Les actualités Malgaches du Samedi 25 Août 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara12 partages

Ambovombe-Androy : L’ancien directeur du BNGRC s’est enfui avec le 4×4

La passation de service entre les directeurs régionaux entrant et sortant du Bureau National de la Gestion des Risques et Catastrophes devait se dérouler le vendredi 24 Août après -midi. A force d’attendre, le nouveau directeur s’est rendu compte que finalement, l’ancien ne voulait pas encore se séparer de la Land-Cruiser. Il ne s’est même pas donné la peine de se présenter à la passation, et il a pris la poudre d’escampette.Charles Raza, (correspondant à Toliara)

Midi Madagasikara8 partages

Forêts Mikea : Les associations paysannes pour la valorisation des ressources

« Gily, un leader paysan Mikea qui veut capitaliser et partager les acquis » (Photo Anastase)

Les ressources naturelles sur place ne sont pas suffisamment valorisées, alors qu’elles devraient  d’une manière rationnelle, servir d’alternatives pour un développement durable et sortir la population de la précarité.

Les communautés des  forêts limitrophes du parc national Mikea dans la commune rurale de Basibasy, district de Morombe, région Atsimo-Andrefana, constatent que leurs intérêts ont été peu pris en compte ou tout simplement ignorés lors de la mise en place du parc national Mikea, et a demandé la mise en place d’une gestion durable.

Le contexte illustre que les forêts de Bahidy et de Bekiseny sont exposées à de multiples menaces anthropiques comme l’extension irrationnelle des terrains de culture de maïs, de la coupe illicite pour le bois de construction, de la déforestation pour le charbon. De même, les conditions agro-écologiques sont peu favorables.  La culture d’igname, la soie sauvage, l’apiculture dans le cadre d’un appui du projet ADAP (Appui pour le Développement des Aires Protégées) financé par la fédération genevoise de coopération, et mis en œuvre par l’Ong  Saha a permis à ces communautés villageoises de base de répondre à leurs aspirations, et apporter des innovations sur la mise en valeur de leurs ressources à travers des formations, des visites d’échange dont ces Mikea ont pu bénéficier.

Témoignage. Gily, un leader paysan Mikea et vice-président de l’association « Tseatseaka » de faire savoir que l’igname est un tubercule qui pousse à l’état sauvage dans ces forêts, et  que les essais entrepris pour la culture d’igname sur place ont été fort  concluants pour une production à grande échelle  et la production de semence, contribuant alors à la lutte contre l’insécurité alimentaire et à l’amélioration des activités génératrices de revenus pour ces paysans. Parlant de la filière soie sauvage, celle-ci peut être une source de revenus, parlant de production de cocons et de fil à soie, renchérit notre interlocuteur, et c’est une activité complémentaire des activités principales, comme l’agriculture, l’élevage. Enfin, l’apiculture, a poursuivi Gily, est une activité qui se pratique déjà, mais à l’échelle traditionnelle où il fallait impérativement abattre les arbres pour extraire du miel.  L’apiculture moderne présente d’énormes opportunités et qu’il est bon de partager, tout comme les autres membres de l’association, et d’inciter tout un chacun  à préserver les forêts et à mettre en valeur ces ressources naturelles.

CHAN MOUIE  Jean Anastase

News Mada6 partages

Président-candidat HERY Rajaonarimampianina: les inaugurations se suivent et se ressemblent

Une semaine jour pour jour, après son annonce de candidature à la présidentielle, Hery Rajaonarimampianina ne respecte pas déjà ce qu’il a déclaré.  Mauvaise foi et abus de pouvoir.  

L’agenda du Président-candidat Hery Rajaonarimampianina jusqu’à la fin de ce mois d’août au 6 septembre semble être trop chargé. Des semaines d’inaugurations d’infrastructures et de visites de chantiers ainsi que des séances de remise de certificat, la liste n’est pas exhaustive et toutes cérémonies officielles y passent et sont à profiter pour soigner l’image écornée du président, en mal de popularité après un mandat controversé et chaotique.

Il ne s’agit plus d’abus de prérogatives, mais d’un véritable outrage au principe de la neutralité de l’Etat, déjà martelé à maintes reprises par le Premier ministre, Christian Ntsay. Hery Rajaonarimampianina, figurant à la 14e place de la liste des candidats éligibles de la Haute cour constitutionnelle (HCC), bat carrément la campagne alors que les autres candidats sont encore au stade de la précampagne et de meeting avant l’heure.

Après une série d’inaugurations et d’apparitions publiques hier, ce jour, le Président-candidat sera attendu à l’hôpital militaire régional n°1 pour une autre inauguration. La semaine prochaine, Hery Rajaonarimampianina se déplacera à Nosy Be pour une double inauguration.

Hery R se contredit

Le 17 août dernier, le chef de l’Etat a officialisé sa candidature à sa propre succession. Et cette décision entraîne certaines dispositions comme sa démission le 7 septembre au plus tard, mais également l’annulation de toute inauguration au nom de la présidence de la République et de l’Etat qui garantit le principe d’équité et d’égalité de traitement entre les candidats.

« Désormais, je m’abstiendrais de diriger toute inauguration prévue», a-t-il annoncé devant ses partisans.

Normalement, en attendant son départ définitif du palais pour arborer enfin son statut de simple candidat, sa mission principale devrait se limiter à accorder des audiences aux  corps diplomatiques et aux nouveaux représentants résidents des entités internationales venus lui remettre leur lettre de créance.

Même après la validation de sa candidature par la HCC, Hery Rajaonarimampianina continue de plus belle de présider une série d’inaugurations. L’avis de la Haute cour constitutionnelle (HCC) à ce propos et les rappels à l’ordre du Premier ministre Christian Ntsay semblent rester lettre morte. Le mauvais exemple vient d’en haut.

Rakoto

News Mada3 partages

Trafic de bois de rose: le gouvernement et la Banque mondiale interpellés

Le gouvernement malgache, avec le soutien de la Banque mondiale, désire faciliter la vente des stocks de bois de rose. Transparency International – Initiative Madagascar (TI-IM) et l’Alliance Voahary Gasy (AVG) craignent qu’une décision de la sorte ne réactive les réseaux dormants du trafic et permette, comme par le passé, des transactions illégales sous couvert d’opérations autorisées.

Les chiffres tirés du rapport de la 67e session du Comité permanent de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (Cites), le 23 septembre 2016, montrent des stocks de 28.523 rondins de bois de rose saisis et de 274.111 rondins déclarés par des propriétaires privés. Des stocks qu’apparemment le gouvernement malgache, soutenu notamment par la Banque mondiale, veut liquider.

Lors d’une rencontre avec la presse, hier, à Analakely, pour la présentation des résultats d’une investigation sur le trafic de bois de rose à Madagascar, qu’ils ont menée avec le Projet d’enquête sur le crime organisé et la corruption (OCCRP), TI-IM et l’AVG s’interrogent «Pourquoi la Banque mondiale et d’autres partenaires techniques et financiers jouent-ils la complaisance avec l’Administration actuelle sur ce sujet alors que la déperdition d’un patrimoine mondial et l’avenir de toute une population sont en jeu ?»

De plus, TI-IM et AVG notent qu’en 2016, le gouvernement malgache s’est engagé à mettre en œuvre toutes les mesures recommandées par la Cites, concernant le commerce et la gestion des stocks de bois précieux. «L’une de ces conditions est de renforcer sensiblement les mesures de lutte contre l’exploitation forestière illégale, notamment par des saisies, enquêtes, arrestations, poursuites et sanctions. Cependant, à notre connaissance, aucune des sept recommandations formulées par la Cites n’a été suivie, sauf dans une certaine mesure, la partie F (inventaire des stocks). Cependant, il semble que cette recommandation n’ait été mise en œuvre que pour faciliter une éventuelle vente de ces stocks», expliquent-ils.

 Les réseaux continuent d’opérer

«Les réseaux continuent d’opérer et les mauvaises pratiques persistent». C’est ce que montre en effet l’OCCRP dans les résultats de cette investigation. Cet article de l’OCCRP remet en effet sous le feu des projecteurs un sujet qui semble avoir – volontairement ou non – été oublié de tous, alors qu’apparemment, les réseaux continuent d’opérer et que les mauvaises pratiques persistent.

Devant cet état de fait, TI-IM et l’AVG recommandent au Gouvernement de respecter ses engagements pris, entre autres, la réalisation des investigations et enquêtes attendues sur l’ensemble du dossier «bois précieux». Car, pour ces deux organisations, «faciliter le commerce illégal de bois précieux est un crime environnemental international auquel les auteurs doivent répondre devant les tribunaux».

Arh.

Midi Madagasikara3 partages

Dirigeants politiques : Tous dans le même sac

C’est une pierre jetée dans le jardin de tous ceux qui dénoncent les « politiciens ». Les révélations de Transparency International sur le trafic de bois de rose confortent les déçus du comportement de toute  cette classe politique qui a dirigé le pays, ces  dernières années. Parmi eux, il y a ces candidats à l’élection présidentielle qui affirment vouloir  développer le pays.  Dorénavant, c’est un nouveau regard  que l’on va porter sur ces dirigeants ayant malgré leurs dénégations, trempé dans ce trafic.

Dirigeants politiques : Tous dans le même sac

Le trafic de bois de rose  peut être considéré comme un crime envers la population malgache. Le pillage éhonté de ce patrimoine écologique cause un tort irréparable à notre pays. Depuis le milieu des années 2000, des forêts entières sont dévastées et leur exportation enrichit  des dirigeants sans scrupule.  D’immenses fortunes ont été amassées sans que la Justice intervienne. Malgré les condamnations de la  communauté internationale, le trafic a continué au su et au vu de tout le monde. Aujourd’hui, les noms des trois présidents qui se sont succédé au pouvoir  ces dernières années, sont cités par Tansparency International. Ils sont candidats à l’élection présidentielle de 2018. Cela devrait interpeller tous les citoyens qui veulent des gouvernants  à la moralité irréprochable. On attend de voir leur réaction s’ils sont mis sur la sellette par des journalistes inquisiteurs. On subodore que leur entourage va tout faire pour esquiver les questions embarrassantes.  Jusqu’à  présent, le problème du trafic de bois de rose n’a suscité aucune réaction de l’Etat. Une loi fut votée et un tribunal spécial a été mis en place, mais aucune peine n’a été prononcée. Le sujet va certainement être évoqué durant cette campagne électorale. On espère qu’il ne sera pas éludé par ces prétendants à la magistrature suprême se présentant comme des sauveurs de la nation.

Patrice RABE

Midi Madagasikara3 partages

PM Ntsay Christian : Tolérance zéro contre les fraudes électorales

Le PM a insisté sur la neutralité politique de l’Administration.

Le Premier ministre Ntsay Christian poursuit ses tournées en province. Il était hier à Mahajanga où il a rappelé que la priorité de son gouvernement est l’organisation d’ « élections crédibles dans un climat d’apaisement ». A cette fin, il a insisté sur l’importance de la fraternité, de la transparence, du patriotisme, du « fihavanana » et de la tolérance.

Vérification. En revanche, il a fait savoir que ce sera la tolérance zéro contre les fraudes électorales. La distribution de CIN se fera peu avant le scrutin. Le PM a déclaré que chaque candidat a le droit de vérifier les listes électorales. « Le nombre d’électeurs par bureau de vote ne dépassant pas les 700 ». Le locataire de Mahazoarivo de faire savoir que « le gouvernement se chargera de la mise en place d’une procédure de vérification minutieuse, afin de garantir la crédibilité et la sincérité du scrutin ». Et d’avertir que la corruption des électeurs n’est plus acceptable.

Leitmotiv. Le PM n’a pas manqué non plus de réitérer la nécessité de restaurer l’autorité de l’Etat ainsi que la confiance des gouvernés envers les gouvernants. En sa qualité de chef de l’Administration, il a également rappelé l’obligation de neutralité politique qui pèse sur les agents de l’Etat. « Aucun véhicule administratif ne doit être aperçu sur les lieux de manifestations politiques », a-t-il ordonné. En revenant dans la foulée sur son autre leitmotiv, à savoir, le caractère obligatoire des plaques rouges afin de mettre un frein à l’utilisation des voitures appartenant à l’Etat à des fins électorales. Un rappel à l’ordre lancé la veille à Ambanja et Nosy Be où le PM natif de la Région n’a pas perdu le Nord.

R. O

News Mada1 partages

Culturisme: Cap sur la réunion

Le bodybuilding malgache se prépare à aller à l’assaut de l’international ! A l’horizon, la Cup Of Titans à La Réunion le 27 octobre. Ce sera la première compétition à l’étranger de la saison pour les bodybuilders malgaches et qui marquera, par la même occasion, la fin des compétitions au niveau national.

En fait, la Commission malgache de bodybuilding (CMB), a finalement décidé de faire l’impasse sur l’édition 2018 du Body Perfect pour se focaliser sur les rendez-vous internationaux.

Cette décision a été prise afin de préserver les bodybuilders de tout amalgame entre eux et les «Gros bras», à l’heure où la pré campagne électorale bat son plein. Ainsi, à l’exception des athlètes en partance pour La Réunion, tels Jhon Mario Randrianarimanana, Fortunat Randrianomenjanahary sans oublier Tolotra et Rehozoe, les autres vont devoir se faire discrets.

D’ailleurs, la CMB a averti les bodybuilders affiliés qu’il faut toujours demander une autorisation avant de s’engager dans un événement, sans quoi ils risquent une sanction disciplinaire.

 

Naisa

News Mada1 partages

Ankazomanga Atsimo: trano 30 kilan’ny afo, omby efatra indray maty

Nijoalajoala ny afo teny Ankazomanga Atsimo, omaly maraina. Trano hazo sy trano biriky manodidina ny 30 isa mahery, indray levon’ny afo, hatramin’ny biby fiompy sasany aza, main’ny afo. Omby efatra indray namoy ny ainy…

Fifanjevoana, horakoraka, ranomaso, antso vonjy… Santionany amin’ny zava-nitranga nandritra ny haintrano teny Ankazomanga Atsimo akaikin’ny lalam-baovao, omaly, ireo. Trano eo amin’ny 30 isa mahery eo indray levon’ny afo (trano hazo sy trano biriky), isan’ireo may tamin’ity haintrano ity koa ny toeram-piompiana omby sy kisoa ary akoho amam-borona. Anjatony ireo fianakaviana traboina amin’ity loza ity. Tsy fantatra mazava ny niantombohan’ny afo fa araka ny fanazavan’ny renim-pianakaviana iray isan’ireo traboina, niainga avy ao amin’ny trano iray ny afo, teo akaikin’ny toeram-piompiana omby. Nijoalajoala ny afo ka nahazo ireo trano hazo rehetra teo amin’ny manodidina. Niezaka nanao izay ho afany tamin’ny famonoana ny afo ny fokonolona eo an-toerana, saingy nahery ny fitsokan’ny rivotra ka nampiitatra ny afo. Tonga haingana teny an-toerana ny mpamonjy voina nanampy tamin’ny famonoana ny afo. Ireo biby fiompy no navoaka haingana noho ny fiitaran’ny afo. Nisy maty tamin’ireo omby satria latsaka tao anaty rano sy kilan’ny afo. Naharitra ora maromaro ny firehetana. Tsy nisy kosa ny olona naratra na aina nafoy ankoatra ireo omby. Ny akanjo teny an-koditra sisa ny an’ireo traboina.

Trano miisa 15 koa nirehitra teny Ankasina…

Nifanindran-dalana tamin’io ny teny Ankasina, trano hazo miisa 15 koa indray nirehitra, omaly ihany. Traboina vokatr’izany koa ny fianakaviana maromaro. Tsikaritra fa nahazo vahana ny haintrano tamin’ity herinandro ity ary namoizana ain’olona hatrany izany. Teo ilay tranohazo nirehitra namoizana ain’olona telo mianaka teny Anjanahary II S, ny alatsinainy teo. Pitik’afo ny niantombohan’ny afo ka nampirehitra ireo trano hazo 10 teo an-tanàna. Teo koa ilay raim-pianakaviana namoy ny ainy nandritra ny haintrano nitranga teny Isoraka, ny alarobia teo. Tokony hojeren’ny fanjakana akaiky ny drafitry ny fanorenana tanàna eto an-dRenivohitra mba hisorohana ny loza mateti-pitranga toy izao. Tokony ho mailo hatrany koa ny tsirairay, indrindra ireo mipetraka amin’ny tranohazo satria mitera-doza goavana toy izao ny tandrevaka kely fotsiny.

J.C

News Mada1 partages

Mozea Quai Branly: hanokana ranty ho an’ny zavakanto malagasy

Hatokan’ny mozea Quai Branly, any Frantsa, ho an’ny zavakanto malagasy ny fampirantiana, hotanterahiny ny 18 septambra izao hatramin’ny voalohan’ny janoary 2019. Mandritra io fotoana io, miisa 360 ireo sanganasa notsongaina manokana noho izy ireo manan-tantara sy maneho ireo foko maro, mampiray sy mampiavaka ny Malagasy.

« Madagascar, l’art de la grande Ile » ny lohatenin’ny fampirantiana. Sambany, hatramin’ny taona 1946 noho mankaty, hisy hetsika hamariparitra indray ny zavakanto malagasy manontolo. Tsy afa-misaraka ny tantara sy ny zavakanto ary ny kolontsaina malagasy. Tsy vitsy anefa ny tsy mahalala azy ireo, eny, na ny tompony aza.

Tanjona, amin’ity fampirantiana ity, ny hampahafantatra izany rehetra izany, amin’ny alalan’ny sanganasa samihafa miampy antontan-kevitra. Ho hita ao avokoa ny zavakanto taloha sy ny ankehitriny, izay hizara sokajy telo lehibe: ny tantaran’ity Nosy ity, ny zavakanto amin’ny fiainana andavanandro ary ny zavakanto mifamatotra amin’ny fiainana ara-panahin’ny Malagasy.

Heverina fa zava-dehibe ny hetsika toy izao. Noho ny fahamaroan’ny tanora, hatramin’ny lehibe koa aza, tsy mahalala ny hasarobidin’ny zavakanto malagasy, irariana ny hitohizan’ny fampirantiana eto an-tanindrazana.

Landy R.

Midi Madagasikara1 partages

Une campagne électorale qui risque d’être mouvementée

La HCC a finalement fixé à 36 le  nombre de candidats autorisés à participer à l’élection présidentielle.  Tous les poids lourds politiques font partie de la liste publiée. Le train-train de la campagne électorale va continuer pour  deux des principaux concurrents qui ont pris une longueur d’avance sur les autres.  Ce duo ne pourra  cependant pas se complaire dans le face-à-face qu’ils ont organisé jusqu’à présent, puisque d’autres larrons vont entrer dans la bataille. L’ancien président Marc Ravalomanana entre en lice aujourd’hui avec son premier grand meeting à Mahamasina. On pourra mesurer enfin la véritable audience de ce dernier à l’aune de l’affluence au stade municipal. Ses partisans sont décidés à montrer leur ferveur à celui auquel, ils ont toujours manifesté leur confiance.  La présence de Didier Ratsiraka dans cette course à la magistrature suprême va  enrichir le  débat qui va avoir lieu  durant cette  campagne. Cependant, le débat va aussi  s’enrichir des propositions de ceux qui sont appelés à tort ou à raison les petits candidats. Dans ce contexte, le communiqué de Transparency International s’apparente à un pavé dans la mare. Il incrimine trois anciens présidents qui participent à cette élection présidentielle. Lors de la conférence de presse donnée hier matin, la représentante de  cette organisation a cité leurs noms.  Ces révélations vont donner encore plus d’intérêts aux échanges qui vont avoir lieu dans les prochains jours.

