Les actualités Malgaches du Lundi 30 Avril 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara235 partages

« Zanak’i Betsileo » : Pour la libération immédiate de Claudine Razaimamonjy

Les « Zanak’i Betsileo » exigent la libération de Claudine Razaimamonjy.

Après le grand rassemblement du 3 février dernier, lors de la cérémonie de présentation de vœux qui s’est déroulée au « AC Palace » à Ivato, les « zanak’i Betsileo » ont réussi une seconde démonstration de force samedi dernier. Même effervescence, même enthousiasme mais cette fois-ci, le rendez-vous s’est tenu au cœur de la Région Haute Matsiatra, au stade de la gare à Fianarantsoa qui était plein à craquer pour cet évènement. Les « olobe » et les « Ampanjaka venant des cinq régions composant la Province de Fianarantsoa, à savoir Haute Matsiatra, Amoron’i Mania, Vatovavy Fitovinany, Atsimo-Atsinanana et Ihorombe, ont été tous  présents lors de cette rencontre qui a été organisée pour démontrer la solidarité et l’unité des natifs du pays Betsileo. Même si le pays traverse en ce moment une période de crise politique, pouvoir et opposition étaient représentés à ce rassemblement. A noter la présence du président du Sénat et non moins président national du parti « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara », Rivo Rakotovao qui était privé de parole car les « Zanak’i Betsileo » n’ont pas voulu donner une couleur politique à leur cérémonie.

Règlement de compte. Quoi qu’il en soit, tout ce qui s’est passé à Fianarantsoa durant le week-end montre et démontre que la guerre est désormais déclarée entre le régime Rajaonarimampianina et les « Zakan’i Betsileo ». Ces derniers ont même profité de cette occasion pour réclamer publiquement la libération immédiate de Claudine Razaimamonjy. Tous ceux qui ont pris la parole ont évoqué son cas. Cette dernière est placée sous mandat de dépôt depuis le mois de juin 2017. Actuellement, elle séjourne à la prison de Manjakandriana. « Elle ne pouvait pas agir seule. Quid des hauts responsables de l’Administration impliqués dans les mêmes dossiers », se demande-t-on. Une allusion au Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana et aux hauts fonctionnaires au sein du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation. Faut-il rappeler que Claudine Razaimamonjy est incarcérée pour des affaires de détournement de subventions exceptionnelles destinées à des communes rurales au niveau de la Région Haute Matsiatra. La semaine dernière, Me Hanitra Razafimanantsoa a déjà réclamé sur la Place du 13 Mai la libération de la patronne du « AC Palace ». De leur côté, les « Zanak’i Betsileo » continuent de monter au créneau par rapport au fait que Fianarantsoa soit mis à l’écart dans les actions au développement et que les opérateurs et politiciens natifs de cette Province sont toujours victimes de règlement de compte politique. La tension avec le régime HVM risque de monter d’un cran dans les jours qui viennent.

Davis R                                                         

Midi Madagasikara81 partages

Mpiasan’ny Viva voatsindrona antsy : Voasambotra tetsy Ambodivona i Lavakely

Ny zoma lasa teo no tra-tehaky ny pôlisy tetsy anoloan’ny toeram-pitsaboana iray ny olon-dratsy, mpanindrona antsy olona, fantatra amin’ny anarana hoe : « Lavakely ». Ity farany sy ny namany, araka ny tatitra azo avy tamin’ny pôlisim-pirenena no isan’ireo nanendaka sy nandratra ilay tovolahy mpiasa avy amin’ny fahitalavitra sy onjam-peo tsy miankina iray tao Ambodivona. Taorian’io tranga io tokoa mantsy, dia nandray ny andraikiny avy hatrany ny pôlisy avy ao amin’ny kaomisarian’ny boriborintany fahatelo, izay misahana iny faritra iny tamin’ny fanadihadiana rehetra. « Taorian’ny fanangonana ireo loharanam-baovao rehetra sy ny fakàna am-bavany ireo izay nanatri-maso no nahafantarana, fa i « Lavakely » sy ny namany no tompon’antoka tamin’izany » hoy ny vaovao hatrany. Nanomboka teo ny fijokoana sy ny famandrihana ity olon-dratsy ity, teny amin’iny faritra iny. « Natao ny fanadihadiana, ary naharitra herinandro maromaro izany,  nisy aza ny fotoana efa saika nahatrarana ireto mpanendaka mpanindrona antsy ireto, saingy tafaporitsaka izy ireo tamin’izany. Tamin’ity indray mitoraka ity kosa, dia polisy iray nanao fanamiana sivily mihitsy no nalefa nanjona ireto mpanendaka ireto mba hendahiny, ny zoma maraina vao mangiran-dratsy tetsy Ambodivona » hoy ny fampitam-baovao. Saika hanao ny asa ratsiny mihitsy ity farany no noraisim-potsiny avy hatrany. Izy moa no voapaingotra, saingy ireo namany roa lahy kosa tafaporitsaka. Rehefa nampifanatrehana tamin’ilay mpiasa niharam-boina, izay marihana fa tsy namoy ny ainy akory, na dia teo aza ny tsindrona antsy telo nahazo azy, ity « Lavakely » ity dia nilaza mazava izy, fa io mihitsy ilay tompon’antoka tamin’izay fotoana izay.

Natolotra avy hatrany ny teny anivon’ny Fampanoavana moa ity mpanendaka rain-dahiny ity ary nadoboka avy hatrany tany Antanimora, miandry ny fotoam-pitsarana azy. Etsy andanin’izay kosa anefa dia mbola manohy ny fikarohana ireo namany tafatsoaka ireo pôlisy. « Efa mitohy ihany koa ny fikarohana azy ireo ary inoana fa hahitam-bokany tsy ho ela izany. Manoloana ny tranga toy ireny dia manentana antsika rehetra hatrany mba ho tony ary tsy hanitatra azy ireny ho amin’ny resaka hafa ka hoentina hampisavorovoro ny saim-bahoaka » hoy hatrany ny tatitra azo avy tamin’ny pôlisy.

m.L

News Mada78 partages

Malagasy miara-miainga : « mpitondra manampin-tsofina… »

Anisan’ireo tonga maro nanatevin-daharana ny fitakiana fanovana, tetsy amin’ny kianjan’ny 13 mey ny asabotsy teo, ny eo anivon’ny antoko Malagasy miara-miainga.

Navoitran’izy ireo tamin’izany fa efa nijoro ho mpanohitra izy ireo. Niteny sy nanitsy ireo tsy mety rehetra ataon’ny fitondrana izy ireo saingy, ninia nanampin-tsofina ny mpitondra. Tsy nijanona teo anefa izany  fa voalaza ho mpanankorontana ireo niezaka nanoro ho fanatsarana ny firenena.

Tsiahivina fa niavaka ny filatroana sy ny diabe nataon’ity antoko naorin’Andrianainarivelo Hajo, ity. Tonga marobe nanotrona ny fitakiana ho an’ny fanovana rahateo izy ireo. Nahitana ny avy amin’ny fikambanam-behivavy, ny tanora…

Etsy andaniny,  efa najoro ny komity manohana ireo solombavambahoakan’ny fanovana ho an’Arivonimamo, faritra Itasy ary tonga nanatevin-daharana ny hetsika tetsy Analakely. Na izany aza anefa, mbola mandeha ny ramatahora ataon’ny mpitondra ho an’iny faritra iny amin’izao fotoana izao raha ny nambaran’ny solontena avy any an-toerana.

Synèse R.

Midi Madagasikara75 partages

Mouvement des députés pour le changement : Grève générale des douaniers en vue

A l’instar de ces manifestants, les douaniers prévoient de tenir une grève générale. (Photo Nary Ravonjy)

Ils vont enclencher la vitesse supérieure cette semaine, en sensibilisant notamment les fonctionnaires à grossir leur rang.

Les députés pour le changement ont tenu leur pari. En effet, les différentes associations et les syndicalistes ont répondu présents à leur appel, samedi dernier sur la Place du 13 Mai. La manifestation sur cette place historique a débuté par un défilé. La revendication a surtout porté sur la démission de Hery Rajaonarimampianina et la dissolution du gouvernement. Pour ce faire, le représentant du Syndicat des Agents de la Douane (ou SEM.PI.DOU) a enclenché la vitesse supérieure en annonçant que, ce syndicat va entamer une grève générale, à partir de mercredi. Toujours à propos des syndicalistes, ils prévoient d’organiser un «Diabe » pour la fête du travail. Point de ralliement à Mahamasina pour rejoindre par la suite la Place du 13 Mai.

Blocage. Dans la même foulée, des orateurs qui ont pris la parole sur la Place du 13 mai ont également déclaré que l’on va procéder au blocage de la machine administrative. A cet effet, une campagne de sensibilisation sera menée auprès des agents de l’Etat afin que ces derniers grossissent le rang des grévistes. Un des animateurs de service a aussi lu une lettre, en foi de quoi, un homme âgé de 30 ans a été arrêté le 21 avril dernier pour être placé sous mandat dépôt à Antanimora par la suite, que,  selon toujours la lettre émanant des parents de cet individu, ce dernier ne se porte pas bien et qu’il aurait besoin des soins médicaux appropriés. Face à cette situation, les meneurs du mouvement ont revendiqué que le prévenu soit libéré dans les plus brefs délais mais également soigné.

Miara-Manonja. Cette journée de samedi a été également marquée par la descente des représentants des députés pour le changement à la RNM et à la TVM à Anosy. Une journaliste a accueilli ces parlementaires et s’est dit prête à accueillir leurs doléances. De leur côté, les députés ont insisté qu’ils voudraient voir les responsables. Après avoir attendu un certain moment, ils ont été finalement reçus par le Directeur Général de l’ORTM, Johary Ravoajanahary, entouré à cette occasion, des directeurs de la Rnm et de la Tvm. Ils ont notamment revendiqué que l’émission « Miara-manonja » soit diffusé dans les médias publics. De son côté, le DG de l’ORTM a fait savoir que cela relève du gouvernement. Toutefois, il a proposé des débats contradictoires entre les députés pro-régime et les députés de l’opposition.

Dominique R.

Midi Madagasikara72 partages

Attaque à mains armées à Diégo : Un Guinéen attaqué à son domicile

Il a été gravement blessé par de multiples coups de coupe-coupe qu’il a reçus  sur tout son corps. Son gardien a été assassiné lors de l’attaque. C’était à l’aube du 18 avril, dans le quartier de Mavokatra. Dabo Ibrahim est né le 3 mai 1970 en Guinée et était résident à Diego. Il a été attaqué chez lui. C’était vers 1h 30, il s’est réveillé pour regarder un match ensuite il s’est recouché. Dans son lit,  Dabo a vu un éclairage par sa fenêtre, selon lui, il était probable qu’il ait oublié de fermer une fenêtre. Vers 2h 30 environ, les malfaiteurs ont pénétré par la fenêtre, ils ont enlevé la grille de protection. Ils ont commencé à l’agresser avec un coupe-coupe. Puis il ne se souvient plus de rien. A 4h il s’est réveillé, et il a commencé à crier et a appelé son gardien. Ce dernier n’a pas répondu. Il est sorti malgré tout le sang qu’il avait  perdu, il a découvert  le corps sans vie de son gardien. Il a appelé son voisin  qui a aussitôt alerté  la police. Quand la police judiciaire est arrivée, elle a constaté que Zoa 34 ans le gardien de Dabo avait été sauvagement assassiné. Les malfaiteurs lui avaient enserré les yeux, le  nez et la bouche avec  des tissus de différentes couleurs. et puis il  avait des blessures à la tête. Selon la constatation de la police judiciaire, il serait mort par asphyxie. Quant à  Dabo,  il est en soins intensifs. Par contre il n’est pas en état de savoir combien de temps ses agresseurs sont restés chez lui. Mais ‘après avoir tué le gardien et puis agressé le propriétaire du lieu, les malfaiteurs ont fouillé toute la maison.  Ils n’ont rien trouvé. A part un téléphone de marque Samsung. On ne sait pas exactement combien de malfaiteurs ont réalisé cette attaque, mais ces criminels sont en liberté. L’affaire est déjà entre les mains des responsables de la sécurité.

Angeline Coutiti   

Midi Madagasikara70 partages

Médiation du FFKM : Vers le report de la présidentielle de 2018

Ils ont répondu hier à l’invitation du FFKM.

Le processus déclenché hier par les prélats du FFKM risquerait de prendre au moins 12 mois.

Coup d’envoi hier de la médiation du FFKM (Conseil des Eglises Chrétiennes de Madagascar). En effet, malgré l’absence du pasteur Davida Rakotonirina (président de l’église luthérienne), du Mgr Odon Marie Arsène Razanakolona (archevêque d’Antananarivo et Ecar) et du Mgr Samoela Jaona Ranarivelo (église anglicane), le culte de lancement de cette médiation malgacho-malgache a pu se tenir à l’église anglicane d’Ambohimanoro. Seul le président de la FJKM, le pasteur Irako Ammi Andriamahazosoa a été présent. Du côté des invités, on a signalé la présence de l’ancien président Marc Ravalomanana et des Chefs d’Institution dont le président de l’Assemblée nationale Jean Max Rakotomamonjy et celui de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) Jean Eric Rakotoarisoa. Le président du CFM (Conseil du Fampihavanana Malagasy) Maka Alphonse a également répondu à l’invitation du FFKM. D’après ce qui a  été annoncé hier à Ambohimanoro, la médiation des prélats du FFKM commence dès cet après-midi, par leur rencontre avec les députés de Madagascar à Vohipiraisana. Les députés pro-régime et ceux qui n’ont pas voté les lois électorales controversées, c’est-à-dire les députés qui animent le mouvement de contestation sur la Place du 13 Mai, seront présents à cette rencontre.

Résolutions des assises nationales de 2015. Après les députés, le FFKM recevra les représentants des partis politiques et ceux des dirigeants en place. Le Conseil des Eglises Chrétiennes de Madagascar ne va pas partir de rien. Il va remettre sur le tapis les résolutions des assises nationales de la réconciliation qui se sont tenues en mai 2015 au CCI Ivato. Ces assises nationales, rappelons-le,  ont recommandé le remaniement des Institutions et la mise en place d’un gouvernement de réconciliation nationale. « Le FFKM ne va pas opter pour une solution tip-top. Il va mener un processus où les racines des maux devraient être à la fin éradiquées. Le FFKM n’a pas un schéma de sortie de crise à imposer.», rassure le pasteur Davida Rakotonirina. A entendre ce chef d’église, l’élection présidentielle prévue fin 2018 pourrait être reportée. Présent hier au culte œcuménique d’Ambohimanoro, Tabera Randriamanantsoa du CRN (Comité de Réconciliation Nationale) a souligné qu’un processus d’une véritable réconciliation nationale prendra au moins 12 mois. La question qui se pose est de savoir quelle forme de gouvernement à adopter pendant cette période de 12 mois.

Communauté internationale. L’éventualité de report de la prochaine élection présidentielle va à l’encontre de la recommandation de la communauté internationale qui persiste et signe jusqu’ici que, cette élection devra se tenir en novembre ou en décembre 2018. Cette communauté internationale dont la position semble réconforter le président de la République Hery Rajaonarimampianina ne cesse par ailleurs de réitérer que cette élection présidentielle doit être inclusive, démocratique, juste et transparente.  La secrétaire générale de l’OIF Michaëlle Jean se trouve depuis hier à Tana. Elle a déclaré à son arrivée : « Je viens à Madagascar pour encourager les acteurs politiques à s’inscrire dans un exercice démocratique  acceptant la confrontation des idées sans verser dans la violence et à s’engager dans un  dialogue inclusif pour le bien de l’ensemble de la Nation. » Joachim Chissano de la SADC, Abdoulaye Bathily de l’ONU et Ramtane Lamamra de l’Union Africaine seront également là incessamment. En tout cas, les députés vont rejoindre leur Palais demain après-midi pour l’ouverture de leur première session ordinaire de cette année 2018. Une session qui va certainement réexaminer, après une sage décision de la HCC, les lois électorales du gouvernement, sources de la crise politique actuelle.

R. Eugène
Midi Madagasikara48 partages

Chronique de Mickey : Il est où le courage politique, il est là …

Si l’on faisait  le  parallèle entre les actualités politiques françaises et malgaches, on ne manquerait pas de noter comme similitudes,  la simultanéité de deux crises actuellement. En France, les mouvements sociaux font  tanguer le navire Macron. Que les cheminots mènent une grève  contre le changement de leur statut; que les  étudiants bloquent leurs universités  ou   que le mal-être frétille dans d’autres secteurs   créant une onde de chocs d’ampleur à ne pas négliger… Le président français assume la responsabilité  des objets de mécontentement. Il ne dit pas qu’il n’en a cure  mais va au devant armé seulement  de ses pourquoi  et de ses comment, parce qu’ils font partie du programme sur lequel il a été élu. Exemple de ce qu’on peut appeler  « courage politique ».

Pendant ce temps à Madagascar, on observe une fièvre  de fin du premier  mandat du pouvoir  en exercice, la classe politique est en ébullition, la situation est explosive et le spectre d’une enième crise politique est menaçant. Le  tenant du pouvoir persiste dans un « J’y suis, j’y reste !»  Au risque de paraître dédaigneux. Pourtant, « Généralement, dans le gouvernement démocratique, le courage est une vertu qui ne peut se dissocier de la responsabilité, principe moral émergent de notre temps. Puisque la responsabilité consiste à répondre de ses actes ou décisions, et de leurs conséquences devant ceux qui sont concernés par ces actes ou décisions, elle constitue bien une épreuve dont la pratique enveloppe l’idée de courage » écrivait le philosophe Alain Etchegoyen, dans une éditoriale du Figaro. Quand les banderoles  bordent un trajet prévu et qu’on les évite, c’est  l’absence de courage.

Mais  de l’autre côté  celui des députés contestataires, l’absence de courage devant le constat  d’un débordement du mouvement  amenant  la  perte avérée  de son leadership, les empêche de se recentrer  sur l’objectif qui est une nouvelle délibération sur le projet de  lois électorales litigieuses . Mais débuter un conflit que de l’arrêter avec les honneurs. Pendant ce temps, l’internationalisation de la crise, rampe renforçant un peu plus  l’image d’une nation indisciplinée, boulet éternel de l’assistance internationale dans tous les domaines. En  ce moment, critiquer le courage politique serait de dire «  j’ai le courage de dire que ce vote a été une erreur ou  j’ai le courage de dire qu’on est allé trop loin ».Car  le courage politique lui-même oscille dit-on,  entre la résolution et la témérité, le cran et l’entêtement, la fermeté et la crânerie. Le courage, dans sa définition immédiate… est toujours valorisé. Il est toujours perçu comme un compliment, suscite l’admiration, transforme le pouvoir en autorité. Déjà, De gaulle disait : «les hommes intelligents sont rarement courageux, les hommes courageux sont rarement intelligents». A méditer !

M.Ranarivao

Midi Madagasikara42 partages

Tennis – ITF/CAT : La fédération récompensée

De gauche à droite: Président de la CAT Tarak Cherif, Président de la FMT Stéphane Rakotondrainibe et Président de l’ITF David Haggerty.

Il s’agit d’un trophée, pas de primes en sommes sonnantes et trébuchantes mais un trophée qui récompense les efforts fournis pour le tennis malagasy. 

« Je dédie ce trophée à tous les joueurs, aux parents, aux encadreurs, aux instances du tennis à Madagascar, aux sponsors, à l’équipe de la FMT, à l’état Malagasy ainsi qu’à tous les acteurs qui ont contribué à l’obtention de cette reconnaissance de la part de l’ITF »,  a déclaré le président de la fédération malagasy de tennis Stephane Rakotondrainibe quand il a eu le trophée ITF entre les mains. Cela a eu lieu lors de la soirée de gala du 26 avril 2018, qui s’est tenue la veille de l’Assemblée Générale de la confédération africaine à Kigali, Rwanda. Selon lui, c’est le fruit des efforts effectués en 2017 et 2018 pour le développement du tennis. Madagascar vivra un tournoi ITF Junior Circuit U18 Grade 5 ou le « Madagascar Open Junior » du 25 au 29 juin prochain. « De plus, Madagascar a répondu présent à tous les événements majeurs de la CAT. Nous sommes champions d’Afrique australe chez les moins de 12 ans. Les jeunes filles sont qualifiées pour le sommet africain du mois d’août au Maroc ».

De retour de Rwanda hier, le président s’attellera à la mise en place de ces compétitions avec son staff sur place.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara41 partages

Appel à solidarité : SOS pour Eric Fou Hehy

Depuis tant d’années, il a fait rire tout Madagascar! Parmi les ténors de l’humour malgache, Eric Fou Hehy est hospitalisé à la HJRA Ampefiloha. Atteint d’une insuffisance rénale, la famille lance un appel à solidarité. Toutes les aides sont les bienvenues pour non seulement pour les soins et traitements coûteux. Pour ceux qui veulent contribuer à cet acte de partage et de solidarité, la famille est joignable au 034 82 318 15 et 034 12 535 67 pour les appels et les transferts d’argent. C’est surtout dans des moments comme celui-ci que nous devons démontrer que l’union fait la force !

Zo Toniaina

Midi Madagasikara39 partages

Electricité : Baisse prévue des tarifs après le redressement de la JIRAMA en 2020

Plusieurs projets de centrales hydroélectriques et photovoltaïques sont en cours de mise en œuvre.

Plusieurs centrales hydroélectriques et photovoltaïques sont actuellement en cours de construction. L’exploitation de ces énergies renouvelables permettra de redresser la situation financière de la JIRAMA, et d’avoir de l’électricité à moindre coût.

Les investissements publics affichent une évolution sans précédente. Après le lancement officiel des travaux d’extension du Port de Toamasina qui coûteront 639 millions USD, soit environ 2044,8 milliards Ariary, ce sont des projets de construction de centrales fonctionnant à l’énergie renouvelable, en cours de préparation pour les uns et en cours de réalisation pour les autres, que le Gouvernement a annoncé lors d’une émission spéciale sur les chaînes TV locales. Parmi ces projets, une prochaine inauguration de la centrale photovoltaïque est prévue dans les semaines à venir, à Ihazolava Ambatolampy, selon le ministre de l’Energie et des Hydrocarbures, Lantoniaina Rasoloelison. Des barrages et des panneaux solaires sont également en cours de mise en place à Mahaboloka Saint Augustin. « Ces investissements sont énormes. A Sahofika, le projet de construction de la centrale hydroélectrique est financé à hauteur de 800 millions USD, soit environ 2 560 milliards Ariary. A Volobe, un autre projet pour la construction d’une centrale hydroélectrique d’une capacité de 120MW est en cours, grâce à l’extension du Port de Toamasina et au Projet Ambatovy qui ont renforcé sa rentabilité. Il y a plusieurs autres sites comme Antetezambato dans la région Vakinankaratra, Ambodiroka à Mahajanga, Ranomafana, etc. Des appels d’offres ont été lancés et les adjudications sont déjà faites pour la plupart de ces projets. Bon nombre d’entre eux ont déjà une garantie partielle de risque », a indiqué le ministre de tutelle, dans son intervention.

