Michigan-US, Moscow-RU, Heidelberg et Munich-DE, Barcelone-ES, Vienne-AU, Tsukuba-JP, Taipei-TW, Pékin-CN, Sao-Paulo-BR). Directeur de recherche au Laboratoire Univers et Particules du CNRS de Montpellier depuis 1984, il a publié des livres spécialisés à l’Université de Cambridge (Angleterre) en 2002 et à World Scientific (Singapour) en 1989.

Imbeh Serge Jovial a déjà exercé dans le centre d’affaires du groupe à la Défense-Paris.

Professionnalisation. Quant à Imbeh Serge Jovial présenté par l’ « Antoky ny Fivoaran’ny Malagasy » (AFIMA), il est né le 13 septembre 1978 à Soavinandriana-Antananarivo III. Il est le dernier fils d’Imbeh et de Hoareau Ravaohita Jeannette. Après son baccalauréat en 1997, il a intégré l’Institut des Managements où il a obtenu son diplôme d’études supérieures en Management, spécialisation en finance. Après ses études à Madagascar, il a quitté l’île et rejoint l’université de Limoges  de 2002-2003 pour poursuivre ses études au sein de la faculté de l’économie de ladite université. En outre, il a intégré l’ESC de Toulouse en 2004 afin d’orienter dans la professionnalisation de ses formations. Il a commencé en 2006, sa carrière professionnelle en intégrant la société générale  « Corporate Investment Banking » dans le centre d’affaires du groupe à la Défense-Paris… Bref, des parcours impressionnants pour ces deux candidats.

Recueillis par Dominique R.   

Midi Madagasikara0 partages

BETSIBOKA Maevatanàna tampon-tanàna : Mitsoa-ponenana ny mponina noho ny firongatry ny asan-dahalo

Vao tamin’ny 28 aogositra 2018 lasa teo iny no nitrangana fanafihan-dahalo naharatrana olona iray tao amin’ny fokontany Ambodimadiro, kaominina Maevatanàna voalohany; voatsindron’ny antsin’ireo dahalo izy. Lasan’ireo tamin’izany ny entana izay zakany. Efa mandeha moa ny fanadihadiana sy ny fikarohana ataon’ny Zandary sy ny  polisy aty an-toerana amin’izao. Araka ny vaovao voaray dia tena mahazo vahana mihitsy ny asan-dahalo eto Maevatanàna tampon-tanàna, ary tsy mitsitsy izy ireo fa tonga dia mamono. Efa olona efatra sahady no naratra vokatr’izany raha tamin’ny fiandohan’ny volana aogositra no mankaty no asian-teny. Vokatr’izay dia zary lasa mandry an-driran’antsy sy mihorohoro tanteraka ny mponina noho ity resaka tsy fandriam-pahalemana ity. Na ny omby na ny vokatry ny mponina mantsy dia ataon’ireo dahalo mahita faisana avokoa. Manoloana izany dia lasa miraviravy tanana tanteraka ny mponina , ary ao no mahavita mitsoa-ponenana na mandao ny akaniny mihitsy, satria sady matahotra ny ainy no tsy afaka hiaro akory ny fananany. Misy amin’izy ireo mamonjy ny fianakaviany any Antananarivo sy Mahajanga na any amin’ny faritra hafa. Raha ny fanazavana hatrany dia tena faritra mena ny ato amin’ny disitrikan’i Maevatanàna raha ity fanafihan-dahalo ity. Manao andiany ireo dahalo rehefa manafika sady mirongo fiadiana mahery vaika. Efa manana tambajotra matanjaka ihany koa izy ireo ka efa jereny mialoha ny olona hotafihany. Tokony hojerena akaiky ihany ny trangan-javatra fa mijaly ny vahoaka.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

3e édition du salon de la RSE : Un « live en ligne » pour ceux qui ne pourront pas y assister

Ulrichia Rabefitiavana (à gauche) expliquant le concept de RSE aux journalistes.

Innover dans le dessein d’améliorer les choses et d’attirer plus de cibles sur la question de responsabilité sociétale d’entreprise, la troisième édition du salon de la RSE veut mettre le paquet.

 La responsabilité sociétale d’entreprise (RSE) est un principe qui échappe encore aux Malgaches. Responsables étatiques, chefs d’entreprises, simples particuliers et professionnels des médias, ont chacun leurs façons de comprendre la chose. La situation actuelle en la matière témoigne de l’incompréhension générale. Ulrichia Rabefitiavana, fondateur d’Ur-Csr Consulting et non moins organisatrice du salon de la RSE fait part de ladite situation. « La  Grande Ile ne dispose pas de politique nationale sur la RSE.  On ne dispose pas également de statistiques des entreprises qui appliquent des politiques de responsabilité sociétale d’entreprise » a-t-elle lancé. Avant de noter qu’outre « l’inexistence de politique et de cadre légal, la notion de RSE est encore floue pour de nombreux Malgaches. Et pour cause, beaucoup de Malgaches ne savent même pas quelles sont les structures à mettre en place si l’on veut adopter et appliquer le principe ». L’organisation de la troisième édition du salon de la RSE entend éclairer les lanternes sur le principe qui touche non seulement le monde des entreprises, mais également la société malgache en général. La responsabilité est partagée, la RSE concerne divers acteurs allant du secteur public, privé, aux organisations de la société civile, mais également pour les citoyens, notamment les employés.

