Les actualités Malgaches du Jeudi 29 Novembre 2018

Modifier la date
News Mada75 partages

Fanondranana olona an-tsokosoko mankany Chine: teratany sinoa 5 lahy nidoboka eny Tsiafahy

 

Olona fito mianadahy (teratany sinoa ny 5, ary Malagasy ny roa) no voasambotry ny polisy, tany Ihosy sy tetsy Anosy, ny 22 sy 23 novambra lasa teo, noho ny resaka fanondranana olona an-tsokosoko mankany Chine. Naiditra am-ponja vonjimaika, any Tsiafahy, ireo sinoa dimy lahy sy malagasy iray, raha nidoboka eny Antanimora kosa ny ramatoa iray.

Nidoboka eny amin’ny fonjaben’i Tsiafahy, afakomaly, ireo teratany sinoa dimy lahy miampy lehilahy teratany malagasy iray samy voarohirohy amina raharaha fanondranana tovovavy malagasy mankany Sina. Raha ny tatitra voaray avy amin’ny polisy, fito mianadahy ny olona indray voasambotra ny 22 sy 23 novambra 2018 lasa teo teny Anosy sy tany Ihosy noho ny resaka fanondranana an-tsokosoko olona mankany Sina. Ny 22 novambra 2018, nahazo loharanom-baovao ny polisy avy ao amin’ny « service des enquêtes specialisées » na SES Anosy fa misy teratany sinoa hanamboatra pasipaoro ho ana vehivavy telo ao amin’ny sampandraharaha misahana ny fanamboarana pasipaoro. Natao avy hatrany ny fitsirihana ka tratra teo am-pikarakarana izany antontan-taratasy izany ny teratany sinoa dimy niaraka tamin’ireo vehivavy telo hanamboarana pasipaoro. Nentina avy hatrany tao amin’ny polisin’ny SES nanaovana fanadihadiana ireto Sinoa tratra ireto. Nandritra ny fanadihadiana azy ireo no nahafantarana fa vao tonga ny 7 novambra 2018 ny telo amin’ireto teratany sinoa ireto ary nisora-panambadiana tamina vehivavy malagasy telo izy ireo ny 17 novambra 2018 teo tany Ihosy.

Efa mpivezivezy eto Madagasikara…

Nohamafisin’ny polisy hatrany fa efa mpivezivezy eto Madagasikara ny roa amin’ireto teratany sinoa ireto. Fantatra ihany koa fa tsy ampy taona fa namboarina sy nampiakarina ny taon’ny roa amin’ireo vehivavy nisora-panambadiana amin’ireo Sinoa ireo. Tompon’andraikitra tamin’izany ny lehilahy iray mpiasan’ny kaominina any Ihosy, raha ny fanazavan’ny polisy hatrany. Fantatra tamin’ny famotoran’ny polisy hatrany fa ilay lehilahy mpiasan’ny kaominina ihany no niaraka tamina ramatoa iray hafa nitady ireto tovovavy tsy ampy taona ireto hampanambadiana ireto Sinoa ireto. Voasambotry ny polisy tany Ihosy, ny 23 novambra 2018 lasa teo, izy ireo. Nambaran’ny tatitra avy amin’ny polisy fa tamin’ny fahatongavan’ireo Sinoa ireto tany Ihosy, miisa efatra ny tovovavy malagasy naterin’ilay ramatoa tao amin’ny hotely nivantanan’ireo Sinoa ireo. Nisy ny fifantenana ka ny telo no nety amin’ireto Sinoa lahy ireto. Niaiky ny heloka vitany izy ireo nandritra ny famotorana nataon’ny polisy ary niafara amin’ny fampidirana am-ponja eny Antanimora ilay ramatoa raha any amin’ny fonjaben’i Tsiafahy kosa ilay lehilahy iray miaraka amin’ireo teratany sinoa mpanao trafikana tovovavy malagasy mankany Sina.

Aiza ny lalàna mifehy ny fanaraha-maso itony teratany sinoa miditra sy mivoaka eto amintsika itony?

Jean Claude

News Mada44 partages

Second tour: Rajoelina exige plus de transparence

Comme il avait déjà annoncé, le numéro un de l’IEM, Andry Rajoelina, se conforme à la décision de la HCC. Il réclame, toutefois, plus de transparence en vue du deuxième tour.

Le candidat Andry Rajoelina, numéro un de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM), n’a pas attendu longtemps pour réagir à la décision de la Haute cour constitutionnelle (HCC). Que ce soit à Ambohidahy, à la sortie de la proclamation des résultats officiels, ou lors d’une intervention sur une chaîne privée de la capitale dans la soirée, l’ancien homme fort de la Transition a affiché sa volonté d’aller de l’avant et affiche sa détermination à disputer le second  tour de la présidentielle.

Il estime, néanmoins, que le traitement des résultats devrait être plus  transparent. « Je suis prêt à aller au second tour. N’empêche qu’il y a des conditions à respecter car la population malgache attend des élections crédibles et transparentes », a déclaré le fondateur de l’IEM.

Sur ce, il a précisé qu’une lettre sera envoyée aux responsables de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) pour « réclamer la présence des représentants des candidats auprès des démembrements de cette organe jusqu’aux SRMV ».

Prendre des précautions

Le camp Rajoelina entend même équiper leur représentant de matériel adéquat pour vérifier les résultats des votes et les transmettre par la suite au quartier général, à Ivandry. « Il y a eu beaucoup  d’imperfections (..). Et nous devons être vigilants », a d’ailleurs fait entendre le candidat n°13.

Lui de faire remarquer qu’en acceptant  la décision de la HCC, l’IEM respecte l’Etat de droit. « Quand on a choisi d’être candidat, on est prêt à affronter les résultats des urnes et bien sûr, les élections. Donc, nous sommes prêts à aller au second tour », a-t-il  martelé lors de son intervention télévisée.

« Ouvert à ceux qui veulent sauver Madagascar »

A la veille du lancement de la campagne, le porte-fanion du « Tanora Malagasy Vonona » (TGV) a indiqué qu’il est ouvert à tous ceux qui veulent se donner la main pour développer le pays. Il lance ainsi un appel à tout le monde, au simple citoyen et même aux autres candidats.

« Lors du second tour,  Nous allons démontrer qu’ on ne peut pas détourner le choix de la population », a-t-il plaidé. Il a aussi tenu à remercier ceux qui lui ont fais confiance et qui ont effectué leur devoir de citoyen lors du premier tour.

« Je vais convaincre les Malgaches encore hésitants (…). J’en appel  à tous ceux qui veulent se donner la main pour sauver ce pays, car j’ai la certitude que la vérité triomphera et que les Malgaches gagneront, tout comme le candidat n°13 », a-t-il noté. A ce titre, il faudrait s’attendre à un flot de soutiens dans les jours à venir.

Rakoto

 

News Mada16 partages

Ambohidahy: un individu arrêté avec du cocktail Molotov

Un individu a été appréhendé hier matin par les éléments des forces de l’ordre, près de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC). Il était en possession de cocktail Molotov.

«Les forces de l’ordre ont arrêté hier vers 1 heure un individu, du côté de la Cour des Comptes à Ambohidahy, en face de la HCC, pour port de cocktail Molotov», a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Il était trois, selon les informations recueillies, à roder sur place cette nuit. Et, leur présence suspecte aux alentours de la Cour des Comptes et de la HCC, à cette heure, a pourtant attiré l’attention des éléments de l’Etat-major mixte opérationnel (Emmo), en charge de la sécurisation des lieux, depuis l’incendie de la Renault 5 survenu sur place lundi dernier.

Deux d’entre eux ont pris la fuite au moment où les forces de l’ordre ont voulu contrôler leur identité. L’un, par contre, n’a pas échappé à son arrestation. A l’issue d’une fouille, un cocktail Molotov a été retrouvé sur lui.

Au stade actuel de l’enquête, leur véritable intention reste à déterminer, s’il s’agit d’un acte politique visant à semer le trouble. Quoi qu’il en soit, l’endroit où cet individu s’est fait capturer, amène à penser que la HCC était la cible, vu la situation politique actuelle. L’enquête a été saisie par la section des recherches criminelles de Fiadanana.

 

Ando Tsiresy

 

Midi Madagasikara13 partages

Coupe d’Afrique des clubs- Mahamasina : Elgeco Plus écrase Deportivo unidad de 3 buts à 1

un geste technique qui montre que Elgeco était à l’aise dans son jardin

Merci Elgeco Plus ! Ici, c’est Elgeco Plus ! On est à la maison ! Tels sont les cris des supporteurs en rentrant chez eux avec des visages soulagés et satisfaits.Dino et ses partenaires battent l’équipe d’Ebang 3 buts à 1 hier au stade municipal Mahamasina. Un bon début pour le sélectionneur malgache. Le résultat semble satisfaisant. Le club malgache a pu profiter au  manque de concentration des Equato-guinéens. Même si ces derniers ont essayé de percer la défense malgache, leurs efforts étaient  stériles face à l’équipe d’Elgeco confiant et à l’aise dans son jardin. La morphologie des deux équipes était en égalité, mais l’équipe orange à pu faire la différence avec l’accélération de Dino et les agitations de Safidy.

Dès 13 heures 30 minutes, des coups de tambours et des chansons d’animation résonnaient le stade de Mahamasina. Les supporteurs commençaient à remplir les gradins, pendant que les poulains d’Hubert Robson s’échauffaient tranquillement sur la pelouse. Après cinq minutes, les Équato-guinéens faisaient leur apparition pour s’échauffer à leur tour.A 14 heures 24 minutes, les joueurs entrent dans l’aire du jeu. À 14 heures 30, le coup d’envoi est lancé. A la sixième minute du jeu, le gardien d’Elgeco commet une faute sur un joueur Équato-guinéen. L’arbitre siffle penalty. Deportivo Unidad marque un but. Un silence de bibliothèque au stade municipal Mahamasina. Mais la réponse ne s’est fait pas attendre. Après 10 minutes, par le biais de Neste, Elgeco Plus arrache l’égalisation. Animé par Ronaldo « Tokiky », les supporteurs s’éveillent ! Le premier but a changé complètement la physionomie du match. La première mi-temps était dominée largement par les coéquipiers de Jhony avec trois corners contre aucun pour l’équipe de Cosme Ebang.Une domination absolue. A la deuxième partie, à la 50è minute, un passe mal négocié par le défenseur de Deportivo unidad, Bila en profite pour mettre le ballon au fond de la cage de l’équipe de Malabo. Ensuite, à la 55e minute, Hernesto signe son deuxième. Trop avancé, le gardien était surpris par la pichenette de Neste. Malgré deux changements effectués par Luciano Osa l’entraîneur du club de Malabo, ses joueurs n’ont pas trouvé de solution face au « mur orange » de l’Elgeco Plus.Safidy l’agitateur. Le numéro 10 de l’Elgeco Plus était l’homme de la situation hier. Il n’hésite pas de se faufiler dans la surface de réparation. C’était une difficulté pour les défenseurs de club de Malabo. Il essaie de déranger les camps adverses afin que ses coéquipiers profitent de cette diversion.La tactique de Bob semble réussir ! Elgeco prend l’avantage. « Certes, on a gagné ce match, mais pour moi, le score n’est pas satisfaisant, nous pouvons faire mieux que ça, et nous sommes confiants au match retour », a dit le sélectionneur du club d’Analamanga.Iss Heridiny

Midi Madagasikara13 partages

Masoala Laboratoire : Renforcer la capacité des offres pharmaceutiques de Madagascar

Gilbert Rakotomalala, le fondateur de Masoala Laboratoire, a présenté sa gamme de produits d’origine 100% naturelle. (Photo : Yvon Ram)

Masoala Laboratoire est un laboratoire ainsi qu’une marque de cosmétique active à Madagascar. Il veille à offrir le meilleur de la nature au service de la beauté, du bien-être et de la santé de ses consommateurs.

Ainsi, « Masoala Laboratoire lance deux gammes de produits, à savoir, les compléments alimentaires et les produits cosmétiques, qui sont tous à base de plantes médicinales et aromatiques existantes dans la Grande île. Il s’agit notamment de produits 100% naturels, et ce, sans conservateur. Notre objectif est de renforcer la capacité des offres pharmaceutiques de Madagascar et non pas de concurrencer les produits locaux », a expliqué Gilbert Rakotomalala, le fondateur de Masoala Laboratoire, lors d’un événement intitulé « Cuvée Masoala » qui s’est tenu hier à Ambatobe. Il était également un chercheur au sein de grands laboratoires en France avec plus de 35 ans d’expériences.

Garanti 100% naturel. Par contre, ce fondateur de Masoala Laboratoire a affirmé que ses produits peuvent bel et bien concurrencer les autres produits fabriqués par des grands laboratoires à l’étranger. A titre d’illustration, Masoala Laboratoire a confectionné un produit à base de « Vahona », qualifié d’un véritable trésor de la nature et qui fait penser à l’incontournable Aloe vera des Etats-Unis. « C’est un excellent détoxifiant puissant et une solution efficace pour les troubles digestifs », a-t-il fait savoir. Ensuite, l’eau micellaire à l’hydrolat de géranium et à l’eau thermale qui consiste à hydrater et à nettoyer la peau, permet de remplacer les crèmes hydratantes et anti-ride, ainsi que le lait démaquillant et toute sorte de lotions. « C’est garanti 100% naturels et adapté à tous les types de peaux, que ce soit bébé, enfant ou adulte. Et après diverses études, sept variétés d’hydrolats dont entre autres, le « Longoza », le vétiver, l’Ylang ylang et les baies roses, seront lancées sur le marché sous forme de spray », a exprimé Stéphanie Rakotomalala, la directrice de communication de Masoala Laboratoire.

Complément au traitement. Mais ce n’est pas tout ! La première gamme de produits contre les problèmes d’acnès est également lancée par ce laboratoire dirigé par une équipe de techniciens motivés, dynamiques et 100% Malagasy, dans le cadre de cet événement « Cuvée Masoala ». « Conçue pour traiter les acnés du 1er, 2e et 3e degré, il est fort recommandé d’utiliser la mousse antibactérienne, la crème cicatrisante et la solution buvable détox sur la même période », selon toujours ses explications. Quant au desmodium, elle a avancé que c’est un cadeau de la flore malgache car, c’est une incontestable aide aux problèmes de foie tout en éliminant toutes les toxines. « C’est une plante particulièrement riche en actifs naturels, qualifiée d’un sanctuaire de bienfaits pour notre organisme, qui plus est, très réputé aux Etats-Unis. Mais il faut savoir que ce n’est pas un médicament, mais un complément alimentaire au traitement », a précisé la directrice de communication de Masoala Laboratoire.  En outre, le brumisateur est une eau thermale contenant de nombreux sels minéraux et oligo-élements hydratants, tonifiants et rafraîchissants. C’est indispensable en cette période d’été.

Grande première. Par ailleurs, une gamme de baume naturel à base de noni, de « Katrafay », d’hélichryse, de niaouli, de « Saro » et de « Ravintsara », est lancée par Masoala Laboratoire dans le cadre de cet événement. Et une grande première à Madagascar, ce laboratoire a conçu la gamme Gynelle qui n’est autre qu’un gel de toilette intime à usage quotidien, une solution naturelle à base de niaouli ainsi que le soin intime Bétaïne Gynelle qui aide à soulager tous problèmes de démangeaison et d’irritation intime. Et enfin, de nombreux compléments alimentaires sous forme de poudre ou de gélule ou de soluté, y ont été présentés. On peut citer, entre autres,  le « Moringa », le « noni » et le « Taraxacum » ou le pissenlit. Ce dernier constitue une plante médicinale qualifiée d’être une excellente tonifiante, purificatrice de sang et stimulatrice de la sécretion biliaire.

Adaptés à toutes les bourses. Force est ainsi de reconnaître que Madagascar dispose d’une grande potentialité de richesses naturelles. « Si nous ne travaillons pas là-dessus, les autres le feront. Cela demande de motivation et du dynamisme et non pas toujours de l’argent. Les grands laboratoires de renom étrangers comme Chanel et Yves Rocher en exploitent déjà dans le pays, entre autres. En outre, la pervenche est une plante endémique se trouvant dans la partie sud de l’île. Le laboratoire IMRA a initié à son exploitation. Mais c’est maintenant le laboratoire Pierre Fabre qui en cultive chez nous. Masoala Laboratoire, quant à nous, nous nous lançons sur des plantes médicinales non encore exploitées comptant actuellement au nombre de dizaine. Et depuis trois ans, nous avons cultivé du « Vahona » sur une superficie de 10ha à moins de 10km de la Capitale et de l’Ananambo sur 2 ha dans la partie Est de Madagascar. En tout, nous offrons une large gamme de produits adaptés à toutes les bourses », a conclu Gilbert Rakotomalala, le fondateur de ce laboratoire.

Navalona R.

News Mada12 partages

Fiatrehana fifidianana: hametraka ny paikadiny ny MFM

Vonona hiatrika ny fihodinana faharoa amin’ny fifidianana ny MFM, amin’ny fiarahana amin’ny K25. Hametraka paikady izy ireo amin’izany. “Hampitovy fomba fiasa sy paikady izahay ary hidina any ifotony hijery ny lesoka, indrindra ho an’ireo resin’ny fakam-panahy voavidy vola na voajiriky ny mpanao politika sasany. Hanova sy hanatsara ny fomba fiasa”, hoy ny MFM tetsy Antanimena, omaly. Nohitsin’izy ireo fa anisan’ny naharesy lahatra azy ireo ny kandidà Ravalomanana ny hametrahana fanjakana matanjaka sy hampiorina fandriampahalemana sy filaminana eny anivon’ny fiarahamonina. Eo koa ny fampandrosoana ny tontolo ambanivohitra sy ny fitadiavana lalam-barotra sy lalam-bola vaovao.  “Mandray anjara ary manaraka marindrano 100% ny antson’ireo MFM manoina ny feom-bahoka avy any amin’ny faritra izahay. Tsipahinay ny baiko midina hafa mivaona amin’ny fitondrana mizotra amin’ny tanjona katsahin’ny MFM amin’ny alalan-dRavalomanana Marc. Lavinay ny hivadika amin’ny vahoaka miara-mizaka ny sarotra aminay”, hoy ihany ny MFM.

Synèse R.

News Mada10 partages

Toliara: sokatra miisa 70 tratra tao biraon’ny kaoperativa mpitatitra

Na teo aza ny famaizana mafy ireo tratra nangalatra sokatra miisa 10 000, mitohy hatrany ny trafika any Toliara, Atsimo Andrefana. Mila hamafisina ny famongorana sy ny fanapotehana ity tambajotra matanjaka ity.

Tsy misy fitsaharany! Mitohy hatrany ny fangalarana, ny fivarotana, ny fitondrana an-tsokosoko sokatra eto amintsika. Araka ny tatitry ny Fitantanam-paritry ny tontolo iainana sy ny ala (Dreef) Atsimo Andrefana, tratra tao amin’ny biraon’ny kaoperativa fitaterana nasionaly, ny Mafio, ny sokatra miisa 70, ny talata 27 novambra teo. Natao tao anaty harona izy ireo, saika halefa aty Antananarivo, saingy tsy fantatra ny olona nandefa azy sy ny handefasana azy. Misy anarana na soratra somary sarotra vakina kosa eo ivelan’ilay harona, hoe “Mama Coupald”. Nohadihadiana any amin’ny biraon’ny polisy any Toliara ny mpamilin’ilay fiara mpitatitra saika hitondra azy.

Karazana sokabato, pyxis arachnoides ireto tratra ireto, ka lahy ny 17 ary 53 ny vavy. Naterina any amin’ny toerana manokana fikajiana ny sokatra “Village des tortues” any Mangily izy ireo.

Sokatra hafa maherin’ny 7 000

Azo adika fa tsy mataho-maso mena mihitsy ireo mpanao trafika sokatra, indrindra ny any Toliara sy ny faritra Atsimo Andrefana, raha raisina amin’izao tranga izao. Vao ny tapaky ny volana novambra teo, saron’ny tompon’andraikitry ny Dreef Toliara Atsimo Andrefana tany amin’ny tanàna iray antsoina hoe Tongobory ny sokatra miisa 7 347. Niaiky ireo olona tratra fa efa notazonina tao amin’io tanàna io nandritra ny efa-bolana ireo sokatra ireo, nangonina tany amin’ny faritra Androy, teo anelanelan’i Toliara sy i Taolagnaro.

Raha ny loharanom-baovao avy any amin’ny fikambanana WWF, tambajotra matanjaka sy tsara rindra ireo mpanao trafika sokatra. Antony, nahitana vata vita amin’ny hazo tsara rafitra miisa ampolony tany an-toerana. Tsikaritra fa efa nitondrana sokatra ny sasany amin’izy ireo ary misy tarehimarika sy soratra famantarana. Hita ihany koa fa efa nitondrana matetika sokatra ireo vata ireo.

Tsy mikely soroka ny tompon’andraikitra

Nanomboka ny avrily 2018 teo, manodidina ny 19 000 ny sokatra tratra tany Atsimo Andrefana. Tsy mikely soroka ny mpisehatra isan-tsokajiny miady amin’ity tambajotra mpanao trafika ity, ahitana ny fitantanam-paritry ny Tontolo iainana sy ny ala, ny mpitandro filaminana, ny fiarahamonim-pirenena, Bianco, ny fitsarana, ny tompon’andraikitry ny harena an-kibon’ny tany, ny MNP, ny WWF, sns. Natao tany Toliara, ny 23 novambra teo, ny atrikasa lehibe, nikarohana paikady mahomby hiadiana amin’ny trafika sokatra.

Tsiahivina fa nosazin’ny fitsarana, ny 25 oktobra teo, higadra enin-taona an-tranomaizina ireo mpanao trafika sokatra niisa 10 000, niampy lamandy 100 tapitrisa Ar. Saingy, tsy mbola foana ny tambajotra sy ny tena atidoha, hatrany amin’ny vahiny mpanafatra azy any ivelany.

Njaka Andriantefiarinesy

News Mada6 partages

Année scolaire 2018-2019: début des réformes dans le cadre du PSE

Donner un enseignement de qualité à tous les enfants et jeunes sans faire aucune discrimination. C’est le mot d’ordre du ministère de l’Education nationale (Men) pour cette nouvelle année scolaire. Hier, à Anosy, le secrétaire général du Men, Roland Rabeson a souligné que «cette année marquera le début des réformes prévues dans le cadre du Plan sectoriel de l’éducation (PSE), notamment avec le changement progressif du calendrier et du programme scolaires».

Ce dernier a communiqué que la rentrée solennelle pour cette année scolaire sera marquée demain, dans la ville d’Antsirabe, sous le thème «J’étudie pour préparer mon avenir».

Face à ces défis, le ministère de tutelle va poursuivre le recrutement d’enseignants dans la Fonction publique, tout en tenant compte des engagements pris pour améliorer les conditions de travail des nouveaux recrus.

«Comme convenu, l’injection de la deuxième tranche de majoration des indemnités des enseignants sera effective au mois de janvier. En outre, le processus en vue de payer les avancements de l’ensemble du personnel du Men suit également son cours», a renchéri le SG du Men.  Il n’a d’ailleurs pas  manqué de faire appel  à tous les employés du Men, aux enseignants et aux parents  de se donner la main pour faire de cette année scolaire une réussite.

 

Fahranarison

 

News Mada6 partages

Trafic de tortues: nouvelle saisie à Sanfily Toliara

Le trafic de tortues se poursuit. La Direction régionale de l’Environnement, de l’écologie et des forêts (Dreef) Atsimo Andrefana, en collaboration avec la Police nationale locale, vient de réussir un beau coup de filet, avant-hier, à la gare routière de Sanfily Toliara.

«Cela, grâce à un coup de fil anonyme», a indiqué le directeur de la Dreef Atsimo Andrefana, Soary Tahafe Randrianjafizanaka, joint par téléphone hier. Et de se féliciter que les activités de sensibilisation, menées massivement ces derniers temps, ont porté leurs fruits, « La preuve, les gens commencent à prendre conscience de la nécessité de préserver l’environnement et les ressources naturelles. Ils osent maintenant dénoncer corruption et trafic illégal de notre riche environnementale», a-t-elle souligné.

En effet, 70 tortues du genre Pyxis arachnoides (Sokabato) dont 17 mâles et 53 femelles ont été saisies, à bord d’un taxi-brousse à destination de la capitale. D’après le chauffeur, il ne se souvient ni du nom ni de l’identité de l’expéditeur, seulement le destinataire l’attendra à la gare routière du Fasan’ny Karana pour prendre le colis.

Appréhendé, ce chauffeur fait actuellement l’objet d’une enquête au bureau de la Police nationale de Toliara. Quant aux animaux, ils sont fort heureusement tous vivants et recueillis au Village des tortues de Mangily.

Depuis le début de l’année, plus de 18.000 tortues ont pu être récupérées, dont la majorité au niveau des contrôles routiers.

Sera R.

 

 

News Mada6 partages

Filohan’ny HCC :  » Mazava ny valim-pifidianana, tsy mila korontana ny vahoaka « 

Tsy araka ny nanampoizin’ny sasany azy ny voka-pifidianana? Na izany aza, mazava ny valim-pifidianana. « Tsy mila korontana ny vahoaka malagasy », hoy ny filohan’ny HCC, Rakotoarisoa Jean-Eric.

«  Mazava ny valim-pifidianana, tsy mila korontana ny vahoaka malagasy… Ampahatsiahivina ny tsirairay fa tsy ny fitsarana no mifidy ny kandidà ho lany fa ny vahoaka malagasy izay nifidy rehetra no misolo toerana azy. Ny hampanaja ny tena safidin’ny mpifidy no asan’ny fitsarana. Raha ny resaka fifidianana, tsy misy ny fahaganana na ny « magie » ».

Io no nambaran’ny filohan’ny HCC, Rakotoarisoa Jean-Eric, tamin’ny lanonam-pitsarana nanambrana ny voka-pifidianana ofisialy teny amin’ny lapan’ny HCC, Ambohidahy, omaly. Vita iny ny dingana iray lehibe, na nisy aza ny sakana sy famingampinganana maro samihafa.  Nanao ny asany araka ny rariny sy ny hitsiny ny HCC.

Hakana lesona ny vita

« Mila misintona lesona momba ny fihodinana voalohany isika: ohatra, ny Ceni sy ireo mifanandrina amin’ny fihodinana faharoa no tokony hiara-miisalahy mametraka ny resaka infomatika itokisan’ny rehetra », hoy izy. Ny tombontsoan’ny mpifidy no lolohavina ambonin’ny loha amin’izany, ary amin-kitsim-po no hanaovana an’izany.

Tokony hisy fepetra horaisina ihany koa hizarana ny karatry ny mpifidy, be loatra ny tavela. Tohizana ihany koa, na fohy aza ny fotoana, ny fanabeazana ny olom-pirenena momba ny fifidianana. Mila hatsaraina amin’ny ankapobeny ny fikarakarana ny fifidianana.

Tsy mpifahavalo ny kandidà roa

Ho an’ireo kandidà roa hiatrika ny fifidianana fihodianana faharoa, mpifaninana ianareo fa tsy mpifahavalo. Samy Malagasy ianareo, ary iombonana ny firenena. Ny iray aminareo no hitondra ny tany sy ny fanjakana manomboka amin’ny fianianana amin’ny volana janoary. Filoham-pirenen’ny Malagasy tsy ankanavaka. Koa fadio ny mety hampiady, hampisaraka, mandrafy, ny mifampihantsy, fa mila ny firaisankinan’ny Malagasy rehetra izao fotoana izao. Tezao amin’izany ny mpomba anareo.

Mampitandrina izay mikotrika adim-poko

Mampitandrina dieny izao ireo alaim-panahy hikotrika sy handrehitra adim-poko eto amin’ny firenena. Tsy azo leferina izany ary tsy maintsy mandray andraikitra ny governemanta sy ny mpitandro filaminana. Manantena antsika rehetra hiroso amim-pilaminana any amin’ny fihodinana faharoa am-panajana ny soatoavina malagasy. « Ny mpifidy no tompon’ny teny farany », hoy izy.

R.Nd.

 

Hoy izy ireo :

Kandidà laharana faha-13, Rajoelina : “Takina ny fifidianana madio sy mangarahara ka handray fepetra izahay amin’ny fihodinana faharoa. Hametraka olona eny anivon’ny SRMV hanara-maso hanatanteraka ny fikirakirana ny voka-pifidianana mandra-pahatonga izany aty amin’ny Ceni. Handresy isika ary vonona ny hanavotra ny firenena matoa mirotsaka… Miantso antsika olom-pirenena tsy nandray anjara mba hifidy . Misokatra ny varavarana ary vonona hifanome tanana izahay. Handresy lahatra ireo tsy nifidy tamin’ny fihodinana voalohany. Betsaka ny tsy tomombana sy lesoka, indrindra tamin’ny fikirakirana ny voka-pifidianana. Nisy birao fandatsaham-bato miisa 133 nofoanana ny voka-pifidianana, araka ny nambaran’ny HCC ary nitondrana fanitsiana. Izany hoe, nisy vatonay roa arivo mahery novonoina izany tao… Ilaina ny fanarenana izany”

Solontena maharitry ny Pnud eto amintsika, i Violet Kakyomya : « Mankasitraka ny fahendren’ny vahoaka malagasy tamin’ny nahavitana ny fifidianana fihodinana voalohany amin’izao namoahan’ny HCC ny voka-pifidianana izao. Eo anilan’i Madagasikara hatrany ny fianakaviambe iraisam-pirenena, indrindra ny Pnud. Efa nanao ny tombana sy ny fijerena ny tsy nety na ny lesoka ny Ceni, nikarakara ny fifidianana, ka antenaina ny hizoran’ny fihodinana faharoa amin’ny tokony ho izy. Vonona ny hanohana sy hanampy ny firenena sy ny vahoaka malagasy hatrany izahay ».

Solontenan’ny kandidà Ravalomanana , ny Me Razafimanantsoa Hanitra : « Nisy ny lesoka sy ny tsy nety ka tokony harenina. Tsy maintsy hijery sy hanara-maso ny tsy mety izahay  amin’ny fihodinana faharoa. Ohatra, nisy fividianana olona nefa voararan’ny lalàna izany ary mampigadra. Tsy azo fidina ny safidim-bahoaka ka ho hentitra ny fanaraha-maso… Henontsika teo koa fa tsy mitombina avokoa ny fitoriana na noraisina aza. Tokony hampandinika izany. Miantso ny mpikamban’ny Birao fandatsaham-bato (BV) izahay fa betsaka ny PV tsy nety sy ny vato maty na fotsy. Tsy maintsy soloina ireny olona tsy nahavita ny asany ireny. Tsy ampy ny fiofanana ho an’ny mpikamban’ny BV sasany”.

Mpanara-maso ny fifidianana Safidy, Andriamoraniaina Harijaona : “Efa roa izany izao sisa ireo kandidà fa tsy marobe ka tokony ho tsaratsara kokoa ny fikarakarana sy ny fanomanana ny fihodinana faharoa. Entanina ny vahoaka handeha hifidy ka hanao safidy voahevitra. Aoka isika tsy hanaiky ny fividianana ny vatontsika. Entanina koa ny hampianarana sy hanomezana torolalana amin’ny fampiasana biletà tokana. Nisy ny vato maty noho ny tsy fahaizan’ny olom-pirenena ka tohizana ny fanentanana momba izany. Hanatsara ny fomba fiasanay koa izahay mpanara-maso fifidianana”

 

 

News Mada6 partages

Prix du riz: en hausse progressive

Entrant dans la période de soudure, le prix du riz blanc montre une tendance à la hausse depuis le début du mois de septembre et tout au long du mois suivant, note l’Observatoire du riz (ODR) dans son dernier bulletin Horizon.

 En effet, le riz disponible sur le marché se fait progressivement rare, malgré la demande importante. Les prix tournent actuellement autour de 1.800 et 2.000 ariary le kilo au niveau des détaillants.

Dans cette optique, du mois d’août jusqu’à fin septembre, le prix des riz locaux a accusé une certaine fermeté, mais à partir de septembre, le prix moyen des riz locaux a considérablement augmenté.

En se référant aux chiffres de l’ODR, le prix s’affichait en moyenne à 1.758 ariary/kg,  début septembre, contre 1.912 ariary/kg, fin octobre, soit une hausse moyenne de 155 ariary/kg, dans les grandes villes comme Toamasina et Mahajanga, contre une hausse moyenne de 144 ariary/kg dans la capitale.

A l’inverse des riz blancs locaux, le prix du riz import a gardé sa fermeté, malgré une tendance à la hausse, à cause de la rareté des riz locaux sur le marché.

Aussi, le prix du paddy n’a cessé de suivre une courbe ascendante depuis la fin de la grande récolte. Les coûts ont commencé à augmenter au début du mois d’août, où le prix moyen du paddy a été évalué à 868 ariary/kg, dépassant les 1.000 ariary/kg, jusqu’à atteindre 1.160 ariary/kg vers la fin octobre.

Augmentation des importations

Au mois d’avril, les importations mensuelles de riz ont été inférieures à celles des mois de la précédente année, en raison de la bonne productivité agricole. Mais la tendance s’est inversée depuis septembre 2018. Cette situation pourrait s’expliquer par la commande massive de riz importé, pour anticiper le besoin en période de soudure, marqué par la rareté des riz locaux.

En effet, le volume d’importations en riz de Madagascar, cumulé sur les 10 mois de 2018, c’est-à-dire, de janvier à octobre, est estimé à 473.150 tonnes, selon la statistique douanière relayée par l’ODR dans son dernier bulletin Horizon. A la même période de 2017, celles-ci ont été évaluées à 406.450 tonnes, soit 66.700 tonnes de moins qu’actuellement. Aussi, les importations des deux derniers mois (septembre et octobre), ainsi qu’en cumul, sont plus importantes que celles des mêmes périodes en 2017.

Arh.

 

News Mada5 partages

Voaantso teny amin’ny Bianco indray Rajaonah Mbola

Tsy mbola nifarana eo.Voaantso faninefany teny amin’ny Bianco Ambohibao indray i Rajaonah Mbola, omaly. Anton’izany ny tsy mbola nanokafana ilay “coffre” tao an-tranony eny Ambohimahitsy noho ny tsy naha teo an-toerana azy mivady. Natao “scellé”, nomarihin’ny Bianco ho tsy azo nosokafana izany tamin’ny fisavana ny 22 novambra teo. Niverina teny an-toerana tamin’izao fiantsoana manaraka izao izy ireo niaraka amin’ny Bianco ary izao namaha sy nanokatra ity vata fitahirizana ity. Tsiahivina fa efa nohadihadiana indroa miantoana teny amin’ny Bianco ity mpanolontsain’ny filoha teo aloha, Rajaonarimampianina, ity. Nitohy tamin’ny fisavana ny tranony sy ny birao fiasany etsy Antsahabe izany ary izao niverenana nijerena ilay “coffre” izao indray.

Efa nanambara ny eo anivon’ny Bianco fa tsy misy ifandraisany amin’ny resaka politika izao raharaha izao fa efa tohin’ny fanadihadiana nanomboka ny volana jolay 2017 tany Toamasina noho ity mpandraharaha ity ahina ho voarohirohy amin’ny resaka kolikoly. Mbola tohin’izany avokoa izao fampiantsoana sy fisavana ataon’ny eny Ambohibao izao.

Randria

Midi Madagasikara5 partages

MID : Poursuite de la dévaluation de l’ariary en 2019

L’ariary n’a jamais cessé de se déprécier par rapport à l’euro et au dollar

L’année 2018 se terminera probablement par un bilan peu reluisant pour l’ariary qui continue à se déprécier. Hier, sur le marché interbancaire des devises (MID)  l’euro était échangé à 4144,58 ariary alors que le dollar était à 3637 ariary.

Un record pour ces deux devises de référence qui n’ont jamais cessé de s’apprécier, par rapport à l’ariary depuis le début de cette année. En effet, l’euro a commencé au début de  l’année avec 3873 ariary. L’ariary perd ainsi un peu moins de 300 points en une année, soit une dépréciation d’environ 10%.  L’ariary a également perdu de sa valeur par rapport au dollar qui affiche actuellement un taux de 3637 ariary contre 3220 ariary en janvier, soit plus de 400 ariary points perdus par rapport au début de l’année, soit une dépréciation d’environ 13%. Là encore il faut dire que le billet vert a gagné beaucoup en compétitivité ces derniers mois  sur le plan international.

Interne

Mais l’origine de cette dépréciation de l’ariary est avant tout interne. En effet, malgré une offre relativement importante provenant des recettes de la filière vanille, Madagascar a réalisé une importante importation d’énergie, notamment, du carburant, évaluée à 440 millions de dollars  en fin septembre  2018. Et ce ne sera pas encore fini puisque les demandes provenant des importateurs des  marchandises pour les fêtes vont encore augmenter. Sans compter bien évidemment les importations pétrolières actuellement boostées par la baisse vertigineuse des cours du baril. Autant de raisons qui poussent les analystes à tabler sur la poursuite de la dépréciation de l’ariary en 2019. La loi de finances 2019 confirme d’ailleurs cette tendance en annonçant dans son exposé des motifs qu’en 2019, l’Ariary se dépréciera par rapport aux principales devises. Cette dépréciation est en fait le résultat de la situation économique actuelle marquée notamment par le creusement continu du déficit de la balance commerciale, la dépendance de Madagascar, vis-à-vis des aides extérieures ainsi que l’essor du dollar américain.

Limitée

Cette dépréciation de la monnaie locale sera tout de même limitée par l’accumulation d’importantes réserves de change attendue sur les exportations de vanille et de produits manufacturés, ainsi que les décaissements des aides budgétaires prévus pour l’année 2019. De plus, la BFM prévoit de réaliser un effort supplémentaire de +146 millions de DTS à titre de réserves officielles par rapport à 2018 ramenant à 1 272 millions de DTS le cumul des réserves comptabilisées, soit 4.0 mois d’importations en biens et services. Elle interviendra également sur le marché interbancaire de devises (MID) pour lisser les fluctuations marquées des taux de change ,et utilisera de nouveaux outils de politique monétaire en vue de garantir l’efficacité et l’efficience de la politique de change. Ainsi, les cotations prévisionnelles en fin de période 2019 sont de 5 025 Ariary pour le DTS et de 3 444 Ariary pour le Dollar US en termes de glissement annuel, soient respectivement en hausse de 4.4% et 3.7% comparés aux estimations en décembre 2018. Quoiqu’il en soit, le moyen le plus efficace pour bloquer cette dépréciation continue de l’ariary est d’améliorer la productivité aussi bien agricole qu’industrielle et cesser ainsi de dépendre des importations.

