Les actualités à Madagascar du Jeudi 24 Octobre 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara52 partages

Officiers généraux à la retraite : 10 ans d’existence

10 ans déjà pour le collectif des officiers généraux à la retraite.

Dans le cadre de la célébration des 10 ans d’existence du collectif des officiers généraux à la retraite, un culte œcuménique s’est tenu, hier, à la chapelle militaire d’Ampahibe et cela a été suivi d’un banquet au CEMES Betongolo. Rappelons que ce collectif a vu le jour le 19 juin 2009. Son objectif étant de rassembler les forces armées qui sont en train de perdre leur unité, lors des événements qui ont marqué cette année. Ces généraux ont tenu également à souligner qu’ils ne sont plus en activité mais non pas admis à la retraite. Avant d’enchaîner : « C’est pourquoi lorsqu’il y a des cérémonies, nous portons nos tenues d’apparat, et ce, afin de mieux connaître nos grades respectifs ». Ce collectif se penche aussi sur leur situation. Selon leurs explications, les textes qui régissent leur cas vont bientôt sortir.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara51 partages

Metal : Egraygore envoie « Glory to the Lord » dans les bacs

Les membres de Music and Voice Orchestra .

Une orchestration fidèle à leur image, l’album « Glory to the Lord » d’Egraygore, sortie prévue le 27 octobre, amènera du baume au cœur des « métalleux » malgaches. Encore mieux, la diffusion publique de cet opus se fera avec un concert au Cfm Anosy à partir de 14 h. Si le « death métal » est un style dur, dans les textes le band rappelle tout de même quelques principes. Comme le titre l’indique, « nous parlons de Dieu, c’est un point commun pour tout le groupe même si chacun possède son obédience », explique Patrick Raobelina, chanteur du groupe. Trois thèmes ressortent ainsi de ce disque : la guerre, l’environnement et enfin le divin.

Le groupe Egraygore a débuté vers 1996, à cette époque « nous ne nous appelions pas encore ainsi, c’est en 2002 que nous avons réellement sauté le pas ». La formation est sortie de l’anonymat en rafraîchissant le style avec des growlings arrachant tripes. Le genre est assez modéré, en jonglant avec les transitions et les accords complexes. Tout à leur honneur. Dans le produit, les inconditionnels retrouveront des titres comme « Kremathory », « Glory to the Lord »… il comprend en tout huit titres. Le « death metal » a trouvé son ambassadeur. Pour ce concert de dimanche, il invitera le groupe Veins.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara10 partages

Retour du délestage : Coupure tournante de deux heures à Antananarivo

La Jirama a été contrainte de procéder à un délestage tournant, à cause d’un gap de production d’électricité, selon le communiqué officiel publié hier. Quelques heures après « l’Annonce », le problème a été réglé …

Des cas coupures d’électricité ont été constatées par les usagers de la Jirama à Antananarivo, depuis déjà plusieurs jours. Sans se poser de questions, certains ont immédiatement fait le lien avec la pénurie de carburant de cette semaine. En effet, le problème vient d’un gap de production au niveau d’une centrale thermique, qui alimente le Réseau Interconnecté d’Antananarivo (RIA). Hier en fin d’après-midi, la Jirama a déclaré qu’il s’agit de problèmes techniques, rencontrés par la centrale gérée par AKSAF Power, à Ambohimanambola. « Ces problèmes engendrent un gap dans la production de l’électricité. La JIRAMA est contrainte de procéder à un « délestage tournant » dans plusieurs localités d’Antananarivo et de ses environs, ce jour, à partir de 17h15 jusqu’à 23h00 », à indiqué la Jirama, dans son communiqué. Et pourtant, des coupures ont été signalées par les usagers à Ampandrana, Ankadifotsy, Antanimena … jusqu’à Andraharo, dès 14h30.

Bras de fer. En plein redressement et disposant déjà d’une feuille de route, la Jirama a déjà plusieurs acquis si l’on ne cite que les découvertes de cas de vol, l’amélioration des recouvrements, l’amélioration des relations avec les usagers… et même la réduction des coupures. Pour l’opinion, ce n’est pas un hasard que la Jirama parle subitement de « Délestage » pour deux heures de coupures, alors que ses dirigeants ont toujours insisté sur l’utilisation du terme « Pannes techniques », depuis plusieurs mois, voire plusieurs années. « Les responsables hiérarchiques sont à pied d’œuvre pour trouver une solution au problème afin de rétablir, dans les plus brefs délais, l’approvisionnement en électricité à Antananarivo et de ses environs », a noté la Jirama dans son communiqué. En effet, ce problème de délestage a été réglé, quelques dizaines de minutes après « l’Annonce », s’il était programmé jusqu’à 23h00. Pour l’opinion, des négociations en haut lieu, concernant le secteur de l’énergie seraient actuellement en cours, et pourraient être liées aux problèmes de carburant…

Antsa R.

Midi Madagasikara9 partages

Iles éparses : La cogestion ou la restitution exclue par la France

La France a réitéré à travers son président que les îles éparses lui appartiennent, excluant ainsi tout projet de cogestion ou de restitution en faveur de Madagascar.

Alors que le président de la République Andry Rajoelina se trouve à Sotchi (Russie) dans le cadre du Sommet Russie-Afrique, le président français Emmanuel Macron a visité, hier, les îles Glorieuses, une des îles éparses dont Madagascar revendique la souveraineté. « Ici, c’est la France. C’est notre fierté, notre richesse. Ce n’est pas une île creuse. Les scientifiques et militaires qui sont là le rappellent. La France est un pays archipel, un pays monde. Ce que nous préservons ici aura des conséquences sur les littoraux, y compris dans l’Hexagone. (…) », a déclaré Emmanuel Macron. Avant de répondre à une question sur les revendications de la Grande Ile : « Je souhaite que les îles éparses fassent l’objet d’un traitement commun avec Madagascar dans une perspective de développement durable. Le modèle de développement malgache ne peut pas être antagoniste avec la prise de conscience qui est la nôtre sur les enjeux du développement climatique. Nous sommes face à un risque de nouvelle extinction de masse. A la lumière du rapport de l’IPBES, nous avons signé la charte de la biodiversité et j’ai pris des engagements au nom de la France. Dans le cadre de cette ambition, nous avons décidé le classement en réserve naturelle nationale de la Grande Glorieuse. L’ensemble des îles éparses a aussi vocation à l’être. » A s’en tenir à ces déclarations d’Emmanuel Macron, les îles éparses jouent pour la France un rôle stratégique dans la géopolitique mondiale et surtout dans la lutte contre le changement climatique. Ce qui exclut tout projet de cogestion ou de restitution en faveur de Madagascar.

Commission mixte. Au mois de mai, Andry Rajoelina a effectué en France sa première visite officielle en tant que président de la République démocratiquement élu. Durant sa rencontre avec le président français à l’Elysée le 29 mai 2019, le chef de l’Etat malgache a abordé des questions sur les îles éparses. Lors d’une conférence de presse conjointe tenue avec son homologue français, Andry Rajoelina a déclaré : « Pour le peuple malgache, l’appartenance des îles éparses est une question d’identité nationale. C’est dans ce sens, au nom du peuple malgache, que je vous demande de manière solennelle et officielle, Monsieur le Président, de trouver une solution pour la gestion ou la restitution des îles éparses à Madagascar (…) Afin de réparer l’erreur de l’histoire, je propose la mise en place d’une commission mixte afin qu’on puisse en discuter et avoir une issue heureuse à cette proposition. » Cinq mois après, étant le premier président français à avoir mis le pied sur les îles éparses, Emmanuel Macron a martelé : « Ici, c’est la France. » Ce message du président français constitue un coup d’arrêt au combat mené par la Grande Ile pour la cogestion ou la restitution des îles éparses. Le sort de la commission mixte qui était déjà mise en place en 2016 par le gouvernement français et Madagascar reste incertain. « Pour le moment, aucune date n’a été fixée pour la réunion de la commission mixte en charge des îles éparses. », a déclaré le nouvel ambassadeur de France à Madagascar Christophe Bouchard lorsqu’il a remis au Palais d’Etat d’Iavoloha, au président malgache, ses lettres de créance. La mise en place de la commission mixte est-elle encore importante ?

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara5 partages

Tourisme de croisière : Découverte du Canal des Pangalanes à bord de l’Héliconia

L’Héliconia est un véritable « camping boat » pour les croisiéristes.

La destination Madagascar attire actuellement de nombreux touristes de croisière internationaux.

Cette fois-ci, une croisière fluviale exceptionnelle est développée. Ce qui permet aux voyageurs tant nationaux qu’internationaux de faire une découverte du fameux Canal des Pangalanes, qui s’étend sur environ 700km au départ de Toamasina jusqu’à Farafangana, à bord de l’Héliconia. Il s’agit d’un bateau panoramique pouvant accueillir jusqu’à 14 personnes et qui offre un service de restauration à bord. Cette embarcation dispose également d’un sanitaire respectant les normes.

Multiples escales. C’est un véritable « camping boat » permettant aux passagers d’apprécier en deux jours et trois nuits, la faune et la flore tout au  long de ce Canal des Pangalanes. On peut citer entre autres le « Ravinala » appelé aussi l’arbre du voyageur ou encore les « oreilles d’éléphant » qui constituent un arbre semblable aux palmiers. Avec ce type de croisière fluviale, les voyageurs pourront faire de multiples escales dans des coins reculés et inaccessibles tout en réalisant une exploration en profondeur des destinations, et ce, à leur rythme, selon les promoteurs de ce circuit. A titre d’illustration, les touristes peuvent faire un trajet entre Manambato et Toamasina, avec des nuits en bivouac le long du Canal des Pangalanes.

Spots touristiques. Dans le cadre de ce circuit, ils visiteront des principaux spots touristiques majeurs environnants, à l’instar de la réserve naturelle du Palmarium, du parc des lémuriens dit « aye aye » ou encore de la célèbre forêt de Vohibola. Ils auront également l’occasion de découvrir les villages de pêcheurs à Andovoranto et les distilleries artisanales sans oublier le pique-nique au bord de la plage d’Akanin’ny Nofy. En tout, cette croisière fluviale le long du Canal des Pangalanes offre un dépaysement total, à vivre au milieu d’une végétation luxuriante renfermant une riche biodiversité.

Navalona R.

Midi Madagasikara2 partages

Obsèques : Fafa, l’adieu à un immortel

Les adieux à Famantanantsoa Rajaonarison ou Fafa, membre fondateur du groupe Mahaleo, a été unique, du Palais des Sports à Mahamasina à l’église Tranovato Faravohitra, hier.

Dans le documentaire « Mahaleo » de César Paes et de Raymond Rajaonarivelo (2005), il y a une scène où le groupe se prélassait dans un salon exigu. La discussion portait sur la situation de Dama dans la politique. Si Dadah s’amusait avec son éternel air rigolard, Bekoto écoutait attentivement… Bref, tout le monde manifestait sa position. Sauf Fafah, le « benjamin », il écoutait, le regard amusé, sans doute heureux d’être entouré de ses frères de scène, se taisait dans son coin. Cette image de Famantanantsoa Rajaonarison, membre du groupe Mahaleo, reflétait sa personnalité. Quand dans l’assistance, lors de ses funérailles d’hier, un cousin soufflait. « Ce gars, il n’avait pas d’ennemi, littéralement ». La chose semble se confirmer.

Cette douceur, Fafah l’avait dans sa voix. Quand les Dama, Dadah et Bekoto lui refilaient leurs créations, le Mahaleo à la voix d’or arrivait à en faire des morceaux cultes. Il était né pour chanter. Ce jour d’adieu du 23 octobre sonnait alors comme un old-timey, ces chansons venues du fin fond du Colorado. Celles qui s’éloignent du tumulte de cette vie et surtout d’un pays meurtri. Quelque chose de biblique. Rien qu’en voyant le corbillard arrivé au portail principal du Palais des Sports de Mahamasina dans la matinée, du côté de la boulangerie Gerb’or. La dépouille mortelle a été accueillie par une trentaine d’artistes allant à pied entonnant des airs de Mahaleo. Dans le lot se trouvaient Gothlieb, Tonton Pà, Rainitelo…

Le Premier ministre Christian Ntsay, visiblement affecté par l’ambiance, a été présent avec une forte délégation ministérielle pour porter les mots de soutien du Gouvernement à la famille. Le chef d’institution a ensuite remis le titre de rang de Grand Officier de l’Ordre National à Famantanantsoa Rajaonarison. Une cérémonie émouvante, martiale… Le silence pesait dans la salle.

Au firmament. Vers midi, il a fallu quitter les lieux. Toute l’assistance s’est dressée sur un « Isekely », des mains se levaient en signe d’adieu. Plusieurs artistes étaient présents, Dadalo du groupe Oladad, Erick Manana, Jacquot du rock band Green… Dehors dans les rues, les passants saluaient également la dépouille qui se dirigeait vers l’église Fjkm Tranovato Faravohitra.

Un requiem lourd d’émotion. Le pasteur Lala Emmanuel Ravalinomenjanahary a consciencieusement remonté le moral de la famille, des amis et des compagnons de scène dans son homélie. L’homme d’église a aussi été désigné pour porter les remerciements de la famille. « Vos gestes ont été appréciés, puisque vous n’êtes pas venus par peur ou par fausse honte… Mais vous avez démontré de l’amour… La famille a senti à travers vos regards la peine partagée, les larmes sans aucune hypocrisie et vous êtes encore nombreux à être présents ici à l’église ». Durant le culte, les chansons évangéliques choisies par la famille reflétaient également la personnalité de Fafa. Des chansons d’automne tel un blues d’orphelin : « Jeso Sakaizanay », « He sambatra aho, Jeso »…

Vers 14 h, le cercueil allait se diriger à Rangaina Ilafy où Fafah reposerait à jamais dans sa dernière demeure. Dans la chapelle se trouvaient des compagnons de route comme le fondateur de Media Consulting, un ami du groupe également, Jaobarison Randrianarivony ou encore Jaojoby Eusèbe le roi du salegy. En somme, un adieu émouvant, humain et à l’image de Fafah… Il est désormais parmi les immortels de la musique malgache.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara1 partages

Anosy : Un dealer d’héroïne arrêté

Il a été pris en flagrant délit de possession d’héroïne. La police du service des stupéfiants indique qu’il y avait encore 49 grammes sur le dealer lors de son arrestation à Anosy. Une dénonciation anonyme a permis à la police d’identifier le suspect. On lui a tendu un piège sous prétexte qu’un client voudrait acheter quelques grammes de sa marchandise. Il est venu sans se douter qu’il avait en face de lui des policiers en tenue civile. L’arrestation s’est enchaînée sans aucune résistance de sa part. Selon la police, il a vendu le gramme à 120.000 ariary. Un prix qui est peut-être le meilleur sur le marché noir vu que le cours normal de l’héroïne varie entre 150.000 ariary et 300.000 ariary. Les clients se bousculent ainsi et son business est juteux. Traduit au parquet hier, il a été placé sous mandat de dépôt. Madagascar plaque tournante de drogues dures, cela a été prouvé cette année. En mars dernier, le démantèlement d’un réseau de trafiquants avec 220 kilos d’héroïne était le plus marquant. On parle d’une filière africaine et la Grande Île sert de plaque tournante avec une entrée à Toamasina et une probable sortie à l’île de Nosy-Be. Toujours dans ce chapitre, en juillet dernier, une fouille effectuée par les éléments des douanes a permis de mettre la main sur un Tanzanien en possession de 6.4 kilos d’héroïne. Un fait qui confirme toujours que le pays est un lieu de transit aux trafics de drogues dures. Dans la Capitale, on parle de l’existence de marchés noirs dans certains lounges et les dealers sont des étrangers. Des bruits qui pourront servir de pistes à creuser par la brigade des stups.

