Les actualités Malgaches du Lundi 27 Août 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara11 partages

Carburants : Vers une nouvelle hausse des prix à la pompe en fin de semaine

Une hausse des prix à la pompe n’est pas à écarter en fin de semaine.

Le week-end prochain risque une fois de plus d’être celui de la mauvaise surprise pour les automobilistes.

4 100 ariary, pour l’essence sans plomb 95, 3 450 ariary pour le gas-oil, et enfin 2 530 ariary pour le pétrole lampant. Ce sont les prix à la pompe affichés actuellement dans toutes les stations-service de Madagascar.

Cours mondiaux. Pour rappel, une hausse des prix à la pompe était décidée en début de ce mois d’août. Les prix de l’essence, du gas-oil et du pétrole lampant avaient augmenté chacun de 50 ariary. Une hausse consécutive, rappelons-le aussi bien à l’évolution des cours mondiaux du pétrole brut que du taux de change de l’ariary par rapport au dollar qui est la monnaie de référence du marché pétrolier. On rappelle également que les autorités ont déjà expliqué que les hausses devraient être plus conséquentes, mais afin d’amoindrir ses impacts, l’on applique une hausse progressive tous les mois. En somme, normalement, une nouvelle hausse devrait être appliquée en début septembre, c’est-à-dire, ce week-end.

Brut. Ce d’autant plus que durant ce mois d’août, le brut a continué sa tendance à la hausse. Sur le site de l’Office Malgache des Hydrocarbures, le Brent est à 71,28 USD et le WTI à 67,35 USD. Ces deux catégories ont respectivement augmenté de 0,6% et de 1,4%. Pour précision, le Brent est un pétrole assez léger, issu d’un mélange de la production de 19 champs de pétrole situés en mer du Nord (Ecosse). Malgré une production limitée, le Brent (avec le Forties, l’Oseberg et l’Ekofisk) sert de brut de référence au niveau mondial. Son prix détermine celui de 60 % des pétroles extraits dans le monde. Quant au WTI qui est également connu sous le nom de « Texas Light Sweet crude », c’est un brut plus léger que le Brent. Il est extrait en Amérique du Nord et son prix est utilisé comme standard dans la fixation du prix du pétrole brut et comme matière première pour les contrats à terme sur le pétrole auprès du « New York Mercantile Exchange » (bourse des matières premières). Ses propriétés et son site de production le rendent idéal pour être raffiné aux États-Unis, surtout dans le Midwest et les régions de la Côte du Golfe. En ce qui concerne les cours de change, l’ariary est resté relativement stable ces deux derniers mois par rapport au dollar et a même gagné quelques points comparé à l’euro.

Tollé général. En tout cas, si hausse, il va y avoir, à la fin du mois, elle ne devrait pas dépasser les 50 ariary par litre pour chaque produit pétrolier. Une nouvelle hausse qui risque une fois de plus de provoquer le tollé général du côté des transporteurs dont certains ont déjà décidé de réviser leur tarif à la hausse. Selon les analystes, l’alternative pouvant bloquer cette hausse régulière des prix à la pompe serait que les pétroliers acceptent eux-mêmes de réduire leur marge. Effectivement, du côté du gouvernement Ntsay Christian, l’on commence à taxer les distributeurs pétroliers de faire un super bénéfice. On envisage d’ailleurs sérieusement de réactualiser l’actuelle structure des prix. Mais les discussions sur cette révision de la structure des prix à la pompe risquent, une fois de plus de se prolonger car les pétroliers entendent défendre coûte que coûte leur position. On rappelle que la dernière discussion sur la structure des prix a pris plusieurs mois.

R.Edmond.

News Mada8 partages

Tsy nihambahamba nitifitra ireo jiolahy: olona roa maty voatifitra teo amin’ny kibony sy ny lohany

Olona roa indray voatifitry ny jiolahy tany Mahajanga. Maty tsy tra-drano ny iray tamin’ireo. Nanafika tsena ireto olon-dratsy nirongo basy nahavanon-doza.

Nirefodrefotra ny basy tany amin’ny fokontany Ambalavola Mahajanga, ny alin’ny zoma 24 aogositra teo, tokony ho tamin’ny 8 ora alina. Mpivarotra enta-madinika iray, notafihin’ny jiolahy nitondra basy tany an-toerana. Voalaza fa niditra an-keriny tao an-tsena ny roa lahy miaraka amin’ny basy ary nanery ny tompontrano hamoaka ny vola rehetra.

Nahare kotaba ny zanany lahy tany amin’ny efitra ambadika ka nijery ny zava-nisy. Kanjo tifitra no nitsena azy ka nahavoa ny masony sy ny tanany. Voatifitra teo amin’ny kibony ihany koa ny lehilahy iray teo an-toerana izay fantatra fa naman’ny mpiambina ny tsena. Tsy tana ny ain’ity farany raha vao tonga teny amin’ny hopitaly. Ireo jiolahy kosa raha vao nahazo ny zavatra nilainy, lasa nitsoaka avy hatrany. Vola 7 hetsy Ar eo no lasan’ireo olon-dratsy.

Marihina fa tapaka ny jiro tany Ambalavola Mahajanga, nandritra ny fotoana nanaovan’ireo jiolahy ny asa ratsiny. Fotoana fohy taorian’ny fanafihana, efa tonga teny an-toerana ny mpitandro filaminana, saingy tsy nisy tratra ireo olon-dratsy fa tafaporitsaka avokoa.

Tapaka jiro matetika

Araka ny fanamarihan’ny olona any an-toerana, tapatapaka ny jiro tany Mahajanga tao anatin’ny herinandro izay. Io no araraotin’ny jiolahy. Anisan’ny toerana be olona any amin’iny faritra iny, amin’izao fotoana izao ka mahasarika ny olon-dratsy. Tsy fantatra intsony izay jiolahy sy ny olon-tsotra mifanaretsaka. Manao ny fisafoana amin’ny alina ihany ny mpitandro filaminana, saingy tsy sendra ireo mpanao ratsy. Mbola tsy tapitra ny fotoam-pialantsasatra any an-toerana sy ny fahamaroan’ny olona, manao izay ho afany ny mpitandro filaminana hisorohana izay mety hiitaran’izany, indrindra amin’ireo mpiala sasatra any Mahajanga.

Yves S.

News Mada8 partages

Antenimierampirenena: tsy mihevitra hametra-pialana ny kandidà R. Jean Max

Ny zava-misy ankehitriny ny firotsahan’ny filohan’ny Antenimierampirenena sy ny hoe: inona ny fepetra tokony horaisina raha miseho ny tranga toy izany? » Izay ny nambaran’ny filohan’ny Antenimierampirenena, Rakotomamonjy Jean Max, teny Tsimbazaza, ny faran’ny herinandro teo, momba ny amin’ny tokony hanaovany fametraham-pialany na tsia amin’izany noho ny maha kandidà ho filohan’ny Repoblika azy amin’ny fifidianana amin’ny 7 novambra.

Tsy ao anatin’ireo karazan-dalàna roa, ny lalàmpanorenana sy ny lalàna fehizoro mifehy ny fifidianana, ary ny fitsipika anatiny mifehy ny Antenimierampirenena amin’ny fametraham-pialan’ny filohan’ny Antenimierampirenena na tsia, raha mirotsa-kofidina ho filohan’ny Repoblika izy, araka ny fanazavany. Ao anatin’ny fotoan’ny fampielezan-kevitra tanteraka, hanomboka ny 7 oktobra, ny fivoriana ara-potoana faharoa an’ny parlemanta, hanomboka ny talata fahatelo amin’io volana oktobra io.

Misy ny didy fakan-tahaka

Notsiahiviny ny didy fakan-tahaka tamin’ny fotoan’androny, ny filohan’ny Antenimpierampirenena, ny pasitera Andriamanjato Richard, nirotsaka ho kandidà ho filohan’ny Repoblika, taona 1996. Rehefa tonga ny fotoana hanaovana fampielezan-kevitra, nanendry mpisolo toerana vonjimaika izy. Rehefa vita ny fampielezan-kevitra, miverina amin’ny toerany izy.

Na ahoana na ahona, tena misy ve ny fanajana ny soatoavina repoblikanina sy ny etika politika amin’izany? Tsy mampiasa fahefam-panjakana rehefa manao fampielezan-kevitra ny tena, na mametra-pialana na tsia. Ao anatin’izany ny olom-panjakana sy ny fitaovam-panjakana. Manomboka amin’ny fiara sy ny mpamily ary ny solika izany, ohatra. Tena hanao sy hahavita izany ve ireo olom-panjakana mirotsa-kofidina amin’izao?

R. Nd.

Midi Madagasikara7 partages

Hery Rajaonarimampianina à Fianarantsoa : “Je suis prêt à affronter les élections »

Week-end chargé pour le président Hery Rajaonariampianina. Tour à tour, il a été à Ampahibe, à Tsiroanomandidy, à Fianarantsoa et à Antsirabe. Rajaonarimampianina continue son périple à travers l’île. Ainsi dans la matinée d’avant-hier, il a été à Ampahibe. L’ancienne infirmerie de cette garnison militaire a été entièrement réhabilitée pour devenir désormais l’Hôpital militaire régional numéro un. Une première, comme son nom l’indique, pour les services de santé militaire. A long terme le ministère de la Défense nationale vise à mettre en place ce type d’infrastructure de santé dans les autres régions militaires. Le Président de la République est venu inaugurer cet établissement hospitalier. En fin de matinée, il a rallié la région Bongolava. Dans le cadre de la lutte contre l’insécurité, le 2e Bataillon Inter-Armes a été installé dans la commune rurale de Fihaonana, District de Tsiroanomandidy, dans la Région Bongolava. Le Chef suprême des Forces Armées est venu inaugurer le camp du 2e  BIA.

 « Zava-bita ». Hier, Hery Rajaonarimampianina a rencontré la population fianaroise à la place de la gare de chef-lieu de province. Une foule immense était venue l’accueillir. Ce fut une occasion pour lui d’annoncer qu’il est prêt à affronter les élections. Il a ainsi souligné que les « Zava-bita » réalisés durant son mandat et qu’il faudrait continuer. Il n’a pas manqué également de parler de « Fisandratana 2030 ». Toujours dans la journée d’hier, le Président de la République s’est rendu au Toby Farihimena-FLM où un grand culte a marqué la 72e rencontre annuelle de ce Toby, un des hauts-lieux de l’église luthérienne, sis dans le district de Betafo, dans la région Vakinankaratra. 121, les bergers du mouvement du Réveil, ont été consacrés lors de cet office religieux.

Recueillis par Dominique R.

News Mada6 partages

« Star Tour » Mahajanga: tafaraka ny fialantsasatra sy ny fialamboly ary ny fampisehoana

Lanonam-pianakaviana, satria, samy nahazo ny anjarany ny rehetra. Nahazo tombony manokana ireo mpankafy an’ireo mpanakanto nalahatra tao anatin’ny « Star Tour » Mahajanga andiany faharoa

Ambohipihaonana i Mahajanga… Tafaraka ireo mpiala sasatra avy amin’ny faritra maro, sy ireo tompon-tany efa niandry ny “Star Tour” andiany faharoa. Vao tolaka ny andro, manomboka mihazo ny « bord » ny fianakaviana, mamonjy ireo fialamboly isan-karazany sy ho an’ny tsirairay.Nanomboka ny zoma lasa teo kosa, nifantoka bebe kokoa tamin’ny fampisehoana sy fialamboly, ao anatin’ny hetsika « Star Tour » ny rehetra. Taorian’ny fanentanana sy ny lalao izay nanokatra ny fotoana, nanomboka ny andiam-pampisehoana i Jazz MMC. Somary mbola nangatsiatsika ireo mpijery, na dia niezaka nanafana ny sehatra ihany aza ireo mpandihy nanaraka azy.Niova kosa izany, vantany vao niaka-tsehatra i Stéphanie , nandrasan’ireo mpankafy maro, satria, saika niara-nihira ireo hira nalahatr’ity mpanakanto ity avokoa ny rehetra . Niainga tamin’ireo hira nanamarika ny nanombohany tao anatin’ny laza ka hatraty amin’ireo izay nahazoany ny anaram-boninahitra « mpanakanton’ny taona  2017 », samy natolony ho an’ireo mpankafy tonga nanotrona azy teto Mahajanga avokoa. Anisan’ny tsy nampoizin’ireo mpijery ka nahafaly azy ilay hira « Mampisy appetit », nataon’i Zara, iray amin’ireo misahana ny feo lafika ao amin’ny tarika Stéphanie.

Narevaka ny « carnaval »Tsikaritra fa nisy andiana tanora maromaro, nifamotoana ary nisalotra akanjo marevaka, manaraka ny lokon’ireo zava-pisotro vokarin’ny Star, ny asabotsy tolakandro.Efa niomana tamin’ny « carnaval » izy ireo. Niainga teny amin’ny « jardin Kaila », nandalo an’i Mahabibo, Tsaramandroso, lapan’ny tanàna, Baobaob Be ary nifarana teo amin’ny sehatra lehibe nanoloana ny « Bord » ny « carnaval » nanjakan’ny loko marevaka. Namonjy ireo mpanao « zumba » ary dia nitohy tamin’ny dihy mirindra niaraha-nientana izany.Vao nilentika ny masoandro, efa rakotra olona indray ny araben’ny Bord, ny asabotsy. Feno aloha ny “espace Terasse”, nandray ireo fianakaviana niala voly tamin’ny karaoke, sns, nentanin’i Andry Barhone.Efa tsy nisy nivezivezena intsony koa nanoloana ny sehatra lehibe, satria nahasarika mpijery maro i Elidiot. Ankoatra ny soradihy izay nampitolagaga ny mpijery, nataon’ity mpanakanto ity avokoa ireo hira izay nandrasan’ny mpankafy. Taorian’ny ora vitsivitsy niarahana, tsy mbola nisaraka ny rehetra fa nitohy tamin’ny alim-pandihizana lehibe ny fotoana.

Zo ny Aina

Midi Madagasikara6 partages

« Numéro 13 » : « Un chiffre prédestiné », selon Andry Rajoelina

Les Betsileo ont réservé un accueil chaleureux à Andry Rajoelina.

Un chiffre prémonitoire. C’est l’avis de l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina par rapport au chiffre « 13 » qu’il a sorti samedi dernier lors du tirage au sort organisé par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). En tournée régionale à Fandriana et à Imadiala, le candidat du « Tanora malaGasy Vonona » (TGV) a déclaré : « Il n’y a rien de hasard dans tout ce que l’on entreprend ». Fidèle de l’Eglise catholique Romaine (EKAR), il est convaincu que « tout ce qui se passe dans la vie est écrit à l’avance ». Selon ses dires, « le numéro 13 est un chiffre prédestiné ». Faut-il rappeler que le maître mot pour son projet « Initiative pour l’Emergence de Madagascar » (IEM) a été tiré du 1 Corinthiens 13 : 13 « Maintenant donc ces trois choses demeurent : la foi, l’espérance et l’amour ; mais la plus grande des trois c’est l’amour ». (Fa ny Fitiavana no lehibe indrindra). C’était aussi sur la place du « 13 mai » qu’Andry Rajoelina a réussi à renverser Marc Ravalomanana en initiant le mouvement populaire de 2009. Reste à savoir si après le scrutin du 7 novembre, son « numéro 13 » va le  propulser à la Magistrature suprême.

Soutien inconditionnel. Samedi dernier, Andry Rajoelina a encore fait le plein au stade municipal de Beapombo à Fandriana et à Imadiala. En effet, la population de la Région Amoron’i Mania a exprimé son soutien inconditionnel au numéro Un de la Révolution orange. Emporté par une ambiance survoltée lors de cette rencontre avec les « Betsileo », l’ancien président de la Transition a annoncé : « Le financement pour la réalisation de tous les projets inscrits dans l’IEM existe déjà ». Et lui de rappeler au passage que l’objectif de l’IEM est de rattraper le retard de développement que la Grande Ile n’a jamais connu depuis 58 années d’indépendance. Fandriana étant un District connu et reconnu comme étant producteur d’intellectuels et d’élites et les « Betsileo » occupent le  pôle position en ce qui concerne l’éducation des enfants, les problèmes rencontrés par les enseignants et le manque d’infrastructures scolaires, ainsi que l’inexistence d’infrastructures sportives et culturelles pour les jeunes figurent cependant parmi les difficultés au quotidien de la population locale. Comme les autres régions de la Grande Ile, Fandriana et Imadiala font face aussi à la difficulté d’accès à cause du mauvais état des routes, notamment Ikelikapona – Fandriana et l’insécurité grandissante qui sévit en milieu rural comme en milieu urbain. « J’ai décidé de prendre mes responsabilités pour apporter des solutions concrètes à vos problèmes », a déclaré Andry Rajoelina. A noter qu’à Imadiala, même si 26 « Agnarandray » ont organisé un « Famadihana » (retournement des morts) le jour de l’arrivée du candidat du « Tanora malaGasy Vonona », la grande place locale était complètement envahie par le « Volomboasary ». Ce jour, le candidat « numéro 13 » est attendu du côté de Soavinandriana, dans la Région Itasy.

Davis R

News Mada4 partages

Tsingy de Bemaraha: aucune entente

Alors que la communauté villageoise autour du Tsingy réclame le versement des 50% des droits d’entrée du site dans la caisse de la collectivité décentralisée, aucune entente n’est toujours trouvée. Vendredi dernier, les maires des communes riveraines ont annoncé que l’entrée dans le Tsingy sera désormais gratuite puisque Madagascar national parks (MNP), en charge de la gestion depuis l’année 1990, n’a émis aucune réaction à ces recommandations.

Contacté à ce sujet, le responsable de la MNP a avancé que «l’affaire se trouve actuellement être en haut lieu. Il ne s’agit plus d’une négociation entre la MNP et les communautés locales. Les ministères du Tourisme, de l’Environnement et celui de l’Intérieur et de la décentralisation sont aussi concernés par cette affaire». Ce responsable a toutefois lâché que «C’est dommage qu’on en arrive à cette situation», en faisant référence aux revendications des communautés villageoises.

Géré par l’Association nationale pour la gestion des aires protégées (Angapa), devenu Madagascar national parks (MNP) depuis 1990, le Tsingy de Bemaraha, situé dans la partie Ouest de l’île est le site le plus visité de Madagascar.

Riana R.

News Mada4 partages

Ceni: « Misy fiantraikany ratsy ny fanakatonana ny lisi-pifidianana »

Nitondra fanazavana. Namaly ny ahiahin’ny maro momba ny fifidianana sy ny lisi-pifidianana ny eo anivon’ny Ceni. Eo koa ny molba ny  ho fiatrehana ny voka-pifidianana .

« Roa lehibe ny olana manodidina ny lisi-pifidianana: voalohany, ny mpifidy no manao izay hahatsara ny lisi-pifidinana. Tsy maintsy manamarina ny anarany eny amin’ny fokontany ny mpifidy, izay vao mandroso ny fahadiovan’ny lisi-pifidianana. »

Izay no anisan’ny nambaran’ny filohan’ny Ceni, Rakotomanana Hery, teny Nanisana, afakomaly, ny amin’ny ahiahy tsy ihavanana manodidina ny fifidianana. Miverimberina matetika amin’ny fitarainana voarain’ny Ceni ny momba ny lisi-pifidianana sy ny fitantanana ny voka-pifidianana.   

Olana faharoa ny tsy fahazoana mikitika intsony ny lisi-pifidianana, nanomboka tamin’ny 15 mey lasa teo. Ny fiantraikan’izay: mbola ao anatin’ny lisitra ny olona efa maty, tsy ovaina ny mpifindra monina, tsy tafiditra ao anaty lisitra intsony izay vao feno taona…

Momba ny fitantanana ny voka-pifidianana, eo an-dalam-pieritreretana lalina ny Ceni eo amin’ny fampangaraharana ny kirakira rehetra amin’izany. Tsy maintsy misy fiaraha-miasa amin’ny firaisamonina sivily amin’ny fanaraha-maso ny trangan-javatra rehetra eny ifotony izany. Efa misy ny fifanakalozan-kevitra amin’ny mpamatsy vola hamatsiana ny fomba hanarahana sy hanamarinana ny fahamarinan’ny voka-pifidianana, araka ny fanazavany.

Tanjona ny fifidianana tsara omana sy tsara karakara

« Ny tanjona tiantsika rehetra hotratrarina: fifidianana tsara omana, tsara karakara, mangarahara ary eken’ny rehetra », hoy izy. Mba ho tena ny hevitry ny vahoaka maro anisa tokoa no mahalany ny filohan’ny Repoblika. Amin’izay fotoana izay, ho mafy orina ireo andrimpanjakana rehetra, hanjaka ny filaminana sy ny fandrosoana maharitra ho an’i Madagasikara.

Mifototra amin’ny teboka telo lehibe no hanatrarantsika izany tanjona izany: ny fisokafan’ny Ceni amin’ireo mpiara-miombon’antoka rehetra, ny fiantohana ny fangaraharana amin’izay  atao rehetra, ny fampanjakana ny fahamarinana eo amin’ny fitantanana ny fifidianana.

Ho afaka amin’izany rehetra izany ve ny ahiahy amin’ny fikarakarana sy ny fikirakiran’ny Ceni ny fifidianana?

R. Nd.

News Mada4 partages

Rallye du Boeny: norombahin’i Tahina sy i Baovola ny fandresena

Tontosa  ny asabotsy lasa teo, tany Mahajanga ny dingana fahefatra amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara, eo amin’ny famoriana fiarakodia «rallye du Boeny 2018». Voalohany, i Tahina sy i Baovola.

Lasan’ny ekipazy, Tahina sy i Baovola, nitondra ny fiara Subaru N4, ny fandresena teo amin’ny «rallye du Boeny», nokarakarain’ny klioba TFM Rallye. Dingana fahefatra amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara, notanterahina tany Mahajanga, ny 23 ka hatramin’ny 25 aogositra, ho avy izao.

Tontosany tao anatin’ny 1 ora 43 mn 38 s ny fifaninanana, tamin’ity. Marihina fa teo amin’ny andro farany vao tafavoaka ho mpandresy izy ireo, raha voatery niala ny ekipazy Olivier sy i Maya, izay nitarika hatrany ,saingy tojo olana ara-mekanika. Na izany aza, mbola nifampitadiavana ireo dingana manokana roa farany “ES 11” sy ny “ES 12”. Lasan’i Teddy sy i Herman, mantsy ny “ES 11”, saingy tsy namelan’i Tahina sy i Baovola kosa raha tsy azony, ny “ES 12”, izay nanamafisany ny fandresena.

Nanaraka tao anatin’ireo telo voalohany hatrany kosa i Mathieu (Zaza maditra). Niezaka ihany ny tovolahy ny haka fandresena tamin’ity, saingy tsy tafavoaka . Na izany aza, mbola noporofoiny fa manana ny toerany izy, eto Madagasikara, eo amin’ny fifaninanana mamily fiarakodia.

Marihina fa somary nampanano-sarotra ireo mpifaninana, ny lalana nodiavina tamin’ity “rallye du Boeny”, ity. Betsaka ireo noheverina ho andrarezina, saingy tsy nahavita ny fifaninanana. Tsy nahitana fampisehoana tsara loatra araka izany ny hazakazaka teo amin’ireo mpifaninana.

Tsiahivina fa fiara 11, tamin’ireo 30 nandray ny fiaingana, tamin’ity “rallye du Boeny”, ity no tonga hatramin’ny farany.

Fihaonana manaraka, ho an’ny mpanamory fiarakodia, ny “rallye international de Madagascar”, tafiditra amin’ny dingana fahadimy eo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara, hotontosaina ny 21 ka hatramin’ny 23 septambra, ho avy izao.

Torcelin 

Ny filaharan’ireo ekipa 5 voalohany :

Tahina – Baovola – (Subaru) – N4 – (01 ora 43 mn 38 s)2. Tanjona – Patblock – (Subaru) – M12 – (01 ora 44 mn 59 s)3. Mathieu – Tsiresy – (Nissan) – (01 ora 45 mn 51 s)4. Teddy – Herman – (Ford Ranger) – (01 ora 46 mn 47 s)5. Kamikaz – Najo – (Subaru) – M12 – (01 ora 57 mn 31 s)
News Mada4 partages

Boriborintany I: nankasitrahana ireo mpanadio tanàna

Nanatanteraka sakafom-piraisana niaraka amin’ireo fikambanana mpitantana fotodrafitrasa eny anivon’ireo fokontany 44 ny ekipan’ny boriborintanyvoalohany, omaly. Natao izany ho fankasitrahana ireo fikambanana izay mpiaraka manao fanadiovana faobe amin’ny isan-kerinandro, isaky ny talata.

Araka ny nambaran’ny lefitra faharoan’ny delegen’ny boriborintany voalohany, Razanadrakoto Heriniaina, tsy voatery ho asa hatrany no hifanotronana fa tsara ihany koa raha mba misy ny fotoana hifankaherezana toy izao. Miasa mafy ho an’ny vahoakan’Antananarivo izy ireo. Anisan’izany ny mpitantana paompin-drano. Manomboka amin’ny 1 ora maraina izy ireo, efa manao ny asany ary tsy miala eo raha tsy amin’ny 10 ora alina.

“Misokatra hatrany ho an’ny rehetra ny varavarana raha misy ny soso-kevitra na ny fitadiavana vahaolana hanatsarana ny asa”, hoy ny tompon’andraikitra. Mafy ny asa izay iandraiketan’ireto ekipa mpanadio tanàna ireto koa manentana hatrany ny vahoaka ny tompon’andraikitra avy eo anivon’ny kaominina Antananarivo Renivohitra (CUA) samy hitandro ny fahadiovana satria efa anisan’ny manadio izay tsy mandoto. Tsy adidin’ny kaominina irery ny manadio tanàna fa adidin’ny tsirairay.

