Les actualités Malgaches du Lundi 26 Novembre 2018

Modifier la date
News Mada63 partages

Toamasina: tonga ny sambo vaventy mpitondra mpizahatany

Tonga tsikelikely ireo mpizahatany mandeha anarivony entin’ny sambo vaventy. Nahitana karazana vahiny avy any amin’ny kaontinanta maro samy hafa izany.

Herintaona aty aorian’ny fiparitahan’ny valanaretina pesta nahery vaika teto Toamasina sy teto Madagasikara, tonga tsikelikely eto Toamasina ny vahiny mpizahatany mpandeha amin’ny sambo vaventy. Nigadona eto an-toerana, ny 6 novambra teo, ny sambo Costa Victoria, nitondra mpizahatany miisa 1 800.

Azo adika fa tsapan’ireo orinasa mpandefa sy mikarakara mpizahatany ho milamina tsy re intsony ny valanaretina pesta ka tonga ny 20 novambra teo koa ny andiany faharoa nentin’ny sambo Costa Victoria ihany, nitondra mpizahatany maherin’ny 2 000.

Niavaka ity andiany ity satria nahitana mpizahatany avy any amin’ny firenena samy hafa, toy ny Aziatika, ny Eoropeanina, hatramin’ny Afrikanina ihany koa.

Nanjifa ny taozavatra malagasy

Nampiavaka ireto andiany faharoa ireto ihany koa ny tsy fandehanan’izy ireo lavitra tahaka ny mahazatra hatramin’izay fa saika variana tamin’ny fividianana sy fijerena ireo asa tanana sy ny taozavatra vita malagasy tetsy Bazaribe sady nividy voankazo isan-karazany tena mbola voajanahary tsara tsy toy ny any ivelany. Nifanandrify tamin’ny fisokafan’ny taom-piotazana letisia rahateo izany, izay tsy fahitan’izy ireo sady nankafizany ny tsiron’ity voankazo hafakely ity. Fantatra, araka ny loharanom-baovao, fa hitohy tsy ankiato amin’izay ny fahatongvan’ny vahiny mpizahantany mandeha amin’ny andiany anarivony tahaka izao.

Sajo sy Njaka A.

News Mada31 partages

Hafatry ny komity foibe  FFKM: «Aoka tsy hifampihantsy ireo kandidà roa ary handala ny 4F»

Nifarana, omaly, ny « Komity foibe faha-41 » eo anivon’ny FFKM, notanterahina tany Tsiroanomandidy. Nivoitra tamin’ny hafatra ny momba ny fiainam-pirenena, indrindra ny fiatrehana ny fifidianana. « Miandry ny voka-pifidianana  ofisialy ny vahoaka malagasy amin’izao fotoana izao ka mila fitoniana. Miantso anareo kandidà roa izahay tsy hanao fihantsiana fa hiaina sy handala ny Fibebahana, ny fieken-keloka, ny fivahanana ary ny fahamarinana (4F) ». Aoka hijoro sy hitandro hatrany ny fahamarinana », hoy izy ireo. Niantso fifanomezan-tanana ny rehetra koa ny FFKM ho any amin’ny fampandrosoana. Toherin’ny fiangonana efa-tonta ny fitsaram-bahoaka mbola mahazo laka amin’izao fotoana izao. Eo koa ny hiarovana ny harem-pirenena sy ny hirosoana amin’ny fiadanana.

Fanambadian’ny mitovy fananahana

Ankoatra izany, niompana amin’ny firaisam-pinoana na ny ekiomenisma sy ny fiainam-pirenena ny vela-kevitra. Anisan’ny fanapahan-kevitra nisongadina ny tokony hiainana izany fampiraisam-pinoana izany. Eo koa ny fandrarana ny fanambadian’ny mitovy fananahana: ny  lahy samy lahy na ny vavy samy vavy. Hatsangana eto Antananarivo ny foibe FFKM ary hajoro hatreny ifotony ity rafitra iraisan’ny fiangonana efa-tonta ity. Hamoaka gazety koa ny FFKM.

Hotanterahina any Mananjary ny fihaonamben’ny FFKM amin’ny taona ho avy. Ho filoha hitantana ity rafitra ity indray ny eo anivon’ny FJKM amin’ny taona 2019.

Notanterahina tao amin’ny FLM Tsiroanomandidy ny fotoam-pivavahana iraisam-pinoana namaranana izao “Komity foibe faha-41” izao. Tany an-toerana avokoa ireo filoha efatra mirahalahy mitantana ny FFKM.

Nitobaka ny volabe… Manjaka ny fitiavan-tena

Tsiahivina fa niantso ny hanajana ny safidim-bahoaka sy nanafatra ny ho filoha vaovao ny fanambaran’ny Fivondronamben’ny eveka (Fem), ny faran’ny herinandro teo. Nanitrikitrika koa anefa izy ireo fa nitobaka ny volabe. “Mampanontany tena ny mahita ireo volabe naparitaka… Manjaka ny fitiavan-tena. Mahazo vahana ny fitiavam-bola. Lian-dra ny olona. Maty ny marina ary potika ny soatoavina…”, hoy izy ireo.

Tokony hampieritreritra ny rehetra ireo fanambarana roa avy amin’ny fiangonana ireo.

Synèse R.

Midi Madagasikara28 partages

Hauts emplois de l’Etat : Encore des nominations entre deux tours des présidentielles !

Le Conseil des Ministres de mercredi constitue jusqu’à présent un cauchemar pour les hauts résponsables étatiques.

Des têtes continuent de tomber et les nouvelles nominations se poursuivent en Conseil des Ministres malgré tout.

Les nominations aux hauts emplois de l’Etat se poursuivent, et ce malgré le fait qu’elles ne font pas partie des attributions courantes du président de la République, exercées par le Chef d’Etat par intérim, selon l’Avis de la HCC n°07-HCC/AV du 07 septembre 2018. C’était encore le cas mercredi dernier au palais d’Etat à Ambohitsorohitra lorsqu’un Conseil des Ministres présidé par le président de la République par intérim Rivo Rakotovao a procédé à neuf nouvelles nominations aux hauts emplois de l’Etat dont entre autres la nomination du nouveau Directeur Général de l’Imatep et celle du nouveau Directeur Général de l’INFA (Institut National de Formation Administrative). L’article 2 de cet Avis dispose, rappelons-le,: « Ne rentre pas dans les compétences attribuées au Chef d’Etat par intérim celles qui procèdent des articles 45 alinéa 3, 54, -2°,4° sauf en cas de faute grave ou de crime ou délit commis par le haut fonctionnaire (…) » Est-il alors prouvé que les anciens responsables qui ont été limogés lors du Conseil des Ministres de mercredi dernier ,ont commis des fautes graves ou des crimes ?

Nouvelle équipe. Pour certains, les nominations aux hauts emplois de l’Etat sont des actes de gouvernement, donc insusceptibles de recours devant une quelconque juridiction. Mais de l’autre côté, il serait injuste de constater qu’une entorse à la Constitution reste impunie. En tout cas, procéder aux nominations dans les hauts emplois de l’Etat entre deux tours des élections présidentielles s’avère inimaginable. On sait très bien que le nouveau président de la République élu à l’issue du scrutin du 19 décembre, procédera à des changements au niveau des institutions et des différents ministères du gouvernement. Il mettra en place une nouvelle équipe qui l’aiderait à concrétiser ce qu’il a promis aux électeurs durant sa campagne électorale. Bref, rien ne rassure que les nouveaux hauts responsables qui viennent d’être nommés seraient maintenus à leurs postes dans deux ou trois mois. Visiblement, force est de constater que, l’instabilité au sein des différents ministères constitue un blocage à la continuité dans la mise en œuvre des politiques publiques du pays.

R. Eugène

News Mada21 partages

Mahazengy – Fianarantsoa: nirefodrefotra ny basy, jiolahy efatra lavon’ny polisin’ny Fip  

 

Tsy nifandrenesana ny poa-basy nandritra ny fifampitifirana teo amin’ny polisin’ny Fip sy ireo andian-jiolahy nirongo fitaovam-piadiana mahery vaika tao Fianarantsoa, omaly maraina. Jiolahy efatra indray maty nandritra ny fifampitifirana…

Avy nanafika tao Ankazobe Ambony Fianarantsoa ireto andian-jiolahy ireto ary nifanehatra tamin’ny polisy, omaly maraina. Ankoatra ireo jiolahy efatra maty voatifitra, roa hafa kosa azo sambo-belona. Nahazo loharanom-baovao ny polisin’ny Fip momba ny fisian’ireto andian-jiolahy miaraka amin’ny fitaovam-piadiana ireto manafika toeram-pivarotana ao amin’io toerana voalaza etsy ambony io. Tonga haingana teny an-toerana ny polisy ka nifanehatra tamin’ireo jiolahy. Raikitra ny fifampitifirana satria tsy nanaiky lembenana ry zalahy. Vokany, lavo nandritra ny fifampitifirana ny efatra raha azo sambo-belona kosa ny roa hafa. Niroso tamin’ny fisavana ny tranon’ireo jiolahy avy hatrany ny polisy, mbola hita tao an-tranon’izy ireo ny ankamaroan’ireo entana halatra avy nangalarin’izy ireo. Nahitana fitaovam-piadiana toy ny basy PA vita gasy, lefona, sabatra sy karazana vy maranitra tany amin’izy ireo nandritra ny fisavan’ny polisy. Nihorohoro ny mponina teo amin’ny manodidina ny toerana nisy ny fifampitifirana tamin’ireo jiolahy satria tsy nanaiky hatramin’ny farany ireto malaso ireto. Jiolahy raindahiny amin’ny fanafihana mitam-pidiana ao Fianarantsoa ireto lavon’ny polisy ireto, raha ny fampitam-baovao avy amin’ny polisin’ny Fip. Maro ireo olona efa nitondra faisana tamin’izy ireo, araka ny fijoroana vavolombelona nataon’izy ireo, raha ny tatitra voaray avy any an-toerana hatrany.

Tsy handefitra mihitsy ny polisy…

Nilaza ary hentitra tanteraka ny kaomandin’ny polisin’ny Fip ao Fianarantsoa nampitandrina ireo jiolahy. “Ajanony io fanafihana ataonareo jiolahy io fa izao ny vokany ary tsy handefitra mihitsy izahay”, hoy hatrany ny lehiben’ny polisin’ny Fip ao Fianarantsoa. Hiaro ny vahoaka sy ny fananany ny antom-piasanay eto ka mitandrema ianareo jiolahy, raha ny nambarany. Matetika ahitana trangana fanafihan-jiolahy ao Fianarantsoa. Tsy mikely soroka manoloana izany ny polisy. Ankoatra ireo jiolahy mpanao fanafihana, ahitana ireo mpanao trafikana taolam-paty koa amin’iny faritra iny. Misy ireo efa tratran’ny polisy ary efa nidoboka am-ponja.

Mitohy, araka izany, ny fanadihadiana ireo olona voasambotra. Ao anatin’ny fikarohana ireo jiolahy tafaporitsaka ihany koa ny polisy.

J.C

Midi Madagasikara14 partages

Mouvement des gilets jaunes : Un exemple à méditer

Paris a trouvé, l’espace d’un week-end la ferveur révolutionnaire de mai 68. Les pavés arrachés par des manifestants et les affrontements avec les forces de l’ordre ont rappelé les moments chauds de cette effervescence populaire. Cette violence n’est le fait que d’une bande d’individus, mais elle est la traduction d’un malaise profond de la société française. Les gilets jaunes représentent cette France qui est asphyxiée par les hausses successives et qui se dresse contre Emmanuel Macron.

Mouvement des gilets jaunes : Un exemple à méditer

C’est un mouvement sur lequel aucune organisation, qu’elle soit politique ou syndicale, n’a de prise. Il est né de la conjonction de toutes les frustrations ressenties par des citoyens se sentant laissés pour compte. Ces gens représentent cette classe moyenne, étouffant sous le poids des taxes et ils ont décidé de descendre dans la rue pour dire qu’ils n’en pouvaient plus. Ils se sont retrouvés dans ce mouvement des gilets jaunes pour dire leur ras-le- bol. Le président Emmanuel Macron avait déjà pu mesurer cette exaspération lors de ses déplacements en province et avait dit la comprendre, mais il n’y a pas répondu de manière explicite. La manifestation de samedi dernier à Paris, même si elle a dégénéré, reflète le sentiment d’une grande partie des Français. Ces derniers attendent des mesures efficaces de leurs gouvernants pour résoudre les problèmes auxquels ils sont confrontés. Tout le monde attend maintenant les annonces du chef de l’Etat à ces cris de colère de la population. Il interviendra demain à la télévision pour calmer cette fronde qui , si elle n’est pas maîtrisée, risque de se transformer en révolution. Vu de chez nous, ce mouvement des gilets jaunes se comprend aisément. Les Malgaches ont eu eux aussi plusieurs fois l’envie de descendre dans la rue pour manifester leur frustration et faire part de leur mal de vivre, mais la capacité d’écoute de nos gouvernants n’est pas encore à ce niveau.

Patrice RABE

Midi Madagasikara13 partages

Miss Monde : Madagascar dans le top 30

Miantsa Randriambelonoro dans sa tenue nationale (crédit photo ; Miss World Time)

De nouveau, la beauté malgache remonte la côte. Aux dernières nouvelles, Madagascar est parmi le top 30 dans le prestigieux concours de beauté Miss Monde.

L’aventure de Miantsa Randriambelonoro continue parmi les belles du groupe 19 du Miss World Head to Head Challenge. Elle représentera la Grande Ile avec la Pologne, l’île Salvador,le Kénya, l’Equateur et l’Argentine. Dans un anglais correct avec un accent bien malgache, elle se dévoile un peu plus autant sur son parcours, ses ambitions et son rêve. C’est dans cette interview faite en Chine que la jeune femme compte devenir géomètre plus tard. Laissant transparaître par la même occasion cette générosité, l’altruisme et ce sourire chaleureux qui fait la réputation de notre pays. Soucieuse d’apporter du changement à son niveau, Miantsa Randriambelonoro s’exprime avec une idée bien arrêtée prouvant un intérêt pour des sujets sérieux comme les conflits fonciers, l’une des raisons pour laquelle son choix de filière s’est tourné vers la topographie. Toutefois elle révèle une timidité qu’elle gère tout à fait avec son sourire des plus charmeurs.

Pour rappel, Miantsa Randriambelonoro a décroché son ticket en remportant le titre de Miss Madagascar 2018. Du haut des 1,74 m, ses traits fins et son charme, la belle est d’une beauté plutôt captivante, mais ce qui la démarque reste son intérêt pour la topographie, c’est-à-dire une tête bien faite et bien pleine. En attendant les prochains résultats du concours, elle a autant de chance que ses concurrentes pour gagner des points en améliorant son score avant la grande finale, si elle remportant un ou quelques titres annexes comme « Miss Beach Fashion », « Miss Talent », « Miss sport and fitness », ou encore « Miss top model »…

Zo Toniaina

News Mada10 partages

Commune Urbaine d’Antsirabe: soutien à l’éducation

La commune urbaine d’Antsirabe mène des actions en faveur du développement de l’éducation dans sa circonscription. L’association «Agir ensemble» soutient les efforts du maire dans cette politique.

Des projets de nutrition et d’approvisionnement en eau potable filtrée en milieu scolaire sont en train de se concrétiser dans la ville d’Antsirabe grâce à l’initiative du maire Paul Razanakolona, en partenariat avec l’association «Agir ensemble» qui a toujours accompagné la commune urbaine dans ses actions sociales. L’école Sacré-Cœur de Tsiafahy en est la première bénéficiaire après l’inauguration de la mise en place du projet dans son enceinte en fin de semaine. Un kit de purification d’eau d’une valeur avoisinant les 30 millions d’ariary a en effet été installé au sein de cet établissement scolaire de la mission catholique, en plus de la remise d’une enveloppe de 15 millions d’ariary destinée à alimenter la caisse de la cantine scolaire tout au long de l’année.

Le président de  «Agir ensemble», qui a financé l’opération, a expliqué que l’association a pris l’initiative pour la promotion de l’éducation dans la commune urbaine d’Antsirabe. «L’eau purifiée éloigne les risques de maladie et la cantine scolaire soutient les élèves dans les efforts exigés par les études», a-t-il déclaré. Le maire d’Antsirabe a annoncé par ailleurs la poursuite du projet dans les différents établissements scolaires de sa ville.

Manou

 

News Mada9 partages

Filière Bio: un atout économique pour Madagascar

Dans une perspective de développement durable et avec plus du deux tiers de sa population opérant dans l’agriculture, Madagascar a une carte à jouer en mettant en valeur la filière « bio ». Ceci afin valoriser les produits des exploitants agricoles.

Jusqu’à maintenant, l’adoption de l’agriculture biologique demeure limitée. Juste quelques filières assurées par le secteur privé sont aujourd’hui promues avec ce genre de pratique (vanille, girofle, riz, poivres sauvages, miel, huiles essentielles…).

A Madagascar la filière bio a commencé petite et reste petite. On en rencontre deux types : certifiée et non certifiée. L’agriculture biologique non certifiée est celle promue par les ONG en tant que technologie appropriée en milieu rural ou en respect de l’environnement, tandis que celle certifiée est orientée vers l’exportation.

L’agriculture  biologique relève d’un secteur d’activité à potentiel énorme, compte tenu de l’importance des ressources dont dispose le pays. La filière bio présente effectivement la particularité de bénéficier directement aux petits producteurs, tout en préservant l’environnement. La filière à elle seule pourrait réduire la pauvreté et assurer la sécurité alimentaire. Et avec un meilleur rendement en termes de production, la

vulgarisation de la filière bio pourrait à la fois améliorer les rentrées en devises du pays, encourager la création et valoriser les d’emplois agricoles.

Exportations

Mais, « exporter » demeure encore un challenge presque éternel pour les producteurs malgaches. Et pour cause, bon nombre de producteurs n’ont pas accès au marché car ne produisent pas en adéquation avec les exigences aussi bien intérieures qu’extérieures.

Le concept bio séduit de plus en plus les consommateurs de masse. Pour le consommateur final, le « bio » est avant tout un gage de traçabilité et de qualité.

Le cadre législatif sur la filière bio est encore au stade de discussion. Le développement de la filière nécessite en effet une clarification des aspects législatifs et réglementaires relatifs à la production, la transformation et l’exportation.

Le marché bio mondial est en outre estimé à 87,3 milliards dollars en 2015 (AgenceBio. org). Au niveau national, le ministère de l’Agriculture a dénombré plus de 130 entreprises certifiées qui emploient plus de 7.000 personnes et touchent plus de 22.000 producteurs.

Arh.

 

News Mada8 partages

Semaine de verité: les yeux rivés vers la HCC

La HCC statuera sur les résultats officiels du premier tour de la présidentielle du 7 novembre, ce mercredi. Elle déterminera la suite du processus électoral.

Durant les 48 heures à venir, le contexte politique sera suspendu à l’attente de la décision de la Haute cour constitutionnelle (HCC). Les juges d’Ambohidahy, comme l’avait annoncé le directeur de cabinet du président de cette institution, proclamera en effet aussi bien les résultats officiels du premier tour que les suites des plaintes déposées par certains candidats.

En attendant, les supputations vont bon train quant à la possibilité de voir ou non les résultats fournis par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) évoluer dans un autre sens. D’autant que la HCC utilise d’autre logiciel que celui utilisé par la Ceni. Il faut également signaler que, dans un premier temps, tous les candidats arrivant en tête du premier  tour avaient torpillé la Ceni par sa façon de traiter les résultats émanant des régions. C’est à ce titre que des recours ont été déposés auprès des juges constitutionnels avant que, dans un second temps, le clan Ravalomanana ne se ravise en retirant leur plainte.

Seconde hypothèse

Il y a aussi ceux qui défendent un probable léger changement de score des deux candidats arrivant en première ligne, à en juger les anomalies constatées ici et là, lors du premier tour, mais que cela ne devrait pas impacter sur la tenue du second tour. Le fait que l’Union européenne et la Ceni ont signé récemment un accord de financement du projet de Soutien au cycle électoral à Madagascar (Sacem), à travers une enveloppe de près de 1.290.000 dollars, pourrait conforter cette hypothèse.

«Avec cet appui, l’UE réaffirme son soutien à la tenue d’élections crédibles, transparentes et inclusives, dans le cadre constitutionnel, ainsi que son engagement pour le renforcement de la démocratie à Madagascar. Les élections de 2018 représentent une étape importante de ce processus », avait d’ailleurs avancé Giovanni Di Girolamo, ambassadeur de l’Union européenne. Sauf que cette crédibilité semble remise de plus en plus en question, du moins en ce qui concerne l’organe en charge des opérations électorales.

En tout cas, face à ces débats liés aux traitements des résultats du premier tour, la HCC avait communiqué le 21 novembre dernier, que les anomalies et autres irrégularités font l’objet de traitement pour correction. En plus, «en cas d’anomalie grave, la Cour procède à la demande de documents électoraux complémentaires, pouvant aller jusqu’à réclamer les bulletins de vote en vue de procéder à un nouveau comptage». Elle a également tenu à rassurer que «toutes les opérations sont menées afin de faire respecter la sincérité du vote».

 

Rakoto

 

 

Midi Madagasikara8 partages

Alasora : Nafatotra ny mpiambina, norobaina ny trano

Ny alin’ny asabotsy hifoha alahady no nitranga ilay fanafihan-jiolahy. Valo lahy izay mitam-piadiana no nanafika ny tokantrano iray izay vao vita vao haingana ary nipetrahana. Nolavahin’izy ireo ny tamboho. Teo am-panatontosana an’izany ny olon-dratsy no tsikaritry ny tompon-trano izay nampandre an-telefaonina ny mpiambina izay ao ivelan’ny tamboho no mipetraka. Nivoaka avy hatrany io farany ary nifanehatra tamin’ny jiolahy. Be noho ny vitsy anefa ka tsy nahavita na inona na inona. Nafatotry ny jiolahy dia notohizan’izy ireo ny fandavahana ny rindrina. Tafiditra tao anaty tokontany rehefa avy eo ary rehefa hitan’ny tompon-trano fa tsy misy hevitra intsony ny fanafihana izay hianjady amin’izy ireo, avy hatrany dia novohaina ny trano ary nampandrosoina ny jiolahy. Tsy nisy ny herisetra vokatr’izany “fandraisana mahafa-po” izany ary dia nomena fotsiny ny vola izay nisy tao an-trano dia vita ny fanafihana. Mitentina iray tapitrisa ariary, raha araka ny vaovao azo tamin’ny mpitandro ny filaminana no lasa. Feno minisitra mipetraka, ary feno manam-pahefana monina eny Alasora kanefa dia mbola hataon’ny jiolahy kianja hatrany.

D.R

News Mada5 partages

Miss Jeunesse: 350 candidates à l’élection

Toujours en collaboration avec Kolo TV/FM, la deuxième édition du concours de beauté dénommé « Miss Jeunesse Madagascar » a débuté le week-end dernier. 350 candidates étaient présentes et une cinquantaine ont par la suite été sélectionnées et pourront, par la même occasion, poursuivre la prochaine étape, qui se déroulera le 5 décembre.

Au fait, le concours est uniquement réservé aux jeunes filles, âgées de 15 à 20 ans. Il n’exige aucune condition spécifique. En revanche, les organisateurs réclament un maximum de respect envers la société et surtout l’éducation. Suivant cette logique, le premier prix est une prise en charge de la scolarité de la lauréate durant trois années. Sur ce,

« les candidates doivent non seulement être belles, mais également intelligentes et engagées. Elles doivent avoir chacune un projet social », a expliqué Hary Yvette, l’une des organisatrices du concours.

La grande finale aura lieu au mois d’août de l’année prochaine.

Holy Danielle

 

 

News Mada3 partages

Kitra: matoky ilay «comité de normalisation» ny rehetra  

 

Velombolo ny mpankafy taranja baolina kitra fa tafatsangana ihany ilay komitin’ny fanamarinana,  «comité de normalisation», hanomana ny fifidianana ho filohan’ny federasiona malagasin’ny baolina kitra (FMF).

Samy naneho ny heviny avokoa, na mpilalao, na mpanazatra, na mpijery, na mpanohana, na ireo raiamandreny, na fikambanana, ny amin’ny fitsanganan’ilay komitin’ny fanamarinana, «comité de normalisation», eo amin’ny taranja baolina kitra. Komity hisahana sy hikarakara ny fifidianana ho filohan’ny federasiona malagasy (FMF). Raha tsiahivina, olon’ny lalàna ary mahafehy tsara ny fifidianana ny hitarika izany, tsy iza fa ramatoa Attalah Béatrice. Tsy zovina amin’ny rehetra izy fa efa nitantana ny Vaomieram-pirenena mahaleo tena ny fifidianana, fony andron’ny Tetezamita (Cenit). Noho ny traikefany, manantena sy mino ary matoky ny tontolon’ny baolina kitra fa hizotra tsy hisy tomika ny fanatontosana ny fifidianana ho filohan’ny federasiona.

Tsy izy irery anefa no hiantsoroka ity adidy mavesatra ity fa eo ihany koa Rabenarivo Sahondra, mpahay lalàna ihany koa. Hanampy azy ireo i Benony Jacques, filohan’ny federasiona tamin’ny fotoan’andro, ary Andriatianarivelo René, tonian’ny fampanoavana eo anivon’ny fitsarana an-tampony. Raha zohina izany, olona efa feno fahaiza-manao sy za-draharaha ny hitondra ny baolina kitra, hatramin’ny 12 mey 2019, fotoana hahataperan’ny fiasan’ity komity ity.

Raha ny fantatra, mbola afaka mamerina ny fifidianana tany amin’ireo ligim-paritra hita fa tsy nanaraka ny lalàna izy ireo raha toa ka voamarina izany, araka ny voalazan’ny solontenan’ny federasiona iraisam-pirenena (Fifa), tamin’ny mpanao gazety.

Marihina fa miverina hatrany am-boalohany indray ny fametrahana antontan-taratasy ho an’ireo ho kandidà hifaninana amin’ity ho filohan’ny federasiona malagasin’ny baolina kitra ity.

 

Tompondaka

 

Midi Madagasikara3 partages

Recrudescence des vindictes populaires : Lynchage à Marovoay, tentative de « rotaka » à Antsirabe II

La situation qui sévit dans le pays ces derniers temps laisse penser que, les Malgaches n’ont plus confiance en la Justice ainsi qu’aux forces de l’ordre. Ce mépris s’explique par la recrudescence des vindictes populaires sur presque tout le territoire national. Ce n’est pas la première fois qu’on entend parler d’un poste de la gendarmerie attaqué par une foule en colère réclamant la tête d’un présumé malfaiteur arrêté. Des membres du « fokonolona » se soulèvent pour contester les décisions de la Justice et recourent à la Justice populaire qui se termine souvent par une exécution sommaire. Les événements qui ont eu lieu récemment à Antsirabe II et à Marovoay sont des exemples suffisants pour prouver cette défaillance flagrante constatée au sein de la société malgache. Le 24 novembre, un homme de 26 ans a été lynché par des membres du « fokonolona » à Madirokely, commune rurale de Tsararano, du district de Marovoay. Soupçonné de meurtre, il était placé en garde à vue au poste de gendarmerie dans ce « fokontany » quand des villageois sont venus réclamer sa tête. Les éléments des Forces de l’ordre n’ont pu résister face à la détermination et au nombre élevé de personnes présentes. Ils ont donc cédé devant la pression et ont livré le suspect aux manifestants. Le 22 novembre, trois individus et le chef du « fokontany » de Sahanivotry, dans le commune rurale et district d’Antsirabe II étaient déférés auprès du Tribunal de Première Instance d’Antsirabe. A l’issue de l’audience, le chef du « fokontany » a bénéficié d’une liberté provisoire tandis que les trois autres individus étaient incarcérés. Mécontents de cette décision judiciaire, quelques membres du « fokonolona » de Tsarahonenana Sahanivotry et le chef du « fokontany » se sont rendus devant le poste avancé de Sahanivotry pour revendiquer la remise en liberté de ces personnes emprisonnées. Heureusement, le chef de poste a réussi à calmer la situation en conseillant au « fokonolona » d’aller déposer une demande de liberté provisoire pour leur protégé au Tribunal.

T.M.

News Mada2 partages

Sekoly Telma: première école anticyclonique pour Sava

Chose promise, chose due. Dans le cadre de son programme «Sekoly Telma», lors de l’inauguration de la salle pilote Sky en septembre 2017 à Andoharanofotsy, la Fondation Telma avait annoncé qu’elle financera la reconstruction de 15 écoles dans la région Sava. Les premières écoles anticycloniques construites avec la technologie «Coffor» dans la région ont ainsi fait l’objet d’une inauguration  par la Fondation et ses partenaires la semaine dernière en présence des autorités locales et des villageois. Cette technologie est écologique et permet de faire face aux forces horizontales générées par les tremblements de terre et aux vents violents allant jusqu’à 250km/h.

600 enfants de 5 à 15 ans sont les bénéficiaires du programme. Etant  socialement défavorisés, la plupart d’entre eux sont déscolarisés suite au passage du cyclone Enawo et ne bénéficient d’aucune EPP à proximité. D’après un communiqué de la Fondation, «grâce au partenariat avec des ONG locales et au soutien du ministère de l’Education nationale (Men), ces constructions sont actuellement au nombre de 63». Pour cette année scolaire, la Fondation Telma promet encore son soutien aux parents en faisant don de kit scolaire complet et de cartable à chaque élève.

Sera R.