D.R

Midi Madagasikara1 partages

RN44 : Début du projet de réhabilitation

La route nationale 44 reliant Moramanga et Ambatondrazaka sera enfin rénovée. L’entreprise CGC, chargée de mener les travaux a déjà procédé à la mise en place de la base vie à Morarano, suite à la pose de première pierre menée par le président Andry Rajoelina et le ministre Hajo Andrianainarivelo, chargé de l’Aménagement, de l’Habitat et des Travaux Publics (MAHTP). Selon le ministère, les travaux de réfection totale de la RN44 dureront 18 mois. Par ailleurs, la réhabilitation de la route reliant Vohidiala et Marovoay sera également lancée en 2020. A noter que la réhabilitation de la RN44 est financée par l’Etat Malgache  à hauteur de 65 milliards Ariary, outre le financement de la Banque Mondiale.

Antsa R.

Midi Madagasikara1 partages

 Affaire Ambohitrimanjaka : recherche d’un véritable consensus

Le déplacement de la délégation représentant le pouvoir à Ambohitrimanjaka est une étape importante dans la recherche de l’apaisement d’une situation extrêmement  tendue. Jusqu’à avant-hier, il n’y avait aucun dialogue entre les promoteurs de ce projet de ville nouvelle et des riverains décidés à se faire entendre. Chaque partie a pu faire part de ses points de vue et aucune véritable avancée n’a eu lieu dans les discussions. Mais l’essentiel a été acquis : les travaux ne commenceront pas tant qu’aucun accord satisfaisant les habitants de la localité n’aura été trouvé     .

 Affaire Ambohitrimanjaka : recherche d’un véritable consensus

La délégation qui est venue avant-hier à Ambohitrimanjaka était composée de personnalités importantes du « team » présidentiel, montrant ainsi que le chef de l’Etat était décidé à aplanir les nombreux malentendus existants. La construction de cette ville nouvelle est un projet qui lui tient à cœur et qui, dans l’absolu, est apprécié par l’opinion publique. Mais il n’a pas pris en compte tous les paramètres environnementaux et humains. La réticence voire l’hostilité des personnes devant être expropriés n’ont pas été considérées et les promoteurs forts de leurs prérogatives ont décidé de l’avant. Les manifestations qui ont eu lieu ont fini par les convaincre que rien ne pourrait se faire sans un véritable consensus. L’attachement viscéral d’une partie importante de la population de la localité à leurs terres est un des principaux obstacles à l’effectivité du projet .Les échanges qui ont eu lieu, mardi entre les membres de la délégation présidentielle et les riverains ont été courtois, mais les personnes présentes ont fermement campé sur leurs positions. Mais les ponts ne sont pas rompus et un cadre de concertation sera mis en place pour essayer de trouver des solutions aux problèmes existants. Une chose est sûre : rien ne se fera sans l’aval de tout le monde.

Patrice RABE

Madaplus.info0 partages

Madagascar : Enterrement de Fafah, une l’étoile du groupe Mahaleo.

Le palais des sports Mahamasina a été chargé de fidèles fans du groupe Mahaleo pour rendre hommage à Famatanantsoa Rajaonarison alias Fafah. Plusieurs personnalités publiques y ont été présentes. Une fois le corps de Fafah arrivé au palais des sports, ses amis lui ont chanté une de leurs meilleurs tubes.

Madaplus.info0 partages

Madagascar : Début des épreuves de la deuxième session du baccalauréat 2019.

La solution proposée par le Président Andry Rajoelina face aux fuites des sujets de baccalauréat 2019, les épreuves de repêchage, a commencé mercredi 23 jusqu’au 26 Octobre 2019. Ainsi, ceux qui ont échoué lors de la session normale, passeront cette deuxième session. Selon les explications, les élèves ont manqué de temps pour bien préparer les examens.
Toutefois, aucun changement des centres d’examen n’a eu lieu et aucune redistribution des convocations. Plusieurs candidats ayant raté la session normale, ont décidé de ne pas se présenter à la deuxième session et préfère redoubler. De son coté, le baccalauréat technique n’est pas concerné par cette deuxième session, vu que les fuites de sujets ne concernaient que l’enseignement générales.
Ino Vaovao0 partages

RN-32 : Potika tanteraka ny lalana, ahiana mafy ny fahatapahana noho ny faharatsian-dalana

Raha tsiahivina ny  zava-misy  hatramin’izay  dia efa nijaly   noho  ny  fahasimban-dalana  ireo  mpivezivezy  any amin’iny  Faritra  Sofia iny. Vao  mainka  mampitombo  ny  tebiteby  misy  eo amin’izy  ireo   ny  zava-misy  ankehitriny satria dia  ahiana ho tapaka sy  hihotsaka  mihitsy  ny  lalana  ka tsy  hahafahana  mivezivezy  intsony.   Potika tanteraka, sady  etsy andanin’izay  ny  maha mbola lalan-tany azy kanefa  dia  betsaka mampiasa saingy  tsy   mbola  nisy  nanamboatra mihitsy, efa an-taonany  maro  izay.

Raha  ny  fangatahana  voaray  hatrany  dia  matoky  ny  fitondram-panjakana  mijoro  ankehitriny  izy  ireo   mba handray  an-tanana ny  fanamboarana.  Efa  nisy ihany  fampandrenesana  sy  fitarainana  nataon’ireo   mpampiasa  lalana tany aloha, niampy  ny tamin’ny   herinandro lasa teo  iny  saingy mbola manamafy  ny  fangatahana  amin’ny  fitondram-panjakana sy ireo  tompon’andraikitra  izay  voakasika tokony  handray  ny andraikiny   ny rehetra  ny  amin’ny  tokony  hijerena  akaiky izany  sy  ny mba hanamboarana ny  fotodrafitrasa  faran’izay haingana. Manahy   mafy  mantsy izy  ireo  ny  amin’ny  mety ho  fihotsahana tampoka, indrindra  amin’izao  fanombohan’ny  fotoam-pahavaratra  izao.    

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

TANJOMBATO : Jiolahy iray sarona niaraka tamin’ny sabatra fampiasany

Tahaka ny  zava-nitranga ny  alatsinainy   lasa teo  iny izao  dia sarona  niaraka tamin’ny  antsy  lava lela ihany  koa  ilay  tovolahy mpanendaka  vao 26 taona monja. Araka ny  tatitra  voaray bebe kokoa avy  amin’ny  Polisim-pirenena dia   lehilahy iray, 26 taona no voasambotry ny Polisy miasa ao amin’ny ” Poste de Police Soavina Atsimondrano”, ny 21 okobra 2019 lasa teo teny Ankeniheny-Tanjombato, tokony ho tamin’ny  valo ora sy  sasany  alina, noho ny resaka fanendahana. 

Nampitaraina ny olona mipetraka eny Ankeniheny sy ny manodidina ny fisiana olona manakana sy manendaka eny an-toerana. Ny 21 oktobra 2019 lasa teo, tokony ho tamin’ny 08 ora sy 30mn dia olona handeha hamonjy fodiana avy niasa ao amin’ny orinasa afa-kaba no lasibatra tamin’izany ka teo amin’ilay lalan-kely miditra eo amin’ny Aquarel zone Forello, mivoaka eny Ankeniheny iny no nahavoa azy ireo. Izay olona mitsofoka any amin’ilay lalana dia iharan’ny asa ratsy avokoa, ambanan’ilay olon-dratsy amin’ny sabatra lava lela mirefy “ 80cm”  ilay olona ary alainy ny vola sy ny entana eny amin’ilay olona endahiny. Nahazo antso avy amin’ny manodidina ny Polisy mahakasika io zava-nitranga teny an-toerana io ka nandray ny andraikiny avy hatrany. Natao ny vela-pandrika ka tra-tehaka teo am-panatanterahana ny asa ratsiny mihitsy  ilay olon-dratsy niaraka tamin’ilay sabatra  iray  lehibe.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

ORAM-BE NIKIJA TETO AN-DRENIVOHITRA : Lehilahy iray sy vehivavy iray hita faty teny Andohatapenaka

Raha ny  fanazavana voaray  dia ilay vehivavy no maty an-drano ka raha handeha hanavotra azy  iny  ihany  koa ilay  lehilahy  no tsy  avotra intsony  ary  dia nindaosin’ny  fahafatesana ihany  koa ity farany.  Vory lanona ny  olona  teny  amin’ny  manodidina nizaha ny  zava-niseho. Saika ho isaky ny fotoam-pahavaratra tahaka izao  moa dia misy  foana ny olona maty  an-drano, indrindra fa amin’iny  reniranon’Ikopa iny  izay  tokony hitandreman’ ireo izay tena mpivezivezy eny  an-toerana.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

MAHAZOARIVO : Niara-nidinika tamin’ny masoivohon’i Inde ny Praiministra Ntsay Christian

Izany no natao moa dia tafiditra ao anatin’ny fifandraisana ara-diplomatika misy eo amin’ny firenena roa tonta. Ny fiarovana ny fari-dranomasin’i Madagasikara, ny fampivoarana sy fampiroboroboana ny tetikasa mahakasika ny fananganana angovo azo havaozina eto Madagasikara ary ny fanatsarana ny sehatry ny fandriam-pahalemana no niompanan’ny fiaraha-miasan’i Madagasikara sy Inde raha ny nambaran’ny Praiminisitra ary niompana tamin’ireo koa ny dinidinika nifanaovany tamin’ireto vahiny ireto.

Betsaka ny fiaraha-miasa azo trandrahana eo amin’i Inde sy Madagasikara, hoy ny Praiminisitra satria ry zareo Indiana dia isan’ny firenena efa lasa lavitra raha ny fampandrosoana ny fireneny no asiana teny. “Isaorana ry zareo satria isika hatramin’izay dia tsy nitrandraka loatra ny fiaraha-miasa eo amin’ny Indiana sy Madagasikara nefa isika dia manana fifandraisana tsara aminy. Betsaka ny azo trandrahana ao anatin’izany ary efa nisy tetikasa maromaro koa nifampiresahanay. Azo ampandrosoana an’i Madagasikara avokoa izany rehetra izany”, hoy ny Praiminisitra nanazava.

Efa nisy, hoy ny Praiminisitra ny fiaraha-miasa ara-tafika teo amin’i Madagasikara sy Inde ary nisy fotoana ihany koa efa nivahiny teto Madagasikara ny Filoham-pirenena Indiana. “Efa tonga taty Madagasikara ny Filoham-pirenen’i Inde, manana eritreritra hamaly io fivahinianany taty amintsika io isika amin’izao fotoana izao mba hahafahan’ny Filohan’ny Repoblika manao fitsidihana any Inde ihany koa. Izany rehetra izany no tsy maintsy hojerena mba hahafahana manana fiaraha-miasa matotra, mahomby ary mitera-boka-tsoa ho an’ny firenena roa tonta”, hoy hatrany ny Praiminisitra nanazava.

N.A

Ino Vaovao0 partages

TSIMBAZAZA : Nankatoavin’ireo Depiote ny volavolan-dalàna tetezan’i Mangoky

Nisy ny fandaniana volavolan-dalàna nataon’ity antenimiera ity, tamin’ny talata lasa teo. Nankatoavin’ny solombavambahoaka nandritra izany ny volavolan-dalàna laharana-003/2019 tamin’ny 14 aogositra 2019, izay nanome alalana ny fankatoavana fifanarahana fisamboram-bola hamatsiana ny tetikasa fanamboarana ny tetezana ao amin’ny reniranon’i Mangoky.  

Voalaza ao amin’ity volavolan-dalàna nolaniana ity fa vola mitentina 20 tapitrisa dolara avy amin’ny BADA no hosamborin’ny fitondram-panjakana hamitana ny tetezan’i Mangoky. Haverina mandritra ny 20 taona io vola nindramina io. Ny 7 taona voalohany dia tsy andoavana zana-bola ary ny 65 isan-jaton’ny trosa ihany no averin, ny ambiny kosa ho fanampiana an’i Madagasikara. Nitarika ity fotoana ity moa ny filoha lefitry ny Antenimieram-pirenena, ho an’ny Faritanin’Antananarivo Rasolonjatovo Honoré, nandritra ny fivoriambe azon’ny besinimaro natrehana.Tsiahivina fa natao ny 12 jona 2019 lasa teo moa ny fifanaranana mahakasika izany ary iarahan’ny fitondram-panjakana Malagasy sy ny Banky Arabo momba ny fampandrosoana ara-toekarena aty Afrika manatanteraka ny famitana azy.

Raha lazaina tsotsotra ny mahakasika ity tetezana hamboarina ity dia mirefy 880 metatra ny halavany, 7 metatra ny sakany ary misy sisin-dalana 1, 35 metatra ny sisiny roa havia sy havanana. Hatomboka amin’ny volana jona 2020 ho avy izao ny asa ary mitentina 64 tapitrisa dolara ny totalim-bidim-panamboarana. Raha ny fanazavana hatrany,  mpamatsy vola miisa efatra no hamatsy ny fanamboarana ity tetezana ity mba hahafahana mameno ny 64 tapitrisa dolara.

N.A

Ino Vaovao0 partages

ANTENIMIERAN-DOHOLONA : Neken’ny HCC hisolo toerana ny loholona Lylison i Niry Lanto Randrianantenaina

Tamin’ny talata 22 oktobra lasa teo moa no namoahan’ny HCC izany. Raha tsiahivina fohy dia banga iray indray ny toerana tao amin’ny Antenimierandoholona satria notendren’ny Filoham-pirenena, Andry Rajoelina ho Governoran’ny Faritra Sofia tamin’ny 25 septambra 2019 lasa teo, nandritra ny filan-kevitry ny minisitra ny kolonely Lylson René de Rolland.