R.Edmond.

Midi Madagasikara4 partages

Anjozorobe : Zaza telo nataon’ny dahalo takalon’aina

Omby an-jatony no lasa, rangahy lehibe iray no maty ary zaza telo no lasa an-keriny. Io vokatry ny fanafihan-dahalo nivaivay tany amin’iny kaominina Marotsipoy, distrikan’Anjozorobe, ny faran’ny herinandro teo. Niditra an-tsehatra avy hatrany ireo miaramila nanavotra ireto ankizy ireto.

Araka ny fampitam-baovao azo avy eo anivon’ny Sampana seraseran’ny Tafika Malagasy dia ny talata teo no avotra soa aman-tsara ireto ankizy lasa takalon’aina ireto, rehefa notazomin’ireo olon-dratsy teo amin’ny dimy andro teo. Talohan’io tokoa mantsy no nitrangana fanafihana tao amin’io tanana voalaza etsy ambony io. Am-polony any ho any ireo dahalo, no sady nirongo fitaovam-piadiana. Nanao izay danin’ny kibony tokoa ireto olon-dratsy ireto nandritra ny fanafihana. Omby manodidina ny 120 isa teo no nentin’izy ireo. Tsy vitan’izay anefa fa mbola nisy ankizilahy telo niaraka tamina lehilahy lehibe iray ihany koa nentin’izy ireo nataony takalon’aina sy nentina nampitahorana ireo mponina tsy hanaraka azy ireo. Na izany aza anefa dia nanatanteraka fanarahan-dia ihany ireo fokonolona taorian’ny fanafihana. Noho izay zavatra izay dia tsy nisalasala mihitsy ireto olon-dratsy nitifitra nahafaty ilay rangahy lehibe, izay navelan’izy ireo teo. Ireo omby aman-jatony ihany koa torak’izay. Ireo ankizy kosa no nentiny ary nitakian’izy ireo vola an-tapitrisany tamin’ireo fianakaviany. Teo anatrehan’izay dia nanao antso vonjy tamin’ireo Vondron-tafika nanao hetsika fampandriana fahalemana tany an-toerana ireo fokonolona. Niditra an-tsehatra avy hatrany ireto farany, nikaroka ireo olon-dratsy ary nanavotra ireo zaza. Vokany, avotra soa aman-tsara teny am-pelantanan’ireo dahalo iretsy farany, nisy enina tamin’ireo olon-dratsy kosa no azo sambo-belona ary efa natolotra ny mpitandro filaminana misahana ny fanadihadiana tany an-toerana. Mbola mitohy kosa etsy andanin’izay, raha ny fanazavàna azo, ny fikarohana ireo mpaka takalon’aina hafa izay tafatsoaka nandritra ny fisamborana azy ireo.

m.L

News Mada3 partages

Voka-pifidianana ofisialy: hiatrika fihodinana faharoa Rajoelina sy Ravalomanana

Efa nampoizina? Tsy mifankaiza firy amin’ny voka-pifidianana vonjimaika navoakan’ny  Ceni, ny 17 novambra, izay nambaran’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC), teny Ambohidahy, omaly. Araka izany, hatao amin’ny 19 desambra ho avy izao ny fifidianana filohan’ny Repoblika, fihodinana faharoa. Hifampitana amin’izany ny kandidà Rajoelina Andry sy ny kandidà Ravalomanana Marc.

Tsy niova firy ny vato azon’ireo kandidà

Tsy niova firy ny vato azon’ireo kandidà tsirairay avy. Vato 1 949 851 (39,19%), ohatra, ny azon’ny kandidà voalohany nahazo ny isam-bato be indrindra, navoakan’ny Ceni, 1 954 023 (39,23%) no nambaran’ny HCC. 1 755 885 (35,29%) ny vato azon’ny kandidà manaraka, Ravalomanana Marc, navoakan’ny Ceni, 1 760 837 (35,35%) ny an’ny HCC.

Saika tsy miova firy toy izany avokoa ny an’ireo kandidà sisa rehetra. 439 837 (8,84%) ny vato azon’ny kandidà fahatelo, Rajaonarimampianina Hery, navokan’ny Ceni, 439 837 (8,84%) ny an’ny HCC. Tsy nanova firy ny voka-pifidianana ankapobeny ny fiovan’ny tarehimarika vitsivitsy tetsy sy teroa.

Misy elanelana 50 509 mpifidy voasoratra anarana

Raha 9 898 544, ohatra, ny mpifidy nisoratra anarana navoakan’ny Ceni, 9 949 083 ny an’ny HCC. Misy elanelana 50 509 izany. 5 367 671 ny mpifidy nandatsa-bato navoakan’ny Ceni ary 54,23% ny taham-pandraisana anjara, 5 367 550 ny an’ny HCC ny mpifidy nandatsa-bato, ary 53,95 % ny taham-pandraisana anjara.

392 863 (7,32%) ny vato fotsy sy ny vato maty ary 4 975 018 (92,68%) ny vato manankery  navoakan’ny Ceni, raha  386 946 ny vato fotsy sy ny vato maty ary 4 980 604 ny vato manankery nambaran’ny HCC. Tsy nanova na inona na inona amin’ny voka-pifidianana ankapobeny ny elanelana isa tetsy sy teroa.

Tsy nanova inona ny « logiciel » samy hafa

Tsy nanova inona izany ny fampiasan’ny HCC « logiciel » hafa no ho ny an’ny Ceni. Toy izany koa ny amin’ny firaketana an-tsoratra (PV) izay samy nanana ny azy roa tonta. Tsy nitondra fiovana inona koa ny amin’ireo fitoriana miisa 212. Tsy noraisin’ny HCC ny ankaramaroan’ireo fitoriana; na nisy vitsivitsy noraisiny aza, saika tsy nitombina avokoa. Hisy ve ny fahamatorana sy ny fifampitokisana kokoa amin’ny fikarakarana sy ny fikirakirana fifidianana amin’ny fihodinana faharoa?

R.Nd.

 

Midi Madagasikara2 partages

Antsirabe : Notsondrominy antsy ny rahalahiny jamba

Tsy vitan’ny fifamaliana tsotra intsony ny fifandiran’izy roa lahy fa dia notsondromin’ilay zandriny antsy  ilay zokony rehefa tsy nifankahazo loatra taminy intsony. Mbola miady amin’ny fahafatesana ilay rangahy efa ho 40 taona amin’izao ao amin’ny CHRR Antsirabe. Marihina anefa fa jamba io rangahy voatsindrona antsy io. Nambaran’ireo fianakaviana fa samy efa niverina mipetraka ao amin’ny ray aman-dreniny avokoa izy roa lahy ireo rehefa samy nila ranivinahitra tamin’ny faritra nisy azy tany. Ilay zandriny no niverina voalohany nikarakara ny ray aman-dreniny rehefa nisotro ronono ireto farany. Ilay zokiny kosa rehefa nisara-panambadiana dia  nalain’ilay zandriny niara-nonina tamin’izy ireo. Tsy naharitra ela akory anefa izany fa nisehoana fifamaliana matetika tamin’izy roa lahy ary dia izao niafara tamin’izao tsindrona antsy mahatsiravina izao. Tsy fantatra aloha izay niantombohan’ny ady fa ilay zokiny efa miantso vonjy no nanaitra ny manodidina sy ilay rainy nanome sakafo ny vadiny tsy salama. Ny fianakaviana nifanila vodirindrina no nahatazana mialoha ilay rangahy mitsirara sy mihoson-drà. Taitra ireto farany nahita izany ka rehefa nozahana dia ilay zandriny ihany no nahavanon-doza. Teo no ho eo ihany dia nentina namonjy toeram-pitsaboana ilay rangahy, natolotra ny mpitandro filaminana kosa ilay zandriny.

Andry N.

Midi Madagasikara2 partages

ADDEV Madagascar : Un troisième trimestre positif

La valorisation des ordures à petite chaine initiée par Addev Madagascar a permis de voir que l’activité, en plus de créer de l’emploi, préserve l’environnement.

L’année 2018 s’est annoncée positive pour l’association ADDEV Madagascar. C’est ce qui a été annoncé lors de la réunion des membres dans les locaux du ministère de l’Environnement, de l’écologie et des forêts à Antsahavola hier. A cet effet, le projet Fanavotana, géré par la même association pour la collecte des déchets, l’insertion professionnelle des femmes vulnérables dans le milieu du travail, a permis d’obtenir des résultats encourageants durant le troisième semestre 2018. Outre l’amélioration des compétences des bénéficiaires à travers la dévalorisation des déchets, le projet a permis de collecter 2 876 pièces de bouteilles en plastiques, 1926 kg de cartons, 918 kg de papiers broyés, 44 kg de sacs en plastiques, 349 pièces de bouteilles en verre, 100 kg de papiers non broyés et 10 kg de magazines. Initiés dans plusieurs quartiers de la capitale, le projet Fanavotana qui entre dans le cadre du plan d’action de l’association ADDEV, permet de changer le quotidien des bénéficiaires. Par ailleurs, le plan d’action de l’association a permis cette année de promouvoir l’emploi vert, l’économie verte et la RSE dans le Pays. Ainsi, au niveau de l’adaptation du cadre politique et réglementaire pour soutenir les activités du Gouvernement Malagasy, la signature de la convention de partenariat avec le MEEF a abouti à la facilitation de la transition vers l’économie verte et inclusive à Madagascar.

Recueillis par José Belalahy

Midi Madagasikara2 partages

Antsenavolo Mananjary : Voatafika ny biraon’ny Paositra, lasa ny « coffre »

Efa ao anatin’ny fanadihadiana tanteraka momba ity fahaverezam-bolam-bahoaka ity moa ny zandary avy ao Mananjary. Raha ny loharanom-baovao voaray farany, dia efa misy olona ahiahiana amin’ity heloka bevava ity, ka ho hita eo ny tohin’ny raharaha.

Vaky nandritra ny fanafihan-jiolahy nitranga, ny alin’ny alatsinainy teo, tokony tamin’ny 11 ora, ny « coffre »-n’ny Paositra Malagasy ao Antsenavolo, distrikan’i Mananjary, ka very tamin’izany ny lelavola 65 tapitrisa ariary. Raha ny nambaran’ny Reseveran’ity Paositra ity, Julliot Nandrosoana : « Nongotan’ireo jiolahy voalohany ny varavaran’ny trano efa antitra mifanatrika amin’ny farafara hatoriako. Taitra aho naheno feo ka niarina, nefa roa lahy mitazona « torche » sy antsy lava lela miendrika sabatra no teo akaiko. Notsiloviny ny masoko ka tsy nahita ny endrik’ireo olon-dratsy mihitsy aho. Aza miresaka, hoy izy, aiza ny lakilen’ny « coffre » ? Tsy aty amiko hoy aho. Nitodika tamin’ilay namany fahatelony izy izay manana lakilé ka niteny hoe : amboary malaky ary ! »

Nanamafy ity mpiasam-panjakana ity nampita ny vaovao tamin’ny mpanao gazety, fa nisy jiolahy roa hafa niresaka tao an-tokotany, ka niteny ny iray : « vita ve ? Malakilaky », dia namaly ilay tao amin’ny birao namoha ny fitoeram-bola sady naka ny vola rehetra, hoe : « vita ». Efa dify lavidavitra ireo mpandroba vao afaka niantso vonjy sady nihazakazaka nankany amin’ny biraon’ny zandary ity solontenam-panjakana. Rehefa nanao fitsirihana ny mpitandro filaminana, dia nisy etona nanempotra be tsy zaka nidirana tao amin’ilay birao misy ny « coffre » vaky, ary tavela teo ny fanalahidin’ny fitoeram-bola efa nisokatra, tsy nisy vola intsony tao anatiny.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara2 partages

Violence basée sur le genre : La culture du « silence » de plus en plus brisée

La violence basée sur les hommes ne victimise pas que les femmes, mais aussi beaucoup d’hommes en souffrent également.

L’évaluation des Centres d’Ecoute et de Conseil Juridiques (CECJ) de Madagascar menée au mois de mai 2018 dernier, a permis de connaitre des avancées en matière de lutte contre les violences basées sur les genres d’un côté. Mais également, ce qu’il faut améliorer pour une meilleure pertinence et efficacité des CECJ.

Avancées. La lutte contre les violences basées sur le genre connait un vent de changement. Des avancées obtenues par la mise en place des Centres d’Ecoute et de Conseils Juridiques (CECJ) destinés à prendre en charge les personnes victimes de violences. Ladite mise en place a en effet, « permis d’avoir des effets remarquables sur les perceptions de ce que sont les violences basées sur le genre et surtout de leurs effets néfastes sur la société« . Selon le rapport d’évaluation menée au mois de mai 2018 dans les CECJ de Sakaraha, Mahajanga, Ambovombe, Tuléar et Manakara : « les intervenants et les clients des CECJ constatent une baisse progressive des violences basées sur le genre dans leurs communautés grâce aux campagnes de sensibilisation, à l’existence de cellule de veille à proximité, l’existence des CECJ et à d’autres centres/services assimilés« . Prenant en charge les victimes, notamment, par des prises en charge psychosociales et psychologiques, les CECJ ont également permis d’initier un changement de comportement chez les survivants. Ce qui aurait pu se faire via des actions de réinsertions sociales et communautaires, voire une vie familiale sans violence. Par ailleurs, l’évaluation effectuée au mois de mai a permis de savoir que les CECJ ont atteint l’un des objectifs fixés lors de leur mise en place. Notamment, la collecte des données ayant rendu possible la mise en place de bases des données relatives aux violences basées sur le genre.

Recommandations. La publication de l’évaluation sur les CECJ a également été l’opportunité pour les initiateurs d’avancer des recommandations. Etant donné les avancées obtenues par l’existence des Centres d’Ecoute et de Conseils Juridiques, la question de durabilité a été soulevée. L’une des recommandations concerne, en effet, celle liée au statut juridique des CECJ. Ne disposant pas de statut juridique propre, lesdits centres se basent sur des décrets du MPPSPF. N’étant ni association, ni ONG, n’étant pas hiérarchiquement rattaché au ministère de la Population, le statut des CECJ  est encore une question sans réponse. Définis comme étant une simple structure, ils souffrent de la même situation de viabilité non acquise sur le plan financier. Pour de meilleurs résultats, l’élargissement des activités des CECJ figure parmi les recommandations avancées suite à l’évaluation menée au mois de mai. La violence basée sur le genre constitue encore un fléau dans beaucoup de régions du pays. Arriver à les réduire pour une meilleure harmonisation de la société s’annonce comme une lutte de longue haleine.

José Belalahy

Midi Madagasikara2 partages

Toliara : Sokatra miisa 70 tra-tehaka

Mbola mitohy foana ny fanondranana sokatra ao an-drenivohitry ny Faritra Atsimo Andrefana hatramin’izao. Afak’omaly, sokatra miisa 70 (17 lahy sy 53 vavy) no tra-tehaka tao amin’ny biraona kaoperativam-pitaterana nasionaly iray, ao Sanfily Toliara. Nafatratra tao anaty harona lehibe ireto sokabato na pyxis arachnoides izay be mpitady fatratra, saika halefa aty Antananarivo, raha ny nambaran’ny tompon’andraikitra avy ao amin’ny Dreef Atsimo Andrefana. Ny nahagaga ny maro, dia tsy fantatra ny olona nandefa sy handefasana an’ireto biby arovana harem-pirenena tsy roa man-tany ireto, ka notanan’ny Polisy atao famotorana ny mpamilin’ilay taksiborosy saika hanondrana an-tsokotsoko an’ireto sokatra. Ireo biby tratra izay mbola velona daholo, dia naterina any amin’ny « Village de tortue » ao Mangily.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara2 partages

Lutte contre le paludisme : Nouvelle contribution des chercheurs de l’Institut Pasteur de Madagascar

Afin d’optimiser l’efficacité des moustiquaires imprégnées d’insecticide, l’usage indiqué de ces dispositifs est de dormir dedans toutes les nuits et tout au long de l’année.

Des chercheurs de l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) proposent dans un article scientifique publié récemment dans le journal « Scientific Reports », une méthode alternative pour tester la bio-efficacité des moustiquaires imprégnées d’insecticides pour un contrôle plus efficace de la lutte antipaludique.

L’usage des moustiquaires imprégnées d’insecticide à effet durable (MID) est la principale méthode utilisée à Madagascar pour prévenir le paludisme, la prévention étant l’un des principaux volets dans la stratégie de lutte contre cette maladie dans le pays. Une nouvelle contribution de l’équipe de chercheurs au sein de l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) vient d’être rendue publique par la publication d’un article scientifique dans « Scientific Reports », un journal scientifique numérique libre d’accès et de renom, dans lequel la pertinence des recherches scientifiques proposées est strictement évaluée. L’article, publié le 13 novembre 2018 fait état des travaux de recherche sur une méthode alternative pour tester l’efficacité des MID. A noter que l’efficacité de ces moustiquaires pré-imprégnées d’insecticide et à longue durée d’action est très peu étudiée car les méthodes à appliquer sont très contraignantes, demandant des moyens et un savoir-faire très spécifique dans le domaine de l’expertise entomologique.

Gain de temps et d’argent. L’équipe de chercheurs de l’IPM a démontré qu’il était possible de diminuer le nombre de moustiques nécessaires pour tester la bio-efficacité des moustiquaires. En particulier, ils ont démontré que les moustiquaires imprégnées pouvaient être testées avec deux fois moins de moustiques que selon les méthodes standardisées, permettant un gain de temps et d’argent et n’entrainant sans altérer la qualité des résultats obtenus. Cette conclusion peut impacter positivement sur les processus décisionnels en santé publique. En effet, le protocole alternatif proposé pourra être utile à tous les laboratoires d’entomologie médicale impliqués dans ces travaux et qui pourront ainsi améliorer leur capacité à tester l’efficacité des moustiquaires distribuées dans le cadre des programmes de lutte antipaludique, en diminuant les coûts et le temps de travail, et sans conséquences sur la fiabilité des résultats.

Le paludisme reste l’une des plus importantes causes de mortalité (plus de 500.000 décès par an) et de morbidité (200 millions de cas par an) dans le monde. La principale lutte anti-vectorielle repose sur la distribution et l’utilisation des MID par les populations résidentes en zone d’endémie palustre. Des centaines de millions de moustiquaires ont ainsi été distribuées au cours de la dernière décennie, contribuant à réduire drastiquement l’incidence de la maladie. A Madagascar, où le paludisme constitue le quatrième motif de consultation dans les centres de santé et les hôpitaux, et la quatrième cause de mortalité, 13 millions de moustiquaires sont prévus d’être distribuées dans le cadre de la campagne 2018 de distribution de masse de MID, débutée il y a quelques mois. La campagne a été menée selon la règle de la couverture universelle d’une MID, soit une moustiquaire pour deux personnes avec un maximum de trois moustiquaires par ménage.

Hanitra R.

Midi Madagasikara2 partages

Musique urbaine : Mr Sayda se bonifie avec « Ianao ry Sipakely »

Mr Sayda confirme son rang d’artiste confirmé avec « Ianao ry Sipakely »

Dans la poésie, il y a du Brassens dans ce que raconte Mr Sayda, surtout en pensant à son nouveau titre « Ianao ry Sipakely ». Cette chanson met la pression sur la fidélité, le respect et sent bon la rancœur d’un amour déçu. On est tenté de dire qu’il faut interdire cette chanson aux âmes sensibles, puisque l’artiste n’y va pas par quatre chemins. Toutefois, la manière est là. La fluidité des textes se le dispute avec la richesse du lexique post ados que diffuse Mr Sayda sur ce titre. Il a encore du temps devant lui pour évoluer avec ses fans. Par ailleurs, la solidité du propos se ressent déjà. Un artiste qui n’hésite pas à se revendiquer poète à ses heures perdues. Dans « Ianao ry Sipakely », l’évolution de l’intelligence artistique de Mr Sayda se ressent. Les inconditionnels ont déjà ressenti ce potentiel dans ses anciens titres comme « Masina Misely », où il était encore marqué par ses années collèges. Tels « Sakakely », ou  « Zanak’i Neny », ce que l’on peut quelque peu , reprocher à ce jeune chanteur, c’est qu’il s’attaque souvent à des sujets faciles. Certains auditeurs l’attendent sur  des thèmes comme la politique, les guerres, la pauvreté, les oppresseurs… Bref, des sujets qu’il est probablement  sûr  de maîtriser.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara1 partages

Mission économique au Japon : Bilan positif pour l’AEMAJA

Le déplacement en valait largement la peine pour le groupe d’opérateurs malgaches qui ont participé à la mission économique au Japon en octobre dernier, dans le cadre de l’événement Madagascar Japan Business Meeting , qui en était à sa troisième édition, cette année. La délégation conduite par l’Association Economique Madagascar Japon (AEMAJA) a ainsi permis à quelques-uns de ses membres opérant dans le secteur textile, de participer au salon international de la mode « Fashion World Tokyo 2018 ». Une occasion pour trois opérateurs de mettre en avant le professionnalisme et l’excellence du savoir-faire malgache. « La clientèle japonaise apprécie différemment le savoir-faire et la qualité des produits qu’on lui propose. A notre niveau, ce déplacement était surtout une occasion d’établir des contacts et de nouvelles opportunités d’affaires ». L’avis de cet opérateur faisant partie du voyage, est largement partagé par les autres membres de la délégation.

Visites et séminaire. D’autres événements ont également été au programme de ce déplacement au pays du Soleil Levant, notamment une série de visites d’entreprises japonaises aux fins de faire découvrir aux membres de la délégation les tendances du marché local et asiatique. Cinq entreprises membres de Japan Knitting Industry Association ont ainsi pu être visitées.

Par ailleurs, l’ambassade de Madagascar au Japon a accueilli l’exposition-vente « Vita Malagasy » des produits de la délégation. Evénement qui a permis aux exposants de se créer des opportunités d’affaires grâce à leur contact direct en B to B avec les visiteurs. Signalons, dans la même foulée, la tenue à l’Akasaka Civil Center, du « Madagascar Culture and Business Seminar » où un parterre d’opérateurs japonais a pu découvrir Madagascar et son ouverture aux exportations à travers les activités des entreprises membres de la délégation.

Au total, une centaine d’entreprises japonaises étaient venues à la rencontre de la délégation malgache durant ces diverses manifestations.  Notons également le retour de Madagascar au JATA Fair 2018, un autre événement majeur au Japon, dans le secteur du tourisme en septembre dernier. Il s’agit du salon du tourisme professionnel par excellence sur le marché japonais et sur toute l’Asie, auquel les professionnels du tourisme dans les quatre coins du globe se donnent rendez-vous au même titre que les grands salons européens tels TOP RESA, ITB Berlin ou WTM.

Le bilan est ainsi globalement positif pour l’AEMAJA, qui prépare déjà sa participation dans le secteur de l’agri-business durant le FOODEX 2019 en mars.

Hanitra R.

Midi Madagasikara1 partages

Secteur énergie : Le projet PAGOSE menacé à cause de l’initiative des députés sur la subvention de l...

La multiplication des sources d’énergie hydraulique est une des solutions proposées par le PAGOSE

Si le Sénat rejette les amendements proposés par l’Assemblée Nationale, la loi de finances 2019 en deuxième lecture.

Les amendements apportés par les députés sur la loi de finances 2019 continuent de nourrir les discussions. L’opinion publique en général  est indignée par cette cupidité exagérée des parlementaires de la chambre basse.

Impacts négatifs

Dans le milieu économique, l’on s’interroge sur les possibles impacts négatifs de cette initiative des députés d’avoir touché à la subvention de la Jirama. On rappelle que, pour combler le gap provoqué par leur demande d’augmenter le financement du CLD et le budget de fonctionnement de l’Assemblée Nationale, les députés ont proposé de réduire de 50 milliards Ar la subvention de 255 milliards Ar fixés dans le projet de loi de finances initiales. Visiblement, les députés n’ont pas mesuré les possibles conséquences néfastes d’une telle initiative.  Notamment au niveau de nos relations avec les bailleurs de fonds, spécialement la Banque Mondiale qui finance le Projet d’Appui à la Gouvernance du Secteur de l’Electricité. L’on apprend d’ailleurs que, la Banque Mondiale suivrait de près la suite de ce rapt émanant des députés.

Equilibre d’exploitation

Un souci tout à fait justifié quand on sait que la subvention de la Jirama ne peut pas être séparée du PAGOSE dont le premier volet est le recours  à des systèmes d’énergie autres que le thermique pour baisser le coût énergétique sur le moyen et long terme. Un autre volet du PAGOSE consiste à aider la Jirama pour qu’elle puisse retrouver son équilibre d’exploitation en 2020 et se passer ainsi des subventions. D’ailleurs, cette subvention de 255 milliards Ar prévue dans la loi de finances 2019 est la dernière à être autorisée par les bailleurs de fonds. On rappelle sur ce point  qu’en 2017 et 2018, la Jirama a reçu respectivement  450 milliards Ar et 309 milliards Ar de subvention. Les 255 milliards Ar de subvention pour 2019 est destinée à aider la Jirama pour justement retrouver son équilibre d’exploitation. Et cette amputation par les députés risque de compromettre le processus. Ce qui, du coup, pourra  remettre en cause la mise en œuvre  du PAGODE. Pire,  l’insuffisance de trésorerie que pourrait provoquer cette ponction parlementaire pourrait tout simplement amener la Jirama à augmenter, une fois de plus, ses tarifs. Une alternative qui pénalisera, bien évidemment les consommateurs. En tout cas, la balle est maintenant dans le camp du Sénat qui aura aussi son mot à dire sur ces amendements de Tsimbazaza. Si Anosikely refuge ces amendements, ils devront passer en deuxième lecture à Tsimbazaza.

R.Edmond.

Madaplus.info0 partages

Madagascar: l’ASSM Elgeco Plus commence bien la CAF face au Deportivo Unidad

Non, ce n’est pas seulement la victoire du PSG face au Liverpool qui fait grand bruit, la victoire de l’Elgeco Plus de Madagascar, dans son jardin, avec 3 buts à 1 contre le Deportivo Unidad de la Guinée équatoriale fait aussi son tam-tam. Ainsi, Elgeco Plus commence bien leur premier match dans le cadre de la Coupe de Confédération Africaine. Pourtant menés dans les premières minutes avec un penalty obtenu très tôt par les visiteurs, les Malgaches ont égalisé 10 minutes après. C’est avec le score d’un but partout que les deux équipes se rendent aux vestiaires.
Pendant la deuxième période, Elgeco plus a complètement dominé le match, ce qui leur a permis d’inscrire deux buts de plus en seulement 15 minutes de jeu. Le Deportivo Unidad se plaint de la fatigue due au voyage. Selon leurs joueurs, ils n’ont pas eu assez de repos avant le match. De son côté, dans la ligue des champions africaine, CNAPS Sport a fait un match d’un but partout face au FC Platinum de Zimbabwe à Vontovorona. Les caissiers doivent gagner chez Mugabe pour rester dans la course.
News Mada0 partages

Mozika “électro-pop”: hiaka-tsehatra ao amin’ny IFM ry Rocky

Mitondra zava-baovao hatrany ny Institut Français de Madagascar (IFM). Mpanakanto manana ny talenta miavaka NY Rocky. Tsy nofihininy irery izany fa hozaraina ho an’ny Malagasy amin’ny alalan’ny fampisehoana an-tsehatra.

Rocky, tarika mpanao mozika, avy any Lille-Frantsa. Angamba, vitsivitsy ihany ny mahafantatra izany tarika izany, raha ny eto amintsika manokana. Ny 30 novambra izao, ao amin’ny Institut français de Madagascar (IFM) etsy Analakely, ny fotoana ihaonana amin’izy ireo ary indrindra, hanokafana ny sofina sy ny fo amin’ny mozika entin’ny tarika, ny “électro-pop”.

Niorina tamin’ny taona 2011 ny Rocky, ambaran’ny mpitsikera eo amin’ny tontolon’ny mozika fa tarika tsy mitovy amin’iza na iza. Ahitana mpikambana efatra ny tarika ka iray ihany ny vehivavy, i Inès Kokou, teratany togoley, manana feo miavaka amin’ny maro. Tsy misy tarika mitovy amin’ny Rocky tokoa satria fantatra fa “mandonabe” ny gadona lalaovin’izy ireo.

Manao fitetezam-paritra, amina firenena maromaro, ny tarika amin’izao fotoana izao. Tsy ho diso anjara ny mpankafy mozika eto Madagasikara, indrindra ny eto an-dRenivohitra. Hampahafantarin’izy ireo mandritra io seho io ireo hira ao anatin’ny rakikira voalohan’ny tarika, mitondra ny lohateny hoe “Soft Machines”.

Landy R.

News Mada0 partages

FJKM Ambohidroa: fiderana lehibe amin’ny “Alahadin’ny mpitandrina”

Hanakoako ny fiderana an’Andriamanitra, eny amin’ny FJKM Ambohidroa Antehiroka, ny alahady izao, noho izany fotoana izany natokana ho “Alahadin’ny mpitandrina”. Hiavaka amin’ny fotoana rehetra tokoa io satria hanasana tarika roa mpanao hira filazantsara, samy fanta-daza: ny tarika Laurent Rakotomamonjy sy ny tarika Vonjy.

Hanomboka amin’ny 8 ora sy sasany maraina ny fotoana, hosantarina amin’ny fotoam-pivavahana lehibe, ao amin’ny fiangonana FJKM Ambohidroa Antehiroka, amin’ny “Alahadin’ny mpitandrina”. Ny tolakandro, manomboka amin’ny 2 ora kosa, ny fampisehoana ara-pilazantsara iarahana amin’ny tarika Laurent Rakotomamonjy sy ny tarika Vonjy.

Araka izany, samy hanao ny hira efa nahalalan’ny maro azy ireo hatramn’izay ny roa tonta amin’io. Nambaran’ny tompon’andraikitra avy eo anivon’ny fiangonana  FJKM Ambohibao Antehiroka fa io ny andro iray lehibe hitrotroana am-bavaka ny mpitandrina sy ny ankohonany amin’ny adidy masina iantsorohany. Hanasana ny zanaka am-pielezana miparitaka manerana ny Nosy ity fotoan-dehibe ity.

Landy R.

News Mada0 partages

Asa tanana: misedra olana ny mpanao valiha

Olona roa ihany ny mitondra tsy tapaka ny « bambou » na ny volobe fanaovana valiha eto an-dRenivohitra. Na mbola tsy maro mpitady loatra aza ito zavamaneno malagasy ito, efa tsapan’ny ankamaroan’ny mpandrafitra valiha fa tsy maharaka ny filan-dry zareo ny tolotra avy any amin’ireo mpamatsy « bambou ». « Tsy tonga amin’ny fotoana mahamaro ny mpanjifa izy ireny, hany ka voatery mihantona maharitraritra ny famaliana ny filan’ny mpampiasa sy mpividy valiha », hoy ny mpandrafitra valiha iray.

Anisan’ny olana iray mahatonga izany ny fakàna ireny “bamboo” na volobe ireny. Tany ambadiky ny 20 taona tany ho any, mbola tsy lasa lavitra ny toerana anirian’ny volobe. Ankehitriny, efa tafiditra anaty ala somary lavitry ny tanana vao mahita, raha ny fanazavan’ireo mpaka volobe. Ankoatra izay, manomboka sarotsarotra ihany koa ny mahita ireo volobe lava sy ranjanana. Somary mihena kokoa, raha oharina tany ambadiky ny 15 taona lasa, ny kalitaon’ny volobe fanaovana valiha.

Nambaran’ireo mpanao asa tanana anefa fa « na izany aza ny olana mianjady amin’ny mpanao valiha, miezaka ny hitana ny hatsaran’ny valiha malagasy hatrany izahay satria anisan’ny zavakanto mampiavaka an’i Madagasikara sy ny Malagasy amin’ny hafa izy io sy ny zava-bita aminy ».

Anisan’ny mampitombo tsikelikely ny fitadiavan’ny olona ny valiha kosa ny fiverenan’ny Malagasy tsikelikely amin’ny fitiavana ny kolontsainy. Raha ry zareo vahiny no mpividy valiha Malagasy, 5 taona lasa izay, manomboka mitady io zavamaneno io ihany koa ny Malagasy ankehitriny.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Lutte contre la peste: les protocoles de traitement améliorés

Afin de mieux lutter contre la peste, le mode de traitement des malades a fait l’objet d’une amélioration. A ce sujet, la formation du personnel de santé bat son plein.

Améliorer la prise en charge de la peste. C’est le but du nouveau traitement de cette maladie chronique, à éradiquer dans le pays.

«Ces modifications prévoient, entre autres, la réduction du nombre des injections administrées aux patients pestiférés. Du coup, cela permet d’alléger le traitement, mais qui reste par contre très efficace», a informé le chef de service de la lutte contre la peste au sein du ministère de la Santé, le Dr Marcellin Randrema, hier lors de l’atelier d’orientation sur ce nouveau protocole de traitement, à l’hôtel le Pavé à Antaninarenina. En d’autres termes, les injections ne se feront plus toutes les trois heures.

Puisqu’il s’agit d’une formation de formateurs, les représentants du personnel de santé au niveau de la Direction régionale de la santé (DRS) Analamanga vont par la suite initier leurs collègues en la matière.

La lutte contre les rats, porteurs de puces vecteurs de la peste sera aussi renforcée. «Les opérations d’assainissement, qui devraient impliquer tous les citoyens, menées avec les autres départements ministériels, entrent dans ce cadre, y compris également la lutte contre les feux de brousse», a ajouté notre source.

16 décès depuis le mois d’août

Même lentement, les statistiques sur la peste ne cessent d’évoluer. D’après les dernières données diffusées par le ministère de la Santé, des nouveaux cas et des décès supplémentaires ont été notifiés dans quelques zones pesteuses, notamment dans les districts de  Miarinarivo et de Tsiroanomandidy.

Du 1er août au 26 novembre, 49 cas confirmés ont été enregistrés, dont 38 sous forme bubonique et 11 sous forme pulmonaire. Parmi eux, 16 victimes sont décédées. 10  d’entre elles sont mortes de la peste pulmonaire.

Jusqu’à présent, les districts de notification sont Ambalavao, Befotaka, Manandriana, Ambatofinandrahana, Midongy Atsimo, Anjozorobe, Ankazobe, Miarinarivo, Ambositra, Moramanga, Betafo, Faratsiho et Tsiroanomandidy. Ce dernier détient le record avec 13 malades dont 7 n’ont pas survécu.

 

Fahranarison

News Mada0 partages

Fandriana: les maires soutiennent le N° 13

Le district de Fandriana n’a pas été long à réagir après la publication officielle des résultats de l’élection présidentielle. Les maires de cette localité ont promis de meilleures performances au candidat Andry Rajoelina hier.

Les maires du district de Fandriana, dans la région Amoron’i Mania, ont réitéré leur soutien inconditionnel au candidat Andry Rajoelina, hier, en réaction à l’officialisation d’un 2 e tour de l’élection. « Nous allons mettre tout en œuvre pour que notre candidat obtienne plus de voix, encore cette fois-ci, dans nos circonscriptions respectives», a déclaré le porte-parole de la délégation. Ces élus de l’Amoron’i Mania lui ont donc promis que le district de Fandriana, acquis à son programme, contribuera à une forte majorité à assurer sa victoire.

Accompagnés des représentants du comité de soutien de la région Amoron’i Mania, ces maires du district de Fandriana ont déjà rencontré le candidat Andry Rajoelina, mardi dernier, dans la capitale.

Manou

 

News Mada0 partages

Mahajanga: teratany karana iray maty voatifitry ny jiolahy

Maty voatifitra nandritra ny fanafihan-jiolahy tao Mahajanga, ny talata alina teo, ilay teratany karana mpandraharaha antsoina hoe Nassim Goulzaraly…

Mitondra faisana hatrany ny teratany karana tato ho ato. Raha tsy misy maka an-keriny, izao indray iharan’ny fanafihan-jiolahy mitam-piadiana. Maty notifirin’ny jiolahy koa mantsy i Nassim Goulzaraly, teratany karana mpandraharaha momba ny fivarotana fiara sy fitaterana mpianatra ao Mahajanga. Araka ny loharanom-baovao voaray, ny talata alina tamin’ny 8 ora no nitranga ity fanafihana ity. Teo akaikin’ny fivarotana iray ao Mahajanga be no nitranga ilay izany raha teny an-dalana hamonjy fodiana ity teratany karana ity. Nirefotra ny poa-basy ka nitambotsotra niaraka tamin’izay teny ambony moto izy. Lasan’ireo jiolahy ny baoritra nisy vola sy telefaonina finday tany aminy. Noheverin’ireo jiolahy fa misy volabe ity baoritra nentiny iny, saingy vola 4 hetsy Ar ihany ny tany aminy tamin’io fotoana io. Nentina haingana namonjy ny hopitalin’Androva izy, saingy tsy avotra intsony ny ainy noho ny fahaverezan-dra be loatra. Niezaka nifanenjika tamin’ireo jiolahy ihany ny polisy iray miambina banky tsy lavitra ilay toerana nitrangan’ny fanafihana. Tsy tratra intsony kosa anefa ireo olon-dratsy. Hita teny an-toerana ny vodim-bala iray nampiasain’ireo jiolahy. Mitohy ny famotorana.

J.C

News Mada0 partages

Tao anatin’ny telo volana: tafakatra 16 ireo matin’ny aretina pesta

16 ny olona voamarina fa voan’ny aretina pesta ka namoy ny ainy, nanomboka 1 aogositra ka hatramin’ny 26  novambra lasa teo. Voan’ny aretina pesta atodintarina ny enina amin’ireo ary ny 10 kosa, tratran’ny pesta miseho amin’ny tratra. Miisa 49 ireo olona voamarina fa nahitana trangan’aretina pesta tamin’ireo olona rehetra nanaovana fitiliana. Mahakasika ny pesta atodintarina, 38 ny voamarina fa nahitana trangan’aretina. Ho an’ny pesta aretin-tratra indray, 11 ireo olona voamarina fa nahitana trangan’aretina, mbola velona soa aman-tsara ny iray rehefa nanaraka fitsaboana.

