Les actualités Malgaches du Samedi 28 Avril 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara64 partages

Place du 13 mai : Grand déballage ce jour

L’opposition prévoit une véritable démonstration de force ce jour.

Hier, Me Hanitra Razafimanantsoa a démenti l’information selon laquelle Marc Ravalomanana aurait rencontré à Mahajanga le Conseiller auprès de la Présidence de la République Mbola Rajaonah.

Les députés pour le changement prévoient une mobilisation générale ce jour. Les maires élus au niveau de la Région Analamanga, les fonctionnaires, différentes associations venant des régions, ainsi que des syndicalistes vont venir sur la Place du 13 mai pour grossir les rangs des manifestants. C’est ce qui a été annoncé hier au « kianja ». En effet, la lutte commence à s’intensifier. Ce jour, les Maître Hanitra Razafimanantsoa, Christine Razanamahasoa, Guy Rivo Randrianarisoa, Tody Arnaud, Tinoka Roberto et consorts prévoient de faire un grand déballage sur les mauvaises pratiques des tenants du pouvoir. Le président Hery Rajaonarimampianina et ses proches familles, le Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana, le président du Sénat et non moins président national du parti « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » Rivo Rakotovao, ainsi que les Conseillers spéciaux auprès de la Présidence de la République, en l’occurrence Mbola Rajaonah, sont particulièrement dans le collimateur des députés de l’opposition. Des dossiers liés à des affaires de détournements de deniers publics, les corruptions, le pillage des ressources naturelles et des ressources minières, la vente de terrains aux étrangers, ainsi que le clientélisme et le népotisme au niveau de l’Administration publique vont être dévoilés au grand public. « Les Députés pour le changement » continuent aussi de dénoncer les violations répétées de la Constitution par le régime HVM. C’est la raison pour laquelle, ils posent et imposent le départ du président Hery Rajaonarimampianina comme préalable à toute négociation. Les parlementaires continuent de boycotter la rencontre prévue se dérouler au siège de l’Union africaine à Andraharo.

Pique. En tout cas, à l’allure où vont les choses, la tension politique risque de monter d’un cran à partir de la semaine prochaine. Hier, le président Hery Rajaonarimampianina qui a assisté à la cérémonie de pose de premières pierres pour les travaux de réhabilitation de la route nationale 43 reliant Faratsiho-Sambaina, a encore lancé une pique à l’encontre de l’opposition au lieu de prononcer un discours d’apaisement. De leur côté, les « Députés pour le changement » envisagent de changer de stratégie pour la poursuite du « Tolona ». Une grève générale est prévue à partir de lundi. Les manifestants envisagent d’effectuer une descente au niveau des ministères pour récupérer les fonctionnaires en vue de les inciter à grossir leurs rangs sur la Place du 13 mai. Le blocage total de la machine administrative est fortement envisagé à partir de la semaine prochaine. D’après les informations, le 1er mai prochain, les syndicalistes vont rejoindre la manifestation sur le parvis de l’Hôtel de ville Analakely après un « Diabe » qui débutera devant le stade de Mahamasina. Durant la manifestation d’hier, Me Hanitra Razafimanantsoa a démenti l’information selon laquelle Marc Ravalomanana aurait rencontré Mamy Ratovo et Mbola Rajaonah à Mahajanga. Une information que la vice-présidente de l’Assemblée nationale considère comme une manœuvre visant à semer la zizanie au sein des « zanak’i Dada » et de fragiliser la coalition MAPAR–TIM. Parallèlement à la manif sur la Place du 13 mai, des rassemblements sont également prévus ce jour au niveau de plusieurs régions, entre autres, à Fianarantsoa, Tsiroanomandidy, Antsirabe et Mananara Nord.

Davis R

Midi Madagasikara55 partages

Carburants : Vers une nouvelle hausse des prix à la pompe

Les prix à la pompe risquent, une fois de plus de flamber.

La flambée du brut sur le marché pétrolier et l’appréciation du dollar par rapport à l’ ariary  risque d’engendrer une nouvelle hausse des prix à la pompe.

Les prix à la pompe des  carburants changeront-ils  le mardi 1er mai prochain. C’est la question que se posent les consommateurs en cette veille de fin du mois où l’on est habitué à une hausse des prix chez les distributeurs pétroliers. Cette fois-ci, on craint, même une nouvelle hausse si l’on tient compte des deux principaux paramètres influant sur les prix que sont les cours du pétrole  brut sur le marché international et les cours du dollar.

En effet, pour le pétrole brut, le baril approche actuellement les 75 dollars alors qu’il était encore à un peu plus de 70 dollars. Alors que le dollar qui a débuté le mois d’avril à 3216 ariary a atteint hier les 3236,2 ariary sur le marché interbancaire des devises. Logiquement, ce sera encore la révision à la hausse dès le 1er mai. A moins bien évidemment que le  gouvernement réussisse une fois de plus à bloquer les prix à  leur niveau actuel, à savoir 4000 ariary le litre pour le super carburant et 3350 ariary le litre pour le gas-oil. Un blocage des prix allant  cependant  provoquer la grogne des distributeurs pétroliers qui continuent de subir des centaines de millions d’ariary de manque à gagner. Pour rappel, la vérité des prix veut que les prix changent tous les mois en fonction des cours du brut et du dollar. Mais, par peur d’une explosion sociale que pourrait provoquer un prix très élevé, le gouvernement a décidé de négocier avec les pétroliers pour maintenir les prix à un niveau supportable. Le blocage des prix sera-t-il encore possible ce mois-ci ? Attendre et voir.

R.Edmond.

Midi Madagasikara43 partages

« Hetsika Tsy Miamboho Adidy » : Contre une nouvelle Transition, pour un réexamen des lois électorales !

Les jeunes du « Hetsika Tsy Miamboho Adidy » sont généralement issus de diverses associations, entre autres, l’ONG Tolotsoa, le Miel, l’AEDM, la Jema, l’Yali Madagascar.

Ils sont jeunes, issus de diverses associations ou simples citoyens-électeurs, et surtout « frustrés » par les séries de crises cycliques qui asphyxient le pays. Regroupés dans le « Hetsika Tsy Miamboho Adidy », ils ont décidé de briser le silence et de s’exprimer, hier, au Restaurant Tsiky Ambohijatovo sur les évènements du moment, en l’occurrence, les manifestations « des députés du changement » et leurs revendications basées sur la démission du chef de l’Etat. Nous ne sommes pas sans savoir qu’au début, les 73 députés de l’Opposition ont prévu d’effectuer un rapport à la population devant l’Hôtel de Ville d’Antananarivo. Mais après les différends, ont eu lieu des affrontements ayant causé le décès de six manifestants et plusieurs blessés. Depuis, « les députés du changement » réclament le départ du locataire d’Iavoloha. Et depuis, le « tatitra » n’a toujours pas été effectué. C’est justement sur ce « virage » que se fonde l’interpellation de ces jeunes.

Parole donnée. « Nous demandons aux élus (…) de recadrer les manifestations dans leur contexte initial », exigent-ils. Il ne s’agit pas, pourtant, de s’ériger contre les libertés d’expression, de manifestation, ou de réunion lesquelles sont garanties par la Constitution, ou encore de condamner les initiatives de ces 73 députés, mais d’effectuer le rapport tel qu’il a été prévu dès le début ; c’est-à-dire en « fournissant aux citoyens les détails des amendements prescrits et adoptés, ainsi que leur position face aux dispositions et articles relatifs à la lutte contre la corruption », pour reprendre leurs termes. Une recommandation qui renferme, d’une part, la protection de la légalité et le respect de la parole donnée, et d’autre part, un ras-le-bol des crises politiques destructrices.

Paix et sérénité. Par ailleurs, les jeunes du « Hetsika Tsy Miamboho Adidy » estiment que seules les élections organisées dans la paix et la sérénité sont légitimes. « Nous condamnerons toute issue autre que celles des urnes », précisent-ils. Mais ce n’est pas tout. Etant donné que les lois électorales sont les principales sources de ces problèmes hautement politiques, ils exhortent toutes les forces vives de la Nation à « faire taire leurs ambitions personnelles et d’œuvrer pour le bien commun, en militant pour un nouvel examen des lois électorales ». En espérant que les soucis de ces jeunes seront pris en compte et que Madagascar saura, cette fois-ci, esquiver une crise politique ou institutionnelle…

Aina Bovel

Midi Madagasikara30 partages

Ambohimanarina : Tovolahy avy nanao karaoké, maty nisy namono

Mbola erotrerony, 19 taona izy no io namoy ny ainy io. Toy izaony zava-nitranga, tokony ho tamin’ny folo ora sy sasany alina, raha avy nikorana tao amin’ny karaoké iray tetsy Anosisoa Ambohimanarina izy, niaraka tamin’ny tovovavy iray izay voalaza ho sakaizany, no niharan’ny herisetra. « Nisy nanendaka ilay vehivavy tamin’io ka lasa ny findainy, rehefa izay dia niantso vonjy ity vehivavy ity ka dia nivoaka avokoa ny olona rehetra , satria amoron-dalana ilay nitrangan’ny fanendahana » raha araka ny fanazavan’ny polisy misahana ny helokabevava izay niara-niasa tamin’ny polisy misahana ny boriborintany faha-enina tamin’ny fikirakirana ity raharaha ity. Niantso vonjy ilay vehivavy voaendaka ary betsaka ny namonjy azy satria amoron-dàlana ary akaiky trano ny nisehoan’ny asa ratsy. Ny olana anefa dia ilay tovolahy indray no noheverina fa ho mpanendaka tamin’io fotoana io. Izy indray no niharan’ny rihitra rehetra ary voadaraoka tanteraka : vaky ny lohany ary efa mangana nymasony. Io toe-batan-janany izay efa miady tamin’ny fahafatesana io no hitan’ny reniny teo an-tokotaniny, nisy nanatitra teo mantsy ilay tovolahy izay efa nihoson-drà ny tenany. Nezahina nentina teny amin’ny toeram-pitsaboana saingy tsy tàna intsony ny ainy. Ny ampitson’io no nampandre ny mpitandro filaminana tao amin’ny sakelika voalohany misahana ny helokabevava ny reniny. Nitohy tamin’ny fametraham-pitoriana izany. Isan’ny voasambotra voalohany ny vehivavy izay sakaizan’ilay tovolahy taloha. Porofon’itazoman’ny mpanao famotorana azy ny fisian’ny satrokabà an’ilay tovolahy tany aminy. Torak’izay ihany koa, nosamborina ilay vehivavy izay niaraka taminy ,tamin’ny fotoana nitrangan’ny famonoana. Izy roa ireo niarakata min’ny lehilahy iray izay nahiahiana ho tena nandray anjara mivantana tamin’ny famonoana no natolotra ny fampanoavana. Nahazo fahafahana vonjimaika izy roa vavy raha nidoboka am-ponja kosa ilay lehilahy. Tsy nijanona teo ny famotoran’ny polisy. Nisy lehilahy telo hafa indray nosamborina rehefa fantatra fa mbola nisy olon-kafa koa nandray anjara tamin’ny famonoana. Notazomina vonjimaika eny amin’ny fonjan’ Antanimora avokoa izy ireo. Na efa voasambotra aza ireo voarohirohy ho nandray anjara tamin’ny famonoana, isan’ny handrasana kosa ny valin-teny ny amin’ny vono olona : hetraketraka ve sa fifanandrifian-javatra sa fialonana ?

D.R 

Midi Madagasikara26 partages

Mahajanga : Sokatra 551 sarona tao Tsararano

551 no isany ary maty ny 8, radiata daholo no sarona tao amin’ny trano iray tao Tsararano ny 26 aprily teo. Fofona maimbo no nivoaka tao amin’io toerana io no nanaitra ny fokonolona ka nahatonga azy ireo niantso ny zandary. Nidina teny an-toerana ireto farany ka refeha tonaga teny an-toerna dia nahita tao izany ka vehivavy iray no voambotra. Ity farany izay nilaza fa mpiandry trano fotsiny. Rehefa nandre izany ny lehiben’ny Fampanoavana eo anivon’ny Fitsarana dia niantso avy hatarany ny lehiben’ny Tale miandrakitra ny Tontoloiainana any an-toerena.

Raharaha manahirana. Vao tamin’ny Talata teo ny ireo fikambanana miasahana ny tontolo iainana : AVG, ROHY sy WWF ary Durrell, no nanao fanambarana  momba ny sokatra 9.888 dia ity indray misy tranga vaovao. Milaza ho manahy mafy noho izany avy ao amin’ny AVG fa mamporisika ny fanondranana sy fandrobàna zavaboahary ny tontolo pôlitika amin’izao fotona izao. Ka mampitandrina ny AVG sy ny tambazotran’ny tsara (misy société civile sy sehatra tsy miankina ary mpiasa sy sampandraharam-panjakàna vonon-kijoro) fa tsy hisalasala ry zareo hitoroka am-pahibemaso ny olona ambony na mpanao pôlitika ratsy saina mety manao na miaro izany .

TM

Midi Madagasikara26 partages

MPPSPF : Un millier de fauteuils roulants pour les PSH

La ministre Onitiana Realy a remis hier des fauteuils roulants à des personnes à mobilité réduite

La ministre Onitiana Realy a distribué hier des matériels d’aide à la mobilité réduite à des Personnes en Situation de Handicap (PSH).

Razanamparany Dimby Harinivo Nadia. Amputée des jambes suite à un problème cardiaque, son témoignage sur les réseaux sociaux et dans la presse, a provoqué une vive émotion au sein de l’opinion publique. Y compris au niveau du Ministère de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme (MPPSPF) qui ne l’a pas oubliée en l’incluant parmi les Personnes en Situation de Handicap (PSH) bénéficiaires de fauteuils roulants, coussins, béquilles et cannes anglaises dont la distribution a eu lieu hier au restaurant Le Pavé à Antaninarenina. L’occasion pour la ministre Onitiana Realy de louer particulièrement « le courage, la foi et la combativité exemplaires de cette jeune mère de famille de 26 ans qui a deux enfants en bas âge ».

Vulnérables. Le MPPSPF va renouveler l’opération dans les prochains jours en dotant également une cinquantaine de PSH d’autres régions du pays, de matériels d’aide à la mobilité réduite, dans le cadre d’un partenariat avec la Plateforme des Fédérations des Personnes Handicapées (PFPH). Et ce, après les 55 PSH d’hier issus de la Région Analamanga qui s’inscrivaient dans le cadre d’une convention de partenariat entre l’Eglise des Saints des Derniers Jours (LDS) et le MPPSPF qui porte au total sur 300 fauteuils roulants destinés en priorité aux plus vulnérables.

Evaluation. La livraison du premier lot – constitué de 107 fauteuils roulants, 108 coussins, 55 béquilles et cannes ainsi que des pièces de rechange – sera suivie de deux autres envois à Madagascar. En tout cas, les PSH qui souhaitent recevoir lesdits matériels, devront répondre à des conditions bien définies. Elles doivent notamment passer par une étape d’évaluation auprès du Centre d’Appareillage de Madagascar (CAM) ou Service d’Appareillage Régional (SAR) du ministère de la Santé Publique.

Fonds propres. En plus des actions de partenariat avec des ONG et autres organismes associatifs, le MPPSPF a aussi fait l’acquisition sur ses fonds propres, de matériels techniques destinés aux PSH. Depuis 2015 jusqu’à ce jour, près d’un millier de fauteuils roulants ont été distribués à des PSH préalablement identifiées par les services et/ou les plateformes d’associations implantés aux quatre coins du territoire. Une Direction à part entière existe d’ailleurs depuis 2016 au sein du MPPSPF qui entend améliorer les conditions de vie des Personnes en Situation de Handicap ou à mobilité réduite.

R. O

News Mada23 partages

Festival art urbain : « La mort », le thème de l’année

L’association La Teinturerie a organisé une conférence de presse, hier, à l’Is’art galerie à Ampasinimalo, pour annoncer le thème du festival Art urbain qui se déroulera du 19 octobre au 4 novembre. Durant cette cinquième édition, le sujet proposé sera «La mort».

«La mort est quasiment présente dans la vie quotidienne des Malgaches, à travers le respect des ancêtres ou encore les divers cultes traditionnels», a annoncé l’un des responsables du festival. Consciente de cette valeur, l’association a décidé de choisir ce thème pour la prochaine édition du festival Art urbain. Ainsi, afin de mettre tout le monde dans le bain, c’est-à-dire, les artistes ainsi que le public, l’association organise des séries de conférences autour du sujet tous les mercredis du mois de mai.

Ainsi, la première conférence se fera le 2 mai à l’Is’art galerie à Ampasanimalo. Elle sera animée par l’anthropologue Michael Randriamaniraka. Spécialisé en sociologie urbaine, il analyse la vie quotidienne des Malgaches qui vivent en ville. Etant aussi un défenseur du patrimoine et de la culture malgache, le thème «La mort» l’inspire.

Les échanges culturels renforcés

En ce qui concerne le festival, le programme s’annonce original. L’association invitera une dizaine d’artistes étrangers qui présenteront à leur tour leurs expériences dans leurs pays respectifs. Ils vont ainsi effectuer des échanges durant la résidence création et à l’issue de laquelle, une création originale sur «La mort» sera présentée au grand public.

Ainsi, pour mieux se préparer, l’association lance d’abord un concours sur la création du visuel de cette cinquième édition. L’inscription sera ouverte prochainement, au mois de mai. Le grand gagnant bénéficiera d’une exposition en solo à l’Is’art galerie Ampasinimalo.

Holy Danielle

 

Midi Madagasikara22 partages

SMM : Contre l’instrumentalisation de la Justice

Dans son communiqué du 27 avril 2018, le Syndicat des Magistrats de Madagascar (SMM) condamne fermement l’utilisation des répressions et les fusillades sur la foule, l’interdiction aux citoyens de procéder à des manifestations publiques, la privation de la liberté d’expression ainsi que l’impunité et la corruption sous toutes ses formes. Les magistrats s’opposent également à l’instrumentalisation de la Justice. « Nous refusons catégoriquement que le pouvoir de la Justice concernant les poursuites, les répressions et emprisonnements soit utilisé contre les opposants ou de ceux que les dirigeants accusent de déstabilisateurs. », clarifie le SMM qui réclame haut et fort le respect et la restauration de l’Etat de droit.

Déni de Justice. Pour le syndicat des magistrats de Madagascar, les conflits actuels sont de natures politiques qui méritent des solutions politiques « dans le strict respect de la constitutionnalité ». « Nous ne tolérons plus la velléité de certains magistrats qui feraient un déni de Justice en bloquant manifestement des plaintes déposées auprès des différentes instances. », prévient-il. En ce qui concerne les prochaines élections, les magistrats d’avertir : « Nous tenons à prévenir tous ceux qui espèrent ou tenteront de frauder, de détourner les votes ou d’enfreindre les lois ; que la Justice s’indignera et s’y opposera farouchement par tous les moyens qui nous sont possibles. »

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara19 partages

Morondava Antehiroka : Tokantrano voaroba, lasa ny vola sy ny basin’ny tompon-trano

Tokantrano iray no niharan’ny fandrobana, ny alin’ny alakamisy hifoha zoma lasa teo, teny amin’iny faritra Morondava Antehiroka iny. Lasa tamin’izany ny vola sy ny firavaka. Nisy basy « calibre 16 », izay an’ny tompon-trano ihany koa nentin’ireo mpandroba.

Telo lahy nitondra zava-maranitra no niditra an-keriny tamin’ity trano ity, araka ny fanazavana azo avy tamin’ny zandarimarim-pirenena, tokony ho tamin’ny misasak’alina tany ho any. Nendahin’ireto olon-dratsy mantsy ny karakara vy izay miaro ny varavaran-kely ary avy hatrany dia niditra tao an-trano izy ireo. Ankevitry ny efa fantatr’ireto olon-dratsy ireto ny fisian’ireto zavatra sarobidy fa indrindra ny fisian’ilay basy tao amin’ity trano ity. Nikarokaroka eran’ny efitra mantsy izy ireo ary tamin’izany no nahitan’izy ireo vola, izay mitentina aman’hetsiny maro, firavaka volamena isan-karazany ary ilay fitaovam-piadiana. Vao azon’ireo, ireo zavatra ireo dia nitsoaka toy ny tsy teo ireto olon-dratsy. Tsy nandratra na ihany koa namono ny tompon-trano.

Rehefa nahatsikaritra an’io fandrobana nihatra taminy io ny tompon-trano, dia niantso ny zandary misahana iny faritra iny, izay tonga haingana teny an-toerana. Amin’ny toe-javatra tahak’izao, hoy ny fanazavana azo tamin’ireo mpitandro filaminana, dia ny fampidinana alika teny amin’iny toerana nitrangan’ny fandrobana no mety indrindra, hitsongoana dia ireo olon-dratsy. Rehefa natao izany dia nijanona teo amina trano iray tsy lavitra ilay tokantrano voaroba ilay alika. Rehefa nosavaina ilay trano dia tsy nahitana n’inona n’inona anefa. Na izany na tsy izany, dia tsy maintsy nentina nalaina am-bavany ihany ireo olona efatra tao, ary nalefa nody nony avy teo. Mbola mitohy araka izany ny fanadihadiana sy ny fikarohana ireo olon-dratsy, fa indrindra ilay fitaovam-piadiana izay lasa eny an-tanan’olon-dratsy, ataon’ireo zandary eny an-toerana.

m.L

Midi Madagasikara16 partages

Cinéma : « Avengers » en avant- première au Cinépax

Baron Cyrille, Directeur de Cinépax.

