Les actualités Malgaches du Lundi 25 Juin 2018

Modifier la date
News Mada39 partages

Croisières: 10 voyages pour l’océan Indien

Pour la prochaine saison des croisières s’étalant d’octobre 2018 à mars 2019, la compagnie de croisières Costa assurera 10 croisières dans l’océan indien avec son nouveau vaisseau Costa Victoria, a annoncé récemment l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM). Le circuit prévu être effectué en 15 jours est proposé avec un départ et arrivée à La Réunion, après une boucle Maurice – Seychelles – Nosy Be – Antsiranana – Toamasina. La compagnie devrait emmener jusqu’à 2.100 passagers pour chaque voyage effectué à Madagascar et dans l’océan Indien.

En termes de tourisme de croisière, Madagascar est devenu une escale incontournable ces trois dernières années. Des opportunités donc pour les opérateurs locaux et les agences de voyages de la Grande île dans l’objectif de booster davantage le tourisme local pour les prochaines saisons.

Présenté comme un hôtel de luxe ambulant, ce vaisseau amiral de Costa est effectivement un paquebot, deux fois plus grand que son prédécesseur, le Néo Riviera en termes de capacité d’accueil.

Par ailleurs, le leader mondial de l’expédition de luxe et unique armateur français de navires de croisières, Ponant, a annoncé sa venue dans l’océan Indien dès cette année.

Arh

Midi Madagasikara8 partages

CCIT : Les anciens leaders réélus

On ne change pas une équipe qui gagne. C’est fait, l’équipe d’Elijaona dit « Johny » est reconduit pour deux ans à la tête de la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Toliara (CCIT). Une réélection régulière selon les explications de Zafimaniry Ruffin, directeur régional du Commerce et de la Consommation, lors de l’ouverture de l’assemblée générale comprenant 35 membres consulaires, dont les 28 sont venus honorer leur devoir pour reconduire l’ancien bureau. A part les dialogues public-privé, la CCIT a pu mettre en place un guichet unique en collaboration avec l’EDBM, et un Centre d’Affaires, financés par le Programme Intégré de Croissances (PIC2) depuis deux ans. « Des partenariats sont en cours de réalisations pour le prochain mandat afin de renforcer nos membres et trouver des financements pour des jeunes opérateurs économiques » a conclu  le président réélu. La CCIT a besoin de redorer son blason pour plus de visibilité, aussi bien au niveau national qu’à l’extérieur. Le bureau compte sur les efforts de chaque membre dans son implication.

Charles Raza

News Mada3 partages

26 Juin 2018: sous le signe de la morosité

La crise politique plane sur la célébration de la fête nationale qui aura lieu officiellement demain. Elle aura une connotation particulière cette année.

La célébration de l’acquisition de l’Indépendance ne réussira pas à apaiser la tension politique. Cette année, une ambiance particulière marque cet évènement avec en toile de fond la crise politique qui s’est soldée par la nomination des nouveaux membres de l’Exécutif. C’est donc avec un gouvernement de consensus que le régime se présentera devant la nation entière et la Communauté internationale demain, de Mahamasina à Iavoloha. Et pour cause, l’Exécutif sort affaibli par la  crise politique dont il a lui-même inoculé le germe. En effet, en faisant adopter des textes électoraux controversés, les ténors du régime ont précipité leur chute alors que leur mandat touche déjà à sa fin.

Conséquence immédiate de cette démarche, en dépit de la décision de la HCC, la démission du chef de l’Etat est aujourd’hui réclamée partout, comme en témoigne la poursuite des mouvements sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Les orateurs sur place envisagent d’ailleurs de célébrer cette journée sur les lieux.  C’est dire que l’attente de la tenue des élections est trop importante pour la population et qu’il est indispensable d’agir pour qu’elle ne soit pas déçue.

D’autant qu’après plus de quatre ans d’illusion, les Malgaches ne font plus confiance au régime actuel. Le fameux discours du 24 janvier 2014 était pourtant plein d’ambition, en évoquant l’intérêt général,  la défense de la souveraineté, la lutte contre la corruption, la mise en place d’une décentralisation effective, l’union ou encore la renaissance et le progrès. Sauf que, alors que le mandat est sur le point de s’achever, rien de tous cela n’est concrétisé.

Au contraire, le pays n’a pas avancé. Comme l’a souligné l’analyste politique Serge Zafimahova récemment,  Madagascar se caractérise aujourd’  hui par un État fragile et une gestion néo-patrimoniale du pouvoir, la dépréciation du capital humain du point de vue physique, du point de vue intellectuel, du point de vue financier, la déprédation et la dégradation des infrastructures existantes et leur non renouvellement, l’absence d’effectivité de la décentralisation des ressources humaines, budgétaires et techniques expliquant la faiblesse de la contribution citoyenne, la crise de confiance de la population vis-à-vis de l’État et de ses démembrements civils et militaires, ou la dépendance vis-à-vis de la dette extérieure. Voilà un tableau très sombre du pays à la veille de la célébration du 58e  anniversaire de l’Indépendance. Un constat accablant auquel devra faire face les futurs dirigeants après les consultations populaires à venir.

 Rakoto

Midi Madagasikara2 partages

Gens de Mer : Une journée sous le signe de leur bien-être

Le Colonel Zipa Jean Hubert, DG de l’APMF.

La Journée internationale des gens de mer qui est célébrée aujourd’hui  est placée sous le thème  du « bien-être des gens de mer ». Elle servira de plateforme pour défendre l’amélioration des normes de bien-être et permettre aux compagnies maritimes et aux autres acteurs du secteur, de valoriser les mesures prises pour fournir des conditions de travail décentes aux gens de mer et, contribuer ainsi de manière positive à leur bien-être.

Cette année, la campagne propose aux gens de mer de répondre à un bref questionnaire en ligne afin de recueillir leurs avis, et de déterminer s’ils connaissent leurs droits et s’ils estiment que ces derniers sont appliqués et respectés au quotidien. Les données collectées seront ensuite transmises aux États membres de l’OMI pour établir une communication directe entre les gens de mer et les gouvernements.  Une occasion également d’impliquer toutes les personnes concernées, en les invitant à répondre aux questionnaires en ligne et à afficher leur soutien  sur le hashtag #SupportSeafarersWellbeing.  L’OMI a par ailleurs lancé un concours photo pour les gens de mer afin de montrer au monde à quoi ressemble une journée en mer «Nous invitons tous les gens de mer concernés à y participer et à soumettre leurs photos » précise le Colonel Zipa Jean Hubert, Directeur Général de L’Agence Portuaire Maritime en Fluviale. Le concours photos est organisé par l’OMI et l’International Seafarers Welfare and Assistance Network (ISWAN). Le jury sélectionnera les photos qui illustreront le mieux l’esprit de cette campagne 2018, ainsi que le rôle inspirant joué par les gens de mer dans le quotidien de milliards de personnes.

Recueillis par R.Edmond

News Mada1 partages

Mahajanga: hovahan-dRajoelina amin’ny IEM ny olan’ny toekarena

Famahana ny olana eny ifotony, indrindra ny lafiny toekarena sy sosialy. Anisan’ireo tsy diso anjara  amin’ny fakan-kevitra sy famelabelarana  momba ny Sehatra ho amin’ny fampandrosana (IEM) natsangan’ny filohan’ny Tetezamita, Rajoelina ny any Mahajanga. 

Notanterahina  tany an-toerana, ny  faran’ny  herinandro  teo, ny dinidinika niarahan’ny hery  velona any an-toerana ny momba ny IEM, niarahana amin’ny mpanorina azy, Rajoelina. “Natao hanafainganana ny fampandrosoana noho ny fahataran’i Madagasikara eo amin’ny toekarena sy sosialim-bahoaka  ny  IEM… Anisan’ny  hovahana amin’ny alalan’io ny olan’ny  angovo  sy herinaratra eto Mahajanga hiteraka fampandrosoana. Ahafahana mampidina  ny vidin’ny angovo  izany, hisarihana mpampiasa vola  mba  tsy ho  vesatra ho an’ny indostria  io sehatra io”, hoy izy.  Anisan’ny nanatrika izany ireo avy amin’ny  sehatra rehetra ao Mahajanga,  toy ny mpandraharaha, ny tanora, ny mpianatra, ny avy amin’ny finoana samihafa sy ireo teratany vahiny any an-toerana…

Notsiahiviny fa ilaina ny finiavana politika sy ny fiaraha-mientan’ny  rehetra hahatanteraka izany. Niaina fahantrana lalina  rahateo  ny firenena  sy ny vahoaka  malagasy tao anatin’ny taona maro, araka ny nambarany.

Fitokanana fotodrafitrasa…

Anisan’ny mifarimbona amin’ny fandrafetana  sy famolavolana  ny IEM  ny manamphaizana eto an-toerana sy ny avy any ivelany. “Anisan’ny antoka hampahomby sy hampiharana izany ny dingana nataon’izy ireo. Efa  voafaritra ao ny laharam-pahamehana sy ny fahaizam-mitantana hahatafavoaka io drafitra ho an’ny fampandrosoana  io”, hoy ihany izy. Niantso ny  rehetra ny tenany  hiara-kifarimbona  hahatanteraka ny  IEM. Fanombohana ihany rahateo ny  tany Mahajanga, ankoatra ny efa natao  tany Ambilobe, fa mbola hoentina hitety faritra ity drafitra hanarenana sy hampandrosoana an’i Madagasikara amin’ny alalan’ny IEM ity.

Tsiahivina fa nisy ny fitokanan’ny filohan’ny Tetezamita, Rajoelina, ny foibe fitaizam-batana sy ny fotodrafitrasa toy ny lalana tao Mahajanga. Teo koa ny fampitaovana ho an’ny fanadiovana ny tanàna, toy ny fiarabe  kamiao…  Efa tafiditra ao anatin’ny IEM avokoa izany  rehetra izany.

Synèse R.

News Mada1 partages

Toamasina: ankoatra ny asan-jiolahy, vonoan’olona etsy sy eroa

Tsy milamina intsony i Toamasina! Mirongatra izaitsizy ny vonoan’olona ao an-toerana, ankoatra ny asan-jiolahy mampitaraina ny mponina. Nitrangana fanafihana nahafatesan’olona iray tao amin’ny tetezana mampisaraka ny fokontanin’i Morarano sy i Tanambao Verrerie, afakomaly tamin’ny 5 ora sy 30 mn. Maty notifirin’ny jiolahy ny tovolahy mpivarotra fahana telefaonina finday. Voatifitra teo amin’ny lohany izy raha voa teo amin’ny tongony ny raim-pianakaviana iray nikasa hisakana sy hiaro ilay niharam-boina. Mbola manaraka fitsaboana ao amin’ny Hopitalibe Toamasina ilay niharam-boina. Raha ny loharanom-baovao, efa avy nanao fandrotsaham-bola ilay tovolahy maty voatifitra ka tsy nisy volabe intsony tao anaty sakaosiny izay nalain’ireo jiolahy fa fahana sy telefaonina ary vola kely ambiny sisa.

Sajo sy J.C

Midi Madagasikara1 partages

Energie solaire : Une centrale photovoltaïque de 20 MW inaugurée à Ambatolampy

: L’une des plus grandes centrales solaires dans l’Océan Indien et en Afrique Subsaharienne se trouve à Ambohipihaonana.

Hery Rajaonarimampianina avance pas à pas dans la réalisation de sa vision Fisandratana 2030, avec la concrétisation des projets d’infrastructures structurantes.

Un grand pas de franchi dans la transition énergétique. Le président de la République, Hery Rajaonarimampianina a remis samedi dernier, à la population, la centrale photovoltaïque d’Ambohimpihaonana, dans le District d’Ambatolampy.

50 000 foyers. Une prouesse technologique qui vaudra son pesant d’or dans le développement des infrastructures énergétiques. D’une puissance de 20 MW, la centrale solaire d’Ambohimpihaonana est la plus grande du genre, dans l’Océan Indien et l’une des plus importantes en Afrique Subsaharienne.  La centrale couvrira les besoins énergétiques  d’Antsirabe pour 30% de sa capacité  et ceux d’Antananarivo, Itasy et Moramanga, pour les 70% de sa capacité. La centrale qui s’étend sur une superficie de 33 ha avec un total de 73 000 panneaux solaires, permettra à environ 50 000 foyers à bénéficier de courant électrique. « A travers une telle réalisation, nous éprouvons tous une fierté légitime, d’autant que ce genre d’infrastructure est appelée à se multiplier dans tout le pays », a déclaré le Chef de l’Etat. Une manière de dire que ce genre d’infrastructures traduit la volonté des dirigeants d’apporter des solutions durables, solides et de qualité pour le pays, et pour les générations à venir. « C’est une des images concrètes de la vision Fisandratana. C’est dans cet esprit, animé par la même détermination, que j’entends œuvrer, aux côtés du peuple, pour son mieux-être, et pour la patrie », a-t-il indiqué.

Du concret. Abordant la situation actuelle de la Jirama, Hery Rajaonarimampianina de  rappeler que, si le coût de production de 1 KWh est de 1 000 ariary, la Jirama le vend actuellement à 640 ariary, soit une perte de 360 ariary par KWh. Obligeant ainsi l’Etat à subventionner la Jirama au profit de seulement 15% des Malgaches qui ont accès à l’électricité. Une situation jugée « injuste » pour le Président et à laquelle, il faut trouver des solutions. Comme cette mise en place d’une centrale photovoltaïque d’Ambohimpihaonana qui va ramener le coût de production à 480 ariary le KWh. Du concret, en somme pour la transition énergétique «Nous sommes désormais en plein dans la transition énergétique, bien loin par rapport aux projets annoncés de façon tonitruante par d’autres. Nous sommes dans le concret, nous avons déjà avancé et nous poursuivrons ». La construction de centrales solaires va s’étendre car elles répondent aux questions cruciales que sont le coût de production, l’amélioration de l’accès de la population à l’électricité, et la protection de l’environnement », a déclaré le Chef de l’Etat. Avec un contrat d’achat d’électricité d’une durée de 25 ans entre la JIRAMA et la société Green Yellow, la nouvelle centrale solaire répondra aux besoins croissants des zones industrielles et des privés, tout en garantissant l’accès à une source d’énergie propre, compétitive et dont la mise en place est rapide.

Hery Rajaonarimampianina a profité de cette occasion pour annoncer d’autres projets énergétiques comme la  construction du barrage hydroélectrique de Farahantsana, à Mahitsy, ou encore les projets Sahofika, Ranomafana, Antetezambato. Ainsi que ceux de 45 localités, à travers tout le pays, qui seront pourvues de centrales électriques hybrides (thermique et solaire). D’autres inaugurations sur fonds de campagne s’annoncent dans les prochaines semaines.

R.Edmond.

Midi Madagasikara1 partages

Transport en commun de luxe : Lémuria Tours lance la nouvelle ligne Première classe Tanà-Morondava

Les mini cars de luxe qui assurent la ligne Tanà-Morondava

Il croit en l’énorme potentialité du secteur tourisme à Madagascar. Il est convaincu qu’avec  les bonnes initiatives, en termes de promotion touristique, la destination Madagascar est appelée à un très bel avenir.

Kolo Clément, le directeur général de Lémuria Tours, puisqu’il s’agit de lui, a toujours œuvré pour  la promotion de cette destination Madagascar qu’il apprécie tant.

Référence. C’est d’ailleurs en raison de cet amour pour le secteur du tourisme qui l’a amené à revenir à Madagascar, dans les années 70, avec le diplôme qu’il a décroché dans l’Ecole Hôtelier de France. Et son parcours dans le domaine des investissements touristiques a débouché sur la création de Lémuria Tours, une société spécialisée en agence de voyage et Tour Operator. Une entreprise qu’il mène avec la conviction de réussir malgré les difficultés, et dans l’amour de sa patrie.  « Malgré le climat morose aussi bien en termes politiques et techniques, j’ai décidé d’investir pour le développement de mon pays » explique-t-il. Lémuria Tours, son entreprise de voyage basée à la fois à Antananarivo, immeuble Cap 3000 Andraharo, et dans le7e arrondissement de Paris, emploie une bonne dizaine de personnes, est devenue une référence dans le secteur. « Ce dont je suis convaincu, c’est que Madagascar est une très bonne destination, mais les efforts restent à réaliser, notamment en matière de sécurité et d’infrastructures », ajoute-il.

Kolo Clément s’est associé avec Razafimaitra Erick, pour cette nouvelle ligne

Ligne 1re  classe. C’est d’ailleurs dans ce souci de renforcer les infrastructures qu’il a décidé  le lancement  de la ligne de transport en commun sur la destination Tanà-Morondava. « Le transport routier qui est complémentaire avec le transport aérien, figure parmi les infrastructures à développer » explique-t-il, en ajoutant que pour réussir dans ce genre d’activité, il faut avant tout miser sur le professionnalisme et la qualité des services. Raison pour laquelle, il s’est associé à un grand professionnel de ce secteur en la personne de Razafimaitra Erick pour mettre en place Malagasycar, sur la ligne Tanà-Morondava. Une ligne 1re classe qui fait la différence, avec sa flotte de cinq véhicules de sept à neuf personnes, avec le luxe, comme la climatisation et le wifi à bord. Régularité et confort sont les maîtres-mots qui animent cette ligne disponible quotidiennement, au départ du Motel de Tanà Anosy à 6 heures 30 et l’arrivée à l’hôtel Renala, Morondava à 18 heures. Et vice-versa. Le petit déjeuner et le repas de midi sont compris dans le tarif. Mieux, les passagers ont droit à une remise de 20% si, le vas échéant, ils désirent être hébergés dans les deux hôtels partenaires que sont le Motel de Tanà et Renala.

« Nous visons,  non seulement les touristes étrangers, mais également  et surtout la clientèle locale qui a aussi besoin de découvrir les merveilles de  la destination Menabe, comme la descente de la Tsiribihina, le Tsingy ou l’Allée des Baobabs » selon toujours Kolo Clément qui rassure les potentiels passagers qu’en matière de sécurité, il n’y a plus beaucoup de soucis à se faire. « Les forces de l’ordre ont pris les dispositions qui s’imposent pour assurer la sécurité sur le trajet » explique-t-il. En somme, voyager autrement  avec Malagasycar et Lémuria Tours, c’est à la fois le confort et la sécurité. L’inauguration officielle de cette nouvelle ligne a eu lieu  vendredi dernier en présence des autorités régionales.

R.Edmond.

Madaplus.info0 partages

L’ancien premier ministre Jean Ravelonarivo est candidat pour les élections présidentielles.

A quelques mois des échéances prévues pour les élections, les annonces de candidature pour les élections présidentielles s’enchainent.
Pour cet ancien chef du gouvernement, quand il était à la tête du gouvernement, l’insécurité n’était pas comme aujourd’hui, il n’y avait pas ces enlèvements de nationalités étrangères. Durant son époque aussi selon toujours ses dires, Madagascar avait un meilleur classement sur l’Indice de Perception de la Corruption selon toujours ses dires. Une fois élu, ce membre du parti A.BA (Antokom-Bahoaka tsirairay), annonce se focaliser sur la refondation de la nation et lutter contre la pauvreté. À part Jean Ravelonarivo, Mahaleo va aussi annoncer officiellement sa candidature pour les présidentielles 2018.
News Mada0 partages

Energies renouvelables: la centrale solaire photovoltaïque en marche

Une grande première dans l’histoire de Madagascar. La première centrale solaire photovoltaïque, située à Ihazolava à Ambatolampy, a été inaugurée le week-end dernier. Ce projet marque l’entrée officielle de Madagascar dans l’utilisation des énergies renouvelables qui s’inscrit dans sa politique énergétique.

