Les actualités à Madagascar du Mardi 24 Décembre 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara23 partages

Aucun lien entre la loi sur les VBG et le « mariage pour tous » : La FJKM met les points sur les « i »

« C’est très clair aujourd’hui que la loi n°009/2019, relative à la lutte contre les violences basées sur le genre [ndlr : VBG], adoptée dernièrement au parlement, a réellement été faite pour sanctionner les violences perpétrées contre les femmes et les enfants et n’a aucun lien avec le mariage homosexuel ». C’est ce qu’a déclaré le président de la FJKM (Fiangonan’i Jesoa Kristy eto Madagasikara), le pasteur Irako Andriamahazosoa Ammi, dans un communiqué publié hier. Une déclaration qui, aux yeux des observateurs, s’apparente à une précision ou un démenti. Après les polémiques provoquées par la déclaration vendredi dernier de son président, la FJKM met les points sur les « i ». L’Eglise protestante réformée confirme son soutien aux efforts entrepris par le régime d’avoir pris l’initiative d’élaborer cette loi. « L’adoption de cette loi mérite d’être saluée », selon le communiqué. Dans son communiqué, la FJKM remercie le régime d’avoir fait un grand pas dans la lutte contre les VBG, mais aussi d’avoir fourni tous les efforts pour éclairer l’opinion et expliquer aux concitoyens malgaches les tenants et aboutissants de ce texte. « Désormais, la position de l’Eglise par rapport au mariage homosexuel est claire », soutient la FJKM dans le même communiqué. Une manière d’affirmer que le communiqué de vendredi a surtout été rendu public pour faire savoir que la FJKM est contre le mariage entre personnes de même sexe. C’est ce que le Pasteur Irako Ammi Andriamahazosoa a tenu à confirmer, hier.

Quoiqu’il en soit, samedi dernier, lors du meeting des « Zanak’i Dada » qui s’est déroulée au Magro Behoririka, un parlementaire a encore lancé des critiques acerbes contre cette loi en avançant des interprétations. Cet élu devrait pourtant savoir que cette loi 009/2019, qui est une loi pénale, ne peut faire l’objet d’aucune interprétation. De son côté, la FJKM semble avoir pris en considération l’appel de la Représentante résidente du PNUD, Violette Kakyomya, qui a incité tout un chacun à prendre le temps de lire le texte afin d’éviter les polémiques. Ce haut responsable des Nations-Unies, après avoir lu le texte, a déclaré que la loi contre les VBG n’a aucun lien avec le « mariage pour tous ». Ce nouveau communiqué de l’Eglise FJKM va certainement mettre fin aux polémiques autour de cette affaire.

Davis R

Midi Madagasikara12 partages

Exposition : Taiki Arita présente “On the earth, in the sky”

Taiki Arita (troisième à gauche) avec son assistante, son traducteur et un étudiant pendant le vernissage de l’exposition hier.

Les Misses ne sont pas les seules à aspirer à une paix dans le monde. Comme elles, beaucoup d’artistes en espèrent également. Parmi eux, se trouve Taiki Arita, cet artiste natif d’Hiroshima qui voit encore les séquelles de la bombe atomique dans son pays natal. Il s’en est inspiré pour créer des œuvres artistiques qu’il expose à l’Is’Art Galerie Ampasanimalo jusqu’à vendredi. Il crée principalement des peintures et des installations à l’aide de grues en papier et de cendres incinérées qui ont été livrées à la ville d’Hiroshima, de prier pour la paix dans le monde et l’abolition des armes atomiques. S’il a déjà exposé dans les quatre coins du monde dont l’Angleterre, le Japon et dans la zone Océan Indien. A savoir que Taiki Arita fait partie de la troisième génération des survivants de la bombe atomique.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara10 partages

Eau et électricité : Des mesures spéciales prises par la Jirama pour cette fin d’année

La Jirama a pris des mesures pour que la population passe les fêtes de fin d’année sans délestage ni pénurie d’eau.

« La Jirama prend toutes les dispositions afin d’éviter les problèmes liés à l’approvisionnement en électricité et en eau, en ces festivités de Noël et du Nouvel An », ont déclaré les responsables de communication de la Jirama, hier. « Pour l’électricité à Antananarivo, les éclairages publics sont primordiaux pour illuminer les voies publiques et les ruelles, mais surtout pour assurer la sécurité des usagers. Sur le côté technique, l’équipe de dépannage sera renforcée. D’habitude, il y a six équipes de huit personnes. En cette période festive, dix équipes de huit personnes seront mobilisées durant Noël, et vingt au Nouvel An. Pour l’approvisionnement en eau, des mesures ont été prises pour assurer le bon fonctionnement des quatre stations de traitement d’eau, qui alimentent Antananarivo et ses environs, à savoir Mandroseza, Ankadivoribe, Faralaza et Sabotsy Namehana. La Jirama a effectué le remplacement et le renforcement des accessoires défaillants dans ces stations », ont-ils poursuivi. Les outils de travail mis à la disposition des équipes de dépannage seront également renforcés. Elles auront droit notamment à des voitures pour qu’il n’y ait aucun retard d’intervention, d’après les explications. En ce qui concerne les autres régions, dix-huit groupes électrogènes sont acheminés vers les centres critiques, pour booster la production d’électricité. Deux groupes de chaque à Ambilobe, Nosy-Be, Morombe, Ambovombe ; et un de chaque à Ambato-Boeny, Maintirano, Port-Bergé, Mananjary, Bezaha, Sakaraha, Betroka, Vavatenina, Soalala et Antsalova. Selon la Jirama, le stockage de carburant est également assuré pour le fonctionnement de ces générateurs.

Antsa R.

Midi Madagasikara10 partages

Pôle Anti-Corruption : LP pour le sénateur Berthin Randriamiahaingo

Berthin Randriamihaingo retrouve son siège au Sénat.

Le PAC a remis en liberté le sénateur HVM d’Atsimondrano, qui a déjà passé 7 mois en prison.

Le sénateur d’Atsimondrano Berthin Randriamihaingo a obtenu vendredi dernier une liberté provisoire (LP) auprès du Pôle Anti-Corruption (PAC). Ayant passé 7 mois à la prison d’Antanimora, l’ancien élu du HVM était accusé de favoritisme, d’abus de fonction et de détournement de deniers publics. Le montant de la somme détournée s’élève à plus de 618 millions d’ariary. Le Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO) a mené ses investigations sur cette affaire. Ayant bouclé ses enquêtes, le BIANCO a transmis le dossier au Pôle Anti-Corruption qui a jugé l’affaire vendredi dernier. Cinq autres personnes ont comparu aux 67 ha, dont une ancienne comptable et un ancien secrétaire général du ministère de la Santé Publique. En ce qui concerne le sénateur Berthin Randriamihaingo, il aurait utilisé son influence politique pour obtenir un marché relatif à l’achat de pièces de rechange des réfrigérateurs, un projet financé par GAVI (Global Alliance for Vaccines and Immunization).

Retour à Anosikely. Normalement, Berthin Randrimihaingo devrait retrouver son fauteuil de sénateur à Anosikely. Il ne pourrait être destitué du Sénat qu’après une éventuelle condamnation définitive. A rappeler que le Sénat a récemment mis en place une « commission spéciale chargée de l’examen de levée de l’immunité parlementaire ». Le sénateur HVM Riana Andriamandavy VII a été élu par ses pairs pour présider cette commission. Une partie de l’opinion publique estime que la mise en place de cette nouvelle commission a un lien avec l’affaire du sénateur Berthin Randriamihaingo, comme c’est le cas à l’Assemblée nationale où les députés ont créé une commission chargée de « l’examen des demandes de suspension, de la détention, des mesures préventives et restrictives de liberté ou de la poursuite d’un député ». Tsimbazaza veut venir à la rescousse des deux députés qui croupissent jusqu’à présent en prison, Hasimpirenena Rasolomampionona et Ludovic Adrien Raveloson, dit « Leva », respectivement élus à Fandriana et à Mahabo.

R. Eugène

Midi Madagasikara8 partages

Conjoncture : Madagascar sur la trajectoire de la relance économique

Le ministre de  l’Economie et des Finances Richard Randriamandrato a signé, cette année, de nombreux accords de financement, dont le dernier portait sur 50 millions de dollars d’appui budgétaire, en présence du président de la République, Andry Rajoelina.

En cette fin d’année, nous pouvons dire que  le bilan est plutôt satisfaisant pour l’économie malgache. Les perspectives sont donc plutôt bonnes.

« Dans la perspective d’apporter un nouveau souffle à l’environnement économique malagasy, le Gouvernement, par sa politique d’Emergence, a affiché sa détermination à atteindre une croissance à hauteur de 5.5% pour l’année 2020 ». Cet extrait de l’exposé des motifs de la loi de finances initial pour 2020 annonce clairement les  objectifs du régime  du Président Andry Rajoelina, de porter Madagascar vers une véritable relance économique.

Revitalisation 

Une relance qui a toutes les chances d’aboutir car toutes les conditions sont maintenant réunies pour mener à bien les actions en vue d’un développement durable. En effet, en dépit des mouvements de contestation de l’opposition dirigée par l’ancien président de la République Marc Ravalomanana, la stabilité politique  est maintenant de mise.Le gouvernement Ntsay s’attelle convenablement aux initiatives pour cette relance économique. Des initiatives que les bailleurs de fonds saluent, à l’instar de la Banque Mondiale qui parle par exemple d’une revitalisation économique et sociale. «L’aboutissement de l’élection présidentielle en janvier 2019 offre à Madagascar une occasion historique de briser le cycle d’instabilité politique qui a interrompu son processus de développement par le passé et d’accélérer sa revitalisation économique et sociale », annonce  Marie-Chantal Uwanyiligira, responsable des opérations de la Banque Mondiale à Madagascar, dans le préambule de la dernière note de   conjoncture sur Madagascar. Une preuve de plus de la confiance qu’affiche la Banque Mondiale, dont le Président David Malpass a effectué, cette année, une visite de travail historique à Madagascar.

Occasion unique

Pour en revenir à la note de conjoncture de la Banque Mondiale, elle fait état d’une réelle progression économique, tout en notant des failles. Globalement, la Banque Mondiale constate que Madagascar est sur la bonne trajectoire, vers son développement. L’institution de Bretton Woods en arrive même à anticiper un rebond des investissements publics et de la confiance du secteur privé, qui devrait se traduire par une hausse de la croissance à 5,4 % en 2020-2021. Il y a également cette « bonne santé du secteur des services qui devrait s’ajouter à une rapide expansion du secteur manufacturier, boosté par des  investissements privés. En tout cas, la Banque Mondiale fait état de sa disposition à accompagner Madagascar dans les efforts de développement et incite les autorités à engager les réformes. « Le pays a une occasion unique de mettre en œuvre des réformes transformatrices et créer un environnement plus compétitif pour les investisseurs privés et la création d’emplois. Cela exigerait une délimitation claire entre les domaines dans lesquels le secteur privé doit jouer un rôle de premier plan et ceux dans lesquels le secteur public est censé agir », commente Marie-Chantal Uwanyiligira dans la note de conjoncture.

Bilan satisfaisant

Et il n’y pas que la Banque Mondiale, puisque l’autre grand bailleur de fonds, en l’occurrence le Fonds Monétaire International (FMI), fait aussi état d’un bilan satisfaisant en ce qui concerne la performance économique de Madagascar.  La réussite du programme, soutenu par le FMI dans le cadre de la Facilité Elargie de Crédit (FEC), en témoigne. La mission de revue  que vient de réaliser une équipe du FMI conduite par Charalanbos Tsangarides, Chef de mission pour Madagascar, se termine sur une conclusion positive. « La mise en œuvre du programme soutenu par la FEC qui expire au début 2020 est restée satisfaisante », a déclaré Charalanbos Tsangarides , le Chef de mission du FMI,  à l’issue de la dernière mission de revue de la FEC en octobre.

