Les actualités Malgaches du Mercredi 29 Août 2018

Modifier la date
News Mada120 partages

Kitra – Barea de Madagascar: nesorina tamin’ny ora farany i Dax

Fotoana sisa andrasana, eo amin’ny fihaonan’ny Barea de Madagascar sy ny Lionan’i Téranga avy any Sénégal, eo amin’ny fifanintsanana hiadiana ny «Can 2019». Nesorina tamin’ny ora farany i Dax.

J-12 isika, eo amin’ny fandraisana ny lalao mandroso, hiadian-toerana eo amin’ny “Can 2019”, taranja baolina kitra. Fihaonana, hotanterahina etsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina, ny alahady 9 septambra ho avy izao hikatrohan’ny Barea de Madagascar sy ny Lionan’i Téranga avy any Sénégal.

Efa samy nampahafantatra ny anaran’ireo mpilalao hiatrika izany fihaonana izany i Nicolas Dupuis, ho an’ny Barea, ary i Aliou Cissé kosa ny an’i Sénégal. Raha ho an’ny Barea manokana, nesorina tamin’ny ora farany i Dax. Voalaza fa noho ny tsy filaminan’ny taratasiny, milalao atsy Afrika Atsimo, ny anton’izany. Izy rahateo koa, tsy nanome valin-teny na ho avy na tsia.

Hahitana “mondialiste” miisa 15 kosa ny Lionan’i Téranga ka anisan’izany i Mané. Raha tsiahivina, ny Senegaley izay hanoman-tena any Paris, manomboka ny 3 septambra. Mandra-piandry izany, ireto ny lisitra ofisialin’ny ekipa roa tonta.

Tompondaka 

 

Barea de Madagascar

-Mpiandry tsatoby: Ibrahim Dabo (Gobelins, N3 Frantsa); Leda (Cnaps Sports)

-Vodilaharana : Rambeloson Toavina (Arras, N2 Frantsa) ; Thomas Fontaine (Reims, L1 Frantsa) ; Razak Pascal (JSSP, R1 La Réunion) ; Jérôme Mombris (Grenoble, L2 Frantsa) ; Tobisoa (Cnaps Sports) ; Romain Métanire (Reims, L1 Frantsa) ; Mario (Fosa Jr) ; Ando (Cnaps Sports).

-Irakiraka afovoany : Ibrahim Ahamada (Alger, D1 Alzeria) ; Marco Ilaimaharitra (Royal Charleroi, D1 Belzika) ; Zotsara (Royal Antwerp, D1 Belzika) ; Mika (Cnaps Sport) ; Dimitri Caloin (Les Herbiers, N2) ; Baggio (Fosa Jr).

-Lohalaharana : Andriatsima Faneva (Clermont L1 Frantsa) ; Lalaina Nomenjanahary (Paris FC, L2 Frantsa) ; Carolus (Tsy misy klioba) ; Voavy Paulin (Misr lel-Makkasa, D1 Egypta) ; Njiva (FC Sukhotai, D1 Thaillande) ; Boura (Cnaps Sports) ; William Gros (AS Vitré, N2 Frantsa).

Lionan’i Téranga Sénégal

-Mpiandry tsatoby :  Abdoulaye Diallo, Édouard Mendy, Alfred Gomis

– Vodilaharana : Kalidou Koulibaly, Lamine Gassama, Adama Mbengue, Youssou Sabaly, Ibrahima Mbaye, Salif Sané.

– Irakiraka afovoany : Cheikh Tidiane Ndoye, Cheikhou Kouyaté, Idrissa Gana Guèye,  Alfred Ndiaye, Sidy Sarr, Amath Ndiaye Diédhiou.

-Lohalaharana : Diao Keïta Baldé, Ismaïla Sarr, Opa Ngette, Moussa Konaté, Sadio Mané, Mbaye Hamady Niang, Pape Abdou Ciss, Mbaye Diagne.

News Mada27 partages

« Salon du livre insulaire »: azon-dry Johary Ravaloson ny loka goavana

Tontosa, ny faran’ny herinandro teo (ny 23 hatramin’ny 26 aogositra), ny « Salon du livre insulaire », any Ouessant. Nisongadina ny asa soratry ny Malagasy sy ny avy aty amin’ny ranomasimbe Indianina.

Nahazo ny loka goavana na ny “grand prix” avy amin’ny mpitsara ny “Lettres de lémurie”, gazety boky, sahanin’i Johary Ravaloson, mpanoratra tsy zovina intsony.

Atontan’ny Dodo Vole ny “Lettres de lémurie”, ahitana angon-dahatsoratra samihafa, momba ny teatra, ny siansa, sns. Ny laharana voalohany ity nahazo loka tany amin’ny “Salon du livre insulaire” ity. Marihina fa miisa 24 ny mpanoratra nametraka ny sora-tanàny ao anatin’izany.

Araka izany, raha vao nivoaka, fahombiazana avy hatrany ny azon’ity gazety boky ity. Tsiahivina fa efa nandrombaka ny lokan’ny literatiora, tamin’ity « salon » ity, i Johary Ravaloson, tamin’ny alalan’ilay asa sorany mitondra ny lohateny hoe “Vol à vif”. Ankoatra ny loka goavana, nisy karazana loka efatra hafa, nandritra ny hetsika.

Ny « Le grand voyage de l’astrolabe », an’i Daphné Buiron, nandrombaka ny loka tamin’ny sokajy : literatiora ho an’ny tanora. Nahazo ny lokan’ny literatiora momba ny siansa ny bokin’i Hamid Mokaddem, mitondra ny lohateny hoe « Yeiwene Yeiwene, construction et révolution de Kanaky ».

Natolotra an’i Marie Peretti-Ndiaye kosa ny lokan’ny literatiora, tamin’ny alalan’ny boky « Damnatio memoriae », raha toa ka nahazo fankasitrahana manokana i Touhfat Louhtabe noho ny boky nosoratany, mitondra ny lohateny hoe « Vert cru ». Raha tsiahivina, hetsika lehibe indrindra manome lanja ny asa soratra avy amin’ny Nosy mampiasa ny teny frantsay ny « Salon du livre insulaire » any Ouessant.

Landy R.

News Mada19 partages

Valin-kafatry ny Bianco ho an’ny AVG sy ny TI: “Tsy manana dosien’ireo kandidà momba ny andramena n...

Voatsipaka am-bavafo ny eo anivon’ny AVG sy ny Transparency International  (TI). Nitondra fanazavana  momba ireo raharaha mahakasika kandidà telo ahiana ho tafiditra amin’ny fanondranana andramena an-tsokosoko ny eo anivon’ny Bianco. 

Tsy misy antontan-taratasy momba ny resaka andramena mahakasika ireo mpitondra nifanesy eto aminay”, hoy ny tale jeneralin’ny Bianco, Andriamifidy Jean-Louis, omaly teny Ambohibao.  Namaly ny fanambarana, ny herinandro teo, amin’ny filazana fa tokony hahintsan’ny HCC ary tsy ho mpifaninana amin’ny fifidianana ireo kandidà filoham-pirenena miisa telo:  Ravalomanana sy Rajoelina ary Rajaonarimampianina . Nohitrikitrihin’ny AVG sy ny TI tetsy Analakely tamin’izany fa tsy afa-bela  ary tafiditra amin’ny “Raharaha andramena” ireo mpitondra nifandimby ireo, nanomboka ny taona 2009 ka hatramin’izao.

Ankoatra izany, nambaran’ny Bianco koa fa efa nanao ny fanadihadiana sy ny famotorana rehetra momba ny minisitra teo aloha, Razafindranovona Jean, izy ireo. Nilaza indray anefa ny HCC fa tokony ho ny eny amin’ny Fitsarana avo no tokony hitsara ireo mpitondra (HCJ) amin’io raharaha io. “Tokony hitondra vahaolana momba izany ny eny Ambohidahy”, hoy ihany ny eo anivon’ny Bianco.

Fanofanana ho amin’ny fahaiza-manao… 

Tsiahivina fa notanterahina, omaly, ny fifanarahana fiaraha-miasa eo amin’ny  Bianco sy ny fandaharanasa alemà, GIZ, ny amin’ny fanamafisana ny fahaiza-manao amin’ireo sehatra miara-miombona antoka. Tafiditra ao anatin’izany ny fanofanana ho an’ny eny anivon’ny fitsarana, ny haino aman-jery ary ny fiarahamonim-pirenena manoloana ny ady amin’ny kolikoly. Nanokana vola hatrany amin’ny 250 000 euros ny Alemà ho amin’izany.

Synèse  R.   

News Mada13 partages

Fifidianana any Sénégal: 80  ireo kandidà ho filoha

Izany ny politikan’ny Afrikanina. Maherin’ny 80 be izao ireo kandidà hirotsaka hofidina filoham-pirenena any Sénégal. Hotanterahina amin’ny taona 2019 izany ary mbola anisan’ny miketrika ny hanohy ny  fe-potoam-piasany ny filoha am-perinasa, i Maki Sall.

Na izany aza anefa, mampiaiky ny maro ity fahabetsahan’ny kandidà ity na eo aza ireo fepetra napetraky ny minisiteran’ny Atitany any an-toeranan. Anisan’izany ny tsy maintsy hanangonan’ny kandidà avy amin’ny tsy miankina sonia maherin’ny 5 2000 hiahy azy amin’ny fifidianana any amin’ireo faritra 14. Mbola tsy maintsy mitady anto-bola 180 tapitrisa Ar mahery na 45 000 euros koa anefa ireo kandidà. Avo roa heny amin’io, 360 tapitrisa Ar izany vola  naloan’ny mpirotsaka izany tamin’ny fifidianana ny taona 2012.

Araka izany, tsy eto amintsika ihany ny maro ireo mpilatsaka hofidina fa ny any Sénégal koa, firenena zanatany frantsay tahaka antsika.

Synèse R.

News Mada7 partages

Jeu d’échecs: Fy Rakotomaharo participera au Championnat international

10 joueurs malgaches dont 5 femmes et autant d’hommes mettront bientôt le cap sur la Géorgie (Europe de l’Est) pour disputer le Championnat international de jeu d’échecs du 3 septembre au 8 octobre. Et parmi eux, le jeune maître international, Fy Rakotomaharo.

Fy Rakotomaharo, un maître international de jeu d’échecs, originaire de la région d’Itasy, va encore mener son talent à l’étranger, après avoir enchaîné pas mal de victoires dans cette discipline. Avant de devenir maître, Fy a pris son temps dans de nombreux tournois et de voyages et il a toujours eu de bons retours.

Le jeu d’échecs est sa passion ! Fy découvre le jeu d’échecs à 6 ans grâce à son père Yves Rakotomaharo, président de la Fédération malgache du jeu d’échecs (FMJE). À 10 ans, il est sacré champion de Madagascar et devient le premier Malgache à participer au Championnat du monde d’échecs des jeunes en Turquie. Plus stratège parmi les concurrents, à seulement 15 ans, il est vainqueur de l’Open A au Championnat de Paris en 2014. Durant le Championnat de France des jeunes en 2016, à 17 ans, il est champion et classé numéro 1 des moins de 20 ans en Afrique. Il est membre du club Clichy-Echecs-92 à ce moment-là.

Deux ans après ce grand succès, Fy Rakotomaharo compte faire de son mieux à ce Championnat international qui se tiendra le 3 septembre prochain. Il est prêt pour défendre son titre de grand maître international. A part la participation de Fy à cette compétition, la Fédération malgache de jeu d’échecs devra encore désigner 4 hommes et 5 femmes pour compléter les représentants malgaches.

Miarintsoa R.

News Mada4 partages

Lutte contre la corruption: la GIZ octroie 250.000 euros au Bianco

Dans le cadre de la lutte contre la corruption sous la férule du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco), l’Agence allemand de coopération internationale (GIZ) pour le compte du gouvernement allemand a décidé d’apporter son soutien à travers «Le projet de renforcement de capacités du Bianco dans la lutte contre la corruption dans les secteurs prioritaires». La cérémonie de signature de convention s’est tenue hier à Ambohibao entre les deux parties.

Le fonds alloué au projet s’élève à 250.000 euros, compte tenu des résultats obtenus, à savoir le renforcement de capacités de détection et d’investigation, de prévention, ainsi que l’institutionnalisation des interfaces du Bianco (Justice, médias, société civile).

«Ce partenariat marque la confiance entre les deux organes dans la lutte commune contre la corruption», a fait savoir le directeur du projet GIZ, Florent Garcia. Le projet sera mis en œuvre dans deux secteurs particuliers, à savoir l’environnement et la décentralisation pour une durée de 12 mois. La GIZ déploiera  plusieurs experts nationaux et internationaux afin de faciliter la coordination du projet et le suivi technique des activités.

 

T.N

News Mada4 partages

« Star Tour Mahajanga »: namarana ny andiam-pampisehoana ry Tence Mena

Telo andro an-danonana, tsy nisy olana goavana niseho. Nahatratra ny fanambiny ny Star sy ny mpiara-miasa taminy, nandritra ny “Star Tour”, notontosaina teto Mahajanga, ny faran’ny herinandro teo. Isaky ny alina, tomefy olona ny Bord. Nanantombo kosa izany ny alin’ny alahady, satria nirohotra avokoa, na tompon-tany na vahiny, hijery an-dry Basta Lion sy ry Tence Mena.Rehefa avy nentin’i Basta Lion tany amin’ny tontolony, efa nafana tsara ireo mpijery nandray an’i Tence Mena. Samy te hahita akaiky ity mpanakanto ity ireo mpijery tsy tambo isaina ka somary nanahirana ny fandaminana. Hita taratra kosa anefa ny traikefa ananan’ny mpikarakara sy ny mpanakanto teny an-tsehatra ka nitohy tsy nisy olana ny fampisehoana.Narahina horakoraka sy kiakiaka ny seho, indrindra nandritra ny fandefasana ny afomanga, ho fahafinaretan’ny maso. Anisan’ny fotoana nandrasan’ireo ankizy, izay somary lavidavitra ny sehatra, izany.Tsy fampisehoana fotsiny anefa ny “Star Tour”. Fialamboly feno ho an’ny fianakaviana ihany koa, araka ny hita teny amin’ny Espace terrasse sy ireo toeram-pilalaovana ho an’ny ankizy.Vantany vao vita ny hetsika, niroso tamin’ny fanadiovana ny toerana ny Star sy ny kaominin’i Mahajanga, niara-niombon’antoka tamin’ny fanatontosana ny “Star Tour”. Efa manome fotoana sahady izy ireo, amin’ny andiany fahatelo amin’ny taona ho avy.

Zo ny Aina

News Mada3 partages

Affaire Jean Razafindranovona: le Bianco perplexe

Après l’avis de la HCC mettant en cause l’incompétence du Pôle anti-corruption (Pac) pour juger l’affaire concernant l’ancien grand argentier, Jean Razafindranovona, le Bianco se dit perplexe et attend des décisions de la part de la Haute cour.

D’après la Haute cour constitutionnelle (HCC)  «La procédure engagée devant la Chaîne pénale anti-corruption et le Pôle anti-corruption d’Antananarivo à l’encontre de sieur Razafindranovona Jean, est contraire aux dispositions de l’article 133 de la Constitution».

Elle explique que l’ancien ministre est justiciable devant la Haute cour de justice (HCJ), récemment mise en place. Une décision qui laisse le Bianco et le Pac dans l’embarras étant donné car l’ancien ministre a déjà été placé sous mandat de dépôt.

«La HCC devrait considérer la requête au moment où elle a été déposée, d’autant que la HCJ n’était pas encore en place», a déclaré le directeur général du Bianco, Jean-Louis Andriamifidy hier, à Ambohibao.

D’après lui, la Cour suprême a déjà annoncé qu’une juridiction de droit commun est compétente tant qu’une juridiction spéciale (HCJ) n’est pas encore en place. «Qu’en sera-t-il de cette précédente décision?», s’est-il interrogé en insistant sur le fait que le Bianco a déjà terminé ses enquêtes et a transmis les dossiers à la juridiction compétente.

Dans sa préambule, la loi organique 2014-043 sur la HCJ stipule clairement que «Par ailleurs, il y a lieu de préciser que dans un esprit d’apaisement et pour ne pas bouleverser le cours des procédures déjà engagées avant la mise en place de la Haute Cour de justice, il est également précisé dans la présente loi organique que ses dispositions qui sont d’interprétation stricte, ne s’appliquent qu’aux faits commis postérieurement à sa promulgation».

Une décision qui ne semble pas avoir été considérée par la HCC, estime l’ancienne présidente du Syndicat des magistrats de Madagascar (SMM), Fanirisoa Ernaivo.

Suppression de l’immunité

Jean-Louis Andriamifidy demande ainsi à ce que l’institution d’Ambohidahy,  «Régularise la situation pour que celle-ci soit conforme à la loi en vigueur». D’autre part, le numéro un du Bianco déplore le fait que certaines lois fassent obstacle aux enquêtes effectuées par son organe.

 «Les immunités et les privilèges des hauts dirigeants ne devraient avoir aucun impact sur les enquêtes et les poursuites», a fait savoir le DG du Bianco, en matière de corruption. Lors d’une enquête ou d’une investigation, les responsables au sein de l’Etat ne devraient pas faire prévaloir leur statut et leur titre.

A noter que le principe de l’immunité fait souvent obstacle aux enquêtes menées par le Bianco, pour ne citer que l’affaire Riana Andriamandavy VII. Pour le DG du Bianco, il serait pertinent de «supprimer toutes les immunités et privilèges», en matière de lutte contre la corruption.

Pour rappel, Jean Razafindranovona a fait l’objet de poursuite suite à une affaire de détournement de deniers publics à hauteur de 500 millions d’ariary devant servir à la réhabilitation d’un bâtiment public, sis à Antanetibe.

 

Tahina Navalona

News Mada3 partages

Fitaterana: kaoperativa 28 hampiakatra saran-dalana

Tonga nivory tetsy Ambodivona, omaly, ireo kaoperativa 42 amin’ny 54 am-perinasa nidinika ny fandaminana ny saran-dalana hampiharina eto Antananarivo Renivohitra. “Nanapa-kevitra ireo kaoperativa 28 fa hampiakatra ny saran-dalana ho 500 Ar fa tsy hahandry ny “compensation” any amin’ny fanjakana”. Io ny tatitra nataon’ny filoha lefitry ny UCTU, Rakotonirina Jean Emile.

Ireo 12 ambiny kosa, mbola vonona hiandry ny “compensation” ka hanohy ny saran-dalana ho 400 Ar hatrany.

Ho an’ireo kaoperativa enina efa nanao peta-drindrina hatry ny ela kosa, hampiakatra avy hatrany ny saran-dalana ho 500 Ar, manomboka ny voalohan’ny volana septambra izao.

Mbola hisy, araka izany, ny fivorian’ireo kaoperativa 28 hanapahana ny fotoana hampiakarana izany saran-dalana izany ho 500 Ar ihany koa.

Efa natao ny hevitra rehetra hanairana ny fanjakana amin’ny tokony hanomezana azy ireo io “compensation” io kanefa toa manao bemarenina ny tompon’andraikitra ka izao nandray fanapahan-kevitra izao ny kaoperativa.

Tetsy andaniny, nilaza ny fanjakana fa hivoaka amin’ny herinandro, raha ela indrindra, ny “compensation” roa volana (septambra sy oktobra 2017).

Ankilany, tsy zakan’ny vahoaka ny fampiakarana lava ny saran-dalana. Tsy afa-manoatra anefa ny vahoaka ka tsy maintsy manaiky izay tian’ny mpitatitra hatao. Tsy mahafa-po ny kalitaon’ny tolotra omen’ny fitateram-bahoaka kanefa ny saran-dalana miakatra tsy hay tohaina.

Very fanahy mbola velona, araka izany, ny vahoakan’Antananarivo manoloana ity fampiakarana saran-dalana ity.

Tatiana A

News Mada3 partages

CEPE « session spéciale »: 83,73% ny taham-pahavitrihana

Nilamina, tamin’ny ankapobeny, ny fizotran’ny fanadinana CEPE « session speciale »natao tamin’ireo Cisco 15 amin’ny faritra Alaotra Mangoro sy i Sava. Niakatra ihany koa ny taham-pahavitrihan’ny mpiadina satria nahatratra 83,73% izany.

Hivaly amin’ity herinandro ity ihany izany fanadinana CEPE izany, raha ny fanazavan’ny tompon’andraikitry ny minisiteran’ny Fanabeazam-pirenena.

Nambaran’ity tompon’andraikitra ity ihany koa fa efa voavolavola nialoha ny fitokonan’ny mpampianatra ny laza adina telo nofantenana ho an’ny fanadinana CEPE. Anjaran’ireo mpampianatra ny manao soso-kevitra amin’izany laza adina izany ary atolotra ny Zap. Ny avy ao amin’ny Zap indray, manao ny fifantenana ka mampiakatra izany eny anivon’ny Cisco. Aorian’ny fandinihan’ny Cisco ireo laza adina no hampiakarana izany any amin’ny Dren ka ny Dren indray, mandefa izany any amin’ny minisitera.

Ny minisitera kosa avy eo no manao ny fitantenana ireo laza adina telo farany hotanterahina amin’ny fanadinana.