 Gouvernance d’entreprise et RSE. La thématique du prochain salon qui doit se dérouler du 31 août au 1er septembre prochain à l’Hôtel Carlton. Un évènement qui entend réunir différents participants issus de nombreux domaines. Diverses activités telles que des conférences sur des thématiques-clés, des ateliers de concertation et d’ateliers de passage à l’action seront prévus. Le « must », quant à lui serait une diffusion « en ligne directe » desdites activités. « Beaucoup de personnes qui ont témoigné de leurs intérêts au salon et aux activités prévues nous ont demandé s’il serait possible de faire des diffusions en ligne. Nous avons donc conclu un partenariat avec Orange Madagascar pour permettre la diffusion en ligne de la majorité des activités comme les conférences » a affirmé avec fierté Ulrichia Rabefitiavana. Les organisateurs ont également prévu une autre innovation pour la 3e  édition. « Un talk show – entrant dans le cadre du programme faim zéro – destiné aux jeunes entrepreneurs ou aux jeunes œuvrant dans les milieux communautaires sur les questions de lutte contre la malnutrition sera également prévu. Ce sera une opportunité pour les jeunes de concourir et d’exposer leurs projets ou ce qu’ils pensent faire afin de changer les choses auprès de leur communauté ». A l’instar des deux premières éditions, le salon de cette année entend avancer vers une application du concept de RSE. « Il ne s’agit plus d’avoir des intérêts pour le principe, le défi – pour cette année et les autres à venir – est de passer à l’acte, de faire de la RSE une structure à part entière de la vie des entreprises » a conclu Ulrichia Rabefitiavana.

 José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Ambatondrazaka : Dahalo roa maty voatifitra

Efa-dahy monja ireo dahalo. Fokontany iray no voatafika. Omby am-polony no very tamin’io fotoana io. Tsy nanaiky nolembenana ny fokonolona nampian’ireo zandary avy amin’ireo toby manodidina fa avy hatrany dia nanara-dia. Raikitra ny fifandonana.

Tao amin’izany fokontan’i Betainomby ao amin’ny kaominina Amparihintsokatra, any amin’iny distrikan’Ambatondrazaka iny no nisehoan’ity fanafihana ity, ny alin’ny alahady hifoha alatsinainy lasa teo. Mirongo basy sy zava-maranitra ireo olon-dratsy tamin’io fotoana io ary nanao izay danin’ny kibony namoaka ireo omby rehetra tao am-bala. Rehefa lasa nitsoaka niaraka tamin’ny hazany izy ireo, vao afaka niantso vonjy ireo fokonolona, izay efa nifamory sahady handeha hanara-dia ny omby very. Tonga haingana tany an-toerana ihany koa ireo zandary avy amin’ireo « poste » manodidina, ny tao Andreba Gara sy tao Imerimandroso. Tao amin’ny fokontany Antokazo, kilaometatra vitsy miala ilay fokontany voatafika no nifanehatra tamin’ireo malaso izay teo am-pandroahana ireo omby avy nangalarina ireto mpanara-dia. Raha vao nahita izany ireo efa-dahy dia nitifitra avy hatrany. Voatery namaly ihany koa ireo mpanara-dia ka roa tamin’ireo olon-dratsy no lavo, sy tsy afaka manohy intsony ny asa ratsiny. Ary nanao tari-dositra nitsoaka ireo namany hafa. Mbola mitohy amin’ny fikarohana ireo tafatsoaka moa ireo mpitandro filaminana. Nisy ampahany tamin’ireo omby kosa no tafaverina tamin’ny tompony.

Ambatondrazaka, Ankazobe, Anjozorobe, isan’ireo distrika voasokajy ao anatin’ny faritra mena amin’ny asan-dahalo raha any amin’iny tapany avaratry ny renivohitra iny. Mifanakaiky sy mifanila ireo distrika telo ireo ary mazàna dia any amin’ireo toerana hifanapahan’ny sisin-tany no tena manjaka ity resaka halatra omby ity. Any amin’ireny toerana ireny araka izany no tokony hamafisina ny isan’ireo mpitandro filaminana.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Toamasina : Fito mianadahy saron’ny polisy niaraka tamina basy mahery vaika

Nivoaka tamin’ny fahanginana noho ny mbola firosoan’ny fanadihadian’izy ireo ny polisim-pirenena eto Toamasina, taorian’ny fahatrarany ireo basy mahery vaika teo am-pelantanana olon-tsotra sarona tao anatina “Bungalow” iray tao Analakininina hopitaly be Toamasina.

Raha ny fanazavan’ny ekipan’ny polisy eto Toamasina tamin’ny alalan’ny kaomisera misahana ny kaomiseran’ny boriborintany faha-02 Tanambao II eto Toamasina, izay misahana ny raharaha, dia tafiditra ao anatin’ny fanatonan’izy ireo ny vahoaka sy ny fanamafisana ny fifandraisan’izy ireo amin’ireo andrimasom-pokonolona, no nahazoana ny vaovao nahatrarana ireto fitaovam-piadiana mahery vaika ireto ka nanaovana ny vela-pandrika tamin’ireo fikambanan-jiolahy ireo. Tratra tamin’izany tao anatin’ilay Bungalow sy tratra tany an-tranon’ireo fikambanan-jiolahy ihany koa, ny basy kalaky azo aforitra ny vodiny, balana kalaky miisa 10 izay mitondra ny laharana “…/74” avokoa, tranom-bala miisa 05 ka ny iray no nisy ireo bala 10, “Revolver” iray ary basy PA iray ihany koa niaraka tamin’ny tranom-balany tsy nisy bala. Raha ny fanazavana hatrany dia saika hanomana fanafihana mitam-piadiana mahery vaika ireto fikambanan-jiolahy ireto tamin’izao fahatrarana azy ireto izao, satria tamin’io fotoana nahasaronana azy ireto no nisiana andian-jiolahy nanafika rangahy iray tao Ambohijafy izay nampiana basy PA ihany koa. Tao anatin’ny fanadihadiana nataon’ny polisy misahana ny raharaha no nahatrarana olona fito, vehivavy ny roa. Ny fanazavana ihany no nahalalana fa ny telo tamin’ireo tovolahy no tratra tao anaty Bungamow, ny roa hafa kosa nandritra ny fisavana ny tranon’izy ireo izay nahatrarana ihany ilay moto scooter manga fampiasan’izy ireo amin’ny fanafihana fanaony. Ireo vehivavy roa : ny voalohany tratra tao Ankirihiry izay nahasaronana ny 04 tamin’ireo tranom-bala 05 sarona, ny faharoa kosa tao Tanambao V izay mpanatitra ny basy ampiasain’ireto ekipa ireto no asany.

