Les actualités Malgaches du Samedi 26 Mai 2018

Modifier la date
News Mada41 partages

Des séismes plus violents à craindre : la partie Nord du pays alertée

Les récents tremblements de terre ressentis dans quelques parties de la Grande île ces deux dernières semaines pourraient s’amplifier d’après le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC). Cette entité incite les responsables à tous les niveaux, notamment dans la partie Nord du pays, à renforcer la vigilance.

Alertes. Une centaine d’essaims de séisme ont secoué le nord du Canal du Mozambique depuis la première semaine du mois de mai. La plupart sont imperceptibles pour l’homme, mais d’autres ont atteint 5 sur l’échelle de Richter, comme c’était le cas  le 15 et le 21 mai dernier. Des mouvements qui ont été ressentis entre autres par les Tananariviens et la population dans la partie Nord du pays.

D’après un communiqué du BNGRC, parvenu hier à la rédaction, il est fort  probable que des séismes de forte magnitude se produisent dans le Canal de Mozambique et pourraient impacter le pays. De ce fait, cette structure a lancé un appel à l’endroit des responsables à tous les niveaux, notamment dans la partie Nord de l’île, à prendre les mesures de vigilance nécessaires face aux éventuels risques qui pourraient être engendrés par ce phénomène naturel.

Cet appel s’adresse notamment aux responsables dans la région Boeny, plus précisément les districts de Mahajanga I, Mahajanga II, Ambato Boeny, Marovoay, Mitsinjo et Soalala, dans la région Sofia, dont Analalava, Antsohihy, Port-Bergé et Mampikony ou encore ceux dans la région Melaky, plus précisément le district de Besalampy. Ils sont incités à mener des exercices de simulation de tremblement de terre, tout en se mettant prêts à procéder à la relocalisation des habitants demeurant au bord des mers ou dans d’autres zones à risque.

Le non disponibilité de données inquiète

 A en juger l’alerte lancée par le BNGRC, il faut reconnaître que le pays fait face à une menace de taille, surtout qu’actuellement la disponibilité de données en temps réel se fait sentir depuis des mois.

D’après les dernières informations, l’Institut d’observatoire de géophysique d’Antananarivo (Ioga) ne fonctionne pas encore normalement faute de courant. Sur ce, les responsables semblent dormir sous leurs deux oreilles en laissant cette structure non fonctionnelle à la suite d’une découverte de branchement illicite de courant, conjuguée avec l’énorme dette qu’il doit à la Jirama.

Fahranarison

News Mada12 partages

Aeroport d’ivato : un Comorien usurpe l’identité d’un Français

Un ressortissant comorien a été arrêté mardi dernier à l’aéroport d’Ivato pour avoir présenté un passeport français qui ne lui appartient pas.

Lors de l’enregistrement des passagers, les agents de la police de l’air et des frontières (Paf) de l’aéroport international d’Ivato ont interpellé un ressortissant comorien au nom de Moussa Madihali.

Selon les explications, une certaine incohérence a été constatée après vérification de ses documents de voyage. Par la suite, l’agent d’enregistrement a signalé le service de la Paf. En fait, le comorien a utilisé un passeport  appartenant à un Français pour tenter de rejoindre la France, plus précisément Marseille.

Durant son interrogatoire, il a avoué avoir usurpé l’identité d’un des ses connaissances  et qu’à vrai dire, il ne possède aucune nationalité étrangère. En réalité, le passeport français retrouvé sur lui est au nom d’un certain Mcolo Ali Ali Houssein.

Voyage offert

D’après les dires de Moussa Madihali, il a obtenu un voyage Moroni – Antananarivo – Marseille, de la part d’Ahmed Said, un membre de sa famille résidant à l’étranger. Celui-ci aurait pris en charge toutes les procédures relatives à son voyage.

Selon ses aveux, il a employé son propre passeport comorien, retrouvé sur lui pour quitter Moroni le 21 mai dernier. Mais, c’est à son arrivée sur le territoire malgache qu’il a utilisé l’autre passeport afin d’essayer de regagner Marseille irrégulièrement mardi dernier.

Un cachet de départ de l’île sœur a été apposé sur ses deux passeports. Mais, les Comores n’ont pas lui délivré un visa de sortie.

Ando Tsiresy

 

Midi Madagasikara4 partages

Décision « ultra petita » de la HCC : Election présidentielle anticipée, PM de consensus d’ici le 31...

25 avril 2018 – 25 mai 2018. Un mois exactement après le dépôt de la requête aux fins de déchéance du président de la République par Me Hanitra Razafimanantsoa et 52 autres députés, la HCC a rendu son verdict hier à 9 heures.

La décision n°18-HCC/D3 du 25 mai 2018 relative à une requête en déchéance du Président de la République Hery Rajaonarimpianina est truffée de contradictions voire d’aberrations. Ce qui cache mal la volonté du juge constitutionnel de ne pas sortir le carton rouge contre le numéro Un de l’Etat. La HCC ne sort pas grandie d’une décision « ultra petita » qui comporte une vingtaine de Considérants et une quinzaine d’articles :

Article premier.- La demande des 53 députés et celle de sieur RAJAONARIVELO Fanantenana et consorts, sont jointes et déclarées recevables.

Article 2.- La non mise en place de la Haute Cour de Justice (HCJ) est constatée.

Article 3.- Dans les cinq (05) jours suivant la présente Décision, le Président de la République prend le décret de constatation de la désignation des représentants de l’Assemblée Nationale, du Sénat et du Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et de l’Etat de Droit, à l’exception des membres de droit prévus par les articles 136.1°, 2° et 3°de la Constitution et le transmet immédiatement au Premier Président de la Cour Suprême. Dans les délais les plus brefs, la Cour Suprême, responsable de la mise en place effective de cette juridiction d’exception, organise la cérémonie de prestation de serment de la Haute Cour de Justice.

Article 4.- Le Président de la République met fin aux fonctions du Gouvernement et procède à la nomination d’un Premier Ministre de consensus, dans un délai de 7 jours pour compter de la publication de la présente Décision, sur une liste d’au moins trois noms, conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution  et aux termes de l’Avis n°01-HCC/AV du 17 février 2014 portant interprétation des dispositions de l’article 54 de la Constitution et sur la base de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 du 06 février 2014 portant proclamation officielle des résultats définitifs des élections législatives de la 4ème République.

Article 5.-Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, exerce ses attributions prévues par la Loi fondamentale et reste en fonction jusqu’à l’investiture du nouveau Président de la République et ne peut être révoqué que par faute grave ou défaillance manifeste constatée par la Cour de céans.

Article 6.-Le Président de la République nomme les Ministres sur proposition du Premier Ministre, dans un délai de sept (07) jours pour compter de la nomination du Premier Ministre, conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution  et aux termes de l’Avis n°01-HCC/AV du 17 février 2014 portant interprétation des dispositions de l’article 54 de la Constitution et sur la base de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 du 06 février 2014 portant proclamation officielle des résultats définitifs des élections législatives de la 4ème République.

Article 7.-Le Président de la République nomme les  Ministres de souveraineté sur la base d’une clé de répartition convenue avec les forces politiques, proportionnellement aux dispositions de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 sus visé.

Article 8.– Le Gouvernement de consensus mis en place arrête avec la CENI, l’organisation d’une élection anticipée durant la saison sèche au cours de cette année 2018 mais sous réserve des possibilités techniques, matérielles et financières réelles assurant des élections libres, honnêtes et transparentes.

Article 9.– En application des dispositions de l’article 39 de la Constitution et de l’article 60 de la loi n°2018-008 relative au régime général des élections et des référendums, le Gouvernement de consensus assure la neutralité de l’Administration tout le long du processus électoral.

Article 10.– Le Président de la République en exercice qui se porte candidat à l’élection présidentielle de 2018 démissionne de son poste 60 jours avant la date du 1er tour du scrutin.Article 11.- Les institutions de la République et les organes constitutionnels  exercent pleinement leurs fonctions conformément à la Constitution ; le Président de la République ne peut pas faire application de l’article 60 alinéa premier de la Constitution jusqu’à la mise en place de la nouvelle Assemblée Nationale.

Article 12.- L’exécutif et le législatif respectent les principes de la séparation et de la collaboration des pouvoirs, fondements du régime semi-présidentiel de la Quatrième République.

Article 13.-En cas de litige dans l’exécution des dispositions de la présente Décision, la Cour de céans statue en dernier ressort.

Article 14.– Sauf Accord politique dans un délai de dix (10) jours, les dispositions de la présente Décision sont applicables dans leur intégralité.

Article 15.- La présente Décision sera notifiée au Président de la République, au Président du Sénat, au Président de l’Assemblée Nationale, au Premier Ministre, Chef du Gouvernement et publiée au journal officiel de la République.

Concrètement, Hery Rajaonarimampianina reste en place même si la non mise en place de la Haute Cour de Justice a été constatée par la HCC. Sans aller jusqu’à prononcer la déchéance du président de la République qui devra toutefois démissionner de son poste deux mois avant le premier tour s’il se porte candidat à la présidentielle de 2018. Il est aussi tenu de prendre le décret de constatation de la désignation des représentants des deux Chambres du Parlement et du Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et de l’Etat de Droit d’ici le 30 mai prochain.

Cohabitation. S’il ne peut pas dissoudre l’Assemblée nationale jusqu’à l’élection des nouveaux députés, en revanche, le président de la République doit mettre fin aux fonctions du gouvernement et nommer, sur une liste de 3 noms, un Premier ministre de consensus d’ici le 31 mai 2018. « Il nomme le Premier ministre présenté par le parti ou le groupe de partis majoritaire à l’Assemblée nationale », selon l’article 54 alinéa 1er de la Constitution Et ce, en tenant compte des résultats définitifs des législatives qui avaient donné la majorité au Mapar. On s’achemine donc vers une cohabitation entre les deux chefs de l’Exécutif.

Accord politique. Le président de la République doit également nommer les membres du gouvernement sur proposition du Premier ministre et dans un délai de 7 jours après la nomination de ce dernier. Soit d’ici le 06 juin 2018. Le partage des ministères devra aussi prendre en compte le nombre de sièges obtenus par les différentes formations aux législatives et l’interprétation de l’article 54 de la Constitution par la HCC, quand bien même l’avis de la haute juridiction n’aurait pas de force exécutoire. En effet, selon l’article 120 in fine de la loi fondamentale seuls « les arrêts et décisions de la Haute Cour Constitutionnelle sont motivés ; ils ne sont susceptibles d’aucun recours. Ils s’imposent à tous les pouvoirs publics ainsi qu’aux autorités administratives et juridictionnelles ». On est alors en droit – au propre comme au figuré – de s’interroger sur la valeur de l’article 14 de la décision rendue hier par la HCC qui accorde un délai de 10 jours pour la conclusion d’un accord politique. Ce qui n’est pas sans rappeler le fameux pacte de responsabilité qui n’a jamais vu le jour.

Clé de répartition. En tout état de cause, force est constater que le juge constitutionnel entretient le flou en posant un délai de 7 jours pour la nomination du PM de consensus et de 7 jours également pour la nomination des membres du gouvernement, tout en accordant 10 jours pour un accord politique. Lequel est déjà en partie tracé par l’article 7 de la décision de la HCC qui prévoit la nomination par le président de la République des ministres de souveraineté sur la base d’une clé de répartition convenue avec les forces politiques, proportionnellement aux dispositions de l’arrêt de la Cour Electorale Spéciale qui avait proclamé les résultats des législatives. Dans ces conditions, le HVM qui n’avait aucun député élu sous ses couleurs, devrait être logiquement exclu de la clé de répartition. Encore une autre contradiction pour ne pas dire aberration de la part de la HCC qui parle d’un gouvernement de consensus chargé de l’organisation d’une élection anticipée durant la saison sèche. C’est-à-dire « entre le 31 mai et le 30 novembre ». Sous réserve de sa faisabilité sur tous les plans (technique, matériel et financier) afin d’assurer « des élections libres, honnêtes et transparentes ». Quid de la CENI qui est loin d’être consensuelle dans sa composition actuelle ?

R. O

Midi Madagasikara4 partages

Toliara : Raim-pianakaviana tratram-badiny nampiaraka, raikitra ny ady saritaka nigagam-bahoaka

Trangam-piaramonina tsy dia fandre firy ary tsy mahazatra ny mason’olona ao Toliara no niseho omaly antoandro, tao amin’ny Fokontany Mahavatse, amin’ny lalana mankany amin’ny seranan-tsambo iny. Raim-pianakaviana iray manodidina ny 45 taona eo no tratram-badiny ambodiomby nampiaraka tamina tovovavy sahabo 20 taona eo, ity farany izay voalaza fa mpianatra amina sekoly tsy miankina iray ao an-tanànan’ny masoandro. Tsy nisy ny alaharo, fa tonga dia notorahin-dramatoa tompom-bady tamin’ny vato teny an-tanany ny fitaratry ny fiara nisy an’ireto mpifankatia tsy nanampo na inona na inona. Avy eo nosintonin-dramatoa nivoaka ny fiara ilay mpangala-pitia, ka nodarodarohany. Raikitra ny sintom-bolo sy ny fifampitolomana teo amin’ireto mpirafivavy, ka nitangorona avy hatrany ny mpandalo talanjona sy ny olona teo amin’ny manodidina nijery ny zava-misy. Rehefa tsy naharesy tosika an’ity renim-pianakaviana lava ranjanana manodidina ny 30 taona eo ity ilay tovovavy mpangala-badin’olona, dia nitsoaka avy hatrany nanavotra aina niditra elakelantrano, ary tsy hita ny najavonany.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara4 partages

Mondial 2018 : 100% des matchs sur Canal + le diffuseur officiel

Jean-François DG de Canal + promet une expérience télé exceptionnelle durant Russia 2018.

Les abonnés de Canal + vivront en direct, en intégralité et en qualité HD les matchs de la Coupe du Monde 2018.

Canal + confirme son statut de leader dans le domaine de la télévision par satellite payante. Les téléspectateurs seront aux anges puisqu’ils verront les 64 matchs de Russia 2018. Diffuseur officiel de cette compétition planétaire, Canal +  diffusera dès le 14 juin la cérémonie d’ouverture sur la chaine Canal + Sport 2. Il y aura ensuite tous les matchs de la phase de groupe du 14 au 28 juin sur les deux chaines Canal + Sport 2 et Canal + Sport 3. A partir des 8èmes de finales, jusqu’à la finale du 30 au 15 juin toujours sur les chaînes Canal + 2 et Canal + 3. Et enfin la cérémonie de clôture sur Canal + Sport 2. « Les téléspectateurs vivront une expérience télé exceptionnelle » Jean-François Duboy, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue, pour l’occasion au Futsal à Andraharo.

Plus enrichissante. Outre les 64 matchs, toutes les équipes de Canal + seront mobilisées pour rendre l’expérience encore plus enrichissante. C’est ainsi qu’avant le coup d’envoi, les abonnés auront droit à l’émission « En route pour la coupe du monde, la FIFA Russie 2018 », un rendez-vous de 26 minutes, produit par la FIFA et proposant des reportages sur les 32 équipes qualifiées. Pendant la compétition, une « continuité d’antenne » sera animée par un journaliste et un consultant Canal + pour décrypter les enjeux et les acteurs clés avant les matchs et analyser les faits marquants à la fin de chaque match.  Des présentateurs de talent comme Charles Mbuya, Malick Traore et Vincent Radureau présenteront en alternance Canal Russie Club, un magazine d’avant match qui remettra en perspective chaque rencontre avec décryptage des enjeux et des acteurs grâce au regard avisé des consultants et des experts, présents sur le plateau. Dans l’émission en magazine en direct et en public, Vincent Radureau entourés des consultants feront le point sur les principaux faits marquants de la compétition et des enjeux à venir. Dans le Prof du Foot Saison 3, l’humoriste Digbeu Cravate sera de retour pour expliquer le foot aux téléspectateurs, surtout ceux qui croyaient tout savoir. Et ce, avec des termes ou d’expressions du football, connus de tous, pour en donner une définition très personnelle et tout simplement hilarante.

Services innovants. Dans tous les cas, Canal + fera, une fois de plus le maximum de nouveaux abonnés. Ce d’autant plus qu’une promotion spéciale sera proposée à partir du mois de juin. Et pour ratisser large, Canal +  renforcera son réseau de distribution  avec pas moins de 600  commerciaux. Plus de 300 techniciens installateurs seront également mobilisés pour satisfaire les demandes et offrir aux potentiels nouveaux abonnés des services de grande qualité. Sans oublier, bien évidemment les services innovants pour voir la Coupe du Monde autrement. Pour ne citer que Live de MyCanal pour regarder en direct 100% des matchs de la compétition et toutes les émissions dédiées sur n’importe quel écran : le téléviseur, l’ordinateur, la tablette, ou le Smartphone.  « En étant ainsi au cœur de cette Coupe du Monde, Canal + promet à tous ses spectateurs de leur faire vivre le meilleur de ce mondial avec ferveur et émotions »  a conclu Jean-François Duboy. En route pour Russia 2018 avec Canal +

R.Edmond.

Midi Madagasikara3 partages

IEM : « Travaux à Grande Vitesse », dixit Andry Rajoelina

Le Forum international Initiative pour l’Emergence de Madagascar s’est déroulé pendant deux jours au Carlton.

« Nous allons réaliser en cinq ans tout ce que l’on n’a pas pu réussir à mettre en place pendant les 50 dernières années ». C’est ce qu’a déclaré hier l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina lors de la cérémonie de clôture du Forum international Initiative pour l’Emergence de Madagascar qui s‘est déroulé pendant deux jours à l’hôtel Carlton. L’évènement a affiché un succès total. Environ 3000 invités composés entre autres, d’investisseurs et des chefs d’entreprise issus de différents secteurs d’activités, de techniciens, d’étudiants, de représentants d’associations féminines et des groupes de villageois, ont fait le déplacement à Anosy pour participer aux débats de haut niveau concernant cinq panels différents, à savoir l’Energie, la Gouvernance, la Gestion des ressources naturelles, la Place de la Femme au niveau de la Société et l’Investissement. Une trentaine d’experts nationaux et internationaux venant entre autres, des Etats-Unis, de la France, du Sénégal et du Canada ont animé les deux jours d’intenses discussions et réflexions dont l’objectif est de trouver des solutions pour combler le retard accusé par la Grande île en matière de développement. En effet, Initiative pour l’Emergence de Madagascar ambitionne de remettre Madagascar sur les rails du développement.

Développement endogène. A entendre les explications de l’initiateur de l’IEM, Andry Rajoelina, les objectifs fixés ont été largement atteints. En effet, de nombreux opérateurs économiques et responsables de grandes firmes nationales et internationales ont décidé d’adhérer à l’IEM afin de soutenir le numéro Un du MAPAR dans la réalisation de ses « Travaux à Grande Vitesse ». A noter par exemple la présence hier au Carlton Anosy des patrons de l’entreprise chinoise « China State Construction Engineering »  (CSECC), qui est une entreprise leader mondial dans la construction d’infrastructures modernes. « La fin de ce premier forum marque le début de notre démarche pour conduire le pays vers l’émergence », a soutenu l’ancien président de la Transition. En effet, des forums régionaux sur l’Initiative Emergence de Madagascar seront organisés dans les régions. Des résolutions ont été prises à l’issue de ces deux jours de discussions. Les participants ont pu apporter diverses recommandations à propos de la Gouvernance, l’Energie, la Gestion des ressources naturelles, la Place de la Femme dans le développement de la Société et l’Investissement. Selon Andry Rajoelina, les débats vont être élargis dans d’autres domaines de la vie sociale tels que la sécurité et l’éducation. Et ce, afin que l’on puisse par la suite élaborer un programme de développement endogène adéquat aux us et coutumes, ainsi qu’aux réalités malgaches. Mis à part le couple Andry et Mialy Rajoelina, des parlementaires et de nombreuses grandes figures politiques étaient également présents au Carlton durant ces deux jours.

Davis R

News Mada2 partages

Raha ho kandida… : miala amin’ ny volana jona Rajaonarimampianina

 Namoaka ny fanapahan-keviny ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC), omaly. Raha ampifandraisina amin’ny efa nambaran’ny Ceni, momba ny fanatanterahana fifidianana mialoha ny fotoana, amin’ny volana aogositra izao izany, tokony hametra-pialana amin’ny volana jona Rajaonarimampianina.

 Anisan’ny nisongadina tamin’ny  fanapahan-kevitry ny HCC ny hanendren’ny filoham-pirenena ny praiminisitry  ny marimaritra iraisana, ato anatin’ny fito andro.  Miainga amin’izany governemanta iraisana izany miaraka amin’ny Ceni  ny  hamaritana ny  daty hanatanterahana ny fifidianana mialoha  ny fotoana ary  tokony  hatao amin’ny main-tany, araka ny didin’ny HCC. Efa nilaza ny heviny momba izany  rahateo ny Ceni, iray volana lasa  izay.  “Azo atao ny manao fifidianana mialoha fotoana, Efa  vonona eo  amin’ny lafiny teknika izahay ka azo tanterahina ny alarobia 29 aogositra 2018  izany fifidianana filoham-pirenena fihodinana voalohany izany. Fotoana akaiky atolotray eto anivon’ny  Ceni”, hoy  ny filohany, Rakotomanana Hery. Mbola baraingo anefa ny lalàna hifehezana izany fifidianana izany.

 Rava ny governemanta Mahafaly Solonandrasana

 Etsy andaniny, tsy maintsy mametra-pialana 60 andro mialoha ny fifidianana  ny filoham-pirenena  raha  te hirotsaka  hofidina. Midika  izany fa miala tsy ho filoham-pirenena intsony ny volana  jona izao ny  ny tenany.

