Les actualités Malgaches du Vendredi 25 Mai 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara29 partages

IEM : Un haut responsable américain aux côtés d’Andry Rajoelina

Vincent Spera a assisté à l’ouverture de l’IEM au Carlton.

Que signifie cette présence ? C’est la question que se posent les observateurs en assistant hier à la présence lors de la cérémonie d’ouverture du Forum international Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM) au Carlton Anosy, de hauts responsables américains. En effet, mis à part le Chargé d’Affaires américain, Stuart Wilson, l’on a également eu la présence remarquable et très remarquée du directeur par intérim du Bureau des affaires est-africaines, Vincent D. Spera qui était assis aux côtés de l’ancien président de la Transition, Andry Rajoelina lors de cet évènement. Ce haut représentant du Département d’Etat américain est actuellement en mission à Madagascar. Sur le plan diplomatique, ce genre de présence a toujours une signification.

Davis R

News Mada7 partages

Nidoboka eny Antanimora… : tratra ireo telo vavy mpanondrana tovovavy any Sina

 Nidoboka eny amin’ny fonjan’Antanimora, omaly hariva ireo telo vavy mpanondrana tovovavy hampanambadiana sinoa antitra any Sina. Tratra niaraka tamin’izy ireo koa ireo tovovavy avy any Sambava efa teo am-piomanomanana ny halefa any Sina…

 Voasambotry ny polisy avy ao amin’ny “Service central des enquêtes spécialisées et de la lute contre les frauds documentaires” (SCESLFD), ny talata 22 mey 2018 tamin’ny mitataovovonana noho ny resaka fandefasana tovovavy malagasy hanambady any Sina, ny vehivavy miisa telo. Nandritra ny fisafoana nataon’ny polisy teo amin’ny manodidina ny minisiteran’ny Filaminam-bahoaka Anosy no nahatrarana  ny vehivavy iray, 34 taona. Nampiahiahy ny polisy ny fihetsiny tamin’io fotoana io ka niroso tamin’ny fisavana izy ireo. Fitombokase miisa telo (officier de l’etat civil Sambava, commune urbaine Sambava ary Vu pour la legalisation de signature) no tratra tany aminy. Nataon’ny polisy fanadihadiana izy ka nilaza tamin’izany ireo olona mpiara-miasa aminy izy. Nametraka vela-pandrika avy hatrany ny polisy ka tratra afakomaly teo Anosy koa ireo vehivavy roa namany, niaraka amin’ireo tovovavy miisa telo saika halefa any Sina. Nandritra ny fanadihadiana, niaiky izy ireo fa mpandefa tovovavy mankany Sina. Nilaza izy ireo fa avy any Sambava ireto tovovavy saika halefa any Sina ireto ary hakan’izy telo vavy vola 1 tapitrisa Ar isan’olona ho fanamboarana ny taratasy rehetra. Efa ho roa herinandro ireto tovavavy ireto no tonga eto an-dRenivohitra fa nasain’izy ireo manofa trano eny Ampitatafika mialoha ny hanondranana azy any Sina. Fantatra tamin’ny fanadihadiana fa anaovan’izy ireo taratasy hosoka ireo fitomboka tratra tany amin’ireto mpanondrana olona ireto toy ny fanomezan-dalana avy amin’ny ray aman-drenin’ireto tovovavy latsaky ny 21 taona.

Samy manana ny anjara asany ireo mpanondrana ka ny vehivavy iray mandray vola sy mifampiresaka amin’ireo olona mandray ireo tovovavy any Sina, ny iray hafa kosa manamboatra ireo pasipaoro sy visa. Aiza ny fanjakana amin’ity raharaha fanondranana olona ity?

Jean Claude

Midi Madagasikara5 partages

Banky iray teto Toamasina : Novakian’ny mpiambina ny « Gab », lasa ny vola be tao anatiny

Tena fahasahina goavana ny an’ity mpiambina banky iray amin’ny « Boulevard Joffre » eto Toamasina vao nifindra trano tsy ela ny alatsinain’ny pantekosta teo, fa vitany samy irery, na teo aza ireo namany mpiara-miasa taminy niaraka niambina taminy tamin’io fotoana io. Raha ny fanazavana nomen’ny kaomisera misahana ny fanadihadiana araka heloka be vava sy ny zaza tsy ampy taona eto Toamasina izay nisahana ny raharaha dia efa ela no nikotrehan’ity mpiambina 29 taona ity izao fangalarana vola teo anivon’ity banky ity izao, fotoana iray tena nety taminy ny fahanginana nisy nandritra ny alatsinain’ny pantekosta teo ka nohararaotiny. Varavarankely tao aorian’ilay banky izay miafina ao anatin’ity garazy iray ambanin’ny tany no novakiany tamin’ny “barre à pince” izay efa nomaniny. Hain’ity mpiambina ity tsara ny fisian’ireo “cameras” ao amin’ity banky ity ka hainy tsara ihany koa ny nanafina ny endriny rehetra, ka ireo “coffres” tao anatin’ny efitrano fiasan’ireo mpiasa aloha no noezahany novakiana saingy tsy afany, teo no notsirian’ny hevitra hamaky ilay famoaham-bola manokana elektronika, “GAB”, izay tao anatin’ny efitra ihany ny fidirana ao aminy. Maro ny vola nampidirin’ny banky tao anatin’ity fizaram-bola elektronika ity noho ny faran’ny herinandro somary lavalava, ka tsy fantatra mazava ny vola tena lasan’ity mpiambina nivadika ho mpamaky banky sy mpangala-bola ity. Ny angom-baovao no nahalalana fa manodidina ny 60.000.000 ariary ny vola nanjavona nandritra izany. Taorian’ny fitarainan’ny mpiandraikitra ny banky teo anivon’ny polisy misahana ny heloka be vava dia niatomboka ny fanadihadiana ka ireo mpiambina no nanombohana izany. Teo anefa no nambakain’ny peratra tamin’ny tanana, izay tsy voaafina nandritra ny famakiana ity banky, ingahy mpiambina amin’ny sehatra tsy miankina karamain’ny ity banky ity. Raha nosavaina ny tranony dia tratra tao aminy ireo nanafenany ny tarehiny, ny fitaovana namakiany ny banky, ary ny vola ambiny izay mitentina 40.000.000 ariary, ka teo ireo vola nafeniny tao anaty sakosy nisy lamba, teo kosa ireo naleviny niaraka tamina gony tao an-tokotaniny ao Tanambao Verrerie. Tsy afa-nandà ny heloka vitany Ingahy, nefa anjaran’ny fitsarana ny misahana ny fanamelohana na tsia azy, hoy ny teo anivon’ny polisy misahana ny heloka be vava.

Malala Didier

News Mada4 partages

Lémur vari : en danger critique d’extinction

Madagascar compte une centaine d’espèces de lémuriens, mais la plupart sont aujourd’hui en déclin. Parmi les plus menacées, Varecia variegata, le vari noir et blanc, ou encore lémur vari, a perdu environ 80 % de sa population en 20 ans.

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) classe l’espèce dans la catégorie «en danger critique d’extinction». Il s’agit du deuxième lémurien le plus grand après l’Indri-indri (Babakoto) qui peut mesurer jusqu’à un mètre. Le primate vit essentiellement dans la canopée, la partie haute et parfois fraîche, des forêts humides de basse et moyenne altitude.

Outre la déforestation massive, la chasse menace aussi le lémur vari qui, comme l’indri, est chassé pour sa viande. En outre, le braconnage fournit également le marché des animaux domestiques. D’après une étude de Temple University sur Madagascar, environ 28.000 varis noirs et blancs sont aujourd’hui domestiqués et vivent en captivité comme animaux de compagnie.

Arh.

Midi Madagasikara4 partages

73 députés pour le changement : Plaintes contre le PM et le fils du président

Les députés pour le changement hier au Parquet d’Anosy.

Des plaintes contre le Premier ministre et le fils du président de la République ont été déposées hier au Parquet d’Anosy.

Les députés de l’opposition ne lâchent pas prise. Hier, ils se sont rendus au Parquet du tribunal de première Instance d’Antananarivo à Anosy pour déposer des plaintes contre le Premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier et le fils du président de la République, Mathieu Rakotoarimanana. Les députés Hanitra Razafimanantsoa, Félix Randriamandimbisoa, Tody Arnaud et Lanto Rakotomanga ont représenté ces élus de l’opposition. D’après ces derniers, ces plaintes visent des actes de corruptions liés à l’affaire Claudine Razaimamonjy et des infractions relatives à des exploitations minières. Avant ces plaintes au Parquet, d’autres ont été déjà déposées au Bianco (Bureau indépendant Anti-Corruption). Visiblement, les 73 députés pour le changement essaient toujours d’accuser les dirigeants actuels qui commencent pourtant à organiser leurs contre-offensives. Hier, le Premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier a fait le déplacement à Toliara, où il a présidé l’ouverture du symposium régional sur la Décentralisation. Dans la Cité du Soleil, le locataire de Mahazoarivo, accompagné par certains parlementaires pro-régime et des membres de son gouvernement, a également inauguré la nouvelle « Tranom-pokonolona » de Betsinjaka.

Haute Cour de Justice. Le Premier ministre a profité de son déplacement à Toliara pour réitérer son appel à l’apaisement et à la retenue. « Nous devons éviter les provocations. Personne ne peut prétendre détenir la vérité. », a-t-il déclaré. Avant de rajouter : « Sans apaisement, nous ne pourrons jamais organiser des élections dans le respect de la Constitution. » Par ailleurs, le Premier ministre a touché mot à la Haute Cour de Justice dont les 11 membres sont finalement au grand complet, quatre ans après l’accession au pouvoir de Hery Rajaonarimampianina. « Le régime en place essaie toujours de mettre en place les organes prévus par la Constitution. Désormais, avec la mise en place de la Haute Cour de justice, nous devons éviter les débats stériles qui n’apportent rien au développement du pays. Quoi qu’il en soit, j’ose dire que le régime actuel est le seul régime qui a eu le courage de mettre en place la Haute Cour de Justice.», a-t-il souligné. En tout cas, on attend le décret présidentiel officialisant la constitution de la Haute Cour de Justice. Les membres de cet organe qui a compétence à juger le président de la République et les autres chefs d’Institution, vont par la suite prêter serment.

R. Eugène
Madagate2 partages

Hery Rajaonarimampianina. Une gifle cinglante de la part de la HCC mais en arrière toutes pour le pays!

A travers la Décision n°18-HCC/D3 de ce 25 mai 2018 Relative à une requête en déchéance du Président de la République Hery RAJAONARIMAMPIANINA, la Haute cour constitutionnelle (HCC) de Madagascar a frappé celui-ci d’une gifle cinglante si l’on se réfère à sa réponse au journaliste, François de Labarre de Paris Match, à qui il a déclaré que la requête de déchéance à son encontre, était « irrecevable ».Cependant, cette HCC présidée par Jean Eric Rakotoarisoa, plus retors que jamais, a trouvé les artifices pour que le pays tout entier retourne en 2014, juste après la prestation de serment de ce président décidément pas comme les autres. Je vous épargne la lecture des « considérant » sidérants (ICI), voici les 13 articles de la décision et, déjà les jours du gouvernement de combat de Mahafaly Oliver, sont très comptés mais le pire reste à venir...:

La Haute Cour Constitutionnelle,

Vu la Constitution ; etc.

D E C I D E :

Article premier.- La demande des 53 députés et celle de sieur RAJAONARIVELO Fanantenana et consorts, sont jointes et déclarées recevables.

Article 2.- La non mise en place de la Haute Cour de Justice (HCJ) est constatée.

Article 3.- Dans les cinq (05) jours suivant la présente Décision, le Président de la République prend le décret de constatation de la désignation des représentants de l’Assemblée Nationale, du Sénat et du Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et de l’Etat de Droit, à l’exception des membres de droit prévus par les articles 136.1°, 2° et 3°de la Constitution et le transmet immédiatement au Premier Président de la Cour Suprême. Dans les délais les plus brefs, la Cour Suprême, responsable de la mise en place effective de cette juridiction d’exception, organise la cérémonie de prestation de serment de la Haute Cour de Justice.

Article 4.- Le Président de la République met fin aux fonctions du Gouvernement et procède à la nomination d’un Premier Ministre de consensus, dans un délai de 7 jours pour compter de la publication de la présente Décision, sur une liste d’au moins trois noms, conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution  et aux termes de l’Avis n°01-HCC/AV du 17 février 2014 portant interprétation des dispositions de l’article 54 de la Constitution et sur la base de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 du 06 février 2014 portant proclamation officielle des résultats définitifs des élections législatives de la 4ème République.

Article 5.-Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, exerce ses attributions prévues par la Loi fondamentale et reste en fonction jusqu’à l’investiture du nouveau Président de la République et ne peut être révoqué que par faute grave ou défaillance manifeste constatée par la Cour de céans.

Article 6.-Le Président de la République nomme les Ministres sur proposition du Premier Ministre, dans un délai de sept (07) jours pour compter de la nomination du Premier Ministre, conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution  et aux termes de l’Avis n°01-HCC/AV du 17 février 2014 portant interprétation des dispositions de l’article 54 de la Constitution et sur la base de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 du 06 février 2014 portant proclamation officielle des résultats définitifs des élections législatives de la 4ème République.

Article 7.-Le Président de la République nomme les Ministres de souveraineté sur la base d’une clé de répartition convenue avec les forces politiques, proportionnellement aux dispositions de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 sus visé.

Article 8.– Le Gouvernement de consensus mis en place arrête avec la CENI, l’organisation d’une élection anticipée durant la saison sèche au cours de cette année 2018 mais sous réserve des possibilités techniques, matérielles et financières réelles assurant des élections libres, honnêtes et transparentes.

Article 9.– En application des dispositions de l’article 39 de la Constitution et de l’article 60 de la loi n°2018-008 relative au régime général des élections et des référendums, le Gouvernement de consensus assure la neutralité de l’Administration tout le long du processus électoral.

Article 10.– Le Président de la République en exercice qui se porte candidat à l’élection présidentielle de 2018 démissionne de son poste 60 jours avant la date du 1er tour du scrutin.Article 11.- Les institutions de la République et les organes constitutionnels  exercent pleinement leurs fonctions conformément à la Constitution ; le Président de la République ne peut pas faire application de l’article 60 alinéa premier de la Constitution jusqu’à la mise en place de la nouvelle Assemblée Nationale.

Article 12.- L’exécutif et le législatif respectent les principes de la séparation et de la collaboration des pouvoirs, fondements du régime semi-présidentiel de la Quatrième République.

Article 13.-En cas de litige dans l’exécution des dispositions de la présente Décision, la Cour de céans statue en dernier ressort.

Article 14.– Sauf Accord politique dans un délai de dix (10) jours, les dispositions de la présente Décision sont applicables dans leur intégralité.

Article 13.- La présente Décision sera notifiée au Président de la République, au Président du Sénat, au Président de l’Assemblée Nationale, au Premier Ministre, Chef du Gouvernement et publiée au journal officiel de la République.

Ainsi délibéré en audience privée tenue à Antananarivo, le vendredi vingt-cinq mai de l’an deux mil dix-huit à neuf heures, la Haute Cour Constitutionnelle étant composée de :

Monsieur RAKOTOARISOA Jean-Eric, Président

Madame ANDRIANARISOA RAVELOARISOA Fara Alice, Haut Conseillère-Doyenne

Monsieur TSABOTO Jacques Adolphe, Haut Conseiller

Monsieur TIANDRAZANA Jaobe Hilton, Haut Conseiller

Madame RAMIANDRASOA Véronique Jocelyne Danielle, Haute Conseillère

Monsieur DAMA Andrianarisedo Retaf Arsène, Haut Conseiller

Madame RANDRIAMORASATA Maminirina Sahondra, Haute Conseillère

Monsieur ZAFIMIHARY Marcellin, Haut Conseiller

Madame RABETOKOTANY Tahina, Haute Conseillère.

Recueillis par Jeannot Ramambazafy – Antananarivo, le 25 mai 2018

Midi Madagasikara2 partages

Anosy : Trois femmes arrêtées pour trafic de personnes vers la Chine

Alors que l’envoi des femmes dans des pays où le respect des Droits de l’homme reste incertain, est interdit par le Gouvernement malgache, cette pratique persiste toujours. Hier, trois femmes ont été placées sous mandat de dépôt à Antanimora pour  tentative d’exportation de personnes vers la Chine.

Les suspectes étaient appréhendées par le service central des enquêtes spécialisées et de la lutte contre les fraudes documentaires de la police nationale (SCESLFD) à Anosy, alors qu’elles étaient en train de préparer du passeport pour  trois jeunes femmes. Leur arrestation a commencé mardi 22 mai quand des éléments de patrouille du SCESLFD ont repéré l’une d’elles appelée Maya, âgée de 34 ans, roder dans les environs du bureau du service de passeports à Anosy. Méfiants, les policiers l’ont  tout de suite interpelée et l’ont fouillée où ils ont découvert trois cachets (un cachet de l’officier de l’état-civil, un cachet de la commune urbaine de Sambava, un cachet avec l’inscription VU pour la légalisation de signature). Durant son interrogatoire, elle a dénoncé ses deux complices. Le lendemain, ces dernières ont été arrêtées à Anosy. Appelées Ravaka et Hanitra et âgées respectivement de 36 et 33 ans, elles étaient surprises avec trois jeunes femmes qu’elles comptaient envoyer en Chine. Prises au dépourvu, elles ont reconnu leur acte en avouant que ce n’est pas la première fois qu’elles se sont adonnées à cette affaire dans laquelle, elles ont réclamé 1 000 000 ariary à chaque candidate pour la préparation des papiers nécessaires pour s’envoler en Chine. L’enquête a révélé que, les trois jeunes femmes à exporter viennent de Sambava et elles étaient dans la capitale depuis deux semaines. Pour y rester, elles étaient obligées de louer une maison à Ampitatafika jusqu’à leur départ.

Faux et usage de faux. Outre le trafic d’êtres humains, ces trois femmes sont également poursuivies pour faux et usage de faux. Durant l’enquête, elles ont avoué que les faux  cachets saisis sur elles sont utilisés pour la confection de faux documents comme de l’autorisation parentale parce que leurs victimes sont toutes des moins de 21 ans. L’enquête a révélé également que, ces jeunes femmes à exporter  seraient destinées à marier avec des Chinois. Pour ce faire,  Hanitra serait déjà en contact avec les acquéreurs.

T.M.

Midi Madagasikara2 partages

Tentative du régime de reconquérir l’opinion

La pression des députés du changement ne se relâche pas. En témoigne le dépôt de plainte contre le Premier ministre auprès du procureur de la République hier. Cette action  survient alors qu’on prête au chef de l’Etat, l’intention de mettre enfin en place la Haute Cour de Justice. Cette information véhiculée par certains organes de presse n’est pas anodine et se situe dans le cadre de la volonté du pouvoir de calmer le jeu politique.

Tentative du régime de reconquérir l’opinion

La mise en place de la Haute Cour de Justice a été réclamée à corps et à cris par les forces vives de la nation depuis bien longtemps. Ce n’est que maintenant que le pouvoir se décide à le faire. On peut se demander la raison de cette réaction tardive qui a suscité de nombreux commentaires ironiques. Certains observateurs se demandent si cela va suffire pour contrebalancer les actions entreprises par l’opposition. Le régime  est en train d’essayer de regagner le terrain perdu depuis le début  des manifestations de la Place du 13 Mai. Les députés favorables au régime multiplient les interventions médiatiques pour contester la façon d’agir de l’opposition. Le point d’orgue de cette contre-offensive sera le grand rassemblement qui aura lieu demain au Coliseum d’Antsonjombe. Tout cela est de bonne guerre, et on peut s’étonner du retard pris par les partisans du régime. On peut comprendre qu’ils ont été dépassés par les événements et, ne pouvant plus réprimer le mouvement populaire, ils  sont tombés dans une sorte de léthargie. Aujourd’hui, ils ont décidé de faire une campagne de communication dans les règles de l’art. Ils avancent leurs arguments pour essayer de déstabiliser leurs adversaires. Ils sont partis de très loin et  on ne sait pas s’ils  réussiront à convaincre l’opinion.

Patrice RABE

News Mada1 partages

Atrikasan’ny IEM – Filoha Rajoelina : « mila olona niomana sy tia tanindrazana ny firenena… »

 Lahateny tsotra sady mahitsy. “Tsy fotoan’ny andrakandrana  izao.  Mila  olona niomana sy voasedra ary tia  tanindrazana ny vahoaka sy ny firenena.  Olona  hendry sady manam-panahy”, hoy ny filohan’ny Tetezamita, Rajoelina, tetsy Anosy,  omaly. Nanokatra ny atrikasam-pirenena momba ny  sehatra handraisana andraikitra IEM ny tenany sy ny  vadiny, Rajoelina Mialy  tamin’io lahateniny io. Nohitsiny  fa  tsy maintsy  havotana ny firenena. Mitaky  fandraisana andraikitra anefa  izany. “Efa ireo ny mpiara-miombona antoka vahiny  sy ny avy  eto an-toerana hifampizara  traikefa amin’ny IEM. Ny  hevitry ny maro mahataka-davitra…   Azo atao ny manavotra ny firenena.  Efa misy  tetika sy  paikady hapetraka amin’izany” hoy ihany izy. Na  izany aza, nanteriny fa mitaky fanovana eo amin’ny fomba fiasa  ary ilana fahavononana izany. Anisan’ny  vahiny mandray anjara  ary mitondra ny  traikefany sy hifampizara amin’izany ny manampahaizana sy mpandraharaha avy any  Etazonia, Kanada, Frantsa, Belzika, Angletera, Sina , Kameronina, Senegal ary  i Roanda.

Hitondrana vahaolana mahomby…

Anisan’ny  lohahevitra dinihina amin’izao atrikasa iraisam-pirenena izao ny momba ny angovo nohavaozina,  ny  fametrahana ny fanjakana tsara tantana sy tan-dalàna. Eo  koa  ny  fahavitan-tena eo amin’ny sakafo, ny fotodrafitrasa sy ny fampiroboroboana ny tontolo ambanivohitra, toy ny fambolena. Manampy  izany,  ny fitantanana ny harena voajanahary ary ny fampiasam-bola ho amin’ny  fampandrosoana. “Hitondrana  vahaolana mahomby hanarenana ny firenena izao dinika izao”, hoy ny mpanorina  ny IEM.  Notsiahiviny fa nahazoany traikefa ny nitantanany ny firenena sy ny efa-taona nikarohany vahaolana ary nitetezana firenena maro na koa  ny nandraisany anjara tamin ‘ireo  fivoriana samihafa tany ivelany.

Tsy  mendrika izao  fahantrana  izao isika

Ankoatra  izany,  niaiky ny tenany  fa tena miaina anaty fahantrana lalina ny firenena  sy ny   vahoaka na eo aza  ny harena samihafa ananantsika. Notanisainy  fa laharana fahadimy maneran-tany amin’ny fahantrana isika. Nitotongana  tao anatin’ny efa-taona ny  sandam-bola ariary. Nilatsaka ambany ny  fari-piainan’ny  vahoaka…   “Tsy mendrika izao fahantrana  izao  isika. Fahadisoana eo anoloan’ny  tantara ny tsy fandraisana andraikitra hanavotana ny firenena”, hoy izy.

Tsiahivina fa hifarana anio hariva izao atrikasa iraisam-pirenena  izao ary hamoahana ny fehinkevitra sy ny vahaolana ho amin’ny  fampandrosoana ny firenena.

Synèse R.

News Mada1 partages

Fitsarana Anosy : notorin’ny depiote ny praiminisitra sy ny zanaky ny filoha

 Tsy mbola nifarana eo. Niroso amin’ny efa nambarany ireo  depiote  ho an’ny fanovana, omaly. Nanao rodobe niaraka amin’ny vahoaka, nametraka fitoriana eny amin’ny fitsarana Anosy izy ireo.

 Tafapetraka,  ao amin’ny tonia mpampanoa lalàna, Razafimelisoa Balisama etsy amin’ny fitsarana Anosy ny fitorian’ny depiote ny Praiminisitra Mahafaly Solonandrasana sy ny zanaky ny filoha, Rakotoarimanana Mathieu. Miompana amin’ny kolikoly nataon’ireo olona  ireo  sy ny  fanamparam-pahefana ny fitoriana. Tafiditra ao anatin’ny fitoriana koa  ny minisitry ny Fanabeazam-pirenena, Rabary Paul,  sy ny minisitry ny Angovo, Rasoloherison Lanto.

Faty olona sy  ra nandrika ny 21 avrily

Tsy vao voalohany izao fitoriana nataon’ireo depiote 73  ireto izao fa efa  fanindroany. Anisan’ny efa napetrak’izy ireo, ny 26 avrily teo, ary  tsy mbola  nahitam-baliny sy tohiny ny faty olona sy ra mandriaka, vokatry ny tifitra tetsy amin’ny kianjan’ny 13  mey, ny  21 avrily teo. Nohitrikitrihin’ny depiote fa tsy afa-bela  ary tompon’antoka  tanteraka amin’izany ny filoha Rajaonarimampianina.

Anisan’ny anton-dian’izy ireo tao amin’ny mpampano  lalàna  koa ny feo miely momba azy ireo, indrindra ny mety hisamborana na koa hanenjehana ny depiote sasany na ireo mpiara-dia aminy.

Sarin’ireo depiote nanao kolikoly

 Nihazo  ny tetsy amin’ny HCC izy ireo  taorian’izany  ary  nanao “sit in” nandritra ny minitra vitsivitsy teo.Hitohy, anio etsy amin’ny kianjan’ny 13 mey, indray ny hetsika. Hisongadina  ny fanehoana an-tsary ireo depiote ambaran’izy ireo  fa nanao  kolikoly ary voafaritra ao anatin’izany ny distrika nahavoafidy azy ireo.

Synèse  R.

 

Midi Madagasikara1 partages

Développement numérique : Le Cameroun tient la place de leader en Afrique

La Grande Braderie réunit toujours la grande foule.

Madagascar figure parmi les pays les plus avancés en Afrique dans le domaine de la technologie numérique. Mais pour le moment, c’est le Cameroun qui détient la place de leader en Afrique.

(Agence Ecofin). Yaoundé, la capitale camerounaise abrite depuis le 23 mai, et ce jusqu’au 25 mai 2018, la toute première du cycle des conférences sous-régionales tournantes, organisées par l’Union internationale des télécommunications (UIT) sur le développement de l’économie numérique, dans les quatre zones respectives de l’UIT en Afrique subsaharienne.

Importantes avancées. Articulée autour du thème «économie numérique en Afrique centrale : état des lieux et défis dans un monde globalisé», cette rencontre de haut niveau, regroupant tous les acteurs institutionnels de l’écosystème de l’économie numérique, permettra  de «réfléchir et de discuter des questions clés relatives au développement de l’économie numérique, dans le souci d’une amélioration pertinente des indicateurs de croissance et de pertinence des TIC, et de leur apport dans l’intégration économique régionale», expliquent les organisateurs. Le choix du Cameroun pour accueillir cette rencontre, croit savoir la ministre des Postes et Télécoms du Cameroun, Minette Libom Li Likeng, est non seulement motivé par le fait que le pays abrite le bureau régional de l’UIT pour l’Afrique centrale et Madagascar, mais aussi et surtout «par les importantes avancées ,enregistrées en matière de développement de l’économie numérique» ces dernières années.