 

News Mada2 partages

Réseau Mihari: un atelier pour lutter contre les pêches illicites

Plus de 70 participants, dont 40 petits pêcheurs et des leaders de «Locally Managed Marine Areas» (LMMA) ou Aires Marines gérées localement au sein de leurs communautés venant des régions Analanjirofo, Sava et Atsinanana, se sont donné rendez-vous à Fenoarivo Atsinanana pour un atelier régional «Mihari Nord-Est» du 21 au 23 novembre.

Placés sous le thème «Ensemble, développons nos LMMA pour les générations futures», ces trois jours de travail ont été consacrés aux échanges, partages et recherches de solutions aux défis des petits pêcheurs du Nord-est. L’essentiel en est la lutte contre les pêches illicites effectuées dans la région par des bateaux industriels dans la zone de pêche de 8 miles. Cette zone, attribuée aux pêcheurs artisanaux, fait en effet l’objet d’une concurrence déloyale par rapport aux moyens déployés, sans parler de l’épuisement des ressources naturelles. Par conséquent, les principaux concernés souhaitent un renforcement des consultations publiques dans la collecte des informations pour l’élaboration des lois, ainsi que les bonnes pratiques en termes de plaidoyer et de surveillances communautaires.

D’après un communiqué du réseau, les leaders du LMMA ont observé leur assemblée générale en marge de cet atelier où Mike Freddy Velozandry a été élu vice-président régional Nord-est. «Je vais redoubler d’effort pour que tous les petits pêcheurs du Nord-est bénéficient de l’impact du réseau Mihari», a-t-il déclaré à l’issue de son élection.

Cet atelier a vu la collaboration du réseau avec les partenaires de la région dont Cétamada, Fanamby, Gret Madagascar, MBG Madagascar, WCS Madagascar ainsi que la Direction régionale des ressources halieutiques et de la pêche Analanjirofo. Le dernier forum régional pour le Nord-est remonte en 2016.

 

Sera R.

 

News Mada1 partages

Transport en commun: les usagers s’insurgent contre des abus

Des usagers s’insurgent contre les abus opérés dans le transport en commun. Cela à l’exemple des Taxis-be d’Ivato qui observent toujours la mi-parcours et l’augmentation du prix d’un ticket à 600 ariary, avec un montant de 500 ariary pour les demi-trajets. Tout cela sans parler du non respect des passagers. Las de cette situation, ces derniers sont descendus dans la rue, samedi dernier, pour manifester leur mécontentement sur ces non-considérations des cahiers de charges. Réunies au sein de trois coopératives, plus de 400 voitures opèrent chaque jour sur l’axe Tana-Ivato.

Même scenario pour les taxis-be desservant Ambohitrimanjaka où les usagers se plaignent particulièrement de la hausse du prix du ticket, qui devient actuellement 800 ariary contre 500 ariary auparavant. «Presque le double alors que la qualité de service laisse toujours à désirer», a déploré un usager. Les coopératives desservant cet axe se cachent derrière la cherté de la vie, ainsi que le mauvais état des routes pour justifier cette hausse qui, selon eux, n’est qu’un ajustement des frais.

Sera R.

 

La Vérité1 partages

Miandrivazo - Un 4x4 d’une personnalité intercepté avec une cargaison de drogue

Une personnalité se retrouverait de nouveau mêlée dans une histoire de trafic de drogue. Hier matin, la gendarmerie a intercepté un 4x4 Toyota Land-Cruiser noir immatriculé 21…..Wwt, bourré d’une cargaison de drogue à Miandrivazo. Lors d’une fouille par les gendarmes, ces derniers ont trouvé 16 sacs que les trafiquants ont dissimulés sous des sachets en plastique noir. Trois suspects ont été en même temps interpellés et placés en garde à vue, depuis. Et ce n’est pas tout. Le véhicule en question est loin d’appartenir à un quelconque citoyen lambda. Il arbore bel et bien une cocarde. Ce qui laisse supposer qu’on a affaire à une personnalité politique, ou du moins à un haut responsable. A moins que cette cocarde ne servirait simplement de leurre.

 

Ce sont des éléments de la brigade de police routière de la gendarmerie, qui ont voulu faire immobiliser le Land-Cruiser à un point de contrôle. Mais le chauffeur était loin d’obtempérer et a continué tout simplement sa route. Ce qui a obligé les gendarmes d’alerter leurs collègues de la compagnie de Miandrivazo. Finalement, ce sont donc ces derniers qui ont intercepté le véhicule. Parmi les trois occupants de ce dernier, l’un serait le propriétaire tandis que les deux autres sont les présumés passeurs. Le Land-Cruiser a quitté Morondava et faisait route vers la Capitale. L’affaire sera bientôt déferrée au Parquet. 

Franck Roland

Midi Madagasikara1 partages

Violences basées sur le genre : 30% des femmes malgaches victimes

45% des femmes malgaches trouvent que les violences qu’elles subissent sont normales.

La Journée internationale contre les violences faites aux femmes a été mondialement célébrée hier. A Madagascar, l’état des faits est alarmant, 30% soit un tiers des femmes malgaches subit des violences psychologiques et/ou physiques.

Bien qu’inquiétante, la situation semble vécue plus ou moins « stoïquement », par les concernées et les concernés, aussi bien que par les acteurs figurant à un niveau supérieur. Mais les données chiffrées livrées par l’UNFPA ne s’arrêtent pas là. Il a été également rapporté que parmi ces 30% de femmes malgaches victimes de violence basée sur le (leur) genre, 60% n’ont jamais tenté aucune voie pour trouver de l’assistance. Une tendance qui s’explique, selon un sociologue, par les us et coutumes relatifs au mariage préconisant « qu’on ne lave pas son linge sale en public » / autrement dit en malgache « Ny tokantrano tsy ahahaka ». Et dans 80% des cas, cela vaut pour toutes les classes sociales, aisées, bourgeoises, moyennes, ou vulnérables. Il est en effet tentant de croire que les VBG perpétrées sur les femmes sont l’apanage des classes sociales modestes, voire en difficulté. Bien au contraire, ces VBG peuvent être encore plus graves et intenses dans les milieux aisés, mais camouflées, ou « gérées » justement pour des convenances sociales.

Assistance et recours. La plupart des victimes choisissent alors de prendre sur elles en se murant dans le silence, pour « sauver l’honneur »… Cependant, elles oublient que cela peut se faire au détriment de leur vie. Dans les pays occidentaux, où de tels cas existent également, un tel agissement est considéré comme de la complicité. A Madagascar, vu la compréhension des soubassements culturels encore marqués par la phallocratie (autant du point de vue des religions que des us et coutumes) cela a trait plutôt à la peur, des préjugés, de la réputation, etc. Ce qui au final, fait que la femme soit doublement « victime ». D’autant plus que 45% des femmes les considèrent comme normales. Les psychologues avancent quant à eux que le principal danger avec les VBG, c’est justement la possibilité permanente de récidive, si aucune action n’est menée. Ce qui fait que les femmes sont constamment exposées au danger si tous les paramètres de la situation initiale restent les-mêmes. Voilà pourquoi, il faut agir et vite. Cependant, il est quand même arrivé des cas où « tout s’est arrangé », mais cela reste rare et si on se trouve du mauvais côté de la barre, la situation peut se solder par la mort. Par ailleurs, il a été également rapporté que seules 10% des femmes sont prises en charge et parmi ces 10%, seuls 5% des cas finissent devant la Justice. Et encore parmi ce petit pourcentage, les cas peuvent se retourner contre les plaignantes. Pour cause, la méconnaissance de leurs droits et les subtilités des lois qui régissent ces cas sur le territoire malgache pour celles-ci de leurs droits,, ou encore des suspicions de corruption.

Campagne. Pour cette édition 2018, les Nations unies et leurs partenaires, ont lancé globalement, la campagne « entendez-moi aussi » (traduction libre de hear me too). Il s’agit de donner l’occasion aux concernées de mettre des mots sur leurs maux, avec une visée salvatrice certes, mais aussi pour interpeller et réveiller des consciences. Toutefois terminologiquement, être entendue ne veut pas forcément dire, être écoutée. C’est la raison pour laquelle, il faut inclure dans le processus de changement voulu, des acteurs autres que les femmes, ie : les hommes. Notamment par une prise en charge psychologique voire psychiatrique des auteurs de violences, car ceux-ci cognent en raison de souffrances intérieures, refoulées, vécues généralement durant l’enfance. Si aucun travail sur soi n’est entamé, ceux-ci continueront à « cogner » indéfiniment. Or, s’ils comprennent et intériorisent que la Femme ne devrait être ni l’objet ni la raison de leur mal-être, qu’une violence faite aux femmes est une offense faite à l’humanité, au sens large du terme ; des changements positifs peuvent se produire. Ils seront plus à même de mieux respecter leur femme, la mère de leurs enfants, leur(s) fille(s), leur mère et leur sœur. Ils pourront inculquer cela à leur fils, qui plus tard deviendra un homme, un ami, un amant, un mari, un père, un frère, un fils respectueux, l’humanité s’en retrouverait mieux. Après tout, les femmes font « juste » la moitié des milliards d’êtres humains qui peuplent la terre.

Luz Razafimbelo

Madagate0 partages

Madagascar. Présent à la Première Conférence mondiale sur l’Economie bleue (SBEC)

RAPPEL

Première Conférence mondiale sur l’économie bleue (The first ever Sustainable Blue Economy Conference - SBEC) organisée sous le thème «L’Économie bleue et l’agenda 2030 du développement durable»

Le président du Kenya, Uhuru Kenyatta, lors de sa prestation de serment le 28 novembre 2017, au stade de Kasarani

Le Kenya accueille une conférence de haut niveau sur l'économie bleue durable du 26 au 28 novembre 2018 à Nairobi. L'intention d'accueillir cette conférence a été annoncée, lors de la troisième session de l'Assemblée des Nations Unies à Nairobi, par le président Uhuru Kenyatta en décembre 2017. La conférence ministérielle servira de forum pour promouvoir les discussions mondiales sur le développement durable de l'économie bleue.

L'événement devrait attirer environ quelque 4.000 participants de tous les États membres des Nations Unies, des agences des Nations Unies, des communautés économiques régionales, des organisations internationales, des sociétés civiles et du secteur privé engagé dans les activités de l'économie bleue.

Le thème de la conférence, axé sur l'économie bleue et le programme 2030 sur les Objectifs de Développement Durable (ODD), se concentrera sur les nouvelles technologies et l'innovation pour les océans, les mers, les lacs et les rivières ainsi que les défis, opportunités, priorités et partenariats.

Professor Micheni Japhet Ntiba, Kenya's Principal Secretary for the State Department for Fisheries, Aquaculture and the Blue Economy

La conférence est ancrée sur les piliers conceptuels de la durabilité; du changement climatique et du contrôle de la pollution ; de la production; de la croissance économique accélérée; de l'emploi et de la réduction de la pauvreté.

Onze Chefs d’État participent à cette Conférence d’une importance capitale sur l’économie Bleue qui a lieu au Kenyatta Internationale Convention Center – Nairobi Kenya

Les sous-thèmes comprennent le transport et la connectivité mondiale; l'emploi, la création d'emplois et l'éradication de la pauvreté; les villes; le divertissement touristique et l'économie bleue; l'énergie, ressources minérales et développement durable; la fin à la faim en assurant l'approvisionnement alimentaire et la promotion des bonnes pratiques en matière de santé et d'alimentation; la gestion et le maintien de la vie marine, la conservation et l’activité économique durable; l’action pour le climat, l’agriculture et les océans sans pollution; la sécurité maritime et l'application de la loi; les personnes, les communautés et les sociétés: l'économie bleue inclusive.

MADAGASCAR

En ce qui concerne la Grande île de l’océan Indien, une délégation de huit membres est présente à cette Conférence, conduite par le ministre de l’Économie et du Plan (MEP), SEM Marcel Napetoke Arsonaivo, et le ministre des Ressources Halieutiques et de la Pêche (MRHP), SEM Augustin Andriamananoro.

SEM les ministres Augustin Andriamananoro et Marcel Napetoke Arsonaivo

Le PNUD les a pris en charge ainsi que les quatre techniciens et les deux membres de la société civile malgaches.

Intervention de SEM le ministre Marcel Napetoke Arsonaivo

Leur calendrier est assez fourni: participation aux séances plénières; à neuf réunions thématiques; au Forum Économique; à la réunion de la Société civile et celle de l’Union Africaine et de l'UNECA.

l’Honorable Jonathan Wilkinson et SEM le ministre Augustin Andriamananoro

La Délégation malagasy a eu l’occasion pour s’entretenir avec l’Honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde Côtière du Canada. Au menu de cette rencontre, une perspective de collaboration en vue d’échanger des bonnes pratiques en matière de la mise en œuvre des composantes de l’Économie bleue. Une possibilité de coopération bilatérale dans la mise en place d’une protection maritime, a fait partie des sujets majeurs évoqués lors de cette table ronde avec la délégation canadienne.

Kenyatta Conventions Centre/Nairobi, ce 26 Novembre 2016

Dossier préparé par Jeannot Ramambazafy

News Mada0 partages

Développement solidaire: Asa et Talenta lancent Mi’Art Dia

Réinsertion en milieu urbain des jeunes défavorisées, sans qualification professionnelles. C’est l’un des axes d’intervention de l’association «  Ankohonana sahirana arenina (Asa) ». A travers son Centre de formation artisanale (CFA) qui accueille entre 70 et 80 jeunes chaque année, l’Asa leur propose une formation en artisanat dans huit filières, dont la broderie, la corne et la vannerie.

En partenariat avec la coopérative Talentan’ny Sembana et avec l’appui de l’Ambassade de France et de BNI Madagascar, l’Asa a créé le magasin « Mi’Art Dia ». Cette nouvelle infrastructure sise près du siège même de l’Asa à Andrainarivo a officiellement été présentée aux partenaires samedi dernier.

« Les objectif sont de se faire connaître et de développer les ventes afin de créer des emplois stables aux artisans handicapés pris en charge par la coopérative Talenta. Au final, il s’agit pour les bénéficiaires de devenir complètement autonomes et indépendants des aides extérieures, grâce à une démarche de développement solidaire », a indiqué Saraha Rabiasoa, coordinateur de l’atelier de formation et de production en artisanat de l’Asa.

Elia  Randriamanantena, président de la coopérative Talentan’ny Sembana, a pour sa part expliqué que « la coopérative leur permet de travailler dans des conditions adaptées à leurs handicaps, en valorisant un artisanat de qualité. La coopérative compte en ce moment 15 artisans qui  ont tous suivi la formation qualifiante en vannerie pendant une année ».

Dans ce projet, les deux parties souhaitent se développer sur le marché malgache. Ce qui n’est pas facile à cause d’une grande concurrence et ce, en plus de leur objectif de vendre des produits respectant les normes et le principe du commerce équitable.

Arh.

 

News Mada0 partages

Descente dans la capitale: Rajoelina mise sur le social

Le fondateur de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM), Andry Rajoelina et son équipe ont sillonné en toute simplicité les différents quartiers de la capitale, en fin de semaine. C’était le cas samedi dernier, lors d’une visite dans les quartiers d’Ankasina, Ambodirano, Ampasanimalo et Ankorondrano, entre autres. A chaque fois, il est accueilli avec ferveur par les parents qu’il a rencontrés. «Nous avons entendu vos craintes et appréhensions surtout à la veille de la rentrée scolaire et tenons à vous répondre favorablement», a-t-il d’ailleurs lancé en marge d’une distribution des kits scolaires.

L’association «Fitia» présidée par Mialy Rajoelina, quant à elle,  avait remis des kits scolaires aux 450 enfants issus de familles nécessiteuses dans les Fokontany d’Ambatobe et de Mandrosoa Ilafy, vendredi dernier. Ces actions s’inscrivent dans le cadre des œuvres de bienfaisance entreprises chaque année par l’association depuis 2010. «Les parents nous ont confiés qu’avec l’inflation et les frais d’inscription qui ne cessent d’augmenter, la scolarisation des enfants est de plus en plus difficile», note une responsable de l’association «Fitia». Ces kits scolaires arrivent alors à point nommé, d’autant que les parents des enfants bénéficiaires de ces kits scolaires ont exprimé leur gratitude à l’endroit de l’épouse du fondateur de l’IEM, Mialy Rajoelina et aux membres de l’Association Fitia.

Les internautes n’ont pas manqué de réagir aux actions sociales du fondateur de l’IEM. Elles concernent directement les quotidiens de la population. Ainsi, «ce  n’est pas en cravate bleue, chemise bleue et voiture 4×4 blindée qu’on résout les problèmes de la population. Il faut être sur le terrain comme ce que fait notre candidat, son excellence Monsieur Andry Nirina Rajaoelina, qui ne cesse de montrer sa détermination à venir en aide aux plus démunis. Quoi qu’il arrive, nous serons tous derrière notre candidat numéro 13. Il est le seul qui détient la clé  de la réussite du pays, avec des programmes sérieux et concrets», a par exemple mis en relief, hier, un internaute.

Rakoto

News Mada0 partages

Fijerena ny fanabeazana: nitohy ny fidinana ifotony nataon-dRajoelina

Nanohy ny fidinana ifotony teto an-dRenivohitra ny mpanorina ny IEM, Rajoelina, ny faran’ny herinandro teo. Tafiditra amin’ny fijerena akaiky ny sosialim-bahoaka izany hetsika izany.

Niompana amin’ny resaka fanabeazana sy fampianarana indray. Anisan’ny fokontany notetezin’ny kandidà laharana faha-13, ny asabotsy teo, ny teny Ankasina, ny teny Ambodirano, ny teny Ampasanimalo, ny teny Ankorondrano. Notolorana kojakojam-pianarana avokoa ireo mpianatra rehetra eny anivon’ireo fokontany ireo hiatrehana izao taom-pianarana vaovao izao. Eo koa ny fanalana fahasahiranana ny ray aman-dreny amin’ny fiatrehana izany noho ny fahasahirana samihafa ka nahavelombolo ireo mponina izao hetsika nataon’ny kandidà Rajoelina izao. Tafiditra amin’ny vina IEM rahateo ny tontolon’ny fanabeazana sy ny fampianarana : « Fototry ny fanabeazana ireo zanatsika ny fananana toe-tsain’ny mpandresy sy ny fikatsahana ny tsaratsara kokoa hatrany”.

Asa soa ataon’ny fikambanana Fitia

Tsy diso anjara koa anefa ny teny amin’ny fokontany Ambatobe sy Mandrosoa Ilafy, ny faran’ny herinandro teo ihany. Ny mpanorina ny fikambanana Fitia, Rajoelina Mialy, indray kosa ny nitondra ny anjarany ho fanampiana sy fanohanana ny mpianatra sy ny ray aman-dreny. Efa fanao isan-taona ny hetsika tahaka izao, nanomboka ny taona 2010. Nisitraka izany kojakoja ho an’ny fianarana izany ny mpianatra miisa 450 zanaky ny sahirana eny an-toerana. Teo koa ny fanomezana sakafo ho azy ireo. Mbola hitohy amin’ny fokontany sy faritra hafa izao hetsika ataon’ny kandidà Rajoelina sy ny vadiny izao.

Randria sy Fano

News Mada0 partages

Fanandrana: tsy eken’ny mponina ny PDS

Mandrahona ny hampikatso ny fifamoivoizana amin’iny lalam-pirenena faharoa iny (RN2), 25 km mialoha ny hidirana an’i Toamasina, ny fokonolona ao amin’ny kaominina Fanandrana raha tsy mandray fepetra haingana mifanaraka amin’ny fitakian’izy ireo ny fanjakana. Niantso mpanao gazety, ny herinandro teo, ny solontenam-pokonolona nanazava ny antony tsy hankatoavan’izy ireo ny fanendrena PDS sy ny lefiny mitantana ny kaominina any an-toerana. « Efa nitantana ny Birao ifotony ny fananan-tany (Bif) eto izy io ka nahitana lesoka maro teo amin’ny famarotana tsy ara-dalàna tanim-panjakana. Teo koa ny fanomezana kara-tany ny tanin’olona efa misy « titre » ary ny fanaovana hosoka samihafa tamin’ny tanin’ny tantsaha » , hoy ny solontenan’ny vahoaka, Ratomboniaina Marcellin. Anisan’izany ny velaran-tany 13 ha ao Malagaga Antananambo, 22 ha ao Antsirandava, 16 ha ao Mahalanga- Antananambo.

Tsy te hahalala afa-tsy ny lefitra teo aloha ny vahoaka…

Nanterin’ireo fokonolona fa maika handray ny volabe avy amin’ny tetikasa Ambatovy ny mampihazakazaka ireo mpanao afera sasany ireo. « Sahy manao fanamby vola any amin’ny mpanendry hahazahoana ny fitantanana ny kaominina fa tsy fampandrosoana izy ireo », hoy ihany ny fokonolona. Tsy te hahalala afa-tsy ny lefitry ny ben’ny Tanàna teo aloha ny vahoaka any an-toerana ary iny ihany ny ankasitrahan’izy ireo. Tsiahivina fa nodimandry ny volana aogositra teo ny ben’ny Tanàna ka izao nirosoana izao ny fanendrena PDS. Andrasana ny ho tohin’ny fampanenoana lakolosy ataon’ny fokonolona.

Sajo

News Mada0 partages

Rallye – 18e tour de Tana: Tahina enchaîne

Le duel entre Tahina et Rivo a marqué cette saison, notamment lors de la 18e Tour de Tana. Les trois jours de course, du 23 au 25 novembre, ont été marqués par un duel très disputé. Malgré la performance de Rivo, Tahina a pris le devant à la suite des défaillances techniques de son rival.

Tahina Razafinjoelina a surclassé son rival Rivo Randrianarivony hier lors de la dernière manche du championnat national de rallye. Depuis vendredi, Rivo a remporté la majorité des ES. Malheureusement, ses anomalies d’hier ont chamboulé les résultats.

Au volant de sa Subaru, Tahina a réussi à remporter cette 18e édition du Tour de Tana. Il a pu décrocher la victoire dans 1h59’19’’, soit 40 secondes avant Rivo. « Rivo a mené la course depuis vendredi. L’écart de temps est dû à la crevaison de ses roues. Par contre, avec la fiabilité de ma Subaru, je n’ai été victime d’aucun problème. N’empêche que je n’ai pas trop insisté à l’ES 9, avec le mauvais état de la route, à la suite de mes erreurs à Moramanga », a partagé Tahina.

Menant la manche depuis le début de la saison, Rivo et son frère Ando ont dû lâcher prise au dernier moment. « Ce fut un duel spectaculaire. Vendredi, notre équipage a déjà subi un problème d’amortisseur. Et puis samedi, Tahina a bénéficié de 5 secondes. Ce dernier jour, nous avons donné le maximum. Nous étions par conséquent en avance de 20 secondes par rapport à Tahina. Dommage, comme nos pneus ont crevé, nous avons donc dû ralentir. Je peux quand même dire que ce fut une grande déception, sachant que nous avons remporté les 10 scratchs. Mais c’est  le jeu», a fait savoir Rivo.

Autres résultats

Teddy Rahamefy a complété le podium. Il a terminé la course 4 minutes après Rivo, avec 2h04’00’’. « Nous avons bien géré la course. Notre stratégie était de calmer un peu la vitesse lors des deux premiers jours. Nous n’avons attaqué que le dimanche. Ainsi, notre Ford était encore très fraîche lors du dernier jour. Par contre, l’ES à Ambodimanga a été la plus difficile », a-t-il confirmé.

Quant  à l’équipage mixte, Willy Ratsimbazafy et Sonia Rakotonirina, sur leur Mitsubishi Evo 7 se trouvent à la première place (2h15’17’’). Tahiana Andriamanantena au volant de sa Subaru Impreza, avec son copilote Tahiry Rakotondrazaza, leur a poursuivi 16 minutes après, soit 2h32’13’’.

Dans la catégorie féminine, Janice Raharinosy et Marielle Chiron, sur leur Peugeot 205, se trouvent au premier rang (2h31’41’’). Rova Krystal Raharinosy et Miangaly Rabarijoely les ont suivies avec leur Peugeot 106 et sont arrivées avec 2h40’35’’.

Le comptage des points étant en cours, le Champion de Madagascar des rallyes sera dévoilé dans très peu de temps.

Sendra Rabearimanana

 

Classement final du 18e Tour de Tana

Tahina Razafinjoelina (1h59’19’’)Rivo Randrianarivony (2h00’00’’)Teddy Rahamefy (2h04’00’’)

 

News Mada0 partages

Echos du week-end: troupe Jeannette et Street Gospel séduisent les jeunes

Le week-end dernier a été marqué par deux grands spectacles. Le premier était la septième édition de l’événement Street Gospel de samedi au jardin d’Antaninarenina et le deuxième, le spectacle de la troupe Jeannette intitulé « Tsiahy an-kira », hier à l’Alliance française d’Antananarivo (AFT).

Les amateurs du genre gospel étaient comblés, samedi dernier. Composé principalement de jeunes, le public a été envoûté par les bonnes paroles et la bonne musique offertes par différents groupes tels que The Called. Ce dernier a démontré une fois de plus son professionnalisme, en maîtrisant à la fois le côté scénique et les jeux vocaux. « Notre objectif est atteint. Nous voulions en effet dévoiler ce genre de musique au grand public, notamment à ceux qui n’ont pas l’opportunité d’assister à des spectacles. Au fait, le gospel est une autre façon d’évangéliser et les jeunes sont particulièrement séduits par ce style », a expliqué un membre du groupe The Called.

Un répertoire plus connu

La troupe Jeannette de son côté, a joué à guichets fermés, hier à l’AFT Andavamamba. Une fois de plus, la troupe a ébahi le public, composé aussi de jeunes. « C’est la première fois que j’assiste à un spectacle de la Troupe et je suis étonné du fait que je connais la plupart des chansons interprétées », a annoncé un jeune spectateur, âgé de 20 ans. Durant le spectacle en effet, la troupe a mis en avant les titres les plus connus du monde du théâtre, entre autres, « Bakobako roa  », ou encore « Rahoviana no hipaika ». Elle a rendu hommage, à cette occasion, aux deux membres fondateurs de la troupe, à savoir Andrianary Ratianarivo et Rasamy Gitara. Et durant la deuxième partie du spectacle, un hommage à Mamy Rajaonarivelo, décédé l’année dernière, a été au programme.

Notons que la troupe Jeannette prépare déjà en ce moment la célébration de son 90e anniversaire, qui débutera l’année prochaine.

Holy Danielle

 

News Mada0 partages

Artisanat: le grand art de Gasy Rug s’expose à Toamasina

La banque BFV/SG a, à deux reprises, accueilli des artistes et mis en valeur une histoire, dans son agence à Toamasina, avec l’appui de son partenaire, l’Alliance française de cette localité.  La marque Gasy Rug expose ses œuvres cette fois dans les locaux de l’agence de la banque à Toamasina, du 20 au 30 novembre.

Gasy Rug est une grande aventure humaine, qui met en avant les femmes aux « mains de fées » qui transforment le sisal en œuvres d’art. Ces tapis singuliers sont faits entièrement à la main et s’exportent actuellement dans de nombreux pays du monde.

Gasy Rug est aussi l’histoire d’une rencontre, celle d’un savoir-faire traditionnel unique, des matières premières produites localement et du design de l’artiste Pascale Vetois. On trouvait des tapis confectionnés avec cette technique ancestrale au palais de la Reine à Antananarivo au début du XXe siècle.

Et en tant que banquier, la BFV/SG compte appuyer ce développement durable de l’économie, en permettant aux projets à fort potentiel de se réaliser, comme celui de Gasy Rug.  Cette collaboration avec l’Alliance française de Toamasina et Gasy Rug fait partie de ces actions sociales créatrices d’emploi que la banque soutient.

Riana R.

 

News Mada0 partages

Hiarahana amin’ny Kolo TV/FM: raikitra indray ny «Miss jeunesse Madagascar »

Miditra amin’ny andiany faharoa. Notanterahina, ny asabotsy sy omaly alahady teny amin’ny Kolo TV/FM, ny fifanintsanana amin’ny fifaninanana hatsaran’ny endrika amam-bika, “Miss jeunesse Madagascar”, ho an’Antananarivo.

Nifidianana ireo 50 manana isa tsara hiatrika ny manasa-dalana hatao ny 5 desambra izao ireo mpandray anjara miisa 350 tonga niatrika izany”, hoy ny mpikarakara, i Hary Ivette. Nambarany fa natao ho an’ireo tovovovy 15-20 taona ny fifaninanana ary tsy mifidy halavana na habe izany fa afaka nandray anjara avokoa ny rehetra. Tanjona, araka ny nambarany, ny haha tomponandraikitra ny tovovavy eo anivon’ny fiarahamonina, ho tia fianarana sy fanabeazana. Mazava rahateo ny valisoa ho an’ireo mendrika amin’ny fifaninanana. “Hiantohana ny fianarany amin’ny sekoly ambony iray ao anatin’ny telo taona, ahazoana diplaoma frantsay ary eken’ny firenena maneran-tany sy ahafahany miasa izany. Tsy maintsy manana tetikasa momba ny sosialy, mijery ny fiarahamonina, izy ireo”, hoy ihany izy. Natao ho an’ny eto Antananarivo aloha izao dingana voalohany izao. Tsy noferana koa ny fiaviany na avy any amin’ny faitra aza nefa mipetraka rehefa eto an-dRenivohitra. Hanana solontena dimy Antananarivo hiatrika sy hifaninana amin’ireo avy any amin’ny faritra ny volana jona. Hanomboka rahateo ny fifantenana any amin’ny faritra. Hotanterahina ny volana aogositra kosa ny famaranana ny “Miss jeunesse Madagascar”.