Manoloana  ireo  rehetra  ireo, rava  izany ny governemantan’i Mahafaly Solonandrasana. Tsy maintsy mangorona entana  ato anatin’ny andro vitsy  ireo minisitra rehetra. Miainga amin’ny maro anisa  ny ho mpikamban’ny governemanta  iraisana  ka azo  antoka ny hipetrahan’ny praiminisitra avy amin’ny Mapar.

Ankoatra izany, nandresy tamin’ny ampahany ny depiote ho an’ny  fanovana  raha miainga amin’izao fanapahan-kevitry ny HCC  izao. Andrasana ny mety ho lahateny hanazavan’izy ireo izao valin-tenin’ny etsy Ambohidahy  izao. Nipetraka eo amin’ny toeran’ny  mpanelanelana anefa  ny HCC fa tsy nitsara amin’ny  tsy nanajan’ny filoham-pirenena  ny  12 volana,  tokony ho  nametrahana ny Fitsarana avo (HCJ).

Afa-maina  ny depiote mpanao kolikoly

Manaporofo  izany ny fanapahan-kevitra   milaza fa hampiharina  manontolo  izao fanapahana izao raha tsy misy fifanarahana politika  ato anatin’ny 10 andro.

Manampy ireo, anisan’ny tena  olana sy nahatonga ny hetsiky ny depiote ho an’ny fanovana ny kolikoly nataon’ireo depioten’ny HVM. Afa-maina izany izy ireo  izao tamin’ny nandraisany ny vola 50 tapitrisa Ar   teny amin’ny Pao  d’or. Mahazo tombony ny mpanao kolikoly.

Araka  izany, andrasana ny hevitr’ireo mpanao  politika sy ny  hery samihafa  manoloana  izao fanapahan-kevitry ny  HCC  izao.

Synèse R.

News Mada2 partages

La HCC à tranche : Hery R, président symbolique…

Une victoire pour les députés pour le changement. La HCC a déclaré recevable les deux requêtes aux fins de déchéance du président de la République. Elle reconnaît que la HCJ n’a pas été mise en place.

Des décisions raisonnables qui imposent un accord politique. En somme, c’est la principale conclusion du jugement de la Haute cour constitutionnelle (HCC). Le président de la République ne reste que symboliquement à son poste. Ce sera donc un président honorifique  qui est le grand perdant dans cette histoire. En fait, non seulement le HVM disparaît de la scène politique, mais il n’a pas plus les coudées franches. Sous cet angle, le président de la République est en train de sortir par la petite porte.

Gouvernement de consensus

En effet, selon l’article 4 de la décision de la HCC, «Le Président de la République met fin aux fonctions du Gouvernement et procède à la nomination d’un Premier ministre de consensus, dans un délai de 7 jours pour compter de la publication de la présente Décision (…)».

Et de poursuivre «Sur une liste d’au moins trois noms, conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution  et aux termes de l’avis n°01-HCC/AV du 17 février 2014 portant interprétation des dispositions de l’article 54 de la Constitution et sur la base de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 du 6 février 2014 portant proclamation officielle des résultats définitifs des élections législatives de la 4e République».

Un PM issu de la majorité

En d’autres termes, le groupe de partis ou le parti majoritaire à l’Assemblée nationale sort gagnant. L’article 54 de la Constitution stipule que «Le Président de la République nomme le Premier ministre, présenté par le parti ou le groupe de partis majoritaire à l’Assemblée Nationale». Tandis que  l’arrêt n°11 de la CES du 6 février 2014 portant proclamation des résultats définitifs des élections législatives du 20 décembre 2013 accorde une large majorité au parti «Miaraka amin’i Prezidà Andry Rajoelina (Mapar)».

Sous cette optique, il appartient ainsi au Mapar de nommer le premier ministre de consensus au sein de ce gouvernement car il reste comme la première force politique auprès de l’Assemblée nationale.

Selon l’article 5 de la décision de la HCC, ce Premier ministre qui assurera la fonction de Chef du Gouvernement, «Exerce ses attributions prévues par la Loi fondamentale et reste en fonction jusqu’à l’investiture du nouveau Président de la République et ne peut être révoqué que pour faute grave ou défaillance manifeste constatée par la Cour de céans». Pour ce qui est des ministres, ils seront  nommés sur proposition du Premier ministre, dans un délai de sept (07) jours pour compter de la nomination du Premier ministre. En ce qui concerne les ministres de souveraineté, ils seront nommés sur «la base d’une clé de répartition convenue avec les forces politiques, proportionnellement aux dispositions de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 susvisé». En tout cas, ce gouvernement est censé «Assurer la neutralité de l’Administration tout le long du processus électoral».

Rakoto

 

Midi Madagasikara2 partages

Meeting à Antsonjombe : 1250 maires à Tanà

Les partisans du régime vont tenir un meeting ce jour au Coliseum antsonjombe. De source bien informée, 1250 maires pro-régime sur 1690 toutes étiquettes confondues sont actuellement dans la capitale, depuis, hier. Les parlementaires pro-régime vont également grossir les rangs de ces élus. Toujours d’après notre source, la plupart d’entre sont logés à l’Académie nationale des Sports (ANS), au Complexe scolaire à Ampefiloha. D’autres seront pris en charge par les parlementaires pro-régime et natifs de leurs régions résidant à Tanà.

Dominique R.

Midi Madagasikara2 partages

DGI-Sahanala-NR Consult : Formalisation des planteurs de vanille

Lors de la signature de convention de partenariat entre les trois parties. (Photo : Yvon Ram)

Une prévision de recette fiscale d’une valeur de plus de 5 milliards Ar est estimée grâce à cette initiative du privé à la conscientisation des paysans.

 Une convention de partenariat a été signée entre la Direction générale des Impôts (DGI), le Groupement d’Intêret Economique (GIE) Sahanala et NR Consult hier à l’hôtel Colbert. Le GIE Sahanala a été créé en septembre 2010 dans le but de réunir au sein d’une même plateforme les producteurs engagés dans l’agriculture biologique et les opérateurs privés soucieux de l’environnement et du partage équitable. « Cette plateforme regroupe ainsi 48 associations et plus de 3 000 membres paysans répartis dans trois fédérations, à savoir, le groupement des producteurs d’épices, ceux opérant dans l’écoturisme et le groupement de planteurs de vanille. Pour commencer, cette convention de partenariat touche la fédération des planteurs de vanille comptant plus de 1 700 membres. Notre objectif est de les aider à améliorer leurs revenus tout en les formalisant  en vue d’une professionnalisation de la filière vanille », a évoqué Damiana Rasoavinjanahary, le directeur général du GIE Sahanala. Depuis 2010, les revenus des paysans membres de ce GIE ont augmenté de 400% tout en réalisant un chiffre d’affaires de 20 millions USD contre 200 000 USD auparavant.

Formation. Et elle a rajouté que les paysans doivent être en règle vis-à-vis de l’administration fiscale. Pour l’heure, « près de 25% de ces 1 700 planteurs de vanille sont déjà formels. Nous les encadrons également en matière de respect des normes et qualité de la vanille tout en cherchant des débouchés à l’extérieur », dit-elle. De son côté, le cabinet juridique et fiscal NR Consult se charge de la mise en relation de ces paysans regroupés au sein du GIE Sahanala avec l’administration fiscale. « Nous aidons ainsi ces premiers à se conformer à la réglementation fiscale. Pour ce faire, un centre  de formation est mis en place à Vohémar afin de les accompagner en matière de formation sur une gestion simplifiée de leur exploitation. Une sensibilisation de ces paysans concernant les retombées économiques positives de leur formalisation n’est pas en reste pour qu’ils puissent être motivés à payer des impôts », a fait savoir Nantsoina Rakotozanany, la fondatrice et general manager de NR Consult. En outre, « un guichet unique est installé dans cette région pour faciliter la délivrance des cartes NIF et statistique aux nouveaux contribuables », a-t-elle rajouté.

5 milliards Ar. Quant à l’administration fiscale, pour sa part, elle va apporter son appui en vue de faciliter la formalisation de ces planteurs de vanille au sein du GIE Sahanala. « Ce qui permet d’augmenter le nombre des assujettis à l’impôt synthétique d’une valeur de 5% du chiffre d’affaires. Une prévision de recette fiscale d’une valeur de plus de 5 milliards Ar est ainsi estimée grâce à cette initiative du privé à la conscientisation des paysans. Les ristournes pour les communes vont également augmenter sans oublier la professionnalisation et l’organisation de la filière. Cette action entre dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de l’administration fiscale  qui vise à formaliser quatre secteurs prioritaires, à savoir, la pêche, les mines, la forêt et la vanille », a expliqué Iouri Garisse Razafindrakoto, le directeur général des Impôts. Et il a saisi cette occasion pour souligner que sa direction n’est pas en grève, mais plutôt les syndicats. « Trois rencontres ont eu lieu en l’espace de deux semaines entre les deux parties en vue d’une négociation tout en levant des doutes », a-t-il conclu.

 Navalona R.     

Midi Madagasikara2 partages

Accident sur la RN1 bis : L’épouse du député d’Ambatomainty et 3 maires grièvement blessés

La nuit du 23 au 24 mai, un accident grave s’est produit sur la RN1 bis reliant Tsiroamandidy àMaintirano en passant par Ambatomainty. Le drame a eu lieu vers 2 heures du matin. En provenance d’Ambatomainty pour rejoindre Tsiroanomandidy, une voiture 4×4 a fait une sortie de route au PK 85 soit au niveau du fokontany de Sarodrano dans le commune rurale de Fierenana pour se renverser au fond d’une vallée après avoir fait trois tonneaux. En effet, le bilan est  lourd, car quatre personnes sont grièvement blessées et évacuées d’urgence au centre hospitalier du district de Tsiroanomandidy. La voiture est complètement détruite pour ne pas dire réduite en un tas de ferrailles.

Selon les informations émanant de la gendarmerie qui se charge de l’enquête, l’épouse du député de Madagascar élu dans le district d’Ambatomainty Gérand Loïc Claude, qui est le propriétaire de la voiture, figure parmi les blessés. Les trois autres sont des maires de trois communes rurales dudit district à savoir Bemarivo, Makaraingo et Marotsialeha. Ils auraient dû rejoindre la capitale pour assister à la grande manifestation concoctée par les députés et sénateurs pro-régime au Coliseum d’Antsonjobe, ce jour. L’enquête a révélé que cet accident aurait été provoqué par le sommeil qui avait gagné lechauffeur.

T.M.

News Mada1 partages

Rnm – Tvm : takian’ny depiote havoaka ny vaovao

 Nampahendratrendratra ny maro  ny tranga niseho , omaly  teto an-drenivohitra.  Rakotra mpitandro filaminana mirongo  basy, ahitana  ny polisin’ny  Sag  sy ny Emmo/Reg ny toerana  samihafa sy teny an-dalana. Andro  iray, mialoha ny hetsika roa samihafa  ataon’ny depiote ho an’ny fanovana  etsy Analakely sy ny parlemantera  HVM  eny Antsonjombe izany rehetra  izany. Tapaka  avokoa ny ankamaroan’ny lalana na  koa nitohana ny fifamoivoizana amin’ny  faritra maro.

Na izany  aza,  hetsika roa samihafa koa ny niseho  tetsy Anosy sy ny  manodidina. Teo ny famaranana  sy famoahana  ny  fehinkevitry ny Sehatra ifanakaloza-kevitra  ho an’ny fampandrosoana an’i Madagasikara (IEM), notarihin’n y filohan’ny Tetezamita, Rajoelina  tao amin’ny Carlton , Anosy.

Famoahana ny  vaovao etsy amin’ny kianjan’ny 13 mey

 Tsy lavitra  teo koa, ny fidiran’ny depiote ho an’ny  fanovana  tao amin’ny RNM/TVM. Narahin’ireo vahoaka marobe izy  ireo tamin’izany. Nivoitra tamin’ny fihaonan’izy ireo tamin’ny  talen’ny  haino aman-jerin’ny fanjakana,  i Johary Ravoajanahary fa omena dimy minitra hanehoana hevitra  ny solombavambahoaka, omaly hariva tao amin’ny fampahalalam-baovao. Nifanarahana  koa  fa handefa ny akon’ny tolom-bahoaka etsy amin’ny 13 mey isan’andro  koa ny TVM sy ny RNM. “Tokony  hiteny ary hampahafantatra ny vaovao misy sy marina amin’ny vahoaka ny haino aman-jerin’ny fanjakana”, hoy ireo depiote.

Hohamafisina ny fitandroana ny  filaminana, anio

 Na teo aza anefa izany rehetra izany, nilamina ny teto an-drenivohitra amin’ny ankapobeny.   Tombanana  fa mety hohamafisina  ny fitandroana  ny filaminana,  ho an’ny anio manoloana  ireo hetsika roa samihafa hiseho eny Antsonjombe  sy ny etsy amin’ny kianjan’ny 13 mey.  Tahaka izany  koa ny mety tranga hiseho amin’ny  hamoahan’ny HCC ny fanapahan-keviny manoloana ny fitorian’ny depiote  ny filoham-pirenena  sy hanesorana  azy amin’ny toerany.  Tsy maintsy hambenana mafy avokoa  ireo faritra mena sy  ny lapam-panjakana n any birao samihafa. Hatramin’ny fotoana nanoratana  farany,  tsy mbola nivoaka aloha  izany didy avy etsy Ambohidahy  izany.

Synèse  R. 

News Mada1 partages

“Ligue des Champions » : hifanehatra ny mpanazatra samy henjana

 Anio alina amin’ny 10 ora sy 45 mn (ora eto an-toerana) ny lalao famaranana ny “Ligue des Champions”, hifandonan’ny Liverpool sy ny Real Madrid. Azo lazaina fa lalao hifanaovan’ny samy vaventy ireo, ary lalao hifanatrehan’ny mpanazatra roa lahy samy henjana sy manana ny lazany : i Jürgen Klopp (50 taona), Alemà, mpanazatra ny ekipan’ny Liverpool ; i Zinedine Zidane,  na Zizou (45 taona), Frantsay, mpanazatra ny Real Madrid.

Efa nitarika lalao maherin’ny 700 i Klopp hatramin’ny naha mpanazatra azy, nitondra ny ekipan’ny Mayence, ny Borussia Dortmund, ary izao ny Liverpool. Nandritra nitondrany ny Borussia Dortmund, indroa nahazo ny amboara Bundesliga izy, indray mandeha ny amboaran’i Alemaina, ary indray mandeha ny “Ligue des Champions” ; i Liverpool kosa, efa nibata ny “Ligue Europa” ary izao hiatrika ny famaranana ny “Ligue des Champions” izao.

Na azo lazaina aza fa henjana i Klopp, tsy manana ny fahaizan’i Zidane izy, efa mpilalao, nibata ny amboara eran-tany azon’i Frantsa ny taona 1998 ; voahosotra « Ballon d’Or » ihany koa izy, tamin’io taona io. Nandritra naha mpilalao azy, mbola tompondakan’i Eoropa i Frantsa ny taona 2000.

Nampisongadina an’i Zizou, efa indroa nifanesy ry zareo “Merengues” na ny Real Madrid  ny nisalotra ny anaram-boninahitra tompondaka eo amin’ny “Ligue des Champions”, ary izao hiady fanintelony izao.  Azo lazaina kosa anefa fa mbola zandriny ihany izy  amin’ny traikefa,  nitarika  lalao maherin’ny 200, raha ampitahana amin’i Klopp.

R.Mathieu

Midi Madagasikara1 partages

Réunion du COS -AUF : Erick Rajaonary à Montreal

Une réunion du Conseil d’Orientation Stratégique (COS) de l’Agence Universitaire de la Francophonie s’est tenue tout récemment à Montreal au Canada. Erick Rajaonary, le président national du FIVMPAMA (Fivondronan’ny Mpandraharaha Malagasy) y a participé activement. En effet, il a été nommé membre de ce COS depuis décembre 2016 tout en représentant la région de l’Océan Indien. Notons que le Conseil d’Orientation Stratégique est un organe consultatif chargé de conseiller le Conseil d’administration sur les grandes orientations stratégiques de l’AUF. Il est composé de quinze à vingt membres issus du monde socio-économique. L’Agence Universitaire de la Francophonie a pour objectif d’accompagner ses établissements membres face aux trois grands défis auxquels ils sont confrontés. Il s’agit de la qualité de la formation, de la recherche et de la gouvernance ainsi que de l’employabilité et de l’insertion professionnelle des diplômés. Les universités opérateurs de développement global et local constituent le 3e défi. À cet effet, l’AUF s’est doté d’un Conseil d’Orientation Stratégique pour faciliter le dialogue entre les acteurs du monde économique et ceux du monde académique. Le COS constitue ainsi un cercle de réflexion.

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Vitogaz : Lancement de la promotion hiver

A l’occasion de la fête des mères, VITOGAZ lance sa promotion hiver sur les chauffages mobiles. A cet effet la société et ses points de vente seront  exceptionnellement  ouverts ce samedi.Cette opération promotionnelle s’inscrit dans une démarche consistant à pousser et favoriser l’utilisation d’une énergie propre, fiable et écologique pour les ménages. Une énergie puissante et compétitive, mise à la disposition des familles et des industriels à Madagascar. Ainsi, jusqu’au 31 juillet 2018, VITOGAZ met en avant les applicatifs pour l’hiver austral, notamment les chauffages mobiles utilisés en intérieur. Ces articles font l’objet d’une remise de 15%. Dans la foulée, Vitogaz lance également son programme. « VITOGAZ TOUR 2018 » pour la promotion du kit complet Fatapera gaz auprès des ménages à revenus moyens et favorisant la première acquisition.

R.Edmond.

Midi Madagasikara1 partages

Grande Braderie : Deux dernières journées prometteuses

La Grande Braderie de Madagascar a fait le plein, hier au Palais des Sports. Au grand bonheur avant tout, des participants qui ont pour la plupart réalisé des chiffres d’affaires conséquents en une journée. Les visiteurs étaient également très heureux puisqu’ils ont réalisé de très bons achats. Les mamans notamment sont rentrées hier, les bras pleins de cadeaux pour la fête des mères. Pour les deux dernières journées d’aujourd’hui et de demain, ce sera encore la grande foule. « Deux journées prometteuses »  pour reprendre les termes des organisateurs de l’événement qui continue encore et toujours d’être la manifestation grand public de référence à Madagascar. Avec notamment les produits de qualité produits par des participants professionnels dans leur secteur d’activité respectif. Et bien évidemment la remise d’au moins 15%. Et même plus, puisque certains participants, histoire de liquider les stocks font même jusqu’à 50% de remise.  La Grande Braderie de Madagascar se poursuit aujourd’hui et demain au Palais des Sports. Un événement à ne pas rater pour toute la famille en cette veille de la fête des mères.

R.Edmond.

Madaplus.info0 partages

La HCC maintient le PRM à sa place, le gouvernement sur une chaise éjectable

La Haute Cour Constitutionnelle a rendu son verdict hier concernant la requête aux fins de déchéances du Président de la République déposée par l’opposition le mois d’avril dernier. Decision : Hery Rajaonarimampianina reste président.
La HCC donne raison à l’opposition. En effet, la non mise en place de la Haute Cour de Justice (HCJ) est constaté selon toujours la décision de la HCC. Dans un délai de 7 jours, le Président de la République doit procéder à la nomination d’un premier ministre de consensus. Ce dernier sera en fonction jusqu’à l’investiture du nouveau président de la République et ne peut être révoqué que par faute grave. Le président de la République nommera les ministres sous la proposition du premier ministre de consensus dans un délai de 7 jours à partir de la nomination du premier ministre. La HCC stipule que c’est ce gouvernement qui travaillera avec la CENI, Commission Electorale Nationale Indépendante, pour l’organisation des élections. Cette décision de la HCC est un peu bizarre selon certains observateurs politiques. En effet, C’est le PRM qui a failli à sa mission et c’est le gouvernement qui est remplacé…
Ino Vaovao0 partages

FENOVOLA AMBOHIMASOA : Lehilahy 55 taona hita faty, nahitana dian’antsy enina ny vatany

Nahitana tsatok’antsy miisa enina eo amin’ny lohany sy ny vatany rehetra, raha ny vaovao voaray. Nampandre ny mpitandro filaminana avy hatrany ny olona nahita ny vata mangatsiakan’ilay lehilahy. Ny alin’io ihany, tonga nijery ifotony ny faty ny zandary sy ny mpitsabo tao an-toerana.

Raha ny tombatomban’ny dokotera dia tamin’io andro io ihany no nahafaty ny lehilahy ary zava-maranitra no nampiasain’ireo olon-dratsy nahavanon-doza. Tsy fantatra ny nahavanon-doza saingy efa mikaroka azy ireo ankehitriny ny zandarimariam-pirenena ao amin’ny Bori gadin’Ambohimasoa. Voalaza fa olona avy ao an-toerana ihany ity lehilahy namoy ny ainy ity. 

Tantsaha mpamboly ity lehilahy ahiana fa nisy namono ity. Ankoatra ny halatr’omby izay tena mafana any amin’ny Faritra Matsiatra Ambony iny dia mirongatra ihany koa ny famonoana olona amin’ny fomba feno habibiana any an-toerana tato ho ato. Mihorohoro tsy milamina ny tany any amin’ny Faritra ankehitriny satria azo lazaina ho faritra mena mihitsy amin’ny tsy fandriampahalemana.

