Les actualités à Madagascar du Jeudi 26 Décembre 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara59 partages

TIM, RMDM et Ambohitsimanjaka : Grande manifestation de rue ce samedi

Les partisans de l’opposition ne resteront plus au Magro Behoririka, ils envisagent une descente dans la rue.

L’opposition a décidé de mettre en place une grande alliance pour contester les résultats des dernières élections communales.

La trêve politique risque de ne pas être respectée cette année dans le cadre des fêtes de fin d’année. La dernière semaine de l’année 2019 pourrait être très mouvementée. En effet, d’après les informations, l’opposition envisage d’organiser une grande manifestation de rue ce samedi 28 décembre 2019. La décision a été prise durant les deux réunions qui ont eu lieu mardi et mercredi au quartier général du parti « Tiako i Madagasikara » à Bel’Air. Pour le moment, ceci reste un projet mais une source proche de l’opposition a fait savoir que les préparatifs avancent à vitesse grand « v ». Les partis politiques et associations anti-régime envisagent de mobiliser tous leurs partisans pour la réussite de cette manif, avec comme mot d’ordre : « L’union fait la force ». En effet, un an après l’accession du président Andry Rajoelina au pouvoir, une grande alliance est en train de voir le jour du côté de l’opposition. Des ténors du  « Tiako i Madagasikara et du « Rodoben’ny Mpanohitra hoan’ny Demokrasia eto Madagasikara » (RMDM) ont assisté aux deux réunions de préparation qui ont eu lieu à Bel’Air. Étaient présents entre autres, les Fidèle Razara Pierre, Maître Hanitra Razafimamantsoa, Pasteur Edward Tsarahame, Rainidina Rajoharison et Rakotomalala Henri alias Riri Be. D’après les informations, le « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » (HVM) serait aussi impliqué dans ce projet. Il serait même question de mobiliser à Tana ce samedi les habitants des quatre communes d’Ambohitsimanjaka qui contestent la mise en œuvre du projet Tana-Masoandro. L’objectif étant de rassembler le maximum de foule en vue de faire une véritable démonstration de force.

 Tribunal administratif. En organisant samedi la descente dans la rue, l’opposition cherche à mettre la pression sur le Tribunal administratif qui va se prononcer sur les résultats définitifs des dernières élections communales à Antananarivo. Si l’on s’en tient au chronogramme, les résultats définitifs devraient être proclamés le 18 janvier au plus tard. Pour leur part, Marc Ravalomanana et ses partisans continuent de hausser le ton pour dénoncer l’existence de fraudes électorales. Se disant « en possession de toutes les preuves », ils envisagent de se rendre à Anosy ce samedi. En effet, pour le moment, l’itinéraire pour cette manifestation de rue n’a pas encore été révélé. Quant à eux, les leaders du mouvement appellent leurs partisans à suivre les consignes sur facebook et sur les radios d’obédience contre le régime. Notre source quant à elle, a laissé entendre que deux options sont prévues. Soit la grande marche qui débutera à 9h s’acheminerait vers le Tribunal administratif à Anosy, soit vers le Magro Behoririka. Un passage par le centre-ville est donc envisagé puisque les organisateurs ont fixé le rendez-vous avec leurs partisans à Mahamasina. Reste à savoir toutefois si les tananariviens qui sont déjà très concentrés sur l’ambiance des fêtes de fin d’année, vont répondre présents à cet appel de l’opposition. D’autant plus que le risque de « sakoroka » n’est pas à écarter car en cette période de fête, la Hiérarchie militaire a choisi de mobiliser des milliers d’éléments de l’Armée, de la Gendarmerie et de la Police nationale afin d’assurer une fin d’année sans incident. De son côté, la Préfecture de Police ne donnera certainement pas d’autorisation à cette manifestation de rue organisée à la veille du Saint Sylvestre.

Davis R

Midi Madagasikara23 partages

Il suffit !

Sous peu, l’on procèdera au renouvellement de la carte professionnelle des journalistes. Le début d’un processus pour que la profession commence enfin à s’affranchir de la tutelle de l’administration. Mais à côté, les professionnels du métier espèrent voir enfin les usurpateurs dégagés du circuit. Ceux-là mêmes qui ternissent l’image de la profession par leurs agissements auprès des sources d’informations et des organisateurs d’événements depuis des années.

Il suffit !

Vols, rackets, voire pure escroquerie. C’est ce qui résume la situation. Les faux journalistes qui s’infiltrent dans les salons où se tiennent des conférences de presse, qui réclament plus ou moins directement des sommes d’argent à des entités ou à des personnalités, en échange d’une publication dans un journal, une diffusion sur les ondes ou sur une chaîne de télévision, mais qui ne verront jamais leurs informations diffusées/publiées nulle part. D’autres, purs usurpateurs, se font passer pour des journalistes d’un quotidien, d’une station radio ou d’une chaîne de télévision, et promettent une diffusion moyennant une contrepartie, principalement financière. Les plumes auxquelles le public n’a que rarement l’occasion de donner un visage, sont les cibles préférées de ces usurpateurs. Les noms qui ont déjà été usurpés de la sorte, s’attirent malgré eux les foudres des organisateurs d’événements et sont traités d’escrocs, insultés ou menacés. Des situations qui traduisent le danger que représente ce fléau de l’usurpation dans le métier de journaliste. Il est temps que cela s’arrête. L’actuelle phase préparatoire dans le processus de renouvellement de la carte professionnelle, est une occasion de faire le tri pour assainir une profession qui peine à retrouver la crédibilité qui devrait être la sienne. Déjà gangrénée par divers autres maux, elle doit maintenant commencer, non seulement à se refaire une santé, mais aussi, à sortir de la poche marsupiale dans laquelle elle se trouvait depuis trop longtemps. Mais cela, c’est encore une autre histoire.

Hanitra R.

Midi Madagasikara8 partages

Douanes Toliara : Convention d’objectif et contrat de performance au menu

: Barthélemy Andriatsilanimanga, nouveau Receveur des douanes à Tuléar, lors de la signature de la Convention d’objectifs avec le DG des Douanes.

Les douanes figurent parmi les foyers brulants de corruption. Il est de bon ton de montrer allégeance à la Direction générale, d’arborer patte blanche devant les usagers de services des douanes.

Il est devenu traditionnel à présent, de signer une convention d’objectif avec le Directeur général d’un ministère. Barthélemy Andriatsilanimanga, nouveau Receveur des douanes à Tuléar, s’est soumis à ce devoir, le 20 Décembre dernier. Il a déjà été receveur à Nosy Be, Mahajanga et Vohémar, et occupé d’autres fonctions dont il s’en est acquitté avec honneur. Suivant des paramètres spécifiques à la douane, des indicateurs et objectifs sont inscrits sur la convention que le Receveur doit suivre à la lettre et exécuter pendant un an. Ces indicateurs sont assortis des valeurs cibles dans l’accroissement des rendements et accélération du délai de dédouanement. Il y a suivi et évaluation actuellement. La recette atteint les 28 milliards en décembre 2019, au lieu des 32 visés. En cas de manquement des engagements, le Receveur fera l’objet d’une affectation. Deux Inspecteurs vérificateurs ont signé des conventions de performance par la même occasion, cérémonie assistée par le responsable de l’Investigation du Bureau Indépendant Anti-Corruption (Bianco). Puis une table ronde s’est tenue, pour entendre les doléances des importateurs et exportateurs. Il s’avère que leur prix de revient devient 5% plus cher sur toutes les opérations passant par la douane de Tuléar. Par ailleurs, le port de Toliara attend toujours sa réhabilitation, annoncée en 2018, pour pouvoir recevoir de grands bateaux. « L’initiative est louable. Mais est- ce que cette signature va empêcher les douaniers de fermer les yeux sur les tentations qui passent devant eux, chaque jour ? Curieusement, il n’y jamais eu de doléances concernant les Douanes dans la boîte à idées du Bianco. Force est de constater qu’ils doivent atteindre et remplir les obligations, d’abord, avant de se relâcher », a indiqué un ancien responsable de la Société Civile, présent lors de la cérémonie de signature.

 Charles RAZA

Midi Madagasikara6 partages

Régime Rajoelina : La nomination d’autres ambassadeurs et de 11 gouverneurs attendra 2020

Contre toute attente, la nomination d’autres ambassadeurs de Madagascar et de la deuxième vague de gouverneurs n’aurait pas lieu avant le 1er janvier 2020.

Comme il fallait s’y attendre, le président de la République et le gouvernement n’ont pas tenu le conseil des ministres hebdomadaire hier, jour de la Nativité.  Le prochain conseil devrait avoir lieu le mercredi 1er janvier, premier jour de l’année 2020. Puisque ce 1er janvier sera férié, ce conseil des ministres ne pourra pas se tenir. Sauf cas de force majeur, le prochain conseil présidé par le président de la République se tiendra le 8 janvier 2020. Les deux derniers jours fériés de l’année 2019 ont tué tous les espoirs de voir la nomination d’ambassadeurs aux postes qui restent vacants ; et de gouverneurs pour les régions qui n’en ont pas encore. D’ailleurs, le président de la République a annoncé que la deuxième vague de gouverneurs de région devait être nommée avant la fin de cette année 2019. Contre toute attente, une seule nomination a été adoptée lors du dernier conseil des ministres qui s’est tenu le 18 décembre, celle du nouveau directeur général de la Jirama, Vonjy Andriamanga.

Quatre nominations. Un mois après son investiture, le président de la République Andry Rajoelina a procédé au limogeage de 11 ambassadeurs et consuls de Madagascar en poste à l’étranger. Il s’agit de l’ambassadeur de Madagascar aux Etats-Unis ; du Canada ; du Sénégal ; de la République Fédérale d’Ethiopie ; du représentant permanent de Madagascar auprès de l’Union africaine ; du représentant de Madagascar auprès de l’Organisation des Nations Unies à New York ; de l’ambassadeur malgache auprès du Royaume-Uni, de la Grande Bretagne et de l’Irlande du Nord ; celui auprès de la Fédération de Russie ; ainsi que celui auprès de la République populaire de Chine. Les consuls généraux de Madagascar à Saint-Denis et à Marseille ont également été remerciés. Le 11 septembre 2019, un autre ambassadeur a vu sa nomination abrogée, Mireille Rakotomalala, qui était en poste au Japon. Une semaine après, le régime Rajoelina a nommé sa première vague d’ambassadeurs : Omer Beriziky auprès du Royaume de Belgique et auprès de l’Union européenne à Bruxelles ; Camille Vital à Maurice ; Rija Rajohnson en France ; et Yvette Sylla auprès de l’UNESCO à Paris.

23ème gouverneur. A l’intérieur du pays, l’adoption du décret n°2019-1866 a permis de nommer, lors du conseil des ministres du 25 septembre, 11 gouverneurs de région, dont ceux de Menabe, de la SAVA,  d’Anôsy, d’Androy, d’Alaotra Mangoro, d’Analamanga, d’Itasy, d’Atsimo Atsinanana, de la Haute Matsiatra, d’Atsimo Andrefana et de Sofia. Les 11 autres régions n’ont pas encore de gouverneur jusqu’à présent. Il s’agit des régions de Diana, du Vakinankaratra, de Bongolava, de Boeny, de Betsiboka, de Melaky, d’Atsinanana, d’Analanjirofo, d’Amoron’i Mania, de Vatovavy Fitovinany et d’Ihorombe. La loi de finances 2020, dont les dispositions viennent d’être mises en vigueur par voie d’ordonnance, prévoit un 23ème gouverneur, qui serait le résultat de la division de Vatovavy Fitovinany en deux régions. La création de la 23ème région devrait passer par la modification de la loi n°2004-001 du 17 juin 2004 relative aux régions. En son article 3, ce texte législatif prévoit encore 22 régions à Madagascar. En tout cas, le pouvoir en place a intérêt à ne plus retarder la nomination de ses ambassadeurs auprès de ses représentations diplomatiques à l’étranger et de la deuxième vague des gouverneurs de région, pour un véritable développement harmonieux et équilibré.

R. Eugène

Midi Madagasikara1 partages

Football – Match de gala : Joindre l’utile à l’agréable pour Tia Kitra

Le président de Tia Kitra FC, Laurent Randrianirina est confiant pour l’avenir de son groupe.

Le tout Toamasina piaffe déjà d’impatience pour le match de gala de dimanche où Tia Kitra sera opposé à une formation d’expatriés.

Le match aura lieu au Stadium de Barikadimy où le président de Tia Kitra, Laurent Randrianirina, invite tous les férus du ballon rond car il s’agit non seulement d’offrir un grand spectacle au public mais l’événement servira aussi de levée de fonds pour Tia Kitra qui rentre d’un très long périple puisqu’il a été successivement à Tana, puis Toliara et Fianarantsoa avant de revenir à Tana dans le cadre du tournoi de Pro League.

Pour l’instant et c’est l’essentiel, Tia Kitra ne se trouve pas dans la zone rouge et qu’à cette allure, il va atteindre ses objectifs qui sont le maintien chez l’élite.

Et le match de dimanche sert aussi de préparation pour Tia Kitra avec une opposition qui sera au rendez-vous pour ne citer que l’attaquant de Saint Denis, Jimmy Simouri, qui a hâte de montrer qu’il est en grande forme.

Vivement donc dimanche pour les amateurs du bon football.

Clément RABARY

Midi Madagasikara1 partages

STAR : Mois de décembre bien rempli pour la STAR

Le mois de décembre, plus qu’une autre période de l’année, est un mois chargé en émotion mais surtout, en charges financières. Les temps des fêtes n’ayant malheureusement pas la même ampleur pour tous, les associations et autres sociétés comme la STAR œuvrent pour permette à ceux qui n’en ont pas forcément les moyens, de fêter Noël et la fin d’année dans la joie. La STAR, pour apporter sa pierre à la propagation de l’esprit de Noël, s’allie avec des partenaires et renforce ses actions sociales, par encore, plus de dons et de partages.

Afin que Noël rime avec partage, la STAR a travaillé, comme à son habitude, avec des associations. Pour ce décembre 2019, ce sont pas moins de cinq partenaires qui ont pu profiter et profiteront de dons de toutes sortes et de produits plus qu’utiles. Ainsi, avec Compassion Madagascar, la société s’est penchée sur les enfants malades en offrant 94 jouets aux services pédiatriques de l’HJRA et l’HJRB. Pour l’Ecole Petite Sœur de l’Evangile sise à Andohatapaneka et ses 720 enfants, la STAR a prévu 60 packs de boissons gazeuses. Et pour les enfants de l’Orphelinat de Mahajanga, ce que les tous petits affectionnent particulièrement des friandises et des jouets. Ce sera le même programme plein de douceur pour les 200 enfants issus des quartiers de Mandialaza Ankadifotsy, et cette fois-ci, avec l’association Sharemada.

Doux Noël pour les personnes âgées. Même si la période de Noël est plus connue comme étant la fête des enfants, la STAR et ses partenaires n’ont pas oublié les personnes tout aussi fragiles =à savoir les personnes âgées. Ainsi, pour leur offrir une douce période de fêtes, la société a partagé 100 packs de PPN comprenant du riz, de l’huile, du savon et des boissons STAR pour le quartier de Mandialaza Ankadifotsy, toujours main dans la main avec l’association Sharemada ; et 262 autres packs avec riz, huile, sucre et boissons STAR pour les personnes âgées de la commune de Tsiafajavona.

Continuité RSE. Si ces initiatives sont plus qu’appréciées par les bénéficiaires à cette époque de l’année, elles ne sont pas pour autant nouvelles pour la STAR. En effet, elles s’inscrivent dans la réalisation de la politique RSE de la société (Responsabilité sociétale de l’entreprise) ; aider au quotidien les personnes qui en ont besoin. Une attention qui ne sera pas de trop en cette période de l’année où l’heure est au partage et à la fête.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara1 partages

Messe de Noël : La famille Rajoelina aux côtés des habitants d’Andralanitra

La famille Rajoelina a assisté à la messe de Noël au Centre Akamasoa hier.

Andry et Mialy Rajoelina, ainsi que leurs trois enfants ont choisi de faire de la fête de la nativité, un moment pour soutenir les plus démunis et la population vulnérable dans l’esprit de « Noël partage ».

Après avoir effectué des actions sociales à Ambohitsorohitra et à Antaninarenina dans la nuit du 23 décembre, et après s’être rendu aux chevets des enfants administrés au sen des services pédiatriques de l’Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA) et l’Hôpital Militaire de Soavinandriana le 24 décembre, le couple présidentiel a poursuivi ses actions en faveurs des plus démunis et de la population vulnérable dans l’esprit de « Noël partage ». Hier, ce fut au tour des habitants du Centre Akamasoa du Père Pedro d’en bénéficier. En effet, comme à leurs habitudes depuis une dizaine d’années, Andry et Mialy Rajoelina, accompagnés de leurs trois enfants, ont célébré la messe de Noël à Andralanitra. Dans une ambiance à la fois émouvante et chaleureuse, le Chef de l’Etat a mis l’accent sur l’amour du prochain. La famille présidentielle a entretenu des contacts directs avec les 10 000 fidèles ayant assisté à la messe de Noël à Andralanitra. Un geste que le Père Pedro n’a pas manqué de saluer. « Ce geste, on le trouve rarement chez les présidents africains et même dans les autres pays du monde entier », a-t-il remarqué. En tout cas, les enfants du Centre Akamasoa n’étaient pas mis à l’écart par rapport aux actions sociales entreprises par le président Andry Rajoelina et son épouse Mialy Rajoelina dans le cadre de la fête de la nativité. Hier, le Chef de l’Etat a offert 3 000 jouets et 10 000 friandises pour eux. Un téléphone portable et un cadeau spécial aussi ont été offerts à chacun des 20 élèves méritants des écoles et collèges du Centre Akamasoa. Le Chef de l’Etat a aussi choisi Noël 2019 pour distribuer le « Rakibolana » aux enfants pensionnaires du Centre. En outre, 900 familles du village ont reçu un kit solaire de la part du président de la République. « Noël est une fête pour le partage et l’amour du prochain, c’est toujours un honneur pour moi et pour ma famille de célébrer ce moment avec vous », a déclaré Andry Rajoelina.

