Les actualités Malgaches du Samedi 27 Octobre 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara12 partages

Aéroport Ivato : Nalain’i Joss Stone baraka

Tsy niandry ela ilay mpanakanto fanta-daza izay vao avy nanao fampisehoana teto Madagasikara dia naneho ny heviny momba ny seranam-piaramanidin’Ivato. Naparitany tamin’ny tambajotra sosialy Twitter ary fa “tamin’ny fitetezana izao tontolo izay izay natao dia ny seranan’Ivato no tompon-daka amin’ny fitarazohana indrindra”. Vetivety izany dia niparitaka maneran-tany, satria olo-malaza izay betsaka mpanaraka ny fanehoan-kevitra no miteny. Tsy fantatra mazava kosa izay nanjo ity artista ity tao amin’ny seranam-piaramanidina. Ny zava-misy aloha, izay efa nampitaraina ny maro ombieny ombieny saingy tsy nisy nihaino ary tsy nitondra fanovàna, dia ny filaharam-be. Na izany amin’ny fametrahana ny entana na koa izany amin’ny fanolorana ny takila dia filaharam-be hatrany. Rehefa tonga indray dia mbola filaharam-be koa ny fanombohana ny pasipaoro sy ny kara-pahasalamana. Io farany dia tsy hita loatra izay tena dikany ary tsy fahita maneran-tany. Manginy fotsiny ny kolikoly etsy sy eroa izay mba hita aloha fa somary nihena kely rehefa nalain’ny vazaha sary ny mpitandro ny filaminana iray tratra ambodiomby naka 100 euros. Na izany aza dia tsy nisy fanarahana ny tompon’andraikitra tamin’izany kolikoly izany ary mbola narovan’ny lehibeny indray aza ilay nanotra. Mbola mankarary ny olona koa saingy tsy afa-manoatra, ny tsy fahafahana miditra ao anatin’ny seranana intsony raha hanatitra na hitsena. Izany koa dia tsy fahita maneran-tany raha tsy eto amintsika ihany. Mila fanovàna satria mahamenatra loatra ary efa malaza eran-tany ankehitirny.

D.R

News Mada3 partages

Taux de mortalite: 29% de décès liés à la pollution à Madagascar

21 à 29% du taux de mortalité à Madagascar sont liés à la pollution dont 74% sont causés par des diarrhées aiguës.

En 2016, Global alliance on health and pollution (GAHP) de Pure Earth et l’Institute for health metrics and evaluation (IHME), appuyés financièrement par la Commission Européenne (CE) et l’ONU, ont mené une étude sur l’impact de la pollution sur la santé à Madagascar. Hier, à l’hôtel Le Louvre Antaninarenina, en marge d’un atelier de validation du plan d’action sur la santé et la population (Pasp), les résultats ont été publiés.

A cause de la pollution, 30% des patients ont été victimes de maladie cardiaque ischémique (IHD), 29% d’AVC, 48% de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) et 52% du cancer.

Une perte de 166 millions de dollars

Sur le plan économique, l’IHME estime que les maladies liées à la pollution ont coûté à Madagascar entre 117 et 166 millions de dollars, soit 1,2% à 1,7% du PIB, en raison de la perte de productivité.

«Un pourcentage supérieur à celui de Sri Lanka (0,26% à 0,30%) et celui de Mozambique (0,83% à 1,1%) qui est un pays à faible revenu, mais ayant un nombre de population presque similaire à celui de Madagascar», selon le chef service de la gestion des pollutions du ministère de l’Environnement de l’écologie et des forêts (MEEF), Marthe Delphine Rahelimalala.

Et elle de déplorer le manque de prise de conscience de tout un chacun face à la pollution et ses impacts néfastes sur la santé, et par ricochet, sur le développement économique du pays.

Validation du Pasp

Initié conjointement en 2017 par le ministère de la Santé et celui de l’Environnement, en collaboration technique avec la GAHP Pure Earth, le Pasp a obtenu la validation des différentes parties prenantes, comme le ministère de la Santé, celui de l’Agriculture et de l’élevage, du Transport, de l’Eau de l’énergie et hydrocarbures et de l’Environnement. Cela, sans oublier le secteur privé, à l’image de la société civile et les ONG en charge de l’environnement.

A par l’identification des pollutions et des sites contaminés, à l’exemple de la pollution de l’air domestique qui touche la majorité des foyers malgaches, à cause de l’utilisation des charbons et des bois de chauffe, le Pasp comprend des directives sur la politique publique et le leadership visant à accroître les ressources financières et techniques pour la lutte antipollution.

Sera R.

 

News Mada2 partages

7e Conference Annuelle Sadi: « L’Afrique et le Droit international de la mer »

La Société africaine de Droit international (AFSIL Sadi) tient depuis hier et pour deux jours, à l’Académie malgache à Antananarivo, sa 7e conférence annuelle, sur le thème : « L’Afrique et le droit international de la mer ».

Sous cette optique, Sadi entend exposer les nouvelles tendances en matière de Droit international de la mer et analyser les bénéfices et défis qu’elles représentent pour les Etats africains.

«Toutes les questions touchant le Droit international de la mer nous intéressent au plus haut point à Madagascar. La zone de l’océan Indien, où se trouve Madagascar, est caractérisé par ces vieux contentieux territoriaux qui ont des répercussions sur l’exploitation des richesses maritimes. Et le droit de la mer, notamment sur l’usage pacifique des espaces océaniques, peut servir à résoudre ces contentieux», a souligné le Premier ministre Christian Ntsay, à l’occasion de l’ouverture de cette conférence.

A noter que les Etats et citoyens africains étaient aux avant-postes des Conférences des Nations unies sur le Droit de la mer qui ont permis en 1982 à Montego Bay (Jamaïque), l’adoption de la Convention des Nations unies sur le Droit de la mer (CNUDM). Depuis, les Etats africains sont impliqués dans la mise en œuvre de ce pacte.

Réflexions face aux enjeux politiques

«Face à la surpêche, l’expansion de la production, l’exploitation sauvage des ressources naturelles, le développement de la piraterie, le pillage et le trafic, de nouveaux paramètres liés aux questions l’environnement et du climat, une convention internationale complémentaire n’est-elle pas indispensable ?», a soulevé dans son allocution le Pr. Raymond Ranjeva, président de l’Académie malgache et non moins président d’honneur de la Sadi, tout en livrant quelques réflexions face aux enjeux politiques formulés dans le cadre juridique.

«Madagascar ne peut pas se démarquer de la zone océan Indien, une zone de transit stratégique pour l’économie bleue et qui reste également une préoccupation majeure depuis des années, face à la destruction réelle et progressive de l’environnement et de l’écosystème en général», a indiqué pour sa part Augustin Andriamananoro, ministre des Ressources halieutiques et de la pêche (MRHP).

Arh.

Midi Madagasikara2 partages

Compagnie minière « Base Toliara » : Impliquer pleinement les collectivités et les communautés loca...

Impliquer pleinement les collectivités et les communautés dans le processus de recrutement de la main-d’œuvre locale pour instaurer une harmonisation sociale et asseoir un environnement favorable au développement.

C’est l’objectif que s’est fixé la compagnie minière « Base Toliara », une filiale de Toliara-Sand, lors d’un atelier qui s’était tenu tout récemment à l’hôtel Palétuvier Toliara. Une rencontre présidée par Collin Forbes, Directeur général en charge de l’environnement et des affaires sociales au sein de cette compagnie minière australienne et qui a vu la participation active des représentants des collectivités et des communautés locales.

Capitale. Comme l’a expliqué, Collin Forbes, le but de cette rencontre revêt  d’une importance capitale dans la mesure où il est question pour toutes les parties prenantes de prendre part à l’élaboration d’une stratégie concertée sur le plan du recrutement de la main d’œuvre locale que se propose de définir et de mettre en œuvre la compagnie. Des échanges ont donc eu lieu entre les responsables de « Base Toliara » d’une part et de l’autre, les maires, les chefs de « fokontany » et les personnes ressources des communautés locales sur les modes et pratiques de recrutement. Les attentes en termes de création d’emplois directs et indirects ont été aussi largement développées au sein des communautés locales pour le bien- être des habitants.

La compagnie minière « Base Toliara » est une entreprise citoyenne et a à son actif de nombreuses activités sociales dans les localités de ses zones d’intervention, notamment dans le domaine de l’environnement et du social.

Recueillis par CHAN MOUIE Jean Anastase

News Mada1 partages

Fokontany: les cartes électorales disponibles 

Pendant que certains passent leur temps à essayer de saper les élections, le processus électoral avance sûrement. Le gap de la Ceni étant déjà comblé, plus rien n’empêche la tenue du scrutin. D’ailleurs, les cartes d’électeurs sont maintenant disponibles auprès des Fokontany.

«Toutes les cartes d’électeurs sont déjà réparties au niveau des fokontany de toute l’île», a indiqué le vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Philibert Hervé Randriamanantsoa, joint au téléphone hier.

Cependant, celles-ci seront retirées auprès de chaque Fokontany, contrairement auparavant. «Les Fokontany ne disposent pas forcément de moyens nécessaires pour les distribuer, mais tout dépendra de l’organisation de chacun», a-t-il fait savoir.

Dans la capitale, certains Fokontany appellent déjà les électeurs à les retirer la semaine prochaine. Au moment du vote, chaque votant devra présenter sa carte d’électeur avec sa Carte d’identité nationale (CIN).

A défaut de CIN, la Ceni a toutefois fait savoir que les électeurs pourront toujours présenter leur permis de conduire ou leur passeport à la place. Seule la carte électorale reste obligatoire.

Nouvelles dispositions

Cependant, la Ceni a pris de nouvelles dispositions pour éviter tout incident durant le scrutin, notamment la corruption électorale. «Nous avons décidé cette année que le port d’appareil photo ou encore de téléphone portable par les électeurs est strictement interdit dans les bureaux de vote», a fait savoir le vice-président de la Ceni.

«Cela, pour éviter que certains ne prennent en photo leur bulletin de vote comme preuve, auprès du corrupteur par la suite», a-t-il poursuivi. Toutefois, les délégués de vote et les journalistes sont autorisés à prendre des photos dans le cadre de leur fonction.

La Ceni s’en tient aux textes

Pour la Ceni alors, toutes les conditions sont réunies pour la tenue du premier tour le 7 novembre et le second tour le 19 décembre. Cela, même si certains candidats tentent coûte que coûte de repousser l’échéance pour diverses raisons.

Jusqu’à hier, la Ceni n’a pas reçu la résolution d’Ivato. «On ne donne pas un ultimatum à la Ceni sans aucune mesure d’accompagnement», a affirmé Philibert Hervé Randriamanantsoa. «On pourrait aussi leur donner 48h pour modifier les textes électoraux», s’est-il amusé.

Et lui d’ajouter que «la Ceni s’en tient aux textes en vigueur. Il n’est plus question d’ouvrir la liste électorale, ni moins d’octroyer des ordonnances».

Pour le vice-président de la Ceni, les actions des candidats anti-élections arrivent déjà au stade du dénigrement des organes en charge des élections. «Les candidats ne s’en prennent pas trop à la Ceni, mais à la HCC. Toutefois, aucune action n’est encore entamée vu que le plus important est de maintenir un climat d’apaisement», a-t-il conclu.

A noter que dans ce sens, les textes prévoient la disqualification des candidats.

Tahina Navalona

 

 

 

News Mada1 partages

20 tapitrisa Ar ny efa azony: mpisoloky ho dokotera, saika matin’ny fitsaram-bahoaka

Ambivitra ny tsy nahafaty ity lehilahy iray tratra nisoloky ho mpitsabo, ary efa nahazo hatramin’ny 20 tapitrisa Ar tamin’izany hafetsen-dratsiny izany. Efa vonona hanao fitsaram-bahoaka azy ireo voasoloky, saingy nanaiky nifandamina tamin’ny zandary ihany. Tao Vohitralagna, Mananara Avaratra, ny nisehoan’ity tranga ity, afakomaly.

Mitady hiitatra tahaka ny sima misioka ity resaka fitsaram-bahoka ity. Saika niharan’ny fitsaram-bahoaka tany Vohitralagnana, kaominina Imorona, Mananara Avaratra, ny alarobia lasa teo ihany koa tokony ho tamin’ny 12 ora antoandro, ny lehilahy iray nisandoka ho dokotera. Voalaza fa efa elaela izy io ny nanao io asana dokotera tsy ara-dalàna io, ary efa nahazoany vola hatramin’ny 20 tapitrisa Ar tamin’ny mponina any an-toerana.

Fantatry ny olona ny fisolokiana nataon’ity lehilahy ity ka nifampitarika ireo ny hitaky ny volany.

Nosamborin’ny olona izy io, noho izany, io alarobia io. Noteren’ny olona hamerim-bola izy, raha tsy izany, hiharan’ny fitsaram-bahoaka avy hatrany. Efa saika niafara tamin’izay, saingy niditra an-tsehatra ny zandary nandamina ny raharaha. Nandresy lahatra ireo olona marobe saika hanao fitsaram-bahoaka ny zandary. Nanaiky ihany ireo efa nentin’ny hatezerana ka nanolotra ilay dokoetra sandoka ny mpitandro filaminana. Notanana avy hatrany izy io, ary nanaovana famotorana. Niverina amin’ny laoniny ihany ny filaminana any an-toerana.

Mitady tsy ho voafehy

Amin’izao ankatoky ny fifidianana izao, mitady tsy ho voafehy ary miitatra any amin’ireo faritra ity resaka fitsaram-bahoaka ity. Efa nangingina ny resaka teo aloha teo, kanjo niverina tampoka. Toy ny nifamotoana tao anatin’ity herinandro ity avokoa ny resaka fitsaram-bahoaka toy ny tany Fenoarivo Atsinanana sy tany Andapa, ny tany Vavatenina, ary ity tany Mananara Avaratra ity. Any amin’ireo toerana mamokatra sy ve vola avokoa ireo. Maromaro ny tranga efa niseho tany amin’ireo faritra ireo, indrindra amin’ny resaka lavanila sy jirofo.

Ahina hitarika zavatra hafa amin’izao fifidianana ho avy izao ny raharaha toy itony raha tsy voafehy. Mahasahy mihantsy mpitandro filaminana mihitsy ireo andian’olona ireo.

Yves S.

Midi Madagasikara1 partages

Convention nationale souveraine : Vers une réunion décisive convoquée par Rivo Rakotovao !

Le Collectif des 25 candidats poursuit son chemin. Hier, ces candidats se sont donné  rendez-vous devant le stade de Mahamasina. Des éléments de l’Emmo-Reg étaient également présents sur les lieux dans le cadre du maintien de l’ordre et de la sécurité publique. Après Mahamasina, Jean Max Rakotomamonjy et consorts ont été reçus au Palais d’Etat d’Ambohitsorohitra par le président de la République par intérim Rivo Rakotovao. « On a eu à Ambohitsorohitra un véritable dialogue malgacho-malgache. Nous avons remis entre les mains du président de la République par intérim la résolution de la conférence souveraine. Il nous a écoutés et il nous a promis qu’il va prendre ses responsabilités. », a expliqué hier le candidat Tabera Randriamanantsoa. On a appris à travers les explications de ce dernier que le président de la République par intérim va réunir en urgence les hauts responsables des Institutions et des organes étatiques concernés par le processus électoral dont le gouvernement, la HCC et la CENI. A rappeler que le Collectif des 25 candidats a donné 72 heures à ces derniers pour donner suite à leurs revendications portant sur la réouverture de la liste électorale et la mise en place d’une Cour Electorale Spéciale.

Les points sur les « i ». Membre du Collectif des 25 candidats, Jean Max Rakotomamonjy a mis les points sur les « i » hier en affirmant qu’ils n’ont aucune intention de déstabiliser le pays. « En tant que candidats, nous avons le devoir d’agir pour la restauration de l’Etat de droit avant de passer aux élections. Il est illégitime que plus de la moitié des gens en âge de voter n’est pas inscrite dans la liste électorale. Une situation qui les empêche de voter pour celui qui ils veulent pour diriger le pays. », a expliqué ce candidat du parti Leader Fanilo. Avant d’enfoncer le clou : « Les risques d’une crise postélectorale sont énormes si les responsables s’entêtent à ignorer les réalités. Et ce alors que nous voulons organiser une élection dont le résultat doit être accepté par tous. » Visiblement, les candidats signataires de l’accord politique de Nanisana et de la Convention nationale souveraine d’Ivato ne sont pas prêts à faire machine arrière. Ils se sont convenus d’arrêter leur campagne électorale. Les regards sont désormais braqués sur Ambohitsorohitra et Ambohidahy. Le président de la République par intérim Rivo Rakotovao arrivera-t-il à s’imposer face au Premier ministre Ntsay Christian, au président de la HCC Jean Eric Rakotoarisoa et au président de la CENI Hery Rakotomanana ?

R. Eugène

Midi Madagasikara1 partages

Roland Ratsiraka : Madagascar a connu « 16 ans de galère »

Roland Ratsiraka prêt à éradiquer les mauvaises pratiques.

Le danger guettera toujours le pays, tant que des candidats dont on connaît la moralité sont éligibles. En effet la première racine du mal de notre pays est la pratique politique au pouvoir détruisant les idéaux de valeurs. La religion, depuis plusieurs décennies, a été un outil politique. On ne verra jamais à l’île Maurice, ou en France, ou ailleurs un dirigeant être dans les hautes instances religieuses, ou profiter d’une messe, ou d’un autre rassemblement religieux pour venir faire des déclarations fracassantes avec des dons issus de l’argent public à des fins purement politiques. On dirait que le message parfois donné aux chrétiens c’est de dire, plus vous donner de l’argent, plus vous aurez de la chance d’aller au paradis.Lorsque Roland Ratsiraka sera à la tête du pays, toutes ces mauvaises pratiques seront bannies. Le candidat n°33 passe à l’offensive en rappelant dans ses discours que le riz en l’an 2000 était de 2.000 Fmg puis l euro à 6.000 Fmg et le carburant bon marche tout ceci a quintuplé en 16 ans. Bref, la Grande île a connu 16 ans de galère. En dehors de cela, nous avons perdu les valeurs morales et ancestrales et sommes de plus en plus pauvres matériellement, mais aussi dans la mentalité.Pire. RIR Pointe du doigt les 3 derniers dirigeants qui ont les mêmes pratiques au pouvoir, ils n’ont jamais été crédibles, pour ne parler que l’Etat de droit, la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et l’assainissement de l’administration. Pour parler d’économie non plus, c’est pire, car ils ont fait sombrer le pays. Par ailleurs, le candidat n°33 estime que la haine devient une pratique politique populaire, les vindictes populaires sont à l’origine de cette culture pratiquée par les haut dirigeants qui se sont succédé pendant 16 ans. En outre, en visitant la Région de Morombe, notamment les communes de Befandriana Sud et Antsakatsaka, tout ceci en partant de Tuléar par la RN9, qui encore une fois tient à cœur à Roland R., car c’est la première et seule nouvelle grande route réalisée par le régime HVM et c’est quand il était ministre des Travaux publics, voilà pourquoi il y a plusieurs maires MTS sur cet axe. Pour rappel, la route de plus de 100 Km avec de nouveaux ponts a complètement désenclavé cet axe et a réduit la pauvreté. La route améliore l’éducation et la santé, car elle permet d’avoir plus de revenus.Grand banditisme. Pour le RIR l’unique véritable manière de lutter contre la pauvreté est de créer de l’emploi, plus précisément permettre à la population d’avoir un minimum de revenus. C’est ce minimum de revenus qui n’existe pas lorsque les communes sont enclavées, quand les périmètres cultivables qui, jadis étaient irrigués ne le sont plus, tandis que si les conditions sont réunies, mais l’insécurité est comme aujourd’hui à un niveau que le pays n’a jamais connu, les paysans sont traumatisés et ne produisent plus. Le grand banditisme c’est évidemment les attaques à main armée à répétition qui réduisent considérablement le nombre de têtes de zébu des paysans. Ils ne seront jamais indemnisés de ces vols, mais pire, à terme, Madagascar ne mangera plus de viande et sera obligé d’importer. Quand il était membre du gouvernement, RIR n’a pas cessé de dénoncer l’exportation de zébus que le régime avait autorisé au début puis arrêté théoriquement par la suite. Au fond, ces exportations n’ont jamais cessé jusqu’aujourd’hui, selon les infos issues de ces régions.Fléau. La volonté des dirigeants d’éradiquer ce fléau n’ existe pas du tout selon les paysans et au contraire pour les sans- emplois, le grand banditisme est une solution, car personne ne pense à eux et à éradiquer ces fléaux. D’ autre part, des investisseurs chinois sont installés sur la RN9 en construisant des usines qui absorbent pas moins de 200 personnes pour acheter et conditionner du coton, malheureusement, l’une d’elle est fermée à cause d’une mésentente avec la population.Il en était de même lors de la construction de la RN9 par une entreprise chinoise dont certains employés chinois avaient du mal à respecter les Malgaches, Roland Ratsiraka alors ministre des Travaux Publics, était intervenu pour que la cohabitation se fasse dans le respect des uns et des autres. Tout ceci pour conclure que le candidat numéro 33 connaît le terrain et les solutions les plus appropriées. Voilà encore une fois de plus des raisons qui prouvent que le programme RIR permet réellement de donner des solutions à tous ses maux à travers l’Éducation civique et Sécurité et Emploi. L’Etat doit être un stimulateur et surtout utiliser l’argent public à bon escient. Si les chômeurs deviennent des consommateurs, peu importe leur niveau, d’abord cela réduira la prolifération du grand banditisme, mais aussi augmentera l’apport de l’agriculture au PIB.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara1 partages

Marc Ravalomanana : Retour au pouvoir réclamé par la population

Le candidat n°25 pénètre dans les zones reculées de Madagascar.

Les Malgaches se souviennent encore des réalisations faites par Marc Ravalomamana du temps où il était au pouvoir de 2002 à 2008. Des réalisations, dont 9.200km de routes goudronnées, qui avaient des impacts palpables sur la vie de la population. Là où il est passé jusqu’ici dans le cadre de sa campagne électorale, le retour au pouvoir de Marc Ravalomanana est réclamé par la population. Hier, le candidat n°25 a poursuivi sa campagne de proximité dans les communes rurales de Didy, d’Amboasary Gara, d’Andaingo, d’Antanetibe et d’Ambatomanohina. Le bâtisseur s’est également rendu à Anjozorobe où il a été accueilli par une foule déterminée à voter pour lui le 07 novembre prochain. Marc Ravalomanana a confirmé hier ses 10 engagements dans le « Manifesto » qui est devenu source d’inspiration pour les autres candidats à l’élection présidentielle. « Je vous promets que je procéderai sans attendre à la concrétisation de mes engagements fixés dans le Manifesto dès mon retour à la tête de l’Etat. », a-t-il rassuré hier à Anjozorobe.

Sensibilisation. Là où il est passé hier, le candidat n°25 a sensibilisé les gens en âge de voter et inscrits dans la liste électorale à effectuer leur devoir citoyen le 07 novembre prochain. Il a également mené une campagne de sensibilisation sur l’utilisation du bulletin unique. Une campagne de sensibilisation tant attendue par les citoyens vivant dans les zones reculées du pays. Parallèlement au périple électoral de Marc Ravalomanana, ses partisans bougent dans la Capitale qui compte le plus grand nombre d’électeurs dans tout Madagascar. Des carnavals et des « carna-vam » y sont tous les jours organisés. Aujourd’hui et demain, les mobilisations seront intensifiées. Quant à lui, le candidat n°25 mettra le camp sur les régions de Vakinankaratra et d’Amoron’i Mania.