«C’est une opportunité pour ma famille. Plongée dans le noir depuis des années, nous pourrons enfin jouir de l’électricité. Je peux maintenant réaliser mon rêve de devenir couturier », s’est réjoui Manitra Herijaona, habitant dans le fokontany de Lovainjafy, commune d’Ambohipihaonana. Ce dernier, comme les centaines de foyers des fokontany environnants,  bénéficieront désormais des avantages de cette installation. « Nous pouvons dire adieu aux lampes à pétrole qui nous coûtent en moyenne 200 ariary par jour », a déclaré ce père de famille.

Financée à hauteur de 25 millions d’euros, la grande ferme solaire photovoltaïque développée par GreenYellow couvrira les besoins en électricité de 50.000 ménages. « Cette centrale contribue au développement économique et social de Madagascar car elle est la concrétisation de sa politique énergétique. C’est une réussite pour Madagascar. Elle répond aux besoins énergétiques grandissants d’Antananarivo et les fortes attentes des industriels dans la région du Vakinankaratra. Aussi, le choix de cette localité a été mûrement réfléchi », a expliqué le directeur de Green Yellow de l’Océan Indien et Afrique australe, Pierre Egot.

Couvrir la vente à perte

En effet, selon les informations, la centrale est érigée sur une superficie de 33 ha, soit  l’équivalent de 40 terrains de football. Elle est constituée de 75.000 panneaux solaires qui fourniront 20 mégawatts (MW). L’augmentation à 40 MW de cette puissance est envisagée.  Cette ferme solaire est aussi un grand pas vers la réduction des émissions de gaz à effet de serre et l’entrée en lice de l’énergie propre et fiable avec un prix compétitif de 480 ariary. Elle génèrera des emplois permanents, car le contrat le liant avec la compagnie en électricité malgache, la Jirama, est d’une durée de 25 ans.

« Les consommateurs ne pourront jouir de la baisse du coût de l’électricité de cette centrale qu’à partir de 2020. Pour l’heure, cette coopération permettra à la Jirama de couvrir ses pertes »,  a souligné le directeur général de la Jirama, Olivier Jaomiary. Ce dernier d’annoncer par la même occasion que d’ici la fin de l’année, 45 villes de Madagascar pourront bénéficier d’installations hybrides entre le solaire et le fuel lourd, entrant toujours dans le cadre de l’opération de la baisse de la vente à perte subie par cette compagnie malgache en eau et électricité. Actuellement, le coût moyen de production en électricité est de 1.000 ariary le kilowatt et est vendu à 640 ariary. Par conséquent, la Jirama accuse une perte de 360 ariary par kilowatt. Pour combler le Gap, l’Etat entre en lice par le biais des subventions ayant atteint 450 milliards d’ariary en 2017.

Nadia

News Mada0 partages

Les photos de la semaine

Inauguration de la nouvelle centrale solaire photovoltaïque d’Ambohipihaonana, samedi dernier.

Mariage collectif, ils se sont dit oui

Les tournées nationales pour la vulgarisation de l’IEM ont débuté samedi pour se poursuivre dans toutes les régions.

Les tournées nationales pour la vulgarisation de l’IEM ont débuté samedi pour se poursuivre dans toutes les régions.

Malgré la disparition du poète Haingo, membre fondateur du Faribolana Sandratra, le cercle a décidé de maintenir le spectacle dénommé « Anjankira » qui s’est déroulé samedi au CGM.

« Fetin’nyMaman’ty » a rameuté, hier, ses inconditionnels admirateurs à Antsahamanitra.

GNBC champion senior basket 3×3.

News Mada0 partages

IEM: Mahajanga adhère à la cause

Le programme de développement mis en orbite par le président de la Transition Andry Rajoelina fait son chemin. Le forum public du week-end dernier à Mahajanga a fait resurgir  des aspirations adaptées aux besoins réels de la population locale après des échanges de point de vue avec son concepteur.

Un échange qui s’est révélé à la fois enrichissant et positif. C’ est ce qui s’est déroulé entre la population de Mahajanga et Andry Rajoelina, samedi dernier, lors de la présentation de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM). La population a en effet pu exposer leur situation et leur attente devant l’ancien homme fort de le Transition. Il a été par exemple indiqué que l’asphyxie économique de la capitale du Boeny se répercute négativement sur la société majungaise, déplorent les intervenants au forum sur l’IEM dirigé par l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina, concepteur de ce programme de développement, destiné à rattraper le retard de Madagascar.

Il a été aussi indiqué au cours de la séance de présentation publique de ce plan de développement qualifié de réaliste par l’assistance, composée de toutes les couches sociales de Mahajanga, que la Cité des Fleurs a périclité à la suite de la fermeture en série de ses unités industrielles, victimes du coût exorbitant de l’énergie électrique. «La résolution rationnelle du problème d’énergie paralysant le développement de cette ville à forte potentialité devient une nécessité absolue», a annoncé Andry Rajoelina qui a expliqué le mécanisme engendrant cette situation de chaos économique. Il a aussi révélé à l’occasion que Mahajanga n’est pas un site de prédilection pour les investisseurs à cause de son coût d’énergie, représentant  70% des charges financières des industriels opérant dans la localité.

Unité et volonté politique

Dans son exposé, Andry Rajoelina a rappelé que l’IEM découle de son analyse sur la stagnation du développement du pays, plongeant ses concitoyens dans une pauvreté extrême  depuis son accession à l’indépendance. Des experts nationaux et internationaux l’ont d’ailleurs appuyé dans cette démarche pour en assurer l’efficacité, a-t-il avoué, samedi à Mahajanga. «Tout est question de définition de priorité et de bonne gouvernance pour la réussite de l’IEM», a-t-il révélé à la population de Mahajanga. L’ancien  président de la Transition, a appelé tous les Malgaches à œuvrer de concert dans la réalisation de son plan de développement. Il a déclaré à Mahajanga que les tournées nationales pour la vulgarisation de l’IEM ont débuté samedi pour se poursuivre dans toutes les régions.

Rakoto

News Mada0 partages

3X3 National: les vice-champions d’Afrique brillent à la maison

Les équipes championnes de Madagascar 2018 sont GNBC chez les hommes, et SBBC chez les dames. Le sommet national 3×3, qui a pris fin hier au gymnase d’Ankatso, a été fatal aux Champions sortants.

Grande favorite de la compétition, la GNBC a confirmé son rang ! Premier championnat national, et premier titre pour Fabrice, Elly et Rick-Ley. Dans une finale de rêve face aux Champions en titre du Cosfa, ils ont cassé la baraque.

Bien entrée dans le match, la bande à Stevel a fait frémir les supporters de la GNBC. Une domination qui n’a pas duré longtemps. En effet, les joueurs du Cosfa ont dû se rendre à l’évidence à cause d’Elly qui a retrouvé son adresse au tir de loin, bien aidé par Bila et Fabrice qui ont excellé dans la provocation des fautes et dans la pénétration. Même en quatrième homme, Rick-Ley a apporté sa pierre à l’édifice.

Ils ont bouclé la boucle avant même la fin du temps réglementaire en atteignant les premiers les 21 points, synonymes de victoire. Une belle démonstration de leur maîtrise de la discipline grâce à leur campagne africaine.

Sur leur pas

Une nouvelle formation sur la plus haute marche du podium de la catégorie féminine, en l’occurrence SBBC. Dans une finale inédite entre deux formations vierges de titre national, l’expérience a parlé en faveur de Fanja et consorts face au MB2All de Manou et sa bande.

Le beau duel entre deux stars que sont Muriel et Sarobidy a tourné en faveur de cette dernière qui,  malgré une entorse à la cheville, a terminé le combat jusqu’au bout.

Fandrefiala, championne en titre, a terminé la joute nationale sur la dernière marche du podium. La fin d’une hégémonie.

Naisa

News Mada0 partages

Ligue des champions: une 2e journée contrastée

Fortunes diverses pour les équipes favorites ! La deuxième journée de la première phase de la ligue des Champions a permis à certaines formations de prendre le large tandis que d’autres calent à l’image du trio de tête dans le groupe C.

Dans le froid glacial d’ Antsirabe, les trois formations favorites ont eu chaud. Après une entrée fracassante devant son public, FC Vakinankaratra a concédé un nul vierge face à la modeste équipe de FC AZ. L’affiche de la deuxième journée entre Jet Mada e- Elgeco Plus a également accouché d’une souris.

La sérénité règne par contre chez Ajesaia dans le groupe B à Tsiroanomandidy ! L’équipe Championne de Bongolava a fait cavalier seul en tête du classement après deux succès successifs. Le dernier est acquis devant Racing Sôma Beach, hier, sur la marque écrasante de 3-0.

Comme un loup solitaire, 3FB continue sa campagne victorieuse à Toliara pour le compte du groupe D pendant que ses adversaires alternent le bon et le moins bon.

Le duo Fosa Junior et Cnaps Sport font également ravage à Mahajanga. Sauf miracle, les deux formations disputeront le leadership du groupe A. En attendant leur confrontation lors de la dernière journée, les deux larrons massacrent tout sur leur passage.

Naisa

 

News Mada0 partages

Rallye: les frères Randrianarivony s’offrent le scalp des favoris

Les deux dernières journées ont été fatales à la plupart des équipages lors de la deuxième manche du sommet national qui a pris fin hier. Seule la moitié du contingent en lice ont franchi la ligne d’arrivée. Les frères Randrianarivony, Rivo et Ando, ont dominé de la tête aux épaules ce rallye Nankang au volant d’une nouvelle monture, l’ Impreza R4.

La voie de la victoire s’est ouverte à cet équipage après la disqualification du duo Frédéric-Andry Tahiana lors de l’étape 2, samedi dernier, alors qu’ils ont mené la course de bout en bout. L’abandon des autres équipages en vue de la compétition tels Jacques-Francky, ont également amoindri la pression sur les épaules des nouveaux champions.

Pour autant, leurs poursuivants directs étaient toujours à l’affût des moindres défaillances des Randrianarivony. Tel était le cas du couple Tahiana-Tahiry qui a tenté coûte que coûte de faire bonne figure sur son Subaru N4 mais en vain. La R4 était trop puissante.

Sur tout le tableau

Une deuxième manche qui restera dans les annales  suite à ce premier succès des Randrianarivony mais également à la présence des voitures de la catégorie T2M ou tout-terrain sur le podium.

Leader du classement provisoire de la catégorie grâce à leur succès de la 1ère manche, Teddy et Herman sur Ford Ranger ont récidivé cette fois-ci et avec la manière en terminant la course à la 3e position.

Une grande première comme le fait de voir trois bolides tout-terrain dans le Top 5 avec les 4e et 5e places, respectivement pour le duo Freddy-Jimmy sur Isuzu DMax et Mathieu-Tsiresy à bord d’une  Nissan PN300.

Naisa

News Mada0 partages

Spectacles du week-end: retrouvailles chaleureuses malgré le climat

Si le froid persistait durant ces derniers temps, cela n’a pas empêché le public de retrouver ses idoles qui sont en concert durant week-end dernier. Olombelo Ricky, Da Hopp, Fetin’ny Maman ty ou encore «Zanaka Malala»… les retrouvailles étaient chaudes.

Depuis plusieurs mois, Olombelo Ricky était en tournée à l’international.  De retour au pays depuis quelques jours, il a déjà proposé un rendez-vous avec ses fans, vendredi dernier, au Piment Café à Behoririka, et les centaines de fidèles ont répondu présent. La salle s’est avérée exiguë pour contenir les inconditionnels si bien que certains d’entre eux ont dû rester à l’extérieur, ne serait-ce que pour plonger dans l’ambiance qui était chaude. Sans tarder, l’artiste a donné un aperçu des déplacements effectués en compagnie de Dina Voakaly, Miaro Tanjona, Jaleky, Rapa be bass…

De la nostalgie avec Da Hopp

De son côté, Da Hopp a aussi mis le feu, samedi dernier au Kudeta Urban Club Anosy. Après plusieurs années de stand by, le groupe de rap, composé actuellement de Tax, Ben J et Jentho, a donné un concert en solo. Et une fois, il a démontré qu’il reste l’un des groupes de rap les plus appréciés, un pionnier important de ce monde musical. La soirée devient tout de suite une rencontre où la nostalgie régnait. Le groupe a interprété tous ses anciens tubes incontournables, tels que «Aza mijanona mandihy» ou encore «Masoandro»…

La relève assurée

La cinquième édition du «Fetin’ny Maman’ ty» s’est tenue hier à Antsahamanitra. Si les précédentes éditions se sont déroulées  à guichets fermés, cette année, l’amphithéâtre n’était pas rempli. Mais cela n’a découragé ni les artistes, ni les organisateurs. Ils ont ainsi mis le paquet hier. De plus, le groupe Tsiky Tsidika a renforcé l’équipe. «J’ai remarqué que la relève dans ce monde de l’humoriste malgache commence à s’imposer, entre autres Barhone ou encore Zisy sy Lenina. Par contre, les anciens restent toujours nos préférés, même s’ils refont les même sketchs», a annoncé l’un des spectateurs.

Un spectacle époustouflant

Le temple d’Ambatonakanga était splendide, hier,  lors du concert du chœur d’hommes «Lehilahy Midera». Les spectateurs se sont munis de lampions et les ont allumés. L’ambiance était tout de suite magique. De plus, les morceaux interprétés étaient aussi époustouflants. Bref, le concert «Zanaka Malala» a connu un franc succès. Les enfants du centre d’orphelinat FJKM – Topaza se sont amusés. L’objectif est donc atteint pour «Lehilahy Midera».

Holy Danielle

 

News Mada0 partages

Podium goavam-be La suite du programme

Les podiums pour la célébration du 58e anniversaire de l’Indépendance ont débuté depuis la semaine dernière.

 A partir de ce jour, trois scènes différentes seront érigées dans des quartiers périphériques de la ville. L’une se trouvera à Sabotsy Namehana avec la participation de Jerry Marcos, Jazz MMC, Tarika Kamary, Angaroa, Jiolambups et Ragasy. Une autre aura lieu à Imerintsiatosika, avec Tence Mena, Stéphanie, Zandry Gasy, Tsota, Raozin’i Gasikara. Et la troisième scène se tiendra à Ankorondrano où Jean Aimé, Bodo, Nodhas, Rapadango, NorthCenter, Nat Tex et Koike animeront le podium.

Ensuite, demain, deux sites seront mobilisés pour le podium «Goavambe». Après les défilés militaires, quatre grosses pointures chaufferont le stade de Mahamasina. Il s’agit de Tence Mena, Mijah et Odyai. Francis Turbo sera à l’animation. Par ailleurs, un autre grand spectacle se déroulera au Coliseum d’Antsonjombe. Animé par Honorat du groupe Fou Hehy, il verra la participation de Stéphanie, Ny Ainga, Mr Saida et Marion.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Fahamendrehana: la suite du programme

«Rendre digne l’être humain, manger sans avoir à fouiller dans les poubelles», tel est le leitmotiv de l’association Fahamendrehana, initié par Faratahiana Randrianarisaona. Sur ce, elle projette d’installer des bornes dans plusieurs villes malgaches pour que les donateurs puissent déposer leurs produits qui seront destinés aux plus démunis.

Pour atteindre cet objectif, elle lance un appel aux artistes du monde entier pour participer à des multiples concerts afin de récolter un maximum de fonds pour installer les bornes. Actuellement, elle prépare trois évènements qui se dérouleront au Gabon, en Belgique et en Italie avant le mois de novembre prochain. Par ailleurs, un festival Fahamendrehana est même en cours d’étude en ce moment. Selon le communiqué relatif à l’évènement, il se déroula au mois d’août 2019. Pour plus d’information, l’association sera joignable au  mailto:fahamendrehana@gmail.com » fahamendrehana@gmail.com

Faratahiana Randrianarisaona est un auteur compositeur résidant en France. Passionnée du genre country, elle a même déjà réalisé deux albums : «Count on me» et «Don’t complain». Elu Meilleur espoir féminin de la FACM, elle a  déjà partagé la scène avec des grands artistes internationaux tels que Paula Nelson. Prochainement, elle dévoilera le single «The big red land» qui sera réservé à ce projet humanitaire.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Raharaha baomba – Jumbo Score Tanjombato: roa lahy nidoboka eny Tsiafahy, vehivavy iray eny Antanimora

Nidoboka eny amin’ny fonjaben’i Tsiafahy, ny zoma teo ireo roa lahy tompon’antoka tamin’ilay fampihorohoroana  tamin’ny fametrahana baomba tao amin’ny Jumbo Score Tanjombato, nalefa eny Antanimora kosa ny vehivavy iray…

Miisa efatra ireo olona voarohirohy amin’ity raharaha ity ka ny lehilahy iray voalohany, tompon’ny telefaonina finday niantsoana ny tompon’andraikitra iray ao amin’ity toeram-pivarotana ity tamin’ny fotoana nametrahana ilay voalaza fa baomba, tamin’io hariva nitrangan’ny fampihorohoroana io. Ny lehilahy faharoa, tompon’ilay laharana telefaonina nomena mba handefasana ny vola ary ilay vehivavy kosa nilaza fa nindrana ny telefaonina finday tamin’ilay tompona telefaonina voalohany, araka ny tatitra nampitain’ny fanadihadian’ny zandary. Ilay lehilahy iray mbola eny amin’ny hopitaly, mody milaza fa marary ilay nametraka baoritra nolazaina fa baomba. Nandritra ny fanadihadian’ny zandary ilay mody marary any amin’ny hopitaly no nilazany tamin’ny antsipiriany fa tsy baomba akory no tao anatin’ilay baoritra fa famantarana ora, fikikisana karaoty ka mody natao miendrika baomba ilay baoritra nametrahana azy. Ilay kitapo napetrany teo am-pidirana ity tranombarotra lehibe ity kosa tsy nalainy intsony ka hita tao an-tranony nandritra ny fisavan’ny zandary ny laharana nomen’ny mpiasan’ny Jumbo Score azy mba hakany ny sakaosiny rehefa mivoaka, saingy tsy naveriny intsony ilay laharana hahafahana maka ny entana eo am-pidirana. Nanamafy rahateo ny zandary fa mifanaraka tsara tamin’ilay laharan’ilay sakaosy tsy nisy naka tao amin’ny Jumbo Score N°27 ilay laharana hita tao an-tranony.