Pounie  

Ino Vaovao0 partages

HETSIKA HO AMIN’NY FANOVANA : Nifanenja-tsandry indray ny mpitandro filaminana sy ireo mpitolona

Anton-dian’izy ireo tamin’izany ny tsy nahatanteraka ny fifanarahana teo amin’ireto mpitolona sy ny tompon’andraikitra voalohany eo anivon’ity haino aman-jerim-panjakana ity. Efa nisy ny fifampiresahana amin’ ny fandefesana fandaharana mivantana ao amin’ny Tvm miainga amin’ny tolom-bahoaka eo Analakely saingy sadasada hatreto no fanatanterahana izany. 

Efa vory lanona maro tao anatin’ny tranobe misy ny Rnm sy Tvm anefa ireo mpitandro filaminana. Nosakanana tsy hiditra ny varavarana ireo depiote sy ireo olona niaraka tamin’ izy ireo izay niafara tamin’ny fampiasan-kery sy fifanosehana satria tsy nanaiky nilefitra hatramin’ny farany ireo mpitolona. 

Nisy tamin’ireo mpitolona aza no fantatra fa voatoton’ny vodibasy mihitsy tao anatin’ny fifandonana. Minitra taorian’ny fifandrizarizana dia tafiditra soa aman-tsara tao anatin’ny birao misy ny Tvm sy Rnm ihany ireo Depiote taorian’ izay, ka nihaona tamin’ ny Tale jeneralin’ ny Ortm. Nandritra io fihaonana io anefa dia tsy nanaiky niresaka teo anoloan’ny mpanao gazety ity farany, ka voatery navoaka ny trano avokoa ireo mpampahalala vaovao. Naharitra minitra maromaro ny fifampidinihana teo amin’ny andaniny sy ny ankilany izay mbola tsy nisy nipika hatramin’ny ora nanoratana ny votoatiny.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

MELAKY : Nomena fiofanana sy novatsiana fitaovana manara-penitra ny mpanjono

Fampianarana sy fampianarana ireo mpanjono mampiasa fitaovana tsy mahazo raha tsy trondro lehibe  no ataon’izy ireo ka na vitsy aza no azo mba lehibe ka mahasahana ny fiveloman’izy ireo ny lanjany rehefa mitambatambatra. Izany dia hialana amin’ny fivarotana avy hatrany ny trondro tonga any anaty lakana amin’ny mpanangom-bokatra fa mba efa vita fikirakirana vao amidy. 

Nomena fitaovana manara-penitra hanaovana ny jono ihany koa. Izany dia hampiakarana ny fiharian’ireo mpanjono. Misy ihany koa fiaraha-mitantana sy famerenana amin’ny laoniny ny ala honko.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FANONDRANANA HAREM-PIRENENA : Ripaka tanteraka ny sokatra any amin’ny Faritra Atsimo-Andrefana

Araka ny tatitry ny Famari dia sokatra miisa 15 000 saika haondrana no sarona tany an-toerana tao anatin’ny 5 volana tamin’ity taona ity. Ankoatra ireo dia kitozana henan-tsokatra miisa 550 no tra-tehaka tao Androka distrikan’Ampanihy ny herinandro lasa teo. Sokatra 570 isa nahazoana ireo hena natao kitoza ireo, raha ny vaovao voaray. Taorian’ny fahatratrarana ireo entana dia naterina tao amin’ny “Village de Tortue” ao an-toerana izany, kinanjo fa mbola nisy nangalatra ihany koa ireo kitoza rehefa tonga tao, raha ny tatitra voaray ihany.

Teratany vahiny ny olona voarohirohy tamin’ity raharaha tao amin’ny distrikan’Ampanihy ity ary efa eo ampelatanan’ny mpitandro filaminana izy ireo ankehitriny. Noho ny tsy fifehezana ny halatra sy fanondranana an-tsokosoko ny sokatra any amin’ny Faritra dia manao antso avo ary tsy mitsahatra manaitra ny manampahefana rehetra eto amin’ny Firenena ny Fiarahamonim-pirenena sy Famari mba handray ny andraikiny amin’ireo olona sarona manao izany. Miraviravy tanana tanteraka ny vondron’olona ifotony manoloana ity tranga iray ity satria mirongo fitaovam-piadiana mahery vaika ireo jiolahy manao ny halatra ka matahotra. Tokony hampiharina amin’ireo olona izay tratra mangalatra sy olona mikasa hanondrana sokatra ny dina sokatra any amin’ny Faritra, hoy ny fikambanan’i Famari.

Pounie

News Mada0 partages

Atrikasa IEM : nohadihadiana ny fihariana tsirairay

Taorian’ny savaranonando nataon’ny filoha Rajoelina, nanokafana ny fisandratana ho an’i Madagasikara (IEM), natao, omaly, ny mikasika ny fihariana isan-tsokajiny. Nanao famelabelarana ny teknisiana malagasy samihafa notronin’ny vahiny avy any amin’ny firenena afrikanina, eoropeanina, aziatika, kanadianina, amerikanina, sns.

Natao, omaly, ny fanadihadiana ny isam-pihariana tsirairay avy mikasika ny “Fisandratana ho an’i Madagasikara” (IEM) novolavolain’ny filoha Rajoelina. Anisan’izany ny fanjarian-tsakafo. Raha aravona, vahaolana ny fampiroboroboana ny fambolena eto an-toerana fa tsy miantehitra amin’ny fanafarana sakafo avy any ivelany toy ny fanao hatramin’izao. Atao mazava ny fifanarahana amin’ny mpamboly, ny fatran’ny vokatra ilain’ny mpividy sy ny vidim-bokatra. Manodidina ny 10% ny anjara renivoka entin’ny tantsaha ary mameno ny ambiny ny fanjakana. Ampidirina mivantana eo amin’ny tsena sy fahazoana famatsiam-bola koa ny tantsaha fa tsy hisy intsony ny mpanelanelana. Ary toy ny fitakian’ny rehetra hatramin’izay, hamorain’ny fanjakana ny fanomezana tany ny Malagasy.

Fitantanana mangarahara

Novelabelarina koa ny harena voajanahary. Ao anatin’izany ny harena an-kibon’ny tany, ny harena an-dranomasina, ny angovo, sns. Mikasika ny harena an-kibon’ny tany, mila hatao mangarahara ny fitantanan’ny fanjakana ny tamberim-bidy. Mila hanamboarana fotodrafitrasa ho an’ny vahoaka eny ifotony ireny fa tsy giazana any amin’ny tahirimbolam-panjakana na hanaovana zavatra hafa. Marihina fa raha ny lalàna ankehitriny, anjaran’ny fanjakana ny 0,6%-n’ny tamberim-bidy 1%, tsinjaraina ho an’ny vondrom-paritra itsinjaram-pahefana (CTD) ny 1,6% ka an’ny kaominina ny 60% amin’io.

Anisan’ny nivoitra nandritra ny famelabelarana koa ny olana mikasika ny harena an-kibon’ny tany saika any amin’ny faritra arovana ny ankamaroany. Nambaran’ny vahiny iray fa tokony hohajain’ny fanjakana sy tena ampihariny ny lalàna. Mila hajain’ny fanjakana sy ny orinasa tsy miankina ny zon’olombelona.

Eo koa ny mikasika ny fampiroboroboana sy ny fanaraha-maso ny harena an-dranomasina.

Nasian-teny ny fampiasam-bola eto Madagasikara, ny antony tsy mahasarika ny mpampiasa vola vahiny, ny fampiroboroboana ny indostria eto an-toerana, ny famerana ny fanafarana entana avy any ivelany ary hampandrosoana ny atao eto an-toerana.

Njaka Andriantefiarinesy

 

 

News Mada0 partages

Rafanomezantsoa Jean Nirina : tokony homena lanja hatrany ny fanatanjahantena

 “Tsy azo ekena intsony ny hanaovana fitaovana politika ny mpanao fanatanjahantena. Tokony homena lanja hatrany ny mpanao fanatanjahantena”, hoy ny filohan’ny Hafari Malagasy.

 « Ilaina ny fifanomezan-tanana ho an’ny mpanao fanatanjahantena. Aoka tsy holalaovin’ny mpanao politika ianareo mpanao fanatanjahantena. Matetika ny mpanao politika manao fitaovana ny mpanao fanatanjahantena rehefa misy tombontsoa tadiavin’izy ireo”, hoy ny filohan’ny Hafari Malagasy, Rafanomezantsoa Jean Nirina, omaly nandritra ny valandresaka ho an’ny mpanao gazety. Nankahery ireo mpilalao baolina lavalava tamin’ny alalan’ny fanolorana fanamiana fitondra manao fanatanjahantena, ny filoha nasionalin’ny Hafari. Ny ekipan’ny 15 soldats avy ao 67 ha sy ny 15 Seraa Andohatapenaka no nahazo fanohanana avy aminy sy ho fankaherezana ireo tanora hilofo hatrany amin’ny fanatanjahantena. Mpilalao baolina lavalava avy amin’ny diviziona voalohany ireto nahazo tohana avy amin’ny Hafari ireto. Nohamafisiny hatrany fa hotohanana toy izao avokoa ireo fileovana rehetra eny ambany tanàna, saingy mandeha miandalana izany.

Nilaza izy fa samy tompon’ny firenena fa tsy ny mpanao politika na ireo milaza fa manana olona ao an-damosiny. “Mitohy ny tolona ataon’ny Hafari Malagasy amin’ny alalan’ny fametrahana ny rafitry ny fokontany miainga amin’ny fokonolona. Miainga eny anivon’ny fokonolona no ahafahana manangana firenena matanjaka”, hoy izy.

Hanomboka tsy ho ela ny lalao baolina lavalava hifanandrinan’ireo ekipa kalaza eny ambany tanàna, eo ambany fitarihan’ity fikambanana mpiaro ny zon’olombelona ity.

J.C

News Mada0 partages

Misaona ny mozika malagasy Nodimandry Ramaroson Mamy

Nindaosin’ny fahafatesana, ny alarobia lasa teo, Ramaroson Mamy, rehefa notsaboina tao amin’ny hopitaly Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA) etsy Ampefiloha. Mpanakanto tsy zovina, indrindra, ho an’ireo mpankafy kalon’ny fahiny izy. Zana-dRamaroson Wilson, anisan’ny andrarezin’ny mozika malagasy, Ramaroson Mamy.

67 taona izy izao nodimandry izao. Raha tsiahivina, mpitendry « contre basse », niaraka tamin’ny rainy, Ramaroson Mamy. Taty aoriana, rehefa nodimandry Ramaroson Wilson, izy no nandimby azy ka namelo-maso ny tarika ary niandraikitra ny fitendrena vatamaroafitsoka, toa an-drainy.

Hotanterahina androany, 26 mey eny Anosizato Andrefana, ny fandevenana, rehefa avy entina ao amin’ny fiangonana FJKM Anosizato. Mirary fiononana ho an’ny fianakaviana, ny tapaka sy ny naman-dRamaroson Mamy ny gazety Taratra.

Landy R.

News Mada0 partages

Saron’ny polisin’ny Paf Ivato… : kaomorianina nampiasa pasipaoro ana teratany frantsay

 Voasambotry ny polisin’ny Paf (Police des airs et des frontières) teny amin’ny seranam-piaramanidina Ivato, ny talata 22 mey 2018, ny Kaomorianina iray antsoina hoe Moussa Madihali. Nampiasa pasipaoro frantsay saika hiondranana any Marseille izy…

 Noraisim-potsiny teo amin’ny seranam-piaramanidina Ivato ity Kaomorianina ity noho ny fampiasana pasipaoro izay tsy azy. Natolotra ny polisy avy ao amin’ny “enquête spécialisée” izy mba hanaovana fanadihadiana. Araka ny fanazavan’ny polisy nanao fanadihadiana ilay Kaomorianina, pasipaoro frantsay amin’ny anaran’i Mcolo Ali Ali Houssein no nentiny tamin’ny fotoana nahasamborana azy. Niaiky izy teo anatrehan’ny polisy fa teratany kaomorianina ary tsy mizaka ny zom-pirenena frantsay. Nilaza izy fa hihazo an’i Marseille ny tanjony ka fianakaviany antsoina hoe Ahmed Said ihany no nikarakara ny fandehanany any. Ity farany rahateo koa no nividy ny tapakilam-piaramanidina Moroni-Tanà-Marseille ho azy. Araka ny fitantarany hatrany, pasipaoro kaomorianina ny nentiny nivoaka ny seranam-piaramanidina tao Moroni ary rehefa hiditra an’i Madagasikara vao nampiasa ny pasipaoro frantsay io saika nentiny hivoahana an’i Madagasikara ho any Marseille. Nomarihin’ny polisy nanao ny fanadihadiana fa samy nahitana “cachet de depart” milaza ny fialany tany Kaomoro, ny 21 mey 2018 avokoa ireo pasipaoro frantsay sy kaomorianina ireo. Tsy nahitana “visa de sortie” kosa io pasipaoro kaomorianina io niala tany Kaomoro. Nilaza hatrany ity Kaomorianina ity fa tsy nisy vola naloa tamin’io resaka fandehanany ho any Marseille io.

Mendri-piderana ny ezaka ataon’ny polisy tamin’ny nahasamborana itony vahiny tsy manara-dalàna itony, saingy tokony hitohy hatrany ny fampiharan-dalàna toy izao.

Jean Claude

News Mada0 partages

Sehatra ifanakalozana . andiany faha-8 ny « Jazz@Tohatohabato »

Hotanterahina ny 30 mey ka hatramin’ny 3 jona izao, eto Antananarivo ny « Jazz@Tohatohabata » andiany faha-8. Amin’ny ankapobeny, tsy hisy ny fiovana raha oharina amin’ny andiany teo aloha, raha ny fanazavan’ny mpikarakara.

… Na izany aza, « hahita fivoarana lehibe ny olona satria, zary nanana traikefa matanjaka ireo ankizy mandray anjara amin’ny « jazz kids » », hoy hatrany Rasamoelisoa Ranjalina, mpandrindra ny hetsika kolontsaina eo anivon’ny Goeth – Zentrum (Cercle Germano-Malagasy), etsy amin’ny tohatohabato Ranavalona I. Nomena toerana na faritra malalaka kokoa ny dian’ilay fiara hitondra ny mpitendry sy ireo mpandray anjara hanatanteraka ny « Jazz quartier ». Eo anoloan’ny kianjaben’Imahamasina sy manoloana ny fiantsonan’ny fiara etsy amin’ny Coliseum Antsonjombe. Anisan’ny hampiavaka ity andiany faha-8 ity ihany koa ny fandraisana anjaran’ireo ankizy sahirana tezaina sy beazina ao amin’ny Centre Alabri any Miarinarivo Itasy. Ho avy hanafana ny sehatra lehibe ihany koa i Tsiliva sy i Fanja Andriamanantena.

Fifanakalozana mitondra fivelarana

Voatazona hatrany kosa ny tanjona tratrarin’ny « Jazz@Tohatohabato » hatramin’izay. Fifampitaizana sy fifanakalozana mitondra fivelarana ho an’ny tsirairay. Ahatarafana izany ity andiany faha-8 ity satria handray anjara sy hifankahita eny an-tsehatra ireo mpanakanto na tarika efa manana traikefa matanjaka amin’ny mozika jazz sy ireo talenta vao misondrotra. Anisan’ireo ny Ful Vao Band, ny Les saxophoneuses, ny Jazz club CGM, ny Razanaband, ny LMM Saxophone Quartet, ny Anjara Trio, ny Mamory jazz band, ny Randriamihajasoa Family, ny AF Jazz, ny Big bandy kely, ny Finoana Quartet, sns.

Fandaharam-potoana

 Ny 30 mey : « Jazz kids », ao amin’ny Tranompokonolona Analakely. 31 mey : « JazzVIP » ao amin’ny Le Louvre Antaninarenina. 1 jona : « Jazz quartier », eo anoloan’ny kianjan’Imahamasina sy Antsonjombe. Ny 2 jona : « Jazz street », tohatohabaton’Antaninarenina, Ny 3 jona : sehatra lehibe eo anoloan’ny tohatohabaton’Antaninarenina.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Kidnapping an’i Navage Veldjee : tambazana valisoa lehibe izay manome vaovao

Tsy mbola hita popoka, hatramin’ny omaly, ilay karana Navage Veldjee, nisy naka an-keriny teny Ampasampito, tsy lavitra ny Gamo, ny alakamisy teo tokony ho tamin’ny 7 ora hariva. 46 taona ny lehilahy ary fianakavian’ny tompon’ny toeram-pivarotana Veloptic eny amin’ny Water front Ambodivona. Manome valisoa lehibe ho an’izay olona mety manana vaovao momba ity fakana an-keriny ity ny fianakavian’ity karana ity. Izay manana vaovao momba ny laharan’ny fiara naka an-keriny, ny mety itazonana azy, na mahalala ireo jiolahy mihitsy aza. Tsy mbola nahenoana vaovao momba ity tranga ity ny teo anivon’ny mpitandro filaminana. Efa nangingina ny resaka “kidnapping” tato ho ato, ary izao niverina izao indray. Matetika, adin’ireo samy Karana ihany izy ity kanefa rehefa misy raharaha mafampana eto amin’ny firenena, misy ny “kidnapping”. Andrasana ny tohin’ny raharaha. Afaka miantso ireto laharana ireto izay manam-baovao momba ity teratany karana ity : 033 31 121 21 / 034 81 121 21.

Yves S.

News Mada0 partages

Fenoarivobe : trano 295 nirehitra, fianakaviana marobe traboina

Nitrangana haintrano goavambe tao amin’ny fokontany Kelilalina, kaominina ambanivohitra Ambohitromby, distrikan’i Fenoarivobe, ny alarobia hariva teo. Trano miisa 295 tafo no indray kila hotohoton’ny afo. Vokany, fianakaviana marobe indray traboina. Araka ny loharanom-baovao voaray avy any an-toerana, afo niainga avy ao amin’ny tokantrano iray nanendy trondro no nitarika ny fahamaizana. Tsy voafehy intsony ny afo ka niitatra tamin’ireo trano rehetra teo amin’ny manodidina. Fantatra fa trano miisa dimy sisa tsy may. Nanao izay ho afany tamin’ny famonjena ihany ny mponina ao an-tanàna saingy tsy voafehy intsony ny fijoalajoalan’ny afo ka levona tsy nisy noraisina intsony ny entan’ireo niharam-boina rehetra. Ny akanjo teny an-koditra sisa noraisina. Nilaza kosa anefa ny loharanom-baovao iray hafa fa fipoahan’ny bateria nofahanana tamin’ny herinaratra avy amin’ny masoandro tao amin’ny tokantrano iray no nitarika ny firehetana. Amina tapitrisany maro ny fahavoazana vokatr’ity haintrano ity. Tonga teny an-toerana nanao fanadihadiana ny zandary avy amin’ny borigadin’Ambohitromby.

J.C

News Mada0 partages

Namoaka filazana ny minisitera : tsy azon’ny mpitokona hidirana ny faritry ny sekoly

Ho fiarovana ny ain’ny mpianatra sy ny mpandraharaha ary ny mpampianatra, namoaka filazana sy natao peta-drindrana ho hitan’ny rehetra ny minisiteran’ny Fanabeazana fa tsy azon’ny olona mpitokona hidirana ny faritry ny sekolim-panjakana rehetra, nanomboka ny alarobia lasa teo. Fepetra noraisina hampizotra am-pilaminana ny fampianarana izao ary heverina fa harahin’ny rehetra. “Raha toa mbola misy ny mihoa-pefy tsy manaraka izany, tsyhijery fotsiny ny minisitera sy ny tomponandraikitry ny sekoly tsirairay”, hoy ny talen’ny fampianarana ambaratonga faharoa fototra, Soloniaina Chantal, omaly teny amin’ny lycée Nanisana. Nisy ny fivoriana niarahan’ny mpampianatra ao amin’ny lycée Nanisana sy ny ray aman-dreny ary ny tomponandraikitra avy amin’ny minisiteran’ny Fanabeazana nijerena ny vahaolana momba ny fitohizan’ny fampianarana rehefa niato nanomboka ny 2 mey ka hatramin’ny 18 mey lasa teo. Dingana faharoa izao satria efa nitafa tamin’ny mpampianatra ny solontenan’ny minisiteran’ny Fanabeazana nitarika ny fanapaha-kevitra hampiato ny fampianarana aloha, tamin’izay fotoana izay.

Ankoatra ny teny amin’ny lycée Nanisana, nisy dinika koa niarahana tamin’ny mpampianatra eo amin’ny lycée Ampefiloha, sy Andohalo niarahana amin’ny minisiteran’ny Fanabeazana.

Hatramin’ny 22 mey lasa teo, 1,7% amin’ny sekolim-panjakana no mikatona noho ny hetsika. 3% ny mpanabe nampitsahatra ny asany manerana ny Nosy. Mitohy kosa ny fampianarana  ho an’ny ivotoeram-pampianarana tsy miankina 14 926. Ho an’ny CEG, nikatona ny sekoly 83 amin’ny 2 456.

Mbola nanamafy ny talen’ny fampianarana ambaratonga faharoa fa tsy hihemotra ny tetiandro ho an’ny fanadinam-panjakana rehetra amin’ity taona ity.