Sur le plan international, la réélection du président sortant Ibrahim Boubacar Keita au Mali, bien qu’elle ait été annoncée officiellement, ne calme pas la contestation de l’opposition. Cette dernière emmenée par le rival malheureux d’IBK, est décidée à ne pas céder. Les félicitations de nombreux chefs d’Etat  au nouveau chef d’Etat  ne désarment pas la fronde qu’elle mène dans tout le pays.

Le Vénézuela est un pays en ébullition depuis la série de mesures autoritaires prises par son président  Nicolas Maduro.  La plus contestée est la mise en circulation d’une nouvelle monnaie décidée pour sauver une économie à la dérive. Le bolivar fort est remplacé par un bolivar dit « souverain ». L’opération consiste à supprimer cinq zéros à l’ancien bolivar. Le  nouveau billet correspond à  100.000 forts.  La situation se complique encore plus avec la répression organisée contre les leaders de l’opposition. Des dizaines de milliers de Boliviens  ont décidé de fuir et essayent de se réfugier au Brésil voisin.

Donald Trump s’empêtre de plus en plus dans les affaires politico-judiciaires. Ses derniers démêlés avec son ministre de la Justice font la une de la presse américaine. Ce dernier ne veut pas interférer dans le cours de la justice et il affirme que  « les actes de son ministère ne seront pas influencés par des  considérations  politiques ». L’attorney général  des  Etats-Unis James Sessions a refusé d’intervenir dans les affaires de l’ancien avocat du locataire de la Maison Blanche, Jeff Cohen et de son  ancien directeur de campagne Paul Manafort  qui, pour sauver leur peau, ont décidé de charger leur patron.

Lentement mais sûrement, on avance dans le processus électoral. La campagne à venir risque d’être mouvementée, mais elle peut nous réserver des surprises. Des révélations comme celles faites par Transparency International risquent de perturber la stratégie mise en place par certains candidats. Beaucoup de choses peuvent changer avant le premier tour de l’élection  présidentielle.

Patrice RABE

Midi Madagasikara1 partages

Kidnapping ao Maevatanana : Tsy avelan’ny vadiny hiditra an-tsehatra ny zandary

Tsy eto an-drenivohitra irery intsony no misy kidnapping. (sary tahiry)

Manao fanamiana miaramila ary manao satroka miaramila miloko mena (béret rouge), fisaloratry ny tafika an-tanety, ny telo tamin’ireo jiolahy nanao fakàna an-keriny tao Maevatanana 2. Nobatain’ireo toy ny omby ilay ramatoa 36 taona, mpandraharaha, ary nentina an-tongotra nizotra mianatsimo atsinanana raha niala teo Ambodimanga-Betsiboka. Ny harivan’iny ihany dia fantatra fa niantso ny vadiny ireo mpanao kidnapping ary nangataka vola mitentina 250 tapitrisa ariary mba ho takalon’ny ain’ilay ramatoa. Omaly dia nandà tanteraka ilay rangahy ny mba tsy hidiran’ny mpitandro ny filaminana an-tsehatra amin’ity raharaha ity, izany dia mba ho fiarovana ny aim-badiny. Manana aretina “asthme” ilay ramatoa ary izany no isan’ny tena hatahorana raha toa ka maharitra ny fitazoman’ireo jiolahy azy. Niezaka niditra an-tsehatra ihany koa ny prefe tao an-toerana saingy tsy nanaiky hatramin’ny farany ilay rangahy vadin’ny nalaina an-keriny. Dikan’izany dia mizotra any amin’ny fanarahana ny baikon’ireo jiolahy izay efa niantso sy nandrahona ny raharaha ankehitriny. Miisa 12 ireo jiolahy izay nitondra basim-borona dimy. Vao maraina dia efa raikitra ny fitondràna ilay olona nalaina an-keriny niala teo an-tanàna ary dia natao an-tongotra izany. Nandalo teo amin’ny barazin’ny mpitandro ny filaminana teo amin’ny tanàna antsoina hoe Berivotra ireo jiolahy izay nibata ilay ramatoa saingy tsy nisy nanam-po iretsy voalohany satria nanao fanamiana miaramila ireo olon-dratsy. Afaka nandeha fotsiny am-pilaminana araka izany, kanefa dia nobataina toy ny omby ilay ramatoa. Ny azo natao raha vao fantatra fa nisy ny fakàna an-keriny dia ny nanao barazy tetsy sy teroa, isan’izany ny eo Antsarabanjina sy eo Isioka izay heverina fa tokony handalovan’ireo olon-dratsy raha mivezivezy ao an-toerana izy ireo. Tonga tanteraka any ambanivolo ny fakàna an-keriny izay tsy nisy afa-tsy teto an-drenivohitra teto aloha. Lasa hadinodinon’ny dahalo indray ny omby ary manomboka mirona tsikelikely any amin’ity karazana heloka bevava izay vaovao amin’izy ireo ity ireo olon-dratsy any ambanivohitra. Nisy ny baiko ny amin’ny hitifirana avy hatrany ireo mpanao kidnapping ary dia tena nisy tokoa izany tany amin’ny faritra sasantsasany. Mitodika any Maevatanana indray ny maso ankehitriny, rehefa avy any Soalala sy Malaimbady ny amin’ny fomba hamahan’izay mety ho tompon’andraikitra ny olana.

D.R

Midi Madagasikara1 partages

Vatovavy Fitovinany : Série d’inaugurations menée par le ministre coach Ralava Beboarimisa

Série d’inaugurations menée par le ministre coach Ralava Beboarimisa dans la région Vatovavy Fitovinany.

2 000 hectares de terres irriguées, 1000 poussins pour les paysans éleveurs, un nouveau lycée pour les jeunes, un grand abattoir à Vohipeno et de nouveaux bâtiments pour les directions régionales, ont été inaugurés hier par les représentants du Gouvernement.

Les infrastructures publiques se multiplient et s’améliorent dans la région Vatovavy Fitovinany. Hier, une série d’inaugurations a été réalisée par une forte délégation menée par le ministre des Transports et de la Météorologie, Ralava Beboarimisa, non moins coach de cette région sud-est de la Grande-île. Parmi les infrastructures inaugurées figurent le barrage permettant l’irrigation de 2000 hectares de terres arables, dans la Commune de Marofarihy, District de Manakara. « Ces infrastructures ont des impacts considérables sur l’économie de la région, surtout au niveau du secteur de l’agriculture et de l’élevage. Quand nous parlons d’économie rurale, ces secteurs d’activités sont déterminants pour la réduction de la pauvreté et l’amélioration de la qualité de vie de la population. Ainsi par exemple, nous avons également fourni 1000 poussins pour les paysans éleveurs, afin qu’ils puissent améliorer leurs revenus par l’aviculture », a indiqué le ministre Ralava Beboarimisa, accompagné par le ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Andriambololona, et le secrétaire général du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, ainsi que les parlementaires plus les autorités locales de la région, pour représenter le président Hery Rajaonarimampianina, à cette série d’inaugurations.

Changements. Outre ces infrastructures, un abattoir suivant les normes a également été inauguré à Vohipeno ; et un bureau de la Direction Régionale de l’Agriculture et de l’Elevage à Manakara. Ces constructions ont été financées par l’Etat Malagasy, selon les informations fournies. Du côté du département des Finances et du Budget, un bâtiment du Trésor public a été inauguré également par le ministre de tutelle, avec le ministre coach de la région. Selon la population locale du District d’ Ikongo, c’est la première fois que des membres du Gouvernement sont en mission sur les lieux, pour une série d’inaugurations de ce genre. Par ailleurs, à l’occasion des cérémonies d’inaugurations, la délégation menée par le ministre Ralava Beboarimisa a remis, au nom du président de la République Hery Rajaonarimampianina, un zébu pour chaque Commune concernée par ces projets d’infrastructures, en guise de « Nofon-kena mitam-pihavanana ». Selon le ministre coach, nombreux sont encore les projets en vue et en cours de réalisation dans la Région Vatovavy Fitovinany.

Antsa R.

Madaplus.info0 partages

CENI : Tirage au sort de l’ordre des candidats sur le bulletin unique

Aujourd’hui 25 août 2018, la CENI (Comission Électorale Nationale Indépendante a procédé au tirage au sort du numéro d'ordre des candidats dans le bulletin unique et sur les panneaux d'affichage dans ses locaux à Nanisana. Ce sont les candidats ou leur mandataire qui ont tiré au sort leur ordre d’apparition.
Ainsi, lors de la prochaine élection les numéros des candidats seront les suivants :
1 Rasolofonjoa Haingo
2 Rakotofiringa Richard Razafy
3 Tabera Randriamanantsoa
4 Rasolofondraosolo Zafimahaleo dit Dama
5 Jules Etienne
6 Jean Jacques Ratsietison
7 Marcellin Andriantseheno
8 Paul Rabary
9 Saraha Rabeharisoa
10 Radavidson Andriamparany
11 Ny Rado Rafalimanana
12 Hery Rajaonarimampianina
13 Andry Rajoelina
14 Eliana Bezaza
15 Andrianoelison José Kely
16 Narson Stephan
17 Erick Rajaonary
18 Ramaroson Arlette
19 Jean Omer Beriziky
20 Randriamampionona Joseph Martin
21 Didier Ratsiraka
22 Mahafaly Solonandrasana
23 Mamy Radilofe
24 Fanirisoa Ernaivo
25 Marc Ravalomanana
26 Imbeh Jovial
27 Ravelonarivo Jean
28 Solo Norbert Randriamorasata
29 Zafivao Jean Louis
30 Rasolonjatovo Falimampionona
31 Rakotomamonjy Jean Max
32 Rabarihoela Bruno
33 Rolland Ratsiraka
34 Pasteur Mailhol
35 Orlando Robimanana
36 Emma Rasolovoahangy
News Mada0 partages

Assemblée nationale: Jean Max R. n’a pas l’intention de démissionner

Candidat à la présidentielle du 7 novembre, le président de l’Assemblée nationale Jean Max Rakotomamonjy garde le suspense quant à sa démission.  En effet, selon ses explications sur une chaîne de télévision privée, hier, ni la Constitution, ni les textes relatifs aux élections et ni le règlement intérieur de l’Assemblée nationale ne font référence à sa démission en cas de candidature à la présidentielle.

Profitant de cette faille juridique, le président de la Chambre basse n’envisage donc nullement de démissionner. Il a simplement indiqué que, comme l’a établi la  jurisprudence, l’ancien président de la Chambre basse Richard Andriamanjato a seulement choisi un intérim à sa place lors de sa candidature à la présidentielle de 1996.

Quoi qu’il en soit, après la validation de sa candidature, le président du Leader Fanilo marche sur des œufs.  Car les dispositions de l’ article 46 alinéa 4 de la constitution sont claires : «Il est interdit à toute personnalité exerçant un mandat public ou accomplissant des fonctions au sein des Institutions et candidat à l’élection présidentielle, d’user à des fins de propagande électorale, de moyens ou de prérogatives dont elle dispose du fait de ses fonctions» et que, «La violation qui en serait constatée par la Haute Cour constitutionnelle constitue une cause d’invalidation de la candidature».

Rakoto

News Mada0 partages

Bonne gouvernance: 23 ASF  prêtent serment

Durant une cérémonie présidée par le ministre des Finances et du budget, Vonintsalama Andriambololona, 23 administrateurs des services financiers (ASF) ont prêté serment devant la Cour suprême, hier. Il s’agit d’une régularisation de ces hauts cadres de l’Etat, d’après les précisions apportées par un ASF déjà assermenté.

Après avoir passé une formation de deux ans à l’Ecole nationale de l’administration de Madagascar (Enam), la majorité des ASF travaille actuellement au niveau de la Direction générale du budget (DGB) au ministère des Finances et du budget.

Les ASF sont chargés de l’élaboration de la loi des finances, de la loi de règlement. Ils interviennent également durant l’exécution budgétaire. D’après les explications de Raharifera Raminohajaina, chef de service au niveau de la Direction générale du budget de la région Analamanga, «Il s’agit de la deuxième vague des ASF qui se sont engagés devant la Cour suprême, après celle d’avril dernier où 156 ASF ont prêté serment». «La prestation de serment des ASF a été recommandée du fait qu’ils s’occupent du budget public, mais aussi pour régulariser la situation de ce corps», a-t-il poursuivi.

Pour rappel, les ASF occupent des postes clés au niveau de l’Administration. Ces hauts cadres sont formés pour respecter l’orthodoxie financière, assurer la sauvegarde de l’intérêt général, mettre en œuvre les réformes budgétaires et financières, et contrôler la légalité des actes engageant des dépenses de l’Etat.

Riana R.

News Mada0 partages

Madagascar – Vietnam: un partenariat pour soutenir le développement rural

Les futurs partenariats entre Madagascar et Vietnam dans le secteur agricole ont été abordés lors d’une visite de courtoisie effectuée par le nouvel ambassadeur Vietnamien, Huy Hoang, auprès du ministre de l’Agriculture et de l’élevage, Harison Randriarimanana, hier.

Madagascar s’intéresse surtout aux techniques appliquées par les Vietnamiens pour augmenter le rendement de la productivité rizicole, d’après les explications apportées par le ministre, étant donné que le Vietnam compte aujourd’hui parmi les plus grands exportateurs de riz et autres produits agricoles.

«Les deux pays ont été au même niveau dans les années 1960 concernant la productivité rizicole. Le rendement rizicole dans les deux pays oscillait entre 1 à 1,5 tonne par hectare. Aujourd’hui, le rendement agricole au Vietnam atteint les 8 tonnes par hectare alors que celui à Madagascar stagne entre 1,5 et 2 tonnes par hectare», a avancé  Harison Randriarimanana.

Quelques projets portant sur le développement rural dans la Grande île sont donc en vue dans le cadre d’un partenariat entre les deux pays. «Ces projets auront pour objectif, non seulement de soutenir les petits exploitants agricoles, mais également de travailler avec des investisseurs vietnamiens dans le domaine de l’agrobusiness», a poursuivi le ministre de l’Agriculture et de l’élevage.

La coopération entre Madagascar et Vietnam était au beau fixe dans les années 1990-2000. Durant cette période, des techniciens vietnamiens se rendaient à Madagascar pour travailler avec les techniciens malgaches dans le but d’améliorer la productivité agricole. Mais ce partenariat était en veilleuse durant quelques années.

 

Riana R.

News Mada0 partages

Rallye de boeny: Olivier Ramiandrisoa creuse l’écart

Après deux jours de courses effrénées dans la cité des Fleurs, 17 équipages sur les 30 au départ figurent déjà sur la liste des abandons. Quant à Olivier Ramiandrisoa qui a survolé la piste dès la première étape, il continue sur sa lancée et s’achemine à vive allure vers une victoire pimpante.

A l’issue des 8 épreuves spéciales inscrites dans le «road book», l’ancien championnat de Madagascar a fait savoir à ses adversaires et aux férus de la discipline qu’il a encore voix au chapitre. Et que malgré un moment d’absence au volant d’une voiture de rallye, il reste l’un des monstres sacrés du rallye malgache. En tandem avec son épouse, le duo est explosif aux commandes d’une Subaru Impreza.

Olivier et Maya ont bouclé la deuxième étape d’hier en 59’01’’. Tahiana et Baovola (Subaru) arrivent en deuxième position avec un temps de 1h02’08’’ devant Tanjona et Patblock (Subaru) avec un chrono de 1h02’39’’.

Fin de parcours pour Rivo Randrianarivony

Des épingles très techniques et des lignes droites spéctaculaires, cette deuxième étape a donné du fil à retordre aux concurrents. Haja Danielson, Frédéric Rabekoto, Mamy Rajoelison…des équipages ont été contraints à l’abandon et Rivo Randrianarivony, le leader actuel au classement provisoire, après trois manches disputées, en fait partie. Sa Subaru Impreza a rendu l’âme lors de l’ES5 d’Ampitolova (8,61 km).

Cet abandon de Rivo est une occasion à profiter pour Tahiana qui occupe actuellement la deuxième place au classement provisoire, d’engranger des points et de talonner de près son principal rival dans la quête du sacre national.   Ce jour, les 13 pilotes rescapés vont disputer les 4 ES restant au programme de la dernière et troisième étape.

Miarintsoa R.

Classement après la 2e étape : 1-Olivier Ramiandrisoa et Maya Ramanantsoa (Subaru Impreza) : 59’ :01’’ – 2- Tahina Razafinjoelina et Baovola Rajaonarison (Subaru Impreza) : 1h :02’ :08’’ – 3- Tanjona Raharinosy et Patrick Rakotonirina (Subaru Impreza) : 1h :02’ :39’’ – 4- Mathieu Andrianjafy et Tsiresy Ramiarinjaona (Nissan) : 1h :03’ :08’’ – 5- Teddy Rahamefy et Herman Ratsimbarisoa (Ford Ranger) : 1h :03’ :34’’ – 6- Yves Rabarijoely et Jacques Andriamanantsarasoa (Mitsubishi Evo 9) : 1h :04’ :29’’ – 7- Anjaniaina Rakotoarisoa et Marino Ralaimanisa (VW Golf) : 1h :10’ :38’’ – 8- Rova Krystal Rakotomalala et Judicael Rakotomalala (Peugeot 106) :: 1h :11’ :28’’ – 9- Tovohery Rakotojohary et Nirina Razafinarivo (Renault Clio) : 1h :11’ :52’’ – 10- Mickael Rabesaotra et John Ramananarivo (Subaru Impreza) : 1h :11’ :55’’.

Epreuves d’aujourd’hui :

ES 9: Boucle A-B Must MM: 11,51km

ES 10: Ampitolova-Matsabory rte Antsanitia: 08,61km

ES 11: Matsabory rte Antanitia-Ampitolova: 08,61km

ES 12: Boucle B-A Must MM: 11,51km

News Mada0 partages

Eliminatoires CAN 2019: des mondialistes appelés en renfort pour le Sénégal

Les Barea de Madagascar auront du pain sur la planche! Dans le cadre de la deuxième journée des éliminatoires de la Can 2019, le Sénégal annonce une armada, au grand complet, pour faire face à Madagascar dans le groupe A le 9 septembre, au stade de Mahamasina.

Le sélectionneur sénégalais, Aliou Cissé, ne prend pas à la légère cette rencontre et a opéré plusieurs changements au sein des Lions de la Teranga. A voir la liste composée de nouvelles recrues de renommée internationale, il mise sur des joueurs mondialistes.