Choix technologique. L’exploitation des énergies renouvelables sont indispensables pour réduire les coûts de la production d’électricité de la Jirama. Entre 2016 et 2018, les subventions accordées à l’Etat pour la Jirama totalisent déjà plus de 1200 milliards d’Ariary. D’après le ministre Lantoniaina Rasoloelison, ces problèmes qui ont coûté à Madagascar, plusieurs milliards d’Ariary, ont commencé suite à la réduction des tarifs de la Jirama appliquée durant la Transition, en 2011. « C’était une décision populiste qui a coûté cher et que l’on essaie de rattraper jusqu’à aujourd’hui. Actuellement, la production d’un KWh d’électricité est à 0,26USD. Ce chiffre atteint même 0,3USD dans certaines zones enclavées. Et pourtant, la Jirama vend sa production à 0,16 ou 0,17USD le KWh. C’est pour cela qu’on parle toujours de vente à perte. Nous sommes actuellement dans une transition énergétique, pour basculer à terme, aux énergies renouvelables. Il s’agit d’un choix technologique qui permettra de produire à moindre coût. Non seulement la situation de la Jirama sera redressée, mais on pourra même envisager une baisse des tarifs, lorsque le coût de production sera considérablement réduit », a souligné le ministre. Pour soutenir ces propos,  celui-ci a indiqué qu’avant de dépendre du gasoil pour la production d’électricité, la Jirama faisait annuellement 46 milliards Ariary de bénéfice et avait jusqu’à 176 milliards Ariary de dépôt en banque. Aujourd’hui, à cause des décisions populistes, les capitaux propres de la société d’Etat devenus négatifs, environnent les -1 000 milliards Ariary.

Antsa R.

Midi Madagasikara28 partages

Industrialisation rapide : Une table-ronde présidentielle organisée par la BAD

Les Assemblées annuelles du Groupe de la BAD se tiendront à Busan, Corée du Sud, du 21 au 25 mai 2018.

Madagascar participera à la 53e assemblée annuelle de la Banque Africaine de Développement (BAD) et la 44e assemblée du Fonds Africain de Développement (FAD), qui se tiendront du 21 au 25 mai 2018 à Busan, en Corée.

Le plus grand rassemblement économique d’Afrique se tiendra à Busan, Corée du Sud, du 21 au 25 mai 2018. Des milliers de délégués, des chefs d’État, des représentants du secteur public et du secteur privé, les partenaires au développement et des universitaires réfléchiront sur l’industrialisation de l’Afrique, l’une des priorités stratégiques ou « High 5 » de la BAD, à même, d’améliorer les conditions de vie des Africains. Au cours de ces assemblées, la Banque organise une série d’activités de partage de connaissances pour générer de nouvelles idées pour développer et financer l’industrialisation de l’Afrique. « Un des moments forts de ces rencontres est une table ronde présidentielle de haut niveau intitulée ‘Accélérer l’industrialisation de l’Afrique : ouvrir le présent à l’avenir.’ Cette table ronde sera l’occasion, pour les dirigeants politiques d’Afrique et de Corée, de présenter leurs visions et stratégies en matière d’industrialisation, ainsi que des idées pour surmonter les défis à venir s’agissant de mise en œuvre », a indiqué l’institution dans son communiqué.

Reflexions. En outre, cette dernière lancera la version actualisée de sa publication économique phare « Perspectives économiques en Afrique (AEO) 2018 ». Plusieurs activités de partage de connaissances sont au programme, parmi lesquelles un panel sur les « Voies de l’industrialisation », dans lequel, les intervenants débattront des différentes trajectoires que les pays africains peuvent suivre vers une industrialisation durable. Un panel sur l’Avenir du travail et l’industrialisation examinera comment l’Afrique peut adapter ses systèmes éducatifs et les compétences des travailleurs aux nouvelles réalités économiques, en particulier, pour le développement industriel du continent. Pour la BAD, l’industrialisation rapide de l’Afrique offre la possibilité d’un scénario gagnant-gagnant pour le monde et certainement pour le continent. « L’industrialisation rapide contribuerait à accroître la productivité en stimulant le progrès technologique et l’innovation, tout en créant des emplois hautement qualifiés dans le secteur formel. Elle permettrait également de promouvoir les liens entre les services et les secteurs agricoles, entre les économies rurales et urbaines et entre les consommateurs, les intermédiaires et les industries de biens d’équipement. L’industrialisation permettra de réduire la volatilité – ou la tendance à long terme à la détérioration – des prix des produits manufacturés par rapport à ceux des matières premières, tout en aidant les pays africains à sortir de leur dépendance vis-à-vis des exportations de matières premières », soutiennent les représentants de la BAD. Bref, tous ces volets seront discutés durant la grande rencontre à Busan.

Antsa R.

Midi Madagasikara25 partages

Fampisehoan’ny Wawa tao amin’ny Soavita : Tsy omby ny efitrano, maro ireo tsy tafiditra, raikitra ny sa...

Feno hatrany ny efitram-pilanonana izay andalovan’ny tarika Wawa ao anatin’ilay “Somaroho Tour” fanaony eto Toamasina. Nanomboka ny zoma alina tao amin’ny trano fandihizana “Pataya” Androranga; nitohy ny sabotsy alina tao amin’ny kianja mitafon’ny Soavita; ary nifarana ny alahady tolakandro tao amin’ny toerana malalaky ny CRJS, ny fiarahan’ity tarika ity tamin’ireo mpankafy azy teto Toamasina renivohitra sy ny manodidna. Ny sabotsy alina tao amin’ny kianja mitafo ny Soavita anefa no nisy ny olana noho ireo mpitia Wawa maro no tsy tafiditra, satria tsy mahazaka afa-tsy 3.000 olona monja ity kianja mitafo ity. Raikitra ny fimenomenomana tokony ho misasak’alina ho an’ireo mbola tafajanona tety ivelany niandry ny fidirany tao amin’ny Soavita, niteraka sakoroka izany noho ny niafarany ka nahatonga ireo mpitandro ny filaminana nandray fepetra nanaparitaka ireto olona maro be ireto tamin’ny alalan’ny “entona mandatsa-dranomaso entin-tanana” fampiasan’izy ireo amin’ny toe-javatra tahaka izao. Araka ny fanazavana azo tamin’ireo niharan’izany dia nisy mihintsy no torana noho entona noho fahabetsahany olona nifanisika nitsoaka, izay niteraka faharatrana ho an’ny sasany. Ho an’ny mpitandro ny filaminana anefa dia tsy maintsy noraisina ny fepetra toy izao satria tsy manaiky fifandaminana ireto mpisisika te-hiditra ny trano tsy homby sy ireo mpanakorontana mananararaotra fotsiny, sy noho ny fiarovana ny fananam-panjakana ho simba, ary ho fanomezana fahafaham-po ireo efa tafiditra mialoha nameno trano. Niteraka fahasorenana ho an’ny maro anefa ny zava-nisy ka betsaka tamin’izy ireo no namonjy toeran-kafa na ireo efa tafiditra ara-dalana tao anatin’ny kianja mitafon’ny Soavita aza.

Malala Didier

Midi Madagasikara21 partages

Le FFKM en médiateur Accepté par tous

La communauté internationale s’inquiète de la situation qui prévaut à Madagascar. La SADEC et l’Union Africaine ont été les premiers à proposer leurs services. Le secrétaire général des nations unies va envoyer son émissaire  pour tenter d’établir un dialogue entre toutes les parties. Pour le moment, le mouvement des députés pour le changement n’en a cure et préfère une médiation malgacho-malgache, tout en maintenant la pression sur le régime.

Le FFKM en médiateur Accepté par tous

Ceux qui viennent sur la place du 13 Mai sont très déterminés et parlent sans détour. Ils n’ont pas cessé d’interpeller les personnalités du régime et de dénoncer leurs mauvaises pratiques. C’est ce parvis de l’hôtel de ville qui résonne de tous, ces slogans parfois très virulents. Le ton est souvent véhément, mais reflète parfaitement l’état d’esprit du mouvement qui réclame un véritable changement. Les responsables de l’ORTM, de la TVM et de la RNM en ont d’ailleurs fait les frais lors de leur entrevue avec une délégation de députés venus  à leur siège à Anosy. Ils n’ont pas pu trouver d’échappatoire devant ces interlocuteurs agressifs. Les échanges rapportés par la TVM et Viva ont été particulièrement vifs et ont mis parfois mal à l’aise les téléspectateurs. Cette manière assez  abrupte d’exposer ses desideratas caractérise les initiateurs du mouvement du changement. Ils  sont obligés d’être très directs pour entretenir la flamme des manifestants. Le régime, quant à lui, campe sur ses positions. Il est pour le moment solidement installé. Pour sortir du blocage qui existe  en ce moment, il faudra bien  qu’une solution soit trouvée. Les médiateurs internationaux ont proposé leurs services. Le FFKM est disposé à mener à son terme le processus qui avait été initié au CCI  Ivato en 2015.  C’est peut-être cette alternative qui a des chances de faire consensus. Le dialogue peut alors s’établir, et l’occasion sera alors de donner une sortie à ce début de crise par le haut.

Patrice RABE

Midi Madagasikara17 partages

Connexion à Internet : Lancement officiel du 4G d’Orange pour Toliary et Ihosy

Le développement numérique avance à grand pas. Deux cérémonies ont été organisées le 27 avril dernier dans le sud, pour le lancement du réseau 4G d’Orange Madagascar à Toliary et à Ihosy. Un lancement en grande pompe, présidé par le DG d’Orange Madagascar, Michel Degland, honorée par la présence de Neypatraiky André Rakotomamonjy, ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique (MPTDN), et de Gilbert François, ministre des Ressources Halieutiques et de la Pêche. Les autorités locales étaient également présentes aux cérémonies, tout comme l’ensemble des opérateurs économiques de la Cité du soleil. Troisième port de la Grande Ile, et plus grande ville du Sud de Madagascar, Toliara abrite différentes activités économiques autour de l’industrie, de l’élevage, de l’agriculture, ou encore de la bioculture. Le tourisme est un secteur en plein essor grâce notamment au climat, et aux atouts naturels de ses stations balnéaires. L’ouverture prochaine de l’aéroport de Toliara à l’international devrait développer cette potentialité de façon significative. Carrefour essentiel entre les routes nationales numéro 7 et 13, Ihosy est également un haut lieu du tourisme, passage obligé pour atteindre les rebords du mythique plateau d’Ihorombe.

Opportunité.  L’arrivée de la 4G est une excellente nouvelle pour les opérateurs économiques locaux, afin de favoriser des usages innovants. C’est également une opportunité unique pour les entreprises malgaches, qu’elles soient petites, moyennes ou grandes, d’être présentes à l’international. Le numérique leur permettra de se positionner sur la carte des entreprises de ce monde, et ainsi d’avoir une vraie vie internationale. Un véritable atout, notamment pour le tourisme. « Le numérique ne doit exclure personne et le ministère entreprend déjà différents projets pour que la population soit bénéficiaire du projet présidentiel Numérique pour tous. Le Tic Bus, issu d’une collaboration avec Orange Madagascar, et qui est aujourd’hui à Ihosy, en est un exemple » a rappelé le ministre Neypatraiky Rakotomamonjy. En outre, Ihosy dispose d’ailleurs d’une vitrine numérique dont l’ambition est de combattre le très faible taux d’alphabétisation dans la région Ihorombe. Le lycée d’Ihosy abrite cette vitrine, un outil salutaire pour nombre de jeunes confrontés à de grandes difficultés de s’ancrer dans le réseau mondial de la connaissance.

Recueillis par Antsa R.

Midi Madagasikara17 partages

Musique tropicale : Dadi Love dans la cour des grands

Dadi Love passe le cap du Coliséum.

Un bel exploit ! Dadi Love entre désormais dans la grande cour des grands. C’est devant environ 40 000 personnes qu’il a fait son grand spectacle hier au Coliséum Antsonjombe. 

Ca y est! Dadi Love a passé le test du grand Coliséum d’Antsonjombe. Un grand défi pour les artistes de remplir ce colisée, que le chanteur a pu relever haut la main, en dépit d’une conjoncture politique assez instable. Rassemblant autour de lui des grosses pointures comme Onja, Lianah, Missié Sayda  ou encore Mlm Freedom et Lico Kininike, l’ambiance a été à son comble.

Les artistes ont été à la hauteur de leurs notoriétés pour l’ouverture en grande pompe du festival. Les choses sérieuses se sont tenues au cours de l’après-midi avec l’intervention des invités de marque. Lico Kininike, digne fils de sa mère, a chauffé l’ambiance. Au fur et à mesure, la chaleur de la musique africaine et tropicale gagne de plus en plus la foule. Lianah  a fait danser les spectateurs. Incontestablement.

Au top. Plus tard, le maître des lieux monte sur scène. Dadi Love, toujours au top de sa forme, fait face au public tananarivien. Toujours égal à lui-même, le metteur d’ambiance s’adonne à   des pas de danse au rythme élancé de ses morceaux. Fidèle à son « salegy » entrainant, le prince enchaine chansons sur chansons. Parmi les plus populaires, « Ataoko sonia» percute toujours autant qu’avant. Dadi Love se fait connaitre par son jeu musical qui varie d’une chanson à une autre.

Du reggae au slow, sans oublier les rythmes des cotes malagasy, une musique éclectique qui fait voyager le public dans les différentes contrées de la Grande Ile. Cette maitrise de plusieurs genres de musiques est un avantage considérable pour Dadi love. Ce n’est que tard que le show se termine en beauté.

Zo Toniaina

News Mada16 partages

6e art : Antananarivo, capitale de la danse

La Journée internationale de la danse a été célébrée comme il se doit hier dans la capitale, tout en fédérant les chorégraphes et danseurs issus de disciplines différentes.

MpandihyEtoGasikara est le leitmotiv qui a inondé les réseaux sociaux le week-end dernier. Effectivement, le monde de la danse s’est retroussé les manches depuis un bon bout de temps pour mettre sur pied une chorégraphie commune et de la présenter ensemble au MDC Mahamasina, sous les gradins le week-end dernier pour donner sa lettre de prestige à cette forme d’art.

«Auparavant, les compagnies de danse ont organisé de part et d’autre une activité propre à une discipline. Nous avons décidé de faire front commun cette année pour afficher notre solidarité et fédérer les chorégraphes et danseurs de tous horizons. C’est un pas de franchi dans notre domaine», se souvient Harivola Rakotondrasoa de Projet Dihy.

La foule présente s’en est donné à cœur joie à un flash mob exécuté sur les notes de «Aza mijanona mandihy» de Da Hoop, traduit librement, n’arrête pas de danser. Un titre qui illustre bien cette journée mondiale de la danse  qui a drainé un nombreux public à Mahamasina.

Projection

«La danse conforte sa place à Madagascar. Les écoles se multiplient. Pas moins d’une bonne dizaine de festivals dédiés à cette discipline artistique sont répertoriés et durant lesquels des artistes étrangers s’invitent dans nos murs pour des moments d’échange et de partage», souligne Combat Jacobin, du groupe Disaraga.

Dans ce dessein, on notera tout particulièrement le projet «Dancing life» initié en novembre 2015 à l’occasion d’une masterclass de danse contemporaine animée par Nejla Yatkin, la directrice artistique de NY2Dance de Chicago. Et cela a conduit à une série de collaborations artistiques plus tard.

S’en est suivie une projection au CGM Analakely, dans le cadre du projet «Dancing around the world» de Nejla Yatkin et Enki Andrews. Cette journée a été marquée d’une pierre blanche aux quatre coins de la Grande île pour ne parler que la Cité des fleurs où s’est tenue l’inauguration de la célébration, samedi dernier.

Joachin Michaël

 

Midi Madagasikara16 partages

HCDDED : Maintenant opérationnel

Le Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et de l’Etat de Droit (HCDDED) est opérationnel depuis le 27 avril dernier, et ce, suivant l’article 43 de la Constitution. Selon le communiqué émanant de cet organe, « ne pouvant rester indifférents devant  l’inquiétude de l’opinion publique nationale et internationale relative à la crise politique actuelle, Nous, membres du Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et de l’Etat de Droit, appelons tous les protagonistes au calme et à faire preuve de retenue, de responsabilité et à privilégier le dialogue ». D’autre part, suivant la loi n°2015-001 du 12 février 2015 relative à sa création, le HCDDED réitère sa position en faveur de l’effectivité des libertés démocratiques et de la crédibilité des élections.

Recueillis par Dominique R.  

Midi Madagasikara15 partages

Ong Saha : Guide d’organisation et de conduite de visite d’échange entre acteurs

« Une visite d’échange à Fianarantsoa organisée par l’Ong Saha au profit des organisations paysannes dans la mise en œuvre du projet ADAP Atsimo-Andrefana » (Photo Anastase)

Les  acteurs de développement de différents horizons et de différents niveaux sont appelés à étoffer d’une manière comme une autre, leurs connaissances dans la recherche des informations et des compétences par tout les moyens pour parfaire leurs responsabilités.

C’est dans cet objectif d’aider ces acteurs étatiques et privés que l’ONG Saha (Sahan’Andraikitra Teti-pitondrana Arohevitra) a élaboré le guide d’organisation et de conduite de visite d’échange entre acteurs.

Dans son avant propos, Estelle Raharinaivosoa, directeur de l’Ong Saha, de mentionner qu’au vu des défis que présente la réduction de la pauvreté dans le cadre de la décentralisation et surtout du désengagement de l’Etat, il est tout à fait logique que les acteurs de différents horizons et de différents niveaux, cherchent à avoir accès  aux informations, aux compétences pour asseoir leurs responsabilités

Lasser. Estelle Raharinaivosoa de relever cependant que, les formations semblaient à priori se positionner comme étant le moyen privilégié d’acquisition de connaissances  et de compétences. Toutefois, les agents d’appui perçoivent que certains acteurs commencent à se lasser de cette forme d’apprentissage. Il est donc pertinent de diversifier les approches pour de meilleure appropriation de l’apprentissage.

Adultes. Des résultats des expériences avec les partenaires de l’Ong Saha, la  première responsable   de relever qu’il existe un moyen plus participatif encore de procéder à l’apprentissage pour adultes. Une forme qui réveille toutes les facultés, car elle mobilise le maximum de motivations des participants : les échangent d’expériences. Ces acteurs  illustrent plutôt le vécu de cet apprentissage, de la similitude des cas et se basent sur du concret. L’ambiance conviviale tient une place prépondérante, base essentielle  pour l’apprentissage des adultes.

La visite d’échange implique les participants dès l’identification des lacunes, des besoins  à des degrés différents. La satisfaction de ces besoins à combler se fait selon le rythme, la psychologie et les réalités individuelles. Bien plus, les connaissances se complètent, vu que les participants d’une même unité ou entité proviennent dans la majorité des cas, des différentes localités de l’Ile et se sont penchés sur un même thème.

Dynamique. Ce guide a conclu le directeur de l’Ong  Saha, s’inscrit dans un processus de dynamique et n’attend que la rétroaction des usagers pour son amélioration. L’association Ravintsara a également contribué à l’élaboration de ce guide, un support nécessaire pour les acteurs de développement.

Recueillis par CHAN-MOUIE Jean Anastase

Midi Madagasikara15 partages

RN4 : Un blessé dans le braquage d’un Sprinter

Une voiture de marque Mercedes Benz type Sprinter a été la cible des bandits sur la RN4 soit au niveau du village d’Ampitohana, fokontany de Kamolandy, commune rurale d’Andriba. L’acte a été commis le 26 avril vers minuit. Armés d’armes blanches, les malfaiteurs ont barré la chaussée par des blocs de pierres avant d’attaquer les occupants de la voiture. En effet, une personne a été blessée à la cuisse gauche. Puis ils ont dérobé quelques pièces de ce Sprinter et un téléphone portable. La vitre latérale gauche de la voiture a été cassée. Après l’acte, les malfaiteurs ont pris la fuite. Alertés de ce fait, des gendarmes de la brigade d’Andriba se sont rendus sur les lieux de l’infraction. Après le constat, ils ont ratissé l’endroit durant lequel, ils ont pu récupérer une pompe injecteur.  Mais, aucun suspect n’est arrêté. L’enquête est en cours.

T.M.

Midi Madagasikara14 partages

By Pass et Ambatolampy : Sept individus arrêtés pour fabrication et émission de faux billets de banque

On dirait que les malfaiteurs profitent de la crise qui sévit dans le pays ces derniers temps pour commettre leur forfait. Le résultat obtenu de la 1re section de la brigade criminelle à Anosy, en collaboration avec le service anti-gang (SAG) le 27 avril dernier en serait la preuve.  Ce jour là, sept individus en possession des faux billets de 10 000 ariary ont été arrêtés par des éléments de ces deux unités de la police au By Pass et à Ambatolampy. Des matériels de fabrication de faux billets ont été également saisis sur eux. Selon les explications de la police, elle a ouvert des enquêtes suite à la multiplication de plaintes sur la circulation de faux billets dans la capitale déposée chez elle. Après la collecte de renseignements, la police a pu arrêter quatre individus du côté du By Pass. Les suspects ont été surpris avec 30 paquets de billets de 10 000 ariary dont le montant total s’élève à 40 000 000 ariary. L’interrogatoire de ces individus a permis de traquer trois autres suspects dans le district d’Ambatolampy en début de la soirée de ce même vendredi 27 avril. Les hommes en treillis ont découvert des machines de confection de faux billets dans une vieille maison fortement fermée dans la localité. L’enquête a révélé que les faussaires vendent la coupure de 10 000 ariary à 3 000 ariary. La transaction se fait en réseau  où leurs associés se chargent de l’écoulement de la marchandise sur le marché (achat de produits locaux, en l’occurrence du girofle et de la vanille dans les régions). Rappelons que le 20 avril, neuf personnes en possession de faux billets d’une valeur de 10 000 000 ariary ont été également appréhendées par la police. Livrées au Tribunal, huit d’entre elles ont été placées sous mandat de dépôt.

T.M.

Midi Madagasikara13 partages

Makerfaire : Ière édition malgache à l’ASA

Ce drone a été créé par la « Team Cipullo » ; composée d’élèves et de parents.

La première édition malgache de l’évènement international « Makerfaire »- dédiée à l’innovation et à la créativité, a été célébrée samedi dernier à l’American School of Antananarivo (ASA).

Historique. L’innovation, la créativité et l’imagination sont des facteurs importants d’épanouissement personnel, mais aussi de développement humain. Bien plus encore, quand elles sont mises à contribution par tout un chacun, elles renforcent également la cohésion sociale et le dynamisme économique au sein d’une communauté. C’est pour mettre en valeur ces dimensions fédératrices, créatives et fructueuses de l’innovation que la journée mondiale de l’Innovation et de la Créativité – intitulée « Makerfaire » -a été célébrée pour la première fois le 21 avril 2002 dans les pays anglosaxons.  Pour ensuite s’étendre dans les pays européens et le monde entier, seizeans après. Mieux encore, l’UNESCO vient de l’instituer officiellement lors de sa 79e séance plénière du 27 avril 2017, suivant l’A/RES/71/284. Cela fait donc un an que le 21 avril est devenu officiellement la « Journée mondiale de l’Innovation et de la Créativité ».

ASA. Cette année, Madagascar a eu l’opportunité de prendre part, à sa manière, à cet évènement mondial. L’American School of Antananarivo a en effet décidé de célébrer son « School Makerfaire » samedi dernier. « L’esprit de cet évènement itinérant fait écho aux valeurs véhiculées par la communauté éducative formée par les élèves, les éducateurs et les parents d’élèves de l’ASA. Cela nous a donc semblé pertinent et naturel de lancer cette célébration au sein de notre communauté » souligne Danielle Andriatsiferana, Responsable en communication de l’ASA. Pour cette première édition, les élèves et leur famille, mais aussi le personnel enseignant ont adhéré au concept et ont exposé, partagé et « performé » les fruits de leur créativité dans les locaux de l’ASA. Il s’agissait en effet de prendre plaisir à créer, innover et d’échanger ensuite avec les autres, au sujet de ses créations.

Une œuvre d’art plastique créée par les élèves, mettant en valeur l’importance des matières premières et des matériaux bruts et naturels, d’où l’intitulé « Materials matter ».