Tao anatin’ny herinandro telo nampiatoana ny fampianarana, misy ihany ny mpampianatra manohy ny asany fa saingy vitsy ary matetika ireo kilasy famaranana no mianatra.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Nampatsiahivina ny zon’olombelona ny polisy

 Nampahafantarina omaly, teny Antanimora ny tetikasa iray hizarana fitaovana ho fampatsiahivana ny zon’olombelona ao anatin’ny fanatanterahan’ny mpitandro filaminana (polisy) ny asany. Iarahan’ny komity iraisam-pirenen’ny Croix rouge (CICR) sy ny polisy nasionaly malagasy ary ny masoivohon’i Soisa ny tetikasa ary hiantefa amin’ny sampan-draharaha 260 sy ny mpitandro filaminana 10 800. “Zava-dehibe ny fanajana ny zon’olombelona na eny anivon’ny fonja na amin’ny asa fiarovana ny vahoaka”, hoy ny lehiben’ny delegasionin’ny CICR aty amin’ny faritry ny ranomasina indianina, i Perrine Louart. Ilaina noho izany ny fampahafantarana ny isam-batan’olona indrindra ny mpitandro filaminana ny fomba mety indrindra amin’ny fampiasan-kery mandritra ny fanatontosana ny asany ahafahana mitandro ny maha olona sy misoroka ny fampijaliana. Petadrindrina efatra mirakitra ny tsara ho fantatra momba ny fanajana ny zon’olomblona no apetraka isaky ny toeram-piasan’ny polisy. Misy boky torolalana koa ho an’ny tsirairay. Mirakitra  ny fihetsika tokony hatan’ny pitandro filaminana manoloana ny tranga efatra ny afisy. Rehefa misambotra olona sy manao ny fanadihadiana ary mandritra ny trangana fitsaram-bahoaka. Tokony tsy hohadinoina ny mamparefo ny ankizy tsy ampy taona, ny vehivavy. Ny taona 2016, nohavaozina ny fifanaraham-piaraha-miasa eo amin’ny polisy sy ny CICR momba ny fanofanana.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Niato nandritra ny roa herinandro : hiverina ny fampianarana eny amin’ny lycée Nanisana

Hiverina indray ny fampianarana eny anivon’ny lycée Nanisana amin’ny alatsinainy ho avy izao rehefa niato nandritra ny roa herinandro.

“Efa nianatra nanomboka ny talata lasa teo ny kilasy famaranana”, hoy ny mpitantana voalohany, Rabeantoandro Andriamiarana.  Noho ny fahatsapan’ireo mpanabe ny andraikiny no nitarika ny fanapahan-kevitra, araka ny fanambarana nataon’izy ireo nanoloana ny ray aman-drenin’ny mpianatra, omaly, teny Nanisana. Mangataka kosa izy ireo ny antoka fa hizotra am-pilaminana ny asany. 100 latsaka kely ny isan’ny mpampianatra ao amin’ny lycée, 60 ny mpiasam-panjakana, 15 ny Fram ary “bénévole” ny 10 amin’ireo. Voalaza fa handray ny asany ny maro anisa, araka ny fivoriambe nataon’izy ireo mialoha ny fihaonana tamin’ny ray aman-dreny. “Tsy nikatona mihitsy ny lycée hatramin’izay fa niasa hatrany ary misy ny fanentanana avy amin’ny mpampianatra ao anatiny ihany hanao fitokonana. Indraindray mahery fiteny ny mpanentana ka maha tohina anay”, hoy ny mpitantana ny lycée.

 Voalohany amin’ny voka-panadinana

1 810 ny mpianatra ao amin’ny lycée Nanisana izay misongadina amin’ny voka-panadinana bakalorea. Voalohany ao anatin’ny Dren Analamanga sy eto amin’ny faritanin’Antananarivo ny laharan’ny lycée ary fahatelo kosa raha mitaha amin’ny lycée 436 tantanan’ny fanjakana manerana ny Nosy.

“Afaka ny tebiteby amin’ny mety hisian’ny taona fotsy ho an’ny mpianatry ny lycée Nanisana ka matoky izahay fa hitana ny teniny ireo mpampianatra ireo”, hoy ny renim-pianakaviana iray, manan-janaka kilasy famaranana sokajy A, i Narivony Saholy, omaly. “Tokony hampilaza amin’ny ray aman-dreny ny fandaharam-potoana sy ny mpampianatra manohy ny asa ny mpitantana ny lycée ahafahanay manara-maso ny zanakay”, hoy ny raim-pianakaviana iray, manan-janaka kilasy 1ère D, Ravoajanirina Jeannot Franck.

Nambaran’ny solontenan’ny mpampianatra fa hiroso amin’ny fanatanterahana ny bakalorea andrana ny lycée Nanisana hanomanana ny mpianatra. Raha mifaranan ny 3 aogositra ny taom-pianarana, mbola manana 40 andro hanamasahana ny zavatra mbola tsy voafehy ny mpampianatra ka tsy tokony ho maika hanenjika ny cours faradoboka ny mpiadina.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Fanisana mponina sy toeram-ponenana : hampiasan’ny rehetra ny antontanisa sy ny valiny

Natomboka tamin’ny fomba ofisialy, omaly, ny fanisana fanintelony ny mponina sy ny toeram-ponenana. Ny taona 1993 no nisy izany farany, raha tokony hatao isaky ny 10 taona. Nohamafisin’ireo mpiara-miombon’antoka manampy amin’ity asa ity (ny Amerikanina ny Usaid, ny Vondrona eoropeanina, ny Banky iraisam-pirenena, ny Pnud, ny Fnuap) fa tsy maintsy ilaina ny hamantarana ny antontanisa momba ny mponina sy ny toeram-ponenana handrafetana ny politika momba ny fampandrosoana. Na iza na iza ny hitondra, tokony hampiasa izany  miaraka amin’ireo mpiara-miombon’antoka ireo.

Efa lany andro ny antontanisa momba ny mponina sy mahakasika ny harem-pirenena eo am-pelatanana amin’izao fotoana izao. Zava-dehibe ho an’ny firenena ny hanaovana ity fanisana ity handrafetana ny politika momba ny fampandrosoana, toekarena sy sosialy, eo amin’ny faritra tsirairay sy ny firenena manontolo”, hoy ny minisitry ny Toekarena sy ny tetipivoarana, Raveloharison Herilanto. Mbola hisy fanadihadiana hatao amin’ireo antontanisa voangona, koa amin’ny taona ho avy vao ho fantatra ny tena valiny.

Tanjona lehibe iray koa ny fampiroboroboana ny fitsinjaram-pahefana any amin’ny faritra 22, distrika 119, kaominina 1.727, hatrany amin’ny fokontany 18.251. Ankoatra io fanadihadiana ny mponina sy ny toeram-ponenana io, misy ihany koa ny fanangonana antontanisa hafa fanaon’ny Instat. Raha ny tokony ho izy, ao anatin’ny 10 taona manaraka aorian’izao fanisana izao, misy lohahevitra faritana, ohatra, ny amin’ny sehatry ny fambolena sy ny fiompiana, ny ala, ny fotodrafitrasa… Hamoahana tahirin-kevitra izay voaangona amin’ireo handrafetana amin’izay tokony hatao.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Airtel Madagascar : nijery ireo reny sy ny zanany ao Befelatanana

Amin’izao fetin’ny reny izao, tsy manadino azy ireo ny Airtel Madagascar, mitondra fanampiana toy ny mahazatra, kojakoja sy fitaovana samihafa, ho an’ireo reny vao teraka ao amin’ny hopitaly Befelatanana. « Fanehoana firaisankina amin’izy ireo, fanajana ary fanomezana hery ho azy ireo izao fanampiana izao », hoy ny tale jeneralin’ny Airtel, i Maixent Bekangba, niaraka amin’ireo mpiara-miasa aminy.

Mitana ny teny nomeny hatrany ity orinasa fahatelo maneran-tany misahana ny fifandraisana ity, manome kojakoja sy fitaovana hahafahan’ireo reny mitsena ny zanany vao teraka amin’ny fomba ara-dalàna. « Fanomezana faran’izay tsara ireo, mahatonga anay mijery ireo reny vao teraka ireo isan-taona », hoy ihany ny tale jeneraly. Manaporofo koa izany fa tsy manalavitra ireo vondron’olona tokony hampiany ny Airtel Madagascar. Manana anjara asa sy adidy lehibe rahateo koa ny reny amin’ny zanany.

« …Mankasitraka ny Airtel izahay, manohana tsy tapaka anay isan-taona », hoy ny profesora Rakotovao, talen’ny hopitaly fiterahana ao Befelatanana, nitondra teny fisaorana amin’ny anaran’ireo reny. Maro koa ireo reny any amin’ny faritra tokony hozahana tahaka izao, hiantsoana  ireo malala-tanana hafa, mba tsy ireo efa mpanao ihany no manao.

 R.Mathieu

News Mada0 partages

Effervescence autour du lac anosy : un bébé crocodile observé dans le lac

Une découverte qui sort de l’ordinaire hier au lac Anosy. Un bébé crocodile a été aperçu sur les lieux vers 13 heures. Les passants et les riverains se sont rués sur les bords du lac après avoir été alertés sur la présence de ce reptile, qui était en train de se prélasser tranquillement sur la rive du lac, du côté d’Ambanin’Antsahamanitra.

«Après avoir été perturbé par les observateurs présents sur place, ce prédateur, qui a à peu près la taille d’un bras et mesurant près de 50 centimètres, a regagné les eaux du lac», a témoigné Aline Razanamalala, une mère de famille demeurant dans l’une des maisons situées au bord du lac.

Alertés sur ce phénomène, les responsables compétents ont tenu une réunion d’urgence pour prendre les décisions y afférentes dans le dessein de capturer le reptile.

Pas de danger imminent

«Pour l’heure, ce prédateur ne représente pas encore de danger pour la population et les riverains, mais cette éventualité n’est pas à écarter lorsqu’il aura pris de taille», a souligné le directeur du PBZT, Boromé Ramaromilanto. Ce dernier de démentir les rumeurs comme quoi ce bébé crocodile pourrait être l’un des reptiles du parc, qui a pu s’échapper via les canaux d’évacuation.

«Ce n’est pas possible car aucune évacuation du PBZT ne mène vers aucun des canaux de la capitale. En plus, les six crocodiles élevés dans le parc sont placés dans des endroits clôturés», a-t-il précisé, avant d’ajouter qu’il est fort probable que ce reptile soit introduit volontairement par des inconnus dans ce lac.

D’ailleurs, un des riverains du lac, comme Ando Hararimalala, une mère de famille qui a habité les lieux depuis son enfance, n’a jamais observé la présence de crocodile dans la lac Anosy depuis des années. Ce qui écarte l’idée de certains observateurs qui supposent que des parents crocodiles pourraient exister dans le lac. «La dernière découverte de crocodile sur place remonte au temps de la première république», a-t-on fait savoir.

Fahranarison

News Mada0 partages

Temps d’antenne : les 73 députés rafraîchissent la mémoire du Dg de l’ORTM

La deuxième descente des 73 députés et leurs partisans au siège de l’Office de la radio et de la télévision malagasy (ORTM) à Anosy hier pour revoir avec les premiers responsables les termes de collaboration déjà convenus, mais loin d’être respectés et appliqués, a été musclée. Des journalistes se sont littéralement fait malmener par les forces de l’ordre.

Il a été convenu à l’issue de la première rencontre que les chaînes nationales rapporteront d’une manière objective les manifestations sur la place du 13 mai ainsi que  les informations et déclarations émanant de l’opposition. Mais tout cela n’a pas été fait ni à faire.

En fait, force est de constater que jusqu’à présent, malgré les accords verbaux rapportés publiquement, le régime bénéficie de la totalité du temps d’antenne que l’opposition sur la radio et la télé publiques. Autant même dire que les politiques issus de l’opposition sont interdits d’antenne sur la RNM et la TVM. La liberté d’expression, d’opinion et d’information n’est pas respectée.

Les manifestations des 73 députés et toutes les informations autour de ce mouvement pour le changement sont mal véhiculées pour ne pas dire volontairement laissées de côté sur les chaînes publiques. Déjà prévue, une émission spéciale destinée aux 73 députés a été annulée à la dernière minute sans raison aucune.

Agression envers les journalistes

Depuis un certain temps, l’accès dans les bureaux de l’ORTM a été interdit au public. Des forces de l’ordre se sont postées même devant l’entrée de l’établissement. D’ailleurs, malgré l’usage de la force pour repousser les manifestants, ces derniers n’ont pas reculé et sont arrivés à pénétrer à l’intérieur de l’ORTM.

Devant ce face-à-face musclé, les forces de l’ordre se sont résignées à laisser passer seulement les leaders. Les journalistes privés, quant à eux ont été expulsés manu militari hors de l’enceinte suivant les consignes venant d’en haut. Pour dire que les journalistes de la TVM et la RNM ont été seuls habilités à assister à la rencontre.

Après avoir réussi à forcer le barrage, les journalistes privés ont pu finalement s’introduire dans le bâtiment et ont exigé à ce qu’ils puissent rapporter les discussions au même titre que les journalistes des chaînes nationales. Mais, après négociations, il a été décidé que la rencontre se tiendra à huis clos.

Finalement, après quelques minutes de pourparlers, un compromis a été trouvé. «La TVM va diffuser une émission de 5 mn ce soir (hier soir) et des reporters seront présents journalièrement  sur la place du 13 mai afin de couvrir les événements. Nous avons exigé une émission spéciale afin que nous puissions détailler les raisons de ce mouvement», a fait savoir la députée Hanitra Razafimanantsoa.

Rakoto

 

News Mada0 partages

Prix allemand pour l’Afrique : Clovis Razafimalala primé

Clovis Razafimalala vient d’être primé par la Fondation allemande pour l’Afrique suite à son combat dans la défense de l’environnement, selon «Deutsche Welle (DW)», le service international de diffusion allemande, mercredi dernier. Cela au même titre que le Tanzanien Gerald Bigurube. Ces deux hommes succèdent ainsi à l’avocat ougandais, Nicholas Opiyo, défenseur des droits de l’Homme, détendeur du prix en 2017.

En effet, depuis 1993, la Fondation allemande pour l’Afrique décerne le «Prix allemand pour l’Afrique» à d’éminentes personnalités africaines œuvrant pour la paix, les droits de l’homme, la démocratie et le développement sur le continent africain.

«Nous pensons qu’il est temps de donner la parole aux personnes qui sont réellement à l’avant-garde pour montrer que le développement économique et la conservation de la nature peuvent aller de pair », selon le secrétaire général de la Fondation allemande, Ingo Badoreck, rapporté par DW.

A 66 ans, Gerald Bigurube a été longtemps à la tête de l’organisme chargé de la préservation des parcs nationaux tanzaniens. De son côté, Clovis Rakotomalala mène un combat pour la préservation de la forêt à Madagascar, notamment contre le trafic des bois précieux. Une lutte qui lui a valu dix mois de prison.

«Ce prix me motive plus que jamais à poursuivre la lutte pour la préservation de notre forêt. Pour le moment, je suis en train d’étudier les nouvelles stratégies que je vais mener», a fait savoir Clovis Razafimalala, joint par téléphone.

Sera R.

Ino Vaovao0 partages

HETSIKY HVM ETSY ATSONJOMBE : Karamaina 5000 Ariary ireo misoratra anarana

Manohy ny politika malotony hatrany ireo mpiara-dia amin’ny Filoham-pirenena sy ny antoko Hvm. Miraradraraka indray ny famafazam-bola sy ny fampanantenana ny olona mba ho tonga maro hanatrika ilay fihaonambe karakarain’izy ireo androany etsy Atsonjombe.

Androany no fotoana ifanomezan’ireo solombavambahoaka Hvm milaza ho maro an’isa amin’ilay hetsika ataon’izy ireo etsy amin’ny kianjan’ny Coliseum Antsonjombe. Niteraka resabe teo amin’ireo mpanara-baovao ara-politika ity hetsika ity, izay nilazan’izy ireo fa miendrika fihantsiana ady amin’ireo mpitolona etsy amin’ny 13 mey. Ankilany hetsika tsy fantatra loatra izay tena votoatiny fa miendrika fampisehoan-kery amin’ireo mpanohitra ihany koa, raha ny fanehoan-kevitra hatrany.

Noho ny tahotra hihanjaka eo anatrehan’ny halehiben’ny kianjan’Antsonjombe anefa dia nampiasa ny fomba malotony izay efa tsy nahomby hatramin’izay indray ireto mpanara-dia ny fitondrana. Araka ny loharanom-baovao voaray, ny alakamisy lasa teo no fantatra fa nisy ny fivoriana mangingina nataon’ireo solombavam- bahoaka Hvm sy loholona niketriketrehana izay tetika hoenti-manatanteraka ny hetsika ho amin’ity anio ity. Tsy azo ihodivirana fa tsy maintsy tafiditra ao anatin’izany ny fandinihana ny vola hozaraina amin’ireo olona taomina ho eny Antsonjombe.

Misy hatrany ny fanentanana isam-pokontany tahaka ny mahazatra, ka ho an’ireo izay misoratra anarana mialoha eny anivon’ny Fokontany fa ho avy dia dimy arivo Ariary ny karamany, manginy fotsiny ny fanaparitahana vola ho an’ireo izay ho tonga eny Antsonjombe. Araka ny vaovao voaray hatrany dia nitety minisitera ihany koa ireto parlemantera Hvm ireto nanery an-kolaka ireo mpiasam-panjakana ho avy eny Antsonjombe androany.

Ben’ny tanàna tsy manaiky teritery

Ben’ny tanàna maro manerana ny lafivalon’ny nosy no nahazo fanasana amin’ity hetsika ity. Ankoatra ny maha fanasana azy dia voalaza fa iharan’ny faneriterena ireto olom-boafidy ireto ary terena ihany koa hisalotra ny samboadiny amin’io fotoana io mba hoentina hisehosehoana amin’ny vahoaka fa mbola maro tokoa ireo olom-boadify manohana ny fitondrana. Milaza ny sasany amin’ireo ben’ny tanàna fa tsy ho avy, satria ho azy dia fandaniam-bola fotsiny ny fampiantsoana azy ireo hiakatra eto Antananarivo.

“Raha misy ny vola holaniana amin’izany tsy aleo ve hanaovana fampandrosoana eo anivon’ny Kaominina”, hoy ny ben’ny tanàna iray nisafidy ny tsy hitonona anarana. Fantatra mantsy fa ny pitsopitsony rehetra ilain’ireo ben’ny tanàna amin’io andro sabotsy io ihany no iantohan’ny Hvm fa ny ambiny dia izy ireo madiodio no miantoka toy ny saran-dalana hodiana sy ny hofan-trano hivantanana eto an-drenivohitra. Araka ny fanazavana voaray ihany koa dia misy ny fizaràna mitanila eo amin’ireo ben’ny tanàna tsotra sy ireo ben’ny tanàna Hvm, ireto farany izay mahazo tombony kokoa. Mibaribary hatrany amin’ny alalan’ ireo hetsika ataon’ ny fitondrana ny tsy fitiavan’ny vahoaka azy ireo intsony. 

Manaporofo izany ny tsy fahazoana olona raha tsy misy fizaràna vola sy fanerena ireo mpiasam-panjakana. Manoloana ny tolom-bahoaka ankehitriny anefa dia mba te hampiseho ny heriny ihany koa ny mpanohana Hvm.

Ny Fanoratana

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Nos forêts de l’Est

Il faudrait qu’elles fussent inépuisables, nos forêts de l’Est, à voir le grand emploi que tout le monde en veut faire ; d’autant plus que, si l’on n’y prend garde, étant donné la grande quantité de bois qu’on en retire constamment, dans une quinzaine d’années ces forêts n’existeront plus.

Le T. C. E. y puise tout son combustible ainsi que tous les centres de la côte Est. On préconise la construction de bateaux avec le même bois. L’île Maurice voudrait y prendre des traverses pour son chemin de fer ; et aujourd’hui on demande pourquoi, au lieu de faire brûler les forêts dans les locomotives du T. C. E., n’utiliserait-on pas les précieuses et imputrescibles essences de l’Est au pavage « moderne » de la capitale de Madagascar. C’est fort bien. C’est logique.

Mais avec quoi le chemin de fer de la Colonie alimentera-t-il ses chaudières puisque l’utilisation de la houille blanche comme force motrice est absolument interdite à Madagascar, et que celui qui en parle est traité de visionnaire ? Il faut absolument faire marcher le T. C. E. avec du bois comme le fit l’inventeur de la première machine à vapeur. Ça c’est pratique, on en a fait tous les jours l’expérience ; le reste n’est que théorie. Donc, il passera encore beaucoup d’eau sous les ponts du T. C. E. avant que ce dernier ne marche à l’électricité et que le bois que l’on brûle dans ses locomotives ne soit utilisé pour le pavage des rues de la capitale de Madagascar.

Le Tamatave

Une proposition des colons des Comores

Afin de remédier au manque de communications entre Madagascar et les Comores, un groupe de colons français de cet archipel a proposé à l’agent général des Messageries maritimes d’adjoindre à la petite flottille, déjà existante, des boutres jaugeant entre 2 tonnes trois quarts et 3 tonnes.

Les colons conserveraient les pirogues pour assurer le service de la rade avec l’autorisation du chef de la province. En outre, ils ne demanderaient aucune subvention.

Cette proposition est évidemment des plus raisonnables ; aussi ne doutons-nous pas qu’elle ait reçu un accueil favorable.