Réformes 

Ce regain de confiance des bailleurs de fonds qui multiplient les financements pour le développement vont de pair avec les réformes entreprises en matière de gestion des finances publiques. Plus particulièrement dans la collecte des recettes publiques réalisée par le ministère de l’Economie et des Finances à travers la Direction Générale des douanes et la Direction Générale des Impôts. Ces réformes ont provoqué une hausse des recettes publiques internes. « Les autorités ont rempli tous les critères de réalisation de juin 2019, ainsi que l’objectif indicatif relatif à la collecte des recettes fiscales », a notamment déclaré Charalanbos Tsangarides. Et les efforts vont encore se poursuivre puisque l’objectif au sein du ministère de l’Economie et des Finances est de parvenir à un taux de pression fiscale de parvenir à un taux de pression fiscale de 15% d’ici 2020. Et un taux de croissance  de 7% sur le même horizon temporel. Un grand défi à relever.

R.Edmond.

Midi Madagasikara6 partages

Region Atsimo Andrefana : Trêve de fin d’année

« Vœux de passer de bonnes fêtes, se retrouver en famille, ne pas créer d’ennuis pouvant entrainer des troubles qui pourraient gâcher les fêtes de fin d’année 2019, maintenir la quiétude qui règne en ce moment à travers toute la Région». Un seul message lancé par le Premier magistrat de la Ville de Tuléar, le Premier Président de la cour d’Appel, la Responsable de la police, le Préfet Solondraza Lydore, le Gouverneur Tovondrainy Edally, le Chef de la Région Militaire N°5 et le Patron de la Gendarmerie de la Région Atsimo Andrefana.

Charles RAZA

Midi Madagasikara1 partages

Football – UFFOI : Un accueil triomphal pour les Barea U20 filles

Football – UFFOI : Un accueil triomphal pour les Barea U20 filles.

Au lendemain de leur sacre à l’Ile Maurice au tournoi de l’Union des Fédérations de Football de l’Océan Indien (UFFOI), les joueuses sont de retour au pays. Les héroïnes de la nation ont été accueillies à l’aéroport d’Ivato par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Tinoka Roberto et les membres du comité exécutif au sein de la fédération malgache de football.

A 15 heures, le vol de la compagnie nationale Air Madagascar a atterri à Ivato. Parmi les passagers de ce vol, les 25 membres de la délégation malgache ayant participé au tournoi de l’UFFOI à l’Ile Maurice. Avec cet exploit historique des joueuses des Barea filles U20, le numéro Un du sport malgache Tinoka Roberto dépêché par le président de la République, Andry Rajoelina, les a accueillies. « Vous avez donné un très beau cadeau de Noël et de fin d’année à la population malgache. Vous avez porté haut les couleurs nationales en étant la première équipe féminine à remporter un titre majeur. Je vous encourage à continuer de travailler car actuellement le classement de la FIFA ne se limite plus à l’équipe masculine, mais, les performances de l’équipe féminine entre en compte » , a souligné, le ministre. En faisant du sport comme sa priorité, le chef de l’Etat ne s’est pas trompé car depuis le début de l’année ce sont les jeunes et les sportifs qui arrivent à féderer toute la nation et ne cessent de faire parler la Grande Ile au plus haut niveau. « La préparation de la relève est très importante dans l’atteinte de notre objectif de faire de Madagascar une grande nation sportive. La construction des infrastructures cadre avec la politique de l’Etat en matière de sport. Comme Nicolas Dupuis est à la fois consultant sportif et coach des Barea, plusieurs investisseurs sont prêts à nous aider dans ce projet. La devise du président de la République de rallumer la fierté nationale à travers le sport est justifiée. Je crois au potentiel des sportifs malgaches comme ce qu’ils ont fait cette année. Comme disait toujours le président de la République Andry Rajoelina, l’essentiel n’est pas de partir en mission, mais de la réussir. Et cette année, nous avons tous réussi notre mission et nous allons encore mieux faire en 2020 », a conclu le numéro Un du sport malgache. A Maurice, les jeunes footballeuses malgaches ont réalisé un carton plein.

5 millions ariary. Après un nul de un but partout contre la Réunion, la sélection malgache a terrassé tour à tour les sélections mauricienne (16 à 0), rodriguaise (12 à 0) et mahoraise (8 à 2). Avec 12 buts marqués, Tombo Jacquis a reçu le trophée de la meilleure joueuse du tournoi. « Au début, les joueuses qui sont à leur première compétiton internationales ont été tenues en échec par les Réunionnais. Elles étaient en phase de découverte, mais, une fois relancées, elles ont frappé fort. Au futur, nous espérons améliorer ce résultat avec le concours de l’Etat et de toutes les parties prenantes », a fait savoir le coach de l’équipe. En attendant la réception du chef de l’Etat à tous les héros de la nation, une enveloppe de 5 millions d’ariary a été offerte par le président de la république Andry Rajoelina à l’ensemble de la délégation. Le staff technique a reçu 1million d’ariary du ministère de la Jeunesse et des Sports.

T.H

Tia Tanindranaza0 partages

BEHORIRIKAMpiasana “cash point” nomena «yaourt» mahafaty

Nomen’ny namany “yaourt” nolaroina poizina ireo mpiasan’ny cash point teo Behoririka.

 

Vetivety teo dia reraka sy nalemy, nisalebolebo ary nihavery saina izy ireo. Niantso ilay mpiambina faingana mba handray ny vola tamin’ny sakaosy ary nampaka fiarakaretsaka hitondra azy ireo hihazo ny toeram-pitsaboana, andro vitsy lasa izay. Avotra soa aman-tsara izy ireo, raha ny loharanom-baovao azo antoka. Raha tara kely dia torana tanteraka ka notavanin’ireo tsy matahotody ny vola ary nahiana hatramin’ny ainy. Olom-pantatra sy mpifanerasera izay mpifaninana ara-barotra eo ihany ireo voarohirohy nifofo ny ainy. Voalaza fa efa nandefa fitarainana sy fitoriana any amin’ny mpitandro filaminana ireo voapoizina. Lasibatry ny olon-dratsy hatrany ireo mpiasan’ny cash point. Tsy vitsy ireo afak’aina notifirina an-kitsirano, ao koa ireo nalaina an-keriny ho takalon’aina tahaka ilay teo Analakely. Miandrandra fandraisana andraikitry ny fanjakana amin’ireo kioska mikirakira vola izay tsy ara-dalàna ny fiarovana ny mpanara-baovao. Ny banky sy ny fiaran’ny banky tsy laitram-bala, tahaka ilay teny Ambohimanambola aza mantsy tafihin’ireo jiolahy.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitakian`ny mpianatra sy ny SECESEnina no efa nahitana vahaolana”

“Hanomboka amin`ny taona 2020 ny fanadiovana ny tranon`ny mpianatra sy hahafantarana an ireo mpianatra tena izy.

 Io no dingana voalohany hotanterahina raha vao mitsidika ny taona”, hoy ny minisitry ny fampianarana ambony sy fikarohana ara-tsiansa, Blanche Nirina Richard. Tanjona  ny hahazoana mametraka oniversite tsara kalitao sy manaraka ny fenitra misy maneran-tany. Hodinihana ihany koa ny famaritana ny hofan-tranon`ireo mpianatra mba hahafahana manatsara ny tontolon`ny fampianarana. Izany no atao mba hahafahana manatratra ny tanjona “investissement du capital humain”, hoy ihany izy. Anisan`izany ireo sehatra ireo ankoatra ireo ezaka natao nitadiavana vahaolana ny amin`ny fitakian`ny SECES. Nohamafisiny fa misy dingana avokoa ny fanatanterahana ireo fitakiana ireo. Amin`ireo fitakiana miisa 7 nataon`ny SECES, ny enina amin`ireo dia efa nahitana vahaolana. Nomarihany hatrany fa tamin`ity taona ity dia vita 100% ny fandoavana ny vatsim-pianaran`ny mpianatra. Vita ihany koa ny fanomezana ny tambin-karama ho an`ny mpianatra eny amin`ny fakiolten`ny fitsaboana any Mahajanga sy Toamasina. Nanomezan’ny minisitra fanazavana koa ny diplaoma “Licence” izay niteraka resabe. Notokanana omaly ny “centre-médico social” eny amin`ny minisiteran`ny fampianarana ambony sy fikarohana ara-tsiansa izay novatsian`ny firenena sinoa fitaovana entina mitsabo.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanaovana kolikolyNy fonksionera no lohalaharana…

Volabe no mihodina amin’ny kolikoly, ana miliara dolara maro. Mampahantra ny firenena fa mampanankarena antokon’olom-bitsy izy io.

Raha ny antontan’isa voaray teo anivon’ny BIANCO dia miisa 240 ireo olona voakasiky ny fanenjehana nanomboka ny 1 jolay hatramin’ny 30 septambra 2019. Ny fonksionera « cadre A,B,CD » no tena ahitana tranga kolikoly satria miisa 65 izy ireo no voakasiky ny fanenjehana. Manaraka azy ireo olom-boafidy toy ny ben’ny tanàna sy mpanolotsaina izay miisa 39. Eo amin’ny laharana fahatelo kosa ireo fonksionera amin’ny fitantanam-paritra. Fanetribe manimba ny fiarahamonina ny kolikoly, tsolotra, risoriso sy ny maro hafa. Raha ny zava-misy amin’izao dia hita ho migalabona ireo olona manampahefana sy tompon’andraikitra samihafa raha oharina amin’ny vahoaka izay mpikarama isam-bolana na koa manao asa tenany. Vao mainka mihanaka ihany ny eto Madagasikara ary mahazo ny seha-piainana samihafa toy ny eo amin’ny fifaneraseran’ny mpiarabelona. Amin’izao, alaim-panahy koa ny tanora satria mahita fa rehefa manao kolikoly dia mahazo volabe tsy an-kihetsika eo ary toa mandeha ho azy ny fiainana. Hatramina diplaoma hosoka sy sandoka aza vita. Koa mila hamafisina foana ny ady amin’ny koliloy mba tsy hampiana-dratsy. Iarahan’ny firenena miaiky fa fanetriben’ny fampandrosoana ary mizaka fatiantoka amin’izany i Afrika, raha ny fantatra tamin’ny fivoriana farany natao teto amintsika ny volana novambra lasa teo. Marihina fa lah. faha-152 i Madagasikara amin’ireo firenena 180 maneran-tany tamin’ny 2018 raha toa ka lah. faha- 155 ny taona 2017. Mba ahoana kosa ity taona 2019 ity ?

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

ANTOKO FANOROLAHYAvy nandroaka fako dia namboly hazo indray

Mitohy hatrany ny asa sosialy tanterahin’ny antoko Fanorolahy. Taorian’ny nandraofan-dRandrianary José,

 

 filoha nasionaliny  sy ny ekipany ireo fakon’Antananarivo nivangongo tetsy sy teroa iadiana amin’ny mety ho fihanaky ny aretina pesta dia namboly hazo teny  Ampanotovana Ambohidratrimo indray izy ireo omaly. Zana-kazo  miisa 200 no novolena, nahitana zakaranda sy filao. Ny Ong graine de vie no nanome  maimaimpoana ny zana-kazo izay misy haparitaka any amin’ny faritra ihany koa. Tanjon’ny antoko Fanorolahy moa ny hamerina ny  faritra Analamanga ho faritra maitso indray taorian’ny nahafantarana fa tany ana hetsiny ha no efa lasa menafify eto amintsika vokatry ny fandripahana ny ala sy ny doro tanety. Mbola hitohy any amin’ny faritra ny hetsika. Miantso ny rehetra mba hanao tolo-tanana hamerenana an’i Madagasikara maitso volo moa ity antoko ity.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mihaingo ambony tsikoko !

