Les actualités Malgaches du Lundi 24 Septembre 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara64 partages

Ambohibao : Un diplomate américain retrouvé mort à son domicile

Un diplomate américain, en poste à l’Ambassade des Etats-Unis à Andranomena a été retrouvé mort à son domicile à Ambohibao, la nuit du vendredi 21 septembre au samedi 22 septembre.  Vers une heure du matin, des gendarmes du poste avancé d’Ambohibao qui étaient en patrouille dans la localité ont reçu un appel signalant ce fait. Ils se sont tout de suite rendus sur les lieux avec des ambulanciers. Le constat du corps a révélé que ce diplomate est victime d’un meurtre. Aussi, un Malgache fortement soupçonné d’être l’auteur du crime a été arrêté. Les gendarmes s’en sont pris à cet homme qu’ils ont surpris sur les lieux dès leur arrivée. Les forces de l’ordre affirment avoir saisi des objets suspects pouvant les aider dans l’enquête de ce suspect. Une cellule d’enquête mixte composée de  gendarmes et de  policiers a été mise en place pour se charger de cette affaire. Les informations émanant du service des relations publiques auprès du commandement de la Gendarmerie au Toby Ratsimandrava mentionnent l’éventualité de l’implication des enquêteurs américains dans le traitement de cette affaire. Les forces de l’ordre souhaitent la collaboration de tous à travers la communication des renseignements permettant de traquer l’auteur de ce crime.

T.M.

News Mada34 partages

Rivo R., Hery R., Marc R.: rencontre secrète à Ambohitsorohitra

Qu’y a-t-il du côté d’Ambohitsorohotra ? Il semblerait que deux candidats bien connus du public aient rendu une petite visite au président par intérim Rivo Rakotovao, samedi dernier.

La nuit tombe et des visites sont constatées à Ambohitsorohitra, lieu de travail de l’actuel numéro un par intérim du pays, Rivo Rakotovao. Des images ont même pu être filmées pour en attester. A y voir de près, il s’agirait de deux visiteurs bien connus et qui plus est, sont candidats à la prochaine présidentielle.

Il semblerait alors que les anciens présidents Marc Ravalomanana et Hery Rajaonarimampianina aient quelque chose à se dire, cela à moins  de deux mois de la tenue du scrutin fixé pour le 7 novembre prochain. Assisterait-on alors à une nouvelle alliance contre-nature entre les deux personnalités ?

Il ne faut pas oublier que le Tim était parmi ceux qui avaient récemment demandé la démission de Hery Rajaonarimampianina.

Quelle serait alors la finalité de cette rencontre lorsqu’on sait qu’ils sont tous deux candidats à la présidentielle de cette année. L’on connait toutefois les manœuvres du HVM pour le report des élections et le fait de rencontrer en catimini le Tim y est pour quelque chose.

A noter qu’un accord secret entre les deux personnalités a déjà circulé dernièrement selon lequel l’ancien président a demandé à ce que Marc Ravalomanana respecte les dispositions légales relatives à l’organisation des élections en échange de la réouverture du groupe Tiko AAA. Les donnes auraient-elles changé ?

Neutralité de l’Administration

Dans tous les cas, la neutralité du président par intérim est remise en cause. En effet, en tant que chef d’Etat, même par intérim, Rivo Rakotovao se doit d’éloigner toute connotation politique dans ses activités. Ce dernier a même démissionné de la présidence du HVM pour se préparer à ce poste. Ce qui ne semble pourtant pas l’empêcher d’avoir organisé cette rencontre et d’autant plus dans un terrain loin de toute neutralité, à savoir Ambohitsorohitra.

L’on connait les divers abus de certains fonctionnaires de l’ Etat, mais de là à ce que le numéro un lui-même bafouille les textes, laisse à songer.

Dans sa décision n°18-HCC/D3 du 25 mai dernier relative à la requête en déchéance du président de la République, la Haute cour constitutionnelle (HCC) stipule dans son article 9 que,  «En application des dispositions de l’article 39 de la Constitution et de l’article 60 de la loi n°2018-008 relative au régime général des élections et des référendums, le Gouvernement de consensus assure la neutralité de l’Administration tout le long du processus électoral».

 

Rakoto

Madagate20 partages

Ampefiloha. Nahomby ny Sekolin’ny zanak’alika «Coton de Tuléar»

Antananarivo, Sabotsy 22 Septambra 2018. Tontosa soa aman-tsara koa ny « Ecole des chiots » (Sekolin’ny zanak’alika) natao teo amin’ny zaridainan’ny Lion’s Club eo Ampefiloha. Ny fikambanana « Coton de Tuléar Malagasy Club » (CTMC) sy ny « Malagasy Coton Preservation Club of USA » (MCPC) no nikarakara io hetsika io. Tsy adino ny orinasa AGRIVET izay manohana hatrany ny hetsika tahaka itony. Alika « Coton » miisa 20 eo ho eo no nentin’ireo tompony io sabotsy io niaraka tamin’ny vady aman-janany. Sady naka rivotra no nahazo fampianarana momba ny fitaizana ireo atao hoe « meilleurs amis de l’homme » (sakaizan’ny zanak’olombelona tsara indrindra) ireo.

Marihina fa ny Filoha sy ny Filoha lefitry ny MCPC mihitsy no tonga namelona io fampianarana ny fikarakarana ny alika « Coton de Tuléar » io. Dia ramatoa isany Debbie Newman (lava volo) sy Becky Olsen (fohy volo). Nisy ny mpandika teny satria taminy teny anglisy ireo torohevitra.

Tsiahivina fa nisy io Sekolin’ny zanak’alika io tany Antsirabe (20 Septambra) sy Tuléar (16 Septambra) mialohan’ity teto Antananarivo ity. Taorian’ny fampianarana sy fandraisana ny ADN ireo « Coton » voafantina, satria tsy metisy dia nisy ankitsapaka ka fitaovana momban’ny fikarakarana alika no loka, toa ny fiogo, vilia, borosom-bolo, fandiovana volon’alika, «écuelle pliable », sns. Aleho ny sary no hiteny mamdrapahavita ny vidéo izay hahaliana anao tokoa ry mpamaky. Eny na dia tsy mbola manana « Coton de Tuléar » aza ianao.

Jeannot Ramambazafy

***********************

News Mada18 partages

Atrikasa momba ny drakaka: ambinambiny sy madinika sisa ho an’ny tsena anatiny

Ny 20 sy 21 septambra lasa teo, natao tany Ambanja ny atrikasa ho fiarovana ny drakaka any amin’ny faritra Diana, Boeny, ary Sofia. Nikarakara io atrikasa io ny minisiteran’ny Jono sy ny harena anaty rano niaraka tamin’ny Wildlife Conservation Society, ny World Wide Fund, ny Blue Ventures, ary ny Conservation internationale.

Mampanahy ny haha ringana ny drakaka noho ny fahapotehan’ny ala honko fonenany any amoron-dranomasina, indrindra ny fandrafaona azy ireny amin’ny fotoana rehetra aondrana any ivelany. Ambinambiny sy madinika sisa ho an’ny tsena eto an-toerana. Tanjona tamin’io atrikasa io ny hitandrovana ny drakaka tsy haharipaka azy. Fanontaniana napetraka amin’ireo mpivory ny hoe “azo atao ve ny mahazo vokatra maro nefa tsy manjono tafahoatra”? 

Nandroso tolo-kevitra mazava ny minisitera ho fikajiana maharitra io lalam-pihariana io ho tombontsoan’ny rehetra sy ny taranaka any aoriana. Nofaritana ho lalam-pihariana laharam-pahamehana  ny drakaka any Diana, any Boeny, ary any Sofia, koa tsy maintsy atao ny famerenana ny ala honko fonenan’ireo harena an-dranomasina ireo.

Lohahevitra naroso nandritra ny atrikasa ny fomba fitrandrahana drakaka any avaratra andrefana ; ny hanomezan-danja ny fitrandrahana azy sy ny andraikitra mifanandrify amin’izany ; ny fizotran’ny lalam-pihariana any amin’ireo faritra ireo : olana sy vahaolana naroso na efa nampiharina ; ny ala honko any Sava ; ny fanaraha-maso any am-potony ; ny fanehoana ny tokony hatao.

Hanaovana tomban’ezaka amin’ny 2019

Nampifandraisina amin’ireo lohahevitra ireo ny jono mialoha ny fotoana mampihena ny vokatra ; ny kalitaon’ny vokatra voaangona (ohatra iray, any Ambaro) ; ny vokatry ny fokarohana siantifika ; ny sata napetraka hampaharitra ny fanjonoana drakaka anatin’ny ala honko any Diana, Tsimipaika ; ny tolokevitra fanakatonana ny jono hampaharitra ny fitrandrahana azy.

Niarahan’ireo mpivory nijery ny tsena eny Tsaramandroso ao Ambanja, fitohizan’ny fiaraha-nidinika amin’ireo mpanjono, mpanangom-bokatra, sy ireo ONG mpiara-miombon’antoka. Tohin’ny atrikasa natao tany Morondava  ny 26 sy 27 jolay lasa teo io natao io ary hotohizana mandritra ny atrikasa iraisana manerana ny Nosy hatao eto Antananarivo ny fiandohan’ny taona 2019, hanaovana tomban’ezaka ireo tolo-kevitra ireo.

 

R.Mathieu

Midi Madagasikara18 partages

Andraisoro : Ramatoa nihatona tamin’ny tady ny vatany

Nivarahotsana izay nahita ny razana omaly. (sary nindramina)

Nanaton-tena sa nisy namono ? Izy efa hita faty no hitan’ny olona izay nandeha vao maraina, omaly, tetsy Andraisoro, ary tamin’ny vy an’ny tetezana no namatorana an’izany. Ny akanjony ihany no namatorana ny tendany ka nanatonana azy. Mbola mitondra kitapo teny am-babena izy tamin’ny hitan’ny olona. Raha araka ny fantatra dia efa tamin’ny asabotsy alina teo no nanomboka tsy hita ity ramatoa ity. Ny maraina izy vao nisy nahita saingy efa namoy ny ainy. Tsy nisy dian-dratra hita mivantana teo amin’ny teny ary raha araka ny filazan’ny olona hatrany dia mipetraka eo amin’ny manodidina ihany izy. Miforitra ny tanany ilany ary teny an-kodiny avokoa ny akanjony. Raha ny fihevitry ny olona hatrany dia azo eritreretina ny efa namonoana azy mialoha ity nanatonana azy ity. Nivarahotsana izay nahita ary indrindra fa ny vehivavy teo amin’ny manodidina. Mirongatra ny heloka bevava ary mbola omaly koa no nisy nahita zaza izay nalevina ny tapany ambany ka ny lohany sisa no hita maso. Mbola teto an-drenivohitra hatrany no nahitàn’ny olona an’izany. Omaly ihany dia efa niparitaka tamin’ny tambajotra sosialy ny sarin’ireo heloka bevava karazany roa ary nampihorohoro ny maro.

D.R

Midi Madagasikara11 partages

Audit des listes électorales : Feu vert de l’OIF en dépit des anomalies

« Quand le nombre de doublons inscrits sur les listes électorales atteint les 5%, c’est là qu’il commence généralement à être problématique », glisse le général Siaka Sangare. Un seuil dont nous ignorons l’origine. (Photo d’archives)

Nonobstant toutes ces anomalies, l’Oif a donné son feu vert pour la tenue de la présidentielle anticipée.

« Le fichier électoral audité, nonobstant les légères anomalies relevées, est suffisamment fiable pour permettre la tenue d’élections crédibles en 2018 ». Tels sont les propos du général Siaka Sangare, le président du Recef (Réseau des Compétences Electorales Francophones), vendredi dernier, à Nanisana quand il a exprimé les conclusions de l’audit international (mené par l’Organisation Internationale de la Francophonie) qui a commencé le 17 septembre et achevé le 21 septembre.

Nous ne sommes pas sans savoir que les listes électorales revêtent un caractère extrêmement sensible dans la mesure où elles peuvent être manipulées ou faussées. C’est pour éviter ce genre de suspicions que la Ceni (Commission Electorale Nationale Indépendante) a sollicité l’expertise de l’Oif à travers un audit international. La délégation a été dépêchée par la secrétaire générale de l’organisation, Michaëlle Jean, et a été conduite par le général Siaka Sangare, le président du Recef. Dans un premier temps, force est de reconnaître que la Ceni a conjugué beaucoup d’efforts dans l’obtention d’un cadre légal plus ou moins favorable à la tenue d’élections. Mais dans un second temps, force est également de constater que plusieurs imperfections sont susceptibles « d’enlever » les critères « acceptés par tous » et « transparents » de ces listes.

PSH. En effet, dans ses conclusions, le général Siaka Sangare a avancé que « le cadre légal est conforme aux normes légales internationales, inspirées des instruments internationaux tels que la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, le Pacte International relatif aux droits civiques et politiques (…) ». Mais que nous soyons clairs ! La loi n°2018-008 portant régime général des élections et des référendums ne prévoit aucune disposition relative, par exemple, au cas des personnes en situation de handicap (PSH) que les organisations de la société civile ont requis avant l’adoption de cette loi. Et pourtant, nombreuses parmi elles font partie de l’électorat et doivent voter.

Doublons. Mais ce n’est pas tout. Le général Siaka Sangare, toujours dans ses conclusions, a dévoilé « l’existence d’une trentaine de mineurs et d’une demi-douzaine de milliers d’inscriptions multiples ». Soit environ 12 000 doublons qui représentent « juste 0,1% » pour reprendre les termes du président du Recef. Rappelons que la Ceni, le 14 février dernier, a sorti les premières estimations du nombre  d’électeurs inscrits provisoirement sur les listes électorales. A cette époque, 271 103 doublons  figuraient sur les listes. En avril dernier, elle a fourni les résultats définitifs du nombre d’électeurs inscrits, suivant l’arrêtage définitif au 15 mai. Cette fois, le nombre de doublons était estimé à environ 250 000. Le 12 septembre tout récemment, la Ceni a informé que 10 280 électeurs supplémentaires ont été ajoutés sur le registre électoral car ils figuraient dans la catégorie des électeurs dits « omis ». Ce jour-là, 12 870 doublons sur les électeurs fraîchement inscrits ont été recensés. Actuellement, et en définitive, 9 913 599 électeurs sont officiellement inscrits sur les listes électorales. Mais vendredi dernier, le Général Siaka Sangare a informé que 12 000 doublons sont encore comptés.

Difficultés. Cela porte à croire que la gestion des opérations relatives aux listes électorales est extrêmement difficile. Malgré les efforts déployés par la Ceni et les audits, interne et international,effectués, beaucoup d’efforts restent à conjuguer. Sur ce point, nous ne sommes pas sans savoir non plus que des anomalies relatives aux inscriptions sur les listes électorales surgissent. Il y en a ceux qui sont inscrits, par exemple, à Ambolokandrina mais qui n’ont jamais habité dans ce « Fokontany ». D’autres ont été inscrits sur ces listes durant les révisions annuelles des listes électorales (Rale), entre le 1er décembre et le 15 mai mais qui n’y sont plus après la fermeture. C’est à travers différentes vérifications effectuées qu’ils ont pu le savoir. Sans parler du gel des listes électorales (du 16 mai au 30 novembre) durant lequel aucune ouverture des listes, aucune modification et aucune inscription ne peuvent être entamées. Ce qui sanctionne amplement les jeunes citoyens qui viennent d’atteindre la majorité électorale, ou empêche l’effacement des personnes décédées durant cette période des listes électorales.

Recommandations. Comme à l’accoutumée, des recommandations accompagnent les résultats de l’audit international de l’Oif. « Nous avons fait des propositions pour corriger ces imperfections », livre le président du Recef. Mais justement aucune modification n’a été effectuée. Ces recommandations peuvent être intégrées pour les prochains processus électoraux. Notons que lors de l’ouverture de la réunion sur cet audit, le général Siaka Sangare a fait savoir que « l’Oif n’infligera aucune sanction si les recommandations ne sont pas respectées ». Il a signalé également que « le gel des listes électorales est le fait de la loi et non de la Ceni». Quoi qu’il en soit, et nonobstant toutes ces anomalies, l’Oif a, en quelque sorte, donné son feu vert pour la tenue de la présidentielle anticipée.

Aina Bovel

News Mada7 partages

Concert: d’Gary au firmament de la musique

Epoustouflant d’originalité et de virtuosité, D’Gary a encore une fois joué à guichets fermés sur les planches de l’Institut français de Madagascar vendredi dernier.

Il n’est pas donné à tout le monde l’art de se mettre le public dans la poche avec comme seul argument, la guitare. Pourtant, D’Gary a réitéré cet exploit à l’IFM, dans une salle Albert Camus archi comble. Il fallait s’y attendre, le concert a été annoncé «complet» bien avant le jour J.

«C’est toujours un plaisir renouvelé d’être parmi vous ici», lance le chanteur, tout vêtu de blanc, avant d’exécuter les notes de «Mibaby diavola». D’entrée, il a fasciné l’assistance par son habileté à manier les six cordes et sa façon propre d’accorder ou plutôt de désaccorder la guitare de manière différente pour chaque morceau joué. Son trio, guitare-chant-percussions, a enchaîné les titres tels que «Mpiarak’andro», «Lagnana», «Bobo-Drano» sous une salve d’applaudissements.

Enraciné dans sa culture

La musique malgache a trouvé en D’Gary son ambassadeur privilégié à travers le monde, depuis le début de sa carrière, à l’orée des années 80. Aujourd’hui encore, il s’affirme comme un musicien hors norme, inclassable et pourtant hautement référencé sur l’échiquier artistique.

Son style est enraciné dans sa culture. «Gofo, c’est à travers ce mot-valise que je perfectionne mon style de musique. Go est  l’initiale de gouvernement et Fo fait référence au cœur», analyse-t-il avant de dénoncer : «Depuis le temps où j’ai commencé à entreprendre des recherches sur la guitare et à composer mes propres chansons, j’y mets tout mon cœur et toute mon énergie. Les gens des campagnes conservent jalousement leur culture mais elle même n’a pas sa place dans l’ensemble du pays».

Joachin Michaël

 

News Mada6 partages

Prévention de la peste: les feux de brousse continuent à faire rage

Malgré les sensibilisations effectuées, notamment en vue de renforcer la prévention de la peste, les feux de brousse continuent de sévir dans plusieurs régions de l’île.

Les feux de brousse poussent les rats à sortir de leur tanière et à envahir la ville. Du coup, cela est propice à l’apparition et la propagation de la peste. Et forte est de constater que les feux de brousse gagnent davantage du terrain en ce moment.

Le suivi satellitaire des feux à Madagascar, fourni par le service de reforestation et de lutte contre les feux de la Direction générale des forêts (DGF) sise à Nanisana, a détecté 143.294 nouveaux points depuis le début de l’année, dont 20.562 recensés rien qu’au mois d’août.

Avec 1.558 points dénombrés le mois dernier, on continue à constater ce fléau dans la région Alaotra Mangoro dont les derniers feux en date ont été enregistrés en marge du Rallye international de Madagascar (Rim) de ce weekend.

Deux régions détentrices de record

Depuis 2017, sur les 22 régions, Menabe et Melaky détiennent toujours le record des feux de brousse, avec respectivement 66.167 et 54.415 feux repérés. Durant le mois d’août, ce triste phénomène n’a cessé de croître dans ces régions avec respectivement 6.145 et 4.199 nouveaux points, dont 5.437 non forêts et 708 forêts pour le Menabe et 3.925 non forêts et 904 forêts pour Melaky. Ce qui explique que la culture sur brûlis reste toujours une habitude pour la population dans ces régions.

Au mois d’août, Analamanga a occupé la 9e place si elle était au 17e rang en janvier 2017 jusqu’au mois de juillet avec 7.116 points localisés, dont 178 feux de forêts et 6.938 feux de brousse. Si les régions de l’Androy et Itasy étaient en bas de la liste, avec respectivement 2.706 et 1.181 points de feux détectés de janvier 2017 au mois de juillet, elles ont été remplacées au mois d’août par Sava et Analanjirofo qui n’ont enregistré que 28 et 9 points de feux durant ce mois.

 

Sera R.

News Mada4 partages

Menace sur la biodiversité marine: formation sur les techniques d’investigation

Le programme Biodiversité, mis en œuvre par la Commission de l’océan Indien (COI), prévoit une formation sur les techniques d’investigation et d’évaluation des impacts des activités humaines sur les écosystèmes récifaux. Cette initiative fait suite à la demande de deux Etats membres de la COI, en raison de l’ampleur des menaces sur la biodiversité marine dans la région.

La formation sera basée sur le manuel développé par l’Initiative internationale sur les récifs coralliens (ICRI), pour répondre à la préoccupation des acteurs dans le secteur halieutique dans la région océan Indien.

En effet, la biodiversité  marine dans la région océan Indien est de plus en plus menacée par la pêche illégale, les échouages de bateaux, les techniques destructrices de pêche, la dégradation des habitats, la pollution, le braconnage, les ruissellements côtiers, le trafic de ressources naturelles, le blanchissement des coraux…

Pour rappel, le programme Biodiversité est financé par l’Union européenne à hauteur de 15 millions d’euros sur la période 2013-2018. Il couvre les Etats membres de la COI ainsi que le Kenya et la Tanzanie.

R.R.

 

Midi Madagasikara3 partages

Développement humain : Des indicateurs inquiétants pour Madagascar placé au 161e rang sur 188 pays

Madagascar a encore un long chemin à faire pour s’aligner à la moyenne mondiale, en termes de développement humain.

Une légère amélioration de l’Indice de développement humain (IDH) de Madagascar est indiquée par le PNUD, dans son rapport publié la semaine dernière.  Cependant, ajusté aux inégalités, cet indice affiche une situation désastreuse pour la population malgache.

Toujours à la traîne ! Bien que Madagascar ait amélioré globalement son développement humain, avec un indice allant de 0,512 à 0,519, le pays a reculé de trois rangs, dans le classement mondial, passant du 158e au 161e pays le plus performant. C’est ce qu’a indiqué le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement), dans le rapport mis à jour de l’IDH 2018, publié le 14 septembre dernier. A noter que la santé, l’éducation et l’espérance de vie figurent parmi les principaux paramètres considérés par le Programme, dans l’établissement de ce rapport. Selon les indicateurs mis à jour, l’espérance de vie à la naissance des Malgaches est aujourd’hui de 66,3 ans. Pour l’éducation, le nombre d’années de scolarisation espéré pour un enfant inscrit à l’école est de 10,6 ans.

Préoccupants. D’autres variables sont également considérés par le PNUD, pour l’élaboration du rapport sur le développement humain. Du point de vue socio-économique, des distorsions sont aperçues pour le cas de Madagascar. Le Revenu national brut (RNB) par tête par an, par exemple, est à 1 358USD, selon les dernières statistiques. Cependant, l’inégalité sociale reste très importante dans la Grande Ile. Si l’IDH de 0,519 place déjà Madagascar dans la catégorie des pays à faible développement humain, la situation réelle est pire. En effet, ajusté à l’inégalité, cet indice IDH est ramené à 0,385. En d’autres termes, si l’on considère que tous les indicateurs qui composent l’IDH dépendent de la performance de l’Etat, on aurait donné à nos dirigeants une moyenne de 3,85 sur 10. Au niveau de l’emploi et de la vulnérabilité, le rapport du PNUD indique un taux de 84,9%, pour la population active regroupant les individus ayant 15 ans ou plus. Cet indicateur affirme que le chômage et le sous-emploi persistent dans le pays. En effet, 86,4% de la population active sont sous-employés et   chaque  individu ne gagne que moins de 3,1USD soit environ 9 200 Ariary par jour. En ce qui concerne les autres indicateurs, le rapport IDH mis à jour affiche également des difficultés au niveau de l’insécurité, avec un haut risque d’homicide de 7,7 cas pour 100 000 personnes. Par contre, certains indicateurs ont connu une certaine évolution positive, à l’exemple de la promotion du genre, le développement numérique avec un taux d’accès à Internet de 4,7% ou encore les flux financiers et commerciaux. Malgré cette évolution, la plus grande partie des transactions se passent encore dans le secteur informel et au niveau de l’économie sous-terraine.

Antsa R.

News Mada2 partages

Taux de pression fiscale de 12%: l’objectif risque de ne pas être atteint

La grève menée par une partie des agents de l’impôt, durant les mois de juin et de juillet, a entraîné une contre performance sur le recouvrement des impôts durant le second semestre de cette année.

Alors que l’Etat s’est fixé comme objectif un taux de pression fiscale de 12%, d’ici la fin de l’année, la Direction générale des impôts reste sceptique. Lors de l’atelier de partage d’expériences des pays membres de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), le 18 septembre dernier, le directeur général des impôts, Iouri Garris Razafindrakoto, a abordé les difficultés rencontrées par cette direction en juin et juillet derniers, en raison de la grève initiée par le Syndicat des employés des douanes (Sempidou), rejoint plus tard par une partie du syndicat du personnel de la Direction des impôts.

Selon ses dires, « La collecte des impôts au niveau de quelques centres fiscaux a été perturbée à cause  de cette manifestation. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons décidé de reporter l’échéance de la déclaration des impôts. La situation est redevenue normale depuis août. Mais la grève a quand même entrainé une contre performance sur les recettes fiscales ».

Le DG des impôts poursuit dans ce sens qu’ « il est certain que le taux de pression fiscal à 11% sera réalisé cette année. Mais atteindre les 12%, le doute plane encore ».