L’industrie cinématographique malgache retrouve un nouveau souffle avec l’apparition, ces derniers temps de nouvelles salles modernes, notamment dans la Capitale. Cinépax qui a ouvert ses portes au « Tana Waterfront » Ambodivona figure parmi les salles qui sont appréciées  par les cinéphiles de tous les âges. Avant-hier c’était plutôt les seniors qui sont venus en masse pour assister à la projection en avant-première du film américain « Avengers ». Une assistance composée essentiellement de chefs d’entreprise invités pour la circonstance. Pour rappel, Cinépax propose  du cinéma multiplex et vise toutes les catégories de cible avec des horaires adaptés à tous les besoins. « Notre objectif est de proposer aux Malgaches du cinéma avec une bonne norme de projection » a déclaré Baron Cyrille, Directeur de Cinépax. Une aubaine en tout cas pour les cinéphiles qui ont droit, non seulement à des salles de très bonne qualité, mais aussi à des services d’une grande performance.

R.Edmond.

Midi Madagasikara16 partages

FFKM-CFM-SADC : Guerre de médiation

La médiation nationale ou locale n’exclut pas l’intervention des médiateurs de la SADC et de l’Union africaine.

Parallèlement aux manifestations qui se poursuivent sur la Place du 13 Mai sous l’égide et la coordination des députés de l’opposition, les appels au dialogue se multiplient. Ce dialogue est même déjà engagé, mais a été suspendu dès la première rencontre qui s’est tenue mercredi dernier à l’ambassade de l’Afrique du Sud. Ce dialogue a été initié par l’Union africaine. Actuellement, l’Union africaine qui va incessamment envoyer à Madagascar son principal médiateur Ramtane Lamamra n’est pas seule dans le processus de médiation dans la crise malgache. La SADC aussi va dépêcher l’ancien président mozambicain Joachim Chissano. Deux médiations nationales entrent en concurrence avec la médiation de la communauté internationale. Il y a celle qui va être pilotée par le FFKM (Conseil Œcuménique des Eglises Chrétiennes de Madagascar) et celle que le CFM (Conseil du Fampihavanana Malagasy) dont les membres sont payés par les contribuables pour cette mission va entamer dans les prochains jours.

Crédibilité et neutralité. La concurrence semble être dure entre les deux entités nationales. La question de crédibilité et de neutralité vis-à-vis des autorités politiques et des entités politiques alimente les débats dans le microcosme politique. Le CFM ou le FFKM ? Si le Conseil du « Fampihavanana Malagasy » se contente pour le moment d’un communiqué où il affirme que le « dialogue constitue la seule voie pour résoudre les conflits entre les protagonistes politiques », les quatre prélats du Conseil Œcuménique des Eglises Chrétiennes de Madagascar invitent les chefs d’Institution, les parlementaires, les dirigeants politiques et les leaders politiques à assister au culte qui sera organisé demain à l’église anglicane à Ambohimanoro. C’est à cette occasion que le FFKM annoncera son plan de médiation. De l’autre côté, l’opinion publique semble être défavorable à l’intervention du CFM. Depuis quelques jours, la photo qui montre Maka Alphonse (président du CFM) aux côtés du président de la République Hery Rajaonarimampianina lors du lancement des travaux d’extension du Port de Toamasina circule dans les réseaux sociaux. Pour les « facebookers », le président du CFM n’est plus politiquement neutre.

Présence internationale. Quoi qu’il en soit, une médiation nationale n’exclut pas l’intervention de la communauté internationale. La SADC et l’Union africaine ont piloté le processus de sortie de crise en 2009 lorsque les Malgaches n’étaient pas arrivés à s’entendre entre eux. L’intervention de la communauté internationale s’est soldée par la signature d’une feuille de route qui a abouti à la mise en place d’un régime transitoire. Quatre ans après, les médiateurs étrangers sont de retour. Les manifestants sur la Place du 13 Mai s’y opposent. Mais, d’après nos sources, Joachim Chissano et Ramtane Lamamra sont attendus à Tana ce week-end.

R. Eugène

Midi Madagasikara15 partages

Concert au Coliseum : Dadi Love confirme la tenue de l’évènement!

Plus qu’une journée à patienter et la fête peut commencer ! Aura, n’aura finalement pas lieu ? Dadi Love vient de confirmer la tenue de son grand spectacle au Coliseum ce dimanche 29 avril. S’étant préparé depuis des semaines pour ce grand moment de retrouvailles avec ses fans tananariviens, l’interprète de « Ataoko sonia » promet un show grandiose avec ses amis. « Les portes seront ouvertes à partir de 8h30. Dès 10 heures, les « guests », de grosses pointures de la musique tropicale comme Lianah, Farah John’s ou Onja Tinondia, de jeunes artistes très appréciés comme Mr Sayda, Lico Kininike, Malm ou Kapitsany, vont chauffer l’ambiance », précise Dadi Love. La superstar montera sur scène en début d’après-midi. « Mon show durera près de quatre heures pendant lesquelles je revisiterai tous ces titres avec lesquels les gens m’ont connus, ceux qui ont fait ma renommée. Je saisirai également de l’occasion pour dévoiler de nouvelles compositions ». Quatre heures au rythme des grands succès de Dadi Love au Coliseum, ça promet !Mahetsaka

Midi Madagasikara14 partages

Un dénouement qui se fera dans la légalité

Une semaine après le début des manifestations sur le parvis de l’Hôtel de ville, le mouvement de contestation contre le régime n’a pas faibli et les slogans sur les banderoles sont toujours aussi virulents. L’action menée par les députés ne va pas porter ses fruits tout de suite et plusieurs étapes doivent être franchies avant d’aboutir. Les 73 parlementaires qui la pilotent veulent agir dans un cadre légal. Ils ont donc déposé une requête aux fins de déchéance du président de la République à la HCC, mais ils doivent aussi réfréner l’impatience de la partie de l’opinion qui désire un changement à la tête de l’Etat. Le plus difficile est à venir car ils doivent tout faire pour entretenir la flamme de la contestation sur la place du 13 mai. La suite du mouvement est suspendue aux jugements de la HCC. La communauté internationale est dans l’expectative. La SADC s’est invitée dans la médiation entre les partis en présence et a dépêché Joachim Chissano pour essayer de concilier les positions des uns et des autres. Mais d’ores et déjà, il a essuyé le refus des députés du changement qui veulent une résolution du contentieux entre les acteurs de ce début de crise par les Malgaches eux-mêmes. La situation actuelle est différente de celle de 2009 car les forces de l’ordre ont décidé de ne se cantonner qu’à la protection des biens et des personnes et entendent ne pas être instrumentalisées par le régime. Les deux anciens présidents Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana préfèrent rester en retrait car il s’agit d’un mouvement initié par les parlementaires seuls. Aujourd’hui, c’est sur le plan juridique que s’est engagée la bataille. Mais la communication joue un rôle tout aussi important. Les communicants ont également recours aux réseaux sociaux pour essayer de déstabiliser les adversaires du camp qu’ils soutiennent.

Sur le plan international, c’est l’Arménie qui a focalisé l’attention des médias. La rue a eu raison du Premier ministre qui a été obligé de démissionner. L’opposant charismatique Nikol Pachinian avait réussi à mobiliser des dizaines de milliers d’Arméniens dans la capitale Erevan pour protester contre la nomination de l’ex-président Serge Sarkassian à la tête du gouvernement. Il avait appelé à la paralysie de toutes les agences gouvernementales et avait qualifié son mouvement de révolution de velours.

La presse internationale s’est intéressée de très près à la visite d’Etat du président Emmanuel Macron aux Etats-Unis. Le jeune chef d’Etat a impressionné les Américains, en réussissant à séduire Donald Trump. Ce dernier n’a cependant rien cédé à propos des dossiers litigieux du commerce international, du climat et du nucléaire iranien. Mais le président français a affirmé sa personnalité lors du discours qu’il a prononcé à la Chambre des représentants.

C’est une rencontre historique qui est en train d’avoir lieu à la frontière des deux Corées. Les deux dirigeants, le Sud-coréen Moon Jae-in et son homologue du Nord Kim Jung Un ont publié une déclaration commune, s’engageant à « une dénucléarisation complète de la péninsule ». Ils ont convenu de cesser toute action hostile. Cette rencontre précède celle du leader nord- coréen avec le président américain Donald Trump, signant ainsi le dégel des relations entre la Corée du Nord et les Etats-Unis.

Une semaine après le début des manifestations sur la place du 13 mai, la contestation du régime est toujours aussi vive, mais elle a lieu sans violence. L’atmosphère est fiévreuse, mais elle ne génère aucun débordement, preuve que le mouvement est mené de manière responsable. Le dénouement de la situation n’est pas dans l’immédiat. Tout le monde convient qu’il se fera dans la légalité stricte.

Patrice RABE

News Mada12 partages

Analamanga : les maires gardent leur neutralité

Les maires de la région Analamanga adoptent un profil bas à propos des affaires nationales. Une décision commune a donc été prise à l’unanimité lors de l’Assemblée générale tenue à Andoharanofotsy, hier, pour préserver la neutralité de leur association.

Toute déclaration faite au nom de l’association des maires de la région Analamanga ne sera désormais autorisée qu’au cours de l’Assemblée générale, d’après une décision publiée hier. Chaque membre a toutefois le droit de s’exprimer individuellement à son nom ou au nom de sa commune. Donnant de plus amples informations sur le motif de la décision, le maire de la commune rurale de Soavina, Rigobert Rakotoarisoa, porte-parole de l’association, a expliqué que cette résolution a été prise afin de garder la neutralité et l’objectivité de l’association dans le contexte actuel. L’existence de plusieurs adhérents issus de différentes tendances politiques a été sans doute à l’origine de cette convention interne des membres de l’association des maires de la région Analamanga.

Les maires issus des huit districts de la région Analamanga, réunis en assemblée générale dans la commune rurale d’Andoharanofotsy, se sont concertés par ailleurs sur leurs avantages limités par le décret 2018-162, portant sur la définition de leurs indemnités et représentations, publié récemment. Le nouveau texte les défavorisant dans l’exécution de leurs fonctions a été suspendu suite à leurs interventions et ils en ont exigé hier l’abrogation.

Manou

News Mada10 partages

Projet Ambatovy : signature de l’acte administratif relatif aux ristournes

Une délégation de la société japonaise Sumitomo Corporation, conduite par Fujita Masahiro, vice-président de l’entreprise, a rencontré le ministre auprès de la Présidence en charge des Mines et du pétrole, Ying Vah Zafilahy, jeudi, au siège du ministère à Ampandrianomby. Les discussions entre la délégation de Sumitomo corporation et le ministre, en tant que premiers partenaires dans le projet minier Ambatovy, ont porté essentiellement sur les activités de cette grande compagnie minière à Madagascar. Il a été indiqué à cette occasion que les deux arrêtés portant sur les ristournes du projet Ambatovy destinés aux collectivités décentralisés ont été signés.  La coopération entre  le gouvernement malgache et japonais a également été abordée.

En effet, Ambatovy est jusqu’à présent le plus grand investissement réalisé par Sumitomo Corporation en dehors du Japon. La  compagnie produit  annuellement 60.000 tonnes de nickel raffiné, 5.600 tonnes de cobalt raffiné et 210.000 tonnes d’engrais au sulfate d’ammonium. D’après Ying Vah Zafilahy, «Ambatovy et deux autres compagnies minières contribuent actuellement à hauteur de 95% sur les recettes des extractions minières à Madagascar».

R.R.

Midi Madagasikara8 partages

La nécessité de relancer l’intérêt du mouvement

Le mouvement conduit par « les députés pour le changement »  a réussi durant cette première semaine à entretenir la flamme de la contestation. Le fait que toutes les manifestations se soient passées dans le calme lui permet de jouir d’un véritable crédit auprès la population. Mais il lui faut réussir à maintenir l’intérêt de ceux qui le suivent.  Les leaders du mouvement ont annoncé qu’une grande déclaration serait faite sur la place du 13 mai pour mobiliser le plus de monde possible.

La nécessité de relancer l’intérêt du mouvement

Tous ceux qui se sont rués sur l’avenue de l’Indépendance, samedi denier, étaient animés par le désir d’un véritable changement. La manifestation s’est déroulée sans trop de dommages  et a réussi à ébranler le régime. Cette première semaine fut celle de l’organisation du mouvement. Les manifestants ont rendu hommage aux victimes et le dépôt de la requête de la déchéance du chef de l’Etat à la HCC a été fait. Les déclarations de personnalités appuyant cette  requête sont venues de toute l’île.  Néanmoins, des voix se sont fait entendre, développant une argumentation plus raisonnable et insistant sur la légalité de la démarche à  suivre. Le SEFAFI a dressé un constat sans  complaisance de la situation actuelle, appelant à  une prise de conscience  générale pour permettre une résolution de la crise de manière démocratique.  « Les députés pour le changement »   ont le devoir de bien orienter l’action qu’ils vont mener dans les temps à venir pour ne pas donner prise à la critique et provoquer la défection d’une partie de la population. Le mouvement a commencé à s’étendre en provinces et il mobilise déjà un certain nombre de personnes. Aujourd’hui, appel sera lancé, nous dit-on, pour une grève générale.  Sera-t-il suffisamment mobilisateur pour gonfler le moral des manifestants? En tout cas, c’est la suite logique que « les députés du changement » estiment devoir donner au mouvement pour mobiliser ces derniers.

Patrice RABE

Midi Madagasikara7 partages

Fihaonana : Trakitera nivadika, iray maty, efatra naratra mafy, miaramila ny roa

Isan’ny mitera-doza ihany koa irony fitaovana misy môtera tsy natao loatra  hitondràna olona irony,  kanefa dia maro mampiasa any amin’ireny faritra saro-dalana sy tsy afaky ny fiara irony. Tany amin’iny distrikan’i Fihaonana, lalana mankany Maintirano avy eo Tsiroanomandidy iny, dia « tracteur » nasiana « remorque », nitondra olona no tra-doza teny an-dàlana, ny voalohandohan’ny herinandro teo. Olona iray no voalazan’ny tatitry ny zandary fa namoy ny ainy, raha olona efatra no naratra mafy. Anisan’ireto naratra ireo ny miaramila roa izay miasa any amin’iny faritra iny avy ao amin’ny vondron’ny DAS ary ankizivavy roa, izay zanak’ilay olona maty. Raha ny fampitam-baovao azo, dia vokatry ny olana ara-teknika no niandohan’ny loza. Raha teo am-pihaniana fiakarana teo amin’ny tehezan’i Manambolo ao amin’ny fokontany Antsapanimahazo iny mantsy ity fitaovana misy môtera natao ho an’ny fambolena ity, dia tapaka tampoka ny vy mihazona ilay « remorque » nitondra ireo olona tao aoriana. Nikivalavala niverin-dalana nidina arak’ izany ity « remorque » ity ary nivadika nony avy teo. Antony nahafaty ny olona iray izay voatsindrin’izy io sy namparatra ireo mpandeha hafa. Nentina niverin-dalana haingana moa ireo naratra, novonjena tany amin’iny hôpitaly Bongolava. Ny vatana mangatsiakan’ilay olona namoy ny ainy ihany koa, dia nentina niverina tany Tsiroanomandidy. Nandray an-tànana ny raharaha avy hatrany moa ireo zandary avy ao amin’ny borigadin’i Tsiroanomandidy.

m.L

Midi Madagasikara5 partages

Miora Ratsimbazafy : « Le développement communautaire passe par les jeunes »

« Nous sommes convaincus que les jeunes ont leurs rôles dans le développement de leurs communautés respectives » . Ce sont là les propos de Miora Ratsimbazafy, présidente de l’association «Tanora Namako » pour faire état de la situation des jeunes malgaches en général, mais surtout ceux du district d’Atsimondrano. Ladite association a, en effet, mené des enquêtes auprès de jeunes de cinq communes du District d’Atsimondrano durant l’année 2017. Menée sur des jeunes de 13 à 18 ans et parlant des thématiques de la santé de la reproduction ainsi que de l’orientation scolaire, l’initiative avait pour objectif de savoir les points de vue des jeunes sur les thématiques, mais surtout sur « comment ils appréhendent les problématiques socio-économiques et politiques actuelles » . « Nos actions ont également voulu savoir quelles solutions les jeunes pourraient proposer pour changer la donne » a également fait savoir Miora Rastimbazafy. Cette dernière de renchérir que bien que « première action menée par l’association, l’enquête fut une réussite et enrichissante sur comment entreprendre le développement du district via les jeunes » . Par ailleurs, l’association entreprend de mettre en œuvre des projets de développement issus des propositions des jeunes. Une façon pour les membres de l’association « Tanora Namako » d’inclure les jeunes d’Atsimondrano dans le développement de leurs communautés. Comme l’a attesté Miora Ratsimbazafy : « Les projets de développement que nous allons mener seront les fruits des propositions de solutions des jeunes. Les projets seront également leurs contributions au développement de leur communauté, car issus de leurs points de vue » .

José Belalahy

Midi Madagasikara5 partages

Projet PACARC : Les opportunités du changement climatique

Madagascar fait partie des pays très vulnérables au changement climatique. Le pays dispose déjà d’un plan d’action aux fins d’adaptation depuis 2006. Pour ce faire, un projet PACARC (Projet d’Amélioration des Capacités d’Adaptation et de Résilience des Communes Rurales face aux Changements Climatiques), financé par le Fonds pour l’Environnement Mondial et le PNUD, est mis en œuvre depuis juin 2016 jusqu’à juin 2021, dans onze communes des cinq régions. L’objectif consiste non seulement à promouvoir des mesures nationales appropriées permettant à la  Grande  Ile de faire face aux impacts du changement climatique mais aussi à bénéficier des opportunités de ce changement climatique. C’est ce qu’on a appris lors de la matinée du développement rural organisée périodiquement par le PADR au ministère du Plan à Anosy hier.

Défis à surmonter. Et pour atteindre cet objectif, plusieurs défis doivent être surmontés. Il s’agit entre autres, de la forte pression anthropique exercée sur les ressources naturelles, du manque de capacités techniques et financières ainsi que de la difficulté d’accès des producteurs aux intrants et au crédit. Il y a aussi le manque d’infrastructures d’eau et d’assainissement et la vulgarisation limitée des informations météorologiques et climatique empêchant la prise de décision face aux risques ou à la perturbation du calendrier cultural, entre autres. La sensibilisation insuffisante des décideurs concernant les risques et les options d’adaptation ainsi que le manque de coordination des interventions de toutes les parties prenantes constituent également un autre obstacle à surmonter.

3 000 producteurs. Notons que ce projet PACARC vise à renforcer les capacités institutionnelles des ministères concernés et à apporter des appuis techniques et matériels à la direction générale de la Météo pour une meilleure diffusion des informations agro météorologiques et hydrologiques. Il permettra entre-temps d’assurer la vulgarisation et le transfert des technologies d’adaptation aux éleveurs, aux agriculteurs, aux pêcheurs, aux usagers de l’eau et aux gestionnaires de l’environnement dans les onze communes rurales d’intervention. Près de 3 000 producteurs très vulnérables seront les cibles de ce projet. Ils bénéficieront des formations et seront accompagnés dans l’application des technologies de gestion d’eau, de pêche et d’agro-sylvo-pastorale résistantes au climat, a-t-on conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara5 partages

UTOP 2018 : J -6 pour les coureurs de longue distance

Il y a des parcours plus que durs, mais combien beaux !

Il y  a ceux qui vont viser le titre, d’autres qui marcheront tout simplement jusqu’à ce que leur corps dise non, d’autres qui ont pour but de finir les courses. Dans tous les cas, ce sera l’ambiance avec les milliers de coureurs au rendez-vous de l’UTOP pour cette année 2018.

Ca y est, on entre dans la dernière ligne droite des préparations que ce soit les entraînements, le matériel ou autres choses. Les amateurs de trail qui augmentent chaque année à Madagascar pourront s’y mettre le week-end prochain. La distribution de dossards se fera le jeudi 03 mai de 09h à 17h au Lycée français d’Ambatobe. Quant aux bénéficiaires de matériels sportifs, la distribution aura lieu ce jour dans les locaux de l’Arbiochem Antanimora, en face du Supermaki. Cela est réservé uniquement aux personnes justifiant d’une preuve d’inscription à l’une des courses de l’édition 2018 de l’UTOP à l’exclusion du « Fun Run », du « Zazatrail », du « T-Rail » et de l’ « X-Trail ». De 8h30 à 10h, élites et amateurs sont attendus sur place. Notons que lesdits élites sont les 10 premiers de l’UTOP 2016 ou 2017, les 10 premiers de l’Ultra, les 15 premiers du semi, les deux premiers des équipes relais/duo, les 15 premiers du « T-Rail ».

Programme au Lycée français de Tana

Le briefing pour les « ULTRA-SEMI-XTREM » se fera le jeudi 03 mai à 16hLe briefing pour les « TRAIL-XTRAIL » se fera le jeudi 03 mai à 16h30 .Le briefing pour les « JUST FOR FUN » se fera le dimanche 06 mai à 08H.Toute l’organisation par rapport au « FUN RUN » et « ZAZA TRAIL » sera publiée après le 06 mai.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara5 partages

Journée internationale de la Danse : Une chorégraphie commune pour marquer le 29 avril,

Une grande première ! Pour marquer en grande pompe et d’une pierre blanche la date du 29 avril, les acteurs de la danse malgache ont fait preuve de solidarité en créant une chorégraphie commune dans laquelle tous se sont donné à cœur joie.