R. Eugène

Madaplus.info0 partages

FANAMBARAN'NY KANDIDA RAVALOMANANA MARC


Madaplus.info0 partages

Madagascar: Jeremy Morel renforce les Bareas de Madagascar

Selon le coach Nicolas Dupuis sur une chaine de télévision, il est à la recherche des footballeurs malgaches évoluant en Europe ou en Asie pour renforcer les Bareas de Madagascar. Avant le match retour contre la Guinée équatoriale, il, Nicolas Dupuis, a reçu un appel de Jeremy Morel pour lui dire qu’il est Malgache et qu’il souhaiterait jouer pour Madagascar.
Ainsi, ce Franco-Malgache à l’olympique Lyonnais sera présent pour le match retour contre le Soudan le 17 ou18 Novembre prochain. Sur Wikipédia il est mentionné qu’ «il a annoncé en octobre 2018 accepter la sélection en équipe nationale malgache à laquelle il peut prétendre, son père étant né dans ce pays». Pourtant Nicolas Dupuis a affirmé que c’est Jeremy qui a appelé le sélectionneur. Sur son compte facebook, il posté le message suivant: " Je confirme que je participerai avec fierté à la CAN 2019 sous les couleurs de Madagascar. Ça fera sourire ou grincer des dents mais qu'importe, on ne renie pas ses origines familiales quand elles vous appellent et je place mon affection là où je le veux."
News Mada0 partages

DHL / SOS villages d’enfants: lycéens et universitaires au «Forum des métiers»

Réservé uniquement aux jeunes des Villages d’Enfants SOS, lors de ses précédentes éditions, le «Forum des métiers», organisée chaque année en partenariat avec DHL Madagascar, s’ouvre dorénavant  à tous les jeunes issus des établissements scolaires d’Analamanga, Vakinankaratra et Atsinanana, de la classe de 4e à l’université.

La 9e édition, qui se tient depuis hier jusqu’à ce jour, au Live Hôtel Andavamamba,  sous le thème «Développons les compétences des jeunes», est également accessible aux entreprises oeuvrant divers domaines d’activités qui pourraient susciter l’intention des jeunes par rapport à leurs parcours. «L’objectif étant de fournir une orientation scolaire et professionnelle aux jeunes dès le collège jusqu’à l’université», d’après le DG de DHL Madagascar, Yves Andrianaharison.

Toujours est-il que l’inadéquation formation-emploi demeure une réalité qui freine l’accès des nouveaux diplômés à l’emploi. «Une situation qui est également à l’origine d’un manque de qualification requise pour un métier spécifique…», a ajouté notre source.

Ainsi, les deux partenaires comptent inverser la tendance. Car durant ces deux jours, les collégiens, lycéens et universitaires auront l’opportunité d’échanger avec des professionnels, de découvrir des métiers, le cursus de formation y afférents, ainsi que les centres de formation et universités disponibles.

Des conférences débats sont aussi au programme avec l’intervention de différentes personnalités du monde professionnel, ainsi que des stands d’exposition d’entreprises et d’instituts de formation.

Fahranarison

News Mada0 partages

La rougeole sevit dans le grand tana: 800 cas notifiés depuis fin septembre

Depuis quelques semaines, une épidémie de rougeole continue de se propager à Antananarivo. D’après les données du ministère de la Santé, 800 bébés et enfants ont été touchés, notamment dans quatre districts du Grand Tanà, à savoir Antananarivo Renivohitra, Antananarivo Avaradrano, Antananarivo Antsimondrano et Ambohidratrimo.

Hier, lors d’une Conférence de presse organisée à Ambohidahy, le directeur du Programme élargi de vaccination (Depev), au sein du ministère de la Santé, le Dr Bodo Ramamonjisoa a souligné qu’«une quarantaine de cas, présentant des complications ou nécessitant une  hospitalisation, a été enregistrée». Avant d’ajouter qu’«sept enfants suivent encore des soins à l’hôpital. Ces derniers y ont été admis récemment».

Campagnes de vaccination

Aussi, le ministère de tutelle, avec l’appui de ses partenaires a décidé de poursuivre la campagne de vaccination contre la rougeole dans ces quatre districts le 31 octobre et du 2 au 3 novembre, en ciblant les enfants de 9 à 59 mois.

Les responsables au sein du ministère de la Santé ne manquent pas de sensibiliser la population à faire vacciner leurs enfants, étant donné que la situation risque de s’envenimer. Toujours est-il que la rougeole est extrêmement contagieuse et touche surtout les enfants. Pour éviter les risques de propagation, les responsables au sein du Lycée français à Ambatobe ont demandé une session spéciale de vaccination contre la rougeole pour ses élèves.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Centre Commercial « Le Colisee »: les cambrioleurs sous les verrous

L’interpellation du receleur des objets volés dans le centre commercial « Le Colisée » Ampasanimalo a permis de mettre la main sur l’un des auteurs du cambriolage.

L’enquête menée par les policiers du commissariat de sécurité publique d’Ambohijatovo, sur les cambriolages du centre commercial «Le Colisée» à Ampasanimalo, survenus dans la nuit du 17 octobre dernier, a porté ses fruits.

Après une semaine d’investigation, la police a mis la main sur l’un des cambrioleurs. Celui-ci est un détenu de la maison centrale d’Antanimora, mais jouit du statut de main-d’oeuvre pénale en dehors du centre de détention.

Résidant non loin du centre commercial, il a été appréhendé chez lui après l’arrestation du receleur des objets volés qui l’a dénoncé, durant la période de garde à vue.

Trois boutiques dévastées

Cette nuit là, les malfaiteurs ont réussi à pénétrer dans ce centre commercial, récemment inauguré une semaine avant les faits, sans avoir été repérés par les agents de sécurité de la localité.

Ils ont dévasé trois boutiques dont deux bijouteries et un shop Telma. Le montant du préjudice est évalués à plusieurs millions d’ariary. Cependant, à l’issue de l’interpellation des deux individus, les objets volés ont été récupérés et remis à leurs propriétaires.

A l’issue de leur comparution devant le parquet, le cambrioleur a été directement envoyé à la maison de force de Tsiafahy. Le receleur, quant à lui, a été placé en détention provisoire à la maison centrale d’Antanimora. La police est à la recherche d’autres individus impliqués dans cette affaire.

Ando Tsiresy

 

 

 

News Mada0 partages

Mananara Nord: un imposteur évite de peu à la justice populaire

Avant-hier, la situation était explosive dans le village de Vohitralagnana, commune d’Imorona, Mananara nord, de même qu’à  Andapa, Fenerive-Est, Amboasary Sud et Vavatenina.

Et tout cela, parce que les villageois veulent se faire justice eux-mêmes à l’encontre des bandits placés en garde à vue dans les bureaux des forces de l’ordre.

Pour le cas de Vohitralagnana, les villageois ont capturé un escroc-imposteur venant de Fénérive. Celui-ci, en se faisant passer pour un médecin, alors qu’il ne l’était pas, a déja extorqué plus de 20 millions d’ariary.

D’après les informations reçues, des villageois étaient prêts à attenter à la vie de l’escroc s’il ne rembourse pas ses victimes. La gendarmerie, alertée par le chef du fokontany est intervenue à temps. La situation a été maîtrisée.

 

ATs.

 

 

News Mada0 partages

Destination vacances: Mahajanga bat le record de visiteurs

Avec les 60.000 jeunes au cœur de la 9e édition des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) dernièrement, ainsi que les vacanciers du mois d’octobre, Mahajanga bat le record de visiteurs.

D’après les Majungais, la Cité des Fleurs n’a guère connu une telle affluence, depuis la Foire internationale de Madagascar des années 60. De source auprès d’une responsable de l’Office régional du tourisme de Mahajanga (ORTM), la cinquantaine d’établissements hôteliers classés de la ville et ses périphéries ont tous affiché complet, soit un total de 1.500 lits. De  même que la vingtaine de pensions de famille, recensées dans la ville. Des demeures appartenant à des particuliers se sont même transformées en centres d’accueil.

A noter que Mahajanga est aussi une destination de détente très prisée des Comoriens, des Mahorais et des Réunionnais, toujours selon notre source.

Un atout touristique

Les deux parcs naturels de proximité, la baie de Baly et Ankarafantsika, le cirque rouge, la grotte d’Anjohibe et la réserve privée de Reniala, sont les atouts majeurs du tourisme à Mahajanga. Sans oublier que des navires de croisière y font de plus en plus souvent escale. A cela s’ajoute le parc d’attraction aquatique «Aqualand park» d’Amborovy, dont les lieux ont entièrement été rénovés.

Et cerise sur le gâteau,  le bord de la mer, un lieu de rendez-vous incontournable des Majungais et surtout des touristes, le soir venu. A part les diverses animations, les fameuses brochettes de viande et de fruits de mer font également la renommée de cet endroit.

La Cité des Fleurs n’est plus qu’un mythe

Mahajanga tient son nom du mot arabe «Mijangaïa» qui signifie «cité des fleurs», selon les explications du maire de Mahajanga I, Mokhtar Salim Andriatomanga.

Cependant, au vu de l’évolution de la ville depuis sa création par les Arabes au XVe siècle, jusqu’à nos jours, ce nom n’est plus qu’un mythe. «Cela se voit particulièrement au niveau des bas quartiers de par leur insalubrité et leur malpropreté. Au centre ville, les infrastructures sont toutes vétustes, un véritable entretien digne de ce nom remonte au temps de la Première république», a-t-il poursuivi.

Cette situation s’explique, entre autres, par l’absence de réseaux d’égouts et de canalisation, conduisant à la décrépitude des infrastructures routières de la ville.

Il convient de noter toutefois que dernièrement, les autorités ont déjà entrepris des efforts pour rendre plus accueillante la Cité des Fleurs, à travers la réfection des axes principaux de la ville et la campagne de sensibilisation sur la propreté des lieux de détente.

 

Sera R.

 

News Mada0 partages

Pérégrinations hebdomadaires: économie de cartouches

Les petites écuries ont quasiment disparu des radars sans doute dans le souci d’économiser leurs carouches elles ont privilégié de jouer la discrétion. Même les candidats disposant d’artillerie lourde ont levé le pied, se satisfaisant d’assurer une présence dans la rue,  histoire de marquer leur territoire voire façon de manifester la conviction  d’appartenir à un groupe de favoris qui mènent course en tête.

Pour l’instant toutefois un groupe de 20 à 25 candidats parvient quelque peu à détourner l’objet des débats, ces candidats tentent de semer le trouble en jetant le doute à propos de la rectitude de la liste électorale, ils ont posé un ultimatum en laissant planer le suspens sur ce qui adviendrait si au terme des 72 heures aucune initiative n’était prise dans le sens d’une révision des listes électorales.

Avancer l’apparition des troubles pour reculer l’échéance de la tenue de l’élection

L’opinion se partage, les candidats se divisent. Derrière le mouvement qui réclame une révision de la liste électorale, avance l’idée du report des élections. Il apparait évident que la révision des listes électorales induit nécessairement l’annulation de la tenue de la présidentielle le 7 Novembre2019. Hypothèse que rejettent naturellement ceux qui se sont engagés corps et âmes et biens dans la bataille, il se trouve que les récalcitrants à la tenue le 7 Novembre sont moins bien préparés à mener le combat, ce qui n’enlève rien au sérieux des arguments qu’ils avancent, mais constat qui les fragilise du fait que les handicaps qu’accusent leurs positions  dans la course favorisent les doutes à propos de leur initiative, doutes que leurs adversaires ne manquent pas de présenter sous forme de suspicion légitime voire d’en faire des motifs d’accusation. Même s’il ne s’agit pas de trancher sur ce sujet, on ne peut que se résoudre à constater que le conflit prend en otage les élections alors que d’un côté comme de l’autre on se targue de prendre la défense de la démocratie. Que réserve la semaine prochaine ? Ça pourrait tout autant sonner le glas que constituer la dernière ligne droite. Dans cette dernière hypothèse assisterait-on à un concours de concerts de tapages ou bien aurait-on la chance de participer à un spectacle de débat d’idées qui contribuerait à réfléchir sur le choix à faire.

Peu de chance pour une véritable bataille d’idées

Certes quelques candidats présentent des projets de développement bien ficelés qui retiennent l’attention et captent des élans de sympathie. Mais leur présentation ne parvient pas toujours à convaincre les petites gens qui ne comprennent rien aux nuances d’autant plus que les moyens et méthodes pour mettre en œuvre ne paraissent pas de façon évidente. Dans leur majorité les candidats, sans doute faute de préparation ne combattent pas sur le même terrain, à l’étage inférieur nombreux se satisfont de reprendre des thèmes usés et râpés à force d’avoir servi d’attrape-mouche dans le passé à nombre de candidats patentés médiocres. Dans le genre il en est un qui fait de relever le niveau de vie son objectif essentiel, plus original tu meurs ! Fidèle à lui-même, il livre le secret pour réussir à réaliser cet objectif : booster la création d’emplois. Eurêka ! Empli de suffisance pour avoir découvert la formule il oublie de livrer le mode d’emploi et le guide du parfait petit créateur d’emplois. Style d’un naïf bienheureux qui, comme certains adeptes des réseaux sociaux, avec générosité aime partager des rêves qu’il considère projets. Le pire s’agissant d’un candidat récidiviste, il semble retenir de sa première expérience l’opportunité qu’il en a tirée pour avoir pu monnayer le score qu’il a obtenu contre promesse d’un poste juteux.

Ce n’est pourtant pas la matière pour faire mouche qui manque. Il n’y a même pas demander à l’imagination de faire des prouesses, il suffit de se pencher sur l’actualité.

Les faits du quotidien qui intéressent le public

La folie d’une foule qui dans la rue se proclame tribunal populaire constitue un événement alarmant. Pourtant tant le phénomène se répète que toute manifestation du genre ne fait plus nécessairement événement, et que l’opinion ne s’arrête plus à s’en alarmer. Lorsque la dérive arrive à des exécutions expéditives, la situation se fait d’une grande gravité. La fréquence de pareils actes réduit ceux-ci au rang de banalités du quotidien inaptes à soulever un quelconque émoi populaire. Mais lorsque le réflexe des populations d’avoir à tout suspecter et la furie des foules conduisent à l’exécution expéditive de deux policiers en mission, la réalité dépasse la mesure, la société est malade et les candidats trouveraient grâce à proposer des soins appropriés. La population serait en effet flattée et enchantée de constater des candidats au fait des problèmes qui surgissent au sein de la société et de les voir soucieux à en apporter des solutions. Ce ne sont pas les grandes idées qui font toujours les meilleures recettes.

Léo Raz

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans: inauguration du monument élevé à la mémoire du Général Gallieni à Tamatav...

(Suite.)

Cet effort pour créer des routes carrossables n’empêchait pas de préparer et d’entreprendre la construction du chemin de fer de Tananarive à la Côte, point de départ du réseau qui soit s’étendre progressivement aux contrées les plus fécondes de la Colonie, de travailler à l’aménagement des voies fluviales et des canaux, à commencer par le canal des Pangalanes dont il importe de poursuivre l’achèvement sans relâche, pour amener au port les innombrables et réputés produits de toute la côte Est.

Tant de travaux exigent d’abondantes ressources. Gallieni n’osait pas entrevoir le jour où son programme pourrait recevoir son indispensable complément.

«La construction de véritables ports», dit-il le 30 avril 1905, «comportant digues, bassins, quais, est trop coûteuse pour que la Colonie ait pu songer à l’exécution de travaux de cette nature, qu’au surplus l’importance du trafic ne motive pas encore».

Y a-t-il dans cette appréciation la crainte de se laisser entrainer à de trop vastes et surtout trop onéreuses conceptions, de la part de ce grand administrateur dont la scrupuleuse conscience s’exagérait d’importance de quelques insignifiantes déconvenues telles, par exemple, que les expériences de colonisation militaire ou officielle par lesquelles il était presque aussi impossible de ne pas passer que de réussir. Ne redoutait-il pas d’augmenter les charges fiscales parce qu’elles ne pesaient peut être pas encore du même poids sur toutes les catégories de la population ?

Qui sait ? Ce qu’on en peut dire c’est que la situation de la Colonie, devenue aujourd’hui majeure, s’est heureusement et sensiblement améliorée ; sans être encore prodigue au point de n’avoir pas à compter, elle peut se permettre des dépenses utiles et s’accorder une confiance qu’on est assez généralement disposé à lui témoigner, qu’elle ne manquera pas de justifier du reste.

En 1905, le mouvement du commerce de la colonie était de 72 091 tonnes.

Il a été en 1917 de 210 661 tonnes.

En 1907, le mouvement du port du Tamatave était de 19 925 tonnes.

Il a été en 1917 de 78 213 tonnes.

(À suivre.)

Journal officiel de Madagascar et dépendances

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Burkina Faso: l’artisanat malgache bien représenté

Le voile est levé sur la 15e édition du Salon international de l’artisanat d’Ouagadougou (Siao). La Grande île, représentée par 12 artistes et artisans issus des quatre coins du pays, sous la direction du ministre de tutelle, Eléonore Johasy, est de la partie en qualité d’invité d’honneur.

Le travail des artisans dans tous ses états est exposé dans la capitale du Burkina Faso, comme le bois, le textile et la soie.

«Je suis convaincue que nos échanges avec les autres nations du continent contribuent à faire progresser nos pays respectifs. En effet, l’artisanat est le fournisseur du quotidien, un grand pourvoyeur d’emploi, catalyseur de progrès, créateur de richesse et gardien de nos traditions. L’artisanat œuvre aussi à construire notre avenir car à travers ses produits et ses différents métiers, nous nous réapproprions le monde et ses marchés», a annoncé Eléonore Johasy, ministre de la Culture, de la promotion de l’artisanat et de la sauvegarde du patrimoine lors du discours inaugural d’hier.

Une journée dédiée à Madagascar sera prévue dimanche, à l’occasion de laquelle seront organisée deux conférences thématiques. Les 15 pays qui vont présenter le meilleur stand seront récompensés à l’issue de cet événement d’envergure internationale.

Joachin Michaël

 

 

News Mada0 partages

Film: «Alina» projette une autre facette de Tanà by night

Le 30 octobre prochain, le film documentaire de Franco Clerc et Marika Riecky, intitulé « Alina : All night away », sera diffusé en avant-première au Kudeta Urban Club Anosy. Ce court métrage de 26 minutes dévoile une autre facette de la grande ville en catapultant sur l’écran 12 artistes, à l’affiche des différentes soirées de la capitale.

«A chaque fois que des films documentaires parlent de Madagascar, ils véhiculent presque toujours les mêmes clichés, tels que le tourisme qui met en avant la plage, les lémuriens… ou encore la pauvreté de l’île avec la prostitution, la corruption… Et pourtant, il existe dans notre pays un autre environnement qui mérite d’être présenté au reste du monde», a expliqué Franco Clerc, le réalisateur.

Produit par Dominique Aiss, un globe-trotter et passionné de la culture malgache, «Alina : all night away» démontre la richesse culturelle et artistique de la capitale, à travers une balade nocturne de Marika Riecky, au volant d’une belle voiture de collection.

Franco Clerc a déjà réalisé une centaine de films, spots publicitaires… Et, Dominique Aiss a eu un coup de foudre sur l’un de ses œuvres, en lui proposant par la suite de monter ensemble un film. C’est ainsi que la collaboration entre les deux producteurs est née.

«J’ai commencé à concocter le projet depuis le mois d’avril, avec Marika Riecky qui se focalise surtout sur le côté artistique. Elle a fait appel aux artistes intéressés et nous avons choisi ces douze artistes issus de diverses  disciplines, comme le cinéma, la photographie, la bande dessinée, le chant, la peinture…»

Madagascar, un puits de culture et d’artistes

Ainsi, le film dresse le portrait d’une douzaine d’artistes talentueux, à savoir Silo, Catemouse James, Mat Li, Mahefa Rasamuel, Arian, Raj Hassanaly, Herizo Rabary, Julia Venn, samy Sung, Bamba et Rolling Pen. De salle de cinéma en lounge bar en passant par un restaurant qui accueille un cabaret, «Alina» révèle aussi quelques lieux propices pour passer les soirées et rencontrer les artistes malgaches.

L’avant-première du film sera prévue mardi prochain. Et selon Franco Clerc, la projection réservée au grand public aura lieu le 1er décembre à l’Institut français de Madagascar (IFM). Mais entretemps, il essaie de diffuser le film dans des chaînes télévisées et à l’occasion des divers festivals internationaux.

Holy Danielle

 

News Mada0 partages

Joss Stone: ambiance chaude malgré un problème de salle

Le Kudeta Urban club Anosy a été noir de monde jeudi dernier pour assister au concert unique de Joss Stone, organisé par Libertalia Music Records.

Ce qui a créé quelques problèmes pour certains publics, surtout ceux qui n’ont pas trouvé de places assises. « On ne voyait pas l’artiste, tellement il y avait du monde », a annoncé l’un des spectateurs. Malgré tout, l’ambiance a été chaude, même si Joss Stone n’a été accompagnée sur scène qu’avec une guitariste talentueuse.

Dans sa robe ornée de papillons et ses longs cheveux blonds, Joss Stone surprend toujours avec sa voix. Elle a commencé la soirée avec le morceau « Love me », tiré de son album « Water for your soul ». Mais l’ambiance a surtout chauffé lors qu’elle a interprété les titres « Preacher man » ou « Super Duper love ». Evoluant pieds nus sur la scène, elle a commencé à se faufiler dans le public, leur offrant des roses rouges… La chanteuse internationale a aussi effectué une reprise sensationnelle de la chanson « You make me feel » d’Aretha Franklin.

L’ambiance a atteint son summum durant la deuxième partie de la soirée, lorsque Kristel et Eric, batteur du groupe Angaroa, l’ont rejoint sur  la scène. Moment où les quatre artistes ont interprété le titre « TNM » de Kristel. Le public était aux anges. Joss Stone ne pourrait malheureusement pas donner un deuxième concert parce qu’elle devait prendre tout de suite son vol, hier.

Holy Danielle

News Mada0 partages

ADMC-Craam: hisy fiofanana momba ny « scénographie »

Misokatra, hatramin’ny 31 oktobra izao, ny fiofanana mikasika ny « scénographie » na ny fahaiza-mandamina ny mandritra ireo zavatra tokony ho hita eny an-tsehatra, miaraka amin’ny haingo samihafa. Fiofanana hotanterahina ny 15 sy 16 novambra izao, eny amin’ny ADMC-Craam eny Ankatso.

Hiandraikitra ireo mpiofana sy hizara ny traikefany amin’izany ny talen’ny Alliance française any Mahajanga, i Sabien Tassin-Marrié. Mikarakara ity fiofanana ity kosa ny ADMC-Craam. Raha tsiahivina, tafiditra indrindra ao anatin’ny tetkasany antsoina hoe « M’KoloSaina 2.0 » ity hetsika ity.

Tanjon’izany tetikasa izany ny haha matihanina ireo sehatr’asa samihafa mifamatotra sy mifandray amin’ny tontolon’ny zavakanto sy ny kolontsaina. Marobe ireo sehatra asa ireo ary amin’ny ankapobeny, tsy misy eto amintsika ny sekoly manokana manofana tanora ho matihanina amin’izany.

Araka izany, azo lazaina ho tombony lehibe ny fanatrehana ity fiofanana ity, indrindra ho an’ireo liana amin’ny tontolon’ny fandrindrana sy ny fanaingoana ny eny an-tsehatra. Sehatra asa maromaro no efa nanaovan’ny ADMC-Craam hetsika fampahafantarana arahina atrikasa. Afa-po ireo rehetra nanatrika izany.