Hentitra anefa ny polisy eto Toamasina mikasika ireto basy mahery vaika tratran’izy ireto izao, satria hisy ny fiaraha-miasan’izy ireo amin’ireo namany eo anivon’ny fitandroana ny filaminana mba tena hamantarana ny toby na vondrona na olombelona mety nivoahan’izy ireto. Ireo laharana sy ny marika ary ny lokon’ny bala mantsy dia ampy hanamarinana izany, izay tena takian’ny vahoaka miharitra ny mafy amin’ny hafitsok’ ireto fikambanan-jiolahy ireto ny tena hivoahan’ny marina, sy hanasazian’ny fitsarana izay tena tompo-marika amin’izany.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Hopitaly Be Toamasina : Kalach roa sy basy “PA” iray ary olona iray hivarotra azy ireo saron’ny polisy

Fifanandrifian-javatra sa tranga samy hafa saingy niseho tao anatin’ny fotoana iray dia ny alatsinainy 27 aogositra teo tokony tamin’ny 04ora avy, ilay fanafihana tamin’ny PA tao Ambohijafy sy ity olona iray saron’ny polisy tao Analakininina hopitaly be teo am-pivarotana basy kalaky roa sy PA iray, tao amin’ity trano fandraisam-bahiny, “Bungalow”, an’ny filoha lefitry ny mpalotsain’ny kaominin’i Toamasina ity ? Na mbola manao fanadihadiana mikasika ilay olona iray tratra niaraka tamin’ireto basy kalaky roa sy PA iray ity aza ny polisy, dia misy ihany ny angom-baovao azo mikasika ny raharaha. Raha io loharanom-baovao io dia telo andro mialoha ity alatsinainy ity dia efa nisy namandrika ny efitrano fandriana iray tao amin’ity trano fandraisam-bahiny ity, saingy ny alatsinainy teo vao tonga ilay olona tena hipetraka tao tokony tamin’ny 04 ora. Tsy nanatona ny “reception” intsony ity tovolahy ity, izay voalazan’ny loharanom-baovao fa zanak’olona mpanambola iray monina ao Tanambao V niaraka tamin’ny sakosy iray lehibe nentiny niaraka taminy. Naira-niditra taon anatin’ilay Bungalow izy efa-dahy nandritra izay saingy gaga ny mpikarakarana ny trano fandraisam-bahiny fa nisy fifamaliana tao anatin’ilay efitrano ary re avy aty ivelany koa fa nifandrahona tamina basy izy ireo. Tsy tapitra izay raha ny loharanom-baovao hatrany dia tonga ny polisy nanambana basy ilay tovolahy nitondra ilay sakosy be. Teo no nivoaka avokoa ny nafenina rehetra, hay basy kalaky sy basy PA no tao anatiny ary nokasaina hamidy izy ireto. ny loharanom-baovao koa no nahafantarana fa polisy ihany koa ireto telo lahy nanao famandrihana ilay trano fandraisam-bahiny telo andro mialoha; koa andrasana izany ny fanazavana feno avy amin’ny polisy misahana ny raharaha noho ny resa-be mandeha mikasika ity raharaha ity, sy noho ity tovolahy ity koa zanaka mpanambola iray monina ao Tanambao V eto Toamasina.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Présidentielle : Cinq femmes candidates

Les candidates ne représentent qu’un sixième des prétendants à la course à la Magistrature suprême. Soit, 5 femmes contre 31 hommes ou 31 hommes contre 5 femmes, c’est selon. Il s’agit notamment de Ernaivo Fanirisoa, Saraha Rabeharisoa, Eliana Bezaza, Ramaroson Arlette et de Rasolovoahangy Roseline Emma. Même si elles ne sont que faiblement représentées aux élections présidentielles, les descendantes d’Eve n’entendent pas pour autant baisser les bras. D’ailleurs, bon nombre d’entre elles sont déjà sur terrain.

Dominique R. 

Midi Madagasikara0 partages

Ambatofotsy-Maevatanàna : Mirongatra ny fanafihan-dahalo

Tsy andro tsy alina, raha ny tati-baovao samihafa voaray, dia sady misahotaka noho ny asan-dahalo nanao sesilany nanomboka ny volana janoary teo no mankaty, ireo mponina no very fanahy mbola velona ny ato amin’ny disitrikan’i Maevatanàna. Mandray andraikitra ihany ny tompon’andraiki-panjakana sy ny mpitandro ny filaminana, saingy toa tsy mahasakana ny fanohizan’ny mpanao ratsy ny asany izany. Vao tsy ela akory izay, tamin’talata 28 aogositra lasa teo, tokony tamin’ny 11 ora sy sasany alina, tao amin’ny fokontany Ambatofotsy, kaominina Maevatanàna voalohany, dia dahalo dimy lahy nirongo fiadiana toy ny lefona sy zava-maranitra no nanafika tokantrano iray tao an-toerana. Soa fa mailo ny tompon’ilay trano, ka tsy nisy ny aina nafoy, satria natory tany amin’ny  toeran-kafa, fa ny entana toy ny “lecteur roa”, an-dRtoa Bebe sy ny vola tahiry tao an-trano no nentin’ireo olon-dratsy. Nampandre ny mpitandro ny filaminana malaky ny mponina taorian’izay saingy efa tafatsoaka lavitra ireo jiolahy. Manoloana izany dia very fanahy ny mponina eto Maevatanàna tampon-tanàna ankehitriny. Iza no hianteherany? Samy miandry ny vahaolana amin’io tsy fandriam-pahalemana io ny mponina an-tanàn-dehibe eto Maevatanàna na ireo any ambanivolo.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Famonoana mpiambina : Mitodika any amin’ny mpiasa taloha ny fanahiana

