Les actualités Malgaches du Mercredi 26 Septembre 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara322 partages

Les secrets d’un exilé hors pair

La biographie et le parcours professionnel et politique de Marc Ravalomanana ne sont plus à présenter à ses concitoyens. L’homme a un destin extraordinaire. Né le 12 décembre 1949 à Imerinkasinina, Marc Ravalomanana est un autodidacte et « self-made-man ». Vendeur de lait au début, il est devenu grand capitaine d’industrie. Il a fondé à partir de rien l’empire Tiko, un groupe investissant dans l’agro-alimentaire. Il a aussi fondé le Groupe MBS (télévision et radio) en 2001. Sur le plan politique, Marc Ravalomanana a été élu maire de la Capitale de Madagascar en 1999. En 2002, il a été élu président de la République. Marc Ravalomanana n’a pas pu terminer son second mandat à cause du coup d’Etat de 2009. Actuellement, il fait partie des 36 candidats à l’élection présidentielle du 7 novembre 2018.

Ce qui reste cependant dans le domaine du mystère, ce sont les péripéties de son départ en exil forcé le 17 mars 2009 et de son retour énigmatique au pays le lundi 13 octobre 2014. Durant notre entretien à son domicile à Faravohitra, Marc Ravalomanana a accepté de livrer des secrets et de faire des confidences sur ces deux moments forts de ses aventures politiques.

Coups de téléphone. D’un voyage officiel en Afrique du Sud, Marc Ravalomanana était rentré au pays le 25 janvier 2009. Le lendemain, les deux chaînes nationales publiques (TVM et RNM) et ses propriétés (radio et télévision MBS, Tiko, Magro…) se trouvant aussi bien dans la Capitale qu’en province ont été pillées et incendiées par des manifestants du « Mouvement Orange ». C’était un « Lundi Noir ». « Après ces pillages, on a mobilisé les manifestants pour prendre le Palais présidentiel d’Ambohitsorohitra alors que les leaders du mouvement savaient bien qu’ils allaient violer une zone rouge. J’étais à ce moment-là au Palais d’Iavoloha avec ma famille »,rappelle Marc Ravalomanana. Avant de révéler : « Après la prise du Palais d’Ambohitsorohitra, les manifestants de la Place du 13 Mai voulaient aussi prendre le Palais d’Iavoloha. Le colonel Charles Andrianasoavina a téléphoné à mes collaborateurs et leur a sommé de libérer le Palais. Monja Roindefo m’a aussi passé un coup de fil et m’a demandé de quitter Iavoloha, mais j’ai refusé. Une foule était venue au rond-point d’Iavoloha pour nous protéger. Durant ces moments, moi et les membres de ma famille, n’avons eu de cesse de prier Dieu pour nous soutenir dans notre combat. »

17 mars et Directoire militaire. D’après les témoignages de Marc Ravalomanana, les harcèlements se sont poursuivis après son refus de quitter le Palais d’Etat d’Iavoloha. « On a fait exploser des grenades pour disperser la foule déterminée qui nous a manifesté son soutien. On a même entendu des coups de feu. Au Palais, pour renforcer la sécurité de ma famille, j’ai fait appel à des gardes du corps sud-africains. Malheureusement, le directeur de la sécurité présidentielle était déjà en contact avec les assaillants et il a tout fait pour convaincre ces gardes du corps sud-africains de ne pas agir en cas d’assaut », affirme-t-il. Avant de rajouter : « Mais, finalement, j’ai cédé à la pression. Car des coups de feu ne cessaient de retentir au-dessus du toit du Palais présidentiel.  De fortes détonations ont été entendues aux alentours. Les membres de ma famille étaient traumatisés. J’ai décidé alors le 17 mars 2009 de faire rédiger une Ordonnance qui me permettait de transférer les pouvoirs à un Directoire militaire. Tiébilé Dramé, émissaire du Secrétaire Général des Nations Unies, et l’ambassadeur des Etats-Unis Niels Marquardt étaient venus à Iavoloha pour prendre cette Ordonnance. La suite s’est passée le même jour à l’Episcopat à Antanimena. Je peux affirmer que Norbert Lala Ratsirahonana était le cerveau du coup d’Etat de mars 2009. Les éléments constitutifs d’un coup d’Etat, appelés aussi D.I.M.E (Diplomat, Ideology, Military, Economy), étaient réunis. Il y avait des diplomates qui ont manœuvré avec des militaires du CAPSAT, une idéologie a été également véhiculée – l’idéologie Orange -, et des opérateurs économiques ont financé toutes les opérations. »

RN7 et hélicoptère de Sarkozy. « Sans coup d’Etat, je n’aurais pas quitté mon pays. L’objectif de ce coup d’Etat était de m’empêcher d’organiser le Sommet de la Francophonie et celui de l’Union Africaine », réitère Marc Ravalomanana. Selon les témoignages de ce dernier, lui et sa famille ont été obligés de quitter le Palais présidentiel d’Iavoloha la nuit du 17 mars 2009. « Ce départ a été organisé par la SADC et le gouvernement sud-africain. Nous avons emprunté la Route Nationale 7 (RN7), puis nous avons rejoint Morondava en passant par Miandrivazo. A Morondava, nous avons pris un aéronef qui nous a transportés en Afrique du Sud. Une fois arrivé en Afrique du Sud, j’ai reçu un coup de fil du président du Sénégal Abdoulaye Wade qui m’a fait savoir que le président français Nicolas Sarkozy était prêt à envoyer un hélicoptère pour me prendre à Madagascar. Heureusement que je n’ai pas pris cette option à risques car sinon, on nous aurait conduit à La Réunion, via Mayotte », révèle Marc Ravalomanana.

Aéroport d’Ivato. Parti en exil en mars 2009, le fondateur de l’Empire Tiko n’est rentré au pays que le 13 octobre 2014, après l’élection de Hery Rajaonarimampianina à la présidence de la République. Des mystères entourent jusqu’à présent ce retour considéré comme étant clandestin par bon nombre d’observateurs. Mais pour l’intéressé, ce retour est tout à fait normal dans la mesure où des responsables étaient au courant de son intention de rentrer dans son pays. « Le 22 mai 2014, le président Hery Rajaonarimampianina, accompagné de son conseiller Solofo Rasoarahona, étaient venus me voir en Afrique du Sud. Il m’a promis de restituer mon passeport pour que je puisse rentrer à Madagascar. Des mois ont passé, mais rien n’a été fait dans ce sens. J’ai même envoyé à Madagascar Brian Currin, mon collaborateur, pour récupérer mon passeport, mais la mission a échoué. Après ces échecs, j’ai pris la décision de faire un forcing. J’ai d’abord discuté avec des Chefs d’Etat de la SADC, dont en particulier le président sud-africain Jacob Zuma et le président tanzanien Jakaya Kikwete. Ils m’ont dit que pour ce retour, il me fallait un passeport que ma sécurité soit assurée et qu’il me fallait des moyens de transport. J’en ai pris note. Pour pouvoir rentrer à Madagascar, j’avais trois options. Soit, je prenais un vol de la compagnie Airlink. Soit, je prenais Kenya Airways. Soit, je louais un avion privé. Je ne vous dis pas laquelle de ces trois possibilités j’ai choisi. Ce que je peux vous affirmer, c’est que l’aéronef qui m’a transporté n’a pas atterri à Antsirabe, contrairement à ce qu’on a essayé de faire croire. On m’a déposé à l’aéroport international d’Ivato  à l’aube du 13 octobre 2014. Un passeport appartenant à un certain Mohamed m’a permis de passer le contrôle de la Police des Frontières », révèle Marc Ravalomanana.

A bord d’un taxi. « Après l’aéroport international d’Ivato, j’ai immédiatement rejoint l’hôtel Carlton à Anosy.  Jusque-là, personne ne savait encore que j’étais déjà à Madagascar, même ma femme », confie le candidat du TIM à l’élection présidentiel du 7 novembre. Avant de poursuivre : « Ce 13 octobre 2014 à 4h du matin au Carlton, j’ai fait appel à un taxi qui m’a permis de faire le tour de la ville d’Antananarivo pour constater de visu les réalités locales six ans après mon départ en exil forcé. Après ce tour de ville, j’ai rejoint mon domicile à Faravohitra, là où j’ai retrouvé ma famille à la grande surprise de cette dernière. » Mais Marc Ravalomanana n’a pas pu rester longtemps à Faravohitra. Le même jour, après avoir rencontré ses partisans, des éléments du GSIS armés jusqu’aux dents y ont fait irruption. Ils ont même forcé la porte d’entrée en tirant à balles réelles.  Marc Ravalomanana a été violemment arrêté et certains de ses partisans ont fait l’objet d’actes d’agression perpétrés par ces éléments des forces de l’ordre. Ce n’est que le lendemain qu’on a su que l’ancien exilé d’Afrique du Sud a été placé en résidence surveillée à l’hôtel « Amirauté » à Diégo Suarez, dans l’extrême nord du pays.

Elu personnalité africaine de l’année 2017 pour le Leadership politique

L’envergure internationale de Marc Ravalomanana a été prouvée par le fait qu’il ait été élu « personnalité africaine de l’année 2017 pour le Leadership politique », une élection organisée par le « African Leadership Magazine ». Dans cette élection, il avait comme adversaires d’éminentes personnalités du continent africain, dont le président du Kenya Uhuru Kenyatta, l’ancienne présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf (première femme chef d’Etat en Afrique), et l’opposant sud-africain Julius Malema. Pour les 288 000 personnes qui ont participé au vote, Marc Ravalomanana est « un africain dont la contribution a immensément contribué à l’approfondissement de la démocratie et des valeurs démocratiques sur le Continent ». Par rapport au Prix qu’il a remporté, le président national du TIM de réagir en février 2018 : « Je veux que ce Prix soit le début de la réussite, pas la fin. Je l’accepte comme un engagement envers le peuple de Madagascar avec qui je vais travailler pour changer notre histoire. Nous avons été divisés par la politique. Madagascar, comme beaucoup de pays africains, a subi un coup d’Etat violent et illégal. Il nous a plongés dans une politique destructive, qui a accru la pauvreté et le désespoir.  Madagascar mérite mieux. Cela mérite un changement. L’Afrique aussi. Envoyons un message d’espoir au monde. »

Propos recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara15 partages

Rivo Rakotovao : Première sortie officielle en tant que président de la République p.i

Arrivée à New York hier du président de la République p.i Rivo Rakotovao.

Le président de la République par intérim Rivo Rakotovao effectue actuellement à New York sa première sortie officielle en dehors du territoire national. Il y assiste depuis hier à la 73e Assemblée Générale des Nations Unies. Le président  de la République par intérim est accompagné au cours de son déplacement onusien par le ministre des Affaires Etrangères Dovo Eloi Maxime et celui de la Santé Publique Rantomalala Harinirina Yoël. Cette 73e AG des Nations Unies est placée sous le thème : « Rendre les Nations Unies pertinentes pour les peuples : leadership mondial et responsabilités partagées pour les sociétés pacifiques, équitables et durables ».

Situation à Madagascar. A entendre le président de la République par intérim Rivo Rakotovao, la présence de Madagascar à la 73e Assemblée générale de l’ONU lui permet de faire connaître au monde entier que le pays traverse actuellement une période exceptionnelle dans son histoire. « Cette période est notamment marquée par la démission du président de la République en exercice qui se porte candidat à une élection présidentielle. Madagascar peut être donc fier de son modèle de démocratie. », a-t-il souligné. Hier dans la soirée, le Chef d’Etat malgache Rivo Rakotovao et son épouse ont été parmi les invités au dîner offert par le président des Etats-Unis Donald Trump et son épouse.

Recueillis par R. Eugène

News Mada13 partages

Fakana sokatra: “Ny ambony mihitsy no maniraka, tsy voasambotra…”

Mitohy hatrany ny fakana an-tsokosoko sokatra sy fanondranana an-tsokosoko azy ihany any ivelany, indrindra any amin’ny kaominina Androka, faritra Atsimo Andrefana. Mahazo vahana hatrany io fangalarana sokatra any atsimo io, nanomboka ny taona 2010 hatramin’izao.

Olona tsy fanta-pihaviana, tsy mponina any an-toerana, ny ankamaroan’ireo miditra any amin’ny kaominina Androka, ohatra, any anaty ala “mikarama” maka ireo sokatra ireo, na ny lehibe na ny zanany. Misy mihitsy tambajotra matanjaka tonga any an-toerana miaraka amina fiara 4×4 sy fitaovam-piadiana mandrahona ireo miaro izany. Efa nitondra fitarainana momba izany hatry ny ela ny Vondron’olona ifotony (VOI), saingy tsy hita izay fandraisana andraikitra avy amin’ny fanjakana.

Misy anefa ny sampandraharam-paritra momba ny tontolo iainana, ny mpitandro filaminana sy ny fitsarana, nefa toa mandeha ho azy ny famoahana ireo sokatra ireo, raha ny fitarainan’ny mponina any an-toerana, fantatra fa karazan’olona fady sokatra, tsy mikitika izany mihitsy. Zara raha misy 1 000 Ar ny vidin’ny iray handraisan’ireo mpanao trafika azy, nefa tsy latsaky ny 1 000 dolara (manodidina ny telo tapitrisa Ar) ny vidiny any ivelany. “Ny ambony any mihitsy ny mpaniraka maka ireo sokatra ireo nefa tsy mbola misy voasambotra na voasazy”, hoy ny mponina any an-toerana

Taterina amin’ny fiara ireo sokatra ireo mankany Toliara. Misy ampahany, ampiakarina avy hatrany aty an-dRenivohitra. Fantatra ihany amin’ny vaovao heno ny fahatraran’ny mpiasan’ny fadintseranana azy ireo nefa tsy hita ny tohiny… Miverina any an-toerana indray ireo olona tratra mandrahona. Midika izany fa matanjaka io tambajotra mpangalatra sy mpanondrana sokatra io matoa votsotra na efa tratra aza ny sasany amin’izy ireo.

 

R.Mathieu

News Mada11 partages

Fikarakarana sy  fanomanana: mbola tsy ampy vola, saingy miroso ny fifidianana

« Mbola misy tsy ampy kely ny toe-bolan’ny Sacem. Manodidina ny iray tapitrisa dolara no mbola tsy ampy amin’ny volan’ny Sacem amin’izao« , hoy ny filohan’ny Ceni, Rakotomanana Hery, teny Nanisana, omaly,  momba ny toe-bola hanatanterahana fifidianana.

Na izany aza, mandroso hatrany fa tsy misy sakana ny fikarakarana ny fifidianana. Izay vola misy ao amin’ny Sacem miaraka amin’ny volam-panjakana no ampiasaina amin’ny fifidianana. Ny biletà tokana sy ny antontan-taratasim-pifidianana no tena lehibe amin’ny fandanianana amin’izao. « Tsy manana olana isika amin’ny fanatanterahana ny fifidianana fihodinana voalohany, fa mandeha izany. Ho hitantsika eo ny amin’ny fanatanterahana ny fifidianana fihodinana faharoa », hoy izy.

Mangarahara ny fitantanam-bola

Mangarahara ny fitantanam-bola, araka ny nambarany. Tsy misy olana raha ny kaonty avy amin’ny Ceni satria atolotra ny fitsarana misahana ny kaontim-bola  izany ary miantoka ny fangaraharana. Misy fanaraha-maso mifanaraka amin’ny fomba fitantanam-bola ny famoahana ny kaonty eo anivon’ny Ceni.

Nisy ny vola 150 000 dolara avy amin’ny fanjakana anglisy, manampy ireo vola nalefan’ny iraisam-pirenena hamatsiana ny Sacem.

R. Nd.

News Mada7 partages

Fin de mission: Abdoulaye Bathily satisfait du processus électoral

Fin de mission pour le Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations unies, Abdoulaye Bathily. Au pays depuis le 18 septembre dernier, la mission d’évaluation du diplomate sur le processus électoral s’est achevée hier.

Une évaluation satisfaisante face à «La volonté des différents acteurs à poursuivre leur engagement dans la tenue d’élections libres et transparentes dans le cadre constitutionnel et dans un climat de paix et de sérénité», d’après le communiqué des Nations unies, hier.

En fait, le conseiller spécial a pu noter «le climat positif» entre les acteurs institutionnels dans la recherche d’une solution malgacho-malgache.

A noter qu’Abdoulaye Bathily a pu rencontrer plusieurs personnalités lors de son séjour, notamment le président de la République par intérim, le Premier ministre, le président de la HCC, celui de la Ceni, du CFM, mais également des anciens présidents de la République.

Dans tous les cas, le conseiller spécial a tenu à saluer les efforts conjoints des Nations unies, de l’Union africaine, de la Sadc, de l’Union européenne et de l’OIF dans le but d’ «appuyer le processus électoral pour sa conclusion heureuse dans l’intérêt du peuple malgache».

T.N

News Mada7 partages

“Opération Fandio”: ramatoa nahatrarana rongony marobe

Mitohy hatrany ny hetsika ataon’ny zandarimariam-pirenena ao amin’ny vondron-tobim-pileovana ao amin’ny faritra Atsinanana amin’ny alalan’ny “Opération Fandio”. Nahitam-bokany izany, renim-pianakaviana iray 32 taona nahatrarana rongony marobe…

Tao anatin’ny herinandro, efa roa izay ny renim-pianakaviana saron’ny zandary tamin’ny alalan’ny hetsika “Fandio”. Ny faran’ny herinandro teo, voasambotra tao an-tranony eny Tanamakoa Toamasina ity renim-pianakaviana iray niaraka tamin’ny fehezan-drongony  marobe. Nandritra ny famotorana savaranonando azy no nahafantarana fa amidiny 5 000 Ar ny fehezan-drongony iray raha 2 000 Ar kosa ny fonosan-drongony iray antsoin’ireo mpifoka azy hoe baomba. Ireo tovolahy kosa ny ankamaroan’ireo mpanjifany ary misy koa vehivavy ary amin’ny takariva no tena isan’ny mandeha ny tsenan’ity renim-pianakaviana ity, araka ny famotoran’ny polisy azy. Nambaran’ity renim-pianakaviana ity fa avy any amin’ny kaominina ambanivohitr’Ifito, distrikan’i Toamasina II no fiavian’ireto zava-mahadomelina tratra tany aminy ireto. Nohamafisin’ny kaomandin’ny vondron-tobim-paritry ny zandarimariam-pirenena ao amin’ny faritra Atsinanana, ny Kly Ranaivoarison Théodule fa mazava ny antony mahabetsaka ny mpanjifa zava-mahadomelina amin’izao fotoana izao. Entin’ireo jiolahy hakana hery sy risika hanaovana asa ratsy itony zava-mahadomelina itony. Izany rahateo no mahatonga ireo ankizy tsy ampy taona mahavita zavatra tsy azon’ny saina eritreretina ary manana fahasahiana mamono olona tsotra izao, raha ny nambaran’ity manamboninahitra ity hatrany. Nohamafisiny fa manana adidy amin’izany ny ray aman-dreny sy ny fiarahamonina ka atolotra anareo hatrany ny laharana telefaonina finday hahafahana miantso ny zandary raha misy tranga mampiahiahy dia ny 034.20.145.97 / 034.14.006.56 , hoy hatrany ny Kly Theodule.

Sajo sy J.C

News Mada7 partages

Ramarosaona Franck – Iles Eparses: « Aiza ilay volabe 300 tapitrisa dolara ? »

Nitondra ny heviny manoloana ny raharaham-pirenena ny mpanolotsaina momba ny serasera sy ny politika eo anivon’ny primatiora, Ramarosaona Franck. Na tsy eto an-toerana aza ny tenany, manaraka akaiky ny toe-draharaha amin’ny maha mpamakafaka politika azy koa. Anisan’ny noresahiny ny momba ireo Nosy manodidina  (Iles Eparses). Eo koa ny fiatrehana ny fifidianana…

Tsy afaka ny hangina manoloana ny raharaha sasany tsy mazava. « Tokony hametraka ho ambony ny fiandrianam-pirenena ny tena tia tandrazana… Raha ny fantatra, nisy fifanarahana miafina nataon’ny fitondrana teo aloha, niaraka amin’ny Amerikanina, momba ny harena ao amin’ny Iles Eparses. Niaraka amin’ny orinasa iray izany ary tsy nisy tolobidy akory. Nisy resaka volabe hatrany amin’ny 300 tapitrisa dolara tamin’izany nefa tsy hita”, hoy izy. Nanteriny fa ifarombahan’ny Anglisy sy ny Rosianina io resaka Nosy manodidina io. Tsy vitan’izany anefa fa takin’ny FMI ny momba io volabe io satria anisan’ny nampiatoana ny vola tokony ho an’ny Fec izany, araka ny nambarany.

Minisitra lasa ambasadaoro sy fanesorana tompon’andraikitra

Mifandray amin’ny tranga samihafa ny momba izany rehetra izany ka nahatonga azy nametra-panontaniana raha mety misy hifandraisany amin’ny  nandefasana ny minisitra teo aloha ny Solika, i Zafilahy Ying Vah, ho ambasadaorontsika any Rosia izany. Eo koa ny nanesorana  amin’ny toerany ny tompon’andraikitra eo anivon’ny filankevi-pitantanan’ny Omnis. “Misy inona marina eo amin’ny sehatry ny solika fa mivoaka avokoa ny resaka any ivelany any sy ny tsiambaratelony ? Anisan’ny ho adihevitra sy ho resabe ao anatin’ny fifidianana ny momba ireo rehetra ireo”, hoy ity talen’ny famoahana ny gazety Ultima Media ity.

Ankoatra izany, ny tokony hanajanonana ny fifanarahana eo amin’ny Ethiopian Airlines sy ny Air Madagascar  nefa manao fiaraha-miasa amin’ny Air Australe. “Tafiditra ao anatin’izany ny minisitra Rabary Njaka Henri sy ny eo anivon’ny  ACM… Vato misakana ny fifanarahana amin’ny FMI avokoa izany”, hoy Ramarosaona Franck.

Hikarakara sy hanomana fifidianana ny governemanta

Etsy andaniny, nitondrany fanazavana koa  ny andraikitra sy ny asan’ny governemantan’ny Priaminisitra Ntsay Christian. Nanteriny fa hikarakara sy hisahana ny fifidianana miaraka amin’ny Ceni io fitondrana io. Hisahana ny fampandehanan-draharaha ary hanara-maso ireo fifanarahana fiaraha-miasa tokony ho vita amin’ity taona ity. Nanafatrafatra ireo kandidà sy ny mpomba azy anefa ity mpanolotsaina politika sy ny seraseran’ny primatiora ity. “Aoka tsy ho tonga any amin’ny herisetra sy fifampihantsiana isika. Miandrandra anareo kandidà ny vahoaka ka anjaranareo ny mampahafantatra ny vina sy mandresy lahatra azy”, hoy izy.

Tsy fiandaniana  na fitongilanana

Notsiahiviny koa ny tsy tokony hiandanian’ny mpiasam-panjakana ambony na hitongilanany ary ny tsy fahazoan’izy ireo manao propagandy. Anisan’izany, ny lehiben’ny faritra, ny prefet sy  ny eny anivon’ny distrika ary koa ny minisitra. Tahaka izany koa ireo mpitsara sy ny miaramila… miantoka ny fametrahana filaminana sy ny fandriampahalemana. “Ho maodely aty Afrika eo amin’ny fifidianana isika  raha  tafavoaka  io  ary ho voninahitry ny firenena sy ny  vahoaka malagasy izany”, hoy ihany ity tompon’andraikitra eo  anivon’ny Primatiora ity.

Synèse R.

News Mada6 partages

Mahazoarivo: noraisin’ny praiminisitra ny FMI

Nihaona tamin’ny Praiminisitra Ntsay Christian, omaly talata teny Mahazoarivo, ny iraka avy amin’ny Tahirimbola iraisam-pirenena (FMI), notarihin’i Marshall Mills. Anisan’ny noresahina ny fandaharanasa Fanamorana ny famatsiam-bola nitarina (FCE) ho an’i Madagasikara. Nasian-teny bebe kokoa ny fanatanterahana ny fandaharanasa mifantoka amin’ny toekarena ankapobeny sy ny asa vitan’ny governemanta malagasy nandritra ny taona 2017 sy ny 2018. Tafiditra ao anatin’izany ny fitomboan’ny harinkarena, ny fampidirana ny volam-panjakana, ny tahan’ny sandam-bola Ariary mihoatra amin’ny vola vahiny ary indrindra, ny ezaka sy ny fanamby mila ataon’ny fanjakana sy ny governemanta malagasy.

Njaka A.

Midi Madagasikara6 partages

Salon TOP RESA 2018 : Madagascar veut rassurer ses clients internationaux

La participation de Madagascar au salon TOP RESA est incontournable car le marché français est un marché historique et prioritaire.

Madagascar participe activement à la 40e édition du salon IFTM TOP RESA qui se déroule depuis hier jusqu’au 28 septembre 2018.

« Notre objectif est de bien préparer la prochaine haute saison touristique tout en rassurant les touristes internationaux à venir découvrir notre destination authentique, et ce, malgré la situation qui prévaut à Madagascar. En effet, le pays est en pleine période électorale. C’est un événement incontournable mais passager. Cela ne devrait pas être ainsi impacté sur le tourisme », a affirmé Boda Narijao, le président du Conseil d’Administration de l’ONTM (Office National du Tourisme de Madagascar) hier lors de l’ouverture de ce salon international de l’industrie du tourisme.

Ambassadeurs en ligne. Pour ce faire, « nous venons de rencontrer des experts internationaux de la communication digitale dans le cadre de ce rendez-vous des professionnels du tourisme en vue de nouer un partenariat visant à rehausser l’image de la destination Madagascar via des réseaux sociaux. Ils ont d’ailleurs de grandes expériences en matière de communication en ligne en travaillant avec de nombreux pays », a-t-il fait savoir. En fait, le PCA de l’ONTM a soulevé que la plupart des touristes internationaux se renseignent sur les réseaux sociaux afin d’obtenir des informations sur une destination.  « Nous allons ainsi mettre en œuvre une stratégie de promotion de la destination par le biais de la mobilisation des ambassadeurs en ligne. Ce qui permettra aux clients internationaux d’obtenir des informations sur la diversification des offres touristiques de Madagascar », a-t-il poursuivi.

Engagement ferme. Outre le problème politique, l’insécurité a sévi dans le pays depuis ces derniers mois. Face à cette situation, le ministre du Tourisme, Razafintsiandraofa Jean Brunelle, a réitéré que chaque acteur doit prendre ses responsabilités dans chaque secteur pour éviter que les actions politiques n’aient aucune retombée négative sur l’économie y inclus le tourisme. « L’Etat veille bien à l’organisation des élections présidentielles. Il y a également un engagement ferme de toutes les parties prenantes afin de lutter contre l’insécurité tout en prévenant la peste dans le pays », a-t-il  soulevé. Mais en revenant sur la participation de Madagascar à la 40e édition du salon TOP RESA, les Tours Opérateurs malagasy qui y sont présents, ont évoqué qu’il est toujours indispensables de rencontrer directement leurs partenaires tout en créant de nouveaux contacts avec les autres professionnels du tourisme venant visiter le stand de Madagascar. « Lors de l’édition précédente, nous avons obtenu une confirmation de vente par trois Tours Opérateurs étrangers. Ceux-ci ont emmené des groupes de touristes internationaux à Madagascar. Les résultats de notre participation ont été ainsi conséquents pour cette période de haute saison. Nous mettons en avant plutôt le tourisme solidaire car c’est la tendance sur le marché international », a témoigné Gisela Rambelomanana, le directeur du Tourisme au sein de Voyages Bourdon.

Actions renforcées. Par ailleurs, le PCA de l’ONTM a également souligné que les actions de promotion de la destination Madagascar seront renforcées vers les autres marchés émetteurs. En fait, « nous mettons en œuvre depuis deux ans  une stratégie marketing visant à cibler les marchés émetteurs selon la spécificité de chaque pays. A titre d’illustration, l’Allemagne s’intéresse à la nature et à la découverte tandis que l’Afrique du Sud aime la pêche aux gros et la plongée. Quant à l’Angleterre, les touristes venant de ce pays préfèrent le « birdwatching ». Par contre, les pays Scandinaves qui consacrent des budgets élevés pour le tourisme veulent découvrir une destination authentique comme Madagascar », a-t-il conclu.

Navalona R.

News Mada4 partages

Présidentielle – sacem: une contribution de 150.000 dollars du Royaume-Uni

La contribution de la communauté internationale au basket found du projet Sacem se poursuit. Après l’Allemagne, c’est au tour du Royaume-Uni de payer sa part à hauteur de 150.000 dollars. Une contribution officialisée hier au siège de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) à Nanisana.