Sans frontières. Lever les barrières entre les générations par le biais d’un transfert de connaissances et d’apprentissage horizontal, ainsi qu’une créativité sans-frontière, tel est aussi entre autres, l’un des aboutissants du « School Makerfaire ». Des créations sans frontières puisque les créations pouvaient tout aussi bien  relever du domaine de la robotique, des arts plastiques, de la musique, ou encore de la Science, etc. Les élèves ont pu par exemple  construire un parcours de mini-golf avec trois fois rien (des matériaux recyclés), de l’ingéniosité et beaucoup d’imagination ! Un autre projet en robotique, de l’équipe Cipullo, mettant à contribution la famille cette fois-ci, a permis de créer un drone, dont la démonstration en live a eu lieu à 11h, devant un public médusé. «  J’étais bouche bée devant les créations de mon fils et de son groupe d’amis et, toute la passion qu’ils ont mise la dedans. Je suis convaincue que l’approche éducative de l’ASA mettant à l’honneur la créativité et le sens du partage, contribue à leur épanouissement ! » s’exclame Anjatiana (nom d’emprunt), mère d’un petit garçon de huit ans.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara13 partages

Antsirabe : Fokonolona an-jatony nitaky ny hamoahana ny namany nosamborin’ny polisy

Nisehoana fikomiana indray, nanoloana ny biraon’ny polisy eto Antsirabe, omaly hariva. Fokonolona an-jatony avy amin’ny kaominina telo no nitaky ny hamoahana ny naman’izy ireo nosamborin’ny polisy, fa voatonona ho jiolahy.

Olona dimy hatreto no vosambotra tao amin’ny kaominina Mangarano, ny roa amin’izy ireo no fantatra fa tena jiolahy tokoa, fa ny telo hafa tondro molotra fotsiny ihany raha ny nambaran’ny solontenan’ny fokonolona taminay. Io vaovao io hatrany no nahalalana, fa filoham-pikambanana antsoina hoe “fandriam-pahalemana” ny iray amin’ireo telo nosamborina ireo. Nampitroatra ny fokonolona ny nisamborana io lehilahy io, niampy olona roa hafa satria, hatramin’ny nisian’ny fikambanana roa taona lasa izay, dia nilamindamin-dratsy ny kaominina hoy hatrany ireo fokonolona. Nanamafy ny fokolona, fa tsy jiolahy io rangahy io ary izany no nampiray hina ny vahoaka maro be nidodododo na dia nandeha an-tongotra kilaometatra maro aza, niray hina hitaky ny hamoahana ny namany ao amin’ny polisy.

Raha ny fanazavana, nitrangana fanafihana tao Befaritra, mbola tafiditra ao amin’ny kaominina Antsirabe tapa-bolana lasa izay. Mpiserasera tamin’ilay trano voatafika ihany anefa no nanao ny asa ratsy ka nandeha nifona teny amin’ny io trano io ny ramatoa iray vadin’ilay jiolahy ary nikasa hanao raharaham-pihavanana. Niantso polisy avy hatrany anefa ny voatafika ary nanoro ny misy azy mivady sy nilaza fa manana basy ireo olona ireo. Niroso tamin’ny fisamborana sy fisavana ny trano ny polisy ary nahatrarana basy tokoa niaraka tamina bala  tao amin’izy mivady, ny zoma lasa teo. Nitohy ny fanadihadiana ary nanonona anarana hafa ireo voasambotra ka nahavosaringotra olona dimy tao amin’ny kaominina Mangarano. Nanao ny fisamborana indray ny polisy, omaly Alahady maraina ka io nampirongoratra ny vahoaka io, satria namafisin’izy ireo fa olo-marina ireo nosamborina ireo. Nahatezitra ny olona koa ny nandrenesana, fa noraofina nandritra ny fisamborana io olona io ny “plaque solaire” sy “batterie”  tao an-tranony niampy clé-mbisikileta maromaro .

Nanomboka tamin’ny 3 ora sy sasany no tonga teo amin’ny biraon’ny polisy ny fokonolona. Taorian’ny fifampiresahana, dia navoaka ihany  izy dimy mirahalahy, omaly hariva tokony ho tamin’ny 5 ora sy sasany.

Andry N.

Midi Madagasikara12 partages

Androafiamadinika-Maevatanàna : Dahalo iray maty voatifitry ny fokonolona.

Efa manomboka malilo sahady indray ny sofina amin’ny fandrenesana fanafihana mitam-basy, ato amin’ny disitrikan’i Maevatanàna. Mandray andraikitra ihany ny tompon’andraikitra isan-tsokajiny sy ny mpitandro ny filaminana, saingy toa tsy mahasakana ny fanohizan’ny mpanao ratsy ny asany izany. Vao tsy ela akory izay, tamin’ny Zoma 29 Martsa lasa teo, tokony ho tamin’ny 05 ora sy sasany hariva, tao amin’ny fokontany Androafiamadinika, kaominina Maevatanàna voalohany, dia dahalo 13 lahy nirongo fiadiana maromaro no nanafika tany an-toerana. Nanao ramatahora ny mponina tamin’ny alàlan’ny poa-basy sy fitsofana kiririoka izy ireo. Tsy nisy sahy nivoaka ny tranony ny fokonolona nanoloana izany, ka nandritra izany no nanararaotan’ireo olon-dratsy namoahana ny omby tany am-bala. Soa ihany fa mailo ny fokonolona teo an-tanàna, izay nakatoerana nahafahana nitifitra ireo jiolahy. Teo no nisian’ny fifampitifirana efa naharitra minitra maromaro. Dahalo iray maty voatifitra teo amin’ny fony. Ary voatery tsy maintsy nandositra ireo malaso 12 lahy ambiny niaraka tamin’ny basy nentiny, hoy ny fampitam-baovao avy tany an-toerana. Azo avokoa ny omby rehetra izay nokasainy  halaina tamin’izany, ary efa natolotra ny tompony. Tsy nisy aina nafoy na naratra ireo fokonolona nandritra ny fifandonana. Manoloana izany,  dia very fanahy ny mponina ato amin’ny kaominina Maevatanàna voalohany. Iza no hianteherana ? Samy miandry ny vahaolana mahakasika io tsy fandriampahalemana io na ny mponina an-tanàn-dehibe eto Maevatanàna na ireo any am-banivolo.

Ratantely

Midi Madagasikara11 partages

Fikambanana “FIZAMAMI” Toamasina : Hivelatra amin’ny sehatra ara-toekarena manomboka izao

Nifamotoana teny amin’ny lalam-pirenena faha-2 tao amin’ny trano filanonana “du Lac” Tanandava ireo mpikambana eo anivon’ny FIZAMAMI, na FIkambanana ZAnaky MAhajanga MItambatra, eto Toamasina izay nanaovan’izy ireo ny fihaonam-beny, tao anatin’ny fifampiarahabana noho ny taona vaovao 2018. Niompana tamin’ny resaka ara-tsosialin’ny mpikambana ny asa rehetra natao, nandritra izay fotoam-pisian’ny fikambanana izay, satria efa mahatratra 600 ny mpikambana ankehitriny, nefa ao anatin’izay dia misy hatrany ny ratsy sy ny tsara mahazo ny mpiray fiaviana nifanampian’izy ireo. Tsy mpiasa na mpanara-bady ihany mantsy ireto zanaky Mahajanga monina sy mipetraka eto Toamasina, fa indrindra ihany koa ireo mpianatra mandranto fianarana eo anivon’ny oniversiten’i Toamasina, izay tena iompanan’ny fanampian’ireo mpikambana noho izy ireo lavitry ny fianakaviany. Hiova filamatra kosa anefa ny FIZAMAMI manomboka amin’ity taona ity na tsy hadino hatrany ny asa  fiahiana ny ara-tsosialy fanaony, ka hanompana ny asa hatao koa amin’ny sehatry ny toekarena amin’ny fitadiavana famatsiam-bola entin’izy ireo hanampiana ireo tantsaha amin’ireo faritra efatra ao Mahajanga mandrafitra ny fikambanana: Boeny, Sofia, Melaky, ary Betsiboka, amin’ny sehatry ny fambolena sy ny fiompiana ary ny jono mampalaza azy ireo, araka ny nambaran’ny filohany Atoa Amable André Benjamin. Ny tanjona ho azy ireo mantsy dia ny hoe “fahombiazana ao anatin’ny fiarahana”, sy ny “fandrosoana ao anatin’ny fifanampiana”.

Malala Didier

News Mada10 partages

Reseau interconnecte d’Antananarivo : la Jirama abandonne totalement le gazole

Les groupes thermiques du Réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA) seront alimentés  entièrement en fuel lourd à partir de cette année. Le gazole sera exclu de l’approvisionnement du réseau, d’après l’Office malgache des hydrocarbures (OMH).

Le fuel lourd remplacera pour de bon le gazole pour alimenter les groupes thermiques du Réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA) à partir de cette année. Le gazole  ne sera utilisé que pour le processus de démarrage et d’arrêt des groupes au fuel lourd, a fait savoir l’Office malgache des hydrocarbures (OMH) dans son rapport sur la situation du marché pétrolier au  niveau national, durant le mois de mars.

Ce projet entre dans la politique de la Jirama qui consiste à réduire les dépenses de la compagnie qui fait face à une importante perte financière depuis quelques années. Car, selon les responsables, «le fuel lourd coûte moins cher que le gazole sur le marché».

40% du marché pétrolier

Ce basculement impacte le marché pétrolier au niveau national, vu que la consommation de produits pétroliers de la Jirama représente 40% de la totalité de la consommation au niveau national.

D’après les chiffres de l’OMH, la consommation de gazole et de fuel lourd au niveau de la compagnie d’eau et d’électricité devrait être inversée cette année. En 2017, la Jirama a consommé 20 000 m3 de produits pétroliers pour alimenter ses centrales thermiques dont 15 000 m3 de gazole et 5 000 m3 en fuel lourd. Cette année, la consommation de produits  pétroliers par cette société d’Etat s’élèvera à 15 000 m3, soit 5 000 m3 de moins que l’an dernier, dont 6 000 m3 de gazole et 9 000 m3 de fuel lourd.

La consommation en baisse

Au niveau national, la consommation en gazole pour cette année connaîtra une baisse de 3% par rapport à 2017 pour s’étaler à 613 000 m3. Celle du fuel lourd sera

en hausse de 11% et atteindra les 174 000 m3, indique-t-on auprès de l’OMH. En effet, l’augmentation de la consommation en gazole dans le secteur du transport (+ 2 200 m3) fait que le marché du gazole reste encore élevé au niveau national.

Pour le premier trimestre 2018, le marché pétrolier a connu une baisse de 9% avec une consommation totale de 221 900 m3. Cette baisse est expliquée par la baisse du carburant consommé par la Jirama, comme il a été mentionné plus haut. La baisse de la consommation au niveau des compagnies minières est également une autre explication à cette régression du marché pétrolier, selon les analyses de l’OMH.

Riana R.

 

Midi Madagasikara10 partages

Arivonimamo : Un marchand de bovidés attaqué par 11 bandits armés

La nuit du 26 avril vers 23 heures, 11 bandits armés de fusil de chasse ont attaqué le domicile d’un marchand de bovidés dans le fokontany de Mahamasikely, commune rurale d’Ampahimanga, district d’Arivonimamo. Pour investir le lieu, les malfaiteurs ont défoncé la porte de la maison. Pris au dépourvu, le propriétaire n’a pu rien faire. Ainsi, les malfaiteurs ont dérobé une somme de 2 000 000 ariary et un poste téléviseur à écran plat. Alertés de ce fait, des membres du fokonolona ont enclenché la poursuite des malfaiteurs mais en vain. La gendarmerie du poste avancé d’Ambohimandry se charge de l’enquête et continue la poursuite.

T.M.

Midi Madagasikara10 partages

RunMada – 1er défi : Jaona Elite en tête

Le 1er défi sera signé Jaona Elite en pro run pour la manche des runs. Hier sur la piste aérodrome Arivonimamo, de nouveaux concurrents et des expérimentés se sont affrontés pour cette première manche du championnat de Madagascar des Runs sur 400 m. Avec sa Smart Jaona Elite a signé le meilleur temps de scratch en 10’’90 suivi de près par Azuno et sa golf Type IV en 11’’10. La demi-finale des pro run 2 a vu Vazaha perdre en 11’’36 sur sa Subaru Impreza. Selon Jaona Elite « le run est une vraie passion. Quelle que soit les situations, votre passion reste. Et je ne veux pas que ma passion se confonde avec autre chose. »

En passant, le champion 2017 aurait été déclaré forfait à la visite technique. Une éviction selon certains mais aucune crainte, la saison est ouverte et  il reste des tas de manches ! Notons que RunMada et ses compétitions collaborent avec Galana, XXL, G-Lubrifiant, Engen, FSAM, Batac, Ryf Auto, RDJ, Kolo TV, Dreamin, Jayaudio, Imprimerie Labora.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara9 partages

Itel Madagascar : Don d’équipements pour les balayeurs de rue

Les balayeurs de rue d’Ambondrona Ambodifilao, habillés aux couleurs d’Itel Madagascar.

Comme à l’accoutumée, Itel Madagascar entreprend des actions dans le cadre de sa responsabilité sociétale (RSE), à l’occasion des journées spéciales. Cette fois, ce sont les balayeurs de rue des Fokontany Ambondrona Ambodifilao de la Commune urbaine d’Antananarivo, qui sont les bénéficiaires de l’action sociale pour la journée mondiale du travail. « Ces personnes travaillent tous les jours pour garder nos rues et nos ruelles propres. Elles débarrassent également les sacs d’ordures des ménages. Nous allons bientôt entrer dans la saison d’hiver. Pour les soutenir, Itel Madagascar offre des habillements chauds. Cela fait partie de nos actions sociétales en entreprise », a indiqué le représentant de la société spécialisée dans le commerce d’appareils en téléphonie mobile. Lors de la remise de don, le chef Fokontany, Louisette Razafindramiza a souligné la nécessité de ces dons,  face aux difficultés actuelles, en termes de moyens. « Depuis quelques mois, seulement 40% des ménages s’acquittent régulièrement des cotisations sociales pour l’assainissement et le nettoyage qui permettent pourtant de payer les salaires des balayeurs de rue. Auparavant, on n’avait pas ce problème, car tout le monde contribuait. Le gap devient une charge financière supplémentaire pour le Fokontany. Heureusement qu’il y a Itel Madagascar pour nous soutenir », a-t-elle affirmé. De son côté, une des bénéficiaires du don a déclaré qu’Itel est la seule société responsable à les soutenir et à les motiver jusqu’ici. A noter que le Fokontany Ambondrona Ambodifilao compte 611 ménages et 7 100 habitants. Pour les représentants d’Itel Madagascar, il faut une responsabilisation de chacun pour favoriser le développement. Raison pour laquelle, cette société s’implique beaucoup dans les actions RSE. D’après ses représentants, les appuis de ce genre se poursuivront et plusieurs actions sont déjà en vue, dans le cadre de cette responsabilité.

Antsa R.

Midi Madagasikara8 partages

Tsiroanomandidy : Les habitants célèbrent la « Fety japoney »

Des enfants appliqués et intéressés lors de la matsuri de samedi à Tsiroanomandidy. (Crédit photo : JICA Madagascar)

Cette année, la fête japonaise ou « Matsuri » a été célébrée par les habitants de Tsiroanomandidy, dans la région du Bongolava, samedi dernier.

Nutrition. Cette année, l’accent a été mis sur la promotion de la santé et de la nutrition. Diverses démonstrations culinaires ont été ainsi au menu pour titiller les papilles des habitants du Bongolava. En plus de ces démonstrations culinaires, cette « Fety japoney », comme l’appelle la communauté, fut aussi une occasion de mettre en valeur et de faire connaître davantage aux premiers concernés, les actions de la coopération japonaise en matière de santé nutritionnelle. Des actions dont la pertinence réside dans la transversalité des approches. Citons en exemple le projet PAPRiz dans l’Alaotra Mangoro, l’Initiative pour l’Alimentation et la Sécurité nutritionnelle en Afrique (IFNA), ou encore le « Seikatsu Kaizen » qui relève davantage d’une philosophie de vie. Une approche qui vise à aller encore plus loin en optimisant les ressources à disposition (grosso modo). Dans cette optique des rendus comme des kits de nutrition, ou encore un livret de recettes, ont été remis au gouvernement malgache, respectivement en 2009 et en 2017.

Tsiroanomandidy. Pour en revenir à la Matsuri de Tsiroanomandidy, les volontaires japonais ont partagé des curiosités culinaires, aussi délicieuses les unes que les autres aux visiteurs. Des pépites, comme le « cake ravitoto » ont trouvé preneurs. Inédit et savoureux, mais il fallait oser sortir des sentiers battus ! En plus de ce volet culinaire, les visiteurs ont aussi pu connaître davantage la culture nippone, à travers des activités artistiques comme l’origami, ou la calligraphie, mais aussi les activités des volontaires japonais, présents à Madagascar depuis 2002.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara8 partages

Handball : Les juniors champions de la Zone 6

Les handballeurs juniors champions de la zone 6.

L’équipe nationale junior championne de la zone 6 et les cadets finalistes. Ce sont les résultats des deux équipes de Madagascar qui ont participé à l’IHF Trophy au Lusaka. Les deux équipes ont battu l’Afrique du Sud en demi-finale. Mais les cadets ont été battus lors de cette rencontre ultime. Quant aux juniors, ils ont battu les Zambiens sur leurs terrains sur le score de 34 à 24.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara7 partages

Ndondolah sy Tahiry an-XX : Tout est fin prêt pour le grand show

Tahiry de nouveau en selle. (Copyright Hery Andrimanantsoa)

Véritable duo de choc, Ndondolah et Tahiry n’attendent plus que les fans! A une journée de la date fatidique, tout est fin prêt du côté  du Palais des sports à Mahamasina.

Trois heures de show! Oui, c’est la promesse de Ndondolah et Tahiry aux fans pour demain ! Les joyeux lurons résumeront ces 20 années d’existence avec pas  moins de 30 chansons, qui ont fait leur notoriété. Selon le chanteur, « tout est fin prêt et on a hâte de revoir les fans ! » Une promesse de belles rencontres se profile à l’horizon si l’on se fie aux dires du duo.

Comme toujours, ils ont habitué les inconditionnels à s’attendre à de grandes surprises. Et pour la énième fois, ils comptent encore en mettre plein la vue. Avec Tahiry en vedette, l’on peut déjà espérer des parades dignes des podiums de superstar, étant donné que la belle a un penchant pour les tenues, hors du commun, à chaque grande scène.

Sans faire les choses à moitié, Tahiry ne sera pas la seule personne à occuper la scène aux côtés de Ndondolah, car le duo sera entouré par les chanteuses vedettes, à l’instar de Lucia, Miora et Christinah. De même, les musiciens qui ont fait partie de l’aventure seront également de la partie. Pour faire le compte, pas moins de 40 personnes feront le bonheur du public. Ce sera donc, l’occasion de voir ceux qui ont donné vie au groupe pendant ces 20 ans d’aventure. Si vous aviez aussi dansé sur les« Lamozika »  et « Asio konfiansy »ou batifolé entre les « Kamboty fitia » et « Tojo namana », rendez-vous demain au Palais des sports !

Zo Toniaina

Midi Madagasikara6 partages

Championnat National N1B Hommes 2018 : Une bonne semaine de fête de basket à Tana

Le genre de rendez-vous sportifs qui font les amitiés, la convivialité et qui vous ouvrent les yeux quant au niveau de votre équipe. C’est le style de ce sommet national N1B homme.

Les équipes se valent presque toutes. Mieux, chaque club tente sa chance pour aller dans le N1A et c’est jouable. Les deux premiers jours n’ont pas encore vraiment donné une idée sur le carré final. Mais l’on a vu tout de même un festival de points lors de la rencontre CBBU Vakinankaratra contre ECBBA Analamanga, où ce dernier a eu le dessus sur le score sans appel de 106 à 60. La rencontre Cnaps Itasy contre TEM Betsiboka aussi a vu un écart assez grand quand même au score 88 à 47. Les rencontres continuent ce jour à Mahamasina.

Les poules

Poule A : DTSC Analamanga, CNAPS Itasy, ABBS Analanjirofo, TEAM BB BetsibokaPoule B : NCBB Boeny, ECBBA Analamanga, CBBU Vakinankaratra, USBBA Alaotra  MangoroPoule C : AS CHICAGO Diana, NGB Analamanga, BCO Boeny, SBC VakinankaratraPoule D : AS FANALAMANGA Alaotra Mangoro, TAC BB Analamanga, MBC Atsinanana,  ASB Itasy, USF Haute Matsiatra

Les résultats

Samedi 29 avril

NGB Analamanga contre AS Chicago Diana 72 à 69

MBC contre USF 85 à 63

As Fanalamanga contre TAC BB 69 à 63

ECBBA contre NCBB 84 à 75

Cnaps Itasy contre DTSC 76 à 84

Dimanche 29 avril

TEM BB (Betsiboka) vs CNAPS (Itasy) = 47 – 88ASB (Itasy) vs AS Fanalamanga (Alaotra Mangoro) = 78 – 81TAC BB (Analamanga) vs MBC (Atsiananana) = 54 – 63CBBU (Vakinankaratra) vs ECBBA (Analamanga) = 60 – 106AS CHICAGO (Diana) vs SBC (Vakinankaratra) = 51 – 86DTSC (Analamanga) vs ABBS (Analanjirofo) = 84 – 52

Le programme du jour

Gymnase couvert Mahamasina08h00: MBC (Atsinanana # ASB (Itasy)09h45: NCBB (Boeny) # CBBU (Vakinankaratra)15H00: USF (H/M) # TAC BB (Analamanga)16H45: USBA (Alaotra  Mangoro) # ECBBA (Analamanga)Terrain extérieur Mahamasina08h00: TEAM BB (Betsiboka) # ABBS (Analajirofo)09h45: SBC (Vakinankaratra) # BCO (Boeny)

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara6 partages

Volley en bref : Un Open de beach volley les 27 et 28 mai

La ligue Atsinanana propose aux amoureux de volley-ball de jouer au beach-volley pour sa 3e édition. Cela aura lieu à Toamasina les 27 et 28 mai prochains. Pour la somme de 10 000 ar, une équipe peut jouer et prétendre au titre.

Anny A.

Midi Madagasikara6 partages

15e séminaire du réseau FRATEL : Les innovations et la connectivité au centre des débats

Le ministre Neypatraiky Rakotomamonjy avec les participants du 15e séminaire du réseau FRATEL, au CCI Ivato.

Madagascar a accueilli le 15e séminaire du réseau FRATEL (Régulateurs des Télécommunications et TIC francophones). Cette grande rencontre s’est tenue les 25 et 26 avril derniers au Centre de Conférence International Ivato. Organisé par l’ARTCI (Autorité de Régulation des Télécommunications-TIC de Côte d’Ivoire), présidente 2018 de FRATEL et par l’ARTEC (Autorité de Régulation des Technologies de Communication de Madagascar), ce séminaire, ayant pour thème « Quelles innovations pour quelle connectivité ? », s’est tenu sous le haut patronage du président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, et sous le parrainage de Neypatraiky André Rakotomamonjy, ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique (MPTDN). Pour la partie malgache, l’accueil de ce 15ee séminaire de FRATEL confirme la place importante de Madagascar dans le développement des télécommunications et des TIC, au niveau international. Outre les opérateurs du secteur de la communication, les techniciens malgaches et les représentants du secteur privé, des régulateurs étrangers francophones ont également participé aux séminaires.

Antsa R.

Midi Madagasikara6 partages

Rugby – TOP 6 de l’Océan Indien : Le COSFA laminé par Etang Salé

Ce ne fut pas un jour faste pour Cosfa, pas du tout. Le score de 46 à 6 enregistré lors de sa finale contre Etang salé Rugby club de la Réunion le dit. Le club des militaires lâche ainsi le titre de l’AROI du TOP 6 2018. FT Manjakaray se positionne en 3e place en battant le Rugby Saint-Paul réunion en 43 à 29.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara4 partages

Volley-ball – Analamanga : Quand les minimes séduisent !