Hub. En effet, à coups d’investissements, le Cameroun est devenu le hub des infrastructures télécoms en Afrique centrale, avec pas moins de trois câbles sous-marins (Sat 3, Wacs et NCNCS) qui atterrissent dans le pays, et au moins deux autres points d’atterrissement en cours de construction (ACE, Sail). Ces infrastructures ont permis d’accélérer le déploiement de la fibre optique, permettant au pays de revendiquer un réseau de près de 10 000 kilomètres. Cette infrastructure a contribué à booster les services Internet, notamment avec le déploiement des technologies 3G par les opérateurs de téléphonie mobile, de sorte que le taux de pénétration de la toile dans le pays est passé d’à peine 2% à 21% sur une période de 10 ans.

R.Edmond

Midi Madagasikara1 partages

ESPA – Ministère du Tourisme : Vers une convention de partenariat

Une rencontre animée entre Roland Ratsiraka et les étudiants de l’ESPA hier.

Les étudiants de l’Ecole supérieure polytechnique d’Antananarivo (ESPA) et le ministre du Tourisme, Roland Ratsiraka se sont rencontrés hier à Vontovorona pour échanger autour des axes de collaboration possibles entre les deux entités, dans le but d’une promotion mutuelle ( du Tourisme et des étudiants).

Le Tourisme est un secteur transversal, s’il bénéficie de la promotion et de la rentabilité adéquates ; il devrait suffire- avec l’agriculture et l’industrie (verte)-,  à amorcer de manière significative le développement socio-économique de Madagascar. C’est cette multisectorialité du Tourisme qui fait que, les intellectuels dont les ingénieurs polytechniciens, aient leur rôle à jouer dans la promotion de la destination Madagascar, qui avec ses 80% de faune et de flore endémiques, enregistre à peine 300 000 touristes chaque année, soit le quart des visites enregistrées par l’île Maurice (1 200 000) avec son tourisme balnéaire et ses 1 865 km2 de superficie. Dans cette optique de promotion du tourisme, les ingénieurs polytechniciens peuvent intervenir dans au moins, cinq domaines (selon Roland Ratsiraka) : les nouvelles technologies de l’Information et de la Communication (NTIC), l’Urbanisme, le Bâtiment et Travaux Publics(BTP) et l’Architecture.

Les NTIC. Avec le contexte socio-politique, le coût onéreux de la destination, le manque d’infrastructures hôtelières et l’état de délabrement avancé des infrastructures routières et aéroportuaires, le manque de promotion figure parmi les obstacles à l’essor du tourisme. Ces jeunes ingénieurs peuvent apporter leur expertise dans la création et la maintenance des sites web et des matériels de la promotion de Madagascar à l’étranger. Un peu dans le même esprit qu’une entreprise que Roland Ratsiraka a récemment visité en Chine. « Celle-ci emploie 6 000 employés chargés de la vente de destinations mondiales. Le jour où on a visité cette société, les « travel designer » nous ont montré que le Kenya totalisait à l’instant 2 000 réservations, contre seulement 4 pour Madagascar(…) », a rajouté le ministre. Celui-ci et le président de l’ESPA ont annoncé à l’issue de la rencontre, qu’une convention de partenariat entre le Ministère du Tourisme et l’ESPA est en gestation.

L’Urbanisme, le BTP et l’Architecture. L’état de délabrement avancé des 35 000 km de route de Madagascar, auquel s’ajoute un plan d’urbanisme dont la mise en œuvre laisse à désirer, refroidit considérablement l’enthousiasme des touristes étrangers, aussi belle et exceptionnelle que soit notre île. La réfection de ces routes et la création de nouvelles peuvent être entreprises avec l’expertise des jeunes polytechniciens en BTP ou en Urbanisme, s’ils ont les qualifications requises par les normes internationales. L’adéquation de l’urbanisme au contexte local est capitale, car quand un plan d’urbanisme est mal conçu ou mal mis en œuvre, les habitants sont stressés, peu productifs, ce qui laisse une porte ouverte à l’insécurité. Les architectes notamment, peuvent proposer des produits répondant aux besoins du marché de l’éco-tourisme qui représente 80% du marché touristique de Madagascar. En créant des infrastructures d’accueil à la fois design et donnant la part belle aux énergies renouvelables par exemple. Des études ont révélé que ces infrastructures nécessitent un faible coût de production, contre une rentabilité élevée à long terme, comme le cas d’un établissement hôtelier à Nosy-Be, dont les dix bungalows écologiques sont pris toute l’année avec la nuitée à 500 euros.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara1 partages

Carlton : Deux anciens PM présents

Des personnalités politiques et deux anciens Premier ministres ont répondu présents au premier forum international de l’Initiative Emergence Madagascar (IEM), hier, au Carlton. Pour les deux anciens chefs de gouvernement, il s’agit notamment de Norbert Lala Ratsirahonana et Camille Vital. Quant aux politiciens, citons, entre autres, Sylvain Rabetsaroana, Soja Jean André dit Kaleta et Alexandre Georget.

Dominique R.

Midi Madagasikara1 partages

IEM-Rajoelina : « Un nouveau souffle pour Madagascar »

L’ancien président de la Transition, Andry Rajoelina, compte sur l’IEM pour apporter des idées phares et des projets d’envergure. (Photo Yvon RAM)

L’ancien Président de la Transition a fondé l’IEM dans le but de mettre en place une plateforme de concertation rassemblant entre autres, les experts nationaux et internationaux, des personnalités engagées et des partenaires stratégiques et financiers.    

Le premier forum international de l’Initiative Emergence Madagascar (IEM) qui se tient durant deux jours (hier et ce jour), à l’hôtel Carlton, se focalise sur cinq thèmes majeurs, à savoir, l’énergie, la gouvernance, la sécurité alimentaire, les ressources naturelles et les investissements. La journée d’hier a été ainsi marquée par deux sujets, notamment l’énergie et la gouvernance. Un forum qui a vu la participation des experts nationaux et internationaux. Lors de son discours, l’ancien Président de la Transition Andry  Rajoelina, a souligné que « vous avez été nombreux à démontrer votre engouement pour prendre part à ce projet unique, visant à donner un nouveau souffle pour Madagascar ».  Et d’ajouter qu’« il faut se donner la main au profit du peuple malagasy et des futures générations ».

Production. Toujours lors de son intervention, l’initiateur de la révolution orange de se demander, « est-il normal que depuis l’indépendance, la production d’électricité à Madagascar est de 420 Mégawatt seulement pour 25 millions d’habitants soit, seulement 15% de la population ayant accès à l’électricité…Comment est-il possible que nous avons importé près de 300.000 tonnes de riz en 2017 alors que nous étions le grenier rizicole de l’Afrique dans les années 70. Qu’avons-nous fait des 18 millions de terres arables à Madagascar ? ».

Cohésion. Décidément, Andry Rajoelina reste convaincu quant à la réussite de l’IEM. « A compter de ce jour, nous ferons tout pour mettre Madagascar sur les rails de l’émergence. Notre unité et cohésion nationale pourraient être préservées durablement à travers les valeurs du « fihavanana », « firaisan-kina » et du « fahendrena », c’est-à-dire l’unité, l’entraide et la sagesse, des valeurs propres à notre culture. Il est grand temps que l’intérêt supérieur de la Nation prime car notre pays ne doit plus être l’otage des intérêts politiques de quelques uns. Car il ne s’agit pas de moi, ni d’eux mais de l’avenir de Madagascar ». Pourrait-on ainsi s’attendre à ce que ces deux journées de réflexion et d’échanges d’idées seront notamment mises à profit pour propulser l’économie du pays comme il faut ?

Dominique R.  

Midi Madagasikara1 partages

Grande Braderie : Les promotions continuent

La Grande Braderie réunit toujours la grande foule.

La Grande Braderie de Madagascar se poursuit au Palais des Sports.  La journée d’hier était plutôt calme mais les participants ne désespèrent pas puisque à chaque édition, la Grande Braderie n’est pas toujours faste. Plus d’affluence est attendue à partir d’aujourd’hui et surtout samedi et dimanche. En  tout cas, les promotions continuent au Palais des Sports, surtout du côté du sponsor et des partenaires de la Grande Braderie. Le sponsor officiel SOMAPRO présente durant la Grande Braderie ses nombreux produits d’hygiène de la marque Impecc. Quant aux partenaires, il y a tout d’abord Salone et ses produits alimentaires de qualité. Master Immo continue d’exceller dans la promotion immobilière, tandis que Cassy Boutique et Varoboba font le bonheur des visiteurs dans le domaine de la  mode et des accessoires.  II y a enfin Allo Taxi Nakà, l’entreprise spécialisée dans la facilitation des services Taxi. Rappelons que la Grande Braderie spéciale fête des mères regroupe une trentaine de secteurs d’activités et l’obligation de pratiquer une remise d’au moins 15% y est la règle.

R.Edmond

Midi Madagasikara1 partages

Oceantrade Madagascar : Une nouvelle gamme de véhicules de marque Foton lancée

Cet équipage sera à bord de ce véhicule 4×4 de marque Foton pour le prochain Rallye de Madagascar. (Photo : Yvon Ram)

Il y a un dynamisme de la demande et une croissance du marché à Madagascar. Et les véhicules pick up sont très prisés.

Cela fait plus de 20 ans que des véhicules de marque Foton produits par la société pékinoise Foton Motors Int, circulent à Madagascar. Maintenant, Oceantrade Madagascar est le distributeur exclusif de cette marque chinoise sur le territoire national. Les deux entreprises viennent de renforcer leur partenariat dans le but d’offrir une nouvelle gamme de véhicules adaptée à la demande du marché malgache. Parmi les modèles lancés avant-hier au show-room de l’Oceantrade Madagascar à Andraharo, on peut citer entre autres, les voitures « pick up » et « suv », le minibus, les véhicules utilitaires plus économiques pour la livraison de marchandises et les tracteurs qui viennent de débarquer au port de Toamasina. « C’est bien adapté au marché malgache car nous avons tenu compte de l’état des infrastructures et la qualité des carburants dans la Grande île lors de leur conception », a déclaré Johnson Zhang, responsable zone Afrique de Foton Motors Int.

Leader. Cette entreprise chinoise a également travaillé avec des géants de l’automobile comme Isuzu et Cummins, afin de satisfaire la demande sur le marché local. Elle est présente dans plus de 20 pays et le numéro Un en Afrique. « Même si nous sommes encore une entreprise jeune n’ayant que treize ans d’existence, nous produisons actuellement plus de 8 millions de véhicules avec près de 40 000 emplois créés. Nous exportons plus de 65 000 véhicules par an. Et nous investissons également dans les innovations technologiques », a-t-il rajouté. En revanche, Oceantrade Madagascar, son partenaire a déjà plus de 30 ans d’exercice. « L’entreprise s’est façonnée une image professionnelle et performante en devenant un leader à Madagascar dans le domaine de la concession automobile et de la construction, ainsi que dans la distribution de fournitures industrielles », a fait savoir Christelle Houllier, le directeur commercial de la Division Vente véhicule au sein de l’Oceantrade Madagascar.

Rallye de Madagascar. A part cela, Oceantrade a engagé un véhicule de la marque Foton en championnat de Rallye de Madagascar avec son modèle phare Tunland en catégorie T2 catégorie FIA en 2016. « L’équipage Davonjy et Sandy s’est brillamment illustré durant la saison en la finissant premier à la catégorie T2 et vice-champion de Rallye de Madagascar face à des voitures avec des préparations draconiennes. La performance de la marque Foton n’est pas ainsi une simple accroche publicitaire, mais une réalité bien vivante », a-t-elle enchaîné. Cet équipage va encore participer au prochain Rallye de Madagascar qui débute à midi, et ce, à bord du véhicule 4×4 Tunland de marque Foton.

Navalona R.   

Midi Madagasikara1 partages

Mahajanga : Tsy ampy taona 13 nosamborina

Asa fanakorontanana no antony nanenjehana azy ireo. Ny talata teo, manodidina ny tamin’ny fito ora sy sasany dia nisy tanora miisa 50 izay nitety fokontany efatra ary nitora-bato. Sady nitazona antsy izy ireo no nampiasa hery tamin’izay nifanena taminy. Ny mpitari-posy sy ny « tricycle » no tena niharan’izany habibiana izany. Nikorontana ny sain’ny olona izay voatery nanidy trano mafy sao hiharan’ny fanafihana tampoka. Nantsoina ny polisy misahana ny hery vonjy taitra izay niditra an-tsehatra avy hatrany. Raikitra ny fisamborana teo. Nisy ny 13 voasambotra ary nisy koa ny tafatsoaka tao anatin’ny maizina. Ho an’ny olona ao an-toerana ny dia ny « foroches » na ny zaza maditra avy any amin’ny faritra avaratra ireo nidina tao Mahajanga ireo ka nanakorontana. Mbola tsy voamarina anefa ny amin’izay ary andrasana ny fihainoana azy ireo eny anivon’ny mpitandro ny filaminana. Mivaona ve ny tanora ? Vao tamin’ny herinandro teo koa, raha hiverenana kely, no nisy ilay famonoana mpanabe izay nitranga tetsy Mahamasina. Ny mpianatra no nikasi-tànana na dia efa fantatr’ireo aza fa mpanabe ilay rangahy. Niakatra tao amin’ny fampanoavana omaly koa io raharaha io. Raha mitohy ny herisetra ataon’ireo andian-jatovo toy izao dia ahiana mafy ho mora mivarina any amin’ny làlana tsy izy ireo tanora. Mampanontany tena koa hoe rehefa mihamahantra izany ny firenena iray dia mirodana manaraka izany koa ve ny fanabeazana ? Tsy ho ela dia ho lasa olana iray hafa mihitsy amin’ny firenena izy ireo raha toa ka tsy harenina haingana ny fanabeazana ary indrindra hamafisina ny fahaiza-miaina sy ny hasin’ny maha-olom-pirenena any an-dakilasy rehetra any. Mbola ady goavana iray koa amin’izao fotoana ny fiparitahan’ny zava-mahadomelina eny amin’ny mpianatra. Heverina fa misy ifandraisany mantsy izany sy ny fanaovan’izy ireo herisetra tato ho ato.

D.R

Midi Madagasikara1 partages

Pro-HVM : Manif anti-Rajoelina au Carlton

« De la provocation ». C’est ainsi que les observateurs considèrent la manifestation organisée hier devant l’hôtel Carlton par des partisans du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara ». Alors que l’ancien président de la Transition, Andry Rajoelina était présent à Anosy pour assister au Forum international Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM), des manifestants pro-régime ont brandi des banderoles à l’extérieur de l’hôtel. « Non aux putschistes » ; « Rajaonarimampianina = Etat de droit » ; « Tsy mila mpanongam-panjakana ». C’étaient entre autres, ceux que l’on a pu voir sur les banderoles qui, à première vue, étaient fournis par une même personne. Même qualité de tissus et même styles de sérigraphie. Ceci explique peut-être cela. Ces gens ont-ils oublié que, Hery Rajaonarimampianina était ministre des Finances et du Budget durant la période transitoire ? Il figurait d’ailleurs dans la liste des 109 personnalités sanctionnées par l’Union Africaine car, soupçonnées d’avoir participé à un changement de régime anticonstitutionnel. Ayant été un inconnu de la scène politique avant la Transition, le numéro Un du HVM a été le candidat de substitution soutenu par Andry Rajoelina durant la Présidentielle de 2013. A l’allure où vont les choses, le pays s’achemine vers la logique de l’affrontement. Ayant décidé de lancer une série de ripostes contre les 73 députés pour le changement et leurs partisans, le régime HVM opte pour les provocations. A noter cependant qu’une vingtaine d’individus seulement ont participé à ce sit-in anti-Rajoelina devant le Carlton. Les éléments des forces de l’ordre présents à l’extérieur dudit hôtel pour assurer le maintien de l’ordre, étaient plus nombreux que les manifestants.

Davis R

Midi Madagasikara1 partages

Secteur EAH : Lancement de la plateforme nationale

Une étape importante dans l’amélioration du taux d’accès à l’Eau, Assainissement et Hygiène (EAH) est franchie. La plateforme nationale de la promotion de ce secteur a été lancée hier dans le cadre d’un atelier de mobilisation des acteurs concernés qui durera deux jours à l’hôtel « Le pavé » à Antaninarenina. Cette plateforme dirigée par le ministre de tutelle, Lantoniaina Rasoloelison, regroupe des représentants des différents ministères touchés directement par le secteur, des représentants des ONG nationales et internationales, de la société civile et du secteur privé. « L’objectif consiste à coordonner et harmoniser les actions de toutes les parties prenantes dans la mise en œuvre de la politique nationale de développement de ce secteur », a expliqué le ministre lors de son lancement officiel hier.

Marchés attribués. De nombreuses actions prioritaires ont été ainsi évoquées. On peut citer entre autres, la révision du code de l’Eau, l’harmonisation des données de bases de tous les acteurs et la fiabilité de ces données. Cette plateforme se charge également de l’élaboration de la politique sectorielle et du programme sectoriel, ainsi que du plan national d’investissement. La dotation des infrastructures d’eau potable et d’assainissement adéquates à la population les plus vulnérables, n’est pas en reste. La plateforme nationale de promotion du secteur EAH devrait entre-temps procéder à la mise en place systématique des délégations de gestion au niveau des services publics. Le rôle et la mission de chaque acteur sont bien définis dans l’arrêté portant création de cette nouvelle plateforme qui remplace la plateforme Diorano Wash. Pour sa part, le Ministère assure le leadership et la coordination des actions dans la mise en œuvre de la politique de l’Etat pour le secteur. Par ailleurs, le ministre de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures, Lantoniaina Rasoloelison a soulevé qu’il faut mettre en place des services chargés du développement de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène au niveau des communes. Parlant de la création des infrastructures d’adduction d’eau potable et d’assainissement, « des appels d’offres ont été déjà lancés. Certains marchés ont été même attribués aux adjudicataires. Des travaux sont ainsi en cours d’exécution », a-t-il conclu.

Navalona R.

Madaplus.info0 partages

Manifestations de demain : Les forces de l’ordre sur le qui-vive

Deux grandes manifestations seront au rendez-vous pour demain à Antananarivo, l’une organisée par l’opposition et l’autre tenue par les parlementaires pro-régime. Pour éviter tout débordement, les forces de l’ordre seront déployées en masse demain.
Les manifestants de l’opposition se retrouveront comme à leur habitude depuis plus d’un mois à la place du 13 Mai tandis que les parlementaires du régime donnent rendez-vous à leurs supporteurs au Coliseum d’Antsonjombe. Depuis le début de cette semaine, tous les députés de part et d’autre mobilisent la population de leurs Fokontany à se rallier avec eux. Chacun veut faire une démonstration de force, qui est le mouvement le plus suivi ? Les forces de l’ordre auront une tache titanesque demain avec le nombre de la population d’Antananarivo qui va se joindre à ces mouvements plus ceux qui viennent des provinces.
Madaplus.info0 partages

Jerry Marcoss n’est pas mort

Une autre facette, des réseaux sociaux, qui engendre la panique au sein de ses utilisateurs. La semaine dernière, plusieurs publications ont fait état de la mort du roi du « Kawitry ». Cela a fait le buzz sur les réseaux sociaux.
Jerry Marcos tiens à rassurer ses fans qu’il n’est pas mort, mais bien vivant, en bonne santé qui plus est… C’est juste une fausse nouvelle visant à faire le buzz sur internet. On se demande pourquoi certaines personnes ne prennent pas de leçons du passé. Rappelons, des utilisateurs de Facebook ont été écroués suite à la publication de fausses nouvelles sur ces plateformes. Face à cette situation, on souhaite bon courage à Social Media Watchdog Madagascar, le chien de garde des réseaux sociaux à Madagascar. Ce dernier qui veut à avoir une communauté en ligne harmonieuse.
Madaplus.info0 partages

Non Jerry Marcoss n’est pas mort

Une autre facette, des réseaux sociaux, qui engendre la panique au sein de ses utilisateurs. La semaine dernière, plusieurs publications ont fait état de la mort du roi du « Kawitry ». Cela a fait le buzz sur les réseaux sociaux.
Jerry Marcos tiens à rassurer ses fans qu’il n’est pas mort, mais bien vivant, en bonne santé qui plus est… C’est juste une fausse nouvelle visant à faire le buzz sur internet. On se demande pourquoi certaines personnes ne prennent pas de leçons du passé. Rappelons, des utilisateurs de Facebook ont été écroués suite à la publication de fausses nouvelles sur ces plateformes. Face à cette situation, on souhaite bon courage à Social Media Watchdog Madagascar, le chien de garde des réseaux sociaux à Madagascar. Ce dernier qui veut à avoir une communauté en ligne harmonieuse.
Madaplus.info0 partages

Cliquez sur l'image pour voir la Video officielle de l'événement Nuit Blanche malagasy


Madagate0 partages

Andry Rajoelina. Discours de clôture en français du 1er forum international de l’IEM

Clôture du Premier Forum international de l’IEM

Initiative pour l’Émergence de Madagascar

Discours de SEM le Président Andry RAJOELINA

Hôtel Carlton Anosy, 25 mai 2018

Mesdames et messieurs

Chers amis,

Nous venons de vivre un moment d’échanges et de réflexion déterminant pour la suite de l’émergence de Madagascar.

Maintenant, la restitution des travaux a été effectuée et nous avons précieusement pu recueillir toutes les pistes de solution proposées.

Les objectifs que nous nous sommes fixés lors de cet événement sont donc pleinement atteints. Je remercie chaleureusement le public ainsi que tous les participants car grâce à vous, parce que nous nous sommes donnés la main, ce forum est une grande réussite.

Et pourtant, je tiens à préciser que la fin de ce premier forum n’est que le début de notre démarche pour conduire notre pays vers l’émergence. En effet, nous partirons bientôt à la rencontre de la population malagasy pour enrichir nos travaux de réflexion.

L’IEM est désormais mis sur les rails.

Je voudrais remercier les experts nationaux et internationaux, les partenaires stratégiques et financiers ainsi que les fonds d’Investissements qui ont déjà manifesté leur adhésion à ce projet s’inscrivant dans la concrétisation de notre vision en action.

Sans oublier le peuple Malagasy, qui est à la fois acteur et bénéficiaire du développement endogène.

Grâce à notre amour pour la patrie, notre foi et notre confiance en l’avenir meilleur, nous allons mettre le cœur à l’ouvrage, afin que la génération future puisse s’épanouir dignement dans un MADAGASCAR prospère émergent.

Mesdames et Messieurs,

Chers amis,

Nous voici à la fin de ces deux jours d’intense réflexion si riche d’idées.

Deux jours qui nous ont permis d’instaurer les grandes lignes du TGV ou Travaux à Grande Vitesse avec l’IEM. Madagascar est désormais sur les rails.

Ce premier Forum International qui a eu lieu à Antananarivo, Capitale de Madagascar est clos ce vendredi 25 mai 2018.

Madagascar croit en vous et c’est ensemble nous allons rendre possible l’Emergence de Madagascar.

Il n’y a pas de fatalité : avec la Foi tout est possible.

Je vous remercie.

Masina ny tanindrazana, masina i Madagasikara..

Andry RAJOELINA, Président de la Transition de Madagascar (2009-2014)

Hôtel Carlton Anosy, vendredi 25 mai 2018

Ino Vaovao0 partages

HALATR’OMBY TANY TSARATANANA : Dahalo iray maty nandritra ny fifanandrinana

Dahalo 20 lahy samy mirongo fitaovam-piadiana no nandrava tao Marofatika tamin’ny alatsinainy 14 mey teo. Tamin’ ny 4 ora maraina izy ireo no niditra ny tanàna ka lasa tamin’izany ny omby 72 isa. Nankarenin-tsofina ny poa-basy sy ny tsoka kiririoka nandritra ny fandravana, hoy ny mponina tao an-toerana, ka na efa nangiran-dratsy aza ny andro dia tsy sahy nivoaka ny trano ny olona noho ny tahotra. 20 minitra ny faharetan’ny fandravana dia lasa izy ireo. 

Taorian’izay vao nifanentana hanara-dia ny fokonolona. Tsy nandeha lavitra anefa dia raikitra ny fifanandrinana ka dahalo iray no matin’ny fokonolona, ireo ambiny sisa vaky nilefa. Nalain’ny fokonolona teo am-pelatanan’izy ireo araka izany ny omby rehetra ary efa tafaverina amin’ny tompony avokoa.

Tetezin’ny dahalo ireo kaominina

Talohan’io, tao Vohitsara, ao amin’ny fokontany Amparihimaina, mifanila amin’io fokontany Marofatika io dia trano miisa 8 no nodoran’ny dahalo, omby 10 no lasa ary tsy hita hatramin’izao. Lehilahy iray no maty voatifitry ny andian-dahalo 13 lahy samy nitondra basy avokoa. Na efa nisy aza ny fiambenana isak’alina dia rava izany noho ny horakorak’ireo dahalo arahin’ny basy mirefodrefotra sy kiririoka tsy nifandrenesana. Nandrahona ny mbola hiverina ny dahalo ka nifindra monina tsy fidiny nandao ny toerana mahazatra ny ankamaroan’ireo Tantsaha. 

Vao roa andro izay, telo lahy tamin’ireo mpanara-dia avy ao amin’ny kaominina Bekapaika, isan’ireo tena mafana amin’ny asan-dahalo no maty voatifitry ny dahalo. Vao tsy ela dia nisy fandravana tao Morafenokely, Mandanilasiray, Ankisatra, Manakakely, Ambalafary, Ambohibary. Lasa avokoa ny omby tao an-tanàna, may ny trano sy ny fananana rehetra, nisy ny aina nafoy fa ny tena loza dia nisy ihany koa fitaovam-piadiana (basy) natao hiarovan-tena no lasan’ny dahalo. Anjakan’ny dahalo tanteraka ny distrikan’i Tsaratanàna, na ny any atsimo io, na any amin’ny tapany avaratra.

Mitazam-potsiny ny mpitandro filaminana

Na maro aza ny maty mandritra ny fanafihana sy ny fanarahan-dia ireo dahalo dia tsy mihetsika mihitsy ireo mpitandro filaminana, hoy ny mponina any an-toerana. Mitazam-potsiny izy ireo, hoy ny vahoaka mitaraina ka mampiahiahy azy ireo sao misy ny firaisana tsikombakomba eo amin’ireo dahalo sy ny mpitandro filaminana. Ny polisy sy ny zandary moa no tena tondroin’ireo vahoaka fa ny miaramila mbola atokisany ihany.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

BANKY VAKY TAO TOAMASINA : Nampangain’ny peratra teny aminy ilay jiolahy

Ny alin’ny alatsinain’ny pantekoty lasa teo, nisy namaky ny efitra misy ny fakana vola elektronika na ny DAB (Distributeur Automatique de Billets) ana banky iray eny amin’ny Boulevard Joffre Toamasina. Avy tamin’ny varavaravan-kely no voalaza fa nidiran’ilay olon-dratsy. Ity farany izay nisaron-tava ary nampiasa «  barre à pince  ». Vokany, najifa ny vola rehetra tao anatin’ilay DAB. Ny angom-baovao no nahalalana fa tombanana ho 60 tapitrisa Ariary ny vola very.