Le 24 décembre, le couple présidentiel s’est rendu aux chevets des enfants administrés aux services pédiatriques des hôpitaux HJRA et HOMI.

Aides sociales du Pape François. D’ailleurs, dans son homélie, le Père Pedro a prêché l’importance de l’esprit du partage. « A Noël on parle de paix, de partage et de justice. Jésus est né pour détruire tous les murs qui séparent les frères et sœurs. Les murs de la haine, du racisme, des préjugés. Tous les murs que les hommes ont bâtis pour nous séparer… Jésus a été envoyé sur terre pour apporter une nouvelle alliance entre les hommes et avec Dieu », a-t-il prêché. Il a aussi choisi cette messe de célébration de Noël pour annoncer qu’en réponse à une lettre qu’il a envoyé au Vatican lundi dernier, le Pape François a annoncé qu’il allait envoyer des aides sociales pour la population d’Andralanitra avant la fin de l’année. Ayant visité le Centre Akamasoa lors de sa visite officielle à Madagascar au mois de septembre dernier, le Souverain pontife n’oublie pas d’accorder une pensée et une attention particulières aux habitants du Centre en cette période de la fête de la nativité. « Ceci prouve que le Pape fait confiance à nous », estime le Père Pedro. Selon lui, le fait que le Pape François a répondu tout de suite à sa lettre le jour même de son envoi est la preuve de cette confiance. Comme tous les ans, la célébration de la messe de Noël était un évènement très spécial qui a été marqué par la présence de la famille Rajoelina.

Davis R

Madaplus.info0 partages

Madagascar : Maroantsetra a passé la fête de la nativité sous les eaux

Des pluies abondantes ont provoqué l'inondation de Maroantsetra et ses alentours. En effet, la météo a déjà affirmé qu’un minimum dépressionnaire au large de Sambava était prévu apporter des fortes pluies sur le Nord et le Centre Est de Madagascar.
Ainsi, Maroantsetra a passé la fête de Noël sous les eaux. Plusieurs quartiers ont été inondés. Le plus triste, cette inondation a engendré une perte humaine à Andrangazaha dans la commune d’Ankofabe. En outre, depuis le 24 Décembre, c’est le black-out total, en effet, les fortes pluies ont engendré une coupure générale de l’électricité et les réseaux de télécommunications sont également affectés.
Madaplus.info0 partages

Madagascar: les métiers du Web peuvent être utilisés pour faire face au chômage.

Le taux de chômage est encore élevé dans la grande île. Les jeunes qui arrivent sur le marché du travail dépassent largement les postes disponibles. Mais actuellement, le développement d’internet peut être une opportunité pour les jeunes de créer leur propre emploi. C’est dans ce cadre que le 23 décembre dernier, une formation a été octroyée par l'association Social Media Watchdog Madagascar, à l'Hôtel Royal Palace Antsirabe. Elle a été orientée vers les opportunités qu’internet offre.
En effet, cette formation visait à faire connaitre les métiers du web dans un premier temps, ensuite à partager les étapes à suivre et enfin expliquer les détails des différents métiers disponibles comme la rédaction web, le community management… Durant cette formation, Pascal Fanomezana Razafimandimby, l'intervenant, expliquait en détails les différentes techniques de bases modernes et les stratégies de la rédaction Web, la nécessité du SEO, les secrets du Community Management, et tout ce qui se rapporte sur les professions en ligne. Ceux qui ont assisté à la formation affirme être satisfaits et demande une continuation de ce genre de formation dans la ville d’eau.
Ino Vaovao0 partages

SAMPANA VONJY AINA/HJRA : Nihena ny isan’ny marary tonga raha nitaha tamin’ny taon-dasa

Niompana tamin’ny ady  madinidinika ka nahatonga faharatrana  daholo ny antony nitondrana  ireo olona naiditra hopitaly. Araka ny tatitra voaray  omaly antoandro teo am-panoratana ny lahatsoratra dia  nahatratra 105 ireo tonga teny amin’ny  Sampana vonjy aina, nanomboka hatramin’ny alin’ny  faha24 desambra. 92 tamin’izy ireo  efa nahazo fitsaboana ary efa nody  namonjy ny trano fonenany. 

Miisa 13 kosa mbola manohy ny fitsaboana. Nihena dia nihena ny isa, hoy ny Mpitsabo  niandry raharaha satria raha tsiahivina, hoy  ny fanazavany dia  niisa 137 ireo naiditra  teny tamin’ny taona 2018. Etsy ankilany moa dia nanamafy hatrany koa ny mpitsabo  tamin’ny fampitandremana ny mpitondra moto, izay anisany tena betsaka  tonga eny amin’izy  ireo. Nisongadina mihitsy  aza fa ny lozam-pifamoivoizana ateraky ny moto  no tena betsaka eto an-drenivohitra. Araka izany, tsy mitsahatra manaitra sy manentana ireo mpampiasa izany izy ireo mba hitandrina.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

AMBOHIPO SY ANKATSO : Lehilahy miisa 05 saron’ny Polisy, niakatra fampanoavana

Manoloana izany dia nidina ifotony  nijery  ny  zava-misy teny  amin’ny  Faritr’ Ambohipo, Ankatso  sy  ny  manodidina iny  ny Polisy avy ao amin’ny kaomisarian’ ny boriborintany faharoa Ambohijatovo,  raha nahazo  vaovoa momba ireo  tranga ireo. Vokany, lehilahy miisa dimy no  tra-tehaka teny  Antsahameva sy  Faritra Tsiadana  ny faha 20 sy 23 desambra 2019 lasa teo.

Lehilahy  iray  no  nalaza ratsy  fa  mpanendaka, mpangarom-paosy ary  koa tompon’antoka tamin’ny  vaky  trano  niseho  teny  an-tanàna. Nandritra  ny  fanadihadiana natao  azy  dia  nanoro ny  namany mpiray tsikombakomba taminy  ity farany  izay  nahafahana nisambotra ireo lehilahy miisa efatra. Voamarika moa fa mpividy halatra ny 01 amin’ireto 04 tratra ireto. Araka ny fantatra dia mampiasa fitaovam-piadiana izy ireo rehefa manao ny asa ratsiny. Anisany toerana anaovan’izy ireo ny asa ratsiny ny eny Ankatso toby fiantsonan’ny  Zotra 119, ny mpianatra no tena lasibatra amin’izany. 

Vaky bantsilana tamin’ny  famotorana natao azy ireo  ny  hoe  : ” finday roa isan’andro no azon’ireo olon-dratsy ireo ankoatra ny vola sy zavatra hafa. Amidy 50 000Ariary ka hatramin’ny 80 000Ariary kosa  ny finday nangalarina ary eny Ambohijatovo no famarotana izany”. Natolotra ny Fampanoavana ny 24 desambra 2019 lasa teo ny raharaha.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FAHAVEREZANA FINDAY : Miisa 30 mahery ireo naiditra am-ponja noho ny fividianana halatra

 Manararaotra ny fahabetsahan’ny olona mivezivezy ireo  jiolahy ary  dia manatanteraka ny asa ratsiny. Raha ny loharanom-baovao voaray  omaly teo am-panoratana ny lahatsoratra izao dia maro ny fitarainana izay voarain’ny eo anivon’ny kaomisarian’ny boriborintany voalohany (CSP 1) Analakely mahakasika ny fahaverezana finday, sinto-mahery, harom-paosy eny an-toerana. Nanomboka ny volana novambra lasa teo iny  dia nahatratra 39 isa ny fitarainana mahakasika finday very izay voaray teo anivon’ny Polisy ao amin’ny boriborintany voalohany, mitentina hatrany amin’ny 20 tapitrisa ariary ny tombam-bidin’ireo finday very ka hitan’ny Polisy  fa efa hika farany avokoa ny ankamaroany. 

Nanao ny fanadihadiana mahakasika izany ny Polisy miasa eny an-toerana ary nisy ny fiaraha-miasa niaraka tamin’ireo orinasa misahana ny tambajotram-pifandraisana izay nahafahana nijery ny toerana misy ireo finday tsy hita ireo. Olona efa maherin’ny 30 no voatazona am-ponja vonjy maika noho ny fividianana ireo finday halatra ireo. Finday efa mahery ny 25 noho izany no efa voaverina any amin’ny tompony. Mbola misy finday 7 kosa ao amin’ny Polisy miandry ny tompony haka azy. Manentana hatrany ny vahoaka mba tsy hividy finday eny  amin’ny sisin-dalana ny eo anivon’ny Polisim-pirenena mba tsy hananan’ilay mpividy olana raha sendra halatra ilay finday azony.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

DEPIOTE AMADY HELY : Nanolotra caméra ho an’ny TVM Fenoarivo-Atsinanana

Efa nisy ny fahazoana «  table de mixage  » ho an’ny Rnm Fenoarivo-Atsinanana, «  micro, dictaphone  » ho an’i Mananara-Avaratra, Soanierana-Ivongo, Maroantsetra ary Fenoarivo-Atsinanana. Ankoatra ny fiaraha-miasa amin’ireo sehatra tsy miankina, dia anisany nanampy ny solombavambahoaka voafidy tao Fenoarivo-Atsinanana Mohamad Ahmad, fantatry ny maro amin’ny anarana hoe Amady Hely. Ny talata 24 desambra lasa teo, nisy ny fanolorany caméra matihanina ho an’ny Tvm Fenoarivo-Atsinanana.

Nandritra ny fandraisam-pitenenana fohy nataony, dia nomarihin’ny depiote Amady Hely fa izay miasa no ampiana. Mendrika izao fanampiana izao ny foibem-paritry ny serasera sy kolontsaina Analanjirofo, hoy hatrany ny fanazavany. Ho an’ny talem-paritry ny serasera sy kolontsaina Analanjirofo nandritra ny kabary tamin’izao fandraisana caméra vaovao izao dia nanipika fa hanampy betsaka amin’ny fanatsarana hatrany ny fomba fiasa izao fahazoana fitaovana vaovao izao. Caméra iray ihany mantsy no mba nisy tao amin’ny Tvm Fenoarivo-Atsinanana tao anatin’izay taona maro izay ka nitondrany fisaorana ho an’ny depiote Amady Hely. Notsindriny fa ireo distrika enina ao anatin’ny Faritra Analanjirofo dia samy manana olana amin’ny lafiny fampitaovana ka isaorana ireo efa nitondra anjara biriky sy izay mbola vonona ny hifanome tanana.

Tsara ny manamarika fa ny andron’ny talata 24 desambra io hatrany, dia nisy ny fihaonana teo amin’ny depiote Amady Hely sy ireo olobe ao Fenoarivo-Atsinanana. Dinidinika fifanankalozan-kevitra miompana amin’ny asa fampandrosoana no natao tamin’izany izay narahina fanolorana solom-penakoho. Nitohy tamin’ny fizarana fanampiana ho an’ny zokiolona ny fotoana. Ny tolakandron’ny 24 desambra, nisy ny fitetezana ireo fokontany nanaovana fizarana vatomamy ho an’ny ankizy madininika.

Invt

Ino Vaovao0 partages

NOELY 2019 : Nentin’ny teo anivon’ny Primatiora nanaovana jery todika ny asa vita

Fotoana izay niarahan’ny mpiasa rehetra niombom-po sy nifampirary soa, eo am-piandrasana ny figadonan’ny taona vaovao. Fotoana iray ihany koa izay mifanojo amin’ny fifaranan’ny taom-piasana 2019 ka nanararaotan’ny Praiminisitra nanao jery todika momba ny asa vita tamin’ny fitantanana ny raharaham-panjakana sy ny fampiharana ny fanavaozana rehetra napetraka, araka ny vinan’ny Filohan’ny Repoblika sy ny fampanantenana nataony tamin’ny vahoaka Malagasy.

Nasehon’ny Praiminisitra taratra tamin’izany ny fepetra noraisiny teo amin’ny fanitsiana ny fomba fiasa eto amin’ny Primatiora sy ny rantsa-mangaika rehetra eo ambany fitantanany mivantana. Nisy ny fanolorana solom-bodiakoho ho an’ny Raiamandreny Praiminisitra, ary niaraka tamin’izany dia natolotra ho azy koa ny amboara lehibe indrindra azon’ny fikambanan’ny mpanao fanatanjahan-tena eto an-toerana, tamin’ny fifanitsanana izay nokarakarain’ny ASIEF tamin’ity taona ity.

N.A

Ino Vaovao0 partages

FANKALAZANA NY FETIN’NY NOELY : Nanome fahafaham-po ny sarangan’olona rehetra ny Filoha Rajoelina

Nianoka tao anatin’ny fetim-pifaliana sy fetim-piravoravoana tanteraka ny vahoaka Malagasy nandritra ny fankalazana ny fetin’ny noely omaly, alarobia 25 desambra. Tsy tamin’io ihany fa andro vitsivitsy mialohan’io dia efa hita soritra teny amin’ny endriky ny rehetra ny hafaliana sy ny fanantenana vaovao noentin’iny fetin’iny Krismasy iny. Sambany hatramin’izay nahazoan’i Madagasikara fahaleovantena no nisy Filoham-pirenena tena nanisy tombam-bidy ny vahoaka Malagasy.

Fanaon’ireo Filoha nifandimby teo aloha no mandeha mankany ivelany mankalaza ny fetin’ny noely fa ny Filoha Rajoelina kosa dia nanaporofo fa eo anilan’ny vahoaka mandrakariva ny tenany, ary naneho ihany koa fa iray amin’ny vahoaka. 

Nosantarin’ny Filoha Andry Rajoelina tamin’ilay hetsika, «  noelim-pifaliana anaty hazavana  » tetsy Antaninarenina ny fankalazana ny fetin’ny noely teto Madagasikara. Niara-paly sy niara-nikorana tamin’ny ankizy marobe ny Filoha, tsy nanisy elanelana fa nitakosona tamin’izay rehetra tonga teny an-toerana. Niavaka manokana ny tetsy Antaninarenina sy Ambohitsorohitra misy ny lapam-panjakana. Nanomboka tamin’ny faha20 desambra dia saika nifanitsa-kitro hatrany ny olona tonga nijery an’Antananarivo mirehitra jiro, teny Antaninarenina.

Tsy mena-mitaha amin’ireny fahita any ivelany ireny ny zava-nisy teny an-toerana. Anisany nahatarafana sahady ny finiavana goavana ananan’ny Filoha Andry Rajoelina hampandroso an’i Madagasikara ho tahaka ireny firenen-dehibe mandroso ireny ny fankalazana miavaka ny noely tamin’ity taona 2019 ity, ka ho tanteraka ilay fanamby  : “ho lasa firenena mandroso indrindra sy fitaratra aty Afrika i Madagasikara”. Tsy teto an-drenivohitra ihany anefa fa manerana ny Nosy dia samy nanao izay ho afany tamin’ny fampihaingoana ny tanàna ireo solon-tenam-panjakana eny ifotony.

Niara-nifaly tamin’ny rehetra

Tamin’ilay hetsika nanombohana ny fankalazana ny fetin’ny noely tetsy Antaninarenina no nifanatri-tava mivantana tamin’ny mponin’Antananarivo ny Filoha Andry Rajoelina. Noporofoiny tamin’io fa manakaiky ary akaiky ny vahoaka ny tenany. Ankizy marobe no nosafidiany hiara-hanokatra aminy ny fety, nomarihana tamin’io ny fandrehetana ireo jiro maro loko nandravahana an’Antaninarenina sy manerana an’Antananarivo. Nisy fakana sary taorian’izay. 

Tsy nanavaka ny Filoha fa izay rehetra tonga teny Antaninarenina dia afaka niara-naka sary taminy avokoa. Tsy voasokajy ho faritra mena ihany koa ny manodidina ny lapan’Ambohitsorohitra nandritra ny fety mba hahafahan’ny rehetra mianoka tanteraka ao anatin’ny noelim-pifaliana. Ny alatsinainy teo, ohatra, izay olona rehetra nandalo teny Ambohitsorohitra na olon-dehibe na ankizy na ireo zazakely dia nahazo fanomezana tsy ampoizina avy amin’ny Filoha Andry Rajoelina mivady avokoa. Tsy nanavahana fa samy nahazo ny anjarany avokoa izay rehetra niserana teny Ambohitsorohitra sy Antaninarenina. 

Fantatra fa fanao mihitsy ny manolotra fanomezana tsy ampoizina tahaka ireny rehefa fetin’ny noely. Any ivelany no tena mpanao izany saingy notanterahin’ny Filoha ho an’ny vahoaka Malagasy. “Tsy sarotra izany rehefa manam-pitiavana sy mitsinjo ny vahoaka tahaka izao ny mpitondra”, hoy ny fanehoan-kevitra voaray. Ny harivan’ny 23 desambra dia mbola nidina ifotony teny Antaninarenina hatrany ny Filoha niaraka tamin’ny ankohonany. Nahazo ny anjaram-pifaliany ary nizaran’ny Filoha fitiavana avokoa ny sarangan’olona isan-karazany tamin’iny fetin’ny noely iny.

Tsy nanadino ireo zaza marary tany amin’ny Hopitaly

Niray fo sy saina tanteraka tamin’ny vahoaka Malagasy ny Filoha Andry Rajoelina sy Ramatoa vadiny tamin’ny fankalazana ny fetin’ny noely iny. Tsy adinon’izy ireo ihany ny nitsidika an’ireo zaza marary teny anivon’ny hopitaly tamin’ny harivan’ny 24 desambra. Notetezin’ny Filoha Andry Rajoelina mivady ny toeram-pitsaboana nahitana zaza marary toy ny tetsy amin’ny Hopitaly Joseph Ravoahangy Andrianavalona (Hjra) Ampefiloha sy teny amin’ny Hopitaly Miaramila (Homi) Soavinandriana. Manan-jo hifaly tahaka ny ankizy namany rehetra ireo zaza marary any amin’ny hopitaly, indrindra amin’ny vanim-potoanan’ny noely tahaka izao ka antony izany nitsidihan’ny Filoha mivady azy ireo. 