Samy miady mafy ny mpanao fanadihadiana na ny etsy Anosy na ny any Arivonimamo. Ny voalohany dia mahakasika ilay famonoana mpiambina miisa roa tao amin’ny toeram-pivarotana pizza etsy amin’ny By-pass. Ny faharoa kosa dia ilay famonoana ankohonana iray, telo mianaka. Ny itovizan’ireo dia fanadihadiana mahakasika heloka bevava momba ny vonoan’olona dimy, raha hatambatra, ary izany dia tao anatin’ny fotoana mitovy, ny alin’ny alahady hifoha alatsinainy. Etsy amin’ny sampana misahana fanadihadiana heloka bevava etsy Anosy, raha araka ny loharanom-baovao akaiky ny polisy, dia efa misy olona mivezivezy ary alaina am-bavany. Mbola nijanona ho tsiambaratelo izany satria anatin’ny fanadihadiana tanteraka, saingy loharanom-baovao akaiky ny orinasa eo amin’ny sehatry ny fiambenana no nahitàna ny petra-kevitra fa mpiasa taloha no tokony hahiahiana ary izany rahateo no efa alaina am-bavany ankehitriny. Ny fitaovan’ireo mpiambina izay novonoina, izany hoe fitaovan’ny orinasa dia lasan’ireo jiolahy avokoa. Raha tsiahivina aza dia mbola ny “talkie-walkie” na fitaovam-pifandraisan’ny orinasa ihany no nampiasain’ireo jiolahy mpamono olona, nentina nampahafantarana fa novonoin’izy ireo ny mpiasa roa. Etsy andanin’izany, tsy misy afa-tsy olona mahafantatra ny fenitra ara-piambenana eo anivon’ilay sehatra ihany no afaka mamantatra ny fiasan’ireo “camera de surveillance” sy ny misy ny toerana firaiketana ny sary ka nahatonga ilay heloka bevava ho tsy nisy marika firy. Ny tompon’ny Gastro rahateo dia efa nanamarika ny fanahiany fa olona tsy lavitra ihany no tompon’antoka. Ny etsy Arivonimamo indray dia efa andro fahatelo sahady izay no nitazomana ireo olona izay noahiahana anio. Afaka manalava ny fetr’andro hitazomana ny mpanao fanadihadiana, araka izay mety amin’izy ireo, satria heloka bevava no nitranga. Momba ity raharaha ity dia miompana amin’ny teknolojia kokoa ny mpanadihady, mahakasika ny fitiliana ny ranon’ain’ilay mpamono olona izay sady nanolana izany. Na izany aza, ny fahitàna fitaovana nihosin-drà tao amin’ny trano iray dia efa porofo manakaiky ny marina saingy mila fandalinana kokoa sisa. Ireo telo mianaka izay namoy ny ainy dia nalevina omaly tany Fandriana ary naha-ontsa ny maro ny nahita ilay zazalahy izay akanga sisa nanamborana. Raha tsy nandeha niala sasatra tany amin’ny renibeny io farany dia mety ho azo eritreretina koa fa maty tao an-tranony niaraka tamin’ny fianakaviany. Nampihorohoro ny maro loatra ka arahin’ny mpanara-baovao akaiky ireo raharaha heloka bevava roa karazany ireo.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Tsiafahy : Un père de famille blessé durant l’attaque de son domicile

Presque tous les jours, les bandits sévissent dans les zones périphériques de la ville d’Antananarivo, notamment depuis le début du mois en cours. En effet, l’insécurité a pris de l’ampleur, aussi bien dans l’Avaradrano que dans l’Atsimondrano. La nuit du 28 août vers 22h 45, le domicile d’un particulier dans la commune rurale de Tsiafahy était la cible de ces prédateurs. Ces derniers ont blessé le père de famille pour lui dérober 1 million d’ariary, un lecteur DVD et quelques téléphones portables.

L’attaque a eu lieu dans le village d’Ambohijatovo, « fokontany » Andrefandrano. Cinq bandits cagoulés, armés de fusils de chasse et d’armes blanches  sont entrés de force dans le domicile de la victime. Prises au dépourvu et menacées avec des armes, les personnes qui étaient à l’intérieur n’avaient pas d’autres choix  que de se soumettre. La  bande s’en est violemment prise au père de famille pour obliger celui-ci à livrer tout l’argent en sa possession. C’est pourquoi, ce dernier a été blessé.

Selon la gendarmerie, les victimes n’ont pu alerter la gendarmerie que lorsque les malfaiteurs sont partis. Premiers à débarquer sur place, des éléments du poste avancé d’Ambatofotsy se chargent de l’enquête.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Culture urbaine : Tovolah l’éléphant du « rap gasy » au « Fill’in » à Antsakaviro

LEG « Bigga Tovo » ne compte pas abandonner le mouvement.

Ce vendredi, Tovolah va faire un show au  « Fill’in » à Antsakaviro. Le gars de  « Karnaz » va faire hocher les têtes des adeptes du « rap gasy ». Le pachyderme a toujours l’ivoire aiguisé.

Pilier du rap malgache, Tovolah reste fidèle à sa conviction. Rappeur contestataire, il confirme que non seulement la musique accompagne la révolution, mais elle est un outil pour s’exprimer. « Je dénonce l’hypocrisie sociale » a-t-il affirmé. Toujours ironique et radical dans ses propos, il soulève les faits réels à Madagascar. Fondateur du label « kolotsaina mainty », organisateur de « End of the weak », Tovolah n’a rien à envier aux autres. Un poids lourd incontestable, il est honoré par la nouvelle génération.

Sorti à la fin de l’année dernière, composé de quatorze morceaux, «  Boto radio » est son  premier album sur une application androïd à Madagascar. Selon lui, le mot « boto » diminutif de « brotherhood » qui veut dire fraternité.

Animateur d’émission rap depuis son jeune âge, Tovolah a su garder sa passion pour le rythme d’attitude positive. Avec ses compagnons, ils ont fondé le groupe « Karnaz » en 1995. Le contexte de cette époque a forgé la personnalité du poète urbain. Il s’est inspiré de ses aînés notamment le groupe « Da Hopp ». L’histoire du pays l’a beaucoup marqué. Leader d’opinion unique à son genre, « bigga tovo » ne compte pas abandonner le mouvement.

Durant ses séjours à l’extérieur, le jeune homme de 36 ans a mûri. Dès lors, il se livre à un nouvel objectif. C’est la raison pour laquelle il incite les jeunes à participer à une session « Freestyle », dans le dessein d’encadrer ces derniers. De 1995 à nos jours, « Bigga Tovolah » était là depuis longtemps, mais il n’a pas encore fait son temps. Son devoir n’est pas encore achevé.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Hangzhou, le joyau touristique de la Chine

Le lac de l’Ouest.Une des meilleures boutiques de thé vert du marché traditionnel.Le musée d’Art de Hangzhou.Les croisières sur le lac de l’Ouest font toujours le plein.