Voamarin’ny « camera de surveillance »…

Fakana am-bavany fotsiny no natao ireto voarohirohy ireto tamin’ny voalohany fa tsy mbola vita ny fitanana an-tsoratra ka mody nianjera tao amin’ny efitrano nakana am-bavany azy ity lehilahy voarohirohy ity, raha ny fanangonam-baovao hatrany. Nitory ireo zandary nanao fakana am-bavany azy indray izy fa hoe voadaroka nandritra ny fanadihadiana ka nitarika faharatrana teo aminy. Noraisin’ireo zandary nanao fanadihadiana feo avokoa anefa ny fakana am-bavany azy tamin’io fotoana io. Rehefa nampitahana tamin’ny sary hita tao anaty « camera de surveillance » ao amin’ny Jumbo Score anefa ireo nambarany izay voaray tao anaty fandraisam-peo, hita fa isan’ireo nandray anjara tokoa ity lehilahy ity. Na ny akanjo nanaovany na ny kitapo nentiny izay tsy nalainy intsony na izy nizotra nihazo ny trano fivoahana ary mifanandrify tsara ihany koa amin’ny ora nolazainy ny ora voarakitra ao amin’ilay « camera de surveillance ». Tsy afa-bela koa izy satria hita tao an-tranony ilay N°27 tsy naveriny. Nanamafy anefa ny havany fa olona mitovitovy ilay nosamborin’ny zandary. Ny zaodahin’io marary io ihany anefa (vadin’ny anabaviny) ilay tompon’ny laharana telefaonina mba handefasana ny vola. Io zaodahiny io ilay lasa any Tsiafahy, raha ny filazan’ny zandary.

Jean Claude

News Mada0 partages

Talatamaty: un piéton écrasé par un bus

Vendredi soir, vers 19 heures 30, un habitant de Faralaza, âgé de 30 ans, a été mortellement fauché par un taxi-be à Maibahoaka, commune de Talatamaty.

Il marchait tout seul sur la route quand un taxi-be de la coopérative Fifiabe, une Mercedes Benz, l’a percuté violement avant de l’écraser. La victime, morte sur le coup, gisait dans une mare de sang.

Le chauffeur disparu

Aussitôt après le drame, le chauffeur, un sexagénaire, ainsi que le receveur, ont quitté en catimini les lieux. Ils ont abandonné leur véhicule sur place. Des faits qui ont quelque peu énervé l’assistance mais, après vérification, l’on sait que les deux hommes se sont rendus à la brigade de gendarmerie de Talatamaty pour rapporter les faits. Le conducteur a indiqué que le trentenaire a traversé subitement et imprudemment la chaussée.

Après une autopsie pratiquée au centre hospitalier universitaire d’Anosiala, le corps de la victime a été remis à sa famille.

ATs.

News Mada0 partages

Chronique: revolucion…

Demain nous célébrerons les cinquante-huit ans de notre indépendance recouvrée. Cinquante-huit ans, ce n’est pas rien, cela fait déjà un peu plus de deux générations. Avons-nous appris quelque chose de ces six décennies ? En avons-nous tiré quelques leçons intéressantes ?

Indépendants mais pas autonomes, nous avons voulu prendre notre destin en main avec comme viatique des slogans révolutionnaires qui promettaient un avenir radieux. Cet avenir s’est très vite assombri et comme nous n’avions pas signé pour une révolution au péril de notre vie, nous avons mis les slogans au rebut sans trop de regrets. «Patria o muerte», c’est bon pour les autres.

Alors nous nous sommes convertis. Ce n’était pas la première fois qu’on embrassait une nouvelle religion, nous en avons l’habitude, au moins depuis le XIXème siècle. Le dogme du pragmatisme mis à la mode par les ajustements structurels a fait de nombreux prosélytes, souvent parmi ceux qui brandissaient les banderoles rouges, oui, celles de la révolution. Mais les ajustements étaient sans doute mal ajustés : l’enseignement public, la santé publique ou pour faire simple tous les services publics l’ont payé très cher.

Alors, une troisième révolution ? On dit que l’histoire ne se répète pas. Peut-être. Chez nous, les églises évangéliques ont pris le relais des libéraux-pragmatiques avec une efficacité dont les gourous des décennies précédentes n’auraient même pas osé rêver. Les nouveaux directeurs de conscience nous ont proposé de penser pour nous. Et nous avons dit oui, pour le meilleur et pour le pire, parce que nous n’avons plus envie de penser, surtout pas à l’avenir.

Mais quand nous nous laissons aller à penser, c’est accablant. Nous avions longtemps navigué dans un  syncrétisme original, plutôt réussi, entre christianisme et fivavahan-drazana. Ces dernières années, nous en avons inventé une version moderne qui associe le goût du lucre à la bigoterie. Le résultat n’est pas des plus heureux.

Indépendants certes mais toujours pas autonomes, cupides et en plus bigots… Il est vraiment temps que cela change. On fait la révolution ?

Kemba Ranavela

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

 Le travail s’impose à tous, aux colonies comme en France (2)

(Suite.)

Que l’administration soit en tout état de cause formellement hostile à une obligation quelconque dès lors qu’il s’agit du travail de l’indigène, nous pensons que nul n’en saurait douter un moment ; si vous faites valoir les intérêts compromis, la colonie courant à la ruine, soyez persuadés qu’elle en exprimera tous ses regrets en se gardant bien d’agir le moins du monde comme il le faudrait pour y remédier. Elle rééditera et appliquera le mot tristement fameux : « Périsse la colonie plutôt que notre principe. » Et « notre principe », sachez-le, c’est la liberté absolue de l’indigène ; notre politique, c’est de démontrer à celui-ci combien est grand son bonheur d’être administré par nous. Or, comme le bonheur est chose absolument subjective, nous donnons à nos administrés la forme de bonheur qu’ils préféreront toujours à tout autre, à savoir le droit à la paresse.

Quant aux questions de mise en valeur, de productivité, d’expansion économique, ce sont choses qui ne sont que fort lointainement de notre ressort : veiller à ce que nos indigènes ne manquent pas des quelques produits nécessaires à leur subsistance et à leur vie modeste, nos vues ne vont pas au-delà.

Telle est, aucun colon n’y contredira, la manière de voir administrative. Sans doute, des circulaires à belles formules, des arrêtés même viennent çà et là masquer la réalité et faire croire que l’administration a le plus grand souci de fournir à la colonisation la main-d’œuvre dont celle-ci a besoin. Toutefois, à part quelques exceptions, de nous inconnues, mais qui sans doute existent, au moins pour confirmer la règle, il est certain que, du haut au bas de l’échelle, court un mot d’ordre consistant à ne gêner, déranger ou désobliger aucun indigène pour procurer de la main-d’œuvre à une exploitation européenne. Les exemples en abondent.

Par exemple, l’indigène qui n’a pas payé les impôts dans les délais prescrits ne devrait-il pas être mis ipso facto et réglementairement mis à la disposition d’un employeur payant ? Or, il n’en est rien, et la masse de ces contribuables de mauvaise volonté continue le petit jeu des atermoiements, des retraites momentanées, pour aboutir finalement à quelques inutiles journées de « boîte ».

(À suivre.)

Paul Desloy.

Le Courrier colonial

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo,resaky ny mpitsimpona akotry: mpanatanteraka ny minisitra

Samy manana ny vetsovetsony avokoa ny olom-pirenena mikasika ny karazan’olona izay iriny ametrahana izany andraikitra amin’ny maha minisitra izany. Tsy hiditra

amin’ny adihevitra hoe minisitra avy ao amin’ny sehatra pôlitika sa minisitra nosafidiana noho ny fahaizany manokana mikasika ny tontolon-draharaha ahankina ao amin’ny fifehezany. Ny faniriana azo ambara dia mba hahavita an-tsakany sy an-davany ireo voatendry hiantsoroka izany adidy ambony izany.

Asa na inona na inona ny antony mahatonga ny tranga ankehitriny fa lasa maneno sahona avokoa avy atsy avaratra sy avy ao atsimo. Samy be famaritra ary samy tsy vitan’ny hoe fanehoana faniriana fotsiny fa toy ireny fanomezana baiko ireny mihitsy ny fanambaran’ny vondrona izay tsy mijoro akory ho mpanao pôlitika, nefa mazava mihitsy fa manao fanavakavahana noho izay pôlitika izay.

Ao anatin’ny demokrasia ny vahoaka no loharanom-pahefana izy no manome fahefana ny mpitondra amin’ny alalan’ny fifidianana. Mijanona eo anefa ny anjarany. Tsy manana alalana hitsabaka amin’ny fomba fitantanana intsony ny vahoaka avy eo. Misy ny lamina mifehy izany. Raha tsy izay, lasa ady saritaka lalandava. Aiza tokoa moa no ahafantarana, iza marina no tena vahoaka, aiza marina ny tena tenin’ny vahoaka raha toa tsy misy fomba famerana izany toy ny fomba fanao rehefa misy fifidianana. Lasa matetika dia izay mijoro ka manambava manandratra ny tenany ho mpitondra tenin’ny vahoaka ihany no hany heno eo amin’ny fiarahamonina. Ny kely feo sy ny madinika dia tsy mahita sehatra mangirana ahafahany milaza ny ao an-tsainy.

Any amin’ny fifidianana mitovy lanja ny hevitry ny tsirairay tsy misy fijerena tavan’olona. Noho izany na amin’

izao korontana izao aza izay ahitana fa mivahavaha avokoa ny fitsipika sy lasa goragora ny fampiharana ny lalàna, dia sarotra ekena ny fitsabahan’ny tsirairay ao anatin’ny fitantanana. Aoka tsy ho adino, na ao anatin’ny demôkrasia aza dia tsy ny mpiasam-panjakana ao anatin’ny minisitera no misafidy na handa ny minisitra miadidy ny sampana misy azy.

Toy ny matetika, dia fitazanana no anjaran’ny mponina tsy mahefa ho vahoaka izy ivelan’ny fifidianana. Any no afaka andrasana amin’ny kendry tohana ireo manalikiliky ny saina, fa tsy ankehitriny no andeha hanampy korontana amin’ny raharaha efa misamboadimboadika mila tsy ahitana vahaolana.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes: pour déplacer les montagnes, il faut…

Avez-vous entendu la nouvelle ? Hier était un grand jour en Arabie saoudite. Les femmes ont obtenu le droit de conduire ! Cela ne bouleversera pas notre quotidien mais tout de même, cela nous donne à réfléchir. Si un tel changement est possible dans ce pays rigoriste où les femmes sont considérées comme des mineures, de grands changements sont possibles dans notre pays ! On a déjà le slogan : il suffit d’y croire.  Joli et lapidaire. Oui, mais à en croire les femmes d’Arabie saoudite, la foi n’est pas suffisante pour déplacer les montagnes. Mince alors, les miracles n’existent pas ? Et notre slogan ne sert plus à rien ? Et personne ne nous avait prévenus ?

News Mada0 partages

Fausse alerte à la bombe au jumbo score: trois terroristes en herbe jetés en prison

Trois personnes, dont une femme, impliquées dans l’affaire de la fausse alerte à la bombe dans les toilettes du Jumbo Score de Tanjombato, ont été placées en détention préventive après leur défèrement vendredi dernier. Le quatrième suspect est, quant à lui, soigné  à l’hôpital.

Présentés devant le parquet du tribunal d’Anosy, vendredi dernier, trois des quatre suspects dans la fausse alerte à

la bombe au Jumbo Score de Tanjombato le 7 juin dernier ont tous été placés sous mandat de dépôt. Deux hommes ont été envoyés à Tsiafahy tandis que la femme a été placée à la maison centrale d’Antanimora. Ils sont les propriétaires des trois cellulaires utilisés par les « terroristes » pour menacer et racketter le responsable du centre commercial. Ce jour-là, ils ont menacé de faire exploser la bombe qui n’était en réalité qu’une horloge montée avec une râpe à légumes placée dans un sac en plastique, si le patron du centre commercial ne leur versait pas le montant de 10 millions d’ariary.

Le poseur de bombe porte plainte

Le quatrième suspect, le poseur de bombe, a également été arrêté mais n’a pas comparu devant le parquet. Il suit toujours des soins à l’hôpital à cause des problèmes de santé qu’il aurait contractés lors de sa garde à vue.

Selon la gendarmerie, le suspect a été clairement identifié dans l’enregistrement de la vidéo de surveillance du supermarché. De plus, son implication a été justifiée lorsque les enquêteurs ont retrouvé dans sa maison la plaquette numérotée 27 qu’il a reçue auprès de la consigne du supermarché et qu’il n’a pas rendue. En dépit de ces preuves accablantes, il continue à nier farouchement les suspicions qui pèsent sur lui. D’ailleurs, l’on sait qu’il a porté plainte contre les enquêteurs qui, d’après sa déposition, l’auraient agressé durant l’interrogatoire.

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

Sante: Madagascar certifié libre de la poliomyélite

La Commission régionale de certification pour la région Afrique (CRCA)  qui s’est réunie du 18 au 23 juin 2018 à Abuja-Nigeria vient de certifier que Madagascar est un pays libre de la poliomyélite.

Cette déclaration, d’après un communiqué du ministère de la Santé publique en date d’hier, fait suite à la présentation au CRCA du document concernant la lutte menée au pays pour éradiquer cette maladie. «La délégation malgache, conduite par la présidente du Comité nationale de certification, le Pr. Noëline Ravelomanana, a réussi à convaincre l’assistance, le 21 juin dernier, sur les efforts fournis par Madagascar en matière de lutte contre l’épidémie de la polio», a indiqué la représentante de l’OMS à Madagascar, le Dr Charlotte N’Dyae, lors de la remise de certificat au président de la République à Iavoloha. A cette occasion, le ministre de la Santé publique, le Pr Harinirina Yoel Rantomalala, a rappelé qu’en 2008, Madagascar a déjà présenté son dossier technique à la CRCA mais les conditions requises n’ont pas été remplies et donc il a été recommandé au pays de réviser son dossier. A cela s’ajoute la détection de 11 cas de poliovirus par l’Institut Pasteur de Madagascar, touchant diverses régions entre octobre 2014 et août 2015.

Des campagnes de vaccination supplémentaires

Devant ces faits, la stratégie de lutte contre la polio a été renforcée. Pour éradiquer ce virus, 13 campagnes de vaccination supplémentaires ont été effectuées depuis le mois de décembre 2014 jusqu’en avril 2018. Depuis cette date, aucun cas de poliomyélite n’a été enregistré jusqu’à ce jour. Les efforts fournis durant ces campagnes ont donc porté leurs fruits,  les résultats d’une réelle synergie de tout le personnel de Santé, sans oublier le soutien des partenaires techniques et financiers.

Sera R.

News Mada0 partages

Association Mahatsangy: apprendre des écogestes auprès des élèves

L’Association «Mahatsangy» ou «Météo antoka hampamiratra tsara an’i Gasikara», littéralement, «La météo est le garant d’une grande illumination pour Madagascar», œuvre  dans la sensibilisation à des écogestes quotidiens pout lutter contre le changement climatique. La gestion des déchets, la pratique du jardin scolaire, la rationalisation de l’eau à la maison, le reboisement ainsi qu’économiser l’énergie domestique sont parmi les écogestes au quotidien évoqués.

A ses débuts, les principales cibles de l’association sont les ménages et les élèves des écoles primaires et secondaires de la région Analamanga. «Nous les formons à savoir gérer les richesses offertes gratuitement par la nature. La finalité est qu’ils puissent, dès leur jeune âge, adopter des changements de comportement durable pour un développement qui tiennent en compte la protection de l’environnement», a indiqué la présidente cofondatrice de «Mahatsangy», Mamy Nirina Randrianarivelo. Et ce, au cours de la Foire’Fouille de l’indépendance au Village Voara d’Andohatapenaka qui s’est tenue du 21 au 24 juin, où l’association a participé à la tenue d’un stand, en collaboration avec la direction régionale de la météo Analamanga.

Green challenge

Après la sensibilisation, l’association compte organiser prochainement une opération dénommée «Green challenge». Des outils de communication efficaces pour sensibiliser et responsabiliser les gens sur l’importance fondamentale de la météorologie et du climat dans la lutte contre le changement climatique, ainsi que sur les écogestes au quotidien pour mener cette lutte, seront largement diffusés à cette occasion. «L’opération sera clôturée probablement vers ce mois de novembre par des concours inter-établissements scolaires et au niveau des ménages, sous forme de téléréalité», a fait savoir la présidente de l’association «Mahatsangy».

Sera R.

News Mada0 partages

Système educatif: un phénoménologue met en doute la réussite du PSE

Jérôme Rasoloarimanana, phénoménologue de l’Université catholique de Madagascar (UCM), non moins philosophe, met en doute la réussite du Programme sectoriel de l’éducation (PSE), notamment l’éducation fondamentale qui sera délimitée en neuf années.

«Déjà, avec les cinq ans de primaire, accentués par la pauvreté quotidienne des ménages, des parents ne s’en sortent pas sur l’envoi de leurs progénitures à l’école», a souligné Jérôme Rasoloarimanana, lors de son intervention à l’émission «Ambarao» de la radio Alliance 92, mercredi dernier. Cela, en sus des contraintes sur la cotisation qu’ils auront à s’acquitter pour payer les maîtres Fram. «D’autant plus qu’avec le diplôme obtenu après 9 années d’études, il n’y a pas de garantie que l’élève peut embrasser de suite une profession quelconque», a-t-il poursuivi. De souligner qu’il faut toujours tenir compte des besoins culturels, économiques et sociaux des Malgaches, non pas leur imposer des structures qui ne cadrent pas à leurs exigences. «Nous devons réécrire les programmes scolaires en se référant au recensement des besoins sur le marché du travail. Ce qui prévoit déjà la possibilité d’un débouché de l’élève quelle que soit la fin de son parcours scolaire, la finalité précise d’un système éducatif, sa didactique complète», a-t-il conclu.

Motiver les enseignants

La motivation des enseignants est une des solutions avancées par Jérôme Rasoloarimanana, si on veut vraiment redresser la barre d’ici dix ans. «Les enseignants sont les moins rémunérés et les plus exclus des fonctionnaires actuellement. Ce qui n’était pas le cas lors de  la première République. Il faut donc reconsidérer leur place», a-t-il fait remarquer. Cela se traduit par leur encadrement, autant que possible, à travers des recyclages et des formations, à titre de motivation. D’ailleurs, on a des spécialistes et des experts nationaux pour les aider dans ce sens. Tout cela, sans négliger en même temps la motivation financière de ces enseignants.

Sera R.

News Mada0 partages

Action sociale: Rotary Ankorondrano au chevet des démunis

Dans le cadre de ses actions sociales et pour marquer la célébration du retour à l’indépendance, le Rotary club d’Antananarivo Ankorondrano (RCAA) a porté son soutien hier aux familles les plus défavorisées d’Ankorondrano Atsinanana. Des friandises, des vivres et des couvertures, ainsi que les traditionnels lampions ont été, entre autres, distribués à cette occasion. «L’action a été menée pour permettre aux enfants de participer dans la joie la fête nationale. Nous profitons également du moment pour offrir des couvertures aux personnes âgées en prévision de l’hiver», a indiqué un membre du club, Solange Ramamonjisoa. «Des gestes qui nous comblent de bonheur et nous apportent du réconfort en cette période de fête», a souligné le chef du fokontany d’Ankorondrano Atsinanana, en remerciant les membres du RCCA qui ont été présents pour montrer leur solidarité aux habitants du quartier. Plus de 300 enfants et une soixantaine de personnes âgées ont été les bénéficiaires de cette action sociale.