Tatiana A

Midi Madagasikara4 partages

Kidnapping à Maevatanàna : La femme de l’opérateur libérée, 750 millions d’ariary de rançon versés

La femme d’un opérateur économique, enlevée par des « dahalo » à Ambodimanga-Betsiboka, dans la commune de Maevatanàna II jeudi dernier, a recouvré la liberté samedi 25 août vers 18 heures. Les ravisseurs l’ont libérée après le versement d’une somme de 750 millions d’ariary par la famille. En effet, les ravisseurs ont réussi à augmenter la somme de 250 millions de rançon qu’ils avaient exigés auparavant. Ce serait plus qu’évident suite au refus de la famille de la victime de laisser intervenir des forces de l’ordre. La famille préférait favoriser la négociation pour préserver la vie de l’otage. D’autant plus que les bandits avaient déjà menacé d’exécuter la victime au cas où les forces de l’ordre interviendraient dans cette affaire.

Selon les informations, le montant de la rançon a été fixé après une longue surenchère menée par les ravisseurs. Ainsi, ces derniers ont réclamé quelqu’un pour effectuer l’échange. La mission a été alors confiée à un employé (aide-chauffeur) de la victime. Ce dernier qui affirme avoir fait une marche d’une heure de temps à partir d’Ambodimanga pour rejoindre les lieux de la transaction. Arrivé sur place, il a été reçu par 15 individus. Après le versement de l’argent, il a pu récupérer l’otage. Pour retourner à Ambodimanga, les ravisseurs ont indiqué un autre chemin. Ce ne serait qu’une manière pour eux d’avoir un laps de temps pour s’enfuir. En suivant leur directive, l’aide-chauffeur et la victime ont débouché sur Analamafana soit à 18 km d’Ambodimanga. Affaiblie par cette longue marche, la femme de l’opérateur était tombée malade. Ses pieds ont été couverts d’ampoules. D’Analamafana, ils ont alors dû prendre une charrette pour rejoindre Ambodimanga. De là, la femme a été évacuée d’urgence dans la capitale.

Ainsi, son cauchemar a pris fin. Cependant, la peur persiste chez les habitants de cette commune. Selon les informations, ces bandits auraient encore menacé de revenir pour dévaliser des villages. C’est pourquoi, la population souhaite la prise de responsabilité des Forces de l’ordre pour la protéger. Selon toujours les informations, les opérateurs économiques de la localité ont dû cotiser pour le paiement de cette rançon.

T.M.\Ratantely

News Mada3 partages

RAJOELINA N°13: «Rien n’arrive par hasard»

Tout juste après sa participation au tirage au sort sur l’attribution du numéro des candidats à la présidentielle, samedi dernier, à Nanisana l’ancien président de la Transition, Andry Rajoelina, a rallié les localités de Fandriana et Imady Ambositra.

C’est dans la région Amoron’i Mania, dans les districts de Fandriana et d’Imady que le fondateur de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM) a poursuivi son périple, samedi dernier. Une occasion pour le prétendant à la magistrature suprême de faire part de sa réaction par rapport au tirage au sort auquel il venait de participer dans la capitale. En effet, il portera le nombre 13 sur le bulletin unique.

«Ce n’est pas une coïncidence, c’est écrit (…), car le chiffre 13 correspond à la phrase, tirée de la bible, choisie par l’IEM comme slogan», a réagi Andry Rajoelina. D’après Corinthien 13:13, en effet, «Maintenant ces trois choses subsistent : la foi, l’espérance, l’amour ; mais la plus grande de ces choses, c’est l’amour». Ces phrases fétiches du fondateur de l’IEM, il l’a en effet utilisé pas seulement aujourd’hui mais depuis la période de la Transition. Fervent catholique, l’ancien homme fort du pays n’a d’ailleurs jamais caché sa foi.

Prêts à relever les défis

C’est ainsi que samedi dernier, alors que la plupart des candidats ont boudé la cérémonie, il s’est déplacé pour tirer au sort le numéro qu’il endossera durant la campagne électorale. «La majorité des candidats ont envoyé des représentants, mais j’ai fait le déplacement pour participer au tirage au sort parce que c’est très important. Pour diriger un pays, il faut savoir faire face aux défis», a soutenu l’ancien président de la Transition.

En tout cas, pour ce qui est de son déplacement, l’ancien président de la Transition a tenu à visiter deux localités stratégiques dans la province de Fianarantsoa. Il s’agissait pour l’ancien homme fort du pays d’écouter les doléances et les attentes de la population locale. «Nous sommes très intéressés par les explications que vous avez apportées à propos de l’IEM. La population de Fandriana est très heureuse de vous rencontrer aujourd’hui, après des années de déception», a par exemple indiqué le représentant des notables.

Toutes les personnalités qui ont pris la parole, ont d’ailleurs reconnu que cinquante-huit ans après l’indépendance, le pays continue de s’appauvrir, l’insécurité gagne du terrain et les jeunes ne trouvent pas d’emploi. Cela impacte sur l’insécurité en brousse comme en ville.

«Je suis ici aujourd’hui pour vous écouter. J’apporterai le développement dans le district de Fandriana dans un laps de temps court», a promis le fondateur de l’IEM, en faisant référence aux matériels qu’il va apporter pour lutter contre l’insécurité dans les localités environnantes. Et lui d’ajouter, «Aide-moi pour que je puisse vous aider. J’ai bien entendu vos doléances. Les Malgaches vivent dans l’obscurité, mais la lumière sera ! C’est d’ailleurs l’explication du logo de l’IEM».

Un patriote à l’écoute

L’ancien numéro un de la Transition de rappeler aussi que ce pays a besoin de vrai  patriote qui va œuvrer dans l’intérêt de la population. «On ne peut pas effacer l’histoire (…). En 2013, j’ai accepté de renoncer à se porter candidat pour éviter des affrontements comme dans ce qui ce passe dans d’autres pays d’Afrique, mais aujourd’hui nous sommes en 2018. Je suis candidat et je porte le numéro 13. Je suis là pour sauver Madagascar», a-t-il indiqué. Et de poursuivre, «Si je suis là aujourd’hui, c’est que j’ai la solution pour développer le pays. Il n’y aura plus de déception (…)».

Dans la localité d’Imady, le prétendant à la magistrature suprême se réjouit en tout cas de l’accueil de la population venue en masse pour le rencontrer. «On nous a dit que le candidat qui vient nous rendre visite, ne sera pas élu et si c’est un président, il sera déchu. Nous n’avons pas peur de cela car nous sommes ici pour faire du bien et non du mal. Je suis content d’être ici et je ne suis pas déçu». Selon lui, en effet, «C’est par amour que nous allons développer ce pays».

Rakoto

Midi Madagasikara3 partages

Musique tropicale : Black Nadia accouche de « Iha namako avao »

Black Nadia continue d’impressionner.

Après trois mois de silence, Black Nadia sort son single « Iha namako avao », une chanson qui perce déjà sur les réseaux en seulement une semaine de diffusion.  

De Taolagnaro jusqu’à Antsiranana, autant à Tanà que sur les côtes, les Malgaches connaissent Black Nadia. Après  « Aleo duo » qui a fait bouger les Malgaches, Black Nadia sort un nouveau single « Iha namako avao ». Le silence de ces quelques mois semble fructueux pour la chanteuse. « Iha namako avao » est sorti à la fin de la semaine dernière. Auteur et compositeur de la chanson, Black Nadia se lance dans  l’Afrobeat  dont elle est l’une des précurseurs dans la Grande Ile. La reine du « coupé-décalé » est donc persuadée que la musique connaît une évolution d’une façon exponentielle et qu’il faut s’y adapter pour ne pas être déconnectée de la réalité.

La nouvelle chanson est déjà diffusée à la télévision et surtout sur les réseaux sociaux. Le retard de la diffusion est due aux tournées que le groupe  avait effectuées ces derniers mois. Cette chanson fait partie de son album. Avec un clip de bonne qualité, Black Nadia n’arrête pas d’impressionner lepublic. Toujours aussi sexy, la chanteuse fort-dauphinoise sidère le public  avec son charme et son style vestimentaire..

Malgré son absence, elle était toujours invitée à des concerts puis enchaîne des spectacles  presque dans toutes les régions de Madagascar. « Je ne me précipite pas pour faire quelque chose. Je préfère prendre un élan  afin de donner le meilleur pour mes fans » disait la chanteuse.

Une chanteuse qui a vu sa popularité monter en flèche depuis 2004. Chanteuse de « tsapiky » au début de sa carrière, elle s’ouvre à d’autres rythmes en 2008. Sa chanson « Bonjour, bonsoir » est un tube et fut inscrit dans le top 10 des morceaux les plus écoutés à l’époque. Actuellement, l’âge fait l’expérience, notre chanteuse gravit les échelons et passe au niveau supérieur. Elle et  ses musiciens ne cessent de donner de la nouveauté aux adeptes de la musique tropicale.

Iss Heridiny

News Mada2 partages

Olan-tokantrano: novonoin-dramatoa ny zanany vao roa taona

 Tsy nahazaka olana tao an-trano ka ny zaza no voapotsipotsitra. Novoin-dramatoa ny menaky ny ainy. Maty tsy tra-drano, zaza vao roa taona monja.

Vokatry ny olan-tokantrano tao amin’ity fianakaviana kely, tany amin’ny fokontany Sazomena, kaominina Sahatavy, distrika Vavatenina, novonoin-dramatoa ny zanany vao roa taona monja. Ny asabotsy teo no nisehoan’izany, tokony ho tamin’ny 3 ora tolakandro. Efa maty ilay zaza vao nisy nahita ka nampandre ny zandary ny olona. Tonga tany an-toerana ny zandary ary nisambotra ilay renim-pianakaviana izay mbola tratra tao an-trano. Nokendainy ilay zazakely ary tsy namelany raha tsy tapitra ny ainy. Nentin’ny zandary nanaraka tany amin’ny borigady Vavatenina avy hatrany ilay ramatoa, ialana amin’ny fitsaram-bahoaka.

Ity famonoan-janaka ity izay mahazo vahana any amin’ny faritra, tato ho ato. Vao tsy ela, nisy ramatoa namono ny zanany sy ny vadiny ihany koa tany Fenoarivo Atsinanana, saika niafara tamin’ny fitsaram-bahoaka izany.

Vokatry ny olana eo amin’ny fiaraha-monina ao amin’ny tokantrano, mahatonga izany. Mitovitovy ny anton’ny manosika ireo ray aman-dreny mamono ny zanany. Matetika koa ireo olona somary sahirana ara-pivelomana, na any amin’ireo faritra tena ambanivohitra no mahavita izany. Migadra mandrapahafaty miampy asa an-terivozona ny sazin’ireo ray aman-dreny mahavita mamono ny zanany. Miandry ilay ramatoa nahavanon-doza tany Vavatenina ity ny sazy faran’izay henjana indrindra, avy amin’ny fitsarana. Ilay raim-pianakaviana ihany koa anisan’ny hanaovan’ny zandary fanadihadiana lalina momba ity raharaha ity.

Yves S.

News Mada2 partages

Hiofana ny mpiasan’ny minisiteran’ny jono

Fanovozana traikefa hitondra vokatra tsaratsara kokoa. Hiofana haka traikefa sy hifampizara momba ny fahaiza-manao ny mpiasa avy amin’ny sampanasa eo anivon’ny minisiteran’ny Jono sy ny harena an-dranomasina (MRHP) , amin’ity herinandro ity, eny Ampandrianomby. Anjatony ireo hiatrika izany, ahitana ny avy any amin’ny faritra  koa. Nambaran’ny tompon’andraikitra fa tafiditra amin’ ny fandrindrana ny fomba fiasa sy ny hanatsarana izany bebe kokoa  ny fiofanana. « Ilaina  izany mba hiantohana ny fahombiazana eto anivon’ny  minisitera », hoy ny sekretera  jeneraly, Andrianaranintsoa Tilahy Désiré. Nanamafy izany ny tale jeneralin’ny minisiteran’ny Jono, Razafimandimby Chrysostophe, nilaza fa ilaina ny fahaiza-mitantana amin’ireo sampan-draharaha rehetra eo anivon’ny minisitera momba ny  harena an-dranomasina , an-dranomamy. « Eo koa ny fomba fanodinana ireo vokatra ireo sy ny fiarahana amin’ireo mpiara-miombona antoka . Manampy izany, ny toromarika nomeny ireo mpiasan’ny MTHP ny amin’ny tokony hampivoarana ny fiainan’ireo mpanjono madinika, ny fanatsarana  ny vokatra sy ny tontolo manodidina ireny harena an-dranomasina sy an-dranomamy », hoy izy.  Hiahy sy hitarika ny fanofanana ny teknisianina eo anivon’ny minisitera.

Synèse R.

Midi Madagasikara2 partages

Marc Ravalomanana à Mahamasina : Le N°25 se veut être un bâtisseur

Engouement populaire samedi dernier au stade de Mahamasina

Popularité confirmée. C’est le moins qu’on puisse dire du rendez-vous que le candidat Marc Ravalomanana a donné à ses partisans samedi dernier au stade municipal de Mahamasina. Une occasion pour lui de déclarer orbi et urbi que sa candidature a été validée par la HCC. Une occasion également pour le président national du TIM de confirmer que sa cote de popularité reste intacte dans la Capitale où tout se fait et se défait. « Le numéro 25 que je porterai dans le bulletin unique nous permet déjà d’espérer notre victoire aux prochaines élections. Le numéro 25, car nous sommes aujourd’hui à Mahamasina le 25 août. Et encore, le 25 décembre est le jour de naissance du Messie. », a-t-il affirmé en défendant son numéro. Avant de rajouter : « Madagascar a besoin d’un sauveur, c’est la signification de ce numéro. » Par ailleurs dans son discours qu’il a prononcé en 6 dialectes correspondant aux 6 provinces que compte le pays, Marc Ravalomanana a mis l’accent sur l’unité nationale, la lutte contre la corruption, la lutte contre l’insécurité, le redressement économique et la lutte contre l’insécurité alimentaire. « Nous allons bâtir et non détruire. », a-t-il réitéré.

Candidat du peuple. Le candidat Marc Ravalomanana s’est particulièrement adressé aux forces de l’ordre en déclarant que ces dernières ont un rôle à jouer non seulement dans la préservation de l’unité nationale, mais également dans le développement économique du pays. « Je ne vais pas me venger de ce qui m’est arrivé en 2009. Laissons le passé pour le passé. Regardons ensemble vers l’avenir. Je suis prêt à coopérer avec vous pour l’intérêt supérieur de la Nation. », a-t-il rassuré. Avant de poursuivre : « Je suis un candidat de tous les Malgaches sans exception, qu’ils soient du Nord, du Sud, de l’Est, de l’Ouest, ou du Centre. Nous allons reconstruire ensemble ce qui a été détruit en 2009. Je ne pourrai pas assurer seul cette mission. Il faut notre solidarité. Ensemble, nous vaincrons la pauvreté et sortirons le pays de l’état où il se trouve depuis 2009. Il faut une forte capacité de négociation pour convaincre nos partenaires techniques et financiers à nous aider. J’en ai donné les preuves durant mes mandats à la tête du pays.». Visiblement, Marc Ravalomanana voulait faire comprendre samedi dernier à Mahamasina qu’il est un candidat d’ouverture. « Non seulement, c’est un bâtisseur, mais c’est aussi un bon leader capable de définir une vision qui sera réalisée dans le cadre de la mise en œuvre du MAP II. », explique Mamimamonjy Raharinavalona, mandataire du candidat n°25.

R. Eugène

Midi Madagasikara2 partages

Guerre de foules entre trois gros calibres

Week-end chargé pour le président Hery Rajaonariampianina. Tour à tour, il a été à Ampahibe, à Tsiroanomandidy, à Fianarantsoa et à Antsirabe. Rajaonarimampianina continue son périple à travers l’île. Ainsi dans la matinée d’avant-hier, il a été à Ampahibe. L’ancienne infirmerie de cette garnison militaire a été entièrement réhabilitée pour devenir désormais l’Hôpital militaire régional numéro un. Une première, comme son nom l’indique, pour les services de santé militaire. A long terme le ministère de la Défense nationale vise à mettre en place ce type d’infrastructure de santé dans les autres régions militaires. Le Président de la République est venu inaugurer cet établissement hospitalier. En fin de matinée, il a rallié la région Bongolava. Dans le cadre de la lutte contre l’insécurité, le 2e Bataillon Inter-Armes a été installé dans la commune rurale de Fihaonana, District de Tsiroanomandidy, dans la Région Bongolava. Le Chef suprême des Forces Armées est venu inaugurer le camp du 2e  BIA.

 « Zava-bita ». Hier, Hery Rajaonarimampianina a rencontré la population fianaroise à la place de la gare de chef-lieu de province. Une foule immense était venue l’accueillir. Ce fut une occasion pour lui d’annoncer qu’il est prêt à affronter les élections. Il a ainsi souligné que les « Zava-bita » réalisés durant son mandat et qu’il faudrait continuer. Il n’a pas manqué également de parler de « Fisandratana 2030 ». Toujours dans la journée d’hier, le Président de la République s’est rendu au Toby Farihimena-FLM où un grand culte a marqué la 72e rencontre annuelle de ce Toby, un des hauts-lieux de l’église luthérienne, sis dans le district de Betafo, dans la région Vakinankaratra. 121, les bergers du mouvement du Réveil, ont été consacrés lors de cet office religieux.

Recueillis par Dominique R.

Les Betsileo ont réservé un accueil chaleureux à Andry Rajoelina.

Un chiffre prémonitoire. C’est l’avis de l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina par rapport au chiffre « 13 » qu’il a sorti samedi dernier lors du tirage au sort organisé par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). En tournée régionale à Fandriana et à Imadiala, le candidat du « Tanora malaGasy Vonona » (TGV) a déclaré : « Il n’y a rien de hasard dans tout ce que l’on entreprend ». Fidèle de l’Eglise catholique Romaine (EKAR), il est convaincu que « tout ce qui se passe dans la vie est écrit à l’avance ». Selon ses dires, « le numéro 13 est un chiffre prédestiné ». Faut-il rappeler que le maître mot pour son projet « Initiative pour l’Emergence de Madagascar » (IEM) a été tiré du 1 Corinthiens 13 : 13 « Maintenant donc ces trois choses demeurent : la foi, l’espérance et l’amour ; mais la plus grande des trois c’est l’amour ». (Fa ny Fitiavana no lehibe indrindra). C’était aussi sur la place du « 13 mai » qu’Andry Rajoelina a réussi à renverser Marc Ravalomanana en initiant le mouvement populaire de 2009. Reste à savoir si après le scrutin du 7 novembre, son « numéro 13 » va le  propulser à la Magistrature suprême.

Soutien inconditionnel. Samedi dernier, Andry Rajoelina a encore fait le plein au stade municipal de Beapombo à Fandriana et à Imadiala. En effet, la population de la Région Amoron’i Mania a exprimé son soutien inconditionnel au numéro Un de la Révolution orange. Emporté par une ambiance survoltée lors de cette rencontre avec les « Betsileo », l’ancien président de la Transition a annoncé : « Le financement pour la réalisation de tous les projets inscrits dans l’IEM existe déjà ». Et lui de rappeler au passage que l’objectif de l’IEM est de rattraper le retard de développement que la Grande Ile n’a jamais connu depuis 58 années d’indépendance. Fandriana étant un District connu et reconnu comme étant producteur d’intellectuels et d’élites et les « Betsileo » occupent le  pôle position en ce qui concerne l’éducation des enfants, les problèmes rencontrés par les enseignants et le manque d’infrastructures scolaires, ainsi que l’inexistence d’infrastructures sportives et culturelles pour les jeunes figurent cependant parmi les difficultés au quotidien de la population locale. Comme les autres régions de la Grande Ile, Fandriana et Imadiala font face aussi à la difficulté d’accès à cause du mauvais état des routes, notamment Ikelikapona – Fandriana et l’insécurité grandissante qui sévit en milieu rural comme en milieu urbain. « J’ai décidé de prendre mes responsabilités pour apporter des solutions concrètes à vos problèmes », a déclaré Andry Rajoelina. A noter qu’à Imadiala, même si 26 « Agnarandray » ont organisé un « Famadihana » (retournement des morts) le jour de l’arrivée du candidat du « Tanora malaGasy Vonona », la grande place locale était complètement envahie par le « Volomboasary ». Ce jour, le candidat « numéro 13 » est attendu du côté de Soavinandriana, dans la Région Itasy.

Davis R

Engouement populaire samedi dernier au stade de Mahamasina

Popularité confirmée. C’est le moins qu’on puisse dire du rendez-vous que le candidat Marc Ravalomanana a donné à ses partisans samedi dernier au stade municipal de Mahamasina. Une occasion pour lui de déclarer orbi et urbi que sa candidature a été validée par la HCC. Une occasion également pour le président national du TIM de confirmer que sa cote de popularité reste intacte dans la Capitale où tout se fait et se défait. « Le numéro 25 que je porterai dans le bulletin unique nous permet déjà d’espérer notre victoire aux prochaines élections. Le numéro 25, car nous sommes aujourd’hui à Mahamasina le 25 août. Et encore, le 25 décembre est le jour de naissance du Messie. », a-t-il affirmé en défendant son numéro. Avant de rajouter : « Madagascar a besoin d’un sauveur, c’est la signification de ce numéro. » Par ailleurs dans son discours qu’il a prononcé en 6 dialectes correspondant aux 6 provinces que compte le pays, Marc Ravalomanana a mis l’accent sur l’unité nationale, la lutte contre la corruption, la lutte contre l’insécurité, le redressement économique et la lutte contre l’insécurité alimentaire. « Nous allons bâtir et non détruire. », a-t-il réitéré.

Candidat du peuple. Le candidat Marc Ravalomanana s’est particulièrement adressé aux forces de l’ordre en déclarant que ces dernières ont un rôle à jouer non seulement dans la préservation de l’unité nationale, mais également dans le développement économique du pays. « Je ne vais pas me venger de ce qui m’est arrivé en 2009. Laissons le passé pour le passé. Regardons ensemble vers l’avenir. Je suis prêt à coopérer avec vous pour l’intérêt supérieur de la Nation. », a-t-il rassuré. Avant de poursuivre : « Je suis un candidat de tous les Malgaches sans exception, qu’ils soient du Nord, du Sud, de l’Est, de l’Ouest, ou du Centre. Nous allons reconstruire ensemble ce qui a été détruit en 2009. Je ne pourrai pas assurer seul cette mission. Il faut notre solidarité. Ensemble, nous vaincrons la pauvreté et sortirons le pays de l’état où il se trouve depuis 2009. Il faut une forte capacité de négociation pour convaincre nos partenaires techniques et financiers à nous aider. J’en ai donné les preuves durant mes mandats à la tête du pays.». Visiblement, Marc Ravalomanana voulait faire comprendre samedi dernier à Mahamasina qu’il est un candidat d’ouverture. « Non seulement, c’est un bâtisseur, mais c’est aussi un bon leader capable de définir une vision qui sera réalisée dans le cadre de la mise en œuvre du MAP II. », explique Mamimamonjy Raharinavalona, mandataire du candidat n°25.

R. Eugène

Madagate1 partages

Madagascar. SeFaFi: du bon usage de la Haute cour constitutionnelle

SeFaFi

SEHATRA FANARAHA-MASO NY FIAINAM-PIRENENA

Observatoire de la Vie Publique

Lot III M 33 K Andrefan’Ambohijanahary, Antananarivo 101

Tél. 032 59 761 62Email : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Du bon usage de la Haute Cour Constitutionnelle

La publication récente d’une longue interview du président de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC)[1] a interpellé et intrigué nombre de citoyens. Pourquoi cette sortie médiatique d’une institution dont les membres sont quasiment inconnus, leur nomination se faisant en toute discrétion, le grand public n’étant informé ni de leurs compétences ni de leurs parcours[2] ? Dans le passé, certains de ses membres ont pourtant exercé plusieurs mandats, d’autres sont restés en place bien au-delà de 7 ans - durée de leur mandat imposée par la Constitution[3].

Il n’empêche : l’institution elle-même, peu connue et encore moins comprise, n’a cessé d’influencer fortement la vie de la nation. Les familiers de la vie politique retiennent surtout son rôle en matière d’élection : la HCC a été au centre des crises politiques et électorales de 2001-2002, de 2009 et encore de 2013[4]. C’est aussi une institution qui, en dépit de son effectif limité, bénéficie d’une part disproportionnée du budget de l’État, lui permettant un train de vie surprenant fait de voyages, de véhicules et d’autres facilités – à l’abri de tous les regards et de toute redevabilité[5].

Rôle électoral

La HCC « statue sur le contentieux des opérations de référendum, de l’élection du Président de la République et des élections des députés et sénateurs »[6], et « proclame le résultat officiel des élections présidentielles et législatives, ainsi que des consultations par référendum »[7]. C’est le rôle le mieux connu du public et pour lequel les attentes par rapport aux élections à venir sont grandes. Au vu des performances des précédentes Hautes Cours Constitutionnelles, il est donc hautement souhaité que l’actuelle respecte pour elle-même et qu’elle fasse respecter par les autres le verdict des urnes et la sincérité du prochain scrutin.

Vérification de la conformité des lois à la Constitution

La HCC statue également sur la conformité à la Constitution des traités, des lois, des ordonnances et des règlements autonomes[8]. Mais force est de constater qu’elle joue un rôle de plus en plus important dans la confection de nos lois. Elle est largement plus compétente, en termes d’expertise sinon de sophistication juridique, que les deux institutions qui élaborent et votent nos lois (l’Exécutif et le Parlement). Aussi s’ingère-t-elle de plus en plus, sous couvert de vérification de conformité avec la Constitution, dans le processus d’élaboration de ces lois – bien qu’elle soit composée de juges non élus. Elle le fait en déclarant inconstitutionnels certains sujets législatifs sur lesquels la Constitution est peu explicite, voire muette. Il en résulte qu’un certain nombre de déclarations de non-conformité se basent sur de pures opinions personnelles, ou sur une compréhension subjective de ce que dit ou veut dire la Constitution. Régulièrement, par des avis de plus en plus longs, la HCC se prononce contre des articles entiers ou des lois entières, dans un contexte où le législateur saisit à peine de quoi il est question et ce que cela veut dire.

Par contre, sont davantage connues du public les décisions récentes qui, de l’aveu de la HCC elle-même, ne se cantonnent pas « aux volets purement juridiques » et peuvent être « perçues dans un sens politique ». Tel est le cas de la décision n° 18-HCC/D3 du 25 mai 2018, qui a imposé de dissoudre le gouvernement alors que la question posée portait sur la déchéance du Président. Il en est de même lorsque la HCC « recommande » de tenir séparément les élections présidentielles et les législatives, en arguant du fait que « les législatives doivent servir à chercher une majorité claire pour le président de la République ». Cette obligation, nullement mentionnée dans la Constitution, n’est en réalité qu’un avis personnel émis par la HCC, avis qui devient alors une loi de la République.

