Les actualités Malgaches du Lundi 28 Mai 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara64 partages

PM de consensus : Désaccord entre la Place du 13 Mai et les pro-HVM

Le groupe des « 73 députés pour le changement » ancré sur la Place du 13 Mai et le club des 79 parlementaires inféodé à Iavoloha affirment l’un et l’autre représenter la majorité (relative ou absolue).

Jaovato est sans doute malheureux comme une …pierre car la HCC n’a pas jugé bon de retenir la règle « non bis in idem » citée ou récitée par le député d’Antalaha. Il ignore peut-être que ce principe classique qui signifie littéralement « pas deux fois pour la même chose » est applicable en matière pénale et non pas dans le domaine constitutionnel. Laisoa Jean Pierre et les pro-HVM connaissent sans doute aussi l’autre locution latine « erga omnes » qui est également utilisée en droit pour dire qu’une décision de justice est opposable à tous. C’est le cas de la décision n°18-HCC/D3 du 25 mai 2018 relative à une requête en déchéance du président de la République Hery Rajaonarimampianina. Et ce, en vertu de l’article 120 in fine de la Constitution qui dispose que « les arrêts et décisions de la Haute Cour Constitutionnelle sont motivés ; ils ne sont susceptibles d’aucun recours. Ils s’imposent à tous les pouvoirs publics ainsi qu’aux autorités administratives et juridictionnelles ».

Décision de justice d’un Etat souverain. La décision d’Ambohidahy est inattaquable quand bien même la HCC aurait statué « ultra petita », c’est-à-dire au-delà de ce qui a été demandé dans la requête aux fins de déchéance. Le juge constitutionnel s’est arrogé un pouvoir constituant dérivé quoique cela ne soit pas prévu par la loi fondamentale. D’aucuns parlent même de « pouvoir des juges » par rapport à la décision de la HCC qui est applicable dans son intégralité « sauf accord politique dans un délai de 10 jours ».  Un accord suppose qu’il y a acceptation, approbation de la part des personnes ou entités parties prenantes. Or, on croit savoir que les « 73 députés pour le changement » n’ont pas l’intention de passer un accord avec le régime qui vient d’appeler à la rescousse Ramtane Lamamra. Comme son compatriote Mohamed Salah qui n’a pu changer la décision de l’arbitre lors de la finale de la Ligue des Champions, le diplomate égyptien ne pourra pas non plus remettre en cause une décision de justice d’un Etat souverain.

Contrepartie de la non déchéance. Une décision que les juristes de la Place du 13 Mai, entre autres et non des moindres, Christine Razanamahasoa, Hanitra Razafimanantsoa et Houssen Abdallah, jugent applicable et opposable principalement au président de la République. C’est d’ailleurs la contrepartie de sa non déchéance alors que « la non mise en place de la Haute Cour de Justice (HCJ) est constatée » dans l’article 2 de la décision de la HCC. Laquelle aurait dû préciser que le président de la République est tenu d’appliquer les dispositions de la décision, sous peine d’être déchu de son mandat. Les requérants pourraient saisir de nouveau la HCC aux fins d’interprétation de la décision dont les autres dispositions sont assez claires. Pour ne citer que l’article 4 qui stipule que « le Président de la République met fin aux fonctions du gouvernement et procède à la nomination d’un Premier ministre de consensus, dans un délai de 7 jours pour compter de la publication de la présente décision, sur une liste d’au moins trois noms, conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution et sur la base de l’arrêt n°11-CES/AR.14 du 6 février 2014 portant proclamation officielle des résultats définitifs des élections législatives de la IVe République ».

MAPAR. D’après l’article 54 en question, « le Président de la République nomme le Premier ministre présenté par le parti ou le groupe de partis majoritaire à l’Assemblée nationale ». C’est le MAPAR qui avait remporté le plus grand nombre de sièges en plaçant 49 députés. Contre 20 pour le TIM. L’article 24 de la loi relative aux partis politiques de préciser que « les partis politiques participent, seuls ou avec d’autres partis politiques, aux élections nationales, provinciales, régionales et locales ». Ce qui exclut d’emblée le HVM qui n’avait pas participé aux législatives, même s’il devait par la suite se constituer une majorité non issue des urnes, au mépris des dispositions de l’article 72 de la Constitution qui interdit à un député de changer de groupe politique pour adhérer à un nouveau groupe autre que celui au nom duquel il a été élu, sous peine de déchéance.  En tout cas, les « 79 députés majoritaires» ne sont pas reconnus comme tels par l’arrêt de la CES dans la mesure où ils appartiennent à une coalition post-électorale. En tout état de cause, selon l’avis de la HCC, la présentation du PM ne relève pas de l’Assemblée nationale mais du parti ou groupe de partis ayant présenté des candidats aux législatives et à l’exclusion expresse des Indépendants.

Majorité post-électorale. En fait, les députés pro-régime confondent majorité présidentielle post-électorale et majorité parlementaire issue des urnes. C’est pour cela qu’ils prétendent aujourd’hui pouvoir présenter le Premier ministre de consensus et se tailler la part du lion dans le nouveau gouvernement. Sans tenir compte de l’article 6 de la décision de la HCC qui dispose que « le Président de la République nomme les ministres sur proposition du Premier ministre, dans un délai de 7 jours pour compter de la nomination du Premier ministre, conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution et aux termes de l’Avis n°01-HH/AV du 17 février 2014 portant interprétation des dispositions de l’article 54 de la Constitution et sur la base de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 du 06 février 2014 portant proclamation officielle des résultats définitifs des élections législatives de la IVe République ». L’article 7 d’ajouter que « le Président de la République nomme les ministres de souveraineté sur la base d’une clé de répartition convenue avec les forces politiques, proportionnellement aux dispositions de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 sus visé ». Dans ces conditions, le HVM n’a droit à aucun ministère de souveraineté.

Régime semi-présidentiel. Au regard de toutes ces dispositions, le président de la République est affaibli. A l’instar de l’Amiral avec la Convention du 31 octobre 1991, Hery Rajaonarimampianina inaugure les chrysanthèmes avec la décision du 25 mai 2018 de la HCC qui s’est érigée en pouvoir constituant dérivé. N’en déplaise à Rivo Rakotovao qui considère cette décision comme « une victoire du président », les pouvoirs du chef de l’Etat sont amoindris car il ne peut pas dissoudre l’Assemblée nationale ni révoquer le PM sauf en cas de faute grave ou défaillance manifeste constatée par le juge constitutionnel. Il ne peut pas non plus nommer à sa guise les membres du gouvernement. And last but not least, l’article 12 de la décision édicte que « l’exécutif et le législatif respectent les principes de la séparation des pouvoirs, fondements du régime semi-présidentiel de la Quatrième République ».

Fête des maires. Ces dispositions de l’article 12 de la décision de la HCC ont été encore violées avant-hier puisque des députés et sénateurs ont été convoqués ou se sont rendus (le résultat est le même) à Iavoloha alors que l’article 94 de la Constitution prévoit que « le Président de la République communique avec le Parlement par un message qui ne donne lieu à aucun débat ». Les parlementaires pro-régime ont accompagné au Palais présidentiel les 1250 élus venus peut-être recevoir leur gâteau ou cadeau à l’occasion de la « fête des maires » HVM à Antsonjombe. Avec le régime semi-présidentiel souligné par la décision de la HCC, c’est la fin du régime présidentiel voire présidentialiste appliqué de fait depuis 2014. Les pouvoirs du président de la République sont devenus semi-vides ou semi-pleins (c’est selon).  Au grand dam des pro-HVM représentés par Jaovato et consorts qui risquent de perdre leur latin.

R. O

Midi Madagasikara38 partages

Rallye miniature : Mbolatiana se prépare pour ce 9 juin

Le rallye miniature n’est pas uniquement pour les mecs dixit Mbolatiana.

Mbolatiana Michela Ranaivo, l’unique femme qui joue au rallye miniature dans un monde de mecs. « Mais pourquoi pas ? Je me défie et parce que je veux dépasser plus que cinq mecs dans cette discipline ». Elle nous parle de sa passion. 

Elle fait du tennis en compétition, elle adore les sports extrêmes et les sports de vitesse. Elle est adepte de montagne russe entre autre « moi et les sensations fortes, on ne fait qu’une ». C’est la 2e fois qu’elle participe en rallye RC « La première, c’était quand mon équipe, le Team Tia RC a organisé la 3e manche du championnat le 12 novembre dernier à Ankorondrano. Mais je n’ai pas fini les épreuves car j’étais parmi les organisateurs en même temps ».  La 2e fois, c’était le 31 mars de cette année lors de la 1re manche du championnat 2018. « Au classement général, j’ai fini 22e / 27 ». Et là, elle s’entraîne dur pour remonter le classement.

Ce type de sport, car cela en est un coûte, cher, selon elle « surtout si vous voulez avoir les belles sélections. C’est un grand investissement car par exemple, les pneus, il faut les adapter selon le type de sol, terre ou asphalte. De même, si l’on veut jouer plus longtemps, ce sera la batterie qui prime ». Elle est la seule qui joue « Il n’y a pas de fille. Je pense qu’on catégorise ce jeu comme jeu de mecs, comme les gamins qui jouent avec les voiturettes. Mais pour moi, c’est une passion ». Ce n’est pas facile et pas du tout évident de conduire. « Surtout lors des rallyes avec trois à quatre concurrents qui prennent le départ en même temps. Il y a aussi le fait que des fois, ce sera des conduites à gauche, des fois il faut raisonner à droite ». C’est une question de maîtrise et non de puissance, dira-t-elle. « Tout est question de pilotage. J’attends qu’il y ait des filles adversaires ». Dans son équipe, la Team Tia RC ils sont 13. « C’était la première équipe qui s’est mise en place. Ils sont 12 garçons et elle, dont deux à l’extérieur et 11 sur place ».

Le 9 juin prochain, il y aura une compétition comptant pour la 2e manche du championnat de Madagascar de RC et pour le 2e TIA RC Tour. Ils pensent tenir trois types de course : rallye tracé, rallye cross et run. « Et j’espère qu’il y aura des filles ». A bon entendeur

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara21 partages

Tournoi Rugby Academy : Un très beau doublé de Toliara

Les deux équipes de Toliara avec leur coupe.

Les deux équipes de Toliara ont survolé le tournoi à Satrokala.

Après la 1re édition du Tournoi rugby Academy à Toliara, c’est à Satrokala sur le nouveau terrain construit par la société de Tozzi Green que s’est tenue la seconde édition samedi dernier. Une compétition organisée par Tozzi Green, Mane et Terres en mêlées.

En 2018, la « Rugby Academy Ihorombe » voit le jour sous l’impulsion de Tozzi Green et ses partenaires, cette initiative entrant dans le cadre des actions socio-économiques de cette entreprise dans l’Ihorombe. Pour marquer l’ouverture de cette académie, le tournoi de rugby réunissant des équipes du Sud de Madagascar a été organisé. Ils étaient une centaine de jeunes de 14 à 20 ans venant du Sud de Madagascar, à se partager leurs joutes pendant cette journée. Il s’agit des équipes masculines et féminines de Satrokala, d’Andiolava, de Mikea Lodge, de Toliara et d’Ihosy. Au terme d’une compétition intense, les équipes de Toliara ont été sacrées  aussi bien chez les garçons que chez les filles. En finale, les protégés de Mandela se sont imposés par quatre essais à trois, face aux garçons de Satrokala. Pourtant, lors de cette rencontre, les poulains d’Olivia ont mené au score par trois essais à un à la première période. Les Tuléarois ont renversé la tendance à la seconde période. « Ils confondaient vitesse et précipitation. Les joueurs ont beaucoup perdu le ballon, ce qui a profité à notre adversaire » a indiqué Olivia, coach de l’équipe de Satrokala.  Chez les filles, le sacre est revenu toujours à la formation de Toliara. C’est par cinq essais à un que les filles de Mandela ont remporté la victoire finale contre celles de Mikea Lodge. Les joueuses de Satrokala, tenantes du titre, ont été éliminées en demi-finale par les joueuses de Mikea Lodge.

Le nouveau terrain construit par Tozzi Green.

Un nouveau terrain de rugby. À travers le rugby, Tozzi Green ambitionne de « transmettre les bonnes valeurs aux jeunes, et leur donner toutes les chances de devenir des adultes responsables. Des valeurs telles que l’honneur, l’amitié et le sens commun » dixit Alessandro  Berti, DG de Tozzi Green Madagascar. Soucieux d’offrir le meilleur cadre pour les joueurs de rugby en herbe de Satrokala et des environs, l’équipe de Tozzi Green a trouvé extraordinaire l’idée de construire un terrain de rugby dans les normes où les jeunes seraient fiers de pratiquer un sport qui les édifie et leur promet un avenir meilleur. Le défi a été ainsi relevé de réaliser une pelouse digne de ce nom, grâce à un savoir-faire agricole éprouvé. C’est seulement avec ce type de projet ambitieux qu’on peut donner un vrai espoir aux jeunes. Certes, un petit geste pour la société, mais représentant une grande source de fierté pour les enfants. « C’est une belle initiative de la société de se lancer dans l’éducation des jeunes à travers le sport. C’est un bel exemple car le rugby est une belle école de la vie et contribue aussi à la préservation de la paix dans cette partie de l’Ile » a fait savoir Jean Claude, Directeur Général de l’Académie Nationale des Sports. Autant dire que, le pari est gagné pour Tozzi Green ….

T.H

News Mada16 partages

Foot – COSAFA cup : un bon début des Barea face au Mozambique

Madagascar a fait une entrée en matière réussie hier lors de la journée inaugurale de la Cosafa Castle Cup à Limpopo, Afrique du Sud. L’équipe de Dax a tiré son épingle du jeu face au Mozambique.

Un début en note majeure. Les Barea de Madagascar ont remporté leur premier match des éliminatoires du tournoi zonal Cosafa Castale Cup hier au stade Old Peter Mokaba. Les protégés de Franklin Andriamanarivo ont disposé de la formation mozambicaine hier sur le score de 2 buts à 1. L’équipe nationale malgache a ouvert la marque dès la 6e minute grâce à un but signé par Hasina Andrianarimanana alias Dax, l’un des meilleurs buteurs au championnat national. Les Barea avaient toutes les cartes en main et étaient bien partis pour remporter la victoire.

De leur côté, les Mozambicains ne se sont pas laissés faire et ont riposté avec des contre-attaques plus ou moins dangereuses mais ils ont raté plusieurs occasions à maintes reprises. Et à force de persévérer, ils ont fini par trouver le chemin du filet au début de la seconde période sur un but de Luis Miquissone (48e minute). Une situation inquiétante pour les Barea qui avaient du mal à retrouver le tempo qu’ils ont imposé au début de la partie. Heureusement que l’équipe a pu compter sur le talent des attaquants, à l’image du joueur de l’Ajesaia, Rojolalaina Andriamanjato, qui a fait la différence à la 55e minute en inscrivant le but de la victoire pour les Malgaches.

Le plus dur reste à faire pour Madagascar. Les Barea vont affronter les Seychellois demain au stade de Seshego avant de rencontrer les Comores jeudi prochain au stade Old Peter Mokaba. Ils seront attendus au tournant par les Sud-Africains en quart de finale en cas de victoire à l’issue de ces deux matchs. Les Mozambicains, quant à eux, tenteront de se rattraper face aux Comores.

Rojo N.

News Mada12 partages

Cci ivato : Jejy Music & Asa en toute harmonie

C’est dans le splendide Centre de conférences international d’Ivato que Jejy Music Orchestra Choir et American School of Antananarivo Band and Choir se sont donné  rendez-vous samedi dernier pour leur traditionnel concert annuel.

Rassembler sur un même plateau une ribambelle de musiciens de tous âges, de nationalité et de culture différentes prouve que la musique a cette faculté de rompre les frontières et de réunir dans la diversité. Ils ont été pas moins de 250 personnes à être sous les feux de projecteurs.

Après plusieurs semaines de travail assidu, sous la houlette de leur mentor, les apprentis musiciens se sont donné à cœur joie jusqu’à faire vibrer les augustes murs du CCI. Sous la baguette de Hando Razakamahefa, la formation musicale a exécuté à merveille les notes de «Any ambanivohitra any» et «Bon Voyage» du groupe Mahaleo ainsi que «Ô Ralila» de Naka Rabemanantsoa. Et ce dernier titre a même suscité une émotion particulière dans l’assistance.

Impecablement agencé

Ces talentueux musiciens n’ont pas manqué de revisiter les grands tubes du pays de l’oncle Sam en version symphonique, à savoir «Trumpets» de Jason Derulo, «Counting Stars» du groupe de pop rock américain OneRepublic et «Africa» de Toto, une ode dédiée à ce troisième plus grand continent du monde.

Et le moins qu’on puisse dire c’est que la musique résonne parfaitement même étant interprétée sous une autre couleur et cadence. Le public présent s’est embarqué dans un véritable voyage dans le temps à travers «Funkytown»,  signé Lipps Inc et notamment «Lendrema», avec un tutti impeccablement agencé, couronné par la voix sans égale de Bekoto, un des piliers du mythique groupe.

«Chaque année, depuis 2013, Jejy Music Orchestra Choir et American School of Antananarivo Band Choir se réunissent pour célébrer l’espoir, la liberté, l’excellence et le partage, parmi les nombreuses valeurs que prône la musique», s’est réjoui un responsable avant de conclure que «Les fonds récoltés à l’issue de ce concert serviront au développement d’un programme de musique en faveur des écoles publiques et privées malgaches, de la maternelle au secondaire».

Joachin Michaël

Midi Madagasikara12 partages

Séismes : Vers qui se tourner en cas de catastrophe?

Pour l’heure, aucun dégât majeur n’a été recensé mais les risques sont présents.

Des séismes ont été observés dans plusieurs zones de la Grande Ile. Pour l’heure, le seul institut d’observation et de recherche en la matière est hors service pour faute de facture d’électricité impayée.

À Madagascar, l’on est loin de la résilience si jamais un tremblement de terre dévastateur se produisait. Les fréquents et récurrents cas ressentis ces deux dernières semaines, font d’ailleurs poser des questions sur ce qui se passe réellement. Et comme les problèmes ne viennent jamais seuls, le seul institut malgache d’observation et de recherche de géophysique qui devrait permettre d’obtenir des informations officielles sur les séismes est hors service (HS) depuis presque une année. La cause avancée par les responsables est toujours la même:«l’institut n’a pas pu s’acquitter de ses factures d’électricité, l’institut ne peut pas donc ni faire des observations ni faire des recherches». Ce qui fait que l’on est dans l’expectative alors qu’à Mayotte – où les cas de séismes ont été fréquents ces derniers temps et que les observations se font à la minute, à l’heure et au jour le jour – on prend déjà des mesures pour faire face à une éventuelle catastrophe. Il convient de noter que la cause avancée par certains chercheurs «étrangers» pour expliquer les fréquents séismes observés dans des pays africains comme le Kenya ou encore les îles de l’Océan Indien comme Mayotte correspondrait «à la fissuration de la plaque africaine». Étant donné que nous ne disposons pas d’informations officielles, l’on ne peut pas encore confirmer ou infirmer que les cas observés à Madagascar ont quelque chose à voir avec la «fissuration de la plaque africaine». En tout cas, la fréquence du phénomène n’augure rien de bon …surtout que le BNGRC dans son communiqué du vendredi 25 mai 2018 dernier a affirmé que l’on craint «d’éventuels cas d’amplitudes de plus en plus importantes».

Néant. Contrairement aux cyclones et/ou aux inondations, le séisme ne semble pas figurer dans la priorité des responsables étatiques. En effet, même si Madagascar ne fait pas partie des pays où l’on recense de fréquents cas de séismes, les risques existent quant à la survenance d’une catastrophe. La Grande Ile ne dispose que d’un seul institut de recherche et d’observation en matière de géophysique (IOGA ou Institut et Observatoire de Géophysique d’Antananarivo). Outre l’unicité de l’institut, le pays n’a inscrit ni dans son programme scolaire ni dans ses priorités, la résilience de la population en cas de survenance de séisme. Cela est peut-être dû au simple fait que le pays n’a pas encore été frappé par des séismes dévastateurs et meurtriers comme l’a été la ville de Californie (États-Unis) dans les années 1980. Phénomène qui a d’ailleurs poussé aussi bien les responsables étatiques que ceux des organisations de la société civile, à opter pour la mise en œuvre d’un programme permettant à la population de faire face au danger pouvant survenir en cas de séisme. Pour en revenir au cas de la Grande Ile, il y a bien des mesures – le BNGRC ou Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes, a d’ailleurs invité les responsables de quelques districts malgaches à initier la population aux mesures relatives au séisme – mais elles sont inconnues du public…sauf pour les volontaires ou encore les personnes initiées peut-être. Les restes devront donc attendre cette poignée de personnes initiées pour les aider lorsque les catastrophes apparaîtront.

José Belalahy

Midi Madagasikara8 partages

Kandreho : Miaramila sy zandary nifampitifitra, ny iray maty, ny iray naratra

Fifanolanana sa sakoroka tao anatina fifandonana tamina dahalo ? Tsy fantatra mazava hatreto ny anton’ny fifampitifirana nisy teo amin’ireo mpitandro filaminana roa lahy : miaramila sy zandary tany amin’iny distrikan’i Kandreho iny, ny sabotsy lasa teo. Miaramila iray no fantatra teo fa namoy ny ainy vokatr’izay fifampitifirana izay, ary naratra mafy voan’ny bala kosa ny zandary iray.

Raha ny fampitam-baovao azo, dia tao anaty kirihitra no nisehoan’ny fifanjevoana. Tsy fantatra teo ka efa kendry tohina na noheverina ho dahalo ireto zandary roa lahy handeha hamonjy ny toby nisy azy. Tamin’izay fotoana izay tokoa mantsy no niainga ny tifitra. Nahazo teny amin’iny tongotr’ilay zandary iray ny bala. Nijininika teo ny rà. Nahita izany ilay namany ka avy hatrany dia niaro tena. Nampanitsy ny vava-basiny tany amin’iny toerana niavin’ilay bala nahavoa ny namany ary avy hatrany dia namaly tifitra. Henon’izy ireo nisy nigika tany ao anatin’ilay kirihatra ka rehefa  nangina ny poa-basy dia nojerena ilay olona voa. Tamin’io fotoana io no hita fa miaramilan’ny Das ity farany. Teo vao samy nahatsapa fa samy mpitandro filaminana ihany izy ireo no nifampitifitra tao. Samy nentina novonjena teny amin’iny toeram-pitsaboana avokoa moa ireo voan’ny bala ireto, saingy noho ny ratra mafy nahazo ilay miaramila, dia tsy tana intsony ny ainy.

Nisy avy hatrany moa ny fanadihadiana nisokatra mahakasika ity fifampitifirana teo amin’ny samy mpitandro filaminana ity tany an-toerana. Raha ny feo mandeha any an-toerana, mantsy dia toa hoe efa kendry tohina nataon’ilay iray avy tamin’ny Tafika ny hamono ireto zandary ireto. Nisy trangana  varotr’omby tsy ara-dalana mantsy tany an-toerana ka nahavoarohirohy tompon’omby sy olona iray hafa. Raha io feo mandeha io hatrany dia saika hamoaka sy hanala ireto olona ireto teo ambany fitazoman’ny zandary ity miaramila ity. Mbola siosion-dresaka io fa ny fanadihadiana ataon’ireo tompon’andraikitra amin’izany no ahafantarana marina izay tena zava-niseho tamin’io fotoana io.

m.L

News Mada7 partages

Horohorontany : mila mailo ny ao Boeny, Melaky…

Namoaka fanambarana ny BNGRC fa mila mampihatra ny fepetra mikasika ny horohorontany ny ao amin’ny faritra Boeny diastrikan’I Mahajanga I sy Mahajanga II, Ambatoboeny, Marovoay, Mitsinjo ary Soalala.

Torak’izany ny ao amin’ny faritra Sofia, distrikan’Analalava, Antsohihy, Port Berger ary Mampikony. Voakasik’izany koa ny ao amin’ny faritra Melaky, distrikan’i Besalampy.

Mila mandray fepetra ireo tompon’andraikitra rehetra any amin’ireo toerana ireo hisorohana ny loza mety hateraky ny horohorontany.

Mampanao fanazarantena mikasika ny horohorontany, mivonona hametraka ny mponina amin’ny toerana avo indrindra ireo mipetraka manamorona ny ranomasina.

Araka ny fantatra, matetika nihetsika ny tany tato anatin’ny tapa-bolana. Ao amin’ny lakan-drano’i Mozambika no foiben’ny horohorontany.  Naheno izany ny ankamaroan’ny teto Madagasikara na dia somary maivana aza.

Ahiana araka izany ny hisian’ny horohorontany mafimafy kokoa amin’ny fotoana tsy voafaritra. Milaza ho manohy ny fanaraha-maso amin’ny alalan’ny milina mandrefy ny fihetsehan’ny tany ny BNGRC.

Iaraha-mahalala kosa fa tsy mbola mihodina ara-dalànba ny foibe etsy amin’ny Ioga, mamaritra ny fihetsehan’ny tany. Manana olana amin’ny herinaratra ity foibe ity ka tsy afaka manao ny asany satria tsy mandeha mihitsy ny herinaratra ao an-toerana.

Mampitaintaina ny mpanara-baovao ny tsy fahafahana mamantatra ny fihetsehan’ny tany sy fiomanana tokony hatao. Miandry izay higadonany ny rehetra.

Tsiahivina fa vao haingana no nisy horohorontany mahery tao amin’ny Nosy Mayotte izay nanimba zavatra betsaka tany an-toerana.

Tatiana A

News Mada7 partages

Cacao Malgache : une filière à fort potentiel dans un marché instable

Même s’il ne représente qu’une très faible part de la production mondiale, le cacao de Madagascar est l’un des plus réputés au monde. La majeure partie de la production de la Grande île provient de la vallée du Sambirano. Le marché se montre pourtant très instable à défaut d’une exploitation plus réglementée.

La Diana et la Sava sont les fiefs du cacao malgache, principalement à Ambanja et dans la vallée du Sambirano. Les 90% du cacao qu’exporte la Grande île, viennent de ces régions avec une production annuelle moyenne de 6.000 tonnes, soit 0,2% de la production mondiale qui sont loin des quelques deux millions de tonnes de la Côte d’Ivoire. Ce qui place Madagascar au rang de vingtième producteur mondial et ce, malgré une qualité bénéficiant déjà du label «cacao fin» de l’International cocoa organization – UK (ICCO).