Tatiana A

Midi Madagasikara3 partages

Vono ’olona tao Imerintsiatosika : Telo nosamborina ary notazonina an-toeran-kafa

Omaly ihany dia efa nandeha be ny fanadihadiana nataon’ny zandary, mahakasika ilay raharaha vono olona telo mianaka tao Imerintsiatosika. Olona telo no nosamborina ary notazonina rehefa misy fanahiana azy ireo ho tompon’antoka tamin’ny heloka bevava. Koa satria tsy nisy ny varavarana vaky na koa nisy zavatra nopoirina mba nahatafidirana tao amin’ilay trano, dia tsy maintsy nandeha tany amin’ireo olona izay nifanerasera tamin’ity fianakaviana ity ny ahiahy voalohany . Teo no nahatonga ireo olona telo izay nosamborina ary nosavaina trano. Lahy avokoa  izy ireo, raha araka ny vaovao azo, ary misy ny namana akaiky  ny raim-pianakaviana. Io no tena ahiahiana mafy. Loharanom-baovao teo anivon’ny mpitandro ny filaminana no namantarana, fa miara-miasa amin’ny sehatra hafa amin’ilay raim-pianakaviana izy io ary manodim-bola miaraka izy ireo. Mbola izany ihany koa no nahafantarana, fa misy olana ara-bola eo amin’ny roa tonta. Rehefa nosavaina ny trano fonenan’io omaly, dia nitombo ny fanahiana. Nahitana kiraro, mosoara ary pataloa izay misy rà tao amin’io toerana io, raha araka ny loharanom-baovao mitovy hatrany. Omaly ihany izany dia efa nitombo ny fanahiana ity rangahy ity ho tompon’antoka tamin’ny vono olona. Koa satria naharary tamin’Imerintsiatosika ny zava-niseho, dia nandray fepetra avy hatrany ny zandary ny namindra toerana ireo olona telo mba hialàna amin’izay mety ho fitsaram-bahoaka  hitranga. Nanomboka omaly ny fihainoana ireo olona ary mbola afaka manalava hatrany ny fitazonana azy ny mpanao fanadihadiana, satria heloka bevava ny raharaha ary tsy voatery ho vita  roa andro ny fihainoana sy ny fandalinana rehetra izay tokony hahitàna ny marina. Nihoron-koditra ny olona ary nisavorovoro ny sainy raha nahita ny vaovao mahakasika iny tany Imerintsiatosika iny. Ny reny naolana dia novonoina, ny zanany notsatohana antsy teo amin’ny tendany ary novelesina kibay sy notsatohana antsy koa ny ray. Samy maty izy telo mianaka no hita ny maraina. Mainka koa nampihorohoro ny olona ny fisian’ny vono olona tetsy amin’ny Gastro tetsy By-pass ; izay notsatohana antsy ny mpiambina  roa ka maty tsy tra-drano. Izany rehetra izany dia tanatin’ny alina iray avokoa no nitranga. Mila valiny haingana momba ireo heloka bevava ireo ny olom-pirenena; izay vao afaka milamin-tsaina indray.

D.R

News Mada2 partages

Tennis-BMOI/AIR France: cinq joueurs sur la liste des qualifiés

Les noms des qualifiés à l’Open international de BMOI/Air France du 9 au 14 octobre sont connus au fur et à mesure que les tournois de qualification au Country club d’Ilafy battent leur plein.

Cinq joueurs ont déjà obtenu leur ticket pour figurer sur l’affiche du tableau final. Chez les hommes, Donne Radison, Hasina Randrianirina et Solonantenaina Rakotoson ont affiché leur suprématie. Andritokiana Ratsimandresy disputera la 4e place contre Miary Zo Rakotondramboa ce week-end, à Ilafy.

Chez les dames, deux joueuses ont gagné leur fameux sésame à l’issue des rencontres au programme le week-end dernier. Dans la poule B, Elsie Rakotohasy s’est singularisée devant Charline Ravololoniaina, et se place en tête de ce groupe. Du côté de la poule C, Safidisoa Nomenjanahary a coiffé au filet Randy Rakotoarilala.  A noter que les derniers matchs  dans la poule A se joueront également ce week-end, en parallèle avec les qualifications pour le double messieurs.

Miarintsoa R.

Résultats du tournoi de qualifications

du 25 au 26 août :

Simples hommes : Donne Radison 6/3 7/6 Nicolas Raharivony – Hasina Randrianirina 6/4 6/1 Dimitri Rabeson – Solonantenaina Rakotoson 0/6 7/5 6/1 Paulin Ralaivoavy

Simples dames : Elsie Rakotohasy 6/3 7/6 Charline Ravololoniaina – Safidisoa Nomenjanahary 6/3 6/2 Randy Rakotoarilala.

Matchs de ce week-end :

Samedi  1er septembre :

Simples hommes : Andritokiana Ratsimandresy contre Miary Zo Rakotondramboa

Simples dames : Maholy Razakaniaina contre Miora Andrianatoandro

Doubles hommes : Mamy Nantenaina Radilofe et Max Fontaine contre Wybo Fredome et Valentin Jerome (1er tour) – Landry Rabezafy et Jean Marc Rafaralahy contre Hasina Mbolanirina et Patrick Rakotomahavonjy (2e tour A) – Vainqueurs du 1er tour contre Samuel Ranohavitrimo et Njaka Randriamalala (2e tour B).

Dimanche 2 septembre :

Simples dames : Maholy Razakanirivo contre Miangaly Raharinosy

Doubles hommes : Vainqueurs du 2e tour A contre Vainqueurs du 2e tour B

News Mada2 partages

Analankinina Hopitalibe: tratra ny olona iray saika hivarotra basy Kalachnikov roa

Trangana roa samy hafa no nitranga tao Toamasina, ny alatsinainy tolakandro teo. Ny iray, tratra ny olona iray nikasa hivarotra basy Kalachnikov roa niaraka tamin’ny bala raha nitrangana fanafihan-jiolahy nitondra basy koa tao Ambohijafy…

 Ho an’ity tranga voalohany ity, mbola tsy nandrenesam-peo momba ity raharaha ity ny polisy. Raha ny loharanom-baovao voaray, nisy roa lahy naka bungalow iray, telo andro mialoha izao. Tsy misokatra alatsinainy anefa ny fivarotana zava-pisotro ao amin’ity bungalow ity izay samy an’ilay filoha lefitry ny filankevitry ny Tanàna avokoa. Tokony ho tamin’ny 4 ora, ny alatsinainy teo, nisy lehilahy iray zanaka mpanambola mipetraka ao Tanambao Fahadimy tonga nitondra sakaosy lehibe iray ka tsy nanontany teo amin’ny “reception”-n’ilay hotely fa niditra avy hatrany ary nilaza izy fa hoe efa misy miandry azy ao amin’ny bungalow iray. Fotoana fohy taorian’izay, nifandrahona tao ry zalahy ka samy namoaka basy. Taorian’izay koa anefa, nisy polisy roa lahy niditra tampoka ary nanambana basy ilay tovolahy nitondra sakaosy. Nentina nanaovana fanadihadiana avy hatrany izy ireo.

Tranga faharoa tao Ambohijafy tamin’io alatsinainy io ihany, raim-pianakaviana iray nandray tuctuc niainga avy eny Ampasimazava hihazo an’Ambohijafy. Samy tsy nisy nanampo na inona na inona na ilay mpitondra tuctuc na ilay raim-pianakaviana mpandeha fa akory ny hagagan’izy ireo raha tonga teo amin’ny sampanan-dalana efatra eo Ambohijafy. Nisy jiolahy roa nandeha moto nibaby basy Kalachnikov tao an-damosiny ka nanapoaka basy indroa sady nandroba ny sakaosy teny an-tanan’ilay raim-pianakaviana. Lasan’ireo mpandroba ilay sakaosy ka nitsoaka tamin’ny moto avy hatrany izy ireo. Nitangorona vetivety ny fokonolona nandre ilay poa-basy. Nilaza anefa ilay raim-pianakaviana voaroba fa tsy nisy vola ilay sakaosy fa lamba fotsiny ny tao anatiny. Diso lalana, araka izany, ireo jiolahy.

Sajo

News Mada2 partages

BNI: fitsinjovana ny fidiran’ny mpianatra

Manome tolotra manokana hiatrehan’ny ray aman-dreny ny fidiran’ny mpianatra ny banky BNI Madagasikara. Mampiavaka ny tolotra « crédit Fianarana » ny tahan’ny zana-bola 1% isam-bolana. Nambaran-dRtoa Randriatsimialona Lanja, tompon’andraikitry ny fampiroboroboana ny varotra sy ny fifandraisana, fa afaka mindram-bola hatramin’ny 5 tapitrisa Ar ny ray aman-dreny, mikarama isam-bolana amin’ny fanjakana na ny tsy miankina, honerana ao anatin’ny telo hatramin’ny 10 volana. Izany hoe latsaka ambany miohatra amin’ny findramam-bola mahazatra (latsaka isa 8). Azon’ny mpanjifa atao ny mampiasa ity tolotra ity hatramin’ny 31 oktobra ho avy izao. Nohamaivanina ny fikarakarana ny antontan-taratasy ary mivaly ao anatin’ny fotoana fohy ny fangatahana.

Nilaza koa ny talen’ny sampandraharaha findramam-bola ao amin’ny BNI, Rtoa Mananjean Rajaonarivelo Diana, fa misy koa ny fisarihana ny mpiasa amin’ny tsy miankina mba hiditra ho mpikambana ao amin’ny Cnaps, eo koa ny tolotra ho an’ny zokiolona ary ny ho an’ny tranombarotra.

Njaka A.

Midi Madagasikara2 partages

Election présidentielle : Deux intérims au sommet de l’Etat après le 7 septembre

La démission de Jean Max Rakotomamonjy n’est prévue ni par la Constitution, ni par le règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

Le cas du président de l’Assemblée nationale Jean Max Rakotomamonjy semble être compliqué faute de cadre juridique.

Deux chefs d’Institution sont candidats à l’élection présidentielle du 07 novembre 2018. Il s’agit de Hery Rajaonarimampianina, président de la République, et de Jean Max Rakotomamonjy, président de l’Assemblée Nationale. Puisqu’ils ne peuvent pas se porter candidat tout en restant à leurs postes durant la campagne électorale, le poulain du HVM et celui du Leader Fanilo seront obligés de quitter leurs fonctions. Pour le président de la République, le problème ne devrait pas se poser car les dispositions de l’alinéa 2 de l’article 46 de la Constitution sont claires : « Le président de la République en exercice qui se porte candidat aux élections présidentielles démissionne de son poste soixante jours avant la date du scrutin présidentiel. Dans ce cas, le président du Sénat exerce les attributions présidentielles courantes jusqu’à l’investiture du nouveau président. »

Vide juridique. S’il est donc sans équivoque que Rivo Rakotovao assurera l’intérim du président de la République à partir du 7 septembre, le cas du président de l’Assemblée nationale Jean Max Rakotomamonjy constitue un véritable casse-tête à Tsimbazaza. La Constitution est muette sur le cas d’un président de la Chambre basse candidat à une élection présidentielle.  De même, le règlement intérieur de l’Assemblée nationale qui ne prévoit rien sur ce cas de figure. Il y a donc un vide juridique. A l’Assemblée nationale, certains députés évoquent une jurisprudence de 2006 où le pasteur Richard Andriamanjato, président de l’Assemblée nationale à l’époque, se portait candidat à l’élection présidentielle. Le candidat de l’AKFM Fanavaozana s’est mis en position de disponibilité durant la campagne et il a repris ses fonctions après l’élection.

HCC. D’autres députés soutiennent que Jean Max Rakotomamonjy doit démissionner et qu’on devrait procéder à l’élection du nouveau président de l’Assemblée nationale. Mais, à un peu plus d’un mois avant le début de la campagne électorale, rien n’est encore fixé sur le sort de l’actuel président de l’Assemblée nationale. D’après nos sources, l’avis de la HCC serait sollicité pour éviter d’éventuelles contestations sur la mise en place d’un intérim à la présidence de la Chambre Basse. « Pour moi, c’est la meilleure solution. », affirme le vice-président Mahazoasy Freddie. En tout cas, lors du dépôt de son dossier de candidature auprès de la HCC, le candidat du leader Fanilo Jean Max Rakotomamonjy a déclaré qu’il a des solutions à proposer aux Malgaches pendant la campagne électorale. La mise en œuvre d’une décentralisation effective qui permettra à chaque région de Madagascar de bénéficier des produits de ses potentialités économiques, fait partie de ces solutions.

R.Eugène

Midi Madagasikara2 partages

RN 7 : Les travaux d’entretien débuteront au mois de septembre

Une délégation gouvernementale conduite par le MPTI Ulrich Andriantiana était sur place.

La réhabilitation des routes nationales figure aussi parmi les priorités du gouvernement.  D’ailleurs, le ministère des Travaux Publics et des Infrastructures a toujours pris des initiatives, non seulement pour réhabiliter les grands axes routiers, mais également pour procéder à  l’entretien routier. Sur ce point justement, le ministre des Travaux Publics et des Infrastructures, Ulrich Andriantiana a annoncé que les travaux d’entretien de la RN 7 débuteront au mois de septembre prochain. Les travaux seront financés par l’Union Européenne, a précisé le ministre. L’objectif étant de réparer les nids de poule qui entravent une partie de cette route nationale, l’une des plus fréquentées au pays.

A noter que lundi dernier, le ministre des Travaux Publics et des Infrastructures, Ulrich Andriantiana,  a inauguré une portion de 6 km de routes réhabilitées  reliant  Kelilalina et Maharovitra dans la  commune d’Ankafina Tsarafidy, District d’Ambohimahasoa. Une route réalisée avec la technologie du béton compacté au rouleau. La population locale venue assister à cette inauguration  a fait état de sa satisfaction pour cette réalisation qui va faciliter beaucoup la circulation des biens et des personnes.

R.Edmond.

Midi Madagasikara2 partages

Football – Alefa Barea Les maillots disponibles

Plus que 10 jours avant la tenue du match crucial entre Madagascar et le Sénégal prévu pour le dimanche 9 septembre au Stade de Mahamasina. Comme les supporteurs sont le douzième joueur, les férus du ballon rond sont attendus en masse pour cette rencontre des Barea, entrant dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 au Cameroun. Dans la perspective de soutenir l’équipe nationale, l’association Alefa Barea a décidé de mettre en place une boutique Alefa Barea depuis le 9 août dernier. L’association invite tous les amoureux du football, ainsi que ceux qui souhaitent soutenir l’équipe nationale,  à se rassembler et de porter les mêmes maillots le jour du match. Plusieurs couleurs et modèles sont disponibles chez Alefa Barea, à l’Urban Café Antsahabe. Pour ce lancement, le maillot rouge est à 30 000 ariary et celui de couleur blanche est de  25 000 ariary. Des écharpes Alefa Barea de couleur rouge seront également en vente vers la fin de la semaine à 8 000 ariary.

T.H

Midi Madagasikara2 partages

Football- CAN 2019 : Aliou Cissé se méfie des Barea

Après son Mondial raté, le Sénégal espère rebondir durant les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations dont le match contre les Barea du 9 septembre à Mahamasina.

L’entraîneur Aliou Cissé le fait savoir au cours d’une interview où il affirme se méfier des Barea qui reste « une très bonne équipe » qu’il doit battre car il ne peut pas se permettre un autre faux pas car pour l’instant, ses Lions ne sont pas encore qualifiés.

Cinq nouveaux. Joignant la parole aux actes, Aliou Cissé n’hésite pas à remanier son équipe lors de la Coupe du Monde en Russie.

Il a ainsi fait appel à deux anciens des Lions de la Téranga en l’occurrence le défenseur de Bologne en Italie, Ibrahima Mbaye ainsi que l’attaquant messin Opa Nguette.

Voulant à tout prix colmater les brèches, Aliou Cissé a fait appel à cinq nouveaux joueurs dont le portier du Stade de Reims, Edouard Mendy. Ce dernier est sans doute à l’origine des inquiétudes de son entraîneur puisqu’il joue avec deux défenseurs malgaches dont Thomas Fontaine et Romain Métanire.

Il a aussi appelé le défenseur de l’Olympiacos, Pape Abdou Cissé, le milieu de Malaga, Sidy Sarr, et deux attaquants notamment Mbaye Diagne du Kasimgua Spor Kulubi en Turquie et Amath Ndiaye de Chateroux.

Autrement dit, il a apporté un changement non négligeable après Moscou en apportant du sang nouveau dans tous les compartiments du jeu.

Intenable Sadio Mané. Et lorsqu’on sait que l’épine dorsale des Lions de la Téranga est formée d’avant en arrière par Kalidou Koulibaly de Naples, Cheikhou Kouyaté de Crystal Palace en Angleterre, sans oublier l’attaquant racé de Liverpool, l’intenable Sadio Mané, on peut dire que la tâche ne sera pas de tout repos pour Faneva Ima Andriatsima et ses camarades composés essentiellement des joueurs évoluant à l’étage juste en dessous, à l’exception de deux éléments du Stade de Reims, Thomas Fontaine et Romain Métanire.

Autant le dire que sur le papier, le Sénégal qui n’a pas fait appel à ses joueurs locaux, a tous les avantages face aux Barea mais que sur la pelouse de Mahamasina et devant ce public qui leur est acquis, les Barea ne partent pas battus.

En attendant voici la liste des 23 Sénégalais :

-Gardiens : Abdoulaye Diallo (Stade Rennais), Alfred Gomis (SPAL), Edouard Mendy (Stade de Reims)

-Défenseurs : Ibrahima Mbaye (Boulogne), Pape Abdou Cissé (Olympiacos), Lamine Gassama Goz Tepe Spor), Adama Mbengue (Caen), Kalidou Koulibaly (Naples), Salif Sané (Schalke 04), Youssouf Sabaly (Girondins de Bordeaux)

-Milieux : Cheikhou Kouyaté (Crystal Palace), Sidy Sarr (Malaga), Idrissa Gana Guèye (Everton), Cheikh Ndoye (SCO Angers), Alfred Ndiaye (Malaga)

-Attaquants : Mbaye Niang (Torino), Ismaïla Sarr (Stade Rennais), Diao Baldé Keïta (Inter Milan), Moussa Konaté (Amiens), Mbaye Diagne (Kasimgua Spor Kulubi), Sadio Mané (Liverpool), Opa Nguette (FC Metz), Amath Ndiaye Diédhiou (Chateauroux).

Clément RABARY

Midi Madagasikara2 partages

Gouvernement allemand : 250 000 Euros pour l’effectivité de la lutte contre la corruption

La journée d’hier a été marquée par la signature d’une convention de partenariat entre le Bianco (Bureau Indépendant Anti-corruption) et l’agence de coopération allemande, Giz (Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit). Une convention qui rentre dans le cadre du projet dit de « renforcement des capacités du Bianco dans la lutte contre la corruption dans les secteurs prioritaires ». D’après les explications fournies, ce partenariat vise à « renforcer les capacités du Bianco dans la prévention ainsi que la détection et l’investigation pour contribuer efficacement à la lutte contre la corruption», et plus particulièrement dans les secteurs d’intervention de la coopération allemande, en l’occurrence, la décentralisation et l’environnement. 250 000 Euros sont alloués par le gouvernement allemand – par le biais de la Giz – pour la réalisation de ce projet.

Résultats escomptés. Il est donc évident que ce projet fera l’objet d’un suivi. D’ailleurs, plusieurs experts ont été dépêchés par la Giz à cet effet : un expert intégré de l’agence auprès du Bianco pour la coordination du projet, un expert national en gestion de projets qui en effectuera la gestion et le suivi technique des activités, et plusieurs experts internationaux qui assureront une mission de consultance. Après le projet, et d’après les explications fournies, le Bianco devrait être à même de détecter et de mener des investigations grâce au système anonyme de dénonciation  capable de prévenir la corruption grâce à une analyse de risques de corruption associée à des recommandations de réformes axées sur les secteurs prioritaires de la Giz, et enfin, l’institutionnalisation et l’opérationnalisation des interfaces du Bianco, en collaboration avec les autres acteurs potentiels dans la lutte contre la corruption.

Recueillis par Aina Bovel

News Mada1 partages

Madagascar il y a 100 ans

La crise du graphite pourrait encore être conjurée

La crise est complète. Les sociétés qui avaient passé des contrats d’achat les ont résiliés ; le ministre persiste à interdire les exportations sur l’Europe, et le marché américain est toujours fermé. Il n’y a donc aucune possibilité de transaction.

La plupart des exploitants stockant leur production depuis plus de six mois sont, faute de ressources, obligés de fermer leurs toby. La main-d’œuvre se disperse, le matériel se perd et les installations non entretenues auront bientôt complètement disparu.

Et cependant que d’argent et d’efforts ont été dépensés pour l’établissement de ces installations en pleine brousse ! Que de difficultés n’a-t-il pas fallu surmonter pour transporter dans des régions dépourvues de routes et de tous moyens de communication les voies Decauville, machines et matériel de toutes sortes !

Ces efforts et dépenses auront été faits en pure perte et l’industrie des graphites sera irrémédiablement compromise si Monsieur le Gouverneur Général ne se décide pas, sans aucun retard, à prendre les mesures qui s’imposent.

Grâce à la très louable activité des producteurs de graphite réunis en Syndicat, Monsieur le Gouverneur Général a été mis au courant de la situation. Les mesures à prendre pour conjurer la crise lui ont été indiquées.

C’est d’abord une avance consentie par l’État sur les stocks de graphite existants chez les producteurs. Cette avance serait fixée à environ la moitié de la valeur de la marchandise.

C’est ensuite – et c’est la question importante – l’ouverture libre et immédiate du marché américain, mesure que nous sollicitons vainement depuis plus d’un an.

Nous savons que le marché américain n’est pas perdu et que, dès l’année prochaine, nos amis seraient disposés à venir prendre un tonnage important de nos graphites de Madagascar.

Mais ils attendent, pour faire des offres, que paraisse à l’Officiel l’annonce de la mesure depuis si longtemps sollicitée par eux et par nous-mêmes.

Nous avons pleine confiance que notre nouveau Gouverneur, aujourd’hui pleinement éclairé sur la situation dont l’importance ne lui a pas échappé, prendre de suite les mesures qui lui sont demandées et dont il a certainement reconnu l’urgence.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada1 partages

Efa intelo nigadra: tratra nanendaka mpivady indray ireo jiolahy

Voasambotry ny polisy avy ao amin’ny PPA4 Antaniavo, ny alahady sy ny alatsinainy teo teny Antohomadinika ireo jiolahy raindahiny amin’ny fanendahana sy fanafihana. Araka ny fanazavan’ny polisy, ny zoma 24 aogositra 2018 tamin’ny 7 ora sy 30 mn hariva, niharan’ny fanendahan’ireto jiolahy ireto teo amin’ny fiantsonan’ny taxi-be Antohomadinika ny mpivady hamonjy fodiana. Nidaroka ilay raim-pianakaviana sady nisintona ny kitapo teny amin’ny vadiny ireo jiolahy. Tsy afa-nanohitra ireo mpivady ka lasan’ireo jiolahy tamin’izany ny zavatra sarobidy rehetra tao anatin’ilay kitapo; toy ny fakan-tsary mitentina 6 hetsy Ar, telefaonina finday avolenta roa, firavaka volamena teny amin’izy mivady, vola 780 000 Ar sy vola vahiny mitentina 702 euros ary antontan-taratasy maromaro. Nametraka fitoriana teny amin’ny PPA4 avy hatrany izy mivady. Taorian’ny fikarohan’ny polisy, tratra teny Antaniavo, ny alahady teo ny jiolahy iray. Niaiky ho tompon’antoka tamin’ity fanendahana ity ilay jiolahy ka nanoro ny namany. Nilaza izy ireo fa jiolahy mpamerin-keloka satria efa intelo tany am-ponja noho ny halatra ihany. Tsy tafaverina ireo entana very.