Anisan’ny mpanatontosa izao hetsika izao ny eo anivon’ny Kolo TV/FM sy ireo mpiara-miombona antoka hafa.

Synèse R.

 

News Mada0 partages

Tropy Jeannette – « Tsiahy an-kira »: nomen-danja ny hira teatraly

Seho niavaka teto an-dRenivohitra tamin’ny faran’ny herinandro teo ! Hira teatraly ranoiray no nentin’ny tropy Jeannette nanafana ny efitrano malalaky ny Alliance Française etsy Andavamamba, omaly tolakandro. Feo, tena malagasy. Gadona, ilay tsy faheno any amin’ny firenen-kafa. Tononkira, mampita hafatra mafonja. Ao ny mivantana fa tsy vitsy koa ireo mindrana ny zavaboahary sy ny hakantony, sns.

« Tsiahy an-kira », endrika nanehoan’ny tropy Jeannette indray fa manana ny lanjany eo amin’ny Malagasy ny fananana ny hira teatraly. Tsy fahafinaretan’ny sofina ihany fa indrindra, fisintonan-kevitra, fandraisana anatra, fanomezana hery izay ketraka, fitsinjova-mandeha ireo mila izany, sns.

Tsikaritra teny an-toerana fa somary nomena ampaham-potoana bebe kokoa ny sanganasan’Andrianary Ratianarivo sy Rasamy Gitara. Tsapa ihany koa fa « tsy manam-paharoa » ny hira teatraly raha hiraina amin’izao, indrindra fa izy any anaty piesy teatraly.

… Na izany aza, mila ezaka lehibe ny fampitiavana indray ity karazan-kira ity ny tanora. Ilaina atao matetika ny seho tahaka ny « Tsiahy an-kira ». Mila voizina, araka izay tratra amin’ny haino aman-jery sy ny fitaovan-tserasera, ny hira teatraly. Fa anisan’ny goavana ihany koa ny fanoratana azy ireny solfa na solfezy mba tsy ho very na sanatria hiova an-dalana any aoriana any.

HaRy Razafindrakoto

 

News Mada0 partages

Rugby- Gold Top20: FTA et FTM en demi-finales

La première partie des quarts de finale du championnat de Madagascar de rugby « Gold Top 20 » s’est déroulée hier au Stade Makis Andohatapenaka. A l’issue de ces rencontres, FTA Andavamamba et FTM Manjakaray ont validé leur ticket pour les demi-finales.

Le choc entre FTA Andavamamba et US Ikopa Andohatapenaka a marqué l’après-midi. Comme les hommes de FTA ont démontré leur enthousiasme, leur motivation et leur dynamisme, ils ont largement renversé ceux des USA Ankadifotsy, avec 28 à  18. Le résultat a surpris le public, étant donné que cette équipe vient d’intégrer l’élite fédérale. De son côté, l’équipe de l’USA Ankadifotsy n’a pas été au grand complet.

La victoire autoritaire de FTM face à SCB a en outre été logique. Elle a battu à plate couture l’équipe de Besarety, avec 54 contre 13. A noter que la majorité des membres de FTM sont dans l’équipe nationale. Les rencontres internationales amplifient ainsi leur performance.

Quant au challenge, le public a assisté à un match très disputé. Asa Ambohimanarina a pris les commandes contre XV Avenir Andohatapenaka (20-16). US Ikopa Andohatapenaka a également enchaîné avec 27 à 18 contre VTMA Antsalovana.

Sendra Rabearimanana

 

Les résultats des quarts de finale du dimanche 25 novembre

Quarts de finale Challenge Elite Fédéral

XV Avenir Andohatapenaka – Asa Ambohimanarina: 20-16

US.Ikopa Andohatapenaka – VTMA Antsalovana: 27-18

 

Quarts de Finale Elite fédérale Top 20

FTA Andavamamba -USA Ankadifotsy: 28-18

FTM Manjakaray -SCB Besarety: 54-13

 

 

News Mada0 partages

Volley-Ccz7 2018: la Réunion et Mayotte comme invitées

Rien ne sera plus comme avant à la Coupe des clubs de la zone 7 (CCZ7). Pour l’édition 2018 de la compétition, du 3 au 10 février 2019 à Antananarivo, des invités de marque seront de la partie.

Les îles de l’océan Indien se donnent la main pour la promotion du volley régional ! La preuve en est que la commission de la zone 7 a décidé d’inviter des équipes de La Réunion et de Mayotte à participer à la prochaine CCZ7 à Madagascar.

Depuis l’adoption de la compétition de  la zone 7 au détriment de la Coupe des clubs champions de l’océan Indien (CCCOI) par l’instance continentale de la discipline, les deux îles françaises ont brillé par leur absence.

Le retour des deux îles, notamment La Réunion, dans la compétition, annonce un bel échange entre les équipes participantes. De plus, elle reviendra avec une armada de quatre formations, dont deux chacune chez les hommes et chez les femmes.

Avec Madagascar qui sera représenté par le maximum d’équipes autorisées, La Réunion possède le plus grand nombre de représentants pour l’édition 2018. De quoi augurer un mano à mano entre les deux îles voisines que Maurice arbitrera.

Outre ces trois îles, Comores, Seychelles et Rodrigues ont également annoncé leur présence à ce rendez-vous unique des clubs de l’océan Indien. Les membres de la zone 7 affichent complet dans ce cas pour cette compétition. A titre de rappel, comptée pour la saison 2018, cette compétition a été reportée en 2019 par la Fédération malgache de volleyball (FMVB).

Rien n’est moins sûr

Jusqu’au jour J, beaucoup de choses pourraient venir chambouler la programmation, comme le désistement de certaines équipes. Si tel était le cas, le pays hôte à savoir Madagascar aurait l’avantage de pouvoir engager une troisième équipe.  Actuellement, le plus grand nombre de formations autorisées par pays se limite à deux dans chaque catégorie.

Ainsi, si le désistement se produit chez les hommes, JSA est bien placé pour rejoindre la meute. Les responsables de cette formation se disent d’ailleurs prêts si cette tournure se produit.

 

Naisa

News Mada0 partages

Handball – CCCOI: les Réunionnais démontrent leur suprématie

La CCCOI a débuté samedi dernier au palais des Sports et de la culture Mahamasina. Durant le week-end, les Réunionnais se sont imposés face aux autres concurrents, notamment les Malgaches.

Les handballeurs de Château Morange ont battu samedi ceux de l’ASSM, avec un large score de 26 contre 19. Chez les dames, THBC a vaincu la Tamponnaise sur le score de 21 à 10. «Les Réunionnaises  ont une rapidité remarquable. Comme rares sont les compétitions à Madagascar, nous manquons d’expériences par rapport à elles. Mais nous avons reconnu nos erreurs et allons donner le maximum cette semaine», a fait savoir la gardienne de but de THBC, Zarinah.

N’empêche que l’ASSM a asphyxié Durantha avec 43 contre 13. Sans équivoque, les Seychellois ne font pas le poids face à l’équipe malgache. «On a constaté que les  Mahorais ont aussi du potentiel. On redoute aussi de leur  force», a conclu Zarinah.  Du côté des joueurs masculins, Cosfa a aussi pris le dessus sur Tsingoni hier (26-23).

Sendra Rabearimanana

 

Les résultats des matchs du samedi 24 novembre

St Pierre HBC (Reu) – ASC Tsingoni (May): 23 – 23

ASSM (Mad)-Durantha (Sey): 13 – 43

Ch. Morange (Reu) – Cosfa (Mad): 26 – 19

 

Les résultats des matchs d’hier

Dames

JSB (Reu) – Cap Sister (Sey):

32 – 11

Pc Boueni (May) – As Tsiky (Mad): 20-23

Tamponnaise (Reu) – THBC (Mad): 21 – 10

Hommes

Saint Pierre HBC (Reu) – Vacoas (Mau) : 37-27

Cosfa (Mad) -Tsingoni (May):26-23

Chateau Morange (Reu) – ASSM (Mad): 20-19

 

News Mada0 partages

Basket-Cacc: MB2All termine à la 8e position

En six rencontres, MB2All n’a enregistré qu’une seule victoire lors de la coupe d’Afrique des clubs champions (CACC), qui a pris fin hier dans la capitale mozambicaine, Maputo. Battue lors de sa dernière rencontre disputée hier face au KPA de Kenya, l’équipe malgache termine la compétition à la 8e place.

Ce bilan est quand même satisfaisant au vu de l’objectif affiché par Ndranto Tagg Rakotonanahary et son équipe. Pour sa deuxième participation à la joute africaine en effet, MB2All a tablé sur la qualification pour les quarts de finale.

Copain et sa bande ont ainsi accompli avec brio leur mission car grâce à leur unique succès, elles ont pu faire mieux que leurs ainées en 2010 qui, lors du premier pas de l’équipe sur la scène continentale,ont été éliminées dès la phase de poule.

Parmi les grands artisans de cette belle campagne de MB2Alll figure Sydonie Andriamahajanirina, meilleure marqueuse de l’équipe, avec une moyenne de 10 points lors des six rencontres. Manohisoa Mamihajarison n’est pas en reste, en dominant la raquette grâce à ses 7 rebonds de moyennes dans la compétition.

 

Naisa

 

Résultat du match de classement :

KPA (Kenya)- MB2All (Madagascar): 52-49 (6-12, 7-18, 20-15, 10-13)

 

News Mada0 partages

Chronique:: le plein s’il vous plaît

Quatre mille, quatre mille deux cents, quatre mille six cents, quatre mille huit cents et cinq mille. Stop ! Cinq mille ariary. La bouteille est pleine. Le taxi peut repartir. Cinq mille ariary, c’est ce que coûte le remplissage de la bouteille à la station-service.

Parce qu’à la station-service un chauffeur de taxi remplit plus souvent une bouteille que le réservoir de son véhicule. Notons toutefois que les taxis sont loin d’être les seuls à circuler en faisant des sauts de puce de cinq mille en cinq mille ariary. Cette unité est devenue la norme pour la majorité de ceux qui paient le carburant de leur poche. Et cela fait encore pas mal de monde.

Prendre un taxi, c’est donc ne pas s’étonner de l’arrêt inopiné à une station-service au milieu de la course. Il faut prendre son mal en patience, d’autant plus que cette escale inopportune est un moyen de prévenir la panne sèche, encore trop fréquente hélas malgré les nombreuses stations-service.

Sinon, on peut prendre le bus. Le trajet du bus est réglé comme du papier à musique mais sa durée est très aléatoire. Comme tout le monde, le chauffeur éteint son moteur aussi souvent qu’il le peut dans les embouteillages. Après il faut redémarrer et ce n’est pas toujours évident. On comprend mieux le rôle du receveur-aide chauffeur-homme à tout faire. Mais travailler en binôme n’immunise pas le véhicule, et ses passagers, de l’inévitable halte à la station-service.

A la différence du taxi, le bus, qui est souvent un minibus, ne se contente pas d’un billet rose pour renflouer son réservoir. C’est à coup de dix mille ariary que se comptent ses sauts de puce, à la discrétion du chauffeur. C’est précisément dans cet usage discrétionnaire que le chauffeur du bus et le chauffeur du taxi se rejoignent : ni l’un ni l’autre n’estiment nécessaire de pousser la correction jusqu’à informer leur aimable clientèle d’un contretemps. Il ne manquerait plus qu’on leur demande de présenter des excuses !

Dites, en passant, combien de billets de dix mille ariary font un plein de carburant pour un taxi ordinaire?

 

Kemba Ranavela

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans: les colons de Madagascar se déclarent satisfaits (3)

(Suite.)

Des mesures furent prises sur-le-champ pour l’importation de France de nombreux sujets soigneusement sélectionnés, et pour le développement intensif de la nouvelle race ovine franco-malgache, de façon à vulgariser, chez les indigènes, l’industrie de la laine, arriver à les préserver du froid, et à enrayer ainsi la mortalité qui les décime.

Un jour fut consacré à la visite des usines et plantations de la rive droite du fleuve (concession Vernet, exploitations de la Société nantaise, de la Compagnie lyonnaise) où la culture du café se fait en grand, où des bœufs attelés à des charrues labourent avec méthode et régularité sur des alignements de 2 000 mètres, donnant ainsi au gouverneur général ravi l’impression de nos vastes labours de France.

Le 29, M. Schrameck quittait Mananjary et arrivait le soir à Fianarantsoa où il trouvait chez les colons et les indigènes le même enthousiasme et même accueil empressé qu’aux étapes précédentes. Le lendemain, le 30, il visitait l’hôpital, les haras, les bâtiments publics, assistait à la séance de la Chambre consultative, et recevait les colons avec son affabilité habituelle. Mis au courant de leurs revendications et de leurs desiderata, à peu près semblables à ceux qu’on lui avait déjà soumis ailleurs, il répondait avec même netteté qu’on avait aussi appréciée ailleurs, donnant l’impression d’un homme bien au courant des questions et qui a la ferme volonté de faire au mieux des intérêts de tous.

M. Schrameck était du retour à Tananarive le 1er septembre, satisfait de son voyage et certain, après avoir pris sur place contact avec les colons, d’être en communication d’idées avec eux sur la plupart des points examinés ensemble

M. Schrameck a pu se rendre compte dans sa première tournée que, si le souvenir du général Gallieni est toujours vivace dans la Grand Île, on n’en peut dire autant de M. Augagneur. Celui-ci, vivant, est certainement plus défunt que le sauveur de Paris dans sa tombe.

(À suivre.)

 

Un Galliéniste.

www.bibliothequemalgache.com

 

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: tsy takatra ny vidin’ny mamy

Ny akondro ihany sisa no voankazo latsaky ny telo arivo ny vidin’ny iray kilao. Aiza intsony no ahafahan’ny ankabeazan’ny mponina ihinana mamy? Taona tena namokatra anefa ity 2018 ity, mamirapiratra toy izany anefa ireo karazana manga izay samy namoronana anarana vaovao. Mifaninana aman-doko midorehitra eo amin’ ny famelaran’ny mpivarotra azy miainga avy amin’ny manga vato kely toy ny voatabia ny habeny ka hatrany amin’ireo faran’izay vaventy kely foana dia anahatahaka ny lanjan’ny mananasy ny iray. Ny maro dia manao kilalao maso fotsiny amin’ny fitazanana azy, mangetaheta ambony lakana. Mandefitra tsy fidiny eo anoloan’ny tsy rariny. Olom-pirenena tsy afaka manandrana mivantana ny vokatry ny tany eto amin’ny tena. Na atao aza no tsy hiaro an’ireo mihoa-pefy, na mpangala-paiso sy mpanao hala-botry samihafa na ireo jiolahy mihetraketraka tsy mataho-tody amin’ny fampiasana herisetra mahatsiravina, azo heverina fa ny tsy fisian’ny rariny eto amin’ny fiarahamonina dia mamporisika azy ireny hirongatra amin’ny fampisehoana habibiana.

Nanapa-kevitra ny fitondrana amin’ny fanazavana ny làlam-baovao mandalo eny Soavimasoandro rehefa tonga ny haizina, mba ahafahan’ny fiara hisosa am-pilaminana. Arahaba soa. Aiza kosa ny fiarovana ny mponina ? Eo ihany moa ny tebiteby andro aman’alina noho ny tsy fisian’ ny fandriampahalemana. Tsy azo atao sary adino koa ankoatran’izany ny tsy fandrian-tsaina mikiky marain-tsy hariva ny olona maro noho ny fahasahirana eo amin’ny fikarohana an’izay kely azo hatokona. Maro ny olona mivaky loha mitady izay ho tsindrohana hataina raha avy eo. Misy very hevitra sy lany lainga eo amin’izany fizahana izany ka mionona tsy satry mandry fotsy. Mahagaga ny mbola fisian’ny olona ao anatin’ny fahasahiranana lalina nefa mbola velom-panantenana noho ny fahazoana tsipikely ka hampiara-peo hiredona hira fiderana « hitondra fanafody ny vato alatsako ho anao».

Mahaiza manetsa Ravaly hoy ny mpihira. Ho an’ny Krisimasy sy ny fitsenana ny taom-baovao tsy misy tokontaniny ny fieritreretana fanaovana fety. Tsy misy ny fahagagana azo antenaina indray andro. Eo anefa ny fifidianana ahafahan’ny tsirairay maneho ny safidiny. Malalaka ny safidy, samy manana ny heviny. Manan-danja hifefy ny fizotran’ny ho avy ny vokatry ny fifidianana. Adidy ho an’ny rehetra no manaiky an’izay tapaky ny maro an’isa arak’izay misongadina avy amin’ny fahamarinan’ny vokatra. Andraikitry ny tsirairay no mandray anjara ho fanomezan-danja ny hevitra tohanany, hasandratr’ilay olona ametrahany fitokisana.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Us et coutumes: c’est la fête !

 

Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi ! Littérature, cinéma, tout cela c’est de la fiction. Que nenni… Dans la vraie vie, c’est pareil, mais en moins chevaleresque. La version moderne est beaucoup plus triviale. Le monde est globalisé, si tu ne veux pas aller vers lui, il vient à toi sous plusieurs formes. Encore quatre semaines à patienter avant Noël mais les sapins sont de sortie et tout le monde est invité à communier sous l’égide de la Consommation. Le dernier avatar de la divinité s’appelle Black Friday. Les porte-monnaie sont vides mais on participe à la grande fête comme à New-York ou à Londres. On se sent tout de suite plus important, n’est-ce pas ?

 

 

News Mada0 partages

Parc National Mikea: douze hectares de forêts primaires défrichés

Douze hectares de forêts primaires du parc national Mikea de la commune rurale Mileanaka, district de Toliara II, ont été détruits par défrichement par la population environnante, selon la Direction régionale de l’Environnement, de l’écologie et des forêts (Dreef) de l’Atsimo Andrefana, en marge du forum national sur la lutte contre le trafic des ressources naturelles ayant pris fin à Toliara ce vendredi.

A part ce désastre, 30 foyers de charbon, ayant chacun près 7 m de longueur, 3 m de largueur et 1,40 m de profondeur, ainsi que 25 autres pré-foyers d’environ 8 m de longueur, 4 m de largeur et 1,50 m de hauteur ont également été découverts sur les lieux. Une descente effectuée par une brigade mixte, constituée par les éléments du Dreef,  la gendarmerie de Tsianisiha et  l’équipe du parc, a conduit à l’arrestation d’une dizaine de personnes qui ont été prises en flagrant délit. Elles ont ensuite été déférées le 14 novembre au tribunal de première instance de Toliara.

Sensibilisation à outrance

Le 12 août dernier, les parties prenantes locales, dont la commune de Marofoty, la brigade de gendarmerie de Tsianisiha, les chefs fokontany sur place, le Comité d’orientation et de soutien à l’aire protégée (Cosap), la structure de sécurité du pacte communautaire Dina Be et Madagascar national parks (MNP) se sont mis d’accord pour prendre toutes les dispositions nécessaires afin de stopper la dégradation massive du parc.

Des sensibilisations directes sur terrain, renforcées par l’organisation de manifestation et par les diffusions sur les médias locaux, ont été menées depuis. Or, Cela n’empêche pas certains malintentionnés, aveuglés par leur intérêt personnel, à faire la sourde oreille. Le ministère de l’Environnement, de l’écologie et des forêts (Meef) réclame ainsi une sanction exemplaire venant du tribunal à leur endroit.

Des projets d’appui

Parmi la population avoisinante du parc, 5.000 personnes sont bénéficiaires de différents projets d’appui dont le Plan de sauvegarde sociale et environnementale (PSSE). Des sous-projets de développement tels que l’aviculture, la promotion des cultures sèches, la distribution de semences, de boutures et matériel de pêche ont aussi été réalisés dans ce sens. L’objectif est la participation effective de la communauté environnante à la conservation du parc.

Sera R.

 

News Mada0 partages

Vindicte populaire: retour en force du phénomène

Les actes de vindicte populaire réapparaissent. Le présumé auteur d’un meurtre a été lynché à Marovoay tandis que le Poste avancé de Sahanivotry a pu éviter une tentative de justice populaire.

Des arrestations massives planent à Madirokely-Tsararano, district de Marovoay, suite à la mise à mort de l’auteur présumé d’un meurtre. Arrêté par les éléments du Détachement autonome de sécurité (Das) et des membres du fokonolona dans la nuit du 23 novembre dernier, un jeune homme de 26 ans a subi la vindicte populaire malgré la protection des forces de l’ordre. Celles-ci ont dû en effet céder aux pressions des villageois venus en nombre pour réclamer la tête du suspect. Les militaires ont été obligés de leur livrer la victime, qu’ils ont lynchée à mort, pour éviter le bain de sang pouvant résulter d’un affrontement.

Des éléments mixtes de la gendarmerie et de la police nationale de Marovoay se sont rendus sur les lieux pour mener l’enquête.

Les éléments du Poste avancé de Sahanivotry-Antsirabe II ont, par contre, pu rendre à la raison le fokonolona de Tsarahonenana en lui conseillant de déposer légalement une demande de mise en liberté provisoire, le 22 novembre dernier. Ces villageois ont réclamé la mise en liberté de 3 individus, soupçonnés de meurtre et de vindicte populaire, placés en MD par le Tribunal d’Antsirabe après leur arrestation.

 

Manou

 

News Mada0 partages

Vangaindrano: un forcené tue sept personnes

 

La commune rurale de Matanga, district de Vangaindrano, a vécu l’enfer dans la journée du vendredi suite au massacre commis par un forcené.

Sous l’effet des narcotiques, un jeune homme résidant à Matanga s’est baladé dans les rues du village en frappant aveuglement les passants à coups de machettes, faisant 7 morts et 12 blessés graves. Bekamisy, le maire

de Matanga, a bien expliqué qu’aucune raison particulière n’a motivé le massacre, sauf la drogue qui a rendu fou furieux le forcené.

Ripostant en légitime défense par la suite, le fokonolona victime de ses atrocités a mis fin à la vie du meurtrier en le lynchant publiquement. Des gendarmes de Vangaindrano ont été dépêchés sur les lieux en renfort des éléments de la brigade de Matanga. La situation a pu enfin être maîtrisée.

 

Manou

News Mada0 partages

Rentrée: une centaine d’écoliers gâtés

Les actions sociales de l’association «Za’gasy sahy mandroso» se poursuivent. Une centaine d’enfants du fokontany de Manjakamiadana, dans la Haute-Ville de la capitale, ont bénéficié des aides scolaires promises par le bureau national de l’association, samedi dernier, dans le cadre du projet «Sabotsy fifanampiana».

Le président de l’association Jean Navandahy Ratiharison a annoncé la poursuite du projet dans divers fokontany du 2e arrondissement d’Antananarivo-Renivohitra, avant de l’étendre dans les autres secteurs. «Limité par les moyens disponibles provenant des cotisations des membres, le nombre de bénéficiaires des aides, destinées à l’amélioration des conditions sociales de la couche vulnérable, reste encore très restreint», a-t-il révélé, lors de cette deuxième journée de l’opération.

 

Manou

 

 

News Mada0 partages

Analankinina Hopitalibe: niharan’ny fitsaram-bahoaka ilay alikabe nanaikitra ankizikely

Tsy vao voalohany fa efa matetika nanaikitra olona ity alikabe nahavanon-doza ity. Raha ny loharanom-baovao voaray, nandritra ny fampirantiana alika nataona orinasa mpikirakira momba ny alike, vao roa volana lasa teo anoloan’ny lapan’ny Tanàna ao Toamasina, nahakaikitra olona ity alika ity ary mbola eo am-pikarakarana ilay niharam-boina tamin’izany ny tompony sady nandoa vola 2 tapitrisa Ar kanjo nanaikitra ankizikely vao telo taona monja sahady koa, ny asabotsy tolakandro teo tao Analankinina Hopitalibe Toamasina, ity alike ity. Raha hiverenana, niaraka tamin’ny nenitoany avy namonjy fotoam-bavaka ity ankizikely niharam-boina ity. Nitsambikina avy ao amin’ny fefin’ny tompony ilay alikabe ka nandrangodrangotra sy nihinana ilay ankizikely niaraka tamin’ny nenitoany. Voalaza fa tsy tao an-trano ny tompony tamin’io fotoana io. Tovolahy roa sendra nandalo kosa no nahita ilay alikabe nitolona ilay ankizikely ka nanana fahasahiana avy hatrany nifampitolona tamin’ilay alika. Olona mipetraka mifanila amin’ilay trano misy tompon’ilay alika no nanome famaky nanapahana ny tanan’ilay alika nifikitra ny lamosin’ilay ankizikely vao nivaha izay. Tezitra ny olona ka tsy namelan’izy ireo raha tsy maty ilay alikabe. Nentina teny amin’ny Hopitalibe Toamasina ilay ankizikely. Nohamafisin’ireo mpifanolo-bodirindrina amin’ny trano misy ity alika ity fa tokony hojeren’ny tompony akaiky ity biby ity satria ripaka hatramin’ny akoho amam-borona kanjo izao matin’ny fitsaram-bahoaka izao ihany.

Sajo sy J.C

News Mada0 partages

Valpinson – Toamasina: nanapoaka basy ireo jiolahy mpandroba mandeha moto

Voaroban’ny jiolahy telo nitondra basy sy nandeha moto tao amin’ny tsenan’i Valpinson Toamasina, ny asabotsy maraina teo, ny raim-pianakaviana iray 40 taona avy nividy entam-barotra…

Teo amin’ny fiantsonan’ny taksiborosy mankany Tanambao Nosy Be mihazo ny lalam-pirenena fahadimy iny mifanila amin’ny tsenan’i Valpinson no nitranga ity fanafihana ity. Araka ny filazan’ireo nanatri-maso, tonga tampoka teo amin’ilay raim-pianakaviana tsy nanampo na inona na inona ireo jiolahy roa sady nisintona ny sakaosy teny aminy. Efa miandry ny fiaingan’ny taksiborosy ity raim-pianakaviana ity tamin’ny fotoana nahatongavan’ireo olon-dratsy. Tsy nanaiky lembenana fa namaly ilay raim-pianakaviana ka tamin’izay indrindra, tonga ilay jiolahy fahatelo ka nitifitra ary voa teo amin’ny feny ilay raim-pianakaviana. Nitsoaka nihazo ny fokontany Andranomadio ny lalan’ireo jiolahy. Nentina teny amin’ny hopitaly kosa ilay niharam-boina. Nilaza ilay raim-pianakaviana niharan’ny fanafihana fa tsy misy afa-tsy vola 90 000 Ar any anatin’ilay sakaosy fa efa lany nividianany entam-barotra avokoa ny vola 5 tapitrisa Ar nentiny. Fantatra, araka ny loharanom-baovao voaray hatrany, fa tambajotran-jiolahy tsy mety ravan’ny mpitandro filaminana ireto jiolahy miaraka amin’ny moto ireto ary mampiasa fitaovam-piadiana mahery vaika. Na eo aza anefa izany, maro ireo jiolahy mpamerin-keloka efa voasambotry ny polisy, saingy votsotra hatrany rehefa tonga eny amin’ny fitsarana, araka ny fanazavan’ny polisy.

Sajo sy J.C

News Mada0 partages

By-Pass: olona iray matin’ny Scooter

Nanao tohivakana ny lozam-pifamoivozana tamin’ny alalan’ny moto Scooter, ny faran’ny herinandro teo. Ny iray voalohan,y teny Ambohimangakely, tafatsofoka tany ambany kamiaobe ny olona roa nandeha moto Scooter. Vokany, maty tsy tra-drano ny iray. Teny amin’ny By-Pass koa, olona roa nandeha moto Scooter ihany koa no indray naratra maty vokatry ny tandrevaka ihany koa teo amin’ny “rond point” eny an-toerana. Naratra mafy ireo olona roa nandeha tamin’ilay moto. Voalaza aza fa mbola miady amin’ny fahafatesana eny amin’ny hopitaly mihitsy ny iray amin’ireo naratra. Tsikaritra fa misy hatrany ny tandrevaka eo amin’ny mpitondra moto. Misy ihany koa anefa ny tsy firaharahan’ireo fiara sasany ireny olona mandeha moto ireny na efa manaja ny lalàna mifehy ny fifamoivoizana aza ireny mpandeha kodiaran-droa ireny. Raha ny antontan’isa nomen’ny polisy, isan’ny mitana ny lohalaharana hatrany eo amin’ny lozam-pifamoivoizana ireny moto ireny. Eo ny fandehanana mafy nefa tsy mahafehy akory ny lalàna mifehy ny fifamoivoizana ary tanora avokoa no tena mpisetrasetra amin’izy ireny rehefa faran’ny herinandro. Toy ny eny By-Pass sy Marais Masay. Manginy fotsiny ny tsy fanaovana aroloha. Tokony hohamafisina hatrany ny lalàna amin’ny fampiasana itony moto itony.

J.C

News Mada0 partages

Hetsika sy korontana: anjatony ireo voasambotra tany Frantsa

Raikitra ny fisamborana. Nitohy, ny faran’ny herinandro, ny fihetsiketsehan’ireo manao akanjo mavo “gilets jaunes”, manerana an’i Frantsa. Maherin’ny iray hetsy izy ireo izao nidina an-dalambe izao ary efa hetsika amin’ny andro fahasivy ny nataon’izy ireo. Anisan’ny anton’ny hetsika ny fanapahan-kevitry ny filoha frantsay, i Macron, ny hanangana ny filankevitra ambony ho an’ny toetry ny andro ka hampiakarana ireo hetra sy haba any amin’ity firenena ity. Tsy faly ny vahoaka frantsay amin’ny ankapobeny ka nisalotra ny akanjo mavo nanerana ny tanàn-dehibe any an-toerana nanohitra izany. Manahy amin’ny hoavin’ny taranaka izy ireo amin’izany fanapahan-kevitra izany. Tonga hatreny amin’ny lapam-panjakana, Champs-Elysée, mihitsy ireo mpanao fihetsiketsehana raha ny tao Paris ary nanao sakana sy nandoro kodiarana sy fiara nirehitra. Teo koa ny fanimban-javatra nanerana ny tanàna. Tsy maintsy niditra an-tsehatra ny mpitandro filaminana nandrava izany ka niteraka ny fifanjevoana sy fifanandrinana. Nisy ny voasambotra ary voalaza fa anjatony izy ireo. Nisy koa anefa ny mpitandro filaminana naratra. Andrasana ny fanambaran’ny fitondrana frantsay…

Synèse R.