Toutefois, les producteurs de la région, soit près de 80% de la population, rencontrent de nombreuses difficultés par rapport à la commercialisation de leurs produits. Darkhaoui Sirtis, maire de la commune urbaine d’Ambanja va même jusqu’à affirmer que, «Ces difficultés résident sur les prix fixés par certains collecteurs, mais aussi et surtout par rapport aux moyens et infrastructures permettant de sortir correctement le cacao des zones de production».

Comme dans presque toutes les filières telles que le litchi, le café, les épices, le cacao est détenu par une poignée de collecteurs/exportateurs qui imposent leurs règles. Aussi, les producteurs deviennent de simples fournisseurs de matière première tributaire du prix très souvent à leur désavantage. Sous la pression, il est alors difficile pour une coopérative de s’imposer dans la filière comme acteur économique indépendant.

Pour une meilleure qualité

Les exportateurs, de leur côté, exigent des produits de qualité : finesse et goût, récolte de cabosses bien mûres, technique de fermentation aux normes (température, durée), une méthode efficace de séchage (sur aire cimentée) et une bonne condition de magasinage.

C’est dans le but d’accroître la productivité et d’améliorer la qualité du cacao malgache que le Conseil national du cacao a été mis en place. Avec le projet Pôle intégré de croissance (Pic) de la Banque mondiale, l’initiative est déjà opérationnelle sur Ambanja. «D’ici quelques années, nous espérons que ces améliorations portent leurs fruits. Pour le moment, le mieux à faire est d’élaborer une législation plus sévère contre les débordements constatés dans la filière, à l’instar de la filière vanille», a suggéré Darkhaoui Sirtis.

Et aujourd’hui, en alternative à la production de cacao, nombre de producteurs se tournent vers la vanille, vu les profits qui en résultent. «Mais étant jusque-là le capital du cacao, il serait plus rentable d’élaborer une meilleure législation et professionnalisation du secteur», a conclu le maire.

Arh.

 

News Mada6 partages

Diana : journée des Forces armées espagnoles à Antsiranana

La Journée des Forces armées espagnoles a été célébrée dans la ville d’Antsiranana le 26 mai dernier. Le commandant du navire militaire espagnol Bam « Meteoro P-41 », participant à l’opération Atlanta des forces navales de l’Union européenne (Eunavfor), a accueilli les autorités locales à cette occasion.

Les autorités civiles et militaires d’Antsiranana ont été les invitées d’honneur du capitaine de corvette Juan Miguel Evangelista Pintado, commandant du «Meteoro», samedi dernier,  pour marquer la Journée des forces armées espagnoles à bord de son navire.  Participant à des missions relatives au contrôle de la mer contre les menaces asymétriques ou missions conventionnelles, principalement dans des scénarios de faible intensité en développant la présence navale (de dissuasion) et la surveillance de la mer (prévention), ainsi que des missions de neutralisation limitées, encadrées dans les scénarios actuels de sécurité maritime, ce bâtiment a fait escale au port d’Antsiranana durant cette journée.

Un des fleurons de la marine nationale espagnole, le Bam Meteoro, avec ses 86 membres d’équipage, est équipé d’un hélicoptère. Ce navire de guerre a  participé à différentes missions dont  l’opération Atalanta (UE Fonctionnement lutte contre la piraterie dans les eaux somaliennes), Opération Levrier (contre le trafic de drogues illicites), l’opération de l’OTAN Active Endeavour en Méditerranée et différentes opérations de sécurité maritime dans la zone économique exclusive espagnole autour des îles Canaries.

D’éventuels échanges avec leurs homologues malgaches sont envisagés pour des transferts de compétence.

Manou

 

News Mada2 partages

Rugby à 7 – CAN : les Makis n’ont pas fait le poids

La Coupe d’Afrique des nations (Can) de rugby à 7 féminin a été entachée de bémols concernant la sélection nationale. L’équipe d’Eric Sefo a certes corrigé son tir par rapport à l’année dernière mais sa performance n’était pas suffisante pour remporter le ticket pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Sarindra et compagnie se sont effectivement placées à la 4e position au classement général au terme de la compétition hier à Gaborone, Botswana. Elles ont effectivement perdu la rencontre face aux Tunisiennes pendant le match comptant pour la 3e et 4e place du Final cup sur le score de 19 à 5.

Les rugbywomen malgaches ont quand même réalisé un parcours inédit en battant le Sénégal par 40 à 0 durant les phases éliminatoires. Le pire est venu lors du match contre les Kenyanes. Ces dernières se sont imposées sur le score fleuve de 42 à rien. Madagascar s’est ensuite incliné devant le Zimbabwe sur le score de 25 à 5 en quart de finale. Un bilan mi-figue mi-raisin donc pour l’équipe nationale qui peut faire une croix sur sa participation au circuit mondial pour la saison en cours.

Rojo N.

 

Midi Madagasikara2 partages

Destination Dubaï : J – 20 pour la deuxième édition

Les passagers du groupe de la première édition étaient tous satisfaits. La deuxième édition de Destination Dubaï by Sourc’In sera encore meilleure.

La première édition de la destination Dubaï, organisée par Sorc’In Voyage a été un succès.   La deuxième édition qui aura lieu du 17 au 25 juin le sera encore plus.

Satisfaits. Les passagers qui ont fait la première édition du voyage de groupe organisé en avril dernier ; l’étaient tous. Les témoignages sur la page facebook de Sourc’In Voyage en disent long sur la grande qualité de l’organisation.

Tout inclus. « La deuxième édition  sera encore meilleure »  promet un responsable de Sourc’In Voyage, devenue une référence en la matière.  Il s’agit, en effet d’un service tout inclus où les passagers ont juste à payer les 7 700 000 ariary, et voyager en toute tranquillité  sans se  soucier d’aucun détail du voyage, ni même des procédures de visa. Un voyage de rêve, en somme puisque le package comprend des visites touristiques exceptionnelles, comme le safari, show de dauphins, aquarium, visite de Burj Khalifa, la plus haute tour du monde avec ses 830 mètres de hauteur et ses 148 étages, ou encore une croisière sur la Marina de Dubaï suivi d’un cocktail et d’un diner buffet avec des menus internationaux très variés.  Côté business, Dubaï est aussi connu pour être  un lieu du shopping de qualité internationale avec des  marchandises très variées à un prix très compétitif. La ville  offre par ailleurs, de grandes opportunités en matière de commerce de voitures d’occasions.

Partenaires de qualité. La réussite de cette expédition  est le résultat de travaux et services réalisés avec des partenaires de qualité. Ayant dorénavant sa place  dans beaucoup de domaines comme le voyage et le lancement des produits, Sourc’In s’est associé avec Air Mauritius et Karaile au niveau local et régional. Sur le plan international,  le voyage sera réalisé avec Emirates et son Airbus A 380, le plus gros avion de transport de passager au monde  avec ses différents avantages comme le wifi à bord. L’hébergement sera de luxe puisque les passagers passeront leur séjour dans des hôtels 4 étoiles  du groupe Accor International  et IHG international, compris dans le forfait.  Bien évidemment, les transferts entre l’aéroport, l’hôtel et les sites touristiques sont assurés par l’organisation. Un voyage de luxe à petit prix, en somme. Et pour tous,  puisque ceux qui ont réservé jusqu’à présent, sont âgés de   8 à 79 ans.  A J – 20 du départ, des places sont encore disponibles et, en cas de réservation pour deux personnes de plus de 60 ans, le deuxième passager bénéficie d’une réduction de 10%.  Les détails de ce voyage sont disponibles au  034 44  222 22 (voir encart publicitaire, en bas).

Recueillis par R.Edmond

Madagate2 partages

Madagascar. Cas Houcine Arfa. Justice malgache pour boucs émissaires

C’est demain mardi 29 mai 2018 que sera rendu le verdict du tribunal concernant des personnes accusées d’avoir permis l’évasion rocambolesque d’Houcine Arfa, ce Français qui a décidé, à son tour, de porter plainte devant la justice de son pays, moins dépendante que celle de Madagascar vis-à-vis des gens au pouvoir actuellement.

Dans le contexte de ce que j’ai appelé « le cas Arfa », il ne s’agit pas d’une « erreur judiciaire » quelconque mais bel et bien d’une volonté de la part des vrais responsables de faire porter le chapeau à des innocents qui, à leur poste respectif, n’ont fait qu’obéir aux ordres donnés « d’en haut » et même de très haut... Il s’agit de gardes pénitentiaires, de personnel médical et même de chauffeur de taxi qui risquent donc la prison à la place d’autres personnes plus haut placés qu’eux.

Sans vouloir nous substituer à la justice de Madagascar, ni nous porter partie civile, il existe bel et bien des preuves auditives qui circulent sur youtube au sujet des vrais responsables sinon commanditaires d’une évasion organisée mais qui s’est retournée contre eux, car ignorant vraiment tout d’Houcine Arfa. Il n’y aurait pas de place dans notre journal, même en résumant avec un style télégraphique. Aussi, ci-après, les liens de trois documents auditifs que vous aurez tout à loisir d’écouter et vous faire une idée des vrais coupables.

Concernant le juge d’instruction Haingo Ramiandrisoa, il avait été initialement inculpé mais relaxé et même promu à la cour… d’appel. Le lien pour une preuve auditive le concernant est ici :https://www.youtube.com/watch?v=CudD7MdW7vgPar ailleurs, notre confrère Folo Jaona lui a consacré un article dans « La Gazette de la Grande île » du 19 avril 2018 intitulé » : Magistrat Haingo Ramiandrisoa: En poste à la Cour d’Appel ». En attendant la mise en ligne de la preuve auditive sur celui qu’on appelle « Juge Haingo », voici des extraits de l’article cité plus haut : « (…) La liberté provisoire d’Haingo Ramiandrisoa, son affectation à la Cour d’Appel d’Antananarivo et l’absence de sanctions prononcées par le Conseil Supérieur de la Magistrature constituent le prix du silence résultant d’un compromis qui est fragile puisqu’il volera en éclat lorsque les poursuites judiciaires engagées par Houcine Arfa donneront lieu à des auditions à Madagascar et voire à des extraditions vers la France. En attendant, pour certains observateurs de la vie politique malgache, il est choquant qu’un magistrat poursuivi pour des faits de corruption obtienne une promotion. Cela signifie que les violations de la loi sont récompensées et que le culte de l’impunité est élevé au rang de religion majeure. Pour d’autres observateurs, cette situation n’a rien de surprenant. Personne ne s’étonnera si Haingo Ramiandrisoa est promu à la Cour Suprême ou à la Haute Cour Constitutionnelle d’ici la fin de l’année.  Le système judiciaire, qui est devenu la caricature de lui-même, est un concentré de toutes les inepties ».Concernant l’assesseur de la cour d’appel d’Antananarivo, la preuve est dans le lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=8LtxLNym6co

Enfin, en allant sur le lien suivant, vous pourrez aussi écouter une certaine Madame Zo constituant le lien avec le directeur de Cabinet de la ministre de la Justice, Rasolo Elise Alexandrine :

https://www.youtube.com/watch?v=sK34qpKxh6s

Ainsi, depuis le début, les vrais cerveaux de cette affaire ont oublié le facteur qui comme un grain de sable, bloque toute machine bien huilée. Il s’agit de la dignité humaine et de l’honneur. Par pure jalousie, des gens du premier cercle du couple présidentiel malgache ont créé une situation dont ils sortiront difficilement, la justice française s’étant mise en branle récemment (Lire l’article de la « La Gazette de la Grande île » du 19 mai 2018, intitulé « Houcine Arfa. La justice française entre en scène avec l’instruction de sa plainte recevable ».

Pour l’heure, à cause des maux terribles qui frappent la Grande île de l’océan Indien, et qui sont : cupidité, incompétence, arrogance et impunité, de pauvres Malgaches risquent une lourde peine d’emprisonnement par le simple fait d’avoir été au mauvais endroit au mauvais moment. Le pire est que, protégés par une justice dépendante de gens de pouvoir et encore au pouvoir, les coupables ne se cachent même pas et se pavanent comme des paons qui rouent de coups de bec, de pauvres sous-fifres pour leur apprendre à…survivre. Ainsi, si l’on devait dépeindre un tableau de la situation qui prévaut, il aurait vraiment pour intitulé : « Madagascar. Cas Houcine Arfa. Justice malgache pour boucs émissaires ». Et la boucle (de cet article) est bouclée.

Jeannot Ramambazafy – Article également publié dans « La Gazette de la Grande île » du lundi 28 mai 2018

News Mada1 partages

Mitohy ny fitakina ny fialan’ny filoha Rajaonarimampianina : hampikatso ny asam-panjakana ny depiote ho ...

 Fandresena amin’ny ampahany ihany ka tsy mahafa-po. Mitohy ny tolona  ho an’ny vahoaka sy ny depiote ho an’ny  fanovana,  taorian’ny didy navoakan’ny HCC. Hihetsika avokoa ny any amin’ny  faritra anio. Hampikatso  ny asam-panjakana izy ireo, manomboka, anio.

  “Misy mety amintsika iny didim-pitsaran’ny HCC iny.  Tsy mamaly ny hetahetantsika eto amin’ny kianjan’ny 13 mey koa anefa ny ampahany sasany. Fangatahantsika ny hialan-dRajaonarimampianina amin’ny alalan’ny  fanonganana na fametraham-pialany noho ny tsy nametrahany ny  Fitsarana avo ( HCJ). Mbola tsy nahita didim-pitsarana tahaka iny isika ka tsy azo ekena izany”, hoy ny  depioten’ny  fanovana , tetsy amin’ny kianjan’ny 13 mey ny asabotsy teo. Nohitsin’izy  ireo fa  tsy azo ekena ny hikarakaran’ny Ceni ny fifidianana.

Hanatitra minisitra eny amin’ny minisitera

Efa azo iasana koa anefa aloha ny nahazoantsika ny governemanta. “Hiboridana tanteraka ny HVM sy Rajaonarimampianina satria maro an’isa tamin’ny fifidianana  depiote ny taona  2014 ny Mapar sy ny Tim ary ny MMM miaraka amin’ny  tsy miankina sy ny Hiaraka isika. Tsy manana depiote izany Rajaonarimampianina. Antsika ny governemanta eo…  Hametraka minisitra eny amin’ny minisitera isika ary mbola  hanaovana fanadihadiana (audit)  avokoa anefa ny sampandraharaham-panjakana  samihafa ”, hoy  ihany ireo depiote  ho an’ny fanovana. Momba ny fifanarahana politika nambaran’ny HCC  fa tokony hatao, nanterin’izy ireo fa tsy mivonona amin’izany ny depiote ho an’ny fanovana.  “Ianareo vahoaka no lehibenay.  Ny hevitrareo ny hevitray ka  isika tsy hanao fifanarahana amin’ireo izany. Miala Rajaonarimampianina. Tsy mifanaraka amin’ny olona nifofo ny aintsika sy ny namono ny namantsika tamin’ny 21 avrily isika”, hoy ihany izy ireo.

Nomena toromarika  hihetsika koa ny any amin’ny  faritany…

 Manoloana izany  rehetra izany, tsy hijanona ny hetsika etsy amin’ny  kianjan’ny  13 mey. Hitohy anio izany amin’ny alalan’ny fampikatsoana tanteraka ny asam-panjakana. Nomena toromarika koa ny any amin’ny faritany hanao hetsika tahaka izany amin’ity anio ity, hanehoana fa tsy manaiky ny mbola hijanonan’ny filoha Rajaonarimampianina  eo amin’ny fitondrana ny vahoaka. “Ataontsika  leo, tsy tafapetraka io izany io. Hanangana ny HCJ izy ka anisan’ny hotsaraina voalohany eo ny tenany. Mbola haongantsika sy hotorina koa ireo depiote nivadika palitao teny amin’ny Antenimierampirenena”, hoy izy  ireo. Nohamafisin’ireo depiote fa tsy hampisaraka azy ireo iny didy iny satria efa nifanao voady miaraka amin’ny  vahoaka mandram-pahatongan’ny fifidianana.

Synèse  R.

News Mada1 partages

Sakata Basy – Betroka : lehilahy iray voatifitra, rongony 120 kg tratran’ny zandary

 Naratra taorian’ny tifitra nataon’ny zandary avy ao amin’ny poste avancé Jangany Betroka ity lehilahy iray ity, afakomaly maraina. Tratran’ny zandary ireo rongony tanaty gony miisa enina, milanja 120 kg…

Nifanena tamin’ny lehilahy miisa enina izay samy nitondra gony iray avy, ireo zandary avy ao amin’ny poste avancé Jangany nandritra ny fisafoana tao amin’ny fokontanin’i Sakata Basy, kaominina ambanivohitra Jangany, distrikan’i Betroka. Nangataka ny hijanonan’izy ireo mba hanaovana fitsirihana ny entana entin’izy ireo ny zandary. Tsy nanaiky izany anefa ry zalahy fa natsipin’izy ireo tamin’ny tany ireo gony ka nandositra avy hatrany izy ireo. Nanenjika avy hatrany ireo zandary sady nampitandrina mba hijanonan’izy ireo. Nizarazara anefa izy ireo no sady tsy nijanona ka voatery nitifitra ny iray tamin’ireo zandary ka nahavoa ny tanan’ny iray amin’ireto mpanao trafikana rongony ireto. Nianjera ilay lehilahy ka naratra. Nentin’ny zandary tany amin’ny toeram-pitsaboana ao Jangany izy ka avotra soa aman-tsara. Nosavaina ireo gony ireo ka nahitana rongony milanja 20 kg isaky ny gony. Hodorana anio eo anatrehan’ny manam-pahefahana ao an-toerana ireto rongony ireto.

Voasambotry ny polisy avy ao amin’ny kaomisaria Antaninandro eny Ampandrana sy Anjanahary, ny zoma lasa teo koa ireo lehilahy miisa efatra noho ny fidorohana zava-mahadomelina. Ho fisorohana izay mety ho tsy fandriampahalemana anivon’ny fiarahamonina dia misy hatrany ireo fisafoana ataon’ny polisy amin’ireto faritra ireto. Noraisim-potsiny tao anelakela-trano ry zalahy  tamin’io fotoana io. Mody mitangorona sy mivorivory ry zalahy, hay mifoka rongony, araka ny fanazavan’ny polisy. Nitsoaka avy hatrany ry zalahy raha vao nahatazana ireo polisy ka raikitra ny fifanenjehana. Tratra ny telo raha tafaporitsaka ny namany. Tratra nifoka rongony teny Ampandrana kosa ny lehilahy iray antsoina hoe i Gona, 52 taona.

J.C

News Mada1 partages

Tennis de table : Fabio R., champion de France

Beau parcours de Fabio Rakotoarimanana lors du championnat de France de tennis de table le week-end dernier à Saint-Nazaire. En double avec son compère et non moins nouveau champion de France cadet, Myshaal Sabhi, ils ont remporté aisément le titre lors de la compétition par équipe cadets face au duo Kouraichi.A-Laine-Campino. En effet, en deux temps trois mouvements, ils ont écrasé leurs adversaires par trois sets à rien : 10-1, 10-5, 10-3.

Une belle revanche pour les deux larrons ! Respectivement médaillés de bronze et d’argent la saison dernière, Fabio Rakotoarimanana et Myshaal Sabhi ont uni leur force cette saison dans la quête du Graal. Une collaboration fructueuse entre les deux jeunes pongistes qui dominent le double cadet pour leur dernière année dans cette catégorie.

En simple, la campagne est moins reluisante pour le franco-malgache. Il s’est fait éliminer dès les 16e de finale. Une fois de plus, le contraste est saisissant entre son parcours en double et celui en simple.

Naisa

 

News Mada1 partages

Article 54 de la constitution : la proposition d’un PM revient au Mapar

L’application de l’article 54 de la Constitution est de nouveau sur le tapis et cette fois, sans besoin d’interprétation ambiguë, la proposition du premier ministre de consensus revient au Mapar, après la décision de la HCC.

En son alinéa premier, l’article 54 de la Constitution stipule que « Le Président de la République nomme le Premier ministre, présenté par le parti ou le groupe de parti majoritaire à l’Assemblée nationale ».

Mais, décidément, le HVM voit encore midi à sa porte et tente de trouver une échappatoire par rapport au jugement irrévocable des juges constitutionnels. Samedi dernier, à l’occasion du rassemblement des sympathisants du régime au Coliseum d’Antsonjombe, le parti présidentiel a déclaré  que la proposition du candidat à la Primature lui revient de droit car ils s’estiment majoritaires à l’Assemblée nationale.

Si c’est le cas, autant dire que la HCC a tranché le nœud Gordien pour rien. Car donner de nouveau à l’HVM toute latitude à proposer, pour ne pas dire nommer le premier ministre de consensus, ne change presque rien à la situation et bafoue à jamais les textes fondamentaux.

Précisions

Alors que « Si l’on se réfère à l’arrêt de la CES de 2014 sur la proclamation des résultats officiels de la présidentielle, le HVM n’existe pas à l’Assemblée nationale », a expliqué l’ancien membre de la Cour électorale spéciale, Herilaza Imbiki, joint au téléphone hier.

En outre, la juridiction constitutionnelle a estimé important de préciser que « … la lecture combinée des articles 54 et 72 de la Constitution fait ressortir que la notion de majorité pour la présentation du Premier ministre ne saurait résulter d’une coalition post-électorale de partis mais plutôt d’un constat issu des résultats définitifs proclamés par la Cour électorale spéciale et faisant ressortir le parti ou le groupe de partis légalement constitué ayant déposé une liste unique et commune lors du dépôt des candidatures et ayant obtenu le plus grand nombre de députés élus ».

L’Avis n°01-HCC/AV du 17 février 2014 de la HCC est on ne peut plus clair sur cette question en disposant en son article premier que, « La présentation du Premier ministre revient au parti ou groupe de partis légalement constitué lors du dépôt des candidatures et ayant obtenu le plus grand nombre de députés aux élections législatives ». Le parti HVM, notons-le, n’a présenté aucun candidat.

La majorité revient alors au Mapar avec 49 élus. Et, étant donné qu’il s’agira d’un gouvernement consensuel, il appartient aux parlementaires Mapar, Tim, MMM, Hiaraka isika et les indépendants, (les députés du changement) de désigner un Premier ministre.  Pour dire que les actuels parlementaires du HVM se trompent ainsi d’interprétation en pensant qu’ils sont encore majoritaires à Tsimbazaza, après la décision rendue par la HCC.

Dissolution du HVM

« Le HVM n’a plus lieu d’être, Hery Rajaonarimampianina n’a aucun député et le gouvernement nous appartient », ont indiqué les députés du changement durant le grand rassemblement de samedi dernier sur la place du 13 mai. Ces derniers ont souligné qu’ils ont obtenu la majorité lors des législatives de 2014. La décision de la HCC met ainsi le chef de l’Etat dans une mauvaise posture avec ce statut symbolique dans un régime où il n’a plus droit à la parole.

A titre de rappel

La récente décision de la HCC statuant sur la requête aux fins de déchéance du président de la République ordonne au président de la République, en son article 4 de « mettre fin aux fonctions du Gouvernement et procède à la nomination d’un Premier ministre de consensus dans un délai de 7 jours pour compter de la publication de la présente décision, sur une liste d’au moins trois noms, conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution et aux termes de l’Avis n°01-HCC/AV du 17 février 2014 portant interprétation des dispositions de l’article 54 de la Constitution et sur la base de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 du 6 février 2014… ».

Tahina Navalona

 

News Mada1 partages

150 ans du FLM : c’est par la grâce de Dieu

C’est sous les thèmes tirés de la Bible : «Et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ» (Romains 3-24)  et «C’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la Foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu» (Ephésiens 2-8), que l’Eglise Luthérienne malgache (FLM) a clôturé en communion, hier au stade Mahamasina, la célébration de ses 150 ans de présence à Madagascar. Cet événement correspond également à l’anniversaire des 500 ans des réformes menées par Martin Luther, donnant naissance au protestantisme.

De nombreux fidèles, des invités de marque comme les membres de la FFKM, des représentants des autorités, des institutions, sans oublier les notables religieux luthériens venant des pays frères, ont honoré ce jubilé. A rappeler que le début de la célébration a débuté en décembre 2017 à Betafo, district de Vakinankaratra.

Il convient de noter que le déroulement de cette clôture coïncide aussi à la 139e réunion du Comité permanent du grand synode ou «Komity maharitra ny synoda lehibe (KMSL)» au temple au temple d’Ambatovinaky, l’organe suprême de la FLM.

«Le choix d’Ambatovinaky vient du fait que ce temple est la vitrine du luthéranisme dans l’océan Indien depuis son implantation», a indiqué le président de la FLM, le révérend David Rakotonirina. Actuellement, la FLM compte environ 4 millions de fidèles au pays, répartis dans 24 synodes.

Sera R.

 

Midi Madagasikara1 partages

Madagascar – JICA : Un don de 27 millions USD pour aménager 10 000 ha

Le Chef de l’Etat a lancé les travaux de réhabilitation du système d’irrigation du PC23 à Alaotra.

Cela fait déjà trente ans, soit du temps de SOMALAC, que les infrastructures d’irrigation du périmètre PC 23 dans la région d’Alaotra Mangoro ont été réhabilitées. Du coup, presque toutes ces infrastructures sont maintenant vétustes et non fonctionnelles si bien que la moitié du périmètre est souvent sujette à l’inondation à chaque période de crues. Mais un projet de réhabilitation du système d’irrigation de cette vallée du sud-ouest du lac Alaotra, financé par le gouvernement japonais via la JICA, a été lancé vendredi dernier dans la commune rurale d’Ambodirano, district d’Amparafaravola. Il s’agit notamment d’un don d’une valeur de 27 millions USD  en vue d’améliorer l’irrigation et le drainage de 10 000 ha de rizières.