Les gens viennent en famille ou en amoureux visiter le lac, surtout le week-end.La cérémonie du thé dans un luxueux hôtel cinq étoiles, le V+, aux influences nippones, pleinement assumées.Une jeune femme pose en tenue traditionnelle au bord du lac.

Des poètes d’une dynastie de la Chine antique, la dynastie Tang disait : « Au ciel, il y a le paradis et sur terre il y a Hangzhou. » La ville sous-provinciale de Hangzhou, dans la province du Zhejiang compte parmi les plus belles villes de l’Empire du milieu. « Hotspot » touristique local, elle jouit également d’une renommée internationale, notamment pour son Lac de l’Ouest. Lors d’un voyage de presse, il y a quatre mois, nous avons eu l’opportunité de le constater de visu. Nous avons été conquis !

Hangzhou, ville sous-provinciale du Zhejiang se trouve à 200 km au sud-ouest de Shanghai, à qui elle est directement reliée par voie ferroviaire. Jadis capitale de la Chine, sous la dynastie Song du Sud, la ville a été rendue célèbre pour sa beauté, son exotisme, la clémence de son climat et sa douceur de vivre. La meilleure saison, comme partout en Chine d’ailleurs, est le printemps. Quelle douceur et quelle volupté ! Sur le plan socio- économique, Hangzhou figure également parmi les villes les plus développées de la Chine, avec une population majoritairement urbaine (plus de 70%), au niveau de vie élevé et un marché artisanal et touristique prospère. Hangzhou, c’est aussi la capitale du thé vert et de la soie pour la Chine. Il ne s’agit pas de la soie et du thé vert que l’on trouve au « Marché de la Soie » ou encore le « Marché des Perles » de Beijing, mais carrément les meilleurs de tout l’Empire. Et ça, ce sont les Chinois eux-mêmes qui le confient. Elaborés dans la plus pure tradition séculaire, le thé vert et la soie de Hangzhou sont raffinés et…relativement chers, mais ils valent largement le prix.

Epicurisme, luxe et tradition. Par ailleurs, il convient de noter le caractère, en général, de la population : épicurienne, festive, joviale et apte à vivre dans un milieu interculturel. Les natifs de Hangzhou sont des bons vivants ! Avec la nature, les conditions climatiques et le niveau de vie qui s’y prêtent, il est difficile de penser qu’il en aurait pu être autrement. Dans l’Antiquité, la ville ancienne fut construite au bord du fameux lac de l’Ouest, un patrimoine architectural et naturel qui attire plus de 250 millions de touristes par mois, selon Tao, un guide local et francophone qui nous a accompagnés sur place. Les vestiges de cette ville ancienne sont encore préservés actuellement aux alentours du lac. Les bambouseraies en hauteur de la ville et les hôtels à la fois luxueux et pittoresques qui s’y nichent, le temple bouddhiste, le marché traditionnel et artisanal avec ses échoppes de luxe, invitent au dépaysement total dans un endroit à part, où le temps semble s’être arrêté et où un parfum voluptueux et exotique de jasmin, d’osmanthus et de bambou embaument l’air. On raconte même que l’ancien président américain Barack Obama y aurait déjà séjourné. Outre le thé vert et la soie en tête de liste, les autres arts traditionnels chinois s’offrent également à la découverte dans cette ancienne ville, désormais devenu quartier pittoresque : la céramique, la calligraphie, ou encore la gastronomie.

Le lac de l’Ouest. souvent comparé au paradis dans la culture chinoise, le lac de l’Ouest de Hangzhou est nationalement reconnu et célébré par sa beauté, depuis l’ Antiquité jusqu’à maintenant. Tous les mois, au moins 250 millions de touristes, chinois pour la plupart font le déplacement pour une croisière et un circuit touristique aux bords du lac de l’ouest. Mythique, le site offre également une dizaine de panoramas d’une beauté à couper le souffle, pour ne citer que le coucher du soleil sur la pagode Leifeng. Les Chinois viennent en amoureux, en famille, entre amis, etc. juste pour apprécier le dépaysement et le charme unique de ce site touristique. Le lac est entouré d’une végétation luxuriante et de magnifiques jardins floraux où fleur d’osmanthus, jasmin, lotus, bambous et autres plantes exotiques se disputent la vedette. En son sein, le site abrite également un temple bouddhiste et un musée d’art, mêlant le contemporain au traditionnel. Un havre de paix, au sens propre du terme, avec en bonus, tout le folklore détonnant et varié que permet la diversité culturelle chinoise. Même Marco Polo qui s’y est rendu fin XIIIe  siècle, l’a qualifiée de « plus noble des villes, la ville du paradis ».Le site fut inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO le 24 juin 2011. Auparavant, ce fut un étang  lié au fleuve Qiantang et fut ensuite transformé en lac sous la dynastie Song.

Dossier réalisé par Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Pétanque – Championnats du monde : 15 millions d’Ariary de Rajoelina à l’équipe