Landy R.

News Mada0 partages

Faribolana Sandratra: hanolotra ny « Lazon’ady » izy efatra mianadahy

Nahoana no atao hoe « Lazon’ady » ? « … Mila fitozoana ny fanoratana sy ny fanaovana hetsika ho an’ny literatiora. Vitsy ny olona mbola manohy izany asa izany raha vao mitombotombo taona. Izahay efatra mianadahy ireto izao, samy nanomboka nanoratra tany ho any amin’ny faha-18 taony tany avokoa. Ankehitriny, efa samy ray sy renim-pianakaviana avokoa. Izay fitozoana izay ilay lazon’ady », hoy i Tsitohery. « « Lazon’ady », satria tsy difotry ny fotoana sy ny zava-misy maro nitranga teto amin’ny firenena fa mbola nikiry nanoratra ihany na nahalankalana ihany aza. Noho ny fangatahan’ny mpikambana maro ny antony nijoroana nanaovana izao hetsika izao », hoy i Riso Lalason.

I Gazela Meva, i Tsitohery, i Aro ary i Riso Lalason indray no hanolotra ny hakanton’ny diam-peniny etsy amin’ny Cercle Germano-Malagasy, anio tolakandro . « Lazon’ady », antsa tononkalo tafiditra ao anatin’ny hetsika fanaon’ny faribolana Sandratra isam-bolana. Marihina fa « Lazon’ady » ihany koa ny lohatenin’ilay boky hirakitra ireo tononkalon’izy efatra mianadahy hantsaina eny an-tsehatra amin’io fotoana io. Anisan’ny handravaka ny fotoam-panokafana ny « Lazon’ady » i Fy Zo Rakotomalalason (zanak’i Riso Lalason) sy ny feom-balihany.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Appui aux PME: nouveau partenariat entre la CCIA et la BNI

Un nouveau partenariat pour renforcer l’accompagnement des PME a été signé entre la Chambre de commerce et d’industrie d’Antananarivo et la banque BNI Madagascar, hier, dans les locaux de la CCIA à Antaninarenina.

Cette nouvelle collaboration qui s’étend sur plusieurs axes, vise principalement à accélérer la croissance des PME, à travers une assistance technique et un financement adapté. L’accord facilitera également l’insertion des jeunes entrepreneurs dans le microcosme économique.

En effet, les PME représentent la forme d’entreprise la plus répandue à Madagascar. Mais elles font face le plus souvent à des difficultés techniques et financières. Ce nouveau partenariat renforcera les appuis déjà apportés par la CCIA auprès des PME.

D’après Noro Andriamamonjiarison, présidente de la CCIA, «Le bureau de la Chambre de commerce et d’industrie d’Antananarivo met l’accent sur l’accompagnement des entreprises. Dans ce sens, nous avons complété notre gamme d’appui, concernant, entre autres, l’information et la formation».

Concrètement, cet accompagnement des PME se fera à travers un conseil juridique, une assistance sur le montage de projet et éventuellement, un accès au financement.

D’après les explications apportées par Lanto Rakotomalala, responsable de la plateforme intégrée de développement des PME au niveau de la BNI, «Les PME ont besoin avant tout d’une structure, c’est-à-dire, une existence en bonne et due forme. Mais également d’un management et d’une vision. Voilà pourquoi nous avons décidé de collaborer avec la CCIA afin de renforcer les actions de la BNI en faveur des PME».

 

Riana R.

 

 

 

 

News Mada0 partages

Mandidy vato mendrika: haranty any London ireo vokatra tsara

Ravaonorovola Julien, anisan’ny nahazo ny voalohany tamin’ny fifaninanana “Open” mikasika ny fandidiana vato, nokarakarain’ny Institut de gemmologie de Madagascar (IGM) sy ny BCMM. Nampahafantarina, omaly, izany vokatra izany nandritra ny lanonana famaranana ny hetsika “Tsenaben’ny vatosoa sy ny firavaka” tetsy Ivato.

Ratiarimanana Maminiaina kosa ny nahazo ny laharana voalohany tamin’ny fifaninanana “Master”. Efa nandalo sedra maromaro nandritra ny taona maromaro ny tenany vao tonga amin’izao fahamendrehana izao.

Enina mianadahy ireo notolorana loka ho amin’ny fahamendrehana amin’ny fandidiana vato. Haranty any London, mandritra ny Conférence internationale des Gemmologues amin’ny volana novambra, ireo sangan’asan’izy enina mianadahy ireo.

“Sehatra nahafahana namantatra ny lentan’ny Malagasy amin’ny fahaizana mandidy vato iny fifaninanana iny”, hoy ny talen’ny IGM. Afaka misedra ny sehatra iraisam-pirenena izy ireo amin’izao fotoana izao satria mpitsara iraisam-pirenena mihitsy no nitsara ny asa tanan’izy ireo ary nahafantatra ny fahaiza-manaony.

Marihina fa ambony kokoa ny vidin’ny vato voadidy aondrana miohatra amin’ny vato bolabola tsy mbola nandalo fandidiana. Mampiakatra ny harinkaren’ny mpandidy vato izany ary mampiditra vola betsaka ho an’ny fanjakana ihany koa.

Tsiahivina fa efa telo taona nisesy ny nisian’ny fifaninanana momba ny fandidiana vato. Tanjona ny hamaly ny filana iraisam-pirenena sy hampahafantatra izao tontolo izao fa manana ny fahaiza-manao momba izany isika.

Tatiana A

News Mada0 partages

Rotary sy Star: nahazo rano fiisotro ny eny Ambohimarina Itaosy

Notokanana, omaly, ny fotodrafitrasa paompin-drano, mamatsy rano madio fisotro ny mponina eny amin’ny fokontany Ambohimarina Itaosy, distrika Atsimondrano, faritra Analamanga. Tanteraka izany vokatry ny fangatahan’ny mponina tany amin’ny fikambanana Rotary, ary nandroso ny tetikasa tany amin’ny orinasa Star. Nanaiky hanatanteraka izany ny Star ka hahazo tombontsoa amin’ity paompin-drano ity ny fianakaviana miisa 105, ahitana olona maherin’ny 400.

Nambaran’ny sekretera jeneralin’ny Star, nandritra ny fotoana omaly, fa “zava-dehibe ny asa fanasoavana ny vahoaka toy izao, ahazoan’ny mponina rano madio fisotro sy ara-pahasalamana ary ara-pidiovana. Tafiditra ao anatin’ny fandaharasan’ny Star amin’ny asa sosialy amin’ny maha orinasa tompon’andraikitra (RSE) azy izao hetsika izao.

Mba hisian’ny fandraisana andraikitry ny mponina sy ny mpahazo tombontsoa, hakana sandan-drano kely ny fantsakana rano eo amin’ity paompy ity. Antony, hikojakojana ny fotodrafitrasa sy hahatsapan’ny mpampiasa azy fa zava-dehibe ny fotodrafitrasa mitondra tombontsoa azy ireo toy izao.

Njaka A.

News Mada0 partages

Trafika sokatra-Toliara: migadra enin-taona ireo Sinoa roa lahy

Notsaraina, ny alakamisy 25 oktobra teo, ihany koa ireo teratany sinoa roa lahy, tamin’ny raharaha trafika sokatra tany Toliara. Toy ny an’ireo olona telo voasazy nahatrarana sokatra miisa 10 072, naiditra am-ponja, enin-taona sazy mihatra, koa ireo Sinoa ireo, miampy fandoavana onitra 50 tapitrisa Ar.

Ankoatra izany, araka ny fampitam-baovao avy amin’ny Dreef Atsimo Andrefana, natao anaty vala sady nanamboarana vata ahafahana mitondra sy mitatitra azy any amin’ny toerana manokana, toy ny any amin’ny « Tanànan’ny sokatra », ireo sokatra miisa 7 347 tratra tany Ihotry, kaominina Tongobory, distrika Betioky Atsimo, faritra Atsimo Andrefana. Tsiahivina fa miisa telo ihany koa ny olona tratra niaraka tamin’ireo sokata ireo. Andrasan’ny rehetra ny hisin’ny fanadihadiana lalina, hanenjehana ny ao ambadik’izao tambajotra mpanao trafika sokatra aman’aliny izao, ny atidoha sy ny mpiray tsikomba tsy ankanavaka.

Njaka A .

News Mada0 partages

Rakotra Emmo/Reg tetsy Mahamasina: tsy nahazaka vahoaka, nandamoka ny hetsik’ireo kandidà

Tsy manana paikady sy tsy mahazaka vahoaka. Nirava maina ny hetsika nokasain’ireo kandidà hatao tetsy Mahamasina, omaly. Efa rakotry ny mpitandro filaminana vao maraina ny teny an-toerana. Nahatsiaro tena ho voafitaka koa ireo olona vitsivitsy nikasa hiara-dia amin’izy ireo. “Tokony hanao diabe hanatitra ny fehinkevitra eny amin’ny HCC izahay, saingy tsy nisy izany fa efa rakotra Emmo/Reg eto. Tsy maintsy hisy ny hetsika lehibe amin’ny manaraka fa najanona izany, androany (omaly), ho fisorohana ny mety ho korontana”, hoy ny kandidà Ramaroson Arlette. Nanteriny fa tsy maintsy hihetsika izy ireo, hiara-kirohotra hidina an-dalambe raha tsy misy fepetra horaisin’ny fanjakana ao anatin’ny 72 ora, indrindra mikasika ny fitakian’izy ireo amin’ny hanamboarana indray ny lisi-pifidianana. “Tsy maintsy sokafana ny lisi-pifidianana ary tsy maintsy hahemotra ny fifidianana”, hoy ihany izy.

Nampitsahatra ny fampielezan-kevitra nataony…

Na izany aza, nihazo ny teny amin’ny lapan’Ambohitsorohitra sy nidina teo amin’ny HCC Ambohidahy ihany izy ireo, nanatitra izany fehinkevitra izany. Nisolo tena azy ireo ny kandidà isany, Rakotomamonjy Jean-Max, i Fanirisoa Ernaivo, ny pasitera Mailhol ary i Dadafara, tamin’ny fihaonana amin’ny filoham-panjakana Rakotovao Rivo sy ny teny amin’ny HCC.

Tsiahivina fa ankoatra ny nanomezana 72 ora ny mpitondra, nilaza ny hampitsahatra ny propagandy ataony ireto kandidà 26 ireto. Ny maro amin’izy ireo rahateo, efa tsy nanao izany mihitsy hatramin’ny voalohany.

Randria

News Mada0 partages

BNI – CCIA Antananarivo: mifanaraka hanampy ny orinasa madinika

Mifanaraka ny BNI sy ny Antenimieran’ny varotra sy ny indostria eto Antananarivo. Vita, omaly, ny sonia fiaraha-miasa eo amin’ny roa tonta tao amin’ny CCIA, hanosehana ny orinasa madinika sy salantsalany (PME), mpikambana ao amin’ny CCIA eto Analamanga. Samy manana ny andraikiny fa mifameno ny roa tonta eo amin’izay fiaraha-miasa izay. Fa takina voalohany aloha ny fidirana ao anatin’ny sehatry ny ara-dalàna.

Anjaran’ny CCIA ny manoro hevitra momba ny lalàna tsara ho fantatry ny mpandraharaha, manitsy na manampy amin’ny tetikasa aroson’izy ireo. “Ao ireo PME, mihevitra famatsiam-bola avy hatrany nefa tsy manana vina mazava. Noho izany, ilaina izay fanamarinana ara-panjakana ny asa atao izay ; fantarina ny fomba fitantanana ary indrindra, manana vina mazava izay vao mihevitra famatsiam-bola”, hoy Rakotomalala Lantosoa, mpiandraikitra ny tambajotra PME ao amin’ny BNI. Heverina ho 1 200 ireo orinasa hahazo fanohanana, tsy voatery ho famatsiam-bola ihany, mialoha ny taona 2020.

Fanabeazana momba ny fitantanam-bola

Tafiditra ao amin’ireo dingana arahina ireo ny fanabeazana momba ny fitantanam-bola, ho fahazai-mitantana. Matetika eo ny ahitana lesoka amin’ny orinasa malagasy, porofon’izany ireny orinasam-panjakana matiantoka na lasan’ny vahiny. Tombony iray hampahalalana ireo orinasa ireo ny tsenam-barotra. Raha ho an’ireo efa am-perinasa, tsara ho fantatra ny vola mihodina ao aminy, ny tombombarotra azony ; ho an’ireo izay vao hanomboka, tsy maintsy manana tetikasa mazava, araka ny drafitrasa napetrany. Ao amin’ny BNI, misy ny “Boite à outils” ho an’ny PME, ahitana karazana modely ho an’ny fandraharahana, fitantanam-bola, sns.

Manamora sy mampirisika ny tanora ho amin’ny fandraharahana, hanangana orinasa, mba tsy ny vahiny hatrany ny tompon’ny sehatra rehetra ka lasa mivadika zavatra hafa sy miteraka korontana sosialy sy politika. Tsy mankahala vahiny akory fa miditra amin’ny fifaninanana.  Manampy azy ireo ireo tolotra isan-karazany ao amin’ny BNI ho an’ny mpandraharaha, ny mpanondrana na ny mpanafatra entana.

 

R.Mathieu

News Mada0 partages

Nampiaka-peo ny filohan’ny Ceni: « Aoka tsy hokorontanina ny saim-bahoaka… »

Hentitra sady nampiaka-peo ny filohan’ny Ceni, Rakotomanana Hery, manoloana ny feo miely sy ny vaovao tsy mitombina ka zary hararaotin’ny sasany amin’izao fotoana izao.

Nampitandrina ny amin’ny tokony hipetrahan’ny fitoniana amin’izao hiatrehana ny fifidianana izao ka tsy hampiroaroa saina ny olom-pirenena. « Aoka tsy hokorontanina ny saim-bahoaka. Raha misy manana porofo fa efa misy biletà tokana efa voatsipika na biraom-pifidianana (BV) matoatoa na fanampiny, ento aty hiarahana mijery izany. Misy mandroritra etsy sy eroa ny momba izany ka lasa manahirana. Tsy mahasoa ny firenena ny resaka any ambadika any », hoy izy.

Tsy maintsy misy sonia roa…

Notsiahiviny fa efa nivoaka amin’ny gazetim-panjakana ny momba ny isan’ny BV ary mbola hampahafantarina amin’ny herinandro amin’ny alalan’ny teknolojia koa aza izany hahitana ny tena marina. Nohazavainy koa fa tsy maintsy ahitana sonian’ny mpikambanan’ny BV miisa roa ny biletà tokana vao manan-kery.

Etsy andaniny, nitondrany fanazavana koa ny antony tsy namalian’ny Ceni ny fanasan’ireo kandidà 17 tamin’ilay ambara fa fihaonambe mahatapaka teny Ivato, afakomaly. “Resaka teknika ny anay fa tsy miditra amin’ny politika ka tsy misy antony handehananay eny. Tsy anjaranay mihitsy ny miditra amin’izany”, hoy ihany ny filohan’ny Ceni.

Efa misy lamina manokana ao amin’ny BV

Nanteriny fa ny fihaonana natao teny Nanisana niaraka amin’ny kandidà kosa, tena ao anatin’ny tokony hataon’izy ireo momba ny lafiny teknika.

Tsiahivina fa nampahafantarina teny amin’ny foiben’ny Ceni, omaly, ny fizotra sy ny fombafomba ary ny dingana rehetra hataon’ny mpifidy amin’ny andron’ny latsa-bato.  “Tsy ho tafiditra ao amin’ny BV mihitsy ny biletà tokana efa voatsipika. Efa misy lamina sy toromarika ho an’ireo mpikamban’ny birao ho fisorohana ny mety hitranga na ny tsy fanarahan-dalàna”, hoy ny filoha lefitry ny Ceni, Razafindrabe Ernest.

Synèse R.  

 

News Mada0 partages

Kandidà Rajoelina: “Voasedra aho ary vonona hanavotra an’i Madagasikara »

Tafahaona amin’ny vahoaka ihany na teo aza ny sakantsakana. “Efa efa-taona aho ny niomana. Voasedra aho ary vonona tanteraka hanavotra an’i Madagasikara”, hoy ny kandidà Rajoelina, omaly tany Farafangana. Nitohy tany Vohipeno sy Ambalavao izany avy eo. Nambarany fa hovaina ny haizina sy ny hirifiry ary ny fijalian’ny vahoaka eto amin’ny firenena. Naneho ny fahavononany hampandroso an’i Madagasikara ny tenany tamin’ny lahateniny. “Tsy ho azo fitahina ny fitiavanareo sy ny fahatongavanareo marobe”, hoy izy.

Niharan’ny antsojay ny kandidà laharana faha-13

Hanova isika amin’ny 7 novambra satria hanana filoha tanora indrindra aty Afrika, araka ny nambarany. “Mila filoha tanora sy mahavita azy isika sy ny firenena”, hoy izy.

Nalahelo ny mpanorina ny IEM tamin’ny tsy namelana azy hanao propagandy tao amin’ny kianjan’i Farafangana. Na izany aza, nambarany fa tsy tokony ho olom-bitsy tahaka izany ny hanakana ny firenena. “Tiako ianareo tanora eto ka na nosakanana aza isika, hatao manara-penitra io kianja io…”, hoy ihany izy.

Nohitsiny fa maro ireo manenjika, saingy tsy hampihemotra azy izany. Natsidiny tahaka ny efa natao tany amin’ny faritra hafa ny vinan’ny IEM. Eo ny hanomezana fitaovana informatika ny EPP, ny CEG, ny lycée any an-toerana.

Tsy ho gisitra intsony…

Hampitomboina ny famokarana herinaratra amin’ny alalan’ny angovo nohavaozina ka hihena ny vidin-jiro. Notsindriny fa hitsinjo ny vehivavy sy ny tanora ary ny marefo hatramin’ny sahirana ny tenany. “Hitsinjo ny vahoaka malagasy rehetra isika. Hitondra fanantenana sy fanavotana ny volomboasary. Vonona hanampy ny olona liana fandrosoana sy fivoarana ny tenako. Horesentsika amin’ny tsara ny ratsy. Tsy maintsy handroso isika ka tsy ho gisitra intsony fa ho lohany. Tandremo voarebireby, ampy izay ny fitaka sy ny fividianana vato. Ampio aho hahafahako manavotra an’i Madagasikara”, hoy izy.

Randria 

 

News Mada0 partages

Ben’ny Tanànan’Imerintsiatosika: « Tsy azo ahemotra ny fifidianana… »

Sambany naneho hevitra politika ary mitsipaka marindrano ireo kandidà sasany. “Tsy azo ekena ny fanemorana ny fifidianana. Zary atao kilalao ny fiainam-bahoaka maro anisa sy ny fiainam-pirenena. Mora amin’ny sasany ny miteny fanemorana fifidianana nefa efa volabe ny nikarakarana izany. Notakin’ny maro anisa ny hanaovana izany ary efa tapitra ny dimy taona fe-potoam-piasan’ny mpitondra”, hoy ny ben’ny Tanànan’Imerintsiatosika, Andriambolanarivo Parso. Nambaran’ity mpanorina ny Tanàna mijoro ity fa tsy manohana kandidà izy ireo, araka ny fotokevitry ny fikambanana misy azy. Tsy hanome lesona koa anefa, saingy naneho hevitra manoloana ny fifidianana. Nanteriny fa lasa misy olom-bitsy te hifehy ny resaka politika eto nefa tsy mahasolo vahoaka akory, indrindra fa ireo kandidà sasany ireo.

Nisy lesoka hatrany ny lisi-pifidianana

Nitondrany ny heviny koa anefa ny momba ny olan’ny lisi-pifidianana. Niaiky ny tenany fa nahitana lesoka sy olana hatrany izany teto amin’ny firenena. Na eo anivon’ny kaominina tantaniny aza. “Ilaina anefa ny fanatsarana izany hatrany. Tsy taitra ny ankamaroan’ny olona fa sahirana amin’ny fitadiavana… Tsy mavitrika. Ny tokony hatao, mila fiomanana ny fandraisana anjara amin’ny fifidianana. Adidy sy andraikitr’ireo kandidà ny manentana ny mpanaraka azy hijery lisi-pifidianana sy hanamarina ny anarana eny anivon’ny fokontany. Tsy tokony hiandrasana ny Ceni izany”, hoy ihany ity ben’ny Tanàna, tanora indrindra, ity.

Synèse R.

News Mada0 partages

Foot-Can 2019: des renforts de choix

Le poste de latéral gauche de l’équipe nationale malgache n’est plus vacant ! Désormais, les Barea de Madagascar peuvent compter sur deux défenseurs de renom lors de la prochaine Can de 2019.

Bien que Jérôme Mombris ait tenu la baraque durant les éliminatoires de la Can, le sélectionneur national Nicolas Dupuis a décidé d’injecter du sang neuf et non pas des moindres. Il s’agit de l’expérimenté Jérémy Morel, un autre Réunionnais de souche malgache.

Actuellement joueur du grand club rhodanien, Jérémy Morel va vivre sa première sélection dans l’équipe  de Madagascar, bien qu’il soit l’un des défenseurs les plus capés de la ligue 1. En effet, joueur cadre des deux clubs olympiens français, en l’occurrence l’Olympique de Marseille et l’Olympique lyonnais, il n’a jamais eu l’opportunité de porter le maillot des Bleus.

Et il n’est pas le seul à rejoindre la bande de Faneva Ima Andriatsima en vue de la campagne continentale en 2019 au Cameroun. Ronny Rodelin, Zacharie Boucher, Ludovic Ajorque, tous les trois évoluant en France, ont également accepté de porter les couleurs de Madagascar.

Naisa

 

News Mada0 partages

3X3 – Afrique: la Gendarmerie persiste et signe

En adoptant une approche médiatique pour faire pression, la Fédération malgache de basketball (FMBB) s’est fait remonter les bretelles par le secrétariat d’Etat chargé de la Gendarmerie. Ce dernier a fourni de plus amples explications sur le choix d’Elly, à prioriser d’abord sa carrière professionnelle à la place de son parcours sportif, au sein de l’équipe nationale 3×3.

La radiation plane sur l’élève gendarme Elly Randriamampionona en cas d’absence de plus de 72 heures lors de la formation élémentaire tactique et technique de toutes armes, communément appelée Fetta, à Ambositra. Tel est le message que la Gendarmerie nationale veut faire passer à l’endroit de la FMBB.

En effet, la réponse du berger à la bergère ne s’est  pas fait attendre, après que la FMBB a pointé du doigt le manque de patriotisme des bérets noirs. D’après le Secrétaire d’Etat, chargé de la Gendarmerie, cette décision est d’ordre purement militaire et technique.

En tant que militaire et au tout début de sa carrière. Elle y accorde une importance particulier à cette formation. Il y a lieu d’expliquer ainsi que les 90 jours de Fetta, destinés pour tous les corps des Forces armées, sont planifiés et programmés pour des groupes ou contingents issus de la même promotion.

«Le refus de son chef hiérarchique devra donc être vu sous l’angle technique et non anti patriotique comme l’ont rapporté certains quotidiens de la capitale faisant suite à la déclaration de la fédération le 26 octobre 2018», a riposté le responsable de la communication de la Gendarmerie nationale.

Bila, le grand oublié

Membre de l’équipe qui a remporté le Championnat national 3×3 2018, en compagnie de Fabrice Mandimbison, Rick-Ley et Elly Randriamampionona, Orlando Rahajaniaina, alias Bila est aussi le grand absent de la liste des présélectionnés, dévoilé par la Fédération malgache de basketball (FMBB) hier, au palais des Sports de Mahamasina.