 

News Mada0 partages

Mpanazava eto Madagasikara: misokatra ny taom-piasana

Nanomboka ny taom-piasana vaovao ao anatin’ny telo taona ho avy (2018-2021) ny Mpanazava eto Madagasikara, omaly. Taorian’ny fifidianana ireo tompon’andraikitra vaovao isan’ambaratongany ao anatin’ny fikambanana no nosokafana ny taom-piasana. « Tano ny finoana ho ampinga », io ny lohahevitra hovoizina ao anatin’izao telo taona ho avy izao. Filoha nasionaly vaovao i Safira Mihangy na Rakotomalala Helinoro. Nofidina nandritra ny fihaonambe natao tany Ambatomanga, ny volana septambra lasa teo, izy.

Nanomboka omaly ihany koa ny 16 andro hanaovana hetsika hiadiana amin’ny herisetra mianjady amin’ny vehivavy.  Sehatra iray iasan’ny Mpanazava eto Madagasikara io ady amin’ny herisetra io. Hisy ny hetsika maro hatao mandritra ny 16 andro ho fandraisan anjara mavitriky ny mpikambana ao amin’ny Mpanazava manerana ny Nosy.

Fikambanana manome hasina ny ankizivavy ny Mpanazava. Tanjona ny hampatanjaka sy ny hampiroborobo ary manova ho tsaratsara kokoa hatrany ny fiainan’ny zatovovavy.

Anisan’ny laharam-pahamehana, ankoatra ny fanatsarana ny kalitaon’ny fanabeazana sy ny kalitaon’ny fiofanana, ny fampitomboana ny isan’ny mpikambana. 50 000 ireo mpikambana amin’izao fotoana izao ary ampitomboina ho 80 000 izany ao anatin’ny teo tao ho avy.

Hankalazaina ao anatin’ity taom-piasana ity ny faha-80 taon’ny Mpanazava eto Masagasikara. Homarihina amin’ny karazana hetsika marobe izany manerana ny Nosy.

Hetsika nasionaly manaraka ny fiofanana ho an’ireo mpiandraikitra mpanabe hotanterahina ny 26 ka hatramin’ ny 30 desambra ho avy izao, hiandrasana mpizaika 900 mahery avy amin’ny faritany rehetra hijoroan’ny Mpanazava eto Madagasikara.

Tatiana A

News Mada0 partages

Fahasalamana: misy voka-dratsy amin’ny saina sy ny vatana ny tsy fahampiana ioda

Hitohy ny fanovozana ioda ny sira ampiasain’ny tokantrano rehetra ho amin’ny taona 2019, taorian’ny fiaraha-miasa amin’ireo orinasa mpamokatra sira any Antsiranana sy any Morondava, hisy ny fanovozana ioda ny sira vokarina any Toliara, araka ny fanazavan’ny talen’ny kabinetran’ny minisiteran’ny Fahasalamana, Randriamarotia Willy, omaly teny Ambohidahy.

Singa iray mampivelatra ny sain’ny zaza any an-dakilasy ny ioda ka tokony hahazo ny fatra sahaza azy ny rehetra, indrindra ny zaza. Maro ny sakafo ahitana ioda ,toy ny eponard sy ny hazandranomasina fa tsy ampy ka tsy maintsy asiana ioda ny sira fampiasa isan’andro.

Araka ny fanadihadiana nasionaly momba ny ioda ny taona 2014, mahatratra 21,3% amin’ny tokantrano malagasy ihany ny mampiasa sira misy ioda manaraka ny fenitra. Nanomboka ny taona 1994 no efa nisy ny fanasiana ioda ny sira avy amin’ny toromariky ny sampandraharahan’ny Firenena mikambana momba ny fahasalamana (OMS).

Mikarakara fankalazana ny Androm-pirenna iadiana amin’ny voka-dratsin’ny tsy fahampiana ioda ny minisitera sy ny mpiray ombon’antoka, ny 28 sy 29 novambra ho avy izao, any Fianarantsoa. « Ny fihinanana sira misy ioda, antoky ny fivelarana ara-tsain’ny zaza sy ny fahasalaman’ny daholobe » ny lohahevitra.

Mitondra voka-dratsy maro ny tsy fahampiana ioda toy ny fahafahan-jaza ho an’ny vehivavy mitondra vohoka, fahataran’ny fitomboana, fivontosana eo amin’ny tenda (varingisa).

Maro ny hetsika hotanterahina any Fianarantsoa hanentanana ny vahoaka momba ny maha zava-dehibe ny ioda ho an’ny vatana sy ny saina.

Manomboka izao, hisy fitiliana ny sira rehetra amidy eny an-tsena raha misy ioda na tsia.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Zotra Ivato sy Ambohitrimanjaka: naneho ny kilema sy ny gaboraraky ny taxi-be ny mpanjifa

Ny asabotsy teo, samy nanao hetsika hanoherana ny tsy rariny ataon’ireo mpitatitra ny mponina eny Ivato sy eny Ambohitrimanjaka. Ho an’ny eny Ivato, vitsivitsy ireo nanohina ny antso. Tsy araka ny fitabataban’ny olona mpandeha taxi-be ny fahatongavana naneho hevitra sy firaisankina.

Anisan’ny fitakian’ny mpandeha ny hanitsiana ny saran-dalana ho an’ny tapa-dalana, tsy maintsy 500 Ar ny aloan’ny mpandeha, na akaiky aza ny toerana aleha toy ny miala eo Ivato mankeo Talatamaty. Tokony hotazomina ny 300 Ar ho marimaritra iraisana, raha ny hevitry ny mpandeha hatrany.

Mbola betsaka ireo mpihodina an-dalana fa tsy mandeha manatitra ny olona any amin’ny farany any Vassacos raha miala avy any Ivato. Ny sasany koa, hatreo Talatamaty ihany amin’ny hariva fa tsy tonga any amin’ny Horizon Ivato.

Namaky bantsilana ny tsy fanajan’ny taxi-be ny mpandeha ihany koa ireo mpandeha vitsy naneho hevitra teny Ivato afakomaly.

Ny teny Ambohitrimanjaka, anisan’ny fitarainan’ny olona ny tsy fisian’ny taxi-be rehefa manomboka hariva ny andro. Midangana ny saran-dalana kanefa tsy mahafapo ny tolotra.

Tatiana A

News Mada0 partages

BFV-SG: manohana ny asa tanana

Haranty ao amin’ny masoivohon’ny banky BFV-SG ao amin’ny araben’ny Fahaleovantena ny zava-bitan’ny vondrona mpanakanto, ny Gasy Rug, nanomboka ny 22 novambra teo hatramin’ny 30 novambra ho avy izao. Mampiavaka azy ireo ny fikirakirana ny rary avy amin’ny taretra, toy ny fanaovana tsihy na karipetra lehibe vita amin’ny tanana.

Mampiasa akora fototra avy eto an-toerana ny Gasy Rug, ary namolavola ny endriny ny mpanakanto Pascale Vetois. Miara-miombon’antoka amin’ny Alliance française Toamasina ny BFV-SG amin’ny fanohanana ny Gasy Rug izao, tafiditra ao anatin’ny asa sosialy miteraka asa.

Taozavatra efa natao tao amin’ny rovan’i Manjakamiadana, fony taonjato faha-20.

Mifanojo amin’ny faha-20 taona nisian’ny banky BFV-SG eto Madagasikara ihany koa izao tranga izao. Fotoana manamarika ny fahavononany hanatsara hatrany ny tolotra sy ny fanomezana fahafaham-po ny mpanjifa. Azo adika fa tafiditra ao anatin’ny fitaratry sady mampifandray ny Malagasy ity banky ity, ankehitriny. Tanjony rahateo ny fandraisana anjara mametraka ny fampandrosoana maharitra ny toekarena, ahafahan’ny tsirairay manatanteraka ny tetikasany avy.

Njaka A.

News Mada0 partages

Faran’ny herinandro an-tsary

« Telorirana », antsa tononkalo niarahana tamin’i Benaina, Faribolana Sandratra Anjozorobe. Nifandimby namelona ny sanganasany ihany koa ny mpiray faribolana.

Maro ireo tovovavy 15 ka hatramin’ny 20 taona namaly ny antso, hampiseho ny talenta amin’ny fifaninanana “Miss Jeunesse de Madagascar” karakarain’ny KoloTV/FM.

Izay mivoaka, kanto avokoa… Sahirana tamin’ny fifantenana ireo mpitsara telo mianadahy!

Andritiana Manou, anisan’ireo tovovavy nandray anjara. Miakanjo fitondra amin’ny andro mafana.

Nanatontosa : Fanou R sy HaRy R

News Mada0 partages

Rallye – « Tour de Tanà », faha-18: norombahin’i Tahina ny amboara

Tontosa, ny faran’ny herinandro teo, ny “Tour de Tanà”, andiany faha-18, dingana farany amin’ny fifaninanam-pirenena, fanamoriana fiarakodia. Fifaninanana nokarakarain’ny klioba AsaTana. Taorian’ny fitsapana manokana miisa 13 nafana vay tokoa, nandrombaka ny amboara i Tahina.

Ady mafy ny natrehin’ny mpanamory nandray anjara tamin’ity dingana farany amin’ny fiadiana ny tompondakan’i Madagasikara 2018, fanamoriana fiarakodia, ity, indrindra teo amin’i Rivo sy i Tahina. Azon-dRazafinjoelina Tahina tamin’ny ora farany anefa ny fandresena. Vitany tao anatin’ny 1ora sy 59’ sy19’’ halavirana 160,95 kilometatra. Tafapetraka eo amin’ny laharana faharoa kosa Randrianarivony Rivo rehefa nisedra olana teo amin’ny mekanika. 20 segondra ny elanelam-potoana teo aminy sy i Tahiana. I Teddy sy i Herman kosa ny mamarana ny telo voalohany tamin’ny laharana ankapobeny. Ora 2 sy efatra minitra ny nanaovany ny fitsapana manokana miisa 13.

Azo lazaina ho sarotsarotra ihany ny fitsapana manokana tamin’ity indray mitoraka ity, raha ny voalazan’ny ankamaroan’ireo mpanamory. Tafakatra sivy ireo niala an-daharana hatramin’ny omaly raha toa ka telo kosa ireo nivoaka ny làlana. Ho an’i Jordan sy i Batsoa, nitrangana olana teo amin’ny mekanika izy ireo teo amin’ny ES11 ka nampivadika ny fiara nentiny.

 

Nifanenjika hatrany i Rivo sy i Tahina

Nafana vay ny fifanenjehana teo amin’i Rivo sy i Tahina. Nitana ny laharana voalohany nanomboka tany amin’ny ES1 ny ekipan’i Rivo sy i Ando ary samy nanantena ny fandreseny avokoa ny mpijery sy mpanaraka teny an-toerana. Nitsimbadika anefa ny valin-dalao tany amin’ny ES13. Efa nanomboka ny zoma sy asabotsy no nisy olana ny fiaran’i Rivo sy i Ando. Somary nitandrintandrina, araka izany, izy tamin’ny andro farany hisorohana ny mety ho fialana an-daharana sy ny loza mety hitranga. Antony nahavery kely azy ireo izany, raha ny fanazavana nentin’i Rivo. Hatreto, raha atao ny tambatr’isa nandritra ny dingana enina tamin’ny fiadiana ny tompondakan’i Madagasikara 2018, manana ny isa ambony indrindra i Tahina. Mbola miandry ny fanapahan-kevitra farany anefa vao afaka mamantatra izay tena tompondaka amin’ity taona ity, eo amin’ny fanamoriana fiarakodia.

 

Mi.Raz

 

 

Ireo dimy voalohany “18e Tour de Tanà”

1-Tahina sy Tovohery (Subaru Impreza) : 01 :59’ :19 ‘’

2-Rivo sy Ando (Subaru Impera): 02:00’:00’’

3-Teddy sy Herman (Ford Ranger): 02:04’:00’’

4-Davonjy sy Yoan (Foton Tunland): 02:04’:09’’

5-Freddy sy Jimmy (Isuzu D Max): 02:06’:53’’

 

 

News Mada0 partages

Basikety – CACC: laharana faha-8 ny MB2All

Niatrika ny lalao fiadian-toerana ny ekipa malagasy, MB2All, omaly tany Maputo, Mozambika, nandritra ny fiadiana ny amboaran’i Afrika, ho an’ny ekipa tompondaka sokajy vehivavy, taranja basikety. Eo amin’ny laharana faha-8 ny misy an’i Madagasikara, taorian’ny faheresena nanoloana ny ekipan’ny KPA avy any Kenya. Hita ho nanezaka mafy ireto mpilalao malagasy nanomboka tany amin’ny ampahefa-potoana voalohany. Nitarika tamin’ny isa 12 noho 6 ny ekipa Malagasy, saingy nanantombo kosa ry zareo Kenyanina nandritra ny ampahefa-potoana faharoa ka noverezin’izy ireo tamin’ny isa 24 noho 19 indray ny Malagasy. Nampitombo ny teknika teny ambony an-kianja ny ekipa malagasy tamin’ny ampahafefa-potoana fahatelo ka nitarika tamin’ny isa 39 noho 37. Tsy nanaiky lembenana anefa, tetsy ankilany, ny KPA avy any Kenya ka tsy nitsahatra nampitombo isa. Nisesisesy ny isa telo ka nanomboka nibanaka ny elanelanelana teo amin’ny roa tonta. Nivoaka mpandresy ny ekipan’ny Kenya ka isa 52 no ho 49 ny nandavoany ny MB2All.

Raha tsahivina,10 ny ekipa nandray anjara tamin’ity fifaninanana afrikanina amin’ny taranja basikety ity ary notsinjaraina ho vondrona roa. Ekipa fahaefatra tao amin’ny vondrona nisy azy i Madagasikara rehefa avy nifanandrina tamin’ny Lakers avy any Mozambika ka nibata ny fandresena tamin’ny isa 58 no ho 48. Nihintsana teo amin’ny lalao ampahefa-dalana kosa rehefa nifampitana tamin’ny ekipa kalaza Inter Clube avy any Angola. Isa mavesatra 78 no ho 46 ny nandavoan’ny Angoleizy ny ekipa malagasy tamin’izany.

Azo lazaina ho ratsy ihany ny vokatra, saingy ampy hakana lesona ny fiatrehana ity fifaninanana ity, raha ny nambaran’ny mpanazatran’ny MB2All. “Zava-dehibe ny fandraisana anjara tamin’ny lalao iraisam-pirenena toy itony”, hoy hatrany ny fanazavana.

 

Mi.Raz

News Mada0 partages

Handball – CCOI: nisongadina ny ekipa Reonioney

 

Niditra tamin’ny andro fahatelo amin’ny lalao fifanintsanana, fiadiana ny amboaran’ny ranomasimbe Indianina, taranja handball, omaly, ireo ekipa mpifanandrina. Nandritra izay andro telo nifanesy izay, nisongadina hatrany ny ekipa reonioney. Ekipa anisan’ny sangany miohatra amin’ireo mpifaninana hafa.

Ho an’ny omaly, fandresena roa ny azon’ny Reonioney tamin’ny alalan’ny ekipan’ny Tamponnaise, vehivavy sy ny ekipan’ny Chateau Morange, lehilahy. Ity farany izay nifanandrina tamin’ny ekipan’ny ASSM, solontena malagasy ary nibata ny fandresena tamin’ny isa 20 no ho 19.

Azo lazaina ho antonony ihany ny vokatra ho an’ny Malagasy tamin’ny andro voalohany, teo amin’ny Cosfa. Tsy afa-bela nanoloana ny mpifanandrina taminy izy ary hita ho mbola misy ny lesoka eo amin’ny teknika.

 

Mi.Raz

 

Valin-dalao androany:

(D) JSB (Reu) – Cap Sister (Sey) : 32 – 11

(D) AS Tsiky (Mad) – PC Boueni (May) : 22 – 25

(D) Tamponnaise (Reu) – THBC (Mad) : 21 – 10

(H) Saint Pierre HBC (REU) – Vacoas (Mau) : 37 – 27

(H) Tsingoni (May) – Cosfa (Mad) : 23 – 26

(H) ASSM (Mad) – Chateau Morange (Reu) : 19 – 20

 

Ino Vaovao0 partages

HANDBALL CCOI 2018 : Lavon’ny ekipan’ny St Michel ry zareo Seiseloa

Ny Fikambanan’ny Handball aty amin’ny Oseana indianina na «  Association Handball océan Indien  » na Ahboi izay notarihin’ny filohany Hairoudine Anzizi no nikarakara ity fifaninana ity izay eo ambany fiahian’ny federasiona malagasin’ny Handball.  Haharitra herinandro ny fifaninanana ary tsy hifarana raha tsy amin’ny alahady 2 desambra 2018 ho avy izao. Fito ny isan’ireo mpikambana mandrafitra ny Ahboi izay ahitana an’i Madagasikara, Maurice, Comores, La Réunion, Seychelles, Mayottes ary Rodrigues saingy dimy tamin’ireo ihany no nandefa solontena hiatrika ity fifaninanana ity. 

Ekipa efatra lahy sy vavy no misolo tena an’i Madagasikara izay ahitana ny Thbc, As Tsiky, Cosfa, ary ny Assm. Toy izao kosa ny voka-dalao tamin’ny fanombohana izay natao tamin’ny sabotsy 24 Novambra lasa teo iny : Asc Tsingoni (Mayotte) sy St Pierre Hbc (La Réunion) nisaraka tamin’ny isa sahala 24 sy 24 ; lavon’ny St Michel (Malagasy) tamin’ ny isa mavesatra 21 noho ny 13 kosa ny ekipa Durantha (Seychelles). 

Nilaza ny filoha mpitantana ny Federasiona malagasin’ ny Handball  Razafitsalama Aimé Fidèle nandritra ity fanokafana ny lalao ity fa hotolorana mari-pankasitrahana manokana ireo ekipa mendrika amin’ity fifaninana ity ho fampiroboroboana hatrany ny handball aty amin’ny Ranomasimbe Indianina. 

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

TSIROANOMANDIDY : Dahalo miisa 6 mirongo fitaovam- piadiana nampihorohoro ny mponina

Nihorohoro fatratra ny mponina ary samy tsy nisy sahy nivoaka ny trano fonenany. Vokany, omby miisa 20  voalaza fa an’i Velo,  no voaroban’ireo olon-dratsy. Avy hatrany dia nampandre ny zandary mampandry tany ao an-toerana izy ireo tamin’ io alina io ihany, ka nifampitaona mba hanara-dia ny omby lasa. Tsy ela dia tonga ireo mpitandro filaminana raha ny tatitra voaray ihany ka raikitra ny fiambenana ny kizo rehetra teny amin’ny manodidina fiafenan’ny malaso. 

Teo amin’ny toerana atao hoe Antsira fokontany Bemangoraka no nahatrarana ireto dahalo. Nitsoaka moa ireto farany rehefa nandre ny firodorodon’ny fokonolona mpanara-dia ka navelan’izy ireo teo ny omby. Soa ihany fa tafaverina tamin’ny tompony  tamin’izay fotoana izay ihany ny fananany. Tsy nisy ny olona naratra na ny aina nafoy nandritra ny fifandonana na dia teo aza ny tahotra vokatry ny fampihorohoroana nataon’ny dahalo. Ireo olon-dratsy kosa mbola karohina fatratra amin’izao fotoana izao.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

DISTRIKAN’I MAROVOAY : Tovolahy iray noahiahiana namono olona matin’ny fitsaram-bahoaka

Avy hatrany dia fitsaram-bahoaka fa tsy mila mpitandro filaminana intsony. Tranga maro no efa niseho teo aloha, eny fa na hatramin’ny mpitandro filaminana aza ankehitriny sahin’ny  fokonolona vonoina, vao tsy ela akory izay. Ny sabotsy lasa teo tao Madirokely  kaominina Tsararano Distrikan’i Marovoay indray no nahitana ity tranga mahatsiravina ity. Tovolahy manodidina ny 26 taona antsoina hoe Jean Chris no voarohirohy fa namono nahafaty an-dRafidiarison Florencien. 

Nalain’ny  miaramilan’ny Das ity farany mba hatao  fanadihadiana. Vao nandre izany anefa ny fokonolona dia tezitra mafy ka  nitroatra sy nikasa sy handeha hamono azy avokoa. Raikitra ny savorovoro tamin’izay fotoana izay ka tsy navelan’ny mponina io lehilahy io raha tsy nindaosin’ny fahafatesana. Marihina anefa fa mbola tsy fantatra mazava izay tena antony niahiahiana azy saingy tsy te hahalala izany ireo mponina fa dia samy nitroatra namono azy daholo. Nisy ny fepetra noraisina taorian’izay dia ny  tao amin’ny Borigadin’i Marovoay no nisahana ny famotorana lalina ity tranga ity. Arahina akaiky ny fizotry ny raharaha amin’izao fotoana izao.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

OLONA LASAN’NY RANOMASINA : Niala maina ny vedety fa Lalaina Zanadrano no nahita ny razan’ilay tovolahy

Ny andron’io ihany, dia efa nihetsika nitady azy ilay orinasa niasany. Nisy ny fampiasana vedety haingam-pandeha saingy niala maina. Ny andron’ny zoma, nanohy ny fikarohana ny razana ilay vedety haingam-pandeha.

Ny zoma antoandro, na dia mbola reraky ny asa letisia tamin’ny alina aza i Lalaina Zanadrano, dia noho ny fitiavana ny mpiara-belona dia tonga nanampy ny fianakaviana tamin’ny fikarohana ny razana. Lalaina zanadrano izay efa tsy vahiny amin’ny maro fa manana talenta voajanahary amin’ny fikarohana olona maty an-dranomasina. Ny volana septambra, dia izy no nahita ireo ankizy roalahy mpinamana samy niara-maty natelin’ny ranomasina teo amin’ny ranomasina Lisea Jacques Rabemananjara.

Ny sabotsy, nijanona nikaroka ny razana ilay vedety haingam-pandeha. Efa kivy ny fianakaviana. Nampanantena azy ireo hatrany i Lalaina Zanadrano fa tsy maintsy hitany izany razana izany.

Taranaky ny Zanadrano  

Ny sabotsy 24 novambra tokony ho tamin’ny 2 ora tolakandro, dia hitan’i Lalaina Zanadrano tao amin’ny fari-dranomasina Ampanalana ny vata- mangatsiakan’ilay tovolahy avy any Manjakaray namoy ny ainy tao anaty ranomasina ny alakamisy.Noporofoin’i Lalaina Zanadrano ny traikefany momba ny ranomasina. Niala maina ny vedety haingam-pandeha tamin’ny fikarohana fa i Lalaina zanadrano izay tanam-polo sy tsy mampiasa “masque de plongée ” no nahita ny razana. Sady milomano no misitrika izy mikaroka ny razana ary mahavita mijanona eny ambony ranomasina mandritra ny ora maromaro amin’ny maha zanadrano azy. Fihetsika izay tsy vitan’ olon-tsotra tsy zanadrano. 

Mila fijerena akaiky ity tovolahy ity. Olona maro no miantso ny fanjakana mba hijery azy sy hanome asa sahaza azy. Voaresaka ny tokony han draisana azy ho mpiasan’ny mpamonjy voina. Hatreto mantsy, ankoatra ny asa mandalondalo izay ataony toy ny asa letisia, dia mitondra kalesa manary fako no asa fanaony andavanandro. Raha izao talenta sy traikefa ananany izao anefa dia tena olona ilain’ny firenena tokoa izy ka mila tohana sy ampiana. Ao Salazamay Toamasina ampitan’ny Pandora Club izy no mipetraka. Izy izay tsy manana finday akory fa izay mila azy dia tonga mijery azy mivantana any an-tranony.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

AFERA MBOLA RAJAONAH : « Tsy misy idiran’ny raharaha politika ankehitriny », hoy ny Bianco

Tamin’ny fanambaràna navoakan’ny Bianco no nitondran’izy ireo fanazavana fa tsy misy idiran’ny raharaha politika somary mafampana amin’izao fotoana izao akory ny famotorana sy ny fanadihadiana atao amin’ity mpanolotsaina manokana sy akaiky ny filoha teo aloha, Rajaonari-mampianina Hery ity. Nambaran’ny Bianco fa tsy vao izao akory fa efa tamin’ny taona 2017 tamin’ny alalan’ny rantsa-mangaikan’ny Bianco tao Toamasina no efa nisy ny fanadihadiana natao tamin’ i Mbola Rajaonah. 

Efa nisy ny raharahana kolikoly nahavoasaringotra an’ity farany izay nandraisan’izy ireo andraikitra ka nanatanterahana fanadihadiana taminy. Araka ny fanazavana dia nisy ny famotorana lalina natao tamin’i Mbola Rajaonah ary mbola tohin’izany no antony nampanantsoana azy teny amin’ny foiben- toeran’ny Bianco teny Ambohibao ny 17 novambra lasa teo, izay niafara tamin’ny fisavana ny trano fonenany teny Ambohimahitsy sy ny toeram-piasany etsy Antsahabo sy tany Toamasina. Fantatra fa misy ireo milaza fa noho ny nisafidianan’ity mpandraharaha ity hanohana ny Kandidà Ravalomanana Marc no antony nandraisan’ny Bianco andraikitra ka anaovana izao fanadihadiana aminy izao. 

Ao ihany koa ireo manaparitaka fa ireo heverina ho manam-pahefana sy ambony eto amin’ny firenena no maniraka ny Bianco hanao izany. Hentitra anefa ny teo anivon’ny birao mahaleo tena miady amin’ny kolikoly  raha nilaza tao anatin’ity fanambaràna navoakany ity fa mahaleo tena tanteraka izy ireo amin’ny fanatanterahana ny asany ary tsy misy idiran’ny toe-draharaham-pirenena ankehitriny ny famotorana izay ataon’izy ireo. Andrasana fatratra araka izany izay valin’izao fanadihadiana ataon’ny Bianco izao. Miandrandra ny vahoaka rehetra mba hisy vokany tsara izao fanadihadiana mifototra amin’i Mbola Rajaonah izao mba tsy hisy intsony ireo tsy matimanota eto amin’ny firenena.

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

ANDRY RAJOELINA : Mitohy ny fanampiana ho an’ ireo marefo ara-pivelomana

Mitohy ny fidinana ifotony ataony miaraka amin’ ireo mpiara-miasa aminy, mba hijerena akaiky ireo olana mianjady amin’ny vahoaka ahafahana manampy sy mitondra fanampiana ho azy ireo.

Nifantoka betsaka tamin’ny fijerena ireo olana sedrain’ny mponina eny ifotony indray ny fandaharam-potoanan’ny kandidà Andry Rajoelina ny herinandro lasa teo iny. Saika noteteziny avokoa ireo boriborintany teto Antananarivo ary anisany nahazo tombony manokana tamin’ izany ireo mponina mipetraka eny amin’ny faritra iva. Maro tamin’ ireto farany no nametraka fitokisana tamin’ny Kandidà n°13 ka nifidy azy ny 7 novambra lasa teo. Tsy nanadino izany ny Kandidà Andry Rajoelina fa tonga nitafa mivantana tamin’ireo vahoaka mihitsy mba hamaly soa azy ireo. Nahazo ny anjarany ihany koa ny mponina tetsy Ankorondrano. 

Tonga teny an-toerana ny Kandidà Andry Rajoelina ny faran’ ny herinandro lasa iny nizara fitaovana ho an’ireo mpianatra madinika. Natao izany mba hanamaivana ny fahasahiranan’ireo ray aman-dreny amin’ny fanomanana ny fidiran’ny mpianatra. Hafaliana tanteraka no hita soritra teny amin’ny endrik’ireo renim-pianakaviaka nisitraka ny fanampiana satria vita ho azy ny fidiran’ny mpianatra noho ny fanampiana noentin’ny Kandidà Andry Rajoelina. 

Ankoatra izay dia mbola amperiny ihany koa ny fanatanterahana ireo velirano ao anatin’ ilay vinam-pampandrosoana ho an’i Madagasikara na ny IEM. Anisany imasoan’izy ireo fatratra ny  fanomezan-tanana ho an’ ireo fianakaviana marefo sy tra-pahasahiranana. Nidina ifotony teny Mahamasina, Itaosy ary Andohan’i Mandroseza indray nanatanteraka ny iraka avy amin’ ny Kandidà Andry Rajoelina ireo ekipan’ny IEM ny faran’ny herinandro lasa teo iny ihany. Zazavavikely iray malemy tsy afa-mitsangana tao anatin’ny valo taona no notoloran’izy ireo seza misy kodiarana, renim-pianakaviana iray ihany koa no nahazo milina fanjairana mba hahafahany mampandroso ny ankohonany ary vondrona zazalahikely mpanao baolina no nomena baolina. Ireo rehetra ireo dia hoentina hatrany mba hanampiana ny isan-tokantrano avy amin’ny Kandidà Andry Rajoelina. 