Les journées de la ligue Analamanga de volley-ball continuent après le report de la semaine dernière pour cause de grève. Mahamasina a vu plusieurs matches se tenir sur ses terrains extérieurs. Ce qui plaît ? Ce sont ces jeunes minimes décidés de jouer et qui donnent le meilleur d’elles mêmes. La rencontre GNVB contre BI’as a illustré cette attitude de battante quand on voit en face la bande à Mendrika, Salohy et les jumelles Noro et Fara d’un côté très régulières et organisées contre la grande Idealy ou Najaina et son service flottant de l’autre côté. D’ailleurs, le score parle de lui-même. Un 2-0 pour GNVB mais à y regarder de près, les sets étaient de 25 à 21 et 26 à 24.

Présents sur tous les fronts, notons les prestations des équipes de GNVB toutes victorieuses sauf la fausse note des juniors malgré la prestation de la grande Lily et compagnie. Les rencontres continuent demain 1er mai.

Les résultats du week-end

Minimes filles

VBCD-Afa : 2-0(25-18, 25-23)

ESVBA-CCVB : 2-0(25-12, 25-08)

GNVB-Bi’As : 2-0 (25-21, 26-24)

Cadet garçon

3FANS-Asi: 3-1(27-29, 25-23, 27-25, 25-13)

ASSM-MVBC: 3-0 (25-18, 25-11, 25-21)

GNVB-Afa: 3-0 (25-19, 25-9, 25-21)

Junior fille :

VBCD-GNVB: 3-0 (25-15, 25-15, 25-16)

1ère division masculine:

Cosfa-CSA: 3-0

GNVB-AS Voara: 3-1

JSA (B)-RVB: 3-0

JSA (A)-STVB: 3-0

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara3 partages

Che bel canto : Ambiance bonne enfant avec Mahaleo

Des prouesses vocales à ne plus en finir! C’est ce qui s’est passé au Palais des sports hier. Bodo, Inah, Nanie et Elsie, sont incontestablement de grandes voix de la musique malgache.  Mais entendre les morceaux de Mahaleo sublimés par ces voix vous ramène dans une toute autre dimension musicale. Devant une foule nettement moins nombreuse que d’habitude, toute la bande a fait revivre les chansons phares. Durant les trois parties habituelles, les grands gaillards et ses invités reviennent sur les morceaux les moins connus du groupe, cependant, les titres sont sur les lèvres des inconditionnels.

Évidemment, les incontournables ont été entonnés en chœur par le public avec enthousiasme. Entre les chansons qui parlent de la gent féminine, et celles dédiées à la nation et au patriotisme, l’amour sous toutes ses coutures n’étaient pas en reste. Il a fallu plusieurs heures pour chanter tous les morceaux escomptés. Pendant ce spectacle, on a pu voir un public éclectique, en âge, en sexe, en classe, en style. Homme, femme, jeune, vieux, tendance ou pas… Avec presque un demi-siècle de bons et loyaux services, espérons-leurs encore beaucoup d’années pour garder cette flamme dans le cœur des Malgaches.

Zo Toniaina

News Mada2 partages

«SOS lémur» : Trois espèces de lémuriens à protéger

Conservation international et l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) collaborent ensemble  actuellement pour mettre en œuvre le projet «SOS Lémur» qui vise à protéger trois espèces de lémuriens en danger critique d’extinction à Madagascar. Il s’agit de  l’Indri indri, le Varecia variegata et Prolemur simus dont les habitats naturels sont situés dans   les communes d’Anjahamana, Andranobolaha et Ambalarondra, dans la partie Est du Corridor Ankeniheny Zahamena (CAZ). A ce sujet, les patrouilleurs des communautés de base regroupés au sein de la fédération «Taratra» et les responsables de différents services techniques travaillent également de concert avec CI.

Ce projet inclut des activités de recherche combinée avec des sensibilisations sociales. Il prévoit l’évaluation de la population des lémuriens et des éventuelles menaces dans la zone d’étude. Dans la fouée, les jeunes chercheurs sont aussi incités à étudier l’écologie de ces espèces. Ainsi, un curricula sur les lémuriens va ainsi être élaboré. La sensibilisation en milieu scolaire et en milieu public sur l’importance de la conservation des lémuriens est à mener. Le partage de connaissance et de bonne pratique pour améliorer le bien-être humain figure également dans ce projet.

R.R.

News Mada1 partages

Kick boxing – Afrique : Madagascar à la seconde place

La moisson a été bonne pour la délégation malgache en lice au championnat d’Afrique de kick boxing ayant pris fin samedi dernier à Yaoundé, Cameroun. La Grande île se place effectivement à la seconde place à l’issue de cette grande joute continentale.

Et rebelote ! Madagascar a fait encore parler de lui sur le plateau continental pendant le championnat d’Afrique de kick boxing qui a pris fin le week-end dernier. La Grande île a su se frayer un chemin parmi les 13 pays en lice en remportant 6 médailles d’or, 2 argent et 4 bronze. Chez les dames, Faratiana (-52 kg) a conservé son titre de championne du monde et reine du bal en Afrique.

Sa cadette, Fahendrena, engagée dans les -56 kg lui a emboîté le pas. Chez les hommes, il fallait s’attendre à une victoire tonitruante de Justin Zafy Mariamo dit Lavakely (ndlr, champion du monde dans la catégorie jeune) chez les 54 kg. A cette liste de médaillés d’or s’ajoutent Vazaha (-51 kg), Jimmy (-67 kg)  et Tahiry (-67 kg). Une belle performance pour les protégés d’Anigael Gastros car Rojolalaina (-60 kg) et Larissa Paco (60 kg) sont rentrés avec une médaille d’argent.

Mioratiana, Tafita, Figo et Alain ont dû se contenter de la médaille de bronze après d’âpres combats. Avec 12 combattants, la délégation malgache était bien partie pour remporter la première place mais l’Algérie ayant aligné plus de tireurs avait plus de chance. Le fait est que la direction technique nationale avait peu de temps pour préparer cette joute et peu de moyens pour envoyer plus de combattants.

Rojo N.

Les médaillés malgaches :

Or : Faratiana, Fahendrena, Vazaha, Lavakely, Tahiry, Jimmy

Argent : Rojo, Larissa

Bronze : Miora , Tafita, Figo, Alain

Madaplus.info0 partages

Rajaonarimampianina ne démissionnera pas

Les députés du changement ont l’intention de bloquer la machine administrative en se rendant dans les différents ministères et en incitant les employés à suivre la manifestation à partir d’aujourd'hui, et ce, jusqu’à ce que le PRM démissionne. Mais, ce dernier persiste et signe, il ne démissionnera pas.
Lors d’une interview qu’il a octroyée à des presses internationales, il affirmé son intention de ne pas céder à la pression de l’opposition. Lui de dire que « Je suis Président par la volonté du peuple malgache qui a voté pour moi, et ce serait trahir le peuple malgache que de démissionner. » le président de continuer que, c’est purement et simplement un coup d’État. Mais, il est ouvert au dialogue. En effet, pour lui c’est autour de la table qu’on devrait parler pas dans la rue et qu’il faudrait travailler ensemble. De leur côté, l’opposition est déterminée dans leur lutte.
Madaplus.info0 partages

Les Nations unies sont préoccupées par la situation à Madagascar

Le secrétaire General de l’Organisation des Nations Unies, Antonio Guterres, a eu au téléphone le président malgache Hery Rajaonarimampianina vendredi dernier. Le numéro un des Nations Unies de reitre « son appel au dialogue » avec l’opposition et a dépêché son conseiller spécial afin de faire la médiation.
Selon les informations relayées par le site web aa.com : « Le conseiller et émissaire Bathily travaillera étroitement avec l'Union africaine et la Communauté pour le développement de l’Afrique australe (SADC), poursuit le même texte dans lequel le chef de l’ONU appelle toutes les parties prenantes à apporter leur soutien et à coopérer avec Bathily dans l'exercice de ses fonctions. ». Plusieurs observateurs n’approuvent pas l’arrivée des différents médiateurs. Selon eux, les Malgaches peuvent bien résoudre leurs problèmes eux-mêmes.
News Mada0 partages

Ambodivona : tratra i Lavakely, ilay nanindrona antsy ny mpiasan’ny fahitalavitra iray

 Nidoboka eny amin’ny fonjan’Antanimora i Lavakely, ilay jiolahy nanindrona antsy ilay mpiasa ao amin’ny fahitalavitra tsy miankina iray tetsy Ambodivona. Nokarohin’ny polisy hatry ny ela izy kanjo tratra ihany…

 Nahitam-bokany ny ezaka nataon’ny polisy avy ao amin’ny kaomisarian’ny boriborintany fahatelo eny Antaninandro tamin’ny nahasamborana an’i Lavakely izay nokarohina sy nanaovana vela-pandrika nandritra ny telo herinandro izay. Niharan’ny tsindrona antsy niharo fanendahana ilay mpiasa ao amin’ny fahitalavitra tsy miankina iray teny Ambodivona noho ny asa ratsin’i Lavakely sy ny namany. Araka ny fanazavan’ny polisy, ny 9 avrily 2018 tamin’ny 5 ora maraina no nitrangan’ilay fanendahana narahina tsatoka antsy tamin’ilay niharam-boina, teo anoloan’ny vavahadin’ny Tan water front. Ny sakaosy iray teny amin’ilay niharam-boina no nokasain’izy ireo alaina tamin’io fotoana io, kanefa tsy nionona tamin’izay ireo jiolahy fa mbola narahina tsatoka antsy miisa telo teo amin’ny tendany sy ny akaikin’ny fony ary ny takibany izany. Nanao fikarohana avy hatrany ny polisy ka taorian’ny angom-baovao rehetra sy ny fakana am-bavany ireo nanatri-maso izany no nahafantarana fa i Lavakely na i Nandrianina sy ny namany no tompon’antoka tamin’izany.

Polisy nanao fanamiana sivily no nalefa nanjono ireto mpanendaka ireto sady mody natao ho endahina, ny zoma vao mangiran-dratsy teny Ambodivona. Teo am-pamoahana ilay antsy tao anaty blouson i Lavakely no noraisim-potsiny satria efa voahodidina polisy teny amin’ny manodidina tamin’io fotoana io. Tafaporitsaka kosa ireo jiolahy antsoina hoe i Tojo sy i Ando naman’i Lavakely. Nampifanatrehana tamin’ilay niharam-boina i Lavakely ka nanamarina ny mpitory fa izy tokoa no nanendaka sy nanindrona antsy azy. Niaiky ny heloka vitany i Lavakely nandritra ny famotorana nataon’ny polisy. Maro ireo olona efa nitondra faisana tamin’ity jiolahy ity.

Jean Claude

News Mada0 partages

Seranan-tsambon’i Toamasina : mpiasa iray nahatrarana bala calibre 12 miisa 25

 Noraisim-potsiny !  Lehilahy iray mpiasa ao amin’ny seranan-tsambon’i Toamasina no nahatrarana balana basim-borona 25 fonosana tao anaty sakaosiny, ny zoma 27 avrily 2018 tamin’ny 6 ora sy 30 mn hariva. Ny zandary miasa eo anivon’ny seranan-tsambo no nahatratra ity lehilahy voarohirohy ity. Araka ny fanazavan’ny zandary, nandritra ny fisafoana toy ny mahazatra nataon’ny zandary no nahatrarana ireto fitaovam-piadiana nampidirina an-tsokosoko ireto. Nohamafisin’ny zandary fa somary nampiahiahy ny fihetsik’ity lehilahy miasa eo anivon’ny seranan-tsambo ity ka niroso tamin’ny fisavana ny sakaosy teny aminy zandary. Tratra tao anaty sakaosiny ireo balana calibre 12, lot 70/35 miisa 25 fonosana. Tsy fantatra mazava ny toerana namoahany ireto fitaovam-piadiana ireto sy ny olona mpiray tsikombakomba aminy. Tsy nahitana taratasy fahazoan-dalana mampiditra fitaovam-piadiana ao amin’ny seranan-tsambon’i Toamasina rahateo tany aminy nandritra ny fisavana nataon’ny zandary. Vokany, voatery notazonina avy hatrany izy hanaovana fanadihadiana momba ity trafikana fitaovam-piadiana ity. Nogiazan’ny zandary ihany koa ireto balana calibre 12 ireto. Araka ny fanadihadiana savaranonando nataon’ny zandary, nampidirina an-tsokosoko ireto fitaovam-piadiana ireto ary misy olona miray tendro amin’ity mpiasan’ny seranan-tsambo ity amin’ny famoahana azy. Aorian’ny fanadihadiana kosa no hamantarana ny marina rehetra momba ity raharaha ity.

Tsy vao izao no nahitana fitaovam-piadiana nokasaina hampidirina an-tsokosoko toy izao tao amin’ny seranan-tsambon’i Toamasina. Efa nisy basim-borona calibre 12 marika Baikal sy bala anarivony maro koa tratra tao anaty fiara Sprinter iray tao amin’ny seranan-tsambon’i Toamasina, ny volana jona 2014.

J.C

News Mada0 partages

Nafenina tao anaty trano haolo… : vola sandoka 60 tapitrisa Ar saron’ny polisy

 Voasambotry ny polisy misahana ny heloka bevava (BC), sakelika voalohany sy  ny Sag, ny zoma 27 avrily 2018 lasa teo teny By-Pass sy tany Ambatolampy ireo tambajotrana mpanao vola sandoka. Tratra tany amin’izy ireo ny vola sandoka mitentina 60 tapitrisa Ar sy ny fitaovana fanamboarana izany. Araka ny fanazavan’ny lehiben’ny polisy misahana ny heloka bevava, ny kaomisera Randrianirina Manahy, maro ny fitairanana voarain’ny polisy amin’ny fiparitahan’ny vola sandoka eto an-drenivohitra sy ny manodidina. Nandray ny andraikiny avy hatrany ny polisy nanao ny fitsirihana sy ny fikarohana amin’izay mety ho tompon’antoka amin’izany. Taorian’ny fanangonam-baovao no nahafahana nisambotra lehilahy misa efatra niaraka tamin’ny vola sandoka amin’ny sandany 10 000 Ar amin’ny fonosana 1 tapitrisa Ar miisa 30 izay mitotaly 40 tapitrisa Ar teny By-Pass tamin’io fotoana io. Taorian’ny famotorana natao azy efa-dahy ireto indray no nahafahana nisambotra ireo namany tany Ambatolampy, ny zoma hariva teo ihany.

 Amidy 3 000 Ar ny iray…

 Nafenin’ireo mpanao vola sandoka tao amina trano haolo iray sady efa ratsiratsy ary nohidiana varavarana roa samihafa ireo fitaovana avolenta fanamboaran-dry zalahy ireto vola sandoka ireto. Mbola tratra tao niaraka tamin’ireo fitaovana ireo ny vola sandoka tsy mbola voatapaka marobe. Nilaza ry zalahy nandritra ny fanadihadiana nataon’ny polisy fa amidy 3 000 Ar ny iray amin’ireto vola sandoka ireo ary ireo mpiara-miombon’antoka amin’izy ireo indray avy eo no manaparitaka izany amin’ny fomba rehetra (eny an-tsena, hividianana vokatra any ambanivohitra, jiro, lavanila any amin’ny faritra).

Tsiahivina fa vao ny 20 avrily 2018 lasa teo koa no nahatratra olona miisa sivy niaraka tamin’ny vola sandoka 10 tapitrisa Ar ny polisin’ny BC sy ny Sag ka naiditra am-ponja vonjimaika ny valo tamin’izy ireo raha nahazo fahafahana vonjimaika kosa ny iray.

Mitohy ny fanadihadian’ny polisy momba ity raharaha vola sandoka saika haparitaka ity. Nanamafy hatrany ny polisy fa mijoro ho andrin’ny filaminana ary misoroka ireo izay mety ho endrika fandikan-dalàna amin’ny endriny samihafa toy ity trangana fanamboarana sy fanaparitahana vola sandoka antapitrisany maro ity.

Jean Claude

News Mada0 partages

Nahazo ny anjarany ny mpanadio tanàna : nanolotra akanjo mafana sy mafy ny Itel

Samy manana ny fomba fankalazana ny fetin’ny asa rahampitso ny rehetra. Ho an’ny orinasa mpamokatra finday Itel, fanolorana fanomezana ho an’ireo mpanadio tanàna (mpamafa lalana, lalankely, mpanangona ny fako isam-baravarana), eny amin’ny fokontany Ambondrona Ambodifilao no nentin’izy ireo nanamarika izany. Akanjo mafana sy mafy no natolotr’izy ireo. Raha ny nambaran-dRazafindramiza Louisette, « tao anatin’ny volana maromaro, ny  40%-n’ireo tokantrano 611 ihany no mandoa ny saram-panadiovana, hany ka ny fokontany avokoa ny miantsoroka ny karaman’izy ireny. Vokatr’izay, tsy misy ny hoenti-manana amin’ny fividianana fanamaniana ho an’ireto mpanadio tanàna ireto ». Raha ny nolazain’ny tovovavy iray mpanadio tanàna, ny orinasa Itel ihany no mbola nanome fanomezana ho azy ireo tahaka izao. « Mitondra fifaliana sy faharisihana ho anay izany », hoy izy. Ao anatin’ity fokontany ity rahateo ny misy ny toeram-piasan’ny orinasa Itel.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Pavillon Sainte Fleur : manao césarienne 1 000 isan-taona

 Nanolotra fitaovana hoentina manatsara ny fandraisana an-tanana ireo reny sy zaza ao amin’ny Pavillon Sainte Fleur ny Rotary Club Le Port-La Possession avy ao La Réunion sy ny Rotary Ainga. Tonga eto Madagasikara niaraka amin’ny mpikambana amin’ny rotarianina ao La Réunion ny gouverneur du district 9220, Manoj Vaghjee, omaly teny Anosy. Fandriana manokana ho an’ny marary, seza, “fauteuil roulant, kojakoja samihafa no noraisin’ny mpitantana ny hopitaly, I Denis Guillaume, avy amin’ny Ordre de Malte, misahana ny fandraharahana iray manontolo. “Anisan’ny sehatra iray iasan’ny fikambanana Rotary maneran-tany ny fahasalaman’ny reny sy ny zaza ka izay ny mahatonga anay hisafidy ny hopitaly mikarakara ny reny sy ny zaza ao amin’ny Sainte Fleur”, hoy ny gouverneur, omaly. Hotsinjaraina amin’ny “dispensaire” sivy miara-miasa amin’ny hopitaly ny fitaovana nomena omaly”, hoy ny filohan’ny Rotary Ainga, Ravalison Elyette.

“Hopitaly mitsinjo manokana ny fianakaviana sahirana ny Sainte Fleur satria amin’ny fandidiana “césarienne” 1 000 isan-taona tontosa, ny 15 amin’ireo atao maimaimpoana ho an’ny vehivavy marefo amin’ny fivelomana. 65% amin’ny marary raisina an-tanana tsy manefa afatsy ampahany kely amin’ny saram-pitsaboana na fandidiana. 1 500 isan-taona koa ny vehivavy tratran’ny aretina mamany lava voadidy sy voakarakara”, araka ny fanazavan’ny lehiben’ny fitantanana ny hopitaly. Azo atao ny fandraisana ireo sahirana vokatry ny tohana entin’ny mpiray ombon’antoka samihafa indrindra ny Ordre de Malte avy ao Frantsa. Amin’ity taona ity hasiana fanatsarana ny “groupe electrogène” mamatsy herinaratra ny hopitaly. Mihodina 200 ora ao anatin’ny iray volana ny fitaovana ka mila ampitomboina ny tanjany.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Vakinankaratra : nohavaozina ny lalana Ambano-Farihimena

Nasiam-panavaozana sy nohatsaraina ny lalana mihazo an’i Farihimena, ao anatin’ny kaominina Ambatonikolahy, distrikan’i Betafo. Isan-taona,  mampijaly ireo mpanao fivahiniana masina hamonjy ny isan-taona any amin’ny toby lehibe Farihimena io lalana io.

RIP 133 (Route Inter-provinciale) mirefy 26 km ny lalana izay mampitohy ny kaominina Ambano amin’i Farihimena.

Nijery ifotony ny fahavitan’ny asa ny teknisianina avy ao amin’ny faritra Vakinankaratra sy ny tale miadidy ny foibem-paritry ny asa vaventy any an-toerana, Rakotomalala Armand.

Nisy ny ampahan-dalana  natao rarivato, nasiam-panatsarana ihany koa ny famoahana ny rano amin’ny lalana. Nohamafisina ny ampahany sasany satria maro ireo fiara vaventy mampiasa iny lalana iny amin’ny famoaham-bokatra.

Tombony lehibe ho an’ny kaominina Ambano ny fahavitan’ny lalana satria anisan’ny sompitry ny voankazo sy ny legioma ity kaominina ity. Hanampy azy amin’ny famoahana ny vokatra izao asa vita izao.

Efa nametraka rindran-damina ho amin’ny faharetan’ny fotodrafitrasa ny ben’ny Tanàna, Rakotomalala Pascal.Hisy ny fikojakojana sy fepetra raisin’ny kaominina Ambano ka hatsangana amin’izany ny Komity mpikojakoja ny lalana. Ireo olona rehetra mampiasa ny lalana toy ny sarety, moto bisikileta ary ny fiara dia hanana solontena ao anatin’io komity io avokoa. Hisy tompon’andraikitra isam-pokontany hanara-maso ny lalana tandrify azy.

Tatiana A

News Mada0 partages

“Cybercriminalité” : atrikasa hiarovana ny heloka amin’ny internet

Natao ny 23 sy  24 avrily teo ny atrikasa mikasika ny heloka amin’ny internet (cybercriminalité). Nandray anjara tamin’ny fotoana ireo matihanina mikirakira ny Teknolojian’ny informatika sy ny fifandraisan- davitra, nokarakarain’ny minisiteran’ny Paositra sy ny fifandraisan-davitra ary ny fampiroboroboana ny niomerika (MPTDN) sy ny Antokon-draharaha mandrindra ny teknolojian’ny fifandraisan-davitra (Artec).

Tanjona ny hifehezan’ny mpikirakira ny internet, mba tsy hihoaram-pefy na koa ho tratry ny fandrika na ho tra-doza amin’ny ataon’ny hafa. Anisan’ny lohahevitra nohadihadina ny “fanenjehana sy ny fikarohana porofo”, ny “fiarovana ny ankizy amin’ny internet”, ny “heloka amin’ny internet (cybercriminalité: ny fisolokiana, ny fandrahonana amin’ny internet”.

Nitarika ny atrikasa ny solontena avy amin’ny Icann, Yaovi Atohoun, sy ny avy amin’ny Facebook, Aida Ndiaye, imothy Fagan ary Thys Kazad.

Nisy ny fifanakalozan-kevitra teo amin’ny mpandray anjara sy ny matihanina ary ny mpiara-miombon’antoka samihafa. Nahazoana traikefa sy vaovao ahafahana mampiroborobo ny sehatry ny niomerika eto Madagasikara sy mba ahazoan’ny rehetra antoka ny fampiasana ny Tic eto amintsika.

Njaka A.

News Mada0 partages

Orange : Tonga any Toliara sy Ihosy ny 4G

Manana otrikarena matanjaka ny any Toliara sy Ihosy amin’ny lafiny indostria, varotra, fiompiana, fambolena, jono, fizahantany, sns. Vao mainka hampiroborobo ireo sehatra ireo ny fahatongavan’ny tanjaka 4G an’ny Orange Madagasikara any an-toerana.