Pourtant, en l’absence d’Elly Randriamampionona, Bila fait partie des candidats adéquats pour remplacer son acolyte au sein de l’équipe nationale. En effet, ses anciens coéquipiers et non moins transfuges de l’ASCB, champions de Madagascar 3×3 en 2017, c’est-à-dire Rick-Ley, Amed dit Zezy et Livio Ratianarivo, pourront former ensemble une équipe d’enfer, avec le renfort de Fabrice Mandimbison.

Hélas, la FMBB a décidé autrement en délaissant un basketteur qui a apporté sa pierre à l’édifice, au sein de la GNVB cette saison, après avoir fait briller son équipe de toujours, dès la phase de présélection.

La logique n’a pas été respectée du fait que la FMBB a pioché parmi les joueurs qui n’ont pas participé au Championnat national alors que cela dû être le cas. De quoi susciter la curiosité des férus de la discipline.

Naisa

 

News Mada0 partages

Rugby – «Gold Top 20»: hifampitana ny JSTA sy ny 3F5 Amboditsiry

Hiditra amin’ny andro fahefatra ny fifaninanam-pirenena, taranja rugby “Gold Top 20”. Mbola samy manana herijika handresena avokoa ireo ekipa tsirairay. Toy ny mahazatra, hisy ny ekipa hanafika any amin’ny faritra.

Hitohy, rahampitso alahady 28 oktobra, ny fifanintsanana hiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara, taranja rugby “Gold Top 20”. Hisy ny lalao eto Antananarivo ary hisy ihany koa ny any amin’ny faritra. Raha ho an’ny eto an-dRenivohitra aloha, hotanterahina eny amin’ny kianja Makis izay fihaonana izay.

Lalao dimy ireo voalahatra amin’izany ka anisan’ny goavana ny fifandonan’ny JSTA Ambondrona sy ny 3F5 Amboditsiry. Adin’ny samy kartie io fihaonana io ary hiendrika famaranana kely. Miavaka hatrany mantsy ny fifandonana raha vao samy kartie, eo amin’ny baolina lavalava.

Hatreto aloha, manantombo kely noho ny traikefa ananany ry zareo Ambondrona. Na izany aza, manana ny ataony ihany koa Amboditsiry izay efa nahavita dingana goavana ihany koa teo amin’ny fifaninanana natrehiny.

Ankoatra izay, hanohitra ny TFA Anatihazo ny FBM Masoandro Itaosy. Hiezaka ny hanohy ny fahombiazana efa azony, tamin’ny herinandro las,a ny boaikelin’Itaosy, tsy azo hamaivanina mihitsy ny fahaiza-manaony ary manana ny mampiavaka azy ireo, amin’ny endri-dalao asehony.

Ny 3FB indray, hidona amin’ny UIRC. Heverin’ny rehetra fa manana tombony ny ekipan’ny minisiteran’ny Fahasalamana, manoloana ny mpilalaon’ny kaominina Antananarivo Renivohitra. Mbola ady tsy vita ihany koa ny an’ny ASA Ambohimanarina sy ny XV Fa Ampasika. Lalaon’ny samy kartie ihany koa ka izay tsy mitandrina no ho resy. Hanokatra ny fotoana ny FTM Manjakaray sy ny XV Avenir Andohatapenaka.

Hanafika any Atsinanana kosa ny FTA Andavamamba ka hifanehatra amin’ny ekipan’Atsinanana. Hangotraka io lalao io satria tompondakan’i Madagasikara “Elite 2” ry zareo Atsinanana, hilalao eo an-kianjany.

 

Tompondaka

News Mada0 partages

«Rallye Virtuel Mada»: hiditra amin’ny dingana farany

Tafapetraka ny fanamby ho an’ny mpikarakara eo anivon’ny FSAm sy VMRC ny amin’ny fanatanterahana ny ambaratonga farany. Manakaiky ny daty dingana farany hiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara, “Rallye Virtuel”. Hotontosaina ny asabotsy 3 novambra ao amin’ny Gascom Nooro Tower eny Ambohitrarahaba izany. “Contest Final Round” ny iantsoana izao dingana farany izao.

Efa nisokatra, omaly alakamisy 26 oktobra, ny fisoratana anarana amin’ity fifaninanana ity, hanasana ireo mpanamory amin’ny sokajy “licenciés” sy “amateurs” ho tonga handray anjara. Amin’ity rahateo ny dingana farany amin’ny fifaninanam-pirenena taona 2018 ho an’ny “licenciés” sy ny fifanakalozana traikefa ho an’ny “amateurs”.

Halavirana mirefy 100 kilometatra, farafahakeliny, no hifaninanan’ireo mpanamory mandray anjara amin’ity indray mitoraka ity.

Hiavaka ny lalao satria amin’ny maha dingana farany azy, ho matihanina kokoa ny fitsapana manokana (ES), manaraka ny rafitra ao amin’ny “RoadBook”. Toy ny mahazatra, ny “Richard Burns Rally” hatrany ny fitaovam-panazarana hilalaovan’ny mpanamory rehetra.

Tsara ny manamarika fa manana hatramin’ny zoma 2 novambra amin’ny 6 ora hariva ireo mpanamory hahafahana misoratra anarana ho amin’ity dingana farany hiadiana ny tompondaka nasionaly “Rallye Virtuel” ity.

 

Mi.Raz

News Mada0 partages

Fisandohana: tratra ny roa lahy milaza ho mahatafiditra ho mpianatra zandary

Tratra ihany ireto mpisoloky ho milaza fa mahatafiditra mpianatra ho zandary. Vola efa antapitrisany ny azon’ireo. Tany Ambositra, teo am-panaovana ny asa ratsiny, izy ireo no tratra.

Voasambotry ny zandary tany Ambositra ny olona roa omaly. Mpisoloky milaza ho mahatafiditra mpianatra ho zandary ary milaza ihany koa ireto farany fa mitana andraikitra ambony ao amin’ny sekolin’ny zandarimaria any Ambositra. Efa nahazo vola 9 tapitrisa ariary izy roa lahy ireo tamin’ity fisolokiana ity.

Rehefa misy ny fifaninanana hidirana ho zandary, na efa lazaina izao aza fa atao anatin’ny magarahara izany, milaza indray izy ireo fa mody atao an’izany fotsiny io fa tsy maintsy mandoa vola ihany vao afaka. Misy ireo roboka ka nanome vola azy ireo. Haterina any Antsirabe, anio, ireo satria ny zandary tany no nampandre ny fisian’ireo olona ireo nankany Ambositra. Izay ny nahavoasambotra azy ireo tany an-toerana.

Efa olona maromaro ny tratran’ireto mpisoloky ireto ka miandry izay olona hametraka fitoriana ny zandary.

Misy hatrany amin’ny fifaninanana

Tsy amin’ny fifaninanana hidirana ho zandary ihany anefa ny misy fisandohana sy fakana vola tahaka izao fa rehefa amin’ny fifaninanana hidirana ho mpiasam-panjakana. Maro ny olona efa voasoloky ka nahazoan’ny mpisoloky vola antapitrisany. Tsy vitsy koa ny efa voasambotra tamin’izany, saingy misy hatrany ireo olon-dratsy.

Tena misy koa anefa ny fakana vola amin’ireny fifaninanam-panjakana ireny. Misy hatrany koa ny olona mitady izay lalana heveriny fa mahafaka izay ka tsy mahagaga raha misy ny mpisoloky. Mbola ho ela ihany koa vao ho afaka amin’ny eto amintsika ny fanaovana kolikoly sy ny fisandohana tahaka izao.

Yves S.

 

News Mada0 partages

Fitsaram-bahoaka tany Ambodihazinina: mivonona amin’ny mety ho valifaty ny fokonolona

Amin’ny mety ho fampitahorana ataon’ny polisy fa hanao valifaty ny fokonolona, nambaran’ny loharanom-baovao iray fa efa vonona ary miandry am-bavaantsy ihany koa ny fokonolona any Ambodihazinina Fenoarivo Atsinanana amin’izao. “Raha ho tonga hanao fanadihadiana manaraka ny lalàna kosa, tsy olana izany fa azo atao tsara mihitsy. Misy ny milaza fa nandositra niala ny tanàna ny fokonolona. Tsy mitombina izany fa ny zaza amam-behivavy ihany no noesorina niala ny tanàna sao hataon’ny polisy tahaka ny tany Antsakabary eo « , hoy hatrany ny loharanom-baovao.

Amin’ny ankapobeny, efa mahatsiaro ho tanàna tsy misy fanjakana amin’iny faritra avaratra mpamokatra lavanila iny fa hanaovan’ny mpitandro filamianana sasany amboletra hatrany ny mpandraharaha ho fantsakan-drano raha mangetaheta izy.

Amin’izay raharaha fitsaram-bahoaka tao Ambodihazinina Ambatoharanana, distrikan’i Fenoarivo Atsinanana izay, sy saika nisehoana fitsaram-bahoaka ihany koa tao Vavatenina, ny alakamisy teo izay hatrany, tonga tao Fenoarivo Atsinanana sy tao Vavatenina ny minisitry ny Filaminana anatiny sy Atitany nandamina ny raharaha.

Efa nanao fanambarana ihany koa ny Praiminisitra Ntsay Christian fa tsy mendrika ny fitsaram-bahoaka, ary nanentana ny fitsarana sy ny mpitandro filaminana izy ireo hanao ny asany matihanina kokoa.

Sajo

News Mada0 partages

Marofoto Mahajanga: voafonja telo tafatsoaka

Nisehoana vaky fonja tany Marofoto Mahajanga, ny alakamisy lasa teo. Tokony ho tamin’ny 12 ora sy 45 minitra antoandro no tafatsoaka ny voafonja telo lahy tao an-toerana, raha ny fanazavana voaray tamin’ny tale misahana ny fandraharahana ny fonja any Mahajanga, Randrianasolo Johachim. Ora vitsy taorian’io anefa, efa voasambotra ny iray raha toa ka mbola karohina ny roa hafa. Tsy mbola nisy fanazavana kosa anefa ny antony nahavaky ny fonja na nahatafatsoaka azy telo lahy ireo. Mandeha ny famotorana ilay iray voasambotra.

Vao ny herinandro teo ny nanazavan’ny Amnesty International fa tena efa feno ny fonja eto amintsika. Anisan’ny loza mitatao ny mety hahavaky ny fonja noho ny hamaroan’ny olona voatazona ao aminy. Tsy ampy ny tetibolam-panjakana amin’ny fikarakarana ny fonja efa misy. Misy ihany ny tetikasa ny amin’ny hananganana fonja vaovao, saingy mbola mijanona ho resaka ihany anefa izany.

Yves S.

News Mada0 partages

Vatsim-pianarana vahiny 2019-2020: ny volana janoary 2019 ny fametrahana fangatahana

Ny firenena vahiny sisa manome vatsim-pianarana ho an’ny mpianatra malagasy nahazo mari-pahaizana bakalorea sy ireo manana “licence” ka vonona hanohy fianarana hahazoana “masters” na “doctorat”. “Nanomboka ny taom-pianarana 2011-2012 no nitsahatra ny fanomezan’ny fanjakana malagasy vatsim-pianarana vahiny”, hoy ny fanazavan’ny tomponandraikitra ao amin’ny vaomieram-pirenena misahana ny vatsim-pianarana any ivelany na ny Conabex, Raharimanana Ravoninirina Marie, omaly teny Ankadifotsy.

Ho an’ny taom-pianarana 2018-2019, firenena fito ny nanolotra vatsim-pianarana ho an’ny tanora malagasy : i Maroka, i Rosia, i Indonezia, i Tonizia, i Alzeria, i Egypta ary i Maorisy. Mandalo eny amin’ny Conabex Ankadifotsy ny tolotra vatsim-pianarana ka eny ihany koa ny fandraisana ny antontan-taratasy fangatahana ho an’ny mpianatra maniry ny hahazo izany. Efa nanomboka avokoa ny taom-pianarana 2018-2019 ho an’ny ankamaroan’ny sekoly ambony any ivelany ka mpianatra malagasy manana mari-pahaizana bakalorea manodidina ny 139 teo ho eo no nahazo vatsim-pianarana amin’ny firenena fito voalaza ireo. “Ireo mpianatra valo hianatra any Egypta, hanainga anio eto Madagasikara fa ny rehetra, efa lasa avokoa”, hoy ny nambarany ihany.

“Mention très bien” sy “bien”

Amin’ny ankapobeny, ireo nahazo ny « mention très bien » sy « bien » amin’ny bakalorea no mahazo ny vatsim-pianarana satria mbola halefa any amin’ireo firenena mpanome vatsim-pianarana ny antontan-taratasin’ny mpianatra mpangataka malagasy.

Ho an’ny taom-pianarana 2019-2020, manomboka ny volana janoary 2019 ny fandrasaina ny antontan-taratasy fangatahana vatsim-pianarana any ivelany ho an’ny mpianatra nahazo ny bakalorea taona 2018. Ilaina ny manomana ny diplaoma sy ny naoty tamin’ny bakalorea. Manampy ireo ny naoty nandritra ny kilasy 2nde hatramin’ny famaranana. Misy taratasy manokana fenoina koa alaina eny Ankadifotsy ihany rehefa hametraka ny antontan-taratasy fangatahana. Ho an’i Alzeria, nisy vatsim-pianarana dimy ho an’ny mpianatra amin’ny taom-pianarana 218-2019 fa tsy nivaly mihitsy ilay fangatahana.

Vonjy A.

News Mada0 partages

DHL-SOS Villages d’enfants: roa andro ny “Forum des métiers”

Misokatra ho an’ny tanora rehetra ary maimaimpoana ny “Forum des métiers” etsy Andavamamba. Tombony ho an’ny tanora ity hetsika ity ary hahafantarany ny karazan’asa misy sy ny lalam-piofanana azo atao.

Andiany fahasivy ny “Forum des métiers 2018” hatao etsy amin’ny Live Hotel Andavamamba, hatry ny omaly ary hitohy anio tontolo. Iarahana amin’ny SOS Villages d’Enfants Madagascar sy ny DHL Madagascar ny hetsika.

Lohahevitra voizina amin’ity andiany fahasivy ity ny hoe “fampivelarana ny fahaiza-manaon’ny tanora”.  Anisan’ny mahazo tombony manokana amin’ity “Forum des métiers” ity ireo tanora ao amin’ny SOS Villages d’enfants Madagascar. Eo koa ireo tanora mpianatra eto Analamanga sy any Vakinankaratra ary any Atsinanana ary ny mpianatra ao amin’ny taona fahefatra eny amin’ny anjerimanontolo.

Ankoatra ireo ny orinasa avy amin’ny sehatra samihafa afaka misarika ny sain’ny tanora hanaraka ny lalan’asa misy ao aminy.

Anisan’ny tanjon’ny hetsika ny fanomanana sahady ny sain’ny tanora hahafantatra ny lalam-piofanana hifanaraka amin’ny asa kasainy hatao rahatrizay. Eo koa ny lalam-piofanana arakasa, tokony ho fantatry ny tanora hahafahany mijery ny hoaviny aorian’ny fianarana.

Sehatra hahafahan’ny tanora avy amin’ny kolejy sy ny lisea ary ny oniversite miserasera mivantana amin’ireo efa mpiantsehatra eny anivon’ny orinasa sy matihanina. Hahafantaran’ny tanora sahady ny zavatra miandry azy rehefa rahatrizay any amin’ny toeram-piasana sy ny dingana lalovana hahatongavana amin’ny sehatry ny asa izany.

Anisan’ny sakana ho an’ny tanora malagasy tsy hananany asa mendrika sy mahavelona ny tsy fahampian’ny fahaizana amam-pahalalana sy ny diplaoma.

Eo koa ny tsy fahampian’ny fahaiza-manao amin’izay asa hatao. Ankoatra izany ny tsy fitovian’ny tolotra sy ny tinady eo amin’ny sehatry ny asa misy eto Madagasikara.

Ireo rehetra ireo koa anefa no tsy ahafahan’ny orinasa mahita tanora mahafehy ny asa sy mahomby ary mamokatra ho an’ny orinasany.

Eto Madagasikara, manao asa marefo ny 83,8%-n’ny tanora. 1/3-n’ny tanora miasa ihany no manao fifanarahana ara-dalàna amin’ny orinasa iasany, raha ny tatitra tamin’ny taona 2015.

Fanamby lehibe, araka izany, ny fampidirana ny tanora eo amin’ny sehatry ny asa ara-dalàna sy mahavelona. Voakasik’izany indrindra ireo tanora tsy manana diplaoma, mila ampitomboina ny fahaizana ananany hahafahany miantsehatra amin’ny asa tena izy.

Go Teach Madagascar

Efa hatramin’ny taona 2009 ny fiaraha-miasan’ny DHL International Madagascar sy ny SOS Villages d’enfants. Tanjona ny nametraka fandaharanasa “Go Teach Madagascar” hanohanana ireo tanoran’ny SOS Villages d’enfants hiditra amin’ny sehatry ny asa. Aseho ireo tanora ireo ny karazan’asa ao amin’ny DHL Madagascar. Misy miahy manokana ireo tanora ary mampahafantatra azy ny sehatr’asa misy sy mampianatra azy momba izany asa izany.

Mitovy ny fijerin’ny roa tonta satria samy mikendry ny fampivoarana toekarena sy sosialy amin’ny fanohanana ireo tanora hahafahany manangana ny hoaviny.

Amin’izao fotoana izao, efa miparitaka amin’ny firenena 40 ny fandaharanasa “Go Teach”. Maro ny hetsika hatao hampahomby izany fandaharanasa izany ary anisan’izany ny “Forum des métiers”.

Tatiana A

News Mada0 partages

FJKM Antsahamaina Fanantenana: noraisin-tanana ny mpitandrina Razafindratsimba

Noraisin-tanana, ny alakamisy lasa teo, ny mpitandrina Razafindratsimba Tovoson Jeremia, mitandrina ao amin’ny FJKM Antsahamaina Fanantenana ao Manjakandriana, synodam-paritany Antananarivo Atsinanana. Novoasana nandritra ny toriteny notarihin’ny filoha synodaly, ny mpitandrina Rabenantoanina Harimanana Philbert, fa olona voaantso manokana ny manao ny asa fitandremana. Olona voafidy ny manatanteraka ny asa fitandremana izay tsy mora satria misy fisedrana maro nefa tsy niala ny mpitandrina Razafindratsimba fa teo hatrany manohy ny asa fitoriana ny filazantsara.

Nanambara kosa ny mpitandrina vao noraisin-tanana fa hiezaka hampandroso ny fiangonana amin’ny fitoriana filazantsara.Vinan’asa voalohany hotanterahiny ny hitaona ny kristianina tsy hamadika intsony satria voararan’ny Baiboly izany. Tokony hirosoana ny fiainana kristianina fa tsy ho variana amin’ny zavatra hafa ny mpino. Ezaka faharoa ny famitana hatramin’ny farany ny trano fiangonana amin’ny FJKM Antsahamaina Fanantenana.

Marihina fa fotoan-dehibe ho an’ny FJKM ny fandraisan-tanana mpitandrina sahala amin’izao. Andalan-tSoratra Masina nosafidina ny ao amin’i Jer.7 :20 « Jehovah o, notaominao aho ka voataona, nosamborinao ka resinao ».

Vonjy A.

News Mada0 partages

Fanadinana bakalorea – Antananarivo: anisan’ny mendrika Ranjalahy Cedric

Sangany ary anisan’ny nahazo naoty ambony tamin’ireo tanora afa-panadinana bakalorea teknika Comptabilité Générale (CG) farany teo Ranjalahy Cedric, tovolahy 17 taona, mianatra ao amin’ny LTC Ampefiloha.

Nahazo ny fanamarihana “mention très bien” i Cedric tamin’izany, izay midika fa mahay, mendrika ary reharehan’ny ray aman-dreniny. Marihina anefa fa kilasy “1ère” izy izao nanandrana nanala fanadinana bakalorea izao ary natoky ny fahaizany tanteraka ka izao nahazo “mention très bien” izao.

Maniry ny ho tonga “expert comptable” i Cedric rahatrizay. Hanohy hianatra eny amin’ny oniversite ny tenany. Hilofo amin’ny fianarana izy ary tsy maintsy hahatratra izany tanjona izany raha ny fikirizany.

Ankizy mahay i Cedric satria efa anisan’ny ankizy nahazo ny naoty ambony indrindra koa izy tamin’ny fahafahany fanadinana CEPE. Tia mikarokaroka manitatra ny fahalalany ihany koa izy ary misokatra sy malala-tsaina.

Anisan’ny fialambolin-dRanjalahy Cedric ny mazia sy ny “hypnose”. Mpikambana ao amin’ny “Dynamic Magician From Madagascar” izy. “Tsy misy resaka devoly fa fikarohana sy fahaizana ary hakingana no ampiasaina amin’ireny ka tsy tokony ho sakana amin’ny fivelaran’ny tanora”, hoy hatrany i Cedric.

Tatiana A

News Mada0 partages

Aretina kitrotro: fito ny zaza tsaboina eny amin’ny hopitaly

800 ny ankizy voan’ny kitrotro, sivy volana ka hatramin’ny 14 taona, voatily tao anatin’ny distrika efatra : Antananarivo Renivohitra, Antananarivo Avaradrano sy Atsimondrano ary Ambohidratrimo, nanomboka ny volana septambra ka hatramin’izao, araka ny fanazavan’ny talen’ny fiadidiana ny fanaovam-baksiny, Ramamonjisoa Bodo, omaly teny Ambohidahy. 40 no nahitana fahasarotana tamin’ireo ka fito ny zaza mbola eny amin’ny hopitaly amin’izao fotoana izao ary efa manaraka fitsaboana. Tsy nisy ny aina nafoy satria nahazo ny fitsaboana sahaza ara-potoana izy ireo na teo aza ny fahasarotana. Noho izany tranga izany, hitohy amin’ny herinandro ambony ny fanaovam-baksiny hiarovana manokana amin’ny aretina kitrotro. Manomboka ny alarobia 31 oktobra ary hitohy ny 1 sy 2 novambra izany hetsika izany manerana ny Nosy eny amin’ny tobim-pahasalamana sy ny « site de vaccination » ny amin’ny fokontany. Natokana ho an’ny zaza sivy volana ka hatramin’ny 59 volana ny vaksiny miaro amin’ny aretina kitrotro. Tsy azo atao vaksiny intsony ny zaza efa voan’ny aretina kitrotro, ireo efa nahavita vaksiny teo aloha kosa, mbola afaka mamerina amin’ity fanaovam-baksiny faobe ity.

Ho an’ny mpikarakara zaza rehetra, tokony hitondra ny zaza atao vaksiny avokoa izy ireo ary mila zahan’ny mpitsabo ny ankizy tsy salama hamantarana na aretina kitrotro na tsia. Nangataka ny hanaovana vaksiny ny ankizy mpianatra ny mpitantana ny Lycée français eny Ambatobe, omaly. 40 teo ho eo ny namaly ny antso. Manentana ny ray aman-dreny, noho izany, hitondra ny zaza hatao vaksiny amin’ny alarobia, ny zoma sy ny asabotsy.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Kitra – Barea de Madagascar: betsaka ireo mpilalao mitonona ho Malagasy

Hatramin’ny nahazoan’ny Barea de Madagascar ny tapakila hiatrehana ny ho tompondakan’i Afrika “Can 2019”, amin’ny taranja baolina kitra, ifarombahana sy ihazakazahana ny hiditra ho mpilalao handrafitra ny ekipam-pirenena malagasy. Betsaka, araka izany, ireo mpilalao any ivelany, indrindra fa ny ao Frantsa, mitonona ho manana rà Malagasy na milaza mihitsy fa teratany malagasy.