Ireto avy ireo distrika ahitana ireo trangan’aretina voamarina fa pesta : i Tsiroanomandidy, Ambalavao, i Befotaka, i Manandriana, Ambatofinandrahana, i Midongy Atsimo, Anjozorobe, Ankazobe, i Miarinarivo, Ambositra, i Moramanga, i Betafo ary i Faratsiho. Mitana ny laharana voalohany amin’ny isan’ny tranga ny ao amin’ny distrikan’i Tsiroanomandidy, nahitana marary 13 ka maty avokoa ny fito tamin’ireo.

Anisan’ny antony nanaovana ny hetsika Andron’ny fanadiovana isaky ny zoma amin’ny faran’ny volana ny fampianarana ny mponina sy ny mpiasa ho zatra hanadio ny toeram-piasany sy ny tokantranony hisorohana ny loto miteraka valanaretina.

Eto an-dRenivohitra, manao ezaka ny kaominina sy ny Samva fa tsy mahafaka tanteraka ny fiparitahan’ny fako, saika efa eny amin’ny arabe mihitsy. Ankoatra ny fofona, miseho koa ny rano maloto miangona rehefa mirotsaka ny orana ka tsentsina ny lakandrano hivarinany.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Foot-Campagne Africaine: Elgeco Plus vole la vedette à la Cnaps Sport

Fortunes diverses pour les deux clubs malgaches en lice dans les compétitions africaines, hier, devant leurs publics respectifs. Elgeco Plus a réalisé le coup parfait tandis que Cnaps Sport concède le nul, lors de la première journée des éliminatoires.

Retour fracassant d’Elgeco plus sur la scène africaine.  L’équipe vainqueur de la Coupe nationale a fait une entrée magistrale à la Coupe de la confédération africaine, lors du match-aller des éliminatoires.

Dans leur jardin à Mahamasina, les protégés de Bob Hubert n’ont pas fait dans les détails devant un public acquis à leur cause. Ils ont écrasé les Equato-guinéens du Deportivo Unidad sur le score de 3-1. De quoi aborder la suite de la plus belle des manières, loin de leur base, lors du match retour.

Pourtant, tout n’a pas été parfait pour Elgeco Plus. Au contraire, beaucoup reste à faire. En démarrant du mauvais pied la rencontre, l’équipe hôte a cédé la première, suite à un penalty transformé par la formation adverse dès la 7e minute.

Heureusement que les réactions des joueurs locaux ne se sont pas fait attendre. 9 minutes après cette ouverture du score, Elgeco Plus a égalisé grâce à l’inévitable Nesta. Bien que les protégés de Bob Hubert aient joué leur va-tout durant cette première période, les deux protagonistes ont rejoint les vestiaires avec ce score de parité.

Elgeco Plus a bien négocié son entame de la seconde période contrairement à la première  5 minutes après la reprise, c’était  au tour de Bila de trouver le chemin du filet pour le deuxième but victorieux de la partie malgache.

Avantagé , Elgeco Plus n’a pas lâché prise. Ce qui a fini par payer en dépit de plusieurs tentatives ratées. Nesta, encore lui, a marqué le troisième but du KO, sa deuxième réalisation de la journée également, à la 10e minute de la seconde période.

Cnaps, dos au mur

Moins clinquante dans son antre de Vontovorona, Cnaps Sport est condamnée au succès lors de son déplacement en terre zimnabwéenne  dans une semaine. La faute à un match nul 1-1 concédé face au FC Platinium lors de la journée inaugurale des éliminatoires.

Pourtant, Cnaps Sport a réussi à faire bonne impression d’entrée. Lalaina et sa bande ont fait montre d’une grande maîtrise durant la première période. Mais, les occasions incessantes obtenues n’ont pas pu être concrétisées, sauf une que l’arbitre a refusée pour position de hors-jeu de Lalaina. Les deux formations ont terminé les premières 45 minutes sur un score nul et vierge.

A la reprise, rien n’a changé, les caissiers ont continué de faire pression et leurs efforts ont fini par payer. A la suite d’une faute commise par le défenseur adverse sur Lalaina dans la surface de réparation, l’arbitre a sifflé le penalty que le capitaine Ando a transformé aisément après 60 minutes de jeu.

Sauf que, Cnaps Sport a payé cher son relâchement, 7 minutes après. Sur une belle combinaison de deux attaquants zimbabwéens, la défense malgache a cédé. Madhanaga a permis aux siens d’arracher un précieux nul en terrain adverse.

Les caissiers n’auront qu’une semaine pour rectifier le tir. Le déplacement en terrain hostile sera plus que périlleux.

 

Naisa

 

News Mada0 partages

Can – Beach Soccer 2019: les Barea se préparent sous le soleil

16 joueurs se trouvent sous le soleil de la plage de Mahajanga depuis hier, pour peaufiner leurs armes en vue de la Coupe d’Afrique des nations de Sharm El Sheikh (Egypte) du 8 au 14 décembre. A quelques jours de leur entrée en lice le 8 décembre face à la Côte d’Ivoire, les présélectionnés entament leur dernier regroupement dans les meilleures conditions possibles et à l’issu duquel, le staff technique définira la liste des sélectionnés à aligner en terre égyptienne.

En effet, sur les 16 prétendants, seuls les 10 meilleurs joueurs composeront l’équipe nationale. D’après les informations reçues, les Barea de plage quitteront le sol malgache le 6 décembre.

Naisa

 

Calendrier des Barea :

10 décembre : Madagascar-Egypte

11 décembre : Madagascar-Maroc

Les présélectionnés :

Gardiens de but: 1- Rafalimanana Jhorialy, 2- Andriamifehy Chrétien, 3- Honoré

Défenseurs: 4 – Tovonay Pierralit, 5- Etienne Giovanni Oscar, 6- Richard Marcel, 7- Ramanantsoa Hollas, 8- Ratsimarinala Jasmin Julio

Milieux: 9- Razafimandimby Ymelda, 10- Andriamampandry Toky, 11-Laignara Jean Jacques, 12- Dodihy Eusèbe

Attaquants : 13- Razafinilaina Angeluc, 14- Enidiel Régis, 15 – Fitana Romain, 16- Razafimahatratra Flavien

News Mada0 partages

Chronique: Éloge de la dignité

Formée à la résolution de conflits internationaux, Donna Hicks place au cœur de son travail la notion de dignité, qu’on confond trop souvent avec le respect : la dignité est un droit de naissance quand le respect se mérite. «Mériter le respect, cela signifie accomplir quelque chose qui se situe bien au-delà du droit élémentaire d’être bien traité», précise Donna Hicks.

Voilà une explication qui donne à réfléchir alors qu’on entend tous les jours qu’on ne respecte plus les traditions, que les jeunes ne respectent plus leurs aînés, que les chauffeurs de bus ne respectent pas les usagers des transports publics, que dans les hôpitaux les soignants ne respectent pas les malades, que les simples citoyens ne respectent plus les représentants de la loi, ou que les forces de l’ordre ne respectent pas les simples citoyens. Le manque de respect est un sujet de conversation sans fin. On parle beaucoup plus rarement de la dignité et du droit élémentaire d’être bien traité, quel que soit son métier, son groupe statutaire, son âge ou son sexe. Mais cela n’a rien de surprenant dans une société féodale.

Forte d’une très riche expérience dans les «conflits les plus insolubles du monde», Donna Hicks propose un nouveau modèle de la dignité dans un essai naturellement intitulé «Eloge de la dignité». Elle raconte comment, lors d’un atelier israélo-palestinien, on avait demandé aux deux camps ce qu’eux-mêmes pourraient faire pour instaurer une confiance mutuelle alors qu’en général, on leur demandait ce qu’ils attendaient de l’autre camp. Cette approche originale avait permis de casser «la dynamique victimaire» des deux parties, leur avait redonné «la capacité de ressentir l’un pour l’autre une forme d’empathie», et selon Donna Hicks, de faire triompher la dignité.

A l’approche des fêtes de fin d’année, amour, pardon, etc., on a envie d’avoir foi en l’humain et de croire qu’ici aussi, chez nous, on peut casser la dynamique victimaire et faire triompher la dignité pour résoudre un conflit qui n’est pas insoluble.

 Kemba Ranavela

Eloge de la dignité – Le rôle essentiel qu’elle joue dans la résolution des conflits de Donna Hicks, Nouveaux horizons, 2015.

 

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans: la législation foncière à Madagascar (2)

(Suite et fin.)

Le décret primitif du 16 juillet 1897 présentait sans doute des défectuosités que l’expérience avait révélées, mais il aurait suffi de quelques modifications pour le rendre pratique.

Pour faire droit aux critiques dont il était l’objet, l’autorité supérieure fit procéder à la rédaction d’un nouveau décret qui fut celui du 11 février 1911. Son apparition souleva un tollé général de la part de tous ceux, magistrats, fonctionnaires ou colons qui ont à s’occuper de lui.

La presse se fit leur écho, et la discussion de ses articles établit que pas un, pour ainsi dire, ne pouvait rester debout, tant il était inepte et d’application impossible.

Une commission fut nommée le 13 mars 1913, chargée d’étudier les modifications à y apporter. Cette commission se mit assez rapidement à l’œuvre et le 25 avril suivant le Président de la Chambre Consultative de Tananarive, en séance, lut le rapport élaboré par la commission.

Ce rapport indique, article, par article, les modifications que la commission a cru devoir apporter au décret du 11 février 1911.

Ces modifications ont été communiquées à la Tribune qui les a publiées jusqu’à l’article 102 inclusivement.

Et la suite ?…

La suite ? nous l’attendons encore, et comme sœur Anne nous ne voyons rien venir.

Or ce n’est pas seulement le décret du 11 février 1911 qu’il est indispensable de modifier, mais encore le régime des concessions lui-même.

La question est trop importante et de trop palpitante actualité pour que nous n’y revenions pas, profitant de ce que la direction de la Colonie est en des mains assez énergiques pour mener la question à bonnes fins.

Chemin de fer T. C. E.

Il nous parvient de divers côtés un desideratum qui nous paraît parfaitement justifié. Il s’agirait de remporter au mardi le départ du lundi tant de Tamatave que de Tananarive.

Ceci permettrait à chacun de pouvoir répondre au courrier arrivant à Tananarive et à Tamatave le samedi soir et distribué le dimanche matin.

On exprime également le désir que les trains de nuit soient rétablis aussitôt que la saison ne fera plus redouter la possibilité d’éboulements dangereux dans la circulation nocturne.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: fahavonona hiasa

Na iza na iza voafidy ho filoha tsy hisy na fiovana na fandrosona raha tsy mitombo ny famokarana, ny fitombon’ny vokatra moa tsy tongatonga ho azy raha tsy eo ny ezaka manara-penitra mampiroborobo azy. Rariny raha any amin’ny fambolena no mitodika ny saina raha miresaka an’izany, any ambanivohitra azo hieverina azy mpamboly sy mpiompy no monina ny olona 7 amin’ny 10 eto amin’ny nosy, na eo aza anefa izany tsy mbola mahaleotena Madagasikara na eo amin’ny fahampin’ny vary vokatra anton-tsakafon’ny Malagasy aza. Maika izany raha mihemotra ny fahantrana ka afaka mihinam-bary mahafeno kibo ny olon-drehetra. Tsy eo amin’ny sehatry ny fambolena ihany no tsy ampy ahavita tena ny vokatra eto an-toerana, maro ny karazana entana voatery afarana avy any ivelany. Misy amin’ireny entana ireny anefa no afaka vokarina eto, tsy ny olona andray anjara eo amin’ny asa famokarana an’izany no tsy ampy, maro ireo tsy manan-katao lany andro amin’ny fikarohana asa na manantena am-pitoerana fiantson’ny asa ny tenany. Mifangarongaro eo anivon’ny fiarahamonina ny fanofinofisana fisin’ny asa. Mahalasa fisainana ihany anefa fa hoatran’ny tazana nisy ny fihemorana raha dinihana avy amin’ny fikatonana ozinina toy ireo fanamboarana labozia na afokasoka sy savony. Efa voaresaka teto ihany koa ny fihemotry ny tsena ho an’ny zaitra vita eto an-toerana sy ireo karazana harona vokarin’ny mpanao rary. Asa koa na ny rafitry ny kiraro no niova ka tsy misy intsony ny mpanamboatra ny simba, hany tazana izao ary misy mihitsy aza ny sorabe manondro ny toerana fiasan’ny «mpanjaitra kiraro».

Tsy misy maharatsy ny ezaka ifaninana eo amin’ny fazahona diplôma, samy te hisondrotra daholo, nefa moa ny tontolon’ny asa tsy maharaka ny fitombon’ny zatovo mahazo diplôma, ary matetika tsy mifanandrify ny filan’

ny tontolon’ny asa sy ny zavatra ampianarina. Mahagaga ny fifanipahan’ny tanjona voalaza sy ny fihemotry ny sehatra fampianarana fambolena, nihena ny isan’ny Lycée Agricole sy Collège d’Agriculture.

Tsy mifanandrify amin’ny diplôma maro matetika ny asa vitsy eto an-toerana, samy very hasina na ny asa na ny fianarana. Araky ny fiteny «tsy misy ny asa tsy manana fahamendrehana», marina angamba izany raha toa tsy misy ny karama azo lazaina ho tsy mendrika. Samy mahatsapa ny fahasarotan’ny fandanjalanjana ny karama hanakaiky ny fiheverana azy ho rariny, ny vidi-piainana ity misavaona andro aman’alina tsy manaraka an’izay na ny karama na ny fidiram-bola amin’ny asa an-tselika.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes: quand sonnent les cloches…

Ces dernières années, on s’était habitué au carillon artificiel des temples qui scande les temps forts de la journée : 5h55, le départ pour l’école ou pour les plus chanceux, l’heure du réveil ; 11h55, la pause déjeuner ; 17h55, la fin de la journée de travail ou le dîner. Dans certains quartiers, le carillon annonce même à 8h55 et 14h55 l’heure du goûter ou du café. Quand il ne sonne pas, délestage oblige, on se sent perdu, il manque quelque chose dans le quartier… On a tellement pris l’habitude de ce carillon à la musique uniformisée qu’on ne sait plus très bien comment sonnent les vraies cloches.  Et quand on les entend sonner, on se sent tout nostalgique, c’est si rare et c’est terriblement exotique…

News Mada0 partages

Handball-Ccoi: THBC brûle les étapes

Après avoir concédé  une défaite dès leur premier jour de compétition, les handballeuses de THBC ont enfin renversé la vapeur à la Coupe des clubs de l’océan Indien. Hier, au palais des Sports Mahamasina, elles ont fait honneur à leur rang aux dépens de l’As Tsiky.

Après cinq  jours de compétition, THBC a récolté les points nécessaires pour être qualifiée dans la phase finale. Avec 3 victoires obtenues, cette équipe a réussi à se mettre à l’abri de l’élimination.

Les adversaires de taille pour les Malgaches, les Tamponnaises du HBF n’ont pas non plus failli à leur réputation. Elles ont été intraitables depuis le début. Après quatre matchs disputés, elle n’ont encaissé aucune défaite.

Chez les hommes, les matchs ont été très disputés. Château Morange, Saint Pierre HBC, ASSM et ASC Tsin-goni font sensation. Les équipes finalistes seront connues demain.

 

Sendra Rabearimanana

Les résultats du cinquième jour

Féminin

THBC- PC Boueni : 20-15

Tamponnaises -Cap Siter: 32-5

As Tsiky – JSB : 33-21

 

Masculin

ASC Tsingoni- Durantha :

34-23

Château Morange-Vacoas : 32-19

ASSM-Cosfa : 22-19

Programme du 29 novembre

Féminin

10h30’’: As Tsiky-Tamponnaises

11h45’’: Cap Sister – THBC

13h00’’: Jsb-PC Boueni

 

Masculin

14h15’’ : As Château Morange-ASC Tsingoni

15h30’’ : Durantha-Vacoas

17h30’’ : ASSM-Saint Pierre HBC

 

 

News Mada0 partages

Kitra – Amboaran’ny Caf: nandihizan’ny Elgeco Plus ny Deportivo Unidad

Tontosa, omaly alarobia tetsy amin’ny kianjan’i Mahamasina, ny lalao mandroso savaranonando, amin’ny fiadiana ny “Amboaran’ny kaonfederasiona afrikanina”, baolina kitra, nifanandrinan’ny Elgeco Plus sy ny Deportivo Unidad avy any Ginea Ekatorialy. Nibata fandresena ny Malagasy.

Tsara ny vokatra ho an’ny ekipan’ny Elgeco Plus. Isa 3 no ho 1 ny nandavoan’ny ekipa malagasy ny ekipan’ny Ginea Ekatoraly. Nisy ihany ny lesoka teny am-panombohan’ny lalao ka namonoan-dry zareo Gineanina ny baolina voalohany. Tandrevaka sy tsy fitandremanana nataon’ny vodilaharana sy ny mpiandry tsatoby malagasy ny nahazoany penalty, teo amin’ny faha-7 minitra nilalaovana ka nampikobana ny harato ho an’ny Deportivo Unidad. 3 minitra taty aoriana anefa, namaly ny ekipa malagasy ary namono ny baolina voalohany tamin’ny alalan’i Nesta, laharana faha-18. Maro ny baolina mbola tokony ho tafiditra ho an’ny Malagasy, saingy tsy ampy ny fitandremana. Tamin’ny isa 1 no ho 1 ny nisarahan’ny roa tonta, teo amin’ny ampaham-potoana voalohany.

Hita ho efa nihareraka ny ekipa roa tonta teo amin’ny ampaham-potoana faharoa. Na teo aza izany, tsara vintana ka nahatafiditra ny baolina faha-2 i Bila, 5 minitra nanombohan’ny ampaham-potoana faharoa. Nisesisey ny fanafihana ho an’ny Malagasy, saingy manary baolina matetika ny mpilalao ka very maina avokoa izany. 10 minitra nilalaovana, ampaham-potoana faharoa, nahafaty baolina indray i Nesta. Baolina faha-2 nampidiriny ity ary nampitombo ny isa ho 3 no ho 1. Nanomboka kivy ny Deportivo Unidad avy any Ginea Ekatoraly. Nanomboka teo, na izany aza, maro ihany ny fanafihana nataon’izy ireo, saingy tsy nahatafiditra baolina hatramin’ny ora farany ny Gineanina. Nisaraka tamin’ny isa 3 no ho 1, araka izany, ny roa tonta.

Afa-po amin’izao vokatra azony izao ny mpilalao ao amin’ny Elgeco Plus na mbola misy aza ny mila harenina. “Nanao ny ainy tsy ho zavatra ny mpilalao tsirairay ka nahazoana izao fandresena izao. Ekena anefa fa maro ny lesoka sy ny tsy fitandremana, indrindra teo amin’ny vodilaharana, saingy vonona izahay hanarina izany amin’ny lalao miverina”, hoy ny nambaran-dRaveloarison Dino, kapiteny ny Elgeco Plus, taorian’ny fiakarana an-kianja.

 

Mi.Raz

News Mada0 partages

Basket: Lionel R. quitte la vice-présidence

L’Assemblée générale ordinaire (AGO) de la Fédération malgache de basket-ball (FMBB), du 7 et 8 décembre, au palais des Sports de Mahamasina, sera marquée par la prise de fonction du nouveau vice-président Alain Ramanarivo. Celui-ci va remplacer Lionel Rabenarivo, conformément à la décision du comité exécutif, prise le 8 septembre dernier.

Et cette nomination du nouveau vice-président sera validée à l’occasion de cette AGO. Ensuite, en présence du ministère de la Jeunesse et des sports, les documents de conformité des ligues feront l’objet de vérification et de contrôle.

Naisa

 

News Mada0 partages

Handball – «CCOI 2018 »: nitohy ny fahombiazan’ny ekipa malagasy

Niditra, tamin’ny andro fahadimy omaly, ny fifanintsanana hiadiana ny ho tompondakan’ny ranomasimbe Indianina (CCOI), taranja handball. Fihaonana, tanterahina etsy amin’ny lapan’ny fanatanjahantena Mahamasina. Nitohy hatrany ny fahombiazan’ny ekipa malagasy, sokajy vehivavy. Samy nivoaka ho mpandresy avokoa mantsy ny THBC sy ny AS Tsiky. Ny THBC Analamanga, nanilika ny Boueni, tamin’ny isa 20 no ho 15. Natanjaka ary nahay nanafaingana ny lalao ry Domoina sy i Judith, nampian’i Zarinah. Nitarika anisa hatrany izy ireo, na teo amin’ny tapa-potoana voalohany na teo amin’ny fidirana faharoa.

Tamin’ny isa mazava, 33 no ho 21, kosa ny nandavoan’ny AS Tsiky ny JSB. Nipetraka ny traikefa ananan-dry Sainah sy ry Elia. Nanantombo teo amin’ny tanjaka ihany koa ireo mpilalaon’i Mahajanga, tamin’ity. Mbola mitarika hatrany kosa ny Tamponnaise, eo amin’ity sokajy vehivavy ity, nanamontsana tamin’ny isa mavesatra, 32 no ho 5, ny Cap Sister avy atsy Seychelles.

Teo amin’ny lehilahy, mbola nanaporofo ny maha andrarezina azy ny Chateau Morange, nanilika ny Vacoas, tamin’ny isa 32 no ho 19. Resin’ny Tsingoni, 33 no ho 23, kosa ny Durantha.

 

Torcelin

Fandaharan-dalao anio :

 

Vehivavy

-10:30 – Tamponnaise # AS Tsiky

-11:45 – Cap Sister Seychelles # THBC

-01:00 – JSB # Boueni

Lehilahy

-02:15 – Château Morange # Tsingoni

-03:30 – Vacoas # Durantha

-05:30 – ASSM # St Pierre

News Mada0 partages

Kitra – Tompondakan’i Afrika: voatazon’ny FC Platinum 1 sy 1 ny Cnaps Sport  

 

Ratsy ny vokatra ho an’ny Cnaps Sport, teo amin’ny lalao mandroso, hiadiana ny ho tompondakan’i Afrika “Ligue des champions”. Fihaonana, notanterahina teny Vontovorona, omaly alarobia. Voatazon’ny FC Platinum Zimbaboe, tamin’ny isa 1 no ho 1, mantsy ity ekipa tompondakan’i Madagasikara ity. Tamin’ny ankapobeny, nofehezin’ny Cnaps Sport ny fihaonana. Nanantombo teo amin’ny fanafihana izy ireo, saingy lesoka ny famonoam-baolina. Na izany aza, nisy ihany ny baolina matin’ny Malagasy teo amin’ny fidirana voalohany, saingy nolavin’ny mpitsara fa voalaza ho “hors jeu”.

0 no ho 0 ny nentin’ny roa tonta niala sasatra. Mbola nitohy kosa ny fanafihan’ny Cnaps Sport, teo amin’ny 45 mn faharoa. Nahitam-bokany izany, taorian’ny fitapitaka nataon’i Lalaina, tamin’ireo vodilaharana zimbaboeanina izay voatery namingana azy tao anaty faritra tsy azo ivalozana, teo amin’ny minitra faha-62. Nahazo “penalty” ny Malagasy taorian’izay. Tafiditr’i Ando soa aman-tsara ny dakany, nahavery tanteraka an’i Peterson, mpiandry tsatoby zimbaboeanina. Niserana ihany ny hafalian’ny Cnaps satria nosahalain’ny FC Platinum izany teo amin’ny minitra faha-67, taorian’ny rindran-damina nataon’i Elvis ary nanolotra an’i Madhanaga, namono ny baolina.

Ho sarotra ny lalao miverina ho an’ny Cnaps Sport, hatao ao amin’ny kianja Mandava Stadium, afaka herinandro.

 

Tompondaka

 

News Mada0 partages

63 taon’ny CBT: mitohy hatrany ny fankalazana

Miditra amin’ny andro faharoa amin’ny fifaninanana “Doublette equilibrée” ny eo anivon’ny klioba CBT (Club des boulistes de Tananarive), ny asabotsy sy alahady ho avy izao etsy amin’ny toeram-pilalaovana Mahamasina. Natao izao fifaninanana izao hanamarihana ny faha-63 taon’ny CBT ary hampivondronana ihany koa ireo mpilalao tsipy kanetibe, na lahy, na vavy. “Tanjona ny hampiroboroboana ny taranja tsipy kanetibe, eo anivon’ny klioba CBT. Anton’izao lalao izao indrindra izany. Efa vina napetraka nandritra izay 63 taona izay izany”, hoy ny fanazavana nentin-dRaheriniaina Yves, filohan’ny CBT. “Ary ao anatin’izany fifaninanana izany, ezahina hatrany ny haha matihanina, na ny eo amin’ny fitsipika izany, na eo amin’ny fahaizan’ny mpilalao tsirairay”, raha ny fanazavana hatrany.

Raha tsahivina, nisongadina ny ekipan’i Tsialonina sy i Solofo, nandritra ny fifaninanana ny andro voalohany notanterahina ny asabotsy sy alahady lasa teo. Nanao pao-droa ireto farany ary tena nampiseho ny fahaizany tokoa. Lavony tamin’ny isa 13 no ho 7 i Miandritiana sy i Stephano, ary isa 13 no ho 8 kosa ny nandavoan-dry Tsialonina sy i Solofo ny tarik’i Tendry sy i Naivo.

 

Mi.Raz

News Mada0 partages

Songadina an-tsary

Zavontany ny mpitandro filaminana, niambina manodidina ny teny Ambohidahy

Tonga teny ihany koa ireo ambasadaoro sy mpanara6maso fifidianana ary ireo nasaina tetsy amin’ny HCC.

Anisan’ny nanatrika izany ireo filoha sasantsasany Andrimpanjakana.

Hentitra ireo mpitsara eo anivon’ny HCC tamin’ny famohana ny valim-pifidianana.

Tonga teny an-toerana, nanmpiseho fahavononana amin’ny fiatrehana ny fihodinana faharoa, ny kandidà faha-13, Rajoelina Andry.

Tsy nivaona amin’ny nambarany. Nahitana mpitandro filaminana teny Analakely sy ny manodidina.

Sary: Fanou sy Tiana R.

News Mada0 partages

Loi de finances 2019: la Société civile demande des comptes

Hier, à la Chambre de commerce et d’industrie d’Antananarivo (CCIA), le Collectif des citoyens et des organisations citoyennes (CCOC) a lancé le débat sur la Loi de finances initiale 2019, dans le but d’éclairer l’opinion publique quant à la gestion du budget de l’Etat.

Transparence et redevabilité. Telles sont les principales recommandations de la Société civile, relatives à la gestion de l’argent public, au lendemain de l’adoption de la Loi de finances initiale 2019, auprès de l’Assemblée nationale.

Dans ce sens, le Collectif des citoyens et des organisations citoyennes (CCOC) déplore une «précipitation» dans l’adoption de ce texte, qui concerne tous les citoyens  malgaches.

D’après Ony Radera, secrétaire générale du CCOC : «l’Assemblée nationale n’a pas pris en compte les recommandations de la Société civile. Car, les travaux de commissions ont débuté jeudi, suivis de la séance plénière lundi, puis l’adoption des textes hier (ndlr : mardi dernier). Le Senat nous a reçus à Anosy juste avant l’adoption de ces textes».

Ce membre de la Société civile a également précisé que l’intérêt de ce débat ouvert, servait essentiellement à informer les citoyens sur l’utilisation de l’argent public.

Leadership

Par ailleurs, les points assaillants apportés par cette plateforme montrent une hausse significative du budget alloué aux investissements, mais qui s’appuient fortement sur les prêts extérieurs.

En plus de cela, le CCOC attire aussi l’attention des contribuables sur la nécessité d’instaurer la culture de leadership au sein de chaque ministère, toujours dans le cadre de la gestion des budgets ministériels. A ce sujet, cette plateforme a évoqué la hausse du budget alloué au ministère de la Santé, mais la santé de la mère et des enfants est laissée pour compte. Il en est de même pour le secteur de l’éducation alors le niveau préscolaire laisse à désirer, selon toujours les analyses du CCOC.

En outre, six ministères concentrent  63%  du budget total de l’Etat en 2019. Et la CCOC a «jugé non prioritaire» la hausse significative du budget alloué aux ministères des Postes, des télécommunications et du développement numérique (1 232%) et ce-lui des Affaires étrangères (+ 65,4%).

Des postes budgétaires sacrifiés

Concernant les amendements apportés par les parlementaires, le CCOC estime que la revue à la hausse du budget de fonctionnement de l’Assemblée nationale n’est guère logique.

En effet, d’autres postes budgétaires sont sacrifiés pour combler le gap de 112 milliards d’ariary, dû à la demande des députés d’augmenter le fonds du CLD à 400 millions d’ariary, et d’injecter 11 milliards en plus dans leur budget de fonctionnement.

Outre les 50 millions d’ariary qui seront sacrifiés sur la subvention de la Jirama, il y aura également des fonds à enlever sur les autres transferts, notamment les subventions aux CLD, les présalaires des médecins, les bourses d’études pour les étudiants (intérieurs et extérieurs), l’hospitalisation, le traitement et les soins pour les fonctionnaires, les subventions aux maîtres Fram.

Il est également à noter que suite à ces amendements, le budget de fonctionnement de l’Assemblée nationale passera de 58 milliards d’ariary à 69 milliards d’ariary.

 Riana R.

 

News Mada0 partages

Echanges régionaux: les opérateurs malgaches déplore un manque de volonté

Les échanges de Madagascar avec ses îles voisines restent timides, malgré le fort potentiel de la Grande île et les initiatives prises en la matière entre les pays de l’océan Indien. Pour le secteur privé malgache, Madagascar a tous les potentiels pour s’imposer dans la zone de l’océan Indien, mais cela nécessite également une volonté politique de la part de toutes les parties prenantes.

Les rapports économiques et commerciaux entre les îles de l’océan Indien ont été au cœur des débats durant les Rencontres internationales de développement durable (RIDD), organisées à Saint Denis, du 21 au 23 novembre. A cette occasion, le président de la Chambre de commerce et d’industrie France Madagascar (CCIFM), André Beaumont, a avancé que «les relations commerciales entre Madagascar et la zone océan Indien sont quasi-inexistantes».

Les chiffres de la CCIFM montrent en effet que la valeur des importations de Madagascar vers les pays de l’océan Indien s’élevait à 162 millions de dollars en 2017. Ce qui représente seulement 4% de la totalité des importations de la Grande île. Et ces trois dernières années, les chiffres restent constants (8,5% en 2015 et 5% en 2016).

Dans le même registre, la zone océan Indien ne représente que 3,7%  de la totalité des exportations de Madagascar.

Franc jeu

Pour sa part, la présidente du Groupement des entreprises de Madagascar (Gem), Noro Andrimamonjiarison, a remis en question les réelles volontés des îles voisines à faire échange avec Madagascar.

Alors que la faible intégration régionale de Madagascar est souvent ralliée à des problèmes de normes, ce membre du secteur privé malgache de soutenir que «il y a peut- être des entreprises qui ne sont pas aux normes à Madagascar. Mais c’est faux de dire que Madagascar n’est pas aux normes. Des entreprises malgaches ravitaillent aujourd’hui les industries de luxe en France. D’autres industries produisent et exportent également du caviar …».

Avant de poursuivre qu’il faut essayer d’être un peu plus franc et que tant qu’il n’y a pas de volonté politique, l’intégration régionale ne s’opéra pas.

La présidente du Gem n’a pas manqué d’évoquer que les Seychelles préfèrent importer les litchis de Dubai, alors que l’île Maurice, La Réunion et Madagascar sont des zones productrices de ce produit de rente.

Les analyses de la CCIFM montrent toutefois que les échanges entre Madagascar et l’île Maurice ont connu une importante croissance ces dernières années. Les principaux flux d’exportations vers l’île Maurice sont constitués de produits agricoles, coton, épices,  pêche et des produits de la zone franche.

Riana R.

News Mada0 partages

Décentralisation: appui aux guichets fonciers

La région Vakinankaratra a accueilli l’atelier d’échanges sur les modalités d’appui des guichets fonciers et de certification foncière massive, organisé par le ministère de l’Aménagement du territoire et des services fonciers (MATSF) et la Direction d’appui à la gestion foncière décentralisée (DAGFD), du 26 au  28 novembre.

Cette rencontre veut renforcer l’harmonisation des bonnes pratiques et de perfectionner les approches nationales sur la gestion et la sécurisation foncière, au niveau des collectivités territoriales décentralisées.

A titre d’information, il existe actuellement 524 guichets fonciers mis en place dans 1696 communes dans toute l’île. La coordination du travail de ces guichets fonciers, avec le Mataf, a nécessité la mise en place du document de cadrage stratégique, validé en avril dernier.

Et, l’organisation de cet atelier d’échanges dans la ville d’Antsirabe entre dans le cadre de la mise en œuvre de ce document cadre.

R.R.

 

News Mada0 partages

Conquête de marche: la présence malgache au Japon se confirme

Une délégation conduite par l’Association économique Madagascar Japon (AEMAJA) a participé à la 3e édition du Salon international de la mode Fashion World Tokyo 2018, du 22 au 24 octobre à Tokyo. Une manifestation qui confirme, une fois de plus, la présence des entreprises malgaches de différents secteurs sur le marché japonais. Cette délégation a présenté hier, à l’Ambassade du Japon à Ivandry, le rapport de son voyage.

Dans sa mission de promotion des échanges commerciaux entre Madagascar et le Japon, l’AEMAJA organise et soutient les opportunités de rencontres entre le secteur privé des deux pays. « L’association encourage et appuie également ses membres qui souhaitent développer leurs activités, tant à Madagascar qu’ au Japon », a expliqué Hasimboahangy Andrianainarivelo, présidente de l’AEMAJA.

Néanmoins, le niveau de commerce reste plutôt modeste par rapport au potentiel des deux pays. D’après Ichiro Ogasawara, ambassadeur du Japon à Madagascar, « En 2017, l’exportation de Madagascar vers le Japon a atteint 130 millions d’euros. Celle du Japon n’était que de quelque 11 millions d’euros. La balance commerciale entre nos deux pays est fortement  marquée par l’excédent en faveur de Madagascar ».

Les membres de l’AEMAJA ne s’attendent effectivement pas à recevoir des promesses de commandes importantes en participant à ce genre d’événement. Il s’agit plutôt d’une conquête pour un marché de niche.

Un marché de niche

Et à l’occasion du Fashion World Tokyo 2018, au pavillon Madagascar, les membres de l’AEMAJA opérant dans le secteur clé du textile ont pu mettre en avant l’excellence du savoir-faire et le professionnalisme malgache. Il s’agit de Carambole, Imes Productions et Ny Aiko.

Bakoly Benoit Rajaonarison, d’Imes Productions, a toutefois tenu à souligner qu’« il ne s’agit pas de signer et cumuler des contrats de commande. L’important, c’est la démarche que l’entreprise va entamer pour suivre les contacts établis ».

Par ailleurs, Madagascar Airtours, membre fondateur d’AEMAJA, a participé au Jata Fair 2018, un autre évènement majeur au Japon dans le secteur du tourisme, qui s’est tenu également à Tokyo du 20 au 23 septembre. En un mot, c’est le Salon du tourisme professionnel par excellence sur le marché japonais et  dans toute l’Asie.

D’après Olivia Madhow Rasoamanarivo, directeur général de Madagascar Airtours, « Le marché japonais est très difficile à intégrer avec une clientèle très exigeante. il est plutôt tourné vers un tourisme de qualité que d’un tourisme de masse ».

La prochaine participation des membres d’AEMAJA se concentrera sur le secteur agribusiness, durant la Foodex 2019 au mois de mars prochain.

Arh.

News Mada0 partages

Financements bancaires: le commerce a la cote

Selon les chiffres de la Banky foiben’i Madagasikara (BFM) sur l’enquête effectuée auprès de 11 banques territoriales existant à Madagascar, au deuxième trimestre de cette année, 25,5% des entreprises, ayant obtenu des financements, exercent dans le secteur du commerce.

Par ailleurs, 27,7% des entreprises recensées se répartissent entre la production et la distribution d’électricité, la télécommunication et l’immobilier, suivis du secteur du transport (12,8%) puis le domaine agricole et la distribution pétrolière (10,6%). Cependant, les industries extractives et les zones franches industrielles ne représentent chacune que 2,1% des entreprises ayant obtenu des crédits au cours de cette période.

Sur ce sujet, 57,4% sont des crédits à court terme permettant de répondre à des besoins ponctuels, 31,9% à moyen terme et 10,60% des crédits à long terme.

 

Arh.

News Mada0 partages

Atsimo Atsinanana: mitobaka ny letisia, saingy tsy tafavoaka any an-toerana

Sahirana amin’ny fahitana lalam-barotra ny tantsaha manana letisia any Farafangana sy ny manodidina. Mitobaka ny vokatra any an-toerana amin’izao fotoana izao, lasa mivarotra fatiantoka indray ny ankamaroan’ireo tompom-bokatra.

Tombanana ho telo, na efatra, na dimy arivo ariary ny garaba, nefa manaiky resy amin’ny ady varotra tsy misy tombony ireo mpivarotra avy any ambanivohitra, tantsaha ny ankamaroany.  “Voatery izahay manaiky izay vidiny omena anay, toy izay simba sy lo fotsiny ireo letisia ireo”, hoy ireo mpivarotra. Manaporofo izany ny fivangongoan’ny fakon’ny letisia ao Farafangana.

Telo herinandro izao ny nanaovan’ny kaominina tsena manokana ny fivarotana izany vokatra izany.  Tsy vitsy ireo mpanangom-bokatra tonga any an-toerana nefa betsaka koa ny mbola tsy lafo rehefa mahazo izay tadiaviny ireo mpividy ambongadiny ireo. Ny any an-toerana indray, tompom-bokatra na mpanjifa tsotra, tsy mahalany ny tolotra.

Vahaolana naroson’ny faritra ny fananana karatra maha mpivarotra na mpanangom-bokatra. Mila matihanina ireo hahitana tsenam-barotra mazava, araka ny torohevitra avy ao amin’ny sampandraharahan’ny varotra any amin’ny faritra Atsimo Atsinanana. Isan-taona koa anefa ny sehon-javatra toy izao, rehefa misokatra ny fotoam-pijinjana.