Nosantarina, ny 27 avrily teo, tany Toliara ny tanjaka 4G an’ny Orange Madagasikara. Nitarika ny fotoana ny tale jeneraly Michel Degland, natrehin’ny minisitry ny Paositra sy ny fifandraisan-davitra ary ny fampiroboroboana ny niomerika, Rakotomamonjy Neypatraiky. Teo koa ny minisitry ny Harena anaty rano sy ny jono, François Gilbert.

Manana tanjaka amin’ny toekarena i Toliara, seranan-tsambo fahatelo eto Madagasikara. Ahitana sehatra maro amin’ny indostria, ny fiompiana, ny fambolena, ny jono, sns. Ao anatin’ny fivoarana tanteraka koa ny fizahantany noho ny fananany morontsiraka mahasondriana. Hitondra fampandrosoana goavana ny fanavaozana ny seranam-piaramanidina iraisam-pirenena any Toliara, manampy ny lalam-pirenena fahafito sy faha-13. Ahitana otrikarena lehibe toy izany koa any Ihosy.

Hanatsara ny tolotra ho an’ny mpanjifa

Nilaza ny minisitra Rakotomamonjy Neypatriaky, fa tsy anavahana olona intsony ny niomerika, ary efa maro ny tetikasan’ny minisitera manome vahana ny vahoaka manontolo misitraka azy. Anisan’izany ny Tic bus iarahana amin’ny Orange mitety faritra maro.

Hanampy tosika ny mpandraharaha isan-tsokajiny avy ny firoboroboan’ireo sehatra voatanisa ireo ny fampiasana ny tanjaka 4G an’ny Orange Madagasikara. Notsiahivin’ny tale jeneraly Michel Degland, fa hitondra aina vao ho an’ny mpandraharaha ny hatsaran’ny kalitaon’ny  tolotra omen’ny Orange, satria hampandroso ny fiharian’izy ireo sady hanavao ny tolotra omena ny mpanjifany avy rahateo.

Manampy ireo, notokanana ny 26 avrily, ny foibe niomerika ho an’ny vehivavy (maison digitale) any Toliara, toerana faha-18 napetraky ny fikambanana Orange solidarité Madagasikara, manao asa soa amin’ny lafiny sosialy. Maimaimpoana ny fampiasana ny fitaovana ho an’ny vehivavy, hanatsaran’izy ireo ny fari-piainany sy ny fahalalany avy. Ahafahana mianatra mamaky teny, ny fandraharahana tsotra amin’ny varotra, ny asa birao, ny fampiasana fitaovana informatika (logiciel), ny taozavatra, ny fandraharahana madinika, sns.

Njaka A.

News Mada0 partages

Tetikasa Madeehi : niofana ireo mpampianatra mpanofana

Paikady entina hanatsarana ny lafiny fampianarana eo anivon’ny oniversite sasantsany

aty Afrika ny tetikasa « Madeehi ». Notontosaina ny 25 sy 26 avrily teo tetsy amin’ny oniversiten’ i Barikadimy ny atrikasam-piofanana momba ny tontolo iainana, toeram-ponenana, rano fisotro sy angovo ary ny informatika.

Nambaran’ny profesora Razafinimanana Manitra, teratany malagasy mampianatra any amin’ny oniversiten’ i Toulouse sady mpandrindra iraisam-pirenenan’ny tetikasa « Madeehi »   fa tombony ho an’ny firenena malagasy ny fahazoana ny tetikasa.

« Hitovy lenta amin’ny oniversite any ivelany ny diplaoma sy ny rafitry ny fampianarana

ka antony hanaovana fampiofanana ireo mpampianatra ho mpampiofana izany. Nahatratra hatramin’ny 110.000 isa ireo firenena maneran-tany nametraka antontan-taratasy ho fangatahana ny hahazoana ny famatsiam-bola ho an’ ity tetikasan’ity. Nahazo izany ny oniversite telo ho an’ i Madagasikara. Anisan’izany ny oniversiten’ Antananarvo sy IST ary Barikadimy ao Toamasina.

Nohamafisin’ny filohan’ny oniversiten’ i Barikadmy, i Velo Jerome kosa fa tsy ho ela dia hisy ny fametrahana tanàna maitso hanatanterahana ny fikarohana momba ny tontolo iainana sy rano fisotro ary ny angovo.

Sajo

News Mada0 partages

« Disco soupe solidaire » : la lutte contre le gaspillage alimentaire engagée

La Grande île réitère son engagement dans la lutte contre le gaspillage alimentaire en adoptant pour la première fois l’initiative « Disco soupe », à l’occasion de la Journée mondiale y afférente, célébrée avant-hier. L’action va se pérenniser et se développer dans d’autres régions.

Zéro gaspillage alimentaire. C’est l’esprit du mouvement mondial

« Disco soupe solidaire », initié pour la première fois à Madagascar. A cette occasion, des actions concrètes allant dans ce sens ont été menées pour atteindre cet objectif.

Dans le pays, plus de 150 enfants pris en charge au sein du Centre Mère-enfant sis dans le fokontany d’Antaniavo ont bénéficié samedi dernier de repas gratuits, préparés avec les surplus alimentaires récupérés dans le cadre du projet « Manzer partazer » qui lutte contre le gaspillage alimentaire.

Le tout, dans une ambiance festive car durant la préparation des repas, les enfants bénéficiaires ont pu apprécier le spectacle organisé spécialement pour eux, d’où la dénomination du mouvement « Disco soupe solidaire », tiré du concept « Slow food youth network » en Allemagne, qui est pratiqué depuis des années.

« Le but est de faire comprendre à travers une expérience culinaire que les denrées alimentaires, normalement destinées à la poubelle, sont encore consommables et en plus, délicieuses », a souligné la Co-fondatrice du projet « Manzer partazer », Julia Venn.

Il s’agit notamment de produits frais dont l’apparence esthétique n’est pas parfaite, mais ne comportant aucun risque pour la qualité du produit et la santé. Des restes et surplus des buffets et événements ou encore des surplus de boulangerie, notamment le pain à récupérer le soir qui, le lendemain, sera dur et du coup perdu…

« Une initiative qui arrive à point nommé pour le Centre qui procure à manger chaque jour à quelque 150 enfants issus des familles démunies », selon la Coordinatrice du centre, Michèle Rabary.

Une manifestation pérenne

Avec l’appui de ses partenaires, dont DHL Madagascar qui assure la collecte des dons alimentaires chez les fournisseurs, actuellement une dizaine, l’initiateur compte pérenniser le « Disco soupe solidaire » en organisant un évènement similaire chaque mois.

« Le but étant de renforcer la sensibilisation sur la lutte contre le gaspillage alimentaire, qui est bel et bien un fait réel dans la Grande île en dépit du fait qu’une grande partie de la population vit dans la pauvreté et ne mange pas à sa faim », a indiqué Julia Venn.

Cela s’ajoute aux actions menées chaque jour par le projet en faveur de 11 orphelinats de la capitale. Les interventions entrant dans ce cadre ne se limiteront pas uniquement à Antananarivo et ses environs, « Manzer partazer » a également mis le cap sur les provinces, à savoir à Toamasina en avril, Nosy Be au mois de mai, et Mahajanga, Antsirabe et Antsiranana dans les prochains mois. « Depuis le début du projet en 2016, 7 tonnes de nourritures qui ont contribué à plus de 30.000 repas ont été partagées à plus de 2.000 enfants », a conclu notre source.

Fahranarison

News Mada0 partages

Orange Madagascar : la 4G à Toliara et Ihosy

Désormais, deux grandes villes de la partie sud de l’île, Toliara et Ihosy sont couvertes par le réseau 4 G Orange.

Le lancement officiel, sous la houlette du directeur général d’Orange Madagascar, Michel Degland, s’est déroulé à Toliara le 27 avril dernier, puis dans la ville d’Ihosy le 28 avril.

L’arrivée de la 4G Orange dans ces deux grandes villes est une opportunité pour développer les activités économiques dans la région sud de l’île. «Il s’agit de l’unique opportunité pour les entreprises  malgaches, quelle que soit sa taille, d’être présentes à l’international. Car le numérique leur permettra de se positionner sur la carte des entreprises de ce monde, et ainsi de marquer leur présence au niveau international», indique-t-on auprès d’Orange Madagascar.

 «La qualité du réseau Orange est une vraie force qui permet à Orange de continuer à proposer des solutions de qualité pour permettre l’intégration des nouvelles solutions numériques dans les activités des professionnels», a fait savoir Michel Degland lors de sa prise de parole durant la cérémonie.

Orange Madagascar continue le déploiement de son réseau 4G dans toute l’île.

R.R.

 

News Mada0 partages

BNI Madagascar –Fim 2018 : handresy lahatra ho an’ny fandraharahana

Vonona hatrany hanampy ireo mpandraharaha rehetra ny BNI Madagascar, mandritra ny Fim 2018, ny 3 hatramin’ny 6 mey ho avy izao.   Vao nampahafantarina rahateo ny banky « digitale », fomba hanampiana ireo mpandraharaha sy ny mpanjifa hafa amin’ny fifandraisana amin’ny banky vokatry ny  fivoaran’ny teknolojia. Ny 3 mey, handray anjara amin’ny atrikasa momba ny toekarena aty amin’ny ranomasimbe Indianina ny BNI, ny 4 mey nosafidin’ity banky ity ny lohahevitra hanazavana ny « mobile banking ». Ary mandritra io fotoana io, karazany maro ireo tolotra tsorina sy hamoraina ho an’ny mpanjifa, mpandraharaha, olon-tsotra, na orinasa, izay mitsidika ny tranohevan’ny BNI.

Amin’ny maha banky azy, vonona ireo teknisianina manampahaizana ao aminy manampy sy manoro lalana amin’izay tokony ho fanatanterahana ny tetikasa eto an-toerana na any ivelany. Tsy maintsy mandray anjara amin’ny Tombola izay rehetra mitsidika ny tranoheva BNI, mety hahazoana loka maro sy miavaka isan-karazany.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Lezava Fleury : « aoka hifanatona isika »

Nivoaka ny fanginany ny antoko Harena. « Anisan’ny anton’izao hetsika an-dalambe izao ny fitakiana fanavaozana. Mba tsy hiverenan’ny tetezamiitatra efa-taona hamono firenena koa. Miantso ny mpanao politika rehetra, ny hery velona eto amin’ny firenena, ny tafika izahay mba hiray feo ka hifanatona hitady lalam-piavotana haingana », hoy ny filohany, i Lezava Fleury, ny faran’ny herinandro teo.

Notsiahiviny avy eo fa anisan’ny nandrasana tamin’izao fitondrana izao ny hamerina ny fahalalahana mba hahazo hilazany heviny ny olona ary hosokafana ireo haino aman-jery nakatona. Tokony hanamafy ny fihavanana ary nanome famotsoran-keloka ireo gadra politika. Eo koa ny tokony hanavaozana ny lalàm-pifidianana, mampiady ny Malagasy.

Manampyizany ny hampiatoana ny fivarotana na fampanofana tany amin’ny vahiny. « Tsy vita avokoa izany nefa nandrasana tamin’nympitondra… Miantso ny eveka mba hifandrimbona amin’ny FFKM  amin’ny fitarihana fifampidinihana », hoy izy.

Synèse R.

 

News Mada0 partages

Kianjan’ny 13 mey : hiroso amin’ny fakana mpiasam-panjakana ny hetsika

Mitohy ary mihamafy ny hetsika tarihin’ny depiote ho an’ny fanovana miisa 73 eny amin’ny  kianjan’ny 13 mey. Hiroso amin’ny fakana ny mpiasam-panjakana eny anivon’ny minisitera izy ireo amin’ity herinandro ity… hahatongavana amin’ny fitokonana faobe.

Mitohy ary hihamafy ny hetsika eny amin’ny kianjan’ny 13 mey, tarihin’ny depiote ho an’ny fanovana miisa 73. Eo ny fitakiana ny fialan’ny filoha Rajaonarimampianina amin’ny ara-dalàna: fametrahana fitoriana eny anivon’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) noho ny tsy mbola nananganana ny Fitsarana avo (HCJ), izay tokony ho vita 12 volana aorian’ny fianianany.

Amin’izany, hihamafy ny hetsika manamboka anio, hiroso amin’ny fanentanana sy fakana ireo mpiasam-panjakana eny anivon’ny minisitera ny mpanao fihetsiketsehana. Voalaza fa maro no te hanatevin-daharana , fa mbola matahotra noho ny antony samihafa: sakantsakana, fandrahonana… . Hanomboka izay fitokonambe fampikatsoana ny raharaham-panjakana izany ny eo anivon’ny ladoany, izay efa nanatevin-daharana amin’ny hetsika eny amin’ny 13 mey, afakomaly.

« Hihamafy ny tolona »

« Hihamafy ny tolona raha mbola miziriziry tsy mety miala eo amin’ny toerany ny filoham-pirenena », hoy, ohatra, ny depiote Tinoka Roberto, teny amin’ny kianjan’ny 13 mey, afakomaly. Nambarany fa andrasana ao anatin’ny tapa-bolana izay fametraham-pialan’ny filoha izay. Raha mbola bemarenina sy mifikitra mafy eo amin’ny fitondrana ny tenany, ho avy amin’ny angady sy ny harona izy ireo.

Vahaolana tokana amin’izao krizy politika izao ny fialany, raha ny nambaran’ireo depiote ho an’ny fanovana. Izay no hampisy filaminana. Tsy eken’izy ireo izay mety ho endrika fanelanelanana, fa efa manomboka mihanaka manerana an’i Madagasikara any anivon’ny faritany sy ny faritra ny hetsika ho an’ny fanovana.

 Tsy ho ampihimban’ny HVM intsony ny RNM sy TVM

Mitaky ny fampitoviana lanja ny vaovao alefa ao amin’ny haino aman-jerim-panjakana, RNM sy ny TVM, ny depiote ho an’ny fanovana, araka ny dinika nifanaovan’ny solontenan’izy ireo tamin’ny tale jeneralin’ny Office de la radio et de la télevision malgaches (ORTM), Ravoajanahary Johary, teny Anosy, afakomaly. Nanatrika izany koa ny talen’ny RNM sy ny talen’ny TVM.

Nanaiky ireo tomponandraikitra fa hampifandanja ny vaovao avy amin’ny mpanohitra sy ny mpomba ny fitondrana. Araka ny lamina amin’ny fandaharam-potoana eo anivon’ny RNM sy TVM no hitantanana izany. Halefa any anivon’ny faritra ny amin’ny fanatanterahana izany amin’ny famoaham-baovao. Miankina amin’ny governemanta kosa ny amin’ny fangatahana ny fandefasana ny « Radio miara-manonja » amin’ny RNM.

Hanao ahoana ny ho tohin’ny raharaha? Hiroso amin’ny dingana mafimafy sy mivelatra kokoa amin’izay fakana ny mpiasam-panjakana eny anivon’ny minisitera izay, mifanitsy amin’ny fankalazana ny 1 mey rahampitso.

R. Nd.

 

News Mada0 partages

Fikaroham-bahaolana : niantso vonjy amin’ny ONU ny filoha

Handefa iraka manokana ny sekretera jeneralin’ny ONU, Antonio Guterres, amin’ny famahana ny krizy politika misy eto Madagasikara, araka ny resaka an-telefaonina nataon’ny filoha Rajaonarimampianina taminy, ny 27 avrily  teo. Miantso fifampidinihana ny sekretera jeneralin’ny ONU amin’ny iraka manokana alefany eto Madagasikara. Tsy iza izany fa i Abdoulaye Bathily, efa niara-niasa akaiky tamin’ny Vondrona afrikanina (UA) sy ny Sadc.

Andrasana ihany koa ny fahatongavan’ny iraka manokan’ny UA, ny kaomisera ambony,  Ramtane Lamamra, taorian’ny tsy fahombiazan’ny fanelanelanana nataon’ny solontenan’ny UA  teny Ankorondrano, ny herinandro  teo. Nambaran’ny depiote ho an’ny fanovana, teny amin’ny kianjan’ny 13 mey, fa nisy fitaka be ihany ka tsy nisy hevitra tapaka.

Tonga, omaly, kosa ny sekretera jeneralin’ny OIF, Michaëlle Jean. Ho avy koa ny iraka manokana avy amin’ny Sadc, Joaquim Chissano.

R. Nd

News Mada0 partages

Famahana krizy : hanao fanelanelanana ny FFKM

Hanao ahoana ihany ny ho tohiny sy hiafaran’izao krizy politika izao? Hiroso amin’ny fanelanelanana ny FFKM..

Tsy mivaona amin’ny efa firotsahana amin’ny fampihavanana ny Fiombonan’ny fiangonana  kristianina eto Madagasikara (FFKM). Nisy àry ny fanompoam-pivavahana iraisam-pinoana teny amin’ny EEM, Ambohimanoro, omaly, izay niantsoana ireo filohan’andrimpanjakana,  mpisehatra politika, firaisamonina sivily toy ny mpanara-maso ny fifidianana… Nanatrika izany, ohatra, ny filohan’ny HCC, Rakotoarisoa Jean-Eric; ny filohan’ny Antenimierampirenena, Rakotomamnjy Jean-Max; ny filohan’ny CFM, Maka Alphonse; ny minisitry ny Fiarovam-pirenena, Rasolofonirina Béni Xavier; ny filoha teo aloha Ravalomanana; ny Priaminisitra teo aloha, Beriziky Jean-Omer;  ny avy amin’ny depiote ho an’ny fanovana…

Hanomboka eny Vohipiraisana, anio, ny fampihaonan’ny FFKM ireo depiote ho an’ny fanovana miisa 73 sy ireo depiote mpomba ny fitondrana izay nandany ny lalàm-pifidianana… fototry ny krizy politika amin’izao fotoana izao.

Hiaraha-mijery ny vahaolana

Nambaran’ny filohan’ny FJKM, ny pasitera Andriamahazosoa Irako Ammi, taorian’ny fanompoam-pivavahana, ohatra, fa asaina amin’izany fampihaonana izany ireo depiote mpanohitra sy ireo depiote mpomba ny fitondrana. Eo koa ny fandraisana ny hetahetan’izy ireo avy mba hahazoana mijery vahaolana miaraka amin’izao krizy izao.

Nilaza ny maha zava-dehibe sy ny fahafaham-po amin’izao hetsika amin’ny fanelanelanana ataon’ny FFKM izao kosa ny filohan’ny Filankevitry ny fampihavanana malagasy (CFM), Maka Alphonse. Mifameno fa tsy hoe mifaninana ny FFKM sy ny CFM amin’ny fanelanelanana sy ny fampihavanana. Tsy misy ny ady amin’ny fanelanelanana sy fampihavanana amin’izany, fa atao izay hisian’ny filaminana sy fitoniana

R. Nd.

 

News Mada0 partages

Olobe firaisankinan’i Fianarantsoa : «nahoana no i Claudine irery no gadraina ?»

Hentitra. « Nahoana no Razaimamonjy Claudine irery no gadraina ? Tsy mpiasam-panjakana izy. Tsy manana fahefana hamoaka vola. Tsy mba kitihina ny sasany sy ireo mpitondra tafiditra amin’io raharaha io…tsy azo ekena izany », hoy ny lahateny nifandimbiasan’ireo olobe  tao Fianarantsoa, ny asabotsy teo. Nahitana solontena avokoa ireo faritra dimy mandrafitra ny faritanin’i Fianarantsoa… Nohitsin’izy ireo fa tokony havoaka ny  zanany nogadraina.  Zary lasa anjorombala ity faritany ity, araka ny lahateny ihany. « Tsy vita ny fotodrafitrasa nampanantenaina. Tsy tanteraka ny teny natao tamin’ny fampielezan-kevitra… Tsy misy valiny ny fananganana faritra manokana ho an’i Vatovavy hatramin’izao… », hoy ihany izy ireo, naneho ny tsy fahafaliany,  notronin’ireo olona marobe  teo anoloan’ny gara. Etsy andaniny, nikasa ny hanotrona izany ny filohan’ny Antenimierandoholona, Rakotovao Rivo saingy voailika tamin’ny minitra farany. Efa nanomana ny ho fidirany teny an-toerana ny eo anivon’ny arofenitra saingy nosakanan’ny tompon’andraikitra mpikarakara. Tahaka izany koa ny tsy maha ao anatiny an-dRakotoniaina Pety na hetsika ho an’ny Firaisankinan’ny faritanin’i Fianarantsoa manokana aza izany.

Iraka manokana aty Fianarantsoa Synèse R.  

News Mada0 partages

Fampisehoan-kery politika : nifampitana tao Fianarantsoa ny HVM sy ny mpanohitra

 Samy namory vahoaka.  Nifamotoana tao amin’ny tranom-pokonolona Tsianolondroa Fianarantsoa ireo avy amin’ny fitondrana, ny asabotsy teo. Nitarika izany sady nanao tatitra amin’ny vahoaka ny fivorian’ny parlemanta ny filohan’ny Antenimierandoholona, Rakotovao Rivo. Tsy araka ny maha antokon’ny fitondrana azy anefa ny tranga niseho. « Nomena baiko izahay hitady olona 40 avy atao anaty lisitra. Hozaraina vola aorian’ny fivoriana saingy tsy mbola fantatra na ohatrinona izany », hoy ny sefo fokontany iray. Tsy nahafeno ny efitrano fivoriana rahateo ireo olona tonga tao.

Etsy andaniny, nisantatra ny hetsika ho fanohanana ireo depiote 73 ny firaisankina ho an’ny fanovana taty Fianarantsoa, ahitana ireo antoko politika maromaro aty an-toerana. Notanterahina manoloana ny Magro izany. Nivoitra tamin’ny lahateny ny tsy fanekena ny jadona sy ny fihanaky ny kolikoly avo lenta eto amin’ny firenena.

Voasakana ny diabe nokasaina hatao

 Eo koa ny firaisankina sy fanohanana ny hetsik’ireo depiote ao amin’ny kianjan’ny 13 mey, Analakely. « Tsy voahaja ny pitsopitsony mifanaraka amin’ny lalàna hifehy ny fifidianana mba ho eken’ny rehetra ka izao tonga amin’ny famoizana ain’olona izao… Iarahanay amin’ny depiote ny fijoroana amin’ny fahamarinana », hoy ny mpandrindra ny TGV/Mapar, Razafinjato Aurélie.

Tsiahivina fa nikasa ny hanao diabe miainga eo amin’ny Rex mihazo ny Magro ireto firaisankina ho an’ny fanovana ireto saingy, nosakanan’ny prefektiora izany.

Ankoatra izany, tsy anisan’ny nanao ny hetsika ny avy amin’ny Tim Fianarantsoa. Tsy mazava ny antony na tsy mbola nahazo toromarika avy any amin’ny foibe na ahoana. Na izany aza anefa, nilamina ny hetsika rehetra natao taty an-dRenivohitr’i Betsileo.

Iraka manokana aty Fianarantsoa Synèse R.

 

News Mada0 partages

Descente a L’ORTM : l’opposition réclame un temps d’antenne équitable

Des représentants des 73 députés se sont rendus samedi dernier à l’ORTM pour apporter des précisions sur la manière dont les citoyens sont informés dans toute l’île.

En effet, ces représentants du peuple estiment que les informations ne sont pas véhiculées d’une manière équitable étant donné que le régime bénéficie d’un temps d’antenne très large. Et cela fait obstacle à la liberté d’information.

 «Nous constatons que les déclarations en faveur du régime prennent énormément de place dans les informations sur la RNM et la TVM alors que celles concernant la manifestation du 13 mai sont brièvement relatées», ont-ils indiqué lors de leur rencontre avec le DG de l’ORTM, Johary Ravoajanahary.