Meilleure production. En outre, les travaux d’aménagement du PC 23 concernent également la réhabilitation des canaux d’irrigation d’une longueur de 60 km et des pistes rurales de 80km, ainsi que des quatre têtes de prises. Près de 5 000 ménages d’exploitants agricoles en bénéficieront. Ces travaux dureront trois ans et seront effectués durant les périodes sèches. En revanche, ce sera assuré par la société Daiho Corporation, a-t-on appris. Dans la même foulée, les responsables de la direction régionale du ministère de l’Agriculture et de l’Elevage à Alaotra Mangoro ont annoncé que, cette année a été faste pour les riziculteurs d’Alaotra. En effet, ils estiment une production rizicole de 520 000 tonnes pour cette campagne 2017-2018. Ce sera la meilleure production réalisée depuis 15 ans, selon leurs dires. Raison de l’organisation du « Santa-bary » national par le ministère de tutelle et la région à Alaotra. Et ils ont fait savoir que ces résultats ont été obtenus grâce  aux conditions climatiques favorables et aux différents appuis et actions menés par l’Etat à travers le Ministère auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’Elevage (MPAE). On peut citer entre autres, la réhabilitation des infrastructures hydro-agricoles effectuée dans le périmètre d’Anony, d’ Imamba et d’Ivakaka, la fourniture d’ intrants et la disponibilité des semences de qualité grâce à la mise en place des banques communautaires de semence. Les différentes formations telle que la technique PAPRiz, prodiguées par les techniciens du ministère aux exploitants agricoles, ne sont pas en reste.

5,7 milliards Ar. Par ailleurs, Alaotra Mangoro fait partie des quatre régions d’intervention du projet PAPAM (Projet d’Amélioration de la Productivité à Madagascar), financé par l’Agence Française de Développement à hauteur de sept millions d’Euros pour une durée de quatre ans. Lancé officiellement à Antsirabe en avril 2017, ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’un modèle d’agriculture agro-écologique dans le but de renforcer la capacité des exploitants agricoles, à développer la production agricole et leurs revenus tout en intégrant les opportunités liées à l’agro-écologie. Le lancement de ce projet a ainsi permis la création du Fonds de Développement Agricole pour Alaotra Mangoro, moyennant un budget de plus de 5,7 milliards Ar. Ce sera la 15e antenne régionale mise en place dans tout Madagascar. Son opérationnalisation vise à assurer l’accès des producteurs aux services agricoles de qualité. « La mise en œuvre de ces deux projets contribue à la réalisation de la vision « Fisandratana » 2030, en particulier l’atteinte des objectifs de l’autosuffisance en riz en 2020 », a soulevé le président Hery Rajaonarimampianina lors de cette cérémonie de « Santa-bary » national. Par ailleurs, le Chef de l’Etat a offert  5 000 coquelets, 10 charrues et 10 motoculteurs aux différentes associations d’éleveurs et d’agriculteurs locaux, ainsi que deux zébus à cette occasion.

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Manifestations politiques : Instructions sur le renforcement des mesures de sécurité

Malgré sa défaite devant le Conseil d’Etat qui a ordonné le sursis à exécution de la décision du gouvernement interdisant toute manifestation politique en province, le régime en place essaie de rétablir l’autorité de l’Etat face aux manifestations politiques organisées par l’opposition. Lors du Conseil des Ministres de vendredi dernier, le président Hery Rajaonarimampianina a donné des instructions pour le renforcement des mesures de sécurité « afin de prévenir tous actes malveillants ».

Verdict. Le Conseil des Ministres de vendredi s’est tenu après la publication de la décision de la HCC n°18-HCC/D3 relative à une requête en déchéance du président de la République. Le juge constitutionnel a statué ce vendredi à 9 h et le président de la République a présidé ledit Conseil le même jour à 16 h. Le PM et les membres du gouvernement étaient déjà au courant du verdict qui  n’est pas visiblement en leur faveur.

R. Eugène

Midi Madagasikara1 partages

Barikadimy Toamasina : Mitokona ny mpianatra eo anivon’ny « Degmia »

Miverina mafana indray ny eo anivon’ny oniversiten’i Toamasina raha somary nangingina izany taorian’ny sazy fandroahana nahazo ireo mpianatra efa-dahy voalaza fa mpitarika korontana, noho ireo fitokonana niteraka fanimban-javatra niseho teo aloha, raha nisy ny fiakaran’izy ireo ny komitin’ny fitsipi-pifehezan’ny oniversiten’i Toamasina. Mitokona sy nanakatona ny varavaran’ny sampam-pianarana “DEGMIA”, na « Droit, Economie, Gestion, Mathématique Informatique et Application », noho resaka diplaoma “Masret 1” an’izy ireo tsy mety avoakan’ny oniversite nefa efa nisy hatramin’ny taona 2016 hatramin’izao taona 2018 izany diplaoma izany. Mitaraina sy efa nanaraka ny fepetra rehetra notakian’ny oniversiten’i Toamasina ireto mpianatra ireto nandritra izay nefa mbola tsy mety mivoaka ilay izy. Misy amin’ireto mpianatra anefa efa nahita asa, misy ireo mbola te-hanohy ny fianarany, ary eo ireo te-hiazo ny firenen-kafa hanitatra ny fahalalany, nefa voasakana noho ity resaka diplaoma “Master 1” an’izy ireo tsy mivoaka ity. Raha ny fanazavana azo teo anivon’ny oniversiten’i Toamasina dia noho ny tsy fahavitan’ireto mpianatra ireto ny fanohanan-keviny tamin’ny taona faha-03, izay nahazoan’izy ireo ny diplaoma “licence” no olana, satria tsy ny filohan’ny oniversite no tsy mamoaka izany fa ny sojaben’ny sampam-pianarana DEGMIA noho io antony io. Ho an’ny mpianatra anefa dia filam-baniny izany, satria matoa izy ireo afaka niatrika ny tohan-kevitry ny “Master 1” dia efa nandalo ny dingana rehetra ary nahazo ny “quitus” amin’ny fidirany teo anivon’ny taona faha-04 ihany koa. Milamina aloha ny eo anivon’ny oniversiten’i Toamasina na eo aza ity fitokonana sy fanakanana amin’ny alalan’ny hazo be ny varavaran’ny sampam-pianarana DEGMIA ao Barikadimy ity. Mandrahona ny hanamafy ny hetsika anefa ireto mpianatra an-jatony raha tsy mandray ny fepetra momba ny diplaoma miantoka ny ho aviny ny sojaben’ny DEGMIA sy ny filohan’ny oniversite.

Malala Didier

Midi Madagasikara1 partages

ES-DES : La filière « Economie » intéresse les jeunes

La directrice de l’ES-DES lance une formation spécialisée.

Une hausse de 15% de l’effectif des étudiants qui se sont inscrits à l’Ecole Supérieure de Développement Economique et Social (ES-DES), a été observée comparée à l’année universitaire 2017.

Cette université privée propose quatre filières, à savoir l’Economie, la Gestion, le Travail Social et l’Agronomie. « Mais la filière « Economie » intéresse davantage les jeunes. La preuve, plus de 60% des étudiants inscrits l’ont choisi », a déclaré  Hanitriniaina Eléa Chilo, la directrice de l’ES-DES. Rappelons que, cette école de développement est appuyée par l’ONG ACDM (Actions Concrètes pour le Développement de Madagascar) dont elle est également la présidente. Vient ensuite les filières Gestion et Travail Social. L’ES-DES qui est homologuée par l’Etat, travaille également en étroite collaboration avec l’université d’Ankatso en vue d’orienter des étudiants vers des projets de développement ou à créer leurs propres entreprises, et ce, par le biais des formations plus pratiques.

Externalités positives. « J’ai choisi cette filière au sein de cette université privée il y a trois ans  car mon ambition est de contribuer à la mise en place d’une banque de développement dans le pays en vue d’une création d’externalités positives. Les formations dispensées par l’ES-DES sont également complètes d’autant plus que les enseignants sont facilement accessibles. En outre, nous organisons périodiquement des conférences afin de lancer des débats sur des thèmes précis dont entre autres, « la pauvreté, l’exclusion et l’inégalité sociale face au développement », et ce, via une vidéo de projection », a témoigné Sambasombiniaina Maio Zinot, étudiant en 3e Année en Economie.

Formation spécialisée. Par ailleurs, l’ES-DES étend ses activités en lançant une formation spécialisée à Antsirabe. « Il s’agit d’une formation professionnelle prodiguée à la demande des étudiants venant de cette région. Nos enseignants s’y déplacent ainsi pour assurer la formation de 90 étudiants composés notamment des fonctionnaires qui effectuent une demande de reclassement. Ceux-ci s’intéressent principalement à la filière Travail Social. L’objectif est d’avoir un diplôme de Licence en la matière tout en étant directement opérationnel », a conclu la directrice de cette école de développement.     

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Place du 13 Mai : La décision de la HCC contestée

Les 73 députés pour le changement ont tapé fort samedi dernier sur la Place du 13 Mai. La foule a d’ailleurs massivement répondu à leur invitation. La décision de la HCC maintenant à sa place le président de la République Hery Rajaonarimampianina, a été dénoncée par les orateurs.  Selon les élus de l’opposition, le juge constitutionnel a satisfait en partie leurs revendications. Certains d’entre eux persistaient sur le départ du chef de l’Etat. Et tant que cette principale revendication n’est pas satisfaite, ils continuent d’envahir tous les jours la place. Quoi qu’il en soit, force est de constater que, les avis ne sont plus unanimes sur la Place du 13 Mai depuis que la HCC recommande la mise en place d’un gouvernement de consensus. Certains députés auraient la chance d’intégrer ce gouvernement, tandis que d’autres se sentiraient exclus du processus qui se poursuit dans la discrétion totale.

R. Eugène

Midi Madagasikara1 partages

Grande Braderie : Un bilan satisfaisant

La Grande Braderie réunit toujours la grande foule.

La 19e édition de la Grande Braderie de Madagascar a pris fin hier au Palais des Sports. Une édition spéciale fête des mères qui s’est achevée  avec un bilan satisfaisant. « Nous avons atteint notre objectif », a expliqué un responsable de Madavision qui a fait état de plus de 40 000 visiteurs. En tout cas, hier encore le Palais des Sports a affiché une bonne affluence. Tout simplement parce que c’est pendant la dernière journée que les participants font le maximum en termes de remise. Bref, malgré les problèmes rencontrés par certains participants dont les marchandises sont encore bloquées à la douane, la manifestation s’est déroulée comme il faut. Pour rappel, la Grande Braderie de Madagascar a enregistré 280 participants au cours de cette édition. Cependant, des participants étaient obligés de se désister à cause de la non sortie à temps de leurs marchandises

Le  prochain rendez-vous de la Grande Braderie de Madagascar est annoncé au mois de septembre prochain, pour une édition spéciale rentrée scolaire.

R.Edmond.

Midi Madagasikara1 partages

Chronique de mickey : La bataille est-elle déjà perdue pour Marc Ravalomanana ?

Le Mapar jubile, bien que la HCC ne se soit pas pliée à la pression de la Place du 13 Mai, exigeant la déchéance du président Hery Rajaonarimampianina, son candidat Andry Rajoelina semble du moins jusqu’à maintenant, avoir le vent en poupe. L’application du fameux Article 54 de la constitution lui confère un boulevard dans la désignation du Premier ministre du gouvernement de consensus, ainsi que celle de la clé de répartition des ministères de souveraineté. Enfin et ce n’est pas des moindres, la Haute Cour de Justice (HJC) dont l’érection sera sûrement effective, est encore une épée de Damoclès sur la tête du président actuel mais aussi sur celle …de Marc Ravalomanana.

Le fondateur du TIM semble avoir perdu de sa superbe. Dans la bataille de communication livrée depuis des semaines déjà par les trois sérieux prétendants, il semble qu’il soit déjà distancé, son image véhiculée par la presse le montre vieillissant, amaigri voire résigné. Lui, l’homme de tous les défis y compris celui de revenir au pays après exil, serait donc relégué à un rôle secondaire par celui qui l’a humilié ? Mais pourquoi s’est-il fourré dans ce guêpier au point d’oublier que « les ennemis de mes ennemis ne sont pas forcément mes amis » ? Comment ses émissaires parmi les initiateurs du mouvement des « députés pour le changement », pourtant orfèvres en matière de stratégie politique, ont-ils pu perdre le leadership de la démarche ? Il est vrai que dans la configuration actuelle, Marc Ravalomanana a gagné sa place de candidat à la compétition présidentielle, mais il s’agit pour lui d’une victoire à la Pyrrhus qui n’est qu’une maigre consolation. Comme maigre est devenue son intendance avec la fermeture de MBS et de Tiko AAA qui perdure, tandis qu’en face, son adversaire réel a les poches toutes béantes pour recevoir des «subsides –placements» de sources opaques avec des objectifs inavouables (Chose curieuse, comment a-t-on pu faire avaler une couleuvre comme la non transparence des donateurs et des contreparties des financements électoraux ? Pauvres amnésiques que nous nous sommes « crowd ». Il est vrai que, quand on est pauvre, on s’assoit sur le concept de souveraineté nationale).Alors les jeux sont-ils faits ?

A moins que, à moins que, de deux choses l’une. Primo, que Ravalomanana ait encore plus d’un tour dans son sac comme il a coutume de faire pour renverser la situation en sa faveur ou deuxio, que cette communauté internationale, trop vite oubliée ne ressuscite d’une manière ou d’une autre, une version de « Ni…, ni…, ni… » alors les trois mousquetaires seront à vrai dire quatre.

M.Ranarivao

Madaplus.info0 partages

Service navette: Nuit Blanche 11ème édition - samedi 2 juin 2018 au Salon Firat de Saint Germain les Cor...

Suite à de nombreuses demandes: l'Equipe Madaplus met en place un service de navette pour ceux qui prennent les transports en commun.
RDV au RER D: Station: Corbeil Essonne
La navette vous transportera jusquà la salle de réception Firat -
Une navette vous attendra de 20h30 à 22h30
(Tarif 2euros)
Le dimanche 3 juin:
La navette transportera les fêtards à partir de 4h45 de la Salle de réception à la gare de Corbeil Essonne
(Tarif 2euros)
Plus d'infos sur la Nuit Blanche de ce samedi 2 juin en cliquant sur le lien ci-dessous
Madaplus.info0 partages

L’opposition persiste à la destitution de Hery Rajaonarimampianiana

Samedi dernier, les partisans du régime se sont retrouvés au Coliseum d’Antsonjombe et l’opposition au 13 mai. Les deux camps ont pu rassembler des milliers de personnes. Les manifestations se sont déroulées juste après la décision de la Haute Cour Constitutionnelle.
L’opposition n’a nullement l’intention d’intégrer le gouvernement de consensus ordonné par la HCC. Elle n’a pas également l’intention d’arrêter leur lutte au 13 Mai. Selon toujours l’opposition, la plus haute juridiction du pays reconnait que le Président Hery Rajaonarimampianina a fait un dérapage, et la destitution doit s’en suivre. De leur côté, les parlementaires pro-régime affirment qu’il est une condition sine qua non de faire une concession des deux parties.
Madaplus.info0 partages

Afrika Day du 25 au 27 mai 2018 Nantes

"Madagascar a sa place dans le continent africain dans l’Unite , la Paix et le Progrès." dixit le Consul Honoraire de Madagascar Grand Ouest, Jérémie Gordien Ravahimanana lors de sa prise de parole en tant président de la 14ème semaine panafricaine à Nantes qui s'est déroulé du 24 au 26 mai dernier.
"Le Centre de Ressources Afrique Loire est depuis 2004 au service des acteurs liés à l' Afrique dans la région des Pays de la Loire. L' association autonome et résolument panafricaine mène trois programmes :
- La Formation autour de dispositif de cours à l' Université Permanente , de l' appui aux association s, institutions et établissements scolaires ainsi qu'un atelier de recherche sur l'histoire et le patrimoine africain.
- La Médiation crée des synergies entre différents acteurs et porte des projets structurants comme le For Eco pour renforcer les échanges entre l' Afrique et la région. Aujourd'hui le projet Consulat Panafricain couvé et expérimenté au sein de l' association va prendre son envol et répondre aux attentes en matière de prestations consulaires.
- L' Animation participe à la vie locale à travers la co organisation d'évenements collectifs permettant la rencontre , la synergie et la convergence des causes. C'est ainsi que la Semaine Panafrikaine s'inscrit dans l'unité du continent et a déjà les rarissimes honneurs del 'Union Africaine venue à Nantes en 2009.
La 14e édition est placée sous le thème « racines et mobilités » avec un temps de célébration , un temps de réflexion et un temps d'action.
La présence de Madagascar est particulièrement remarquable depuis plusieurs années au vu de la situation de ce pays qui préoccupe tous les africains . Sur le plan local ,il convient aussi de saluer les efforts de maintient d'un consulat de Madagascar dans ce contexte difficile , un acte encourageant au moment où la diaspora panafricaine s'organise pour améliorer l' accès aux prestations internationales. Ce consulat qui fonctionne contre vents et marrées est une force collective .", rappelle Thomas BOULI,
Coordinateur du Consulat Panafricain

News Mada0 partages

Rabenarivo Sahondra : « ilaina ny finiavana politika ny ady amin’ny kolikoly »

 « Anisan’ny lesoka amin’ny tsy fisian’ny fitondrana tsara tantana eto Madagasikara ny tsy fisian’ny finiavana politika hanao ny ady amin’ny kolikoly. Sarotra izay finiavana politika izay, ary manova ny fomba fanaontsika izay efa nahazatra an-taonany maro. »

Io ny namintinan’ny mpahay lalàna, Rabenarivo Sahondra, ny adihevitra momba ny fitantanam-panjakana tamin’ny atrikasa iraisam-pirenena momba ny Fandraisana andraikitra ho fampandrosoana haingana an’i Madagasikara (IEM), tarihin’ny filohan’ny Tetezamita teo aloha, Rajoelina Andry, teny amin’ny Carlton, Anosy, ny  herinandro teo.

Na izany na tsy izany, anisan’ny mahatonga an’i Madagasikara mihamahantra ny raharaha kolikoly sy ny fanjakana tsy tan-dalàna. « Tsy zavatra tsotra fa sarotra sady midadasika be ny momba fitondrana tsara tantana. Misy ny fitantanana toekarena, misy ny fitantanana politika… », hoy izy.

Tsy manan-tsafidy isika, fa tsy maintsy mandroso

Ny fitantanana andrimpanjakana no tena noresahina tamin’ny atrikasa. Ny anjaran’ny andrimpanjakana isan-karazany izany, amin’ny fitantanana ny raharaham-pirenena amin’ny fomba madio sy mangarahara. Marina fa mila fanavaozana ny fomba fiasantsika eto Madagasikara. Hoentina any amin’ny fifidianana hatolotra amin’izay tian’ny mpifidy ny karazana vahaolana naroson’ny mpandray anjara.

Misy ny fanantenana amin’ny fampiharana ny fanjakana tan-dalàna. Misy ny azo atao vetivety; ny sasany, antomotra ezaka mety ho vita ao anatin’ny roa na telo taona; ny hafa, mety ho 10 na 20 taona. « Tsy manan-tsafidy isika, fa tsy maintsy mandroso amin’izay raha te hivoaka amin’izao fahantrana sy ny tsy fandrosoana misy antsika izao », hoy ihany izy.

R. Nd.

 

News Mada0 partages

Fananganana ny governemanta : tsy iadian-kevitra fa an’ny Mapar ny praiminisitra

 Tsy azo ihodivirana,  taorian’ny didim-pitsaran’ny  HCC. Mazava ny  voalazan’ny  lalàmpanorenana, araka ny And  54 fa an’ny maro an’isa eny anivon’ny  Antenimierampirenena ny  fanendrena ny pariminisitra  lehiben’ny governemanta. 

 Tendren’ny filoham-pirenena izany praiminisitra izany rehefa natolotry ny Mapar, nanana ny maro  an’isa eny Tsimbazaza,  niainga amin’ny voka-pifidianana depiote ny taona  2014. Tarafina amin’io voka-pifidianana io ny fahazoan’ny Mapar,  manolotra izany. Efa voalazan’ny lalàmpanorenana rahateo ny  tsy  fahazoan’ireo  depiote miova loko, na  mamadika palitao. Efa  taty aoriana  vao nitsangana izany vondrona parlemantera HVM  izany  teny anivon’ny Antenimierampirenena. Tsy nisy vahoaka na  mpifidy nifidy solombavambahoakan’io antoko  io izany tamin’ny fifidianana  depiote ny taona 2013.

Governemantan’ny Mapar sy ny Tim ary ny MMM…

Midika izany  fa maro an’isa eny Tsimbazaza ny depiote  ho an’ny fanovana : Mapar sy ny Tim  ary ny Malagasy miara-miainga sy ny  tsy miankina. Eo koa ny Hiaraka isika. Maherin’ny 80 izy  ireo ary manana anjara toerana eo anivon’ ny governemanta, hatsangana amin’ity herinandro  ity.  Arakaraka ny tanjaka eo amin’izy ireo ny  hahazoany ny minisitera miantoka  ny fiaindrianam-pirenena.  Ohatra, minisiteran’ny Vola,  ny Raharaham-bahiny,  ny fitsarana, ny fiarovam-pirenena…

Hihanjahanja samirery eo ny filoham-pirenena

Tsiahivina fa anisan’ny didy navoakan’ny HCC  farany teo  koa ny  tsy f ahazoan’ny filoham-pirenena manala ny praiminisitra, voatendry eo. Tahaka izany koa ny tsy fahazoany mandrava ny Antenimierampirenena. Hihanjahanja samirery, tsy misy HVM eo  izany ny filoham-pirenena.

Synèse  R.

News Mada0 partages

Kianjan’ny 13 mey

Hetsiky ny  depiote an-tsary

  Anisan’ny niavaka  tamin’ny hiran’ny tarika Rossy ny nampiarahana  anaty hira  iray ny:  “raha mifankatia isika  sy ny hira fanevan’ny  Tim ary ny an’ny Malagasy miara-miainga”.

 

Anisan’ny niavaka ary navitrika  nihazo ny teny amin’ny  kianjan’ny 13 mey ny avy amin’ny antoko Freedom.

News Mada0 partages

Fandaharanasa samihafa : mitohy ny fitanisana tanjona tsy ho tratra

 Mitohy ny kobaka ama-bava amitahana ny vahoaka toy ny fanaon’ny mpitondra nifandimby sy ny fandaharanasa hatramin’izay, raha tsy hilaza afa-tsy ny fampandrosoana ny eny ambanivohitra PSDR, ohatra. Arangaranga indray izao fa hahazo rano fisotro madio ny 67%-n’ny Malagasy amin’ny taona 2019.

Tsy misy fiovana ny fomba fanatanterahana tetikasa eto Madagasikara. Entina hakana fo ny mpamatsy vola iraisam-pirenena, izay vola indramin’ny fanjakana ary aloan’ny taranaka malagasy, aseho ny tetibola midangana sy ny tanjona lazaina fa ho tratrarina amin’ny alalan’ny tarehimarika sy ny isanjato tsy voamarina. Hanamarinana izany, milaza indray ny fitondrana fa hahazo rano fisotro madio ny 67%-n’ny Malagasy amin’ny taona 2019 (afaka fito volana???) raha toa ka ny 24% ihany ny manana izany ankehitriny.

Izany hoe, raha kajina tsotra, hisy 43%-n’ny Malagasy fanampiny hahazo rano fisotro hafa izany amin’ny  taona ho avy. Raha tombanana 24 tapitrisa ny isan’ny mponina eto Madagasikara (efa mandeha ny fanisana vaovao), tombanana hahazo famatsian-drano izany ny maherin’ny 10 tapitrisa, ankoatra ireo 24% (5,76 tapitrisa) efa mahazo.

Vao mainka mahantra ny vahoaka

Tsy mazava mihitsy anefa ny fomba hanatrarana io tanjona lazaina etsy ambony io, fa azo heverina fa entina hahazoana ny volabe avy any amin’ny mpamatsy vola iaraisam-pirenena sy hanairana ny sain’ny malagasy fotsiny. Antony, tsy lazaina ny faritra, ny distrika, ny kaominina, ny fokontany hanatanterahana ny asa, fa mionona amin’ny hoe “lava-drano miisa 200 no hatao any Atsimo Andrefana sy Menabe”.

Rehefa zohina koa ity fandaharanasa mikasika ny rano ity, fanofanana, atrikasa, lazaina fa fanamafisana fahaiza-manao ny betsaka, tohanan’ny Unicef.

Tsy vaovao eto Madagasikara ny fitanisana fandaharanasa sy tetikasa toy izao. Amina miliara ny vola nosamborina tamin’ny Banky Iraisam-pirenena nanatanterahana ny Fandaharanasa tohana ho an’ny fampandrosoana ny eny ambanivohitra (PSDR). Vokatra azo tsapain-tanana, vao mainka nitombo nahantra ny 92%-n’ny vahoaka, satria tsy nisy ny fandaharanasa ho fanohizana azy naharitra. Santionany ihany io, fa maro ny vola very an- javona hafa mahasahana ny eny ambanivohitra , toy ny Tahiry fampiasam-bola ho an’ny fampandrosoana (Fid), ny Fandaharanasa ho an’ny tanora mpandraharaha (Projer), sns.

Randria

News Mada0 partages

Rallye Motul : voalohany i Fred sy i A.T

Lasan’ny ekipazy Asacm, nisy an’i Fred sy A.T, nitondra ny fiara Subaru Impreza, ny fandresena teo amin’ny rallye Motul, nokarakarain’ny klioba Fmmsam. Dingana voalohany, eo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara. 1 ora 32 mn 21, 8 s ny fe-potoan’izy mirahalahy. Mbola ekipazy avy amin’ny Asacm hatrany ny faharoa, tamin’ny alalan’i Tahina sy Tahiana, niaraka tamin’ny fiara Subaru Impreza. Tara 26, 4 s taorian-dry Fred, izy ireo. Nifampitady tanteraka ny hazakazaka satria nifandimbiasana ny nitarika teo amin’ireo “ES” miisa 11. Fahatelo, i Rivo sy i Ando, avy amin’ny Fmmsam. 1 ora 36 mn 55, 1 s ny fotoan’izy ireo. Tany amin’ny laharana fahasivy i Mathieu (Zaza maditra) sy i Tsiresy, izay nahavita ny fifaninanana tao anatin’ny fe-potoana, 1 ora 43 mn 08, 4 s.

Tsy anisan’ireo nahavita ity rallye ity, i Hugo Louvel sy ny rainy. Teo koa i Domvala sy ry Boana sy i Miangaly, izay nitarika teo amin’ny andro voalohany. Marihina fa fiarana 22, tamin’ireo 41 nandray ny fiaingana, no hany tonga hatramin’ny farany. Dingana manaraka ny rallye Asacm, hatao ny 22 – 24 jona, ho avy izao.