L’objectif étant la tenue d’élections libres, inclusives et transparentes. Néanmoins, la Ceni recense encore un gap de moins d’un million de dollars pour les élections de cette année. Ce qui ne semble pas constituer un réel problème étant donné que le premier tour est déjà acquis d’après l’organe électoral.

«Nous aurons surtout besoin du reste lors du second tour et le défaut de financement pourrait y faire obstacle», a affirmé le président de la Ceni, Hery Rakotomanana.

T.N

News Mada4 partages

Midangana ny vidin-tsolika: tafakatra 82 dolara ny iray barila

Tafakatra amin’ny vidiny ambony indrindra ny iray barila, ankehitriny, eo amin’ny tsena iraisam-pirenena raha oharina hatramin’ny taona 2014. Miantraika mivantana aty Madagasikara izany fidangan’ny vidin-tsolika izany.

Mihenjana ny tady eo amin’i Etazonia sy i Iran. Manao ankivy toekarena amin’i Iran ny Amerikanina noho ny tsy faneken’ny Iraniana tsy hiroso amin’ny fikarohana nokleary. Entanin’i Etazonia ny ireo firenena mpanafatra solika amin’i Iran tsy hanafatra solika aminy intsony. Vokany, miakatra isan’andro ny vidin-tsolika eo amin’ny tsena iraisam-pirenena satria tsy ampy ny tolotra miohatra amin’ny tinady. Omaly talata 25 septambra, tafakatra 82 dolara ny salam-bidin’ny iray barila eo amin’ny tsenan-tsolika any Londres sy any New York. Famandrihana solika hotsinjaraina any amin’ny mpanafatra amin’ny volana novambra ho avy izao ity vidiny ity. Vidiny ambony indrindra raha oharina hatramin’ny taona 2014.

Anisan’ny antony tsy aneken’ireo firenena arabo mpamokatra solika, mpikambana ao anatin’ny vondrona Opep, hanentsina ny banga satria tsy tafiditra ao anatin’ny tsena ny solika vokarin’i Iran ka tsy mety hanampy ny solika vokariny ireo mpikambana.

Manoloana izany, nanao teny mahery ny filoha amerikanina, i Donald Trump, tao amin’ny fivoriamben’ny Firenena mikambana (ONU), tany New York, omaly talata. Nohitsiny fa “zava-poana ny fanampianay sy ny fiarovanay Amerikanina ireo firenena mpikambana ao amin’ny Opep nefa sahin’izy ireo ny mivarotra solika lafo dia lafo. Angatahiko amin’izy ireo ny hampidinana haingana izao vidin-tsolika izao”.

Tsy ampy ny fisondrotana 50 Ar isam-bolana

Manaraka ny onjan’ny vidin-tsolika eo amin’ny tsena iraisam-pirenena koa ny eto Madagasikara. Na izany aza, tsy tena ampiharina ara-bakiteny ny tena vidiny, saingy tokony hampifamenoana ny banga ao anatin’ny taona iray, araka ny fiteny teknika hoe “lissage”. Tsy tanteraka anefa izany satria tsy ho zakan’ny mpanjifa mihitsy ka tsy maintsy mameno ny banga ny fanjakana. Manodidina ny 50 Ar isam-bolana isaky ny litatra ny fisondrotana ampiharin’ny fanjakana nefa tokony ho 180 Ar /l raha tena ampiharina ny vidin-tsolika eo amin’ny tsena.

Ankoatra ny vidin’ny barila, miankina amin’ny sandan’ny Ariary miohatra amin’ny dolara koa ny ampiharana ny vidin-tsolika eto an-toerana, miampy ny masonkarena samihafa, toy ny saram-pitateran’ny sambo, ohatra.

Vao mainka hitombo ity vidin-tsolika ity satria hiditra amin’ny vanim-potoana ririnina ny any amin’ny ilabolatany avaratra ka tsy maintsy hitombo ny fandanian’ny mpanjifa, izany hoe, ny tinady.

Njaka Andriantefiarinesy

News Mada4 partages

Fiarovana ny mpanjifan’ny Jirama: mandalo ambaratongam-panadiovana maro ny rano

Manoloana ny vaovao niely, omaly, tamin’ny tambajotran-tserasera, manamafy ny Jirama fa madio ny rano mivoaka amin’ny toeram-pamokaran-drano rehetra mankany amin’ny mpanjifa. Tsy azo amaivanina izany ary misy teknisianina misahana ny asa. 

Mandalo ambaratongam-panadiovana sy fitiliana maro ny rano mankany amin’ny mpanjifa ary manaraka fenitra rehetra takin’izany, araka ny fanamarihan’ny Jirama. Manao fitsirihana isan’andro ny kalitaon’ny rano omena ny mpanjifa ny Jirama ary miara-miasa amin’ireo sehatra matihanina momba izany, toy ny Institut Pasteur de Madagascar. Marihina fa manaraka ny fenitra iraisam-pirenena ny tahan’ny chlore ampiasaina manadio ny rano tsy ahafahan’ny biby na bactéries na inona na inona karazany mivelona.

Nanomboka ny taona 2006, misy ny fiaraha-miasa amin’ny ONG East (Eau agriculture et santé en milieu tropical) mitandro ny fahasalaman’ny mpanjifa eto Antananarivo amin’ny famatsiana rano madio fisotro azo antoka. Efa nisy ihany koa ny tetikasa Masay, nahazoana famatsiam-bola avy amin’ny faritra Ile de France sy ny Agence Eau Seine Normandie, nanomboka ny taona 2013, mahakasika indrindra momba ny rano fisotro.

Mbola vitsy ny mampiasa ranon’ny Jirama

Olana iray hita eo an-dRenivohitra, mbola vitsy ny mampiasa ranon’ny Jirama, ny maro anisa izany, mety misotro rano tsy voadio. Isaorana mialoha ireo mpanjifa manana fanamarihana momba ny kalitaon’ny rano avy amin’ny Jirama mba hampilaza avy hatrany ny tompon’andraikitra na manatona ny masoivoho akaiky azy indrindra, na mandefa mailaka amin’ny communication@jirama.mg.

Miainga avy ao Mandroseza ny fizaran-drano eto Antananarivo, mandalo amina tambajotra ambaratonga maromaro. Misy antitra amin’ireo ary efa misy voasolo fa mbola eo koa ireo tsy voasolo, PVC maherin’ny 30 taona. Toy ny natao teny Itaosy, hidina ifotony hijery sy hanadihady ity tranga iray ity koa ny ekipan’ny Jirama.

 

R.Mathieu

News Mada3 partages

Assemblée générale des nations unies: le MAE en déplacement à New York

L’East River de Manhattan vit actuellement au rythme du rendez-vous annuel de l’Onu. Des centaines de ministres et des milliers de techniciens, 84 chefs d’Etat et 44 chefs de Gouvernement se trouvent à New York pour participer à la 73e session de l’assemblée générale des Nations unies.

En sa qualité de numéro un de la diplomatie malgache, le ministre des Affaires étrangères Dovo Eloi Maxime fait partie de la délégation présidentielle qui se trouve sur place en ce moment.

Ainsi, il a participé au «Sommet Mandela pour la paix» en l’honneur du 100e anniversaire de la naissance de cette illustre personnalité, hier. Un rencontre qui précède la 73e session de l’Assemblée générale des Nations unies.

Hommage à Mandela

La personnalité de Nelson Mandela est en effet à la fois un repère et une référence lorsqu’il s’agit d’évoquer la paix mondiale, mais aussi d’autres valeurs de l’humanité auxquelles les Nations unies sont attachées.

«Il a consacré sa vie au service de l’humanité (….). Un défenseur de la paix et de l’humanité», a d’ailleurs évoqué le Secrétaire général des Nations unies António Guterres, lors de son allocution, en ajoutant que «Madiba» était un citoyen du Monde.

Outre le Secrétaire général des Nations unies, d’autres personnalités ont également tenu à rendre hommage à l’ancien président de la République sud-africaine, en l’occurence l’un de ses successeurs en la personne de Cyril Ramaphosa, le président de la Commission de l’Union africaine Moussa Faki Mahamat, ainsi que la présidente de l’Assemblée générale des Nations unies, María Fernanda Espinosa Garcés.

Tous les intervenants ont salué la mémoire de cette personnalité qui symbolisait les valeurs défendues par les Nations unies. «Cette rencontre devrait être aussi une occasion pour réfléchir sur la raison d’être même des Nations unies (…), car au-delà de son intégrité et de ses engagements, il a aussi su faire taire son ego et a favorisé l’importance du compromis», a conclu, lors de son allocution, Graca Machel, épouse de l’ancien président sud-africain.

Du reste, une statue de Nelson Mandela a été inaugurée au siège des Nations unies à New York dans la matinée avant l’ouverture du Sommet Mandela pour la paix. Une figure qui devra constituer un modèle estimable pour le monde politique malgache à l’approche des élections présidentielles de novembre prochain.

Cette année, l’Assemblée générale est en tout cas placée sous un thème ambitieux : «Faire de l’Organisation des Nations unies une organisation pour tous : une force mondiale fondée sur des responsabilités partagées, au service de sociétés pacifiques, équitables et durables».

 

Rakoto

 

News Mada3 partages

Anosy: le développement en grand «V»

La région Anôsy enclenche la vitesse supérieure dans le développement. Des projets ont démarré en flèche depuis mi-septembre dans plusieurs communes.

Les activités de la région Anôsy s’enchaînent depuis la deuxième moitié de ce mois. Le chef de région, Tanjaniaina Juliot Pierrot Razafindramaro, a engagé une course contre la montre dans la réalisation de sa politique de développement, semble-t-il. Les travaux d’extension du lycée de la Commune rurale de Mahatalaky  ont ainsi débuté parallèlement à la remise d’une trentaine de chaises au bureau de cette commune.

Le CSB II de la Commune rurale d’Egnakara Ambony a été doté de  nouvelles salles et de panneaux solaires par la région, qui a aussi inauguré d’autres nouvelles salles pour le CSB II de Mandiso, en plus de la réhabilitation des bureaux des communes d’Ivondro et de Mandiso. D’autres projets ont aussi été entamés dans la commune de Manantenina où la région a remis des kits solaires à la gendarmerie.

La région Anôsy émergera du lot à ce rythme, d’après les bénéficiaires.

Manou

Midi Madagasikara3 partages

Sondages d’opinion : La CENI craint des litiges électoraux

Les vrais résultats sortent des urnes.

La commission électorale craint des risques des litiges électoraux suite à la publication des résultats de sondage d’opinions en cette période électorale.

Un résultat de sondage d’opinions sera présenté ce jour à l’hôtel Carlton à Anosy par la FES (Friedrich Ebert Stiftung), en collaboration avec la revue Politikà. La présentation sera suivie des débats auxquels vont participer des experts issus de différents domaines. La réalisation du sondage a été confiée à une agence spécialisée en la matière qui n’était pas à son premier exploit. Quel que soit ce résultat de sondage qui va certainement placer les 36 candidats en lice à l’élection présidentielle du 07 novembre selon le nombre des voix qu’ils pourraient obtenir, il va certainement susciter des polémiques, voire des contestations. Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante ou CENI  s’est positionné hier à Nanisana par rapport aux résultats de sondage publiés à quelques semaines du scrutin du 07 novembre. Me Hery Rakotomanana a affirmé qu’il est difficile d’effectuer un sondage d’opinion à Madagascar vu la structure et le niveau de vie de la population. Une manière pour lui de faire comprendre que les résultats des sondages d’opinions à Madagascar sont peu fiables et peu crédibles. « La publication d’un résultat de sondage d’opinions en cette période électorale risque de provoquer des litiges électoraux. », a fait savoir le président de la CENI.

A partir du 7 octobre. Les avis sont donc divisés sur les sondages d’opinions à Madagascar. Pour une partie de l’opinion, la pratique de sondage pendant la période électorale est chose normale dans les grandes nations démocratiques comme les Etats-Unis ou la France. Actuellement, certains des 36 candidats à la magistrature suprême font réaliser des sondages d’opinions dans l’objectif d’élaborer leur stratégie de campagne. En tout cas, le sondage d’opinions n’est pas interdit à Madagascar. Pourtant, l’article 118 de la Loi organique n°2018-008 relative au régime général des élections et des référendums dispose : « Il est interdit durant la campagne électorale ou référendaire officielle et pendant la période du silence » électoral, la veille du jour du scrutin, de diffuser et de publier à travers les différents médias les résultats de sondages d’opinions directement ou indirectement liées aux élections et référendums, ainsi que les études et commentaires journalistiques qui s’y rapportent. » L’article 228 de la même loi prévoit par ailleurs : « Quiconque diffuse ou publie par le biais de tout support les résultats de sondages d’opinions directement ou indirectement liés aux élections et référendums, ainsi que les études et commentaires journalistiques s’y rapportant durant la campagne électorale ou référendaire officielle et pendant la période du silence électoral, la veille du jour du scrutin est puni à une amende de Ar 2 000 000 à Ar 5 000 000. » Bref, dans le cadre de la prochaine élection présidentielle, les sondages d’opinions ne seront interdits qu’à partir du 7 octobre, date d’ouverture de la campagne électorale.

R. Eugène

News Mada2 partages

Franck Ramarosaona – Iles éparses: «Où sont les 300 millions de dollars contractés?»

Des zones d’ombre persistent encore autour des îles Eparses, faisant l’objet de convoitise en cette période électorale. Le conseiller en communication et en politique auprès de la Primature, Franck Ramarosaona, s’est exprimé sur le sujet hier.

Il semblerait que l’Etat malgache ait contracté un accord avec une entreprise pétrolière créée au Brésil à hauteur de 300 millions de dollars, payable par tranche de 100 millions. Cela, sans procéder à un appel d’offres.

Cette entreprise s’engage ainsi à exécuter des travaux d’ exploration et de construction d’un terminal pétrolier, de distribution d’hydrocarbures, d’ une raffinerie et d’un port pétrolier sur les îles Eparses.

«Nous ne savons toujours pas où sont passés ces 300 millions de dollars», a indiqué Franck Ramarosaona qui a souligné que cela a été l’une des raisons de la suspension du Fec par le FMI.

Enjeux de taille

Néanmoins, les enjeux sont de taille et il semblerait que ces îles soient très convoitées par les Britanniques et les Russes. Franck Ramarosaona fait ainsi allusion sur certaines décisions prises récemment par l’Exécutif, notamment la nomination de l’ancien ministre Ying Vah Zafilahy au poste d’ambassadeur en Russie, mais également le limogeage du responsable du Conseil d’administration de l’Omnis.

«Que se passe-t-il réellement autour de l’exploitation des îles Eparses à tel point que l’affaire s’ébruite à l’étranger ?», s’est-il interrogé. Une affaire sensible en cette période électorale.

Sur ce point, le conseiller à la Primature a souligné la nécessité de maintenir la paix et la stabilité dans le pays. Il appelle ainsi les candidats à présenter leur projet de société tout en évitant, «Toute provocation pouvant créer un quelconque trouble».

Franck Ramarosaona n’a cependant pas manqué de rappeler aux hauts responsables l’importance du respect de la neutralité de l’Administration, notamment les ministres, les chefs de région et de district ou encore les préfets. «Le succès des élections fera honneur au pays et au peuple malgache», a-t-il conclu.

T.N

News Mada1 partages

Maurice: un réseau de prostituées malgaches démantelé

Un réseau de prostituées malgaches opérant dans le nord de l’île Maurice a été démantelé par les officiers du Passeport and Immigration Office (PIO), lundi dernier.

Une Malgache a été arrêtée par les officiers du PIO lundi dernier  à Maurice. Enceinte de 4 mois et séjournant clandestinement sur l’île depuis janvier, elle serait le chef présumé d’un réseau de proxénétisme malgache au nord de l’île, à Grand Baie. Trois autres femmes malgaches ont été par la suite interpellées.

Elles sont environ une vingtaine de femmes âgées de 23 à 46 ans à composer le réseau de prostituées, selon les informations recueillies. Elles débarquent à l’île Maurice avec un visa touristique de 14 jours. Mais une fois sur place, elles sont hébergées chez le présumé cerveau du réseau pour se livrer à la prostitution. En une nuit, elles pouvaient gagner Rs 2.000 jusqu’à Rs 5.000 chacune.

D’après les enquêtes de PIO, pour ne pas rompre le contact avec la clientèle, le cerveau du réseau récupère les cartes Sim utilisées par les filles lorsque ces dernières quittent l’île pour que les autres membres de la bande ou les nouvelles venues puissent les utiliser à leur tour.

Une autre ruse

Lors de leur interrogatoire devant les enquêteurs du PIO, les trois autres femmes arrêtées ont nié les faits qui leur sont reprochés. Mais l’on sait que ces dernières séjournaient illégalement dans l’île depuis quelques semaines, voire des mois. D’ailleurs, le visa du cerveau a déjà été expiré le 22 janvier dernier. Le PIO soupçonne celle-ci de  vouloir accoucher à Maurice pour bénéficier d’un permis de résidence.

L’ambassade malgache prête à collaborer

Face à cette situation, l’ambassade malgache a réagi. «Outre les Malgaches, beaucoup de gens se prostituent à Maurice. S’il y a prostitution, il y a de la demande. Qui sont les demandeurs ? Il est malheureux que seuls les Malgaches sont pointés du doigt», a indiqué un responsable.

Néanmoins, l’ambassade de Madagascar à Maurice est disposée à collaborer avec les autorités locales pour lutter contre la clandestinité de leurs compatriotes.

Ando Tsiresy

 

News Mada1 partages

Antsahamarofoza: ho an’ny tily rehetra ny tanàna Tranombitsika

Notokanana, ny faran’ny  herinandro teo eny Antsahamarofoza, ny tanàna Tranombitsika an’ny tily eto Madagasikara.

Tamin’ny fomba skoto no nanajarian’ny tily eto Madagasikara (Tem) ny velaran-tany mirefy 3 ha ao Antsahamarofoza, kaominina Manandriana, distrikan’Antananarivo Avaradrano.

Ny taona 1994 ny nahazoan’ny Tem io tany io fa ny 16 desambra 2017 kosa vao nanapa-kevitra ny hanajary izy ireo. Nanomboka teo, niara-nientana ny tily rehetra am-perinasa sy ny tranainy (FMT2S) ka nanentanana ny mpikambana rehetra ny fomba fanaon’ny vitsika. Nahafahana nanangona ny volana nananganana ity tanàna ity ny anjara biriky nangonina tamina lalao mifindrafindra nanerana an’i Madagasikara.

 “Tranombitsika” ny iantsoana ny toerana izay azon’ny rehetra tsidihina satria ahitana toeram-pialamboly isan-karazany.

Tanàna natao handraisana lanonana sy fitsangantsanganana ary fanofanana ny tena ao anatiny. Heverina ho fidiram-bola maharitry ny tily ny fananana ity fotodrafitrasa ity.

Hotokanana, ny asabotsy izao, ihany koa ny trano fanofanana ao amin’ity tanàna ity.

Fotoana nanehoan’ny skoto ny fiaraha-mientana ny fananganana ny tanàna Tranombitsika. Natao tarigetra ny voasoratra ao amin’ny Ohabolana 6: 6 “Mandehana… Diniho ny fanaon’ny vitsika ka hendre”. Noporofoin’ny tily eto Madagasikara izany ka tratra ny tanjona ary izao mitsangana izao ny tanàna Tranombitsika.

Tatiana A

Midi Madagasikara1 partages

Behoririka : Un Chinois arrêté pour vente de téléphones « Techno » pirates

Ce fait prouverait en quelque sorte l’existence d’un réseau bien structuré d’entreprises chinoises exportatrices de produits de contres-façons vers les pays pauvres comme Madagascar. On dirait alors que plusieurs exemplaires de téléphones « Techno » pirates circulent dans ce pays si l’on se réfère à cette découverte récente faite par des enquêteurs du Service Central de surveillance de territoire de la Police nationale.

Jeudi 19 septembre, un ressortissant chinois a été appréhendé entrain de vendre de téléphones de fausse marque Techno à Behoririka. Au moment de son arrestation, la police a encore saisi 3 000 téléphones portables de ce genre chez lui. Ce service est parvenu à ce résultat suite au renseignement de la police sur l’existence de cet individu circulant dans le quartier de Behoririka avec ce genre de produits piratés.

La police affirme qu’il s’agit bel et bien des faux après avoir contacté le magasin dépositaire légal de cette marque dans la capitale pour vérification. Durant son enquête, le Chinois suspect a révélé que ces marchandises étaient fabriquées en Chine pour être vendus à Madagascar. Il a avoué qu’il savait que ces produits sont des faux. L’enquête a révélé également que ce ressortissant chinois est résidant à Madagascar depuis des années. Ce serait la raison pour laquelle, il a osé de s’aventurer dans ce genre de trafic. D’autant plus que dans ce pays, la plupart de la population ne se soucie pas encore de la valeur de ce qu’on appelle produit d’origine. Déféré au Parquet lundi 24 septembre, il est incarcéré à la Maison centrale d’Antanimora en attendant son procès.

T.M.

Midi Madagasikara1 partages

Fausse monnaie : Défaillance des responsables et des moyens de lutte

La  lutte contre la fausse monnaie est dorénavant considérée comme une priorité pour protéger l’économie.

Les faux billets continuent de circuler à Madagascar. Le phénomène risque en tout cas de miner l’ensemble de l’économie si des mesures efficaces ne sont pas prises pour lutter contre  la fabrication de faux billets. On constate   même, une certaine défaillance en matière de lutte contre les faux-monnayeurs.

Inculpation abusive. Mais visiblement les responsables concernés ne semblent pas prendre totalement conscience de l’ampleur de la menace. La preuve, il n’existe pas à Madagascar des statistiques sur l’évolution de la fausse monnaie. Ni le ministère de la Justice, ni la Banque Centrale ne communiquent des données statistiques fiables en la matière. Pire, les responsables se trompent visiblement d’adversaires dans les démarches entreprises  pour lutter contre les faux monnayeurs. C’est le cas notamment  des affaires d’inculpation abusive de guichetiers de certaines banques  qui ont eu à détecter et à déclarer des faux billets lors des versements d’espèces. Aux yeux des banquiers,  s’acharner sur les guichetiers est tout simplement une fausse piste car  la détection des faux billets étant modernisée dans les banques, les faussaires n’utiliseront pas ces dernières pour  les faire circuler.  Une manière en somme de dire que  pour une lutte efficace contre ce fléau, il faut d’abord chercher ailleurs.

Mesures. C’est ce qui a été, d’ailleurs, expliqué lors de la table ronde organisée la semaine dernière, au Carlton, par le ministère de la Justice, en collaboration avec la Banque Centrale et un cabinet conseil qui assistent plusieurs banques dans les affaires d’inculpation abusives de guichetiers. Bref, c’était une occasion pour les banques d’expliquer que les vrais faussaires ne vont pas utiliser les banques pour tenter d’injecter des faux billets dans l’économie car ils savent que celles-ci exercent des contrôles et que, si la banque ne détectait pas exceptionnellement un faux billet, Brinks le trouverait, et à défaut et in fine, c’est la  Banque Centrale. « Les guichetiers qui détectent et déclarent des faux billets, en donnant leur nom, ne peuvent pas être accusés  de « complicité de prolifération de faux billets » ont expliqué les banquiers, en suggérant aux responsables de voir plutôt du côté de l’économie informelle qui peut être le terrain de prédilection des fausses monnaies.  En tout cas, cette  table ronde a eu le mérite d’avoir fait comprendre aux responsables  la nécessité d’élargir les champs d’intervention pour démaquer les faussaires. Un certain  nombre de mesures seront également prises. Pour ne citer entre autres que  la formation de  la police et la gendarmerie, la création d’une brigade spécialisée ayant des moyens spécifiques  comme  un laboratoire d’analyse, l’implication de la douane dans les enquêtes, la suppression de la pratique des chèques non barrés… Par ailleurs, un atelier sera organisé prochainement pour renforcer  la collaboration entre les entités concernées par la lutte contre la fausse monnaie.

R.Edmond.

Midi Madagasikara1 partages

Antananarivo Renivohitra : Un cas suspect de peste observé  

La peste revient chaque année et fait des victimes.

Une publication effectuée hier par le ministère de la Santé publique fait savoir que la peste pourrait avoir atteint la capitale.

Résurgence. La Grande Ile est actuellement en pleine saison pesteuse. Une période où la peste – étant une maladie endémique à Madagascar – ressurgit et fait des victimes. Observée depuis le premier août de cette année, la résurgence de la peste a actuellement fait 22 cas notifiés dont cinq ont été confirmés comme étant des cas avérés de peste. Le ministère de la Santé publique (MSP), via un bulletin publié sur sa page Facebook hier, a fait savoir également que la peste a actuellement touché dix districts : Ambalavao, Ambatofinandrahana, Ambatolampy, Ambositra, Ankazobe, Arivonimamo, Antsirabe I, Antananarivo Renivohitra, Fandriana et Miarinarivo. Pour le cas d’Antananarivo Renivohitra en particulier, le ministère de la Santé publique dénote un cas suspect. Il convient toutefois de noter que le MSP n’a pas encore déclaré une épidémie. Et ce, même si les cas observés concernent la peste pulmonaire et la peste bubonique.  Pour l’heure, le bilan est plus ou moins minime si l’on se réfère à la tendance observée lors de la récente épidémie qui a secoué des districts du pays.

Urgent. L’assainissement des districts est le seul moyen de parvenir à limiter la propagation de la peste. Assainissement qui est en premier lieu le rôle des responsables étatiques et des CTD (Collectivités Territoriales Décentralisées), mais surtout des citoyens qui ne devraient pas attendre les premiers dans la prise de responsabilité en tant que citoyen. L’on sait toutefois que l’hygiène n’est pas le fort de nombreux citoyens Malagasy. Le fait de jeter les ordures un peu partout ou de déféquer à l’air libre en constituent de parfaites illustrations. Gestes qui ne nuisent pas uniquement à ceux qui les font mais surtout aux concitoyens. Gestes qui constituent également l’une des causes de l’endémicité de la peste dans la Grande Ile. Et ce, malgré les appels à sensibilisation effectués par les diverses parties prenantes.

José Belalahy

Midi Madagasikara1 partages

Rock : The Dizzy Brains prend du volume sur « Man of situation »

Quand la fougue de la jeunesse se nomme The Dizzy Brains.  

Le futur album du groupe de rock malgache The Dizzy Brains a été devancé par le single « Man of situation », donnant un avant-goût sur ce que réserve ce nouvel opus.

Avec ce single « Man of situation » en guise de préambule pour leur futur album, le groupe de rock The Dizzy Brains a ajouté plus de plomb dans sa démarche musicale. Apparemment, le stade pensif et imprévisible de l’époque « Hanao inona » semble être révolu. Le rock band semble vouloir laisser la place à du lourd, incisif et ordonné. La touche du rock hexagonal se fait quelque peu sentir. Si bien que The Dizzy Brains, sans doute fort de ses échanges et de ses tournées internationales, a gagné en expérience, voire en férocité, mais a perdu en spontanéité.

Pour les amateurs de hard rock, « Man of situation » pourrait leur mettre l’eau à la bouche en attendant la sortie officielle de l’opus. Malgré tout, ce premier bidule permet tout de même de dire que The Dizzy Brains fait encore ce qu’il fait de mieux. Le chanteur Eddy joue toujours de sa voix rasante, avec ce soupçon d’arrogance. La guitare de Poun canalise plus qu’elle n’explose comme dans « Vangy » par exemple. La basse tient toujours le même discours et la batterie, depuis les premiers titres, soutient fiévreusement la baraque.

Anti-cliché. Il va sans dire que ce premier single ne permet pas de décortiquer tout un album. Mais il en est sûrement imprégné de l’esprit. Etonnant avec le solo, sur « Man of situation » pour « démonopoliser » l’ambiance, qui introduit des effets sonores qui remontent aux années touristiques du garage rock. Bon gré mal gré, The Dizzy Brains a toujours prôné que leur musique se décale des cadres historiques. Quand celle-ci est notamment née d’un pays qu’Eddy et sa bande définissent par des qualificatifs révolutionnaires, construisant ainsi quelque part leur image de blasés talentueux ; et permettant aussi au groupe d’échapper aux conflits de génération et de genre musical. A Madagascar, cette musique d’emprunt possède ses paroissiens les plus critiques. A ses débuts, les détracteurs de The Dizzy Brains considéraient que ces derniers avaient raté une époque.. Mais c’est grâce à la jeunesse, la hargne et aux talents de ses membres et fondateurs – membres également -, que ce rock band a pu s’immiscer sur la planète rock mondiale. Actuellement en tournée, ils vont compiler une quinzaine de dates qui vont les emmener en France et au Québec.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara1 partages

Sondage : une fiabilité peu éprouvée à Madagascar

Le débat sur les sondages a été relancé par le président de la CENI. Leur utilisation ne fait pas encore partie des habitudes des partis politiques malgaches. A l’étranger et en particulier en France, c’est un moyen de prendre le pouls de la société. Les dirigeants savent à quoi s’en tenir sur les chiffres publiés par les grands instituts comme l’IFOP, CSA ou BVA. Personne ne conteste leur fiabilité car la méthode utilisée est éprouvée sur le plan scientifique. A Madagascar, on n’en est qu’aux prémices et les risques de désillusion peuvent générer des troubles s’il n’y a pas concordance avec la réalité.