Nozaraina kilalao avokoa ireo ankizy niditra hopitaly, ary nozaraina fanampiana tahaka izany ihany koa ny ray aman-drenin’izy ireo. Fihetsika mendri-piderana tanteraka no nasetrin’ny Filoha Andry Rajoelina sy ny ankohonany tamin’ny fankalazana ny fetin’ny krismasy 2019, Krismasy voalohany ato anatin’ny nandraisany ny fitantanana ny firenena ihany koa. Nahatsiaro ho misy mpiahy ny vahoaka Malagasy, nanao izay fara-heriny hanomezana fifaliana ny vahoaka Malagasy ny Filoha Andry Rajoelina.

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

NOELIM-PIFANKATIAVANA : Beantitra iray nanamboaran’ny depiote Jocelyne Maxime trano vaovao

Ankoatra ny fizarana kilalao sy famalifaliana ny ankizy avy amin’ny Epp sy tany amin’ny hopitaly ary ny fokontany rehetra  tao an-tampon-tanànan’Antsiranana amin’ny fankalazana ny fetin’ny Krismasy tamin’ity taona ity nanamboaran’i Jocelyne Maxime trano vaovao ny renim-pianakaviana beantitra iray, monina ao amin’ny fokontany Tanambao V. Omaly alarobia, 25 desambra nankalazana ny noely 2019, no nanolorana azy io fanomezana lehibe io.

Tsy vitan’izay fa novidian’ity solombavambahoka ity ny fanaka sy kojakoja ilaina anaty tokantrano toy ny lovia, vilany, sns  ary notolorany jiro mandeha amin’ny herin’ny masoandro ihany koa izy. Tsy nampoizin’ity farany, eny fa na ny mponina tao an-toerana ity tolotra ity afa-tsy ny zana-drahavavin’ity  renim-pianakaviana  ity ity  fanomezana avy amin’i Jocelyne Maxime ity.  Zarasoa no anaran’ity renim-pianakaviana ity, 80 taona mpivarotra tavoahangy ny asany. Tsy manan-janaka  ary tena nisedra fahasahiranana. Noho izany nambaran’i Jocelyne Maxime fa hiantoka ny fiainan’ity renim-pianakaviana ity manontolo ny tenany ary tsy navelany hivarotra tavoahangy intsony.  Araka izany homeny vola 100 000 Ar isam-bolana,  vary sy ny hafa  ity renim-pianakaviana ity. 

Nisaotra eram-po, eran-tsaina ny depiote Jocelyne Maxime ity renim-pianakaviana ity sy ireo havany.  Vao naheno izany vaovao izany ny tao Antsiranana dia samy nisaotra an’ny depiote Jocelyne Maxime avokoa. Avy amin’ny fiteny manao hoe  : «  raha te hahafantatra olona anankiray ianao jereo ny asa ataony  ».  Velom-pisaorana ny depiote Jocelyne Maxime ity renim-pianakaviana ity nanoloana izao fanehoam-pitiavana izao. Nambarany fa «  manana raiamandreny izahay vahoakan’Antsiranana manana anao ramatoa depiote. Na tsy nanana zanaka naloaky ny kiboko aza aho, dia mahatsiaro ho niteraka ihany manana anao mandray ahy ho «  reny  » toy izao  », sady latsaka ny ranomasony. Izao ataon’ity filoha lefitry ny Antenimieram-pirenena ity izao dia mampiseho fa olona feno fitiavana sy olon’Andriamanitra  ny tenany. Maromaroa ny tahaka azy.

A.Lepêcheur

Ino Vaovao0 partages

ORANA MIKIJA AO AMIN’NY DISTRIKAN’ANTALAHA : Betsaka ny olona tsy manan-kialofana

Vokatr’izany rotsak’orana tsy an-kiato izany dia maro ny fokontany dibo-drano fa indrindra ny  faritra iva eny amin’ny  fidirana ny tanànan’Antalaha. Tena nahitana fiakaran-drano ambony ny faritra manodidina ny tetezana Ambilagna ka anisan’izany ny sektora Mahevadoany. Dibo-drano avokoa ny sektora Mangarivotra Ankolabe, Belle rose, Maherifody Ambalahoraka, Antsonasona, Antsahahely, sns.

Araka ny nambaran’ny mponina tao Mahevadoany tsy mbola nahita fiakaran’ny rano avobe tahak’izao izy ireo. «  Dibo-drano avokoa ny trano fonenanay. Simba ny entana maro toy ny vary fotsy sy ny hafa. Voatery nifindra toerana izahay mandra-pidinan’ny rano  », hoy izy ireo. Araka ny loharanom-baovao omaly tamin’ny 8 ora maraina somary nitsahatra kely ny orana ary nidina 50% ny rano. Fa tsy nitsahatra tanteraka izany. 

Maro araka izany ny olona  tsy manan-kialofana any Antalaha. Tsara ny manamarika fa efa nambaran’ny mpamatatra ny toetry ny andro ny fisian’ny rotsak’orana mikija any amin’ny Faritra Sava, Analanjirofo, Toamasina I sy II,  ato anatin’ny 2 andro. Ny «  réseau com grc  » ao Antalaha dia mbola mampatsiahy ny olona rehetra monina amin’ny faritra iva mba hamonjy ny toerana azo antoka mba hisorohana ny loza mety hamoizan’aina.

A.Lepêcheur

Ino Vaovao0 partages

MPIKAMBANA OTIV BOENY : Nanaiky ny handraisan’ny paositra Malagasy ny fitantanana

Anisany fanontaniana napetraka tao ny hoe eken’izy ireo ve sa tsia ny handraisan’ny paositra Malagasy ny OTIV Boeny ?  Dingana tsy maintsy narahina nialoha ny fandraisan’ny paositra Malagasy ny OTIV izy ity satria nandritra ny fifanarahana natao tany an-drenivohitra, ny 28 oktobra dia nisy ny dingana maromaro napetraka fa tsy maintsy arahina ny maha ara-dalàna ny atao. Ao anatin’izany ny faneken’ny mpikambana mandritra ny fivoriambe ara-potoana fa horaisin’ny paositra Malagasy ity orinasa mpampindram-bola ity.

Nanaiky ary nanapaka ny mpikambana rehetra nandritra ity fivoriambe ity fa horaisin’ny paositra Malagasy ny Otiv Boeny. Ny fivoriambe mantsy araka ny fitsipika dia  vovonana faratampony amin’ny fikambanana hanapahana ny lalana hizorana rehefa avy mijery ny dingana natao.

Sambany ity fivoriambe ity ka nijerena ny kaonty nanomboka tamin’ny taona 2014 ka hatramin’ny 2018. Teo ihany koa  ny nanaovan’ny mpitantana vonjimaika tatitra  ny zava-bitany nanomboka tamin’ny mey 2016 nametrahana azy ireo teo sy ny sosokevitra hanavotana ny orinasa. Notapahina tamin’izany ny hanaovana ny vola napetrak’izy ireo tao. “Miara-miasa tanteraka ny paositra Malagasy sy ny Otiv Boeny manomboka izao”, hoy ny tale jeneralin’ny paositra.

Fanohizana ny dingana tsy maintsy arahina mialoha ny handraisan’ny paositra Malagasy ny Otiv Boeny ity natao ity. Velom-panantenana ny mpikambana fa mba nisy namaly ny antson’izy ireo izay tany an’efitra nandritra ny taona maro. Ny Filoha Rajoelina no nanome toky azy ireo fa hitady ny vahaolana. “Tsy ho tafiditra amin’ny atao hoe “liquidation” izahay satria efa misy mpiara-miombona antoka ary misaotra ny Filoham-pirenena tsy nanadino anay”, hoy izy ireo. Afaka fotoana fohy dia afaka hampiasa ny volany amin’izay ireo mpikambana amana hetsiny maro ao amin’ny Otiv Boeny.

Vanessa

Tia Tanindranaza0 partages

Herisetra mampivarahontsanaNotifirina teo amin’ny vavany ilay tovolahy

Tovolahy iray naratra mafy no tonga nanatona tao amin’ny sampana vonjy taitran’ny Hopitaly Tsiroanomandidy ny marainan’ny talata 24 desambra teo.

Potika tanteraka ny vavany, izay voalaza fa nisy nitifitra tamin’ny basim-borona ka izay no tsy maintsy nanatonany ny "Urgence" tao amin’ity hopitaly ity. Fitsaboana vonjimaika ihany no vita tao Tsiroamandidy satria tsy maintsy tohizana aty an-drenivohitra ny ratra. Soa ihany fa tsy namoy ny ainy ilay tovolahy ary mbola nahatsiaro tena tsara. Niantso sy nanaitra ny tsirairay ny mpitsabo ao Tsiroanomandidy mba samy hahay hifandefitra fa tsy hifandratra sy hifamono toy izao ny samy Malagasy. Izy ireo no naka alalana manokana tamin'ny fianakaviana ka namoahana ny sarin’ity tovolahy ity mba hanairana sy hanentanana ny tsirairay samy hiady amin'ny herisetra. Tsy fantatra mazava izay tena anton’ny tsy fifankahazoana nitarika izao herisetra goavana izao. Raha ny fahitana sy ny fanombanana azy, dia sady matanjaka no nofosana mety afaka niaro tena ihany ity tovolahy ity, saingy sendra ny atody niady tamam-bato ihany teo anatrehan’ny fitaovam-piadiana nahery vaika nanoloana azy. Na inona na inona mety ho antony, heloka sy helohin’ny lalàna ny fandratrana sy mety fifofoana aina mihitsy aza, saingy tsy tanteraka. Irariana mba ho sitrana soa aman-tsara ity tovolahy ity, ary mba ho tratra ihany koa izay nahavanon-doza.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Laharam-pahamehan’ny fanjakanaTena tsy natao ho an’ny vahoaka madinika

Mafy iny taona 2019 iny tamin’ny ankapobeny na teo amin’ny tontolo politika na ny sosialy.

Toky  R

Tia Tanindranaza0 partages

MAHAJANGA1104 voan’ny VIH/SIDA, tsy hita ny 400

Miisa 1.104 ireo olona fantatra fa mitondra ny otrik’aretina Vih/SIDA ao Mahajanga. Misy amin’izy ireo no mbola tanora vao herotrerony

tokoa raha misy ihany koa ireo efa lehibe saingy ireo eo anelanelan’ny 30 ka hatramin’ny 45 taona  no betsaka. Tsy hita manaraka fitsaboana intsony anefa ny 400 amin’izy ireo raha ny vaovao voaray  avy amin’ny lehiben’ny tobim-pitsaboana miankina amin’ny fanjakana iray any an-toerana. Efa nihinam-panafody anefa izy ireo ary raha mahavita  ny manohy izany hatramin’ny farany izay marihina fa tsy handoavam-bola dia tokony ho sitrana soa aman-tsara. Manoloana io tranga io dia fantatra fa hanova paikady amin’ny fandraisana an-tanana ireo olona mitondra ny otrik’aretina Vih/ SIDA ny komitim-pirenena miady amin’izany. Hotohizana hatrany ny  fanaovana fitiliana ho an’ny  tsirairay, indrindra fa ho an’ireo vehivavy bevohoka. Izay olona fantatra fa lasibatry ny aretina dia arahi-maso avokoa ireo olona akaiky azy toy ny fianakaviany sy ny olon-tiany na ny vadiny  hahafahana misoroka ny aretina tsy hifindra. Nandritra ny atrikasa notanterahin’ny komitim-pirenena miady amin’ny aretina SIDA tany an-toerana ny fiandohan’ny herinandro teo  no nahafantarana izany. Ho an’ny faritra Sofia manokana dia fantatra fa olona miisa 200 no mitondra ny otrik’aretina Vih/SIDA.

 

Patty

Tia Tanindranaza0 partages

MAHAJANGANahitana fatin-dehilahy efa simba

Tranga mampalahelo no hita tao Mahajanga ny talata 24 desambra maraina teo raha efa nisomebiseby tamin’ny fandraisana ny fetin’ny Noely avokoa ny rehetra. Fatin-dehilahy iray manodidina ny 40 taona,

 

efa  nilon-drano no hita teny amin’ny seranan-tsambo manakaiky ny Cap-ouest. Somary efa simba ny razana tamin’ny ankapobeny. Avy hatrany dia nandray ny andraikiny moa ireo tompon’andraikitra tao an-toerana naka sy nitondra ny razana tany amin’ny hopitaly raha efa nokarohina tamin’io fotoana io ihany  koa ireo fianakavian’ny maty.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

CHRD ITAOSY Zazavavy kely iray no teraka tamin'ny sasak'alina

Miisa valo ireo zazamenavava teraka tao amin'ny CHRD Itaosy ny alin'ny 24 desambra teo.

Zazavavy kely iray no teraka tamin'ny misasak'alina, tokony ho tamin'ny 12 ora sy 20 minitra, teraka ara-dalana fa tsy nodidiana. Zaza miisa telo kosa no teraka omaly alarobia 25 desambra hatramin'ny 12 ora atoandro ka ny roa nodidiana ny reniny, ny iray kosa teraka ara-dalana. Nambaran'ny mpampivelona nanaovana ny fanadihadiana fa ireo vehivavy mikasa ny hiteraka any amin'ny tsy miankina ka tojo olana matetika no tsy maintsy mandalo fandidiana rehefa tonga ao amin'izy ireo. Ireo vehivavy efa misafo ao amin'izy ireo kosa matetika eo amin'ny fahavalo volan'ny kibony dia efa fantatra fa mety handalo fandidiana ka efa miomana mialoha. 16 taona no zandriny amin'ireo renim-pianakaviana tonga miteraka ao amin'ny CHRD Itaosy raha 48 taona kosa no zokiny indrindra. Na izany aza anefa dia tsy voatery handalo fandidiana izy ireny, hoy hatrany ity mpampivelona ity.12 isan'andro amin'ny ankapobeny ireo renim-pianakaviana tonga miteraka ao amin'ity hopitaly iray ity raha mahatratra 17 rehefa tena betsaka. Roa moa ireo rasazy niandry raharaha tao amin'ny CHRD Itaosy omaly, roa ihany koa ny dokotera niampy interne roa sy mpianatra asa telo.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Fananganana « Pylône » eny NamehanaNaato aloha ny noho gidragidra

Ny sabotsy lasa teo, nanohitra ny fametrahana pylône momba ny fifandraisan-davitra ny mponina tao Namehana. Nisy mihitsy ny filanjana sorabaventy naneho tsy fankasitrahana.

Nidina nijery ifotony ny raharaha ny solombavambahoaka voafidy tao amin’ny distrikan’Avaradrano , Gerry Randriambolahaina, ny talata lasa teo. Nihaino ny olona mpanao fihetsiketsehana sy ny tompon’ny trano misy ilay pylône.  Nambaran’ity farany fa nandalo ambaratonga rehetra hahafahana manangana izany pylône izany eo ambonin’ny tranony izy ka nahazoany alalana. Nomarihany fa tsy mahazo « réseau » na fahitalavitra ny ao an-toerana ka antony ny hananganana io « pylône » io. Anisan’ireo mitsipaka maridrano izany koa ny masera ao amin’ny Ekar Namehana ho fitsinjovana indrindra ny fahasalaman’ny mpianatra marobe ao amin’izy ireo. Nandray fepetra avy hatrany ny depiote Gerry Randriambolahaina. Hisy, araka izany, fihaonana eo amin’ny sefo distrika, ben’ny tanàna, sefom-pokontany ary ity depiote ity ka hita eo izay fanapahan-kevitra ho raisina saingy kosa haato ny fananganana ny « pylône ». Marihana fa saika nantsagana tamina toerana akaiky teo io « pylône » io fa noho ny tsy faneken’ny olona hatrany dia izao nafindra tamina tranon’olon-tsotra indray.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Andrefan’AmbohijanaharyPolisy iray hita faty vao maraina

Polisy iray no hita faty tetsy Andrefan’Ambohijanahary ny marainan’ny talata teo. Tsy voamarina na nisy namono izy na kosa noho ny aretina. Nisy dian-dratra kely sy nivonto teo amin’ny vavany.

Mbola voamarina aloha ny maha-polisy azy ary eo an-dàlam-panaovana fanadihadiana izany ny eo anivon’ny Borigady misahana ny heloka bevava na ny BC amin’izao fotoana izao. Ny hany nilazàna fa polisy izy hatreto dia noho ny akanjo ambony izay nanaovany ary nisy marika polisim-pirenena. Andrasana anefa ny tohin’ny fanadihadiana lalina mikasika ity raharaha ity. Tena tsy milamina ny tany, ary hatramin’ny mpitandro filaminana aza tsy atahoran’ireo olon-dratsy intsony, raha asan-jiolahy no nahafaty ity lehilahy heverina fa polisy ity.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Akon’ny fetin’ny noely105 narary, 2 namoy ny ainy teny amin’ny HJRA

Nihena ho 105 ireo olona narary sy naratra tonga noraisina an-tanana tetsy amin'ny sampana vonjy taitra hopitaly HJRA Ampefiloha nandritra ny alin'ny 24 desambra teo sy omaly Alarobia andron'ny Krismasy raha nahatratra 135 tamin'ny taon-dasa.

Roa tamin' ireo no fantatra fa namoy ny ainy ka ny 92 tamin'ireo 103 ambiny kosa no nalefa nody avy hatrany raha vantany vao nahazo ny fotsaboana sahaza azy. Resaka ady madinika sy lozam-piarakodia no tena maro tamin’ireo naratra. 32 tamin’ireo notazonina  ao amin’ny hopitaly noho ny ratra mafy nahazo azy ireo ary ny ambiny kosa efa nalefa nody. 6 kosa ireo tratry ny fanapoizinana tamin’ny menaka, ny 25 desambra, izay tsaboina ao amin’ny Reamed, omaly folakandro Tamin'ny ankapobeny raha araka ny fanazavan'ny dokotera Raveloson Yves, lehiben'ny ekipa niasa tao amin'ny sampana vonjy taitra omaly dia loza vokatry ny fifamonoana sy lozam- pifamoivoizana avokoa no antony nandratra ireo olona miisa 103 ireo ankoatra mpitranga eny an-dalambe sy any an-trano. Somary niova kely moa ny fandraisana an- tanana ireo marary tonga nanatona ity hopitaly iray ity tamin'ity fetin'ny Krismasy taona 2019 ity noho ny toromarika nomen'ny Minsteran'ny Fahasalamam-bahoaka. Anisan'ireny ny fandraisana naoty ny aretina mahazo ny marary, ny momba momba azy ary ny fitsaboana natao taminy hisorohana ny mety hisian'ny fitarainana diso hataon'ny marary.