Le Courrier colonial

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Pérégrinations hebdomadaires : déchirure de la vox populi

La stratégie du camp présidentiel s’oriente à marquer à la culotte l’adversaire en essayant de mimer de son côté les faits et gestes initiés par le camp opposé. Jeu dangereux qui entraîne fatalement les uns et les autres à combattre sur des terrains hors légalité. A l’évidence la représentation du peuple s’est fracassée, et l’Assemblée Nationale a cessé d’être l’arène naturel et légal du débat démocratique. Légitimement on s’interroge en conséquence sur la possibilité de tenir des débats ailleurs ? Dans la rue, d’une cacophonie naturellement dominante on ne peut s’attendre à trouver entente, et si l’on en vient à fermer la porte aux débats on s’achemine vers les terrains glissants des troubles qui risquent de prendre des tournures plus graves que lors des précédents troubles. Le problème se corse, il ne s’agit plus de chercher une solution à la crise,  trouver un terrain pour négocier une sortie de crise devient une condition préalable aussi urgente qu’indispensable.

Terrain mouvant pour ventre mou

Le système parlementaire révèle des limites à l’occasion de cette crise, non tellement en raison d’une défaillance du système en lui-même mais plutôt à cause de certaines faiblesses des membres qui composent les deux chambres. On inclinerait davantage à ne parler que des députés, dont 73 ont commencé à initier la danse mais il faut bien mettre dans le même sac les sénateurs puisque certains d’entre eux sont venus grossir les rangs des députés de leur camp.

Malgré les apparences, (quelques députés ayant le verbe haut se singularisent à tenir le haut du pavé Place du 13 Mai), d’un côté comme de l’autre on ne peut dégager un noyau dur garant d’une unité d’action une fois l’orage dissipé. La prétendue majorité en soutien du Chef de l’État traîne la mauvaise réputation de compter en son sein quelques éléments experts en politique de transhumance, ce qui ne constitue ni une garantie de fidélité ni une assurance de longévité du groupe dans lequel ils évoluent. Toujours est-il que  dans les instances légales ils font la majorité. Mais même si cette majorité reste chancelante aux dires des opposants d’après toujours les accusations de ceux-ci des arrosages chroniques entretiennent les mauvaises herbes à avoir du peps. Suite au dernier coup de Jarnac (car inattendu que de dépasser les limites de la décence), lors du vote des lois électorales, le groupe des 73 n’a plus eu de recours qu’à en appeler à l’opinion et à étaler le problème sur la place publique.  Grand bien leur en fit, non seulement la présence d’une foule leur donna l’illusion d’avoir pu établir une autre majorité, celle de la rue, mais cet oxygène les a galvanisés pour entreprendre des initiatives juridiques en déposant requêtes et plaintes auprès diverses juridictions, de gagner quelques batailles et de se façonner une image de légalistes. Image qui risque de les enfermer dans des postures contradictoires, ne serait-ce que celle à devoir cesser de déserter l’arène légal des débats, l’Assemblée Nationale, autrement ce serait comme si eux-mêmes en avaient voté la dissolution et du coup eux-mêmes perdraient le statut d’élus du peuple. Jusqu’ici cette stratégie présente l’avantage de pousser l’adversaire à la faute. Certes les voix les plus autorisées du camp du pouvoir ne cessent de tenir le discours appelant au dialogue, mais rien ne permet de croire en leur intention de joindre le geste à leurs paroles, obstinés qu’ils sont à vouloir tenter les vieilles recettes du bâton et de la carotte. Les députés et sénateurs de la dite majorité risquent de sauter à pieds joints dans le piège à essayer d’allumer des contre-feux en organisant à leur tour des manifestations publiques : terrain occupé, jardin des opposants. Pas de chance !

Une seule carte à jouer

De tous côtés on prétend vouloir respecter le droit, justement c’est dans cette  aire qu’il faut veiller à rester. Malheureusement au delà des prétentions de chacun, malgré la présence de diplômés en droit dans les rangs de l’un et de l’autre, la cour où se pratique le droit ne leur est pas familière. A chaque écueil il est une pratique habituelle, pour solutionner le problème on bidouille la loi, on ergote sur la manière de l’interpréter dans le sens favorable à ce que l’on désire.

On ne négocie pas avec le droit, le droit est inflexible. Seulement le droit a prévu la possibilité de passer outre la loi, l’état d’exception et autre état d’urgence. Évidemment que pour qu’en pareils cas on demeure en un état de droit, des règles et procédures particulières, aussi rigides que la loi, balisent les démarches et exigent un respect rigoureux. La première de ces conditions demande le courage de reconnaître avec humilité que l’on s’est laissé dépasser par les événements et que mettre la loi en parenthèses représente l’unique issue pour se racheter et se redresser.

Toute autre solution participerait à opérer un coup d’état. Le vœu le plus cher exprimé par les 73, vœu dont la réalisation serait peut-être souhaitée par une majorité de la population, eut été une démission en douceur de Rajaonarimampianina, mais le Chef de l’état y a opposé une résistance farouche. La détermination manifestée par les députés revendiquant le changement n’a d’égale que leur détermination à respecter le droit, aussi suite à la sourde oreille du pouvoir de n’accorder aucune considération à ces desiratas apparus sous forme d’injonctions, les «révoltés» ont choisi de déclencher la guerre sur le terrain juridique. Les conditions édictées par la constitution semblent inaccessibles au mouvement de rue, la procédure nécessite une action adoptée par une majorité qualifiée de l’Assemblée Nationale pour déclencher l’action en déchéance du Président de la République, mettre la pression sur la  HCC afin qu’elle prononce un verdict en dépit des textes, s’apparente à un coup d’état. Faire travailler l’imagination afin de trouver la formule idoine à pousserr qui de droit à decréter l’état d’exception pourrait équilibrer les positions. C’est que côté du pouvoir aussi secrètement on aspire à trouver au plus vite une sortie honorable, non seulement nombre d’initiatives pour le moins maladroites mais une kyrielle d’actions peu honnêtes moralement, condamnables juridiquement, minent chaque jour la position. Ils ne sont pas qu’assis sur des sièges éjectables, ils marchent sur des braises ardentes et reposent sur une poudrière, qui finira par éclater, eux ayant vocation à sauter en premier.

Léo Raz

News Mada0 partages

Oceantrade Mcar – foton motors : partenariat renforcé

Oceantrade Madagascar et la marque chinoise Foton Motors Int renforcent leur partenariat pour proposer une gamme de véhicules adaptés à la demande du marché malgache. Un accord a été signé entre Johnson Zhang, responsable zone Afrique et Oceantrade Madagascar et Christelle Houlier, directeur commercial de la division vente véhicules, jeudi dernier, pour la distribution exclusive de la marque Foton à Madagascar allant des pick up, suv, minibus jusqu’aux véhicules utilitaires.

«Depuis des années, nous n’avons pas eu beaucoup d’expériences du marché malgache.  Nous avons donc proposé des produits conformes au marché chinois sans tenir compte de la demande du marché local. Par exemple, les conditions de routes, la nature du carburant. Ces différences ont terni l’image de la marque. Ainsi, des améliorations ont été apportées en se référant à la demande de tous les autres marchés. La preuve, la marque a mis sur le marché mondial plus de 65 000 véhicules», a avancé le premier responsable de la marque Foton à Madagascar.

R.R.

News Mada0 partages

Consommation : la tendance inflationniste se confirme

Une augmentation généralisée des prix marque la conjoncture économique actuelle. D’un côté, le coût du riz connait une baisse timide mais de l’autre, les prix de divers autres produits augmentent de jour en jour, en l’occurrence ceux des carburant, PPN, viande, produits maraîchers…. Même en pleine saison, les prix de certains produits flambent. La tension inflationniste se fait sentir.

La viande de zébu s’achète actuellement entre 10 500 et 11 000 ariary le kilo contre 10 000 ariary depuis plusieurs semaines. De même pour la viande de porc, 12 500 ariary contre 11 500 ariary. Pour les œufs, les prix varient de 450 ariary à 550 ariary l’unité, selon le calibre alors qu’il y a quelques jours, les consommateurs ont pu en acheter à 400 ariary. De même pour les produits maraîchers qui enregistrent des hausses de 100 à 300 ariary.

Tous ces phénomènes semblent bien contribuer à accélérer l’inflation qui, en termes d’indice des prix à la consommation, a atteint 8,3% pour l’année 2017 avec (Instat IPC n°262) contre 7% à la fin 2016.

Prévenir la tension inflationniste

A ce sujet, Rado Ratobisaona, président du Conseil d’administration du Cercle de réflexion des économistes de Madagascar (Crem), explique qu’il s’agit, entre autres, d’une inflation par les coûts et non d’une inflation monétaire. Une situation plus ou moins «normale», explique l’économiste.

La rareté de certains produits, qui fait augmenter le coût de revient, pourrait aussi en être la raison vu que nous entrons actuellement dans la période hivernale. Par ailleurs, il a soulevé que les désordres au niveau de la Douane du port de Toamasina y est également pour quelque chose.

Cet économiste a également soulevé la menace de hausse de prix des carburants conjuguée avec l’annonce d’augmentation de 8% des salaires des fonctionnaires. «En effet, l’anticipation des opérateurs et acteurs du commerce est déjà engagée, entrainant une difficile maitrise de l’inflation», a-t-il expliqué.

Comme solution, Rado Ratobisaona propose la diffusion de plus d’informations sur la disponibilité des produits et surtout sur les prix afin de prévenir, ou du moins atténuer, d’éventuelles tensions inflationnistes pour les semaines et mois à venir.

Arh.

 

News Mada0 partages

Filière vanille : le recouvrement fiscal à renforcer

1700 producteurs de vanille, regroupés au sein de la plateforme Sahanala, bénéficieront d’une formation sur la fiscalité.

La Direction générale des impôts et la plateforme Sahanala ont officialisé leur partenariat, hier au Colbert, dans le but d’accompagner les 1700 membres vers le formel. Le recouvrement fiscal des 1700 producteurs rapportera jusqu’à plus de 5 milliards d’ariary  à l’Etat, en imposant 5% sur le revenu de chaque producteur. Les opérateurs dans la filière vanille seront la principale cible en ce début de coopération entre l’association et la DGI. Viendront ensuite les autres filières.

D’après les explications apportées par le directeur de la plateforme Sahanala, Damiana Rasoavinjanahary, «l’idée de  cette collaboration est également d’améliorer les conditions de vie des paysans membres de Sahanala à travers les séries de formations qui leur seront attribuées. Cela commencera par la gestion des dépenses et des revenus. Un numéro d’identification fiscal  (Nif) sera également attribué à chaque producteur par la Direction des impôts».

Et d’enchaîner, «la formalisation des producteurs entre également en jeu car il faut savoir que 25% de ces 1700 paysans oeuvrent toujours dans le secteur informel».

Une filière  à restructurer

Par ailleurs, le directeur général des impôts, Iouri Garris Razafindrakoto, a fait savoir : «La filière vanille, tout comme la mine, la pêche et l’exploitation forestière, nécessite d’importantes restructurations actuellement. Voilà pourquoi le partenariat a débuté par l’accompagnement des producteurs de vanille».

Et de poursuivre : «La filière vanille est constituée par les agriculteurs, les collecteurs et les exportateurs. Nous travaillons avec la plateforme nationale vanille actuellement pour mettre en place un plan d’action afin de redresser cette filière».

L’ensemble des producteurs, réunis dans la plateforme Sahanala, produit jusqu’ à 300 tonnes de vanille chaque année, dont 80% de la production part en exportation. A la veille du début de la campagne de la vanille, une tendance à la baisse de la production est prévue par les opérateurs vu l’importante baisse de la qualité de la vanille malgache.

La directrice de Sahanala a avancé dans ces sens que «les exportations de vanille connaîtront également une baisse en raison de son prix trop élevé. On constate ces dernières années que certains clients cherchent d’autres alternatives à la vanille  naturelle en raison de son prix et de la régression de sa qualité».

Riana R.

 

News Mada0 partages

Rallye motul : les Subaru en force, Boana et Miangaly en trombe

Les Subaru ont fait une véritable razzia hier lors de la première journée du rallye Motul, comptant pour la première manche du championnat de Madagascar.

Le couple Boana-Miangaly sur la Subaru E-Kopsport a réalisé le meilleur temps de la journée (5’29’’), à l’issue des 6,7 km de la première épreuve spéciale (ES) d’Ambohimanambola. Mais le premier résultat publié en ligne a mentionné que l’équipage vice-championne de Madagascar en titre a écopé d’une pénalité permettant à l’équipage Tahina-Tahiana (Subaru Impreza) de caracoler provisoirement en tête du classement en signant un temps de 5’35’’5. Mais dans le nouveau résultat posté tardivement, cette fameuse pénalité n’a pas été prise en compte. Du coup, Boana et Miangaly garde la pole position au classement provisoire.

Pour couronner une journée presque parfaite de la marque nippone, la troisième place est revenue à Frédéric-A.T (Subaru Impreza) à 9 secondes du leader.

Très attendu, le duel dans la catégorie T2M a souri à l’équipage Teddy-Sariaka sur Ford Ranger. Sixième du classement général, derrière les Subarus et autre Mitsubishi Evo 9 du duo Gérard-Mahents, le pick-up a damné le pion à ses grands rivaux, à commencer par Mathieu Andrianjafy sur une Nissan NP 300. Celui-ci pour son grand retour et pour son baptême de feu dans la catégorie a fait un début poussif. Son duo avec Tsiresy n’a réalisé que le 12e temps lors de l’ES1.

En tout cas, la journée inaugurale de la première manche de la joute nationale a souri à la majorité des équipages. Seuls trois d’entre eux ont quitté la compétition, dont Rina et Herz au volant d’une Mégane  après une sortie de route ainsi que Bobo Jr et Sylvie à bord d’une Toyota Celica à cause d’un problème de transmission.

Dans le vif du sujet

Le rallye Motul entrera dans le vif du sujet à partir de ce jour. Six ES de 78,2 km cumulés au menu des 37 concurrents encore en lice. Et seuls les équipages ayant mieux peaufiné leurs armes durant la trêve auront leur mot à dire.

Que ce soit chez les voitures légères  ou chez les pick-up, la course au sacre reste très ouverte. Ce classement provisoire risque d’être chamboulé à l’arrivée de cette journée sulfureuse.

Naisa

Les ES de la 2e journée

ES2 : Talata Morokay-Ambohitrandriamanitra (7,60 km)

ES3 : Ambohitrandriamanitra-Merikanjaka (11,50 km)

ES4 : Merikanjaka-Talata Morokay (20 km)

ES5: Talata Morokay-Merikanjaka (20 km)

ES6: Merikanjaka-Ambohitrandriamanitra (11, 50 km)

ES7: Ambohitrandriamanitra-Talata Morokay (7,60 km)

Les ES de la dernière journée :

ES8 : Ambohibohangy (6,750 km)

ES9 : Masindray (6,420 km)

ES10 : Anjeva terrain foot (6,420 km)

ES11 : Ambohimanambola-Jirama (6,750 km)

 

News Mada0 partages

Libertalia festival : la musique malgache très attendue à l’international

Le festival Libertalia bat son plein actuellement à Nosy Be en visant le même objectif, celui d’exporter les artistes malgaches sur les scènes internationales. Sur ce point, Gilles Lejamble a annoncé qu’il existe une réelle attente de la musique malgache à l’étranger. Interview…

*Les Nouvelles : Pourquoi avez-vous choisi de délocaliser le festival à Nosy Be ?

– Gilles Lejamble : Si on avait décidé de l’organiser à Antananarivo, cette cinquième édition serait annulée, à cause de la situation politique, l’insécurité… Ainsi, nous avons eu la bonne idée de le délocaliser à Nosy Be qui répond aussi à tous les bons critères, entre autres la météo, la plage…Désormais, la prochaine édition se tiendra encore ici à Nosy Be.

* Et par rapport aux autres festivals à l’affiche à Nosy Be, qu’est-ce qui différencie Libertalia ?

– Effectivement, il existe plusieurs grands festivals qui se déroulent dans l’Ile aux parfums, tels que Somaroho, Donia, Nosy Be Jazz Festival, Nosy Be Symphonie festival… Cependant, par rapport à ces diverses activités musicales, le nôtre est un festival de découvertes, c’est-à-dire que notre objectif n’est pas la quantité, en attirant des milliers de spectateurs, mais plutôt la qualité, en présentant des jeunes talents, qui méritent d’être soutenus, et les exporter sur le marché international.

* C’est-à-dire…

– Durant les premières éditions, nous avons déployé beaucoup d’efforts pour attirer les professionnels de la musique au festival. Ensuite, grâce à des groupes émergents tels que The Dizzy Brains, ou encore Kristel, qui tournent et cartonnent actuellement dans plusieurs grands pays, ils commencent à s’intéresser aux artistes malgaches. Certains ont déjà réservé pour la prochaine édition. De plus, les artistes malgaches sont réputés pour leurs talents et leur créativité et se font remarquer en participant à divers concours internationaux. Nous espérons donc, que durant cette édition, d’autres groupes malgaches sortiront du lot et seront aussi sur la route de ces deux groupes.

* Cette année, vous avez invité une dizaine d’artistes internationaux…

– Au fait, nous choisissons minutieusement ces chanteurs étrangers pour leur créativité et leur originalité, afin qu’ils inspirent nos artistes malgaches.  Il y a quelques années, nous avons invité, par exemple Nova Stella, un groupe japonais. Sa musique a séduit Kristel qui a, par la suite, fusionné le rock et l’électro. Et le résultat est surprenant, le groupe fait bonne impression à l’étranger. Youri Lenquette, photographe et ancien journaliste spécialisé dans la musique rock, a même annoncé qu’il trouve une valeur musicale exceptionnelle chez ce groupe de rock. Cette année, nous avons invité, entre autres, la Chinoise Cha Cha, un DJ plein d’innovation dans le style électro.

Holy Danielle

 

News Mada0 partages

Tennis – BMOI premium challenge : que la bataille commence !

Le jour J est arrivé ! Le Country club va ouvrir la saison, ce jour, à l’occasion du 6e tournoi BMOI Premium challenge qui va réunir une centaine d’amateurs de la petite balle jaune. Les organisateurs viennent effectivement d’annoncer les différents tableaux dans plusieurs catégories.

Sur un air de retrouvailles ! La 6e édition du tournoi BMOI Premium challenge promet de belles bagarres, ce jour et demain, sur les courts du Country club à Ilafy. Le président Josoa Rakotonindriana vient d’annoncer la liste définitive des inscrits ainsi que la programmation des rencontres dans les différentes catégories : père/fils, dames, hommes groupe titanium et steel.

Dans le premier tableau, Loïc et Rivo Rakotondrasata seront opposés à Quentin et Fréderic Gautier, la famille Chevillard affrontera Jean-François Court et Leopold, la paire Elazzouzi rencontrera le duo Flippo, Thomas et Tiana Rasamimanana croiseront la raquette avec Elie et Stéphane Bruno, …Autant de participants qui sont habitués au rendez-vous du Country club depuis l’intégration de cette formule au Premium challenge. Dans le groupe hommes titanium, Alain Rakotobe fera équipe avec Manantsoa Ramiandrisoa pour affronter Nicolas Cabrera et Bertrand Ficini au premier tour.

Quant à Nantenaina Rakotobe, un visage à ne plus présenter dans les différentes compétitions au sein du Country club, il bataillera aux côtés de Tovo Rakotondrafara pour faire face à Andry et Liva Ratovelo. Dans le groupe Steel, Stéphane Rajaonson et Eric Lavergne vont ouvrir le bal face à Rais Bouka et Fabien Girard. En tout cas, ce 6 e BMOI Premium challenge n’est que le prélude d’une saison acharnée car le Country club compte encore organiser trois autres compétitions cette année.

Rojo N.

 

News Mada0 partages

Basket-N1B dames : rien n’est encore perdu

Quatre ligues sont en course pour l’obtention des trois tickets vers la N1A ! En fait, à l’issue des quarts de finale à Toamasina hier, chacune des quatre ligues, que sont Analamanga, Vakinankaratra, Analanjirofo et Atsinanana, aura une équipe qualifiée en demi-finales.

Les deux formations victorieuses des demi-finales de ce jour valideront directement leur montée dans la division reine tandis que les perdantes s’affronteront lors de la petite finale et le vainqueur rejoindra les deux premières équipes dans l’élite.

Rien n’est acquis pour les formations en course. Elles joueront leur va-tout dans le dessein de figurer dans la première division, à l’image de Méga d’Atsinanana qui a réalisé l’exploit d’écarter sur son passage en quart de finale COSPN2, dans un duel fratricide entre deux formations de la ligue hôte.

MB2All est aussi dans la mêlée ! Composée d’une grande partie de la sélection nationale U18 de la saison dernière, cette équipe a démontré de quoi elle est capable. Ankaratra de Vakinankaratra et ABBS Analanjirofo jouent également dans le même registre que leurs adversaires respectives. Absentes de la N1A dames depuis des lustres, Atsinanana et Analanjirofo aborderont les demi-finales sous un angle bien différent.

Naisa

Programme des demi-finales N1B dames :

MB2All (Analamanga)-ABBS (Analanjirofo)

Mega (Atsinanana)-Ankaratra (Vakinankaratra)

Résultats des quarts de finale :

MB2All (Analamanga)-CBBT (Analamanga) : 76-48

Ankaratra (Vakinankaratra)-Fandrasa (Haute Matsiatra) : 78-48

ABBS (Analanjirofo)-Ascut (Atsinanana) : 62-49

COSPN2 (Atsinanana)-Mega (Atsinanana) : 39-37

 

News Mada0 partages

Jazz@tohatohabato : le festival gravit un nouvel échelon

Ils seront plus d’une bonne vingtaine de musiciens à fouler les planches de Jazz@tohatohabato, qui rempile pour sa 8e édition, du 30 mai au 3 juin, dans la capitale.