Miha mitombo andro aman’alina ireo mahantra fadiranovana tsy manan-kialofana amin’ny alina eny ambanin’ireo tonelina eto Antananarivo.

 

Amin’ny fotoana akaiky fety tahaka izao, dia misy ihany ireo fikambanana miezaka mizara fanomezana, toy ny sakafo, ka anisan’ny nahitana izany teny amin’ny tonelina Ambohidahy ny zoma 20 desambra teo. Zava-dehibe ireny ary hisaorana ireo manao, saingy mandalo ihany. Mila vahaolana maharitra izay ny mpitondra no tena afaka mijery. Tsaroana ny fananganana trano kaontenera vitsivitsy ho an’ireo sahirana teny La Réunion kely ny volana febroary tamin’ity taona ity, izay ny serasera no natao betsaka. 500 metatra eo raha be indrindra miala an’Ambohitsorohitra ny tonelina Ambohidahy. Antaninarenina sy Ambohitsorohitra anefa lasa toerana mamirapiratra, niangaliana mba hoentina hisintona ny mason’ny olona, ary ny filoham-pirenena mihitsy no nisantatra ny fety lehibe teo. Ny tanàna voaravaka jiro sy haingo mamirapiratra. Tsara ny famalifalifana fa sao dia mba mihaingo ambony tsikoko isika ? Sao dia mba misy vahaolana ihany ho an’ireo olona marefo amin’ny alalan’ny famoronan’asa ?  Tsy ireo ihany no manana olana eto amin’ny firenena fa ny maro an’isa mihitsy no sahirana, saingy ny tokantrano tsy ahahaka. Any amin’ny laharam-pahamehana no mila saintsainin’ny mpitondra tsara mba ho dia tena fandrosoana hifanahaka amin’ny filan’ny Malagasy maro an’isa fa tsy sanatria ho rendrarendra. Mba mila saintsainina ihany!

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Fiarahan’ny mitovy fananahana« Tafita tany amin’ny mpitondra ny antso… »

Namoaka fanambarana ny filohan’ny FJKM omaly manoloana ilay lalàna niteraka resabe. Teo anoloan’ny fanambarana nataonay tamin’ny zoma 20 desambra 2019,

noho ny tanindrazana iombonana sy ny firenena iaraha-manana ary ny taranaka iaraha-mitaiza, sy ny akon’izany, ny filohan’ny FJKM dia nahatsiaro fa tsy niantso tany an-taniefitra. Koa midera an’Andriamanitra sy maneho fisaorana eram-po eran-tsaina ny fitondram-panjakana nanaiky hihaino ny antsom-pitiavana nataonay ka nanao ny ezaka rehetra hanomezana fanazavana. Ankehitriny dia re mazava ny hevitry ny fiangonana ho fanoherana ny fanambadian’ny mitovy fananahana. Ankehitriny dia mazava tsara fa ny lalàna Lah.2019-008 notapahin’ny Parlemanta farany teo momba ny voalaza ao hoe “lutte contre les Violences Basées sur le Genre” dia tena lalàna momba ny ady amin’ny herisetra mihatra amin’ny ankizy sy ny vehivavy ihany, fa tsy misy idiran’ny fanambadian’ny mitovy fananahana mihitsy. Ary ambaranay fa tena ezaka mendri-piderana sy iombonana feno ny fanoherana izany herisetra izany, hoy ny fanambarana. Mazava tsara fa mahazo matoky ny vahoaka Malagasy fa tsy hisy eto Madagasikara mihitsy izany lalàna hanomezan-dalana ny fanambadian’ny mitovy fananahana izany. Fahazoana antoka tena nilaina izany, hoy filohan’ny FJKM. Adidin'ny fiangonana ny manaitra sy misintona lakolosy. Tsy nisy an'iny fanambaran'ny filohan’ny Antenimieram-pirenena Christine Razanamahasoa sy ny fanazavan’ny governemanta, raha tsy niteny ny filohan’ny FJKM. Manamafy hatrany fa tsy manaiky ny fanambadian'ny mitovy fananahana ny FJKM sy ny FFKM. Tsy manary na manilika ireny olona ireny fa vonona hampianatra sy hanavotra ny fanahiny raha vonona izy. Teny feno fahendrena ny an’ny filohan’ny FJKM, ary efa nodinihana lalina io. Tsy manapa-kevitra irery i Pasitera Ammi fa tsy maintsy efa nifampiresahana tamin’ny mpiandraikitra foibe io. Noho izany, tsy mitombina ny fanenjehana. Maro ny tsy mahalala ilay rafitra Presbyteriana Synodaly toavin'ny FJKM, dia manokatra fifanasana vangy any anaty tambajotran-tserasera.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaAmpijabahan’ny HCC…

Milaza indray ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) fa ara-dalàna tanteraka ny voalazan’ny volavolan-dalàna mifehy ny tetibolam-panjakana na ny LFI 2020,

 

Tia Tanindranaza0 partages

FATY NIADIANA TENY IMERIMANJAKAZavatra maro mbola mampiahiahy, hoy ny zanany

Ny andron’ny nahafatesan’ilay raim-pianakaviana ny 29 novambra no daty ao anatin’ilay didy miafina. Lasa fisainana tamin’izay ny fianakavian’ny nodimandry izay efa maty vao tonga tany amin’ny hopitaly.

 

 Mitantara ny fampandrenesana azy ny zanany Haja  B: “Nampandrenesina izahay fa marary tampoka i dada izay nipetraka tamin’ilay olon-tiany. Voalaza fa sempotsepotra izy. Afaka  fahefatr’adiny, nisy antso  indray fa marary mafy izy. Vetivety teo anefa dia nolazaina fa tsy tana ny ainy. Ilay mpitondra taksi azy tany amin’ny hopitaly hatrany no nampita hafatra. Manahy izahay sao tsy fahafatesana voajanahary ka izay no nahatonga anay hampanao fitiliana ny nahafaty azy na ny “autopsie”. Ka na tsy nivaly aza io, dia efa nampanao “contre autopsie” ny an-daniny izay namoahana ny faty tao am-pasana. Hatreto aloha tsy mbola hita ny tena marina, ny polisy ihany no afaka mahafantatra izany voalohany.” Ankoatra izay, mahavalalanina ireto zanaky ny maty hatrany ny antony handorana ny rainy, araka ny didy miafina, izay tsy fomba amam-panao eo amin’izy ireo.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifanampiana MalagasyOlona 500 nozaraina vary sy menaka

Olona miisa 500 avy eto Antananarivo Renivohitra sy ny manodidina no nozarain’ny fikambanana Fifanampiana Malagasy vary sy menaka tao amin’ny birao foibeny, tetsy Ampandrana, ny alatsinainy lasa teo.

Tia Tanindranaza0 partages

Jiro hiatrehana ny fetyNanampy ekipa ny JIRAMA

Mandray fepetra maromaro ny orinasa hisorohana ny olan’ny fahatapahan-jiro sy rano, amin’izao ankatoky ny Noely sy ny faran’ny taona izao.

 

 

Ho an’ny herinaratra dia hatao vaindohan-draharaha ny fanomezana hazavana ny arabe sy ny lalan-kely hamalifaliana ny mponina, indrindra hitandroana ny filaminana. Ampitomboina ny isan’ny ekipa mpanao asa fanamboarana maika (dépannage). Miisa enina ireo ekipa ireo amin’ny andavanandro, izay ahitana olona valo. Hampitomboina folo ny isan’izany ekipa izany amin’ny fetin’ny Noely ary 20 kosa amin’ny faran’ny taona. Ho an’ny rano dia  natao izay fomba rehetra hisorohana ny fahatapahan’ireo tobim-pamokaran-drano efatra dia i Mandroseza, Ankadivoribe, Faralaza ary Sabotsy Namehana, tamin’ny alalan’ny fanoloana  na fanamafisana ireo kojakoja toy ny paompy. Notanterahana omaly alatsinainy  izany asa rehetra  izany. Hampitomboina ihany koa ny isan’ireo ekipa mpanao asa  fanamboarana maika ary novononina ny fitaovana miaraka amin’izany toy ny fiara sy ny fitaovam-panamboarana ny simba. Ho an’ny any amin’ny faritra, ampitomboina ny famokarana herinaratra, amin’ny alalan’ny fandefasana vondrom-panely herinaratra fanampiny, miisa 18 amin’ireo faritra mena amin’ny fahatapahan-jiro. Anisan’ireny ny ao Ambilobe II,  Nosy-be II, Ambato-Boeny I, Maintirano I…Efa samy manomana ny solika ampy hihodinan’ireo tobim-pamokarana herinaratra ireo avokoa ny tompon’andraikitra any amin’ny faritra tsirairay.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Halatra lakroam-pasana3 mianadahy voasambotra

Nanjavona tsikelikely ireo lakroam-pasana vita amin’ny vy, na misy vy tamin’ireo fasana eny amin’ny "croisement Boanamary » ao Mahajanga, efa fotoana maromaro izao.

 

Niezaka nanara-maso izany  ny fokonolona sy ireo tompom-pasana ka voasambotr’izy ireo  tao  Amparemahitsy ny Alakamisy  19 desambra  teo ny telo tamin’izy ireo. Lehilahy ny iray , izay voatondro ho  nangalatra raha vehivavy kosa ny  ny roa ambiny izay voatondro  fa mpividy halatra. Omaly folakandro moa izy telo mianadahy ireto no nentina nohenoina teny anivon’ny fampanoavana taorian’ny nandraisan’ny zandary ny raharaha. Tsiahivina fa ankoatra ny lakroam-pasana dia betsaka ireo kojakoja vita amin’ny vy misy mangalatra amin’izao toy ny arofanina amin’ny tetezana…. noho ny halafosan’ny vy.

Tia Tanindranaza0 partages

FAHASALAMAN’IREO SAHIRANAHiara-kiasa ny Airtel sy ny Mobile Hilfe

Betsaka ireo olona tsy afaka mitsabo tena intsony ankehitriny noho ny hasarotan’ny fiainana .

 

10.000 Ar mantsy raha kely ny vola ilaina amin’izany ankoatra ny fanafody sy ireo kojakoja maro samihafa. Manoloana izany dia hiara-kiasa indray ny orinasam-pifandraisana Airtel sy ny Mobile Hilfe Madagascar, fikambanana havanana amin’ny fanavotana ain’olona. Ireo reny sy zaza no tena voakasik’izany eny fa na dia any amin’ny toerana lavitra andriana aza. Kamiao  MidMob no hampiasaina amin’izany hitaterana ireo sahirana sy tsy manan-kialofana entina hotsaboina  raha toraka izany koa ireo vehivavy handeha hiteraka. Ho an’ny  Mobile  Hilfe manokana dia fantatra fa olona an’aliny no efa navotan’izy ireo teo ambavahoan’ny fahafatesana  tamin’ny taon-dasa. Efa nanangana ivontoeram-pitsaboana ao Ambovo ihany koa izy ireo ankehitriny. Nomarihin’ny tale jeneralin’ny Airtel Atoa  Eddy Kapuku moa fa izao fiaraha-miasan’ny roa tonta nohavaozina izao dia mba hahafahana manampy ireo Malagasy tratry ny tsy fahasalamana tena sahirana izay tafiditra ao anatin’ny fandaharanasan’izy ireo.

