Les actualités Malgaches du Vendredi 24 Août 2018

Modifier la date
News Mada27 partages

Les parcs nationaux revalorises: un flash mob digital lancé

Faire connaître les parcs nationaux de Madagascar au monde entier. C’est dans ce sens que Madagascar national parks (MNP) lance le flash mob digital ce jour, à partir de 12 h jusqu’à 21 h.

L’évènement consiste à publier une photo représentative de chacun des 30 parcs de Madagascar, avec une description, sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram…). Et d’inciter les utilisateurs des réseaux sociaux à partager la photo avec le hashtag  Madagascar national parks.

Le MNP est parti du constat que les dangers encourus par les ressources naturelles de la Grande île prennent de plus en plus d’ampleur ces dernières années. L’évènement a ainsi pour objectif de faire connaître les parcs nationaux de Madagascar, de rappeler la richesse que ces sites détiennent et par conséquent de donner envie de les protéger.

Riana R.

Midi Madagasikara22 partages

ONTM : Un évènement digital autour des parcs nationaux

L’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM) lance un évènement digital autour des parcs nationaux. Il s’agit d’un flash mob digital organisé en partenariat avec « Madagascar National Parks » (MNP). L’objectif consiste à faire connaître au monde entier toutes les Aires Protégées éparpillées dans toutes les régions de l’île. Le principe est ainsi de publier une photo représentative de chacun des trente parcs nationaux  tel qu’un animal phare ou un paysage typique avec une petite description de l’image et peut-être une carte pour localiser le parc en question, sur tous les réseaux sociaux, mais avec le « hashtag #mymadagascar_parks ». Ce flash mob digital aura lieu ainsi ce jour de 12 heures à 21 heures afin d’atteindre tous les fuseaux horaires, selon les organisateurs. Tous les utilisateurs de Facebook, Twitter et Instagram sont mobilisés à y participer. A part la promotion de ces parcs nationaux au niveau international, cet événement digital contribuera à rappeler la richesse de notre biodiversité répertoriée dans chaque « Aire Protégée ». Ce qui permettra également de donner envie aux touristes nationaux et étrangers de les visiter ainsi que de les protéger. En effet, nos richesses naturelles disparaissent peu à peu sans qu’on n’ait eu conscience de leur existence et de leur valeur, sans qu’on ait eu l’opportunité d’en jouir et/ou de les protéger. « Il faut faire connaître ces richesses de Madagascar, pour les valoriser et mieux les protéger », ont conclu les promoteurs de cet événement.

Navalona R.

News Mada16 partages

AGENCE IMMOBILIERE : Gas’Immo dans l’air du temps 

Depuis des années, Gas’Immo, en tant qu’agence Immobilière malgache, a su asseoir sa notoriété à Madagascar. D’après Frankiass Rakotobe, une des cogérantes de l’agence, Gas’Immo se différencie des autres par, « Sa qualité de service basée sur la clarté des informations nécessaires à la prise de décision d’un client, son approche en négociation entre acheteur et vendeur, son respect de l’éthique…Des points qui font de Gas’Immo un des leaders de la profession».

* Quels sont vos conseils pour bien choisir son agence immobilière?

-Frankiass Rakotobe : le choix d’une agence immobilière doit être basé sur plusieurs références.  Entre autres, une agence digne de ce nom doit disposer d’un formulaire de recherche contenant en quelque sorte les critères de choix des clients et de respecter dans ce sens leur préférence. Une agence professionnelle propose également des offres de biens correspondant aux demandes aussi bien en termes de proximité, de coût et de service…Pour dire qu’il convient d’avoir une connaissance approfondie du marché, notamment les cours en vigueur. Sans tous ces critères déterminants, la confiance immobilière entre l’agence, les vendeurs et les acheteurs aurait du mal à s’établir.

* L’expérience professionnelle de plusieurs années dans le secteur compte pour devenir cogérante de Gas’Immo, comme dans votre cas…

– Sans conteste, des connaissances spécifiques et étendues du métier d’agent immobilier comptent énormément. Mon expérience personnelle auprès de plusieurs agences immobilières de la capitale a apporté un plus à Gas’Immo. On offre une formation continue relative à l’évolution du marché à nos agents commerciaux, à savoir les prospecteurs et négociateurs.

* Comment voyez-vous l’avenir de l’agence immobilière à Madagascar ?