Torcelin

 

News Mada0 partages

Rugby à VII vehivavy – «Can 2018» : fahefatra ny Makis, tompondaka ny Kenianina

 Nanatsara ny zava-bitany ny Makis de Madagascar vehivavy, teo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika (Can 2018), taranja rugby lalaovina olona fito. Fahefatra i Madagasikara, raha tompondaka ny Kenyanina.

 Fahefatra ny Makis de Madagascar vehivavy, teo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika (Can 2018), taranja rugby lalaovina olona fito. Fihaonana, nifarana omaly alahady, tany Gaborone, Botsoanà. Azo lazaina fa tsy nampitsanga-menatra ny vokatra azon’ny Malagasy, tamin’ity.

Faharoa, tao amin’ny sokajy “A” nisy azy, nandritra ny lalao fifanintsanana. Resin’i Kenya, tamin’ny isa 42 no ho 0, avy eo nanilika an’i Sénégal, tamin’ny isa 40 no ho 0. Niatrika ny ampahefa-dalana, ka nanilika an’i Zimbaboe, tamin’ny isa 24 no ho 5. Niverina nifandona tamin’i Kenya indray teo amin’ny manasa-dalana. Tsy mbola afa-bela ny Makis, satria lavo tamin’ny isa 27 no ho 0.

Taorian’io, niatrika ny lalao fiadian-toerana fahatelo saingy resin’i Tonizia, tamin’ny isa 22 no ho 7. Fihaonana, tokony ho azon’ny Malagasy, saingy tsy ampy fahamatorana ny mpilalaon’ny Makis, ka manarinary baolina, izay nivadika ho baolina nentin-tanana, ho an’ny Tonizianina. Efa nisy mihitsy ny fotoana nampiraviravy tanana ny mpifanandrina, saingy tsy hain’ny Makis, ny nanararaotra izany.

Na teo aza, ny faharesen’ny Makis, nanatsara ny zava-bita izy ireo satria niakatra ho laharana fahefatra raha fahadimy, tamin’ny taon-dasa.

Voahosotra ho tompondakan’i Afrika kosa ary hiatrika ny lalao Olympika (J.O 2020), miaraka amin’i Afrika Atsimo, i Kenya, izay nanilika an’i Ogandà, tamin’ny isa, 29 no ho 7. Hanao “circuit mondial 2019” kosa ry zareo Ogandezy.

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Tenisy – “BMOI Premium challenge” : nisongadina i Rasamimanana Tiana sy i Thomas

Notanterahina, teny amin’ny kianja country club Ilafy, ny asabotsy 26 sy ny alahady 27 mey lasa teo, ny andiany fahafito amin’ny “BMOI Premium challenge”, taranja tenisy. Fihaonana, ho an’olon-droa miaraka. Nisongadina ny fandresena azon-dRasamimanana Tiana (Sipromad) sy i Thomas (Festissimo), teo amin’ny lalao niarahan’ny Ray sy ny zanaka. Resin’izy mianaka teo amin’ny famaranana, i Gautier Frederic sy i Quentin. Niady ny fihaonana, teo amin’izy ireo satria efa tany amin’ny “point decisif”, vao nahazo ny fandresena ry zareo.

Teo amin’ny sokajy “Titanum” indray dia nobatain’i Frederic Wybo (Ultra mail) sy i Valentin Jerome (Telma), ny fandresena rehefa nanilika an-dRamiandrisoa Manantsoa sy Rakotobe Alain. Ny ekipan-dRandriamalala Larry, indray no nahazo teo amin’ny sokajy “steel”. Ho an’ny vehivavy, voalohany, Raharitsiresy Domoina sy i Vony, rehefa nandavo an-dRazafindrakoto Angolatiana (Lambert Fialamboly) sy i Pithler Claudia (Leterrate). Toy ny mahazatra, 15 mn indroa miditra, ny faharetan’ny lalao. Nahatratra, 118 ny isan’ireo mpandray anjara, tamin’ity andiany fahafito ity.

Torcelin

News Mada0 partages

Kitra – «ligue des champions d’Europe» : mpanjaka ny Real fa Amperora i Zidane

Nametraka tantara vaovao eo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Eoropa, taranja baolina kitra, ny Real de Madrid. Ry zareo irery, no hany ekipa nahavita nandrombaka ny amboara,  intelo misesy.

 Voamarina izao fa mpanjakan’i Eoropa, eo amin’ny taranja baolina kitra, ho an’ny ekipa tompondaka ny Real de Madrid. Norombahin’izy ireo fanintelony indray mantsy ny “ligue des champions”, tamin’ity. Ny Real irery, ny hany ekipa nahavita nanatontosa izany satria intelo misesy tsy niala teo amin-dry zalahy izany, nanomboka ny taona 2016, 2017, 2018. Ankoatra izay, lasa Amperora-n’ny kaontinanta Eoropeanina, ihany koa i Zinedine Zidane, izay nahavita nanamontsana ny zava-bitan’ireo mpanazatra andrarezina. Izy irery koa hatreto, ny mpanazatra, nahazo ny “ligue des champions”, tao anatin’ny taona telo nifanesy.

Raha hiverenana kosa ny famaranana, tamin’ity “ligue des champions” ity dia resin’ny Real de Madrid, tamin’ny isa mazava, 3 no ho 1 ny Liverpool, ny asabotsy lasa teo, tao amin’ny kianja Kiev.

Azo lazaina, fa nitondra vintan-dratsy ho an’ny anglisy, ny fahavoazan’ilay egyptianina,  Mohamed Salah. Voatery nandao ny kianja mantsy ny lehilahy, taorian’ny ratra nahazo azy, rehefa nifandona tamin’i Ramos, teo amin’ny minitra faha-27. Mety tsy ho afaka hiatrika ny “Mondial 2018”, afaka 17 andro ihany koa ny tovolahy.

 Narian’i Karius, ny Liverpool

Na izany aza, mbola nanampy trotraka ihany koa ny tsy fahamatorana, nataon’i Karius, mpiandry tsatoby. Fahadisoana teo aminy mantsy ny baolina roa tafiditry ny Real. Ny voalohany, baolina nalefany saingy nifanitsy tamin’ny tongotr’i Benzema, ka tafiditra tany anaty tsatoby, teo amin’ny minitra faha-50. Nosahalain’i Mané, anefa izany teo amin’ny minitra faha-54.

Taorian’io baolina matin’i Mané io, nanova paikady i Zidane. Nampiditra an’i Bale izy, ka nahitam-pahombiazana izany. Vao niditra efatra minitra monja i Bale dia nampitombo ny isa ho 2 no ho 1, tamin’ny alalan’ny daka tsimbadika, teo amin’ny minitra faha-63, taorian’ny tolotra nataon’i Marcello. Tsy nijanona teo fa mbola nahafaty baolina indray izy, tamin’ny alalan’ny daka mandrivorivo, izay votsotra teny am-pelan-tanan’i Karius.

  Tompondaka

News Mada0 partages

School tournament – Fiba 3X3 : votso-droa ny Collège de France

 Tontosa, tetsy amin’ny kianja ivelan’i Mahamasina, ny asabotsy lasa teo ny fifanintsanana ho an’ny faritra voalohany, eo amin’ny fiadiana ny “school tournament – Fiba 3 x 3”, taranja basikety lalaovina olona telo, natokana ho an’ireo mpianatra amin’ny sekoli-mpanjakana sy ny tsy miankina ary ny katolika. Sokajy taona roa no nifaninanana dia ny latsaky ny 15 taona sy ny latsaky ny 18 taona, lahy sy vavy.

Fantatra avokoa ireo tompondaka, tamin’izany. Votso-droa ny college de France satria resy teo amin’ny famaranana avokoa ny ekipany, teo amin’ny sokajy latsaky ny 18 taona. Teo amin’ny vehivavy lavon’ny Akamasoa, tamin’ny isa 13 no ho 11 ry zareo. Ho an’ny lehilahy indray, niondrika teo anatrehan’ny Ste Famille, tamin’ny isa mazava, 17 no ho 7 ry zalahy.

Teo amin’ny sokajy latsaky ny 15 taona, nifampizarana ny fandresena. Nandrombaka izany, teo amin’ny tovovavy,  ny EPP Analamahitsy rehefa nandavo ny Akamasoa, tamin’ny isa tery 12 no ho 11. Fihaonana tena niady ary nampihoraka sy nampitsanga-mitoetra ireo nanatrika. Ho an’ny tovolahy indray, resin’ny St Michel Amparibe, tamin’ny isa 19 no ho 13 ny Aceem Andravoahangy.

Nahafinaritra ny fizotran’ny fihaonana satria nahitana endri-dalao nahafinaritra nasehon’ireo mpianatra. Voahaja tsara ihany koa ny lalàna ary samy nahay nampiseho ny toe-tsaina “fair-play” ny mpandray anjara rehetra.

Marihina fa tafita hiatrika ny dingana famaranana ireo ekipa 6 voalohany eo amin’ny latsaky ny 18 taona raha ekipa efatra  kosa ny eo amin’ny 15 taona.

Ny faritra faharoa indray no hifanintsana, ny asabotsy 2 jona ho avy izao. Lalao hotanterahina eo amin’ny kianja ivelan’ny Mahamasina, hatrany.

Torcelin

 

News Mada0 partages

Nofaranana tetsy Mahamasina ny faha-150 taon’ny FLM

Nofaranana tamin’ny alalan’ny fotoam-pivavahana tetsy amin’ny  kianjaben’i Mahamasina, omaly alahady, ny jobily roa sosona, eo anivon’ny Fiangonana loteranina (FLM). Anisan’izany ny faha-150  taon’ny FLM   sy ny faha-500  taon’ny  reformasiona. “Manaporofo izany fa velona ny FLM ary mandala ny finoana.  Mitombo ny  isan’ny kristianina ary maneho ny herin’ny fitiavana izany. Eo  koa ny  fanampiana ny fiaraha-monina”, hoy ny filohan’ity fiangonana  ity,  ny Rev.  Rakotonirina David.

Tsiahivina fa anisan’ny  nanana anjara lahateny ny eo anivon’ny FFKM  sy  ny filoham-pirenena, Rajaonarimampianina ary ny  ben’ny Tanàna,  Ravalomanana  Lalao. Teo  koa ireo mpanao politika, mpino eo anivon’ny FLM, toy ny depiote Razanamahasoa Christine sy ireo tompon’andraikitra ambony  sasany eto amin’ny firenena. Anisan’izany ny filohan’ny CFM, i  Maka  Alphonse…

Tsiahivina fa manodidina ny efatra tapitrisa ny mpino FLM eto amintsika. 8 500 kosa ireo fiangonana manerana  ny Nosy.

Synèse  R. 

News Mada0 partages

« Ny hiranay fahiny » : nifamatotra akaiky ny mpijery sy ny mpanakanto

Tononkira mafonja. Mozika tsara rindra. Fiseho sehatra mahavariana. Fampiaraham-peo manintona, sns. Heno sy tazana nandritra ny seho, omaly, tetsy amin’ny CCEsca Antanimena avokoa ireo.

Niharihary avy hatrany ny fananana traikefa matanjaka teo amin’ireo mpanakanto nifandimby teny an-tsehatra. Nandritra ilay seho « Ny hiranay fahiny » no nanasongadina izany indray, omaly, tetsy amin’ny CCEsca Antanimena. Tarika Gaston Andrianony, i Henri Ratsimbazafy, i Biry Ny Railovy, i Salomon, samy naneho izay fananana ny kanto izay avokoa. Tsikaritra rahateo fa ireo hira tsy afaka am-bavan’ny maro no nofantenan’izy ireo tamin’izany, hany ka nifamatotra akaiky ny mpijery sy ireto mpanakanto manana ny salan-taona 80 eo ho eo ireto. Nihira, nanofahofa tanana, nitehaka, sns. Tahaka izany ihany koa ny hafanan’ny efitrano nandritra ny fiakaran-tsehatr’i Jean Rossinah sy i Abel Ratsimba.

« Tsy nampoizina… Na izany aza, tsapa fa efa mangetaheta ny hiverina any amin’ny fototra ny Malagasy. Raha oharina amin’ny literatiora, ao anatin’ny vanim-potoana mitady ny very ny hira malagasy amin’izao », hoy ny mpikarakara, raha namintina ny fahitany ny « Ny hiranay fahiny ». Nanterina hatrany ny maha fialamboly sy fanabeazana ny hira eo amin’ny fiarahamonina malagasy.

Nandritra ny tafa fohy natao taminy ihany koa no nahafantarana fa tafiditra ao anatin’ny vina karakaraina atsy ho atsy ny hanatanteraka seho faharoa tahaka izao. Amin’izay fotoana izay, ireo mpanakanto vehivavy 60 taona eo ho eo indray no eritreretina hiaka-tsehatra, raha ny fanazavany hatrany.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Team Safelika : nahazo ny anjarany tokoa ny reny

Nisy ny mivantana fa tao ihany koa ilay somary mifono hevitra ambadika kely ! Saika niompana tamin’ireo zava-misy eo amin’ny fiainana andavanandron’ny Malagasy ny seho natolotry ny Team Safelika tamin’ny alalan’ny hira sy ny hatsikana, omaly, tetsy amin’ny kianjaben’ny Esca Antanimena. Nahazo ny anjarany tokoa ny reny satria ireo tranga iainany isan’andro kanefa tsy tazana loatra no nentina teny an-tsehatra. Fikarakarana tokantrano,  fanabeazana ny ankizy, fanaraha-maso ny fiainan’ny lehilahy, sns.

Na tsy mahakasika ny reny mivantana aza, anisan’ny nitondra hehy mafy teny an-toerana ny tontolon’ny fitiavan’olon-droa, lahy sy vavy, izay mazana hisiana fifandirana mahatsikaiky. Tao ihany koa ny fanehoana ny fiainan’ny zatovo mpianatra manoloana ny andranandrana sy ny fitarihan’ny namana.

Na izany aza, tsy diso anjara tamin’ity seho ity ihany koa ny ankizy sy ny raim-pianakaviana satria sahaza ny fianakaviana manontolo ny seho izay nifono fanabeazana rahateo.

HaRy Razafindrakoto

 

News Mada0 partages

Boriborintany III : nodiovina ny lakandrano

Na dia misy aza ny hetsika ataon’ny solombavambahoaka 73 ho an’ny fanovana, mitohy hatrany ny fanadiovana ataon’ny kaominina Antananarivo Renivohitra amin’ireo faritra hita fa maloto. Nanatanteraka fanadiovana tatatra ny ekipan’ny kaominina  tetsy Ankorondrano, boriborintany fahatelo, nanomboka teo amin’ny « rond point » manoloana ny Magro ka hatrany amin’ny kianja mitafon’Ankorondrano.

Nofafana ny lalana notapahana ny bozaka amin’ny sisin-dalana ary ny fisokirana tatatra izay hita fa efa tsentsin’ny riaka sy ny fako.

Natao moa izao hetsika izao mba hitandrona ny fahadiovana sy ny fitsinjovana ny mponina sy ireo mpandalo eny an-toerana.

Tena mampitaraina ny mpandalo ny fofona ratsy avoakan’io tatatra eny Ankorondrano io. Miandrona ny rano fa tsy mikoriana tsara ka mamofona sy manempotra mihitsy.Anisan’ny antony nanaovana ny fanadiovana teny an-toerana izany.

Hitohy manerana ireo boriborintany diny ny hetsika raha ny fanazavana.Miezaka manao ny asa fanadiovana ihany ireo ekipa na eo aza ny fitokonana etsy Analakely.

Tatiana A

News Mada0 partages

Nifampitifitra ny samy mpitandro filaminana : miaramila iray maty, zandary iray naratra

Zava-doza! Miaramila Das iray , namoy ny ainy raha zandary iray kosa naratra mafy voatifitra. Io ny vokatry ny fifandonana teo amin’ny samy mpitandro filaminana ao amin’ny distrikan’i Kandreho, afakomaly maraina. Araka ny fampitam-baovao voaray avy any an-toerana, tao anaty kirihitr’ala iray no nitranga ny fifampitifirana. Hatreto aloha, tsy fantatra mazava na tetika efa voaomana mialoha na noheverin’ireo miaramila fa dahalo ireo zandary roa lahy hamonjy ny toeram-piasany. Nirefotra ny poa-basy ka naratra voatifitra ny zandary iray. Niaro tena avy hatrany ilay zandary namany iray ka namaly tifitra avy ao amin’ilay toerana niavian’ny tifitra. Nangina tampoka ny tao amin’ilay toerana niavian’ny tifitra ka nojeren’ilay zandary , tamin’izay no nahitana fa miaramila Das ilay voatifitra. Samy variana izy ireo fa hay samy mpitandro filaminana ihany ireto nifampitifitra tao anaty kirihitra ala ireto. Nentina haingana teny amin’ny toeram-pitsaboana ireto mpitandro filaminana voatifitra ireto, saingy tsy avotra intsony ny ain’ilay miaramila noho ny ratra nahazo. Mbola manaraka fitsaboana kosa ilay zandary voatifitra. Nanokatra fanadihadiana avy hatrany ny samy mpitandro filaminana ao an-toerana ka aorian’izay no hamantarana ny marina rehetra. Voalazan’ny loharanom-baovao iray fa tetika efa voaoman’ilay miaramila Das ity tifitra nataony tamin’ireto zandary ireto noho ny disadisa teo amin’ny resaka varotra omby. Nisy fanadihadiana nataon’ny zandary tamina tompon’omby sy olona iray hafa noho ny varotra omby tsy ara-dalàna tao an-toerana. Nikasa hamoaka ireto olona notazonin’ny zandary ireto ilay miaramila Das ka nandrahona ireo mpanao fanadihadiana fa hamaly faty, hitifitra raha tsy avoakan’ny zandary ireo olona notazonin’izy ireo. Ny fanadihadiana anefa no mamaritra ny marina rehetra momba ity raharaha ity.

Randria

News Mada0 partages

Nandritra ny fetin’ny Reny : nandeha ny tsenan’ny voninkazo na lafo aza

Avo roa heny ny fiakaran’ny vidin’ny voninkazo rehefa fetin’ny reny. Betsaka ireo renim-pianakaviana mankafy voninkazo, be mpividy araka izany ny voninkazo ka manararaotra io fotoana io hampiakarana ny vidiny ireo mpivarotra.

Anisan’ny be mpankafy ny raozy. Nambaran’ireo mpivarotra tetsy Anosy fa nitombo zato isan-jato ny isan’ny mpanjifa nanomboka ny alakamisy hatramin’ny alahady teo. Nifampitadiavana ny raozy ary tafakatra hatramin’ny 3.000 Ar ny singany amin’ireo tsara kalitao raha 2000 Ar amin’ny andavan’andro tsotra.

Tao ireo nanolotra voninkazo ampaniriana mihitsy hokolokoloin’i Neny. Ny sasany nampanamboatra “bouquet” tsara tarehy nataon’i Neny haingon-trano.tao koa ireo nividy voninkazo tsotra fanao anaty vazy.

Marihina fa ireo toerana mpikarakara lanonana sy ny fiangonana no tena mpanjifa ny voninkazo etsy Anosy. Samy manana ny aingam-panahiny ireo mpivarotra amin’ny fandravahana amin’ny alalan’ny voninkazo.

Tatiana A

News Mada0 partages

GAPT : mbola voafidy ho filoha i Dimbimamy

Voafidy hitondra fanindroany ny GAPT (groupement des associations des passionnées de tuning) na ny fivondronan’ireo mpankafy ny tuning, indray Rajoharison Andrianirina Dimbimamy, taorian’ny fifidianana natao ny 23 aprily lasa teo. Lany, tamin’ny isam-bato 42 izy, nanoloana an-dRavelomanantsoa Mickael, izay nahazo vato 24. Nohavaoziana, ihany koa ireo mpikambana mandrafitra ny birao mpitantana.

Tanjon’ny GAPT, ny hanatontosa fivoahana iarahan’ny klioba rehetra, ka ny akaiky indrindra amin’izany dia ny amin’ny 23 jona ho avy izao, hatao eny Imerinkasinina. Eo koa ny fampirantiana iarahana miasa amin’ny garazy sy ny mpivarotra kojakoja ary ny lanonanana hitadiavam-bola.  Misy klioba 55 mikambana ao amin’ny GAPT, hahitana ireo karazana fiara maro, manomboka any amin’ny 203 ; 403 ; 2CV sy ny “miniature”, ary ireo fiara vaovao sy ny moto.

Torcelin

Ireo mpikambana :

-Filoha : Rajoharisona Andrianirina Dimbimamy

-Filoha lefitra : Rakotovao Jimmy Daniel

-Mpitam-bola : Ramanoelina Emmanuel Ocean Josoa

-Tomponandraikitra misahana ny lalàna : Andriamasy Maminiaina

-Mpitan-tsoratra : Rasoloarison Patricia

-Mpanolon-tsaina : Yves ; Bernar ; Rindra ; Jerisoa ; Harison ; Lalaina Alfred ; Eric ; Herizo ; Josoa ; Johnson ; Tantely ; Christina

Torcelin

News Mada0 partages

« Fetin’i Maman’ty » : nifaly ny reny nanatrika

Na lehilahy aza no niakatra ny sehatra, tsapa fa nanana ezaka manokana haka ny toeran’ny vehivavy ry Francis Turbo, i Gothlieb, sns. Na fomba fiakanjo, na fomba fiteny, ny andraikitra notanana. Ireo rehetra ireo, nahavariana sy nahatsikaiky avy hatrany, raha vao niakatra ny sehatra izy ireo. Tsy niala lavitra ny fanaon’ny tena reny (vehivavy) tokoa ny nanehoan’izy ireo izany, fa narahina ilay fihetsika sy fiteny vazivazy zary tena, hany ka tafita avy hatrany ny hafatra.

Ireo mpijery rahateo efa niandry zava-baovao.

Tsapa hatrany ilay traikefa sy fahaizana mampihomehy tamin’ireto mpamakanto ireto. Toy ny efa ao anatin’izy ireo sahady ilay tadiavin’ny mpijery avy any amin-dry zareo tsirairay. Nifaly ny reny, fa nahazo ny anjarany ihany koa ny rehetra !

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Fari-dranomasina Toliara : sambo sinoa enina mampiasa harato 15 km

Araka ny loharanom-baovao, ahitana sambo sinoa miisa enina, manjono any amin’ny fari-dranomasin’i Toliara, ankehitriny. Ahina ho tsy ara-dalàna izy ireo, sady tsy fantatra ny fiaviana sy ny alehany na ny itoerany, fa tsy miantsona ao amin’ny seranan-tsambon’i Toliara rahateo. Voalaza fa mampiasa harato lehibe mirefy hatrany amin’ny 15 km tsirairay avy ireo sambo miisa enina ireo, ary raofiny avokoa ny hazandranomasina rehetra azony.

Izany hoe tsy misy fepetra arahin’izy ireo anivanana ny karazana hazandrano fa raofin’izy ireo avokoa ny madinika sy ny vaventy. Entiny any ampovoan-dranomasina any ny vokatra azony ary azo antoka fa mety misy sambo lehibe hafa manangona ireo indray avy eo miondrana any ivelany. Tsy nahandrenesam-baovao mikasika ity ny tompon’andraikitra eto an-toerana.

370 tapitrisa euros isan-taona ny very

Matetika any amin’ny fari-dranomasina any amin’ny tapany andrefana avaratry ny Nosy sy any amin’ny ranomasimbe Indianina ny tena hanatraran’ny Foibe mpanara-maso ny jono (CSP) sambo manjono tsy ara-dalàna. Saika sambo aziatika avokoa ny ankamaroan’izy ireny. Manodidina ny 370 tapitrisa euros isan-taona ny sandan’ny hazandrano miondrana tsy ara-dalàna eto Madagasikara. Miteraka fatiantoka ho an’ny firenena, indrindra ny harena voajanaharintsika izany. Tsy ampy rahateo ny fanaraha-maso, ny fitaovana toy ny sambo mpanara mason y morontsiraka, na efa nanampy azan y Vondrona eoropeanina (UE), I Etazonia ary i Sina. Hanamarinana izany, tsy fantatra na tsy ampahafantarina ny besinimaro ny vokatra vitan’ny tompon’andraikitra Malagasy.

Randria

News Mada0 partages

Chronique : relaxer au coin du bien-être

Qu’elle est compliquée, notre capitale polluée, engluée dans des embouteillages permanents, à la merci des cambrioleurs souvent armés qui bénéficient la nuit d’un éclairage quasi inexistant. Aujourd’hui, comme ces fous qui habitent les grandes villes des pays lointains, on est stressé. Personne n’est épargné, du marchand ambulant qui respire toute la journée les émanations des pots d’échappement aux plus grands commis de l’Etat auxquels nous avons donné toute latitude pour faire de notre merveilleux pays

le futur phare de l’Océan Indien occidental. Eh oui, nous subissons tous cette maladie des temps modernes contre laquelle nous devons trouver des remèdes efficaces :

«Vous homme/femme, fatigué ? Voulez-vous bien relaxer ?», propose une sympathique annonce. Pour vous détendre, rendez-vous Au coin du bien-être ou chez Top détente, ou au cours de yoga, ou de taï chi. Sinon, vous pouvez méditer…

Mais on se doute que tout le monde n’a pas les moyens de «relaxer» au coin du bien-être. Le marchand ambulant aux poumons malade ira peut-être noyer son stress dans un mauvais alcool qui lui embrumera l’esprit pendant quelques heures.

Il ne fait aucun doute en revanche que les plus hauts responsables de la nation sont informés par leurs médecins des mesures à prendre pour faire face au stress généré par leurs fonctions. Quel privilège ! Quant à l’humble citoyen, il s’offrira un nouvel accès de stress en apprenant que tous les stressés de ce pays ne sont pas logés à la même enseigne. Quand les uns font l’expérience de l’accueil exécrable des services des urgences dans les hôpitaux publics, les autres peuvent se permettre de comparer la qualité des soins localement et à l’étranger.

Attention, il ne faut pas se mettre en colère, le stress n’est pas bon pour votre tension et il est mauvais conseiller. Allez donc «relaxer» au coin du bien-être, mettez-vous au yoga, vous pourrez retrouver le calme et le sourire que le monde entier nous enviait.