Rajoelina avec l’équipe nationale de pétanque

Un titre à défendre. Les boulistes malgaches, champions du monde en titre partent au Canada, le moral gonflé à bloc. Avant de s’envoler pour Desbien pour disputer les 48es Championnats du monde de la discipline du 13 au 16 septembre, la délégation malgache a été reçue par Andry Rajoelina, hier, matin, à son bureau à Ivandry. « On connaît tous que la pétanque est la discipline où les Malgaches excellent le plus. On vous fait confiance, car à plusieurs reprises vous avez porté haut les couleurs nationales. Je vais suivre de très près cette joute mondiale. Si vous remportez le titre mondial à Desbien, je vous réserve une grande surprise et sans oublier la fédération » a fait savoir l’ancien homme fort de la transition. Outre le traditionnel « Tso-drano », Andry Rajoelina a offert de l’argent de poche de 15 millions d’Ariary à l’ensemble de l’équipe conduite par le président de la fédération, Beryl Razafindrainiony. La mission sera confiée au quatuor formé par Herilantosoa Razafimahatratra, Radotiana Rajaobelina, Victor Rajaonarison et Taratra Rakotoninosy. Heritiana Andriambelosoa, le coach de la sélection nationale reste confiant quant à la composition de cette équipe. Taratra Rakotoninosy va disputer le concours de tir de précision. Un grand amoureux du sport, Andry Rajoelina a un grand projet pour le sport malgache et pour la pétanque en particulier. « Une chose est sûre, la pétanque aura sa part, peu importe le résultat au Canada » a conclu Andry Rajoelina. La délégation malgache quittera le pays demain à 01h15. L’équipe restera une semaine en France pour peaufiner la dernière droite de la préparation. Les protégés de Tin Andriambelosoa participeront à deux tournois et quitteront la métropole pour le Canada le 10 septembre. Yves Anatole Randriamparany officiera en tant qu’arbitre international à la compétition. « Après avoir réussi l’examen en 2016 à Mahamasina, j’ai été appelé par la fédération internationale pour officier à ces championnats du monde » a-t-il déclaré.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Elevage bovin : Un vaccin contre le tétanos lancé

Les éleveurs des cinq « fokontany » de la Commune d’Antonibe, District d’Analalava dans la région de SOFIA, ont fait face à une maladie en mars 2016. En espace de trois mois, 80 bœufs ont succombé. Après analyse, la direction du Service Vétérinaire au sein du ministère de l’Agriculture et de l’Elevage a détecté qu’il s’agit du tétanos. C’est une maladie bactérienne fréquente souvent mortelle, due à la toxine produite par la bactérie Clostridium tetani. Pour l’éradiquer, une campagne de vaccination contre le tétanos a été lancée dans la commune d’Antonibe. Le vaccin est                    gratuit pour tous les éleveurs, car la lutte sera prise en charge par le ministère de tutelle. Par ailleurs, un bureau pour les techniciens y a été construit afin de faciliter l’encadrement et la communication avec les éleveurs locaux. En outre, deux abattoirs aux normes et des abreuvoirs seront construits dans la région de SOFIA qui a un fort potentiel en bovidés. Une insémination artificielle est également en vue pour une amélioration génétique de la race locale.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

SAVA Andapa : Tsy tonga ny Filoham-pirenena, diso fanantenana tanteraka ny vahoaka

Noho ny haratsian’ny toetr’andro, teo koa ny olana ara-tsolika tamin’ny angidimby izay taraiky tany Antalaha sy ny fahataran’ny fiaramanidina nitondra ny Filohan’ny repoblika, tao amin’ny seranam-piaramadina Ambodisatrana Sambava, dia tsy tontosa hatramin’ny farany ny fitsidihana nokasain’ity kandidà hirotsaka ho Filoham-pirenena ity tany amin’ny Faritra Sava, afak’omaly, raha nampanantena i Hery Rajaonarimampianina fa ho avy ao Andapa hitokana ny “Bloc Opératoire » sy hanolotra moto miisa 21 ho an’ireo Ben’ny tanàna, ny talata teo. Tamin’ny 08 ora sy 40 minitra no fotoana nomena ny vahoaka, nefa nigadona ihany ny tamin’ny roa ora tolakandro, tsy nipoitra ity Filoha-kandidà ity, ka voatery ny delegasiona notarihin’ny Minisitry ny Fanabezam-pirenena efa tonga tany an-toerana no nanapaka “ruban” tamin’ny fitokanana an’ity toeram-pandidiana ity, tamin’ny telo ora sy fahefany. Raha ny tati-baovao voaray, dia nofoanana tamin’ny ora farany ny fitsidihana tany amin’ny distrikan’ Andapa sy Vohémar, fa nihazo avy hatrany an’i Nosy Be i Hery Rajaonarimampianina, ka diso fanantenana tanteraka ny vahoaka.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Tsihombe : Roa lahy tra-tehaka nangalatra osy 12 isa, saika nodoran’ny fokonolona velona

Leom-boan’anana amin’ny firongatry ny halatra osy sy ondry any amin’ny faritra Androy ny mponina, ka izay olon-dratsy tratra, raha ny fanazavana azo, dia iharan’ny hatezeram-bahoaka avokoa mba ho anatra ho any hafa. Afak’omaly, tany Anjampaly, distrikan’i Tsihombe, dia roalahy tratra ambodiomby nangalatra osy niisa 12 no naratra mafy niharan’ny fitsaram-bahoaka, ary saika nodoran’olona velona avy eo. Nandrara izany fomba mamohetra izany anefa ny tompon’ireo biby fiompy. Araka ny tati-baovao voaray, dia teo am-pamoahana an’ireo osy tao am-bala, ny naraimben’ny talata teo, tokony ho tamin’ny dimy ora izy roalahy no tra-tehaka, tafaporitsaka kosa ny naman’izy ireo fahatelo, izay mbola karohina fatratra hatramin’izao. Rehefa voafatotra tongotra aman-tanana tsy afa-nanohitra intsony ireo dahalo, dia raikitra avy hatrany ny vono sy daroka nataon’ny fokonolona an’ireo mpangalatra voasambotra. Tezitra mafy ny zanaka lahimatoan’ny tompon’osy raha nahita fa mponina eo an-tanàna ihany ny jiolahy iray, ka naka antsibe ary nanapaka ny tanana havanan’ ilay dahalo.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Hery Rajaonarimampianina : Inauguration d’une station de pesage à Ambatolampy

Hery Rajaonarimampianina, descente à Ambatolampy, hier.