– L’avenir de l’agence immobilière sera meilleur si la recrudescence du secteur informel est maîtrisée. Car en ce moment, force est de constater que n’importe qui sans expérience en la matière prétend au titre d’agent immobilier.

*Et cela nuit à la crédibilité des vrais professionnels…

-Les agissements anticoncurrentiels du secteur informel ternissent l’image des agences opérant dans le formel. La clientèle est devenue méfiante face à l’explosion des transactions frauduleuses  comme des faux papiers ou des faux  propriétaires…

*Les mots de la fin 

-Au vu de la recrudescence de la corruption et de l’usurpation de tout genre concernant la  vente de terrains qui sévit partout à Madagascar actuellement, nous remercions l’administration compétente de se pencher encore un peu plus sur ce fléau. Nous conseillons à toute personne désireuse d’acheter ou de louer un terrain ou une maison de s’adresser directement à une Agence immobilière. Enfin, nous remercions notre aimable clientèle pour sa confiance qu’elle accorde à notre agence. Et nous restons également à l’entière disposition de nos éventuels clients.

News Mada14 partages

“Tsenabe Ankolagny” – Sofia: maro tafavoaka tamin’ny fahantrana ireo tantsaha

Manomboka, anio hatramin’ny 26 aogositra, any Befandriana Avaratra, faritra Sofia, ny tsenabe “Ankolagny”, andiany faha-6. Fampihaonana ireo tantsaha azo lazaina fa efa matihanina sy ireo mpandraharaha io fotoana io, hanatsarana hatrany varotra sy ny fampiraisana ho anatin’ny tambajotra iray ny tantsaha sy ireo mpandraharaha ireo.

Manaporofo ny maha matihanina azy ireo any Sofia ny tetikasa Prosperer, manambara fa manomboka hita taratra izao ny maro amin’ireo mpamboly sy mpiompy tafavoaka amin’ny tahan’ny fahantrana, noho ny fitomboan’ny fidiram-bolan’izy ireo. Efa ahitana lalam-barotra eto an-toerana sy any ivelany ny ampahany maro amin’ireo karazam-bokara, antony hanamafisana ny fiaraha-miasa eo amin’ireo mpanangom-bokatra sy ireo tantsaha. Vokatra mampanan-danja ao anatin’ny distrika dimy any amin’ny faritra ny lojy (black eyes), ny katsaka, ny lavanila, ny tantely, ny asa tanana vita amin’ny rary.

Tantsaha efa mitodika any amin’ny tsena ny maro, misy ny efa mpanodina na mpanondrana, miainga avy amin’ny tetikasa tohanan’ny Prosperer. Miaraka manatanteraka izao tsenabe izao ny vondron’ireo tantsaha sy ny mpandraharaha miaraka amin’ny Antenimieran’ny varotra any Sofia, ary ny minisiteran’ny Fambolena sy ny fiompiana. Filamatra izao ho an’ny faritra hafa, hiadiana amin’ny fahantrana, mahazo ny mponina maro any ambanivohitra.

 

R.Mathieu

News Mada11 partages

Kidnapping tao Maevatanàna: mitaky 250 tapitrisa Ar ireo naka an-keriny ilay vadina mpandraharaha

Nalain’ny jiolahy nirongo basy Kalachnikov sy basim-borona tao amin’ny fokontany Ambodimanga, distrikan’i Maevatanàna, ny vadina mpandraharaha iray, omaly vao maraina. Hatramin’ny omaly hariva, mitaky vola 250 tapitrisa Ar ireo jiolahy…

Mbola any am-pelatanan’ireo jiolahy, hatramin’ny omaly hariva ny vadin’ilay mpandraharaha nalain’ny jiolahy an-keriny tao amin’ny fokontany Ambodimanga, distrikan’i Maevatanana, eo amin’ny 2,4 km miala ny tetezan’i Betsiboka. Araka ny fampitam-baovao voaray avy any an-toerana, omaly vao maraina no niditra an-keriny nanafika ny tokantranon’ity mpandraharaha ity ireo andian-jiolahy niaraka tamin’n basy Kalachnikov sy basim-borona. Nampihorohoro tamin’ny basy avy hatrany ry zalahy raha vantany vao tafiditra tao an-trano, ny sasany kosa niandry teny ivelany. Nitaky vola tamin’ilay raim-pianakaviana mpandraharaha ry zalahy, saingy tsy nahazo ny vola notadiavin’izy ireo ka ny vadiny avy hatrany no nalainy an-keriny. Lasa nitsoaka ireo jiolahy niaraka tamin’ilay renim-pianakaviana ary tsy hita ny lalan’izy ireo hatramin’ny toerana nametrahany ilay ramatoa. Fotoana fohy taorian’izay anefa, niantso ilay mpandraharaha hanome vola 250 tapitrisa Ar izy ireo ho takalonaina raha tsy izany tsy avotsotr’izy ireo ilay renim-pianakaviana.