Ny didy laharana 51-HCC/AR navoakan’ny Fitsarana avo momba ny Lalàm-panorenana tamin’ny daty voalaza etsy ambony no namaritra fa Randriamanantena Niry Lanto no Senatera misolo toerana azy ao amin’ny Antenimierandoholona. Randriamanantena Niry Lanto dia kandida fahaefatra tao amin’ny lisitra “MAPAR” ao amin’ny Faritra Mahajanga nandritra ny fifidianana senatera, ny volana desambra 2015. Velontsara Paul Bert kosa no kandida fahatelo teo alohany saingy voafidy ho solombavambahoaka ity farany, ka tsy afaka maka ny toerana maha loholona azy intsony araka ny didy 47-HCC/AR tamin’ny 17 jolay 2019.

Na eo aza anefa ity fanendrena ity dia mbola misy toerana iray banga hatrany ao amin’ny Antenimieran-doholona Anosikely. Tsy mbola nisy mantsy hatreto ny nisolo ny toeran’ny  loholona Jeanine Gabrielle izay voafidy ho solombavambahoaka tao Maevatanàna.

N.A

Ino Vaovao0 partages

FANADINANA BAKALOREA : Nanomboka omaly alarobia ny fihodinana faharoa

740 kosa no tonga nanatrika ny fanadinana eto Mahajanga voalohany amin’ny sokajy A sy D ary C. Miisa telo ireo mpanara-maso avy amin’ny Minisiteran’ny Fampianarana ambony, ka nisy ny fanamboarana ny toeran’ny mpianatra mba tsy hisian’ny fifakan-tahaka. Miezaka ihany koa izy ireo ny tsy hisian’ny olana toy ny tamin’ny fihodinana voalohany. 

Nizotra tamin’ny antsakany sy andavany ny andro voalohany. Miisa 106 kosa ireo tsy tonga nanatrika ny fanadinana. Manaraka ny fandaminana rehetra napetraky ny Minisiteran’ny Fampianarana ambony hatrany izy ireo. Tsy nisy ny tara fanombohana fa ara-potoana avokoa ny rehetra ary haharitra hatramin’ny sabotsy ny fanadinana.

Vanessa   

Ino Vaovao0 partages

ADY AMIN’NY HERISETRA MPAHAZO RENY SY ZAZA : Manao ranolava ireo fampi-ofanana

Vokany lasa manao ranolava hatramin’ izao ireo atrikasa fampiofanana izay karakarain’ny fikambanan’ny  F.P.F.E (Fédération pour la Promotion Féminine et Enfantine) izay vatsian’ny masoivoho kanadianina vola amin’ny alalan’ny " Fonds Canadien d’ Initiatives Locales" (LCIL). 

Niroso tamin’ny andiany faharoa nanomboka ny 21 septambra teo izany ary niafara ny 23 septambra  ny fampiofanana voatokana ho an’ ireo mpahay lalàna miisa 48 tao amin’ny DRENETP Atsinanana. Nandritra ny fanazavana nentin’ny mpitsara tompon’ andraikitra Via Céline Yollande no nitondrany fanamarihana fa efa maromaro ny asa vita hatreto. Ankoatra ny atrik’asa nanaovana ny fifampiresahana tamin’ireo olona miisa 15 misehatra amin’ny famatsiam-bola madinika sy ireo sampan-draharaham-panjakana afaka manome fiofanana amin’ny fandraharahana izay natao ny 29-30 aogoositra 2019, dia nisy ny tapany voalohany nahafahana nampitombo ny traikefan’ireo mpisehatra ao amin’ny CECJ / FPFE. 

Ny 02-03-04 septambra 2019, lasa teo dia  tanora 15 mianadahy no nahazo fiofanana, ka ny 11 tamin’ireo dia mpahay lalàna avy CECJ , dimy zay tohanan’ny FPFE, ny 4 ambiny dia mpikambana ao amin’ny FPFE , hoy hatrany ny mpitsara. Nohamafisiny hatrany fa  ny 11-12-13 septambra 2019 lasa teo ihany dia olona miisa 37 no nahazo fiofanana noho ny ezaka ataon’ny mpamatsy vola. Tsy hainay ny tsy hisaotra ireo rehetra nanaiky sy nanao tolo-tanana niara-niasa taminay amin’ny ady ho fampivoarana ny vehivavy sy ny ankizy hafahany miala amin’ny herisetra mianjady amin’ny miralenta, hoy hatrany Via Céline Yollande.

Izy izay nisaotra manokana eto ny masoivohon’i Kanada eto Madagasikara izay namatsy vola ny hetsika nokarakarainay tamin’ny alàlan’ny projet FCIL ary manantena ny fitohizan’ny fiaraha-miasa ary heverina fa hiroso amin’ny ady atao amin’ny endrika hetraketraka mianjady  amin’ny vehivavy sy ankizy ireo rehetra nahazo fiofanana. Nandritra ny fanadihadina rehetra natao teny anivon’ny fiaraha-monina kosa no nahitana sahady renim-pianakaviana sahy nijoro ho vavolombelona amin’ny herisetra an-tokatrano mianjady aminy.

TH

Ino Vaovao0 partages

FANARENANA TETEZANA ANTETEZAMBARO : Ho avy ireo fitaovana avy any Mananara-Avaratra

Nanomboka ny alarobia 23 oktobra lasa teo, dia nisy faritra amin’ilay tetezana ao Antetezambaro no nirodana. Nisy noho izany ny fikorontanana teo amin’ny fifamoivoizana. Voatery manala mpandeha ireo fiara mpanao fitateram-bahoaka rehefa mipita ilay tetezana. 

Tsy afaka niampita intsony kosa ireo fiarabe. Hatramin’ny fotoana nanoratanay ny lahatsoratra (alarobia hariva), dia mbola tsy tapaka tanteraka ilay tetezana. Mbola afaka miampita ireo fiara tsy dia misy vesatra loatra.

Raha ny fanazavana voaray, dia tetezana vonjimaika ihany io tetezana io saingy tsy nety nisy solony taty aoriana. Tsy mitazam-potsiny amin’izao zava-misy izao ny fitondram-panjakana. Re araka ny loharanom-baovao marim-pototra fa misy kojakoja momba ny tetezana avy any Mananara-Avaratra halefa sambo any Toamasina ho fanamboarana ilay tetezana.

Misy akony amin’ny toekarena amin’ny faritra Atsinanana, indrindra fa ho an’ny faritra Analanjirofo mantsy ny fahapatahan-dalana, ka tsy niandry ela ny fitondram-panjakana nandray fepetra hahafahana mamerina amin’ny laoniny ny fifamoivoizana.Andro no isaina dia ho tafaverina amin’ny laoniny izany.

TH

Tia Tanindranaza0 partages

AnalakelyTsy misy ahiana ho voan’ny haromotana ireo lanin’ny alika

Efatra ireo nokaikerin’ny alika romotra teo Analakely ny alatsinainy atoandro teo.

 

 Ireo fianakaviana sahirana no niompy ity biby ity. Voalaza fa tsy vita fanefitra tamin’ny haromotana ilay amboa ka nahiana tamin’ny fahasalaman’ireo lasibatra. Mpivarotra manan-katao no ankamaroan’ireo niharam-boina novazanan’ilay alika. Ankoatra ny famonjena teo no ho eo tahaka ny fanapotsirana ny ra hivoaka sy ny fanasana savony avy hatrany ny ratra ary ny fifehezana ny lalandra tsy ho tonga any amin’ny fo sy hipariaka any amin’ny atidoha hitondra ny valanaretina dia nentina nihazo haingana ny ivontoeram-pitsaboana izy ireo. Ireo sendra ny mpanao gazetinay no nilaza fa avotra soamantsara ireo niharam-boina. Niteraka savorovoro teo anatin’ny renivohitr’Antananarivo ity kaikitra kivindro ity. Maro tokoa ireo alika no mirenireny eto an-drenivohitra izay heverina fa manan-tompo ihany izy ireny. Efa nisy fotoana nampiasana poizina namonoana azy ireny ary tsikaritra fa maro tokoa ny alika mirenireny. Amin’izao firohotan’ny tsy fandriampahalemana izao anefa ilaina ho famoha-mandry ireo biby tongotr’efatra mpivovo ireo hiomanana amin’ny tranga. Volana vitsy no nanatanterahina ny vaksiny maimaimpoana ho an’ny biby fiompy ho fiarovana amin’ny haromotana, fantatra anefa fa tsy nazava ny toerana isam-pokontany nalehan’ireo mpitsabo biby ka maro no tsy nahavita ny vaksinin’ny saka sy ny alikany.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Antananarivo RenivohitraTsy ara-dalàna ny antsasak’ireo fiara sy moto

Nandritra ny hetsika « Aro loza » ny 4 hatramin’ny 10 oktobra lasa teo,

 

fiara miisa 2 684 no nosavaina, ka ny 1 195 amin’ireo no tsy ara-dalàna. Môtô mitotaly 4 201 ihany koa no voasakana ka ny 2 321 amin’ireo dia tsy ara-dalàna avokoa. Ny tsy fanarahan-dalàna mateti-pitranga indrindra dia ny tsy fanaovana aroloha, ny tsy fahampian’ny taratasina fiara na moto, ny fisiana hosoka amin’ny taratasin’ny moto, ny taingin-telo, ary ny tsy fahaizana ny lalàna mifehy ny fifamoivoizana amin’ny ankapobeny. Hetsika niarahana tamin’ny Fiarahamonim-pirenena, ny Brigade des Accidents, ny avy eo anivon’ny fitsirihana teknika sy ny fiantohana, ary ny avy eo anivon’ny Inspection Générale de la Police Nationale iny “Aro loza” iny. Fampanarahan-dalàna ny mpampiasa lalana araka izany no anton’ny fanakanana sy fisavana ny antontan-taratasin’ny fiara sy ny moto ary koa nisy ny fepetra noraisina ho an’ireo izay tsy nanara-dalàna. Tsy nisy kosa anefa ny sazy ara-bola, fa fampianarana sy fanentanana no natao. Noho ny fahitana ireo salan’isa  445 an’ny lozam-pifamoivoizana teto an-drenivohitra nandritra ny 9 volana voalohany ny 2019 no nahatonga ny fanapahan-kevitry ny polisy hanatanteraka ny hetsika.

Haja Nirina

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sehatra iombonana ho an’ny fananantany«Tsy tokony hiteraka fahantrana ny Tanà-Masoandro»

Azon’ny fanjakana atao ny maka tanim-panjakana iray noho ny tombontsoan’ny daholobe araka ny lalàna and. faha 34 ao anaty lalàmpanorenana sy efa voafaritra mifandraika amin’izany.

 

Ny fanorenana irery ihany no azon’ny vahoaka toherina raha toa ka mifanaraka amin’ny fifanarahaa amin’ny tombam-bidy napetraka fa tsy ilay tetikasa manontolo mihitsy. Ny «Expropriation pour cause d’utilité publique» dia azo atao tsara, hoy ny mpandrindra ny Sehatra iombonana ho an’ny fananantany (SIF), Atoa Eric Ramparison. Nefa kosa dia teknika izany. Ny fandavana dia eo amin’ilay lanjan’ny vola nifanarahana. Matoa kosa miditra amin’io resaka «Expropriation pour cause d’utilité publique» dia tsy misy intsony ny fifampiresahana ary tsy maintsy miala ao ilay olona. Ny lalàna no milaza an’izany mazava tsara, hoy izy. Antony voalazan’ ny lalàmpanorenana dia ny tombontsoan’ ny rehetra. Voalazan’ny «politique opérationnelle» eo amin’ny banky iraisam-pirenena lah. 4.12 kosa fa na tsy ara-dalàna ny fipetrahan’ilay olona teo amin’ilay toerana dia tokony hitadiavana ny maritra iraisana. Izany hoe raha tafapetraka izay toe-tsaina izay dia tsy tokony hiteraka fahantrana ho an’ilay olona ilay tetikasa

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Ankeniheny,TanjombatoAzo niaraka tamin’ny sabatra lava lela ilay mpanendaka ikohizana

Voasambotry ny Polisy miasa ao Soavina Atsimondrano ny 21 okobra lasa teo teny Ankeniheny,Tanjombato tokony ho tamin’ny 8 ora sy 30mn alina, ny lehilahy iray, miaraka amin’ny sabatra efa ho iray metatra.

Nampitaraina ny olona mipetraka eny Ankeniheny sy ny manodidina ny fisiana olona manakana sy manendaka eny an-toerana. Olona andeha hamonjy fodiana avy miasa ao amin’ny orinasa no lasibatra tamin’izany ka teo amin’ilay lalan-kely miditra eo amin’ny “Aquarel zone Forello”, mivoaka eny Ankeniheny iny no nahavoa azy. Izay olona mitsofoka any amin’ilay lalana dia iharan’ny asa ratsy avokoa, ambanan’ilay olon-dratsy amin’ny sabatra lava lela mirefy 80cm ilay olona ary alainy ny vola sy ny entana eny amin’ilay olona endrahiny. Nahazo antso ny manodidina ny Polisy mahakasika io zava-mitranga miseho eny an-toerana io ka nandray ny andraikiny avy hatrany. Natao ny velam-pandrika ka tra-tehaka teo am-panatanterahana ny ny asa ratsiny ilay olon-dratsy niaraka tamin’ilay Sabatra iray lehibe.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Trafikana zava-mahadomelina “Heroine” mitentina 5 880 000 Ar tratra teo Anosy

Toeram-pivarotana zava-mahadomelina telo no saron’ny polisy. Rehefa nosavaina ny lehilahy 36 taona, teo Anosy, nahitan’ny mpitandro filaminana “Heroine”

 

 milanja 49 grama tany aminy. Niaiky ny helony izy nandritra ny famotoran’ny polisy ary nilaza izy fa 120.000 ariary no fivarotany ny 1 grama. Voasambotry ny polisy misahana ny ady amin’ny zava-mahadomelina ny alatsinainy 21 oktobra teo tamin’ny 12 ora sy 30 tetsy Anosy izy io . Vaovao avy amin’ny olona tsara sitrapo no nahalalana fa misy lehilahy mivarotra “Heroine”. Natao ny vela-pandrika hisamborana ity lehilahy ity. Nomena fotoana teo Anosy izy ary vao tonga teo amin’ilay fotoana nifanomezana dia noraisim-potsiny. Fantatra moa fa ny akon’itony zava-mahadomelina mahery vaika itony dia ny tsy fandriampahalemana. Saingy mafy vava ireo tra-tehaka ka tsy hita hatrany ny tompon’ny atidoaha sady loharanon’ny «heroïne». Miandrandra fampitam-baovao hatrany ny mpitandro filaminana ho soa ho an’ny mpiray tanindrazana.

Haja Nirina

Tia Tanindranaza0 partages

Asa eny anivon’ny orinasaHo vitan’ny solosaina misaina ny 30% amin’ny taona 2023

Tsy mitsaha-mivoatra ny teknolojia maneran-tany. Tafiditra ao anatin’izany isika eto Madagasikara.