«Lieu chargé d’histoires, l’escalier d’Antaninarenina fut autrefois un point de rendez-vous des souverains et leurs sujets. Aujourd’hui encore, des milliers de personnes empruntent cet escalier au quotidien. Cet endroit compte également de nombreux commerces. C’est cet esprit de rencontres et de partages que nous avons toujours mis exergue, d’autant que le jazz a toujours été perçu comme un outil éducatif,  un vecteur de paix, d’unité, de dialogue et de coopération renforcée entre les peuples», argumente Fidy Rabearisoa, du comité d’organisation.

Jazz kids fera office d’inauguration de l’événement, mercredi prochain, à la Tranompokonolona Analakely, à l’occasion de laquelle, de la musique bien structurée, du travail acharné et du plaisir à partager seront les mots d’ordre. S’ensuivra le jour suivant le Jazz VIP, qui mettra sous les feux de la rampe la crème de la crème, au Louvre Antaninarenina.

Comme à l’accoutumée, Jazz Quartier sera à la rencontre du public, ce 1 juin. Mahamasina et Antsonjombe seront les lieux de rendez-vous. Jazz Street investira tout l’escalier d’Antaninarenina et la journée de 3 juin constituera le summum du jazz@tohatohabato.

Dans un contexte sociopolitique plus ou moins tendu dans la capitale, la commune urbaine d’Antananarivo a donné son feu vert pour le bon déroulement de cette manifestation résolument culturelle. «En définitive, rien ne devrait s’opposer à l’épanouissement de l’art et de la culture», a affirmé Patrick Ramihone Andriamisa, directeur de la culture et vie communautaire au sein de la CUA.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Erix : une nouvelle étoile à suivre de près

Son nom reste encore inconnu du grand public et pourtant, Erix a déjà plus d’un tour dans sa poche. De son vrai Heritianarijaona, Erix était en fait le «Kopi kole» de Do Rajhonson en 2014. Actuellement, il a créé son propre groupe en adoptant le genre zouk love.

Cette année, l’artiste a décidé de lancer sérieusement sa carrière en solo. «Actuellement, j’ai déjà une douzaine de morceaux qui sont déjà prêts et un clip qui circule sur les réseaux sociaux et les ondes locales. A ce propos, je ne suis pas pressé de les présenter au grand public, je préfère les peaufiner avant de les diffuser», a annoncé Erix. Et récemment, il a sorti deux morceaux intitulés «Mbola ho avy» et «Ny anao efa tara».

Erix a eu l’ambition de devenir chanteur dès l’âge de 15 ans. «Mais chaque chose en son temps», a-t-il précisé. C’est après sa participation à cette émission télévisée que sa carrière artistique à commencer à décoller. Depuis, des grands chanteurs, tels que Ariane ou encore Do Rajhonson en personne, ont décidé de travailler avec lui.

«Il a un voix remarquable qu’il faut exploiter», a ajouté Don Rajhonson. Il a même partagé quelques scènes avec Njakatiana.

Holy Danielle

 

News Mada0 partages

IZA : l’art au service de la lutte anti-tabac

Faisant suite à la Journée mondiale sans tabac, célébrée le 31 mai, ce jour, l’association Iza organise un concours artistique à l’IKM Antsahavola, afin de sensibiliser et de responsabiliser le jeune public sur les méfaits du tabagisme.

«Les participants pourront exprimer leurs constats, leurs sentiments ou leurs vécus par la peinture, le dessin, la danse, le chant, le slam, la poésie ou encore le kabary. Ce sera une façon ludique d’intégrer les jeunes âgés de 14 à 21 ans dans la lutte contre le tabagisme vu qu’il faut effectuer des recherches, comprendre et se mettre à la place des victimes du tabac pour pouvoir mettre sur pied son œuvre artistique», a fait savoir Voary Velonjara, le numéro un de l’association Iza.

Le rôle premier de l’art sera de nouveau remis à sa juste valeur : «éduquer» puisqu’il servira de thérapie et de véhicule de vertu pour nos jeunes qui sont l’avenir du pays. Cet évènement sera aussi un tremplin pour les jeunes artistes en herbe d’être au devant de la scène et peut-être de trouver leur voie dans l’art.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Droits de l’homme Rappel à l’ordre au niveau de la police nationale

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et le secrétariat d’Etat chargé de la sécurité ont conjointement lancé officiellement, hier, au Cercle Mess à Antanimora, la remise des supports de communication de rappel sur le respect des droits de l’Homme auprès de la police nationale malgache.

Ces supports, composés d’affiches et de livrets, destinés aux 260 services et 10 800 agents, font référence au respect des droits de l’Homme dans quatre situations différentes, à savoir le rôle et le devoir de la Police envers la population, les droits des interpellés lors de l’arrestation et des interrogatoires ainsi que le cas de vindicte populaire.

Quant au livret, c’est l’adaptation en malgache du «Guide pour la conduite et le comportement des forces de police. Servir et protéger», un manuel qui a été déjà diffusé par le CICR partout dans le monde. Selon les explications fournies, les affiches devront être présentes dans chaque poste de police et le livret servira de manuel pour chaque agent.

«Il est important de sensibiliser chaque représentant de la Loi sur le meilleur usage de la force dans l’exercice de sa fonction, afin de prévenir les souffrances et de préserver la dignité humaine», a souligné le chef de la délégation régionale du CICR pour l’océan Indien, Perrine Louart. Il convient de noter que la concrétisation de ce projet a reçu le soutien de l’ambassade de Suisse à Madagascar.

Sera R.

 

News Mada0 partages

Analamanga : le parti Natiora interpelle

La population de la capitale vit sur des charbons ardents à cause de la dégradation de la situation qui prévaut actuellement. Fidèle à sa politique humaniste, le parti «Natiora» a décidé d’intervenir lors de son Assemblée générale ordinaire tenue à son siège d’Ambatomitsangana-Ankadifotsy, hier, pour temporiser la tension.

Les tensions subies par la population ont obligé le parti «Natiora» à réagir, selon les déclarations de son président national, Ni Rencho Mihari, au cours de l’Assemblée générale du parti, hier. Il a ainsi interpellé les parties prenantes à prendre les dispositions nécessaires pour préserver le volet humain dans le contexte qui prévaut.

Le bureau national du parti sollicite donc la Haute cour constitutionnelle (HCC) de trancher sur la requête déposée par les députés pour le changement pour apaiser la situation. Il a aussi conseillé une introspection objective au parti au pouvoir afin qu’il puisse prendre des décisions lucides et patriotiques dans l’intérêt du peuple qui l’a porté sur les fonts baptismaux.

Conformément à sa position centriste, le parti de Ni Rencho Mihari a exhorté les acteurs politiques à faire preuve d’honnêteté devant leurs partisans respectifs, qui attendent beaucoup de l’issue de leurs démarches pour sortir le pays de l’ornière. En application des théories de sa politique humaniste, le parti appelle également la population à prendre conscience des éventuelles conséquences de ses actes et d’éviter toute forme d’instrumentalisation dans cette situation déletère.

Jusqu’à preuve du contraire, le parti «Natiora» ne présentera aucun candidat à la présidentielle mais se déclare ouvert aux candidats répondant au profil qu’il a établi.

Manou

Tia Tanindranaza0 partages

Fampiasana solitanyMamono ny toekarena malagasy

Maro ireo mpandraharaha mpisehatra eo amin’ny tontolon’ny angovo nitondra vahaolana mikasika ny tsy fahatomombanany nandritry ny atrikasa mikasika ilay vina IEM natao tetsy amin’ny Carlton Anosy omaly.

Nivoitra tao anatin’ireo fanehoan-kevitra fa anisan’ny tena mitondra fatiantoka mihoapampana eo amin’ny toekarena malagasy ny fampiasana solitany na « Petrol ». Raha ny fanazavan’ny mpandraharaha iraisam-pirenena, Andry Ramaroson, misahana orinasa frantsay eto Madagasikara sy Kaomaoro, dia ampiasana solitany avokoa ny 76%-n’ireo famokarana eto amintsika kanefa isika tsy mamokatra solitany hatreto. Midika izany, hoy izy, fa miteraka fatiantoka io. Tsy voafehintsika koa ireo vola vahiny miditra eto amintsika. Vokatr’izany dia mihoatra ny 50% ny fantiantoka hita amin’ny famokarana ary mihoatra ny 30% ny amin’ny varotra. Mila mitady hevitra haingana hifehezana ireo fatiantoka ireo, hoy ny tenany. Nanamafy ny mpandraharaha misahana orinasa iraisam-pirenena frantsay ao Roumanie, Vonjy Andriamanga fa mila mampiasa herinaratra avokoa na ny tanàn-dehibe na ny Ambanivohitra raha tiana ny hamokatra bebe kokoa. Azo atao, ohatra, ny manangana ivo mpamokatra etona satria manana voajanahary isika. Toy izany koa ny ivo mpamokatra arina satria manana arina madio isika any Sakoa. Tsy adino ny famokarana herinaratra amin’ny alalan’ny menaka mavesatr’i Tsimiroro, hoy kosa ny tale jeneralin’ny Jirama (DGAE) teo aloha, Albert Ravelojaona.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Sehatra fambolena eto MadagasikaraTsy mahasahana ny 1% amin’ny hetra miditra akory

Omaly zoma 25 mey no natao ny fanaovana sonia fifanarahana fiaraha-miasa amin’ny sehatra tsy miankina sy ny fanjakana. Sahanala misy fikambanana 16 ahitana mpamboly lavanila miisa 1700 any amin’ny faritr’i SAVA sy ny NR Consult kabinetra ara-ketra ary ny sampandraharaha momba ny hetra no nanao ny fifanarahana.

 

 Tafiditra amin’ny politika fampidirana ny sehatra tsy ara-dalàna ho ara-dalàna ny fifanaovan-tsonia ary ireo mpamokatra lavanila amin’ny fikambanana Sahanala no hanome ohatra ny tantsaha rehetra amin’izany. Fantatra fa tena mbola ambany ny fandoavan-ketra amin’ny sehatra fambolena. Ankoatra ny tanjona ho fanaovana matihanina ny fihariana lavanila dia hisy fampiofanana sy fanaraha-maso amin’ireo tantsaha mba ho ara-dalàna amin’ny fandoavan-ketra izy ireo. Araka ny tatitry ny tale jeneralin’ny hetra dia ny fahasahiranan’ny tantsaha no tena antony tsy mampiraika azy amin’ny fandoavan-ketra na dia kely dia kely aza ny hetra takiana aminy. Nanome toky anefa izy fa raha mandoa hetra ny tantsaha any dia miverina amin’ny kaominina misy azy ny ampahany amin’ny hetra aloany. Hiteraka fampiroboroboana sy fampandrosoana any amin’ny toerana misy azy izany.

J. Mirija /Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

International Fair Tourism MadagascarHampiroborobo hatrany ny sehatra fizahantany

Omaly zoma 25 mey no nampahafantarina tetsy amin’ny Ofisy Nasionalin’ny fizahantany eto Madagasikara ny hetsika International Fair Tourism Madagascar andiany fahafito izay hotontosaina eny amin’ny Village Voara ny alakamisy 31 mey hatramin’ny alahady 3 jona 2018 ho avy izao.

 

 Mpisehatra matihanina amin’ny fizahantany maherin’ny 80 no hifandimby handray anjara amin’ny famelabelaran-kevitra mandritra ny 2 andro voalohany.  Mazava ho azy fa hitodika betsaka amin’ny tontolon’ny fizahantany ny lohahevitra horesahina. Anisan’izany ny géopolitika, ny resaka manodidina ny fampiantranoana vahiny, ny fizahantany mitodika amin’ny fanajana ny tontolo iainana (écotourisme). Hampiavaka ity hetsika ity ihany koa ny fahatongavan’ireo vahiny 4 manampahaizana amin’ny tontolon’ny fizahantany sy ny tontolo iainana hizara ny traikefany amin’ny mpitsidika. Ny 2 sy 3 jona kosa dia hatokana tanteraka ho amin’ny fampirantiana ny tolotra ara-pizahantany rehetra misy eto Madagasikara izay ahitana tranoheva  miisa 200.  Hanana solontena ao daholo ny  faritra 22 ary haneho ny mampiavaka azy ny tsirairay. Ankoatra izay, hisy fanentanana maro samihafa ho fampahafantarana ny fahaiza-manaon’ny Malagasy haingoan’ireo mpanakanto tahaka an-dry Vilon’Androy, Rakoto Frah Junior ary ireo solontenan’ny firenena Afrikanina Tatsimo nasaina manokana. Ilaina ny hetsika sahala amin’izao ho fampiroboroboana hatrany ny sehatra fizahantany izay hananantsika tombony sady tokony hampiditra vola be ho an’ny firenena. Maro ireo firenena efa lasa lavitra tamin’ny fampandrosoana tamin’io sehatra io ary tsy tokony ho latsa-danja amin’ireny i Madagasikara satria manana ireo toerana sy harena maro mampiavaka azy.

Tsiry

   

Tia Tanindranaza0 partages

Mpandraharaha lavanilaTsy ampy matihanina

Tokony hampiroborobo ny toekarena malagasy ny fandraharahana lavanila eto amintsika, hoy ny tale jeneralin’ny hetra, Louri Garisse Razafindrakoto, saingy olana ny tsy fahampian’ny matihanina eo amin’io seha-pihariana io.

Antony nanatontosana ny fifanaovan-tsoniam-piaraha-miasan’ity sampana ity sy ny orinasa tsy miankina 2, Sahanala sy NR Consult tetsy amin’ny Colbert  Antaninarenina io omaly mba hampidirana hatrany ireo tantsaha amin’ny sehatra matihanina fa indrindra ireo mpandraharaha lavanila. Ny Sahanala vanille sy ny DGI no tena hifandray amin’ny tetikasa raha ny fanazavana satria tantsaha mpikambana ao anatin’izany federasionina izany miisa 1700 avy amina fikambanana 16 no omena fiofanana sy ny fomba fandoavan-ketra ary ny tombony azo amin’izany. Tanjona ihany koa, raha ny nambara hatrany, ny hampazava ny tamberina azon’ireo kaominina amin’ny alalan’ny fandoavan-ketra. Efa misy fikambanana miisa 68 ahitana mpikambana 3000 manerana ireo faritra 5 dia Menabe, Analamanga, Diana, Sava, Alaotra mangoro moa ity federasionina Sahanala ity.

J. Mirija/Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

CANAL + MadagascarHampita mivantana ny lalao rehetra amin’ny Mondial 2018

Nahazo alalana hampita mivantana ny lalao rehetra momba ny fiadiana ny tompondaka eran-tany ho an’ny taranja baolina kitra ny Canal + Madagascar. Any Rosia no hanatanteraka izany ny 14 jona ka hatramin’ny 15 Jolay ho avy izao, izany hoe haharitra iray volana.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

DadagabyEfa mba misy fivoarany ny toe-pahasalamany

Herinandro katroka anio sabotsy 25 mey no nidiran-dRakotomavo Gabriel na i Dadagaby, filoha mpanorina ny tarika Voninavoko tao amin’ny sampana fameloman’aina etsy amin’ny hopitaly HJRA Ampefiloha.

Tia Tanindranaza0 partages

Sendikan`ny sampandraharahan`ny hetraNametraka fitoriana eny amin`ny fitsarana ihany koa

Nanatitra fitoriana manafoana ny didim-panjakana izay manome alalana ho an`ny orinasa tsy miankina iray hamory ny hetra alaina amin`ny vahiny miditra eny amin`ny fadintseranana ny sendikan`ny sampandraharahan`ny mpiasan`ny hetra omaly.

 Taitra avokoa ireo mpiasan`ny sampandraharahan`ny hetra raha nahita ny didim-panjakana milaza famindram-pitantanana tamin`ny gazetim-panjakana ny alakamisy lasa teo. Nametraka fitoriana eny amin`ny fitsarana misahana ny ady amin`ny fanjakana izahay, hoy Rakotondramanana Christian, filohan`ny sendikan`ny sampandraharahan`ny hetra. Ny volana janoary lasa teo no nomena notantanin`ny orinasa tsy miakina iray ny famoriana ny hetra amin`ny teratany vahiny miditra eny amin`ny seranana. Marihina fa andraikitr’ireo misahana ny hetra hatramin`izay izany ary voarakitra ao anatin`ny lalàna fa izy ireo no mitaky ny hetra eny amin`ny seranam-piaramanidina sy seranan-tsambo amin`ny teratany vahiny miditra eto Madagasikara raha ny fanazavana hatrany. Nesorina tamin`ny sampandraharahan`ny hetra anefa io asa iray io ka nomena hotantanin`ny orinasa tsy miankina. Mifanohitra tanteraka amin`ny voalazan`ny fehezan-dalàna ankapoben`ny hetra ny fanomezana ny fitantanam-bolam-panjakana. Tsy mbola tara ny fametrahana io fitoriana io na dia nafenina tamin`ny sendikà aza ilay didim-pitsarana ka tsy nahafahan`izy ireo nitory mialoha, hoy ny filohan`ny sendikà. Mahavariana fa tsy no lazaina tamin`ny filankevitry ny governemanta io didim-panjakana io. Tonga niara-nanatitra ny taratasin`ady tetsy amin`ny fitsarana misahana ny ady amin`ny fanjakana etsy Anosy ny sendikan`ny sampandraharahan’ny hetra sy ireo  mpikambana ao amin`ny SSM na “Solidaritè syndicale de Madagascar”.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fivondronamben’ny fikambanana ho an’ny fanovanaMiantso ny filoha telo tsy hamaly ny fanasan’ny CFM

Nivondrona anaty vovonana iray ireo fikambanana 40 isa manohana ny tolon’ny fanovana tanterahina eny amin’ny kianjan’ny 13 mey. Nivoaka tamin’ny fahanginany izy ireo omaly ka nambarany fa tsy mahatoky ny fanelanelanana hataon’ny komitin’ny fampihavanana Malagasy intsony izy ireo (CFM).

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina AlasoraHanao « service minimum » raha miha mafy ny tolona

Manoloana ny toe-draharaham-pirenena ankehitriny dia nilaza ny ben’ny tanànan’ny kaominina ambanivohitra Alasora,

Marc Ramiarinjatovo fa tsy manakana izay te hanohana ny hetsika tarihin’ireo solombavambahoaka miisa 73 ao amin’ny kaominina izay hiadidiany. Mikasika ny resaka mandeha ny amin’ny fitaomana ireo ben’ny tanàna ho eny amin’ny Coliseum ny sabotsy izao ihany koa dia nilaza izy fa malalaka amin’ny safidiny ny ben’ny tanàna rehetra. Amin’ny maha lehiben’ny fivondronan’ireo ben’ny tanàna ao amin’ireo kaominina 65 eto Analamanga hiadidiako, hoy izy, dia te hanamafy izany aho. Ato ho ato raha miha mafy izay tolona izay sy ny toe-draharaham-pirenena dia mpiandry raharaha na « service minimum » ihany no hisy eo anivon’ny kaominina mba ho fanajana ny safidin’ny tsirairay.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

PolitikaManomboka mandranitra ady ny olon’ny HVM

Nikoropaka sy may volon-tratra avy hatrany ny ao an-dapa sy ireo manodidina manoloana ny toe-draharaham-pirenena ankehitriny. Ahiana hafana ny fifandonana eo amin`ny fitondrana sy ny mpanohitra raha amin`izao fivoaran-draharaha izao.

Mihazakazaka ny haka ny fon`ny vahoaka ny antoko HVM anio ary hampiseho ny heriny amin`ny depiote ho an`ny fanovana etsy amin`ny Coliseum Antsonjobe. Tsikaritra tato ho ato fa manomboka mandranitra ady amin`izay ny olon`ny HVM. Ohatra, nandritra ny famelabelarana arahina adihevitra momba an’ilay vina IEM nataon’ny filohan’ny tetezamita teo aloha Andry Rajoelina tetsy amin`ny Hotely Carlton, dia nisy andian`olona maro nilanja sorabaventy manoloana ity hotely ity. Nilaza izy ireo fa tsy mankasitraka ny fanakorontanana misy eto amin'ny firenena satria fantatr'izy ireo fa ao anaty efitrano ao ny lehiben'ny fanakorontanana eto amin`ny firenena. Ohatra ny lasa kilalaon-jaza ny raharaham-pirenena ary hita fa vonjitavanandro ity fitondrana ity fa tsy misy zavatra maty paika. Raha ny lojika, rehefa tapin-dalan-kaleha toy izao dia na mitady vahaolana matotra na milavo lefona. Ity fitondrana ity anefa tsy mba manana ny maha izy azy noho izy ireo tsy mahafehy ny fiainam-pirenena. Rariny raha mangataka ny fialan’ingahy Rajao tsy misy hatak’andro ny olona satria tena tsy mendrika ho filoham-pirenena intsony. Very fihinanana kosa ireo mpomba an`ny HVM ka manao izay fomba rehetra hijanonany eo amin`ny fitondrana. Vola sy fampiasana hery izany sisa fa resabe fotsiny ny hiresaka sy hanao dinan’ny fandraisana andraikitra hataon`ny HVM. Hotsarain`ny tantara anio izay tena mahery amin`ny depiote 73 sy ny depioten’ny HVM.

Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Depiote ho an’ny fanovanaHahazo 5 minitra isan’andro ao amin’ny RNM sy TVM

Nangotraka ny hetsika teny amin’ny kianjan’ny 13 mey omaly, izay nitohy tamin’ny alalan’ny diabe nihazo ny foiben’ny haino aman-jerim-panjakana TVM sy RNM teny Anosy.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tolona ho an’ny fanovanaHihamafy hatrany ny hetsika

Fanapahan-kevitra politika no azo hilazana ny didin’ny HCC tamin’ny famaliana ny fitorian’ny depioten’ny fanovana mikasika ny fitoriana noho ny fanitsakitsahana lalàmpanorenana. Anisan’ny nivoitra ny tsy nananganana ny Fitsarana tampony na ny HCJ (Haute Cour de Justice),

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitondrana HVMMiaiky fa mahazaka olona ireo depiote 73

Ben’ny tanàna miisa 1 000 miampy parlemantera 57, ombam-bady aman-janaka sy izay olon-kafa hafarany isam-paritra no hamenoan’ny fitondrana HVM ny Coliseum Antsonjombe anio.

Tsy tsiahivina intsony ireo fahafaham-baraka nahazo ity antoko ity tamin’ireo famoriam-bahoaka notontosainy teto Antananarivo nanomboka ny volana aprily teo no ho nankaty fa ny mahatsikaiky kosa ankehitriny dia ny fiaikeny fa mahazaka olona ihany ireo depioten’ny fanovana miisa 73 etsy amin’ny kianjan’ny 13 mey. Tokony hajanona, hoy izy ireo, raha fintinina ny voalazan’ny solontenany tamin’ny herinandro ny hetsika eo amin’ity kianja ity. Midika izany fa tsapan’izy ireo ihany fa mahavita mampikatso ireo masinim-pandraharahana eto amin’ny firenena « izay depiote miisa 73 ». Tsapan’izy ireo ihany koa fa maro mpanara-dia ireto depiote ireto matoa misy izany.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fitsanganan’ny fitsarana avoRavalo sy Rajao no ho dosie voalohany

Nandeha ny feo fa tokony ho tontosa omaly ny fianianan’ireo mpitsara 11 mianadahy hikambana ao anatin’ny fitsarana avo na ny HCJ izay hany rafitra tokana afaka hitsara ireo filoham-pirenena.

 Tsy izay anefa no zava-nitranga fa dia namoaka didy ny amin’ny tokony handravana ny governemanta ao anatin’ny 7 andro ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana ary manainga ny filoham-pirenena, Hery Rajaonarimampianina, hanangana ny governemantan’ny marimaritra iraisana. Heverina fa mbola ho sarotra ny hahatomombana ny fitsanganan’ity HCJ ity satria tsy maintsy haharitra ny fotoana hametrahan’izy ireo ny fomba fiasany. Eo ny lafiny lalàna fehizoro tokony hamaritra izany. Ny fifidianana birao, ny fandrafetana rafitra isan-karazany, ny famaritana tetibola sy ny hafa koa. Dosie tokony hotsaraina voalohany ao anatiny kosa ny raharaha Marc Ravalomanana na ny 7 febroary sy ny raharaha Hery Rajaonarimampianina izay miompana amin’ny resaka fampitsaharana ny filoha na « decheance » sy ny tsy nananganan’ity farany ny HCJ ara-potoana. Ireo raharaha ireo no nisy nametraka fitoriana hatreto. Mampahatsiahy ny nahazo ny filohan’ny FMI teo aloha, Dominique Strauss-Khan (DSK) sy ny filoha frantsay teo aloha Nicolas Sarkozy ny fipoitran’ireto raharaha ireto satria raha tsiahivina dia niainga tamina resaka fanolanana izay novinaniana ho fandrika ihany no nahazo an’i DSK tamin’ny fotoan’androny no niitatra tany amin’ny fifongarana dosie hafa. Ny an’i Nicolas Sarkozy kosa dia nandrasana ho tafala filoha mihitsy izy vao nifongatra ny dosie. Raha ny zava-nitranga omaly anefa dia hita fa nampiseho sary ho nalaina ny hitsara ny filoham-pirenena ny fitsarana malagasy ka mety ho antony tsy nahatafatsangana ny HCJ.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sendikan’ny mpiasan`ny M2PATEMitaky ny fananganana governemanta teknisianina

Manoloana ny krizy eto amin`ny firenena dia mbola manamafy hatrany ny fiombonamben`ny mpiasan`ny M2PATE fa mitokona 100% ireo sampandraharaha eo anivon`ity minisitera ity manerana ny Nosy.

 

Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanapahan-kevitry ny HCCVao miha hiteraka krizy

Nivoaka omaly zoma 25 mey tokony ho tamin’ny 6 ora hariva tao amin’ny tranonkalan’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) ny fanapahan-kevitra mitondra ny laharana 18-HCC/D3, valin’ny fitorian’ny depiote nangataka ny fialan’ny filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina noho ny fanitsakitsahana lalàmpanorenana isan-karazany,

ENCADRE

Raha tsy misy fifanarahana politika vita ato anatin’ny 10 andro, dia mihatra amin’ny antsipirihany ity didy ity. Mampahatsiahy ny zava-nisy tany amin’ny taona 2015 nitakian’ny depiote ny fanalana ny filoha ihany satria namoaka vahaolana avy hatrany ny HCC, izay nambaran’ny depioten’ny fanovana moa tany aloha fa tokony hitsara amin’ny alalan’ny lalàna fa tsy mamoaka vahaolana hafa. Andrasana ny fanapahan-kevitry ny eny amin’ny 13 mey.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

NY RADO RAFALIMANANA

Nitory teny amin’ny zandary misahana ny heloka bevava ilay rangahy 52 taona nodarohan’ny mpiambina an’i Ny Rado Rafalimanana. Koa satria io farany dia nanatri-maso sady nanao teny mahery tamin’ilay rangahy,

FAHAFATESANA NISESISESY TAMINA ORINASA

Voatery nampodiana ny mpiasan’ny orinasa afaka haba KARINA etsy Tanjombato omaly. Ny antony dia ny fisian’ny fahafatesana nifanesy tao amin’ilay toeram-piasana. Nisavorovoro ny sain’ny mpiasa izay mbola nisy torana maromaro koa, nanoloana izany ary nitarika ny fanapahan-kevitry ny mpitantana ny orinasa mba hampijanona ny asa omaly. Voalohany no nitranga ny toy izao tao amin’ity “zone franche” ity.

TOMPONA HOTELY VOATAFIKA

Moto sy vola no nalain’ireo jiolahy izay nanafika tompon’ny hotely vary mitsangana iray ao amin’ny tsenam-bokin’Ambohijatovo. Ilay rangahy dia voatery naiditra hopitaly rehefa tsy nahatsiaro tena noho ny daroka nahazo azy. Tsiahivina koa fa nofatorana izy dia nariana tao anaty tatatra tetsy Analakely ary ny olona no nahita azy ny ampitson’ny fanafihana. Efa misy mpanara-maso ny fivezivezen’ny vola koa izany hatrany anaty tsena rehetra any.

VOAY TENY ANOSY

Nisahotaka ny teny amin’ny manodidina ny farihin’Anosy omaly. Ny antony dia ny fahitana voay kely tao anatiny ka niakatra ny moron-drano. Nifanenjehana sy noezahina nosamborina ity biby ity. Ny tena mampiahiahy ny olona dia ny hoe sao dia misy reniny ao anatin’io farihy io ka mety hiakatra an-tanety koa. Feno olona mipetraka mantsy eo amin’ny moron-drano ary loza manambana avy hatrany ho azy ireo ity zava-nitranga ity.

HO FENO MPITANDRO FILAMINANA

Ho feno mpitandro ny filaminana anio na etsy amin’ny kianjan’ny 13 mey na etsy amin’ny Coliséum. Ny antony dia satria ahiana hifanena ireo olona marobe izay samy miaro ny tolony ka ahiana hisy ny ady an-trano. Amin’ny lafiny iray dia fandranitana ity hataon’ny HVM ity. Raha antoko Hendry sy mpitondra Hendry dia tokony hahatsapa avy hatrany fa tsy ny famoriam-bahoaka (karamaina ny ankamaroany) no vahaolana. Mainka koa izany hiteraka korontana ary dia ho tompon’andraikira hatra ny mpitondra.

HIONGOTRA IREO MINISITRA HVM

Ao anatin’ny fito andro no hananganana ny governemanta hiaraha-mitantana hikarakara ny fifidianana. Vita hatreo ny amin’ireo minisitra nikambana tamin’ny governemanta HVM toa an’i Rolly Mercia izay anisan’ny nandranitra ny olom-pirenena, indrindra ny mpanao gazety sy ny fahalalahan’ny asa, ka nahatonga izao krizy politika izao. Handrandrain’ny tontolon’ny haino aman-jery koa ny fanajanonana avy hatrany ny karatra maha matihanina ny mpanao gazety izay nataony kanefa tsy manara-dalàna, izay kasainy havoaka amin’ny alatsinainy ho avy izao.

FAKANA AN-KERINY KARANA

Omena tambiny sy valisoa izay rehetra manome vaovao momba ny fakàna an-keriny an’i Navage Veldjee, tompon’ny orinasa Veloptic izay nisy naka an-keriny tetsy Soavimbahoaka ny alin’ny alakamisy teo. Hatramin’ny omaly dia tsy nandrenesam-baovao momba ity heloka bevava izay efa mpahazo ny karàna ity.

Tia Tanindranaza0 partages

Champions League UEFAHotontosaina anio alina any Ukraine ny famaranana

Anio sabotsy 26 mey 2018 alina manomboka amin’ny 10 ora latsaka fahefany ora eto Madagasikara no hantanterahana any amin’ny kianja olimpikan’i Kiev any

Tia Tanindranaza0 partages

Baolina kitra - Ligin’AnalamangaHisy indray fanolorana amboara anio sabotsy

Taorian’ny fiafaran’ny fifaninanana fiadiana ny ho tompondakan’Analamanga eo amin’ny baolina kitra sokajy D-1 ka nanolorana niavaka ny amboara hoan’ny ekipan’ny Elgeco Plus tamin’ny sabotsy heriny teo, 19 mey 2018 tetsy

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety « SCHOOL TOURNAMENT 3x3 »Hanomboka anio sabotsy 26 mey etsy Mahamasina

Ekipa miisa 80 avy amin’ny fianarana 28 no handray anjara amin’ilay fifaninanana Basikety « School Tournament 3x3 » karakarain’ny Fmbb na ny Federasiona Malagasin’ny Basket-Ball.

 

 Nozaraina ho « zône » roa izy ireo ka ny andiany voalohany dia anio sabotsy 26 mey 2018 no hiatrika ny fifanintsanana etsy amin’ny kianja ivelany Mahamasina. Eo amin’ny U 18 G dia ahitana ekipa 12 nozaraina 4 « poules » x 3. Ny U 18 F dia ekipa 8 nozaraina roa « poules » x 4. Ny U 15 G dia ekipa 12 nozaraina 4 « poules » x 3 ary ny U 15 F misy ekipa 4 « poule » tokana. Ny andiany faharoa kosa dia amin’ny sabotsy heriny 2 jona no hiatrika ny fifanintsanana ka ny ekipa 6 voalohany avy amin’ireo dingana roa ireo no hiatrika ny dingana famaranana hotontosaina ny sabotsy 16 jona 2018.

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety « SCHOOL TOURNAMENT 3x3 »Hanomboka anio sabotsy 26 mey etsy Mahamasina

Ekipa miisa 80 avy amin’ny fianarana 28 no handray anjara amin’ilay fifaninanana Basikety « School Tournament 3x3 » karakarain’ny Fmbb na ny Federasiona Malagasin’ny Basket-Ball.

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Kintan’ny Fanatanjahantena Malagasy Ratovolala Claude50 taona niainana ny sehatry ny ady totohondry

Mpanao ady totohondry kalaza izay 50 taona niainana tao anatin’ity taranja ity no vahinintsika ao anatin’ny pejin’ny Kintan’ny Fanatanjahantena anio sabotsy 26 mey 2018 ka hisaorana etoana ny nanekeny niresadresaka fohy tamin’ny gazety Tia Tanindrazana nampahafantafantatra ny mikasika azy.

 

Ny fiangaliana ny taranja rugby à XV tao amin’ny klioban’ny As Ptt sy ny taranja ady totohondry tao amin’ny Bca na Boxing Club Ankadifotsy no tena nampalaza an-dRatovolala Claude na i Me Ratovolala tamin’ny ankapobeny. Tamin’ny taona 1968 ny lehilahy no niditra tao amin’ity klioban’ny Bca ary tao amin’ny sokajin-danja 51 kg na ny « Mi-mouche » no filaza azy tamin’izany. Ny taona 1969 izy dia efa voahosotra ho tompondakan’Antananarivo ary niakatra ho « novice » na sokajin-danja 54 kg avy eo ka mbola voahosotra ho « vice champion’Antananarivo » indray. Rehefa niakatra ho « vedette » dia niangaly ny sokajin-danja 57 kg na ny « plume » ary teo dia voahosotra ho tompondakan’i Madagasikara im-betsaka. Marihana fa ny sokajy « Mi-mouche » sy « débutant » dia ny fiadiana ny ho tompondakan’Antananarivo ihany no azon’izy ireo atao fa ny sokajy “vedette” ihany no mahazo miatrika ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara.

20 taona no naha mpilalao ady totohondry an-dRatovolala Claude ary tsy niala tao amin’ny klioban’ny BCA mihitsy izy tamin’izany. Mpifanandrina mavitrika taminy ry Razanakolona René sy Zozo ary ry Moïse. Tamin’ny taona 1989 no nijanonany tsy niakatra ringa intsony. 30 taona kosa izay no niofony ho mpanazatra ary tao amin’ny ekipan’ny BCA ihany ary efa nanazatra ny ekipam-pirenena malagasy ny taranja ady totohondry ny tenany ka anisan’ny efa notarihany, ohatra, ry Razanakolona Claude, Randrianjanaka Elie sy Rabenarivo Lalaina. Hatreo ihany aloha ny zava-bita notantarainy tamin’ny Tia Tanindrazana fa amin’ny fankalazana ny faha-50 taona niainany teo amin’ny sehatry ny ady totohondry hataony tsy ho ela no hampanantenany fa hamoahana ny zava-bitany rehetra.

Manambady ary niteraka vavy 1 sy lahy 4 Razanakolona Claude ka ireto farany dia samy niangaly ny ady totohondry avokoa ary efa samy voahosotra ho tompondakan’i Madagasikara avokoa. Ny vavy moa tamin’ny fotoanandrony tsy mbola nisy niakatra ringa teto amintsika ka nijanona ho mpanohana fotsiny ity vavy tokany ity.

Nitondra fahafinaretana ho ahy tanteraka ny nanaovako sy nampahalaza ahy teo amin’ny taranja ady totohondry, hoy i Me Ratovolala, ary niezaka aho hatramin’izay ka hatramin’izao mba ho modely alain’ny tanora mpandimby tahaka ka rehefa mampita ny traikefa amin’izy ireo aho amin’izao dia tena miakatra eo ambony ringa mihitsy manoro an’izay tokony hatao. Mbola nitondra fahasalamana ho ahy koa ny niangaliako nanao ady totohondry sady nandrindra ihany koa ny fiaimpiainanako andavanandro. Nahafahako nifandray tamin’olona marobe ary anisany nanampy ny fahitafidirako niasa tao amin’ny Paositra Malagasy. Ny ady totohondry ihany koa no nahafahako nahita tany maro tany ivelany tany toa an’i Afrika Atsimo, Alzeria, Egypte, Maurice, Maroc, Moscou...

Ny taranja ady totohondry amin’izao fotoana izao ny fijeriko azy dia somary mihendanja kely satria tsy ampy finiavana sy fifantohana ireo tanora miangaly azy noho ny zava-misy iainana ankehitriny.

Ny torohevitra azoko hatolotra azy ireo dia ny hoe : aoka hanaraka tsara amin’ny an-tsakany sy an-davany ny toromarika homen’ny mpanazatra ianareo ary tokony hitandrin-tena fatratra mba hampateza ny « forme » ananana fa izaho izao efa 66 taona nefa mbola mpanazatra am-perinasa ary aoka hitozo tsara amin’ny fanazara-tena ara-dalàna sy tsy tapaka. Fadio ny miaraka amin’ny namana mety hitarika amin’ny fiainana tsy mendrika.

Nanangona sy nandrindra : Ntsoavina Evariste

Ratovolala Claude

Tia Tanindranaza0 partages

HAFARI MalagasyHitety faritra hanentana momba ny rafitra fokonolona

Hitety faritra hanentana momba ny rafitra fokonolona ny fikambanana HAFARI Malagasy. Raha araka ny fanazavan’ny filoha nasionaliny Rafanomezantsoa Jean Nirina omaly dia ny fiverenana amin’ny rafitra fokonolona ihany no hahafahana mampandroso ny firenena.

Midi Madagasikara0 partages

5ème Edition du Trail de l’Ile Rouge : Un métissage international

Le peloton de la cinquième édition du Trail de l’Ile Rouge prendra la route en direction de l’Ouest de Madagascar le samedi 02 juin 2018.

Une vingtaine de participants composera ce peloton aux multiples couleurs : France, Brésil, Russie, Australie  et … Madagascar. En effet, Manoa sera le challenger malgache invité par l’organisateur l’agence MahayExpédition. Mais il ne sera pas le seul Malgache à en débattre sur les étapes de ce Trail, car pour la seconde année consécutive, la Banque officielle du Trail de l’Ile Rouge a inscrit 45 de ses salariés sur l’étape de Betafo, première des 6 étapes que compte cette épreuve. Tout au long des 6 étapes qui se dérouleront entre Betafo et les Tsingy de Bemaraha, l’organisateur a décidé d’impliquer les populations locales en invitant à chaque fois 5 coureurs des villages traversés. Cela promet de belles bagarres en perspective quand au connaît le fort potentiel des athlètes malgaches sur les épreuves de course à pied. Un trail qui se veut solidaire à l’image de l’éthique de  l’agence MahayExpédition, organisatrice de l’épreuve, Solidaire et Responsable en faveur des plus démunis. C’est dans cette optique que trois axes de solidarités ont été développés cette année. L’association Fitsinjo sera à nouveau aidée par MahayExpédition grâce à l’appui de deux de ses partenaires et sponsors : Socolait (fournisseur officiel) et JB (Sponsor). Ce seront donc des kits de produits laitiers et de céréales qui se seront offerts aux 450 enfants de cette association basée à Antsirabe. Par ailleurs, les coureurs étrangers apporteront des dons en matériels qui seront offerts à la Fédération Malgache d’Athlétisme et enfin, des dons numéraires seront offerts à la fondation Manantena parrainée par le partenaire officiel, le Groupe Cap Sud.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara0 partages

Kidnapping Karana à Ampasampito : La victime Navage Veljee reste introuvable

Jeudi 24 mai vers 19 heures, un Français d’origine indienne a fait l’objet d’un acte d’enlèvement à Ampasampito. Appelé Navage Veldjee et âgé de 46 ans, la victime est membre d‘une famille propriétaire de grands magasins de la capitale. Sa femme et lui se trouvaient près du magasin Gamo quand les ravisseurs s’en sont pris à eux. Selon toujours les informations, les bandits- dont le nombre n’est pas déterminé- se sont servis de la voiture du couple pour transporter le mari, puis ils ont libéré l’épouse en chemin. Jusqu’à hier, Navage Veldjee reste introuvable. Suivant de près cette affaire, le responsable de la communication du Collectif des Français d’origine indienne à Madagascar affirme que jusqu’à la fin de l’après-midi d’hier, la famille n’a reçu aucune demande de rançon. L’affaire se trouve actuellement entre les mains de la Cellule mixte d’enquête auprès du Toby Ratsimandrava à Andrefanambohijanahary.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

La contre offensive du régime est lancée

Après avoir longtemps tergiversé, les partisans du régime ont décidé de réagir. Depuis une semaine, ils ont multiplié les interventions médiatiques pour ne plus laisser le champ libre aux 73 députés du changement. Après le 21 avril, on avait l’impression qu’ils semblaient totalement désemparés. Les critiques et les dénonciations de toute sorte faites sur la place publique semblaient les  avoir  mis en état de sidération. Lentement, mais sûrement, la défiance envers le régime s’est installée. L’idée de la  déchéance du chef de l’Etat s’est installée. Le rassemblement organisé, aujourd’hui au Coliséum d’Antsonjombe est un des moyens trouvés pour regagner le terrain perdu auprès de l’opinion. La méthode qui a fait ses preuves dans le passé laisse sceptique les observateurs. Les manifestants de la place du 13 mai ne dérogeront pas à  leurs habitudes et vont faire une démonstration de force le long de l’avenue de l’indépendance. Cette semaine a été également marquée par le forum de l’IEM qui réunit des personnalités et experts venus de tous les horizons et qui, durant deux jours, a dessiné les perspectives d’avenir de la grande île. Les propos tenus par les intervenants montrent que la voie du développement  est ouverte pour la  grande île et que l’on peut s’y atteler. Ce projet, l’ancien président de la transition, Andry Rajoelina le porte et il va le présenter lors de la prochaine élection présidentielle.

D’une semaine à l’autre, l’actualité internationale change très vite de visage. Les projecteurs s’étaient braqués, il y a une dizaine de jours, sur les événements sanglants ayant marqué l’installation de l’ambassade américaine à Jérusalem.. Aujourd’hui, on est passé à autre chose. C’est l’annonce par Donald Trump de l’annulation du sommet avec Kim Jung Un qui fait la une de tous les médias. Elle survient après les différentes déclarations du leader nord coréen très critique vis-à-vis des Américains et des Sud Coréens décidés à faire des manœuvres communes. Cette décision du président des Etats-Unis ne surprend plus les observateurs qui se sont habitués à ses revirements.