Sondage : une fiabilité peu éprouvée à Madagascar

Les sondages lors de l’élection présidentielle française ont permis de mesurer la progression de chaque candidat tout au long de la campagne électorale et ils ont été des instruments tout à fait fiables. Les candidats n’ont, à aucun moment, contesté les chiffres publiés car les méthodes utilisées par les sondeurs ont été éprouvées depuis des dizaines d’années. Les professionnels travaillent avec un échantillon précis de personnes. Ces dernières ont été sélectionnées sur des critères scientifiques. A Madagascar, on ne maîtrise pas encore l’outil. C’est peut-être médire de parler de méthodes empiriques car on ne connaît pas leurs qualités sur le plan scientifique. Aujourd’hui, la FES va présenter un sondage lors d’une conférence-débat. Il va présenter la cote des différents candidats. Il ne s’agit que d’une image de l’opinion à un moment donné, et la situation peut évoluer très vite dans les temps à venir. Il faut donc ne pas tirer de conclusions hâtives. Les conférenciers vont décortiquer les résultats sans faire de grands commentaires. Néanmoins, c’est une grande première dans notre démocratie et l’on ne peut que saluer l’initiative de la FES. Le débat qui aura lieu à cette occasion sera intéressant à suivre.

Patrice RABE

Midi Madagasikara1 partages

Investissement : Karenjy fait appel à des financements

Le constructeur automobile « Malagasy Karenjy », lance une levée de fonds solidaire et participative. Ce financement servira à financer les stocks et les besoins en fonds de roulement, ainsi que le développement technique et commercial de la société, selon les informations. « Pour continuer à se développer, Karenjy a besoin de vous. Investissez une partie de vos économies sous forme de prêt, en euros, remboursable sur cinq ans et rémunéré à 2% par an », a indiqué le constructeur automobile, dans sa publication. Pour soutenir son programme, Karenjy a mis en avant le projet AGAMI, porté par Jute Lab, dont Karenjy est partenaire. Ce projet a, en effet, reçu le prix coup de cœur du jury lors d’un concours en France. Il vise à  fabriquer une carrosserie plus écologique en intégrant dans la carrosserie de la fibre de jute. A noter que les véhicules de Karenjy se diversifient davantage. Avec Mazana II qui a participé au Rallye Boeny en août dernier, les fourgons 2×4 et 4×4 qui seront disponibles sur le marché en fin 2018 et les autres types, la marque malgache veut prouver qu’elle est conçue pour les pistes et les besoins à Madagascar.

Antsa R.

Madaplus.info0 partages

L’annulation de la publication d’un sondage le jour J créée la polémique

La revue « Politika Madagascar » avec Friedrich-Ebert-Stiftung avait conduit un sondage en marge des élections présidentielles. Mais la publication du résultat de ce sondage, prévue se faire aujourd’hui au Carlton Anosy, a été annulée.
Hier, la Commission Electorale Nationale Indépendante avait affirmé, à travers son Président Hery Rakotomanana, que la publication du résultat de ce sondage n’est pas opportune. En effet, selon le numéro un de la CENI, si les résultats définitifs décaleraient de ce sondage, la CENI risqué de perdre sa crédibilité. Ainsi, publier un le résultat d’un sondage dérange la CENI mais elle ferme les yeux sur les bévues dans les précampagnes effectuées par certains candidats. C’est justement ce point là qui anime les débats dans les réseaux sociaux.
Madaplus.info0 partages

Assassinat d’un diplomate américain à Madagascar : une arrestation effectuée

L’enquête sur l’assassinat d’un diplomate américain se poursuit. Selon les informations émanant de la police, un homme a été arrêté après avoir été surpris en train de sauter par-dessus la clôture de la maison.
Le porte-parole de la police, Herilalatiana Andrianarisaona, a déclaré à l’Agence France-Presse que la police a répondu aux appels des voisins et des gardes de sécurité privés, avait trouvé la victime, qui avait été déclarée morte sur les lieux. Ce genre de fait divers impacte négativement le tourisme à Madagascar. Espérant que le candidat qui sera élu focalisera ses premières actions pour pallier l’insécurité à Madagascar.
Madaplus.info0 partages

Madagascar élection présidentielle: L’annulation de la publication d’un sondage le jour J créée la...

La revue « Politika Madagascar » avec Friedrich-Ebert-Stiftung avait conduit un sondage en marge des élections présidentielles. Mais la publication du résultat de ce sondage, prévue se faire le 26 septembre au Carlton Anosy, a été annulée.
Hier, la Commission Electorale Nationale Indépendante avait affirmé, à travers son Président Hery Rakotomanana, que la publication du résultat de ce sondage n’est pas opportune. En effet, selon le numéro un de la CENI, si les résultats définitifs décaleraient de ce sondage, la CENI risqué de perdre sa crédibilité. Ainsi, publier un le résultat d’un sondage dérange la CENI mais elle ferme les yeux sur les bévues dans les précampagnes effectuées par certains candidats. C’est justement ce point là qui anime les débats dans les réseaux sociaux.
Madagate0 partages

Herizo Rakotozafy. FLM 67 HA 21 Septembre 2018

CLIQUEZ ICI POUR LA VIDEO

NY FIAINGANA AVY TENY AN-TRANONY EO AN-DOHAN'NY MANDROSEZA, NY ZOMA 21 SEPTAMBRA 2018, TAMINY 7 ORA MARAINA

**********************************************

News Mada0 partages

Sondages-présidentielle: la Ceni émet ses craintes

A moins d’un mois de la tenue des élections, la Ceni s’inquiète sur l’impact  des divers sondages effectués pour observer la tendance générale des électeurs. Pour l’organe électoral, les résultats risquent de porter atteinte à la paix et à la stabilité du pays après le scrutin.

«Madagascar n’est pas encore prêt pour sondages, particulièrement sur les élections à venir», a indiqué le président de la Ceni, Hery Rakotomanana,  hier à Nanisana. Il fait ainsi allusion à la société malgache elle-même.

Des propos qui arrivent pile au moment où la fondation Friedrich Ebert (FES) prévoit de restituer les résultats d’un sondage d’opinion sur la présidentielle 2018, ce jour au Carlton Anosy. «Nous n’en sommes pas encore là car la société malgache est encore très stratifiée, cela ne permet pas de garantir des résultats pertinents à l’issu d’un sondage», a-t-il souligné.

Pour le patron de la Ceni, les enquêtes auprès de la population ne seraient pas fiables vu l’écart du niveau de vie de chacun. «Comment confiner les idées?», s’est-il d’ailleurs interrogé.

Sa plus grande crainte est, «Qu’en sera-t-il si les résultats des élections ne coïncident pas avec les résultats des sondages?», s’est-il interrogé. Pour lui, la tenue d’un sondage n’est pas «réellement nécessaire» en cette période où le pays est en quête de paix et de stabilité.

Hery Rakotomanana appréhende ainsi la réaction de certains électeurs qui pourraient accuser la Ceni de «détournement de voix», dans le cas où les résultats du scrutin et des enquêtes ne sont pas similaires. Une situation qui pourrait incommoder la Ceni.

Rappel à l’ordre ?

A noter que les textes électoraux ont réservé quelques points au sujet des sondages. L’article 118 de la loi n° 2018-008 portant régime général des élections et référendums stipule qu’ «il est interdit, durant la campagne électorale ou référendaire officielle et pendant la période du silence électoral, la veille du jour de scrutin, de diffuser et de publier à travers les différents médias les résultats de sondages d’opinion directement ou indirectement liés aux élections et référendums, ainsi que les études et commentaires journalistiques qui s’y rapportent».

Néanmoins, cet article ne fait allusion qu’à la période à compter de la campagne électorale, soit à partir du 7 octobre prochain.

Pour la FES, les craintes résident particulièrement au niveau des acteurs politiques car certes le sondage permet de «mesurer l’opinion publique», mais par contre les résultats pourraient être «gênants pour tous ceux qui prétendent être importants et manquent de base électorale».

Il semblerait même que des membres au sein du gouvernement aient demandé à ce que la restitution du sondage soit annulée. Les bruits ont couru jusque tard dans la soirée au sujet d’un rappel à l’ordre au niveau de la Primature, mais cela reste à confirmer.

Tahina Navalona

News Mada0 partages

Faux et usage de faux: recrudescence des verdicts falsifiés

L’usage de faux jugements et de verdicts figure parmi les affaires les plus traitées au tribunal de première instance (TPI) Anosy.

Cette mauvaise pratique est monnaie courante en matière de litiges fonciers et parfois de divorces, de source hier, auprès du greffier en chef du TPI Anosy, Ella Inham Herinatrehina. Ce dernier a conseillé qu’«en cas de suspicion sur l’authenticité d’un jugement du tribunal, on peut le vérifier en adressant une simple demande auprès des greffes des tribunaux».

Mille dossiers traités par jour

Plus de mille dossiers sont traités quotidiennement au niveau du TPI Anosy. Et tous services confondus, à l’instar des casiers judiciaires, les cessions bancaires ou encore les grosses du tribunal, mettent la main à la patte. 160 greffiers suppléés par des ECD, EFA ainsi que le personnel d’appui, prennent en charge les dossiers. Soit un effectif total de 300 agents.

A ce rythme, il arrive que le greffier en chef effectue 2.000 signatures par jour, notamment durant périodes de concours nécessitant un casier judiciaire. Selon le greffier en chef, «les dossiers traités au niveau du TPI Anosy représentent environ un taux de  65% vis-à-vis de ceux traités dans les autres tribunaux au niveau du territoire national».

Faire appel devient une tendance

Faire appel pour refuser un jugement prononcé devient actuellement une tendance au TPI Anosy. «Au moins 80% des jugements rendus dans les juridictions de première instance» en font l’objet, a affirmé un responsable du cours d’appel d’Anosy.

En général, cette pratique est observée lors d’un jugement pénal, juste pour retarder l’exécution d’une sentence, notamment en cas de condamnation et/ou de paiement de dommages et intérêts. Selon notre source, les justiciables commencent à connaître et à maitriser les procédures judicaires.

 

Sera R.

 

News Mada0 partages

Forum économique: l’océan Indien à la conquête du marché africain

Le 11e Forum économique des îles de l’océan Indien ouvre ses portes, à partir de ce jour, au village Voara Andohatapenaka. Le thème phare pour cette  nouvelle édition porte sur les opportunités de faire affaires en Afrique.

Organisé depuis l’année 2005 par l’Union des Chambres de commerce et d’industrie des îles de l’océan Indien (UCCOI), le Forum économique des îles de l’océan Indien (FEIOI) a pour objectif de débattre et trouver des solutions pour améliorer l’environnement des affaires dans l’océan Indien.

Le thème phare de cette 11e édition porte sur la conquête du marché africain. D’après, le directeur général par intérim de la Chambre de commerce et d’industrie d’Antananarivo (CCIA), Hery Nirina Andrianaivo, «Le continent africain offre d’énormes opportunités aux entreprises de l’océan Indien».

Herland Cerveaux, directeur de programme au niveau de l’UCCOI a poursuivi dans ce sens : «Les perspectives de développement du continent africain, qui est juste à nos portes, intriguent beaucoup les entreprises dans la zone océan Indien. Seulement, les opérateurs sont un peu perdus et pourtant, il y a des success stories dans la région qui ne sont pas forcément connues. L’objectif est donc se capitaliser sur ces opérateurs et de voir comment adopter les stratégies qui facilitent la coopération avec le contient africain».

Le programme prévu au cours de ces trois jours sera donc défini par rapport aux opportunités d’affaires entre l’Afrique et l’océan indien. A titre d’exemple, le renforcement des capacités des ressources humaines à mieux répondre aux opportunités de partenariat avec les entreprises africaines. D’autres thématiques feront également partie du programme, entre autres la sécurisation des partenariats, bien en amont afin d’éviter d’éventuels problèmes.

Résolutions

Outre les opportunités d’affaires avec le continent africain, ce forum abordera, comme à chaque édition, les  problématiques communes aux îles de l’océan Indien, relatives aux investissements dans la zone. En effet, l’UCCOI a adopté 91 résolutions, depuis l’organisation du FEIOI en 2005. Elles se sont traduites par des projets ou des plaidoyers auprès des autorités publiques.

A ce sujet, Herland Cerveaux a cité l’exemple de la résolution sur la connectivité à travers «l’annonce de la construction d’un second câble pour les îles de l’océan Indien et l’amélioration de la connectivité numérique». «D’autres résolutions ont également été apportées, notamment la sécurisation des affaires au niveau régional. A ce sujet, un dispositif permettant de valoriser tout ce qui est arbitrage et médiation au niveau régional a été mis en place», a-t-il poursuivi.

100 acteurs publics et privés étrangers ont répondu présents à ce forum. Au total, la 11e édition du FEOI réunira plus de 200 participants nationaux et régionaux.

A noter que la 5e édition de la foire de la créativité Voatra, organisée annuellement par la CCIA avec le programme Prosperer, se tiendra en même temps que le FEOI au village Voara Andohatapenaka. Il s’agit d’une occasion pour les PME et artisans malgaches de mettre en exergue leur savoir auprès des visiteurs, mais aussi des grandes entreprises internationales et investisseurs qui seront présents durant ces trois jours de manifestation.

 

Riana R.

News Mada0 partages

Programme FEC: le FMI reçu à Mahazoarivo

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme appuyé par la Facilité élargie de crédits (FEC), une mission du Fonds monétaire international (FMI), conduite par Marshall Mills, a été reçue par le Premier ministre, chef du Gouvernement, Christian Ntsay, hier à Mahazoarivo.

La mise en œuvre du programme économique du Gouvernement en tenant compte du bilan de l’année 2017- 2018, relatif à la bonne réalisation en termes de croissance, à la recette et à la réserve internationale, ainsi qu’aux défis à surmonter, a été au centre des discussions durant cette rencontre.

A rappeler que le programme FEC est un mécanisme de prêt octroyé par le FMI pour faciliter l’ajustement dans la balance de paiement. Le FMI a accordé près de 305 millions de dollars à Madagascar, depuis juillet 2016 et près de 218 millions de dollars ont été décaissés depuis l’approbation de l’accord.

Arh.

 

 

News Mada0 partages

Faritra Menabe: betsaka ireo karazam-boly, saingy tsy ampy ny rano

Miasa mafy ho an’ny fambolem-bary ny tantsaha any amin‘ny faritra Menabe, mitana 72 % amina velaran-tany volena. Miaraka amin’ny vary, ny katsaka, ny mangahazo sy ny vomanga, saingy amina velaran-tany kely ireny. Faharoa ny voly katsaka ho an’ny olona sy ho an’ny sakafom-biby.  Manana anjara toerana lehibe koa ny tsaramaso sy ny kabaro any Miandrivazo sy Belo amoron’i Tsiribihina.

Betsaka amin’ireo vokatra ireo no miakatra aty afovoan-tany, indrindra ny tsaramaso sy ny kabaro. Tsy vitsy ny mpandraharaha nanondrana kabaro tany aloha, saingy tsy hita taratra intsony izany izao hatramin’ny fahanteran’ny seranan-tsambo ao Morondava sy any Morombe, Atsimo Andrefana. Tratry ny aretina “menamaso” ireo vokatra fanondrana ireo taty aoriana, ankehitriny ezahina indray ny mamerina ny lazan’ny vokatra tsaramaso sy kabaro any amin’ny faritra Menabe.

Misongadina ny voly voanjo any Morondava, Mandabe sy Manja, saingy noho ny tsy fisian’ny mpandray izany, hita manomboka mihena io vokatra io ankehitriny.  Antony iray koa, mitobaka ny menaka vokarin’ny Tiko vita avy amin’ny soja. Ary mbola manana ny lazany ny voly paraky any Miandrivazo. Olana iraisan’ireo voly rehetra ireo ankehitriny, ny tsy fahampian-drano sy ny fiovan’ny toetr’andro.

Tsy misy rafitra momba ny tsenan’omby

Momba ny fiompiana, manana ny mampiavaka azy ny faritra Menabe, indrindra ny omby. Ny olana anefa tsy ampy fitsaboana izy ireny, raha ny filazan’ny lehiben’ny sampandraharaham-paritra momba ny fiompiana. Mivelona any anaty ala fotsiny ny omby ary ny famonoana azy, saika atao manaraka ny fomba tany. Tsy misy fizahana rafitra manokana momba ny tsenan’omby fa toa mandeha ho azy fotsiny.

Ankoatra izay, ampiasana amin’ny fiavana tanimbary izy ireny. Mampanahy ny ho avin’ny omby any amin’ny faritra Menabe, mihena hatrany. Kamio ampolony isan’andro, tonga any Miandrivazo sy kaominina hafa mitatitra omby hoentina aty an-dRenivohitra.

 

R.Mathieu

News Mada0 partages

VMRC-championnat national: Hoby mène le championnat

A l’issue de la 7e manche disputée récemment, Hoby reste pour le moment le pilote à battre au classement.

Après avoir signé une belle victoire à l’issue de la 7e manche, organisée par Asatana, Ralahy Hobimalala Andriantsaina, dit Hoby sur son EvoX Alias Petronas a enregistré 152 points et mène provisoirement la tête du classement au championnat de Madagascar de rallye virtuel. Autant dire que Hoby est bien parti pour défendre son titre et rééditer un nouvel exploit.

Avec ses 118 points, Riry Ratsimbazafy, ayant roulé à bord d’une Citroën DS3 R3, dans le groupe des 2R occupe la deuxième place. Nirs, sur une Mitsubishi Lancer EvoX, dans la catégorie N4, ferme provisoirement la marche du podium avec 103 points.

Rien n’est encore joué d’autant que deux manches décisives figurent encore au programme. Les pilotes encore en lice et surtout les prétendants au sacre seront au coude à coude du 15 au 22 octobre dans la capitale avant le final Round du 5 au 12 novembre. A noter que les cinq premiers au classement général et dans la catégorie des deux roues motrices seront primés à la fin du championnat.

Miarintsoa R.

Les 5 premiers au classement provisoire du VMRC

1-Hoby (Mistubishi Lancer EvoX N4) : 152 – 2-Riry (Citroen DS3 R3 Max) : 118 – 3-Nirs (Mitsubishi Lancer EvoX N4): 103 – 4-Sergerktb (Mistubishi Lancer EvoX N4) : 76 – 5- Cinqs (Mistubishi Lancer EvoX N4) : 47.

 

News Mada0 partages

Basket-U23: alley Hoop reprend son envol

Le basket offre une nouvelle scène d’émancipation aux  jeunes par le biais  d’Alley Hoop ! Pour son retour sur le terrain du ballon orange, RDJ propose une formule inédite aux amateurs, notamment les U23 garçons.

Entrant dans le cadre de la célébration de ses 15 ans, la Radio des jeunes met le basket des arrondissements à l’honneur grâce à la 2e édition d’ Alley Hoop. Le tournoi commencera par les éliminatoires par arrondissement, à partir du 29 septembre, avant de mettre le cap sur le village du basket au stade annexe de Mahamasina, les 13 et 14 octobre, en vue de la grande finale.

Naisa

 

Programme par arrondissement :

29 et 30 septembre :

5e arrondissement (Terrain Analamahitsy cité)

6e arrondissement (Terrain Firaisana)

2e arrondissement (Terrain Ankatso 2)

6 et 7octobre :

1er arrondissement ( Terrain Firaisakina 67ha)

3e arrondissement (Terrain Esca)

4e arrondissement (Terrain Antanimbarinandrina)

 

News Mada0 partages

Madagascar-Guinee équatoriale: le MJS à la rescousse de la FMF

L’incompétence de la Fédération malgache de football (FMF) a coûté la vie à un supporteur lors de la rencontre entre Madagascar et le Sénégal ! Pour la suite des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 sur le sol malgache, le ministère de la Jeunesse et des sports vient en aide à la FMF dans le domaine sécuritaire.

Lors du Conseil du Gouvernement qui s’est tenu hier, à Mahazoarivo, le MJS a annoncé la mise en place d’un «comité conjoint pour le suivi de la mise en oeuvre de l’organisation du match de football opposant les Barea de Madagascar et l’équipe de la Guinée Equatoriale, prévu pour le 16 octobre 2018».

Sur la bonne voie dans la course à la qualification, Madagascar risque gros en cas de récidive. Ce que le MJS veut éviter à tout prix, au même titre que la FMF normalement.

Naisa

News Mada0 partages

Handball: le Championnat national en mode Open

La majorité a tranché ! La participation des clubs au Championnat national senior du 26 octobre au 4 novembre à Mahajanga est libre et sans condition, communément appelé Open. A cause des perturbations engendrées par les changements dans le calendrier scolaire, les ligues majoritaires ont pris cette mesure exceptionnelle afin de faciliter l’engagement des clubs en lice. Le passage par les qualifications zonales a été supprimé du processus.

Le Championnat national des jeunes qui précède celui des seniors aura lieu du 10 au 19 octobre à Fianarantsoa et adoptera la même mesure. De quoi motiver  tous les clubs dans leur quête de meilleurs cadres d’apprentissage et de développement.

Contrairement à d’autres disciplines, le handball manque de soutien pour augmenter le nombre des clubs à l’affiche d’une compétition d’envergure nationale. La Fédération malgache de handball (FMHB) est dans l’obligation de mettre les mains dans la poche pour satisfaire son monde.

Naisa

News Mada0 partages

Foot-the best player 2018: les votants malgaches loin du compte

Le sacre du Croate Luka Modric à la cérémonie The Best Fifa Football Awards, lundi dernier, dans la capitale britannique (Londres), a été retentissant. Sauf qu’aucun votant malgache n’a misé sur lui.

Dis-moi pour qui tu votes et je te dirai qui tu es ! Loin de la tendance qui s’est dégagée à l’issue de la Coupe du monde en Russie, où Luka Modric a été désigné meilleur joueur de la compétition ou Best men’s Player 2018, les trois votants malgaches ont été à côté de la plaque.

Ni l’entraineur national, Nicolas Dupuis, ni le capitaine des Barea de Madagascar, Faneva Ima Andriatsima, et encore moins Michel Ramboa (Ratà), n’ont coché le nom du Croate en haut du classement.

Même en choisissant les trois premiers du classement, seul l’entraineur national a coché le nom du lauréat mais à la deuxième position, derrière Eden Hazard. Contrairement à Faneva Ima Andriatsima et Michel Ramboa qui ont oublié son existence.

Dévoilé par la Fifa sur son siteweb, le choix de chaque votant est accessible à tout. Pour Nicolas Dupuis, en plus d’Eden Hazard en haut du tableau, suivi de Luka Modric, il a voté pour Kylian Mbappé en tant que meilleur footballeur de l’année.

Quant à Faneva Ima Andriatsima, ses trois meilleurs du monde se nomment Cristiano Ronaldo sur la plus haute marche, puis Kylian Mbappé sur la deuxième marche et enfin Eden Hazard en troisième position.

Comme ses deux compères, le journaliste malgache n’a trouvé qu’un nom gagnant parmi les trois meilleurs joueurs du monde 2018 que sont Luka Modric, Cristiano Ronaldo et Mohamed Salah. En effet, sur ses trois choix, seul Cristiano Ronaldo était sur sa liste.

 

Naisa

 

Vote des Malgaches :

Coach national (Dupuis Nicolas) :

1-Eden Hazard

2-Luka Modric

3-Kylian  Mbappé

 

Capitaine des Barea (Faneva Ima Andriatsima) :

1-Cristiano Ronaldo

2-Kylian Mbappé

3-Eden Hazard

 

Journaliste de Madagascar (Michel Ramboa) :

1-Cristiano Ronaldo

2-Kylian Mbappé

3-Raphael Varane

 

News Mada0 partages

Qualif masters: les Malgaches en mauvaise posture

A l’approche de la fin de la qualification aux Masters de pétanque 2019, les boulistes malgaches connaissent une baisse de régime. Alors qu’ils sont bien installés en masse dans le rang sélectionnable depuis quelque temps, leur nombre diminue petit à petit.

Le dernier classement général fait état de cinq boulistes malgaches dans la liste des 24 premiers sélectionnables pour la prochaine édition. Le mieux classé d’entre eux n’est autre que Jean-Michel Andrianjaka qui a perdu une place et se retrouve ainsi au 11e rang avec 36 points.

A 36 points, Thierry Bezandry et Mahefa Randrianarison le suivent de près au 14e rang ex aequo. Et, ces derniers sont tallonés par Maminirina Andrianirainy à la 17e position qui compte 30 points à son compteur. Le plus en vue des Malgaches lors de l’édition 2018 est en danger ! Christian Andriantseheno chute au classement et se retrouve avec 28 points au 20e rang.

De bons résultats sont escomptés lors des quatre derniers tournois de la saison pour que les Malgaches puissent rêver d’une présence sur le plateau final.

 

Naisa

 

 

News Mada0 partages

Gold Top 20: 20 équipes à l’affiche

Le Championnat de Madagascar de rugby «Gold Top 20» commencera le 29 septembre au stade d’Alarobia. Les 20 meilleures équipes nationales seront de la partie. Le tirage au sort pour les poules s’est déroulé hier, au siège du Star à Andraharo et les clubs engagés sont répartis en 4 groupes.

Le retour de TFA, Uscar et 3FB marquera cette affiche alléchante. En outre, la participation des ligues de Boeny et Antsinanana singularisera ce tournoi.

D’après le slogan «Gold, mahery, mafana», les matchs de ce weekend s’annoncent explosifs. Au programme du premier jour, UIRC sera opposé au Cosfa vers 11 h, suivi du match entre JSTA et XV Avenir. La rencontre entre Uscar et XV Family clôturera cette journée.

Miarintsoa R.

 

Liste des équipes de chaque poule

 

Poule «A» : USA, Uscar, VTMA, XV Fa Ampasika.

Poule «B» : STM, TFA, USI, SCB, FBM.

Poule «C» : FTM, JSTA, 3F5, XV Avenir, Boeny

Poule «D» : Cosfa, 3FB, UIRC, FTA, Atsinanana DATE

 

Programme

Samedi 29 septembre

-11: 00 – UIRC # Cosfa

-01 : 00 : JSTA # XV Avenir

-03 : 00 –Uscar # XV Fa

 

 

News Mada0 partages

Chronique

Ni nantir les richesses naturelles

Ni hypothéquer la diplomatie

Les rumeurs soulèvent toutes sortes d’hypothèses et véhiculent des tas de ragots concernant le financement des campagnes électorales des divers candidats à l’élection présidentielle. L’argent, dit-on, circule à grands flots sous le manteau, en témoigne le cours d’achat des soutiens qui flambe. Aussi même ceux qui sont éloignés de ce flux le savent tout en ignorant les moyens pour s’en approcher. La commission en charge de veiller au respect de la moralité des financements et des comptes de campagne n’est ni sourde ni aveugle, mais elle ne pourra grand-chose, non seulement parce que la législation ne couvre pas tout et que les dispositions ne suffisent pas à elles seules à établir toutes les règles nécessaires à la moralisation du système, mais aussi en raison de la valse des milliards que l’on décline ça et là, de quoi donner

le tournis, atteignant des montants vertigineux qui nécessitent la contribution d’une flopée d’experts pour en déterminer les sources et vérifier la véracité des utilisations. Vaut mieux sans doute considérer les mesures annoncées comme simples gesticulations pour ne produire que des effets d’annonce, et faire le deuil d’une moralisation des financements. Outre le fait qu’un semblant de rigueur ne contribuerait qu’à donner l’illusion d’un coup d’épée dans l’eau en essayant de la faire croire mesure propre à assainir le système, mais en pareilles circonstances il ne manquerait pas d’individus zélés pour choisir quelque tête de turc à scalper en guise d’exemple et ainsi par l’absurde démontrer l’efficacité de la méthode.