Pati sy Sitraka r.

Tia Tanindranaza0 partages

Fetin’ny asaramanitraNiray fo ny fiadidian’ny Primatiora

Notanterahina ny talata 24 desambra teo ny lanonana nanamarihana ny Noely 2019 teo anivon’ny Primatiora,

 

izay notarihin’ny praiminisitra, lehiben’ny governemanta, Ntsay Christian. Fotoana izay niarahan’ny mpiasa rehetra niombom-po sy nifampirary soa, eo am-piandrasana ny figadonan’ny taona vaovao. Fotoana iray ihany koa izay mifanojo amin’ny fifaranan’ny taom-piasana 2019 ka nanararaotan’ny Praiminisitra nanao jery todika momba ny asa vita tamin’ny fitantanana ny raharaham-panjakana sy ny fampiharana ny fanavaozana rehetra napetraka, araka ny vinan’ny filohan’ny Repoblika sy ny fampanantenana nataony tamin’ny vahoaka Malagasy. Nasehon’ny praiminisitra taratra tamin’izany ireo ny fepetra noraisiny teo amin’ny fanitsiana ny fomba fiasa eto amin’ny Primatiora sy ny ratsa mangaika rehetra eo ambany fitantanany mivantana. Nisy ny fanolorana solom-bodiakoho ho an’ny Raiamandreny praiminisitra ary niaraka tamin’izany dia natolotra azy ihany koa ny amboara lehibe indrindra azon’ny fikambanan’ny mpanao fanatanjahantena eto an-toerana, tamin’ny fifanintsanana izay nokarakarain’ny ASIEF tamin’ity taona ity.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

TSENAN’NY AKOHO AMAM-BORONAMaina tamin’ny fetin’ny Noely

Maina ny tsenan’ny akoho amam-borona nandritra ny fankalazana ny fetin’ny Noely omaly alarobia 25 desambra.

 

Saika akoho fakana nofony na ireo gana efa maty avokoa mantsy no novidian’ny isan-tokantrano teny an-tsena  noho ny halafosan’ny vidin’ny gisa sy ny vorontsiloza. Nahatratra 150.000 Ar mantsy ny iray tamin’ny vorontsiloza lehibe raha 60.000 Ar ny gisa. Nisy nahatratra 30.000 Ar ihany koa ny gana lehibe sahaza ho an’olona dimy na enina mianaka raha toraka izay ihany koa ny akoho.  Maty antoka ny ankamaroan’ireo mpivarotra noho izany na dia mbola hisy aza ny fankalazana ny fetin’ny faran’ny taona sy ny taona vaovao.  Nomarihin’ireo mpivarotra moa fa amin’ity faran’ny herinandro ity sy amin’ny fiandohan’ny herinandro ho avy io sisa no farafanantenan’izy ireo ny amin’ny varotra hataony.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Minisiteran’ny fambolenaNisakoroka niady akoho ny mpiasa

Raikitra ny barofo ka nifandrombahan’ny mpiasa an-terisetra ny akoho hozaraina ho an’ireo mpiasan’ny mpiasan’ny minisiteran’ny fambolena sy ny fiompiana ary ny jono (MAEP).

 

Ny 24 desambra, nanomboka tamin’ny 7ora sy sasany maraina no nasaina tonga naka ny anjarany « panier garni» ireo mpiasa. Tamin’ny 5ora sy fahefany minitra hariva, tsy nisy tokotaniny ihany ny fizarana ka nisahotaka ny mpiasa, maty programa, tsy nihinan-kanina fa niandry ny rariny amin’izay fandaminana. Mba manana adidy sy andraikitra mbola sahanina ihany koa ry zareo any an-tokantranony any fa tsy ampifilafilaina tahaka izao.  Voatery niala tsiny ny minisitra sy ny ekipany ary nambara fa tsy nataon’ny orinasa niandraikitra azy ara-potoana ny kaomandy. Tsy mbola nisy mpiasana minisitera nisakoroka akoho raha tsy tamin’ity 2019 ity. Sa ilay mizara vary menaka sy akoho no mety kokoa ? Tena mahantra sy sahirana ny Malagasy matoa hatrany amin’ny mpiasam-panjakana aza mikorontana sy miady akoho. Etsy an-daniny, manjelanjelatra be Ambohitsorohitra amin’izao vaninandro fety izao hampifalifaliana ny olona. Fandaniana be no natao tamin’io, kanefa ny fanjakana milaza fa ao anatin’ny fitsitsiana. Tsy hasiana ilay fety be fiaraha-misakafo eny Iavoloha. Ny Primatiora milamina be sy toa tsotsotra ny krismasy, izay nifototra tamin’ny fizarana kilalao sy zavatra ilaina amin’ny andavanandro (PPN) ho an’ireo fianakaviana marefo sy sahirana teny amin’ny fokontany Mahazoarivo. Fa efa endrika azo itarafana ny tsy filaminan'ny fitondrana daholo izany amin’ny tsy fahaiza-mandrindra sy mitantana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Andry Rajoelina mivadyNanampy ireo ankizy marary

Tonga nizara fanomezana sy kilalao ho an'ireo zaza rehetra tsaboina eny amin’ny hopitaly HJRA sy CENHOSOA Soavinandriana ny filoham-pirenena mivady noho ny fetin’ny asaramanitra ny 24 desambra lasa teo.

Nitondra vatsy sy fanampiana ho an'ireo ray aman-drenin'izy ireo izahay mivady satria mendrika ny hanao fety anaty hafaliana sy fifankatiavana toy ny rehetra izy ireo, hoy i Andry Rajoelina mba hahatsapany fa misy raiamandreny miahy izy ireo amin’izao noelim-pifankatiavana izao. Nisy ny fanolorana « panier garni » niampy valopy hanampiana ireo ray aman-dreny ao anatin’ny fitsaboana ny zanany ao anatin’izao andro fety izao. Omaly kosa dia tetsy amin’ny Toby Akamasoa Andralanitra ny filoham-pirenena sy ny ankohonany no niombom-bavaka sy nizara fanomezana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Andro ratsyDibodrano Antalaha, 1 maty tany Maroantsetra

Tao anaty oram-be nitarika fiakaran’ny rano no niatrehan’ny mponina tany amin’iny faritra Avaratra Atsinanan’ny Nosy iny ny fetin’ny noely omaly,

 vokatry ny andro ratsy any amin’ny ranomasina Indianina. Saika niaina an’izay ny tany amin’ny faritra SAVA sy Analanjirofo tamin’ny ankapobeny. Dibo-drano tanteraka ny tanànan’Antalaha, ka nisamboaravoara mihitsy ny rano teo amin’ny tetezana ao an-tanàna. Tahaka izany ihany koa ny tany Maroantsetra, ka noho izay fiakaran’ny rano izay, dia lehilahy iray no lasan’ny rano tany Andragazaha Kaominina Ankofabe. Tapaka nanomboka ny talata 24 desambra tamin'ny 8ora alina ny famatsiana herinaratra fa nidiran'ny rano ny fitaovan'ny orinasa Tozzi Green any Ambodiriana, mamatsy ny Jirama Maroantsetra. Mbola mety haharitra ny fanamboarana. Tapaka ihany koa ny tambajotran-teserasera Telma. Nisy fahavakisana ka lasa nizara roa ny vinany any Mananara Avaratra, raha ny vaovao azo. Saika dobo sy mitondra faisana ny tanàna ary anisan’ny voa mafy ny kaominina Sandrakatsy ao amin’ny distrikan’i Mananara Avaratra hatrany. Mety mbola hitohy ny andro ratsy. Mahazo ny filazana miloko Mena i Analanjirofo, Sava, Toamasina I-II. Filazana miloko Mavo kosa ho an’ny faritra Diana, Bealalana, Befandriana Avaratra, Analalava sy Antsohihy. Hihitatra any avaratra sy avaratra atsinanan’ny Nosy izany manomboka anio 26 desambra 2019. Arahi-maso akaiky ny fivoarany amin’ny mety ho hivadiany ho rivodoza ao avaratry ny lakandranon’ny Mozambika, hoy ny Sampan-draharaha mpamantatra ny toetr’andro.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tratry ny vela-pandriky ny dahaloZandary iray maty, 2 maratra mafy

Zandary telolahy avy ao amin'ny Tobi-paritry Zandarimaria Ambatomanoina nanao fisafoana no tratry ny fanafihana tampoka sy velapandrika nataon'ny jiolahy ampolony mitam-piadiana mahery vaika tao Ambohimiandry fokotany Miarikofeno,

 

Tia Tanindranaza0 partages

Asan-jiolahy niampy fametavetanaNaolana teo imasony ny vady aman-janany

Tsy mba fifaliana tahaka ny an’ny rehetra no niatrehan’ity ankohonana kely ity ny fetin’ny noely noho ny fanafihan’ireo tsivalahara ny tokantranony ny alatsinainy 24 desambra teo.

Nafatotra ilay raim-pianakaviana dia naolana teo imasony ny vadiny sy ny zanany vavy 12 taona. Teny Mandrosoa Ivato izay tsy lavitry ny renivohitra no nisehoan’izany. Telo lahy no nanafika ilay tokantrano ary ankoatra ny fandrobana isan-karazany dia mbola tonga tamin’ny fanolanana koa ireo tsy mataho-tody. Ny jiolahy toy ireny dia mendrika ny mahazo ny sazy mandra-pahafaty rehefa tratra. Habibiana sy heloka bevava no vitan’izy ireo ary fanimbazimbana tanteraka ny zon’olombelona. Ny hirariana dia ho tratra ireo tsivalahara ka hizaka ny valin’asany. Vao ny 13 desambra lasa teo rahateo no nolaniana teny amin’ny antenimieram-pirenena ny lalàna miady amin’ny herisetra atao amin’ny vehivavy sy ny ankizy na ny VBG.

Toky R sy Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Famerenana omby 161Nanaovan’ny zandary vy very ny ainy

Omby 161 tao Ampilifily, fokontany Antehalimboro Kaominina Imanombo,

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vatsim-pianaranaMpianatra 21 hihazo an’i Maraoka

Hanovo fahalalahana any Maroc ireo mpianatra mendrika miisa 21 tamin`ny bakalorea teknika 2018 nanerana an’i Madagasikara.

Andiany faharoa ireto mpianatra ireto ka hianatra mandritra ny roa taona izy ireo mba hahazoany ny mari-pahaizana “Technicien supérieur”. Tafiditra indrindra ao anatin’ny fiaraha-miasa eo amin’ny firenena Marokana sy Malagasy ny fampiroboroboana ny fampianarana teknika sy ny fanofanana arak’asa moa izy ity. Ny minisitry ny fanabeazam-pirenena, ny fampianarana teknika sy arak’asa, Marie Thérèse Volahaingo, dia nanome toky azy ireo fa hiahy azy ireo mandritra ny fotoana handrantoany fianarana any ivelany.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Voka-pikarohana sy fanohanana azy« Mila fanovana goavana ny eto Madagasikara »

Ny fanohanana voka-pikarohana na « soutenance de Mémoire » na « Thèse » eto Madagasikara dia hafahafa satria miavaka amin’izay fahita maneran-tany,

hoy ny fanehoan-kevitry ny Pr Jonah Ratsimbazafy tao amin’ny tambajotran-tserasera. Tsy eto ihany no nanaovako « Membre de Jury de thèse » fa hatrany ivelany. Gaga anefa ianao fa misy mpitsara (Juge) efa ho adiny iray no miteny ka ny fampiasana ny « Passé composé » sy ny « Imparfait » sy ny « Plus que Parfait », izany hoe, ny « faute de syntaxe » no mameno ny fandraisam-pitenenany fa zara raha miresaka momba ny votoatin’ny fikarohana nataon’ilay mpianatra. Marina fa tokony ho tsara sy lafatra ny teny frantsay amin’ny boky soratana fa matoa iny neken’ny « comité de lecture » dia tsy izay resaka hadisoana amin’ny teny frantsay no roritina lavabe eo. Tena tsy mbola nahita soutenance toy ny eto amintsika mihitsy aho, hoy izy. Fahita matetika io ka rehefa mahafehy tsara ny teny frantsay ilay mpianatra dia voadokadoka be, fa rehefa sahirana na hita fa tsara aza ny asany dia tsy ao anatin’ilay atao hoe “Brillant” na “Intelligent”. Misy moa dia sahy miteny mihitsy fa raofina amin’ny sobika ny “faute de français”-nao ato,…. Toa midika anefa izany fa ilay “Directeur de these” no tsy nanao ny asany. Ny fitsipi-dalao dia mitsikera sy mijery ny lesoka mba hahitsy ny asan’ny “Juge” fa tsy hanala baraka kosa ilay mpianatra amin’ilay andro iray mba nanasany ny fianakaviany, hoy ity mpampianatra mpikaroka ity. Ka tokony hisy ihany izay mba fomba arahina fa tsy samy hiteny izay tiany koa ilay mpitsara. Ny anay tany Amerika tamin’ny nanao fanohanana ny “Doctorat” dia niteny teo amin’ny 45mn manazava ny asa fikarohana nataonao, ka rehefa vita izay dia ny olona rehetra izay manatrika afaka mametra-panontaniana, fa avy eo dia ilay mpiadina sy ny “membres de jury” ihany no mifanatrika eo, ka na hitomany aza ianao ao satria tsy hifampitsitsiana intsony ny adihevitra dia izay vokatra avy eo no ambara ampahibemaso ho an’ny rehetra. Izay ny ahy no tiako aloha, ary iriana ihany koa ny mba hiovan’izany amin’ny manaraka rehefa tsaboina ihany ny oniversite, hoy izy.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpilalaon’ny BareaEto an-tanindrazana ry Dax, Anicet, Bolida

Eto an-tanindrazana i Arohasina Andriamirado na i Dax mpilalaon’ny Barean’i Madagasikara.

Nisafidy ny hanao ny dingam-piainana lehibe eo amin’ny fiainany izy satria niroso tamin'ny dingan'ny fanambadiana ny tenany sy Ramatoakely Anja olon-tiany ny talata 24 desambra, izay arahabaina manokana. Mpilalao ao amin'ny Blacks Léopards any Afrika atsimo izy. Eto ihany koa i Nomenjanahary Lalaina na i Bôlida sy ny ankohonany no nisafidy ny hianoka ny fetin’ny asaramanitra. Hafa ihany rahateo izany mifety miaraka amin’ny fianakaviana sy ny havana aman-tsakaizany sy misitraka ny hakanton’I Madagasikara, ka omaly izao, dia namoaka sary tany amin’ny Lac Mantasoa i Bôlida. Eto an-tanindrazana ihany koa i Abel Anicet mpilalaon’ny Ajesaia teo aloha, ary kapitenin’ny ekipam-pirenena Malagasy amin’izao fotoana. Nanokatra tamin’ny ofisialy ny Ajesaia Mampikony ny tenany, izay manana avy any amin’iny distrika iny rahateo no fiaviany. Hisy ny hetsika samihafa ho an’ny rahampitso any an-toerana, toy ny lalao ara-pirahalahiana izay hihaonan'ny Ajesaia (Pro League) sy ny A.S Justice D1 Mampikony ao amin’ny Kianja Monisipaly any an-toerana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Laharam-pahamehan’ny fanjakanaTena tsy natao ho an’ny vahoaka madinika

Mafy iny taona 2019 iny tamin’ny ankapobeny na teo amin’ny tontolo politika na ny sosialy.

Toky  R

Tia Tanindranaza0 partages

Profesora Rabesa Zafera Antoine « Tena mila mailo amin’ireo ekipany ny Filoha »

Miha mitombo hatrany ny fahenoana fa maro amin’ireo mpiaradia akaiky amin’ny filoham-pirenena, Andry Nirina Rajoelina, na ivelany na anaty fitondram-panjakana no mpanipy hoditr’akondro sy tsy mikatsaka afa-tsy tombontsoa manokana ho azy ireo.

Isan’ny nahabe ahiahy voalohany tamin’izany  teo aloha teo ny minisitry ny asa vaventy, Hajo Andrianainarivelo sy ireo mpiaradia aminy. Ny valinteny izay nasetrin’ity farany ny mpanao gazety rahateo mbola sarin-teny raha nilaza fa ariany any anaty daba-pako ny azy ny hoditr’akondro fa tsy atsipy eny rehetra. Valinteny izay tsy tena hita loatra izay handraisana azy. Maha lasa saina koa ny fanambaran’ny filohan’ny oniversiten’I Mahajanga teo aloha, izay sady mpanao politika, ny Pr Rabesa Zafera Antoine, raha nilaza fa misy depiote miisa 2 voafidy tamin’ny lokon’ny fitondrana ankehitriny, tao amin’iny faritry Boeny iny, isan’ireo tompon’antoka tamin’ny fanalana azy teo amin’ny toerana maha filohan’ny oniversiten’I Mahajanga azy tamin’ny fotoan’androny. Marihina fa efa minisitry ny fampianarana ambony tamin’ny andron’ny tetezamita Rabesa Zafera Antoine. Raha ny fanazavany ihany koa dia tsy tena mpanaradia izao fitondrana izao ireo depiote 2 ireo fa ny tombontsoa manokany ihany no katsahiny ka tokony hahamailo ny filoham-pirenena. Hita ho miha malaza ho ratsy ekipa hatrany, araka izany, ny filoham-pirenena ka asa izay ho fiantraikan’izany ho an’ny firenena. Azo antenaina hitondra fampandrosoana ve?

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Famatsiam-bola ho an’ny IEMTsy hita soritra tamin’ity 2019 ity

Niiba ny resaka fiaraha-miombon’antoka sy famatsiam-bola ho an’ny fitondrana Rajoelina izay nandray ny fitantanana ny firenena tamin’ity taona 2019 ity.