 

 

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpiasan’ny Fiadidian’ny RepoblikaNiara-nifaly tamin’ny Filoha mivady

Ny krismasy dia andro iray hankalazana ny nahaterahan’i Jesosy Kristy, ka izay no mahatonga antsika eto.

 

 

Andro lehibe hizarana ny mamy, hafaliana, fanomezana, hirariana soa,… Fetim-pianakaviana hiaraha-mifaly amin’ny namana sy tapaka. Herintaona latsaka izay no niarahantsika niasa indray. Maro taminareo no tsy natory andro sy alina, nandeha lavitra mihitsy noho ny iraka nampanaovina, hoy ny Filoha mantsy ireo mpiasan’ny fiadidiana ny Repoblika.. Misaotra ny vady aman-janakareo ihany koa. Andro iray ao anatin’ny taona anefa no mba hahafahana mihaona amin’ny vady aman-janaky ny mpiasa, hoy izy. Nambarany fa niasa mafy izy ireo mba hahafahana mampandroso ny firenena. Nirary soa sy nanome fanomezana ho an’ireo mpiasan’ny fiadidiana ny Repoblika ny tenany. Ho andro hiravoravoan’ny kely sy ny lehibe, ary hampiray fo sy hampiray saina antsika ato amin’ny fiadidian’ny Repoblika izao, hoy hatrany i Andry Rajoelina. Nisy ihany koa omaly hariva ny noelim-pifankatiavana niarahan’I Andry Rajoelina 5 mianaka tamin’ny mponin'Antananarivo nanoloana ny Lapam-panjakan' Ambohitsorohitra.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Loza matetika sy faty olonaNametra-pialana ny lehiben'ny orinasa Boeing

Nametra-pialana omaly i Dennis Muilenburg Filoha Tale Jeneralin’ny orinasa Amerikanina Boeing,

 anisan’ny matanjaka indrindra eto ambonin’ny tany amin’ny famokarana fiaramanidina.  Antony ny fihenan-danjan’ity orinasa ity noho ny olana samihafa, anisan’ny goavana amin’izany ny loza samihafa nateraky ny Boeing marika 737 Max, toy ilay an’ny Kaompania Indonezianina Lion Air namoizana ain’olona 189 ny 28 oktobra 2018, ilay an’ny Ethiopian Airlines namoizana ain’olona 149 ny 8 martsa 2019,… Ny Tale ara-bola Greg Smith no misolo toerana vonjimaika azy. Manomboka ny 13 janoary kosa dia i David Calhoun, izay manampahaizana ambony momba ny indostria, ary manana ny lazany sy ny tantarany eo amin’ny lafiny haitarika (leadership) izay efa nanaiky sy nanao fanamby lehibe no ho Tale Jeneralin’ny Boeing. Hafa mihitsy ny any amin’ny firenena vahiny, izay tsy dia hananantsika firy ny toe-tsaina mahay manaja tena rehefa tsy mahavita ny andraikitra na tsy mahatafavoaka baolina, fa tsy mibodo toerana sy miandry hoesorina. Raha ny eto Madagasikara, dia ny 12 desambra lasa teo no nametra-pialana ny Tale Jeneralin’ny Air Madagascar Atoa Rolland Besoa Razafimaharo. Ny Talen’ny serasera eo anivon’ny Fiadidian’ny Repoblika Rtoa Rinah Rakotomanga no mety hotendrena ho solony, hoy gazety an-tsoratra iray.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tataon-ketra ho an’ ny fako sy ny fanadiovanaMba hipaka mivantana any amin’ny vahoaka

Any amin’ny firenena mandroso dia tsy ahitana olona manarinary hodi-boankazo na fako eny an’ arabe satria hentitra ny azy ireo ny fampiharana ny lalàna.

 

Eto amintsika dia fahazaran-dratsy izany. Raha vao tenenina amin’ izany ny olon-tsotra dia tezitra. Mitobaka loatra ny fako ka mandoto tanàna no sady manentsina ny fantsona fivoahan’ny rano. Ho an’ Antananarivo Renivohitra, mahatratra hatrany amin’ny 700 taonina isan’andro amin’ny ankapobeany ny fako ao aminy ary maherin’ izany amin’ny fotoam-pahavaratra tahaka izao. Mikasika kosa ny fikojakojana ireny fotodrafitrasa iombonana ireny dia misy vola efa atokana amin’ izany amin’ny alalan’ny hetra aloan’ny olom-pirenena. Eto amintsika dia misy tataon-ketra amin’ ny trano fonenanana atao hoe « Redevance ordures ménagères » sy ny « redevance Assainissement eaux usées » hita amin’ ny any faktioran’ny JIRAMA saingy tsy milamina hatreto na ny fitantanana ny fako na ny rano maloto.  Ny SAMVA (Service Autonome de maintenance de la ville d’Antananarivo) moa no mitantana izany. Na dia eo aza izany dia tena ilaina ny fanaovana fanadiovana iombonana aorian’ny krismasy sy faran’ny taona. Tsy tokony atao fahazarana izany satria raha samy manadio ny manandrify ny tranony sy ny lalana mifanila amin’ izany dia hadio ny tontolo.

MarignyA.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Baolina kitra sokajy zandrinyAnio ny manasa-dalana etsy Mahamasina

Hotanterahina anio talata 24 desambra 2019 etsy amin’ny kianjan’i Mahamasina ny manasa-dalana amin’ny fiadiana ny ho

Tia Tanindranaza0 partages

Tetibolam-panjakana 2020Fitaovana ho an’ ny IEM tokoa ve ?

Hitondra antsika mankaiza tokoa ny tetibolam-panjakana 2020? Miisa 5,5% ny tahan’ ny harinkarena faobe ekonomika raha 4,7% ny antontan-isa nandrandraina ho amin’ ity taona 2019.

Nahitàna fitomboana izany saingy tsy ampy raha tiana hahomby ny « émergence » izay mila tahan’ ny harinkarena farafahakeliny 6%. Ireo sehatra andrasana hampiakatra betsaka ny famokaran-karena dia ny fambolena (+5,6%), indostria (+7,4%) ary ny asa vaventy (+11%). Manodidina ny 6% kosa ny « niveau d’inflation » raha toa ka 4% monja ny fidinan’ ny sandam-bola andrasana. Eo amin’ ny sehatry ny tsena ivelany dia hisy fampitomboana 15% eo amin’ ny fampidirana entana, izay hotohanan’ ny famatsiam-bolam-panjakana, raha toa kosa ka 7% ny fanondranana entana izay mety hiteraka « déficit commercial » hatramin’ ny -602 tapitrisa DTS raha toa ka -457 tapitrisa DTS tamin’ ny taona 2019. Ny tetibola amin’ ny ankapobeany dia mitentina 10 270 miliara ariary, izay mitovy tamin’ny tetibola 2019 ihany. Raha izany, dia latsaky ny 25% ny tahan’ ny harinkarena faobe (PIB). Ny fandaniana natokana ho an’ ny asam-panjakana dia 5 048 miliara ariary, izany hoe 12%n’ ny  PIB. Mipetraka ny fanontaniana : Inona avy ireo fitaovana ho ampiasain’ ny fanjakana mba hahafana misarika ireo mpamatsy vola ? Farafahakeliny, mihoatra ny 13% ny PIB, izany hoe 5 500 miliara ariary. Hatreto tena mifamahofaho tanteraka izany ary moana ny LFI 2020. Mahakasika ny famatsiam-bola ho an’ ny sehatry ny tsy miankina, dia hisy fametrahana faritra manokana ho amin’ ny fampiasam-bola saingy toa tsy voafaritra ny toerana na koa ny isany ary ireo petra-bola ho an’ ireo « start-ups ». Voalaza kosa fa hisy fametrahana orinasa vahiny eo amin’ ny sehatra ara-tsakafo, simenitra ary angovo. Kanefa, misy ireo fepetra  fampihenan-ketra ho an’ amin’ ny fampidirana fitaovana ho an’ ny indostria ara-tsakafo ; etsy ankilany, mihatra ho an’ ireo orinasa misehatra amin’ ny fahasalamana sy fanabeazana izany. Araka izany, mbola sarotra no hamaritana fa ity LFI 2020 ity dia anisan’ ireo fitaovana hametrahana ny « Initiative Emergence Madagascar ». Tsy mifandraika amin’ ny paikady nahafahan’ ireo firenena asiatika izay nametraka ny fahombiazany ara-toekarena teo amin’ ny fampiroboroboana ny famatsiam-bola tsy miankina vahiny sy teo amin’ ny fanondranana entana.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

ANTOKO MMMMety ho mpifanadrina amin’ny Filoha…

Tsy mitsahatra mametraka ny olony amin’ny faritra maro ny antoko MMM ankehitriny.

 

 

 

 

Midika izany fa  efa miomana amin’ny fifidianana afaka dimy taona ihany koa ny filohany izay mety ho mpifanandrina amin-dRajoelina tena  matanjaka ary tsy hampoizina. Vakiana fotsiny ny fihetsika hataon’ny filohany ankehitriny izay marihina fa anisan’ny olona tena atokisan’ny filoha. Nandeha iny ny fifidianana Ben’ny tanàna, nanosika mafy ny kandidàny izy, izay nifaninana tamin’ny kandidà natolotry ny IRK. Maro tamin’ireo kaominina eto Madagasikara no resin’ny antoko MMM ny kandidà IRK. Manginy fotsiny ny fanendrena ny olon’ny antoko any anivon’ny minisitera isan-tsokajiny any. Fantatra koa izao fa miady fo aman’aina ny antoko mampiditra ny olony hanana toerana ho governora. Tena ilaina io toerana io ho an’ireo antoko nahazo Ben’ny tanàna maro mba hanohana azy ireny. Araka ny loharanom-baovao azo dia  solombavambahoaka iray lany tamin’ny anaran’ny antoko MMM koa no  manao ny ainy tsy ho zavatra hanosika Jeneraly iray eo amin’ny toeran’ny governoran’ny Faritra Analanjirofo. Fantatra anefa fa ity Jeneraly ity dia olon’ny HVM  ary efa nampitondra faisana ny mpanara-dia ny antoko MAPAR fony izy nitana andraikitra tao amin’ny Faritra Atsinanana. Toa midika izany fa ny olona akaiky an-dRajoelina ihany no hanipy hoditr’akondro hampianjera azy.

Pati

 

 

 

Madagate0 partages

Madagascar. Loi sur les VBG. Le Pasteur Irako Andriamahazosoa Ammi revient à la raison

Le pasteur Irako Andriamahazosoa Ammi

Il suffirait d'un signe”, chante Jean-Jacques Goldman. Mais pour le Président de la FJKM (Église protestante réformée d'obédience calviniste à Madagascar), le pasteur Irako Andriamahazosoa Ammi, il a suffi d'un week-end pour comprendre que seuls les imbéciles (mot signifiant dénués d'intelligence) ne changent pas d'avis. Et après sa dérive verbale du vendredi 20 décembre 2019, poussé par on-ne-sait (-ou plutôt on sait trop bien) quel diablotin, l'Ammi a viré de bord le lundi 23 décembre 2019 pour annoncer la seule et unique vérité via un communiqué écrit en malagasy, dont voici des extraits évidents ne prêtant à aucune interprétation :

(...) Re mazavany hevitry ny Fiangonana ho fanoherana ny fanambadian'ny mitovy fananahana. Ankehitriny dia mazava tsarafa ny Lalàna notapahin'ny Parlemanta farany teo momban'ny voalaza hoe “Lutte contre les Violences Basées sur le Genre” diatena lalànamomba ny ady amin'ny herisetramihatra amin'ny ankizy syny vehivavy ihany,fa tsy misy hidiran'ny fanambadian'nymitovy fananahana mihitsy.