Sous l’égide de son président Jaona Ramanantsoa, le RCAA compte actuellement 25 membres, et a reçu sa Charte le 8 mars dernier. Depuis sa création, ce jeune Rotary club n’a pas ménagé ses efforts pour aider les familles les plus démunies d’Ankorondrano.

Sera R.

News Mada0 partages

Sim 2018-Fampiasam-bola: mitaky hanamavainana ny hetra sy ny haba ny Sipromad

Nandritra ny Sim « Salon international de l’industrie de Madagascar » ny herinandro lasa teo,  ny nanehoan’ireo  mpandraharaha sy mpitantana orinasa fa mandalo fotoan-tsarotra ny tontolon’ny indostria.

Nambaran’ny ao amin’ny Vondrona Sirpomad, ohatra, fa « mavesatra loatra ny hetra sy ny haba takin’ny fanjakana amin’ireo mampiasa vola nefa mampiroborobo ny toekarena sy miteraka asa vaovao izay fampiasam-bola izay », hoy Rasamimanana Tiana, ao amin’ny Sipromad. Koa mitaky hanamaivanana ny hetra sy ny haba amin’izay mampiasa vola ity mpandraharaha ity.

Nasian’ity mpandraharaha ity tsindrim-peo ny fifaninanana tsy ara-dalàna. Maro ny entana tsy ara-dalàna miditra eto, sy ny fandraharahana ivelan’ny lalàna. Azo lazaina misy endrika politika, ataon’ireo na miray hevitra amin’ireo mpanao politika, ny nisy sy ny misy hatramin’izay. Manimba ny orinasa mijoro ara-dalàna ireny.

Na izany aza, tsy mihemotra amin’ny sehatra trandrahiny ny Vondrona Sipromad,  miasa  ho an’ny fampandrosoana eto Madagasikara, 45 taona izao. Nanomboka tamin’ny  orinasam-pianakaviana ary ankehitriny, manome asa hatramin’ny 3.000. Nanehoan’ny Sipromad ny fivoarany hatramin’ny nisian’ny ny tranohevany tao amin’ny Sim, nahitana ireo sehatra misy azy : fanaovan-trano, fitaterana ana habakabaka, fizahantany, teknolojia vaovao, entana fampiasa any an-tokantrano fampiasa andavanandro.

Miara-miombon’antoka amin’ny hafa koa ny Sipromad, toy ny Banque Centrale Populaire, ny Orange Money, ny Apple, ny Turkish Airlines. Mila fampiasam-bola toy izao ny toekarena, na inona lazaina na inona, koa ilaina mifanaraka amin’izany koa ny politikam-pirenena. Tsy tokony ho lasa kabary fotsiny ny fiaraha-miasan’ny fanjakana sy ny tsy miankina.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Angovo avy amin’ny masoandro-Ambatolampy : tokantrano 50.000 hahazo herinaratra

Notokanana, ny asabotsy lasa teo, ny toby mpamokatra herinaratra avy amin’ny masoandro any Ambatolampy. Nanangana sy mitantana azy ny orinasa tsy miankina Green Yellow, manana tanjaka 20 Mw, ahitana takelaka miisa 75.000, miorina amina velaran-tany 33 ha, goavana indrindra aty amin’ny ranomasimbe Indianina sy anisany aty Afrika.

Hanampy ny tanjaky ny herinaratra amin’ny tambajotra iraisan’Antananarivo sy ny manodidina (RIA) ity toby ity. Hampihena ny saram-pamokarana herinaratra sy hanatsarana ny toe-bolan’ny Jirama. Voalaza fa lafo ny saran’ny herinjiro eto Madagasikara satria manodidina ny 1.000 Ar ny iray kilowattheure, nefa amidin’ny Jirama 640 Ar/kw amin’ny mpanjifa.

Tokantrano maherin’ny 50.000 ny hahazo tombontsoa amin’ity toby vaovao any Ambatolampy ity. Hitondra fampandrosoana ny indostria sy ny toekarena any an-toerana hatrany Vakinankaratra, toerana tena ahitana orinasa. “Hananganana fotodrafitrasa toy izao koa any amin’ny faritra hafa”, hoy ny talem-paritry ny Green Yellow aty amin’ny ranomasimbe Indianina, i Pierre Egot.

Njaka A .

News Mada0 partages

« Mondial 2018 »: avotr’i Toni Kroos tamin’ny minitra farany i Alemaina

Lalao iray lehibe niady hatramin’ny farany ny fihaonan’ny Mannschaft sy i Suède, ny 23 jona. Tamin’ny sengondra farany mihitsy vao fantatra ny nandresy, ny Mannschaft na ry zareo Alema, 2 sy 1.

Nitarika 1 sy 0 ny Suèdois tamin’ny fidiarana voalohany, saingy vao nanomboka telo minitra ny fidirana faharoa, nosahalain’i Marco Reus ny isa. Nanomboka teo, naneho ny heriny ry zareo Alemà, nanafika hatrany, raha teo amin’ny fihazonana baolina, 73 % ny an-dry zareo.

Nijanona teo amin’ny 1 sy 1 ny baolina hatramin’ny 90 minitra. Fotoana fanampiny, nisy dimy minitra, nahazo “coup franc” ny Alemà teo amin’ny minitra farany ara-bakiteny, matin’i Toni Kroos, mpilalaon’ny Real Madrid, ny baolina. Hafaliana tanteraka ny an’ny Rainiboto, raha efa maro ireo nihevitra fa vita tamin’iny fihaonana tamin’i Suède iny ny lalany ao amin’ny vondrona F. Tsy tafita amin’ny dingana manaraka i Korea Atsimo ao anatin’ity vondrona F ity, resin’i Meksika, 2 sy 1. Efa tany amin’ny fotoana fanampiny vao nahita io isa iray io ny Koreanina. Efa resin’i Suède 1 no ho 0  izy ireo tamin’ny lalao voalohany.

Efa tafakatra  i Angletera sy i  Belzika… 

Tsy sarotra tamin’i Belzika kosa ny nanilika an’i Tonizia, 5 sy 2, ao amin’ny vondrona G. Samy nahatafiditra baolina roa avy i Eden Hazard sy i Romelu Lukaku. Tafita amin’ny 1/8-n-dalana izao i Belzika. Efa lavon’i Angletera koa ny Tonizianina, 2 sy 1. Efa nandresy an’i Panama 3 sy 0 tamin’ny lalao voalohany i Belzika. Tsy hampiova zavatra firy ny fihaonan’i Angletera sy i Belzika ary efa  azo  antoka ny hiakaran’izy  ireo amin’ny 1/8-n-dalana.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Kitra – “THB Champion’s league”: noresen’ny Cnaps 2 no ho 0 ny Tam

Tsara fanombohana avy hatrany ho amin’ny tompondakan’i Madagasikara. Lavon’ny Cnaps Sports avy any Itasy, 2 no ho O, ny Tam Port-Bergé amin’ny dingana voalohany fiadiana ny “THB Champion’s league”, ny zoma teo. Ankoatra izany , nomontsanin’ny Ajesaia Bongolava  tao amin’ny kianjan’i Tsiroanomandidy, 6 no ho 2, ny FCA Alaotra Mangoro. Nirava sahala 2 no ho 2 ny fihaonana teo amin’ny  MTM Melaky sy ny Racing Soma Beach. Mazava  koa  ny nandresen’ny Fosa  Jr  Boeny, 3 no ho 1 ny FC Maeva. Nirava sahala, 2 no ho 2, kosa  ny fifanandrinan’ny Metal  Diana  sy ny Iharana. Manampy ireo ny nandresen’ny  Jet Mada Itasy, 2 no ho O, ny FC Rabaza  ary ny  Fils Elephants,  resin’ny 3FB  2 no ho  1.

Nitolefika tanteraka 0 no ho 4, kosa ny FC Olympique  Menabe nanoloana ny FC Vakinankaratra. Tamin’ny  isa tery, 2 no  ho 1, ny nandresen’ny Elgeco Plus ny FC AZ. Etsy andaniny, isa tokana, 1 no ho 0, ny  nanilihan’ny VFM ny FC Manjaka.

Synèse R.  

News Mada0 partages

« Zanaka malala »: nampihetsipo ny zava-bitan’ny ankizy

Nakamban’ny « Lehilahy Midera » avy ao amin’ny FJKM Tranovato Ambatonakanga sy ny Havatsa-Upem ary ireo ankizy tinaizan’ny foibe Topaza tao anatina fampisehoana iray, omaly, ny fanatratrarana tanjona roa. Nampihetsi-po ny rehetra ny nahita ny fihetsika sy nandre ny feon’ireto ankizy ireto ka nahatonga ny fangatahana ny hamerenana ireo hira nokaloin’izy ireo. Nitory sy naneho ary nampatsiahy tamin’ny raiamandreny isan-tsokajiny tonga teny an-toerana (minisitra, mpanabe sy mpitaiza, mpampianatra, sns) ny fananan’izy ireo (zaza sy ankizy) ny zony. Fihetsika sy feo zary antso ho an’ny rehetra mba hanajana ny zon’ny ankizy. Lafiny kolontsaina, nampatsiahy ireo hira nalaina tamin’ny fihirana FFPM, izay mitady ho hadino ny fisiany, noho ny tsy fihirana intsony izany ankehitriny, ny « Zanaka malala ».

…Nivantana kokoa tany amin’ny ray aman-dreny sy ny raiamandreny (mpitondra isan-tsokajiny) ireo hafatra (hira, tononkalo, fihetsika…) nampitain’ireo zanaka malala… Mba tsy ho sanatria ho antso atao an-tany efitra ny an’ireto ankizy ireto !

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

« Fetin’ny maman’ty »: nangatsiaka ny andro fa ny hehy, nafana

Ao anatin’ny volon’andro mangatsiaka tanteraka ny eto an-dRenivohitra. Na tsy feno hipoka aza ny tetsy Antsahamanitra, tsapa avy hatrany ilay hafanana nateraky ny hehy nomen’ireo mpanakanto sy mpampihomehy avy eny an-tsehatra. Fifandimbiasana teo amin-dry Honorat, Gothleeb, i Francis Turbo, ny Groupe Tsiky Tsidika, sns, no niteraka azy ireny.

Tsy nivaona tamin’ny nahalalana azy rahateo ireto mpampihomehy ireto,  hany ka raha vao miainga any fotsiny, ohatra, ilay fihetsika toa miandry sy misaina kely fanaon’i Goth, efa ripaky ny hehy ny mpankafy ny « Fetin’ny maman’ty ».

Tsikaritra ihany koa anefa fa mbola tena manana ny maha izy azy ireto mpanao hatsikana ireto, raha eo amin’ny fomba fisehoana an-tsehatra. Hain’izy ireo tsirairay ny mampifantoka hatrany ny mpijery any amin’ny zavatra ataony na ao anatin’ny fihomehezana tanteraka aza.

Miandry ny andiany manaraka ny rehetra !

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Toerana fampianarana: etsy Ankadivato ny Trano kolotoraly malagasy

Niainga teny Ambodivona, nifindra tetsy Soarano… Ankehitriny nahazo toeram-pampianarana vaovao ny Trano kolotoraly malagasy (TKM). Ny asabotsy 23 jona teo no nampahafantarana izany teny Ankadivato. « Ampindramin’ireo mpivady tsara sitrapo ny Trano kolotoraly malagasy ity efitrano ity ho fanitarana ny asa fampianarana sahaniny », hoy ny filohan’ny TKM, Randrianjatovo Henri. Niara-niombom-peo ny mpampindrana sy ny notolorana fa zava-dehibe ny fampahafantarana indray ny soatoavina malagasy sy ireo eken’izao tontolo izao ho fahendrena. Ireo rahateo ny anisan’ny antom-pisian’ny TKM.

Fantatra fa mitohy hatrany ny fifampahalalana sy fifampizarana ary fifampianarana ireo soatoavina ireo ao amin’ny TKM. Anisan’ireny ny fanandroana, ny tontolon’ny zavamaniry, sns. « Efa eo ampandaminana ny hisian’ny velakevitra miompana amina lohahevitra voafantina, eto amin’ity efitrano ity », hoy ny filohan’ny TKM.

HaRy Razafindrakoto

 

News Mada0 partages

Fetim-pirenena: nahazo tohana ny rehetra

Tsy diso anjara amin’izao fanamarihana ny  faha-58  taona niverenan’ny Fahaleovantena izao ireo sokajin’olona samihafa eto amin’ny firenena. Nahazo tohana sy fanampiana avokoa izy ireo noho ny  hetsika  nataon’ny fitondrana sy ny vadin’ny filoham-pirenena  ary ny minisiteran’ny Mponina. Anisan’izany ny didim-poitra  faobe  ho an’ny ankizy 750 avy amin’ny boriborintany enina. Nomena kojakoja ilaina amin’ny fiainana andavanandro  (PPN) toy ny vary 60 kitapo  sy  tsaramaso 20 kitapo  ary kilalao  sy menaka  750 tavoahangy  izy ireo miaraka amin’ny  ray  amandreniny avy.  Tahaka izany  koa ireo zazalahy 250  any Itasy,  narahina fanomezana PPN  : vary  25 gony sy menaka  250 tavoahangy ary tsaramaso 5 kitapo. Ho an’ny distrikan’Atsimondrano kosa,  2 000  ireo  nahazo PPN :  vary 120 gony sy omby enina ary harendrina.  Tahaka izany koa  ny eny Avaradrano, nahitana vary 60 kitapo sy omby efatra ny azy ireo ny ho nofon-kena mitam-pihavanana. Niarahan’ny rehetra  nihinana avokoa izany, ankoatra ny nentina nody.

Nofon-kena mitam-pihavanana

500 isaky ny boriborintany enina ireo nahazo fanomezana amin’izao fetim-pirenena izao, ho an’ny eto an-dRenivohitra.  Nahitana vary 120 kitapo avy  sy omby 12. Nizarana harendrina avokoa ny ankizy rehetra.

Ankoatra izany,  notolorana bodofotsy  1 333 ireo  bekotromaroholatra. Nanampy izany ny PPN, toy  ny  vary sy ny menaka… Hatrany Mahajanga ny hetsika natao  ka nahazo tohana ireo olona 2  000 mahery. Anisan’izany ny  vary  120 gony  sy omby enina  ary menaka 167 tavoahangy, narahina  harendrina.  Manampy izany ny mpino silamo eto Antananarivo sy  any Mahajanga, samy nahazo fanohanana avokoa  noho ny  fetim-pirenena sy ny  fifaranan’ny  ramadany.

Synèse R.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Modely fampandrosoana ny toekarenaArakaraky ny zava-misy amin’ny firenena

Matetika ny mpitondra aty amin’ny tany an-dalam-pandrosoana mihevitra mandrakariva fa ny modely ara-toekarena (modèle économique) any amin’ny firenena tandrefana no tsara alaina tahaka.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hirifiry sy tombontsoan’ny tolonaTsy mbola tsapan’ny Malagasy tsara

Tsy hisy tolona ho tafita mihitsy eto raha isaky ny mahazo seza tonga dia mivadika tsotr’izao, toy io afitsoky ny MAPAR io.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

MAMITA-BAHOAKA INDRAY

Nilaza ny hampita mivantana ny lalao rehetra amin’ny “Mondial 2018” ny fahitalavitr’i Andry Rajoelina. Efa nandefa lalao roa,

vao nivoaka indray ny resaka fa tsy afaka ny hampita intsony. Dia misy ny mivoy fa antsojay politika ny antony, kanefa dia tombanana ho resaka fangalarana handefa ny lalao tsy nahazoana alalana satria ny mpanjifa afaka mahazo ireny dia mandoa hatramin’ny 95000Ar, ka mba saika haka fom-bahoaka saingy tsy nety e !

FIFANARAHANA POLITIKA

Mitaky ny hamoahana ny fifanarahana politika ny avy amin’ny mpanohitra. Hasehoy ny vahoaka ? Iza no nanao azy ary iza no nanao anio ? Inona no mason-tsivana ? “Ilainay avoakan’ny hoe firy amin’ireo ny avy aminy ary firy ny avy amin’ny filoha?”, hoy i Saraha Rabearisoa ny faran’ny herinandro teo.

TOLON’NY 13 MEY

Ny fanoloana ny praiminisitra sy fanaganana governemanta dia tsy nanaraka ny lalàmpanorenana fa ny didin'ny HCC no nanao an'io ary tsy ny didin'ny HCC ihany koa fa izay tiany atao ka izay milaza fa tsy mila tetezamita dia mampiesoana fotsiny satria efa endrika tetezamita io, hoy ny fanehoan-kevitra eny amin’ny kianjan’ny 13 mey.

FETIN’NY FAHALEOVANTENA

Manomana hetsika hiatrehana ny fetin’ny fahaleovantena ny eny amin’ny 13 mey. Mitohy ny hetsika raha tsy mivaly ny fitakiana. Filaharana manoloana ny lapan’ny tanàna no natao nialoha ny fitakiana samihafa. Tsapan’ny olona fa mila mihetsika sy mila mitaky ny fanovana ny vahoaka.

VALIN-KAVATRA HO AN’NY MPAMADIKA

Manoloana ny filazan’ireo depiote efa nisintaka milaza fa ny lalam-pifidianana no niarahana dia tsia, hoy ny depiote Hanitra Razafimanantsoa. Ny “decheance” natao no nahalalan'izao tontolo izao fa nanitsakitsaka lalàmpanorenana ny filoham-pirenena. Ary tsy fanajana izany no tsy nananganana ny HCJ. Ny didim-pitsarana no nahatonga ny fananganana HCJ izay efa nandrasana firy taona izay. Ka iza no hotsaraina voalohany ao ?

FIFIDIANANA

Mila ovaina ny CENI, mila ovaina ny ao anatin’ny minisiteran’ny Atitany izay mikarakara ny fifidianana. Maninona moa raha ravana any mihitsy io governemanta io, hoy mpitari-tolona eny an-kianja, izay tsy manaiky lembenana ny mbola hisian’ny kajy maloto amin’ny fifidianana.

 

Tia Tanindranaza0 partages

KANDIDA TSY AMPOIZINA

Olona tsy nampoizina avokoa hatreto no milaza hilatsaka hofidiana kanefa ny datim-pifidianana aza tsy fantatra mazava.

 Fantatra koa izao fa hirotsaka hofidiana ho filoham pirenena ihany koa ny mpanakanto Dama amin’ny tarika Mahaleo. Fiaraha-mientan’ny valim-babena eto amin’ny firenena no nanolotra azy. Ny 30 jona izao izy no hanao fanambarana ofisialy.

HEVITRY RY ZAREO SILAMO

 

Tsy ny fanorenana ifotony no olana fa ireo olona mpitarika izany, hoy ny « cercle de refléxion » inter-musulmane. Mpanao politika tsy nahazo toerana ka nitady ny hanaovana tetezamita lavareny indray ireo mitady fanorenana ifotony ireo, hoy ny cercle. Ny fanatanterahana fifidianana ihany no vahaolana haingana hialana amin’ny kirizy, hoy ireo silamo.