Ny teo anivon’ny polisy misahana ny heloka bevava Toamasina no nisahana ny fanadihadiana. Nojerena ny tahirin-tsary tamin’ireo fakantsary (caméra de surveillance) tao amin’ilay banky. Tsy nisy nahalalana ny tarehin’ilay jiolahy mihitsy noho izy nisaron-tava. Tsy nampiasa fonon-tanana kosa ny tenany ka nahitana peratra. Iny peratra iny no singa niaingan’ny fanadihadiana rehetra. Nivoaka ny marina, tovolahy antsoina hoe Randrianantenaina François 29 taona izay mpiasa amina orinasam-piambenana miandraikitra ny fiambenana ilay banky ihany no tompon’antoka.

Ny tolakandron’ny alarobia 23 mey, voasambotra tao amin’ny trano fonenany tao Tanambao Verrerie parisela 21/73 Randrianantenaina François. Nigadona ny polisy, tsy nanam-po na inona na inona ilay tovolahy izay nihevitra fa nilamina tsy misy tomika ny rano. Hita tao an-tranony ny fitaovana nampiasaina tamin’ny famakiana ilay banky sy ny lambany nataony tamin’io fotoana io. Sarona tao anaty sakaosy sy harona plastika ary tao anaty gony anaty lavaka teny an-tokotany ihany koa ny vola mitentina 40 tapitrisa Ariary. 

Araka ny fanazavana nentin’ny Kaomisera Raelison Gerverin, lehiben’ ny polisy misahana ny heloka bevava ao Toamasina, nandritra ny famotorana natao an-dRandrianantenaina François dia niaiky ny heloka vitany izy ary nilaza fa efa nomaniny tao anatin’ny fotoana lava io famakiana banky io. Nambarany ihany koa fa izy irery ihany no tompo-marika tamin’ny asa rehetra, ka na ny vadiny aza dia tsy nahalala ny fanomanana sy fanatanterahana famakiana banky nataony.Efa tafaverina soa aman-tsara amin’ny banky ilay vola 40 tapitrisa Ariary sarona. Aorian’ny fahavitan’ny famotorana rehetra, dia hatolotra ny Fampanoavana avy hatrany Randrianantenaina François.

Kamy  

Ino Vaovao0 partages

DEPIOTE TINOKA ROBERTO : « Sampan-draharaham-panjakana maro no efa mikatso »

Nandiso ny filazana fa tsy ahitam-bokany ny tolona sy fitakiana ataon’izy ireo ny tenany.

Ezahin’ireo mpanao fanaratsiana hatsatsoina hatrany ny tolom-bahoaka etsy amin’ny kianjan’ny 13 mey. Misy ny milaza fa mihena toy ny fen’antitra ireo olona tonga manohana ny hetsika eny an-toerana, ao ihany koa ireo manaparitaka fa tao anatin’izay iray volana nisian’ny tolona izay dia tsy hita akory izay tena vokany mazava. Nitondra valin-kafatra eo anatrehan’ ireo rehetra ireo ny solombavambahoaka, Tinoka Roberto izay nilazany fa famendrofendroana ireo mpitolona fotsiny ihany izany. 

Sampan-draharaham-panjakana maro, hoy izy, no efa mikatso tanteraka amin’izao fotoana izao izay vokatry ny tolom-bahoaka avokoa. Anisany notanisainy tao anatin’izany ny sampan-draharaha eo anivon’ny fadintseranana, ny fampianarana, ny fananan-tany ary ny sampan-draharaha eo anivon’ny minisiteran’ny asam-panjakana. Nambarany fa noho ny fijoroan’ny tolom-bahoaka no nampikatso sy nahasahian’ireo mpiasam-panjakana nampiato ny asany, efa fandresena lehibe ho azy ireo ihany koa ny fahazoana rariny nifanesy nanoloana ireo fitoriana napetraka teny amin’ny fitsarana. 

Eo anatrehan’ny fampiantsoana ireo olon’ny tolona, tahaka ny sekretera nasionalin’ny antoko Mapar Hery Rasoamaromaka dia nanao antso avo amin’ ny fitondrana Hvm ny tenany mba hampitsahatra tsy misy hatak’ andro ny antsojay atao amin’ireo olona ireo. Fantatra fa niharan’ izay fampiantsoana izay ihany koa ny lehiben’ ny sendikan’ny mpiasa eo anivon’ny Jirama.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FITSARANA ANOSY : Tafapetraka ny fitoriana ny Praiminisitra sy ny zanaky ny Filoha

Tafapetraka soa aman-tsara tamin’izany ny fitoriana miantefa amin’ny praiminisitra lehiben’ny governemanta, Mahafaly Solonandrasana Olivier. Ity farany dia voalazan’izy ireo ho niray tsikombakomba tamin’ny Ramatoa Razaimamonjy Claudine tamin’ny fanodinkodinana volam-bahoaka ka tokony hisy ny fanadihadiana hatao aminy.

Ankoatra izay dia nisy ihany koa ny fitoriana napetrak’ireo solombavambahoaka ho an’ny fanovana mahakasika ny zanaky ny Filoha, Hery Rajaonarimampianina izay voalazan’izy ireo fa voarohirohy amin’ny raharaha maloto. Nandritra ny fanaterana ireo taratasy fitoriana dia nitafa mivantana tamin’ny Tonian’ny mpampanoa lalàna eo anivon’ny fitsarana ambaratonga voalohany etsy Anosy ireo depiote. 

Nohararaotin’ireto farany nanontaniana tamin’ izany ny mampitombina na tsia fa efa misy fitoriana ho an’ireo solombavambahoaka tonga eny amin’ny Fitsarana. Raha ny valin-teny nomen’ny tonian’ny mpampanoa lalàna dia “efa misy tokoa ny fitoriana miantefa amin’ireo solombavambahoaka saingy mbola tsy nisy kosa hatreto ny didy fampisamborana”. Andrasana araka izany izay mety ho valin’ity fitoriana tafapetraka omaly ity, ireo solombavambahoaka ho an’ny fanovana dia nilaza fa eto amin’izay no ahitana ny fomba fiasan’ny Fitsarana raha hitsara marina na hitanila eo anatrehan’ny fitoriana avy amin’izy ireo sy ny an’ny mpanohitra.

Avotra Isaorana

News Mada0 partages

Varotra fiara Foton : tolotra hatao hifandraika amin’ny lalan-dratsy

 Fiaraha-miasa iray lehibe ny eo amin’ny orinasa sinoa mpanamboatra fiara Foton sy ny Oceantrade eto Madagasikara. Miantoka ny fivarotana fiara Foton vita sinoa io ity orinasa eto an-toerana ity, mifandraika amin’ny tsena sy ny tinady eto an-toerana sy manerana an’i Afrika amin’ny ankapobeny, araka ny fanazavan’ny solontenan’ny Foton, i Johnson Zhang, sy ny talen’ny varotra ao amin’ny Ocean Trade, i Christelle Houllier.

Karazana fiara fito ny tolotra efa misy eto (pick up, minibus, fiara vaventy…), mifandraika amin’ny lalan-dratsy sy ny kalitaon’ny solika tsy azo antoka loatra, tsy eto Madagasikara ihany fa saika manerana an’i Afrika, araka ny fanazavana nomen’ireo mpiara-miombon’antoka. Nisy mihitsy fanadihadiana manokana momba izay toetry ny lalana izay eto Madagasikara, nataon’io orinasa io, nentina amin’ny foibe fikarohana, ary niainga avy amin’izany ny fanamboarana ny motera sy ny kojakoja rehetra.

« 6.500 ireo injeniera avy amin’ny vazan-tany efatra miasa amin’ity orinasa ity fa tsy ny Sinoa ihany. Miara-miasa koa izahay amin’ireo fanta-daza maneran-tany, toy ny Mercedes, Isuzu. Amin’izao fotoana izao, 20 ny firenena ahitana misy anay aty Afrika », hoy i Johnson Zhang. 20 taona izao ny nisian’ny fiara Foton eto Madagasikara, niantoka azy voalohany ny Auto-Diffusion, nifindra amin’ny Continental Auto, izay efa mitambatra amin’ny Ocean Trade ankehitriny.

“Mifanaraka tsara amin’ny filan’ny orinasa io fiara io, amin’ny lafiny fitsitsiana sy ny mbola mahasarotra ny fifamoivoizana eto an-toerana”, hoy Rakotoasimbola Thierry, mpiandraikitra ny varotra. 30 taona niasana ny Ocean Trade, ampy traikefa amin’ny varotra fiara sy kojakoja samihafa. Fampiasa ho an’ny fandraharahana ny ampahany maro amin’ireny, atao mifanaraka amin’ny toekarena malagasy.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Tetikasa Rindra Marolambo : handray mpizahatany ny valanjavaboary ao Marolambo

Fanohizana ny asa rehetra efa natao tao anatin’ny fametrahana ny valanjavaboary ao Marolambo nanomboka ny taona 2011(corridor Fandriana Marolambo COFAM) ny tetikasa vaovao “Rindra Marolambo” tohanan’ny Vondrona eoropeanina. “Niavaka ny nahazoana ny valanjavaboary ao Marolambo satria niarahana amin’ny fokonolona efa nipetraka sy nitrandraka ny ala, ny famaritana ny faritra harovana sy ny fifampitondrana ary misy ny bokin’andraikitra mamaritra izany”, hoy ny tale jeneralin’ny Madagascar national Parks, Ramangason Guy Suzon, omaly teny Ankorondrano.

Mbola hanohy ny famatsiana ny asa ny Vondrona eoropeanina, hatramin’ny taona 2023 amin’ny sorabola 40 tapitrisa euros, amin’ny tetikasa fambolena sy tontolo iainana, hoy ny solontenany miasa eto amintsika, Antonio Sanchez Benedito.

Voakasiky ny tetikasa Rindra Marolambo ny faritra efatra  : Vakinankaratra, Atsinanana, Amoron’i Mania ary Vatovavy Fitovinany. Iantefa amin’ny kaominina 21 (amin’ny distrika enina) ahitana fokontany 84 ny asa. Tanjona, ny hiaro ny harena ahitana biby sy zavamaniry mivelona ao amin’ny tandavanala, midadasika amin’ny velarana 95 000 ha. Tsy hita afa-tsy eto amintsika ny ankamaroan’ireo biby sy zavamaniry ireo.

Hamafisina ny asa fiveloman’ny mponina

Hamafisina ny asa fiveloman’ireo mponina(ny fambolena vary, ny tsaramaso,  ny fiompiana, ny rary…) amin’ny andavanandro, 450 ny fikambanana tantsaha efa miara-miasa amin’ny mpitantana ny vala. 68 kosa ny komity mpanara-maso ny tandavanala, novatsiana fitaovana ihany koa izy ireo, araka ny fanazavan’ny talen’ny valanjavaboary ao Marolambo, Raharivololona Juliette.

Manomboka eto, hampiroboroboana amin’izay ny fizahantany ao amin’ny vala. Hiroso amin’ny fandraisana mpizahantany ny tomponandraikitra, ny volana oktobra izao. Efa misy zotra nomanina ho azy ireo ary vonona ny trano hivantanany ary ny kojakoja rehetra ilaina. “Enim-bolana ny nanomanana ny zotra vaovao ankoatra ny efatra hafa efa nizorana hatramin’izay”, hoy ny tale jeneraly.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Ambanja : hampandroso ny toekarena ny Star

Hiteraka asa mivantana sy ankolaka any Ambanja ny fisian’ny masoivoho vaovaon’ny orinasa Star any an-toerana. Endriky ny fanatonana ny mpanjifa rahateo ihany koa izany.

Notokanana ny 22 mey teo ny masoivohon’ny orinasa Star any Ambanja. Anisan’ny nanatrika ny fotoana ny filoha tale jeneraly lefitry ny Star, notronin’ny manam-pahefana maro any an-toerana. Nambaran’ny talen’ny masoivoho Ambanja, Robijaona Rina fa “manana ny lanjany amin’ny toekarena any an-toerana ny fisian’ity masoivoho faha-18-n’ny Star ity satria fihaonan-dalan’ny tanàna maro, indrindra mampitohy ny any Nosy Be. Mafana rahateo iny faritra tapany avaratry ny Nosy iny, ka betsaka ny fisotroana rano sy ranomboankazo”. Maharitra 20 andro ny tahirin’entana any Ambanja, ary hita ao avokoa ny vokatry avy any amin’ireo toerana hamokaran’ny Star, avy any Antsirabe, Antananarivo, Andranovelona, Ambatolampy, Antsiranana. Manamarina ny fanatonana akaiky ny mpanjifa ny fanitaran’ny Star ny ambaindainy toy izao.

Hampidi-bola ny kaominina

Nilaza koa ny talen’ny masoivoho fa mampiavaka ity any Ambanja ity ny fahafahana mitatitra ny entana amin’ny sambo miainga avy any Antsiranana. Mamaha ny olana amin’ny famatsiana, indrindra raha sendra ratsy na tapaka ny lalam-pirenena fahenina (RN 6) izany.

Nanamafy ny ben’ny Tanànan’Ambanja, i Darkaoui Sirtis fa hampandroso ny kaominina iadidiany ny fisian’ny orinasa toy izao satria hitombo ny hetra anjarany toy ny hetran-trano (IFPB), ny hetran-tany (IFT) ary ny tamberimbidy avy amin’ny fahazoan-dalana (licence). Hiteraka harinkarena ho an’ny sehatra mifandray amin’ny Star ihany koa satria hiakatra ny vola kirakirain’ny mpivarotra ambongadiny sy antsinjarany ary hiteraka asa ankolaka manampy ny asa mivantana omen’ny Star.

Njaka Andriantefiarinesy

News Mada0 partages

FLM, Rev. Rakotonirina David : «mananatra ny fiangonana… »

Tsy mitaza-potsiny. “Miaina ny  zava-misy tahaka ny  olon-drehetra koa ny fiangonana.  Eo ny fahantrana sy ny fahasahiranana ary ny adilahy politika. Anjaranay ny manoro hevitra  sy mananatra ary manitsy ny diso. Miara-mitsangana amin ‘ny FFKM koa  izahay”, hoy  ny filohan’ny FLM, ny Rev Rakotonirina David tetsy  Ambatovinaky, omaly.  Notsindriny fa tokony hiainana hatrany ny tenin’Andriamanitra.

Etsy andaniny, hofaranana amin’ny alalan’ny fotoam-pivavahana etsy amin’ny  kianjaben’I Mahamasina,  ny alahady izao ny jobily roa sosona. Anisan’izany ny faha-150  taon’ny FLM   sy ny faha-500  taon’ny  reformasiona. “Manaporofo izany fa velona ny FLM ary mandala ny f inoana.  Mitombo ny  isan’ny kristianina ary maneho ny herin’ny fitiavana izany. Eo  koa ny  fanampiana ny fiaraha-monina”, hoy ihany  izy. Araka  izany, ho ambohipihaonan’ny mpino FLM sy ireo  nasaina amin’izany ny etsy Mahamasina ny alahady izao. Anisan’ny  hanana anjara lahateny ny eo anivon’ny FFKM  sy  ny filoham-pirenena.

Tsiahivina fa manodidina ny 4  tapitrisa ny mpino FLM eto amintsika. 8 500 kosa ireo fiangonana manerana  ny Nosy.

Synèse R. 

 

News Mada0 partages

Le premier forum international de l’IEM en image

Photo :Mamiherison

News Mada0 partages

Émergence et développement : Rajoelina prêt à relever le défi

L’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM) ambitionne de mettre Madagascar sur les rails du développement. Sous cette optique, deux jours de discussion, de réflexion et d’analyse portant sur des thèmes primordiaux à l’émergence de la Grande île sont au programme du «Premier forum international, depuis hier au Carlton.  La gouvernance d’un pays se prépare. «J’ai entendu les cris de désespoir, les cris de détresse du peuple (…). Je suis sensible à leurs appels. Je suis résolument déterminé à relever le  défi et répondre à leurs attentes. Et c’est pour cela que j’ai fondé l’Initiative pour l’Émergence de Madagascar». Ces quelques déclarations de Andry Rajoelina, ancien président de la Transition, illustrent la volonté de cette personnalité de mettre un terme aux difficultés quotidiennes des Malgaches.

Après presque cinq ans d’espoir déçu, il est désormais plus que temps pour ceux qui se sont préparés à gouverner, de prendre le taureau par les cornes.  Comme le rappelle le fondateur de l’IEM, «Les Malagasy portent un regard et un diagnostic lucides sur la réalité au Pays. Ils savent les difficultés, ils en subissent les conséquences au quotidien (…). Il leur appartient de choisir la voie». Dans sa vision pour l’émergence, l’ancien homme fort de la Transition veut, par ailleurs, ratisser large.

Communion

«Ambition commune», «unité», «entraide». Ces mots qui ont été martelés hier par le fondateur de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM), Andry Rajoelina, mettent en valeur l’esprit de la solidarité que cette plateforme entend fructifier pour développer le pays.

«Il est grand temps que l’intérêt supérieur de la Nation prime car notre pays ne doit plus être l’otage des intérêts politiques de quelques uns. Car il ne s’agit pas de moi, ni d’eux mais de l’avenir de Madagascar», a-t-il  lancé.

Ce forum qui se veut être une rampe de lancement de Madagascar sur les rails de l’émergence mise, entres autres, sur un changement profond des mentalités et des habitudes. «Car toutes les solutions sont déjà à portée de main», a d’ailleurs rappelé Andry Rajoelina, tout en ajoutant qu’il nous appartient de nous ouvrir au changement en étant souverain et maître de notre propre destin. Et ce, en prônant les valeurs propres à la culture malgache.

Secteurs clés

En tout cas, ces deux journées de réflexion et d’échange portent sur des sujets capitaux en vue de combler  le retard de développement du pays. C’est le cas de l’énergie pour tous, le secteur agro-alimentaire, les investissements ou encore la gestion rationnelle de ressources naturelles.

Plusieurs experts, nationaux et internationaux, y participent. D’ailleurs, le fondateur de l’IEM leur a adressé un clin d’oeil durant son discours, «Faites ce que vous pouvez, avec ce que vous avez, là où vous êtes», a-t-il lancé. D’autant que selon lui, «En unissant nos forces grâce à notre détermination, nous rendrons à notre beau pays toute sa splendeur et sa grandeur telles que nous en avons toujours rêvé».

A note que, outre des élus parlementaires malgaches, des membres du corps diplomatique, du patronat, des dirigeants d’entreprise et des représentants du monde des affaires à Madagascar ont été aussi aperçus au Carlton  pour assister à ce grand rendez-vous de l’IEM.

Rakoto

News Mada0 partages

La femme, actrice du développement

Le rôle de la femme n’est pas en reste dans l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM) à travers «La place de la femme malagasy dans la société».

En effet durant son discours, «La femme prend une place importante dans le monde du travail depuis quelques années et cela, dans plusieurs domaines», a fait savoir l’ancienne première dame, Mialy Rajoelina et non moins épouse du fondateur de l’IEM. Ce qui implique la participation active de la femme dans la vie du pays.

Cependant, «La femme est la première victime de l’arrêt prématuré de la scolarisation mais aussi des violences physiques», a-t-elle déploré.

A travers la réalisation des objectifs de l’IEM, Mialy Rajoelina précise que le principal enjeu réside sur «L’accès à l’éducation de la femme, moteur de tout développement».

Cette présentation, modérée par la directrice de Dalberg, Astou Dia, de la Côte d’Ivoire, a vu la participation de quelques femmes entrepreneurs, notamment dans la vente de vêtements de seconde main ou de production d’huile de coco extrait à froid. Et, les panélistes se sont accordés sur quatre points essentiels, à savoir la sensibilisation de la femme, l’accès à l’information, au financement et au marché.

News Mada0 partages

Rugby à VII – Can 2018 : hiady tapakila hiatrehana ny J.O 2020 ny Makis vehivavy

Nanainga, omaly, nihazo an’i Botsoanà ny Makis de Madagascar sokajy vehivavy, hiatrika ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika (Can 2018), eo amin’ny rugby lalaovina olona fito. Hanan-danja izany fihaonana izany satria hiadiana ny tapakila ho an’ny lalao olympika (J.O 2020).

12 mirahavavy ny Makis vehivavy, hiaro ny voninahi-pirenena any Botsoanà, eo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika (Can 2018), taranja rugby à VII. Mpilalao efa niatrika lalao iraisam-pirenena avokoa izy ireo. Tao ireo efa nifaninanana tamin’ny Can 2017, natao tany Tonizia. Teo koa ireo nandeha tamin’ny fiadiana ny ho tompondakan’ny ranomasimbe Indianina, farany teo.

“Roa volana ny fanomanana, izay nifantoka tamin’ny fanamafisana ny tanjaka ara-batana sy ny fiarovantena. Ireo mantsy ny lesoka nandritra ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika, farany teo”, hoy i Eric sefo, mpanazatra.  Raha tsiahivina, laharana fahadimy ny Makis, tamin’ny taon-dasa. Tanjon’ny Makis, ny hiditra ao anatin’ireo efatra voalohany, hanao ny manasa-dalana. Eo indray no miady ny toerana roa hiatrehana ny famaranana, izay manokatra ny varavarana, amin’ny “circuit mondial”.

Manana herijika betsaka ny Makis amin’ity, satria tsy misy Afrika Atsimo, mandray anjara. I Tonizia sy i Kenya, no mety hanano sarotra nefa azo resena tsara, araka ny fanamarihan’i Eric sefo. Tsiahivina fa ao anaty vondrona “A” ny Makis, miaraka amin’i Kenya sy i Senegal. Midona amin-dry zareo senegaly, ny Makis eo amin’ny lalao voalohany ary i Kenya, kosa ny manaraka.

Ao amin’ny sokajy “B”, i Tonizia sy i Zimbaboe ary i Ogandà.  I Maorisy sy i Maraoka, miampy an’i Zambia sy i Botsoanà mpampiantrano ny ao amin’ny sokajy “C”. Marihina fa fiadiana laharana ny andro voalohany ary fifanintsanana mivantana kosa ny andro faharoa.

Nialoha ny niaingan’ny delegasiona, noraisin’ny minisitry ny fanatanjahantena, tetsy amin’ny toeram-piasany tetsy Ambohijatovo ny Makis, naka tso-drano. Tamin’izany no nanolorany, lelavola 1 tapitrisa Ar, ho vatsin-dalana.

Tompondaka

News Mada0 partages

«School tournament» – Fiba 33 : ao Mahamasina ny fifanintsanana

Hanomboka amin’ny alahady 26 mey ho avy izao, ny fifanintsanana eo amin’ny basikety lalaovina olona telo, natokana ho an’ireo mpianatra eny anivon’ny toeram-pianarana «School tournament –  Fiba 33». Niova ny toerana hanaovana izany, satria natao ao amin’ny kianja ivelan’i Mahamasina avokoa izany fa tsy any amin’ireo sekoly voatondro. Hisantatra izany, ny ao amin’ny faritra 1. Raha ny voalahatra, tany amin’ny kianjan’ny sekoly St Antoine, ny nanatontosana izany.

Ny faritra faharoa kosa hatao ny 2 jona, ho avy izao. Tsy miova kosa ny toerana hanatontosana ny dingana famaranana fa hatao ao amin’ny kianja St Michel Amparibe, ny asabotsy 16 jona 2018. Marihina fa nosokafana ho an’ireo toeram-pampianarana rehetra, eto an-drenivohitra ity fifaninanana ity ka nahatratra 30 ireo nisoratra anarana, ho an’ity andiany voalohany ity, izay avy amin’ny sekolim-panjakana sy ireo tsy miankina ary ny an’ny katolika.

Misy sokajy roa ity “School tournament – Fiba 33”  ity, dia ny latsaky ny 18 taona lahy sy vavy ary ny latsaky ny 15 taona, lahy sy vavy ihany koa. Miezaka hatrany ny federasiona mamorona hetsika, hampiroboroboana ny taranja basikety eto Madagasikara. Tsy ho an’ireo efa matihanina ihany fa nosokafana ho an’ireo sehatra hafa. Ezahina, hatao isan-taona, ity fifaninanana eny anivon’ny toeram-panabeazana ity, fa tsy hijanona amin’ity ihany, araka ny fanazavana nomen’ny tomponandraikitra eo anivon’ny federasiona.

Torcelin

 

News Mada0 partages

« Fetin’i Maman’ty » 5 : handray anjara ny groupe Tsiky Tsidika

Sambany hiaka-tsehatra ao amin’ny Coliseum ny fampisehoana hatsikana. Vaovao lehibe ho an’ny mpankafy izany. Vaovao lehibe hafa koa, handray anjara amin’ny « Fetin’i Maman ‘ty », hotontosaina ny alahady 27 mey ho avy izao koa ny groupe Tsiky Tsidika.Tarika mpanao teatra sy tantara mampihomehy amin’ny fahitalavitra no tena nahafantaran’ny maro azy ireo. Efa mpiaka-tsehatra matetika ary mitety faritra maro, saingy sambany vao handray anjara amin’ny « Fetin’i Maman ‘ty », izy ireo.Mbola eo hatrany kosa ireo mpandray anjara fototra amin’ny « Fetin’i Maman’ ty », izay hiditra amin’ny andiany fahadimy amin’ity taona ity.I Gothlieb, hitondra ireo karazana mpillalao fanaony, toa an-dry Olga, Rabentsara,i  Syril, sns. I Francis Turbo izay mivadika ho Francette indraindray. I Honorat, izay hisolo tena ny Fou Hehy, satria iarahan’ny rehetra mahafantatra fa mbola anatin’ny fitsaboana i Eric.Efa nandray anjara tamin’ireo andiany teo aloha, ary mbola hanatevin-daharana amin’ity ihany koa ireo mpandimby ireo mpanao hatsikana izay miaka-daza amin’izao fotoana izao, dia ry Zisy sy Lenina (Etsetra Etsetra) sy i Barhone. Hanaingo ireo rehetra ireo Ikala Bertha, izay hisahana ny fanentanana.“Homena endrika hafa noho ny fampisehoana fahita ao amin’ny Coliseum hatramin’izay ny amin’ny alahady, amin’ny maha hatsikana azy. Haroso aloha kokoa ny sehatra mba hifanakaiky ny mpijery sy ireo mpanakanto. Mipetraka avokoa ny mpijery mba hahafahany mifantoka tsara amin’ny hatsikana. Manomboka amin’ny 10 ora tsy diso, mba hahafahantsika mirava amin’ny 4 ora tolakandro, satria fetim-pianakaviana koa io ary misy ireo mody lavitra”, hoy ny nambaran’Andriamihaingo Luc Hervé, mpikarakara avy ao amin’ny LH Pro.

Zo ny Aina

News Mada0 partages

Fetin’ny Reny : hiavaka ny seho miaraka amin’ny Team Safelika

Hotolorana amboaram-boninkazo i Neny. Hahazo ny anjara tandrify azy ny ray. Ny kilonga, hifalihavanja amin’i Dingy sy Daingy. Ampahany amin’ireo fandaharam-potoana hampiavaka ilay seho lehibe hotontosain’ny Team Safelika, ny 27 mey izao, etsy amin’ny kianjaben’ny sekoly Esca Antanimena, ireo. « Ny ampahany maro amin’ireo seho hoentina eny an-tsehatra,  vaovao avokoa »,  hoy ny ekipan’ny Team Misafelika. Hahazo laka ny hatsikana, na ao anatin’ny hira izany na eo amin’ny tantara an-tsehatra. Ireo rehetra ireo, samy ahatarafana ny fiainana andavanandro iainan’ny ankohonana malagasy.