Jean Claude

Madagate0 partages

Marc Ravalomanana. Tsy hadinon’ny vahoaka ny halatra nataony

Raha vao miresaka an’ingahy Ravalomanana Marc amin’ny raharaham-pirenena dia tadidin’ny olona avy hatrany ny raharahan’ny 2001 izay nanaovany amboletra amin’ny hoe «1er tour de vita». Tsy izy irery ihany no tonga ao an-tsaina fa tao koa ingahy Norbert Lala Ratsirahonana izay namany akaiky nanao iny fanonganam-panjakana ankolaka iny ka notarihany ny kristianina hanongam-panjakana. Mbola tsaroana ihany koa ny fampiasany ny tenin’ny Baiboly hoe «minoa fotsiny ihany», izay nentiny namitahana ny vahoaka. Isan’ny ny tonga ato an-tsaina koa ny filazany tamin’izany fotoana izany hoe «atao manan-karena daholo ny Malagasy tsirairay, ka hanana fiarakodia 4L isan-tokan-trano».

Ireo voatanisa ireo no santionany amin’ny kobaka am-bava nataon’ingahy Ravalomanana Marc raha nilatsaka ho filoham-pirenena izy tamin’izany fotoana izany ka namitahany ny Malagasy.

Roboka tanteraka ny kristianina teo anatrehan’ny fahaizany misintona olona amin’ny alalan’ny kabary sy ny fihetsiketsehana isan-karazany ka nomba azy 100% ny Ffkm na ny fiombonamben’ny fiangonana kristianina Malagasy, fa indrindra ny Fjkm na ny fiangonan’i Jesoa Kristy eto Madagasikara. Ny olona koa tamin’izany fotoana izany dia te-hiova amin’ny fitantanana ny firenena ny malagasy. Ingahy Ravalomanana Marc sy ny antoko TIM (Tiako i Madagasikara) koa nahazo volabe avy tamin’ny Amerikanina ka nodakana fotsiny ny «T-shirt» sy ny lambahoany ary kasikety tamin’izany fotoana izany izay natao nitovy isa amin’ny Malagasy no natonta. Nampiteny ny moana tanteraka ny fizaram-bola tany amin’ny fiangonana sy ny fikambanana maro samy hafa ka nahatonga ny Malagasy nihevitra azy ho ny Mesia hitondra any amin’ny fiadanana. Tonga teto sy nireharehany mihitsy tamin’izay fotoana izay ny Amerikanina sy ry zareo tatsy Afrika Atsimo ary ny Rainiboto (Allemand) izay nikarakara ny fifidianany.

Tsy ampy dimy taona akory taorian’izany nefa dia tsapan’ny Malagasy fa kobaka am-bava sy lainga avokoa no nataon’ingahy Ravalomanana Marc tamin’ireny fotoana ireny, ary amboadia miakanjo hodi-janakondry izy. Notsipahany am-bavafo ny pastera Razafimahefa Edmond izay filohan’ny FJKM sy ny FFKM tamin’izany fotoana izany. Na isan’ny namany akaiky aza ity olona ity, dia naongany tamin’ny toerany ny taona 2004 ka nosoloiny an’i Lala Rasendrahasina. Ity Pastera ity no niray petsapetsa ratsy tamin’ingahy Ravalomanana Marc tamin’ny fanaovana fitaovana pôlitika ny fiangonana FJKM. Nataony fitaovana pôlitika ireo pastera rehetra manerana an’i Madagasikara ka lasa mpanompony avokoa sy mpikambana teo anivon’ny antoko TIM. Potika tanteraka tamin’izany ny hasin’ny fivavahana kristianina. Maro no tonga saina taty aoriana ka nisintaka moramora tamin’ingahy Ravalomanana Marc ny FFKM.

Tsy ireo ihany no nampiavaka an’ingahy Ravalomanana Marc tamin’izy nitondra fa ny fanaovany ampihi-mamba ny fandraharahana teto Madagasikara. Ny orinasany TIKO sy Magro no nifehy ny varotra rehetra hatrany amin’ny faran’izay kely indrindra toa ny arina sy ny sakay ary ny kitay menaka izay naondrany tany ivelany. Potika tanteraka ny orinasa Malagasy rehetra. Nataony ampihi-mamba tanteraka ny resaka fivarotana vary na ny naondrana na ny avy any ivelany. Nofoanany ny «raffinerie» ny solika tao Toamasina ka nampiakatra ny vidin’izany.

Tsy hadinon’ny Malagasy koa ny fanodinkodinana sy ny fangalaran’ingahy Marc Ravalomanana Marc ny vola tao amin’ireo banky foibe maro teto Madagasikara. Ny tao Manakara, Sambava ary Mahajanga. Mbola porofo ny fanodinkodinana ny vola tao amin’ny Banky foibe ao Antaninarenina ny nanamboarana ny làlana mivantana avy ao Ambohitsorohitra sy ity toerana ity. Niteraka resabe teto amin’ny firenena ireny tamin’ny fotoan’androny ka tsara ho tsiahivina amin’izao fotoana izao.

Nataon’ingahy Ravalomanana toa ny fananany manokana i Madagasikara tamin’izany fotoana izany ka hatramin’ny Jirama avy no nampiasany ka nahatonga ny ity orinasam-panjakana ity banky rompitra satria tsy nandoa jiro nandritra ny 10 taona mahery ny Magro, ny Tiko ary ny orinasa ao Andranomanelatra. Tsy nety nandoa hetram-panjakana koa ireo orinasa ireo ka izany no antony nanakatonana ny orinasa rehetra notantanin’i Marc Ravalomanana satria nangalatra sy nanararao-pahefana. Niafarany dia namidiny tamin’ny orinasa Daewoo Corporation izay orinasa Koreanina. Nanomboka teo koa ny fanondranana ny andramena an-tsokosoko.

Fanjakana tsy refesi-mandidy no nisy teto Madagasikara ny taona 2001-2009. Olona 2000 mahery no nogadrain’ingahy Ravalomanana Marc tamin’ireo mpomba an-dRatsiraka Didier. Natsangany mihitsy ny milisy nantsoina hoe «Zanadambo» hanao asa fampihorohoroana tamin’izany fotoana izany ary niady tamin’ny miaramila ara-dalàna.

Famonoan’olona faobe no nataon’ingahy Ravalomanana Marc sy ny miaramilany teo Ambohitsorohitra ny 7 febroary 2009 rehefa nanao fihetsiketsehana hanoherana ny fanjakana jadona ny vahoaka. 40 teo ho eo no maty ary 100 mahery no nitondra takaitra.

Nirodana ny fanjakan’ingahy Ravalomanana Marc ny taona 2009.

Mbola mieritreritra ny hamitaka sy hangalatra ary handroba indray ingahy Ravalomanana Marc ankehitriny ka hilatsaka ho filoham-pirenena indray. Mitandrema ry Malagasy.

Jesy Rabelaolao – La Gazette de la Grande île, 29 Aogositra 2018

News Mada0 partages

AGENCE IMMOBILIERE : Gas’Immo dans l’air du temps 

Depuis des années, Gas’Immo, en tant qu’agence Immobilière malgache, a su asseoir sa notoriété à Madagascar. D’après Frankiass Rakotobe, une des cogérantes de l’agence, Gas’Immo se différencie des autres par, « Sa qualité de service basée sur la clarté des informations nécessaires à la prise de décision d’un client, son approche en négociation entre acheteur et vendeur, son respect de l’éthique…Des points qui font de Gas’Immo un des leaders de la profession».

* Quels sont vos conseils pour bien choisir son agence immobilière?

-Frankiass Rakotobe : le choix d’une agence immobilière doit être basé sur plusieurs références.  Entre autres, une agence digne de ce nom doit disposer d’un formulaire de recherche contenant en quelque sorte les critères de choix des clients et de respecter dans ce sens leur préférence. Une agence professionnelle propose également des offres de biens correspondant aux demandes aussi bien en termes de proximité, de coût et de service…Pour dire qu’il convient d’avoir une connaissance approfondie du marché, notamment les cours en vigueur. Sans tous ces critères déterminants, la confiance immobilière entre l’agence, les vendeurs et les acheteurs aurait du mal à s’établir.

* L’expérience professionnelle de plusieurs années dans le secteur compte pour devenir cogérante de Gas’Immo, comme dans votre cas…

– Sans conteste, des connaissances spécifiques et étendues du métier d’agent immobilier comptent énormément. Mon expérience personnelle auprès de plusieurs agences immobilières de la capitale a apporté un plus à Gas’Immo. On offre une formation continue relative à l’évolution du marché à nos agents commerciaux, à savoir les prospecteurs et négociateurs.

* Comment voyez-vous l’avenir de l’agence immobilière à Madagascar ?

– L’avenir de l’agence immobilière sera meilleur si la recrudescence du secteur informel est maîtrisée. Car en ce moment, force est de constater que n’importe qui sans expérience en la matière prétend au titre d’agent immobilier.

*Et cela nuit à la crédibilité des vrais professionnels…

-Les agissements anticoncurrentiels du secteur informel ternissent l’image des agences opérant dans le formel. La clientèle est devenue méfiante face à l’explosion des transactions frauduleuses  comme des faux papiers ou des faux  propriétaires…

*Les mots de la fin 

-Au vu de la recrudescence de la corruption et de l’usurpation de tout genre concernant la  vente de terrains qui sévit partout à Madagascar actuellement, nous remercions l’administration compétente de se pencher encore un peu plus sur ce fléau. Nous conseillons à toute personne désireuse d’acheter ou de louer un terrain ou une maison de s’adresser directement à une Agence immobilière. Enfin, nous remercions notre aimable clientèle pour sa confiance qu’elle accorde à notre agence. Et nous restons également à l’entière disposition de nos éventuels clients.

News Mada0 partages

Dans l’Atsimondrano et l’Avaradrano: Rajoelina a rencontré et écouté la population

Après Itasy, c’est dans l’Atsimondrano et l’Avaradrano que le candidat n°13 Andry Rajoelina poursuit ses déplacements, hier. Deux rencontres qui revêtent un fort caractère symbolique car l’homme fort de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM) se rapproche de plus en plus du palais présidentiel.

C’est en effet à Andoharanofotsy et au By pass qu’il a rencontré tour à tour la population de ces deux localités, hier. Et comme à chacun de ses déplacements, le fondateur de l’IEM a écouté les doléances et les attentes de la population  à travers des échanges enrichissants. Plusieurs associations telles que des groupes de jeunes et de femmes ont participé au débat.

Lors de sa prise de parole, l’ancien président de la Transition, Andry Rajoelina, a réitéré son  principal objectif, à savoir apporter des solutions aux maux du pays. «J’ai entendu vos appels et vos cris de désespoir et je vais apporter des solutions (…). L’IEM est là pour répondre à ces attentes. D’ailleurs, ce sont des choses quantifiables et mesurables que nous allons réaliser  ensemble. Vous pouvez me juger d’après mes actes», a souligné le candidat n°13.

Des solutions concrètes

A l’instar des intervenants lors des précédents déplacements, les populations d’Atsimondrano et d’Avaradrano se sont aussi plaintes de la recrudescence de l’insécurité, l’inexistence d’emploi pour les jeunes, les difficultés auxquelles font face les enseignants ainsi que  les agriculteurs. Sur ce, la population locale a profité de l’échange avec l’ancien président de la Transition afin de se pencher sur la réhabilitation de la RN2 bis ainsi que l’approvisionnement en eau potable.

En tout cas, lors des échanges avec les différentes associations, l’ancien homme fort de la Transition a souligné qu’il sera ouvert à ceux qui veulent développer Madagascar. «Je fais le tour du pays pour rencontrer la population et je suis convaincu que nous pouvons développer Madagascar avec de la volonté», a-t-il plaidé, tout en reconnaissant que  «Les présidents qui se sont succédé n’étaient pas prêts pour présider à la destinée du pays». Avec l’IEM, ce ne sera plus le cas car les projets initiés au sein de cette plateforme ont été mûrement élaborés.

 

Rakoto

 

News Mada0 partages

Fampandrosoana anatin’ny fotoana fohy: nentin-dRajoelina tenyAvaradrano sy Atsimondrano ny IEM

Samy nitondran’ny kandidà laharana faha-13, Rajoelina, famelabelaran-kevitra momba ny  IEM ny teny Atsimondrano sy ny teny Avaradrano, omaly. Natao teny amin’ny “espace” iray eny Iavoloha sy teny By Pass izany.  Tahaka ny mahazatra, nihaino ny hetahetan’ny mponina ny mpanorina ny TGV. Anisan’izany ny lafiny tsy fandriampahalemana, ny tsy fananana asa, ny olana sedrain’ny mpampianatra sy ny tsy fisian’ny fiarovana na fiahiana eo amin’ny lafiny fampianarana.  Manampy izany ny olana eo amin’ny tohodrano sy ny tsy fahampian’ny rano ho an’ny tantsaha. Namaly izany ny kandidà Rajoelina ka nilaza fa efa ao anatin’ny IEM avokoa ny vahaolana momba izany.

Noraisin’ny vahoaka tao anaty hafaliana 

Ankoatra izany , nanamarika ny dian’ny filohan’ny Tetezamita teny Atsimondrano ny hafalian’ny vahoaka marobe nahita azy, nanomboka teo amin’ny tetezan’i Tanjombato. Nifanosehana ny fitsenana azy sy ny fanarahana ny andiana fiara marobe nanaraka izany.  Voatery nandeha an-tongotra niaraka tamin’ireo vahoaka ny mpanorina ny  IEM. Tsy nanaiky koa ny ben’ny Tanànan’Ankaraobato raha tsy nidina ary nifampitankosina tamin’ny vahoaka  ity kandidà laharana faha-13 ity. Noraisin’ny vahoaka tao anaty horakoraka sy hafaliana  izany ka tsy maintsy nandaha-teny ny tenany nanazava ny momba ny IEM sy nihaino ny mponina ary nampanantena vahaolana.  Nihemotra avokoa ny fandaharam-potoana rehetra, noho izany, satria naharitra ny fihaonana tamin’ny vahoaka eny Atsimondrano.

Synèse R. 

News Mada0 partages

Chaines canal+ sport: une rentrée sportive prometteuse

La rentrée s’annonce bien intéressante pour les férus de sports internationaux. La thématique sports du bouquet Canal+ passe en effet désormais à cinq chaînes. L’annonce en a été faite hier par le directeur général de Canal+ Madagascar, Jean François Duboy, dans les locaux de l’opérateur à Andraharo.

Une véritable grand-messe du sport. Ce n’est ni plus ni moins ce que proposent les cinq chaînes Canal+ Sport à travers la retransmission en direct des grandes compétitions internationales, ainsi que les magazines estampillés Canal+.

Concrètement, tandis que Canal+ Sport continuera de déployer une programmation multisports, les chaînes Canal Sport 1 et 2 seront dorénavant entièrement dédiées au football avec les plus grands championnats d’Europe (Premier league, Ligue 1 et Liga), sans oublier les incontournables chocs de l’Uefa Champions’ league et de l’Europa league qui reprendront droit de cité respectivement les 18 et 20 septembre prochain. Pour couronner le tout, Canal+ Sport 3 optera pour la multidisciplinarité, en diffusant notamment du basket, du tennis, du rugby, de l’athlétisme, de la Formule 1, du catch, de la boxe, et Canal+ Sport 4 sera essentiellement consacrée au golf et au tennis malgré quelques incursions dans le cyclisme, l’athlétisme et le football.

A souligner que de l’autre côté, les chaînes A+ Sport et Rugby+ disparaîtront des bouquets Canal+. Cela étant, les droits et contenus qui y étaient disponibles se retrouveront sur l’ensemble des chaînes Canal+ Sport.

 

N.R.

 

News Mada0 partages

DJ Sniper: la musique, une arme de distraction massive

La musique et la nuit. Ce sont deux environnements que DJ Sniper concilie de mieux en mieux. Il a acquis, au fil de la soirée qu’il a animée, une culture musicale généraliste lui permettant ainsi de répondre aux attentes des noctambules assoiffés d’ambiances.

De son véritable nom Harisoa Jean-Luc Randriamirado, DJ Sniper fait partie de la génération platine «CD», durant laquelle être à la pointe des nouveautés musicales n’était pas une sinécure.  Bercé depuis son jeune âge dans la musique de DJ Snake et Skrillex, il s’est baigné dans le chaudron du mixage depuis l’année 2012.

Sniper a fait ses premières armes auprès de DJ Nicky Di Manu, qui lui a aidé à parfaire ses techniques de base de DJ et ses qualités d’animateur. «Lors des fêtes familiales, l’animation m’a toujours été confiée. C’est là que l’idée de devenir DJ a germé. J’ai choisi comme pseudonyme Sniper à l’image d’un tireur d’élite. J’ai ma propre conviction : la musique est une arme de distraction massive. Sur scène, dès que tu balance le son, il atteint instantanément la foule qui crie, saute et chante au rythme de la musique», analyse-t-il affichant un calme serein.

Il a eu son premier matériel en 2012, une platine de marque Gémini – 210, remplacé en 2014 par un Numark NDX 400. Un an plus tard, Sniper a obtenu une platine Pioneer CDJ-400, celle qu’il  utilise encore actuellement.  «Une grande première pour moi, c’était en 2012, lors d’une balle populaire sur la grande Avenue de la Gare Antsirabe.  Mon premier THB Tour à Antsirabe lors du week-end pascal de 2016 fut l’événement qui m’a marqué le plus dans ma carrière», se réjouit-il.

Dago Mix Club

Autodidacte et audacieux, il a adhéré à l’orée de 2016 Dago Mix Club (DMC), un des illustres collectifs de DJ, dont Joy K, Rija Deejay et DJ Gouty figurent parmi les membres fondateurs. L’objectif, selon lui, consiste d’une manière générale à améliorer le statut de la profession. Faute d’institution légale, partage et retour d’expérience obligent entre membres.  Vouant une préférence particulière pour la musique tropicale, il peut s’adapter également à tout événement et à n’importe quel public.

Une personnalité emblématique  dans le mix a effectué tout récemment un court séjour chez lui et a fait part de son ambition de mettre sur pied une école de DJ. «C’est une bonne nouvelle qu’un professionnel comme lui a enfin pris l’initiative de concrétiser cet ambitieux projet. Ceci étant, il faut savoir qu’être un bon DJ n’est pas donné à tout le monde. A un moment donné, le mixage sera saturé et fera littéralement école», avance DJ Sniper.

 

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Toamasina: hommage à Jacques Rabemananjara

La capitale de Betsimisaraka abritera du 4 au 8 septembre la semaine culturelle dédiée à Jacques Rabemananjara.

Effectuant un court séjour au pays, Dominique Ranaivoson, enseignant-chercheur à l’université de Lorraine signera à la Librairie Gm Fakra son livre fraîchement intitulé «Jacques Rabemananjara, poésie et politique à Madagascar». C’est la première biographie de l’écrivain de langue française et non moins homme politique.

A cette occasion, il présentera également ses autres ouvrages sur Madagascar, un dictionnaire historique, l’anthologie publiée lors du Sommet de la Francophonie, des recueils de nouvelles d’écrivains malgaches et de critique littéraire. Dans le même registre, une conférence intitulée «Jacques Rabemananjara, l’homme aux mille facettes», animée par le même auteur se tiendra à l’Alliance française locale. Une exposition thématique y sera également présentée.

L’université de Barikadimy accueillera, les 6 et 7 septembre,  un colloque international portant sur la «Mémoire des origines et construction mémorielle : L’exemple de Jacques Rabemananjara à Madagascar».  S’ensuivra un spectacle poétique sur les œuvres de ce regretté poète.

«La semaine qui lui est consacrée dans sa ville constitue donc un juste retour. Pour la première fois, un bouquet d’activités animées par des spécialistes d’Afrique du Sud, de Côte d’Ivoire, du Gabon, d’Allemagne, de France, de Maurice, de Belgique, d’Angleterre et de Hongrie rappellera sa trajectoire et ses œuvres», rapporte un communiqué.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Chronique: Eh glou ! Et glou ! Et glou !

Jusqu’à la dernière minute, jusqu’à la dernière goutte, le candidat Hery Rajaonarimampianina se sustente du nectar au goulot de son bientôt futur ancien poste. C’est bon, c’est gratis, et ça peut rapporter gros. Alors que les concurrents s’effraient déjà du montant des coûts que représente le moindre regroupement de foule, pour l’instant le président en exercice n’a pas à se soucier des factures de l’intendance, l’Etat s’en charge pour lui, tant en matériel qu’en ressources humaines, en prime l’administration organise la fête et mobilise la population. Du cousu main pour dresser tribune, clé en main pour mener campagne avec l’avantage fait au président de pouvoir du haut de son autorité vanter les mérites du candidat qu’il est. Les tournées et inaugurations se suivent ainsi. Seulement le disque du discours menace de se rayer avant l’heure, et les réalisations ne méritent pas toujours de faire le prétexte du spectacle. Les foules applaudissent, elles savent qu’elles sont là pour ça, elles savent autant que souvent le montage n’a d’objet qu’à vendre du vent. Autant les gens applaudissent à tout rompre tout au long de la cérémonie, autant ils maudissent ces moments où par leur joie factice ils travestissent la réalité de leur sentiment. Ainsi il n’était pas un secret pour eux que la mobilisation de quelques engins de travaux publics n’avait de raison qu’à meubler le décor, et que gesticulations et paroles n’avaient d’objectif qu’à produire des effets d’annonce alors que la réfection de la route Ambilobé-Vohémar restait et reste du domaine virtuel et que l’état actuel constitue une balafre qui défigure le paysage et apprauvrit les populations.