Constatation similaire, lorsque la HCC prétend que le « mandat impératif n’est pas applicable dans un système démocratique » : cela peut être vrai, mais ce n’est pas ce que dit la Constitution. « C’est la Constitution qui prime », a prétendu le Président de la HCC ; certes, mais visiblement pas dans le cas du mandat impératif.

Un dernier exemple, aux enjeux considérables, concerne les règles applicables à l’intérim d’un Président de la République candidat à sa succession, que la Constitution oblige à démissionner soixante jours avant le scrutin. À l’occasion des élections à venir et en l’absence d’une loi votée par le Parlement[9], la HCC a décidé, de sa propre initiative, de « clarifier et définir le rôle de cet intérim ». Ainsi donc, dans le système représentatif qui est le nôtre, et où la loi doit être l’expression de la volonté générale, il revient à la Haute Cour Constitutionnelle de déterminer les règles applicables à un intérim à la tête du pays pendant la période électorale !

Rôle de régulation ?

Enfin, la HCC « règle les conflits de compétence entre deux ou plusieurs Institutions de l’État ou entre l’État et une ou plusieurs Collectivités territoriales décentralisées ou entre deux ou plusieurs Collectivités territoriales décentralisées » [10]. Selon le Président de la Cour, les juridictions constitutionnelles, surtout africaines, ont un rôle de régulation des institutions. Mais dans les questions qui nous concernent ici, il s’agit de régler des conflits politiques, et non pas des conflits de compétence comme prévu par la Constitution. Ne pas prononcer la déchéance du Président de la République ne revenait pas à appliquer la Constitution et le droit comme prévu, mais à défendre les institutions de la République par la HCC, dit son Président : la décision n° 18-HCC/D3 du 25 mai 2018 cherchait à « stabiliser la situation », « juste pour quelques mois, mais non pas [de manière] définiti[ve], dans un objectif de pouvoir organiser les élections ». Répétons-le : le rôle de régulation des institutions, par la sortie du cadre purement juridique, n’est pas prévu par la Constitution.

Même si l’initiative de stabilisation est louable, sa mise en œuvre n’est pas sans danger, en raison du risque de dérapage ou d’abus d’une position dominante. Ce n’est pas la première fois dans notre histoire que la HCC s’est prononcée en se détournant des règles du droit, de sorte que ce qui aurait dû être l’exception est devenu la règle. Certes, le Président de la Cour nous assure qu’« une fois la situation normalisée, les décisions vont se cantonner aux volets purement juridiques ». Mais quand la situation sera-t-elle normalisée ? Et qui décidera que nous appliquerons à nouveau les règles du droit ? Rappelons-nous que les arrêts et les décisions de la HCC ne sont susceptibles d’aucun recours. L’impression d’une omnipotence sans les freins et contrepoids habituels d’une République commence à se faire sentir. Dès lors, qui gardera les gardiens du temple ? Il ne reste que le peuple, l’opinion publique, ou la volonté générale exprimée par le biais de la loi. De quoi prendre peur.

Outre les problèmes inhérents à la Constitution elle-même, l’impasse dans laquelle se trouve le pays de manière récurrente tient pour une large part à l’incompétence juridique et à l’inconsistance politique du pouvoir législatif. Apparemment, les législateurs préfèrent les votes unanimes à main levée et les manifestations de rue, à l’accomplissement rigoureux de leur fonction première : voter la loi. L’incapacité autant que la démission collective des députés et des sénateurs ouvrent la porte à toutes les manipulations, qu’elles soient le fait de l’exécutif, de l’argent facile ou de la démagogie. De sorte que la HCC pourra continuer à se prévaloir de l’urgente obligation de « défendre l’institution présidentielle » et de « stabiliser les institutions »…

Antananarivo, 21 août 2018

[1]. L’Express de Madagascar du 3 août 2018.

[2]. Contrairement au modèle américain, par exemple, où les membres désignés par le Président doivent être approuvés par la majorité du Sénat qui, par ce processus d’approbation, dissèque la carrière et les écrits des juges nommés.

[3]. Une durée que la présente Cour cherche à violer en fixant la fin de leur mandat, non au 7ème anniversaire de leur propre prestation de serment, mais 7 ans après l’arrivée du dernier nommé au sein de la Cour.

[4]. Quand les membres de la CES étaient, en fait, des membres de la HCC.

[5]. Pour 2018, la HCC qui compte 9 membres, dispose d’un budget de 7,295 milliards d’Ariary (dont la moitié en indemnités) - soit une moyenne de 810 millions Ar par membre. Ces chiffres sont à comparer, par exemple, avec ceux de l’Assemblée Nationale qui compte 151 membres et dispose d’un budget de 50,553 milliards d’Ar (dont 26,151 milliards d’indemnités), soit une moyenne de 335 millions Ar par membre.

[6]. Constitution, article 116, alinéa 4.

[7]. Idem, art. 116, alinéa 5.

[8]. Idem, art. 116, alinéa 1.

[9]. Dans le communiqué intitulé : Les élections à venir, à l’image des précédentes ?, le SeFaFi s’en était inquiété dès le 1er avril 2017 : « Il existe toutefois un vide juridique complet en ce qui concerne les règles applicables à l’intérim assuré par le Président du Sénat ».

[10]. Constitution, art. 116, alinéa 2.

 

***********************************

 

SeFaFi

SEHATRA FANARAHA-MASO NY FIAINAM-PIRENENA

Observatoire de la Vie Publique

Lot III M 33 K Andrefan’Ambohijanahary, Antananarivo 101

Tél. 032 59 761 62Email : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Ho fampiasana tsara

ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana

Navoaka hovakian’ny besinimaro ny resaka lava be nifanaovan’ny filohan’ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana (HCC)[1] tamin’ny mpanao gazety, ka sadaikatra sy lasa saina ny maro amin’ny olom-pirenena. Inona no namoahan’io andrim-panjakana io lahatsoratra an-gazety toy izany, ny mpikambana ao aminy anefa tsy misy mpahalala satria natao mangingina tany ny fanendrena azy, tsy fantatry ny olona akory izay mety ho fahaizany, na ny dingana vitany, na ny fomba fijeriny ny zava-misy[2]? Nisy mpikambana efa tao taloha ary nahavita fotoam-piasana tao imbetsaka, misy ny efa nihoatra ny 7 taona no nipetrahany tao – io no fe-potoana iasana voalazan’ny Lalàmpanorenana[3].

Na izany aza anefa, io andrim-panjakana vitsy mpahalala sy tsy fantatra io izay tena dikany dia nanana ny fiantraikany goavana hatrany teo amin’ny fiainam-pirenena. Ireo izay manaraka akaiky ny fiainana politika dia mahalala tsara ny anjara asany amin’ny fifidianana : ny HCC no fototry ny krizy politika taorian’ny fifidianana tamin’ny 2001-2002, sy tamin’ny 2009 ary koa tamin’ny 2013[4]. Io andrim-panjakana io koa, na dia vitsy aza ny mpikambana ao, dia anokanana volam-panjakana mihoa-pampana, hany ka mahavariana ny mijery ny fari-piainan’ny mpikambana ao : fivahinianana any ivelany sesilany, fiarakodia sy tombontsoa isan-karazany – takontakonana tsy hisy mpahita ary tsy itakiana asa aminy[5].

Misahana fifidianana

Ny HCC no « manapaka ny fifanolanana mikasika ny fanatontosana ny fitsapan-kevi-bahoaka, ny fifidianana ny Filohan’ny Repoblika sy ny solombavambahoaka ary ny loholona »[6] ary izy no « manambara amin’ny fomba ofisialy ny vokatry ny fifidianana ny filohan’ny Repoblika sy ny solombavambahoaka ary ny fitsapan-kevi-bahoaka »[7]. Ireo no asany fantatry ny olona indrindra ary zava-dehibe no andrandrain’ny besinimaro aminy amin’ity fifidianana manaraka ity. Raha itodihana ny nataon’ny HCC tany aloha, dia irariana fatratra ny hanajan’ny HCC ankehitriny, sy hampanajany koa, ny vokatry sy ny fahamarinan’ny fifidianana ho avy.

Fanamarinana ny làlàna araka ny Lalàmpanorenana

Ny HCC koa no manapaka raha tena mifanaraka amin’ny Lalàmpanorenana tokoa ny fifanekena, ny lalàna, ny hitsivolana sy ny fitsipika manokana[8], ary tsy mitsaha-mitombo ny andraikitra raisiny amin’ny famoronana lalàna.

Ny HCC dia manam-pahefana betsaka lavitra noho izy mahay lalàna (na koa noho ny fahaizany manamboaboatra azy tafahoatra) raha ampitahaina amin’ireo andrim-panjakana roa hafa izay mamorona sy mandany ny lalànantsika (ny Mpanatanteraka sy ny Antenimiera), hany ka lasa miditra lalina any amin’ny fanamboaran-dalàna koa izy – nefa mpitsara tsy mba voafidy no mpikambana ao. Izy no manambara fa tsy mifanaraka amin’ny Lalàmpanorenana ny resaka mikasika ny lalàna tsy hentitra na tsy voateny mihitsy ao amin’ny Lalàmpanorenana. Ny vokatr’izany dia misy fanambarana zavatra maromaro lazaina fa tsy mifanaraka amin’ny Lalàmpanorenana nefa tsy mifototra afa-tsy amin’ny hevitry mpitsara manokana, na amin’ny fandraisana manokana izay lazaina na tian’ny Lalàmpanorenana holazaina. Noho izany dia misy fanambarana mihalava hatrany avoakan’ny HCC ombieny ombieny enti-manohitra andinin-dalàna na fehezan-dalàna manontolo mihitsy aza, tsy takatry ny sain’ny mpanao lalàna intsony izay resahina sy izay dikany.

Etsy an-daniny, fantatry ny olona kokoa ny fanapahan-kevitra vao noraisiny tao ho ao : na ny tenany izy HCC aza dia manaiky fa tsy nianona intsony tamin’ny « lafiny lalàna fotsiny » izy fa mety « horaisina hanana hevitra politika koa ». Tahaka izany ohatra ilay fanapahan-kevitra lah. 18-HCC/D3 ny 25 mey 2018, izay nanery ny handravana ny governemanta nefa ny olana nipetraka dia momba ny fanonganana ny Filoha. Toy izany koa raha « nanoro » ny hanasarahana ny fifidianana ny filoha sy ny solombavambahoaka ny HCC, satria, hono, « ny fifidianana solombavambahoaka dia tsy maintsy fototry ny hahazoana maro an’isa mazava ho an’ny filohan’ny Repoblika ». Tsy voalaza velively ao amin’ny Lalàmpanorenana io « tsy maintsy » io fa dia hevitra manokan’ny HCC fotsiny, fanambarana izay nanjary lalànan’ny Repoblika.

Tsikaritra ho tahaka izany koa, ny HCC izay milaza fa « tsy azo ampiharina any amin’ny rafitra demokratika ny tsy maintsy anarahan’ny olom-boafidy ny baikon’ny antoko misy azy » ; mety ho marina izany, nefa tsy izany velively no lazain’ny Lalàmpanorenana. « Ny Lalàmpanorenana no ambony indrindra », hoy ny filohan’ny HCC ; ekena, saingy hita fa tsy izany ny momba ny « fanarahana baiko ho an’ny olom-boafidy ».

Ohatra iray farany, ary tena mavesa-danja be ny fiantraikany, dia mikasika ny fitsipika mifehy ny fisoloana toerana ny Filoha am-perinasa milatsaka hofidiana izay teren’ny Lalàmpanorenana hametra-pialana enimpolo andro mialoha ny fifidianana. Amin’ny fifidianana ho avy izao ary noho ny tsy fisian’ny lalàna nolanian’ny Antenimiera[9], dia nandray fanapahan-kevitra manokana ny HCC « hanazava sy hamaritra ny asan’ilay mpisolo toerana ». Araka izany, aty amin’ny rafitra misy antenimiera toy ny antsika, aty ny lalàna dia tsy maintsy maneho ny safidim-bahoaka, dia nanjary ny HCC no mamaritra ny fitsipika ampiharina amin’ny fisoloana toerana momba ny fitondrana ny firenena mandritra ny fotoam-pifidianana.

Misahana ny fandrindrana

Ary farany, ny HCC no « mandamina ny fifanolanana eo amin’ny andraikitra sahanin’ny Andrim-panjakana roa na maromaro, na eo amin’ny Fanjakana sy ny Vondrom-paritra itsinjaram-pahefana iray na maromaro » [10]. Araka ny hevitry ny Filohan’ny HCC, ny Fitsarana Avon’ny Lalàmpanorenana, indrindra aty Afrika, dia natao handrindra ny andrim-panjakana. Fa raha ny momba ny resaka ataontsika eto, dia fifanolanana politika no tsy maintsy arindra, fa tsy fifanolanana eo amin’ny andraikitra sahanina araka ny voalazan’ny Lalàmpanorenana. Tsy fampiharana ny Lalàmpanorenana sy izay voalazan’ny lalàna ny tsy nanambarana ny fanonganana ny Filohan’ny Repoblika, fa fiarovan’ny HCC ny Repoblika, araka ny tenin’ny Filohany : ny fanapahan-kevitra lah. 18-HCC/D3 ny 25 mey 2018 dia natao « handamina ny toe-javatra », « ho an’ny volana vitsivitsy fotsiny, fa tsy ho mandrakizay tsy akory, mba hahafahana manatontosa ny fifidianana ». Averina ihany : ny asa handrindra ny andrim-panjakana, mivoaka ny sehatry ny lalàna, dia tsy voalazan’ny Lalàmpanorenana.

Na dia mendri-piderana aza ny finiavana handamina dia mety hampidi-doza koa satria mety hisy fihoaram-pefy na fanararaotana ataon’izay eo amin’ny toeran’ny manana fahefana. Tsy vao voalohany akory izao ny HCC ao amin’ny tantarantsika no nanao fanambarana tsy mifanaraka amin’ny lalàna. Marina fa ny Filohany dia nilaza tamintsika fa « rehefa milamina ny raharaha, dia hafantoka amin’ny lafiny lalàna fotsiny sisa ny fanapahan-kevitra horaisina ». Fa rahoviana moa no hilamina ny raharaha ? Ary iza no hanapa-kevitra fa hampihatra ny lalàna indray isika ? Tsarovintsika tsara fa ny didy sy ny fanapahan-kevitry ny HCC dia tsy azo ivalozana. Manomboka miseho lany ny tsy refesi-mandidy noho ny tsy fisian’ny hisatra sy ny letsi-danja mahazatra any amin’ny Repoblika. Ka iza àry amin’izay no hiaro ny firenena ? Tsy misy afa-tsy ny vahoaka, ny hevitry ny olona, na ny safidin’ny besinimaro avoaka amin’ny alalan’ny lalàna. Ary mampatahotra io.

Ary farany, ankoatra ny olana mifandraika amin’ny Lalàmpanorenana, miverimberina matetika loatra ny firenena no tapi-dalan-kaleha eo anatrehan’ny Lalàmpanorenana, satria ny fahefana mpanao lalàna tsy mahafehy ny asany ary satria koa izy tsy mahatombina ara-politika. Ny hita aloha dia aleon’ny mpanao lalàna miombon-kevitra manangan-tanana tsy misy mitsipaka rehefa mifidy, na mitarika fihetsiketsehana eny an-dalam-be, toy izay hanatontosa an-tsakany sy an-davany ny andraikiny voalohany dia ny hifidy ny lalàna. Varavarana midanadana ho an’ny fametsifetsena io tsy fahaizana sy fiarahana mandositra adidy ataon’ny solombavambahoaka sy ny loholona io, fametsifetsena ataon’ny mpanatanteraka, na ny mpanam-bola na noho ny baranahiny. Noho izany ny HCC dia afaka miseho ho voatery « hiaro ny filohan’ny repoblika » sy « hampitombina ny andrim-panjakana »...

Antananarivo, 21 aogositra 2018

[1]. L’Express de Madagascar ny 3 aogositra 2018.

[2]. Tsy tahaka ny an’ny Amerikana, ohatra, izay tsy maintsy ankatoavin’ny maro an’isa amin’ny Loholona ny mpikambana tondroin’ny Filoha, ary ny ataony alohan’io fankatoavana io dia ny mijery ny fiainana sy ny asasoratr’ireo mpitsara voatendry ireo.

[3]. Fe-potoana izay tadiavin’ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana ankehitriny hodikaina ka noferany ho 7 taona aorian’ny nanendrena izay mpikambana farany indrindra ao amin’ny Fitsarana, fa tsy ho 7 taona taorian’ny nanaovan-dry zareo fianianana.

[4]. Tamin’izany dia ny mpikambana tao amin’ny CES ihany no mpikambana tao amin’ny HCC.

[5]. Ho an’ny 2018, ny HCC izay ahitana mpikambana 9, dia mikirakira vola 7,295 lavitrisa Ariary (ny antsasak’io dia tambin-karama) - izany hoe 810 tapitrisa Ar isan’olona eo ho eo. Azo ampitahaina amin’ny an’ny Antenimieram-pirenena izany isa izany : 151 no isan-dry zareo, vola 50,553 lavitrisa Ar no kirakirainy (tambin-karama ny 26,151 tapitrisa) izany hoe 335 tapitrisa Ar isan’olona eo ho eo.

[6]. Lalàmpanorenana, andininy 116, andalany 4.

[7]. Idem, and. 116, andalany 5.

[8]. Idem, and. 116, andalany 1.

[9]. Ao amin’ny fanambarana mitondra ny lohateny hoe : « Hanahaka ny teo aloha ihany ve ny fifidianana manaraka ? », ny SeFaFi dia efa nanahy ny amin’io tamin’ny 1° aprily 2017 : « Misy kosa anefa banga tanteraka ao amin’ny lalàna mikasika ny fitsipika ampiharina amin’ny Filohan’ny Antenimieran-doholona misolo toerana azy ».

[10]. Lalàmpanorenana, and.116, andalany 2.

Midi Madagasikara1 partages

MADATREK ou le périple de la famille Poussin : Et l’aventure continue…

2. La charrette de la famille Poussin lors de son passage à Vohémar Photo madatrek.com.

L’histoire débute le 16 mai 2014, lorsque Alexandre Poussin et sa famille ont commencé un périple à travers Madagascar en charrette à zébus.

C’était un voyage pas comme les autres qui a su se rendre utile en apportant des appuis précieux à des ONG qui réalisent des projets en faveur dela population de l’île-continent : maternité à Vohémar, salles de classe à Antsohihy, lavoir communautaire niché au cœur de la haute ville de Fianarantsoa, dispensaire à Berevo, appareil de radiographie pour l’hôpital des lépreux de Farafangana, appui aux cantines scolaires à Vangaindrano et plusieurs autres localités, soutien à des programmes de récupération nutritionnelle d’enfants dénutris… En quatre ans, Alexandre et Sonia Poussin, accompagnés de leurs deux enfants Philaé et Ulysse, ont parcouru « seulement » 5 000 km, mais ont fait des rencontres inoubliables, vécu des situations inédites, parfois périlleuses, souvent merveilleuses pour la petite famille de « vazaha » qui, au bout de quatre ans, en sait sans doute beaucoup plus sur la Grande  Ile d’aujourd’hui, que de nombreux Malgaches.

Prise de conscience. Alexandre Poussin a tenu à partager ce vécu, lors de la présentation de leur périple « Madatrek » : ce tour de Mada bouclé le 19 août 2018 au PK 0, qui a permis de financer 27 projets avec un budget total de plus de 207 000 euros, récoltés auprès de divers donateurs suite au lancement de plusieurs financements participatifs qui ont rassemblé,  chaque fois, plus de 200 donateurs. Le récit d’Alexandre Poussin, au côté de l’association « ALEFA Madagasikara », samedi dernier, a permis au public présent au Pavé Antaninarenina, de prendre davantage conscience du potentiel inexploité ou mal géré de Madagascar et de mesurer l’ampleur du défaut de management des ressources naturelles, humaines et autres, dont regorge le pays.

D’« Africa Trek » à « Madatrek ». De telles aventures allant bien au-delà de la simple découverte, Alexandre et Sonia Poussin n’en sont pas à leur coup d’essai. Le couple a déjà réalisé la traversée de l’Afrique à pied, depuis le Cap de Bonne Espérance jusqu’au Mont des Béatitudes, en Israël, en suivant la vallée du Grand Rift Est africain. Les 14 000 km parcourus et pas moins de 1 200 familles rencontrées sur le chemin, leur ont permis, à travers leur série documentaire et leurs livres, de « donner une image moins pessimiste de ce continent en général et de ses habitants en particulier ». Voulant réitérer l’expérience à Madagascar, ils ont été, cette fois, accompagnés de leurs deux enfants.

Objectif. Avec leur charrette à zébus, ils se sont rendus dans des missions, ONG, associations et initiatives « qui œuvrent pour la reconstruction du pays, la restauration de son environnement et le mieux-être de populations éprouvées ou laissées pour compte ». La famille Poussin en a rencontré une douzaine. « Notre objectif est, par notre travail de réalisateurs et de reporters, de mettre en lumière leur action et leur donner un écho. Nous   saisirons l’occasion pour mettre la main à la pâte. Cela reste un voyage, mais un peu plus utile et sédentaire qu’« Africa Trek ». La charrette a été autant un moyen de communication qu’un moyen de transport… »,  expliquent les acteurs de « Madatrek ». Rencontre avec des « dahalo » sans qu’aucune mésaventure ni fait d’insécurité ne leur soit arrivée ; découverte du quotidien du Malgache de la brousse, sa richesse et son dénuement… la charrette a été, en effet, témoin de bien d’émotions !

L’après « Madatrek ». Le périple est certes bouclé, mais l’aventure continue, annonce Alexandre Poussin. « Notre charrette va continuer à rouler par le biais des touristes. Elle  figure dorénavant au catalogue du tour opérateur « Océane Aventures » en partance du domaine Saint  François de l’ASA (ndlr, Ankohonana Sahirana Arenina, association œuvrant pour la réinsertion de familles en grande précarité) d’où nous sommes partis il y a quatre ans, pour un tour de Tana par les Rova, à la découverte de la culture de l’Imerina, avec nos zébus ! » Au lieu de laisser leur charrette couverte de poussières, rongée par la pluie, ou exposée dans un musée, la famille Poussin a préféré la laisser continuer à « vivre ». Leurs zébus aussi !

Hanitra R.

Midi Madagasikara1 partages

Ambanja : 3,5 km de routes réhabilitées par le MTPI

Les routes de la ville d’Ambanja s’embellissent.

Le développement économique passe par la réalisation des infrastructures aussi bien en milieu rural qu’urbain.

Les projets d’infrastructures se poursuivent. Conformément au défi du président de la République Hery Rajaonarimampianina de doter le pays d’infrastructures pour le développement en vue de la réalisation des objectifs du « Fisandratana 2030 », les inaugurations se poursuivent dans les différentes régions du pays. C’est ainsi que dans la partie Nord du pays, plus exactement dans la ville d’Ambanja, le ministre des Travaux Publics et des Infrastructures Ulrich Andriantiana a inauguré, samedi dernier une portion de routes de 3,5 km. Les travaux consistent également à doter d’un éclairage public grâce aux panneaux solaires ainsi que la canalisation pour l’évacuation des eaux de pluie, afin de préserver les routes. Le ministre des Transports et de la Météorologie, Ralava Beboarimisa était également présent lors de cette inauguration.

RN 6. Mais la série ne va pas s’arrêter là, puisque le ministère des Travaux publics et des Infrastructures (MTPI) prévoit déjà le lancement des travaux de réhabilitation de la RN6 au mois de septembre prochain. Des travaux qui arrivent à point nommé quand on connaît l’importance économique des agglomérations à désenclaver comme Ambondromamy, Port-Bergé, Ambanja, Ambilobe… Bref, d’ici peu, la liaison routière à destination d’Antsiranana sera de nouveau facilitée.

R.Edmond.

Madaplus.info0 partages

Culture : Mage 4 enflamme Antsahamanitra

Les Live sur Facebook ont été nombreux montrant le concert de Mage4. Les fans étaient contents de retrouver Ken et sa bande en concert à Antsahamanitra.
Mage 4 fête ses 25 printemps. Apres le succès au Palais des sports de Mahamasina, ils récidivent en enivrant de joie leurs fans. D’Ailleurs, un d’eux fait actuellement le buzz sur internet. Il était monté sur scène et est tellement dans le feeling puis il a décidé de faire un saut dans le public mais tout le monde l’a évité. Tout cela a été capturé par les fans. Admirez.
Madaplus.info0 partages

Deux agents de sécurité de la Gastronomie Pizza morbidement assassinés

Rien de va plus au pays, l’insécurité doit être une des préoccupations des prétendants à la magistrature suprême. Décidément, la sécurité au pays est devenue un luxe que beaucoup de malgache n’ont pas. Pas plus tard qu’hier, la Gastronomie Pizza sise à By-pass a été attaquée par des bandits. Ces derniers ont sauvagement tué les agents de sécurité à coup de poignard au coup et au ventre. L’un a été trouvé mort au sein même du restaurant et l’autre à Andoharanofotsy.
Cette affaire est déjà auprès des mains des forces de l’ordre. Mais leurs tâches seront assez difficiles, en effet, les bandits ont emporté le DVR ou (Digital Video Recorder). Selon le constat sur place, les malfaiteurs ont essayé de dérober le coffre et ont forcé les agents de sécurité à l’ouvrir, choses qu’ils ne peuvent pas faire. Ainsi, ils ont forcé les agents à indiquer le comptable qui est le détenteur du code de sécurité. Ce dernier habite à Andoharanofotsy, c’est pour cela que l’autre agent de sécurité a été tué dans les alentours de ce quartier.
News Mada0 partages

Rallye de Boeny: victoire de Tahina , abandon d’Olivier

Une course à couper le souffle ! Alors que les inconditionnels de la discipline ont attendu une victoire logique d’Olivier Ramiandrisoa, le rallye de Boeny a réservé une toute autre surprise lors de la dernière étape d’hier.