Des sources de financement personne n’est dupe, pire avec une imagination débordante le public échafaude toutes sortes d’hypothèses parmi lesquelles sûrement certaines surpassent la réalité, les gens racontent autant des histoires de prétendus trésors de guerre (quelle guerre), que des fables rapportant des fortunes suspectées maffieuses, voire des aventures téléguidées par des puissances d’argent étrangères ayant des visées néo-coloniales. Des délires on se soigne, mais au sein de ces élucubrations il se trouve des principes contre la transgression desquels les populations n’inclinent pas à vouloir transiger. À un tel aujourd’hui candidat, ou à un tel autre demain président, le peuple ne pardonnerait ni qu’il cède ou ait cédé à l’avance les bénéfices de richesses naturelles, par une promesse en échange d’une participation conséquente aux frais de candidature et aux dépenses de campagne électorale, ni qu’il négocie ou a négocié les orientations de la politique étrangère. Certes il n’est pas interdit de penser que dans ce genre de rencontre les choses se traitent à demi-mots, que des négociations proprement dites ne se soient pas tenues, et que lors d’entretiens ultra lisses les échanges de services aient été présentés comme prix et gage d’amitié.

Toutefois l’idée qui frôlerait l’esprit ne serait-ce qu’une seconde que des puissances étrangères (politiques ou financières) puissent mettre à la disposition de telle candidate ou de tel autre des mille ou millions de dollars uniquement en raison des beaux yeux de celle-ci ou de la bonne bouille de celui-là, relève d’un excès de naïveté disqualifiant la personne assistée qui y croit, l’accablant encore davantage si elle tente de le faire croire. Les puissances étrangères sont, chacune en ce qui la concerne, intéressées par les résultats, et comme pour un pari misent sur un concurrent, certaines mettent le paquet sur plusieurs candidats. L’argent n’a peut-être pas d’odeur, mais il est des mains qui les tripotent qui puent plus que d’autres. Le lot des «partenaires» ou peut-être plus exactement des «parrains» se divise en deux catégories : d’un côté ceux qui poussent à la roue d’un retour à l’application stricte des règles du droit classique, d’autres qui roulent pour un dérèglement de l’ordre international établi. La politique étrangère qu’ils appliquent opposent ces pays et leurs pratiques en faveur ou en irrespect de l’environnement les diffèrent. A ne prendre en exemple que les deux plus grands pollueurs de la planète, l’un n’entend pas sacrifié ses intérêts par une restriction drastique des nuisances qu’il provoque pour maintenir le niveau de confort de sa population et de son économie, l’autre ne se soucie pas des nuisances qu’entraine son appétit à exploiter des richesses dans d’autres pays au mépris des règles basiques. Que ruines et désolation, plus rien ne pousse après leur passage.

Les populations n’entendent plus laisser leurs terres se faire déplumer, ni leurs sous-sols se faire piller. Le pillage épouse toujours des formes sauvages, mais parfois les apparences civilisées cachent des intentions et manipulations qui du point de vue cruauté font la nique à la sauvagerie. La population ne formule qu’un vœu qui pose les limites : plaise au ciel que le prochain élu n’ait pas poings et pieds liés et ne devienne pas que simple marionnette dont les sponsors tiennent les ficelles.

 

Léo Raz

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans: au Tribunal

L’indigène Roger comparaissait le 23 courant devant le Tribunal Correctionnel de Tamatave pour avoir dérobé à la dame X. la somme de 22 francs 60.

Il a été condamné à 6 mois d’emprisonnement.

Venait également s’asseoir sur la sellette le nommé Botovelo pour avoir volé sur la propriété de M. Raoul, son employeur, une petite quantité de vanille, n’ayant pas eu le temps, sans doute, d’en dérober davantage.

Le Tribunal l’a condamné à 1 an de prison et 16 francs d’amende.

Cette condamnation peut paraître quelque peu sévère, mais il faut qu’elle serve de leçon aux trop nombreux Malgaches qui sont habitués à vivre du fruit des larcins commis par eux chez des colons.

L’affaire du Cercle de Tamatave a été renvoyée à huitaine.

Le beurre

Les Tananariviens étaient menacés de payer le beurre 10 francs le kilo. Des mesures ont été prises pour empêcher cette hausse, et les spéculateurs en ont été pour leurs frais.

Il y a plusieurs mois qu’à Tamatave, on nous vend le beurre 10 francs le kilo et nous payons ce prix-là sans nous plaindre.

Les Tamataviens ont bon caractère !

Le Tamatave

Avis relatif au concours agricole de Tananarive

Un concours agricole se tiendra à Tananarive dans les premiers mois de 1919. Ce concours, auquel l’administration locale apportera tous ses soins et qui sera doté de près de 8 000 francs de prix, comprendra deux séries, la première, réservée à l’horticulture, aura lieu dans la deuxième quinzaine de janvier ; la seconde, englobant les animaux, les produits agricoles, les industries agricoles et un concours de labourage, se tiendra dans la deuxième quinzaine d’avril.

Un avis ultérieur fera connaître les dates précises, la durée de ces expositions et l’emplacement qui leur sera affecté.

En même temps que l’exposition d’horticulture aura lieu un concours de photographies (sujets pour cartes postales artistiques), portant seulement sur des vues de Tananarive et de ses environs.

 

Journal officiel de Madagascar et dépendances

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Salon de la gastronomie: une occasion de découvrir des nouvelles recettes

La cinquième édition du salon de la gastronomie se déroulera du 28 au 30 septembre à l’Alliance française d’Antananarivo (AFT). Selon les organisateurs, plus de 70 exposants seront présents et cet événement sera une opportunité de découvrir des nouvelles saveurs et recettes.

Le salon de la gastronomie est l’un des événements phares de l’AFT. Cette année, il signe sa cinquième édition, qui sera marquée par la participation d’une pléiade d’exposants. De plus, les animations et les ateliers occuperont une place importante dans le programme.

 « Notre objectif reste le même qu’est de promouvoir l’art culinaire malgache, notamment les produits alimentaires locaux », dixit Rindra Dupré, directeur général adjoint de l’AFT hier, à Andavamamba.

Un programme chargé

Le programme s’annonce chargé. Comme l’année dernière, l’AFT proposera une exposition spéciale. « Nous avons décidé de la baptiser « Délices, douceurs et gourmandises parce qu’elle dévoilera plusieurs recettes réalisées par les meilleurs cuisiniers et pâtissiers malgaches », a fait savoir le DGA de l’AFT.

Et durant ces trois jours, huit ateliers gratuits seront organisés. « Nous nous focaliserons principalement sur des thèmes qui intéressent non seulement les visiteurs, mais également les professionnels », a ajouté l’un des organisateurs. Ainsi, plusieurs thèmes seront traités, à savoir les décors chocolat, l’entremets chocolats-classiques, bonbon de chocolat, petit fours, dessert sur assiette, art de la table, mise en place et pliages.

Culture en milieu urbain

Dans la foulée, le salon trouvera sa particularité grâce au « jardin potager urbain bio », qui servira d’illustration en matière  d’agriculture urbaine. « Plus d’un pensent que cultiver des légumes est exclusivement réservé aux campagnards. Et nous allons prouver le contraire, en démontrant que l’agriculture se conjugue également avec la ville », a ajouté l’un des intervenants. Pour appuyer cette théorie, un atelier  de jardinage bio sera animé par l’Amadea.

Et enfin, une soirée gastronomique se tiendra vendredi prochain à l’hôtel Pietra Analakely. « Durant cette soirée,  les spécialités des deux pays différents, la France et Madagascar, seront mises en avant. « Des plats croisés », tel sera le thème de la soirée », a conclu le DGA de l’AFT.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Bodo: des confessions, des anecdotes et des chants

A l’occasion de ses 30 ans de scène, Bodo investira le palais des Sports et de la culture de Mahamasina le 30 septembre. Selon ses dires, ce sera une sorte d’autobiographie durant laquelle elle partagera les moments intimes qui ont marqué sa carrière.

En guise de prélude à ce show, elle fera une rétrospection de l’année 1986, lors du concours de chant dénommé Top 16. En effet, « la participation à ce concours  fut mon premier pas sur scène », a-t-elle annoncé. Depuis, sa voix, à la fois puissante et douce, n’a  de cesse de séduire les producteurs. Ainsi, en 1988, elle a assuré son premier grand concert au CCEsca Antanimena.

Des confessions, Bodo livrera quelques moments forts de sa carrière au public, entre autres sa rencontre avec le chanteur Bessa, les mauvaises langues qui l’ont affectée en étant la « nouvelle star »,  l’arrivée de Mitia, sa première fille, sa participation aux jeux de la Francophonie durant laquelle elle a obtenu la deuxième place lors du concours de chant. Elle partagera même ses anecdotes sur sa position politique. Et enfin, Bodo présentera sa nouvelle vie après avoir accouché de son petit garçon Matehotia. Bref, les émotions seront au rendez-vous.

Notons que l’artiste sortira à cette occasion un nouvel album. « Etant gratuit, il ne sera composé que des morceaux évangéliques pour remercier le Seigneur de m’avoir offerte ses trois décennies pleines de succès », a-t-elle annoncé sur sa page facebook.

Holy Danielle

News Mada0 partages

ONG bel avenir: « L’art et l’éducation » pour le bien des enfants

Depuis des années, l’ONG Bel Avenir sise à Toliara met plusieurs branches à la disposition des enfants défavorisés de la région pour véhiculer l’éducation à travers l’art. Plusieurs groupes y ont par la suite vu le jour, entre autres Bloco Malagasy, Malagasy Gospel et Malagasy Marching Band. Consciente de l’apport important de l’art et de la culture au développement personnel des enfants, l’ONG propose un nouveau projet dénommé « L’art au service de l’éducation » au sein du son Centre d’art et musique (CAM).

Son objectif est de réunir les artistes et éducateurs pour élaborer la meilleure formation adéquate et artistique afin d’éduquer les enfants. Elle veut ensuite proposer au ministère de la Culture, de la promotion de l’artisanat et de la sauvegarde du patrimoine un programme national d’études artistiques.

 Selon le communiqué de presse relatif à cet événement, le but n’est pas de produire des artistes professionnels, mais de concevoir un certificat d’éducation musicale amateur, qui sera reconnu aussi bien au niveau national qu’international. Appuyé par le fonds commun multi-bailleur d’Appui à la société civile malagasy, le projet durera sept mois.

Plusieurs tournées de groupes de l’ONG seront au programme, telles que la tournée nationale de Malagasy cirque et de la Malagasy Marching Brand du 19 au 29 septembre et placée sous le thème de « la liberté d’expression des enfants et leur droit à être entendu ».

Une autre tournée de Bloco Malagasy et Roda Malagasy débutera également au mois d’octobre. Et enfin, le « Grand Alahady festival » aura lieu au mois de décembre, avec un thème axé sur « l’importance de la scolarisation ».

Holy Danielle

 

News Mada0 partages

Boky ho an’ny tanora: manana solontena ho any La Réunion isika

Hotanterahina, ny 4 hatramin’ny 7 oktobra izao, any Saint Leu (La Réunion), ny andiany fahavalo amin’ny “Salon du livre de la jeunesse de l’océan Indien” na fanehoana amin’ny ranty sy ny hetsika samihafa ny tontolon’ny boky ho an’ny tanora aty amin’ny ranomasimbe Indianina.

Araka izany, voakasik’ity hetsika ity ny tanora malagasy sy ny famakiany boky na koa ny fahafahany mamoaka ny talentany eo amin’ny tontolon’ny asa soratra. Eo amin’izay fanoratana izany indrindra, manana tanora manan-talenta sy azo lazaina ho tsy zovina amin’ny mpankafy boky isika Malagasy.

Anisan’izany i Catmouse James, efa hita matetika amin’ireo hetsika samihafa momba ny tantara an-tsary na “bande dessinée” sady mpanoratra. Eo koa Rajaobelina Liva, mpanao BD sady mpaneho an-tsary. Samy handray anjara amin’ity “salon” ity izy ireo, izany hoe, ho solontenan’ny tanora malagasy manan-talenta amin’ny fanoratana sy ny sary.

Tanjon’ny hetsika ny hanatsara ny fahafahan’ny mpamaky, indrindra ny tanora, ireo boky sahaza azy. Eo koa ny fanentanana ny tanora hanana fahaiza-mamorona sy saina tia karokaroka. Miisa 70 ireo mpanoratra sy maneho an-tsary handray anjara amin’ny “Salon du livre de la jeunesse de l’océan Indien”. Avy eto Madagasikara sy avy any Mayotte, avy any Maorisy, avy any La Réunion ary avy any Frantsa izy ireo.

Hisy ny fihaonan’ny mpitsidika ny hetsika amin’ireo mpanoratra. Eo koa ny atrikasa samihafa momba ny “calligraphie”, fanehoana an-tsary, ny fomba fanoratana, atrikasa momba ny fandokoana sy fikirakirana taratasy hamoahana zavakanto, sns. Ankoatra ireo, hampisongadina ny hetsika ny fanolorana loka ho an’ny boky mendrika sy be mpankafy indrindra avy amin’ireo mpandray anjara.

Landy R.

News Mada0 partages

Fimpima maneran-tany: any Antsiranana ny Zaikabe faha-4

Raha ny fandaharam-potoana efa voaomana, ny 30 septambra izao, ho tonga any Antsiranana ny mpizaika rehetra. Hotanterahina any an-toerana tokoa ny Zaikabe faha-4 ho an’ny Fikambanan’ny Mpikabary Malagasy maneran-tany (Fimpima maneran-tany). Ny alatsinainy 1 oktobra, manomboka amin’ny 8 ora maraina ny lanonam-panokafana arahina fitsidihana fampirantiana… Ankoatra izay, fotoana hanatanterahina ny fivorian’ny komity foibe  ny Zaikabe tahaka izao ho an’ity fikambanana lehibe sy zokiny indrindra eo amin’ny tontolon’ny kabary ity. Ao ihany koa ny fitsidihana ireo toerana manan-tantara any an-toerana. Ny seho isam-paritra izay hanasana ny vahoakan’Antsiranana.

… Andrasan’ny olona maro mandritra izao Zaikabe faha-4 izao kosa ny fifidianana ny ho filoha isan’ambaratongany eo anivon’ny Fimpima maneran-tany. Ny zoma 5 oktobra no hanao ny fianianany ireo filoha rehetra voafidy tamin’izany.

Tafiditra ao anatin’ny fandaharam-potoan’ny Fimpima maneran-tany ao anatin’ireo andro ireo ihany koa ny fifaninanana isan-karazany, toy ny fanatanjahantena, ny hira, ny dihy, sns.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Musée du Quai Branly: hisehatra any Frantsa ry Rasoalalao Kavia

Tsy fahita firy…Hiakatra an-kianja, any Frantsa, ny tarika Rasoalalao Kavia, amin’io volana novambra io. Tafiditra indrindra ao anatin’ny hetsika antsoina hoe « Festival de l’imaginaire » izao dian’ny tarika any ivelany izao. Azo lazaina ho tombony lehibe ny fandraisana anjara amin’ity « festival » iray ity.

Sehatra ampahafantarana kolontsaina, zavakanto, vakoka sy fomba amam-panao avy amin’ny firenen-tsamihafa ny “Festival de l’imaginaire”. Araka izany, manantombo indray ny varavarana misokatra, hanehoana ny mampiavaka antsika Malagasy. Indroa hiaka-tsehatra ry Rasoalalao Kavia: ny 10 sy ny 11 novambra.

Tsiahivina fa aranty ao amin’ny Musée du quai Branly ny zavakanto malagasy sy ny tantaran’i Madagasikara, hatramin’ny volana janoary 2019. Azo lazaina ho mifameno tanteraka amin’ity hetsika ity izao fampisehoana hiragasy izao. Ny mampiavaka azy amin’ny hiragasy fahita aty amintsika fotsiny, tsy hisy loatra ny “adin-kira” satria tarika tokana no handray anjara. Na izany aza, hiavaka hatrany ity zavakanto sy kolontsaintsika ity.

Marihina fa miisa 13  ireo firenena hanana solontena mandritra ity “Festival de l’imaginaire”, any Frantsa, ity.

Landy R.

 

News Mada0 partages

Manohy ny mozika hatrany: hivelatra amina gadona hafa ny G4Tro

Niorina ny taona 1998 ny tarika G4Tro. Anarana midika ho tovolahy miisa 4 mamondron-talenta ho amin’ny fikirakirana  hira sy mozika. Tany am-piandohana, nirona kokoa tamin’ny fanasongadinana ny loko « boys band » ny tarika. Ampahany amin’ireo hira nahafantarana an’i Ricky, i Tony, i Chris Andry ary i Steph tamin’izany ny “Sengisengy”, “Moramora”, “Manahirana”, “Patati patata”.

Ankehitriny, tapa-kevitra ny hanohy ny fanjohiana ny lalan-tsarotry ny mozika ny tarika G4Tro. Hivelatra amin-gadona hafa tahaka ny mozika mafana sy ny maka milamina izay samy hifaka amin’ireo mozika nentim-paharazana malagasy izy efatra miarahalahy mandrafitra ny “G4Tro” ahazoana manome hafinaretana ireo mpankafy manerana an’i Madagasikara.

Tombony ho an-dry zalahy ireto ny fahenoana mandrakariva anatin’ireo vazony ilay fizaram-peo kanto manaraka ny fenitry ny mozika. Mirakitra hafatra sahaza ny isan-tokonana ihany koa ny tononkiran’izy ireo. Saika tazana ao avokoa ny tantaram-piainana maro eny anivon’ny fiarahamonina. Vazo vao mangotraka natosak’izy ireo ny “Gasikara nosimalala” hiampy ny “Akory aby !” izay hivoaka tsy ho ela. Hanao tohivakana ny fiakarana an-tsehatra ho an’ny “G4Tro” atsy ho atsy.

Nanangona: HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Menabe: la contraception à la Une

La région Menabe célèbre aujourd’hui la Journée mondiale de la contraception. Un ensemble d’activités a été mené à Morondava, en prélude au Jour J, à l’endroit des jeunes, au début de la semaine.

Classée officieusement dans la catégorie des zones à risques, en matière de santé de reproduction par certains observateurs, la ville de Morondava a pris les devants en anticipant la célébration de la Journée mondiale de la contraception, prévue ce jour.

 La Direction régionale de la santé, la Maison des jeunes de la localité, le projet Mahefa et la Commune urbaine ont ainsi collaboré pour l’organisation d’une journée d’informations et de sensibilisations de la population, en particulier les jeunes, sur l’importance de la contraception. Ils se sont mobilisés pour proposer un ensemble d’activités liées aux thèmes de la Journée, au cours de cette manifestation préliminaire tenue dans deux stands ouverts au public.

Des tests et dépistages volontaires du VIH y ont été effectués par des agents de santé publique, en plus des séances de sensibilisation sur les différentes méthodes de planification familiale prodiguées à longueur de journée à l’assistance.

Le développement du tourisme dans la région a interféré négativement sur la vie sociale, dont la sexualité, dans la circonscription, déplorent des travailleurs sociaux. Toutefois, des actions ont déjà été menées par différentes entités compétentes, pour endiguer le mal par une lutte acharnée contre le tourisme sexuel en recrudescence dans les années précédentes.

Manou

 

 

News Mada0 partages

Situation de la peste: 21 cas notifiés depuis le mois d’août

Sur son site hier, le ministère de la Santé publique a fait état de 21 cas notifiés auprès de 9 districts, dont 15 cas suspects de peste, depuis le mois d’août jusqu’au 24 septembre. Sur les 5 cas confirmés, 4 décès ont été certifiés dont deux à Miarinarivo, un à Ankazobe et le dernier cas s’est produit à Ambalavao.

Implication du secteur privé

Dans le dessein d’impliquer le secteur privé dans le Renforcement du système de santé (RSS) à Madagascar, la plateforme des associations des Etablissements hospitaliers privés (EHPr) de Madagascar a été créée.

En effet, plus de 100 cliniques et hôpitaux privés existent légalement, mais aucun texte réglementaire ne régit leur complémentarité avec les hôpitaux publics. L’objectif de cette plateforme est alors d’inciter les associations membres à prendre part au programme mis en œuvre par le ministère de la Santé publique.

Sous cette optique,  les statuts de cette plateforme feront l’objet d’une validation lors d’un atelier qui se déroule hier et ce jour. L’organisation d’une assemblée générale constituante des membres de l’EHPr, leur sensibilisation sur la charte des patients ainsi que la présentation du projet de texte régissant le fonctionnement des hôpitaux privés de Madagascar seront également à l’ordre du jour.

 

Sera R.

 

 

 

News Mada0 partages

Behoririka: un Chinois arrêté pour vente de faux téléphones

Les éléments du Service central de la surveillance du territoire à Anosy ont arrêté un ressortissant chinois la semaine dernière à Behoririka pour vente de téléphone portable contrefaçon de la marque Techno.

  La police a déjà été informée de l’arnaque,  il y a quelques semaines.

«Pendant les enquêtes, nous nous sommes informés qu’il s’agissait de cellulaires de marque Techno. Pour avoir le cœur net, une descente a été menée au sein du revendeur de la marque à  Madagascar où nous avons constaté que les téléphones étaient réellement des faux», a indiqué une source auprès de la police.

«Au cours de nos interventions à Behoririka, le ressortissant Chinois,  d’une vingtaine d’années, a été arrêté avec 3000 faux téléphones techno», a-t-elle ajouté. Le Chinois a avoué qu’il écoulait sur le marché des téléphones contrefaits.

Fabriqués en Chine

A l’issue de l’enquête, l’on sait que le Chinois importait les produits depuis la Chine pour les vendre à Madagascar. Des faits qui remettent en cause une fois de plus le laxisme dans le contrôle des produits qui viennent de l’extérieur.

Il a été placé en détention provisoire après avoir été présenté devant le parquet du tribunal d’Anosy, avant-hier.

 

ATs.

 

News Mada0 partages

Fahafatesana diplaomaty: naiditra am-ponja eny Tsiafahy ilay tovolahy voasambotra

Any Tsiafahy no miandry ny fitsarana azy ilay tovolahy 27 taona voarohirohy amin’ny fahafatesana amerikanina. Mbola raharaha hafa anefa ity nahavoatazona azy ity!

Natolotra ny fampanoavana, omaly, ilay tovolahy 27 taona, voasambotra teny Ambohibao, voarohirohy tamin’ny famonoana ilay diplaomaty amerikanina, ny asabotsy alina teo. Naiditra vonjimaika am-ponja eny Tsiafahy avy hatrany izy io. Voalaza anefa fa tsy ilay raharaha fahafatesana amerikanina ity nampidoboka azy ity, fa resaka fanodinkodinam-bola nataon’ilay tovolahy tao amin’ny orinasa niasany. Efa nisy ny didy fikarohana sy fisamborana azy ity talohan’izao. Mbola tratra tamin’ity resaka famonoana vazaha ity koa ny lehilahy. Mbola nihosin-dra izy tamin’ny nahatraran’ny zandary azy, ary nahita vola 1,5 tapitrisa Ar      tany aminy tamin’izany. Efa niaiky moa izy fa niaraka tamin’io vazaha io tokoa, ary tany amin’ny karaoke nifankahitan’izy ireo. Nitohy tany amin’ny trano nipetrahan’ilay vazaha ny fiarahana ka niitatra tamin’ny ady. Tsy fantatra kosa anefa ny anton’ny ady ka niafara tamin’ny fahafatesana.

Noraisin’ny amerikanina

Araka izany, mbola hisy ny famotorana lalina ho an’ity tovolahy ity momba ity vonoan’olona ity, raha mbola ilay resaka fanodinkodinam-bola no nidirany am-ponja. Nahavariana ny olona kosa anefa raha izay resaka vola izay no nidirany eny Tsiafahy. Andaniny, noraisin’ny amerikanina ihany koa ny fanadihadiana lalina momba azy ity. Nilaza ny avy amin’ny masoivoho amerikanina fa efa nanokatra fanadihadiana ny mpanao famotorana amerikana sy ny manam-pahefana malagasy ary efa misy olona ahiahina notazonina am-ponja ankehitriny. Andrasana noho izany tohin’ny fanadihadiana lalina momba ity raharaha ity.

Yves S.

News Mada0 partages

Herisetra mpahazo ny ankizy: mpanao gazety 25 nahazo fiofanana tamin’ny Unicef

Nifantoka tamin’ny lohahevitra momba ny fiarovana ny ankizy amin’ny “internet” ny fampiofanana nomen’ny Unicef ireo mpanao gazety miisa 25 mianadahy, notanterahina tao Nosy-Be Hell Ville, ny herinandro lasa teo. Betsaka ireo ankizy iharan’ny herisetra eto Madagasikara, indrindra amin’ny fampiasana ireny teknolojia toy ny “facebook” sy ny “internet” ireny. Manana andraikitra goavana amin’izany ny mpanao gazety ka antony nisian’ity fiofanana manokana ity izany. Ramatoa Mariam Gopaul, “consultante facilitatrice protection des enfants en ligne” no nitarika ny fampiofanana, nanasongadina ny zo fototra tokony hananan’ny ankizy amin’ny maha ankizy azy, araka ny lalàna fototra iraisam-pirenena momba ny zon’olombelona. Ahitana ireo ankizy tsy ampy taona iharan’ny herisetra ny ao Nosy Be Hell Ville. Manaporofo izany ny fisian’ireo teratany vahiny sasantsasany manao fihetsika mamoafady amin’ny ankizy tsy ampy taona amin’iny faritra iny. Nisy ny lalàna nivoaka momba ny “cybercriminalité”, ny volana jolay 2014, lalàna 2014-006 mikasika ny fiarovana ny ankizy eto Madagasikara. Nandritra ity fiofanana ity, nanamafy ny fahaiza-manaony momba ny fikirakirana famoahana vaovao amin’ny fiarovana ny ankizy iharan’ny herisetra ny mpanao gazety. Isan’ireo nanome fampiofanana ny lalàna tokony ho fantatry ny mpanao gazety momba ny fiarovana ny ankizy tsy ampy taona ny solontenan’ny minisiteran’ny Fitsarana. Teo koa ny avy amin’ny Autorité de régulation des technologies (Artec), nanazava manokana ny fihazakazaky ny teknolojia ka isan’ny mampirongatra ny herisetra mpahazo ny ankizy. Isan’ny nanome fampiofanana koa ny avy amin’ny polisy misahana ny fiarovana ny zaza tsy ampy taona sy ny avy amin’ny sampandraharaha misahana ny “cybercriminalité”.

Jean Claude

News Mada0 partages

Behoririka: sinoa nahatrarana finday hosoka marobe

Voasambotry ny polisy avy ao amin’ny « Service central de surveillance de territoire » Anosy, ny 19 septambra 2018 lasa teo teny Behoririka, ny teratany sinoa iray. Araka ny fanazavan’ny polisy, voarohirohy noho ny fivarotana telefaonina finday hosoka izy. Nahazo loharanom-baovao ny polisy momba ny fisian’ity teratany sinoa mivarotra telefaonina hosoka eny amin’ny faritra Behoririka iny. Rehefa nanao fanadihadiana ny polisy, fantatra fa hosoka tokoa ny marik’ireo telefaonina namidin’ilay Sinoa. Nanamafy izany rahateo koa ny tranombarotra finday tompon’ilay marika fa hosoka avokoa, tsy mitovy amin’ny marika tena izy, ny telefaonina amidin’ity Sinoa ity. Nitohy hatrany ny fanadihadiana nataon’ny polisy ka noraisim-potsiny teo am-pivarotany eny Behoririka, ny 19 septambra 2018 lasa teo, ilay Sinoa. Fantatra, nandritra ny fanadihadiana nataon’ny polisy, fa any Sina no amboarina ireto telefaonina finday ireto ary entina amidy eto Madagasikara. Mbola nahitana telefaonina finday hosoka marobe miisa 3 000 tany aminy, nandritra ny fisamborana azy. Niaiky izy nandritra ny famotorana natao azy fa tsy tena izy ireo finday ireo fa hosoka.

J.C

News Mada0 partages

Miseho amin’ny distrika 10: 22 ny tranga niseho, dimy ny matin’ny pesta

Hatramin’ny alatsinainy lasa teo, dimy ny olona matin’ny aretina pesta, ny efatra efa voamarina mihitsy fa pesta. Tao amin’ny distrikan’Ambalavao ny iray, tany Miarinarivo ny roa ary ny fahefatra farany, tany Ankazobe. Ny tranga fahadimy, mbola tao Ambalavao ihany fa tsy mbola voamarina kosa ho matin’ny pesta, araka ny vaovao nampitain’ny minisiteran’ny Fahasalamana, omaly. 22 ny trangana fanahiana pesta nanomboka ny fiandohan’ny volana aogositra no ho mankaty: ny 16 amin’ireo, mbola velona avokoa. Ankoatra ny distrika valo voalaza fa nitrangan’ny aretina, nahitana fanahiana koa teto Antananarivo Renivohitra sy Arivonimamo ary Ambatolampy.

Nampahafantatra ny minisiteran’ny Fahasalamana fa efa miasa andro sy alina ny laharana maitso 910 ahazoana toromarika na torohevitra ho an’ireo mila izany. Ampahafantarina amin’ny tambajotra sosialy “facebook” koa ao amin’ny pejin’ny mnisitera ny fivoaran’ny trangana pesta ary azon’ny daholobe tsidihina hatrany.