Prévisions largement dépassées pour le 1er semestre

Néanmoins, les réalisations durant le premier trimestre 2018 ont largement dépassé les prévisions en termes de recettes. D’après la revue de l’exécution budgétaire pour le premier semestre 2018, les recettes perçues au cours de cette période s’élèvent à 2 517,0 milliards d’ariary, soit 50,7% de la prévision annuelle inscrite dans la Loi de finances initiale 2018. Par ailleurs, le taux de recouvrement pour le premier semestre 2018 est de 47,4% concernant les recettes fiscales, celui-ci est de 51% pour les recettes douanières.

Pour rappel, une politique pour l’amélioration des recettes fiscales est déjà mise en œuvre, pour accroître le taux de pression de 0,5 point, tous les ans.

 

Rakoto

News Mada2 partages

Bakalorea sokajy teknika: hitsinjara amin’ny foibe 11 ny mpiadina 4 769

Hanomboka, anio ny dingana faharoa amin’ny fanadinana bakalorea ho an’ny fampianarana teknika, manerana ny Nosy. Eto Antananarivo, 4 769 ny mpiadina hiatrika izany hatramin’ny alakamisy ho avy izao. Telo ny foibem-panadinana ho an’ny eto Antananarivo Renivohitra : ny lycée Ampefiloha, ny lycée Professionnel Ampefiloha ary ny ivontoeram-pampianarana Sainte Famille Mahamasina. Ho an’ny ivelan’Antananarivo, valo ny foibem-panadinana handray ireo mpiadina, araka ny fanazavan’ny lehiben’ny ofisin’ny bakalorea, Rakotoarison Olivier, omaly. Ho an’ny sokajy “tertiaire” ahitana ny SS, ACTC, CG, hosantarina amin’ny taranja economie ny tapak’andro maraina ary ny mathématique financière ny tapany hariva. Hitohy amin’ny comptabilité ny talata maraina ary hodimbiasan’ny droit fiscal ny hariva ho an’ny CG. Ny statistique no hatrehina ny alarobia maraina. Misy fitsaharana kely ny fanadinana ny alarobia hariva. Mamarana ny dingana faharoa ny alakamisy ny droit commercial sy ny droit fiscal ny hariva. 9 182 ny mpiadina manerana ny Nosy.

Mizara roa ny sampana teknika: ny professionnel, ahitana ny agricole, ny génie civile, ny insdustriel ary ny tertiaire. Faharoa ny technologie.

Ho an’ny sampana fampianarana ankapobeny, manombika anio eny Ankatso ny fitsarana ny laza adina ho an’ny taranja rehetra. Tombanana ho vita ny tapaky ny volana oktobra ny fitsarana ny laza adina rehetra. 1 413 ny isan’ny mpitsara ho an’ny sampana fampianarana ankapobeny, raha 252 ho an’ny fampianarana teknika.

Vonjy A.

News Mada1 partages

HCC tao Toamasina: “Tsy maintsy  hatao ny fifidianana”

 

Tsy azo ihodivirana. Manao ranolava ireo ny fahatongavan’ireo andrimpanjakana mitondra fanazavana. Namelabelatra sy nampahafantatra ny HCC sy ny rafitra ao aminy ary ny fomba fiasa sy ireo andraikitra sahaniny ny varavarana misokatra notanterahina taty Toamasina ny herinandro teo. Nitarika ny atrikasa ny filohan’ity andrimpanjakana ity, Rakotoarisoa Jean Eric. Nambarany niainga amin’ny fanontaniana marobe sy ny ahiahin’ny maro fa tsy maintsy hirosoana ary hatao amin’ity taona ity ny fifidianana. “Tsy mitombina ny siosion-dresaka sy feo miely etsy sy eroa fa tsy hisy izany”, hoy izy.

Tsiahivina fa efa tany Toamasina intelo miantoana koa ny avy amin’ny Ceni ary nanao atrikasa sy famelabelarana tahaka izao.

Sajo

News Mada1 partages

Fifidianana: nahazo foibe ny KMMR

Notokanana ny herinandro teo ny foiben’ny Komity mpanohana an’i Marc Ravalomanana (KMMR). Hifaneraserana sy hiatrehana ny fifidianana ity birao etsy Bel Air ity. Nampahatsiahy ny lalana nodiaviny ny mpanorina ny Tim, Ravalomanana, tamin’ny lahateniny. Niainga teo amin’io toerana io rahateo ny fihariany. “Mila finiavana sy fahasahiana isika”, hoy izy. Naneho ny fahavononany hiatrika ny adihevitra fifanatrehana amin’ireo kandidà ny tenany amin’ny fampielezan-kevitra. Nohitsiny fa manana porofo sy marina amin’ny tantara teto amin’ny firenena ny tenany. Nanteriny koa fa anisan’ny fitaovana ho amin’izao fifidianana izao ny foibe tahaka ity notokanana ity. “Ilaina ny manana herin-tsaina sy tanjaka amin’ny finoana. Eo koa ny fitaovana hiatrehana ny fifidianana. Tsy mitovy amin’ny taloha ny fifidianana amin’ity ka nahatonga ny fanavaozana ny trano”, hoy izy.

Synèse R.

News Mada1 partages

Beach soccer: Madagascar valide son ticket pour l’Afrique

La plage du village touristique de Mahajanga a été le théâtre d’une belle empoignade dans la course à la qualification pour le championnat d’Afrique de beach soccer, samedi dernier entre Madagascar et la Mozambique. Bien partis pour valider leur ticket après leur victoire sur le fil au match aller, les Barea de Madagascar ont dû s’employer pour réussir leur coup.

Les Mozambicains se sont montrés tenaces ! Malgré un début raté, ils ont trouvé à chaque fois les ressources pour revenir à la hauteur de Madagascar. De quoi faire monter la pression sous le soleil plombant de la ville des Fleurs.

Le public a beau encourager l’équipe nationale malgache mais rien n’y fait. Le Mozambique a été bien décidé à renverser la vapeur à l’image de son égalisation à 4-4 après avoir été menée par 4-1. Ensuite de reprendre l’avantage 5-4 à quelques minutes de la fin du temps réglementaire sur un penalty.

Heureusement que les Barea de Madagascar sont rompus à ce genre de situation. En un rien de temps, sans trembler, ils ont trouvé la faille pour égaliser à 5-5.

Les deux équipes se sont quittées sur ce score de parité qui a permis à Madagascar de retrouver de nouveau la scène africaine.

Performance inédite

Petit à petit, le beach soccer fait son nid ! Jeune discipline collective, elle est l’unique sport collectif à avoir disputé

5 championnats d’Afrique avec un titre africain à la clé lors de l’édition de 2015 aux Seychelles. Mais, Madagascar peine à retrouver le sommet depuis. Quoique les Barea restent une des équipes favorites de l’édition 2018 de la joute africaine en compagnie du Sénégal.

Naisa

 

Midi Madagasikara1 partages

Amélioration des investissements : Mise en place de banque publique préconisée par le CREM

Une banque publique qui peut réunir un fonds public avec zéro tolérance sur toutes dérives. C’est ce que propose le CREM (Cercle de Réflexion des Economistes de Madagascar), pour améliorer l’accès au crédit pour les opérateurs du secteur agricole et pour les petites et moyennes entreprises. D’après les explications, ce fonds peut être composé des épargnes des ménages, des placements divers des entreprises, des fonds propres de l’Etat etc. « Avec son avantage concurrentiel, la banque publique contribue indirectement à la réduction du taux d’intérêt du système bancaire classique actuel. L’avantage que représente la création de cette banque publique réside dans la facilité de crédit pour le refinancement de l’économie. Plus précisément, l’Etat peut devenir un client potentiel de la banque garant de l’autonomie financière par la maximisation de sa capacité d’autofinancement. Cela lui permet enfin de se détacher petit à petit de l’endettement extérieur », a évoqué Rado Ratobisaona, PCA du CREM. A noter que cette proposition n’est qu’une petite partie du Mémorandum établi à la suite du Forum Economique National, organisé en mars dernier. Nous en reparlerons.

Antsa R.

Midi Madagasikara1 partages

Dadafara, ou Randriamampionona Joseph Martin : « Il nous faut un candidat honnête »

Randriamampionona Joseph Martin, plus connu sous le pseudonyme de Dadafara, est l’un des 36 candidats à la course à Iavoloha. Le président national du parti RTM (Refondation Totale de Madagascar) a été déjà candidat à l’élection présidentielle de 2013 et se représente cette année, encore plus déterminé à mettre en œuvre son programme de développement.  Ce -self mademan » qui s’est construit dans le domaine du commerce veut appliquer sa gagne dans la politique. Très optimiste malgré la situation qui prévaut actuellement, Dadafara se base beaucoup sur l’investissement sur les infrastructures. Portrait.

Avec son air nonchalant, mais toujours à l’écoute des autres, peu importe qui s’adresse à lui tantôt pour lui parler de leurs retrouvailles, ou pour acheter un de ses « matos » au « Discount Store Saturne » à Analakely, Dadafara, ou Randriamampionona Joseph Martin, est un « businessman » pas comme les autres. Impliqué dans le désir d’apporter sa contribution dans le développement de son pays, il se voit comme la personne honnête qui veut faire sortir la tête de Madagascar de la pauvreté. Et cet amour de la patrie, on le ressent dans la manière dont il parle de son « tanindrazana ». « Nous avons tous un « ambanivohitra », une contrée lointaine dont nous sommes originaires. Ne voulez-vous pas avoir des routes bitumées, de l’électricité, de l’eau potable, des écoles aux normes et des hôpitaux qui nous permettent d’être soignés  dans ces campagnes? » lance-t-il, comme un appel à tous les Tananariviens, aux habitants des villes qui tendent parfois à oublier d’où ils viennent.

Né le 26 septembre 1964 à Ambohimahasoa, Dadafara a passé son enfance à Fianarantsoa. Il a effectué ses études secondaires au Lycée Raherivelo Ramamonjy. Puis, après avoir obtenu son Baccalauréat en série D en 1984, il est monté dans la capitale, à Antananarivo. Il poursuit alors ses études en Sciences Naturelles à l’université d’Ankatso. Il devient ensuite prof de Sciences Naturelles dans les CEG, notamment à Ambohimahasoa, entre 1984 et 1985, avant de retourner dans la capitale pour ouvrir une épicerie. Car très vite, l’homme se découvre une vocation dans le commerce. Puis, Dadafara continue son aventure de « self made man » en se tournant vers les transports en commun. Il travaille alors en tant que chauffeur de taxi, mais aussi dans le secteur du transport urbain et national. Et ce n’est pas tout, car Dadafara se lance également dans la restauration. Il ouvre alors, de 1993 à 2004, le « Restau-Bar Saturne » à Ambodivona. Constatant que cette vocation dans le commerce lui apporte beaucoup, Dadafara reprend les chemins de l’école et s’inscrit à l’ISCAM où il obtient en 1998 son Diplôme d’Etudes Supérieures Approfondies en Gestion Management, avant de partir, en 2002, à l’Université de Guangzhou en Chine pour y décrocher son « Certificate of Chinese Language ». Dadafara a déjà également investi dans les médias en rachetant les chaînes de radio et télé TNTV, ainsi que Radio F-One à Fianarantsoa, en 2011.

Dans son programme de développement, Dadafara se veut pragmatique. « On a besoin d’une vraie refondation. Tout est à refaire. Madagascar possède de grandes richesses naturelles, et un potentiel inouï. Si l’on ne parle que de l’or, avec les tonnes d’or qui sortent de nos frontières chaque année, on pourrait à la place l’investir dans les infrastructures routières. Avec cet argent, on pourrait faire des dizaines de milliers de kilomètres de route pour desservir les quelque 1 800 communes que compte le pays » dit-il. « Avec un besoin de 800 000 km de routes, on a les moyens de les construire. Et pourtant, si l’on ne considère que les trois derniers présidents qui ont dirigé le pays, à peine si on a fait quelques milliers de km de route. C’est dire que ce n’est qu’une question de volonté politique » continue-t-il. Le désengorgement de la ville et l’accessibilité aux campagnes, mêmes dans les « fokotany » les plus reculés, tels sont les maîtres mots de ce businessman qui s’est construit tout seul. « Il nous faut avant tout un président honnête, qui veut réellement faire développer le pays » souligne-t-il. Un président honnête donc qui est prêt à éradiquer l’insécurité ambiante qui pèse sur la population, en milieu rural comme en milieu urbain. « Les brigands dans les hautes sphères, et protégés par les autorités. Il faudrait que cela cesse » dit-il fermement. « Il en est de même pour l’électricité. Il faut arriver à une autonomie énergétique car les délestages, c’est tout simplement pas productif » explique Dadafara. « La population a besoin d’avoir  accès à l’eau potable » avant d’ajouter que « les soins devraient être prodigués dans des hôpitaux aux normes, des écoles devraient être construites aux normes… » Dadafara, qui a déjà été candidat lors des élections présidentielles de 2013, poursuit: « Je pense que Madagascar a le potentiel de s’en sortir. Je vois déjà ici, Analakely avec de grands buildings, des baies vitrées… une ville qui n’a rien à envier aux grandes villes européennes. Avec autant de conviction, Dadafara veut entraîner toute la population dans sa vision des choses. « Nous n’avons pas besoin de financement. Avec nos ressources naturelles, on peut réaliser toutes ces infrastructures et tous ces programmes de développement » affirme le président du parti RTM ou Refondation Totale de Madagascar. Cet ancien ministre de l’Elevage incite ainsi la population à effectuer leur devoir de vote: « C’est vrai que beaucoup de gens ne s’intéressent plus à la politique. Mais qu’on le veuille ou non, notre quotidien est lié à la politique. Alors il faut aller voter, car c’est un droit et un devoir. De même, je vous conseille de ne pas voter blanc, car c’est votre voix, votre choix, il ne faut pas la jeter » dit-il.

Anjara Rasoanaivo

 

 

Madaplus.info0 partages

Rakotovao, Rajonarimpianina et Ravalomanana : réunion en cachette?

C’est l’information qui fait le tour sur internet. Les deux anciens présidents de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina et Marc Ravalomanana avec le président par Interim ont eu une réunion samedi soir.
Selon les informations partagées par moov, « Les faits et gestes des politiciens intéressent. Le passage de Marc Ravalomanana à Ambohitsorohitra dans la soirée du samedi n’a pas échappé aux caméras d’une station de télévision privée de la capitale. Relayée dans les réseaux sociaux, la rencontre entre Rivo Rakotovao, président de la République par intérim, et Marc Ravalomanana, alimente les supputations d’autant que Hery Rajaonari¬mampianina aurait également fait le déplacement.»
Sur les réseaux sociaux, les spéculations sur une éventuelle alliance pour faire face à Andry Rajoelina font bon train. Rivo Rakotovao d’affirmer qu’il a reçu Ravalomanana pour une visite de courtoisie.
Madaplus.info0 partages

Coupe de Madagascar de Foot-ball : une finale entachée de controverse

La CNaPs sport remporte pour la 6e fois la coupe de Madagascar. Les caissiers ont disputé la finale face au club de Boeny Fosa Juniors. Mais le résultat est plein de controverse, avec un penalty de dernière minute. Pourtant un match nul aurait été bénéfique pour les Majungais.
Bob Kootzijk a affirmé sa déception. « 8mn d’extra-time » ce n’est pas normal dixit le coach de Fosa Junior. L’équipe a déposé une réserve auprès de la Fédération. Si rien ne change, les caissiers se prépareront pour les matchs en ligue des champions africaine.
Madagate0 partages

Soamahamanina: de l'enfer HVM, à l'espoir IEM!

Stèle commémorative du 22 Septembre à Soamahamanina

Renaissance ! Espoir retrouvé ! Dignité recouvrée ! Les termes élogieux se bousculent pour décrire l'ambiance prévalant dans ce village, de l'Itasy théâtre de péripéties depuis ces 3 dernières années... Qui de nous ne se souvient, en effet, des affres endurées par les habitants de ce paisible bled aux confins de la région d'Itasy et celle d'Analamanga. Tout à leur rapacité, les dirigeants cupides du HVM n'ont pas hésité à brader aux soit-disant investisseurs chinois- en réalité des aventuriers sans scrupules- les terrains aurifères de la commune. Le bras-de-fer engagé entre le "Goliath" État-HVM-Chinois et le "David" de Soamahamanina fut bouillant et riche en rebondissements.

Les violents affrontements entre les membres de l'Emmo-Reg (État-major mixte opérationnel régional) armés de pied en cap, resteront à jamais gravés dans les mémoires. Il faut être sorti du moule lugubre du HVM pour confondre patriotes et malfaiteurs. Les forces armées destinées à défendre la Patrie contre les invasions étrangères, ont été lancées comme des fous furieux, par leur commandant suprême pour mater sans discernement des manifestations pacifiques de patriotes défendant leur terroir contre les envahisseurs chinois. L'écusson du drapeau national sur la poitrine ils s'acharnaient rageusement contre leurs compatriotes, pour défendre les assaillants étrangers ! Aller savoir ... 7 ans plus tôt, un laitier, se trompant de vocation, a pris lui aussi le parti de lancer ses molosses contre des manifestants pacifiques. Avec, en sus, la réquisition de mercenaires étrangers.

Comme quoi la folie de pouvoir est contagieuse et a bon dos ! Plusieurs natifs de Soamahamanina dont l'actuel ministre de la Pêche, furent embastillés dans les geôles d'Antanimora. Augustin Andriamananoro fut même épinglé en plein enterrement de sa belle-mère... Sacrilège qui a déclenché l'écœurement de l'opinion et fait les choux gras de la presse en son temps ! Cela c'était l'Enfer-HVM ... Avec ses Belzébuth et ses Satan, sous la direction ténébreuse du Lucifer en chef à la tête de l'État ! Mais depuis, les choses ont évolué, la situation s’est décanté, beaucoup d'eau s'étant écoulé sous les ponts. L'IEM, lancée par le Président Andry Rajoelina, est passée par là ! Permettant alors aux "damnés de la terre" d'entrevoir la lumière paradisiaque sans avoir à passer par le purgatoire.

Car ce même Président de l'IEM, lui aussi, a dû passer par l'épreuve du feu de l'enfer HVM, avant de pouvoir se déployer et s'épanouir au grand jour. L'on n’oubliera jamais cette interdiction de vol des 2 avions - le jet privé et le vol régulier d'Air Madagascar - d'Ivato pour Amborovy Mahajanga, sur ordre express et arbitraire de Mavoloha, une certaine journée de 30 Mars 2018 ... Aujourd'hui donc, ces héros de Soamahamanina récoltent le fruit de leurs efforts et sacrifices durement endurés : ils ont inauguré la construction du premier village IEM à Madagascar ! J'entends d'ici les questions subséquentes à ce terme : mais un Village IEM, c'est quoi au juste ? En quoi diffère-t-il des villages ordinaires ? Quel plus apporte-t-il ? Etc. Légitimes questions.

Lors de la pose de la première pierre des constructions de ce village, le représentant de l'équipe IEM a expliqué dans ses grandes lignes, les caractéristiques de cette innovation. Il s'agit donc d'un site destiné à la promotion d'une jeunesse responsable. Les jeunes pourront s'y distraire, pratiquer du sport notamment le football et le Basket-ball dont la construction des terrains a déjà été entamée. Mais également celle d'un terrain omnisports. Ensuite des infrastructures d'alimentation en eau potable, en électricité durable ainsi que des appareils de connexion 4G y seront construites et installés. En spécifiant que ces constructions s'effectueront en respectant scrupuleusement les normes environnementales. Sans impacter négativement sur l'intégrité de la nature environnante.

Des maisons IEM s'érigeront par la suite dans le village. Ces habitations seront conçues pour assurer et favoriser l'éducation des jeunes dans le domaine des nouvelles technologies et surtout sur le plan culturel. L'objectif étant de permettre à la jeunesse de s'épanouir et s'ouvrir sur le monde extérieur, d'élargir leurs connaissances tout en respectant la culture nationale. À cet effet, bibliothèque et centre de documentation multidisciplinaire y seront installés. Pour mettre l'accent sur l'importance donnée à la culture, l'on y implantera également un musée de l'astrologie et un centre d'exposition du patrimoine malagasy. Enfin, comme cette date du 22 septembre marque le soulèvement de ses habitants contre l'arbitraire du pouvoir fantoche complice des envahisseurs chinetoques, les habitants de Soamahamanina ont décidé d'ériger une stèle en la mémoire de ses héros ayant endurés les exactions de la répression aveugle et sans discernement ! Ainsi donc, cette journée du 22 septembre a été, à jamais, marquée d'une pierre blanche dans les annales de l'histoire du Village.

Notons, pour terminer, la présence, lors de cette cérémonie de commémoration, de Messieurs Augustin Andriamananoro et Fetra Rakotondrasoa, tous deux enfants du terroir et de Madame Lalatiana Rakotondrazafy, représentant le MLE ou Mouvement pour la Liberté d'Expression.

La mise en chantier de ce village IEM, en parallèle à cette journée commémorative, prouve de façon indéniable la possibilité de développer les régions et communes de Madagascar en mettant parfaitement en compatibilité intérêts des populations locales avec ceux de l'économie nationale ! Une judicieuse complémentarité hélas invisible aux victimes de la cécité intellectuelle et aveugles d'esprit ayant accidentellement dirigé le pays durant ces 5 dernières malheureuses années !

Remaha

***********************************

News Mada0 partages

Fenoarivobe – Bongolava: nanaovana ezaka ny fizarana bokin-tany

Anisan’ny mampitaraina ny Malagasy maro ny raharaha momba ny tany, noho ny fitadiavana izao karazana antontan-taratasy rehetra izao ; ny boky efa rovitra any amin’ny sampandraharahan’ny fananan-tany fa indrindra, ny fomba fiasa any amin’ny sampandraharaha sasany anjakan’ny kolikoly. Misy an-taona maro vao vita ny taratasy hahazoana bokin-tany (titre), raha hahazo.

Manoloana izany, manao ezaka ny ao amin’ny minisiteran’ny Fanajariana ny tany, manamora ny hahazoana bokin-tany. Natao izany ary nozaraina ny herinandro lasa teo any amin’ny distrikan’i Fenoarivobe, faritra Bongolava; notolorana izany koa ny ao amin’ny fiompiana omby, Ambatolampy, distrikan’i Tsiroanomandidy. Nisaotra ny fanjakana ny mponina any an-toerana noho ny fahazoana izany bokin-tany izany nahafa-pahasahiranana azy ireo.  “Efa nentanina ny olona hanao ny azy nanomboka ny taona 2008, saingy nandamoka izany, betsaka ny very vola”, hoy ny mponina any Fenoarivobe.

Tanjona napetraky ny minisitera amin’izao fizarana bokin-tany izao ny fampihavanana ny Malagasy amin’ny taniny. Iaraha-mahalala ny fahamaroan’ny ady tany eny amin’ny fitsarana ary matetika, resy ny manana ny marina, ny tompon-tany. Nambaran’ny minisitera fa mampisokatra ny lalana amin’ny findramam-bola koa izao, ary mbola hotohizana ny asa any amin’ny kaominina sy ny faritra maro.

 

R.Mathieu

News Mada0 partages

Faran’ny herinandro an-tsary

Fetibe nampiala voly tanteraka ny tanora, indrindra ireo avy niatrika fanadinana bakalorea, ny “Wanna Smile Party”.

Nahaliana ny maro ihany koa ny seho natolotr’i D’Gary, tetsy amin’ny IFM Analakely, ny zoma hariva teo.

News Mada0 partages

Analamanga: le torchon brûle entre Za’Gasy et la CUA

 

La manifestation programmée par l’association «Za’ Gasy sahy mandroso» n’a pu se tenir dans la capitale, le week-end dernier, faute d’autorisation de la Commune urbaine. Le carnaval prévu pour  samedi dernier a dû être reporté au mois d’octobre, annonce le bureau national.

L’association «Za’Gasy» dénonce une décision discriminatoire de la maire d’Antananarivo-Renivohitra à son encontre, à la suite du refus de sa demande d’autorisation de manifester pour marquer l’anniversaire de la date de sa création, samedi. La Commune urbaine a signifié, à cet effet, au président national de «Za’Gasy», «une obligation d’un minimum de trois semaines de délai de dépôt de demande pour obtenir son accord», a-t-elle rapporté à la presse. Elle a donc annoncé sa décision de renouveler sa demande d’autorisation ce jour, reportant la manifestation pour le 6 octobre prochain, par respect de la légalité. Les membres de cette association apolitique ont envisagé d’organiser samedi un carnaval, partant d’Ambanidia pour rallier Ambohijatovo, pour marquer cette date, mais ont dû annuler cette marche pacifique sur décision des autorités communales d’Antananarivo-Renivohitra. Le président national de l’association, Jean Navandahy Ratiharison, dénonce donc un deux poids deux mesures sur l’attribution des autorisations de manifestation par la mairie de la capitale, en rappelant le cas des partisans de la refondation qui ont pu occuper la Place du 13 mai à Analakely après seulement deux jours de dépôt de demande d’autorisation. Il a d’ailleurs annoncé le caractère apolitique de son initiative.

 

Manou

 

News Mada0 partages

Vina hiatrehana fifidianana: resy lahatra amin’ny IEM ny mpianatry ny oniversite

Anjaran’ny mpianatry ny oniversite miankina sy tsy miankina amin’ny fanjakana indray.  “Resy lahatra izahay fa hitondra vahaolana amin’ny fampianarana ambony ny vina IEM entin’ny kandidà Rajoelina. Hany kandidà tokana nijery sy mbola hijery ny eny amin’ny anjerimanontolo izy. Efa nambarany fa hofoanana ny Antenimierandoholona ary hanamboarana oniversite manokana ny vola amin’izany. Tanora tahaka anay ny mpanorina ny IEM ary tia tanindrazana sy manana vina mitodika amin’ny tanora”, hoy ny fikambanan’ny mpianatra ho an’ny fanovana, tamin’ny alalan’ny filohany, Rakotoarindimby Benjamin, tetsy Tsiadana ny asabotsy  teo. Fotoana io namelabelarana fohy ny IEM nentin’ny ekipa mpiara-miasa amin’ny kandidà laharana faha-13 nanoloana ireo mpianatra maherin’ny 500, nahitana solontena avy amin’ny faritra 22.