Fokontany maro nahazo fotodrafitrasa

Raha fintinina fohy ny herinandro lasa teo, dia efa notsidihany ihany koa ny Fokontany Andohatapenaka, Ambanidia, Manakambahiny, Ampefiloha Ambodirano. Ankoatra ny teny feno fankasitrahana nataony dia notolorany fotodrafitrasa mamaly avy hatrany ny filàna amin’ny andavanandrom-piainany ihany koa ireo mponina teny amin’ireo toerana ireo. Anisan’izany ny fanomezana rano fisotro madio izay olana fototra sedrain’ireo eny ambany tanàna. Ny fanamboarana toerana fanasan-damba ary ny fanamboarana tetezana hisorohana amin’ny hisian’ny fihotsahan’ny tany sy fiakaran’ny rano rehefa tonga ny fotoam-pahavaratra. 

Tsy mijanona hatreto anefa fa mitohy ary mbola hitohy hatrany izay asa fanasoavana ny mpiara-belona ataon’ny Kandidà Andry Rajoelina izay. Tanjona ny hanala fahasahiranana ny vahoaka Malagasy izay tafiditra ao anatin’ny fandaharan’asan’ny IEM. 

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

TSIKOMBAKOMBAN’I RAJAO SY RAVALOMANANA : Tsy ankasitrahan’ireo mpomba ny HVM maro

Raha hisy ny fifidianana filohampirenena fihodinana faharoa dia nilaza ny mpomba ny kandidà laharana faha-13 ao amin’ny bileta tokana Andry Rajoelina any amin’ny tapany avaratry ny Nosy iny fa efa vonona hiatrika izany. Fantatra fa misy ireo avy amin’ny antoko hafa nifaninana tamin’ny fifidianana filoham-pirenena  fihodinana voalohany teo no efa nanambara ihany koa izay kandida ho- tohanany raha hisy ny fihodinana faharoa.

Misy amin’ireo eo anivon’ny antoko Hvm no efa nanambara fa tsy hiandry ny baiko na «  consigne  »  avy amin’ny birao politika ry zareo satria efa mahafantatra ny kandidà ho tohanany amin’ny fihodinana faharoa. «  Misy lojika sy etika tokony harahina sy hotazomina rehefa manao politika. Tsy idiranay velively ny adin’ny filoha teo aloha Hery Rajaonarimampianina  izay kandidan’ny Hvm tamin’ny fihodinana voalohany sy ny filohan’ny Tetezamita teo aloha Andry Rajoelina izay kandida natolotry ny Mapar. 

Niara-nitolona tamin’ity farany izahay tamin’ny taona 2009 ary nanohana an’i Hery Rajaonarimampianina ny tenany sy ny antoko notarihiny tamin’ny 2013. Araka izany rariny ary lojika raha hanohana an’i Andry Rajoelina izahay raha hisy ny fifidianana filoham-pirenena fihodinana faharoa  » hoy ireto mpikambana ao amin’ny Hvm ireto. «  Sanatria tsy zahay nitolona nanohitra ny jadona sy fanamparam-pahefana ary famarotana Tanindrazana nataon’ny filoha teo aloha Ravalomanana Marc indray no hamerina azy eo amin’ny fitondrana  » hoy ireto farany. «  Miezaka manatsara tena ingahy Ravalo amin’ny toerana izay alehany rehetra saingy tsy hiova izany velively ity farany ary ho diso fanantenana ny mpikambana Hvm hanohana azy. Tsy mena- mivadika toa andro ririnina Ravalomanana Marc  » hoy hatrany  ireto farany.

Tsy baikon’i Rajao intsony

Mieritreritra ny hifanome tanana Ravalo sy Rajao raha hisy ny fifidianana fihodinana faharoa. Tsy zakan’ny vavonin’ingahy Rajaonarimampianina ny filohan’ny Tetezamita teo aloha Andry Rajoelina. Ity farany anefa no nametraka azy tamin’ny toerana maha filoham-pirenena azy. Tsy mahay mankasitraka ary amin’ny ratsy no namalian’ity filoha teo aloha ity ny tsara sy soa natao azy. Tsy mahagaga araka izany raha hiara-dia amin’ ingahy Ravalomanana i Hery Rajaonari mampianina satria mitovy fomba fisaina. 

Mety hanome baiko ny hanohanana an’ingahy Ravalomanana i Hery Rajaonarimampianina saingy maro ireo tompon’ andraikitra sy mpikambana ao amin’ny antoko Hvm ary ireo mpanohana an’ity farany teo aloha no nilaza fa manana ny safidiny malalaka ary tsy baikoin’ingahy Rajao intsony. «  Ampy izay ny natao. Tsy ananan’ingahy Rajaonari mampianina trosa ny tenako. Nanampy azy aho tamin’ ny alalan’ny volako manokana fa izao kosa hanohana an’i Andry Rajoelina ny tenako raha toa ka hisy ny fifidianana fihodinana faharoa  », hoy parlemantera Hvm iray voafidy any amin’ny tapany avaratry ny Nosy iny. 

Nambaran’ny iray hafa kosa fa «  samy manana ny mampiavaka azy ny faritany tsirairay ary samy hafa ny zavatra niainana nandritra ny fotoana nitondran-dRavalomanana Marc ny firenena ka tsy tokony hoterena hifidy an’ity farany  ». Mazava ny resaka…..

 Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

TONTOLO IAINANA : Loza mitatao ho an’ny faritra Boeny ny fikaohan’ ny riaka ny nofon-tany

Izay koa ny tanjon’ilay atrik’asam-paritra nandritra ny roa andro ho an’ny minisiteran’ny fambolena teto Mahajanga. Ny alarobia sy ny alakamisy 22 novambra teo no nahatontosana izany ho an’ireo ben’ny tanàna sy ireo vondron’olona ifotony na ny Voi, ary ireo tekinisianina mpisehatra no nomen’ny minisitera mpiahy ity fampiofanana natao teny aminy restaurant Kanto, La corniche teto Mahajanga. Andiany fahatelo ity atrik’asam-piofanana natao ity, ka ny hahatrarana ny tanjon’ny fampandrosoana arivo taona fahatelo na ny ODD, no fanambin’ireo mpikarakara, izay vatsian’ny banky alemana ho an’ny fampandrosoana na ny KFW vola. 

Araka ny fantatra nandritra ny fihaonan-dRazafindravonjy Germain, mpandrindram-paritra ny PLE Boeny, tamin’ny mpanao gazety taorian’io atrik’asa io. Efa mananika ny 3200 hekitara amin’ny velaran-tany 5400 hekitara nanaovana fanamby no efa vita voly hazo amin’izao fotoana izao, izay ambara fa mbola hitohy hatramin’ny volana jona taona 2019 ny fandahara’asa ataon’ny PLE ao amin’ity tetik’asa iray ity. Ny vondron’ny tantsaha mifanome tanana amin’ireo rantsa-mangaikan’ny minisiteran’ ny fambolena eny ifotony no miara-manao tan-tsoroka amin’izany fanajariana ny sahan-driaka izany. Izao no atao dia mba hiarovana ny nofon-tany tsy ho raraka satria ahiana hiteraka fihontsahan’ny tany ka hiafara amin’ny fahatotoran’ireo tanimbary eny ambanivohitra rehetra eny, hoy hatrany ity mpandrindram-paritra ny tetik’asa ny PLE ity.

Loza mitatao ho an’ny Faritra Boeny, hoy hatrany ny fanazavany raha tsy amin’ izao vanim-potoan’ny maitso ahitra izao dia mifanome tanana ny rehetra. Ny distrikan’i Mahajanga II sy Marovoay ary Ambato Boeny no nahazo tombony amin’izao tetik’asa fikajiana ny tontolo iainana izao, ary mbola hisandrahaka amin’ireo distrika hafa raha mila tosika amin’ny fanajariana ny nofon-tany koa.  Nanentana ny rehetra   ny tenany mba hiara- hiombon-tsaina amin’ ity ady atao amin’ny fiarovana ny nofon-tany ity, ka samy handray ny manandrify azy, toy ny fambolen-kazo isan-taona fa amin’ny vanim-potoan’ny fahavaratra na ny maitso ahitra izao.

INVMGA.

Ino Vaovao0 partages

FANAKATONANA ORINASA MIISA 400 : Mikaikaika sy miantso vonjy ireo olona very asa

Orinasa miisa 400 be izao mantsy no indray nakatona tamin’ izany. Voalaza fa noho ny tsy fanarahan-dalàna sy tsy fahafenoana fepetra no antony nandraisan’ny minisitry ny indostria Guy Rivo Randria-narisoa izany fepetra mambotry ny mpiasa malagasy izao. Mampiahiahy ihany ity toe-javatra ity satria vao tsy ela akory izay ary nifanindry an-dalana tamin’io fanakatonana orinasa io mihitsy aza ny fankalazana ny andro Afrikanina ho an’ny fananganana orinasa. “Ny andro Afrikanina ho an’ny fananganana orinasa ankalazaina nefa ny orinasa malagasy potehina sy akatona”, hoy ireo very asa naneho ny tsy fankasitrahany ity fihetsika mampiahiahy nataon’ny minisitry ny indostria ity. 

Mampametra-panontaniana ny maro ity fihetsika nasehon’ i Guy Rivo Randrianarisoa ity. Dia sanatria ve ka manao “tsipaky ny miala aina” sy manampatra ny fahefana kely nomena azy sahady Andriamatoa minisitra izay olona akaiky an’ingahy Ravalomanana Marc, ka hanohy ny famotehana ny orinasa malagasy tahaka izay nataon’ity filoha teo aloha fony izy teo amin’ny fitondrana ny firenena ? Raha izany mantsy ny zava-misy dia mazava fa “Mpandrava sy mpamotika” tokoa ireto olona akaiky ny mpanorina ny orinasa Magro sy Tiko  ireto. Ny fety miha manatona anefa tsy mba misy indrafo sy fitadiavana marimaritra iraisana hitsinjovana ireo mpiasa malagasy misehatra amin’ireo orinasa an-jatony ireo. Tsy mahazaka fifaninanana fa manao bontolo sy mamotika hatrany ary te-hanjaka tokana hatrany. 

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

FARITRA AROVANA AO IKONGO : Olona miisa 2 tratra nandripaka Ala, 5 hafa nitsoaka any anaty ala

Misy ny hetsika fisamborana ireo olona tratra mandripaka ala, indrindra ireo mbola sahy manohitra izany.  Ampiasana fitaovana harifomba sy amin’ny alalan’ny zana-bolana mihitsy no itadiavana ireo olona mahavanona izany ankehitriny. Tsy hanaiky mora amin’izay olona  tratra mandika lalana amin’ny fandripahana ala intsony izy ireo  manomboka izao. Iaraha-mahita ankehitriny ny fahasimban’ny tontolo iainana izay tena lasa miantraika amin’ny  fiainantsika olombelona mihitsy ny voka-dratsiny. 

Ohatra velona amin’izany ny  fisiana havandrabe  izay mbola tsy fahita teto Madagasikara mamotika ny voly narahina ora-mikija, tahaka izany koa ny fahataran’ny orana izay ilain’ny tantsaha amin’ny fambolena sy ny fiompiana.  Manoloana izany indrindra dia fantatra tamin’ny loharanom-baovao voarainay, fa  olona miisa roa hatreto no tratra ambodiomby nanao ity famotehana ala ity, dimy hafa kosa mbola karohina fatratra  satria raha ny tatitra ihany dia nitsoaka ao anaty ala izy ireo. Tsy hikely soroka amin’ny fanasaziana ireo olona tratra moa ny tompon’andraikitra ary mitohy ny hetsika  mba hiarovana ireo harena voajanahary. 

Raha tsiahivina dia fampandrosoana  maharitra ny Faritra Alaotra-Mangoro sy ny amin’ny Faritra Atsinanana iny no tena tanjona amin’izao hetsika izao. Fepetra hahatomombanana ny fahatsaran’ny fiainan’ny olombelona ny paikady hampandrosoana ireo faritra arovana, ka tokony hiara-hisalahy amin’ izany ny tsirairay. Ny ala atsinanan’ i Madagasikara no ipoiran’ny loharano izay fototry ny ain’ny zavaboahary, antoky ny fambolena sy ny fiompiana, izay iankinan’ny fivelomantsika andavanandro. “Ndeha kajiana sy koloina ny ala, higohantsika, ny zanatsika, ny taranatsika ny fanomezany !”

Tatianà R.

Tia Tanindranaza0 partages

Tetibolam-panjakana 2019Ho ampy ve ny fe-potoana handinihana azy ?

Lany teo anivon`ny Antenimieram-pirenena ny 20 novambra lasa teo nandritra ny fivoriana azon`ny besinimaro natrehina ny fandaharam-potoana fahatelo iasan`ny depiote hatramin`ny 5 desambra ho avy izao.

Araka ny lahadinika dia tapaka fa hodinihana anio sy rahampitso ny fandinihana ny tetibolam-panjakana lasitra (LFI) amin`ny taona ho avy (LFI 2019). Raha tsiahivina ny vinavina dia manodidina 9.014 miliara ariary ny tetibola ampiasaina amin`ny taona 2019. Nahitana fiakarana 25,5% izy io oharina tamin`ity taona ity. Hiakatra 615 miliara ariary ny fampiasam-bola eo amin`ny lafiny sosialy raha 438 miliara ariary ny taona 2018, nahitana fiakarana 41,7%. Mikasika ny fampidiran-ketra, hovinavinaina 4.876,3 miliara ny faran`ity taona ity. Ahitana 12% ny taham-panagonan-ketra (Taux de pression fiscale). 6,3% izany no avy amin`ny hetra ary 5,7% avy amin`ny fadin-tseranana. Hovinavinaina hitombo 0,3% amin`ny taona ho avy izay ahitana taham-panangonan-ketra 12,3%. Ny fantatra aloha dia hafana ny fandinihana an`ity LFI 2019 ity mandritra ny roa andro. Hodinihana ao ihany koa ny lalàna mahakasika fifanarahana iraisam-pirenena miisa 6 sy soso-kevitra manome vahaolana (proposition de resolution) miisa roa (2) araka ny voarakitra ao anatin`ny fandaharam-potoana vaovao eo anivon`ny Antenimieram-pirenena.

Tsy laharam-pahamehana

Miteraka resabe anefa ny fandinihana an`ireo volavolan-dalàna laharana 034-2018 momba ny LFI 2019 ireo. Tsiahivina fa nanao fanambarana ny fiarahamonim-pirenena ny zoma lasa teo ka nahatsikaritra fa maro ireo tsy laharam-pahamehana voasoratra ao anatin`ilay volavolan-dalàna. Tsy mifanandrify amin`ny laharam-pahamehana avy amin`ny fanjakana sy ny soso-kevitry ny fiarahamonim-pirenena ny voasoratra ao anatin`ny volavolan-dalàna mahakasika ny tetibolam-panjakana, hoy ny ROHY. Ohatra no raisiny tamin`izany ny tetibola natokana ho an`ny minisiteran`ny paositra sy ny fifandraisan-davitra izay nampiakarina 87 miliara ariary raha toa ka 6 miliara tamin`ny taon-dasa. Mbola hindramina amin`ny firenena sinoa anefa ny 70 miliara ariary ka tsy tokony holaniana ao anatin`ny iray andro fotsiny ny LFI 2019. Mila fotoana tsara ary mila fifampidinihana miaraka amin`ny fiarahamonim-pirenena sy ny mpanatanteraka io volavolan-dalana io izay vao tokony holaniana eny amin`ny Antenimieram-pirenena, hoy hatrany ny ROHY.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Miditra anaty Krizy i FrantsaNikorontana i Paris, olona 103 nosamborina

Henjana ny fifandonana teo amin’ny mpitandro ny filaminana sy ireo mpanao fihetsiketsehana nosalorana ny anarana hoe “gilets jaunes” any Frantsa izay tsy manaiky ny fampiakarana ny vidin-tsolika sy mitaky

 

vahaolana avy amin’ny fanjakana momba fidangan’ny vidim-piainana amin’ny ankapobeny any Frantsa. Goavana ny hetsika ny sabotsy teo tao Paris renivohitra, 106 000 no mpanao fihetsiketsehana nidina an-dalambe manerana an’i Frantsa ka ny 8 000 tamin’ireo dia tao Paris, araka ny nambaran’ny minisiterann’ny atitany. Nilahatra teny amin’ny araben’ny Champs-Elysées ireo mpanao fihetsiketsehana niaraka tamin’ny sora-baventy sy ny kiririoka. Niha nafana ny toe-draharaha koa dia raikitra ny fifandonana, nirefodrefotra ny baomba mandatsa-dranomaso, narahan’ny tifitra rano nataon’ny mpitandro ny filaminana mba hanapariahana ireo manao fihetsiketsehana. Ireto farany ihany koa tsy nanaiky lembenana, niainga ny toratoraka, nipetraka ny sakana. Polisy iray no voalaza fa naratra mafy satria voatoraka teo amin’ny masony ka tovolahy iray 27 taona no nosamborina avy hatrany satria nahiana ho nanao izany. Ankoatra azy dia nisy olona 103 hafa ihany koa nosamborina, ka notanana eny amin’ny tobin’ ny polisy avy hatrany ny 101. Mbola hanatanteraka fihetsiketsehana goavana indray ny “gilets jaunes” ny sabotsy 1 desambra izao raha ny nambaran’ireo mpitarika. Etsy an-kilan’izay, hentitra ny fitondram-panjakana, tsy hiverina amin’ny fanapahan-kevitra efa noraisiny, izany hoe tsy hidina ny vidin-tsolika. Manahy ankehitriny ny Frantsay fa toa miditra tsimoramora any amina krizy politika sy sosialy ny firenen’izy ireo ary manomboka efa mahery fihetsika ireo mpanao fitakiana.

Nangonin’i RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Sabotsy Fifanampiana Za’GasyTeny Manjakamiadana indray no nanatanterahana azy

Araka ny teny efa nifanomezana, hoy Ratiharison Jean Navandahy filohany, dia nifamotoana teny amin’ny fokontanin’i Manjakamiadana indray ireo mpikambana Za’Gasy

Tia Tanindranaza0 partages

Anosibe nitrangana hain-tranoTsy azo anorenana trano hazo intsony

Mba ho fiarovana ny ain’ny mponina dia tsy azo anorenana trano hazo intsony ao amin’ny fokontany Anosibe Andrefana I, toerana nisian’ilay hain-trano goavana namoizana ain’olona efatra farany teo.

 

Mbola misy amin’ireo traboina ihany anefa no minia manao izany, izay nambaran-dRafanomezantsoa Jean Laurent lefitry ny sefom-pokontany ao an-toerana fa tsy maintsy handraisana fepetra manokana. Harodana ny trano raha araka ny fanazavany ary iarahana amin’ny lehiben’ny Boriborintany fahefatra izany mba hahafahana mandrindra ny filaminana. Volakely monja mantsy, hoy izy, no elanelan’ny manamboatra trano biriky sy ny trano hazo amin’izao noho ny fidangan’ny vidin-kazo nefa hahafahana miaro ain’olona sy misoroka ny loza mety hitranga. Ho an’ireo traboina tsy manana fahafahana kosa dia nambaran’izy ireo fa tsy rariny na dia fantatra aza fa hanolo-tanana azy ireo ny tompon’andraikitry ny tanàna. Tonga nitsidika azy ireo ny faran’ny herinandro teo ny foundation telma sy ny vondrona axian ary ny  Birao nasionaly misahana ny loza voajanahary. Ankoatra ny fihainoana mivantana ny hetahetan’ireo mponina dia nanolotra vary, savony, siramamy ho an’ireo fianakaviana miisa 200 ihany koa izy ireo ho fanampiana azy amin’ny fiatrehana ny fiainana andavanandro. Nambaran-dRtoa Kassy Nirina Dor, talen’ny serasera eo anivon’ny vondrona axian moa fa tafiditra ao anatin’ny hetsika fanampiana amin’ny maha olona tanterahin’izy ireo izao izay niarahany tamin’ny Humanitarian Plateform Madagascar ihany koa.

Pati sy Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

LOZA SCOOTER

Nahafaty olona roa ny fandehanana scooter teto an-drenivohitra nandritry faran’ny herinandro teo.

Ny voalohany dia tetsy Ambohimangakely izay niafara tao ambany kamiao ny mpitaingina ary maty tsy tra-drano. Ny faharoa kosa dia tetsy Iavoloha raha nandeha tamin’ny lalana tsy tokony ho izy ilay kodiaran-droa, nanao “sens unique” ary nifatratra tao ambany kamiao koa. Mamo ireo mpandeha. Naratra mafy izy roa ka ny iray no namoy ny ainy rehefa tany amin’ny hopitaly. 

FITSARAM-BAHOAKA

Tao Marovoay, olona efa eo am-pelatanan’ny mpitandro ny filaminana ary vao avy nosamborina no mbola nalain’ny olona ihany ary tsy namelany raha tsy tapitra ny ainy. Tany Antsirabe II, tao Sahanivotry indray dia nirohotra ny olona teny amin’ny biraon’ny zandary ary nangataka ny hamoahana ny olona izay nosamborin’izy ireo mba hovonoina. Soa fa efa natao ny fanolorana ny fampanoavana ireo olona fa raha tsy izany dia asa indray izay nitranga. Mirongatra ny fitsaram-bahoaka. 

ZON’OLOMBELONA TSY VOAHAJA INTSONY

 Nodorana velona ny roa lahy izay tratra nangalatra omby tao Ambohitsilaozana-Ambatondrazaka. Nafatotry ny olona ary teo imason’ny rehetra no natao ny fitsaram-bahoaka. Tsy nisy fisamborana taorian’izay ary dia samy nody fotsiny ny olona rehefa avy nijery ilay sarimihetsika tena izy sy mivantana. Tsy voafehy intsony ny fitsaram-bahoaka eto Madagasikara ary tena mihemotra tanteraka ny laharan’ny firenena amin’ny resaka fanajana ny zon’olombelona izay isan’ny takian’ny mpamatsy vola anefa. 

HERISETRA ATAO AMIN’NY VEHIVAVY

Mivoaka ny isa fa 60%-n'ny vehivavy izay iharan'ny herisetra dia tsy sahy mitoroka sy mitory akory eny anivon’ny mpitandro ny filaminana, raha araka ny tatitry ny Unicef. Mbola mandefitra be ny vehivavy satria dimy isan-jato ihany no sahy mametraka fitoriana rehefa niharan’ny herisetra. 

 

ZANDARIMARIAM-PIRENENA

Nihena ny isan'ny trangana fitsaram-bahoaka tamin'ity taona ity, hoy ny zandarimaria. Na dia nalaza be aza ny fitsaram-bahoaka nahazo polisy tany Fenoarivo Atsinanana, 23 ireo tranga tamin'ity taona ity raha toa ka 51 tamin'ny taona lasa. Mbola antenaina hihena io isa io amin'ny taona ho avy raha mitohy ny fanentanana sy fampigadrana ireo tena tompon'antoka, hoy ny zandarimaria. Na izany aza, efa telo sahady no matin’ny fitsaram-bahoaka tamin’ny herinandro lasa teo. 

FITSARANA RAHARAHA HAZO SAROBIDY

Hanomboka handray ny birao misy azy ireo ny mpitsara manokana izay hisahana ny fanadihadiana sy fitsarana momba ny fanondranana hazo sarobidy. Izay ihany koa vao tena mandeha ny fikirakiràna ireo dosie marobe. Raha tsiahivina dia tsy maintsy hovitain’izy ireo ao anatin’ny enim-bolana ny fitsaràna. Voakasik’izany ve ny mpitondra tamin’ny tetezamita izay efa fanta-poko fantam-pirenena fa nivelona tamin’ny fanondranana ?  

FANAFIHANA TENY ALASORA

Lasa ny vola an-tapitrisany tao amin’ny villa iray tetsy Alasora. Nofatoran’ireo valo lahy mitam-basy sy manao saron-tava ny mpiambina ary nolavahan’izy ireo ny tamboho mba hahatafidirana tao an-trano. Tsy misy azo natao intsony fa dia nanaraka izay nolazain’ireo mpandroba sisa ny tompon-trano. Tsy nisy ny herisetra satria tsy nisy nanohitra nandritry ny fanafihana. Ny maraina vao tonga teny amin’ny mpitandro ny filaminana ny voatafika.

Tia Tanindranaza0 partages

TRANON’NY MPIANATRA

Fijaliana ny an’ireo mpianatry ny oniversiten’Antananarivo izay monina eny amin’ireo trano natao ho an’ny mpianatra eny Ambatomaro. Mangiran-dratsy, hoy izy ireo, no efa milahatra rano amin’ny Bidon izahay saingy hariva vao mahazo.

OLANA FAMATSIAN-DRANO

Nanao fihetsiketsehana ireo mpianatra sy mponina eny Ambatomaro ny Zoma teo noho ny olana amin’ny famatsian-drano. Nisy ny fampiasan-kery avy amin’ny mpitandro ny filaminana, raha ny voalaza, ary ankoatra ny fanipazana etona mandatsa-dranomaso dia nisy koa ny fisamborana sy fikasihan-tanana.

TSY EKENA NY FIKASIHAN-TANANA

Ny marainan’ny sabotsy teo dia nanao fanambarana ny solontenan’ireo mpianatry ny oniversite monina eny Ambatomaro fa tsy manaiky ny fikasihan-tanana azy ireo ary mitaky ny famoahana ireo namany tsy hita popoka. Miisa roalahy moa ireo mpianatra voalaza ho tsy hita izay nalehany ireo.

Tia Tanindranaza0 partages

Mpampiasa taksibe Ivato sy AmbohitrimanjakaSamy mangataka ny hampidirana koperativa vaovao

Kaominina roa no nahitana ny fihetsehan’ny mpanjifa momba ny fampiasana taksibe ny sabotsy teo.

 

 Anisan’izany ny teny Ambohitrimanjaka noho ny fikasan’ireo mpitatitra hampiakatra ny saran-dalana mampitohy an’i 67 ha amin’ity tanàna iray ity ho 800 Ar manomboka ny sabotsy fiandohan’ny volana desambra ho avy izao.Vao  mainka mitotongana andro aman’alina mantsy ny kalitaon’ny asa omen’ireto taksibe mihazo an’Ambohitrimanjaka ireto ny mpanjifany, hoy ireo mponina ka anisan’ireny ny tsy fanajana. Nanangon-tsonia ireo mponina nanehoana ny tsy fahafaliany izay fantatra fa hateriny any amin’ny antokon-draharaha misahana ny fitaterana an-tanety  ( ATT). Takian’izy ireo ihany koa ny hampidirana koperativa vaovao mba hisian’ny fifaninanana ka izay mety sy mifanaraka amin’ny filàn’ny mponina no handehanany. Toraka izany koa ireo  mponin’ Ivato. Ho an’ity farany indray dia tsy mampaninona ireo mpanjifa ny fiakaran’ny saran-dalana ho 600 Ar, saingy tsy eken’izy ireo ny hanaovana ny tapa-dalana ho 500 Ar na dia mandingana tobim-piantsonana iray aza. Hetahetan’izy ireo ihany koa ny hampidirana koperativa hafa raha toa ka tsy vonona ny hifanaraka sy hanaja azy ireo ny ao amin’ny zotra D. Tsiahivina moa fa ankoatra  ireo mponin’Ivato dia tena mahita faisana ihany koa ireo vahiny mandalo eny an-toerana noho ny fihodinan’izy ireo an-dalana. Anisan’izany ny Ivato mihazo an’i Talatamaty dia mijanona, indrindra fa ny andro sabotsy.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mitohy ny fitsaram-bahoakaRoalahy maty nodorana velona

Lehilahy roa no indray matin’ny fitsaram-bahoaka tao amin’ny Kaominina Ambohitsilaozana, distrikan’Ambatondrazaka ny faran’ny herinandro teo.