Haharitra ora dimy ny fampisehoana. « Fety ho an’ny Neny io. Noho izany, tsy hosahiranina hahandro sakafo any an-trano indray izy. Misy azo vidiana amin’ny sarany tena mirary eny », hoy ny mpikarakara. Marihina fa tafiditra ao anatin’ny hetsika fanohanana sy fanampiana ireo tanora hiatrika ny JMJ Mada andiany faha-9 hotontosaina any Mahajanga ity fampisehoana ity ka « rariny raha hahazo anjara manokana izy ireo », hoy hatrany ny mpikarakara. Ho avy hanafana ny sehatra ihany koa i Arione Joy sy i Mr Sayda. Hisokatra amin’ny 9 ora maraina ny vavahady.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

“Olombelona sy fanahy” : maneho momba ny aina, ny fanahy…

“Olombelona sy fanahy”, lohatenin’ny horonantsary fanadihadiana notontosain’i Mahon Andoniaina. Be ny efa voalaza, amin’ny boky sy horonam-peo ary horonantsary hafa, mikasika ny zava-misy marina momba ny fiainan-janakolombelona, isika malagasy, raha ny marina kokoa.

Nandritra ny valo taona ny nanatontosana ity horonantsary ity, araka ny nambaran’i Mahon Andoniaina. Araka izany, goavana ny asa, nitrandrahana sy nanadihadiana ny zava-misy marina mikasika ireo lohahevitra voalaza ireo. Nitety toerana maro nanerana an’i Madagasikara, toy ny tany Ambatoboeny, ny ekipa. Teo koa ny fiaretana ho fahazoana izay heverina ho tena sarotra, toy ny fatoriana teny am-pasana nandritra ny telo andro.

Avy aiza ny aina? Inona ny mahatonga ny olona iray hanao ny tsara sy ny ratsy? Ny fahafatesana? Misy tokoa ve ny fiainana ao aorian’ny eto an-tany? Inona ny angatra, ny avelo, ny matoatoa? Anisan’ny fanontaniana nikarohan’i Mahon Andoniaina sy ny ekipany valiny, tamin’ity fanadihadiana ity ireo.

Ny 29 mey izao, etsy amin’ny Ciné Plaza Ampefiloha, no hahitana ny valin’izany rehetra izany, izay tsy nitanila, araka ny nambaran’ny mpanatontosa hatrany. Hotanterahina amin’io fotoana io ny “avant première” na fanehoana mialoha ny fandefasana voalohany ny horonantsary, izay heverina fa hahaliana ny maro tokoa.

Landy R.

News Mada0 partages

Fomba amam-panao : taom-baovao eto Imerina ny 15 jona izao

Fantatra, omaly, tetsy Ampefiloha, nandritra ny famoriana mpanao gazety nataon’ny fikambanana Zanadranavalona Anosimanjaka fa ny 15 jona izao ny hankalazana ny Taom-baovao eto Imerina. Ny 14 jona, amin’ny 6 ora hariva,  eny Anosimanjaka, fandrehetana sy fitondrana arendrina. Ny 15 jona, amin’ny 8 ora maraina, fifampiarahabana, fandroana sy fidiovana ary fitsofandrano. Amin’io andro io ihany koa ny famonoana omby sy fihinanana ny nofonkena mitam-pihavanana. Ny 16 jona, hiragasy goavana hifanandrinan’ny tarika Emilson Tsy Maka Lagy sy ny tarika avy any Sahavato Ambohimandroso.

Any Fianarantsoa kosa ny fanamarihana ny Taom-baovao iraisan’ny Malagasy ny 23 septambra izao. Fandaharam-potoana amin’izany ny fifanakalozan-kevitra momba ny taom-baovao, fampirantiana taozavatra mampiavaka iny faritra iny, fitsidihina toerana manan-tantara (Isandra, Vohimasina, Fisakana). Amin’io fotoana io ihany koa no hananganana ny vovonamben’ny raiamandreny ara-drazana eto Madagasikara. Ho fanomanana, io Taom-baovao iraisan’ny Malagasy io, hisy ny sakafo mitam-pihavanana hotontosaina ao amin’ny PK0 Antanimena ny 1 jolay izao.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

“Kilokolo” sy ATPEA : hanabeazana sy hizarana ny kanto sy ny kolontsaina

Toy ny isan-taona, mikarakara hetsika enti-mampiroborobo ny dihy ankehitriny ny kaompania Lovatiana. Kendrena amin’izany ny eny amin’ny sehatry ny fanabeazana, ny mpiasa ary ny mpikirakira ny kolontsaina. Anisan’ireo hetsika ireo ny “Kilokolo” sy ny atrikasa fampitana fanabeazana sy fifanakalozana zavakanto (ATPEA).

Tanjon’ny “Kilokolo” ny hanabe amin’ny lafiny fiarahamonina sy kolontsaina, eny anivon’ireo ankizy sy ireo olona manana fahasembanana. Tonga amin’ny andiany fahasivy ity hetsika ity ka efa natomboka tamin’ny fanofanana ny mpampianatra, avy amin’ny EPP sy ny foibe manokana, eto an-dRenivohitra sy tany amin’ny faritra (Mahajanga, Antsirabe, Miarinarivo) izany. Niompana tamin’ny lafiny pedagojika, narahina fampiharana, izay samy mahakasika ny dihy.

Ho an’Antananarivo manokana, hiditra amin’ny dingana faharoa ny fiofanana, izay natomboka tamin’ny volana febroary tetsy amin’ny EPP Analakely. Tanjona ny hanamafisana ny fahaizana efa azo sy ny hanomanana ny fifaninanana, hatao ny 6 jona izao. Tokony hanolotra seho iray avy ny sekoly ka tsy maintsy mivoy hevitra, hampitaina amin’ny mpijery izany. Tanjona, amin’ny ankapobeny, ny hanabeazana ny ankizy amin’ny alalan’ny fanaovany zavakanto.

Hatao eny amin’ny foibe « Orchidées blanches », eny Androhibe, ny fifaninanana eo amin’ny samy sekoly, ny 6 jona. Handray anjara amin’izany ny EPP Antanimena I, ny eny Analakely, sy ny eny Ampasanimalo, ny EPP Ambohipo ary ny etsy Ampefiloha, ny foibe « Orchidées blanches », ny CNFPPSH ary ny Akama. Ny tolakandro kosa, hisy ny fampisehoan’ny vahiny matihanina sy ny kaompania mpanao soradihy.

ATPEA, hampihaonana ny matihanina amin’ny dihy amin’ireo olona marefo

 Fandaharanasa iray miavaka ny ATPEA, izay efa andiany fahenina, satria enti-mampihaona mivantana ireo olona manana fahasembanana amin’ny matihanina amin’ny dihy ankehitriny. Araka izany, manasa vahiny, malagasy sy avy any ivelany hatrany ny kaompania Lovatiana. Amin’ity taona ity àry, ho avy eto i Nadine Mc Kenzie, mpandihy avy amin’ny kaompania Unmute Dance, avy atsy Afrika Atsimo.

Hanatontosa « résidence de création » na fotoam-pamoronana, eny amin’ny Espace Tokotanibe eny Ambohimanga, izy ny 28 mey hatramin’ny 8 jona. Hisy mpandihy avy eto an-toerana hiaraka aminy amin’izany. Hatao ny 9 jona, eny an-toerana ihany ny fanehoana ny sanganasana vaovao vitan’izy ireo, mandritra io fotoana io.

Vonona ny hizara ny traikefany sy ny fahaiza-manaony i Nadine Mc Kenzie ka, ho an’ireo tsy afa-manatrika ny « résidence de création », hanolotra atrikasa mandritra ny ora roa izy, ny 7 jona izao, eny Ambohimanga hatrany.

Landy R.

News Mada0 partages

Compagnie Lovatiana : la danse au-delà du handicap

La danse contemporaine est une passion ouverte à tous et même aux personnes en situation de handicap. C’est justement dans ce dessein que la Compagnie Lovatiana lance l’Atelier de transmission pédagogique et d’échange artistique (ATPEA), qui entame cette année sa 7e édition.

La compagnie Lovatiana convie chaque année des chorégraphes ou danseurs qui évoluent sous d’autres cieux, ayant une certaine expérience sur la transmission de la danse auprès groupe mixte et y souhaitant développer une méthode de travail.

Pour cette édition, Nadine Mc Kenzie d’Unmute Dance Company d’Afrique du sud, fera profiter son art et sa passion aux danseurs locaux.  « Il faut reconnaître que les stages et les formations en danse sont rarement accessibles aux personnes en situation de handicap, que ce soit à Madagascar ou ailleurs. Ce programme a justement pour but de favoriser la rencontre entre des professionnels de la danse et des personnes souffrant de ce handicap », rapporte un communiqué.

Éveil artistique

Effectuant un court séjour au pays, Nadine effectuera une résidence de création à l’espace Tokotanibe Ambohimanga  du 28 mai  au 8 Juin avec des danseurs locaux. A l’issue de cette session, un spectacle de restitution sera présenté le 9 juin au même lieu, à partir de 11h, qui verra à cette occasion la participation de jeunes danseurs locaux.

« Ayant soif de partages et de rencontres, elle donnera également un atelier de 2 heures à l’endroit des danseurs qui ne pourront pas prendre part à la résidence », confie un responsable.

Mis sur pied depuis 2010 par la Cie Lovatiana, l’Atelier de transmission pédagogique et d’échange artistique est proposé chaque année en amont de la plateforme artistique « Kilokolo », qui contribue à l’éveil artistique et culturel des enfants.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

«Taom-baovao eto imerina» : bientôt…

Les Zanadranavalona vont célébrer le «Taom-baovao eto Imerina» ou le nouvel an de l’Imerina. Des cérémonies de purification par l’eau et par l’air débuteront la journée du 15 juin prochain à Anosimanjaka où une retraite aux flambeaux y sera organisée la veille dans la soirée, en prélude aux festivités destinées à la célébration du «Taom-baovao eto Imerina». Le président de l’association des Zanadranavalona, Alain Eddie Ravelonarivo, a expliqué que cette nouvelle dénomination sera désormais utiisée en respect de l’accord passé entre les notables des 22 tribus de Madagascar en 2017 sur la tenue d’un nouvel an unique, le «Taom-baovao malagasy» au mois de septembre de chaque année.

Conservateurs de cette pratique ancestrale depuis plus de 4 siècles, les Zanadranavalona observeront toutes les rites y afférentes jusqu’au 16 mai, jour de clôture  de la célébration, en présence des notabilités ethniques de routes les régions.

Manou

 

News Mada0 partages

Guide du week-end

Rija Ramanantoanina à An-trano Lodge Nanisana 

Fort du succès de la célébration de ses 30 ans de scène au palais des Sports et de la culture de Mahamasina, Rija Ramanantoanina fait un come back ce soir à An-trano Lodge Nanisana. L’icône de la chanson malgache se plaira à entonner ses plus grands tubes autour d’un buffet gastronomique. Les premières notes de « Mama »  « Avy Aminao » ou encore « Fiainana kely » résonneront vers 20 heures.

Zandry Gasy au Karibotel Twenty Six

Ce vendredi, Zandry gasy s’apprête à investir le Karibotel Twenty Six Analakely pour donner un cabaret de bagasy et de folksong. Armés de leurs guitares, Mbola Talenta et ses compagnons de route vont pimenter la soirée avec leurs plus belles ballades. Le rendez-vous sera fixé à 21 heures tapantes.

Samedi 26 mai

Jazz – Dina Mialinelina au Farawest Faravohitra

Le temps d’une soirée empreinte de soul et de jazz, Dina Mialinelina s’invite ce samedi au Farawest Faravohitra. Chanteuse, musicienne, parolière et compositrice, elle nous revient avec ses compositions, toujours marquées d’une touche particulière, chaude et enveloppante mais aussi avec les chansons que son mari a composées pour le groupe Cordes sans cible. Joies, peines, sourire seront au rendez-vous. Elle sera entourée de ses musiciens complices, à savoir Njakanirina Rakotonirainy, Henintsoa Andriamasimanana, Harty Andriambelo, Nins Rabaroelina, et Benjamin Le Faucheur.

Jejy Music Orchestra Choir au Cci Ivato

Comme à l’accoutumée, Jejy Music Orchestra Choir et American School of Antananarivo Band and Choir se retrouvent chaque année sur scène pour mettre au diapason la musique classique américaine et malgache. Pour cette édition, les deux formations musicales seront accompagnées de Bekoto du groupe Mahaleo sur la scène du Centre de conférences international d’Ivato, ce samedi après-midi.

Faribolana Sandratra au CGM Analakely

Le rendez-vous poétique mensuel de Faribolana Sandratra mettra sous les feux de la rampe Riva et Mapandry Ny Aina Manitra demain après-midi au CGM Analakely. Comme chaque quatrième samedi du mois, le cercle des jeunes poètes et écrivains va investir ce lieu devenu incontournable pour les amoureux de la littérature le temps d’un récital et d’une présentation d’un nouvel ouvrage de ses membres. Pour cette fois-ci, « Randranteny » sera le leitmotiv.

Dimanche 27 mai

Fetin’ny Maman’ty 5 au Coliseum d’Antsonjombe

Pour sa 5e édition, Fetin’ny Maman’ty gagne en envergure. Si les humoristes les plus adulés de leur génération ont l’habitude de fouler chaque année les planches d’Antsahamanitra, cette fois, ils vont s’aventurer au Coliseum d’Antsonjombe pour rendre un vibrant hommage aux mères de famille.  Francis Turbo, Gothlieb, Fou Hehy, Zisy sy Lenina, Barhone et le Groupe Tsidika vont se relayer sur scène durant toute la journée dominicale. Une urne sera mise en place à l’entrée du Coliseum afin de collecter les dons en faveur d’Eric Fou Hehy.

Ny Hiranay fahiny 80 taona au CCESCA Antanimena

Une ode aux femmes plus qu’à la maternité, c’est ce que « Ny Hiranay fahiny 80 taona » propose au public du CCESCA Antanimena ce dimanche. A  cette occasion, la crème de la crème s’en donnera à cœur joie pour faire revivre les chansons d’antan. On citera tout particulièrement Henri Ratsimbazafy, Biry Ny Railovy, Salomon, Gaston Andrianony, Abel Ratsimba et Jean Rossinah.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Libertalia : de l’ambiance en perspective

Mardi dernier, les artistes participants au festival Libertalia ainsi que les organisateurs ont quitté ensemble la capitale. Six bus, transportent une centaine de personnes, ont mis le cap sur Nosy Be. Durant le voyage, l’ambiance était conviviale annonçant dans ce sens un festival haut en couleur.

Au fait, la cinquième édition de Libertalia débutera officiellement ce jour, à partir de 20 heures à l’hôtel L’Heure Bleue. A ce sujet,  tous les artistes internationaux et nationaux  se  partageront la scène.

Le programme se poursuit demain à 15 heures. Huit groupes, à savoir DJ Jo, Djedje Manjary, Nully, Hans Nayna, Chacha, Pamplemousse, Loharano et Kristel , investiront en premier la grande scène installée sur la plage de Madirokely. Ensuite, Mafonja et Edgar Ravahatra se produiront au Sarimanok à

partir de 19 heures. Et la journée se terminera par un after avec Midnight Ravers, Sauvage Sound System et DJ Jo.

Dimanche, la grande scène sera animée par DJ Jo, Reggasy, Mafonja, Morgane Ji, Jaojoby, Joudas et Afrogasy. Ensuite, les apéros à Sarimanok seront assurés par Hans Nayna et Kristel et enfin les afters seront chauffés par Chacha, Dom Peter et DJ Jo.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Andavamamba : tontakely tratra namaky trano

Mirongatra ny vaky trano eny amin’iny faritra Andavamamba Anatihazo iny ka mampitaraina ny mponina. Ny afakomaly misasakalina, tontakely miisa telo tsy misaron-tava namaky trano tao amin’ny tokantrano iray. Novakin-dry zalahy ny varavarana ka niditra avy hatrany izy ireo. Norobainy sy nobatainy ireo entana zakan’izy ireo tao an-trano toy ny ordinatera miisa roa, “ecran plat” iray ary vola. Lasa nitsoaka avy hatrany izy ireo rehefa avy nandroba. Niantso polisy ny tompon-trano ka fotoana fohy taorian’izay, tonga teny an-toerana izy ireo. Raikitra ny fisafoana sy ny fanarahan-dia ka tsy lasa lavitra, tratra ny iray amin’ireo olon-dratsy raha tafaporitsaka kosa ny iray. Tratra teo am-pibatana ireo entana avy nangalariny ity jiolahy iray tratra ity, raha ny tatitra nampitain’ny polisy avy ao amin’ny kaomisarian’Isotry. Tratra teny aminy ny sasany amin’ireo entana halatra. Voamarin’ny tompon-trano fa isan’ireo jiolahy namaky ny tranony ity tratra ity. Nohamafisin’ny mponina fa rehefa misy fiandrasam-paty no tena mampirongatra ny vaky trano eny an-toerana, araka ny tatitra nampitain’ny polisy hatrany.

Jean Claude

News Mada0 partages

Antsirabe : mpivady tratra nitondra rongony tao anaty taksiborosy

Saron’ny zandary tao amin’ny sakana ao Antsirabe ny fiandohan’ny herinandro teo ny mpivady nitondra rongony milanja 30 kg nentina tamin’ny taksiborosy Mercedes Sprinter iray. Voalazan’ny fampitam-baovao avy amin’ny zandary fa niainga avy any Ihosy izy mivady ireto niaraka tamin’ireto zava-mahadomelina ireto, nokasaina haparitaka aty an-dRenivohitra kanjo izao tratra tampoka tao Antsirabe izao. Efa nahazo loharanom-baovao mialoha ny zandary momba ny fisian’ilay taksiborosy mitondra azy mivady miaraka amin’ireo rongony ireo. Nofonosina ary natao tsara fatotra amin’ny selofanina mialoha ny nanerena azy teo anelanelan’ny entan’ny mpandeha rehetra ireto zava-mahadomelina ireto. Nosamborin’ny zandary izy mivady tompon’entana ary niaiky fa azy tokoa ireo. Nilaza kosa anefa izy fa nisy ny firaisana tsikombakomba tamin’ny mpamilin’ilay taksiborosy amin’ny hitondra izany. Isan’ny rongony avolenta sady lafo vidy ireto tratra ireto, raha ny fanazavan’ny zandary hatrany. Nolazain’izy mivady fa 5 hetsy Ar ny nividianan’izy ireo ny entana tao Ihosy ka 360 000 Ar kosa ny sarany nitondran’ilay mpamily hatraty an-dRenivohitra.

J.C

News Mada0 partages

Hita tamin’ny “camera de surveillance” : ny peratra teny an-tanany no nahalalana ilay namaky banky

60 tapitrisa Ar no voalaza fa voaroba tamin’ny fahavakisan’ny banky iray tao Toamasina, ny alatsinain’ny pentekosta teo. Ny 40 tapitrisa Ar tamin’ireo sisa no tafaverina taorian’ny nahasamboran’ny polisy ilay jiolahy. Ny peratra teny an-tanany, hita tamin’ny ”caméra de surveillance” no nahalalana azy.

 Nisy namaky ny Dab (Distributeur automatique de billets) ana banky iray any Boulevard Jofre Toamasina, ny alatsinain’ny Pentekosta teo. Fantatra fa ny vola 60 tapitrisa Ar very tao amin’io toerana io. Novakiana ny varavarankely nidirana tao anatiny, ary nidiran’ilay jiolahy ny tao amin’ny Dab. Nanao saron-tava io olona io nandritra ny halatra nataony. Najifa tao ny volabe antapitrisany, ary niala tsy nisy nanakantsakana ilay jiolahy. Nandeha ny fikarohana ka trara ny alarobia teo ilay olon-dratsy, izay mpiambina miasa ao amin’ity banky ity ihany.

Nilaza ny kaomisera Raelison Gerverin fa tamin’ny alalan’ny peratra tamin’ny tanan’ilay tovolahy, 29 taona, izay mpiambina sivily amin’ io banky io ihany, ny nahavanona ny halatra ary izy irery fa tsy nisy namana. “Nanao saron-tava izy fa tsy nanao fonon-tanana ka hita tamin’ny alalan’ny “caméra” ilay peratra nanaovany. Natao tamin’ny alalan’io peratra io ny fanadihadiana ka fantatra tamin’izany ilay tovolahy mpiambina io”, hoy ny fanazavana. Efa tafaverina eny anivon’ny banky ny vola very, raha ny filazan’ny polisy.

Nalevina tanaty lavaka

Nilaza ilay tovolahy nandritra ny famotorana tamin’ny fomba nahafahany nanao ny halatra. « Novakiko ny teo amin’ny varavarankely fidirana amin’ny fakana vola elektronika ary nisaron-tava sy nampiasa « barre à pince” aho ka noraofiko ny vola rehetra sendra ahy tao », hoy izy niaiky ny heloka nataony.

 Ny tolakandron’ny alarobia 23 mey, voasambotra tao amin’ny trano fonenany ao Tanambao Verrerie, parisela 21/73, ilay tovolahy, ary tsy nanampo na inona na inona fa tonga tampoka ny polisy ary nanao ny fikarohana manodidina ny trano. Sarona tao anaty sakaosy sy harona plastika ary tao anaty gony anaty lavaka teny an-tokotaniny ihany ireo volabe. Nilaza ilay olon-dratsy fa izy irery no niketrika ny halatra nataony, ka na ireo vady aman-janany aza, tsy nahafantatra ny zava-bitany. Miandry ny fitsarana azy ilay tovolahy.

Voalaza fa 60 tapitrisa Ar ny vola very ka ny 40 taitrisa Ar, nahampalalana ny mpanao gazety fa naverina. Nakaiza ny 20 tapitrisa Ar raha izany, satria tsy mitovy ny tarehimarika voalaza fa very sy ny tafaverina?

Sajo sy Yves S.

 

News Mada0 partages

Hiandrasana fampielezan-kevitra? : tsy mbola miasa ny tsenan’ i Moramanga

Notokanana efa tamin’ny taon-dasa ny tsena manara-penitra lehibe ao Moramanga. Namatsy vola nanamboarana ny tetikasa ny orinasa Ambatovy. Nandritra ny fanadihadiana natao teny an-toerana, nanambara ny eo anivon’ny mpamatsy vola fa vita hatreo amin’ny fitokanana ny asan’izy ireo ka ny kaominina indray no manohy ny fomba fitantanana ny tsena. Hatramin’izao anefa, tsy mbola misy io fotodrafitrasa miezinezina io.

Nambaran’ny ben’ny Tanàna lefitra ao Moramanga, Raherinandra Rija, kosa fa fotodrafitrasa mbola tsy vita fandraisana teknika io notokanana io. Natao fanolorana vonjimaika fotsiny izany.

Tsy mbola voapetaka ny « carreaux » eo amin’ny fivarotan-kena, trondro, anana, fivarotana sakafo masaka. Tsy mety ampiasana ahandroana amin’ny arina ny toerana. Mbola tokony hisy fisarahana efitra ho an’ny mpivarotra lamba sy ny entana madinika, ilay trano malalaka roa ao amin’io tsena io. Mbola ao anatin’ny fifanarahana arakasan’ilay orinasa nanao ny asa avokoa izany.

Tapitra hatramin’ny faran’ity volana mey ity anefa ilay fiantohany ny asa nataony ka aorian’ izay ny hanamboarany ny tsy mety sy tsy ampy hahafahana mampiditra ireo mpivarotra.

Hiandrasana fampielezan-kevitra sy hanaovana kolikoly

Nambaran’ireo mpivarotra efa tamin’ ity tsena ity teo aloha fa tsy mifanaraka amin’ny entana amidy ny fizaran’ny kaominina ny faritra hampidirany ny mpivarotra. Mpivarotra sakafo masaka, tsy mahazo mahandro sy mampiasa arina amin’ny toerana hivarotany. “Lakozia tsy maintsy misy setroka”, hoy Andriamorasata, mpivarotra paty sy trondro.

Nambarany fa tsy misy rano eo amin’ny fivarotan-trondro.

 Nohamafisin’ ireo mpivarotra hatrany  fa misy endrika kolikoly avo lenta eo amin’ny fizarana toerana. Betsaka ny mpivarotra tsy mbola nivarotra tamin’ io tsena io teo aloha nefa nahazo toerana tsara ary ireo efa teo aloha indray, misy mihitsy ny tsy anaty lisitra. “Hiandrasana fampielezan-kevitra vao hozaraina amin’ny mpivarotra ny tsena », hoy hatrany ny vondron’ny mpivarotra sendra anay.

Sajo

News Mada0 partages

MPTDN : voizina ny « halalin-tsaina niomerika »

Nankalazaina, ny 17 mey teo, ny Andro iraisam-pirenena ho an’ny fifandraisan-davitra sy ny orinasa amin’ny fampahalalam-baovao (WTISD). Lohahevitra noraisin’ny minisiteran’ny Paositra sy ny fifandraisan-davitra ary ny fampiroboroboana ny niomerika (MPTDN) tamin’ny atrikasa ny hoe “Ny fampiasana tsara ny halalin-tsaina niomerika ho an’ny rehetra”.

Nambaran’ny minisitra, Rakotomamonjy Neypatraiky, fa hitondra fampandrosoana ny teknolojia vaovao, hanatsarana ny fari-piainan’ny rehetra.

Mampiavaka ny halalin-tsaina niomerika ny fampiasana tambajotra matanjaka, ny fitahirizana antontam-baovao sy sary maro, sns. Ampiasaina amin’ny lafiny maro, toy ny fahasalamana, ny fambolena, ny lafiny vola, ny fitaterana, ny fanabeazana, sy ny hafa. Tanjona ny hampiasana azy hanatrarana ny tanjon’ny fampandrosoana maharitra amin’ny taona 2030. Anisan’ny nanamarinana ity andro WTISD ity koa ny fanolorana televiziona ny mpiasan’ny MPTDN tsirairay, ankoatra ny efa nanomezana “tablettes” tany aloha.

Njaka A.

News Mada0 partages

Ampasapito : un ressortissant indien kidnappé

Après quelques mois d’accalmie, le phénomène de kidnapping reprend de plus belle. Encore une nouvelle victime qui s’ajoute au lot.

Avoisinant la quarantaine, la victime appartiendrait à la communauté ismaélienne.

Très peu d’informations transpirent sur cette affaire mais selon le Collectif des Français d’origine indienne de Madagascar (CFOIM), l’enlèvement a eu lieu aux alentours de 19 h du côté d’Ampasapito, non loin de la société Gamo. De ce fait, le CFOIM lance un appel à témoins et invite toute personne ayant des informations au sujet de ce kidnapping à entrer en contact avec les forces de l’ordre.

De son côté, la police ignore également les circonstances de l’enlèvement. «Pour l’heure, nous ne disposons pas encore suffisamment d’informations sur l’affaire», a indiqué un responsable auprès de la Brigade criminelle.

Cet enlèvement est survenu près de quatre mois après le rapt de Kantilal R. à Antanimena et près de trois après l’enlèvement d’Akil Cassam Chenai à Toamasina.

Les enlèvements contre rançon ont pris de l’ampleur ces derniers temps. Depuis 2010, une centaine de cas ont été recensés et la plupart des victimes sont des ressortissants indiens. Les autorités semblent incapables d’endiguer le phénomène sachant que les stratégies mises en place pour gérer ce fléau s’avèrent totalement inefficaces.

Sous l’impulsion de la communauté des affaires, du CFOIM et de la société civile, une grande mobilisation baptisée «Aok’zay» qui signifie ça suffit, visant à dénoncer la recrudescence de l’insécurité et les kidnappings, a été organisée dans la capitale. Une légère amélioration de la situation a été observée depuis mais ce nouveau cas n’augure rien de bon.