AMBARAO NY MARINA

 

Mila ampahafantarina ny vahoaka ny marina rehetra mba hahafahana mamaha ny olana eto amin’ny firenena, hoy ny VOT na ny vondron’olontsotra. Azo atao ny sady manatanteraka fifidianana sy manao ny fanorenana ifotony raha tena ilaina, hoy ny VOT. Tsy azo lazaina ho tena mahaleo tena ihany koa i Madagasikara satria mbola ny frantsay no mibaiko sy manery ireo mpanao politika mpitondra amin izao.

BAOMBA TENY TANJOMBATO

 

 Olona telo no nalefa eny Tsiafahy sy Antanimora rehefa voarohirohy tamin’ny raharaha fametrahana baomba tao amin’ny Galerie Smart etsy Tanjombato. Lehilahy ny roa izay tompon’ny finday niantsoana sy nandrahonana ny tompon’andraikitra mba hanome vola. Ny faharoa kosa dia tompon’ny laharana Mvola izay tokony ho nandefasana ny vola raha tsy izany napoaka ny baomba. Ilay vehivavy nalefa etsy Antanimora ary ny iray farany dia mbola tsaboina eny amin’ny hopitaly. Lehilahy izy io ary miady mafy amin’ny hanalana ny tenany ao anatin’ny raharaha dia nanao narary aloha.

BEFANDRIANA AVARATRA

 

Ambenan’ny olona andro aman’alina ny fonjan’i Befandriana Avaratra. Ny antony dia noho ny fidiran’ny ben’ny tanàna am-ponja ao ary hatahoran’ny olona sao havoaka moramora ao izy. Io farany dia voarohirohy tamin’ny famarotana lavanila maitso. Manampy trotraka ny fahatezeran’ny olona koa ny maha Hvm an’io olom-boafidy io.

FITSARANA

 

Afaka nandritry ny fitsarana azy ny zoma lasa teo ilay lehilahy izay rain’ny mpianadahy kely tsy ampy taona izay nitsoaka tao an-tranony noho ny filazan’izy ireo fa nampijalian-drangahy. Na izany aza anefa mbola mifampitory izy sy ny fianakaviam-badiny (efa maty) izay nampiakatra fitsarana ambony momba ity raharaha ity. Nitsoaka ny tranony ireo zaza ary nisy mihitsy ny « alerte kidnapping » tamin’izany. Hay izy ireo nitsoaka tany amin’ny havan’ny mamany ihany. Ireo farany no nanatitra teny amin’ny polisy ary nitory.

MATY NODONIN’NY TAKSIBE

 

Maty tsy tra-drano ny lehilahy iray izay nofaohin’ny taksibe tetsy Talatamaty ny alin’ny sabotsy teo, tamin’ny valo ora sy sasany. Nandeha mafy ilay fiara fitaterana izay haka olona eny an-toerana ny anton-diany. Tao anatin’ny haizina no nitranga ilay lozam-pifamoivoizana. Nitsoaka avy hatrany ny mpamily sy ny mpanampy azy saingy fantatra omaly fa nizotra teny amin’ny zandary izy ireo ary efa tazonina eny ankehitriny.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mondial 2018 JMontsan’i Angleterre 6-1 i Panama

Tamin’ireo lalaon’ny faran’ny herinandro teo dia nisongadina indrindra ny nanamontsanan’ny Anglisy 6-1 an’i Panama ka baolina matin’i Kane avokoa ny 3 tamin’ireo.

 

Ntsoavina Evariste

 

Tia Tanindranaza0 partages

Polisy ao ToamasinaHanao “Opération” mpanendaka sy mpangaro-paosy

“Mila mifety ao anatin’ny filaminana ny vahoakan’i Toamasina, koa tsy mandefitra amin’izay mpitandro ny filaminana tsy mahavita mametraka izany amin’izao fiatrehan’ny vahoaka ny tsingerin-taona ny fahaleovantena Malagasy izao ny fanjakana”, hoy ny prefen’i

 

 Toamasina Benandrasana Cyrille, araka ny lohahevitra noraisina tamin’ity taona ity niompana amin’ny fandrosoana sy ny filaminam-bahoaka ary ny fisandratana. Vokatr’izay dia samy nandray ny tandrify azy ny samy mpitandro ny filaminana. Ho an’ny polisy ao Toamasina dia nisy mihitsy ny “operation” mpanendaka sy mpangarom-paosy ary mpamaky trano amin’ny fampitomboana ny fiaraha-miasany amin’ireo andrimasom-pokonolona. Noho izany dia efa betsaka ny tratran’izy ireo ambodiomby sy efa miandry fitsarana am-ponja vonjimaika, nefa mbola betsaka koa ny ezaka atao noho ny firongatry ny fidorohana sy fivarotana rongony any an-toerana, izay saika renim-pianakaviana no tena mpibizina sy mpamongady izany. Raha ny fiatrehana ny fetin’ny tsingerin-taonan’ny fahaleovantena kosa dia efa nanomboka ny sabotsy ny hetsika samy hafa ara-kolontsaina sy ara-mozika, izay andraisan’ireo tarika avy ao Toamasina sy ny fahaiza-manao isam-paritra ho mariky ny firaisankinan’ny Malagasy. Miara-misalahy amin’ny fiarovana ny filaminam-bahoaka mandritra ny hetsika rehetra eny amoron-dranomasina kosa ny mpitandro ny filaminana sy ireo mpiambina tsy miankina.

 

Rakoutou

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiara Karenjy62 tapitrisa Ar no vidin’ny iray

Fiara vita Malagasy tena nanana ny lazany ny karenjy. Tao Ankofafa Fianarantsoa no nisy ny foibe mpanamboatra azy ary mbola mijanona ao mandraka ankehitriny saingy efa nisolo mpitantana kosa.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Thb Champion’s League MalagasyVokatry ny andro faha-2 alahady 24 jona

Nahazoam-bokatra indray ny andro faha-2 eo amin’ny dingana I ny fiadiana ny ho tompondakan’ny baolina kitra Malagasy na ny Thb Champion’s League Malagasy.

Tia Tanindranaza0 partages

Basket tompondaka nasionaly 3X3Nahery ny Mb2All sy Fandrefiala ny U 14 ary Gnbc sy Sbbc Sénior

Tsy tonga ny ekipa Seychellois (Forfait) tokony hifanandrina amin’ny ekipa Malagasy tamin’ny “AFROBASKET U18 MEN 5x5” teny Ankatso amin’ny fifanintsanana aty amin’ny “Zone 7”.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Orinasa mpamokatra savonyMikaikaika amin’ireo mpifaninana tsy ara-dalàna

Mikaikaika ny amin’ny fisian’ireo mpifaninana tsy ara-dalàna mampiditra entana eto amintsika ny ankamaroan’ny orinasa Malagasy.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rallye Nankang ASACM 2018Rivo sy Ando nitondra Subaru R4 no nahery

Rivo sy Ando na Randrianarivony Rivo sy Randrianarivony Ando nitondra ny fiara Sibaru Impreza n° 6 “classe R 4”

Tia Tanindranaza0 partages

Fahaleovantena sa fahalovan-tena?

Ao anatin’ny fanamarihana tanteraka ny fetin’ny fahaleovantena isika amin’izao fotoana.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Mitohy ny halatra tariby any Toamasina500 metatra indray no nanjavona

Tsy mbola vita ny fisahanan’ny Jirama ny fikarohana ireo andian-jiolahy nangalatra ilay tariby na herinaratra vita amin’ny Viraty, mampitohy an’i Volobe sy Toamasina renivohitra nirefy 120m tsy ela akory izay,

 

Rakoutou

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpifoka rongonyAnkizy 14 ka hatramin’ny 20 taona ny ankamaroany

Anisan’ny loza tena mananontanona ny fiainan’ny ankizy sy tanora ankehitriny ny fandraisana sy ny fidorohana zava-mahadomelina. Raha araka ny fanadihadiana natao teo anivon’ny ivontoerana “Centre de Cure Aro Aina”

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina AlasoraNijery manokana ireo niangaran’ny vintana

Zokiolona sy fianakaviana sahirana miisa 3.000 no notoloran’ny kaominina Alasora fanomezana toy ny vary 2 kg isan’olona sy menaka iray litatra avy ny sabotsy lasa teo teny amin’ny kianja maitso.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Famokarana herinaratra ao Ambohipihaonana20 MW hamatsy faritra efatra

Faritra efatra dia Antananarivo, Antsirabe, Itasy ary Moramanga no hahazo tombony amin’ny fahavitan’ilay toeram-pamokarana herinaratra lehibe amin’ny alalan’ny masoandro natsangana ao Ambohipihaonana Ambatolampy izay notokanana ny sabotsy 23 jona lasa teo.

Marigny A sy RTT

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Fitantanan-draharaham-panjakanaManomboka takon’ny praiminisitra ny filoha

Niraradraraka ny kabary politikan’ny filoha Hery Rajaonarimampianina nandritra ny fitokanana toby famokarana herinaratra amin’ny herin’ny masoandro tany Ambohipihaonana.

 

 Ny tena fanamby lehibe dia izay hahasoa ny vahoaka, indrindra ny fanajana ny safidiny dia ny latsa-bato amin’ny alalan’ny fifidianana demokratika sy mangarahara ihany no tena ahitana azy, raha ny nambarany. Ny resaka fampianarana, dia mangataka ny fahendren’ny mpampianatra tsy hanao sorona ny zaza Malagasy ka hisian’ny taona fotsy ny filoha. Toa misy ihany ny vola hanaovana kolikoly, fa tsy misy kosa ny hamaliana ny fitakian’ny mpampianatra. Nalaza, ohatra, fa 3,95 miliara ariary no lany tamin’ny nanambazana ny depiote 79 nampandany ny lalàm-pifidianana. Adala ve ny sendika maro raha manao fitakiana ? Tsy vita ao anatin’ny iray volana ny fanarenana ny firenena izay niaina dimampolo taona tao anaty fahantrana, ka mila manova fomba fijery sy fomba fisaina isika hahatongavana amin’ny fisandratana ara-toekarena sy sosialy, hoy kosa ny filoha toa manaboribory resaka.  Nilaza moa i Hery Rajaonarimampianina fa maro ireo zava-bitany goavana, ary mbola maro ihany koa no mbola hatao. Tsy niatrika ity fotoana ity moa ny praiminisitra Ntsay Christian, izay nihaona tamin’ny mpiasam-panjakana sy ny vahoakan’Antsiranana, ary nandritra izany no nanatanterahana lanonana ofisialy tao Ambilobe nanolorana ny mari-boninahi-pirenena « Grand-croix de 2 ème classe» ho azy. Toa somary takona tanteraka Rajaonarimampianina eo anatrehany, ary na ny vahiny aza dia sesilany ny fitsidihana ny lehiben’ny governemanta sy toa manadino an-dRajaonarimampianina, hany ka toa mikofokofoka mafy mba ho hita ity farany.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

IREO MAHALEOTENA SY TSY MIANKINA

Firifiry ireo mitonona fa hoe mahaleotena,Saingy raha ny zava-misy dia tsy izany velively.Vao miraraka ny vola dia indreny fa jambena,Very ilay mba toetra tsara maha olona modely !

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida ho filoham-pirenenaIza ireo mersenera ?

Arlette Ramaroson, Eliana Bezaza, Saraha Rabearisoa, Patrick Raharimanana, Jean Ravelonarivo, pasitera Mailhol, Cohen Rivolala, Jean Jacques Ratsietison, Jean Nirina Rafanomezantsoa, José Vianey, Alain Andriamiseza, Jules Etienne.

Ampahany amin’ireo anarana efa re sy hita nanao fanambarana mikasika ny filatsahany ho kandida ho filoham-pirenena amin’ity ireo fa raha ny tombana hatreto dia azo antoka 90% fa tsy ho latsaky ny 30 isa indray ireo hisoratra anarana amin’ny fifaninanana ahazoana ny lapan’Iavoloha. Anisan’ny mbola andrasana anio, ohatra, ny fanambaran’ny ben’ny tanànan’Alasora etsy amin’ny By pass etsy. Andrasana ihany koa ilay ho kandidan’ny vondrona politika Armada. Hilatsaka tampoka ihany ve ireo mpifanandrina politika malaza, Ravalomanana sy Rajoelina ary Rajaonarimampianina ? Ny minisitry ny fanabeazam-pirenena teo aloha, Paul Rabary, koa toa maneho sary misarisarika vahoaka izany any anaty tambajotra sosialy any. Azo antoka fa misy dikany avokoa ireny. Toy izany koa ny minisitra teo aloha an’ny indostria, Nourdine Chabani. Fa iza amin’ireo rehetra ireo kosa indray ary anefa no ho mersenera hanimba ny vaton’ny hafa raha toa ka hisy ny fihodinana faharoa ? Tsy vaovao fa fahita matetika aty afrika rahateo ny fanalefahana kandida heverina ho matanjaka iray amin’ny alalan’ny fanaparitahana ny vaton’izy ireny.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana sa fanarenana ifotonyInona no tena mahamaika ?

Mila arenina sy alamina aloha ny firenena vao miroso amin`ny fifidianana.

 Mizara roa ny hevitr`ireo mpanao politika dia na fanarenam-pirenena na fifidianana. Mipetraka eto ny fanontaniana hoe “inona marina no tena mahamaika ho an`ny Malagasy”. Zavatra roa tena mahamaika matoa nisy ireny fitakiana ireny ary mbola misy hatramin`izao. Misy, araka izany, zavatra tsy maintsy vonjena haingana. Voalohany, ho an`ny vahoaka, ny resaka vidim-piainana, ny tsy fandriampahalemana, ny fampianarana, ny fahasalamam-bahoaka no tena laharam-pahamehana. Ho an`ireo mpiasam-panjakana sy sendika isan-karazany indray dia isaky ny sehatra iasana no tsy maintsy hamahana ny olana. Ho an`ny mpitsara, ohatra, mitaky fahaleovantena, mitaky ny fanatsarana ny fomba fiasa sy toeram-piasany. Ny minisitra no mampiseho fahavononana hamaly an`izany ary miezaka mamaha ifotony. Faharoa, ny fanarenana ifotony,  tsy misy tsy gaga hoe fa maninona i Madagasikara sy ny toetsain`ny vahoaka malagasy no lasa tena potika tanteraka ? Ny fihavanana sy ny fiarahamonina no tsy misy intsony ary ireny no mila averina any ifotony amin`ny soatoavina Malagasy. Tsy azo atao maika kosa anefa ny fanarenana fa atao miandalana. Etsy an-daniny, ireo vondron-kery politika matanjaka dia miroso amin`ny fanatanterahana fifidianana ihany. Ny fifidianana no lalana mahomby indrindra hivoahana amin`ny krizy misy eto amin`ny firenena. Ny governemanta Ntsay Christian dia tsy te hahalala afa-tsy fifidianana. Ny zava-misy hatreto  aloha dia ny fizarana seza hampifalifaliana an`ireo antoko lehibe fa ny sasany tsy nojerena mihitsy. Eo ihany koa ny fanomezana ny fahefana rehetra amin`ny praiminisitra mba hitantanana sy hamoahana izao krizy izao ary idirana amin`ny resaka fifidianana. Mbola misy olana goavana amin`ny fanatanterahana fifidianana anefa toy ireo olona mikirakira any amin`ny CENI sy ny minisiteran`ny atitany, ny lisi-pifidianana, ireo biraom-pifidianana... Izany ve hahavitana fifidianana mialoha ny fotoana sa raha tsy vita dia azontsika atao amin`ny taona 2019 ? Mila maka lesona aloha ny Malagasy raha oharina amin`ireo firenen-kafa.  Betsaka tokoa ny tany niady toy Liban, Sina, fiarahana ny Alemana sy Frantsa, ireo firenena ao Amerika Latina, Etiopia, Rwanda, Afrika Atsimo... Mafy be ny niainan-dry zareo kanefa vitany miandalana ny fanarenana ifotony satria nisy an`ilay fitiavana sy finiavana ary fiarahana miaraka hanorina firenena anankiray. 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fifanarahana ara-politikaManaraka vanim-potoana

Niteraka resa-be teo amin`ireo mpisehatra politika sy ny fiarahamonina ny fisian’ny fifanarahana ara-politika. Hatreto, tsy mbola nisy nahita fifanarahana ara-politika.

Taona 1991

Nisy ny fifanarahana “Convention de Panorama” ny 31 oktobra 1991 izay anisan’ny tsara indrindra teto Madagasikara. Tafiditra tao anatin`io fifanarahana io avokoa ny olona sy antoko rehetra. Rehefa lany, nampidirana tao anatin`ny “ordonnancement juridique” fa tsy nandehandeha ho azy ny fifanarahana politika tsy voasonia toy ireny “Gentlemen Agreement” ireny izay mifanohitra amin`ny vahoaka. Nampidirana tao anatin`ny lalàmpanorenana sady nahitana olona nahafehy nitantana an`i Madagasikara tamin`izany. Ny praiminisitra Guy Willy Razanamasy no tena nahavita nitantana ny tanànan`Antananrivo sady nahavita nitady lalana nivoahana tamin`ny krizy. Ny krizy 1991 anefa no anisan`ny nisy faty olona maro indrindra kanefa tafavoaka soa aman-tsara. Na dia nisy fahombiazana tamin`izany dia nametraka takaitra tamin`ny fitondrana Zafy Albert, tsy nanana fitoniana politika ary niafara tamin`ny fitakiana ny fialan`ny profesora.

Taona 2002 ka hatramin’izao

Teo ireo fifanarahana Dakar 1 sy 2 saingy tsy tanteraka izy io ary tsapa ho sosotra sy nalahelo mafy noho izany ny Amiraly Ratsiraka. Ny tondrozotra (feuille de route) nifanarahana tamin`ny 16 septambra 2011 no sokajian’ny mpandinika politika fa ratsy indrindra satria ireo olona nanao sonia tamin`io  dia olona tsy nety tamin`ilay izy ka nakisaka. Tsy niditra tamin`ny “ordonnancement juridique” mazava tsara satria tondrozotra ilay fifanarahana sady tsy nanaovana  fitsapan-kevi-bahoaka no tsy nampidirina tao anaty lalàmpanorenana. Takaitra navelan`ireny no hiainantsika izao satria samy manao valifaty daholo. Nisy ihany koa ny “ni……ni…” ka ilay mpifanandrina politika tamin`izany tsy faly satria kandidà tamin`ny ora farany, izany hoe kandida mpisolo toerana no nifanandrina teo ka nitarika ny atao hoe valifaty politika

Tsy azo lavina fa ny fifanarahana ara-politika  dia manaraka vanim-potoana saingy tamin`ity taona 2018 ity dia noferana ireo olona na hery politika ho ao anatiny kanefa toa tsy vahaolana mihitsy, ary ilay izy aza dia manjavozavo tanteraka. Ny firosoana amin’ny fifidianana no toa mahamaika, kanefa iza no afaka manome antoka fa izay tokoa ny hamaha ny krizy ?