Anisan’izany i Jeremy Morel, vodilaharana ao amin’ny ekipan’ny Olympique Lyonnais. Voalazan’ny loharanom-baovao fa Malagasy ny rainy, teraka tany Antsinanana ary nilalao tao amin’ny ekipan’ny AS PTT. Ny mampiavaka azy ity, ny tenany mihitsy no niantso an’i Nicolas Dupuis, mpanazatra, fa tsy mba niandry antsoina. Nialoha ny fihaonan’ny Barea de Madagascar tamin’i Ginea Ekoatorialy no nanaovany izany.

 

Tompondaka

 

Tia Tanindranaza0 partages

Olon-dehibe tsy mahalala menatra

Asa na efa aretina aty afrika izy ity na aretin’ireo mpitondra aty amin’ny tany fadiranovana. Dia tsy mba mety hifanara-tsaina na oviana mihitsy izany ireo mpitondra sy ireo mijoro ho mpanohitra eto amin’ity firenena ity.

 Ekena aloha fa izay tokoa ny lojikan’ny atao hoe fifanoherana fa na izany aza dia tsy mba hisy lesona noraisina tamin’ny zava-nitranga tany aloha mihitsy ve mba hiavian’ny marimaritra iraisana ho amin’ny tombontsoam-pirenena amin’izay ? Oviana tokoa moa no tsy nametraka olana teto ny fikarakarana fifidianana sy fifidianana ? Efa maro izay vahaolana nandalo izay. Tao ny fohy ezaka sy ny antenantenany ary ny lavitra ezaka. Nisy aza moa no nanolotra vahaolana fohy ezaka azo tontosaina anaty 12 ora monja saingy toy ireny efa azo antoka any anaty tsikalam-pieritreretana maha gasy ireny mihitsy fa tsy hisy vonon-kanaraka azy. Mody miady ve ireto olon-dehibe mitondra ny raharaha politika eto amin’ny tany sy ny firenentsika ireto sa tena miady ? Ny an-daniny milaza fa tsy hanampin-tsofina amin’ny fitakiana saingy tsy maintsy manara-dalàna ary tsy maintsy manatontosa ny drafitra efa napetrany tany am-boalohany. Ny an-kilany koa dia manao ny ataony ary na ho vy na ho vato na ho vanja dia tsy mihemotra fa tsy maintsy ho tonga amin’ny tanjony dia ny fanokafana indray ny lisi-pifidianana sy ny famahana ny olana mikasika ireo biraom-pifidianana. Efa henony izao anefa fa niziriziry tsy hanao izany ny fitondram-panjakana ary azo antoka 99% fa tsy hanatanteraka ny fitakian’izy ireo. Tsy hay intsony koa aza moa hoe tena fitakiana sa mody fitakiana. Raha aravona dia toy ireny zaza miady sy midongy ireny raha atao tazan-davitra ireto olon-dehibe tsy mahalala menatra eto amintsika ireto. Dia tsy afaka hisoroka korontana mihitsy ve ?

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Mpitondra sy kandida 26Manao moana sy marenina

An-daniny, mamerimberina fa fikasana hanemotra fifidianana no anton’ny fitakian’ireo kandida ho filoham-pirenena miisa 26 hanokatra ny lisi-pifidianana amin’izao andro vitsy tsy hahatongavan’ny 7 novambra izao.

An-kilany, ireo kandida dia nanamafy hatrany ary mbola nanamafy omaly fa tsy olana ny datin’ny 7 novambra raha hanatontosana ny fifidianana fa mila iverenana sokafana haingana fotsiny aloha ireo lisitra izay efa hita fa feno hosoka toy ny anarana verin-droa marobe. Eo koa ny fisian’ireo biraom-pifidianana nofinofy, izany hoe tsy misy akory fa lazaina ho misy. Dia samy manao moana sy marenina eo ireo mpitondra sy kandida 26. Azo antoka 90% fa antso an’efitra no hotontosain’ireto kandida ireto izay nanomboka ny dingana fanaterana isaky ny andrim-panjakana ity fangatahan’izy ireo ity nanomboka omaly satria dia nazava koa ny tenin’ny praiminisitra ny alarobia teo fa tsy hisy fiantraikany amin’ny fifidianana mihitsy ny hetsik’izy 26 mianadahy ireto.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Ekipan’ny 2009Manomboka migafy sy mamotika indray

Misesisesy ny karazana herisetra maro samihafa mahazo ny mpanohana ny kandida Marc Ravalomanana amin’izao. Olona manao akanjo misy ny laharana 25 no tratry ny daroka teny 67 Ha nataona olona manao akanjo t-shirt an’ny mpanohana an-dRajoelina andro maromaro izay.

 

 Fiara nanao fampielezan-kevitra no nifanena tamin’ny Kortezy tany Ambatofotsy, dia niharan’ny antsojay nopotehina, ka nisy ny fahasimbana lehibe. Mbola tsy nirava ny fihaonana tamin’ny vahoaka nataon’i Lalao Ravalomanana, dia tonga ny volomboasary tany Ankadinandriana, fa azy indray hono izao. Rehefa nirava dia nanaraka an’i Neny nankany an-tsena ny ankamaroan’ny vahoaka, ka nihanjahanja ireo olom-bitsy. Manomboka izany ny don-tandroka sy ny herisetra amin’izao fotoana izao, izay toa mampatsiahy ny 2009 ka izany indray ve no tadiavina haverina amin’izao fotoana izao. Mihevitra hatrany fa hahomby ny barofo sy ny ramatahora, saingy izany no vao mainka mampijoro ny vahoaka hanohana hatrany an’i Marc Ravalomanana ao anatin’ny filaminana sy ny fanajana ny hafa na eo aza ny hetraketraka. Isan’ny nanenjehana fatratra an’i Marc Ravalomanana moa ilay paikady nentiny kandida laharana faha-25 dia ny hafatra tamin’ny alalan’ny finday, saingy nangala-tahaka indray amin’izao fotoana izao. Resy lahatra amin’ny paikadin’i Marc Ravalomanana izany amin’izao, ka mba manao “copier coller” ihany koa fa tsy mba manan-kambo e! Ny soa tokoa angamba fianatra, fa tsy zavatra iray izay no nalaina tahaka fa efa maromaro, saingy miavaka eny foana ny vary sy ny tsiparifary.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaFiloha hany mahay manetry tena

Tsotra sy mahitsy i Marc Ravalomanana, ary afaka mifandray sy miaina miaraka amin’ny Malagasy rehetra na inona na inona sokajiny sy faripiainany.

Toerana 246 no notsidihany hatramin’ny niverenany avy any an-tsesitany ny taona 2014, ka na an-drenivohitra na ambanivohitra babony, ary afaka mamondrona ny Malagasy rehetra izy. Na ireo ekipa miaraka aminy ao anaty fanatontosana ny fampielezan-kevitra aza, dia efa endriky ny fampihavanam-pirenena satria misy mihitsy no hoe mpifanandrina ara-politika taminy fony teo amin’ny fitondrana, ary nisy ny tamin’ireny raharaha 2002 ireny. Nandray lesona tamin’ny tantara ary afaka manitsy ny tenany ary efa nifona tamin’ny Malagasy tamin’izay mety ho lesoka sy zavatra heverin’ny olona fa tsy nety nataony izy, ary efa nanao velirano fa ny andro sisa hiainany dia hatokany hanasoavana ny firenena sy ny vahoaka Malagasy. Mahitsy sy hentitra amin’ny fitantanana ny firenena, ary ambenti-teniny ny hoe: tsy hananan-kavana io. Nipetraka ny tany tan-dalàna ary ny lamina ny tany sy ny fanjakana fony nitondra ny firenena izy, saingy natao fitaovana sy novoizina ny hoe: mpanao didy jadona i Marc Ravalomanana. Afaka mandray lesona amin’ny tantara isika hoe nitondra nankaiza ny gaboraraka ? Simba ny toe-tsaina sy ny toe-panahin’ny Malagasy, ary ankoatra ny fanarenana ara-toekarena dia tena adidy goavana ny fanarenana ara-toetsaina. Tsaroana tsara tamin’ny androny ny fanofanana ireo ben’ny tanàna sy sefom-pokontany mpitondra isan’ambaratongany mba hahafahana mametraka ny fitsinjaram-pahefana tena izy sy manakaiky vahoaka, ary ezahina hapetraka sy hatsaraina rehefa tonga filoha izy mba hipaka tsara any amin’ny vahoaka ny fampandrosoana.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Firaisankinan`ireo kandidàManome 72 ora an`ireo tompon’andraikitra mahefa

Nifampotoana tetsy anoloan`ny kianjaben`i Mahamasina ireo kandidà maherin`ny roapolo izay namoaka fehin-kevitra iombonana nandritra ny fihaonambem-pirenena izay natao omaly teny amin'ny CCI Ivato ny alakamisy lasa teo.

 

Fotoana fohy niresahan`izy ireo tamin`ireo olona tonga teny an-toerana mikasika ny vontoatin`ny fitakiana izay atao amin`ny tokony hanokafana ny lisi-pifidianana. Nihazo teny amin`ny lapam-panjakana hiasan`ny filoha mpisolo toerana, Rivo Rakotovao, hanatitra izany fehin-kevitra tapaka izany. Anisan`ireo solontenan`ireo kandidà nanatitra izany i Jean Max Rakotomamonjy, Fanirisoa Ernaivo, Randriamampionona Joseph Martin na Dadafara, ary ny Pastera Mailhol. Nilaza ny kandidà Jean Max Rakotomamonjy fa tsy maintsy manatitra fehin-kevitra izany amin`ireo tompon’andraikitra mahefa izy ireo toy ny CENI, ny HCC, ny CFM, Antenimierandoholona, Antenimieram-pirenena… Hialana amin`ny “fait de non-recevoir » na tsy misy valiny no anton-pisian`ny fe-potoana ka manome 72 ora an`ireo tompon’andraikitra izy ireo raha azo henoina ny fangatahana. Nohamafisiny ihany koa fa ny vahoaka tonga teny an-toerana dia mankato sy mahatsapa fa voahitsakitsaka ny zony. Mahatsapa ireo tsy fanarahan-dalàna izay misy ary manana fahavononana hanarina ny zavatra tsy mety eto amin`ny tany sy firenena. Ilaina ny fampajankana ny fahamarinana sy ny tany tan-dalàna, hoy hatrany i Jean Max Rakotomamonjy. Tsiahivina fa anisan`ireo teboka enina (6) voafaritra ao ity hetsika ity. Andrasana ny mety ho tohin`ny hetsika.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

CENI MadagascarMametraka toromarika

Tsy tompon-kevitra amin’ny fanemorana ny fifidianana ny CENI Madagascar raha ny nambaran’ny mpampakateny, Ernest Razafindraibe fa ny lalàna no mifehy izany.

Ho an’ny fangatahan’ireo kandidà sasany amin’ny fanokafana ny lisi-pifidianana indray dia afaka mandray ny soso-kevitra hanatsarana izany ny CENI, ka raha ao anatin’ny lalàna dia azon’izy ireo atao. Nanao fampahafantarana mahakasika ny zotra sy ny fombafomba rehetra atao mandritra ny fifidianana ny CENI omaly teny amin’ny foiben-toerany teny Alarobia. Notsipihana tamin’izany fa ny mpikambana ao amin’ny birao fandatsaham-bato ihany no manisy sonia ao ambadiky ny biletà tokana fa tsy ny delege ary tsy misy ny fomba hahafahana mampiasa bileta hafa. Noho izany, hatao mangarahara eo imason’ny Delege, mpanara-maso ary ny mpifidy efa tonga amin’ny 6 ora maraina avokoa, hoy ny mpampakantenin`ny CENI ny zavatra rehetra atao ao anatin’ny biraom-pifidianana. Mitovy isa amin’ny mpifidy voasoratra anarana ny kara-pifidianana raha ny nambaran’ny CENI. Raha sanatria kosa very izany dia azo atao ny mitondra kara-panondro sy “attestation d’inscription” avy any amin’ny fokontany. Mila mitondra “ordre de mission”, “attestation d’inscription”, kara-panondro ary kara-pifidianana ireo mpiasam-panjakana voairaka mandritra ny fifidianana. Fa tsy azo atao ny maka sary sy mampiasa finday ao amin’ny birao fandatsaham-bato mandritra ny fifidianana mba hampitovy ny olona rehetra. Nohamafisin’Atoa Ernest Razafindraibe fa amin’ny 6 ora maraina ny fisokafan’ny birao fandatsaham-bato ary mikatona amin’ny 5 ora hariva raha toa ka tsy misy intsony ny olona milahatra. Aorian’io ora voalaza io raha toa ka mbola misy ny mpilahatra dia tsy maintsy mifidy avokoa ireo olona milahatra izay vao azo akatona ny birao fandatsaham-bato. Mahakasika ny fifidianana hatrany dia nanamarika ny CENI Madagasikara fa feno ny vola hanatontosana fifidianana filoham-pirenena taorian`ny nanatevenan`i Frantsa sy Norvezy ny kitapom-bolan`ny SACEM na fihodinana voalohany na faharoa.

 

Marigny A.       

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lisi-pifidiananaNamoaka fanambarana ny HCC

Namoaka fanambarana ny teo anivon`ny Fitsarana momba ny lalàmpanorenana (HCC) ny alakamisy 25 oktobra lasa teo tamin`ny alalan`ny tranonkalany mahakasika ny adihevitra momba ny lisi-pifidianana sy ny zon`ny olom-pirenena.

 Nambaran`ny HCC fa malalaka ary tsy terena ny olom-pirenena hisoratra anarana ao anatin`ny lisi-pifidianana. Mazava hoy ity Andrim-panjakana ity ny nambaran`ny lalàna fehizoro laharana 2018-008 tamin`ny 11 mey 2018 ao amin`ny andininy faha-2 izay milaza fa “ny zo andeha hifidy dia lalàna eken`ny lalàmpanorenana”. Midika izany fa ny fanoratana ao anatin`ny lisi-pifidianana dia adidy ho an`ny olom-pirenena nahafeno fepetra izay voalazan’ny lalàna fehizoro. Izany dia mba ahafahan`ny olom-pirenena manefa ny adidiny amin`ny fifidianana. Mbola mazava hatrany ny lalàna, hoy ny HCC fa adidin`ilay olona izay voakasika maniry hifidy no mandeha misoratra anarana ao anatin`ny lisi-pifidianana sy hanara-maso izay anarana izay hatramin`ny fiafaran`ny dingana rehetra mba horakofana ao amin`ny lisi-pifidianana ny anarany. Manoloana izany, ny olom-pirenena latsaka izay nanaraka ireo dingana ho amin`ny fanoratana ny lisi-pifidianana tao anatin`ny fe-potoana voatondron’ny lalàna saingy tsy tao anatin`ny lisitra ny anarany fa latsaka noho ny olana ara-materialy teo amin`ny fikarakarana no atao hoe very zo, araka ny andininy faha-23 amin`ny lalàna fehizoro lah 2018-008 tamin`ny 11 mey 2018. 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tonga saina ny vahoakaRavalomanana no hofidiana

Mitaky ny hiverenan’i Marc Ravalomanana eo amin’ny toeran’ny filoham-pirenena indray ny vahoaka rehetra tany amin’ireo tanàna marobe manerana ny Nosy nadalovan’ny kandidà laharana faha-25, manome toky fa handatsa-bato ho azy ny 7 novambra 2018.

 

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Paolo RaholinarivoNanome hafatra ho an’ny praiminisitra

Tsy ny praiminisitra ihany fa ireo izay rehetra heverin’ny administratera sivily, Paolo Raholinarivo, ho mpanenjika ny hetsiky ny firaisankinan’ireo kandida miisa 26 dia samy nomeny ny hafatra avokoa.

Tia tanindrazana ianareo, hoy izy, ary nitolona tamin’ny volana aprily mba hisian’ny tany tan-dalàna sy fifidianana mangarahara ka noho izany dia aza atao ho vorondolo ny mitolona ho amin’izany ankehitriny fa ianareo voromanga. Manafatra manokana ny praiminisitra, Ntsay Christian, aho, hoy ny tenany. Aza alaina Baraka izahay administratera sivily sy mpahay lalàna. Tsy marina ny filazana fa ambony noho ny lalàmpanorenana, hoy izy, ny lalàna iraisampirenena. Ny lalampanorenana no ambony indrindra. Lalàna fehizoro na “loi organique” avy eo. Izay vao izany lalàna na fifanekena iraisampirenena izany. Iny anao iny aza, hoy ny tenany, mbola lalàna rejionaly satria sata afrikanina ka aza manila baraka anay.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fidiran’ny tanora amin’ny sehatry ny asaTena sarotra eto Madagasikara

Nampahafantarina tetsy amin’ny Live Hotel Andavamamba omaly zoma 26 oktobra ny fisian’ny hetsika arak’asa “Forum des métiers” andiany faha-9 hiarahan’ny SOS Villages d’enfants sy ireo mpiara-miombon’antoka maro tahaka ny DHL sy ny Allianz ary ny Banky BNI Madagasikara.

 

Hetsika tanterahina mandritra ny 2 andro ary misy hatrany ireo mampiavaka azy oharina amin’ny andiany teo aloha.  Tamin’ity indray mitoraka ity dia novelabelarina bebe kokoa ny atao hoe YouthCan sy YouthLinks izay vovonana hampiroboroboana ny fahaiza-manao amin’ny fanomezana asa haingana ireo tanora amin’ny alalan’ny fiarahana amin’ireo mpiara-miombon’antoka sy ny fikirakirana ny aterineto. Tsiahivina  fa ny fikambanana SOS Villages d’enfants  dia mandray sy manabe ny tanora kamboty sy tsy misy mpiahy ka tezaina sy tantanana mandrapahitany asa na koa tohanana sy ampiana ny fianakaviana ao anatin’ny fotoana fohy amin’ny alalan’ny fanomezana fitaovana hahatafitana ny zanaka. Tanjona amin’ity hetsika ity  ny hanamorana ny fahaleovantena sy ny fidiran’ny tanora amin’ny sehatry ny asa ka ahafahan’izy ireo mivelatra sy mahalala ny asa sy ny orinasa misy rehetra eto Madagasikara manoloana ny fianarana izay nataony. Eo ihany koa ny fanenana ny elanelana misy amin’ny fianarana rantovina eny an-tsekoly sy ireo asa rehetra misy eto Madagasikara. 200 eo ho eo amin’izao fotoana ireo tanora mieritreritra hanangana ny orinasany ary 600 ny tanora liana amin’ny asa misy noho ny fisian’ity hetsika ity.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tolotra « Pack Immo »Manome fihenam-bidy 50% ny Vidy Varotra

Zanak’omby tsy ampianarin-domano tokoa raha ny mpiara-miasa mpiray donak’afo amin’ny gazety Vidy Varotra ireo mpisehatra ny tolotra sy tinady eo amin’ny tontolon’ny trano sy tany amidy na haofa ary koa mitady mpitantana.

 

Ho fanamafisana bebe kokoa sy hanatsarana ny fiaraha-miasa eo amin’ny roa tonta dia nisy ny famelabelaran-kevitra ho an’ireo mpandraharaha misehatra eo amin’ny tany sy ny trano, efa niara-niasa taminy hatramin’izay, tamin’ny alalan’ny fandefasana tolo-barotra ao aminy, ny gazety Vidy Varotra, omaly, teny Soarano. Anisan’ny tena nahaliana an’ireo mpiara-miasa nanatrika ny fihaonana tamin’ny tomponandraikitry ny gazety Vidy Varotra kosa ny tolotra « Pack Immo », izay omaly mihitsy no namoahana azy voalohany tamim-pomba ofisialy. Misy karazany 3  azon’ireo mpanao tolo-barotra isafidianana izy io, ka hahazoana fihenam-bidy 20% hatramin’ny 50% amin’ny tolo-barotra ataony. Nahazo tombony ihany koa ireo izay namandrika toerana ho an’ny tolo-barotra izay tiany, tamin’ny andron’ny omaly, satria avy hatrany dia nahazo fihenam-bidy 50% izy ireo. Mbola tafiditra ao anatin’ny fankalazana ny faha-15 taona nijoroan’ny Groupe Vidy Varotra ihany koa moa ity fiaraha-midinika ity. Raha indray mandeha isa-kerinandro tokoa mantsy no nivoahan’ity gazety ity, tany am-piandohana, dia efa in-telo isa-kerinandro izy ankehitriny ary 30.000 isa no fitambaran’ny gazety mivoaka ao anatin’ny herinandro iray. Efa manana ny tranonkalany ihany koa ny gazety Vidy Varotra, izay misy mpitsidika an’arivony isan’andro sady ahitana mpanjifa manodidina ny 1.000 isa ihany koa. Etsy an-daniny, misy ihany koa ny pejy Facebook-n’ny gazety Vidy Varotra, izay misy mpanaraka 16.000 isa. Marihana hatrany fa ny gazety Vidy Varotra no gazety voalohany indrindra miompana ranofotsiny amin’ny tolo-barotra toy izao eto Madagasikara.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Baolina kitra eran-tanyNiakatra laharana 6 ny Barean’i Madagasikara

Nivoaka tamin’ny alakamisy 25 oktobra teo ny filaharan’ireo ekipa eran-tany famoakan’ny FIFA isam-bolana.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Politika

Anio indray ny fotoan-dehibe iarahana amin’ny kandida laharana faha 25 etsy Ambohijatovo.

Tsy iza moa izay kandida ho filoham-pirenena resahana izay fa ilay hoe mpanorina fa tsy mpandrava na ny kandida Marc Ravalomanana.

Nanomboka nitety ireo andrim-panjakana eto amin’ny tany sy ny firenena omaly ry zareo avy eo anivon’ny fivondronan’ireo kandida ho filoham-pirenena miisa 26 manohitra ny fanaovana fifidianana tsy madio. Tetsy amin’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana moa no nanombohana izany.

Hiakatrakatra ny maripana politika eto Madagasikara ato ho ato ary heverina fa hisantatra izany ny zavatra hitranga amin’ity herinandro ity. Ambohitsirohitra, antenimierandoholona, antenimieram-pirenena dia samy anisan’ireo andrim-panjakana hotetezin’ireto kandida ireto avokoa.

Tia Tanindranaza0 partages

AFA-BARAKA NY SERANAM-PIARAMANIDINA

Nalain’ilay artista malaza eran-tany Joss Stone baraka ny seranam-piaramanidin’Ivato.

 Tsy mbola nahita  filaharana sy fahelana toa izany izy, raha araka ny nambarany tamin’ny tambajotra sosialiny. Nolazainy fa vitany ny fitetezana an’izao tontolo izao saingy tsy mbola nahita izay hitany teo Ivato izy tamin’izany rehetra izany. Endrika iray mba tokony hahatonga saina ny manam-pahefana ny tranga toa izao satria rehefa ny Malagasy no miteny dia lazaina fa tsy tan-dalàna na koa miteniteny foana. 