Olana amin’ny fampianarana ambony

Nohenoina koa ny olana sy hetahetan’ireo mpianatra ka notanisaina tamin’izany ny hakelin’ny vatsim-pianarana sy ny fahataran’izany lava. Eo koa ny olan’ny fotodrafitrasa na ny fahasimbany sy ny tokony hanorenana “cité” vaovao ho an’ny mpianatra. Manampy izany ny hanorenana oniversite ho an’ireo any lavitra, toy ny any Fenoarivobe. Ny fahavitan’ny fianarana nefa tsy misy asa. Kely ny tambiny samihafa toy ny lafiny fiofanana. Anisan’ny olana koa ny rafitra LMD, tsy ahitana ny fepetra mifandraika amin’izany, toy ny “connexion”. Eo koa ny kolikoly miseho amin’ny endriny maro. Tokony hitodika any amin’ny fambolena sy fiompiana ary ny jono ny fiofanana satria 80%, tantsaha  avokoa…

Efa ao anatin’ny vina IEM ny vahaolana…

Namaly izany ny ekipan’ny IEM ka nilaza fa hoentina amin’ny kandidà Rajoelina ireo hetahetan’ny mpianatra ireo. “Misokatra ny varavaran’ny IEM ho an’ny rehetra manana tetikasa… Hovitaintsika anatin’ny fotoana fohy ny fahataran’ny fampandrosana nandritra 50 taona mahery. Efa ao anatin’ny vinan’ny kandidà Rajoelina avokoa izany. Tanterahiny ny azy ny ambarany, toy ny efa nataony tany amin’ny faritra maro efa notsidihiny”, hoy ihany izy ireo.

Synèse R. 

News Mada0 partages

Fanohanana ny hetsika fanadiovana: nahazo fitaovana avy amin’ny IEM ny eny Ambohimangakely

Nihazo ny eny Ambohimangakely indray ireo mpiara-miasa akaiky amin’ny mpanorina ny IEM, ny herinandro  teo. Nitondra fanampiana ho an’ireo mpanadio tanàna, araka ny fangatahana nataon’izy ireo nandritra ny fandalovan’ny kandidà Rajoelina teny amin’ny Yandy By-Pass herinandro vitsivitsy lasa izay, izy ireto.

Asa fa tsy kabary. Anisan’ny nentin’izy ireo  tamin’izany ny fitaovana fampiasa amin’ny fanadiovana. « Maro ireo nangatahin’ny mponina nefa ireo tena ampiasaina no nekeny. Tiako hotenenina aminareo fa niasa mafy ny ekipa rehetra, taorian’ny fangatahanareo. Nitady ny fitaovana raitra sy maharitra, tsy mora simba ary tsara kalitao”, hoy ny mpiara-miasa amin’ny kandidà faha-13, Razakazafy Jean Marc. Natolotra  tamin’izany ny borety miisa enina, kiraro fitondra manadio miisa 10, arotànana miisa 10, borosy fanadiovana làlana miisa 10 ary akanjo fiaro miisa 10.  Nangataka « boulodrome » koa  izy ireo ka fantatra fa efa neken’ny mpanorina ny IEM ary efa miasa amin’izao ireo “architecte”.

Tsy mifidy saranga sy sokajin’olona ny IEM

Nambaran’ireo mpiara-miasa amin’ny kandidà Rajoelina fa tsy mifidy saranga sy sokajin’olona ny IEM. “Manampy ny olona rehetra ny vinany. Natao ho an’ny olona rehetra   ny IEM. Mbola santatra am-bavarano ihany. Hanatsara ny fari-piainan’ny tsirairay ny tanjona ary tsy Ambohimangakely na ny manodidina ihany fa manerana ny Nosy mihitsy  ny IEM. Hotetezina ny distrika 119 hijerena ny olana. Hojerena koa ny tetikasa mety any amin’ny faritra rehetra any”, hoy ihany ny mpiara-miasa amin’ny kandidà laharana faha-13.

Nankasitraka izany ireo nahazo tohana avy amin’ny IEM ary nampanantena fa hanohana azy amin’ny andro tokony hiarahana miasa. “Vonona hanadio amin’ireo fitaovana ireo izahay. Asa ny azy fa tsy kabary. Miharihary izao fa izy irery no hany afaka hampandroso an’i Madagasikara. Manampy anay tokoa izao satria teo aloha, mandray maloto izahay rehefa manadio. Voaaro izahay amin’izao fotoana izao », hoy ny solontenan’ny mponina, nandray ny fitaovana, Ravaonasolo Mahenina Florentine.

Randria 

News Mada0 partages

39e RIM: Rivo et Ando décrochent la timbale

 

Nouveau sacre pour Rivo et Ando à l’issu du 39e Rallye international de Madagascar (Rim) samedi dernier à Moramanga! Les frères Randrianarivony ont de nouveau confirmé leur suprématie devant les autres gros bras de la course, en l’occurrence Tahina Razafinjoelina.

Après avoir démarré sur les chapeaux de roues la course vendredi dernier, Rivo et Ando aux commandes d’une Subaru ont toujours occupé la tête du classement de chaque section et étape au programme. De bout en bout, ils ont dominé la course et à l’arrivée, ils ont signé un cumul de temps de 2h24’21’’,2. Autant dire que les leaders au classement provisoire ont creusé l’écart car Tahina et Andry Tahina (Subaru) ont franchi la ligne d’arrivée à trois minutes des champions (2h27’49’’).

Sans conteste, cette victoire conforte leur place de leader au championnat de Madagascar. Et à ce rythme autant dire que Rivo et Ando sont déjà sacrés champions avant la lettre.  Parmi les 41 engagés au début, 21 ont réussi à rallier la ligne d’arrivée finale.

Succès

Le RIM organisé par FSAM, sponsorisé par Fanalamanga a été un vrai succès. L’organisation a été irréprochable, selon les propos des pilotes.

Chapeau à Fanalamanga ! Les pilotes ont été satisfaits de l’organisation de ce 39e RIM. «Les routes étaient bonnes, tout s’est bien passé, selon les propos de la plupart des participants. J’ai pu rouler à 110 km/heure», explique le champion Rivo Randrianarivony.

 Pourtant, quelques obstacles ont surpris certains pilotes. «Des arbres coupés nous obligeaient à ralentir dans quelques épreuves. Sur ce, nous avons eu un problème mécanique, du coup Rivo a pu nous dépasser, c’était en étape 1», a déclaré  le vice-champion Tahiana Razafinjoelina.

Les relèves comme Dani et Rina ont également connu des problèmes. «Les épreuves nocturnes ont été un peu difficiles, mais dans l’ensemble, on a vécu une belle aventure», affirme Daniel Rabetafika.

Remise des trophées en grande pompe

La remise des trophées en grande pompe, le 22 septembre dans l’enceinte de Fanalamanga a tiré un grand trait au 39e Rim. A ce sujet, un grand spectacle animé par des artistes locaux a été organisé pour mettre les férus de la discipline venus nombreux à Moramanga dans l’ambiance.

Miarintsoa R.

Les 5 premiers du 39e RIM

1er : Rivo Aina Randrianarivony- Ando

(Subaru N16 R4 4WD Fanalamanga ) 02h:24’:21,2’’

2e : Razafinjoelina Tahina – Rakotomalala Andry Tahina (Subaru N12 M12 4WD ) 02h:27’:49’’

3e : Teddy Rahamefy- Ratsimbarison Herman

( Ford Ranger T2 M13 ) 02h:33’:05,8’’

4e : Solofonirina Herivonjy – Rasolofoniaina Toky

( Foton Tunland T2 M13 ) : 02h:34’:48’’

5e : Rakotomanga Freddy – Jimmy Hugues Rabenantoandro ( Isuzu Dmax T2 M13 ) 02h:35’:38,1’’

News Mada0 partages

Rugby-match retour: Oxford University a pris sa revanche

Après sa défaite sur le score de 35 à 37 lors du match-aller, Oxford University a pris une belle revanche sur l’équipe malgache à l’issu du match amical retour hier à Mahamasina. Les Malgaches se sont inclinés par 28 à 22.

La composition de l’équipe d’Oxford a été renforcée. Trois nouveaux joueurs sont appelés pour affronter les Makis. Dès la première mi-temps, l’Oxford a réalisé un brillant parcours en menant sur le score de 16 à 15. Les Makis ont joué leur va-tout mais en vain.

Outre ce match amical, trois autres rencontres ont aussi été à l’affiche, dimanche dernier : le match test pour le championnat d’Afrique, celui de Cadets et la finale du rugby scolaire. Cette dernière a été placée sous l’égide de la Fédération malgache de Rugby à l’issue de laquelle Alaotra Mangoro a gagné le titre dans la catégorie féminine et Atsimo Andrefana, chez les garçons.

 

Miarintsoa R.

 

 

News Mada0 partages

Rn7: karandalina nivadika, nahafaty zaza efa-taona

Nivadika indray ny taksiborosy Karandalina iray tany amin’ny lalam-pirenena fahafito. Vokatry ny fandehanana mafy, izay nolazain’ny olona fa niloka ny saofera, ny nahatonga izany. Nahafatesana zaza iray, ary mbola maro ny olona atahorana ny ainy tamin’ity loza ity.

Nivadika ambony ambany ny kamiao taksiborosy Karandalina an’ny kaoperativa Besalama, tany amin’ny lalam-pirenena fahafito, teo anelanelan’Ilakaka sy Ambovombe, ny asabotsy teo. Fantatra fa namoy ny ainy tamin’izany ny zazakely efa-taona. Ampolony maro kosa ireo naratra mafy, ary atahorana ny ainy, nentina any amin’ny hopitaly. Voalaza fa vokatry ny fandehanana mafy ny nampivadika ilay fiarabe. Navesatra ny fiara, feno hipoka ary nitondra enta-mavesatra. Nitodi-doha ho any Toliara ity Karandalina ity izao niharan-doza izao. Araka ny fanazavan’ny vavolombelona tany an-toerana, nisy loka vola nataon’ireo mpamily ho an’izay tonga aloha any Toliara kanjo izao niharan-doza izao. Nisy aza ny nanakiana fa efa fanaon’ireo mpamily ny fandehanana mafy amin’iny lalam-pirenena fahafito iny, ary mifoka rongony mihitsy izy ireo.

Tonga teny an-toerana ny zandary nanao ny famotorana. Nifamonjena ny nisokitra ireo olona tery tao ambany fiara. Nijanona ny fiara, nandalo nanome tanana tamin’ny famonjena ireo naratra rehetra. Marihina fa mampitohy an’Ilakaka sy Ambovombe Androy ny fiara, na Ambovombe sy i Toliara. Notanan’ny zandary ny mpamily izay tsy namoy ny aina tamin’izao loza izao.

Miseho matetika

Efa mpiseho matetika loatra ny loza ateraky ny fiarabe tahaka izao any amin’iny faritra atsimo sy Atsimo Andrefana iny. Vao ny volana jolay teo, tany Betioky Atsimo, fiara tahaka ity voalaza etsy ambony ity nivadika ka nahafaty olona 20. Olona 30 naratra mafy tamin’izany. Mbola mitondra takaitra avokoa ireo olona naratra ireo hatramin’izao.

Amin’ny ankapobeny, tsy voaara-maso ny momba ireny fiara mitatitra amin’ireo lalam-pirenena saro-dalina sy lavitra ireny. Ity karazana fiara ity rahateo no hany miasa amin’ireny lalam-pirenena ireny. Manao ny fanadihadiana ny mpitandro filaminana amin’izao fotoana izao.

Randria

 

News Mada0 partages

Chronique: course à l’échalote

A chacun l’échalote derrière laquelle il court pour la conquérir. Il en est qui s’essoufflent pour pouvoir exercer une rançon sur certaines activités, à l’opposé les officiants dans ces activités après s’être acquittés de la dîme indue mais inévitable, se précipitent à effectuer le max avant que d’autres autorités ne viennent remplacer celles en place et n’exigent à nouveau eux aussi leur part. Après l’interdiction édictée d’effectuer toute opération de remblaiement de terrain à quel qu’endroit du territoire que ce soit, à peine une semaine plus tard on s’aperçoit que les chantiers reprennent de plus belle, les entreprises de remblayage s’activent avec plus de dynamisme que jamais. En effet, comme on pouvait le prévoir, il a suffi d’une simple note mentionnant la possibilité de reprendre cette activité après l’obtention d’une nouvelle autorisation pour que ça grouille de toute part. Comme dans un jeu de société : au mauvais moment à passer par la case prison succède une embellie après un passage à la caisse départ. À ce qu’il parait c’est la règle du jeu. Seulement pour les entrepreneurs il faut faire fissa pour remuer le plus de mètres-cubes possible avant que… Chacun sait la durée courte du mandat de ceux qui sont actuellement au guichet de péage, personne ne sait après les élections à quelle sauce les successeurs vont essayer d’accommoder leur bouffe, c’est selon pour apaiser leur fringale. Depuis des décennies plus personne n’ignore les conséquences catastrophiques que provoquent et provoqueraient davantage au fil du temps ces opérations qui rétrécissent jusqu’à réduire à zéro la capacité d’accumulation des eaux de pluies par ces bassins dans la plaine, bassins régulateurs naturels pour leur évacuation afin qu’elles ne provoquent de graves inondations. Depuis que ça dure, malgré les menaces de danger imminent, cette activité coupable se prolonge, vache à lait en même temps qu’indice du niveau du sens civique de ceux qui gouvernent.

Décidément qu’est-ce que la lutte contre la corruption aime à se compliquer la tâche pour ne pas se mouiller ni à sa salir les mains. Il n’y a pas à fouiller loin la terre, pour se rendre compte combien elle est humide autant à cause du versement des torrents de pots-de-vin que de la réduction des bassins de déversement des eaux de pluie. La mauvaise gouvernance prend source sous les yeux à la vue et au su de tout le monde, en nombreux domaines l’annonce d’une intransigeance relative à une interdiction suivie d’une note ouvrant à des exceptions mérite par elle-même d’être suspecte. La suspicion concernant un mode de gouvernance nécessite enquête, ou bien faut-il attendre en aval que les conséquences irréparables apparaissent ? Le flag s’opère en amont.

 

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans: Galliéni

La France a perdu dans le général Galliéni une haute intelligence, un grand caractère, en un mot un homme de très grande valeur.

Nous n’entreprendrons pas de donner sa biographie ; d’abord parce que les travaux accomplis par lui rempliraient un volume, et ensuite parce qu’ici, à Tamatave, dont il est pour ainsi dire le créateur, tout porte encore l’empreinte de son génie d’organisation. Il n’y a pas un habitant qui ne connaisse à fond les moindres détails de sa vie.

Un très court résumé suffira.

Le Midi qui a vu naître les Joffre, les Foch, les Castelnau s’honore également de lui avoir donné le jour. En 1870, la guerre déclarée, à peine sorti sous-lieutenant de l’école de St-Cyr, il a la bonne fortune d’être l’un des acteurs de l’un des faits les plus glorieux de cette guerre désastreuse – épisode légendaire des dernières Cartouches, c’est-à-dire la défense d’une Bazeille par le commandant Lambert et une poignée de braves dont Galliéni.

La guerre de 1870-71 terminée, Galliéni, qui appartenait à l’infanterie de marine, a fait toute sa carrière militaire dans les Colonies. C’est ainsi que le Tonkin, la Cochinchine, le Soudan, le Sénégal l’ont vu tour à tour y séjourner à différentes reprises, à mesure qu’il montait en grade, et cela pendant 35 ans environ.

Madagascar a été la dernière étape coloniale qui a permis à son génie organisateur de s’exercer sur une vaste échelle. Rappelé en France, tout le monde connaît les rôles brillants qu’il y a remplis et les services éminents qu’il a rendus à notre patrie.

La France reconnaissante lui a fait des funérailles nationales et ses restes sont allés se reposer à côté de celle qui fut la compagne fidèle et dévouée de sa vie, et dont la perte lui avait causé un si grand chagrin.

Faire l’éloge du général Galliéni comme militaire est superflu. Sa défense de la place de Paris et son action dans la bataille de la Marne sont là pour attester sa valeur.

Vol

Un vol important a été commis au préjudice de la demoiselle L. J. Plusieurs milliers de francs qui étaient enfermés dans sa malle auraient été dérobés. La police enquête.

 

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: fahaizana sy fahendrena

Ao ankatoky ny fifidianana izao maro ny fanehona fanirina mikasika ny toetra sy fanahin’ny filoha izay ho fidiny. Ny fanirina ny fananan’ny fahaizana no matetika miverina. Tsy afaka amaivanina mihitsy moa izany fananana fahaizana izany, ny fandehanan’ny raharaha mitaky fahaiza-mandinika lalina ny raharaha aman’asa eo amin’ny lafiny rehetra ary izany eo amin’ny sehatra tsy ankanavaka. Fahaiza-mandinika no resaka fa tsy fahaizana manokana ara-teknika momban’ny zava-drehetra. Eran-tany tsy misy filohampirenena na iray aza mahafehy ny zava-drehetra eo amin’ny lafiny teknika, ary na eto an-toerana na any ivelany dia samy manana ny fahaizany manokana eo amin’ny sehatra na taranja iray ny filoha nifandimby toerana teo amin’ny fitondrana tampony, tsy misy koa moa na fianarana manomana amin’izany na diplôma mitory mari-pahaizana mahafa-po teo am-pamaranana ny fandalinana fianarana ahafahana mizaka an’ilay adidy mavesatra eo amin’ny fitantanana. Noho izany no ahitana karazana teknisiana samy hafa miandraikitra ny fitondra-pirenena, tsy ampy anefa ny maha hoe mpitsara, na injeniera, na dokotera, na mpandalina amin’ny sampana izao na izao, ahafahana hieverina ny fahazakana an’izany adidy izany, ary na tsy dia nandia fianarana ambony lavitra aza ka manan-tsaina andinika lalina dia efa tokony ho ampy. Fa na inona na inona akingan-tsaina, izay voalaza fa ilaina, tsy mandeha ila izany, ary maivana raha tsy eo ny fahendrena. Tsy misy koa anefa na fianarana ahafahana anovozana fahendrena, na diplaoma milaza ny fetra momban’ny fananana fahendrena. Ahoana aza noho izany ny fomba anavahana ny tsara sy ny ratsy ? Miverina any amin’ny mpifidy ny fitsarana ary tsy misy sivana fa miankina amin’ny fahaizan’ny tsirairay mandinika arakarak’izay fomba fandalinany ny fombafomba azony taratra avy amin’ny teny sy hetsika asehon’ ireo mpilatsaka. Mitombona ve ny zavatra aroson’izy ireo ? Manana fahasahina hanatanteraka sa vavany fotsiny no fahitana azy ? Mandoka tena tafahoatra fotsiny sa mampiseho fanetre-tena na tazana aza fa manana fahatokisan-tena izy ireo ?… Ny làlana nodiaviny ve manampy ny fanomezana toky amin’izay ambarainy amin’izao fotoana fandresen-dahatra izao, sa mahavelona ahiahy ka mahatonga fisalasalana sao dia famahanan-dalitra indray no ataony ao anatin’ny kabary tsara lahatra ? Ny atao hoe demôkasy dia miverina any amin’ny fahendren’ny ntaolo izay nanambara fa ny hevitry ny maro mahataka-davitra, tsy tanteraka anefa izany raha toa tsy samy mandalina an-tsaina sy mikaroka ny marina sy ny rariny ny tsirairay. Aza heverina fa ny mpilatsaka no ratsy fa ny fahaizan’ny mpifidy nandanjalanja no tsaraina eo amin’ ny vokatry ny fifidianana.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Us et coutumes: j’ai dix ans ce matin

Si vous marchez sur les trottoirs de la capitale, vous évitez les trous, les marchands, la crasse et déambulez comme si vous jouiez à la marelle, sauf que vous n’avez plus dix ans, n’est-ce pas ? Eh bien si, certains jours vous avez dix ans : quand vous vous amusez à  marcher sur une plaque de tôle branlante, qui recouvre les fils du téléphone du quartier, alors que vous savez pertinemment  que ce n’est pas une bonne idée. Ces jours-là, vous aidez cette plaque à s’assouplir pour que les fils du téléphone accueillent au mieux votre poubelle que vous avez la flemme de jeter dans la benne à ordures dix mètres plus loin. On vous comprend, la benne est pleine, les ordures s’amoncellent autour comme une corolle et vous devez vous frayer un chemin entre les poules et les chiens.  Allez, on vous pardonne, on n’a pas dix ans tous les jours.

News Mada0 partages

Aller en vacances: les voyages organisés, la nouvelle tendance

En cette période de vacances, organiser des voyages entre amis, en famille ou entre les membres d’une association cultuelle, est la nouvelle tendance.

L’initiative d’organiser ce genre de voyages est louable car la majorité des bénéficiaires sont en général issus du milieu défavorisé. En effet, la moitié de leur budget est consacré aux frais de déplacement si le reste est destiné aux coûts de l’hébergement et de la nourriture.

A part l’ambiance et les retrouvailles, une nette différence du prix du transport est aussi constatée. «On observe au moins une baisse de 25 à 35% par rapport aux frais proposés dans les guichets pour louer un car Sprinter de 30 places», a affirmé un président d’une association.

Il faut reconnaître aussi que les nouvelles dispositions prises par l’ATT, concernant les règles de sécurité routière, procurent une certaine assurance. Il a été effectivement souligné que l’ autorisation pour les transports urbain et suburbain, en dehors de leurs lignes respectives, n’ est délivrée que pour un rayon de 100 km.

En cas d’exception, notamment à l’endroit des associations cultuelles, toutes les voitures devront passer une contre-visite auprès de la DGSR avant d’obtenir une autorisation pour entreprendre ce genre de voyages.

Les gares routières en haute saison 

Pour une fois, les coopératives expriment leur satisfaction. «Par rapport à l’année dernière, à la même période, nous pouvons dire que nous avons connu une certaine affluence de nos clients dont la majorité sont des vacanciers», a confié une guichetière d’une coopérative d’Ambodivona.

Les destinations Mahajanga et Toamasina sont les plus prisées au niveau de la gare routière d’Ambodivona et d’Andohatapenaka. Pour les coopératives offrant des services de première classe sur ces deux destinations, elles affichent toujours complet depuis deux semaines, aussi bien en aller qu’en retour. Et, cela, malgré que le prix des billets soit plus ou moins doublé par rapport aux autres coopératives.

A la gare routière «Fasan’ ny Karana», Antsirabe et Toliara sont les destinations les plus appréciées des vacanciers. De ce fait, le nombre des taxis-brousse desservant tous ces axes ont au moins triplé, une dizaine de voitures pour chaque coopérative prend le départ au quotidien au «Fasan’ny Karana».

 

Sera R.

 

News Mada0 partages

Agro écologie: une cinquantaine d’enfants initiés à l’éco-geste

National tourism development SA (NTD SA) a pu faire d’une pierre deux coups via ses participations au Salon gastronomique «Haify Mampihavana», samedi et dimanche, au Jardin d’Andohalo. Dans le cadre de sa mission de promotion du tourisme durable à Madagascar, cette société en partenariat avec «Le panier vert agro écologique» a distribué des produits locaux Bio, et a organisé des matinées récréatives sur le tourisme durable et l’agro écologie en faveur d’une cinquantaine d’enfants âgés de 7 à 12 ans.

«Ces initiatives rejoignent les missions principales de la société. Lesquelles consistent à conscientiser les différents acteurs touristiques sur les impacts environnementaux de leurs activités  et à mettre en relation les restaurateurs et les producteurs locaux pour une opportunité de marché afin de contribuer à l’inclusion économique du tourisme. Il importe également de familiariser le public sur les bonnes pratiques du tourisme durable à travers les éco-gestes, éco-attitudes et éco-responsabilités», a souligné Zoniaina Razafinarivo, responsable du projet et marketing au sein de NTD SA.

Durant la première matinée récréative, les quelque 50 enfants bénéficiaires ont eu l’occasion d’apprendre les apports et vertus des fruits et légumes sur notre santé à travers une petite animation ludique d’anatomie, intitulée «les fruits et légumes et moi». La seconde matinée a été consacrée au thème «les déchets valent de l’or». Comme son nom l’indique, cet atelier a permis aux enfants de recycler des déchets et de réaliser un compost.

 

Fahranarison

News Mada0 partages

Alzheimer: portes ouvertes à Mahazoarivo

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre l’Alzheimer, le 21 septembre dernier, l’ONG Madagascar Alzheimer «Masoandro Mody» a organisé plusieurs activités en son siège, sis à Mahazoarivo. Outre des conférences portant sur plusieurs thématiques, des séances portes ouvertes ont également organisées dans le dessein de mener à bien «La socialisation des malades d’Alzheimer».

 L’accompagnement du malade par ses proches et son entourage a été particulièrement recommandé durant cette célébration. Selon les informations recueillies sur place, environ 40.000 malades sont recensés à Madagascar, en dehors de ceux qui n’ont pas encore été diagnostiqués.

Dans la foulée, Madagascar Alzheimer «Masoandro Mody» organise un concert solidaire avec le groupe Quatuor Squad à l’ISTS Mandrimena Andoharanofotsy, ce 29 septembre, à titre de levée de fonds. En effet, cette ONG est la seule association qui lutte officiellement contre cette maladie à Madagascar, et elle n’a d’autres principales sources de revenus que la levée de fonds.

 

Sera R.

News Mada0 partages

Commune de Sambava: le maire placé sous mandat de dépôt

Suite à son défèrement au Tribunal de première instance d’Antalaha, le maire de Sambava, François Toto a été placé en détention préventive depuis vendredi.