Ary ambaranay fa tena ezaka mendri-pideranasy iombonana feno nyfanoherana izany. (...). Mazava tsara fa mahazo mahatoky ny vahoaka malagasy fa tsy hisy etoMadagasikara mihitsy izany lalàna hanomezan-dàlana ny fanambadian'ny mitovy fananahana izany (...)”.

Traduction en bon français :

La position de l'Eglise [FJKM] a été claire, à propos de son opposition aux mariages de personnes du même sexe. Mais il est désormais limpide que la Loi récemment adoptée par le Parlement (Ndlr: Assemblée nationale + Sénat), relative à la Lutte contre les Violences Basées sur le Genre (VBG) est effectivement une Loi destinée à sanctionner les diverses violences perpétrées sur les enfants et les femmes, et ne concerne nullement le mariage des personnes du même sexe.

Et nous (Ndlr: la FJKM qu'il préside) tenons à déclarer que nous sommes à l'unisson des efforts entrepris pour lutter contre ces violences (...). Tout étant limpide, le peuple malagasy peut rester confiant : à Madagascar, il n'y aura jamais, au grand jamais, de loi autorisant les mariages de personnes du même sexe (...).

Fidèle Razara Pierre et son maître actuel qu'il avait pourtant maudit devant témoins au "Buffet du Jardin", le 7 février 2009, à Antaninarenina

Comme je l'avais écrit dans un précédent article (ICI), il s'agissait de mensonges qui ne seront jamais que des feux de paille dans l'espace et dans le temps. Le Pasteur Irako Andriamahazosoa Ammi n'a pas menti mais il s'est fourvoyé. Seulement, il a repris le chemin de la Vérité (qui est celui de la Vie pour tout chrétien qui se respecte).

Le grand menteur en chef devant l'Eternel, c'est Fidèle Razara Pierre, cet énergumène qui a pu être élu député à Ambatondrazaka grâce à l'étiquette TIM, parti de l'ancien président de la république Marc Ravalomanana qui, a 70 ans (le 12 décembre 2019), aura perdu toutes les dernières élections majeures à Madagascar. Ce Fidèle Razara Pierre -qui n'aurait jamais été qu'un obscur journaliste sans Viva TV appartenant à Andry Rajoelina, où il avait brillé au côté de Lalatiana Rakotondrazafy, devenue ministre, et Rolly Mercia, devenu simple citoyen et resté membre du Hvm- a renié la malédiction qu'il a proféré contre Marc Ravalomanana pour devenir son portefaix verbal volontaire, inventant des histoires à dormir debout, toutes enregistrées heureusement, pour bien se faire voir de son nouveau maître.

Pour le moment, c'est la trêve des fêtes de fin d'année, mais que ce Fidèle Razara Pierre n'espère pas le jugement dernier pour être jugé pour tout ce qu'il a dit de manière bête, méchante mais pas gratuite, envers de nombreuses personnes et personnalités. Chaque chose en son temps. Pour l'heure, saluons le Pasteur Irako Andriamahazosoa Ammi pour son retour sur les voies insondables du Seigneur, en cette veille de Noël 2019.

Jeannot Ramambazafy

 

 

Midi Madagasikara0 partages

Coopération bilatérale : Le navire de la Garde Côtière Indienne à Toamasina 

Le grand public pourra visiter le navire Vikram.

Dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale entre Madagascar et l’Inde, le navire de la Garde Côtière Indienne, portant l’enseigne Vikram, a débarqué au principal port commercial de Toamasina, hier. L’Ambassadeur de l’Inde à Madagascar, SEM Abhay Kumar, a visité le navire à son arrivée ce matin, tout en souhaitant la bienvenue aux officiers dirigés par le commandant du navire, le Capitaine Raj Kamal Sinha. Ces derniers ont ensuite effectué une visite de courtoisie auprès des autorités militaires locales. Le chef de la marine Malagasy, le Vice Amiral Vaovahy Andriambelonarivo Andasy, était également présent en cette occasion. Les deux parties ont discuté des moyens servant à renforcer la coopération entre les deux pays, et ce, dans les domaines d’intérêt mutuel. En outre, l’Ambassadeur Abhay Kumar a également visité le port commercial de Tomasina, après avoir rencontré Christian Eddy Avellin, le directeur général de la Société Portuaire à gestion Autonome de Toamasina (SPAT). A part des rencontres sportives entre les officiers et marins indiens et leurs homologues malgaches, une manifestation d’aide au développement sera organisée ce jour à Toamasina. Par ailleurs, le grand public pourra visiter le navire Vikram le lendemain.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

HOMEOPHARMA : Revendu au groupe de distribution diversifié SIRR 

L’ex-dirigeant de l’HOMEOPHARMA et le PDG du groupe JCR, le Dr Jean Claude Ratsimivony.

Le Dr en psychologie Jean Claude Ratsimivony a créé HOMEOPHARMA en 1992 avec son épouse Bako Ratsimivony, une pharmacienne. 

HOMEOPHARMA est initialement un laboratoire et une chaîne de distribution de produits phytothérapiques à base de plantes médicinales de Madagascar. Le fondateur l’a ensuite revendu au groupe de distribution diversifié SIRR en mai 2017. Celui-ci regroupe des entreprises opérant dans divers secteurs d’activités dont la distribution de produits pharmaceutiques et parapharmaceutique spécialisés dans les produits naturels, la distribution de matériels pour les hôtels et les restaurants, la distribution de matériels de construction et d’aménagement, l’immobilier, ainsi que la participation financière. « Sa vision (ndlr: le groupe SIRR) reste très axé sur le produit alors que, moi, je veux une prise en charge complète du patient en offrant le bien-être et la santé au plus grand nombre de la population, et ce, avec la solution naturelle issue de la médecine traditionnelle combinée avec la médecine moderne », nous-a-t-il confié.

Clinique holistique. Raison pour laquelle, le Dr Jean Claude Ratsimivony a fondé le groupe JCR tout en quittant définitivement la direction de HOMEOPHARMA. Notons qu’au moment de la cession de cette entreprise, HOMEOPHARMA disposait d’une soixantaine de centres de santé éparpillés dans tout Madagascar et employait près de 500 personnes. Les produits étaient et restent distribués à travers cette chaîne, dans les grandes surfaces ou encore dans les pharmacies. De son côté, le fondateur et ex-dirigeant de cette entreprise phare, poursuit son aventure aux commandes du groupe JCR et de sa clinique holistique localisée à Antsakaviro. « Ouverte depuis le début de l’année, j’emploie une trentaine de personnes dont dix médecins et dix chercheurs dans cette clinique. Celle-ci traite en particulier les maladies dégénératives et chroniques. Et on a un centre de diagnostic comportant des équipements d’imagerie et un laboratoire d’analyse. En fait, quelque soit la pathologie, le patient ne doit pas être traité en partie. Il faut également agir sur son cadre de vie, son environnement, son alimentation, son énergie et sa psychologie », a-t-il fait savoir.

Notoriété internationale. Par ailleurs, le PDG du groupe JCR travaille en collaboration avec cinq autres sociétés indépendantes qui forment un consortium. Il s’agit notamment de Vaniala, un chaîne de centres de santé et de bien-être, présent à Antananarivo, en France, à Maurice et aux Seychelles; de Green Club Resorts, des hôtels SPA à Antananarivo, à Mahajanga et à Toamasina; ainsi que des laboratoires d’analyse et de recherche dits Ladimed et Cramant. Et la 5e société n’est autre que l’Expam, qui assure l’exploitation des plantations d’espèces médicinales sur 1 600ha. En fait,  « mon ambition est redorer l’image de la médecine traditionnelle de Madagascar pour avoir la même notoriété internationale que la médecine chinoise et la médecine indienne », a-t-il conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Victoire des filles U20 à Maurice : « C’est un très bon signe pour l’avenir » déclare Arizaka Ra...

Le président Arizaka Rabekoto Raoul affiche un réel optimisme pour le football féminin.

Heureux, très heureux, de ce qu’il appelle le premier trophée du football féminin, le président de la Fédération Malgache de Football, Arizaka Rabekoto Raoul va plus loin en parlant de l’avenir du football féminin à Madagascar.

Midi Madagasikara : Les filles de moins de 20 ans ont gagné haut la main le titre de champion de l’Union des Fédérations de Football de l’Océan Indien avec la manière et un goal average de +32 points. C’est énorme !

Arizaka Rabekoto Raoul : « C’est fabuleux et c’est un très bon signe pour l’avenir du football féminin à Madagascar. Autant le dire que la relève est là et qu’une fille comme Tombo, la meilleure buteuse du tournoi, a sa place dans toutes les équipes de l’élite.

Mais il ne faut pas s’emballer pour autant car il faut encore relativiser cette victoire aussi belle soit-elle. Car c’est le titre africain qui nous intéresse et pourquoi pas une qualification en Coupe du Monde. Il faut donc axer davantage sur la préparation avant de faire un amalgame avec les anciennes pour faire une équipe compétitive sur la scène africaine s’entend. »

Midi : Mais vous ne pensez pas qu’on a un groupe solide capable de briller dans les compétitions africaines ?

A.R.R. : « Cela reste à voir et que tout dépend des moyens qu’on mettrait en œuvre pour espérer se hisser au plus haut niveau. N’empêche, j’ai la certitude du soutien du ministre Tinoka Roberto que je remercie chaleureusement au passage et qu’en travaillant main dans la main, on finira par faire partie des meilleures nations africaines comme l’ont fait les Barea en une seule édition de la CAN 2019. IL suffit d’y mettre une bonne dose de volonté et une solidarité à toute épreuve. »

Propos recueillis par

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Ils ont fait le buzz… : L’acte de naissance et les orientations

Le clip de la chanson « Tsy mba namanamana », objet de toute la discorde.

Le clip musical de la chanson, « Tsy mba namanamana » de D-Lain et Zatia Rocher sorti récemment sur les réseaux sociaux, Youtube notamment, et partagé sur facebook a créé une vague énorme. Une bien bonne chose, dans une vision positiviste, puisqu’au moins les Malgaches s’intéressent encore à  ce qui les entoure. Malgré les délestages, un pouvoir d’achat à la limite de la survie et des tas d’autres problèmes, le regard sort quelque peu chez le citoyen lambda de sa propre personne. Un coup que même les plus rebelles des rockers, les plus engagés des rappeurs n’ont réussi. En une seule chanson, les deux « êtres humains » ont réussi à faire trembler toutes les certitudes.