Malgré un démarrage en trombe puis une lancée spectaculaire, Olivier n’a pu assouvir jusqu’à la fin sa soif de monter sur la haute marche du podium. Suite à un problème mécanique, l’ancien champion de Madagascar et son épouse Maya sont tombés en rideau. Et, ils n’étaient pas les seuls à mordre la poussière à Boeny.

Et cette perte de vitesse du leader de la course a laissé le champ libre à Tahina et Baovola (Subaru), classés deuxième à l’issue de la deuxième étape, de prendre la tête de la course et de décrocher dans ce sens la timbale avec un temps de 1h :43’ :38’’.

Sur la deuxième marche du podium se trouvent Tanjona et Patblock, suivis de Mathieu Andrianjafy au volant d’une Nissan.

Miarintsoa R.

Classement

Tahina Razafinjoelina et Baovola Rajaonarison (Subaru Impreza) : 1h :43’ :38’’ – 2- Tanjona Raharinosy et Patrick Rakotonirina (Subaru Impreza) : 1h :44’ :59’’ – 3- Mathieu Andrianjafy et Tsiresy Ramiarinjaona (Nissan) : 1h :45’ :51’’ – 4- Teddy Rahamefy et Herman Ratsimbarisoa (Ford Ranger) : 1h :46’ :47’’ – 5-Mickael Rabesaotra et John Ramananarivo (Subaru Impreza) : 1h :57’ :31’’ – 6-Rova Krystal Rakotomalala et Judicael Rakotomalala (Peugeot 106) : 1h :57’ :37’’ – 7-Gaston Rakotonindrina et Steffy Rafenoarisoa (Peugeot 205) : 2h :00’ :15’’ – 8-Anjaniaina Rakotoarisoa et Marino Ralaimisa (VW Golf) : 2h :5’ :44’’ – 9-Fabien Richardot et Irianala Andrianarinosy (BMW E30) : 2h :14’ :04’’ – 10-Andie et Jennie (Peugeot 206) : 2h :42’ :00’’ – 11-Rima Ramamanandro et Hery Razafimbelo (Peugeot 106) :3h :00’ :23’’.
News Mada0 partages

Mahajanga: star tour sous une bonne étoile

Sans faute et avec panache, la deuxième édition de Star Tour a renoué avec le succès le week-end dernier dans la ville des Fleurs. Un rendez-vous éclectique et convivial très attendu depuis des années par les Majungais et également les vacanciers.

Vendredi dernier au Bord, la soirée inaugurale a mis sous les feux de la rampe deux bêtes de  scène à ne plus présenter au grand public. Jazz MMC s’est affirmé comme l’incarnation du nouveau style afro aux rythmes fluides et aux chorégraphies entrainantes, à l’image de ses titres comme « Foko tsary niova » et « Tsy tindriko ». Ceci dit, c’était le calme avant que la tempête Stéphanie transcende les noctambules majungais.

La reine du « Dontsiky » a encore une fois fait une démonstration de force le temps d’une soirée empreinte de musique tropicale, tout en rendant un vibrant hommage à la regrettée Rasoa kininike. Elle a si bien interprété l’indémodable « Tsara tso-drano ».

Durant le week-end, la ville de Mahajanga a vibré au rythme de Star Tour. A la fin de chaque soirée, le bord s’est transformé en véritable discothèque à ciel ouvert, avec Cyemci, DJ Nicky, DJ Sniper et DJ Jerry aux platines.

La sécurité a été renforcée, non seulement sur le site du festival mais également et surtout dans la ville toute entière. « Pour la 2e année consécutive, l’objectif est d’organiser ensemble une fête réussie, sans incidents, tout en respectant la propreté de la ville », avance Mokhtar Salim Andriantomanga, maire de la Cité des fleurs. Avant d’enchaîner que « Moi particulièrement lors de mon enfance, j’étais ravis à l’idée de voir des capsules à la maison, ce fut un signe qu’il y avait du coca cola ou de la limonade à boire ».

Un événement culturel haut en couleurs 

La caravane aux couleurs des produits Star a emprunté les rues de Mahajanga dans l’après-midi de samedi. Un défilé étincelant de mascottes qui, une fois arrivé sur le site des festivités, a laissé place à un Méga zumba avec XXL, sous une ovation de « Lamako ».

Le seul à avoir fait un véritable tabac lors de la deuxième soirée, c’est Elidiot. Ce dernier a drainé une marré humaine au Bord de Mahajanga. Le natif de la région Sava, entouré de ses musiciens et danseurs, a proposé un spectacle, autant à voir qu’à écouter sur les planches du Star Tour.

Connu et reconnu comme précurseur de l’afropop, Elidiot a exécuté son titre « Ngôma lehilahy » sur un air de « mogodro », un genre typique de la partie septentrionale de l’île. Effectivement, ce n’est pas pour rien qu’il a remporté le prix de « Mozika mafana masculin » au début de l’année.

« Mahajanga est toujours une ville chaude où vit un public enthousiaste qui nous réserve un accueil chaleureux », a tout simplement commenté l’artiste qui, tout juste après avoir terminé sa prestation, a pris la route de Fianarantsoa pour la suite de sa tournée nationale. A l’animation, le duo Honnorat et Andry Barhone a apporté son lot de joie et de fou rire.

Les familles aux premières loges 

Et puisque Star Tour Majunga privilégie avant tout la destination familiale, les soirées spéciales Coca-Cola ont gâté le jeune public, avec une série de projections de dessins animés, de quiz, des ateliers de dessin et notamment la plus prisée, Olympiade familiale. Une occasion pour les vacanciers de participer à une grande kermesse.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Antsahamanitra: le groupe Mage 4 magistral

Après son spectacle inoubliable du 22 avril dernier dans la capitale, le groupe Mage4 a de nouveau mis le feu à Antsahamanitra, hier après-midi, avec une ambiance encore plus « magique ».

En fait, si les fans ont été satisfaits lors du dernier spectacle du groupe, celui d’hier est encore plus « lafatra » ou merveilleux, un des titres, déjà concocté par le groupe depuis quelques temps. En effet, Ken et consort ont apporté des nouveautés aussi bien au niveau du répertoire que de la mise en scène avec la participation d’un orchestre symphonique. De nouveau le public a été comblé car l’ensemble a donné un style encore plus rock à leur musique.

Mais force est de constater que par rapport aux années précédentes, la musique du groupe devient un peu plus agressive. Cela peut se ressentir en entendant la réinterprétation des anciens tubes. Un double album est d’ailleurs sorti à cette occasion.

Si tel était le cas pour les spectateurs, les journalistes, surtout les photographes avaient eu du mal à accomplir leur mission, n’ayant pas de place réservée pour faire comme il se doit leur métier.

Lova R

News Mada0 partages

Chronique: petite leçon du lundi

Il y a des parcours qui vous laissent sans voix. Celui de Virginie Delalande est de ceux-là. Son témoignage, filmé par Laetitia Moreau dans le documentaire «L’éloquence des sourds», est une incroyable leçon de persévérance et d’optimisme. Sourde profonde de naissance, Virginie Delalande s’est battue pour avoir droit à la vie qu’elle s’est choisie et aujourd’hui, elle partage avec les autres le secret du handicapower pour devenir un handiwinner.

Pendant vingt ans, elle a suivi des séances d’orthophonie trois fois par semaine. Elle parle, d’une voix qui est la sienne mais pas tout à fait la sienne, parce qu’on la lui a apprise et qu’elle ne l’a jamais entendue. Appareillée, elle lit aussi sur les lèvres pour converser : «Lire sur les lèvres, ce n’est pas comme lire un livre où les mots sont écrits de la même façon et avec la même taille de lettres. Chacun a un débit différent, a sa propre prononciation et je ne parle pas de ceux qui ont une moustache, une barbe, ni de ceux qui mettent la main devant la bouche quand ils parlent».

Virginie Delalande est la première avocate sourde de naissance en France. Elle a choisi ce métier pour donner tort aux médecins qui avaient affirmé à ses parents qu’elle serait muette. Sur le site de Handicapower, elle écrit : «Vous méritez beaucoup mieux qu’une vie déprimante dans laquelle vous vous sentez inutile, insignifiant, différent…». Ce triste tableau est effectivement celui qui attend une personne qui se sent à part, en marge de la société, laquelle n’est pas toujours bienveillante avec ceux qui s’expriment ou agissent pas tout à fait comme tout le monde. Virginie Delalande raconte par exemple combien il lui était difficile d’avoir accès à la même qualité d’informations que les autres étudiants quand les enseignants refusaient de lui donner les supports de leurs cours. Comme d’autres handicapés volontaires et courageux, elle a réussi à donner tort à un entourage qui aurait baissé les bras.

Une belle leçon d’humanisme pour commencer la semaine.

Kemba Ranavela

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Un nouvel évêque missionnaire (2)

(Suite.)

Il fut nommé supérieur de la mission, et le 25 août 1899, à la suite de touchantes cérémonies d’adieu sur la Sainte Montagne et à la Salette de Grenoble, au cours desquelles on fut vivement impressionné et édifié par la tenue pieuse et grave de la petite colonie salettine, notamment de son jeune chef, il quittait la mère-patrie et voguait vers la grande île africaine.

Les districts de Betafo et d’Antsirabe, avec 4 ou 5 000 catholiques disséminés dans de nombreux postes, composaient le champ d’action confié aux fils de la Vierge en pleurs.

Bénis de Dieu, leurs efforts furent couronnés de succès. Les postes de mission se multipliaient, et le nombre des catholiques, après quelques années, dépassait le beau chiffre de 25 000.

Devant des résultats si consolants, à la demande des RR. PP. Jésuites eux-mêmes, la Sacrée Congrégation de la Propagande érigeait en préfecture apostolique la province de Betafo, et en confiant l’administration uniquement aux missionnaires de la Salette, avec le R. P. Dantin comme préfet.

Les comptes rendus n’ont cessé de témoigner du labeur fructueux des Pères et des progrès de l’évangélisation de leur mission, qui accusait, lors du dernier recensement, 32 809 chrétiens.

Le 18 juin, le cardinal Serafini, préfet de la Sacrée Congrégation, écrivait à Mgr Dantin : « En lisant le rapport de votre préfecture, j’ai été heureux de constater les fruits abondants de notre sainte religion dans votre mission. Je vous adresse, ainsi qu’à vos collaborateurs, les éloges que méritent vos travaux pour l’extension du règne de la foi, et vous exhorte à poursuivre allègrement votre œuvre d’apostolat. »

Au mois de janvier dernier, Son Éminence réitérant sa satisfaction au T. R. P. Supérieur Général des missionnaires de la Salette, au sujet de la mission de Betafo, déclarait que le temps était venu d’ériger cette préfecture en vicariat apostolique, et lui demandait de désigner celui de ses sujets qui pourrait en être nommé titulaire.

 (À suivre.)

La Croix

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo resaky ny mpitsimpona akotry: tsy mbola nisedra an’izany hoe fitsapana ny hevi-bahoaka

Lakalaka ny fiainana, eto amin’ny firenena izay miankina amin’ny safidim-bahoaka ny rafi-pitantanana atao hoe demôkrasia dia nohon’ny tranga maro nifanesisesy tsy olom-boafidy ny vahoaka mivantana no hiandraikitra vonjy maika ny fitondrana ao aorianan’ny fametrahan’andriamatoa Hery Rajaonarimampianina ny fialany noho izy ity nilatsaka

amin’ny fifidianana an’izay handimby azy. Mazava moa ny voalaza ao anatin’ny lalampanorenana, fa amin’ny fisehon’ ny toe-draharaha toy izao dia ny filohan’ny Antenimieran-doholona no mamdimby toerana mandra-piandry ny valin’ny fifidianana izay manambara ny safidin’ny vahoaka mikasika ny fanankinany fahatokisana amin’izay hitantanana ny raharaha-pirenena mandritran’ny dimy taona ho avy. Eto aloha dia mety angamba ny fitsipihana momban’ny fahasamihafan’ny hoe fitantanana ny raharaha-pirenena sy ny hoe fitantanana ny firenena. Rehefa ela ny ela mantsy dia mety ho tafiditra any an-tsain’ny mpitondra fa toy ny zaza ny vahoaka ka mila tantanana ny firenena.

Raha hiverina amin’ny fiakaran’ingahy Rivo Rakotovao eo amin’ny toerana tampony ao amin’ny fitondrana, dia afaka lazaina fa tsy voadinik’ireo nanomana ny lalampanorenana ny fisehon’ny toe-draharaha ankehitriny. Tsy nampoiziny mihitsy ny mety fitrangana loholona tsy voafidy no ho lasa Filohan’ny Sénat. Io moa dia efa aty antenantenan-dàlana vao taitra ny mpiray tetika, raha nijejojejo amin’ny fisehona fanaovana fisokafana tany am-piandohana ka nanolotra an’ilay toerana tamina olona tsy tao amin’ny antokon’ny tena izay fantatra fa afaka ametrahana fitokisana fa tsy handefona ivoho, tonga saina ihany raha efa tonga ny fotoana ka ilay olona io no lasa hisolo toerana. Fati-drà ihany no hany afaka tsy ampiahiahy ! Peta-toko no lasa natao ho fanavotana, ny filoham-pirenena no nanendry an’ity olona hanolo azy eo amin’ny fitondrana tampony. Tsy mandingana ny soratra ao amin’ny lalampanorenana izany nefa maro no milaza fa mifanipaka amin’ny foto-kevitra iorenan’ny lalampanorenana izay mametraka ny fitondrana tampony amina olona nisedra fifidianana.

Ho an’ny fahamarinana mikasika ny fanajana lalàna : «izay voasoratra ihany no manan-kery ho lalàna» , izany angamba ny antony tsy nanaovan’ny mpanohitra resabe an’ny fahatongavanan’i Rivo Rakotovao ho tompon’ andraikitra amin’ny fandimbiasana an’i Hery Rajaonarimampianina. Tsy tena manaja ny toe-tsaina manandratra ny vahoaka ho loharanon’ny fahefana ny fisehon’ny firafitry ny fitondrana tampony manomboka amin’ny faha 7 ny volana ambony. Izay anefa ny lalàna ka tsy maintsy hiononana, tsy hararaotina ho antona fikorontanana.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes: rien de nouveau sous le soleil

Dites-moi ce que vous mangez, je devinerais peut-être de quelle région vous êtes originaire, si vous êtes gourmand ou gourmet, bec sucré ou bec salé ; cuisinier, je saurais quels plats vous concocter pour vous faire plaisir ; médecin, je pourrais vous conseiller de revoir votre alimentation ou vous féliciter pour votre hygiène alimentaire irréprochable. Dites-moi ce que vous mangez, je saurais presque vous dire qui vous êtes. Pour autant… savoir ce que vous mettez dans votre assiette ne me dira pas ce que vous pensez ni quels sont vos projets. Alors, même si je sais ce que vous appréciez à l’heure du dîner, cela n’apportera rien de nouveau sous le soleil des élections.

News Mada0 partages

Examens du BEP: 8 525 candidats vont passer les épreuves

Le Brevet d’études professionnelles (BEP) est le deuxième examen officiel après le CEPE.

Une hausse des candidats inscrits. De source auprès du ministère de l’Emploi, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (MEEFTP), 8 525 élèves de 3e vont passer les épreuves du BEP dans tout le territoire national, à partir de ce jour jusqu’à jeudi. Soit, une légère hausse de 3%, par rapport à l’année scolaire précédente (8 256 l candidats).

Sous cet angle, 3 nouveaux centres ont été créés s’ils ont été au nombre de 67 auparavant. Selon toujours le MEEFTP, les sujets ont déjà été répartis une semaine à l’avance.

Epreuves d’EPS au Bac

Toujours dans le cadre des examens officiels, si le calendrier est toujours maintenu, les épreuves d’Education physique et sportive (EPS) au Bac vont également se dérouler, à partir de ce jour jusqu’au 7 septembre, au niveau de cinq centres de la capitale.

Pour les candidats regroupés au lycée technique et commercial d’Ampefiloha, ils passeront les épreuves à l’ANS Ampefiloha, tandis que ceux du Lycée Faravohitra et du lycée Jean Joseph Rabearivelo se donnent rendez-vous au stade de Mahamasina. Le terrain de sport du collège Saint-Michel accueillera les candidats du lycée d’Andohalo et ceux du lycée Nanisana, Andoharanofotsy, Sabotsy Namehana et Talata Volonondry se présenteront au terrain du lycée Nanisana pour les épreuves.

Cours d’appui gratuit

A titre de rattrapage et de renforcement des acquis, l’association des enseignants publics et privés «Vovonan’ny mpanabe eto Madagasikara» va dispenser des cours gratuits aux élèves de troisième et terminal de la capitale et ses périphéries. Ces cours auront lieu à partir de ce jour pour ceux qui vont passer les épreuves du BEPC et le 3 septembre pour le baccalauréat.

Sera R.

News Mada0 partages

Le MEN récupère Honoré Tarehy

Le ministère de l’éducation nationale fait le ménage. Le ballet des cadres se poursuit ainsi, remettant en selle d’ancien titulaire à des postes à responsabilité.

Honoré Tarehy revient aux affaires au sein du ministère de l’éducation nationale après des années d’éclipse. Il a repris son poste à la tête de la direction de l’encadrement et de l’inspection pédagogique de l’enseignement secondaire (DEIPES) après la passation de services avec son prédécesseur, vendredi dernier, dans les locaux du ministère à Anosy-Antananarivo.

Il a été rappelé lors de la cérémonie conduite par le directeur général du ministère de l’éducation nationale, Patrice Beatrefina, que cet enseignant, rompu aux arcanes de l’administration pédagogique, a été à l’origine du financement de la formation des inspecteurs de l’éducation, dont la première promotion sortira bientôt grâce à un partenariat contracté avec le département de La Réunion en 2009.

En réintégrant son poste, Honoré Tarehy coachera la région Analanjirofo en matière d’éducation, conformément à l’organisation interne de son ministère.

Manou

News Mada0 partages

Orange school: 27 apprentis certifiés

Après trois mois de formation pratique et théorique en entreprise dans les locaux d’Orange School, les 27 apprenants issus des 33e et 34e promotions ont reçu leur certificat de fin d’étude samedi, à Akorondrano, des mains du Directeur Général d’Orange Madagascar, Benja Arson, et du Directeur des ressources humaines, Zo Andriatsilavo.

A l’heure actuelle, force est de constater le développement fulgurant des centres d’appel à Madagascar. Et cette formation permet à ces jeunes d’accéder tout de suite sur le marché de l’emploi que ce soit auprès des opérateurs mobiles, des banques ou des grandes distributions. d’autant qu’Orange les accompagne dans ce sens. «Le service calling est en plus l’une des rares filières à offrir des opportunités d’évolution et des perspectives de progression : le métier d’avenir par excellence, pour les jeunes  les plus motivés», a noté Orange Madagascar.

Créée en 2009 grâce à la collaboration étroite entre Orange Madagascar et l’Association des Centres d’appels qui affichent leur ambition de développer le secteur, Orange School a pour mission de transmettre aux jeunes les bagages nécessaires en matière de téléconseil et du téléopérateur, avant d’entrer dans le monde de travail.

«90% des jeunes certifiés par Orange School accèdent immédiatement à l’emploi après leur cursus, au sein même d’Orange Madagascar, ou auprès des différentes entreprises partenaires et des sociétés spécialisées en Call-center» a souligné Orange Madagascar.

A rappeler que cette formation est destinée aux jeunes bacheliers ayant un niveau de français à partir du niveau B2 de la classification européenne Delf.

News Mada0 partages

Attaque de dahalo et énlevement: happy end à Ambohitromby-Fenoarivobe

Rapts, enlèvements, kidnappings, prises d’otages et tout autre fait similaire sont en train de devenir une tendance chez les malfaiteurs actuellement, aussi bien en zone rurale qu’en milieu urbain à Madagascar. Un enfant enlevé au cours d’un vol de boeufs a eu toutefois la chance d’avoir été abandonné par ses ravisseurs à Fenoarivobe, samedi dernier.

La collaboration entre la brigade de gendarmerie  d’Ambohitromby, dans le district de Fenoarivobe, et la population locale, a eu raison des dahalo de la contrée, les obligeant à abandonner leurs butins, samedi dernier. Armés de fusils de chasse et d’armes blanches, une vingtaine de dahalo ont fait une razzia au village d’Ambatofotsy, fokontany d’Antanandava, commune rurale d’Ambohitromby, dans le district de Fenoarivobe, dans la matinée du 25 août dernier.

Une trentaine de zébus appartenant à un éleveur de la localité ont été volés à l’occasion mais les malfaiteurs ont aussi pris en otage un enfant de 13 ans au cours de leur passage pour décourager certainement toute tentative de poursuite.

Traque aux dahalo

Informée de la situation par le fokonolona, une patrouille de gendarmes en tournée dans le secteur s’est lancée aussitôt sur les traces de ces voleurs non identifiés. Pris en étau dans un mouvement d’encerclement, suite aux dispositifs pris par les 3 éléments de la gendarmerie de la brigade d’Ambohitromby qui ne les ont point lâchés d’une semelle tout en ordonnant le bouclage des «kizo» par les unités de gendarmerie limitrophe, les dahalo ont dû se délester de leurs butins pour sauver leur peau.

Bilan : les dahalo ont abandonné la totalité des bœufs volés en apercevant leurs poursuivants à  Ambatovaky, fokontany Andasibe, dans la commune rurale d’Ambohitromby. Le jeune enfant pris en otage a été aussi libéré sain et sauf sans coup férir par la même occasion.

Manou

News Mada0 partages

Ecoulement de faux billets: début d’arrestation à Maroantsetra

Des faussaires sillonnent la région Analanjirofo pour écouler des faux billets de banque. Ciblant principalement les épiceries dans leurs opérations, ils finissent toutefois par se faire repérer et arrêter par les forces de l’ordre.

Les forces de l’ordre sont sur le point de démanteler un réseau de faussaires de billets à Maroantsetra en interpellant un individu suspect, la semaine dernière. Des coupures de 20.000 et 10.000 ariary, valant des millions d’ariary, ont été saisies sur le suspect qui se trouvait aussi en possession d’une grosse quantité de cigarettes. Les aveux de ce premier suspect ont permis aux enquêteurs de découvrir leur nouveau mode opératoire, appliqué essentiellement dans les districts de Maroantsetra et de Mananara Avaratra où ils sévissent depuis quelques temps.

Les faux monnayeurs écoulent leurs faux billets de banque dans les épiceries en achetant des quantités de cigarettes. Cette méthode originale de blanchiment d’argent a fait des victimes parmi les opérateurs locaux qui sont accusés à leur tour de faux monnayage lors de leurs transactions puisque les grossistes détectent souvent des faux billets dans les paiements des petits détaillants qui s’approvisionnent chez eux.

Les enquêteurs espèrent remonter dans les meilleurs temps la filière à partir de l’arrestation de cet individu à Maroantsetra.

Manou

News Mada0 partages

Rn4: un véhicule de police tue une petite fille

La circulation sur les routes nationales nécessite plus de vigilance actuellement pour éviter les attaques des bandits mais aussi les accidents de la circulation. Une fillette a décedé, heurtée par le véhicule d’un policier à Ampanotokana.

Une fillette de 5 ans a péri lors de son évacuation vers le CSBII d’Ampanotokana, dans la nuit de samedi dernier. Traversant la route, sa mère la tenant par la main au PK 37+350 de la RN4 à hauteur du fokontany d’Ambatomirahavavy, dans la commune rurale d’Ampanotokana, district  d’Ambohidratrimo vers 20 heures

trente, la petite fille a été percutée par un véhicule conduit par un officier de police en service au Poste de Police à Ankorondrano Antananarivo. Avisé par le conducteur qui a procédé à l’évacuation de la victime, des éléments du poste avancé de la gendarmerie d’Ampanotokana l’ont accompagné au CSBII tandis que d’autres ont effectué les constats d’usage sur les lieux de l’accident.

Manou

News Mada0 partages

Caisse nationale de solidarité sante: 150 familles affiliées depuis juin

«Depuis sa mise en place le 8 juin dernier dans le district de Vatomandry, l’affiliation des familles malgaches à la Caisse nationale de solidarité pour la santé (CNSS) compte à ce jour 150 familles regroupant près de 750 personnes», dixit récemment Guy Randriantsara, DG de la CNSS, à l’Institut d’hygiène sociale (IHS) Analakely.

La CNSS, un mécanisme garantissant  la mise en œuvre de la Couverture sanitaire universelle (CSU), est sur la bonne voie.  Pour le DG de la CNSS, «la difficulté d’accès à certaines zones explique en partie la lenteur de la vulgarisation du système. L’équipe a pour le moment suspendu le processus dans la ville de Vatomandry et ses environs, en priorisant les villages dans les zones rurales».

10.000 à 15.000 affiliés d’ici deux mois 

D’après lui, «Une fois les zones reculées couvertes, les parties accessibles seront la prochaine étape pour atteindre 10.000 à 15.000 affiliés d’ici deux mois». Et le processus de la mise en place de la CNSS s’enchaînera dans d’autres districts.

 «La Couverture santé universelle constitue un véritable héritage transformationnel, qui devrait contribuer au développement socio-économique du pays. C’est pourquoi nous n’hésitons pas à apporter notre contribution à sa mise en œuvre», a pour sa part indiqué le directeur de la Nutrition et de la population au sein de l’USAID, Daniele Nyirandutiye.

 A ce sujet, l’USAID a fait don de deux véhicules, 10 motos, 2 appareils photos, 10 ordinateurs portables, 7 ordinateurs de bureau, 1 photocopieur, 5 imprimantes, 2 vidéoprojecteurs, 50 tablettes ainsi que des matériel et mobiliers de bureau.

Présent à cette cérémonie, le ministre de la Santé, le Pr. Yoel Harinirina Rantomalala, n’a pas manqué de reconnaitre une telle initiative. Ce n’est d’ailleurs pas la première action menée par l’USAID. Ce dernier a déjà appuyé les différents processus entrant dans le cadre de la promotion de la CSU, notamment la facilitation de la récolte des données dans les zones d’intervention.