Efa any an-toerana ny polisy sy ny zandary…

Raha ny fampitam-baovao farany hatramin’ny omaly hariva, mbola tsy votsotra fa mbola any am-pelatanan’ireo mpaka an-keriny ilay renim-pianakaviana. Nampandre haingana ny mpitandro filaminana kosa ilay mpandraharaha momba ity raharaha “kidnapping” ity.  Raha ny fantatra efa miantrana any an-toerana ny polisy sy ny zandary ao amin’ny sampana miady amin’ny asa fakana an-keriny, saingy tsy mbola fantatra ny toerana misy ireo jiolahy. Andrasana araka izany, ny tohin’ity raharaha fakana an-keriny ity.

Lasa mahazo vahana indray ny fakana an-keriny rehefa tsy mahita irika any amin’ny fanafihana mitam-piadiana ireo jiolahy. Vao haingana no nisy ilay fakana an-keriny mpiasan’ny orinasa Kraoma tao Tsaratanana izay any akaikin’iny faritra iny ihany. Niafara tamin’ny fandoavam-bola mihitsy ny raharaha vao navotsotr’ireo mpaka an-keriny ireo ny mpiasa efa-dahy nalaina an-keriny. Tratra kosa ireo tompon’antoka tamin’ity fakana an-keriny ity. Ravan’ny zandary sy  ny polisy ny herinandro teo koa ireo tambajotrana mpaka an-keriny saika haka teratany Karana iray teny Anosivavaka Ambohimanarina. Manao izay ho afany hatrany ny zandary sy ny polisy na eo aza ny tsy fahasahian’ny fianakaviana manatona azy ireo fa aleo manome sy/na mitady ny vola tadiavin’ireo jiolahy.

J.C

News Mada11 partages

RN  4: tsy manaiky hitondra zandary ny taksiborosy

Nanohitra ary nitokona tsy nety hitondra  zandary  intsony ny taksiborosy miisa 24, ny talata teo teny amin’ny RN 4 mampitohy an’Antananarivo sy Mahajanga. Araka ny fanazavan’ny kaomandin’ny vondron-tobim-pileovana Betsiboka, notafihin’ny dahalo ny taksiborosy tao mialoha ny hidirana ny tanànan’i Maevatanana tamin’io fotoana io. Voalazan’ity manamboninahitra ity, tsy mety miara-dia ireo taksiborosy satria misy vola 5 000 Ar solon-tsakafon’ireo zandary manaraka ireo taksiborosy ary efa misy fandaminana manokana napetraka amin’ny fanarahana ireo fiara manomboka eo Andranovelona hatrany Mahatsinjo izay arahina zandary. Miala eo Mahatsinjo hatrany Maevatanana kosa anefa tsy misy manaraka intsony ary eo matetika no manjaka ireo dahalo. Manoloana izany, nandray fepetra  ny mpitandro filaminana miaraka amin’ny OMC ary efa misy ny fiaraha-miasa manokana amin’ireo vondron-tobim-pileovana telo : Analamanga, Betsiboka ary Boeny. Misy ny fandaminana, raha ho an’i Betsiboka manokana misy fiaingana arahina zandary miainga amin’ny 8 ora alina sy amin’ny 11 ora alina. “Ny indro kely anefa, misy ireo taksiborosy sasany tsy manaiky ny fandaminana noho ilay vola 5 000 Ar solon-tsakafo ka nahatonga ireo fiara miisa 24 nanohitra tsy nety hitondra zandary”, hoy izy. Ny zandary efa mandroso sosokevitra fa ny mpitatitra indray no tsy manaiky. Aleo mandeha amin’ny antoandro rehefa tsy mety. Tsy maintsy miaro ny mpitandro filaminana na misy fiaraha-miasa na tsisy fiaraha-miasa. Adidin’ny mpitandro filaminana ny miaro, raha ny fanazavany. “Tsy hanaiky intsony izahay raha ny zava-nitranga afakomaly fa tsy maintsy mitondra mpitandro filaminana miambina ireo fiara mpitatitra. Aleonay mampijanona ny fiara toy izay tsisy zandary miambina”, hoy hatrany izy.