Oublier dans laquelle on excelle et danser sur la même musique et sur les mêmes pas, le temps d’une chorégraphie ! Pour la journée internationale de la danse, chorégraphes et danseurs issus de différentes compagnies et des quatre coins de Madagascar se sont réunis autour d’une création pour marquer d’une pierre blanche la journée du 29 avril. Les principales missions lors de cette journée internationale, étant de réunir le monde de la danse, de rendre hommage à cette forme d’art qui, en se passant de mots, dépasse les barrières politiques, culturelles et ethniques. Depuis le début de la semaine, danseurs contemporains, d’autres issus de milieu plus urbain, compagnies et membres d’associations de danse se sont donc retrouvés au MDC Mahamasina pour répéter une chorégraphie commune qui a été enregistrée et sera ensuite diffusée sur toutes les chaînes télévisées pour marquer la journée internationale de la danse. Harivola Rakotondrasoa de donner plus de détails : « La chorégraphie est le résultat d’une collaboration entre tous les danseurs, notamment Ange, Jessica, Rotsy, Combat, Falihery, Be, Tojo, Saia, Navin, Harivola, Compagnie Rary et ses collaborateurs. En novembre 2017, nous nous sommes rassemblés (par nous, je veux dire tous les danseurs issus de toutes les disciplines) et avons créé la page facebook ‘Mpandihin’i Gasikara’ ».A l’instar de la Journée mondiale du Théâtre, créée en 1961, la Journée internationale de la Danse a été instaurée par l’Institut international du Théâtre en 1982. Depuis, cet événement est célébré le 29 avril, date-anniversaire de la naissance de Jean-Georges Noverre, danseur et maître de ballet français, considéré comme le créateur du ballet moderne.Mahetsaka

Midi Madagasikara4 partages

Conservation marine dans le Nord-Ouest : Festival des « Dudongs » et atelier régional du réseau MIHARI

Le carnaval lors du Festival des « Dudongs », à Nosy- Be.

Semaine bien remplie à Nosy-Be pour les petits pêcheurs regroupés au sein du réseau MIHARI en participant à un atelier régional sur la conservation marine et les LMMA (« Locally Managed Marine Areas » ou Aires marines gérées localement), incluant le Festival des « Dudongs » 2018.

 Rendez-vous annuel particulièrement festif et mobilisateur, cette semaine, à Nosy-Be pour le Réseau MIHARI, un réseau national des communautés de pêcheurs, avec la tenue de son atelier régional qui a débuté le 25 avril par la tenue du « Festival des Dudongs 2018 », animant toute la ville de Nosy-Be. 140 participants issus des régions Boeny, Sofia et DIANA, dont plus d’une centaine de petits pêcheurs, et des leaders au sein de leurs communautés, se sont en effet donné rendez-vous dans l’Ile aux parfums pour l’atelier régional MIHARI Nord-Ouest, du 25 au 28 avril 2018. Un atelier qui a débuté par ce festival dédié aux « dudongs », mammifères marins dont la population est en diminution en raison de la destruction de leurs habitats et les pressions anthropiques. Le festival est ainsi une occasion d’alerter le public et les acteurs engagés dans le domaine de la conservation et préservation de la biodiversité marine, sur la diminution de la population des « dudongs ». Connus à Madagascar sous le nom de « Trozona », « Lambohara » ou encore « Lambondriaka », les « dudongs » mesurent jusqu’à 3 mètres de long, se nourrissent d’herbiers marins – jusqu’à 70 kg par jour – et dotés d’une longévité allant jusqu’à 70 ans.

Défis à résoudre. Quant à l’atelier régional, portant sur les défis de la conservation marine et des LMMA – concept mondialement reconnu pour son efficacité en matière de conservation marine – dans cette partie nord-ouest de Madagascar, l’occasion a été saisie pour se pencher sur la recherche de solutions afin de venir à bout de ces défis à travers des conférences et des échanges avec les autorités et services techniques régionaux sur divers thématiques, notamment les infractions en matière de ressources marines. Séances studieuses en marge desquelles les petits pêcheurs ont visité la LMMA Ambatozavavy. Ils ont, par ailleurs, planté plus de 600 propagules afin de contribuer à la reforestation de mangroves.

Rappelons que le réseau MIHARI, créé en 2012 pour répondre aux problèmes des petits pêcheurs de Madagascar, compte actuellement plus de 150 communautés LMMA et 23 organisations membres.

Hanitra R.

Midi Madagasikara4 partages

Flash Eco

Le segment Toamasina – Foulpointe de la route nationale 5  est en cours de réhabilitation. Les travaux sont en cours, mais la partie réhabilitée reste en mauvais état, selon les automobilistes. « Une fois de plus, c’est la méthode tip-top que les dirigeants adoptent. Des nids de poule sont déjà visibles sur les parties réhabilitées, alors que les travaux ne sont même pas terminés. Il faut croire que cette route restera encore en mauvais état, pour un bon bout de temps », nous a confié un transporteur de la RN5.

Antsa R.

Midi Madagasikara4 partages

Economie des services : Croissance favorisée par la transformation numérique

Le secteur des services se développe très vite à Madagascar, grâce au développement numérique.

Les technologies digitales ont fortement contribué à l’essor de l’économie des services à Madagascar. La Banque  mondiale soutient l’importance de la transformation numérique pour les pays qui disposent d’avantages comparatifs dans ce secteur d’activité.

 L’investissement dans la transformation numérique peut débloquer un énorme potentiel pour que les économies de services favorisent la croissance et la création d’emplois, selon la Banque  mondiale. « L’industrie des services, y compris via la transformation numérique, constitue une nouvelle source de croissance pour le Moyen-Orient et l’Afrique. Ces régions se sont trop longtemps appuyées sur les dépenses publiques comme principal moteur de croissance », a déclaré Rabah Arezki, économiste auprès de l’institution. Pour transformer la puissance des ondes externes de l’innovation technologique en sources internes de croissance et de création d’emplois, il faut adapter plusieurs domaines clés, y compris ses systèmes Internet et de paiement, son cadre réglementaire, son système d’éducation, sa « capacité d’état tech » et l’architecture de financement pour les  startups, d’après toujours l’économiste Arezki. A Madagascar, les avancées dans ces domaines d’activités ont déjà permis la création de dizaines de milliers d’emplois par des entreprises nouvellement créées, dont la majorité vise le marché international.

Inclusion financière. Parmi différentes filières d’activités dans le secteur des services, la finance figure parmi les plus importantes, en termes d’impacts sur la vie de la population. La semaine dernière, un grand débat sur la contribution des nouvelles technologies à l’amélioration de l’inclusion financière s’est tenue, au siège de la Banque  mondiale. D’après les panélistes, l’inclusion financière a pour but d’améliorer le bien-être individuel. L’accès à des services financiers facilite le quotidien et aide les ménages et les entreprises à anticiper le financement d’objectifs de long terme ou à faire face à des imprévus, ont-ils soutenu. A Madagascar, comme d’autres pays d’Afrique, les technologies numériques contribuent beaucoup à l’amélioration de l’inclusion financière. Dans la GrandeIle, seulement 29% des adultes ont accès aux services financiers formels, d’après une enquête menée en 2016. Grâce à la transformation numérique, ce taux passera à 45% en 2022, selon les objectifs de la Stratégie nationale de l’inclusion financière de Madagascar (SNIM), qui couvre la période 2018-2022.

Antsa R.

Midi Madagasikara4 partages

Pr Stephan Narison : Pour un point d’entente entre les protagonistes

Le président de l’« Association Gasy Miara-Mandroso » ou AGMM condamne la violence perpétrée sur la Place du 13 Mai samedi dernier par les forces de l’ordre à l’endroit des manifestants. Le Pr Stephan Narison met l’accent sur la nécessité de respecter les règles démocratiques « pour permettre aux manifestants d’exprimer librement et sereinement leurs opinions ». Il invite par ailleurs les deux parties protagonistes à trouver un point d’entente pour mettre fin au présent conflit. A rappeler qu’après l’affrontement meurtrier et sanglant du 21 avril, le préfet de police d’Antananarivo a décidé de laisser les manifestants envahir le parvis de l’Hôtel de ville à Analakely. Par contre, il signe à chaque manifestation une réquisition anti-pillage pour baliser les actions des éléments incontrôlés.

R. Eugène

Midi Madagasikara4 partages

Flash-Eco.

La première réunion du Comité d’Orientation et de Suivi  (COS) du  programme national foncier s’est déroulée ces deux derniers jours au DLC Anosy.  Le COS,  a pour mission  de  vérifier  la  cohérence  des  activités  du Programme National  Foncier  avec  les  orientations  de  la Lettre  de  Politique  Foncière et  d’assurer  l’articulation  et  la  synergie  des  opérations  et  investissements sectoriels nécessitant  l’usage  des  terrains  avec  les  règles  et  procédures  de  la  législation foncière  en  vigueur. Présidé par le Secrétaire Général du M2PATE, le COS est composé des Secrétaires Généraux  des ministères, des représentants des organisations de la société civile et des groupements d’entreprises comme le GEM, le FIVMPAMA et le SIM.

*La BNI Madagascar sera présente à la Foire Internationale de Madagascar (FIM). Mieux, elle sera dans le « carré des sponsors » de cette importante manifestation économico-commerciale considérée comme un rendez-vous  des opportunités pour les opérateurs économiques et les investisseurs locaux et étrangers.  BNI Madagascar interviendra au Forum Economique de l’Océan Indien et animera une conférence sur le thème « BNI Madagascar, la banque et le mobile banking ». BNI MADAGASCAR entend aussi saisir l’opportunité de cet évènement incontournable pour mettre en avant son savoir-faire et ses compétences pour accompagner les différents acteurs dans leurs projets et leurs opérations nationales et internationales.

Recueillis par R.Edmond.

News Mada3 partages

Hetsika eny amin’ny kianjan’ny 13 mey : fihaonambe… fampisehoan-kery ny anio

 Mitohy ny hetsika eny amin’ny kianjan’ny 13 mey, Analakely. Fihaonambe sy filaharambe… fampisehoan-kery ny anio.Hahatongavan’ny hery velona rehetra…   

 Herinandro izay… Mitohy, mihamafy, mihamatevina, mihamiitatra… ny hetsi-bahoaka, tarihin’ireo depioten’ny fanovana miisa 73. Fihaonambe sy filaharambe ny anio, anasan’izy ireo ny hery velona rehetra: ny sendikà izay efa nisy tonga tamin’ity herinandro ity, ny solontena avy any amin’ny faritra, ny mpiasam-panjakana, ny avy amin’ny sehatra tsy miankina, ireo very asa tamin’ny orinasa afa-kaba…

Asaina amin’izay hetsi-bahoaka lehibe izay koa ireo ben’ny Tanàna, ny fikambanana samihafa, ny olom-pirenena tsirairay avy… Heverina sy tombanana ho marobe ny ho tonga. Hisy ny mpanakanto hanafana ny hetsika. Entanin’ireo depioten’ny fanovana hitondra sora-baventy ny isan-tsehatra sy sokajiny. Hovakina amin’ny filaharambe izany: fitakian’ny fialan’ny filoha, fitsipihana ny fitsabahan’ny vahiny…     

 Hanova zavatra izao ankatoky ny 1 mey izao

Kisendrasendra? Na efa mahazatra… Saika isaky ny fiandohan’ny volana mey toy izao hatrany ny fiandohana na mampahery vaika hetsi-bahoaka. Fanetsehana ankapobeny sy fampisehoana ny herim-bahoaka ny anio. Fanohizana sy fanamafisana ny fanazavan-kevitra efa natomboka toy ny fomba nandaniana ny lalàm-pifidianana sy izay raketiny, ny fanaovana ampamoaka ny ataon’ny mpitondra, ny fitateram-baovao…

Voalaza teny amin’ny kianjan’ny 13 mey, omaly, ohatra, fa tsy marina ny hoe nisy ny fihaonan’ny filoha teo aloha, Ravalomanana, tamin’ireo tompomenakelin’Iavoloha, fa fandrebirebena ataon’ny mpitondra izany. Eo koa ny hoe fitsipahan-dRavalomanana ny fanonganam-panjakana, adikan’ny sasany ho fisantahan’ny Tim amin’ny Mapar. Nefa tsy fanonganam-panjakana ny hetsi-bahoaka.

Nohamafisin’izy ireo ny fitakiana ny fametraham-pialan’ny filoha Rajaonarimampianina sy ny governemanta; ny fitsipahana ny fanelanelanana mety hataon’ny vondrona iraisam-pirenena, anisan’ny fototr’izao krizy izao tamin’ny fampidirana ny « Ni… Ni… » tamin’ny fifidianana 2013. Nisy koa ny hafatra fampitandremana ireo olona akaiky ny fitondrana izay mandrahona depiote, ny fampiasana « gros bras »…

Hanao ahoana? Andrasana ny fivoaran’ny raharaha amin’ny herinandro. Eo, ohatra, ny fanelanelanan’ny FFKM, ny fahatongavan’ny iraky ny Sadc, ny fankalazana ny 1 mey, ny fivoriana ara-potoan’ny Antenimiera roa tonta…

R. Nd.

 

News Mada3 partages

Analakely : une démonstration de force, ce jour

Les députés de l’opposition veulent accentuer leur revendication. Sur ce, une grande mobilisation est prévue ce jour à Analakely.

A la vitesse supérieure. Après une semaine marquée par une tentative de rapprochement ratée, les députés de l’opposition veulent marquer un coup aujourd’hui sur le parvis de l’Hôtel de ville à Analakely. En effet, la rencontre d’aujourd’hui se fera en présence de nombreuses forces vives du pays, notamment les syndicats, les représentants des régions, les maires, des travailleurs issus du secteur privé et secteur public. Sans oublier les autres laissés-pour-compte du régime Rajaonarimampianina.

Pour les élus de l’opposition, l’objectif est de montrer, aussi bien à l’endroit des partenaires internationaux qu’aux ténors du régime, que les griefs de la population envers le régime est plus important qu’ils ne pensent. En effet, suite aux appels des députés pour un rapport d’activité du parlement, des citoyens de divers horizons ont exprimé leur mécontement qui a duré plus de quatre ans envers le régime. La rencontre d’aujourd’hui prévoit ainsi le rapport sur le fond des textes électoraux adoptés par le Parlement, mais aussi d’exprimer publiquement les attentes déçues des Malgaches depuis le début de la IVe  République.

Griefs

A entendre les prises de parole successives des élus et des associations qui ont rejoint les élus de l’opposition, la liste des plaintes est longue. Pour ne citer que l’inflation, la corruption à ciel ouvert comme ce fut le cas à l’Assemblée nationale dernièrement , l’insécurité galopante ou encore le non respect des libertés fonadamentales comme la liberté de circulation ou d’expression.

Hier, septième jour de manifestation sur le parvis d’Analakely, la mobilisation a été en tout cas au rendez-vous. A cette occasion, l’elu de Soanierana Ivongo, Arnaud Tody, a rappelé que les élus se rendront désormais auprès des  ministères pour rameuter les fonctionnaires bloqués par leur supérieur pour participer au mouvement de la population à Analakely.

Depuis les évènements du 21 avril, où il y a des victimes suite à l’intervention des forces de l’ordre, la rencontre quotidienne des élus avec la population se poursuit dans le calme. D’autant que, depuis ce jour-là, les responsables au sein des forces de sécurité ont choisi de ne plus se mêler de ce genre de manifestation politique arguant du fit qu’il appartient aux acteurs politiques de trouver un terrain d’entente entre eux. Pour autant, les chancelleries restent aux aguets, à l’instar de l’Ambassade de France qui a encore recommandé aux ressortissants français d’éviter le centre-ville de la capitale ce jour.

Rakoto

 

News Mada3 partages

Le SMM met en garde

Le Syndicat des magistrats de Madagascar (SMM) ne peut rester indifférent face à la situation qui prévaut actuellement dans le pays. Il prévient ainsi les magistrats contre toute tentative de velléité de déni de justice.

Pour rappel, les 73 députés ont déposé une plainte auprès du tribunal d’Anosy par rapport aux évènements de samedi dernier d’une part, et une autre requête aux fins de déchéance du chef de l’Etat auprès de la Haute cour constitutionnelle (HCC), d’autre part. Le Syndicat des magistrats de Madagascar (SMM) met ainsi en garde toute tentative de velléité de certains magistrats qui pourraient faire un «Déni de justice en bloquant manifestement des plaintes déposées auprès des différentes instances (telles que celles qui ont été déposées par le SMM lui-même)». Il faut également noter que le SMM continue de défendre l’instauration d’un Etat de droit dans le pays.

Concernant les élections, le SMM tient également à mettre en garde les magistrats. «Nous tenons à prévenir tous ceux qui tenteront de frauder, de détourner les votes ou d’enfreindre les lois, que la justice s’y opposera farouchement par tous les moyens qui nous seront possibles», a indiqué le syndicat à travers un communiqué hier. D’après le SMM, la HCC constitue «Le dernier rempart et garant de la crédibilité des différentes élections qui devront se tenir sur le territoire malgache».

Par ailleurs, le SMM condamne la tournure des évènements actuels, notamment l’utilisation de la force en tirant sur la foule, l’interdiction d’organiser des manifestations publiques, la privation de la liberté d’expression mais également l’impunité et la corruption sous toutes ses formes.

Tahina Navalona

 

Midi Madagasikara3 partages

Œuvres sociales : « Aquarelle » pense au côté humain

Cadre agréable pour les élèves de l’EPP Ankeniheny.

La zone franche « Aquarelle » s’est implantée à Madagascar depuis une dizaine d’années et s’est spécialisée dans la confection de vêtements de toutes sortes, mais elle mène aussi des actions sociales dans le domaine de l’éducation et celui du sanitaire. Mu par l’esprit inculqué par Nelson Mandela « L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde », les membres du comité RSE d’ « Aquarelle » de « Ciel group » ont inauguré hier la rénovation de l’EPP Ankeniheny fortement endommagée par les cyclones. De nouvelles tables-bancs ont également été offertes pendant cette cérémonie. Action qu’ils ont pu réaliser grâce aux fonds collectés lors de la célébration de la journée de « Love day » (12 novembre) créée par Harold Mayer. Face à la paupérisation qui sévit dans le milieu des bas quartiers, le comité a pris en charge tous les frais de la scolarisation des 26 enfants des  classes T1 et T2. Une manière de les épauler pendant la durée de leurs études s’ils sont animés d’un désir de les poursuivre. Des efforts sont aussi enregistrés dans le domaine de l’hygiène au niveau de chaque famille et des « fokontany » environnants. « Aquarelle » a pris, sur ce point, une bonne initiative car l’usine se situe dans la périphérie de la ville et la plupart de ses employés y vivent. Aussi, pour avoir un bon rendement, faut-il penser à tous les aspects de la vie, incluant l’aspect humain.

NARY Ravonjy

Midi Madagasikara2 partages

LES EPREUVES DE L’UTOP 2018

L’ « Ultra Trail » (Mandraka – Mantasoa – Tana) / Solo ou Relais, 5 mai à 3h du matin

121 km, 5.000 m D+, 33h maximum. Départ de Mandraka pour une arrivée à Tana au Lycée Français.

Le « X-TREM 55 » (Mandraka – Mantasoa) : 5 mai à 4h

55 km au total, 2.640 m D+, 14 heures30 maximum. Départ à Marozevo.

Le Semi (Mantasoa – Tana) : 5 mai à 6h

65 km, 2.760 m D+, 17 heures 30 maximum. Départ de Mantasoa

 Le « T-Rail » (Carion – Tana): 5 mai à 8h30

30 km, 970m D+ au départ de Carion à 8H30. Départ de Carion

Le « X-TRail 35 » (Mantasoa – Carion) : 5 mai à 7h

35 km au total, 1.787 m D+, 9 heures 30 min maximum. Départ de Mantasoa

Le « Just For Fun » (Dans les collines d’Ambatobe) : dimanche 6 mai

10 km, course en déguisement pour les jeunes, les accompagnants

Le « Fun Run » (Dans les collines d’Ambatobe): le dimanche 13 mai

10 km pour les 12-18 ans pour les jeunes, les accompagnants… ou juste pour le Fun.

Le « Zaza Trail » : dimanche 13 mai

Pour les « apprentis Traileurs » de 8 à 11 ans.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara2 partages

Projet Ambatovy : 1600 ha de forêt à restaurer d’ici à 2036

Des pépinières de plantes spécifiques aux forêts d’Ambatovy.

Lancée depuis le mois de janvier 2018, la restauration des forêts sur la zone d’extraction du projet Ambatovy sise à Moramanga a pu réhabiliter 10 ha de forêts.

Long. La réhabilitation des forêts situées dans les zones d’extraction du projet Ambatovy est un long processus. Un processus qui a été la clé de voûte de l’octroi du permis d’exploitation des sites, mais également qui doit couler de source étant donné l’effet dévastateur sur l’environnement de l’extraction du Nickel et du Cobalt. Comme l’a fait savoir Saotra Andriahasinoro Jean Émile responsable du département environnemental auprès du Projet Ambatovy: « On a l’obligation de réhabiliter la forêt après les opérations d’extraction. Un processus fort difficile et long certes, mais il est de notre devoir de faire en sorte de restaurer les forêts qui ont été dévastées». Saotra Andriahasinoro d’ajouter que selon les projections menées de concert par le département opération d’extraction et le département environnement, « la réhabilitation des 1600 ha des zones d’extraction devrait être menée à terme d’ici à dix-huit ans, notamment en 2036 ». Réhabilitation qui concerne toutefois et uniquement « les flores » note le responsable. Avant d’ajouter que « la réhabilitation qui se fait de façon progressive a pour objectif de réhabiliter environ 1.900 espèces de plantes sur la superficie de 1600 ha ». Elle est progressive étant donné que le calendrier de restauration est tributaire de celui des opérations d’extraction d’un côté, mais également en dépit des priorités des espèces à réhabiliter de l’autre.