Tratra nangalatra omby izy ireo raha ny fampitam-baovao, ka tsy nananan’ny olona hantra fa dia nanamparan’ny vahoaka ny fony sy ny hatezerany, ary nodorany velona. Sesilany ny asan-dahalo any amin’iny faritra Alaotra iny tato ho ato, ka izay no mahatonga ny olona mahavita mandatsaka aina, na dia voararan’ny lalàna aza. Mitohy hatrany izany ny fitsaram-bahoaka. Raha ny antontan’isa nivoaka ny volana septambra teo dia efa miisa 26 ireo olona matin'ny fitsaram-bahoaka hatramin'ny fiandohan'ity taona 2018 ity, izany hoe tena betsaka. Efa mihoatra ny 30 aza izany io satria vao ny volana oktobra teo no nisian’ireo polisy 3 lahy matin’ny fitsaram-bahoaka tany Fenoarivo Atsinanana rehefa notondroina ho mpanao ratsy kanefa hamita iraka no anton-dia. Ho an’ny taona 2017 moa, dia 68 no matin’ny fitsaram-bahoaka miisa 64, ka mpitandro filaminana ny 3 tamin’ireo. Zara raha nisy 6 monja tamin’ireo fitsaram-bahoaka 64 ireo no vosakana, ary olona 38 kosa no olona voasambotra. Tena nahazo vahana ny fitsaram-bahoaka tato anatin’ny taona vitsivitsy noho ny antony samihafa, fa goavana ny tsy fisian’ny tany tan-dalàna sy tsy fifampatokisan’ny manampahefana sy ny vahoaka. Mila vahaolana maty paika io, ary ilana fifampatokisana eo amin’ny mpitondra sy ny entina, ny mpitandro filaminana sy ny mpitsara an-daniny ary ny vahoaka an-kilany, ny fametrahana ny tany tan-dalàna, ary zava-dehibe ihany koa ny fampivoarana ara-toekarena amin’ny alalan’ny fampanan’asa ny olona satria mihena ny mpanao ratsy rehefa misy ny asa mahavelona.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Teatra Tropy JeannetteManana mpandimby i Mamy Rajaonarivelo

Tontosa omaly alahady 25 novambra tetsy amin’ny AFT “Alliance Française Andavamamba” ny hetsika Tsiahy an-kira “Souvenirs en Chansons Theatrales” natao hahatsiarovana manokana an’i Mamy Rajaonarivelo

 

 mpilalao fototra lehilahy andiany faha-3 tao amin’ny Tropy Jeannette mpilalao teatra Malagasy izay nodimandry tamin’ny taon-dasa 2017. Nizara roa mazava ny seho natao. Tamin’ny fizarana voalohany no nihantsan’ny Tropy Jeannette hira  8 natambatambatra avy amin’ireo piesy teatraly nalaza efa nolalaovin’izy ireo. Teo amin’ny fizarana faharoa kosa dia niangaliana hira 10 nahatsiarovana an’i Mamy Rajaonarivelo ka ny zanany Rajaonarivelo Aina Sarobidy “Kolo” no tena niangaly betsaka tamin’ireo hira nohirain-drainy fony fahavelony. Azo ambara tsy am-pisalasalana ho an’ireo nanatri-maso fa tena manana mpandimby i Mamy Rajaonarivelo. Nampihetsi-po tanteraka ny niarahan’i Kolo nihira tamin-dRajaonarivelo Lala reniny sy tamin’i Poussy anabavin-drainy. Efa mpanaraka an’i Dada hatrany tamin’ny famerenan-kira nataony aho tamin’ny mbola kely, hoy i Kolo, ary liana tamin’ny hira teatraly ka nahatonga ho azy ny sanganasan’i Dadabe Sylvestre Rajaonarivelo nohirain’i Dada Rajaonarivelo Mamy. 10 taona aho no niditra tao amin’ny “Atelier Theatre” ka vao nivoaka tamin’izany aho dia efa nanomboka niaka-tsehatra nihira. Efa  niara-nihira tamin’i Mamy aho tamin’ny taona 2017 ary tamin’io taona io ihany koa aho no niditra ao amin’ny Tropy Jeannette. 24 taona ny lehilahy ankehitriny ary anisan’ny handrafitra ny Tropy Jeannette amin’ny fankalazana ny faha-90 taonany amin’ny 2019. Nanotrona manokana an’ity hetsika ity ny filoham-boninahitry ny Tropy Jeannette, Andriambala Joseph izay hananika ny faha-94 taonany atsy ho atsy.

 

Ntsoavina Evariste

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lafo ny fandidiana maso « greffe de cornées »Nahita vahaolana ny ONG Santé & Développement

Aretina miha mahazo vahana eto amintsika ny aretin’ny maso ary lafo ny fandidiana rehefa tonga amin’ny dingana mila izay ilay aretina.

 

 

Noho ny ezaky ny ONG Santé Développement, dia mandalo eto Madagasikara amin’izao fotoana i Dr Maurice Collin sy Dr Joel Bessière avy any Grenoble Frantsa, izay manampahaizana amin’izany. Nisy ny famoriana ireo marary miisa 20 mahery avy nodidiana maso (greffe de cornées) tamin’ity taona 2018 tetsy amin’ny tetsy Service Ophtalmo CHU HJRA nataon’izy ireo sy ireo olona afaka nisitraka fahitana indray rehefa avy jamba sy tsy nahita intsony. Lafo tokoa ny fanaovana ny ”greffe de cornées” any ivelany, hoy ny Profesora Raobela Léa, Lehiben’ny Service Ophtalmo. Ny vidin’ny “greffons” dia efa lafo, ny fidirana hopitaly na ny “hospitalisation” koa. Vao mainka hidangana ny vola lany raha mbola isika eto Madagasikara no ho any ampitan-dranomasina noho ny saran’ny fiaramanidina sy ny fivezivezena any. Noho ny fiaraha-miasa amin’ny Santé Développement miaraka amin’ny governemanta Malagasy sy ny minisiteran’ny fahasalamana ary ny HJRA dia raisin’io ONG io an-tanana ny saran’ny “greffe de cornées” ny fitaterana ny “greffons” mankaty amintsika. Niantohan’io ONG io ihany koa ny fanofanana an’i Dr Onja tany Lyon mba tsy hanafarana mpandidy avy any ampitan-dranomasina intsony. Tsy vao izao fa efa maro ny asa fanasoavana nataon’ny ONG Santé et Développement eto Madagasikara amin’ny sehatry ny fitsaboana. Efa namatsy “Appareils dialiseurs rénaux ny HJRA sy ny HJRB,  nanolotra fitaovana goavana “Gamma camera” ho an’ny Hopitaly Manarapenitra Andohatapenaka, nanampy tamin’ny fanaovana vaksiny hamongorana ny lefakozatra, nanolo-tanana tamin’ny fandidiana ireo zaza beloha na “hydrocephales”. Fanamby goavana katsahin’izy ireo hieli-patrana manerana ny Nosy ihany koa ny  famatsiana rano fisotro madio.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Colletif des normaliens de MadagascarHiady ho an’ny tombontsoan’ny mpampianatra

Hiady ho an’ny tombontsoan’ireo mpampianatra namany ny “Collectif des normaliens de Madagascar”na ny fikambanan’ireo mpampianatra nahavita fiofanana izay nanatanteraka kongresy tetsy Ampefiloha ny sabotsy teo.

 

 

 Nambaran’ny solontenan’izy ireo tamin’izany fa tsy mbola vita ny tolona ho an’ny mpampianatra mpiasam-panjakana eto Madagasikara. Raha 500.000 Ar mantsy ny indemnité izay nangatahin’izy ireo tamin’ny Fitondram-panjakana  dia vao 50.000 Ar  monja hatreto no tonga eny am-pelatanan’izy ireo, izany hoe vao 10 % ka tsy maintsy hiady izy ireo. Tsy ahoanay, hoy izy ireo izay filoham-pirenena ho lany eo saingy tsy maintsy hiady kosa izahay ary efa miantso sahady ireo kandida roalahy mpifaninana goavana amin’ny fifidianana fihodinana faharoa mba ho vonona amin’izany.  Tsiahivina  fa mbola amin’ny alalan’ny fifampidinihina aloha no hisantaran’ireto collectif ireto ny dingana hataony amin’ny fitakiana. Hihaona mivantana amin’ny minisitry ny fanabeazam-pirenena izy ireo ka zavatra maro loha no entiny amin’izany. Anisan’ireny ny fampidirana ireo mpampianatra tsy voaray ho mpiasam-panjakana nefa nahavita fiofanana ara-dalàna. Eo ihany koa ny fitakiana ny indemnité, ny fanatsarana ny  faripiainan’ny mpampianatra…. Nohamafisin’ireto collectif ireto fa hihamafy ny tolona ary tsy hijanona.

Pati sy Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ho avy ny famaizan’ny Malagasy…

Vao aty amin’ny hazakazaka fa tsy lasa filoha ianao dia efa potipotehanao ohatr’izao ny olona.

 

 Dia hiady kosa aho hiady amin’ny tsy hahafahanao mahazo fahefana. Mety izaho no tratra androany fa rahampitso mety ny hafa, hoy ilay mpandraharaha iray fanta-daza tratry ny karazana hetraketraky ny sasany rehefa tsy nanaiky hiara-dia aminy sy hita soritra ho miaraka amin’ny kandida heveriny fa afaka hijery ny tombontsoan’ny besinimaro. Misy horaisina izany ary mila fahatongavan-tsaina ho an’ny rehetra ihany koa. Ady iraisana ny fisakanana ny fahazoan’ny olona efa hita fa namotika firenena fahefana indray, ary mila faizina ireny. Afaka mandinika ny tantara tsara isika mianakavy fa sao sodoka sy jamban’ny vary sy menaka tsy mahavita taona tahaka ilay efa natao sivy taona lasa izay. Fa taiza hatramin’izay 5 taona latsaka tsy naha teo amin’ny seza azy izay no izao vao mikorapaka mitsinjo ny vahoaka madinika amin’ny entana mora, hono, e ? Tsy ratsy ny mizara sy manome fa tsy tokony hifono fanambakana satria tsy ampahafirin’ny sandan’ny harena nalaina teto ireny zavatra tsy mahavita taona hakana fom-bahoaka ireny e !  Ny zava-misy rahateo dia tsy mahatoky akory ny firenena Malagasy fa ny harena azo teto aza notaomina any amin’izay tany rehetra naleha tany ivelany ny ankamaroany, ary misy ny hananana dosie maloto any ampitan-dranomasina amin’izao fotoana izao. Ny eto an-toerana dia mipongapongatra any amin’ny Fitsarana ambony ireo dosie noho ny fanondranana harem-pirenena sy ny fahazoana harena tamin’ny fomba maloto,… Izany ve no hanavotra firenena ? Ady sy adidy iraisain’ny Malagasy ny miaro ny tanindrazany tsy hataon’ny tia tena sy mpamotika firenena ho toy ny fananana maty tompo eto. Tsy fombantsika anefa ny mamotika sy mandrava na inona na inona tsy fitovian-kevitra. Ny famaizana any anaty latsa-bato no valifaty tsara indrindra, izay efa andrasan’ny maro.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Basket Tompondakan’i AfrikaLaharana faha-8 ny Mb2All Madagasikara

Faha-8 ny laharana azon’ny Mb2All Madagasikara tamin’ity

 

 

 

fifaninanana ity rehefa lavon’ny KPA Kenya (52-49) omaly alahady 25 novambra teo amin’ny lalao fiadian-toerana faha-7 sy faha-8/

1er QT: 12-6

2e QT: 7-18

3e QT: 20-15

4e QT: 10-13

 

Ntsoavina Evariste

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana Fiohan’ny FMF MalagasyHametrahan-dRtoa Atallah Beatrice ny dian-tanany indray

 

 

Notendren’ny iraka manokan’ny FIFA, Véron Mosengo-Omba sy Sarah Solémalé tamin’ny zoma 23 novambra teo teny amin’ny Tranon’ny Baolina kitra Malagasy eny Isoraka ireo mpikambana ao amin’ny « Comité de normalisation » hitantana ny vonjimaika ny baolina kitra Malagasy hisolo ny Komitympanatanteraky ny FMF ka hanomana sy hitantana ihany koa ny fifidianana eo anivon’izany FMF izany ary hanomana ny hiatrehan’ny Barea ny CAN 2019 ihany koa. Voalaza tamin’izany ary fa  Rtoa Atallah Beatrice mpahay lalàna Malagasy no filoha hitantana an’ity Comité de normalisation ny baolina kitra Malagasy ity, I José Andrianaivo  no filoha lefitra ary Sahondra Rabenarivo sy Benony Jacues  no mpikambana.. Tamin’ny resaka heno avy eny Isoraka dia tsy nampoizin-dRtoa Atallah Beatrice izao fanendrena azy izao fa dia ny firesahana nivantana tamin’ireto solontenan’ny FIFA ireto no nahafantarany an’izany. Rehefa nametraka ny dian-tanany tamin’ny fifidianana ho filoham-pirenena Malagasy tamin’ny taona 2013 tamin’ny naha filohan’ny CENI azy ity Rtoa Atallah Beatrice ity izay isika rehetra ihany no hamaly an’eritreritra ny vokatra azo tamin’izany  dia indro izy fa hametraka tantara indray koa eo amin’ny fifidianana izay ho filohan’ny Federasion’ny Baolina kitra Malagasy.

Tia Tanindranaza0 partages

CCOI Hand-ball 2018Nibata fandresena avokoa ireo solontena Malagasy

Nanomboka tamin’ny sabotsy 24 novambra 2018 tetsy amin’ny Lapan’ny Fanatanjahantena Mahamasina ny fifaninanana CCOI « Fiadiana ny ho tompondakan’ny Ranomasimbe Indiana 2018 » taranja Hand-ball lahy sy vavy.

Tia Tanindranaza0 partages

Rallye - Tompondakan’i Madagasikara 2018Norombahan’ny Team Vidy Varotra ny fandresena

Nibata ny fandresena teo amin’ny fifaninanana Tour de Tanà andiany faha-18 nifarana omaly alahady 25 novambra ny ekipazy Tahina-Tovo nitondra ny fiara Subaru Impreza Vidy Varotra

 

 M 12 n° 5 izay nahitana dingana manokana niisa 13 teto amin’ny manodidina an’Antananarivo ka nahavitany ny lalana naleha tamin’ny fe-potoana 1h59’19,6’’ nanoloana ny fiara Subaru Impreza R4 n°6 nentin-dRivo sy Ando rahalahiny, 40,7’’ taty aoriana ary ny fiara Ford Ranger M13 n°13 tara 4’40’’  tamin’ny voalohany. Voahosotra ho tompondakan’i Madagasikara 2018 eo amin’ny mpanamory rallye Malagasy izany i Tahina Razafinjoelina. Anisan’ny fandresena tsara sy niavaka efa azony tamin’ny volana aogositra tamin’ity taona ity ny Rallye du Boeny tany Mahajanga ary laharana faharoa izy nandritra ny Rallye de Mangoro tany Moramanga. Tsy iadian-kevitra intsony fa anisan’ireo manoratra ny tantaran’ny familiana fiarakodia eto Madagasikara ny Team Vidy Varotra izay tarihan’i Tahina Razafinjoelina rehefa nojerena ny zava-bitany tato anatin’ny 4 taona.

 

Tia Tanindranaza0 partages

EKAR Md Josefa MahamasinaNiavaka ny fankalazana ny fetin’i Kristy Mpanjaka

Notanterahana omaly alahady 25 novambra teny amin’ny Ekar Md Josefa Mahamasina ny Fetin’i Kristy Mpanjaka.

 

 

Niavaka ny omaly satria fotoana iray namoahana tamin’ny fomba ofisialy ireo mpikabary  9 mianadahy andiany Olon-tsambatra Ramose Lucien Botovasoa izay nofanin’ny Fikambanan’ny Mpikabary Katolika. “Andrianiko ny  teniko satria hitoriako ny vaovao mahafaly” no lohahevitra nosafidian’izy ireo, mampifandray ny fomba mampiavaka ny Malagasy amin’ny alalan’ny kabary sy ny asa fitoriana amin’ny maha kristianina azy ireo.Nisy ny fitsofan-drano azy ireo sy fitsofan-drano ihany koa  ny sampana APV eo anivon’ny Ekar Md Josefa Mahamasina, hetsika izay tafiditra hatrany ao anatin’ny fankalazana ny faha-150 taonan’ny Fiangonana. Taorian’izay dia nisy ihany koa fanolorana mari-pankasitrahana ho an’ireto mpikabary vaovao ireto. Feno hipoka tanteraka ny fiangonana io omaly io.

Nangonin’i RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Serasera an-dranomasinaHohatsaraina mba ho lavitry ny loza

Tsy maintsy manaraka ny fivoaran’ny teknolojia mifamatotra amin’ny tontolon’ny ranomasina i Madagasikara. Antony ny nizarana ireo manampahaizana manokana ny fahaiza-manao ho an’ ireo Malagasy miasa sy misehatra eny amin’ny ranomasina eo anivon’ny APMF eto Madagasikara.

Efa nisy hatrany moa ny fampiofanana ireo teknisianina miserasera amin’ireny ivontoerana mampifandrindra ny fitadiavana sy ny famonjena aina eny an-dranomasina ireny. Mbola nohamafisina izany tamin’ny faran’ny herinandro teo tetsy amin’ny Hotely Colbert Ananinarenina. Noho ny fandrosoan’ny teknolojia dia afaka mampiasa ny vaovao rehetra ahafahana misoroka ny loza ny teknisianina ary mandrakitra ny antontan-kevitra sy ireo tarehimarika manodidina ny tontolon’ny ranomasina ahafahana manampy ny sambo mivezivezy sy mifamoivoy. Nisy ny fijeren’ireo mpampiofana ny tranga nisy teto Madagasikara ka hanaovaozan’izy ireo tatitra hijerena ny zavatra tokony hohatsaraina sy hifampizarana traikefa. Tamin’izany tatitra izany dia efa nanambara ireo mpampiofana sy  mpanao fanadihadiana fa afa-po tamin’ireo seranan-tsambo 8 nohadihadiana.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Olona Hasin’ny Tany“Nisy nilatsadatsa-poana teto !”

Nosokajian’ny avy eo anivon’ny vovonana politika Olona Hasin’ny Tany (OHT) ho 3 mazava tsara ireo mpisehatra politika miditra lalina amin’ny toe-draharaham-pirenena ankehitriny.

 Ao ireo tsy nandray anjara mihitsy tamin’ny fifidianana, toy ny HFI sy ny tariny. Ao kosa ireo kandida nilatsadatsa-poana izay nametraka fa tsy tokony ho tamin’ny 7 novambra no nanatontosana ny fifidianana. Fahatelo dia izy mirahalahy hanao fihodinana faharoa amin’ny fifidianana filoham-pirenena, hoy ny filohan’ny fikambanana, Emile Ratefinanahary. Tsy ny olona tsy nandray anjara tamin’ny fifidianana sy tsy nanentana ny olona hifidy mihitsy, hoy ny tenany, no tokony hiteny ankehitriny hoe ataovy mangarahara ny fifidianana. Ny mampalahelo dia fahitana ny fanararaotana ireo marefo izay ampanaovina fitakiana manoloana ny HCC Ambohidahy ankehitriny. Antoka ho amin’ny firosoana amin’ny demokrasia ny firosoana amin’ny fihodinana faharoa ka aoka hirosoana, hoy ny tenany.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mbola Rajaonah« Tsy hitsoaka izany aho »

Nilaza ny fomba fijeriny manoloana ny resaka etsy sy eroa momba azy ny sabotsy 24 novambra teo ny mpandraharaha Mbola Rajaonah.

 

 

Nohamarininy fa nisy tokoa ny taratasy fandrarana azy hivoaka an’i Madagasikara (IST) ary tena nisy ny fiantsoana azy hatao fanadihadiana teny amin’ny birao mahaleotena miady amin’ny kolikoly (Bianco) sy ny fisavana ny trano fonenany. Tsy manana eritreritra mihitsy ny hitsoaka any ivelany aho, hoy izy satria eto Madagasikara ny asako sy ny fitadiavako ary ny fianakaviako. Nambarany ihany koa fa tonga sy namaly hatrany ny fampiantsoana nataon’ny Bianco ny tenany ary mbola ho tonga raha misy fiantsoana  hafa. Ny nahagaga kely ahy fotsiny dia toa atao resaka be etsy sy eroa ilay raharaha ary misy mihitsy ny haino aman-jery tena manenjika sy manaratsy ahy. Tsy mandà fanadihadiana aho fa aoka kosa mba hifanaja. Tsy mbola nanambara tamin’ny fomba ofisialy aho fa manohana ny kandida laharana faha-25 Marc Ravalomanana fa fiaraha-miasa no ataon’ny orinasan-tseraserako sy ny ekipa mpanohana an’io kandida io. Tahaka ny rehetra dia mandoa vola ry zareo ary manatanteraka ny asa mifandraika amin’izay ireo orinasan-tserasera voakasika. Mbola ho avy ny fotoana hanambarako amin’ny fomba ofisialy ny kandida hotohanako amin’ny fihodinana faharoa. Tsy maintsy ambara mazava izany, hoy i Mbola Rajaonah satria izay no atao hoe olom-pirenena tompon’andraikitra. Tsy an-kijery tavan’olona na bika aman’endrika ny fitantanana ny firenena fa izay afaka mametraka ny fitoniana politika sy fitoniana ara-toekarena no hotohanako. Ny antony dia satria mila an’ireo fitoniana ireo ny mpandraharaha mba hahafahany miasa sy mamokatra tsara. Mpanao fanatanjahantena ny tenako ary manohana ny fanatanjahantena Malagasy amin’ny ankapobeny satria io sehatra io no tena mampifandray sy mampihavana ny rehetra tsy misy resaka fiaviana na loko politika, hoy hatrany izy. Tetsy an-kilan’izay, nanazava ny Bianco fa ny 4 jolay 2017 no naharay fitarainana momba an’i Mbola Rajaonah ny sampan’ny Bianco any Toamasina. Nisy ihany koa avy eo ny 27 jolay 2018 fiantsoana nalefan’ny fitsarana manokana misahana ny kolikoly (PAC) mba handinihana antontan-taratasy hafa momba an’i Mbola Rajaonah koa hanohizana izany no asa atao amin’izao, hoy ny fanambaran’ny Bianco.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Mba matotra re ry Jean a a !

Tena izao tokoa ve ry Jean ilay hoe « ny tanana zatra mitsotra tsy afaka mivonkona intsony » ?

 Ny azo ambara angamba aloha dia niha lehibe ianao e e ! Fa ny hilaza anao ho niha matotra kosa aleo hiandry kely e e ! Misaotra anao amin’ny finiavana sy fikasana hanova an’ity firenena ity ho toy ny paradisa, raha tena izay tokoa ny fikasanao. Sao dia famahanan-dalitra anay toy ny hatramin’izay indray mantsy. Mba matotra amin’izay re ry Jean a a ! Mba jerijereo ihany ny fanaon’ny olona sy ny fihodin’ity tany ity ! Aiza amin’ireo tanàn-dehibe eto an-tanàna ireo indray ary izao no horavaravanao hanaovana an’izany lamasinina izany ? Na ireo hoe tranobe koa aza e ! Saran-dalana taksibe aza ry Jean eto mampimenomenona ny olona ka mainka fa izany. Sakafony isan’andro aza manahirana azy ny mitady azy. Mba manaraha ny lojika ihany hoy aho! Mba matotra re marina e e !

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana GAKAMAMiantso ny Malagasy tsy higidragidra

Izahay eo anivon’ny fikambanana GAsy KA MAhery (GAKAMA), hoy ny Maitre Michel le Dragon mpitarika azy ireo izay mpahay ady maro dia miandry izay filoham-pirenena vaovao ho lany eo.

Tsy manana fahavalo olombelona izahay fa raha ny faniriana aza dia mba angady sy famafa no holanjain’ireo mpitandro filaminana rehefa tonga ny 26 jona. Izany no hirariana mba ho marika fa firenena mamokatra sy milamina i Madagasikara. Miantso ny vahoaka Malagasy aho mba tsy higidragidra satria hifandombera ihany ireo mpifaninana politika ireo atsy ho atsy. Mila voizina eto hatrany, hoy ny tenany, izay kolontsaina tsy tia gidragidra izay.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitondrana malagasy misambadidaka ankehitrinyHanahirana izay filoham-pirenena vaovao eo

Firenena tan-dalàna sy fitondrana tsara tantana raha fehezina no tena tanjona napetrak’ireo mpitondra fanjakana rehetra teto Madagasikara sady fototr’ireo vina ankapoben’ireo kandida ho filoham-pirenena rehetra teo ihany koa.

 Natao hankato lalàmpanorenana avoakan’ny HCC. Eto Madagasikara, ny filoham-pirenena no mitarika, ny antenimieram-pirenena avy eo, ny antenimierandoholona ary izay vao ny governemanta sy ny rafitra hafa rehetra. Nisambadidaka ambony ambany ny andraikitr’ireo rafitra ireo raha ny zava-nisy tato ho ato no dinihina. Lasa nipetraka amina toerana avo dia avo ny HCC, hany ka voadingany ny andraikitry ny filoham-pirenena sy ny antenimieram-pirenena. Ny HCC, ohatra, no namoaka ny lalàm-pifidianana, nefa tokony ho ny antenimieram-pirenena. Izy koa no nandrava ny governemanta kanefa tokony ho andraikitry ny filoham-pirenena sy ny antenimieram-pirenena, raha ny fanazavan’ireo mpahay lalàna tamin’ireny fotoana ireny no jerena. Mbola ao anatin’ny vanim-potoam-pifidianana hatrany isika ankehitriny ary nametraka olana maro ny dingana rehetra nolalovana tao. Raha hanatontosa ny fianianany sy hanao ny fampanantenany izay filoha hitondra vaovao eo dia ahoana no fomba ahazoana antoka fa afaka hanatontosa ny vinany an-kalalahana izy ? Araka ny andininy faha-54 ao anatin’ny lalàmpanorenana dia izay manana parlemantera be indrindra no tokony hanendry ny praiminisitra. Amin’ny fomba ahoana no hahafahan’izay praiminisitra Mapar hanatontosa ny vinan’ny filoham-pirenena lany tamin’ny anaran’ny antoko TIM na ny mifanohitra amin’izay ? Sa ve hamoaka didy hitsivolana na « ordonnance » hanafoanana ny antenimieram-pirenena izay filoha ho lany eo ? Mbola ho sarotra ny raharaha.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

CFMManiry fifidianana tsy hanapotika firenena

Samy miandrandra ny didy manodidina ny fifidianana havoakan`ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) ny Malagasy.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiatrehana voka-pifidiananaMila miandry ao anaty fitoniana

Ny 28 novambra 2018 ho avy izao, amin`ny 10 ora maraina no hamoaka ny didy mahakasika ny fifidianana filoham-pirenena ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana.

 

 Nandritra iny herinandro iny, maro ireo savorovoro misy eo anivon`ny tontolo politika ary misy fiantraikany mivantana any amin`ny olo-pirenena izany. Misy ireo mivoy adim-poko, fanafoanana fifidianana… Ny fiverenana ifotony amin`ny soatoavina Malagasy, ny fihavanana, ny fahaizana miara-monina, ny fifanajana, indrindra ny fanekena amin`ny tsy fitovizana safidy no tokony himasoan`ireo mpanao politika sy ny olom-pirenena.  Tsy tokony hisy faritra na fokontany na kaominina mirona hisafidy kandidà iray na hafa dia milaza fa misy ny fanavahana. Misy mpanao politika ary ny sasantsasany amin`ny mpanao gazety no mivoy an`izay kanefa efa nilaozan`ny toetrandro. Mila miandry ny voka-pifidianana ao anatin’ny fitoniana ny vahoaka Malagasy satria misy rafitra mahefa napetraky ny lalàmpanorenana.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaMaka tahaka an-dRavalomanana

Tonga amin’ny fitenenana hoe: “ny soa fianatra” ny fihetsiky ny kandida Andry Rajoelina amin’izao fotoana.

 

Toa maka tahaka ny fihetsika sy ny programan’asan’ny kandida Marc Ravalomanana kanefa dia mirehareha fa hafa mihitsy ilay IEM. Nilaza ny hametraka fandriampahalemana ny kandida Ravalomanana ary anisan’izany ny ady amin’ny asan-dahalo. Zava-dehibe ny fanafoanana ny fanondranana omby an-jambany. Mba nilaza ny hiady amin’io asan-dahalo io ihany koa i Andry Rajoelina taty aoriana. Raha ny tantara, dia efa nofoanan’i Marc Ravalomanana ny fanondranana an-jambany ny omby izay mampirongatra ny asan-dahalo fony izy teo amin’ny fitondrana, saingy naverin’ny fanjakana tetezamita tamin’ny 2010 kenefa io tena mampirongatra ny asan-dahalo. Nilaza i Marc Ravalomanana fa mahay mampakatra sandam-bola Malagasy haingana dia haingana ao anatin’ny fotoana fohy, ka dia niteny ihany koa Rajoelina fa hatao matanjaka haingana dia haingana ny ariary hahafahana mampidina ny vidin-tsolika. Ny fifandanjan’ny fanondranana sy fanafarana ny entana any ivelany no tena mampiakatra na mampidina ny sandan’ny ariary rehefa miditra ny vola vahiny, ka ny fanafarana no mampihena ny sandan’io vola Malagasy io. Raha ny fihetsiky ny kandida Rajoelina amin’izao anefa mitaha amin’ny fihetsik’i Marc Ravalomanana raha resaka vahaolana ara-tsosialy, dia azo ampitahaina ny Magro sy ny Tsena Mora, izay naharitra iry voalohany, vokatra Malagasy no nojifaina, misy famoronan’asa, mampiakatra ny vidin’ny vokatra eny amin’ny mpamokatra, mitazona ny vidin-javatra tsy hiovaova toy ny vary izay mora kokoa sy azo nialana tamin’ny fanararaotana,… Manao ny tsena mora kosa i Andry Rajoelina amin’izao fotoam-pifidiana izao, izay manafatra entana avy any ivelany fa tsy ny an’ny tantsaha no jifaina izay mampidina ny vidim-bokatra mazava ho azy, tsy vahaolana maharitra fa mandalo, tsy misy famoronan’asa maharitra, olom-bitsy no voakasika hatreto, mandany “devise” ny fanafarana azy nefa tsy mampitombo vokatra eto an-toerana … Fandaharan’asan’i Marc Ravalomanana hatramin’izay ny fampiroboroboana ny fampianarana sy ny fisitrahan’ny zanaka Malagasy izany, ka nahatratra 92% ny tahan’ny fidirana an-tsekoly tamin’ny androny. 72% ny taham-pankasitrahan’ny vahoaka ny ezaka nataon’ny governemanta tamin’ny fampianarana ny taona 2008, raha toa ka 33% tamin’ny fotoana nialan-dRajoelina tamin’ny fitondrana. Hanohy ny “kits scolaires” i Marc Ravalomanana ary efa nampiseho ny maodely, ka mba may ny endim-boanjon’i Andry Rajoelina mizarazara kitapo sy fitaovana ihany koa ankehitriny, izay tombanana ho fihetsika hakana ny fom-bahoaka amin’izao fifidianana izao ihany. Ny soa fianatra, saingy hita eny ihany ny tena tompon-kevitra sy mpaka tahaka.