J.C

Midi Madagasikara11 partages

Election présidentielle :Affrontement direct entre Ratsiraka, Ravalomanana et Rajoelina

Ils sont considérés comme les grands favoris du scrutin du 7 novembre.

Depuis la dernière crise, « Deba » a toujours joué le rôle de « Elanelam-panahy » entre le candidat du « Tiako i Madagasikara » et celui du « Tanora malaGasy Vonona ».

Selon la décision n°26-HCC/D3 du 22 août 2018 de la Haute Cour Constitutionnelle, 36 candidatures sont retenues pour l’élection présidentielle du 7 novembre prochain. Parmi les candidats retenus figurent les principaux protagonistes de la dernière crise politique de 2009 et non moins chefs de file des mouvances politiques durant le processus de médiation dirigé par la Communauté internationale, à savoir Didier Ratsiraka, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina. Frappés par le « ni…, ni… » imposé par les médiateurs internationaux lors de la Présidentielle de 2013, ils n’ont pas pu participer au scrutin. C’est ce qui a favorisé l’élection de l’actuel président Hery Rajaonarimampianina. Ayant été ministre des Finances et du Budget d’Andry Rajoelina durant la période transitoire, ce dernier a été choisi au dernier moment en tant que candidat de substitution. En tout cas, le scrutin du 7 novembre prochain sera une occasion pour les  principaux protagonistes de la crise 2009, de s’affronter directement par la voie des urnes. D’ailleurs, bon nombre d’observateurs considèrent le porte-fanion du « Tiako i Madagasikara » et celui du « Tanora malaGasy Vonona » comme étant les grands favoris de la course à la Magistrature suprême. Un statut confirmé d’ailleurs par les affluences humaines constatées lors des descentes sur terrain qu’ils effectuent depuis un certain temps.

Gros calibres. Lors de la première manche durant les élections municipales du 12 décembre 2007 à Antananarivo, le candidat Hery Rafalimanana qui était soutenu à l’époque par le président Marc Ravalomanana, a été battu à plate couture par Andry Rajoelina qui était élu Maire de la Ville des Mille en obtenant 63,32% des suffrages exprimés contre 32,40% pour le TIM. L’élection au mois de novembre se présente donc comme une sorte de revanche pour les « Zanak’i Dada ». D’autant plus que deux ans seulement après cette élection à la Mairie de Tana, le numéro Un de l’Empire Tiko a été contraint de démissionner de la Présidence de la République suite à un mouvement populaire dirigé par le jeune Maire Andry Rajoelina. Jusqu’à maintenant, les partisans du TIM ne digèrent pas encore cette histoire. C’est pourquoi, à deux mois et demi du scrutin, la tension monte déjà d’un cran entre les partisans des deux camps, notamment à travers les réseaux sociaux où les provocations sont devenues coutumières. Bon nombre d’observateurs estiment en effet que l’échéance du 7 novembre prochain risque d’être « une élection à haut risque ». Considéré par ses détracteurs comme « le président le plus impopulaire de tous les régimes qui se sont succédé », Hery Rajaonarimampianina entend lui aussi tout faire pour se qualifier au second tour. Pour obtenir un second mandat, le candidat du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » envisage de profiter de son statut de candidat d’Etat. Selon les analystes, cette élection pourrait se jouer entre ces trois gros calibres.

Davis R

Midi Madagasikara6 partages

Musique : Dj Chronix sort sa « Makabelle »

Dj Chronix et Yoongs sur « Makabelle ».Dj Chronix et Yoongs sur « Makabelle ».