Kemba Ranavela

 

News Mada0 partages

Us et coutumes : faites-nous peur !

Où sont-ils passés ? Ils ont disparu de la circulation, envolés, volatilisés.  Ils, ces hommes et ces femmes qui  faisaient régner un semblant d’ordre dans les rues de nos villes. Quand on voyait arriver l’un d’eux ces représentants de l’ordre, on redressait le dos pour se donner bonne contenance comme le citoyen irréprochable qu’on aspirait à devenir. Ils ont disparu. A quoi bon faire l’effort de se tenir droit si on ne craint plus la réprimande, encore moins l’amende ? Le cas échéant, on la fera sauter à l’aide d’un billet jaune ou bleu (la grosse coupure désormais).  Sous d’autres cieux, on appelle ce sentiment qui contribue à maintenir l’ordre la peur du gendarme, et cela marche assez bien.

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Les constructions par voie d’adjudication

Le Comice agricole d’Ambositra constate que les prix de série portés pour le bâtiment à construire à Ambohimanga du Sud semblent avoir été établis de façon à empêcher les entrepreneurs de prendre part aux adjudications. Il estime que la plupart de ces prix ont besoin, vu les circonstances actuelles, d’être majorés de moitié. Au cas où le Service des Travaux Publics prétendrait le contraire, le Comice demande que ces travaux soient exécutés en régie par le Service des Travaux Publics, aux taux des devis prévus, ceux-ci étant impératifs, c’est-à-dire que ces travaux ne devront pas coûter un sou de plus que ce qui est prévu aux devis.

Ce qui se passe à Ambositra arrive dans toute l’île. Tous les entrepreneurs sont unanimes à réclamer la majoration des prix.

En effet la main-d’œuvre, d’abord, très rare, se paye le double qu’avant la guerre, les matériaux lorsqu’on peut s’en procurer atteignent des prix fabuleux.

C’est ce qu’a oublié le Service des Travaux Publics, qui a établi ses devis d’après les taux d’avant-guerre.

Le Tamatave

À quelque chose malheur est bon

Nous apprenons qu’à la suite du naufrage du Secunder, qui fut si sensible aux Mauriciens, le gouvernement général de Madagascar a décidé l’établissement d’un balisage sous-marin des côtes de la Grande Île et celui d’un service régulier de pilotage.

Question troublante

Notre confrère malgache L’Action soulève une question dont la solution est malaisée à première vue.

La voici dans sa simplicité.

Pour éviter la fâcheuse promiscuité entre Vazaha et Gasy, sur la voie ferrée du T. C. E., les Européens ne doivent pas monter dans les wagons réservés aux indigènes. C’est parfait, et nous ne pouvons qu’approuver cette recommandation. Mais on n’interdit pas aux indigènes de monter dans les wagons réservés aux Européens, alors ?

Alors, nous prions l’Œdipe qui peut se trouver parmi nos lecteurs de résoudre cette énigme. Nous communiquerons sa réponse à notre confrère local qui se fera un véritable plaisir de la publier.

Le Courrier colonial

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo ; Resaky ny mpitsimpona akotry : tsy misy afa-po

Na Andriamatoa Rajaonarimampianina na ireo depiote 73 izay mitaky fanovana samy tsy afa-po angamba tamin’iny didy navoakan’ny HCC. Asa marina moa raha afaka ho lazaina ho didi-pitsarana ilay fanapahan-kevitra navoaka, asa koa na tena ao anatin’ny fahefany ny fanomezana toromarika toy ireny, izay sadasada ihany raha toa ny lalampanorenana no izahana taratra misabaka amina fanarahan-dalàna nefa mitsabaka mazava momban’ny lafiny pôlitika. Solution d’exception nefa tsy nisy fanambarana mahefa ny fisina «état d’exception». Tsy maintsy ekena anefa izany, tsy misy ambaratonga fitsarana ambony nohoo izy ka tsy maintsy ekena ireo didy efatra nambarainy tamin’ny fomba entitra no sady nanamaritany fotoana anatanterahana azy.

Mety tsy ho afa-po angamba ny filoham-pirenena izay voafehy tsy afaka hanao intsony izay danin’ny kibony nefa mibitaka ihany afa-paty nohon’ny tsy fisin’ny valiny mikasika an’ilay fangatahan’ireo depiote 73 izay nitaky ny fanongotana azy avy eo amin’ny toerany. Ireto no azo lazaina fa diso fanantenana ihany, raha fiovana no tanjona napetrany ny fanalàna an’i Hery Rajaonarimampianina no noheveriny antoky ny fiovana. Ny fomba fitantanana ny raharaha-pirenena koa moa tsy dia mahafa-po mankaiza raha toa iny rafitra napetraky ny HCC iny no hanankinana azy. Governemanta ikambanan’ny hery mifanipaka ahiana hampikatso ny fizotran’ny raharaha tsotra izay sahaniny.

Nefa io làlana io angamba no hany fomba ahafahana avy ao anatin’ity fikatson’ny fiainam-pirenena izay mety amarina any amin’ny lalina raha mitohy. Anjaran’ny rehetra izany no miezaka manaraka ny fitsipika. Mahagaga ihany aloha no tsy nandravan’ny HCC an’ireo fanapahan-kevitra mandingana efa hatry ny ela an’ireo didy soritan’ny lalampanorenana. Fototry ny fitondrana mihitsy anie no voahitsakitsaka hatramin’izay nanendren’i Hery Rajaonarimampianina praiminisitra, izany hoe mbola tsy nisy governemanta nijoro ara-dalàna nandritran’ny repoblika faha 4. Tsy ny governemanta ihany no nisavaombaona fa eo anivon’ny Antenimierampirenena koa dia tsy mari-potitra ny fomba fitrangan’ny fandaninana lalàna nohon’ny fiampitampitan’ny depiote vondrona, fanao voarara mazava izany ao anatin’ny lalampanorenana, izany hoe raha tany tan-dalàna tsy afaka ny hisy ny vondrona HVM nohon’ny tsy nisy na solombavam-bahoaka iray aza voafidy nohon’ny fisehony nisalotra ny lokon’io antoko mbola tsy nisy tamin’ny fifidianana. Ivelan’izay voafidy nanambara ny maha tsy miankina azy tamin’ny fifidianana, ny depiote sasany rehetra miseho HVM dia toy ny akoso-bolamena mangery varahana amin’izao fotoana izao. Mbola sarotra ny famerenana an’izany amin’ny laoniny, tsy maintsy hikosoka ny loko voarara efa naniry fakany.

Léo Raz

News Mada0 partages

Adaptation basée sur les écosystèmes : une option contre le changement climatique

Les impacts du changement climatique touchent tous les secteurs. La réflexion sur la possibilité de minimiser ses effets sur les écosystèmes et les populations est d’une haute importance. Et, l’Adaptation basée sur les écosystèmes (EbA) est une option qui comporte trois impératifs.

Comme on peut le noter dans le dernier bulletin Songadina de Conservation international (CI), l’EbA fait appel à la gestion durable, à la conservation et à la restauration des écosystèmes naturels pour aider les gens à s’adapter aux effets néfastes du changement climatique.

Les principaux chocs et facteurs du stress climatique sont l’augmentation de la température moyenne, la variabilité des précipitations qui accentuent les risques d’inondations et de sécheresse selon les régions, ainsi que l’augmentation de l’intensité des cyclones.

Quant aux impacts sur la subsistance, à noter la modification du calendrier agricole, de la saisonnalité de la pêche, la perturbation de l’accès aux ressources, la migration temporaire des populations (certainement due aux problèmes d’accès aux ressources).

En matière de fonctions de l’écosystème, à citer l’approvisionnement (alimentation, reproduction, ressources), la régulation (stockage de carbone, régulation de l’inondation, contrôle de l’érosion…) le support (habitat, formation des sols, cycle des nutriments). Toutes ces fonctions ainsi que le rôle des espaces naturels sont aussi perturbées.

Des exemples d’application

A Madagascar, plusieurs initiatives sur l’EbA ont été réalisées dans différents secteurs. Dans le domaine agricole, elle est appliquée au projet Bassin versant et périmètres irrigués (BVPI) et au plan de lutte anti-érosion (PLAE). L’agroécologie qui répond au concept d’agriculture climato-intelligente, reflète aussi l’EbA.

Dans le secteur biodiversité/forêts et les zones côtières/mangroves et gestion des risques et catastrophes, Conservation International et WWF ont réalisé plusieurs activités illustrant l’EbA à l’instar de l’adaptation dans les zones littorales de Madagascar ou encore des études sur l’adaptation pour le milieu terrestre et milieu marin à Madagascar.

Arh.

 

News Mada0 partages

Kitra – «Cosafa cup 2018» : resin’ny Barea ny Mambas Mozambika

Tsara fanombohana ny Barea de Madagascar, eo amin’ny fiadiana ny «cosafa cup 2018». Fihaonana, tanterahina atsy Afrika Atsimo. Resin’ny Barea de Madagascar, tamin’ny isa 2 no ho 1 ny Mambas avy atsy Mozambika. Baolina roa tafiditr’i Dax, teo amin’ny minitra faha-7 sy ny an’i Toky, minitra faha-61. Niezaka nanindry avy eo ny Mozambikanina, saingy tsara rafitra ny fiarovantena Malagasy, notarihin’i Ando.

Nosahalain’ny Mozambikanina, ny isa teo amin’ny minitra faha-51 n’ny fidirana faharoa, tamin’ny alalan’i Muchele. Nanomboka teo, nifamaliana ny fanafihana teo amin’ny andaniny sy ny ankilany, saingy ny Barea no mbola nahafaty baolina. Voafidy ho “l’homme du match”, tamin’ity i Dax. Hihaona, amin’i Seisela, ny Barea, eo amin’ny andro faharoa, hatao rahampitso talata 29 mey.

 Torcelin

News Mada0 partages

Week-end en photo

« Fetin’ny maman’ty » a fait recette, hier au coliseum.

Frédéric et Andry Tahina ont survolé le rallye Motul comptant pour la première manche du Championnat de Madagascar.

Concert Jejy musique et Choir et American School of Antananarivo Band and Choir ont chanté tous en chœur, samedi dernier au CCI Ivato.

Le grand rassemblement initié par les députe à la solde du régime au coliseum le samedi a été un pétard mouillé.

A l’occasion de la fête des mères, les chansons d’antan malgaches renaissent de ses cendre au CCESCA hier.

Le FLM a célébré en communion ses 150 ans de présence à Madagascar, hier au stade de Mahamasina.

Le « Renforcement du système d’enregistrement des collecteurs et préparateurs » dans la Sava, a eu lieu jeudi à Sambava.

Photo : Mamiherison et Fanou

 

 

 

News Mada0 partages

Judo-France : asaramanitra retrouve le tatami

Retour remarqué d’Asaramanitra Ratiarison ! Pour son come back après un break de longue durée, Asaramanitra Ratiarison a réalisé un parcours étonnant au championnat de France par équipe de la  Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT), la semaine dernière à Toulouse.

Parmi les judokates qui ont composé la sélection du club réunionnais de Dojo Huang Club de l’amitié lors de la compétition par équipe, la catégorie excellence, la Championne malgache a remporté sa première médaille après une saison d’absence.

Mais son équipe a terminé sur la dernière marche du podium après avoir bataillé contre des adversaires issus de la France métropole. Un résultat plus que satisfaisant pour la revenante dans l’optique d’un retour dans la haute sphère mondiale.

Vice-championne d’Afrique en 2016 et olympienne malgache, Asaramanitra Ratiarison demeure une valeur sûre du judo malgache. Heureusement que son absence n’a duré que le temps d’une saison au grand plaisir des férus de la discipline.

Naisa

News Mada0 partages

Rallye motul : le sacre au duo Frédéric-Andry Tahiana

La victoire finale de la première manche du championnat de Madagascar de rallye revient à l’équipage Frédéric-Andry Tahiana. Au volant d’une Subaru Impreza, le duo a survolé le rallye Motul.

Imprenable depuis le début de la course, l’équipage Frédéric-Andry Tahiana termine la première manche de la joute nationale sur la plus haute marche du podium. Moins en verve que les autres favoris de la course lors de la première journée, en se classent au 4e rang, la Subaru n°77 a monté en puissance à partir de la deuxième journée.

Un réveil qui coïncide avec les premiers abandons de leurs concurrents directs dont celui de l’équipage Jacques Ferré-Mahents après que sa Subaru ait fait un tonneau lors de la 2e épreuve spéciale, sans oublier le couple Boana-Miangaly, victime d’un incident mécanique, samedi dernier.

Leader depuis le début de la compétition et roi des scratchs, l’équipage Boana-Miangaly a laissé le champ libre aux deux Subaru de Fréderic-Andry Tahina et de Tahina-Tahiana pour cause d’abandon également. Un mano a mano qui tourne à la frustration pour Tahina et Tahiana qui termine à la deuxième place à 26 secondes du vainqueur. Au final, 17 des 41 voitures qui ont pris le départ vendredi, ont rallié la ligne d’arrivée à bon port hier au Sodiama Ankorondrano.

La Ford Ranger plus forte

La course a tenu toutes ses promesses dans la catégorie T2M ! Les cinq 4×4 en lice ont tous franchi la ligne d’arrivée. Placée cinquième au classement général, la Ford Ranger de l’équipage Teddy-Sariaka remporte la victoire chez les grosses cylinndrées à 55 secondes du meilleur temps final, mais à 8 secondes devant Freddy-Jimmy sur Isuzu D-Maxen T2M.

Moins fringant dans sa nouvelle machine, une Nissan NP300, Mathieu Andrianjafy termine la course au pied du podium dans la catégorie 7.

Naisa

Ils ont dit :

Frédéric Rakotomanga : «La ford T2 est très performante…Il faut  roule à 100% comme dans les deux dernières épreuves spéciales pour la devancer. Là, on a trouvé le mode d’emploi…On fera mieux  la prochaine fois».

Gérard Louvel : «Nous partons pour 6 très belles spéciales, tous les deux en forme. J’ai tout de suite envie de rouler fort dans les 2 premières. Ce qui a été fait. Hélas, 1,8 km après, je perds le train avant sur une petite compression à l’entrée d’un D90 et c’est la grosse sortie. Avec Mahents, nous nous en sommes sortis indemnes, sauf quelques courbatures pour moi. Mais au vu de la vidéo, c’est la moindre des choses pouvait nous arriver».

Résultat

1- Fréderic Rakotobe-Andry Tahiana Rakotomalala (Asacm): 1h32’21’’

2- Tahina Razafinjoelina-Tahiana Andriamanantena (Asacm): 1h32’48’’

3- Rivo Randrianarivony-Ando Randrianarivony (FMMSAM): 1h36’55’’

4- Daniel Rabetafika-Hendry Andrianainarivelo (Asa Tanà): 1h38’37’’

5- Teddy Rahamefy-Sariaka Rabetafika (FMMSAM): 1h39’32’’

6- Fréderic Rakotomanga-Jimmy Rabenantoandro (Ama): 1h40’01’’

7- Tovo Rakotonjanahary-Nirina razafinarivo (FMMSAM): 1h41’’59’’

8- Haja Danielson-Rivo Raberiaka (TMF): 1h42’08’’

9- Mathieu Andrianjafy-Tsiresy Ramarinjaona (Asacm): 1h43’’08’’

10- Herivony Solofonirina-Yoan Solofonirina (FMMSAM): 1h43’21’’

 

News Mada0 partages

Premium challenge : les Rasamimanana au top

Le tournoi BMOI Premium challenge a pris fin hier en fanfare sur les courts du Country club à Ilafy au grand bonheur de la famille Rasamimanana, notamment Tiana et Thomas, qui a remporté cette version 2018 dans la catégorie père/fils. Ce duo de choc a donné de fausses illusions à Fréderic et Quentin Gautier. Les Rasamimanana ont effectivement remporté le point décisif après égalisation au second set (1/5 ; 4/1). Dans le tableau masculin titanium, Frédéric Wybo et Jérôme Valentin ont remporté le point décisif à la grande déception de Manantsoa Ramiandrisoa et Alain Rakotobe au terme de deux sets (6/1 ; 2/4). Notons que la bataille était rude chez les hommes.

Dans le groupe steel, Larry Andriamalala et Christian Rahelison ont eu du mal à remporter le point décisif aux dépens de la paire Stéphane Rajaonson-Eric Lavergne à l’issue des deux sets (4/3 ; 2/3). Les organisateurs ont effectivement vu juste à propos du niveau du tournoi. Chez les dames, Domoina Raharitsiresy et Vony Ramanantseheno ont tenu le coup jusqu’au bout et ont finalement remporté haut la main le trophée 2018 face à Angolatiana Razafindrakoto et Claudia Pichler. Elles ont tout d’abord gagné le premier set par 4 jeux à 2 avant d’enfoncer le clou lors de la seconde manche (3/1). Une victoire bien méritée pour une équipe qui a fait un parcours sans faute.

Rojo N.

 

News Mada0 partages

Cyclisme – RN7 : les grimpeurs ont été servis

L’axe RN 7, plus précisément Ambohimangakely-Andriambilany-Imerinkasinina, a été le théâtre d’âpres courses-poursuites entre les crèmes du cyclisme malgache hier sur une distance longue de 134 km. Le plat préféré des grimpeurs comme Emile Randrianantenaina (FCSA) qui a exprimé sa puissance dans les montagnes face à ses principaux adversaires dont le coureur d’Antsirabe, Hasina Rakotonirina (ndlr, vainqueur du Tour de Mada 2012).

Le premier a signé un temps de 3h27’15 » contre 3h28’00 » pour l’Antsirabéen. Le jeune fer de lance de FCA Avaradrano, Hermann Rakotoniriana a complété le podium avec un chrono de 3h29’32 ». Il a été talonné de près par le fameux Jean de Dieu Rakotondrasoa dit Ravoatabia (3h29’36 ») et Tolojanahary Fanomezantsoa (3h31’31 »). Rappelons que cette course fait office de détection pour les potentiels sociétaires de l’équipe nationale au prochain Tour du Congo. Chez les cadets (50 km), le club UCJT Nanisana a dominé le tableau avec la victoire de Sitraka, Benja et Santatra. Le rendez-vous est d’ores et déjà pris le 3 juin pour le championnat d’Analamanga sur l’axe RN 4 (130 km). Le départ sera donné au lieudit Fanavotana, à Andranotapahina.

Rojo N.

News Mada0 partages

Vols de bovidés : les dahalo font la loi à Ikalamavony

Le district d’Ikalamavony vit sous la coupe des dahalo qui bravent les forces l’ordre pour commettre leurs méfaits sous leur nez. Une centaine de zébus ont été dérobés en plein centre de la ville d’Ikalamavony dans la nuit de samedi dernier malgré la présence des militaires et des gendarmes sur les lieux.

Samedi dernier, une escouade de dahalo a fait main basse sur une centaine de zébus parqués dans quatre enclos différents dans le fokontany d’Ampanivana, situé au cœur du chef-lieu du district. Les tirs d’intimidation utilisés par les bandits en pareille situation ont duré des heures sans aucune réaction de la part des forces de l’ordre. Au vu de la situation, la présence de la 219è compagnie de l’armée en plus de la brigade de la gendarmerie sur ce site classé zone rouge n’est d’aucune utilité, dénonce la population locale, victime des razzias permanentes dans ce district.

Les autorités impuissantes

Forts de leur impunité résultant de l’inertie des autorités locales, les dahalo ont réédité leur coup hier vers 13 heures dans le village de Vohitsoa, à la périphérie d’Ikalamavony, où les victimes sont obligées de défendre elles-mêmes leurs biens face à la puisance de feu de ces dahalo lourdement armés. Selon leur méthode, les malfaiteurs ont déjà fait parvenir des messages pour prévenir les concernés de l’attaque qu’ils projettent ce jour dans le chef-lieu de la commune rurale de Mangidy qu’ils ont déjà ravagé durant le jour du  marché hebdomadaire, lundi dernier. Les natifs du district ont lancé un appel aux responsables de la sécurité pour prendre des dispositifs rigoureux puisque les gendarmes de la brigade locale sont débordés actuellement. Des éléments de la gendarmerie d’Ikalamavony sont encore engagés dans la poursuite des dahalo ayant attaqué dans le fokontany d’Antsohihy dans la nuit du 25 mai en incendiant 3 maisons d’habitation avant d’emporter leurs butins.

Manou

 

News Mada0 partages

Éducation – CISCO Tana-ville : reprise des cours cette semaine

De source auprès de la Direction régionale de l’Education nationale (Dren) Analamanga, vendredi dernier, les cours vont reprendre normalement à partir de cette semaine pour les établissements de la Cisco de Tana ville, qui ont été obligés de fermer leurs portes dernièrement.

Des responsables du ministère de l’Education nationale (Men), des parents d’élèves, des enseignants et des directeurs d’établissement se sont réunis vendredi dernier à Nanisana. «A l’issue de cette rencontre, une reprise normale des cours a été décidée à partir de ce jour», a fait savoir le Men sur son site.

Mais afin que tout se déroule dans le calme, plusieurs mesures ont été prises et seront renforcée par une note de service émanant du Men. Entre autres, l’interdiction formelle des manifestants de pénétrer dans l’enceinte des établissements scolaires. L’objectif est d’éviter la perturbation du calendrier scolaire déjà établi et par conséquent une année blanche.

Pour la sécurité des élèves

Les cours ont été complètement perturbés au niveau de certains collèges et lycées de la Circonscription scolaire d’Antananarivo ville depuis trois semaines. Par mesure de sécurité, des responsables ont décidé par la suite de fermer leurs établissements. Cela à l’exemple du Lycée Nanisana, Lycée technique d’Alarobia, Lycée moderne d’Ampefiloha, Lycée JJR Analakely, ainsi que le Lycée technique et commercial (LTC) d’Ampefiloha.

En effet, au début des manifestations des députés pour le changement, des  groupes d’individus ont incité les élèves et les enseignants de ces établissements à faire grève, alors qu’aucune consigne venant des députés de l’opposition n’a été donnée dans ce sens.

Ces perturbateurs sont passés d’un établissement à un autre parfois avec violence et forcing pour inciter les élèves à sortit de l’établissement. comme c’était le cas au CEG Nanisana et l’Ecole sacré cœur d’Antanimena.  D’un côté, des enseignants ont adhéré au mouvement du 13 mai et du fait, n’ont plus dispensé de cours.

Par ailleurs, une rixe s’est ensuivie entre les élèves du LTC d’ Ampefiloha et ceux du Lycée JJR Analakely, à l’issue d’un match de basket inter-établissement à Mahamasina, organisé par le Bianco. Elle a conduit au meurtre du surveillant général du Lycée JJR. De peur des représailles, d’un côté et de l’autre, ces deux établissements ont du fermer leur porte, toujours pour la sécurité des élèves.

Sera R.

News Mada0 partages

Gestion des informations : renforcement des capacités au BNGRC

Dans le cadre du renforcement des acquis en gestion des informations, des techniciens issus des ministères, des organismes et des associations en charge de la Gestion des risques et catastrophes (GRC) à Madagascar ont été en atelier de renforcement des capacités jeudi et vendredi dernier au siège du BNGRC à Antanimora. A ce sujet, deux experts internationaux de Genève et d’Afrique ont partagé leurs  acquis aux techniciens malgaches.

«Les participants ont été choisis en fonction de leurs expériences dans le domaine», selon le secrétaire exécutif adjoint du BNGRC, le général Charles Rambolarison. La formation a été orientée essentiellement sur les modes d’exploitation et de partage des données et des statistiques.

«Madagascar a été le premier à réaliser ce genre de formation. Elle servira ainsi de référence aux autres pays», a noté le SE adjoint du BNGRC.

Sera R.

News Mada0 partages

Alaotra : hausse de la production rizicole

La moisson débute dans la région Alaotra. La fête du «Santa-bary» a été organisée dans la commune d’Ambodirano, district d’Amparafaravola vendredi dernier pour marquer cet évènement économico-social.

Cette année a été faste pour les riziculteurs de l’Alaotra avec une production estimée à 520.000 tonnes selon les techniciens. Plusieurs paramètres, dont les conditions climatiques favorables, la réhabilitation des infrastructures hydro-agricoles des périmètres d’Ivakaka et d’Anony ainsi que la fourniture d’intrants ont été à l’origine de la réussite. La disponibilité des semences par la mise en place de banques communautaires de semences en plus des formations dispensées par les techniciens locaux ont aussi été d’un apport capital pour les agriculteurs, selon leurs témoignages.

Une fête des prémices ou «Santa-bary» a été organisée pour marquer le début des moissons le 25 mai dernier, parallèlement au lancement des travaux de réhabilitation du système d’irrigation du PC23 dans le sud-ouest du lac Alaotra.

Manou/Solo

News Mada0 partages

Événement : la Fête des mères en chansons

Les amateurs de spectacle diurne ont été servis hier dans la capitale. La fête des mères a été sur le devant de la scène.

Habitué du théâtre de verdure d’Antsahamanitra, Fetin’ ny Maman’ty a rameuté ses inconditionnels admirateurs hier au Coliseum d’Antsonjombe pour sa 5e édition. Mais le concept du spectacle reste le même, créer une affinité, complicité et proximité avec le public. Francis turbo, Gothlieb, Fou Hehy, Zisy sy Lenina, Barhone et le Groupe Tsidika ont marqué les esprits grâce à leurs interprétations enthousiastes, mêlant énergie, qualité musicale et bonne humeur.

Prévu se tenir le 29 avril dernier, le rendez-vous tant attendu avec «Ny Hiranay fahiny 80 taona» a finalement pu se tenir hier CCESCA Antanimena pour le plus grand bonheur des amoureux de la musique d’antan. Du haut de leurs 80 piges, les artistes participants, à savoir Henri Ratsimbazafy, Biry Ny Railovy, Salomon, Gaston Andrianony, Abel Ratsimba et Jean Rossinah ont affiché une santé insolente sur scène du CCESCA noir de monde.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Malagasy gospel : une rencontre constructive en Espagne

Ce mois-ci est synonyme d’échange interculturel pour Malagasy Gospel, qui est actuellement au pays de Cervantes.

Après avoir foulé le tarmac de l’aéroport de Málaga le 2 mai dernier, la formation,  constituée de 25 choristes, a participé au 11e échange interculturel en Espagne au cours duquel une série de concerts a été donnée dans 14 villes. Deux derniers shows seront encre prévus à Granada, ville de naissance de la Fondation Agua de Coco, initiateur du concept.