Parmi les 23 Lions de la Teranga sélectionnés, 15 éléments ont été du voyage en Russie lors de la Coupe du monde. On note les stars africaines, tels le Red, Sadio Mané, Keita Baldé, sans oublier  Idrissa Gueye d’Everton et Cheikou Kouyaté de Crystal Palace.

Une ossature exceptionnelle à laquelle s’ajoutent des éléments évoluant dans les championnats européens, à savoir, le gardien de but Edouard Mendy (Stade de Reims, France), accompagné des défenseurs de Bologne en Italie, Ibrahima Mbaye et Salif Sané (FC Schalke 04, Allemagne) ainsi que les milieux de terrain Sidy Sarr (Châteauroux FC, France) et Amath Ndiaye Diédhiou (Getafe FC, Espagne), sans oublier les attaquants Opa Nguette (FC Metz, France), Mbaye Diagne (Kasimpasa Spor Kulubu, Turquie) et Pape Abou Cissé (Olympiacos FC, Grèce).

Qui des Barea ?

Quoi qu’il en soit, le coach des Barea de Madagascar, Nicolas Dupuis, est sous pression. Pour la première fois de sa carrière, il va devoir tenir la dragée haute à un gros calibre africain qui de surcroît, est l’équipe numéro 1 du continent.

Sur le papier, les Sénégalais partent avec un avantage de taille sauf qu’ils évolueront sur le terrain adverse. Un atout considérable pour les Barea de Madagascar. Mais encore faut-il que nos expatriés arrivent à s’habituer au gazon naturel de Mahamasina.

Naisa

 

Liste des 23 sénégalais : Abdoulaye Diallo (Stade rennais, France), Alfred Gomis (Spal 2013 SRL, Italie), Edouard Mendy (Stade de Reims, France), Ibrahima Mbaye (Bologne FC 1909, Italie), Lamine Gassama (Goztepe Spor Kulubu, Turquie), Salif Sané (FC Schalke 04, Allemagne), Kalidou Koulibaly (SSC Naples, Italie), Cheikou Kouyaté (Cristal Palace FC, Angleterre), Adama Mbengue (Stade Malherbe de Caen, France), Youssouf Sabaly (Girondins Bordeaux, France), Idrissa Gana Gèye (Everton FC, Angleterre), Cheikh Tidiane Ndoye (Angers SCO, France), Alfred Ndiaye (Malaga FC, Espagne), Sidy Sarr (Châteauroux FC, France), Ismaila Sarr (Stade rennais, France), Amath Ndiaye Diédhiou (Getafe FC, Espagne), Keita Baldé (FC Inter de Milan, Italie), Opa Nguette (FC Metz, France), Sadio Mané (Liverpool FC, Angleterre), Moussa Konaté (Amiens SCF, France)

Mbaye Niang (Torino FC 1906, Italie), Mbaye Diagne (Kasimpasa Spor Kulubu, Turquie), Pape Abou Cissé (Olympiacos FC, Grèce)

News Mada0 partages

Fréres Rakotozafiarison: quand le rock et le jazz s’accordent

Pour la première fois, les deux frères guitaristes au style très différent, Joro et Anjara Rakotozafiarison, seront ensemble sur scène le 7 septembre, à l’hôtel de l’Avenue (HDA) Analakely à partir de 21 heures. Si Joro se penche plutôt pour le jazz et Anjara opte pour le rock. Cette fusion promet d’être intéressante.

Depuis leur tendre enfance, les deux frères Joro et Anjara Rakotozafiarison ont éprouvé une très grande  passion pour la guitare. En jouant chez eux, le talent est progressivement acquis, par contre les deux frères ont chacun leur propre style et préférence. Joro assez placide, préfère le jazz et Anjara plus révolté, roule pour le rock.

Actuellement, les deux frères ont chacun leur groupe de renommé aussi bien au niveau national qu’international. Joro, le leader de Jazz Quart avait remporté le tremplin Madajazzcar en 2013. De son côté, Anjara vient de ravir la palme du concours Guitare Talent au mois de mars.

Un coup de pouce d’un autre grand frère

L’idée de cette fusion a commencé alors que le groupe Jazz Quart a donné un concert au Kudeta Urban Club au mois de juin. Une semaine après, Anjara Trio a pris le relais. «Alors pourquoi ne pas jouer ensemble sur la même scène», s’est demandé un autre frère. Et l’idée a tout de suite plu à la famille. Ensuite, ils ont fait appel à leurs amis musiciens pour les accompagner sur scène. Ainsi, Tonny sera à la guitare basse, Vatsiahy au clavier et Mihaja à la batterie.

 En pleine préparation de ce show, les deux guitaristes travaillent de près sur les répertoires adoptés. «Nous allons essentiellement nous rapprocher du public en interprétant des titres plus connus, aussi bien nationaux qu’internationaux. Nous allons jouer à notre manière des titres de Sting ou d’Olombelo Ricky», a-t-il annoncé.

Holy Danielle

News Mada0 partages

AGENCE IMMOBILIERE : Gas’Immo dans l’air du temps 

Depuis des années, Gas’Immo, en tant qu’agence Immobilière malgache, a su asseoir sa notoriété à Madagascar. D’après Frankiass Rakotobe, une des cogérantes de l’agence, Gas’Immo se différencie des autres par, « Sa qualité de service basée sur la clarté des informations nécessaires à la prise de décision d’un client, son approche en négociation entre acheteur et vendeur, son respect de l’éthique…Des points qui font de Gas’Immo un des leaders de la profession».

* Quels sont vos conseils pour bien choisir son agence immobilière?

-Frankiass Rakotobe : le choix d’une agence immobilière doit être basé sur plusieurs références.  Entre autres, une agence digne de ce nom doit disposer d’un formulaire de recherche contenant en quelque sorte les critères de choix des clients et de respecter dans ce sens leur préférence. Une agence professionnelle propose également des offres de biens correspondant aux demandes aussi bien en termes de proximité, de coût et de service…Pour dire qu’il convient d’avoir une connaissance approfondie du marché, notamment les cours en vigueur. Sans tous ces critères déterminants, la confiance immobilière entre l’agence, les vendeurs et les acheteurs aurait du mal à s’établir.

* L’expérience professionnelle de plusieurs années dans le secteur compte pour devenir cogérante de Gas’Immo, comme dans votre cas…

– Sans conteste, des connaissances spécifiques et étendues du métier d’agent immobilier comptent énormément. Mon expérience personnelle auprès de plusieurs agences immobilières de la capitale a apporté un plus à Gas’Immo. On offre une formation continue relative à l’évolution du marché à nos agents commerciaux, à savoir les prospecteurs et négociateurs.

* Comment voyez-vous l’avenir de l’agence immobilière à Madagascar ?

– L’avenir de l’agence immobilière sera meilleur si la recrudescence du secteur informel est maîtrisée. Car en ce moment, force est de constater que n’importe qui sans expérience en la matière prétend au titre d’agent immobilier.

*Et cela nuit à la crédibilité des vrais professionnels…

-Les agissements anticoncurrentiels du secteur informel ternissent l’image des agences opérant dans le formel. La clientèle est devenue méfiante face à l’explosion des transactions frauduleuses  comme des faux papiers ou des faux  propriétaires…

*Les mots de la fin 

-Au vu de la recrudescence de la corruption et de l’usurpation de tout genre concernant la  vente de terrains qui sévit partout à Madagascar actuellement, nous remercions l’administration compétente de se pencher encore un peu plus sur ce fléau. Nous conseillons à toute personne désireuse d’acheter ou de louer un terrain ou une maison de s’adresser directement à une Agence immobilière. Enfin, nous remercions notre aimable clientèle pour sa confiance qu’elle accorde à notre agence. Et nous restons également à l’entière disposition de nos éventuels clients.

News Mada0 partages

M Kolosaina 2.0: stage de son et la lumière

Consciente que le son et lumière contribuent énormément à la réussite d’un spectacle vivant, l’association des médiateurs culturels organise des sessions de formation spécifique, destinées aux techniciens du spectacle, à partir de ce lundi jusqu’au 31 août, à l’Institut française de Madagascar (IFM) Analakely.  Et, ce dans le cadre du projet M Kolosaina 2.0.

L’objectif est de professionnaliser le secteur, pour que le son soit «potable» et que les jeux de lumières riment avec la musique et surtout l’ambiance. Sous cet angle, l’association collabore avec l’Indian ocean music market (Iomma), le centre de ressources des arts actuels de Madagascar (Craam) et l’ambassade Royale de Norvège à Madagascar.

Et selon le communiqué relatif à l’évènement, les sessions seront assurées par Jeudi Formation, venu spécialement de La Réunion.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Un nouvel évêque missionnaire (1)

La préfecture apostolique de Betafo que desservaient à Madagascar les missionnaires de la Salette étant érigée en vicariat, Mgr Dantin, le vaillant missionnaire qui exerçait les fonctions de préfet, est nommé vicaire apostolique.

Voici quelques notes biographiques sur l’élu.

Mgr François Dantin, le premier des missionnaires de la Vierge en pleurs qui soit élevé aux honneurs de l’épiscopat, est né à Meyrieux-Trouet, diocèse de Chambéry, en 1870, 23 février. Entré à l’école apostolique ouverte peu d’années auparavant sur la Sainte Montagne, puis transférée dans la maison de Saint-Joseph-de-Corps, notre jeune Savoyard la quittait pour commencer son noviciat canonique que couronna la première profession de 1889. Tant à l’école qu’au noviciat, son grand sérieux, son jugement juste et solide, sa piété sincère sans singularité lui gagnèrent à ce point la confiance de ses supérieurs qu’ils l’établirent surveillant, non seulement d’élèves plus jeunes, mais même de ses propres condisciples sur lesquels une bonhomie charmante et de bon aloi lui donnaient un ascendant incontesté.

Le nouveau profès dut interrompre ses études philosophiques commencées au scolasticat salettin de Loêche, dans le Valais, pour satisfaire à la loi militaire. Son année militaire terminée, ce fut au Grand Séminaire de Grenoble, où il se fit remarquer comme l’un des meilleurs élèves de sa classe, qui acheva sa philosophie et étudia la théologie sous l’habile et paternelle direction de M. l’abbé Berthoin, le futur évêque d’Autun.

Aussitôt après son ordination sacerdotale qu’il reçut en 1896, le P. Dantin fut envoyé, en qualité de vicaire, à Estrablin, dans l’Isère, où il fit preuve d’un zèle aussi ardent que prudent ; puis il fut nommé répétiteur de théologie auprès des jeunes religieux de son Institut et qui, transférés de la Suisse à Rome, suivaient dans la Ville Éternelle les cours de l’Université grégorienne.

Mgr Cazet, S. J., ayant fait appel aux missionnaires de la Salette pour lui venir en aide dans l’évangélisation de son immense vicariat apostolique de Madagascar central, le P. Dantin s’offrit des premiers pour ce lointain apostolat.

 

(À suivre.)

La Croix

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Pérégrinations Hebdomadaires: entre abondance et surabondance

De candidatures à la présidentielle certes il en est quelques-unes de farfelues, la Haute Cour Constitutionnelle seule autorité ayant le pouvoir valider les candidatures a vite fait de disqualifier les candidats qui par leur légèreté à constituer un dossier avec sérieux ont d’eux-mêmes témoigné de l’inaptitude à prétendre concurrencer et encore plus à occuper la fonction de Président de la République. Il y en aurait d’autres que, pourtant une fois la candidature officiellement validée, plus personne ne trouve légitimité à déclarer immérité le droit de tel ou tel autre individu à se présenter à cette élection. A quel titre peut-on juger de la valeur d’un candidat, l’autorité de le faire appartient à chaque citoyen le jour de l’élection, encore que de façon indirecte, l’électeur donne son suffrage à un candidat, cette faveur exprimée pour l’un sanctionne à égalité les autres concurrents, le vote ne signifie qu’une préférence sans nécessairement connoter la condamnation des autres. Souvent en n’importe quelle occasion, chacun se complait à chanter les louanges d’un «fihavanana» si idyllique que peaufiné à l’usage du verbe dans la réalité on n’en fait plus qu’un mythe ornement de discours. Intolérance et comportement agressif constituent deux exemples d’attitude à l’opposé de ce que devrait inspirer la culture du fihavanana. Macache ! Dans le mille ! Ailleurs mais malheureusement ici dans le pays aussi, d’intolérance les réactions débordent, allant jusqu’à faire du nombre de candidats un objet de honte national.

36 chandelles ou tout aussi bien 36 étoiles

Pourquoi vouloir trancher avant le peuple ? A entendre certains commentaires farfelus, au moins à l’égal des candidatures qu’ils ironisent, il eut été sensé de réduire sensiblement le nombre de 36. Dans cette logique, simple effet du hasard le chiffre 36 est divisible, eut-il fallu diviser ce chiffre par 2 pour avoir 18 candidats, par 4 pour n’en retenir que 9, voire par 9 et n’en garder que 4 et pourquoi pas par 18 ou même aller jusqu’à 36 et ainsi faire l’économie d’une élection. On sait le mépris que nombreux cultivent à l’endroit du peuple, dans le schéma qu’ils font de la démocratie le peuple a autorité d’avaliser ou surtout d’avaler ce que eux ont mâché au préalable. La démocratie n’est déjà que le moins mauvais des systèmes faudrait-il encore l’étrangler davantage pour pouvoir espérer en tirer quelque chose de bon ? Dans ce cas il faudrait combattre pour convaincre de cette idée la majorité. Dans le contexte actuel, on sait l’inégalité des citoyens face au droit de faire acte de candidature, les mesures pour procéder à un écrémage produisent suffisamment d’effet pour que l’on n’arrive qu’à ce chiffre, que d’autres en ressentent l’envie et s’en sentent la capacité d’assumer la fonction, mais faute de pouvoir satisfaire aux conditions requises pour faire acte de candidature, se contentent du rôle d’électeur.

Dans les commentaires on entend comme un leitmotiv que Madagascar ne mérite ou ne vaut pas plus de quatre ou cinq projets de société ou de programmes d’action. Seulement le pays a besoin de mille et une idées, les une unes fois de plus pouvant être qualifiées de farfelues, mais nombreuses autres ne peuvent qu’enrichir le débat qui n’est national (et encore) qu’en pareille période. Si l’on ne peut parler de véritable pensée construite (idéologie), à l’inverse on ne peut nier le foisonnement de grandes et belles idées même si à côté, telles des herbes folles, poussent des idées courtes parfois mesquines. De quelle manière le nombre élevé de candidats fait de l’ombre au pays, et comment peut-il porter atteinte au peuple ? Évidemment il n’en manque pas de ces candidatures qui interrogent, dans le genre celle de Didier Ratsiraka occupe un rang honorable.

Une impossible crédulité à rééditer le casse de 1997

On risque de commettre une grossière erreur à imaginer qu’en raison d’un âge vénérable, la tête du vieux lion a décliné à la mesure de sa perte de vue. Aussi il est difficile ce penser que Didier Ratsiraka croit en de sérieuses de sortir victorieux de cette élection, mais aussi lorsqu’on le connait un tant soit peu, il est pourtant impossible de l’imaginer monter au front en sachant la défaite annoncée à l’avance. Pourquoi Deba se décarcasse-t-il donc ainsi ? Concernant le bonhomme, toutes les suppositions trouvent raison d’être, sauf celles à le penser diminué du cerveau. Ni naïf ni téméraire pour aller au casse-gueule, Deba envoie un message à ses partisans pour leur signifier qu’il cesse d’être un deba afin de prendre de la hauteur et des’élever à ne plus être qu’un raiamandreny qui s’inscrit de sagesse dans l’histoire. Il n’est pas fou de penser que Didier Ratsiraka révèle avant le jour des élections qu’il n’attend pas à ce que l’on vote pour lui, qu’il y a suffisamment de candidats offrant un large choix aux électeurs. On ne devrait pas être surpris qu’il se serve de cette tribune pour adresser dans le style d’un chef d’état en poste, un message à la nation. La candidature de Didier Ratsiraka prendrait alors une autre dimension, même si on peut lui reprocher de s’être servi d’un événement organisé par l’état à des fins autres que celles que l’on a attribuées à cet événement. Il a payé pour ça, pourrait-on dire. De toutes les façons on ne peut que classer Didier Ratsiraka à part, sa démarche n’a rien de commun avec le comportement prétentieux de ceux qui hier s’écoutaient parler avec fatuité dans le rôle de donneurs de leçons, aujourd’hui sans ménagement sont renvoyés à leur livre, pour apprendre à respecter l’opinion, la population, la nation et les institutions.

Léo Raz

News Mada0 partages

24.000 Détenus recenses: les effectifs de la population carcérale en hausse

De source auprès de la direction générale de l’Administration pénitentiaire (AP), le nombre des détenus est en hausse actuellement. Nouvelle preuve de l’insécurité à Madagascar.

Le pire est à craindre. De 20.439 détenus enregistrés en février, «leur effectif est passé à plus de 24.000 actuellement dans tout le territoire national, soit une augmentation de 18% en 6 mois», a fait savoir le nouveau directeur général de l’AP, Camara Didier Djibril hier, à Mahamasina en marge de la cérémonie de passation de commandement avec le DG sortant.

Ces détenus sont répartis dans 98 prisons. Et force est de constater que l’effectif des prévenus est toujours supérieur à celui des condamnés. Ainsi, les priorités du nouveau DG de l’AP sont avant tout d’assurer la sécurité des établissements pénitentiaires et de renforcer la discipline, sans oublier la lutte contre la corruption.

Actuellement, le ministère de la Justice s’efforce de réduire le ratio prévenu/condamné, à travers la création de nouveaux centres de détention, comme celui de Moramanga et bientôt une nouvelle prison dans le district d’Avaradrano.

3/4 des détenus à Tsiafahy sont des jeunes

Trois quart des détenus de Tsiafahy sont des jeunes. Or, c’est la seule Maison de force (MF) à Madagascar réservée aux criminels classés dangereux dans tout le territoire national.

«En général, ils sont inculpés d’association de malfaiteurs et d’attaque à main armée et leur moyen d’âge se situe entre 22 et 35 ans», d’après le directeur de la MF Tsiafahy, le contrôleur d’administration pénitentiaire Stéphanson Zafilahy. Et, ces jeunes détenus ne sont pas uniquement issus des milieux défavorisés, comme on a toujours tendance à penser. Parmi eux, il y a des diplômés d’université, ainsi que des policiers et des gendarmes.

Remise de galon

Faisant suite à la proposition de la ministre de la Justice en conseil du gouvernement du 29 mai, six inspecteurs généraux de l’AP ont pris du galon, l’équivalent du général de division dans l’armée.

La première femme inspecteur général de l’AP, Hary Sahondra Rabodomalala Rasoanaivo ainsi que le plus ancien gradé, Tovonjanahary Andriamaroahaina Ranaivo, font partie de ces nouveaux promus haut-gradés.

Sera R.

News Mada0 partages

Intervention d’urgence: des volontaires en formation

Deux jours durant, depuis hier, deux centaines de volontaires participent à un atelier de formation, à titre de renforcement de capacités en gestion de risques et catastrophes, au BNGRC à Antanimora, avec le soutien de l’Unicef Madagascar.