Choix. Il convient de noter que le site d’extraction de Moramanga est divisé en trois types de forêts distinctes : zonale correspondant à une forêt de type primaire, Azonale qui fait référence à une forêt propre à Ambatovy et Intermédiaire, une combinaison des deux. La restauration qui vise à réhabiliter les 1.900 espèces de plantes devrait donc permettre de retrouver ces trois types de forêts sur la zone. D’où la particularité de la restauration en question qui consiste à ne « prendre en compte que les espèces locales et répertoriées sur la zone ». Comme l’atteste Saotra Andriahasinoro : « Il ne s’agit pas de restaurer pour restaurer. Notre but est de faire en sorte qu’on retrouve la biodiversité et l’écosystème d’avant les travaux d’extraction. Le respect des espèces locales est donc primordial » a-t-il fait savoir. Le responsable au sein du département environnement auprès du projet Ambatovy d’expliquer que la restauration des espèces est effectuée suivant des critères et des conditions spécifiques.

450. 450 Espèces sur les 1.900 identifiées seront prioritairement réhabilitées. Entre autres, les espèces qui sont utiles à la vie quotidienne des communautés environnantes (plantes médicinales, plantes utilisées dans le secteur de la construction et de l’ameublement), celles qui ont des valeurs écologiques élevées. Font également partie de la liste, « les plantes nurses » ou plantes qui ont la capacité d’améliorer les strates. Ces dernières occupant une place importante dans le processus de réhabilitation, ce, dans le sens où elles hébergent les espèces qui vont être restaurées. Il convient de noter que sur les 1.600 espèces de flores répertoriées à Ambatovy, 114 sont catégorisées comme étant des « Species of concern » ou espèces en danger. Huit autres espèces de flore sont toutefois « endémiques » à la forêt d’Ambatovy.

José Belalahy

Midi Madagasikara2 partages

Festival d’art urbain : Grand angle sur « la mort »

Michaël Randriamaniraka, intervenant de la première conférence.

Çela fait peur, certes, mais ce n’est pas sorcier non plus ! Faire de « la mort », le thème par excellence de la cinquième édition du festival d’art urbain, suscite curiosité et appréhension. Cependant, dans le culte des ancêtres, les vivants et les morts ont toujours été liés, comme le montre d’ailleurs l’exhumation, et le lien avec la terre. Pour établir un sentier battu jusqu’au cœur du festival d’art urbain prévu se tenir en novembre, chercheur, anthropologue, historien et artiste se relayeront pour tenter différentes approches par le biais de quatre conférences.

Mercredi, Michaël Randriamaniraka, un anthropologue, sera l’intervenant de la première conférence. Convaincu que la diversité est la première des richesses, que ce soit sur la coutume, la culture, les valeurs sociétales et l’art, sa vision pour le développement est un Madagascar multiculturel.

Michaël Randriamaniraka a fait ses armes en étudiant notamment la sociologie et l’anthropologie. Il fait partie de ces rares personnes se spécialisant dans la sociologie urbaine, et qui se consacre sur l’analyse de la société en milieu urbain. Fervent activiste depuis 2005, il se veut comme défenseur du patrimoine et de la culture dans tout Madagascar.

Outre un enrichissement personnel pour le public et les conférenciers, ces rencontres qui se dérouleront au mois de mai permettront de nourrir les projets d’artistes pour répondre à l’appel à participation de la prochaine édition. Les artistes auront ainsi accès à de nombreuses sources d’inspiration pour proposer des projets de création en milieu public qui prendront corps, fin octobre, lors du festival d’art urbain.

Zo Toniaina

News Mada1 partages

Sofia : le GJMD se positionne

Des entités appuient le mouvement de contestation des 73 députés dans les régions en se posant en relais.

 Le parti GJMD (Groupe des jeunes malagasy pour la démocratie), siégeant dans la région Sofia, s’est exprimé sur la situation actuelle en félicitant les décisions conformes à l’esprit du fihavanana malagasy, prises par les entités en lice après les évènements de samedi. Le parti  condamne toutefois les effusions de sang entachant la démocratie, ayant précédé cet apaisement, selon les déclarations de son président national Rambeloson’Mino, dit «Zama», au cours d’une rencontre avec la presse. Il a en outre déclaré son opposition à la médiation internationale, hier, en appelant la délégation envoyée à cet

effet à exposer directement ses points de vue aux manifestants sur la Place du 13 mai. Le pouvoir appartient au peuple et doit lui revenir s’il le réclame, a martelé le président du GJMD.

Manou

Midi Madagasikara1 partages

Football-Analamanga : Un somptueux COSFA-Elgeco dimanche !

La 14e journée de la ligue 1 d’Analamanga s’annonce très prometteuse avec la confrontation des équipes du top 5. Comme Tota Rakotoarimanana et ses collègues ont, cette fois, choisi le stade de Mahamasina, le public aura droit à une belle journée dominicale.

Le clou des matches de ce dimanche reste incontestablement les chaudes retrouvailles entre Elgeco Plus et le COSFA. Une rencontre placée sur un air de revanche à prendre pour des militaires qu’Elgeco a battus par deux fois lors de la ligue des champions mais qui ont repris du poil de la bête pour se trouver à la troisième place de ce très relevé sommet tananarivien.

Sursaut d’orgueil. Inutile de rajouter que la bataille va faire rage même si Elgeco part avec un léger avantage depuis qu’il a réussi à avoir le service de Safidy, un jeune homme de 24 ans qu’il faudrait enfermer dans les vestiaires pour l’empêcher de marquer.

Pour rester à cette journée de dimanche, il y aura certes la super coupe Orange Kitra de 14h mais le premier match opposant Mama FC à l’Adema ne manque pas non plus de charme. Une chose est certaine, les gars d’Ivato à l’image de Ravo ou de Jonah, tenteront de se surpasser pour montrer de quoi ils sont capables et que le staff technique des Barea a tort de les avoir sous-estimer. Le genre de sursaut d’orgueil que tout le monde attendait de nos joueurs.

Voici le calendrier de ces deux journées à Mahamasina

Samedi 28 avril

10h : Tana Formation contre Uscafoot12h : CNaPS Sport contre Mi 2014h : Fosa Juniors contre COSPN

Dimanche 29 avril

10h : Mama FC contre AS Adema12h : Elgeco Plus contre COSFA14h : Supercoupe Orange Kitra

Clément RABARY

News Mada0 partages

Antehiroka : tokantrano voatafika, lasa ny vola sy ny basy

 Nitrangana fanafihan-jiolahy nirongo fitaovam-piadiana mahery vaika tao amin’ny tokantrano iray eny Morondava Antehiroka, ny alakamisy alina teo. Araka ny fampitam-baovao voaray avy amin’ny zandary, telo lahy niaraka tamin’ny basy sy zava-maranitra no tompon’antoka tamin’ity fanafihana ity. Notapahin’ireo olon-dratsy ny vy miaro ny varavarankely ka teo ry zalahy no niditra tao an-trano. Tampoka tamin’ny tompon-trano ny fahatongavan’ireo olon-dratsy tamin’io alina io satria mbola tao anatin’ny torimaso. Nakorontan’izy ireo avy hatrany ny efitra rehetra tao an-trano. Lasan-dry zalahy tamin’izany ny vola sy ny firavaka volamena tao an-trano niampy basim-borona calibre 16 iray an’ny tompon-trano. Tamin’ny alalan’ny fanadihadiana hatrany ny nahafantarana fa ahina ho efa fantatr’ireo olon-dratsy mialoha ny fisian’ireo zavatra sarobidy niampy ity fitaovam-piadiana ity tao amin’ity tokantrano niharan’ny fanafihana ity. Mitentina antapitrisa maro ny vidin’ny entana sy  ny vola lasan’ireo jiolahy tamin’io alina io. Lasa nitsoaka avy hatrany ry zalahy raha vao nahazo ireo zavatra notadiaviny tao an-trano. Niantso zandary avy hatrany ireo niharan’ny fanafihana ka tonga haingana teny ny zandary niaraka tamin’ny alika mpitsongo dia taorian’izay. Nijanona tsy lavitra ilay trano voatafika ny alikan’ny zandary. Niroso tamin’ny fisavana ny zandary, saingy tsy nahita na inona na inona. Nentin’ny zandary nalaina am-bavany kosa ireo olona efatra tao amin’ity trano hitan’ny alika mpitsongo dia ity.

Mitohy ny fikarohan’ny zandary ireo jiolahy tompon’antoka tamin’ity fanafihana ity.

J.C

News Mada0 partages

Vonoan’olona teny Ambohimanarina : jiolahy telo nidoboka eny Antanimora

 Nidoboka eny Antanimora ireo lehilahy telo voarohirohy ho tompon’antoka tamin’ny fidarohana tovolahy iray niaraka tamin’ny sakaizany teny Anosisoa Ambohimanarina…

 Nisy nanendaka ilay vehivavy niaraka tamin’ity tovolahy ity rehefa avy namonjy karaoke andro vitsivitsy  lasa izay ka niantso vonjy avy hatrany. Nivoaka avokoa ny olona rehetra satria amoron-dalana ilay toerana nitrangan’ny fanendahana. Rehefa nivoaka ny olona, ilay tovolahy niaraka taminy indray no novonoin’ireo olona izay noheverina fa ilay olon-dratsy. Vokany, vaky  ny lohany, mangana ny masony sady naratra mafy izy tamin’io fotoana io. Nisy nahafantatra ilay niharam-boina ka naterin’ireo olona tany an-trano fonenany. Navelan’ireo nanatitra azy teo an-tokotaniny manoloana ny tranony izy. Hitan’ny reniny ilay tovolahy nivalampatra teo an-tokotany ka nentina haingana tany amin’ny hopitaly, saingy tsy avotra intsony ny ainy. Nametraka fitoriana teny amin’ny polisy misahana ny heloka bevava (BC), sakelika voalohany ny renin’ilay tovolahy, ny 16 avrily 2018 teo.

 Nampangain’ny satroka ba…

Voasambotra taorian’ny fikarohana nataon’ny polisy ny vehivavy iray sakaiza taloha an’ilay tovolahy taloha satria hita tany aminy ny satroka ba an’ity maty ity. Voasambotra koa ny ilay vehivavy sakaizany niaraka taminy tamin’io alina nandratrana azy io. Izy indray no nanoro sy nahafantatra ireo olona nidaroka ny sakaizany.

Tratra ihany koa ilay lehilahy iray tena nidaroka azy tamin’io fotoana io. Natolotra ny fampanoavana izy telo mianadahy ireto ka nahazo fahafahana vonjimaika  ireo vehivavy fa notanana am-ponja vonjimaika eny Antanimora ilay lehilahy. Nandeha hatrany ny fanadihadiana satria fantatry ny polisy fa maro ireo nandray anjara tamin’ity famonoana ity. Lehilahy telo hafa indray koa saron’ny polisy teny Ambohimanarina, ny alarobia 25 avrily 2018. Nilaza izy ireo nandritra ny fanadihadian’ny polisy fa nandray anjara tamin’ity famonoana olona ity ka natolotra ny fampanoavana, afakomaly ary notanana am-ponja avy hatrany.

J.C

News Mada0 partages

Mahajanga : sokatra 1 000 mahery tratran’ny zandary

Miisa 1 000 mahery ny zana-tsokatra tratran’ny zandary tao amin’ny fokontany Tsararano Ambony, afakomaly hariva tokony tamin’ny 7 ora teo. Fantatra fa avy any Toliara ny fiavian’ireo sokatra ireo raha ny fanazavana voaray avy amin’ny tompon’ andraikitra misahana ny tontolo iainana izay tonga tany an-toerana. Ramatoa iray no tratra tamin’ny trano nahitana ireto sokatra ireto. Efa mandeha ny fanadihadiana rehetra iarahan’ny zandary sy ny sampandraraham-paritry ny tontolo iainana ao Mahajanga.

Tsy fahita firy any Mahajanga ny fahatrarana sokatra tahaka izao, izay tranga nahagaga ny olona ihany. Mazava ho azy fa misy ny mpandray ny entana ao Mahajanga fa tsy hay izay halehany avy eo. Alefa any ivelany ireo sokatra amin’ny ankapobeny.

Vao ny 10 avrily lasa teo, nisy sokatra miisa 9.888 tratra tany Betsinjake Toliara I. Maty ny 641 tamin’ireo sokatra ireo, ary misy aza ny ahina ho faty.

Ny Rindran’ny olom-pirenena hiarovana ny iaraha-manana na ny ROHY, ny anisan’ny vy nahitana ity vokatra ity. “Misaotra ireo tompon’andraikitra rehetra nandray anjara tamin’izany fisamborana izany. Singanina manokana ao anatin’izany ny tambajotran’ireo mpiara-miombon’antoka miady amin’ny kolikoly sy ny fampiasana tsy ara-dalàna ny harena voajanahary any amin’ny faritra Atsimo Andrefana noho ny nandraisan’izy ireo andraikitra feno sy haingana tamin’izany raharaha izany ka nahatrarana ireo biby marobe”, hoy ny fanazavana. Ampahatsiahivina fa isan’ireo biby tsy manam-paharoa ny sokatra, ary arovan’ny lalàna velona eto amintsika ny fihazanana fanondrananaazy.Nylalàna 2015-018 dia mivaofy bebe kokoa momba ny fandrarana mahakasika ny biby na zavamaniry tafiditra ao anaty CITES Annexe I.

Yves S.

Ino Vaovao0 partages

ANDRANOFOTSY MAROANTSETRA : Fianakaviana 1 423 tsy maintsy afindra monina

Matetika isehoan’ny fiakaran’ny rano mantsy ireo tanàna ireo ka dibo-drano lava. Ankoatra izay dia efa kely sisa dia ho lasan’ny rano tanteraka ny tanànan’ Ampafatra. Manoloana izany, dia nanapa-kevitra ny ben’ny tanàna Andranofotsy Zito Totomanambina fa afindra ao Amparihibe ireo vahoaka amin’ny toerana be rano ireo mba hiaina am-pilamina. Ny alakamisy 26 avrily lasa teo no tapaka fa hanatanterahana ny fanajariana ny tany hifindrana. 

Tsy tontosa anefa izany. Nisy andian’olona nanohitra sy nilaza fa nanamaintimolaly ny tany. Nanao barazy ireo andian’olona milaza nanamaintimolaly ny tany ary tsy nanaiky nidiran’ireo vahoaka saika hafindra monina. Vokany, voatery najanona ny fifindrana. Nandefitra aloha ny vahoaka mba tsy hisian’ny savorovoro. Manoloana izany, dia miantso vonjy amin’ny mpitondra fanjakana isan-tokony ireo vahoaka avy amin’ny tokantrano 1 423 ireo mba hahafahan’izy ireo hipetraka sy monina amin’ny toerana tsy dibo-drano. Ny ben’ny tanànan’Andranofotsy izay manamafy fa tanin’ny Kaominina madiodio io tany ao Amparihibe io. 

Ahiana hafana ny toe-draharaha any an-toerana raha mbola manohy manao barazy ireo andian’olona nilaza ho nanamaintimolaly ny tany.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

OLAM-PITIAVANA : Tra-tehaky ny polisy ilay tovolahy nanindrona antsy nahafaty ny sipany taloha

Raha ny vaovao voaray ihany dia ny talata hariva teo no saron’ny Polisy tao an-toerana ny lehilahy tompon’antoka tamin’ny famonoana io tovovavy io. Voalaza fa nisy olona nahatsikaritra ilay nahavanon-doza nirenireny tao an-tanàna, ka avy hatrany nampandre ny Polisy ary dia nahazoana vokatra izao.

Tonga nanao rodobe nitaky famoahana ilay nahavanon-doza tao amin’ny biraon’ny polisim-pirenena ny fianakaviany. Taorian’ izay dia voatery nafindra sy natolotra ny zandary ny raharaha noho izay savorovoro izay. 

Raha iverenana ny zava-nisy dia ny alin’ny alatsinainy 16 avrily lasa teo dia tra-tehaky ny sakaizany teo aloha nampiaraka tamin’ny olon-kafa ny tovovavy iray ka tsy zakany nynahita azy roa ireo. Noenjehin’ ity farany avy hatrany ilay rafilahiny, saingy tsy tratrany. Ilay tovovavy no niverenany tampokaka raikitra ny fifamaliana teo amin’ny roa tonta. Tsy nahafaly azy anefa ny filazan’ity sakaizany teo aloha ity fa tsy tiany intsony ranamana, ka avy hatrany dia navoakany ny antsy tany aminy ary notsindrominy teo amin’ny lamosiny ilay tovovavy.

Nandositra avy eo ny lehilahy rehefa niantsoantso vonjy ny naratra. Vory avy hatrany ny mponina teo amin’ny manodidina raha toa ka nanara-dia ny nahavanon-doza ny olona sasany fa tsy hita izay nanjavonany. Noentina namonjy toeram-pitsaboana ao an-tampon-tanàna Maintirano ny niharan-doza ary nahazo fitsaboana saingy noho ny halalin’ny fery dia izao namoizany ny ainy izao.

Pounie  

Ino Vaovao0 partages

MORONDAVA : Nitondra olona efatra an-keriny avy ao Beroboka ireo very omby tany Kirindy

Nidiran’ny dahalo tao Kirindy, ny alakamisy vao mangiran-dratsy, ka omby iray no lasa tamin’ izany. Rehefa nanara-dia kosa ny mponina dia nihazo ny lalàna ao amin’ny Fokontany Beroboka ny dian’omby. Rehefa tonga ary nanontany mponina tao an-toerana ireo mpanara-dia sy fokonolona avy tao Kirindy dia nilaza tsy nahita ilay omby izy ireo.

 Nisy ny fifamaliana teo amin’ny roa tonta satria tsy manaiky ny filazan’ny mponin’ i Beroboka ny  tsy fahitany ny omby ireo mpanara-dia ary voatery nitondra olona efatra avy tao ireto farany noentina tany an-tanàna. Taorian’izay niantso sy nampandre ny tompon’andraiki-panjakana ao Morondava ny mponina very omby ary nilaza ho tonga hamaha ny olana ny tany an-toerana saingy hatramin’izao ora nanoratanay mbola tsy misy nidina ifotony izy ireo, hoy ny filoha fikambanan’ny mponina ao Kirindy. 

Nanamafy io solontenan’ny mponina ao an-toerana io fa tsy vao sambany ity tranga nisy ity fa efa nanomboka ny taona 2014 dia maro ny halatra vitan’ny vahoaka avy ao Beroboka ary manana porofo izy ireo manoloana izany. Ankoatra ny halatr’omby dia efa avy nisehoana vaky trano sy halatra baterian’ny fiara ny mponina ao Kirindy nataon’ireo fokonolona sasantsasany ao amin’ity Fokontany voaheloka ity. Noho izany dia manameloka ny Sefo Fokontany ao Beroboka ny vahoakan’i Kirindy ankehitriny satria izy tokony handamina indray no lasa nihazo ny tanànan’i Morondava nitondra fitarainana sy tsy mankato ny fihetsik’ireo very omby.

Manao antso avo kosa ny Lehiben’ny fikambanan’ny mponina ao Kirindy ity ny mba handraisany tompon’ andraiki-panjakana andraikitra sy fanadihadiana lalina manoloana tranga misy ao an-tanànan’izy ireo izany. Raha tsy misy ny fandraisana andraikitra izay dia mety hiteraka korontana eo anivon’ny Fokontany roa tonta ny zava-mitranga satria efa leo amin’ny tsy filaminana misy ao an-toerana ny vahoakan’i Kirindy. Mbola tsy hita ny omby nisy nangalatra io hatramin’izao sy ireo tompon’antoka tamin’ny halatra hafa teo aloha rehetra.

Voalaza fa hanaovan’ny mponina fanadihadiana ireo olona efatra noentin’izy ireo fa tsy voaheloka na hoe tompon’antoka tamin’ny halatra akory.

Pounie

Ino Vaovao0 partages

MPISEHATRA ARA-POLITIKA, MPAHAY LALANA : “Aleo ho an’ny samy Malagasy ny famahana ny olana”

Araka ny fanehoan-kevitra noentin’izy ireo manoloana ny toe-draharaham-pirenena ankehitriny dia aleo ho an’ny samy Malagasy ihany ny famahana ny olana. Araka ny nambarany dia tokony hijanona eo amin’ny samy Malagasy ny fandaminana ny toe-draharaham-pirenena ankehitriny ary tsy tokony hitsabaka amin’izany ny vondrona iraisam-pirenena.  “Ny samy Malagasy no tokony handamina izao olana izao fa tsy tokony hidiran’ny vahiny mihitsy. Tamin’ny 2010 dia hitantsika fa niditra lalina dia lalina ny Sadc, ny tenako no nanao tondrozotra tamin’izany. 

Ry zareo niteny tamin’ny 2010 fa tsy ekeny ny lalàm-panorenana, rehefa natao anefa ny vahaolana tamin’ilay tondrozotra ary rehefa nomena azy ireo ny soson-kevitra any amin’ny lalàm-panorenana no tokony hovaina dia tsy nanaiky izy ireo”, hoy i Alain Andriamiseza, mpisehatra ara-politika. 

Ankilan’izay dia nilaza kosa ireo mpahay lalàna fa voafatotra i Madagasikara, ka izay no mahatonga ny vondrona iraisam-pirenena sahy miditra sy mandamina ny raharaham-pirenentsika tahaka izao. Raha fehezina dia tokony ho an’ny samy Malagasy ihany ny hitondra vahaolana amin’izao savorovoro misy amin’izao fotoana izao. Ireo raiamandreny ara-panahy mivondrona ao anatin’ny Ffkm rahateo dia efa nilaza ny hiditra hanao fanelanelanana taorian’ny fangatahana nanao tohivakana nataon’ireo fikambanana maro.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FITONDRANA HVM : Mitady ny fomba hampisaraham-bazana ireo depiote Tim sy Mapar

Tsy mitsahatra ny mitady hevitra ho- entina handravana sy hampandamoaka an’io hetsi-bahoaka misy ankehitriny io izy ireo.