 Misy akony hatramin’izao ny 2009, ny vava be nataony tamin’ny adihevitra nifanatrehany tamin’i Marc Ravalomanana, fa tsy mila fanampiana avy any ivelany. Vao nivoaka ny firenena voalohany amin’ny maha Filoha azy anefa ny Atoa Andry Rajoelina ny febroary niatrika ny fivoriana faha-32 ho an’ny Vondrona Afrikanina, dia nangatahany voalohany tamin’ireo tompon’andraikitra ambony amin’ny famatsiam-bola iraisam-pirenena ny tohana ara-bola ho an’ny firenena Malagasy. Misy ny karazana fanampiana azon’i Madagasikara, toy ny avy amin’ny FMI na ny Banky Iraisam-pirenena, izay mitsitaitaika eo amin’ny 30 hatramin’ny 100 tapitrisa dolara eo, toy ny FEC (Fonds Elargie des Crédits) natao ho tosika ho an’ny firenena tena sahirana na koa ny fanampiana eo amin’ny lafiny maha olona (aides humanitaires). Misy foana io amin’ny ankapobeny na iza na iza mpitondra eo. Raha ny zavatra goavana, dia manjavozavo ny fanatanterahana ny IEM, toy ny Tanà-masoandro ohatra, izay mila 2575 miliara ariary na 650 tapitrisa euros eo. Ny ao anaty tetibolam-panjakana tsy mamaritra izany. Ny taona 2017 no efa nireharehana fa efa vonona ny mpamatsy vola, nandritra ny fampahafantarana ny IEM tany Frantsa. Inona no teo ? Ahiana ny “financement parallèle” na lalam-bola hafa mampiahiahy noho ny fifanarahana hafahafa, toy ny famarotana tanindrazana. 8 miliara dolara saika hanatanterahana ny dingana rehetra tao anatin’ny MAP tamin’ny andron-dRavalomanana, raha ny fanazavan’Atoa Ivohasina Razafimahefa “chief of staff” tamin’izany. Natanjaka tamin’ny fandresen-dahatra ny fanjakana Ravalomanana, ary ny olona niara-namolavola ny MAP taminy, toa an’Atoa Ivohasina Razafimahefa dia manana toerana ambony any amin’ny Banky Iraisam-pirenena na ny FMI amin’izao. Aiza ho aiza ny fanjakana Rajoelina na ara-traikefa na arak’olona ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Manandafy RakotonirinaHisy ny hetsika ho fahatsiarovana azy

Teo amin’ny sehatry ny tontolo politika no nahafantarana an’Atoa Manandafy Rakotonirina, izay mpamorona ny antoko MFM. Hotsaroana rahampitso zoma 27 desambra ny nananganan’ity filohan’ny antoko ity, io antoko politika MFM io.

Tia Tanindranaza0 partages

Famerenana fitantanana tsy mahombyTsipahin’ny Sendikan’ny JIRAMA

Namoaka fanambarana ny farimbon-tsendikaly eo anivon’ny orinasa JIRAMA amin’ny fivoaran’ny toe-draharaha misy ankehitriny eo anivon’ity orinasam-panjakana ity.

 

Voalaza fa manaja ny fanapahan-kevitra noraisin’ny filoham-pirenena tamin’ny fanendrena ny tale jeneraly vaovao ny sendika. Saingy mitsipaka kosa ny famerenana ny  fitantanana tsy mahomby sy mambotry ny orinasa nataon’ny mpitantana ny teo aloha. Mitaky tsy misy fepetra ihany koa ny « sentence arbitrale » tamin’ny 25 aprily 2019 izy ireo. Mampiomana ny mpikambana rehetra manerana an’i Madagasikara amin’ny fihaonambe izay tanterahina amin’ny volana janoary izao ny farimbon-tsendikaly.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Praiminisitra Ntsay Christian« Tsy mifanaraka amin`ny IEM ny lalàna eto…»

Nanao jery todika momba ny asa vita tamin’ny fitantanana ny raharaham-panjakana sy ny fampiharana ny fanavaozana rehetra napetraka,

araka ny vinan’ny Filoham-pirenena sy ny fampantenana nataony tamin’ny vahoaka Malagasy, ny praiminisitra Ntsay Christian teny amin’ny lapan’i Mahazoarivo ny talata 24 desambra lasa teo. Nandritra ny lahateniny dia nambarany fa mila atao mifanaraka ny takian’ny vaninandro izao ny rafitra misy eto amintsika. Ny  filohan’ny repoblika mitondra vina ka ny governemanta no mamadika azy ho politika ankapoben’ny fanjakana (PGE). Notanterahina izany ka nentina teo amin’ny antenimiera roa tonta. Novana ny tetibolam-panjakana fa tsy mifanaraka amin’ny PGE. Ny zava-dehibe faharoa dia ny fanavaozana seha-pihariana. Tsy maintsy atao mba hahafahana manatsara ireo sehatra ireo, hoy izy. Nomarihany hatrany fa ny firenena eran-tany dia tsy maintsy manao fanavaozana toy izany. Raha ny lalàna teto amin’ny firenena dia efa tamin’ny 30 taona sy 50 taona lasa kanefa tsy mifanentana amin’ny zavatra takiana sy ny vina hampandrosoana ny firenena. Izay no antony tsy maintsy hirosoana amin’ny fanavaozana maro. Rehefa manomboka ny fe-potoam-piasana iray dia miroso amin’ny fanavaozavana. Raha zohina izay dia tsy hiandry ela ny firosoana amin’ny fanavaozana ny lalàmpanorenana, ny lalàna mifehy ny tetibolam-panjakana taona 2020 rahateo dia efa mamaritra izany. Marihina hatrany fa ny filoham-pirenena amin’izao no rain’ny Repoblika fahefatra tamin’ny taona 2010 ka antenaina mba tsy ho kitoatoa ny fandrafetana izany ary tsy hohitsakitsahina toy ny fanaony amin’izao.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Mafana ny politikaMila mitandrina ny fanjakana

Ny marainan’ny 24 desambra lasa teo no nanatitra taratasy fangatahana hanao diabe miainga manoloana ny kianjaben’i Mahamasina mandrapahatonga eny amin’ny tribonaly misahana ny ady amin’ny fanjakana ny sabotsy 28 desambra izao,

 

teny anivon’ny prefektioran’ Antananarivo, ny antoko Tiako i Madagasikara (TIM). Tsy niandry ela ny valin-tenin’ny prefen’Antananarivo, Jly Ravelonarivo Angelo.  Tsy nekeny io fikasana ho an’ny antoko TIM io. Nambarany fa antony maro no nandavana izany toy ny fisian’ny « bazar de Noel » eny Mahamasina sy fitohanana be lavareny amin’izao vanim-potoan’ny fety izao. Tsy azo ekena ny filaharana amin’izay fitandroana ny filaminana izay fa kosa tsy manakana ny prefektiora amin’ny fanaterana fitarainana, hoy hatrany izy. Raha tsiahivina, misy tsy fetezana maro eto amin’ny firenena no mahatonga ny antoko TIM hikasa hanao filaharambe ny sabotsy 28 desambra ho avy izao ary mikasa hanatitra fitarainana sy porofo isan-karazany eny amin’ny tribonaly misahana ny ady amin’ny fanjakana. Andrasana, araka izany, izay ho tohin’ny hetsika. Ankoatra izay, mendrika fety milamina ny vahoaka ka hamafisina ny fanaraha-maso eny ifotony hatrany amin’ny fokontany eto an-drenivohitra mialoha, mandritra ary aorian’ny fetin’ny noely sy ny faran’ny taona.

Mihorohoro ny fanjakana…

Ny sabotsy 21 desambra lasa teo nisian’ny hetsika nataon’ny mpanohitra teny amin’ny Kianjan’i Magro, dia efa rakotra mpitandro filaminana hary fitaovana teny amin’ny manodidina. Tsy vitan’izay, fa mbola hita nisidintsidina nitsirika teny ambony angidim-bian’ny tafika izay tsy mazava loatra ny antony. Tombanana ho manara-maso ny zava-miseho tety ambany. Midika io fa tsy manao ambanin-javatra sy matahotra mafy ny hetsi-pitakiana amin’izao fotoana izao ny fanjakana. Miakatra tsikelikely hatrany ny maripana politika, ka mila mitandrina ny fanjakana eo anatrehan’ny fahatokisan-tena toa diso tafahoatra eo anatrehan’ny zavatra toa tsy mety ataony.

 

Marigny A. sy Toky R

 

La Vérité0 partages

Lac Tritriva - Une mère se suicide avec son fils de 5 ans

La journée d’hier a été marquée par des cas de noyade dramatique dans deux  localités aussi éloignées de l’une et l’autre. Le premier cas, sans doute l’un des plus émouvants, se déroulait dans la Région du Vakinankaratra vers 9h du matin. En effet, les corps d’une mère de famille et de son petit garçon qu’elle portait sur son dos, ont été retrouvés en train de flotter sur les  eaux du lac Tritriva. D’après une information de la Gendarmerie locale, la dame se serait tout simplement suicidée et n’a pas hésité à entraîner son enfant avec elle dans sa mort. La victime aurait souffert d’une instabilité psychique, une situation l’ayant poussé à cet ultime geste désespéré.Le fait que la femme a transporté, outre son gosse, un lourd fardeau, a accéléré sa noyade. Selon toujours la Gendarmerie, les dépouilles des victimes auraient été déjà récupérées par leur famille.Le deuxième cas concernait un inconnu d’une quarantaine d’années. Son cadavre avait été retrouvé dans la rivière Ikopa, juste dans le périmètre du stade Makis à Andohatapenaka. Les Forces de l’ordre ont informé les sapeurs-pompiers, lesquels ont ramené  la dépouille complètement méconnaissable de la victime sur la terre ferme. Le quadragénaire fut complètement nu, laissant croire ainsi à un homicide. Il est complètement défiguré et son bras et sa jambe gauches ne sont plus retenus que par des lambeaux de chair. Le cadavre fut transporté à la morgue où aucun proche du malheureux, ne s’y était toujours pas rendu sur place. L’on estime que son décès devait remonter quelques jours auparavant.Franck R.

La Vérité0 partages

Code minier - La société civile va plus vite que la musique

La plateforme des organisations de la société civile sur les industries extractives a boycotté la consultation sur le processus d'élaboration du nouveau code minier. Ce forum a eu lieu à l’occasion du Salon des mines qui s’est déroulé il y a quelques jours au Mining Business Center à Maibahoaka. Des représentants de l’administration, de la société civile, des opérateurs ont assisté à ce forum. Après leur déclaration, ces représentants des membres de la société civile sont sortis de la salle. Une sortie dénoncée par bon nombre d’observateurs avertis de la vie publique dans la Grande-île qui y voient une volonté manifeste de ceux-ci de freiner le processus tendant vers l’adoption du projet de refonte du code minier.

La plateforme pointe notamment du doigt une démarche unilatérale de l’Etat malagasy dans l’élaboration du texte. Il faut pourtant savoir que le forum minier d’Ivato est une suite aux nombreuses consultations déjà menées et débutées au mois de janvier, selon les précisions du ministre des Mines et des Ressources stratégiques, Fidiniavo Ravokatra. Trouvant à chaque fois des prétextes fallacieux pour éviter le dialogue, les membres de la société civile auraient toutefois, à maintes reprises, snobé ces consultations, selon une source.  La manifestation qui a eu lieu à Ivato doit en outre être interprétée comme le signe que l’Etat prend ses responsabilités pour consulter, a précisé le ministre des Mines.

Par ailleurs, le membre du Gouvernement signifie que la version finale de l’avant-projet de loi sera issue des dialogues entre toutes les parties prenantes. Une manière à lui de répondre à la plateforme de la société civile qui, allant plus vite que la musique, laisse entendre le parachutage d’un texte par le Gouvernement et un simulacre de consultation autour de ce code minier. L’Etat a proposé cet avant-projet de loi, mais ne ferme pas les discussions pour autant, car les parties prenantes sont invitées à émettre leurs avis sur les dispositions à supprimer ou les compléments à apporter, a expliqué le ministre, dénonçant la sortie prématurée des membres de la société civile.

A entendre ce dernier, la présentation de l’avant-projet de loi est une étape du processus et non la fin. Un processus qui ne doit toutefois pas être trop long, précise le ministre, arguant la nécessité d’avancer dans le processus pour le développement du secteur en particulier et de la Grande-île en général. Les impacts du secteur minier pour les Malagasy et le pays tout entier sont en effet pour l’heure non palpables, avait souligné le Premier ministre Christian Ntsay lors de l’ouverture de ce forum défendant la nécessité d’adopter le projet de refonte du code minier, indexant en particulier les grands opérateurs miniers. Des propos repris par le ministre. Ainsi pour les observateurs, en refusant le dialogue, les membres de l’organisation de la société civile œuvrant dans le domaine des industries extractives semblent jouer le jeu de ces gros opérateurs miniers qui trouvent leurs comptes dans les lacunes du code minier actuel…La Rédaction

La Vérité0 partages

JIRAMA - De nouveaux types de compteurs « intelligents » fournis par Elsewedy Electric

« Mitovy fa tsy sahala ». Tel est le qualificatif le plus approprié pour les nouveaux types de compteurs « intelligents » qui arriveront bientôt dans le pays. Effectivement, le 24 décembre dernier, la société nationale d’eau et d’électricité a signé un contrat avec la société égyptienne Elsewedy Electric sur la fourniture de compteurs « intelligents » fonctionnant à l’aide de crédit. « Ces compteurs fonctionneront comme les téléphones que l’on crédite pour pouvoir passer un appel ou pour envoyer un sms.

Il n’est plus question de facture livrée par la JIRAMA ou encore d’incohérence entre les factures et les consommations des usagers. Pour avoir de l’électricité, chaque utilisateur devra créditer son compteur. De ce fait, si ce dernier n’a pas de crédit, il n’aura automatiquement pas de courant. Aucun agent de la JIRAMA ne fera le déplacement pour le couper » a expliqué Albert Ravelojaona, directeur général adjoint des opérations au sein de la JIRAMA, lors de la signature. Ainsi, l’arrivée de ces nouveaux compteurs sera prévue au plus tard au mois de mai 2020.  

Une usine

Pour faciliter la vulgarisation de ces compteurs, l’implantation d’une usine de fabrication à Madagascar a également été discutée. L’idée étant d’avoir des matériels de qualité pour les clients de la JIRAMA mais aussi pour créer de l’emploi pour un bon nombre de la population. « Ce nouveau compteur va surtout permettre de lutter contre les fraudes et les branchements illicites qui sévissent actuellement dans toutes les Régions du pays, outre les plaintes constantes des usagers sur l’incohérence entre la consommation affichée sur le compteur et la facture apportée par nos collaborateurs. Il réduira ainsi considérablement les pertes au niveau de la JIRAMA », a notifié le responsable. Les avis des usagers de la JIRAMA restent positifs en globalité sur l’arrivée de ce nouveau type de compteur. « De mon point de vue, ce compteur permettra une facturation plus transparente. Avec ce crédit, nous consommerons ce que nous payons », défend un père de famille. En tout cas, les bénéficiaires de ces compteurs n’ont pas encore été définis par la JIRAMA.

Rova Randria

La Vérité0 partages

Halte à la provocation !

Le combat à distance, ravivé par l’esprit revanchard de Ravalomanana Marc à l’encontre de Rajoelina Andry Nirina, n’est pas prêt de s’estomper. Une saga vieille de 10 ans et plus qui n’en finit pas  d’exacerber le citoyen lambda et de polluer la sérénité du pays.

La défaite à plate couture de Ravalo par son poulain interposé Hery Rafalimanana lors des communales de 2007 à Antananarivo au profit du tout jeune Rajoelina reste toujours vive dans ses mémoires et empoisonne ses intentions. Un cauchemar toujours vivant à travers les nuits blanches qui sévissent jusqu’à ce jour.

Ravalomanana ne se remet pas toujours de la chute inévitable de 2009. Dur et amer à avaler quand on n’a aucune issue que d’abandonner son siège doré de Chef d’Etat et s’enfuir ailleurs. En cause,  des contestations populaires menées et dirigées par le même … tombeur de 2009. Exilé, de son propre gré,  au pays de Nelson Mandela, il peaufinait durant quatre ans son diabolique plan pour prendre sa revanche.

Jamais deux sans trois, dit-on ! L’opportunité a été offerte à Ravalo d’en finir avec la saga de combat contre Rajoelina. L’élection présidentielle de 2018, l’occasion par excellence, servie sur le plateau d’argent, de tordre le cou du jeune et « insolent » Andry qui, en fait, refuse de se plier au « caprice » d’un vieux loufoque. Et de trois, Rajoelina Andry bat, en deuxième tour,  Ravalomanana Marc. Une victoire sans appel. La coupe est pleine ! Malheureusement pour Ravalo, il faut le boire jusqu’à la lie.

Dernière et ultime tentative, les communales du 27 novembre. Par tous les moyens, il faut sauver  l’honneur. Et on est là ! (eo indrindra isika zao !) Le candidat choisi ou plutôt imposé par Ramose ne pèse pas lourd face à celui présenté par l’IRK. Tous les observateurs, à l’unanimité, concèdent à conclure que la bataille opposant Rina Andriamasinoro à Naina Andriantsitohaina est inégale. Un combat de boxe entre poids  plume  et poids lourd. Les résultats officiels provisoires proclamés par la CENI le confirment. Et Ravalomanana Marc peste. La crise du délirium Tremens l’envahit. Sous la pression maladive de ce politicien en déclin, le RMDM et d’autres acolytes montent au créneau. Toujours prêts à se plier en quatre au caprice de leur président, les Ramaroson Arlette et compagnie se lancent dans une «aventure » vers l’impasse.

Tout compte fait, l’objectif réel mais inavoué de Ravalo consiste à atteindre le jeune Président et ce dans l’optique de le … provoquer. Imperturbable, encore plus, impavide aux agissements, aux tapages et aux bruits incongrus de ces « têtes brulées », Rajoelina Andry ne manifeste aucune réaction.  Tout simplement parce qu’il sait pertinemment que Ravalo, l’éternel trouble-fête, tente de le piéger. Seulement, en homme averti qui vaut deux, Rajoelina outrepasse ces enfantillages.Le vaste défi et l’enjeu aux multiples facettes que l’IEM doit affronter ne lui permettent pas d’errer ou de s’égarer dans les dédales de l’ineptie des détracteurs à la solde d’un guru de l’autre siècle. Les urgences des cas enregistrés un peu partout à travers la Grande Ile exigent de l’initiateur de la Révolution Orange des actions concrètes et sans délai. Halte à la provocation ! Le pays ne mérite plus de subir les affres de faux-opposants. Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Football-Tournoi UFFOI - Andry Rajoelina reconnaissant envers les vainqueurs !