             

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Krizin-tsolikaManomboka velon’ahiahy ireo taksiborosy sy kaoperativa

Noferana ho 50.000 ariary ny fatran’ny gazoala ho an’ireo taksiborosy sy mpajifa iray,

Tia Tanindranaza0 partages

Fakiolten’ny fitsaboana -AnkatsoNahazo “microscope” manara-penitra

Notoloran’ny masoivohon’i Korea Atsimo miasa sy monina eto amintsika “microscope” manara-penitra ny fakiolten’ny fitsaboana eny amin’ny oniversiten’Ankatso.

 

Omaly no nanoloran’izy ireo tamim-pomba ofisialy izany, notarihin’Atoa Lim Sang Koo. Fantatra fa tena hanampy betsaka ireo ankizy mpianatra ho mpitsabo eny amin’ny anjerimanontolo ity fitaovana ity, indrindra fa ireo haka fahaiza-manao manokana. Anisan’izany ny hanao fitliana momba ireo sela hamantarana ny aretina homamiadana mety hahazo ny olona iray, araka ny fanazavan-dRtoa Vololontiana Hanta Marie Danielle sojabe eo anivon’ity fakiolte iray ity. Mitentim-bidy 20.000 dolara ity fitaovana ity fiaraha-miasa izay tsy hijanona hatreto. Efa dimy taona latsaka mantsy izao no niara-niasa ny roa tonta. Hitohy hatrany ny fandefasan’ny fakiolten’ny fitsaboana mpianatra ao aminy hiofana any Korea Atsimo raha hisy ihany koa ireo mpianatra avy any ivelany hiofana eto amintsika hahafahan’ny roa tonta mifanakalo traikefa. Tsiahivina fa ankoatra ireo mpitsabo dia manofana olona ho dokoteram-biby sy farmasianina ihany koa ny fakiolten’ny fitsaboana eto amintsika. Olana mbola sedrain’izy ireo moa  ny tsy fahampian’ny fitaovana hampiasaina, ny trano  ihany koa vao an-dalam-panitarana, mila solosaina sy video projecteur  ihany koa izy ireo miampy ny connexion internet. Tonga nanotrona ny fotoana omaly ny filohan’ny oniversiten’Antananarivo ny profesora Ravelomanana Mamy Raoul.

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpianatra diso safidy amin’ny lalam-piofananaHanampy azy ireny ny sekoly ambony UPRIM

Betsaka amin’ireo mpianatra vao afa-panadinana Bakalôrea no tsy mahalala akory izay lalam-piofanana tokony harahiny.

 

 Misy ireo mahare ny namany hianatra fitantanana ohatra dia roboka ihany na dia tsy izay aza no tena mety aminy. Hanampy ireny karazan’ankizy ireny ny sekoly ambony UPRIM, raha araka ny fanazavan-dRakotovaoarison Nadia, tompon’andraikitra voalohany ao aminy.  Horaisin’izy ireo tsirairay ireo ankizy mpianatra hiditra hianatra ao aminy ka hazavaina amin’ireto farany  ny asa tiany hatao rehefa lehibe sy ny lalam-piofanana tokony harahiny raha te ho tonga amin’ny  tanjona tiana hokendrena izy ireny. Tsiahivina moa fa ho an’ny fampianarana mankany an-tsekoly isan’andro dia  mbola azo idirana avokoa ireo lalam-piofanana misy ao amin’ny sekoly ambony UPRIM. Anisan’ireny ny gestion et management, ny commerce et marketing, ny communication, ny droit ary ny paramédicaux izay manofana mpampivelona sy infirmiera. Nisafidy ny tsy hampiakatra saram-pianarana izy ireo amin’ity taom-pianarana vaovao ity  noho ny fahasahiranan’ny ray aman-dreny.

Pati

Legende : Rakotovaoarison Nadia, tompon’andraikitra voalohany eo anivon’ny sekoly ambony  UPRIM

Tia Tanindranaza0 partages

Fakiolten’ny fitsaboana -AnkatsoNahazo “microscope” manara-penitra

Notoloran’ny masoivohon’i Korea Atsimo miasa sy monina eto amintsika “microscope” manara-penitra ny fakiolten’ny fitsaboana eny amin’ny oniversiten’Ankatso.

 

Omaly no nanoloran’izy ireo tamim-pomba ofisialy izany, notarihin’Atoa Lim Sang Koo. Fantatra fa tena hanampy betsaka ireo ankizy mpianatra ho mpitsabo eny amin’ny anjerimanontolo ity fitaovana ity, indrindra fa ireo haka fahaiza-manao manokana. Anisan’izany ny hanao fitliana momba ireo sela hamantarana ny aretina homamiadana mety hahazo ny olona iray, araka ny fanazavan-dRtoa Vololontiana Hanta Marie Danielle sojabe eo anivon’ity fakiolte iray ity. Mitentim-bidy 20.000 dolara ity fitaovana ity fiaraha-miasa izay tsy hijanona hatreto. Efa dimy taona latsaka mantsy izao no niara-niasa ny roa tonta. Hitohy hatrany ny fandefasan’ny fakiolten’ny fitsaboana mpianatra ao aminy hiofana any Korea Atsimo raha hisy ihany koa ireo mpianatra avy any ivelany hiofana eto amintsika hahafahan’ny roa tonta mifanakalo traikefa. Tsiahivina fa ankoatra ireo mpitsabo dia manofana olona ho dokoteram-biby sy farmasianina ihany koa ny fakiolten’ny fitsaboana eto amintsika. Olana mbola sedrain’izy ireo moa  ny tsy fahampian’ny fitaovana hampiasaina, ny trano  ihany koa vao an-dalam-panitarana, mila solosaina sy video projecteur  ihany koa izy ireo miampy ny connexion internet. Tonga nanotrona ny fotoana omaly ny filohan’ny oniversiten’Antananarivo ny profesora Ravelomanana Mamy Raoul.

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Bakalörea 2 ème sessionNizotra tamim-pilaminana

Nizotra tamim-pilaminana ny fanadinana bakalôrea andiany faharoa manokana izay notanterahina nanomboka omaly alarobia 23 oktobra, haharitra efatra andro.

 

Ara-dalàna avokoa ny fitaovana rehetra tamin’ireo ivom-panadina­na notsidihin’ireo tompon’andraikitra avy ao  amin’ny minisiteran’ny fampianarana ambaratonga ambony notarihin’ny minisitra Blanche Nirina Richard. Anisan’ny  notsidihan’izy ireo ny  tetsy amin’ny Saint  Michel Amparibe sy ny lisea  Andohalo. Na izany aza, nisy tamin’ireo mpiadina ihany no tsy tonga. Nahatratra 97.136 ny totalin’ireo  tsy afaka manerana ny Nosy ary mbola manana safidy ny nanohy izany nanomboka omaly. Tsiahivina  fa tsy  nisy intsony ny taratasy fiantsoana vaovao na ny “convocation” ho an’ireo mpiadina. Tsy niova ihany koa  ny toerana nanadinana azy ireo sy ny efitranom-panadinana.  Hentitra ny fiambenana amin’ny ankapobeny. Ho an’ireo mpiadina niatrika ny  Bakalôrea teknika moa dia fantatra fa hivoaka amin’ny herinandro ny vokatra.

 

Pati  

Legende : Nilamina ny fanadinana Bakalorea 2 ème session  tamin’ny ankapobeny

Tia Tanindranaza0 partages

Vaky ny sambo !

Miharihary toy ny tafika andrefan-tànàna ny endrika tsy fifankahazoan-kevitra ao anaty fanjakana ao.

 Ny minisitra ao anaty governemanta, toa kianin’ny olona anatin’ny fiadidian’ny Repoblika tamin’ilay raharaha Ambohitrimanjaka. Ny samy MAPAR mifanenjana sy mifandefa hafatra mivaivay noho ny fahatsapana depiote roa na mety misy namany hafa fa lasa anjorom-bala kanefa nitolona ny voay. Ny solombavambahoaka fatra-piaro ilay tetikasan’ny filoha miteraka gidragidra toa nisitri-belona. Lasa any amin’ny fanenjehana ny praiminisitra ambara fa tsy miteny sy tsy misoka-bava amin’ny krizin-tsolika indray izao no toa hiantsorohany. Raikitra ny fifanomezan-tsiny sy fifanilihan’andraikitra eo anatrehan’ny zava-misy fa tsy misy intsony ny firaisankina. Toa mifandetika sy mitady izay hanilihana ny rihitra, ka zary misy miasa mafy hanadiovana ilay filoha. Ambara fa ireo olona nomeny andraikitra no tsy mahavita azy. Ny ao anatin’ny fahefana mpanao lalàna, izay tokony hisolovava ny vahoaka lasa solombavam-panjakana. Lany andro mifampiaro na mifandetika sy mifamingana ny ao anaty fanjakana noho ny fisian’ny fitadiavana ranondranony, ka tsy mipoitra ny tena vahaolana. Saika miezaka maka ny fon’ny filoha ireo tompomenakely ka mandoka fa manga ny lanitra, fa ny mpanohitra no fositra. Tsy mety manaiky diso amin’ny fisian’ny zavatra tsy mety sy tsy mirindra. Lasa miteniteny foana sy vao mainka mihantsy ady ilay filoha avy eo. Tena fitiavana sy finiavana hanampy ilay filoha ve ny fakana doka sy fandokafana azy matetika na dia efa hita izao aza fa tsy mety ? Maro ny mpanipy hoditr’akondro ao anaty fanjakana ao. Tsy vitan’ny filoha irery ny fampandrosoana, kanefa tsy fialana bala io satria naka ny fahefana nanao ny tsy fanao mihitsy. Mila vokatra sy vahaolana mafonja ny Malagasy fa ampy izay ny fampanantenana sy ny rendrarendra ivelany.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

FJKM Fieferana Andrainarivo LoharanoNolokoana ny fiangonana anatiny sy ivelany

Ny 2 sy ny 3 novambra ho avy izao no hankalaza ny faha 150 taona niorenan’ny fiangonana FJKM Fieferana Andrainarivo Loharano.

Tia Tanindranaza0 partages

Lalàna mifehy ny mpitsoa-ponenanaMaro ireo sakana amin'ny fampiharana azy

Maherin'ny 150 ireo mpitsoa-ponenana monina eto Madagasikara raha ny tarehimarika navoakan'ny fikambanana CDA, izay miahy azy ireo.

 

Teratany Afghan, Pakistane, Syrianina, Afrika afovoany, Yémen... no mandrafitra azy ireo. Maro ireo antony mahatonga io lalàna io tsy mipetraka eto amintsika. Eo ny endrika tsy fanarahana ny zon'olombelona. Manaraka izany, ilay toe-tsaina volen'ny hafa ny amin'ny fanahiana hangalan'ireo olona ireo ny harena eto Madagasikara. Raha toa ka tafatsangana ny birao manokana misahana ireo olona tsy manana sata mazava na ny atao hoe"apatride " dia fantatra fa tsy miasa araka ny tokony ho izy izany. Izany ihany koa dia antony tsy hankatoavan'i Madagasikara an' ilay lalàna. Ny minisiteran'ny fitsarana ihany koa dia manamafy fa na tsy mazava ny lalàna mifehy ny mpitsoa-ponenana dia mitoetra foana ny lalàna iraisam-pirenena. Mamaritra rahateo io fifanarahana io fa vao milamina ny toe-draharaha ao amin'ny firenena iray nitsoahan'ireo mpitsoa-ponenana ireo dia tsy maintsy miverina any amin'ny taniny. Marihana fa ny fikambanana CDA no miahy azy ireo eo amin'ny lafiny ara-tsosialy ary ny rantsamangaika eo anivon'ny firenena mikambana (UNHCR) no mamatsy vola azy ireo.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

FAFAH MAHALEONosalorana ny « grand officier de l’ordre national »

Misaona tanteraka ny tontolon’ny zava-kanto Malagasy. Endrika malahelo no hita teny amin’ny rehetra omaly nandritra ny

 

fandalovan’ny vatana mangatsiakan’i Fafah Mahaleo tetsy amin’ny lapan’ny kolontsaina sy ny fanatanjahantena etsy Mahamasina taorian’ny nitondrana azy tao amin’ny fiangonana Tranovato Faravohitra. Ora roa teo no nijanona tao an-toerana ny razana niredonan’ireo mpiara-mihira taminy ireo hira nahafantarana ny tarika Mahaleo hatramin’izay ankoatra ireo  efa vita teny Andohalo izay saika tsy nifarana raha tsy  omaly tamin’ny 4 ora maraina na dia avy be aza ny ranon’orana. Nambaran’i Bekoto  tamin’izany fa toy ny tenany no nosilahina roa vantany vao  namoy ny ainy i Fafah. Raha tany amin’ny avokavokany mantsy, hoy izy no tena notsaboina dia ny fon’Itompokolahy no nijanona tampoka ary in-dray mipi-maso no nitrangan’izany. Mbola nitomany ny lehilahy nandritra ny fotoana nifampiresahany tamin’ny mpanao gazety. Na izany aza anefa dia nomarihiny fa mbola hijoro hatrany ny tarika. Hitohy hatrany ireo fihaonany amin’ny mpankafy. Na efa mihavitsy aza izy ireo dia hizara fito foana ny vola azony. Ho an’ireo efa tsy eo intsony, hoy izy dia ny vady aman-janany no handray izany. Notolorana ny mari-boninahitra Grand officier de l’ordre national moa Itompokolahy. Tany Rangaina Ilafy kosa no naterina ny nofo mangatsiakany.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Misitri-belona ny minisitry ny solikaFaizin-dRajoelina Antananarivo…Mbola nihamafy ny fijalian’ny olo

na tamin’ny fitadiavana solika omaly, indrindra teto Antananarivo Renivohitra.