Tombanana ho 100 000 t isan-taona ny vokatra rehetra

Namokatra tsara ny 82% amin’ireo fototra letisia ho an’ny taona 2018-2019, raha ampitahana tamin’ny fotoam-pijinjana farany, any amin’ny tapany avaratra sy atsimo atsinanan’ny Nosy. Tarehimarika navoakan’ny CTHT*, mpanadihady ny vokatra voankazo sy legioma. Tsara rahateo ny toetr’andro nahazoana izany, raha ny fanadihadiana nataon’ny CTHT. Laharana fahatelo maneran-tany i Madagasikara amin’ny famokarana letisia, aorian’i Sina sy i Inde. Tombanana ho 100 000 t isan-taona ny vokatra nefa raha ny salanisa, 20 000 t ihany ny miondrana any ivelany, any Eoropa, fa misy koa any amin’ireo firenen-kafa, toy ny any Dubaï.

 

R.Mathieu

Ino Vaovao0 partages

FANAFIHANA MITAM-BASY TENY MAHAJANGA BE : Maty ilay karana lasibatra

Teo Mahajanga be amin’ny lalana mitsofoka ampitan’ny Bonnet, izay misy ny banky MCB, manoloana ny ‘quincaillerie’ iray no nisehoan’ny fanafihana. Nisy zavatra nipoaka mafy indroa, hoy ireo nahita, ary dia lasa ireo roalahy, tsy misy misaron-tava fa ny iray manao aroloha, ary nentin’izy ireo ilay ‘carton’. 

Motocross ABM fotsy sy mena no nentin’ireto jiolahy ary manao aroloha mena ilay mpamily. Araka ny fiheveran’ireo nahita hatrany dia volabe no tao anatin’ilay baoritra. Ilay lehilahy voaroba kosa hitan’izy ireo nitsangana ary feno ra ny tongony. Nentina teny amin’ny hopitaly PZaGa Androva avy hatrany ilay lehilahy saingy tsy tana ny ainy, satria dia teo amin’ny kibony no voan’ny bala, ary mbola hita teny an-toerana ny taim-bala. 

Araka ny fantatra dia Nassim no anaran’ity Karàna voaroba ity ary mpanao aferana fiarakodia izy io, izany hoe mividy sy mivarotra fa tsy mpanao trafika tsy akory. Nanambara kosa ny vadin’ny maty fa tsy nisy vola voaroba teny amin’ity lehilahy ity. Vola 400 000 Ariary no tany aminy, hoy ilay ramatoa, ary mbola hita tany aminy fa ny findainy no lasan’ireo olon-dratsy. Efa mitady ireo nahavanon-doza ireo mpitandro filaminana ankehitriny. Marihina moa fa tsy lavitra eo dia misy polisy misahana ny fifamoivoizana ary 150metatra miala avy amin’ny toerana nisian’ny fanafihana raha be indrindra ny tobin’ny zandary. Tsy mandry fahalemana ny firenena ankehitriny, na dia misy aza ireo mpitandro filaminana sasany manao ny ainy tsy ho zavatra amin’ny fanatanterahana ny asany.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

LOZAM-PIFAMOIVOIZANA TENY AMIN’NY RN7 : Mpandeha 1 maty, 52 naratra mafy

Tamin’ny ora nanoratanay omaly tolakandro dia olona iray no fantatra tamin’ ny angom-baovao avy amin’ny mpitandro filaminana fa namoy ny ainy tao amin’ny hopitaly Ambositra, 52 hafa naratra mafy ary mbola eo am-pitsaboana tena daholo. Kamiaobe marika «  mercedes benz  »  mitovy amin’ny karandalana irony no nitondra mpandeha miisa 82 hihazo an’i Taolagnaro  saingy nivarina an-kady ny alin’ny 27 hifoha 28 novambra teo  Antamponitsengy akaikin’ Ivato Ambositra, tokony ho tamin’ny misasak’alina tany ho any. Voalaza fa niakatra fiakarana tao anatin’ny fiolanana io fiarabe io ka nihemotra tampoka, hany ka namantana tany anaty hantsana avy hatrany. Ny zandary teo amin’ ny manodidina mpanao ny fisafoana ireo fiara mandeha alina  amin’iny lalam-pirenena iny no nandeha namonjy azy ireo haingana.

Nitsoaka dahalo nanafika, hoy ny mpamily

Nandritra ny fanadihadiana natao  ny mpamily dia nilaza ity farany fa nisy fiara “sprinter” nifanena taminy nanambara fa nisy jiolahy mpanakan-dalana ao aloha ao. Izany no nahatapa-kevitra azy hihemotra tao anaty fiakarambe no sady fiolahana. Saika hiverina hitsoaka ireo olon-dratsy no eritreriny kinanjo loza no niseho raha ny fanazavana nomeny ihany.

 Nodisoin’ny zandary mpanao fisafoana ny filazana fa  nisy dahalo nanafika

 Manoloana ny filazan’ilay mpamily fa  fitsoahana dahalo no nahatonga ny loza dia nolavin’ny zandary. Tsy marina izany, hoy ireto farany  ehefa nanao fikarohana ny fiara “sprinter” nambaran’ity mpamily fa nilaza izany taminy. Manatanteraka fisafoana mandroso sy miverina amin’iny lalana iny mandra-maraina izahay, hoy ny zandary ka tsy nahita olona na andian’olona  nikasa hanafika na nanafika izany teo amin’ny manodidina nisy ny loza. 

Tsy marina ihany koa ny filazana fa nisy tifitra natao tamin’ilay fiarabe. Efa eo am-pelatanan’ny zandary ao an-toerana ny fandraisan’andraikitra momba ity loza ity amin’izao fotoana izao.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FANAFIHAN-DAHALO TAO RANOMAFANA IFANADIANA : Maty voatifitra ny Kaomandin’ny Zandary iray

Tao amin’ny tanàna atao hoe fokontany Tsaramandroso  Faobe, Ranomafana Distrikan’Ifanadiana indray no niseho ny fanafihana mitam-piadiana mahery vaika nataon’ireo olon-dratsy. Namoy ny ainy  voatifitra tamin’izany, teo am-panatanterahana ny asany ny Kaomandin’ny zandarimaria iray, ny talata alina hifoha alarobia.

Raha ny angom-baovao voaray avy tamin’ny mponina tany an-toerana dia saika hanafika ny biraon’ny zandary ireto olon-dratsy ireto tamin’ io fotoana io ary nikasa haka ireo basy ampiasain’ny mpitandro filaminana. Nanohitra izany anefa ity farany ka voatifitra avy hatrany. Tamin’ny ora nanoratanay, omaly ihany dia nisy ireo milaza fa noentin’ireo dahalo ireo nitsoaka ny razana ka sahirana fatratra ny fianakaviana. Andrasana kosa anefa izay tena fahamarinany satria mikorontana tanteraka  ny fiainan’ny mponina  amin’ny andavanandro  manoloana izay tranga  izay. 

 Mandrahona ny hiverina sy hanakorontana ireo dahalo

Noho ny tahotra sy  fiarovana ny aim-bahoaka dia voatery nakatona avokoa aloha ny sekoly ary najanona ny asa aman-draharaha  ara-panjakana rehetra mba ho fandraisan’andraikitra mialoha raha toa ka misy toe-javatra miseho sy mampanahy. Marihana mantsy fa tafatsoaka ireo dahalo ireo ary mbola nandrahona ny hiverina sy handravarava ny mponina. Arahina akaiky ny fizotry ny  zava-miseho any amin’ity tanàna ity hatreto.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

KITRA AFRIKANINA 2018 : Niondrika teo anatrehan’ny Elgeco Plus ny Gineanina, sahala i Zimbaboe sy Cnaps

Nisaraka ady sahala iray noho iray kosa Cnaps Sport sy ny ekipa zimbaboena Platinium izay nihaona teny amn’ny kianjan’ny Cnaps Sport eny Vontovorona. Lavon’ny ekipan’ny Elgeco plus tamin’ny isa mavesatra telo noho iray ry zareo Gineana. Teo amin’ny minitra fahafito, fizaràm-potona voalohany anefa dia ry zareo ekipa vahiny no nisantatra ny fampidirana ny baolina tany anaty harato noho ny fahadisoana nataon’ny ekipan’ny Elgeco plus tao anaty faritra tsy azo ivalozana.

Ny laharana faha-7 avy amin’ny ekipan’ny Deportivo Unidad no nitsara ity « penalty » ka nitarihan’ireto farany ny isa iray noho ny aotra. Minitra telo taorian’io, izany hoe teo amin’ny minitra faha-10 dia nanao valim-panafihana ny ekipan’ny Elgeco plus tamin’ny alalan’i Neste laharana faha-9 sady lohalaharan’ny ekipa Malagasy. Tsy nampoizin-dry zareo Gineana ity fanafihana tampotampoka ity ka dia ady sahala ny baolina teo amin’io minitra fahafolo io. Nitohy hatrany ny lalao ary nisesisesy sy nifamaly ny fanafihana teo amin’ny ekipa roa tonta saingy samy tsy nisy nahita mangirana. Nijanona ho iray sy iray araka izany ny isa nisarahana teo amin’ny fizaràm-potoana voalohany na dia nisy iray tokony ho tafiditry ny lohalaharan’ny Elgeco plusy ihany aza teo amin’ny minitra faha-40. 

Teo amin’ny minitra faha-5 tamin’ny fizaràm-potoana faharoa indray isika Malagasy vao nahita isa iray ka nahatonga ny baolina ho roa ho an’ny ekipan’ny Elgeco plus ary nijanona ho iray kosa ho an’ny ekipa gineanina. Fahadisoana nataon-dry zareo Gineanina no notsarain’ny ekipan’ny Elgeco plus teto saingy tsy maty avy hatrany fa votsotra teny an-tanan’ny mpiandry tsatokazo ary io no nohararaotin’ny ekipa Malagasy nampidirina sy nahatonga ny lalao ho roa noho iray. Ny tolotra tsara petraka nomen’ny laharana faha-11, voarain’i Bila avy any amin’ny ilany havanan’ny kianja tanin-dry zareo Gineanina no nampiakatra ny isa azon’ny Elgeco plus ho telo. 

Nanomboka teo dia nanidy trano ny ekipan’ny Elgeco plus ka nijanona tamin’io isa mavesatra telo noho iray ny lalao. Taorian’ity lalao ity moa dia nisaotra ny mpanotrona rehetra ny filohan’ny Elgeco plus Andriamadisoa Alfred ary niantso irao malala-tanana rehetra hanohana hatrany ity ekipa ity noho izao fandresena miezinezina azony izao. Somary mafimafy araka izany ny miand ry an-dry zareo ekipan’ny Cnaps Sport amin’ny lalao miverina hatao any Zimbaboe. Raha mahavita miaro ny tombon’isa goavana azony kosa ny Elgeco Plus dia afaka hiatrika ny dingana manaraka.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

DEPIOTE NINA : Nizara boky fianarana an-jatony maro ho an’ireo mpianatra

Ny alahady teo no nizaràny izany teny amin’ny tranony eny Betamanga. Ray aman-dreny sy mpianatra solontena avy amin’ny fokontany 26 no tonga teny nandray izany. Boky ho an’ny mpianatra manomboka amin’ny CP ka hatramin’ny kilasy famaranana amin’ny taranja maro toy ny Jeografia, frantsay, matematika no nomen’ny naman’ity depiote ity monina any Strasbourg.

Nanambara ireo mpianatra fa mifandraika tsara amin’ny fianarana atao ireo boky ireo. Nanafatra kosa ny solombavambahoaka ny hianarana tsara sy hampiasana ireo boky ireo. Tsy natao hampirimina fa ianarana izy ireo, hoy hatrany izy. Nanambara ihany koa izy fa hanome fampianarana frantsay ho an’ireo ankizy hiatrika fanadinam-panjakana ihany koa ary asiana fandaharam-potoana izany. Nisaotra sy naneho fankasitrahana azy ireo ray aman-drenin’ny mpianatra. Tafiditra ao anatin’ny asa sosialy ataon’ity solombavambahoaka MAPAR ity izany.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

KANDIDA MARC RAVALOMANANA : Notebahan’ny birao politikan’ny antoko HVM

Tsy misy tsindry hisatra intsony ny vavany fa avy hatrany dia misosa malama tahaka ny menaka. Ny vava navoakany ihany anefa izao no niampanga azy. Raha nitafa tamin’ny mpanao gazety ny tenany ny fiandohan’ity herinandro ity dia nidradradradra tetsy anoloan’ny lapan’ny tanànan’Analakely fa efa manohana azy ny antoko Hvm ary hatramin’ireo ben’ny tanàna Hvm any amin’ny Faritra aza dia efa nifampiresaka mivantana taminy.

Araka ny fandokafan-tena nataony dia tsy malailay fonosana izy fa izay tonga hanohana azy dia mivoha midanadana ny varavarana ary izany fanohanan’ny antoko Hvm azy izany dia mandeha «  automatique  » araka izany voambolana nampiasainy. Tsy hay na ren’ireo lohandohan’ny mpisorona ao anatin’ny antoko Hvm ity vava be tsy ambina nataon’ny kandidà Ravalomanana ity, ka nahatonga azy ireo nandefa ny vely kanonta ny alin’ny talata lasa teo.

Namoaka fanambaràna mantsy ny birao foiben’ny antoko Hvm fa tsy mbola nanao fifanarahana tamina kandidà izy ireo, tsy mbola nisy fanapahan-kevitra nivoaka teo anivon’ ny antoko fa hanohana ny kandidà itsy na ny kandidà aroa amin’ny fihodinana faharoa. Ny nahagaga ny maro anefa dia ny fahasahian’ny Kandidà Ravalomanana Marc nilaza sahady fa manohana azy ny Hvm ary miara-miasa akaiky izy ireo. Hatramin’ilay mpanolotsaina manokan’ny filoha teo, Hery Rajaona- rimampianina aza dia niala bala fa fifanarahana eo amin’ny fandraharahana izay ataony no iarahany amin’i Marc Ravalomanana. Ity farany indray dia nilaza ihany koa fa manohana azy mihitsy io mpanolotsain’ny filoha teo aloha io.

Tsy fantatra intsony izay marina, ny hany hita aloha hatreto dia novasohan’ny antoko Hvm tanteraka ity kandidà laharana faha-25 ity.

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

KANDIDA ANDRY RAJOELINA : Vonona tanteraka hiatrika ny fihodinana faharoa

Izany no teny feno fahavononana nambaran’ny Kandidà Andry Rajoelina manoloana ny vokatra ofisialy navoakan’ny teo anivon’ny Fitsarana avo momba ny Lalàmpanorenana omaly. Ny tenany, raha tsiahivina dia nanatsikafona ireo lesoka sy ireo fomba fiasa tsy araka ny tokony ho izy nataon’ny teo anivon’ny Vaomieram-pirenena mahaleo tena misahana ny fifidianana. Mba hisorohana izany amin’ity fihodinana faharoa ity dia hanamafy ny fanaraha-maso rehetra izay azo atao mba hoentina hampangarahara ny voka-pifidianana ny Kandidà Andry Rajoelina. 

Nambarany fa hametraka olona hanaraka akaiky ny fikirakirana ny voka-pifidianana miainga eny anivon’ny sampan-draharaha misahana ny fanisam-bato na ny SRMV ka hatreny amin’ny Vaomieram-pirenena mahaleo tena misahana ny fifidianana ny tenany. Ireo rantsa-mangaikan’ny Céni eny ifotony dia hanaovana izay fanaraha-maso izay avokoa. Nohamafisiny fa mila apetraka mazava tsara ny fikirakirana ara-informatika izay hikirakirana ny voka-pifidianana. Tanjona, araka ny voalazan’ny Kandidà n°13 dia mba hialana amin’ireo lesoka efa hita teo aloha ary mba hisian’ny fifidianana madio sy mangarahara. 

Nambarany ombieny ombieny ny fahavononany hitondra fampandrosoana ho an’i Madagasikara sy ho an’ny fiainan’ny vahoaka malagasy isan-tokantrano. «  Matoa aho milatsaka dia vonona ny handresy. Matoa aho milatsaka dia vonona ny hanavotra ny firenena  », hoy izy. Antso avo araka izany no ataony amin’ny vahoaka malagasy mba hiara-hifanome tanana aminy hoentina hanavotana an’i Madagasikara. Manentana ny olom-pirenena tsy ankanavaka ihany koa ny tenany mba handray anjara amin’ny fifidianana. «  Manao antso avo aho amin’ireo izay mbola tsy nandray anjara amin’ny fifidianana, tonga ny fotoana hanavotantsika ny firenena  », hoy ny Kandidà Andry Rajoelina laharana faha-13.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

MANONGALAZA ANTSIRANANA : Ny mpaka tany an-keriny indray no mitory ny tompony

Ihazakazahan’ireo tsy mataho-tody ny manamboatra taratasy aloha sy misoloky ho mpandrefy tany ka ahafahany manao amboletra ny fananan’olona. Tahaka izay mitranga aty Antsiranana ao anatin’ny fokontany Manongalaza 152 -BK.Araka ny fantatra dia io laharana voalaza eo ambony io ny fitambaran’ireo tany ao anatin’io fokontany io ka entin’izay efa namaritra ny tany sy anaovany fangatahana.Tany mirefy mihoatra ny 1000m2 an’ny fianakaviana vitsivitsy izay efa nanaovana fangatahana.

Efa misy sarin-tany maneho izany ary nahazoana ny laharan-draharaha 12-992 BK, efa vita "reconnaissance ", 152-PREF/REG/ANTS I tamin’ny 31 marsa 1998 ihany koa, ary efa any am-pelantanan’ireo avy ao amin’ny sampan-draharahan’ ny fananan-tany no mbola sahin’olon-kafa nalaina an-keriny ny sombin-tany.

Ireto farany, izay azo lazaina ho mpisoloky dia efa nahavita boky ary nahazo titre laharana 26-955 BK. Io fahazoany boky io no entiny isehosehoana ka niafara tamin’ny fitoriana sy nakany vadintany mba hanesoran’ny tena tompon’ny tany ny fefiny. Azo adika araka izany fa mamo miantso polisy ilay mpaka an-keriny. Ny mahagaga, hoy ireo fianakaviana lasibatra amin’izao raharaha izao dia tsy mba nanadihady ny manodidina ireo avy tamin’ny fananan-tany sy fandrefesan-tany tamin’ny fotoana nanaovan’ireo mpaka an-keriny ny taratasiny. Efa hita mibaribary manko fa ahitana ireny vato fototra famantarana ny maha manan-tompo ireny manodidina ilay tany, izay efa teo  mihoatra ny roapolo taona.

Ankoatra izany dia efa ahitana trano miorina tao anatin’ny taona maro efa misy mipetraka eo amboniny.  Araka ny voalazan’ny renim-pianakaviana monina amin’io trano io dia efa somary gaga ihany izy ireo rehefa nanomboka nahita rangahy iray nivezivezy nandrefy sy namefy ny tany manakaiky io faritra voarava io. Marihina fa tovovavy iray tsy manao fiteny avy aty avaratra no lasa nahazo boky tampoka tamin’ity tany efa manana ny tompony, ary miziriziry fa azy ilay tany. Araka ny voalaza hatrany dia tsy nisy nahita ny fotoana nametrahan’ireto mpaka an-keriny ireto ireo tsato-bato na  “bornes”.

Ny fisian’ilay fefy amin’ilay sombin-tany no heverina fa manelingelina ireto farany. Araka ny voalazan’ity renim-pianakaviana ity hatrany dia tao amin’ny sampan-draharahan’ny fananan-tany no nampitarazoka ny fanamboaran’izy ireo ny taratasy. Tsy tapaka ny mivezivezy eny izy ireo saingy nilaza ny tompon’andraikitra fa mbola tsy vita, mbola nalefa any Antananarivo…dia karazana fameziveena toy izany hatrany no azon’izy ireo.  Hany ka niafara amin’izao nisy naka an-keriny izao ilay sombin-tany. Aiza ho aiza araka izany no nanjavonan’ilay dosie ? Iza no tompon’antoka tamin’izany ?

Mampiahiahy ny fomba fiasan’ny ao amin’ny fananan-tany

Manoloana ny zava-misy dia miteraka ahiahy amin’ireo tompon-tany ny fomba fiasan’ireo avy amin’ny sampan-draharahan’ny fananan-tany sy ny mpandrefy tany. Maninona raha nanao fanadihadiana nanontany ny manodidina raha nahita ireny tsato-bato  miorina ao anatin’ilay tany refesiny ? Fanaovana tsinontsinona sa efa misy firaisana tsikombakomba amin’ny fakana an-keriny ilay tany ?

Ankoatra ilay olona naka ilay tany dia milaza ireo tena tompony fa tompon’ antoka tamin’izao fakana ny taniny an-keriny izao ihany koa ireo sampan-draharaha volaza ireo. Araka izany dia mangataka ny mba hanafoanana io titre nomena ny hafa amin’ilay tany io ireo tena tompony nanamaintimolaly ny tany hatramin’izay.Tsy zava-baovao eto amintsika ny fibodoana, fakana ny tanin’ny hafa an-keriny tahaka izao. Ary matetika dia ilay niditra amin’ny tanin’olona indray no mitady handroaka ny tena tompony.

Manoloana ity tranga misy ity dia mangataka ireo fianakaviana lasibatra mba hisy ny fanadihadiana lalina, indrindra ny mba hisian’ny fidinana ifotony ataon’ny tompon’andraikitra amin’ny toerana misy ilay tany mba hijerena akaiky ny zava-misy. Voararan’ ny lalàna ny maka tany efa nanaovan’ny hafa fangatahana. Manaitra ireo tompon’andraikitra isan-tsokajiny voakasika izany, indrindra ny Bianco, mba hijery akaiky ny zava-misy, fa tsy misy olona mihevitra ho ambonin’ny lalàna eto amin’ny tany sy ny fanjakana, araka ny nambaran’ireo fianakaviana  hatrany.

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

MAHABIBO MAHAJANGA : Mpamily bajajy nitarika korontana ny sabotsy atoandro lasa teo

Rehefa naniraka azy hiala teo ny polisy monisipaly dia nilaza izy fa hanatitra zavatra amin’ny reniny ao bazary. Rehefa nisisika ilay polisy nilaza taminy fa mila akisaka ilay fitaovam-pitaterana dia nanambara izy fa fantany fa tsy azo ijanonana eo fa izy hanatitra zavatra fotsiny. 

Niteraka fifamaliana teo aminy sy ireo polisy monisipaly izany, ka noraisiny tamin’ny vozon’akanjony ilay polisy, araka ny nambaran’ny lehiben’ny polisy monisipaly, ny kaomisera Barison. Rehefa tonga koa ny reniny dia nahita azy saika hanome totohondry ilay polisy monisipaly saingy nahay niala io ka tsy voany. Nentin’ireo polisy monisipaly moa izy avy eo. Ny olana amin’ireo mpamily bajajy dia maro ny tsy mahay akory ny lalànan’ny fifamoivoizana fa mitondra ireo fitaovam-pitaterana ireny fotsiny. Mihodina amin’ny tsy tokony ihodinana, tsy mahay izay lohalaharana, tsy mahay ny tokony hijanonana na tsia…  

Efa miisa 5 arivo mahery izy ireo no mifanaretsaka eto Mahajanga ka lasa ma- nahirana amin’ny fifamoivoizana. Ny loza dia maro amin’izy ireo no manamby olona ka manao mafy loha fotsiny na efa hita fa diso aza. Tsy mahagaga raha anisany mahabe lozam-pifamoivoizana indrindra eto Mahajanga izy ireo. Efa misy ihany ny hetsika nataon’ny kaominina sy ny kaoperativa amin’ny fampiofanana azy ireo mialoha ny hitondrany ireo kodiaran-telo ireo saingy misy amin’ny tompon’ireo fitaovana no manao beloha, sy lava tanana tsy te hanaraka fandaminana ka zary mametraka olana hatrany.

Vanessa

Tia Tanindranaza0 partages

Fanaovana foara etsy sy eroaTokony ho tosika ho an’ny toekarena

Mila mihazakazaka mafy amin’ny fandraharahana ny sehatra tsy miankina eto Madagasikara raha te hahita vokatra mahatsara ny toekarena.

Tsy ekena ny fahitana Malagasy mahantra maro be nefa iaraha-mahalala ny harena be eto amin’ny firenena, hoy ny Agence Première Ligne mpikarakara hetsika lehibe ara-toekarena ka tokony hotrandrahana tsara izany mba hampanankarena ny rehetra. Nampahafantarina tetsy amin’ny Hotely Le Louvre ny fisian’ireo karazana foara maro samihafa indray amin’iny taona 2019 ho avy iny. Tahaka ny mahazatra dia hisy ny ASIA ENJOY Madagascar, Foire Internationale de Madagascar (FIM), SIM (Salon de l’Industrie Madagascar)- FIA (Foire Internationale de l’Agriculture) ary ny Salon Internationale de l’Habitat (SIH). Saika efa andiany maro daholo izy ireo kanefa hita fa mitotongana hatrany aloha ny toekarena Malagasy. Mampanontany tena ihany hoe sao lahy dia lasa fahazarana fotsiny ny fanaovana hetsika ara-toekarena tahaka itony fa tsy mipaka mivantana amin’ireo mpisehatra, indrindra ny tantsaha sy ny mapandraharaha ary ny vahoaka Malagasy mihitsy. Tokony hijery akaiky ny hetsika lehibe ara-toekarena tahaka izao ny mpitantana vaovao ny firenena eo mba tena hipaka amin’ny rehetra ny zavatra atao fa tsy sanatria fahazarana sy fambotriana ny Malagasy

Tsirinasolo

 

   

Tia Tanindranaza0 partages

Teknisianina mpanao solon-tongotraBetsaka ireo lasa manao mpitsabo mpanampy tsy fidiny

Vao 105 monja hatreto ny isan’ireo teknisianina mpanao solon-tongotra eto amintsika, miasa manerana ny faritra 22.

Kely io isa io  raha oharina amin’ny isan’ny mponina, indrindra ny fanampiana ireo olona manana fahasembanana mba ho afaka handray anjara amin’ny fampandrosoana ny firenena.  Ny mampalahelo anefa, hoy ny filohan’ny fikambanana Randrianasolo Norbert dia mbola misy amin’ireo mpikambana efa vitsy ireo ihany no alefa manao asana mpitsabo mpanampy rehefa tonga eny anivon’ny hopitaly fa tsy manao ilay asa tena nilofosany tamin’ny fianarana. Manao antso avo amin’ny fitondram-panjakana izy ireo hijery akaiky ny olany. Fantatra ihany koa fa anisan’ny olana mbola sedrain’izy ireo eo am-panatanterahana ny asany ny tsy fahafahan’ny mpiara-belona. Manomboka amin’ny 5.000 Ar monja anefa dia efa afaka manamboatra ireo fitaovana ilaina amin’ny solon-tongotra hatramin’ny 660.000 Ar. Mila fanohanana ihany koa izy ireo amin’ny lafiny ara-pitaovana ankoatra ny fanamafisana ny fanofanana. Nanatanteraka  ilay kongresy andiany fahavalo tetsy amin’ny AFT Andavamamba izy ireo omaly. Haharitra telo andro izy io, hatrehin’ireo mpikambana rehetra.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanalana ny fakon’AntananarivoMisy vokany ny fanampian’ny CUA ny SAMVA

Efa hita taratra ny vokatry ny hetsiky ny kaominina Antananarivo Renivohitra (CUA), taorian'ny toromarika nomen'ny ben'ny tanàna Lalao Ravalomanana,

 

 sy ny mpanolotsaina manokan'ny ben'ny tanàna Marc Ravalomanana ny fiandohan’ity herinandro ity ny amin'ny fanadiovana ny tanàna sy fanalana ny fako eto amin'ny tanànan'Antananarivo Renivohitra, tamin'ireo mpiasan'ny CUA. Kamiao maromaro no anampian’ny CUA ny SAMVA ho fanalana ny fako, misy ihany koa “tractopelle”, ka andro aman’alina no anatanterahana ny asa. Arahina ny asa tanamaro (HIMO) izany araka ny toromariky ny mpanonolotsaina manokana Marc Ravalomanana ihany, teny amin'ny boriborintany faha-2 ka omaly 28 novambra   tao Ambohipo nametrahana ireo fako misavovona tao anaty bakan-jaoridira, izay miandry ny fiaraben'ny SAMVA haka azy, dia  niara-nisalahy  nanatanteraka  ny asa teny an-toerana  ny mpanolotsaina  ny tanànan’Antananarivo  sy ny  ekipa mpanadio  ao amin’ny boriborintany faha-2  ary ireo  mpomba an’Andriamatoa Marc  Ravalomanana teny an-toerana.   Ho hentitra ny tanànan'Antananarivo ho an'ireo minia manary fako amin'ny fotoana tsy tokony hanariana azy, ka hisy ny sazy miandry azy ireo. Ny fanariana fako dia manomboka amin'ny 5 ora hariva ka hatramin'ny 8 ora alina ihany. Marihana fa manampy ny SAMVA aloha ny CUA ankehitriny, fa ny faktioran’ny vola lany rehetra amin’izao asa fanampiana ataon’ny kaominina izao dia oneran’ny minisiteran’ny rano sy ny SAMVA ihany avy eo rehefa mivoaka ny volan’izy ireo avy amin’ny fanjakana foibe.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Association Mère et Enfant MadagascarHanampy ny reny amin’ny fahafantarana ny zony

Mbola betsaka ireo vehivavy tsy mahalala akory ny zony eto amintsika.

 

 Antony iray mampahazo vahana ny herisetra ao an-tokantrano izany amin’ny ankapobeny ka nanosika ny Company Mahasoa hanangana  ny “Association mère et enfant Madagascar”, tarihin-dRamilison Ramandry Soafara. Omaly no nampahafantarana tamim-pomba ofisialy ny fitsanganan’ny fikambanana tetsy amin’ny Urban hotel Ambatonakanga sady nanehoana ireo mpiara-miasa maro isan-karazany ihany koa. Anisan’izany ny la starlette communication… Antom-pijoroan’ny fikambanana, araka izany, ny hanampy ireo reny amin’ny fahafantarana ny zony. Toraka izany koa ny hahafahana manolo-tanana ireo reny sahirana, asa izay kasain’ny fikambanana hatomboka amin’ny taona 2019 ho avy izao. Hikarakara hetsika goavana hanatevenana ny kitapom-bolany, araka izany, ny fikambanana  rahampitso sabotsy 1 desambra. Eny amin’ny Espace Vert Dana Club eny Amborompotsy Talatamaty no hanatanterahany izany  « dejeuner dansant spécial  nostalgie» hanomboka amin’ny 12 ora antoandro hanatevenan’izy ireo ny kitapom-bolany.  Marihina  fa efa misy mpikambana 400 ankehitriny ao anatin’ny association mère et enfant. Hofanina hahay hanabe ireo menaky ny ainy ihany koa ny mpikambana ao hahafahana mamolavola olom-banona.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fakon’Antananarivo

Hatramin’ny talata teo no nitokona ny RF2 na ny rantsana mpandraoka fako amin’ireo fokontany maromaro eto

 

Antananarivo, ho an’ny tetsy amin’ny fokontanin’Ambohitrakely manokana. Raha ny nambaran’izy ireo dia ny tsy fandraisany ny tambin-karamany avy amin’ny fokontany no anton’ny fitokonana.

Ho an’ny teny Ambohipo kosa dia niara-nientana nanadio sy nandroaka ny fako teny an-toerana ireo mponina. Nanasatra kosa anefa na izany aza ny niandry ny kamiao mpandroaka ireo fako ary raha ny voambara moa dia mbola mipetraka ny olana eo amin’ny CUA sy ny SAMVA.

Fifidianana

Ny kandida mirahalahy, Andry Rajoelina sy Marc Ravalomanana, no hiatrika ny fiodinana faharoa amin’ny fifidianana ho filoham-pirenena malagasy ny 19 desambra izao, raha ny vaovao ofisialy navoakan’ny HCC. Izy mirahalahy irery ihany koa no nahatafaverina ilay onitra mitentina 50 tapitrisa ariary.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vondrona iraisam-pirenena

Nairahaba manokana ny vahoaka Malagasy, Rtoa Violet KAKYOMYA, solontenan`ny firenena mikambana, tamin`ny dingana voalohany amin`ny fifidianana.

 Nahitana taham-pahavitrihana teo amin`ny 53% mahery ka enga anie hihoatra izany amin`ny fihodinana faharoa. Manentana ny vahoaka hifidy hatrany ny iraisam-pirenena amin`ny androm-pifidianana satria zo feno amin`ny maha olom-pirenena izany.

 

Vondrona Eoropeanina

Nijery akaiky ny fomba fiasa ara-teknika teo anivon`ny HCC ny mpanara-maso ny vondrona eoropeanina nandritra ny fikarakarana voka-pifidianana. Roa volana ao aorian`ny fihodinana faharoa kosa vao hamoaka ny tatitra ofisialy ireto mpanara-maso vahiny ireto.

Tia Tanindranaza0 partages

Sehatra fanodinana fako eto MadagasikaraManome asa ireo vehivavy sahirana

Omaly alarobia 28 novambra no nanatanteraka ny fivoriana faharoa tetsy amin’ny minisiteran’ny tontolo iainana tetsy Antsahavola ny mpikambana tao amin’ny ADDEV (Agir pour le Développement Durable et l’Economie Verte).

 

 Nanao jery todika sy namelabelatra ny zava-bita nandritra ny enim-bolana farany tamin’ity taona ity ary nanao tombana ny zavatra hatao amin’ny taona 2019 izy ireo. Raha ny amin’ny zava-bita dia efa nisy ny fifanaovan-tsonia niaraka tamin’ny minisiteran’ny tontolo iainana tamin’ny volana septambra lasa teo nahafahana nampirisika bebe kokoa ny mpikambana izay miisa 50 eo ho eo hirona tanteraka amin’ny fikajiana ny tontolo iainana. Mitohy ihany koa ny tetikasa fanavotana sy ireo fanofanana ny  mpikambana handinihina hatrany ny hoavin’ny ADDEV sy ahafahana misitraka ny tetikasa lehibe maneran-tany Green Climate Fund (GCF). Tamin’izany indrindra dia nisy mpikambana 2 tao amin’ny ADDEV nahazo ny certification ISO 26000. Tsiahivina ihany koa fa ny tetikasa fanavotana dia fanampiana ireo vehivavy sahirana anatin’ny fokontany  miisa 8 eto Antananarivo. Orinasa 26 no manampy ireo vehivavy sahirana amin’ny alalan’ny fanomezana azy ireo ny taratasy sy gazety tsy ilain’ny orinasa intsony. Miteraka asa ho azy ireo izany satria ireo taratasy sy gazety ary ny tavoahangy tsy miasa voaray dia mbola ahodin’ny tompon’andraikitra ho lasa zavatra hafa azo ampiasaina sady mitera-bola. 

Tsirinasolo

  

Tia Tanindranaza0 partages

LOZA TENY AMIN’NY RN7

Iray no maty tsy tra-drano ary 52 naratra ka ny fito amin’ireo dia mbola miady amin’ny fahafatesana.

 

 Izany no vokatry ny lozam-pifamoivoizana teny amin’ny RN7 izay tsy lavitra an’Ambositra, teo amin’ny PK 258+50. Kamiao mpitatitra olona mahazaka hatramin’ny 82 isa no nivadika tany anaty hantsana. Niala bala ny mpamily ary nilaza fa nisy nanafika ka voatery nandeha mafy. Tsy voamarin’ny zandary anefa izany ary hatreto dia raisina ho lainga. 

MATY AM-PERINASA

 

Maty am-perinasa ny Adjudant Hery komandin’ny borigady ao Ranomafana. Tao amin’ny fokontany Tsaramandroso, ao amin’ny kaominina ambanivohitra Ranomafana no notifirin’ny dahalo izy raha nanao fanadihadiana tany an-toerana ka natory tao. Lasan’ireo jiolahy koa ny basy kalachnikov izay mbola misy bala 60 nentiny. Vitsy loatra ireo zandary miisa telo manoloana ny 50 lahy nitam-basy nanafika azy ireo ka voatery nitsoaka. 

COCKTAIL MOLOTOV

 

Roa lahy nihaodihaody teo anoloan’ny biraon’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana omaly tamin’ny iray ora maraina no nanaitra ny mpitandro ny filaminana ka nantsoina avy hatrany. Nitsoaka ny iray ary tafaporitsaka tao anatin’ny haizina. Ilay faharoa no voasambotra ka nahitana « cocktail molotov » tao anatin’ny kitapony. Nosamborina avy hatrany ary nentina nanaovana fanadihadiana etsy amin’ny biraon’ny zandary etsy Fiadanana misahana ny heloka bevava. 

KARANA NOTIFIRIN’NY JIOLAHY

 

Nassim Goulzaraly teratany karana no namoy ny ainy omaly antoandro tao Mahajanga rehefa notifirin’ny jiolahy. Nitondra vola tamin’ny baoritra tao anaty fiarany izy no narahin’ny roa lahy mitaingina scooter sy mitam-basy. Norarafana bala ny fiara nentiny ary nahavoa azy. Nezahina nentina teny amin’ny hopitaly Androva ihany hanavotana ny ainy saingy tsy tana intsony. Namela mananon-tena iray sy zaza telo ity teratany karàna mpampanofa fiara ao Mahajanga ity. 

 

 

 

 

SINOA MIGADRA ENY TSIAFAHY

 

Sinoa dimy nidoboka eny Tsiafahy noho ny fikasana hanao trafikan’olombelona vehivavy. Novadian’ireo sinoa avy amin’ny fanaovana kolikoly tao amin’ny kaominina Ihosy ireo zazavavy avy any Ambanivohitra. Nokasain’izy ireo hoentina any Chine avy eo ka teo am-panaovana pasipaoro no sarona. Vehivavy tsy ampy taona ireo saika nentina. Nisy mpiasan’ny kaominina izay nanao ny taratasy koa anisan’ny niditra am-ponja ary vehivavy iray hafa mpanelanelana nalefa eny Antanimora. 