Pour la première fois, l'équipe nationale féminine malagasy U20 remporte le trophée du tournoi de l'Union des Fédérations de Football de l'Océan Indien (UFFOI). A cette compétition regroupant deux équipes nationales, Madagascar et Maurice, et trois sélections régionales, Mayotte, La Réunion et Rodrigue, les Barea U20 ont terminé en tête et adjugé le trophée tant convoité. De cette prouesse historique, les filles ont été reçues par le Président de la République, Andry Rajoelina, au Palais d'Etat d'Ambohitsorohitra hier.

 

En guise de reconnaissance envers ces jeunes qui ont porté haut et fort les couleurs de la Nation malagasy, Andry Rajoelina a offert une prime d'un million d'ariary pour chaque joueuse et les membres du staff technique de l'équipe féminine U20. Ce fut également l'occasion pour le président de la fédération malagasy de football, Raoul Arizaka Rabekoto de remettre la coupe du tournoi UFFOI au Président Andry Rajoelina. Il a également remercié le Chef de l'État pour son engagement et ses nombreuses contributions au développement du football en particulier et du sport malagasy en général.

La Vérité0 partages

HCDDED - « Etat de droit, la démocratie et la bonne gouvernance, piliers du développement »

Sans détours, le président du Haut Conseil pour la défense de la démocratie et de l’Etat de droit, Navony Lenoble, donne une interview sur le bilan des activités de cet organe. Malgré le manque de moyens financiers, des efforts ont été déployés pour atteindre les objectifs fixés par la Constitution. Le président de cet organe incite tout un chacun à respecter les piliers du développement durable que sont la démocratie, l’Etat de droit, la bonne gouvernance et les droits de l’homme. Interview.

 

La Vérité (+) : Le HCDDED est un jeune organe. Quel bilan faites-vous de cette année d’exercice ? 

Navony Lenoble (-) : Effectivement, le HCDDED est un jeune organe constitutionnel. Mais depuis près d’un an d’exercice, beaucoup d’eau ont coulé sous le pont. En tant qu’organe de contrôle, on reçoit beaucoup de doléances qui se divisent en trois catégories distinctes : le foncier, les abus de pouvoir et en matière d’élection. Mais le plus significatif a trait au foncier.

L. V. : Comment résolvez-vous ces doléances ?

(-) : Un conseiller technique reçoit les doléances. Il les transmet au secrétaire exécutif qui fait le tri. Mais c’est l’assemblée générale des conseillers du HCDDED qui prend la décision finale.

(+) : Outre les doléances reçues, avez-vous le pouvoir de s’autosaisir ?

(-) : On a le pouvoir de l’auto saisine. D’ailleurs, c’est une pratique courante pour les hauts conseillers. On fait des autosaisines en matière de respect de l’Etat de droit, sur la bonne gouvernance et le respect des droits de l’homme.

(+) : Quel genre de décision le HCDDED prend-il ?

(-) : Il y a deux types de dossiers. Le premier est un dossier qui n’est pas passé par la phase contentieuse. L’organe mène son enquête tout en respectant le principe du contradictoire. Le second est un dossier en cours au Tribunal. Le HCDDED n’a pas l’autorité pour commenter une décision de justice ou contraindre le Tribunal d’aller dans tel ou tel sens. On ne peut que demander au Tribunal compétent d’accélérer la procédure.

(+) : Les décisions du Haut conseil ont-elles une force exécutoire ?

(-) : Les décisions du Haut conseil n’ont pas une force exécutoire à l’instar des décisions de justice. Elles ont une autorité morale. Et on travaille étroitement avec le ministère de la Justice.

(+) : Le siège du HCDDED se trouve à Soanierana, dans la Capitale. Comment approcher les usagers du service public du Haut conseil dans les autres provinces ?

(-) : Il y a une très grosse lacune là-dessus. Normalement, il devrait y avoir au moins un représentant dans les chefs-lieux de province. Mais ce n’est pas le cas faute de moyens financiers. On reçoit uniquement les doléances à notre siège, à Antananarivo. Cependant, on peut faire des autosaisines pour des cas relatifs à la démocratie, l’Etat de droit, les droits de l’homme et la bonne gouvernance dans les Régions.

(+) : Le HCDDED a effectué des ateliers dans les Régions cette année. Quels en sont les résultats ?

(-) : Le HCDDED a organisé des ateliers pour l’année 2019. Le premier à Behenjy et le second à Mahajanga. L’on a pu constater que le citoyen est vraiment intéressé sur l’existence et le travail du Haut conseil. On envisage d’effectuer d’autres ateliers dans d’autres Régions pour l’année prochaine et se rapprocher des usagers pour y recueillir des doléances et faire des sensibilisations.

(+) : Le Haut conseil œuvre dans trois domaines biens définis : la démocratie, l’Etat de droit et les droits de l’homme. Lequel de ces domaines a le plus marqué pour l’année 2019 ?

(-) : Les dossiers les plus marquants sont relatifs à l’Etat de droit et à la bonne gouvernance. Des efforts doivent être menés là-dessus pour que l’on puisse avancer dans le bon sens. Respectez l’Etat de droit. Il constitue l’un des piliers du développement durable du pays comme la démocratie, la bonne gouvernance et les droits de l’homme.

(+) : Pouvez- vous expliquer un exemple de dossier qui a abouti ?

(-) : On a eu à traiter un dossier sur un vol de bœufs à Mampikony. Les Forces de l’ordre ont récupéré des bœufs à Andilamena alors que ce n’était pas les bœufs perdus. Ils ont procédé à la distribution des bœufs. J’ai récemment eu une conversation avec le député de Mampikony qui m’a informé que les bœufs perdus ont été retrouvés à Befandriana Nord. Ce dossier est toujours en cours, d’autant plus que le District de Mampikony refuse de remettre le procès- verbal de distribution des bœufs. On ne distribue pas des bœufs à l’aveuglette. Il faut une décision du Tribunal. Et le comble de l’histoire, ils ont dit qu’ils n’ont pas compté les bœufs récupérés mais seulement les bœufs distribués.

(+) : Et dans le cas du foncier qui engorge les Tribunaux ?

(-) : Le HCDDED a déployé des efforts sur l’affaire Kraoma. On a avancé des recommandations qui ont abouti au départ des Russes. Actuellement, la Kraoma appartient à l’Etat malagasy.

(+) : Et en matière de droit de l’homme ?

(-) : On a eu à traiter l’affaire de l’exécution sommaire d’un présumé malfaiteur par la Police nationale à Ampefiloha. Le Haut conseil a émis des avis. L’auteur de l’exécution sommaire croupit en prison jusqu’à maintenant.

(+) : Pendant l’exercice 2019, quelles sont les lacunes en matière de procédure ou en matière juridique que vous avez relevées et qui ralentissent votre activité ?

(-) : Le manque de qualité d’officier de police judiciaire nous fait défaut et ce jusqu’au poids des procès- verbaux. Si l’on a cette qualité d’OPJ, nos procès -verbaux auront une valeur authentique. Il ne faut pas non plus oublier que le HCDDED est un organe constitutionnel, donc inscrit dans la Constitution. Les destinataires des avis et recommandations du haut conseil doivent prendre en considération cette situation.

Propos recueillis par Boaza

Midi Madagasikara0 partages

CBMP : Vers la réouverture de l’ancienne cimenterie MALOCI

Après quelques années de fermeture, la cimenterie MALOCI d’Ambohimanambola reprendra bientôt du service. C’est la toute nouvelle entreprise China Building Material Product qui s’occupe de cette réouverture et qui fera probablement le bonheur des consommateurs qui étaient habitués au ciment Maloci pendant que ce produit était encore sur le marché. « On a déjà les intrants et on est en train de redémarrer l’usine qui doit faire l’objet d’un certain nombres de réparation », explique un responsable de CBMP qui va également opérer sur d’autres branches d’activité commerciale. « Nous sommes actuellement sur un projet de création d’une usine de profilage pour notre activité de distribution de tôles, nous allons également monter une unité de production d’oxygène et nous allons distribuer des matériaux de construction ». Sur ce point, d’ailleurs , un centre commercial exclusivement destiné aux matériaux de construction est en cours de construction sur le site d’Ambohimanambola.

En attendant, la China Building Material Product réalise des actions sociales à Ambohimanambola. En cette veille de fête de fin d’année, l’entreprise a distribué des vivres et des matériels aux personnes défavorisées de cette commune. « C’est une action qui entre dans le cadre de notre responsabilité sociétale d’entreprise », explique le responsable de CBMP qui a aussi décidé de prendre en charge les droits d’entrée, écolages et fournitures scolaires de 24 enfants de la commune d’Ambohimanambola. En guise d’intégration , CBMP appuie la commune dans son lieu d’implantation, ainsi que la commune d’Ambohimanambola dans la réhabilitation des routes, le ramassage d’ordures et l’entretien du bureau.

 R.Edmond

Midi Madagasikara0 partages

Sortie d’album : Plein succès pour « Andao » de Reko

la city 9 : Vente d’album, Selfie, dédicace, pour Reko, la veille de Noel a été bien remplie

La première a été la bonne. Mardi, Reko a signé la sortie de son tout premier album, à la city Ivandry. En une journée, le disque, qui s’est avéré être un beau cadeau de noël, s’est vendu comme des petits pains. 

Baptisé « Andao », l’album emmène littéralement le public dans ce petit monde musicale de Reko. Mardi, le groupe a dévoilé au public l’opus tant attendu, à la City ivandry. Entre la séance de dédicace, les mini-showcases et l’euphorie du marché de Noel, la journée a été riche en émotions.  Pour certains, l’attente a été plus longue mais elle en valait largement la peine, selon leur dires. Dès l’installation du stand, les files se forment et ne se rompent presque plus tout au long de la journée. A 9h, les quatre membres du groupe prennent place, armés de stylos, et enchainent les dédicaces sous des yeux attendris et pétillants des fans. 

Réconfort. « Andao », le titre de l’album signifie, littéralement, « Allons ». Aller découvrir, ressentir, apprécier, chérir… la vie. Par la musique, à travers la musique et pourquoi ne pas faire ce voyage tant voulu, vers la liberté, en apesanteur, ou tout simplement se déconnecter de la réalité juste le temps d’un instant. Juste le temps de treize morceaux, entrainants, mélodieux et réconfortant. C’est justement l’essence de ce premier album, relate Hasina Ramarivelo le manager du groupe. « Chaque titre a été choisi précautionneusement pour apporter du réconfort, partager de la joie et toucher un grand nombre de personnes. A la vue de ceux qui apprécient notre travail, nous sommes très contents de pouvoir atteindre un large public, car il y a de jeunes enfants qui connaissent nos chansons de même que des adultes et des gens du troisième âge, présents parmi les acheteurs » a-t-il souligné. Sorti tout droit du four de Miou Sonor, l’album n’a rien à envier aux autres au niveau de la qualité. Fier, Zazah Maminiavo de  réitérer que « Andao » est un pur produit malgache. Avec l’illustration de Natoa Rasolonjatovo, le design de Diary Razafimamonjiraibe qui n’est autre que le bassiste du groupe, la composition de Fy Rasolofoniaina, l’album rejoindra surement les produits de référence dans le milieu de la musique malgache. 

Impératif. Anita Ramarovahiny, une inconditionnelle, de ne tarir d’éloge pour Reko. « Jusqu’ici, j’aime toutes les chansons du groupe que j’ai pu écouter. A commencer par « Tiako ianao » comme je suis une grande romantique, cette grande déclaration d’amour m’a littéralement touché. Depuis, j’ai toujours suivi le groupe. Quand j’ai écouté « Fohazy ilay zaza J’ai assisté aux deux concerts au Ccesca, et plusieurs soirées qu’ils ont données. Evidemment sur les réseaux sociaux je me délecte de chaque titre sorti et je ne suis jamais déçue. Et je suis tellement contente car j’ai pu découvrir leurs autres morceaux qu’ils ont chantés pendant les showcase. Les voir  de plus près et leur parler est un réel plaisir. En tout cas pour nous, avoir « Andao » est impératif. » 

Deux grands concerts. Produit par Equal Event, l’album a connus le succès escompté. Selon le manager, Mathieu Rakotomalala, le programme de Reko tournera essentiellement autour de la promotion de « Andao ». Lui de souligner également qu’il sera bientôt dans les bacs avant la fin de l’année, en tout cas pour Antananarivo. Dans la même foulée, l’agenda du groupe semble déjà bien rempli pour 2020. Effectivement, ils mettront le cap sur Toamasina pour commencer le concert de promotion. Ils enchaineront ensuite les grandes villes dont  Mahajanga, Fianarantsoa et Antsirabe. Bien connu à Toamasina en tant qu’organisateur d’évènement, Equal Event déménage dans la capitale et promet déjà deux grands spectacles de Reko au cours de l’année à venir. Inconditionnels, soyez aux aguets !  

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Escrime : Une nouvelle compétition dans le viseur

La Fédération Malgache d’Escrime a effectué une Assemblée générale le week-end dernier au siège du Comité Olympique Malgache à Ivandry. Des rapports d’activités, financiers et moraux ont été au programme pendant quelques heures. Lors de l’interview, le Directeur technique national, Razafimahatratra a annoncé que l’objectif pour la saison 2019 a été atteint. Madagascar a pu participer à deux compétions majeures, notamment au championnat du monde de Budapest et au championnat d’Afrique, grâce à Tonny Marco Andriamamonjy. Ainsi, pour le niveau technique, le président a précisé que les pratiquants malgaches ont presque eu le même niveau, et cela n’arrête de s’améliorer chaque année. En 2020, les dirigeants envisagent la mise en place d’une nouvelle compétition avec l’utilisation de sabre et de fleuret. D’ailleurs, au programme de la fédération en 2020 figure le développement de cette discipline dans les autres ligues puisque selon les explications, Madagascar ne possède actuellement qu’une cinquantaine de tireurs, issus de la ligue d’Analamanga, d’Itasy et de Vakinankaratra.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Fête de la Nativité : Deux morts, 105 consultations et 13 hospitalisations à l’HJRA

Deux cadavres ont été déposés à la morgue de l’hôpital Joseph Ravoahangy-Andrianavalona (HJRA). L’un a été récupéré à Andrefan’Ambohijanahary le matin du 24 décembre ; et l’autre était celui d’un homme tué à Andoharanofotsy, toujours le même matin. Les quelques incidents constatés à travers le nombre de personnes reçues au service d’urgence de l’HJRA permettent d’affirmer que la célébration de la fête de la Nativité s’est déroulée, d’une manière générale, dans le calme dans la capitale. Dans la nuit du 24 décembre au matin du 25 décembre, période la plus animée de cette célébration et la plus risquée en matière d’accidents divers, 105 personnes sont venues consulter au niveau de ce service. 92 ont pu rentrer chez elles après avoir reçu les soins nécessaires. 13 ont dû être hospitalisées. En général, la plupart de ces patients ont été victimes d’accidents à responsabilité civile (bagarres, coups et blessures volontaires, entre autres). 36 cas de ce genre ont été signalés. Viennent ensuite les accidents de circulation dont le nombre s’élève à 23. Par rapport au bilan de l’année dernière, qui affichait 138 consultations, les chiffres susmentionnés présentent une nette régression. Ce résultat s’expliquerait par l’efficacité des mesures prises par les forces de l’ordre pour assurer la sécurité durant ces fêtes. Parmi ces mesures prises figurent le redéploiement des policiers dans tous les recoins de la capitale et sur les lieux de rassemblement public ; ainsi que sur des places à forte affluence comme Analakely et Antaninarenina. Mais le nombre d’accidents de circulation reste inquiétant. Parlant de ce fait, Docteur Yves Raveloson, chef du service des urgences chirurgicales de l’HJRA, déplore la multiplication des accidents de moto. C’est pourquoi il lance un rappel à l’ordre aux utilisateurs de ce moyen de transport, dont beaucoup sont des jeunes, voire des adolescents, qui ne sont pas conscients du danger qu’un manque de prudence pourrait entraîner. En effet, des efforts restent encore à déployer pour les autorités concernées afin de remédier à cette situation. D’autant plus qu’il reste encore le réveillon du Nouvel An. 

T.M

Midi Madagasikara0 partages

Andoharanofotsy : ifampitifitra ny jiolahy, iray no maty

Be loatra ny manana basy tsy ara-dalàna eto an-drenivohitra. Mazava loatra fa isan’ny tena mitazona fitaovam-piadiana ny jiolahy ary izay no mitarika ny fanafihana etsy sy eroa, indrindra amin’ny vanim-potoana akaikin’ny fetin’ny faran’ny taona izao. Samy manana basy ny jiolahy fa tamin’ity indray mitoraka ity indray kosa dia izy ireo no nifamono. Nisy tsy nifanarahana ara-bola ary namoaka basy avy hatrany ny iray dia nitifitra ilay namany teo amin’ny fony. Teo Andoharanofotsy no nitranga izany ny talata maraina teo. Maty tsy tsa-drano ilay lehilahy ary tavela tao amin’ny lamosiny ny bala rehefa niditra teo amin’ny fony. Nitsoaka kosa ny nahavanon-doza. Raha ny vaovao re dia resaka vidin’ny moto no nampiady. Nanao takalo kodiaran-droa ary nisy vola        tokony natsindry izany. Teo no tsy nifanarahana ary taorian’izay dia famonoana ho faty no nitranga. Nohamafisin’ny polisy izay misahana ny raharaha heloka bevava fa samy jiolahy ireo olona ireo. Izany hoe ny maty sy ilay namono azy. Efa samy nokarohina hatry ny ela noho ny fanaovana fanafihana mitam-piadiana maro, raha araka ny fanampim-baovaon’ny polisy. Amin’ity tranga ity dia mazava raha mahavita mamono olona tsy misy indrafo ny jiolahy. Izy samy izy aza sahy mifamono amin’ny basy. Nisy fanadihadiana misokatra ary mizotra any amin’ny fikarohana ilay nahavanon-doza iznay ankehitriny.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Omnisport : Poursuite de la coopération entre Madagascar et Japon

Dans six mois, les yeux de la planète entière seront rivés à Tokyo pour les Jeux Olympiques et Paralympiques. Madagascar sera bel et bien du rendez-vous et, le Japon est prêt à soutenir les athlètes malgaches pour une meilleure participation.