Fahranarison

News Mada0 partages

Sofia: foire «Ankolagny» à Befandriana Avaratra

Tomber de rideau sur la 6e édition de la foire économique régionale «Ankolagna», organisée conjointement par le programme Prosperer, la Chambre du commerce, de l’industrie  et de l’agriculture et la région Sofia hier, à Befandriana-Avaratra. Le succès a été au rendez-vous, d’après les organisateurs. Ils ont constaté des avancées conséquentes en termes de professionnalisation des agriculteurs des 5 districts de la région.

Des dizaines de nouveaux contrats commerciaux facilitant l’écoulement des produits locaux ont été signés durant ces journées, d’après les statistiques enregistrées par le bureau des organisateurs. La participation des opérateurs de marché issus des autres régions a apporté de nouveaux souffles à la manifestation devant servir de tremplin aux producteurs de la circonscription, selon les responsables.

Le coordonnateur régional du Prosperer a d’ailleurs rappelé à l’occasion les impacts positifs des activités menées par ce programme sur le développement rural des cinq districts de la région Sofia, depuis son implantation dans cette partie de Madagascar.

Exploiter rationnellement le potentiel rural de la région Sofia demeure l’objectif principal de la foire «Ankolagny», basée sur la promotion des produits spécifiques des districts de la circonscription. Et cette manifestation périodique sert de baromètre aux acquis du programme mis en place à cet effet.

Manou

News Mada0 partages

Wateraid: «Izay madio mamiratra» pour promouvoir l’hygiène

«Izay madio, mamiratra». Cette nouvelle stratégie de promotion de l’hygiène centrée sur le comportement, vient d’être lancée officiellement par Le Premier ministre, Christian Ntsay, le week-end dernier à Moramanga. Dans ce sens, ce dernier a réitéré l’engagement de son gouvernement à soutenir les efforts des acteurs en faveur du bien-être de la population. Et, la présence du Coordonnateur national de l’ONN à cette cérémonie prouve  qu’il existe une intersectorialité entre l’accès à l’Eau, l’hygiène et l’assainissement (EAH) ainsi que la Nutrition.

Cette stratégie, créée par l’équipe de Wateraid Londres et Nepal et adaptée au contexte malgache par le Département programme de Wateraid Madagascar, est basée sur les gestes quotidiens de l’être humain. D’après le directeur pays de Wateraid Madagascar, «les différentes phases de cette stratégie «ABCDE» aboutissent à dresser des recommandations précises pour motiver la population à adopter les comportements en matière d’hygiène».

«ABCDE »

«A» comme «Assess». Enquêter et collecter des données sur les comportements de la population locale, principale cible de la sensibilisation. Les données collectées et les constats faits durant cette phase d’observation vont servir d’outils de base de la phase «B».  «B» ou «Build» peut être défini comme étant les différentes étapes de sensibilisation à mener pour obtenir les résultats escomptés. Ensuite, il y a la «Création» – comme «C» – des outils et supports qui vont appuyer les démarches conçues auparavant.

Les démarches définies seront, par la suite, mises en œuvre pour indentifier les principaux problèmes en matière d’hygiène. 5 composantes sont à considérer, à savoir l’hygiène des mains – corporelle – alimentaire – menstruelle – environnementale. Et enfin, «D» qui peut signifier «Deliver», vise principalement à rectifier les gestes ayant généré les diverses maladies liées au manque d’hygiène.

Fahranarison

News Mada0 partages

Ambatomirahavavy: fiara nentina polisy nahafaty zaza dimy taona

Fiara Renault 4 nentina polisy iray, nahavoadoana ankizivavikely 5 taona, teny Ambatomirahavavy RN4 PK 37+350, kaominina Ampanotokana, ny asabotsy teo, tamin’ny 8 ora sy sasany alina. Voalaza fa niampita tampoka ilay zaza izay notantanan-dreniny izao voafaoka izao. Maty teny an-dalana nitondrana azy tany amin’ny hopitaly ilay zazakely. Tonga teny an-toerana ny zandary nitondra ilay polisy nahavanon-doza, notanana nanaovana famotorana.

Ity polisy ity izay fantatra fa miasa eny Ankorondrano, ary efa mandeha ny fanadihadiana rehetra manodidina ity loza ity. Mandray an-tanana ny raharaha ny zandary sy ny polisy alohan’ny handehanany eny amin’ny fitsarana.

Mpandeha moto iray ihany koa no nifandona tamin’ny fiara 4×4 teny Ambatomirahavavy ihany, omaly. Torana tsy nahatsiaro tena intsony ilay mpitondra moto, vokatr’izany. Nentina haingana teny amin’ny hopitaly ilay lehilahy. Fandehanana mafy sy tsy fitandremana, nahatonga ny loza. Efa manao ny fanadihadina ny zandary.

Yves S.

News Mada0 partages

Tsarazaza Anosibe: nodidina ilay zaza nitelina 50 Ar

Avotra tamin’ny fotoana  farany. Voatery nodidina teny amin’ny hopitaly lehibe  iray ny zaza iray, antsoina hoe “Dasi” noho ny vola 50 ar nateliny tsotra  izao, ny faran’ny herinandro teo , tany Ambohitsoa Tsarazaza kaominina  Anosibe Trimoloharano, any  amin’ny distrikan’Andramasina. Nataony tany am-bava izany vola izany ary tsy tratran’ny ray aman-dreniny intsony ka izao nitera-doza izao.  Nandanian’ny fianakaviana  vola hatrany amin’ny 5 hetsy  Ar, izany fandidiana tsy maintsy natao  izany. Efa vita izany ary tsy misy ahina ny taova sy ny ao anatin’ny vatan’i “Dasi”,  taorian’izany.

Araka izany, tokony  ho mailo  ihany ny ray aman-dreny sy ny fiaraha-monina amin’ny tranga  tahaka itony, indrindra amin’izao fotoam-pialan-tsasatra izao satria mety hanaraka  hatramin’ny ain-dehibe raha tsy mitandrina. Tokony hisy hatrany ny  fanaraha-maso azy ireny amin’ny  ataony sy ny kilalao iarahany amin’ny namana…

Synèse R.  

 

News Mada0 partages

Mozika tropikaly: namoaka ny « Iha namako avao » i Black Nadia

“Izaho tsy tia manao zavatra kitoatoa izany. Mandalina tsara mihitsy aho vao mamoaka zavatra iray. Aleoko mihitsy aloha naka bahana. Ankehitriny, masaka ny nahandro, atolotra ny mpankafy ahy rehetra”, hoy i Black Nadia. Nivoaka nanomboka ny faran’ny herinandro teo mantsy ny vazony vaovao mitondra ny lohateny “Iha namako avao”. Izy ihany no mamorona ny tonony sy ny feony. Ankoatra ny fihirana eny andampihazo mantsy, havanana amin’ny famoronan-kira ihany koa i Black Nadia. Gadona afrikana antsoina hoe “afrobeat” no nampihaingoan’i Black Nadia an’ity vazo “Iha namako avao” ity, efa miparitaka amin’ny haino aman-jery ny rindrantsariny. Nambarany fa isan’ny nahatratra aoriana ny famoahana azy ito ny fahateren’ny fotoany noho ny fahamaroan’ny fitetezam-paritra tanterahin’ny tarika. Mbola miandry kosa ny famoahana rakikira, satria vao tamin’ny volana desambra teo no nivoaka ny rakikira “Mizara karatra”. Fahanginana nitondra vokatra. Izay no azo ambara, amin’ny tsy nandrenesana firy an’i Black Nadia teo amin’ny tontolon’ny haino aman-jery.

Nanangona: HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Technologie: focus sur la sécurité informatique des entreprises

Consciente des enjeux de la sécurisation informatique des entreprises, l’Unité d’incubation entrepreneuriale et de l’emploi (UIEE) a organisé samedi dernier une conférence sur le thème « La sécurité informatique des entreprises » dans les locaux du Point d’information et de formation utilisant les Tic pour le développement durable (Pif Tic) à Ampefiloha.

L’évènement a été soutenu par l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), en collaboration avec Social media watchdog Madagascar (SMWM). Une occasion pour sensibiliser les jeunes, les particuliers et les entreprises aux risques et conséquences des attaques et piratages informatiques.

De nombreux panelistes œuvrant dans le domaine venant de BocaSay Madagascar, du Pif Tic, Vanilla Pay et Habaka ont exposé des phénomènes autour de la sécurité informatique des entreprises, ainsi que les risques dans l’utilisation des Tic et des paiements en ligne qui deviennent monnaie courante à Madagascar.

Madagascar n’est pas épargné  

En effet, Madagascar ne peut pas échapper à ce phénomène de «hackers». A citer le cas de l’Institut national de la statistique (Instat) qui en était victime au début de l’année 2015.

Safidiniaina Razfiarison, graphic designer de Habaka, a noté que les menaces viennent plutôt de l’intérieur que de l’extérieur. «Certes, il est nécessaire d’investir dans des systèmes de protection informatique de pointe, mais déjà, il faudrait veiller à ce que le personnel de l’entreprise en question ne contamine le système en soi», a-t-il expliqué.

Hery Rakotoarison, DG de BocaSay Madagascar, a pour sa part fait savoir que

«C’est en Asie et en Europe que les problématiques informatiques sont économiquement intéressantes».

Selon lui, «les fraudes sur les paiements en ligne valent plus de 150 millions d’euros chaque année en Europe. Le paiement par carte est le plus ciblé». L’impact économique lié à ces problèmes informatiques n’est nullement négligeable.

Arh.

News Mada0 partages

Les chaines des valeurs agricoles: les jeunes entrepreneurs ruraux en formation

Après avoir suivi une formation en maîtrise des chaînes de valeur, 28 jeunes entrepreneurs ruraux à Ambositra (région Amoron’i mania) ont pu renforcer leur capacité dans leur secteur d’activité respectif. Ce programme de formation entre dans le cadre du Projet jeune entreprise rurale dans le moyen ouest (Projermo) du gouvernement malgache en 2016 pour soutenir l’économie rurale. Il est financé par la banque africaine de développement (Bad), à hauteur de 102 milliards d’ariary.

« Ces jeunes exploitants agricoles partageront leur acquis auprès de la commune de Mandrosonoro afin de soutenir les autres paysans locaux », d’après les informations reçues du ministère de l’Agriculture et de l’élevage.

R.R.

 

News Mada0 partages

Ambositra: nivoaka ny Tanora mpandraharaha amin’ny fambolena miisa 28

Fanoitra ho an’ny fampandrosoana ny tanora. Mampiofana tanora mpandraharaha ny tetikasa Projermo miara-miombon’antoka amin’ny sekoly Ista.

Misehatra amin’ny fambolena sy ny tontolo ambanivohitra ny 78%-n’ny Malagasy, mitondra ny 26%-n’ny Harinkarena faobe (PIB). Tanora avokoa anefa ny 77%-n’ny Malagasy sady miaina any ambanivohitra, tsy an’asa ihany koa ny 70%-n’ny tanora.

Navoaka tamin’ny fomba ofisialy, ny 20 aogositra teo tao amin’ny Ivontoerana mikasika ny teknolojia any Ambositra  (Ista), ny tanora mpandraharaha eny ambanivohitra mikasika ny fambolena miisa 28. Andiany fahafolo ireo nahavita ny fiofanana mikasika ny fambolena ireo, fiaraha-miasan’ny Fandaharanasa Projermo sy ny Ista, naharitra 70 andro ny fiofanana.

Fahaleovantena ara-bary amin’ny 2020

Nilaza ny minisitry ny Fampianarana ambony sy ny fikarohana siantifika, Rasoazananera Monique, fa “fototry ny fampandrosoana an’i Madagasikara ny tontolo ambanivohitra”. Hitondra ny anjara birikiny amin’ny fampandrosoana ireo tanora ireo, amin’ny fahaleovantena amin’ny vary amin’ny taona 2020, satria mamelona ny olombelona ny fambolena. Manana ny tanjaka sy tohana amin’ny maha olombelona ny tanora. Ilaina ny fikarohana zava-baovao amin’ny drafitrasany sy hikarohana fisamboram-bola hanombohana ny fihariany.

Njaka Andriantefiarinesy

News Mada0 partages

Hiasa avy hatrany: tanora 27 nivoaka tamin’ny Orange school

Natolotra teny Ankorondrano ny taratasy fanamarinana fa nahavita fiofanana teny anivon’ny Orange School, ny herinandro lasa teo, ny mpianatra tanora 27 avy amin’ny andiany faha-33 sy faha-34. Telo volana ny faharetan’ny fiofanana tao anatin’ny foiben-toeran’ny Orange school ka sady nisy ny lesona sy ny fampiharana avy hatrany teny anivon’ny orinasa ny fahalalana azo. Hita taratra fa mihamaro ny isan’ny orinasa fandraisana antso (centre d’appel) miorina eto Madagasikara ary mandray mpiasa betsaka izy ireo. Samy ahitana izany fandraisana antso izany avokoa ny banky, ny mpandraharaha mikirakira ny fifandraisan-davitra ary ny orinasa mpintsijara entana samihafa. Izay no nahatonga ny Orange school teraka ny taona 2009 noho ny fahatsapana fa tsy mbola misy orinasa manofana hiasa amin’ny orinasa fandraisana antso.

Afaka miditra ho mpiofana avokoa ny tanora manana ny mari-pahaizana bakalorea sy fifehezana ny teny frantsay. Feno ny fiofanan’ny Orange school amin’ny lalam-piofanana téléconseil na téléopérateur. Asa mbola manana ny hoaviny amin’ny tsena eto amintsika sy any ivelany ny toeram-pandraisana antso. Nanomboka ny taona 2009, nahatratra 290 ny tanora voaofana avy ao amin’ny sekoly. “Tsy miandry ela fa mahazo asa avokoa ny 90%-n’ny miofana”, hoy ny tomponandraikitra.

Vonjy A.

News Mada0 partages

AGENCE IMMOBILIERE : Gas’Immo dans l’air du temps 

Depuis des années, Gas’Immo, en tant qu’agence Immobilière malgache, a su asseoir sa notoriété à Madagascar. D’après Frankiass Rakotobe, une des cogérantes de l’agence, Gas’Immo se différencie des autres par, « Sa qualité de service basée sur la clarté des informations nécessaires à la prise de décision d’un client, son approche en négociation entre acheteur et vendeur, son respect de l’éthique…Des points qui font de Gas’Immo un des leaders de la profession».

* Quels sont vos conseils pour bien choisir son agence immobilière?

-Frankiass Rakotobe : le choix d’une agence immobilière doit être basé sur plusieurs références.  Entre autres, une agence digne de ce nom doit disposer d’un formulaire de recherche contenant en quelque sorte les critères de choix des clients et de respecter dans ce sens leur préférence. Une agence professionnelle propose également des offres de biens correspondant aux demandes aussi bien en termes de proximité, de coût et de service…Pour dire qu’il convient d’avoir une connaissance approfondie du marché, notamment les cours en vigueur. Sans tous ces critères déterminants, la confiance immobilière entre l’agence, les vendeurs et les acheteurs aurait du mal à s’établir.

* L’expérience professionnelle de plusieurs années dans le secteur compte pour devenir cogérante de Gas’Immo, comme dans votre cas…

– Sans conteste, des connaissances spécifiques et étendues du métier d’agent immobilier comptent énormément. Mon expérience personnelle auprès de plusieurs agences immobilières de la capitale a apporté un plus à Gas’Immo. On offre une formation continue relative à l’évolution du marché à nos agents commerciaux, à savoir les prospecteurs et négociateurs.

* Comment voyez-vous l’avenir de l’agence immobilière à Madagascar ?

– L’avenir de l’agence immobilière sera meilleur si la recrudescence du secteur informel est maîtrisée. Car en ce moment, force est de constater que n’importe qui sans expérience en la matière prétend au titre d’agent immobilier.

*Et cela nuit à la crédibilité des vrais professionnels…

-Les agissements anticoncurrentiels du secteur informel ternissent l’image des agences opérant dans le formel. La clientèle est devenue méfiante face à l’explosion des transactions frauduleuses  comme des faux papiers ou des faux  propriétaires…

*Les mots de la fin 

-Au vu de la recrudescence de la corruption et de l’usurpation de tout genre concernant la  vente de terrains qui sévit partout à Madagascar actuellement, nous remercions l’administration compétente de se pencher encore un peu plus sur ce fléau. Nous conseillons à toute personne désireuse d’acheter ou de louer un terrain ou une maison de s’adresser directement à une Agence immobilière. Enfin, nous remercions notre aimable clientèle pour sa confiance qu’elle accorde à notre agence. Et nous restons également à l’entière disposition de nos éventuels clients.

News Mada0 partages

Fifidianana filoham-pirenena: kandidà laharana faha-13, Rajoelina  

 

Mazava ny hafatra.“Mangataka aminao aho Andriamanitra horaisin’ny tanako ny  isa tena tianao. Nivoaka tao amin’ny antsapaka nataoko teny amin’ny Ceni ny laharana faha-13. Tsy misy kisendrasendra amin’ny fiainana fa voasoratra avokoa ny mitranga. Efa ela aho no nilaza fa ny fitiavana no lehibe indrindra. Tsy vao androany aho no niteny an’izany Koritianina 13-13 : Ny fitiavana no lehibe indrindra…Hoentitsika hanavotana ny firenena izany”, hoy ny kandidà Rajoelina tany  Fandriana sy Imady Ambositra, ny faran’ny herinandro teo.

Nandohalika nivavaka

Notsiahiviny fa nandohalika nivavaka ny tenany nialoha ny antsapaka ka nametraka izany ho eo am-pelatanan’izy Tompo ny lalana rehetra hodiavina mandritra ny fampielezan-kevitra, indrindra ny hanavotana ny firenena. Nanteriny fa na nopotehina aza ny tanindrazana, na natao nahantra aza ny Malagasy, zavatra iray tsy azo esorina sy kosehina ny teny filamatry ny Repoblika : « Fitiavana – Tanindrazana – Fandrosoana ». “Tsy hisy mihitsy ny fampandrosoana rehefa tsy manana fitiavana tanindrazana isika. Nihanahantra hatrany ny Malagasy hatramin’ny nahazoana ny Fahaleovantena. Tsy mandry fahalemana manerana  ny Nosy.  Tsy anasa ny tanora…Tonga eto aho hihaino anareo. Ezahintsika hatao ao anaty fotoana fohy ny fampandrosoana tsy hita tao anatin’ny 58 taona. Tsy mitady tombotsoa manokana aho. Efa nitondra firenena aho ary tsy mikendry fahefana, tsy voninahitra fa manolo-tena hanavotra an’i Madagasikara  matoa mijoro”, hoy ihany izy.

Vahaolana mahomby ny IEM

Natsidiny fa vonona hanampy ny any Fandriana sy Imadiala ny tenany…  Manana tetikasa sy fotodrafitr’asa maro tokony hapetraka eto isika. Matokia ianareo fa izaho matoa tonga eto dia hanampy anareo. Nialoha izany, nihaino ireo sokajin’olona samihafa ny tenany manoloana ny olana sedrain’izy ireo any an-toerana.  Anisan’izany ny raiamandreny, ny tanora, ny vehivavy, ny mpampianatra, ny fikambanan’ny tantsaha ary ny tangalamena. Notsindrin’ny kandidà Rajoelina tamin’izany fa anisan’ny vahaolana entiny amin’izany rehetra izany, ny  IEM.

Synèse R.

News Mada0 partages

Volley Analamanga: la GNVB a fait une razzia

La suprématie du club de la gendarmerie de volley-ball (GNVB) ne fait pas l’ombre d’un doute ! Lors des finales dans les différentes catégories qui ont lieu le week-end dernier au gymnase de Mahamasina, le club dirigé par le colonel Herinaina Rakotomalala a raflé la mise.

Sur les 9 finales disputées, la GNVB en a ravi 6 sacres régionaux dans la première et deuxième division hommes et dans les catégories juniors garçons, cadets et cadettes. Et, deux des catégories sacrées ont gardé leur bien acquis la saison dernière, dans la première division masculine ainsi que les cadets.

En tout cas, cette saison était plus fructueuse que l’année dernière où la gendarmerie s’est contentée de quatre titres régionaux. Ce qui n’est pas étonnant dans la mesure où la GNVB est en avance dans la promotion des pépinières par rapport aux autres «grands clubs», à l’instar de la Cnaps, Mama ou encore Cosfa, qui sont handicapés par l’absence de structures de promotion de la discipline.

Bi’As en douce

Derrière la GNVB, seul Bi’As peut se targuer d’avoir réalisé une campagne productive à Analamanga. Le club d’Itaosy a en effet glané trois couronnes régionales, toutes dans la catégorie féminine, son domaine de prédilection. La plus marquante est la première levée de l’équipe en première division masculine après avoir échoué sur la dernière marche auparavant.

Naisa

Résultats des finales :

Benjamin :

Asi-GNVB : 2-1

Benjamine :

Bi’As-Asi : 2-0

Minime fille :

Bi’AS-GNVB : 2-1

Minime garçon :

Asi-GNVB : 2-0

Cadet :

GNVB-Asi : 3-0

Cadette :

GNVB-3FANS

Junior garçon :

GNVB-VBCD : 3-0

Junior fille :

VBCD-GNVB : 3-0

2e division masculine :

Pole Analamanga-AVB : 3-0

1ère division masculine :

GNVB-JSA (B) : 3-0

1ère division féminine :

Bi’As-VBCD : 3-2

News Mada0 partages

Foot-transfert: Faneva Ima se relance à Clermont-Foot 63

A 34 ans, Faneva Ima Andriatsima, le capitaine des Barea de Madagascar rejoint Clermont Foot 63 (CF63) en ligue 2 française ! Hier, il a signé un contrat d’une durée d’un an, assortie d’un autre en option, avec ce club.

Après avoir galéré durant la saison dernière sous la tunique du Havre Atheltic Club (HAC) où il était moins prolifique avec deux buts marqués en une saison, l’attaquant malgache est à l’heure de la relance. Une fois de plus, le capitaine des Barea de Madagascar compte sur son expérience acquise notamment dans la ligue 2 pour se refaire un nom. En effet, quand il a évolué au sein du FC Sochaux durant l’exercice 2016-2017, Faneva a vécu sa meilleure saison française, avec 14 réalisations en 35 matchs disputés.

Par ailleurs, grâce à ce nouveau transfert, Faneva Ima Andriatsima est devenu le premier joueur malgache évoluant en France qui a connu le plus grand nombre de clubs. Depuis ses débuts en terre française en 2007, il a joué dans huit clubs.

Naisa

News Mada0 partages

Foot-coupe de Madagascar: le carré d’As sans les finalistes 2017

Les demi-finales de la coupe de Madagascar se joueront sans les finalistes de la dernière édition, en l’occurrence Fosa Juniors (Vainqueur) et Cosfa (finaliste), qui ont chuté à la porte des demi-finales.

A l’issue des quarts de finale, que ce soit à Mahajanga ou à Mahamasina, ces deux formations ont failli lors de la séance de tirs au but face respectivement à la Cnaps Sport et à l’Uscafoot. Pourtant, les deux équipes ont chacun eu la chance et  l’opportunité de finir en beauté la rencontre. En fait, leurs adversaires respectifs se sont retrouvés en infériorité numérique après que l’arbitre ait sifflé le rouge, à la 33e minute pour les Caissiers et à la 81e minute pour Uscafoot.

Autre coïncidence frappante qui a rappelé le parcours de ces deux finalistes lors de la saison dernière, est le score final à l’issue des tirs au but. En effet, autant pour Fosa Juniors que Cosfa, les deux équipes se sont inclinées sur la même marque de 2 à 4.

Mais la comparaison s’arrête là ! Une saison blanche comme bilan pour les militaires à la suite de leur élimination. Or, de leur côté, Baggio et sa bande peuvent encore prétendre à une autre couronne : celle de la ligue des Champions.

Des habitués

La suite sera une affaire de vieux habitués de la coupe de Madagascar ! En effet, mis à part Elgeco Plus, les trois autres demi-finalistes Cnaps Sport, AS Adema et Uscafoot ont déjà gagné la coupe dans leurs années de gloire.

En tout cas, les deux demi-finales s’apparentent à des rencontres de deux époques différentes. L’affiche AS Adema-Uscafoot s’annonce plus nostalgique entre deux grosses pointures de 2005 à 2010 alors que le mano a mano Cnaps Sport-Elgeco Plus représente la force actuelle du ballon rond malgache.

Naisa

Résultats des quarts de finale :

Uscafoot-Cosfa : 2-2 (4 tirs au but à 2)

AS Adema-FC Ilakaka : 2-0

Cnaps Sport-Fosa Juniors : 2-2 (4 tirs au but à 2)

Elgeco Plus-HZAM : 2-0

News Mada0 partages

Karate-Wado Ryu: fin de formation pour Dani Franco

Les stages en série dispensés par Dani Franco Ramilijaona à Madagascar ont pris fin hier, au Dojo Akka à Ankorondrano. Tout au long de ce mois, il a octroyé de formations, non seulement pour le club Akka mais aussi pour les autres clubs de karaté malgaches.

« Je n’ai pas eu assez de temps pour partager mes expériences. Malgré tout, j’ai pu donner quelques techniques de base aux pratiquants de Wado Ryu durant mon court passage à Madagascar a déclaré Dani Franco Ramilijaona.

D’après Dani, les karatékas malgaches possèdent un bon niveau, « pourtant les techniques de base devraient être révisées afin qu’ils puissent évoluer ». Il n’a pas manqué  de remercier tous les grands maîtres malgaches, surtout le club Akka dans lequel il a évolué.

A noter que Dani Franco Ramilijaona quittera le pays bientôt. Ce chef instructeur a été champion d’Europe en Wado Ryu dans la catégorie Kumite -67kg, au  mois de juillet dernier.

 

Miarintsoa R.

 

News Mada0 partages

Antsahamanitra: nanolotra ny « lafatra » ny tarika Mage4

Vao ny 22 avrily teo no nanao fampisehoana, tsy hay hadinoina, ny tarika Mage4, teto an-dRenivohitra. Efa-bolana aty aoriana, vao mainka « natsiro » ny fihaonany tamin’ny mpankafy, tetsy Antsahamanitra.