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Rajoelina sy ny MAPARVaky bantsilana ny tetika maloto

Manitrikitrika mafy amin’ny hanatanterahana fifidianana i Andry Rajoelina ary mikofokofoka amin’ny fanaovana famoriam-bahoaka amin’ny endriny samihafa, ary hitety faritra.

 

Misy indray izao no miezaka manadino ny tantara ka milaza fa ny fifidianana no vahaolana, nefa mbola maro ireo vahoaka mijaly noho ny fanonganam-panjakana nataony, satria mbola maro ireo orinasa izay nakaton'izy ireo, hoy kosa ny depiote Hanitra Razafimanantsoa teny amin’ny Kianjan’ny 13 mey ny sabotsy teo. Raha tena nisaina sy nitsinjo firenena tokoa anefa Rajoelina sy ny MAPAR tamin’ny taona 2009, dia niandry fifidianana kanefa ankehitriny dia io mba miana-kendry io hoe alefaso ny fifidianana. Toa manomboka mazava ny tanjona maloto, dia ny hanararaotra ny hampiasa ny fahefam-panjakana hahafaha-mandresy amin’ny fifidianana. Tsara ny manamarika fa avy amin’ny MAPAR ny minisitry ny atitany, izay mikirakira ny fifidianana. Tsy azo hadinoina fa ny filohan’ny vaomiera misahana ny fifidianana na ny CENI ankehitriny, dia efa avy filohan’ny CENIT tamin’ny andron’ny tetezamita, ary tsaroana tsara ilay fifidianana lalàmpanorenana azo nampiasana kara-pokontany. Mazava be raha tsy dia misy ny fifampatokisana, ary anisan’ny mbola takian’ny eny an-kianja ny fandravana ny CENI mba hisian’ny mangarahara. Mikofokofoka mafy ny handefasana haingana io fifidianana io sy toa efa manao propagandy amin’ny alalan’ny IEM (Initiative pour l’Emergence de Madagascar) Rajoelina, kanefa ireo olona manohana azy amin’izay aza dia saika malaza ratsy amina afera maloto na kolikoly, toa an’i David Douillet efa nopaingorin’ny HATVP (Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique) tany Frantsa,… Miseho avokoa ny karazana tetika maloto sy famitaham-bahoaka.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Miantsoarivo – ArivonimamoAmboarintsika ny lalana, hoy i Marc Ravalomanana

Tany amin’ny Fjkm Miantsoarivo Fanantenana – Arivonimamo no nisafidy ny hivavaka omaly alahady Atoa Marc Ravalomanana sy ny vady aman-janany.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Mitombo hatrany ny fandresenaMisokatra ny AAA Tiko sy MBS

Misokatra ny orinasa AAA Andranomanelatra amin’izao fotoana izao, ka fisaorana no atao antsika satria maro no nangataka ny fisokafany na teto an-kianja na tany anaty tambajotran-tserasera, hoy ny solombavambahoaka Hanitra Razafimanantsoa teny amin’ny Kianjan’ny 13 mey ny sabotsy lasa teo.

Toky R sy J. Mirija

 

 

Midi Madagasikara0 partages

Les séquelles de la crise ne seront effacées de si tôt

Cette crise qui a duré depuis plus de deux mois est, disent les acteurs politiques, terminée. Ses séquelles vont impacter longtemps  tous les secteurs. Les mouvements de contestation se sont traduits par des grèves qui ont perturbé le fonctionnement de nombreux services. L’administration fut touchée, mais elle a repris son activité, le secteur de la santé déjà mal en point a pâti des perturbations qui ont eu lieu. Celui de l’économie va être particulièrement affecté, mais c’est celui de l’éducation qui va pâtir le plus de durcissement des revendications des enseignants.

Les séquelles de la crise ne seront effacées de si tôt

Ce mouvement de contestation devait avoir lieu tôt ou tard. Les analystes avaient affirmé que la crise couvait depuis longtemps, et qu’elle risquait d’être plus grave que celles déjà traversées par le pays. Le catalyseur fut ce vote contesté  des lois électorales à l’Assemblée. On connaît la tournure des événements quand les députés du changement ont entraîné la population sur la  Place du 13 Mai. Le début des manifestations a été endeuillé par deux décès, et il n’y eut pas de répressions faites par les forces de l’ordre. Le parvis de l’hôtel de ville devint véritablement la place de la démocratie, celle de la parole libérée. C’est là que tous les travers du régime ont été dénoncés.  Les revendications  ont  pu être exprimées et  elles ont été appuyées par de nombreux mouvements de grève. La machine administrative a été paralysée. L’économie en a pâti. Les enseignants n’ont pas été en reste et  ils ont   estimé que le moment était propice pour obliger l’Etat à revaloriser leur statut. On sait ce qu’il est advenu des élèves et des étudiants devant rester chez eux. Aujourd’hui, le spectre d’une année blanche ressurgit après le dialogue tendu entre le ministre de l’Education et ses interlocuteurs. Ces derniers ne veulent pas transiger.  La crise politique  est apparemment résolue, mais ses séquelles ne vont pas provoquer des dommages dont il va être difficile de se relever.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Les grenouilles ne coassent plus et les corbeaux ne croassent plus ensemble dans le petit bois d’Analakely

On vous l’avait bien dit qu’il ne fallait trop vite ignorer la communauté internationale. Leur arrivée pour proposer une solution de la crise politique dans le pays a reçu un tollé général, surtout de la part du petit bois (Analakely). Dégagez ! Dégagez ! y-a-t-on entendu, «Nous voulons une issue authentiquement malgache pour cette fois ». Et il semble qu’elle soit partie, tout penaud (la queue entre les jambes dirait-on vulgairement). Mais c’est sans compter sur leur force de frappe et l’incapacité  ou l’impossibilité de la classe politique malgache, à y faire face. Dans la nomination du Premier ministre de consensus que de nom, d’abord, l’homme fort de la transition (qualificatif  dont la genèse revient à la RFI !), en la refusant, au début, a été sous de fortes pressions amicales , de qui   vous savez ,contraint d’intégrer ce fonctionnaire international dans sa proposition de  « premier ministrable », mais à condition de bien préciser que c’est bien le Mapar qui l’a proposé et son honneur est ainsi sauf. Puis, dans celle des ministres du gouvernement, il s’est bien encore fait avoir le grand « Sachem ». En voyant  avec surprise et au dernier moment une liste à majorité HVM et comble de provocation certains membres sont des plus contestables, mais, là encore, pris au  dépourvu  comme toujours, on lui a tapoté les épaules tout en lui disant de  laisser  faire, et il ne pouvait plus contester sous peine  renier le parrainage de Ntsay Christian, ce qui pouvait le discréditer  dans candidature.

Ainsi, le beau rôle revient encore à cette communauté internationale  qui a tempéré les ardeurs  et les arrogances du parti le plus puissant, en préservant les marges de manœuvre du Président de la République, et enfin en entretenant l’espoir du TIM. Qui sait d’ici l’élection présidentielle, un autre larron -trouble fête montera sur scène  peut-être pour damer le pion aux trois protagonistes de cette crise.

Pendant ce temps, les grenouilles coassent de contestation de cette intrusion dans le « petit  bois», tandis que ses anciens compères, les corbeaux, devenus  messagers ne revinrent plus et croassent  de plaisir désormais, en haut de l’arbre  des pouvoirs.

Pauvres de nous qui subissons les bons vouloirs de celle qui nous a  gentiment  accordé l’indépendance fêtée demain,  et que nous applaudirons l’équipe de foot, jeudi, pour sa qualification aux huitièmes de finale au Russia 2018.

M.Ranarivao

Midi Madagasikara0 partages

Mohamed Saleh : Elevé au grade de commandeur de l’ordre du mérite sportif

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, décorant à titre posthume Mohamed Saleh.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Faratiana Tsihoara accompagné de son équipe a présenté ses condoléances à la famille du défunt Mohamed Saleh, hier, à l’Académie Nationale des Sports. A cette occasion, cette grande figure du handball malgache a été élevé au grade de commandeur de l’ordre du mérite sportif à titre posthume, par le numéro Un du sport malgache.   La dépouille de Mohamed Saleh quittera l’ANS ce matin pour aller à Toliara où il sera inhumé le mercredi 27 juin. Des halles seront marquées par les ligues de Haute-Matsiatra et Ihorombe. Et depuis la disparition de cet ancien joueur de Saint-Michel Handball et de l’équipe nationale, une pétition a circulé sur les réseaux sociaux proposant que le Gymnase de Toliara devrait porter son nom. C’est un signe de reconnaissance de tout ce qu’il a fait, de tout ce qu’il  a œuvré pour le sport, et le handball en particulier.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Toliara : Miparitaka mameno tanàna ny ronono soja misy akora simika Aspartame

Ambava loza indray ny fahasalamam-bahoaka ao Toliara ankehitriny, ka anaovana antso avo amin’ ireo tompon’andraikitra sy hanentanana hatrany ny mpanjifa mba ho mailo amin’ny sakafo hanina, indrindra fa ireo amidy eny amoron-dalana. Miparitaka mameno tanàna amin’izao ireo mivarotra ronono soja haroina miaraka amin’ny Spartam, izay asidra mamy manimba ny voa, kanefa sarotra be ny mitsabo izay tratran’ny aretina, hoy ny mpitsabo. Mora moa ity ronono hafakely ity, ka maro amin’ireo olona tsy mahafantatra no roboka sy mankafy azy. Raha ny fanazavana azo avy amin’ny dokotera manam-pahaizana hatrany, dia tsy tena siramamy ny Aspartame, fa asidra mamy natokana ho fanafainganana ny « fermentation » amin’ny voaloboka havadika ho divay, ary tsy azo hanina manta na atao amin’ny sakafo. Raha mitaha amin’ny siramamy tena izy mahazatra andavanandro moa, dia mora kokoa ny vidin’ ity akora simika ity : 1.000 Ariary ny « sachet » kely iray telo tsongo, izay mahamamy rano maherin’ny 15 litatra, ka maro amin’ireo mpivarotra izay tsy miraharaha akory ny fahasalaman’ny mpanjifany no mampiasa Aspartame hanamamiana dite, kafe, ronono, jus, . . .

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Grève dans l’Education Nationale : « Pas de reprise des cours » selon les syndicats « aucun report d...

Après deux mois de grève des enseignants, une feuille de route de sortie de crise vient d’être bouclée par la cellule de crise et remise aux syndicats, le 22 juin dernier, mais celle-ci est contestée par les enseignants grévistes.

Enfin le bout du tunnel ? Eh bien, non ! Après deux mois de grève des enseignants de l’Education Nationale et la suspension des épreuves d’éducation physique et sportive (EPS) du BEPC – celles du baccalauréat suivront si aucune issue n’est trouvée, ont déjà averti les grévistes – la fin de la grève n’est pas encore à l’ordre du jour des syndicats. Vendredi dernier, le ministère de l’Education Nationale (MEN) a annoncé la remise aux syndicats d’une feuille de route de sortie de crise.  Le ministre Horace Gatien a affirmé que les revendications des enseignants ne pourront pas être satisfaites dans leur intégralité, sur-le-champ. Il n’y aura donc pas de satisfaction « ‘zao dia ‘zao » comme scandé par les grévistes, mais probablement, un échelonnement dans la concrétisation de ces revendications.

Indemnités. Les syndicats n’ont pas tardé à faire savoir leur refus de cette feuille de route. Celle-ci n’a considéré aucune de leurs revendications, estiment-ils. Seul le paiement des arriérés des vacations y constitue un unique point positif d’après les grévistes. Rappelons que ceux-ci réclament, entre autres, des indemnités de 400 000 ariary par enseignant, incluant l’indemnité de risque, de craie et de logement. Chose impossible en ce moment, d’après le MEN, qui invite les grévistes à revenir sur la table des négociations avec le ministère des Finances. Pour l’heure, aucune reprise des cours n’est ainsi prévue. Ce qui inquiète particulièrement les élèves des classes d’examen et leurs parents, dans la mesure où le spectre d’une année blanche se fait de plus en plus menaçant. Pour sa part, le ministre affirme que les dates prévues pour les examens officiels sont maintenues.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

A.F. Toliara : Joey Aresoa, poétesse et plasticienne

L’art de Joey Aresoa, une mixture de traditions et de modernité. Hantise de la disparition de la tradition avalée par un monstre électronique.

Joey Aresoa est une jeune femme artiste, originaire du Sud de Madagascar. Issue d’une famille mixte, d’un père Mahafaly et d’une mère des hauts plateaux, son premier élan est né du tiraillement qui résulte de ce « métissage ». Ce statut va marquer sa vie et toutes ses œuvres.

Très tôt, elle est obligée d’abandonner l’école et devient autodidacte. Elle rencontre sa vocation à travers le slam qu’elle découvre en 2006. Elle fait la connaissance d’autres artistes qui vont déterminer sa  vision d’aujourd’hui : l’art et la poésie se mixent pour faire découvrir son identité et son imaginaire.

Ses influences sont Prévert pour sa prose débordante de quotidien, d’étrange, de vérités et de libertés. Mais aussi  Kandiski et Delauney.Alliant poésie, peinture et collages, c’est avant tout le mot qui domine. Le support peut changer mais la poésie reste et entraîne l’imagination vers un monde de rêves et de bien-être.

Charles RAZA, correspondant

Midi Madagasikara0 partages

PM Ntsay Christian : Descente à Ambilobe

Le Premier ministre Ntsay Christian a fait une descente à Ambilobe.

Après Antsiranana, le Premier ministre Ntsay Christian a fait une descente à Ambilobe. La délégation conduite par ce dernier a pris la route nationale reliant les deux villes pour constater de visu l’état des lieux. Des points d’arrêt ont été observés dans deux villages dont  Anivorano et Antanambao Marivorahona, où le Premier ministre a eu un bref entretien avec la population locale pour entendre leurs doléances. Il a également constaté que les infrastructures ont été touchées par le passage du dernier cyclone, aussi, s’est-il adressé aux responsables des travaux publics pour la restauration et le renforcement de tous les ponts endommagés, afin qu’aucune partie de la Région ne devienne enclavée pendant la période de pluie.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Financement des présidentielles : 17 milliards d’Ariary encore à rechercher

La communauté internationale accompagne toujours Madagascar dans ses processus électoraux depuis 2013.

Le blocage subsiste réellement au niveau des financements des prochaines élections présidentielles.

La CENI a envoyé mardi dernier au gouvernement et au ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation ses propositions sur le calendrier électoral. « La balle est désormais dans le camp du gouvernement. », affirme le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo. Avant de préciser : « En fixant le calendrier des prochaines élections présidentielles, le gouvernement n’est pas lié par les propositions de la CENI. ». D’après Thierry Rakotonarivo, on n’a rien à craindre sur le plan technique des préparations de ces élections. Par contre, des problèmes financiers subsistent réellement. « La Loi de Finances pour 2018 a prévu une enveloppe de 40 milliards d’ariary à titre de contribution financière de l’Etat à l’organisation des prochaines élections présidentielles. Cette prévision a été établie fin 2017, c’est-à-dire avant l’adoption des nouvelles lois électorales. Nouvelles lois électorales qui prévoient des nouvelles dispositions dont la mise en œuvre appelle à des dépenses supplémentaires, pour ne citer que celles relatives aux bureaux de vote. Ces nouvelles dispositions stipulent que pour un bureau de vote, le nombre des électeurs ne doivent pas excéder 700 électeurs. Avec les nouvelles lois électorales donc, il y aura 6 000 bureaux de vote de plus. Donc 26 000 bureaux de vote au total. », explique le vice-président de la CENI.

Gap. Thierry Rakotonarivo d’enchaîner : « Or, pour un bureau de vote, il faut une urne, un isoloir et au moins cinq membres pour assurer son fonctionnement. Or, un membre du bureau de vote a droit à 15 000 Ar d’indemnité au moins. Sans parler d’autres dispositions impérativement à mettre en œuvre dans le cadre de la sécurisation des opérations électorales et de la restauration de l’apaisement, condition sine qua non d’une élection crédible et acceptée par tous. » Du côté de la communauté internationale qui doit apporter sa contribution financière à l’organisation des prochaines élections présidentielles, 12 millions de dollars ont été prévus dans le cadre du Pacem (Programme d’Appui au Cycle Electoral à Madagascar). D’après une information digne de foi, 5 millions de dollars sur ces 12 millions de dollars sont encore à rechercher. Soit environ 17 milliards d’Ariary. Pour le moment, les partenaires techniques et financiers de la Grande Ile semblent réticents à combler le vide. Qu’est-ce qu’ils attendent ces partenaires techniques et financiers de Madagascar qui ne cessent de prôner une élection présidentielle inclusive, libre, crédible, démocratique et acceptée par tous ?

Décision de la HCC. Tout est actuellement focalisé sur l’article 8 de la décision n°18 de la HCC qui dispose : « Le Gouvernement de consensus mis en place arrête avec la CENI, l’organisation d’une élection anticipée durant la saison sèche au cours de cette année 2018, mais sous réserve des possibilités techniques, matérielles et financières réelles assurant des élections libres, honnêtes et transparentes ».  Au moment où l’on parle, les possibilités financières réelles des prochaines élections présidentielles inquiètent sérieusement  bon nombre d’observateurs.  « Il n’est plus possible de tenir cette élection à la date du 29 août. Par contre, il faut préciser que c’est toujours une élection anticipée lorsqu’il se tient avant le 24 novembre de cette année. », explique Thierry Rakotonarivo. Vendredi dernier, le président du MDE (Madagascar Développement Ethique) Serge Zafimahova estime que le troisième scénario de la CENI qui propose la tenue du 1er tour des prochaines présidentielles le 29 mai 2019 est « le plus crédible pour aboutir à des élections apaisées et acceptables pour éviter une crise postélectorale annoncée ». En tout cas, puisqu’il n’y aura pas un Conseil de gouvernement demain (26 juin), le calendrier électoral ne sera pas publié dans quelques jours.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Président Emmanuel Macron : Un message à l’occasion de la fête nationale malgache

Le président de la République française Emmanuel Macron a adressé un message au président Hery Rajonarimampianina, à l’occasion de la fête nationale Malgache. Dans son message, le Président de la République française a ainsi déclaré : «La France et Madagascar entretiennent une relation amicale, dense et chaleureuse… Cette relation de confiance mutuelle est essentielle pour affronter les défis communs auxquels nous sommes confrontés dans l’Océan indien, comme la sécurité maritime. La France, avec tous les partenaires de la Grande île, est attentive à la situation politique et sécuritaire à Madagascar, où résident plus de vingt mille de nos ressortissants. La nomination d’un Premier ministre de consensus, Christian Ntsay, et la formation d’un gouvernement pluraliste, le 11 juin dernier, constituent une étape majeure du processus d’apaisement des tensions politiques à Madagascar. Des élections libres, transparentes et inclusives, avant la fin de l’année, seront un signal fort de stabilité institutionnelle et démocratique, attendue par le peuple malgache et les partenaires de la Grande Ile ».