Mparany

 

News Mada0 partages

Examen du BEPC : coup d’envoi de l’EPS

Les épreuves d’éducation physique et sportive (EPS) du BEPC ont débuté mardi dernier pour la Circonscription scolaire (Cisco) d’Atsimondrano. Pour la Zone d’animation pédagogique (Zap) de Fenoarivo, elles se sont déroulées à Ankaditany, commune rurale d’Ampitatafika.

Au début de cette première journée, bon nombre des candidats ont choisi le football comme sport collectif, suivi du basket. Pour le sport individuel, la course de vitesse n’a pas attiré beaucoup de candidats et rares sont ceux qui ont opté pour le gymnastique au sol.

«En ce qui concerne les Cisco Tana ville et Avaradrano, les épreuves d’EPS vont commencer à partir du mois prochain, au plus tard au début du mois de juillet», a fait savoir hier le Directeur régional de l’éducation nationale (Dren) d’Analamanga, Jerry Andrianilanona, joint par téléphone. De préciser aussi que les examens blancs du BEPC se dérouleront toujours à un mois de l’examen officiel, c’est-à-dire au mois d’août prochain.

Sera R.

 

News Mada0 partages

Recensement de la population : jour J pour les sans-abri

Après la numérotation des bâtiments, clôturée hier, ce soir juste après minuit, le coup d’envoi du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), la troisième édition, après celui réalisé en 1993, est singulièrement marqué par le dénombrement des sans-abri dans tout Madagascar. Une opération dénommée «Nuit de référence» par les organisateurs du RGPH 3.

Et ce n’est qu’ensuite que le recensement de tous les autres personnes vivant dans la Grande île, y compris les visiteurs, s’effectuera.  Toutefois, les membres du corps diplomatique résidant à l’intérieur des ambassades et des consulats ne sont pas concernés par ce dénombrement.

Ce recensement de la population est prévu se terminer le 10 juin prochain. «La réalisation de ce recensement est essentielle si nous voulons avoir des données à jour et fiables pour orienter et planifier plus efficacement les politiques de développement à Madagascar», a déclaré le ministre de l’Economie et du plan, le général Herilanto Raveloharison lors de l’ouverture de la réunion informative sur le lancement officiel du RGPH 3, hier à Anosy.

Sera R.

News Mada0 partages

CNAM : le titre de Docteur honoris causa au ministre du Mesupres

Le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) a reconnu les efforts  consacrés par le Pr. Marie Monique Rasoazananera au travers du développement de l’Enseignement supérieur et des travaux de recherche à Madagascar. Ministre actuelle de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Mesupres), elle a également présidé l’Université de Fianarantsoa et occupé la poste de secrétaire générale des Associations réseau francophone des femmes de l’Enseignement supérieur des ministres.

A cet effet, mardi dernier à Paris lors de 9e édition de la remise de distinction, le Cnam lui a décerné le titre honorifique de Docteur Honoris Causa (DHHC), permettant de rendre hommage à des personnalités éminentes. Selon les informations, le numéro un du Mesupres est la deuxième femme qui a obtenu cette insigne.

Lors de cette cérémonie, le ministre n’a pas manqué de manifester son souhait d’étendre la coopération en matière de développement et d’intégration dans le domaine de la recherche, axe prioritaire du pays depuis son passage au LMD en 2014. Il s’agit de mettre en place des formations en ligne (Foad) et de développer la formation professionnelle en vue de l’employabilité.

A titre d’information, depuis 1994, onze personnalités étrangères ont été honorées en raison de services éminents rendus aux arts, aux lettres, aux sciences et techniques, à l’établissement et à la recherche. Le dernier récipiendaire, en décembre 2016, était le Président de la République du Sénégal, Macky Sall.

Recueillis par Fahranarison

 

News Mada0 partages

Protection du parc national Marolambo : le projet « Rindra Marolambo » prend le relais

Les actions de préservation du Parc national Marolambo, menées depuis 2009 par Madagascar national Parks (MNP) dans le cadre du Projet corridor Fandriana Marolambo (Cofam), financé par l’Union Européenne (UE), se poursuivent.

Grâce à l’appui de l’UE qui reste fidèle à son engagement relatif à la promotion du développement durable dans ce parc, l’ambassadeur de l’UE, Antonio Sanchez Benedito a déclaré que les acquis dudit projet qui a pris fin en 2015, seront renforcés et pérennisés via un nouveau projet «Rindra Marolambo».

«Cofinancé à hauteur de 40 millions d’euros par l’UE sur une durée de 65 mois, soit de février 2018 à 2023, Rindra Marolambo vise à consolider les capacités de gestion collaborative du Parc national Marolambo», a fait valoir le DG du MNP, Guy Suzon Ramangason, hier à l’hôtel Ibis à Ankorondrano.

Quatre régions, à savoir Vakinankaratra, Atsinanana, Amoron’i Mania et Vatovavy Fitovinany sont touchées directement par le projet, qui créera d’impact dans 84 fokontany des 21 communes des six districts concernés.

Développement d’AGR

«L’objectif principal consiste à préserver la riche biodiversité de ce parc, d’une superficie de 95.000 ha, regorgeant d’espèces endémiques, tout en appuyant le développement des activités des Organisations paysannes, au nombre de 450 et de contribuer à la mise en œuvre des sous-projets de sauvegarde des populations affectées par le projet», a précisé le directeur du Parc Marolambo,  Juliette Raharivololona.

Dans ce sens, les actions à mener se traduisent par le renforcement de l’information et de la sensibilisation au niveau de la population locale cible, incluant des séances d’éducation environnementale auprès des villageois et des écoliers.  La surveillance et le contrôle de l’aire protégée en collaboration avec les parties prenantes, dont la population locale est aussi au programme. Il est également question de mettre en œuvre des suivis écologiques, de restaurer les habitats forestiers dégradés ainsi qu’entretenir les infrastructures de conservation.

Le développement de l’écotourisme est également à promouvoir. «Sur ce, un circuit est prêt à être expérimenté dès le mois d’octobre. Des infrastructures d’accueil, notamment des structures hôtelières et de restaurations sont déjà disponibles sur les lieux pour accueillir les premiers visiteurs. MNP a préparé ce nouveau circuit, prêt à être exploré mis à part les quatre déjà existants, durant six mois», a fait savoir le DG  Guy Suzon Ramangason.

Fahranarison

Ino Vaovao0 partages

MPIVADY MPANONDRANA ZAVA-MAHADOMELINA : Saron’ny polisy ny rongony milanja 30kg avy any Ihosy

Fantatra tamin’ny loharanom-baovao àry fa rongony niainga avy any Ihosy izy io ary saika haondrana eto an-drenivohitra saingy izay  tra-tehaka izay. Olona tsara sitrapo no tonga dia nampandre mialoha ny mpitandro filaminana fa misy mpivady mpanondrana zava-mahadomelina mikasa hanao ny asa ratsiny indray.

 Narahina akaiky ny zava-misy ary dia nahomby ny tetika ka rongony milanja 30 kg tokoa no nifono tao anaty harona plastika, hita tao amin’ny fiara mpitatitra iray marika “Mercedes sprinter” miasa amin’iny lalam-pirenena fahafito iny. Nandritra ny fanadihadiana nataon’ny Polisy dia voaporofo fa efa misy anaran’ny  tompon’entana avokoa ireo entana rehetra nifatotra teny ambony fiara saingy ireo nisy ny rongony ihany no somary hita ho nafenimpenina ny nametrahana azy.

Niaiky ny heloka vitany moa ireto mpivady ireto, ka nohamafisin’izy ireo ihany koa fa mpiray tsikombakomba koa ilay mpamily. Dimy hetsy ariary no nividianan’ izy mivady ireto zava-mahadomelina ary enina alina sy telo hetsy ariary kosa ny sarany itondran’ny mpamily azy mandra-pahatonga azy aty an-drenivohitra. Mbola mitohy hatreto ny famotorana atao ireto efa tratra  satria mbola misy ahiahiana ho mpiara-miasa akaiky amin’izy ireo amin’ity afera maloto ity.

Tatianà R.

News Mada0 partages

Chronique : la gestion du permis biométrique, équivalent de déballage

De la nouvelle présentation du permis l’efficacité à atteindre l’objectif annoncé approche Zéro. Déjà dès l’annonce cet objectif apparaissait trouble pour ne pas dire suspect, en considération d’autres urgences en nombreux domaines l’opération ne méritait aucune priorité et encore moins une précipitation pour la mener tambour battant . En ce sens et par elle-même l’initiative justifiait les nombreuses réactions, certaines désobligeantes d’autres offensantes. Le fiasco total témoigne de la nullité des gouvernants.

 Une communication insidieuse s’organise évidemment à décharger de la responsabilité de cet échec le pouvoir : que nenni ! Sans nuire au principe général qui dicte la présomption d’innocence, les circonstances légitiment toutes les suppositions. L’entreprise privée qui a obtenu ce marché aurait purement escroqué l’État, dit-on. En supposant qu’il en fut ainsi, l’État a été ridiculisé (ce qui n’est pas agréable pour les Malgaches) mais dans l’opinion nationale ou internationale personne ne pense que les cocontractants ont roulé dans la farine les autorités du pays, on tend à croire que celles-ci ont signé en connaissance de cause. A chacun d’en deviner les raisons. Il s’agit d’un marché de milliards et milliards, même si le schéma de la précipitation pour battre monnaie sous de nouveaux billets de banque s’apparente à cette escroquerie, vaut mieux s’abstenir d’en parler afin d’éviter de se mélanger les pinceaux.

Dans l’affaire des permis comme des cartes grises, le troupeau des gens concernés a été pris en otage. Jamais encore la puissance publique n’a réussi à ce que les personnes s’alignent d’Ambohidahy jusqu’à Anosy, du bétail en attente de se faire tondre au sens figuré comme au sens propre.

Le procédé pour plumer les automobilistes (conducteurs et propriétaires) présentait peu de risques, rien à débourser des caisses de l’état, tout à percevoir comme une rançon au passage de chaque dossier et au finish pour rien du tout.

Comme déballage rien de tel. En retour des humiliations subies par la population imposées par les gouvernants, ceux qui révèlent cette vérité scandaleuse resserrent le dilemme à deux choix cornéliens : s’agissant des gouvernants, ont-ils été assez cons pour s’être fait rouler si bêtement sur une grosse affaire, ou ont-ils été salauds pour avoir marchandé leur complicité à la signature ? La recherche d’objectivité enlève à la question toute volonté de faire offense. Certes celle-ci ne laisse place à une quelconque possibilité à essayer de prétendre que ces gens-là sont qualifiés pour gouverner.

Léo Raz

News Mada0 partages

Hevitra mandalo ; Resaky ny mpitsimpona akotry : fisehoana fahagagana

Fanaovana hatsikana angamba no hany sisa fomba ahafahan’ny fitondrana manavotra ny zava-misy. Ela izay niandrasana ny fampijoroana ny Fitsarana Avo hany afaka mitsara ny heloka mandrohy ireo manam-pahefana ambony toy ny filoham-pirenena sy ny mpikambana ao anatin’ny governemanta. Efa tsy nisy nihevitra intsony ny fimpongaran’io fitsarana io avy amin’ny tsy fisiny. Efa nametraka fitoriana noho izany fandikana fepetra ao anatin’ny Lalampanorenana izany ireo depiote 73. Efa eo am-piandrasana ny didim-pitsarana avy ao amin’ny HCC, vao injay heno manakoako avy any fa an-dalana ny fampijoroana ny HCJ (Haute Cour de Justice). Aza mitady hampihomehy mikasika raharaha manana ny hasiny ry zalahy !

Heverinareo inona ny vahoaka ka ho kibokiboinareo hihomehy tany vaky ? Raha mitsiky tsiravina tsy satry izahay dia noho ny fahasahian’ireo amin’ny fanaovana valavala raharaha mihatra amin’ny aim-pirenena. Raha 12 volana ny fe-potoana omen’ny Lalampanorenana hampijoroana ny HCJ, efa dila 36 volana izay fetra izay vao nametraka fitoriana ao amin’ny HCC ireo depiote 73, izany hoe efa nampiseho faharetana telo na efatra avo heny raha ny fetra ara-dalàna no jerena. Aiza ve dia fanendrena olon-droa tsy tanteraka tao anatin’ny 48 volana ve dia tampotampoka eo nahitana fomba anatanterahana azy ?

Angamba indray any ho any hisy hilaza fa fifandrifian’ny fotoana fotsiny no nahatonga izany fiarahan-javatra niseho izany. Raha lazaina amin’ny fomba mazava dia fanalana tsiny noho ny tranga tsy afaka nihoarana (force majeure) izay tampotampoka eo dia nahitana fomba amahana ny olana. Resa-jaza izany. Ary ny fanamaivanana ny raharaham-pirenena toy izany no tsy ekena. Ny fanaovana ampitso ampitso tsy misy fetra no mitarika fanefana maimaika fahatany tsy misy fandinihana rehefa may volon-tratra. Loza fa very andàlana indray ny hasina kely niverina ho an’ny Fitsarana sy ny toky kely avy amin’ny vahoaka noho ny ezaka asehon’ny mpitsara sasantsasany.

Aiza ka dia mpitsara manamboninahitra tampony indray no nomena iraka amin’ny fanambarana ny rariny antoky ny nahadiso fotoana ny fananganana ny HCJ. Inona moa ny antony nahatonga ny Filohan’ny HJC ho tompon’ny fanazavana ? Na ny tenany na ny mpikambana ao amin’ny HCJ rehetra dia tsy nanendry tena fa notendrena. Tsy izy noho izany no tompon’antoka mikasika ny fahataran’ny fijoron’io sampana tampony io. Anjaran’ny andry tompon’andraikitra tamin’ny fanendrena ny mpikambana ao anatiny no manazava ny antony tsy nahavitany an’izany ara-potoana.

Rehefa raharaha mety ahitana doka sy ahazoana voninahitra, na fitokanana zava-bita kely aza dia mifaninana hahazo loha-laharana ny manam-pahefana isan-tsokajiny, fa rehefa sarotra ny raharaha, vitsy amin’izy ireo no manana fahasahiana sy fanetren-tena hiseho eo imason’ny vahoaka. Ao anatin’ny fahasahiranana anefa no tena ahitana an’izany « olom-pitondrana », (homme d’Etat). Lavitry ny afo ny kitay.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes : la solution n’est pas dans l’invective

Avec une dose de naïveté on aurait pu croire que les députés dans cet affrontement allaient reconquérir un peu de leur prestige terni en prenant de la hauteur dans leur propos. On craint qu’ils n’aient laissé échapper  l’opportunité. C’est vrai qu’à «johilamboto johilamboto et demi» la formule aurait pu prendre. Positif s’il ne s’était agi que des foules regroupées pour crier «oui» ou pour hurler «non» aux injonctions des animateurs de rue  chauffeurs de foule. Négatif pour nombre des 9 Millions autres électeurs, ils attendent le dénouement négocié par des personnes plus modérées autres que des saltimbanques qui s’invectivent à distance.

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Comment on peut faire baisser le prix de la viande

En ce temps de hausse injustifiée sur la viande, voici une information qui nous arrive par le dernier courrier de l’océan Indien et qui pourrait servir de leçon si nos archontes voulaient bien admettre que les coloniaux ont parfois des idées pratiques.

Les bouchers de Maevatanana s’étaient mis dans la tête de vendre le kilo de bœuf non paré 0 fr. 80 ; or, leur bénéfice déjà respectable leur paraissant encore trop maigre, ils voulurent l’augmenter par un procédé assez en usage dans certaines régions de la Grande Île, c’est-à-dire en pesant la viande « sans balance ».

L’administration locale s’étant opposée à cette manière de procéder, les bouchers fermèrent leurs boutiques et se mirent en grève.

Voulant avoir le dernier mot, l’administration acheta, trois jours après, des bœufs au fokonolona, les fit abattre et débiter au zoma, à raison de 0 fr. 50 le kilo bien pesé, aux consommateurs.

Or l’administration, tous frais payés, réalisa encore un bénéfice de 15 à 20 francs par bœuf abattu, ce qui prouvait que les bouchers, par leurs prix de vente, ne perdaient rien et qu’ils avaient eu bien tort de se mettre en grève.

Comme leurs collègues de la métropole, pourtant, les bouchers de Maevatanana juraient qu’ils en étaient de leur poche, et affirmaient qu’ils vendaient cher parce que les bœufs qu’ils achetaient étaient d’un prix élevé.

Si cela était vrai, ils n’en étaient que plus… maladroits puisque l’administration trouvait le moyen de réaliser un bénéfice en vendant 50 % meilleur marché qu’eux et en donnant le poids.

Il serait vraiment à désirer que des municipalités de la métropole – nous ne disons pas l’État, ce serait la fin de tout – appliquent cette méthode, là où les bouchers montrent des prétentions injustifiées.

Madagascar achète à Durban

Le Syndicat des agriculteurs de Madagascar dont nous avons signalé la constitution est entré déjà dans la période des réalisations.

Nous apprenons en effet que pour satisfaire aux demandes de plusieurs de ses membres il a fait une première commande d’instruments aratoires à Durban.

Le Courrier colonial

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Océan indien : le programme «Biodiversité» fait ses preuves

En 25 années d’existence de la Convention sur la diversité biologique, nombreuses initiatives ont été adoptées dans l’océan Indien occidental, l’un des 34 points chauds de la biodiversité mondiale. Elles constituent même des références au niveau international.

Parmi ces initiatives figure le programme «Biodiversité», résultat de la coopération entre la Commission de l’océan Indien (COI) et l’Union européenne (UE). 29 entités de la société civile ont obtenu la subvention de 2,4 millions d’euros pour la réalisation de projets mettant la biodiversité à contribution pour la réduction de la pauvreté.

Dans son ensemble, «Biodiversité» contribue à la gestion durable de la biodiversité marine et côtière en faveur des populations de six pays de la région (Comores, Kenya, Madagascar, Maurice, Seychelles et Tanzanie). Entre autres, le programme soutient activement la région pour adopter des lois favorables à la conservation de la biodiversité, pour des actions en vue de gérer les espèces exotiques envahissantes dans les îles, mais également pour conserver et restaurer les  récifs coralliens, les forêts…

Des progrès notables

Plus de crabes de mangrove à Madagascar, plus de poulpes de plus grande taille à Maurice, plus de poissons au Kenya et en Tanzanie après restauration de la mangrove… Ce sont entre autres des progrès enregistrés grâce au programme. En effet, plusieurs communautés ont vu leurs revenus augmenter après avoir adopté une gestion durable des ressources naturelles.

Aussi, le programme a permis la publication du premier rapport sur l’état des récifs coralliens de la région en décembre 2017, la création du réseau des herbiers ou encore l’intégration du capital naturel dans les comptabilités nationales aux Comores (Anjouan) et à Madagascar (Nosy Be).

Arh.

News Mada0 partages

Campagne vanille 2018 : renforcer le système d’enregistrement des collecteurs…

A un mois et demi avant le jour J, les préparatifs de la campagne vanille 2018 battent leur plein dans la Sava. Dans son rôle de coordination du développement économique et social de l’ensemble de son ressort territorial, la région Sava veut contribuer à la professionnalisation du secteur durant cette campagne 2018 qui débute le 15 juillet prochain.

Mené avec l’appui des ses différents partenaires, le projet de «Renforcement du système d’enregistrement des collecteurs et préparateurs», qui s’étale de mai 2018 à mars 2019, a été lancé officiellement hier par le Chef de la région Sava, Faustin Velomaro, assisté des différents acteurs principaux de cette filière dans la région. Grâce à cette initiative, une étape cruciale sera franchie pour faciliter aussi bien la mise en place de la traçabilité que la mise en œuvre du code de conduite des acteurs de la vanille afin de lutter, entre autres, contre le travail des enfants dans la filière.

Toujours est-il que, sur une estimation d’environ 3.000 collecteurs et préparateurs (petits et grands), environ 10% seulement étaient enregistrés en 2017. C’est au niveau de ce maillon de la chaîne d’approvisionnement que l’on constate notamment l’existence de plus en plus nombreux de démarcheurs informels qui freinent la professionnalisation de la filière.

Coopération entre différents partenaires

Différents partenaires se donnent la main pour la réalisation de renforcement, financé par «Sustainable vanilla initiative» (SVI), dans le cadre du projet «Soutenir les acteurs de la vanille au bénéfice des enfants» (Savabe) et coordonné par l’Organisation internationale du travail.

La Plateforme régionale de concertation et de pilotage de la filière vanille (PRCP/Sava), la Préfecture de Sambava, la Direction régionale du Commerce et de la consommation (DRCC), la Direction régionale des Impôts (DRI), la Direction régionale de l’Elevage et agriculture (DRAE), l’Institut national de la Statistique (Instat), l’Association des collecteurs de vanille de la Sava (Ascova), le Groupement des préparateurs acheteurs de vanille de Sambava (GPAS), ou encore le Comité régional de lutte contre le travail des enfants (CRLTE), contribuent tous dans la professionnalisation de la filière.

Carte d’identification professionnelle

A l’issue de ce projet, au moins 25% des collecteurs et préparateurs de vanille recensés dans la région Sava sont enregistrés et détiennent une Carte d’identification professionnelle (CIP). Par la suite, au nom de la transparence, la liste des acteurs formels sera publiée et accessible à tous. Ainsi, un recensement général des collecteurs et préparateurs travaillant dans la Région Sava est au programme à partir de ce jour jusqu’au 20 juin.

Les initiateurs du projet prévoient de mettre en place de guichets uniques dans huit communes concernées afin de faciliter la délivrance des cartes CIP, à savoir à Antsirabe Nord et Ampanefena dans le district de Vohémar, à Ambalamanasy et Ambodiangezoka dans le district d’ Andapa, à Lanjarivo et Antombana dans le district d’Antalaha et à Amboangibe, Bemanevika dans le district de Sambava.

Fahranarison

News Mada0 partages

Jeux africains de la jeunesse : une liste incomplète pour le badminton

La Fédération malgache de badminton (FMBad) est partagée entre joie et frustration ! A l’heure de dresser la liste des sélectionnés pour les jeux africains de la jeunesse en Algérie du 17 au 27 juillet prochain, le nombre de badistes en lice a été revu à la baisse.

Ainsi, pour défendre les couleurs malgaches dans la capitale algérienne, seuls deux badistes ont été retenus, en l’occurrence  Tahirivola Rasolomarohaja du club BaoBad chez les filles et Eddinoh Hasinavalona Ratovoarimanga chez les garçons. Ils ont gagné le tournoi de sélection U19 organisé par la fédération au début du mois dans leur catégorie respective.

Toutefois, avec deux badistes en lice, Madagascar part avec un handicap qui lui privera de la compétition par équipe. «Faute d’effectif suffisant, nous ne pourrons pas disputer les matchs par équipe. En effet, il nous faudra deux badistes dans chaque catégorie pour pouvoir y participer», a fait savoir le président de la FMBad, Jean Aimé Ravalison.

Naisa

 

News Mada0 partages

Sport équestre : la Réunion et Maurice à l’assaut de la Grande île

Une trentaine de cavaliers se réuniront les 2 et 3 juin prochains au Club olympique de Tananarive (COT) à Ilafy à l’occasion du concours international de saut d’obstacles hors pair organisé par le club du Marlix qui verra la participation des îles sœurs, notamment La Réunion et Maurice.

Selon les explications, «La tenue de cette grande première compétition baptisée Tongasoa Challenge 2018 est le fruit d’une collaboration au beau fixe entre les îles de l’océan Indien. Chaque île organise annuellement une rencontre et les cavaliers invités ainsi que leur coach seront pris en charge par le club hôte. L’objectif est de pouvoir pérenniser cet échange culturel et sportif».

Les cavaliers seront répartis en équipes de 4 de 4 niveaux différents et vont concourir sur 3 manches. «Le même couple cheval-cavalier se présente sur un seul niveau à l’issue duquel un classement par équipe prenant en compte les trois manches réparties en 12 épreuves sera établi», ont souligné les organisateurs. Pour sa part, le numéro un du COT, Soraya Ourrais, a déclaré que ce sera une belle vitrine pour l’équitation malgache et un village d’exposants est ouvert au public sur le site du concours.

Rojo N.

 

News Mada0 partages

Basket-N1B dame : des quarts de finale fratricides

Cette journée aura un goût particulier pour deux ligues participantes au championnat national N1B Dame à Toamasina. Lors des quarts de finale, quelques équipes de la même ligue vont se livrer à une guerre fratricide.

La réussite des unes et l’échec des autres lors de la phase de poule conduisent à un inévitable affrontement entre deux équipes de la même ligue. Les deux dernières formations de la ligue d’Analamanga encore en lice, à savoir MB2All et CBBT, s’affronteront pour devenir la dernière formation à figurer dans le carré d’as.

Forte de la réussite de ses trois équipes lors de la phase de poule, la ligue d’Atsinanana va également devoir se faire une raison. Ses deux représentants dans la compétition se livreront à une bataille fratricide dans l’un des quarts de finale à l’affiche. COSPN2 et Méga : l’une d’entre elles quittera le championnat à l’issue de leur quart.

Une équipe en moins pour chacune des deux ligues pour la suite de la joute nationale tandis que dans d’autre cas, certaines ligues risquent de quitter définitivement la compétition. Cela pourrait être le cas de celle de Vakinankaratra, Haute-Matsiatra et Analanjirofo. Représentées par une équipe chacune lors des quarts de finale, elles doivent à tout prix obtenir une victoire.

Bien placées lors de la phase de poule, Ankaratra de Vakinankaratra et ABBS d’Analanjirofo sont mieux loties par rapport à Fandrasa de Haute-Matsiatra pour accéder dans le dernier carré.

Faveur

Surprenant a été le mode de qualification chez les U20 garçon au championnat national ! Deux équipes qui ont terminé à la première place dans leur poule respective ont obtenu leur ticket pour les quarts sans passer par la huitième de finale. Il s’agit de MB2All (Analamanga) et de l’AS Chicago (Diana) dont la poule est composée de quatre équipes alors que dans d’autres, elles ne sont que trois formations à se mettre au coude à coude.

Naisa

Programme des quarts N1B

Dame :

MB2All (Analamanga)-CBBT (Analamanga)

Ankaratra (Vakinankaratra)-Fandrasa (Haute Matsiatra)

ABBS (Analanjirofo)-Ascut (Atsinanana)

COSPN2 (Atsinanana)-Mega (Atsinanana)

 

News Mada0 partages

Analamanga : grande manifestation des luthériens en vue

L’Eglise luthérienne malgache (FLM) a marqué le jubilé du 500e anniversaire de la Réforme de Martin Luther et de la 150e année de sa création. Les manifestations y afférentes seront clôturées au stade municipal de Mahamasina, dimanche prochain.

Une grande manifestation précédée de carnavals partant de cinq différents points de la capitale marquera la clôture des manifestations organisées dans le cadre de la célébration du 500e anniversaire de la Réforme de Luther et de la 150e année de l’Eglise luthérienne malgache (FLM), ce dimanche à Mahamasina.

Le président du «Fiangonana loterana malagasy» (FLM), le Pasteur Dr David Rakotonirina, a révélé lors de la conférence de présentation d’hier, la participation malgache à la célébration mondiale organisée à Wittenberg, en Allemagne, en 2017, en souvenir de l’apposition de ses 95 thèses contre les indulgences par Luther sur la porte de la chapelle du château de la ville en 1517. Notons au passage que 500 arbres ont été mis en terre par les participants à ce sommet planétaire et les représentants malgaches en ont planté deux, a-t-il rappelé à l’occasion.