Notontosaina omaly tolakandro, araka ny fotoana efa nampanantenaina, ny seho goavana faharoa an’ny tarika Mage4, teto an-dRenivohitra, tamin’ity taona ity. Tsy mitsaha-miakatra ny fankafizan’ny olona, indrindra ny tanora, ny mozika voizin’izy valo mirahalahy : ny mozika rock.

Afa-po tanteraka ireo tonga nijery ny fampisehoan’ny tarika, efa-bolana lasa izay, saingy mbola « lafatra », araka ny lohatenin-kiran’ny tarika, ny notanterahina omaly tolakandro. Nitondra zava-baovao hatrany ry Mage4, indrindra teo amin’ny fandrindrana an-tsehatra ireo hira.

Anisan’ny nisongadina, ohatra, ny fiakaran’ny orkestra « symphonique » teny an-tsehatra, nanamafy ny feon-javamaneno maranitra, mifanaraka tsara amin’ny rock lalaovin’ny tarika. Raha mitaha ny tamin’ny 20 na 15 taona lasa, mihamavesatra ny mozika entin’ny tarika Mage4. Hita taratra izany amin’ireo hira taloha nohavaozina.

Fa nampiavaka ny fampisehoana, omaly, ihany koa ny fanotronan’ny tarika hafa, efa tazana tamin’ny fampiaraham-peo any anaty rakitsary any. Anisan’izany ny tarika Allkiniah. Ankoatra ireo, fanomezana goavana natolotry ry Ken ny rakikira roa, ahitana ireo hira taloha nohavaozina.

Afa-po ny mpijery iny fampisehoan-dry Mage4 iny, saingy tsy toy izany kosa ny mpanao gazety, indrindra ny mpakasary, izay tsy afaka nanatontosa an-tsakany sy an-davany ny asany. Teny anaty olona mitsangana sy mitsinjaka izy ireo no nasaina naka sary.

Landy R.

News Mada0 partages

Kitra – «Telma coupe de Mada»: ekipan’Analamanga telo hiatrika ny manasa-dalana

Fantatra avokoa ireo ekipa efatra hiatrika ny manasa-dalana, eo amin’ny fiadiana ny amboaran’i Madagasikara “Telma coupe de Madagascar”, taranja baolina kitra. Nahatafita ekipa telo, ny ligin’Analamanga.

Ekipa telo ho an’ny ligin’Analamanga dia ny Elgeco Plus, ny Adema ary ny Uscafoot, iray kosa ny an’Itasy, amin’ny alalan’ny Cnaps Sport. Ireo ny ekipa efatra hiatrika ny manasa-dalana, eo amin’ny fiadiana ny amboaran’i Madagasikara “telma coupe de Madagascar”, taranja baolina kitra.

Raha ny voka-dalao, resin’ny Cnaps Sport, tany amin’ny fandakana ny “tirs au but”, 4 no ho 2 ny Fosa Jr, ny asabotsy lasa teo. Lavo tao amin’ny kianja filalaovany tamin’ity ny Fosa ary afa-bela ny Cnaps Sport. Nisaraka tsy nisy nitoko ny roa tonta, tao anatin’ny fe-potoana ara-dalàna sy ny fanalavam-potoana. Na izany aza, nanao ny tsy ambinina ny Fosa Jr, nanindry tamin’ny ankapobeny, saingy tsy ao amin-dry zalahy mihitsy ny famonoam-baolina. Eny fa na efa nilalao 9 aza ny Cnaps Sport, noho ireo mpilalaony naratra, nandritra ny minitra maromaro.

Tetsy an-kilany, sahirana ny ekipan’ny Elgeco Plus vao tafavoaka ho mpandresy nanoloana ny Hzam Amparafaravola, teo amin’ny fihaonana iray. Efa tany amin’ny fanalavam-potoana mantsy vao nahazo ny tapakila hiatrehany ny ankatoky ny famaranana, ny ekipan’Analamanga. Baolina matin’i Zola, teo amin’ny minitra faha-95 sy ny an’i Ernest, teo amin’ny minitra faha-110 , nilalaovana.

Raha tsiahivina, hifandona eo amin’ny manasa-dalana, ny Uscafoot sy ny AS Adema. Lalao hotanterahina etsy amin’ny kianjaben’ny Mahamasina, hikatroka amin’ny Cnaps Sport any amin’ny kianja Rabemananjara kosa ny Elgeco Plus. Fihaonana, hotanterahina ny alahady 30 septambra, ho avy izao.

Tompondaka

News Mada0 partages

Kitra any Frantsa: nifindra ao amin’ny Clermont FC i Faneva

Niala tao amin’ny Le Havre, Andriantsima Faneva Ima, kapitenin’ny Barea de Madagascar ary nifindra ao amin’ny Clermont Foot 63. Notontosaina omaly alahady ny fifanarahan’ny roa tonta, haharitra herintaona, azo havaozina. Raha tsiahivina, nandalo fotoan-tsarotra i Faneva, nanomboka ny fiandohan’ity taona ity, tao amin’ny Le Havre, satria zara raha nahazo lalao. Tsy nahatafiditra afa-tsy baolina roa izy, tamin’izany.

Ankehitriny, mitady azy fatratra ny Clermont FC 63, ary manantena fa hitondra ny traikefany, eo amin’ny famonoam-baolina, mandritra ny fifaninanana “Ligue 2”, any Frantsa. 34 taona ny lehilahy, amin’izao fotoana izao, saingy mbola ao anatin’ny tanjany tsara ary mbola manana ny fahaiza-manaony tanteraka.

Raha tsiahivina, ny taona 2007 no tonga tany Frantsa i Faneva Ima, nisantatra ny filalaovana tao amin’ny FC Nantes, ny taona 2007 – 2009. Nifindra tao amin’ny AS Cannes, US Boulogne, Amiens SC, AS Beauvais Oise, US Créteil-Lusitanos, FC Sochaux-Montbéliard ary tao Le Havre, ny farany teo.

Tsiahivina fa hiatrika ny fihaonana hifandonan’ny Barea amin’i Sénégal, ny alahady 9 septambra, ho avy izao, etsy Mahamasina, izy. Lalao tafiditra amin’ny fifanintsanana ny Can 2019.

 

Tompondaka

News Mada0 partages

Volley-ball – «Analamanga 2018»: tompondaka ny Bi’As sy ny GNVB

Nifarana tetsy amin’ny kianja mitafon’i Mahamasina, ny asabotsy 25 sy omaly alahady 26 aogositra, ny fiadiana ny ho tompondakan’ny ligin’Analamanga, taranja volley-ball. Norombahin’ny ekipan’ny Bi’As, ny voalohany teo amin’ny sokajy «sénior», vehivavy. Resin’izy ireo, teo amin’ny famaranana ny VBCD. Tamin’ny seta tery, 3 no ho 2 no nibatany ny fandresena, tamin’ity.

Niady hatramin’ny farany, ny lalao satria tany amin’ny «tie-break», vao tafavoaka ho mpandresy ny Bi’As. Nifandimbiasana ny nitarika ny seta. Lasan’ny VBCD, ny voalohany (25/23). Naneho ny fahaiza-manaony kosa i Rose de Lima sy i Jessy, teo amin’ny seta faharoa ka lasan’ny Bi’As, tamin’ny isa 22/25 izany ary mbola norombahiny indray ny seta fahatelo. Nanohitra kosa anefa avy eo ny VBCD ka nosahalainy indray izany (25/19). Tsy navelan’ny Bi’As kosa nefa raha tsy lasany ny seta farany, niafara tamin’ny isa 15 no ho 12. Voahosotra ho tompondaka kosa teo amin’ny “senior” lehilahy, ny GNVB rehefa nanilika ny JSA (B), tamin’ny seta mazava 3 no ho 0.

 

Torcelin

News Mada0 partages

Basikety – «Mada U14»: nanao pao-droa Analamanga

Nifarana omaly alahady, tany amin’ny kianja mitafo Nosy-Be ville, ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara  eo amin’ny taranja basikety ho an’ny sokajy zandriny U14 sy ny “veteran”, lahy sy vavy.

Nisongadinga ny ligin’Analamanga, teo amin’ireo ankizy satria nanao pao-droa. Norombahin’izy ireo avokoa mantsy ny amboara teo amin’ireo sokajy roa ireo. Raha ho an’ny U14 lehilahy, lasan’ny DTSC, tamin’ny isa tery 68 no ho 66 rehefa nanilika ny Ascut, teo amin’ny famaranana.

Mbola tamin’ny isa nifanakaiky, 63 no ho 62, ihany koa no nandrombahan’ny MB2 All ny fandresena, nanoloana ny CRJS Antsinanana. Nampitsanga-mitoetra ireo mpijery tonga maro, tany an-toerana avokoa ireo fihaonana roa ireo. Nifanenjehana hatrany mantsy ny isa teny amin’ny solaitra be, tao anatin’ireo tapa-potoana efatra nilalaovana. Efa tany amin’ny minitra farany, vao tafavoaka ho mpandresy ny ekipan’Analamanga. Mendrika ny ekipan’Antsinanana, na resy aza satria tena nampiseho endri-dalao mahafinaritra sy feno teknika. Manana ny ho aviny tanteraka ireo ligim-paritra ireo, raha ny lentan’ny fifaninanana sy ny haben’ny vatan’ny ankizy nilalao tamin’ity no jerena.

Nahazo ny laharana fahatelo, teo amin’ny vehivavy ny JCBA Analamanga, nandresy ny Sepa ABM Boeny, tamin’ny isa 35 no ho 28. Lasan’ny MB2 All Analamanga ihany koa ny an’ny lehilahy, raha nampiondrika ny JSB Boeny, tamin’ny isa 63 no ho 39.

Hiatrika ny “critérium national”, indray ireo ankizy ao amin’ny sokajy U12 lahy sy vavy. Fifaninanana, hotanterahina etsy amin’ny kianja ivelany lapan’ny fanatanjahantena Mahamasina, ny 29 aogositra ka hatramin’ny 2 septambra, ho avy izao.

 

Torcelin

News Mada0 partages

Faran’ny herinandro an-tsary

Nanakoako ny fiderana an’Andriamanitra, ny asabotsy teo, tetsy amin’ny FJKM Isotry Fitiavana. Nanandratra ny feony nandritra izany, i Harilanto.

Aro kanton’ny fahiny, Ny angola itokiana, Ny angola fiderana ary ny Tambatra sehatra bà gasy. Nifandimby niaka-tsehatra nanafana ny « Bà gasy an-tsehatra », ireo tarika ireo, omaly tolakandro, tetsy amin’ny IKM Antsahavola.

Ireo avy amin’ny sehatra iraisam-pirenena, nanatrika ny antsapaka tamin’ny laharan’ny kandidà teny amin’ny Ceni.

Ireo kandidà na ny solontenany, niatrika ny antsapaka.

News Mada0 partages

Ambohitrantsingy Antsiranana: efa-dahy tratra tanaty faritra arovana

Nahitam-bokany ny fisafoana nataon’ny mpikambana ao anatin’ny Vondrona olona ifotony (VOI) sy ny fikambanana miaro ny tontolo iainana tany amin’ny faritra arovana (AP) any Ambohitrantsingy Montagne des Français (MDF), ny herinandro lasa teo. Naharitra telo andro ny fisafoana, niarahan’ny mpiasafo ala, ny mpitandro filaminana ary ny mpitantana ny ala ka nahatrarana olona efa-dahy. Nikapa hazo sady nanao saribao tao anaty faritra tsy azo idirana sy kasihina ny roa lahy.

Tratra teo am-pikapana hazo tao afovoan’ala antsoina hoe “Abattoir-n’i Pierre” ny iray hafa. Tratra teo am-pivoahana avy any afovoan’ala kosa ny faninefany, avy nanangona voninkazo “orchidée” izay voararan’ny lalàna rahateo.

Andrasana ny didim-pitsarana mikasika azy ireo. Tsiahivina fa maro tokoa ny fikapana ny hazo tsy ara-dalàna any Ambohitrantsingy. Mitaraina anefa ny mpiaro ny tontolo iainana satria votsotra foana matetika nireo mpanimba ala.

Njaka A.

Tia Tanindranaza0 partages

Firenena mpanafatra lambaMitodi-doha aty amin’i Madagasikara

Taorian’ny fahapotehana nohon’ny fanonganam-panjakana nisy tamin’ny taona 2009 dia efa manomboka miverina tsikelikely ireo orinasa mamokatra lamba (textile) eto Madagsikara.

 Hatramin’ny niverenan’ny tetikasa AGOA (African Growth and Opportunity Act) izay fifanarahana ara-barotra manamora ny fanondranan’ny firenena afrikanina mankany Amerika dia efa maherin’ny 35 000 ny asa teraka hatreto ary tokony hahatratra 200 000 afaka 5 taona. Sehatra tena ananan’i Madagasikara tombony ary mety amin’ny ankabeazan’ny Malagasy satria tsy ilaina faripahaizana ambony ny miasa amin’ny orinasa mamokatra lamba. Tsiahivina fa an-jatony ireo orinasa nikatona ary an’aliny ny asa very tamin’ny taona 2009 ka hatramin’ny 2014 noho ny fakàna fanjakana tamin-kery notarihin’i Andry Rajoelina. Amin’izao dia miarin-doha ary efa mandeha tsara ny fampiasam-bola ataon’ny mpandraharaha amin’io sehatra lamba io. Miteraka asa maro ary loharanon-karena ho an’ny Malagasy maro izany ka tsy tokony hatao ankilabao mihitsy. Soa ihany aloha fa tena mbola mifantoka amin’ny tsena anatiny i Sina izay voalohany amin’ny firenena mpamokatra lamba ka mila manararaotra tsara i Madagasikara. Naleony mantsy nampiroborobo ny tsena anatiny satria tsy afaka mifaninana amin’io sehatra io noho ny fampiakarana ny karaman’ny mpiasa ka niteraka fidanganam-bidin’ny vokatrany izany. Mitodika aty Madagasikara daholo ireo firenena mpanafatra lamba ka tokony tsy havotsotra intsony.

Tsirinasolo

  

Tia Tanindranaza0 partages

Sehatra fizahantanyHampanankarena haingana an’i Madagasikara

Efa nampanankarena firenena maro ny toekarena mifototra amin’ny fizahantany.

 

 Manana tombony be ary tokony ho lasa lavitra i Madagasikara amin’ny harena ara-boajanahary rehetra misy eto. 5.600 Km no refin'ny morontsiraka na moron-dranomasin’i Madagasikara izay tena manintona ny mpizahatany tokoa. Anisan’ny mampitaraina  ireo vahiny anefa ny loton’ny torapasika sasany ka tokony hanaovana ezaka faran’izay haingana ny fanadiovana azy. Misy koa ireo hazo sy biby izay eto amin’ny firenena ihany no ahitana azy tahaka ny Baobaba sy ny lémurien, ny ravinala, ohatra. Voasokajin’ny banky maneran-tany ho manana karazana biby manan’aina maro indrindra i Madagasikara. 363 ny biby mikisaka, 266 ny vorona ary 140 ireo biby mampinono misy eto, araka ny tarehimarika ao amin’ny minisiteran’ny tontolo iainana. Mahafantatra izany ny vahiny mpizahatany ka tonga ary tokony harovana hatrany ireny satria hitera-bola hampandroso ny toekarena. Tsy izay ihany fa ireo toerana manan-tantara misy eto Madagasikara dia misarika ny mpizahatany ihany koa. Raha tsy hiteny afa tsy ny rovan’Ambohimanga izay misy ny fasan’ny mpanjaka maro, ny alan’Atsinanana izay misy valanjavaboary miisa 6 ary ny toerana tena manintona ny mpizahatany tahaka ny any amin’i Tsingin’i Bemaraha. Ireo rehetra ireo dia efa nosokajian’ny tetikasan’ny firenena mikambana ho amin’ny fanabeazana, ny Siansa ary ny kolontsaina UNESCO ho anatin’ny harena maha izy azy an’i Madagasikara (patrimoine mondial). Mila miomana tsara i Madagasikara ary hijery ny fanatsarana rehetra tokony hatao satria ireny no hanintona ny mpizahatany ary hiteraka volabe ho an’ny firenena.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

AntsirabeMisesisesy ny hain-trano

Sesilany ny hain-trano ao Antsirabe renivohitra ao. Vao tapa-bolana lasa izay dia nitrangana hain-trano goavana tao Mahazoarivo Avaratra ka nahamaizana tranobe iray nisy fianakaviana valo tonta.

Caius R

Tia Tanindranaza0 partages

Masoivohon’i Vietnam miasa eto MadagasikaraHijery akaiky ireo tanora sy zokiolona taranaka Vietnamiana

Hijery akaiky ireo tanora sy zokiolona taranaka Vietnamiana eto amintsika ny masoivohon’ity firenena iray ity vaovao Atoa Le Huy Hoang.

 

 Raha araka ny fantatra, maro amin’ireo tanora taranak’izy ireo eto amintsika no manana tetikasa hahafahana mivoatra saingy ny hoenti-manana no tsy ampy. Anisan’ireny  ny vola hampiasaina, ny fitaovana, ny famolahana ny tenin’ity firenena iray ity sy ny fahafahana manohy fianarana any Vietnam. Efa nisy nampianatra teny Vietnamiana maimaimpoana  ihany izy ireo teo aloha saingy roa volana monja dia nijanona. Betsaka ihany koa ireo maniry ny hianatra ny kolontsaina Vietnamiana toy ny nahandro sy ny fomba fiainana amin’ny ankapobeny hahafahana mampahafantatra ity firenena iray ity eto amintsika. Nambaran’Atoa Le Huy Hoang fa hanao ezaka ny tenany ka lohalaharana ny fampirahavaviana tanànan’Antananarivo sy Vietnam. Toraka izany koa ny fifanakalozana mpianatra nahavita fianarana teny amin’ny ambaratonga ambony arahin’ny fitondrana ireo ankizy efa vonona handeha hitsidika fotsiny an’i Vietnam. Tsy ho latsa-danja amin’izay ireo zokiolona taranaka Vietnamiana izay nitaraina taminy ny faran’ny herinandro teo. Roa na telo izy ireo no hoentina hijery ny toerana niavian’ireo niandohany. Hojerena ihany koa ny vola fisotroan-drononony. Nisy ny fihaonana mivantana notanterahin’ny roa tonta ny sabotsy teo teny Anosivavaka Ambohimanarina. Tsiahivina moa fa miisa 500 izy ireo no mivondrona ao anatin’ny fikambanana, zanaka Vietnamiana nanambady teratany Malagasy teto amintsika.

 

 Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

VOASIOTSIOKA

Sady voatora-bato ireo olon’ny HVM izay namory vahoak ataoFianarantsoa no voasiotsioka. Voamafy in-droa arak’izany ary dis otanteraka ny kajikajy rehetra dia ny fanaovana propagandy mialoha ny fotoa na izany ary koa ny fampiasàna ny mpiasam-panjakana.

 

Nytsikaritradiaefamanombokanymitroatranyvahoakaizayleonyfandrebirebenaamin’nyfitaovanakelyisan-karazanytoany vary sysavony. Raisin’ireonyvola ho an’izaymisymanome, torak’izanyny vary synysisaaryavyeoizyireoihany no misiontsiokanamitora-bato. 

HITORY I ALAIN MAHAVIMBINA

Hitorynyfitsarànaavomombanylalampanorenena (HCC) nykandidàvoahilika Alain Mahavimbinaizayavyamin’nyantokoGasikaraAntsikaRehetra. Aminydiatsymanara-dalànanynataon’ioandrim-panjakanaioarytsynitsaranydosieizaytongateo am-pelantananyakoryizyireofanijerymaimaikafotsiny. Rahanyfantatradiametyhifampitaonaizysyireokandidàhafaizaynatsynoraisinaakorynydosienynakoatsymanara-dalànanyfanilihanaazytsy ho kandidà. 

HAIN-TRANO TANY TOAMASINA

NahatohinanyolonataoAnalakininina-Toamasinanyfisian’nyhain-tranoizaytsynisyazon’nympamonjyvoinanataonyfidirana an-tsehatra. Izanydianohonylàlanaizaytsynisyhanykadianiverim-potsinyireomiaramilampiadyamin’nyafoireo. Nilazanyben’nytanànafahataoavyhatranynyfanalalahananylàlanaizaymizotraanatytanànamisytora-pasikaarytokonyhanajaizanyfanapahan-kevitraizanynyvahoakafatsyhimenomenonaindray. 

VOLA SANDOKA 20 000 ARIARY

Hividiananasigaraireovolasandokaamin’nyravinyroaalinaariarytokana.Nyfamerim-bolan’izany no tombonyavyeoarytsyvitan’izanyfaireosigaraindraydiaamidymora any amin’nytsenahafa. Izany no fombaentin’ireompanaparitakavolasandokamanadioireovola any amin’nyfaritr’ISoanieranaIvongosyMananaraavaratra.Manararaotranyfiakaran’nytaom-piotazanalavanilaizyireo, fotoanaizayhahanan’nyolonaany an-toeranavolabearyhiodonan’nyvola any amin’nysehatrynyvidysyvarotra. Tsykelylalananyratsy. 

NOVONOINY NY ZANANY

Novonoin-dreniny ho fatynyzananykelyvaoroataona. Nyantonydiatezitratamin’nyvadinyizyarydianifatratratanyamin’ilayzazakelyindraynyhatezeranarehetra. Tao Vavatenina no nitrangan’izanyarytsynitsoakavelivelyilayramatoafaniandrynympitandronyfilaminanatongahisambotraazy. Fanindroanyizay no nisytrangatoaizaotato ho atoarymanombokamahatongasainasatrianyreny no isan’nytenamiaronyzananyindrindraao an-tokantrano, izaoanefadianahavanon-dozanysasany. 

MIHOROHORO NY MPONIN’ARIVONIMAMO

Mihorohorotanterakaankehitrinynymponin’Arivonimamonohonyasan-jiolahy. Miisa 30 isaireofaranyarymitondrabasy vita gasy no nanesytokatranodimytao an-tanàna.Lasaavokoanyvolakelyizaymbanotazominatao an-tranoarytorak’izanykoanyfindayrehetra. Mampanahynymaroityfanafihanamisesisesyitykanefaazohatao hoe tsydiaambanivohitraloatra I Arivonimamoarytsydialavitratoeranamisympitandronyfilaminanakoaaza. 

FANONDRANANA HAZO SAROBIDY

Nasiakanyfiraisamonim-pirenenaizaynivondronan’ny AVG-Transparency International  nyamin’nyfilazan’izyireofamiverinaindraynyfanondrànanahazosarobidyamin’izaoankatokynyfididiananaizao. Notsipihan’ireomazavakoafatsymendrikanyfanapahan-kevitrynybankyiraisam-pirenenaizaynilazafahanamoranyfamarotanaireohazosarobidyrehetraizayefanogiazana. Mainkakoaizaymanaitraamin’nytorimasonyireompanondrana, rah any fijerin’izyireo. Mila tsymifidyireompandripakany harem-pirenenany Malagasy hoy ny AVG.

Tia Tanindranaza0 partages

Ady amin’ny asan-dahalo any BongolavaTafapetraka ny “Bataillon Inter-Armes” na BIA

Tafapetraka any amin’ny kaominina Fihaonana any amin’ny Distrikan’i Tsiroanomandidy, Faritra Bongolava ny Vondron-tobin-tafika Iraisam-piadiana na ny “Bataillon Inter-Armes” na BIA, ka ity no faharoa taorian’ny any Ihosy, Faritra Ihorombe.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Aretin’ny vanin-taolana1,6 tapitrisa Ar no saran’ny fandidiana

Aretina mahazo ny olona maro eto amintsika ny aretin’ny vanin-taolana mpahazo ny valahana sy ny lohalika. Mahatratra 200 isan-taona eo ho eo ireo olona tonga manatona tobim-pitsaboana, raha araka ny fantatra saingy ny 30 amin’ireo ihany no afaka mitsabo tena mandalo fandidiana.

 

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mozika « Rock »Nampireven’i Mage 4 Antsahamanitra

Nafana tanteraka ny ambiansy ho an’ny tarika Mage 4 sy ny mpankafy tetsy Antsahamanitra omaly.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hopitaly miaramila eny AmpahibeMampiasa fitaovana avo lenta

Notokanana ny sabotsy teo tetsy Ampahibe ny hopitaly miaramila faritra voalohany na ny Infirmerie de Garnison teo aloha. Ny filoham-pirenena,

Hery Rajaonarimampianina moa no tonga nitokana izany teny an-toerana ary niaiky fa anisan’ireo vitsy mba tsy ilazana hoe tsy misy amin’ireo hopitaly eto an-toerana no manana fitaovana avo lenta fanaraha-maso ireo marary any anaty efitrano fameloman’aina. Ity hopitaly ity anefa misy izany, hoy izy. Ankoatr’izay moa dia ahitana efitrano fandidiana maromaro koa ny hopitaly, raha ny fanazavana hatrany. Mitsabo ny miaramila sy ny sivly ity hopitaly ity, misy ao aminy ny sampandraharaha momba ny vonjitaitra (urgence), ny fitsaboana nify, ny departemanta iray miandraikitra manokana ny fanaintainana azo avy amin’ny homamiadana. Hita eny amin’ity hopitaly miaramila ity ihany koa ny laboratoara arifomba fanaovana fitsirihana maro samihafa. Tafiditra ao anatin’ny ezaka ataon’ny fanjakana amin’ny ilay hoe fitsaboana manatona vahoaka ny fanavaozana ity  fotodrafitrasa teny Ampahibe ity. Tsy mbola vita ny asa ka mampirisika anareo aho mba hazoto sy hanohy ny ezaka hatrany, hoy ny filoha Rajaonarimampianina.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Coupe de Vacances 2018Any Mahajanga indray mihaona

Nifarana omaly alahady 26 aogositra 2018 ny fifaninanana baolina kitra niadiana ny amboara « Coupe de Vacances 2018 » nokarakarain’ny klioba 3FA teny amin’ny kianjan’ny kaominina Ankadikely Ilafy ny 20-26 aogositra 2018 ka nanasongadinana indrindra ny talentan’ireo katitakely sy tanora.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Toby FLM FarihimenaNahazo 4 tapitrisa ariary avy amin’ny filoham-pirenena

Fotoam-pivavahana lehibe ny namaranana ny isan-taona faha-72 ho an’ny toby Loterana Farihimena any akaikin’i Betafo, izay nanomboka tamin’ny herin’ny anio ary nifarana omaly 26 aogositra.