Alors, pour faire court. Quand presque la majorité des Malgaches « facebookiens » et « facebookiennes » s’insurgent face à tout ce remue-ménage. Il faut préciser que la loi malgache a déjà stipulé que, le mariage entre deux personnes du même sexe est impossible. Et dans la pratique légale, c’est vraiment impossible. Etant donné que devant Monsieur le Maire, un acte de naissance est toujours exigé des deux tourtereaux lors des « noces ». Et quelque soit la transformation subie par la personne en grandissant pour se transformer en homme ou en femme, ce document ne mentira jamais. Aussi impossible qu’à sa naissance, les parents ou la sage-femme puissent envisager la future orientation du nouveau-né. Alors, à chacun sa route.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Zotra 139 : Misy resevera tsy manaja mpandeha

Toa zava-poana ihany ny fanofanana izay nomena ireo mpamily sy reseveran’ireo taksibe hahaizan’izy ireo manatanteraka ny andraikitra miandry azy eo amin’ny asany. Manamarina izany ny zava-nitranga tamin’ny mpandeha iray tamin’ny zotra 139 mampitohy an’Ambohitsoa sy Antanimena, omaly. Nijanona handray olona teo amin’ny fiantsonana eo amin’ny Paositra Ambanidia ilay taksibe mitondra ny laharana 5130 TAD. Tonga dia niditra tao anatiny ilay lehilahy izay hita fa efa maika dia maika. Nisy zotra 180  anefa tonga nijanona tao aorian’io 139 io. Nidina namonjy izany  ilay lehilahy saingy efa feno io fiara io ka voatery niverina tao anatin’ilay 139 ihany izy. Tezitra noho izany ilay resevera ka saika hanakana ity olona ity tsy hiakatra ao amin’ny fiarany intsony. Tsy vitan’izay,  fa mbola nitrerona ity mpadeha ihany koa nanao hoe : « fa angaha izay tianareo atao no atao ? Efa nadeha tany ianao dia tsy tokony hiverina ato intsony ». Nanazava taminy ilay olona fa ho any ankorondrano izy ka io 180 io no mety aminy, saingy efa feno io ka voatery niverina izy. Tsy nitsahatra teo ilay resevera fa mbola nitabataba ihany nandra-pialan’ilay mpadeha teo amin’ny farmasia eo Antanimena. Taterina eto ity tranga ity mba hisarihana ny sain’ireo lehibena koperativa ny amin’ny tokony hijerena tsara ny toetoetran’ny olona hampiasaina amin’ireny fiara fitateram-bahoaka ireny.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Musique : El Melo un artiste prometteur

El Melo, un artiste en herbe, lance un message poignant dans une musique festive.

Il y a deux semaines, El Melo a sorti un single intitulé « Mboty ». Ce morceau raconte la beauté de la femme malgache qui n’a rien à envier aux autres » explique son manager Joe Clauddio Rezakanany. Effectivement, « Mboty » reflète cette jeune femme malgache, gentille et affable. Une jeune femme responsable capable de donner tout son amour à son homme. « Mbôty » est cette femme humble et compréhensive. Sous un autre angle, l’artiste lance un message féministe. Le jeune chanteur a démontré l’originalité de son inspiration.

El Melo, avec sa voix et sa sonorité atypique, fait voyager l’auditeur dans son univers musical. Du Salegy, jusqu’à l’Afrobeat, en passant par le Zook Love, il a en lui le syncrétisme musicale. El Melo est artiste à suivre de près. « Il possède toutes les qualités pour pouvoir un jour, percer et briller sur la scène musicale Malgache ». Cette fin d’année, l’agenda du jeune homme est chargé. Après son showcase à la boite Noire et au Taxi-Be d’Antsiranana, il mettra le cap sur Nosy-Be. Actuellement, l’auteur de « Mboty » essaie de gagner le cœur des jeunes tananariviens. Il sait que le chemin est encore long, mais avec la persévérance, son rêve de star pourra se réaliser.

Né pour chanter. De son vrai nom Elias Ralaimena, EL Melo est un artiste originaire d’Antsalaka-Anivorano-Avaratra, une commune semi-rurale à 75 km d’Antsiranana. C’est dans ce village, pépinière d’artistes, que ce jeune homme trouve sa muse. Entre Vakodrazana Antakarana et la musique moderne, El Melo a trouvé son style. Ainsi, il a commencé sa carrière musicale vers 2010 dans un groupe de cabaret nommé  » Les Melomanes » dont il était le leader. Ensuite, il adhère dans un autre groupe appelé  » Léopard « . Après avoir acquis des expériences, il décide de voler de ses propres ailes en 2016 et sort son premier single « Fou de toi ». Dès lors , le jeune homme voit sa popularité dans la partie septentrionale de la Grande Ile. Après ce succès, il continue à produire « Magniliky » « Collé » et « Machiro ». « Ces titres lui ont permis d’augmenter sa notoriété en atteignant davantage de fans » a précisé son manager. El Melo entre en studio au mois de janvier pour réaliser un mini-album. « Il a des singles en cours et quelques projets de collaboration avec d’autres artistes, et un nouveau clip Jaly», a-t-il souligné.

A part la musique, El Melo est le créateur de la marque « Gasy Mivoatra » qui commence à connaitre un succès auprès des jeunes amoureux du « street-wear ».

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Retrouver l’esprit de Noël l’espace de quelques heures

Cette veille de Noël, les peuples de tous les pays du monde vivent plus ou moins l’esprit de quiétude de la fête de la Nativité. En cette fin d’année 2019, il n’y a pas de catastrophe majeure venant endeuiller la planète. Il existe des drames humains que l’on ne peut pas éviter, mais dans l’ensemble, l’envie de respecter une trêve est la plus forte. Que ce soit au Moyen Orient, en Afrique ou en Amérique latine, où les tensions existent, on sent que ce soir et demain, il n’y aura pas d’affrontements sanglants et que la concorde et la paix règneront quelques heures.

Retrouver l’esprit de Noël l’espace de quelques heures

A Madagascar, dans toute l’île, on sait que les citoyens s’apprêtent à passer un réveillon dans le calme. La fête de la Nativité se déroule dans le recueillement et en famille. L’esprit religieux est très profond et l’on vit la joie de la Nativité dans les églises. Cependant, l’esprit de Noël dépasse largement le cercle des chrétiens. Les Malgaches en général ont le sens du partage et ils retrouvent cette atmosphère chaleureuse du vivre ensemble, même si tout n’est pas rose. C’est peut-être normal chez nous, mais ça ne l’est pas tout à fait dans d’autres parties du monde qui vivent des périodes de tension permanente. Le terrorisme sévit dans les pays du Sahel, les problèmes de sécurité vicient l’atmosphère politique. Mais les belligérants vont certainement respecter la trêve de Noël. Au Moyen-Orient, le conflit israëlo-palestinien est encore très vif. On peut parler d’une paix froide où l’on se regarde en chien de faïence. Mais ce soir, l’esprit de recueillement se trouvera dans les lieux saints de Jérusalem. Chrétiens, musulmans et juifs fêteront ensemble la Nativité. En Amérique latine, les Chiliens, les Vénézuéliens, mais également les Argentins et les Brésiliens se sont levés contre leurs dirigeants. Néanmoins, ils vont eux aussi vivre la trêve de Noël. Le monde est en perpétuelle agitation, mais les citoyens du monde sont prêts à vivre en paix l’espace de quelques heures.

Patrice RABE.

Midi Madagasikara0 partages

MTEFPLS : Le SRIE mis à la disposition des jeunes en quête d’emploi

Le SRIE d’Analamanga a été lancé vendredi dernier.

Le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Fonction Publique et des Lois Sociales (MTEFPLS) a lancé, vendredi dernier, la mise en place du Système régional de l’Information pour l’Emploi ou SRIE. D’après la ministre Gisèle Ranampy, la mise en place de ce système entre dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique Générale de l’Etat et des objectifs dictés par l’IEM, en son point 6 (Emploi décent pour tous), ainsi que dans un souci d’une meilleure prise en charge des questions d’emploi. En fait, le SRIE est un site web permettant de regrouper les offres et les demandes d’emplois dans tout Madagascar.

Insertion professionnelle.  « L’objectif général de la mise en place du SRIE est de faciliter l’insertion professionnelle des jeunes et leur accès à l’emploi et à des revenus décents, afin de contribuer à la promotion de l’emploi décent pour tous. Grâce à la mise en place et l’utilisation effective du SRIE 2.0, les diplômés à la recherche d’emploi, tout comme les sociétés disposant d’offres d’emplois, peuvent insérer respectivement leurs données en accédant à l’adresse https://srie.dgpe.mg. », a expliqué la ministre Gisèle Ranampy. Avant de rajouter : « Le programme permettra entre autres de proposer des réponses structurantes, innovantes et coordonnées à la question de l’insertion professionnelle des jeunes dans des contextes géographiques et sociaux différents, en articulant une formation professionnelle adéquate, un accompagnement efficace et une mobilisation des acteurs publics, privés et sociaux. »

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Mahajanga : Olona telo tratra nangalatra lakroam-pasana

Ny herinandro lasa teo dia olona telo no voasambotra, voarohirohy tamina resaka fangalàrana lakroam-pasana vita amin’ny vy.  Ny iray tamin’ireo no mpanao ny asa ratsy manongotra izany ary ny roa tamin’izany kosa no voalaza fa mpividy sy mpandray ireo vy azo.

Eto amintsika dia tsy natao handry am-piadanana intsony ny maty. Rehefa tsy ny taolambalon’izy ireo mantsy no misy maka, izay mbola mistery hatramin’izany ny hilàna azy, dia ny toerana misy ireo maty indray no ataon’ireo olon-dratsy fitadiavam-bola. Tsikaritra mantsy tato ho ato izay, hoy ny fampitam-baovao azo fa saika tsy nisy lakroa intsony ny sasantsany amin’ireo fasana, amina faritra iray tao an-drenivohitr’i Boina tao. Mazàna dia ireo lakroa vita tefy natao tamin’ny vy ireo nanjavona sy nisy nanongotra ireo. Nisy avy hatrany ny fitarainana natao teny anivon’ny mpitandro filaminana ary niroso tamin’ny fikarohana ireo olon-dratsy ireto farany. Ny fokonolona ihany koa tetsy an-danin’izay dia nametraka mpiambina ka tamin’izay no nahatratrarana olona iray izay somokotra tokoa teo am-panongotana izany lakroam-pasana izany. Nosamborina avy hatrany io ary nentina natao fanadihadiana. Tany no nanondroany ireo namany, izay mpiray tsikombakomba aminy. Niisa roa izy ireo ka nosamborina ihany koa. Natolotra ny Fampanoavana avy hatrany tany an-toerana moa ireo olon-dratsy ireto ary nadoboka am-ponja vonjimaika miandry ny fotoam-pitsaràna.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Groupe Midi Madagasikara : Les enfants en fête à Ankorondrano Est

Le Groupe Midi Madagasikara, à travers ses trois représentants, souhaitent à tous, et spécialement aux habitants d’Ankorondrano, de passer de très joyeuses fêtes de Noël et de fin d’année. (crédit photo : Yvon Ram).

Hier, le 23 décembre 2019, les représentants du Groupe Midi Madagasikara et le Rotary Club Millau ont fêté Noël avec les habitants d’Ankorondrano Est. Au programme : distribution de cadeaux, danses, repas de famille et partage. 

Hier, lors d’une cérémonie à Ankorondrano Est, le Directeur Général de Midi Madagasikara, Jeremy Rabesahala, a déclaré d’emblée : « Zanak’Ankorondrano daholo isika ireo ! », « Nous sommes tous les enfants d’Ankorondrano » en français. Comme tous les ans, le Groupe Midi Madagasikara célèbre Noël avec son quartier ; sa grande famille. Et qui dit fête dit cadeaux, ils ne l’ont pas oublié. C’est ainsi qu’avec les bras chargés de cadeaux, Jeremy Rabesahala, Johan Rakotoarivelo et Julian Rakotoarivelo du Groupe Midi Madagasikara, avec la participation  du  Rotary Club Millau, ont ravi les 64 enfants présents. Pour cette année 2019, la hotte de ces pères Noël en avance a été chargée de jouets, vêtements, friandises, biscuits ainsi que d’un repas chaud qu’ils ont eux-mêmes servis à toutes les personnes présentes dans la salle.

Joie et bonne humeur. Voilà comment on pourrait définir l’émotion affichée sur les visages de chaque enfant présent lors de cette cérémonie. On a même pu apercevoir une petite fille danser avec sa nouvelle poupée durant toute la durée de l’événement. C’est aussi cela la magie de Noël, le pouvoir du partage et de l’amour. En tout cas, la joie et la fougue de cette petite avaient l’air d’avoir ravi les musiciens du groupe Gasy Mihanta, qui assurait l’animation de cette belle journée. Et puisque c’était une fête, les trois représentants du Groupe Midi Madagasikara n’ont pas pu s’empêcher de danser eux aussi avec l’ensemble de la salle sur une chanson de Noël malgache. Tout ceci s’est fait dans la bonne humeur et le sourire aux lèvres.