Le rapprochement avec les catholiques entamé

Le conférencier a aussi tenu à éclairer le public sur les grandes avancées effectuées par la Fédération luthérienne mondiale et l’Église catholique qui ont rendu publique, en présence de leurs plus hauts représentants, une déclaration conjointe historique le 31 octobre dernier à la cathédrale de Lund en Suède. Il y a été mentionné un rapprochement dans un travail humanitaire commun en faveur notamment des réfugiés.  Les deux Églises ont aussi affirmé rejeter catégoriquement toute haine et toute violence, passées et présentes, surtout celles qui s’expriment au nom de la religion.

Forte de plus de 4 millions de fidèles issus de ses 8.500 églises regroupées dans 24 synodes régionales réparties à travers le pays, la FLM a annoncé son développement à raison de 100 nouveaux adeptes par jour en moyenne à ce jour.

Manou

Tia Tanindranaza0 partages

Akanjo mafanaManomboka hifandrombahana eny an-tsena…

Raha somary mbola nangingina teo aloha teo ny tsenan’ireo mpivarotra akanjo mafana eto amintsika dia efa mandeha tsara ankehitriny.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Fanadiovana sy fidiovana amin’ny ranoMila ny ezaky ny Malagasy tsirairay

Omaly no nosokafana tamin’ny fomba ofisialy ny atrikasa fampiombonana sy famoriana ireo mpiantsehatra rehetra amin’ny sehatry ny rano sy ny fanadiovana ary ny fidiovana.

Araka izany dia misy ny tahalam-pifandraisana sy fifanakalozana mba ahafahana mametraka ny paikady sy ny tetikasa rehetra mandritra ny atrikasa. Maro ny tokantrano na dia aty an-drenivohitra aza no tsy manana lavapiringa akory fa mitahiry sy miaina anaty maloto hatrany ary tsy vitsy ihany koa ireo rsy mbola misitraka rano fisotro madio. Izany rehetra izany anefa no miteraka loto sy valan’aretina tahaka ny aretin-kibo sy aretim-pivalanana. Maro ny zavatra hodinihina mandritra ity atrikasa haharitra 2 andro ity . Ho an’ny omaly manokana dia nitodika tamin’ny fanombohan’ny asa sy ny famaritana ny andraikitra mpiantsehatra tsirairay. Ny anio kosa dia hifantoka amin’ny ezaka ho fampahafantarana ny vahoaka Malagasy amin’io sehatra io mba samy hanao sy hifanampy amin’ny ezaka hanatrarana ny tanjona ho amin’ny fahadiovana sy fidiovana amin’ny rano. Hentanina ihany koa anefa ireo mpampiasa ny rano rehetra mba hahay handanjalanja tsara izany amin’ny tokony ho izy satria iaraha-mahalala fa lafo vidy ny rano. Tanjona ihany koa ny hampitovy ny Malagasy rehetra manerana ny nosy mba samy hisitraka rano fisotro madio sy mitovy vidy ihany koa.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Holijaona Rabaonarijaona“Tokony hiteraka tombontsoa ho an’ny Malagasy ny IEM”

Omaly alakamisy 24 mey no nosokafana tamin’ny fomba ofisialy tetsy amin’nyhotely Carlton ny famelabelarana arahina adihevitra momba an’ilay vina IEM nataon’ny filohan’ny tetezamita teo aloha Andry Rajoelina.

Tsiry

                                                                         

Tia Tanindranaza0 partages

Famahana krizy politikaMila dinika avo lenta

Raha nandahatra ny filana fototry ny zanak’olombelona ilay manampahaizana amerikanina, Abraham Maslow, dia notanisainy tao ny filana fitafiana sy sakafo ary fonenana.

Nampian’ilay manampahaizana Britanika, Claude Levi-Strauss ireo filana atenantenany sy ambony indrindra taty aoriana ka nambarany fa misy ny antsoina hoe rafitra fototra (infrastructure), toy ny kolontsaina sy ny sosialy, ny rafitra afovoany (structure) toy ny toekarena. Fa misy kosa ny avo lenta sy tsy voatery ho takatry ny maro dia ny resaka politika sy fivavahana (superstructure). Amin’izay maha rafitra avo lenta ny politika izay, araka izany, dia tsy ilaozana dinika avo lenta hatrany ihany koa ny famahana ny krizy politika eto amin’ny firenena. Tsy mitombina ny hoe mpanao politika ka tsy tia na mitady seza satria tonga amin’ilay fanehoan-kevitr’izy ireny matetika ihany hoe tsy afaka ny hanova zavatra raha tsy tafiditra anaty rafitra. Raha iverenana anefa ny namaritan’ireo mpandinika Grika izay namorona ny politika tamin’ny fotoan’androny dia midika ho fitantanana sy fikatsahana izay hahasoa ny fiarahamonina. Tsy ny fahefana, araka izany, no olana ankehitriny fa ny fampiasana azy.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fahasalamana sy ny andro mangatsiakaMila mihinana sakafo be gliosida

Efa tafiditra tanteraka ao anatin’ny vanim-potoanan’ny ririnina isika ankehitriny.

Manomboka mahazo vahana ny hatsiaka vokatr’izany izay efa tena mamirifiry tokoa. Mba ialana amin’ireo karazana tsy fahasalamana mety hitranga tampoka ary manoloana ny hatsiaka dia tsara hoy dokotera Ratafika, lehibena tobim-pitsaboana tsy miankina iray eto an-drenivohitra ny manao mafana foana. Toraka izany koa ny fisakafoanana tsara ka anisan’ireny ny fihinana ireo karazan-javatra be gliosida hahafahana  mampiakatra ny kaloria ao anatin’ny vatana. Raha mahazo sakafo mamy ( be gliosida ) 1 grama fotsiny mantsy ny olona iray hoy hatrany ity dokotera ity dia mahazo karazana kaloria efatra sahady ny vatany. Toraka izany koa  ny fihinana sakafo misy menaka, antony manosika ny olona hihinana voanjo rehefa vanim-potoanan’ny hatsiaka tahaka izao…. Na izany aza anefa hoy hatrany dokotera Ratafika dia ilaina foana ny misotro rano tsy tapaka. Toraka izany koa ny fihinanana sakafo mafana, ny voankazo hisorohana ny sery izay mety hivadika tazo mihitsy amin’ny vanim-potoana tahaka izao. Nomarihiny ihany koa moa fa fotoana fisehoan’ny aretin’ny taovam-pisefoana toy ny kohoka ihany koa ny vanim-potoana tahaka izao  ka tokony samy hitandrina ny rehetra.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Mbola salama saina ihany ve ?

Mbola salama saina ihany ve ny mpitondra antsika eto amin’ity firenena ity e ? Mbola tena tompon’ny tenany ihany ve ny filohantsika ?

 Mbola filoham-pirenena mantsy aloha izy hatreto. Dia mbola vitany tokoa mantsy ny nilaza sy toa nandranitra fa mahatoky ny fiarovan-tena nataony, hono, ilay rangahy iny eo anatrehan’ny fanenjehana sy ny fitakiana ny fialany eo anatrehan’ny fanitsakitsahana ny lalàmpanorenana sy ny resaka ra mandriaka. Tsy efa fanaovana tsinontsinona sy fandranitana ary tena fizahozahoana tanteraka ve izany noho ny fiheverana fa mbola mafy sy afa-miaro tena satria mahatsapa fa mbola eny am-pelatanana angamba ny fahefana. Mirarakopana tanteraka ny fanadiovan-tena raha dinihina tamin’ilay valandresaka nataon’ny filoha tamin’ny mpanao gazety Frantsay, izay toa manambany ankitsirano ny tolom-bahoaka eny an-kianja. Tena mba efa voadinika sy efa voalanjalanja ve ny tenin’ny filoha sa toy ilay telo volana dia voavahako ny delestazy, porofoy amiko fa mahantra ny Malagasy ihany ? Efa tsy atao mahagaga intsony fa miverina hatrany ilay fanontaniana ary amin’ny lohateny e ! Hirehareha sy hihantsy ady indray izany izao rahampitso fa hoe mahazo vahoaka na malaza aza fa volabe no hafafy. Hisy indray ve ny fifarombahana kabaro sy vary tsy mahavita taona ? Indrisy fa hararaotina amin’ny tsy fananany ny Malagasy, ka domina tapany hatrany handoa erany.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Malagasy Manarina Firenena« Andao hofaranana ny krizy ! »

Nampahafantarina tamin’ny fomba ofisialy ny alarobia 23 mey tetsy amin’ny hotely Saint Pierre Analakely ny fitsanganan’ny vovonana politika vaovao Malagasy Manarina Firenena (MMF).

 Maro ireo antoko politika, fikambanana, sendika mandrafitra azy ity toy ny Antoko miombona ezaka (AME), ny Leader fanilo elatra Zafera Antoine, ny Madagasikara mandroso ary ny Antso ho amin’ny Fanavotam-Pirenena (AFP). Tanjona, hoy izy ireo, ny hisiana fifidianana hialohavam-pandaminana mba hifarana hatreto amin’ity krizy andiany faha-6 ity ny krizy rehetra. Ilaina ny fampihavanana sy fandaminan-drafitra mba tsy hitondra olana indray ny fifidianana ho avy ka hanao lalàmpanorenana metimety aminy izay filoham-pirenena vaovao eo, hoy ny sekretera jeneraly, Faniry Razafimanantany. Tokony hisy lalàmpanorenana iombonana hivoaka aloha ary tsy miovaova isak’izay fitondrana misy. Io no hanombohana ny fanarenana dieny izao. Mila governemanta tsy miandany ka miangavy ny FFKM handray ny andraikiny hitarika ny diniky ny samy malagasy. Mikasika ny resaka fitakiana ny fialan’ny filoham-pirenena kosa dia niangavy ny HCC ny MMF mba hitsara araka ny lalàna misy sy hamoaka ny valin’izany anaty fotoana fohy. Andao hofaranana ny krizy, hoy hatrany izy ireo.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fanisana ankapobeny ny mponina sy ny toeram-ponenanaMisy ny tombony amin’ny fampandrosoana

Omaly alakamisy 24 mey no nampahafantarina tetsy amin’ny minisiteran’ny toekarena sy ny tetipivoarana ny fanombohana amin’ny fomba ofisialy ny fanisana ankapobeny fahatelo ny mponina sy ny toeram-ponenana (RGPH3) manerana an’i Madagasikara.

Tsiry sy Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Seraseran’ny HVMManaratsy mafy ny vondrona Mapar

Na onjam-peo na fahitalavitra na gazety an-tsoratra sy izay tambajotra sosialy rehetra hita ho manana fironana miaro ny fitondrana HVM dia samy ahatsapana avokoa fa manenjika fatratra ny filohan’ny tetezamita teo aloha, Andry Rajoelina sy ny ekipany.

 

 Samy nametrahana fitoriana teny anivon’ny fitsarana ihany ny mpikambana Mapar, Hery Rasoamaromaka sy ny depiote TIM, Hanitra Razafimanantsoa. Ekena fa manana ilay antsoina hoe « Immunité parlementaire » ny depiote saingy maninona no ilay mpikambana Mapar irery no nantsoina teny amin’ny toby Ratsimandrava ? Mampahatsiahy ny nisamborana ny depiote, Lanto Rakotomanga indray alina raha nitondra vola 2 baoritra tamin’ny taon-dasa. Toy izany koa ny nanalana ny depiote, Christine Razanamahasoa, tao amin’ny trano fonenany farany teo. Heverina ho tsy tongatonga ho azy anefa ny kakay mafy fototra eo amin’ny HVM sy Mapar fa maro ny antony. Nalaza ho nanery ny minisitry vola sy ny tetibolan’ny tetezamita, Hery Rajaonarimampianina, hamoaka vola isak’izay mihetsika ny filohan’ny HAT, Andry Rajoelina, ary maro ihany koa ireo tsy fifanarahan’ny 2 tonta nokobonin’ny filoha ankehitriny tamin’ny fotoanandrony ka niandrasany kendritohana izay hahalany azy ho filoham-pirenena. Nahatsiaro voatsindrona antsy tan-damosiny amin’izay kosa ny filoha Andry Rajoelina raha tsy notanterahan’ny filoha ankehitriny ny fampiharana ny andininy faha-54 ao amin’ny lalàmpanorenana izay manome fahefana ireo depiote maro an’isa hanendry praiminisitra. Mbola ho sarotra, araka izany, ny hino fa hifanaraka tsy ho ela ireto ankolafin-kery politika 2 ireto.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Tononkalo ho an’i Jean

Miala RajeanFikafika maloto, tsipy bilaoMahazatra, tampisaka, tena fanaoNa ho ianao na ny forongonaoKa ny anay tsotra ihany : « Miala Ra Jean »

 

           Teritery sy jadona, ramatahora

           Borigady, Tsiafahy na Antanimora

           Tsy ampy intsony hiarovana anao

           Avereno ilay seza : « Miala Ra Jean »

Fa feno dia feno ilay sinibe

Sanatria tsy vahiny no ho mpanjakabe

Ka ny masaka am-bava aminay amin’izao

Tsianjerinay gasy : « Miala Ra Jean ».

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Fanamarinana ny anarana anaty lisi-pifidiananaMavitrika ny olona amin’ny ankapobeny

Efa naverin’ny komitim-pirenena misahana ny fifidianana ( CENI) eny anivon’ny fokontany tsirairay avy indray amin’izao fotoana ny lisi-pifidianana hahafahan’ireo mponina tsy voasoratra anarana mampiditra ny anarany.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaMbola tena mafy fo amin-dRajao…

Mijanona ho resaka an-jorony aloha ny asa fanelanelanana eo anatrehan’ny krizy politika eto amin’ny firenena.

Ny CFM toa tsy dia atokisana firy intsony. Ny FFKM toa mbola mandamina ny raharaha anatiny, indrindra fa noho ny fiovana eo amin’ny fiangonana katolika, izay heverina fa hitarika amin’ny fiovan’ny solontenan’io fiangonan-dehibe io, ka ny Kardinaly no mety handray ny toerana atsy ho atsy. Tsy hita izay tena nafitsoky ny sehatra iraisam-pirenena, izay mety mbola mijery ny fitsoky ny rivotra hatrany angamba. Mbola manao tatitra sy miady hevitra ny SADC. Karazan’ny manosika amin’ny hisian’ny fifanarahana ara-politika ihany koa. Toa mihanahana na mody adala na koa efa manana zavatra hianteherana i Hery Rajaonarimampianinana, izay toa vao mainka midingin-drambo indray. Matoa ihany koa anefa nametraka fiarovan-tena dia matahotra, ka io malaza fa mikorapaka mafy amin’ny resaka fananganana ny HCJ (Haute Cour de Justice) io. I Marc Ravalomanana kosa efa hatry ny ela no nilaza fa zava-dehibe ny fifampiresahana, ary vonona foana raha resaka fikatsahana vahaolana ho an’ny firenena no resahina. I Andry Rajoelina no re siosio fa somary mbola misalasala sy malailay fonosana ny hifampiresaka amin-dRajaonarimampianina. Mivoaka moa ny feo fa i NLR, izay kalaza amin’ny fanaovana politika indrindra fa resaka lalàna, ary saika tao ambadiky ny mpitondra nifanesy no asaina manambitamby azy. Tsy hay araka izany na sinema na tena izy ny famoaham-baovao samihafa nentin’ny fitondrana nanaratsy an’i NLR, izay toa hita any anatin’ny ekipan’ny filohan’ny tetezamita teo aloha satria omaly izao ny tenany, dia hita tetsy amin’ny Hotely Carlton Anosy nandritra ny fihaonambe mikasika ny vina IEM (Initiative Emergence de Madagascar) omaly.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ra mandriaka tamin’ny 21 aprilyMahatoky ny fiarovan-tenako aho, hoy Rajao

Miparitaka any anaty tranonkala sy ny tambajotran-tserasera ny resaka nifanaovan-dRajaonarimampianina sy ny mpanao gazety Frantsay iray Pascal Rostain avy amin’ny Paris Match teny Iavoloha ny 19 mey momba ny toe-draharaham-pirenena,

 indrindra ny fitakiana ny fanesorana azy amin’ny toerana, ny resaka lalàm-pifidianana tsy ankasitrahan’ny mpanohitra. Nambarany fa iny lalàm-pifidianana iny dia teraka tao anatin’ny fakana ny hevitry ny besinimaro sy ny mpikatroka politika rehetra, ary nasaina ny rehetra tamin’ny atrikasa tany amin’ny taona 2016. Nampahafantarina ny rehetra ny volavolan-dalàna, saingy ireo depiote vitsy an’isa kosa no nivoaka ny efitrano rehefa avy nanolotra ny fanitsiana tadiaviny, hoy hatrany Rajaonarimampianina. Nilaza ho tsy nikendry na iza na iza moa ny tenany tamin’iny lalàna iny, ary tsy mbola niteny fa misy tsy afaka mirotsaka izany. Ny kajy maloto anefa nandeha ihany saingy ireny niaraha-nahita ireny ny fitsipahan’ny HCC ny ampahany maro anisan’ny niteraka adihevitra. Fa ny tena loza, nohamaivanin-dRajaonarimampianina tanteraka ny raharaha 21 aprily nisian’ny faty olona teny an-kianja, izay anisan’ny antony hitakiana ny fialany. Tsy nisy mihitsy ny famoretana, hoy izy. Tsy tahotra tsy henatra ny an-dRajaonarimampianina nilaza fa tonga teny ny mpitandro ny filaminana mba hifehy ny hetsika tamin’ny 21 aprily. Nahazo loharanom-baovao izahay momba ny herisetra nataon’ny mpanao fihetsiketsehana. Jereo ny vato lehibe nampiasaina tamin’ireny, hoy izy. Ny horonantsary dia maneho tsara fa tsy avy amin’ny mpitandro ny filaminana no fototry ny fahafatesana, hoy i Hery Rajaonarimampianina.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Depioten’ny fanovanaNitory ny praiminisitra sy zanaky ny filoha

Nanamarika ny andron’ny tolona teny amin’ny Kianjan’ny 13 mey omaly ny fametrahana fitoriana ny praiminisitra Solonandrasana Olivier momba ny kolikoly avo lenta sy Mathieu Rakotoarimanana, zanaky ny filoha noho ny resaka afera tsy mazava maro.

 

 Anisan’izany ny firaisana tsikombakomba tamin’i Claudine Razaimamonjy, izay tsiahivina fa nisy ny fangatahana fanadihadiana ny praiminisitra natao teny amin’ny HCC, saingy tsy hita aloha izay tohiny hatreto. Ny mpampanoa lalàna Razafimelisoa Balisama no nandray azy ireo. Isika tsy mankasitraka ny kolikoly sy ireo mpitondra mpanao kolikoly, ny fanitsakitsahana ny lalàmpanorenana, ny fanaovan’ny mpitondra sy ireo olona manodidina azy ireo tantely afa-drakotra ny vola sy harem-pirenena, hoy ny depiote Hanitra Razafimanantsoa. Haneho hery eny amin’ny 13 mey ny depiote tsy voavidim-bola sy ny vahoaka tsy voavidin’ny voamaina sy sakafo na vola kely tsy mahavita taona rahampitso. Asehontsika fa ny hery tsy mahaleo ny fanahy. Tsy ampy ny filazan’ny HCC fa nitombina ny fitorian’ny depiote 73 ary afaka milatsaka hofidiana avokoa ny rehetra fa mila miova ny mpitondra hanao ny fifidianana malalaka sy mangarahara, ary mahatoky fa hoeken’ny rehetra ny valim-pifidianana, hoy hatrany io depiote io. Eo anatrehan’ny fihetsiketseham-bahoaka mampihozongozona ny fitondrana moa, dia mba hamory vahoaka etsy amin’ny Coliseum Antsonjombe ihany koa ny HVM rahampitso mba hilazana fa mbola mamim-bahoaka na mivaivay aza ny tolona etsy amin’ny 13 mey, izay mitaky ny fialan’ny filoha. Mandeha indray ny vavabe isan-karazany. Efa nilaza ohatra ny depiote voafidy tany Toliara Helson Brisson Erafa, fa tsy olona 2000 na 5000 eny amin'ny 13 mey no handeha hampiato ny asan'ny filoham-pirenena satria tena niasa sy nahavita zavatra maro ny filoham-pirenena, hoy izy. Raha tena niasa tsy ny fanjakana tsy misy mpanaraka ny tolon’ny 13 mey. Eo amin’ny filazana fa 2000 na 5000 indray, dia toa minia jamba tanteraka, ary raha atao hoe izay tokoa aza ny isa, dia olona resy lahatra sy mangetaheta fiovana ireo, fa tsy olona vidiana 5000Ar miampy tsaramaso sy kabaro ary vary tsy mahavita taona mba hameno kianja e ! Hifanindry sy hifampidera taim-by izany ny etsy amin’ny kianjan’ny 13 mey sy ny eny amin’ny Coliseum Antsonjombe rahampitso sabotsy.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpiambina nanafika Banky60 tapitrisa ariary no tafavoaka tao amin’ny “GAB”

Ny hiaro ny orinasa no nanakaramana ireo mpiambina tsy miankina nataon’ity banky iray vao nifindra tsy ela tao amin’ny foibeny vaovao amin’ny Bd Joffre.

Ny mpiambina karamaina indray anefa no namaky azy ka nahaverezam-bola tao aminy. Ny alatsinain’ny pentekosta teo izay fotoana mangina, tao anaty orana rahateo no nohararaotin-dRandrianantenaina François, mpiambina, 29 taona novakiana ity banky ity, izay efa ela no nanomanany azy, araka ny filazan’ny kaomisera misahana ny heloka bevava Toamasina. Ny varavarankely tao an-damosin’ilay banky izay misitrika ao anaty fiantsonan’ny fiara ambanin’ny tany no novakiany tamin’ny “barre à pince” nidirany tao anatin’ny birao fiasan’ireo mpiasan’ny banky. Vao tafiditra anefa izy satria hainy tsara ny fisian’ireo “cameras” mameno trano ao amin’ity banky ity, dia narovany mafy tsy hisy hahalala azy tamin’ny fanaovany saron-tava samy hafa. Natombony tamin’ny famakiana ireo “coffres” tamin’ireo birao fiasan’ny mpiasa ny halatra nokasainy atao, saingy tsy nisy na iray aza vakiny ireo “coffres” ireo ka nifindra tao amin’ilay fizarana vola elektronika (GAB) izay tao anatin’ny efitra nidirany ihany ny varavarana miditra izany. Lasany ny vola rehetra ambiny tao anatiny izay tsy nahazoana fanazavana ofisialy ny sandany. Ny angom-baovao samy hafa no nahafantarana fa manodidina ny 60.000.000 ariary, ambin’ireo tsy nalain’ny mpanjifa ny faran’ny herinandron’ny pentekosta. Ny fahitan’ny mpiasa ny zava-nisy ny talata no nametrahan’ny tompon’andraikitra ny banky fitoriana teo anivon’ny polisy misahana ny heloka bevava, ka nanomboka avy hatrany ny fikarohana. Nambakain’ny peratra tamin’ny rantsan-tanany izay adinony ingahy François mpiambina. Raha nosavaina ny tranony ny alarobia hariva teo dia tratra tao aminy ireo fitaovana nampiasainy sy ny vola ambiny avy nangalariny mitentina 40.000.000 ariary. Tao ireo nasitriny tao anatin’ny sakosy misy ny lambany tao kosa ireo naleviny tao an-tokotaniny. Niaiky ny heloka vitany ny tenany ary nilaza fa izy irery ihany no nanao ny famakiana banky sy nangalatra ny vola. Na ny vady aman-janany aza tsy nahalala ny heloka vitany akory. Efa eo am-pelatanan’ny fitsarana ny raharaha. Araka ny vaovao azo farany dia miandry fitsarana any am-ponja ingahy R. François.

 

Rakoutou

Tia Tanindranaza0 partages

TEAM SafelikaHanao seho goavana etsy amin’ny ESCA Antanimena

Hanatanteraka seho miavaka etsy amin’ny tokotany malalaky ny CC ESCA Antanimena ny team Safelika ny alahady 27 mey ho avy izao, tafiditra ao anatin’ny fankalazana ny fetin’ny reny.

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana ZanadranavalonaHanatanteraka indray ny Taom-baovao eto Imerina

Toy ny efa nataony tamin’ny taon-dasa dia hanatanteraka indray ny Taom-bavao eto Imerina ny fikambanana Zanadranavalona Anosimanjaka tarihan’ny filohany, Ravelonarivo Alain Eddie.

Tia Tanindranaza0 partages

Erick RajaonaryNanatrika ny fivorian’ny AUF tany Montréal

Anisan’ireo vahiny manan-kaja nanatrika ny fivorian’ny AUF ( Agence Universitaire de la Francophonie) tany Montreal – Canada Atoa Erick Rajaonary filoha tale jeneralin’ny Guanomad amin’ny maha mpikambana azy ao amin’ilay komity mpandrindra ny paikady na Comité d’Orientation Stratégique (COS) ao amin’ity fikambanana iray ity.

RTT

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fivorian’ny KMSL Loterana faha-139Hofaranana amin’ny vavaka lehibe etsy Mahamasina

Hofaranana amin’ny fotoam-bavaka lehibe hotontosaina etsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina amin’ny alahady 27 mey izao ny fivorian’ny KMSL na Komity Mpiandraikitra Synoda Lehibe ny fiangonana FLM eto Madagasikara notontosaina ny 22-27 mey 2018 tetsy amin’ny Flm Ambatovinaky

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsika faran`ny herinandro

Manan-danja eran`izao tontolo izao efa hatramin`ny ela ny fankalazana ny fetin`ny reny ka rariny loatra raha mitobaka ny hetsika etsy sy eroa

Zoma 25 meyMode, beauté et bien-être:

Nanomboka omaly etsy amin’ny Village Voara Andohatapenaka ny andiany voalohany ary tsy hifarana raha tsy sabotsy 26 mey. Hetsika ara-barotra ahitana sehatra isan-karazany izy io, indrindra ireo kojakoja sy lamaody azo atao fanomezana ho an`ny rehetra amin`ny alahady ho avy izao. Anisan’izany ny filatroana sy fampisehoana maro karazana ankoatra ireo tranoheva samihafa misokatra ho an’ny mpitsidika tsirairay. Ho hitantsika eny amin`ny Box 35 ny Jejoo izay hanoro torohevitra eo amin`ny resaka amin`ny fikarakarana endrika amam-bika.

La grande braderie de Madagascar

Mbola mitohy hatrany ny hetsika  natokana ho an`ny reny izay tsy hifarana raha tsy amin`ny alahady ho avy izao ary hahitana tranoheva maherin`ny 280 isa ka anisan`ny tena misongadina sy betsaka indrindra ny kojakoja ho an`ny vehivavy amin`izao fankalazana ny fetin`ny reny izao. Tsy latsa-danja amin`izany ireo karazana kojakojan-dakozia maro samihafa. Vonona hatrany ireo tranoheva rehetra hanome fahafaham-po ny mpanjifa na dia misy amin`ireo mpandray anjara hatramin`izay aza no tsy afaka mandray anjara noho ireo entany mihitsoka ao amin`ny seranan-tsambon`i Toamasina.