ANTSAKABARY

Nirehitra indray Antsakabary. Tao amin’ny fokontany Ambalavary dia trano miisa 13 no may kilan’ny afo ary olona 56 avy amin’ny fianakaviana maro no tsy manan-kialofana. Hatreto dia tsy fantatra izay tena mety ho fototry ny afo ary sarotra rahateo ny manao ny fanadihadiana noho ny tsy fisian’ny fitaovana any an-toerana. Matetika mitranga ny hain-trano ao Antsakabary ary ny farany izay nisy dia ny fandoran’ny polisy ny tanàna mba ho valifaty tamin’ny namonoana ny naman’izy ireo. 

SAZY MOMBA NY FANARIANA FAKO

 

Manomboka miditra amin’ny fanasaziana ny kaominina Antananarivo Renivohitra. Arahin’ny tompon’andraikitra akaiky ny lera fanariana fako eny amin’ny daban-jaoridira ka izay tratra manary fako amin’ny ora tsy izy dia homena azy. Izay indray no fepetra vaovao noraisina manoloana ny fivangongon’ny fako ato Antananarivo. Misy fahamarinany satria miainga amin’ny toe-tsaina tokoa no hahafahana miady amin’ny loto. Ny teny anefa dia tsy ampy intsony noho ny fanabeazana ambany dia ambany, ny sazy ihany sisa no afaka manova ny fanao ratsy.

 

# Mandrahona ny hitondra mpitandro ny filaminana ny olona nilaza fa nividy ny ampahan-tany amin'Antsahamanitra. Raha ny marina anefa dia an'ny fiangonana Fjkm sy Flm io tany io ary tsy novarotana mihitsy. Miteraka olana izany ankehitriny ary tezitra ny mponina sy ny mpampiasa ny kianja satria efa noraisina ho toy ny vakoka "patrimoine" ny kianjan'Antsahamanitra.

K25 ALAOTRA                                                   

Ambohipihaonana ireo mpomba ny kandida Marc Ravalomanana ny tao amin'ny efitrano malalaky ny Espace Laza Antanifotsy Ambatondrazaka omaly 28 novambra teo.Ankoatra ny antoko Tim sy ny KMMR dia tonga nanatevindaharana ao anatin'ny K25 AMBATONDRAZAKA ireo ben'ny tanàna HVM sy ny vondrona olon-tsotra.Tonga tany an-toerana nametraka io rafitra handrindra ny K25 any Ambatondrazaka io ny Coach faritany Toamasina Atoa Andriamorasata julien. Niara dia taminy ny depiote Hery RABEKIJANA sy ny depiote teo aloha tany Amparafaravola depiote Hasina. Hitarika ny K25 ao Ambatondrazaka arak'izany Atoa Elyse sy Liva Ralambomanana.                                     

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina Antananarivo RenivohitraManampy ny olona hiady amin’ny tsy fandriampahalemana

Mirongatra sy mahazo vahana hatrany ny asan-jiolahy eto amintsika. Ankoatra ny sinto-mahery sy ny hala-botry dia misy hatrany ny vaky trano, antony manosika ny kaominina Antananarivo Renivohitra hanamafy ny fanentanana ny mponina tsy an-kanavaka amin’izao fotoana izao.

Tafiditra ao anatin’izany ny fandraisana andraikitra amin’ny fampandrenesana ny mpitandro ny filaminana faran’izay haingana raha vao misy tranga mampiahiahy. Tsiahivina fa miasa ho an’Antananarivo sy ny mponina rehetra ao aminy ny kaominina. Tsy  ny fanesorana ny fako ihany no asa fanadiovana tsy maintsy hataon’izy ireo fa eo ihany koa ny famongorana ny asan-jiolahy. Tsy maintsy misy ny fifanomezan-tanana hananan’ny isan-tokantrano filaminana sy fitoniana amin’izao ankatoky ny fetin’ny Noely sy ny faran’ny taona izao. Tsiahivina fa efa omen’ny kaominina maimaimpoana ao anatin’ny fanentanana hatao ny laharana hahazoana ireo mpitandro ny filaminana eto an-drenivohitra sy ny manodidina.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Festival interfilm andiany faha-34Voafantina hianatra ao Berlin i Koloina RFamenontsoaakotoarisoa

Voafantina hianatra ao amin’ny sekoly lehibe “ art-on-the-run filmschool” ao Berlin i Koloina Famenontsoa Rakotoarisoa, tanora Malagasy mpilalao sarimihetsika nandray anjara tamin’ilay festival interfilm andiany faha-34 notanterahina tany Berlin ny 20 ka hatramin’ny 25 novambra lasa teo.

 

 

 

 Am-bolana no hiatrehany ny fiofanana, fampianarana amin’ny fiteny anglisy arahin’ny fampiharana avy hatrany aorian’ny teoria. Hiasa avy hatrany any amin’ireo orinasa mpikirakira ny resaka sarimihetsika ao Berlin ihany koa ny tenany. Tafiditra ao anatin’ny fiofanana hatrehin’i Koloina  Famenontsoa Rakotoarisoa moa ny famokarana horonan-tsarimihetsika, ny fakana sary ankoatra ny fandrafetana izany hanjary ho sary miaina avy hatrany. Efa sivy taona izao no nisian’ny fiaraha-miasa teo amin’i Madagasikara sy Alemana amin’ny fampiroboroboana ny resaka kolontsaina tahaka izao. Ho an’Atoa Heinz Hermanns, talen’ny interfilm dia nambarany fa vonona hatrany ny tenany hanohana olona manan-talenta tahaka izao isan-taona, hotronin’ireo  mpiara-miombon’antoka aminy toy ny minisitera federalin’i Alemana sy ny raharaham-bahiny. Ny mba hahafahan’ireo tanora Malagasy mivelatra sy hahalalany ny fandrosoan’ny filalaovana sary mihetsika any Eoropa sy ny manodidina no tanjona izay marihina fa tena tombony lehibe tokoa.

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

EditoNy ratsy tsy kely lalana

Na ho lany rora aza dia aleo ihany miala nenina manoloana ireo mbola minia manakorontana ny saina amam-panahy ary vatan’ny Malagasy tsirairay ao anatin’izao raharaham-pirenena antoky ny ho avin’i Madagasikara izao.

 

 Nivaly tamin’ny fomba ofisialy iny ny fifidianana. Samy nanana ny fandraisany azy ny rehetra. Mety itoviana ny fahitana hoe sarisary efa nandalo teto amin’ny firenena ihany izao miverina mitranga ankehitriny izao. Mety ho fanamarinana ny famakafakan’ny mpamakafaka hoe niandry fifanandrinana eo amin’ny mpanongana sy ny voaongana toy ny tamin’izany fotoana indray ve ny Malagasy ireny nitranga teny Ambohidahy omaly ireny ? Mbola samy manana ny fomba fijeriny avy koa ny tsirairay mikasika izay. Mety hisy ny hamaly eny. Mety ao koa ireo mbola hilaza fa tsy nangarahara iny valim-pifidianana iny ka tokony hofoanana. Ny zava-dehibe tsy azo lavina sy mila tandremantsika Malagasy fatratra hatrany aloha dia mila misoroka izay mety ho tranga na fomba fiteny sy fihetsika mety hiteraka fifandonana sy savorovoro ao anatin’izao kihon-dalana lalovan’ny firenena izao isika. Mba ho filoham-pirenena voafidy tamim-pilaminana sy fahatoniana farafaharatsiny no hipetraka eo. Mila tandremana foana fa ny ratsy akory tsy kely lalana. Tsy vita akory ny lanonana tao amin’ny HCC dia efa feno fifandrangitana sahady ny tambajotran-tserasera. Mandeha daholo ity fifanaratsiana rehetra ity. Mampahatsiahy vazivazy zaritenany iray izay hoe : “Ny jeneraly no mila ady nefa ny vatatay foana no maty an’ady”ny zava-nitranga teto amin’ny firenena saingy mbola mitady tsy hahay haka lesona ihany isika. Mahita tory hatrany ve ireny mpamboly adim-poko sy fisaraham-bazana ireny na atao hoe nokaramaina aza ? Anjaran’ny rehetra no mieritreritra na mbola ho sodokan’ny azo anio ho hanina anio na mba hahay hitsinjo ny ampitso sy ny hoavin’ny taranaka amin’izay.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Hand-ball CCOI 2018Afa-bela tamin’ny Cosfa ny As St Michel

Afa-bela tamin’ny ekipan’ny Cosfa ny As St Michel teo amin’ny fifanandrinan’izy ireo tao amin’ny fifaninanana CCOI Hand-ball omaly alarobia 28 novambra 2018 tamin’ny andro faha-5 amin’ity fifaninanana ity.

Tia Tanindranaza0 partages

Baolina kitra AfrikanaNandresy ny Elgeco Plus, voatana ady sahala ny CNaPS Sport

Tontosa omaly alarobia teto Antananarivo ireo lalao baolina kitra Afrikanina nandraisan’ny ekipa Malagasy anjara.

 Teo amin’ny fifaninanana natokana ho an’ireo ekipa tompondaka notanterahina teny amin’ny kianjan’i Vontovorona dia voatazon’ny Fc Platinum avy any Zimbabwe ady sahala an-taniny 1-1 ny CNaPS Sport solontena Malagasy. Penality nampidirin’i Ando teo amin’ny 64’ ny baolina matin’ny Malagasy izay nosahalain’ny Zimbaboeana teo amin’ny 70’ tamin’ny alalan’i Mandanga. Tetsy amin’ny kianjan’i Mahamasina kosa dia lavon’ny Elgeco Plus tamin’ny 3-1 ny ekipan’ny Deportivo Unidad avy any Guinée Equatoriale. Baolina matin’i Nestor teo amin’ny  minitra faha-10 sy faha-55 ny roa tamin’ireo ary tafiditr’i Bela teo amin’ny minitra faha-50 ny iray. Penality matin’i Julio kosa teo amin’ny minitra faha-6 ny baolina tafiditry ny Deportivo Unidad. Manana herizika kokoa hiakarana any amin’ny dingana manaraka, araka izany, ny ekipan’ny Elgeco Plus na dia samy hivahiny any an-tanin’olona aza izy sy ny CNaPS Sport amin’ny herinando ho avy io. Nisongadina ny nanatrehan’ireo mpikambana ao amin’ny Comité de normalisation an’ireto lalao 2 ireto saingy nifampizara roa izy ireo ka ny mpikambana 2 nanatrika teny Vontovorona ary ny mpikambana 2 hafa kosa tetsy Mahamasina.

Tia Tanindranaza0 partages

Fofikri IlafyNifampihaino ny mpino Silamo sy mpino Kristianina

Nifarana teny amin’ny Fofikri Ilafy omaly alarobia 28 novambra 2018 tolakandro ny atrikasa fifampihainoana teo amin’ny mpino Silamo sy ny mpino Kristianina nandinihana ny zavatra hitovizana sy tsy hitovizana eo amin’ny fiheveran’ny roa tonta ny atao hoe Herisetra sy ny Fiainana ao an-tokantrano.

 

 Nivoaka avy amin’ny asam-baomiera natao  ny  fehinkevitra hahazoan’ny Kristianina sy ny Silamo mandray andraikitra amin’ny fandrindrana ny fiainam-piarahamonina eto Madagasikara. Mpizaika nanodidina ny 40 no  niatrika an’ity atrikasa ity ka nahitana solontenan’ny mpino Silamo avy eto Antananarivo sy avy any Fianarantsoa ary solontenan’ny mpino Kristianina FLM avy amin’ny synodam-paritanin’i Toamasina, Alaotra Mangoro, Antananarivo,  Avaratr’i Mania ary ny synodam-paritanin’i Menabe,  hoy ny Pastora Rakotoarijaona Daniel tonian’ny praograma FLM momba ny fifandraisana amin’ny mpino Silamo,  teny Ilafy omaly.

Tia Tanindranaza0 partages

Faravohitra AnosialaNahitana fatin-dehilahy efa tsy nisy lohany intsony

Nahitana fatin-dehilahy iray efa tsy nisy lohany intsony ny alatsinainy 26 novambra teo tao amin’ny fokontany Faravohitra, kaominina Anosiala.

Araka ny fanazavan’ny sefom-pokontany ao an-toerana dia mbola nisy lohany io lehilahy io no hitan’izy ireo niankohoka teo amin’ny toerana nahitana ny fatiny. Noheveren’izy ireo fa mamo anefa io lehilahy io ary resin-tory ka tsy nisy taitra ny rehetra. Fotoana fohy taorian’izay tsy nisy lohany intsony ilay lehilahy ary efa rotiky ny alika ihany koa ny ilan-tsandriny. Tavoahangy kely iray nisy nuvan no hita teo akaikiny  izay nanamarinan’ny rehetra fa namono tena ity lehilahy ity. Maty daholo ihany koa ireo lalimanga nanakaiky azy, tranga izay tena nampihoron-koditra tokoa.  Nambaran’ny sefom-pokontany ao an-toerana fa tena nahazo vahana tokoa ny tranga tahaka izao tao amin’ny fokontany nisy azy hatramin’ny taona 2017. Farany teo, ohatra, dia fatin-dehilahy iray mpamily fiarakaretsaka no nisy nandefa  tao anatin’ny vovon-dranon’olona vao hanamboatra trano teny an-toerana ka niteraka fofona maimbo be. Toraka izany koa ireo fatin-jazakely roa ka ny iray vao teraka satria mbola niaraka tamin’ny lamba namonosana azy. Efa avy nalevina kosa ny iray ka nisy namindra toerana. Tsiahivina fa tsy noraisin’ny dokotera tao amin’ny CSB II Anosiala ity razana ity, raha araka ny fanazavan’ny sefom-pokontany hatrany.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Raharaha Mbola RajaonahNosokafana ilay “Coffre” nogiazana

Omaly alarobia 28 novambra no nosokafana teo anoloan’ny solontenan’ny BIANCO sy ny tompon-trano, Mbola Rajaonah ilay « coffre » izay nohidin’ny mpanao fanadihadiana nandritra ny fisavana ny tranon’ity mpandraharaha ity teny Ambohimahitsy, herinandro lasa izay.

 Vola 7 tapitrisa ariary sy firavaka no tao anatin’ilay « coffre », ary izay ihany. Voaporofo izao fa tsy nisy ifandraisany amin’ny famotorana natao azy teny amin’ny BIANCO ny zavatra hita tao. « Tsy manana n’inon’inona afenina na itsoahana ny olona arovanay », hoy Eric Rafidison, mpisolovava an’i Mbola Rajaonah, namaly ny tsaho sy resabe tetsy sy teroa nilaza fa manafina zavatra maloto izy. Mazava tsara ny resaka izao, ary mbola vonona izahay hamaly ny fiantsoana hafa, hoy ny mpisolovava.

 

Nangonin’i RTT

 

Tia Tanindranaza0 partages

Onitiana RealyHisintaka kely amin’ny tontolo politika aloha

Namoaka fanambarana omaly Rtoa Onitiana Realy, minisitry ny mponina teo aloha ary talen’ny fampielezan-kevitry ny kandida Hery Rajaonarimampianina fa hiala kely amin’ny tontolo politika mandritra ny fotoana voafetra ny tenany.

 Nambarany fa hifantoka kokoa amin’ny sehatry ny serasera sy ny asa sosialy indray aloha izy manomboka izao. Asa efa nahafantarana ahy mialoha ny naha minisitra ahy ny resaka serasera, hoy i Onitiana Realy ary nimasoako kosa nandritra ny nitantanako ny minisiteran’ny mponina ny 25 janoary 2015 hatramin’ny 11 jona 2018 ny asa sosialy. Tetsy an-kilan’izay dia niarahaba ny vahoaka Malagasy noho ny fahendrena nasehony tamin’ny fiatrehana ny fifidianana izy, niarahaba ny CENI sy ny HCC ihany koa noho ny adidy lehibe niantsorohan’izy ireo ka nahavitana soamantsara ny fifidianana filoham-pirenena fihodinana voalohany. Nankasitrahany manokana ny ezaka sy ny fanetren-tena lehibe nataon’Atoa Hery Rajaonarimampianina nandritra ny naha filoha azy sy tao anatin’ny fiatrehana ny fifidianana. Teo ihany koa ny fitokisana napetrak’ity filoham-pirenena teo aloha ity taminy. Farany, niarahaba an’Andriamatoa isany Andry Rajoelina sy Marc Ravalomanana izay hiatrika ny fihodinana faharoa ny tenany ary manantena fa ho tanteraka ao anatin’ny filaminana ny fifaninanana fa tsy sanatria ho lasa sakoroka hitarika korontana indray eto amin’ny firenena.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Maka Alphonse“Aoka ny CENI hisintona lesona”

Manara-maso akaiky ny fizotran`ny fifidianana ihany koa ny Filankevitry ny fampihavanana Malagasy (CFM). Namoaka ny didiny ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) satria tany tan-dalàna i Madagasikara.

 

 Ity Andrim-panjakana ity ihany no afaka mamoaka ny voka-pifidianana ofisialy. Niaina tao anatin`ny fitoniana ny vahoaka Malagasy tamin`ny fiandrasana izay, hoy i Maka Alphonse filohan`ny Filankevitry ny fampihavanana Malagasy. Hiroso amin`ny dingana manaraka ny CFM ka hangataka fihaonana amin`ny kandidà hisian’ny fitoniana. Nohamafisiny kosa fa maro ireo tsy fahatomombanana tamin`ny fanomanana iny fifidianana iny. Aoka ny rafi-panjakana manomana azy mba hisintona lesona tamin`ny fihodinana voalohany. Ohatra noraisin`ny filohan`ny HCC, Jean Eric Rakotoarisoa ireo karatra tsy voazara. Azo sorohana anefa izany, hoy ny filohan`ny CFM. Notsindriany hatrany fa tsy azo ivalozana ny didim-pitsarana na ny fanapahana noraisin`ny HCC fa kosa miandrandra fitoniana hatrany ho an`ny firenena.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Depiote Hanitra Razafimanantsoa“Tena hiasa mafy izahay”

Nanapa-kevitra ny kandida Marc Ravalomanana nanatsoaka ny fitoriana miisa 208 mba ho fitsinjovana ny fitoniana sy ny filaminana eto amin’ny firenena, hoy ny depiote Hanitra Razafimanantsoa.

 

 Tsy midika izany fa mety daholo sy nizotra araka ny tokony ho izy ny fifidianana, fa ny kiana rahetra izay nataonay dia mitombina ary mbola mipetraka taorian’ny valim-pifidianana ofisialy navoakan’ny HCC omaly. Nisaotra ny HCC ity solontenan’ny kandida Marc Ravalomanana ity, ary naneho ihany koa fa tsy nifanalavitra tamin’ny voka-pifidianan’ny CENI ny valiny omaly. Somary nidina kely ny vato maty sy fotsy fa nahatratra 386 000 mahery. Ny elanelam-bato eo amin’ny kandida roa voalohany hiatrika ny fihodinana faharoa anefa, dia 192 000 mahery kely eo. Latsaka be mihoatra ny vato maty sy ny vato fotsy ny elanelanelam-bato raha tena mijery amin’ny fo tsy miangatra isika. Na nisy aza ny taham-pandraisana anjara 53% mahery, dia mbola maro ny olona tsy nifidy, ka manao antso ho an’ny rehetra tsy nifidy izay manana kara-pifidianana izy hanefa ny adidiny satria ny hoavin’ny firenena ao anatin’ny 5 taona no hojerena manomboka izao, hoy izy. Misaotra ny vahoaka Malagasy rehetra ny eo anivon’ny K25 niara-niandry am-pitoniana ny voka-pifidianana fihodinana voalohany. Hiasa mafy izahay, ary handresy lahatra ny rehetra, hoy ny depiote Hanitra Razafimanantsoa. Mino sy manantena ihany koa izy ireo fa voarain’ny rehetra ny hafatra nataon’ny filohan’ny HCC Jean Eric Rakotoarisoa tsy hiroboka any amin’ny resaka adim-poko satria efa nisy nandrangaranga izany teto. Nisy ihany koa ny fanaratsiana samihafa izay tsy mendrika ny Malagasy intsony ary nisy hatramin’ny fandrahonana fa raha tsy lany amin’ny fihodinana voalohany dia hanao izao sy izao. Samy ambany lalàna isika ary samy manaiky ny didim-pitsarana, ka miezaka mafy amin’ny fihodinana faharoa, hoy ity solombavambahoaka ity. Eo am-pelantanantsika rehetra ny hoavin’ity firenena ity, ka tongava mifidy hoy izy nanentana ny olom-pirenena tsy ankanavaka.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Jean Eric Rakotoarisoa“Nampitandrina ireo miketrika adim-poko”

Nahitsy sy nazava tsara ny kabarin’ny filohan’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC ) Jean Eric Rakotoarisoa omaly taorian’ny fanononana ny voka-pifidianana ofisialy teny Ambohidahy.

 

 

Miandraikitra ny maha ara-dalàna sy mamoaka ny voka-pifidianana ny asan’ny HCC, hoy izy. Nanao fanisana sy fanaraha-maso, nijery ny fitoriana, nanitsy ny diso, nanarina ny lesoka, nisy ny fitadiavana ny voka-pifidianana tena marina. Vita iny ny dingana iray lehibe na dia nisy aza ny sakana sy fingampingana maro samihafa. Raha resaka fifidianana dia tsy misy ny fahagagana na mazia, hoy i Jean Eric Rakotoarisoa. Nampiseho fahamatorana sy fahendrena ny mpifidy tamin’iny fihodinana voalohany iny. Mila manao toy izany koa ireo mpisehatra rehetra amin’ny fifidianana, hoy izy. Nanao ny asany araka ny rariny sy ny hitsiny ny HCC, ny vahoaka no mifidy, notohizany fa hoe mila misintona lesona mikasika ny fihodinana voalohany isika, ny CENI sy ny mpifaninana. Tokony hisy fepetra raisina amin’ny fizarana ny karatry ny mpifidy, tohizana ny fanentanana sy fanabeazana ny mpifidy. Mpifaninana ianareo fa tsy mpifahavalo, samy Malagasy ary ny firenena dia iombonana, hoy ny teniny niantefa tamin’Atoa isany Rajoelina Andry sy Ravalomanana Marc ka ny iray no ho filohan’ny Malagasy rehetra. Fadio ny mety hampiady, hampisaraka, mandratra, ny mifampiantsy. Tezao ny mpomba anareo fa mila firaisankinan’ny Malagasy. Fa anisan’ny fanambarana nafonja nataon’ny filohan’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana omaly ny antso ho an’ny fitiavan-tanindrazana. Hoy indrindra izy : “ ireo izay mahalala ny tantaran’i Madagasikara, tantara tena izy fa tsy ny tantara ofisialy, dia mahafantatra tsara fa ity taona 2018 ity no tokony hamerenana ny hasim-piandrianan’ny Fanjakana Malagasy izay very sy  novonoina ary nofafana tamin’ny fanjanahantany. Adidintsika ankehitriny, indrindra izay manantena hitondra ny tany sy ny fanjakana ny manatanteraka izany, ka asakasak’izay mitsivalana amin’izany fa masina ny tanindrazana.Mampitandrina ireo alaim-panahy miketrika sy handrehitra adim-poko, tsy azo leferina izany ary tsy maintsy mandray andraikitra amin’izany ny governemanta sy ny mpitandro filaminana.” Mazava ny valim-pifidianana, hoy i Jean Eric Rakotoarisoa, tsy mila korontana ny Malagasy. Manantena antsika rehetra hiroso milamina any amin’ny fihodinana faharoa, am-panajana ny soatoavina Malagasy. Ny mpifidy no tompon’ny teny farany. Anisan’ireo manampahaizana manana ny maha izy azy eto Madagasikara ity filohan’ny HCC ity. Ankoatra ny maha mpitsara, mpampianatra mpikaroka azy dia mpanao gazety ihany koa izy ary inoana fa mahalala zavatra matoa nanao fanambarana hentitra tahaka izao

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Dr Jules Andriamaholison“Manatsara paikady ny K25”

Naneho ny heviny momba ny toe-draharaham-pirenena ny mpandinika politika Dr Jules Andriamaholison, mpikambana ao anatin’ny K25.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiatrehana ny fihodinana faharoaVonona hanarina ny lesoka ny CENI

Nodidiana ny eo anivon`ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana (CENI) sy ireo kandidà mba hijery ireo fandaminana mba hanala ireo ahiahy samihafa izay hita nandritra ny fihodinana voalohany momba ny fikirakirana ny fifidianana.

 

Nanazava hatrany ny filoha lefitry ny CENI, Philbert Hervé Andriamanantsoa fa tsy nifanalavitra ireo vokatra navoakan`ity vaomieram-pirenena ity sy ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC). Midika izany, hoy izy fa tsy misy ny olana tamin`ny fikirakirana  izay nataon`izy ireo satria nanisa vato manokana mihitsy ny teo anivon`ny HCC ary tsy nijery ny vokatra navoakan`ny CENI Madagascar. Hiditra amin`ny fihodinana faharoa ny fifidianana filoham-pirenena. Mahakasika ireo lesoka tamin`ny fihodinana voalohany dia nisy ny fanadihadiana ary fepetra maro no horaisina hanatsarana azy. Mahakasika ny rindram-baiko dia nanantitrantitra i Philbert Hervè Andriamanantsoa fa  misokatra foana ny CENI. Nohamafisiny fa nanana ny rindram-baikony manokana ny HCC sy ny CENI kanefa voka-pifidianana mitovy no navoakany, izany hoe tsy tany amin`io lafiny io ny olana. Vonona hiara-kiasa amin`ny  kandidà sy ireo mpanara-maso amin`ny fifidianana ity vaomiera misahana ny fikarakarana ny fifidianana ity mba ahafahana miantoka ny mangarahara ny fifidianana. Hanamafy ny fanabeazana olo-pirenena izy ireo indrindra eo amin`ny biletà tokana mba tsy hisian`ny vato maty be loatra sy mba hiantohana ny safidy marina ny mpifidy ka hisy ezaka manokana miaraka amin`ny vondrona afrikanina izay hanao fanentanana. Miomana ny CENI amin`ny fanotana tahirin-kevitra (impirmès sensibles) izay atao atsy Afrika Atsimo. Mahakasika ny fanalana olona eo anivon`ny CENI dia tsy misy antony manokana nandraisan`izy ireo fanapahan-kevitra tamin`ny fandroahana mpiasa fa fanatsarana ny asa. Misy mpiasa tsy nanaja ny fitanilana ka nisy fitarainana nataon`ireo kandidàa; Nisy ihany koa ireo tandrevaka ka nandraisana fepetra avy hatrany, hoy hatrany izy.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

MFM AnalamangaMiantso ireo namany hampandany an-dRavalomanana

Manomboka mirarakopana ny fanambaran’ny antoko politika sy fikambanana samihafa amin’ny fampandaniana ny kandida Marc Ravalomanana amin’ny fihodinana faharoa.

Taorian’ny Fikambanana Zanak’Avaratra tarihin’i Papa Soulé afak’omaly, dia nanambara teny Antanimena ihany koa omaly ny MFM Analamanga miaraka amin’ireo namana any amin’ny faritra izay mbola hanao fanambarana samihafa, fa hampandany sy hampifidy ny kandida laharana faha-25. Mitaona ireo namany handa ny baiko mifanohitra amin’izany izy ireo, izay efa niaraka tamin’ny kandida Marc Ravalomanana tamin’ny fihodinana voalohany. Amin’izy ireo dia tsy tokony homena fahefana ny mpandrava firenena, ka izay no hanohanany an’i Marc Ravalomanana. Maro ny zavatra efa niarahana taminy fa ny tena lehibe indrindra dia ny fahavononana hijery ny fampandrosoana miainga eny ambanivohitra, fijerena lalam-barotra sy lalam-bola vaovao mitondra any amin’ny fahavitan-tena toy ny ara-tsakafo, ohatra, hoy i Voninahitriniaina Herilanto mpitarika ny MFM Ambatolampy. Sambany tamin’ity propagandy ity no nipoiran’ny fanjakana izay hampiorina ny fandriampahalemana sy filaminana ho an’ny vahoaka. Izay no maha fanjakana ny fanjakana, hoy kosa Randriamahaleo William, mpiandraikitra ny MFM eto Analamanga. Ny tena fototry ny raharaham-panjakana dia ny hilaminan’ny tany ama-monina. Na ny resaka fihariana, sosialy, tontolo iainana, dia miankina amin’ny fisian’ny filaminana. Mahatoky ilay fanambin’ny kandida Ravalomanana hametraka fanjakana matanjaka afaka mandamina ny tany ama-monina izay dingana lehibe amin’ny fanaovana politika eto Madagasikara izahay, hoy izy ireo. Ny olona no nasaina nandoa vola nanohana ny kandida, fa tsy mividy olona, izany hoe tena kandidan’ny olona sy ny vahoaka izy, hoy hatrany ny fanambarana. Miasa miaraka ary ao anatin’ny K25 mazava ho azy ireto MFM Analamanga ireto, ary efa tena mamondron-kery, toy ny any Ambatolampy izay efa nahazoan’ny kandida Marc Ravalomanana isam-bato ambony saingy hohamafisina. Miantso ireo namana ao anatin’ny MFM izay nanohana kandida hafa tamin’ny fihodinana voalohany mba hiara-kamondron-kery amin’izay hanohana ny kandida faha-25 ny MFM, hoy ny hafatra ho an’ireo namany.

 

Toky R sy Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kara-pifidianana ho an’ny tsy mbola nahazoMila jerena dieny izao eny amin’ny fokontany

Araka ny voka-pifidianana ofisialin’ny fifidianana ho filoham-pirenena navoakan’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana na ny HCC tetsy Ambohidahy omaly dia misy ny fihodinana faharoa izay hotontosaina ny 19 desambra izao.

 

 Midika izany fa fotoana avy hatrany izao tokony handraisan’ny olom-pirenena ny andraikiny mikasika izany, ka tsy mangatak’andro fa mandeha mijery ny kara-pifidianana avy hatrany eny amin’ny biraon’ny fokontany ho an’ireo izay tsy nahazo fa tsy hoe amin’ny andron’ny fifidianana vao hikoropaka. Ny depioten’ny boriborintany faha-4, Felix Randriamandimbisoa dia anisan’ireo nanentana avy hatrany ny vahoakany. Izao dia efa mijery sy maka ny kara-pifidianany any amin’ny fokontany ireo izay tsy nahazo fa tsy rehefa tonga indray ny fifidianana vao mimonomonona hoe tsy nahazo izahay na tratran’ny antsojay. Maro be moa, raha ny nambaran’ity solombavambahoaka ity ireo kara-pifidianana tsy nalain’ny tompony tao amin’ity boriborintany iray ity. Tsy ao ihany fa amina faritra maro dia mbola misy kara-pifidianana tsy noraisin’ny tompony. Samy manana ny fomba fiasany moa ny isam-pokontany saingy ny olom-pirenena dia mila mandray andraikitra ihany koa manontany sy mijery izany. Tsara homarihana anefa fa tsy maintsy ao anaty lisi-pifidianana aloha ianao vao mahazo mifidy ka mampiasa ny kara-pifidianana. Ekena ihany anefa raha sanatria ka tsy nahazo kara-pifidianana ianao rehefa hita mazava ao anaty lisi-pifidianana ny anarana, afaka mifidy fa tsy maintsy mampiseho kara-panondro na pasipaoro na “permis de conduire”

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ravalomanana sy RajoelinaHangotraka ny fihodinana faharoa

Araka ny efa nanampoizana azy, mizotra mankany amin’ny fihodinana faharoa ny fifidianana filoha, araka ny voka-pifidianana ofisialy navoakan’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana na ny HCC omaly.

Tsy nisy kandida nahafeno ny fepetra voalazan’ny andininy faha-47 andalana faha-3 amin’ny Lalàmpanorenana, izay milaza fa voafidy ho filohan’ny Repoblika avy hatrany izay mahazo ny antsasamanilan’ny vato manan-kery amin’ny fihodinana voalohany. Nazava ny voka-pifidianana ofisialy omaly fa hiatrika ny fihodinana faharoa ny kandida laharana faha-13 Andry Rajoelina sy ny kandida laharana faha-25 Marc Ravalomanana. Miisa 5 367 550 tamin’ny mpifidy voasoratra anarana 9 949 083 no tonga nandatsa-bato, izay nanome taham-pandraisana anjara 53,95%. Nahatratra 386 946 ny vato maty ary  4 980 604 kosa ny vato manan-kery. Nahazo vato 1 954 023 manome salan’isa 39,23% i Andry Rajoelina, ary 1 760 837 manome 35,35% kosa i Marc Ravalomanana. Tsy nifanalavitra tamin’ny valiny vonjimaika navoakan’ny CENI ny 17 novambra lasa teo izay 39,19% sy 35,29% io. Hangotraka ny fihodinana faharoa ary hotsarain’ny vahoaka eo ny nanongana sy naongana tamin’ny 2009 hoe: iza no nanasoa ary iza no namotika firenena? Azo ambara ho mandiso ny fanasoketana ny CENI sy ny rindram-baiko na “logiciel” nampiasainy io. Nambaran’ny kandida Andry Rajoelina mantsy fa “truqué” iny. Raha hiverenana ny teniny, nambarany fa fitarihany no ekeny fa tsy amin’io isam-bato io. Iny anefa ny vokatra nivoaka tamin’ny alalan’ny fampiasana rindram-baiko hafa mihitsy. Nisy ireo fitoriana samihafa izay nisy ny azo noraisina saingy nambara fa tsy nitombina, ary tao no tsy azo noraisina mihitsy, ka tsy nanova firy ny voka-pifidianana. Nanamarina, namerina nanisa ary nampanan-kery indray ireo biletà voalaza amin’ny tsy rariny fa fotsy sy tsy manan-kery taminà biraom-pifidianana miisa 133 tamina toerana maro ny HCC, ka izany fanitsiana izany dia nampanan-kery vato miisa 4379.Azo raisina nefa tsy mitombina ny fitoriana nataon’ny kandida Hery Rajaonarimampianina mitaky ny hanafoanana tanteraka ny voka-pifidianana. Tsy azo noraisina kosa ny fitorian’ny Vondron’ny kandida, izay nirona tany amin’ny fanafoanana tanteraka ny voka-pifidianana ihany koa. Raha raisina tsirairay ireo tsy fetezan-javatra voalaza sy hita ireo, heloka azo enjehina eo anatrehan’ny lalàna izy ireny. Tsy fetezan-javatra mitsitokatokana izy ireny fa tsy mahasahana ny firenena manontolo na dia tsy azo hodian-tsy hita aza ny vokany araka ny lalàna eo amin’ny fari-pifidianana nisehoany ka raha akambana na amin’ny habetsahany na amin’ny endrika isehoany, dia tsy antony hahafoana ny raharaham-pifidianana amin’ny ankapobeny, hoy ny ampahany tamin’ny fanambaran’ny HCC. Mifantoka any amin’ny fihodinana faharoa izany ny sain’ny rehetra.

Toky R

 

News Mada0 partages

Bande dessinée: Ambatonamelankafatra réécrit l’histoire

Ambatonamelankafatra, qui prend place au Tahala Rarihasina jusqu’au 5 décembre, affiche son ambition de redonner à la Bande dessinée (BD) malgache son prestige d’antan.

«Le 9e art malgache, tout comme les bédéistes, survit malgré une traversée de désert. Maintenant, on va appuyer et accompagner les acteurs de la chaîne de production afin que la BD malgache retrouve sa lettre de noblesse», a avancé Alban Ramiandrisoa-Ratsivalaka, du comité d’organisation, tout en présentant une vaste exposition rétrospective de cet art.

Force est de rappeler que les années 80 constituent la belle époque de l’industrie de la BD malgache dans la Grande île. Pas moins de 30 revues ont été éditées chaque mois, atteignant des tirages record. Et les lecteurs avertis ont même précommandé les œuvres auprès des librairies. Dans le temps, les deux titres les plus lus étaient « Benandro » et « Koditra ».

Durant cet âge d’or, la BD malgache a ouvert la voie pour servir de vecteur d’éducation. Dommage que cette méthode n’a pas encore été reconnue par les pédagogues.

Une priorité 

« Cette forme d’expression artistique a connu plus tard un déclin considérable à cause notamment de la dépréciation de la monnaie nationale à l’orée de 1989. En conséquence, le pouvoir d’achat des bédéphiles s’effritait, au point que l’achat périodique des livres ne faisait plus partie des prioritaires », a déploré notre interlocuteur.

Durant ces deux dernières années, une série de rencontres a été organisée entre l’Office malgache des droits d’auteur (Omda) et tous les corps du métier du dessin, en vue de relancer les discussions et trouver ensemble des solutions.

« Comme toutes les autres œuvres littéraires et artistiques, la bande dessinée bénéficie également d’une protection par le droit d’auteur », dixit Haja Ranjarivo, le numéro un de l’Omda qui compte actuellement 143 artistes membres.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

No Comment Bar: Oxow en quête de firmament musical

Pour son concert hebdomadaire, No Comment Bar Isoraka accueillera ce soir le groupe Oxow  afin d’assurer le Show sous la couleur blues.

Oxow est un groupe de musiciens issus de différents groupes, qui ont plusieurs années d’expériences musicales. Chaque membre de la formation a su parfaire un riche parcours dans le vaste champ de la musique. Et, cela fait maintenant 3 ans qu’Oxow partage ce même feeling pour le blues.

Sur scène, Il sera composé de 4 musiciens bien connus dans leur style à savoir Andry Ramamonjisoa comme lead guitare, Nali  Rabarison à la battérie,  Titi Razakamiadana au piano et saxo  ainsi qu’Eric Rakotoary à la basse. Le quartet se plaira à proposer un répertoire très éclectique teinté de standards internationaux et accompagnés de rythmes soutenus.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Danse Traditionnelle: Lamako Events lance un appel à candidature

Organisée par Lamako events, la huitième édition du festival de danses multidisciplinaires « Arondihy  » ne se déroulera que l’année prochaine. Mais pour mieux agencer les préparations, Fanou Raveloarison, la première responsable, lance déjà un appel à participation aux danseurs traditionnels souhaitant promouvoir leur culture durant le festival.