Après le 7 Septembre date à la quelle il devra avoir démissionné, du moins au début il semblera tout drôle au candidat Hery Rajaonarimampianina de ne plus bénéficier de l’apparat réservé au chef d’état. Inutile pourtant de pleurer sur son sort. De gros moyens privés il en dispose et il fait partie du petit nombre de candidats qui posent haut la barre pour se démarquer du reste. L’élection présidentielle plus que jamais ressemble à une course open, dans laquelle s’alignent au départ, bolides de grande écurie, grosses cylindrées de série préparées par d’habiles artisans, et voitures de monsieur tout le monde bricolées par des mécaniciens gros doigts. Dans pareille course il n’y a pas à être spécialiste pour émettre des pronostics qui ont des chances de se vérifier justes lors des résultats, seulement méfiance, ici ce ne sont pas les concurrents qui courent, les résultats dépendent de l’électorat et ne sont pas à l’abri des fantaisies que celui-ci peut manifester. Nombre de candidats n’estiment leur chance que sur des réactions d’humeur des votants.

Léo Raz

News Mada0 partages

Hevitra mandalo resaky ny mpitsimpona akotry: tsy hay tohanana intsony

Ny vintana ve no ratsy sa ny natao no tsy nety? Miditra ato amin’ny fotoanan’ny fifidianana isika nefa mandrahona tsy misy fitsaharana ny fitombon’ny fahasahiranana sy ny fisondrotry ny vidim-piainana. Tsy voageja intsony. Raha tsy izany efa nataon’ny fitondrana mba tsy hanjakan’ny lonilony be loatra eto amin’ny fiarahamonina. Fahasorenana izay miantefa hatrany any amin’ny mpitondra.

Ny tompon’andraikitra an-tampony, izany hoe ny filohampirenena, ity no milatsaka. Noho izany, ny tena mihitsy no hizaka voalohany ny fitsaran’ny vahoaka mikasika ny toe-piainana ankehitriny. Io efa voalaza io ny fitombon’ny fahasahiranana sy ny fidangan’ny vidim-piainana. Ny fidiran’ny mpianatra efa manangasanga koa. Fantatra ny fandaniana aterak’izany. Tsy resahana intsony ny fisondrotr’izany, arakaraky ny isan’ny ankizy handeha an-tsekoly ao amin’ny ankohonana.

Araky ny hevitra voaray tamin’ny kabarin’andriamatoa Rajaonarimampianina dia noho izy sy ny fitondrana tsara tantana nasehony no nahazoana fanampiana sy fiaraha-miasa amin’ireo mpiray dia amin’i Madagasikara. Izany hoe tsy afenina intsony ny fifarimbonana amin’ny firenena vahiny maro sy amin’ireo fikambanana iraisam-pirenena. Nefa aiza moa ny vokatr’izany ? Sao voafitapitaky ny vahiny fotsiny ny tena. Nefa miseho kalaza toy izany. Raha dinihina amin’ny fihenan-danja mianjady amin’ny ariary anefa dia tsapa fa tsy mahazaka ny onjan’ny tsena ny fitondrana eto an-toerana. Ny fihetsiketsehana sy ny sitrapo nefa etsy andaniny dia tsy misy fifehezana intsony.

Topazo maso anie ireo fiara misy plaky mena. Tsy nisy nanampo fa mampiadan-tena toy izao ny fitondram-panjakana. Etsy sy eroa dia samy manampatra avokoa mampiasa fiara noefaina tamin’ny volam-bahoaka. Mbola misy aza hono mpampiasa fiaram-panjakana izay mbola manao di-doha amin’ny tsy fametahana plaky mena amin’ny fiara ampiasainy. Asa fotsiny ny momba ny fiantohana ny solika sy ny fikojakojana an’ireny fiara ireny. Fantatra moa fa na tsy baranahana aza ny fizarana anjara mikasika ny fahafahana mividy solika, dia azo lazaina ho malala-tànana ihany Rafanjakana. Eto anefa dia toy ilay tsy tononona, ny avo ihany no tovonana.

Rehefa mihena ny lanjam-bola, rehefa misondrotra tsy mitsahatra ny vidin’ny solika, dia misy fiantraikany tsy hay tohanana any amin’ny vidim-piainana. Ahiana handoa be, takalon’ny fahasahiranana aterak’izany Ingahy Rajaonarimampianina. Tsara ny fandehan-draharaha, izy no mahazo dera sy laza. Raha ratsy ny tetika, izy no mitanty ny tsy fitiavana sy ny ompa.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Us et coutumes

D’autres critères, s.v.p. , pour donner une appréciation

Nombreux étrangers se moquent ouvertement de Madagascar et du peuple rien qu’en se référant au nombre de candidats à la présidentielle. En quoi le chiffre 36 devrait-il chiffonner ? Tant mieux pour ces 36 s’ils peuvent perdre 50 millions d’ariary pour avoir droit de parole sur une tribune de prestige. Tant mieux pour le peuple d’avoir cette chance d’avoir à choisir sur un large plateau. Tant mieux pour de nombreux «chômeurs» si ils ont quelques petites occasions d’embauche ou d’arnaque à opérer en ces circonstances. Tout s’achète autant que tout se vend en cette période, difficile de distinguer des mercenaires les escrocs et opportunistes de tous poils.

News Mada0 partages

Vonoan’olona mahatsiravina teny Imerintsiatosika: halevina anio izy telo mianaka, 3 efa voasambotry ny za...

Olona telo no fantatra fa nosamborin’ny zandary avy ao amin’ny kaompanian’Itasy, omaly, momba ilay vonoan’olona nahafaty mpivady kely iray sy ny zanany vao 5 taona monja, tao Mamoladahy Imerintsiatosika ny alatsinainy teo. Iray amin’ireo no voalaza fa nandray anjara mivantana tamin’ity habibiana mahatsiravina ity.

Nisambotra olona telo avy hatrany ny zandary avy any Itasy, omaly, taorian’ilay vonoan’olona mahatsiravina tany Imerintsiatosika. Olona ahiahina avokoa ireo kanefa voalaza kosa fa ny iray amin’ireo, ahina ho nandray anjara mivantana tamin’ny asa ratsy fanolanana sady famonoana ity. Ity farany izay fantatra fa olona akaiky ireo novonoina tamin’ny fomba feno habibiana ihany. Raha ny fanadihadiana ihany koa, fantatra fa ankoatra ny “cyber” sy ny fitazonana ireny fifanakalozana vola amin’ny finday ireny, manao fandraharahana ihany koa ilay raim-pianakaviana. Voalaza fa misy olana ara-bola aminy ny iray amin’ireo olona voasambotra ireo. Mbola nahitana ra ny kiraro sy pataloa ary mosoara an’ity iray nahiahina mivantana ity. Anatin’ny fakana am-bavany tanteraka ny zandary amin’izao fotoana izao, ary fantatra fa hisy ny fitiliana ny ADN momba ity raharaha ity, ahafantarana ny tena marina.

Halevina any Sandrandahy Fandriana, anio, ny nofo mangatsiakan’izy telo mianaka, i Rakotorahalahy Lantosoa Nantenaina Jaocb sy Malalatiana Julianna ary Rakotorahalahy Famenontsoa Julie Rebecca vao 5 taona monja. Miandry fatratra izay tohin’ny fanadihadiana ny rehetra satria toe-draharaha tena nanohina fon’olona maro izy ity. Habibiana tsy roa aman-tany, niparitaka tamin’ny tambajotra sosialy ka vao mainka nampiakatra ny fihetsehampon’ny olona. Mitaky ny hanafainganana ny fanadihadiana ny rehetra, ary ny haneho ny sarin’ny mpanao ratsy mba ho hitam-bahoaka.

Miteraka fitsaram-bahoaka

Ady hevitra be ny momba ny sazy sy ny fanamelohana izay olona mety ho nahavanona ny trangan-javatra tahaka ity tany Imerintsiatosika ity. Ny sazy an-tranomaizina mandra-pahafaty miampy asa an-terivozona ny farany henjana eto amintsika amin’izao fotoana izao. Nisy ihany ny fanamelohana ho faty, saingy nofoanana tao amin’ny didy aman-dalàna famaizana izany. “Raha mahavanona ny toe-javatra tahaka izao, mendrika ny hohelohina ho faty. Aleo averina io lalàna io”, hoy ny mpaneho hevitra.

Raharaha tahaka itony rahateo ny miteraka ny fitsaram-bahoaka eto amintsika. Rehefa ela loatra ny raharaha eny amin’ny mpitandro filaminana sy ny fitsarana, tsy mahatoky intsony ny olona ka manao izay fitsaram-bahoaka izay. Eo ihany koa ny kolikoly ka mety hahavotsotra ny olona nahavanon-doza tahaka izao. Andrasan’ny rehetra, araka izany, izay ho tohin’ity raharaha ity, indrindra ny fanazavan’ny zandary momba izany.

Yves S.

News Mada0 partages

Triple meurtre a Imerintsiatosika: trois arrestations dont un collègue du père de famille

Les suspicions se portent sur un collègue du père de famille. Le suspect fait actuellement l’objet d’une enquête serrée au bureau de la gendarmerie avec deux autres personnes.

Dans le cadre de l’enquête sur le triple meurtre survenu à Mamoladahy, Imerintsiatosika, trois personnes ont été interpellées par la gendarmerie hier matin. D’après les explications, un appel à témoins a été lancé dans la commune et surtout dans le village où s’est produit l’acte criminel barbare. Les investigations ont permis aux enquêteurs de réunir les informations nécessaires pour l’interpellation des premiers suspects. Trois personnes font l’objet d’une enquête serrée à la gendarmerie depuis hier. Ils ne sont pas inconnus, ils sont même tout à fait proches de la famille puisque l’un des individus arrêtés est un collègue de business du père de famille. Notons au passage que, hormis la gestion de deux boutiques de cash point et de service multimédias, le père de famille était un businessman.

Lors des constatations d’usage, les gendarmes n’ont relevé aucune trace d’effraction sur la porte et les fenêtres. Ce qui laisse déduire que les occupants de la maison ont ouvert la porte aux «meurtriers» sans s’inquiéter. «Les assaillants étaient sûrement des proches à qui les victimes avaient tout à fait confiance pour les laisser entrer dans leur maison vers une heure si tardive», a indiqué la gendarmerie.

Trahi par des traces de sang

 Sur le principal suspect, c’est-à-dire le collègue du père de famille, les gendarmes auraient découvert des traces de sang, notamment sur son pantalon, sur ses chaussures et sur son mouchoir. A la lumière des informations recueillies, un différend sur fond de problèmes d’argent a eu lieu entre les deux businessmen. Ce qui aurait conduit l’individu à éliminer sans état d’âme son collègue, la femme et la fille de 5 ans de celui-ci. Selon les dernières nouvelles, le principal suspect a été placé en détention préventive à Arivonimamo hier après-midi, tandis que les deux autres sont toujours placés en garde à vue.

 

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

Insécurité: la prison pour deux ex-détenus

Les éléments du poste de police d’Antaniavo ont mis la main sur deux bandits impliqués dans l’attaque d’un couple d’opérateurs économiques survenu, vendredi dernier, dans le quartier d’Antohomadinika.

Selon la police, des bandits ont pris à partie le couple sur un arrêt bus d’Antohomadinika alors que celui-ci était sur le point de rentrer chez lui vers 19 heures 30. L’homme a été passé à tabac pendant que sa femme se faisait déposséder de son sac à main. Le couple a également perdu un appareil photo, deux Smartphones, des bijoux en or, une somme  de 780.000 ariary et 702 euros ainsi que d’importants documents.

Un des bandits a été capturé dimanche et l’autre s’est fait interpeller chez lui avant-hier matin. L’ont sait, à travers les enquêtes, que les deux bandits sont des multirécidivistes. Ils ont déjà fait trois fois de la prison. Ils ont avoué leur forfait.

ATs.

 

News Mada0 partages

Frais de bus a 500 Ariary: 28 autres coopératives menacent de réviser leur tarif

La révision du prix du ticket de bus à 500 ariary risque d’être généralisée dans la capitale. 28 autres coopératives de transport opérant sur les lignes urbaines envisagent d’appliquer ce nouveau tarif.

Les avis sont controversés au sein de l’UCTU. A l’issue de l’Assemblée générale (AG), organisée hier à Ambodivona, une divergence d’idées quant à l’augmentation ou non des frais de taxi-be à 500 ariary est constatée. 42 des 54 coopératives membres y ont participé.

«La majorité des coopératives, 28 des 42 présents pour être plus précis, ont manifesté leur intention de rouler avec ce nouveau tarif, appliqué depuis quelques semaines par certaines coopératives, tout en abandonnant l’idée d’attendre les mesures de compensation promises par l’Etat. En outre, les six coopératives, qui ont déjà avisé les usagers sur la hausse des frais à 500 ariary à partir du 1er septembre, via des annonces affichées à l’intérieur des taxis-be, ne vont pas revenir sur leur décision». C’est ce qu’a informé le vice-président de l’UCTU, Jean Louis Emile Rakotonirina.

Par contre, 12 autres coopératives, ont décidé le contraire, en maintenant le prix de leur ticket à 400 ariary, en vue de considérer l’intérêt supérieur des usagers. Dans le but de compenser les pertes, ces derniers comptent sur les subventions octroyées par l’Etat. «Sur ce, des responsables au sein du ministère des Transports et de la météorologie ont annoncé le paiement de deux mois de compensation pour le compte des mois de septembre et octobre 2017», selon notre source.

Quid de la qualité de service

Cette différence de points de vue entre les membres de l’UCTU n’est nullement étonnant vu que le président et le vice-président de cette plateforme eux-mêmes ne partagent pas le même point de vue ces derniers temps. Mis à part la révision à la hausse des tickets de bus, à laquelle le premier adhère et le second contredit, les deux parties ont également émis des informations contradictoires sur la tenue ou non d’une grève de trois jours au mois de septembre pour protester contre la hausse incessante des prix du carburant…

Quoi qu’il en soit, les usagers n’ont d’autre choix que de se plier aux lois des transporteurs, même si les mesures d’accompagnement qui doivent découler de cette hausse des frais ne sont que des paroles en l’air. Pour dénoncer une telle gabegie, un groupe d’usagers a  déposé une plainte auprès de l’Agence des transports terrestres (ATT) à Ampasapito hier. Une plainte qui vise une dizaine de coopératives.

 

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Enseignement supérieur: une université de proximité à Ihorombe

Les jeunes bacheliers de la région Ihorombe ne seront plus contraints de faire des déplacements dans les provinces, comme à Fianarantsoa, Antananarivo ou encore Toliara afin de poursuivre leurs études supérieures. Une annexe de l’université de Fianarantsoa sera fonctionnelle d’ici peu dans cette région, plus précisément dans la commune d’Ambia.

D’après les informations qui nous sont parvenues, le futur local de ce Centre universitaire régionale sera bâti sur un terrain de 6 ha. Il comportera des bureaux pour les responsables, deux salles de cours d’une capacité d’accueil de 60 étudiants chacun et des blocs sanitaires.

La cérémonie de pose de la première pierre de l’infrastructure a eu lieu hier, sous l’égide  du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Mesupres), Marie Monique Rasoazananera et du président de l’Université d’Andrainjato- Fianarantsoa, le Dr Fontaine Rafamantanantsoa.

Les travaux s’étaleront sur trois mois environ. «Cet engagement, qui n’est pas le premier, démontre une fois de plus la volonté du Mesupres de rapprocher l’enseignement supérieur à la communauté. Notre objectif est de former les jeunes natifs, afin qu’ils puissent contribuer au développement local, via leurs savoirs et leurs compétences», a indiqué le numéro un du Mesupres.

«L’implantation de cette université à Ihorombe répond parfaitement aux défis du développement dans cette région, sachant que les offres de formation qui y sont proposées correspondent aux besoins des secteurs d’activité locaux, à savoir l’agriculture et l’élevage», précise le Dr Fontaine Rafamantanantsoa.

Fahranarison

News Mada0 partages

Gare Andohatapenaka: l’ATT accusée de «racket»

Les conducteurs de taxi-brousse de la gare routière d’Andohatapenaka, en particulier ceux qui relient l’axe Nord, accusent l’Agence des transports terrestres (ATT) d’exercer depuis une semaine un «racket» à leur endroit.

Selon eux, l’Agence exige le paiement de 5.000 ariary par véhicule au départ de Tana, contre un reçu où est libellé «Indemnité escorte des gendarmes». «Le comble est que les éléments d’escorte font fi du contrat car ils descendent à Mahatsinjo, alors que, selon l’accord établi entre l’ATT et les conducteurs, ils sont censés nous accompagner jusqu’à Ambondromamy. Ce n’est ni plus ni moins qu’un racket», s’est indigné, hier, un chauffeur reliant Antananarivo-Mahajanga, et vice-versa.

Ce dernier de noter qu’avec la centaine de voitures qui prennent le départ quotidiennement à Andohatapenaka, ce montant représente tout de même  une somme assez importante. Or, cette procédure n’est pas observée au départ de Mahajanga, où l’escorte des gendarmes est aussi effective.

«Nous lançons ainsi un appel aux différents responsables sur ce problème, car nous payons de notre poche. Le patron n’a de souci qu’à un versement complet», a-t-il conclu.

Nous avons essayé de contacter des responsables de l’ ATT, hier, pour de plus amples informations, mais aucun d’eux n’était joignable.

 

Sera R.

News Mada0 partages

Parents d’élèves: déjà à l’heure de la rentrée scolaire

Si en principe, vacances riment avec repos, loin des charges scolaires, le contraire est observé auprès des parents en ce moment,  en particulier ceux qui scolarisent leurs enfants dans des écoles privées.

A peine les examens officiels sont-ils achevés que la nouvelle rentrée scolaire au mois d’octobre préoccupe déjà les parents. Outre le budget de vacances pour ceux qui en ont les moyens, la réinscription, les fournitures scolaires et tous les frais relatifs en vue de la rentrée  sont autant de soucis auxquels les parents devront faire face maintenant.

«Durant les vacances, nous dépensons plus qu’en temps normal, alors que parallèlement, nous devons aussi tenir compte de la prochaine rentrée scolaire», a affirmé une mère de quatre enfants, tous en âge de scolarisation.

Hausse du droit d’inscription

Les dates des concours pour les nouveaux élèves et de la réinscription sont affichées depuis le début de ce mois au sein de chaque établissement, notamment privé.

Dans la foulée, une augmentation du montant des inscriptions est remarquée dans plusieurs écoles, aussi bien privées que publiques. Les privées, en particulier les écoles confessionnelles, ont observé une hausse qui se situe entre 10 et 25%.

«De 150.000 ariary par élève l’année scolaire précédente, on a déboursé cette fois-ci dans les 200.000 ariary. Ce montant inclut la réinscription, les frais généraux, l’assurance et le premier mois d’écolage», selon une mère de famille dont les enfants suivent leurs études dans une école confessionnelle de la capitale.

Pour les établissements publics, le droit varie entre 20 000 et 45.000 ariary dans la capitale et ses périphéries, voire un peu plus pour certains établissements. «Le montant change en fonction du nombre des maîtres Fram que l’école a à sa charge», a fait savoir un chef  Zap d’Atsimondrano. A noter que les fournitures scolaires sont en charge des parents, donc un montant en sus à acquitter.

 

Sera R

 

News Mada0 partages

Centrale solaire de Nosy be: un million de dollars d’économie en gas-oil

Dans le cadre du projet Pôle intégré de croissance (Pic) en 2014-2015, la Jirama a procédé à l’extension et au renforcement des lignes de distribution ainsi qu’à l’exploitation de la nouvelle centrale Diego Hely (Nosy Be) d’une puissance de 10 MW. Et, dans au moins neuf mois, une centrale solaire de 5MW pourra ravitailler en électricité 50.000 habitants.

Il s’agit d’une collaboration du ministère de l’Energie et des hydrocarbures par le biais de la Jirama et de Canopy, un opérateur privé qui a été sélectionné en marge d’un appel d’offres lancé cette année.

La centrale photovoltaïque s’étendra sur une superficie de 10 ha. «Avec cette infrastructure, la Jirama pourra économiser un million de dollars en gas-oil et le coût de l’électricité sera largement inférieur de 17 cents le kWh», a expliqué le directeur général de la Jirama, Olivier Jaomiary, lors de la cérémonie de la pose de la première pierre, hier.

Nadia

Ino Vaovao0 partages

HERY RAJAONARIMAMPIANINA TANY SAMBAVA : *******************« Meloko » ny tany********************

Izay no andikan’ny mpanara-baovao any amin’ny faritra Sava ny zava-niseho omaly tamin’ny fahatongavany tao amin’ny seranam-piaramanidina. Hitokana zava-bita ohatry ny mahazatra any Andapa, Amboangibe ary hametraka vatofehizoro fanamboarana birao iray ao Sambava no anton’ny dian’ingahy Hery Rajaonarimampianina. 

Atao izany rehetra izany mba hanehoan’ity farany fa nahavita ny asa napetraka taminy ny fitondrana izay tarihiny. Tamin’ny 9 ora maraina no nigadona tao amin’ny seranam-piaramanidina tao Sambava ny fiaramanidina manokana nitondra an’ingahy Hery Rajaonarimampianina raha nandrasana tamin’ny 8 ora. Izany hoe nisy fahatarana ny fahatongavany tao an-toerana izay efa nampahasorena ny tompon’ andraikitra sasany.

Tsy tonga ihany koa ny angidimby izay hitondra azy any Vohemar sy Andapa noho ny haratsian’ ny toetrandro tampoka. Voatery nandeha nankany Nosy Be ingahy Rajao ary nasaina haka azy any an-toerana ilay angidimby, araka ny loharanom-baovao. Tamin’ny ora nanoratanay mbola tsy nandrenesam-baovao raha tafaverina tany amin’ny faritra Sava ingahy Hery Rajaonarimampianina na tsia.