François Toto dit Gida, le maire de la commune urbaine de Sambava,  soupçonné de détournement de fonds publics et de corruption, ainsi qu’un comptable et un régisseur de la commune, ont été placés sous mandat de dépôt pour une durée de 8 mois depuis vendredi dernier.

 Selon les explications, ils ont dû passer deux jours d’interrogatoire devant les enquêteurs du Bianco d’Antsiranana et ceux du Trésor public avant d’être présentés devant le parquet. Les trois autres personnes suspectées dans l’affaire, à savoir le secrétaire général et deux autres régisseurs, ont bénéficié d’une liberté provisoire.

Libéré discrètement

Ce week-end, des rumeurs ont circulé dans la ville comme quoi le maire ne serait déjà plus en prison. Après vérifications, il s’agissait de fausses nouvelles.

Depuis la série d’arrestations, les partisans du maire élu sous la couleur du Leader Fanilo, ont  exprimé leur mécontentement face à cette situation. Pour eux, il s’agit d’un coup monté par rapport au contexte actuel de pré-élection.

De leur côté, certains des villageois ne sont pas tout à fait du même avis. Ils s’aperçoivent depuis quelques mois qu’il y a des démarches louches dans les réalisations effectuées dans la commune en voyant la réalité sur place. Ce qui serait à l’origine même des investigations de la Bianco.

D’après les informations, les enquêtes du Bianco au niveau de la commune urbaine de Sambava ne sont pas prêtes de se terminer car il doit également statuer sur les réclamations relatives à la gestion de la vente des terrains municipaux ainsi que les autorisations de mise en circulation des bajajs dans la ville.

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

Toamasina: lehilahy roa matin’ny fitsaram-bahoaka

Maty tsy tra-drano ireo lehilahy roa niharan’ny fitsaram-bahoaka tany Toamasina. Tratran’ny olona namaky trano sy nanendaka izy ireo. Tsy namelan’ny olona raha tsy tapitra ny ainy.

Faritra mena tanteraka ny ao Ambalamanasy sy ny eo Ankirihiry manoloana ireo trano fandihizana roa mifanila tsy lavitry ny Bazary may. Nitrangana fitsaram-bahoaka indray tany an-toerana, ny asabotsy maraina teo, ka maty tsy tra-drano ny iray raha mbola avotry ny polisin’ny Fip avy any Ankirihiry kosa ny faharoa. Raha ny fanadihadina, nisy vaky trano fivarotana zava-pisotro tao an-toerana, ny alin’ny zoma 21 septambra. Ny maraina, nisy nahita nivarotra ireo entana very tamin’ity trano fisotroana ity ary natao ny fanaraha-dia ka tratra tamin’ny tranon’olona mpivady ireo entana ireo.  Vokatr’ izay, tsy niandry ela ny fokonolona fa nidaroka sy namono avy hatrany ireto mpivady ireto.  Ilay lehilahy no tena nifandrotehan’ny fokonolona novonoina ary tena maty tsy tra-drano.

Ny faharoa kosa, ny alin’ny alakamisy 20 septambra teo tao Mangarivotra, eo amin’ny lakandranokely tsy lavitry ny trano fandihizana roa mifanila ao Bazary may Ankirihiry.

Tovolahy vao nanendaka finday tamina mpivarotena iray ity niharan’ny fitsaram-bahoaka ary tsy namelan’ ireo olona tao amin’ny trano fandihizana roa ireo raha tsy tapitra ny ainy. Tsy niandry ela kosa taorian’ io, efa noraisin’ny havany ny fatin’ ilay tovolahy mpanendaka ity, raha mbola tsy nisy naka kosa ny iray ao amin’ny tranom-patin’ny Hopitalibe avy tao Ambalamanasy.

Ity trangana fitsaram-bahoaka ity izay tsy voatana mihitsy raha ny any Toamasina. Nisy fotoana tena nampirongatra azy, ary nilamindamina avy eo. Izao niverina indray izany, porofo ity olona roa indray novonoin’ny olona ity. Mbola sarotra ny hifehy ny tranga. Endriky ny krizy sy ny tsy fahatokisan’ny olona ny mpitandro filaminana sy ny fitsarana ny raharaha. Tsy misy azon’ny mpitandro filaminana atao afa-tsy ny manao famotorana ihany. Mijanona eo ny raharaha.

Sajo

 

News Mada0 partages

Rn3: tovolahy maty vokatry ny lozana moto

Maty tsy tra-drano ny tovolahy iray nitondra moto scooter, tany amin’ny lalam-pirenena fahatelo, telo amin’ny toerana antsoina hoe Ambatomitokana, omaly hariva. Raha ny vaovao azo, nidona tamin’ny fiara iray teo amin’ny lalana miolaka ilay lehilahy io. Mafy ny fifandonana fa niforitra mihitsy ilay moto. Nipitika kosa ilay nitondra azy ary nahavodona ny lohany sy ny tratrany. Nandoha ra izy ary voalaza fa nitarika ny fahafatesany izany. Tany aminy ny kara-panondrony ary mpamboly avy any Anjozorobe izy io. Tonga teny an-toerana ny zandary nizaha ny loza, ary nanao ny famotorana avy hatrany.

Ny loza ateraky ny moto ihany koa izay anisan’ny mamono olona be indrindra eto amintsika. Ao anatin’ny iray volana, mety hisy tranga roa hatramin’ny dimy ahafatesana mitondra moto eto an-dRenivohitra. Sarotra ihany koa ny fifehezana ny mpitondra moto eto amintsika. Tsy mahafehy ny lalàna mifehy ny fifamoivoizana, mandeha mafy, sns.

Yves S.

 

News Mada0 partages

Aretina alzheimer: azo ampiana amin’ny « ergothérapie » ny marary

Anisan’ny nisongadina teny amin’ny fampahafantarana ny asa sahanin’ny ONG Masoandro mody Madagascar Alzheimer, ny zoma lasa teo, ny fisian’ny sampam-pitsaboana vaovao, « ergothérapie », tao anatin’ny fanamarihana ny Andro maneran-tany iadiana amin’ny aretina alzheimer. « Fanampiana ny olona amin’ny asa fanaony andavanandro nefa lasa manahirana azy ny tanjona », hoy ny tomponandraikitra iray. Mety ho an’ny zokiolona voan’ny alzheimer na olona manana fahasembanana amin’ny vatana na saina ny fitsaboana ka ananany fahaleovantena tsy tanteraka fa amin’ny ampahany ihany. Sivy amin’izao fotoana izao ny manampahaizana momba io fitsaboana io miasa amin’ny toeram-pitsaboana sy foibe manokana.

« Ankoatra izay, miara-miasa amin’ny mpitsabo manokana ny « neurologie » ny foibe Masoandro mody amin’ny fanofanana ny « auxilliaire de vie » mikarakara ny olona voan’ny alzheimer », hoy ny fanazavan’ny filohan’ny fikambanana, Rason Randriamaro Yollande. Eny amin’ny foiben’ny fikambanana eny Fenomanana Mahazoarivo ny fanofanana ho an’ireo vonona amin’izany.

Miasa tsy mbola mahazo tohana avy amin’ny fanjakana ny fikambanana amin’ny fandraisana an-tanana ny olona mararin’ny alzheimer fa misy ny malala-tanana manohana azy ireo. Hetsika manaraka ny fampisehoana iarahana amin’ny Quartor Squad eny amin’ny ISTS Mandrimena ny 29 septambra ho avy izao, ho fanangonam-bola ho an’ny fikambanana.

Vonjy A.

News Mada0 partages

CGM: émouvant hommage à Haingo

Voilà maintenant trois mois que Haingo Michel Razafiarijaona  s’est éteint. Le monde de la musique et de la littérature est toujours endeuillé par la disparition de l’une de ses figures de proue. Un vibrant hommage lui a ainsi été rendu samedi dernier, au CGM Analakely, à travers l’événement «Hiratry ny kintana».

Il aurait eu 53 ans le 20 septembre dernier. Haingo a été au cœur de l’après-midi littéraire de Faribolana Sandratra comme chaque 4e samedi du mois. Ecrivain accompli, il a trempé sa plume dans la poésie, le roman, le théâtre et bien d’autres genres littéraires. Le cercle des jeunes poètes et écrivains a fait résonner le «Valiha maty dimy» sur les murs du Cercle germano-malgache.

Bodo, a qui il a emprunté les paroles de «Rehefa eo ianao» et «Satria», s’est invitée sur la scène du CGM le temps d’une interprétation. «La musique de Haingo évoque mes émotions, exprime mon ressenti et révèle les non-dits», a-t-elle témoigné les larmes aux yeux.

 

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Ambondrona: un succès à plus d’un titre au Palais

Le concert du groupe Ambondrona, qui s’est déroulé hier au palais des Sports et de la culture Mahamasina, a affiché complet. Le contraire aurait d’ailleurs étonné.

Le groupe de pop rock le plus adulé de sa génération a encore fait le plein à Mahamasina. Tout vêtu de noir et éternellement coiffé d’une casquette New York, Kix a entamé les premières notes de «Naleonao» vers 15 heures 30.

Le public du palais des Sports a été transporté dans un voyage à travers le temps, avec comme destination un retour au tout début de la carrière d’Ambondrona  sur  des titres aussi connus que «Ajanony», «Nivadika», «Mety ho aiza» ou encore «Aleo aloha». A propos de l’aspect visuel, la décoration est à la fois simple et joviale et les jeux de lumière sans oublier les vidéos ont rendu ce concert exceptionnel.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

IKM: loh’art-ano  en toute solidarité

C’est dans une atmosphère de découverte et de partage que s’est tenu l’événement «Loh’art-ano», samedi dernier, dans l’antre de l’IKM Antsahavola.

A l’initiative de Leo Club Antananarivo, cet expo-live a rassemblé une bonne dizaine de créateurs et d’artistes de tous horizons pour une bonne cause, celle de venir en aide aux  nécessiteux. Sandrine Rajaofetra, Liva Rajaobelina, Richianny Ratovo, Mat Li, Bella Rajaonarivelo s’en sont donné à cœur joie pour partager leurs talents le temps d’une journée de levée de fonds.

«Le fonds récolté à l’issue de cet événement servira à réaliser des consultations ophtalmologiques gratuites, le mois prochain. Une partie du fonds sera versé au profit du Centre d’éducation des non-voyants d’Antsirabe et servira à préparer la rentrée scolaire de nos petits protégés de l’EPP», a fait savoir Nadia Sam Rakotoarison, présidente de Leo Club Antananarivo Loharano.

 

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

RDJ 15 taona: nampifaly ny mpihaino sy ny mpankafy ry AmbondronA

Rehefa tonga ny tsingerintaona, matetika, mizara ny mamy sy ny fifaliana ho an’ny tia azy ny tompon-danonana. Toy izany koa ny nataon’ny onjampeo RDJ amin’izao fankalazana ny faha-15 taona ijoroany izao. Faly tokoa ny mpihaino satria ny tiany indrindra, ny tarika AmbondronA, no nomena nankafiziny.

Andro nifamotoan’ny mpankafy RDJ sy ny mpanaraka ny tarika AmbondronA na koa ireo roa ireo mihitsy ny omaly, tetsy amin’ny lapan’ny Kolontsaina sy ny fanatanjahantena etsy Mahamasina. Tsy vitsy ireo tonga namaly ny antso, araka ny efa fantatra mialoha, satria lany tanteraka ny tapakila na mbola tsy tonga aza ilay andron’ny fampisehoana.

Tafaray tokoa ny tia sy ny manina, toy ny fihaonan’ny tarika amin’ny mpankafy azy hatramin’izay, satria horakoraka hatrany ny an’ny mpankafy, toa efa niandry fatratra ity fotoana ity. Tsy latsa-danja amin’ny niainana hatramin’izay ny fifamatorana eo amin-dry Kix sy ny ekipany ary ny mpankafy, izay hita ho feno fifaliana tanteraka, nanaraka tsy an-kiato ireo rehetra nentina an-tsehatra.

Nisy ny tsy fahatomombanan’ny fanamafisam-peo, indrindra tamin’ny fiandohan’ny fampisehoana, sy ny sampona teknika, izay nampiato ny hetsika, nandritra ny minitra vitsivitsy. Na izany aza, tsy nanamaloka ny fiarahana izany ary notsenain’ny mpijery tamin’ny horakoraka hatrany ny fiverenan’ny seho tamin’ny laoniny.

Anisan’ny nankasitrahan’ny maro manokana, omaly, ny nitondrana an-tsehatra indray ireo hiran’ny tarika AmbondronA, nampalaza azy, tany am-piandohany tany.

Landy R.

 

News Mada0 partages

Hira amin’ny teny frantsay: lasan’i Tiana Koloina ny loka voalohany

Razafinjatovo Tiana Koloina, izy no nambabo ny fon’ny mpitsara, tamin’ny fifaninanana hira amin’ny teny frantsay na ilay fantatra amin’ny hoe CNCF andiany fahafito. Tontosa, omaly tetsy amin’ny Alliance française (AFT) etsy Andavamamba, ny dingan’ny famaranana tamin’ity fifaninanana ity.

Raha tsiahivina, nanerana an’i Madagasikara (Antananarivo, Ambositra, Ambatondrazaka, Antsirabe, Moramanga, Morondava, Sambava, Andapa, Ambovombe, Toliara, Nosy-Be ary Sainte-Marie) ny fifaninanana.

Landy R.

News Mada0 partages

Mpikalo-Andia Lucien Botovasoa: notsofin-drano ny rantsana Vonona

Tontosa, omaly, ny fitsofan-drano ireo mpikabary 11, nahavita fiofanana tao anatin’ny andia Lucien Botovasoa, ao amin’ny rantsana Vonona, ao amin’ny Ekar Md François d’Assise Andravoahoangy. Taorian’ny fotoam-pivavahana, nanatanterahana izany, nisy ny lanonana narahina fiaraha-misakafo natolotr’izy ireo sy nanasana vahiny maromaro. Anisan’ireo 667 navoakan’ny Mpikalo (Mpikabary katolika), tamim-pomba teny Mahamasina ny 8 septambra teo, izy 11 mianadahy ireto.

Landy R.

News Mada0 partages

Vintage Cup: une centaine des participants inscrits

La quatrième édition de l’Allianz Vintage Cup de tennis du 29 septembre au 1er octobre au Country Club à Ilafy, s’annonce déjà sulfureuse. Comme chaque année, le nombre des engagés ne cesse d’augmenter. Une centaine de joueurs en simple et en double ont répondu à l’appel pour cette 4e édition. Cette fois-ci, la compétition est destinée à deux groupes, à savoir l’Open mixte et les Parents-enfants (Père-fille et Mère-fils). Et, dans le but de créer et de renforcer les liens entre les participants, ce vintage cup est dénommé tournoi amical.

Par rapport à la dernière édition, l’organisateur affiche déjà sa satisfaction. « Les joueurs apprécient beaucoup l’esprit du tournoi. Ce sont eux-mêmes qui ont participé à sa promotion auprès de leurs amis et connaissances. L’Allianz Vintage Cup se distingue par une ambiance particulière, plus conviviale, avec les joueurs qui portent tous du blanc autour d’un déjeuner champêtre ou encore d’une exposition de voitures anciennes », souligne Josoa Rakotonindriana, du Country Club. Ce week-end, l’ambiance sera encore plus extraordinaire. A noter que l’organisateur travaille de concert avec divers sponsors, à savoir, Orange Madagascar et Bmoi/Air France.

L’année dernière, la « Vintage cup » a été remportée par Nantenaina Rakotobe et Fitia Randriafidimanana. Ce groupe Parents/enfants a battu Tiana Ravalomanana et Angolatiana Rzafindrakoto sur le score de 4 à 0.

Miarintsoa R.

 

News Mada0 partages

Mondiaux de judo: Madagascar encore à la traîne

Alors que le président de la fédération malgache de judo (FMJ), Siteny Randrianasoloniaiko, jubile d’avoir été choisi pour remettre les premières médailles du championnat du monde de Baku en Azerbaïdjan, ses judokas étaient à la ramasse sur le tatami.

La lueur d’espoir à l’entame des Mondiaux s’est transformée en cauchemar pour l’équipe nationale malgache en Azerbaïdjan ! Le petit numéro en solo de Bin Abdou Nazir (-60 kg homme) est certes la nouvelle référence nationale. Il a réussi là où les autres ont échoué, à savoir la victoire au premier combat. Mais dans l’ensemble, le constat est toujours alarmant.

Ni Brenda Andriatiana, encore moins Damiella Nomenjanahary (-63 kg dame), n’ont pas réussi à suivre le tempo donné par leur partenaire masculin. Les deux judokates ont trébuché sur  la première marche de l’escalier qui mène vers le sommet du monde.

En connaissance de cause après la défaite de Bin Abdou Nazir au troisième tour, elles ont refait la même erreur, notamment Brenda Andriatiana (-57 kg dame). Comme une touriste qui fait sa course sur le marché du coin, elle a été cueillie à froid par la redoutable sud-coréenne, Hyo Sun RI. Sur son unique enchaînement de la partie, cette dernière a mis ippon la Malgache sur un morote  bien enchaîné après 7 secondes de combat.

Pour la dernière danse de la troupe malgache aux Mondiaux, Damiella Nomenjanahary eut beau résisté  face à la canadienne Stefanie Tremblay. Mais sa défaillance sur le combat au sol s’est fait sentir et son adversaire en a profité pour immobiliser la Malgache.

Pourtant…

La FMJ devra revoir sa copie dorénavant ! La méthode qu’ elle a utilisée jusqu’ici n’a pas produit les résultats escomptés. Les compétitions internationales se succèdent mais le résultat reste le même, indépendamment des judokas en lice.

Pour pallier  cette carence de résultat, certains ont été envoyés à l’étranger pour affûter leurs armes tandis que d’autres ont multiplié les participations au niveau international. Mais rien n’a changé sous le ciel du judo malgache.

Curieusement, les jeunes réussissent mieux que les seniors, à l’instar des titres et podiums africains obtenus cette saison.

Naisa

 

News Mada0 partages

Foot: triomphe sans gloire de la Cnaps

Dominée tout au long de la rencontre dans son antre de Vontovorona hier face à une vaillante équipe de Fosa Juniors FC, Cnaps Sport s’en est sorti au temps additionnel après que l’arbitre lui ait accordé un penalty (1 à 0). Un coup de sifflet qui a mis fin à la rencontre après que Fosa Juniors FC décide de quitter le terrain avant l’heure.

Par la même occasion, les Caissiers remportent son 7e championnat de Madagascar dont six obtenus consécutivement. Mais contrairement aux précédentes éditions qu’ils ont glanées avec la manière, cette fois-ci, il a fallu que les hommes en noir changent le cours de la rencontre pour que la Cnaps puisse triompher.

Encore en lice à la coupe de Madagascar, Cnaps Sport est « sur la bonne voie » pour réaliser un doublé  championnat-coupe. D’autant plus que son bourreau du jour est absent de la liste des prétendants.

A moins qu’Elgeco Plus retrouve sa splendeur, aucune formation ne peut résister à la machine du Champion de Madagascar.

Naisa

News Mada0 partages

Rugby: terres en Mêlées dans la cour des grands

Madagascar a brillé de mille feux le 12 septembre dernier à New-York ! Grâce au projet mené par l’association Terres en Mêlées sur la Grande île depuis 2014, la Grande île a obtenu le prix Beyond Sport Global Awards ainsi que la plus prestigieuse distinction mondiale du sport, l’Award Sport for Equality.

Deux récompenses que l’association dirigée par Pierre Gony est venue remettre à l’Etat malgache via le ministère de la Jeunesse et des sports (MJS) samedi dernier, à la petite salle du palais des Sports. Les parties prenantes de l’événement ont tous évoqué le rôle important joué par le sport en général et le rugby en particulier pour promouvoir les jeunes.

D’ailleurs, Terres en Mêlées a cette particularité de mener des projets d’éducation par le biais du rugby. Cela lui a permis de contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD).

 A noter que Terres en Mêlées est également l’instigatrice du championnat national de rugby scolaire qui a vu la participation de 18 régions, précédé par cinq tournois qualificatifs dans 5 zones.

Naisa

 

News Mada0 partages

« Rallye International de Madagascar »: tsy nisy nahatohitra i Ando sy i Rivo

Nandrombaka ny fandresena teo amin’ny “Rallye international de Madagascar 2018” ny ekipazin’ny FMMSAM, nisy an’i Rivo sy i Ando. Tsy nisy nahatohitra mihitsy izy ireo, nampiseho fahaiza-manao tanteraka.

Voalohany i Rivo sy i Ando, mpanamorin’ny klioba FMMSAM, teo amin’ny andiany faha-39 amin’ny “Rallye international de Madagascar”. Fifaninanana notanterahina tany Alaotra Mangoro, ny 20 ka hatramin’ny 22 septambra lasa teo. Fahaiza-mitantana ny fotoana, fahafehezana ireo teknika samihafa, miampy ny fitandremana isan-karazany.

Samy nampiasain’i Rivo sy i Ando avokoa ireo, tao anatin’ireo dingana manokana “ES” miisa 14 nifaninanana, tamin’ity hazakaza-piarakodia ity, ka nibatan’izy mirahalahy ny fandresena. Nanome tombony ho azy ireo ihany koa ny tanjaky ny fiarakodia nentiny.

Teo amin’ny andro fahatelo, notontosaina ny asabotsy, efa nanomboka nazava ny fandresena ho azy izy ireo, na niezaka nanao izay ho afany aza i Tahina sy i AT. Lasan-dry zalahy avokoa mantsy ireo “ES” rehetra natao tamin’izany.

Anisan’ny nafana vay kosa ny teo amin’ny laharana fahatelo satria nifandimbiasana hatrany ny nahazo izany, niadian’i Dani sy i Rina ary i Teddy sy i Herman. Niala i Tahiana sy i Tahiry, teo amin’ny “ES 12”, noho ny fahasimbana teknika nahazo ny fiara nentiny.

Dingana manokana, nampanano sarotra ny mpanamory rehetra, ny “ES 2”, noho ilay “chican” na ny fiolakolahana mifanakaiky, miampy ireo vodihazo tao anaty lalana, ka naha betsaka ireo niala an-daharana.

 

Torcelin

Ireo dimy tonga voalohany :

1-Rivo / Ando – (Subaru Impreza) – FMMSAM – (2 ora 24 mn 21.2 s)

2-Tahina / AT – (Subaru Impreza) – Asacm – (2 ora 27 mn 39.0 s)

3-Teddy / Herman – (Ford Ranger) – FMMSAM – (2 ora 33 mn 05.8 s)

4-Herivonjy / Toky – (Foton Tunland S) – FMMSAM – (2 ora 34 mn 48.0 s)

5-Frederic / Jimmy – (Isuzu D-Max) – Ama / Asacm – (2 ora 35 mn 38.1 s)

 

HOY IZY IREO :

-Rivo (mpanamory FMMSAM) : nanao izay nahatongavana fotsiny satria efa nahazo tombony, teo amin’ny andro faharoa. Tsara koa ny lalana sady maina ka afaka nanatsara ny fe-potoana. Na voalohany aza, mila miezaka amin’ny “rallye” farany.

-Tahiana (mpanamory Asacm) : tsara be ny lalana, samy nahavita fe-potoana tsara, saingy olana ilay fahavoazan’ny fiara teo amin’ny andro faharoa ka nahavery 30 s anay. Olana ny tao amin’ny “ES 2”, nisian’ny “chican”. Mbola ho eo amin’ny dingana manaraka.

-Dani (mpanamory Asa Tana) : tsy nisy ny olana fa afaka niatrika ilay fifaninanana tao anatin’ny filaminana. Nanahirana kely fotsiny ny “ES” natao alina, noho ny zavona sy ny vovoka. Tsy maintsy hiatrika ny “rallye” farany satria tsy mbola ampy ny isanay.

-Teddy (mpanamory FMMSAM) : ny olana, tsy afaka nanao ny antsasaky ny “reconnaissance” noho ny fisian’ny fahoriana tao amin’ny fianakaviana. Na izany aza, nanana olana tamin’ilay “chican” tao amin’ny “ES 2”. Voalohany amin’ny sokajinay izahay izao.

-Koloina (mpanamory FMMSAM) :  tsy maintsy hiatrika ny “rallye” farany satria tsy mbola azo ny anaram-boninahitra fa hifampitadiavana amin’i Alcazaria.

 

Nangonin’i Torcelin

News Mada0 partages

Kitra – «Poule des As»: tompondakan’i Madagasikara ny Cnaps Sport

Tsy niala teo am-pelatanan’ny Cnaps Sport ny tompondakan’i Madagasikara, taranja baolina kitra. Resiny, teo amin’ny andro farany, tamin’ny «Poule des as», mantsy ny Fosa Jr Boeny. Lavon’izy ireo, tamin’ny isa tery, 1 no ho 0, tamin’ny alalan’ny “penalty” tafiditr’i Ronald, teo amin’ny fanampim-potoana 90 mn + 8, ny ekipan’i Boeny. Lalao notanterahina, omaly alahady teny amin’ny kianja Vontovorona.

Niady ny fihaonana ary samy nanao izay ho afany ny roa tonta. Nitady ady sahala fotsiny anefa ny Fosa Jr, raha tsy maintsy mandresy kosa ny Cnaps Sport. Tsy nisy nitoko ny roa tonta tao anatin’ny 90 mn. Nisy anefa ny fanampim-potoana, ary tao anatin’izany no nahazo valim-panafihana i Niasex, izay voafingan’i Gapa, mpiandry tsatobin’ny Fosa Jr. Nanondro ny teboky ny “penalty” ny mpitsara. Tsy nanaiky izany anefa ny Fosa Jr ka niala ny kianja. Tsy niverina tamin’ny fanapahan-keviny ny mpitsara.