Efa ny faran’ny herinandro teo no nanombohan’io, saingy tsy misy vahaolana mafonja. Ny filoham-pirenena lasa any Rosia miatrika ny fivoriana tampony Rosia-Afrika milamindamin-tsaina, ary azo antoka ny fireharehana toy ny mahazatra amin’ny filazana ho mitady ny soa ho an’ny firenena. Tsy te hahalala izay olam-bahoaka any, eny fa na eto an-tanindrazana aza, dia ny fanaovana serasera momba ny am-pitetezam-paritra no tena atao. Toa famaizana sy fampijaliana vahoaka no miseho satria mangina tanteraka toa tsy miraharaha firy an’io toe-javatra io ny fanjakana, fa misitri-belona daholo ireo tompon’andraikitra. Raha ny zava-nisy omaly, vao mainka ny maro tamin’ireo tobin-tsolika no namefy tamin’ny alalan’ny tady miloko mena sy fotsy mihitsy nanehoana fa tena tsy misy solika hamidy intsony. Nisy ireo tobin-tsolika efa tany amin’ny 11ora vao tonga ny fiara mpamatsy. Mangina tanteraka tsy ahenoam-peo na ny minisitry ny angovo Atoa Vonjy Andriamanga sy ny akoran’afo na ny Tale jeneralin’ny ofisim-pirenena momba ny akoran’afo Laurent Rajaonarivelo. Nambara tany am-boalohany fa tsaho niely momba ny tsy fisian’ny solika ka nisy ny mpanjifa naka solika betsaka no nahatonga izao zava-miseho izao. Tany Ambatondrazaka, ohatra, dia nisy ny serarasera natao ny 22 oktobra lasa teo fa misy ny fahataran’ny solika, ka laharam-pahamehana aloha ireo hopitaly, zandarimaria, kaomisaria, manampahefana, sampan-draharaham-panjakana,… Tao anatin’ny roa andro teto Antananarivo dia efa noferana ny solika azon’ny olona nojifaina ka 20 000Ar ho an’ny moto ary 60 000Ar ho an’ny fiara, saingy ny teo ihany no teo. Misitri-belona ny tompon’andraikitra ara-panjakana ary tsy misy ny serasera mazava sy ny toromarika ho an’ny vahoaka, fa dia mipepopepo etsy sy eroa hatrany. Izay toerana aleha saika tsy nahitana firy intsony omaly. Manomboka tezitra sy miaka-pofona kosa ny vahoaka. Andrasana izay hiseho satria nambara fa ho tonga anio ao Toamasina ny sambo lehibe na ny Tanker mitondra ny solika hampiasain’i Madagasikara. 

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Sampandraharahan’ny fananantany Mpiasa maro no esorina hametrahana olon’ny minisitra ?

Sikilaonina be ato amin’ny sampandraharahan’ny fananantany amin’izao, hoy ny mpiasa tafaresaka taminay.

 

Nambarany fa henjana ny tetika fanesorana tompon’andraikitra ambony sy mpiasa ao ankehitriny. Marina fa ifandimbiasana ny toerana, saingy ny tsikaritra dia ny olona akaiky ny minisitry ny fanajariana ny tany no ezahina homena toerana, hoy ny mpiasa nisafidy ny tsy hitonona anarana. Atao io mba hanamorana ny afera samihafa, toy ny famarotana tany, izay lasa bizina be raha ny nambaran’io loharanom-baovao io. Miverina indray ny fomba ratsy tamin’ny tetezamita amin’ny fihazakazahan’ny famarotana tanim-panjakana, indrindra fa amin’ny vahiny. Efa notaterina teto vao tsy ela fa voarara ny fanotorana tany kanefa dia misy izany tsy tapaka eto. Amin’ny alina matetika no ahitana ireo kamio mpanototra tany. Efa noresahina teto ny zava-misy etsy Andohatapenaka, saingy tsy nisy tompon’andraikitra ara-panjakana sahy nijoro sy nanazava ny tena marina ao ambadik’ireny. Tsy hisy fanotorana tany mandeha ho azy izany fa tsy maintsy misy olona ambony manampahefana ao ambadik’ireny. Io ihany koa ny resaka afera samihafa momba ny famarotana tanim-panjakana fa mipongatra, ary efa noresahin’ny depiote Naivo Raholdina ny ampamoaka nilazany fa efa tany be tsy hita pesimpesinina no namidin’ny minisitry ny fanajariana ny tany ankehitriny tamin’ny sinoa sy ny karana. Mitohy ary miha mahazo vahana izany ny afera, raha dinihina ny fanomezam-baovaon’ny mpiasan’ny fananantany. Ho lafo ihany i Madagasikara raha izao no mitohy!

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Krizin-tsolika sy delestazyNokianin’ny depiote Ratsivahiny ny praiminisitra

Manoloana ireo olana sedrain'ny Malagasy ankehitriny toy ny Jiro tapaka,

 

 rano tsy misy, ny solika tsy misy tampoka dia miandry sy mitaky fanazavana avy amin'ny praiminisitra Ntsay Christian, amin'ny maha lehiben'ny mpanatanteraka azy, ireo mpiara-dia amin'ny filoha Rajoelina. Anisan'izany ny solombavambahoakan'i Madagasikara, Andry Ratsivahiny voafidy teny Atsimondrano. Marina fa misy minisitra tompon’andraikitra eo fa ianao no tena tompon’andraikitra voalohany, hoy ity depiote IRD ity. Esory izay tsy mahavita. Hazavao ny zava-misy fa aza atao tompon-trano mihono ny vahoaka, hoy ihany izy. Nohamafisiny fa tsy hiandry ny filoha Rajoelina hanazava amin'ny vahoaka ny governemanta fa tokony hihetsika. Efa mazava ny toromarika nomeny, hoy izy ka rehefa fantatry  ny Malagasy ny zava-misy dia izany no tsara indrindra fa lasa miahiahy ny olona. Manaporofo izao tranga izao fa efa misy zavatra tsy dia milamina intsony koa ao an-dapa sy eo amin’ireo samy manampahefana satria depioten’ny antoko eo amin’ny fitondrana no manakiana mivantana ny praiminisitra izay neken’izy ireo sy notendren’ny filohan’ny Repoblika.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fiarahamonim-pirenena ROHYMila manamafy ny serasera ny fitondrana

«Atao ampy sy matotra ny serasera, ny fifampidinihina ary ny fampandraisana anjara ny olona eny ifotony.

 

 

Tsy ampy ny fampahafantarana amin’ny mponina voakasika mivantana amin’ny tetikasa Tanà-Masoandro mba ialana amin’ny savorovoro samihafa», hoy Raharindranto Rakotomalala mpikambana eo anivon’ny fiarahamonim-pirenena Rohy omaly. Taorian’ny fifandonana nisy teo amin’ny mponina ao Ambohitrimanjaka sy ny manodidina niaraka tamin’ireo mpitandro filaminana ny herinandro teo dia hita fa maro ireo teboka tsy mazava. Araka ny nambarany, mila zaraina ho mangarahara amin’ny besinimaro ny antontam-baovao sy ny drafitra isan-karazany manazava tsara ny tiana hatao sy ny mampitombina ny tetikasa Tana-Masoandro na ara-teknika, na ara-tsosialy sy ekonomika na ara-tontolo iainana. Lazaina fa misy ireo, kanefa sady tsy ananan’ny maro no tsy nohazavaina amin’ny mponina. Sarotra noho izany ny mifampiresaka satria tsy fantatry ny tompon-tany sy ny tompon-trano ary ny manodidina mazava tsara ny hatao, ny vokany, ny fiantraikany ary ireo olona izay hahazo tombontsoa amin'ilay tetikasa. Manaja tanteraka ny zon’olombelona, ny zo fitompoana fananana izay arovan’ny Lalàmpanorenana araka ny andininy faha-34, ary ny zo hahalala ny vaovao (And. faha-11 ny Lalàmpanorenana) indrindra fa mahakasika ny fiainan’ireo voakasiky ny tetikasa mivantana na an-kolaka. Mino sy manantena ny Rohy fa ny Malagasy sy ny tompon’andraikitra, na inona na inona firehana ara-politika sy tsy fitoviana ara-kevitra, dia liam-pandrosoana ka afaka hifampiresaka sy hifandresy lahatra am-pitoniana. Manamafy sy manambara fa hanohy hanaraka akaiky ny zava-misy ary vonona hanamora ny fifampiresahana;

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fandikan-dalàna ataon’ny kandidaAm-polony ny fitarainana voarain’ny CENI

Tapa-bolana tsy hiatombohan’ny fampielezan-kevitra dia efa mahatratra folo (10) mahery sahady ireo tsy fanarahan-dalàna voaray eo anivon’ny vaomieram-pirenena misahana ny fifidianana (CENI).

Maro sahady ireo olon-tsotra na kandidà ben’ny tanàna sy mpanolotsaina no tonga mametraka fitarainana. Fitarainana am-bava aloha no misy fa tsy mbola nisy ny an-tsoratra. Voalaza fa fampiasàna fitaovam-panjakana sy fanaovana fampielezan-kevitra mialoha ny fotoana no hita ataon’ireo kandidà eny anivon’ny fokontany izay handalovan’izy ireo. Tokony hanaraka ny fitsipi-dalao ny kandidà rehetra handray anjara amin’ny fifidianana araka ny lalàna mifehy ny fifidianana, hoy ny teo anivon’ny CENI. Ny fanarahana izay voasoratra ao anatin’ny lalàna mifehy ny fampielezan-kevitra no tokony harahin’ny tsirairay. Azon’ny kandidà tsirairay atao ny mampahafantatra ny tenany fa tsy azony tonttosaina ny fanentanana mivantana na an-kolaka amin’ireo mpifidy. Nanamafy moa ity vaomieram-pirenena ity fa azo atao tsara ny mametraka fitarainana eny anivon’ny sampam-pitsarana misahana ny ady amin’ny fanjakana raha msiy tranga voamarina ka manana porofo amin’izany.

 

Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Arlete Ramarson« Manitsakitsaka ny zon’olombelona ny fitondrana »

Manoloana ny fananganana ilay tetikasan’ny filoham-pirenena amin’ilay tanàna vaovao, izay haorina eny Ambohitrimanjaka, dia

Tia Tanindranaza0 partages

Tontolo politikaHo avy masiaka ny HVM

Hipoitra ny HVM amin’ny volana novambra, rehefa nisafidy nangina satria olona nitondra izy.

 

Ny 90% tamin’ny mpitarika ny HVM tao anatin’ny fitantanana daholo ka nahoana moa no handeha hirodorodo ao anatin’ny fanjakana vao mijoro eo, kanefa nitondra nandritra ny 5 taona. Tsy milaza hoe rehefa  hivory izahay dia handeha hanao izay tsy hampandroso ny firenena, fa ao anatin’ny fitoniana sy ny fijerena ny ho avin’ny antoko no antony, hoy i Rivo Rakotovao. Tampoka ho an’ny sasany fa tsy ho anay satria efa fotoana nifanomezana io. Marina fa ny tanjaky ny antoko dia mety jerena any amin’ny isan’ny olom-boafidy, fa tao anatin’ny telo volana naharesy ny kandidanay Hery Rajaonarimampianina ve izahay no handeha hihazakazaka sahady kanefa efa niarahanareo nahita hoe: olona tao aminay ihany no lasa kandida filoha, nisy nivadika tatsy sy taroa,… Naleonay aloha nijery sy namela malalaka ny rehetra nanomboka tamin’ny fifidianana filoha fihodinana faharoa. Moramora kokoa izy amin’izao hoe: hay ve ranona tahaka izao, hoy hatrany Atoa Rivo Rakotovao. Raha nanontanian’ny mpanao gazety amin’ny mety ho toeran’ny HVM na hanohitra na tsia Atoa Rivo Rakotoavao, dia nambarany fa raha nitovy ny hevitra tsy nandatsaka olona izy ireo. Izay no manahirana hoe: misy ny olona avy milatsaka avy etsy dia milatsaka amin’ny anaran’ny aroa, fa izahay tsy manao izany, hoy izy.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaManomboka miady amin’ny Frantsay ?

Tanin’i Frantsa eto, mampirehareha antsika ary harenan’i Frantsa, hoy ny filoha Frantsay Emmanuel Macron omaly tany amin’ny Iles Glorieuses anisan’ireo iray ao anatin’ny Iles Eparses.

 

Mazava ny resaka fa dia tsy hamotsotra io nosy kely io ka hanome izany an’i Madagasikara i Frantsa, toa  maty momoka teo ilay resaka hoe : efa natomboka ny fifampiraharahana. Mifanandrify amin’ity fitsidihan’ny filoha Frantsay aty amin’ny ranomasimbe Indianina ity dia lasa niantsinanana any Rosia ny filoha Malagasy Andry Rajoelina …izy izay tsapa sy hita tamin’ny sary fa tena sahiran-tsaina tokoa noho ireo olana maventy atrehan’ny firenena amin’izao fotoana. "Ici c'est la France, notre fierté, notre richesse", hoy i Emmanuel Macron omaly, izany hoe nambarany fa naman’ny any Frantsa ihany ny ao, reharehany, ary harenany. Tsy arakaraka ny tenin’ny filoha Malagasy ny volana mey tany Frantsa sy ny fanamboaramboaran-dresaka ara-diplomatika nataon’ny Frantsay io tenin’i Macron io.

 

SOLIKA SY DELESTAZY

Mahita ny zava-misy eny amin’ny toby fivarotan-tsolika ny olona dia lasa velon’ahiahy hoe ary mba manao ahoana ny solika ampiasain’ny Jirama hanodinana ireo milina mpamokatra herinaratra amin’ny ireo « central thermique » maro be manerana ny nosy ? Raha ny fantatra mantsy dia mbola ny famatsian-tsolika mahazatra no iainan’ny jirama amin’izao fotoana satria raha hiroso amin’ilay hoe fanafarana solika mivantana tsy maintsy atao ny tolo-bidy iraisam-pirenena, mandeha ny fisafidianana ny antontan-taratasy, izay vao fantatra ny orinasa nahazo ny tsena, izay vao atao ny kaomandy, izany hoe mety mbola am-bolana fa tsy ho vita ao anatin 2 na 3 herinandro. Ireny niaraha-nahita omaly ireny ny delestazy mahery vaika naharitra ora maromaro. Raha ny tsilian-tsofina re, ankoatr’ilay fihaonana an-tampony eo amin’i Afrika sy Rosia dia hikaroka solika no anisan’ny tena anton-dian’i Andry Rajoelina any Rosia… Efa tena miha ratsy mantsy ny fifandraisan’ny fanjakana amin’ireo kaompania vahiny lehibe misahana ny fanafarana sy ny fanaparitahana ny solika eto Madagasikara, raha araka ny resaka re. Matanjaka izy ireo, akaikin’ny Frantsay mba tsy ilazana hoe tena mahazo avara-patana amin’i Lafrantsa ary tsy hanaiky mora foana ny ho very tombontsoa. Ny olon-tsotra sy ny mpanjifa moa tsy dia miditra amin’ny asa marika lava be sy ny ambadika politika fa famatsiana solika araka ny tokony ho izy mba hahafahana miasa sy mivezivezy no ilainy dia izay ihany. Tena saro-pady ny solika sy ny angovo (jirama) kanefa ireo zavatra roa ireo mihitsy izao no tojo olana goavana ankehitriny.Fantatra fa mikaroka vahaolana ny mpitondra fanjakana, fa mandra-piandry izany dia ahoana ny fandehany ? Hilahatra solika sy hitanitanina andro aman’alina eto ve ?