 Nilaza ny mpanara-baovao any an-toerana fa kely finoana izy ireo ny amin’ny mety hiverenany any an-toerana na ho tonga any Amboangibe satria tsy maintsy hitodi-doha any Antananarivo ny tenany amin’ny 4 ora tolak’andro. Tsara ny manamarika fa efa fanindroany amin’izao no tsy nahatontosa ny fitokanana zava-bita kasain’ingahy Filoha hatao any Amboangibe. Natahotra sao tsy hahazo olona ny tenany tamin’ny voalohany iray volana lasa izay ka voatery nahemotra. Dia izao izy mbola tsy tontosa izao. Helo-tany, hoy ny mpanara-baovao izao zava-misy izao.

Mikoropaka

 Na izany na tsy izany miharihary fa mikoropaka ary tsy matoky tena  i Hery Rajaonarimampianina amin’ny fifidianana Filoham-pirenena ho avy izao. Mihevitra tokoa ve ny tenany fa fitokanana ireny lazaina fa zava-bita ireny no hitiavan’ny vahoaka azy manoloana ny fahantrana sy fahoriana mianjady amin’ireto farany  ? Lany andro tamin’ny  fanilikilihana sy fanenjehana namana ingahy Hery Rajaonarimampianina dia izao ny vokany. 

 A.Lepêcheur

Ino Vaovao0 partages

TANORA AVARA-PIANARANA : Manohana tsy misy fepetra ny kandidà Andry Rajoelina

Tapa-kevitra ary resy lahatra tanteraka amin’ny fandaharan’ asan’ity farany ireo tanora avara-pianarana ka nanao fanambaràna fa hanohana tsy misy fepetra ny kandidà mitondra ny laharana faha-13 ao anatin’ny biletà tokana.

Anisan’ireo kandidà tsy manao ambanin-javatra ny tanora ny kandidà Andry Nirina Rajoelina. Azo tsapain-tanana ao anatin’izany ireo fotodrafitrasa maro natsangana ho an’ny tanora toy ny kianja filalaovam-baolina, ny toerana fanaovana fampisehoana lehibe etsy Antsonjombe ary ny trano fipetrahan’ny mpianatra eny anivon’ny oniversite. Ireo rehetra ireo dia hita taratra fa mitsinjo ary tsy manamaivana ny tanora sy ny tontolony ny tenany. 

Noho izany indrindra no nahatonga ireo tanora avara-pianarana resy lahatra ka hanohana azy, etsy andanin’izay ihany koa ny fananany vinan’asa matotra ho an’ny fampandrosoana an’i Madagasikara. “Mahita izahay fa amin’ny maha tanora ny kandidà Andry Rajoelina dia manana tanjaka, manana herim-po ary manana fomba fijery lavitra sy maharitra izy.

Tena mitsinjo ireo tanora mitovy aminy izy, eto Madagasikara raha jerena dia manodidina ny 70 isan-jato dia saika tanora avokoa ny dikan’izany dia ny tanora no tena be dia be amin’ny vahoaka Malagasy. Noho izany dia rariny raha tanora toa anay ihany koa no tohananay”, hoy ny fanazavana noentin’ny solontenan’ireo tanora avara-pianarana. Matipaika sy tsara lamina ny fandaharan’asa ho an’ny tanora ao anatin’ilay vinam-pampandrosoana Iem izay nambaran’ny filoha mpanorina azy fa tsy maintsy hotanterahiny avokoa.

Ho an’ireto tanora avara-pianarana ireto manokana dia anisany andrasan’izy ireo amin’ny kandidà Andry Rajoelina ny fampananan’asa ny tanora izay olana goavana ho an’ny ankamaroan’ny tanora Malagasy ankehitriny. Nohamafisin’ireo tanora ireo fa manana fahavononana tanteraka ary efa hita taratra fa niomana hitondra fampandrosoana an’i Madagasikara ny kandidà Andry Rajoelina ka anisany nanosika azy ireo hanohana azy izany. Ankoatra ireto farany dia fikambanana maro ihany koa no resy lahatra izay efa samy nanao fanambaràna fa hanohana ny kandidà laharana faha-13.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

MAMPIASA FAHEFAM-PANJAKANA : Miantso ny HCC hanasazy an-dRajaonarimampianina ny Kmf/Cnoe

Natsikafon’ity farany fa mampiasa ny fahefam- panjakana tanteraka ny tenany amin’ireo fitetezam-paritra ataony.

Manoloana indrindra ilay fanambaràna navoakan’ny teo anivon’ny sehatra fanaraha-maso ny fiainam-pirenena na ny sefafi afak’omaly dia nitondra ny fanehoan-kevitra ihany koa ny  Kmf/Cnoe. Nasian’ity farany tsindrim-peo fa tokony hijoro ny fitsarana avo momba ny Lalàmpanorenana fa tsy hitanila amina kandidà. Ankoatra izay dia natsikafon’ity fiarahamonim-pirenena ity ihany koa ny tsy fanarahan-dalàna ataon’ny filoha am-perin’asa mandritra ireo fitsidiham-paritra ataony izay tafiditra sahady ao anatin’ny fampielezan-kevitra mialoha ny fotoana. 

“Iarahan’ny rehetra mahita amin’izao fotoana izao ny endrika fampielezan-kevitra maro samihafa izay efa mandeha, marina fa tsy voarara ao anatin’ny lalàna ny momba ny fampielezan-kevitra mialoha ny fotoana kanefa maro ireo kandidà indrindra ny filoha am-perin’asa. Mbola am-perin’asa ny tenany no niteny fa ho kandidà nefa ny zavatra ataony amin’izao fotoana dia efa endrika fampielezan-kevitra, volam-bahoaka ary haino aman-jerim-panjakana no ampiasainy”, hoy ny solontenan’ny teo anivon’ny Kmf/Cnoe. 

Miantso ny fampiharana ny lalàna araka izany ity fiarahamonim-pirenena ity ary miantso ny Hcc sy ireo andrim-panjakana isan-tokony mba ho hentitra sy sahy hijoro hanasazy ireo izay nitonona ho kandidà kanefa tsy manaraka ny lalàna voasoratra.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

CISCO MAHAJANGA : Mpiadina 4921 hiatrika fanadinana Bepc amin’ity taona ity

Ho an’i Mahajanga voalohany dia efa vonona amin’ izany fiatrehana fanadinam-panjakana faharoa izany ny tompon’andraikitra rehetra. Efa tonga ary tsara toerana eny amin’ny mpitandro filaminana ny laza adina rehetra amin’izao fotoana izao. Ireo mpampianatra rehetra hisahana ny fiambenana, hoy ingahy lehiben’ny fari-pididian’ny fampianarana dia efa vonona avokoa. 

Ny mpampianatra mpitokona rahateo efa nilaza fa hiditra amin’ny fandraisana anjara hampahomby ity fanadinana ity. Ny sasany tamin’ireo mpianatra mpiadina miisa 4921 kosa izay sendra anay teny amin’ny Ceg Charles Renel moa nanambara fa vonona izy ireo ary efa saika nahazo ny taratasy fiantsoana azy avokoa. Izy ireo izay nanao famerenana farany ny talata maraina teo. Hizara amin’ny foibem-panadinana miisa enina ireo mpiadina ka ny Ceg Tsararano, ny Epp Tsararano, ny Ceg Amborovy, ny Ceg Ampisika miampy ny Epp Fiarovana. 

Ny Ceg Charles Renel sy ny Ceg Antanimalandy. Ary ny lycee philibert Tsiranana izay manjanaka ny sekoly tsy miankina Notre dame sy St gabriel. Hanomboka amin’ny 7 ora ny fiantsoana anarana ny alatsinainy, mialohan’ny hanombohana ny taranja malagasy izay hisantarana ny fanadinana. 

Papin

Ino Vaovao0 partages

FAMPIATOANA NY TOLON’NY SEMPAMA : Tsy mitovy hevitra ireo mpampianatra

Nilaza ihany koa izy ireo fa hiverina hampianatra ary hanao izany maimaimpoana indrindra fa ho an’ireo izay mpiadina hiatrika ny fanadinana Bepc amin’ny herinandro ambony io. Mifanohitra amin’izany tanteraka anefa ny hevitr’ireo mpampianatra izay mivondrona ao amin’ny Syfema na ireo Sendikàn’ny mpiasam-panjakana ao amin’ny fanabeazana ka nilaza ary nanamafy ny filohan’ny fikambanana Ramiandrarivo Aina fa tsy mijanona velively ny fitakiana fa mbola mitohy izany satria tsy mety raha toa ka amin’ny ora farany tahaka izao vao manao fanapahan-kevitra tahaka izany, hoy hatrany ny nambarany.

Natsidiny teo ihany koa ny vokatra ny Cepe tamin’ity taona ity izay nilazany fa 7 ka hatramin’ny 7,5 amin’ny 20 ny naoty nanafahana ireo ankizy ireo izay nahatonga ny taham-pahafahana tafakatra ambony tahaka ireny. Mizara roa tanteraka araka izany ny hevitr’ireto mpampianatra ireto satria ao ny milaza fa hiverina hampianatra 5 andro tsy higadonan’ny fanadinam-panjakana faharoa izay hotanterahina ny 03 ka hatramin’ny 06 septambra ho avy izao, ao kosa anefa ireo izay mitsipaka izany tanteraka ary mbola manohy ny fitakiany ka nilaza ny tsy handray anjara amin’ny fanadinana Bepc amin’ity taona  ity.

Mbola manao antso avo amin’ny fanjakana izy ireo ny amin’ny hamaliana ny fitakiany ary dia mbola vonona ny hifampiresaka ireto farany rahefa misy ny marimaritra iraisana.

Dinafitia

Ino Vaovao0 partages

FIAKARAN’NY VIDIN-TSOLIKA : Hitokona mandritry ny telo andro ny mpitatitra eto an-drenivohitra

Lasa fahazarana ho an’ny Kaoperativam-pitaterana eto Antananarivo (Uctu) araka izany ny mitokona tsy miasa, hany ka ny vahoaka no mijinja ny fahasahiranana. Ny faharatsian’ny kalitaon’ny fiara  efa manampy trotraka, ny saran-dalana sy ny fiodinana an-dalana ihany koa mbola ady hevitra  tsy mety ho vita ka mampifanolana  ny mpitatitra sy ny mpandeha.

Marihina anefa fa vao miakatra ny vidin-tsolika dia tsy maintsy maneho ny fitakiana hatrany izy ireo. Vokany,  ny fandaminana sy fanovàna  ny fomba fitantanana ny fitaterana  mihitsy no tokony hojeren’ny mpitondra akaiky. Fantatra tamin’ny loharanom- baovao  voarainay teo am-panoratana, omaly tolakandro àry fa tsy hiasa mandritry ny telo andro ny taksibe  mpitatitra eto an-drenivohitra, hoy ny filohan’ny fivondronan’ireo mpitatitra (Uctu) Lova Randrianantoandro. Hanomboka ny alatsinainy 03 Septambra 2018 hatramin’ny alarobia 05 septambra izany ary mbola hitohy raha toa ka tsy misy mihaino ny hetaheta.  

Tsy mitsahatra manaitra ny mpitondra fanjakana  

Manoloana ny tsy firaharahian’ny mpitondra ny fitakian’izy ireo miverimberina matetika dia  tsy maintsy atao ny fitokonana mba hanairana ny fitondram-panjakana indray. Ny fampidinana ny vidin-tsolika izay nolazaina hatrany fa tsy zakan’izy ireo intsony no  tena antony.  Manginy fotsiny ny fahalafosan’ny kojakoja ilaina amin’ny fiara noho ny afitsoky ny faharatsian-dalana.  Ankoatra izay dia takian’izy ireo ihany koa ny hamelan’ny ATT azy ireo hitondra olona manao «  spécial  » mivoaka mankany amin’ny faritra. Voalaza tokoa fa lasa miantraika amin’ny vidin-tsolika eto Madagasikara ny fiakaran’ny vidin’ny barila manerantany.

Na inona na inona ambara anefa dia tsy zakan’ny vahoaka ny fiakaran’ny saran-dalana lava izao.  Ny 400 Ar sy 500 Ar aza efa mampifamaly any anaty taksibe amin’izao fotoana izao.   Azo antoka ny hisian’ny fipoahana ara-tsosialy raha toa ka tsy mahita vahaolana mahomby ny fitondram-panjakana sy ny mpitatitra.  Raha ny zava-misy isan-taona mantsy dia  lasa atao fahazarana  ny fitakiana saingy tsy mety voavaha hatramin’ny farany ny tena fototry ny fangatahana.

Tatianà R.

News Mada0 partages

Frantsa: nametra-pialana ny minisitra Nicolas Hulot

Hatairana ny an’ny tontolo politika sy ny lafiny tontolo iainana any Frantsa. Nametra-pialana, ny talata 28 aogositra teo, ny minisitry ny Tontolo iainana frantsay, Nicolas Hulot. Tampoka ity tranga ity satria nandritra ny fandraisany fitenenana tao amin’ny radio frantsay iray no nandraisany ny fanapahan-kevitra raha tsy nihevitra izany izy nialohan’ny niakarany tao. Tsy afa-nandà ny fametram-pialany ny filoha Emmanuel Macron.

Anisan’ny mety ho anton’ny fametraham-pialany ny tsy fitovian-keviny amin’ny mpitondra frantsay mikasika ny fiarovana ny tontolo iainana. Tena namantarana azy tao amin’ny governemant frantsay ny fitarihana ny fandaharanasa Cop 21. Misy ny fanapahan-kevitra voatery nekeny ny fampiasana fanafody simika mamono bibikely, ny lafiny akoran’afo amin’ny vokatra solika, sns. “Tsy mety amiko intsony ny mandainga”, hoy izy. Tsiahivina fa anisan’ny tena hamantarana azy ny fanatontosany ny fandaharana Ushuaïa, miaro ny tontolo iainana manerana an’izao tontolo izao.

Njaka A.

Tia Tanindranaza0 partages

Tahirimbola Iraisam-pirenenaNy fanjakana tsara tantana tsy misy kolikoly no antoky ny fahombiazana

Mba ho fahombiazan’ny tetikasa FEC (Facilité Elargie de Crédit) dia anjaran’ny fanjakana Malagasy no manao ny ezaka amin’ny fametrahana ny fanjakana tsara tantana sy ny ady amin’ny kolikoly.

 

 Io no tatitra nataon’ny Tahirimbola iraisam-pirenena taorian’ny fandinihan’ny Filankevi-pitantanana momba ny fahafahan’i Madagasikara misitraka indray ny famatsiam-bola 44,25 tapîtrisa dolara. Tsiahivina fa afaka fanadinana indray ny firenena Malagasy ny amin’ny fandaharan’asa FEC saingy nanantitrantitra ny mpamatsy vola ny amin’ny tokony handaniana ireo lalàna roa eo anivon’ny Antenimieram-pirenena momba ny famerenana ireo fananana azo tamin’ny tsy ara-dalàna (avoirs illicites) sy ny ady amin’ny famotsiam-bola. Ankoatra izay, tokony hisy akony tsara amin’ny fahamafisan-toeran’ny harifaobe tahaka ny fifehezana ny tahan’ny vidim-piainana sy ny fandaniam-bolam-panjakana, ny fitantanam-bolam-panjakana ary ny fampidiram-bolam-panjakana ity fifanarahana ity. Fanamby lehibe mila atrehina ihany koa ny famaritana ny fikajiana ny vidin-tsolika sy ny fanatsarana ny taham-bokatry ny orinasa JIRAMA Iaraha-mahita fa tena mbola marefo ny toekaren’i Madagasikara ary matroka hatrany ny tarehimarika ka ilaina hatrany ny famatsiam-bola tahaka itony. Tsy omena fotsiny anefa izany fa misy hatrany ny fandinihana ny tomban’ezaka vitan’ny firenena ataon’ny Tahirimbola Iraisam-pirenena ka rehefa afa-po izy ireo vao manome ny fanampiana ara-bola.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Olan’ny rano fisotro ao Betafo AntsirabeHo tonga amin’ny fipoahana ara-tsosialy raha…

Tonga amin’ny nahiana ankehitriny dia ny olana mitranga mahakasika ny rano fisotro madio ao amin’ny kaominina ambonivohitr’i Betafo Antsirabe.

Tia Tanindranaza0 partages

TSY FANARAHAN-DALANA ATAON’NY MPITATITRAMitaraina amin’ny ATT ny olon-tsotra

Mihagaboraraka hatrany ny asa fitateram-bahoaka eto an-drenivohitra tato ho ato.

Ankoatra  ireo taksibe manary mpandeha an-dalana dia betsaka ihany koa ireo mpamily sy mpanampy azy no mahay vava, indrindra rehefa takian’ny mpandeha famerim-bola. Hanairana ny tompon’andraikitra dia olon-tsotra miisa telo no tonga nanatitra fitarainana teny amin’ny antokon-draharaha misahana ny fitaterana an-tanety na ATT eny Ampasampito omaly. Fitarainana miisa 17 no nentiny  ka nisy ireo  taksibe mivantana mihitsy no nentina teny ny laharany raha nisy koa ny anaran’ny koperativa. Nandray azy ireo ny tale misahana ny ara-bola eo anivon’ny ATT ka fantatra fa hisy ny fivoriana maika hotanterahin’izy ireo miaraka amin’ny Kaominina Antananarivo Renivohitra sy ny minisiteran’ny fitaterana ato ho ato handinihina ny tokony hatao. Narahina fanentanana ny olona mikasika ny fandefasana hafatra miafina ho an’ny ATT izany mikasika izay taksibe na koperativa manao tsinontsinona mpandeha hahafahana manavaka ny vary amin’ny tsiparifary. Nanambara moa ireto olon-tsotra ireto fa vonona ny hiady hevitra sy hitondra soso-kevitra koa izy ireo mandritra ny fotoana hisian’ilay fivoriambe.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Findramam-bola amin’ny bankyTena mampazoto ny olona rehefa fidiran’ny mpianatra

Vanim-potoana iray tena mampazoto ny olona hindram-bola ny ankatoky ny fidiran’ny mpianatra tahaka izao.

Noho ny fahasahiranana mianjady amin’ny isan-tokantrano no anisan’ny antony. Tamin’ny taon-dasa, ohatra, dia nahatratra 10.000 isa ireo olona niroso tamin’ny findramam-bola hampidirana mpianatra ho an’ny banky BNI Madagascar. Mbola hitohy amin’ity taom-pianarana 2018-2019 vaovao ity, raha araka ny tafa nataon’izy ireo tamin’ny mpanao gazety omaly entina hanamaivanana ny fahasahiranan’ny ray aman-dreny. Afaka mahazo ity tolotra ity avokoa na mpiasam-panjakana na mpiasa tsotra saingy efa mpiasa raikitra kosa. 200.000 Ar hatramin’ny 5 tapitrisa Ar ny vola azo indramina, averina ao anatin’ny telo ka hatramin’ny folo volana. Tanjon’ity banky iray ity moa ny hanampiana ireo ray aman-drenin’ny mpianatra, indrindra ireo manan-janaka maro ialana amin’ireo sakana tsy hahafahan’ny zaza Malagasy miditra an-tsekoly.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Nosy-Be Hell-VilleNiampy ireo fotodrafitrasa isitrahan’ny vahoaka

Notokanana omaly talata 28 aogositra ny fotodrafitrasa fototra tao Nosy-Be Hell-Ville, dia ny ivon-ketra, rano fisotro madio, ny fametrahana ny toby famokarana mandeha amin’ny herin’ny masoandro.

 

 Ny filoha Hery Rajaonarimampianina no tonga nitokana ny asa tany an-toerana. Nambarany fa i Nosy-Be dia vavahadin’i Madagasikara, raha ny fizahantany no resahina. Tanàna, nosy ary tiako hatao modely ho amin’ny fampandrosoana amin’ny endriny samihafa ary tiako hotohizana, hoy izy. Notsindriany manokana ny fametrahana ny toby famokarana herinaratra mandeha amin’ny herin’ny masoandro izay tafiditra ao anatin’ny fampiroboroboana ny angovo azo havaozina, miteraka fihenan’ny tahan’ny famokarana ao amin’ny Jirama izay lafo amin’izao. Hisy ihany koa ny fitadiavana mpampiasa vola ho an’ny SIRAMA, ka ao anatin’ny fiarovana ny tombontsoam-bahoaka no hanaovana azy, hoy izy. Mba manararaotra mitokan-javatra faramparany izy satria ny 7 septambra farafahatarany dia tsy maintsy hiala amin’ny maha filoha azy.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

CANAL PLUS MADAGASCARHanome tombony manokana an’ireo mpitia spaoro

Hahazo tombony ireo mpitia fanatanjahantena mpanjifan’ny Canal plus Madagascar manomboka izao.