Le Président Hery Rajaonarimampianina a remis une nouvelle station de pesage de véhicules poids lourds, sur la RN7, au PK 67+100, à Ambatolampy, ainsi qu’une nouvelle aire d’abattage. Par sa mission, la station contribuera à améliorer la sécurité routière ; en effet, les poids lourds en surcharge sont à l’origine de nombreux accidents, outre la détérioration rapide de la chaussée. Financés par la Banque mondiale, par le biais de l’IDA, à hauteur de 1.654.995.741,60 ariary, les travaux d’aménagement de la station s’inscrivent dans le cadre du Projet d’urgence pour la préservation des infrastructures et la réduction de la vulnérabilité (PUPRIV) du ministère des Travaux publics. A rappeler que cette station est la troisième du genre avec celles de Maevatanana (RN4) et d’Ambohimalaza (RN2). Puis, avant la rencontre avec la population, le Chef de l’Etat a remis un abattoir construit suivant les normes sanitaires. Avec une capacité d’abattage de 25 bœufs et de 35 porcs, par semaine, cette nouvelle infrastructure fait vivre environ 70 familles. Après la remise des deux infrastructures, le Président de la République a été accueilli par la population d’Ambatolampy, venue en masse, au stade municipal d’Andafiatsimo.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

SEMPIDOU : Suspension des accessoires de soldes pour 98 agents grévistes

Les dirigeants de SEMPIDOU ont annoncé qu’il y aura une démonstration de force ce jour.

Les syndicalistes ont qualifié de génocide cette mesure de suspension de leurs accessoires de soldes à l’approche de la préparation de la rentrée scolaire de leurs enfants.

Le syndicat des agents des Douanes (SEMPIDOU) monte au créneau. « Nous sommes très surpris en constatant que des bons de caisse, de ce mois d’août, sont entachés de ratures avec des écritures en stylo rouge. En fait, le ministère des Finances et du Budget a procédé à la suspension des accessoires de soldes pour 98 agents des Douanes membres du syndicat et qui ont entamé une grève depuis le début de mai dernier », a dénoncé Andrianavalona Ramanambola Herizo, le président du SEMPIDOU, lors d’une conférence de presse, hier, au sein de la direction générale des Douanes à Antaninarenina.

Démonstration de force. Cependant, « nous n’avons pas été notifiés de cette note. Une lettre a été ainsi envoyée à la direction de la Solde en vue de demander plus d’explications concernant cette mesure prise par le ministère de tutelle. Mais celle-ci a répondu par le biais d’une autre lettre en nous invitant à nous référer aux autorités supérieures. Face à cette situation, nous allons renforcer notre grève à compter de ce jour jusqu’au vendredi pour marquer une démonstration de force. Un sit-in aura lieu ainsi à Antaninarenina. Et si le ministère de tutelle ne revient pas sur sa décision au-delà de ce délai, nous allons prendre des mesures drastiques », a-t-il enchaîné. En effet, les syndicalistes ont qualifié de génocide cette mesure de suspension de leurs accessoires de soldes à l’approche de la préparation de la rentrée scolaire de leurs enfants.

Rappel à l’ordre. Par ailleurs, « nous aurons dû bénéficier de ces avantages financiers, car ceux-ci étaient comptabilisés sur la base des services que nous avons réalisés en 2017. A ce moment-là, les agents de la direction générale des Douanes n’ont pas encore entamé de grève. Ces accessoires de soldes constituent ainsi nos droits », a fait savoir le président du SEMPIDOU. Rappelons que ce syndicat des agents de la direction générale des Douanes a mené une grève depuis mai dernier pour diverses revendications. Il s’agit, entre autres, de la gestion des Ressources Humaines, du remplacement numérique, des avancements et du problème de GasyNet. Certains douaniers ont continué à travailler en raison de la pression de leurs supérieurs hiérarchiques, a-t-on conclu. A noter qu’à plusieurs reprises le ministère des Finances et du Budget a fait un rappel à l’ordre aux agents grévistes des Douanes. Une manière pour ce département de clarifier qu’il y a une différence entre les agents qui travaillent et qui ne le font pas. Du coup, une différence de traitement s’impose. On y annonce d’ailleurs que ces sanctions sont conformes au cadre réglementaire.

Dans la soirée, la Direction des Douanes a annoncé que tous les bureaux du pays resteront ouverts aujourd’hui et demain.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Tennis de table – Championnats d’Afrique : Sept pongistes engagés à Maurice

Les Championnats d’Afrique seniors débuteront ce lundi 03 et ce jusqu’au 9 septembre. Sept pongistes feront le déplacement à l’lle Maurice. Setra Rakotoarisoa, pièce maîtresse du tennis de table malgache, Rado Marcel, Nandrianina Razafindralambo alias Linoh et l’expatrié Stephen Ravonison seront engagés chez les hommes. Stephen Ravonison est le fils de Tintin Ravonison, connu dans le milieu politique malgache. Du côté des dames, la fédération a confié la mission aux joueuses expérimentées à savoir Niantsa, Harena Dimbimiarilanto et Rondro Rajaonah. Tiana Ratsimbazafy, le numéro un malgache ne fera pas le voyage. « On est un peu en retard par rapport aux autres pays. Nous alignerons nos meilleurs joueurs et joueuses à Maurice, ce dans la perspective d’améliorer leur classement continental et mondial » a expliqué Tahiry Rakotoarisoa, directeur technique national (DTN). Ces Championnats d’Afrique arrivent à point nommé pour le clan malgache à 11 mois des Jeux des îles de l’Océan Indien en 2019 à Maurice. Des pongistes ayant suivi le stage de quatre  mois en Chine participeront à ces joutes continentales à Maurice. 150 pongistes de plusieurs pays africains se mesureront pendant une semaine. La sélection malgache entame actuellement la dernière ligne droite de la préparation avant le départ.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Fenoarivo-Alakamisy : Saisie de 300kg de cannabis, 03 suspects écroués

Grosse prise de la police. Poursuivies pour trafic de drogue, trois personnes ont été placées sous mandat de dépôt à Antanimora après avoir été entendues au Parquet du Tribunal à Anosy, hier. Elles ont été surprises en possession de 30 sacs de cannabis pesant au total 300kg à Fenoarivo-Alakamisy, district d’Antananarivo-Atsimondrano.