«Comme les volontaires interviennent à la base, ils sont des éléments essentiels en cas de catastrophe à cause de leur proximité. Le renforcement de leurs capacités est ainsi plus que nécessaire», a indiqué le coordonateur de projet du BNGRC, le commandant Aritiana Fabien Faly. Ces volontaires sont des techniciens issus de différents ministères, auxquels s’ajoutent des membres de certaines associations et ONG comme le «Tily de Madagascar».

Le coordonnateur a également souligné qu’il ne s’agit que de la première phase de formation en la matière, trois autres ateliers sont déjà prévus vers la fin du mois de septembre. D’autant que la période de pluie et la saison cyclonique ne commence qu’à partir de novembre.

La simulation des interventions en équipe en cas de catastrophes naturelles est particulièrement soulignée lors de cet atelier.

Sera R.

News Mada0 partages

Sempama nosy: les enseignants grévistes reprennent le travail

Le syndicat des enseignants Sempama Nosy et le ministère de l’Education nationale (Men) ont finalement trouvé un terrain d’entente. Les membres de ce syndicat ont décidé de mettre un terme à leur mouvement de grève, observé depuis le mois d’avril, soit pendant près de quatre mois. Pour dire qu’ils vont reprendre leur travail respectif et s’atteler aux préparatifs des épreuves du BEPC.

Cette décision, annoncée officiellement hier lors d’un point de presse organisée à Andrefan’Ambohijanahary, a été prise à l’issue des six jours d’Assemblée générale des membres du syndicat issus des 22 régions, dans la capitale.

 «Les deux parties se sont convenues de recruter les doyens des enseignants Fram , qui ont servi l’éducation depuis de longues années, mais qui n’auront pas la chance d’intégrer la Fonction publique une fois cette année terminée. Le cas des enseignants âgés de plus de 55 ans sera également examiné de près avant qu’ils partent à la retraite», a soulevé le président national du Sempama Nosy, Arsène Ratolojanahary.

Ce dernier a par ailleurs précisé que «cette décision ne signifie pas la fin de la bataille. Celle-ci va se poursuivre mais d’une autre manière». Quoi qu’il en soit, le Sempama Nosy, compte organiser  une grande réunion du 24 au 26 septembre.

Fahranarison

News Mada0 partages

Violent incendie a Ankasina: plusieurs maisons réduites en cendres

Un violent incendie s’est déclaré dans la matinée d’hier à Ankasina. Plusieurs maisons ont été réduites en cendres. La difficulté d’accès des lieux du sinistre a compliqué l’intervention des sapeurs-pompiers.

Aucune perte de vie humaine n’est à déplorer mais les dégâts matériels sont importants. De nombreuses maisons, surtout les  constructions en bois, ont été dévorées par les flammes même si les soldats du feu de la caserne de Tsaralalàna sont arrivés à temps.

Selon le capitaine Randrianarisoa, l’endroit dans lequel les maisons en feu se trouvaient était difficilement accessible à leur véhicule d’intervention du fait qu’il fallait traverser des rizières. Ce qui a retardé la lutte contre le feu.

«Même les maisons en brique n’ont pas résisté aux flammes. Elles se sont écroulées. Les constructions en planche, quant à elles, se sont littéralement  embrasées», a expliqué un riverain.

L’origine de l’incendie n’a pas pu être réellement déterminée. Mais d’après des riverains, un feu abandonné près d’une maison était à l’origine de drame. D’autres ont affirmé avoir aperçu un homme quitter les lieux en courant, peu avant l’incendie.

Une victime a indiqué que c’est la troisième fois qu’un tel sinistre s’est produit sur les lieux.

La ministre de la Population, Irmah Naharimamy, s’est déplacée à Ankasina pour voir de près la situation des sinistrés en leur apportant  une aide d’urgence.

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

STAR: des infrastructures flambant neuves au CHU Androva

Le service pédiatrique du CHU Pzaga Androva à Mahajanga fait peau neuve. La Star a procédé, hier, à l’inauguration officielle d’un nouveau local de consultation de jour et d’une infrastructure sanitaire.

«Ces nouvelles infrastructures seront d’une grande utilité pour le Centre hospitalier universitaire Pr. Gabriel Zafisaona et plus particulièrement, pour les patients et leurs  familles», s’est réjoui Mokhtar Salim Andriantomanga, maire de la Cité des Fleurs, avant d’enchaîner : «Le service de soins au sein de ce centre hospitalier est bien souvent sous le feu des critiques des auditeurs d’une matinale à Mahajanga mais, ici, nous sommes tous témoins de la réalité, à laquelle fait face le personnel, en ce qui concerne le manque de matériels et d’infrastructures en dépit d’une affluence des patients».

Auparavant, le service pédiatrique du CHU Androva avait une capacité d’accueil de 50 patients et le taux de fréquentation en hospitalisation était au nombre de 25 par mois. Le taux de consultations extérieures était de 100 par mois, selon les données recueillies in situ. Cet ambitieux projet lancé en 2016 s’est concrétisé afin d’aider au mieux le personnel soignant de cet établissement, et conséquemment, la prise en charge des malades qui le fréquentent.

«Cette initiative constitue un premier pas et devrait nous servir d’exemple pour d’autres actions à venir en faveur de l’enfance», avance Karine Razafindrakoto, coordonnateur communication de la Star, avant de faire sienne les mots de Kofi Annan, «Rien n’est plus important que de bâtir un monde dans lequel tous nos enfants auront la possibilité de réaliser pleinement leur potentiel et de grandir en bonne santé, dans la paix et la dignité».

Joachin Michaël

News Mada0 partages

ANOSY: visite des projets du Pam

Le sud de Madagascar est gravement touché par le changement climatique, nécessitant l’intervention du Programme alimentaire mondial (Pam) en réponse à une augmentation du niveau de la faim et de la malnutrition dans plusieurs districts.

Une visite de la directrice régionale du Pam pour les pays du sud de l’Afrique, Lola Castro, est annoncée pour ce week-end à Madagascar. Elle effectuera une descente sur le terrain dans des districts d’Analapatsy, d’Amboasary, de Bevala et de Berano, dans la région Anôsy, pour un état des lieux des projets mis en œuvre par le programme, sur des distributions de denrées alimentaires et espèces, transformation du manioc, cantines scolaires, réhabilitation de pistes etc. Des établissements scolaires du sud bénéficient des repas scolaires, dans le cadre du programme d’urgence lancé dans la région, pour encourager la fréquentation des écoles et pour constituer un filet de sécurité pour les familles. Des centaines de milliers de personnes ont aussi bénéficié des aides en denrées alimentaires, pour lutter contre la malnutrition, entre autres.

Manou

News Mada0 partages

Farafangana: maty voatifitry ny polisy ilay jiolahy nanafika mpandraharaha

Nidoboka am-ponja am-ponja, ny herinandro teo, ireo jiolahy efatra tompon’antoka tamin’ny fanafihana vehivavy iray tompona tranombarotra ao Farafangana. Maty rotiky ny balan’ny polisy kosa ny jiolahy iray antsoina hoe Délice. Araka ny fanazavan’ny polisy, avy naka “versement” tany amin’ny banky ao Vangaindrano ary nikasa hody any Farafangana ilay renim-pianakaviana tompona tranombarotra, ny 6 aogositra 2018. Nosakanan’ireo jiolahy mitam-piadiana teny an-dalana izy ka lasan’ireo malaso tamin’izany ny vola 50 tapitrisa Ar, labozia tamina baoritra maro. Nisy loharanom-baovao azon’ny polisy fa andian-jiolahy tarihin’i Délice ny nanafika io fiara nitondra io vola io. Efa malaza amin’ny fanakanan-dalana any amin’iny faritra iny ireto andian-jiolahy ireto sady mpanao halatr’omby ihany koa. Rehefa natao ny vela-pandrika, olona efatra voasambotra ka mpiasa mahatoky ny tompon’ilay tranombarotra ihany ny roa amin’izy ireo. Lavon’ny balan’ny polisy kosa i Délice raha nikasa hanohitra tamin’ny fotoana nisamborana azy. Niaiky ny heloka vitany izy ireo nandritra ny fanadihadiana nataon’ny polisy ary nanondro ireo namany niray tsikombakomba tamin’ity fanafihana ity.

Natolotra ny fampanoavana ireo jiolahy ka naiditra am-ponja avy hatrany.

J.C

News Mada0 partages

Camara Didier Djibril: “Hambenana mafy ny fonja”

Nametraka fanamby maromaro. “Anisan’ny vaindohan-draharaha ny famerenana ny hasina sy ny fitsipi-pitondranten’ny mpandraharaha fonja. Harenina ireo sampandraharaha manerana ny Nosy ary koa hampitomboina ny fotodrafitrasa. Fa eo koa ny hanamafisana ny fiambenana ny fonja amin’izao hiatrehantsika ny fifidianana izao  na efa fanao aza izany”, hoy ny tale jeneraly vaovao eo anivon’ny fandraharahana fonja, i Camara Didier Djibril. Nandray ny fisahanana izany andraikitra vaovao izany tetsy Mahamasina ny tenany, omaly. Niatrika izany rahateo ny minisitry ny Fitsarana, i Harimisa Noro Vololona.  Nanterin’ity mpitantana vaovao ity fa tokony hampitomboina koa ny mpiasa eo anivon’ny fandraharahana fonja. Mitombo isa ny voafonja nefa efa marefo, fony andron’ny fanjanahantany ireo fotodrafitrasa. Na izany aza, efa misy ny ezaka ataon’ny fanjakana, araka ny nambarany. Eo, ohatra, ny fanorenana fonja any Vangaindrano sy any Moramanga ary koa ny eny Avaradrano.

Tsiahivina fa 92 ny fonja manerana ny Nosy. 2 792 ireo mpandraharaha fonja miantoka ny fiambenana sy filaminan’ireo voafonja 24 000. “Tsy mifanaraka amin’ny fenitra iraisam-pirenena izany. Na ny isan’ny olona na ny fitaovana”, hoy ihany ny tale vaovao.

Synèse R.

News Mada0 partages

Hopitaly Androva Mahajanga: nahazo fotodrafitrasa tamin’ny Star

Nisokatra, nanomboka omaly, ny hetsika « Star Tour », andiany faharoa eto Mahajanga. Nialoha ny tena fety, tsy nanadino ny asa sosialy efa fanaony ny orinasa Star. Nitodika manokana tamin’ny sampandraharaha miandraikitra ny fitsaboana ny zaza, ao amin’ny CHU Pr Zafisaona Gabriel ao Androva, ny orinasa tamin’ity.Nisy, araka izany, ny fanolorana fotodrafitrasa vaovao, mamaly ny filana ao amin’ny toeram-pitsaboana. Toeram-pandraisana ireo zaza marary entina hozahan’ny mpitsabo ny voalohany, noho ny fahitana fa tsy maharaka ny isan’ny mila fitsaboana ny toerana teo aloha. Mahatratra eo amin’ny zato isam-bolana eo mantsy ny zaza mila fitsaboana, raha toa ka 50 eo ny fandrian’ny hopitalin-jaza.Nisy ihany koa ny fanavaozana ny toeram-pivoahana sy fidiovana, ho fitsinjovana hatrany ny fahasalaman’ireo zaza sy ny manodidina azy. Tohin’ny fanampiana efa nataon’ny Star tamin’ny taona 2016, nanomezany “ventilateurs” sy “bouilloirs” hampiasain’ny mpitsabo sy ny mpiandry marary.“Tsy voalohany, ary inoana fa tsy hifarana hatreo ny fiaraha-miasa eo amin’ny orinasa tsy miankina toy ny Star sy isika eto Mahajanga. Efa nampian’izy ireo ny fiadidiana ny Tanàna. Efa mitodika aty amin’ny fahasalamam-bahoaka koa izy ireo. “Ankoatra izay, miara-manao fanamby ny roa tonta fa tsy hisy ny fandalovana ao amin’ny “urgence” eto Androva satria hotandrovana fatratra ny fandriampahalemana mandritra ity “Star Tour” ity”, hoy ny ben’ny Tanànan’i Mahajanga, Randriatomanga Mokhtar.Nanamafy ny fironan’ny orinasa amin’ny fitsinjovana ny fahasalamam-bahoaka ny mpandrindra ny seraseran’ny Star, Razafindrakoto Karine, nandritra ny lahateny nataony.

Zo ny Aina

News Mada0 partages

Kaominina Ivato: nahazo Tranompokonolona ny ao Mandrosoa  

Notokanana tamin’ny fomba ofisialy, omaly, ny Tranompokonolona vaovao etsy amin’ny kaominina Ivato. Nitentina 180 tapitrisa Ar ny tentimbidin’ny fanamboarana, hoy ny ben’ny Tanàna, Randrianarisoa Penjy.

Volam-bahoaka avokoa ny nanaovana ny asa. Nazoto nandoa hetra ny mponina ka nanamboarana izany fotodrafitrasa vaovao izany.

Notokanana ihany koa ny lalana mirefy 3 km ao amin’ny K7 izay lalam-potaka teo aloha kanefa vita “pavé” sy “beton” izany amin’izao fotoana izao. Niarahana tamin’ny orinasa eny an-toerana ny fanamboarana izany.

Ankoatra ireo ny lalana mirefy 700 m ao amin’ny Cité des cadres. Natao tamin’ny famatsiam-bolan’ny tahiry fampandrosoana ifotony na ny FDL ny 120 m amin’izany lalana izany. Volan’ny kaominina madiodio kosa ny nanamboarana ny ambiny izay vita « beton » ary azon’ny fiara ivezivezena amin’izao fotoana izao. Nitentina 40 tapitrisa Ar ny volan’ny kaominina nentina nanamboarana izany ampahan-dalana eny amin’ny Cité des cadres izany.

Nanafatra ny mponina ny ben’ny Tanàna hahay hikojakoja ireo fotodrafitrasa vita ary ho sarotiny amin’ny fananana iombonana.

Tatiana A

News Mada0 partages

Tahiry fiahiana ny fahasalamana: 750 ny fianakaviana mpikambana

« 750 amin’izao fotoana izao ny fianakaviana niditra ho mpikambana ao amin’ny tahiry iombonana ho fiahina ny fahasalamana (CNSS) tao anatin’ny iray volana, ho an’ny distrikan’i Vatomandry », araka ny fanazavan’ny tale jeneralin’ny tahiry, Andriantsara Guy, teny Analakely, ny alakamisy lasa teo. Tanjona ny hananana mpikambana hatramin’ny 15 000 hatramin’ny fiafaran’ny volana. Efa afaka misitraka ny tolotra fahasalamana samihafa manomboka eny amin’ny CSB ka haramin’ny CHRD izy ireo.

Vonona ny birao fiasan’ny ekipa mampihodina ny CNSS eny Analakely, nomen’ny USAID fitaovana ihany koa izy ireo, toy ny fanaka sy ny ordinatera hikirakirana ny asa rehetra. Ankoatra ny fitaovana, nanolotra moto sy fiarakodia koa ny USAID ho fanatsarana ny asa any ambanivohitra lavitra. Hiitatra amin’ny distrika maro ny fametrahana ny tolotra fahasalamana ho an’ny daholobe CSU fa any Vatomandry ambanivohitra aloha no nisantarana ny tolotra hatramin’izao. Napetraky ny fanjakana ny tolotra fahasalamana ahafahan’ny vondron’olona marefo mitsabo teny amin’ny fotoana rehetra. Tsy misy ny vola alohan’ny mpikambana mandritra ny fitsaboana.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Sempama Nosy: hiverina hiasa ny mpampianatra hanomana ny BEPC

Nivory teto Antananarivo, nandritra ny enina andro, ny mpikambana avy amin’ny fikambanan’ny mpampianatra Sempama Nosy niaraka amin’ny solontena avy amin’ny faritra 22 sy ny birao nasionaly. Taorian’ny fivoriana, nihaona tamin’ny tomponandraikitry ny minisiteran’ny Fanabeazana izy ireo. Tapaka fa horaisina mpiasam-panjakana ny mpampianatra be taona atahorana tsy ho voaray intsony raha tara ity taona ity. Hojerena manokana koa ireo efa 55 taona no ho mihoatra.

Mitohy ny tolona fa noho ny fiangavian’ny tomponandraikitra, miantso ny mpampianatra hanampy ireo mpianatra hiatrika fanadinana ny mpitarika ny fikambanana. Nanambara kosa izy ireo fa tsy tsy tompon’antoka amin’ny mety ho fanakorontanana hiseho. Ialana amin’ny fifanomezan-tsiny eo amin’ny ray aman-dreny sy ny mpanabe no nandraisana ny fanapahan-kevitra hampianatra ireo mpanala fanadinana rehetra.

Manomana fivoriana koa izy ireo ny 24-26 septambra hijerena ny vahaolana maharitra amin’ny fanabeazana. Mandritra io fotoana io koa no hamaritana ny ho tohin’ny hetsika fitakiana samihafa.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Fianianan’ireo ASF vaovao: “Tsy sanatria ho fombafomba fotsiny…”, hoy ny filohan’ny Cour des com...

Nanao fianianana, omaly teny amin’ny Fitsarana tampony, ireo 23 mianadahy vaovao mpisahana ny vola (administrateurs des services financiers) nivoaka tao amin’ny tao Enam, rehefa nahavita fiofanana roa taona. 188 ny fitambaran’izy ireo miparitaka manerana ny Nosy. Nanatrika io fotoana io ny minisitry ny Fitantanam-bola sy ny tetibola, Andriambololona Vonintsalama.

Ampanaovina fianianana ireo mpiasam-bahoaka ireo, nanomboka ny taona 2017, antony lehibe iray, noho ny fahatsapana ny kolikoly mahazo vahana eo amin’ny fitantanana ny volam-bahoaka. « Koa tsy sanatria ho fombafomba fotsiny ny fanaovana izao fianianana izao fa hanatanteraka marina ny adidy apetraka aminareo ianareo », hoy ny filohan’ny Cour des comptes, Rakotondramihamina Jean de Dieu. « Mbola tsy ampy betsaka ny isanay fa miankina amin’ny tanjaky ny toekarena ihany ny fanampiana izany », hoy ny filohan’ny ASF, Raherison Hajanirina.

Mamolavola ny tetibolam-panjakana

Misahana andraikitra maro ireto mpiasam-panjakana ireto, ao anivon’ny minisiteran’ny Fitantanam-bola sy ny tetibola. Anisan’ny andraikitra sahanin’izy ireo ny mamolavola ny tetibolam-panjakana, mamaritra sy miaro ny fampiasana izany, miantoka ny fanaraha-maso ny volam-bahoaka. Mifandray amin’ny minisitera isan-tsokajiny sy any amin’ny faritra izy ireo amin’izany asa rehetra izany.