Le mandat de l’ambassadeur Ichiro Ogasawara a été surtout marqué par le renforcement de la coopération sportive entre la Grande Ile et le Japon. Quelques mois juste après la prise de fonction de l’ambassadeur en 2016, le ministre de la Jeunesse et des Sports malgache est parti effectuer une visite au Japon. Comme le Japon sera l’hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2020, le Gouvernement du Japon redouble ses efforts pour promouvoir le Sport à travers multiples programmes d’échanges sportifs avec différents partenaires à l’échelle mondiale. En janvier 2018, dans le cadre de la préparation de la grande échéance de 2020, six judokas et un coach ont bénéficié d’un voyage au Japon. Un programme financé par le Ministère des Affaires étrangères du Japon. Ils ont pu améliorer leurs techniques et compétences à l’Université internationale des arts martiaux dans la préfecture de Chiba au Japon. Toujours dans cette optique, un volontaire japonais en la personne de Ryugo Ide est au pays pour aider la fédération malgache de judo. Cette année, le Japon a accueilli la Coupe du Monde de rugby avec le sacre de l’Afrique du Sud. En début d’année, Kenji Yamada le vice-ministre parlementaire chargé des Affaires étrangères du Japon s’est rendu au pays, et a visité le Stade Makis à Andohatapenaka. Un autre volontaire japonais, Yuki Nakamo est affecté à la fédération de rugby. Et aussi, l’équipe de rugby féminine s’est envolée au japon au mois de juin pour un stage de douze jours. Un stage qui cadre dans la préparation du Championnat d’Afrique de cette année où les Makis dames ont décroché la médaille de bronze, et auront encore la chance de disputer les éliminatoires des Jeux Olympiques à Tokyo en 2020. « Nous allons continuer nos efforts pour une meilleure préparation des sportifs malgaches aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo en 2020. Maintenant, nous travaillons avec deux fédérations à savoir le rugby et le judo, nous pourrons nous ouvrir à d’autres disciplines », a conclu l’ambassadeur du Japon, Ichiro Ogasawara lors de la dernière conférence de presse qu’il a organisée lundi dernier.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Tsihombe : Des chefs Fokontany dénoncent le comportement des responsables locaux

Le district de Tsihombe est situé dans l’extrême  sud de la région d’Androy. Un district qui ne connaît aucun essor économique. Des chefs Fokontany commencent ainsi à élever la voix face à la situation qui prévaut dans ce district. En effet, aucun projet de développement n’a été effectué dans cette localité. Le chef Fokontany de Senamena, Marolava Zianara n’a pas hésité à pointer du doigt certaines autorités locales et une élue dans ce district qui seraient à l’origine du blocage pour le développement économique de cette localité. Et d’enfoncer le clou que  cette élue ne tient pas compte des desiderata de la population locale. Ce chef Fokontany n’est pas le seul à se plaindre contre le comportement de cette dernière. D’ailleurs, ont-ils dit, la gestion des ressources financières du Comité Local de Développement et du Fonds de Développement Local (FDL) laisse à désirer. Ils invitent ainsi les autorités compétentes à se pencher sur leur cas.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Elizabeth II : Ces messages qui se cachent dans ses allocutions de Noël

Jazz Mmc fera tout pour animer le réveillon à Marseille

La diaspora semble être moins entreprenante cette année pour le soir du réveillon. Pour le moment, cinq soirées se démaquent avec des artistes qui ont, pour la plupart, l’habitude de divertir les malgaches d’Europe. A commencer par les habitués, Gothlieb et Luk du groupe Johary qui seront accompagnés par Mirana de Kala Vazo et Lilie à la Salle Astrolab, en Bretagne. Ensuite, la chanteuse Bodo, un peu silencieuse cette année sur ses terres, sera à Paris pour la Saint-Sylvestre. A ses côtés se trouveront Nate Tex, une révélation de la variété politiquement correcte tananarivienne, mais également Fafa Andria et Tana Group. La soirée se déroulera à la Salle Firat Dugun.

Jazz Mmc et sa musique coupée décalée mélangées par des variées RnB, zouk, sonorités locales… sera à Marseille pour dire au revoir en liesse à l’année 2019. Actuellement, l’artiste se trouve sur le sol français pour un tour du pays en musique. L’une des soirées qui sera la plus remarquée sera sans doute celle avec Dadi Love, à Paris, où des invités comme Barinjaka et Mario seront également de la partie. Il est certain qu’il y aura de l’ambiance et le public sera comblé. Pour les amateurs de variétés tire-larmes, le groupe Rebika fera d’une pierre deux coups à Annecy en célébrant ses 30 ans de scène et le réveillon.

Maminirina Rado

 

Midi Madagasikara0 partages

Fonjaben’i Toamasina : Voafonja 02 nahavita ny saziny afaka nandritra ny fetin’ny krismasy

Ankoatra ireo voafonja nohafahan’ny fitsarana nandritra ireo fitsarana ady heloka be vava noho ireo porofo nihazonana azy ireo am-ponja tsy ampy na tsy mitombina, dia niisa 02 ireo voafonja nahavita ny saziny nivoaka ny fonjaben’i Toamasina nandritra ny fetin’ny Krismasy 2019. Raha ny tarehimarina voaray teo anivon’ny sampandraharaha ny fonjan’i Toamasina dia iray avy ireo voafonja nivoaka ny fonja nahavita ny saziny ny talata 24 desambra sy ny alaobia 25 desambra teo. Araka io tarehimariky ny mpandraharaha ny fonja io dia tsy hisy voafonja mivoaka mahavita ny saziny anio alakamisy 26 desambra, saingy ny zoma 27 desambra indray dia hiisa 07 be izao ireo mahavita ny saziny hivoaka ny fonja, raha hiisa 05 izany ny sabotsy 28 desambra, ary hiisa 02 izany ny alahady 29 desambra. Samy ho iray avy kosa izy ireo ny alatsinainy 30 sy ny talata 31 desambra ho avy izao. Raha atambatra izany dia miisa 18 ireo voafonja mahavita ny saziny ara-dalana mivoaka ny fonja nanomboka ny talata 24 desambra teo hatramin’ny talata 31 desambra izao. Ankoatra izany dia nilamina ny fankalazan’ny vahoaka teto Toamasina ny fetin’ny krismasy raha tarafina amin’ireo olona voatery mamonjy toerana famonjena aina ny hopitaly be no hitarafana azy. Raha midangana hatrany ny tarehimarina mazàna dia niha-vitsy izany tamin’ity taona ity, satria tsy nisy afa-tsy 05 ny lozam-pifamoivoizana ka ny 03 fifandonana moto sy fiara avokoa, ary miisa 08 ny loza an-dalam-be sy ratra samy hafa vokatry ny fahamamoana.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Bianco : Une antenne régionale pour le Menabe

Le pari est tenu. Le Menabe est la première région de Madagascar à disposer d’une antenne régionale du Bureau Indépendant Anti-Corruption (Bianco). C’est le fruit du partenariat entre cet organe chargé de la lutte contre la corruption, et la région du Menabe, dirigée par le gouverneur Lucky Serge Randriantsoa. L’inauguration de cette antenne régionale a eu lieu lundi dernier à Morondava, en présence notamment du ministre de la Justice, du gouverneur de la région, et du directeur général du Bianco. Ce dernier a témoigné de sa reconnaissance pour l’appui inestimable du gouverneur du Menabe à la mise en place de cette structure régionale. Une convention de partenariat a été signée lundi dernier entre le gouverneur du Menabe et le DG du Bianco.

Priorités. « La lutte contre la corruption est en marche, et tend à s’intensifier pour s’approcher davantage des citoyens, conformément à l’esprit de la nouvelle stratégie nationale de lutte contre la corruption », a déclaré le directeur général du Bianco dans son discours d’inauguration. Pour sa part, le gouverneur du Menabe, Lucky Serge Randriantsoa, a rappelé que la lutte contre la corruption fait partie des priorités de la région. A noter que la région du Menabe a mis à la disposition du Bianco des locaux pour son antenne régionale de Morondava.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Don du couple presidential : Noël et fin d’année en lumière pour la Capitale

La cour du CIM était trop petite pour contenir la foule venue récupérer leurs cadeaux de la part du couple présidentiel. (crédit photo : Kelly)

Le 24 décembre 2019, un important don de la part du couple présidentiel a été remis à plusieurs fokontany d’Antananarivo par l’intermédiaire du gouverneur d’Analamanga, Hery Rasoamaromaka. Les habitants de plusieurs fokontany  sont venus en masse au Centre lmmatriculateur à Ambohidahy pour assister à la remise de ces cadeaux de Noël qui étaient composés de sacs de sucre, de riz, d’huile, de volailles et surtout d’un kit solaire avec des lampes pour que tout le monde puisse passer les fêtes à la lumière. Ce dernier don a particulièrement ravi les personnes présentes qui vivent pour la plupart dans des maisons où il n’y a pas forcément d’électricité.

Pas de triche. Pour la sélection des 800 personnes bénéficiaires de ces dons, le gouverneur a expliqué qu’une descente dans les quartiers a été nécessaire afin de recenser ceux qui sont le plus dans le besoin. « Ces dons ne sont pas destinés à la vente » a-t-il dit. Mais encore, ce n’est pas tout puisqu’il a également par.lé d’un projet d’aide pour ces personnes afin qu’elles puissent devenir autonomes ; « cela ne suffit pas d’offrir des dons à chaque occasion, il faut aussi donner à ces gens de quoi gagner leur vie. Dès l’année prochaine, on va se pencher sur comment créer du travail pour tous » a-t-il lancé lors de son discours.

Cadeaux surprises. Débordant de joie, le gouverneur n’a pas su résister à son envie de donner encore plus de présents à ceux qui ont assisté à cette remise de dons. Ainsi, il a offert de l’argent à quatre personnes sélectionnées au hasard dans l’assistance pour que ces dernières passent une agréable fête de Noël. Après quoi, il s’est entretenu avec les journalistes avant de retourner à son bureau.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Saint-Sylvestre Classe et chic au Point d’Exclamation

Afin de clôturer cette belle année 2019, le Point d’Exclamation Lounge Bar à Analakely, un spot incontournable de la capitale, propose des soirées endiablées ce week-end et pour la Saint-Sylvestre. Ce vendredi et ce samedi, place à l’ambiance « clubbing » devenue une tradition depuis ce mois de décembre. Les animations débuteront à 21h mais les noctambules pourront rejoindre les lieux bien avant. Aux platines, ils et elles retrouveront ensuite Dj Scotty Raz. Reconnu par ses pairs dans le milieu, cet ambianceur a déjà collaboré avec plusieurs stars du showbiz malgache. 

Pour l’assister, les « clubbers » auront l’occasion d’apprécier les techniques des créateurs de sons, Herwell’s Callan et Nougat. Des jeunes dans le domaine de l’animation Dj, mais qui ont réussi à dépasser le stade du simple mixage. Tous les deux créent des rythmes et des morceaux, comme le feraient les meilleurs, par exemple Bob Sinclar, Dj Muggs etc. Spécialistes de l’électro, avec une tendance plutôt bounty, ces Djs sont capables d’animer une soirée sans baisser d’intensité. De véritables machines à ambiance. Les noctambules, présents depuis le mois de décembre chaque weekend, en sont friands.     

Pour la dernière nuit de l’année, celle de la Saint-Sylvestre, le Point d’Exclamation Lounge Bar propose une formule « chic et classe ». Les festivités débuteront à 19h30 par un cocktail de bienvenu. Suivra ensuite un dîner de réveillon à la carte, à partir de 20h. L’occasion d’apprécier l’une des meilleures tables de la capitale, citée cette année par un site web de référence mondiale en tourisme. Et à 21h, les « clubbers » pourront s’émoustiller sur la piste de danse afin d’accueillir comme il se doit la nouvelle année. Les deux Djs officiels des lieux, Herwell’s Callan et Nougat, se relaieront aux platines. 

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

EPP Ambohitrarahaba : Deux nouvelles salles de classe et une cantine

La joie des élèves de l’EPP lors du précédent passage de l’association Les Amis de l’EPP Ambohitrarahaba. (Photo d’archives)

L’école primaire publique d’Ambohitrarahaba a, une nouvelle fois, reçu la visite de ses bienfaiteurs, Les Amis de l’EPP d’Ambohitrarahaba le jeudi 19 décembre. La raison de cette énième rencontre entre les membres de l’association réunionnaise avec les élèves et l’équipe de l’établissement est l’inauguration de nouvelles salles de classe, de la cantine scolaire ainsi que la réhabilitation de la cour de l’école dont les travaux viennent d’être terminés.

Le montant de la réalisation de tous ces travaux est évalué à près de 33 millions d’ariary selon le président de l’association qui a ajouté que, les aides venant des Amis de l’EPP d’Ambohitrarahaba pour cet établissement ne vont pas s’arrêter là car d’autres projets suivront. Et concernant le repas des 570 enfants scolarisés dans cette EPP durant cette année scolaire, l’association a également débloqué la somme de 23 millions d’ariary.

Enfin, comme c’est Noël, Les Amis de l’EPP d’Ambohitrarahaba n’ont pas oublié d’offrir quelques cadeaux aux élèves de l’école lors de cette cérémonie d’inauguration : goûters et trousses pour tout le monde.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Jirama : Curage et remplacement de 90 km de conduite d’eau à Antananarivo

Outre l’augmentation de la production d’eau et d’électricité, la Jirama procède également à la réparation et au remplacement de ses infrastructures de distribution.

Les actions menées par la Jirama pour résoudre les problèmes d’approvisionnement d’eau et d’électricité dans la Capitale, avancent à grand pas.

Des arriérés grandissants, des déficits financiers qui s’aggravent d’année en année, des délestages, des vols et détournements, des pertes inexpliquées, un grand réseau aux infrastructures vétustes, etc, la liste est longue. Autant de problèmes ont fait de la Jirama, la société ayant la plus mauvaise image perçue par le grand public. En effet, de grands défis s’inscrivent dans le cadre du redressement de la société. Parmi ceux-ci figure l’augmentation de la capacité de production et de stockage d’eau et d’électricité. Selon les dirigeants de la Jirama, des réalisations sont déjà enregistrées dans ces domaines. Cependant, le réseau de distribution nécessite également des rénovations. « La Jirama s’active dans la recherche des alternatives pour alléger les problèmes d’approvisionnement en eau potable à Antananarivo et ses environs. A part les chantiers en cours, un protocole d’accord a été signé le 23 décembre entre la Jirama et la compagnie sud-africaine TRG International Pipeline Company Ltd. L’accord porte sur le curage des conduite d’eau et le remplacement de celles qui sont vétustes dont le diamètre s’est rétréci, diminuant ainsi le débit de l’eau arrivée dans les robinets des ménages », a annoncé la Direction de la Communication de la Jirama.

Travaux. Selon les explications, 90 km de conduite sont touchés par cette intervention, pendant laquelle, sera utilisée une nouvelle technologie de pointe. « Cette intervention se fera sans creusage du sol mais les cibles seront détectées et remplacées par une machine. Sauf changement, des techniciens issus de la compagnie sud-africaine seront dans nos murs à la deuxième semaine de janvier pour faire une expertise avec leurs confrères de la Jirama », ont indiqué les responsables auprès de la société d’Etat malgache. Selon les informations fournies, les travaux devront commencer début février prochain. 10 km de conduite DN100 et DN150 feront l’objet d’essai avant de poursuivre les interventions sur le reste. Il est à noter que 40% des réseaux de distribution d’eau à Antananarivo sont vétustes et présentent des anomalies, aggravant les problèmes d’approvisionnement.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Andrefanambohijanahary : Lehilahy manao akanjo pôlisy hita faty

Ny talata maraina no hitan’ny mpandalo ilay vatana mangatsiaka. Mbola teny aminy avokoa ny akanjony. Pataloha jeans ny ambany ary akanjo bà ny ambony. Tao anatiny indray dia akanjo ambony misy marika pôlisy. Nisy nivonto ny saokany ary raha ny fijerin’ny olona azy dia voadaroka izy. Tsy fantatra ny momba ilay lehilahy satria tsy nisy taratasy niaraka taminy. Naterina tao amin’ny tranom-patin’ny Hjra ny razana. Tonga tany an-toerana ny pôlisy nanao ny fanamarinana rehetra momba azy. Indrindra koa noho ny fahenoana fa nisy marika an’ity vondron’ny mpitandro ny filaminana ity ny akanjo teny an-koditry ny maty. Tsy mbola fantatra mazava arak’izany ny momba ity olona ity ary manohy ny fanadihadiana ny pôlisy ny amin’ny mety ho antony nahafaty azy ary koa ny amin’ny fanamarinana raha tena olona eo anivon’izy ireo tokoa ity maty ity.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Flash Eco

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) approuve la candidature d’Akinwumi Adesina pour un second mandat à la présidence de la Banque africaine de développement (BAD). L’annonce de cette décision a été faite à l’issue de la 56e session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO. A noter qu’Akinwumi Adesina est un économiste renommé, spécialiste du développement, et le premier Nigérian à présider le Groupe de la BAD. Milliardaire en dollars US depuis bien des années, celui-ci a fait fortune dans le secteur de l’agriculture en Afrique. Durant son mandat à la présidence de la BAD, Akinwumi Adesina a déjà effectué une visite officielle à deux reprises à Madagascar. Il a également adopté un jeune garçon de la Région Vakinankaratra.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Deci-delà : Trass Tsiadana Bekoto et Silo en duo de choc

L’année se terminera la semaine prochaine et les soirées ne manqueront pas. Ce week-end, la soirée au Trass Tsiadana s’annonce festive. Avec Bekoto et Silo aux commandes, la bonne musique sera au rendez-vous samedi. Ils sont tous les deux des références en matière de musique à Madagascar, et la réunion des deux protagonistes sur une même scène n’est que jouissance pour les oreilles des mélomanes les plus fins. S’ils sont habitués à se partager le micro, Bekoto et Silo ont toujours le plaisir de se retrouver avec les passionnés et ne cessent de continuer dans cette collaboration fructueuse. Une soirée enivrante s’annonce déjà pour ceux qui voudront (re)découvrir le duo éclectique.   