Etoile montante dans le monde du Djing, Dj Chronix vient de faire son premier pas dans le monde du « showbusiness ». Avec « Yoongs de Jiolambups », il vient de sortir sa « Makabelle»

Les habitués de « Le six » le connaissent déjà. Lui c’est le Dj Chronix qui sort son tout premier titre avec « Yoongs de Jiolambups ». Depuis quelques jours, le titre « Makabelle » inonde les réseaux sociaux. Partagé et relayé à plusieurs reprises, le clip commence à percer sur les « dancefloors » de la capitale. Un clip à l’américaine qui reflète la jeunesse d’aujourd’hui. D’après le jeune homme, « maka » « belle » se traduit littéralement par « prendre par la force et sur un coup de tête ». Le titre parle largement de la vie des jeunes, ces attitudes révoltantes qui choquent mais que l’on ne peut pas cacher pour autant. Composition de Yoongs, l’instrumental a été concocté par le Dj Chronix. Dès cette première collaboration,  les deux musiciens se mettent au diapason.

Essayant toujours de faire au mieux, Dj Chronix, s’est baigné dans le monde du DJing depuis 2013. Après ses études sur le son, il a commencé par l’animation avant d’entrer dans le « beatmaking ». Selon le jeune homme, « en ce moment, la musique attire beaucoup de monde. Il y a ceux qui travaillent durement contrairement à d’autres, mais je pense qu’il appartient à tout un chacun de défendre la musique et son genre de prédilection. C’est le seul moyen de redonner de sa valeur à sa passion ».

Jusqu’ici, le Dj Chronix est un habitué des animations et le « beatmaking » pour des artistes, quant à Yoongs ou Kotobaba, il fait partie de « Jiolambups ». Il a fait ses premiers pas dans la musique en 2005. S’il a commencé par le rap, depuis 2013, il ne se cantonne plus à un seul genre. Vaquant au gré des vents il se laisse embarquer dans plusieurs rythmes.

Zo Toniaina

News Mada5 partages

Fiangonana sy politika: nodimandry i « Satrobory »

Nodimandry, afakomaly, noho ny aretina efa ela nahazo azy ny Rev. Andrianalijaona Ndriamanampy, fantatra eo amin’ny fanaovana politika hoe “Satrobory”. Mpitarika ny fikambanana politika AMF/3FM ny tenany. Anisan’ny niady fo mafy sy nitolona ny hampodiana ny filoha teo aloha, Ravalomanana, an-tanindrazana tetsy amin’ny Magro Behoririka, ny tenany. Taorian’izany, tsy hita intsony izy.

Eo amin’ny finoana kosa, mpitarika ny fiangonana kibangista etsy Andavamamba ny Rev. Andrianalijaona Ndriamanampy.

Synèse R.  

News Mada5 partages

Fampianarana valiha: hisokatra eny Itaosy ny « Valiha Academie »

Foibe fikarohana sy fampianarana zavamaneno. Io ny nahalalana ny « Valiha Academie » hatramin’izay. Raha teto an-dRenivohitra no nahitana azy hatramin’izay, hisokatra rahampitso kosa ny eny Itaosy. Toerana fampianarana valiha izy io. Anisan’ny antony lehibe hanokafana io foibe io ny mba tsy hampirenireny ny ankizy sy ny tanora amin’izao fotoam-pialan-tsasatra lehibe izao, raha ny fanazavan’ny tompon’andraikitra iray eo anivon’ny « Valiha Academie ». « Maro ireo mpianatra tsy afaka ny handeha hiala sasatra. Faharoa, anisan’ny mampisokatra saina ny fahaizana mozika. Noho izany, ilaina ny foibe tahaka itony hifanampy amin’ny fanabeazana omena any an-tsekoly », hoy ry zareo avy ao amin’ny fikambanana Manasoa, miara-miasa amin’ny « Valiha Academie ».

Notsiahivin’izy ireo miaraka kosa ny maha zava-dehibe ny fanolokoloana sy fitaizana ny zaza sy ny ankizy ary ny tanora malagasy amina kolontsaina malagasy toy ny valiha. «… Sady tsy ny valiha sy ny solfezy ihany no hianarana fa voaresaka ao ihany koa ireo fahendrena malagasy fonosin’izany zavamaneno izany », hoy ny tompon’andraikitry ny fampianarana.

HaRy Razafindrakoto

News Mada4 partages

Fitantanana fifidianana: miaraka ny Ceni sy ny solontenan’ireo kandidà

Miroso ny fifidianana… Manomboka izao, iarahan’ny Ceni amin’ireo solontenan’ny kandidà ofisialy ny fitantanana ny zotram-pifidianana. 