Nanambara ny minisiteran’ny Fahasalamana fa nohamaivanina ny fitsaboana satria novana mihitsy mba hahatody hatramin’ny farany ny marary rehetra. Efa napetraka eny amin’ny distrika nitrangana pesta koa tamin’ny taona 2017 ny fitaovana “boite de cartman” sady hisamborana ny voalavo no mamono miaraka ny voalavo sy ny parasy entiny. Manampy ireo ny tahirim-panafody itsaboana ny pesta raha miseho ny valanaretina. Isan-taona, miseho manomboka ny volana aogositra hatramin’ny avrily ny aretina pesta.

Mampanahy ny olona eto an-dRenivohitra ny fivangongoan’ny fako eny amin’ny toby, indrindra, efa nahitana fanahiana pesta iray eto, araka ny vaovaon’ny minisitera.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Moramanga: 4×4 nifatratra tamina kamiao, olona iray naratra mafy

Voalaza fa tapaka hisatra ity fiara 4×4 nitondra mpianakavy ka nifatratra tamina kamiao iray tao anaty tetezana vao hiditra an’i Moramanga, omaly. Naratra mafy voatery naiditra hopitaly ny olona iray. Mba tsy nisy naratra mafy kosa ireo ankizy tao anaty fiara 4×4. Nanapaka ny lalana naharitra ora maromaro mihitsy ity loza ity. Tonga teny an-toerana ny mpitandro filaminana nanao ny fizahana sy ny famotorana. Ny naratra, nalefa notsaboina tany amin’ny hopitaly.

Fiara Renault 9 iray ihany koa, nisy olana teknika ka nifaoka mpandeha an-tongotra miisa sivy, teny Ambohibao ny asabotsy teo. Naratra avokoa ireo mpandeha an-tongotra ireo, ary nisy iray tena voa mafy naiditra teny amin’ny HJRA. Teny amin’ny hopitaly Ambohibao kosa ny ambiny no nentina. Tonga teny an-toerana ny zandary ary notanana avy hatrany ilay mpamily ilay fiara.

Yves S.

News Mada0 partages

Fampirantiana nahandro sy sakafo: hisy fampianarana maimaimpoana mahandro

Hetsika fanao isan-taona, miditra amin’ny andiany fahadimy ny fampirantiana momba ny nahandro sy ny sakafo eny amin’ny Alliance française Andavamamba manomboka ny zoma izao ary maharitra hateloana. Nitombo ny isan’ny mpandray anjara manome lanja ny sakafo tena malagasy toy ny koba, ny mokary… ary ny sakafo avy amin’ny vokatra nahodina samihafa. Ankoatra ny fampirantiana, mikarakara fifaninanana ahazoan’ny mpandray anjara loka marobe ny mpikarakara. Hisy famelabelarana manodidina ny nahandro sy ny sakafo koa ao anatin’ny telo andro. Hampiavaka ny hetsika amin’ity taona ity ny sakafo mamy nokarakarain’ny mpanao mofomamy sy mpahandro malagasy. Atolotra ny mpitsidika ny sakafo avy amin’ny voankazo naseho amin’ny endrika maro hanomezana fahafaham-po ny mpihinana. Ampahafantarina ao koa ny zaridaina mikirakira ny akora voajanahary rehetra azo atao amin’ny tanàn-dehibe tsy misy toerana malalaka. Mampiavaka ny andiany fahadimy ny fampianarana mahandro karakarain’ny tomponandraikitry ny AFT.

Ho an’ireo vonona hanatrika ny fampianarana mahandro, afaka misoratra anarana eny an-toerana izy ireo ary tsy misy ny vola aloa fa maimaimpoana avokoa, araka ny fanamarihan’ny mpikarakara, i Rindra Dupré.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Kitra any Alaotra Mangoro: 24 ireo ekipa hiady ny ho tompondaka

Mahatratra efatra amby roapolo, ny isan’ny tarika miady ny ho tompondakan’ny baolina kitra ao amin’ny disitrikan’Ambatondrazaka, amin’izao fotoana izao. Mitovy amin’ny isan’ny kaominina, saingy samihafa ny fahafehezana ny fitsipi-dalao, miova matetika. «Tara na tsy tonga hatrany ambanivohitra matetika ireny fiovana ireny”, hoy i Dimbiharinirina Manoroharolaza, tale teknikan’ny seksion’Ambatondrazaka. «Betsaka  ny lafiny  mahatsara azy fa misy lafiny ratsy ihany koa», hoy izy. Ny lafiny mahatsara azy, mitovy amin’ny faheno etsy sy eroa, resy lahatra ireo mpilalao fa mila asiana rindrany sy paikady ny lalao raha te-hahita vokatra tsara, koa misy fahaiza-manao mila fehezina. Ny lafiratsiny indray, ny hamerina ireo fihetsika mampitolagaga afitsok’i Ronaldo na i Messi no mahamay ny mpilalao sasany,  araka ny fanamarihan’ity teknisianina ity, mpilalao tao amin’ny Voromaherin’Alaotra, teo aloha. Tetika enti-mampandroso ampiharin’ny sekision’Ambatondrazaka,  ny hitaky ny tsy maintsy ananan’ny isan-tarika mpanazatra.. Hiompana amin’ny fanatevenana ny fahaiza-manaon’izy ireo, ny ezaka ifotoran’ity tale tekinika ity, araka ny nambarany.

 

Rarivo.

News Mada0 partages

Rugby – «Gold Top 20»: hifaninana i Toamasina sy i Mahajanga

Hiavaka tsy ho toy ny mahazatra ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara, taranja rugby na ny “Gold Top 20”, amin’ity. Niverina hifaninana indray mantsy ireo klioba niala tao anatin’izany.

Niverina hifaninana, hiady izay ho tompondakan’i Madagasikara, taranja rugby “Gold Top 20” indray, amin’ity, ny TFA sy ny Uscar ary ny 3FB. Ankoatra azy ireo, handray anjara ihany koa ny ligim-paritr’i Boeny sy Atsinanana. Araka izany, hisy lalao hatao any amin’ireo faritra ireo ka hanampy ireo fileovana amin’ny fandehanana any ny Malagasy rugby, ary ny ekipa mpampiantrano kosa no hiantoka ny fampiantranoana sy ny fampisakafoana.

Hanomboka, ny asabotsy 29 sy ny alahady 30 septambra ho avy izao, ny andro voalohany, amin’ity fihaonana ity.

Tontosa, omaly talata teny amin’ny foiben’ny Star Andraharo, ny antsapaka ho an’ireo ekipa 20 hiady ny ho tompondakan’i Madagasikara 2018. Marihina fa hisolo tena an’i Madagasikara, eo amin’ny fiatrehana ny ho tompondakan’ny ranomasimbe Indianina (Aroi 2019), ireo ekipa roa voalohany, miatrika ny famaranana.

Marihina fa efa nahatratra 5 taona izao ny niarahan’ny orinasa Star sy ny Malagasy rugby niasa, nahitam-bokany hatrany. Mbola nohavaozina indray izany fiarahana izany ka nampisalorana ny vokatra Gold ny fifaninanana. Hisy loka ho an’ireo mpilalao mendrika sy mpampidi-baolina be indrindra ary ny klioba tsara filalao, mandritra ny “Gold Top 20”.

 

Torcelin

Ireo fizaram-bondrona :

Sokajy «A» : USA, Uscar, VTMA, XV Fa Ampasika.

Sokajy «B» : STM, TFA, USI, SCB, FBM.

Sokajy «C» : FTM, JSTA, 3F5, XV Avenir, Boeny

Sokajy «D» : Cosfa, 3FB, UIRC, FTA, Atsinanana DATE

 

Fandaharan-dalaon’ny andro voalohany 

Asabotsy 29 septambra

Kianja Alarobia

-11: 00 – UIRC # Cosfa

-01 : 00 : JSTA # XV Avenir

-03 : 00 –Uscar # XV Fa

Alahady 30 septambra

Kianja alarobia

-11 : 00 – USA # Asa

-01 : 00 – TFA # USI

-03 : 00 – STM # SCB

 

.

News Mada0 partages

Kitra – «Fifa The best player 2018»: voahosotra ho mpilalao mendrika i Modric

Tontosa, ny alatsinainy 24 septambra lasa teo, tany Londres, ny lanonana nisafidiana izay mpilalao mendrika ho an’ny federasiona iraisam-pirenen’ny baolina kitra (Fifa the best player 2018). Voahosotra ho mpilalao mendrika ilay Kroaty, i Luka Modric, ao amin’ny Real Madrid. Raha tsiahivina, ny zava-bitany nandritra ny “Mondial 2018” sy ny nahazoany ny “Ligue des champions d’Europe” intelo misesy niaraka tamin’ny Real Madrid no tena naharesy lahatra ireo mpifidy ka nanome azy ny amboara.

Ankoatra azy, nomena ilay Frantsay, i Didier Deschamps, kosa ny mpanazatra mendrika. Izy izay nitondra ny ekipam-pirenena frantsay, nandrombaka ny “Mondial 2018”. Natolotra ho an’ilay Egyptianina, i Mohamed Salah, lohalaharan’ny Liverpool, kosa ny loka “Puskas” na ny baolina maty tsara indrindra. Ny baolina matiny, tamin’ny fihaonana tamin’ny Everton no tena nankafizan’ireo mpifidy azy.

 

Tompndaka

 

 

Ireo loka natolotra :

–Mpilalao lehilahy mendrika : i Luka Modric-Mpilalao vehivavy mendrika : i Marta-Mpanazatra lehilahy mendrika  : i Didier Deschamps-Mpanazatra vehivavy mendrika : i Reynald Pedros-Mpiandry tsatoby mendrika : i Thibaut Courtois-Loka Puskas : i Mohamed Salah

Ino Vaovao0 partages

OTIV BOENY : Hitokona indray ireo mpikambana raha tsy misy vahaolana

Tao amin’ny la voirie Analakely no nanatontosana izany. Ny antony nanaovana ny fivoriana dia ny fitadiavam-bahaolana momba ny hamerenana ny volan’ireo mametra-bola ao amin’ny OTIV Boeny izay tsy nahitana vahaolana nandritra ny 2 taona izay. Efa maro ireo hetsika fitakiana natao saingy mbola tsy nisy valiny hatreto.  Nisy ihany koa ny fe-potoana nomena ireo lehibe hitadiavam-bahaolana ao anatin’ny herinandro ka raha toa ka mbola tsy ahitam-bokatra izany dia haverina indray ny fitokonana izay hatao eo anoloan’ny biraon’ny Prefektioran’i Mahajanga, hoy ireo mpikambana. 

Araka ny voalazan’ireo mpikambana ao amin’ity fikambanana ity dia tsy mitaky zavatra hafa ankoatra ny hamerenana ny volany izy ireo. Raha tsiahivina moa ny niandohan’ny olana dia fisian’ny fanodinkodinana ny petra-bolan’ireo mpikambana. Eo ihany koa ny fividianana tany mora sy ny fanorenana fikambanana ary koa ny fampindramana vola an’ireo tsy mpikambana izay volan’ny mpikambana avokoa no nanatanterahana izany. Izany dia niafara tamin’ny fitoriana ny lehiben’ny Otiv Boeny, izay voalaza fa nanodinkodim-bola.

Misy ny fifanakalozan-kevitra niarahana tamin’ireo parlemantera izay natao omaly ary mitohy androa-ny havoitra amin’izany ny olan’ny Otiv Boeny ka nanasana ireo mpikambana sy ireo mponin’i Mahajanga hifanohana.

Juliani Stagiaire

Ino Vaovao0 partages

“OPERATION FANDIO” : Mpivarotra rongony sy zatovo mpanendaka sarona tao Toamasina

Miditra amin’ny andro faha-20 nisian’ilay «  Opération Fandio  » mantsy izy ireo amin’izao fotoana izao. Nisy indray ny vokatra azo tao anatin’ny 10 andro faharoa ka izao nampahafantarina ny mpanao gazety izao. Anisan’izany ny fahatrarana ramatoa iray mpivarotra rongony ao amin’ny faritra Tanamakoa. Rongony izay fantatra fa hafarana avy any amin’ny Kaominina Ifito distrikan’i Toamasina Faharoa. Amidy 5 000 Ariary ny fehiny raha 2 000 kosa ny efa vita fono anaty taratasy lavalava na ilay antsoina mahazatra hoe baomba.

Anisany vokatra azo koa ny fahatratrarana zatovo sy tanora, izay manendaka sy mangalatra eny amin’ny faritra Verrerie. Anisany vokatra azon’ny zandary ny faran’ny herinandro teo koa ny fahatrarana an’ireo jiolahy mpanendaka ao amin’ny Cité Canada ary ny fahatratrarana an’ilay tovolahy mpamaky kaontenera eny amin’ny lalam-pirenena faharoa.

Nandritra izao fampitam-baovao nataon’ny vondron-tobim-pileovana avy amin’ny zandarimaria Atsinanana izao dia nanararaotra nanao fampahafantarana ireo ezaka hatao ho fanatsarana hatrany ny filaminana ao Toamasina ny Lietna-Kolonely Ranaivoarison Théodule. Nambarany fa hisy ny fampiofanana ireo mpiambina sivily (sécurité civile) mba hahatonga azy ireny hanampy betsaka amin’ny fitandroana ny filaminana. Nomarihiny mantsy fa misy amin’ireo mpiambina sivily amin’ny orinasam-piambenana no mifandray tendro amin’ny jiolahy, ka lasa manimba endrika io seha-pihariana io. Anisany nahazoan’izy ireo vokatra rahateo izany. 

Roalahy mpiambina sivily no niray tendro tamina jiolahy tamin’ny famakiana magazay fanatobiana entana teny amin’ny faritra Port Fluviale iny.  Tsy mitsahatra manaparitaka ireo laharana ahazoana ny zandary ao Toamasina ny «  Opération Fandio  ». Ho an’ny laharana maitso, dia 119 avokoa na ho an’ny Airtel na Telma na ny Orange. Afaka mahazo ny zandray ao Toamasina koa ireto laharana manaraka ireto saingy ilàna fahana  : 034 20 145 97 na 034 14 006 56.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

TANAMBAO V : Zarazarain’ireo mpitantana amin’olona tsy may trano ny fanampiana ireo tra-boina

Tsy mangarahara ny fizaràna ireo fanampiana voarain’ny komity misahana ny fizarana. Misy olona tsy traboina sy avy amin’ny fokontany hafa tafiditra ao anatin’ny lisitry ny traboina ary misitraka fanampiana. Ny tena traboina anefa zara raha mahazo. Eo amin’ny fizarana, dia ny havan’ireo mpizara sy ireo olona akaiky azy no tena mahazo maro, raha ny fanazavana voaray hatrany.

Tsy misy rindran-damina mazava amin’ny fitsinjarana ireo fanampiana ka hiafara amin’ny ady saritaka ny fizarana ireo fanampiana ho an’ny traboina. Manjaka ny zara vilana.

Herinandro taorian’ilay haintrano niseho, dia tsy mbola tafarina ny fiainan’ireo mponina ao Tanambao V parisela 13/91. Na teo aza ny nanomezana alalana an’ireo traboina hipetraka vonjimaika  ao amin’ny Epp La Marne izay mifanila amin’ilay fokontany nitrangan’ny haintrano, dia tsy nisy nandeha nifindra na ny iray aza fa nijanona nanao trano vonjimaika eo amin’ny toerana nisian’ny haintrano izy ireo.

Ino Vaovao

Ino Vaovao0 partages

FITAKIANA NY “ILES EPARSES” : “Tokony hatao mangarahara ireo fanangonan- tsonia natao”

Nisy hatrany ireo fanambaràna nataony mifandraika indrindra amin’ny fitakiana ireo nosy ireo na io niantefa tamin’ny filoham-panjakana malagasy na niantefa tamin’ny filoham-panjakana Frantsay. Hatramin’izao mbola ady mafana ny fitakiana ny fiverenan’ireo nosy ireo ho eo ambany fitantanan’ny firenena malagasy. 

Hiatrika fifidianana i Madagasikara atsy ho atsy ary iray amin’ireo kandidà mpifaninana ao anatin’izany no milaza fa hanao ny fomba rehetra hamerenana an’ireo nosy kely ireo ho fananana manokan’ny vahoaka Malagasy. Fantatra fa nisy ny fanangonan-tsonia nataon’ity farany, sonia marobe manamafy izay fitakiana ho amin’ny famerenana amin’ny laoniny ny “îles eparses” izay mba tsy hogiazan’ny Frantsay intsony. 

Nisy hetsika lehibe nataon’io kandidà io tetsy Mahamasina ny sabotsy lasa teo, nambarany tamin’izany fa sonia hatrany amin’ny 1 000 000 isa no voangona tao anatin’ilay hetsika nataony. Eo anatrehan’ izany indrindra dia somary nanaitra ity Vovonan’ny fiarahamonim-pirenena, Cram ity io vokatra azo io. Nisy ny fanambaràna navoakan’ ity farany izay nilazany fa “ sambany tamin’ny tantaram-pirenena no nisy fanangonan-tsonia toy izao”. Nilaza araka izany ny Cram fa tena mahaliana ny vahoaka Malagasy ny fitakiana sy famerenana an’ireo nosy kely manodidina an’i Madagasikara saingy kosa nanamafy izy fa tokony hampahafantarina ampahibemaso io fanangonan-tsonia io mialoha ny hitondrana azy eo anatrehan’ny firenena mikambana. 

“Amin’ny fomba mangarahara dia tsara raha aseho amin’ny alalan’ny valandresaka ho an’ny mpanao gazety izany mba ho hitan’ny rehetra sy tsy ho tompon-trano mihono ny olom-pirenena nandray anjara tamin’ ny fanaovan-tsonia satria fananana iombonan’ny vahoaka ireo Nosy malagasy, alohan’ny hitondrana azy any amin’ny Firenena Mikambana (New York)”, hoy hatrany ilay fanambaràna nataon’izy ireo. 

Marihina fa efa nisy ny fikambanana nijoro hiady fotsiny ihany ho amin’ny famerenana ny “îles eparses” amin’i Madagasikara. Hatreto mbola tsy nampihetsi-bolomaso ny Frantsay izany.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FARITRA DIANA SY SAVA : Tafatsangana ny komity mpanohana ny Kandida Andry Rajoelina

Tsapa fa tena miasa ireo komity avy  ato amin’ny Faritra Diana sy Sava. Ny faran’ny herinandro teo, nitohy ny alatsinainy 24 septambra ny fitetezam-paritra nataon’ny Sekretera nasionalin’ny antoko Tgv misahana ny faritanin’Antsiranana, Ramatoa Jocelyne Maxime. 

Taorian’ny tao Nosy Be, Ambanja, Ambilobe, izay ato amin’ny Faritr’i Diana dia nitohy tao amin’ny faritra Sava indray izany. Tafatsangana araka izany ny komity mpanohana ny kandida Rajoelina Andry tao Antalaha ny alahady teo, raha tamin’ny alatsinainy 24 septambra ny fananganana izany komity izany tao Andapa. Samy feno hipoka avokoa ireo trano fivoriana izay nandalovan’ny Dame de fer sady makotroka ihany koa ny fitsenana azy. 

Efa mitsangana hatrany amin’ny fokontany ny komity, ary samy efa manatanteraka ny asa manandrify azy ny tsirairay. «  Raha miankina amin’ny faritr’i Iharana ny voka-pifidianana ho avy izao ny anay fihodinana voalohany dia vita  », hoy ny solontenan’ny fokonolona avy amin’ny fokontany iray ao Vohemar. Azo ambara araka izany fa efa vonona ireo mpanohana ny kandida Andry Rajoelina aty amin’ny faritanin’Antsiranana, Diana sy Sava.

Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

FIFIDIANANA : Nanampy tosika ara-bola an’i Madagasikara i Grande Bretagne

Mbola misy ihany anefa ireo ezaka ilaina fampiasam-bola ho amin’izay fiatrehan’i Madagasikara ny fifidianana izay, indrindra ho amin’ny fihodinana faharoa.Tahaka ireo firenen-dehibe nanamafy ny fifanaraham-piara-miasa amin’i Madagasikara ho amin’ny fiatrehana sy fanomanana ny fifidianana dia nitondra ny anjara birikiny ihany koa i Grande Bretagne tamin’ ny alalan’ny masoivohony miasa sy monina eto amintsika. 

Tontosa, omaly teny amin’ny foiben-toeran’ny Vaomieram-pirenena mahaleo tena misahana ny fifidianana (Céni) etsy Alarobia ny fifanaovan-tsonia teo amin’ny roa tonta. Ity firenena ity dia anisany hanampy tosika ara-bola an’i Madagasikara ao anatin’ izao fikarakarana ny fifidianana izao. Ny fanampiana izay natolony dia hamenoana ny banga ao anatin’ny kitapom-bola natokana ho an’ny tantsoroka hoenti-manomana ny fifidianana na  “Sacem”. 

Nanamafy ny solontenan’i Grande Bretagne izay tonga tetsy Alarobia omaly fa “tsy hanohana sady tsy hanosika kandidà velively izy ireo ao anatin’ity fifidianana ity”. Nohamafisiny hatrany fa kihon-dalana lehibe lalovan’ny firenena malagasy izao fifidianana izao, ka tokony ho ao anatin’ny fangaraharana tanteraka no hanatanterahana izany. Hatreto dia firenen-dehibe maro no efa nampiseho ary nanamafy ny fahavononany amin’ny fanampiana an’i Madagasikara amin’izao fiatrehana ny fifidianana izao. 

Nohamafisin’ny solontenan’izy ireo hatrany ny tsy fiandaniany amina kandidà iray saingy kosa mangataka ny hanatanterahana ny fifidianana ao anatin’ny filaminana ary mba hoeken’ny rehetra izay vokatra miseho eo. Nandritra io fifanaovan-tsoniam-piaraha-miasa, omaly io dia nanambara ny solontenan’i Grande Bretagne fa tokony ho anisan’ireo firenena ho lasa lavitra i Madagasikara. Manana anjara andraikitra goavana amin’izany, hoy izy, izay Filoham-pirenena lany eo amin’ny famoahana ny vahoaka Malagasy ao anatin’izao fahantrana lalina izao. Miroso lalina hatrany ny fanomanana ny fifidianana. Nambaran’ny filohan’ny Céni fa izay vola ao anatin’ny kitapom-bolan’ny tetikasa Sacem miaraka amin’ny volam-panjakana no hoentin’izy ireo miatrika sy manomana ny fifidianana hatreto.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FIAKARAN’NY VIDIN-TSOLIKA : Tontosa teny Mahazoarivo ny fifanaovan-tsonia fifanarahana

Araka ny tenin’ny Praiminisitra dia manan-danja ho an’ny Firenena ity fihaonana ity satria ilaina ny mahafantatra ny fanamby sy ny olana maro samihafa sedrain’ireo mpisehatra amin’ny solika ary indrindra, vonona ny hanome tanana amin’ny fitadiavana vahaolana maharitra ny Governemanta.

Tafiditra indrindra ao anatin’ ny fomba hitantanana ny fiakaran’ny vidin-tsolika eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena sy ny vokatr’izany eo amin’ny toe-karena malagasy, izao fifanarahana izao. Iaraha-mahalala fa niteraka fatiantoka ho an’ireo mpandraharaha ny nameran’ny fanjakana ny vidin-tsolika teto an-toerana, ka natao izao fifanarahana izao hijerena manokana ny fomba hahafahana mampidina ny vesatra mihatra amin’ireo mpandraharaha, ary amin’ny lafiny iray, ny fitsinjovana fifandanjana eo amin’ny tetibolam-panjakana.

 Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

ZANDARY SY NY CISCO AO MITSINJO : Nahazo moto 7 avy tamin’ny solombavambahoaka Alidy

Rehefa avy nanao fanamboarana ny lalana izay miteraka fiakaran’ny rano ho an’ireo mponina ao Mitsinjo izy sy ireo mpiara-miasa aminy dia nojerena manokana indray izao ny sehatry ny fampianarana sy ny tsy fandriampahalemana. Noho izany dia natolotra ny mpitandro filaminana ny alatsinainy teo ny moto tsy mataho-dalana miisa 6 izay ny zandary ao Mitsinjo no nandray izany. 

Ankoatra io dia nojerena manokana ihany koa ny fanabeazana ao an-toerana. Araka izany dia moto iray amin’io 7 io no natolotra ny lehiben’ny Cisco tao an-toerana. Mitovy moa ny tanjona amin’ny fanomezana ireto fitaovana ireto na dia sehatra samihafa aza izy ireo nefa misy ifandraisany ihany. Tsy handeha mihitsy mantsy ny fampianarana raha tsy misy ny fandriampahalemana. Ao anatin’ny distrikan’i Mitsinjo no ahitana kaominina tena milomano ao anatin’ny asan-jiolahy. 

Ampiasain’ireo zandary hiatrika ny fampandriana fahalemana ao an-toerana ireto fitaovana vaovao ireto. Ny an’ny sefo Cisco kosa dia hoenti-manara-maso ny lafin’ny fampianarana amin’ireo kaominina manodidina ihany koa no tanjona tamin’ny fanomezana izao moto iray izao. Nanao antso avo moa ny solombavambahoaka Alidy mba hanaja sy hampisy vokany amin’ireto fitaovana natolony ireto. Tokony hisy fiantraikany mivantana any amin’ny vahoaka ao Mitsinjo mantsy izy ireo fa tsy natao hilibana fotsiny ho an’ireo izay nanolorana azy. 

Nisaotra ary nanome toky ny avy amin’ny zandary fa vonona hanao ny asan’izy ireo antsakany sy andavany ary nilaza fa tsy ho ela dia hisy ny vokatra azo tsapain-tanana amin’ny fampiasana ireto fitaovana ireto. Ny lehiben’ny Cisco indray dia nilaza fa ho voara-maso amin’ izay ny fampianarana amin’ireo kaominina lavitra tanàna manomboka izao ary antenaina  hisy ny vokatra tsara eo amin’ny fanadinana, indrindra ny ara-panjakana. Marihina fa vola avy tamin’ny CLD ho an’ny disitrikan’i Mitsinjo no nahafahana nivi dy ireto moto ireto.

Papin

Ino Vaovao0 partages

FANADINANA BAKALOREA : Hanomboka ny alarobia ny fitsarana ny taratasy ao Mahajanga

Tapaka àry fa ny alarobia maraina izao no hanomboka io fitsarana io eny amin’ny foibem-panadinana lisea Philibert Tsiranana. Ho fanombohana izany àry dia nisy ny fampihaonana ireo mpampianatra amin’ny kilasy famaranana izay efa nantsoina manokana hitsara ity fanadinana ity. Ny avy eo amin’ny minisiteran’ny fampianarana ambony sy ny fikarohana ara-tsiansa mihitsy no nandefa solontena niaraka taminin’ny oniversite eto Mahajanga niaraka nandray sy namory ireo mpampianatra ireo. 

Nandritra ity fihaonana ity no nilazana tamin’ireo mpampianatra ho mpitsara ireo ny fepetra rehetra tokony harahina mandritra ny fitsarana ny taratasim-panadinana rehetra. Nambara fa ireo fepetra ireo dia efa tapaka avy teo anivon’ny minisitera isaky ny taranja rehetra, noho izany raha misy amin’ireo mpampianatra no tsy dia mahazo loatra ny fizotr’izany mandritra ny fitsarana dia mbola afaka manontany hatrany ny tompon’andraikitra izay tsy miala eny amin’ny foibem-panadinana mandritra ny tontolo andro. 

Marihina fa efa tonga ao amin’ny foibem-panadinana avokoa ireo taratasim-panadinana rehetra avy any amin’ireo faritra sy foibem-panadinana ivelan’i Mahajanga renivohitra. Azo antoka araka izany fa tsy ho tara raha oharina amin’ireo tanàna hafa ny voka-panadinana bakalorea ato anatin’ny faritanin’i Mahajanga.

Papin

News Mada0 partages

La Revue Stileex et Openflex : un recrutement en masse !

De nos jours, trouver un emploi n’est pas chose facile. Beaucoup de jeunes diplômés n’arrivent pas à trouver chaussures à leurs pieds parmi les différentes offres qui existent sur le marché. De ce fait, ayant besoin d’argent, ils se mettent à faire un travail qui ne les correspond pas ou qui ne les valorise pas du tout et ne se sentent pas épanouis. Ce n’est pas le cas chez Openflex et Stileex!

La bonne personne à la bonne place, telle est leur politique de recrutement. Openflex, une société de services numériques, qui continue à se faire une place sur le marché recrute massivement. Comme activité principale, cette société édite des logiciels informatiques conformes à la législation malagasy. Ce sont des logiciels faciles à utiliser, destinés à numériser les petites entreprises comme les grandes. La société a pour objectif de numériser le pays via les 25 modules qu’elle propose comme VenteCRM, RHPaie ou ComptaFinances.