Palais des sports

AmbondronA, à trois jours du grand rendez-vous

AmbondronA remettra le couvercle au palais des Sports de Mahamasina le 29 décembre, pour un concert qui sera l’un des plus attendus du moment. Intitulé « …To ny nofy… », le titre en dit long sur le spectacle. Depuis la sortie de « Aza ela any » en octobre, ce rendez-vous a été attendu par les inconditionnels. Le rêve se réalise car AmbondronA retrouvera son public de nouveau, mais aussi parce que le nouvel album est déjà enregistré. Il ne reste alors plus qu’à le découvrir pour clôturer l’année en beauté, à coup de musique et de belles chansons. 

Zo Toniaina

 

Midi Madagasikara0 partages

Mandrosoa Ivato : Naolan’ireo jiolahy teo imason-drangahy ny vady aman-janany

Tsy mifaditrovana. Tokantrano iray no notafihan’ny andian-jiolahy teny amin’iny faritra Mandrosoa Ivato iny ny marainan’ny talata lasa teo. Tsy vitan’ny nandroba ireo fananana sy zavatra sarobidy rehetra tao anefa ireo olon-dratsy fa mbola naolan’izy ireo ihany koa ny ankizivavy kely iray 12 taona niaraka tamin’ny reniny, ary izany dia teo anatrehan’ny rainy. Tokony ho tamin’ny dimy ora maraina tany ho any no nanao amboletra niditra tao amin’ity tokantrano iray teny an-toerana ity ireo jiolahy. Niisa telo izy ireo, araka ny fampitam-baovao azo avy amin’ny zandary. Nanao saron-tava avokoa moa izy ireo ary nirongo zava-maranitra. Mahagaga fa efa mazava tsara ny andro tamin’io fotoana io ary efa maro amin’ireo mpiray monina no nifoha, kanefa dia mbola sahy nanao ny asa ratsiny ihany ireo jiolahy. Vao tafiditra ny trano izy ireo, araka ny vaovao hatrany dia norahonan’izy ireo tamin’ireo fitaovam-piadiana teny an-tanany ny tompon-trano, izay tsy afa-nanohitra noho ny tahotra sy tratran’ny be noho ny vitsy. Rehefa voafehin’ireo andian-jiolahy ireo ny tao an-trano dia nofatoran’izy ireo tsy afa-nihetsika ny raim-pianakaviana. Tetsy an-danin’izay kosa, nifandimbiasan’izy telolahy nanamparan’izy ireo filan-dratsiny ny zanak’ity lehilahy ity, niaraka tamin’ny vadiny. Rehefa vita ny nataony dia nitsoaka niaraka tamin’ireo entana sarobidy sy ny vola tao an-trano ireto olon-tsy vanona ireto. Taorian’io moa vao afaka niantso ny ireo lasibatra. Tonga teny an-toerana ny zandary, nanao ny fanadihadiana. Izy mianaka niharan’ny herisetra ara-nofo kosa nentina haingana namonjy hôpitaly ary efa manaraka fitsaboana amin’izao.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Pétanque : Un grand Open BIC à Ambohimahasoa

Il ne peut pas oublier sa ville natale et ses traditions. Et c’est bien parce que le tournoi annuel du Bouliste Ialatsara, Club Ambohimahasoa fait partie des traditions que Zozo Rakotovazaha, car il s’agit de lui, met un point d’honneur pour ce concours du 29 décembre.

Il s’agit en fait d’un tournoi en doublettes constituées avec les prix alléchants puisque les vainqueurs recevront des jeux de trois boules ainsi qu’une prime de 400.000 ariary.

Les malheureux finalistes recevront, pour leur part, des téléphones portables et une prime de 200.000 ariary, tandis que les troisièmes et les quatrièmes auront 100.000 ariary de primes.

Comme il s’agit surtout de donner satisfaction, le concours B qui concerne les recalés du concours A, BIC a mis en place une sorte de consolante élargie avec deux lots surprises à gagner contre 150.000 ariary de primes contre les seconds et 30.000 ariary pour les 3e et les 4e.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Toamasina : Zandary iray sy mpivarotra iray voatifitry ny jiolahy

Fety ao anatin’ny filaminam-bahoaka no tanjona teo amin’ny mpitandro ny filaminana teto Taomasina tao anatin’ny fanomanana sy ny fetin’ny krismasy 2019. Amin’ny ankapobeny aloha dia nilamina ny fanomanana sy ny fankalazan’ny fianakaviana maro izany, saingy teo ihany koa ireo jiolahy nitifitra olona tao anatiny. Ny alatsinainy 23 desambra alina nifoha ny talata 24 desambra teo tokony tamin’ny 01ora maraina raha tao anatin’ny sakoroka nifanehitra tamina andian-jiolahy tao Mangarivotra ireo mpanao fisafoahana zandary dia zandary iray no voatifitra teo amin’ny feny, izay tao anatin’ny haizina ihany koa no nisehoana ny tranga rehetra. Noho ny hamafin’ny fahavoazana izay misy fiantraikany amin’ny taolanam-pen’ilay zandary ny tifitra nahazo azy dia voatery nalefa ho tsaboina ao Antananarivo ilay zandary amin’izao fotoana izao. Tsy mbola nahazoam-baovao kosa ny teo anivon’ny zandary Toamasina mikasika ity raharaha nahavoatifitra ny olombelony am-perinasa ity hatreto. Ankoatra izany dia mpivarotra iray hamonjy fodiana hariva tsy lavitra ny tobin’ny polisy Bazary kely, niaraka tamina vola 03 tapitrisa ariary vola maty tamin’ny varotra nataony, no notafihana andian-jiolahy nitondra « moto scooter ». Voatifitra teo amin’ny tratrany sy ny sandriny ity rangahy 44 taona mpivarotra ity ; tamin’ny 07ora hariva teo no voatifitra izy saingy tamin’ny 07ora sy 25min ny fahatongavany teny amin’ny hopitaly be ary ny alina nahatongavany ihany dia niditra fandidiana ny tenany noho ny fahavoazana be teo amin’ny tratrany vokatra ity tifitra nahazo azy ity. Efa tsy mampanahy ny ain’ity mpivarotra ity amin’izao hoy ireo mpitsabo ny hopitaly be na mafy ihany ny tifitra nahazo azy.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Anjozorobe : Zandary telo notifirin’ny dahalo, iray maty, roa naratra mafy

Handeha hanao ny asany, hampandry fahalemana ny sasakalin’ny krismasy, tany amin’iny kaominina Ambohibary, distrika Anjozorobe iny, mihitsy ireto zandary telo lahy ireto no nandrasan’ireo andian-dahalo kendry tohana. Tifitra variraraka avy hatrany no niantefa tamin’ireto mahery fo ireto. Vokany, lavo tamin’izany ny zandary kilasy faharoa, izay miasa ao amin’ny zana-tobi-paritra Antanetibe Anativolo. Naratra mafy kosa ireo namany roalahy, izay samy manana galona kilasy voalohany avokoa ary miasa ao amin’ny tobim-paritra Ambatomanoina.

Ny talata atoandro teo, tokony ho tany amin’ny mitataovonona tany ho any nitranga ity fanafihan-dahalo ity tao amin’ny tanana iray antsoina hoe Ambohimandry, fokontany Miarikofeno, kaominina ambanivohitra Ambohibary Vohilena. Marihana mantsy, araka ny baiko azo avy amin’ny Fanjakana, ho fampandriana fahalemana sy ahafahan’ny olona mifety am-pilaminana dia tsy maintsy manao fisafoana sy fiambenana ireo toerana rehetra be olona, indrindra fa ny toeram-pivavahana ireo mpitandro filaminana. Tao anatin’izay fanarahana izay baiko izay indrindra, raha handeha hanao fisafoana ireto zandary telolahy ireto no nifanehatra tamina andian’olona maromaro izay avy hatrany dia nibahana ny lalana. Tsy nisy alaharo alaharo fa raha vao nahita ireto mpitandro filaminana ireo andian’olona avy hatrany dia namoaka basy ary nitifitra tsy am-pihambahambana ireto zandary. Sendra ny tampoka ireto farany ka tsy afa-nanohitra akory. Maty tsy tra-drano teo ny iray tamin’izy ireo, raha naratra mafy ny roa. Vao nahita azy ireo lavo ireo mpitifitra dia samy niparitaka, nitsoaka toy ny tsy teo. Ny fokonolona teo amin’ny manodidina no nanatona ary namonjy sy nitondra ireo naratra tany amin’ny toeram-pitsaboana tao Amboniakondro. Taorian’izay moa no fantatra fa nalefa niakatra avy hatrany izy ireo ary nentina notsaboina etsy amin’ny hôpitaly miaramila Soavinandriana. Nandray an-tanana ny raharaha avy hatrany nikaroka ireto mpamono zandary ireto ny mpitandro filaminana any an-toerana, nampian’ireo hafa nalefa avy aty an-drenivohitra.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

TIM, RMDM et Ambohitrimanjaka : Grande manifestation de rue ce samedi

L’opposition a décidé de mettre en place une grande alliance pour contester les résultats des dernières élections communales.

La trêve politique risque de ne pas être respectée cette année dans le cadre des fêtes de fin d’année. La dernière semaine de l’année 2019 pourrait être très mouvementée. En effet, d’après les informations, l’opposition envisage d’organiser une grande manifestation de rue ce samedi 28 décembre 2019. La décision a été prise durant les deux réunions qui ont eu lieu mardi et mercredi au quartier général du parti « Tiako i Madagasikara » à Bel’Air. Pour le moment, ceci reste un projet mais une source proche de l’opposition a fait savoir que les préparatifs avancent à vitesse grand « v ». Les partis politiques et associations anti-régime envisagent de mobiliser tous leurs partisans pour la réussite de cette manifestation, avec comme mot d’ordre : « L’union fait la force ». En effet, un an après l’accession du président Andry Rajoelina au pouvoir, une grande alliance est en train de voir le jour du côté de l’opposition. Des ténors du  « Tiako i Madagasikara et du « Rodoben’ny Mpanohitra hoan’ny Demokrasia eto Madagasikara » (RMDM) ont assisté aux deux réunions de préparation qui ont eu lieu à Bel’Air. Étaient présents entre autres, les Fidèle Razara Pierre, Maître Hanitra Razafimamantsoa, Pasteur Edward Tsarahame, Rainidina Rajoharison et Rakotomalala Henri alias Riri Be. D’après les informations, le « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » (HVM) serait aussi impliqué dans ce projet. Il serait même question de mobiliser à Tana,  ce samedi, les habitants des quatre communes d’Ambohitrimanjaka qui contestent la mise en œuvre du projet Tana-Masoandro. L’objectif étant de rassembler le maximum de foule en vue de faire une véritable démonstration de force.

Tribunal administratif. En organisant, samedi, une descente dans la rue, l’opposition cherche à mettre la pression sur le Tribunal administratif qui va se prononcer sur les résultats définitifs des dernières élections communales à Antananarivo. Si l’on s’en tient au chronogramme, les résultats définitifs devraient être proclamés le 18 janvier au plus tard. Pour leur part, Marc Ravalomanana et ses partisans continuent de hausser le ton pour dénoncer l’existence de fraudes électorales. Se disant « en possession de toutes les preuves », ils envisagent de se rendre à Anosy ce samedi. En effet, pour le moment, l’itinéraire pour cette manifestation de rue n’a pas encore été révélé. Quant à eux, les leaders du mouvement appellent leurs partisans à suivre les consignes sur facebook et sur les radios d’obédience contre le régime. Notre source quant à elle, a laissé entendre que deux options sont prévues. Soit la grande marche, qui débutera à 9h, s’acheminerait vers le Tribunal administratif à Anosy, soit vers le Magro Behoririka. Un passage par le centre-ville est donc envisagé puisque les organisateurs ont fixé le rendez-vous avec leurs partisans à Mahamasina. Reste à savoir toutefois si les tananariviens qui sont déjà très concentrés sur l’ambiance des fêtes de fin d’année, vont répondre présents à cet appel de l’opposition. D’autant plus que le risque de « sakoroka » n’est pas à écarter car, en cette période de fête, la Hiérarchie militaire a choisi de mobiliser des milliers d’éléments de l’Armée, de la Gendarmerie et de la Police nationale afin d’assurer une fin d’année sans incident. De son côté, la Préfecture de Police ne donnera certainement pas d’autorisation à cette manifestation de rue organisée à la veille de la Saint-Sylvestre.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

25 décembre : « Messie Roméo », né avec l’enfant Jésus !

Immense joie le jour de Noël pour les parents du petit Messie Roméo Ralalaonirina. Ce petit garçon, sans doute attendu par ses parents comme le… messie, a vu le jour, hier, 25 décembre à 00h05 à la clinique Noa Ankorondrano. Arrivé en pleine forme, ce petit bout de 3,7kg est donc né le jour de Noël, au grand bonheur de ses parents. Mère et enfant se portent à merveille. Félicitations aux heureux parents !

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Vision Madagascar : Un sapin pour Antananarivo et de quoi faire la fête pour Andranomahery

Fidèle à ses traditions, le groupe Vision Madagascar ou ViMa n’a pas omis de commémorer l’esprit de Noël et d’exprimer sa solidarité envers les démunis cette année. C’est ainsi que la société a offert un sapin de Noël pour la ville d’Antananarivo mais aussi divers cadeaux pour les enfants du Fokontany Andranomahery.

Le Sapin de Noël visible au Hall de l’Hôtel de Ville pour la période des fêtes, est un don de ViMa à la Mairie d’Antananarivo par le biais de sa filiale ViMa Woods. Et pour ceux qui l’ignorent, c’est également la société qui était en charge de la construction de ce grand bâtiment public sis à Analakely. Mais ce don de la société est inspiré d’une longue tradition qui remonte dans les années 30. On se souvient, par exemple, de la décision du gouvernement norvégien d’offrir un arbre de Noël au Royaume-Uni en 1947, pour matérialiser l’amitié entre les deux nations au lendemain d’une guerre ravageuse. Ou encore, le sapin géant de New York qui est l’initiative des ouvriers de la construction Rockefeller Center en 1931 et qui est devenu une tradition jusqu’à nos jours. Pour ViMa donc, ce sapin est un clin d’œil à tous ses ouvriers qui ont travaillé sur le projet de construction de l’Hôtel de Ville d’Antananarivo. La société contribue, à travers ce sapin, à ce que les fêtes de Noël et de fin d’année soient merveilleuses pour tous.

Cadeaux pour les enfants. Mais Noël est également connu comme étant la fête des enfants. Le Fokontany d’Ankorondrano Andranomahery qui héberge les activités de la société, a ainsi bénéficié de dons de la part de ViMa. Plus précisément, ce sont 500 enfants de ce quartier qui ont reçu le 23 décembre dernier des biscuits, des chocolats, des bonbons et des gaufrettes à l’Explorer Business Park Ankorondrano. Toutefois, si cette remise de dons est une tradition à Antananarivo, la société a décidé cette année d’offrir également des cadeaux aux enfants du Fokontany d’Antanambao à Mahajanga. C’est ainsi que 200 enfants démunis de Mahajanga ont pu recevoir leurs cadeaux (biscuits, chips, bonbons, etc.) lors d’une cérémonie qui s’est déroulée sur le site de ViMa Majunga Hub à Antanimalandy.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Assurance MAMA : Un complexe sportif et culturel inauguré à Imerintsiatosika

C’est le placement immobilier réalisé par MAMA à Imarintsiatosika.

La compagnie d’assurances MAMA (Mutuelle d’Assurances Malagasy) est en pleine redressement. La preuve, elle vient d’investir dans des actifs immobiliers.

Il s’agit d’un complexe sportif et culturel établi sur une superficie de 3ha, qui a été inauguré tout récemment à Imerintsiatosika. Cette infrastructure comprend notamment 20 terrains de boulodrome servant à organiser 20 compétitions de pétanque en même temps, et ce, à l’échelle internationale. En outre, un grand bâtiment à étages a été construit sur une surface de 500 m². On y trouve tous les blocs sanitaires, les salles de soins et des salles VIP qui correspondent bien aux besoins des athlètes. A l’étage, une grande salle est dédiée à accueillir diverses réceptions. En outre, deux bassins de stockage d’eau ayant une capacité de rétention de 1,5m3 d’eau par jour, ont été mis en place au même endroit afin d’assurer l’alimentation en eau de cette infrastructure. A part cela, un terrain de football synthétique est également en cours de construction.

Investissements. « Effectuer un tel placement immobilier fait partie des objectifs de la compagnie d’assurances en vue de réaliser un meilleur rendement en complément avec les placements financiers », a expliqué le Président du conseil d’Administration de MAMA, M. Rolin, lors de l’inauguration de ce complexe sportif et culturel. Et lui de rajouter qu’une telle infrastructure servira à développer les activités sportives et culturelles à Madagascar, et ce, au profit non seulement des employés ou des membres de la compagnie d’assurances, mais aussi à toute la population qui s’y intéresse. Notons que cette compagnie d’assurances a investi près de 4,8 milliards d’ariary, entre 2014 à 2018, soit le double par rapport à la période de 2005 à 2013. Ses investissements n’ont cessé d’augmenter depuis 1999.

Indemnisations de sinistres. Et parlant de paiements des indemnisations de sinistres dus aux accidents, cela a atteint aux environs de 4,8 milliards d’ariary par an entre 2004 et 2018. « On a bien constaté que la gestion de la compagnie d’assurances MAMA a connu une nette amélioration. La réalisation d’un tel placement immobilier en témoigne. On a également entendu que les membres qui y adhèrent ont exprimé leur satisfaction sur la régularisation de ces indemnisations de sinistre », a évoqué le représentant du Comité des Entreprises d’Assurances de Madagascar (CEAM), lors de l’inauguration de ce complexe sportif et culturel à Imerintsiatosika.

Navalona R.