Ne pouvant décider seul, ce dernier a tenu à informer le ministre de la Communication. «Nous devrons d’abord nous concerter avec le ministre étant donné qu’il est notre supérieur hiérarchique», a-t-il fait savoir. Après un coup de téléphone avec le concerné, le DG de l’ORTM a avancé quelques solutions. Il a été décidé la tenue d’un débat contradictoire entre les députés pro et contre le régime cette semaine afin de mettre la situation au clair.

D’autre part, les chaînes nationales diffuseront toutes les informations émanant de la place du 13 mai et balanceront toutes les déclarations de l’opposition au même titre que celles du régime. Cependant, «Le mouvement «miara-manonja» ne pourra pas être relié compte tenu de notre ligne éditoriale», a fait savoir Johary Ravoajanahary.

T.N

 

News Mada0 partages

Place du 13 mai : appel à une grève générale

Le mouvement sur la place du 13 mai prend de l’ampleur. Un appel à une grève générale sera entamé ce jour. La démission du chef de l’Etat étant toujours à l’ordre du jour.

Les fonctionnaires seront vivement sollicités à partir de ce jour pour rejoindre les manifestants en vue d’une grève générale sur la place du 13 mai. Une semaine après les évènements du 21 avril dernier, les manifestants semblent de plus en plus déterminés à poursuivre leur objectif, quitte à bloquer la machine administrative dans le dessein de pousser le chef de l’Etat, Hery Rajaonarimampianina à la démission.

 Les 73 députés, accompagnés des manifestants, feront le tour des ministères afin de rallier les fonctionnaires à leur cause. Cela, à commencer par la Jirama. Le mouvement partira donc du parvis d’Analakely pour se diriger vers la Jirama à Soanierana avant de passer aux  différents ministères. A noter que des représentants de la Jirama ont déjà évoqué leur solidarité au mouvement.

Le mouvement s’intensifie de jour en jour et les soutiens affluent dans tous les coins de l’île. La grande mobilisation de samedi dernier semble d’ailleurs avoir été un succès. Syndicats, maires, représentants régionaux et simples citoyens ont répondu présent à l’appel à une démonstration de force des 73 députés pour le changement. L’occasion également pour les parlementaires d’évoquer plusieurs dossiers mettant en cause l’incompétence du régime actuel dans presque tous les domaines et plus particulièrement dans la lutte contre la corruption.

Dans les provinces

D’autre part, des manifestations sont également constatées dans toute l’île bien même si sous les menaces d’interdiction. En effet, des partisans du mouvement du 13 mai ont voulu tenir une manifestation samedi dernier à Fianarantsoa à travers une marche à partir du cinéma Rex jusqu’à la place Magro. Une initiative qui a, une fois encore, été empêchée par la Préfecture de la ville.

La rencontre de samedi était ainsi transférée immédiatement au Magro en présence de différents partis politiques. Ces derniers dénoncent également les textes électoraux récemment adoptés par les parlementaires et demandent la démission du chef de l’Etat.

Tahina Navalona

News Mada0 partages

Chronique : remerciements

Pour prendre la température d’un  pays, les statistiques sont une entrée en matière rationnelle. Avec ces données chiffrées, vous saurez par exemple combien d’enfants sont scolarisés, si les filles sont aussi nombreuses que les garçons dans les classes et combien parmi ces élèves abandonnent l’école avant le premier diplôme. Vous saurez si les médecins ou les notaires osent s’aventurer hors des grandes villes, si les enfants naissent dans des centres de santé ou plutôt dans la maison de leur mère. Vous saurez si les hommes font de vieux os, si la vanille est essentielle à notre prospérité ou s’il vaut mieux fouiller le sous-sol de la terre mère pour assurer notre avenir. Les statistiques sont une entrée en matière rationnelle pour se demander s’il fait bon vivre dans un pays.

Si on est tenté par une méthode moins rationnelle, on peut prendre la température du pays en regardant des clips musicaux. Tous les genres font l’affaire, de la musique mafana au rock évangélique. Attention, il ne s’agit pas de survoler deux ou trois morceaux et de conclure que la scène musicale est riche sur la grande île. C’est en s’attardant sur le générique de fin qu’on fait le lien entre tous les musiciens et les chanteurs du pays : ils remercient avec une belle constance «Dieu tout-puissant» ou, pour faire couleur locale, «Zanahary Be». Oubliés papa et maman, le professeur de musique adoré ou l’amour de ses quinze ans. Les ancêtres ne sont pas plus convoqués que les vivants. Seul Dieu tout-puissant a droit aux remerciements tous azimuts.

Anecdotique ? Laissons là les clips musicaux pour les très sérieux mémoires de fin d’études et l’incontournable page des remerciements. A la lecture des louanges, on se dit que la foi en l’homme est bien peu de chose car le travail accompli est très souvent présenté comme le fruit d’un miracle accordé une fois de plus par Dieu tout-puissant.

Les statistiques ne s’intéressent pas encore à ces quelques mots qui passent presque inaperçus. Ils révèlent pourtant une facette du pays rarement prise en considération.

Kemba Ranavela

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo Resaky ny mpitsimpona akotry : fametrahana tsipika mahefa no hany ahafahana iraisa-monina

Dia izao ve ny fisehon’ny toe-draharaha mbola afaka anantena vokatra ihany ve avy amin’izany fifampihavanana izany. Tafahoatra angamba ny fifankahalan’ny mpilalao pôlitika eto an-toerana, na izany aza raha araky ny tokony ho izy ampy rehefa mifanaja ny mpanao pôlitika izay rariny raha mifaninana haka ny fon’ny vahoaka mba ho hanankinan’ny mponina fitokisana hitantana ny raharaha. Mazava ho azy fa mila fitsipika mifehy ny fomba rehetra eo amin’ny fifaninanana sy miantoka ny vokatry ny fifidianana. Eo no nipoiran’ny ady amin’izao fotoana izao. Be fikafika ireo lalàna nolanin’ny Antenimiera roa tonta, ary tsy tafita raha tsy tao aorianan’ny fiadim-barotra araky ny siosion-dresaka, tsy dia tsaho fotsiny angamba fa heno lavitra hono ny fikasokasoky ny lelavola izay voalaza hoe «kasaoka» hany ka tsy hita ho afenina intsony ny fisin’

ilay tsena. Na inona na inona ho lazaina, efa maloto izao ny laza momban’iny toy ny rano raraka tsy azo raofina, maro koa moa ao anatin’ireo lalàna ny andininy misy ho kihanina ary efa nanaovan’ny solombavambahoaka sasantsasany «amendement» izay natao tosi-botry fotsiny.

Andeha atao hoe tsy misy ny lalàna lafatra, ilaina anefa ny hisin’ny lalàna izay mitandro fitovin’ny zo sy anjara ho an’ny mpilatsaka rehetra, izany tsy andiany tokana no afaka ametra an’izany fa ny fikaonan-doha an’ny ankolafiny rehetra ao amin’ny sehatra fanaovana pôlitika. Eo amin’ny famolavolana ny tolo-dalàna mikasika an’izay no mendrika hisedrana ny toe-tsaina mitory fitiavan-tanindrazana izay dradradradrain’ny rehetra. Raha tody izay anjaran’ny parlemanta no mandinika sy mandany an’ireo tolotra mba ahatonga azy ho lalàna manan-kery. Zava-dehibe izay, ary tsy mila an’izany fifampihavanana izany intsony. Tsy ampy anefa izay, araky ny tranga hatramin’izay dia karazana haingo fisehona fotsiny ny lalàna, izao mbola voahitsakitsaka matetika izao. Noho izany raha momban’

ny fifidianana dia tsy maintsy apetraka ny andri-maso mahefa no sady tsy miankina izay mitandro ny tsy fanitsakitsahana ny fitsipika toy ny tsy fazahona mampiasa na heri-panjakana na fitaovam-panjakana entina ampielezan-kevitra sy andresen-dahatra ny mponina.

Dingana voalohany izay, efa mety ahafahana handamina ny korontana. Na izany aza tsy afaka iverina indray amin’ny famotsorana safobe mantsina ka ho tsofin-drano indray ny ratsy no efain’ny tsy maty manota. Lasa tantara miverina, tsy mba tandra mandravaka hoditra, fa vay raiki-tapisaka homamiadana.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes : mais où sont les sages d’antan ?

Ne pas pleurer. Ne pas crier. Ne pas hurler. Parler doucement. Eviter les comportements qui pourraient gêner les parents, c’est-à-dire se montrer sage comme une image, discret et quand il le faut, invisible. Voilà une série d’obligations qu’on apprenait aux enfants il y a encore quelques années. Mais ça, c’était avant. Un prodigieux retournement des valeurs a inversé la tendance. La mode est au bruit et aux cris, et pas seulement dans les écoles, dans les bars et dans la rue. Les plus spectaculaires scènes de cris, de hurlements et de pleurs nous sont offertes dans les lieux de culte évangélique. C’est en vociférant et en éructant que des hommes et des femmes en transe chantent l’amour du prochain. Mais où sont passées les images (sages et discrètes) d’antan ?

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Mesures à prendre pour ramener le cours du riz à un taux normal (4)

(Suite.)

L’exportation demeure, en principe, interdite jusqu’à nouvel ordre ; elle ne sera autorisée que quand la situation sera redevenue normale et sera placée sous le contrôle de l’administration. À première vue, on pourrait donc escompter que si les cours ne sont pas faussés par une hâte inconsidérée de se constituer à n’importe quel prix des approvisionnements dépassant les besoins d’une période raisonnable, ou par des manœuvres criminelles d’accaparement, ils sont appelés à fléchir prochainement pour se rapprocher progressivement de ce qu’ils devront être lorsque la récolte sera terminée.

Il serait désirable que le libre jeu du commerce soit suffisant pour ramener la situation à la normale. Il est cependant permis d’en douter pour les motifs qui suivent.

Tout d’abord, ainsi que je vous l’ai signalé, il y a, dans beaucoup de régions, déséquilibre entre la consommation et la production. Le développement pris par les exploitations minières et agricoles a contribué à augmenter assez sensiblement cette dernière. Beaucoup d’indigènes des districts côtiers qui, lorsqu’ils restaient dans leur village, ne consommaient du riz que pendant les quelques mois qui suivaient la récolte, en mangent toute l’année lorsqu’ils louent leurs services à des Européens ; comme ils sont en général accompagnés de leur famille sur les exploitations, cette catégorie de population représente un élément nouveau de consommation très important, alors qu’il est par ailleurs presque entièrement soustrait à la production. D’autre part, les efforts faits par les administrations provinciales pour intensifier la culture des denrées de remplacement ne semblent pas devoir donner en 1918 tout ce qu’à première vue il serait permis d’en attendre. La culture du manioc qui avait été fort négligée depuis 1914, en raison des prix très bas payés par le commerce par suite de la crise des transports maritimes, a été reprise tardivement devant la menace de disette, mais en raison des cours élevés du riz, une partie appréciable du manioc planté a été consommée avant d’être arrivée à maturité.

(À suivre.)

M. Merlin.

Journal officiel de Madagascar et dépendances

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Seho tao amin’ny AFT : nampihetsi-po ny faha-90 taon’i Fidimalala

Mpanakanto malagasy zokiny indrindra ! Gitara efa notendrena tany amin’ny taona 1958, sns. Nanana ny akony teo amin’ny mpijery tsirairay ny fampisehoana nanamarihana ny faha-90 taon’i Fidimalala…

… Ny fon’ny mpijery mihitsy no voakitika! Tontosa soaman-tsara tetsy amin’ny Alliance française Antananarivo (AFT) Andavamamba ny fanamarihana an-tsehatra ny faha-90 taon’i Fidimalala. Na ny fisehoana na ny tantara na ny fanentanana natao teny an-tsehatra, samy nanohina ny fon’ny mpijery avokoa. Mpanakanto 90 taona mbola tomady. Mahafehy tsara ny fitendrena gitara sy ilay feo tena malagasy. Mahatadidy ireo tantara niainany sy ny nitsimohan’ny hira kaloiny, sns. Tohina ny fon’ny rehetra nahita ireo rehetra ireo.

Teny antsefantsefan’ny fampisehoana teny, samy nilaza ny fantany momba an’i Fidimalala na ny mpanakanto na ny fianakaviany. Anisan’izany ny zafikelin’i Fidimalala izay naneho ilay gitara notendren’ny dadabe tany amin’ny taona 1958. Nampahafantatra ihany koa fa « …Ireny ny akanjo nanaovany tany amin’ny taona 1960 ». Nahafaly ny mpijery ny filazan’i Lidy ao amin’ny tarika R’Imbosa fa « Nomen’ny Alliance française maimaimpoana ampiasaina amin’izao lanonana izao ity efitrano malalaka ity… Omena an’i Fidimalala manontolo ny vola azontsika eto ».

Ankoatra ny seho teny an-tsehatra, nivoaka omaly ihany koa ny boky « Angona Fidimalala » mirakitra ny tantarany sy ny rakitsary « Satriko » ahitana azy sy ny gitarany ary ny tarika R’Imbosa, izay sady mandia ny faha-20 taony no nikarakara ity seho ity. Nanafana teny an-toerana ihany koa ny tarika Angolan’Imerina.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Che bel canto : Mahaleo en balade romantique

Un beau bouquet musical teinté de romantisme, c’est ce que le groupe Mahaleo a proposé hier au public du palais des Sports et de la culture de Mahamasina en campagnie d’Elsie, Bodo, Inah et Nanie.

Les spectacles se suivent mais ne se ressemblent pas pour «Che bel canto». Le concept reste toutefois le même, rendre un vibrant hommage à un groupe en invitant sur scène la nouvelle génération pour chanter la vie et surtout l’amour. Pour cette édition, Media consulting a jeté son dévolu sur le mythique groupe Mahaleo qui a fêté son 45e anniversaire l’année dernière.

Le public était malheureusement plus clairsemé que d’habitude et ça sonnait un peu creux au moment du coup d’envoi du spectacle. On notera aussi l’absence remarquée de Fafah et notamment de Tosy qui n’ont pu rejoindre la scène pour des raisons qui ne dépendent pas de l’organisateur.

«Tout récemment,  nous avons listé le répertoire du groupe depuis ses 46 ans d’existence et il s’avère  que Mahaleo a près de 500 titres à son actif. Ce sont surtout les morceaux inconnus du public que nous avons voulu chanter sur scène», a fait savoir Bekoto, en marge du spectacle.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Coliseum : « fety be samy Love » tutoie le succès

Fety be samy Love a rassemblé hier au Coliseum d’Antsonjombe la crème de la musique tropicale avec Dadi Love en tête d’affiche.

Grâce à son rythme endiablé, Dadi Love a été sacré meilleur artiste dans la catégorie «Mozika variété» lors de la RDJ  Mozika au début de l’année. Le chanteur de «Tsy atao next», fraîchement débarqué d’une tournée mahoraise, a encore une fois confirmé son statut hier durant quatre heures d’affilée de prestations dans le plus grand amphithéâtre de l’océan Indien. Se sont relayés sur scène Lianah, Onja, Farah John’s, Kapitsany, Lico Kininike et notamment Mr Sayda et Malm Martiora qui ont représenté la musique urbaine.

Au passage, pas moins de trois événements ont eu lieu le week-end dernier au Coliseum d’Antsonjombe, ce qui a provoqué un chamboulement au niveau de l’organisation, mais le spectacle tant attendu s’est déroulé normalement.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Kick-boxing – «Afrique 2018» : laharana faharoa ny Malagasy

Nandrombaka medaly volamena 6 i Madagasikara nandritra ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika, taranja kick-boxing 2018. Fihaonana notanterahina tany Yaoundé,  Renivohitr’i Kameronina. Nitana ny laharana faharoa, tamin’ireo firenena 13 nandray anjara, araka izany, ny Malagasy.

Raha hiverenana ny vokatra, anisan’ny mbola nisongadina ary nitazona ny anaram-boninahitra efa azony, Razanabahoaka Faratiana, teo amin’ny sokajy -52 kg. Anisan’izany koa i Fahendrena, teo amin’ny sokajy -56 kg. Teo amin’ny lehilahy, samy nahazo medaly volamena, ary tompondakan’i Afrika ihany koa i Lavakely, sokajy -54 kg sy i Vazaha, teo amin’ny latsaky ny 51 kg. Mbola nampian’i Tahiry izany teo amin’ny sokajy -57 kg sy ny an’i Jimmy.

Resy teo amin’ny famaranana kosa ka niambozona ny medaly volafotsy, i Rojo sy i Larissa. Medaly alimo efatra kosa ny ambiny izay azon’i Mioratiana sy i Tafita ary i Figo sy i Alain. Tsara ny vokatra ary maha be fanantenana satria mbola anisan’ireo firenena sangany i Madagasikara, raha ny taranja kick-boxing, no lazaina.

Tsiahivina fa nitarika ny delegasiona, tany amin’ity fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika, ity  i Anigael, tale teknika nasionaly.

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Lalao CJSOI 2018 : medaly volamena 6 ny an’i Madagasikara

Teo ho eo ihany ny vokatra azon’i Madagasikara, teo amin’ny lalao ho an’ny vaomieran’ny ranomasimbe Indianina, natokana ho an’ny tanora latsaky ny 17 taona (CJSOI 2018). Fihaonana notanterahina tatsy amin’ny Nosy Djibouti, ary nifarana tamin’ny fomba ofisialy, ny asabotsy lasa teo.

Tsy nahazo afa-tsy medaly volamena 6 manko ny Malagasy, nandritra izany fihaonana ho an’ny tanora izany. Samy nandrombaka roa avy ny tenisy ambony latabatra sy ny atletisma ary ny tsipy kanetibe.

Raha atotaly, miisa 22 ny isan’ny medaly azon’i Madagasikara, ka 6 volamena, raha 7 ihany koa ny volafotsy, izay norombahin’ny tenisy ambony latabatra sy ny atletisma ary ny baolina kitra. Resy teo amin’ny famaranana, niadiana ny medaly volamena manko ny Barea de Madagascar, raha nikatroka tamin’i La Réunion. Nisaraka ady sahala, 1 sy 1 mantsy ny roa tonta, tao anatin’ny fe-potoana ara-dalàna. Voatery niditra teo amin’ny fandakana ny “tirs au but”, ny roa tonta, hahalalana izay ho mpandresy. Niondrika tamin’ny  isa 6 no ho 5 ry zalahy, tamin’izany.

9 kosa ny alimo, azon’ny tenisy ambony latabatra sy ny atletisma, ihany. Voalaza fa tena nanjakan’ny fangalaran-taona, ity andiany faha-11 ity ary tena nampiaiky ny rehetra nandray anjara, tany an-toerana ry zareo mpampiantrano. Na izany aza, nifarana tao anaty “fair-play”, avokoa ny lalao rehetra. Andrasana kosa ny firenena, hampiantrano ny andiany faha-12, amin’ity fihaonana, ho an’ny tanora latsaky ny 17 taona, ity.

 Tompondaka

News Mada0 partages

Rugby – «Top 6 Aroi 2018» : nomontsanin’ny Etang-Salé, 45 no ho 6, ny Cosfa

Tsy voatohitry ny miaramila gasy ny Reonioney, teo amin’ny famaranana niadiana ny ho tompondakan’ny ranomasimbe Indianina “Top 6 Aroi 2018”, taranja rugby. Montsana tanteraka ny Cosfa, nanoloana ny Etang-Salé.

 Nifarana, ny asabotsy lasa teo, tatsy La Réunion ny andiany voalohany niadiana ny ho tompondakan’ny ranomasimbe Indianina “Top 6 Aroi”, taranja rugby. Voahosotra ho tompondaka ny Etang-Salé, La Réunion. Nomontsaniny sady nampandohalihan’izy ireo mihitsy ny miaramilan’ny Cosfa. Tamin’ny isa mazava 45 no ho 6, ny isa nisarahan’ny roa tonta.

Tsy nisy nanam-po mihitsy ity vokatra ity fa toy ny nanonofy izay rehetra nanatrika izany. Tsy nahatohitra fa niandry nosarahina fotsiny ny miaramila. Toy ny nanao fanazarantena sy fampisehoan-kery fotsiny ry zareo Reonioney, nandritra ny 80 mn, nilalaovana. Baolina nentin-tanana miisa enina, izay samy voatsara avokoa no vitan-dry zareo Etang-Salé, tamin’ity lalao ity, raha tsy nisy afa-tsy “hors-jeu” roa fotsiny kosa ny an’ny Cosfa. Natanjaka tamin’ny lafiny rehetra ny Reonioney. Nafonja ny “pack d’avant” ary tsy voatohitra mihitsy. Natevina ihany koa ary tsy azo nidirana mihitsy ny fiarovantena. Tsy nisy nokianina ny lalao nentin’izy ireo, tamin’iny famaranana iny.

Efa niomanan’izy ireo fatratra ilay famaranana, raha ny voalaza ary niverenany nojerena ny fihaonan’ny Cosfa sy ny RC St Paul, ka nanaovany fanadihadiana, araka ny loharanom-baovao.

Tetsy ankilany, betsaka ny fanakianana ho an’ny mpanara-baovao fa nisy fiantraikany be dia be, tamin’ny ekipa solontena malagasy, ny disadisa misy eo amin’ny Malagasy rugby sy ny Analamanga rugby satria tsy ampy lalao sy dona ny Cosfa sy ny FTM.

Na izany na tsy izany, nandrombaka ny laharana fahatelo ny FTM Manjakaray, rehefa nandavo ny RC St Paul, tamin’ny isa, 43 no ho 34.

Tsy niveri-maina aloha izany ireo ekipa malagasy roa fa samy nitondra medaly nody avokoa. Andrasana kosa izay firenena hampiantrano ny andiany faharoa, amin’ity “Top 6 Aroi”, ity.

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Basikety – “N1B” lehilahy : misongadina ny ECBBA Analamanga

Nanomboka ny asabotsy lasa teo, tetsy amin’ny kianja mitafon’i Mahamasina, ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara, eo amin’ny taranja basikety sokajy “N1B” lehilahy. Anisan’ny  misongadina avy hatrany ny ECBBA Analamanga, izay efa nahazo fandresena indroa sahady teo amin’ireo lalao roa nataony.

Teo amin’ny fihaonana voalohany, lavon’izy ireo, tamin’ny isa, 84 no ho 75, ny NCBB Boeny ary mbola nitohy izany fahombiazan-dry zalahy izany satria mbola nanilika ny CBBU Vakinankaratra, tamin’ny isa mavesatra, 106 no ho 60. Hita ny fahaiza-miaraka eo amin’ireo mpilalaon’Analamanga.

Ankoatra izay, teo ho eo ihany ny vokatra azon’ny Cnaps Itasy, izay nahazo fandresena iray, sy faharesena iray. Nandresy ny DTEM BB Betsiboka, tamin’ny isa 88 no ho 47 rehefa resin’ny DTSC Analamanga, tamin’ny isa, 84 no ho 76. Resy indroa kosa ny TAC BB Analamanga, izay lavon’ny AS Fanalamanga, tamin’ny isa, 69 no ho 63, teo amin’ny andro voalohany ary niondrika teo anatrehan’ny MBC Atsinanana, tamin’ny isa, 63 no ho 54, omaly.

Torcelin

News Mada0 partages

IFH trophy-zone 6 : Madagascar indomptable

Grâce à leur succès en terre zambienne samedi dernier, les juniors malgaches auront l’honneur de  représenter les zone 6 et 7 à l’IHF Trophy continental. Une performance à mettre sur le compte de la fédération malgache de handball (FMHB).

Exploit retentissant des juniors malgaches! Ces derniers ont conclu en beauté l’IHF Trophy de la zone 6 grâce à une victoire finale aux dépens de la Zambie, pays hôte de la compétition. Un succès qui leur ouvre la voie à la compétition continentale au même titre que les vainqueurs des autres zones, à l’exception de la zone 7 qui est seulement composée de deux pays, à savoir la Grande île et les Seychelles. Du coup, la confédération africaine de handball (CAHB) les a alignés au tournoi qualificatif de la zone 6.