LOZAM-PIFAMOIVOIZANA RN6

Olona telo no maty tamin’ny lozam-pifamoivoizana izay nitranga teny amin’ny lalam-pirenena faha-enina. Fiara mpitatitra, marika Sprinter indray, izay niala teto an-drenivohitra ka hihazo an’Ambanja no nivadika sy nivarina tany an-kady noho ny fandehanana mafy. Ankoatra ireo maty dia nisy telo hafa tsy maintsy nalefa maika aty an-drenivohitra ka tonga omaly. Tsy misy “radiographie” akory ny hopitalin’Antsohihy ary ny hopitalin’I Mahajanga nantsoina an-telefaonina dia tsy nisy namely. 

FANDROBANA

Nisy nandroba sahady ny toeram-pivarotana (centre commercial) le Colisée etsy Ampasanimalo izay vao tsy ela no notokanana. Mpivarotra firavaka sy ny telma shop iray no voaroba tao ary entana sy vola mitentina aman-tapitrisa maro no lasa teo. Rehefa nandeha ny fanadihadiana dia fantatra fa lehilahy iray izay mbola tokony higadra eny Antanimora no tompon’antoka saingy nomena MOP izy ka afaka miasa aty ivelany. Voasambotra koa ny namany iray avy eo. Nalefa eny Tsiafahy sy Antanimora izy ireo. 

MPANERA MISERA

Hay manao mpanera fotsiny ireo kaoperativa sasany izay miandraikitra ny zotra mankany avaratra. Isan’izany ny Transmad izay maka ny anaran’ny olona fotsiny no nataony dia mandray vola. Rehefa tonga ny fiara izay eo dia haparitany amin’izay malalaka ny olona avy eo. Rehefa misy ny loza mitranga dia tsy fantatra intsony hoe iza no lasa aiza ary tsy manana anaran’ny olona entiny akory ny fiara izay mitondra. Miteraka olana be ho an’ny mpandeha izay tsy fanarahan-dalàna izany. 

Tia Tanindranaza0 partages

Rano fisotro madioMbola betsaka ireo faritra tsy misitraka izany

Mbola mihoatra ny 60 % ireo olona tsy misitraka rano fisotro madio eto amintsika, indrindra fa ny any amin’ny faritra ambanivohitra. Raha mahazo izany aza izy ireo dia amin’ny alalan’ny vovo sy ny rano mandeha ihany izay ahiana hitera-doza ho an’ny fahasalamana tokoa, indrindra fa ny ankizy madinika.

 

 Mba ho fanampiana azy ireny ary dia namatsy rano fisotro madio ireo mponina ao amin’ny fokontany Ambohimarina Itaosy, kaominina Ambavahaditokana  ny Rotary Club Mahamasina sy ny orinasa Star. Paompin-drano fisotro madio  manara-penitra no natsangana ka fianakaviana miisa 105, ahitana olona manodidina ny 400 isa no hahazo tombontsoa. Omaly zoma no notokanana tamim-pomba ofisialy ny fotodrafitrasa, natrehin’ny Ben’ny tanànan’Ambavahaditokana Atoa Ratinarivo Bruno. Nambaran’ity farany fa tena tombontsoa lehibe ho an’ireo mponina ao aminy tokoa ny fisian’ny fotodrafitrasa vaovao vao natsangana tahaka izao ho fitandroana ny fahasalaman’ny mponina. Mbola misy ihany mantsy hoy izy ireo fokontany tsy misitraka rano fisotro madio ao aminy na dia efa manao ezaka goavana aza ny kaominina. Tafiditra ao anatin’ilay fandaharan’asa fanatsarana ny sosialin’ny mponina hiandraiketan’ny Star izao hetsika izao.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sabir MolouEfa eo anivon’ny ankohonany

Taorian’ny fakana an-keriny nihatra tamin’Atoa Sabir Molou, tale jeneralin’ny toeram-pivarotam-panafody Principale eny Ivandry ny sabotsy 13 oktobra lasa teo dia fantatra fa efa navotsotr’ireo olon-dratsy izy ary efa eo anivon’ny ankohonany.

Teny Tanjombato no nanateran’ireo  azy ny alakamisy hariva teo ary efa miara-miriaria soa aman-tsara amin’ireo ankohonany izy ankehitriny. Tsy mbola fantatra marina hatreto ireo olona naka an-keriny ity mpandraharaha iray ity. Ny hany zava-dehibe ho an’ireo fianakaviany dia ny fahatongavany soa aman-tsara eo amin’izy ireo tsy misy nandrimbinana na kely aza.

 

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sabir MolouEfa eo anivon’ny ankohonany

Taorian’ny fakana an-keriny nihatra tamin’Atoa Sabir Molou, tale jeneralin’ny toeram-pivarotam-panafody Principale eny Ivandry ny sabotsy 13 oktobra lasa teo dia fantatra fa efa navotsotr’ireo olon-dratsy izy ary efa eo anivon’ny ankohonany.

Teny Tanjombato no nanateran’ireo  azy ny alakamisy hariva teo ary efa miara-miriaria soa aman-tsara amin’ireo ankohonany izy ankehitriny. Tsy mbola fantatra marina hatreto ireo olona naka an-keriny ity mpandraharaha iray ity. Ny hany zava-dehibe ho an’ireo fianakaviany dia ny fahatongavany soa aman-tsara eo amin’izy ireo tsy misy nandrimbinana na kely aza.

 

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

ISST ParamedNamoaka mpianatra 27 mianadahy

Namoaka mpianatra 27 mianadahy ny sekoly manofana ho mpampivelona sy mpitsabo mpanampy ISST Paramed etsy Andrefanambohijanahary omaly.

Teny amin’ny Motel Anosy no nanatanterahana ny lanonana mifandraika amin’izany ka ny 16 tamin’ireo dia mpampivelona avokoa. Ny enina kosa mpitsabo mpanampy raha massothérapeuthe ny ambiny. Nambaran’ny dokotera Raharijaona Marie Hollande, filoha mpanorina ity sekoly ity fa  mahafehy tsara ny resaka fandraisana an-tanana ny marary avokoa ireo mpianatra navoakany ireo, izay marihina fa efa andiany faharoa. Anisan’ny nampiavaka azy ireo ny fahavitany  fianaran’asa teny anivon’ny hopitalim-panjakana toy ireo CSB II…izay nisy karazany miisa dimy samihafa.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Toekaren’i AlgérieMisy ireo sehatra nilofosana mafy vao tojo fampandrosoana

Anisan’ny firenena afrikanina manana hery ara-toekarena i Algérie amin’izao fotoana. Nanambara ny ambasadaorony, Bafdal Mokaddem, nandritra ny fanokafana ny faha-64 taonan’ny fahafahan’i Algerie

 

tetsy amin’ny Ivokolo Cemdlac Analakely omaly zoma 20 oktobra fa tsy tongatonga ho azy ny fampandrosoana fa misy fandavan-tena sy fikirizana amin’ny mpitondra aloha ary manaraka ho azy ireo entina. Niezaka be ity firenena ity tamin’ny lafiny fotodrafitrasa satria raha 15.000 Km monja ny lalana 50 taona lasa izay, amin’izao fotoana dia afaka mifandray amin’ny faritra rehetra ary mitotaly 150 000 km ny lalana misy. Manginy fotsiny ireo lalambe (autoroute) mampifandray ny faritra Andrefana sy Atsinanana, ny seranam-piaramanidina ary ny seranan-tsambo vaovao izay tena ilaina amin’ny fifanakalozana ara-barotra sy ny fizahantany ka manamora ny fampiroboroboana ara-toekarena. Ankoatra izay dia nanambara ity ambasadaoro ity fa nihazakazaka be ihany koa ny ezaka tamin’ny sehatra fanabeazana satria amin’izao fotoana dia misy oniversite avokoa eran’ny faritra ary tena maro ny toerana fampianarana. 11 tapitrisa ny alzerianina mianatra ankehitriny ary tsy misy mihitsy na iray aza tsy mandalo fampianarana izany satria lehibe loatra aminay io sehatra io, hoy ny ambasadaoro. Fa tsy ambakan’izany ihany koa, hoy izy ny sehatra fahasalamana satria nisy ny ezaka fananganana hopitaly nandritra ny 20 taona farany notanterahin’ny governemanta. Raha ny momba an’i Madagasikara dia nanambara ny tenany fa miainga amin’io fifidianana ho avy io ny hoavin’ny firenena ary ilaina ny fangaraharana mba hoeken’ny rehetra ny vokatra eo. Na izany aza dia nanizingizina i Bafdal Mokaddem fa tokony hampiainga haingana ny toekarena Malagasy ihany koa ny fanaovana fotodrafitra sy ny fampandrosoana ny sehatra fanabeazana sy ny fahasalamana.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Basket 3 x 3 AfriqueNaseho omaly tetsy Mahamasina izy 5 mirahalahy

Nasehoan’ny Federasiona Malagasin’ny taranja basikety baolina tetsy amin’ny Lapan’ny fanatanjahantena Mahamasina omaly zoma 26 oktobra ireo mpilalao 5 mirahalahy amin’ny 6 handrafitra ny ekipa nasionaly Malagasy basket 3 x 3

 

Tia Tanindranaza0 partages

Basket tompondaka N1 AEkipan’Analamanga 4 sy Boeny 2 no tafakatra

Ekipan’Analamanga 5 sy ekipan’i Boeny 2 ary ekipan’i Vakinankaratra 1 no tafakatra hiady ny lalao ankatoky ny famaranana anio sabotsy 27 oktobra 2018 etsy amin’ny lapan’ny fanatanjahantena Mahamasina.

 

Tia Tanindranaza0 partages

GAEFI, TDL, Pastera Jocelyn RanjarisonHanao fampisehoana etsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina

Ho fanohanana ny mpiara-belona ara-panahy sy ho fankalazana ny faha-15 taona niorenan’ny Groupe Artistique Evangelique Fenoantsa Itaosy ( GAEFI) dia hanatanteraka fampisehoana goavam-be etsy amin’ny lapan’ny kolontsaina sy ny fanatanjahantena etsy Mahamasina izy ireo ny 01 novambra ho avy izao.

 Hiarahany amin’ireo mpanakanto malaza toa an’i Fanja ao amin’ny tarika TDL izany, ny pastera Jocelyn Ranjarison ary ny tarika Antsan’i Kristy. Tanjon’ny mpikarakara raha araka ny fanazavan’Atoa Andriamalala Rivo, filoha mpanorina ny fikambanana ny mba hahafahan’izy ireo  mitory ny hatsaran’Andriamanitra eto an-drenivohitra raha toerana maro no efa notetezin’izy ireo tany amin’ny faritra.  Taratasy fanasana raisina etsy amin’ny super music Analakely no hahafahana miditra amin’ny fampisehoana raha tsy misy kosa ny vidim-pidirana. Raha tsiahivina kely moa dia 40 mianadahy ireo  mpikambana eo anivon’ny GAEFI. 15 taona no zandriny indrindra amin’izany raha 50 taona no  zokiny indrindra.

Pati

 

Midi Madagasikara0 partages

Une nouvelle donne dans le paysage politique malgache

Leur détermination ne fait aucun doute. Réunis autour de l’ancien président Didier Ratsiraka, les signataires des motions de la conférence nationale souveraine qui a eu lieu avant-hier au CCI Ivato ont demandé la réouverture des listes électorales et donc indirectement le report des élections. Le ton ferme employé par leur porte-parole indique qu’ils sont prêts  à franchir le  Rubicon et à en appeler au peuple pour  arriver à leurs fins. Tout aussi ferme est la réponse du Premier ministre qui oppose une fin de non recevoir à ces 20 candidats qui sont tentés de sortir de la légalité. Dans la foulée, l’avis de la HCC  concernant la révision  des listes électorales vient renforcer le cadre légal du scrutin du 7 novembre prochain. Si les participants de la conférence d’Ivato  semblent décidés à appeler la population à le boycotter, les autres candidats continuent leur campagne électorale tout à fait normalement  et comptent affronter le suffrage des électeurs. A dix jours du premier tour de l’élection présidentielle, la tension politique ne se remarque pas vraiment. Elle se résume à des échanges vifs, mais le ton bien que ferme est courtois. On subodore  néanmoins que, cela  peut changer, les leçons du passé nous amenant à rester  prudents. La conquête de l’opinion qui bat son plein nous permet de mesurer à quel point la communication est essentielle. On s’aperçoit alors de la différence des messages véhiculés par les uns et les autres. Il y a  ceux qui veulent séduire en faisant rêver leur auditoire, essayant de  le séduire par des promesses démagogiques, d’autres essaient d’être plus réalistes et s’appuient sur les réalités  pour avancer des propositions plus raisonnables.  La part du rêve ne doit pas escamoter les conditions de vie difficiles de la majorité de ces électeurs qui, finalement, ne prennent pas pour argent comptant ce qu’on leur dit.

Sur le plan international, c’est l’affaire de l’assassinat du journaliste saoudien Khashoggi dans les locaux de son consulat à Istanbul. D’une simple disparition, on est très vite passé à un meurtre. L’Arabie Saoudite qui a dans un premier temps parlé d’ une rixe entre le journaliste et des membres du personnel de  la représentation consulaire pour finalement  reconnaître que ce dernier avait été assassiné. Le président turc Erdoggan est monté au créneau et a affirmé devant le parlement qu’il s’agissait d’un crime et que toute la lumière serait faite sur les circonstances dans lesquelles il a été commis. Tout a cependant été fait pour écarter la responsabilité du prince héritier Mohamed Ben Salman qui, dit-on, « n’aurait  pas été  informé de l’opération ».. L’affaire a pris une tournure internationale, puisqu’après les  révélations d’Erdoggan, Donald Trump  a affirmé que des mesures seraient prises si les informations avaient été avérées.  Angela a menacé de geler les contrats d’armement conclus avec l’Arabie Saoudite. La France qui, dans un premier temps, est restée prudente  s’est ensuite mise à l’unisson de tous ses partenaires.

Aux Etats-Unis, la psychose terroriste bat son plein. Les colis  piégés envoyés à des élus démocrates ont mis en émoi la classe politique. Donalf Trump, dans un premier temps, a condamné ces actes et a eu un ton rassembleur. Mais il  a ensuite repris ses attaques contre les médias. Une  chasse à l’homme a été organisée par le FBI. Un suspect a été arrêté en Floride.

Le climat politique s’est tendu après les déclarations des organisateurs de la conférence souveraine au             CCI.  Les mises en garde des partisans de l’élection se multiplient, mais pour le moment aucune action d’éclat n’est envisagée de  part et d’autre. On verra comment évoluera la situation dans les jours à venir. C’est une nouvelle donne qui apparaît à une dizaine de  jours du  premier tour de l’élection.

.Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

BNI – CCIA : Un partenariat pour le développement des PME

Partenariat gagnant entre BNI Madagascar et la CCIA.

La BNI Madagascar et la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo (CCIA) renforcent leur coopération. Les deux entités ont signé hier une convention de partenariat destinée principalement à la croissance des PME. Basée sur une approche intégrée d’assistance technique et de financement adapté, l’accord facilitera également l’insertion des jeunes entrepreneurs dans le microcosme économique. Il permettra ainsi de dynamiser l’internationalisation des entreprises déjà bien lancées et de représenter la diversité du tissu entrepreneurial à Madagascar. Dans sa stratégie, BNI Madagascar renforce ses actions envers la PME par la mise en place récente de la plateforme intégrée de développement des PME et celle dédiée à la gestion des transactions à l’international, le « Global Transaction Bankin » (GTB). « Ce sont des preuves concrètes de cet engagement entrepris par la Banque en faveur du secteur privé », selon Alexandre Mey, Directeur général de la BNI Madagascar.

Pour sa part, la CCIA dispose d’une expérience en tant qu’acteur majeur du développement du secteur privé. «Dans sa mission d’appui et d’accompagnement aux entreprises, la CCIA offre des moyens afin d’accroître leur performance. Elle gère divers programmes et initiatives visant à apporter conseils et assistance aux entreprises et groupes d’entreprises, à travers une structure d’information et d’appui pour tous les opérateurs en général et les investisseurs en particulier » rappelle Joséphine Andriamamonjiarison, Présidente de la CCIA. Les deux partenaires mettront ensemble, tout un programme de formation et d’appui pour faire de ce partenariat, un tremplin pour les PME. La CCIA mettra en œuvre avec la BNI MADAGASCAR tout un programme de formation et d’appui pour faire de ce partenariat, un tremplin pour les PME.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Filière crabe : 23 recommandations formulées par les organisations de pêcheurs  

La filière crabe affiche une bonne croissance.

La pêche aux crabes occupe une grande place dans la pêche traditionnelle. Sa production dépasse nettement celles des crevettes, des poulpes, de l’holothurie et d’autres organismes halieutiques. 

Une augmentation de la production de 50% entre 2012 et 2017. Ce boom dans la filière crabe n’est pas tellement lié à l’accroissement des captures, mais plutôt à une meilleure valorisation des prises. Ceci grâce, d’une part, à l’exportation des crabes vivants, vendus trois fois plus cher que les crabes congelés ; et d’autre part à la réduction des pertes post-captures, selon le Réseau MIHARY qui œuvre pour l’amélioration de la gestion des ressources marines au niveau local. En outre, les pêcheurs et les autres acteurs de la chaîne de valeur du crabe notent une croissance considérable de leur revenu. Tous ces changements positifs attirent de nouveaux opérateurs et augmentent la pression sur la ressource. « On observe déjà la baisse du rendement de pêche et celle de la taille moyenne des crabes capturés. De plus, malgré un effort considérable déjà engagé ces derniers temps et la réduction, par endroits, d’un tiers du taux de pertes après captures, cette mortalité cumulée pour les différents maillons de la chaîne de valeur oscille encore autour de 20 % de la production », ont affirmé les participants aux ateliers interrégionaux, organisés à Morondava et Ambanja, pour la recherche de solutions pour le développement de la filière.

Solutions. 23 recommandations ont été formulées à l’issue des ateliers de Morondava et Ambanja. Ce sont neuf recommandations sur l’état des mangroves et des ressources en crabe ainsi que leur exploitation rationnelle et durable ; neuf  recommandations sur la réglementation et sa mise en application (neuf recommandations) ; et enfin quatre recommandations sur les aspects économiques. Selon les participants aux ateliers, les actions urgentes devraient consister à remettre en œuvre une fermeture nationale de trois mois – de septembre à novembre – en 2019. « Les recherches et les particularités régionales pourraient, à moyen et long termes, modifier cette période et suggérer des périodes différentes pour le Nord et le Sud de Madagascar, à partir de 2020 », ont-ils indiqué. Parmi les actions urgentes figurent également la promotion des bonnes pratiques d’exploitation, comme la remise à l’eau des crabes non réglementaires capturées ; l’interdiction d’utilisation des crochets et des pelles ainsi que la réglementation stricte sur la maille des nasses afin de prévenir la capture de crabes inférieurs à 11 cm ; et la vulgarisation de l’utilisation de la balance « garigary ». Ces acteurs de la filière préconisent de modifier la quantité maximale d’exportation de crabes autorisée, de renforcer la communication des réglementations, d’organiser des formations pour les pêcheurs et de leur offrir un guide de bonnes pratiques, etc. Bref, autant de recommandations ont été proposées par les acteurs de la filière. Leur application reste à voir.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

GNBC et ASCUT éliminés

Les joueurs de l’ASCB de Mahajanga peuvent encore espérer garder leur titre. Hier, ils ont validé leur ticket pour les demi-finales aux dépens des gendarmes de la GNBC sur le score de 71 à 70. Considérée comme l’affiche phare de ces quarts de finale, la rencontre a été indécise jusqu’au coup du sifflet final. Après un premier quart-temps tonitruant par 25 à 12, les Majungais mènent au score par 6 longueurs d’avance à la pause. De retour des vestiaires, la machine de l’ASCB semble fonctionner à merveille mettant à mal les gendarmes qui courent toujours derrière le score. Au money-time décisif, les deux équipes étaient au coude à coude. Dominés, les gendarmes reviennent au score et arrivent même à prendre de l’avance, mais au final, ce sont les poulains de Tojo Rasamoelina qui ont eu le dessus sur le fil par 71 à 70. Autre équipe qui a plié bagage, celle de l’ASCUT de Toamasina. Grands favoris de la compétition, les Tamataviens ont été éliminés par les joueurs du MB2All par 72 à 67. De leur côté les policiers du Cospn se sont imposés facilement par 65 à 58 devant les Majungais du Sebam. Ayant réalisé un parcours remarquable lors des éliminatoires, les militaires du Cosfa ont été corrigés par les Nordistes du Cosmos. Les Djouma et camarades ont même atteint la barre des 100 points pour s’offrir la victoire aisément sur le score de 109 à 79.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Coopération sino-malagasy : 326 participants au concours

Les trois lauréats du premier prix avec l’Ambassadeur de Chine et le DG de la Culture.

« Mon regard sur la coopération amicale sino-malagasy ». C’était le thème du concours de rédaction organisé – en partenariat avec l’Institut Confucius – par l’Ambassade de la République Populaire de Chine à Madagascar.

« Le concours a suscité un grand intérêt chez les étudiants de l’Institut Confucius, les établissements scolaires, les guides touristiques, les employés des entreprises, les journalistes, les résidents chinois à Madagascar… », selon l’Ambassadeur chinois SEMme YANG Xiaorong. « En moins de 5 mois, nous avions reçu 326 articles dont 116 en chinois et 210 en français », a-t-elle rapporté. Avant d’ajouter qu’ « il y a tant d’excellents ouvrages parmi ces articles qui mettent en relief la coopération entre la Chine et Madagascar ainsi que les affinités entre le peuple chinois et le peuple malagasy ». Elle a aussi apprécié « les suggestions pertinentes » avancées par les participants qu’elle a tenus à remercier pour avoir mis en exergue « la coopération amicale gagnant – gagnant sino-malagasy ». S’adressant aux participants, l’Ambassadeur de déclarer : « Vous êtes les témoins de cette coopération qui vise à promouvoir le développement de nos deux pays et les intérêts mutuels de nos deux peuples ».

46e anniversaire. Pour sa part, le Directeur général de la Culture a rappelé que « cette année marque le 46ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et Madagascar ». Les relations culturelles raffermissent particulièrement les liens d’amitié et de coopération entre les deux pays, a-t-il noté. Avant de souligner que « la République Populaire de Chine a toujours été au côté de Madagascar pour ne citer que le cas le plus récent de la restauration de la palissade du Rova d’Ambohidrabiby ». Ou encore le don de matériels informatiques pour la Bibliothèque nationale et la tournée de groupe artistique de Nankin à Madagascar et celle de troupe malgache en Chine.

Gagnants. Les lauréats du premier prix (des téléphones portables Hua wei » sont le Dr. Jeannette Razanadrasoa ; M. Yang de la Mission médicale chinoise ; et Mlle Raïssa Andrianarivelo de l’Institut Confucius de Toamasina qui a prononcé pour l’occasion un discours dans un chinois impeccable. Notons que des journalistes et professionnels de la communication figurent parmi les gagnants du deuxième et du troisième prix de ce concours que « l’Ambassade de Chine continuera à organiser », a fait savoir SEMme YANG Xiaorong. C’était hier au Paon d’Or où la cérémonie de remise des prix a été suivie d’un buffet chinois.