Nisy ny fifanazavana, teo amin’ny mpitsara sy ny mpanazatra ny Fosa Jr, saingy tsy nety niverina niakatra kianja intsony ireo mpilalao. Nodakana tsy nisy mpiandry tsatoby ny baolina ary tafiditra soa aman-tsara.

Teo amin’ny lalao iray, lavon’ny Elgeco Plus, tamin’ny isa 3 no ho 2 ny, FCV Vakinankaratra.

 

Tompondaka

News Mada0 partages

Beach soccer – “Can 2018”: tafita ny Barea

Tafakatra ary hiatrika ny dingana famaranana, hiadiana ny ho tompondakan’i Afrika “Can 2018”, taranja beach soccer, ny Barea de Madagascar. Nisaraka ady sahala, 5 no ho 5, tamin’i Mozambika mantsy ny ekipam-pirenena malagasy, nandritra ny lalao miverina, notanterahina ny asabotsy lasa teo tany Mahajanga. Nivoaka sempotra ihany anefa ny Barea vao nahazo ity tapakila ity satria nosahiranin-dry zareo Mozambikanina tanteraka. Efa nitarika tamin’ny isa, 5 no ho 4, mantsy i Mozambika no nanasahala ny isa i Dada, tany amin’ny minitra farany, teo amin’ny fizaram-potoana fahatelo.

Ny Barea de Madagascar anefa no nitarika tamin’ny isa, tao anatin’ireo fe-potoana roa voalohany. Samy nampiditra baolina tamin’izany i Toky sy i Angeluc ary i Richard. Mbola nahazo isa 2 indray avy eo ka lasa 4 no ho 1 ny isa. Nihevitra ny rehetra fa efa mazava ny lalana, saingy nosahalain’ny Mozambikanina ary nihoarany mihitsy.

Marihina fa ny fandresena, 5 no ho 4, azon’ny Barea, teo amin’ny lalao mandroso, no nahatafita azy. 10 no ho 9 ny fitambaran’ny isa, taorian’ireo fihaonana indroa miantoana ireo.

 

Tompondaka

News Mada0 partages

Rugby – Lalao iraisam-pirenena: tsy afa-bela tamin’ny Makis ny Oxford

Resin’ny Makis de Madagascar, tamin’ny isa 37 no ho 32, ny Oxford University, teo amin’ny lalao fihantsiana miverina. Fihaonana, notanterahina omaly alahady, tetsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina. Efa tany amin’ny minitra farany vao tafavoaka mpandresy ny ekipam-pirenena malagasy.

Nanenjika anisa hatrany mantsy ny Makis de Madagascar, nanoloana ireo mpilalao anglisy. Nanantombo teo amin’ny haben’ny vatana ny Oxford University. Araka izany, nilalao tao anaty “avant” ary nanao tosika be ry zareo, notarihin’i Adams sy i Yong. Na teo aza izany, tsy niala fa niezaka nanohitra hatrany ny Makis, nahitana an-dry Garcia, Solo, Ginot. Nahatsindry baolina ihany anefa ry zareo, izay samy voatsaran’i Tom Handerstone avokoa. Tetsy ankilany, tsy nahafaty afa-tsy “hors-jeu” ny Makis.

Teo am-pialan-tsasatra, nitarika tamin’ny isa 21 no ho 6 ny Oxford University. Nanova paikady kosa ny mpilalao malagasy, teo amin’ny fizaram-potoana faharoa. Nanafaingana ny lalao tao anaty “trois quart”. Nahitam-bokany izany satria nahatonga baolina nentin-tanana ry zalahy. Nanomboka nifanakaiky ny isa, teny amin’ny solaitrabe.

Tsy nionona tamin’ny tombon’isa azony anefa ry zareo Anglisy fa nanohy nanafika hatrany. Vokany, nanao fahadisoana indroa misesy ny mpilalao malagasy ka voatery nilalao 13 ary anisan’izany i Solo. Taorian’izay, nahatonga baolina nentin-tanana ry zareo Oxford University ka nahalasa ny isa ho 32 no ho 23.

Feno 15 kosa ny isan’ny Makis, teo amin’ny 5 mn farany. Nanomboka reraka ny Anglisy. Tsy naharaka ny hazakazaky ny Makis intsony ry zalahy. Nisesy ny baolina nentin-tanana, nentin’i Ginot sy ry Hery. Tsy nijanona izany raha tsy 37.

 

Tompondaka

Tia Tanindranaza0 partages

Tsena afrikaninaTombony ho an’i Madagasikara raha …

Mpikambana feno ao amin’ireo tsena afrikanina lehibe tahaka an’ny Comesa sy Sadc i Madagasikara.

 Ny fisian’ny toerana malalaka ifanakalozan’ny kaontinanta afrikanina (ZLECAF) dia tombony ho an’ny firenena Malagasy. Hatreto anefa dia tsy misy ny fitomboan’ny fanondranana hatramin’ny nidirana mpikambana tamin’ireny. Ao amin’ny Comesa izao, ohatra, dia hanjakan’i Egypta ny tsena ary hita taratra izany amin’ireo entana avy amin’izy ireo hita eto amintsika tahaka ny menaka sy ny fromazy. Etsy an-daniny dia hanjakan’i Afrika Atsimo ny tsena ao amin’ny SADC ary tsy vitsy ihany koa ny entana vita any aminy no tafiditra eto amintsika. Tena misy ny tsena fa ny Malagasy no tsy mamokatra ary tsy mba afaka mifaninana akory amin’ireo firenena afrikanina mpikambana. Raha mba mamokatra ary dia tena kely ary tsy mahenika ny tsena iraisam-pirenena. Olana ihany koa ny fahosantsika eo amin’ny fanaovana fifampiraharahana amin’ny tsena lehibe tahaka itony. Ny any Maorisy izao rehefa hanao fifampiraharahana amina resaka tsena ivelany dia tena maro an’isa izy ireo no manatanteraka izany ary tena miezaka mafy hahazoany ny tsena iray. Ny eto amintsika mifanohitra amiin’izay satria efa sady vitsy no mandeha manao fifampiraharahana no fahazarana fotsiny ihany no ataony. Vokany, ireo firenena matanjaka ao anatin’ireo tsena ireo hatrany no mahazo tombony amin’ny lafiny rehetra, indrindra ny ara-toekarena.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hain-trano tao Tanambao VMisy olana ny fanisana ireo traboina

Efa manomboka misy mitaraina fa na traboina noho ilay hain-trano goavana tao Tanambao V aza izy ireo dia tsy nahazo fanampiana. Eo koa anefa ireo traboina miteny fa misy tsy may trano akory ireo mahazo fanampiana.

 

 

Raha ny zava-misy dia lasa olana ny isan’izy ireo sy ny trano may satria raha ny fokontany nanao ny fanisana dia mahita fa miisa 1.237 izy ireo tamin’ny trano may miisa 296. Raha nanao ny fanisany kosa anefa ny minisiteran’ny mponina sy ny fiahiana ny ara-tsosialy ary ny vehivavy tamin’ny alalan’ny talem-paritra sy ny Croix rouge ary ny BNGRC Toamasina dia nahita fa miisa 802 ireo traboina tamin’ny trano may miisa 220. Noho io olana io sy hialana amin’ny fitarainana manomboka mahazo vahana eo amin’ny fokonolona sy ny vahoaka niharan’ny hain-trano, dia niroso tamin’ny fanisana vaovao ny solontenan’ny traboina sy ny solontenam-pokonolona ary ny komitim-pokontany ny sabotsy misandratr’andro teo, izay tsy azo ny tarehimarika farany hitan’izy ireo hatramin’ny fotoana namoahana ny vaovao. An-kilany, manao tohivakana ny fanampiana azon’ireo traboina ireto avy amin’ny vondron’ny olon-tsotra sy ny fikambanana samy hafa mpanao asa soa ary ireo antoko politika mitsinjo ny mpiara-belona aminy. Anisan’ny nanolotra fanampiana ny zoma maraina ihany raha ny alakamisy tolakandro no niseho ny hain-trano ny Tiako I Madagasikara sy ny Komity Manohana an’i Marc Ravalomanana Toamasina tamin’ny fanolorana vary sy kojakoja ilaina amin’ny fiainana andavanandro tena nilaina maika. Teo koa ny Hery Vaovaon’i Madagasikara tamin’ny alalan’ny minisitra Horace Gatien izay nanolotra vary sy kojakoja ilaina amin’ny fiainana andavanandro ihany koa. Ny Arema izay nanolotra fanitso sy vary ihany koa, sy ny fikambanana Diaraika tarihan’Atoa Rafidimanana Narson nanolotra fanitso sy fonosan-damba, ary ny fikambanana Ino Maresaka à Tamatave izay nitondra ireo voatsirambin’ny olona te-hanampy ny havany traboina nangon’ity fikambanana tanora navondron’ny tambajotra “facebook” ity. Ny sabotsy teo vao tonga nanatitra ny fanampiany ny minisiteran’ny mponina sy ny fiahiana ny ara-tsosialy ary ny vehivavy niaraka tamin’ny BNGRC ary ny Croix rouge, izay nitondra vary sy kojakoja ilaina amin’ny fiainana andavanandro ary trano lay ho an’ireo mbola manana olana amin’ny fanarenana ny tranony ihany koa. Ny sekretera jeneralin’ny minisiteran’ny mponina no nanatitra izany raha lasa tany DIANA Rtoa minisitra Naharimamy Irma Lucien.

 

 

 

Rakoutou

 

Tia Tanindranaza0 partages

Orinasa afaka habaTokony hanatsara ny fari-piainan’ny mpiasa

Mety amin’ny Malagasy ny fisian’ny orinasa afaka haba eto noho izy mifanaraka amin’ny fari-pahaizan’ny maro.

 

 Tsy mila filazam-pahaizana ambony mantsy izy ireo, hany ka manintona ireo Malagasy maro. Mampitaraina ireo mpiasa sasany kosa anefa ny fitondrana misy amin’ireny orinaa afaka haba ireny. Misy amin’izy ireny no mandroaka mpiasa isaky ny telo na enim-bolana ary mandray mpianatra asa matetika hialana amin’ny fandoavana karama tokony ho izy. Ankoatr’izay dia tsy voahaja ny tombony tokony ho azon’ny mpiasa rehefa manao asa mihoatra. Fantatra fa efa 35.000 eo ny mpiasa efa miasa taorian’ny fiverenan’ny AGOA ary tena manavotra ny Malagasy maro izany. Mamelona fianakaviana maro ary misy fiantraikany mivantana amin’ny toekarena mihitsy ny fisian’ireny orinasa afaka haba ireny Mila jeren’ny tompon’andraikitra ihany anefa ny zava-misy sy ny fijaliana lanjain’ny mpiasa amin’ny toerana sasany. Ilaina ny fijerena ny tombontsoan’ny mpiasa Malagasy satria izy ireo no mampihodina ireny orinasa afaka haba ireny

Tsirinasolo

  

Tia Tanindranaza0 partages

Fihenan’ny vola ifanakalozanaMisy akony ratsy amin’ny toekarena

Tsikaritra fa tsy ampy mihitsy ny vola ifanakalozana eto Madagasikara ary hita taratra io eny amin’ireo banky maro samihafa, indrindra rehefa fotoanan’ny fandraisan-karama.

 

Tahaka ny fihenan’ny tahirim-bola vahiny (reserve de devises) dia misy akony ary tsy mahasalama ny toekarena izany, araka ny tatitry ny tale jeneralin’ny fampandrosoana ny sehatra tsy miankina Noro Raharinjatovo. Hitarafana ny tanjaka ara-toekaren’ny firenena iray ny fahampian’ny vola ifanakalozana sy ny fananany ny tahirim-bola vahiny, hoy izy. Mihena ny harena rehefa mivoaka any amin’ny firenena hafa ny vola satria tsy ampy ny tokony hanaovana fandraharahana. Lasa manatonta vola ny banky foibe rehefa tsy ampy ny vola ifanakalozana kanefa miteraka fidanganan’ny vidim-piainana, indrindra rehefa tsy misy famokarana. Io famokarana io anefa dia tena tsy ampy eto Madagasikara satria manafatra entana betsaka any ivelany aza no ataon’ny firenena. Nilaza ihany koa izy fa tokony hohamoraina ary ampirisihina ny mpandraharaha hamokatra sy hanodim-bola eto. Ilaina ny politika hitazonana ny mpandraharaha hampiasa vola eto tokony hisy  mihitsy ny fitsinjovana azy ireo, indrindra amin’ny fandraharahana ataony. Ny fampiasan’izy ireo ny volany sy ny famokarana atao ihany mantsy no hampitombo ny vola mihodina sy ifanakalozana eto ary hanatsara hatrany ny toekarena.

Tsirinasolo

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina TalatamatyHahazo toerana daholo ireo mpivarotra amoron-dalana

Vita ny asa fanorenana ny tsena vaovaon’ny tantsaha, nampitondraina ny anarana hoe : tsena Fivoarana ao amin’ny kaominina Talatamaty, distrikan’Ambohidratrimo.

 

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanampiana ho an’ny taksibeHatao lohalaharana ny an’ireo nihazona ny saran-dalana 400 Ar

Vitsiana sisa ireo koperativa tsy nanondrotra ny saran-dalany ho 500 Ar eto an-drenivohitra hatramin’ny fiandohan’ny volana septambra no ho mankaty.

 

 

 

 

   Efa misy mihitsy aza ireo nampiakatra izany ho 600 Ar toy ireo taksibe laharana 114 mampitohy an’Analakely sy Ambohijanahary Antehiroka. Nivoaka tamin’ny fahanginany manoloana ireny fihetsika ireny ny tale jeneralin’ny antokon-draharaha  misahana ny fitaterana an-tanety Atoa  Reribaky Jeannot ny sabotsy teo. Nambarany  fa mitohy hatrany ny fanampiana omen’ny fanjakana azy ireo na tara aza ka tsy hitany loatra izay antony nanosika ireto farany hanondrotra saran-dalana. Tsy hotapahana ny fanampiana azy ireo saingy hahazo tombony sy ho lohalaharana kosa ireo mbola mitazona ny saran-dalana 400 Ar raha vao mivoaka ny vola fanampiana. Nidina ifotony nandrotraka ranom-panafody teny amin’ny Fasan’ny Karana ny antokon-draharaha misahana ny fitaterana an-tanety ny sabotsy teo hoenti-miady amin’ny aretina pesta. Anisan’ny toerana tena be olona mpivezivezy indrindra ny eny ka tsy maintsy vonoina avokoa ireo karazana mikraoba mihaodihaody mety hateraky ny loto. Ankoatra izay dia fantatra ihany koa fa horaisin’ny komity mpitantana ny tobim-piantsonana avokoa ny anaran’ireo mpandeha mivezivezy manomboka izao hahafahana mijery ny toerana niavian’ilay olona raha sanatria ka misy trangan’aretina. Efa eo am-panomanana izany ity komity ity sy ny ATT ary ny minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka ankehitriny, hoy ny filohany, Atoa Tsetara Roger.

 

 

 Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanana Tena Namana Miara-diaHivarotra sakafo mora ho an’ireo tena sahirana

Fikambanana vao niorina roa volana izay ny Fikambanana Tena Namana Miara-dia tarihin’ny filohany Rtoa Novah Colombe.

Mpinamana avokoa izy ireo no ao anatin’ny fikambanana izay efa mihoatra ny 100 isa, manana tanjona hanampy sy hanohana ara-tsakafo ireo tena sahirana ara-pivelomana, indrindra fa ny zaza amam-behivavy ary ny zokiolona. Teny amin’ny Fokontany Ankorondrano Andrefana sy Tsaramasay no nanohizan’izy ireo ny hetsika ny Sabotsy teo ka nizarana vary sy laoka masaka ho an’olona miisa 300. Niarahan’ny fikambanana niasa tamin’ny Fokontany ny fijerena ny anaran’ireo tena sahirana raha araka ny fanazavan-dRtoa Novah Colombe. Ezahin’izy ireo hotohizana isan-kerinandro izany ka atsy ho atsy dia hisy mihitsy ny antenne hatsangana isaky ny Fokontany hamarotana sakafo mora ho an’ireo tena sahirana ka izay mpikambana ihany no hisitraka izany. Nomarihin-dRtoa Novah Colombe moa fa misokatra ho an’ny rehetra ny fikambanana ary tsy mialon-jafy. Tafiditra ao anatin’izany ireo te-hanampy ny fikambanana  ho fanasoavana ny mpiara-belona.

 

 

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

RAMATOA HITA FATY TENY ANDRAISORO

Ramatoa iray manan-janaka roa ary manodidina ny telopolo taona eo, no hita faty tetsy Andraisoro.

 

 

 

Nihantona tamin’ny akanjony ihany ny vatany ary raha jerena maika dia heverina fa namono tena izy. Tamin’ny vy amin’ny tetezana  no hitan’ny olona nihantona izy ary mbola mibaby kitapo ary koa tsy nisy dian-dratra. Raha ny fijery voalohan’ny mpitandro ny filaminana dia ahiana ho nisy namono izy ary mody nahantona teo avy eo. Nanomboka ny sabotsy alina izy no tsy hita ary tsy nody tao an-tranony. 

MPIVADY VOATAFIKA

 

Mpivady efa misotro ronono no nidiran’ny jiolahy mitam-basy tao an-tranony. Vao avy nivarotra tany izy mivady ireo ary fantatr’ireo jiolahy ny fisian’ny vola tao amin’ny tranony, tao Ampitatafika-Antanifotsy. Nodarohana mafy ilay lahiantitra ary lasa hatramin’ny ainy. Ilay vadiny koa dia mbola naratra mafy vokatry ny fikasihan-tànana. Lasan’ireo olon-dratsy ny vola notehirizina tao an-trano. 

FIARA NANDRATRA OLONA MARO

 

Ny sabotsy antoandro teo no nisy fiara nirimorimo tetsy Talatamaty raha handeha ho any Ambohibao. Nifatratra tany amin’ny mpivarotra antsisin-dàlana izany ka nandratra olona miisa sivy be izao. Nentina avy hatrany tao amin’ny hopitaly Loterana ao Ambohibao ireo naratra saingy ny ankamaroany dia tsy maintsy nalefa tany amin’ny Hjra ihany satria nila fandidiana. Nilaza ny olona nanatri-maso fa nisy fofon-toaka ilay mpamily.  

ILES EPARSES

 

Tsy hevitra taingina ny eritreritra ny amin’ny hamerenana ny Nosy manodidina an’i Madagsikara na koa ny « îles éparses », raha araka ny mpanohana ny kandida Mailhol. Tsy laharam-pahamehana ho an'io kandidà io izany ny momba ity raharaha nosy manodidina ity raha toa ka lany eo ny tenany, hoy ihany ny fampitan-kevitry ny mpanohana ny pasiteran’ny Apokalipsy. 

 

 

 

 

VINA MANIDINTSIDINA

 

Vina sy tetikasa manidintsidina avokoa no entin'ireo kandida izay hilatsaka hofidiana filoham-pirenena amin'izao, hoy ny filohan'ny fikambanana « Za gasy ». Tsy mba maka ny hevitry ny mponina sy mahafantatra ny tena filàn'ny mponina ihany koa ireo kandidà. Tsy raikitra moa ny hetsika saika hataon'ny fikambanana Za gasy teny Ambohijatovo mba hanairana ny kandida amin'ny fanadihadiana tokony atao amin'izany. 

NATELIN’NY RANOMASINA

 

Tovolahy roa no indray maty natelin’ny ranomasina teo amin’ny « plage » mifanandrify an’ny Lisea Rabearivelo ao Toamasina. Efa-dahy mpinamana izy ireo no niara-nilalao rano saingy ny roa no lasa. Raha ny fantatra dia 16 sy 18 taona izy ireo ary nanomboka ny zoma no nokarohina saingy tsy hita izy ireo hatramin’ny sabotsy. Anisan’ny angatahin’ny olona ny hanasiana takelaby misy soratra tsy azo ilomanosana satria be loatra ny maty tato ho ato. 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kolontsaina

Ny masoandro mody no nampalahelo niarahana tamin-dry zalahy tarika Ambondrona tetsy Mahamasina omaly.

 Nahatsiaro ny fahazazana, ny hatanorana ary nankafy ny ankehitriny tamin’ny vazo tsara indrindran-dry zalahy ireo mpijery.

Vakinankaratra

Mahatratra 500 isa isan’andro ny fitarainana ao Vakinankaratra voarain’ny avy eo anivon’ny minisitera misahana ny fampananan’asa sy ny asam-panjakana mikasika izay resaka asa sy ny tontolony izay, raha ny vaovao voaray. Midika izany fa be no mbola mila hamboarina amin’izay sehatra izay, hoy ny tompon’andraikitra.

Tia Tanindranaza0 partages

Mpivady niharan’ny fitsaram-bahoakaMatin’ny daroka ilay lehilahy

Ny sabotsy maraina teo dia mpivady avy nangalatra nivarotra ireo entana avy nangalariny tratran’ny fokonolona no niharan’ny fitsaram-bahoaka tao Ambalamanasy,

fokontany midorehitra mena amin’ny tsy filaminam-bahoaka ao Toamasina ka maty tsy tra-drano ilay rangahy raha mbola avotry ny polisin’ny FIP teo am-pidarohana azy kosa ilay ramatoa vadiny ka mbola mitsabo tena eo anivon’ny hopitaly be ankehitriny. Raha ny angom-baovao avy amin’ireo andrimasom-ponolona ao Ambalamanasy izay tena efa leo ny hafitsok’ireo andian-jiolahy mamaky ny trano sy ny fivarotan’izy ireo, dia nitrangana famakiana ity fivarotana iray mivarotra zava-pisotro. Hagagana ny an’ilay tompony ny maraina nahita ity fivarotany vaky. Nanangom-baovao tamin’ny manodidina ilay tompon’ny fivarotana ka teo no nahalalana fa misy mpivady tsy miasa tsy misy zavatra atao tsikaritry ny olona mivarotra zava-pisotro ao an-trano. Nataon’ny fokonolona ny fanadihadiana sy ny fanaraha-maso ary ny fisavana ny trano. Tratra tao amin’izy mivady ireto avokoa ny zava-pisotro avy nangalarin’izy ireo ny alin’ny zoma tao amin’ity mpivarotra ity. Tsy nisy alaharo fa avy hatrany daroka sy ny vely kibay no nahazo ilay rangahy sy ny vadiny. Tranga iray hafa koa no niseho teo akaikin’ireto trano fandihizana sy fisotroana roa malaza eo akaikin’ny bazary may Ankirihiry. Tovolahy iray malaza efa mpanendaka no matin’ny olona raha nanendaka ny findain’ity mpampanofa tena iray miasa eo anoloan’ireo trano fandihizana ireo.

 

Rakoutou

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpivady niharan’ny fitsaram-bahoakaMatin’ny daroka ilay lehilahy

Ny sabotsy maraina teo dia mpivady avy nangalatra nivarotra ireo entana avy nangalariny tratran’ny fokonolona no niharan’ny fitsaram-bahoaka tao Ambalamanasy,

fokontany midorehitra mena amin’ny tsy filaminam-bahoaka ao Toamasina ka maty tsy tra-drano ilay rangahy raha mbola avotry ny polisin’ny FIP teo am-pidarohana azy kosa ilay ramatoa vadiny ka mbola mitsabo tena eo anivon’ny hopitaly be ankehitriny. Raha ny angom-baovao avy amin’ireo andrimasom-ponolona ao Ambalamanasy izay tena efa leo ny hafitsok’ireo andian-jiolahy mamaky ny trano sy ny fivarotan’izy ireo, dia nitrangana famakiana ity fivarotana iray mivarotra zava-pisotro. Hagagana ny an’ilay tompony ny maraina nahita ity fivarotany vaky. Nanangom-baovao tamin’ny manodidina ilay tompon’ny fivarotana ka teo no nahalalana fa misy mpivady tsy miasa tsy misy zavatra atao tsikaritry ny olona mivarotra zava-pisotro ao an-trano. Nataon’ny fokonolona ny fanadihadiana sy ny fanaraha-maso ary ny fisavana ny trano. Tratra tao amin’izy mivady ireto avokoa ny zava-pisotro avy nangalarin’izy ireo ny alin’ny zoma tao amin’ity mpivarotra ity. Tsy nisy alaharo fa avy hatrany daroka sy ny vely kibay no nahazo ilay rangahy sy ny vadiny. Tranga iray hafa koa no niseho teo akaikin’ireto trano fandihizana sy fisotroana roa malaza eo akaikin’ny bazary may Ankirihiry. Tovolahy iray malaza efa mpanendaka no matin’ny olona raha nanendaka ny findain’ity mpampanofa tena iray miasa eo anoloan’ireo trano fandihizana ireo.

 

Rakoutou

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Revy Glita GlitaNamelona indray ny hira be mpankafy fahiny

“Revy Glita,Glita” indray no nanamarika ny seho takarivan’ny Piment Café tetsy Behoririka ny zoma alina lasa teo. Seho niarahana amin’ny mpanakanto telo manana ny talentany eo amin’ny fitendrena gitara sy eo amin’ny sehatry ny hira.