TSY VOAFEHY

Mahatsapa ny mpandinika politika sy fiarahamonina fa maro ny zavatra tsy voafehin’ny fanjakana intsony ankehitriny toy ny vidim-piainana, fandriampahalemana, fitoniana politika,... Ho avy koa anefa ny fandinihana ny tetibolam-panjakana 2020, ary hifarana afaka 2 volana sy tapany ny taona 2019. Miditra volana janoary sy febroary dia efa tonga indray ny maitso ahitra ary ho mafimafy ny vidim-piainana. Midika izany fa tena ho sahirana izao fitondrana Mapar IRD izao raha tsy mahita vahaolana ao anatin’ny 2 volana. Ho hita any amin’ity dia any Rosia ity ve izany ary inona no mety ho takalony ? Sa tsy maintsy hilefitra indray ny fitondram-panjakana ka hiverina hiresaka an-databatra indray amin’ireo kaompanian-tsolika lehibe eto an-toerana izay hita ho efa manomboka manenjana ankehitriny ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy misy tahotra sy henatra intsonyKandidan’ny IRD no manao tsena mora

Toy ny zava-niseho teny Ambavahaditokana, izay nanaovana antso amin’ny peta-drindrina hoe tongava hisitraka ny tsena mora, ary ampiarahana amin’ny sarin’ny kandida ben’ny tanàna tohanan’ny IRD,

 

dia tsy tahotra tsy henatra intsony ihany koa ny an’ny kandidam-panjakana tany Antsirabe. Ankoatra ny fijoroana niaraka tamin’ny filoham-pirenena Andry Rajoelina, izay miendrika propagandy ankolaka, dia ny kandidan’ny TGV mihitsy no miditra an-tsehatra amin’ny fikarakarana sy ny fivarotana ny entana ao anatin’ny tsena moran’ny fanjakana. Tena lasa fitaovana hampandaniana ny kandidam-panjakana mihitsy io tsena mora io. Tsy misy miteny sy manakiana na ny CENI na ny HCC, eny hatramin’ny firaisamonim-pirenena aza. Rehefa tonga ny fitoriana samihafa, dia ny azo raisina fa tsy mitombina, ary ny kandida mametraka fitoriana indray aza no mahazo tsiny ambara fa tsy mahafehy ny fepetra amin’ny fitoriana. Rehefa fifidianana eto Madagasikara, dia toa lasa hadalan’izay tsy hangala-bato sy hanao hosoka na fomba mamohehitra amin’ny endriny rehetra handresena. Ankoatra ny teny Ambavahaditokana, Antsirabe, dia misy tranga mitovitovy amin’izao ihany koa any Soalandy Ankadivoribe, ankoatra ny any an-toeran-kafa. Potika tanteraka ny fifidianana, izay mivadika fividianana amin’izao fotoana izao. Toa tsy taitra ny amin’izany ny olom-pirenena, ary efa tsy marisika intsony ihany koa amin’ny fandraisana andraikitra amin’ny fifidianana noho ny fahakiviana. Ny firaviraviana tanana anefa vao mainka manome vahana ny zavatra tsy manjary.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vondrona EoropeaninaManara-maso akaiky ny toe-draharaham-pirenena

Nihaona manokana sy nitsidika tamim-pomba fifanajana tamin’ny Masoivohon’ny Vondrona Eoropeanina eto Madagasikara Giovani Di Girolamo ny filohan’ny antenimierandoholona Rivo Rakotovao omaly.

Nijery sy nanontany hevitra ny fandehan-draharaha eto Madagasikara mahakasika ny politika, sosialy, toekarena izy hahafahany mandanjalanja sy manamarina na mandiso ny fanadihadiana hataony sy ny tatitra. Mijery akaiky ny raharaham-pirenena Malagasy ny Eoropeanina, ary maka vaovao amin’ireo andrim-panjakana. Izy ireo rahateo no mpiara-miombon’antoka akaiky amintsika ary mandinika ny maripana politika ka miankina amin’izany ny fiaraha-miasa, ny fampiasam-bola, ny famatsiam-bola,.. Manana tanjaka goavana na ara-politika na ara-toekarena eto ambonin’ny tany, ary sokajiana ho mitana ny fanalahidin’izao tontolo izao ny Vondrona Eoropeanina. Nasaina hanazava ny politikan’ny vondrona Eoropeanina ity masoivohony ity satria miova ny mpitantana amin’izao. Hasaina hamelabelatra izany ao anatin’ny fivoriambe, mamantatra bebe kokoa ny politika eto amin’ny firenena ary mihaino sy maka ny hevitr’ireo andrim-panjakana izahay, hoy i Giovanni Di girolamo. Manoloana ny toe-draharaha mafana eto, tahaka ny raharaha Tana-masoandro kosa dia nisafidy ny hangina izy ho fanajana ny fiandrianam-pirenena sy ny politika anatiny. Misy ny lalàna mifehy azy ireo tsy hahafahany mijabaka amin’izany. Matoa anefa manara-maso ny fiainana ara-politika, sosialy ary toekarena eto, dia manana ny heviny ary dinihiny ireny amin’ny raharaha diplomatika mahakasika an’i Madagasikara.

Toky R

 

Midi Madagasikara0 partages

Rugby : Jérôme Agenor à la rescousse du FT Manjakaray

Jérôme Agenor a enthousiasmé les joueurs du FT Manjakaray.

Le coach de l’Etang-Salé RC réunionnais de rugby, Jérôme Agenor est dans nos murs depuis la semaine dernière. Il est venu à Madagascar pour passer ses vacances, mais il a profité de son temps pour partager ses expériences avec l’équipe du FT Manjakaray. Dès lors, il s’est très familiarisé avec l’équipe malgache depuis la rencontre entre FTM et Etang-Salé dans le cadre du Championnat indien, il y a deux ans. Les deux équipes sont devenues très proches actuellement même si elles sont en guerre sur le terrain. « Il n’y a pas de contrepartie. Je suis venu tout simplement pour les aider puisque j’ai plus d’expériences dans cette discipline. D’ailleurs, je passe souvent à Madagascar et travaillé avec Terre en Mêlées de temps en temps », a-t-il fait savoir.

Mardi dernier, il a enseigné à Lahatra et à ses camarades le système offensif ainsi que quelques tactiques pour les perfectionner avec des petites variations afin de gagner du terrain. La séance a duré deux heures au Stade d’Alarobia. Lors d’une interview, il a précisé que « le FTM est une équipe très joueuse, très courageuse mais il faut qu’elle améliore son utilisation du ballon pour être encore meilleure. Elle adopte un jeu un peu trop stéréotypé, comporté un peu sur l’extérieur, alors qu’au rugby, il faut penser à gagner un peu de terrain et c’est ce qu’il faut travaille. Pourtant c’est déjà une bonne équipe. S’ils s’appliquent bien, l’Etang-Salé ne pourrait plus gagner ». 

Avant qu’il rejoigne La Réunion le soir, il a réservé la matinée pour un échange sur le travail des touches. Selon ses dires, il reviendra fin novembre pour continuer à travailler avec eux. « Ainsi, s’entraîner avec les Makis m’intéresse mais ma candidature n’a encore fait l’objet d’aucune réponse jusqu’à présent » a-t-il dit. A savoir que Jérôme Agenor a un diplôme d’entraîneur niveau II au niveau du World Rugby.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Tanjombato : Lasibatry ny mpanendaka ny mpiasan’ny « zone franche »

Ny alatsinainy hariva lasa teo, mpiasa amina « zone franche » handeha hody no lasibatry ny mpanendaka teny Ankeniheny, Tanjombato. Lasa tamin’izany ny vola sy izay zavatra sarobidy tany aminy. Araka ny fantatra dia faritra efa malaza ratsy amin’ny fanendahana sy fanakanana olona io toerana io ary efa mampitaraina ny mponina fatratra mihitsy, indrindra fa ireo mpiasa mirava hariva, tsy maintsy handeha hody. « Eo amin’ilay lalan-kely miditra eo amin’ny Aquarel zone Forello, mivoaka eny Ankeniheny (…) Izay olona mitsofoka any amin’ilay lalana dia iharan’ny asa ratsy avokoa » hoy ny fampitam-baovao avy amin’ny pôlisy. Nandray ny andraikiny avy hatrany ireto farany ka nidina teny an-toerana. Natao ny vela-pandrika ka lehilahy iray, 26 taona, izay nampiseho fihetsika nampiahiahy no sarona. Ambonin’izay moa dia mbola nahatratrarana sabatra lava lela eo amin’ny 80sm eo tany aminy. Azo heverina avy hatrany fa ity lehilahy ity no isan’ireo mpanakana sy mpanendaka eo amin’io lalan-kely io. Filazan’ireo efa lasibatra tamin’ireo mpitandro filaminana mantsy dia hoe «  ambanan’ilay olon-dratsy amin’ny sabatra lava lela mirefy 80cm ilay olona ary alainy ny vola sy ny entana eny amin’ilay olona endahiny ». Azo antenaina araka izany fa mba hody am-pilaminana amin’izay ireo mpiasa ary hilamin-tsaina ireo mponina eny amin’iny faritra iny. Raha tsy hoe efa maromaro ry zalahy ka raha voasambotra ny iray dia ny hafa manohy ihany. Saingy inoana fa efa nandray fepetra ny amin’izay zavatra izay ireo mpitandro filaminana.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

MICA : Coup de pouce pour l’exportation des produits locaux

Durant la 1re République, Toliara et Morombe étaient des centres d’exportation de produits locaux : pois du cap, haricots, lentilles. Puis après, le commerce extérieur s’est dégradé petit à petit, pour de multiples raisons.

Expert en Charge des questions commerciales et de la promotion du secteur privé : Solohery Randrianarisoa.

La Région Atsimo Andrefana reste toujours en tête, un important port de produits locaux d’exportation de la Province de Toliara (pois  du cap, haricots, lentilles). Face à la désorganisation de ce moyen de faire rentrer des devises pour la balance commerciale, le Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA) reprend les rênes, en vue de la relance du Cadre Intégré Renforcé (CIR) créé par l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) pour aider les 51 Pays les Moins Avancés (PMA).

Une cinquantaine d’opérateurs économiques, dont une vingtaine d’exportateurs de produits locaux sont venus s’enquérir de la nouvelle organisation, ce vendredi 18 octobre à l’Amazone. Selon Randrianarisoa Solohery, expert en charge des questions commerciales et de la promotion du secteur privé : « Sachant que le commerce de produits locaux est un moyen incontournable pour le développement des Pays les Moins Avancés (PMA), l’équipe de MICA est à Toliara pour sensibiliser les opérateurs sur le CIR et connaître les obstacles qui empêchent ce secteur d’exportation de se développer. » Les Régions concernées qui restent étant Atsimo Andrefana et Menabe, vu que les Régions Sofia, Betsiboka, Boeny ont été déjà visitées à la fin de l’année 2018. Les opérateurs interviewés ont manifesté beaucoup d’enthousiasme et un grand espoir quant à l’avenir de la nouvelle organisation.

Charles RAZA

Midi Madagasikara0 partages

Violence basée sur le genre : Une conférence-débat ce samedi 26 octobre

Féminicide ou violence envers la gent féminine, un phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur dans le pays et qui en même temps constitue un défi majeur pour les autorités et les acteurs de la protection de la Femme. Le sujet sera au centre d’une conférence-débat co-organisée par le Rotaract Club Tsinjo et l’association des jeunes juristes et techniciens malgaches ce samedi 26 octobre à l’ESTIIM 67 ha à partir de 08 h 30. Selon les initiateurs de cet événement, l’objectif est de parvenir à instaurer une égalité entre les sexes, qui n’est autre que l’Objectif du Développement Durable 5. Les premières cibles de cet atelier sont donc les associations de protection des femmes et des jeunes filles à Madagascar, ce qui ne signifie pas que ceux ou celles qui souhaitent s’exprimer sur le sujet et prendre part à cette lutte contre la VBG ne peuvent pas participer.

Le programme sera divisé en deux parties. Tout d’abord, un atelier d’une heure permettra à une cinquantaine de participants de s’exprimer sur la protection des femmes et des jeunes filles contre la violence à Madagascar. Une démarche qui vise à les impliquer dans le processus selon les organisateurs. La deuxième partie, quant à elle, est l’occasion de débattre, de voir les différentes institutions et organismes privés de protection de la femme, de connaître aussi les formes de protection qu’ils proposent mais également les problèmes qu’ils rencontrent. Enfin, cet événement se veut aussi être une opportunité de réseautage entre la cible et les intervenants.

Recueillis par Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Eisa : Formation des femmes députées en leadership

Le projet a pour objectif de contribuer au renforcement du processus de démocratisation à Madagascar à travers la promotion d’une action parlementaire efficace et effective.

Dans le cadre du projet « Africa Democracy Stregthening IV» ou ADS IV mis en œuvre par EISA et financé par l’Agence Suédoise de Coopération au Développement International (Sida), EISA apporte, depuis septembre 2014, un appui technique spécifique aux parlementaires malgaches dans l’exercice de leur mandat et à l’administration parlementaire à travers des ateliers et séminaires portant sur les différents aspects du travail parlementaire, Collaboration Travail parlementaire. C’est dans cette lignée qu’EISA organise un atelier d’orientation et d’échanges des femmes députées sur les travaux parlementaires et le leadership politique.

Partage d’expérience. Cet atelier s’étalera sur trois jours, du 22 au 24  octobre 2019 et se déroulera à Antsiranana. Organisé en collaboration avec l’Assemblée nationale, l’atelier se focalisera dans un premier temps sur l’apprentissage et le partage d’expérience entre les femmes députées en ce qui concerne le travail parlementaire. Dans un second temps, l’atelier visera à ce que les femmes députées soient dotées de tous les outils et connaissance en matière de leadership politique. En effet, même minoritaires au sein de l’Institution, les femmes députées pensent s’affirmer et apporter leurs contributions au renouveau de l’Assemblée nationale voulu par la vision de la Présidente qui est celle de redorer l’image de l’Institution.

Experts. Pour ce faire, l’Atelier sera conduit par deux experts, à savoir un expert interne de l’Assemblée nationale pour le volet travail parlementaire et un expert externe qui sera chargé du volet leadership. Après cet atelier, il est attendu  que les femmes députées puissent s’affirmer et contribuer pleinement aux défis de l’Assemblée nationale. En tout, 18 députées sur les 24 femmes membres de l’Assemblée nationale participent à cet atelier.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Vohémar : Basy vita gasy 04 saika hamidy, tra-tehaka, lehilahy iray voasambotra

Noho ny fanomezana loharanom-baovao marim-pototra avy tamin’olona tsara sitra-po ho an’ny mpitandro filaminana, dia saron’ny Zandary avy ao amin’ny Tobim-paritra Ampanefena, tao Masomamangy, fokontany Ambodipont Anjambazamba, any amin’ny kaominina ambanivohitra Antsirabe-Nord, distrikan’i Vohémar, ny lehilahy iray mpivarotra basy vita gasy, ka basy mahery vaika miisa efatra izay efa mitovitovy amin’ny vita vazaha no tra-tehaka tany aminy, ny asabotsy teo. Raha ny fanazavana azo, dia saika hamidy ireto basy fohy roa sy basy lava roa ireto, izao tra-tehaka izao. Ny Lietnà-kolonely Hajatiana Ralaikoto, Kaomandin’ny Vondron-tobim-pileovan’ny Zandarimaria ao Sava, dia manentana hatrany ny vahoaka mba tsy hisalasala amin’ny fanomezam-baovao ny Zandary, mba hahafahan’izy ireo manao ny asany amim-pahombiazana, ary nanome toky ity tompon’andraikitra manamboninahitra ambony ity, fa hotazomina ho tsiambaratelo tanteraka ny mikasika izay manome vaovao, ary koa omena maripankasitrahana.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

HCDDED : Sortie du 4e numéro du magazine « Demokrasia »

Le Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et de l’Etat de Droit (HCDDED) en est à son quatrième numéro pour son magazine intitulé « Demokrasia ». Sa publication s’est faite, hier, en son siège à Analog Soanierana. Toujours est-il que les membres de cet organe en sont en général les auteurs des textes parus dans ce quatrième numéro. Ce magazine parle, entre autres de la lutte contre la corruption, un défi laborieux qui ne doit pas servir d’instrument politique, l’immersion dans le monde effroyable des prisons à Madagascar, les droits humains notamment une loi-cadre pour l’égalité homme-femme. Sans oublier pour autant le mot du président portant sur le thème « Savoir gouverner ».