 Romantic Night

Feo sy endrika vaovao andrasan`ny maro etsy amin’ny Hotel Tamboho Tana Water Front i Miangaly Narimanana, anio manomboka amin’ny fito ora sy sasany hariva. Tsy ho diso fanantenana, araka izany, ireo mpankafy ny sangan’asan’ity mpanakanto vao misongadina ity izay mivoy ny « classique », indrindra ireo mpiangaly gitara. Marihana fa efa ny taona 2014 no nivoaka ny rakikirany voalohany izay mitondra ny lohateny hoe « Ara Dia Alma »

Sabotsy 26 mey

Tamaga Best Swag

Ao amin’ny Night Club Pattaya Toamasina  no hifamotoana ny mpankafy an`i One Lio. Ho vahiny manokana i Ghalli, Giresse, SQWAMBA City Gang. Hanomboka amin’ny roa ora sy sasany ny fotoana.

Mozika malagasy sy amerikanina

Hahazo tombony manokana ireo mpankafy mozika klasika sy ireo maniry hahay an`ity karazan-kira ity. Miompana indrindra amin`ny mozika klasika ny Fihaonana “ara-mozika” etsy amin`ny CCI Ivato manomboka amin`ny 3ora sy sasany tolakandro. Haneho ny talentany ny Jejy Mozika ary ho vahiny manokana i Bekoto ao amin`ny tarika Mahaleo. 

Alahady 27 mey

Fetin`ny Maman`ty

Samy hiezaka hanome izay kanto indrindra ireo mpanao hatsikana hilahatra ao amin`ny hetsika “Fetin`ny Maman`ty” etsy Coliseum Atsonjombe. Horefesina amin’ny kakakaka ny ao anatin’ny kianja amin`io andro io ny hatsikana hataon’i Francis Turbo, Fou Hehy, Gothlieb, Barhone…  Mazava loatra fa hitana ny tsiky sy tokelaky ny mpijery hatramin’ny farany izy ireo.

Tia Tanindranaza0 partages

Sisin-dranomasina Atsimo AndrefanaAripaky ny Sinoa ny hazan-dranomasina

Sahiran-tsaina ary velon-taraina ireo mpanjono madinika any amin’ny Faritra Atsimo Andrefan’ny nosy,

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Toe-java-misy eto amin’ny firenenaTompon’andraikitra feno ny HCC, hoy i Riribe

Aza terena hiditra amin’ny tsy fanarahan-dalàna ry HCC ny vahoaka mitolona amin’ny fanovana ety amin’ny kianjan’ny 13 mey, hoy i Riribe na Rakotomalala Henri filohan’ny Zatovo.

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsiky ny fanovana any Amparafaravola“Miala Rajao fa mampiesona”

Nahitsy ny teny nataon’ny solom-bavambahoaka voafidy tany amin’ny distrika Amparafaravola Rabekijana Solofo Hery, fa mila miala izao dia izao i Hery Rajaonarimampianina, fa nampiesona ny vahoaka aoamin’ny distrikan’Amparafaravola.

 Nampanantenaina, hoy izy, fa hohatsaraina ny lalam-pirenena RN3A nefa hatramin’izao dia mampiasa lalan-dratsy hatrany ny vahoaka .Tsy voavaha hatramin ‘izao ny tsy fandriampahalemana izay mampijaly ny vahoaka manerana ny nosy, hoy izy. Miantso ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana ny tenany mba handray fanapahan-kevitra mifandraiky amin’ny hetahetam-bahoaka. Diabe nianga teo amin’ny “stationnement” an’ny taksibrosy no nanombohana ny hetsiky ny fanovana omaly alakamisy.

Niry A

Tia Tanindranaza0 partages

MPIANATRA NAMONO “SURVEILLANT”

Iray tamin'ireo mpianatra no nidoboka eny Antanimora ary dimy hafa eny Anjanamasina. Izay no valin'ny fanolorana azy ireo ny fampanoavana omaly, mahakasika ilay raharaha famonoana "surveillant".

TANORA TSY AMPY TAONA NANAKORONTANA

Tanora tsy ampy taona miisa 13 no voatery nosamborin’ny polisy. Ny antony dia noho ny fanakorontanana ny tanànan’i Mahajanga. Niisa 50 teo izy ireo ary nitazona antsy sy vato no nitoratoraka eraky ny tanàna ny alin’ny talata teo. Voatery niantsoana polisin’ny hery vonjy taitra ary natao ny fisamborana faobe. Tafatsoaka ny ambiny raha azo kosa ireo 13 lahy. Fokontany maromaro no efa nokorontanin’ireo zaza tsy ampy taona ireo ary heverin’ny olona fa « foroches » no tonga ao Mahajanga.

ASAN-JIOLAHY TANY IMERINTSIATOSIKA

Trano miisa roa no nasesin’ny jiolahy notafihana tao Imerintsiatosika omaly. Tao amin’ny fokontany Ambohimiadana no nitranga izany vao maraim-be. Ny mpitam-bolan’ny eglizy advantista no voatafika voalohany ka nahalasa ny vola mitentina roa tapitrisa ariary mahery sy ny kojakoja maro toy ny écran plat sy ny finday. Ny faharoa indray dia mbola izy 12 lahy mitazona PA sy sabatra ihany no tompon’antoka. Lasan’ireo ny vola 400.000 ariary miaraka amin’ny finday.

LOZA TANY AMIN’NY RN1

 Mpandeha moto iray no maty noho ny lozam-pifamoivoizana izay nitranga teo amin’ny lalam-pirenena voalohany (RN1). Teo amin’ny PK 16+100 no tsy voafehin’ny mpitondra intsony ny fanodinana ny moto ka nidona tamin’ny arofanina. Teo dia efa naratra mafy ilay rangahy ary noezahina nentina teny amin’ny hopitaly Fenoarivo kinanjo maty teny an-dalana. Avy any Arivonimamo izy ka saika hihazo ny renivohitra no izao maty izao. RAJAO SY NY MPANAO GAZETY VAHINY

Any amin’ny gazety vazaha hatrany ny filoha no mampita ny heviny ankehitriny. May endim-boanjo tanteraka mantsy satria tsy misy gazety mihaino intsony izy ankoatr’ireo vitsivitsy izay nosokafan’ny mpanolon-tsaina manokany. Mbola fiteny mandranitra ady hatrany no nampitain’ny filoha tamin’ny gazety an-tsoratra frantsay Paris Match ary nilaza fa ireo mpanao kolikoly taloha avokoa ireo manenjika azy ankehitriny ireo. Tsy misy mahagaga raha tsy mila fifampidinihina aminy intsony ny mpanohitra fa hatramin’ny farany dia ny fialany no takiana.

 

SIMBA NY RN7

 Simba tanteraka ny ampahan-dalana amin'ny lalam-pirenena fahafito (RN7) izay mifanandrify an'Ambohimahasoa ka miafara any  Fianarantsoa. Velon-taraina ireo mpampiasa lalana, indrindra fa ireo mpitatitra satria ataon'ireo jiolahy fanararaotana hanakanan-dalana izany amin'ny alina. Efa am-polony ireo fiara voatafika tao anatin’ny roa volana monja izao raha araka ny fanazavan’izy ireo. Tsy maharaka ihany koa ny zandary izay tsy ampy an’isa ary tsy afaka ny hanaraka ny fiara fitaterana tsirairay avy.

Tia Tanindranaza0 partages

Kanto MalagasyNodimandry Ramaroson Mamy

Nodimandry ny alarobia 23 mey 2018 tao amin’ny hopitaly HJRA teo amin’ny faha-67 taonany i Mamy Ramaroson zanak’ilay kalaza Ramaroson Wilson.

Mirary fiononana ho an’ny fianakaviany sy ny fianakaviamben’ny mpanakanto Malagasy ny ekipan’ny gazety Tia Tanindrazana.

 

Ntsoavina Evariste

 

La Vérité0 partages

Dossier fête des Mères - Ces Mamans... exceptionnelles

Les enfants constituent les richesses de leurs parents. Particulièrement pour les mères, elles s’estiment heureuses d’être spéciales aux yeux de leurs descendants. A travers ce dossier, la vie des mamans reflète un parcours du combattant qui ne s’arrête jamais. L’histoire des femmes battantes et activistes prêtes à surpasser les difficultés de la vie témoigne ce propos. Le Village d’enfants figure parmi les centres démontrant que le travail d’une mère ne se limite pas à une seule tâche. Elle peut être à la fois une éducatrice, une amie, une confidente.  Certaines d’entre elles œuvrant dans différents milieux s’inspirent également de leur situation familiale pour  monter des projets professionnels. Et il existe également une mère, élément des Forces de l’ordre, qui doit être en temps réel toujours au service de l’Etat.  

Rasamimanana Edmondine Yvette

Son amour pour les enfants l’a encouragé à avancer

 Rasamimanana Edmondine Yvette est la mère de deux enfants de 22 et 11 ans. Elle est éducatrice, depuis 23 ans, au sein de l’Organisation Sos Village d’Enfant. Pour Edmondine, le soutient de son époux et son amour pour les enfants l’a encouragés de perdurer à ce travail jusqu’à  maintenant. «  Ces enfants  font face à des grands difficultés dans la vie. Ils sont des orphelins ou issus des familles défavorisée », raconte t-elle. Elle enseigne des enfants de 3 à 6ans. 

Pour cette mère de famille, être une éducatrice est différent des enseignants. « Même si on partage le même objectif qui est de former un citoyen responsable et autonome, être une éducatrice est une tâche difficile. Le Sos village d’enfant accueille des orphelins ou issus des familles défavorisées. En plus de les enseigner les bonnes manières, éduquer ces enfants pour avoir un meilleur avenir est un autre défi pour nous », avance t-elle. Le travail commence par l’éveil des enfants, la stimulation des sens, le civisme, le savoir- faire et savoir-vivre. Durant ces 23 ans, elle a pu former 600 enfants. « Ce travail m’inspire sur la façon d’élever mes enfants, à travers les formations que nous avons reçu à l’Organisation, en plus des expériences », continue t-elle.  

 Pour pourvoir effectuer son travail dans la tranquillité, Edmondine se réveille à 5 heures du matin. Avant de quitter  sa maison, elle fait les ménages et prépare ses enfants pour l’école. Puis, elle rentre au bureau.

Anatra R.

 

La Vérité0 partages

Arrogance sans frontières

 

Propulsées par les vagues de la mondialisation des trente dernières années du XXème siècle, des organisations non gouvernementales et supranationales, « sans frontières » d’intérêt public, naquirent. La Grande guerre (39-45) et son lot d’animosités conduisirent vers des rapprochements  pour conjurer que « cela n’arrive plus ». Un élan de solidarité amena médecins, scientifiques, écrivains, journalistes et bien d’autres à se donner la main. Ainsi furent créées, à titre d’exemple, le 21 décembre 1971, l’Association médicale internationale « Médecins sans frontières » (MSF) par Bernard Kouchner, médecin de son état, avec d’autres confrères à Paris et l’Association internationale regroupant les professionnels du média « les Reporters sans frontières » (RSF) par Robert Ménard et d’autres, en 1985 à Paris également. L’aventure des « sans frontières » touche les côtes de la Grande île. Certes, dans un cadre réduit mais l’idée centrale est là. Le régime HVM, d’une attitude fort dédaigneuse,  est contaminé par l’ « arrogance sans frontières » (ASF) dans la conduite des affaires de l’Etat.  Ce comportement maladif psycho-social, nuisible, n’a pas de limite chez nos dirigeants bleus. Du Chef de l’Etat jusqu’en bas de l’étage, ils se comportent tous d’une façon hautaine. Une arrogance qui n’admet aucune frontière. Si les deux ONG (MSF et RSF) s’avèrent d’intérêt public, pour l’ASF, du danger public.

 

Il suffit de nous limiter à partir de la date du  21 avril 2018 pour illustrer l’arrogance sans limite de nos princes. Sitôt atterri à Ivato, le dimanche 22 avril, le président Rajaonarimampianina aurait donné l’ordre sévère de « mater » coûte que coûte ce mouvement. Durant sa première intervention publique, en début de soirée à Iavoloha, il minimisa d’un ton arrogant la « cause » défendue par les 73 députés. A Toamasina, loin d’être conciliant, Rajao déclara la guerre.

Rivo Rakotovao, lors de la première tentative de rapprochement initiée par les médiateurs avec les leaders de la lutte pour le changement, manifesta un air suffisamment  arrogant. Un geste que les Hanitra Razafimanantsoa ou les Christine Razanamahasoa n’ont jamais digéré, encore moins, toléré.  A Ivandry, au moment où les médiateurs convièrent, pour la énième fois, les protagonistes à la concertation. Priés d’envoyer leurs représentants  « spéciaux », les chefs de parti, Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, dépêchèrent sur place des hommes et des femmes de confiance, d’envergure. Tandis que Hery Rajaonarimampianina, il fit parvenir Rivo Rakotovao etMaharanty Jean-de-Dieu. Du coup, l’assistance sentit l’insulte. Nul n’est sans savoir le lugubre parcours de ce dernier. Un oiseau de mauvais augure qui ne présage rien de bon. Chacun aurait imaginé l‘ambiance lourde  d’obsèques !  Face à l’énormité qu’il a commis d’avoir violé l’Art. 167 de la Constitution, le Chef de l’Etat n’a pas jugé nécessaire de piper ne serait-ce qu’un petit mot à son peuple pour la moindre explication. Au contraire, il sautille avec arrogance, ici et là, pour défier les manifestants de la Place du 13 mai. Effectivement, tout le monde se rend compte des gestes de provocation que les hommes aux cravates manigancent. Ce jour-même, ils se livrent à une démonstration de …farce à Antsonjombe. Des gesticulations  qui frisent l’insolence et démontrent, une fois de plus, le gaspillage de l’argent public. Dédaigneux. Hautain. Orgueilleux… Les qualificatifs manquent. Force nous est de les arrondir par l’arrogance sans frontières. 

 Ndrianaivo

 

La Vérité0 partages

Sécurité alimentaire - L’IEM mise sur les atouts pour augmenter la production agricole

Madagascar était le grenier à riz de l’océan Indien dans les années 1970. De nos jours, la Grande île importe près de 300 000 tonnes de riz par an. En 2017, les achats de produits alimentaires représentaient 11 % des importations à cause de la hausse des prix. Définir des solutions pour développer le secteur agroalimentaire s’avère ainsi indispensable pour garantir la sécurité alimentaire.

« L’importation n’est pas une solution pour faire face à l’insécurité alimentaire à Madagascar ». Iarilanto Andriamarosolo, ingénieur agronome et consultant en développement rural, l’a souligné hier au Carlton Anosy, lors du 2e jour du forum de l’Initiative Emergence Madagascar (IEM) sur le thème de la sécurité alimentaire.  « Madagascar a un problème d’insuffisance alimentaire, faute de bonne production agricole. Pourtant, nous disposons de tous les atouts pour arriver à une sécurité alimentaire, laquelle commence par l’autosuffisance alimentaire à travers l’augmentation de la production. Au lieu d’opter pour l’importation qui bloque la création d’emplois, diminue la valeur ajoutée et nuit au balance commercial, l’on devrait mettre en avant ces atouts », suggère notre expert en la matière. D’après ce spécialiste, le pays dispose de plus de 6 millions d’hectares de terrains cultivables et une biomasse considérable à utiliser comme engrais. D’ailleurs, des entreprises œuvrent dans leur fertilisation, mais la production reste insuffisante par rapport à la surface cultivée. Outre la surface, Madagascar dispose d’assez de ressources en eau ainsi que des techniciens capables de changer les choses. Il est maintenant temps de les prioriser.

 

Moyens et techniques à améliorer

De nombreux pays, dont une vingtaine de pays africains, se sont joints au programme « Trajectoire de l’agriculture 2025 ». Leur intégration engendre l’allocation de 10 % de leur budget national à l’agriculture. « Madagascar ne figure pas parmi ces pays qui suivent la trajectoire. D’ailleurs, il n’alloue que 2 % de son budget dans ce domaine », informe Jean Christophe Debar, consultant sur les questions internationales et figurant parmi les panélistes au forum de l’IEM. Pour cet expert international, les dirigeants devraient augmenter le budget et les moyens tout en considérant l’accès aux intrants. « En dehors de la révision en hausse des moyens financiers, l’Etat devrait faciliter l’accès des paysans producteurs aux intrants, notamment les semences, engrais et autres produits. Il devrait aussi allouer des subventions au secteur privé pour renforcer la production des besoins des paysans, non seulement les intrants mais aussi les outils nécessaires pour un meilleur rendement », propose l’expert malagasy. « Il nous suffit d’acquérir 250 000 Ha de nouveaux terrains pour avoir l’autosuffisance alimentaire. Aussi, l’augmentation d’une tonne par hectare du rendement peut se faire en 2 ans, soit une année pour l’aménagement et l’autre pour la production », ajoute-t-il.

Notons que les panélistes internationaux présents hier au Carlton, provenant de Sénégal, Nigéria, Rwanda et France, ont chacun partagé la situation et les activités qui marchent dans leurs pays. « Madagascar pourrait prendre exemple sur le projet du Sénégal, axé sur le regroupement des jeunes dans une zone agricole de 1 000 à 5 000 Ha. Cet inversement de l’exode rural vise à encourager l’entreprenariat agricole dans un lieu où les entrepreneurs peuvent tout avoir. La Grande île a mis en œuvre un projet identique mais les résultats étaient timides, faute de moyens », conclut notre source.

Patricia Ramavonirina

La Vérité0 partages

Décision de la Haute Cour Constitutionnelle - Hery Rajaonarimampianina, un Roi nu

 

Une délibération difficile pour les juges d’Ambohidahy. Malgré tout, la Haute Cour Constitutionnelle a finalement publié sa décision suite à la requête aux fins de déchéance déposée par les 73 députés ainsi que quelques particuliers. Une décision qui est davantage perçu comme à caractère politique que juridique. De prime abord, la HCC estime que les requêtes sont déclarées recevables et que « la non mise en place de la Haute Cour de Justice (HCJ) est constatée ».  Dans l’article 3 de sa décision, la HCC indique que « dans les cinq (05) jours suivant la présente Décision, le Président de la République prend le décret de constatation de la désignation des représentants de l’Assemblée Nationale, du Sénat et du Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et de l’Etat de Droit, à l’exception des membres de droit prévus par les articles 136.1°, 2° et 3°de la Constitution et le transmet immédiatement au Premier Président de la Cour Suprême. Dans les délais les plus brefs, la Cour Suprême, responsable de la mise en place effective de cette juridiction d’exception, organise la cérémonie de prestation de serment de la Haute Cour de Justice ».

 

 

Dissolution du gouvernement

En revanche, le Président de la République est maintenu à son poste mais doit mettre fin aux fonctions du Gouvernement puis procéder à la nomination d’un Premier Ministre de consensus, « dans un délai de 7 jours pour compter de la publication de la présente Décision, sur une liste d’au moins trois noms, conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution  et aux termes de l’Avis n°01-HCC/AV du 17 février 2014 portant interprétation des dispositions de l’article 54 de la Constitution et sur la base de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 du 06 février 2014 portant proclamation officielle des résultats définitifs des élections législatives de la 4ème République ». 

Le nouveau chef du Gouvernement, qui sera nommé, exercera ses attributions prévues par la Loi fondamentale et reste en fonction jusqu’à l’investiture du nouveau Président de la République et ne peut être révoqué que par faute grave ou défaillance manifeste constatée par la Cour. Sur cette lancée, la HCC stipule que « le Président de la République nomme les Ministres sur proposition du Premier ministre, dans un délai de sept (07) jours à compter de la nomination du Premier ministre, conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution  et aux termes de l’Avis n°01-HCC/AV du 17 février 2014 portant interprétation des dispositions de l’article 54 de la Constitution et sur la base de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 du 06 février 2014 portant proclamation officielle des résultats définitifs des élections législatives de la 4ème République ».

 Election anticipée et démission

 Concernant la nomination des membres du Gouvernement, « le Président de la République nomme les  Ministres de souveraineté sur la base d’une clé de répartition convenue avec les forces politiques, proportionnellement aux dispositions de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 ». Il revient au Gouvernement de consensus mis en place arrête avec la CENI, l’organisation d’une élection anticipée durant la saison sèche au cours de cette année 2018 mais sous réserve des possibilités techniques, matérielles et financières réelles assurant des élections libres, honnêtes et transparentes.  En d’autres termes, la CENI doit retenir parmi l’une des 3 dates qu’elle avait proposées, celle du 29 août prochain. Si Hery Rajaonarimampianina aspire à être candidat, il devrait dont démissionner 60 jours avant cette date, c'est-à-dire à la fin du mois de juin prochain.

La HCC souligne également qu’ « en application des dispositions de l’article 39 de la Constitution et de l’article 60 de la loi n°2018-008 relative au régime général des élections et des référendums, le Gouvernement de consensus assure la neutralité de l’Administration tout le long du processus électoral ».

 Accord politique

 Selon toujours la HCC  « les institutions de la République et les organes constitutionnels  exercent pleinement leurs fonctions conformément à la Constitution ; le Président de la République ne peut pas faire application de l’article 60 alinéa premier de la Constitution (Ndlr : dissoudre l’Assemblée Nationale) jusqu’à la mise en place de la nouvelle Assemblée Nationale ». Et la HCC de préciser dans l’article 12 de sa décision que « l’exécutif et le législatif respectent les principes de la séparation et de la collaboration des pouvoirs, fondements du régime semi-présidentiel de la Quatrième République ». En cas de litige dans l’exécution des dispositions de cette décision, le dernier mot reviendra à la HCC qui précise dans l’avant dernier article que  « sauf Accord politique dans un délai de dix (10) jours, les dispositions de la présente Décision sont applicables dans leur  intégralité ».

   La Rédaction

 

La Vérité0 partages

Initiative pour l’Emergence de Madagascar - A.Rajoelina prêt à démarrer les « travaux à grande Vite...

« L’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM) est désormais mis sur les rails ». Les travaux du premier forum international initié par cette plateforme créée par Andry Rajoelina ont pris fin hier. La salle de conférence du Carlton d’Anosy a abrité la cérémonie de clôture, sous la présidence de ce dernier, président de l’IEM. Les deux derniers jours, intenses en réflexion et riches en idées, « ont permis d’instaurer les grandes lignes du TGV ou  Travaux  à Grande Vitesse avec l’IEM. Madagascar est désormais sur les rails », commente Andry Rajoelina dans son discours de clôture.

 

Au cours du forum, des thématiques telles la problématique de l’énergie; la gouvernance du pays ; la sécurité alimentaire et le mécanisme de la promotion des femmes entrepreneures de la diaspora ; la place de la femme dans la société malgache ; la gestion des ressources naturelles et l’investissement ont été diagnostiqués en deux jours. 

A l’issue des travaux, une restitution a été faite. Des dizaines d’autres recommandations qui ne sont pas tombées dans l’oreille de sourds ont été formulées.  « Nous venons de vivre un moment d’échanges et de réflexion déterminant pour la suite de l’émergence de Madagascar. Maintenant, la restitution des travaux a été effectuée et nous avons précieusement pu recueillir toutes les pistes de solution proposées »,a indiqué Andry Rajoelina.

En matière de gouvernance, il a été recommandé par exemple l’amélioration de l’administration judiciaire en charge de la lutte contre la corruption. En ce qui concerne le domaine énergétique, l’optimisation du système électrique existant a été recommandée par les participants. Sur le domaine de la sécurité alimentaire, les participants ont recommandé un appui à la population malagasy, pour travailler leurs terres, ce qui favorisera une meilleure production agricole et ainsi un développement économique ainsi qu’un capital humain de qualité. La sécurisation des ressources, la promotion du marché intérieur, la valorisation des produits et des sous-produits ont été préconisés dans le domaine de la gestion des ressources naturelles. 

« Les objectifs que nous nous sommes fixés lors de cet événement sont donc pleinement atteints (…) ce forum est une grande réussite », assure Andry Rajoelina. La fin de ce premier forum n’est que le début de la démarche pour conduire le pays vers l’émergence, soutient le président de l’IEM. Des rencontres avec la population malagasy pour enrichir les travaux de réflexion sont prévues. 

Mis à part le peuple Malagasy, de nombreux experts nationaux et internationaux, des partenaires stratégiques et financiers ainsi que des fonds d’Investissements ont déjà manifesté leur adhésion au projet s’inscrivant dans la concrétisation de la vision d’Andry Rajoelina en action. Le président de l’IEM de noter que les travaux ont formulé des propositions mesurables et quantifiables contrairement à la promesse de résoudre le problème du délestage en trois mois… Ces travaux seront menés en cinq ans pour développer le pays. En tout cas, ce TGV est prêt à être lancé pour rattraper le retard de développement de Madagascar.

 

La Rédaction

Midi Madagasikara0 partages

Erix : Le « kopi-kolé » de Do Rajhonson vole de ses propres ailes

Erix, à la conquête de son public.

Il a participé à une émission de télé réalité, et s’est transformé le temps d’un instant, en Do Rajhonson. Erix, ou Heritianarijaona de son état civil, est actuellement en phase de voler de ses propres ailes.

Plus proche des artistes comme Ariane ou encore Do Rajhonson, Erix fait dans la variété, tout en préférant le zook love ou encore le boléro. Le public a déjà pu le voir sur scène avec Njakatiana, Ariane ou encore Do Rajhonson. D’ailleurs, ses titres comme « Mbola ho avy » ou encore « Anao efa tara » sont déjà diffusés en boucle à la radio. Et un titre, déjà tourné en clip, inonde aussi les chaînes de télé. Erix prépare actuellement un album, et parmi toutes ses chansons, il en a choisi 12 pour commencer. D’un naturel simple mais méticuleux, il veut le meilleur pour marquer son entrée dans le grand bain du showbiz local, mais surtout pour se débarrasser de sa notoriété de « kopi-kolé » pour vraiment faire connaître l’artiste en lui. « Je suis passionné par la musique depuis mon plus jeune âge, et j’ai toujours voulu chanter et faire une carrière dans la musique » dit-il. « Mais tout vient à point à celui qui sait attendre » ajoute-t-il, comme pour dire que, le moment est maintenant venu pour lui de voler de ses propres ailes. En attendant de le voir sur scène, Erix promet de nouveaux clips!Anjara Rasoanaivo

Midi Madagasikara0 partages

Football : Tsiry et Tsito ou quand deux frères sont en équipe nationale !

L’un est milieu récupérateur et l’autre en milieu droite ou gauche. Les deux sont entraînés après leur père et les deux sont sélectionnés en équipe nationale de football. Bref, la famille Razafindrasata est en train de vivre leurs rêves de foot en famille !

Les deux fils de Herimalala Razafindrasata, ancien joueur de l’AS CIMELTA, du FC BFV, du FC FOBAR, de l’AS ADEMA, suivent ses traces de près pour ne pas dire qu’ils sont en train de faire mieux. Razafindrasata Tsiry Mirado né en 1995, 1m75 et Razafindrasata Tsito Miravo né en 1996, 1m70, viennent de rejoindre les Bareas. Détenteur de trois coupes de Madagascar avec le FC BFV, l’AS CIMELTA et le FC FOBAR, entraineur depuis 2002 des clubs BOCA JUNIOR SABNAM, AS JET MADA et HEROFOOT, le père a le football dans les jambes , et il a continué avec ses enfants. « Depuis les moins de 10 ans, je les ai entraînés au club de Herofoot, un club que j’ai créé moi-même. A partir de 17 ans, ils ont joué chez Jet Mada, où j’y étais aussi entraineur.  Ils sont restés dans le club quand j’ai entraîné au CEFFEFIA. En 2010, Tsiry a joué dans ce club ». Pas besoin de faire passer sa passion à ses gosses, Me Hery a su leur faire vivre cela tous les jours et c’est passé. Toute la famille joue même au foot : la sœur Tsinjo a été sélectionnée pour les CJSOI chez les Bareas de moins de 17 ans, et joue avec l’AC Sabnam. Quant à Tsioafoy 16 ans, il joue avec le Herofoot en 2e division.