Rehefa tsy nahomby ny fanangonana sy fanakaramana be sandry mba hanakorontanana sy ho- entina hanomezana endrika ratsy ny tolom-bahoaka etsy anoloan’ny lapan’ny tanànan’Analakely dia mitady tetika hafa indray ireo lohandohan’ny mpisoron’ny antoko Hery vaovaon’I Madagasikara amin’izao fotoana. Araka ny loharanom-baovao voaray dia ny tetika ho fampisaraham-bazana an’ireo antoko roa samy hafa, dia ny Tiako i Madagasikara (Tim) sy ny Mapar izay ivondronan’ireo solombavambahoaka mpitarika ny tolona indray no imasoan’ izy ireo amin’izany. 

Afak’omaly, niely ny resaka fa nihaona mangingina tany Mahajanga ny  filoha teo aloha, Ravalomanana Marc izay filoha nasionalin’ny antoko Tim ary mpanolotsaina manokana izay tena akaiky ny Filoham-pirenena ankehitriny. Niaraka tamin’izay ihany koa dia nisy ny fanambaràna nataon’ity lehiben’ny antoko Tim ity fa raharahan’ireo depiote io tolona io ary nambarany ihany koa fa tsy ekeny ny hisian’ny fanonganam-panjakana eto Madagasikara.

Io fanambaràna io no heverina fa hararaotin’ny fitondrana hampisarahana ireo depiote mpitari-tolona sy hanomezana endrika ratsy voizina etsy sy eroa. Raha ny fanazavana noentin’ny solombavambahoaka Tim anefa dia tsy nisy velively io fihaonana teo amin’ny filoha teo aloha, Ravalomanana Marc sy ny mpanolo-tsain’ny filoha Hery Rajaonarimampianina io fa tsaho ezahina haely etsy sy eroa fotsiny ihany.

Hizara vola any Mahajanga

Araka ny loharanom-baovao voaray hatrany dia nandray fiaramanidina nihazo an’i Mahajanga ny mpanolotsaina manokan’ny filoham-pirenena, Hery Rajaonarimampianina iray sy ny ekipany, omaly maraina. Fantatra fa niaraka tamin’ny volabe amina valizy ireo tamin’ izany izay mampametra-panontaniana ny maro ihany hoe, hatao inona. Raha ny fantatra dia ho avy tsy ho ela hanatanteraka ny anjara tatitra hataony amin’ny vahoaka nifidy azy tao Mahajanga ny solombavambahoaka Nina. 

Heverina ho misy ifandraisany betsaka amin’ity hetsika hataon’ny depiote Nina any an-toerana ity io fahatongavan’ny mpanolo-tsain’ny filoha sy fitondrany volabe any Mahajanga io. Saingy hatreto aloha dia mbola tsy hay mazava izay tena ampiasaina io vola io, na hanakarama mpikaraman’ady na ho entina hanambazana ny olona tsy ho avy hanatrika an’io hetsika ho hataon’ny depiote Mapar ao an-tampon-tananan’i Mahajanga io.

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

DINAN’NY MENA VOZONA : Hotapahin-tenda izay mbola tratra mangalatra lavanila any Tolongoina

Saika ho isan’andro  mantsy, hoy ireo mponina, ny ahitana halatra lavanila mbola tsy matoy, hany ka very hevitra ny rehetra. Vokatr’izay dia voatery nametraka ny atao hoe “dina mena vozona” ny fokonolona ary manomboka izao ny fampiharana izany. Ny dikany mazava dia moa dia hoe “hotapahin-tenda avy hatrany ireo olona sarona mangalatra lavanila ka tsy asiana indrafo intsony”. 

Lasa simba, hoy ireto farany, ny fitadiavam-bolan’izy ireo eo anatrehan’ ny  sotasota ataon’ny olon-dratsy ka tsy maintsy napetraka io dina io mba hatao hery fiarovana ny fokonolona lasibatra.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

MAPAR ANTSIRANANA II : Mitaky ny fialan’ny solombavambahoakan’i Diego II namadika palitao

Mangataka ny hamerenana ny tanin’ireo tantsaha izay nomena an’ireo Sinoa mirefy 200 ha ao Anketrakabe ny Mapar Diego II. Izay mibaribary ny fanaovana jadona amin’ny vahoaka izay nanamaintimolaly ny tany an-taonany maro. Tokony hampiana ary hofanina ny tantsaha fa tsy ny tany hameloman’izy ireo tena no ravaina omena Sinoa, hoy hatrany ireo Mapar DiegoII.

Ny fitakiana ny fialan’ny Filoham-pirenena,ny solombavam- bahoaka ny Diego II,ary ny famerenana ny tany nomena Sinoa ao Anketrakabe,ny fanambarana nataon’ireo Mapar-n’ ny Diego II ny zoma 27 avrily teo.

Efa miomana amin’ny fidinana eny amin’ny 13 mey ireo antoko mpanohitra ary niray ihany koa ny rehetra. Araka ny fantatra dia amin’ny herinandro ho avy izao no hanatanterahana ny famoriana vahoaka.Ny fahatongavan’ ireo solombavambahoaka no andrasany maro.

Ny Mapar Diego II dia manohana tanteraka ny tolona ataon’ireo depiote ny fanovana.

Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

BNI MADAGASIKARA : Ilay banky « digitale » vaovao misokatra ho an’ny mpanjifa

Manaporofo izany ny fanambar0na ofisialy tetsy amin’ny foibe Analakely ? izay manamarika fa “ noho ny fivoaran’ny teknolojia amin’izao fotoana izao dia misokatra ho an’ny rehetra amin’izay ny fikirakirana ireo tolotra isan-karazany ao amin’ity banky ity, izay amin’ny alalan’ny  internet na tranonkala ny anaovana azy. 

Na ny finday aza dia efa azo ijerevana ny toe-bolanao, sy ireo zavatra mahaliana anao sy tiana hatao, ohatra amin’ izany ny fifandefasana vola na ny fandoavana vola maika sy ny maro hafa izay afaka atao. 

Tolotra vaovao sy maimaim-poana izy ity izay mitondra ny anarana hoe “bni-net”, azo ampiasaina isan’andro tsy an-kiato (7j/7 sy 24h/24). Azo antoka sy ara-dalàna hoy ireo tompon’andraikitra ny fidirana sy fampiasana azy ary tsy misy atahorana. Dingana maro  mantsy no efa nodinihina tamin’izany izay vao niroso tamin’ny fanapahan-kevitra ka afaka mandeha manatona ny ivon-toerana daholo ireo izay liana sy vonona hiditra hampiasa.

 Nomarihin’ireto farany hatrany moa tamin’ny lahateniny fa  efa mahatratra 73 ankehitriny ireo ivon-toerana manerana ny Nosy ary miisa 102 ireo “guichets automatiques” vita hatramin’izay . Tsy hijanona hatreto ny  fotodrafitrasa efa novolavolaina mba ho isan’ny fampandrosoana ny Nosy.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FOTODRAFITRASA VAOVAO AO MAHAJANGA : Efa misy manimba sahady ireo vy natao hiaro ny lalana

Mbola tsy vita akory ny fitokanana dia efa misy manimba sahady ireo vy ireo, ka niforitra mihitsy. Voalazan’ireo mponina manodidina fa fiara ’sprinter’ no nanao amboletra niditra teo. Efa fantatra ilay fiara nanimba ary nanaiky ny fanamboatra ny fotodrafitrasa. 

Ny antony hamerana ny halehiben’ny fiara mandalo eo anefa dia ny mba tsy hahasimba haingana ny fotodrafitrasa, izay tsy mahazaka fiarabe. Fananana iombonana io ary volam-bahoaka no nanaovana azy ka ilaina ny fikojakojana sy fitandroana azy ireny.

Ny Kaominina rahateo dia namoaka politika fa izay manimba dia manamboatra.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

MARIVORANO : Diso fanantenana amin’ny fampanantenana poakatin’ny minisitera

Anisan’ izany ny tao Marivorano Distrikan’ Ambilobe ,izay tena azo lazaina fa potika tanteraka ny la- lana,hany ka ireo fiara madinika ihany no afaka nandeha. Nisedra olana goavana araka izany ireo fiara vaventy satria tsy afaka nifamezivezy tao anatin’ny fotoana maromaro noho ny fahapotehana diso tafahoatra.

Nisy ny fampanantenana nataon’ny minisitry ny Asa  vaventy Eric Razafimandimby ny amin’ny fanamboarana io lalana io saingy zary fampanantenana poakaty ihany izany. Tsy misy fitsinjovana ny vahoaka akory na dia kely aza fa mibaribary ny fitiavan-tena sy ny tombontsoan’olon-tokana irery ihany. Kivy tanteraka ny mponina  noho izay zava-niseho izay, ka niara-nisalahy  avy hatrany nanamboatra izay mba kely vita. Na izany aza dia nahitam-bokany izay fandavan-tenan’ny tsirairay izay, ka vita soa aman-tsara ny lalana ary nanomboka afaka nifamezivezena nanomboka ny alarobia lasa teo izany. Na dia efa nisy fivoarana kely anefa izay lalana izay dia tezitra tamin’io misitra io ihany ireo mponina any an-toerana. 

« Aiza ho aiza ilay fampanantenana napetraka fa toa variana mamono afo manoloana ny tranga misy fotsiny itsy farany », hoy hatrany ireo liam-baovao. Hatramin’ny nijoroan’ny fitondrana  ankehitriny dia tsy nisy asa vita akory, hoy izy ireo, fa ny fampanantenana tsy misy hatrany no tena niba hana. Ny fidangan’ny vidim-piainana sy ny fiarovan-tseza mihozongozona ary ny famonoana afo no tena miharihary eto amin’ny firenena. Vakiana fotsiny izany amin’izao toe-draharaham-pirenena tsy milamina izao ka lasa mirona mankany amin’ny fanalana an’ny Filoha Hery Rajaonarimampianina sy ny forongony tsy mahavoa raha.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

CENTRE VONJY BEFELATANANA : Nanome fanampiana hikarakarana ireo zaza amam-behivavy voaolana

Matetika dia noho ny tsy fahazakana miaina ao anatin’ny firoboroboan’ny teknolojia no tena mahatonga ireo olona sahy mametaveta sy manimba ireo tsy manantsiny. Manoloana izay dia tonga teny amin’ny “maternité Befelatanana” ny fikambanana “Centre vonjy”, ny zoma maraina lasa teo ka nanome fanampiana handraisana ireo olona niharan’ny fanararaotana ara-nofo. 

Fitaovana maro no natolotr’ izy ireo tamin’ izany toy ny lambam-pandriana, sy firakotra, silipom-behivavy, kojakoja hidiovana ary vatomamy sy ny maro hafa. Ny zaza amam-behivavy moa no tena tsindriana manokana amin’ilay fanampiana mba hitsinjovana ny lafim-piainana ara-tsosialy, ka izy ireo ao anatin’ny vondrona ihany no miara-misalahy mitady ireo fanampiana. Hitandro ny fiarovana ny  zon’olombelona hatrany no tena tanjona tatrarin’ny mpikambana hatreto.

Tatianà R.

News Mada0 partages

Ambatovy Moramanga : mandeha ny famerenana amin’ny laoniny ny toeram-pitrandrahana

 Mahatratra 1.600 ha ny velaran’ny toerana hitrandrahan’ny Tetikasa Ambatovy nikela sy kaobalta any Ambatovy Moramanga. Averiny amin’ny laoniny tsikelikely ny zavaboahary teo amboniny miampy ny manodidina ihany koa.

Voarakitra ao anatin’ny bokin’andraikitry ny Tetikasa Ambatovy ny hamerenana amin’ny laoniny ny zavaboahary teo ambonin’ny toerana avy nitrandrahany ny harena an-kibon’ny tany. Fandaharanasa manokana mihitsy ny lafiny tontolo iainana, ahitana teknisianina manokana sy iarahana amin’ny mpiara-miombon’antoka maro eto an-toerana sy any ivelany.

Nanomboka ny taona 2010 ny fanadihadiana fanomanana ny asa. Taorian’izay, narenina ireo toerana nikarohana sy fanandramana, ny nametrahana ny fotodrafitrasa samihafa, toy ny fantson-drano avy any amin’ny reniranon’i Mangoro sy ny fantsombe mitondra ny akoram-potaka mankany Toamasina, sns. Ankehitriny, miditra tsikelikely any amin’ny toerana nitrandrahana ny harena an-kibon’ny tany.

Sambany eto Madagasikara                           

Azo tsorina fa sambany misy eto Madagasikara, raha oharina amin’ny fitrandrahana toy izao, ny ataon’ny orinasa hafa hatramin’izay. Manodidina ny 1.900 ny karazana zavamaniry fantatra ary anarivony koa ny biby. Ho an’ity farany, anisan’ny asongadina manokana ny tsy fahita raha tsy eto Madagasikara sy/na any Ambatovy, toy ny gidro nahitana karazany 16. Eo koa ny sahona mena “mantella”. Mila fandalinana sy fiarovana ary fitantanana manokana izy ireny, iaraha-miombon’antoka amin’ny mpandalina sy mpikaroka.

Afaka 18 taona

Maro ny pitsompitsony sy ny dingana atao. Fantarina ny hatsaran’ny tany, ny toetry ny tany arenina, ny fanomanana ny voan’ny hazo sy ny fampaniriana ny zana-kazo, sns. Tanjona ny hamerenana ny maha ala velona azy toy ny tany aloha. Nilaza ny teknisianina amin’ity tetikasa ity fa 18 taona ny fe-potoana hiverenan’ny toerana amin’ny laoniny ny toerana avy nitrandrahana. Kely io fotoana raha oharina amin’ireo karazan-kazo, toy ny hazoala, naniry aman-jato taony, ka tsy maintsy karohina sy hatao ny fomba hanafaingana ny fomba faniriany.

Karazana “orchidée” 522

Ankoatra ireo karazan-javamaniry mahazatra, omena lanjany manokana ny karazana zavamaniry miavaka sy/na tandindonin-doza. Toraka izany koa ny “orchidée”, anisan’ny mampiavaka an’i Madagasikara, sady tena maro any Ambatovy. Nahitana karazany 252 any Ambatovy, manome ampahefatry ny misy eto Madagasikara. Misy roa ny tranoheva lehibe hambolena ny zana-kazo “orchidée” miisa 1.800, ahitana karazany 170 ny voalohany, ary miisa 7.852 ahitana karazany 190 ny faharoa. Maherin’ny 6.000 kosa ny efa nafindra toerana ka efa any anaty ala ny 533.

Araka ny voalaza etsy ambony, misy dingana tsy maintsy arahina amin’ny famerenana amin’ny laoniny ny ala. Ankoatra ny fisafidiana ny karazan-tany tsara, ny eo ambony indrindra.

Njaka Andriantefiarinesy

 

News Mada0 partages

Fihezama : feno 70 taona ny fikambanana

1948 – 2018 ! Feno 70 taona, amin’ity, ny fitaizana ny herin’ny zatovo malagasy (Fihezama).

Notsiahivin-dRakotobe Solofomampianina, filoha jeneraly, ny lalana nodiavin’ny fikambanana tao anatin’izany fotoana izany. Nitondra izany voalohany eto ny Frantsay, ny taona 1948, ka UGSM (Union générale sportif de Madagascar) ny anarany tamin’izany. Ireo sekoly sy orinasa no mpikambana tao aminy. Ny taona 1960, teraka ny Fihezama, rehefa nosarahina ireo sehatra roa ireo. Nampalaza ny Fihezama, tany am-boalohany, ny baolina kitra sy ny «gymnastique» ary ny basikety. Ny taona 1970, tonga nampiofana ho an’ny baolina kitra i Fredo Garel, ka nitsanganan’ny ekipa federaly Fihezama, nihaona tamin’i La Réunion sy i Italia. Nandalo fahasahiranana ny Fihezama ny taona 1980 – 1990 ka natsangana ny tetikasa hanitarana ny fikambanana. Ny taona 1989, nahatratra 43 ny taranja ao anatiny.

Mahenika ny Nosy

Ankehitriny, manerana an’i Madagasikara ny Fihezama, izay efa misy mpikambana hatrany amin’ny 10.000. Marihina fa ara-dalàna sy ara-panjakana ny Fihezama. Tsy miankina amin’ny federasiona nasionaly ny fikambanana ary mahaleotena. Na izany aza, efa nisy ireo  nanatevina ny ekipam-pirenena, toa an’i Claude Kely, sy i Faneva Ima, izay mbola manatevina ny Barea de Madagascar ankehitriny.

Tsy avela handalo fotsiny ity faha-70 taona ity fa hankalazaina sy hanaovana hetsika. Anisan’izany ny fiaraha-misakafo, hatao ny 3 jona ho avy izao, sy ny andro fialamboly, miaraka amin’ireo taranja rehetra. Eo koa ny “festival des arts martiaux”, hatao ny 10 aogositra ho avy izao, ary ny “tournoi” ka ny 29 septambra, andro hanakatonana ny fankalazana, no hanaovana ireo famaranana rehetra. Ho avy hanotrona izany ireo avy amin’ny Ficep Frantsa. Hisy fanomezana amboara sy medaly ho an’ny mpandresy sy ireo mendrika. Hotolorana mari-boninahitra ihany koa ireo nahavita be tao amin’ny Fihezama.

Farany, nomarihin-dRandremampionona Joseph fa lesoka mahatonga ny disadisa eo amin’ny tontolon’ny fanatanjahantena misy ankehitriny ny tsy fahaizan’ny mpitantana ny lalàna, izay tokony hofehezin’ny tsirairay.

Torcelin

News Mada0 partages

Rugby – «Top 6 Aroi 2018» : hidona amin’ny Etang-Salé ao amin’ny kianjany ny Cosfa

Hotanterahina, ao amin’ny kianja Stade du Centenaire, ao Etang-Salé, La Réunion, amin’ity asabotsy 28 avrily ity, ny famaranana hiadiana ny ho tompondakan’ny ranomasimbe Indianina «Top 6 Aroi 2018». Hifandona amin’izany ny Cosfa Madagascar sy ny Etang-Salé. Hilalao eo amin’ny kianjany ary manoloana ny mpijery azy, amin’ity, ry zareo Reonioney. Tombony ho azy ireo izany.

Ny Cosfa indray, efa nahazo herijika sy aina vao, taorian’ny zava-bitany, nanilika ny St Paul, tompondakan’i La Réunion. Hangotraka, araka izany, ity famaranana ity. Nanambara i Gougou, mpilalaon’ny Cosfa, fa manana iraka tsy maintsy hovitaina ry zareo, amin’ity ; ny haka ny fandresena. Izay rahateo ny maha miaramila azy ireo.

Marihina fa amin’ny alina ny hanaovana ny lalao eo amin’ny roa tonta. Amin’ny 7 ora hariva any an-toerana, izany hoe, amin’ny 6 ora hariva eto Madagasikara. Hilalao eo ambany “projecteur” indray izany ny miaramilan’ny Cosfa, amin’ity. Inoana fa tsy hanavao izany intsony ry zalahy fa efa mahafehy izany tsara.

Hiady ny medaly alimo kosa ny FTM Manjakaray sy ny RC St Paul. Adin’ny samy ekipa tompondaka io lalao io. Ekipa efa resin’ny FTM ry zareo St Paul satria efa nikatroka, tamin’ny taon-dasa nandritra ny fiadiana ny ho tompondakan’ny ranomasimbe Indianina, natao teto Madagasikara. Hanala vela amin’ny Manjakaray izany eto ry zareo St Paulois.

Hanokatra ny fihaonana kosa ny fiadiana ny laharana fahadimy, hihaonan’ny ekipa voafantin’i Mayotte sy ny Higland Blues Starlight Curepipe, avy atsy Maorisy.

Manantena ny Malagasy fa samy hitondra fandresena avokoa ny ekipa malagasy, amin’ity andiany voalohany, amin’ny “Top 6 Aroi 2018”, ity.

Tompondaka

 

News Mada0 partages

« Fety be samy love… » : miandry ireo mpankafy i Dadi Love

Rakitra ilay fiarahana! Hotontosaina rahampitso alahady ilay seho goavambe voalohany hotontosain’i Dadi Love eto Antananarivo, etsy amin’ny Coliseum. “Fety be samy love ilay raha…” ny lohatenin’ny seho, izay nanasan’i Dadi Love ireo mpanakanto namany, hanafana ny fotoana, mialoha ny hiakarany an-tsehatra. Hifandimby amin’izany ry Lianah, Lico Kininike, Farah Johns, Malm, Mr Sayda, Kapitsany, sns.Manomboka amin’ny 2 ora tolakandro kosa no hiaka-tsehatra i Dadi Love. Fanamby efa napetrany ny hanaovana ireo hira rehetra nahafantarana ity mpanakanto ity hatramin’izay. Anisan’izany ireo hira vaovao toa ny “Anaty paosy nah”, sns.Araka ny nambaran’ny mpikarakara, voatery nanamafy ny fitandroana ny filaminana amin’io fotoana io izy ireo. Nampitomboana ny isan’ireo hiandraikitra izany, na sivily na polisy. Ho entitra amin’ny fanaraha-maso ny tsirairay, mba hahatomombana ny fety izy ireo.

Zo ny Aina

News Mada0 partages

Amboaran- tononkalo voalohany : namoaka ny « Felan’ny fanja » i Vonona Tsiriniaina

Efa nanoratra raha mbola vao teo amin’ny faha-9 taony… Nitohy tsy niato izany ka voaloham-bokatr’i Vonona Tsiriniaina eo amin’ny boky amboaran-tononkalo ny « Felan’ny fanja ».