« Manomboka izao, iarahana miaraka amin’ny solontenan’ireo kandidà ny fandinihana sy ny adihevitra momba ny fitantanana ny zotram-pifidianana », hoy ny filoha lefitry ny Ceni, Randriamanantsoa Philibert Hervé, teny Alarobia, omaly, momba ny fiatrehana fifidianana filohan’ny Repoblika, ny 7 novambra, taorian’ny namoahan’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) ny lisitra ofisialy ny kandidà.

Tsy hoe fakan-kevitra ireo solontenan’ny kandidà amin’izany fa mandray anjara feno amin’ny adihevitra sy ny fanaraha-maso ny fanatanterahana ny fanapahan-kevitra eo anivon’ny Ceni. Handefasana taratasy ihany ireo kandidà ireo hanendry tsy misy hataka andro izay ho solontenany eo anivon’ny Ceni amin’izany, araka ny voalazan’ny lalàna. Ho mpikambana maharitra izany solontenan’ny kandidà izany .

Hiroso amin’ny fandaharana ireo mpirotsa-kofidina ao anatin’ny biletà tokana izany izao ny Ceni. Araka ny voalazan’ny lalàna, hatao antsapaka izany. Rahampitso no hanaovana azy, ka hanasany ireo kandidà rehetra na ny solontenan’izy ireo.

Hivoaka ny 31 aogositra ny lisitry ny birao fandatsaham-bato

Taorian’ny fameran’ny lalàna fa tsy mahazo mihoatra ny 700 ny mpifidy isaky ny birao fandatsaham-bato, mahatratra 24 853 ny isan’ny birao fandatsaham-bato manarena an’i Madagasikara amin’izao fotoana izao. « Amin’ny 31 aogositra no hamoahan’ny Ceni amin’ny fomba ofisialy ny lisitra sy ny toerana misy ireo biraom-pifidianana ireo », hoy izy.

Ny anton’izay, efa manomboka manonta ny lisitry ny mpifidy izay tsy mbola misy toerana hanaovan’ny mpifidy sonia ny Ceni. Mba hahazoan’ny mpifidy mijery mialoha ny toerana hanaovany fandatsaham-bato izany, indrindra ny fisoratany anarana ao anatin’ny lisitry ny mpifidy.

Mba tena handeha araka ny tokony ho izy amin’izay ve izany ny fifidianana, na eo aza ny ahiahin’ny sasany etsy sy eroa? Indrindra hoeken’ny rehetra ny voka-pifidianana eo fa tena  safidim-bahoaka tokoa…

R. Nd.

News Mada3 partages

Fitokanan-dalana ao Toamasina: tsy nasiana ny anaran’ny ben’ny Tanàna

Mihazakazaka mitokana fotodrafitrasa madinika ny fitondrana. Maro anefa ny olana tsy voavaha eto Toamasina, ary ifanilihana ny andraikitra.

Tsy mifidy fotodrafitrasa tokanana intsony ny fitondrana fa anaovan’ny mpikambana ao anaty governemanta rodobe na lalana iray kilometatra aza. Nitarika izany, omaly alakamisy, ny minisitry ny Asa vaventy, nitokana ny ampahan-dalana vitsivitsy manodidina ny tsena Bazarikely, eo amin’ny sampanan-dalana eny Morarano hatreny amin’ny fiantsonan’ny taksiborosy Tanambao V, mirefy 900 metatra (Bd Denis Papin), ny lalana “Leperouse” (80 m), ny lalana “Arcole” (50 m).

Tsy fantatra na fanahy iniana na fifanandrifian-javatra fa tsy nosoratana ao anatin’ny takelabato manamarika ny fitokanana ireto lalana eto Toamasina ireto ny anaran’ny ben’ny Tanàna, Ratsiraka Elysée.

Tsy nampihontsina azy izany ary hentitra ny lahateniny. Nohamafisiny fa tsy azon’ny mpivarotra amoron-dalana tsy mpanara-dalàna ivarotana intsony eny ambonin’ny godirao. Tsotra ny antony satria manimba ny fotodrafitrasa tsara toy izao sady mampitohana ny fifamoivoizana ihany koa. “Aoka isika rehetra samy hanara-dalàna”, hoy izy.