De ce fait, ce titre remporté par les juniors malgaches en vaut deux. En affichant sa suprématie dans la zone 6, l’équipe malgache remporte aussi dans ce sens le sacre de la zone 7. Les handballeurs nationaux défendront ainsi les couleurs des deux zones lors de la joute africaine.

En tout cas, l’équipe nationale malgache dirigée par Tillo et Blanc est méritante au vu de son parcours sans faute durant la campagne zonale. Malgré une entrée difficile face aux Seychellois que les juniors malgaches ont battu de trois points seulement, la suite n’a été qu’une promenade de santé face respectivement au Zimbabwe puis au Lesotho lors de la phase de poule.

En demi-finale, les protégés de Tillo ont poursuivi sur leur lancée en étrillant une équipe sud-africaine dépassée par l’événement sur le score sans appel de 47-20. En finale, face aux Zambiens qui ont évolué à domicile, les joueurs malgaches ont été imprenables. Le score parle de lui-même. Ils ont écrasé les Zambiens devant leur public par 10 buts d’écart (34 à 24).

Aussi méritants que leurs aînés

Les cadets étaient également de la campagne en terre zambienne. Sauf qu’ils ont flanché lors de la finale, laissant le trophée aux Zambiens. Une défaite sur le fil de l’équipe malgache après avoir tenu tête à son adversaire durant l’ensemble de la rencontre.

Pourtant, tout roulait à merveille pour les protégés de Tsila avec trois victoires successives à l’issue de la phase de poule. En demi-finale, ils ont massacré l’Afrique du Sud par 38 à 12. La route des deux sélections nationales se sépare dorénavant. L’’aventure s’arrête pour les cadets en se contentant d’une médaille d’argent.

Naisa

 

News Mada0 partages

Basket-N1B : AS Fanalamanga impressionne

La phase de poule de la joute nationale N1B bat son plein au gymnase couvert de Mahamasina depuis samedi dernier. Après deux journées,

la tendance se dégage petit à petit. Deux clubs d’Analamanga émergent du lot en signant chacun deux succès, en l’occurrence DTSC et ECBBA. Surprenant leader de la poule D, l’AS Fanalamanga a également fait forte impression en signant deux victoires successives.

Dans le bas du tableau, Tac BB (Analamanga) et AS Chicago (Diana) doivent se ressaisir au risque d’être distancés dans le classement par leur adversaire respectif. Tombé dans l’unique poule où une formation quittera la compétition à l’issue de la phase éliminatoire, Tac BB est en mauvaise posture par rapport aux  autres équipes mal placées du groupe.

Naisa

Résultats de la 1ère  journée :

NGB (Analamanga)-AS Chicago (Diana): 72-69

MBC (Atsinanana)-USF (Haute Matsiatra) : 85-63

AS Fanalamanga (Alaotra Mangoro)-Tac BB (Analamanga) : 69-63

ECBBA (Analamanga)-NCBB (Boeny) : 84-75

DTSC (Analamanga)-Cnaps (Itasy) : 84-76

Résultats de la 2e journée :

Cnaps (Itasy)-Tem BB (Betsiboka): 88-47

AS Fanalamanga (Alaotra Mangoro)-ASB (Itasy) : 81-78

MBC (Atsinanana)-Tac BB (Analamanga) : 63-54

ECBBA (Analamanga)-CBBU (Vakinankaratra) : 106-60

SBC (Vakinankaratra)-AS Chicago (Diana):86-51

DTSC (Analamanga)-ABBS (Analanjirofo) : 84-52

 

News Mada0 partages

Run : la première manche à Tony et Jaona Elite

Sous un soleil de plomb, hier sur la piste de Batac à Arivonimamo, la manche inaugurale du championnat de Madagascar a souri aux deux pilotes de talent. Jaona Randriarimalala alias Jaona Elite en Prorun et Tony Razafintsalama dans la catégorie run, ont survolé la course.

Une bonne entrée en la matière pour les deux coureurs en vue de la course au titre de Champion de Madagascar. Dans la catégorie reine, alors que le public attendait le retour gagnant de Jean de Dieu Rafanomezantsoa, détenteur du titre national, c’est son challenger qui a fait parler la poudre en signant une victoire méritée. Sur sa Smart Dragster, le pensionnaire du club Antananarivo Moto Auto (Ama) a survolé la finale face à Azuno Razafindrabe de Runmada au volant d’une Volkswagen Golf VRT.

Côté run, Tony Razafintsalama de Runmada, qui n’est autre que le fils ainé de Fidèle Razafintsalama, président de la fédération malgache de handball (FMHB) a pris la mesure d’Andrianiaina Randriamanantsoa. Dans une compétition très ouverte où pas moins de 30 concurrents se sont engagés, la Renault Super 5 s’est distinguée grâce à son moteur atmosphérique que même l’allemande, une Volkswagen Golf MK1 a abdiqué en finale.

Par la même occasion, les deux clubs phares de la discipline, en l’occurrence Ama et Runmada, annoncent la couleur en vue d’une saison riche en rebondissements. Si Ama a donné le ton en Prorun, Run-mada a répliqué en run.

Naisa

News Mada0 partages

Top 6 océan indien : Cosfa tombe de haut

Les deux clubs malgaches alignés sur le front pour disputer le Top 6 de l’océan Indien ont été mis à rude épreuve. Cosfa qui a été au coude à coude avec l’Etang Salé Rugby Club, équipe hôte de la finale, s’est incliné sur le score fleuve de 45 à 6. Et pour une finale, c’en était vraiment pas une car les Réunionnais n’ont fait qu’une bouchée des Malgaches tant sur le plan offensif que défensif. Il a suffi aux Réunionnais de pousser la mêlée malgache pour inscrire un essai à la moindre occasion. L’Etang Salé Rugby Club est donc sacré champion de cette compétition.

Dans l’autre affiche, le public du stade du Centenaire à l’Etang Salé a assisté à un festival d’essais et de balles au pied pendant la première période entre le Rugby Club Saint Paul Réunion (17) et le FT Manjakaray (29). Finalement, la bande de Dakar a renversé la vapeur en déstabilisant leurs adversaires en s’imposant sur le score de 43 à 29. Visiblement, les Saint Paulois on mis du temps à entrer dans le match mais la remobilisation a commencé avant la pause. Le résultat de l’affrontement entre la sélection mahoraise et le Highland Blues Curepipe de Maurice n’a pas été encore dévoilé à l’heure où nous mettons sous presse.

Rojo N.

News Mada0 partages

Foot : Njiva brille sur la pelouse thaïlandaise

L’attaquant international malgache et ancien joueur de la Cnaps Sport, Njiva Rakotoharimalala, est en train de faire parler de lui au championnat thaïlandais. Il est actuellement le cheval de bataille du Sukhothai FC avec qui il a signé lors de la saison précédente. A l’issue de la 13e journée, son équipe est à la 5e place avec 21 points derrière Port FC (22 points). Et Njiva est un artisan de cette remontée si l’on ne tient compte que de sa prestation lors de la rencontre face à Buriram United qui est en tête de classement (29 points).

Il a inscrit l’unique but pour son club à la 79e minute grâce à un but contrôle digne d’un grand footballeur pour mettre le cuir au fond du filet. L’homme est sur la bonne voie en étant sur les talons de son aîné, Baggio Rakotonomenjanahary, qui est également le fer de lance de Sukhothai FC qui vise haut et loin dans cette compétition.

Rojo N.

News Mada0 partages

Bodybuilding-big mada : trois ligues se partagent les titres

Le bodybuilding au niveau des régions se porte bien! Durant le championnat de Madagascar ou Big Madà qui s’est déroulé à Mahajanga le week-end dernier, Boeny et Vakinankaratra ont secoué la grande ligue d’Analamanga. En effet, sur les cinq titres en jeu, Vakinankaratra en a ravi deux à savoir le men’s physique et la miss bikini au nez, à la barbe des athlètes d’Analamanga qui se contentent de la deuxième place.

La ligue de Boeny, de son côté, a gagné le titre national de bodybuilding des -70 kg. Devant son public, Arnaud de la ville des Fleurs a damné le pion à deux mastodontes de la discipline en l’occurrence Rehozoe, deuxième du classement et le Champion 2017 et Rajo, tous deux issus de la ligue d’Analamanga.

Grâce à Jhon Mario dit Big man et Maurice, Analamanga conserve le trône dans les deux catégories lourdes de 70-80 et  +80 kg. Et mention spéciale pour Big man qui a rattrapé son retard lors du Big Tanà à l’issue duquel il a terminé à la deuxième place derrière Andry.

Cette deuxième édition du Big Madà a été le témoin de la vulgarisation réussie du bodybuilding. Dorénavant, les bodybuilders des régions jouent à armes égales avec ceux d’Analamanga. Vakinankaratra et Boeny en font partie tandis que la ligue d’Itasy devra suer plus pour briller.

Naisa

Résultats du bodybuilding :

-70 kg : 1er Arnaud (Boeny), 2e Rehozoe (Analamanga) , 3e Rajo (Analamanga)

70-80 kg : 1er Jhon Mario (Analamanga), 2e Andry (Analamanga), 3e Fitiavana (Boeny)

+80kg : 1er Maurice (Analamanga), 2e Tsila (Analamanga), 3e Rolland (Vakinankaratra)

Men’s physique : 1er Tonny (Vakinankaratra), 2e Nasandratra (Vakinankaratra), 3e Frank (Boeny)

Résultat Championnat Mada 2018 Boeny

Miss Bikini : 1er Tantely (Vakinankaratra), 2e Tiavina (Tana), 3e Maria (Boeny)

News Mada0 partages

Attaque contre un employé de l’audiovisuel : Lavakely tombe dans les filets de la police à Ambodivona

Coup de filet réussi pour les éléments du commissariat du 3e arrondissement d’Antaninandro, vendredi dernier, par l’arrestation du tristement célèbre Lavakely dans son fief à Ambodivona. Ce bandit était activement recherché après l’attaque dont a été victime l’employé d’une station audiovisuelle privée qui a failli y laisser la vie le 9 avril dernier.

Tombé dans une embuscade des éléments du commissariat du 3e arrondissement, très tôt le matin du 27 avril, Jean de Dieu Haingoson dit Nandrianina ou encore Lavakely a été placé sous les verrous à la maison centrale d’Antanimora après avoir été déféré au Parquet. Reconnu par sa victime lors de sa confrontation s, ce bandit de grand chemin écumant le quartier d’ambodivona et ses périphéries depuis des mois a dû avouer ses forfaits.

Le coup de trop

Lavakely s’est fait bêtement prendre en tentant de dépouiller un individu passant à l’endroit où a été attaqué l’employé de la station audiovisuelle à Ambodivona, c’est-à-dire à proximité du portail du centre commercial Tana water front, vendredi dernier vers 5 heures du matin. Le bandit et ses deux complices qui ont pu échapper aux mailles du filet de la police ont procédé avec  le même mode opératoire. Mal lui en a pris puisque la cible n’était qu’un leurre utilisé par la police pour l’appâter. Il était arrêté au moment où il a sorti son poignard pour attaquer, sans savoir que l’endroit a été sécurisé au préalable par les forces de l’ordre. L’initiative de la police a été prise d’après des renseignements recueillis, en plus des divers témoignages sur cette affaire.

L’équipe de Lavakely s’en est pris à l’employé de la station audiovisuelle d’Ambodivona, à proximité de son lieu de travail, le matin du 9 avril en le dépouillant de son sac pour le poignarder ensuite sur la gorge et le thorax.

Manou

 

News Mada0 partages

Faux billets : 60 millions d’ariary saisis

La Brigade criminelle, appuyée par des éléments du Sag, a démantelé un réseau de faussaires à Antananarivo et Ambatolampy, vendredi dernier. Des faux billets ont été saisis en plus de la machine utilisée pour leur fabrication.

Quatre faussaires ont été appréhendés par les éléments de la police avec un lot de faux billets d’un montant de 40 millions d’ariary en coupures de 10.000 ariary dans la zone du by-pass le 27 avril dernier. La descente sur les lieux a pu se faire à partir des recoupements de renseignements résultant de l’ouverture d’enquête suite à des plaintes sur la prolifération de faux billets de banque dans la zone de la capitale et ses périphéries, d’après le commissaire Manahy Randrianirina de la Brigade criminelle.

Leurs aveux ont permis de remonter la filière jusqu’à Ambatolampy dans la même journée pour arrêter leurs complices avec d’autres faux billets portant la somme à 60 millions d’ariary. La machine de fabrication et des plaques de faux billets prêts à être découpés ont été saisies.

Manou

 

News Mada0 partages

Nosy be : « Diana devonline » sur les rails

Le district de Nosy Be est en passe de devenir un pôle de développement dans la région Diana suite aux potentiels développés par les initiatives de la commune urbaine de l’île aux parfums.

Les acteurs économiques de Nosy Be ont bénéficié d’une formation sur l’utilisation du logiciel «Diana Devonline» ou «Diana développement online», destiné au suivi-évaluation des opérations commerciales et échanges économiques, la semaine dernière. La maîtrise de cet outil permettra aux intéressés de consulter les données sur les différents projets en cours dans toute la région pour un développement intégré de tous les districts de Diana, selon le chargé de mission de la coopération décentralisée (Diana-Finistère), Félix Bezandry. Exclusivité de la région Diana, ce logiciel développé par ses techniciens est mis à la disposition des collectivités décentralisées ayant présenté leur plan de travail annuel (PTA), d’après les formateurs. La coordination du développement des 5 districts de la région constitue l’objectif de l’opération dont Nosy Be en est le premier district bénéficiaire.

Manou

 

News Mada0 partages

Atsimo-Andrefana : Ahmadiyya de Madagascar offre des soins gratuits

L’association musulmane Ahmadiyya de Madagascar initie un camp médical général à Madagascar à partir du 2 mai 2018. Les médecins envoyés par l’ONG allemande Humanity First sont déjà dans la capitale pour faire cap vers la région Atsimo-Andrefana, ce jour.

L’ONG allemande Humanity First a décidé de contribuer à l’amélioration de la couverture sanitaire pour Madagascar en réponse à la sollicitation de l’association musulmane Ahmadiyya, responsable de la logistique du camp médical général prévu pour une huitaine de jours dans trois régions.

L’objectif étant l’aide humanitaire en conformité au dogme religieux de cette association cultuelle islamique, les membres de la délégation composée de 3 médecins fournis par l’association des médecins ahmadiyya d’Allemagne et d’un responsable administratif de l’ONG Humanity First ont pris en charge eux-mêmes leurs frais de déplacement.

L’achat des médicaments nécessaires aux soins gratuits prodigués par ces volontaires est par contre financé par l’ONG Humanity First. Une collaboration de ces volontaires avec le personnel médical local est envisagée, d’après les explications du responsable de l’association à Madagascar, Madassin Ahmad, au cours de la présentation officielle du projet suite à la venue des volontaires, hier.

Des soins gratuits seront donc dispensés à la mosquée Ahmadiyya de Toliara les 2 et 3 mai prochain,  à la mosquée Ahmadiyya de Fianarantsoa les 5 et 6 mai, et au siège national de l’association à Andavamamba-Anatihazo II du 8 au 11 mai pour clôturer la mission. Le représentant de l’ONG Humanity First a assuré avoir une capacité d’accueil de plus de 500 patients quotidiennement et invite la population, sans discrimination de race ni de religion, à venir profiter de l’aubaine.

Manou

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana AhmadiyyaHitsabo maimaimpoana eto Madagasikara

“Fitiavana ho an’ny rehetra. Tsy fankahalana an’iza na iza.” Io no teny filamatry ny avy eo anivon’ny fikambanana silamo Ahmadiyya.

 

 

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Che Bel Canto MahaleoHafa ihany ny Andrarezina

“Revy” hatrany no fantatra fa fotoana ifanomezana amin’ny tarika Mahaleo hatramin’izay. Hafa kosa, ary nahafaly ireo mpankafy ny nahafantatra fa hanao ny « Che Bel Canto » ity tarika ity.

Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampiroboroboana ny indostria maitsoFampandrosoana ny toekarena sady fitsinjovana ny ho avy

Ilaina ny fananganana indostria ary efa fantatra maneran-tany ankehitriny fa dingana iray lehibe tsy azo ihodivirana eo amin’ny fampandrosoana ny toekarena ny fampiroboroboana azy.

 

 Mila mitandrina ihany anefa ny amin’ny fananganana Indostria mba tsy ho fandrosoana miteraka loza ka lasa manelingelina ny fivelomana. Rehefa hanangana ozinina dia tokony hisy hatrany ny fampidirana sy fampiharana ireo fepetra ho fiarovana ny tontolo iainana mba hifanindran-dalana tsara ny fampandrosoana sy ny fikajiana ny natiora. Iaraha-mahalala fa ny angovo mampiasa solika (énergie thermique), indrindra ny solika mavesatra dia lafo nefa tsy manaja ny tontolo iainana. Ny Banky Iraisam-pirenena aza moa dia nilaza tamin’ny oktobra 2017 ny tsy hanome famatsiam-bola ho an’ny central thermique izany intsony ho fiarovana ny tontolo iainana.  Ny famokarana angovo amin’ny fomba azo antoka  tsy hanimba ny tontolo iainana ihany no hampandroso haingana ny indostria eto Madagasikara. Tokony hisy, araka izany, ny politika mazava ny amin’ny fampiasam-bola sy famatsiana ny angovo azo havaozina ho amin’ny fanapariahana ny herinaratra, indrindra ny angovo azo avy amin’ny rano sy masoandro. Tombondahin’i Madagasikara ny fampiroboroboana ny indostria maitso ary hisy akony haingana amin’ny toekareny sady hitsinjo ny taranany faramandimby.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Loza amin’atambo Hikatso ny fadintseranana

Hikatso ny raharaha eny anivon’ny fadintseranana manomboka ny alarobia 2 mey satria nanamafy ny hanampy tosika ny hetsi-pitolomana eny amin’ny Kianjan’ny 13 mey ny mpiasa, raha ny nambaran’ny filohan’ny Sendikan’ny Mpiasan’ny Ladoany SEMPIDOU, Herizo Andrianavalona ny sabotsy lasa teo.

 Tsy hisy hamonjy ny biraony intsony ny mpiasan’ny ladoany manerana an’i Madagasikara raha ny fanambaran’io mpitarika io. Izahay tsy matahotra ramatahora. Ataovy daholo ny fandrahonana fa izahay tsy hihemotra hatramin’ny farany ary ho avy, hoy izy. Ho an’ny mpitondra fanjakana, raha nisy fanjakana nanenjika sendika teto Madagasikara dia ianareo no voalohany tamin’ity firenena ity. Tsotra ny hafatra hoe na tsy hasondrotrareo aza ny karaman’ny mpiasam-panjakana, na hosakananareo ny karaman’ny mpiasam-panjakana, dia miantso ny mpiasam-panjakana rehetra hijoro sy tsy hanaiky lembenana intsony manomboka izao, hoy izy. Fatiantoka goavana ho an’ny firenena, ary sokajiana ho loza amin’antambo mihitsy ny fikatsoan’ny fadintseranana. Firenena tsy mbola mahavelon-tena amin’ny harena ao anatiny noho tsy fahaiza-mitantana sy ny famadihana ireny ho harin-karena ny Malagasy, ka mihoatra lavitra noho ny fanondranana ny fanafarana entana avy any ivelany mitaha amin’ny fanondranana. Mampitotongana hatrany ny sandam-bola Malagasy io fanafarana ambony be noho ny fanondranana io. Ny filana fototra andavanandro dia saika hafarana avy any ivelany avokoa ka mazava ho azy fa hanafaingana ny krizy io, raha raikitra eo tokoa. Hatramin’ny famatsiana solika dia hikatso ka ho loza mitatao ho an’ny firenena ity toe-javatra ity, raha tsy mivaha ny krizy ara-politika efa manomboka hita ny fiantraikany eo amin’ny toekarena. Ny fadintseranana ihany koa no mampidi-bola be indrindra ao anatin’ny kitampom-bolam-panjakana eto amintsika satria mahatratra hatrany amin’ny 5 miliara ariary isan’andro any ho any izany.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Miaritra kely fa hanana ny soa ve ?

“Ny hisavorovoroan-kilantoana”, hoy ny fomba fitenintsika Malagasy. Ao anatin’ny savorovo politika tokoa isika amin’izao fotoana, saingy indrisy fa efa mitatao amin’ny sarambabem-bahoaka ny krizy ara-tsosialy.

Ny mpanao politika izay fototry ny olana, dia tsy ho very mandeha sy tsy hizaka ny zakain’ny valala tsy mandady harona izany velively, kanefa dia ataon’izy kianjan’ady politika ny firenena. Izao tokoa ve ilay hoe mila miaritra kely fa hanana ny soa ? Enga anie ! Saingy hiharitra mandra-pahoviana Ramalagasy izay toa hararaotina amin’ny fahalemeny ? Ny anio sy rahampitso ho vita ihany fa ity izy toa efa ho lava sy miverimberina no mahavalalanina hoe isaky ny folo taona eo hoe eo, dia tsy maintsy handalo loza amin’atambo foana i Madagasikara ary atsy ho atsy dia mety hihena isaky ny roa na telo taona raha izao no mitohy. Ny mpitondra fanjakana milaza fa efa manomboka misandratra ny firenena, ka tsy tokony hokorontaniny intsony. Te hifikitra eo sy hanohy ny ambara fa fampandrosoana izy io, ka mandeha avokoa izao fanadiovan-tena sy filazana abobo izao. Ny ety ivelany anefa mahita fa ny fiainan’izy mianakavy no misandratra avo arivo heny, ka lojika ny olona raha mandeha miantsampy any amin’izay sahy manozongozona azy. Manantena revolisionina sy fiovana goavana ny maro amin’izao tantara izao, saingy ho tonga any amin’ny eritreretina ve ? Miandry izay hiseho aloha isika hoe haravon’ny fampihavanana izay manomboka hingaina ve ny disadisa politika ? Azo antoka aloha fa mety hiravondravona ihany na ho ela na ho haingana. Raha toa ka ho hita eo ny marimarimaritra iraisana eo amin’ny samy lehibe dia mba ahoana kosa ny Malagasy efa zarina habadoina sy hampahantraina ?

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Midororororoa eo ihany e

O ry Jean aa ! miha miakatra ihany anie izany dian’ny eny an-kianja izany ee !! Manao ahoana ianao izao ? Dia efa miteny aho izay koa ! Midorororoa eo ihany ! rehefa mipoaka angamba ny sarombilany vao hikoropaka ianareo.

Fantatro anie ireo ry Jean ee ! Efa teo anie ireo ee ! Tsy haiko aloha izay ho fiovan-dry lerony amin’ity taona ity fa dia raha ny hitako hatramin’izay aaa ! Manahy aho Rahavako ! Niditra tao an-dakozia tao anie ireo tamin’ny sabotsy ee ! Angaha nisy mpiandry vavahady nanakana azy intsony ! Eo ianao no ho raisina eo raha tsy mitandrina. Raha izaho aloha no teo amin’ny toeranao ry Jean dia dieny izao aho dia efa miala tao ee ! Ry zareo efa mimenomenona isan’andro fa hoe noana kanefa tsy henoinareo mihitsy. Ho romotry ny hanohanana eo ireo ho aho fa midororororoa eo ihany e ! Ry zalahy ireo tena manahirana mihitsy rehefa vokin’ny haromontana sy ny hatezerana izay satria hoe tsy nisy nihaino. Mba miteny ihany aloha ny bandy mba isorohana ny gidragidra.