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Andohatapenaka : Deux adolescents se noient dans l’Ikopa

Il a fallu l’intervention des plongeurs des sapeurs-pompiers de la caserne de Tsaralalàna pour récupérer les corps sans vie de deux adolescents, une fille de 14 ans et un garçon de 17 ans, qui se sont noyés dans le fleuve Ikopa, hier vers 14 heures. Le drame s’est produit alors que les victimes ont nagé dans ce fleuve, du côté du ‘Kianja Maki’ à Andohatapenaka. Selon le témoignage des riverains, l’accident s’est produit quand un courant a soudainement emporté la jeune fille. Venu à sa rescousse, le garçon a échoué car l’eau l’a également englouti. Alertés vers 13 heures 40, des éléments des sapeurs-pompiers se sont rendus sur place vers 13 heures 45 pour procéder à l’opération de sauvetage. Malheureusement, ils n’ont pu que de repêcher les corps sans vie des victimes qui sont des habitants du quartier d’Ankasina. Encore une noyade mais cette fois-ci, elle s’est produite à Ambohimalaza. Mardi vers 13 heures 50, un appel annonçant la découverte d’un cadavre d’un homme dans un étang à un endroit appelé Ambodizozoro, fokontany Fiadanana, est parvenu à la gendarmerie d’Ambohimalaza. Le constat du médecin a révélé qu’une noyade accidentelle aurait été à l’origine de ce décès. Agé des 30 ans, la victime était un cultivateur dans la localité. L’enquête est en cours.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Projet « Tana-Masoandro » : Le Mouvement Rohy contre « toute pression autoritariste »

Le Mouvement de la société civile « Rohy » sort de son mutisme sur le projet « Tana-Masoandro ». Dans une déclaration en date du 23 octobre 2019, il exprime « sa tristesse et son inquiétude face aux événements récents et s’oppose à toute pression autoritariste et surtout l’usage de la violence sur les habitants qui sont vulnérables ».  « Nous sommes bien d’accord sur la nécessité d’élargir la ville considérant la croissance démographique, cependant, l’Etat doit faire en sorte que sa méthode de travail respecte les normes. La communication, la concertation et la participation des citoyens locaux doivent être suffisantes. », précise le Mouvement « Rohy ». D’après cette entité de la société civile, les informations qui expliquent clairement ce que l’on souhaite entreprendre, et qui justifient le bien fondé du projet « Tana-Masoandro » sur les différents plans : technique , social et économique doivent être disponibles et partagées de manière transparente.

Suspension. Par ailleurs, le Mouvement « Rohy » estime que la méthode de travail adoptée par l’Etat doit être fondée sur le respect des droits humains, le droit de propriété qui est protégé par la Constitution selon l’article 34, et le droit à être informé, surtout pour les citoyens concernés de près ou de loin par le projet. « Tous les acteurs doivent assumer leurs responsabilités dans le respect total de la loi, sans recourir à la violence, ni détruire les biens des personnes, quelles qu’en soient leurs origines et les raisons. La liberté d’expression doit être totale et la liberté de presse défendue et non entravée dans le  travail de collecte et de partage d’informations exactes. », affirme cette entité de la société civile. Avant de proposer : « Nous apprécions vraiment que le président de la République ait pris la responsabilité de suspendre le projet, afin d’écouter la population locale et accorder de l’importance aux propositions provenant de cette dernière. » Le Mouvement « Rohy » réaffirme dans sa déclaration d’hier sa volonté « de suivre de près la réalité et de faciliter tout dialogue ».

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

RN1-Analavory : Une femme tuée dans la collision entre voiture et cyclopousse

L’imprudence des usagers a de nouveau fait une victime sur la RN1. Lundi dernier, une femme a été tuée dans une collision entre un cyclopousse et une voiture dans la commune rurale d’Analavory. Le drame s’est produit vers 18 heures à l’endroit dit Morafeno, fokontany Ambohibary, PK 100+900. En provenance de Tsiroamanomandidy en direction d’Antananarivo, une Renault Clio a heurté le cyclopousse conduit par une femme qui roulait devant elle. Grièvement blessée, la cycliste a été évacuée d’urgence au centre hospitalier de référence régionale de Miarinarivo. Malheureusement, elle n’a pas survécu à ses blessures. Selon la gendarmerie, à l’origine de cet accident serait l’excès de vitesse. L’accident est survenu juste sur une ligne droite. Une condition qui aurait incité le conducteur de la voiture à augmenter sa vitesse. Raison pour laquelle, il n’a pas pu éviter le cyclopousse lorsqu’il tentait de le doubler. Puisqu’il s’agit d’un accident mortel, le chauffeur de la Clio âgé des 53 ans, a été emmené à la brigade de la gendarmerie d’Analavory pour enquête.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Conservation des lémuriens : Le GERP opte pour la médiation

Une nouvelle espèce de lémurien vient d’être découverte et sera bientôt présentée officiellement.

Mettre en place une journée nationale des lémuriens pour faire comprendre aux Malgaches les réels dangers qui planent sur les espèces endémiques et en danger de Madagascar. Une piste de solution avancée par le Groupement d’Etude et de Recherche sur les Primates.

Le GERP change de fusil d’épaule dans sa lutte pour la sauvegarde des lémuriens. C’est ce qui a été avancé lors d’une conférence de presse organisée lundi dernier à Isoraka en marge de la célébration de la sixième édition du festival mondial  des lémuriens. Ainsi, le GERP entend orienter sa communication et sa sensibilisation sur les problématiques autour de la lutte pour la conservation des espèces de lémuriens de Madagascar. Comme l’a fait savoir le Pr Lucien Marie Rakotozafy, vice-président du groupe en question « nous allons changer notre approche dans les années à venir. Le festival étant assimilé à des activités festives, il serait judicieux pour nous de faire connaître  tout ce qui entoure la lutte pour la sauvegarde des lémuriens. Nous allons donc axer nos interventions de sorte à faire comprendre, dénoncer et interpeller (sur) les problématiques de la lutte ».Un virage de la sensibilisation vers la médiation. Une approche qui prend en compte « toutes les problématiques liées aux intérêts de tous les acteurs (populations locales vivant des ressources naturelles, acteurs œuvrant dans la sauvegarde des espèces protégées, acteurs gouvernementaux ».Ce que le vice-président du Gerp confirme : « Nous entrons dans la phase de médiation. Un processus qui a pour objectif de réunir toutes les parties prenantes autour d’un même esprit qui est l’importance de préserver les lémuriens ».

Disparate. La conférence de presse organisée lundi dernier a également été l’opportunité pour les têtes dirigeantes du Groupe d’Étude et de Recherche sur les Primates de dénoncer certaines pratiques jugées « non productives ». « Le GERP n’est pas le seul acteur de lutte pour la conservation des lémuriens à Madagascar. Ce qu’il y a c’est que les acteurs en question semblent se ruer vers une certaine concurrence sans pour autant arriver à préserver les lémuriens. Tout le monde veut être le meilleur – en tout et pour tout –les lémuriens se font encore tuer et sont victimes de trafics en tout en genre » déplore le Pr Lucien Marie Rakotozafy. Avant d’interpeller sur « la nécessité pour tous les acteurs de se fédérer dans le but d’améliorer la lutte». Une initiative qui devrait être sous l’égide du ministère en charge de l’Environnement et du Développement durable d’après toujours les explications de notre interlocuteur. «La compréhension des enjeux de la lutte pour la conservation des lémuriens de Madagascar pourrait être aisée mais surtout toucher beaucoup d’âmes si le ministère en charge de l’Environnement et du Développement durable acceptait de faire de la journée nationale des lémuriens une journée tagnamaro » avance le Pr Lucien Marie Rakotozafy.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Carburant : Une tendance à la hausse pour les prix à la pompe

Les prix à la pompe n’ont cessé d’augmenter ces dernières années.

L’évolution des paramètres qui influent sur la fixation des prix à la pompe des carburants ouvre la voie à une hausse

Les consommateurs peuvent souffler. La situation revient petit à petit à la normale en ce qui concerne la distribution pétrolière. Hier, les longues files de voitures devant les stations-services ont relativement diminué.

Fragile

Cependant, même si l’approvisionnement va se faire normalement puisque une importante quantité d’essence et de gas-oil est attendue dans les jours qui viennent, les problèmes liés aux carburants sont encore loin d’être réglés. La situation demeure encore fragile puisque le pays n’est pas à l’abri d’une hausse des prix à la pompe. « Une révision à la hausse des prix à la pompe n’est pas à écarter si le gouvernement n’arrive pas à trouver des mesures d’accompagnement pour compenser les effets de la flambée des cours du pétrole » craint un opérateur pétrolier. Une flambée consécutive rappelons-le aux attaques répétées de pétroliers dans le Golfe d’Oman. Et si l’on respecte la loi du marché qui reste toujours géré par la vérité des prix, cette flambée du brut devrait être répercutée sur les prix à la pompe pour les prochaines livraisons. La hausse est d’autant plus probable dans le mesure où l’autre facteur de détermination des prix, en l’occurrence les cours des changes ne sont pas favorables puisque le dollar qui est la monnaie de référence du marché pétrolier reste relativement compétitif par rapport à l’ariary qui continue à  se déprécier.

Facteur de blocage

En somme d’ici la fin de l’année, on peut s’attendre à une hausse des prix à la pompe. A moins que le régime actuel ne trouve une parade. Mais la marge de manœuvre reste étroite dans la mesure, où la subvention des produits pétroliers n’est plus envisageable. Tout simplement parce que non seulement, l’Etat n’a pas les moyens financiers de le faire, mais également et surtout, les bailleurs de fonds ne cautionnent plus cette solution qui est considérée comme un facteur de blocage pour la croissance économique. Dans une récente étude, la Banque Mondiale indique notamment : « Pour générer une croissance inclusive à moyen terme, le gouvernement devrait privilégier les investissements publics dans les secteurs sociaux et productifs au lieu de recourir à des subventions non ciblées, telles que les subventions universelles sur le prix des carburants ». Des subventions budgétivores, au point que l’Etat a accumulé des passifs envers les sociétés pétrolières puisqu’il n’a pas payé les subventions dues aux sociétés pétrolières à la fin de l’année 2018 et au début de l’année 2019, dans un contexte de hausse des cours mondiaux du pétrole. Le recours à la subvention est d’autant plus inenvisageable dans la mesure où le système est considéré comme profitant plutôt aux riches qu’aux pauvres.

Ajustement automatique

Bref, comme dans beaucoup d’autres pays du monde, le gouvernement sera obligé de procéder à un ajustement automatique des prix par rapport à l’évolution du marché mondiale et aux cours des changes, ainsi qu’aux autres paramètres qui influent dans leur fixation. Une hausse des prix à la pompe est donc possible. Du coup, il appartiendra au gouvernement de mettre en place des mesures d’accompagnement afin d’en atténuer les effets sur les plus vulnérables. L’autre moyen d’amortir les effets de la hausse des prix du pétrole consiste, ; selon la Banque Mondiale à « réduire les facteurs de coûts fixes dans le calcul du prix de référence ». En tout cas, les options possibles ont déjà fait l’objet de discussion entre l’Etat et les pétroliers qui ont vraiment intérêt à bien s’entendre pour éviter une crise des carburants qui pourrait être fatale pour le pays.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Baccalauréat 2e session : Examens sous haute sécurité, résultats attendus début novembre

Peu de répit pour les recalés à la 1re session du baccalauréat 2019. Quatre jours après la publication des résultats, les recalés qui ont, exceptionnellement, une seconde chance de décrocher le baccalauréat sont déjà replongés dans l’atmosphère des examens.

Les épreuves de philosophie le matin, et celles de langues vivantes l’après-midi ont meublé la première journée de la 2e session exceptionnelle du baccalauréat, hier. Une session sous haute sécurité, si l’on en juge par les dispositifs déployés en vue du bon déroulement, cette fois, de ces examens. Ce, après les perturbations causées par le scandale des fuites de sujets lors de la première session. La délégation du ministère de l’Enseignement  supérieur et de la Recherche scientifique a assuré, hier, lors d’une visite effectuée dans deux centres d’examen à Antananarivo : au lycée Andohalo et au Lycée moderne Ampefiloha (LMA), que la session se déroule sans incident. Constat confirmé par le chef de centre du Lycée Andohalo où les candidats ont retrouvé, comme dans quasiment tous les autres centres d’examen, les mêmes salles pour passer les épreuves. Quelques cas de convocations ou de pièces d’identité égarées ont été enregistrés, sans entraver le bon déroulement des épreuves. Certains responsables des centres d’examen ont eu recours à l’utilisation des fiches individuelles remplies par les candidats lors des inscriptions pour vérifier les identités.

 

Absences. 57,25% des candidats inscrits au baccalauréat 2019 étaient attendus pour cette deuxième session exceptionnelle. Les premiers constats, hier, ont cependant fait état de plusieurs dizaines d’absences par centre d’examen, à Antananarivo comme dans les provinces : 98 au LMA ; 62 au centre Lycée Nanisana ; 98 au centre d’examen de Port-Bergé. Il est à noter que les candidats recalés à la première session ont le choix de passer ou non la deuxième session exceptionnelle. La majorité a évidemment choisi de repasser les épreuves, avec l’espoir de décrocher le précieux sésame et éviter ainsi le redoublement.

Cette deuxième session qui se déroulera sur quatre jours, prendra fin ce samedi 26 octobre 2019. Sitôt les épreuves terminées, les travaux de correction débuteront, tout aussi sous haute sécurité, avec deux fois moins de volume de travail pour les enseignants- correcteurs par rapport à la session précédente. Les résultats sont attendus vers le début du mois de novembre.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Natation : La nouvelle équipe fédérale en place

Le deuxième mandat du président Gabriel Ramanantsoa commence

Fort des expériences du passé, le nouveau président de la fédération de natation, le Général Gabriel Ramanantsoa, a mis en place une nouvelle équipe fédérale. Un virage à 180° ou plutôt pour rester en natation une culbute pour retrouver la bonne carburation.