«Les concerts de sensibilisation ont été axés sur les droits des enfants à Madagascar. Nos jeunes font des rencontres et échanges culturels enrichissants avec des jeunes de leur âge via le projet Namana. Ils ont eu l’opportunité  de rencontrer la Reine d’Espagne lors d’un évènement organisé par la Fondation Agua de Coco et soutenu par le Banco Santander dans le cadre de la lutte contre la malnutrition», selon un communiqué.

Et, ce roadtrip musical de la Malagasy Gospel n’est pas passé inaperçu par les médias espagnols.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Libertalia festival : Objectif atteint !

Une vingtaine de groupes ont participé à cette cinquième édition de Libertalia festival, le week-end dernier à Nosy Be. Chacun a su mettre en valeur son propre style et les producteurs internationaux ont été séduits par les prestations d’artistes proposés par l’organisateur. Objectif atteint donc pour Libertalia festival !

Libertalia festival a gagné en notoriété cette année. En présence de Rolland Ratsiraka, ministre du Tourisme, ce dernier a officiellement annoncé l’ouverture du festival, vendredi dernier à l’Heure Bleue à Madirokely. «J’adhère à l’objectif de l’évènement. En invitant les artistes internationaux, cela permet d’avoir aussi une visibilité culturelle à l’étranger», a-t-il expliqué.

«Par ailleurs, je suis agréablement surpris de découvrir les groupes qui ont participé à la grande scène sur la plage de Madirokely. Chacun avait son propre style. Sur ce, le niveau du festival a monté d’un cran cette année», a expliqué l’un des producteurs internationaux. En fait, l’ambiance était surtout explosive sur la plage de Madirokely.

Une pléiade d’artistes de divers genres

Samedi dernier, huit groupes ont investi la scène. Nully et sa chanteuse Sissi ont séduit le public en dévoilant ce qu’est le «funk à la sauce malgache». Le groupe mauricien Hans Naya a présenté le rock mauricien. De son côté, le groupe réunionnais Pamplemousse a survolté la scène avec son post hard rock. Ensuite, Loharano et Kristel se sont lancés dans le rock agrémenté de l’électro.

Par ailleurs, ce qui a le plus marqué le public était la prestation de Cha Cha, une djette chinoise. Seule sur scène et accompagnée de ses matériels de DJ, elle a dévoilé un autre genre plus original fusionnant à la fois les styles musicaux asiatiques et urbains, tels que le hip hop, le reggae, le rock. Le résultat est surprenant. Et enfin, le festival s’est clôturé hier avec la participation des grosses pointures, tels que Jaojoby, Mafonja et Shyn.

«Nous espérons garder ce même rythme l’année prochaine en essayant de proposer davantage d’artistes malgaches talentueux et surtout en invitant d’autres groupes étrangers qui pourraient inspirer ces jeunes artistes», a conclu un des organisateurs.

Holy Danielle

 

Tia Tanindranaza0 partages

Firoboroboan’ny toekaren’i CubaMila maka lesona i Madagasikara

Niteraka fahavoazana ara-toekarena ho an’i Cuba ny ankivy nataon’ny Amerikana tamin’ny 1962. 50 taona no namaizana an’i Cuba ary tany am-boalohany dia tena tsy nisy ny fandrosoana ara-toekarena.

 

 Na dia teo aza anefa izany dia  niezaka ny mpitondra notarihin’ny Fidel Castro  tamin’ny fitantanana sy ny fampandrosoana ara-toekarena. Nody ventiny amin’izao fotoana izao ny fikirizana natao satria fantatr’izao tontolo izao ny firoboroboan’ny sehatra fizahan-tany sy ny harena an-kibon’ny tany izay mifototra amin’ny nikela sy kobalta. Io sehatra fizahan-tany io izay tena anisan’ny fototry ny toekaren’i Cuba. 4 tapitrisa no mpizahatany nitsidika tany tamin’ny taona 2016 izay nampiditra vola 2,7 miliara Euros na 10 331 577 000 000 Ar (1Euro=3826,51 ariary ). Ankoatr’izay ny sehatra fambolena izay miompana amin’ny siramamy sy ny paraky dia manome vahana sy tombony hatrany ny toekaren’I Cuba. Etsy andaniny ny sehatra fahasalamana sy fanabeazana  ihany koa izay efa tena miroborobo sy tsara kalitao. Amin’ireo firenena Amerika latina dia i Cuba ihany no tsy ahitana intsony tsy  fanjarian-tsakafo ho an’ny zaza araka ny tatitry ny UNICEF. Izy ihany koa no ahitana taha ambany indrindra amin’ny fahafatesan’ny zaza any Amerika. Manatsara izany sehatra fahasalamana izany ny fisian’ireo mpitsabo miisa 130 000 mandrakotra ny firenena ary rariny raha mahatratra hatrany amin’ny 78 taona ny salam-pahaveloman’izy ireo. Ankoatr’izay dia izy no manana kalitao tsara indrindra amin’ny sehatra fanabeazana. Mpampianatra 1 ho an’ny mpianatra 10 ary tena mandany vola be amin’ny io sehatra fampianarana io. Izany rehetra izany no mahatonga ity firenena ity ho manankarena ary efa mahatratra 40 miliara dolara na 130 906 800 000 000 Ar (1 dolara=3272,67 ariary) mahery ny harikarena faobe. Araka izany na dia nisy aza ny ankivy sy ny laza amin’ny maha-mpanao didy jadona ny mpitondra dia hita fa tafavoaka ity firenena ity. Tsara alain’i Madagasikara tahaka ity firenena ity ny amin’ny lafiny fitantanana sy fiezahana ataon’ny mpitondra. Mbola tombony ho an’ny firenena Malagasy  ny tsy fisian’ny ankivy fa mbola misy hatrany ny fanampiana avy any ivelany;  ny harena an-kibon’ny tany, anaty ranomasina, tany lemaka mamokatra tsara misy eto, any amin’ny fahaiza-mitantana, fahaizana miara-miasa ary indrindra ny fitiavan-tanindrazana no mila fanatsarana betsaka dia tafavoaka i Madagasikara.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Didin’ny HCCNotsikafonin’ny Sendikan’ny Mpitsara

Nilaza ny HCC fa tsy nanaraka ny lalàmpanorenana ny filoham-pirenena, ary tsy vitany ny nametraka ny HCJ (Haute Cour de Justice) na ny Fitsarana ambony.

Noho izany, ny sazy tokony ho noraisina mifandraika amin’izany dia ny fanesorana azy. Tsy izay anefa no nitranga fa ny fandravana ny governemanta, hoy ny filohan’ny Sendikan’ny Mpitsara eto Madagasikara na ny SMM, Faniry Ernaivo tamin’ny fanapariaham-baovao nataony ny faran’ny herinandro teo. “Lalàna avy aiza no noforonin’ny HCC ? Lalàna avy aiza no manome alalana ny  HCC mandrava ny governemanta ?”, hoy izy. Io atao no hoe “motion de censure” na fitsipaham-pitokisana raha any amin’ny antenimieram-pirenena, kanefa ny HCC no nanao izany. Raha ohatra ka tsy misy ny fifanarahana politika ao anatin’ny 10 andro dia manan-kery avy hatrany ity didy, raha ny voalazan’ny adininy faha-14 ao anatiny, izay midika fa tsy manan-kery raha vao misy ny fifanarahana politika. Taiza teto ambonin’ny tany no misy an’izany hoe didim-pitsarana hihantona na tsy hanan-kery satria misy ny fifanarahana politika? Raha halalinina izany ny fanehoan-kevitra ara-teknika momba ny fanapahan-kevitry ny HCC, dia mazava be ny fisian’ny fanapahan-kevitra ara-politika tsy nandrasana, ary toa niaro an-kolaka ny filoha. Eo ihany koa ny kazarazana endrika tsy fahamatorana hoe didim-pitsarana no havoaka, saingy tsy ampiharina raha misy ny fifanarahana ara-politika, izay toa azo adika avy hatrany hoe fanapahan-kevitra hoenti-mamono afo sy tsy misy dikany raha toa ka hisy tokoa ny fifanarahana ara-politika. Tena nandeha tamin’ny fahitsiana ve ny HCC tao anatin’ny fandinihana ny raharaha ? Inona ary izany no azon’ny SMM atao ankoatra ny fanakianana iny didy iny ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Depiote ho an’ny fanovanaNampivoatra ny demokrasia

Nanjary nalalaka tsy voafehin’ny andininy faha 60 – 082 ao amin’ny lalàmpanorenana milaza ny amin’ny tokony hakana alalana mialoha ny hihetsiketsehana intsony ny fidinana an-dalambe eto Madagasikara taorian’ny 21 aprily teo.

 

 Ity andinin-dalàna ity izay efa nampiady hevitra foana fa tsy manaja ny fenitry ny demokrasia. Lalàna kidaladala, hoy ry zareo avy eo anivon’ny antoko Teza. Lojika tokoa ve ny mangataka alalana ho tezitra ? Anisan’ny fampivoarana ny demokrasia nentin’ny tolon’ireo depiote 73 ihany koa ny fiofon’ireo mpitandro ny filaminana tsy ho hery famoretana intsony fa mba tena tandroka aron’ny vozon’ireo mpanao fihetsiketsehana. Inoana ihany koa fa efa mahatsapa sahady ireo mpitondra fa manana ny fetrany ny fahefan’izy ireo. Misy fetrany ihany koa ny herin’ny volabe. Na ny fianakaviambe iraisampirenena aza lasa sahin’ny mpanao politika domin-databatra fa tsy hivavahana foana toy ny hatramin’izay. Ny hirariana dia ny hahatongavan’ity tolona ity ho dingana fototra irosoana amina fampihavanana tena izy. Ireo mpomba ny TGV sy TIM nifanditra taloha tany anaty fianakaviana isanisany tany aza azo antoka fa efa maro no niverina nifampiresaka amin’ny fo madio amin’izay.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Miresaka ny karatra

Nifampidera taim-by ny mpitondra sy ny mpanohitra ny sabotsy teo amin’ny fahazakana olona, saingy niteny ho azy ny karatra. Raha nambara fa ben’ny tanàna an’arivony sy vahoaka an’aliny no ho avy teny amin’ny Coliseum, dia tsy arakaraka izay ny zava-niseho satria toa fahafaham-baraka tanteraka ho an’ny HVM satria na teo aza ny fizaram-bola, dia tsy nahomby firy intsony ny paikady.

 Nivoaka ny resaka fa hatrany amin’ny 2 400 000 Ariary no tambiny ho an’ny ben’ny tanàna, izay re ihany koa fa nasaina nitondra olona 50 avy avy. Ny teritery tany amin’ny Minisitera isan-tsokajiny tsy lazaina intsony, eny  fan a efa handoa ny sezany aza ireo minisitra HVM. Rehefa tonga tetsy amin’ny Coliseum anefa ny vahoaka, dia tonga tamin’ilay fitenenana hoe: “ny tany nahavokisana tsy hitoerana ela”, ka vao azo ny vola ho an’ny sasany, dia nandao ny Coliseum avy hatrany. Nandeha ny fitaterana olona avy amina toerana maro, toy ny teny Sabotsy Namehana. Ny teny amin’ny faritra Ambohijanaka Gara iny ihany koa, ohatra, dia voalaza fa 10 000Ariary isan’olona no tambiny. Fafy katrana ny vola tokony hahavitana asa fampandrosoana raha tantanana amin’ny fomba mangaraharaha satria 1,4 miliara ariary no nalaza ho nampiasaina. Tetsy amin’ny Kianjan’ny 13 mey kosa, dia feno hipoka ny kianja, ary tonga nanotrona sy nanafana ny lanonana ny ben’ny tanàna maro eto Madagasikara naneho firaisam-po sy fiombonana ho an’ny tolon’ny fanovana satria mangetaheta “Fiovana”, fa tsy voavidina 5000Ariary na mihoatra. Mazava ho azy fa leo sy tofoka an’ity fitondrana ity, ka miredona hatrany ny hoe: “Miala Rajao, izao dia izao”. Malaza ankehitriny fa efa mananika ny 9 tapitrisa mahery ny isan’ny teny fehezan-teny “Miala Rajao” any anaty tambajotran-tserasera, saingy mba hitany sy reny na koa henoiny ve ireny sa efa donton’ny Fisandratana 2030 na efa ho honjohonjo samirery aza ny fahefana, raha tsy voahongontra tanteraka eo?

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

HVM teny amin’ny ColiseumNanao lanonana fanaovam-beloma …

Araka ny efa nambara hatrizay dia niseho indray ny efa nampoizina tamin’ny hetsika fampisehoan-kery nataon’ny parlemantera manohana ny fitondrana teny amin’ny Coliseum Antsonjombe ny sabotsy lasa teo.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Depioten’ny fanovanaHitaky ny fanesorana ireo depioten’ny kolikoly

Manomboka anio alatsinainy dia hitohy hatrany ny tolona eny amin’ny 13 mey sy any amin’ny Faritany miisa 5 eto Madagasikara, hoy ny toromarika teny an-kianja tamin’ny alalan’ny depiote Tody Arnaud ny sabotsy teo.

 Hanamafy ny tolona ny sendika maro, ary hikatona ihany koa ny minisitera rehetra tsy hisy hiasa, hoy hatrany io depiote io satria efa tsy an’ny HVM intsony rahateo ny fahefana taorin’ny didin’ny HCC. Hitory an’ireo depiote namadika palitao sy nanao kolikoly, ka hitaky ny fanesorana azy ireo amin’ny toerany ireo depioten’ny fanovana. Raha ny voalazan’ny lalàmpanorenana ao amin’ny adininy faha-72 moa  dia tsy mahazo manao fivadihana ara-politika ny solombavambahoaka. Nisy izany raha dinihina ny teny amin’ny antenimieram-pirenena hoe ny HVM, izay tsy nanana na tamingana depiote no lasa nanana vondrona parlemantera sadasada. Sady efa nanao kolikoly no namadika palitao, ary efa tokony hipitrapitrapitra, kanefa mbola nandranitra antsika teny amin’ny amin’ny Coliseum, ka mila miala amin’ny antenimiera ireo, fa manalabaraka ny vahoaka Malagasy sy ny depiote tsy nanao kolikoly, hoy hatrany i Tody Arnaud. Efa hatry ny ela no nalaza io resaka kolikoly io saingy hatreto, tsy nisy na depioten’ny fitondrana na iray aza sahy nametraka fitoriana hoe manala baraka azy ireo izany, izay toa azo adika fa mitombina sy marina ny kolikoly avo lenta. Ankoatra izay, mila mitandrina mafy fa mety hahavita zava-doza ireo mpitondra noho ny fahefana esorina eo am-pelatanany, hoy izy. Raha ny vaovao azo dia mitomany i Hery Rajaonarimampianina ary i Voahangy manambitamby azy, hoy hatrany ity depiote ity. Ny zavatra mety hisy sy mila tandremana, hoy izy, dia mety hahavita zava-doza ny ao amin’ny fitondrana satria tsy faly noho ny fahefana sy ny fitondrana afaka eo am-pelatanany. Mety hiteraka fanakorontanana eto amin’ny tany sy ny fanjakana izany. Miantso ny foloalindahy hanamafy ny fitandroana filaminana eny amin’ny Kianjan’ny 13 mey, araka izany, ny depioten’ny fanovana. Miantso ny Prefe ihany koa hanala ireny resaka faritra mena ireny fa tsy misy izany intsony eto Madagasikara, hoy ity depiote ity. Andrasana ny ho tohin’ny tantara.

 Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy afa-po ny 13 meyMitohy ny tolona..

Tsy maintsy ravana ao anatin’ny 7 andro nanomboka ny zoma takariva teo ny governemanta, araka ny didin’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana na ny HCC.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Parlemantera sy ben`ny tanàna HVMVoaantso teny Iavoloha

Tonga nanatrika sy nanatevin-daharana ny hetsika teny Atsonjombe ny sabotsy lasa teo ireo ben’ny tanàna voafidy manerana an’i Madagasikara. Tonga naneho firaisankina sy fanohanana ny filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina ireo parlemantera sy ben`ny tanàna manohana ny fitondrana teny amin`ny Lapan`Iavoloha, taorian`ny fihaonambe.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mahafaly Solondrasana OlivierMidanadana ho azy ny fonja ?

Fotoana sisa isaina dia azo antoka fa handao tanteraka ny sezany ny praiminisitra Mahafaly Solonandrasana Olivier, izay efa hatry ny ela no naha be resaka ny tokony nanalana azy, saingy voahazona teo ihany.

 Mazava ny zava-misy fa tsy ho praiminisitra intsony izy taorian’ny didin’ny HCC, mitaky ny handravana ny governemanta ao anatin’ny 7 andro nanomboka ny zoma takariva teo. Malaza ankehitriny, efa midanadana ho azy ny varavaran’ny fonja noho ny resaka kolikoly mahasaringotra azy. Tsara ny mampahatsiahy, fa efa nangatahan’ny depioten’ny  fanovana ny hanaovana fanadihadiana azy noho ny raharaha kolikoly mahasaringotra an’i Claudine Razaimamonjy, kanefa izy tsy mba voasaringotra. Izy anefa no minisitry ny atitany, tompon’andraikitra farany amin’ny resaka fanapahan-kevitra ao anatin’izany. Niainga avy tao amin’io minisitera io ny volabe voahodinkodina, ary tsy afaka ny nanao izany i Claudine Razaimamonjy raha tsy nisy tompon’andraikitra ambony niray tendro taminy. Rehefa tsy hita izay valin’ny fangatahan’ny depioten’ny fanovana, dia nitohy tamin’ny alalan’ny fitoriana teny amin’ny tribonaly izy.  Inona no mety ho valiny ? Maro kosa no mihevitra fa mety hidoboka am-ponja ity praiminisitra ity ato ho ato noho ny resaka kolikoly. Tsy ho eo am-pelatanana intsony rahateo ny fahefana mety hahafahana hanao tsindry isan-karazany. Tsara hatrany ny mampahatsiahy fa efa nitory azy tamin’ny resaka kolikoly ihany koa ny Dinika Fanavotam-Pirenena na ny DFP, notarihin-dry Maharavo Tolojanahary, saingy tsy nisy akony na kely monja aza ny fitoriana. Niteraka resabe vao tsy ela moa ny ny fahaverezana volabe tao an-tranony, saingy nolaviny mafy izany. Taoriana kely anefa, dia nivoaka ny vaovao fa olona 6 no nidoboka am-ponja tamina halatra volabe tao aminy, ka maro no manasokajy azy ho olona tranon-dainga sy tsy azo itokisana. Mbola ho afa-bela ve ity praiminisitra izay nambaran’ny depiote Tinoka Roberto ihany koa fa nahavidy villa miisa 5 tsy mazava ity na tsy ho eo amin’ny toerany intsony aza ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Reny vao tera-bao etsy BefelatananaNahazo fanomezana manokana

Ny ankamaroan’ireo renim-pianakaviana tonga miteraka etsy amin’ny hopitalim-panjakana Befelatanana dia saika sahirana ara-pivelomana avokoa.

 

 Misy amin’izy ireny no tsy manana akory na dia ny hamidy fanafody aza  raha sanatria ka tojo  olana. Misy ihany koa ireo tsy manana fitaovana hiterahana. Betsaka ireo efa noraisin’ity hopitaly iray ity an-tanana ny fikarakarana azy saingy misy ihany koa ireo karazana tranga tsy azo hihodivirana. Nahatsiaro manokana ireo renim-pianakaviana tonga miteraka ao amin’ity hopitalim-panjakana iray ity ny faran’ny herinandro teo ny Airtel notarihin’ny tale jeneraliny Maixent Bekangba. Tafiditra indrindra tao anatin’ny fankalazana ny fetin’ny reny ny hetsika ka nanoloran’izy ireo kojakoja maro samihafa ho an’ireo mpiteraka. Anisan’ireny ny couche, ny ronono, ny savony…entina hanamaivanana ny fahasahiranan’ny renim-pianakaviana vao tera-bao amin’ny fiainana andavanandro. Fantatra tamin’izany fa misy hatramin’ny 14 taona ireo zazavavy kely indrindra tonga miteraka ao amin’ity hopitalim-panjakana iray ity raha mihoatra ny 55 taona kosa no zokiny indrindra. Misy amin’izy ireo no voatery mandalo fandidiana, tranga izay matetika misy isan’andro. Miisa folo   isan’andro eo raha kely ireo renim-pianakaviana tonga miteraka ao amin’ity hopitalim-panjakana iray ity.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sosialy

Maro amin’ireo toerana fakana taksibe eto Antananarivo no tsy misy filaharan’ireo mpanjifa ary dia lasa fanararaotan’ireo mpangarom-paosy.

Politika

Mihanahana fotsiny ny ankamaroan’ireo tonga nanotrona ny famoriam-bahoakan’ny HVM tetsy amin’ny Coliseum Antsonjombe ny sabotsy teo. Tsy fantatr’izy ireo akory ny anton’ny fampanantsoana fa dia hoe misy fety any.

Herinandro manan-danja ho an’ny firenena ity herinandro ity satria raha ny tokony ho izy dia hisy governemanta vaovao ho tafatsangana. Ry zareo etsy amin’ny kianjan’ny 13 mey kosa manoloana izany dia milaza fa nivaly tamin’ny ampahany ihany ny fitakian’izy ireo.

Tia Tanindranaza0 partages

Lakandranon’AndriantanyMaloto hatrany na dia efa nodiovina aza

Anisan’ny faritra iray tena maloto eto an-drenivohitra ireo toerana lalovan’ny lakandranon’Andriantany.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lalàna ny ZES

Maika amin`ny fandaniana ny lalàna ny ZES na Faritra ara-toekarena manokana ny depiote Mahazoasy Freddie satria zava-dehibe ho an`ny fiainam-pirenena amin`ny fampandrosoana fa tsy hoe « Fivarotan-tanindrazana » ary azo taterina eto izany araka ny fanazavany.

  Nohamafisiny fa tokony hijery akaiky an`io lalana io amin`izay ny HCC fa andrasan`ny fampandrosoan`ity firenena ity izany. Nilaza iihany koa ity filoha lefitry ny Antenimieram-pirenena fa manomboka anio ny volavolam-pandaharana (adoption de l`ordre du jour) amin`ity fihaonana tsy ara-potoana ity.

 

Tia Tanindranaza0 partages

POLISY VOATIFITRA

Polisy iray mpiambina akaiky eo anivon'ny lapan'i Mahazoarivo no hita maty voatifitry ny bala. Hatreto dia namono tena no eritreretin'ny maro ho antony. Misy fanadihadiana nosokafana

MIALA RAJAO

Tsy hanaiky hatramin’ny farany ny Mapar raha tsy miala ny filoha Hery Rajaonarimampianina, hoy ny CST teo aloha Victor Razafindrakoto, mpitarika ny antoko ao Fianarantsoa. Tsy midika ihany koa fa hiditra tetezamita  indray ny firenena fa mila ampiharina haingana ilay andininy faha-54 ao amin’ny lalàmpanorenana mba hanatontosana haingana ny fifidianana amin’ity taona ity, hoy izy. Miantso ny vahoaka tsy hanaiky ny fandemen-tsaina ataon’ny mpitondra ihany koa ny vondrona mapar

MANANDAFY RAKOTONIRINA

 Ny fifampidinihana sy fanaovana fifanarahana politika ihany no tsy maintsy vahaolana, hoy i Manandafy, mpanorina ny k3f any Fianarantsoa. Efa hatramin’ny lehiben’ny fiangonana katolika mihitsy no milaza sy mahita fa tsy misy mandeha amin’ny laoniny avokoa ny zava-drehetra sy ataon’ny mpitondra fa mila hitadiavana vahaolana haingana. Mbola manamafy hatrany ny k3f fa mila miverina an-databatra boribory ny rehetra hametraka fifanarahana mialoha ny hirosoana amin’ny fifidianana

FITIAVAN-TSEZA

 Alahelon-toerana sy alahelon-kanina tsotr’izao no mahazo ireo depiote 73 milaza fa mitaky fanovana, hoy i Zaref, HVM ao Fianarantsoa. Fitadiavan-tseza indray no ao ambadiky ny tolona izay ataon’ireo solombavambahoaka, hoy izy fa tsy fanovana. Manamafy ny HVM any Fianarantsoa fa tsy tokony hatao sorona intsony ny vahoaka fa mila mijoro sy manaraka ny fenitra ara-demokratika.

ZES

Tsy novalian’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana ny fitoriana mahakasika ny faritra manokana na ny Zone Economique Spéciale (ZES) izay napetrak’ireo  solombavamboaka sy ny sendika sasany miaro ny fananan-tany. Efa nisy andinin-dalàna nolazain’ny HCC fa tsy mifanaraka amin’ny lalàmpanorenana ity lalàna momba ny ZES ity saingy mbola naverin’ireo solombavambhoaka nolaniana teny amin’ny antenimieram-pirenena indray, ka antony nahatonga ny fitoriana napetraka indray. Andrasana ny didy farany havoakan’ny HCC momba azy io.

 

ATSAHARO NY 13 MEY

Mila hajanona amin’izay ny fitolomana  eny amin’ny kianjan’ny 13 mey, hoy Ratsimbazafy Armand, HVM ao Fianarantsoa. Efa navoakan’ny HCC avokoa ireo notakian’ny depiote 73 ka tsy tokony hitarina intsony ny  krizy raha ny nambarany. Nanamafy ihany koa izy fa  tena tsy mitsinjo ny fiainam-bahoaka ireo depiote mitarika fanakorontanana ireo amin’ny alalan’ny fikatsoana ny raharaham-pirenena rehetra.

SARY FITAKA

 Sary tamin’ny fanolorana “kit scolaire” no ampiasain’ny mpikarama anadin’ny HVM amin’ny tambajotran-tserasera. Izany dia mba hanaromana ny tsy fahatongavan’ny olona maro tetsy  amin’ny Coliséum Antsonjombe. Noraisin’ny olona fotsiny ny vola 5.000 ariary izay nozaraina tamin’ny fokontany sasany ary koa ny 2.4 tapitrisa nomena ny ben’ny tanàna HVM mba hitondra olona. Betsaka no mody tonga teny dia avy eo niala moramora rehefa mody hita kely fotsiny.