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Talatamaty : Lehilahy maty tsy tra-drano, nodonin’ny taxi-be

Nandriaka indray ny rà tetsy Talatamaty, tamin’iny sampanan-dalana mizotra mankany Ivato iny, ny faran’ny herinandro teo. Lehilahy iray, tokony ho 30 taona teo ho eo no voadonana taxi-be iray teny an-toerana. Vokany maty tsy tra-drano ity farany. Araka ny filazan’ireo nanatri-maso teny an-toerana dia nitsoaka avy hatrany ireo mpamily sy ny mpanampin’ny mpamilin’ity fiara fitateram-bahoaka ity. Tokony ho tamin’ny valo ora sy sasany te ho eo no nitranga ny loza, raha ny fanazavana azo avy tamin’ny zandary. Avy any Talatamaty ity fiara fitateram-bahoaka ity, ary handeha haka olona eo amina fiantsonana iray teny an-toerana. Raha malaza amin’ny fitohanana tokoa moa iny faritra iny, dia misokatra tanteraka izany rehefa alina ny andro ka nanararaotra izany ny mpamilin’ity fiara ity. Tamin’io fotoana io anefa no nisy olona niampita tampoka ny arabe. Ny zavatra toy izay foana anefa no matetika mahatonga loza. Eny fa na dia misy jiro aza ny fiara nentin’ity mpamily ity, ny jiron’ny fiara hafa, na ny jiron’ny andrin-jiro mitaratra eny aminy dia ampy hanakona tanteraka ny fahitàny izany olona miampita tampoka izany. Ary dia tsy tana intsony loza. Azo heverina fa mety ho izay no nitranga tamin’ity loza ity. Voadona mafy ilay lehilahy. Nipitika avy teo niakarapoka ary tsy nihetsika intsony, tao anaty rà mandriaka. Ny loha midona amin’ny zavatra mafy foana moa matetika no mitarika ny fahatesana, noho ny fitosahan’ny rà. Marihana fa mbola feno mpandeha tao anatin’ity fiara ity, saingy tsy nisy naninona izy ireo na dia teo aza ny fahataraina, hoy ny filazan’ny zandary. Nitsoaka toy  ny teo kosa ny mpamily sy ny mpanampy azy raha vao nahita fa tsy nihetsika intsony ilay voadona. Ny fanazavàna azo avy tamin’ny mpitandro filaminana hatrany no nahafantarana fa noho ny tahotry ny hatezeram-bahoaka sy ny tampoka nahazo azy ireo, dia namonjy avy hatrany tobin’ny zandary ireto farany, nampilaza azy ireo. Ireto farany moa izay tonga avy hatrany teny an-toerana nizaha ifotony zava-nisy sy nandamina ny fifamoivoizana. Nentina tany amin’ny tranom-paty ny razana nanaovana fitiliana. Notazonina avy hatrany natao fanadihadiana tany amin’ny biraon’ny zandary kosa ilay mpamily.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Incarcération d’un maire : La prison surveillée par la population

L’affaire portant sur l’incarcération d’un maire arrêté pour détention et vente de vanille verte, a connu un rebondissement à Befandriana-Avaratra. La prison de Mandritsara est surveillée par la population qui soupçonne la possibilité de la libération du suspect. Cette mesure aurait fait suite à l’annonce faite par les opposants du régime Hery Rajaonarimampianina qui a rassemblé la population dans la localité, pour expliquer le motif de l’emprisonnement de cet élu sous la couleur HVM. Une cargaison de vanille verte a été découverte dans la maison du suspect lors d’une perquisition inopinée faite par la gendarmerie, alors que la campagne de collecte de ce genre de produits tropicaux n’est pas encore ouverte. Le pire est d’entendre que, selon toujours les explications, cette vanille prohibée était des objets saisis aux barrages de contrôles de la commune. Pourtant, le maire l’a confisquée pour la revendre en catimini. Ayant vu ce méfait, des habitants l’ont dénoncé à la Gendarmerie. Ainsi, cette dernière a tout de suite ouvert l’enquête qui a débouché par l’arrestation de cet élu. Deux autres individus impliqués dans cette affaire ont été également arrêtés et placés sous mandat de dépôt avec lui. Le rassemblement populaire tenu par l’Opposition ce samedi-là, entre dans le cadre de la préparation de l’accueil de l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina et le sénateur Lilyson à Befandriana Avaratra. Selon les informations, la descente de ces deux leaders du groupement MAPAR dans ce district est prévue au 27 juin prochain.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Consécration des « Mpiandry » : Marc Ravalomanana avec les fidèles FJKM à Mahamasina

Marc Ravalomanana et son épouse avant-hier au Palais des Sports.

Après avoir été avec les adventistes à Soamanandrariny, l’ancien président Marc Ravalomanana a prié avec les fidèles FJKM avant-hier au Palais des Sports de Mahamasina. Accompagné par son épouse Lalao Ravalomanana, le président du comité de célébration du 50e anniversaire de l’église reformée y a assisté à la consécration de nombreux « Mpiandry » (Bergers). Dans son allocution, Marc Ravalomanana a encouragé les chrétiens FJKM qui ont rempli le Palais des Sports, à persévérer dans la foi et à se  consacrer pleinement à Dieu durant toute leur vie. A rappeler qu’il y a quelques semaines, Marc Ravalomanana était à Londres dans le cadre de la célébration du 200e anniversaire de l’arrivée des missionnaires du LMS à Madagascar.

Promesse. Après Mahamasina, Marc Ravalomanana s’est rendu hier à Miantsoarivo, dans l’Itasy. L’ancien président et les membres de sa famille ont assisté au culte dominical à l’église FJKM Miantsoarivo Fanantenana. Après le culte, le président national du TIM était allé à la rencontre de la population locale majoritairement composée des paysans. Rencontre durant laquelle, il  a promis d’envoyer sur place des engins pour permettre de réhabiliter les routes locales. « Vos routes sont en très mauvais état. Nous allons les réhabiliter la semaine prochaine. », a-t-il rassuré. A noter que le parti TIM a un ancrage particulièrement solide dans la région d’Itasy.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Fête de l’indépendance : Stéphanie sur tous les fronts

Stéphanie à la cérémonie de remise de trophée de l’artiste de l’année 2017 Midi Madagasikara.

Sacrée Artiste de l’année Midi Madagasikara, l’agenda de Stéphanie est, on ne peut plus, chargé. Ce soir, la belle sera au Glacier Analakely le temps de la soirée de l’indépendance.

Belle, sexy avec ses longs cheveux soyeux et bougeant merveilleusement bien, la chanteuse fait fantasmer plus d’un. Ce n’est pas pour rien que les lecteurs de Midi Madagasikara l’a élue artiste de l’année, car elle ne chôme pas. Très demandée dans le monde du « showbiz » actuel, tout semble sourire à  Stéphanie. D’Ampefy à Antsonjombe, en passant par Ampitatafika, Imerintsiatosika et Moramanga, elle est sur presque toutes les scènes de podiums de la fête de l’indépendance. Très sollicitée, la belle ne se fait pas prier pour rencontrer ses inconditionnels dans la capitale et les périphéries.

Glacier. Hier encore, Stéphanie a fait ses heures du côté d’Ampefy, pour le bonheur de ses fans. Après quelques chansons tant attendues, elle cède le micro aux autres artistes. Aujourd’hui, c’est le tour des gens d’Ampitatafika et Imerintsiatosika. Si elle favorise les podiums, elle n’oublie pas, et privilégie toujours les scènes intimistes.  En effet, Stéphanie est à l’affiche du Glacier Analakely ce soir. Si dans les grandes espaces, son répertoire est plus restreint, ce soir, elle aura l’occasion de sillonner ses albums tout en comptant sur les singles et ses tubes. Outre ses propres compositions, elle va également se faire plaisir en revisitant quelques-uns des titres de ses idoles. Autrement dit, Stéphanie se dévoilera sous toutes les coutures.  Avec ces dates, le show ne s’arrête pas car demain, Stéphanie et son équipe se retrouveront à Moramanga. Toutefois, elle garde le meilleur pour la fin, car elle sera parmi les artistes à chauffer l’ambiance au Coliséum Antsonjombe.

Progrès. Avec sa jolie frimousse et bien sûr son talent, elle a grimpé les marches petit à petit. Poussant toujours le bouchon plus loin, l’interprète de « Dontsika » semble être sur la bonne voie pour devenir une vraie diva. Progressant à sa manière, ces dernières années, son talent semble se confirmer et commence à prendre le devant  sur sa plastique de rêve, car il a été indéniable qu’au début de sa carrière, elle s’est surtout fait remarquée grâce à son plastique et ses déhanchées aux rythmes endiablés. Un atout qu’elle sait bien exploiter, mais avec nettement plus de maturité.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Rallye Visca Nankang : Victoire de Rivo-Ando Randrianarivony

Les frères Randrianarivony soulevant leur trophée.

De nouvelles têtes. Rivo et Ando Randrianarivony ont survolé le Rallye Visca Nankang, organisé par le club ASACM. Ils prennent les commandes des Championnats de Madagascar.

Première victoire. Les frères  Rivo et Ando Randrianarivony au  volant Subaru Impreza R4 a remporté la deuxième manche des Championnats de Madagascar des rallyes 2018, qui a pris fin, hier. Classés deuxième lors de la première journée, ils ont pris la tête du classement après l’abandon de l’équipage Fred-Andry Tahina à l’issue de la deuxième journée. Hier, le duo Rivo-Ando a réalisé un hold-up parfait lors des ES8, l’ES10 et l’ES12. Ils ont ainsi bouclé la course en 1h 43min 40,1sec. Les frères Randrianarivony ont couru derrière le titre depuis plusieurs années et cette fois-ci, ils l’ont enfin remporté. Une victoire qui place les pilotes de la FMMSAM en tête du classement des Championnats de Madagascar. Après cette victoire, le flambeau de la FMMSAM a été transmis par Teddy Rahamefy au vainqueur, une traduction au sein du club. Tahiana Andriamanantena et Tahiry Rakotondrazaka, en dépit des soucis terminent deuxièmes au classement, accusant 4min 46sec de retard du leader. L’équipage Teddy – Herman Ratsimbarisoa à bord de la Ford Ranger T2 complète le podium avec 5min 41sec de retard, du leader. « Après une première journée assez calme, on est bien rentré dans la  danse samedi et on a bien géré la course. Notre voiture était au top, ce qui a créé aussi la différence » a déclaré Ando Randrianarivony. Une vingtaine d’équipages ont franchi la ligne d’arrivée, hier, à Imerikasinina.

T.H

Résultats

1 Rivo-Ando Subaru Impreza R4 1h 43min 40,1sec.

2 Tahiana-Tahiry Subaru Impreza N4 +4min 46sec.

3 Teddy-Herman Ford Ranger T2 +5min 41sec.

4 Freddy-Jimmy Isuzu DMax T2 +7min 41,9sec.

5 Mathieu-Tsiresy Nissan NP300 T2 +7min 50,6sec.

6 Dani-Hendry Peugeot 207 M12 +8min 41sec.

7 Haja-Rivo SsangYong Actyon T2 +9in 04,4sec.

8 Sitraka-Rado Renault Clio M11 +15min 32,8sec.

9 Nirina-Anjabob Peugeot 206 M11 +16min 35,4sec.

10 Legah-Betojo Peugeot 205 M10 +19min 51,9secc

Midi Madagasikara0 partages

Espace Riantsoa an-XIII : Show devant avec Tence Mena !

Tence Mena va mettre le feu à l’espace Ri antsoa Andrefan’Ambohijanahary.

Un anniversaire à tambours battants avec Tence Mena ! 13 ans d’existence, ce n’est pas rien ! Pour célébrer comme il se doit l’évènement, l’espace Riantsoa Andrefan’Ambohijanahary a fait appel à la reine du bal « mipoapoaka » pour mettre de l’ambiance, et faire danser les gens jusqu’au bout de la nuit. Ce soir, ce sera donc Tence Mena qui sera aux commandes. L’occasion pour la chanteuse de dévoiler ses dernières créations et ses  nouvelles extravagances. Quand on se prénomme Tence Mena, on ne fait effectivement jamais rien comme tout le monde. On s’habille de la manière la plus excentrique et la plus singulière possible. Car Tence Mena, ce n’est pas seulement une voix. C’est aussi et surtout un personnage qui divertit et qui crée chaque fois le buzz avec ses habits de scène et ses chorégraphies inédits. Pour ceux qui ne l’ont jamais vue à l’œuvre, l’occasion se présente. Une soirée qui s’annonce pleine de surprises et de bons moments car avec la tornade rouge, la monotonie et l’ennui  n’ont pas leur place ! Le show débutera à partir de 22 heures. Une ambiance clubbing avec Chris Lazer DJ est également prévue au menu. Avis aux amateurs!Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

Professeur Narison Stephan : Contre les élections anticipées

Le professeur Narison Stephan, un physicien de renommée internationale.

Le professeur Narison Stephan a touché mot de la crise politique actuelle qui à son avis, ne semble pas encore résolue « malgré le nouveau gouvernement de consensus dont la nomination de la plupart des membres trop politisés, est très critiquée par un grand nombre d’observateurs dont les syndicats». Il s’étonne par ailleurs que, le représentant de la CENI ne voit qu’un petit problème technique (insuffisance du budget) qui empêche la tenue des élections, alors qu’il y a des problèmes fondamentaux qui ne sont pas résolus qu’ont soulevés les représentants des partis politiques présents à la réunion de la semaine dernière au Pavé. Ainsi, son association dénommée AGMM (Association gasy Miara-Mandroso) n’est pas favorable aux propositions de faire des élections anticipées ou même de les maintenir au mois d’octobre car, c’est pratiquement impossible si on veut avoir des élections transparentes et inclusives. Ce physicien de renommée internationale estime ainsi que « l’Etat doit plutôt régler des problèmes plus urgents que de se lancer précipitamment vers la tenue des élections ». Et d’ajouter que « l’AGMM souhaite aussi que le premier ministre revoie aussi la composition de son équipe qui a déçu beaucoup de gens ».

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Tennis – Dina Razafimahatratra : Level 3 d’entraîneur en poche

Il rentre à Madagascar avec son diplôme d’entraîneur Level 3 pour les joueurs professionnels de haut niveau  en tennis en poche.

Le directeur technique national de la Fédération malagasy de tennis rentre de Valence, après une formation qui s’y est tenue du 2 avril au 12 mai avec quatre autres sélectionnés par la Fédération internationale de tennis.

« Six semaines, ce n’était pas facile du tout. Il fallait laisser tout de côté pendant cette période, le travail professionnel et la famille. Il a fallu étudier à des heures tardives et se lever très tôt le matin durant tout le séjour. Mais là avec ce diplôme, je suis disposé à partager aux entraîneurs et techniciens malgaches ce que j’ai pu apprendre ainsi que les expériences que j’ai pu avoir en Espagne. J’ai pu rencontrer et voir à l’œuvre les coaches de Key Nishikori, de Simona Halep mais aussi de Rafael Nadal et de Carlos Moya ». Avoir ce level 3 lui permet d’exercer le métier d’entraîneur pour les joueurs de haut niveau dans le monde. « Je désire avant tout, m’occuper de l’avenir du tennis malgache et devenir un responsable du futur du centre fédéral que la Fédération malagasy de tennis prévoit de créer cette année. Ce projet me tient à cœur mais si jamais il ne se réalise pas, aller à l’étranger et retourner en Espagne reste aussi une option. Je remercie sincèrement la solidarité olympique, le comité olympique malgache et la Fédération malagasy de tennis  pour avoir effectué toute les démarches dans la réalisation de ce Level 3 à Valence en Espagne. Je remercie aussi l’ancien agent de développement de la Fédération internationale de tennis en Afrique australe Riaan Kruger d’avoir soutenu ma candidature ».

Faisant partie de la 15e promotion, Dina Razafimahatratra est le premier malgache qui a obtenu ce type de diplôme, le plus élevé dans le domaine du coaching au niveau de la Fédération internationale de tennis.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara0 partages

THB Ligue des champions : JET et Elgeco se neutralisent

La deuxième journée de la Ligue des Champions disputée hier, dans les différents sites de compétitions, a vu la confirmation des grandes équipes à l’image de Fosa Juniors, CNaPS Sports et Ajesaia.

Le duel tant attendu entre Elgeco Plus et JET Mada a quelque peu laissé sur sa faim, le public du stade Vélodrome d’Antsirabe.Les deux équipes se sont séparées sur un score nul et vierge au cours d’un match de rare intensité au grand dam des arbitres dans la plupart des cas dépassés par les événements.La première victime fut JET Mada privé de ses deux Barea notamment Tsito et Carlos, et qui ne se trouvaient même pas sur les bancs à cause de leur blessure.Ce qui a amené le coach de JET Mada,Careca, à revoir sa copie et défendre à tout prix.Une tactique payante car la charnière centrale composée de Riste et Tsalo tinrent bon. On notera la belle prestation de Hery au sein de JET du moins jusqu’ à ce qu’il se fasse descendre par Zola. C’est peut-être de bonne guerre mais le hic, c’est que l’arbitre s’est gardé de sortir le carton.En face par contre, Hery Be n’a fait rentrer Safidy que durant les dernières minutes alors qu’il a donné le tournis aux défenseurs adverses.Ce score de parité entre les deux favoris du site d’Antsirabe n’arrange pas les affaires du FC Vakinankaratra qui a été tenu en échec (0 à 0) par le FC AZ d’Ambositra, et dont les chances de finir dans les deux places qualificatives sont compromises. Et à l’heure du bilan, les Antsirabéens ne peuvent s’en prendre qu’à eux- mêmes. Et c’est bien dommage.

Résultats

Antsirabe

Fc  Rabaza 1 – 0 FC Olympique Menabe

Tsiroanomandidy

AJESAIA 3-0 RACING.

FCA 4-2 FC LEOPARD.

MTM 3-3 ASCOIMI

Toliara

Fils d’éléphant 2-1 Akon’ambatomena.

3FB 3-0 FC Manjaka.

Mahajanga

Maeva1 – 3 Tam.

Metal 0 – 2  Cnaps.