R. O

Midi Madagasikara0 partages

Centre SAMMY O’ : 4 040 000 Ar offert par le Consulat de Monaco

L’association « Amis des Autistes à Madagascar » bénéficie de l’aide du Consulat de Monaco depuis 2016. L’accueil et la prise en charge des enfants autistes au sein du centre SAMMY O’ constituent une de ses activités. Cette année, le Consulat de Monaco a octroyé une somme de 4 040 000 Ar pour ce centre. « Cette donation servira à financer ses charges fixes tels que le loyer, les dépenses en eau et électricité ainsi que les salaires des nourrices. En effet, la participation des parents des enfants concernés ne permet pas de couvrir ces charges de fonctionnement. C’est pourquoi, l’association fait appel aux généreux donateurs comme le Consulat de Monaco à y contribuer », a expliqué Hanta Raveloson, la présidente de l’association « Amis des Autistes à Madagascar ». Notons que le centre SAMMY O’ accueille dix enfants autistes dont huit garçons et deux filles, âgés entre 5 et 16 ans. « Nous prévoyons de construire prochainement un centre pilote servant d’internat pour ces enfants avec l’aide des donateurs », a-t-elle conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

CMDELAC Analakely : Commémoration des 64 ans  de la lutte algérienne

L’exposition au CMDELAC.

La guerre d’Algérie s’est déclenchée à la Toussaint 1954. Après la Seconde Guerre mondiale, un vent d’émancipation souffle sur tous les pays colonisés. Les nationalistes profitent de l’affaiblissement des colonisateurs pour renforcer la lutte anticoloniale. Vaincue par l’Indochine en 1954, la France est exsangue et affaiblie. Cet exemple des Indochinois inspire les peuples colonisés de l’Afrique en général et de l’Algérie en particulier.A l’occasion du 64e anniversaire de la « Toussaint rouge en Algérie », l’Ambassade d’Algérie à Madagascar organise un évènement inédit en exposant des photos des sept ans de guerre en Algérie (1954-1962).Trois films seront projetés. Ces documentaires ont été sélectionnés pour donner une illustration de ce qu’était la guerre d’Algérie, sera projetée la semaine prochaine. Premier film, les cinéastes de la liberté, un film qui a été fait par un cinéaste algérien. Des Algériens qui n’avaient pas de notion de cinématographie ni de photographie. La plupart d’entre eux sont devenus cinéastes par nécessité. Ils étaient formés par le Front de la Libération nationale pour contrebalancer la propagande de l’armée coloniale. « Le 1 novembre algérien était un exemple pour tous les peuples africains qui devait se libérer également du joug colonial » dit Bafdal Mokkadem l’Ambassadeur d’Algérie à Madagascar. Alors tous les mouvements de libération se sont inspirés de la lutte de la libération algérienne. En 1962, l’Algérie a porté son soutien à tous les peuples oppressés. Le film sera projeté le lundi au CMDELAC Analakely. Le deuxième jour, un autre film sera projeté, « La bataille d’Alger », réalisé par Gillo Pontecorvo, ce film censuré en Europe notamment en France pendant plus d’une trentaine d’années. Ce film est maintenant pris comme référence partout, y compris aux Etats-Unis. Ensuite, « L’opium et le Bâton », réalisé par Ahmed Rachedi.L’histoire coloniale de l’Algérie a fait couler beaucoup d’encre. Le 5 juillet 1962, l’Algérie accède officiellement à l’indépendance.Un moment historique, le 1er novembre est la lutte de libération nationale. Après sept années de lutte, l’Algérie a sacrifié un million de sa population. L’Algérie était colonisée depuis 5 juillet 1830, voir 132 années d’occupation française. Dès l’installation française, les Algériens ont pratiquement défié l’armée coloniale bien que ses armes soient rudimentaires. À partir de 1954 jusqu’en 1962, la guerre d’Algérie fut l’une des guerres de décolonisation les plus importantes de l’Histoire. En même temps, c’était une guerre « très compliquée ».

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Alimentation scolaire : Le PAM à la recherche de 6 millions de dollars  

Les enfants, par l’existence des cantines scolaires, ont accès à un repas équilibré, améliorant leur état nutritionnel. (Photo d’archives)

L’alimentation scolaire permet, dans les pays confrontés aux problèmes de nutrition, d’améliorer l’état nutritionnel des enfants et de maintenir les enfants à l’école.  

Six millions de dollars sont nécessaires au Programme alimentaire mondial (PAM) pour pouvoir poursuivre son programme d’alimentation scolaire à Madagascar pour la prochaine année scolaire 2018-2019. C’est ce qu’a exprimé cette organisation onusienne au retour de sa participation au Forum mondial sur la nutrition des enfants, la plus grande conférence internationale sur l’alimentation scolaire qui s’est tenue du 21 au 25 octobre dernier à Tunis. Déjà opérationnel depuis plusieurs années, le programme d’alimentation scolaire du PAM à Madagascar fait bénéficier à 200.000 enfants scolarisés une alimentation équilibrée tous les jours d’école, permettant ainsi d’améliorer l’état nutritionnel de ces élèves, tout en contribuant à la rétention scolaire.

Dans le Sud. Avec la mise en place de son programme d’alimentation scolaire, le PAM, en appui au ministère de l’Education nationale (MEN) se penche plus particulièrement sur le cas des enfants dans le sud du pays où le programme d’alimentation scolaire est mis en place dans environ 1000 écoles primaires. Faut-il rappeler que la partie sud de la Grande Ile, frappée par une sècheresse récurrente, enregistre les taux de malnutrition et d’abandon scolaire parmi les plus élevés du pays. « L’alimentation scolaire contribue à améliorer l’état nutritionnel des enfants et encourage leur accès à l’éducation, mais constitue également un filet de sécurité pour les communautés des régions affectées par la sécheresse et l’insécurité alimentaire notamment dans le sud de Madagascar », plaide le représentant du PAM à Madagascar, Moumini Ouedraogo.

Grands enjeux. La tenue du Forum mondial sur la nutrition des enfants était une occasion de plus pour rappeler les grands enjeux de l’alimentation scolaire au niveau mondial. « Les programmes d’alimentation scolaire maintiennent les enfants à l’école, leur permettant d’être en meilleure santé et prêts à apprendre. Et lorsque les enfants peuvent apprendre, ils deviennent des adultes en meilleure santé et plus prospères. Non seulement ils gagnent, mais leur pays aussi. Nous sommes déterminés à atteindre davantage d’enfants dans le besoin et nous travaillerons avec nos partenaires gouvernementaux pour le faire », a déclaré David Beasley, directeur exécutif du PAM, à cette occasion. Cette rencontre annuelle a réuni cette année 300 participants représentant 65 gouvernements, ONG, entreprises, agences et institutions des Nations Unies.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Jiolahy tratra tao Vavatenina : Mitaky fitsaram-bahoaka ny fokonolona, voatery nanapoaka basy ny polisy sy...

Ny harivan’ny alarobia tokony ho tamin’ny 07ora hariva teo dia nitrangana fanafihana mitam-piadiana tao amin’ny fokontany Sahivo, 07Km miala ny tampon-tanana ao amin’ny kaominina Antanamarina, distrikan’i Vavatenina. Tsy nisy aloha ny olona maty sy naratra na vola lasa tamin’izao fanafihana izao, satria nisy nahatsikaritra mialoha ny zavatra nitranga ka avy hatrany dia niantso zandary ireo fokonolona. Tonga tokoa ny zandary ary raikitra avy hatrany ny fifanenjehana teo amin’ireto olon-dratsy sy ny zandary ka tratra tamin’izany ny iray tamin’ireo jiolahy. Nentina niakatra ny tampon-tanana tao Vavatenina ny marainan’ny alakamisy omaly ity jiolahy tratra ity. Raha naharaka izany ireto fokonolona dia nanara-dia izany niakatra tao Vavatenina ihany koa. Diso adiresy anefa ireto fokonolona, satria ny biraon’ny polisy indray no nitangoronan’izy ireo nitaky ny famoahana ilay jiolahy tratra hanaovan’izy ireo fitsaram-bahoaka. Voatora-bato tamin’izany ny biraon’ny polisy tao Vavatenina, ka polisy iray no naratra vaky loha vokatra izany. Niezaka nanazava tamin’ireto fokonolona ihany anefa ireto polisy na teo aza ity fitangoronana sy ny tora-bato nahazo ny biraon’izy ireo sy ny polisy miasa any an-toerana ity. Tsy nanaiky anefa ireto fokonolona mitaky fitsaram-bahoaka ireto ka voatery nanao tifi-danitra izy ireo nanapariahana ireto fokonolona. Tsy nijanona teo anefa ny raharaha satria henon’ireto fokonolona indray fa eo anivon’ny zandary ilay jiolahy no hazonina, dia nirohotra nakany indray izy ireo taorian’ny tao amin’ny polisy. Nanao tery vay manta hiditra ny toby ny fokonolona. Niezaka nandresy lahatra azy ireo noho izany ny ben’ny tananany hiverina hody, nefa niziriziry izy ireo, ka voatery nanao tifi-danitra ny zandary nanapariahana azy ireo. Tokony ho ny mitataovovonana omaly, taorian’ny fifampiresahana teo amin’ireo fokonolona, ny ben’ny tanana, ary ny zandary dia nilamina ny raharaha ka niverina namonjy fodiana ireto fokonolona ireto. Tsy nisy ny naratra sy ny voasambotra, hoy ny Kly Justin Hary manantsoa Angelo, komandin’ny fari-piadidian’ny zandary Toamasina. Efa nilamina ihany koa omaly antoandro ihany ny tao Vavatenina, araka ny nambarany. Ankoatra izay dia tovolahy matetika voasambotry ny mpitandro ny filaminana noho ny asan-jiolahy fanaony ity tovolahy voasambotra ity, saingy afaka hatrany, ka izao mamerin-keloka izao, ka izay no mitarika izao fahatezeram-bahoaka hanao fitsaram-bahoaka izao, mba tsy hiverenany amin’ny ratsy ataony intsony. Omaly ihany dia nafindra eo anivon’ny tobin’ny zandary ao Fenerivo atsinanana ity jiolahy tratra ity hanaovana ny fakana am-bavany azy hisorohana ny zavatra hitranga ao Vavatenina.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Concours de lapidairerie : Les deux lauréats primés au MBC

Lors de la remise des prix aux lauréats du concours hier, au MBC.

Aujourd’hui, c’est le dernier jour de la Foire internationale des Gemmes et des Bijoux organisée par le Bureau du Cadastre Minier de Madagascar (BCMM) et l’Institut de Gemmologie de Madagascar (IGM) en collaboration avec le ministère des Mines et du Pétrole, au Mining Business Center (MBC) à Mamory Ivato.

Mais dans le cadre de cet événement d’envergure internationale, ces deux entités ont en même temps organisé un concours de lapidairerie classé en deux catégories, à savoir, Master etOpen, le 26 octobre 2018. Ainsi, quatorze lapidaires malgaches y ont participé. Et à l’issue de la délibération du jury, deux lauréats ont été primés. Il s’agit de Ratiarimanana Maminiaina, de la catégorie Master et de Ravaonorovola Julien, de la catégorie Open. Ils ont obtenu chacun un meule avec de la poudre minérale permettant de tailler et de polir les pierres fines et les pierres précieuses.

Exposés à Londres. « L’objectif de ce concours vise à faire connaître les talentueux lapidaires sur la scène internationale. Et à part leurs récompenses, ces deux lauréats auront l’honneur de voir leurs œuvres exposées à la Conférence Internationale des Gemmologues et des Professionnels des Pierres Gemmes qui se tiendra en novembre prochain à Londres. Et ce concours sera organisé systématiquement tous les ans, dans le cadre de la Foire internationale des Gemmes et des Bijoux qui est cette année à sa 1ère édition. En effet, ce sera une opportunité pour la Grande Ile de briller dans le secteur minier à l’échelle internationale », a évoqué le ministre des Mines et du Pétrole, Henry Rabary-Njaka lors de la remise officielle des prix à ces lauréats hier.

« Label Madagascar ». En revenant sur la Foire Internationale des Gemmes et Bijoux de Madagascar, qui a débuté depuis 23 octobre 2018 jusqu’à ce jour, au MBC à Mamory Ivato, cet événement vise à promouvoir le secteur minier, tant au niveau national qu’international. Il est également dédié aux professionnels du sous-secteur « petite mine », sans oublier les expositions-ventes de leurs produits notamment transformés. Le Guichet unique minier de Madagascar y est également opérationnel. Dorénavant, la Foire internationale des Gemmes et Bijoux de Madagascar se tiendra tous les mois d’octobre de l’année. Le but est de faire connaître la diversité des produits qui illustrent l’appellation « Madagascar, pays des minéraux », de lancer le « Label Madagascar » et d’interconnecter le marché des gemmes malgaches avec les autres grands marchés internationaux. Ce qui permettra en même temps d’améliorer le système de traçabilité des produits miniers, depuis leurs sites d’exploitation jusqu’à l’exportation.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Ntsay Christian : « L’Océan Indien est le siège de vieux contentieux territoriaux »

Le PM Ntsay Christian d’annoncer que toutes les questions relatives au droit international de la mer nous touchent au plus haut point.

« L’Afrique et le droit international de la mer ». Tel a été le thème de la 7e conférence de la société africaine de droit international (SADI) qui se tiendra du 26 et 27 octobre à l’Académie malgache à Tsimbazaza. Cette conférence internationale de la SADI entend exposer les plus récents développements et tendances du droit international de la mer et analyser les bénéfices et les défis que cela représente. Lors de son discours d’ouverture, le Premier ministre Ntsay Christian d’annoncer que « toutes les questions relatives au droit international de la mer nous touchent au plus haut point à Madagascar. La zone de l’Océan Indien où se trouve Madagascar est le siège de vieux contentieux territoriaux qui ont des répercussions sur l’exploitation des richesses maritimes et les droits de la mer notamment sur l’usage pacifique de l’espace océanique pour servir à résoudre ces contentieux ». Et lui d’enchaîner qu’«il y a aussi les enjeux économiques directs liés à l’économie bleue, ils constituent des préoccupations majeures depuis des années face à la destruction réelle progressive de l’environnement et de l’écosystème en général ».

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Basket-ball- N1A : JEA Antsirabe s’invite à la fête !

Les quarts de finale du championnat de Madagascar de la N1A dames ont donné lieu à des résultats logiques avec les victoires des grandes équipes. La victoire de JEA du Vakinankaratra étant l’exception qui confirme la règle.

SBBC, MB2All, Fandrefiala et JEA Antsirabe forment le dernier carré de ce sommet national 2018. Ce sont les résultats d’hier au Palais des Sports avec la grande explication entre Fandrefiala et TAMIFA d’Ambositra. Un chassé-croisé qui a tenu en haleine le maigre public comme le permettait cette petite salle annexe. Et le résultat s’est terminé sur un coup de dé, puisque Fandrefiala s’imposa par 60 à 58.

Un 4 majeur. Mais autant le dire, la formation d’Ambositra n’aura pas à rougir de cette performance avec en son sein une joueuse de qualité comme Angela.

Dans les autres rencontres, on a vu une très grande formation de Soma Beach BC qui a littéralement marché sur Ambohimanarina avec un score éloquent de 85 à 26. La force de frappe des protégées d’Orlando Robimanana est de posséder un 4 majeur avec Jocelina, Marcelline et Tokiniaina ainsi que Coralie dans les rebonds. A cette allure, SBBC reste un prétendant sérieux au titre.

Il aura en tout cas à se méfier du MB2All qui n’a pas eu également à forcer ses talents pour battre le BC Est par 85 à 35.

Mais l’exploit d’hier est à mettre à l’actif du JEA Vakinankaratra qui a battu l’ASCUT pourtant donnée favorite. Mais c’est juste sur le papier, car sur le terrain, les Antsirabéennes se battaient sur tous les ballons comme si leur vie en dépendait. Résultat, JEA gagnait la partie par 74 à 65. Une bouffée d’air frais pour le basket-ball féminin d’Antsirabe avec le travail en amont de l’ancienne internationale Boeing. Ce qui explique tout.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Salon de l’Etudiant : Les futurs entrepreneurs et employés conscientisés par la CNaPS

La conférence sur l’importance de la protection sociale lors du Salon de l’Etudiant.

La Caisse nationale de Prévoyance Sociale (CNaPS) a saisi la tenue du Salon de l’Etudiant à l’Université d’Antananarivo pour conscientiser les étudiants, futurs employeurs et/employés sur l’importance de la protection sociale. Lors de la seconde journée du salon, la CNaPS a tenu une conférence sur l’orientation des bacheliers et des jeunes étudiants de l’université. « Certains se demandent sur la raison de la présence de la CNaPS au salon de l’Université. Ces étudiants seront les employeurs ou employés de demain. Pour qu’ils jouissent de leurs droits, il est nécessaire de les conscientiser dès aujourd’hui. Idem pour les employeurs, pour qu’ils respectent les droits des employés», explique Alhin Randria, chef de service des prestations familiales au sein de la CNaPS. La conférence dirigée par Alhin Randria, Chef de service des prestations familiales était centrée sur la conscientisation à l’importance de la protection sociale et s’est tenue à la salle des présidents de l’Université d’ Antananarivo. Le dessein était de sensibiliser les étudiants sur l’importance de la Protection sociale, autant pour les entreprises que pour la Nation et l’Economie. L’assistance était aussi informée sur la mission de la CNaPS et ses différentes prestations.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Handball – Championnats de Madagascar : 19 équipes engagées à Mahajanga

Elles sont 19 équipes à participer aux Championnats de Madagascar de Handball seniors qui s’ouvrent ce jour au Complexe Sportif de Mahajanga. Onze équipes évolueront dans la catégorie masculine et huit chez les dames. Les deux tenants du titre sont tous présents dans la Cité des Fleurs.

Hommes

 Poule A

-1. Cosfa ANL, – 2. ASC Boeny,  – 3. « Hasin’i Toamasina Atsinanana » – 4. Cospn Boeny, – 5. Hbc Morondava Menabe.

Poule B:

-1. Sofia Misoma, – 2. Groupe Siteny Atsimo-Andrefana, – 3. HB Solidaire Boeny, – 4. ASC Tsarahofana Atsinanana, – 5. Sporting Analamanga, – 6. St-Michel Analamanga

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Andry Rajoelina : « Un candidat original à la place du pirate »

Terminus Iavoloha pour le candidat n°13.

De Farafangana à Ambalavao, en passant par Vohipeno, le candidat numéro 13 a fait hier le bonheur de la population.

« Nous sommes à 13 jours du scrutin du 7 novembre », a souligné hier à Farafangana le candidat numéro 13 qui n’a pas eu accès hier au stade municipal. « Nous ne laisserons pas une minorité faire obstacle au développement du pays. Nous combattrons le mal par le bien », a-t-il lancé devant la population rassemblée massivement sur la Place Fénérive. « Nous attendons votre candidature depuis longtemps », a confié le représentant des « Ampanjaka ». S’inspirant visiblement d’un tube de Jerry Marcos et Simonda, Andry Rajoelina de faire savoir que « c’est l’original qui se présente en 2018 à la place du pirate de 2013 ». A son corps défendant de citer nommément le « pirate » quoique l’allusion ait été assez claire lorsqu’il a martelé à Ambalavao qu’ « Andry Rajoelina n’est pas du genre « mampiesona et mamadika».

Andry et Mialy Rajoelina devant une foule conquise.

« Premier tour dia vita ». Pour en revenir à Farafangana, le fondateur de l’IEM a promis d’y réaliser de nombreux projets « manara-penitra » s’il est élu. « Premier tour dia vita », devait scander hier la population venue remplir à ras bord le stade municipal d’Ambalavao que le candidat numéro 13 s’est engagé à transformer en terrain synthétique s’il accède à la magistrature suprême. « A en juger par la foule immense et enthousiaste qui est devant moi, je suis en droit d’espérer au moins 90% des voix », a-t-il estimé à Farafangana où il a expliqué l’utilisation du bulletin unique pour appeler les uns et les autres à cocher la case correspondante au candidat numéro 13.

« Tso-drano ». A Vohipeno, la rencontre entre le candidat numéro 13 et la population était placée sous le signe des retrouvailles puisqu’il y était déjà lors de la béatification de Ramose Botovasoa. « Je suis de nouveau parmi vous », a fait remarquer Andry Rajoelina. Fort du « tso-drano » des « Ampanjaka » conduit par leur chef Ndrenony en personne et du soutien inconditionnel de grandes figures politiques originaires de Vohipeno comme le leader du RPSD Marson Evariste, le député Lova Razafindrafito dit Popil, l’ancien ministre Jean Claude Rakotonirina… Le candidat numéro 13 de réitérer que « Madagascar a besoin d’un Président jeune, patriote, dynamique et ayant une vision claire ». Et de faire un « velirano » hier devant la population de Vohipeno où les traditions restent vivaces. « Les paroles s’envolent mais le velirano reste », a d’ailleurs reconnu le candidat numéro 13. Recommandant à la population, partout où il est passé de « ne plus faire le mauvais choix mais de savoir choisir ».

Enthousiasme populaire lors de l’arrivée du TV à Ambalavao.

« Iavoloha 13 ». « Premier tour dia vita », a-t-on également entendu à Ambalavao où « Zandrikely » s’est vu remettre une clé mais aussi un « lamba landy » qui fait la réputation de la région. Ravie à l’idée de voir l’ancien numéro Un de la Transition devenir Président de la République. « Ne vous laissez pas acheter votre choix », a-t-il conseillé à la population. Avant d’enchaîner que « le seul moyen d’écarter ceux qui ont échoué, est de voter le 7 novembre pour le candidat numéro 13 ». C’est-à-dire pour Andry Rajoelina qui s’est préparé depuis 4 ans en vue de la course à la magistrature suprême. Et de brandir une pancarte Orange avec l’inscription « Iavoloha 13 ». Une manière d’indiquer le terminus du « Tanora malaGasy Vonona » qui est sur la bonne voie grâce aux voix potentielles engrangées à chaque étape du TGV.

R. O

Midi Madagasikara0 partages

Entretien des routes : La CUA privée du FER

Le 1er adjoint au maire devant la presse à Analakely.

La commune urbaine d’Antananarivo mène à bien ses travaux d’entretien malgré l’absence du fonds versé par le pouvoir central dans le cadre du FER.

Certaines routes de la Capitale sont actuellement en mauvais état. La CUA n’arrive plus à les entretenir, faute du fonds versé par le FER (Fonds d’Entretien Routier). « Pourtant, obtenir ce fonds est un droit pour la commune urbaine d’Antananarivo. Heureusement que la société COLAS accepte de mettre ses engins et ses produits à la disposition de la CUA qui effectue les travaux d’entretien à travers ses services spécialisés dans le domaine. », a souligné avant-hier devant la presse le 1er adjoint au maire, le Colonel Emilien Ramboasalama. Ce haut responsable au niveau de la commune urbaine d’Antananarivo de rajouter : « Le pouvoir central effectue des travaux de réhabilitation de route à Antananarivo, mais il le fait à sa convenance, sans tenir compte des besoins réels de la population. » Le 1er adjoint au maire d’expliquer que les lavages des voitures sur les voies publiques font partie des causes de la dégradation de l’état de routes dans la Capitale.