Fantatra fa saika manana traikefa avokoa izy ireo eo anivon’ny fitantanam-bolam-panjakana any amin’ny faritra maro raha nambara ny mombamomba azy ireo. Adidin’izy ireo ny mandefa tatitra any amin’ny Cour de compte ; ny Contrôle financier ; ny Conseil de discipline financier. Eo ihany koa ny Fitsarana momba ny fitantanana sy ny vola (Tribunal adminisitratif et financier). Enina monja anefa io fitsarana io eto amintsika. Samy manana andraikitra mifanandrify aminy daholo ireo, indrindra ny ady amin’ny kolikoly.

 

R.Mathieu

News Mada0 partages

Fiatrehana ny fifidianana: hanohana an-dRajoelina ny antoko Maitso…

Tapa-kevitra ary resy lahatra tanteraka. Nanao fanambarana fanohanana ny kandidà  Rajoelina ny fikambanana sy antoko politika maromaro,  omaly.  Anisan’izany ny antoko Maitso hasin’i Madahasikara  sy ny Liaraike.

Nanterin’izy ireo fa mifandraika amin’ny dinam-piarahamonina entin’ny antoko hitondrana ny fanarenana sy ny fampandrosoana maharitra eto amin’ny firenena ny vina IEM. Nampisongadina ny finiavany hiroso amin’ny fanarenana ny firenena ka nanehoany ireo toetra sy fitondran-tena mifandray  amin’izany ny mpanorina izany. “Manoloana izany, manambara izahay fa manohana ny kandidà Rajoelina ary maneho fahavononana hifanome tanana hampandaniana azy”, hoy ny fanambaran’ny filohan’ny antoko Maitso hasin’i  Madagasikara, i Alexandre Georget, tetsy Antaninarenina, omaly. Nanamafy izany koa ny eo anivon’ny fikambanana politika Liaraike, tarihin’i Kaleta, ary nilaza fa hanohana ny kandidà Rajoelina amin’ny fifidianana filoham-pirenena. Manara-dia azy ireo amin’izany i Faharo  sy ny fikambanana any Androy.

Manjaka ny tsy fandriampahalemana sy ny kolikoly…

Niraisan’izy ireo hevitra ary notanisaina fa latsaka an-katerena ary tsy mandeha amin’ny laoniny ny fitantanana ny firenena. Mahazo vahana ny tsindrio fa lavo sy ny fahantrana, araka ny fanambarana hatrany. Very tanteraka ny fiarahamonina noho ny kolikoly. Tsy mijanona eo ihany anefa izany. “Tantely afa-drakotra ny harem-pirenena sy ny tontolo iainana. Voahosihosy ny zo maha olona. Tsy hita intsony ny soatoavina sy ny fahendrena malagasy. Manjaka ny tsy fandriampahalemana : vono olona, fitsaram-bahoaka, fakana an-keriny…”, hoy ihany izy ireo.

Synèse R.  sy Fano 

 

News Mada0 partages

Praiminisitra Ntsay Christian: « Mila averina ny hasin’ny fahefam-panjakana »

Manamafy hatrany… « Tsy hisy fandriampahalemana raha tsy atomboka averina ny hasin’ny fahefam-panjakana », hoy ny Praiminisitra Ntsay Christian, nihaona tamin’ireo tomponandraiki-panjakana, olom-boafidy, firaisamonina sivily, sns, any Ambanja, faritra Diana, afakomaly.

Tsy misy intsony ny hasin’ny fitondram-panjakana raha tsy hay ny manaja ny filohan’ny Repoblika, ny praiminisitra sy ny mpikamban’ny governemanta, ny tomponandraikitra amin’ny faritra toy ny lehiben’ny faritra, ny lehiben’ny distrika, ny prefet… Ankoatra ny mpiasam-panjakana, eo koa ny mpitandro filaminana.

« Mahamenatra ny fahitana tsikombakomba misy eo amin’ny mpitandro filaminana sy ny olon-dratsy », hoy izy. Noho ny tsy fandraisana andraikitra sy ny kolikoly no mahatonga ny tsy fandriampahalemana,  hita fa manapotika ny firenena. Eo koa ny fitsarana mitanila, mandray kolikoly, tsy mikatsaka afa-tsy tombontsoa…

Tsy tokony hitanila ny fitondram-panjakana

Manamafy ny tokony hitanana ny rijantenin-dalàna momba ny tsy fitanilana amin’ny fitantanan-draharaham-panjakana ny praiminisitra amin’izao fiatrehana ny fifidianana filohan’ny Repoblika izao. Hatramin’ny fotoana farany hivoahan’ny voka-pifidianana izany,  amin’izay olona voakasik’izany.

Ho an’ny faritra Diana manokana, nomeny toromarika ny amin’ny tsy tokony ho lalana fanadiovana omby halatra ny any amin’ny faritra avaratra, indrindra ny fijerena fotsiny ny omby mandalo. Tsy maintsy mandray andraikitra ao anatin’ny fotoana fohy ny manampahafena any an-toerana sy ny mpitandro filaminana.

Mba hajanona ny lalana any avaratra hoe fanadiovana omby halatra fa henatra ho an’ny faritra. Be ny olona maty sy mitaintaina ao amin’ny toerana nahazoana ireny omby halatra ireny. Tsy safidin’ny faritra avaratra ny ho lalana fanadiovana omby halatra, indrindra ho fivoahan’izany any ivelany na aty amin’ny faritry ny ranomasimbe Indianina.

Nanohy fivoriana atrikasa tany Nosy Be sy Mahajanga ny praiminisitra sy ny minisitra vitsivitsy, omaly. Nohamafisiny hatrany ny amin’ny famerenana ny hasin’ny fahefam-panjakana, ny tsy fitongilanan’ny tompondraiki-panjakana amin’ny fifidianana, ny ady amin’ny kolikoly…

R. Nd.

News Mada0 partages

Kitra – «Can 2019»: Senegaley «mondialiste» 15 hanafika ny Barea

Tsy manao ambanin-javatra ny lalao hikatrohany amin’ny Barea de Madagascar velively ry zareo Senegaley. Saika noentin’i Aliou Cissé, mpanazatra, avokoa ireo  “mondialiste” tany Rosia farany teo.

Fantatra avokoa ny anaran’ireo mpilalaon’ny Lionan’i Teranga, avy any Sénégal, hifandona amin’ny Barea de Madagascar, eo amin’ny fifanintsanana, ny “Can 2019”, taranja baolina kitra. Fihaonana mandroso hotanterahina etsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina, ny alahady 9 septambra ho avy izao. Mpilalao niatrika ny “Mondial 2018”, miisa 15, no mbola nantsoin’i Aliou Cissé, mpanazatra, hiatrika ity lalao amin’ny Malagasy ity. Anisan’ireny ilay kalazalahy, i Sadio Mané, lohalaharana ao amin’ny Liverpool FC Angletera. Tena vonona ny handresy ireto Senegaley ireto satria mpanafika valo mirahalahy be izao ny ao anatin’ny ekipa. Midika izany fa hiezaka ny hamono baolina ry zalahy, amin’ity. Tsy misy afa-tsy enina avy kosa ny vodilaharana sy ny irakiraka. Hanomboka ny 3 septambra ho avy izao any Frantsa ny fampivondronana ireo mpilalao 23 ireo.

Tompondaka

Lisitry ny Liona-n’i Teranga Sénégal :

Mpiandry tsatoby 

1-Abdoulaye Diallo (Stade Rennais, Frantsa)

2-Alfred Gomis (Spal 2013 SRL, Italia)

3-Edouard Mendy (Stade de Reims, Frantsa)

Vodilaharana

4-Kalidou Koulibaly (Naples, Italia)

5-Lamine Gassama (Alayaspor, Torkia)

6-Youssouf Sabaly (Girondins de Bordeaux, Frantsa)

7-Ibrahima Mbaye (Bologne FC 1909, Italia)

8-Adama Mbengue (Stade Malherbe de Caen, Frantsa)

9-Salif Sané (FC Schalk 04, Alemaina)

Irakiraka

10-Cheikh Ndoye (Angers SCO, Frantsa)

11-Cheikhou Kouyaté (Crystal Palace FC, Angletera)

12-Sidy Sarr (Chateauroux FC)

13-Idrissa Gueye (Everton, Angletera)

14-Amath Ndiaye Diédhiou (Getafe CF, Espaina)

15-Alfred Ndiaye (Malaga CF, Espaina)

Lohalaharana

16-Mbaye Niang (Torino, Italia)

17-Moussa Konaté (Amiens, Frantsa)

18-Ismaïla Sarr (Stade Rennais, Frantsa)

19-Keita Baldé (FC Inter de Milan, Italia)

20-Sadio Mané (Liverpool FC, Angletera)

21-Opa Ngette (FC Metz, Frantsa)

22-Pape Abou Cissé (Olympiacos FC, Grèce)

23-Mbaye Diagne (Kasimpasa Sport Kulubu, Torkia)

News Mada0 partages

“Rallye du Boeny”: mbola mitarika hatrany i Olivier sy i Maya

Nitohy, omaly zoma any Mahajanga, ny andro faharoa amin’ny “Rallye du Boeny”. Dingana fahefatra eo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara. Ny dingana manokana “ES 4” ka hatramin’ny “ES 8” ny notanterahina, tamin’ity. Nanjakan’ny fiara Subaru Impreza ity andro faharoa ity satria io marika io avokoa ny fiara telo tonga voalohany. Tsy mbola miova aloha ny mitarika ny fifaninanana fa mbola i Olivier sy Maya, manana ny fe-potoana 59 mn 01, 9 s.

Saika lasan’izy ireo hatrany ireo “ES”, notontosaina, omaly. Nifandimbiasana kosa ny nitazona ny laharana faharoa, saingy lasan’i Tahina sy i Baovola izany tany amin’ny fiafaran’ny fotoana. 3 mn 06, 3 s ny manelanelana azy roa ireo. I Tanjona sy i Patrick kosa ny fahatelo, nahavita ny fifaninanana tao anatin’ny 1 ora 02 mn 39, 5 s.

Mbola manenjika hatrany kosa i Mathieu (Zaza maditra) sy i Tsiresy, eo amin’ny toerana fahefatra, mitondra ny fiara Nissan. Hatreto, 1 ora 03 mn 06, 4 s ny fe-potoan’izy mirahalahy. Niala an-daharana kosa noho ny olana teknika i Freddy sy i Jimmy R, teo koa i Haja D sy i Elvis, i Koloina sy i Sonia, i Frederic sy i A.T ary i NS sy i Dorax. Hitohy ,anio, ny andro farany amin’ity “Rallye du Boeny” ity ka ny “ES 9” ka hatramin’ny “ES 12” ny hotanterahin’ireo fiara 15 sisa tavela.

 

Torcelin

 

News Mada0 partages

RFIm 20 taona: hiaina rindrankira indray ny mpitia kanto

Raha ny fanadihadian’ny mpahay tantara momba ny zavakanto, 60 taona katroka ny nisian’ny rindrankira (gala de chant) voalohany teto an-dRenivohitra. Mifanojo amin’izay ihany koa ny faha-20 taona niorenan’ny Radio Feon’Imerina (RFIm). Hitambatra ao anatina seho lehibe iray ny fanamarihana ireny vanim-potoana ireo, anio. Fampisehoana ahitana tarika sy mpanakanto mahatratra 17 no hifandimby eny an-tsehatra, etsy amin’ny CCEsa Antanimena, anio manomboka amin’ny 2 ora sy sasany tolakandro. Anisan’izany i Fidimalala, i Abel Ratsimba, i Salomon, i Narisoa, i Faniry Raelison, i Erys François, i Kolibera, i Moreno, i Jean Rossinah, ny tarika Ny Alondrano, i Gaston Andrianony, ny Gasy Miangola, i Gabhy Ratsito,  iTovo Andrianandraina, i Lizah Raseta, i Dinarison Karoka, i J. Andriamanantena sy i Julie.

… « Tarika sy mpanakanto tsy fahita matetika loatra eny an-tsehatra izy ireo kanefa anisan’ny manamarika ny tantaran’ny hira malagasy ny zava-bitan’ny tsirairay. Tsy hira teatraly akory no ho hita sy heno avy eny an-tsehatra fa tena rindrankira mihitsy », hoy ny mpikarakara, raha namintina ny ho fizotry ny fampisehoana anio.

Fantatra fa tany amin’ny taona 1958 no nanomboka tazana teto an-dRenivohitra ny karazana seho rindrankira tahaka izao. « Gala de chant » ny anarana nahafantarana azy tamin’izany satria mbola nifamatotra akaiky tamin’ny kolontsaina vahiny ny kolontsaina malagasy tamin’io fotoana io.

HaRy Razafindrakoto

 

Tia Tanindranaza0 partages

MadagasikaraVoalohany amin’ny fandripahana sy fanondranana ala

510.357 ha no ala efa ripaka eto Madagasikara, araka ny tatitry ny Alliance Voary Gasy (AVG).

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

« Administrateurs des services financiers »Tsy mbola mahenika an’i Madagasikara

Nanao ny fianianany omaly zoma 24 aogositra ireo administrateurs des services financiers (ASF) andiany faha-2 miisa 23 navoakan’ny sekolim-panjakana misahana ny fitantanana eto Madagasikara (ENAM).

 

Tia Tanindranaza0 partages

Teny filamatra mafonja

Mbola tsaroana etoana ny fanambaran’ny kandida iray nilaza tamin’ity herinandro ity hoe aoka izay ny kobaka am-bava sy ny rijan-teny tsara lahatra fa tsy ilaina.

Ny nahagaga anefa dia taorian’ny nilazany izay teniny izay ihany izy dia namerina ny rijan-teny ho filamany mandritr’izao vaninandrom-pifidianana izao. Efa narentirentiny tao amin’ny efitra nanaovany fanambarana ny maha kandida azy rahateo moa ilay izy. Ny tian-kambara dia mila teny filamatra mafonja hatrany ny olombelona na azy irery na hiarahany amin’ny mpiara-monina aminy entiny hitondrana ny fomba fitondrany ny fiainany raha te hahomby. Raha niteny ny filoham-pirenena iray teo aloha tamin’ny fotoan’androny hoe “Tonga miaraka dia fanombohana. Miasa miaraka no fahombiazana.” dia mipetraka ny fanontaniana ho an’ireo olom-pirenena efa niaina tamin’izany fotoana hoe taiza ho aiza no lesoka ? Sao dia niara-tonga fa tsy niasa niaraka hatramin’ny farany ? Raha niteny koa ny manaraka azy hoe “Ny fitiavana no lehibe indrindra.” dia mipetraka koa ny fanontaniana ankehitriny hoe niha nifankatia ve isika taorian’izay sa vao mainka mifankahala sy mifanambaka ? Maha te hampahatsiahy hatrany ny teny filamatra mafonja nampiasain’ny filoha amerikanina teo aloha izay hoe “ Mialoha ny hanontanianao hoe inona no tokony hataon’ny firenena amiko dia hanontanio aloha ny tenanao hoe inona no tokony hataoko amin’ny fireneko ?” Azo heverina fa izay teny filamatra mafonja tokana izay monja dia anisan’ny fanoitra goavana nahatonga ny vahoaka amerikanina ho lasa olom-pirenena tompon’andraikitra mandrak’ankehitriny ary maha firenena matanjaka azy amin’izao fotoana izao. Lainga raha tsy manana teny filamatra daholo ireo kandida ho filoham-pirenena miisa 36 ireo. Mety ao ny mafonja. Mety ao ny tandrametaka. Fa ilaina sainina ihany koa anefa ny hoe ny an’iza no efa nezahina notanterahina fa tsy tanteraka noho ny tsy faharetantsika hanantateraka azy.

J. Mirija 

Tia Tanindranaza0 partages

Hain-trano teny Ankazomanga AtsimoOmby 4 kila forehitra, olona an-jatony tsy manan-kialofana

Nisehoana hain-trano goavana teny Ankazomanga Atsimo, omaly zoma atoandro tokony ho tamin’ny 12 ora.

 Nipoitra avy tamina tokantrano iray ny afo, niitatra tamina toerana fiompiana biby fiompy toy ny akoho amam-borona, kisoa, omby… Omby efatra no kila forehitra vokatr’izany fa tsy tafatsangana teo amin’ny toerany raha fianakaviana an-jatony no tsy manan-kialofana. Hatramin’ny fotoana nanoratana, tsy voafehy ny afo na dia tonga ara-potoana aza ny mpamonjy voina. Noho ny fitsokan’ny rivotra mafy no voalaza fa  antony. Somary manamorona tanimbary rahateo ity tanàna kely lasibatra ity ka tena nanahirana ny fifehezana ny afo.  Nanampy trotraka ireo trano hazo maromaro nifanakaiky ka nampahazo vahana ny afo.  Nomarihin’ireo mponina teny an-toerana  fa izay azon’ny tanan’izy ireo noraisina sisa no navotany toy ny akoho, ny vorona izay miantoka ny fiveloman’izy ireo amin’ny andavanandro. Niteraka fitohanana goavana hatreny 67 ha ity hain-trano niseho tao  Ankazomanga omaly antoandro ity.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Resy ny aretina lefakozatraNahazo mari-pankasitrahana i Madagasikara

Fongana tanteraka eto amintsika ny aretina lefakozatra mpahazo ny zaza latsaky ny dimy taona ary tsy ahiana intsony ny hisiany.

Noporofoin’ny fikambanana iraisam-pirenena misahana ny fahasalamam-bahoaka (OMS) tamin’ny alalan’ny fanomezana mari-pankasitrahana ho antsika eto Madagasikara io  omaly  tetsy amin’ny lapan’ny kolontsaina sy ny fanatanjahantena Mahamasina. Nandray izany ny filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina ka nambarany fa miezaka hatrany ny fitondram-panjakana manatsara ny fahasalamam-bahoaka. Lohalaharana ny fahasalaman’ny reny sy ny zaza, antony nanosika ny minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka hikarakara ireny herinandro ho an’ny fahasalaman’izy ireo ireny. Toraka izany koa ny fanaovam-baksiny iadiana amin’ny aretina lefakozatra, ny fanaovana ny fandrindram-piterahana ho an’ny vehivavy…Nofaranana tamin’ny fizarana loka ho an’ireo tobim-pitsaboana fototra toy ny CSB I, CSB II mendrika indrindra ny lanonana. Tafiditra tao anatiny ny CARMMA na ilay ivontoerana ho enti-mampidina ny taham-pahafatesan’ny reny sy ny zaza tsy salama, naorin’ny vadin’ny filoham-pirenena.  Anisan’ny nahazo ity loka ity moa ny CSB II Antsakatsaka any amin’ny distrikan’Ambanja, ny CSB II Antongona…. Renim-pianakaviana maro ihany koa no notoloran’ny filoham-pirenena mivady fanomezana. Tsiahivina fa nanomboka tamin’ny taona 1988 isika teto Madagasikara no nanomboka niady tamin’ny aretina lefakozatra. Fahalemena tanteraka na fahavoazan’ny tongotra ilany ( ketrakila) amin’ny ankapobeny no mety ho vokany ho an’ny ankizy.