Fosa 3 –  1 Iharana.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

RN5 : Miakatra ny saran-dalana noho ny fahatapahan’ny tetezana

Na ao anatin’ny faritra Atsinanana aza no misy ny tetezan’Antaratasy Toamasina II, dia ny faritra Analanjirofo no tena miasa loha aminy noho ny voka-dratsy aterany tena miantraika amin’ny fiainan’ny mponina ao amin’ny faritra misy azy. Vokatr’ izany dia ny zoma teo nidina nijery akaiky ity tetezana ao Antaratasy ity ny lehiben’ny faritra Analanjirofo Ramaroson Jacques sy ireo teknisian’ny asa vaventy, hijerena ny fomba hanarenana azy aloha mba hahafahan’ireo fiara vaventy mandeha aminy, satria hatreto aloha dia ireo fiara latsaky ny iray taonina ihany no afaka mandeha amin’ity tetezana ity hisorohana ny loza. Ao anatin’izay anefa voatery manao famindrana entana sy mpandeha ny fiara lehibe rehetra mpanao fitaterana amin’ny lalam-pirenena faha-5 iny ao Antaratasy. Miteraka fiakaran’ny saran-dàlana anefa izany, satria lasa 12.000 ariary izao ny saran-dalan’ny mpandeha mihazo an’i Fenerivo atsinanana raha 10.000 ariary izany hatramin’izay, niakatra ho 7.000 ariary koa ny ao Mahavelona Foulpinte raha 5.000 ariary hatramin’izay. Nahitana fiakarany manodidina ny 500 ariary hatramin’ny 1.200 ariary ihany koa ny vidin’ny entana ao vavatenina, Fenerivo atsinanana, Mahambo ary hatrany Soanierana Ivongo vokatr’ izany, hany ka lasa 500 ariary ny voatabia sy tongolo ilay any an-toerana, ny vary dia tsy misy latsaky ny 1.800 ariary intsony raha efa tafidina 1.500 ariary izany teo aloha. Manampy trotraka izany ny solika izay ifampitadiavana ka 7.000 ariary ny iray litatra amin’ny gazoala raha 8.000 ariary ny lasantsy noho izy ireo taterina amin’ny “bidon” 20litatra ho an’ireo mpibizina. Mihitsoka eto Toamasina ihany koa ny fitaovana famokarana herinaratry ny Jirama Vavatenina, noho io olana io, nefa efa mitaraina amin’ny olana ara-herinaratra ny mponina. Na eo aza ity olana ity dia hahazo afomanga tahaka ny faritra rehetra, amin’izao fetim-pirenena izao ny ao Fenerivo atsinanana renivohitry ny faritra.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Toamasina : Very indray ny taribia 500m an’ny Jirama

Tsy mbola hita ireo andian’olona nahavita nangalatra ny tarobia na herinaratra mirefy 120m mampitohy ny tobim-pamokaran’ny Jirama ao Volobe Toamasina II sy Toamasina Betainaomby farany teo, izay efa noezahan’ny Jirama Toamasina naverina haingana niala amin’ny fidirana amin’ny delestazy, dia ny alakamisy 21 jona alina nifoha ny zoma 22 jona teo very indray ny tarobia mirefy manodidina ny 500m, saingy aty amin’ny faritra miditra ny Tanandava indray no nanaovan’ireo andian’olona ny halatra. Voatery niaina haizina nandritra ny ora iray indray ny tananan’i Toamasina manontolo vokatra izany, saingy nanao ezaka ny Jirama ny namerina izany sy tsy nampisy ny delestazy teto Toamasina nandritra izany. Ny alakamisy alina nifoha ny zoma io ihany dia efa raikitra ny fikarohana ireo andian-jiolahy mety nahavanona izao nataon’ny Jirama sy ny mpitandro ny filaminana, saingy tsy hita izy ireo noho ilay toerana kirihitra ala sy maizina na nisy olona iray nampiahiahy azy ireo voasambotra nandritra izany, izay mihatrika ny fakana am-bavany azy ankehitriny hamantarana ny tena marina. “Tena halatra tsotra, sa ankasomparana ny zava-misy?” Izay no fanontaniana amin’ny ekipan’ny talen’ny Jirama Toto Jean de Dieu ankehitriny; na tsy mbola voavaly aza ny fanontaniana alohan’ny fahatrarana ireo andian-jiolahy mpangalatra ny taribin’ny Jirama vitan’ny Viraty (Alluminium) ireo, satria raha ny zava-nisy dia nitovy tamin’ilay fomba nanaovana ny halatra teo aloha ihany ny nitranga tamin’ity halatra faharoa ity. Ny zoma teo ihany, dia niezaka namerina ny taribia very ny teknisian’ny Jirama. Manao antso vonjy amin’ireo mpitandro ny filaminana sy ny andrimasom-pokonolona Atoa Toto Jean de Dieu hanampy azy ireo amin’izao firongatry ny halatra taribia na herinaratra Viraty ireo, satria raha hitohy izao, dia tsy haharaka ny tarobia misy eo amin’izy ireo hanoloana ny very, ny fetim-pirenena raha teo ho avy izay hisian’ireo hetsika sy fety samy hafa natao ho an’ny Malagasy rehetra.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Football – Afrique du Sud : Dax signe pour 2 ans avec Kaizer Chief

Une bonne nouvelle. Andriamirado Arohasina dit Dax du Fosa Junior vient de rejoindre l’équipe de Kaizer Chief de l’Afrique du Sud. Le milieu de terrain offensif rempile pour un contrat de deux ans avec une option d’une année de plus. Avant ce transfert en Afrique du Sud, Dax a été sociétaire de Fosa Juniors et de Tana Formation.  Dax Andrianarimanana a été choisi comme le meilleur joueur de la dernière édition de la Cosafa Cup 2018 disputée en Afrique du Sud. Khama Billiat, Letlhogonolo Mirwa sont les deux autres nouvelles recrues du club sud-africain. « C’est avec un grand plaisir que nous accueillons ces joueurs dans la famille Kaizer Chiefs« , a annoncé Bobby Motaung, le manager du club.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Météo pour la fête nationale : Temps frisquet dans la capitale

Les prévisionnistes ont annoncé un temps plutôt frais durant la fête nationale. En effet, le temps prévu sur la majeure partie des régions, notamment les Hautes Terres Hentrales, est un temps hivernal : froid, couvert, et parfois avec une bonne dose d’humidité à travers des crachins. Alors que sur les parties Ouest, Nord-Ouest et Sud-Ouest, ce sera plutôt la chaleur qui prédominera. Habitués du froid glacial le soir de la retraite aux flambeaux, le 25 juin, les habitants de la capitale se préparent déjà à une soirée « Harendrina » bien emmitouflée, notamment pour les enfants, premiers admirateurs des traditionnels feux d’artifices à Anosy. Des enfants gantés, bonnets vissés, suer la tête et écharpe autour du cou, lampions et petits gadgets lumineux à la main, les tananariviens ont l’habitude d’en croiser le soir du 25 juin.  D’autant plus que cette année, à part le froid, il est possible que le vent s’invite aussi à la fête sur les mêmes régions centrales. Chacun sait déjà ce qui lui reste à faire pour passer une soirée festive le 25 juin et une fête nationale dans le même ton, le lendemain !

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Country music : Tahiana se dévoile aux mélomanes malgaches

Tahiana se dévoile aux mélomanes malgaches.

Méconnue ? Elle l’est du public malgache. Actuellement de passage dans la Grande Ile, Tahiana, Randrianarisaona Faratahiana veut se rapprocher du public malgache, des amoureux de « country » en particulier.

Elle a déjà reçu, à une époque, l’Award du meilleur espoir féminin de la FACM, a pu également déjà partager la scène avec les plus grands de la Country comme Jo Dee Messina, Paula Nelson (fille de Willie Nelson)… mais est cependant une illustre inconnue à Madagascar. Née sous le ciel malgache, Tahiana a passé une grande partie de son enfance au Kenya et en Tanzanie. Elle met ensuite le cap en France pour ses études et y passe une bonne partie de sa vie.  Elle y fait ses premiers studios et y enregistre ses deux albums : « Count on me » et « Don’t complain ». Si la jeune femme est méconnue des mélomanes malgaches, elle a déjà parcouru l’Europe et le Canada dans les Festivals Country. Aujourd’hui, la chanteuse concocte son troisième album. « Avant d’entamer mon 3e album, j’ai décidé de faire une grande pause afin de profiter du beau cadeau qui m’a été offert à ma naissance : la vie. J’ai fait mon grand retour en Afrique en 2009 où j’ai laissé la musique de côté afin de découvrir de nouveaux métiers. Je n’ai pourtant pas cessé d’écrire car je savais que j’y reviendrai, tôt ou tard, sous une autre forme. Suite à de nombreux voyages et de nombreux retours à Madagascar, il ne m’était plus possible de me convaincre que la misère disparaitrait et qu’un jour une grande partie de la population irait mieux… au fil des années, la situation reste la même d’où mon initiative de mettre en lien la musique et le projet de rendre la dignité à l’être humain : manger sans devoir fouiller les poubelles ».

Association Fahamendrehana. Face à la misère sans fin, nous avons fondé une Association, Fahamendrehana (dignité en Malgache), ayant pour objet d’organiser des événements afin de récolter des fonds pour rendre la dignité à une grande partie de la population Malgache. Le but serait de traiter les différents sujets par priorité et celui qui nous semble le plus urgent à ce jour, serait celui de rendre le statut de l’être humain. ​Notre premier projet (Madagascar project) est d’installer des bornes à travers Madagascar afin que la population puisse venir y déposer des nourritures propres à la consommation, ainsi que des habits, chaussures, duvets et des produits d’hygiène corporels pour les plus démunis. Nous sommes en pourparlers pour la préparation de trois évènements, au Gabon, en Belgique et en Italie, avant le mois de novembre 2018. Nous invitons tous ceux qui souhaitent se joindre à nous à nous contacter au fahamendrehana@gmail.com. Un single et un clip « The big red land », destinés à ce premier projet, pourront très prochainement être entendus et vus dans les médias.Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

Andry Rajoelina à Port Bergé : Candidature réclamée par la population

Soutien inconditionnel de la population du Nord à Andry Rajoelina.

Après la démonstration de force du week-end dernier à Mahajanga, l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina poursuit sa descente sur terrain dans la Région Sofia.

Hier, il s’est rendu à Mampikony dans le cadre de la présentation de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM). Une occasion pour l’ex-président de concerter la population locale à propos des réalités socioéconomiques à Mampikony. L’objectif étant d’élaborer un projet adéquat aux besoins locaux, et de résoudre les problèmes vécus au quotidien par la population. L’insécurité, le chômage qui touche la majorité des jeunes, le manque, voire l’inexistence d’infrastructure sportive pour les jeunes, les problèmes fonciers avec l’accaparement des terrains par les étrangers et la corruption. Ce sont entre autres, les principaux « maux sociaux » qui frappent la population locale. « Nous disposons des solutions à ces problèmes et l’IEM a été créée pour apporter le développement non seulement à Mampikony mais aussi dans tout Madagascar », a déclaré le numéro Un du Camp Orange. Comme solution à l’insécurité grandissante qui frappe ce District réputé comme étant le premier producteur d’oignons, de « lojy » et de riz, Andry Rajoelina envisage le recrutement des jeunes sans emplois qui souhaitent intégrer le corps de la Police et de la Gendarmerie nationale. Il a notamment évoqué hier la création d’un régiment qui sera équipée d’infrastructures et de matériels aux normes, tels que des hélicoptères pour lutter contre les dahalo. Mampikony étant un District à majorité d’agriculteurs, l’ancien président de la Transition a annoncé l’octroi de tracteurs aux paysans pour augmenter les récoltes et la promotion des titres fonciers verts pour les jeunes familles. Pour le court terme, il s’est engagé à envoyer dix machines à coudre pour les associations féminines locales. L’ancien homme fort du pays souhaite en effet, apporter une véritable innovation dans tous les domaines de la vie socioéconomique. « Aidez-moi pour que je puisse à mon tour vous aider », a-t-il réitéré. Une allusion aux échéances électorales en vue. Ce déplacement à Mampikony a été marqué par une visite du centre hospitalier local. L’ex-Chef de l’Etat a annoncé la construction prochaine d’un hôpital « manara-penitra » à la place de l’actuel bâtiment en ruine qui est souvent privé d’eau potable.

Succès populaire. Dans l’Après-midi, Andry Rajoelina a réalisé un nouveau succès populaire à Port Bergé. La grande « Place Podium » de Tsararivotra était complètement envahie par la vague orange. Apparemment, les quatre années de silence politique n’a pas effacé la confiance et le soutien de la population du Nord envers le numéro Un de la Révolution orange. D’ailleurs, durant le meeting d’hier, toute la population de Port Bergé, animé par le maire Adolphe élu sous les couleurs du MAPAR mais que le HVM a remplacé par un PDS, a réclamé la candidature d’Andry Rajoelina pour la prochaine course à la Magistrature suprême. Le « premier tour dia vita » a retenti. Le porte-fanion du MAPAR a même improvisé un selfie avec la foule venue sur la « Place Podium ». Une manière de faire entendre que le tout Port Bergé est derrière lui. Faut-il rappeler que ce district occupe le pôle position en nombre de partisans du MAPAR. Il s’est aussi engagé à apporter des solutions à l’insécurité et aux problèmes de l’accès à l’énergie. Les jeunes de Port Bergé auront également droit à un stade « manaram-penitra ». Après Mahajanga, Andry Rajoelina s’est de nouveau adressé au gouvernement afin de sortir la date de la tenue de l’élection présidentielle. Vers la fin d’après-midi, l’ancien homme fort du pays est arrivé à Antsohihy, où une foule immense dirigée notamment par le Sénateur Lylison René de Rolland l’a accueilli à l’aéroport. Ce jour, un meeting aura lieu dans cette localité.

Davis R.

Midi Madagasikara0 partages

Hery Rajaonarimampianina : Un appel à la retenue

Le Président Hery Rajaonarimampianina a lancé un appel à la retenue, hier, à Ambatolampy.

Le Président de la République Hery a procédé avant-hier, à l’inauguration de la centrale solaire photovoltaïque d’Ambohipihaonana, dans le district d’Ambatolampy. Avec une puissance de 20 MW, c’est la plus grande de l’Océan Indien, et l’une des plus importantes en Afrique Subsaharienne (lire article par ailleurs). Ce fut également une occasion pour lui de parler politique.

En marge de cette cérémonie, le chef de l’Etat a réitéré que le développement économique et social est la voie appropriée pour sortir de la pauvreté, et pour résoudre les problèmes qui ont toujours miné la vie de la nation. Il a lancé un appel à tout un chacun « pour mettre fin à l’appel à la haine et à la propagation de mensonges, pour renforcer l’apaisement, dans l’intérêt du peuple ». Le réel défi, a-t-il souligné, « est le bien-être de la population, et le respect de son choix qui ne peut se faire que par la voie des urnes, par des élections démocratiques, et transparentes ».

Nouvelle impulsion. A l’endroit des enseignants, il a lancé un appel à la retenue, à la sagesse, afin de ne pas hypothéquer l’avenir des enfants par une année blanche. « Relever un pays après plus de cinquante ans de pauvreté ne se fera pas en quelques mois. Nous avons surtout besoin de changer notre façon de penser et notre mentalité afin d’arriver à une émergence économique et sociale. Le pays a besoin d’une nouvelle impulsion provenant de tout un chacun, afin de se sortir de la pauvreté », a-t-il conclu. Après la cérémonie de remise officielle de la nouvelle centrale solaire photovoltaïque, le président Hery Rajaonarimampianina a tenu une réunion avec les parlementaires, les maires, ainsi qu’avec les membres du gouvernement présents. Il leur a notamment rappelé que, l’objectif est de sortir le pays de la pauvreté ainsi que le bien-être de la population.

Ensemble. Lors de cette inauguration, le chef de l’Etat a également déclaré que  « nous avons déjà accompli plusieurs actions d’envergure, la preuve en est cette infrastructure, mais il reste encore beaucoup à faire pour le pays. Nous devons travailler tous ensemble pour l’émergence du pays». Décidément, à chaque occasion, le président de la République ne cesse de lancer un appel à tout un chacun de se donner la main pour le redressement du pays. Mais sera-t-il entendu ? L’on se demande en outre, si les différentes inaugurations ne sont pas déjà une campagne avant la lettre, du moins cela lui ressemble.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Baomba tetsy amin’ny Smart : Telo nalefa eny Tsiafahy, iray eny Antanimora

Ny zoma teo no natolotra teny amin’ny fampanoavana Anosy ireo olona telo amin’ny efatra izay voarohirohy tamin’ny fametrahana baomba tao amin’ny Galerie Smart Tanjombato, ny 7 jiona lasa teo. Lehilahy ny roa izay samy naiditra am-ponja vonjimaika eny Tsiafahy ary ny vehivavy iray kosa nalefa eny Antanimora. Ny lehilahy voalohany dia tompon’ny finday izay nampiasaina tamin’ny andro nametrahana ny baomba tao an-toerana. Marihina ihany, fa baomba sandoka no hita rehefa tena nojeren’ny manam-pahaizana ifotony. « Fandrasàna karaoty sy famantaranandro fametraka amin’ny rindrina no hita tao anatin’ny baoritra mainty izay nolazain’izy ireo fa baomba » raha ny fanazavan’ny zandary. Ny lehilahy faharoa indray dia tompon’ny laharan-telefaonina izay nolazaina fa handefasana ny vola avy amin’ny Mvola. Ilay vehivavy kosa indray dia nilaza fa nindrana ilay finday nampiasaina amin’ilay lehilahy voalohany ary rehefa natao ny fijirihana rehetra dia isan’ny noraisina ho mpiray petsapetsa. Tsy ireo ihany no voarohirohy tamin’ity raharaha ity satria mbola misy iray izay voasambotra ary naiditra hopitaly rehefa nilaza ho narary nandritry ny fanadihadiana. Io indray dia hita tamin’ny « caméra de surveillance », raha araka ny fanazavan’ny zandary hatrany, fa izy no nametraka ny baoritra nisy ilay « baomba » tao Tanjombato. Nilaza ny narary anefa izy nandritry ny fanadihadiana ary nitory ny zandary ho nidaroka. Amin’ny zandary dia fomba iray entina hialàna amin’ny famonjàna ny zava-misy. Nilaza ny havan’ny marary fa nosambosamborina fahatany fotsiny ilay rangahy satria mitovy tamin’ny hita tamin’ny « caméra de surveillance. Ny zandary indray anefa etsy andanin’izany dia nanamafy fa rehefa nosavainy ny tranon’io olona io dia hita tao ny dikan’ny izay nanaporofo ny nametrahany entana tao amin’ny Galerie Smart. Fantatra fa zaodahin’ny lehilahy izay isan’ny nalefa eny Tsiafahy io marary eny amin’ny hopitaly io ary mbola miandry ny fivoahany eny ny zandary vao afaka manohy ny fanadihadiana azy.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Université ACEEM : Lampions et friandises pour les élèves de l’EPP Manakambahiny

Les élèves de l’EPP Manakambahiny seront de la fête, ce soir !

Ambiance festive, vendredi dernier 22 juin, dans la cour de l’école primaire publique (EPP) Manakambahiny. Les élèves de cet établissement ont reçu des étudiants de l’Université ACEEM, réunis au sein de l’association « ACEEM Heart », des lampions et des friandises à l’occasion de la fête nationale. L’EPP Manakambahiny et l’Université ACEEM étant quasiment des « voisines » puisque, situées non loin l’une de l’autre, il est normal que les étudiants pensent à leurs petits voisins d’à côté, en les choisissant pour être les bénéficiaires de cette action sociale. ACEEM Heart est en effet, une association caritative de l’Université ACEEM Manakambahiny, et entreprend des actions de soutien et d’appui aux plus vulnérables. Leur objectif étant d’« aller vers l’autre pour être le plus utile au niveau de la communauté ». Vendredi dernier, l’association a fait le bonheur des 610 élèves de l’EPP Manakambahiny. En témoignent les sourires de ces enfants qui iront ce soir, à leur soirée « Harendrina » munis de lampions colorés, bien de chez nous !

Hanitra R.