La Revue Stileex, quant à elle, est une revue en ligne à contenu qualitatif et informatif. Si vos passions sont la lecture, l’écriture mais surtout si vous aimez informer ou même partager vos coups de cœurs, intégrer cette revue vous plaira. Sur le site, la revue effectue des études sur terrain comme sur la consommation des courses à Madagascar en 2018, sur le travail et le transport ou sur les restaurants préférés des malgaches. Il y a également une rubrique

« Blog » où on peut partager des découvertes de lieux, de produits ou écrire sur un sujet intéressant.

Composées d’équipes jeunes et dynamiques, ces entités proposent de faire valoir les talents mais aussi de donner à chacun la possibilité d’évoluer dans un milieu professionnel stable. Ces deux organisations proposent une découverte du secteur informatique, un secteur à fort potentiel et à la pointe de la technologie. Il s’agit de travailler avec toute la passion qui nous anime, s’il est nécessaire de travailler, pourquoi ne pas faire quelque chose qu’on aime ?

Découvrez donc les métiers de l’informatique, métiers d’avenir comme développeurs mais aussi des métiers relatifs à la communication et à la rédaction ou même dans le secteur du visuel. N’hésitez donc pas à visiter les sites webs ainsi que les réseaux sociaux pour plus d’informations.

Tia Tanindranaza0 partages

Trangan’aretina pestaOlona 21 hatreto no ahiana

Raha ny tatitra navoakan’ny avy eo anivon’ny minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka dia miisa 21 hatreto ireo trangan’aretina pesta ahiana manerana ny nosy.

 

 Izay no azo ambara raha jerena ny zava-nisy nanomboka ny 1 aogositra ka hatramin’ny 24 septambra teo. Distrika miisa 9 moa no tena ahiana hisian’izay tranga izay, raha ny fanazavana, dia Ambalavao, Ambatofinandrahana, Ambositra, Ankazobe, Antsirabe, Arivonimamo, Fandriana, Miarinarivo ary Morondava. Tranga miisa 5 amin’ireo kosa no efa voamarina, raha ny tatitra hatrany.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Eo am-pandrasana mahita ny atiny

Roso hatrany ny dia mankany amin’ny fifidianana. Mandeha ny fanomezan-toky avy amin’ny mpikarakara isan-tsokajiny fa dia tena handeha amin’ny laoniny tokoa io na eo aza ny mpanao politika sasany mivoy sy miezaka milaza fa tsy hisy zava-banona eto.

 

 Hatramin’ny kandida sasany aza moa milaza an’izany. Tsaroana tsara anefa ny tenin’ny Amiraly Didier Ratsiraka tamin’ny fanehoan-keviny farany fa “misy efa mampiditra basy maro be eto raha ny loharanom-baovaonay”. Tsy hisy fepetra feno 100% izany eto, ary tsy hisy ho afa-po tanteraka amin’ny fikarakana ny fifidianana. Tsy tokony hisy ny fanentsenan-tadiny eo anatrehan’ireny ahiahy sy kihana ireny fa mila fotorina sy jerena tsara sao hisy zava-doza tsy hampoizina eo tokoa, ka miainga amin’ireny kiana samihafa ireny no hiaingan’ny fanatsarana. Raha misy tokoa, ohatra, izay efa fampidirana fitaovam-piadiana izay, moa ve mba efa mandeha ny fanadihadiana ny tompon’antoka ? Avy aiza ireo fitaovam-piadiana ? Inona no tanjona ? Sa kosa hosokajiana tahaka ny ampamoakan’ilay manamboninahitra iray nandray anjara tamin’ny fanonganam-panjakana tamin’ny 2009 hoe : tsy dia salama saina tsara rehefa nilaza ny zava-niseho sy ny fiaikena fa nanongam-panjakana ? Efa tany amin’ny 5 taona lasa dia efa fantatra fa hisy ny fifidianana nahafahana niomana, ka sao dia efa tahotra sy tsy fahavononana tsotr’izao ny an’ny sasany ? Sao sanatria miantehitra ny tsy hifofotra no tsy hively farihy fa manantena vintana ara-politika amin’ny alalan’ny fifampizarana seza fotsiny ? Ahiahy avokoa ireny rehetra ireny fa raha ny zava-misy aloha dia miandry izay higadonany isika, ary tsy hay izay tena hiseho eto na ho tafavoaka soa aman-tsara na hifamango eto indray. Eo am-pandrasana mahita ny atiny e !

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fahitan’ny ONU ny fifidianana filohaManga ny lanitra hatreto, hoy i Abdoulaye Bathily

Nifarana omaly talata 25 septambra ny iraka nataon’ny Mpanolotsaina manokan’ny Sekretera Jeneralin’ny Firenena Mikambana, Abdoulaye Bathily, izay nigadona teto Antananarivo ny 18 septambra teo.

Nalefa hanao tombana mikasika ny zotram-pifidianana eto Madagasikara, ary efa iraka fanindroany nataony io. Nihaona tamina mpisehatra sy tompon’andraikitra maro, toy ny filoham-panjakana mpisolo toerana Rivo Rakotovao, ny praiminisitra, filohan’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana, ny teo anivon’ny CENI, ny teo anivon’ny Filankevitry ny Fampihavanana Malagasy (CFM) sy ireo minisitra voakasika amin’ny resa-pifidianana. Nihaona ihany koa tamin’ireo filoham-pirenena teo aloha. Nihaona sy nifandinika tamin’ny solontenan’ireo firenena mivondrona hanampy an’i Madagasikara izy. Niara-dalana taminy hatrany tamin’ny iraka nataony ny solontena maharitry ny Firenena Mikambana eto amintsika Violette Kakyomya. Tao anatin’ny fihaonana sy fakan-kevitra samihafa no nahafahan’ity iraka ity nilaza ny fahafaham-pony amin’ny ezaka ataon’ny mpisehatra samihafa amin’ny fahavononana hampisy lamina sy rindra ary fitoniana hirosoana amin’ny fifidianana malalaka sy madio ao anatin’ny fanajana ny lalàmpanorenana sy ao anaty fitoniana sy filaminana. Nanipika  ny maha zava-dehibe ny fiaraha-miasa amin’ny sehatra iraisam-pirenena sy ny hanampiana an’i Madagasikara, indrindra fa amin’ity fifidianana ity iraka ity, ary niarahaba ihany koa ny ezaka nataon’ny firenena mikambana, ny vondrona Afrikanina, ny SADC, ny Vondrona Eoropeanina sy ny Frankofonia amin’ny tsy famelana irery an’i Madagasikara, mba ho amin’ny tombontsoan’ny Malagasy. Manga izany ny lanitra amin’ny ankampobeny raha ny tatitra nataony ka dia ho hita eo tokoa ny fahamarinana na fahadisoany amin’ny fifidianana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanaratsiana amin`ny facebook“Misy andraikitra azo raisina”, hoy Imbiki Herilaza

Hitantsika fa tena miroborobo be ny fifanenjehana sy fifanaratsiana ny mirotsaka hofidiana hita eny amin`ny tambajotran-tserasera, ny facebook moa no tena ahitana izany eto Madagasikara.

 

 Misy zavatra marina saingy misy koa noforonina. Ny lalàna mifehy ny fifidianana anefa milaza fa ny fanenjehana mahakasika ny mpilatsaka hofidiana dia manao fanaratsiana sy fanalotoana. Ny lalàna  momba ny “cybercriminalitè” tamin`ny taona 2016, milaza fa ny fanenjehana ny heloka atao eny amin`ny tambajotran-tserasera  dia voarara satria misy fanamelohana, sazy (lamandy), fanagadrana… hoy i Imbiki Herilaza, mpahay lalàna. Ahiana hisy fiantraikany any amin`ny safidim-bahoaka izy io. Misy kosa anefa ny fepetra azo raisina, hoy ity mpitsara ity. Voalohany, ny mpikarakara fifidianana. indrindra ny CENI Madagascar dia  tokony hiezaka hanentana ny olona mampahafantatra fa voaheloky  ny lalàna ireny. Ny fampanoavana ihany koa dia tokony handray fepetra satria izy ireo no tomponandraikitra voalohany amin`ny filaminam-bahoaka amin`ireo sehatra ireo. Efa mandray fepetra ny fampanoavana isaky ny toerana misy ny fitsarana. Farany, any amin`ny fanjakana, izay mifehy ny tambajotran-tserasera indrindra ny minisitera dia tokony handray fepetra satria misy olona fantatra manao an`ireny, misy koa ny haino aman-jery manao an`izay.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Dinam-pifanarahanaMivonona hanasonia ny ankamaroan`ny kandidà

Tsara ny andraikitra noraisin`ny CFM tao anatin`ny fandaminana ny fifandraisana eo amin`ny samy kandidà ary inoana fa hiditra ao anatin`io dinam-pifanarahana io ny fialana amin`ny fifanaratsiana sy fifanenjehana ao anatin`ny tambajotran-tserasera sy ao anatin`ny haino aman-jery rehetra.

 

 28 ireo kandidà nanatrika ilay atrikasa fampahafantarana ary fizarana amin`ireo kandidà na ny solontenan’ny dina notapahina ny alakamisy teo. Nisy kosa no tsy tonga teny an-toerana toa an-dRatsietison Jean Jacques, Jean-Max Rakotomamonjy, Erick Rajaonary, Joseph Martin Randriamampionona, Imbeh Serge, Andry Rajoelina, Jean Louis Zafivao. Ity farany dia nilaza fa noho izy any amin`ny faritra dia tsy afaka nanatrika izany atrik`asa izany fa kosa mankatoa ny fanapahan-kevitra noraisin`ny CFM. Raha ny tombana dia mety eo amin`ny kandidà telo na efatra eo no tsy hanao Sonia izany hoy ny teo anivon`ny CFM saingy kosa efa miroso mankany amin`ny tsaratsara kokoa.  Marihana fa ny 03 Oktobra ho avy izao ny lanonana hanaovana ny sonia ho fanamarihana ny fanekena sy fanajana ny din aka mandritra izany herinandro voalohany izany ihany koa ny fampahafantarana ny Dina manerana ny Nosy sy ny anaran`ireo kandidà nanao sonia na tsia, ny fanaraha-maso ny fanajana ny Dina sy ny teny nomena.  Antenaina hanaja izany dina ara-pitsi-pitondratena izany ireo kandidà sy ireo mpanohana azy ireo mba hiverenan`ny fitokisana ny zotram-pifidianana sy hahamarobe an`ireo mpifidy, hoy ny CFM.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Seces Antananarivo« Tsy ny fianakaviambe iraisam-pirenena no tokony hibaiko eto. »

Efa naneho hevitra momba ny raharaham-pirenena izahay, hoy ny filohan’ny sendikan’ny mpampianatra mpikaroka eto Antananarivo na ny Seces Tana, Sammy Gregoire Ravelonirina, ny 21 septambra teo.

 

Mbola mitazona ny teniny ny Seces na dia nanambara aza ny filohan’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana fa tsy maintsy hirosoana ny fifidianana. Tsy tsara ny manao fifidianana amboletra fa tokony hojerena aloha ny hanatsarana ireo rafitra misy eto amin’ny firenena. Na lafiny ekonomika na sosialy na politika sy izay rehetra misy. Mila fifampidinihana an-databatra boribory ialohavana fampihavanana izany. Manahy korontana ny Seces raha mahita fa mbola fiomanana amin’ny fifidianana aza dia efa be sahady ireo mangalatra fiaingana. Ny sasany milaza fa fihodinana voalohany dia vita. Tsy izay tenin’ny fianakaviambe iraisampirenena sy ireo afaka miala bala sy mitsoaka ny korontana eto no harahana. Tsy ny fianakaviambe iraisampirenena no tokony hibaiko eto fa ireo angaha ho tomponandraikitra raha misy maty eto ? Mila ampihavanina ny samy Malagasy ary mila ampihavanina amin’ny tantara koa, hoy izy. Aleo misoroka raha azo atao. Rehefa tsy maintsy irosoana anefa moa ny fifidianana dia mirary fitoniana izahay.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko TEZAFifidianan’i Baroa no misy eto

Raha jerena ny fanarahan-dalàna amin’ny propagandy dia be ny kolikolim-pifidianana, hoy ny filohan’ny antoko Teza Rakotoamboa Jean Louis.

 

Ny fizarana zavatra, ny fanomezana vola … dia endrika kolikoly aminay. Maninona raha tamin’ny fotoana tsy nanaovana “campagne” no hanaovana an’ireny, ary raha hanasoa ny firenena ianao maninona no tsy tamin’ny fotoana fanaovana fampielezan-kevitra ? Eo ihany koa ny fampidirana sy famotsiana vola maloto. Avy aiza ireny vola ireny ary mba aiza ny samiffin sy ny Bianco amin’ny fanaraha-maso an’ireny ? Tsy misy miteny satria harovan’ny praiminisitra sy ny minisiteran’ny atitany ary ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana na ny HCC, hoy hatrany Rakotoamboa Jean Louis. Izay no hilazan’ny TEZA fa fifidianan’ny Baroa no misy eto amintsika. Rehefa fifidianana samy manao izay tiany hatao tahaka an’io, dia hiafara amin’ny ady ary hikorontana ambony ambany io, hoy izy ireo. Noho izay fahatsapana izay dia milaza ny tsy handray anjara amin’ny fifidianana izy ireo, izay mivoy ny hoe: aleo aloha hapetraka ny fitsipi-dalao hifampierana tsara. Anisan’izany ny lalàmpanorenana, lalàm-pifidianana, lalàna mikasika ny antoko, ny lalàna mifehy ny serasera, ny zo ara-demokratika, toy ny fanehoan-kevitra an-dalambe … Rehefa mipetraka izany, izay lany eo na iza na iza dia lolohavina an-tampon’ny loha, hoy ny antoko TEZA.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaMiantehitra mafy amin’ny Frantsa-Afrika

Nandao an’i Frantsa ny alarobia 19 septambra teo i Andry Rajoelina avy eo nihazo an’i Dakar renivohitr’i Sénégal Mba hanatrika fivoriana momba ny « Science Politique ».

Raha i Sénegal dia firenena tena akaiky ny fon’ny Reny Malala, ary nampiasaina fatratra mihitsy tamin’ny fanjanahantany, ka tsaroana ilay fomba fiteny hoe : « Sonegaly nahazo baiko ». Anio alarobia no re fa hiverina an-tanindrazana izy taorian’ny fitetezany faritra sy toerana samihafa tany ivelan’i Madagasikara. Tombanana avy hatrany amin’izao fihetsiky ny filohan’ny tetezamita teo aloha izao fa ny avy amin’ny Frantsa-Afrika sy mpivoy an’io no mpanohana azy ary hakany toky mafy. Io politika io izay napetraky ny Frantsay efa tany amin’ny taon-jato maro, saingy miezaka miala amin’io ny Filoha Frantsay ankehitriny Emmanuel Macron amin’izao fotoana izao. Ny fiezahana miala amin’io Frantsa-Afrika io no heverina mampihozongona an’i Emmanuel Macron ankehitriny satria anisan’ny olona nanovo fahalalana betsaka tamin’ny Amerikanina izy, izay toa atody miady amam-bato ihany. Tsy ny fanjakana ara-dalàna ao Frantsa no manohana an’i Andry Rajoelina raha dinihina amin’io toe-javatra misy io. Andrasana ny fivoaran’ny toe-draharaha. Ny zava-misy aloha izao dia re fa manana dosie any Frantsa i Andry Rajoelina, izay heverina fa ho sarotsarotra aminy ihany ny miala amin’izany .

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaNihaona tamin’ny Vondrona Eoropeanina

Efa hatramin’ny 2009 i Marc Ravalomanana, dia efa nanomana ny fiverenana amin’ny fitondrana, hahafaha-manarina ny firenena izay potiky ny krizy nateraky ny fanonganam-panjakana.

 Nanao izay ezaka rehetra nahafahany niverina izy, saingy natahotra mafy azy ny fanjakana tetezamita tamin’izany fotoana, ka nanao izay fomba rehetra  nanakanana azy. Tsaroana tsara ny fitsenana manetriketrika saika hataon’ny vahoaka an’aliny azy ny 21 janoary 2012, saingy tsy navela niditra teto tamin’ny alalan’ny NOTAM. Na tsy teo amin’ny fanjakana intsony aza tsy nanapaka ny fifandraisana tamin’ny sehatra iraisam-pirenena sy mpiara-miombon’antoka, ka porofon’izany ny nanatrehany ny fianianan’ny filoha Amerikanina Donald Trump 20 janoary 2017, izay tsy olonolom-poana sy voatsonga manokana eto ambonin’ny tany afaka miatrika izany fa tsy tahaka ny aty amintsika. Any Eoropa indray ny tenany amin’izao ka omaly, dia nitsidika ny Foiben’ny Vondrona Eoropeanina ao Bruxelles Bélgique, ary noraisin’ny depiote Louis Michel, izay manana ny maha izy azy sy ny toerany ao anatin’ny Kaomisionina Eoropeanina. Ankoatra ny fihaonana, anton-diany ihany koa ny fivoriana momba ny fampandrosoana hahafaha-manarina ny firenena. Mbola mipetraka tsara ny fifampitokisana eo amiko sy ny Vondrona Eoropeanina, hoy izy. Ny 14 oktobra 2014 ny tenany no tafaverina teto an-tanindrazana, izay tsy nandeha ho azy fa nisy antony lehibe tao, ary nisy hery matanjaka iraisam-pirenena nanampy azy matoa tafaverina teto izy. Nitety an’i Madagasikara sy nihaona tamin’ny vahoaka Malagasy tao anatin’izay rehetra izay, ary nifanakalo hevitra tamin’ny sehatra iraisam-pirenena. Nametrapetraka ny paikady rehetra hahafaha-manarina ny firenena miaraka amin’ny vahoaka Malagasy fa tsy tonga hitsangantsangana. Ny mpanongam-panjakana vao very fihinanana tsy teo amin’ny seza intsony, dia toa leo monina sy nandao ny Malagasy ary aty amin’ny fifidianana vao manao serasera totoafo hikosehana ny tantara, fa i Marc Ravalomanana kosa niady mafy ny hiverenana an-tanindrazana, niara-niaina tamin’ny vahoaka, miara-manomana ny fanarenam-pirenena, ka hiara-kanangana fa firenena vanona fa tsy handrava no tarigetra.Mbola hihaona amin’ireo Malagasy monina any Frantsa sy ny manodidina azy amin’ny sabotsy 29 septambra izao Atoa Marc Ravalomanana.

 

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsika fampiratiana sakafoHanome lanja ny fahaiza-manao Malagasy

Omaly talata 25 septambra no nampahafanatarana tetsy amin’ny AFT Andavamamba ny fisian’ny hetsika hankalazana ny sakafo Malagasy sy ny manodidina azy izay atao ao ihany ny 28 hatramin’ny 30 septambra ho avy izao.

 

Tanjona ny hamapahafantarana ny fahaiza-manao Malagasy sy ireo vokatra manome ny sakafo Malagasy. Araka izany dia hanehoana amin’ireo vahiny ny sakafo tena Malagasy kanefa tsy ho diso anjara ihany koa ny Malagasy. Tranoheva 74 no ampiseho ny fahaiza-manaony ao ary 9000 ny mpitsidika andrasana raha 7000 no tonga tamin’ny herintaona.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Asa eny anivon’ny kaomininaTeknisianina 20 nahazo fiofanana teto Analamanga

Mbola mila fanatsarana be dia be ny asa eny anivon’ny kaominina ankehitriny, indrindra fa ny any ambanivohitra.

 

 

 

Izany indrindra no antom-pisian’ny fiaraha-miasa eo anivon’ny Prodecid sy ny minisiteran’ny atitany izay vatsian’ny firenena Alemana vola. Kaominina miisa 80 no miara-miasa amin’izy ireo eto amintsika misandraka amina faritra telo dia ny Faritra Analamanga, DIANA ary Boeny. Ho an’ny Faritra Analamanga manokana dia miisa 40 ireo kaominina mahazo tombontsoa amin’izany ka anisan’ireny ny fanofanana ireo teknisianina momba ny fikarakarana ny antontan-taratasy eny anivon’ny kaominina, ny fampirimana azy, ny fomba famoahana ireo kopia mari-pahaterahan’ny mponina tsirairay avy izay naharitra tokoa ny fotoana lany teo aloha… Teknisianina miisa 20 indray no navoaka tamim-pomba ofisialy omaly rehefa nahavita ny fiofanana narahina fanolorana fitaovana. Tanjona  ny hahafahana manana kaominina vonon-kiasa ho an’ny mponina ao amin’ny Faritra misy azy tokoa. Tsy nijanona teo ny fanofanana amin’ny fikirakirana antontan-taratasy ny hetsika fa niitatra tamina fanofanana momba ny fampidiram-bola eny anivon’ny kaominina ka anisan’ireny ireo karazana paikady hampiasaina amin’ny  fomba fitakiana ny hetra.

Pati

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

ENY TSIAFAHY ILAY NAMONO DIPLAOMATY

Naiditra am-ponja vonjimaika eny amin’ny fonjan’i Tsiafahy ilay tovolahy 27 taona namono ilay diplaomaty amerikanina teny Ambohibao.

 

 

 Omaly izy no natolotra ny fampanoavana. Raha ny fantatra anefa dia raharaha fanodinkodinam-bola tao amin’ny orinasany no tena nihainoana azy omaly fa ilay raharaha vono olona dia noraisin’ny fanjakana amerikanina an-tanana tanteraka. Ny antony dia satria raisina ho tao amin’ny firenen’izy ireo no nitranga ny heloka bevava satria mizaka izany ny diplaomaty eto amintsika. 

SINOA NOSAMBORIN’NY POLISY

 

Teratany sinoa iray no nosamborin’ny polisy izay miambina ny sisin-tany noho ny fivarotana finday hosoka mitondra ny marika Tecno. Miisa telo arivo ireo finday sarona teny aminy. Omaly koa izy no natolotra ny fampanoavana ary ny finday marobe dia nogiazan’ny fitsarana. Nampanantsoina ny tompon’ny orinasa Tecno tamin’ny fanamarinana rehetra ary teo no tena voamarina fa telefaonina hosoka no namidin’ilay sinoa. 

MPIVAROTRA NISY NITIFITRA

 

Teo amin’ny lalankely fizorany isan’andro ao Valpinson-Toamasina, no nisy nitifitra ilay mpivarotra. Nialohavan’ny fifandonana teo aminy sy ny jiolahy izay nikasa ny hisintona ny paoketra nisy vola maty indray andro. Teo amin’ny tendany no voan’ny bala ary mba tongan’ny fianakaviany ara-potoana teny amin’ny hopitaly ka vita ara-dalàna ny fandidiana. Mbola ao amin’ny sampana fameloman’aina ity rangahy mpivarotra ity ankehitriny. 

VONO OLONA TANY AMBOSITRA

 

Feno ratra ny tarehiny. Izay no tsikaritry ny mpitandro ny filaminana nijery ifotony ny razana iray novonoina dia nariana tao anaty lobolobo teo akaikin’ny banky iray ao Ambositra. Tsy mbola fantatra ny momba ity rangahy sahabo ho 50 taona naterina teny amin’ny tranompaty ity. Vao herinandro koa izay no nisy olona maty hita teo amin’ny toerana tsy mifanalavitra ny nahitana io faty io. 

 

 

LOZAM-PIFAMOIVOIZANA

 

Tapaka hisatra ny fiara tsy mataho-dàlana iray ary nifatratra tany amin’ny kamiao. Olona iray no naratra mafy vokatr’ity lozam-pifamoivoizana nitranga tao Moramanga an-tampon-tanàna ity. Tapaka hatramin’ny lalam-pirenena tao anatin’ny fanavotana ireo voa mafy. Raha ny fantatra dia tao amin’ilay fiara 4X4 no nisy ny naratra mafy ary fianakaviana iray avokoa no nitaingina io fiara io. 

HITA FATY TENY ALASORA

 

Ramatoa iray efa lehibe no hita faty tao an-tranony tetsy Alasora. Mipetra-drery izy io ary efa ela no tsikaritry ny olona fa tsy nivoha ny varavarany, zavatra tsy dia fanaony loatra. Ny niafarany dia nanapa-kevitra ny fokontany namaha ny tranony. Izy efa mitsirara amin’ny tany no hita tao. Tsy nisy dian-dratra na ny kely aza tamin’ny vatany ary vokatr’izany dia heverina fa aretina no nahazo ity ramatoa mipetra-drery ity. 

SEFO FOKONTANY ANY NOSY BE

 

Nosoloina avokoa ny sefo fokontany izay miisa 42 tao Nosy-Be Hell-Ville. Midika avy hatrany izany fa misy tetika politika ambadika dia ny fividianana ny sefo fokontany vaovao izay hampiasaina amin’ny hala-bato, raha ny fijerin’ny olona ao an-toerana azy. Tsy maintsy mandeha amin’izay ny saina satria akaiky ny fifidianana ary tampoka loatra ny fanapahan-kevitra noraisin’ny manampahefana.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tanjon’ny fampandrosoana lovain-jafyMbola mila ezaka be i Madagasikara

3 taona katroka omaly no nifidy ary nifanaiky ny hanatratra ny tanjon’ny fampandrosoana maharitra (ODD) ireo filoham-panjakana sy mpitantana avy amin’ny firenena 133 manerana izao tontolo izao.

Anisan’ny nankalaza izany i Madagasikara omaly talata 25 septambra tetsy amin’ny minisiteran’ny toekarena sy ny teti-pivoarana. Nisy ny atrikasa nijerena ny tomban’ezaka tamin’ny sehatra tsirairay ka anisan’ny nandray anjara ny fanjakana, ny sehatra tsy miankina ary ireo mpiara-miombonantoka avy amin’ny firenena mikambana, indrindra ireo tanora Malagasy maro. Nodinihina tao ny dingana sy ny ezaka tsy maintsy ilofosan’i Madagasikara amin’ny fanatrarana ireo tanjona ireo, indrindra ny tokony ho tena laharam-pahamehana. Raha tsiahivina, fiovana goavana miisa 3 no tokony hotrarina ao anatin’ny 15 taona dia ny fanafoanana ny fahantrana lalina, ny fandresena ny tsy fitoviana sy ny tsy rariny ary ny famahana ny olana mikasika ny fiovan’ny toetr’andro. 3 taona sahady izay no lasa kanefa hita aloha fa tsy misy masoandro mihiratra i Madagasikara ary mbola tena lavitra ny ezaka. Mampanahy be ihany ny ahafahana manatratra ireo tanjona ireo raha mijery ny zava-misy iainana marina eto amin’ny firenena. Hitana anjara andraikitra goavana ny filoham-pirenena ho lany manaraka eo amin’ny fanatanterahana ireo ezaka amin’ireo ODD ireo. Tsy voatery hiandry izany anefa fa miankina amin’ny Malagasy tsirairay mihitsy ny fanatrarana ny tanjona araka ny nambaran’ny filohan’ny komitin’ny fampandrosoana maharitra eto Antananarivo (CDDA), Rakotomanjaka Andry. Etsy an-kilany dia mila mahatsiaro manana andraikitra ireo tanora, indrindra amin’io 12 taona ho avy  manaraka io. 

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

AMBATOBE

Lehilahy iray nitondra bisikileta no nianjera tampoka avy teny ambonin’ny bisikileta notaingenany omaly tolakandro teny Ambatobe.

 

Tsy fantatra mazava izy io na manana aretina mitaiza na fanina noho ny havizanana, fa niakarapoka ary nitsipatsipaka. Vaky nandritra izany ny orony sy ny vavany, ka nivoa-dra be. 

JIRAMA

Manoloana ny fahatapatapahan-jiro amin’izao fotoana izao, dia namoaka fampahafantarana tahaka izao ny JIRAMA omaly: “Ny JIRAMA dia mampahafantatra ny mpanjifany fa noho ny tsy fahampian’ny famokarana amin’ireo tobim-pamokara herinaratra dia voatery manao ny « délestage tournant » izahay mandra-pivahan’ny olana. Izany no antony fahatapahan’ny jiro amin’ny faritra maro”.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy fandriampahalemana Tovolahy avy nijery baolina maty nisy namono

Mihamahazo vahana hatrany ny vono olona eto amintsika. Tsy eto an-drenivohitra ihany fa hatrany amin’ny faritra mihitsy izay mampanontany tena ny maro.