Ao anatin’ny Andro eran-tany ho an’ny boky sy ny zon’ny mpamorona, nahita masoandro omaly ny boky « Felan’ny fanja » mirakitra ny sanganasan’i Vonona Tsiriniaina. Amboara tononkalo voalohany navoakan’ity mpanoratra sady mpikabary tanora manana ny maha izy azy ity. Mirakitra tononkalo 130 miventy ny fiainan-janak’olombelona, maneho ny fiainan’ny Malagasy, mety hitanisa mivantana na tsia ny fiaimpiainan’ny mpanoratra sy ny an’ny mpamaky ihany koa. Nanao ny teny fanolorana ny « Felan’ny fanja » i Iharilanto Patrick Andriamangatiana. I Nandrasana kosa no nanao ny teny famaranana.

Raha ny nambaran’i Vonona Tsiriniaina, santatra ihany ity amboaran-tononkalo ity fa ho avy ny manaraka. « Raha ny vina sy ny fandaharam-potoana efa novolavolaina, hivoaka any ho any amin’ny faramparan’ito taona 2018 ito ny boky « Sotasotam-pandalovana ». Tantara foronina izy io. « Nandray anjara tamin’ny fifaninanana loka Synael nandritra ny fihaonana an-tampony faha-16-n’ny Frankofonia farany teo. Voasokajy ho anisany tsara indrindra », hoy i Vonona Tsiriniaina.

Mpikambana ao anatin’ny Havatsa-Upem amin’ny maha mpanoratra sy poeta azy sy ao amin’ny Fikambanan’ny mpikabary malagasy maneran-tany (Fimpima maneran-tany), amin’ny maha mpikabary azy i Vonona Tsiriniaina.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Pérégrinations hebdomadaires : solitude d’un funambule

Le propre des courtisans consiste à entourer de compliments les détenteurs d’un pouvoir en  espérant des retombées, aussi ces gens là sont moins disposés à jouer de l’encensoir et évitent encore plus à servir de boucliers lorsque du côté adverse pleuvent les hallebardes et que leur cause menace d’être défaite. Déjà auparavant l’actuel Président semblait peiner à serrer les boulons de la solidarité, son équipe au gouvernement n’a eu cesse de se chamailler et de se diviser en clans, c’est sûrement la conséquence d’avoir été projeté seul comme par accident à ce poste et d’avoir cru à ses capacités à gouverner entouré d’un groupe fait de bric et de broc composé de gens pour beaucoup débauchés de chez les anciens copains. En pareilles circonstances faire confiance apparaît gageure, à l’inverse se méfier de ses proches collaborateurs un gage d’échec. La solitude d’un président devenait l’exercice périlleux d’un funambule, sûrement que Hery Rajaonarimampianina n’en avait pas l’étoffe déjà que ses détracteurs doutaient de sa compétence à mener la barque. Pourtant bien même que l’on ait mis en cause sa capacité à diriger une équipe, il a eu tout le loisir pendant plus de quatre ans de faire la preuve du contraire en dirigeant le pays. Ce n’est ni faire dans l’outrance ni tirer sur une ambulance de dire au constat des résultats que les doutes étaient raisonnables. Aujourd’hui encore malgré la gravité de la situation, il persiste dans cette tare  de se méfier de tout même des évidences sauf de sa personne qu’il pense posséder assez de ressort et d’astuce pour rebondir en dehors des solutions de raison. Et pourtant !

Poings liés, pattes sciées

Rempiler constitue l’unique objectif de l’équipe au pouvoir, en elle ça devient obsessionnel alors qu’elle sait très minces les chances de Hery Rajaonarimampianina d’être réélu. Ces gens n’aiment pas entendre dire que leur seul espoir résidait à concocter des lois électorales sur mesure, par la suite favorables à effectuer un hold-up sans l’air d’y toucher.

Bzzz, bzzz, bizn, bizn !!! Bruissement des ailes des bourdons et crissement des liasses de billets ont fait grand vacarme, le subterfuge ne pouvait qu’être éventé, et les lois dénoncées par l’opinion. Inévitable la révision, intolérable l’entêtement de ces gens à vouloir persister le doigt pris en flag dans le pot de confiture. Évidemment qu’il n’est plus question de leur laisser le soin de réécrire les projets de révision, une commission consensuelle seule peut confectionner des propositions de lois pour régir des élections dont le déroulement et les résultats pourraient bénéficier d’une crédibilité et ainsi s’imposer à tous. Les lois récentes dont les auteurs rejettent véhément la qualification «scélérates» alors qu’elles recèlent tant de dispositions iniques, nécessitent plus qu’un toilettage, et méritent que l’on y traitent toutes les questions de moralisation totalement zappées dans les textes précédents.

S’il n’est plus besoin de mettre sous tutelle le président et sa clique (si toutefois ils restent en poste), les événements récents suffisent à les paralyser et à n’expédier que les affaires courantes, dans tous les cas de figure les élections doivent se dérouler sous haute surveillance. D’un côté un organe de surveillance pour veiller à ce que le pouvoir n’use pas des prérogatives liées aux fonctions pour effectuer sa campagne, et d’un autre une Cour électorale pour valider les résultats. Évidemment ces organes doivent jouir d’une pleine indépendance, que les membres ne soient inféodés à quelque tendance que ce soit, et possèdent une réelle probité pour pouvoir résister aux chants des sirènes que l’on sait infester le système. Des personnes de cette trempe il existe des nationaux, il suffit de mettre le bon système pour les sélectionner.

Ce schéma peut sembler élémentaire, mais il est indispensable si l’on reconnaît avec humilité qu’il s’agit d’une première où le peuple ira aux urnes dans un cadre démocratique, et que l’on ne saurait louper l’essai.

Les avis divergent concernant les priorités, certains posent comme préalable une réconciliation. Réconcilier qui et pourquoi ? Naturellement les femmes et hommes politiques se concurrencent pour conquérir la confiance de la population et pour accéder au pouvoir afin de mettre en œuvre leurs idées respectives. Ne serait-ce pas plus efficient s’ils parviennent à trouver un consensus autour des lois électorales et à établir des règles qui égalisent les chances de chacun ? C’est justement cette égalité des chances qui déplaît au pouvoir actuel, il appréhende d’affronter l’égalité qui lui laisse peu de chance de succès.  Évidemment que ça ne règle pas tout, des questions restent en suspens, et les unes et les autres constituent autant d’épines dans les pieds des gens au pouvoir. Impossible d’en dresser la liste tant il y en a, juste une seule qui menace d’être symbolique tant elle se plante comme un clou au cœur du système.

Tous deux sénateurs, l’un maltraité l’autre intouchable

Où se trouve le sénateur Lylison ? On le dit en cavale, mais aucune information ne rassure sur son sort. Tout ce que l’opinion retient de lui, c’est une personne qui paie cher son amour de liberté. Il a opté de vivre dans la clandestinité plutôt que de se soumettre à un système qu’il juge inique. Son appel à une ville morte n’a après tout provoqué de conséquences graves pour mériter le montage spectaculaire des poursuites dont il a fait l’objet. Appartenant à la même chambre, un apparenté à Claudine Razaimamonjy a commis des actes publics autrement plus scandaleux, malgré des plaintes déposées contre lui suite à ces infractions, il jouit de sa liberté sans être inquiété, comme si le poursuivre constituait un acte de lèse-majesté. Ce n’est pas tout à fait faux si l’on en croit les rumeurs qui racontent que sur lui plane la protection d’une «majesté».  Certes ces genres de passif ne peuvent justifier des règlements de compte, mais il faudra bien à un moment en rendre compte avant de tout apurer. Les experts en la matière en savent mieux que quiconque.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Mesures à prendre pour ramener le cours du riz à un taux normal (3)

(Suite.)

Les informations d’ordre économique ont donc été souvent à peu près réduites à des renseignements statistiques présentés sans un grand souci d’exactitude, parce qu’on n’y attachait aucune valeur pratique. J’ai eu la preuve évidente de cette situation dans ce fait que dans des provinces qui étaient représentées comme souffrant d’une véritable famine, le riz, qui se cachait, est sorti en abondance dès l’arrivée des premiers envois de cette céréale faits de l’extérieur par l’administration, entraînant ainsi une baisse importante.

III. – Causes de la crise

Les engagements de plus de 40 000 tirailleurs qui représentaient la partie travailleuse de la population et une saison agricole exceptionnellement mauvaise dans toute l’île, ont eu pour résultat, en 1917, une diminution considérable de la production. La fermeture des ports à l’exportation du riz n’a pas suffi à rétablir l’équilibre. Des taxations insuffisamment étudiées, prononcées hâtivement dans les provinces sous l’impression de circonstances toutes locales, et sans tenir compte des répercussions que ces mesures pouvaient avoir sur la circulation et la répartition du riz, ont, dès les premiers mois de l’année 1917, ajouté un nouvel élément de trouble à une situation déjà difficile.

La spéculation, l’accaparement, les prix élevés offerts par certaines exploitations pour se procurer coûte que coûte le riz nécessaire à l’entretien de leur main-d’œuvre, les approvisionnements exagérés faits hâtivement par quelques-unes d’entre elles, ont contribué à la hausse qui subsiste encore et qui, je le répète, est loin d’être entièrement justifiée.

– Ce que sera la saison agricole en 1918

La campagne agricole de 1918 se présente dans des conditions favorables ; à moins d’événements impossibles à prévoir, la récolte sera très belle. Poussée par les autorités provinciales et frappée par la leçon des difficultés actuelles, la population a fait un effort évident pour la culture du riz et des vivres de remplacement.

(À suivre.)

M.Merlin.

Journal officiel de Madagascar et dépendances

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Manohitra ny fanapahan-kevitry ny CUA : hanao hetsika miaraka ny mpivarotra sy ny FTAR

Nampitambatra ny heriny ny mpitondra taxi mivondrona ao amin’ny FTAR sy ny mpivarotra eo amin’ny Petite Vitesse ary Ambolonkandrina, araka ny fanambarana nentin’izy ireo ny alakamisy lasa teo. Tanjon’ny hetsika ny hanohitra ny fanapahan-kevitry ny kaominina Antananarivo Renivohitra mikasika azy ireo manokana. Ho an’ny mpivarotra tokony hiala amin’ny toeram-piasany izy ireo hanarenana fotodrafitrasa vaovao. « Tsy tokony ho anjaran’ny kaominina ny manatsara ny toeram-pivarotana fa raisin’ny mpivarotra no andraikitra ihany toy ny mahazatra izany, hoy ny fanazavan’ny solontenan’ny mpivarotra. Tsy manaiky ny tolo-kevitra avy any amin’ny kaominina izy ireo satria misy resaka ambadika hametrahana mpivarotra hafa eo. Ho an’ny mpitondra taxi kosa, miverina indray ny fanakinana amin’ny Omavet amin’ny fitsirihana ny fiara, efa tsy nankatoavin’ireo tompon’ny taxi hatramin’izay.

« Manomboka eto, hisy hetsika iarahana raha mbola miziriziry amin’ny fanapahan-keviny ny mpitantana ny kaomiinina », hoy ny filohan’ny FTAR, Raharinina Clémence.

Vonjy

News Mada0 partages

Midina ny mari-pana : mamely ny “allergie”

Mbola vanim-potoan’ny manasara-taona ny eto Madagasikara. Efa miha midina ny mari-pana. Mamely ny gripa sy ny “allergie”

Mamaritra ny toetry ny andro ny tsindrin’ny alizay malefaka. Nahatsikaritra ny rehetra fa efa mihamidina ny maripana ambany indrindra tamin’ity herinandro ity. Ho an’Antsirabe, 4°C ny maripana, ny eto Antananarivo efa tafidina hatrany amin’ny 11°C. Any amin’ny alatsinainy any ho any vao vinavinaina ahitana fiakarany kely ny maripana raha ny tatitry ny mpamanatra ny toetry ny andro.

Efa mamanala rehefa vao maraina sy hariva eto afovoan-tany. Miditra ny amin’ny 10 ora antoandro vao manomboka mafana.

“Fotoana mampirongatra ny “allergie” izao hoy ny dokotera. Miady mafy ny vatana rehefa mangatsiaka ka matetika marefo ary mora andairan’aretina. Tsy misy afa-tsy ny fanampiana ny hery fiarovana hiadiana amin’ny karazan’aretina.

Ankoatra izany ny fanaovana akanjo mafana indrindra ny tratra. Voakasik’izany indrindra ny zazakely sy ny ankizy madinika mivoaka mandeha mianatra maraina.

Ho an’ny olon-dehibe, ankoatra ny fanaovana mafana sy ny fanampiana ny hery fiarovana, mila tohizana ny fanaovana fanatanjahantena mba hanampy hatrany ny fikorianan’ny ra amin’izao fotoan’ny hatsiaka izao, raha ny torohevitry ny dokotera hatrany. Manampy betsaka amin’ny fanatanjahana ny vatana ny fihinanana legioma sy voankazo dimy karazana isan’andro.

Tatiana A

News Mada0 partages

Tohana avy amin’ny Aquarelle : nohavaozina ny EPP Ankehiheny

Nohavaozina tanteraka ny EPP Ankeniheny, Cisco Atsimondrano, nanomboka any amin’ny tafo, rindrina, varavarana rehetra hatramin’ny tokotany sy ny zaridaina. “Efa saika ravan’ny rivodoza ny fotodrafitrasa izay efa tranainy tanteraka. Niverina toy ny vaovao ny endriky ny EPP ankehitriny noho ny tohana avy amin’ny orinasa Aquarelle eny Tanjombato”, hoy ny talen-tsekoly, Rakotonindrina Ludovic, omaly teny an-toerana. 75 ny dabilio natolotra ho an’ny mpianatra miaraka amin’ny birao sy seza ho an’ny mpampianatra. 15 ny efitrano mandray ny mpianatra 638. Mitentina 20 tapitrisa Ar ny sorabola nanatanterahana ny asa rehetra.

Fizarana fitiavana ho an’ny mpiaramonina satria samy ao anaty fokontany iray no nanosika ny orinasa Aquarelle ao amin’ny Ciel Group hanampy ny EPP Ankeniheny. Nitodika amin’ny fanabeazana izahay satria io no fitaovana afaka manova ny zavatra ho an‘ny firenena izany, araka ny nambaran’i Nelson Mandela. Natsangana rahateo ny komity misahana ny maha olom-pirenena mandray andraikitra eo anivon’ny fiarahamonina (CSR) ao amin’ny orinasa, hoy ny tomponandraikitry ny serasera, Ravonjy Ilotsoa.

Ankoatra ny fanavaozana ny EPP, nandray ankizy 26 mpangataka manoloana ny orinasa hobeazina ao amin’ny EPP izy ireo. Iantohana tanteraka ny fianarany mandra-pahaleotena ireo ankizy ireo.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Ambohimanarina : un jeune homme lynché à mort par erreur

Trois individus responsables de la mort d’un jeune homme lynché par erreur ont été placés sous mandat de dépôt à la prison d’Antanimora à l’issue de leur défèrement d’avant-hier.

Des habitants d’Anosisoa Ambohimanarina ont fait l’objet d’une enquête serrée depuis l’agression qui a conduit à la mort d’un jeune garçon de 19 ans le 8 avril dernier dans le quartier. Afin d’éclaircir l’affaire, la police a procédé à l’arrestation de l’ex-copine du jeune garçon en pensant que celle-ci serait à l’origine du meurtre. D’autant plus qu’un bonnet du défunt a été retrouvé chez elle.

Pour les besoins  de l’enquête, la petite amie du garçon a également été arrêtée car elle était présente durant les faits. Son arrestation a permis aux policiers d’identifier un des meurtriers et d’arrêter celui-ci. L’on sait que ce premier individu présumé auteur direct de l’agression meurtrière a déjà été placé sous mandat de dépôt à la maison centrale d’Antanimora. Les deux jeunes filles ont bénéficié d’une liberté provisoire.

Mais une deuxième arrestation a été effectuée mercredi dernier. La police du 6e arrondissement a capturé trois autres individus qui ont participé à l’agression collective du jeune garçon. Comparus devant le parquet du tribunal d’Anosy avant-hier, ils ont été également placés sous mandat de dépôt à la maison centrale d’Antanimora.

Le fait…

En sortant d’un Karaoké dans la nuit du 8 avril dernier, le couple a été pris pour cible par des voleurs à la tire. Ces derniers ont arraché le téléphone de la jeune fille. En entendant l’appel au secours de la jeune fille, plusieurs personnes sont sorties dans la rue pour les aider. Pourtant,  ses derniers se sont acharnés sur le jeune garçon en pensant que celui-ci était le voleur du fait que le sac de sa copine était sur lui. Alors qu’il a portait le sac par mesure de sécurité.

Gravement blessé, le jeune garçon a été conduit chez lui par des riverains qui l’ont reconnu. Sa mère l’a retrouvé, laissé pour mort dans le jardin. Bien qu’il fût évacué à l’hôpital, il a succombé à ses blessures en cours de route. La famille a déposé une plainte à la brigade criminelle.

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

Mahajanga : plus de 1.000 tortues saisies

Deuxième saisie spectaculaire de tortues radiées de l’année dans la Grande île. Les éléments de la gendarmerie de Mahajanga ont mis la main sur plus de 1.000 tortues radiata. Les reptiles ont été découverts dans une maison sise dans le fokontany de Tsararano avant-hier durant une perquisition des gendarmes vers 19 heures.

D’après les premiers éléments de l’enquête, l’on sait que les tortues ont été braconnées à Toliara mais la manière dont elles ont été transportées à Mahajanga reste inexpliquée. Durant leur intervention, les gendarmes ont arrêté une femme. Elle s’est trouvée dans la maison où ont été enfermés les reptiles. Cette femme pourrait certainement fournir des indications aux  enquêteurs.

 Il n’y a pas longtemps, près de 10.000 tortues ont été découvertes, enfermées dans deux maisons à Toliara. Trois personnes ont été jetées en prison jusqu’ici. Bien que la loi interdit la commercialisation des faunes et flores endémiques,  il semble que les trafiquants ne sont pas prêts d’abandonner ce business très enrichissant.

ATs.

News Mada0 partages

Ambatovy-Moramanga : plus d’une dizaine d’hectares de forêts restaurés

Le processus de restauration écologique du site minier du projet Ambatovy est actuellement sur la bonne voie. Après des années de préparations de cette phase, qui sera menée de manière progressive, les premières interventions proprement dites de restauration des sites miniers ont débuté cette année.

Retour de l’environnement à l’état initial. C’est le défi du projet Ambatovy à l’issue de l’extraction de nickel et de cobalt sur le site minier à Moramanga d’une superficie de 1.600 ha. La mise en œuvre de cet engagement, inscrit dans son cahier des charges et défini dans son Plan de gestion environnementale et sociale (PGES), est actuellement sur les rails. «Mis à part les quelque centaines d’hectares de forêts défrichés durant les étapes d’exploration, de sondage  et de construction d’infrastructures…, qui ont déjà fait l’objet d’une restauration depuis 2010, une dizaine d’hectares de plus, qui font partie des zones minières, sont restaurés depuis janvier». C’est ce qu’a informé Saotra Jean-Emile Andriahasinoro, Coordonnateur de la restauration écologique au sein du département environnement d’Ambatovy, lors d’une visite sur les lieux avant-hier.

D’après cet engagement, la restauration écologique à effectuer sur les lieux devra se limiter sur les  espèces locales, inventoriées bien avant l’extraction minière. Toutefois, ce ne sont pas tous les 1.900 espèces de flore dont 195 endémiques et en voie d’extinction, qui vont être replantés. Seules celles qui représentent de grandes valeurs écologiques, en servant de nourriture ou d’habitat pour les espèces de faunes locales, ou encore celles qui présentent des intérêts particuliers pour «l’usage humain, tels que les bois de construction ou encore les plantes médicinales…» En se conformant à ces critères, 450 espèces ont été priorisées, a enchaîné  le Coordonnateur de la réhabilitation, Baliaka Ratsimanohatra. La reproduction de ces espèces dans les propres pépinières d’Ambatovy, ou celles des communautés de base (Coba) locales, avance comme il se doit. Selon nos sources, la pépinière du projet, situé dans le site d’Ampangadiantrandraka, arrive à produire 195 à 200 espèces par an, soit près de 360.000 jeunes plants. A noter que ce site approvisionne également les communes environnantes en jeunes plants pour mener les opérations de reforestation dans ces endroits.

Restauration efficiente après 12 ans

Il faut  noter que les impacts de la restauration de la formation forestière locale ne pourraient pas être aperçus du jour au lendemain, dans la mesure où le processus de restauration prend certainement du temps. «Toutes les conditions nécessaires pour le retour de la forêt à son état initial ne seront pas remplies qu’après plus d’une dizaine d’années, dans la mesure où différents indicateurs sur la microbiologie, la stratification ou la contamination du sol, devraient être remplis avant d’arriver à ce stade», a expliqué Saotra Jean-Emile Andriahasinoro.

D’après le PGES, Ambatovy compte présenter au gouvernement le premier résultat de la restauration forestière après 18 ans. Bien qu’un  peu long, cette période est moindre si on se réfère à la période de développement des forêts naturelles qui dure pour la plupart une centaine d’années. Le projet adopte ainsi différentes techniques pour l’accélérer.