Maro ny olana tsy voavaha

Na eo aza izao fitokanana zava-bita izao, maro ny olana tsy voavahan’ny mpitondra sy ny mpitantana fa variana amin’ny adilahy politika. Samy manararaotra maka ny fon’ny mpifidy ny ankolafin-kery samihafa, saingy tsy misy mahavaha ny zavatra mikorontana eto an-tampon-tanànan’i Toamasina sady mila alamina haingana. Anisan’izany ny fikorontanan’ny fifamoivoizana vokatry ny ataon’ny posy bisikileta sy ny moto kodiarantelo “Tuc Tuc” na “Bajaj”. Tsy voaangona ny fako miparitaka manerana ny tanàna toy ny eo Bazarikely sy ny eny amin’ny Depot, ny haratsian’ny lalana RN 5, mivoaka an’i Toamasina mianavaratra, sns.

Sajo sy Njaka A.

News Mada3 partages

Guide du week-end

Vendredi 24 août

Mafonja au Fili’In Antsakaviro 

Mafonja est de retour dans la capitale pour retrouver ses inconditionnels lors d’un concert ce vendredi au Fili’In Antsakaviro. Lauréat du concours Musique d’Afrique, Mafonja a marqué à l’encre indélébile sa musique et son art sur l’échiquier musical. L’ancien membre fondateur du groupe Unik a comme qui dirait trouver une seconde gloire depuis qu’il a fait cavalier seule.

Sammy, Benny, Bebey et Sefo au Piment Café

« On ne change pas une équipe qui gagne », dit-on. Après avoir sillonné et cartonné dans des restaurants de la capitale, les quatre artistes, à savoir Sammy, Benny, Bebey et Sefo, ont décidé de se remettre de nouveau ensemble pour un cabaret au Piment Café Behoririka, ce soir. Etant membres du groupe Lolo sy ny tariny, ils interpréteront, en grande partie, le répertoire du groupe, entre autres « Zany no fiainana iainana aty », « Fibata », « Hono ho aho ? », sans oublier « Tablier manga » et

« Tady vita fatomaty ». L’objectif de ces quatre confrères et artistes est de se produire régulièrement pour

satisfaire les fans inconditionnels du groupe Lolo sy ny tariny, qui se produit rarement ces dernières années.

Pierrot Matatana au Jao’s Pub Ambohipo

Il s’est fait discret ces temps-ci. Pierrot Matatana puisque c’est de lui dont il s’agit, a mis en sourdine sa carrière musicale pour vaquer à d’autres occupations en tant que parolier dans le domaine de la musique tropicale.  Attendu de pied ferme par son public, le chanteur de « Zakay aminahy » signera son grand retour sous les feux des projecteurs ce soir au Jao’s Pub Ambohipo. Il aura à ses côtés, Espérance, Kyer’o Gang, Bao Choco, Nathan’s et Flor Das Ilhas.

Ambondrona au Carlton Anosy

L’un des groupes de pop rock les plus adulés de sa génération, Ambondrona sera sous les feux de la rampe ce soir au Carlton Anosy. Tout au long de ses 17 ans de carrière musicale, Ambondrona n’a jamais connu une sorte d’affaiblissement en termes d’engouement pour ses spectacles. Et cette fois-ci, il ne dérogera sûrement pas à la tradition. Les premières notes de « Tiako hitoetra »,  « Ny fitempon’ny foko » et « Inty aho » résonneront vers 21 heures tapantes.

« Hoavign’Anosy » au Cemes Soanierana

Un événement périodique qui célèbre la diversité culturelle de la région Anosy, tout en mettant en avant sa créativité musicale, c’est ce qui caractérise « Hoavign’ Anosy ». Ce vendredi, il investira le Cemes Soanierana  tout au long d’une soirée empreinte de solidarité et de communion. Vont se relayer sur scènes des artistes aussi variés que Rabaza, DC Blaise, Willy, Monyah. Au-delà d’un simple spectacle, « Hoavign’Anosy » prévoit aussi des actions sociales pour le développement du Sud-est de l’île.

Silo au Trass Tsiadana

Après une semaine de dur labeur, il n’y a rien de mieux que de s’envoûter dans la musique avec Silo ce soir au Trass Tsiadana. Le précurseur de Silography compte  bien réchauffer les cœurs des mélomanes en cette saison  hivernale.  Durant deux heures d’affilée, le multi-instrumentiste va proposer un voyage musical à travers

le rythme allant du rock au funk, en passant par le jazz.

Un répertoire riche et fort de plusieurs dizaines de chansons sera aligné lors de cette soirée qui s’annonce éclectique.