MANOMBOKA MAILO

Efa manomboka manova ny lohatenin-gazetiny sahady ny gazetin’ny fitondrana rehefa hitany fa mitady ho ratsy ny ady. Anisan’izany ny hoe tsy manana eritreritra ny hanongam-panjakana izany ny mpitari-tolon’ny depiote 73 kanefa hatramin’ny nisian’ny 13 mey dia nolazain’io gazety io hatrany fa fanonganam-panjakana no ataon’ireo mpitolona ireo. Efa fantatr’izy ireo fa hiara-kirodana amin’i Rolly Mercia ny haino aman-jery sy ny gazety an-tsorany dia manomboka mitady lalana hanao tanalahy amin’izay.

Tia Tanindranaza0 partages

Ny hiranay fahiny tetsy amin’ny CCESCANitondra fanomezana niavaka ho an’i Neny

Azo ambara fa nitondra fanomezana niavaka ho an’ireo reny tonga nanatrika teny amin’ny CCESCA Antanimena, ankoatra ny fanomezana manokana efa natolotra azy ireo noho ny fetin’ny reny, ny kalokalo tao anatin’ilay hetsika “Ny hiranay Fahiny” natolotry ny Best Pro sy See You omaly alahady 27 mey 2018.

Ntsoavina Evariste

 

Tia Tanindranaza0 partages

Herinandron’ny literatiora ho an’ny ankizyNahasarika olona ny hetsika teny amin’ny Aft

Nifarana ny sabotsy teo rehefa naharitra herinandro ilay hetsika herinandron’ny literatiora ho an’ny ankizy nokarakarain’ny Alliance Française Antananarivo ( AFT) sy ny Institut Français de Madagascar.

 

Fahombiazana tanteraka no azon’izy ireo tamin’izany, raha araka ny fanadihadiana natao. Am-polony maro isan’andro mantsy ireo tonga nanohana ny antso, indrindra fa tamin’ny alarobia hariva teo. Ny fampirantiana momba ny bokin’ankizy tany amin’ireo toerana roa ireo no tena nahaliana ny maro,   lalana hany tokana  hahafahana manampy ny ankizy amin’ny haranitan-tsaina sy ny fahalalana ary ny fahaizana mifety ny tenim-pirenena vahiny. Ray aman-dreny ny ankamaroan’izy ireo raha nisy ihany koa ireo ankizy mpianatra izay saika niverina isan’andro ny ankamaroany. Ho an’ireo ankizy hiatrika ny fanadinam-panjakana manokana toy ny BEPC dia ilay famintinana bokin’ankizy maromaro mahaliana no tena nahasarika azy ireo mafy izay tsiahivina fa  ankizy toa azy ihany no nanomana izany. Nahafinaritra azy ireo ihany koa ny fihaonana tamin’ireo mpanoratra sy mpanao sary, indrindra fa ireo mpitantara angano, fialamboly izay zary tsy fantatry ny ankizy intsony ankehitriny. Tsiahivina moa fa maimaimpoana avokoa ny fidirana tamin’ireo rehetra ireo. Ho an’ireo mpitsidika manokana dia afaka namaky boky nomerika tamin’ny alalan’ny tableta izy ireo nandritra izany.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Champions LeagueTompondaka fanintelony misesy ny Real Madrid

Voahosotra fanintelony ho tompondakan’ny Champions League UEFA ny ekipan’ny Real Madrid tarihan’ilay mpanazatra Frantsay Zinédine Zidane. Resiny tamin’ny isa mazava 3-1 ny sabotsy alina teo ny Liverpool tany amin’ny kianja olimpikan’i Kiev any Ukraine.

Tia Tanindranaza0 partages

Champions LeagueTompondaka fanintelony misesy ny Real Madrid

Voahosotra fanintelony ho tompondakan’ny Champions League UEFA ny ekipan’ny Real Madrid tarihan’ilay mpanazatra Frantsay Zinédine Zidane. Resiny tamin’ny isa mazava 3-1 ny sabotsy alina teo ny Liverpool tany amin’ny kianja olimpikan’i Kiev any Ukraine.

Tia Tanindranaza0 partages

“Rallye Motul” andiany voalohanyNorombahan’ny ekipazy Fred-Tahina ny fandresena

Nifarana omaly alahady 27 mey raha nanomboka ny zoma lasa teo ny fifaninanana mamily fiarakodia “Rallye Motul” andiany voalohany,Nirefy 251,52 km ary nahitana dingana manokana miisa 11 mirefy 112,90 km izy ity , nolalovan’ireo mpifaninana 35 teo am-piaingana ny teny Ambohimanambola,

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Cosafa Cup 2018Resin’ny Barea 2-1 i Mozambika

Omaly alahady 27 mey 2018 tao amin’ny kianja Old Peter Mokaba Stadium any Afrika Atsimo no niatrehan’ny Barean’i Madagasikara ny lalao voalohany nandraisany anjara amin’ilay hetsika Cosafa Cup 2018.

Tia Tanindranaza0 partages

« Malagasy Mandray Andraikitra »Nahatsiaro manokana an’ireo reny mifonja

« Tsy manadino anareo izahay na misy io tamboho be manasaraka antsika io aza », hoy ny filohan’ny fikambanana MMA na Malagasy Mandray Andraikitra ao Toamasina izay saika isan-taona dia misy hatrany ny fiaraha-mifety sy fanoloran’izy ireo fanomezana ireto reny sy vehivavy mifonja eo anivon’ny fonjaben’i Toamasina Ambalatavoahangy.

 

Miisa 79 ireo reny sy vehivavy izay bevohoka ny iray mifonja nomen’ireto tanora ireto fanomezana noho ny fetin’ny reny izao, teo koa ireo zazakely miisa efatra manaraka an-dreniny raha efa afaka noho ny filasalasana azon-dreniny ny zoma teo koa nandritra ny fitsarana ny raharahany ilay zaza kambana niaraka tamin-dreniny tao anatin’ny iray volana teo tao Ambalatavoahangy. Nandritra izao fanolorana fanomezana nataon’ny fikambanana MMA ny alahady misandratr’andro teo izao koa no nanomezan’izy ireo toky fa haloan’izy ireo indray ny famandrihana herintaona amin’ny « canal satellite » misy ao amin’ireo faritra natao ho an’ny reny sy vehivavy mifonja ao Toamasina ireto, noho ny fangatahana nataon’izy ireo noho ity fahitalavitra ity anisan’ny fialamboly sy fanalan’izy ireo ny rarisainany araka ny fanazavan’ireo mpandraharaha ny fonja. Naneho ny faniriany koa nandritra izao famangian’ny MMA azy ireo izao Rtoa Margueritte 70 taona izay zokiben’ireto reny sy vehivavy mifonja ireto fa « aza mba mamaly ratsy amin’ny ratsy izany, valio soa ny ratsy ataon’olona aminao », raha ny fanazavany dia mifonja mandritra ny 15 taona hifarana afaka roa volana ny tenany noho ny fitoriana natao azy ho nanao vono olona tany Vohitsoa Vavatenina. Toraka izany koa Rtoa Jacqueline izay sady efa very vola 26 tapitrisa ariary no voapozina saika maty niditra hopitaly dimy andro, raha nikasa hividy fiara nefa tojo andian’olona « mpamosavy » sy jiolahy ka miandry fitsarana am-ponja miaraka amin’ny vady sy ny anadahiny ankehitriny. Ankoatra izay dia miakatra be ny isan’ny voafonja ao Ambalatavoahangy tato ho ato noho ny fahamaroan’ny mpanao heloka ao Toamasina. Efa 1.236 ny isan’izy ireo ankehitriny ary tafakatra 80 latsaka ny vehivavy, nefa hatramin’izay dia  tsy mihoatra ny 40. Tsy mahazaka afa-tsy manodidina ny 600 ny faritra ho any lehilahy.

 

Rakoutou

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiahiana ara-tsosialyNahazo masoivoho vaovaon’ny CNaPS i Mahanoro

Miezaka hatrany manakaiky ny vahoaka ny Tahirim-pirenena momba ny fiahiana ara-tsosialy na ny CNaPS.

 

  Masoivoho vaovao no nosokafana ny zoma 25 mey lasa teo tao amin’ny kaominina an-drenivohitr’i Mahanoro. Ity Masoivoho vaovao ity dia hiasa ho an’ireo distrika efatra manodidina, dia i Marolambo, Tanambao Manampotsy, Vatomandry ary Mahanoro ka i Tsarafara Jean Dieu donné no hitantana azy. Tsy mila mandeha anyVatomandry intsony ireo mpiasa ao anaty distrika raha hikarakara taratasy mahakasika ny fiahiana ara-tsosialy. Marihina fa ity Masoivoho ity dia mbola trano hofaina ihany. Fa talohan’ny lanonam-panokafana izay notarihin’ny Tale Jeneralin’ny CNaPS Atoa Arizaka Rabekoto Raoul, izay notronin’ny lehiben’ny faritra Atsinanana Talata Michel, ny lehiben’ny distrikan’i Mahanoro Rajaonah Ziky Nestor, ny ben’ny tanàna Rasolotiana Jonah sy ny olomanan-kaja sivily sy miaramila maro samihafa dia  nisy ny fametrahana vato mariky ny hanombohan’ny asa fanamboarana fotodrafitrasa  vaovao any an-toerana tao amin’ny fokontany Papagnambo, izay vao miditra ny tanàna. Fotodrafitrasa manara-penitra izay ahitana trano lehibe 5 misy rihana 4 avy miampy tranobe iray, misy rihana iray atao toeram-piasan’ny CNaPS.

Nandritra ny kabary nataony dia nanamafy ny Tale Jeneralin’nyCNaPS, fa : “ na dia misy  aza ny savorovoro politika eto amin’ny  firenena dia tsy manakana ny CNaPS  hanao ny asany izany ho tombontsoan’ny vahoaka. Sanatria tsy ho tombontsoan’olona tokana na kajy politika no anaovana izany, izay tsy ijerena firehana na fivavahana fa ho an’ny vahoaka Malagasy tsivakivolo sy ny taranaka faramandimby ». Nohamafisin’Atoa Tale jeneraly fa :« Tsara ihany koa dia ny mbola kely dia efa ampianarina ny ankizy mba ho tsapany ny maha zava-dehibe izany fiahiana ara-tsoasialy izany, mba hahafahan’izy ireo mandresy lahatra ny ray aman-dreniny hiditra ho mpikambana mba hisitrahan’izy ireo ny zony ara-pahasalamana sy ara-tsosialy ».

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Fiahiana ara-tsosialyNahazo masoivoho vaovaon’ny CNaPS i Mahanoro

Miezaka hatrany manakaiky ny vahoaka ny Tahirim-pirenena momba ny fiahiana ara-tsosialy na ny CNaPS.

 

  Masoivoho vaovao no nosokafana ny zoma 25 mey lasa teo tao amin’ny kaominina an-drenivohitr’i Mahanoro. Ity Masoivoho vaovao ity dia hiasa ho an’ireo distrika efatra manodidina, dia i Marolambo, Tanambao Manampotsy, Vatomandry ary Mahanoro ka i Tsarafara Jean Dieu donné no hitantana azy. Tsy mila mandeha anyVatomandry intsony ireo mpiasa ao anaty distrika raha hikarakara taratasy mahakasika ny fiahiana ara-tsosialy. Marihina fa ity Masoivoho ity dia mbola trano hofaina ihany. Fa talohan’ny lanonam-panokafana izay notarihin’ny Tale Jeneralin’ny CNaPS Atoa Arizaka Rabekoto Raoul, izay notronin’ny lehiben’ny faritra Atsinanana Talata Michel, ny lehiben’ny distrikan’i Mahanoro Rajaonah Ziky Nestor, ny ben’ny tanàna Rasolotiana Jonah sy ny olomanan-kaja sivily sy miaramila maro samihafa dia  nisy ny fametrahana vato mariky ny hanombohan’ny asa fanamboarana fotodrafitrasa  vaovao any an-toerana tao amin’ny fokontany Papagnambo, izay vao miditra ny tanàna. Fotodrafitrasa manara-penitra izay ahitana trano lehibe 5 misy rihana 4 avy miampy tranobe iray, misy rihana iray atao toeram-piasan’ny CNaPS.

Nandritra ny kabary nataony dia nanamafy ny Tale Jeneralin’nyCNaPS, fa : “ na dia misy  aza ny savorovoro politika eto amin’ny  firenena dia tsy manakana ny CNaPS  hanao ny asany izany ho tombontsoan’ny vahoaka. Sanatria tsy ho tombontsoan’olona tokana na kajy politika no anaovana izany, izay tsy ijerena firehana na fivavahana fa ho an’ny vahoaka Malagasy tsivakivolo sy ny taranaka faramandimby ». Nohamafisin’Atoa Tale jeneraly fa :« Tsara ihany koa dia ny mbola kely dia efa ampianarina ny ankizy mba ho tsapany ny maha zava-dehibe izany fiahiana ara-tsoasialy izany, mba hahafahan’izy ireo mandresy lahatra ny ray aman-dreniny hiditra ho mpikambana mba hisitrahan’izy ireo ny zony ara-pahasalamana sy ara-tsosialy ».

RTT

Madonline0 partages

Crise politique : La Haute Cour Constitutionnelle a tranché, les interprétations fusent

La haute Cour Constitutionnelle, Ambohidahy

Les protagonistes essaient de tirer à leurs avantages la décision de la Haute Cour Constitutionnelle sur la requête en déchéance du président de la République, Hery Rajaonarimpianina. Si les juges constitutionnels n’ont pas tranché en faveur de la déchéance demandée par les députés de l’opposition, ils ont cependant exigé la recomposition du gouvernement sur la base des résultats des élections législatives de fin 2013.

En son article 4, la Décision n°18-HCC/D3 du 25 mai 2018 relative à une requête en déchéance du Président de la République Hery Rajaonarimampianina dispose, en effet, que « le Président de la République met fin aux fonctions du Gouvernement et procède à la nomination d’un Premier Ministre de consensus, dans un délai de 7 jours pour compter de la publication de la présente Décision… »

Les députés proches de l’Exécutif n’y sont pas allés par quatre chemins pour revendiquer leur « droit » de proposer le nom du Premier ministre « de consensus » alors que les opposants voient la réalité d’une toute autre manière. « Si l’on se base sur les résultats officiels des élections législatives de fin 2013, le parti au pouvoir ne peut pas s’arroger le droit de proposer un Premier ministre », a réagi un député de l’opposition qui estime que ce sont les parlementaires de l’opposition issus du MAPAR et du TIM qui devraient proposer le nom du nouveau Chef de gouvernement.

L’actuel Premier ministre, Olivier Mahafaly Solonandrasana, a déjà fait savoir qu’il s’apprête à déposer sa démission. Mais sa succession relève du mystère pour le moment. L’arbitrage de la HCC semble incontournable. D’autant que la Décision prévoit que « conformément à l’esprit de la Constitution, elle (la Haute Cour Constitutionnelle) représente l’organe régulateur du fonctionnement des Institutions et de l’activité des pouvoirs publics, notamment lorsque celle-ci est entravée dans l’exercice des attributions qui leur sont conférées par la Constitution par les effets d’une crise politique, à l’instar de la situation qui prévaut présentement… »

La Décision de la HCC prévoit aussi « l’organisation d’une élection anticipée durant la saison sèche au cours de cette année 2018 », c’est-à-dire normalement avant le mois de novembre mais « sous réserve des possibilités techniques, matérielles et financières réelles assurant des élections libres, honnêtes et transparentes » selon l’article 8 de la Décision.

Pour le moment, les députés de l’opposition maintiennent les manifestations de rue sur la place du 13 mai, dans le centre de la capitale. Tout a commencé par un bras de fer sur les nouvelles lois électorales. Les répressions ayant entraîné au moins deux morts ont poussé les opposants à exiger le départ du président de la République. D’où la requête en déchéance déposée auprès de la Haute Cour Constitutionnelle.

 

Midi Madagasikara0 partages

Tombola Hydis : Les deux gros lots échoient à une gamine et à son frère

Incroyable mais vrai. Un adolescent et une gamine, tous les deux sont issus d’une même famille, ont raflé les deux gros lots sur les dix du tombola organisé par la société de distribution de produits alimentaires, d’appareils électroménagers et de détergents Hydis aux clients du Shop Liantsoa de la capitale, du 21 mars au 1er Avril dernier. La remise de ces lots a été effectuée, vendredi 25 mai, à l’enceinte Bricoland à Andraharo. Rapportant le premier lot, Miria Aina Rafanomezantsoa, titulaire du ticket n°032603387  a reçu un four électrique d’une capacité de 20 litres. Avec le ticket n°032603375, son frère Christian Rafanomezantsoa a gagné le deuxième lot portant sur un robot multifonction. Ce fait surprenant a évidemment attiré la curiosité de certains observateurs sur la transparence de ce jeu. Y-a-t-il une complaisance ou une faude là-dessous ? La réponse de l’organisateur est « non ». Effectué le 19 mai, le tirage de cette tombola s’est déroulé sous la surveillance de police de jeux assermenté, composé de deux officiers. Il s’agit de Zavamila Justome et de Randrianjafinirina Alain Sylvestre. Il est à rappeler que chaque client du Shop Liantsoa a pu participer à cette tombola à chaque fois qu’il achetait un produit distribué par Hydis.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

« Ny hiranay fahiny » : Gaston Andrianony, Biry, Salomon… font un tabac!

Les amoureux de « kalon’ny fahiny » n’ont voulu rater sous aucun prétexte, le concert de ces artistes qui ont bercé leur adolescence, au CCesca Antanimena hier.

Heureux de se retrouver ? Le public et ces stars des années 60 l’étaient. Dans leur jeunesse, ils avaient maintes fois partagé la scène. En prenant de l’âge, ils ont évolué, chacun de leur côté. Le temps d’un après-midi, Best Pro a donc eu la bonne idée de les réunir autour d’un même spectacle. Une idée qui a visiblement séduit les amateurs de « kalon’ny fahiny » qui étaient venus très nombreux au CCesca pour voir les idoles de leur jeunesse à nouveau sous les feux des projecteurs.Gaston Andrianony, s’étant fait beau pour l’occasion ouvre donc le bal avec une chanson dédiée à « neny », très appréciée par le public. Salomon, sur son trente et un ans de scène, émeut lui aussi les spectateurs avec son « Mba tsiditsidio ». Biry, Henri Ratsimbazafy, Abel Ratsimba ou encore Jean Rossinah n’ont pas été en reste. Le public a repris en chœur ces chansons qui les ont rappelées leur jeunesse.Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

Anjozorobe : Kamiô nivadika, olona maty

Olona roa no namoy ny ainy, iray kosa naratra mafy. Io no vokatry ny fivadihana fiarabe iray tany amin’iny distrikan’Anjozorobe, ny alakamisy lasa teo. Tany amin’iny kaominina Betatao no niseho ity loza mahatsiravina ity, rehefa nitrangana olana ara-teknika ilay fiarabe nitondra vokatra avy any an-toerana. Toerana efa somary saro-dàlana ihany ilay izy , hany ka tsy misy afa-tsy itony fiarabe itony no fitaovam-pitaterana ampiasaina, hitondra olona sy entana. Raha ny vaovao azo, dia teo am-pihaniana fiakarana ilay fiara no niseho ny loza. Voalaza teo, fa nisy olana tao amin’ny  « transmission »n’ilay fiara. Tsy voatan’ny mpamily intsony araka izany ny familiana ary dia nikodingidingy niverin-dalana ity fiarabe nivesatr’entana sy olona ity ary nivadika ambony ambany nony avy teo. Lehilahy iray 34 taona sy ankizilahy iray 14 taona no maty tsy tra-drano voatsindrin’ilay fiarabe, nisy vehivavy iray kosa naratra mafy voatery nosokirina tao ambany. Tsy naninona kosa tetsy an-danin’izay ny mpamily, raha ny fampitam-baovao azo hatrany. Efa nentina avy hatrany namonjy toeram-pitsaboana moa ilay naratra. Tonga teny amin’ny toerana nisehoan’ny loza moa ireo tompon’andraikitry ny filaminana tany an-toerana nanao ny fizahana ifotony ary nanokatra avy hatrany ny fanadihadiana.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Talatamaty : Une société de confection attaquée par des bandits, 10 millions d’ariary dérobés

10 millions d’ariary et six ordinateurs ont été dérobés dans la société commerciale œuvre dans la confection MAS sise à Amboropotsy dans la commune rurale de Talatamaty dans la nuit du 24 au 25 mai dernier.  Vers 1 heure 30 du matin, cette société était la cible d’une attaque à main armée perpétrée par un groupe d’individus dont le nombre reste inconnu. Selon les informations émanant de la gendarmerie qui se charge de l’enquête, deux des  malfaiteurs ont escaladé les murs de clôture de la société pour investir le lieu.  Une fois à l’intérieur, ils s’en sont pris aux deux gardiens du lieu qui ont fini par être ligotés par les assaillants. Les gardiens n’ont pas pu réagir car les deux hommes étaient tous armés de pistolets. Puis, ils ont fait entrer leurs complices pour s’attaquer au bâtiment où ils ont tout fouillé. C’est pourquoi, ils ont réussi à trouver l’endroit où se trouve l’argent de la société. Ce qui fait que les malfaiteurs ont eu un large de temps  pour agir et pour évacuer le lieu. En effet, les gardiens n’ont pas pu appeler secours que lorsque les prédateurs sont partis. Alertés des membres du « fokonolona » ont alors signalé la gendarmerie. En effet, aucun suspect n’est arrêté. Mais, la manière d’agir de ces bandits laisse penser qu’ils étaient bien renseignés sur le dispositif de sécurité de l’endroit avant de commettre leur forfait.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Betafo : Zazavavikely 11 taona saika alaina an-keriny avotry ny fokonolona

Saika nitranga fakàna an-keriny indray tany amin’iny faritra Vakinankaratra iny ny zoma lasa teo. Ankizivavy kely 11 taona monja no saika nalaina andian-jiolahy, saingy avotry ny fokonolona ihany izy tamin’ny ora farany. Voasambotry ny fokonolona rahateo aza ny iray tamin’ireo olon-dratsy ary matin’ny daroka nahazo azy tamin’ny fisamborana.

Teo am-pibatana ity ankizy ity mihitsy ireto andian-jiolahy ireto no niantsoantso vonjy iry voalohany. Efa mailo avy hatrany ny fokonolona ka samy niezaka nanakana izany asan-jiolahy izany avokoa ny rehetra, eny fa na dia nirongo basy mahery vaika aza ireto farany. Raikitra teo ny fanenjehana ireo telolahy saika hanao izany asa ratsy izany. Nantsoina haingana teo ihany koa ny zandary izay nanampy azy ireo fotoana fohy taorian’io. « Efa teo am-pelatanan’ireo fokonolona ny iray tamin’ireo jiolahy ireo raha tafatsoaka kosa ny roa hafa. Rehefa nosavaina moa ny sakaosy nentin’izy ireo dia indro fa basy Kalacknikov iray no tao anatiny ka nogiazana. Naratra mafy io jiolahy tratra io teo amin’ny lohany nandritra ny savorovoro nisamborana azy ka voatery nentin’ny zandary teny amin’ny hopitalin’Antsirabe hotsaboina, kanjo namoy ny ainy izy » hoy ny vaovao hatrany. Mbola mitohy kosa etsy andanin’izay ny fikarohana ireo roalahy tafatsoaka.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

FIZAFATO : 40 ans et solidarité renforcée

Le gâteau du 40e anniversaire de la FIZAFATO a réconcilié.

L’association FIZAFATO (FIkambanany ZAnaky ny FAritany TOliara monina eto Antananarivo) a célébré avec succès ses 40 ans d’existence. C’était vendredi dernier à l’hôtel Carlton à Anosy. Le rendez-vous a réuni beaucoup de monde, dont notamment les natifs et les originaires de la province de Toliara. Mais, il n’y a pas eu que des simples retrouvailles. L’occasion a été notamment saisie par ces natifs de la province du Sud, de renforcer leur solidarité. Présidée par le ministre Maharante Jean De Dieu, la FIZAFATO a rassemblé au Carlton des personnalités politiques de diverses tendances, voire des tendances opposées, pour ne citer que Rivo Rakotovao (HVM), Camille Vital (ARMADA) et Fienena Richard (MMM). De nombreuses personnalités de différentes associations politiques et de la société civile ont été également présentes à la fête organisée par la FIZAFATO vendredi dernier pour la célébration de son 40e anniversaire.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Parlementaires pro-régime : Pour la décision prise par la HCC

Les députés pro-régime lors du meeting d’Antsonjombe. (Photo Nary Ravonjy)

Comme c’est prévu, les parlementaires pro-régime se sont donné rendez-vous samedi dernier, au Coliseum Antsonjombe. Ils n’ont pas fait le plein, malgré les différentes tractations ou pressions, c’est selon, menées auprès des maires. Ils ont dit d’ailleurs que, ces élus sont au nombre de 1 300 à être présents au Coliseum. Lors de leur intervention, ils approuvent la décision prise par la HCC en date du 25 mai dernier. A cet effet, Philobert Milavonjy a souligné, que « la décision de la HCC nous invite à une négociation, nous sommes prêts à discuter « . Par ailleurs lors de ce  rassemblement, les parlementaires pro-régime ont souligné que le pays n’a plus besoin de troubles étant donné que cela aurait un impact néfaste sur l’économie.

Début. Ils ont été ainsi unanimes que seules les élections constituent la solution pour Madagascar. Et eux de réitérer que le pays a besoin d’un apaisement. Ce groupe parlementaire a aussi sollicité la candidature de Hery Rajaonarimampianina à la prochaine élection présidentielle. De son côté, le président national du HVM Rivo Rakotovao d’annoncer que le meeting d’Antsonjombe n’est qu’un début. « Nous allons sillonner tout le territoire pour démontrer que nous sommes majoritaires dans notre pays», a-t-il soutenu. Après avoir gardé le silence durant un certain temps, ce parti va ainsi procéder à sensibiliser et à mobiliser sa base. Notons que les Rivo Rakotovao, Henry Rabary-Njaka, Paul Rabary, Rachid Mohamed, Jaobarison Randrianarivony, Maharante Jen de Dieu, Harry Laurent Rahajason et Benjamina Ramarcel Ramanantsoa, pour ne citer qu’eux, ont été présents à Antsonjombe.