Fahranarison

News Mada0 partages

Rotary Antananarivo ainga : des équipements médicaux pour le pavillon Ste Fleur

Le Rotary club Antananarivo Ainga (RCA) continue de générer d’impact dans différents domaines qui concourent au développement socio-économique du pays.  Pas plus tard que dans la journée d’hier, les membres de ce club  ont remis des équipements médicaux en faveur du Pavillon Sainte Fleur à Anosy ainsi que ses neuf dispensaires partenaires sis dans des quartiers défavorisés dans la capitale. Il s’agit notamment de chaises et fauteuils roulants, des placards de rangement, d’armoires, de matelas et de lits médicalisés…

Ces dons, fruits d’un partenariat avec le RCA et le Rotary club Le Port la Possession La Réunion, arrivent à point nommé pour cet établissement.  Ces dons vont aider l’établissement à améliorer davantage les conditions humaines des patients. «Cette maternité est sous tutelle de l’ordre de Malte qui offre chaque année des services gratuits en faveur des plus démunis», a souligné son directeur, Denis Guillaume, lors de la cérémonie de remise des équipements médicaux.

69% des patients bénéficient une réduction du tarif des opérations chirurgicales. «150 femmes par an, issues des milieux défavorisés, nécessitant une opération césarienne à l’accouchement, bénéficient gratuitement de tels services grâce à une collaboration avec la Fondation Suisse»,  a ajouté Denis Guillaume. «L’intervention du RCA cadre dans l’un des axes stratégiques de Rotary international, notamment celui relatif à la santé de la mère et de l’enfant», a soutenu le Gouverneur du Rotary District 9220, Manoj Vaghjee, actuellement en visite officielle dans le pays. Ce haut responsable n’a pas manqué  de louer les initiatives de ce club qui répondent aux besoins de la population.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Green révolution : le salon de l’environnement

Des passionnés de la nature ont monté  une association dénommée «Agence de communication 100%» afin d’organiser un salon dédié uniquement à l’environnement. «Le premier du genre», selon les organisateurs.

Placé sous l’égide du ministère de l’Environnement et intitulé «Green revolution», ce salon a ouvert ses portes depuis hier et durera trois jours à l’«InfiniThé» Ivandry. «L’objectif est de réunir les entités conscientes et prêtes à prendre des mesures pour limiter ou supprimer la dégradation de notre environnement», a indiqué un des organisateurs, Lovaniana Razafindramanana.

Une vingtaine d’exposants dans les domaines du recyclage, de l’énergie renouvelable, de l’environnement et du traitement des déchets ont participé au salon, sans oublier d’autres organismes œuvrant dans la préservation de l’environnement, comme l’Office national pour l’environnement (ONE) et le WWF. Par ailleurs, pour chaque visiteur et invité du salon, un arbre sera planté à la fois en son hommage et à celui de l’environnement.

«Via notre stand d’exposition, nous entendons se rapprocher du public dans cet esprit de rencontre, en présentant nos activités de conservation et de protection de l’environnement», a fait savoir Mialisoa Raharimanana, du département de la communication de WWF. De ce fait, cette organisation dédiée à la protection de l’environnement a organisé hier une conférence sous le thème «Accès à l’électricité en milieu rural isolé à Madagascar par des grands-mères illettrées devenues ingénieurs solaires».

Sera R.

 

News Mada0 partages

Changements climatiques : le Pacarc pour plus de résiliences

Les impacts des changements climatiques touchent tous les secteurs. La réflexion sur la possibilité de minimiser ces effets sur les écosystèmes et les populations est d’une importance haute. L’adaptation aux changements climatiques est une des voies à étudier. D’où, l’idée du Projet d’amélioration des capacités d’adaptation et de résilience des communautés rurales face aux changements climatiques (Pacarc).

Le Secrétariat technique pour le pilotage, la coordination et l’appui au développement rural durable, en collaboration avec le ministère en charge de l’Environnement à travers le Bureau national de coordination des changements climatiques a organisé, hier, à Anosy, une conférence portant sur le thème «L’adaptation aux changements climatiques: cas du projet de renforcement de capacités et de résilience des communautés rurales face aux changements climatiques».

Le défi de renforcer les capacités d’adaptation et de résilience des communautés rurales vulnérables, à faire face aux risques causés par les changements climatiques sur leur moyen de résilience s’impose davantage. Pour se faire, le Pacarc intervient dans 11 communes des régions Analamanga, Atsinanana, Atsimo Andrefana, Anosy et Androy, pour cinq ans depuis juin 2016 à juin 2021.

Pour atteindre cet objectif de résilience, plusieurs défis doivent être surmontés, notamment la forte pression sur les ressources naturelles, le manque de capacités techniques et financières ainsi que le difficile accès des producteurs aux crédits et aux intrants, le manque d’infrastructure d’eau et d’assainissement, la vulgarisation limitée des informations agro météorologiques et climatiques qui empêchent la prise de décision éclairée face à des risques climatiques ou la perturbation du calendrier cultural…

Trois composantes

Comme l’a expliqué Nivohary Ramaroson, directeur du Bureau national de coordination des changements climatiques, le projet s’articule autour de trois composantes. La première composante consiste à renforcer les capacités institutionnelles et techniques des ministères et services techniques déconcentrés en charge de l’Agriculture, de l’environnement, des forêts, de l’élevage, de la pêche, de l’eau et de l’assainissement, de la météorologie ainsi que des associations et des communautés rurales en matière de gestion des risques climatiques.

La deuxième composante porte sur des appuis techniques et matériels à la Direction générale de la météorologie pour permettre de diffuser les informations agro météorologiques et hydrologiques. Ces informations renforcent la prise de décision efficace des intervenants, des responsables à chaque niveau et des communautés lorsque celles-ci sont confrontées à des risques climatiques. La troisième composante assure la vulgarisation et le transfert de technologie d’adaptation aux agriculteurs et éleveurs dans les onze communes d’intervention.

Arh.

News Mada0 partages

Hand-zone 6 : Finale Madagascar-Zambie

Les deux sélections malgaches en lice à l’IHF Trophy de la zone 6 en Zambie font taire les critiques! Nouveaux venus dans la zone 6 au même titre que les Seychellois, les cadets et juniors ont tenu la dragée haute à leurs adversaires. Ni le Zimbabwe ni l’Afrique du Sud ni encore moins le Lesotho ne  sont parvenus à déstabiliser les handballeurs malgaches sous la houlette du président de la Fédération malgache de handball (FMHB) Fidèle Razafintsalama et les coachs.

En effet, après leur parcours sans faute lors de la phase de poule, les deux équipes nationales malgaches ont enchainé avec deux victoires aisées lors des demi-finales, face aux cadets et juniors de la nation arc-en-ciel.

Réussir à accéder en finale dans une zone qui n’est pas la sienne, la Grande île épate plus d’un sur le continent. En plus, elle l’a fait avec grâce à la qualification de ses deux sélections nationales.

Ce jour en finale, une autre paire de manches attend nos jeunes porte-fanions. Tant chez les cadets que chez les juniors, Madagascar affrontera le pays hôte de la compétition, la Zambie. «C’est un gros client. Comme nous, la Zambie a également fait un parcours sans faute durant cette campagne», a souligné le président de la FMHB.

Naisa

 

News Mada0 partages

Basket-N1B : démarrage ponctué par une modification

Le basket reprend ses droits, à partir de ce jour, au gymnase couvert de Mahamasina. Les équipes masculines de la N1B disputeront le Championnat de Madagascar. Les trois meilleures formations de la compétition monteront dans la division reine.

Les affiches de la journée inaugurale sont connues! Cinq rencontres débuteront la compétition dont une de chaque pour les cinq poules de quatre équipes.  Parmi les équipes en lice lors de cette journée inaugurale figure l’unique représentante de la ligue Atsinanana, MBC. En effet, contrairement à la première liste des engagées, la réunion technique d’hier a été l’occasion de découvrir que la deuxième formation de cette ligue s’est désistée, en l’occurrence Squad.

Un retrait qui sourit à la ligue d’Itasy qui a eu droit à une seule équipe initialement. Dorénavant, elle évoluera avec deux formations, que sont Cnaps et ASB, au même titre que d’autres ligues. Un changement de dernier moment qui n’affecte en rien le déroulement de la compétition.

Elles sont 17 équipes à batailler pour le titre et pour la montée en N1A. Mais en évoluant devant leur public, les équipes d’Analamanga partent avec un léger avantage par rapport aux autres.

Contrairement aux trois autres poules qui sont composées de quatre équipes chacune, cinq formations disputeront la phase de la poule D. De ce fait, une équipe sera éliminée dans cette dernière étape contrairement aux autres groupes où aucune d’entre elles ne quittera la compétition à l’issue de la première phase.

Naisa

Programme de la 1ère journée 

NGB Analamanga- AS Chicago Diana

TAC BB Analamanga-Tac BB Analamanga

NCBB Boeny- ECBBA Analamanga

DTSC Analamanga- Cnaps Itasy

MBC Atsinanana- USF Haute-Matsiatra

Les équipes par poule :

Poule A

– DTSC Analamanga

– Cnaps Itasy

– ABBS Analanjirofo

– Team BB Betsiboka

Poule B

– NCBB Boeny

– ECBBA Analamanga

– CBBU Vakinankaratra

– USBBA Alaotra Mangoro

Poule C

– AS Chicago Diana

– NGB Analamanga

– BCO Boeny

– SBC Vakinankaratra

Poule D

– AS Fanalamanga Alaotra Mangoro

– Tac BB Analamanga

– MBC Atsinanana

– ASB Itasy

-SF Haute-Matsiatra

 

News Mada0 partages

Kick boxing – Afrique : huit malgaches en finale

On n’a pas eu encore de nouvelles des membres de l’équipe nationale dans la discipline K1 au championnat d’Afrique de kick boxing. Mais huit assaillants malgaches sont allés loin et vont disputer la finale, ce jour, à Yaoundé, Cameroun. On notera la victoire de Vaza qui a été à la hauteur des attentes des sélectionneurs en low kick 51 kg. Le jeune champion du monde malgache, Justin Zafy Mariamo, dit Lavakely, sera également sous le feu des projecteurs chez les 54 kg.

Tahiry sera en lice dans la catégorie des 57 kg tandis que Rojolalaina bataillera dur chez les 60 kg. Chez les filles, Faratina (52 kg), Fahendrena (56 kg) et Larissa (60 kg) ont été très expéditives et ont toutes les chances de décrocher la première place pendant cette joute continentale. A cette liste s’ajoute le nom de Jimmy qui a des atouts à revendre dans la catégorie des 67 kg.

Rojo N.

News Mada0 partages

1ère manche run : du beau monde sur le départ

Les pilotes affichent leur ambition! Pour la 1ère manche du Championnat de Madagascar à Arivonimamo ce week-end, ils seront nombreux à s’engager, tant en Prorun que en Run. D’après la liste définitive publiée par le club Runmada, organisateur de cette manche inaugurale, ils sont au nombre de 42 à s’inscrire.

Du beau monde parmi lequel figurent les ténors de la discipline, comme le multiple champion de Madagascar Jean de Dieu Rafanomezantsoa, alias Vazaha, sur sa Subaru, ou encore Herizo Boarilaza et son inséparable Ford Mustang, sans oublier les éternels challengers que sont Tahiana Rasolojaona avec sa BMW M GTE ainsi que Harijaona Randriarimalala au volant de la Smart Drag.

Une présence massive des meilleurs pilotes qui augure une belle course dans la catégorie Prorun. En effet, chacun tentera de bien démarrer de la plus belle manière la saison afin de mieux aborder le championnat qui s’annonce laborieux.

Plus nombreux sur la grille de départ qu’en Prorun, les engagés dans la catégorie run seront également l’autre attraction de la première manche de la joute nationale. Bien que des stars de la catégorie manquent à l’appel, dont le champion en titre Jimmy Andrianonenana, la présence de pilotes de rallye tels Daniel Rabetafika ou encore Tovonen dans la course pimentera l’ambiance.

Naisa

 

News Mada0 partages

Madajazzcar : la suite du programme

L’édition spéciale du festival Madajazzcar bat son plein actuellement. Après une ouverture époustouflante avec la participation de plusieurs grosses pointures, entre autres, Silo, Samy Andriamanoro, la suite du programme s’annonce davantage plus intéressante.

Ainsi, aujourd’hui sera érigé le grand podium au jardin d’Antaninarenina. Plusieurs groupes de jeunes musiciens talentueux seront à l’affiche, tels le Jazz Club du CGM ou encore l’Af Jazz, l’Angroov, le Tower…

Ce soir, le festival propose trois soirées différentes. La première se tiendra au Café de la Gare à Soarano avec Noro Andrianasolo qui sera accompagnée par Solo Andrianasolo, et proposera le genre latino jazz.

D’un autre côté, Fara West sis à Faravohitra accueillera le groupe Three voices band, avec Zara R, Toky Ramasimanga et Tahiry Andriamanoro.

Et enfin, la troisième soirée se déroulera au Ravimpôntsy à Tsiadana. Elle sera animée par Rakema Blues band, composé de «Rakema» Luc Ramaroson, Tino Ramaroson, Ben Kheli, Ando Micka Harivony Ratrema et Tony Mahefa.

Holy Danielle

 

News Mada0 partages

Quatuor chrysaestos : pour des échanges musicaux avec les nationaux

Depuis cette semaine, le groupe suisse Quatuor Chrysaestos, composé de quatre musiciens, à savoir les violonistes Maria Makkomen, Annette Kappeler, Celine Lamarre, le contrebassiste Christian Hieronymic, est actuellement dans nos murs. A partir du mois de mai, il proposera un programme d’échanges et de partages avec les artistes de la musique classique malgache.

L’association Madagascar Mozarteum profite du passage du groupe pour créer des activités avec les artistes locaux. Ainsi, le 30 avril, il donnera un masterclass destiné aux violonistes à l’Institut français de Madagascar (IFM) Analakely.  «Etant donné que la séance est gratuite, nous espérons que les participants ne seront pas des novices en ce qui concerne la musique classique», a expliqué l’un des responsables. Une autre séance se tiendra, le 1er mai, au lycée privé Ranaivosoa, sis à Ankadifotsy.

Au fait, ces masterclass serviront aussi à détecter les musiciens potentiels malgaches qui vont accompagner le groupe Quatuor Chrysaetos durant ses concerts. Effectivement, le groupe assurera deux spectacles. Il sera à l’affiche de la 90e édition du concert du midi qui se déroulera, le 2 mai à l’IFM. Ensuite, le 3 mai, un autre concert se fera, toujours à l’IFM, avec les musiciens ayant participé au masterclass.

Holy Danielle

 

News Mada0 partages

Iraimbilanja : 35 ans de scène, ça se fête !

Le groupe Iraimbilanja retrousse ses manches pour célébrer, comme il se doit, ses 35 ans de scène tout au long de cette année.

Iraimbilanja, cette ancienne pièce de monnaie malgache, résonne encore aujourd’hui et signe le success story du quatuor malgache le plus connu du monde rock. Depuis le milieu des années 80, Niry, Batata, Papay, Roger et ses compagnons prennent  la route, enchaînent les concerts, côtoient leur public et s’enrichissent d’innombrables rencontres avec les professionnels de la musique. Plus de trois décennies après, cette formation de référence dans le domaine du rock est toujours indétrônable sur l’échiquier de la culture. Un record pour ceux que l’on surnomme «les papys du rock».

 Ayant connu son heure de gloire à l’orée des années 90, le titre «Tanin-dolo», est devenu au fil du temps une insigne pour le groupe. Pour la formation, qui ne jure que par dame nature, «ce morceau tire justement la sonnette d’alarme sur l’état actuel de la planète». Ce jubilé sera d’ailleurs célébré autour de cette thématique.  «Le retour  aux anciennes pratiques et plus précisément à l’agriculture est un bon geste pour protéger l’environnement», assure le meneur du groupe.

Pour l’heure, aucune information sur son agenda n’a filtré mais ce qui est sûr, c’est que la bande à Niry est à pied d’œuvre pour le studio et les séances de répétitions afin d’offrir un spectacle digne des plus grands.

Joachin Michaël

Tia Tanindranaza0 partages

Toy ny mahazatra

Feno herinandro anio sabotsy sahady ny tolona nentin’ireo depioten’ny fanovana tontosaina etsy Analakely. Nosalorana ny anarana hoe « Fihaonambe » moa ity hetsika anio ity.

 Raha ny fandaharam-potoana, eto vao hidirana amin’izay ilay antom-pisian’ny fihaonana hatrany am-boalohany dia ny fitaterana ny zava-nitranga rehetra teny amin’ny antenimieram-pirenena teny ka antony nampitroatra ireto solombavambahoaka ireto. Be ny feo efa mandeha mikasika ny fikasan’ireo mpisompatra ny hetsika ka handotoana toy ny mahazatra ny tolona hoe hitakiana ny rariny toy izao. Novakiana teny an-kianja mihitsy moa ny ampahany tamin’izany tamin’ny faran’ity herinandro ity. Mbola niparitaka koa ny feo omaly fa misy loholona malaza iray namory bokonozatra teny Namontana teny hanao hetsika hanimbana ny fikasan’ireo depiote ireo sy ny mpanara-dia azy. Toy ny mahazatra ihany koa dia io indray ry zareo avy any Dilambato fa mba hananatra antsika, hono. Izy ireo, hono, no hampihavana sy hanelanelana amin’izao olana mianjady amin’ny firenena izao. Fantatr’ireto vahiny ireto tokoa ve anefa ny tena « fototry ny olana » Malagasy ? Fanimpiriny tamin’ny krizy nandalo teto amin’ny firenena moa izao mandalo izao fa nahavaha ireny tanteraka ve ny vahiny sa mba mpandray anjara fototra tamin’ny fampahantrana ny firenena koa ? Tsiahivina hatrany fa hatreto aloha dia tsy nisy firenena niharan’ny fanelanelanan’ireto sehatra iraisampirenena ireto ka niha nandroso. Faha-4 amin’ny firenena mahantra maneran-tany isika ankehitriny. Hahagaga ve raha hanilika azy ireo ireto depiote ireto ?

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

MahajangaAmbohipihaonan’ny sekoly FJKM

Nanomboka omaly ary hifanarana rahampitso alahady 29 aprily ny andron’ny sekoly FJKM tanterahina any Mahajanga. Fanompoam-pivavahana lehibe tao amin’ny Complexe Sportif Ampisikina Sekoly FJKM 605 manerana ny nosy, sahanin’ny mpampianatra 4200 no mandray anjara amin’izy io.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Sendikan’ny mpiasa MalagasyHitaky karama mahavelona

Hanetriketrika ny fankalazana ny fetin’ny asa etsy amin’ny Parvis Analakely ny 1 mey izao, hoy ry zareo avy eo anivon’ny randrambao sendikalin’ny mpiasa malagasy na ny CTM – SSM tetsy amin’ny Grand melisse Tsaralalana omaly.

 

 Sakamalaho sy Havozo ny hetsiky ny mpiasa sy ny depioten’ny fanovana ary efa azo ny alalana amin’io fetibe io, hoy hatrany ny fanazavana. Aoka izay ny fanaovana herisetra eny amin’ny toeram-piasana, indrindra ireo izay atao amin’ny vehivavy. Aoka izay ny fampihorohoroana ny mpiasa mitaky ny zony sy ny fanaovana kolikoly mandany volam-bahoaka. Aleo, hoy izy ireo, mba himasoana amin’izay izay hahazoan’ny mpiasa tsirairay avy karama mahavelona.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Mampitandrina ny SMM“Tsy natao hiaro fitondrana ny fitsarana”

Namoaka fanambarana ny avy amin’ny Sendikan’ny Mpitsara eto Madagasikara na ny SMM omaly 27 aprily.

 

 Nohelohin’izy ireo ny fandatsahan-dra, ny fanakantsakanana ny fahafahan’ny olona manao hetsika an-dalambe am-pilaminana, ny fandrarana ny olona haneho ny heviny imasom-bahoaka, ny tsy fanarahan-dalàna sy tsy fanajana ny lalàmpanorenana ary ny kolikoly amin’ny endriny rehetra. Noho izany, ny SMM dia mbola mitaky foana ny fanajana sy fametrahana ny tany tan-dalàna. Hentitra  ny fanambarana tamin’ny filazana fa tsy manaiky intsony hatao fitaovana hiarovana ny mpitondra ny fitsarana. Tsy hanaiky intsony hatao hery famoretana amin’ny fanamelohana sy fanagadrana izay tsy mitovy na tsy miray hevitra amin’ny fanjakana, ka lazaina ho mpanelingelina fitondrana. Olana politika no miseho ankehitriny ka vahaolana politika no tokony ho setrin’izany ary ao anatin’ny fanajana ny lalàmpanorenana, hoy ny SMM. Ny fitsarana dia mitana andraikitra lehibe amin’ny hampangarahara sy hampanandanja ny fifidianana hifanesy eto amin’ny firenena dia efa misoroka sahady ka tsy hanaiky izay mieritreritra hangala-bato na handika lalàna mba hanodidina ny safidim-bahoaka, fa hijoro amin’ny maha fitsarana azy. Tsy hanaiky intsony ihany koa ny fanaovan’ny mpitsara sasany “deni de justice”, ka minia mampihitsoka ny fitoriana napetraka na eny amin’ny fampanoavana na eny amin’ny fitsarana isan-karazany. Mazava izany ny raharaha fa tsy hanaiky hatao fitaovana politika hamotehana ny mpifandrina amin’ny fitondrana izany ny SMM, ary tsy hanaiky lembenana ihany koa amin’ny fanarontsaronana sy fampitarazohana ny raharaham-pitsarana noho ny mety ho tombontsoa politika, raha halalinina ny fanambarana. Any am-pelatanan’ny fitsarana izao ny raharaha momba iny fandatsahan-dra tamin’ny 21 aprily teo iny, ary torak’izany ihany koa ny fagatahana ny fialan’ny filoha izay efa voarain’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana. Miandry isika hoe afaka hanao tsindry mba hanafainganana ny raharaha ve ny SMM ? Sa iniana hampitarazohana tahaka ny raharaha maro izy ity ?