Depuis le début d’Arondihy en 2007, Fanou Raveloarison s’est investit dans de multiples voyages dans diverses régions de la Grande île pour détecter les danseurs traditionnels qui méritent d’être soutenus. « C’est ainsi qu’est née l’idée même du festival », a-t-elle annoncé.

Au fait, son objectif consiste à démontrer toutes les sortes de danses malgaches, tout en dévoilant nos cultures et rites. « La danse traditionnelle s’associe toujours avec les accoutrements et la musique. Ensemble, ils déterminent la culture d’une région », a-t-elle précisé. D’après Fanou Raveloarison, les trois premières éditions étaient financièrement « supportables ».

A la recherche des danseurs talentueux

« Actuellement, avec la crise économique qui persiste, il est de plus en plus difficile de faire les voyages et pourtant, il existe de nombreux groupes qui méritent d’être soutenus quelque part », a-t-elle ajouté. Ainsi, avec l’aide des médias, elle lance un appel aux groupes qui désirent participer à la prochaine édition d’Arondihy. Rappelons que plusieurs groupes, tels que Soameva et la danse de Sakalava, ou encore Sarandra Beloba qui avait présenté les traditions venues d’Antanosy, ont déjà marqué de leur empreinte ce festival.

Lamako events organisera de nombreux ateliers de danse avant le festival. « Nous voudrions présenter notre tradition au grand public, danseur amateur ou professionnel, ou juste amoureux de la culture malgache », a-t-elle mis en exergue.

Et, pour améliorer davantage le festival, Lamako event organisera, à partir de l’année prochaine, des ateliers durant la matinée du festival et des spectacles durant les soirées, sans oublier la grande pièce « Daholobe », une sorte de spectacle de restitution de ces ateliers.

Holy Danielle

 

La Vérité0 partages

Ambohijatovo-Ambony - Viol en réunion d’une passante, un suspect appréhendé

Souvent, les auteurs d’infractions agissent au nez et à la barbe de la Police à Ambohijatovo-Ambony. Le fait qu’un commissariat se trouve à proximité, semble être loin de les dissuader pour ne pas commettre leur forfait. C’est ce qui s’est produit mardi soir. Trois inconnus âgés dans la cinquantaine chacun, y ont violé une mère de famille, qui allait regagner son foyer. Selon un témoin, une autre femme, visiblement bouleversée par ce qu’elle venait de voir, l’a alarmé, lui et quelques-uns de ses compagnons, que des inconnus sont en train d’abuser de la victime.

Ses agresseurs ne s’étaient pas  gênés pour  l’entrainer de force à l’écart de l’artère principale, alors déserte à cette heure du soir, pour la conduire dans un escalier sombre situé en contrebas de la grande rue passant devant le ministère de l’Eau. “Nous sommes accourus voir et  à l’endroit indiqué, avons surpris l’un des violeurs encore en train de satisfaire ses bas instincts sur la victime qu’ils ont fait allonger sur le sol, qui était complètement à la merci du voyou. Celle-ci, je la connais bien car elle prend l’habitude de passer dans le coin pour rentrer chez elle le soir. Quant aux deux autres larrons, ils ont réussi à détaler. Nous avons conduit le violeur au commissariat et nous ignorons la suite de l’affaire. La victime est encore tellement traumatisée que nous n’avons pu  obtenir  aucune nouvelle”, explique notre interlocuteur.Pour celui-ci, le viol de cette femme n’est qu’un des traits de l’insécurité alarmante qui prévaut dans ce quartier susmentionné.Tous les escaliers publics, il en existe au moins trois, et qui conduisent vers le tunnel d’Ambanidia, en aval, s’avèrent très dangereux, en particulier pour les femmes, selon toujours notre interlocuteur. Il est fréquent d’y voir  une victime, qui se hasardait seule dans ces passages, y ressortir souvent en sang. Car il n’y a pas que le viol. Les vols et agressions accompagnés de coups de couteau y sont monnaie courante.Franck Roland

La Vérité0 partages

Bilan énergétique national - L'utilisation du bois énergie compromet…

Couvrant plus de 80% des besoins énergétiques à Madagascar. L'utilisation du bois énergie constitue la principale option pour la majorité des ménages malagasy, selon le bilan énergétique national. Pourtant, cela compromet les autres sources énergétiques, à en croire le rapport du ministre de l'Energie et des Hydrocarbures (MEH). « La déforestation ne cesse de gagner de l'ampleur dans le pays. Cela favorise le tarissement des ressources en eau, lequel handicape à la fois l'approvisionnement auprès des ménages et la production d'électricité. Si auparavant nous avons eu une réserve d'eau de 6 mois pour assurer la production d'électricité, cela est désormais réduit à 4 mois, avec une petite quantité », reconnait le ministre Lantoniaina Rasoloelison. Parmi les mesures adoptées pour faire face à cette situation figurent le reboisement et la lutte contre les feux de brousse et de forêts. A cela s'ajoutent les solutions de rechange, dont la vulgarisation des « foyers améliorés » et des charbons écologiques. De nombreux paysans producteurs ont déjà bénéficié de formations y afférentes. D'un autre côté, la politique de transition énergétique favorise les énergies renouvelables. Pour leur part, des étudiants et chercheurs effectuent des recherches sur la production de nouvelles sources d'énergie.Une première étape franchieLa présentation du bilan énergétique détaillée est la première étape de la mise en service du Système d'Information Energétique (SIE). En fait, la prise de décision de politique énergétique repose essentiellement sur une bonne analyse de données statistiques. « Le diagnostic effectué dans le cadre de ce travail nous servira d'outil d'aide à toutes les décisions futures », souligne le numéro Un du MEH. Grâce à ce bilan national on peut observer d'une manière générale les grands agrégats énergétiques de la Grande île. Le cheminement de chaque forme d'énergie depuis l'approvisionnement jusqu'à la consommation finale est observée. Les lacunes et les faiblesses, et les actions qui doivent être maintenues et améliorées sont également identifiées. « A travers cette étude, nous avons la possibilité d'orienter nos actions afin de répondre aux défis sociaux, économiques et environnementaux que nous nous sommes fixés dans notre politique énergétique », poursuit le ministre de tutelle. Notons qu'en dehors du bilan détaillé, le SIE comprend d'autres composantes à savoir les indicateurs énergétiques, les analyses prospectives, les informations détaillées sur les ressources et potentialités énergétiques, les technologies utilisées et leur rendement de conversion énergétique ainsi que les informations clés sur les aspects institutionnels  et organisationnels du secteur de l'Energie (Code de l'électricité et tous les textes /décrets relatifs au secteur)…Patricia Ramavonirina

La Vérité0 partages

Blocs pétroliers et gaziers - Suspension de l’appel d’offres réclamée

Nous avons signalé par deux fois, au début de ce mois, le manque de transparence manifeste de la part des autorités au sujet des 44 blocs pétroliers et gaziers, objet d’appel d’offres international ouvert entre le 7 novembre et le 30 mai prochain. Ils mesurent chacun 1 940 km? et représentent une superficie totale de 63 296 km?. Le directeur général de l’Office des mines nationales et des industries stratégiques (OMNIS) Voahangy Nirina Radarson a ouvert  un appel d’offres lors de l’Africa Oil Week qui s’est déroulé du 5 au 9 novembre au Cape Town, Afrique du Sud, sans qu’aucune information officielle à ce propos ne soit communiquée à la population malagasy jusqu’ici. Quatre organisations de la société civile font part de leurs inquiétudes. « La détermination et la hâte manifestées par l’OMNIS et le Gouvernement sont inquiétantes, en l’absence d’un cadre légal et règlementaire adéquat, et dans un contexte politique et institutionnel où des changements imminents sont attendus au sein du Gouvernement et des institutions concernées », ont-elles noté dans un communiqué.Démarche participativeElles ont alors appelé instamment le ministère des Mines et du Pétrole, l’OMNIS et les autorités compétentes à suspendre la campagne de promotion pour l’attribution de licences sur les 44 blocs pétroliers et gaziers en question. Le côté gouvernemental est aussi requis de reprendre les ateliers régionaux prévus depuis le mois de mars 2017 avec les représentants des secteurs public et privé, des autorités locales, des élus et de la société civile, en vue d’achever la révision du Code pétrolier et ses textes d’application dans le cadre d’une démarche participative et inclusive. Elles ont demandé par la même occasion la transparence totale au sujet de la situation de ces 44 blocs miniers en publiant toutes les informations sur leurs aspects techniques et géo-scientifiques, les modalités et critères d’attribution prévus ainsi que les résultats des études qui ont été faites préalablement à l’ouverture du cycle de licences et qui ont conduit à les promouvoir ainsi.RefonteLes autorités gouvernementales sont de plus priées d’entreprendre une série de consultations avec toutes les parties prenantes du secteur, y compris les petits pêcheurs artisanaux et les communautés côtières concernés, en vue de garantir leur consentement libre, informé et préalable (CLIP) à la mise en exploration et exploitation des blocs offshore pétroliers et gaziers dans le bassin de Morondava. La base juridique sur laquelle sera faite l’attribution de licences reste opaque en ce sens que la refonte du Code pétrolier 96-018 lancée depuis 2008 n’a pas encore abouti. Normalement, le Code pétrolier énonce les principes de droit tandis que les dispositions qui peuvent nécessiter des adaptations ou ajustements périodiques sont fixées par voie réglementaire. Il n’y a eu qu’un seul décret d’application, à savoir le décret 97-740 sur les titres miniers, depuis l’adoption de ce Code pétrolier en 1996. Les enjeux sociaux et environnementaux liés à l’attribution de ces blocs pétroliers ne sont pas non plus à écarter. Le processus doit tenir compte des différents problèmes et des perspectives en référence à l’évaluation environnementale stratégique (EES). Toutefois, les objectifs économiques et politiques poursuivis par les décideurs par l’octroi de ces licences/droits d’exploration demeurent inconnus.Risques élevésL’exploration et la production offshore de pétrole et de gaz à une telle échelle va directement à l’encontre des objectifs de protection des ressources halieutiques, de la préservation et restauration des écosystèmes marins dont dépendent les moyens d’existence et la sécurité alimentaire d’une grande partie de la population et du développement des autres secteurs utilisateurs des actifs océaniques. Outre les risques élevés de superposition des blocs pétroliers et gaziers avec les aires marines protégées et sensibles, il est certain que les opérations relatives aux études sismiques auront des effets néfastes sur l’environnement naturel et humain des zones concernées, en particulier sur la faune dont les mammifères marins, tandis que la mise en valeur et la production de gaz et de pétrole ne feront qu’aggraver les émissions de gaz à effet de serre, responsables de l’accélération du réchauffement planétaire.  M.R.

La Vérité0 partages

Fête de la nativité - SOCOLAIT devance le père Noël

 « Soco'Tsiky, redonner le sourire aux enfants ». C'est avec ce  slogan que SOCOLAIT contribue à l'amélioration et l'épanouissement de la vie quotidienne de la population défavorisée dans tout le pays. A quelques semaines de  la fête de la nativité, SOCOLAIT s'est rendue auprès de deux  centres pour leur apporter des cadeaux de Noël. Il s'agit de l'orphelinat des Paulins sis à Ankadivato et de l'établissement  scolaire la Victoire situé à Ambolokandrina.

En approvisionnant déjà tous les trois mois en produits laitiers l'association ED+  qui prend en charge l'orphelinat des Paulins sis à Ankadivato, SOCOLAIT, à travers son programme « Soko'Tsiky »,  poursuit sa collaboration en y apportant, cette fois-ci, des matériels scolaires. Mercredi dernier, des kits scolaires composés de cahiers, crayons de couleur, ardoises et stylos ont été remis aux internats. Les écoliers de l'établissement  scolaire la Victoire, sous l'aile  de JCI Ilon'Iarivo, ont eux aussi bénéficié du programme lancé par SOCOLAIT.  Les élèves de la classe de 8ème et 9ème ont reçu des livres pédagogiques. Ce sont des ouvrages qui vont  étoffer leur bibliothèque   mais qui sont notamment mis  à leur disposition. Les patients de l'HJRA prochains bénéficiairesToujours dans cette optique, SOCOLAIT collabore actuellement avec l'hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA), à Ampefiloha. Ces deux entités projettent de rénover l'infrastructure de cet établissement sanitaire. En effet, ladite société va intervenir auprès du service cardio pédiatrique en réhabilitant quelques chambres. Cette action va permettre d'offrir  aux patients un soin de qualité dans un meilleur environnement. Il est à noter que depuis 2014, le programme « Soco'Tsiky » a   fait sourire et a ravivé les  journées de plus de  1 000   enfants. Disposant d'une large gamme de produits laitiers, leur préoccupation concerne,  a priori, la bonne alimentation des Malagasy dont les enfants. Plusieurs associations et établissements humanitaires ont  bénéficié de leur action, plus précisément de leur produit phare Farilac qui,  riche en vitamine et en calcium, fournit spécialement aux enfants pour  son apport de compléments nutritionnels non négligeables. Il s'agit notamment  de l'Association Internationale des Charités (Anosizato), Foyer Tanjomoha à Vohipeno sans oublier  l'orphelinat Toko Telo. A cela s'ajoutent les mères et les enfants démunis ainsi que les malades du Centre Hospitalier Mère et Enfant de Tsaralàlana et de l'hôpital HJRA (Association Anyma). Recueillis par K.R.

La Vérité0 partages

Problème d'insécurité - Andry Rajoelina propose des solutions draconiennes

Un opérateur d'origine pakistanaise est décédé mercredi, victime du banditisme. Un décès qui vient de se rajouter à la longue liste d'actes de banditisme dans le pays ces derniers temps. Cette semaine, le commandant de brigade de Ranomafana, un adjudant-chef, est tombé sous les tirs lors d'une embuscade et le véhicule du commandant de la Circonscription interrégional de la Gendarmerie nationale de Toliara, pris dans un guet-apens, a été criblé de balles lors de l'attaque des bandits, non loin de Betroka.

Pas moins de 4 cas de kidnapping ont été enregistrés rien que pour ce mois de novembre. Sans parler des vols de bovidés, des braquages, des viols, des coupeurs de route qui alimentent tous les jours la rubrique « faits divers », force est de constater que le banditisme a atteint des sommets ces derniers temps.Dans ce contexte d'insécurité, aucun développement pérenne n'est envisageable. Afin de rétablir la sécurité et l'autorité de l'Etat malagasy face à la multiplication des violences quotidiennes et vu l'apparition des zones de non-droit, le leader de l'Initiative pour l'Emergence de Madagascar (IEM), Andry Rajoelina, prétendant à la magistrature suprême du pays, veut apporter des réponses efficaces. Un forum sectoriel de l'IEM a été organisé hier au Centre de conférence international d'Ivato pour dégager des pistes d'actions. « Nous éradiquerons les « dahalo ». Les Forces de l'ordre seront dotées de matériels "manara-penitra". Les formations pour l'utilisation de ces matériels seront renforcées », a affirmé le candidat n°13, Andry Rajoelina, citant quelques exemples de son programme en matière de lutte contre l'insécurité. S'adressant à la population malagasy, le fondateur de l'IEM adresse un « Velirano » : « Je serai un Président qui protègera la population et ses biens ». Pour lui, « ce n'est plus le temps de parler. C'est le moment de travailler ». Grâce notamment à la suspension de l'importation de zébus, l'utilisation de puces GPS pour le traçage des bovins et la dotation de matériels pour les Forces de l'ordre, Andry Rajoelina objecte de réduire de moitié le taux de vol de bovidés dans l'île. Durant plus de 4 tours d'horloge, un panel de haut niveau en matière de sécurité, composé notamment de Généraux malagasy, européens et israéliens, s'est penché sur deux thèmes, à savoir « L'urgence de la sécurité des biens et des personnes » et « Assurer l'intégrité territoriale de l'Etat malgache ». Citons à titre d'exemple, Serge Cottrant, spécialiste des dispositifs de géo-localisation des bovins utilisant la puce intelligente, Franck Reigner, ancien directeur des Forces armées françaises dans l'océan Indien, Assaf Yariv, major général israélien, ancien directeur du Shin Bet, qui a notamment partagé l'expérience israélienne dans la lutte contre l'insécurité. Des pistes d'actions ont été dégagées hier. Celles-ci permettront d'emprunter la voie du développement. Il ne s'agit pas d'un énième diagnostic, mais de véritables propositions, opine un membre de l'auditoire. Une exposition d'une station de contrôle de drones a également marqué la conférence d'hier. L.R.

La Vérité0 partages

Tractations et alliances

Il n'y a plus de temps à perdre. Sans vouloir prendre le risque de se faire piéger dans la nasse de la précipitation, chaque état-major des deux candidats admis au deuxième tour se doit d'activer les  tractations en vue de contracter les alliances nécessaires. Les dés sont jetés. La Haute Cour constitutionnelle (HCC), dans son Arrêt du mercredi 28 novembre 2018, définit irrévocablement le cadre du jeu. Le candidat n° 13 du TGV/MAPAR, Andry Nirina Rajoelina et celui du TIM Ravalomanana Marc vont s'affronter pour le deuxième tour. Tous deux ayant obtenu les maximums de voix sur les trente-six concurrents s'aligneront au starting-block à partir du lundi 3 décembre pour la course à la présidentielle dont la date du scrutin est prévue pour le 19 décembre 2018. 

L'enjeu est de taille. Le pays ayant connu les vicissitudes des régimes précédents, en particulier celui du HVM tout récemment, ne peut plus se permettre d'errer, pour la énième fois, dans le désert où de multiples calamités sévissent aveuglément. Le choix du nouveau Président de la République requiert une vigilance et une extrême prudence. Andry Rajoelina et Ravalomanana sont tous deux des anciens Chefs d'Etat. Supposés avoir des expériences en matière de gestion des affaires publiques, ils sont censés savoir concrètement le poids des responsabilités qui les attendent.Seulement, il faut faire la part des choses et faire beaucoup attention. Durant leur mandat respectif, lequel des deux prétendants avait laissé un passé bénéfique pour le pays ? Un bon souvenir parmi les concitoyens ? C'est bon d'avoir un bon programme bien structuré, ficelé et solide, mais, c'est mieux d'avoir laissé un bon souvenir ou un bon message au peuple grâce à des œuvres  positives entreprises quand on était au pouvoir. Dans ce genre de démarche, les bonnes paroles ne suffisent pas. Les critères essentiels qui déterminent le choix d'une alliance vis-à-vis d'un candidat ou un autre reposent fondamentalement et simultanément  sur son passé et le programme qu'il compte mettre en œuvre pour ...sauver le pays. A propos de ces deux critères, le candidat n° 13 prime par rapport à son adversaire. En effet, Andry Nirina Rajoelina durant son mandat de cinq ans en  tant que président de la Transition a pu concrétiser de grandes réalisations d'intérêt général, et cela, en dépit de l'absence des aides de l'extérieur. Des stades, des hôpitaux, entre autres, ont été bâtis à travers l'ile. Le salaire des fonctionnaires avait connu tous les ans des augmentations, ... Et le peuple en est reconnaissant. Le score obtenu par ANR lors du vote du 7 novembre en témoigne. Et nous osons croire que celui du 19 décembre le confirmera et confortera davantage la cote de popularité toujours intacte de Zandry Kely.Justement, pour ce qui est du cas d'Andry Rajoelina, la porte reste ouverte, encore mieux, il tend la main à tout ce qui veut sauver le pays. ANR manifeste toujours la disponibilité de débattre avec tout le monde du moment qu'il s'agit de la volonté de sauver Madagascar.Les tractations et le jeu d'alliances battent leur plein. Il faut à tout moment garder net dans la tête qu'il s'agit de l'intérêt supérieur de la Nation. Le moment est venu de se donner la main et soutenir l'homme capable de faire renverser la vapeur.   Ndrianaivo

Midi Madagasikara0 partages

Résultat du 1er tour : Les Etats-Unis félicitent les deux finalistes

Les Etats-Unis ont réagi hier même au résultat définitif du scrutin du 07 novembre proclamé par la HCC. « Au nom du peuple américain, je voudrais féliciter tous les candidats à l’élection présidentielle pour avoir enrichi le débat démocratique à Madagascar. Aujourd’hui, je félicite Monsieur Ravalomanana Marc et Monsieur Rajoelina Andry pour la confiance que le peuple Malagasy a placée en eux et pour leur engagement déclaré au respect de la Constitution et à un processus électoral transparent. Comme Madagascar avance vers le prochain tour des élections en décembre, nous, les Etats-Unis, restons engagés à travailler avec vous pour soutenir la paix et la prospérité. », affirme le Chargé d’Affaire Stuart Wilson.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Tradition : Les autorités traditionnelles discutées à Marrakech

La princesse Mahafaly, Elakovelo Etsiosa Zoendreniny (deuxième à gauche) avec les autres autorités traiditonnelles d’Afrique

Lors du 8e Sommet Africités à Marrakech, la remise en place des autorités traditionnelles a été mise en focus. La princesse Mahafaly, Elakovelo Etsiosa Zoendreniny a participé à cette rencontre cruciale.   

Le roi du Maroc, Mohammed VI, a invité des milliers de personnalités étatiques, politiques et traiditonnelles lors du 8e Sommet Africités, avec comme slogan « La transition vers des villes et territoires durables : le rôle des collectivités teritoriales d’Afrique ». Cette rencontre internationale s’est tenue du 20 au 24 novembre à Marakech. Son altesse, la princesse Mahafaly, Elakovelo Etsiosa Zoendreniny a été présente en tant qu’autorité traditionnelle venant de Madagascar. « Nous, les dignitaires royaux de trente-sept pays, sommes tombés d’accord qu’il est temps que le rôle des autorités traditionnelles soit plus confirmé dans la vie de la population. Nous avons constaté que nous sommes incontournables  dans nos pays respectifs », met-elle en avant.

Les différentes régentes et régents du Cameroun, du Congo, du Niger, du Kenya, du Togo, du Nigeria… ont fait le déplacement. Pour dire que le pouvoir ancestral reste encore ancré dans la culture africaine. Un rôle important qui a été récemment confirmé par le premier tour des élections présidentielles, durant les propagandes. « Tout le monde a remarqué le ballet des candidats qui sont venus auprès des rois et des reines de Madagascar pour demander la bénédiction, ou pour donner de l’argent. Quand on a besoin de nous, on n’hésite pas à s’afficher, mais après on nous oublierait presque », émet la princesse Mahafaly, Elakovelo Etsiosa Zoendreniny, d’un ton  brin amusé. La participation de ces rois et reines du continent africain a été donc un moment pour se remettre en question et penser à une initiative.

Le 21 novembre, une tribune a été accordée à la représentation des autorités traditionnelles. L’occasion de mettre en avant les freins pour que l’autorité traditionnelle soit placée à sa juste valeur. « Un comité provisoire a été mis en place, dénommé Union des Hautes Autorités Traditionnelles d’Afrique. Elle est dirigée, pour l’instant, par cinq rois… A partir de là, ce bureau provisoire va créer un bureau permanent avec un statut légal. Cette réunion se fera au Ghana. Sans oublier que notre objectif premier est de replacer le rôle de l’autorité traditionnelle dans la participation au développement du pays, tout en repsectant le statut républicain », relate la princesse Mahafaly, Elakovelo Etsiosa Zoendreniny. La  création d’une telle structure permettra de légaliser le statut des autorités traditionnelles dans leur pays respectif.

La reconnaissance du rôle des rois et des reines est actuellement certaine dans cinq pays africains, à savoir le Congo, la Côte d’Ivoire, le Maroc… Une reconnaissance qui a été votée dans les assemblées nationales, et a été décrétée en loi. D’autres pays du continent ont aussi suivi le même chemin, mais les gouvernements rechignent à appliquer les décrets. « Le frein principal, c’est que la politique prend trop de place et efface le rôle des autorités traditionnelles… Le roi du Maroc est conscient que les autorités traditionnelles méritent leur place, tout cela n’a pas pu se réaliser sans lui », ajoute la princesse Mahafaly, Elakovelo Etsiosa Zoendreniny. Le projet de l’UHATA est établi jusqu’en 2060.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Violette Kakyomya des Nations –Unies : Encourager les malgaches à aller voter

En marge de la déclaration des résultats officiels de l’élection présidentielle du 7 novembre dernier, Violette Kakyomya , la représentante  résidente du Système des Nations Unies et Représentant résident du PNUD à Madagascar a déclaré que « nous félicitons le peuple malgache d’avoir accompli cette élection. Nous allons accompagner les Institutions pour les prochaines étapes. Nous tenons également à encourager la population d’aller voter. Le taux de participation est de l’ordre de 53%, ce sera beaucoup la prochaine fois » Et d’ajouter que  « cela montre un grand niveau de responsabilité de tous les candidats. J’encourage les candidats qui vont passer au deuxième tour à garder ce niveau de responsabilité. Et que tout se passe dans la paix et dans le calme ». Un deuxième tour qui sera passionnant avec ce que tout cela suppose.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Miandrivazo : Nidoboka am-ponja ireo nitatitra rongony tamin’ny 4X4

Natolotra ny fampanoavana tao Miandrivazo ary nidoboka am-ponja vonjimaika ireo telo lahy izay nitatitra rongony ka sarona teny amin’ny lalam-pirenena faha-34. Raha tsiahivina dia nitondra fiara tsy mataho-dàlana tsy azo trafina ny ao anatiny noho ny fampiasàna fitaratra mainty, ireo telo lahy. Tsy vitan’izay fa mbola misy famantarana manokana « cocarde » koa, fa fiara an’ny manam-pahefana, ilay nampiasaina. Nandeha tany amin’ny lalana rezionaly izay mampitohy an’i Toliara amin’i Morondava izy ireo aloha. Avy eo Morondava ka hihazo an’Antananarivo avy amin’ny lalam-pirenena 34 izay mifanandrify amin’i Miandrivazo no voasakan’ny zandary. Nirifatra tsy an-kijanona anefa na dia teo aza izany. Teo no tsy maintsy nampiasa ny fifandraisana tamin’ny namany ny zandary ary nampandre ny fisian’io fiara io. Natao avokoa ny barazy rehetra amin’izay mety handalovan’ny fiara ary voasambotra ihany ireo olona tao anatiny. Rehefa nosavaina ny fiara dia nahitàna rongony 13 gony izay milanja 400 kilao. Nazava teo ny tanjon’izy ireo dia ny fitaterana zava-mahadomelina avy any Toliara mba hamidy aty an-drenivohitra. Fanindroany izay no nisy fiara an’ny manam-pahefana sarona nitatitra rongony toy izao. Ny tamin’ity farany ity dia mbola tsy fantatra izay tompony, satria tsy nisy taratasy na ny kely aza tao anatin’ny fiara. Inoana anefa fa tsy ho ela dia ho hitan’ny zandary izany, satria tsy tokony ho sarotra intsony ny famantarana ny fiara avy amin’ny laharany sy ny laharan’ny « carroserrie » izay mipetaka aminy. Ary dia ho fantatra eo ny manam-pahefana mpanao aferan-drongony. Izany no andrasan’ny olona…

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Forum Africa 2018 : Participation de Madagascar à la 3e édition

La troisième édition du Forum Africa se déroulera du 8 au 10 décembre 2018 à Charm-El-Sheik en Egypte. Madagascar participera activement à ce rendez-vous continental par le biais de l’EDBM (Economic Development Board of Madagascar), qui a pour mission de promouvoir des investissements dans la Grande île. Cet événement économique réunira plus d’un millier de leaders du monde des affaires, notamment des industriels et des investisseurs de renom.

De groupes hôteliers de haut standing. Ce Forum qui offrira aux participants une plateforme pour la promotion des investissements et du commerce intra-africain, est l’un des rassemblements de haut niveau entre dirigeants politiques et économiques du continent. C’est également une occasion en or de présenter aux investisseurs les opportunités d’affaires et d’investissements à Madagascar, notamment sur les six secteurs prioritaires sur lesquels travaille l’EDBM. Il s’agit de l’agribusiness, de l’infrastructure et de l’énergie, des mines, de l’industrie légère et surtout du tourisme. Parlant du secteur touristique en particulier, l’EDBM n’a pas ménagé ses efforts en matière de promotion afin d’attirer de nouveaux investisseurs notamment dans le domaine de l’hôtellerie. Et des retombées économiques positives ont été tirées. La preuve, bon nombre de groupes hôteliers de haut standing tels que les Groupes Golden Tulip, Hyatt ou encore Sun Resort et Movenpick, s’intéressent particulièrement à la destination Madagascar et son potentiel touristique.

Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

CENI – HCC : Une différence de 35.484 électeurs inscrits

Selon les résultats provisoires publiés par la CENI, il y a eu 9.913.599 inscrits ; 5.367.447 votants ; 392.835 bulletins blancs et nuls ; et 4.974.612 suffrages exprimés. Ce qui ne correspond pas tout à fait avec les résultats officiels de la HCC avec 9.949.083 inscrits ; 5.367.550 votants ; 386.946 blancs et nuls ; et 4.980.604 suffrages exprimés.  Est-ce la CENI qui a minoré le nombre d’inscrits ou est-ce la HCC qui l’a majoré ? Des questionnements se posent par rapport à cette différence non négligeable de 35.484 électeurs inscrits supplémentaires alors que le nombre total de votants est sensiblement le même avec 5.367.447 d’après la CENI et 5.367.550 pour la HCC.

R. O

Midi Madagasikara0 partages

Football- Ligue des champions : CNaPS Sport et Platinum dos à dos

La CNaPS Sport est plutôt mal partie dans cette ligue des champions d’Afrique en concédant le nul de 1 à 1 face aux Zimbabwéens du FC Platinum.

Un début presque raté pour la CNaPS Sport qui n’a réussi qu’un score de parité de 1 à 1, hier au stade de Vontovorona, devant le FC Platinum du Zimbabwe.

Pied au plancher. On avait pourtant cru au potentiel de la CNaPS Sport qui a fait des efforts en recrutant des éléments de qualité notamment l’attaquant de l’Ajesaia, Arnaud Randrianantenaina, mais aussi le grand défenseur du FC Vakinankaratra en l’occurrence Ricky Ramiandrison.

La CNaPS Sport dans un schéma de 4-2-3-1 avec Arnaud en pointe avait entamé le match pied au plancher mais les Zimbabwéens étaient venus pour limiter les dégâts.

Il a donc fallu un  raid solitaire de Lalaina pour obliger les Zimbabwéens à connaître l’irréparable. Le penalty qui s’ensuivit fut transformé d’un contre à pied par le capitaine Ando.

Dangereux Zimbabwéens. Une euphorie de courte durée car le FC Platum parvint à niveler le score sur un but de Madhanaga complètement libre de tout marquage pour ajuster une tête victorieuse sur laquelle Leda ne put rien faire.

Le score en resta là mais on retiendra le fait que les Zimbabwéens peuvent se révéler dangereux chez eux, au Mandava Stadium dans la ville de Zvishavane pour le rendez-vous fixé mercredi prochain.

Outre les deux membres de l’équipe nationale, Rodwell Chyengetere et Kevin Moyo auxquels on rajoute l’attaquant camerounais Albert Eonde.

Si on y ajoute le fait que pour espérer se qualifier, la CNaPS Sport doit ramener une victoire, alors il va falloir s’armer de courage comme l’indique la chanson fétiche du club « Inona ny tarigetra ».

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Ranomafana Ifanadiana : Maty voatifitry ny dahalo ny Kaomandin’ny borigadin’ny zandary

Lavo teo an-tanim-piadiana ny GPHC Rambeloson Heritiana Emilson, Kaomandin’ny borigady ao Ranomafana, omaly vao maraina, raha nanatanteraka iraka tany amin’ny tanana kely iray antsoina hoe Torotosy, ao amin’ny fokontany Tsaramandroso, kaominina Ranomafana, distrikan’Ifanadiana.

Araka ny fanazavàna azo, ankoatra ny fitsidiham-paritra nataony, niaraka tamin’ireo miaramilany telolahy tany an-toerana, dia nisy ihany koa fanadihadiana natao tamin’ireo fianakaviana niharan’ny asan-dahalo tany. Tafandry tao amin’io tanana voalaza teo ambony ireo zandary ireto ny alin’ny talata hifoha alarobia teo. Tamin’izay indrindra no nisy antso vonjy tany ho any. Nanafika ny dahalo ! Nitsangana avy hatrany ity mahery fon’ny firenena ity, niezaka niaro ireo olona voatafika. Vao nivoaka anefa dia bala maromaro no niantefa teny aminy, nandavo azy avy hatrany. Lasan’ireo dahalo ihany koa ambonin’izay ny basy « kalach » teny aminy, niaraka tamin’ny fitoeram-bala roa izay voasesika bala 60 isa. Na dia teo aza ny fahalavon’ilay lehibeny izay dia niezaka nanohitra ireto andian-dahalo izay tombanana ho tafakatra any amin’ny 50 lahy mahery any ho any ireo zandary telo sisa. Tamin’io fotoana io dia tapitra nandositra avokoa ireo mponina teo an-tanana. « Sady niala tamin’io toerana io ireto zandary no nifanandrina ary niezaka naka toerana azo antoka kokoa ahafahany miaro tena sy miatrika ny fifandonana.  Taorian’izay vao afaka niantso namana izy ireo rehefa tsy sahy nanatona azy ireo intsony ireo jiolahy ka tonga ireo zandary maromaro». Marihana hoy ny vaovao fa tanana tokony ho adiny roa, mandeha an-tongotra miala avy an-tampon-tanan’i Ranomafana ity toerana nisian’ny fifandonana, nahafaty zandary ity. Ka na dia teo aza ny fikirizan’ireo zandary namonjy ny namany dia efa tapitra nitsoaka, nihazo ny ala mikitroka tany Ambalakindresy ireo olon-dratsy. Na izany aza mbola mitohy ny fikarohana, ny fanarahan-dia ary ny savahao ataon’ireo tompon’andraikitra. Nentina nihazo an’i Ranomafana moa ny vatana mangatsiakan’Itompokolahy, izay namela mananon-tena sy kamboty efatra mirahalahy.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Histoire : Le transport d’hier et d’aujourd’hui au Musée de la photo

Luc Monteret, il y a quelques années, possède une vaste collection variée (crédit photo : Luc Monteret)

Rares sont les rencontres littéraires et artistiques qui se consacrent à des aspects précis de l’histoire de Madagascar. Un café-histoire sera organisé autour du thème « Les premiers modes de transport à Madagascar » par le Musée de la photo à Andohalo à partir de 17 h demain. L’invité sera le collectionneur Luc Monteret. Cette rencontre prendra donc la forme d’un voyage dans le temps. Puisqu’à travers divers supports, comme la carte postale pour mettre en relief ses explications. Pour un avant-goût de cette exposition/échange historique, voici un petit récapitulatif. «En 1902, le Général Gallieni introduità Madagascar, la première voiture, un modèle Lefèvre. L’expansion de l’automobile va de pair avec la construction des routes. A partir des années 1920, des modèles très élégants font désormais partie du paysage urbain de la capitale ». Luc Monteret peut être considéré comme ces « grands amoureux de Madagascar ». Il dispose d’une vaste collection de photographies et des visuels d’antan de Madagascar. En 2007, il a déjà mis à la disposition de l’Alliance française d’Andavamamba une partie de ses archives personnelles pour l’exposition intitulée « Mada 100 ». En tout, ce collectionneur français dispose d’environ 1 500 cartes postales qui relatent la Grande Île. A côté de cela, il a réussi à rassembler des centaines de photographies, des timbres…Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

2etour de la Présidentielle : La CENI joue la transparence sur ses logiciels

La commission électorale veut jouer la transparence totale sur les logiciels utilisés à Alarobia et au niveau des SRMV.

La surprise n’a pas eu lieu hier à la Haute Cour Constitutionnelle, contrairement aux supputations qui ont été colportées depuis quelques jours. En fait, le juge constitutionnel a presque confirmé les résultats provisoires proclamés le samedi 17 novembre à Nanisana. D’après les résultats officiels publiés hier par la HCC, Marc Ravalomanana (35,35%) et Andry Rajoelina (39,23%) s’affronteront au second tour qui se tiendra le 19 décembre. Quelques heures seulement après la proclamation de ces résultats officiels, la Commission Electorale Nationale Indépendante a sorti un communiqué où elle affiche sa détermination de jouer la transparence dans le processus électoral. « Afin d’aborder le scrutin à venir dans les meilleurs dispositions, la CENI souhaite poursuivre la démarche de transparence totale engagée dès le premier tour de la Présidentielle, afin de garantir que les différents dispositifs mis en place pour les opérations de vote et de traitement des résultats soient compris de tous. Ainsi, la CENI invitera les deux candidats qualifiés pour le second tour et leurs délégués à une séance de présentation technique des logiciels utilisés dans les Section de Recensement matériel des Votes (SRMV) et au siège de la CENI, pour la transmission et la centralisation des résultats du vote. Cette séance aura lieu en début de semaine prochaine, à une date qui sera jugée adéquate par les différentes parties concernées. », indique le communiqué.

Contestations postélectorales. En fait, la commission électorale ne fait que se conformer aux recommandations émises hier par le président de la HCC Jean Eric Rakotoarisoa. Ce dernier voulait faire comprendre que les contestations postélectorales peuvent être évitées si les deux candidats finalistes et la CENI arrivent à jouer ensemble la transparence sur le processus électoral. Visiblement, la commission électorale ne voudrait plus que sa démarche suscite des suspicions de la part des parties prenantes. Dès aujourd’hui, une réunion entrant dans le cadre de la préparation du second tour de la Présidentielle se tient à Alarobia. Quoi qu’il en soit, force est de reconnaître que le verdict de la HCC a dissipé les suspicions sur la fiabilité des logiciels utilisés par la CENI pour le traitement des résultats électoraux. Les affirmations sur le piratage de ce logiciel recommandé par les Nations Unies ne sont pas fondées. Bref, c’est la même CENI qui va organiser le 2ème tour prévu le 19 décembre et ce sont les mêmes logiciels qui vont être utilisés pour le traitement des résultats de ce scrutin.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

RN7 : Deux morts et 52 blessés dans un accident d’un « camion à passagers »

De nouveau,  la RN7 était le théâtre d’un terrible accident  la nuit du mardi 28 novembre. Un camion destiné à transporter des passagers  s’est renversé dans un ravin au PK 258+50, soit à 8 km à l’entrée de la ville d’Ambositra. Le bilan fait état des deux personnes tuées, et 52 blessées. Selon les informations émanant de la gendarmerie qui se charge de l’enquête, le drame s’est produit vers minuit quand  le véhicule a subitement reculé alors que le chauffeur négociait une montée à Ivato-centre. Entrainé par  son poid,s le camion a fait une sortie de route pour finir sa course au fond de la rizière après avoir fait plusieurs tonneaux.  Alertés du drame, des gendarmes qui étaient  en patrouille dans la localité se sont dépêchés sur les lieux pour porter secours aux victimes. La gendarmerie a fait cette précision pour infirmer les informations véhiculées par les médias disant que cet accident fait suite à un acte de banditisme.  Il était dit que le camion s’est renversé quand le chauffeur a tenté d’éviter un barrage monté par des coupeurs de route sur  son trajet. La gendarmerie affirme n’avoir pas repéré quelque chose de suspect dans les environs. Pour les enquêteurs, cet accident  est d’origine purement technique.  Cela s’explique par la position du levier de vitesse du véhicule qui était resté engagé à celle de la vitesse « Première ». Selon toujours les informations, un des décès a été tué sur le coup tandis que l’autre a succombé à l’hôpital.  En direction de Tolagnaro, ce taxi-brousse transportait 82 passagers quand l’accident s’est produit.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Ramassage d’ordures : Coopération fructueuse entre la CUA et le SAMVA

Le maire Lalao Ravalomanana a pris ses responsabilités.