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Olan’ny fokonolona tetsy Ambodihady AndrefanaNidina nijery ifotony ny depiote Rasoanoromalala Horace

Manoloana ny fitarainana nataon’ny fokonolona tetsy Ambodihady Andrefana tamin’ny haino aman-jery sy ny gazety afak’omaly dia tsy niandry ela ny Depiote TIM an’ny boriborintany faha-6 Rasoanoromalala Horace fa nidina teny an-toerana omaly nijery ny zava-nisy.

Raha tsiahivina, nampiditra fiara lehibe manototra tany eny amin’ny tsy tokony hanaovana izany ny sinoa iray eny ary tsy laitra tenenina na dia ny ao amin’ny fokontany aza. Tsy misy ambonin’ny lalàna izany eto ary tsy maintsy andraisana fanapahan-kevitra ny tranga tahaka izao, hoy ny depiote. Nanamafy ihany koa izy fa efa nisy didim-pitondrana vao nivoaka farany teo manakana ny fanotoran-tany rehetra kanefa mbola tratra teo imasony mihitsy ny kamio karamain’ilay sinoa nanao izany. Rehefa izay dia niantso an-tariby ny tompon’andraikitra rehetra teo no ho eo ny depiote ka anisan’ny nantsoiny ny any amin’ny kaominina fakàna fahazoan-dalana, ny lehiben’ny distrika ary ny kaomisaria. Tamin’izay no nanazavany ny tranga nisy ary nanaovany antso avy amin’izy ireo ny hidina hijery haingana ity tranga fanjakazakana ataona sinoa iray amin’ny fokonolona ity. Nanambara moa ny depiote fa hanohana hatrany ny fokonolona amin’izao olana izao mba ho tombontsoan’izy ireo ary nanizingizina izy fa n’iza n’iza tsy maintsy manara-dalàna. Anio no hanatitra ny taratasy fitarainana faobe efa feno sonia ny mponina ka andrasana ny ho mety ho tohin’ny raharaha.

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida haharesy lahatra mpamatsy volaNy tarehimarika no aoka hiteny

Tsy adala ny mpamatsy vola sy ny mpiara-miombon’antoka avy any ivelany ka tsy hahita sy tsy hahafantatra ny tarehimarika ara-toekarena an’i Madagasikara nandritra ny fitondrana nifandimby.

 

 Nanambara ny mpahay toekarena iray fa miteny ho azy ireny tarehimarika ireny ary hita ho mamirapiratra hatrany izany tamin’ny fitondran’ny filoha Ravalomanana. Na dia misy aza ny kandida sasany milaza fa hotohanan’ny firenena matanjaka avy any ivelany dia efa hita maneran-tany ny ezaka sy ny asa rehetra vitan’io filoha io. Iza no tsy mahalala ny fahaizany mifandray amin’ireo mpamatsy vola ireo ary efa fantatra ihany koa ireny fanadihadiana natao nahazoany amboaran’i Afrika tamin’ny fahaiza-mitantana ireny. Nanamafy hatrany koa ity mpahay toekarena ity fa tena malaina ny mpamatsy vola raha mbola olona nanongam-panjakana ary efa nosaziana no hiverina eto. Tsy narisika ihany koa anefa ary nitsitaitaika ny fanampiana ara-bola tamin’ireo mpamatsy vola  tamin’ity fitondrana  ity. Na dia izany aza dia nosokajiany ho mbola kandida mety hahazo vato betsaka ny filoha 3 efa nitondra dia Ravalomanana, Rajoelina ary Rajaonarimampianina saingy raha ny fahatokisan’ny mpamatsy vola dia mbola manana ny tanjany hatrany i Dada.

Tsirinasolo

  

Tia Tanindranaza0 partages

Olon-dRajoelina sy ny tetezamitaTompondakan’ny fanaovana fihetsika mamoafady

Manomboka mifoha indray ny tantara ary miparitaka ny sary mirakitra ny toetra mamoafady nasehon-dry Rajoelina sy ny ekipany nentina nandrombahana fahefana tamin’ny 2009.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rasolofonjoa Haingo“Efa mila fanilo miampita ny Arema”

Kandida filoham-pirenena Rasolofonjoa Haingo, zanaka Arema, mpikambana ao amin’ny antoko Arema. Nilatsaka amin’ny anaran’ny antoko Avotra ho an’ny firenena anefa izy. T

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Marc Ravalomanana " Ankinintsika amin'Andriamanitra ny zava-drehetra"

Tonga teny Faravohitra niara-nivavaka sy nitso-drano ny filoha Ravalomanana amin'ny firotsahan-kofidiany ny mpianakavin'ny Finoana, havana aman-tsakaiza avy eny Imerinkasinina, izay tany niaviany omaly.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana Tanora Mandray AndraikitraHampandany an’i dada amin’izay rehetra eo an-tanany

Nanambara ry zareo avy eo anivon’ny fikambanana Tanora Mandray Andraikitra (TMA) fa nanapa-kevitra ny hanohana ny Filoham-pirenena teo aloha, Marc Ravalomanana.

Vonona aho sy ny fikambanana tarihiko, hoy ny filohan’izy ireo, Tsiry Andriamihantasoa, ny hampiasa izay eo am-pelatananay rehetra hampandaniana ity kandida ity ho eo amin'ny Fitondrana indray. Heverinay fa ny Filoha Ravalomanana irery ihany no afaka hanarina an'ity Firenena ity ao anatin'ny fotoana fohy. Niaraha-nahita ny zava-bita teo anelanelan’ny taona 2002 ka hatramin’ny 2009 izay narodan’ny fanonganam-panjakana ary nihazakazaka ny fihenan’ny taham-pahantrana tamin’izany fotoana. Ankehitriny anefa, hoy izy ireo, dia latsaka an-katerena ny firenena ka amim-pitiavan-tanindrazana no hiantsoana ny mpiray tanindrazana.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fampandrosoana an’IvatoMiaiky an’i Penjy ny filoham-pirenena

Henony ny lazany nefa nandalo tanàna fotsiny ihany izy hatramin’izay dimy taona teo amin’ny fitondrana izay fa omaly zoma 24 aogositra kosa dia tonga nitsidika, nidina ifotony,

Jean D.

  

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Paolo Raholinarivo« Ahiana ny hisian’ny korontana aorian’ny fifidianana »

Tandindonin-doza ny firenentsika, hoy Raholinarivo Solonavalona Paolo Emilio, talen’ny fampielezan-kevitry ny kandida pastera Mailhol.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Mpitantana fotodrafitrasa sy mpanadio tanànaNankasitrahana manokana ny teny amin’ny boriborintany voalohany

Nanatanteraka sakafom-piraisana niaraka tamin’ireo fikambanana izay mpitantana fotodrafitrasa eny anivon’ireo fokontany 44,

 

teny amin’ny PK-O Soarano, ireo ekipa mpitantana ny Boriborintany voalohany omaly. Izao no natao dia hankasitrahana azy ireo izay mpiaraka manao fanadiovana faobe amin’ny Boriborintany voalohany isaky ny talata. Araka ny nambaran’ny lefitra faharoan’ny Delegen’ny Boriborintany Voalohany, Heriniaina Razanadrakoto, dia tsy voatery asa foana no hifanotronana fa tsara ihany koa raha mba misy ny fotoana toy izao, hifampaherezana. Amin’ny 1 maraina, hoy izy, ireo no mifoha manome rano ny vahoaka ary tsy miala raha tsy amin’ny 10 ora alina. Saika voadiony avokoa hatramin’ny elakela-trano faran’izay tsy hita. Miezaka izy ireo mampianatra ny olona hanaja fahadiovana satria rehefa tsy mandoto dia efa naman’ny manadio. Izany no antony hametrahana ireny fitoeram-pako isaky ny arabe sy elakela-trano ireny ary ampihetsehana ilay rafitra RF2 ihany koa.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Boriborintany faha-4Zazalahy kely 60 isa natao didimpoitra faobe

Zazalahy kely miisa 60 no natao didimpoitra faobe omaly zoma 24 aogositra tao amin’ny CSB II Namontana, niarahana tamin’ny kaominina Antananarivo Renivohitra.

Nitarika ny hetsika teny an-toerana Ramahandrimanana Solofoniaina Daniel, delegen’ny boriborintany fahefatra notronin’ireo mpiara-miasa akaiky aminy sy ireo ekipa avy tao amin’ny BMH (Bureau Municipal d’Hygiène).  Ny  dokotera Rakotoarivelo Nirivo Solofohajaniaina no nitarika ny hetsika. Taorian’ny fandidiana  dia nanolotra malabary sy kilalao ary bisikoitra ho azy  60 mirahalahy ireo ny boriborintany fahefatra.  Tsy niasa irery ny kaominina Antananarivo teo am-panatanterahana izao hetsika izao, fa nisy ny mpiara-miombon’antoka izay nanome fanampiana ara-panafody toy ny « Pharmacie de Namontana ». Tafiditra indrindra ao anatin’ny vinan’ny Ben’ny tanànan’Antananarivo Renivohitra Lalao Ravalomanana moa izao didim-poitra faobe izao, ho fitsinjovana  hatrany ny fahasalaman’ny reny sy ny zaza.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

MPAMAKY FANGONANA

Voasambotry ny zandary ny tompon’antoka tamin’ny famakiana ny fiangonana FJKM Mandrosoa-Ivato.

FAKANA AN-KERINY TANY MAEVATANANA

 

Tsy manaiky ny hidiran’ny zandary an-tsehatra ny vadin’ilay ramatoa nisy naka an-keriny tao Maevatanana. Vola mitentina 250 tapitrisa ariary no tadiavin’ireo 12 lahy mpaka an-keriny tao Ambodimanga-Betsiboka. Nisy nanao fanamiana miaramila ny telo tamin’ireo miaraka amin’ny satroka miaramila mena (beret rouge). Nandalo zandary ihany ireo olon-dratsy ary nibata ilay ramatoa toy ny nibata omby saingy noho ilay fanamiana miaramila dia tsy nisy nanana eritreritra hoe jiolahy ireo. 

 

JEAN MAX RAKOTOMAMONJY

 

Tsy misy olana ny fijanonan’i Jean Max Rakotomamonjy, filohan’ny antenimieram-pirenena, eo amin’ny toerana izay tazominy na dia nilatsaka ho filoham-pirenena izy. Tsy misy lalàna mametra an’izany raha araka ny nambaran’ity depiote ity. Na izany aza anefa raha ara-moraly dia tsy mety mihitsy izany finiavana izany satria mbola olom-panjakana izy ary hatahorana aza hampiasa ny fitaovam-panjakana sy ny mpiasam-panjakana mba hahalany azy. 

DEPIOTE SITENY

 

 Efa mivadika koa ny lelan’ny depioten’i Toliara, Siteny Randrianasoloniaiko ary lasa manohitra ny fanapahan-kevitra izay noraisin’ny fanjakana izay nolalainy fatratra. Nambarany ary fa famonoana ny faritra Atsimo io ataon’ny fanjakana io, momba ny fanomezana alalana ny fitrandrahana fasimainty ao Toliara izay miteraka korontana sy hatezerana ho an’ny vahoaka amin’izao fotoana. Nisy mihitsy ny fidinana an-dalambe izay notarihany tao an-toerana omaly. 

MADAGASCAR NATIONAL PARKS

 

Notoherin’ny mponina ao Bekopaka hatrany ny  fanapahan-kevitry ny Madagascar National Parks izay mahakasika ny tsy fivarotana tapakila ao an-toerana intsony raha hitsidika ny Tsingin’i Bemaraha. Nanapaka ary ny Ben’ny tanàna rehefa avy nampivory ny mponina ao Bekopaka fa hosokafana ary tsy handoavam-bola intsony ny fidirana ao. Nankasitrahan’ny olona izany rehefa samy tsy misy tombontsoa ho an’ny vahoaka ihany. Tsy ara-dalàna anefa ilay fanapahan-kevitra noraisina. 

MATY IREO MPANAFIKA

 

Olona roa no naterina tao amin’ny tranompatin’ny Hjra omaly ary voalaza fa ireo no nanafika sy nahafaty polisy iray teo anivon’ny UIR niampy olona iray izay zanaky ny tompon-trano notafihana. Raha  tsiahivina, tetsy Ankadindramamy io fanafihan-jiolahy nahafaty olona roa sy nahazoana an-jatony tapitrisa ariary io. Hatreto, raha ny feo mandeha dia novonoin’ny polisy teo am-pitazonana azy ireo olona roa ireo. Re koa fa misy miaramila ny iray amin’ireo maty. 

KARA-PANONDRO VAOVAO

 

Hiteraka kolikoly sy savorovoro indray ny kara-panondro vaovao izay havoakan’ny minisiteran’ny atitany. Ny antony dia satria ao anatin’ny fotoanan’ny fifidianana no hanasiana ny fanavaozana. Hitovy tanteraka amin’ny permis biométrique sy ny kara-piara manara-penitra izay tsy misy dikany rehefa tena nodinihina satria sady tsy manana fitaovana fitiliana ny mpiasam-panjakana no tsy azo ampiasaina any ivelany akory avy eo ireo karatra. Manahy ny mpanara-baovao fa bizina be mitovy amin’ny nataon’ny praiminisitra teo aloha ity hataon’ny minisiteran’ny atitany ity.

 

ROSSY SY NINIE DONIA

 

Raikitra koa ny adin'i Rossy sy i Ninie Donia amin'ny tambajotra sosialy. Lasa fifampihantsiana ny fanamarihan'i Rossy ny amin'ny hoe tsy matotra ilay artista izay nilatsaka (Ninie Donia) satria sady tsy nisy nanolotra izy no tsy nandoa vola. Namaly ny an-kilany fa haratsiam-panahy ny nataon'i Rossy ary tsy mba miombom-po amin'ny artista akory. Mafana ny ady ary teny ratsy sisa no tsy nandeha.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Openflex, mpanohana ofisialy ny « Salon 3in1 Event » novokarin'ny As'Sidus Madagascar

Efa tsy misy vina amintsika intsony ny resaka fampiratiana sahala amin'itony. Tamin'ity indray mitoraka ity, nokarakaraina tao amin'ny Carlton Anosy ny 16 sy 17 aogositra lasa teo ny « Salon 3in1 Event ».

Tia Tanindranaza0 partages

Telma Coupe de MadagascarHihaona amin’ny 1/2-dalana ny As Adema sy Uscafoot

Tafavoaka ho mpandresy tamin’ireo lalao 1/4-dalana amin’ny Telma Coupe de Madagascar notontosaina tetsy amin’ny kianjan’i Mahamasina, omaly zoma 24

Tia Tanindranaza0 partages

Trophée Red Dog ScootEny Imerintsiatosika hatrany ny dingana faha-4

Fantatra, araka ny resadresaka nifanaovan’ny filohan’ny fikambanana Red Dog Scoot,

Tia Tanindranaza0 partages

Analamanga RugbyMitohy ny hetsika ho fanalana an-dRamarcel

Araka ny efa nambarany tamin’ny fanaovana hetsika fanairana teny amin’ny Makis Andohatapenaka tamin’ny zoma 17 aogositra 2018 teo dia notohizan’ny Analamanga Rugby notarihan’ny filohany,

Tia Tanindranaza0 partages

Jean Nirina HAFARIVoatendry ho talen’ny fampielezan-kevitry ny GASIMI

Mandray andraikitra hatrany amin’ny maha olom-pirenena feno azy amin’ny raharaham-pirenena ny filoha nasionalin’ny fikambanana HAFARI Malagasy Rafanomezantsoa Jean Nirina.

 

Pati

 

 

Midi Madagasikara0 partages

Tsaratanàna : Dahalo iray no lavon’ny lehiben’ny dina any an-toerana

Raikitra ny fifampitifirana teo amin’ny lehiben’ny dina sy ny malaso dimy lahy nirongo basim-borona sy kalaky maromaro. Iray tamin’ireo dahalo no maty voatifitra, rehefa avy nangalatra omby roa, tany amin’ny fokontany Manakana Bepilopilo, kaominina ambanivohitra Betrandraka, disitrikan’i Tsaratanàna, faritra Betsiboka. Malaza indray ankehitriny ny asan-dahalo any amin’iny faritra Tsaratanàna iny. Ny faran’ny herinandro teo no nitrangan’izany ka omby roa nitondra sarety handeha hitatitra bozaka  no noravan’ireto olon-dratsy tamin’ny tompony. Raha vao nahare izany Atoa Rija lehiben’ny dina any an-toerana dia nanara-dia niaraka tamin’ny olona vitsivitsy niara-nifarimbona taminy; izay  nanao sakana na “ Bouclage.” Tao amin’ny kizo antsoina hoe “ Andranomena”  no nifanehatra tamin’ireo malaso izy ireo, tokony ho tamin’ny folo ora maraina ka  dia raikitra ny fifandonana  “ Accrochage” teo amin’Atoa Rija sy ireo dahalo dimy lahy, izay nahafatesana jiolahy iray voalaza etsy ambony. Nitsoaka ireo malaso efatra ambiny  fa ny omby roa nalainy kosa dia tafaverina. Afaka 4km taorian’izay, dia niverina Atoa Rija sy ny namany nanara-dia. Marihina, fa tsy nisy naratra na aina nafoy tamin’ireo fokonolona nandritra ny fifanjevoana. Nankasitrahan’ny fokonolona manodidina ny fihetsika nasehon’ Atoa Rija; izay dahalo niova fo nanao ny ezaka, ka nahatafaverina amin’ny tompony ireo omby ireo. Miaina ao anatin’ny tebiteby tanteraka kosa araka izany ireo mponina any an-toerana, satria efa mila ho isan-kerinandro ny asan-dahalo manao andiany manafika any amin’iny faritra Tsaratanàna iny.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Football- Telma Coupe de Madagascar : Confirmation pour l’Adema et USCAR

L’AS Adema est une équipe de coupe. Elle l’a encore confirmé hier dans un stade de Mahamasina avec des gradins désespérément vides en battant le FCA Ilakaka sur le score de 2 buts à 0. L’USCAR pour sa part a dû aller aux tirs au but pour écarter le COSFA.

Le FCA Ilakaka a fait illusion lors de son match d’hier en bousculant l’Adema grâce notamment à un jeu très physique qui a conduit l’arbitre à sortir le carton jaune et même le carton rouge pour le meneur de jeu d’Ilakaka (60). Durcir le jeu semble être les consignes de l’entraîneur, l’ancien international Damien Mahavony déjà habitué à jouer de cette manière.

Break. Cela a d’ailleurs failli marcher puisque le camp de l’Adema était carrément pris d’assaut.

Prudents, les gars d’Ivato laissèrent passer l’orage avant de prendre la direction des opérations vers la fin de la première période où Agassi parvint à trouver la faille d’une superbe tête.

Enhardis par ce succès, Ravo et ses amis accentuèrent la pression au retour des vestiaires avec la ferme intention de faire le break. Ce fut chose faite quand le même Agassi prit de vitesse toute la défense d’Ilakaka avant de prendre à contre pied le portier adverse. C’est dire que les carottes étaient cuites pour une formation réduite à dix .

Dans l’autre match entre l’USCAR et le COSFA, les deux équipes ont dû aller jusqu’aux tirs au but. Un exercice sur lequel excellent les hommes de la CUA grâce à son portier. L’USCAR gagna alors cette séance par 4 tirs au but à 2.