« Ce ne fut pas facile mais je crois en Dieu qui m’a aidé. Le plus dur est de conjuguer sport et études, l’achat de matériels sportifs etc ». Mais en tant que parent, il se dit « quand les enfants aiment quelque chose, cela passe plus facilement. Il faut les appuyer dans ce sens ».

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara0 partages

Portrait : Arison Vonjy ou le perfectionnisme incarné

Arison Vonjy ou le perfectionnisme incarné.

Perfectionniste jusqu’au bout des doigts, j’aime prendre mon temps pour faire les choses non pas comme il se doit, mais du mieux que je peux. D’ailleurs, la préparation de mon dernier grand concert, celui que j’ai donné à l’American center, m’a pris deux ans. Je suis un éternel amoureux de la nature, c’est d’ailleurs pour cela que je travaille dans le domaine de l’environnement. Je ne suis pas du tout matinal et ne le serai probablement jamais. Par contre, de l’optimiste, j’en ai à revendre. Qui suis-je?

Il y a plus de 30 ans. Son amour de la musique remonte à bien plus loin qu’on ne le pense. Alors qu’il n’était encore qu’un petit gamin, Arison Vonjy était monté sur scène avec son frère. L’interprète « Misalasala » nous raconte. « A l’époque, j’avais 10 ans. Mon frère se produisait au Rasalama. Je n’étais là que pour le seconder ». Pour lui, les choses sérieuses ne commencent qu’en 1987. Il participe au concours « top 16 ». Il a fallu de peu et il aurait eu la première place. En 90, il tente  à nouveau sa chance mais cette fois, à Découvertes Rfi. Sa performance séduit le jury. Il est sélectionné pour la finale. « Dans ces temps-là, les finalistes se comptaient au nombre de 15. J’étais l’un d’eux ».

Parmi les « Grands ». La plupart des artistes qui débutent ne savent pas encore tellement où mettre les pieds. Ils s’essaient à tout avant de trouver leur identité et leur style. Rasoloarison Vonjisoa de son vrai nom, n’a jamais été confronté à ce problème. Ambitieux, très ambitieux même, musicalement parlant, notre homme a su, avant même qu’il ne débute, sur quel pied danser. Faisant preuve d’une grande assurance, il a emmené le fruit de ses recherches dans ses deux prestigieux concours, auxquels il a participé et ébloui les membres du jury. Très discret, celui qui animait autrefois l’émission « Salohy » avec Tselonina et Tsilavina Ralaindimby avec cette même musique, le funky, mélangé au jazz avec en plus cette touche perso qui le singularise, se hisse une place parmi les « grands ». Sa musique n’est pourtant pas au goût de tout le monde. Seuls les mélomanes avertis l’apprécient et cela lui suffit. Ce qui l’intéresse, c’est faire de la bonne musique, pour l’amour de la musique et se surpasser, encore et encore.

Perfectionniste et ambitieux. Des adjectifs qui reviennent souvent quand on évoque le nom d’Arison Vonjy, même quand il n’en était encore qu’à ses débuts. « Quand j’ai une idée en tête, j’aime  penser qu’elle soit concrétisée de la manière dont je l’ai pensée et non à peu près ». Et plus important encore, il ne laisse jamais le côté commercial devenir un obstacle à son ambition et à sa musique. Si Arison Vonjy a réussi jusqu’à présent, à s’imposer.Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

Mialy Rajoelina : « Il est temps pour les femmes de s’affirmer »

L’ancienne Première Dame, Mialy Rajoelina a participé aux échanges  concernant la Place de la Femme Malgache au sein de la Société hier à l’IEM. Ayant toujours été active dans la défense des intérêts de la Femme et des enfants, elle s’est exprimée pour rappeler les droits de la Femme mais aussi et surtout pour encourager ces dernières à rester fortes et à faire preuve d’optimisme. Elle reste convaincue que les femmes jouent un rôle très important dans le développement de Madagascar. « Nous représentons plus de 50% de la population et l’on peut comprendre l’impact qu’aura notre engagement dans le processus de développement parce que nous représentons la moitié de l’énergie et du talent de notre pays », a-t-elle soutenu tout en mettant en exergue la place que prend la Femme dans le monde du travail, notamment dans les postes à responsabilités au niveau des institutions et dans l’Administration, ainsi que dans les secteurs de la santé, l’éducation, le sport, la politique, les professions libérales. Mialy Rajoelina a aussi exprimé sa consternation par rapport à la situation des femmes victimes de l’arrêt prématuré de la scolarité et celles qui sont victimes de violences physiques, de viols et d’agressions. Selon ses dires, la Femme est complémentaire à l’Homme. L’ex-Première Dame estime ainsi que les principales attentes des femmes sont donc d’accéder à l’éducation et aux formations qualifiantes leur permettant d’exploiter avec motivation son  potentiel. « L’éducation et l’instruction sont le moteur de tout développement », réaffirme-t-elle. Et de poursuivre qu’« Il est grand temps pour nous de nous affirmer. Osons exprimer que nous avons une seule vision et parlons d’une seule voix pour l’avenir de notre pays ».

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Imerintsiatosika : Mpitahiry volam-piangonana nisy nanafika

Nandravarava ny andian-jiolahy tany Imerintsiatosika tany. Tokantrano roa no indray nasesin’izy ireo notafihana ny alin’ny alarobia hifoha alakamisy teo. Anisan’izany ny tokantranona mpitahiry volam-piangonana iray, izay nahazoan’izy ireo vola an-tapitrisany.

Tao amin’ny tananan’Ambatoasana, ao amin’ny fokontany Ambohimiadana, no nisy ireto tokantrano notafihan’ny jiolahy ireto. Araka ny fampitam-baovao azo dia nahatratra teo amin’ny 12 lahy teo ireo olon-dratsy, izay nirongo basy poleta vita gasy niaraka tamin’ny zava-maranitra isan-karazany. Amboletra avy hatrany no nidiran’izy ireo tamin’ireo tokantrano voatafika. Ny tranon’ilay mpitahiry volam-piangonana no nataon’izy ireo lasibatra voalohany. Samy mbola revo tao anaty torimaso mantsy ireto tompon-trano ka tsy nanao na inona na inona intsony nanaloana ny vava-basy sy ireto olon-dratsy mahatahotra. Hany hery dia nanome izay rehetra notadiavin’izy ireo. Lasa araka izany ny vola izay mitentina eo amin’ny roa tapitrisa ariary mahery teo ho eo, niaraka tamin’ny fahitalavitra iray sy ny finday maromaro. Niala toy ny tsy teo tao amin’io trano io izy ireo rehefa nahazo izay nilainy, ary nifindra avy hatrany tamina tokantrano tsy lavitra teo. Toy ny tetsy amin’iny trano voalohany ihany dia tsy nisy sahy nisetra ireto jiolahy miravaka fitaovam-piadiana ny tompon-trano. Vola manodidina ny roa hetsy ariary teo indray no azon’izy ireo tao, niaraka tamin’ny finday iray. Nanao tari-dositra nitsoaka avy hatrany izy ireo rehefa nahazo. Taorian’izay moa vao afaka niantso vonjy tamin’ireo mpitandro filaminana tany an-toerana ireto voatafika ireto. Efa mandeha ny fikarohana azy ireo araka ny fampitam-baovao azo hatrany. Ny zandary avy ao amin’ny borigadin’Imerintsiatosika moa no mandray an-tanana ny raharaha ary manohy ny fanadihadiana hikarohana ireto andian-jiolahy ireto. Marihana fa na nirongo basy aza ireto tontakely dia tsy nisy naninona ireto voatafika ireto.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Tapatapany

# -Famonoana « surveillant ». Mpianatra iray nadoboka am-ponja. Omaly alim-be  vao vita ny fanolorana ireo mpianatra voarohirohy tamin’ny famonoana ilay surveillant an’ny lisea Rabearivelo tetsy Mahamasina, ny herinandro lasa teo. Mpianatra iray no nidoboka am-ponja eny Antanimora, ary ny dimy hafa nalefa eny amin’iny Akany fitaizaina zaza maditra eny Anjanamasina. Izany rehetra izany dia mandram-piandry ny fotoam-pitsaràna azy ireo.

# – Ankadifotsy. Trano nirehitra. Trano iray no nirehitra tetsy Ankadifotsy, omaly alina. Hatreto dia tsy fantatra mazava izay antony nahatonga ny firehetana, ary hatramin’ny ora nanoratanay dia mbola miezaka mifehy ny afo ireo mpamonjy voina. Araka ny fampitam-baovao voaray dia voalaza fa nisy olona mbola tavela tao anatin’ity trano may ity.

Nangonin’i m.L 

Midi Madagasikara0 partages

Famonoana ny SG kaominina Mangabe Maevatanana : Olona enina sy lefitry ny ben’ny tanàna iray no voasamb...

Ny sabotsy O5 may lasa teo iny no maty nisy nitifitra tao an-tranony ny sekretera-jeneralin’ny kaominina Mangabe, satria izy irery ihany mantsy ny tao, raha lasa niala sasatra ny vady aman-janany. Raha ny fanazavana dia nisy olona roalahy, nitondra basim-borona iray, niditra an-keriny tao an-tranony. Tonga dia norarafan’ireo tamin’ny tifitra teo izy rehefa namelatra lay iny. Hatairana ny olona teo amin’ny manodidina raha nandre ny feom-basy. Nirifatra lasa nitsoaka ireo olon-dratsy rehefa vita ny nataony. Ny tena nahagaga dia tsy nikitika vola sy ny zavatra tao an-trano ireo malaso tamin’izany fanafihana izany. Nanao ny fanadihadiana sy ny fikarohana avy hatrany ny Zandary tany an-toerana sy ny avy eto amin’ny borigadin’ny Zandary eto Maevatanàna, ka olona miisa enina sy ny lefitry ny ben’ny tanàna iray any Mangabe, no ahiahiana ho tafiditra tamin’izao raharaha izao ka voasambotra. Ny faran’ny herinandro teo no natolotra ny fampanoavana izy ireo ary voatazona any am-ponja vonjimaika miandry ny fotoana hitsarana azy ireo. Ankoatra ireo dia mbola misy olona iray hafa voalaza fa nandositra niala ato amin’ny faritra Betsiboka, izay mbola hokarohin’ny Zandary hatrany.

Ratantely   

Midi Madagasikara0 partages

Vendredi joli

# Jean Rigo et Wendy Cathalina au Jao’s Pub. Il était célèbre dans les années 90. Aujourd’hui, il se fait plus discret. Bien que ses titres soient encore repris à tue-tête lors des évènements familiaux et karaokés du coin, Jean Rigo n’est plus tout à fait dans l’ère du temps. Le chanteur n’a pas décroché pour autant. Ce soir, il sera au Jao’s Pub Ambohipo pour montrer qu’il n’a encore rien perdu de son talent. Pour le (re)découvrir, rendez-vous ce soir chez Jaojoby.

# Zandrigasy au Karibotel. Non, le groupe n’a pas été dissous, comme semble le faire croire certains. Chacun des membres collaborent certes avec d’autres artistes, d’autres groupes, mais restent néanmoins fidèles à Zandry Gasy. La preuve? Ce rendez-vous au Karibotel Analakely. Ce soir, Mbola Talenta et ses amis seront sur le devant de la scène pour reprendre leurs compositions et faire résonner leurs voix et leurs guitares. Le groupe s’est effectivement donné pour mission de faire revivre les titres de grands chanteurs et compositeurs de « ba-gasy » malgaches. Des compositeurs dont l’existence et le parcours sont parfois inconnus et méconnus du grand public. Tous ceux qui passeront leur soirée au Karibotel aujourd’hui, auront donc l’occasion d’apprécier le « ba-gasy » dans toute sa splendeur.

# Rija Ramanantoanina au « Ao an-trano lodge ». Entre Rija et ses fans, c’est encore le grand amour, même après 30 ans de partage et de « vie commune ». Pour l’un et pour l’autre, c’est toujours un grand plaisir de se retrouver. D’ailleurs, les inconditionnels du chanteur ne boudent jamais une occasion d’admirer leurs idoles. Avec des titres qui ont traversé le temps, un style qui n’a jamais changé, Rija Ramanantoanina s’est fait une propre légende. Ce soir donc, place à de la bonne musique à « Ao an-trano lodge » Nanisana où les chansons devenues standards seront certainement au répertoire.

# Bogota à l’Is’art galerie. Dans les années 90, ils étaient des stars. Les gars du clan Bogota étaient parmi les rappeurs les plus respectés et les plus reconnus de la Grande Ile. Cette année, le clan célèbre ses vingt ans d’existence. Un anniversaire qui sera marqué par les retrouvailles avec les amoureux de hip hop. En attendant un grand évènement dans une plus grande scène, les inconditionnels de rap pourront donc retrouver sur la scène de l’Is’art galerie Doubl’e’nn, Rains, Loogaroots, Slem et Lan Bherindr. Un rendez-vous qui marque le début de la célébration car beaucoup d’autres suivront dans les prochains mois.

# Manohy au Tamboho. Romantique ? Elle l’est. Ce soir, c’est justement cette facette de sa personnalité qu’elle va mettre en avant au Tamboho Ambodivona. Guitariste, pianiste mais également chanteuse, Manohy Narimanana, ce soir, va mettre toutes ces casquettes et faire passer une très « romantic night » à ceux qui viendront la voir… ce soir au Tamboho, à partir de 19 : 30.# iBemaso co au Piment Café. Mélomane, ce rendez-vous est pour vous. Vous aimez la bonne musique ? Vous avez envie de découverte, de voyage dans un terrain méconnu, loin de la nouvelle tendance africaine, la musique d’iBemaso co est pile ce qu’il vous faut. Engagé, créatif et artiste, dans le bon sens du terme, Lanto et ses complices vous dévoileront un répertoire éclectique, entre rock, blues et funk. N’étant que très rarement sur le devant de la scène, cette opportunité avec iBemaso co, autrement dit Lanto, Dovs, Harty, Milanto et Cédrick, est donc à ne rater sous aucun prétexte.

Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

13 Mai : Les militants du TIM déterminés

Une conviction forte pour les partisans de Marc Ravalomanana.

Les partisans de l’ancien président Marc Ravalomanana restent fidèles au mouvement populaire initié par les 73 députés pour le changement. Les militants du TIM ont dès le début, mis en place une organisation qui leur permet d’affermir leur conviction et de consolider leur solidarité. En effet, avant de rejoindre tous les jours la Place du 13 Mai, ils se donnent rendez-vous au Magro Behoririka où ils reçoivent des consignes précises sur la conduite à tenir et les actions à entreprendre suivant l’évolution de la situation.

Quartier Général. Parmi les partisans de l’ancien président Marc Ravalomanana qui militent sur la Place du 13 Mai, figurent ceux composant l’équipe politique du maire Lalao Ravalomanana à la mairie d’Antananarivo. A rappeler que la commune urbaine d’Antananarivo a toujours autorisé l’utilisation du Parvis de l’Hôtel de Ville par les 73 députés de l’opposition. L’Hôtel de ville est presque devenu le QG (Quartier Général) de ces élus pour le changement et de leurs partisans.

R. Eugène
Midi Madagasikara0 partages

MESupReS : Le Pr Marie Monique Rasoazananera, docteur honoris causa du CNAM

Le Pr Rasoazananera Marie Monique (centre gauche) après avoir reçu le titre et les insignes de Dhc.

Le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM), en France, a décerné mardi dernier, 22 mai 2018 à Paris, le titre et les insignes de Docteur honoris causa à la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESupReS) de Madagascar, le Professeur Marie Monique Rasoazananera. 

En décernant le titre honorifique de docteur honoris causa au Pr Marie Monique Rasoazananera, le Conservatoire des Arts et Métiers (CNAM) a reconnu ses efforts consacrés au développement de l’enseignement supérieur et des travaux de recherches à Madagascar. Et ce, depuis l’époque où elle était présidente de l’Université de Fianarantsoa, et qu’elle ne s’est lassé de poursuivre son engagement dans cette voie, en tant que secrétaire générale des associations Réseau Francophone des Femmes de l’Enseignement Supérieur des Ministres, et en sa qualité de ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, plus particulièrement dans le partenariat dans le domaine de l’enseignement supérieur, la recherche et innovation, et récemment avec le CNAM.

Etendre la coopération. A l’issue de l’éloge de la ministre Marie Monique Rasoazananera, prononcé par le Pr Jean-Paul de Gaudemar, recteur de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), le Pr Olivier Faron, administrateur général du CNAM a procédé à la remise de l’insigne de Docteur honoris causa, ainsi que le diplôme l’attestant, suivi du discours de remerciement de la ministre malgache. Elle a, à cette occasion, manifesté son souhait d’étendre la coopération dans le domaine du développement et l’intégration de la recherche dans l’enseignement, axe prioritaire du pays depuis son passage au LMD en 2014, la mise en place des formations en ligne (FOAD) et le développement de la formation professionnelle au service de l’employabilité.

Deuxième femme. Cette cérémonie de distinction honorifique est la neuvième organisée par le CNAM qui depuis 1994, a honoré onze personnalités étrangères en raison des services éminents rendus aux arts, aux lettres, aux sciences et techniques, à l’établissement et à la recherche. Le dernier récipiendaire, en décembre 2016, était le président de la République du Sénégal, Macky Sall. La ministre malgache est la deuxième femme à qui, ce titre honorifique a été décerné par le CNAM. La cérémonie a été honorée par la Délégation Permanente de Madagascar auprès de l’UNESCO, le corps diplomatique malgache résidant en France, et des représentants des deux Foyers Universitaires Malgaches (FUM) à Paris.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Vanille : 90% des collecteurs et des préparateurs non enregistrés

La signature du contrat lors du lancement du projet hier.

Selon une source émanant de la région SAVA ( Sambava, Vohémar, Antalaha, Andapa), seuls 300 sur les 3 000 collecteurs et préparateurs de vanille malgache sont recensés officiellement.

25%. Parce que l’enregistrement peut aider à organiser le renforcement de capacités des collecteurs et la professionnalisation de la filière, la région SAVA et ses partenaires techniques et financiers (PTF) s’attèlent actuellement à l’enregistrement de ces acteurs de la filière non enregistrés. L’ambition du projet est de parvenir à recenser et enregistrer plus de 25% d’entre eux. Le lancement du projet a eu lieu hier en présence du Chef de la région SAVA, Velomaro L’Faustin.  Dans le cadre de ce projet de 10 mois (mai 2018-mars 2019) les acteurs concernés entendent entreprendre le recensement général proprement dit ; ainsi qu’une campagne de sensibilisation médiatique dans la région. Des guichets uniques seront aussi mis en place dans huit communes de la région : Antsirabe à Vohémar, Lanjarivo et Antombana à Antalaha, Bemanevika à Sambava, etc.

Contexte. Bien que la vanille malgache ne sente plus bon la prospérité, Madagascar demeure toujours le premier producteur mondial de l’or vert, du moins jusqu’à nouvel ordre. C’est en raison de ce statut que la région SAVA se doit d’organiser et de coordonner le développement socio-économique de ses districts, la vanille y occupant un rôle central. La récurrence des faits-divers sanglants liés à la vanille démontre d’ailleurs qu’une coordination mal rodée de ce secteur représente un facteur d’insécurité et de désordre social. Justement, l’enregistrement des collecteurs et des préparateurs  assurera une meilleure traçabilité des transactions qui s’opèrent, ainsi que la mise en place d’un code de conduite des acteurs de la vanille, notamment au sujet du travail des enfants, en partenariat avec des organismes comme l’Organisation International du Travail (OIT), SVI (Sustainable Vanilla Initiative), le projet SAVABE (Soutenir les Acteurs de la Vanille au Bénéfice des Enfants).

Liste des PTF: la Plateforme Régionale de Concertation et de Pilotage de la filière vanille (PRCP SAVA), la Préfecture de Sambava, la Direction Régionale du Commerce et de la Consommation (DRCC), la Direction Régionale des Impôts (DRI), la Direction Régionale de l’Elevage et de l’Agriculture (DRAE), l’Institut National de la Statistique (INSTAT), l’Association des Collecteurs de Vanille de la SAVA (ASCOVA), le Groupement des Préparateurs Acheteurs de Vanille de Sambava(GPAS), ou le Comité Régional de Lutte contre le Travail des Enfants (CRLTE), tous ont un rôle à contribuer dans la professionnalisation de la filière.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Lavage des mains : Les élèves de l’Ecole des Salines mobilisés

Ce jour sera consacré à la sensibilisation sur le lavage des mains à l’Ecole des Salines à Ankalika, Toliara.  Ce dernier jour d’école de la semaine sera ainsi placé sous le signe de l’hygiène par cet établissement scolaire pris par l’ONG Bel Avenir sous ses ailes. Ce jour, les messages clés seront transmis par le biais d’une vidéo consacrée aux élèves sur la manière de laver les mains. En effet, le lavage des mains, ce geste simple permet d’éviter diverses maladies, notamment, les maladies diarrhéiques. Ce type de maladie représente l’une des premières causes de morbidité chez les enfants. Si les enfants sont les premiers à qui l’on transmet les informations et messages sur les bienfaits du lavage des mains avec du savon, force est de constater que nombreux sont les adultes qui n’adoptent pas suffisamment ce geste simple avant de manger, ou après s’être rendu aux toilettes. Les enfants, en excellents messagers ne manqueront pas ainsi  de transmettre le message à leur entourage familial.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Equestre – Tongasoa Challenge 2018 : Madagascar, Maurice et La Réunion en découdront

Les épreuves et les finales permettront au public d’admirer sur deux jours, les meilleurs cavaliers des îles de l’Océan Indien les 2 et 3 juin au COT à Ilafy.

Un vent de renouveau souffle sur le COT (Club Olympique de Tananarive). Depuis quelques mois, le COT ne cesse d’enchainer les évènements. Après le tournoi international de tennis des U14 en février 2018, le voici qui s’élance pour la première édition d’un évènement équestre international depuis bien longtemps, le « Tongasoa Challenge MTA concours de saut d’obstacles » les 2 et 3 juin. Une compétition qui réunira Madagascar, La Réunion et Maurice. « Tout d’abord, un concours international donne de la visibilité à ce sport si populaire de par le monde, qui mérite d’être encore développé à Madagascar. Il permet aussi aux cavaliers de l’Ile Rouge, de se confronter à d’autres cavaliers venus des îles voisines. Nous espérons que ce tournoi sera un tremplin pour la préparation des Jeux des Iles de l’Océan Indien prévus en 2019 à l’Ile Maurice. Il constitue enfin, parmi tant d’autres, une vitrine, un vecteur d’information sur Madagascar, et de publicité pour cette si belle destination » a confié Ourrais Soraya, gérante du COT.

Raffermir les liens. Ce challenge dédié à de jeunes espoirs se déroulera en trois manches pour des équipes de quatre cavaliers chacune. Les épreuves se dérouleront à partir du samedi 2 juin 2018 à 13H30, et se poursuivront le matin du dimanche 3 juin 2018 à compter de 10h. Un classement par équipe qui prend en compte les trois manches réparties en 12 épreuves. La finale se disputera dimanche après-midi. Pour la réussite de l’évènement, plusieurs partenaires et sponsors ont prêté main forte  à l’équipe organisatrice. Il s’agit du MTA, MARLIX Country Club,  M2 Réalisation, SOREDIM, AQUAMAD et  BAT PRO. Ces épreuves et ces finales permettront au public d’admirer sur deux jours, les meilleurs cavaliers des îles de l’Océan Indien, et de passer un agréable moment en plein air. Cette compétition va tisser  les relations entre les îles de l’Océan Indien. En effet, chaque année, chaque île organise une compétition et les équipes des autres îles s’y associent. Notre ambition est de rendre cet évènement pérenne et annuel.

Recueilli par T.H

Midi Madagasikara0 partages

Football-Cosafa Cup : Cap sur l’Afrique du Sud pour les Barea

Les Barea se sont envolés hier pour Johannesburg via Nairobi avec la ferme intention d’aller au bout de ce Cosafa Cap qui débute samedi contre le Mozambique.

Ils sont 20 joueurs pour cette mission qui ne s’annonce pas facile, surtout qu’on aura au menu les Comores au grand complet, puisque tous ses expatriés seront au rendez vous  contrairement aux Malgaches où personne n’a pu se libérer ou plutôt ne voulait pas partir pour des raisons obscures.

Mais qu’importe car les joueurs qui sont ici sont prêts à vendre chèrement leur peau pour qu’à  l’avenir, il y aura d’autres locaux dans la liste au lieu d’un seul en l’occurrence Toby.

Comme l’entraîneur français Nicolas Depuis figure aussi dans la délégation,  il aura à loisir le temps de voir que Baggio, Carlos ou Tsito sont également des joueurs qui ont leur place en équipe nationale. Et la liste est loin d’être close car il y aura d’autres qui vont se révéler durant ce tournoi en Afrique du Sud.

En attendant,  voici la délégation qui est partie pour l’Afrique du Sud :

Chef de la délégation : Théodore Rakotoarimino

Membre : Herinjatovo Andry Marcel

Coach : Andriamanarivo Franklin

Assistant : Razafindrakoto Maison

Médecin : Andriamanalina Tsihory

Staff :  Nicolas Dupuis

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Basket-ball N1B dames – U20G : Le programme du jour

Toamasina abrite ce jour les quarts de finale U20 Garçons et le N1B Dames à Toamasina

Le programme du jour

11h00: MB2ALL Analamanga # AS ST PIERRE Alaotra Mangoro13h30: ASCB Boeny # JBC Atsimo Andrefana17h00: DTSC Analamanga # 2BC Vakinankaratra18h30: CHICAGO Diana # (ASCUT Atsinanana ou COSPN2 Atsinanana )

Résultat: AS ST PIERRE Alaotra Mangoro # CRJS Atsinanana  (63-58)

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara0 partages

Toliara II : Olona roa matin’ny toaka ny alatsinain’ny pentekoty, telo hafa dobo an-drano

Lehilahy roa no matin’ny toaka ny alatsinainy pentekoty teo, tany amin’ny Distrikan’i Toliara II, ka ny iray dia tovolahy mamo ary maty an-drano tany Anakao rehefa avy nitsangantsangana handeha hamonjy fodiana hariva niondrana an-dakana niaraka tamin’ny namany. Raim-pianakaviana iray mipetra-drery kosa no hita faty tao an-tranony, tany Analamitsampy. Tamin’ny fotoana nahitana ny razana, afak’omaly naraina, dia mbola nahenoana fofon-toaka nidofaka ny vanta mangatsiakany. Raha ny tombatombana dia mety ho maty irery tsy nisy namadika tao an-tranony na namoy ny ainy noho ny hanoanana ity lehilahy voalaza fa mamo lava ity, satria tsy nahitana dian-dratra na vono ny vantany tamin’ny fizahana natao ny razana. Fa mpitsangantsanagana miisa telo kosa no dobo an-drano navadiky ny lakana teny ampovoan-dranomasina, tany Madiorano, ny 21 mey teo, hoy ny vaovao.

Eric Manitrisa