La réélection de Nicolas Maduro au Venezuela est fortement contestée par la communauté internationale qui dénonce de  multiples irrégularités dans les votes. Le leader vénézuélien n’en a cure et affirme qu’il a été élu démocratiquement. Il a remporté l’élection avec 70% des suffrages exprimés, mais avec un taux de participation de 41%. Henri Falcon, son rival malheureux, réclame un nouveau scrutin. 14 pays d’Amérique du sud ne reconnaissent pas la victoire du président vénézuélien.

Cette semaine a été également marquée par la visite d’état du président Emmanuel Macron en Russie.  Son homologue russe lui a réservé les mêmes fastes que lors de leur rencontre en France. Le chef d’état français avait reçu ce denier à Versailles. Il a été accueilli par le président russe au palais Constantin de St Pétersbourg. Les deux dirigeants ont eu un long tête à tête. Il a été précisé que leur dialogue a été franc et direct. Ils n’ont éludé aucun sujet et ont reconnu qu’ils avaient des points de divergence, mais cela n’empêche pas la cordialité de leur relation.

Le régime a compris qu’il commençait à perdre la partie face aux opposants du régime. Sa contre offensive est donc lancée, mais on se demande si elle n’est  pas trop tardive. La population semble s’être détachée du pouvoir et elle n’est pas prête de se laisser convaincre par les arguments présentés. On verra aujourd’hui quelle audience a encore ce dernier.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Etudes françaises et francophones internationales : Sortie de promotion(s) hier

M. Ravelosaona Manana, notre correcteur possède maintenant son Master2 en Francophonie et Relations internationales.

Trois promotions en Licence et Master sont sorties hier pour la Mention Etudes Françaises et Francophones (MEFF) de la Faculté des Lettres et Sciences humaines (FLSH) de l’Université d’Antananarivo. La cérémonie s’est déroulée au Conaco Lettres à Ankatso.

 Master international. Nous signalerons en particulier la promotion « Santatra » composée d’étudiants en M2 du Master international en Francophonie Plurilinguisme et Médiation interculturelle(FPMI). Cette promotion « Santatra » est parrainée par Son excellence Malik Sarr, Directeur du Bureau régional de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Notons que ce master international FPMI, dont la première promotion a été lancée en 2012, est co-diplômé avec l’Université de Rennes II. Depuis son lancement en 2012, le master FPMI a été intégré à la MEFF, dont le Chef de département est actuellement Magali Nirina Marson. La première promotion de ce master compte 24 étudiants, dont notre correcteur, Ravelomanana Ravelosaona, qui a soutenu son mémoire de Master2 en Francophonie et Relations internationales, le 12 avril dernier, avec mention Très bien. Notons par ailleurs que quatre filières sont proposées au sein de ce cursus, à savoir : Francophonie et Relations internationale (FRI), Plurilinguisme et Interculturalité (PI) et Interculturalité et Entreprise (IE).

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Seranam-piaramanidina Ivato : Teratany kaomorianina tratra nampiasa pasipaoro hosoka

Teratany kaomorianina iray no voasambotry ny pôlisy misahana ny sisin-tany teny amin’ny seranam-piaramanidina Ivato ny talata lasa teo. Pasipaoro roa karazana no teny aminy, iray misoratra aminy ara-dalana tanteraka avy any amin’ny Nosy Kaomoro ary ny iray pasipaoro frantsay izay misoratra amina olon-kafa. Tamin’ny fotoana handeha hiondranany any Frantsa, raha avy any Kaomoro, no tra-tehaka ity ranamana ity.  Araka ny fanadihadiana nataon’ireo pôlisy misahana ity raharaha ity dia any Marseille no tena tanjony. « Araka ny fitantarany hatrany dia pasipaoro kaomorianina no nentiny nivoaka ny seranam-piaramanidina tao Moroni, ary rehefa hiditra an’i Madagasikara vao nampiasa ny pasipaoro frantsay, io ihany koa no saika nentiny hivoahana an’i Madagasikara ho any Marseille. Marihina fa samy nahitana “cachet de départs” milaza ny fialany tany Comores ny 21 mai 2018 daholo ireo pasipaoro frantsay sy comorien ireo. Tsy nahitana “Visa de sortie” kosa io pasipaoro comorien io niala tany Comores ». Tsy fantatra hatreto izay tena heviny amin’ity mody nakaty amintsika ity, izay vao hiondrana any, dia avy eo mampiasa pasipaoro tsy azy akory. Voalazany mantsy fa efa voavidy mialoha ny tapakila « Moroni-Tana-Marseille » ary teratany vahiny mitovy aminy ihany no nanamboatra sy nikarakara ny fandehanany. Nankinina avy hatrany amin’ireo pôlisy misahana ny fanadihadiana manokana moa ny raharaha ary efa manao ny famotorana ireto farany amin’izao fotoana izao.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Syndicats des agents des impôts : Requête déposée auprès du Conseil d’Etat, hier

Les  membres des syndicats des agents des impôts ont déposé hier auprès du Conseil d’Etat une requête pour annulation du décret instaurant le système de visa électronique pour les étrangers (e-visa) et l’attribution de la perception du droit de visa à la société Amétis. Cette requête en annulation fait état que « la conception, le financement, la mise en place et l’exploitation du système sécurisé d’édition électronique de visas sont régis par une convention délégation de service public entre le ministère en charge de la sécurité publique et le délégataire, suivant la réglementation en vigueur. Toutefois, les bases de données générées par le système e-Visa demeurent la propriété de l’Etat. Elles font partie des biens de retour. A la fin de la convention, le délégataire est tenue de restituer la totalité des données en charge de la sécurité publique». Wait and see.

Recueillis par Dominique R.  

Midi Madagasikara0 partages

Farihin’Anosy : Nahitàna zanaboay hoe ?

Nisahotaka ny mponina teny amin’iny faritra Anosy sy ny manodidina iny omaly. Nisy nilaza mantsy fa hoe nahitàna zana-boay, tao amin’ny farihin’Anosy. Niely vetivety foana teo ilay vaovao ka fotoana vitsy dia nitangorona ny olona. Zava-mahatalanjona tokoa, tsy dia fahita firy raha ny eto an-drenivohitra ny hoe « rano misy voay » fa indrindra ny hoe ranon’Anosy nisy izany biby izany. Teto anefa na dia samy niezaka naniratra ny masony aza ny rehetra dia tsy nahatazana n’inona n’inona akory. Ireo nilaza fa nahita anefa dia nanamafy tokoa fa nahita zana-boay tao amin’ity farihin’Anosy ity. Ka nisy sa tsy nisy ity biby ity ? Tsy mbola nisy hatreto tompon’andraikitra nanamarina na nandiso izany vaovao izany. Raha tsiahivina tokoa ny tantara tany aloha tany dia tsy vao izao akory no nisy ity filazàna fa misy voay ny ranon’Anosy ity. Efa tany amin’ny repoblika voalohany tany ho any no niatombohan’ity resaka ity. Tamin’izany fotoana izany, araka ny angom-baovao, dia nentin’ireo tompon’andraikitra, hampitahorana ireo olona mpaka trondro amin’ity farihy ity io resaka io. Fakàna trondro izay voarara tamin’izay ary mbola manan-kery hatramin’izao. Raha ny resaka voay teto an-drenivohitra indray, ankoatry ny eny amin’ny valan-java-boahary eny Tsimbazaza dia efa nisy nilaza ihany koa fa nahitàna izany tamin’iny ranon’i Mandroseza iny, volana maromaro lasa izay.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Farihan’Anosy : Mitangorina ny olona fa misy voay ao anaty rano

Anisany toerana manome endrika ny renivohitra ny farihan’Anosy. Omaly  dia nisy olona nitangorina teo amin’io faritra io. Nandeha ny feo fa misy voay ao anaty rano. Zavatra tsy dia fahita firy izany ary araka ny fantatra dia tamin’ny repoblika voalohany no nisy farany izany. Tsy mahagaga raha toa ka taitra ny olona manoloana ity zava-nitranga ity ka nametra-panontaniana hoe fa misy inona?

R.D

Midi Madagasikara0 partages

Anosizato : « Garde du corps » nidaroka olona

Efa mipetraka ny fitoriana eo anivon’ny zandary misahana ny fanadihadiana ny raharaha heloka bevava. Ilay kandidà ho filoham-pirenena – raha tsy misy ny fiovàna – no notorian’ilay olona voalohany. Ny 24 martsa lasa teo ny olona iray, mpandraharaha tsotra, dia nifanao fotoana tamin’ny rangahy iray izay tokony hanome vola azy, raha araka ny filazany. Tao amin’ny toeram-pivarotan-tsolika iray teo Anosizato no natao ny fotoana. Rehefa tonga teo tokoa ilay mpandraharaha ka niditra tao amin’ny “boutique” dia hitany tao ity mpandraharaha izay niaraka tamin’ny mpiaro miisa roa. Avy hatrany dia nanidy ny varavarana izo io raha vao tafiditra ilay olona. Teo dia nisy vava nataon’ny olona ity taminy, fitakiam-bola, raharaha efa iadivany sy ilay mpandraharaha eny amin’ny fitsaràna izany, raha araka ny fanazavana azo. Tsy vitan’ny resaka anefa ny raharaha fa nisy fampiasan-kery. Nitsangana ireo mpiambina roa lahy ary nidaroka avy hatrany no sady niteny ratsy. Voahisy totohondry ary rehefa latsaka tamin’ny tany dia nohitsakitsahina ilay rangahy ka tsy tafarina intsony. Izany rehetra izany dia teo imason’ny kandidà hatrany, ary notananan’ny ankilany hatramin’ny farany tamin’ny fitoriany. Raha tsy nisy olona sendra niditra ka nahafantatra ilay rangahy izay efa (52 taona) nitsirara tamin’ny tany dia asa izay mety ho niafarany. Naka sary tamin’ny findainy ireo “garde du corps” roa lahy ary mbola nanao farateny talohan’ny nialàn’izy ireo teo an-toerana, ka niarahany tamin’ny kandidà izay nitondra fiara 4X4 mena. Izany rehetra izany dia voarakitra anaty horonan-tsary avokoa satria nisy “camera de surveillance” ilay toerana. Maro ny fahavoazana ara-batana nahazo ilay olona ary nohamarinin’ny mpitsabo ara-taratasy rahateo izany.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Guide du week-end

# « Ny hiranay fahiny » au CCESCAIls ont fait leur temps. Leurs chansons ne sont plus d’actualité, mais qu’importe, ils étaient et resteront des légendes de la musique tananarivienne. Pour tout ce qu’ils ont accompli, Best Pro a décidé de leur donner l’occasion de ressentir à nouveau cette sensation de bonheur et de plénitude sur scène. Leur donner cette opportunité tant qu’il est encore temps, avant qu’il ne soit trop tard. Demain après-midi, Gaston Andrianony, Biry, Henri Ratsimbazafy et Salomon animeront donc « Ny hiranay fahiny » au CCesca!# L’humour sous toutes les coutures au ColiséumOn ne change pas une formule qui gagne. Pour la fête des Mères, LH Pro propose donc « fetin’i maman’ty ». Un évènement qui rassemble cinq des groupes d’humoristes les plus connus de la Capitale : Fou hehy, Francis goth, Zisy sy Lenina et Barhone. Pour cette 5e édition, Tsiky tsidika sera également là.Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

Documentaire : « Olombelona & fanahy » au Plaza Ampefiloha

Plus que quelques jours à patienter ! La projection en grande première de « Olombelona sy fanahy » de Mahon Andoniaina se fera ce 29 mai au Plaza Ampefiloha. Parti sur des études orientées vers des questions existentielles qui définissent le rôle de la société dans l’éducation, dans la formation de la mentalité et dans la construction de la vie d’un être humain, ce documentaire de 1h 35 mn est à découvrir absolument. Résultant d’une recherche dans les quatre coins du monde qui a duré huit ans, «Olombelona sy ny fanahy» aborde des sujets qui, dans la société malagasy restent parfois tabous, se limitant à des superstitions ou d’une simple croyance. Pour le découvrir, rendez-vous ce mardi 29 mai au Plaza Ampefiloha.Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

Festival Libertalia à Nosy-Be En avant la musique !

Ça y est ! Tous les yeux des mélomanes sont braqués sur Nosy Be. Depuis hier, le festival de musique actuelle prend ses marques sur la plage de Madirokely.

En voilà une cinquième édition bien partie ! Une grande scène, une bonne dizaine d’artistes d’ici et d’ailleurs, des producteurs des quatre coins du globe ; et la grande famille du marché de la musique dans un même endroit, tout ce beau petit monde vit au cœur même du festival Libertalia à Nosy Be. Hier, le rideau est levé lors de la soirée mémorable à l’Heure Bleue Madirokely. La cérémonie s’est déroulée en présence des artistes et de plusieurs producteurs sans oublier le grand public. Les jeunes talents à l’instar de Loharano, mais aussi des artistes confirmés dont, Kristel ont animé en live pour donner un avant-gout de la grande soirée de ce soir. Exportation. D’après Gilles Lejamble, fondateur du festival, « si l’idée de délocaliser le festival à Nosy Be a été une décision qui remonte à il y a six mois, c’était surtout pour cultiver plus de convivialité entre artistes et professionnels dumarché. L’idée consiste surtout à mettre ce monde dans une ambiance plus décontractée et favorable aux artistes » avance-t-il. Car l’objectif premier du festival est de tenter d’exporter les artistes malgaches ailleurs que dans le marché national et celui de la diaspora. Effectivement, ces derniers temps, les producteurs internationaux savent qu’à Madagascar, il y a un épanouissement artistique de grande envergure, mais ce n’est pas leur travail de défricher ces talents à la source. Et c’est là qu’intervient le festival Libertalia pour être une plateforme de découverte artistique et un lieu de rencontre. Ce soir, la grande scène accueillera huit artistes issus de quatre pays dont la Chine, La Réunion, Maurice et Madagascar, le grand moment tant attendu !Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Football- Cosafa Cup : Malgaches et Mauriciens dans le même hôtel

Les Barea sont arrivés à 1h du matin en Afrique du Sud. Un très long périple qui passait par Nairobi totalisant 8h de vol auxquelles on ajoute 3h de route pour rallier Limpopo et la maison d’hôtes le Miami Lodge qui avait déjà servi lors de la Coupe du Monde de 2010.

Un site de très bonne facture en fait que les Barea partagent avec le Club M mauricien  avec de la bonne manière. Logique, car on entend souvent dans la cour de l’hôtel cette formule des Mauriciens lorsqu’ils disaient « Manier korek ».

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

La fin de la crise envisagée

Le verdict de la HCC concernant la requête de déchéance du Président de la République a  le mérite d’apaiser le climat de tension actuel. Les députés du changement n’ont pas eu gain de cause, mais une voie de sortie de la crise est aménagée. Le premier ministre de consensus qui sera nommé par le Président de la République et le gouvernement mis en place auront la charge d’arrêter avec le CENI d’arrêter la date d’une élection anticipée. C’est une décision qui permet de sortir de l’impasse dans laquelle le pays se trouvait.

La fin de la crise envisagée

Les membres de la HCC ont jugé selon le droit et ils ont rendu un verdict qui respecte totalement la Constitution. Ils considèrent fondés les arguments présentés par les plaignants, mais ils ont rendu un verdict qui n’humilie pas totalement le Président de la République. Mais la finalité est la même. Ce dernier ne dispose plus des pouvoirs qu’il s’était attribué auparavant. Les acteurs politiques ont donc eu gain de cause. Les élections vont donc être organisées sans interférence. Le jeu démocratique est maintenant ouvert. Reste à savoir quelle sera la réaction des manifestants de la place du 13 mai. On saura ce qu’il en est ce matin. Mais une longue campagne d’explication devra être faite pour apaiser les esprits. Derrière cette décision, on sent quand même une influence politique. Elle résulte certainement d’un accord longuement négocié. A présent, l’on attend la suite des événements. Le régime qui est toujours en place peu traîner des pieds et retarder les échéances prévues. Mais les citoyens vont être vigilants et suivre l’attitude du chef de l’Etat. Ce dernier est lié par cette décision de la HCC. On ne sait pas aussi quelle suite sera donnée au mouvement des députés du changement. Ces derniers vont certainement continuer à mobiliser la population. Cependant une page est maintenant tournée. La crise est, on l’espère, résolue.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Champion’s League au HDA : Real vs Liverpool en finale ce soir

L’ambiance foot sera au rendez-vous ce soir au HDA !

Ce samedi, la planète football sera centrée à Kiev, la capitale d’Ukraine pour la finale 2018 de la Ligue des champions entre le Real de Madrid et Liverpool FC. Un choc de titans entre ces deux grands clubs qui devra s’en découdre pour remporter la prestigieuse « Coupe aux grandes oreilles». Les Madrilènes, tenant du titre, visent un 13ème sacre avec en prime, un Zinedine Zidane, entraineur emblématique qui établira un record de 3 titres d’affilée. De l’autre côté, les « Reds » de Liverpool ont retrouvé l’époque de Steven Gerrard avec des attaquants redoutables comme le «Pharaon» Mohamed Salah et le Sénégalais Mané. En créant l’exploit, Liverpool pourrait ramener un sixième titre en Angleterre. Autant dire que le vainqueur restera dans l’histoire du ballon rond.

Le «Point d’Exclamation». Devant cette finale historique, l’Hôtel De l’Avenue (HDA) à Analakely adhère à cet esprit de Challenge. Etant un établissement à caractère culturel et sportif, HDA diffuse régulièrement les grands événements sportifs pour partager au public le goût du sport. Pour le mois de juin, la Coupe du Monde sera évidemment à l’honneur. On le sait, le football rassemble avant tout. Le public est ainsi invité au lounge bar du HDA le

« Point d’Exclamation » pour suivre en direct cette finale tant attendue. Une projection qui se fera sur triple écrans géants. Les supporteurs de chaque équipe finaliste sont ainsi vivement sollicités à venir nombreux. Pour ceux qui voudront se désaltérer avant le grand combat, une formule «Happy hour » est proposée de 17 à 20h. La soirée Foot débutera à 22h 45.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara0 partages

Institut Pasteur de Madagascar : 120 ans au service de la science et de la santé

En 120 ans, cet établissement sis à Ambatofotsikely s’est fixé un double objectif de contribuer, d’une part, à la prévention et au traitement des maladies et d’autre part, au développement économique, le tout, à travers des activités de recherche, de formation et de santé publique. 

1898-2018. L’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) célèbre cette année ses 120 années au service de la science et de la santé de la population à Madagascar. L’IPM, établissement scientifique privé malgache à but non lucratif,cette célébration a été placée sous le haut patronage du ministère de la Santé publique,Il est régi par une convention datant de 1961 qui lie l’Institut Pasteur de Madagascar et le gouvernement malgache.

Genèse au XIXè  siècle. L’histoire de l’IPM débute en 1898, une période durant laquelle Madagascar faisait face à plusieurs maladies infectieuses, dont la variole et la rage. Des vaccins existaient déjà à cette époque, mais le transport de Paris vers Madagascar les rendait inactifs, en raison de la durée du trajet. Le général Gallieni, gouverneur de Madagascar à l’époque décide, en mars 1898, de mettre en place un institut vaccinogène et antirabique qui fabriquerait des vaccins contre la rage et la variole. Sitôt cette structure mise en place et  confiée au Dr André Thiroux, médecin de marine et pasteurien, la fabrication de vaccins a débuté. En novembre 1898, les premières doses de vaccin antivariolique sont produites, ce qui a permis d’éradiquer la variole. Madagascar a été le premier pays à l’avoir éradiqué, en 1917.

La fabrication du vaccin antirabique a mis plus de temps, mais le 6 Janvier 1901, le service antirabique a ouvert ses portes. Une centaine de personnes ont pu être traitées. Depuis, la vaccination antirabique n’a jamais cessé à Madagascar. De nos jours, environ 6000 personnes sont prises en charge gratuitement par le centre de traitement antirabique de l’IPM chaque année. L’Institut Pasteur ne produit plus de vaccin antirabique, mais achète et distribue 35.000 flacons de vaccins par an aux 30 centres antirabiques qui dépendent du ministère de la Santé publique.

L’année de création de l’Institut coïncide également avec l’arrivée de la peste à Madagascar, dont le premier cas a été diagnostiqué à Toamasina le 24 novembre 1898. A partir de cette époque, l’IPM n’a cessé d’effectuer des travaux de recherche et de participer à la lutte contre cette maladie. En 2017, l’IPM s’est fortement mobilisé au côté du ministère de la Santé publique dans la lutte contre l’épidémie de peste qui a sévi dans la Grande Ile (diagnostic biologique, participation à la surveillance épidémiologique, fourniture de tests de diagnostics rapide aux centres de santé…).

 De nos jours… Si à ses débuts, l’IPM ne comptait qu’une dizaine d’employés, son personnel est aujourd’hui composé de 550 personnes dont 95% de Malgaches. L’IPM compte 9 unités de recherche – où plusieurs pathologies sont étudiées, dont la peste, la tuberculose, le paludisme, la résistance aux antibiotiques, la bilharziose, la grippe et la poliomyélite – et 10 centres et laboratoires nationaux et internationaux. Citons également les services proposés à la population. Le plus connu du public est sans doute le Centre de Biologie Clinique, un laboratoire d’analyses biomédicales polyvalent. L’IPM propose également les services du Laboratoire d’hygiène des aliments et de l’environnement, œuvrant dans la surveillance des risques sanitaires liés à l’alimentation, des eaux et de l’environnement ; et du Centre de Vaccinations Internationales, qui assure les vaccinations recommandées à Madagascar et exigées pour les voyages internationaux. Les revenus générés par ces activités payantes servent à financer les activités de formation, de recherche et de santé publique de l’IPM.

Hanitra R.