 

Tovolahy iray manodidina ny 26 taona no hita faty tany anaty ala efa tsy nisy fofon’aina intsony rehefa avy nijery baolina. Ny alatsinainy hariva teo izy io no fantatra fa nisy namono, tao Marokibo, Morarano. Nahitana zavatra mainty toy ny ra maina ny tarehiny sy ny vavany nandritra ny fitiliana nataon’ny mpitsabo. Nisy ratra teny amin’ny endriny. Tsy mbola fantatra ny nahavanon-doza hatramin’ny fotoana nahazoana ny vaovao omaly hariva.  Efa eo am-pelatanan’ny mpitandro ny filaminana ny raharaha.

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampianarana ambony

Matanjaka ny tambajotran’ireo maintimolalin’ny mpianatra avy any Grande Bretagne, hoy ry zareo izay efa avy nandranto fianarana tany an-toerana.

 

 Tsy tokony hanana ahiahy, araka izany, ireo maniry hianatra any satria tonga amin’ilay ohabolana malagasy hoe « Ny hazo no vanon-ko lakana, ny tany naniriany no tsara. »

Fahasalamana

Ilaina ny fitandremana amin’ny zavatra atao, ny fihetsika, hoy ireo mpitsabo, manoloana ny zava-misy amin’izao fotoana izao mba tsy hahavoa ny rarintsaina. Miova ny toetrandro sy ny tontolo iainana ary tafiditra amin’izany ny rotoroto ety an-drenivohitra.

Sosialy

Maromaro ihany izay famaizana nitranga teto amin’ny firenena tato ho ato izay, raha ny fijerin-dry zareo avy eo anivon’ny fikambanana Akata azy. May, may, may foana no hita, hoy ny filohan’izy ireo, Brice Christopher Rabehavana.

Tia Tanindranaza0 partages

Iraky ny FMINihaona tamin’ny praiminisitra

Nihaona tamin’ny praiministra Ntsay Christian teny Mahazoarivo omaly ireo iraka avy amin’ny Tahirim-bola iraisam-pirenena (FMI) notarihin’i Marshall Mills.

Tafiditra ao anatin’ny fandaharanasa amin’ny fanamorana ny fahazoan’i Madagasikara famatsiam-bola ity fitsidihana ity. Nifantoka bebe kokoa tamin’ny fanatanterahana ny fandaharanasa ara-toekarena sy ny asa vitan’ny governemanta nandritra ny taona 2017- 2018 ny dinika, izay ahitana ny fitomboan’ny harinkarena, ny vola miditra amin’ny fanjakana, ny tahan’ny tahirim-bola vahiny ary ireo fanamby mbola miandry ny governemanta. Marihana fa fepetra hentitra napetraky ny FMI ho takalon’ny fahazoana fanohanana ara-bola ny fampiharana ny vidiny tena izy eo amin’ny solika sy ny fanafoanana ny fanampiana ara-bola omen’ny fanjakana ny Jirama. Fepetra izay, mazava ho azy fa nitarika ny fiakaran’ny vidin-tsolika, ny jiro sy ny rano eto Madagasikara.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Foara mahakasika ny vatosoa sy ny firavakaHampisongadina ny haren’i Madagasikara

Sambany eto amin’ny firenena no hisy foara be momba ny vatosoa sy ny firavaka ( Madagascar Gem and Jewellery fair -1ère edition ) izay hotanterahina eny amin’ny Mining Business Center Ivato ny 23 hatramin’ny 27 oktobra ho avy izao.

 

Tanjona ny fametrahana an’i Madagasikara eo amin’ny toerana iraisam-pirenena noho izy manankarena vato sarobidy, hoy ireo mpikarakara ny hetsika omaly talata 25 septambra tetsy amin’ny Hotely Colbert Antaninarenina. Hampirantiana amin’io 5 andro io ireo vatosoa mampiavaka an’i Madagasikara ary hampahafantarina amin’izao tontolo izao ireo karazany marobe ananan’ny firenena Malagasy. Rehefa misy foara lehibe mahakasika ny vatosoa aza moa any ivelany any dia hita mirantiranty hatrany ny vokatra avy eto ary maro ireo firenena hafa mividy ny vatosoan’i Madagasikara. Fa ankoatra ny fampirantian’ireo mpisehatra sy ireo mpandraharaha ny vatony dia hanamarika ity foara ity ny fisian’ny fifaninanana nasionaly amin’ny fanodinana vato (taillage). Tanjona amin’ity farany indray ny hijerena ny fahaizan’ny Malagasy manodina vato ka mba ho vato efa voahodina no aondrana betsaka mba hisy tamberim-bidy ambony hiditra amin’ny firenena. Amin’izao fotoana izao mantsy dia vato tsy voahodina (brute) no aondrana be dia be ka ny vahiny hatrany no mahazo tombony. Hisy mihitsy ny mpitsara iraisam-pirenena amin’io fifaninanana io ary ny vatosoa voahodina tsara amin’izany dia haranty any Londres mandritra ny fivoriana iraisam-pirenena ataon’ny manampahaizana amin’ny vatosoa amin’ny volana novambra. Marihina fa ny biraon’ny kadasitry ny harena ankibon’ny tany eto Madagasikara (BCMM), ny minisiteran’ny harena ankibon’ny tany sy ny solitany ary ny toeram-panofanana momba ny vato sarobidy (IGM) no mikarakara ny hetsika. Tranoheva 50 no hanao fampirantiana ao ary 2.500 ny mpitsidika andrasana.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fihaonambe ara-toekaren’ny Oseana IndianaHisokatra amin’ny kaontinanta afrikanina

Hotanterahina etsy amin’ny village Voara Andohatapenaka manomboka anio ny fihaonambe ara-toekaren’ny nosy manodidina ny Oseana Indiana andiany faha-11.

Hampiavaka ity andiany manaraka ity ny fisokafana sy ny fiaraha-miasa ataon’ny mpandraharaha ny oseana Indiana amin’ny kaontinanta afrikanina. Fantatra fa maro be ireo sehatra mbola azo trandrahana ary anaovana fandraharahana eto Afrika ka ilaina ny fiaraha-miasa amin’ny firenena afrikanina. 150 mahery eo ny mpisehatra avy amin’ny fanjakana sy ny tsy miankina ho avy ao amin’io foara haharitra 3 andro io. Hisy ny fandinihana ny olana sedrain’ny mpandraharaha eo amin’ny fampandrosoana ny orinasany amin’ny lafiny maro. Hampiarahina amin’ity fihaonambe ara-toekarena ity ihany koa ny fampirantiana famoronana Voatra andiany faha-5 (salon de la créativité Voatra) izay karakarain’ny tranoben’ny Varotra sy Indostria isan-taona hampisehoana ny fahaizan’ny mpandraharaha Malagasy. Ankoatra izay moa dia hisy hatrany ny atrikasa mandritra ny 3 andro hanatsarana ny tontolon’ny fandraharahana ary hifampizarana traikefa hanamafisana orina ny fiaraha-miasan’ny Nosy eto amin’ny oseana Indiana sy ny kaontinanta afrikanina.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ady amin’ny pestaNodiovina ny tsenan’Anosibe, Namontana…

Roso amin’ny fanadiovan-tanàna ny kaominina Antananarivo Renivohitra sy ny SAMVA ary ny birao nasionaly misahana ny loza voajanahary, hotronin’ny minisiteran’ny rano hahafahana miady amin’ny pesta.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

ISFPS LeaderHandefa Paramed any Angletera

Ho afaka hiasa any Angletera sy ny manodidina avokoa atsy ho atsy ireo mpampivelona sy mpitsabo mpanampy vita fianarana eto amintsika havoakan’ny sekoly ambony ISFPS Leader.

Ny fananan’ny mpianatra ny mari-pahaizana licence sy ny fahaizana mamolaka sy mampiasa ny teny Anglisy no fepetra takiana, hoy Atoa Tsimiondreke Mahasoa, filoha tale jeneralin’ny sekoly hahafahana miady amin’ny tsy fananan’asa eto amintsika. Tsy maintsy ankizy vonona  ny hioitra amin’ny fiainana kosa anefa no halefa any an-toerana. Vokatry ny fiaraha-miasan’ity sekoly ambony ity amin’ny oniversitem-panjakana  any  Angletera no angady nananana azy io izay  hiitatra amina lalam-piofanana hafa toy ny fifandraisana, ny lalàna, ary ny transit et douane ho an’ireo mbola maniry ny hanohy fianarana. Tsy hijanona hatreo ny fiaraha-miasa. Hosokafana tsy ho ela eto amintsika ihany koa mantsy ny sekoly ambaratonga fototra hatramin’ny lisea hampiasa ny tenim-pirenena Anglisy ho fitsinjovana ny zaza Malagasy. Toerana telo no ahitana ny ISFPS Leader eto amintsika dia any Toliara, Farafoday ary ny etsy 67 ha.

 

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Basket « Tournoi à 5 Inter-Arrondissement »Raikitra ny Alley Hoop 2k18 sokajy U 23 lehilahy

Hotontosaina manerana an’ireo boriborintany 6 eto an-drenivohitra ny fifaninanana basket 5x5 Alley Hoop sokajy U 23 lehilahy karakarain’ny RDJ “Radio Des Jeunes 96.6 Fm” ao anatin’ny fanamarihana ny faha-15 taona niorenany.

 

 Ny ao amin’ny boriborintany faha-5 sy boriborintany faha-6 no hanomboka izany eny amin’ny kianja Analamahitsy Cité sy eny amin’ny kianjan’Ankatso ny 29 sy 30 sesptambra 2018 ho avy izao. Ny 6 sy 7 oktobra kosa no hanatanterahana an’ireo fifaninanana ho an’ny boriborintany voalohany sy faha-3 ary faha-4 eny amin’ny kianjan’ny firaisankina 67 ha sy eny amin’ny kianjan’ny Esca Antanimena ary eny amin’ny kianjan’Antanimbarinandriana. Nambaran-dRasolojaona Tahina “Jaytaxx”, filoha tale jeneralin’ny Rdj, fa mahazo mandray anjara daholo ny mpilalao rehetra tsy an-kanavaka na manana “licence” na tsia fa teraka tamin’ny taona 1995 fotsiny ny zokiny indrindra. Nambarany ihany koa fa mbola mitohy ankehitriny ny fisoratana anarana ho an’ireo te handray anjara amin’ny fifaninanana ka afaka manatona ny Rdj ao Analakely miaraka amin’ny saram-pandraisana anjara 20.000  ar isaky ny ekipa miaraka amin’ny dika mitovy ny CIN sy fanamarinam-ponenan’ireo mpilalao rehetra izy amin’izany. Hotolorana lelavola 100.000 ar avy ireo mpandresy isaky ny boriborintany 6. Hahazo 1.000.000 Ar kosa ny ekipa mahazo ny amboara Alley Hoop 2k18 ary hiantohana fialantsasatra any Toamasina ihany koa. Ny resy eo amin’ny lalao famaranana kosa dia hahazo 200.000 ar. Ny famaranana dia hatao ao any “village du basket-ball stade annexe Mahamasina” ny 13-14 oktobra 2018.

 

Ntsoavina Evariste

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hira fideranaFeo malefadefaka no hihirana azy

Nahita masoandro ny andiany ANTEMA, vokatra voalohany eto Antananarivo tamin`ny fampianarana mihira ny Cours de Chant Hery Andriatahina (CCHA).

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mahabe vatan’orona

Mankaleo be ahy mihitsy ity revinareo eto an-tanàna ity ry Jean ka ! Marina e e !

Eo dia miandry tatireraka ny hasasaran’ny hafa eo fotsiny. Izahay mpitrongy vao homana moa no mijaly fa ianareo milelaka ny faladian-kiraron-dry zareo avy any am-pita any foana dia ohatry ny mahatsiaro sambatra izany koa ! Sady ampiasainy hamoritra anay ianareo no maka ny kely hanananay koa. Mody tambazany amin’ny potipoti-java-mamiratra any amin-dry zareo avy any dia manome ambongadiny ny fananantsika rehetra. Tsy hitanareo ve fa kely sisa dia ho lany tamingana ny ato an-tanàna ? Mahabe vatan’orona fotsiny marina ny mieritreritra anareo eo amin’io toerana misy anareo io e ! Tsy hita izay ilana anareo. Miala tsiny. Inona tao anatin’izay 5 taona izay izao no mba tena fanapahan-kevitsika samirery madiodio ?

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Fivorian’ny Firenena MikambanaRivo Rakotovao no mitondra ny baolina

Nanomboka tamin’ny fomba ofisialy omaly talata 25 septambra any New York Etazonia ny fivorian’ny Firenena Mikambana andiany faha-73, izay marihina fa voasolotena ao avokoa ireo firenena 193 mpikambana, ka filoham-panjakana ny 130 amin’ireo.

Nigadona tany New York ny tolakandron’ny alahady 24 septambra lasa teo kosa ny filoham-panjakana vonjimaika Rivo Rakotovao mivady sy ireo delegasionina miara-dalana aminy, hisolotena an’i Madagasikara. Nitsena sy nandray azy teo am-pahatongavana ny solontena maharitr’i Madagasikara eo anivon’ny Firenena Mikambana Herisoa Razafitrimo, ny Masoivohon’i Madagasikara any Etazonia Eric Robson, ny minisitry ny raharaham-bahiny Dovo Eloi Maxime ary ny minisitry ny fahasalamana Rantomalala Harinirina Yoël. Ny fahaiza-mitantana manerana an’izao tontolo izao sy ny fandraisana andraikitra iraisana sy ifampizarana no lohahevitra hifotorana amin’ity fivoriana andiany faha-73 ity. Ny 24 septambra teo moa dia efa nisy ny fihaonana an-tampon’i Nelson Mandela ho an’ny fandriampahalemana, ka nivoitra tao fa ao anatin’ny 10 taona manaraka, dia hohamafisina sy hampitomboina avo roa heny ny ezaka hametrahana fandriampahalemana sy filaminana iraisam-pirenena, ny fampandrosoana sy ny zo maha olona. Anisan’ireo voaasa manokana tamin’ny fiaraha-misakafo niarahana tamin’ny filoha Amerikanina Donald Trump i Rivo Rakotovao mivady ny alahady teo. Izy no handray ny amboara “African Leadership” azon’ny filoha teo aloha Hery Rajaonarimampianina noho ity farany efa tsy filoha intsony.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Filohan’ny CENIHanakorontana ny fanaovana “Sondage”

Tsy mbola mety eto Madagasikara ny fanaovana tombana mialoha ny mety ho vokatry ny fifidianana na “Sondage”, hoy ny filohan’ny CENI Hery Rakotomanana omaly raha niresaka tamin’ny mpanao gazety izy,

 

RTT

Ino Vaovao0 partages

RAHARAHAM-BAROTRA SY NY BANKY : Betsaka ny tsy mandray “chèque” ny mpivarotra

Betsaka no tsy mandray izany ireo Magazay lehibe, mpivarotra solika, trano fisakafoanana sy fivahiniana. Antony maro no mahatonga izany. Ao ireo mpanjifa manao taratasim-bola tsy misy anto-bola (chèque sans provision). Fa anisany tena antony ihany koa ny filam-baniny ataon’ny banky. Raha vao misy diso kely ny fomba fanoratra dia averin’izy ireo avy hatrany ilay taratasim-bola. Matetika anefa ireo orinasa dia mandrotsaka taratasim-bola maromaro ka rehefa averina ny taratasim-bolany dia misy sarany alain’ny banky aminy. 

Io sarany io dia amin’ny kaontin’ny orinasa nandray ilay taratasim-bola no alain’ny banky. Amin’ny tobin-tsolika iray eto Mahajanga dia navahan’izy ireo mihitsy ny taratasim-bola avy amin’ny banky BNI-CL. Amin’io banky io, hoy izy ireo na ny mari-bola tsy misy “s” raha tokony hisy, na koa tsy voasoratra hoe ariary dia efa miverina hatrany. Sahirana araka izany ny mpanjifa, tsy maintsy maka ravim-bola vao afaka mividy zavatra na mandoa saran’entana. 

Ny lalàna dia manery ny tsirairay handray ireny taratasim-bola ireny. Ireo trano fivarotana lehibe moa dia manana masinina manoratra azy ireo, fa amin’ny ankapobeny kosa dia mbola fenoina tanana, izay no matetika mampisy ny fanoratana diso, na dia azo tsara aza ny dikany. ohatra hoe “vingt” lasa vint na sept lasa set. Ireo anefa dia tsy raisin’ny banky mihitsy nefa matetika na ny mpandray ireo taratasim-bola na ny mpanome tsy dia mahafehy teny frantsay loatra, indrindra ny fomba fanoratra.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

STILEEX SY OPENFLEX : Tolotr’asa maro mifanaraka amin’ny fari-pahaizanan’ny tanora

Hany ka lasa mirona amin’ny asa izay tsy mety aminy sy tsy tafiditra ao anatin’ny lalam-pampianarana nodiaviny ny tanora. Noho izany dia tsy afaka mivelatra sy mivoatra. Mba iadiana amin’izany, manolotra tolotr’asa maro ny Openflex sy ny gazety amin’ny aterineto Stileex.

Asa mifanaraka amin’ny fari-pahaizana sy ny talentan’ny tsirairay, izay no tarigetra. Openflex, ilay rindrambaiko vita malagasy, tsotra sady mora ampiasaina ary mifanaraka amin’ny lalàna malagasy dia mikendry ny hamaha ny olan’ny tsy an’asa. Izy dia manana ny tanjona ny hanampy ny malagasy ary mba hampiova zavatra amin’ny alalan’ny fanabehazana sy ny asa amin’ny alalan’ny nomerika.

Ny rindrambaiko izay vokariny dia natokana ho an’ny orinasa kely sy salatsalany, kanefa tsy manakana ny orinasa lehibe ampiasa azy. Ohatra amin’izany ny resaka VenteCRM sy ny Point de Vente izay tena mety amin’ny malagasy.

Ny gazetim-boky Stileex, izay mizara hevitra tsara kalitao sy voarindra dia maminavina ny hanampy ny olona an-davanan’andro. Raha toa ka liana amin’ny fanoratana, ny famakiana boky na ny fizarana vaovao amin’ny manodidina, dia ity no vahaolana. Betsaka ireo fikarohana ataon’ity farany toy ny toeram-piantsenana eto Madagasikara, ny asa ny sy fifamohivozana na ka ny fistidihina toeram-pisakafoanana. Marihina fa ity gazetim-boky ity dia mamoaka ihany koa ireo izay aingam-panahin’ny mpanorany.

Noho izany, raha liana amin’ny tontolon’ny informatika sy ny fanoratana dia afaka manantona na mitsidika ny tranokala. Ireo pejy Facebook ihany koa dia ahitana ireo karzana tolotr’asa izay mety hahasoa.

Midi Madagasikara0 partages

Football féminin : « Il est temps de changer de fusil d’épaule », estime Patricia Rajeriarison

Patricia Rajeriarison, la championne du « Questions pour un champion » est devenue une très grande passionnée de football féminin.

Le retour du Cosafa Cup ne s’était pas déroulé dans la bonne humeur pour l’équipe nationale féminine battue deux fois par l’Afrique du Sud (2 à 1) et le Malawi (2 à 0), pour terminer ce déplacement au Cap par un nul (0 à 0) face au Botswana.

Passée cette mine des mauvais jours, la présidente de la Commission du football féminin au sein de la FMF, Patricia Rajeriarison, revient sur le sujet et évoque la prochaine conduite à tenir.

Midi Madagasikara : Deux défaites et un match nul, le bilan est loin d’être élogieux. Peut-on savoir ce qui a manqué au groupe ?

Patricia Rajeriarison : « Pour être honnête, il n’a pas manqué grand-chose à notre équipe sinon le collectif qui gagnerait encore à être amélioré. Les scores montrent que nos filles ont progressé et que le temps des 7 à 1 est révolu. Ceci dit, je reconnais qu’il est temps de changer de fusil d’épaule pour espérer faire mieux à l’avenir car individuellement, nous ne souffrons pas de la comparaison. Il faut donc une nouvelle organisation. »

Midi : Vous allez donc mettre en place une nouvelle formule du championnat ?

P.R. : C’est ça mais pour un début, je pense d’abord mettre à contribution les ligues pour qu’on puisse élargir le champ de détection et donc à plus de rencontres. Il faut garder en place cette élite à huit clubs mais en parallèle, il faut aussi un championnat de Ligue 2 dans les quatre zones pour donner une sorte de Poule des As dont les deux premiers iront rejoindre l’élite tandis que les deux autres formations seront reléguées. »

Midi : La finalité est donc de renouveler les membres de l’équipe nationale ?

P.R. : « C’est exactement cela. Il faut donner aux autres leurs chances car pour avoir des résultats, on part du principe que toutes les joueuses feront tout pour avoir leur place en équipe nationale et non plus par une sélection par les noms. Un changement radical si vous voulez, mais l’essentiel est d’arriver à mettre en place une équipe très collective et des joueuses qui n’ont pas peur de mouiller leur maillot. C’est aussi simple que cela. »

Propos recueillis parClément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Baccalauréat : Les corrections ont déjà commencé

Le secrétaire général du MESUPRES et ses collaborateurs en visite au lycée Sainte Famille lundi dernier.

Lors d’une visite de la délégation du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique au lycée Sainte Famille hier, il a été annoncé que les procédures de correction ont été enclenchées pour le baccalauréat.

Les représentants du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (MESUPRES) étaient en visite officielle au lycée technique de Sainte Famille hier. Les candidats ont passé leurs examens dans le calme, malgré un léger absentéisme (29 candidats ne se sont pas présentés aux examens). Par ailleurs, interrogé sur le déroulement et la procédure de correction des épreuves du baccalauréat, le secrétaire général du MESUPRES s’est voulu rassurant : « Notons que la correction a déjà commencé, et l’application de la grille de correction pour une correction cohérente a été renforcée et maintenue du côté des correcteurs. La surveillance est également accrue pour éviter d’éventuels manquements. »  De leur côté, certains enseignants correcteurs rechignent un peu à se mettre aux corrections, pour deux raisons majeures. D’une part, le paiement des indemnités qui, selon eux, n’est pas ce qu’il y a de plus régulier alors que le montant est déjà attribué avec parcimonie ; d’autre part, à cause de l’absence de note éliminatoire, qui n’est pas approuvée par la majorité des correcteurs.

Enseignement technique. Le début de la deuxième semaine du baccalauréat, correspondant aux épreuves du baccalauréat technique, s’est déroulé sans incidents majeurs, malgré un léger absentéisme. Notons par ailleurs que pour cette année, le baccalauréat a vu la participation de 184 708 candidats toutes séries confondues, dont 9 182 pour l’enseignement technique. Le doyen est en série D, âgé de 75 ans, et le benjamin en série A2, à peine pubère, âgé de 11 ans. Comme à l’accoutumée, c’est la série A2 qui remporte la palme en ce qui concerne le nombre de candidats, avec plus de 120 000 candidats. Par ailleurs, une légère hausse de 0,98% du nombre de candidats a été constatée cette année par rapport à 2017, où ils étaient au nombre de 182 887.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Do Rajohnson : Chaudes retrouvailles au SK Melody

Do Rajohnson prêt à retrouver son public ce vendredi au SK Melody à Mandriambero.

Cela fait un bon bout de temps que Do Rajohnson ne s’est pas produit sur scène. Pour ce vendredi, il promet un show inoubliable au SK Melody Mandriambero, où il reprendra toutes les chansons qui ont fait sa carrière.

Il fait partie de ces artistes qui ont une carrière constante. Certes, Do Rajohnson ne fait pas les grands stades, mais avec son public, peu importe où il se produit, ses inconditionnels le suivent partout. Et c’est cette proximité que Do Rajohnson perpétue, l’artiste n’est jamais loin de ses fans. Ayant révélé des graines de stars, comme Feno ou encore Lalie, on se rend compte très vite que les compositions de Do Rajohnson sont des hits qui traversent les années. C’est sans doute de ce qui fait sa notoriété. Pour son public donc, et pour tous ceux qui aiment la bonne variété locale, le rendez-vous est pris pour ce vendredi au SK Melody à Mandriambero. « Nous concoctons plusieurs surprises, ne serait-ce que le photobooth à l’entrée pour immortaliser la soirée avec Do Rajohnson » explique Jess Rakoto de Idea Event, organisateur de l’événement. Une séance assez intime avec l’artiste avant même que le spectacle ne commence, contrairement aux traditionnelles séances photos à la fin des prestations des artistes. « Et ce n’est pas tout, on a voulu mettre les petits plats dans les grands en invitant des artistes surprises » continue Jess Rakoto, sans dévoiler le nom de ces invités, comme pour entretenir le suspense.

Do Rajohnson entouré de son équipe. Auteur et compositeur de musiques douces et de chansons d’amour, Do Rajohnson a marqué la scène de la variété locale à travers les duos qu’il a composés et chantés, avec des artistes de renom. Il y a les femmes, avec qui il a interprété des titres inconditionnels, mais aussi les hommes, comme Lôla, Théo Rakotovao, Njakatiana, TGC… autant d’artistes qui partagent son feeling. Car si l’artiste, qui cumule déjà une trentaine d’années de carrière derrière lui, reste humble et modeste, il a pourtant sorti plusieurs albums, dont deux en version cassettes, témoin d’une autre époque, mais aussi un VCD, double DVD, plus dans l’ère du temps. Ce sont donc les chansons dans ces albums qu’il va interpréter ce vendredi, entouré de toute son équipe qui assurera par la même occasion l’ambiance. Des hits rétro aux derniers tubes, Do Rajohnson promet une soirée haut en couleur, toujours plus proche de son public. Avis aux amateurs!

Anjara Rasoanaivo

Midi Madagasikara0 partages

Festival : « Satrahagna » passe à sa neuvième édition

Une région riche culturellement que cultuellement, le  Nord-est de Madagascar a un potentiel qui mérite d’être valorisé. Pourtant la région semble enclaver faute d’infrastructure routière.  Bien qu’elle soit enclavée du reste de l’île, la population locale se mobilise pour une neuvième édition de festival « Satrahagna ».

La région Sava vivra une ambiance de fête pendant quatre jours, les 27, 29, et 30 septembre.  Le « Festivanille satrahagna », «festival de la vanille »  est une activité culturelle de la région Nord-est de Madagascar. «On a organisé ce festival dans le but de rehausser la culture de la région Sava » avance le président de conseil d’administration du festival Marinjara Paul Edhino. Pendant quatre jours, des animations et activités différentes seront au rendez-vous dans la capitale de la vanille. La fête débutera par un carnaval. Ensuite,  elle sera suivie par des expositions artisanales et des concours de chants concernant le thème du festival. Enfin, elle sera clôturée par une conférence débat. Ayant comme thème «la lutte contre le travail des enfants dans les champs de la vanille», l’édition de cette année va mettre en avant la « satrahagna ». Une danse traditionnelle spécifique de Betsimisaraka Nord.

Iss Heridiny

 

Midi Madagasikara0 partages

 Masindray – Avaradrano :  Vers l’aménagement et la gestion du territoire  

Dans la perspective d’une meilleure gestion du territoire et d’appui à la gouvernance locale, le schéma d’aménagement est indispensable aux collectivités territoriales décentralisées pour une bonne gestion des terrains.

Ces aménagements permettent aux communes rurales d’avoir à leur disposition, des orientations d’aménagement, de développement et de réglementer la gestion de leur territoire. La Commune Rurale de Masindray est connue pour son retard dans le développement, pourtant elle se trouve seulement à 11 km de la capitale. C’est la raison pour laquelle Heriniaina Andriambelosoa, maire de ladite Commune, a décidé de commencer par l’aménagement du territoire avant toutes choses. « Pour qu’on ait un développement harmonieux, le schéma d’aménagement par chaque volet stratégique est un document de planification du territoire et de référence pour tout projet de programme public ou privé au niveau local », a-t-il déclaré. Le sol est une des principales richesses de la commune nécessitant la mise en place d’un service foncier communal qui va assurer le recensement parcellaire. Grace au système de zonage, l’aménagement parcellaire va permette à la population d’investir dans l’agriculture, l’élevage, l’extension des zones d’habitat ou encore au reboisement. La commune fait souvent face à des problèmes de collaboration avec le JIRAMA et la coordination avec le service foncier.