C’est ainsi qu’il a fait appel à l’une des plus actives sur facebook et même dans le quotidien de cette discipline en l’occurrence la star Bako Ratsifandrihamanana, sans nul doute pour secouer le cocotier. Car autant le dire, la natation a besoin d’un nouveau souffle auquel va se greffer cette farouche volonté du nouveau ministre des Sports, Tinoka Roberto, ainsi que du Président Andry Rajoelina pour remettre le sport dans son ensemble sur orbite.

La nouvelle équipe a donc intérêt à composer avec l’Etat qui va tout faire pour que les nageurs ne manquent de rien.

En attendant, voici la nouvelle équipe fédérale :

Président : Général Gabriel Ramanantsoa

Vice-président : Lanto Raharimanana

DTN: José Razafimahefa

SG: Ramy Randrianasolomanana

Trésorière : Patricia Ramparany

Trésorier adjoint : Handoiariniaina Rasoamanana

Médecin : Jimmy Rakotoherison

Conseillers : Les présidents des ligues régionales, Bako Ratsifandrihamanana, Vololona Razafindramanana et Salomon Randrianalimanana.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Football- Coupe de la Confédération : Le match de la dernière chance pour Fosa

Repêché et reversé en coupe de la Confédération, Fosa Juniors a maintenant une chance de se racheter pour aller en matches de groupes non plus de la ligue des champions mais en coupe. Une opportunité offerte sur un plateau par la CAF qui redonne ainsi une occasion de rejouer pour les éliminés au second tour de la Ligue des champions.

Fosa Juniors rencontrera ce dimanche au complexe sportif de la CNaPS à Vontovorona, les Marocains de la Renaissance Sportive Berkhane.

L’œil sur Kaabi. Une rencontre encore plus compliquée que celle face au Tout Puissant Mazembe dans la mesure où il s’agit d’un sacré morceau finaliste de la dernière coupe de la Confédération. Ce qui veut tout dire.

Ce dont on est sûr pour les joueurs de Fosa c’est d’avoir à l’œil l’international marocain Ayoub El Kaabi qui n’est autre que le meilleur buteur de la CHAN 2018 à Casablanca.

Pour tout dire, il va falloir l’enfermer dans les vestiaires pour l’empêcher de marquer.

Mais Fosa Juniors peut aussi marquer grâce à la forme de Santatra et Jean Yves mais également de Théodin et Donga. Autant le dire, le coach Titi Rasoanaivo bénéficie d’une seconde chance pour montrer qu’il a la capacité de diriger ce groupe assez exceptionnel.

Le potentiel pour réussir. Le grand avantage de Fosa c’est d’abord sa solidité défensive avec Théodin mais surtout Andry Max qui sort d’une frustration pour avoir été mis en touche dans l’équipe de la CHAN à Windhoek et qui va montrer à la face du monde qu’on peut compter sur lui. Une charnière centrale très solide en fait avec Lôlôdy et Doda sur les flancs.

Au milieu, les Majungais peuvent miser sur Donga pour pallier la petite forme de Baggio qu’on ne reconnaît presque plus.

En attaque, on verra bien sûr Besna, l’auteur de l’unique but contre les Namibiens et qui aura encore l’avantage de s’entourer de deux joueurs d’exception notamment Santatra et Jean Yves.

Autant dire que Fosa a le potentiel pour réussir. Il reste donc ce petit côté chance car depuis toujours, le football a montré qu’on ne peut jurer de rien.

Vivement donc dimanche pour se mettre tous et toutes derrière Fosa Juniors.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Andry Rajoelina en Russie : Rencontre avec des dirigeants d’industries russes

Andry Rajoelina est aussi invité à Sotchi en tant que président du COMESA.

Le Chef de l’Etat a eu des rencontres économiques et des séances de réflexion de haut niveau avec des chefs d’Etats et des présidents d’Institutions africains

Bénéfique. Si l’on se réfère au bilan du premier jour, le Sommet Russie – Afrique qui a débuté hier et prend fin ce jour à Sotchi est positif pour Madagascar. A la tête d’une délégation malgache, le président Andry Rajoelina participe pour la première fois à ce Sommet en tant que président en exercice du COMESA. L’objectif étant de raffermir les relations de coopération. 40 chefs d’Etats africains y sont présents pour consolider le partenariat russo-africain et mener des réflexions sur la manière la plus équitable pour que la Russie puisse contribuer aux agendas de développement des pays de l’Afrique. Dans son discours d’ouverture, le Président Poutine a déclaré que la coopération entre la Russie et l’Afrique est vouée à s’améliorer au même rythme que la croissance des pays du Continent africain. La Russie apparaît aujourd’hui comme un partenaire déterminé à transmettre des compétences et un savoir faire pour aider les pays africains à atteindre leurs objectifs de développement.

Tramway. Lors du premier jour, le président Andry Rajoelina a eu une journée très chargée, engendrée entre autres, par des rencontres économiques et des séances de réflexion de haut niveau avec des chefs d’Etats et des présidents d’Institutions africaines. Les discussions ont tourné autour des enjeux économiques de ce forum en corrélation avec les différents accords économiques multilatéraux de l’Afrique. Le numéro Un d’Iavoloha a également rencontré de grands dirigeants d’industries russes dans les domaines de la fabrication d’infrastructures liées au secteur du transport et des équipements agricoles tels que GAZ, Transmashholding et RZD. Une occasion pour le Chef de l’Etat de confirmer le dynamisme et la détermination de la politique de développement de Madagascar en soulignant auprès des différents investisseurs et opérateurs internationaux, la volonté côté malgache, de collaborer avec toutes entreprises souhaitant participer au chantier de l’émergence de Madagascar. Pendant chaque rencontre, il a précisé que l’Etat met tout en œuvre pour instaurer un climat propice aux affaires et pour sécuriser les investissements d’envergure. Le président Andry Rajoelina exige que chaque projet ait un impact direct et concret sur le quotidien du peuple malgache. Dans le cadre de la réalisation de son programme ambitieux prévoyant une véritable innovation dans le secteur du transport, le Chef de l’Etat a visité une usine de fabrication de tramway et de wagons.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Afrobasket 3 x 3 : Elly, Arnold, John et Fabrice iront à Kampala

Dans 15 jours, le quatuor malgache sera en action au Lugogo Hockey Ground de Kampala, Ouganda à la 3e édition de l’Afrobasket 3 x 3. Cette joute continentale verra la participation de 12 équipes masculines et 8 féminines. La liste de la sélection nationale a été dévoilée mardi par le staff technique. Il s’agit de Elly Randriamampionona de la GNBC, Fabrice Constant de la GNBC, Arnold Solondrainy du COSPN et de John Ravelomanantsoa du TMBB. Trois des quatre joueurs ont été déjà sociétaires de l’équipe nationale lors des deux précédentes éditions. Arnold et Elly médaillés d’or aux Jeux Africains de Rabat auront une lourde tâche et seront attendus par ses pairs. Les entraînements se feront bi-quotidiens au Palais des Sports de Mahamasina sous l’encadrement de Deda Randrianarivelo et Rina Randrianarivelo. Deux arbitres feront également le voyage pour participer à une clinique et examen à savoir Tojo Andriamanantsoa et Yann Davidson qui évolue en France. La délégation malgache sera conduite par Rina Randrianarisoa qui quittera le pays le 06 novembre prochain.

T.H

Poule A

Niger, Botswana et Kenya.

Poule B

Egypte, Mali et Bénin.

Poule C

Madagascar, République Démocratique du Congo et Burundi.

Poule D

Ouganda, Nigéria et Maurice

Midi Madagasikara0 partages

Anjozorobe : Lehilahy iray maty nilatsaham-baratra

Namono olona iray indray ny varatra tany amin’iny faritra Anjozorobe iny, ny  talata lasa teo. Lehilahy iray manodidina ny 30 taona teo ho eo izy io, araka ny fampitam-baovao azo avy any an-toerana. Nikija dia nikija tokoa ny orana ny teto an-drenivohitra ny harivan’ny talata teo. Tsy teto ihany anefa fa tany amin’ireo faritra maro manodidina, izay oram-baratra naharitra adim-pamantaranandro maromaro. Toy ny niseho tany amin’iny distrikan’Anjozorobe iny. Matetika tokoa efa fahazarana ho an’ireo mponina any an-toerana ny mandre varatra milatsaka rehefa ao anaty fahavaratra toy izao. Any rahateo malaza ho « masiaka varatra ». Tamin’ity indray mitoraka ity dia mpiandry omby, handeha hody no lasibatra, tao Bongatsara, kaominina Ambongamarina. Araka ny fampitam-baovao azo dia iny izy handeha hampiditra ny biby fiompiny iny no nirefotra indray mandeha ny varatra  ary niantefa teny aminy. Tafapitika lavitra ny lehilahy ary naratra mafy vokatr’izany. Noezahin’ireo mponina nentina nahazo toeram-pitsaboana moa fa indrisy fa tsy avotra intsony ny ainy. Vao manomboka tokoa ity ny fotoanan’ny orana dia efa aina telo sahady no nafoy, izay samy nilatsaham-baratra avokoa teto an-drenivohitra sy ny manodidina. Ankoatra ity tany Anjozorobe ity mantsy, dia tsiahivina fa efa nisy mpianaka niara-maty ihany koa tany amin’iny distrikan’Ambohidratrimo iny.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Betioky Sud : La CNaPS pour la protection sociale dans les zones reculées

La CNaPS a fait une descente dans la région Sud-ouest de Madagascar, plus exactement à Betioky. C’est la sensibilisation des salariés dans ce district sur la notion de protection sociale l’objet de ce déplacement. Aussi 60 salariés, 7 chefs d’entreprises et deux étudiants  ont-ils bénéficié de cette formation octroyée par l’équipe de la Caisse nationale de Prévoyance sociale. Une formation de trois jours qui a eu lieu au centre antiacridien de Betioky Sud.

Pas d’antenne. Pour l’instant, cette région de Madagascar ne dispose d’aucune  antenne de la CNaPS. C’est ce qui a d’ailleurs motivé la Caisse à entreprendre cette descente, afin de se rapprocher de la population locale et de faire connaître tous les textes régissant le Code du travail. De cette manière, les employeurs pourront respecter leurs obligations et les employés connaître leurs droits sociaux. Enfin, il est aussi à noter que les 60 participants à cette formation ont également obtenu un certificat signé par Joslina Tsaboto, Directeur général par intérim de la CNaPS.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Rentrée scolaire 2019-2020 : 350 kits scolaires distribués à l’EPP d’Ankadivato

Afin d’aider les parents des élèves pour la rentrée scolaire 2019-2020, la STAR, en partenariat avec l’association Share Mada, a offert comme chaque année 350 kits scolaires aux élèves issus des EPP (écoles primaires publiques) du fokontany Mandialaza  Ambatomitsangana et du fokontany Antaninandro Ankadivato. Cela fait maintenant plusieurs années que la STAR vient en aide aux enfants de ces deux fokontany. La cérémonie de remise des dons a eu lieu hier à l’EPP Ankadivato en présence de tous les partenaires de la STAR et de la Secrétaire générale en charge juridique et des relations sociales de la société, Anna Rabary.

Des parents émus. Les parents d’élèves étaient également présents lors de cette remise de kits scolaires à l’EPP d’Ankadivato. « Cela nous fait toujours plaisir lorsqu’on vient nous aider. Plus particulièrement cette année, puisqu’avec la courte durée des vacances, nous rencontrons beaucoup de difficultés dans la préparation de la nouvelle rentrée scolaire » nous a raconté Suzanne, mère de trois enfants qui sont scolarisés dans cette école. Elle a également ajouté ; « Il faudrait revoir le droit d’inscription dans les écoles publiques ; nos maigres salaires n’arrivent plus à suivre ! ».

Des dons à venir. Le soutien de la STAR aux familles défavorisées ne s’arrête pas à Ankadivato. Ainsi, la société projette encore de distribuer des kits scolaires pour les élèves de l’école de rugby des Cheminots et les enfants éduqués à l’orphelinat d’Ambatolampy prochainement. Pendant son discours hier, devant les élèves et leurs parents, Anna Rabary les a vivement encouragé à continuer leurs études malgré les difficultés, «  Il est vrai que ces kits ne couvrent pas l’ensemble de vos frais de scolarité, mais on espère qu’ils contribueront à vos réussites scolaires » a-t-elle dit.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Retour du délestage : Coupure tournante de deux heures à Antananarivo

La Jirama a été contrainte de procéder à un délestage tournant, à cause d’un gap de production d’électricité, selon le communiqué officiel publié hier. Quelques heures après « l’Annonce », le problème a été réglé …

Des cas coupures d’électricité ont été constatées par les usagers de la Jirama à Antananarivo, depuis déjà plusieurs jours. Sans se poser de questions, certains ont immédiatement fait le lien avec la pénurie de carburant de cette semaine. En effet, le problème vient d’un gap de production au niveau d’une centrale thermique, qui alimente le Réseau Interconnecté d’Antananarivo (RIA). Hier en fin d’après-midi, la Jirama a déclaré qu’il s’agit de problèmes techniques, rencontrés par la centrale gérée par AKSAF Power, à Ambohimanambola. « Ces problèmes engendrent un gap dans la production de l’électricité. La JIRAMA est contrainte de procéder à un « délestage tournant » dans plusieurs localités d’Antananarivo et de ses environs, ce jour, à partir de 17h15 jusqu’à 23h00 », à indiqué la Jirama, dans son communiqué. Et pourtant, des coupures ont été signalées par les usagers à Ampandrana, Ankadifotsy, Antanimena … jusqu’à Andraharo, dès 14h30.

Bras de fer. En plein redressement et disposant déjà d’une feuille de route, la Jirama a déjà plusieurs acquis si l’on ne cite que les découvertes de cas de vol, l’amélioration des recouvrements, l’amélioration des relations avec les usagers… et même la réduction des coupures. Pour l’opinion, ce n’est pas un hasard que la Jirama parle subitement de « Délestage » pour deux heures de coupures, alors que ses dirigeants ont toujours insisté sur l’utilisation du terme « Pannes techniques », depuis plusieurs mois, voire plusieurs années. « Les responsables hiérarchiques sont à pied d’œuvre pour trouver une solution au problème afin de rétablir, dans les plus brefs délais, l’approvisionnement en électricité à Antananarivo et de ses environs », a noté la Jirama dans son communiqué. En effet, ce problème de délestage a été réglé, quelques dizaines de minutes après « l’Annonce », s’il était programmé jusqu’à 23h00. Pour l’opinion, des négociations en haut lieu, concernant le secteur de l’énergie seraient actuellement en cours, et pourraient être liées aux problèmes de carburant…

Antsa R.