Dominique R.  

Midi Madagasikara0 partages

67ha : Lehilahy nitondra basy, voaendaka

Nirefotra ny basy teny amin’iny faritra 67ha iny, ny sabotsy hifoha alahady lasa teo, nandrovitra ny voalin’ny fahanginan’ny alina. Lehilahy iray nitondra basy no nisy nanendaka teny an-toerana. Tsy fantatra mazava  izay tena nitranga, fa ny feom-basy nanakoako tamin’iny faritra iny nanaitra ireo mponina. Araka ny loharanom-baovao, dia efa lasan’ireo mpanao sinto-mahery anefa ny entana teny aminy vao tafavoakany ny basiny. Tamin’izay fotoana izay no nanao tifi-danitra izy nentina nampitahorana ireo olon-dratsy, saingy afa-nitsoaka ihany ireto farany. Tsy vitan’izay ihany koa anefa fa tsy nahitsy tsara nanondro ny lanitra ny vava-basy tamin’io fotoana io, noho ny tampoka nahazo azy angamba, ka saika nahavoa olona iray, mpiambina teny amin’iny toerana iny ny bala. Azo heverina ihany koa fa mety ho nidona tamin-javatra ka niverina izany bala izany ary niafara teny an-tokotanin’olona sy io saika nahavoa olon-kafa io. Na izany na tsy izany aza anefa, dia tsy nisy ny naratra teny an-toerana. Tokony ho tamin’ny iray ora maraina teo no nitrangan’izy io, araka ny fampitam-baovao azo. Nampandrenesina avy hatrany moa teo ireo pôlisy misahana iny faritra iny, noho io toe-javatra nitranga io ary tonga teny an-toerana nanao ny fanadihadiana rehetra. Araka ny loharanom-baovao hatrany, dia toa hoe kitapo nisy solosaina no lasan’ireo olon-dratsy. Efa ao anatin’ny famotorana tanteraka ireo mpitandro filaminana amin’izao ary eo am-pikarohana ihany koa ireo olon-dratsy.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Mahajanga : Ady ao amin’ny Doany Andriamisara efadahy, tsy tafapetraka ny Ampanjaka vaovao

Taorian’ny fivoriana niarahan’ny roa tonta mpifanandrina izay notarihin’ny prefen’i Mahajanga ary natrehan’ny OMC, dia ny talata 15 mey lasa teo no namoaka fankatoavana ireo manam-pahefana any an-toerana ny amin’ny maha Ampanjaka vaovao an-dRasamimanana. Afak’omaly, ny sabotsy maraina teo no fotoana voatondro fa hametrahana ny Ampanjaka vaovao, dia Rasamimanana sy ny Fahatelo izay hiara-hiasa aminy hitantana ny Doany Miarinarivo efa-dahy manankasina ao amin’ny Fokontany Tsararano Ambony Distrikan’i Mahajanga I, saingy tsy tontosa izany noho ny ady sy fifandroritana misy eo amin’ny mpitantana vaovao sy Ampanjaka Soamody ; izay nesorina tamin’ny toerana maha mpanjaka azy, satria rehefa hiditra tao amin’ny toerana tokony hisy azy tao amin’ny valamena ny Ampanjaka vaovao, dia tsy hita ny fanalahidy fa nogiazan’ ireo mpiara-dia amin’ny Ampanjaka teo aloha. Raha ny fantatra araka ny tati-baovao voaray, dia akaiky indray ny fanompoam-be hanaovana ny Fitampoha, ka raikitra ny korontana sy ady seza ao amin’ny Doany Andriamisara. Fiadiana hitantana ny vola sy ny omby izay aterin’ireo mpanompo no mahatonga izao ady lava misy sy miverimberina hatrany isan-taona izao, hoy ny mpitazana.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

150e anniversaire du FLM : Le « Fihavanana » et le pardon prêchés à Mahamasina

Hery Rajaonarimampianina et Lalao Ravalomanana ont montré hier à Mahamasina un exemple de « Fihavanana ».

Le pasteur docteur David Rakotonirina de l’église luthérienne, n’a pas raté de moraliser hier les politiciens malgaches.

Le culte de célébration du jubilé des 150 de l’église luthérienne malgache et du 500e anniversaire de la Réformation, s’est tenu hier au stade de Mahamasina. Le rendez-vous a été présidé par le pasteur David Rakotonirina, et a vu la présence de nombreuses personnalités de l’Etat dont le président de la République Hery Rajaonarimampianina, le président du Sénat Rivo Rakotovao, le président de l’Assemblée nationale Jean Max Rakotomamonjy et des membres du gouvernement. Le maire de la commune urbaine d’Antananarivo Lalao Ravalomanana a également répondu à l’invitation des luthériens. Dans son intervention, le président du FLM, le pasteur docteur David Rakotonirina, a lancé un appel pressant aux politiciens pour que ces derniers ne perdent pas leur temps à s’accuser et à durcir inutilement leur position. Le numéro Un de l’église luthérienne, l’un des quatre dirigeants religieux du FFKM (Conseil des églises Chrétiennes de Madagascar) qui mène actuellement une médiation dans la crise politique malgache, a prêché hier à Mahamasina  le « Fihavanana » et le pardon.

Exemple. Un exemple du « Fihavanana » a été donné hier même au stade de Mahamasina. En effet, le président de la République Hery Rajaonarimampianina qui a été entouré de ses gardes du corps a pris la main du maire Lalao Ravalomanana pour aider celle-ci à descendre d’un escalier du stade de Mahamasina. La photo de cette scène émouvante qui s’est produite dans un contexte de crise politique, a fait le buzz dans les réseaux sociaux et divisait l’opinion des observateurs. Pour la majorité de ces derniers, les idées peuvent diverger, voire s’opposer, mais les Malgaches doivent toujours savoir s’entraider. En tout cas, le FFKM ne cesse ces derniers jours de multiplier ses appels au « Fihavanana ». Dans leur message de pentecôte, les quatre prélats du Conseil Œcuménique ont prêché l’union et la réconciliation.  Et on s’attend demain à ce que les évêques catholiques qui se réunissent depuis une semaine en « session plénière ordinaire » à Ambatoroka fassent de même, pour la simple raison que le contexte politique actuel exige l’apaisement et non les provocations.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Ancienne vice-présidente de l’Assemblée nationale : Ramampy Zénaïde Lechat prône l’apaisement

La présidente du bureau du réseau des femmes africaines ministres et parlementaires et non moins ancienne vice-présidente de l’Assemblée nationale, donne son avis sur la situation qui prévaut dans le pays. Ramampy Zénaïde Lechat car il s’agit d’elle,  a tenu d’abord à souhaiter une joyeuse fête aux descendantes d’Eve pour la fête des mères. Elle a émis également son vœu afin que ces dernières puissent prôner  l’apaisement et le « fampihavanana » quel que soit le lieu où elles se trouvent.

Allusion. Connue pour avoir consacré son temps à la promotion de la femme, Ramampy Zénaïde Lechat reconnaît que son appel s’est fait un peu tardivement, mais elle reste toutefois confiante qu’elle ne va pas prêcher dans le désert. La présidente du bureau du réseau des femmes africaines ministres et parlementaires a fait, en outre, allusion sur le rôle des mères dans le foyer qui règlent les disputes entre leur progéniture et essaient à leur façon de trouver le juste milieu.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Nosy Be : Libertalia, le festival riche en couleurs

Hans Nayna, le chanteur mauricien est toujours aussi fougueux.

Que du bon punch à Nosy Be! Depuis samedi, la plage de Madirokely est le lieu de rendez-vous par excellence des festivaliers.

Petits et grands, d’ici ou d’ailleurs, le grand public se délecte de musique, bien loin de ces répertoires tropicaux habituels certes,  mais tout aussi torride si ce n’est plus, soit dit en passant. Sur la grande scène érigée au coin de la plage, les artistes se relayent sous des yeux ébahis de certains, des oreilles de producteurs tentant de défricher les talents malgaches, mais aussi, un public qui découvre ces faiseurs de musique de l’autre bout du monde.

Avec une programmation riche en couleurs, le festival prend une dimension artistique plus élevée encore. Durant la première soirée, les choses sérieuses commencent avec l’entrée de Gafunk. Avec le Bassiste, Nully Ratomosoa en tête, ça swingue aux rythmes du « funk gasy» comme il l’aime bien appeler son style. Tsilavina à la guitare et Titi à la batterie, tous les yeux sont surtout braqués sur la jeune chanteuse Cyci. Ce petit bout de femme timide aux premiers abords, mais qui s’avère être une chanteuse charismatique. Cette voix rauque qui n’a rien à envier aux autres, fait dorénavant la marque de fabrique du groupe. Faisant moult aux stéréotypes, la jeune femme captive le public en interprétant magistralement les morceaux choisis de Nully comme « Tara lera ».

A son tour, Hans Nayna, le chanteur mauricien reste fidèle à son image. Depuis son dernier passage à Madagascar, il a sorti un second album qu’il a partagé avec cette fougue d’on lui connait. Accompagné de ses musiciens, l’interprète de « Music for the soul » a fait chavirer plus d’un cœur sur « On the Way », Water, ainsi que plusieurs morceaux de son premier opus.

Pour sa part, ChaCha, la Djette qui nous vient tout droit de la Chine, a subjugué les mélomanes. Ses sons nous ramènent immédiatement des techniques à la Daft punk combinés avec un peu de Pharell Willams, ainsi qu’un soupçon de Calvin Harris… Allant du hip-hop au reggae, en passant par du rock saupoudré d’électro, la jeune femme au look atypique a réussi à conquérir le cœur de Nosy Besans se faire arrêter par la barrière de la langue, car comme elle le dit si bien, la musique est un langage universel. Qu’elle chante en chinois n’est pas un problème, car l’émotion passe de par la musique.

Dans le même calibre, mais d’un tout autre genre, Pamplemousse de la Réunion surprend par son post-hard rock. A bas les étiquettes et que l’on ne se fie point au nom du groupe, car si la Réunion est connue pour son séga maloya, Pamplemousse envoie du lourd au sens propre du terme, plus proche de Slipknot, leur style frôle le Hard, rajoutant carrément une couleur rock au festival. Quant à Loharano et Kristel, les deux groupes donnent le meilleur d’eux-mêmes. Si le premier est sur la voie de la découverte auprès des producteurs internationaux, le second vient en confirmation de l’essence même de ce festival.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Mobilité des jeunes : L’ambition du projet «building bridges»

Les initiateurs du projet Building Bridges l’ont compris, les échanges forment les jeunes.

Permettre aux jeunes de l’Océan Indien et de l’Europe de tisser des liens et réussir à s’affranchir de la distance (dans tous les sens du terme) qui les sépare, tels seraient les objectifs du projet «Building Bridges». Un projet qui entend réaliser pour les personnes bénéficiaires l’expression «les voyages forment la jeunesse» et qui est financé en grande partie par l’Union Européenne. Associant cinq organisations de l’Océan Indien et deux structures de l’Europe, ledit projet ambitionne également de «renforcer la coopération et les échanges dans le domaine de la jeunesse entre les pays de l’Océan Indien et de l’Europe». Pour ce faire, Building Bridges projette de créer et de développer des outils éducatifs d’animation et de formation. Ce, dans le but de développer chez les sept organisations, «les compétences en matière d’ingénierie de projet et de formation». La mobilité étant le maître-mot du projet Building Bridges, les jeunes bénéficiaires ne seront pas en reste. Ils pourront s’ouvrir à d’autres horizons, d’autres cultures. Les jeunes bénéficiaires pourront également développer leurs compétences en matière de communications, d’esprit d’initiative ou de créativité. Il convient de noter que dans le cadre de Building Bridges, Madagascar va accueillir du 1er au 10 juillet la Rencontre de douze jeunes issus des Iles de l’Océan Indien (six Mahorais et six Réunionnais).

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Cyclisme : Randrianantenaina Emile domine le 134 km

Samedi dernier, les compétiteurs en cyclisme ont entamé la montée Ambohimangakely – Andriambilany – Imerinkasinina pour le compte du championnat d’Analamanga de 130 km. Petit à petit, les cyclistes améliorent leurs performances. Et Naly Ravelonarivo ne leur donnera pas de répit car déjà le 3 juin, ce sera du 130 km sur la RN4 d’Andranotapahana Ambohidratrimo. Les résultats :

1er Randrianantenaina Émile FCSA Anosibe 3h27’15 »

2e Rakotoniriana Hasina ANTSIRABE 3h28’00 »

3e Rakotoniriana Mbolatiana Hermann (jeune 18 ans) FCA Avaradrano 3h29’32 »

4e Rakotondrasoa Jean de Dieu FCSA Anosibe 3h29’36 »

5e Tolojanahary Fanomezantsoa CCPAM Anosibe 3h31’31 »

Cadet 50 km

1er Andrianaivo Sitrakiniaina Thierry UCJT Nanisana 1h 35’02

2e Andrianarivelo Benjamina UCJT Nanisana 1h35’33 »

3e Ravelonjanahary Santatriniaina UCJT Nanisana 1h35’57 »

VTT 80km

1er Rakotonandrasana Hervé CCPA Anosibe 2h40’05 »

2e Andrianajaina Jean Metochelle, indépendant 2h42’04 »

3e Randrianomenjanahary CCPAM Anosibe 2h45’02

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara0 partages

Volley-ball Analamanga : VBCD et ASI poussées au tie break

Elles jouent bien en général, elles sont grandes pour la plupart et elles forment l’ossature de l’équipe nationale jeunes à 70%. Ce sont les joueuses de VBCD et ASI. Les deux équipes de l’ASI et de VBCD étaient aux prises hier lors des éliminatoires du championnat d’Analamanga chez les juniors filles. Les coaches Luciano et Léa étaient sur des charbons ardents tellement le niveau se valait. Fatiguées au bout de ces sets, il fallait pousser au tie break pour les départager. VBCD a eu le dessus devant l’ASI. Le calme de l’équipe à Rinah, et Angela a eu le dessus sur l’effervescence de l’équipe d’à côté.

 

Résultats du 26 mai

JUNIOR FILLE :

VBCD bat ASI en 3 sets à 2

GNVB bat SQUAD 3 sets à 1

1DM :

JSA(B) bat ASI 3 sets à 1

COSFA bat VOARA 3 sets à

GNVB bat CSA 3 sets à 0.

VBCD bat TSVB 3 sets à 1

JSA(A) bat RVB 3 sets à 1

2DM:

POLE A bat VBCJAK 3 sets à 0

JSA bat VBCD 3 sets à 1

HZMA bat SEA 3 sets à 1

MVBC bat AFA 3 sets à 0

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara0 partages

Encore beaucoup de difficultés en perspective

La décision de la HCC a pris de court, la plupart des manifestants de la Place du 13 Mai ayant d’abord retenu la non déchéance du chef de l’Etat. La tonalité des discours et des commentaires entendus sur place montre que, la pilule est particulièrement difficile à avaler. Comme nous l’avions dit samedi dernier, la campagne d’explications sera difficile à mener, mais l’arrêt qui a été rendu doit maintenant s’appliquer. On ne sait pas quelles incidences cela aura sur la suite des événements.

Encore beaucoup de difficultés en perspective

Au niveau des états majors politiques, les plans sont déjà établis. Chaque camp pense déjà à la manière dont il va tirer profit de cette décision. On spécule sur la façon d’interpréter ce fameux article 54 de la Constitution. Les membres du MAPAR affirment que leur parti est majoritaire, et que le Premier ministre doit obligatoirement sortir de leurs rangs. Le pouvoir soutient qu’il  a 79 députés lui étant favorables à l’assemblée et  qu’il est donc  maître du jeu. La confiance des membres du  parti présidentiel a été clamée par le président du sénat et non moins président du parti HVM  à Antsonjombe. Les discussions qui vont avoir lieu dans les jours à venir vont donc être très tendues. Tout cela entre dans le cadre des négociations qui vont se tenir dans les jours à venir. Il est à rappeler que la nomination du Premier ministre doit avoir lieu dans les sept jours qui viennent. Maintenant que les acteurs politiques ont pris acte de la décision de la HCC, les  députés du changement vont devoir rentrer dans le rang. Ils vont obéir à la discipline de leur parti. Les militants de la Place du 13 Mai ne vont certainement  pas renoncer aussi facilement car ils ont pu dénoncer durant ces deux mois, toutes les tares du système. On ne sait pas si ceux qui vont bientôt être nommés vont tenir compte de tout ce qui a été dit. La communauté internationale voulait une résolution de crise faite par les Malgaches. Elle est en bonne voie.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Ambilombe : Ady sipa tao anaty alim-pandihizana, tovolahy iray maty voatsatoka antsy

Nandriaka indray ny rà tao Ambilobe tampon-tanàna, ny alin’ny zoma teo. Raha ny fantatra, dia adina tanora tao anaty trano fandihizana iray tao Tsaramandroso Fokontany Sengaloko no nitarika ny vono olona, ka tovolahy iray no maty voatsatoka’antsy teo amin’ny handriny. Rehefa niakatra ny onjan’ny toaka, dia raikitra ny ady sipa teo am-pandihizana tao amin’ity « disco » ity. Tao anaty haizina sy sakoroka, tovolahy iray no nisy nanindrona antsy teo amin’ny handriny, ka nidaraboka tamin’ny tany ity farany sady nihosin-drà. Raha vao nahita izany ny rehetra tao amin’ity “boîte de nuit” ity, dia nisy tamin’ireo olona namonjy lanonana sy niala voly tao no nitsoaka nivoaka ny trano. Ny hafa kosa avy hatrany, dia nibata an’ity tovolahy naratra mafy nentina namonjy hopitaly haingana, kanefa indrisy fa tsy tana intsony ny ain’ity tovolahy voalaza fa mpanao « lavage » mpanadio fiara sy môtô ity no asany. Hatramin’ny ora nanoratana ny lahatsoratra, dia mbola tsy fantatra ny olona nahavanon-doza, na dia efa misy ireo ahiahiana amin’ity vono olona nahatsiravina ity. Misokatra ny fanadihadian’ny mpitandro filaminana sy ny fikarohana  an’ireo olon-dratsy.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Tanjombato : Fahafatesana nifanesy, nampodiana ny mpiasa

Nisy vehivavy iray torana ary tsy fantatra izay tena nanjo azy, izay no niatombohany. Rehefa nentina avy hatrany teny amin’ny toeram-pitsaboana izy, dia tsy avotra intsony na nialana nenina aza. Raha nandre izany ny mpiara-miasa taminy ny ampitson’iny (ny zoma teo) dia nisy tsy latsaky ny dimy indray no safotra ary voatery nentina koa teny amin’ny hopitaly. Ny andron’iny ihany dia fantatra fa namoy aina ny ramatoa iray. Teo amin’izay no nanomboka nihorohoro ny mpiasa teo anivon’ny orinasa afaka haba iray; izay iasan’ny olona aman’arivony. Toe-javatra mbola tsy nitranga mantsy izany, hany ka nandeha avy hatrany ny honohono isan-karazany. Maro tamin’ireo mpiasa koa no natahotra ny ainy noho ny fisian’ilay fahafatesana nifanesy sy ny fisian’ny torana maromaro. Vokatr’izay fiasan-tsaina izay ary koa mba hahafantarana ny tena antony nitarika ny fahafatesana, dia nanapa-kevitra ny tompon’andraikitr’ilay orinasa ny nanajanona ny asa ka nampody ireo mpiasa ,omaly. Marobe ny petra-kevitra nandeha manoloana ny zava-nitranga. Na izany aza, dia nisy ny nanazava fa tsy dia mafy loatra ny asa ary heverina fa tsy harerahana no nitarika ny fahafatesana. Ho an’ny fahafatesana faharoa indray dia ny fihetseham-po tamin’ny fahenoana fa maty ilay ramatoa voalohany no eritreretin’ny mpiasa ho antony. Ny amin’ireo torana maromaro, manodidina ny dimy ary samy vehivavy avokoa, no tsy ahitam-panazavana loatra. Koa satria hafahafa amin’ny mpiasa ireo famoizana ny namany roa izay nifanelanelana andro iray, dia heverina fa ilaina ny hisian’ny fanadihadiana anatiny eo anivon’ny orinasa mba hampilamin-tsaina ireo mpiasa na koa mba hahafahana mandray fepetra, raha sanatria ka aretina mety hahazo ny daholobe no nahazo ireo namany. Olona an’arivony mantsy no miasa eo anivon’io orinasa afaka haba io ka raha sanatria aretina mety hifindra no nanjo ny sasany, mety ho loza mitatao avy hatrany. Izay no ilana fanokafana fanadihadiana amin’ny tranga mitovy amin’izao.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Première victoire malgache contre le Mozambique

Le camp malgache se trouve  sur un nuage après sa victoire de deux buts a un hier, au  stade Peter Mokaba de Polokwane. Une victoire encore plus belle par cette farouche opposition des Mozambicains.

Le plus dur semble avoir été fait pour les Barea A’ comme les qualifiait Nicolas Dupuis pour marquer la différence avec ses expatriés, en s’offrant, dès la journée inaugurale, la  peau des Black Mambas mozambicains sur le score de 2 a 1.

Il n’y avait pas de round d’observation car les Barea, suivant les consignes du coach Franklin Andriamanarivo, entamèrent la rencontre  pied au plancher. Une débauche d’énergie qui s’avérait payant car en prenant appui sur Rojo. Seul en pointe, Dax envoya un missile en pleine lucarne. On jouait à peine 5 min. Un but de toute beauté qui a valu le titre de l’homme du match au meneur de Fosa Juniors.

Ce n’est qu’au retour des vestiaires que les Mozambicains parvenaient à revenir au score sur une tête de Luis à la suite d’un corner (52).

Le camp malgache fatigué ne baissa pas pour autant pour aller marquer le but de la victoire par Rojo à l’heure du jeu.

Les Mozambicains donnaient l’impression de pouvoir revenir, mais le bloc défensif tenait bon grâce au premier rideau formé par un Mika des grands jours et Baggio.

Un très bon début avant d’aborder le match de demain face aux Seychelles.

Feuille de match

Cosafa cup. Stade Peter Mokaba de Polokwane

Madagascar bat Mozambique par 2 à 1

Arbitres : Bernard Camille (Seychelles)  assisté par James Emile (Seychelles) et Romeo Kasingele (Zambie)

Buts pour Madagascar : Dax (5) et Rojo (60)

But pour Mozambique : Luis Miquessone

Avertissement pour Madagascar : Rojo (68)

Les équipes :

Madagascar : Leda – Toby, Ando, Johnny puis Théodin (88), Mario – Mika, Baggio – Lalaina puis Tsito (76), Dax, Boura- Rojo

Mozambique : Guirrugo – Edmilson, Jutuso, Mano puis Chico (  28), Mexer- Luis, Cremillo, Kambala, Telihno – Dayo, Isac

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

« Fetin’i maman’ty » : Le Coliséum, à moitié plein !

Pas de guichets fermés pour les gars de « Maman’ty » et LH pro mais une première réussie quand même.

Pas de guichets fermés pour les gars de « Maman’ty » et LH pro, mais une première réussie quand même ! Hier, le petit monde humoristique tananarivien s’est invité au Coliséum. Le public a répondu présent et a apprécié le spectacle. On sentait cependant une petite pointe de déception de la part des organisateurs : « Nous nous sommes lancés le défi et nous sommes allés jusqu’au bout. Si on est satisfait ? Pas  tant que ça. Nous avons beaucoup investi et avons donné le meilleur, mais cela n’a visiblement pas suffi.On est cependant fier de nous », explique Luk Hervé. La veille de l’évènement, le Coliséum a accueilli cette manifestation politique des partisans du pouvoir qui a tout changé. Pour LH Pro, tout a déjà été mis en place. Ils ont donc du refaire tout le travail. L’équipe a du redoubler d’effort. Honorat avec sa tenue de « mpihira gasy », Francis, Goth, Zisy Lenina, Barhone ainsi que les gars de Tsiky tsidika ont, comme les éditions précédentes, donné le meilleur. « Fetin’i maman’ty » ne s’est pas fait à guichets fermés, mais pour une grande première dans le plus grand espace de spectacle de la Capitale, c’est une réussite !Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

« La Haute » : Mpitandro filaminana maty nitifi-tena tao an-tranony

Famonoan-tena sa nisy namono ? Mpitandro filaminana iray no hita faty, voatifitra, tao an-tranony, teny amin’ny « La haute » ny sabotsy maraina teo. Ny zanany, izay tonga namangy azy no nahita ny vatana mangatsiakan-drainy nisohon-drà tao am-pandriana. Ny antso vonjiny no nanaitra ny rehetra tamin’io marainan’ny sabotsy ka nirohotra nijery ny zava-nisy avokoa ny rehetra, izay tsy nisy nanam-po ny zava-nitranga. Fantatra anefa hatreto, araka ny angom-baovao fa tsy mipetra-drery ity farany fa miaraka amin’ny fianakaviany, izay samy tsy nisy tao an-trano intsony tamin’io fotoana io. Tsy nisy nahareo na inona na inona ihany koa tetsy an-danin’izay ireo teo amin’ny manodidina. Eny fa na hatramin’ny poa-basy izay nahafaty ity raim-pianakaviana ity aza. Ilay zanany izay tonga tao an-trano voalohany moa dia nihevitra ity rainy fa mbola natory, satria dia nirakotra bodofotsy teo am-pandriana izy. Niezaka ny nanaitra azy ity farany, ary nony hanala ny firakofany ilay zanany no ity rainy efa vatana mangatsiaka sy mihoson-drà no novantaniny.

Tonga teny an-toerana avy hatrany ireo tompon’andraikitry ny filaminana nanao ny fanadihadiana rehetra mahakasika ity naman’izy ireo maty voatifitra ity. Raha ny fijery ny zava-nisy voalohany dia azo vinavinaina ho maty nitifi-tena ilay raim-pianakaviana. Tetsy andanin’izay ihany koa dia nahitàna taratasy kely voasoratra teo akaikin’ny razana. Taratasy izay mirakitra ny « fifonanany tamin’ny zavatra tsy nety nataony ». Mbola azo heverina anefa fa vinavina izay famonoan-tena izay fa ny fanadihadiana ataon’ireo tompon’andraikitra sy ny  « autopsie » no afaka ahafantarana ny marina rehetra amin’ity tranga ity.

m.L