Projet « Grand Tana ». En 2016, la commune a réalisé l’adduction d’eau potable avec l’identification des ressources naturelles à savoir les cours d’eaux, les puits et les lacs, suivi de l’aménagement en électrification rurale marqué par les inventaires de branchements de distributions possibles. L’année dernière, l’extension des routes avec de nouveaux accès était la priorité de la commune avec les travaux d’aménagement de 19 km de routes d’intérêt provincial, 12,4 km de routes intercommunales et de 29,7 km de routes communales. Plusieurs aménagements ont été mis en œuvre dans la commune. L’aménagement du territoire et la promotion du développement local font partie des compétences attribuées aux communes à Madagascar.  « Le défi le plus important du développement local c’est la capacité à changer les mentalités, des mentalités d’échecs et d’assistés à des mentalités d’acteurs économiques et sociaux, à des mentalités de créateurs. C’est un acte visant à sortir de l’action ponctuelle pour arriver à l’action planifiée et ordonnée dans le temps », a-t-il continué. L’objectif est de rechercher un équilibre entre l’extension du projet grand Tana et la préservation des espaces cultivés dans une perspective de développement durable en tenant compte des nouvelles préoccupations entre autres, le renouvellement suburbain, l’habitat et la mixité sociale,  la diversité des fonctions rurales,  les transports et déplacements.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

« Le Zoma de Tanà » 4e édition : Rencontre entre producteurs du terroir et consommateurs

Acheter des produits du terroir et bio de surcroît, mais aussi rencontrer directement les producteurs et échanger avec eux. Voilà ce que propose l’évènement « Le Zoma de Tanà » qui se tient dès aujourd’hui et jusqu’à samedi au parvis de l’Hôtel de Ville Analakely.

Marché du Zoma. « Remettre le « Tsenan’Anjoma » (Marché du Zoma) au goût du jour et faire ressortir toutes ses facettes positives, tel est notre objectif » confie Bako, de l’équipe organisatrice. Pour rappel, le Marché du Zoma, qui se tenait auparavant à Analakely, était vraiment un lieu de rencontre et d’échanges entre les consommateurs et les producteurs, mais aussi entre les consommateurs eux-mêmes. Exactement dans l’esprit du « tsena » (marché), tel qu’Andrianampoinimerina, souverain malgache, l’a conçu durant son règne. La part belle est certes laissée au terroir, néanmoins une pléthore de produits authentiques attend le public. Pour ne citer que les produits de jardinage par exemple, tout comme les produits de l’élevage et de l’agriculture, le miel, le foie gras, les savons artisanaux, etc. Pour garantir une accessibilité, l’entrée est gratuite et les portes sont ouvertes de 8 h à 18 h, pour ceux qui ne peuvent se libérer qu’après le travail.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Danse : Un atelier de danse de bon niveau au Craam

La danse investit l’université et le Craam

Un atelier de danse intitulé « Atelier danse plurielle » se tient actuellement dans les locaux du Craam à Ankatso. Les dates de ces séances sont du 24 au 27 septembre. Plusieurs styles seront ainsi au menu, comme l’afro latino, regroupant le kizomba et le bachata, et ce, sous la houlette d’Arnaud Area. Il y aura aussi du ragga dancehall, pris en charge par Pricy DH, qui ravira sûrement les jeunes filles qui veulent ajouter plus de piment à leur twerk. La danse contact sera également de la partie avec Judith Olivia Manantenasoa, danseuse contemporaine confirmée. Un plateau de professionnels donc pour assister les participants dans leur évolution dans cette discipline artistique qui a un peu laissé de l’eau couler sous le pont ces derniers temps. Les séances de restitution se tiendront le 28 septembre à 11 h dans le local du Craam.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Famonoana diplaomaty : Nidoboka eny Tsiafahy ilay tovolahy

Mbola tokan-tena ary 27 taona katroka, saingy efa nidoboka eny Tsiafahy noho ny raharaha izay nitranga teny Ambohibao. Nentina teny amin’ny fampanoavana tetsy Anosy izy omaly ary teo dia tapaka ny fitazonana vonjimaika azy mandra-pahatongan’ny fotoam-pitsarana ; izay hialohavan’ny fanadihadiana lalina. Raha ny marina anefa, dia mbola vesatra hafa izay tsy misy nidirany tamin’ny vono olona aloha no nampiditra am-ponja azy. Tsy inona izany, fa ny momba ny fanodinkodinany vola an-tapitrisa izay karaman’ny mpiasa tao amin’ny orinasa niasany. Nifanandrify tamin’ny vono olona izay nataony anefa ny fahatrarana azy – Satria tokoa ny tenany dia efa nisy didy fikarohana sy fampisamborana –ary dia nifangaro voraka ny raharaha. Raha ny fanazavana avy tamin’ny mpitandro ny filaminana, dia io vesatra nitorian’ny mpampiasa azy io no anton’ilay fitazonana am-ponja aloha. Mbola hoavy arak’izany ny momba ilay famonoana diplaomaty amerikana atsy ho atsy. Momba izay indrindra, dia nilaza ny loharanom-baovao avy amin’ny mpitandro ny filaminana, fa noraisin’ny fanjakana amerikana an-tànana tanteraka ny fanadihadiana momba izay. Somary nahataitra ihany izany, satria teto amin’ny tany malagasy no nitranga ny vono olona ary fitsarana malagasy izany no tokony handidy ny fanadihadiana rehetra. Rehefa tena nojerena anefa ny lalàna mifanandrify amin’izany, avy amin’ny « principe d’extraterritorialité » dia fantatra fa ny trano izay ipetrahan’ny diplaomaty vahiny ary koa ny toeram-piasany dia raisina ho efa any amin’ny firenen’izy ireo ka tsy ananan’ny fanjakana izay ipetrahany fahefana. Izay antony izay indrindra no nahafahan’ny Amerikana nanokatra fanadihadiana ho azy manokana ary ananany fahefana tanteraka ny fampiharana ny lalàna izay mifanandrify amin’izay voasoratra amin’ny sora-dalàna any amin’ny firenen’izy ireo. Raha ny fijery ny raharaha, dia ho voasazy in-droa miantoana izany ity tovolahy ity. Ny fitsarana malagasy, raha resaka fanodinkodinam-bola izay heloka ekonomika, dia matetika any Antanimora no handefasany ny olona. Tamin’ity anefa, dia tsy maintsy nampiseho teo imason’ny Amerikana, fa nandray andraikitra tanteraka amin’ny zava-niseho ary heverina ho izay no nitarika ny fampidirana am-ponja ilay tovolahy teny Tsiafahy. Raha hiverenana, dia resaka « pédé » arak’izay voasoratra omaly tamin’ny gazety no niseho. Niady izy roa lahy rehefa tonga tao an-tranon’ilay vahiny. Nisy hevitra sy resaka tsy nitovy no fijery azy ary dia io niafara tamin’ny famonoana ho faty io. Isan’ny tadiavin’ny Amerikana kosa anefa ny hoe sao dia efa nisy tetika ambadika ka nofofoina mihitsy ny ain’io olon’izy ireo io ? Tsiahivina, fa vao iny alin’ny asabotsy iny ny roa tonta no nifankafantatra tao amin’ny toerana fanaovana « karaoké » iray tetsy Ambohibao. Taorian’izay, dia nifampitarika ny hody ao amin’ny tranon’ilay diplaomaty tao Ambohibao. Dia teo no nitranga ny vono olona. Mbola nahitana vola mitentina 1.5 tapitrisa ariary tany amin’ilay tovolahy ary io dia nolazainy mazava fa vola azy manokana fa tsy nangalarina tao amin’ilay trano akory. Feno rà izy tamin’ny fotoana nahitan’ny zandary ary  nitantara mazava ny zava-niseho. Raha vita amin’ny ampahany ny fanadihadian’ny fahefam-pitsarana malagasy, dia mbola handrasana kosa ny an’ny fanjakana amerikana izany.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Valpinson Toamasina : Mpivarotra voatifitra teo amin’ny tendany

Mbola ao anatin’ny resaka ataon’ny olona eny an-dàlana ilay trangam-panafihana mitam-piadiana niseho vao maraina teo akaikin’ny fiangonana fo masin’i Jesoa tao Tanambao V, ny alatsinainy maraina tokony ho tamin’ny 7ora. Fantatra fa maty raha vao tonga teny amin’ny hopitaly ilay raim-pianakaviana 39 taona voatifitra teo amin’ny ambanin’ny tratrany, dia nitrangana fanafihana mitam-piadiana hafa indray koa tao Valpinson Toamasina, ny alatsinainy io, saingy ny fiafaran’ny tolakandro tokony ho tamin’ny 6ora sy sasany hariva kosa. Mpivarotra tao amin’ny tsenan’ny Valpinson hamonjy fodiana ity notafihana andian-jiolahy telo nitondra basy PA sy moto ity. Teo am-pidirana ny lalan-kely miditra ny tranony izy no nosakanan’ireto jiolahy ireo, ka raha nitrerona azy hanome ny vola ireto jiolahy dia niaro ny fananany ity mpivarotra. Raikitra ny fifampisintonana ny paoketra nisy ny vola ka voatery nitifitra ireto jiolahy ary nahavoa ny faritry ny tendan’ tamin’ity mpivarotra ity. Vao nahazo ny vola nilainy ireto jiolahy dia lasa avy hatrany, tsy afaka nisambotra azy ny manodidina satria nambanan’izy ireo basy avokoa izy ireo. Nentin’ny fianakaviany haingana teny amin’ny hopitaly ity mpivarotra ity hotsaboina sy niatrika ny fandidiana haingana. Vita omaly talata ihany ny fandidiana ity mpivarotra ity, saingy hatramin’ny nanoratana ny vaovao dia mbola araha-maso eo anivon’ny efitrano fameloman’ainan’ny hopitaly be ny tenany. Tsy misy ahiana aloha ny ain’ity mpivarotra ity raha ny vaovao azo, nefa ho hita eo ny ho tohiny. Ho an’ilay raim-pianakaviana maty taoriana ny fanafihana ny volany tao Tanambao V kosa, dia mbola tsy nanao fitoriana ny fianakavian’ny maty, saingy raha ny angom-baovao natao dia ho aorian’ny fanitrihana ny razana vao hiroso amin’izany izy ireo, noho fisian’ny efa ahiahian’izy ireo ankehitriny. Ankoatra izany, dia tena nifanesy ny fanafihana mitam-piadiana teto Toamasina tato ho ato izay, satria tao anatin’ny herinandro monja dia fanafihana mitam-piadiana telo izay nahatifirana olona telo ary nahafatesana olona iray no nitranga. Midika izany fa mihantsy ireo mpitandro ny filaminana ireto jiolahy ireto, satria saika tsy lavitra mpitandro avokoa ny tranga nisy rehetra ireo…

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Région Analamanga : Agents communaux formés sur l’éthique et la déontologie

L’Institut National de la Décentralisation et du Développement Local (INDDL) et le Projet de Développement Communal Inclusif et de Décentralisation (ProDéCID) ont procédé à la certification de 20 agents de développement local et de 18 secrétaires d’Etat-civil, hier au Motel de Tanà. Selon les explications du Directeur Général de l’INDDL, Tokely Justin, ces agents communaux ont été formés, entre autres, sur l’éthique et la déontologie, la lutte contre la corruption et sur les arcanes de la décentralisation. Quant aux secrétaires d’Etat-civil, ils ont été encadrés, notamment sur les techniques d’archivage. Notons qu’ils sont issus de 10 communes de la région Analamanga. Toujours est-il que les objectifs de la cérémonie d’hier étaient de présenter la deuxième promotion des agents communaux formés par l’INDDL sur des référentiels de métiers officiels, et d’organiser des débats contradictoires sur le rôle et le positionnement de ces agents par rapport au développement de la commune et la digitalisation de l’Etat civil. Faut-il rappeler également que la certification est la phase finale du processus de renforcement des capacités managériales et institutionnelles des 85 communes de la région Analamanga, de Boeny Diana, région d’intervention du ProDéCID.

Dominique R.

 

Midi Madagasikara0 partages

Rugby – Gold Top 20 : Cosfa, 3FB et UIRC évolueront dans la poule D

Le tirage au sort de la Gold Top 20 hier à Andraharo avec la présence des équipes participantes.

Les deux équipes finalistes de ce championnat national participeront à la compétition TOP 6 organisée par l’Association rugby de l’océan Indien (AROI).

Les éliminatoires du championnat de Madagascar élite fédérale de rugby ou Gold Top 20, débuteront ce week-end au Stade d’Alarobia. Une compétition qui s’étalera jusqu’en janvier 2019, organisée par le Malagasy Rugby en collaboration avec la Star à travers la marque Gold. A l’issue du tirage au sort effectué hier, au siège de la Star à Andraharo, le groupe D sera très relevé avec la présence des équipes du 3FB et du Cosfa. La formation du ministère de la Santé du 3FB entend marquer son retour au sommet national fédéral, après une année de pause. Les vice-champions de Madagascar du Cosfa vont certainement prendre leur revanche pour s’offrir le titre cette année. Les équipes de l’UIRC, du FT Andavamamba et d’Atsinanana vont également jouer les trouble-fêtes. Des rencontres vont être disputées dans les régions notamment à Toamasina pour l’équipe d’Atsinanana, selon Bien Aimé Solofoson, hier, à Andraharo. Dans la poule C évoluera la tenante du titre du FT Manjakaray aux côtés du JST Ambondrona, du 3F5 Amboditsiry, du XV Avenir d’Andohatapenaka et de la formation de Boeny. Les deux équipes finalistes participeront à la compétition TOP 6 organisée par l’Association rugby de l’Océan Indien (AROI). Gold, marque de boisson principalement destinée aux hommes et aux sportifs, est partenaire du Malagasy Rugby depuis 2013. Depuis cinq ans, les deux entités œuvrent ainsi pour la promotion de la discipline auprès des différentes régions du pays.  Ainsi, la Star appuie la MR sous différentes formes, dont une contribution financière, ainsi que la prise en charge de plusieurs coûts liés à la compétition, et les besoins en rafraichissement. La marque Gold offrira également les trophées pour l’équipe gagnante, vice-championne, le meilleur joueur et le meilleur marqueur du tournoi.

Poules

A: USA-USCAR-VTMA -XV Family-ASA

B: STM-TFA-USI-SC Besaraty-FBM Bemasoandro

C: FTM-JST Ambondrona-3F5 Amboditsiry-XV Avenir-Boeny

D: Cosfa-3FB-UIRC-FT Andavamamba-Atsinanana

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Sécurité sociale à Ambalavao – Tsienimparihy : 2e formation organisée par la CNaPS dans la région

Les participants de l’atelier de sensibilisation et d’information de la CNaPS à Ambalavao.

Pour réaliser pas à pas leur vision « d’une sécurité sociale juste et équitable pour tous », la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNaPS) a organisé une seconde de vague de formation dans la région d’Ambalavao – Tsienimparihy.

Rappelons-le, cette caisse nationale est tenue de gérer la sécurité sociale des salariés du privé. Une attribution qui, couplée au faible taux de couverture en protection sociale à Madagascar (moins de 10%), pousse la CNaPS à intensifier davantage ses activités en matière de démocratisation de la sécurité sociale. Une démocratisation et une sensibilisation qui agissent sur deux niveaux indissociables : celui du patronat et des travailleurs. Ainsi, lors de l’atelier qui s’est tenu dans la grande salle de la commune d’Ambalavao et qui s’est achevé hier, le Code de prévoyance sociale et le Code du Travail ont été mis en avant durant trois jours. Même si le bout du tunnel est encore bien loin pour la démocratisation de la sécurité sociale à Madagascar, il faut tout de même souligner cette note positive pour la CNaPS, explicitée ici par Manan’Iala Andriantsalama, directeur du Système informatique de la CNaPS : «  Parmi les 21 établissements publics enquêtés par l’Union européenne et MSIS Tatao, la CNaPS était la première en matière de transparence budgétaire. Et nous continuons toujours nos efforts pour aller de l’avant, car le taux d’affiliation, actuellement de 10%,  est encore faible. C’est pourquoi, nous organisons divers sessions de sensibilisation dans toute l’île. »

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Conseiller spécial du SG de l’ONU : Rencontre avec les responsables étatiques  

Le séjour d’Abdoulaye Bathily à Madagascar, conseiller Spécial du SG de l’ONU à Madagascar, a pris fin hier. Arrivé le 18 septembre 2018 à Antananarivo dans le cadre d’une mission d’évaluation, le secrétaire général de l’ONU a dépêché son conseiller Spécial pour cette deuxième mission qui coïncide toujours avec l’appui des Nations Unies au processus électoral. A cet effet, le Conseiller Spécial, appuyé par Violette Kakyomya, coordinatrice résidente du Système des Nations Unies à Madagascar, a rencontré plusieurs acteurs, dont le président de la République par intérim, le Premier ministre, le président de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC), la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et la Commission pour le Fampihavanana Malagasy (CFM). Il a également rencontré des anciens présidents de la République.

Engagement. Dans le cadre de la coordination des efforts qui tendent vers les dialogues et l’apaisement en période électorale, M. Bathily s’est entretenu avec des représentants des pays et organisations membres du groupe international de soutien à Madagascar. Au terme de sa visite dans la Grande Ile, le conseiller Spécial du secrétaire général de l’ONU a exprimé sa satisfaction devant la volonté exprimée par les différents acteurs à poursuivre leur engagement dans la tenue d’élections libres et transparentes, dans le cadre constitutionnel et dans un climat de paix et de sérénité. Il a par ailleurs souligné le caractère exemplaire de la concertation entre les partenaires internationaux, multilatéraux et bilatéraux de Madagascar, dans l’appui aux initiatives des autorités malgaches. Il a salué également les efforts conjoints des Nations-Unies, de l’Union africaine, de la SADC, de l’Union européenne et de la Francophonie pour appuyer le processus électoral dans l’intérêt du peuple malgache.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Ambositra : Nahitana fatin-dehilahy iray tao an-dohasaha

Nahitana fatin-dehilahy iray tao  an-dohasa, ambany atsinanan’ny banky “BOA”, ny  alatsinainy faha-24 septambra lasa teo, tokony ho tamin’ny 5 ora sy sasany maraina.

Tonga dia nandray ny andraikitra avy hatrany ireo manampahefana mahefa, nijery ny zava-misy tany an-toerana, ka fantatra tamin’ny fijerena ny razana, fa lehilahy  iray fotsy fihodirana, sahabo ho 50 taona eo ho eo  ilay olona ary  raparapa ny tenany. Tsy nisy taratasy nahafantarana azy tany aminy ary ireo olona tonga nijery azy  ihany koa, tsy nisy  ‘nahafantatra azy. Efa nalefa eny amin’ny tranom-paty ao amin’ny hopitaly be ny razana.Misokatra ny fanadihadiana ataon’ny mpitandro ny filaminana.

Herinandro vitsy lasa izay, dia nahitana fatin-jazakely ihany koa teny an-dohasa akaikin’ny “stationnement” avaratra.

Anastase

Midi Madagasikara0 partages

Sambava : Une rixe dans une chambre de sûreté fait un mort

Arrêté pour consommation de cannabis, un homme a été décédé dans la chambre de sûreté de la brigade de la gendarmerie de Sambava, le 23 septembre. Selon les informations émanant des gendarmes qui se chargent de l’enquête, sa mort n’a été constatée que lors de l’ouverture quotidienne de ce lieu de détention provisoire. Les témoignages des autres personnes qui étaient gardées à vue avec lui, cet homme serait combattu avec un détenu durant la nuit. Puisque la rixe se passait dans l’obscurité, personne ne savait pas ce qui s’était passé cette nuit-là. En effet, l’homme qui était en conflit avec la victime fait désormais l’objet d’une nouvelle enquête. Ce fait laisse penser à la nécessité de la réorganisation de la détention provisoire auprès des postes de la gendarmerie ainsi que de la police. Etant donné qu’en général, les infrastructures existantes aujourd’hui ne sont plus en mesure de répondre à la croissance en nombre des personnes arrêtées et placées en garde à vue, suite à la recrudescence des actes de banditisme à l’heure actuelle.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Grande Bretagne : « Nous ne soutenons aucun candidat à la présidentielle »

Une énième contribution au projet Sacem. (Photo fournie)

Comme prévu, la Grande Bretagne a officialisé sa contribution, hier, à Nanisana, dans le fonds commun du projet Sacem (Soutien Au Cycle Electoral de Madagascar). Cette contribution s’élève à 120 000 Livres Sterling ou environ 150 000 USD. Ont été présents lors de cette cérémonie, l’ambassadeur de la Grande Bretagne à Madagascar, David Boyle, le président de la Ceni (Commission Electorale Nationale Indépendante), Hery Rakotomanana et le représentant résident du système des Nations Unies, Violet Kakyomya. Nonobstant le fait que nombreux pays aient déjà matérialisé leur contribution, le président  de la Ceni estime et réitère que, moins d’un million de dollar reste à combler. Quoiqu’il en soit, « le fonds actuel permet, avec le financement du gouvernement malagasy, d’organiser la présidentielle », a-t-il rappelé. Nous notons et rappelons également, au passage, que le fonds commun du projet Sacem finance toutes les élections jusqu’en 2019.

Aucun candidat. Un autre point a précisé par David Boyle : « la neutralité est très importante dans n’importe quelle élection et à Madagascar, nous connaissons des histoires très compliquées. Mais comme le reste de la communauté internationale, nous ne soutenons aucun candidat à l’élection présidentielle, sauf la démocratie. C’est la démocratie qui doit gagner ». Pour l’instant, nous nous demandons toujours qui est le candidat qui peut représenter cette démocratie et la promouvoir véritablement sur les 36. De surcroît, il faudrait vérifier et surveiller si le processus électoral est et sera concrètement démocratique stricto sensu. « Nous sommes un ami de Madagascar. La Grande Bretagne est un pays qui promeut la démocratie et il est important que nous le faisons aussi ici. Il est aussi essentiel  que la communauté internationale prenne ses responsabilités », a souligné l’ambassadeur.

Recueillis par Aina B.

Midi Madagasikara0 partages

Musique urbaine : Les Morceaux de Jazz MMC inondent les iles de l’océan Indien 

Il ne cesse pas de cultiver son talent, il connait une croissance exponentielle en termes de musique. Il a beaucoup de fans, d’Antsiranana à fort Dauphin, de mahajanga à Toamasina. Danseur professionnel, Rappeur et chanteur de ragga avec son groupe Rm7 junior en 2004, Jazz Mmc a créée son propre style qui est le « waza styl ». Après avoir fait un featuring avec Papou le togolais résidant à la Réunion,  Toofan le groupe influent en Afrique, et Dr Falafala, jazz Mmc sort un autre titre intitulé « Dance » avec le chanteur comorien Bertone. Le chanteur et producteur, Jazz Mmc n’est pas seulement un artiste à l’échelle national, ses chansons résonnent  jusqu’aux îles de l’océan indien.  Ce jeune artiste de 29 ans passe à la vitesse supérieure.  Le jeune antsiranais port haut le drapeau malgache. Désormais waza Styl est reconnu à l’extérieur de Madagascar.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Salon de Gastronomie : Une édition particulière 

Que du délicieux ! Les pâtisseries donnent du plaisir à la dégustation. L’art culinaire malgache a une saveur agréable.  

Des ateliers de pâtisseries, de cuisine, de jardinage bio, des ustensiles de cuisine seront exposés durant trois jours à l’alliance française Andavamamba les 28, 29 et 30 septembre. Le nombre de participants pour cette année a augmenté. Plus de 74 stands étaleront leurs produits et tout ce qui est autour de la gastronomie. « La cuisine malgache attire les touristes. C’est une occasion pour nous de montrer notre art culinaire spécifiant  Madagascar des autres pays », atteste Rindra Dupré.

Quatre éditions se sont succédé ! Que du goût agréable,  les gourmands s’empressent de goûter les friandises, les gâteaux à la malgache. Cette cinquième édition n’est pas comme celle des  précédentes. Un meilleur ouvrier de France qu’est Michel Réano montrera  son savoir-faire. Par ailleurs, un mélange entre  le plat malgache et le plat français devenus «les plats croisés» sera présenté le vendredi 28 septembre à l’hôtel Pietra.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Football – CNaPS Sport – Fosa Juniors : « Il y avait bel bien un penalty », soutient la CNaPS

Arizaka Rabekoto Raoul est connu pour son amour pour le football.

La CNaPS Sport remporte son 5e titre de champion à l’issue de son match de dimanche contre le Fosa Juniors.  La vidéo qui circulait dans les réseaux sociaux ne pouvait prêter à équivoque comme quoi, le gardien Gapa avait plongé dans les pieds de Niasexe et ce dans les 22 m majungais.

« Le penalty tiré par Ronald dans un but vide était donc valable », estime Tipe Randriambololona, l’entraîneur de la CNaPS Sport. Tout le monde, à l’exception du camp majungais, s’accorde à dire qu’il y avait bel et bien un penalty tant la faute est flagrante et que le carton rouge de Gapa en position de dernier défenseur, était justifié.

C’est tout juste si la fête, ô combien légitime, était quelque peu gâchée par cette fin de match houleuse où certains joueurs de Fosa se sont rendus coupables de gestes déplacés. C’est indigne de l’image qu’on a actuellement du football malgache qui commence à monter dans l’estime des gens.

Se mettant au dessus de la mêlée, le DG de la CNaPS, Arizaka Rabekoto Raoul, tire les leçons des incidents de ces derniers mois et propose qu’on réorganise la gestion du football à Madagascar en mettant en ligne tous les matches officiels pour qu’il n’y ait plus de tricheries sur les sanctions prises. En agissant de la sorte, on connaît les joueurs suspendus car il suffit d’un clic pour retourner aux archives partagées donc infalsifiables et chemin faisant, on a toutes les licences des joueurs à jour pour qu’il n’y ait plus de double appartenance.

C’est d’ailleurs lui qui a apporté du Japon les premières oreillettes à nos arbitres pour coordonner les décisions sur le terrain.

« C’est la transparence exigée pour gérer au mieux notre football », estime celui qui a déposé, hier, sa candidature au poste de président de la FMF. Cette informatisation poussée de la gestion du football à Madagascar fait d’ailleurs partie des projets qu’il entend mettre en branle si les présidents des ligues veulent bien lui accorder leur confiance.

Comme son amour pour le football n’est plus à faire, il figure parmi les plus sérieux prétendants à ce poste de président de la FMF. Attendre et voir…

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

African Risk Capacity : Désormais membre du Forum économique mondial

La réduction des risques de catastrophes naturelles et la résilience, dans les pays pauvres d’Afrique, seront discutées plus sérieusement par les leaders mondiaux, avec l’adhésion de l’ARC (African Risk Capacity) au Forum économique mondial.

Plus de 1000 catastrophes, souvent accompagnées de crises humanitaires dévastatrices, ont été enregistrées dans la région de l’Afrique Subsaharienne, au cours des quatre dernières décennies. La fréquence croissante de ces événements hydrométéorologiques extrêmes, imposant des défis et des efforts déployés par l’Afrique pour atteindre les objectifs de sécurité alimentaire et de développement, ont garanti le développement d’une solution locale. A noter que l’Union africaine (UA) a créé l’ARC en tant qu’agence spécialisée pour répondre aux impacts des phénomènes météorologiques extrêmes et des catastrophes naturelles. Celui-ci a évolué avec la création de sa filiale, l’Africa Risk Capacity Insurance Company Limited (ARC Ltd). Ensemble, ARC Agency et ARC Ltd, qui constituent le groupe ARC, représentent un modèle de partenariat public-privé efficace pour le financement et la gestion des risques de catastrophes naturelles sur le continent. Jusqu’à présent, l’ARC a versé un total de 36 millions USD aux pays membres touchés par la sécheresse, ce qui a directement aidé 2,1 millions de personnes et plus d’un million de têtes de bétails.

Préventives. « En tant qu’organisation internationale menant des dialogues pour la coopération public-privé, le Forum économique mondial est particulièrement bien placé pour permettre à l’ARC de rejoindre d’autres parties prenantes mondiales dans un dialogue utile et mutuellement bénéfique sur le financement et la gestion des risques climatiques et des catastrophes naturelles », ont indiqué les représentants de l’entité. S’exprimant au sujet des membres, le DG Mohamed Beavogui, a expliqué que le concept de l’ARC repose sur la logique fondamentale selon laquelle il est financièrement efficace et plus économique de réagir plus tôt à une catastrophe avant qu’elle ne dégénère en crise. « Notre intervention précoce aide à sauver des vies et des moyens de subsistance, chaque dollar investi dans l’ARC économisant près de quatre dollars et demi après une crise », a-t-il indiqué. Les experts du développement en matière de financement et de gestion des risques climatiques et des catastrophes naturelles conviennent qu’une telle approche est essentielle pour renforcer la résilience des pays et des communautés. Plus important encore, cela contribue également à réduire la dépendance des pays africains vis-à-vis du système humanitaire international pour financer la réponse aux catastrophes sur le continent. Selon le document officiel du Forum économique mondial, l’un des moyens les plus efficaces d’engager cette institution, consiste à mettre en œuvre ses initiatives systémiques. Cela contribue à cultiver une vision commune du changement, à encourager l’innovation et l’action à grande échelle et à permettre une responsabilité mutuelle offrant une réponse public-privé plus efficace aux défis mondiaux complexes.

Recueillis par Antsa R.