 

 

 Mbola Talenta sy Orad Manalina ary vavy tokana tamin’ny seho i Fara Gloum. Nivelatra tamin’ireo karazana hira an-gitara amin’ny gadona samihafa ny seho,  ary samy naneho ny talentany izy telo mianadahy. Hita sy re nandritra ny fampisehoana ny bà gasy, ny hira tsotra … toa an`Ilay “fisarahantsika” an`i Kiki sy Nirina, "Tadidinao ve ?" an'i Railovy, izay nosoratan'ny Pasteur Andriamanjato Richard ary novelonin`izy ireo ihany koa ny sangan`asan` ny tarika Levelo toy ny Fakitera. Nisy ihany koa ireo hira vahiny tsy nampoizina toa an` “I don`t no much” an`i Aaron Neville… Anisan`ny tena trandrahan`izy telo mianadahy ireto moa ny famerenana indray ireo hira be mpankafy sy nanana ny maha izy azy saingy adinodino ka velomin`izy ireo indray.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Hira fideranaFeo malefadefaka no hihirana azy

Nahita masoandro ny andiany ANTEMA, vokatra voalohany eto Antananarivo tamin`ny fampianarana mihira ny Cours de Chant Hery Andriatahina (CCHA).

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tany tsy misy fanjakana

“Ny hevitra no miady fa tsy ny olombelona”, hoy ny fitenenana ary izay no tokony ho foto-pisainana amin’ity resa-politika eto amintsika ity.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Beach Soccer 2018Tafita ho any Egypte ny Malagasy

Nanao ady sahala 5-5 tamin’i Mozambika i Madagasikara tamin’ny sabotsy 22 septambra teo tany amin’ny torapasik’i Mahajanga eo

Tia Tanindranaza0 partages

Poule des As 2018Nivoaka ny kianja teo amin’ny minitra faha-82 ny Fosa Junior

Nifarana ny faran’ny herinandro teo ny fifaninanana Poule des As ao anatin’ny “Thb Ligue des Champions Malagasy 2018”.

Tia Tanindranaza0 partages

Rallye RIM 2018Mbola i Rivo sy Ando ihany no nahery

Nikatona ny sabotsy 22 septambra teo tao amin’ny Fanalamanga ao Tsirinala Moramanga ny ridaon’ny fifaninanana rallye RIM 2018 na ny RIM andiany faha-39.

Tia Tanindranaza0 partages

Fiovaovan’ny toetr’androMila miomana hanatsarana ny vokatra

Tombanana eo amin’ny 2 hatramin’ny 3 taonina isaky ny hektara eo ny voka-bary eto Madagasikara ary rehefa tsara ny vokatra dia mety mahatratra hatrany amin’ny 5 taonina isaky ny hektara mihitsy.

Nihatsara ny voka-barin’i Madagasikara tamin’ity taona 2018 ity raha oharina ny taona 2017. Nahitana fitomboana 30% izany satria nahatratra 4 030 000 taonina ny akotry tamin’ity taona ity raha 3 100 000 taonina tamin’ny taon-dasa. Ho fanohizana ny ezaka dia tokony hiomana fatratra ny tantsaha ny amin’ny mety ho fiovaovan’ny toetr’andro. Amin’izay mantsy no mety hisian’ny tsy fahampian’ny orana na mety ho lasa betsaka loatra ihany koa ka mety tsy hahatsara ny vokatra. Tsy angano intsony fa efa misy eto Madagasikara ity fiovaovan’ny toetr’andro ity kanefa fantatra fa mivelona tanteraka amin’ny fambolena ny ankamaroan’ny Malagasy. Tokony hisy ny fampivondronana ny tantsaha mpamboly ny amin’izay mety tokony ho fantatra sy ny fiatrehana azy. Zavatra maro mantsy no mety ho voakasika amin’io fiovaovan’ny toetr’andro io ka tsy tokony hiandriandry intsony ny rehetra. Voalohany ny vola miditra amin’ny tantsaha izay maro an’isa eto amin’ny firenena. Eo ihany koa ny fiahiana ara-tsakafo, ny filana araka angovo sy ny ara-tany izay mifandray amin’ny fiovaovan’ny toetr’andro. Raha tsy voafehy izay dia tsy ho tsara ny famokarana ary hisy akony ratsy amin’ny toekarena.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fahafatesana diplaomaty AmerikaninaHanadihady ny FBI

Lehilahy diplaomaty amerikanina miasa ao amin’ny ambasady Amerikanina eo Ambohibao Antananarivo no hita faty tao amin’ny trano fonenany eny Ambohibao ihany ny sabotsy 22 septambra 2018 tokony ho tamin’ny 1 ora maraina.

 

Nahazo antso ny zandarimariam-pirenena ao amin’ny  tobin-janaparitra (Poste Avancé) Ambohibao io alina io mahakasika ny tranga ka dia nandefa avy hatrany ireo zandary izay efa teo am-panaovana fisafoana amin’ny alina teny an-toerana hiatrika ny zava-misy. Teo am-pahatongavana dia lehilahy teratany Malagasy iray ahiana ho nahavanon-doza no nosamborin’ireo ireo zandary. Hita taorin’ny fizahana nataon’ireo mpitsabo “ambulancier” sy ireo zandary tao an-tranon’io diplomaty io fa efa namoy ny ainy ralehilahy.  Nisy ny zavatra teny amin’ity lehilahy nosamborina ity izay nahatonga ny ahiahy taminy no nogiazana noho ny filàna izany amin’ny famotorana ho fikarohana ny marina amin’ny raharaha, hoy ny fanazavana. Ny “Cellule mixte GN-PN” izany hoe ahitana polisy sy zandary moa no natsangana manokana hanao ny famotorana ary efa miroso amin’izao fotoana. Mety hisy ny fiaraha-miasa akaiky amin’ireo tompon’andraikitra mpanao famotorana Amerikanina avy ao amin’ny FBI (Federal Bureau of Investigation) na ny polisy federaly Amerikanina hifanome tanana amin’ireo mpanao famotorana Malagasy ka miantso izay rehetra manana vaovao mba hanambara izany ho firosoana lalina amin’ny fitadiavana ny marina ny avy eo anivon’ny fiadidiana ny zandarimaria.

J. Mirija

 

    

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Taratasin’I JeanAza be blabla e !

Efa miteny anao foana aho ry Jean hoe mba tanteraho ihany hoy aho izay teny nampanantenaina fa aza laniana amin’ny blabla intsony re ny fotoananay aa !

Hatramin’ny omby any an-tanàna aza anie izao maty ho azy daholo e ! Sao dia heverinao fa tonga dia azo ampiasaina avy hatrany koa ary ireo angovo vao napetraka nanolo ny nentim-paharazana ireo ? Sady tsy ampy ny isanay akory anie ireo  e ! Ho an’ny ampahefatra ihany ireo raha be indrindra. Misaotra anao ihany aloha na izany aza  ! Ianareo rangahy rehefa mikarakara an’ireny kivorivorinareo ireny aza dia ampiandrasana ela intsony izahay a ! Ny anareo sady tsy vitan’ny efa taraiky fanombohana no mbola adiny zato koa miresaka amin’ny mpanao gazety. Zavatra tokony hofintinina anaty 2 minitra ve rangahy dia 20 minitra vao tafavoakanareo. Sao dia mila ampiana amin’ny fiomanana aloha ianareo amin’ny manaraka ?

Marco  

Tia Tanindranaza0 partages

Jean Nirina HAFARINohadihadian’ny zandary, navotsotra avy eo

Nampanantsoina nanaovana fanadihadiana teny amin’ny Biraon’ny zandarimaria teny Betongolo i Jean Nirina Rafanomezantsoa, talen’ny fampielezan-kevitry ny kandida filoham-pirenena Zafivao Jean Louis sy ny talen’ny seraseran’ity kandida ity ny sabotsy tolakandro teo.

 

Navotsotra iry voalohany raha toa ka mbola notazonina kosa ilay talen’ny serasera taorian’ny fanadihadiana. Raha ny nambaran-dRafanomezantsoa Jean Nirina, dia fitoriana nataona olon-tsotra miisa folo noho ny filazana ireto olona akaiky ny kandidan’ny antoko GASYMI ho misandoka andraikitra no fototry ny fitoriana. Resaka alahelon-toerana sy ady anatiny io satria olona tato aminay ihany ireo nitory ireo. Misy resa-bola ity raharaha ity, ka raha ny nambarany dia naka vola 100 tapitrisa tany amin’ny kandida izy ireo, fa tsy nahazo afa tsy 1 200 000Ar ka manakorontana sy migafy, ary any aminy sy ny talen’ny serasera indray no hitadiavana izany. Tsy hanaiky izao fihetsika izao ny kandida Zafivao Jean Louis, fa mandray izany ho fanakorontanana ka hametraka fitoriana ireo mpitory satria voatery nanatsahatra ny fitetezam-paritra nataony ary tsy afa-manao ny asany ilay talen’ny serasera, hoy hatrany i Jean Nirina Rafanomezantsoa. Raisin’izy ireo ho gafy atao amin’ny fifidianana na “sabotage électoral” rahateo ny zava-misy. Andrasana ny tohin’ny raharaha.

Toky R

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Alain Mahavimbina“Tokony hovana ny rafitra misy eto raha te handroso isika”

Ny rafitra misy eto amin’ny firenentsika mihitsy, raha ny fanazavan’Atoa Alain Mahavimbina, lehiben’ny Faritra Atsinanana teo aloha no misy lesoka ka mampahantra ny vahoaka Malagasy tahaka izao.

 

Ny sosialy na ny maha olona no tokony homen-danja voalohany satria ny olona no harena vao mandeha ny politika saingy ny mifanohitra amin’izay no misy ankehitriny. Baikon’ny politika ny mpitondra ka tsy mahalala vahoaka intsony. Ankoatra izay, tsy mipetraka intsony ihany koa ny fihainoana ireo raiamandreny ara-panahy sy ara-drazana, hany ka zary tsy hita taratra eny anivon’ny fiarahamonina intsony ny fifanajana, ny fifampihainoana, ny hasin’ny maha olona. Mila  mpitondra manana rafitra voavolavola mifanaraka amin’ny firenentsika, ny fombantsika i Madagasikara raha tiana ny hampandroso azy. Anisan’ny kandida nikasa ny hilatsaka hofidiana ho filoham-pirenena amin’ny 7 novambra ho avy izao Atoa Alain Mahavimbina saingy nolavin’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana tamin’ny ora farany ny fangatahiny.

 

 

 Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Faritra be mpifidy indrindraHampandresy an-dRavalomanana

Miisa 1 906 399 ny mpifidy voasoratra anarana eto Analamanga, ka aorian’ny fitambaran’ireo distrika miisa 5 eto Antananarivo Renivohitra, dia anisan’ny be mpifidy indrindra ny distrikan’Antananarivo Atsimondrano manerana ny nosy 335 608,

Avaradrano manana 244 260 voasoratra anarana. Faritra be mpifidy manaraka i  Vakinankaratra misy mpifidy voasoratra anarana 834 804. Ho an’ny faritra Bongolava kosa, dia 231 307, raha toa ka 363 050 ny an’ny faritra Itasy. Manome 3 335 560 amin’ny 9 913 559 manerana ny Nosy izany no isan’ny mpifidy amin’ireo faritra 4 ato anatin’ny faritanin’Antananarivo teo aloha ireto. Ekena fa misy kandida maromaro avy eto, fa sokajiana ho mafy sy tsy azo hozongozonina ary hitarika amin’ny elanelan’isa lavitra i Marc Ravalomanana, raha tarafina amin’ny fifidianana rehetra efa nandeha. Saika isaky ny faritra anefa eto ahitana kandida, toa an’i Matsiatra Ambony, manana 525 376 mpifidy. Kandida tsy latsaky ny 7 no avy any amin’iny faritra iny sy ny ilany Atsimon’ny Nosy na ao anatin’ilay « Grand Sud ». Manodidina ny 9 eo ho eo ireo kandida avy any mety hifampizara vato, toa an’i Marc Ravalomanana. Mifanahantsahana amin’ny mpifidin’Antananarivo Avaradrano sy Atsimondrano mitambatra ary mbola latsak’izany aza ny isan’ireo mpifidy ho an’i Matsiatra Ambony. Mitovitovy amin’izay ihany koa ny faritra Atsinanana izay 577 149. Misy kandida roa farafahakeliny avy ao, dia ny Amiraly Ratsiraka sy i Roland Ratsiraka, ankoatra ny hafa ary heverina fa tsy hisy ny elanelana be amin’i Marc Ravalomanana sy mbola hitsinjara amina kandida hafa na mety hitarika aza ny kandida avy any. 492 843 ny any Alaotra, izay tsara toerana sy heverina fa hitarika i Marc Ravalomanana. Raha handray ohatra hafa, dia 378 492 ho an’ny Faritra Boeny ao Anatin’ny Faritanin’i Mahajanga, 498 959 kosa ny isan’ny mpifidy any amin’ny faritra Sofia ao Mahajanga ihany, izay misy ihany koa ny kandida somary manana fiaviana avy any toa an’i Mahafaly Solonandrasana Olivier sy Jean Omer Beriziky, saingy tombanana ho tsara toerana i Marc Ravalomanana, ary raha sanatria ka resin’ny hafa aza tsy ho elanelan’isa lavitra.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mahafaly SolonandrasanaMitohy ny kobaka am-bava

Tsy hita mazava hatreto izay tena fototry ny vinam-piarahamonin’ny kandida ho filoham-pirenena, Mahafaly Solonandrasana Olivier Jocelin, praiminisitra teo aloha fa tsy miova amin’ny fomba firesany hatramin’izay ihany.

Tsaroana ilay hoe “ Tazomy amin’ny vavako aho fa tsy maintsy azontsika ireo jiolahin-tsambo”. Inona akory anefa no teo ? Mbola kobaka mitohy ihany no heno raha nanao fitetezam-paritra tao Antsohihy, izay renivohitry ny faritr’i Sofia, ny faran’ny herinandro teo ity kandida ity. Toy ireny tsy niteny ireny ny tenany raha nanambara ny filatsahan-kofidiana tao amin’ny Le louvre Antaninarenina ny 21 aogositra teo hoe “Tsy ny pejy intsony no mila avadika fa ny boky mihitsy no mila ovaina.” Hanova boky ve dia mbola politikana filoham-pirenena teo aloha tany amin’ny taona 1958 no lazaina fa hodimbiasana ? Fa an’iza moa izany politikan’ny kibo sy hoe “Asa fa tsy kabary.” izany raha tsy an’ny filoha Philibert Tsiranana sy ny antoko PSD, izay antoko manana kandida hifaninana aminy ankehitriny ihany ? Na ilay kandida natolotry ny antoko nipoiran’ity vina kasainy hodimbiasina ity aza nilaza fa hampifanaraka ny politikan’ny kibo amin’ny zava-misy mifanaraka amin’ny toetrandro fa tsy ho “mpandimby” fotsiny tahaka ity kandida milaza azy ho solon’ny “ Rain’ny demokrasia” ity.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Rodoben’ny Zay Gasy Sahy MandrosoNahemotra amin’ny 6 oktobra indray

Voatery nahemotra amin’ny sabotsy 06 oktobra izao indray ilay hetsika “Zay Gasy Sahy Mandroso” nokasain’ny fikambanana Za’Gasy natao ny sabotsy 22 septambra teo ho fankalazana ny tsingerin-taona faha-2

 niorenany sy hitaterana ny vokatr’ireo fitetezam-paritra nataony tamin’ity 2018 ity ka hisarihana ny sain’ireo kandidà ho filoham-pirenena amin’ireo zavatra tena katsahan’ny vahoaka tany amin’ireo tany nolalovany ireo ary koa hilazan’ity fikambanana ity ny heviny marina mahakasika ny resaka politika ankehitriny manoloana ny fifidianana  ho filoham-pirenena ho avy sy ny kandidà mety hotohanan’izy ireo. Nambaran’Atoa Ratiharison Jean Navandahy filohan’ity fikambanana ity teny Ambohimitsimbina misy ny foibeny tamin’ny sabotsy teo fa tsy nahazo alalana avy amin’ny CUA ny hanatanterahana an’ity hetsika ity ny Za’Gasy noho ny tsy fahatongavan’ny fangatahana 15 andro mialoha ny hetsika.

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Dinan’ny fifampitondrantenaMampiahiahy ireo kandida ho filoham-pirenena

Tsy misy dina mipetraka akory dia efa mampiahiahy ireo mpanao politika sy ireo kandida izay nanaovana fanadihadiana sahady ny mikasika ny hametrahana ilay “Dinan’ny

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Augustin AndriamananoroMinisitry ny jono sa minisitry ny IEM ?

Voararan’ny lalàmpanorenana araka ny andininy faha-46 tapany faha-3 ny fidirana an-tsehatry ny olom-panjakana ambony manana andraikitra ao anaty andrim-panjakana.

 

Tia Tanindranaza0 partages

UDECMA/KMTPHanentana ny olom-pirenena hifidy

Hiroso amin'ny fitetezam-paritra indrindra amin'ny fahampafantarana ny programan'asany ny kandida Andriamorasata Solo Norbert.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc Ravalomanana"Nahatoky tamin'ny kely, ho mpanapaka ny be"

Ho foibe tsimialonjafy ho an’ny Malagasy rehetra vonona hanova tanteraka ity firenena ity ho firenena matanjaka aty Afrika ny Foiben-toerana na “QG”

 

hiasan’ny KMMR 2018 na ny Komity Mpanohana an’i Marc Ravalomanana eny Bel’Air Ampandrana, izay notokanana ny sabotsy 22 septambra teo. Noporofoinareo tamin’ny fahatongavanareo maro be avy amin’ny Lafivalon’ny Nosy rahateo fa kandidan’ny Malagasy rehetra i Dada, ka manentana anareo tsirairay aho fa tsy fotoana hipetrapetrahana intsony izao fa fotoana handraisan’ny tsirairay handraikitra hanavotana ity firenena ity izao na “The time is now”, hoy i Marc Ravalomanana. Notsindriany fa olom-pirenena tsotra toy ny Malagasy rehetra no niandohany. Iray ihany isika, hoy izy, ary ny tarigetranay mivady hatrany am-piandohana, dia ny “Hanangana” tsy ho fihariana fotsiny fa ho fanasoavana ny mpiara-belona, araka ny hira fanevan’ny Vondrona Tiko. “Mpanangana aho fa tsy mpandrava”, ka ny niantombohanay dia bisikileta iray no nampiasaina nentina nivarotra ronono. Fiainana tsotra, niasa mafy namelon-tena, tahaka ny ankamaroan’ny Malagasy rehetra tao amin’io toerana eo Bel’Air Ampandrana io. Ny zanak’izy mivady roa (Saraha sy Josoa) aza tao no teraka sy lehibe. Efa hatramin’izay no nanana ny lanjany sy ny tantarany ho an’i Marc Ravalomanana sy ny fianakaviany ity toerana ity ary ho an’ny firenena. Hiainga ao indray mantsy ny toromarika ankapobeny ho an’ny vahoaka hampandany azy amin’ny fifidianana. Efa nanomboka niharin-doha ny Firenena Malagasy talohan’ny 2009. Alaivo sary an-tsaina, hoy I Marc Ravalomanana ny fari-piainanao tamin’izany. Manao ahoana izy ankehitriny ? Ataovy jery todika amin’ny fijery tsy mitanila fa nanomboka tamin’ny 2009 dia nitotongana ny toekarena, ka tsy mbola tafarina hatramin’izao, hoy izy. Tsy rariny ny manjo ny vahoaka satria manankarena ampy antsika jiaby hanatsarana ny fiaianan’ny Malagasy ny firenentsika. Aoka izay ny fijaliana ! Hitondra fanantenana sy fiainana tsara kokoa ho an’ny Malagasy aho, hoy hatrany i Marc Ravalomanana. Tsy manaiky kolikoly sy fivarotana tanindrazana fa hijoro hanangana demokrasia marina sy fanjakana tan-dalàna, ary hanarina ny toekarena mba hisy fiantraikany amin’ny isan-tonkantrano. Zava-dehibe aminy ny ady amin’ny tsy fandriampahalemana, ny hahafahan’ny vahoaka Malagasy misakafo ara-dalàna, ny fotodrafitrasa lehibe sy ny lalana, ny famoronana asa ho an’ny tanora, ny fampianarana ny ankizy. Misokatra midanadana ny varavaran’ny Foiben-toerana sy ny KMMR amin’ny fiaraha-miasa amin’ny vondrona politika sy ny fikambanana,… eny, ho an’ny Malagasy tsivakivolo, hoy i Marc Ravalomanana.  Nisaotra ireo efa nandray anjara sahady tamin’ny fandrotsaham-bola tao amin’ilay kaonty amin’ny Banky sy Mvola, izay efa mahatratra an’aliny ary maro no mbola ho avy. Mikasika ny zotram-pifidianana, dia tena zava-dehibe ny hoe fisian’ny sata ara-pitondrantena dinan’ny fifampifehezana amin’ny fifidianana ary ilaina ny fananan’ny kandida etika, raha ny fanehoan-kevitr’i Marc Ravalomanana.

Toky R

Ino Vaovao0 partages

LALAO FAMARANANA POULES DES AS : Fiara sprinter 11 nitondra ny mpanohana ny Fosa Juniors Boeny

Raha ity farany mantsy dia tena nanoman-tena fatratra mihitsy, hatramin’ny mpanohana azy ireo avy aty Mahajanga aza nahitana taratra izany fiomanana izany. Tsy mbola nisy ny tahaka izao, hoy ny mpikarakara, teo amin’ny fanomanana ireo mpanohana ny ekipan’ny Boeny ity. Niainga ny sabotsy hariva teo izy ireo ary ny ekipan’ny Fosa Juinior avokoa no niantoka ny lany rehetra.

Fiara Sprinter miisa 11 izay samy feno olona avokoa no niainga io ary raha ny vaovao azo avy amin’ireo namana mpanao gazety niaraka amin’ izy ireo any an-toerana dia tsy nisy ny olana teny an-dalana fa tonga soa aman-tsara. Hafana ny fanohanana, hoy hatrany ny tatitra azo, satria ny fanamby dia ny hampody ny amboara aty amin’ny Faritra Boeny. Na izany aza anefa dia tsy ho vita mora izany satria milalao ao amin’ny kianjan’ny Cnaps sport ary efa manana ny mpanohana azy tahaka ny mahazatra ihany koa. Raha fehezina izany dia samy zanaka mpanefy avokoa ny mpilalao roa tonta sy ny mpanohana azy ireo, ka tsy hifampidera taimby eo anatrehan’ny namany izany mihitsy. 

Marihina fa fihaonana fahaenina teo amin’ny ekipa roa ireto izao tanterahina izao ary saika nifandimby nandresy ny roa tonta. Ny andrasan’ny maro ho an’ ireo izay tsy afaka nanatrika ity lalao ity sy nanohana mivantana moa dia ny hitondran’ireo mpilalao ny amboara eto Mahajanga renivohitra satria ny ankamaroan’ ireo mpanohana dia manohana am-po sy an-tsaina amin’ity lalao ity.

Papin

Ino Vaovao0 partages

BEACH SOCCER CAN 2018 : Mazava ny lalan’ny ekipan’ny Barea mankany Egypta

Tontosa teny amin’ny torapasika Village touristique tokoa mantsy ny lalao miverina, ny sabotsy tolakandro teo. Fihaonana teo amin’ny ekipa Mozambikana sy ny ekipam-pirenena malagasy ireto izany. Na niezaka mafy aza ireto vahiny nandritra ity lalao ity dia nasehon’ireo mpilalao Malagasy fa izy ireo no tompon’izany taranja Beach soccer izany aty Afrika, satria dia sesilany ny baolina matin’ ireto mpilalao izay tantanan’i Ben na i Le blanc ity teny amin’ny village.

Na izany aza anefa dia tsy nanaiky lembenana ihany koa ny vahiny dia ry zareo Mozambikanina satria namono baolina ihany koa izy ireo ary tena ady sahala hatramin’ny farany mihitsy ny lalao. Izany hoe nisaraka tamin’ny isa 5 no ho 5 izy ireo teo ambony kianja nandritra ny fizaràm-potoana nilalaovana. Tsy ampy hampiakatra an-dry zareo vahiny anefa na nanao ady sahala aza izy ireo teto amintsika satria resintika tamin’ny isa 5 no ho 4 izy ireo tamin’ny lalao mandroso, izay natao tamin’ny 9 septambra lasa teo iny.

Noho izany, rehefa natao ny kajy tamin’ireo baolina matin’ny ekipa roa tonta dia manana isa 10 ny Barea beach soccer, raha 9 kosa ny isan’ireo Mozambikanina. Mazava araka izany ny lalana ho an’ny ekipam-pirenena Malagasy hiatrika ny can 2018 izay atao any Ejipta ny volana desambra ho avy izao. Na teo aza anefa iny fandresena iny dia tsy misy ny andraso andraso ho an’ireo mpilalao sy ny mpanazatra Malagasy satria avy hatrany dia hiatrika ny fanazaràn-tena hahafahana miatrika ny Can izy ireo manomboka ny volana oktobra izao. Izany hoe, hisento kely aloha mba hahafahana manome aina ireo mpilalao rehetra saingy arahana toro-hevitra eny antsefatsefany eny ihany mba tsy hampibirioka loatra azy ireo.

Eto Mahajanga ihany no hanaovana ny fanazaran-tena ary mbola ny tora-pasika Village touristique no handray azy ireo amin’ izany. Miantso ny mpitia baolina kitra amin’ny tora-pasika moa ireto mpilalao mba ho tonga maro hanotrona ny fanazaran-tena izay ataon’ izy ireo mba ho fanomezana hery ny mpilalao Malagasy.

Papin

Ino Vaovao0 partages

TSY FANAJANA ZON’OLOMBELONA : Mpiambina iray nanampatra ny heriny tamin’ny 4mi

 Ny marainan’ny sabotsy 22 septambra tokony ho tamin’ny 11 ora antoandro no nisehoan’ izany. Renim-pianakavina 25 taona mamelona zanaka miisa telo no naratra. Izy sy ny zanany izay mitety trano sy fivarotana lehibe ireny mangataka. Tsy izay anefa ny zava-niseho tamin’ ity trano fisakafoanana ity fa nilaza ho nahazo baiko tamin’ny vazaha tompon’ny trano fisakafoa- nana ilay mpiambina mba hanesorana an’ ireo mpangataka sy mpivaro-boanjo eo anoloan’ny trano fisakafoanana. 