Repas de Noël. Pour parfaire cette belle journée, un repas de Noël a été servi. Au menu, volaille et petits pois ; un mets qui a fait l’unanimité. Cette journée achevée, il faudra attendre la fête de l’indépendance 2020 pour que la grande famille se réunisse à nouveau. Toutefois, le Groupe Midi Madagasikara et le Rotary Club International de Millau n’oublient pas pour autant les enfants, puisque ces derniers mangent au sein du « fokontany » toute la semaine. Tous les ans, le Rotary Club International de Millau met en vente des ananas, dont les recettes sont reversées aux enfants malnutris d’Ankorondrano pour leur venir en aide, et étoffer les apports en protéine de leur alimentation.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Quizz Trust : La marque Trust récompense ses clients

Les heureux vainqueurs du Quizz Trust sont repartis avec divers appareils électroménagers. (crédit photo : Princy)

Noël arrive dans un jour. Et pendant que certains parents courent toujours après les cadeaux dans les magasins, d’autres ont reçu les leurs hier de la part de la marque Trust. En effet, suite à un jeu quizz lancé sur une station de radio et une chaîne de télévision privées malgaches, sept téléspectateurs et auditeurs ont gagné divers lots : réfrigérateurs, hachoirs, yaourtières et friteuses électriques. La remise de ces lots aux gagnants s’est déroulée le lundi 23 décembre dans les locaux de Workshop Idea Center à Ankorondrano. Les sept gagnants à ce jeu étaient très contents de recevoir leurs lots qui tombent à point nommé, juste à deux jours de Noël. Du côté des organisateurs, ils ont annoncé que d’autres jeux sont prévus l’année prochaine.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Antsirabe : Lehilahy hita faty tao amin’ny reniranon’andrena

Lehilahy iray tokony ho 35 taona eo no hita faty tao amin’ny reniranon’andrena tao amin’ny fokontany Ambavalato 401. Garaba fitondrana ireny voankazo hamidy  ireny no hita nanakaiky azy ka mety ho mpivarotra izy ity no tratra alina ka nisy nanendaka sy namono azy izao. Omaly Alatsinainy  maraina no hita ny razana, olona sendra nandalo no nahatazana azy ka nampiantso ny tompon’andraikitra teo amin’ny fokontany. Tsy ela dia tonga teny an-toerana koa ny mpitandro filaminana sy ny BMH nanao ny fizahana. Mampiahihany  ny fahafatesan’ity ranamana ity satria raha  loharanom-baovao voaray dia feno ratra ny tenany. Nahitana ratra lehibe ny ila kibony ary loaka be ny lohany, ankoatra izay ny ratra tao amin’ny lamosiny. Tombana no ilazana fa tena nisy namono ity lehilahy ity raha ny famantarana hita tamin’ny vatany. Tsy nisy marika na taratasy  mety hamantarana azy ity lehilahy maty ity. Marihina fa iva  ny renirano amin’izao tsy fisian’ny orana izao ka mora tazana ilay razana.

Andry N.

Midi Madagasikara0 partages

Mpanolana tetsy Ambohipo : Nidoboka am-ponja eny Antanimora

Naolana, nopotsirina ny maso mba tsy hahita intsony raha sendra ka velona ary nokendaina indray avy eo. Rehefa tsy nihetsika intsony satria noheverina ho namoy ny ainy dia natsipy teny an-tanimbary. Izany no herisetra sy vono mihitsy aza izay nanjo ny vehivavy iray namonjy « bal » tetsy Ambohipo. Enin-dahy no tompon’antoka ka ny iray tamin’ireo aloha no voasambotra. Nidoboka etsy Antanimora rehefa natolotra ny fampanoavana. Raha ny eritreritry ny olona dia eny Tsiafahy no mendrika ity lehilahy ity satria efa heloka bevava no nitranga dia ny vonoan’olona niniana, eny fa na tsy maty aza ilay olona. Tsy izay anefa aloha no tapaky ny tompon’andraikitra. Raha tsiahivina dia tsy maty ilay vehivavy saingy efa niady tamin’ny fahafatesana no hitan’ny olona teo amin’ny tanimbary teo Ambohipo. Avotra soa aman-tsara ihany ny ainy kanefa kosa tsy nahita intsony ny masony. Rehefa nandeha aza ny fanadihadian’ny BC etsy Anosy ka nahasamborana olona, rehefa natolotra azy io farany dia avy amin’ny feo sisa no namantarany fa isan’ny nandray anjara tamin’ny herisetra sy famonoana azy ilay olona. Raha ny fanazavana azo avy amin’ny polisy dia mpisaikaiza ihany ilay vehivavy sy ny iray tamin’ireo mpanolana azy. Niaraka namonjy alim-pandihizana izy ireo kanefa teny an-dàlana dia nentin’ilay lehilahy tamin’ny maizimaizina tampoka. Sioka tokana teo dia nivoaka ny vatan-dehilahy miisa dimy izay niara-nanolana sy namono avy eo. Midika izany fa tetika efa nomanina ny nitranga.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Problématiques du Grand Sud : Le Japon réaffirme son engagement

Le gouvernement Japonais entend continuer les efforts menés dans le cadre de l’amélioration de la situation dans le Grand Sud du pays.

« Le grand sud est très fragile et cette partie de la Grande Île a besoin de beaucoup de solidarité de notre part ». Ce sont là les propos d’Ichiro Ogasawara, ambassadeur du Japon à Madagascar lors d’une conférence de presse organisée à la résidence du Japon hier. Un moment durant lequel Ochiro Ogasawara a fait le bilan de son travail au cours de ces dernières années à Madagascar avant son départ définitif. Ainsi, le gouvernement Japonais entend renforcer son appui à « l’amélioration de la situation des régions Sud du pays via les organismes onusiens ». Entre autres, dans les domaines de la « lutte contre la malnutrition, l’approvisionnement en eau et enfin dans le domaine de la santé maternelle et infantile ». Ce, afin de « répondre aux besoins de cette partie du pays ». Une nécessité qu’il faut faire selon toujours les dires d’Ochiro Ogasawara étant donné « la vulnérabilité du Grand Sud de Madagascar ». Mais surtout que « la résolution des problématiques du Grand Sud constitue l’un des axes prioritaires de l’Etat Malgache ». Par ailleurs, l’ambassadeur a également fait savoir que la coopération devrait également se manifester dans « le domaine de la formation, des opportunités de bourses et de l’éducation ». La prochaine signature d’un accord de financement pour la construction d’une école dans le Sud du pays en est un exemple.

Stable. La conférence de presse organisée à Ivandry hier a également été l’opportunité pour l’Ambassadeur sortant de donner quelques pistes de réflexion en ce qui concerne le secteur minier à Madagascar. Ochiro Ogasawara d’inviter le gouvernement malgache « à trouver le juste milieu entre la valorisation des ressources naturelles et les besoins en investissements ». Ce qui suggère « la mise en place d’un cadre juridique stable et d’un environnement politico-économique prospère à l’investissement » et enfin, « une accélération de la valorisation des ressources ». Ce dernier point devant être possible d’après toujours les dires du diplomate grâce à « la collaboration entre l’État Malgache et les investisseurs étrangers ».

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Ambiance de fête : Les illuminations, l’attraction du moment

A Antananarivo, les illuminations de Noël à Antaninarenina et Ambohitsorohitra sont sans doute l’attraction du moment. Noire de monde, chaque soir, depuis son inauguration, la place est un « must » pour beaucoup. Dimanche soir, les embouteillages dans le centre-ville ont persisté jusqu’à 22h30 en raison de l’engouement pour ces illuminations et les artistes prévus de se produire sur place. Selfies et photos sont incontournables et tous se bousculent devant le Palais d’Etat pour prendre la pose. Dans la journée, c’est à Analakely, Behoririka, Andravoahangy et les grands marchés de la Capitale que se concentre la foule pour les courses d’avant Noël. Circulation difficile dans ces endroits et aux entrées des grandes surfaces. Les affaires marchent plutôt bien pour les marchands de jouets, également incontournables pour les enfants dans la majorité des ménages. Les moins nantis, eux, comptent sur les dons des bienfaiteurs pour espérer avoir un petit quelque chose à Noël. Mais force est de constater que les achats de jouets sont majoritairement concentrés sur les produits bon marché, le pouvoir d’achat étant ce qu’il est. Quoi qu’il en soit, chaque ménage s’efforce de passer Noël dans les meilleures conditions possibles.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Miandrivazo : Cinq individus incarcérés pour avoir violé l’épouse d’un gendarme

Victime d’un viol collectif, l’épouse d’un gendarme en service au poste avancé de Manambina, dans le district de Miandrivazo, est actuellement admise dans un établissement hospitalier de la ville d’Antsirabe. L’acte a été commis le 14 décembre au domicile du couple situé à 800 mètres du camp de la gendarmerie. Ce jour-là, le mari était parti en mission, laissant sa femme et son enfant, seuls à leur domicile. Les malfaiteurs de nombre inconnu ont alors profité de cette situation pour commettre leur forfait. De sitôt alertés de ce fait, la compagnie de la gendarmerie de Miandrivazo a ouvert une enquête. 28 personnes ont été interpellées, ce qui a permis d’identifier cinq individus impliqués dans cette affaire, dont deux sont reconnus comme auteurs principaux. Ils ont vraisemblablement participé à ce viol. Deux autres ont assuré la surveillance des alentours de la maison. Le cinquième est le commanditaire de cet acte sordide. Déférés au Parquet du Tribunal de Première instance de Miandrivazo, vendredi dernier, ils sont placés sous mandat de dépôt en attendant leur procès dont la date n’est pas encore fixée. Samedi, le commandant de la Gendarmerie nationale, le Général de Division Njato Andrianjanaka et son épouse ont rendu visite à la victime sur son lit d’hôpital. Ce crime serait un défi lancé à l’encontre des forces de l’ordre.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

« La stabilité politique est un gage pour les investisseurs » Ambassadeur japonais Ichiro Ogasawara

L’ambassadeur du Japon à Madagascar va quitter définitivement la Grande île.  (photo : Kelly)

Le mandat de l’ambassadeur du Japon à Madagascar, Ichiro Ogasawara, arrive à son terme. Il va quitter définitivement la Grande île, suite à une mission de trois ans et demi dans le pays. A cet effet, il a tenu une conférence de presse, hier, à la Résidence du Japon sise à Ivandry. Lors de son allocution, le diplomate a déclaré : « depuis mon arrivée à ce poste, nos relations bilatérales ont continué à s’améliorer. Quand je suis arrivé ici en juillet 2016, j’ai déjà trouvé la conjoncture politico-économique de Madagascar très favorable au raffermissement de nos relations… Pour la première fois de son histoire, le Japon a envoyé son ministre délégué auprès du ministre des Affaires Étrangères dans la Grande île en 2017 et 2018 consécutivement. Cette année encore, un vice-ministre parlementaire chargé des affaires étrangères a rendu visite à Madagascar ». Lors de cette rencontre avec la presse, l’ambassadeur a tenu à souligner que « la stabilité politique est un gage pour les investisseurs ».