Des regrets, le COSFA en avait car après avoir été mené au score sur une tête anodine de Ronald (11), les militaires parviennent à revenir peu avant la pause grâce à un superbe but de Safidy (44).

La partie s’anima véritablement sans grand résultat puisque les deux formations se neutralisèrent sur un score de parité de 2 à 2 à l’issue des 120mn.

Bien évidemment, la partie de roulette russe est favorable à l’USCAR qui s’était déjà préparé dans les tirs au but. Une technique payante pour Raux Auguste qui a exhorté sa troupe des bancs, pour en arriver à cette séance. La demi-finale avec son ancienne équipe en l’occurrence l’Adema promet des étincelles.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Madagascar libre de la polio : Le certificat officiel remis hier

Madagascar a été officiellement déclaré « pays libre de la poliomyélite » le 21 Juin 2018 à Abuja, au Nigéria. Le certificat officiel a été remis hier, au président de la République par l’équipe de l’OMS avec à la tête la représentante, le Dr Charlotte N’Dyae. C’est donc une page qui se tourne en matière de santé publique à Madagascar. Néanmoins, il appartient à la Grande île, de maintenir la vigilance afin de maintenir ce statut de pays « polio free ».

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

ORTANA : Une randonnée à Alarobia Ambatomanga

Pour mieux faire connaître la destination Analamanga, l’Office Régional du Tourisme d’Analamanga (ORTANA) organise comme à l’accoutumée une randonnée, et cette fois-ci, à Alarobia Ambatomanga. Cette sortie aura lieu le mercredi 29 août 2018. Les touristes nationaux et étrangers désirant participer à cette randonnée, auront l’occasion de découvrir le marché local. Des guides touristiques locaux les accompagneront ensuite pour commencer la randonnée proprement dit en vue de découvrir le village des tisserands d’Antanetibe, ainsi que le village des forgerons d’Andraodo. Une montée sur le Rocher d’Ambatomanga est également au programme. Une fois de retour à Ambatomanga, les randonneurs pourront savourer de bons plats à base des produits du terroir tout en dégustant du yaourt et du fromage qui font la réputation de cette région. Notons que ce produit phare proposé par l’ORTANA attire de nombreux touristes aussi bien nationaux qu’étrangers.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Rugby – Coupe du Maire : Un duel serré FTM – TFA

C’est la dernière ligne droite de la Coupe du Maire ce dimanche à Mahamasina où sept rencontres sont au programme. 

Après deux semaines de rencontres éliminatoires, les finales de la Coupe du Maire de rugby se disputeront demain à Mahamasina. Deux affiches alléchantes qui attendent les amoureux de l’ovale avec la confrontation entre JST Ambondrona et  MATADOREA dans le groupe A. Ce sera un duel entre deux équipes de quartier, la TFMA Ankasina contre XV Family Manarintsoa Isotry dans le groupe C. Une rencontre qui s’annonce serrée entre ces deux formations en quête du titre.

USCAR motivée. Outre ces finales, le public de Mahamasina sera gâté avec des affiches inédites avec trois rencontres de défi au programme. A 13h30, les joueurs de la Commune défieront les éléments de la CNAPS Sport. L’équipe de l’USCAR qui a éliminé la semaine dernière la formation du 3FB est plus que motivée à s’offrir de la formation de la CNAPS. L’autre match opposera TF Ankasina à l’équipe du FTM Manjakaray, championne de Madagascar en titre. Dans les hostilités féminines, 3FB sera aux prises avec JSM Mahamasina. Ces rencontres ont eu l’aval et l’autorisation du Malagasy Rugby selon la déclaration de son président, Marcel Rakotomalala. Une chose est sûre, les acharnements seront rudes surtout à la veille des Championnats de Madagascar.

Calendrier

Match dames

8h00: Balamy contre Rosa Club.

8h45 : Matadorea contre UASC.

Finale 1re division

12h00: JSTA contre MATADOREA.

13h30: TFMA contre XV Family.

Matchs de défi

Dames

3FB contre JSM.

Hommes

13h30: USCAR contre CNAPS SPORTS.

15h00: TFA contre FTM.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Coopération: L’Ambassadeur du  Vietnam chez Ulrich Andriantiana

Vers une coopération solide entre Madagascar et le Vietnam dans le domaine des travaux publics et des infrastructures.

Le Huy Hoang, le nouvel Ambassadeur du  Vietnam  a rencontré hier, le ministre des Travaux Publics et des Infrastructures Ulrich Andriantiana. Une visite de courtoisie qui a permis aux deux personnalités de discuter des possibilités de coopération entre  Madagascar et le Vietnam, dans le domaine des  travaux d’infrastructures.  De nombreuses possibilités de coopérations existent puisque le Vietnam figure parmi les pays qui ont une certaine avancée dans le secteur des travaux publics et des infrastructures. Ce pays excelle, notamment  en matière d’infrastructures routières, ainsi que dans le domaine  portuaire. Le MTPI pour sa part, est un département qui a réalisé ces derniers temps de grands chantiers.  En somme, une bonne perspective de coopération se présente entre Madagascar et le Vietnam. Notons par ailleurs que le ministère des Travaux Publics et des Infrastructures poursuit la préparation d’autres projets financés par les bailleurs de fonds.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Madagascar-Vietnam : Un protocole d’entente dans le domaine de l’agriculture

La coopération entre Madagascar et le Vietnam est au beau fixe.

La coopération bilatérale entre Madagascar et le Vietnam sera renforcée. Un attrait des opérateurs vietnamiens à investir dans le secteur de l’agro-business est en vue.

La preuve, un protocole d’entente sera élaboré afin de définir les projets de coopération dans le domaine de l’agriculture. Le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, Harison Randriarimanana l’a soulevé à l’issue de sa rencontre avec le nouvel Ambassadeur du Vietnam à Madagascar, SEM Le Huy Hoang, dans ses locaux à Anosy hier.

Améliorer le rendement. Notons que la coopération économique entre ces deux pays a débuté en 1999 dans le domaine de l’agriculture. « Des techniciens vietnamiens étaient venus à Madagascar en vue d’apporter une assistance technique sur l’amélioration de la productivité agricole aux paysans malagasy. Par contre, la relation historique entre la Grande île et le Vietnam date de longues années et qui a été marquée par la mise en place de la statue « Ho Chi Mine » à Ampefiloha », a expliqué le ministre de l’Agriculture.  Il a également soulevé que, l’économie agricole des deux pays était similaire, il y a 50 ans passés. En effet, « nous avons le même rendement de productivité rizicole soit à peu près 1,5 tonnes par hectare. Actuellement, le Vietnam affiche un rendement entre 7 et 10 tonnes par hectare, alors qu’à Madagascar, cela a stagné autour de 2,7 tonnes par hectare. La coopération bilatérale vise ainsi à contribuer à améliorer notre rendement de productivité », a-t-il enchaîné.

Attrait des investisseurs. Les projets à établir dans le cadre de ce protocole d’entente consistent ainsi à soutenir les petits exploitants agricoles. En outre, un attrait des investisseurs vietnamiens dans le domaine de l’agro-business est également en vue. La recherche de débouchés sur le marché international n’est pas en reste, étant donné que le Vietnam possède en ce moment un dynamisme de son commerce extérieur, avec une balance commerciale excédentaire par rapport au reste du monde. Il faut savoir que le Vietnam est le 4e producteur mondial de riz.  Son PIB a augmenté de 6,8% en 2017, soit la plus importante croissance économique annuelle enregistrée depuis dix ans. Sa performance s’explique notamment par le rebond du secteur agricole de l’ordre de 2,9%. Cependant, ce secteur a connu des impacts négatifs de plusieurs épisodes de sécheresse en 2016. Par ailleurs, le ministre de l’Agriculture, Harison Randriarimanana a évoqué que, la coopération entre Madagascar et le Vietnam ne se limite pas au niveau des gouvernements de ces deux pays, mais aussi entre leur secteur privé.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Double incendie à Tanà : Ankasina et Ankazomanga en flammes  hier

On dirait que la journée d’hier était fatidique pour les sapeurs-pompiers de la commune urbaine d’Antananarivo. De la matinée jusqu’en début de l’après-midi, ils sont intervenus dans deux  terribles incendies, le premier à Ankasina et le deuxième à Ankazomanga. Le bilan fait état des  44 maisons brûlées. 06 cases en bois et 08 constructions en dur à Ankasina et 21 cases en bois et 09 constructions en dur à Ankazomanga. Plus des 300 personnes sinistrées. Heureusement qu’aucun blessé ni perte de vie humaine n’est à déplorer.

Selon les informations recueillies auprès du service d’appel d’urgence auprès de la caserne des sapeurs-pompiers à Tsaralalàna, les soldats du feu étaient alertés de l’existence d’un incendie à Ankasina vers 9 heures 20. Quand ils ont débarqué sur les lieux, plusieurs cases en bois et en briques étaient déjà en feu. Les trois camions citernes qu’ils ont déployés  n’étaient plus en mesure de maîtriser la situation. C’est pourquoi, des sapeurs-pompiers de la caserne d’Anosivavaka sont venus à la rescousse. Les soldats du feu étaient sur le point de maîtriser le la situation quand un autre incendie s’est déclaré à Ankazomanga vers 11 heures. Les éléments de secours ont du se diviser en deux groupes dont le deuxième a rejoint Ankazomanga. Le véritable parcours de combattant a alors commencé pour ce dernier. Sur le lieu, il devait de nouveau faire face à un incendie en plein expansion même s’il était arrivé à peine 10 minutes après le début du feu. Selon les informations recueillies sur place, le feu aurait débuté à partir d’une étable exposée  au vent. Raison pour laquelle, le feu   vite  propagé malgré les efforts déployés par des membres du fokonolona pour tenter de le maitriser tout en essayant de sauver  ceux qu’ils ont pu récupérer de leur maison.

Quatre bœufs calcinés. Puisque les habitants de ce quartier pratique du  petit élevage, leur première réaction était de libérer leur cheptel. Malgré cela, quatre bœufs ont été calcinés dans l’étable dite comme étant l’origine du feu. Le propriétaire de ces bêtes affirment s’être rendu-compte de cette perte quand le feu a été entièrement éteint vers 13 heures. Selon la déclaration d’un lieutenant des sapeurs-pompiers de Tsaralalàna, les soldats du feu ont réussi à maîtriser la situation même s’ils étaient obligés de recourir aux eaux usés du canal Andriantany. Cet officier a fait cette remarque pour déplorer les problèmes causés par l’insuffisance voire l’inexistence de bouche d’incendie dans la ville d’Antananarivo.

Ce qui s’est passé hier permet de dire que ce mois d’août risque de devenir le mois le plus dur en matière d’incendie. Cette semaine seulement, la capitale a déjà enregistré deux incendies mortels. Survenu à Anjanahary, le premier a tué trois personnes, toutes sont d’une même famille. Le deuxième était celui qui a eu lieu à Isoraka, mercredi, un père de famille y a laissé la vie.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Maevatanana : Miakatra an-tanàna ny dahalo

Mampihorohoro ny dahalo eto Maevatanàna tampon-tanàna. Mirongatra izay tsy izy akehitriny  ny asan-dahalo. Nirefodrefotra indray ny basy teny amin’ny fokontany Antanambao, kaominina Maevatanàna voalohany, ny alarobia 22 aogositra lasa teo, tokony ho tamin’ny 01 ora maraina. Nisahotaka ny mponina teto amin’ny renivohi-paritra Betsiboka  raha nandre izany ary tsy nisy sahy nivoaka ny trano ny rehetra. Dahalo maromaro nirongo fiadiana no fantatra fa nanafika tokantrano iray tao amin’ny fokontany Antanambao. Solosaina fentina an-tanàna na “ Ordinateur Portable” raha ny fanisana vonjimaika no nalain’ireo malaso tamin’izany. Taitra ny manodidina raha nahita ny fandrobana ny fananany ka niantso vonjy avy hatrany. Nivoaka ihany ny fokonolona, kanjo tonga dia nitifitra sy nitora-bato ireo jiolahy. Soa ihany, fa mailo ireo olona, izay niverina nandositra tao an-tranony, raha tsy izany dia  nisy naratra na namoy ny ainy teo izy ireo, satria tsy mitsitsy mihitsy ireo malaso ny hamono. Nizotra nianavaratra kosa ny dian’ireo dahalo izay voahelingelina nandritra ny fanafihana nataony. Taorian’izay vao niantso Zandary sy polisy ny fokonolona nanao ny fanarahan-dia. Manoloana ny firongatry ny asan-dahalo mahazo laka ankehitriny eto Maevatanàna ambonivohitra; izay toa tsy misy fanefitra intsony, dia mandry andriran’antsy sy miaina ao anaty tebiteby ny ankamaroan’ny mponina no sady mahatsiaro tena ho tsy misy mpiaro sy mpikarakara intsony.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Musique actuelle : « Irony » de Kristel bientôt dans les bacs

Un premier aperçu d’ « Irony ».

Chose promise, chose due! Ca y est, après les tournées et les EP, Kristel sortira  son premier album. Baptisé « Irony », les vinyles et Cd seront dans les bacs le 31 août.

Et l’aventure continue de plus bel pour kristel. Suite à la sortie de son single « Tnm » et de longues tournées dans les festivals des quatre coins du monde, le premier album se pointe à l’horizon. « Irony », se colore d’une explosion musicale entre le pop, rock, reggae, électro, l’indiemusic. L’on peut compter les « Masoandro », « Maditra » ou encore « Akao » qui sont déjà sur les lèvres des inconditionnels du genre.

Pur produit de Libertalia music records, Kristel est sur les traces de The Dizzy Brains. Telle une lionne, Kristel Ratri  est connue pour sa fougue et son énergie. Dégageant une aura particulière, elle verse essentiellement dans du pop et du rock, teinté d’électro par ci- par là.  Si sa voix un peu rauque dégage un charisme bien propre à elle, sa sensualité et sa candeur se ressentent dans les paroles notamment dans « Izy » qui dévoile une grande amoureuse.

Avec presque cinq ans à côtoyer les grands noms de la musique malagasy en tant que bassiste, Kristel Ratri a gagné en expérience, en tout cas assez de bagage pour démarrer une carrière de chanteuse. Toujours épaulée par les siens, c’est Andry Sylvano qui tient les baguettes tandis que Benkheli Ratri, est à la guitare.

Ayant grandi dans une famille d’artiste, la musique a toujours été une évidence. Son coup de cœur pour Jaco Pastorius, l’a influencé définitivement à faire de la basse.  Elle fait partie de la gent féminine que Silo a prise sous ses ailes. Le talent dans le sang, le meilleur des mentors et un bon environnement musical ouvrent définitivement des portes.   En pleine tournée depuis le mois de mai, le trio compte encore plusieurs dates en hexagone pour le mois de septembre. Mais en attendant le jour de la sortie d’ « Irony », les commandes sont à passer!

Zo Toniaina

 

Midi Madagasikara0 partages

Tranom-paty Ampefiloha : Olona roa namoy ny ainy tanaty « violon »

Vatana mangatsika roa no nisy nanatitra tao amin’ny tranom-patin’ny hôpitaly tetsy Ampefiloha. Olona voasambotra izy ireo ary notazomina tao anaty « violon », araka ny fanazavàna azo teny an-toerana. Tsy fantatra anefa izay niseho tany fa izy ireo niafara tetsy amin’ny tranom-paty no hita hatreto. Efa tsy nisy aina intsony.

Afak’omaly izy ireo no naterina teny anivon’ity hôpitaly iray eto an-drenivohitra ity. Mpitandro filaminana ireo nanatitra ireo tamin’io fotoana io, raha ny voalaza. Ny iray tamin’ireto naterina ireo no efa tsy nisy aina intsony, tamin’ny fotoana nahatongavany teny amin’ilay toeram-pitsaboana, ary avy hatrany dia navantana tany amin’ny tranom-paty. Ny iray kosa mbola nisy aina ihany na dia efa nalemilemy sy tsy nahatsiaro tena intsony aza. Ity farany izay nentina novonjena tamin’ny sampana vonjy taitra tao amin’ilay toeram-pitsaboana saingy indrisy fa tsy avotra intsony ihany koa ny ainy omaly maraina. Samy feno ratra sy mangana ny tenan’izy ireo iray manontolo, izay azo heverina fa mety ho vokatry ny daroka sy ny vono nihatra taminy. Ary izay ary ve no mety ho nitarika ny fahafatesany.

Raha ny angom-baovao tetsy sy teroa dia toa hoe olona voasambotra sy voarohirohy tamin’ ilay fanafihana niharo vono olona niseho tetsy Ankadindramamy ireto olona maty ireto. Raha ny mahakasika ity farany anefa dia fantatra fa ny pôlisim-pirenena no nandray an-tanana ny raharaha. Nisy iray tamin’izy ireo rahateo no lavo tamin’io fanafihana io , niaraka tamin’ilay mpandraharaha voatafika. Efa nampahafantarin’izy ireo, fotoana fohy taorian’ny nitrangan’ilay fanafihana fa efa nisy olona roa voasambotra tamin’io raharaha io. Saingy raha ny mahasika ireto olona namoy ny ainy ireto dia nilaza ho henon’izy ireo fotsiny, saingy tsy manana vaovao omena ny eo anivon’ny pôlisim-pirenena, raha nanontanianay ny sampana seraseran’izy ireo. Toraka izay ihany koa moa ny teo anivon’ny zandarimariam-pirenena, izay tsy mahafantatra ny fisian’ity tranga ity akory. Mipetraka araka izany ny fanontaniana, « violon » taiza no nahafaty ireto olona ireto ?

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Agenda culturel

# Kudéta AnosyVa pour du rock à la Naday

C’est reparti pour un tour ! Avec Naday qui se lance au mieux sur sa carrière solo, ce soir est une opportunité pour les amateurs de rock alternatif de le voir performer. Le guitariste donne rendez-vous aux mélomanes au Kudéta pour une ambiance électrique vibrant aux rythmes des baguettes de Junior et la basse bien appuyée de Tasha. Ces trois complices de scènes qui donnent autant de punch que leurs bombes affriolantes de riffs. Au programme, des titres d’antan rafraichis  ainsi que de nouvelles compositions. Il y survolera une bonne dizaine d’années de carrière, durant lesquelles il a composé plus d’une soixantaine de chansons.

 

# Antsahamanitra  Mage 4 continue sa fête

Un concert pour les amoureux du rock ! Le groupe Mage 4 donne un rendez-vous à ses inconditionnels  à Antsahamanitra demain à 15h. Comme d’habitude, ils y mettront plein la vue avec la chorale et l’orchestre philarmonique derrières la bande à Ken. L’année 2018 semble une année florissante pour la troupe de Ken. 25 années d’existences, Mage 4 a traversé les époques, et a vu grandir ses premiers fans. Après son show spectaculaire en avril, Ken et ses compagnons vont encore faire vibrer les gradins d’Antsahamanitra.