Tsy fanesorana moramora no nataon’ ity mpiambina, izay malagasy ihany fa avy hatrany dia nidaroka tamin’ny kibay izay teo am-pelatanany. Vokany, naratra mafy ilay renim-piananakavina sokajina fa mahantra na koa hoe «  4 mi  ». Eto amintsika matetika dia re mampiaka-peo ny mpiaro ny zon’ olombelona raha mahare jiolahy matin’ny tifitry ny mpitandro filaminanana, fa hatraiza kosa ny fiarovan’ny mpiaro ny zon’ olombelona raha ireo 4 mi no iharan’ny herisetran’ny be sandry tahaka ity nanjo azy efa-mianaka ity  ? 

Kamy

Ino Vaovao0 partages

TSARAHONENANA ANDRAISORO : Renim-pianakaviana iray hita faty nihantona tamin’ny tetezana

Raha  toa ka vao tamin’ ny zoma lasa teo no nisiana renim-pianakaviana iray namoy ny ainy tamin’ny fomba feno habibiana, novonoin’ny  vadiny, dia fatina vehivavy iray hafa indray  no hita nihantona teny Tsarahonenana Andraisoro, ny alahady maraina 23 septambra   lasa teo.

Araka ny loharanom-baovao voaray tamin’ ireo mponina sy ny mpitandro filaminana mahakasika ity tranga ity dia Andriantsoavina Tsanta  no anarany  ary mbola vao 29 taona monja izy, manambady sy manan-janaka miisa roa.  Voalaza  fa mipetraka eny amin’ny manodidina  ihany ity farany saingy taitra ny rehetra raha toa ka nahita azy nihantona tamin’ny tetezana teny amin’ny Fofifa Andraisoro, tamin’io maraina io. 

Tsy nisy aina intsony saingy tsy nahitana ratra ny vatany. Raiki-tahotra ary nandeha ny ahiahy tamin’ny hoe “karazany honovoinoina ity vehivavy ity izay vao nahantona”. Raha ny filazan’ny fianakaviana  sy ireo olona mahafantatra azy  eny an-toerana  aloha dia vehivavy  tso-piaina  sy mahay mifandray amin’ny maro ity farany kanefa  dia loza nampalahelo sy nahatsiravina ny nanjo azy ary tampoka  be tsy nisy nanampo. Manoloana izao tranga izao dia manatanteraka fanadihadiana lalina ny  mpitandro filaminana  mba hahafantarana marina ny tena zava-nitranga.

Lehilahy  miisa enina voasambotra natao famotorana

 Tsy  niandry ela intsony ireto mpanao fanadihadiana fa tonga dia niroso tamin’ny famotorana. Fantatra tamin’izany fa lehilahy miisa enina no voasambotra  hatreto, raha ny tatitra voarainay avy tamin’ny mpitandro filaminana tamin’ny fotoana nanoratanay  omaly tolakandro.  Voalaza fa mpiara-miasa tamin’ilay vehivavy ireto voasambotra  ary fantatra fa avy niaraka nirevirevy taminy ny sabotsy hariva. 

Ny nampiahiahy  tanteraka anefa dia nindaosin’ny fahafatesana  ity renim-pianakaviana ka hita faty ny alahady maraina. Manjavozavo hatreto ny antony ary  nisavoritaka  sy  raiki-tahotra  ny fianakaviana. Mbola mitohy hatramin’izao ny fikaroham-baovao sy famotorana ataon’ny tompon’andraikitra misahana izany ka arahina akaiky  ny tohin’ny fanadihadiana amin’izao fotoana izao. Mbola tsy fantatra mazava mantsy na  famonoan-tena ity nataony na novonoina izay vao nahantona. Voalaza moa fa sambany no nahitana tranga tahaka izao teny an-toerana.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

LOZA AN-DRANOMASINA : Tovolahy mpinamana 16 taona sy 18 taona niara-maty an-drano

Ny zoma 21 septambra lasa teo tokony ho tamin’ny 3 ora sy sasany tolakandro, dia tovolahy kely miisa efatra no tra-doza rehefa niara-nandro. Mpinamana avokoa izy efatra ireo. Raha ny fitantaran’ny fianakaviana, ka samy nentin’ny rano izy efa-dahy rehefa niara-nilomano. Ny roa no avotra soa aman-tsara fa ny roa kosa natelin’ny ranomasina tanteraka. Ny androtr’ io zoma io ihany, dia natao ny fikarohana rehetra, naka mpisitrika matihanina saingy niala-maina. David tovolahy 16 taona mipetraka ao Andrano-madio parisela 11/42 sy Romeo 18 taona mipetraka ao Ankirihiry-Avaratra parisela 11/51 ireto tsy hita faty ireto.

Nitohy ny andron’ny sabotsy 22 septambra ny fikarohana saingy niala maina hatrany. Niantso an’i Lalaina zana-drano ny fianakavian’i David sy Romeo. Lalaina zana-drano izay mpahalala ranomasina ary mpilomano sady tena ikoizana. Talenta voajanahary nolovainy avy tamin’ny rainy, dia i Solo Raphael mpihaza trondro malaza ao Toamasina. Tsy nikely soroka nikaroka ny razana i Lalaina zana-drano. Ny alahady 23 septambra tamin’ny 8 ora sy sasany maraina no hita ny razana voalohany, dia i Romeo. Ny andron’ny alahady io ihany tamin’ny 11 ora sy 20 mn  teo ho eo no hita indray i David. Na ny fianakavian’i David na ny fianakavian’i Romeo, dia samy niantso ny mponin’i Toamasina sy izay vahiny mandalo mba tsy hilomano eo amin’ny ranomasina LJR mihitsy.

«  Tokony hojeren’ny fanjakana manokana i Lalaina zana-drano  »

Nampalaza an’i Lalaina zana-drano io tranga nisy io. Niresaka momba azy avokoa ireo pejy facebook maro ao Toamasina. «  Tokony jeren’ny fanjakana manokana io Lalaina zana-drano io. Tokony ham-pidirina ho isany mpamonjy voina ao amin’ny Kaominina Toamasina noho izy manana fanomezam-pahasoavana manokana momba ny ranomasina sy famonjena ireo olona atelin’ny ranomasina  ». Nampiaiky ny maro tonga teny amin’ny moron-dranomasina LJR ny fahaizany milomano sy faharetany ao anaty rano mikaroka ny razana. Nisy ny fanazavana nentin’i Lalaina tamin’ny mpanao gazety taorian’ny fahitana ny razana faharoa. 

Nambarany nandritra izany fa maka olona isan-taona io ranomasina eo amin’ny Ljr io, maka na teratany malagasy na vahiny. Misy tatatra ao ambanin’ny ranomasina LJR ao ary misy tosika mahery avy ao ambaniny ka mitera-doza lava, hoy hatrany ny fanazavany. Miantso ny rehetra mba tsy hilomano eo intsony i Lalaina. Nambarany tamin’ ny mpanao gazety mantsy fa efa maro ny olona navotany teo, maro koa ireo razana efa nokarohiny tany anaty ranomasina.   

Manoloana io voina niseho teo amin’ny moron-dranomasina Ljr io. Maro ny fangatanana nivoaka avy amin’ny sokajin’olona maro. Tokony hisy takelaby manambara ny faritra tsy azo ilomanosana eo amin’ny fari-dranomasin’ny LJR.

Kamy

Midi Madagasikara0 partages

Football – THB Ligue des Champions : La CNaPS Sports remporte son 6e titre

La CNaPS Sports s’est imposée à domicile dans la douleur.

Le titre ne change pas de main. La CNaPS Sports remporte son sixième titre national au complexe sportif de Vontovorona, hier.Et de six. L’équipe de la CNaPS Sports d’Itasy a été sacrée championne de Madagascar dans la douleur à l’issue de la dernière journée de la poule des AS à la THB Ligue des Champions. Les Caissiers ont battu les Majungais de Fosa Juniors FC de Boeny sur la petite marge de 1 but à 0, sur le terrain du complexe sportif de Vontovorona. Un penalty de dernière minute accordé par l’arbitre au temps additionnel, et tiré par Roland a offert ce titre à la formation d’Itasy. Fosa Juniors FC a contesté cette décision de l’arbitre et a décidé de quitter le terrain. A la 90e min, le tableau affichait un score nul et vierge. Au temps additionnel, ce penalty fait suite à une contre-attaque de Niasex mais celui-ci a été fauché par Gapa, le portier de l’équipe de Boeny dans sa surface.

Nul important. Pourtant, un match nul permet aux poulains de Bob Kootwijk de Fosa Juniors de ravir le titre. Sans attendre, l’équipe de Boeny a déposé une réserve à la « fédération malagasy de football » suite à cette décision de l’arbitre. Ce sacre à la Ligue des Champions est la seule chance pour Fosa Juniors de disputer une compétition africaine, elle qui a déjà plié bagage à la Coupe de Madagascar. Faut-il rappeler aussi que FC Vakinankaratra a déposé une réserve à la commission de recours afin de rejouer le match l’opposant à Fosa Juniors.  Après ce sacre, la CNaPS peut encore espérer réaliser un doublé. Elle disputera la demi-finale de la Telma Coupe de Madagascar contre Elgeco Plus. Samedi, lors de la confrontation entre Elgeco Plus Analamanga et FC Vakinankaratra au Stade de Mahamasina, l’équipe championne d’Analamanga s’est imposée sur le score de 3  buts à 2. Elgeco Plus finit troisième et FC Vakinankaratra termine à la quatrième place.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Beauté : Huit filles en compétition pour Miss Analamanga

Le concours de beauté Miss Analamanga se tiendra le 30 septembre à Yandy, un lieu de fête situé à Andranolemavo sur le tracé du By- Pass. Les huit finalistes ont été présentées samedi. Parmi ces beautés seront tirés la plus belle qui s’alignera lors du  concours Miss Madagascar en décembre. Selon les organisateurs au niveau de « RML Events ». « Pour les jurys, les compétitrices porteront quatre tenues. Entre autres, celle pour la soirée, pour la ville et celle pour les mondanités ». Elles étaient vingt au départ. Après des séries d’élimination, huit sont restées. Pour apporter une touche festive à la soirée, Raboussa animera la piste, tandis que la compagnie de danse « Dihvin » chauffera la salle.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Intégrité : « GEO Sciences International » exclu  par les bailleurs de fonds pour deux ans

Les sanctions tombent pour les prestataires opérant dans les projets de développement. Un autre cabinet de conseil vient d’être visé par le Bureau de l’Intégrité et de la Lutte contre la Corruption de la Banque Africaine de Développement (BAD). D’après le rapport de l’institution, le cabinet « GEO Sciences International SARL » s’est livré à de nombreuses pratiques frauduleuses. De ce fait, le Groupe de la BAD a annoncé l’exclusion du cabinet siégé au Cameroun, pour une période minimum de 48 mois. « Ces pratiques frauduleuses ont été menées dans le cadre d’un appel d’offres pour des services de conseil au Projet d’appui au développement de l’agroforesterie. Le cabinet de conseil a répondu à un appel d’offres pour des services d’études techniques, biophysiques et cartographiques. Dans son offre, ladite société a fait de fausses déclarations concernant ses expériences dans la conduite d’études similaires et la rémunération de ses experts. De plus, GEO SCIENCES a omis de divulguer un conflit d’intérêts potentiel », a indiqué la BAD.

Ecarté. Même si la sanction a été prononcée par la BAD, dans son respect du principe d’intégrité, les impacts sont plus importants pour le cabinet concerné, qui, d’ailleurs, n’est pas le premier à être sanctionné par l’institution africaine pour de mauvaises pratiques. D’après les explications, pendant la période d’exclusion, ce cabinet de conseil ne sera pas éligible à l’adjudication de marchés financés par le Groupe de la Banque africaine de développement. En vertu de l’Accord d’application mutuelle de décisions d’exclusion, cette sanction d’exclusion prononcée à l’encontre de « GEO SCIENCES International » peut également être appliquée par la Banque asiatique de développement, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, le Groupe de la Banque mondiale et la Banque interaméricaine de développement. Il faut croire que c’est l’avenir même de la société, ayant perdu toute sa crédibilité aux yeux des bailleurs de fonds, qui est mis en cause. A noter que plusieurs prestataires figurent déjà dans la liste noire de la BAD, pour manque d’intégrité.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Jeux Corporatifs d’Antananarivo 2018 : On se bouscule au portillon !

Plus que 11 jours pour s’inscrire aux Jeux Corporatifs d’Antananarivo qui célèbrent cette année les 25 ans d’existence. Une édition anniversaire qui sera célébrée avec faste au complexe sportif de la CNaPS à Vontovorona. Un site 5 étoiles qui, on le réaffirme, ferait le bonheur des participants.

La cavalerie débarque. La grosse cavalerie devra-t-on dire car à 11 jours de la clôture des inscriptions, on s’achemine vers un nouveau record de participation avec l’arrivée de nouvelles sociétés conduites par ce mastodonte de Filatex qui sera présent dans toutes les cinq disciplines notamment le foot à 7, le basket-ball, le tennis, la pétanque mais aussi la belote. Seul le volley-ball mixte n’a pas été retenu par Filatex car il nécessite la présence obligatoire d’une dame sur le terrain. Mais c’est un choix des organisateurs qui privilégient cette ambiance bon enfant qui a toujours fait le charme de ces jeux.

Les fidèles. A Filatex s’ajoutent d’autres nouveaux noms tels NOGAE et BOCASAY et peut-être aussi le centre commercial Akoor qui a manifesté son intérêt pour ces Jeux.

Il y aura bien sûr les fidèles des fidèles notamment la CNaPS, Midi Madagasikara, SICMA, Auximad, Sherrit Ambatovy, ARO, LOXEA, TOTAL, Adema, Telma, Cimelta, Les Ateliers du Capricorne, JIRAMA, Vivio Energy, VIVETIC et même Air Madagascar qui malgré les difficultés qu’elle traverse, a tenu à être là pour justement évacuer le stress et vivre des moments heureux le temps d’un week-end. Ou peut-être pas tout à fait car par solidarité au football qui organise sa finale de la Coupe de Madagascar, toutes les rencontres et dans la mesure du possible, prendront fin le dimanche à 12h.

Les retardataires auront donc cette semaine pour faire les inscriptions car à partir de la semaine prochaine, le paiement se fera soit en espèces soit par chèque BOA au siège de la Fédération Malgache de Football de 9 h à 12h.

Ces inscriptions se poursuivront au siège de la CNaPS, à Ampefiloha et à partir de 9h, durant la journée du 4 octobre où se tiendront la séance de travail et le tirage au sort prévu à 14h.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Endiguement de la transmission de la peste : 4 décès, la sensibilisation comme leitmotiv

Photo prise lors de l’atelier sur les procédures opérationnelles standardisées avec l’OIM, l’OMS et le MSP.

Depuis le 1er août jusqu’à la fin de cette semaine 5 cas confirmés dont 4 décès ont été provoqués par la peste (toutes formes confondues), ainsi que 16 cas suspects en cours d’investigation. Pour éviter que la situation ne dégénère vite en épidémie et en psychose, les autorités et les parties prenantes misent sur la sensibilisation et la prévention comme leitmotiv.

Jusqu’à ce jour, huit districts sont concernés par la peste, à savoir : Ambalavao, Ambatofinandrahana, Ambositra, Ankazobe, Fandriana, Miarinarivo, Morondava et Antsirabe I. La sensibilisation et la riposte locale sont ainsi de mise dans ces districts. Citons en premier lieu, une sensibilisation et une communication de masse (diffusion de spots  vidéo et audio  par les médias nationaux (TVM et RNM) explicitant les modalités de prévention et de prise en charge précoce des symptômes de la peste. Par ailleurs, pour une couverture nationale, trois types (non précisés) de CD de sensibilisation ont été envoyés pour les 22 régions. Mais en matière de sensibilisation, il convient de noter  que le facteur n°1 de la peste est bien les immondices aux quatre coins des villes du pays : ce manque d’hygiène de la population ne cesse de se retourner contre elle-même. Sans oublier les feux de brousse, qui incitent les rats à opérer une « invasion » en ville, pour ne citer que le cas d’Ankazobe, pour lequel une relation évidente entre la peste et les feux de brousse a été relevée par les scientifiques. Par ailleurs, les intrants médicaux seraient déjà disponibles dans ces localités concernées pour une prise en charge précoce, pour éviter la flambée épidémique ; car rappelons-le encore : la peste se soigne quand elle est diagnostiquée à temps.

Enjeux et proactivité. Notons que, par rapport à l’année dernière, une légère avancée a été constatée en ce qui concerne la proactivité des acteurs concernés par la riposte contre la peste, y compris les bailleurs. Pour ne citer que l’atelier d’élaboration des procédures opérationnelles standardisées (POS) pour le contrôle sanitaire aux divers points de flux migratoires intenses, autant à l’intérieur du pays qu’aux points d’entrée (ports et aéroports) en cas d’épidémie de peste et d’autres maladies à fort potentiel épidémique, comme le paludisme. Organisé conjointement par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Ministère de la Santé publique (MSP), cet atelier de trois jours a été financé par l’Organisation internationale de la Migration. Une proactivité renforcée, entre autres, par le fait qu’en 2018, année électorale, les enjeux sont énormes. En effet, si les  élections en venaient à être compromises, une pléthore de dégâts et de  déstabilisations pourrait bien s’abattre sur le pays, à part les catastrophes naturelles et la psychose sociale à gérer avec la saison cyclonique.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Fin de l’hiver : Place à l’intersaison  

L’hiver 2018 est définitivement fini. Nous avons sans doute remarqué que depuis quelques jours déjà, le soleil et la chaleur sont de retour. Samedi dernier, c’est désormais officiel, la saison hivernale est bel et bien terminée ! Les informations émanent du service public de la Météorologie. Les images satellitaires, les diverses observations spatiales, ainsi que l’analyse comparative des températures ; autrement dit, toutes les procédures scientifiques d’usage ont été effectuées pour confirmer cela. Il a par ailleurs été notifié que l’analyse thermique comparative a démontré que l’hiver 2018 était moins rigoureux par rapport à la saison hivernale précédente. Nous entrons ainsi dans l’intersaison,  et non dans la saison pluvieuse comme nous avons tendance à le croire. Une intersaison clémente, avec le soleil et pas encore de pluies torrentielles, qui durera trois mois, le mois de septembre inclus. Elle s’achèvera au mois de novembre, où l’on entrera pour de bon dans la saison pluvieuse.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Jour J-15

Les 36 prétendants à la magistrature suprême ont encore ou n’ont plus (c’est selon) que 15 jours pour faire de la précampagne que le code électoral qualifie avec indulgence de « participation à l’animation de la vie politique ».

Jour J-15

Le coup d’envoi de la campagne électorale sera donné dans deux semaines. On est exactement à Jour J-15 de l’ouverture officielle de la propagande qui durera 30 jours. Pas un de plus car elle prend fin 24 heures avant le jour du scrutin, c’est-à-dire le 6 novembre 2018 à 6 h du matin. Toute activité de propagande est interdite après la clôture de la campagne électorale qui reprendra le lendemain de la proclamation officielle des résultats définitifs du scrutin du 7 novembre, sauf « premier tour dia vita ». Ce qui est peu évident compte tenu de la pléthore de candidats qui favorisera la dispersion des voix, fût-elle dans des proportions infinitésimales. Un second tour paraît plus probable avec tout un jeu d’alliances possibles et de coalitions inimaginables quoique le report de voix ne soit ni systématique ni automatique. L’électeur est libre de suivre ou de passer outre la consigne de vote donnée par le candidat pour lequel il a voté au premier tour. Qui plus est, lors du deuxième tour prévu pour le 19 décembre, il n’y a qu’une seule alternative : voter pour l’un ou contre l’autre candidat, quoique l’abstention et le vote blanc ou nul soient en option. Il appartiendra aux deux finalistes ainsi qu’à leurs comités de soutien respectifs de ratisser large et de convaincre le corps électoral à voter en faveur de leur candidat. Et ce,  durant les 15 jours de campagne pour le deuxième tour dont les règles sont les mêmes que pour le premier.  Parmi les principes fondamentaux régissant la propagande, il y a le respect de l’unité nationale et de l’esprit du « Fihavanana malagasy » ; l’équité et l’égalité des chances entre les candidats ; la neutralité des lieux de culte ; la neutralité de l’Administration et l’impartialité des services publics ; la transparence des sources de financement de la campagne électorale et de l’utilisation des fonds y affectés ; le respect de l’intégrité physique, de l’honneur et de la dignité des candidats et des électeurs ; le respect de la vie privée et des données personnelles des candidats ; la non-incitation à la haine et à la discrimination ; la préservation de l’ordre public. Un code de conduite pour éviter que la campagne ne prenne un mauvais …tour.

R. O

Midi Madagasikara0 partages

Toamasina : Tovolahy roa niara-maty natelin’ny ranomasina

Tovolahy 16 sy 18 taona ireo namoy aina.

Isan’ny ranomasina mahery izay saika manomo olona hatrany isan-taona, ny moron-dranomasin’ny Lycée J. Rabemananjara ao Salazamay Toamasina, nefa tsy mahasakana ireo mpilomano ny mandro aminy, noho fahitana ny herin’ny onja; izay manome fahafinaretana ho an’ireo tia milomano an-dranomasina. Ny zoma teo araka ny angom-baovao, dia nisy mpinamana efa-dahy izay samy zanaky Toamasina sy mahalala tsara ny ranomasin’ny Lycée J. Rabemananjara ity nilomano taminy. Samy naira-lasan’ny ranomasina izy efa-dahy ireo nandritra izany, saingy avotra ihany raha nitsipatsipaka tao anaty rano nanavotra  aina ny roa lahy, ny roa kosa dia i David 16 taona mipetraka ao Andranomadio sy Roméo 18 taona mipetraka ao Ankirihiry no tsy avotra ka lasan’ny rano sy nateliny. Nanomboka ny zoma teo ny fikarohana azy roa lahy ireto, saingy niala maina ireo mpikaroka azy  ny zoma sy ny sabotsy, voatery naka an’ingahy Lalaina “zana-drano” izay mahay manokana amin’ny fikarohana ireo olona atelin’ny rano, nolovainy tamin’ny rainy Atoa Solo Raphael. Nitohy ny alahady izany niaraka tamin’ ingahy Lalaina ka tokony ho tamin’ny 8ora ny alahady dia hita ny razana voalohany i Roméo, tokony ho tamin’ny 11ora sy 20min kosa ny alahady io ihany, dia hita koa i David. Manao antso avo ho an’ny rehetra anefa ingahy Lalaina “zana-drano” amin’ny fitandremana mikasika ny ranomasin’ny Lycée J. Rabemananjara io, satria be loatra ny rano mifanohitra (courant) ao anatiny ka izany no miteraka fahalasan-drano sy fahafatesan’ny mpilomano aminy. Ny ray aman-drenin’izy mirahalahy mpinamana ireto koa nitondra hafatra ho an’ny zanaka sy ny ray aman-dreny mba hanara-maso ny zanany ihany amin’izao fialan-tsasatra izao mba tsy ho tonga ny loza vao samy ho taitra ny rehetra.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

67 ha Sud : Dix bandits braquent quatre motards en pleine route

Le quartier des 67 ha Sud était le théâtre de braquage à main armée vendredi matin. Quatre individus munis d’armes blanches ont attaqué quatre personnes à bord de deux motos près du bureau de « Paositra Malagasy » aux 67 ha. Les malfaiteurs auraient déjà attendu le passage de leurs victimes à cet endroit. D’autant plus qu’à cette heure-là, la route était presque déserte. Pris au dépourvu vu le nombre important des assaillants, les victimes ont été obligées de se laisser faire. Ainsi, les bandits leur ont subtilisé une somme de 30 000 ariary, un téléphone portable, et une moto avant de prendre la fuite en direction vers Itaosy. Alertés, les éléments de la brigade de gendarmerie de la localité sont partis aux trousses des fugitifs. Le ratissage des lieux a débouché sur l’arrestation des quatre suspects avec la moto volée. La recherche de leurs comparses toujours en cavale continue. Cette attaque permet de dire que le renforcement de la sécurité à travers la multiplication de patrouilles motorisées et à pied dans la ville d’Antananarivo notamment dans les quartiers classés zones rouges comme les 67 ha et ses environs est de mise. Cela devrait se faire avec la responsabilisation des habitants pour la mise place du comité de vigilance villageoise où « andrimasom-pokonolona » si l’on voulait vraiment vivre l’apaisement fortement souhaité en cette période électorale.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Polibrèves

* « Débat politique chiffré et élection – Sondage sur la présidentielle de 2018 ». C’est le thème attribué à la présentation des résultats du sondage sur la présidentielle, réalisé par la fondation Friedrich Ebert et la Revue « Politika ». Cette présentation aura lieu ce mercredi 26 septembre à partir de 14h30 à la Salle Ravinala B, au Carlton Anosy et sera suivi d’un débat en panel animé par Rivo Rakotondrasanjy du Fivmpama, par le professeur Juvence Ramasy et par Olivia Rajerison du « Liberty 32 ».

* « Le financement des campagnes électorales : de l’égalité des chances entre les candidats ». Un autre sujet d’actualité sera discuté, lors du « Data » (« Donak’Afon’ny Tanora », un rendez-vous donné par les Yltpiens tous les deux mois) ce vendredi 28 septembre à l’Hôtel Le Pavé Antaninarenina, à partir de 16 heures. Seront parmi les panelistes Randrianarimanana Lalaina, membre du « Liberty 32 », Jean Jacques Rakotoarisoa, professeur de Science politique à l’Université de Toamasina, Rakotondrazaka Fano, rapporteur de la Ceni et Andriatsara Faraniaina Nivohanta, pasteur et yltpienne.