Éventail de projets. Le raffermissement des liens d’amitié entre les deux pays s’est traduit par le lancement d’un éventail de projets de coopération à Madagascar.  Le diplomate n’a également pas manqué de mentionner que le Japon a versé au compte de la CENI environ 500 000 dollars pour appuyer le cycle électoral présidentiel et législatif, qui se sont tenus l’année dernière et cette année-ci. Sur un tout autre domaine, le diplomate de mentionner « qu’au niveau du secteur privé également, les relations entre nos deux pays se sont améliorées sensiblement au cours de ces trois ans et demi. Quant au commerce, les exportations malgaches vers le Japon ont triplé de 2016 à 2018, portant leur montant de 110 millions de dollars en 2016 à 269 millions de dollars en 2018. Presque 80% de ces exportations s’expliquent par les matières premières, surtout par le nickel et le cobalt produits par Ambatovy. En revanche, les exportations japonaises vers la Grande île n’ont que légèrement augmenté, passant de 14 millions de dollars en 2016 à 17 millions en 2018 ».

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Marché de l’emploi : La défaillance de l’Etat, compensée par les réseaux socioéconomiques

L’institution d’appui efficace n’existe pas sur le marché du travail à Madagascar, selon Dr Rado Ratobisaona, qui a présenté des indicateurs inquiétants dans son mémoire de thèse, soutenu vendredi dernier à l’Université d’Antananarivo. 

L’individualisme règne dans le processus de recrutement, ainsi que de la recherche d’emploi. Cependant, des organisations spontanées sont constatées sur le marché, surtout du côté des travailleurs, pour combler le manque causé par la défaillance de l’Etat. C’est ce qu’a affirmé le docteur économiste Rado Ratobisaona, lors de la soutenance de sa thèse intitulée « Essai sur la dynamique des réseaux socioéconomiques face à l’imperfection du marché du travail d’Antananarivo », qui lui permis d’obtenir le grade de doctorat avec mention très honorable et félicitations du jury. « Nous avons étudié 6 états d’occupation sur le marché du travail à Antananarivo. Chacun d’eux indique des spécificités », a affirmé Dr Rado Ratobisaona. D’après ses explications, l’état 1, qui représente le travailleur rural, n’est pas accessible par les autres états. « Une fois arrivé en zone urbaine, un migrant estime que n’importe quelle situation lui convient mieux qu’en zone rurale. Un individu qui vit en zone rurale choisit d’y rester avec une mince probabilité de 33%. Cet indicateur baisse encore à 18% pour un individu appartenant à un réseau social, et de 52% pour les autres. Et pourtant, la probabilité que ce migrant décroche immédiatement un emploi comme activité principale est de 13,12% », a-t-il expliqué.

Stabilités. L’état 2 présenté par Dr Rado Ratobisaona est le chômeur urbain. « Celui-ci peut rester chômeur avec 52% de chances. Avec l’appui d’un réseau social, cette probabilité est à 43% pour ceux qui disposent d’un réseau socioéconomique, et à 85% pour les autres », a-t-il noté. L’état 3 indique l’individu ayant une activité principale dans le secteur formel. Pour un migrant ayant réussi à accéder à cet état, la probabilité qu’il y reste est assez élevée (66,52%). Encore une fois, l’accès à un réseau social influe sur cet indicateur. Sans ce réseau, le migrant dans l’état 3, à 17,33% de chances de sortir de cet état et finir au chômage. Pour l’état 4, il s’agit de ceux ayant une activité secondaire dans le secteur formel. Cet état est le plus stable, car l’individu a 76% de chances d’y rester. « En considérant cette situation comme point de départ, un individu qui exerce une activité secondaire dans le secteur informel constitue la tendance sur le marché du travail. Très convoité, le revenu moyen d’un individu exerçant une activité secondaire dans le secteur informel s’élève à 833 238 ariary dans toutes les catégories socioprofessionnelles. Pour un individu en quête d’emploi, il faut attendre 14 mois pour se trouver dans cet état, en se basant sur le taux d’arrivée d’offre d’emploi qui est évalué à 0.07 emploi par mois », a expliqué le Dr Rado. L’état 5, qui représente l’individu ayant une activité principale dans le secteur informel, est peu attrayant, car l’individu y est instable. Pour ceux dans cet état 5, la probabilité d’y rester est de 49%, selon l’étude menée par Dr Rado. Pour l’état 6, où l’individu dispose d’une activité secondaire dans l’informel, la probabilité d’y rester est de 69,08%. En bref, avoir une activité principale et une activité secondaire procure plus de stabilité. Si les réseaux socioéconomiques influent beaucoup sur la situation des travailleurs, c’est parce que l’Etat n’offre pas encore d’appui efficace, d’après les résultats de l’étude. Certes, la promotion des emplois décents reste un grand défi pour Madagascar, qui a ratifié des conventions dans ce domaine.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Omnisports – « Krismasin’Ambohitsaina » : La faculté des Sciences rafle deux titres

L’équipe de l’Université se prépare déjà pour les sommets nationaux de l’Asief en 2020.

Dorénavant, les grands événements seront marqués par une compétition sportive à l’Université d’Antananarivo. Une initiative de la Direction de l’office des sports et de la culture (DOSC). Cela avait déjà commencé en ce mois de décembre par le tournoi « Krismasin’Ambohitsaina », à l’occasion de la fête de Noël. Cette première édition a vu la participation des enseignants et chercheurs et du personnel administratif et technique (PAT). Trois disciplines sportives étaient à l’honneur, à savoir, le basketball, le foot en salle et la pétanque. En effet, la phase des éliminatoires a déjà eu lieu les mois d’octobre et novembre, tandis que la phase finale s’est déroulée la semaine dernière à Ankatso. L’équipe de la faculté des Sciences avait arraché deux titres. En basket-ball mixte, ses joueurs ont battu ceux de la présidence de l’Université sur le score de 72 à 49. Ainsi, l’autre équipe des Sciences a remporté le sacre du foot en salle, après avoir terrassé l’équipe de la faculté DEGS sur le score de 4 à 1. En pétanque, l’équipe de la direction des examens nationaux (DEN) a pris le dessus sur les représentants des EGS, lors de la finale.

« Cela fait déjà partie de notre préparation pour les prochains championnats nationaux de l’Asief à Mahajanga en 2020. Puis après, il y aura encore un tournoi de présélection afin de former une bonne équipe pour l’université.Outre l’aspect compétition, l’objectif de ce tournoi est aussi de créer une ambiance entre les fonctionnaires de l’université », a souligné le directeur, Souleman Ibrahim Andriamandimby. La cérémonie protocolaire de remise des médailles s’est déroulée jeudi dernier.

Sur un autre sujet, la compétition inter-universitaire de natation qui était prévue le 14 décembre dernier a été reportée pour janvier 2020, pour raisons techniques. Beaucoup d’étudiants veulent y participer même s’ils sont en période d’examen durant ce mois de décembre, selon les explications.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Météo des 24 et 25 décembre : Temps nuageux sur Tana, averses dans le Nord et l’Est

Si hier, nuages et soleil se sont succédé autour de la capitale, le temps restera assez couvert,  ce jour et fera moins chaud pour une bonne partie de la journée et de la soirée. Pour ceux qui prévoient d’assister à la messe de minuit, ce soir, il est toujours préférable de s’équiper en prévision d’une soirée pluvieuse. Les régions des hautes Terres connaîtront ainsi un temps globalement nuageux ce jour. Ailleurs, les pluies abondantes ont déjà commencé à s’installer dès le début de la semaine, notamment dans la partie Nord de l’île. L’amas nuageux observé dans l’Océan Indien  se trouvait, hier, à 600km de Sambava. Il s’agit d’une faible circulation dépressionnaire qui provoquera des pluies abondantes dans les parties Nord et Est, ce soir et durant la journée de Noël.

Demain, jour de Noël, le temps sera encore couvert à Antananarivo et les environs. Les prévisions n’annoncent pas de fortes pluies mais des crachins, contrairement à la partie Nord et Est où des averses persisteront encore dans la matinée de demain. Ce sera le cas dans la SAVA et l’Analanjirofo, mais les averses toucheront aussi la région DIANA et une partie de la région Atsinanana. Dans l’après-midi, la pluie est à prévoir dans quelques localités du Moyen-Ouest.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Corée du Sud : Don de matériels, mobiliers et documents à l’Université d’Antananarivo

Cérémonie de signatures de conventions de dons, hier, à l’Université d’Antananarivo.

La coopération avec l’extérieur avance à grands pas pour l’Université d’Antananarivo. Hier, deux conventions de dons ont été signées par le président Mamy Raoul Ravelomanana avec la KUCSS (Korean University Council for Social Service), représentée par Lee Kyoung Min, coordonnateur de Programme ; ainsi qu’avec Korea University, représentée par Dr Lee Jae Hoon, délégué des étudiants diplômés. La première concerne un don de documents, de matériels informatiques et de mobiliers à l’Université d’Antananarivo. Selon les informations, ce don est constitué de 340 livres, ainsi que de tables, de chaises, d’étagères à livres, d’ordinateurs, d’imprimantes et d’UPS. La deuxième convention concerne des matériels médicaux. D’après les représentants de la Corée du Sud, ces matériels sont donnés gracieusement en totalité, sans contrepartie, sans condition et sans réserve sur l’usage ultérieur, à l’Université d’Antananarivo. Un choix qui traduit une volonté d’appuyer la formation supérieure à Madagascar, et qui est également le signe d’une confiance totale envers l’Université d’Antananarivo.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

67ha : Lasibatry ny mpanendaka ireo mpamonjy lanonana

Manao izay fara-heriny mihitsy amin’izao ankatoky ny fety izao ireo tontakely sy mpanendaka, indrindra fa amin’ireo toerana be olona. Ny ankabeazan’ny olona mantsy amin’izao dia saika manararaotra mba mivoaboaka avokoa rehefa alina ny andro. Teny amin’iny faritra 67ha iny dia fantatra fa ataon’ireo mpanao ratsy lasibatra tokoa ireo mpamonjy lanonana amin’ny alina. Toy ny nahazo ity tovolahy iray izay vao nivoaka ny trano filanonana iray teny an-toerana ny alahady alina teo. Nifanehatra tamina mpanendaka ity farany ka lasa tamin’izay ny findainy. Voalaza anefa fa tadidiny tsara ny tarehin’ilay olona nanendaka azy ka nanatona avy hatrany pôlisy misahana iny faritra iny ny tenany. Teo ho no eo kosa dia nirotsaka teny an-toerana ireto farany ary nanao savahao ny faritra. Mbola hita nihaodihaody teny, nitady izay ho hazany manaraka indray moa ilay olon-dratsy tamin’io ka dia noraisim-potsiny. « Rehefa nentina tany amin’ny birao ny tenany nanaovana fanadihadiana dia niaiky ny heloka nataony ». Tsy ity tovolahy ity ihany moa no efa tratra teny an-toerana fa efa maro ireo mitairana amin’ny toe-javatra tahak’izany eny amin’iny faritra iny.

Marihana anefa fa manao ny ainy tsy ho zavatra tokoa ireo mpitandro filaminana amin’izao ankatoky ny fety izao, mba hanaovan’ireo vahoaka fety am-pilaminana. Napetraka avokoa rehefa mety ho paik’ady rehetra hiadiana amin’ny tsy fandriampahalemana : ny fisafoana ireo elakelan-trano rehetra any, ny fametrahana ireo mpitandro filaminana tsy manao fanamiana hijery sy hitily ireo mpanao ratsy eny amin’ireo toerana be olona, sy ny maro samihafa. Na izany aza anefa toa mbola mahita hirika hanaovana izany asa ratsiny izany hatrany ireo tontakely. Eo indrindra no hiantsoan’izy ireo fiaraha-miasa amintsika fokonolona, hampilaza azy ireo avy hatrany raha vao mahita tranga mampiahiahy.

m.L