 

Nanomboka omaly 28 aogositra mantsy  dia nitombo indray ireo fahitalavitra azo jerena amin’ny alalan’ny  Canal Plus. Niampy sivy   ny “chaines”  hatolotr’izy ireo ny mpanjifany. Ho an’ireo mpitia fanatanjahantena dia nitombo dimy izany  ka manana safidy ny isan-tokantrano, araka ny fanazavan-dRtoa Ramaherirariny Lalaharisoa, tompon’andraikitra ara-barotry ny Canal Plus. Hisy koa ireo “chaines” ao amin’ny Novegasy  azo hanarahana ireo andian-tantara malagasy  vaovao … Hanomboka amin’ny volana septambra ho avy io izany, hifarana ny volana oktobra ahitana andian-tantara miisa 35.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Vono olona tao ImerintsiatosikaMpiara-mibizina no nahavanon-doza

Olona telo no nosamborin’ny zandary avy ao amin’ny “Groupement” ao Itasy noho ilay vono olona mahatsiravina namoizana ain’olona telo,

 

 hita faty ny marainan’ny alatsinainy teo. Lehilahy iray no tena ahiahiana ho nandray anjara mivantana tamin’ny famonoana, raha ny fanampim-baovaon’ny Zandarimariam-pirenena. Nandeha ny fikarohana ary nisy ny tsara sitra-po nanome vaovao nahafaha-nisambotra azy io omaly maraina. Tsy nisy mihitsy ny diana vakitrano. Fantatra tamin’izany fa tsy maintsy olona niditra tao an-trano ary mahalala azy ireo tsara no nahavanon-doza satria raha ny hidin-trano mafy tsara, dia tsy azo vahana avy any ivelany izy io, hoy ny zandarimaria. Rehefa nandeha ny fikaroham-baovao, dia nisy olona naman’izy ireo akaiky ahiahiana ho tompon’antoka. Mpiara-manao bizinesy amin’ilay lehilahy ary misy resaka ara-bola voalaza fa tsy nifanarahana. Rehefa nosavaina ny tranony, dia nahitana akanjo sy pataloha, ary kiraro nihosin-drà. Notazonina hatao porofo aloha ireo, ary notazonina vonjimaika any amin’ny fonjan’Arivonimamo io noho ny tahotra ny hisian’ny fitsaram-bahoaka. Mitohy hatrany ny fanadihadiana sy ny fikarohana ireo olon-dratsy sasany. Tonga omaly hariva tany Sandrandahy, distrikan’i Fandriana ny nofo mangatsiakan’i Nantenaina sy Julianna Rakotorahalahy ary ny zanany kely, ka anio alarobia no handevenana azy ireo, izay vao erotrerony kanefa namoy ny ainy noho ny hetraketrak’ireo tsivalahara.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Haino amanjerim-panjakanaSikilaonina ao amin’ny ORTM ?

Manambana ny fanesorana faobe olona amin’ny asa aman’andraikiny eo anivon’ny Ofisin’ny Radio sy Televizionim-panjakana na ORTM.

 

Tsy haharitra ela io fa mety hitontona  anio, mandritra ny filankevitry ny minisitra fanao isaky ny alarobia ny fanapahan-kevitra mikasika izay. Raha ny heno dia anatin’ny lisitr’ireo mety hoesorina ny talen’ny televiziona Malagasy, Razafimahefa Herinirina Lalao. Feo izay tsy vao izao no nandrenesana ny fikasana hanesorana azy amin’io toerana io. Lava ny lisitry ny mety hotsoahina na tsy ofisialy aza toy ny talen’ny fitantanan-draharaha sy ara-bolan’ny ORTM, ny tale misahana ny mpiasa eo anivon’ny minisiteran’ny serasera sy ny fifandraisana amin’ny andrimpanjakana. Tsy ny mpiasa ao amin’ny foiben’ny ORTM Anosy sy ny minisitera ihany fa hiitatra hatrany amin’ny faritra ny fanoloana mpiasa. Mety hiharan’izany ny talem-paritry ny serasera Matsiatra Ambony, faritra izay vao avy notsidihin’ny filoham-pirenena  sady kandida Hery Rajaonarimampianina ny alahady sy alatsinainy teo, ny talem-paritry ny serasera Itasy. Tsy misy olom-panjakana haharitra amin’ny toerana fa ny fotoana isehoan’ny fanovana no mampametra-panontaniana ny maro hoe fifanojoan-javatra fotsiny ihany sa misy ifandraisany amin’ny ho fandraisan’ny filohan’ny Antenimierandoholona Rivo Rakotovao ny fahefan’ny filohan’ny Repoblika aorian’ny fametraham-pialan’ity farany noho izy kandida filoham-pirenena ?

Jean D.

 

Tia Tanindranaza0 partages

« Festifoire RN9 » andiany faha-2Hotontosaina any Ankililaoka Toliara II

Hanatontosa ny andiany faha-2 amin’ny hetsika ara-kolontsaina sy ara-toekarena miaraka,

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpiasan’ny minisiteran’ny mponinaNahatsiaro an’i Nadine Ramaroson

Omaly talata 28 aogositra no nanatanteraka lamesa fanomezam-boninahitra an’Andriamanitra tetsy amin’ny Orchidées Blanche Androhibe ny mpiasan’ny minisiteran’ny mponina,

 ny fianakaviana ary ny FIraisakinan’ny Andriambavilanitra MAlagasy (FIAMA). Izany no natao mba ho fahatsiarovana ny nahafatesan’i Nadine Ramaroson, 7 taona lasa izay. Fiaraha-mivavaka no natao ary nisy ny fampirisihina ny fanohizana ny asa vitany ary nanambarana mazava fa tsy mbola misy hatreto ny valin’ny fanadihadiana natao tamin’iny loza iny. Taorian’izay dia nisy ny solontenan’ny mpiasan’ny minisitera niandraiketany hihazo avy hatrany ho any Soanierana Ivongo izay nisian’ny loza naharendrika ny sambo nitondra an’i Nadine Ramaroson tamin’ny 28 aogositra 2011. Hametraka tsangambato fahatsiarovana ary hanoratra ireo olona rehetra nindaosin’ny fahafatesana  niaraka tamin’Itompokovavy ny minisitera.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tabera RandriamanantsoaTsy hitory ireo mpaniratsira azy

Tato ho ato dia niparitaka ny sarisary sy soratra ary sariitatra ihany koa izay mananihany ny kandidan’ny antoko Kintana amin’ny fifidianana filoham-pirenena ho avy, Tabera Randriamanantsoa, ary hita ho maniratsira mihitsy aza ny sasany.

 Nilaza ny heviny mikasika azy ireny ity kandida ity ary nanambara fa “demokraty” izy ary “tsy hitory”. Zarako aza misy an’ireny mampalaza ahy. Mampirisika ny mpanao azy mihitsy aho hoe tohizo, hoy hatrany izy tamin-tsiky. Ankoatra izay, nanazava ny tenany fa raha amin’ny maha mpanao politika sy filohana antoko azy kosa indray dia tsy vao izao no nivoizany ilay “ Fokonolona masi-mandidy”. Ny volana mey 1991, hoy ny tenany, no efa nanaovanay fanambarana mikasika an’io. Hitanay fa amin’ny alalan’ny asam-pokonolona ihany no hahafahana mitondra fandrosoana eto. Tsy tian’ny vazaha io ary antony nahafaty an-dRatsimandrava. Tsy mitombina koa aminy ny filazana fa tsy mira zotra ny rafitra federaly sy ny fokonolona. Ho azy dia rafitra federaly tamin’ny andron’Andrianampoinimerina ny fokonolona izay nipoiran’ny resaka Foko 18 taty aoriana.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ianao koa ity toa mialona !

Ka aiza ry Jean a ! Fa nahoana ary ianareo no izao vao mandefa an’ireny fananihaniana be dia be an’i dadabenay ireny ?

 

 Hita mihitsy rangahy fa tahotra sy fialonana ny anareo a ! Izay dia atao ohatra ireny daholo ve rangahy izay mpifaninana atahorana rehetra ? Sa koa ve stratejian-dry zalahy mihitsy koa ireny ? Tsy haiko aloha fa rehefa tsy izay dia tonga amin’ilay tononkira iray mikivalavala izay ity revinareo ity hoe : “Ianao koa ity toa mialona !”. Dredradredraho eo daholo ny olona e ! Ny mpanenjika anie ka afara foana e ! Io na 1 na 2 na 3 na firy na firy dia izahay foana no manapa-kevitra mikasika an’io. Ianareo anie ry Jean mba tokony hampianatra anay hoe : tsy azo atao izany e ! Ianareo nantenain-kanirina indray ve rangahy no nampivandravandra !

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Hery RajaonarimampianinaNiantehitra tamin’ny hazo boboka

Endrika efa fahita eo amin’ny tontolo politika malagasy ny ankamaroan’ireo olona nandrotsaka ny antontan-taratasy filatsahana hofidiana filoham-pirenena.

 Misy amin`izy ireo dia olona tao anatin`ny fitondrana HVM ihany. Anisan’ireo nirotsaka tokoa ny filohan’ny Antenimieram-pirenena Rakotomamonjy Jean Max, ny praiminisitra teo aloha Mahafaly Solonandrasana Olivier sy Jean Ravelonarivo. Manampy azy ireo ihany koa ireo minisitra teo aloha  toy ny  minisitry ny fanabeazam-pirenena Rabary Paul, ny minisitry ny Asa vaventy avy eo nisahana ihany koa ny fizahantany Ratsiraka Roland, Dr Jules Etienne izay minisitry ny toekarena sy ny tetipivoarana ary ny minisitry ny fiompiana Randrimampionona Joseph Martin na i Dadafara. Misy ihany koa ny tale jeneralin`ny Tahirimbolam-panjakana teo aloha, Orlando Robimanana. Inona tokoa no antony manosika an’ireny olona ireny hirotsaka hofidiana ? Raha ny lojika, tokony hanohana an`i Hery Rajaonarimampianina, filoha am-perinasa sady kandidà ihany koa, izy ireo. Samy milaza fa manana programa maty paika hoentina manatsara sy mampandroso ny firenena ho amin’ny tsaratsara kokoa. Misy no miteny fa noho ny fahitany ny fahantran’i Madagasikara ka hitondra vahaolana hamahana ny fahantrana. Ao kosa no nanambara fa noho ny fitiavan-tanindrazana. Toa miendrika fitaka no nataon`ireo olona nianteheran`ny filoham-pirenena ireo. Nataon`ny olona tohatra sy fitadiavam-bola hoenti-miatrika ny fampielezan-kevitra fotsiny ny fitondrana HVM. Miteniteny tokoa mantsy ny vola amin’ny fifidianana amin’izao fotoana izao, satria raha tsy manana azy dia ny 0,0..% ihany no hobataina. Moramora kokoa ny fitrandrahana izany any amin’ireo mpanambola mpanohana, raha toa ka mpikambana ao amin’ny governemanta no atao irakiraka. Toa tsy fantatr'ireo tokony hanompo vahoaka ireo ny fanetrehan-tena na dia kely aza. Aiza ilay hoe “ny mpitondra no natao hanompo vahoaka” fa tsy ny vahoaka indray no manompo azy ireo ?

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Rakotoamboa Jean LouisNandika lalàna daholo ireo …

Ny antoko TEZA hatramin’izay, hoy ny filohany, Rakotoamboa Jean Louis, dia nametraka foana fa tokony hapetraka tsara daholo aloha ny fitsipi-dalao rehetra, izany hoe ny lalàmpanorenana, ny lalàna mikasika ireo antoko,

 

 ny lalàna mifehy ny fifidianana sy ireo hafa marobe vao miroso amin’ny fifidianana. Tsy izay anefa no mitranga ankehitriny fa dia hiroso ihany isika. Ireo andry ianteherana amin’izany anefa nandika lalàna daholo. Ny HCC, ohatra, nisalovana ny andraikitry ny Antenimieram-pirenena nefa tsy anjarany ny mikantsana ireo lalàna natolotry ny parlemantera. Ny mamerina izany hodinihina indray teny Tsimbazaza no tokony ho nataony. Tsy anjarany koa ny manao asa fanelanelanana ka hoe : manaova ianareo governemantan’ny marimaritra iraisana. Ny avy eo anivon’ny CENI indray dia ny birao aty amin’ny foibe ihany no lehibe fa any amin’ny distrika rehetra any sarotra ny hanara-maso azy. Vetivety ny isan’ny mpifidy 4 tapitrisa dia efa lasa 9 tapitrisa. Izao dia hoe : tsy mahazo atao mihoatra ny 700 ny isan’ny mpifidy voasarotra anarana hifidy ao anaty biraom-pifidianana iray. Dia nampitomboina ho 25.000 eo ho eo ny isan’ireo birao. Mampanahy avokoa ary ahiana ny korontana aorian’ny fifidianana, hoy izy. Manahy koa izahay fa ampahany fotsiny ihany amin’ny vola tena hampiasain’ireo kandida no hampahafantariny amin’ny mpanara-maso fa ireo famatsiana tsy mazava tsy horaketina an-tsoratra. Nambara tamin’ny radio frantsay RFI moa omaly fa nandany 43 tapitrisa dolara, ohatra, ny kandida Hery Rajaonarimampianina tamin’ny filoham-pirenena 2013 ka nahalany azy.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaAmpangain’ny volaben’ny propagandy 2013

Volabe hatrany amin’ny 43 tapitrisa dolara na 150 miliara Ariary any no lany tamin’ny fampandaniana an’i Hery Rajaonarimampianina ho filoham-pirenena tamin’ny taona 2013, raha ny fanadihadiana nivoaka tao amin’ny tranonkalan’ny haino aman-jery iraisam-pirenena dia ny RFI.

 

Vola be indrindra nolaniana tamin’ny propagandina filoham-pirenena manerana izao tontolo izao io, ka raha ny fampitahana dia avo roa heny noho ny lanin’ny filoha Amerikanina Donald Trump tamin’ny taona 2013. Ny fanjakana tetezamita notarihin-dRajoelina no nanosika sy nanohana azy mafy tamin’izany, ary nihamboany fatratra tokoa. Vola avy aiza ? Azo tamin’ny fanondranana andramena, volamena sy harem-pirenena maro samihafa ? Ny vidin’ny boaderozy 1500 kaotenera nambaran’ny fampahalalam-baovao iray akaiky ny fitondrana ankehitriny fa naondran’ny tetezamita ? Ny tamin’ny 2013 izany fa amin’ity mety mbola ho ambony lavitra be noho io ny vola ampiasaina satria nanohana olona aza ny filohan’ny tetezamita nahafoy volabe mainka izao fa izy mihitsy no kandida.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaHo sahirana ny “Putschiste”

Tsy azo kosehina ny tantara fa nanongam-panjakana i Andry Rajoelina tamin’ny 2009, ary mikofokofoka mafy ny mba ho lany amin’ny fomba demokratika satria henatra ho azy sy tiany hokosehina mafy ny fiantsoana azy hoe :

 

 “Putschiste” na mpanogam-panjakana. Ho afa-baraka tanteraka eo  raha mandresy sy tafaverina ho filoham-pirenena i Marc Ravalomanana, izay izy no nanongana azy. Raha ny lojikam-pifidianana anefa, tsara toerana sy manana ny herijika betsaka indrindra i Marc Ravalomanana. Hiverina aminy ny vato azon’i Jean Louis Robinson tamin’ny 2013 satria ny TIM no tena nandrotsa-bato ho an’ity farany tamin’izany. Azo antoka ny mety hahalasanany ny 98% farafahakeliny. Hitombo aza ny mpifidy azy satria nisy ireo mpanohana an’i Marc Ravalomanana sasany tsy nifidy an’i Jean Louis Robinson satria tsy azoazon’izy ireo ity kandida notohanan’ny TIM ity. I Marc Ravalomanana tenany mihitsy kosa no kandida amin’ity, fa tsy manolotra olona, ary afaka manao propagandy fa tsy any Afrika Atsimo intsony akory. Tsara ny mampahatsiahy fa 46,51% sy ny 53,49% ny vato azon’i Jean Louis Robinson sy Hery Rajaonarimampianina tamin’izany. Nikofokofoka mafy i Andry Rajoelina nampandany ny filoha ankehitriny, saingy io izany no vokatra tsara indrindra ho azy  na dia izy aza no teo amin’ny fahefana.  Nandrotsaka depiote 150 tany ho any ny MAPAR, saingy 49 monja no lany, ary ny sasany tamin’ireo aza dia fikambanana efa natanjaka fa niara-dia tamin’ny MAPAR fotsiny, fa ho azy ireo, dia 10 teo no voalaza fa tena niantehitra sy nisarangotra tamin-dRajoelina sy lany tamin’ny anarany, raha ny nambaran’ny depiote teo aloha iray efa nisintaka tamin’izy ireo. Tsy miara-dalana intsony ny HVM sy ny MAPAR, izay hizara ny vato satria efa nisy no voataizan’ny HVM, ary ao ny mety hiverina amin-dRajoelina. Manao sehoseho ivelany ilazana fa mahazo olona  izany mba hahafaha-mikorontana rehefa tsy lany ?

Toky R

 

Midi Madagasikara0 partages

Caisse nationale de prévoyance sociale : Nouvelle antenne à Vangaindrano

Prise de parole des officiels lors de l’inauguration de l’antenne de la CNaPS à Vangaindrano.

La 22e antenne régionale de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNaPS) vient d’être inaugurée le vendredi 24 août dernier à Vangaindrano dans la région Atsimo-Atsinanana.

Cette 22e antenne de la CNaPS servira aussi les populations de deux autres districts, à savoir Midongy et Befotaka qui auparavant, étaient obligées de se rendre à Farafangana en dépit de l’état de délabrement avancé des voies d’accès. La nouvelle antenne située à Ampasy a été inaugurée en présence de nombreux officiels tels que : le secrétaire général du ministère coach de la région, le Ministère de la Culture, de l’Artisanat et du Patrimoine : le  sénateur de la province de Fianarantsoa Manesor Bernard, le préfet de Farafangana Narison Rob Leopold,  le chef de district Tsirinilaina Raharison Andriambolatiana, le premier magistrat de la Ville, les autorités civiles et militaires, ainsi que le directeur administratif de la CNaPS, M. Rakotomila. La liesse populaire était également au rendez-vous, car les communautés locales n’ont pas manqué de manifester leur joie.

Activités. Notons par ailleurs que d’autres activités ont été menées en parallèle avec cette inauguration. Citons entre autres : un atelier de trois jours sur la formation et la sensibilisation au respect du Code de Prévoyance sociale, ou encore la mise en place du Club jeunes CNaPS de l’église luthérienne d’Ambohijatovo (Vangaindrano). La CNaPS poursuit et renforce sa politique de proximité. Célestin Philippe, Maire de la Commune rurale Tsiantely se réjouit : « La présence de cette nouvelle antenne nous facilitera la tâche. Avant, seuls quatre sur six employés auprès de notre commune étaient affiliés à la CNaPS. Ce nombre est désormais appelé à augmenter, et nous n’aurons plus besoin d’effectuer le long trajet vers Farafangana. »

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Bande dessiné : Mozer le graphiste engagé

Mozer inspire la génération actuelle.

Un crayon bien taillé dessine bien ! C’est en dessinant que Mozer dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas.

Né à Antsiranana le 20 septembre 1992, Mozer Ulrich Houdonou est un dessinateur et illustrateur. Dès l’époque de l’ardoise, alors que ses camarades de classe commencent à gribouiller, Mozer trace déjà sa première esquisse. Habile et talentueux, il s’inscrit à l’âge de 15 ans dans un club de Bande Dessiné à Antsiranana. En 2015, il fonde son propre club « IST’art » dans le but d’encourager les jeunes à avoir du goût pour la BD malgache. Tantôt humoristique, tantôt émouvant le dessin de Mozer inspire la génération actuelle. Reconnu par son talent son charisme, il a toute la jeunesse devant lui pour s’améliorer. Fan de manga et de Dc comics, Mozer participe et remporte un prix lors de d’une exposition intitulée « les superhéros de Madagascar » organisée par l’Alliance française de Diego-Suarez. De 2016 à 2018, il sillonne la partie septentrionale de la Grande Ile pour présenter son art. Pour prendre de la hauteur, le jeune artiste débarque à Antananarivo. Et très vite, il conquit le cœur des jurys de « gasybulles » en remportant la deuxième place.

« Label mozeration ». Le nordiste fait partie de la jeunesse consciente. En effet, ce jeune homme de 26 ans veut montrer l’identité malgache à travers ses œuvres. Caricaturistes pour les uns, graphistes pour les autres, il dévoile la vie quotidienne et même les choses les plus anodines au pays. « Je veux montrer ce que nous malgaches avions vécu », affirme t-il. Le jeune bédéiste évoque le passé, décrit le présent et trace le futur avec son crayon. « Le dessin est un moyen de communication efficace pour relater les évènements dans le monde en général et Madagascar en particulier »a-t-il ajouté. Actuellement, il a créé son propre label « mozeration » pour promouvoir la BD malgache. Le petit Ulrich Mozer de 1998 est en train de vivre son rêve.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Toamasina : Semaine culturelle sur Jacques Rabemananjara

Du 4 au 8 septembre, la ville du port célèbrera la semaine culturelle. Cette année, l’évènement mettra un focus sur le poète Jacques Rabemananjara. Homme aux multiples vies, sa plume a apposé une signature indélébile. Dominique Ranaivoson, enseignant-chercheur à l’université de Lorraine signera son livre Jacques Rabemananjara, poésie et politique à Madagascar, la première biographie du poète-ministre. Elle présentera ses autres ouvrages sur Madagascar, un dictionnaire historique, des recueils de nouvelles d’écrivains malgaches et de critiques littéraires, l’anthologie publiée lors du Sommet de la Francophonie. Colloque international à l’Université Baradimy « Mémoire des origines et construction mémorielle : L’exemple de Jacques Rabemananjara à Madagascar ». Les communications seront données en français par des chercheurs internationaux. Les étudiants sont les premiers destinataires, mais les séances sont ouvertes à tous. Le spectacle poétique sur les œuvres de Jacques Rabemananjara par des étudiants baissera le rideau sur l’évènement.

Maharindra

Midi Madagasikara0 partages

Anjorozobe : Olona telo hita faty, samy voatifitra

Tranga tsy dia fahita firy tany amin’iny faritra Anjozorobe iny no niseho ny alatsinainy maraina lasa teo. Telolahy, efa tsy nisy aina intsony no hitan’ny fokonolona, nitsirara teo ambodi-kininana. Samy nahitàna diana bala avokoa tamin’izy ireo.

Isan’ny azo lazaina fa faritra mena anjakan’ny resaka tsy fandriampahelamana raha iny tapany avaratr’Antananarivo iny, tato ho ato izay. Saika efa miaina anaty tebiteby tanteraka ireo mponina, indrindra fa any amin’ireo faritra somary mihataka sy ambanivohitra. Azo lazaina fa efa lasa sakafon’izy ireo isan’andro ny resaka asan-dahalo. Tamin’ity indray mitoraka ity anefa dia habibiana  hafa indray no niseho tsy lavitra loatra ny tampon-tananan’Anjozorobe. Razana telo, feno ratra no nialokaloka tao ambany kininina, miala kely ny lalana mizotra mankany amin’ny kaominina Analaroa, tao amin’ny fokontany Ambohibeloma, tsy lavitra ny tanan’i Tsarahonenana.