 

Tsara ny manamarika fa niorina nanomboka ny taona 1946 ity toby ity, ka lohavehitra noraisina tamin’ity isan-taona fah-72 ity, dia ny hoe: “Fa ny olona izay ankasitrahan'Andriamanitra dia omeny fahendrena”, Mpitoriteny 2-26. Toy ny isan-taona dia nisy hatrany ny fanokanana mpiandry, ka 121 izany tamin’ity. Isan’ny nanotrona ny famaranana omaly ny filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina. Nankasitra an'ity farany ireo solon-tenan'ny toby Farihimena noho ny fanatanterahana ireo fangatahan'izy ireo fotodrafitrasa toy ny fanamboarana ny lalana sy ny fampidirana rano fisotro madio eny an-toerana. Mikasika io rano fisotro io, dia voalaza fa nisy nangalatra ny “motopompe” sy ny “groupe électrogèn, izay nambaran’i Hery Rajaonarimampianina fa isan’ny tsy mampandroso ny firenena izany toe-tsaina izany. Ho fanampiana ny toby Farihimena dia nanolotra valopy mitentina 4 tapitrisa ariary ihany koa ny filoham-pirenena. Mihetsiketsika mihitsy izy tato ho ato izay. Porofo iray fa efa tena akaiky ny fifidianana sa ahoana?

 

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Zimbazimbao eo foana e !

Mivoaka iny ny laharan’ny kandida ao anaty biletà tokana amin’ny fifidianana. Samy manana ny ambarany sy ny fandikany sy ny fandokadokafana io laharany io ny kandida.

Zary lasa hamoronana heviny avy fa tsy mijanona amin’ny maha tarehimarika azy intsony. Tsy hifanomezan-tsiny loatra ! Ny an’ny sasany anefa toa teren-ko masaka toy ny voalobo-jaza hitovy sy hifandray amin’ilay tenin’ny Soratra Masina noraisina ho teny faneva amin’ny politika, kanefa tsy arakarak’izay ny zavatra natao sy atao eto amin’ny firenena. Rehefa avy nanongam-panjakana sy nandentika ny firenena tany anaty kizo, ary nosazian’ny firenena mikambana mihitsy dia mbola sahy milaza ihany fa nesorina tamintsika ny famatsiam-bola, ny fitokisan’ny iraisam-pirenena fa ny fitiavan-tanindrazana no tsy azo nesorina tamintsika. Taiza no nisy olona tia tanindrazana nampandoro ny fananan’ny mpiray tanindrazana tamin’ny tena izany na inona na inona tsy fitovian-kevitra ? Zimbazimbaina ny tenin’Andriamanitra, eny fa hatramin’ny hiram-pivavahana avy aza moa efa lasa hirain’izy mianakavy amin’ny politika, ka mifangaro ny kisoa sy ny vorona, hoy ny fitenenana. Samy manana ny fomba fiadiny tokoa io, ary samy hampalaza ny nomeraony amin’izay indray izany izao. Raha ny hevitra sy ny kobaka am-bava aloha, dia samy tsy misy atoro voanjo hadiana. Raha ny tantara sy asa vita ho an’ny Malagasy no hifampitsarana ny nanangana sy namotika sy nandrodana, dia hiavaka mazava tsara eo ny vary sy ny tsiparifary !

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Antananarivo RenivohitraTsy hiasa mandritra ny 3 andro ny taksibe

Tsy sangisangy, hoy ny filohan’ny fivondronan’ireo mpitatitra eto Antananarivo Renivohitra (UCTU) Atoa Lova Randrianatoandro ny fitokonan’ny taksibe mandritra ny telo andro fa tena hisy.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Volley-ball Asief 2018Raikitra indray ny fiadiana ny amboara

Taorian’ireo lalao famaranana tenisy notontosaina tamin’ny heriny teny amin’ny kianja filalaovana tenisy eny Ankatso ka natrehan’ny filohan’ny Antenimirandoholona ka nahafantarana an’ireo

 

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Ralley du Boeny 2018Norombahin’i Tahina sy Baovola

Norombahin’ny ekipazy Tahina sy Baovola Cl.M12 nitondra ny Subaru Impreza n°5 ny Rallye du Boeny 2018 izay andiany faha-13 amin’ny fifaninanana nokarakarain’ny TMF Rallye.

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsika Faha-15 taonan’ny TIM MahamasinaNaneho ny heviny ireo mpomba an’i Dada

Taorian’ny hetsiky ny TIM niaraka tamin’i Dada tetsy Mahamasina tamin’ny sabotsy 25 aogositra teo dia manana ny heviny tamin’iny hetsika iny ireo mpomba azy.

Tia Tanindranaza0 partages

Marc Ravalomanana“Ny Malagasy aloha !”

Isika Malagasy ihany no masimandidy amin'ny fiainam-pirenentsika. Aza diso safidy, ary aza voatarika sy sodokan'ny miseho ho mamiratra nefa tsy mitondra soa, hoy i Marc Ravalomanana tamin’ny vahoaka maro be tetsy Mahamasina ny sabotsy 25 aogositra teo.

 

Nifanandrify tamin’izay ny nivoahan’ny laharana ao anatin’ny bileta tokana, ka faha-25 izy. Toy ny daty nahaterahan'ny mpamonjy, mila famonjena ity firenena ity ary isika ihany koa mila miasa miaraka, ka isika tsy mba anisan'ny mpanakorontana na mpanongam-panjakana fa manangana mamorona, ary indrindra hamerina ireo zavatra efa simba. Tonga hanarina isika fa tsy tonga handrava. Izao no fotoana. Ny tantara tsy fanadino, saingy zava-dehibe ny fifamelana. Fa zava-dehibe indrindra koa, ary tena maika ny manao izay hampiarina ny firenena sy ny mpiray tanindrazana. Hovaintsika ary hampiroboroboantsika ny sehatra rehetra, hampiantsika ny mpiara-belona ary harovantsika ny tanintsika. Ary amin'ny zavatra rehetra dia ny Malagasy aloha no voalohany. Manana fandaharanasa hanatanterahana izany aho dia ny “Madagascar Action Plan 2” na ny MAP2. Misaotra anareo manohana ahy amin'ny hanatanterahana ny fikasana tsara rehetra ho an'ity firenena ity, hoy izy.  “Vonona aho, Marc Ravalomanana, kandida anareo, kandida an'ny Malagasy, hitondra ny firenena. “ Ny mitabe tsy lanin’ny mamba, ny akanga maro tsy vakin’amboa”, ka aleo mifanaraka tsara mahay miara-miasa. Hoporofointsika fa amin’ny fomba mihaja, ary amin’ny fomba ara-demokratika no hanehoantsika ho ren-tany ho ren-danitra fa mandresy isika”, hoy izy. Tena mafy ny fahasahiranana, misy ny tsy fandriampahalemana, iainana isan’andro ny tebiteby. Tonga ny fotoana hamongorantsika izay mietraketraka sy tsy mahay mipetraka, hain’i Dada io fa aza matahotra, hoy i Marc Ravalomanana. Karohana ny fomba rehetra hanomezana sakafo ny Malagasy. Notsiahiviny fa 9200 km ny lalana vita, ary mbola hanao izy. Tsy maintsy jerena akaiky ireo Malagasy tena sahirana, tsy mitafy tsara, tsy misakafo araka ny tokony ho izy, ary indrindra ny tanora tsy an’asa… Malagasy aloha, izay vao ny hafa, hoy izy, ka raha misy Malagasy na dia iray aza ka misy mampijaly na mietraketraka, antsoy i Dada, na firenen-dehibe na iza na iza. Madagasikara aloha ! Tsy maintsy arovana ny tanintsika, ny tanin’ny Malagasy, an’ny Malagasy, ianareo rehefa tsy mahay mipetraka hainareo ny lalana mody any amin’izay niavianareo ihany ! Misy mikasa hoe hiantso mpandraharaha vahiny ho avy eto, hono, dia hoe haka ny tanintsika sy ny fananantsika, azafady fa tsy atakalo tsy amidy ny tanin’ny Malagasy, tsy omena na iray dia aza.

Toky R

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida 36Tsy misy olana matoa navela hilatsaka, hoy ny Maitso

Nanambara tamin’ny fomba ofisialy ny fipetraky ny antoko Maitso manoloana ny fiavian’ny fifidianana ho filoham-pirenena tamin’ny faran’ny herinandro teo ity antoko politika ity.

Kandida isan’ny heverina ho Favori iray moa rah any nambaran’ny filohan’ny antoko, Alexandre Georget no ho tohanan’izy ireo. Latsaka an-katerena ny firenena. Tsy voafehy intsony ny elanelana eo amin’ny vahoaka sy ny mpitondra. Anjakan’ny bodo sy adala ny tontolo iainana izay mitahiry ny harem-pirenena saingy raha mbola misy koa ny maitso dia tsy ho foana ny fanantenantsika, hoy izy. Anisan’ireo kandida torian’ny Transparency international sy ireo fiarahamonim-pirenena vitsivitsy moa ny kandida tohanan’ny antoko Maitso. Namaly izany fiampanganaizany ny tenany ary nanambara fa anjaran’ny fitsarana no mandinika. Misy ny atao hoe “présemption d’innoscence”, hoy izy, ary matoa navela nilatsaka ireo kandida 36 ireo dia tsy misy olana raha ny fahitan’ny HCC azy.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Imbeh Serge Jovial« Hamaha ny olana sy geja misy eto aho »

Nivoaka tamin'ny fomba ofisialy ny sabotsy lasa teo, taorian'ny antsapaka izay nataon'ny CENI ny laharana izay entin'ireo kandidà ho filoham-pirenena tsirairay avy. Mitondra ny Laharana" faha-26"

 

Tia Tanindranaza0 partages

Aleo ny lasa homba ny lasaTsy hamaly faty ny mpitandro ny filaminana Ravalo

Tsotra ny resaka ataoko amin’ny mpitandro ny filaminana Miaramila, Zandary, Polisy.

 Misy manely tsaho mantsy, ka i Dada tsy hamaly faty izany mihitsy, hoy izy, eo anatrehan’ny fihezahan’ny sasany hampiady azy amin’ny mpitandro ny filaminana. Kristianina aho ka tsy anjarako ny mitsara na hamaly faty,… ny hisavorovoroan-kilatoana, efa tonga izao ny fotoana hanorenana. Teo ny fotoana niadiana. Aleo hijanona ho tantara izany fa efa tonga izao ny fotoana hihavanana, hoy izy. Filoham-pirenena rahateo dia miantoka ny fiaraisankinam-pirenena. Toy ny mpirahalahy mianala isika, ndao isika hiara-dia satria maika ny fanarenana ny firenena ary tena mila fandriampahalemana ny vahoaka Malagasy. Ataovy izay hihavanana amin’ny olon-drehetra, aza adinoina ny tarigetra : ho an’ny tanindrazana, hoy ny hafatra feno fahendrena nataony. Tsiahivina fa noezahina nampiadiana tamin’ny mpitandro ny filaminana i Marc Ravalomanana tamin’ny raharaha fanonganam-panjakana tamin’ny 2009, ary nisy ny andian-tafika nampiasaina nanongana azy. Tamin’ireny fitetezam-paritra samihafa nataony teto amin’ny firenena ireny ihany koa, dia niaraha-nahita ny zava-nisy fa dia noterena hitsangana ho fahavalony ny mpitandro ny filaminana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fizotry ny fifidiananaMpandrindra sy mpandamina ihany ny CENI

Toy ny milaza an-kolaka avy hatrany ny filohan’ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana, Yves Herinirina Rakotomanana, ny sabotsy teo tetsy

 

 Nanisana fa bitika ny fahefan’ny CENI raha ny momba ny tontolom-pifidianana no resahana amin’izao 1 volana mahery tsy hanombohan’ny fampielezan-kevitra izao. Mpandrindra sy mpandamina ihany ny CENI fa raharahan’ny rehetra ny fifidianana. Voarainay avokoa ny fitarainana maro. Anisan’ny nahitana olana ny lafiny lisitra. Voalohany ny tokony hanarahan’ny olom-pirenena tsirairay maso ny anarany izay mifandraika amin’ny antsoina hoe “Traitement alpha numérique de la liste électorale.” Faharoa dia tsara marihina fa tsy azo nokitihina intsony ny lisitra nanomboka ny 15 mey teo. Ny olona maty taorian’io daty io, noho izany, dia misy ao anaty lisitra. Tsy ao anatiny kosa izay feno 18 taona taorian’io daty io. Ny lalàna manan-kery no mandidy anay hanao izany, hoy izy. Na izany aza, efa nanaparitaka mialoha ny lisitra tamin’ireo fokontany miisa 19.000 latsaka manerana ny nosy ny CENI, raha ny fanazavana hatrany.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Bileta tokanaRaikitra ny filalaovana tarehimarika

Fantatra ny sabotsy teo ny filaharan’ireo kandida ho filoham-pirenena miisa 36 ao anaty bileta tokana.

Tsy vitsy tamin’ireo kandida no nanohy ny antsapaka teny amin’ny CENI Nanisana tamin’ny alalan’ny famoriam-bahoaka tamina toerana samihafa avy hatrany. Ny tsikaritra dia efa raikitra sahady ny filalaovana ireo tarehimarika entiny avy, indrindra ireo kandida heverina ho favori. Ny kandidan’ny antoko Tiako I Madagasikara, Marc Ravalomanana, ohatra, dia nilaza fa fandaharan’Andriamanitra mihitsy ny datin’ny 25 aogositra  ho famaranana ny faha-15 taonan’ny antokony. Io ihany koa no fotoana nivoahan’ny antsapaka fa laharana faha-25 izy ao anaty bileta tokana. 25 desambra koa, hoy ity filoha teo aloha ity no hankalazantsika ny nahaterahan’ny mpamonjy. Ireo mpandinika teny an-jorony koa moa mbola nanampy fa ny 7 novambra izao no hanatanterahana ny fihodinana voalohany amin’ny fifidianana. Andro faha-7 tao anatin’ny herinandro, hoy izy ireo, no namorian’i Dada ny vahoaka teto Antananarivo ary  2+5=7. Heverina ho kandida favori iray ihany koa moa ny natolotry ny antoko Tanora malaGasy Vonona, Andry Rajoelina. Nilaza koa ity kandida ity fa tsy misy ny kisendrasendra eo amin’ny fiainana fa ao amin’ny Korintianina 13: 13 no misy ny teny filamatr’izy ireo ary dia laharana faha-13 no misy azy ao anaty bileta tokana. Hampoizina fa hivoy koa izao ny filoham-pirenena ankehitriny, Hery Rajaonarimampianina, izay kandida laharana faha- 12 fa ny isan’ireo mpianatry ny Tompo voalohany na ireo apostoly ny laharana entiny na koa hoe isa masina amin’ny Kristianina satria dia miisa 12 koa ny fokon’Israely na ilay antsoina amin’ny teny vahiny hoe “12 tribus d’Israel”. Dia samy hilaza azy hatrany ireo fa voatendrin’Andriamanitra sy Kristianina satria Madagasikara rahateo dia sokajiana ho firenena Kristianina. Atrehana ny 7 novambra ny fifidianana filoham-pirenena fihodinana voalohany, ka ho hita eo izay tena fanapahan-kevitry ny vahoaka mpifidy.

J.Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Jean Omer Beriziky“Mila fitoniana ny fifidianana”

Tsotra sady mazava ny an`ny kandidà Jean Omer Beriziky, mitondra ny laharana faha-19 ao amin`ny biletà tokana. Vonona ny tenany hitari-dalana ny Malagasy amin`ny fanovana sy fanarenana ny firenena amin`izao krizy misy eto amintsika izao.

 

Tsy mbola feno kosa ireo fepetra rehetra, hoy ity kandidà ity, mba ahafahana manatanteraka fifidianana na dia ara-teknika aza. Ny lisi-pifidianana, ohatra, betsaka ny olona manan-jo hifidy tsy tafiditra ao anatin`ny lisi-pifidianana. Eo ihany koa ny datim-pifidianana ao anaty fahavaratra ary mbola maro ny ara-teknika tsy tomombana. Nilaza izy fa ny vahoaka tsy miaina ao anatin`ny fitoniana tanteraka toy ny tsy fandriampahalemana, fitokonana,… Raha tsy tanteraka ny fitoniana mbola sarotra no hanomanana fifidianana, ka izany indrindra no nahatonga azy niteny foana hoe aleo hamboarina ny lalàna rehetra nahatonga savorovoro. Noho izany, nohamafisiny fa tokony handray fepetra ahafahana manaraha-maso amin`ny fomba hentitra mba tsy hiteraka korontana indrindra ny any ivelany satria matetika ny mpanara-maso dia ny sehatra iraisam-pirenena. Tokony hisy olon-kafa kosa, hoy ity praiminisitra teo aloha ity, hiditra amin`izany sehatra fanaraha-maso izany. Maro ireo fikambanana misehatra ao anatin`izany ka tokony homena enti-manana manokana ahafahany manatanteraka izany adidy lehibe izany. Miezaka hatrany ny antoko Antsika Madagasikara manatanteraka ny fanomanana rehetra mikasika ny fanaovana fifidianana ary efa miomana amin`ireo rantsan-mangaika any amin`ny faritra mba ahafahana manatanteraka izany. Omaly no nizara ny programan`asany i Jean Omer Beriziky tamin`ireo famondronan-kery ao anatin`ny Antsika Madagasikara toy ireo antoko UNDD, MDM, Grad Iloafo, Antsika Madagasikara… sy ireo fikambanana maro samihafa. Ampy traikefa izy, mahafantatra tsara ny zava-misy eto Madagasikara noho izy efa praiminisitra. Raha fehezina, miady amin`ny tsy matimanota, tany ho an`ny tanora, fanabeazana ara-kalitao ho an`ny rehetra, rafitra sy tobim-pahasalamana mendrika ho an`ny daholobe ary seha-pihariana matanjaka ny vinam-piarahamonin`ity kandidà ity.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Amboaran’ny Ben’ny tanànaNomena marim-pakasitrahana koa ireo nahavita be

Ankoatra ny fanolorana an’ireo amboara maro natolotry ny ben’ny tanàn’Iarivo, Lalao Ravalomanana,

Tia Tanindranaza0 partages

Telma Coupe de MadagascarCNaPS Sport sy Elgeco Plus no tafavoaka tany Mahajanga

Tontosa ny sabotsy 25 sy omaly alahady 26 aogositra ireo lalao ¼-dalana amin’ny Telma Coupe de Madagascar notontosaina tany Mahajanga.

Midi Madagasikara0 partages

Antsirabe : Installation officielle des quatre magistrats

L’audience solennelle pour l’installation des quatre magistrats nouvellement affectés auprès du Tribunal de Première instance (TPI) d’Antsirabe s’est tenue vendredi dernier auprès de cette instance judiciaire. L’un de ces magistrats occupera le poste du vice-président du TPI. Deux sont des juges de siège et juges d’instruction et le quatrième est affecté à l’Instruction. Cette cérémonie qui a vu l’assistance des autorités militaires et civiles de la région Vakinankaratra a été mise à profit pour le président du TPI, Ny Haingo Ramasitera pour réitérer sa détermination à lutter contre la corruption qui a noirci l’image de la Justice malgache ces derniers temps. Il a alors incité le public àaccepter les décisions prises par ces nouveaux juges en précisant qu’en cas d’insatisfaction, des voies de recours existent encore au lieu de penser à la corruption.

Il est à rappeler que des dossiers délicats attendent ces nouveaux magistrats. Tels sont ceux portant sur l’affaire de la vindicte populaire contre un opérateur économique dans la ville de Betafo et sur la suspicion de rapt d’enfants dans le même district,  le mois dernier. Pour ces deux cas, le Président du TPI affirme que les dossiers sont en cours de traitement.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Vavatenina : Ady mivady : novonoin-dreniny ny zanany roa taona

Habibiana tanteraka ny vitan’ity renim-pianakaviana iray tao amin’ny tanàna iray any amin’iny distrika Vavantenina iny. Izy ihany mantsy no nahavita nandatsak’aina ny zanany lahikely vao roa taona monja. Izany dia noho ny fifandirana teo amin’izy mivady.

Ny sabotsy lasa teo no nitrangan’ity zava-doza ity, tao amin’ny fokontany Sazomena, ao amin’ny kaominina Sahatavy. Ny olona teo an-tanàna no nampandre haingana ny zandary tany an-toerana rehefa nihamafy ny adin’ireto  mpivady tao amin’ity tokantrano iray. Tokony ho tamin’ny telo ora tolakandro teo tokoa mantsy, dia nisy feon-jaza nihiakiaka fatratra ary avy eo nangina tampoka. Tamin’io fotoana io ihany koa no tonga ny zandary avy ao amin’ny « poste avancé » ao Sahatavy ary nijery ny zava-nisy. Ilay tsy manan-tsiny efa nitsitra teo am-pandriana no hitan’izy ireo. Tsy nisy resaka teo fa avy hatrany dia nosamborin’ireo mpitandro filaminana ary nentina avy hatrany tsy misy hatak’andro ity renim-pianakaviana namoa-doza ity. Izy rahateo nanaiky tsara, fa izy no nahavita namono ity menaky ny ainy. Hatreto, dia tsy fantatra izay tena anton’ny adin’izy mivady ireto, ka nahatonga ity ramatoa ity hamono ahafaty ny zanak’izy ireo. Ny fanadihadiana ataon’ireo zandary any an-toerana ihany angamba no ahafantarana ny marina mahakasika ity tranga ity. Marihana, fa noho ny tahotry ny mety ho fisian’ny korontana na fitsaram-bahoaka, dia nafindra any Vavatenina ny fandraisana an-tànana ny famotorana.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Plaza Ampefiloha : La danse contemporaine indienne à l’honneur

Les danseurs dirigés par Nibefita Mahapatra.

Après l’Ile de la Réunion, c’est au tour de Madagascar d’accueillir les danseurs indiens dans ses murs. Chorégraphe de renom, Nibefita Mahapatra a partagé la danse contemporaine indienne avec le public malgache. Hier, au Ciné Plazza Ampefiloha, artistes, officiels et public ont pu apprécier les pièces de danses, typiquement indiennes, magnifiquement exécutées par une dizaine de danseurs professionnels. Relatant cette cohésion artistique et la grande maîtrise qui font le renom de la discipline, chaque mouvement, chaque pas et chaque impulsion reflète le trésor artistique de ce pays. De passage dans la Grande Ile, dans le cadre de sa tournée, la compagnie dirigée par Nibefita Mahapatra a fait découvrir une partie de la culture indienne par le biais d’une représentation de danse contemporaine démontrant plusieurs styles et genres. Parmi les invités d’honneur, le ministre de la Culture, de la Promotion de l’Artisanat et de la Sauvegarde du Patrimoine et l’Ambassadeur de l’Inde ont donné plus d’envergure au spectacle. Après la Grande Ile, la compagnie mettra le cap sur les Comores.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Mananara Avaratra – Maroantsetra : Mitohy hatrany ny fanadiovam-bola sandoka amin’ny fividianana sigara

Na teo aza ny fahatraran’ny mpitandro ny filaminana tao Maroantsetra ity tovolahy iray niaraka tamin’ny vola sandoka an-tapitrisany sy fonosana sigara marobe taminy, izay fomba entin’izy ireo manadio ireto vola sandoka 20 000 ariary sy 10 000 ariary. Mbola mitohy izany ao amin’ny faritra Ambatosoa misy ny distrikan’i Mananara Avaratra sy Maroantsetra; izay tena mampitaraina ireo mpivarotra ka mahatonga azy ireo tsy handray ireo kara-bola misy manadio ireo ankehitriny. Matetika dia ireo mpivarotra madinika eo am-pividianana entana hoentin’izy ireo hamidy amin’ireo tranombarotra mpamongady vao mahita fa misy vola sandoka eny am-pelan-tanan’izy ireo, ka izy ireo indray no mampiahiahay ireo mpamongady fa lasa mpanadio vola sandoka any an-toerana. Raha ny fanazavana, dia ividianan’ireo andian’olona sigara fonosana (“paquet” na “cartouche”) iray ireto vola sandoka ireto mba hahazoan’izy ireo ny famerim-bola ara-dalana. Avy eo indray amidin’izy ireo ao anaty fatiantoka amina fokontany na Tanana na kaominina hafa indray ireto sigara ireto, dia toy izay hatrany no ataon’ireto mpanadio vola sandoka ireto ao Mananara Avaratra sy Maroantsetra. Fotoan’ny fiotazana vokatra fanondrana lavanilina sy jirofo raha teo any an-toerana ankehitriny, ka mora amin’ireo andian’olona ireto ny manadio sy manaparitaka izany vola sandoka ataon’izy ireo izany. Hatreto aloha tsy mbola nisy ireo mpandraharaha na ireo mpanangom-bokatra na ireo tantsaha mpamboly lavanilina na jirofo re fa tratran’ireto mpanadio vola sandoka ireto, izay voalazan’ny vaovao fa efa mailo izy ireo. Izany no mahatonga azy ireto manakalo ireto vola sandoka amin’ireo mpivarotra madinika; izay sarotra rahateo ny manavaka ny tena izy sy ireo sandoka raha ny fanazavan’ireo olona efa tratran’izany fa sarotra ny manavaka ireo vola izy sy ireto sandoka noho ny fitoviana be aminy, noho ny teknolojia avo lenta amin’ny fanamboarana azy.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Football – Telma Coupe de Madagascar : La CNaPS Sport humilie Fosa dans son antre

Rien ne va plus pour Fosa Juniors, car après son match nul contre le FC Vakinankaratra en Poule des As, il vient de se faire éliminer par la CNaPS Sport lors des quarts de finale de la Telma Coupe. Au stade Alexandre Rabemananjara de Mahajanga qui plus est.

La CNaPS Sport a su gérer à son avantage le duel tant promu contre le Fosa Juniors. Ce dernier avait pourtant le match en main après l’expulsion du portier Leda (70e) coupable d’avoir voulu faire justice lui-même après avoir reçu un coup de Besna.

Sur une jambe. L’arbitre Andofetra Rakotojaona, déjà mis à rude épreuve par le public majungais, n’hésita pas à sortir le carton rouge pour Leda et le carton jaune pour Besna.