Marco  

Tia Tanindranaza0 partages

Voafitaka ny vahoakan’i FaratsihoTsy hisy indray ny asa fanamboaran-dalana

Any Ampefy mandalo Soavinandriana sisa amin’izao no lalana hahafahana miditra ao Faratsiho, Faritra Vakinankaratra. Potika tanteraka mantsy ny lalana avy any Sambaina, lalam-pirenena fahafito mihazo an’ity distrika iray ity rehefa tsy nisy fanamboarana an-taonany maro.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sendikan’ny mpiasaHanatevina ny tolona eny amin’ny kianjan’ny 13 mey

Ho avy hanatevina ny tolona etsy amin’ny kianjan’ny 13 mey sy ny hetsika tanterahin’ireo solombavambahoaka 73 mianadahy ny sendikan’ny mpiasa tsy an-kanavaka.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanampiana an’i Eric FOU HEHYNamaly ny antso ny prezidansa

Voan’ny aretin’ny voa ihany koa i Eric Rakotoarimanana ilay mpanao hatsikana fanta-daza ao amin’ny tarika Fou-Hehy.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Groupe Vidy VarotraNitohy tany Mantasoa ny fankalazana ny faha-15 taona

Taorian’ny hetsika niarahana tamin’ireo mpiara-miasa teny amin’ny hotel Carlton ny alarobia 18 aprily lasa teo dia nitohy teny amin’ny Domaine de l’Ermitage – Mantasoa ny sabotsy 28 aprily teo ny fankalazana ny faha-15 taona niorenan’ny “Groupe Vidy Varotra”.

 

 Fotoana iray nanamafisana orina indray ny firaisankina sy nampatsiahivana ny Vina sy ny tanjona hotratrarina. Niatomboka tamin’ny fandraisam-pitenenana ny fotoana, izay nentin’ireo tompon’andraikitry ny orinasa nisaorana ny mpiasa rehetra, tamin’ny ezaka efa vita nandritra izay 15 taona izay sy nandrisihana ny tsirairay mba hanao tsara kokoa hatrany. Nirosoana avy eo ny lalao iombonana, ka samy nandray anjara avokoa ireo mpiasa izay niisa 200 teo ho eo. Orinasa Malagasy manome asa sy manampy ny Malagasy ny « Groupe Vidy Varotra » ary miezaka hatrany ny hampiseho fa mahavita zavatra tsara sy afaka mifaninana tsara amin’ny firenena hafa ny Malagasy. Anisan’ny hahafantarana azy ny gazety Vidy Varotra, Jejoo, Job ary Tia Tanindrazana.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Krizy politikaGovernemanta iraisan’ny rehetra no tena vahaolana

Nambaran’ny filoha nasionalin’ny fikambanana HAFARI Malagasy Rafanomezantsoa Jean Nirina fa ny fananganana governemanta iraisan’ny rehetra ihany no tena vahaolana, aorian’ny fandrodanana ny governemanta misy amin’izao fotoana.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaHiresaka amin’ireo depiote

Mitombina hatrany ny hoe atambatry ny finoana sy ny fivavahana ny mpanao politika Malagasy, fa akorontan’ny politika. Mahafinaritra ny mahita azy ireo miray seza sy miara-dalana sy mifandray tanana ary rehefa miresaka dia samy maneho fa zava-dehibe ny fifampiresahana sy ny fihavanana, ka maro no namaly ny antson’ny FFKM tetsy amin’ny EEM Ambohimanoro omaly.

 

Ny filoha teo aloha Marc Ravalomanana no hany filoha teo aloha tonga teny an-toerana. Izaho dia mankasitraka mandrakariva ny fihavanana, hoy izy. Tena nahatsiaro tokoa fa niasa ny fanahy ary miantso antsika satria tsy maintsy mandalo amin’i Jesoa Kristy raha hihavana, hoy i Marc Ravalomanana. Nambarany fa raha hihavana tsy maintsy mifankatia, ary raha hifankatia tsy maintsy miresaka, ka tsy maintsy hataontsika izay hihavanana. Tamin-kitsim-po ny nilazany hoe: “Tena mankasitraka aho ary izay no ao anatiko ao”. Fanontaniana napetraky ny mpanao gazety ho azy ny hoe hanome baiko ny solombavambahoaka ve izany ianao tsy hanohy ny tolona ? Tsy hoe afaka ny hanome baiko azy aho fa hiresaka aminy mba hihaino tsara ny hafatra natao ara-panahy noresahina tao, raha ny fanehoan-kevitr’i Marc Ravalomanana. Tsara moa ny manarika fa nisy tamin’ireo solombavambahoaka niatrika ny fotoam-pivavahana, toa an-dry Hanitra Razafimanantsoa, Hary Andrianarivo,… Ireny dia zavatra efa ilaina hiainantsika hatrany hatrany satria iarahantsika nahita fa nandalo krizy marobe ny firenentsika hatramin’izay, ary mbola marefo dia marefo ny eo amin’ny fiarahamonina. Izany indrindra no vato misakana antsika amin’ny fampandrosoana, hoy kosa ny filohan’ny Antenimieram-pirenena Jean Max Rakotomamonjy. Ilaina ny fitoniana ary torak’izany ihany koa ny firaisan-tsaina, ny fifankatiavana sy ny firaisankina mba hahafahana mitondra avo hatrany ny tombontsoa ambonin’ny firenena sy ny vahoaka, hoy izy. Manentana ny tsirairay mba hifanatona an-databatra boribory ity tompon’andraikitra ity. Zava-dehibe ny fihainoana ireo raiamandreny am-panahy mitondra ny fiangonana, ka tsy tokony hatao ambanin-javatra, raha ny fanehoan-kevitry ny praiminisitra teo aloha Jean Omer Beriziky. Zava-dehibe ny anatra avy amin’izy ireo, ary manana fahefana amin’ny maha raiamandreny am-panahy azy.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsiky ny depiote 73Miketrika paikady hanalefahana azy ny fitondrana

Tsy misy intsony ny fanakanana fivoriana na fandehanana amin’ny arabe sy fidirana amina birao na sampandraharaham-panjakana. Tapitra hatreto ny baomba mandatsa-dranomaso, malalaka ny mpanohitra amin’izay ataony sy teneniny.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsiky ny mpanohitraFitokonana faobe manomboka anio

Zavatra roa no nisongadina sy nampiavaka ny hetsiky ny depiote ho an’ny fanovana ny sabotsy lasa teo. Tao ny fahatongavan’ireo ben’ny tanàna HVM nanatevina ny fitakiana.

 

 Nitsotra izy ireo fa iharan’ny tsindry hazo lena sy ny ramatahora saingy tsy maintsy mijoro kosa anefa miady amin’ny tsy rariny sy mitondra ny tena hetahetan’ny vahoaka marina. Fa teo ihany koa ny diabe natao nankeny amin’ny foiben’ny haino aman-jerim-panjakana eny Anosy, ka depiote am-polony no nitarika ny hetsika. Tsotra ny fangatahana, dia fampitoviana lenta amin’ny ampaham-potoana omena ireo mpomba ny fitondrana mandeha ao amin’ny RNM sy ny TVM amin’ny tsy mitovy hevitra aminy. Nafampana ny fifampiresahana, nalefa ny adihevitra ary nanaiky ihany ny farany Atoa Johary Ravoajanahary tale jeneralin’ny ORTM fa halefa ao anaty vaovao manoboka izao ny hetsiky ny mpanohitra. Tsy nisy ny fifandonana na zavatra simba fa dia namela malalaka ireto solombavambahoaka ireto hiditra tao anaty birao ireo mpitandro ny filaminana maro be miambina ny RNM sy TVM eny Anosy. Ho an’ny anio alatsinainy dia hiroso amin’ny famoahana ireo mpiaasan’ny minisitera te hanatevin-daharana ny hetsika kanefa mety voasakana ireo solombavambahoaka ho an’ny fanovana sy ny mpomba azy ireo ary hiroso amin’ny fitokonana faobe. Hentitra ny resaka tamin’ny sabotsy teo : mitohy ny tolona, tsy fanonganam-panjakana amin’ny basy sy ny sandry no atao fa fitakiana ny fametraham-pialan’ny filoham-pirenena, araka ny lalàna. Tsy eto Antananarivo ihany fa efa tena misandrahaka manerana an’i Madagasikara ny hetsika fitakiana ary mbola hitombo ny mpanohana, raha ny fanazavana azo avy amin’ireo depiote mpitarika eny amin’ny kianjan’ny 13 mey. Efa nanamafy ny fahatongavany ireo sendikan’ny mpiasa, andrasana anio ireo fonksionera. Ny fahatongavan’izy ireo manohana ny hetsika dia midika avy hatrany fa hanomboka hikatso ny fampandehanan-draharaham-panjakana. Nitazana fotsiny fa tsy nanakana hatramin’ny sabotsy lasa teo ireo mpitandro ny filaminana. Mbola ho toy izay ihany ve ny anio alatsinainy rehefa hiditra any anaty minisitera ny solombavambahoaka ho an’ny fanovana sa hiverina ny fampiasan-kery ?

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Michaelle Jean – OIF« Fifampiresahana ihany no hahazoana fitoniana »

Omaly alahady 29 aprily no tonga teto Madagasikara ny sekretera jeneralin’ny fikambanana iraisam-pirenena momba ny Frankofonia (OIF), Rtoa Michaelle Jean.

  Nitsena azy teny Ivato ny minisitry ny fitsarana Rasolo Elise Alexandrine. Tanjon’izao fitsidihana izao ny fiantsoana ireo mpanao politika mba hahay hifampiresaka sy hampandefitra ny hambom-po sy ny fifandrafiana. Tandrovy fatratra ny zavatra efa azonareo tamin’ny 2013 ka niverenan’ny fanjakana tan-dalàna sy ny demokrasia, hoy i Michaelle Jean. Tena ilaina ny hevitry ny tsirairay ary azo hatsaraina ny zava-drehetra, hoy izy. Ilaina ny fifampiresahana mba hametrahana ny fitoniana mitondra mankany amin’ny fiatrehana fifidianana ao anatin’ny filaminana, hoy ity sekretera jeneralin’ny OIF ity. Anisan’ireo fikambanana iraisam-pirenena miditra ho mpanelanelana amin’ny fandaminana ny krizy politika misy eto Madagaskara amin ‘izao fotoana ny OIF, izay somary ahian’ny mpanao politika maro, indrindra ireo mpanohitra, fa hoe miandany amin’ny filoha Rajaonarimampianina.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Fampihavanam-pirenenaTsy hitsabaka amin’io ny vahiny, hoy ny CFM

Efa nifanatona tamin’ny filohan’ny Repoblika, ny filohan’Antoko, ireo mpifanadrina ny filankevitry ny fampihavanana Malagasy na ny CFM manoloana izao raharaham-pirenena misavorovoro izao, raha ny nambaran’ny filohany Maka Alphonse omaly teny amin’ny fiangonana EEM Ambohimanoro.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mampihavana ny FFKMHampihaonina ireo depiote nifamango

Tontosa omaly tolakandro ny fotoam-bavaka notarihin’ny FFKM teny amin’ny EEM Ambohimanoro nenti-nitondra am-bavaka ny firenena manoloana izao toe-draharaha misy izao. Ireo filoham-piangonana efatra mirahalahy izay ahitana ny filohan’ny FLM Dr Rakotonirina David,

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Korea AvaratraHampitsahatra tanteraka ny fikarohana ara-nokleary

Nanaiky ny hanakatona tanteraka ny toeram-pikarohana sy fanamboarana baomba nokleary i Korea Avaratra raha araka ny nambaran-dry zareo Koreanina Tatsimo omaly.

 Tsy vitan’izay ihany fa miantso ireo manampahaizana Amerikanina mba hitsidika sy hanamarina izany koa ry zareo. Amin’io volana mey ho avy io no voatondro fa hanakatonana ny ozinina ary hampitsaharana tanteraka ny fanandramana rehetra. Tohin’ny fifanatonana sy famitranam-pihavanana teo amin’ny Korea roa tonta izany rehetra izany. Ny zoma 27 aprily lasa teo moa no nihaona ny filohan’i Korea Avaratra sy Atsimo, fihaonana izay manan-tantara tokoa. Mbola andrasana ihany koa ny fihaonan’ny filoha Amerikanina Donald Trump sy ny filoha Koreanina Tavaratra Km Jung Un. 

Manizingizina ny Amerikanina fa tsy azo ekena mihitsy ny hananan’i Iran ny fitaovam-piadiana nokleary. Manakorontana ny faritr’i Moyen Orient  i Iran sady mpamatsy ireo fikambanana mpanao asa fampihorohoroana, hoy ny sekreteram-panjakana Amerikanina Mike Pompeo nandritra ny fitsidihany an’i Ryad-Arabie Saoudite omaly. Tsy te hahalala ny Amerikanina, tsy te hahafantatra fifanarahana hafa ankoatry ny hoe atsahatra ny fikarohana ara-nokleary ataon’ity firenena Arabo ity. Henjana dia henjana tahaka ny efa fanaony ny tenin’ny filoha Donald Trump fa dia horovitiny ilay fifanarahana iraisam-pirenena momba ny nokleary Iranianina satria tsy mety aminy. Etsy an-kilan’izay dia lavin’i Rosia sy Iran marin-drano ny hanaovana fifanarahana hafa vaovao indray.

Mihamafy hatrany ny hetsiky ny mpanohitra any Armenia, izay efa 15 andro izao no nidina an-dalambe. Goavana ny hetsika omaly, tsy maintsy mijoro ary manohy hatrany ny tolona isika, hoy i Nikol Pachinian, lehiben’ny mpanohitra. Manindry mafy ny mpanohitra iray andro mialoha ny hifidianan’ny parlemanta ny praiminisitra vaovao. Rahampitso talata no hotanterahana io fifidianana io ary tsara toerana ho lasa praiminisitra raha ny tombantombana ity lehiben’ny mpanohitra ity. Henjana ny barazy amin’ny toerana maro samihafa ataon’ireo mpiara-dia amin’ny mpanohitra mba hampisehoana fa matanjaka izy ireo.

Tia Tanindranaza0 partages

TOLON’NY SOLOMBAVAMBAHOAKA

Solombavambahaoaka efa nisotro ny aleoko maty izahay, ka tsy hiala raha tsy miala ny fitondram-panjakana.

HVM TONGA SAINA

Nilaza ho mankasitraka sy manampy ny tolona eny amin’ny kianjan’ny 13 mey ny ben’ny tanàna iray avy any Andramasina, ka nilaza ny fialany tao anatin’io antoko io sy nitantara ireo zavatra tsy mety sy hetraketraka natao taminy. Ny faran’ny herinandro teo no nilazan’io olom-boafidy io izany.

FIOFANANA HO MPAMPIANATRA

Hivoaka amin’ity herinandro ity eny amin’ny CRINFP ny lisitr’ireo hiatrika ny adina am-bava mikasika ny fanadinana handraisana ho mpiofana mpampianatra.

JIRAMA

Efa afaka manatitra ny fangatahana eny amin'ny masoivohon'ny Jirama ireo mpanjifa te hiditra hampiasa ny tarif 18. Ampiarahana amin'ny dika mitovin'ny karampanondro, izay voamarina izany. Ny tarif 18 dia natao ho an'ireo mandany 25kwh hatramin'ny 70kwh isam-bolana. 236 ariary ny vidin'ny iray Kilowhatteur ho an'izay hampiasa ny tarif 18.

TOLONA TANY AMBATONDRAZAKA

Nivoitra tamin'ny hetsik'ireo mpitolona ho amin'ny fanovana ny sabotsy 28 aprily fa maro ireo fitantanana tsy mety ataon’ny fitondrana amin'izao fotoana izao. Mila manova isika, hoy ireo mpitari-tolona. Mikorontana tanteraka ny sosialim-bahoaka. Manjaka ny asan-jiolahy any Alaotra. Tsy voavaha hatramin'izao ny delestazy ka zary miteraka fahasahiranana ho any mponina. Betsaka ireo mpampianatra FRAM tsy voakarakara ka zary vesatra ho an'ny ray aman-dreny. Misy ny fanalana na famindrana toerana ireo mpiasa tsy mitovy fironana amin'ny mpitondra.

MIALA NY SEFOM-POKONTANY

Santionany ihany ireo fa maro, hoy izy ireo ny zavatra ilana fanatsarana any Ambatondrazaka. Tsy lazaina intsony ny didy jadona tamin'ny fanalana sefo fokotany izay niteraka korontana tany amin'ny kaominina Imerimandroso saingy minia manampin-tsofina ny mpitondra. Nanambara izy ireo fa hiala an-kianja amin'ny 1mey izao ka hamonjy toerana malalaka kokoa. Miantso ny firaisankinan’ny rehetra ny vondrona ho amin'ny hery ny fanovana Ambatondrazaka. Miezaka manambitamby ireo olona ao Ambatondrazaka ireo solombavambahoaka mianadahy nanara-dia ny fitondram-panjakana, hoy ny fampitam-baovao.

 

Tia Tanindranaza0 partages

ATAO FITAOVANA POLITIKA

Ataon’ny mpanao politika fitaovana hatrany ny vahoaka malagasy isaky ny misy tolona. Tsy nisy nahay nandray lesona ny fitondràna izay nisesy fa namerina ny tsy nety teo aloha hatrany.

 

Mila mandini-tena ny vahoaka ary tokony ho tonga saina hijery ny fampandrosoana ny tenany sy ny tokantranony fa tsy hanaiky ho kilalaon’ny politika intsony, hoy i Patrick Andriamahefa, mpanao gazety teo aloha.

ARA-DALANA NY FITORIANA

 

Tsy marina ny filazana fa tsy manara-dalàna ny fitoriana napetraky ny depiote mpanohitra teny anivon’ny HCC. Raha miverimberina ny fahadisoana nataon’ny filoham-pirenena dia afaka mitory avokoa ny olom-pirenena, raha araka ny voatondro ao amin’ny lalàmpanorenana, ao amin’ny andininy faha-167, raha araka ny mpisolovava Haja Rakotoson.  Tsy fanonganam-panjakana velively no ataon’ireo depiote miisa 73 amin’izao fotoana fa kosa fanalana amin’ny fomba ara-dalàna ny filoham-pirenena raha ny fijeriny hatrany.

ZANAK’I FIANARANTSOA

 

Nolavin'ny zanak'i Fianarantsoa ny fangatahan'i Rivo Rakotovao handray anjara amin'ny hetsika nataon'ny terak'io faritra io tao amin'ny stade cheminot. Henatra lehibe ho an'ny filohan'ny loholona izany. Nahatohina ny mpanara-baovao koa anefa ny nahita sorabaventy maro izay mangataka ny famotsorana tsy misy hatak'andro an'i Claudine Razaimamonjy. Io farany izay nogadraina noho ny kolikoly.

TSY ZAKA INTSONY NY FAHORIANA

 

Matoa nidina an-dalambe ny vahoaka dia efa tsy zakany intsony ny fahoriana nentin-dRajaonarimampianina. Tsy ho tonga hatramin’ny volana oktobra ny fiafian’ny vahoaka. Mila mametra-pialana haingana ny filoha mba tsy hitaran’ny toe-draharaha ho ratsy kokoa. Na izany aza dia ilaina ny fifampiresahana ho fitadiavam-bahaolana eo amin’ny samy malagasy, hoy i Alain Andriamiseza.

HANONGAM-PANJAKANA

 

Tsy mihevitra afa-tsy ny hanongam-panjakana ihany ny ao an-dohan’i Andry Rajoelina, hoy ny mpikamban’ny kongresin’ny tetezamita teo aloha, Wilfrid Ramananirina. Ny fanjakana no tokony hanao ny fanadihadiana mba hahafantarana izay tena tompon’andraikitra tamin’ny vono olona teo amin’ny  13 mey raha ny filazany hatrany. Aminy dia tokony havela hamita ny asany ny fitondrana ankehitriny ary any anaty fifidianana avy eo no miady mafy ny rehetra.

FIFIDIANANA SEFO FOKONTANY

 

Mitaky ny hanaovana fididianana sefo fokontany ny mponin’ny boriborintany fahatelo. Nanao fihetsiketsehana izy ireo momba izany. Amin’ireo olona dia sady tsy mahomby no ataon’ny fanjakana fitaovana fotsiny ireo sefo fokontany erak’io boriborintany io. Tsy nisy zava-bita tao anatin’ny fotoana nanomezana andraikitra azy ireo, hoy ihany ireo olona.

SAKOROKA TANY TOAMASINA

 

Raikitra ny sakoroka teo ivelan’ny kianja Soavita tao Toamasina. Ny antony dia noho ny fisian’ireo izay tsy tafiditra nataon’i Wawa nandritry ny festival Somaroho izay hitetezany faritra. Voatery nanapoaka baomba mandatsa-dranomaso ny mpitandro ny filaminana mba handravana ny ady. Nihoatra lavitra noho ny telo arivo izay zakan’ity kianja ity ny olona tonga.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Taksibe 194Mikolay ireo mpanjifany

Maro ireo zotra mpitatitra efa nampitaraina fa ny an’ny zotra 194 mampitohy an’Andrainarivo sy Andranomena efa tafahoatra ny tsy fanajana mpandeha sy tsy mety ataony, hoy ny mpanjifa iray.

Raha ny nambarany, rehefa tsy misy ny mpanara-maso na « Pointeur » dia mandeha avy hatrany izy fa tsy mampiditra olona eo amin’ny fiandoham-piantsonany (Prémus) etsy Andrainarivo. Mialoha ny handraisan’izy ireo mpandeha ihany koa anefa dia hanontaniana aloha izay toerana halehan’ilay olona ka raha vao lavidavitra dia lazainy fa tsy mankany izy ireo. Ramatoa bevohoka 1 koa no nitaraina fa matetika ny tenany no fanina mihitsy noho ireto zotra ireto tsy mety handray azy. Ny sasany indray kosa nilaza ho nahita fa misy amin’ireo “pointeur” mihitsy koa no miray tsikombakomba amin’ny hadalan’ireo mpitatitra. Miantso ny tompon’andraikitra moa ireo mpanjifa mba handray ny andraikiny amin’ny fanimbazimbana mpandeha hataon’ireo taksibe 194 ireo.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Cjsoi Football 2018Resin’i La Réunion tamin’ny tir aux buts 6-5 i Madagasikara

Nikatona ny sabotsy 28 aprily teo tany Djibouti ny lalaon’ny CJSOI andiany faha-11.

Ntsoavina Evariste

 

Tia Tanindranaza0 partages

Baolina kitra Analamanga andro faha-15Ady goavana ny an’ny As Adema sy Fosa Juniors Tanà rahampitso

Amin’ny maha andro tsy fiasana ny rahampitso talata 1 mey dia hisy ny fanatanterahana ny andro faha-15 eo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’ny ligin’Analamanga taranja baolina kitra.

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety Tompondaka nasionaly N1 BAndro faha-3 ny anio alatsinainy 30 aprily 2018

Nosokafana tamin’ny fomba ofisialy tamin’ny sabotsy 28 aprily teo tetsy amin’ny kianja mitafon’i Mahamasina ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara 2018 taranja Basikety Baolina sokajy N1 B izay haharitra hatramin’ny faha-6 mey izao.

 

Ntsoavina Evariste

 

Tia Tanindranaza0 partages

AOMTokony ho vaindohan-draharaha ny lalam-pifidianana

Saika ho isan`andro no misy antoko politika na fikambanana manao fanambarana manoloana ny zava-niseho tamin`ny sabotsy lasa teo. Ho an`ny Antenimieran`ny Olobe manerana an`i Madagasikara (AOM) dia mila manalavitra ny disadisa samihafa izay entina hampisaraham-bazana sy ho fanapotehana indray ny firenena izay efa tafahitsoka lalina ny ankolafin-kery politika rehetra.

Marigny A.