Tsy misy mahafantatra ireto lehilahy hita faty ireto ny mponina teny an-toerana. Izy ireo rahateo tsy olona avy amin’ireo faritra manodidina raha ny fampitam-baovao azo fa olona sendra nandalo angamba. Tetsy andanin’izay, tsy nahitàna taratasy milaza ny mombamomba azy ireo tany aminy na tamin’ireo entana niparitaka tsy lavitra ny vatana mangatsiakan’ireto olona ireto. Raha ny angom-baovao natao tetsy sy teroa dia milaza fa hoe any amin’izany tanan’Ambohimandroso izany, izay tokony ho am-polony kilaometatra maro mianavaratra, miala eo amin’ilay toerana nahitana ny fatin’izy ireo, no monina ny sasany amin’ireto olona hita faty ireto. Ny iray tamin’izy ireo aza, raha ny siosion-dresaka ihany koa dia voalaza fa isan’ny olona karohina noho ny antony tsy fantatra.

Olona sendra nandalo tamin’izany lalana izany no nahita azy ireto voalohany indrindra ka nampandre haingana ireo tompon’andraikitra teo an-toerana. Azo lazaina fa vono olona niniana natao ity nitranga ity hoy ny vaovao. Miendrika boribory toy ireny diana bala ireny mantsy ireo ratra hita tamin’izy ireo, izay inoana fa nitarika ny fahafatesany. Toa hoe notifirina akaiky dia akaiky ireny ary tsy navela raha tsy namoy ny ainy. Mbola tsy fantatra kosa anefa hatreto na teo izy ireo no novonoina na tany ambadika tany ary teo amin’io toerana io no natsipy nony avy eo. Ny anton’ny famonoana sy izay nahavita izao moa dia miandry tanteraka ny fanadihadiana ataon’ireo mpitandro filaminana, izay tonga avy hatrany teny an-toerana.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Tarifs des taxi-be à 500 ar : Bientôt effectif pour 42 coopératives

Le tarif de 500 ar sera désormais appliqué par les coopératives réunis auprès de l’UCTU.

La hausse des tarifs des taxi-be a été à maintes reprises avancée par les coopératives des transports publics desservant la capitale malgache. «42 coopératives dont les 28 sont regroupées dans l’UCTU ou Union des Coopératives des Transports Terrestre Urbains, vont appliquer le tarif de 500 ariary d’ici peu». Ce sont là les propos d’Emile Rakoto, vice-président de l’UCTU lors d’une conférence de presse organisée  au siège de l’UCTU Ambodivona hier. Une occasion pour le vice-président de l’union des coopératives de transport urbain de la capitale de rappeler les difficultés auxquelles les transporteurs font face actuellement face à la hausse incessante des prix à la pompe et  au mauvais état des routes. «Nous nous sommes convenus d’appliquer le tarif de 500 ariary. Et nous nous sommes divisés en quatre axes distincts», a expliqué Emile Rakoto. Avant de noter que «si les coopératives desservant l’axe Nord sont prêts à appliquer le nouveau tarif, celles de l’axe Sud l’ont déjà fait depuis pas mal de temps». Les coopératives des axes Est et Ouest seraient actuellement en train de négocier et de convaincre leurs collègues quant à l’importance de prendre la décision d’augmenter le tarif».

Besoins. Les transporteurs et les responsables des coopératives de transports publics avancent sans cesse l’idée de besoins, leurs besoins par rapport à la non maîtrise des prix à la pompe. Ils (les transporteurs et responsables des coopératives) y gagnent beaucoup. Les perdants quant à eux sont les usagers qui doivent faire avec des services publics à désirer, différents abus de la part des transporteurs, incapacité et/ou manque de volonté des responsables à résoudre le problème. Beaucoup d’observateurs de la vie publique estiment en effet que, «les services publics en matière de transport devraient s’améliorer avec la hausse incessante des tarifs». Le ras-le-bol des usagers des transports publics commencent à se faire entendre. Un certain nombre de Bus de la capitale qui ne respectent pas leurs cahiers des charges en ont déjà fait les frais. Avec la cherté de la vie et l’insécurité qui a atteint une proportion affolante, les frustrations causées par les problématiques des transports publics risquent de coûter cher aux responsables aussi bien étatiques que des coopératives.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

BCMM : Une 13e antenne sera installée à Sambava

Lors de la pose de la première pierre du bâtiment abritant la 13e antenne du BCMM.

Mettre en place un service de proximité afin de contribuer au développement du secteur minier. « Cela fait partie de la vision du Président de la République. Et la région de Sambava sera parmi les bénéficiaires grâce à l’installation d’une 13e antenne du Bureau de Cadastre Minier de Madagascar (BCMM) sur place », a évoqué le ministre chargé des Mines et du Pétrole, Henry Rabary-Njaka lors de la pose de la première pierre pour la construction de ce nouveau bâtiment hier dans cette région. Et lui de rajouter que la conjugaison des efforts du gouvernement et la valorisation des avantages comparatifs qu’offre Madagascar dans le domaine minier, doivent permettre à terme, de relever le niveau d’investissement de notre pays.

Trois valeurs. Ce qui va permettre entre-temps d’améliorer le flux des investissements directs étrangers (IDE) dans le pays, grâce à la mise en œuvre des différents projets miniers. En outre, la mise en place de ce service de proximité contribuera à la valorisation de la petite mine qui fait vivre plus de 500 000 à un million de ménages, dont la majeure partie provient de la région de la SAVA. De son côté, le directeur général du BCMM, David Ratsimbazafy a souligné que ce principe de proximité qu’arbore le ministère de tutelle ambitionne à faire profiter les exploitants locaux et la population locale qui va bénéficier des ristournes et des avantages liés aux redevances minières. « Notre objectif est d’installer une antenne du Bureau de Cadastre Minier de Madagascar dans toutes les 22 régions de l’île», a-t-il enchaîné. Il faut savoir que le BCMM est un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC), ayant pour mission principale la gestion des autorisations et permis miniers en appliquant trois valeurs fondamentales dans son mode de gestion, à savoir, la clarté, la transparence et l’efficacité. Dans cette optique, le BCMM veut contribuer au développement du secteur minier en coopérant avec le ministère de tutelle, les autres organismes rattachés et bien d’autres secteurs.

« Lanja Miakatra ». En revenant sur cette nouvelle antenne du BCMM à Sambava, ce sera un nouveau bâtiment à trois étages construit sur ses fonds propres. Les gros œuvres seront réalisés dans quatre mois. Par ailleurs, le ministère des Mines et du Pétrole a organisé en partenariat avec le Comité national des Mines (CNM), un atelier sur le secteur minier et la filière or sous le thème de « Lanja Miakatra » initié par le président de cette entité. L’objectif consiste à sensibiliser les acteurs locaux du secteur extractif à se professionnaliser et surtout à contribuer à la formalisation de leurs activités. Rappelons que le « Lanja Miakatra » est un projet initié et appliqué par le Comité National des Mines sous tutelle du Ministère des Mines et du Pétrole.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Nadine Ramaroson : Emouvant culte de requiem hier

Le culte de requiem au centre “Les orchidées blanches” hier.

Un culte de requiem a été organisée hier au centre médico-éducatif Les Orchidées blanches sis à Androhibe hier, en mémoire de l’ancienne ministre de la Population et des Affaires sociales, Nadine Ramaroson, disparue en mer, il y a sept ans de cela.

De nombreuses personnes, telles que ses anciens collaborateurs ont assisté au culte pour lui rendre honneur et soutenir sa famille. Citons entre autres les dames membres de l’association « Fikambanana Andriambavilanitra Malagasy » (Association des femmes malgaches, en traduction libre), ou encore ses anciens collaborateurs du Ministère de la Population et des Affaires sociales. Le culte a été officiée par le Pasteur Fidison Maxime Razafinarivo et le verset choisi fut « L’éternel est mon berger, je n’ai rien à craindre… » Sal 23 :1a.

Mémoire. Dans son allocution, Ermine Rasoarimalala, présidente de l’association « Fikambanana Andriambavilanitra Malagasy” a fait savoir que les membres de cette association vont désormais poursuivre les actions entreprises avec Nadine Ramaroson, pour que ses œuvres lui survivent. Concernant les circonstances opaques de sa mort, celle-ci s’est exprimée en disant que: « Cela appartient à Dieu de rendre justice, nous nous contenterons de lui  rendre honneur en perpétuant ses œuvres. Par ailleurs, nous tenons à faire savoir que la famille connaît déjà les responsables; et un jour, il faut que lumière se fasse sur toutes les affaires troubles qui ont secoué le pays, notamment la mort suspecte ou l’assassinat de personnalités telles que notre regrettée Nadine Ramaroson ou le Colonel Richard Ratsimandrava.” Pour rappel, Nadine Ramaroson, alors ministre de la Population et des Affaires sociales s’était noyée en mer entre Soanierana Ivongo et Sainte-Marie, alors qu’elle était en mission dans cette partie de l’île. L’affaire n’a pas encore été jugée, mais du côté de la famille comme des observateurs, sa mort serait préméditée.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Processus électoral : Le Kmf/Cnoe appelle à la neutralité de toutes les institutions !

Décidément, la Hcc (Haute Cour Constitutionnelle) fait l’objet d’une grande attention de la part de l’organisation de la société civile. En effet, à part l’observatoire de la vie publique (Sefafi) qui a interpellé les juges constitutionnels avant-hier, c’est au tour de l’observatoire des élections – le Kmf/Cnoe (Comité Nationale d’Observation des Elections) – d’interpeller, non pas uniquement la juridiction de Céans, mais toutes les autres institutions concernées par le processus électoral. Patricia Raharisoamalala, membre de ce comité, explique : « La Hcc doit impérativement faire preuve de neutralité. Elle doit démontrer qu’elle est indépendante, qu’elle ne reçoit aucun ordre venant de qui que ce soit, et apte à sanctionner ceux qui enfreignent les lois. Elle doit avoir le courage d’annuler la candidature d’un candidat qui en a agi ainsi. Mais la Hcc n’est pas la seule. Les autres institutions sont également concernées par cette obligation de neutralité et d’indépendance ». Autres institutions telles, en l’occurrence, la Ceni (Commission Electorale Nationale Indépendante), le Bianco (Bureau Indépendant Anti-corruption), le Samifin (Service des Renseignements Financiers), la Commission de Contrôle de Financement de la Vie Publique fraîchement mise sur pied. Des institutions qui abondent, des lois et règlements en vigueur, mais qui ne peuvent aboutir à de meilleurs résultats compte tenu de différents facteurs comme la corruption, le fait de penser que l’on n’est pas obligé de se soumettre au droit positif, etc. La liste est loin d’être exhaustive.

Etat de droit. Justement, par rapport à ce point, le Kmf/Cnoe insiste sur le respect de l’Etat de droit lequel a totalement disparu à Madagascar depuis des années. L’Etat de droit qui renvoie directement au respect du droit positif. Néanmoins, et il est loisible de le souligner que, plusieurs domaines, plusieurs faits tombent dans le vide juridique ou le silence de la loi. La précampagne en est une parfaite illustration. Aucune règle ne la régit, aucune règle ne l’interdit. Et c’est là que le bât blesse dans la mesure où tout le monde part du principe selon lequel, tout ce qui n’est pas interdit est permis. « Par rapport aux cas de figure illustrant la précampagne, comme le faitpar exemple, le chef de l’Etat actuel, est-ce que la Hcc fait comme si de rien n’était ou ira-t-elle jusqu’à sortir une décision y afférente ? Par ailleurs, il utilise les médias publics pour ce faire. Mais n’oublions pas que des deniers publics y sont utilisés. Respectons l’Etat de droit », exige Patricia Raharisoamalala.

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

MIDSP : Les bailleurs se bousculent

Le ministre Guy Rivo Randrianarisoa et l’ambassadeur du Japon à Madagascar.

Les partenaires techniques et financiers de Madagascar se bousculent au ministère de l’Industrie et du développement du Secteur privé. C’est le moins qu’on puisse dire des événements qui ont marqué ces derniers jours, l’agenda du ministre Guy Rivo Randrianarisoa. Des ambassadeurs se sont succédé à Anosy dont ceux du Japon, de l’Inde et du Vietnam. Après cette valse diplomatique, le ministre Guy Rivo Randrianarisoa a reçu le 24 août, une délégation de la République populaire démocratique de Laos. La rencontre s’est inscrite dans le cadre du développement industriel de Madagascar et des relations diplomatiques entre les deux pays.

Restructuration. Avant-hier, c’était au tour de la délégation de l’ONUDI (Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel) d’avoir eu un entretien avec le ministre de l’Industrie et du développement du Secteur Privé. La continuité de la collaboration entre les deux parties a été au centre de l’entretien. Hier, le staff technique du MIDSP conduit par le secrétaire général Mirana Rivo Raharison s’est penché sur la restructuration de la société d’Etat SECREN. Une société qui a fait à l’époque la fierté du pays.

R.Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Région du Bongolava : Priorisation au développement rural

De nombreux projets destinés à soutenir l’économie rurale ont été réalisés par le ministère de l’Agriculture et de l’Elevage par le biais du Projet jeunes Entreprises Rurales du Moyen Ouest (PROJERMO) dans la région de Bongolava. Le Projet PROJERMO qui est financé par la Banque Africaine de Développement et l’Etat Malagasy, a pour objectif  d’accroître la productivité agricole afin de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté, et de promouvoir l’emploi décent des jeunes et des femmes dans cette région. En fait, le développement rural  constitue une priorité pour ce département ministériel.

Liaison directe. Parmi les projets réalisés, un guichet foncier avec des équipements matériels et informatiques a été inauguré hier dans la commune rurale d’Ambohitromby, district de Fenoarivobe dans la région de Bongolava, en vue de la sécurisation foncière de la population et des jeunes entrepreneurs ruraux. En outre, une pose de première pierre de la construction des infrastructures d’irrigation a été faite dans cinq périmètres irrigués.  Et ce n’est pas tout ! Une pose de première pierre marquant le début des travaux de réhabilitation de la piste d’une longueur totale de 126 km reliant Manakambahiny, dans la commune rurale de Bevato, District de Tsiroanomandidy à Ambohitromby, dans le district de Tsiroanomandidy, a également eu lieu hier. Ce qui permettra en tout de desservir cinq communes rurales tout en assurant de façon permanente la liaison directe entre les zones de production et les chefs-lieux de district ou de région.

1re promotion. Par ailleurs, 17 tonnes d’engrais dont sept tonnes de NPK, cinq tonnes de DAP et cinq  tonnes d’urée ainsi que 450 petits matériels agricoles ont été remis aux paysans locaux dans le cadre de cet événement. C’était également une occasion pour célébrer la sortie de la 1re promotion des jeunes entrepreneurs ruraux au nombre de 76. Ils vont s’installer à Tsimahabeomby.  Notons que le président du Sénat, Rivo Rakotovao et  le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, Randriarimanana Harison Edmond, ont honoré de leur présence ces  différents  évènements qui se sont tenus dans la commune Rurale d’ Ambohitromby.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Rentrée scolaire : BNI Madagascar lance le crédit Fianarana

La BNI Madagascar est une banque attentive aux besoins des ménages. Elle le montre encore en cette période de rentrée scolaire, à travers le lancement de son crédit Fianarana. « Grâce à ce crédit, les parents pourront préparer en toute sérénité la rentrée scolaire » ont déclaré, hier des responsables de la BNI Madagascar, lors d’une conférence de presse. Cette offre qui s’étalera jusqu’au 31 octobre est proposée à un taux exceptionnel de 1% par mois.

Cette offre exclusive taillée sur mesure permet de financer les frais scolaires et l’achat des fournitures diverses : les clients pourront emprunter jusqu’à cinq millions d’Ariary pouvant être remboursés sur un délai de trois à 10 mois, selon leurs capacités et leurs besoins. Faisant partie de la large gamme de crédits à la consommation de BNI MADAGASCAR, les conditions d’octroi du crédit FIANARANA obéissent aux trois principes suivants : formalités simples, réponse rapide, accès facile.

L’année dernière, en pareille circonstance, et ce, grâce à une campagne similaire, BNI-MADAGASCAR a enregistré une augmentation de l’ordre de 100% sur le nombre de crédits octroyés en répondant aux besoins de financement de plus de 10 000 ménages, explique Diana Manajean, directeur du Crédit Retail. « Nous poursuivons nos innovations pour permettre l’inclusion financière, en nous rapprochant au maximum des clients et en apportant les solutions adéquates à leurs besoins, que ce soit par le biais de la technologie digitale ou encore par la présence directe de BNI MADAGASCAR sur terrain» conclut Lanja Randriatsimialona », responsable Marketing et Communication Commerciale de la Banque.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Maevatanàna : Miverina mirongatra indray ny vaky trano

Miverina mirongatra indray ny vaky trano eto Maevatanàna  an-tapon-tanàna sy ny manodidina. Maro ny fitarainana heno etsy sy eroa. Hita fa mahazo vahana indray tato ho ato ny famakiana trano. Ny Asabotsy 26 Aogositra lasa teo, dia maromaro ny fokontany nandrenesana mahaakasika izany. Isan’izany ny tao Ambodivoina fokontany Ambatofotsy, kaominina  Maevatanàna voalohany. Nidiran’ny olon-dratsy tao ny tokantrano iray an-dRtoa kely Fara. Tafo fanitso « Galvan » enina miloko volontany” no very nandritra izany. Tsy fantatra mazava  ny fotoana namakian’ny jiolahy ny tranony, fa Rtoa kely Fara avy natory tany amin’ny Papany no tonga maraina  ka  gaga raha nahita ny trano vaky, ny herinandro lasa teo. Nampandrenesina avy hatrany ny mpitandro ny filaminana sy ny olona teo amin’ny manodidina. Tonga tany an-toerana nanao ny fizahana  ny zava-niseho ny Zandary enin-dahy avy ao amin’ny borigady eto Maevatanàna. Fantatra, fa teo amin’ny varavaran-kely andrefana no nidiran’ilay mpamaky trano izay zavatra tiany halainy tao. Rehefa nojerena tao anaty trano dia nilamina tsara, fa tsy nisy nikorontana, hoy ny Zandary. Arak’ izany dia heverina fa mety  ho efa hitan’ireo jiolahy ny fisian’ireo tafo fanitso tao, satria tsy naka zavatra hafa ankoatra ireo ny jiolahy. Efa mandeha avy hatrany kosa ny famotorana nataon’ny Zandary ka efa nisy olona nahiana tamin’ity raharaha ity. Fivarotana kely enta- madinika ihany koa nisy namaky tao Antanambao ka tapitra lasan’ireo olon-dratsy mpamaky trano avokoa ny entana izay zakany.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Corée – Madagascar : Premier business forum

Plusieurs festivités auront lieu quant à la tenue de la semaine de la Corée à Madagascar. Un programme qui se tiendra du 2 au 5 septembre prochain. Le 2 septembre sera marqué par de danse, de musique et d’arts martiaux, le 3 septembre, célébration de la fête nationale coréenne, le 4 septembre, Korea-Madagascar Business Forum 2018 (le premier en tout cas) et le festival film coréen.  Ces festivités cadrent également avec la célébration du 25e anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays. C’est ce qu’a annoncé l’ambassadeur coréen à Madagascar, Lim Sang-Woo, lors d’un déjeuner de presse qui s’est tenu hier, à l’hôtel La Varangue.

Relations diplomatiques. Concernant notamment la fête nationale coréenne, l’ambassade de la République de Corée profite de la semaine de Corée à Madagascar pour fêter le 435 e anniversaire du jour de la fondation de la Corée, soit « Gaecheonjeol » qui signifie littéralement le jour de l’ouverture du ciel. Toujours est-il que dans le cadre de la célébration du 25e anniversaire du rétablissement des relations diplomatiques entre la République de Corée et la République de Madagascar, le premier business forum entre les deux pays aura lieu pour mettre un accent sur l’importance des relations économiques. Il est organisé conjointement par l’EDBM et la KOCOMA (Chambre de commerce coréenne à Madagascar) et verra la présence et la participation de grandes entreprises coréennes ainsi que de KOTRA (l’agence coréenne en charge du commerce).

Feux des projecteurs. Toujours dans le cadre du rétablissement des relations bilatérales entre la Corée du Sud et Madagascar, l’ambassade de la République de Corée tiendra un spectacle qui a comme ambition de mettre sous les feux des projecteurs, les joyaux culturels des deux pays. Il s’agit notamment du groupe coréen Jinjo Crew et de Benja Gasy ainsi que les K-Tigers qui sont un groupe mixte pratiquant le taekwondo. Ils sont connus pour être des cascadeurs ainsi que des danseurs et de chorégraphes.

Dominique R.  

Midi Madagasikara0 partages

Antananarivo : 207 incendies, 84 morts et 44 blessés en huit mois

Pour la capitale, 2018 serait l’année le plus enflammée depuis ces dix dernières années. Les statistiques recueillies auprès de la caserne des sapeurs-pompiers de la commune urbaine d’Antananarivo (CUA) font état de 207 incendies recensés depuis  début  janvier jusqu’à ce jour. Les statistiques indiquent également que ce mois d’août était très critique durant lequel, les soldats du feu  sont intervenus dans 25 cas, soit d’une moyenne d’un incendie par jour. « Cette situation pourra s’aggraver dans les trois mois à venir où nous allons affronter la saison chaude », souligne l’adjudant Razafinirina, Chef du Bureau de Formation de la caserne de Tsaralàlana.

Parlant particulièrement de ce mois en cours, Adjudant Razafinirina explique que cette situation s’explique par  divers facteurs. Période de vacances, le nombre de la population dans certains ménages augmentent ou diminuent selon le cas. Ce changement pourrait provoquer une lassitude de la vigilance de chaque ménage en matière de sécurité. Cela peut se manifester dans l’utilisation de l’électricité suite au développement des nouvelles technologies à l’heure actuelle. Ce n’est pas étonnant si des incendies sont souvent causés par de court-circuit qui font suite à l’utilisation abusive de prises multiples par exemple. A cela s’ajoute l’imprudence et l’inconscience comme le stockage d’objets inflammables dans la maison. Tel était le cas d’un incendie qui s’est soldé par la mort des trois personnes à Anjanahary, il y a deux semaines. La saison chaude est la période de feux de brousses qui ne sont pas toujours volontaires. Des tessons de bouteilles jetés dans la nature peuvent se transformer en loupe source d’incendie.