La saisie de cette drogue a fait suite à des  renseignements parvenus à la Brigade de stupéfiants de la police nationale informant sur l’existence d’individus  détenant une quantité importante de cannabis et ayant pour domicile  dans cette commune. Cette marchandise était prévue être écoulée dans la ville d’Antananarivo. Puisque le renseignement a précisé la cachette des présumés trafiquants, les policiers sont intervenus et les malfrats ont été arrêtés à bord d’un véhicule vers 22 heures, aux alentours de leur cachette.  Le pot aux roses fut découvert. L’enquête a révélé que trois des occupants de la voiture étaient les propriétaires de la marchandise. Les deux autres sont le chauffeur et son aide. Puisqu’ils ont avoué leur acte, les trois premiers ont été placés sous mandat de dépôt. Tandis que le chauffeur et son aide ont bénéficié d’une liberté provisoire.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Andry Rajoelina : Démocratie directe à Antsahalava Antanifotsy

Andry Rajoelina a promis de revenir à Antanifotsy.

Ce jour, le président fondateur de l’IEM est attendu du côté d’Ambohibary- Sambaina, puis d’Ambatolampy.

L’ « Initiative pour l’Emergence de Madagascar » était dans la Commune rurale d’Antsahalava hier. C’est la première fois qu’un candidat à la course à la Magistrature suprême rend visite à cette commune reculée située dans le District d’Antanifotsy. C’est la première fois également que l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina rencontre la population locale. Malgré le froid, le candidat « numéro 13 » a réussi un nouveau succès populaire hier du côté d’Antsahalava. Un accueil chaleureux lui a été réservé. La grande place locale était noire de monde. Bon nombre des partisans locaux du « Tanora malaGasy Vonona » ont fait plusieurs heures de marche à pied pour rencontrer Andry Rajoelina. Ce dernier a initié une séance de démocratie directe avec la population d’Antanifotsy. « Je suis venu non pas pour faire un discours mais pour écouter vos souffrances afin d’apporter par la suite des solutions concrètes », a-t-il déclaré. Depuis plusieurs mois, l’ex-homme fort du pays ratisse le pays pour constater de visu la réalité socioéconomique au niveau de tous les districts de la Grande Ile.

Solutions. Pour ce qui est du District d’Antanifotsy, la détérioration des routes notamment celle reliant Ambohimandroso – Antsahalava – Ambodiriana, le manque voire l’inexistence de terrain de jeux et de matériels sportifs pour les jeunes, la dégradation des infrastructures telles que les ponts et les barrages, le manque de bâtiments scolaires et les problèmes des enseignants FRAM, l’inexistence de bloc opératoire et le manque de matériels à l’hôpital, la difficulté d’accès à l’eau potable et à l’électricité, mais aussi et surtout la recrudescence de l’insécurité et les attaques incessantes des « dahalo ». Ce sont entre autres, les difficiles conditions de vie au quotidien de la population locale. Pendant cinq ans, aucune infrastructure n’y a été construite. Au sein des écoles et lycées construits durant la Transition, il n’y a plus aucune table- banc. Les habitants d’Antsahalava ont sollicité les aides d’Andry Rajoelina pour changer cette triste réalité. « Des solutions à tous ces problèmes existent dans l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM) », a déclaré le candidat « numéro 13 » avant de réitérer que l’objectif de ce projet est de rattraper le retard de Madagascar en termes de développement, et d’apporter le développement au niveau de toutes les communes et de tous les districts. Ce jour, le président fondateur de l’IEM est attendu du côté d’Ambohibary- Sambaina, puis à Ambatolampy.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Flash-Eco : L’aéroport de Fascène, Nosy-Be se modernise

Les salles d’arrivée et d’embarquement ont été inaugurées, avant-hier  par le Président de la République Hery Rajaonarimampianina. L’ensemble des travaux devraient être totalement achevés vers la fin de cette année, et en sont à 80% actuellement. Pour rappel, le coût des travaux s’élève à environ 15 millions d’euros. L’affluence des touristes  signifie qu’il nous faut multiplier les structures d’accueil, a déclaré le Chef de l’Etat.

 Une centrale électrique verra prochainement le jour à Nosy-Be.  Il s’agit plus précisément d’une centrale solaire qui sera opérationnelle en 2019.  Un pas de plus, en somme vers la transition énergétique. Cette centrale solaire travaillera en alternance avec la centrale thermique de Nosy- Be.

Recueillis par R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

CHU Befelatanana : Fermeture provisoire du service d’urgences du 30 août au 6 septembre prochain

Un communiqué émanant du Centre Hospitalier Universitaire Joseph Raseta Befelatanana (CHUJRB) fait savoir que « le service d’urgences dudit centre ne sera pas opérationnel » durant huit jours d’affilée. « Nous sommes actuellement dans la phase de rénovation du service d’urgences du Centre hospitalier universitaire Joseph Raseta Befelatanana et nous portons à la connaissance de tout le monde que le service d’urgences ne sera pas opérationnel du 30 août au jeudi 6 septembre 2018 prochain » peut-on lire dans le communiqué. Interrogé sur la question, le Pr Mamy Randria, chef d’établissement auprès du CHUJRB a confirmé la nouvelle en faisant savoir que « le CHUJRB dispose d’infrastructures pouvant prendre en charge les patients qui ont besoin du service d’urgences. Un service d’urgences provisoire qui peut accueillir 9 personnes ». Le Pr Mamy Randria également de préciser que « l’actuel service d’urgences qui est en rénovation pourra – après les travaux – accueillir 16 patients outre la réanimation ». Il convient de noter que beaucoup de patients se sont plaints de la faible capacité d’accueil du Centre hospitalier universitaire Joseph Raseta Befelatanana. Ce qui a conduit les responsables auprès dudit centre de prendre l’initiative de la rénover et de faire en sorte de donner un meilleur service et un meilleur accueil aux patients.

CHUJRA. Il convient également de noter que les responsables auprès du CHUJRB ont invité les Malgaches à directement se tourner vers le service d’urgences du centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona. Les responsables de renchérir que « les patients peuvent également se tourner vers l’hôpital manarapenitra d’Andohatapenaka, ou encore pour ceux qui en ont les moyens, d’aller directement vers les centres médicaux privés ».  On pourrait envisager les éventuels désagréments causés par ce changement d’organisation. Face à ces tracas, le Pr Mamy Randria de rassurer que « les travaux ne devront pas prendre beaucoup de temps ».

 José Belalahy