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Rugby solidaire : « Terres en Melées » reçoit le Beyond Sport Global Award 2018

La remise du trophée « Beyond Award », samedi, au Palais des Sports de Mahamasina.

Ce prix a été remporté « Terre en Mêlées » en présence des plus grandes instances du sport mondial dont la NBA, la FIFA, le CIO primant le respect de l’égalité de genre dans le milieu sportif pour son projet « Rugby for Emancipation of Young Girls in Madagascar ».

Elles ont oublié le long voyage qu’elles ont effectué pour rallier Toliara à Antananarivo.  Arrivée dans la capitale, les rugbywomen de la « Côte  Saphir » ont le sourire aux lèvres en voyant la récompense planétaire primant leur implication et leur travail dans leur discipline de prédilection. En effet, les efforts de l’association « Terres en Mêlées » dans son engagement en faveur de l’éducation au développement durable à travers le rugby ont été primés. La jeunesse malgache encadrée par l’association a obtenu le 12 septembre à New-York, le prix « Beyond Sport Global Award 2018 ». Ce prix a été remporté par « Terre en Mêlées » en présence des plus grandes instances du sport mondial dont la NBA, la FIFA, le CIO. C’est la plus haute distinction du sport mondial équivalent de l’« Award for equality », primant le respect de l’égalité de genre dans le milieu sportif, qui a été attribuée à l’association pour son projet « Rugby for Emancipation of Young Girls in Madagascar ». « Quand on veut, on peut. Le ministère de la Jeunesse et des Sports félicite l’association « Terres en Melées » pour cet exploit remarquable qui met au devant le sport malgache. Le rugby féminin commence à tracer sa route. Comme dans le sport, il faut aller petit à petit au niveau scolaire, régional pour arriver au stade fédéral. J’incite ainsi tout le monde à travailler ensemble, cette fois-ci c’est pour le rugby qui a servi de modèle, mais, on espère que les autres disciplines vont emboîter le pas » a fait savoir, Anny Andrianaivonirina.

La remise symbolique du trophée à l’Etat s’est déroulée, samedi, au Palais des Sports de Mahamasina en présence du directeur de cabinet du ministère de la Jeunesse et des Sports, Anny Andrianaivonirina, du conseiller aux services de l’action culturelle à l’Ambassade de France, Patrick Perez, du président du « Malagasy Rugby », Marcel Rakotomalala et de Pierre Gony de « Terres en Melées » et son équipe. Une fois de plus, le sport a justifié qu’il permet de rapprocher aux jeunes et de s’ouvrir avec le monde extérieur. « Vous avez tout rendu. On sera tous derrière vous. Cela renforce la coopération entre la France et Madagascar » a expliqué, Patrick Perez. Autant dire que le sport à travers les jeunes peut contribuer au développement du pays.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

« Rallye International de Madagascar » : Les frères Ando-Rivo Randrianarivony intraitables

Rivo et Ando avec leur Subaru Imprezza ont de nouveau fait parler  d’eux.

Les frères Ando-Rivo Randrianarivony du FMMSAM ont survolé la 39e édition du RIM, samedi à Moramanga.

Et de trois pour Ando-Rivo Randrianarivony cette année. Les deux frères du club FMMSAM ont remporté  le Rallye International de Madagascar disputé le week-end dernier à Moramanga. Ils ont déjà pris les commandes dès la fin de la première journée. Ils ont remporté 12 épreuves spéciales sur les 14 au programme. Ils ont fini avec un cumul de 2h 24min 21,2sec. « Au départ, il y avait la pression car l’écart qui nous sépare  de l’équipage de Tahina est infime. Ils ont rencontré un problème et on a pu saisir l’occasion pour mener la course en tête. Cette victoire est très importante pour nous surtout pour la suite du championnat », a indiqué Rivo Randrianarivony. L’équipage Tahina-AT de l’ASACM au volant de la Subaru Impreza M12 termine deuxième au classement général crédité d’un chrono de 2h 27min 39.0s. «  Le problème rencontré lors de la seconde journée lors de l’ES2 qui nous a pénalisé 30 secondes nous a handicapé » a expliqué Tahiana de l’ASACM. Le duo Teddy – Herman à bord de la Ford Ranger du FMMSAM avec un temps de 2 h 33 mn 05.8 s complète le podium. Ce RIM a été un succès pour l’organisateur surtout le plan sportif et événementiel. Dans un mois se disputera la dernière manche des Championnats de Madagascar. Une ultime manche organisée par le club ASA Tana qui s’annonce serrée et intéressante.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Mahajanga : Mission et fonction des parlementaires

Ce, dans le dessein de faire valoir les informations que le Parlement souhaite partager, et que la population aimerait obtenir. Le Sénat et l’Assemblée Nationale tiendront conjointement à Mahajanga les 25 et 26 septembre prochain  la troisième édition des journées portes ouvertes du Parlement. L’objectif est de permettre aux citoyens de rencontrer leurs élus et représentants. Il est également question de découvrir les missions et fonctions de ces derniers afin de renforcer la confiance et les liens de la population envers les parlementaires et d’échanger sur des thèmes clés de la vie socio-économique  de la région. Des stands et des espaces de dialogue seront installés dans la grande cour et la grande salle théâtrale de la Maison de la Culture de Mahajanga. Ce, dans le dessein de faire valoir les informations que le Parlement souhaite partager, et que la population aimerait obtenir.

Activités. Parmi les activités qui marqueront ces journées portes ouvertes du Parlement figurent des conférences, une audition publique sur la loi relative à l’élection législative, un forum socio-économique du Parlement et des organisations de la société civile de la région, des activités interactives avec les jeunes de Mahajanga à travers les concours de « Débat Parlementaire Ouvert » et un quizz sur la « démocratie et le parlement ». Des livres d’Or pour le Sénat et l’Assemblée nationale seront ouverts durant cet événement pour permettre aux citoyens d’exprimer leur perception et leurs attentes vis-à-vis des deux chambres parlementaires. Une grande exposition des rôles, missions, fonctionnements et réalisations du Sénat et de l’Assemblée nationale ainsi que  leurs histoires respectives se tiendra sur la place publique durant les deux jours de l’événement.

Projet. L’organisation de cet événement est appuyée par l’EISA, la FES à travers son programme de coopération parlementaire soutenu par le Ministère des Affaires étrangères allemand, et le PNUD à travers le projet « Institutions Démocratiques Intègres Redevables et Crédibles » (IDIRC) financé par le Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix. Elle est également menée en collaboration avec la région Boeny, la Commune Urbaine de Mahajanga, et l’association des jeunes « Liberty 32 ». Faut-il rappeler que les deux premières éditions de cet évènement se sont tenues dans la capitale le 8 juin 2017 et à Toliara les 3 et 4 octobre 2017, avec plus de 3 000 visiteurs recensés. Cet évènement cadre avec les fonctions de représentation exercée par l’Assemblée nationale et le Sénat qui voient ainsi en la matière renforcée tout en permettant de rétablir la confiance de la population envers leurs représentants.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Beach soccer : Une qualification au forceps pour les « Barea »

C’était dur. Très dur avec cette qualification in extremis des « Barea » contre les Mozambicains qui ont concédé le score de 5 buts à 5 au Village touristique de Mahajanga l’après-midi de samedi.

Les « Barea » se sont qualifiés pour la « CAN Beach soccer », samedi à Mahajanga, en tenant les Mozambicains  en échec au terme d’un match fou où  les Malgaches avaient entamé  les deux tiers temps avec une aisance déconcertante. Del qui faisait l’objet d’une surveillance étroite de la part des Mozambicains qui ont encore en mémoire les quatre buts du match de Maputo, parvint à  ouvrir le score.

Puissant pointu. Giovani lui emboîta le pas en fustigeant le portier mozambicain. Angeluc, devant ses supporters, se rappela le bon souvenir des Majungais en marquant le troisième but malgache sur penalty.

À 3 à 1, on s’était dit que l’affaire est pliée car entre temps le Tuléarois Richard aggrava  le score sur un puissant pointu.

Un score qui finit par réveiller les Mozambicains  parvenant  à revenir au score en un rien du temps et profitent d’un moment de flottement pour mener pour la première fois au score. À 4 à 5, la panique s’installa  dans le camp malgache car il ne restait qu’une poignée de secondes. Le moment choisi par le Tamatavien Dada pour faire son entrée et marquer le but libérateur. Le ballon heurta le montant gauche des buts mozambicains avant de mourir dans les filets avec une explosion de joie du public. Logique car les Barea vont encore aller pour la troisième fois à la CAN, début décembre au Caire. Mais bien avant et selon les déclarations de l’entraîneur Solofo Ramarolahy, le groupe ira à Toamasina pour peaufiner sa préparation afin d’espérer être au top et pourquoi pas trouver d’autres joueurs capables d’apporter un plus à ces Barea. Car sur ce que les « Barea » ont montré, il va encore falloir secouer le cocotier pour retrouver la forme où Ymelda et ses amis sont devenus champions d’Afrique.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Judo – Mondiaux : Brenda et Damiella éliminées d’entrée

Après Bin Abdou Nazira, les autres représentantes à savoir Damiella Nomenjanahary chez les moins de 63 kg et Brenda Valérie Andriantiana engagée chez les moins de 57 kg dames ont également plié bagage aux championnats du monde de judo, disputés à Bakou, en Azerbaïdjan. Brenda a perdu face à la Coréenne Hyo Sun Ri tandis que Damiella Nomenjanahary a chuté face à la Canadienne Stefania Tremblay dès le premier tour. De son côté, Bin Abdou Nazir a pu disputer le second tour après sa victoire d’entrée face au Botswanais Edwin Sella chez les moins de 60 kg hommes. Il a été éliminé par la suite par l’Azerbaïdjan Orkhan Safarov.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Ambohitsorohitra : Rencontre secrète ?

Les bruits ont circulé au cours du week-end, que le chef d’Etat par intérim Rivo Rakotovao et l’ancien président de la République Marc Ravalomanana se seraient rencontrés à Ambohitsorohitra dans la soirée du samedi.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Solidarité : Tous et toutes pour Fanaiky

Les stars ont démontré leur solidarité hier pour Fanaiky au CC Esca.

Selon les récents bilans effectués sur le maître de la basse Fanaiky, trois opérations chirurgicales sont nécessaires pour le mettre hors de danger. Bien qu’il garde toujours de la vigueur, la situation de Fanaiky serait assez imprévisible.  

L’urgence est plus que de mise, le bassiste Fanaiky hospitalisé et sous soins intensifs à l’hôpital d’Andohatapenaka doit être évacué dès que les dernières analyses auront été effectuées. « Suite au bilan que nous avons effectué, à part son rein, son cœur et ses yeux aussi sont gravement atteints. Ces organes nécessitent des opérations chirurgicales », indique sa femme Rentiharimalala Hajarisoa Lalaina Rabearimanana. La voix de cette dernière tente de faire apparaître un semblant de courage. Mais on ressent une vive inquiétude quand elle évoque le cas de son mari d’une voix parfois tremblotante.

Garder espoir. Il est maintenant tant de redoubler d’effort pour que les soins de ce monument de la musique malgache puissent être effectués en Inde. Aux dernières nouvelles, il a donc besoin d’une greffe du rein. Une opération du cœur sera aussi cruciale, les vaisseaux y ont été endommagés, ce phénomène est un des ravages du diabète. Les yeux n’ont pas été non plus  épargnés après un examen du fond d’œil. Quand à Fanaiky, « le médecin nous a dit que la situation peut changer du jour au lendemain », a mis en avant Rentiharimalala Hajarisoa Lalaina Rabearimanana.

Les initiatives et les mouvements de solidarité ont été nombreux depuis plus de deux semaines. Le dernier en date a été le concert d’hier au Cc Esca Antanimena, avec une brochette de têtes d’affiche. Jaojoby Eusèbe, Olombelo Ricky, Rolf, Solo Andrianasolo, Jean Piso, Théo Rakotovao, Voahirana… Rien que cela, Fanaiky a déjà accompagné ou joué avec la majorité de ces artistes sur scène. Une fête sous le signe de la compassion et de l’amitié envers un maestro de la basse. La course contre la montre est donc lancée.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Ambohitromby : Fiarana orinasa mpiantoka iray nifandona tamina fiara hafa

Nitrangana lozam-pifamoivoizana indray teo sampanana Ambohitromby, distrika Ankazobe ny herinandro lasa teo tokony ho tamin’ny folo ora tany ho any. Vokany,  olona roa no naratra mafy ka zandary ny iray tamin’izy ireo. Teo amin’ny PK73+200, amin’iny lalam-pirenena fahaefatra no nitrangan’ity loza ity. Ny iray tamin’iray tamin’ireto fiara niharan-doza ireto dia fiara tsy mataho-dalana an’irony orinasa mpiantoka raha sendra tra-doza irony. Handeha hitodi-doha aty an-drenivohitra izy io. Tao anatiny dia nisy zandary iray avy ao Antolonjanahary, ao amin’ny borigadin’i Fihaonana, avy namita iraka tao amin’ny tribonalin’Ankazobe, ary handeha hamonjy ny asany indray. Ilay fiara nifandona tamin’izy ireo koa dia fiaran’olon-tsotra mitondra ny marika « Renault ». Hatreto dia tsy fantatra mazava izay antony nahatonga ny loza. Saingy azo heverina fa tsy maintsy ho fandehanaa mafy foana no ao ambadika, na io an’ilay orinasa mpiantoka na io ilay fiaran’olon-tsotra. Ireo tao anatin’ilay fiara tsy mataho-dalana araka ny tatitra azo no tena voa mafy tokoa. Ka anisan’izany ity zandary avy namita iraka ity. Taorian’ny loza anefa dia efa samy nentina novonjena tany amin’ny hôpitaly avokoa izy ireo. Mampalaelo ireo naratra vokatry ny loza hoy ny rehetra saingy raha ny amin’ity orinasa ity dia azo lazaina fa mpivaro-drano tratr’orana ihany izy ireo. Raha ny filazan’ireto tompona fiara maromaro ao amin’ity orinasa ity mantsy dia toa hoe anarana fotsiny ny fisian’ireny orinasa mpiantoka amin’ny loza ireny eto amintsika. Miendrika halatra ahazoana alalàna ihany izy io, hoy ny rehetra. Ny vola tsy maintsy aloha foana ary ny mpitandro filaminana tsy manaiky mihitsy na dia tara ora fotsiny ny fahatamperan’ilay taratasim-piantohana. Kanefa raha sanatria tojo loza ilay fiara dia hitan’ny sasantsany amin’ireo orinasam-piantohana foana ny hirika hialàna, tsy hanefàna ny fahasimbàna vokatr’izany loza izany avy eo. Angamba hoy ny rehetra mba hanova famindra izy ireo amin’ity fahavoazana nahazo ny fiaran’ny iray amin’ireo orinasa ireo.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Port de Vohémar : De nouveau bloqué pour défaillance de la société de manutention

Les opérations sur conteneurs du port de Vohémar sont totalement  bloquées.

Le blocage des activités du port de Vohémar provoque d’énormes pertes économiques pour les opérateurs et la population.

L’Agence Portuaire Maritime et Fluviale fait-elle correctement son travail ? C’est la question que se posent les  usagers du port de Vohémar, qui sont, une fois de plus, victimes de  la défaillance de la Société de Gestion du Port de Iharana (SGPI).

Blocage total. Apparemment l’APMF n’assure pas correctement sa mission de contrôle des prestations de la SGPI qui  est l’entreprise prestataire des opérations de manutention du port de Vohémar.  En effet, depuis mardi dernier, l’élévateur porte-conteneur utilisé par SGPI est de nouveau, tombé en panne. Une panne qui entraîne le blocage total des opérations  sur conteneur au port. Du coup, les usagers du port de Vohémar sont dans l’impossibilité totale d’enlever leurs conteneurs. « Jusqu’à  ce jour le problème n’est encore réglé, et cela bloque complètement nos activités » en témoigne un opérateur économique qui, à l’instar de tous les usagers du port de Vohémar, commence à en avoir ras-le-bol de cette panne à répétition.

Corruption. En effet, c’est la deuxième fois que cet incident dévastateur arrive, en seulement un mois. Les opérateurs économiques de la Sava se voient privés de leurs marchandises et se retrouvent à payer d’énormes frais de magasinage et surestaries.   Sans compter les avaries qui surviennent sur les conteneurs de denrées alimentaires. Et tout cela à cause de cette défaillance de la SGPI et ce silence suspect de l’APMF. « Il est clair que la SGPI ne respecte pas le cahier des charges, mais l’APMF ne  daigne pas bouger son petit doigt pour remettre les choses à la normale » clament les usagers  dont certains n’hésitent pas  conclure derrière cette inaction se trouve de la corruption de haut niveau.  « A croire que la SGPI a versé des pots-de-vin à  des responsables de l’APMF pour ces derniers ferment leurs yeux sur les défaillances et le non- respect du cahier des charges » supposent les usagers.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Palais des Sports : AmbondronA, un rock band toujours au top

AmbondronA toujours en haut de la vague. 

Comme il fallait s’y attendre, AmbondronA a rempli comme il faut le Palais des Sports de Mahamasina, hier après midi. Que ce soit dans la salle qu’au dehors, la fête était complète.   

Vers 15 h, les lumières s’allument, comme sortant de terre et illuminant fiévreusement une scène vers laquelle les yeux d’un Palais des Sports de Mahamasina plein à craquer convergent. AmbondronA débarque sur le plateau, les cris hystériques des demoiselles en première ligne dans la fosse annoncent le début du concert de la bande à Beranto. Ce rituel est devenu l’image de marque de ce groupe né dans les hauteurs de la capitale. De jeunes gringalets aux traits du visage marqués à leur début sur des clips comme « Sao heverinao ». Ils sont maintenant des superstars qui remplissent 35 000 places sans effort.

« Les premiers groupes de spectateurs sont arrivés dès huit heures. En voiture, à papier, mais toujours en groupe », relate Célestin Randriambola, vendeur à la sauvette sur le grand parking attenant au Palais des Sports. Pour ce petit commerçant de cigarettes, petits bonbons, recharges de crédit… AmbondronA est l’un des meilleurs créneaux d’affaire. « Ce sera toujours sûr que les places seront occupées. Et dehors, c’est également la fête. Puisque le groupe attire surtout les jeunes demoiselles », ajoute-t-il. Célestin Randriambola ne chôme pas. Depuis la matinée, il a déjà dépassé son chiffre d’affaire habituel.

Chanteurs d’espoir. Sur scène, tandis que Kix, le chanteur du rock band, enfile sa guitare, le spectacle n’en est qu’à ses débuts. Comme à son habitude, la formation est peu bavarde sur scène. Quelques phrases avant chaque morceau et les riffs reprennent. Meilleurs moments du spectacle, quand le titre « Havaoziko » est entonné comme si c’était la première fois. Dans une communion parfaite entre le groupe et son public, c’est là la signature AmbondronA. Des chansons toujours teintées d’espoir et de fidélité. Avec des lignes mélodiques simples mais capables de déplacer des montagnes d’émotion. La maîtrise musicale de la bande est la cerise sur le gâteau.

Les cris des fans dans la fosse sont entendus sur le parking. Nasolo Andriantokiana, père de famille, la quarantaine révolue, venu passer les vacances à Antananarivo avec sa petite tribu attend deux de ses filles et leurs cousines. « Sûrement, ce concert va durer trois heures. Nous venons d’Antsirabe et nous allons aller en bord mer, mais les filles ont insisté pour voir ce concert », annonce-t-il. Il a eu bien raison parce qu’AmbondronA et ses fans ne se sont séparés que vers 20 heures. A la sortie, c’est presqu’une marée humaine qui a investi en quelques minutes le parking. Klaxon, embouteillages, Célestin qui court partout… apparemment, ce spectacle n’a pas été un rendez-vous raté.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

FJKM Ambohimamory : 150 années en alléluias musicales

La chorale Ampifitia  à l’œuvre.

Dans le cadre de la célébration des 150 années d’existence de l’église FJKM Ambohimamory Malala Orimbato, un concert par l’ensemble vocal sera organisé au gymnase couvert de Mahamasina le 30 septembre à partir de 14 h. Un siècle et demi de bons et loyaux services envers les petits agneaux du Tout Puissant mérite d’être rappeler. Ainsi, ce sera la chorale Ampifitia, auréolé d’un vif succès sur les réseaux de partage vidéo sur Internet, qui sera sur scène. L’occasion aussi pour les fidèles de la paroisse de s’émoustiller comme de beaux diables dans une ambiance pieuse. D’autres séries d’évènements vont sûrement jalonner ses célébrations.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Rap : Samedi satisfaisant pour Bogota

Une ambiance à la Hip Hop au Kianjan’ny Kanto.

20 ans derrière le micro avec  des  propos métaphysiques, ils n’ont pas retourné leur veste !  Pour eux, le rap veut dire rime de l’âme philosophique. « Bonetra Goavan’ny Tany » est un clan qui a parcouru les périodes.

Une véritable «messe de rap» ce samedi dernier avec le clan Bogota au « Kianjan’ny kanto »  Mahamasina. Avec Dj Diojay aux platines, la foule se laissait emporter en levant les mains. Animés par Laz de Otantika, les adeptes du rap malgache  étaient en communion avec leurs rappeurs préférés.  Presque six heures de «boom rap», tout le monde se sentait satisfait de la fête à Doubl’enn et ses compagnons. Beaucoup de rappeurs ont partagé la scène aussi bien  ceux d’Antananarivo que ceux des provinces. Des aînés comme  Farah, Raz Skall, Mista, Bouddah El taga le leader du groupe « Tangala Mainty », R.D.K  même le chanteur de « Soul Roy » Rakoto sont venus chauffer l’estrade.

Un groupe persistant. Bogota est un  clan de rap influent dans la capitale et dans certaines régions comme Toamasina, Antsirabe et Fianarantsoa. Avec Doubl’enn comme fondateur,  le groupe  a vu le jour lorsqu’il était encore étudiant en 1998. Maintenant il  marque l’histoire de l’hip hop malgache. «Nous sommes une famille» dit le parrain Doubl’enn  avec un sourire joyeux.

Des relèves assurées. Pendant  deux décennies, l’équipe de Doubl’enn prend du poids. Il possède une nouvelle génération prometteuse comme Kipkilah Bandem, chanteur de ragga originaire de Toamasina. «Je suis Bogota et je le resterai parce que ce clan m’a encadré» affirme le raggaman.  Lazaren une étoile du rap métaphysique, un des protégés du parrain du « rap Gasy »  ne cesse pas d’impressionner le public  avec ses textes affinés.

Raboussa,  une des fiertés de la bande, un rappeur qui a porté haut  le clan Bogota  a clôturé la fête, avec ses tubes comme « Tsiky sy tomany« ,  « Aleo izy ho any » et « Antanio ».

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

 Crhonique de Mickey : Les transhumants de la politique

Périodiquement, ils sont là,  au pays parce que l’herbe n’est jamais  plus verte que chez soi. Certains sont connus dans le bataillon pour avoir été toujours présents  lors des batailles électorales précédentes, pour s’éclipser aussitôt tout penaud avec  des tout petits scores  comme  «  voan-dalana » du pays dans leurs  valises de retour. Mais ils reviennent à la charge  comme si la situation du pays était  semblable à celle de son équipe  nationale et qu’à la longue, on finira par avoir recours à ses expatriés. D’autres, des illustres inconnus sauf de leur  famille proche  se disent pourquoi pas moi ? Dans cette loterie intéressante où avec 10 000 ou 15 000 euros (l’équivalent en ariary du droit de candidature), on peut participer à l’élection, mais à la clé un enjeu de taille comme, la cagnotte, le gros lot, la présidence de la République ou peut-être avec  un peu de chance et surtout beaucoup de bagouts un fauteuil ministériel.

Mais tous ont en commun des diplômes à n’en plus finir délivrés par des universités                      qu’eux seuls pensent avoir fréquentées et des expériences à faire valoir et pâlir des électeurs. Indispensables, ils le sont, prétendent-ils  parce qu’ à défaut d’atteindre l’Everest,  ils ont, soit officié dans des bureaux cossus en haut des tours de Dubaï, soit créé des entreprises florissantes   dans des pays imaginaires.

Mais tout bardés  de diplômes qu’ils soient, ils ont oublié qu’en matière politique, il est rare qu’on soit en présence de génération  spontanée et que c’est une œuvre de longue haleine. Il  faut d’abord  avoir une équipe derrière soi, avec qui on partage une vision ou une idéologie laquelle se dérive en projet de société puis en programme de gouvernement. Enfin, ce dernier se traduit en actions gouvernementales. Et tout ceci doit être soutenu logistiquement et financièrement. Voilà, une vraie campagne d’accès  au pouvoir. Ce n’est  pas en ouvrant une page sur Facebook qu’on prend le pouvoir et qu’avec un millier de « like » qu’on devient « Président ». Evidemment, si l’objectif est de garnir son CV d’«  ancien candidat à l’élection présidentielle » c’est autre chose.

Mais tous se demandent ce qu’ils leur arrivent de briguer un poste dont ils ont peu de chance d’avoir. Il est vrai que toute diaspora se dit de savoir tout  et  de critiquer tout et tous ceux qui sont au pouvoir ou même ceux qui sont dans l’opposition mais quand l’ambition arrive à ce point on peut bien se demander ce qu’ils ont appris là-bas. Mais il n’empêche que la transhumance ne va pas s’arrêter là. Notre misère constitue un appel d’air de migrants qui marchent comme des crabes, c’est-à-dire, en arrière.

M.Ranarivao