La commune urbaine d’Antananarivo s’engage à fond pour le ramassage des ordures dans la Capitale et sa coopération avec le SAMVA porte ses fruits depuis hier. Cette coopération a déjà permis de réduire les montagnes d’ordures à Antananarivo. La CUA met à la disposition de la SAMVA de nombreux camions et une tractopelle pour l’opération de ramassage. Ces engins travaillent jour et nuit selon les dires des responsables de la mairie.

HIMO. A Ambohipo, la CUA a opté hier pour le système HIMO (Asa tanamaro) qui a permis de verser les ordures dans les bacs. L’équipe du maire Lalao Ravalomanana, des conseillers municipaux et l’équipe du IIème Arrondissement ont activement participé à l’opération d’hier. Une occasion pour ces derniers de réitérer que, jeter les ordures en dehors des bacs et des horaires autorisés (de 17h à 20h) ne sera plus toléré. Bref, la CUA prend ses responsabilités en essayant d’apporter sa contribution financière et matérielle à la SAMVA qui est la première responsable du ramassage des ordures dans la Capitale.

Eugène
Midi Madagasikara0 partages

Traite d’êtres humains : Sept suspects arrêtés dont cinq Chinois incarcérés à Tsiafahy

Poursuivis pour traite d’êtres humains, cinq ressortissants chinois et un Malgache ont été placés sous mandat de dépôt à la Maison de force de Tsiafahy après avoir été déférés auprès du Parquet du Tribunal de Première instance à Anosy, le 27 novembre dernier. Egalement soupçonnée présumée de complicité dans cette affaire, une Malgache est incarcérée à Antanimora. En effet, ces sept individus ont été arrêtés pour tentative d’envoyer illégalement des femmes en Chine. Leur arrestation a fait suite au renseignement parvenu au service d’enquêtes spécialisées de la Police nationale (SES) à Anosy, le 22 novembre 2018. L’information dénonce l’existence des ressortissants chinois venus se procurer de passeports pour trois femmes au service des Passeports à Anosy. En débarquant sur le lieu, des agents du SES sont tombés sur cinq Chinois et trois femmes qui étaient en train de préparer ces documents. Ainsi, les policiers les ont arrêtés pour enquête durant laquelle, ils ont découvert les manœuvres frauduleuses commises par les suspects. Elle a revelé que les trois de ces ressortissants chinois sont des nouveaux venus à Madagascar. Ils ont débarqué à Antananarivo le 7 novembre dernier. Le 17 novembre, ils se sont mariés civilement avec des femmes Malgaches à Ihosy. Ces dernières  sont celles qui ont été arrêtées au service de passeport à Antananarivo. L’enquête a révélé que deux d’entre elles sont encore mineurs mais leurs âges ont été falsifiés. Impliqués dans cette fraude, un employé de la commune urbaine d’Ihosy et une femme résidant dans la localité ont été arrêtés le 23 novembre. Cette dernière aurait joué le rôle d’intermédiaire dans cette affaire. Elle avait amené les trois femmes à marier avec ces trois Chinois à l’hôtel où résidaient ces derniers à Ihosy. En effet, ces mariages ne seraient qu’un alibi pour cacher quelque chose de pire.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Dispensaire FJKM Ambohimalaza : Les travaux d’extension sont lancés

: La pose de la première pierre a été effectuée samedi 24 novembre dernier.

Samedi dernier était un jour mémorable pour le dispensaire FJKM Ambohimalaza. La pose de la première pierre pour les travaux d’extension dudit centre de santé a été effectuée ce jour dans le but d’améliorer les prises en charge des patients d’un côté, mais également d’ouvrir d’autres horizons à l’avenir du centre. Ayant quatre salles – dont une grande servant de salle d’accouchement, et une autre salle servant de pharmacie – le dispensaire FJKM Ambohimalza aurait récemment été doté de matériels et de meubles par des diaspora fils et filles de la région. « Le dispensaire a été doté de ces matériels par l’ONG Mizarasoa réunissant les diaspora d’Ambohimalaza à l’étranger », a fait savoir le Dr Sahondra Ravelomanantsoa, chef du centre de santé.

Perspective. « Nous projetons beaucoup de choses. D’ailleurs, beaucoup restent à faire ici« . Des propos lancés durant la cérémonie de pose de la première pierre pour les travaux d’extension du dispensaire d’Ambohimalaza. Propos qui exposent déjà les réalités locales. En effet, les responsables auprès dudit Centre de Santé entendent ouvrir un centre de formation en paramédicaux. Un projet ambitieux qui « nécessite des fonds conséquents« , a-t-on dit et qui devrait toutefois être réalisable dans les années à venir. D’ici là,  outre l’accès aux soins et les prises en charge des patients, le dispensaire FJKM Ambohimalaza fait face actuellement aux défis de sensibilisation de la population à fréquenter les centres de santé.

Recueillis par José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

HCC : Nisy saika hitoraka « cocktail molotov »

Nihaodihaody teo amin’ny manodidina ny fitsaràna avo momba ny lalam-panorenana ny roa lahy, hafahafa teo imason’ny mpitandro ny filaminana ny nahita azy ireo. Natsoina mba hanaovana fisavàna taratasy, kinanjo nitsoaka avy hatrany tao anatin’ny alim-ben’ny talata hifoha alarobia teo. Raikitra ny fanenjehana azy ireo ka ny iray no voasambotra, mbola niaraka tamin’ny kitapo teny am-babeny io farany. Natao ary ny fisavàna ka teo no nahitàna « cocktail molotov ». Mazava ho azy fa tsy maintsy nampifandraisina avy hatrany amin’ny asa fanakorontanana izay misy mikasa amin’izao fotoana ny zava-misy ary dia nosamborina avy hatrany ilay tovolahy. Eny amin’ny borigadin’ny zandarimaria izay misahana ny fanadihadiana momba ny raharaha heloka bevava no nentina ilay lehilahy izay ahiana ho mikasa ny hitoraka baomba ny andrim-panjakana etsy Ambohidahy. Ilay namany kosa tsy hita izay nalehany tao anatin’ny haizim-be ary inoana fa hizotra mankany amin’ny fahitàna azy ny fanadihadiana izay efa nandeha omaly tetsy Fiadanana. Isan’ny andrasana amin’ity raharaha ity ny mety ho anaran’ny atidoha nikotrika na koa izay mety ho nanakarama ireo tovolahy ireo. Raha tsiahivina dia nisy ny fandorana fiara teo ivelan’ny Hcc, roa andro talohan’ny namoahan’io andrim-panjakana io ny vokatra ofisialin’ny fifidianana. Raha ny fijerin’ny mpanara-baovao dia endrika fanakorontana hatrany no miseho tato ho ato ary mety ho ny fampitahorana ny mpikamban’ny HCC no tena tanjona. Efa nohamafisina ny fiarovana ny toerana misy io andrim-panjakana io sy ny mpikambana ao anatiny rehefa fantatra ny fisian’ny endrika fanakorontanana.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Projet Miz’art : De la musique vezo avec Belongo

Belongo, un autre ambassadeur de la musique vezo

Si Belongo n’est pas un nom familier dans la capitale, la bande à Hermann est plutôt connue par les noctambules de Toliara.

Ce soir, la formation donnera les couleurs au vernissage de la restitution des ateliers de formation des formateurs à la Teinturerie Tsiadana. Des mélodies tropicales, teintées de la couleur du Sud, mélangeant rythmes traditionnels « vezo »basés sur le tsapiky,  Belongo prône toujours la richesse culturelle, artistique et musicale dans ses chansons comme « Toliara » et « Mikofoha ». Belongo est un groupe issu du Sud-Ouest de la Grande île qui a trouvé sa genèse grâce à Hermann le lead vocal. Avec José à la guitare acoustique et Djamila à la percussion, à eux trois ils constituent le groupe Belongo.

Marovany. Ayant  commencé en tant que danseur au sein du groupe Masy, c’est dans le milieu qu’il avait découvert le « marovany ». « A l’époque je ne savais pas y jouer pourtant la passion l’a remporté. Ce n’est qu’en 2007 que j’ai pu me procurer mon premier marovany et commençai l’aventure. Comme le marovany est dur à maitriser, j’ai dû prendre les bases avec une kabôsy d’abord, en même temps, et ce n’est qu’au fur et à mesure que  j’ai évolué  à notre tour, constituer un groupe appelé Belongo », raconte-t-il. Initialement, le « marovany » est utilisé dans les rituels du « tromba », cependant le « marovany » est un instrument comme un autre et adapté à d’autres styles dont le « tsapiky » qui fait par ailleurs le renom du groupe. Progressivement, le groupe fait des apparitions dans les petites scènes de la Ville du Soleil. Entre deux cabarets, ils investissent les centres culturels.

Le projet Miz’art, se propose de pérenniser l’éducation artistique en formant des éducateurs en arts plastiques dans des ONG. Ainsi, un plus grand nombre d’enfants pourront bénéficier d’une formation artistique sur le long terme.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Le souhait d’un deuxième : tour parfaitement sans tâche

Le verdict de la HCC n’a surpris personne et a été accueilli sans aucune restriction par tous les acteurs de cette élection présidentielle. Il a été fondé sur le droit et il ne peut donc être contesté. Il permet maintenant aux candidats n°13  et n°25 de repartir sur de nouvelles bases. On peut dire que les compteurs sont remis à zéro pour tous les deux et il leur faut durant ces quinze jours de  campagne  électorale, convaincre ceux qui  ont manifesté de  l’indifférence, voire de la défiance à leur égard pour dépasser la barre fatidique des 50% pour devenir  président de la  République.

Le souhait d’un deuxième : tour parfaitement sans tâche

La  HCC a repoussé  toutes les requêtes demandant l’annulation de l’élection ou celle des votes considérés comme litigieux  par certains candidats ? Les juges constitutionnels ont donc  à quelque pour cent près, confirmé les résultats provisoires de la CENI. Ce verdict s’impose donc à tous et aucune contestation n’a  été émise par les candidats. Les candidats qui vont s’affronter au second tour vont repartir en  campagne pour  conquérir les suffrages des électeurs. Personne  n’a évoqué les jets de grenade  sur  le siège de la HCC, la nuit  précédente, tout le monde, convenant qu’il s’agissait d’une tentative de sabotage maladroite. Les membres de la communauté internationale n’ont pas caché leur satisfaction devant le déroulement du processus électoral.  Le président de la HCC admet qu’il y a eu des imperfections au premier tour et que des efforts doivent être fournis pour y remédier.  La CENI a pris acte des critiques émises, et va  essayer de corriger les erreurs les plus flagrantes. Ce deuxième tour se déroulera sous les yeux des observateurs qui  feront  preuve d’une grande vigilance.  Le souhait de tous est que le scrutin soit sincère et que les nombreux citoyens  n’étant pas inscrits sur les  listes électorales   y soient intégrés.  Le souhait a été  émis  par  l’ensemble des Malgaches et il traduit le désir de voir leurs aspirations pris en compte.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Jean Eric Rakotoarisoa : « Savoir bien choisir pour éviter les affrontements »

La HCC a publié hier, les résultats officiels de l’élection présidentielle du 7 novembre dernier.

A propos des résultats officiels sur le scrutin du 7 novembre, force est cependant de constater que le contrôle systématique des PV et feuilles de dépouillement n’a pas fait ressortir des irrégularités de grande ampleur. Tout juste, 133 bureaux de vote sur 24852 ont fait l’objet de constatation de la part de la HCC.

Problèmes. Juste après la proclamation des résultats officiels du scrutin du 7 novembre dernier, le président de la Haute Cour Constitutionnelle, Jean Eric Rakotoarisoa a tenu une conférence de presse. Ce fut une occasion pour ce président d’Institution d’annoncer que « les gens devraient savoir bien élire pour éviter les affrontements». A propos des logiciels utilisés par la CENI et la HCC qui ne sont pas les mêmes, le président de cette institution de faire remarquer que « si c’est identique, cela va encore créer des problèmes ». Et d’enchaîner que les deux candidats ont intérêt de voir le logiciel utilisé par la CENI afin d’éviter tout malentendu.

Rumeurs. Le président de la HCC se félicite, par ailleurs, que « nous avions pu procéder à une élection démocratique. Il n’y avait pas eu de « premier tour de vita », pas de score stalinien et encore moins de république bananière. Nous sommes capables de tenir une élection démocratique. A la question des journalistes s’il y avait eu de pressions à l’encontre de la HCC, le président de cette institution de répondre que « cela n’avait pas eu lieu ». Sur un tout autre sujet, sur les bruits qui circulent au niveau de cette institution qu’il y aurait eu des malversations au niveau de la HCC, à lui de répliquer que « ce ne sont que des rumeurs, on ne répond pas à ces genres de questions ». Une manière à lui de dire que cela ne tient pas debout.

Contestation. Toujours, lors de cette rencontre avec la presse, le président de la HCC n’a pas manqué de souligner que « nous avions travaillé sur les procès-verbaux, les feuilles de dépouillement ainsi que les documents authentiques physiques qui nous sont parvenus ». Il pense, par ailleurs, que « l’élection s’est passée dans les normes ». Force est cependant de constater que ces résultats interviennent sur fond de contestation de la part d’un grand nombre de candidats. Les trois candidats arrivés en tête ont tous ces derniers jours mis en doute la fiabilité des résultats partiels et la manière peu transparente avec laquelle opérait la Céni. Samedi matin, un collectif d’une vingtaine de candidats, composé entre autres de Hery Rajaonarimampianina, a même déposé une requête devant la HCC demandant l’annulation du scrutin pour vice de procédure dans l’élection ayant entraîné des fraudes. Des requêtes qui n’ont pas eu  gain de cause auprès de la HCC.

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Mahajanga : Karana mpandraharaha iray maty voatifitry ny jiolahy

Vokatry ny fandehan’ny rà be lotra taminy, 45 minitra monja taorin’ny nadraisana azy teny amin’ny sampana vonjy aina hopitaly Pzaga Androva dia tsy tana intsony ny ain’ilay Karana. Tamin’ny 8 ora sy 10 minitra teo no niseho ny fanafihana, hoy ireo nanatri-maso teny an-toerana. Tsy nisy nanampo ny tranga fa samy mbola nifampiresaka tsara ny andaniny sy ny ankilany teo amin’ny manoloana ny fivarotana iray izay tsy lavitry ny « pharmacie Avenir Mahajanga be. Tsitapitapitra teo, nirefotra ny basy nisesy indroa, nianjera teo ambonin’ny motoany ilay karana noho izy naratra mafy. Ireo jiolahy roa tsy nisaron-tava kosa vaky nirifatra nitondra moto cross niaraka tamin’ny baoritra, izay nambaran’ny mpitandro ny filaminana teo akaiky fa nentin’io karana io. Lasan’izy ireo ihany ny finday tsotra kely teny aminy. Raha nanontanina ny vadiny mahakasika io baoritra io dia nilaza fa tsy nitondra vola afa-tsy 4 hetsy ariary izy nivoaka ny trano ary mbola hita tany am-posiny izany teny amin’ny hopitalyVao 45 taona monja io karana maty voatifitra io, Nassim no anarany manam-bady ary manan-janaka. Mpandraharaha amin’ny fivarotana fiara sy fitaterana mpianatra eto Mahajanga. Vao naheno ny zava-nitranga ireo fiombonamben’ny karana eto Mahajanga, dia nandray an-tanana ny fikarakarana avy hatrany. Nanao ny asany amin’ny famotorana sy fikarohana kosa tetsy ankilan’izay ireo mpitandro ny filaminana, toerana izay tsy lavitra ny tobin’ny zandary eo ampitan’ny orinasa Bonnet akory, ary feno mpitandro ny filaminana miandry orinasa eo amin’ny manodidina. Polisy mpiambina ny banky MCB teo ampita no niezaka nanao ny fanenjehana ireo jiolahy tamin’ny moto saingy tsy nisy tratra aloha izy ireo hatreto. « Douille »-na bala iray aloha no hita latsaka teo amin’ny faritra nisehoan’ny loza, izay fantatra fa nampiasaina tamin’ny basy PA iray.Tantely Vandriam

Midi Madagasikara0 partages

Liga : Zoom sur les cinq meilleurs buteurs

Alors que nous nous approchions de la moitié de la saison en Liga, les meilleurs joueurs sont déjà au rendez-vous. L’absence de Cristiano Ronaldo devrait normalement permettre à Lionel Messi de faire seul la course en tête du classement des buteurs. Mais curieusement, c’est le coéquipier de Luis Suarez en sélection, Cristhian Stuani qui est le meilleur buteur de Liga. Cette saison, le FC Barcelone et le Réal Madrid ne dominent pas totalement la Liga. Les pronostiqueurs continuent d’ailleurs de parier sur l’issu de cette compétition et de ses rencontres sur la plateforme NetBet. 1-Cristhian Stuani Stuani est actuellement le meilleur buteur en Liga avec 10 buts. Il dépasse d’une longueur l’intraitable buteur blaugrana « Lionel Messi ». C’est l’un des rouages ​​essentiels de la survie probable de Gérone lors de cette saison de Liga. Une touche d’efficacité impitoyable fait une réelle différence chez ce dernier. Cette saison, le joueur de 32 ans joue à un niveau totalement différent. Dix buts en 11 matches est un taux très moyen à tous points de vue. Et il pourrait bien en avoir plus s’il n’avait pas raté deux journées en raison d’une blessure. Stuani crée la surprise en marquant deux buts contre Barcelone En Espagne cette saison, le nombre de passes de Stuani est bien supérieur à la moyenne des attaquants en Liga. Il a réussi lors de la confrontation face au FC Barcelone à inscrire deux buts. Pour son premier but contre le Barça, il élimine totalement Gerard Piqué dans la surface, avant d’ajuster le gardien. Il en va de même pour sa deuxième frappe sur le second but. Une frappe puissante, qui ne laisse aucune chance à Marc-André ter Stegen. Son doublé a finalement permis à Girona de marquer un point au Camp Nou. Cela aurait pu être les trois points lors d’une autre soirée. Bien sûr, Stuani a fait ses preuves dans les grands matches et c’était une nouvelle démonstration de la menace qu’il pouvait représenter. Pique ne pouvait pas faire face à l’Uruguayen, son rythme posant de nombreux problèmes à la ligne de fond du Barca. Avec Stuani dans l’équipe, Girona peut continuer à rêver de progrès et de football européen dans un avenir proche. Cela pourrait même arriver cette saison. Pour tous ceux qui ont besoin de buts, le meilleur buteur espagnol avec un excellent jeu complet sera sans aucun doute un achat attrayant pour l’hiver. Et par anticipation, Gérone travaille déjà à une prolongation du contrat de son talisman. 2-Lionel Messi se classe 2è du classement avec 9 buts derrière Stuani. C’était lors du match contre Girone que l’argentin avait l’occasion de prendre la tête du classement des meilleurs buteurs. Et au cours du match, il avait pris la tête du classement grâce à un but. Mais c’était aussi lors de ce match que Cristhian Stuani marqua son deuxième but et se retrouve face à l’international argentin. Messi n’a pas faibli face à sa nature connue au début de la saison. Il avait inscrit deux buts contre Alaves et deux contre Huesca. Jusqu’à présent, il compte 9 buts en Liga. 3-Luis Suarez se voit partager le même nombre de buts avec son coéquipier en club Lionel Messi. Il totalise lui aussi 9 buts en Liga jusqu’à présent. C’est dans le classico disputé face au Real que Suarez a rejoint Messi au classement. Il a d’ailleurs réussi un grand match ce jour en signant un triplé. 4- Borja Iglesias Le joueur de l’Espagnol arrive 4è avec 8 buts au compteur. Avec l’Espagnol, il a disputé en tout 13 matches et marqué 11 buts. Borja Iglesias marque une moyenne de 0,85 buts par match en compétitions de clubs. La saison dernière, sa moyenne était de 0,55 buts par match, il a marqué 23 buts en 42 matches de club. Au cours de la saison en cours pour Espanyol, Borja Iglesias a donné un total de 26 tirs, dont 15 tirs au but. Passes complétées 5-Iago Aspas Le joueur de Celta Vigo termine le classement avec 8 buts cette saison. Dans le club actuel, Celta Vigo a disputé 10 saisons au cours desquelles il a joué 282 matchs et marqué 124 buts. Iago Aspas marque en moyenne 0,77 buts par match en compétitions de clubs. La saison dernière, sa moyenne était de 0,66 buts par match, il a marqué 23 buts en 35 matches de club. Pour la saison en cours pour le Celta Vigo, Iago Aspas a donné un total de 21 tirs, dont 11 tirs au but. Les passes complétées par Iago Aspas sont de 81%.

 T.H

Midi Madagasikara0 partages

Enseignants-chercheurs : Pour des mesures de prévention d’une éventuelle nouvelle crise

Le cri de la raison ? Face au contexte politique de l’heure, les enseignants-chercheurs, aussi bien ceux des établissements d’enseignement supérieur publics que privés, ont unis leurs voix. Pour faire prendre du danger, du grand danger, que court pour l’heure la nation suite à la tenue le 7 novembre dernier du premier tour de l’élection présidentielle. Un premier, loin d’apporter l’apaisement politique attendu pour exacerber encore plus les tensions latentes entre les protagonistes de la scène politique nationale. A l’unisson, ces enseignants-chercheurs, comme toute une grande partie de la classe politique et de l’opinion publique non partisane, dénoncent la mauvaise préparation technique de ce premier tour du scrutin. Puis, une liste électorale imparfaite, comportant des omissions, des doublons et de laquelle même les noms d’anciens électeurs décédés n’ont pas été rayés. Et on en passe…

Rectifications. Selon donc ces enseignants- chercheurs, ce premier tour de l’élection présidentielle a été entaché par de nombreuses lacunes décelables d’un bout à l’autre du processus. Des lacunes qu’aucun candidat, même les deux ayant émergé du lot, n’est plus aujourd’hui en mesure de nier l’existence. Les rectifications apportées par la Ceni après la publication du résultat provisoire ont été là pour confirmer les imperfections du système de gestion des procès-verbaux mis en place et pour nourrir les suspicions sur d’éventuelles manipulations frauduleuses dans les décomptes des voix. Les déclarations successives des observateurs internationaux dépêchés sur place, au lendemain de ce scrutin du 7 novembre, n’ont pas été pour apaiser les inquiétudes de ces enseignants-chercheurs. Ceux -là même qui d’ailleurs, remettent en cause la partialité et l’objectivité de ces émissaires de la communauté internationale venus, à leurs yeux, plus pour cautionner l’élection de celui qui servira leurs intérêts une fois au pouvoir que pour accompagner l’émergence d’une véritable stabilité politique dans une nation minée depuis trop longtemps par des crises à répétition.

Contestations. Pour l’heure, la hantise de ces enseignants-chercheurs de voir le pays s’embourber, une fois, de plus dans la fange d’une profonde crise, de laquelle le pays aura des difficultés à s’en sortir, suite à ce scrutin objet de toutes les contestations, car accouché aux forceps et pollué par trop d’irrégularités. Et, pire, s’engager dans une voie parsemée de troubles dont les impacts sur l’économie nationale seront plus que désastreux. Devant  ce constat, quelle solution proposent ces enseignants-chercheurs ?  La prise en considération des lacunes observées et des requêtes émises. Car les manquements ayant émaillé ce premier tour du scrutin ne peuvent être assimilés à de simples erreurs, étant l’expression d’une carence totale au niveau de la gestion de cette élection. Une carence dont la première conséquence est d’interdire la sincérité des urnes.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Deuxième tour Rajoelina – Ravalomanana : 5000 voix de plus pour les deux finalistes

La HCC a confirmé la tenue d’un deuxième tour

En comparant les résultats provisoires publiés par la CENI le 17 novembre 2018 et les résultats définitifs proclamés officiellement par la HCC hier, force est de constater qu’il y a peu ou prou d’écart, sauf pour les deux qualifiés pour le deuxième tour dont la tenue a été confirmée hier par la HCC.

28 candidats ont vu leur score augmenter, en particulier, les deux qualifiés pour le second tour. Andry Rajoelina était crédité de 1.949.851 soit 39,19% par la CENI. Contre 1.954.023 voix soit 39,23% par la HCC. En somme, le candidat numéro 13 a obtenu 5172 voix supplémentaires. Même topo pour Marc Ravalomanana qui a engrangé 1.755.885 voix (35,29%) selon les résultats de la CENI.  D’après les chiffres de la HCC, le candidat numéro 25 compte 1.760.837 voix (35,35%) soit 4952 voix supplémentaires. En somme, les deux finalistes ont engrangé chacun, quelque 5000 voix de plus. Ce qui les fait caracoler davantage en haut du tableau des résultats définitifs.

Bonus. Les 26 autres candidats qui ont obtenu un petit bonus de la part de la HCC sont Rasolofonjoa Haingo ; Rakotofiringa Richard ; Tabera Randriamanantsoa ; Jules Etienne Roland ; Ratsietison Jean-Jacques ; Andriantseheno Lalaoarisoa ; Rabary Paul ; Rabeharisoa Saraha ; Radavidson Andriamparany ; Bezaza Marie Eliana ; José Andrianoelison ; Narison Stephan ; Erick Rajaonary ; Ramaroson Arlette ; Omer Beriziky ; Randriamampionona Joseph Martin ; Ratsiraka Didier ; Mahafaly Olivier ; Radilofe Mamy ; Jean Ravelonarivo ; Zafivao Jean Louis ; Rasolonjatovo Falimampionona ; Jean Max Rakotomamonjy ; Bruno Rabarihoela ; Mailhol André Christian ; et Rasolovoahangy Roseline Emma. En tout cas, la différence était si minime que cela n’a point changé le pourcentage obtenu par chacun d’eux.

Perdant. Les 8 candidats dont les scores viennent d’être révisés à la baisse par la HCC sont Dama Mahaleo ; Rafalimanana Ny Rado ; Rajaonarimampianina Hery ; Fanirisoa Ernaivo ; Imbeh Serge Jovial ; Randriamorasata Solo Norbert ; Roland Ratsiraka. Sans oublier Robimanana Orlando qui a perdu 2 voix. C’est dire que l’écart est presque négligeable sauf peut-être pour Fanirisoa Ernaivo qui s’est adjugée 16.946 voix selon la CENI. Contre 14.117 côté HCC. Une perte de 2829 voix qui font passer son score de 0,34% à 0,28%. Pour sa part, Hery Rajaonarimampianina a perdu 767 voix entre les résultats de la CENI et ceux de la HCC. Le président sortant est doublement perdant.

19 décembre 2018. Si les écarts entre les résultats provisoires publiés par la CENI et les résultats définitifs proclamés officiellement par la HCC peuvent être qualifiés de négligeables, ce ne sera pas le cas pour le second tour. En effet, d’après l’article 64 in fine de la loi organique relative à l’élection du président de la République, « est proclamé élu au second tour du scrutin, le candidat qui a obtenu le plus grand nombre de suffrages exprimés. En cas d’égalité des voix, est proclamé élu le candidat le plus âgé ». En somme, c’est le cas de le dire, la moindre voix va compter et peser dans la balance des votes pour le scrutin du 19 décembre 2018, contrairement à la formule, « vato iray ve dia mba ho aiza ».

R. O

Madagate0 partages

Madagasikara HCC. Didim-pitsarana nambaràna ny vokatra ôfisialin’ny fifidianana tamin’ny 07.11.2018

NY FITSARANA AVO MOMBA NY LALAMPANORENANA,

Araka ireto rijan-teny ireto:

Ny Lalàmpanorenana ;Ny hitsivolana laharana faha 2001-003 tamin’ny 18 novambra 2001 anaovana ny lalàna fehizoro mikasika ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana ;Ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-008 tamin’ny 11 mey 2018 mikasika ny fitsipika ankapobe mifehy ny fifidianana sy ny fitsapan-kevi- bahoaka ;Ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-009 tamin’ny 11 mey 2018 mikasika ny fifidianana ny Filohan’ny Repoblika ;Ny didim-panjakana laharana faha 2018-640 tamin’ny 29 jona 2018 mamaritra ny fombafomba fampiharana ny fepetra sasantsasany amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-008 tamin’ny 11 mey 2018 mikasika ny fitsipika ankapobe mifehy ny fifidianana sy ny fitsapan-kevi-bahoaka ;Ny didim-panjakana laharana faha 2018-641 tamin’ny 29 jona 2018 hanaikana ny mpifidy handatsa-bato amin’ny fifidianana ny Filoham-pirenena mialoha ny fotoana;Ny didim-panjakana laharana faha 2018-642 tamin’ny 29 jona 2018 mamaritra ny modelin’ny singan-fitoriana sasantsasany foronin’ny mpilatsa-kofidiana rehetra amin’ny fifidianana ny Filoham-pirenena mialoha ny fotoana ;Ny didim-panjakana laharana faha 2018-643 tamin’ny 29 jona 2018, mametra ny habetsahan’ny fandraisana anjaran’ny mpilatsa-kofidiana amin’ny sara noraiketin’ny Fanjakana ho amin’ny fifidianana ny Filoham-pirenena mialoha ny fotoana ary koa ny fombafomba fanonerana sy famerenam-bola ;Ny didim-panjakana laharana faha 2018-644 tamin’ny 29 jona 2018, mametra ny fombafomba fandaminana ny fifidianana ny Filoham-pirenena ;

Araka ireto fanapahana manaraka ireto:

Ny fanapahana laharana faha 26-HCC/D3 tamin’ny 22 aogositra 2018, mametra ny lisitra raikitry ny mpilatsa-kofidiana amin’ny fihodinana voalohan’ny fifidianana Filoham-pirenena hatao ny 7 novambra 2018 ;Ny fanapahana laharana faha 017/CENI/D/2018 tamin’ny 28 aogositra 2018 mametra ny lisitra sy ny toerana misy ny birao fandatsaham-bato amin’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika ;Ny fanapahana laharana faha 018/CENI/D/2018 tamin’ny 3 septambra 2018, novàn’ny fanapahana laharana faha 027/CENI/D/2018 mametra ny foiben-toerana sy ny firafitry ny Sampana miandraikitra ny fanisam-bato ;

Araka ireto antontan-taratasy ireto:

Ny antontan-taratasim-pifidianana sy ny fitanana an-tsoratra avy amin’ny Sampana miandraikitra ny fanisam-bato ;Ny voka-pifidianana voasoratra ao amin’ny fitanana an-tsoratra sy taratasy fanisam-bato natao teo anivon’ny birao fandatsaham-bato;Ny fitoriana mikasika ny fihodinana voalohan’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika natao ny 7 novambra 2018, nalefa taty amin’ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana;

Rahefa nohenoina Ramatoa sy Andriamatoa isany Mpanolotsaina Avo momba ny Lalàmpanorenana, tamin’ny fampakaran-teny nataon’izy ireo avy;

Rehefa nifampidinihana araka ny lalàna;

NY FITSARANA AVO MOMBA NY LALAMPANORENANA DIA NANANKINA TAMIN’IRETO MANARAKA IRETO :

Ny amin’ny fahefa-mitsaran’ ny Fitsarana etoana

Satria araka ny voalazan’ny andininy faha 116.4 amin’ny Lalàmpanorenana, « Ankoatra ny raharaha ampisahanin’ny andininy hafa ao amin’ny Lalàmpanorenana, ary araka ny fepetra voalazan’ny lalàna fehizoro, dia ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana no […] mitsara ny fifanolanana eo amin’ny fizotry ny fitsapan-kevi-bahoaka, ny fifidianana ny Filohan’ny Repoblika ary ny fifidianana solombavambahoaka sy ny loholona » ; ary araka ny andininy faha 116.5, izy no « manambara ny vokatra ôfisialin’ny fifidianana ny Filohan’ny Repoblika, solombavambahoaka ary ny fakàna hevitra amin’ny alàlan’ny fitsapan-kevi-bahoaka» ;Satria araka ny voalazan’ny andininy faha 200, andàlana voalohany, amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-008, « Ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana no manapaka amin’izay rehetra fangataham-pitsarana ifanolanana momba ny fitsapan-kevi-bajoaka, ny fifidianana ny Filohan’ny Repoblika, ny fifidianana ireo solombavambahoaka sy ireo loholona » ;Ary ny andininy faha 65 amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-009 mikasika ny fifidianana ny Filohan’ny Repoblika dia manampy fa « Ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana no mahefa hitsara izay rehetra fangatahana na fanoherana mikasika ny toe-javatra izay mandrafitra ny fikarakarana ny raharaham-pifidianana sy ireo izay mikasika ny fizotry ny latsabato. Ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana irery ihany no manampahefana afaka manafoana tanteraka na amin’ny ampahany ny voka-pifidianana noho ny antony tsy fanarahana ny fombafomba fototra» ;Satria ny andininy faha 61 amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-009 voalaza etsy ambony dia manambara fa “Ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana no manao ny fanambarana ôfisialy ny voka-pifidianana raikitra ao anatin’ny fe-potoana sivy (9) andro manomboka ny vaninandro namoahan’ny Vaomieram-pirenena Mahaleotena misahana ny fifidianana ny voka-pifidianana vonjimaika”;Ary araka ny fanapahana laharana faha 032/CENI/D/2018 tamin’ny 17 novambra 2018, ny Vaomieram-pirenena Mahaleotena misahana ny fifidianana dia namarana sy namoaka ny vokatra vonjimaikan’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika natao ny 7 novambra 2018; koa ny fanambarana ôfisialy ny vokatra raikitra atao izao andron’ny 28 novambra 2018 izao dia tafiditra tsara anatin’ny fe-potoana voalaza;