Mais à 10 contre 11, voire à 9 contre 11, puisque Mika ne tenait plus que sur une seule jambe, Fosa se montra incapable de marquer même s’il est vrai que la remarquable prestation du gardien remplaçant de la CNaPS, Jolce, en est pour beaucoup dans une situation très tendue avec parfois des bagarres qui éclatèrent à chaque geste déplacé de part et d’autre.

La CNaPS Sport avait dû gérer auparavant une situation quelque peu dangereuse et a dû sortir le défenseur central Lanto qui a pris un carton jaune. En face et pour bien accentuer la pression Bob Kootwij fit entre deux attaquants notamment Sambatra et Besna, mais cela ne suffisait pas, car voulant impérativement aller aux tirs au but, une séance que ses joueurs maîtrisent bien, la CNaPS Sport n’a fait que dégager à tout vent pour écarter le danger. A cela s’ajoutent les « blessures » destinées à jouer le chrono. Mais à la guerre comme à la guerre, la tactique s’avéra payante.

Pression. Car malgré les prolongations, le score resta désespérément vierge. Au grand bonheur de la CNaPS qui entama la séance de tirs au but avec une joie non feinte. Logique, car après le raté difficile à expliquer de la part d’un grand spécialiste de ce genre d’exercice qu’est Feno, les quatre autres notamment Ando, Tolotra, Nando et Toby parvinrent à trouver le chemin des filets face à un Gappa quelque peu méconnaissable. Comme le tir de Mario fut dévié par Jolce et que Lolody trouva l’un des montants des buts lors de deux premiers tirs, cela a influé sur tout le reste et que presque logiquement Fosa va perdre. La pression sans doute sinon cette peur de mal faire qui a ruiné toutes les chances de Fosa Juniors qui n’a pas également toutes les cartes en main pour la Poule des As dans la mesure où le dernier match aura lieu à Vontovorona face à la CNaPS Sport. Et après les bagarres de samedi, rien n’est sûr que les deux clubs ne feront que jouer au ballon. Eh oui !

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

« Gasikara Antsika Rehetra » : Hitory ny «HCC» tamin’ny fanintsanana ny kandidany

“Milaza aminareo aho izao, fa mbola tsy vita ny ady noho ny tsy fanarahan-dalana nataon’ny fitsarana avo momba ny lalam-panorenana tamin’ny fanintsanana ny kandidanay; izay nanara-dalana nefa tsy nohajaina ny zonay”. Izay no nambaran’ireo mpikambana eo anivon’ny “Gasikara Antsika Rehetra (GAR)” raha naneho ny heviny izy ireo, ny faran’ny herinandro teo tamin’ny fanilihana ny kandidany Atoa Mahavimbina Alain. Raha ny fanazavana nataon’ireto mpikamban’ny GAR, dia efa vonona ny fitorian’izy ireo ny tsy fanarahan-dalan’ny fitsarana avo momba ny lalam-panorenana, ka anio alatsinainy raha io fanazavana io ihany no hanatitra izany eo anivon’ny fitsarana avo momba ny lalam-panorenana Ambohidahy izy ireo. Tao anatin’ny fanazavan’Atoa Mahavimbina Alain, kandidà voailika, dia mazava ny voalazan’ny lalam-pifidianana ao anatin’ny fandaminana mikasika ny raharaham-pifidianana; ny voalohany volana aogositra hatramin’ny 21 aogositra ny fametrahana ny antontan-taratasim-pilatsahan-kofidian’ireo kandida vonona ny hifaninana amin’ny fifidianana ny 7 novambra izao. Ny 21 aogositra fotoana farany fandraisana ny antontan-taratasim-pilatsahan-kofidiana hatramin’ny 26 aogositra mandinika sy mitsara ny antontan-taratasin’ireo kandida ny mpitsara eo anivon’ny fitsarana avo momba ny lalam-panorenana, ary ny 27 aogositra ny daty voalazan’ny lalana tokony hamohan’ny fitsarana ny antontan-taratasy voarainy. Tsy izay anefa ny zava-nisy, fa ny alin’ny daty farany fanaterana ny antotan-taratasy ihany dia efa namoaka ny fanapahany ireo mpitsara teo anivon’ny fitsarana avo momba ny lalam-panorenana, midika izany hoy ny GAR fa tsy nitsara izy ireo fa nijery fotsiny ireo antontan-taratasy voaray ka nandray fanapahana maimaika noho ny resaka politika “maloto”-ny. Ho hita eo izany ny tohin’ny raharaha milaza ny vonona hiady hatramin’ny farany ny zony ny GAR.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Rallye du Boeny : Tahina et Baovola sur la plus haute marche du podium !

Chanceux ! Peut-être. Appliqué ? Très certainement. Autant le dire le couple Razafinjoelina, Tahina et sa femme Baovola, a su faire montre de patience pour venir prendre la tête du Rallye Boeny organisé par le TMF Rallye.

Tahina et Baovola sur une Subaru viennent de damner le pion à tout le monde en terminant en tête du Rallye Boeny. Une victoire d’autant plus éclatante lorsqu’on sait combien ils avaient dû se battre pour tenter de rattraper Olivier Ramiandrisoa venu passer des vacances au pays mais qui n’a rien perdu de sa superbe au volant d’une Subaru.

Le trac de Heribe. Mais comme le hasard fait parfois bien les choses, Olivier a dû se résoudre à abandonner car sa voiture tomba tout bonnement en panne lors du dernier regroupement.

Tanjona, également sur une Subaru et aux côtés de Patrick, termina à la seconde place devant le revenant Mathieu Andrianjafy avec sa Nissan. Teddy Rahamefy sur une Ford Ranger qui éveilla la curiosité des commissaires au point de la faire passer en contre-visite, termina à la quatrième place et se positionne comme le dauphin de Rivo et Ando sur Subaru, mais qui ont cette fois abandonné. Comme beaucoup d’autres équipages du reste, car malgré le parcours assez réduit, on a vu tour à tour et durant les 13 spéciales une hécatombe des ténors dont Heribe qui avoue après coup être victime du trac qui le hantait avec son fils Faniry comme coéquipier; « C’était dur surtout que j’avais à mes côtés non seulement mon fils, mais aussi un pilote qui a fourbi ses armes au slalom » confie Hery Rasoamaromaka lors de la remise des trophées devant l’Hôtel de Ville de Mahajanga.

A la trappe. Onze équipages sur 30 ont franchi la ligne d’arrivée de ce rallye Boeny. Des pilotes chevronnés sont passés à la trappe notamment Freddy Rakotomanga, Fred Rabekoto, Mamy Kely, Haja Danielson et Yves du TMF Rally.

La petite satisfaction vient pourtant de Hery Be qui signale au passage que ses trois anciennes voitures se trouvent aux trois premières places. La bonne affaire sinon cette satisfaction d’avoir offert aux autres des véhicules fiables.

En attendant, voici le classement de ce Rallye Boeny 2018

1er) Razafinjoelina Tahina- Rajaoanarison Baovola (Subaru)…1h 43mn 38sec

2) Raharinosy Tanjona- Rakotonirina Patrick (Subaru)…à 1mn 21 sec

3) Andrianjafy Mathieu- Ramiarinjaona Tsiresy (Nissan)…à 2mn 12 sec

4) Rahamefy Teddy-Ratsimbarison

Herman (Ford Ranger)… à 3mn 08 sec

5) Rabesaotra Mickaël – Ramananarivo John (Subaru)…à 13mn 52 sec

6) Rakotomalala Rova – Rakotomalala Judicaël (P 106)…à 13mn 59 sec

7) Rakotonindrina Gaston – Rafenoarisoa Steffy (P 205 Rallye)…à 16mn 36 sec

8) Rakotoarisoa Anjaniaina – Ralaimanisa Marino (VW GOLF) à 22mn 05 sec

9) Richardot Fabien – Andrianarinosy Irinala (BMW E30)…à 30mn 25sec

10) Rasolomanana Andy – Randrianarison Jennie (P 205)…à 58mn 21 sec

11) Ramananandro Rima – Razafimbelo Hery (P 106) à 1h 17mn 04 sec

 Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Star Tour Majunga : Bonne ambiance sur un ton tropical

Elidiot au meilleur de sa forme.

En voilà des vacances inoubliables ! Pour la énième fois, Star Tour a tenu sa promesse du côté de Majunga. En trois jours, les stars de la musique tropicale se sont relayées sur une scène érigée au bord de la mer. Cinq étoiles et deux humoristes hors pair, tels étaient les acteurs principaux de la réussite de l’évènement avec bien sûr la grande affluence du public avide de bonne ambiance.

Dans la matinée du samedi, l’un des points forts du Star Tour a été la caravane qui a sillonné la ville de Majunga et qui s’est terminée au « Bord ». Plusieurs entités locales ont participé à cette grande parade. Au niveau de la Grande Scène du Bord, la musique était à l’honneur. Plusieurs activités se sont succédé. Cette grande scène a également accueilli les spectacles. Vendredi soir, l’ambiance a été chaude, avec Jazz MMC qui n’a pas manqué d’entonner ses meilleurs tubes comme « Anao  tiako». Directement suivi par Stéphanie avec son déhanché enivrant qui fait sa notoriété.  Samedi, place à la coqueluche du moment qu’est Elidiot. En véritable maître du show, il a fait danser toute la place jusque tard dans la soirée sur les airs de « Magnanyioh ».

En début de soirée, les notes de « Mila malandy » de Basta Lion ont retenti et ont été fortement reprises par le jeune public. La série de concerts s’est terminée par celui de Tence Mena. Indétrônable  bête de scène, La reine rouge a, une nouvelle fois fait bouger les vacanciers de Majunga au rythmes de son « salegy » mélangé subtilement avec de l’afro pop. De quoi faire vibrer la foule qui était bien décidée à rester dans un ton tropical.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Omnisports – MAFAMI : L’équipe du Cité Ambatomaro sacrée en football

Le président du MAFAMI entouré des membres de bureau de l’association.

Du beau monde. A l’occasion du 40e anniversaire de MAFAMI (Mpianatra, Mpiasa, Mpandraharaha, Maintimolaly Avy amin’ny Faritanin’Antananarivo Mirary), l’association a organisé un tournoi de football à 7, de basket-ball hommes et dames. Une compétition organisée dans le dessein de réunir et de renforcer la solidarité entre les membres autour du sport. Lancée depuis le 20 avril, les finales de la compétition se sont disputées, hier, à Ankatso. Au tournoi de football, la victoire finale est revenue à l’équipe de la section Cité Ambatomaro après sa victoire de 4 buts à 2 contre l’équipe adverse. Les finales du basket étaient très animées, hier, au Gymnase d’Ankatso. Chez les dames, la section Ankatso II a pris le dessus sur celle de Tana ville sur le score de 63 à 38. Les équipes gagnantes sont rentrées avec un zébu et un mouton pour la seconde place. Ce tournoi qui a duré presque cinq mois a vu la participation de huit sections de la capitale et ses environs. Actuellement, l’association MAFAMI présidée par Hasimpirenena Rasolomampionona rassemble presque 600 000 membres répartis dans les six universités. Très prochainement, l’association va organiser son assemblée générale. La cérémonie de remise de trophée s’est déroulée, hier, soir au Club House à Ankatso. « Nous allons redynamiser toutes les structures surtout au niveau de la base au sein des Universités. Comme une de nos missions est de fédérer les jeunes universitaires originaires de la Province d’Antananarivo, ce tournoi entre dans ce cadre et surtout la célébration du 40e anniversaire » a indiqué, Hasimpirenena Rasolomampionona.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

CENI : Les 36 candidats fixés sur leurs numéros

Les numéros des 36 candidats dans le bulletin unique et les tableaux d’affichage sont désormais connus. Le tirage au sort y afférent a eu lieu samedi dernier à Nanisana, en présence des candidats et de leurs représentants pour ceux qui n’ont pas pu faire le déplacement. Le numéro 1 est attribué au candidat du « Avotra ho an’ny Firenena » Rasolofonjoa Haingo. Marc Ravalomanana, Andry Rajoelina et Hery Rajaonarimampianina, trois candidats considérés comme grands favoris de l’élection du 7 novembre, portent respectivement les numéros 25, 13 et 12. Quant à l’Amiral Didier Ratsiraka, un autre candidat qui pourrait créer une surprise au soir du 7 novembre, défendra le numéro 21.

Numérologie. Par ailleurs, Ernaivo Fanirisoa, Roland Ratsiraka, Mailhol, Jean Omer Beriziky, Jean Ravelonarivo et Jules Etienne Rolland portent respectivement les numéros 24, 33, 34, 19, 27 et 5. Jean Max Rakotomamonjy défendra le numéro 31, contre 3 pour Tabera Randriamanantsoa, 4 pour Dama, 9 pour Saraha Rabeharisoa, 14 pour Bezaza Eliana, 26 pour Imbet Serge Jovial et 16 pour Narison Stephan. Les numéros obtenus par les candidats font l’objet d’interprétations depuis samedi. Certains sont même devenus numérologues en donnant des mauvaises interprétations aux numéros des adversaires de leurs poulains.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Anciens du Bahut : Pour un « Rencart » très prometteur

Les anciens du Bahut vont se retrouver l’après-midi du 1er septembre dans une grande salle de ce prestigieux lycée d’Andohalo. De chaudes retrouvailles qui vont servir de support à une nouvelle organisation relative aux cartes de membres, aux cotisations ainsi que les réalisations et les perspectives. Les anciens ont d’ailleurs décidé d’appeler ce premier contact « Rencart » comme au bon vieux temps.

« Il faut tout faire dans les normes », affirme le vice-président Ndranto Razakamanarina, une figure la plus active de « Voary Gasy », avant de rajouter que les retrouvailles sont aussi synonymes d’ambiance festive et qu’il y aura un orchestre pour l’occasion et qu’il n’est pas exclu que les anciens prennent le micro.

Le tout c’est d’arriver à retrouver cette solidarité qui avait fait la renommée de ce lycée connu sur le plan sportif, mais aussi culturel dont la troupe Voamaintilany ».

Rendez-vous est alors pris pour ce 1er septembre 2018.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Rivo Rakotovao : Un Président à titre honorifique

L’ancienne infirmerie de garnison a été réhabilitée pour devenir l’Hôpital militaire régional n°1 qui a été inauguré samedi par le président candidat en compagnie du numéro Un du Sénat.

La cérémonie était un avant-goût de son futur rôle pour le président du Sénat qui sera amené à inaugurer les chrysanthèmes après la démission du président candidat le 7 septembre prochain. L’article 46 alinéa 2 de la Constitution prévoit effectivement que « le Président de la République en exercice qui se porte candidat aux élections présidentielles démissionne de son poste 60 jours avant la date du scrutin présidentiel. Dans ce cas, le Président du Sénat exerce les attributions présidentielles courantes jusqu’à l’investiture du nouveau Président ».

Légitimité. En d’autres termes, Rivo Rakotovao n’exercera pas la plénitude des pouvoirs d’un Président de la République élu. D’ailleurs, il n’a pas une légitimité issue du suffrage universel, fut-il indirect, car c’est un sénateur nommé par le président de la République. Celui-là même qui a été sanctionné par la HCC dans sa Décision du 25 mai 2018 qui a constaté « la non mise en place de la Haute Cour de Justice. Un retard imputable au Président de la République qui n’a pas honoré ses obligations « de moyens » à mettre en place la HCJ malgré l’injonction faite par la Haute Cour Constitutionnelle de parachever le processus ».

Fonction exécutive. La HCC qui « apprécie souverainement la nature de sanctions » devait alors réduire les prérogatives du Président de la République tout en lui enjoignant de nommer « dans un délai de 7 jours », un Premier ministre de consensus conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution qui dispose que « le Président de la République nomme le Premier ministre présenté par le parti ou le groupe de partis majoritaire à l’Assemblée nationale ». Et ce, sur la base des résultats définitifs des élections législatives de la Quatrième République qui avaient donné la première place au Mapar.  D’où la nomination de Ntsay à Christian à Mahazoarivo qui deviendra le centre de la fonction exécutive après le 7 septembre. Le PM est à la tête d’un gouvernement de plein exercice dans le cadre d’un régime normal. A la différence de Rivo Rakotovao qui sera un Président à titre honorifique chargé de l’expédition des affaires courantes. Ce qui exclut de facto toute prise de décision au plus haut niveau. Il ne pourra même plus couper le ruban des « zava-bita », puisque toute inauguration officielle est interdite pendant la campagne électorale qui débutera le 08 octobre.

R. O

Midi Madagasikara0 partages

Telma Coupe : Elgeco Plus s’offre Hzam et file en demie

Elgeco Plus s’est qualifié pour les demi-finales de la Telma Coupe. Une qualification arrachée dans la douleur après prolongations où l’équipe d’Analamanga s’est s’imposée par deux buts à deux zéro face à l’équipe d’Hzam d’Amparafaravola, hier, au Stade Rabemananjara. Pourtant, on assistait à une domination des joueurs d’Hzam d’Amparafaravola lors des trente premières minutes du match. A la 21e minute, Franck était tout seul devant but, mais, le ballon a  dévié du filet. Aucune des deux équipes n’arrivent à marquer de but à la pause. De retour des vestiaires, Elgeco Plus arrive à rentrer dans le jeu et se faisait pourtant le plus menaçant mais Bila, Bonnard et Dino étaient d’une maladresse incroyable ratant coup sur coup des occasions nettes d’ouvrir le score. De leur côté, les protégés de Manda essaient de riposter avec un Séverin et Franck des beaux jours. Malgré les nombreuses occasions, aucune des deux équipes n’arrivent à faire trembler le filet adversaire lors du temps réglementaire et il a fallu passer aux prolongations. Après plusieurs tentatives ratées, Zola parvient à ouvrir le score d’une magnifique frappe suite à une passe d’Eddit à la 95e minute. Dans la deuxième période de la prolongation sur une passe de Zola, Ernest inscrit le second but pour Elgeco à la 110e minute. Et c’est sur ce score de 2 buts à 0 qu’Elgeco retrouve les demi-finales. Autant le dire, c’est une victoire très difficile pour Elgeco.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Arivonimamo : Trano dimy nasesin’ny telopolo lahy norobaina

Tao anatin’ny alina iray no nisehoan’izany. Miisa telopolo lahy raha kely indrindra ireo jiolahy izay mitazona basy vita gasy nanao ny fandrobàna. Trano dimy no notafihan’ireo tamin’io fotoana io, ny alin’ny alarobia hifoha alakamisy, tao amin’ny fokontany Morarano, ao Arivonimamo. Lasa avokoa ny vola an-trano, nitentina 1,5 tapitrisa ariary ny fitambarany, ary isan’ny naha-maika koa ireo olon-dratsy ny naka ny finday izay an’ny olona tao an-trano samihafa. Ny anton’izany dia mba tsy hahafan’ireo olona mampandre ny mpitandro ny filaminana. Nandeha ny fikarohana rehetra rehefa nifampiantso ny zandary izay miadidy iny fari-piadidiana iny,  tonga hatramin’ny zandary etsy Vontovorona aza nanao ny fanarahan-dia. Tsy nisy vokany intsony anefa izany satria efa lasa lavitra loatra ireo olon-dratsy. Ny tsikaritra dia ny toerana izay eny amin’ny manodidina an’andrenivohitra indray tato ho ato no tena hataon’ny olon-dratsy lasibatra. Ny akaiky indrindra amin’izany ary tena isan’ny mahita faisana dia Ambohimangakely sy Ambohimanambola. Asesin’izy ireo tanteraka ny tokantrano maro amin’ireo tanàna ireo tato ho ato ary ahiana aza ho andian-jiolahy mitovy ihany no tompon’antoka amin’ny fanafihana. Ny fanaon’ireo mantsy dia saika mitovy hatrany dia ny fanapohana basy izany alohan’ny handrobàna. Mazava hoazy entina hampihorohoroana ny tanàna sy ny tompon-trano hotafihana izany mba tsy hamalian’ireo ny jiolahy. Hatreto dia nahomby hatrany izany asaratsy izany ary mitohy ny fatahoran’ny olona raha vao manomboka maizina ny andro.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Marovazaha Anjozorobe : Nifandona ny dahalo sy ireo mpitandro filaminana

Isan’ny faritra mena anjakan’ny asan-dahalo ihany koa tato ho ato izay, iny faritra Anjozorobe iny. Ny zoma vao mangiran-dratsy teo dia nangotraka tokoa ny fifandonana teo amin’ireo fokonolona mpanara-dia, niaraka tamin’ny zandary sy ireo andian-dahalo, teo anelanelan’ny kaominina Antsiferana sy Ambohidranomanga. Na izany aza anefa, dia tsy nisy naratra na ny namoy ny ainy. Resy tosika kosa ireo dahalo ka namotsotra ireo omby 58 azony.

Raha ny zava-nitranga, araka ny tatitry ny zandary azonay, dia nisy fanafihan-dahalo nitranga tao amin’ny fokontany Ambohitsarantany, ao amin’ny kaominina Marovazaha, ny alin’ny alakamisy lasa teo. 17 no isan’ireo dahalo, izay nirongo basim-borona sy zava-maranitra. Tokantrano maromaro no voaroba omby tamin’io fotoana io. Rehefa azon’ireto malaso izay zavatra notadiaviny, dia nitsoaka izy ireo. Taorian’io fanafihana io dia nisy avy hatrany ny fanarahan-dia nataon’ireo zandary sy ny vatan-dehilahy maromaro tamin’ireo mponina, ka io niafara tamin’io fifandonana io. Mbola mandeha moa hatramin’izao ny fikarohana ireo malaso. Ireo omby azo kosa dia efa nomena ny tompony tsirairay avokoa.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Des chiffres et des êtres

Le tirage au sort des numéros respectifs des candidats au premier tour de l’élection présidentielle du 7 septembre 2018 a réveillé les croyances sur les chiffres qui ont à la fois un caractère mathématique et un aspect mystique.

Des chiffres et des êtres

Pour parodier le titre de la célèbre émission « Des chiffres et des lettres » diffusée sur France 3, l’attribution de numéros aux prétendants à la magistrature suprême a donné naissance à un autre type de jeu qu’on peut appeler « Des chiffres et des êtres ». Quand bien même la numérologie serait une pseudo-science, bon nombre de candidats, de leurs partisans et de simples citoyens y vont de leur petit calcul par rapport au sens de tel ou tel nombre. Le 12 de Hery Rajaonarimampianina symboliserait l’accomplissement et la fin d’un cycle, quoique les projets présidentiels ne soient pas les « 12 travaux d’Her…cule ».  Le 12 est suivi par le 13 du chantre de l’IEM. Un chiffre qui fait peur. Contrairement au candidat du TGV qui ne craint aucun candidat. Même dans la mythologie chrétienne, le chiffre 13 est interprété différemment. Associé aux malheurs et souffrances de Jésus pour les uns, ce nombre symbolise pour les autres, l’apparition de la Vierge Marie dans le village de Fatma au Portugal. Le Pape Jean-Paul II avait même attribué sa survie à l’intervention de la Vierge Marie après avoir été grièvement blessé par balle sur la Place Saint-Pierre à Rome le …13 mai 1981. Pour en revenir au catholique Andry Rajoelina, c’est sur la Place du 13 Mai qu’il avait détrôné en 2009 Marc Ravalomanana. Celui-là même qui porte le dossard n°25 dans la course à Iavoloha. Hasard des chiffres, le 12 du poulain du HVM et le 13 de l’homme fort du MAPAR font 25 comme le numéro du fondateur du TIM. 25, c’est un nombre qui fait référence à des choix difficiles. C’est aussi 2 + 5 = 7. Le chiffre de Ra8 même si le tirage au sort a fait en sorte que le 7 soit attribué à Andriantseheno Marcellin. Lors du dépôt de dossier de candidature, il avait précédé Roland Ratsiraka qui porte le numéro 33, un « maître nombre » composé de 2 chiffres identiques qui apporte chance et succès. L’autre candidat issu du moule « ratsirakiste », Jean Ravelonarivo arbore pour sa part le numéro 27. Un chiffre synonyme de création, de progrès et d’affirmation de soi. Le hasard a voulu également que Didier Ratsiraka ait le numéro 36. L’année de sa naissance. La numérologie se base d’ailleurs en grande partie sur la date de naissance qu’on ne peut énumérer ici pour chaque candidat dont le numéro d’ordre sur le bulletin unique et les panneaux d’affichage n’impactera pas sur les résultats au soir du 07-11-2018. 3 chiffres qui feront le bonheur de 2 candidats et le malheur des 34 autres.

R. O

Midi Madagasikara0 partages

Rock : Mage 4 s’est fait légende

Mage 4 en communion avec son public.

Ils l’ont déjà fait et ils l’ont réitéré ! Définitivement, Mage 4 entre dans l’antre des groupes légendaires malgaches.

Incontestablement, Mage 4 rejoint les classiques du rock malgache ! De succès en succès, la bande à Ken  rassemble les amateurs de rock de la Grande Ile à chacun de ses rendez-vous. Sur les lèvres des inconditionnels, chaque titre suscite une euphorie sans borne de  part et d’autre  au Théâtre de verdure d’Antsahamanitra, hier.

Tout en noir, la couleur rock, Ken et ses compères ont repris les incontournables du groupe, tout en mettant en avant les morceaux de « Raha tsy eo intsony ianao » et « Adalam-pitia » en avant.  Allant sur les pas des plus grands groupes,  Mage 4 continue d’écrire ses plus belles histoires en donnant le meilleur sur tous les plans, tout en restant fidèle à son image. Une fois de plus, les fidèles ont répondu présents. Se démarquant des spectacles de rock habituels, Mage 4 a fait les choses comme il se doit, épaulé par l’orchestre et chorale philarmonique, ensemble, ils ont donné ainsi  une autre dimension à ce « big show ».

Dans tous les cas, le public s’est bien amusé, une émotion qui transparaît sur des visages heureux souriants et dans le « feeling ». La grande famille étant toujours à l’affût  n’en démord pas sous les blousons cuirs, les bottes et autres accessoires voyants ou non. Avec un coup de jeune comme on les aime,  la voix de Ken a gagné en force, tout comme les titres du groupe qui respirent un second souffle. Devenus des classiques, les titres du groupe restent dans les annales.

Zo Toniaina