Ordures. Touchant mot de l’assainissement de la ville, le 1er adjoint au maire de préciser : « Il incombe à la CUA d’assainir la ville. Par contre, c’est à la SAMVA, rattachée au ministère de l’Eau, de ramasser les ordures. Or, la SAMVA n’a pas les moyens suffisants pour le faire. Raison pour laquelle, la commune urbaine d’Antananarivo met à sa disposition ses camions pour cette opération de ramassage. » Le Col Emilien Ramboasalama a saisi l’occasion pour sensibiliser les Tananariviens à ne pas jeter leurs ordures là où ils veulent. « Les usagers ont également leur responsabilité dans l’assainissement de la ville. Raison pour laquelle, la CUA ne cesse d’éduquer les gens sur le civisme et les conduites à tenir pour préserver la propreté de notre ville. », a souligné le Col Emilien Ramboasalama.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Ampasanimalo : Un centre commercial attaqué, deux bijouteries et un box  dévalisés

Un centre commercial sis à Ampasanimalo, dans le deuxième arrondissement de la commune urbaine d’Antananarivo, était la cible d’un acte de cambriolage la nuit du 17 au 18 octobre dernier. Deux bijouteries et un box de vente d’appareil de téléphonie mobile y ont été dévalisés et le préjudice est évalué à plusieurs millions d’ariary. Saisis de l’affaire, les policiers du commissariat de la Sécurité publique à Ambohijatovo ont ouvert l’enquête pour capturer les malfaiteurs. Ce qui a permis d’appréhender l’un d’eux. L’enquête a révélé que celui-ci est un détenu à la prison d’Antanimora, bénéficiant du statut de main-d’œuvre pénale en dehors de ce lieu de détention. Son arrestation a été rendue possible grâce à l’interception de la personne qui a acheté les objets volés. Durant son interrogatoire, ce dernier a fini par craquer en dénonçant le voleur qui était surpris à son domicile situé à quelques mètres de ce centre commercial. Ainsi, une partie des objets volés a été récupérée et remise aux propriétaires. Hier, ces deux individus ont été déférés au Parquet du Tribunal de première Instance d’Antananarivo. L’auteur du vol est placé sous mandat de dépôt à la maison de force de Tsiafahy. Le receleur d’objets volés est incarcéré à la prison d’Antanimora en attendant son procès. Selon l’information, ce cambriolage a été perpétré par deux individus. C’est pourquoi, la police poursuit son enquête afin d’attraper l’autre suspect toujours en cavale.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Mananjary : Jiolahy 7 nandroba mpandraharaha, tra-tehaky ny mpitandro filaminana

Noho ny fiaraha-miasa matotra nisy teo amin’ny mpitandro filaminana sy ny olona tsara sitrapo nanome vaovao marim-pototra ny polisy, dia tra-tehaka tao an-tampon-tanànan’i Mananjary, afak’omaly, ny roa tamin’ireo folo lahy nitam-piadiana nandroba mpandraharaha iray, tao amin’ny fokontany Ambohimandroso, Kaominina Marosangy, Distrikan’i Mananjary, ny 17 oktobra teo, tokony ho tamin’ny 11 alina. Vovo-bolamena 5g sy firavaka 20g niampy fahana Telma sy Airtel maromaro ary vola an-tapitrisany no lasan’ireo jiolahy tamin’ io andro io. Fa voasambotra niaraka tamin’ny ody gasiny, tany Mahatsara Kaominina ambanivohitra Mahavoky Nord kosa ny roa hafa, ary ireto farany avy eo rehefa nofotorana lalina no nanondro ny toerana nisy ny namany telo lahy. Raha ny loharanom-baovao akaiky ny mpitandro filaminana mandray an-tanàna ny raharaha, dia mbola eo am-pikarohana fatratra an’ ireo jiolahy ambiny tafaporitsaka ny polisy amin’izao.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

« Sourc’In Voyage » : Dubaï et 5 autres destinations en décembre

Les voyageurs pourront faire le shopping du Nouvel An au Dubaï Mall, le plus grand centre commercial du monde.

« Sourc’In Voyage » est un leader dans le secteur des voyages organisés. Elle va encore le démontrer au cours du mois de décembre prochain en offrant à sa clientèle deux voyages de rêve. L’un sur la destination Dubaï, devenu un classique de « Sourc’In » et l’autre, une grande première qui permettra aux voyageurs de découvrir cinq destinations en 11 jours. Comme lors des précédentes éditions qui ont toutes connu un grand succès, la destination Dubaï qui aura lieu du 26 décembre au 3 janvier prochain est proposée à seulement 7.700.000 Ar. Un pack comprenant tous les aspects du voyage : formalités de visa, billet d’avion, hébergement, transfert, visite de sites, assistance durant tout le voyage. « Un voyage de luxe à petit prix » précise un responsable de « Sourc’In ». L’autre voyage « made in Sourc’In » est une grande première, puisqu’il s’agit, cette fois-ci, d’offrir cinq destinations en 11 jours. Maurice, Hong-Kong, Guangzhou, Shenzen et Beijing seront au menu des voyageurs, pour seulement 8.800.000 ariary. Le voyage est prévu du 27 décembre au 6 janvier. Et ce, toujours avec la formule tout-compris. Les détails de ces deux voyages qui vont permettre aux intéressés de fêter le Nouvel An d’une autre manière, sont disponibles à la page 51 de ce journal, sur la page facebook sourcin voyage ou au numéro 034 44 222 22.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Météo : Va pour un week-end pluvieux

Le bulletin météo du vendredi 26 octobre 2018 annonce que la pluie sera au rendez-vous dans plusieurs régions du pays. « Pour samedi, le temps sera nuageux pour les régions Sofia, Analanjirofo, Alaotra Mangoro et Atsinanana. Une alternance des averses et des nuages pourrait être observés dans la région Atsimo Andrefana » peut-on y lire. Le bulletin de faire savoir également que des averses seront au rendez-vous à Nosy-Be et Sambirano dans la matinée. Et des averses orageuses seront observées à Nosy-Be, Sambirano, Melaky, sur les Hautes-Terres centrales, l’Ihorombe, l’Androy, l’Anosy, Atsinanana, Mangoro, Vatovavy Fitovinany et dans l’Atsimo Atsinanana. Par ailleurs, le bulletin prévoit presque le même scénario pour la journée du dimanche 28 octobre prochain.

Recueillis par José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

La faible mobilisation des adversaires des élections

Les temps ont changé. Les Malgaches n’ont plus le cœur à descendre dans la rue. Les organisateurs de la conférence nationale souveraine l’ont constaté lors du rassemblement qu’ils ont organisé hier à Mahamasina. Les forces de l’ordre se sont très vite retirées après avoir constaté la faible mobilisation de leurs partisans. C’est donc par le dialogue que les contestataires vont devoir essayer de débloquer une situation leur échappant.

La faible mobilisation des adversaires des élections

Les organisateurs de la conférence nationale souveraine ont pu mesurer leur audience lors du rassemblement qui a eu lieu hier matin à Mahamasina. Les discours ont eu lieu devant une assistance clairsemée, la population se sentant pour le moment peu concernée par les déclarations de ces derniers. Néanmoins, la rencontre avec le président par intérim a permis d’ouvrir de nouvelles perspectives. Ce dernier n’a pas fermé la porte à la discussion et a accepté de tenir compte de certaines propositions avancées, mais seulement après les élections. C’est donc maintenant le dialogue qui devrait être privilégié. Les positions radicales qui ont été prises au CCI Ivato se heurtent à la détermination affichée du pouvoir. Le processus électoral est si avancé que les citoyens ne sont pas enclins à vivre une nouvelle crise. Les tirs croisés des partisans de l’élection ont affaibli la position de leurs adversaires. La population est de moins en moins perméable aux appels à manifestation. La perspective de voir une nouvelle ère s’ouvrir est plus séduisante. La période faite d’incertitudes et de petites misères a laissé des traces et le souvenir en est encore cuisant. La dizaine de jours qui reste avant le premier tour de l’élection présidentielle ne devrait plus laisser la place à la contestation. Là campagne électorale va aller crescendo et l’attention des électeurs va être captivée par les différents « faradoboka ».

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Karting : Vers un duel serré entre Tommi Rajoelison et Haja Rakotomalala

C’est le bouquet final de la saison au championnat de Madagascar de karting demain dimanche 28 octobre, sur le circuit Total Karting Madagascar d’Imerintsiatosika, à l’occasion du 4e Grand Prix de cette année. Tommi Rajoelison (Kosmic) est en bonne position pour remporter une deuxième couronne consécutive de champion national. Il occupe le fauteuil de leader au classement avec 240 points. Le deuxième est occupé par Haja Rakotomalala (Tonykart) crédité de 186 points. Il lui faudra gagner ce dimanche et espérer une déroute de Tommi, pour pouvoir être sacré. Troisième avec 180 points, Nathan Baumann (Mach 1) devrait se démarquer pour ne pas se faire dépasser par Meja Randrianarimanana (Sodikart), quatrième avec 140 points. Pour ce 4e Grand Prix, la commission karting auprès de la Fédération du Sport Automobile de Madagascar a choisi une configuration de 1.000 mètres pour la piste d’Imerintsiatosika. A parcourir en sens normal. Pour la finale, les pilotes devront boucler 13 tours. En fin novembre, « Total Karting » Imerintsiatosika accueillera le Trophée International de Madagascar.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Pollution de l’air domestique : Des dangers méconnus du grand public

Une manifestation de la pollution dans les grandes villes du pays.

Pollution de l’air domestique, de l’air ambiant extérieur et de l’eau, des points importants traités lors de l’atelier de validation du Plan d’action sur la santé et la pollution à l’hôtel Le Louvre hier.

Comment gérer l’air domestique dans un pays comme Madagascar où 90% des ménages utilisent le charbon de bois ? Une question soulevée hier lors de l’atelier de validation du Plan d’action sur la santé et la pollution à l’hôtel Le Louvre hier. Une question qui est légitime d’autant plus que beaucoup de Malgaches souffrent de maladies liées à la pollution de l’air. Des maladies respiratoires dont les origines ne sont pas forcément assimilées à la pollution de l’air domestique. « Une pollution qui nuirait grandement à la santé des Malgaches et qui n’est pas soulevée par les acteurs de la santé publique » a-t-on affirmé lors de l’atelier. L’évènement a également permis de savoir que le pays – qui se lance dans le développement de divers secteurs de développement qui déploient d’énormes budgets pour – n’alloue pas du tout de crédit pour la gestion des pollutions engendrées par les secteurs développés. « Nous ne prenons pas souvent en compte les pollutions provoquées par les secteurs de développement que nous voulons tant développer. Et c’est problématique parce que les pollutions en question freinent le développement tant prôné » a lancé Marthe Delphine Rahelimalala chef de service de la gestion des pollutions au ministère de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts.

Inexistantes. L’atelier – qui a vu la participation de représentants de neuf secteurs d’activités – a également permis de savoir que Madagascar ne dispose pas d’informations relatives aux pollutions, aux sites contaminées par des pollutions chimiques, des conséquences desdites pollutions et encore moins des statistiques des personnes souffrant de maladies à cause d’elles. Une importante lacune qui constitue des obstacles au développement. Mais qui ne permet pas aux décideurs de prendre des mesures et dispositions adéquates face à telle ou telle situation. Des lacunes handicapantes qui pourraient toutefois être résolues si on pouvait mieux gérer les pollutions. Une gestion qui nécessite toutefois du temps, des fonds colossaux, des infrastructures et des compétences humaines. Encore faudrait-il que la gestion des pollutions soient inscrite dans la liste des priorités des dirigeants.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Hery Rajaonarimampianina : Accueilli en triomphe dans la Région DIANA 

Une foule immense a accueilli Hery Rajaonarimampianina à Ambanja.

Après son périple dans le Sud du pays, dans le cadre de sa campagne électorale, le candidat n°12 Hery Rajaonarimampianina a mis le cap, hier, sur le Nord du pays. Il s’agit notamment des districts d’Ambanja et d’Ambilobe, de la Région DIANA. Dans chacun des deux Districts où il s’est rendu, comme dans tous les autres d’ailleurs, Hery Rajaonarimampianina a été accueilli en triomphe, à la manière d’un héros. Le leitmotiv reste le même « Tous pour le candidat n°12 pour la continuité des réalisations ! Nous ne voterons pas pour un autre Chef d’Etat qui risque de chambouler tous nos acquis et replonger de nouveau le pays dans une nouvelle crise, nous tenons à poursuivre les efforts entamés par Hery Rajaonarimampianina ».

Ambanja. Une marée humaine, des individus à perte de vue, ont attendu impatiemment l’arrivée de Hery Rajaonarimampianina sur le site qui devait accueillir le meeting d’Ambanja. Et au terme d’un bain de foule qui n’en finissait pas, le candidat n°12 a réussi l’exploit de se hisser sur l’estrade où il devait prononcer son allocution. D’entrée de jeu, les réalisations du régime Rajaonarimampianina ont été retracées par les représentants des habitants d’Ambanja et les élus locaux. D’aucuns n’ignorent que le Tourisme est le moteur du développement de toute la Région DIANA, dont le District d’Ambanja. Dans cette optique, la population a rappelé les améliorations ainsi que la modernisation apportées au port d’Ankify. Il en est de même de la mise en place de la plateforme de promotion et de vulgarisation de la filière cacao à Ambanja, ou encore la réhabilitation complète de l’axe routier Ambanja-Antsiranana qui est toujours en chantier, en ce moment. Autant de réalisations qui ont permis de redynamiser l’économie, non seulement d’Ambanja,  de la Région DIANA, mais également de tout Madagascar.

La population d’Ambanja, très active, estime dès lors que pour la continuité de ces efforts de développement, c’est en toute logique que tous les citoyens d’Ambanja et de la Région voteront pour le candidat n°12 au 7 novembre prochain.

Le candidat n°12 Hery Rajaonarimampianina n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude pour cette manifestation de reconnaissance et de soutien des habitants de la Région et leur a promis de mener à terme sa Vision du développement, envers et contre tout, non seulement dans cette région, mais dans tout Madagascar.

Dans chacun de ses déplacements le candidat n°12 ne manque pas d’expliquer la « Vision Fisandratana ».

Ambilobe. Il n’en fut pas moins de toute la population d’Ambilobe, de la même Région, qui est venue par milliers, de toutes les Communes riveraines, pour rencontrer le candidat n°12 sur la place réservée à cet effet. Bravant le soleil ardent de cette journée du 26 octobre, ces gens ont même interrompu leurs activités pour accueillir cet invité de marque. Leurs représentants ont immédiatement rappelé les bienfaits et apports du régime Rajaonarimampianina dans leur District, tels que les systèmes d’adduction d’eau potable, l’installation d’un bloc opératoire aux normes, la réhabilitation de la route d’Ambilobe-Vohémar… autant de travaux impérieux qui n’ont jamais été entrepris par aucun des régimes qui se sont succédé , mais qui ont cependant beaucoup amélioré les conditions de vie de la population. Aujourd’hui, les habitants d’Ambilobe sont entièrement convaincus de la pertinence des projets de société du candidat n°12, compilés dans sa « Vision Fisandratana » et n’aspirent qu’à une chose, poursuivre ces efforts aux côtés du candidat n°12. Pour ce faire, ils ont affirmé leur soutien indéfectible à la candidature de Hery Rajaonarimampianina et ont promis de voter pour lui pour ce 7 novembre.

Pour sa part, le candidat n°12 Hery Rajaonarimampianina leur a de nouveau promis d’en faire davantage pour sortir rapidement le peuple malgache de la pauvreté. Son programme en ce sens est tout tracé et il ne lui reste plus qu’à acquérir la confiance du peuple, d’après ses dires. « Vous êtes les seuls témoins de mes réalisations et j’en suis fier. Je ne suis pas comme tous ces autres candidats qui prétendent remporter le 1er tour des élections en faisant des promesses qu’ils ne tiendront pas à travers des réalisations qui n’aboutiront pas, dans le seul objectif de se faire élire. Vous connaissez mes réalisations qui bénéficient à tout le peuple et ne visent que le développement humain de chaque individu. Le dernier mot vous appartient pour décider du sort et de l’avenir de tout le peuple malgache. Je vous laisse le soin de voter librement, en toute âme et conscience ». Tels ont été les propos concis mais pleins de sagesse du candidat n°12 Hery Rajaonarimampianina devant l’assistance à Ambilobe.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Afrobasket 3 x 3 : Madagascar évolue avec le Togo et le Burkina Faso

Les cinq joueurs présélectionnés au sein de l’équipe nationale.

Les protégés de Deda auront comme premiers adversaires les Burkinabé, le vendredi 9 novembre à 16 h 20 avant d’affronter les Togolais, hôtes de la compétition à 19 h 40.

Une semaine avant le départ de la délégation pour participer à l’Afrobasket 3 x 3 à Lomé du 9 au 11 novembre, les cinq joueurs présélectionnés au sein de l’équipe nationale ont été présentés officiellement, hier, au Palais des Sports de Mahamasina. Deux joueurs sur les cinq à savoir Fabrice Constant Mandimbison, le capitaine et Rick Ley Loubacky ont déjà participé l’année dernière. Arnol Solondrainy, Livio Ratianarivo et Ahmed Rakotoson figurent aussi dans la liste de Deda Randrianarivelo. Elly Randriamampionona ne sera pas du voyage. « Il y a lieu d’expliquer ainsi que les 90 jours de formation de base dénommée FETTA ou formation élémentaire tactique et technique de toutes armes, identique pour tous les corps dans les forces armées est planifiée et programmée pour des groupes ou contingents d’une même promotion. Celle-ci ne peut être conçue pour un seul personnel, mais fonctionne dans un cadre collectif que le rattrapage en individuel n’est pas possible en cas d’absence de longue durée (plus de 72 heures). Cette formation se concrétise en effet de son début à sa fin par des parcours collectifs, jour et nuit, que le congé demandé à l’endroit de cet athlète (20 jours) entraînera d’office sa radiation de la GN, car individuellement, il ne pourra plus rattraper cette absence » tel est le communiqué de la gendarmerie suite à l’appel lancé par la fédération malgache de basket-ball. Comme en 2017, Rina Randrianarisoa sera le chef de la délégation. Madagascar évoluera dans la poule D aux côtés du Togo et du Burkina Faso. Les protégés de Deda auront comme premiers adversaires les Burkinabé vendredi 9 novembre à 16 h 20 et ils affronteront les Togolais, hôtes de la compétition à 19 h 40. Pour ce voyage à Lomé, en plus de son soutien à long terme au basket-ball malgache, Telma a pris en charge le voyage d’un des membres de la délégation. Et pour assurer le confort optimal des joueurs, l’opérateur en téléphonie a offert des kits de voyage dont des survêtements, des sacs de sports, de serviettes et des gourdes. Pour éviter le problème de l’acclimatation de l’année dernière, la délégation malgache quittera le pays le 02 novembre.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Pollution de l’air domestique : Des dangers méconnus du grand public

Une manifestation de la pollution dans les grandes villes du pays.

Pollution de l’air domestique, de l’air ambiant extérieur et de l’eau, des points importants traités lors de l’atelier de validation du Plan d’action sur la santé et la pollution à l’hôtel Le Louvre hier.

Comment gérer l’air domestique dans un pays comme Madagascar où 90% des ménages utilisent le charbon de bois ? Une question soulevée hier lors de l’atelier de validation du Plan d’action sur la santé et la pollution à l’hôtel Le Louvre hier. Une question qui est légitime d’autant plus que beaucoup de Malgaches souffrent de maladies liées à la pollution de l’air. Des maladies respiratoires dont les origines ne sont pas forcément assimilées à la pollution de l’air domestique. « Une pollution qui nuirait grandement à la santé des Malgaches et qui n’est pas soulevée par les acteurs de la santé publique » a-t-on affirmé lors de l’atelier. L’évènement a également permis de savoir que le pays – qui se lance dans le développement de divers secteurs de développement qui déploient d’énormes budgets pour – n’alloue pas du tout de crédit pour la gestion des pollutions engendrées par les secteurs développés. « Nous ne prenons pas souvent en compte les pollutions provoquées par les secteurs de développement que nous voulons tant développer. Et c’est problématique parce que les pollutions en question freinent le développement tant prôné » a lancé Marthe Delphine Rahelimalala chef de service de la gestion des pollutions au ministère de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts.

Inexistantes. L’atelier – qui a vu la participation de représentants de neuf secteurs d’activités – a également permis de savoir que Madagascar ne dispose pas d’informations relatives aux pollutions, aux sites contaminées par des pollutions chimiques, des conséquences desdites pollutions et encore moins des statistiques des personnes souffrant de maladies à cause d’elles. Une importante lacune qui constitue des obstacles au développement. Mais qui ne permet pas aux décideurs de prendre des mesures et dispositions adéquates face à telle ou telle situation. Des lacunes handicapantes qui pourraient toutefois être résolues si on pouvait mieux gérer les pollutions. Une gestion qui nécessite toutefois du temps, des fonds colossaux, des infrastructures et des compétences humaines. Encore faudrait-il que la gestion des pollutions soient inscrite dans la liste des priorités des dirigeants.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Mananara Avaratra : Dokotera sandoka saika niharan’ny fitsaram-bahoaka

Nirongatra tampoka indray ity resaka fitsaram-bahoaka ity tato ho ato izay. Ankoatra ny tany Fenoarivo Atsinanana sy Andapa, dia saika nisehoan’izany ihany koa tany amin’iny distrikan’i Mananara Avaratra iny. Soa ihany fa nanaiky ny fandaminana nataon’ireo zandary ireo fokonolona.

Ny alakamisy antoandro teo no nisehoan’ity tranga ity tao amin’ny Vohitralagnana, ao amin’ny kaominina Imorona.  Lehilahy iray voalaza fa dokotera sandoka no tra-tehaky ny olona tamin’io fotoana io. Raha ny fampitam-baovao azo dia avy any Fenoarivo any ity lehilahy ity no tonga tao amin’io fokontany io. Malaza ho mahay manasitrana aretina rehetra ny lehilahy ary efa nitaky vola tamin’ireo fokonolona  tao an-toerana. Araka ny filazan’ny Sefo fokontany tany an-toerana, tonga nampilaza ny zandary dia efa mitentina eo amin’ny 20 tapitrisa ariary teo ho eo no lasan’ity mpisandoka amin’ny resaka fitsaboana ity tao amin’ireo mponina.

Rehefa tra-tehaky ny rehetra amin’izay ny fisolokiana goavana nataon’ity olona ity dia tezitra ny olona ary nisambotra azy tsy tam-pisalasalana. Efa vory avokoa ireo mponina ary nananontanona an’Ingahirainy ny fahafatesana. Vonona tanteraka ny hamono azy mantsy ireo mponina raha toa ka hoe tsy voaverin’ilay mpisoloky ny vola nalainy. Taorian’ny filazàna nataon’ity sefo fokontany tamin’ireo zandary dia tonga haingana tany an-toerana ireto farany. Niditra an-tsehatra avy hatrany ireo tompon’andraikitra ary niezaka nifampiraharaha tamin’ireo fokonolona. Taorian’ny fandaminana ireto fokonolona romotry ny hatezerana dia nanaiky ny fandaminana ihany izy rehetra. Tapaka tamin’izany fa hatolotra ny zandary ity mpisoloky ity ary efa natao andrimaso any amin’ny biraon’izy ireo. Misokatra ny fanadihadiana.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Combats traditionnels : Michel Le Dragon en tournée !

Michel le Dragon entre deux 4L en marche.

Michel le Dragon reprend son bâton de pèlerin pour entamer une grande tournée qui le conduit de Miarinarivo le 28 octobre à 14h puis à Tsiroanomandidy le 31 octobre à 16h et à Antsirabe plus précisément à Mangarivotra le 3 novembre à partir de 10h.

Ce festival des combats traditionnels incluant le « Morengy », le « Ringa » et le « Diamanga » seront entrecoupés par des démonstrations de force de Michel Le Dragon notamment son scénario fétiche qui est de mettre un mortier sur sa poitrine, puis pilonner. Mais il a aussi d’autres numéros tels se tenir entre deux voitures en marche.

Michel le Dragon est très actif dans le développement de ces combats traditionnels qu’il regroupe au sein de l’association GAKAMA (Gasy Ka Mahery). Il envisage de mettre en place des ligues régionales de ces arts de combats traditionnels malgaches.

Clément RABARY