Ny amin’ny tsy fahazoanana mandray ny fitoriana sasantsasany

Satria araka ny voalazan’ny andininy faha 202 andàlana faha 4 amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-008, “Ny fitakiana ny maha ara-dalàna ny raharaham-pifidianana dia misokatra ny ampitson’ny andro anaovana ny latsabato hatramin’ny famoahana ny vokatra vonjimaika ataon’ny Vaomieram-pirenena Mahaleotena misahana ny fifidianana”; ary araka ny andininy faha 66 andàlana faharoa amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-009, ny fe-potoana hanaovana fampakaran-draharaha momba ny fifanolanana mikasika ny voka-pifidianana  “dia ferana ho roa (2) andro aorian’ny famoahana ny voka-pifidianana vonjimaika ataon’ny Vaomieram-panjakana Mahaleotena misahana ny fifidianana”; ka ny fe-potoana fampakaran-draharaha eto amin’ny FItsarana aminà raharam-pifidianana dia isaina andro feno, ho tombontsoan’ny mpitory;Satria ny andro feno dia isaina andro iray, maharitra 0 hatramin’ny 24 ora ; koa satria ny asabotsy 17 novambra 2018 no nanambarana tamin’ny fomba ôfisialy ny vokatra vonjimaikan’ny fihodinana voalohan’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika, manomboka ny alatsinaina 19 novambra 2018 izany io fe-potoana io ary mifarana ny talata 20 novambra 2018 misasakalina;Satria araka ny fitoriana tamin’ny 11 novambra 2018, ny “Collectif des candidats à l’élection présidentielle 2018” dia nangataka ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana hiandry ny valin’ny fanadihadiana nataon’izy ireo miaraka amin’ny Vaomiram-pirenena Mahaleotena misahana ny fifidianana, mba tsy hisian’ny ahiahy mikasika hosoka, indrindra amin’ny biletà tokana, mialoha ny hamoahana ny vokatra raikitra;Ka ny mpanao ny fangatahana, izay miantehitra amin’izay voalazan’ny andininy faha 200 amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-008 mikasika ny fitsipika ankapobe mifehy ny fifidianana sy ny fitsapan-kevi- bahoaka, dia mihevitra fa ny fangatahana nataony, noho ny tahotra sao misy ny namilivily ny latsabato nandritra ny fifidianana natao ny 7 novambra 2018 iny, dia tafiditra ao amin’ny fahefan’ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana;Satria araka ny fitoriana tamin’ny 16 novambra 2018 nalefa taty amin’ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana, ireto kandidà miisa 13 amin’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika natao ny 7 novembre 2018 voalaza anarana manaraka ireto: Atoa Andriantseheno Marcellin, Atoa Imbeh Serge Jovial, Atoa Rasolofonjoa Haingo, Atoa Tabera Randriamanantsoa, Rtoa Bezaza Marie Eliana, Atoa Ratsietison Jean Jacques, Rtoa Ramaroson Arlette, Atoa Rakotomamonjy Jean Max, Atoa André Mailhol, Atoa Rasolofonjatovo Falimampionona, Atoa Randriamampionona Joseph Martin, Atoa Rajaonarimampianina R. Hery Martial ary Atoa Mahafaly Solonandrasana Olivier, dia mangataka ny Fitsarana etoana hanome baiko:Hampisehoana ireo biletà tokana tsy nampiasaina tamin’ny latsabato;hampitahana ny biletà tokana amin’ny vokatra vonjimaika navoakan’ny CENI;hanafoanana ny fifidianana sy ny latsabato tamin’ny 7 novambra 2018;Satria araka ny fitoriana tamin’ny 14 novambra 2018 napetraky Maître Emeralda Nasy Mercher tao amin’ny firaketan-tsoratry ny Fitsarana Avo momba ny Lalmpanorenana, ny kandida laharana faha 22 Solonandrasana Olivier Jocelyn Mahafaly dia mangataka ny Fitsarana etoana hamerina hanisa ny vato tao amin’ny birao fandatsaham-bato ao Tsaramandroso (Antsiranana), Centre Manga (Mahajanga), Antananarivo IV, Ambodirano Ivato (Ambohidratrimo) ary Ambanja, noho ny vato azon’ny mpitory tsy mifanaraka amin’ny tena isan’ny mpifidy;Satria araka ny fitoriana tamin’ny 16 novambra 2018 napetraky ny mpisolovava azy tao amin’ny firaketan-draharaha, Atoa Andry Nirina Rajoelina, kandidà amin’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika natao ny 7 novambra 2018, dia nangataka ny Fitsarana etoana hanafoana ny raharaham-pifidianana taminà birao fandatsaham-bato miisa 29 noho ny tsy fetezan-javatra hita tao;Satria ny mpanao fitoriana dia milaza fa nisy ny tsy ara-dalàna nandritra ny fifidianana ka heveriny fa miteraka fanafoanana ny raharaham-pifidianana taminà birao fandatsaham-bato maromaro izany; ary ny andininy faha 35 amin’ny hitsivolana laharana faha 2001-003 anaovana lalàna fehizoro mikasika ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana dia milaza fa “Ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana no manafoana ny raharaham-pifidianana tao amin’iro birao fandatsaham-bato voakasik’izany raha voaporofo fa ny zava-nitranga na ny raharaha toherina dia nampivaona ny fandatsaham-bato amin’ny hitsiny sy nanova ny hevitra nokendren’ny mpifidy tamin’ny latsa-bato”; ankoatra izany, ny andininy faha 65 andàlana faha 2 amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-009 mikasika ny fifidianana ny Filohan’ny Repoblika, dia milaza fa ny Fitsarana etoana ihany “no manampahefana afaka manafoana tanteraka na amin’ny ampahany ny voka-pifidianana noho ny antony tsy fanarahana ny fombafomba fototra”; koa lazaina izany fa ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana no Fitsarana mahefa momba ny fifidianana;Satria ny fangatahana dia mikasika ny fifidianana Filohan’ny Repoblika tamin’ny 7 novambra 2018 ary ny fitarainana dia milaza ny fahasarotan’ny fampiasana ny zo handatsa-bato ho an’ny mpifidy sasantsasany noho ny tsy fetezan-javatra mikasika ny kara-pifidianana, ny fisiana karatra tsy ara-dalàna, ny fizarana vola mandritra ny fampielezan-kevitra; ary tsy fantatra izay niafaran’ny biletà tokana tsy nampiasaina nefa tena ilaina ny hijerena azy ireny mba tsy hisian’ny ahiahy; ka ireo rehetra ireo dia tafiditra ao amin’ny fifanolanana amin’ny fifidianana Filoham-pirenena izay andraikitry ny Fitsarana etoana, ho fampiarana ny andininy faha 116 amin’ny Lalàmpanorenana, andininy faha 200 amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-008 mikasika ny fitsipika ankapobe mifehy ny fifidianana sy ny fitsapan-kevi-bahoaka, andininy faha 65 andàlana voalohany sy faharoa amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-009 mikasika ny fifidianana ny Filohan’ny Repoblika;Satria araka ny fitoriana tamin’ny 16 novambra 2018, Atoa Andry Nirina Rajoelina, araka ny andininy faha 233 amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-008 mikasika ny fitsipika ankapobe mifehy ny fifidianana sy ny fitsapan-kevi-bahoaka, dia nangataka ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana hanafoana ny vato azon’ny kandidà laharana faha 25 taminà birao fandatsaham-bato telo tao amin’ny EPP Ambohitsaratelo: laharana 140 412 030 101 salle 1, 140 412 030 102 salle 2, 140 412 030 103 salle 3, nandritra ny fifidianana Filohan’ny Repoblika natao ny 7 novambra 2018, noho ny fisian’ny fividianana vato nandritra ny fifidianana;Satria ny andininy faha 65 amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-009 mikasika ny fifidianana ny Filohan’ny Repoblika dia milaza ao amin’ny andàlana voalohany fa “Ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana no mahefa hitsara izay rehetra fangatahana na fanoherana mikasika ny toe-javatra izay mandrafitra ny fikarakarana ny raharaham-pifidianana sy ireo izay mikasika ny fizotry ny latsabato”; ka ny fividianana vato dia anisan’ny heloka manakantsakana ny fahafahana sy ny fahamarinan’ny latsabato, koa ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana hatrany no mahefa ny amin’izany;Satria ny andininy faha 204 amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-008 mikasika ny fitsipika ankapobe mifehy ny fifidianana sy ny fitsapan-kevi-bahoaka, dia milaza mazava fa “Ny fitoriana izay atao roa sosona tsy ampandoavina hajia sy saram-piraketana am-boky, mba tsy hahafoana azy, dia tsy maintsy soniavina ary misy (…) ny kopia voamarina ara-dalàna amin’ny kara-pifidianana nomena maimaimpoana na ny fanamarinana nomen’ny Vaomieram-pirenena mahaleotena misahana ny fifidianana na ny rantsa-mangaikany eo anivon’ny faritra, araka ny fisehoan-javatra (…)”; koa ny tsy fampiarahana io kopian’ny kara-pifidianan’ny mpanao fangatahana io dia mitarika ny tsy fahazoana mandray ny fangatahana;Satria momba ilay fitoriana voalaza eo amin’ny Andàlana faha 10, tsy voalaza mazava ny anaran’ny mpitory, tsy misy sonia ny fitoriana ary tsy ao ny kopian’ny kara-pifidianan’Atoa isany André Mailhol, Randriamampionona Joseph Martin ary Mahafaly Solonandrasana Olivier; koa tsy voahaja izany ny fepetran-dalàna voalaza etsy ambony; ka araka izany, tsy maintsy lazaina fa tsy azo raisina ny fitoriana;Satria mialoha ny fifidianana, ny Fitsarana avo momba ny Lalàmpanorenana, miaraka amin’ny Vaomieram-panjakana Mahaleotena misahana ny fifidianana, dia nanomana atrikasa manerana ny renivohi-paritany rehetra, hampahafantarana sy hanentanana ny momba ny fifanolanana eo amin’ny raharaham-pifidianana; ary nisy boky mikasika ny fifanolanana ara-pifidianana natotan’ny Fitsarana etoana ary naparitaka; koa natao izay faran’izay tratra mba ho tari-dàlana ho an’ireo hanao fitoriana amin’ny raharaham-pifidianana; koa ny tsy fanajana ny paika tokony arahana dia mitarika ny tsy fahazoana mandray ny fitoriana;  noho izany, ny tsy fisian’ny kopian’ny kara-pifidianan’ny mpitory na fanamarinana avy amin’ny CENI, dia mitarika ny tsy fahazoana mandray ireo fitoriana rehetra voalaza etsy aloha;

Ny amin’ny fangatahana fanafoanana ny  latsabato manontolo

Satria araka ny fitoriana tamin’ny 17 novambra 2018, Atoa Rajaonarimampianina Rakotoarimanana Hery Martial, kandidà tamin’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika, dia nangataka ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana hanambara fa foana ny raharaham-pifidianana fihodinana voalohany tamin’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika natao ny 7 novambra 2018 manerana ny tanim-pirenena, miaraka amin’izay vokany araka ny lalàna;Satria ny fitoriana dia mifototra amin’ny fanakianana ny raharaham-pifidianana Filohan’ny Repoblika tamin’ny 7 novambra 2018; ny fanakianana dia mahakasika ny zavatra tsy ara-dalàna hita mialoha sy nandritra ny fampielezan-kevitra, ny ankatoka sy ny andron’ny fifidianana; ka ny tanjon’ny fitoriana dia ny fanafoanana ny raharaham-pifidianana fihodinana voalohany tamin’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika; koa ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana, amin’ny maha fitsarana misahana ny fifidianana azy, dia manana fahefana hitsara, araka ny andininy faha 116 andàlana faha 4 amin’ny Lalàmpanorenana, andininy faha 27 sy 35 amin’ny hitsivolana laharana faha 2001-003 anaovana lalàna fehizoro mikasika ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana, andininy faha 65 andàlana voalohany sy faharoa amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-009 mikasika ny fifidianana ny Filohan’ny Repoblika;Satria ny fitoriana dia avy amin’Atoa Rajaonarimampianina Rakotoarimanana Hery Martial, kandidà amin’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika araka ny Fanapahana laharana faha 26-HCC/D3 tamin’ny 22 aogositra 2018 amerana ny lisitra raikitry ny kandidà amin’ny fihodinana voalohan’ny fifidianana Filohan’ny Repioblika natao ny 7 novambra 2018, ary izy dia nandatsa-bato tao amin’ny fari-pifidianana nisy azy; ka ny fepetran-dalàna mikasika ny paika arahana amin’ny fifanolanana ara-pifidianana, na ny fombafomba na ny fe-potoana voalazan’ny andininy faha 202 andàlana voalohany sy faharoa ary faha efatra, andininy faha 203 sy 204 amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-008 mikasika ny fitsipika ankapobe mifehy ny fifidianana sy ny fitsapan-kevi-bahoaka, dia tanteraka koa azo raisina izany ny fitoriana;Satria araka ny voalazan’ny andininy faha 65 andàlana faharoa amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-009 mikasika ny fifidianana ny Filohan’ny Repoblika, ny Fitsarana etoana “irery ihany no manampahefana afaka manafoana tanteraka na amin’ny ampahany ny voka-pifidianana noho ny antony tsy fanarahana ny fombafomba fototra”; ka ny zavatra lazaina dia mikasika fandikan-dalàna, indrindra ny tsy fitovian’ny samy kandidà, ny nampivaona ny fandatsaham-bato amin’ny hitsiny sy ny fanovana ny hevitra nokendren’ny mpifidy tamin’ny latsabato; koa raha manana endrika fandikan-dalàna ny zavatra sasany ka maha tomponandraikitra izay nanao izany eo anatrehan’ny lalàna ady heloka (hosoka aminà biletà, fizarana vola, fitsapan-kevitra ny andron’ny fifidianana), misy tranga hafa tsy azo heverina ho heloka fa vokatry ny tsirambina, tsy fahatakaran-javatra na fanomanana tsy lavorary;Satria na manao ahoana na manao ahoana, raha raisina tsirairay ireo tsy fetezan-javatra voalaza sy hita ireo, dia heloka azo enjehina eo anatrehan’ny lalàna izy ireny; tsy fetezan-javatra mitsitokatokana izy ireny fa tsy mahasahana ny firenena manontolo na dia tsy azo hodian-tsy hita aza ny vokany araka ny lalàna eo amin’ny fari-pifidianana nisehoany; ka raha akambana ireny tsy fetezan-javatra sy tsy fanarahan-dalàna ireny, na amin’ny habetsahany na amin’ny endrika isehoany, dia tsy antony hahafoana ny raharaham-pifidianana amin’ny ankapobeny;Satria amin’ny lalàna mikasika ny fifidianana, mba ahafoana ny latsabato manontolo eo amin’ny firenena, ny tsy fanarahan-dalàna hita dia tokony ho goavam-be ka mety hanova ny vokatry ny fifidianana; ka ny fanarahamaso mandeha tsy voizina ny fitanana an-tsoratra sy ny taratasy fanisana vato nataon’ny Fitsarana etoana dia tsy nahitana tsy fetezan-javatra makadiry; ankoatra izany, tsy nisy fanamarihana mikasika izany voasotra tao amin’ny ankamaroan’ny fitanana an-tsoratra, izay antontan-taratasim-pifidianana manana lanja mitovy lenta amin’ny lalàna; koa araka izany, tsy azo kianina ny fahamarinan’ny latsabato;

Ny amin’ny fitoriana hanafoanana ny vato azon’ny kandidà Andry Nirina Rajoelina noho ny fandikana  fepetra voalazan’ny lalàna

Satria ny 19 novambra 2018, Atoa Hery Martial Rajaonarimampianina Rakotoarimanana, izay manana an’i Maîtres Andry Fiankinana Andrianasolo, Tantely Ramaroson Andriamanalina, Lalasoa Raharison Randrianjafy ary Tojo Maminiaina Andriambololona ho mpiaro ny tombontsoany, dia nametraka fitoriana, ho fanoherana sy fanafoanana ny vato azon’ny kandidà laharana faha 13 Andry Nirina Rajoelina nandritra ny fifidianana Filohan’ny Repoblika natao ny 7 novambra 2018;Satria ny mpitory dia nangatana ny hanafoanana ny vato azon’ny kandidà Andry Nirina Rajoelina manerana ny tanim-pirenena sy tamin’ireo renivohi-paritany, renivohi-paritra, renivohitry ny distrika, noho ny fandikana ny fepetra voalazan’ny lalàna noho ny antony samihafa; ary asongadiny manokana ny fitsidiham-paritra miendrika fampahafantarana ny programa IEM sy fizarana tee-shirt mialohan’ny fisokafan’ny fampielezan-kevitra ara-dalàna; koa satria ny fotoana mialoha ny fampielezan-kevitra dia tsy voafehin’ny lalàna, tsy mitombina izany ny tohan-kevitra mahakasika ny fandikana ny fepetra voalazan’ny didy aman-dalàna;Satria ny mpitory dia milaza fa ny fampiasa “marqueur” na “stylo feutre” fa tsy stylo tsotra, dia fampirisihana hanao hosoka sy hanova ny hevitry ny latsabato amin’ny fampiasana “marqueur” azo fafàna; ary lazainy koa ankoatra izany, fa ny fampiasana fitomboka “X” fa tsy fanaovana marika amin’ny stylo, dia fomba fifampahafantarana izay raràn’ny lalàna ary  mandika ny fenitra milaza fa ny latsabato dia ataon’ny isambatan’olona;Satria anefa ny fitanana an-tsoratra natao teo anivon’ny birao fandatsaham-bato sady nanaovan’ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana fandinihana mandeha tsy voizina, dia tsy manasongadina fisianà marika fampahafantarana nataonà mpifidy tamin’ny bileta; ka taorian’ny fandinihan’ny Fitsarana etoana ny biletà, dia tsapa fa ireo fomba isan-karazany fanehoana ny safidin’ny mpifidy dia tsy nampiseho fa nisy ny marika fampahafantarana miverimberina; ary ny fampiasana ny fitomboka “X” dia fanentanana avy amin’ny Fitsarana etoana, taorian’ny fifidianana loholona farany teo, mba hitovian’ny fomba anehoana ny safidy; noho izany, ny fanakianana nentin’ny mpitory dia tsy manimba ny tsiambaratelon’ny latsabato; koa tsy mitombina izany ny tohan-kevitra nolazaina;Satria araka ny voalazan’ny andininy faha 152 amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-008: “Ny vata fandatsaham-bato dia mangarahara, mitovy manerana an’i Madagasikara, ary tsy tokony hisy afa-tsy irika iray ihany voatokana hampidirana ny taratasin-datsabato tokana alatsaky ny mpifidy tsirairay avy ny vata fandatsaham-bato. Tsy maintsy atao talaky maso amin’ny olona rehetra. Alohan’ny hanombohan’ny latsabato sy rehefa avy niara-nanatrika ny fahamarinana fa foana tsy misy na inona na inona, ny vata fandatsaham-bato dia tsy maintsy hidin’ny filohan’ny birao fandatsaham-bato. Na izany aza anefa, dia azo eritreretina ny fampiasana karazana vata fandatsaham-bato hafa manome antoka ambony indrindra amin’ny filaminana”;Satria ny filazana tsy misy porofo fa nisy vata tsy mangarahara miisa 4.000 eo ho eo manerana ny tanim-pirenena sy fisian’ny fitanana an-tsoratra mahakasika ny fahitana vata fandatsaham-bato tsy mangarahara miisa 29 na maizina ary kosa sary, dia tsy azo lazaina ho tsy fetezan-javatra satria ny andàlana farany amin’ny andininy faha 152 voalaza etsy aloha dia manome alàlana ny fampiasana vata fandatsaham-bato karazany hafa ary raha toa ka natao ny fombafomba hizahana fa foana ireo vata ireo sady mihidy, dia foana ny ahiahy amin’ny mety hisian’ny hosoka; ary ankoatra izay, tsy misy fitanana an-tsoratra manambara fanodinkodinana ny ao anatin’ny vata fandatsaham-bato nandritra ny andron’ny fifidianana; noho izany, tsy mitombina ny anton-javatra lazaina;

Ny amin’ny fitoriana nataon’ny kandida laharana faha 14 Eliana Bezaza

Satria Atoa Abdallah, solontenan’ny kandida laharana faha 14 Eliana Bezaza, dia mangataka ny hanafoanana ny vato azon’ny kandida laharana faha 13 Andry Nirina Rajoelina tao amin’ny fari-pifidianan’i Mahajanga I, noho ny Ben’ny tanànan’io kaomina io, dia Atoa Mokhtar Salim izany, nanao fampielezan-kevitra ho an’ny kandida laharana faha 13 ka izany dia mandika izay voalazan’ny andininy faha 60, 62, 63 amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-008 tamin’ny 11 mey 2018 mikasika ny fitsipika ankapobe mifehy ny fifidianana sy ny fitsapan-kevi-bahoaka;Satria ny voalazan’ny andininy faha 60 sy 62 dia mikasika ny mpiasam-panjakana sivily na miaramila sy izay olona tsy mpiasam-panjakana misahana asa ambony na asam-panjakana ambaratonga ambony, mandray anjara amin’ny fampielezan-kevitra ho an’ny kandida iray; ka ny Ben’ny tanàna, amin’ny maha olomboafidy azy, dia tsy voakasiky ny andininy faha 60 sy 62 ka afaka mandray anjara amin’ny fampielezan-kevitra ho an’izay kandida tiany; amin’ny ankapobeny, ny fanohanan’ny olomboafidy eo an-toerana kandida iray, dia ara-dalàna ary tsy faneriterena ho entina hanova ny vokatry ny latsabato izany;Satria ny andininy faha 63 amin’io lalàna fehizoro io dia milaza fa “Rarana ny fampiasana ny loharanom-bolam-panjakana, indrindra ny fidirana amin’ny fitaovam-panjakana toy ny fiara sy ny tranom-panjakana, mikendry ny fampiroboroboana ny asa aman-draharaha momba ny fampielezan-kevitra amin’ny fifidianana na fitsapan-kevi-bahoaka, raha tsy izany dia iharan’ny sazy voalazan’ny andininy faha 220 amin’ity lalàna fehizoro ity”; ny mpitory dia nampiaraka tamin’ny fitoriana nataony, sary maneho ny fampiasan’io Ben’ny tanàna io ny fiaran’ny kaomina, hanaovana fampielezan-kevitra ho an’ny kandida laharana faha 13;Satria ny andininy faha 204 amin’io lalàna fehizoro io dia milaza fa “[…]Tsy maintsy ampiarahana amin’ny fitoriana ireo singan-taratasy novokarina rehetra hanaporofoana ny antimony amaharana. Ireo taratasy ireo dia mety ho taratasy notoavina na ara-panjakana, na fijoroana vavolombelona miendrika an-tsoratra, izany dia mety mahaleotena na iombonana […]ireo singany-taratasy ireo dia afaka tohanana amin’ny fomba rehetra na akalana izay heverin’ny mpitory fa ilaina”; ary ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana dia masi-mandidy amin’ny lanjan’ny porofo aseho; ka ny sary narotsaky ny solotena ao amin’ny antontan-taratasin’ady dia tsy afahan’ny Fitsarana etoana mandanjalanja mazava ny zava-misy; ankoatra izany, araka ny didim-pitsarana noraisin’ny Fitsarana etoana hatrizay, ny sary dia tsy mety enti-mandanjalanja; ka araka ny didim-pitsarana laharana faha 02-HCC/AR tamin’ny 22 janoary 2016, nanambarana ny vokatra ôfisialin’ny fifidianana ny mpikambana ao amin’ny Antenimierandoholona natao ny 29 desambra 2015, ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana dia nilaza fa “ny kapila manjelatra sy ny sary dia tsy porofo maha resy lahatra sy ara-dalàna hampitombina ny fitoriana”; koa, noho ireo voalaza etsy aloha ireo, dia tsy maintsy lavina ny fitoriana fa tsy mitombina;

Ny amin’ny fitoriana noho ny fandikàna ny fepetran-dalàna nandritra ny fifidianana Filohan’ny Repoblika

Satria ny fikambanana SAHALA dia nametraka fitoriana tao amin’ny firaketantsoratry ny Fitsarana Avo momba ny lalàmpanorenana tamin’ny 20 novambra 2018; ary ny mpitory dia manasongadina ny tsy fanajana ny fepetran-dalàna mikasika ny fifidianana ny Filohan’ny Repoblika; ka ny fitoriana dia taratasy tsotra fotsiny sady tsy manaraka ny fepetra ahazoana mandray ny fitoriana takian’ny andininy faha 204 amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-008; noho izany, tsy azo raisina ny fitoriana;

Ny amin’ny fanatsoahana ny fitoriana rehetra nataon’ny kandida RAVALOMANANA Marc

Satria arak any taratasy tamin’ny 21 novambra 2018 nataon’I Me Raobena R.Andrianjakarivony, mpisolovava ao amin’ny olafitry ny mpisolovava eto Madagasikara, ny candida Marc RAVALOMANANA dia nampahafantatra ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana fa tsoahana avokoa ireo fitoriana nataony amin’ny fihodinana voalohan’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika tamin’ny 7 novambra 2018; koa noraiketin’ny Fitsarana etoana an-tsoratra izany fanatsoahana izany;

Ny amin’ny fanamarinana ny vato

Satria ny Fitsarana etoana, nandritra ny fikirakirana ny antontan-taratasim-pifidianana sy ny fandinihana ny fitoriana, dia nanamarina ny vato azon’ny kandida tsirairay, isaky ny birao fandatsaham-bato, araka ny fitanana an-tsoratra sy ny taratasy fanisana vato tonga teo aminy, na avy any amin’ny Sampana mpanisa vato;Satria ny andininy faha 65 amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-009 tamin’ny 11 mey 2018, mikasika ny fifidianana ny Filohan’ny Repoblika dia milaza fa “Ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana no mahefa hitsara izay rehetra fangatahana na fanoherana mikasika ny toe-javatra izay mandrafitra ny fikarakarana ny raharaham-pifidianana sy ireo izay mikasika ny fizotry ny latsabato. Ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana irery ihany no manampahefana afaka manafoana tanteraka na amin’ny ampahany ny voka-pifidianana noho ny antony tsy fanarahana ny fombafomba fototra. Mandritra ny fanaraha-maso ny fitanana an-tsoratry ny biraom-pifidianana sy ny sampana miandraikitra ny fanisam-bato, dia afaka mampaka-draharaha avy hatrany ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana, na dia tsy misy fitarainana aza, raha toa ka heveriny fa misy fandikana ny fepetran-dalàna na didy amam-pitsipika, na antony hafa mahakasika ny filaminam-bahoaka […]”;Ka io fanamarinana ny vato io dia ahafahan’ny Fitsarana etoana manitsy ny fahadisoana tsy nahy hitany tamin’ny antontan-taratasim-pifidianana (fitanana an-tsoratra, taratasy fanisana vato) izay nampitaina taminy nandritra ny fanadihadiana nataony; ka io fomba io koa dia ahazoan’ny Fitsarana etoana mamaly ny fangatahana nataon’ny mpitory sasantsasany; noho izany, ny antonantony nolazaina, mikendry ny hanisana indray ny vato nataona kandida sasantsasany, dia efa voavahan’io fomba notanterahana io;

Ny amin’ny fitoriana mikasika birao fandatsaham-bato roa ao amin’ny kaomina ambanivohitra Tsaraotana

Satria Atoa Lalao Aimé Andrianjaka, solotena KMMR, dia nametraka fitoriana roa tany amin’ny rantsa-mangaikan’ny CENI, ny iray mangataka fanokafana fanadihadiana mikasika birao fandatsaham-bato iray ao amin’ny fokontanin’I Mialiloha ary ny faharoa, milaza fa tsy marina ny fanisana vato ary ahiana ny fisianà hosoka tao amin’ny birao fandatsaham-bato ao amin’ny fokontanin’i Tanambao Ambato, ka ireo birao fandatsaham-bato roa ireo dia samy ao anatin’ny kaomina ambanivohitra Tsaraotana, distrikan’i Belo Amoron’i Tsiribihina avokoa;Satria ireo fitoriana ireo dia nahafeno ny fepetra voalazan’ny didy aman-dalàna, anisan’izany ny fe-potoana fametrahana fitoriana, ka azo raisina; ary ny fanamarinana nataon’ny Fitsarana etoana dia nahitàna fa mitombina amin’ny ampahany izy ireo; koa mba hamerenana ny fahamarinan’ny latsabato, ny Fitsarana etoana dia namerina nanisa manontolo ny vato tamin’ireo birao fandatsaham-bato ireo;

Ny amin’ny fanamarinana ny biletà fotsy sy tsy manan-kery

Satria ny andininy faha 65 amin’ny lalàna fehizoro laharana faha 2018-009 dia milaza fa “Mandritra ny fanaraha-maso ny fitanana an-tsoratry ny biraom-pifidianana sy ny sampana miandraikitra ny fanisam-bato, dia afaka mampaka-draharaha avy hatrany ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana, na tsy misy fitarainana aza, raha toa ka heveriny fa misy fandikana ny fepetran-dalàna na didy amam-pitsipika, na antony hafa mahakasika ny filaminam-bahoaka”; koa araka izany, ny Fitsarana etoana dia nanamarina , namerina nanisa ary nampanan-kery indray ireo biletà voalaza amin’ny tsy rariny fa hoe fotsy sy tsy manan-kery taminà biraom-pifidianana miisa 133 tao amin’ny distrikan’Ambatolampy, Betafo, Tsiroanomandidy, Ambanja, Vohémar, Nosy Be, Lalangina, Ikongo, Ambositra, Vangaindrano, Mahajanga II, Tsaratanàna, Mitsinjo, Port Bergé, Marovoay, Ambato Boeny, Soalala, Toamasina II, Brickaville, Soanierana Ivongo, Vatomandry, Vavatenina, Betioky, Ampanihy Ouest, Beroroha, Sakaraha ary Taolanaro; ka izany fanitsiana izany dia nampanan-kery vato miisa 4.379;

Ny amin’ny fitanana an-tsoratra momba ny tsy fahatomombanana

Satria ny lisitry ny fitanana an-tsoratra avy amin’ny Sampana mpanisa vato voaray teto amin’ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana dia nahita fitanana an-tsoratra miisa enina momba tsy fahatomombanana; koa tsy azo natao ny nampanan-kery ny vokatra tamin’ireto birao fandatsaham-bato ireto: Bemonto, Fokontany Bemonto-Ambalakida, kaomina Andramamy, Distrika Morafenobe ;birao Fokontany Tsararano, Fokontany Tsararano, kaomina Komajia, Distrika Mampikony ; Gite d’étape Ampoahantsatroka, Fokontany Ampoahantsatroka, kaomina Antakotako, Distrika Maroantsetra ; EPP Tsimikaboke, Fokontany Tsimikaboke, Fokontany Maroalipoty, Distrika Ambovombe Androy ; EPP Andranovaho, Fokontany Andranovaho, kaomina Ampanihy Centre, Distrika Ampanihy Ouest ; birao Fokontany Ambondrompaly, Fokontany Ambondrompaly, kaomina Belamoty, Distrika Betioky Sud ;Satria, taorian’ny fanamarinana ny antontan-taratasim-pifidianana tonga taty amin’ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana, noho ny tsy fisian’ny fitanana an-tsoratra momba ny tsy fahatomombanana, fitanana an-tsoratra ary taratasy fanisana vato, dia tsy azo natao ny nampanan-kery ny vokatra tamin’ireto birao fandatsaham-bato ireto : birao Fokontany Kirano Salle 2, Fokontany Kirano, kaomina Solila, Distrika Ikalamavony ; EPP Vohimena Mahafaly, kaomina Ilaka-Be, Distrika Ihosy ; EPP Vombao, Fokontany Ankady, kaomina Ankazomanga Ouest, Distrika Betioky Sud ; EPP Bevoay, Fokontany Besavoa Bevoay Fenoarivo Beroy Manera Mahasoa, kaomina Betioky Sud, Distrika Betioky Sud ; EPP Tsagniria, birao Fokontany Satrapotry, kaomina Satrapotry, Distrika Tongobory ;

Ny amin’ny voka-pifidianana amin’ny ankapobeny

Satria araka ny andininy faha 47 andàlana faha 3 amin’ny Lalàmpanorenana, “Voafidy ho Filohan’ny Repoblika avy hatrany izay mahazo ny antsasamanilan’ny vato manan-kery amin’ny fihodinana voalohany. Raha tsy tratra izany, izay mahazo ny ampahany be indrindra amin’ny vato manan-kery no lany ho Filohan’ny Repoblika amin’ny fihodinana faharoa amin’ireo mpilatsa-kofidiana roa nahazo vato be indrindra tamin’ny fihodinana voalohany”;Satria tsy nisy kandida nahazo ny antsasamanilan’ny vato manan-kery tamin’ny latsabato fihodinana voalohany; koa hisy ny fihodinana faharoa ho an’ireo kandida roa nahazo ny ampaham-bato be indrindra tamin’ny fihodinana voalohany;

Noho ireo antony ireo

ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana

dia mamoaka izao didy izao :

Andininy voalohany.- Tsy azo raisina ireo fitoriana nataon’ny 1-Collectif des candidats, 2-Atoa Andriantseheno Marcellin, Atoa Imbeh Serge Jovial, Atoa Rasolofonjoa Haingo, Atoa Tabera Randriamanantsoa, Rtoa Bezaza Marie Eliana, Atoa Ratsietison Jean Jacques, Rtoa Ramaroson Arlette, Atoa Rakotomamonjy Jean Max, Atoa André Mailhol, Atoa Rasolofonjatovo Falimampionona, Atoa Randriamampionona Joseph Martin, Atoa Rajaonarimampianina R. Hery Martial ary Atoa Mahafaly Solonandrasana Olivier, 3-Atoa Solonandrasana Olivier Jocelyn Mahafaly, 4-Atoa Andry Nirina Rajoelina.

Andininy faha 2.-Ny fitoriana noho ny fandikana ny fepetran-dalàna nandritra ny fanomanana ny fifidianana Filohan’ny Repoblika, nataon’ny fikambanana SAHALA, dia tsy azo raisina eo amin’ny fombafomba tokony arahana.

Andininy faha 3.- Ny fitoriana ho fanafoanana ny latsabato manontolo, nataon’Atoa Hery Martial Rajaonarimampianina Rakotoarimanana, dia azo raisina nefa tsy mitombina.

Andininy faha 4.- Ny fitoriana ny Ben’ny tanànan’i Mahajanga nataon’ny kandida Eliana Bezaza, dia azo raisina nefa  tsy mitombina.

Andininy faha 5.- Ny fitoriana nataon’Atoa Hery Martial Rajaonarimampianina tamin’ny 17 novambra 2018, dia azo raisina nefa tsy mitombina.

Andininy faha 6.- Ny fitoriana ho fanafoanana ny vato azon’ny kandida Andry Nirina Rajoelina, noho ny fandikana ny fepetran-dalàna, dia azo raisina nefa tsy mitombina.

Andininy faha 7.- Noraiketin’ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana an-tsoratra ny fanatsoahan’ny kandida RAVALOMANANA Marc ny fitoriana nataony ka nofoanana ny fitoriana rehetra natao tamin’ny anarany.

Andininy faha 8.- Ny tohan-kevitra mikendry ny famerenana ny fanisana vato nentin’ny kandida sasantsasany dia voavaha tamin’ny alàlan’ny fanamarinana ny vato azon’ny kandida tsirairay, isaky ny birao fandatsaham-bato, araka ny fitanana an-tsoratra sy ny taratasy fanisana vato.

Andininy faha 9.- Ny Fitsarana etoana dia namerina ny fanisana ny vato rehetra tao amin’ireo birao fandatsaham-bato roa nanaovana fitoriana, tao amin’ny kaominin’i Tsaraotana.

Andininy faha 10.- Ny Fitsarana etoana dia nanamarina, namerina nanisa ary nampanan-kery ireo biletà voalaza tamin’ny tsy rariny fa hoe fotsy sy tsy manan-kery taminà birao fandatsaham-bato miisa 133 aminà distrika samihafa.

Andininy faha 11.- Noho ny tsy fahatomombanana miharihary, dia tsy azo natao ny nampanan-kery ny vokatra tamin’ireo birao fandatsaham-bato voalaza ao amin’ny Andàlana faha 44 sy 45.

Andininy faha 12.- Ambara araka izao manaraka izao ny vokatry ny latsabato fihodinana voalohany amin’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika:

RESULTAT DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE DU 7 NOVEMBRE 2018

MPIFIDY VOASORATRA ANARANA: 9 949 083

MPIFIDY TONGA NANDATSA-BATO: 5 367 550

VATO FOTSY SY VATO MATY: 386 946

VATO MANANKERY: 4 980 604

TAHAN’NY FANDRAISANA ANJARA: 53,95%

Andininy faha 13.- Ireo kandida roa ekena hiatrika ny fihodinana faharoa amin’ny fifidianana Filohan’ny Repoblika dia : Atoa Andry Nirina RAJOELINA sy Atoa RAVALOMANANA Marc.

Andininy faha 14.- Didin’ny Fitsarana etoana ny famerenana ny antobola dimampolo tapitrisa ariary amin’ny kandida Andry Nirina RAJOELINA sy RAVALOMANANA Marc.

Andininy faha 15.- Izao didim-pitsarana izao dia hampahafantarina ny Filohan’ny Repoblika mpisolotoerana, ny Filohan’ny Antenimierandoholona mpisolotoerana, ny Filohan’ny Antenimierampirenena, ny Praiminisitra sady Lehiben’ny Governemanta, havoaka amin’ny gazetim-panjakan’ny Repoblika ary hatao petadrindrina ao amin’ny foiben-toeran’ny Fitsarana etoana.

Nifampidinihana araka izany tao amin’ny foiben-toerany mba hambara amin’ny fotoam-pitsarana ampahibemaso, ny alarobia valo amby roapolo novambra taona valo ambin’ny folo sy roa arivo, tamin’ny folo ora misandratrandro, ka ireto avy no tao amin’ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana :

Andriamatoa RAKOTOARISOA Jean-Eric, Filoha

Ramatoa ANDRIANARISOA RAVELOARISOA Fara Alice, Mpanolotsaina Avo ZokiolonaTSABOTO Jacques Adolphe, Mpanolotsaina AvoAndriamatoa TIANDRAZANA Jaobe Hilton,  Mpanolotsaina AvoRamatoa RAMIANDRASOA Véronique Jocelyne Danielle, Mpanolotsaina AvoAndriamatoa DAMA Andrianarisedo Retaf Arsène, Mpanolotsaina AvoRamatoa RANDRIAMORASATA Maminirina Sahondra,  Mpanolotsaina AvoAndriamatoa ZAFIMIHARY Marcellin, Mpanolotsaina AvoRamatoa RABETOKOTANY Tahina, Mpanolotsaina Avo

Ary natrehin’i Maître RALISON Samuel Andriamorasoa, Lehiben’ny Firaketantsoratra

Manaraka ireo sonia

Kopia voamarina fa mitovy

Antananarivo, faha 28 novambra 2018

Ny Lehiben’ny Firaketantsoratra

Madagate0 partages

Rajerison Véronique Nicole. Manohana an’i Andry Rajoelina

Ramatoa Rajerison Nicole Véronique taorian’ny fanambaran’ny HCC ny vokatra ofisialin’ny fifidianana filoham-pirenena tamin’ny 07 Novambra 2018

FANAMBARANA

Ny mpikambana amin’ny Birao politikan’ny Antoko « Union Nationale pour la Refondation et la Reconstruction de Madagascar» (UNRRM) dia manao izao fanambarana manaraka izao taorian’ny lanonana manetriketrika nentin’ny Fitsarana Avo momban’ny Lalàmpanorenana nanambarana tamin’ny fomba ofisialy ny vokam-pifidianana izay ho Filohan’ny Repoblika vaovao ny 07 novambra 2018 ka nanehoan’ny olom-pirenena miisa 5 367 550 ny safidiny tamin’ny fihodinana voalohany.

Miarahaba manokana ny kandidà Andry Nirina Rajoelina izahay satria nitarika izy ary nisafidy azy ny olom-pirenena miisa 1 954 023 (39,23%) tamin’ny fihodinana voalohany.

Maneho fisaorana feno sy fankatelemana anareo mpikambana amin’ny UNRRM rehetra manerana an’i Madagasikara izahay tamin’ny nanefanareo ny adidy tamin’ny fihodinana voalohany ka nifidy ny kandidà Andry Nirina Rajoelina. Manentana anareo izahay tsy hikely soraka hiatrika ny fihodinana faharoa amin’ny fanohanana ny kandida Andry Nirina Rajoelina.

Ny olom-pirenena izay tsy nandray anjara tamin’ny fihodinana voalohany nohon’ny fisalasalana tamin’ny fanomanana ny fifidianana sy ireo « sakana samihafa » kanefa voasoratra anarana ao anatin’ny lisim-pifidianana dia manentana azy ireo izahay hamita ny adidiny amin’ny fihodinana faharoa satria zo sy adidy amin’ny tanindrazana izany, hanara-maso ny fanisam-bato isaky ny Biraom-pifidianana ny 19 desambra 2019.

Tsy maintsy mandresy ny kandidà Andry Nirina Rajoelina izay kandidà tanora sy manana fikirizana ary MANANA TOE-TSAINA MANDRESY.

Masina ny Tanindrazana.

Alasora, faha 28 novambra 2018

Ramatoa RAJERISON Nicole Véronique Filoha nasionalin’ny UNRRM Mpanolon-tsaina “Commune Urbaine Antananarivo (CUA)”