 

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiatrehana voka-pifidiananaMila miandry ao anaty fitoniana

Ny 28 novambra 2018 ho avy izao, amin`ny 10 ora maraina no hamoaka ny didy mahakasika ny fifidianana filoham-pirenena ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana.

 

 Nandritra iny herinandro iny, maro ireo savorovoro misy eo anivon`ny tontolo politika ary misy fiantraikany mivantana any amin`ny olo-pirenena izany. Misy ireo mivoy adim-poko, fanafoanana fifidianana… Ny fiverenana ifotony amin`ny soatoavina Malagasy, ny fihavanana, ny fahaizana miara-monina, ny fifanajana, indrindra ny fanekena amin`ny tsy fitovizana safidy no tokony himasoan`ireo mpanao politika sy ny olom-pirenena.  Tsy tokony hisy faritra na fokontany na kaominina mirona hisafidy kandidà iray na hafa dia milaza fa misy ny fanavahana. Misy mpanao politika ary ny sasantsasany amin`ny mpanao gazety no mivoy an`izay kanefa efa nilaozan`ny toetrandro. Mila miandry ny voka-pifidianana ao anatin’ny fitoniana ny vahoaka Malagasy satria misy rafitra mahefa napetraky ny lalàmpanorenana.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Dada sy ny MAP IIHampisondrotra ny faripiainan’ny Malagasy

Fanohizana ny fandaharan’asa MAP I, izay efa nahitam-bokany azo tsapain-tanana tamin’ny fiainan’ny Malagasy ny MAP II satria efa nanomboka ny fiakaran’ny harinkarena izay nihoatra ny 7% tamin’ny taona 2008.

 Zava-dehibe ny fanabeazana ny zanaka Malagasy rehetra amin’ny alalan’ny fanabeazana ho an’ny rehetra, izay arahina fampitaovana amin’ny alalan’ny “kits scolaires”, ny fanatsarana ny tontolon’ny fitsaboana na an-drenivohitra na ambanivohitra, ny fampitomboana haingana ny fananan’asa, ny fitsinjaram-pahefana tena izy sy manakaiky ny vahoaka. Tsy nataotao foana ny MAP II fa niainga tamin’ny fakan-kevitra sy fijerena ifotony sy fifanakalozan-kevitra nifanaovany tamin’ny Malagasy nataon’i Marc Ravalomanana taorian’ny niverenany teto Madagasikara ny taona 2014. Teo ihany koa ny fifampiresahany sy ny fifanakalozan-kevitra tamin’ireo mpiara-miombon’antoka iraisam-pirenena, izay efa vonona ny hiara-kiasa sy hifanome tanana amin’i Marc Ravalomanana sy ny vahoaka Malagasy. Asa hotanterahina ary ho hita mivaingana sy afaka manatsara ny fiainan’ny Malagasy ny MAP II, ary fanomezan-toky sy velirano omen’ny kandida Marc Ravalomanana amin’ny alalan’ny Manifesto. Tena asa hatao avy hatrany ary efa mipetrapetraka ny fomba hanaovana azy fa tsy vina na “initiative”. Feno ary mirafitra tsara ny MAP II, izay misy velirano 10 amin’ny alalan’ny Manifesto ary mahafaoka ireo sehatra rehetra toy ny politika, sosialy, toekarena, kolontsaina … ary sahaza ho an’ny Malagasy rehetra na inona na inona faripiainany na an-drenivohitra na any amin’ireo toerana lavitra andriana. Misy pitsopitson’asa tsy maintsy tanterahina ao amin’ny fanatanterahana ireny velirano tsirairay ireny. Ny fanjarian-tsakafo, ohatra, dia hampiasana ny teknolojia avo lenta, fanamorana ny fisitrahan’ny tantsaha ny fampitaovana toy ny zezika, masomboly, ny fametrahana fotodrafitrasa mifanaraka amin’izany. Azo tanterahina tsara ary afaka manatsara ny faripiainan’ny Malagasy ny MAP II sy ny “Manifesto”. Ankoatra ny fampidiram-bolan’ny firenena dia vonona ihany koa ny mpiara-miombon’antoka iraisam-pirenena sy ny eto an-toerana mba hahafaha-mampiakatra ny harinkaren’i Madagasikara sy ny faripiainan’ny Malagasy. Hivelatra ary hahazo laka ihany koa ny fiaraha-miasa amin’ny fanjakana sy ny sehatra tsy miankina na ny 3P. Tsy fampanantenana poakaty na fampanofinofisana ny Malagasy ny MAP II fa tena asa azo tanterahina sy hotanterahina ary tena ho vita, araka ny fanambin’ny kandida Marc Ravalomanana, izay efa nilaza fa ny andro sisa iainany dia hatokany hanasoavana ny firenena sy ny vahoaka, ary hanao izay farafahaizany izy.

 

Toky R

 

 

 

 

Madonline0 partages

Une nouvelle stratégie pour améliorer l’accès de la population aux services financiers

La majorité de la population de Madagascar n’a pas accès à un service financier formel. L’enjeu est pourtant essentiel pour la relance économique. Les statistiques officielles font état actuellement de 29% de la population ayant accès aux services financiers formels. Environ 30% de la population auraient recours, pour leurs activités socioéconomiques et dans la vie quotidienne, aux services financiers informels.Dans les prochaines années, l’objectif est cependant de faire accéder 45% de la population aux services financiers formels. C’est dans cette optique que la nouvelle stratégie nationale d’inclusion financière, pour la période de 2018 à 2022, a été établie.« L’inclusion financière traduit l’accès et l’utilisation, pour tous les segments de la population malgache, de tous les produits et services financiers adaptés et de proximité, dont l’épargne, l’assurance, le paiement et le crédit, offerts par des institutions pérennes », a expliqué le premier responsable de la Coordination nationale de la Finance inclusive.« Un Groupe de travail a été mis en place pour sensibiliser tous les acteurs concernés, à œuvrer pour l’atteinte de cet objectif de 45% de taux d’accès aux services financiers formels. Des actions prioritaires sont déjà fixées, à l’exemple de la mobilisation de l’Epargne gardée par les ménages chez eux », a spécifié de son côté le Directeur général du Trésor Public, Herivelo Andriamanga, lors de la cérémonie de lancement de la stratégie nationale d’inclusion financière, le 14 novembre 2018, à Antananarivo.Certaines îles voisines de Madagascar, pour ne citer que Maurice et les Seychelles, ont pourtant un taux d’accès aux services financiers assez élevé, dépassant largement les 80%. C’est ce qui pousse notamment les autorités financières à essayer de faire avancer les choses dans la Grande Ile. En outre, l’accès aux services financiers est considéré comme l’un des facteurs essentiels pour soutenir l’économie nationale.A cet effet, la stratégie nationale d’inclusion financière prévoit notamment « la mobilisation de l’Epargne pour prévoir les chocs et constituer un capital productif ; le développement des opportunités d’assurance de niche pour la résilience et la productivité ; l’optimisation du paiement pour la résilience et le commerce ; ainsi que la promotion d’offres de crédits ciblés pour élargir les opportunités économiques ».

Madonline0 partages

Agriculture : Les chenilles légionnaires deviennent une menace sérieuse

Les autorités et les techniciens prennent actuellement très au sérieux la menace des chenilles légionnaires sur certaines filières agricoles dans la Grande Ile. Ces insectes peuvent, en effet, causer des dégâts importants sur la production agricole dans le pays.

Depuis quelques temps, ce sont les cultures de maïs, de canne, de riz et de coton qui sont les plus exposées au problème. Mais la situation peut évoluer assez rapidement, étant donné que les chenilles légionnaires, appelées scientifiquement spodoptera frugiperda, peuvent s’attaquer à environ 80 espèces de plantes.

Dans de nombreux pays africains, les chenilles légionnaires causent déjà des dégâts impressionnants en termes de production agricole. Madagascar est affecté par le phénomène depuis 2017.

Au niveau du ministère de l’Agriculture, la Direction de la protection des végétaux a mobilisé les acteurs économiques et les partenaires techniques et financiers du pays afin de faire face à ce nouveau phénomène dévastateur pour l’agriculture.

« Les chenilles légionnaires s’adaptent facilement à différentes conditions, et il n’est pas aisé de les éradiquer. Mais il est possible de les maîtriser », a expliqué Saholy Ramiliarijaona, Directrice de la protection des végétaux.

« Les insecticides ne sont pas l’unique moyen de faire face au phénomène. Le recours à des techniques biologiques est vivement recommandé », continue-t-elle.

En outre, ces insectes nocturnes se multiplient assez vite. Raison pour laquelle certaines régions du Sud de la Grande Ile sont déjà affectées à plus de 90% par les chenilles légionnaires actuellement alors que les insectes ont été pour la première fois remarquées dans le pays depuis un an seulement. « Dans l’ensemble, les cultures maraichères à travers le pays sont touchées par le phénomène à un peu plus de 50% » selon un cadre de la Direction de la protection des végétaux. Il y a ainsi péril en la demeure.

 

Madonline0 partages

Présidentielle : Les deux favoris peaufinent leur stratégie

Le comité de soutien de Ravalomanana joue l'apaisement et soutient le processus électoral

Le premier tour de l’élection présidentielle du 7 novembre 2018 continue d’alimenter les discussions politiques. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a récemment publié les résultats complets mais provisoires du scrutin, le samedi 17 novembre dernier, en laissant transparaître un incontournable second tour afin de départager les deux principaux acteurs majeurs de la vie politique dans la Grande Ile depuis 2009 : l’ancien chef de la Transition, Andry Rajoelina, et l’ancien président Marc Ravalomanana.

Selon les résultats provisoires de la CENI, Andry Rajoelina est crédité d’un peu plus de 39% des suffrages exprimés, contre un peu plus de 35% pour Marc Ravalomanana. Le président de la République sortant, Hery Rajaonarimampianina, arrive en troisième position, avec plus de 8% des suffrages.

La plupart des candidats à l’élection présidentielle ont dénoncé des « anomalies » concernant l’organisation de l’élection du 7 novembre, surtout à propos de la liste électorale. Relégués au second plan, après des résultats peu satisfaisants, certains sympathisants du président sortant demandent l’annulation du scrutin en raison de ces « anomalies ».

Contre toute attente, le comité de soutien de Marc Ravalomanana a décidé in extremis, le 21 novembre, de retirer toutes les requêtes déposées auprès de la Haute Cour Constitutionnelle « afin de ne pas saper le processus électoral » selon le Directeur de campagne de l’ex-président. C’est cette institution qui est, en effet, appelée à prononcer les résultats officiels de l’élection présidentielle. Les représentants de la Communauté internationale, qui finance en partie les élections à Madagascar, ont pris note de la tenue du scrutin. La Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) a, par exemple, félicité « le peuple malgache et tous les acteurs politiques pour leur comportement ordonné et pacifique avant, pendant et après le premier tour de l’élection présidentielle » d’après une déclaration signée par son Secrétaire Exécutif, Stergomena Lawrence Tax.

Conformément au délai imparti par les textes législatifs sur les élections, la Haute Cour Constitutionnelle devra prononcer les résultats au plus tard le 28 novembre prochain. Le second tour devra avoir lieu le 19 décembre. Les deux candidats favoris préparent actuellement la prochaine étape. Si Andry Rajoelina continue sa bataille juridique en espérant un meilleur score, Marc Ravalomanana a déjà repris son bâton de pèlerin en sillonnant diverses régions afin de conforter sa base politique et séduire des nouveaux alliés.

 

La Vérité0 partages

Mairie d’Antananarivo - Flagrant délit d’ingérence de Ravalomanana

« De quel droit se prévaut-il ? ». Telle a été la réaction des observateurs avertis de la vie politique suite à la sortie médiatique de l’ancien président de la République Marc Ravalomanana. Ce dernier s’est exprimé hier devant les gens de la presse à l’Hôtel de Ville d’Analakely devant la maire et les membres du staff de la mairie. Sans entrer dans le détail de sa déclaration, force est de constater que Marc Ravalomanana n’hésite pas une seule seconde à empiéter sur les fonctions qui ne sont pas les siennes. De surcroît, Marc Ravalomanana s’est permis de donner la leçon en public à la maire de la Capitale et à son équipe sur la manière de gérer la Commune. Une insolence qui a fait dresser les cheveux des observateurs. Faudrait-il en effet rappeler que dans la hiérarchie, Marc Ravalomanana n’est que conseiller spécial de la maire. Un rang hiérarchique qui ne le place pas devant le premier et le second adjoint au maire. Est-il nécessaire également de rappeler qu’un conseiller spécial n’est pas élu, au contraire des conseillers municipaux. 

Il faut dire que Lalao Ravalomanana ne fait pas d'ombre à son mari, Marc Ravalomanana, au point d'en paraître pâlot et sans convictions idéologiques. Mais c’est surtout l’insolence de Marc Ravalomanana envers les autres dirigeants de la mairie qui a choqué certains observateurs. Au cours de la même interview à la presse, le locataire de Faravohitra en a remis une couche en donnant également la leçon au ministre de l'Eau, de l'Assainissement et de l'Hygiène, Roland Ravatomanga. Evoquant le problème de l’enlèvement des ordures dans la Capitale, Marc Ravalomanana évoque une discussion avec ce ministre issu du même parti que lui, et laisse entendre que ce dernier lui aurait confié que le problème concernant l’enlèvement des ordures dans la Capitale serait dû à un ordre venu en haut lieu. Marc Ravalomanana accuse alors le Premier ministre Christian Ntsay ou le Chef d’Etat par intérim Rivo Rakotovao d’être 

derrière le blocage des camions destinés à l’assainissement de la Capitale, plaçant ainsi le ministre Roland Ravatomanga dans une situation inconfortable vis-à-vis de sa hiérarchie… Agir comme bon lui semble et manquer de respect envers les institutions et envers les lois, sont des habitudes de Marc Ravalomanana durant son passage à la tête de l’Etat. Faut-il rappeler qu’en tant que Président de la République, Marc Ravalomanana a décidé tout seul la détaxation d’une centaine d’articles, intéressant de près ou de loin les activités du groupe Tiko. Et ce, en faisant fi de la loi des finances… Pour beaucoup, cette détaxation massive a entrainé avec elle une dépréciation accélérée 

du Fmg.

La Vérité0 partages

Urgence ou précipitation !

Qu’est-ce qui fait courir la FFE ? Y a-t-il urgence ou hâte à cause d’incendie ou autre ? De légitimes interrogations quand on est face d’un geste peu  compréhensible de la part d’un Organisme  longtemps considéré sérieux et crédible comme la Fondation Friedrich Ebert (FFE). En effet, FFE organisait un débat Projet contre Projet mettant en lice l’IEM et le MAP2 et invitait ainsi les responsables concernés autour d’une table au Carlton le week-end dernier pour en débattre. Comme il fallait s’y attendre, l’équipe de l’IEM a poliment décliné l’offre. Les proches collaborateurs d’Andry Nirina Rajoelina (ANR) firent savoir dans un communiqué le motif exact du « refus » d’honorer à l’invitation sinon la raison principale qui leur  amenait à agir ainsi. Par principe du respect de la législation, en vigueur, relative à l’élection et au processus électoral, l’équipe de l’IEM soutenant le candidat n° 13 jugeait inopportun d’organiser un quelconque débat alors que la Haute Cour constitutionnelle (HCC) n’a pas encore statué et publié les résultats officiels du scrutin du 7 novembre 2018. Il fallait d’abord attendre qu’on soit fixé de façon nette avant de se prononcer pour un tel ou tel acte. La nécessité d’un débat démocratique, inclusif et transparent ne fait aucunement l’ombre d’un doute.

C’est un principe universellement reconnu que l’équipe d’Andry Rajoelina ne voulait pas, en aucun cas, déroger à la règle. L’initiative quelque peu précipitée de la FFE fait tiquer, tant soit peu, les observateurs ! Pourquoi organiser une telle rencontre alors que le cadre  officiel du débat n’est pas de mise voire non  approprié ? Pourquoi ne pas attendre le coup d’envoi officiel de la campagne électorale du deuxième tour, si tel est le cas, pour organiser quoi que  ce soit ? Tout le monde ne nie point l’urgence du cas de Madagascar mais de là à initier telle ou telle action, avant terme, ne cadre point dans l’intérêt de tous. Serait-il un comportement qui traduit une  certaine immaturité des responsables de la FFE ou plutôt le fruit d’une initiative malheureuse pour servir les intérêts partisans de quelques- uns ? Ou encore, la FFE serait-elle branchée sur une fausse piste ou plutôt a-t-elle été induite en erreur ? Les média proches du tandem Ravalomanana –Rajaonarimampianina n’ont pas raté l’occasion pour fustiger, de toutes les couleurs, le refus  « momentané » de l’équipe de l’IEM d’honorer  gentiment et poliment à l’invitation. En attendant la proclamation officielle par la HCC des résultats de l’élection, il nous appartient, à nous tous, de patienter, d’attendre et de faire preuve de retenue et de maturité politique. Inutile de monnayer la pauvreté des autres afin de fomenter des troubles portant atteinte à l’ordre public. Inutile d’organiser tel ou tel débat alors que le cadre n’est pas encore bien déterminé ! Comme nous le savions tous, le candidat Andry Rajoelina n° 13 ne fuit jamais à tout face-à-face envers et contre qui, seulement, il faut attendre !  « Rien ne sert de courir, il faut partir à point ! »  Un adage toujours d’actualité ! La FFE aura largement le temps de peaufiner  l’organisation d’une rencontre qui se tiendra en temps voulu et au moment opportun. Il faut bien faire la part des choses entre l’urgence et la  précipitation.

   Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Kidnapping - Arman Kamis libéré après une embuscade des forces de l’ordre

Des échanges de tirs ont secoué la localité de Tsarakofafa Toamasina hier. Arman Kamis, le propriétaire de la société Transfy à Ampasimazava Toamasina a pu être extirpé des mains de ses ravisseurs et ce, sans avoir versé la moindre rançon d’après les informations locales. En effet, les forces de l’ordre ont tendu une embuscade aux malfaiteurs. La gendarmerie de Toamasina a mobilisé une quarantaine d’éléments pour faire l’opération et ce après avoir obtenu des renseignements selon lesquels les ravisseurs retenait leur otage à Tsarakofafa. Les coups de feu ont alors éclaté vers 15h30 de l’après – midi. Arman Kamis sorti libre après 6 jours de captivité tandis qu’un de ses ravisseurs a été interpellé avec une kalachnikov et 4 chargeurs. Trois autres membres de la bande sont restés dans leur cachette tout en répondant aux tirs des forces de l’ordre.

A l’heure de notre rédaction, Tsarakofafa était encore bondé d’agents armés et la traque des malfaiteurs continuait. Pour rappel, le kidnapping de cet opérateur  « karàna » s’est déroulé le mercredi 21 novembre dernier dans la ville portuaire. Les kidnappeurs ont contacté sa famille le vendredi 23 novembre dernier pour demander la rançon. Parallèlement, les forces de l’ordre ont travaillé en silence. Un travail qui a abouti à ce résultat, c’est-à-dire la libération de l’otage. Aux dernières nouvelles, Arman Kamis était en bonne santé mais accusait une fatigue psychologique et physique.

 L.R.

La Vérité0 partages

Andry Rajoelina - Bientôt des travaux d’assainissement dans les arrondissements

Le candidat n°13 poursuit ses descentes de proximité auprès de la population d’Antananarivo. Dans la matinée d’hier, Andry Rajoelina a sillonné les ruelles d’Ambohimanarina, dans le 6ème arrondissement. Un avant – goût de son arrivée à la Présidence durant laquelle il passera encore plus de temps avec la population sans se contenter de « rester à Ambohitsorohitra ou à Iavoloha » selon ses dires.  Ce fut l’occasion pour lui de constater la dégradation de ces infrastructures qui servent pourtant à la circulation des gens et dont les travaux de réhabilitation remontent à son mandant à la tête de la mairie d’Antananarivo.

Il a donc promis d’y remédier. Face aux ordures qui envahissent presque tous les arrondissements de la Capitale, le président de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM) a annoncé des travaux d’assainissement sous formes de travaux HIMO (Haute Intensité de main-d’œuvre). « Nous allons nettoyer la ville puisque les responsables n’en sont pas capables », a – t – il lancé. En attendant, plusieurs  « tsena mora » ont ouvert leurs portes où les familles nécessiteuses peuvent acheter du riz et d’autres produits à bas prix. Dans l’après-midi, Andry Rajoelina, accompagné de son équipe, était à Tsarahonenana et Andraisoro (dans le 5ème arrondissement). Il a ainsi pu visiter la cantine d’un établissement scolaire et donner un soutien à la construction d’une église catholique dans cet arrondissement.

 L.R.

La Vérité0 partages

Coupure pérenne d’eau à Itaosy - Une grande manifestation pour le 1er décembre

C’en est assez ! Après plus de 4 mois sans eau potable et quelques jours de manifestations d’avertissement non considérées, les habitants d’Itaosy vont passer à la vitesse supérieure. Pour exprimer leur ras-le-bol, ils vont effectuer une marche en partant du « Siniben-drano » à Ambohidrapeto pour sillonner toutes les localités d’Itaosy, le samedi 1er décembre prochain. Ce sera une manifestation pacifique et apolitique dans le but de dénoncer publiquement les maux des victimes face aux problèmes devenus pérennes de l’approvisionnement en eau potable dans 5 Communes d’Itaosy. Il s’agit des Communes d’Andranonahoatra, Ambavahaditokana, Fiombonana, Ambohidrapeto et Bemasoandro, où des milliers de familles sont privées d’eau potable. « Nous avons déjà fait une pétition auprès de habitants afin de dénoncer cette coupure journalière de l’eau fournie par la JIRAMA. D’ailleurs, nous en avons aussi parlé avec cette société, mais en vain. Il est maintenant temps d’intensifier le mouvement pour réclamer notre droit d’accès à l’eau potable », a avancé Patrick Ramananiriana, porte-parole des habitants, lors d’une rencontre avec la presse hier à Andranonahoatra. 

 

 Mesure insatisfaisante prise par la JIRAMA

 Depuis la semaine du 12 novembre dernier, la JIRAMA a opté pour la livraison d’eau par citernes pour les localités où l’approvisionnement est perturbé. Cette perturbation s’explique, rappelons-le, à la fois par la rareté des pluies engendrant la diminution des ressources existantes et par la vétusté des infrastructures de l’entreprise. Cette action à court et moyen terme s’accomplira en partenariat avec les « Fokontany » et Communes, notamment pour identifier les zones privées d’eau, d’après les techniciens de la JIRAMA. Pourtant, cette mesure ne résout pas le problème des habitants, insatisfaits. « La quantité d’eau livrée est largement insuffisante par rapport aux besoins et au nombre de familles bénéficiaires. A l’exemple de la Commune d’Ambohidrapeto, 2 citernes se chargent quotidiennement de la livraison d’eau. Une dizaine de familles seulement en bénéficient,  à cause de la quantité limitée », témoigne notre interlocuteur. Les habitants sollicitent ainsi d’autres mesures pour avoir de l’eau potable, entre autres le fait qu’elle soit accessible dans la journée. Ces riverains ne supportent plus de rester éveillés chaque jour entre minuit et 2h du matin pour pouvoir remplir 2 à 3 bidons d’eau. Quoi qu’il en soit, la coupure d’eau handicape la vie quotidienne, la santé et l’hygiène pour des milliers habitants, d’où le renforcement de leurs appels de détresse.

 Recueillis par Patricia Ramavonirina

Midi Madagasikara0 partages

BFV-Société Générale – Gasy Rug : Appui à l’artisanat à Tamatave               

Les produits artisanaux à base de sisal s’exportent bien.

La filière sisal est au  centre de la manifestation Gasy Rug qui se déroule à Toamasina et qui démontre le savoir-faire des femmes artisanes spécialisées dans cette filière d’avenir et les produits d’exportation se portent bien.

La BFV-Société Générale vient toujours en appui aux bonnes initiatives socioéconomiques. C’est ainsi que  pour la deuxième  fois consécutive, la banque accueille  dans son agence àTamatave, la manifestation Gasy Rug du 22 au 30 novembre.

Partenariat

Il s’agit en l’occurrence d’une exposition  réalisée en partenariat avec l’Alliance Française de Madagascar et qui démontre les œuvres d’artisanes de talent dans la transformation du sisal.  Gasy Rug  est ainsi une aventure humaine qui met en avant des  femmes aux « mains de fées » qui transforment le sisal en œuvre d’art. En effet, ces tapis singuliers sont faits entièrement à la main, et s’exportent actuellement dans de nombreux pays de par le monde. Gasy Rug est également la rencontre entre un savoir-faire traditionnel unique, des matières premières produites localement et du design de l’artiste Pascale Vetois.  On rappelle d’ailleurs que l’on avait trouvé des tapis confectionnés avec cette technique ancestrale au palais de la Reine d’Antananarivo au début du 20e  siècle.

Banque relationnelle de référence

Cette rencontre  n’est pas sans rappeler   l’histoire  de la BFV-Société Générale depuis ses 20 années de présence à Madagascar, durant lesquelles, elle n’a jamais cessé de s’améliorer aussi bien en termes de services que de produits bancaires.  « Nous pouvons actuellement affirmer que BFV-Société Générale est à l’image de ce que la population malgache souhaite : la banque relationnelle de référence », indique un communiqué de BF-Société Générale qui en tant que banquier, a comme responsabilité de  contribuer au développement durable de l’économie, en permettant aux projets à fort potentiel de se réaliser, et en encourageant l’investissement et la création d’emploi. Et  ce partenariat  avec l’Alliance Française de Tamatave , Gasy Rug faitjustement partie de ces actions sociales créatrices d’emploi que BFV-Société Générale soutient.  A noter qu’elle exerce également d’autres actions socioéconomiques dans différentes régions du  pays.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Handball – CCOI : Les Réunionnais d’un ton au-dessus !

La Coupe des clubs champions de l’Océan Indien permet aux Réunionnais d’asseoir leur suprématie. Ils sont forts. Trop forts même pour les équipes malgaches qui jouent pourtant à domicile.

La Coupe des clubs champions de l’Océan Indien débute à peine qu’on est sûr d’une chose. Le titre ne pourra pas échapper au camp réunionnais venus confirmer tous les biens qu’on pensait d’eux.

Match à sens unique. Il en est ainsi de Château Morange, le club qui a enfanté le fils de Jackson Richardson et qui fait aujourd’hui partie des cadres de l’équipe de France.

La manière dont il a corrigé le COSFA, samedi, ne laisse plus planer le doute tant l’écart de 26 à 19 parle de lui-même.

Le même COSFA avait eu tout le mal du monde à venir à bout des coriaces Mahorais de l’ASC Tsingoni qui ne s’inclinaient par 19 à 20 que dans le money time.

St-Michel s’est imposé devant les Seychellois de Durantha par 43 à 13 au cours d’un match à sens unique ponctué par une belle démonstration des trois frères tuléarois, Fab, Jaona et Hery.

Naufrage du THBC. Pour rester chez les hommes, St-Pierre a battu les Mauriciens du Vacoas par 37 à 27. Les mêmes Saint-pierrois étaient tenus en échec, 23 à 23, par les Mahorais de l’ASC Tsingoni.

Chez les dames, les clubs malgaches ont raté leur entrée. Les Majungaises de l’AS Tsiky ont échoué face aux Mahoraises de Boueni par 20 à 23 tandis que le THBC a fait naufrage devant une marée réunionnaise venue de Tampon. Le score de 21 à 10 en faveur de la Tamponnaise met en avant la faiblesse du handball malgache.

La JSB de Saint-Benoît a laissé fortes impressions après sa large victoire de 29 à 11 devant les Seychelloises de Cap Sister.

On attend dès demain une réaction des clubs malgaches qui auront tout le temps de rectifier le tir dans une formule où tout le monde rencontre tout le monde. On aura une bonne semaine pour… apprendre.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Pétrole : La chute des cours du baril, porteuse d’espoir pour Madagascar

Une baisse des prix à la pompe serait un bon cadeau de Noël pour les consommateurs.

D’après les analystes, la chute continue des cours du baril est favorable pour Madagascar

Les cours du pétrole continuent de chuter sur le marché pétrolier mondial. Le baril de WTI a plongé de 7% tandis que le Brent dévissait sous les 60 dollars, sur fond de crainte d’une production surabondante face à une croissance mondiale réduite. Cette tendance à la baisse des prix du brut pourrait continuer d’après les analystes. Pour livraison en janvier, la référence américaine du pétrole, chutait d’environ 7%, à 50,90 dollars, dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) par rapport à jeudi soir. La référence européenne du brut, le Brent estpour sa part, passé brutalement sous la barre symbolique des 60 dollars et cotait 59,48 dollars, en baisse de plus de 5%. Les investisseurs s’inquiètent de plus en plus de cette surabondance de pétrole sur le marché après la mise en place de nouvelles sanctions américaines contre l’Iran. Après une forte montée des cours depuis quatre, ans les prix sont maintenant retombés nettement.