 

# Ccesca AntanimenaLes stars du Kalon’ny Fahiny sur la même scène

Fidimalala, Salomon, Abel Ratsimba, Tovo Andrianandraina, Gaston Andrianony, Erys François, Ny Alondrano, Kolibera, Narisoa, toutes ces étoiles de la musique d’antan seront sur la même scène cet après-midi. Une bonne ambiance nostalgique se promet au Ccesca Antanimena dans le cadre de la célébration des 20 ans de la Radio Feon’Imerina.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Ministère des Finances et du Budget : 23 nouveaux administrateurs des services financiers pour renforcer ...

23 nouveaux administrateurs des services financiers vont travailler pour la bonne gouvernance.

Le ministère des Finances et du Budget continue les efforts pour la bonne gouvernance et l’efficacité de l’administration.  Ce département clé de l’économie vient de se doter de 23 nouveaux administrateurs des services financiers dans ses rangs.

On les appelle communément par l’abréviation ASF. Les administrateurs des services financiers figurent parmi les éléments importants de l’administration, notamment  au niveau de la gestion financière et budgétaire de l’Etat.

Bon fonctionnement

Une importance qui a amené le ministère des Finances et du Budget à réaliser des efforts pour renforcer numériquement ce corps qui ont un rôle déterminant  pour la bonne gouvernance. Un pas de plus a été franchi, hier avec la cérémonie de  prestation de serments de 23 nouveaux administrateurs des services financiers. Avec les 200 ASF déjà opérationnels, ces nouveaux vont contribuer au bon fonctionnement de l’administration aussi  bien au niveau du pouvoir central que celui des régions.  En effet,  les  Administrateurs des Services Financiers assument les tâches de conception de contrôle, de tutelle  et de gestion qui incombent aux diverses Directions et  Services dépendant du Ministère chargé  des Finances et du Budget. Ils  sont chargés de mettre en œuvre, dans la conduite des affaires qui leur sont confiées, les directives  générales du  gouvernement, de préparer  les projets de budget, et de participer à la préparation des  lois  de Règlement des budgets de l’Etat. Ils établissent les instructions nécessaires à leur exécution. Ils peuvent également  être appelés à des fonctions de recherches, études, de formation se rapportant aux finances  publiques et de gestion, ou d’organisation dans les Services Publics de l’Etat.

ENAM

 Côté compétences, les ASF n’ont rien à envier des autres corps de l’administration puisque ce sont pour la plupart des sortants de l’Ecole Nationale d’Administration de Madagascar (ENAM), après deux années de formation. Ils sont recrutés exclusivement par voie de concours direct ou professionnel. Nombreux parmi les sortants d’hier ont déjà assuré des fonctions techniques à responsabilité : finances publiques, ressources humaines, budget, passation de marchés…. Ceux qui ont prêté serment, hier, sont issus de six  promotions. Notons que la cérémonie de prestation de serment qui s’est déroulée hier, à la Cour Suprême Anosy a  été honoré de sa présence, par la ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Sehenosoa Andriambololona.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Arsène Ratolojanahary : «Le sempama Nosy va appuyer le MEN pour le bon déroulement des examens du BEPC»

Le temps change. «Les revendications nationales auprès du ministère de l’Éducation nationale vont prendre d’autres formes, mais ne vont pas s’arrêter». Ce sont là les propos du président du Sempama Nosy Arsène Ratolojanahary lors d’une conférence de presse organisée à Andrefanambohijanahary hier. Une nouvelle qui fait penser que comme les autres syndicats auprès du MEN qui ont abandonné leurs revendications, son dernier bastion (le Sempama Nosy) capitule lui aussi. Selon les explications d’Arsène Ratolojanahary, «après une réunion effectuée entre les coordonnateurs régionaux issus des 22 régions, des décisions ont été prises en ce qui est de la suite des revendications». Mais également sur des ententes entre les responsables auprès du MEN. «Nous nous sommes convenus que des revendications syndicales ne sont pas encore satisfaites. Notamment, celles relatives au recrutement des maîtres Fram d’un certain âge qui pourraient ne pas se faire passer cette année. Nous (les syndicalistes) et les responsables auprès du MEN sommes convenus que ces maîtres Fram vont être recrutés cette année», a fait savoir le président du Sempama. Avant d’appeler les syndicalistes ainsi que les maîtres fram à agir dans la quiétude. «Nous invitons les maîtres fram responsables des classes d’examens à aider les enfants candidats à préparer les examens du BEPC et à reprendre leurs activités à partir du lundi prochain. Nous sommes au courant des difficultés observées lors des récents examens du CEPE et nous voulons contribuer au bon déroulement du BEPC» a lancé le président du Sempama Nosy. Par ailleurs, lui de noter que «les éventuels problèmes ou difficultés inhérentes aux prochains examens du BEPC ne relèveraient pas de la responsabilité des enseignants Fram». Avant de conclure que «le Sempama va organiser une assise nationale les 23, 24 et 25 septembre prochains. Les résolutions qui en ressortiront seront présentées aux candidats retenus pour les prochaines élections présidentielles».

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Toamasina : Rencontre Fanirisoa Ernaivo-Marc Ravalomanana

La présidente du SMM et le fondateur de l’empire TIKO ont de fortes personnalités. Ils ont, chacun à leur manière, essayé de mettre en place l’Etat de droit et la bonne gouvernance.    

Les électeurs auront l’embarras de choix avec les 36 candidats à la prochaine course à la Magistrature suprême. Mais ce qui est sûr c’est que certains d’entre eux vont jouer le rôle de figurants. En parlant notamment de candidats, il y a une convergence de points de vue entre Marc Ravalomanana et Fanirisoa Ernaivo. En effet, le candidat du Tiako i Madagasikara a mis en place le Bianco dans le but de lutter contre la corruption. De son côté, la candidate du « Zanak’i Madagasikara » (ZAMA) et du PATRAM, a toujours prôné l’Etat de droit. Par ailleurs, lors de la célébration du 50e anniversaire du FJKM à Toamasina, les deux candidats ont été présents. Selon de sources concordantes, ils se sont rencontrés et probablement, ils ont parlé des affaires nationales en général et de la présidentielle, en particulier. Autre ressemblance entre les deux candidats c’est qu’ils n’ont pas leur langue dans leur poche.

Leadership. Fanirisoa Ernaivo s’est distinguée par son leadership au sein du Syndicat des Magistrats de Madagascar (SMM) où elle n’a pas cessé de dénoncer les suspicions de certaines hautes personnalités du pays. Malgré les différentes pressions qu’elle a dû subir, elle n’a pas reculé. Concernant notamment sa candidature, elle s’est référée à la bible en disant que « Comment pourrais-je voir le malheur qui attendrait mon peuple ? » (Esther 8 :6).Elle entend par ailleurs redorer le blason de la justice.

A la barre. Quant à l’ancien chef de l’Etat malgache de 2002 à 2009, il voudrait revenir à la barre. Comme on le sait, il n’a pas pu terminer son second mandat. Le fondateur de l’empire Tiko a comme leitmotiv « pour reconstruire et non pour détruire ». Il compte en outre, sur l’appui du KMMR (Komity Manohana an’i Marc Ravalomanana)  qui est composé non seulement du TIM, mais aussi d’autres formations politiques ainsi que diverses associations dont l’objectif est de le faire élire.

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

36 prétendants à Iavoloha : Manœuvre de dispersion de voix contre un « premier tour dia vita »

Certains candidats cherchent uniquement un moyen pour marchander lors du second tour en vue d’obtenir par la suite un poste ministériel.

La Haute Cour Constitutionnelle (HCC) a confirmé la candidature de 36 candidats à l’élection présidentielle du 7 novembre prochain. Un record de pléthore de candidats depuis l’indépendance. La plupart des prétendants dont la candidature est maintenue, savent pourtant qu’ils n’ont aucune chance pour siéger à Iavoloha. En matière électorale, seuls ceux qui sont les mieux préparés ont la chance de sortir vainqueur. Parmi les 36 candidats figurent pourtant des personnalités qui ne disposent même pas de parti, ni de structure de base politique et/ou sont restés dans la discrétion totale durant les cinq   années de pouvoir du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara ». Nul n’ignore que certaines formations politiques cherchent tous les moyens pour éviter un « premier tour dia vita ». Des prétendants à la course à la Magistrature suprême ont tout simplement été incités, pour ne pas dire payés, pour se présenter. Leur candidature est uniquement une manœuvre de dispersion de voix. D’autres ont l’habitude de se présenter à la Présidentielle pour pouvoir marchander lors du second tour et d’obtenir par la suite une place de ministre.

Soif de pouvoir. Plus d’un se sont posés des questions à propos de la candidature de l’ancien président Didier Ratsiraka. A 82 ans, il entend encore briguer un nouveau mandat. Et ce, après avoir été à la tête du pays pendant 20 ans. Décidément, l’Amiral rouge a toujours soif de pouvoir. Jusqu’ici, il n’a pas encore trouvé le « Gisa mainty » qu’il a cherché depuis la deuxième République. La relève n’existe pas et n’existera jamais au sein de l’AREMA, le parti qu’il a fondé en 1975. L’électorat AREMA en général et les « Ratsirakistes » en particulier, affronteront les urnes en ordre dispersé. Parmi les candidatures retenues figure notamment celle de Roland Ratsiraka qui fait partie de la famille tout court, et porte le même patronyme comme l’indique son nom. L’on peut citer aussi l’ancien Premier ministre Jean Ravelonarivo qui était le Directeur général de la SEIMAD du temps de la 2è République, d’ailleurs, son épouse a été la Secrétaire particulière de Didier Ratsiraka. Parmi les disciples et non moins proches collaborateurs de « Deba » figure aussi José Andrianoelison alias José kely qui était ministre de l’Agriculture, puis Directeur adjoint du Cabinet civil auprès de la Présidence de la République. Accusé de mercenariat politique par ses détracteurs, Tabera Randriamanantsoa, un autre candidat à la Présidentielle du 7 novembre, a également été député AREMA du temps de la deuxième République.

« Mercenaires politiques ». La question est donc de savoir pourquoi l’AREMA n’a pas réussi à trouver un consensus pour présenter un candidat unique ? Et ce, contrairement à l’ARMADA où les Hajo Andrianainarivelo, le Général Camille Vital, ou encore Jean Louis Robinson ont décidé de se rétracter pour soutenir Andry Rajoelina. Le « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » a aussi choisi de favoriser la politique de dispersion de voix. Jules Etienne Rolland, Paul Rabary, Randriamampionona Joseph Martin, Robimanana Orlando, étaient ministres sous l’ère Rajaonarimampianina. Ils étaient dans l’équipe dirigée par un autre candidat à la Présidentielle, en la personne de Mahafaly Solonandrasana Olivier. Jean Max Rakotomamonjy, président de l’Assemblée nationale est lui aussi affilié au « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » même si sur le papier, il est présenté par le parti Leader Fanilo. Avec toutes cette stratégie bien calculée du « zarazarao hanjakana », il sera difficile, voire impossible d’effectuer un « premier tour dia vita ». L’on se demande ainsi à qui profite cette manœuvre ? Quoiqu’il en soit, avec autant de petits candidats présentés par des groupuscules, l’élection du 7 novembre prochain sera entachée par la participation de quelques « mercenaires politiques ».

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Kamamy Magloire : Sacré roi des Sakalava du Menabe

Le Prince Kamamy Bertin Magloire a été sacré roi coutumier des Sakalava du Menabe, succédant ainsi à la défunte reine, Kamamy Georgette. La cérémonie s’est déroulée à Belo sur Tsiribihina, région du Menabe. L’intronisation du nouveau roi a été honorée par des Ampanjaka de diverses ethnies de la  Grande Ile,  ainsi que  par des représentants du Président de la République Hery  Rajaonarimampianina, conduits par le Directeur de cabinet de la Présidence, Eric Randrasana.  Ces représentants ont remis une lettre du Président Rajaonarimampianina au Roi Kamamy Magloire.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Qualité de service en santé mère-enfant : Prix d’excellence pour les CSB et CARMMA méritants  

Le centre CARMMA d’Antongona Arivonimamo parmi les primés. (Photo Présidence)

Un concours national a été organisé au niveau des centres de santé de base (CSB) et des centres de Campagne d’accélération de la réduction de la mortalité maternelle (CARMMA) en matière de qualité de service, en matière de santé maternelle et infantile.

Sélectionnés par les directions régionales de la Santé selon des paramètres de la santé mère-enfant au cours de l’année 2017, onze CSB II, trois CSB urbains et trois centres CARMMA ont été « nominés » au Prix d’excellence. Après évaluation des membres du comité d’organisation du concours, les établissements les plus méritants se sont vus attribuer ces prix d’excellence. Il s’agit respectivement, du CSB II d’Antsatsaka dans le district d’Andapa, région Diana (1er avec 97/100 points) ; du CSB II d’Ambohimena dans le district de Moramanga, région Alaotra-Mangoro (2nd  avec 95/100 points) ; du CSB I de Tanambao dans le district de Vatomandry, région Atsinanana (3è avec 78/100 points) ; du CSB urbain de la ville de Maevatanàna, région Betsiboka avec 82/100 et enfin du centre CARMMA de Sabotsy-Antongona dans le district d’Arivonimamo, région Itasy avec 72/100.

Motiver et encourager. L’objectif du concours est de motiver et d’encourager les agents de santé dans les CSB à participer activement à l’amélioration de la qualité des services et des soins prodigués aux mères et aux enfants, mais également l’amélioration d’autres services comme la vaccination, la planification familiale ou encore la lutte contre le VIH/sida. Il s’agit, par ailleurs, de développer un meilleur système de santé de proximité, et offrir de meilleures prestations de santé dans les établissements publics. Rappelons que le volet santé maternelle et infantile fait l’objet d’un effort particulier depuis plusieurs années, afin de réduire de manière significative le taux de mortalité maternelle et infantile à Madagascar. En effet, dans le pays, dix femmes par jour meurent encore de causes liées à la grossesse et à l’accouchement. Une situation à l’origine de la mobilisation en faveur de la santé maternelle et infantile, avec le concours des partenaires œuvrant dans le domaine de la santé mère-enfant, en Afrique et dans le monde.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Fonds pour l’Environnement mondial : Observatoire intégré sur la Santé et l’Environnement à Madaga...

Les officiels lors du lancement du CHEMOBS. ( photo d’archives)

Pour éviter la panique et améliorer les connaissances des citoyens et décideurs malgaches sur les éléments chimiques dangereux et/ou radioactifs, le Fonds pour l’Environnement mondial (FEM) a lancé un projet de mise en place d’un Observatoire intégré sur la Santé et l’environnement ou CHEMOBS.

L’atelier de  cadrage technique du projet s’est achevé hier au DLC (Development learning center) Anosy.  Le CHEMOBS s’étalera sur cinq ans et sera réalisé en partenariat avec le Ministère de l’Environnement de l’Ecologie et des Forêts (MEFF), au niveau national. En cinq ans, le MEFF et le FEM ambitionnent ainsi de mettre en place et de rendre opérationnel un « Observatoire intégré sur la Santé et l’Environnement et renforcement du cadre juridique et institutionnel pour une gestion saine des produits chimiques en Afrique» (CHEMOBS). Comme son nom l’indique, le projet sera mis en œuvre en Afrique. Neuf pays du continent africain sont concernés, à savoir : Madagascar, Ethiopie, Ghana, Gabon, Kenya, Mali, Sénégal, Tanzanie, Zambie  et Zimbabwe.

Objectifs. L’information de la masse (mais aussi des décideurs) est capitale pour la gestion de problèmes qui touchent de près ou de loin à la santé publique et l’environnement. D’autant plus que la gestion de ces substances chimiques suscite un vif  débat, autant du côté de l’opinion que de la communauté scientifique. Entre autres objectifs, le CHEMOBS vise ainsi à informer toutes les parties prenantes- allant des leaders sociopolitiques aux opérateurs économiques, en passant par les citoyens- sur la meilleure manière (notamment en termes de sécurité et de santé publique) de gérer les substances chimiques dangereuses et/ou radioactives. Pour le cas de Madagascar, la mise en place du CHEMOBS peut, dans une certaine mesure être considérée comme une mesure d’accompagnement par rapport à la mise en place prochaine d’un centre de stockage de déchets radioactifs.

Communication.  Des travaux d’information efficaces et ciblées permettent en effet de réduire la panique et la psychose souvent stériles, mais aussi et surtout d’éviter l’ignorance et la rétention d’information qui sont souvent fatales. Un travail de communication, qui selon les concepteurs et les meneurs du projet, boostera la protection de la santé publique et de l’environnement, car il pourra renforcer les institutions nationales et régionales. En outre,  le CHEMOBS projette également d’élaborer des stratégies et des plans d’action en adéquation avec les spécificités du contexte malgache. Des interventions prioritaires liées à la gestion des déchets et produits chimiques seront ainsi mises en œuvre dans le cadre du projet.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Basket-ball- U14 : Le dernier carré est connu

Les demi-finales du championnat de Madagascar des filles de moins de 14 ans auront lieu ce samedi au gymnase de Nosy Be.

Des résultats où la défaite du COSFA contre les Tamataviennes du CRJS par 56 à 43 est l’exception qui confirme la règle.

MB2All a logiquement battu le COSCA d’Ambositra par 45 à 17, tandis que le derby SEPA a tourné à l’avantage des Majungaises face aux joueuses du Bongolava par 35 à 30.

L’autre derby d’Analamanga n’a pas tenu ses promesses dans la mesure où la JCBA n’a pas eu à forcer son talent pour battre l’ASF par 30 à 17.

Les demi-finales de ce jour mettront aux prises d’une part, la SEPA Boeny au CRJS de Toamasina, et d’autre part le MB2All à la JCBA Tana.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Parti vert : Soutien à Andry Rajoelina

Depuis l’annonce de la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle, les Etats-majors politiques commencent à bouger. Ce fut notamment le cas du parti vert Hasin’i Madagasikara de Georget Alexandre. Ce parti a ainsi annoncé officiellement qu’il soutient le programme « Initiative pour l’Emergence de Madagascar » (IEM) qui s’apparente au projet initié par le parti vert. De ce fait, il soutient Andry Rajoelina dans la course à la Magistrature suprême et va apporter son concours pour faire élire ce dernier.

Objectif. Selon le président national de ce parti, le pays traverse une période difficile. A lui de faire savoir que la population vit dans une extrême pauvreté et que le fossé ne cesse de s’élargir entre une poignée de riches et la masse populaire. Il n’y a plus de repère pour la population, tellement la corruption sévit partout tout en soulignant au passage que les droits fondamentaux ne sont plus respectés. Sans parler de l’insécurité qui règne tant en milieu rural qu’en milieu urbain. Certes, l’objectif d’un parti politique est la conquête du pouvoir, mais cela n’empêche pas ce parti d’agir pour la protection de l’environnement. Pour Georget Alexandre, un politicien et non moins un environnementaliste,  on peut faire quelque chose même au niveau des Fokontany, des communes et pourquoi pas une politique environnementale pérenne. Toutefois, il déplore la déforestation qui ne cesse de gagner du terrain, et ce, notamment à cause de la pauvreté.

Recueillis par Dominique R.