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rajaonarimampianina tany FaratsihoNy ankizy no navoaka hanohana azy

Nahita ny tsy fahita ny filoha tany Toamasina tamin’ny alahady 22 aprily satria nitondran’ny olona sorabaventy, ka voatery nandeha angidim-by mihitsy.

 

 Mitombo ny tsy fankasitrahana, indrindra fa ho an’ny tanàn-dehibe. Manaporofo izany ny fahazoan’ny hetsiky ny depiote olona maro hatrany. Eto Antananarivo aloha, dia azo antoka fa mety tsy sahy hamory vahoaka izy ato ho ato. Hany hery dia ny misintaka sy miantso vonjy any amin’ny faritra ambanivohitra, ary ampisaina izay fomba rehetra hahazoana vahoaka. Tany Faratsiho omaly, dia hatramin’ny mpianatra madinika avy no nampitondraina soratra hoe: “Faratsiho manohana an-dRajao”. Nisy moa ny fitokanana ny fanombohan’ny fanamboarana ny lalam-pirenena faha-43 mampifandray an’i Faratsiho sy Sambaina mirefy 50km, mitentina 23 tapitrisa dolara, vatsian’ny ny banky arabo sy ny tahiry Saodianina momba ny fampandrosoana  vola. Somary niakatra indray ny feo satria vory vahoaka. Mbola ato isika, mbola miasa isika. Ianareo no nametraka ny fahefana amin’ny filoham-pirenena. Ianareo no nanao fanamby tamin’ny filoha. Ny filoha no nantsoinareo hiady amin’ny fahantrana, ary izany no ady lehibe ataontsika, ka izy no mitarika ny tafika, ary tsy miala an-daharana amin’izany, tsy mitsoaka amin’ny tanin’ady fa miaraka aminareo, hoy i Hery Rajaonarimampianina. Tsy vita ao anatin’ny iray andro ny fampandrosoana, ary betsaka ny manontany ny efa vita. Efa maro ny zavatra vitantsika, hoy izy. Tsy maintsy miady hevitra amin’ny mpamatsy vola satria tsy ampy ny eo am-pelatanana, ary an-taonany izany. Soa fa atokisany ny filoha, atokisany ny fahendren’ny vahoaka Malagasy, ka dia vonona izy ireo hanampy, hoy hatrany ny filoha. Zara raha mahazo famatsiam-bola anefa satria fanjakana malaza amin’ny kolikoly, ka rehefa sendra mba mahita rirany kely, dia miedinedina fatratra. Mikasika ny politika, dia ny filoha, hoy izy, dia efa nametraka ho vaindohan-draharaha foana ny fihavanana sy ny fifandinihana ary ny fifanomezan-tanana sy ny fifampiresahana hampandrosoana ny firenena. Iza no mpihantsy ady sy mpisotasota eto ? Tsy ny HVM ve ? Ny vahoaka no andriamanjaka sy manapaka ny aminay mpitondra, ka amin’ny alalan’ny fifidianana ihany. Arovantsika izany ary amin’izany no hitsaranareo anay mpitondra fa tsy eny an-dalambe, ka miantso anao ho mailo, hoy izy. Raha tena sahy amin’ny fifidianana dia atao mazava ny fitsipi-dalao, ary havela hirotsaka ny rehetra fa tsy manao adin’ny kanosa e !

Toky R

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanelanelanan’ny vahinyMila fahamailoana

Efa tafiditra ao anaty krizy politika tanteraka isika amin’izao fotoana izao, na tsy mbola tena miantraika be amin’ny fiainana ara-tsosialy sy toekarena aza izy io, saingy efa manomboka ho mena ny tondro rehetra.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Krizy politikaFifampiresahana ihany no vahaolana, hoy ny MFM

Tokony mifampiresaka ireo depiote rehetra voafidim-bahoaka satria izy ireo no voafidim-bahoaka hampanjaka ny demokrasia, hoy ny fanehoan-kevitry ny antoko MFM tamin’ny alalan’ny filohany Mandafy Rakotonirina omaly.

Tsy ilaina ny fangatahan'izy ireo fivoriana tsy ara-potoana, fa mandritra ny fivoriana ara-potoana manomboka amin’ny 1 mey, dia afaka mifampidinika izy ireo. Raha tsy mety hifandamina dia afaka ravaina ny antenimieram-pirenena satria izany dia hita ao anatin'ny lalàmpanorenana, ka miroso amin’ny fifidianana depiote vaovao kosa 2 na 3 volana aorian'izay izany hoe ny fifidianana depiote mialohan’ny fotoana na « élection législative anticipée », hoy hatrany i Manandafy Rakotonirina. Fanonganam-panjakana tsy manaraka ny fenitra iraisam-pirenena no nataon'ny depiote teny amin’ny 13 mey. Filam-boatsiary ilay hoe aleo miala i Hery Rajaonarimampianina, tsy misy dikany ny fanesorana azy satria raha hilatsaka izy amin’ny fifidianana manaraka, dia tsy maintsy hanala tena ihany, sa ve izy tsy avela hirotsaka? hoy i Manandafy Rakotonirina.  Nilaza kosa ny loholona Olivier Rakotovazaha, fa manaraka ny lalàmpanorenana ny lalàna fehizoro miisa 3 momba ny fifidianana. Ny “bulletin n°2”, hoy izy, dia efa tao anatin’ny lalàna rehetra indrindra fa ny tamin’ny 2013, saingy ny HCC, fa amin’ity indray mitoraka ity, dia nampidirina ao anatin’ny taratasy entina mirotsaka. Momba ny hetra, dia ny olona tsy mandoa hetra ve dia azo ekena hitondra firenena satria volam-bahoaka ny hetra. Notsiahiviny ilay filazan’ny praiminisitra hoe ny 80% amin’ny lalàna nisy teo aloha no mbola tafiditra ao anatin'ny lalam-pifidianana vaovao , 20% no vaovao. Misy hevitra diso voizin'ny olona, saingy ho azy ireo, dia tsy misy ny lalàna manakana na iza na iza tsy hirotsaka fa afaka mirotsaka daholo ny rehetra rehefa mahafeno ny fepetra, hoy hatrany i Olivier Rakotovazaha.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Force Mixte MédianeMiantso ny rehetra hifandinika aminy

Efa toa zary lasa fampihavanana sadasada ny tian-kambara etoana. Amin`izao fotoana mivaivay ny itafatafana ary fitenin`ny fiaraha-monina no ifanakalozana.

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsiky ny depioteHanomboka hamoaka mpiasan’ny ministera

Mandeha hatrany ny fandotoana ny hetsi-pitolomana tarihin’ny depioten’ny fanovana eny amin’ny Kianja 13 mey amin’izao fotoana izao, indrindra taorian’ny fanambaran’ny filoha teo aloha Marc Ravalomanana tany Mahajanga.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana Vahoaka Ihany“ Mendrika ny fitakian’ ireo depiote ho an’ ny Fanovana ”

Mandray anjara mavitrika amin’ ny tolona izay atao etsy amin’ ny Parvis ny Lapan’ ny Tanàna Analakely ny fikambanana Vahoaka Ihany. Fikambanana izay niforona ny taona 2013 ary misehatra eo amin’ny sosialim-bahoaka,raha ny fanazavana, ka niezaka nanampy ireo mahantra sy voatsindry hazolena.

 Omaly kosa nyfikambanana noniseho tamin’ny fomba ofisialy. “ Manohana ny hetahetam-bahoaka izahay. Antony naharesy lahatra anay hidina eny amin’ ny Parvis izany mba hifanome tanana amin’ ireo Depiote 73 isa ”, hoy Ravelonanosy Bruno, filohan’ ny Fikambanana. Nomarihiny hatrany fa “ ny lalàmpifidianana vao nolaniana teo iny, raha hampiharina  dia mety hitondra korontana eto amin’ ny firenena. Tsara ary fahendrena ny fiverenana an-databatra boribory handinihina lalàmpifidianana hafa. Matoa misy Solombavambahoaka maro mijoro dia hitam-poko hitam-pirenena fa tamin’ ny lalana tsy tena izy no nandehanan’ ny fandaniana iny volavolan-dalàna teo iny ”. Tanjon’ ny rehetra ny hisian’ ny Fifidianana madio, mangarahara ary eken’ ny rehetra.Samy miaky ny maha-zava-dehibe izany ny rehetra. Mba hahafahana miroso amin’ io fifidianana eken’ ny rehetra io dia nandroso hevitra ny filohan’ ny fikambanana Vahoaka Ihany fa “ azo atao ao anatin’ ny fotoana fohy ny fitadiavana ny marimaritra iraisana amin’ ny fandinihina ny Lalàmpifidianana mba hanatanterahana fifidianana ao anatin’ ny fotoana fohy ”. Tanjona ao anatin’ izany ny hisian’ ny fifidiana tena izy lavitry ny savorovoro, hoy hatrany izy. Isan’ny tsipahin’ny fikambanana koa ny lalàna mifehy ireo toeranamanan-tsata manokana na ZES satria dia hita mazava, hoy ity filoha ity, fa tena fanomezana vahana be fahatany ireo vahiny.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Alika nanaikitr’olona teny AnkadilalampotsyNiakatra eny amin’ny zandary ny raharaha

Ramatoa iray no voakaikitry ny alika ka naratra mafy omaly teny Ankadilalampotsy teo amina toerana manakaiky Fiangonana iray. Teny an-dalana no fantatra voakaikitra ity ramatoa ity raha ny fitantaran’ireo nanatri-maso ary tena nipetaka mafy mihitsy ilay alika izay hita ho lehibe sy matanjaka tokoa.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Fahapotehan’ny sehatra fanabeazanaMila mandray andraikitra ny tsirairay

Nisy ny adihevitra an-databatra boribory omaly zoma 27 aprily tetsy amin’ny Hotely Colbert Antaninarenina noho ny hetsika herinandro maneran-tany ho an’ny fanabeazana.

 

 Nandray anjara tamin’izany ny fikambanana iraisam-pirenena, ny solontena avy amin’ny minisitera, ny sendikaly ary ny fiarahamonim-pirenena. Tanjona ny hanentanana mikasika ny fivoaran’ny fanatanterahana ny tanjon’ny fampandrosoana maharitra lovain-jafy fahefatra (ODD4). Nandritra izay herinandro izay dia nijery lohahevitra maro isan-karazany mba hahatrarana io ODD4 io. Ohatra tamin’izany ny amin’ny tokony hitazonan’ny tsirairay ny teny nomeny sy ny tena anjara asany ho fampandrosoana ny sehatra fanabeazana. Miainga amin’ny ray aman-dreny, ny mpampianatra, ny fiarahamonim-pirenena hatrany amin’ny fitondram-panjakana. Noresahana tao ihany koa ny  resaka vola hatontona ho amin’ny sehatra fanabeazana. Tsy diso anjara ny tanora satria niadivana hevitra tao ihany koa ny momba azy ireo sy ny fampianarana eny amin’ny ambaratonga ambony. Anio indray  kosa no hijerena ny lohahevitra momba ny zaza madinika sy ny fanabeazana mifandraika amin’izany. Nandritra ity hetsika ity dia nisy ny fanadihadiana natao manokana ho fampandrosoana ny sehatra fanabeazana ka anisan’ny nisitraka izany ny tany Ambatolampy. Rehefa tapitra ity hetsika ity dia misy ny fandefasana ny tatitra isam-pirenena, hisy ihany koa ny fihaonan’ny solontena avy amin’ny firenena rehetra  handinihana ny fanarenana ny lesoka hita sy re nandritra ity hetsika herinandro maneran-tany ho an’ny fanabeazana ity. Raha ny eto Madagasikara manokana kosa dia hisy ihany koa ny tatitra ny amin’ny olana misy amin’ny sehatra fanabeazana ary hofehezina amin’ny fihaonambe momba ny fanabeazana amin’ny volana septambra.

Tsiry

Tia Tanindranaza0 partages

MadagasikaraSongonan’ireo firenena Afrikanina hatrany

Raha aty Afrika no jerena dia anisan’ny firenena tena mbola milamina i Madagasikara na dia mandalo krizy matetika aza. Saika nisy hatrany ny ra latsaka tamin’ireny tolom-bahoaka niseho rehetra ireny.

  Na dia izany aza dia tsy azo oharina akory amin’ireo firenena niezaka nitady fanovana izay tena nahitana korontana sy olona maty maro be. Raha tsy hiteny fotsiny ny tranga tany Afrika Atsimo tamin’ny adin’ny mpanohana sy ny mpanohitra ny apartheid tao anelanelan’ny taona 1990 sy 1994 izay nahafatesana olona 14 000. Teo ihany koa, ohatra, ny ady nisy tany Repoblika Demokratikan’i Congo sy Rwanda ireny, izay nahafatesana olona efa ho 1 tapitrisa mahery. Ny mahagaga anefa dia nosongonan’ireny firenena ireny hatrany ny Malagasy. Efa mahatratra hatrany amin’ny 294.8 miliara dolara ny harinkarena faoben’i Afrika Atsimo tamin’ny taona 2016, 35 miliara dolara ny an’i Congo. Ny an’i Madagasikara anefa tsy nahatratra 10 miliara dolara akory tamin’io taona io. Taraiky tanteraka ny Malagasy amin’ny fampandrosoana ara-toekarena. Variana amin’ny resaka politika kanefa tsy misy vokatra mivaingana fa mainka fampahantrana ny vahoaka no misy. Ary raha tsy miova sy manova famindra haingana dia ahiana tanteraka ny fitazonan’i Madagasikara ny rambony amin’ny filaharana maneran-tany.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Championnat National N1B Hommes 2018Anio hariva ny lanonam-panokafana

Hanomboka anio sabotsy marainan’ny 28 aprily etsy Mahamasina ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara taranja basikety baolina sokajy N 1 B lehilahy.

Tia Tanindranaza0 partages

Kintan’ny Fanatanjahantena Malagasy Rabe Samuel Jean Jacques René na i Néné kelyNiantoka ny fiainako m...

Hiverina kely eo amin’ny tontolon’ny baolina kitra indray ny eto amin’ny pejin’ny Kintan’ny Fanatanjahantena Malagasy amin’ity sabotsy 28 aprily ity ka hampahafantatra fohifohy tamin’ny resaka nifanaovana taminy an-dRabe Samuel Jean Jacques René na i Néné kely na Ramaître koa ho an’ny mpifanerasera aminy, lohalarana kalaza teo amin’ny fanaovana “ciseau” rehefa mamono baolina”.

Tia Tanindranaza0 partages

Fanokafana kaonty eny amin’ny bankyVao ny 5 %-n’ny Malagasy no manao azy

Mbola tena ambany dia ambany tokoa ny tahan’ireo olona manokatra kaonty eny anivon’ireo banky maro samihafa eto amintsika ankehitriny. Hatramin’izao mantsy dia tsy misy afa-tsy 5 % izany, miaraka amin’ireo orinasa lehibe sy ireo mpiasam-panjakana efa manana kaonty.

 

 Eo an-danin’izay anefa dia mahatratra 35 % isan-taona ny  fitombon’ny tahan’ny fampiasana finday eto amintsika amin’ny fikirakirana ny teknolojia, raha araka ny fanadihadiana natao. Antony nanosika ny banky BNI hanokatra ilay tolotra  banky digital dia mba hanentanana ny olona hanokatra kaonty ao aminy. Amin’ny alalan’io tolotra vaovao io dia tsy voatery handeha lavitra intsony ny olona iray raha  handefa vola amin’ny fianakaviana na ny namany na hijery ny kaontiny fa amin’ny alalan’ny finday na solosaina dia efa vita ny raharaha. Maimaimpoana ny tolotra. Nomarihin’ity tompon’andraikitra iray eo anivon’ity banky ity moa fa noho ilay kolontsaina  mahazatra hatramin’izay tia mindram-bola any amin’ny namana na havana no antony mampalaina ny olona tsy hanokatra kaonty amin’ny banky. Eo ihany koa ny tahotra sao  dia hakan’ny banky sarany lafobe.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tanora sy olom-pirenena saro-piaro amin’ny tanindrazany“Aoka tsy atao fitaovana politika ny tanora”

Namoaka fanambarana ihany omaly ireo tanora marobe mivondrona anaty fikambanana maro samihafa eto amintsika notronin’ireo olom-pirenena saro-piaro amin’ny tanindrazany. Anisan’ireny ny Yali Madagascar, ny Green and Kool…

 

 Nambaran-dRandriarimalala Herico mpitondra tenin’izy ireo tamin’izany fa anisan’ny antony hitoloman’izy ireo ny mba hahafahan’ny zaza Malagasy rehetra mianatra ka hahatongavan’ny tsirairay avy eny amin’ny anjerimantolo. Mbola lavitr’izany mantsy isika eto Madagasikara fa saika mijanona aorian’ny fahafahany fanadinana CEPE avokoa ny ankamaroan’ny mpianatra. Toraka izany koa ny ady amin’ny tsy fananan’asa izay miitatra amin’ny ankamaroan’ny tanora ka manosika azy ireny hanaotao foana. Mangataka ireo solombavambahoaka 73 mianadahy  mba hanohy hatrany ny ady amin’ny kolikoly miseho eto amin’ny firenena  araka izany izy ireo no sady hamoaka izay marina mahakasika ny ZES ihany koa, ady iarahan’ny rehetra manana. Toherin’izy ireo kosa anefa  fanapahan-kevitra tsy mifanaraka amin’ny lalam-panorenana. Nomarihin’ireo fikambanan’ny tanora maromaro ireo moa fa tsy ekeny ihany koa ny fanaovana fitaovana pôlitika ny tanora  Malagasy.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiaraha-miasan’ny FLM sy ny CNaPSSynoda faha-11 nahazo fiofanana i Sofia

Synoda FLM (Fiangonana Loterana Malagasy) miisa 11 hatreto no voahofan’ny CNaPS mikasika ny fiahiana ara-tsosialy ka mpiasam-piangonana sy mpanao raharaha miisa 3 000 no nahazo tombotsoa tamin’izany.

Tia Tanindranaza0 partages

Hifandamina sa hifamely ?

Miarahaba Jean a, ahoana ny fandehany e..ohatry ny tsy dia tazatazana firy intsony eto amin’ny ville ianareo a..mamay be angaha ao an-dapa ao ry jean ka mba mamoron-dia maka rivotra kely.

Azoko sary an-tsaina tsara ny zavatra iainanao fa efa nandalo teo ihany izahay tamin’ny fotoan’androny e.Fantatrao tsara izany satria ianareo tamin’izany mety efa taty an-kilany nitazatazana.Dia tena gaga aho ry jean hoe f’angaha tsy mba mahalala tantara mihitsy ireto ianareo no dia mbola mitady handrava efa tahaka an’io e…Mbola tsy tara raha miara-mipetraka an-databatra dia mifampihaino eo fotsiny aloha; aroso ny adihevitra rehefa avy eo.Fa ny anareo toa mandeha ihany ny vava be.Na ianao aza ve ry jean tsy efa mahatsapa hoe hafahafa ilay izy ary miha manakaiky ny farany.Ireto akamanao ireto koa aloha dia tena poizina mahery vaika e, ary ianao anie no ampihinanin-dry zalahy ao e.Asa ianao ry jean raha tena mbola tompon’ny fanapahan-kevitra na, sanatria efa ataon’ny olona saribakoly fotsiny sisa.Mahereza dia aza manam-be ee, ianareo ihany no heriny eo..rehefa mifandamina ianareo dia milamina io lalao io fa raha hoe hanao baolina an-kamely dia ho avy koa ny ekipan-dry 73 ary tena hanao ireo ry jean a.Ka dieny mbola tsy tapitra ny fe-potoana dia aleo alamina jean fa tsy misy mahazo tombotsoa amin’ny sakoroka izany eto e.

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Ben’ny tanànan’AnalamangaTsy misy mahazo maneho hevitra amin’ny anaran’ny fikambanana

Manoloana ny zava-misy iainan’ny firenena ankehitriny dia nanapa-kevitra ny fikambanan’ireo ben’ny tanàna eto Analamanga,

Tia Tanindranaza0 partages

Mpiasan’ny minisiteran’ny tanoraManohana ny tolon’ny depioten’ny fanovana

Efa ela izahay no nitabataba fa marary ny teknisianin’ny minisiteran’ny tanora sy ny fanatanjahantena eto Madagasikara, hoy ny filohan’ny sendikan’ireo mpiasa, Cyriaque Simon, raha niomana niaraka tamin’ireo mpiara-miasa taminy tetsy amin’ny minisitera etsy Ambohijatovo hidina hitolona ho eny Analakely omaly.

 

 Tsy nomena hasina ireo teknisianina malagasy nivoaka tamin’ireo sekoly fanofanana miisa 2 eto amintsika dia ny « Institut national de la jeunesse » sy ny « Akademie des sports ». Naleon’ny minisitera, hoy izy, naka olon-kafa. Foano ireo sekoly 2 ireo rehefa tsy ilaina ny teknisianina avoakany fa tsy hoe alefa ihany ny fifaninanana (concours) kanefa avy eo izay mivoaka ao tsy raisina akory. Ampy izay ny fanaovana tsinontsinona ny teknisianina malagasy sy ny fampihorohoroana azy ato amin’ny minisitera, hoy hatrany ny tenany. Hidina eny Analakely izahay izao hanohana ny depioten’ny fanovana satria mba mila fanovana koa. Ny tompon’andraikitra ato amin’ny minisitera mibaladilady any fotsiny, araka izao fahitanareo mpanao gazety azy izao, hoy hatrany izy. Tsy misy asa mandeha intsony ato ary na ny any amin’ny faritra aza hijanona manomboka amin’ny alatsinainy.

J. Mirija