Vérité des prix

Pour Madagascar, cette chute vertigineuse des cours du brut est porteuse d’espoir dans la mesure où elle écarte une nouvelle hausse des prix à la pompe. Faut-il en effet rappeler que depuis l’application de la vérité des prix, les prix à la pompe sont déterminés en fonction des cours du baril et du taux de change. Du coup, même s’il y a cette petite dépréciation de l’ariary, cette baisse des cours du pétrole brut pourrait influer sur les prix à la pompe. Bref, à défaut d’une baisse, l’on peut toujours tabler sur un maintien des prix actuels au mois de décembre prochain. Une perspective qui laisse croire que les prix des produits importés ne vont pas monter au mois de décembre. Une bonne perspective en somme pour la fin de l’année car les prix des cadeaux ne vont pas monter considérablement.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Itaosy : Fiara tsy mataho-dalana, nifatratra tanaty fivarotana

Ny alin’ny zoma lasa teo, nitrangana lozam-pifamoivoizana noho ny fandehanana mafy teny Andranonahoatra Itaosy. Fiara tsy mataho-dalana iray no namarana ny diany tany amina fivarotana iray teny an-toerana. Tsy nisy namoy ny ainy tamin’ity lozam-pifamoivoizana ity, saingy ilay mpamily no naratra mafy. Potika tanteraka kosa ilay fiara, niaraka tamin’ilay trano nodoniny ary entana maromaro tamin’ilay fivarotana. Araka ny fampitam-baovao azo dia tokony ho tamin’ny folo ora sy sasany alina teo no nitranga ity loza ity. Hatreto dia tsy fantatra mazava izay antony nahatonga izany, mpamily nandray zava-mahadomelina ve sa olana teknika nanjo ny fiara. Raha ny fanazavana azo avy tamin’ny zandary fotsiny aloha dia hoe fantatra fa nandeha mafy dia mafy ity fiara tsy mataho-dalana ity. Azo heverina fa tsy voatana ny familiana ary dia nifatratra teny amin’ilay trano fivarotana izy. Soa ihany koa, fa efa nikatona ary tsy nisy olona tao amin’ity fivarotana enta-madinika ity tamin’io fotoana io.  Efa nentina notsaboina tany amin’ny hôpitaly moa ity mpamily naratra ity. Miandry ny fitsaboana dia atao ny famotorana rehetra mahakasika ity loza ity. Ny zandary avy ao amin’ny borigadin’Itaosy moa no misahana izany.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Donné Andriambaliha : Porter la culture malgache en Nouvelle Calédonie

Donné Andriambaliha a ébloui les Calédoniens.

Le groupe Donné Andriambaliha revient d’un séjour en Nouvelle Calédonie où il a donné un concert, et a effectué une série d’ateliers sur la musique et la culture malgache.

C’était un enchantement, tant pour les artistes, Donné Andriambaliha et son groupe, que pour le public  venu assister à la représentation musicale lors de l’inauguration du nouveau centre culturel à Hienghène au Nord de la Nouvelle-Calédonie, le 8 octobre dernier. La réouverture du Centre Culturel Provincial « Goa Ma Bwarhat » a été organisée par l’association culturelle DOO HUNY de Jean-Marie Tjibaou et à cette occasion, le groupe Donné Andriambaliha a été invité pour animer la soirée. Donné Andriambaliha, Edmond le violoniste et luthiste, Holiseheno la chanteuse et percussionniste ainsi que Bruno, chorégraphe, danseur et chanteur, ont fait découvrir la culture malgache à l’autre bout du monde à travers leurs talents. Avec leurs instruments malgaches, dont la Valiha ou encore le Sodina, ils ont transporté le public dans un voyage musical exotique et très typique. Véritable showman, Donné Amdriambaliha n’a pas laissé le public de marbre.

Promotion culturelle

Outre le concert de l’inauguration de ce centre culturel, le groupe Donné Andriambaliha a participé à de nombreux ateliers pour promouvoir la danse et la musique malgache pendant toute la semaine qui a suivi l’ouverture du centre. L’association « Ravinala », mécène de la culture malgache en Nouvelle Calédonie, leur a permis de se représenter également lors d’un concert indépendant au conservatoire de Koné le 17 Octobre. « Vision Madagascar » une société leader dans le secteur de l’immobilier, l’exploitation de bois, le service et l’organisation d’évènements, a contribué au financement du voyage du groupe et a rendu leur expédition possible en perpétuant une relation de longue date entre l’artiste, Donné Andriambaliha, et l’entreprise. D’ailleurs, à travers ses valeurs et ses actions, le groupe « Vima » vise un impact positif sur la société malgache. La promotion de la culture et de l’éducation est pour elle essentielle à l’amélioration des conditions de vie à Madagascar. Aussi, la mise en avant d’artistes locaux et de la culture contribue à créer un nouveau Madagascar.

Anjara Rasoanaivo

Midi Madagasikara0 partages

Université privée HECMMA : 21 ans dans l’enseignement supérieur au service du développement

Photo : YVON Ram

Le vendredi 23 novembre 2O18 au Cercle des cheminots (Madarail PK0) à Soarano, l’université privée HECCMA (Hautes étude chrétiennes de Management et de Mathématiques appliquées) a organisé une série de manifestations marquant la sortie officielle des étudiants arrivés en fin de scolarité et titulaires des diplômes d’Ingénieurs Managers dans les trois types d’enseignement dispensés par l’école, à savoir : Bâtiment, Travaux publics et Aménagement du Territoire ; Télécommunication, Informatique et Electronique ; Management et Sciences économiques. A cette occasion, l’école célèbre également son 21e anniversaire de sa création. En effet, plusieurs activités ont marqué cette cérémonie qui a été ouverte par un culte œcuménique d’action de grâce. Viennent ensuite les discours officiels et la séance de parrainage de la 21e  promotion suivie de la distribution des diplômes et de prix aux étudiants méritants. C’était également l’événement pour l’école de féliciter les autres étudiants des différents niveaux : Bac+2, BAC+3 ou Licence, Bac+5 ou Master et Diplôme de VAE (Valorisation des Acquis et Expériences) pour les travailleurs professionnels.

Pour cette année 2018, le nom de « Mandresy » a été attribué exceptionnellement aux étudiants de cette 21e promotion, conformément au texte de la Bible, Livre des Romains 3 : 37. Le parrainage de la promotion 2018 a été confié à Lahatra Andriamatsangy qui est un ancien étudiant de HECCMA des années 1997-2002, devenu plus tard directeur d’entreprise. Ingénieur en BTP de la promotion HECCMA 2002, il est le fondateur et DG de l’organisation « Mada Jeune », une filiale du groupe EDITCOM, spécialisé dans le domaine de l’évènementiel. Un déjeuner de promotion a clôturé l’événement.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Attente des résultats officiels : Le CFM s’érige en défenseur de la stabilité

CFM, crainte de la résurgence d’une nouvelle crise.

Le Comité du « Fampihavanana Malagasy » (CFM) poursuit ses efforts à vouloir aboutir à la réconciliation nationale, malgré le fait qu’elle n’y arrive pas, ne serait-ce que, l’esquisser.

En effet, après une série de descentes dans les provinces de Madagascar, cet organe – chargé de générer la notoire réconciliation nationale – réunit tous les acteurs concernés par le processus en général (la politique et les élections, en particulier) à Fianarantsoa, ce jour. L’objectif étant, d’après les informations qui nous ont été communiquées, d’ « instaurer la stabilité dans le pays », et spécialement, pendant cette semaine où la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) doit impérativement proclamer et publier les résultats officiels du premier tour de la présidentielle qui s’est tenu le 7 novembre dernier. En d’autres termes, le CFM craint la résurgence d’une nouvelle crise, particulièrement politique, mais ne l’affiche pas directement. De surcroît, se culpabilise-t-il, en quelque sorte, de l’échec de sa mission, dans la mesure où s’il avait pu réussir à baliser le processus de réconciliation nationale, la probabilité d’une nouvelle crise ne serait même pas hypothétique.

Eternelles recommandations.Mais ce n’est pas tout. Le CFM est un organe qui, certes, a de l’initiative mais ne peut formuler que des recommandations qui ne revêtent pas forcément un caractère contraignant. Et pourtant, c’est ce qui va se produire aujourd’hui à Fianarantsoa, à entendre le vice-président du CFM dans cette province. «Nous invitons toutes les parties prenantes à venir formuler des recommandations. Par ailleurs, nous allons également restituer toutes les autres recommandations qui ont été élaborées lors des précédentes rencontres. Demain (ndlr : aujourd’hui), nous allons en faire une compilation ; ce qui est tout à fait d’usage », annonce Rakotosamy Honoré. Si toutes ces recommandations sont réunies en un seul document, qui va se charger de les exécuter et d’en faire le suivi ? En parallèle, les partisans de chacune des parties n’empruntent pas véritablement une attitude favorable à la réconciliation mais, attisent plutôt la haine et le désordre ; ce qui va à l’encontre des valeurs du CFM….

Recueillis par A. A.

Midi Madagasikara0 partages

Gospel : « The Called » entraîne le public dans un élan de célébration

”The Called” en pleine adoration au jardin d’Antaninarenina.

La foudre de louange a frappé le jardin d’Antaninarenina avec un « The Called » au top de sa forme, la célébration a été au beau fixe.

Le meilleur pour le Seigneur ! C’est le moins que l’on puisse dire de la part de The Called et ses invités au jardin d’Antaninarenina samedi. Malgré une pluie menaçante, la météo a paru clémente allant ainsi à l’avantage du public venu en masse sur les lieux. Sous un ciel gris, à l’abri des jacarandas florissants du mois de novembre, la convivialité du spectacle a largement contribué au succès du rendez-vous.

Toute une équipe de chanteurs, de musiciens et de techniciens se sont mis sur le même diapason. Comme à son habitude, le groupe a mis la bouchée double. Du Gospel à la base se mélange avec un soupçon de jazz, de Rnb et de soul selon le feeling. Dans la foulée, « The Called » dévoile certains nouveaux titres en live sans oublier ceux qui sont déjà sur les lèvres des amateurs de gospel. A chaque titre, cette formation a su séduire les oreilles les plus fines des mélomanes à l’affut de chaque note. Si les musiciens régalent sur les arrangements traduisant travail et recherche, les prouesses vocales à ne plus en finir n’ont rien à envier des autres formations. Entre autres, sur « Nahoana no izaho », chaque élément a sa place bien propre pour donner un tout des plus complexes certes, mais tellement agréables aux oreilles les plus exigeants.

Evangélisation. Etant donné que « The Called » a pour mission de faire du monde entier des disciples de Jésus, partager la bonne nouvelle reste le mot d’ordre par le biais des paroles. Tantôt réconfortante, pour ceux qui ont besoin de baume au cœur, de belles déclarations d’amour envers Dieu remplissent la bouche des choristes. Sans oublier O combien l’Amour de Dieu est grand qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque ne périsse. Expliquant ainsi les belles paroles de Full of love.

D’un même chœur pour le Seigneur, Voice of God rejoint la scène non seulement pour chanter mais surtout pour prêcher la bonne nouvelle à une assemblée essentiellement constituée par des jeunes. Cet après-midi a fait partie des rares occasions incontournables quand on compte passer un week-end des plus mémorables. Vivement la prochaine édition !

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Forces armées : Conclave des formateurs à Fianarantsoa

Du 20 au 23 novembre dernier s’est tenu à la « Sekoly Miaramilam-Pirenena » (SEMIPI) de Fianarantsoa le conclave des écoles de formation militaire du pays. Il s’agit d’une deuxième rencontre de ce genre après celle organisée à l’Académie militaire d’Antsirabe (ACMIL) en 2017. Une trentaine d’officiers supérieurs et officiers généraux issus de l’Etat-major général (EMGAM), puis des cinq entités de formation qui sont la SEMIPI, l’école de formation des sous-officiers (ENSOA), l’ACMIL, le centre de perfectionnement des officiers (CPO) et l’école d’Etat-major se sont concertés dans la capitale du Betsileo. En se penchant sur les dispositifs pour une formation militaire performante répondant aux besoins des forces armées et adaptée au contexte actuel.

Actions. Le ministre de la Défense nationale, le général de corps d’armées Béni Xavier Rasolofonirina a insisté sur l’importance d’une formation adéquate, et salué les actions entreprises lors de la clôture du séminaire, vendredi 23 novembre dernier. L’occasion s’est présentée pour le général de brigade Deramasinjaka Commandant de la SEMPI de présenter au ministre de la Défense nationale, au CEMGAM et au directeur administratif et financier du ministère la Place d’Armes de l’école réhabilitée, par les fonds propres du MDN.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Telma : Des offres exceptionnelles pour les fêtes

Les nouveautés Telma sont disponibles dans les Telma Shop.

Des fêtes exceptionnelles pour tous les Malgaches. C’est la devise de Telma qui débute en ce moment sa campagne de fin d’année. Histoire d’offrir aux Malgaches l’opportunité de s’offrir ou d’offrir des cadeaux exceptionnels à prix réduit. « Pour ces fêtes de fin d’année, le meilleur des plans cadeau c’est chez Telma avec des réductions jusqu’à 35% » indique-t-on chez le numéro Un des opérateurs téléphoniques et Internet. En effet, depuis le 20 novembre 2018 Telma propose une gamme de téléphones portables accessibles à tous les budgets. Des smartphones à prix festif. Ainsi, pour les technophiles, Telma propose sa gamme 4G avec le robuste et l’ultra-performant Telma Titan. Doté d’un écran ultra résistant, le Titan est proposé à un prix de 239.000Ar. Les clients pourront également redécouvrir le Best-Seller de la gamme 4G by Telma, avec le Telma F1+4G pour seulement 139.00Ar. Il y a aussi le Telma Play et sa connectivité 3G+ pour un prix cadeau de 54.000Ar. Les meilleurs téléphones portables aux meilleurs prix en somme.

Et ce n’est pas tout puisque pour les petits budgets, Telma fait aussi cadeau de sa gamme 3G avec les téléphones double puce Telma Eagle à 34.000Ar et le Telma Like Mi à seulement 29.000Ar. Enfin et non des moindres, le Telma Legend est offert avec une réduction de 35%. Le Legend se trouve ainsi être le téléphone le moins cher du marché puisque Telma l’offre pour seulement à19.000Ar. Des offres de fin d’année à prix imbattable, en somme.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Scooter : Nahafaty olona indray

Tetsy Ambohimangakely, niafara tao ambanin’ny kamiao ny hazakazaky ny moto scooter iray sy ny olona nentiny. Maty tsy tsa-drano ny mpitaingina. Tetsy amin’ny By-pass, olona roa izay nitaingina scooter hatrany no indray naratra mafy ary miady amin’ny fahafatesana. Nandeha “sens unique” tao anatin’ny “rond point” ary niafara tao ambanin’ny kamiao koa. Ny alin’ny asabotsy teo avokoa no nitranga ireo lozam-pifamoivoizana ireo. Niteraka resa-be avokoa ireo tranga roa karazana ireo ary to any mahazatra dia tsy mivoatra firy ny adihevitra. Ny antoko voalohany dia manakiana ny mpitaingina kodiaran-droa ho tsy manaja ny lalanan’ny fifamoivoizana. Ny faharoa indray dia ny mpamily fiara no kianiny. Dia ireo no lasa mifampiantsy amin’ny teny mahery ny hiafaran’ny adihevitra. Tsy mba mety tonga any amin’ny vahaolana arak’izany ny resaka kanefa dia isan’andro no misy ny olona na mitondra takaitra na namoy aina amin’ny lozam-pifamoivoizana amin’ny kodiaran-droa.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Football – Coupes africaines des clubs : CNaPS et Elgeco Plus joueront le même jour

Faute d’avoir trouvé un accord, les deux clubs malgaches engagés dans les coupes africaines joueront ce mercredi obligeant ainsi le public (et les journalistes) à faire un choix.

La CNaPS Sport en ligue des champions, accueillera les Zimbabwéens du FC Platinum dans son stade de Vontovorona ce mercredi après-midi, Elgeco Plus jouera contre les Equato-guinéens du Deportivo Unidad à Mahamasina.

Au-delà de la qualification toujours possible à ce stade de la compétition où seules les équipes de seconde zone disputent le tour préliminaire, c’est au point de vue financier que cela pose problème.

Si déjà un stade a de plus en plus du mal à se remplir au niveau des clubs, voilà que les amoureux du football sont obligés de choisir entre Mahamasina et Vontovorona. On sait pourtant que les deux clubs comptent trouver l’argent nécessaire pour le déplacement des matches retour, mais ce n’est pas de cette manière qu’ils vont pouvoir rentrer dans leurs frais.

Comme il est difficile de raisonner les deux parties, pourquoi avoir peur des mots, rivales, on s’attend à un fiasco financier surtout pour Elgeco Plus qui doit traverser toute l’Afrique pour aller à l’autre bout, à Malabo, avec ce que cela suppose d’énormes dépenses.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Hippisme : Contrat rempli pour l’AHCEL !                 

La saison hippique 2018 a pris fin l’autre jour à Bevalala dans une ambiance très festive, la présence de Samoëla et de la fanfare de la Gendarmerie nationale y est pour beaucoup même si les chevaux se sont également surpassés pour offrir à chacune des six courses, une belle bagarre fortement appréciée par un public des grands jours.

Autant le dire, le contrat est rempli pour le président de l’AHCEL, Michelson Rakotoarisoa, qui a su mobiliser les éleveurs de Mahazina et de Bevalala pour l’amélioration de l’élevage des chevaux, des purs sangs qui plus est.

Pour revenir à cette journée de clôture, on citera en premier L’Oiseau Bleu, auteur d’un sacré numéro lors du Grand Prix de clôture, et qui est allé battre tout le monde avec l’aide de son jockey, Gil Chézard Ralaivonitsara.

Nelly Fly ravissait la deuxième place avec la montée de Jean Baptiste Rakotohanja tandis que l’apprenti Roméo Radotiana parvenait à donner la troisième place à Pointe de Flèche.

On notera la malchance de Mascotte de Star, victime d’une chute heureusement sans gravité et pour le cheval et le jockey Nicot Ramiliarimanga.

Dans les autres courses et chez les apprentis formés à l’Ecole des Courses Hippiques (ECHEL) , Karmi Randriamitsitsy a surclassé tout le monde avec Prisca.

Chez les poulains et pouliches de deux ans et demi, Relko Star avec l’aide de Nicot Ramiliarimanga a montré toute l’étendue de son talent en dominant les débats de bout en bout.

Dans la 3e course qui sert de support au quarté, Ihajavola ravissait la tête devant respectivement Navigateur, Litissia et Osmi.

La 4e course n’a pas échappé à Klara Del Luna dans une forme étincelante et qui a pu repousser, grâce au talent de Denis Rakotoarivony, les attaques de Négus monté par Patrick Rakotoarivelo sacré une fois de plus Cravache d’Or, ainsi que Perle de Carmen sous la selle de Jean Baptiste Rakotohanja.

Patrick Rakotoarivelo faisait parler son talent dans le Grand Prix des jeunes cracks en conduisant à la victoire Rolex Magic devant la grande favorite du lot, Rexah Bin Khalifa associée à Jean Charles Randriafaralahy ainsi que Rolling Fly bien pris en main par Nomenjanahary Falinirina. Un trio prometteur en fait pour la prochaine saison prévue démarrer au mois de mai à Ambatolampy.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Ambatondrazaka : Roa lahy nodoran’ny olona velona velona

Noho ny firongatry ny halatr’omby mahazo laka izay mampiraviravy tanana ny maro, dia lasa masiaka (tsy mitsitsy) ny fiaraha-monina marary mafy misy amin’izao. Vokatry ny zava-misy, dia lasa miova ny toe-tsain’ny olona, ka izay mpangalatra na olon-dratsy tratra matetika hiharan’ny hatezeram-bahoaka avokoa ny ankamaroan’izy ireo. Nitrangana fitsaram-bahoaka indray tany amin’ny Distrikan’ Ambatondrazaka, afak’omaly, ka dahalo roa tamin’ireo telo lahy nanafika tao Ambohitsilaozana, izay tra-tehaka ambody omby nangalatra omby no nodoran’ny Fokonolona velona, ka maty kila forehitry ny afo tanteraka. Ny alin’ny zoma teo, tokony tamin’ny folo ora no nangalatra omby tao an-tanàna ny dahalo telo. Azo sambo-belona ny roa, raha tafaporitsaka kosa ny dahalo fahatelo izay mbola karohina fatratra hatramin’izao. Raha araka ny tati-baovao voaray, dia mponina eo an-tanàna ihany ny iray tamin’ny dahalo namoy ny ainy izay antsoina hoe : Botobe, raha avy any Mangalahala kosa ny dahalo faharoa maty.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Rallye – Tour de Tana : Tahina rafle la victoire et le titre 2018

Tahina et Tovo savourent leur victoire devant la Subaru Impreza.

Incroyable mais Tahina Razafinjoelina a réalisé le hold-up parfait en ravissant la victoire au Tour de Tana du week-end ainsi que le titre de champion de Madagascar de rallye 2018.

Tahina Razafinjoelina a ravi le titre de champion de Madagascar 2018 après avoir régné sans partage sur le Tour de Tana du week-end.

Un coup de poker qui a surpris tout le monde. Enfin presque car avant cette dernière compétition, le jeune patron de Vidy Varotra était presque scotché à Rivo, celui que tout le monde voyait à la tête du championnat mais qui a pu finalement se résoudre à se contenter de la deuxième place.

Etat exceptionnel. Car Tahina ne lui a laissé aucune chance même s’il avoue avoir quelque peu levé le pied sur la S9 car il a encore en mémoire l’incident de Moramanga où une grosse pierre lui a joué un sale tour en l’obligeant à abandonner. Bref et même si sa modestie l’oblige à ne pas le dire, il a cette fois-ci assuré avant de confier que sa Subaru se trouvait dans un état exceptionnel et qu’à mi-parcours, il savait presque qu’il allait gagner. La crevaison dont est victime, Rivo, son poursuivant immédiat n’a fait qu’accentuer l’écart entre les deux Subaru Impreza.

17 équipages sur les 28 qui ont pris le départ, ont franchi la ligne d’arrivée dont voici le classement :

1er) Tahina-Tovo sur Subaru Impreza (ASACM)

2) Rivo-Ando sur Subaru Impreza (FMMSAM)

3) Teddy-Herman sur Ford Ranger (FMMSAM)

4) Davonjy-Yoan sur Foton Tunland S (FMMSAM)

5) Freddy-Jimmy sur Isuzu D Max (AMA-ASACM)

6) Willy-Sonia sur Mitsubishi Evo 7 (ASA Tana- FMMSAM)

7) Fidy-Alain sur Renault Clio (ASACM)

8) Tsito-Mick sur P.207 (ASACM)

9) Mickael-Tojo sur P.205 (ACCT)

10) Legah-Tojo sur P.205 Rallye (ASACM)

11) Janice-Murielle sur P.205 (FMMSAM)

12) Princy-Luc sur P.206 (ASA Tana)

13) Nirina-Jerry sur P.205 (FMMSAM)14) Yves-Naina sur C2 (ASA Tana-ASACM)

15) Rova Krystal-Miangaly sur Subaru (FMMSAM- ACCT)

16) Tahina-Tahiry sur Subaru Impreza (ASACM)

17) Olga-Lanto sur Super 5 GTT (ASA Tana)

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Comité Paritaire pour la Charte : Pour le respect des règles du jeu par les candidats

Le Comité Paritaire pour la Charte poursuit son suivi sur le respect de la Charte, par le biais des trente engagements, avant, pendant et après l’élection. Ce suivi concerne la période post-électoral, après la proclamation des résultats provisoires par la CENI et dans l’attente des résultats définitifs de la HCC. Le Comité Paritaire aimerait rappeler que le suivi effectué porte sur les candidats sans exception. En effet, le respect des règles du jeu par chacun d’eux, dépend de l’apaisement et de l’intégrité du processus électoral, sources principales de confiance pour l’électeur.

Respecter le verdict. Le suivi du 16 au 22 novembre dernier puise sa source des déclarations et des comportements publics des candidats, et relayés par la Presse. Toutefois, le Comité Paritaire tient à saluer l’humilité et le patriotisme des candidats qui ont déclaré de respecter le verdict des urnes conformément à l’engagement n° 22 de la Charte, et exhorter leurs compétiteurs à en faire autant, quelles que soient les imperfections décelées. Il remercie ceux qui ont respecté la légalité en ayant eu recours aux juridictions compétentes pour tout contentieux et toutes contestations, objet de l’engagement n° 26 de la Charte.

Dans le calme. Le Comité Paritaire a également son mot à dire sur les manifestants qui ont demandé à la HCC de prononcer l’annulation des élections. Au vu également des agissements et des paroles, relayés dans les réseaux sociaux et la presse, bafouant la valeur sacrée du « Soatoavina Malagasy », principe exposé dans le Préambule de la Charte, le Comité Paritaire lance un appel et exhorte les candidats, leurs sympathisants et la population à attendre dans le calme et la sérénité, la décision finale et définitive de la HCC.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Comité de normalisation de la FMF : Mise en place félicitée par Neypatraiky Rakotomamonjy

Les membres du Comité de normalisation de la FMF, présidé par Attalah Béatrice.

La résolution des distorsions liées à l’élection du futur président de la Fédération Malgache de Football (FMF) est sur la bonne voie. La transparence, l’équité et la liberté de choix sont très sollicitées par les différentes parties prenantes.

Trois semaines après avoir dénoncé des irrégularités au niveau de l’organisation de l’élection présidentielle de la FMF, Neypatraiky Rakotomamonjy a déclaré que, la situation se dirige enfin vers la bonne voie. La mise en place du Comité de normalisation de la FMF est une bonne chose, d’après ses dires. « Je remercie la FIFA d’avoir entrepris la mise en place d’un Comité de normalisation de la FMF. J’ai foi et confiance que ce comité sera à la hauteur de la mission qui lui est attribuée. Ce sont tous des professionnels connus pour leur leadership. Leurs compétences serviront à réorganiser les bases de cette Institution et à organiser la future élection dans un cadre légal », a-t-il déclaré. « Mes salutations particulières à madame Attalah Béatrice, désignée à la tête de ce Comité et reconnue pour sa rigueur et sa valeur de la justesse. Puisse-t-elle venir à bout de cette corruption qui mine le monde du Football », a-t-il poursuivi.

Eclaircir. Selon Neypatraiky Rakotomamonjy, le Comité de normalisation devrait entreprendre de sérieuses investigations, afin de connaitre toute la vérité sur cette affaire qui a sali le nom de la Fédération Malagasy de Football , et lui a fait douloureusement perdre la confiance et le respect que les Malagasy avaient pour elle. « La FMF doit faire peau neuve. La mise en place de ce Comité marque déjà un grand pas pour le football malgache. On espère que la FIFA et la CAF vont prêter main forte à ce Comité pour connaître le vrai du faux, et avancer pour l’intérêt de tous en redonnant la confiance aux malgaches envers la FMF et en offrant un meilleur avenir au jeunes et au Football malgache », a-t-il noté. Bref, le climat d’apaisement et de confiance est en train de revenir au niveau du Football malgache. Cependant, des zones d’ombre restent à éclaircir. Le Comité de normalisation joue un rôle primordial, dans ce cadre.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Chronique de Mickey : Un seul candidat ne fait pas un seul tour « dia vita »

Comment comprendre ce qui va se passer lors du second tour du 19 décembre sur le plan des reports de voix ? Une possibilité est celle de comparer les deux résultats du premier tour de 2013 et de ceux de 2018. Une remarque doit cependant être signalée comme le vainqueur de 2013 qui n’est plus présent au second tour cette année mais remplacé par le vrai chef de file de la contestation qui a contribué au renversement du pouvoir alors en place. Puis, Ravalomanana Marc en personne va défendre son camp.

Rappelons qu’au lendemain du 1er tour de 2013, le numéro 3 était crédité de 15,75% des voix exprimés avec un score de 699.731 , mais il pouvait compter sur le report de ses alliés malheureux comme Hajo Andrianainarivelo avec 10,37% ; Vital Camille 6,84% et Sarah Georget 4,51% et enfin celui qui ,en principe, devait être le candidat unique des prorajoelina Razafindravahy Edgard avec 4,40% .Au total, ces quasi sûrs reports ont fait 41,87 % des voix d’une part. mais d’autre part, il y a eu ces alliés potentiels dont certains ont été appelés dans son gouvernement ou intégrés ses intitutions comme Ratsiraka Rolland (9,02%), Dadafara (2,34%),Monja (1,39%), Voninahitsy Jean Eugène(2,13%), Rajaonarivelo Pierrot (2,70%) , Rabetsaroana Sylvain (1,20%), c’est-à-dire qu’ils font (18,80%). Ainsi les réserves de voix du président sortant ont fait qu’il ne pouvait que sortir gagnant au 2ème tour de 2013 .Ainsi la stratégie d’aller en ordre dispersé a été payant.

Cette fois-ci, les deux candidats en tête totalisent au 1er tour 75,31% des voix, parce que la bipolarisation du scrutin a laminé tous les 34 autres candidats (24,69%), avec une moyenne de 0,72% .Où vont-ils piocher pour arriver à remporter le duel ? Conclusion, Rajaonarimampianina (le meilleur des battus avec ses 8,8,%) va jouer le rôle de pivot, tout va dépendre de ses électeurs. Il faudra sûrement courtiser les moins de 1% et convaincre les abstentionnistes qui, eux, en 2013 plus rejoint les urnes (+4%) que cette année .Une piste, peut-être Là où les taux abstentionnistes sont élévés Rajoelina a gagné et inversement là où le taux de participation est fort Ravalomanana a emporté. Est-ce à dire que si les taux n’étaient pas uniformes dans toutes les circonscriptions c’est parce que les électeurs de Ravalo auraient plus traîné les pieds pour aller voter ? En attendant, la question pendante est de savoir quelle consigne de vote va donner le patron de la HVM. Tout le monde sait que nul n’est vraiment propriétaire des voix en sa faveur mais « La voix de son maître » est toujours plus audible que celle de ses adversaires. Les divergences entre le Mapar et le HVM sont-elles aussi fortes qu’au début si tel est le cas, nul doute que le 12 fera voter le 25, et la stratégie de candidat unique du Mapar va s’avérer être un fiasco.

M.Ranarivao