33 blessés et 84 morts. Le Chef du Bureau de Formation à Tsaralalàna veut attirer l’attention de la population tananarivienne sur les dangers provoqués par le feu. Dans les 207 incendies déclarés depuis le début de l’année, les statistiques font état des 84 personnes décédées et 33 blessées. D’après lui, ces dégâts seraient énormes mais cela ne dépendraient des sapeurs-pompiers que beaucoup accusent d’être toujours en retard à chaque fois qu’il y a incendie. « Notre intervention dépend de la rapidité de l’arrivée de l’appel à la caserne », explique-t-il. Il affirme que jusqu’ici, la caserne de la CUA dispose suffisamment des matériels pour assumer ses missions. Mais le problème est selon lui, est la difficulté de la circulation due aux embouteillages incessants dans la capitale.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Nicolas Hulot enfin en accord avec lui-même

Il a surpris tout le monde en annonçant sa démission en direct sur une station de radio française. Nicolas Hukot a été logique avec lui-même en quittant un gouvernement où son action a été circonscrite par les limites de la politique dictée par Emmanuel Macron, et son Premier ministre Edouard Philippe. Il aurait voulu engager une politique de l’écologie plus avant-gardiste, mais il a été obligé de renoncer à des engagements pourtant annoncés par le président de la République durant sa campagne. C’est donc pour être en accord avec lui-même qu’il a repris sa liberté sans avoir informé quiconque de sa décision.

Nicolas Hulot enfin en accord avec lui-même

II avait été sollicité par les prédécesseurs de l’actuel président de la République française pour entrer dans leur gouvernement, mais il a toujours refusé fermement car il ne voulait pas se perdre dans les dédales de la politique. Il avait fini par accepter une « mission internationale » aux contours assez flous confiés par François Hollande. Il s’est laissé convaincre par Emmanuel Macron de venir le rejoindre, et est devenu un ministre d’Etat pour montrer l’importance de son rôle. Il a compris au fil des mois qu’il devait réfréner son action en faveur de l’écologie. Malgré l’abandon de la construction de l’aéroport de Notre Dame des landes, considéré comme une victoire, il a dû déchanter plusieurs fois après l’abandon de la réduction des réacteurs nucléaires ou le maintien du pesticide glyphosate dans l’agriculture. Les observateurs ont guetté plusieurs fois son attitude car ils pensaient le voir démissionner, mais ils en ont été pour leurs frais. Nicolas Hulot est resté impavide devant les critiques de ses amis écologistes, restant fidèle à ses liens avec le président Macron, il a continué à avaler des couleuvres sans broncher. Mais il y a des limites à cette patience dont il a fait preuve tout au long de ces douze mois. Il y a eu ces derniers jours les propos extrêmement durs de François Hollande à son égard. L’homme n’a donc plus voulu de ces faux semblants qui lui font horreur. Il a donc décidé de quitter ces fonctions où il se sentait comme embrigadés. Désormais, il est en accord avec lui-même.

Patrice RABE.

Midi Madagasikara0 partages

Atsimondrano – Avaradrano : Andry Rajoelina en démonstration de force

La population de l’Atsimondrano a réservé un accueil chaleureux au candidat « numéro 13 ».

Pour ses partisans au niveau de ces deux districts, le candidat « numéro 13 » est porteur d’espoir pour le peuple malgache.

Un candidat proche de la population et accessible par tous. C’est l’image à laquelle l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina souhaite se présenter. Hier, il est allé aux contacts de la population de l’Atsimondrano et de l’Avaradrano. En effet, dans le cadre de la présentation de son projet « Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM), le candidat « numéro 13 » s’est rendu à l’Espace Exotique à Iavoloha. La salle de réception de cet établissement était trop étroite pour contenir ses partisans dans le District d’Atsimondrano. Un accueil chaleureux a été réservé à l’ex-homme fort du pays avec un long cortège et un bain de foule qui a débuté depuis le pont de Tanjombato. Suite à la demande du maire d’Ankaraobato qui a mis son écharpe à l’occasion pour ouvrir la porte de sa circonscription à Andry Rajoelina, le cortège a dû faire un détour à « Ankaraobato tanàna » où tous les habitants étaient sortis de leur maison pour rencontrer l’ex-homme fort du pays, tout en arborant le « premier tour dia vita ». L’ancien président de la Transition a même été contraint d’improviser un discours devant une foule survoltée. Le tout Ankaraobato était complètement envahi par une vague orange hier. Une véritable démonstration de force qui s’est poursuivi jusqu’à l’Espace Exotique qui était déjà plein à craquer. Toutes les communes du District d’Atsimondrano y étaient représentées. A l’occasion, Andry Rajoelina a réaffirmé sa détermination pour sa participation à la Présidentielle. « Madagascar a besoin d’un président jeune, dynamique et qui dispose d’un projet », a-t-il réitéré. Et d’ajouter au passage qu’il ne craint aucun de ses adversaires.

IEM. Après l’Atsimondrano, Andry Rajoelina a rencontré ses partisans dans l’Avaradrano lors d’une cérémonie qui s’est tenue dans la salle de réception de l’Andy By Pass. Là aussi, la salle était noire de monde. Dans l’Atsimondrano comme dans l’Avaradrano, la population rencontre de nombreuses difficultés socioéconomiques. L’insécurité, le chômage et le sous-emploi, la difficulté d’accès à l’électricité et à l’eau potable, le manque de classes pour les écoles et lycées publics, le délabrement des barrages et des canaux d’irrigation entraînant la diminution de la production pour les paysans. Ce sont entre autres, les difficultés subies au quotidien par les habitants de toutes les communes de l’Atsimondrano et de l’Avaradrano.  « A travers l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM), nous disposons des solutions rapides et concrètes à tous ces problèmes », a martelé le candidat « numéro 13 » qui se considère comme l’unique prétendant à la Magistrature suprême, capable de rattraper le retard de développement de la Grande île dans un bref délai. En tout cas, d’après ses partisans présents hier à l’Espace Exotique et à l’Andy By Pass, Andry Rajoelina est porteur d’espoir pour le peuple malgache qui a beaucoup souffert depuis quatre ans et demi. Ce jour, le porte-fanion du « Tanora malaGasy Vonona » est attendu du côté d’Antanifotsy.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Glacier Analakely : Soirée endiablée en vue avec Willy

Willy, prêt à enflammer la scène.

Dans les soirées endiablées, Willy fait bien des heureux chez les noctambules, et il ne compte pas s’arrêter !

Comme toute étoile de la musique tropicale qui se respecte, Willy, car c’est de lui dont il s’agit, fera la soirée du vendredi au Glacier. Une grande occasion pour les habitués des lieux à apprécier les multiples facettes de l’infatigable Willy. Accompagné par ses musiciens de toujours et ses complices de scène, l’artiste fera vibrer les convives du côté d’Analakely.

Après s’être fait une place dans le paysage du show business malgache, il a su donner plusieurs couleurs à sa musique. Depuis « Kombitsiky Mafana » à ses débuts, il en a fait du chemin. Ces derniers temps, ses titres se focalisent plus sur l’amour. Laissant le machisme au profit de la repentance entre « Mifona fa diso » et « Aza ampijaliagna », en passant par les « Aza maka lagy », le chanteur attire la faveur des amateurs de slow tropicale, sans pour autant laisser de côté le rythme qui réussit les belles soirées. Combinant son ancien style et son nouveau genre, Willy reste néanmoins Fidèle à son image tout en fusionnant les « mangaliba » et les « karitaky » qui lui réussissent si bien. Par ailleurs, ses dernières pontes suivent la tendance du moment en incluant du reggae, du slow et du Sudaf dans ses compositions.

Un choix qui se trouve être la suite logique de son évolution musicale. Selon le chanteur, « je trouve qu’il est plus facile de véhiculer les messages avec le rythme de Bob Marley. De plus, j’ai toujours pensé faire de la fusion en matière de musique. Et même si je décide de m’ouvrir un peu plus, je resterai fidèle à mon image de metteur d’ambiance. Néanmoins, que cela ne m’empêche pas d’élargir mon horizon musical ». Une fois de plus, Willy transportera le public dans l’univers magique pour offrir aux noctambules un défoulement total.

Maharindra

Midi Madagasikara0 partages

Tsaratanàna : Fin de cavale pour un kidnappeur abattu par la gendarmerie

Recherché depuis longtemps pour association des malfaiteurs et complicité avec des bandits de grands chemins et des kidnappeurs dans le district de Tsaratanàna, le nommé Germin ne présente plus un danger à la population de ce district. Le 27 août vers 11 heures, il était tombé sous les tirs de la gendarmerie alors qu’il tentait de s’échapper. Son arrestation a fait suite à des renseignements reçus au niveau de la gendarmerie, signalant la présence de ce criminel dans le « fokontany » de Tetezambaro, dans la commune rurale de Bekapaiky. Les gendarmes ont alors planifié un coup de filet pour l’attraper. Ainsi, des éléments du poste fixe de Bekapaiky ont pu mettre les mains sur lui sans difficultés. Lors d’une enquête sommaire, l’intéressé a dénoncé la présence de ses complices dans un autre endroit, au baiboho à l’ouest du fokontany  de Tetezambaro. En effet, les enquêteurs l’ont emmené à ce lieu pour servir d’appât. En cours de route, Germin a profité le passage dans un endroit où ils devaient passer un à un pour s’enfuir. Pour le stopper, des sommations ont été faites à cet effet mais il a refusé d’obtempérer. Finalement, les forces de l’ordre ont été obligées de tirer sur lui pour le contraindre à s’arrêter. Grièvement blessé, le suspect a succombé. Demeurant à Tetezambaro, le suspect est également réputé comme étant le fournisseur de munitions des dahalo.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Canal + Madagascar : Les plus grands événements sportifs mondiaux sur les cinq chaînes Canal + Sport

Jean-François Duboy, le DG de Canal+ Madagascar a présenté hier les nouvelles offres des chaînes Canal + Sport.

Canal+ Madagascar demeure encore et toujours la société de télévision par satellite la plus appréciée par les téléspectateurs.

Après le succès de la campagne Mondial 2018, Canal + Madagascar continue les initiatives pour donner à ses abonnés le maximum de satisfaction. Et le férus  de sport seront encore aux anges avec les nouvelles offres que la première société de télévision par satellite lance actuellement.

Enrichissement. Présentée hier lors d’une conférence de presse, l’offre se manifeste par un enrichissement des bouquets des chaînes Canal +. En effet cinq  chaînes Canal + diffuseront désormais les plus grands événements sportifs mondiaux.  Il s’agit, en  l’occurrence de Canal+ Sport, Cana+ Sport 1, Canal+ Sport 2, Canal+ Sport 3 et Canal+ Sport 4. Pour chacune de ces chaînes, l’abonné aura droit à la retransmission  en direct des grandes compétitions  sportives, ainsi que les magazines spécialisées griffées Canal+. Une  programmation multisports où les clients Canal+ trouveront absolument tout.  Ligue 1, Ligue 2, Coupe de la Ligue, pour les matchs de football ; Top 14, Pro D2… pour le rugby ; Formule 1, Indicar pour le sport mécanique ; ainsi que les tournois internationaux de tennis, de golf et de basket… La chaîne met également en valeur l’expertise de Canal + à travers des magazines sportifs populaires tels Canal Football Club, 19h30 Foot, Canal NBA.

Dédiées. Plus spécifiquement, Canal + Sport 1 et Canal + Sport 2 sont des chaînes entièrement dédiées au football, notamment la retransmission en direct des meilleurs affiches de l’UEFA Champions League, Premier League, Ligue 1 et Liga, sans oublier les compétitions africaines de la CAF.  Les magazines Uefa Late Football Club et 11 d’Europe apporteront des éclairages et analyses d’experts autour des matchs de ces grandes compétitions.  Canal+ Sport 3, propose, pour sa part une programmation multidisciplinaire et diffusera, entre autres, du basket, du tennis, du rugby, de l’athlétisme, des sports mécaniques et des sports de combat.  Pour Canal+ Sport 4, la chaîne diffuse essentiellement du golf, du tennis, de l’athlétisme et bien évidemment du football.  Beaucoup de moments sports, en somme, pour Canal + qui, pour le mois de septembre prochain  proposera des affiches de grande qualité. Parmi les temps forts de septembre, figureront des matchs de foot à ne pas rater, comme Monaco/Marseille, Lyon/Marseille, Real/Atletico, Barcelone/Bilbao, Chealsea/Liverpool… Pour les séries, on note un nouveau feuilleton « Marina » sur Novelas TV ainsi que la nouvelle intrigue malgache intitulée « Tsisy mipika » sur la nouvelle chaîne malgache, Novegasy qui fait actuellement fureur dans les foyers malgaches.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Lutte contre la corruption : Lancement du jeu éducatif « i-Tsycoolkoly » ce jour

Une approche ludique dans la lutte contre la corruption. L’ONG Tolotsoa lance aujourd’hui à l’espace culturel Tahala Rarihasina Analakely, le jeu de société éducatif « i-Tsycookoly », qui vise à sensibiliser les citoyens à l’importance de la lutte contre la corruption.

« i-Tsycoolkoly » a nécessité plus de six mois de travaux pour les membres de l’ONG Tolotsoa, de la conception à l’élaboration, en passant par l’essai, la concertation et les suggestions et améliorations des partenaires techniques et financiers de l’ONG, l’Ambassade de France, le Bianco, ou encore le Samifin. Le jeu vise à sensibiliser les citoyens malgaches, notamment les jeunes, que la lutte contre la corruption est l’affaire de tous, étant donné la transversalité de la corruption à Madagascar. Avec ce que cela implique de conséquences désastreuses sur la qualité et le niveau de vie des Malgaches et le développement socio-économique de la Nation.

Loi 2016-020. Le jeu i-Tsycoolkoly est conçu pour fournir aux citoyens les outils nécessaires pour comprendre les tenants et les aboutissants de la lutte contre la corruption à Madagascar. Qu’il s’agisse du cadre juridique et des formes de corruption. Sont ainsi présentés dans le jeu, les divers types de corruption et les peines encourues en conséquence. Par ailleurs, l’aspect « culture générale » est également important dans le jeu, car de par ses modalités, le jeu couvre la thématique et permet au joueur de comprendre globalement, mais aussi plus en détails ce fléau qu’est la corruption. Les citoyens seront alors plus en mesure de comprendre que la corruption gangrène le développement du pays, alors que la lutte contre la corruption est possible, si chacun y met du sien. Pour ce lancement, 30 exemplaires vont être partagés aux partenaires de l’ONG Tolotsoa ; et aussi les institutions, associations, ou universités qui éduquent des jeunes. Educatif, amusant et utilisant les nouvelles technologies, i-Tsycoolkoly se joue en effet dès 15 ans, alors qu’il permet à long terme, aux jeunes, de prendre conscience de l’importance de sa contribution dans la lutte contre la corruption, autant pour son intérêt personnel que pour l’intérêt public.

Rappel. Notons que le jeu « i-Tsycoolkoly » fait partie du projet « Tsy coolkoly » de l’ONG Tolotsoa. Tsy coolkoly est en fait un jeu de mots à double sens qui peut signifier en malgache que la corruption (kolikoly) « n’est pas cool », tout aussi bien que « pas de corruption » (Tsy kolikoly). Ce projet a reçu en décembre 2011 à Paris, le prix « Numérique et Transparence » de l’Ambassade de France. Il cherche à faire adhérer le plus grand nombre de jeunes à la lutte contre la corruption, en encourageant notamment la dénonciation des actes de corruption. Pour en revenir au jeu « i-Tsycoolkoly », Miadana Fabien Privat, Responsable terrain de l’ONG Tolotsoa, explique le chemin parcouru jusqu’à cette version finale : « Nous avons sillonné les grandes villes malgaches pour des sensibilisations à la lutte contre la corruption. Les ateliers étaient enrichissants,  mais il fallait apporter des innovations à notre campagne. D’où la conception du jeu comme outil de sensibilisation. »

Il convient par ailleurs de noter, que le journal va publier très prochainement un échantillon du plateau du jeu !

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Tennis – Open International BMOI/Air France : Va pour les derniers qualificatifs ce week-end

Zarah Razafimahatratra sera de la partie.

Le tableau final de l’Open International BMOI/Air France commence à se dessiner. Les derniers matchs de qualification se disputeront ce week-end sur les courts du Country Club à Ilafy. Dans le tableau féminin, Elsie Rakotohasy et Safidisoa Nomenjanahary ont validé leur ticket à l’issue des qualifications. Elles rejoignent Zarah Razafimihatratra, Sariaka Radilofe, Iariniaina Tsantaniony, Finaritra Andriamadison et Faratiana Rasoarilalao. Chez les hommes, sept joueurs sont assurés de disputer le tournoi du 9 au 14 octobre sur la terre battue d’Ilafy. Il s’agit de Donné Radison, Hasina Randrianirina et Solonantenaina qui ont arraché leur qualification le week-end dernier. Les Ando Rasololomalala, Andritoavina Ratsimandresy, Rado Rajaonarison et Patrick Rakotozafinirina sont qualifiés directement. « On attend la confirmation des joueurs étrangers pour finaliser la liste des engagés dans le tableau final. Ce sera peut-être un tableau de 16 joueurs ou joueuses » a expliqué, Josoa Rakotondriana, organisateur de l’Open international BMOI-Air France. Dans le tableau du double, deux paires sont qualifiées chez les hommes à savoir les frères Andriatoavina – Andritokiana Ratsimandresy et le duo Ando Rasolomalala – Miarizo Rakotondramboa. Dans les hostilités   féminines, elles sont déjà dans la compétition. Il s’agit de Sariaka Radilofe – Fitia Ravoniandro, Tsantaniony Iariniaina – Finaritra Andriamadison, Steffy Razafimahatratra –Ylona Andrianajaharivelo, Miantsa Rakotonirina – Elsie Rakotohasy, Safidisoa Nomenjanahary – Maholy Razakaniaina, Randy Rakotoarilala – et Fitia Rakotondramboa.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Abus des transporteurs publics : Des usagers fatigués déposent des plaintes à l’ATT

Les transports urbains de la capitale sont plus connus par leurs abus que par l’efficacité de leurs services.

Des représentants de dix personnes ont déposé leurs plaintes à l’encontre des transporteurs de la capitale auprès de l’Agence des Transports Terrestres Ampasampito hier.

 Le ras-le-bol total. Abus, non respect des cahiers de charges, insultes, injures envers les usagers ou encore refus de s’arrêter aux terminus, tels sont quelques exemples des mauvaises pratiques effectuées par les transporteurs urbains, notamment des bus qui circulent dans la capitale. Mauvaises pratiques qui frustrent, exacerbent et tuent les usagers des transports publics à petit feu. Sans que de réelles mesures – là encore, le qualificatif efficient et adéquat n’entre pas encore en jeu – ne soient prises par les autorités compétentes. Des usagers qui en ont eu marre se sont déplacés à Ampasampito hier pour déposer leurs plaintes. L’idée a émergé dans le réseau social facebook et a abouti au dépôt des doléances auprès de l’ATT. «Nous savons tous que les transports publics malgaches commettent beaucoup d’irrégularités. Beaucoup de coopératives de Bus de la capitale sont par exemple connus pour le non respect des cahiers de charges. Des infractions que les transporteurs commettent au vu et au su des usagers sans que des sanctions ne soient vraiment prises à leur encontre» s’est plaint Hilda Asinjo lors d’un point de presse organisé à Ampasampito hier. Hilda Hasinjo de noter que les plaintes déposées hier ont pour objectif d’interpeller les responsables sur la gravité de la situation.

Reçues. Hilda Hasinjo d’expliquer que «dix-sept personnes ont signé les plaintes déposées auprès de l’Agence des Transports Terrestres (ATT)». Avant d’ajouter que «la délégation des usagers a été reçue par le Directeur Administratif et Financier de l’ATT qui a promis que des mesures vont être prises à l’encontre des coopératives et des bus impliqués dans l’affaire». Par ailleurs, la rencontre a pu permettre à la délégation d’engager des discussions sur les fonds des problématiques des transports publics avec les responsables de l’ATT. Rencontre qui a également conduit à la décision d’organiser une réunion de concertation et de recherche de solutions aux problématiques des transports publics. «La réunion verra la présence des représentants du ministère des transports, de l’ATT et de la Commune Urbaine d’Antananarivo» a fait savoir Hilda Hasinjo. Avant de noter que «la délégation des usagers des transports publics présente à Ampasampito hier se propose de faire partie de ceux qui participent à la réunion. Ce, pour apporter notre aide à la recherche  mais également à la proposition d’éventuelles solutions». Outre la recherche de solutions sur les problématiques des transports publics, la délégation d’usagers venue à Ampasampito hier a également demandé à ce que «les cahiers des charges des coopératives des transports publics de la capitale soient publiés pour que les usagers puissent les connaître et les utiliser». Le dépôt de doléances effectué à Ampasampito hier a également été l’occasion pour les usagers de faire connaître qu’il est possible de porter des plaintes face aux abus effectués par les transporteurs.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

RN1 : Un mort et deux blessés dans un accident de camion

Lundi 27 août vers 5 heures du matin, un véhicule camion Mercedes-benz, chargé de huit tonnes de paddy, s’est renversé pour finir en quatre roues en l’air sur la RN1bis au PK 18+128 au lieu dit Marovoalavo, dans la commune rurale Alatsinainy kely, district de Miarinarivo-Itasy. Grièvement blessé au crâne, le chauffeur a été tué sur le coup. Deux autres personnes étaient légèrement blessées. Le constat effectué par des gendarmes d’Analavory qui se sont dépêchés sur place, a révélé que l’excès de vitesse était à l’origine de cet accident. Propriétaire du véhicule, le décédé réside à Ambohimiarina, dans la commune rurale de Fenoarivo-Alakamisy, district d’Antananarivo-Atsimondrano.

T.M.