Samedi 25 août

Naday au Kudeta urban Anosy

Naday compte  bien mettre la barre haute ce samedi au Kudeta Urban Club Anosy. Une bonne soixantaine de titres à son actif, le chanteur a minutieusement choisi un  répertoire empreint  de rock alternatif à l’image de « Tsetsatsetsa », « One nation » et « Soa mikodia ». A l’occasion, le groupe sera composé de Tacha à la guitare, Junior à la batterie, Naday au micro et à la guitare.

Davis au No Comment Bar Isoraka 

Franklin Davis poursuit son bonhomme de chemin en solo. Le pilier du célèbre duo Mika Davis fera une petite virée musicale demain soir au No Comment Bar Isoraka  vers 21 heures. Comme il se doit, le chanteur de Tsaiky Joby va exécuter une forme contemporaine du genre basesa traditionnel de la côte est de l’île, tout en le mélangeant avec le rock, le reggae et la soul.

20 ans de Radio feon’Imerina

La Radio feon’ Imerina, une station de radio qui ne diffuse que des chansons en malgaches venant des hauts plateaux, célèbre cette année, son 20e anniversaire. Sur ce, elle organise un grand spectacle, demain à partir de 14 h 30 avec la participation  d’une vingtaine d’artistes. Il s’agit entre autres de Fidimalala, Abel Ratsimba, Salomon, Eris François, Kolibera, Jean Rossinah, Gasy Miangola, Gaston Andrianony, Dinarison Karoka, Narisoa, Ny Alondrano, J. Andriamanantena et Julie, Moreno, Gabby Ratsito, Tovo Andrianandraina, Lizah Raseta et Faniry Raelison.

Dimanche 26 août

Mage 4 à Antsahamanitra 

Le groupe Mage 4 vient de sortir un double album fraîchement intitulé « Mage 4 XXV », qui sera accompagné d’un concert promotionnel ce dimanche sur les planches d’Antsahamanitra. Avec plus de 130 chansons enregistrées et 8 albums produits, Mage 4 voue à son actif se démarque du lot par le soft rock, ce qui ne

l’empêche pas de s’aventurer dans des variantes plus rythmées et agressives. Véritable institution depuis 1992, la formation a vu défiler de nombreux membres et en est actuellement à la 3e génération.

News Mada2 partages

Présidentielle: la CENI crée 4,787 nouveaux bureaux de vote

24.853 bureaux de vote répartis dans toute l’île

Les préparatifs électoraux avancent à grand pas. Après la publication de la liste officielle des candidats, le nombre de bureaux de vote a également été dévoilé.

24.853 bureaux de vote répartis dans toute l’île attendront quelque neuf millions d’électeurs, 9.903.913 pour être plus précis. En fait, ce nombre est revu à la hausse compte tenu des nouvelles dispositions prises par les nouveaux textes électoraux. Ces derniers stipulent en effet que le nombre d’électeurs dans un bureau de vote ne devrait pas dépasser 700.

Sous cet angle, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a dû, par la suite, répartir les électeurs et par conséquent, créer de nouveaux bureaux de vote, soit 4.787 en plus. A titre de rappel, en 2013,  leur nombre était de 20.066.

La Ceni devra ainsi procéder à de nouvelles organisations au niveau des communes. «Nous procédons à présent l’identification des membres des bureaux de vote auprès des communes et fokontany. Les textes prévoient un délai de 30 jours avant les élections pour la désignation des membres», a indiqué le vice-président de la Ceni, Philibert Hervé Andriamanantsoa, joint au téléphone hier.

A noter que chaque bureau de vote est composé d’un président, d’un vice-président, de deux assesseurs et d’un secrétaire. Les délégués des candidats seront quant à eux placés au même rang que les observateurs électoraux.

Le chronogramme avancé

Après, la publication officielle de la liste des candidats par la Haute cour constitutionnelle (HCC), les préparatifs de la Ceni sont en bonne voie. «La suite des opérations sera accélérée, ce qui est une bonne chose», a fait savoir le vice-président.

Depuis mercredi, l’organe électoral a lancé un appel à l’endroit des candidats pour que ces derniers désignent leur représentant au sein de la Ceni. «L’objectif est de rassurer les candidats pour que toute décision prise par la Ceni soit transparente», explique Philibert Hervé Andriamanantsoa. Cependant, ces représentants n’auront qu’une voix consultative.

Après le tirage au sort de l’ordre de parution des candidats sur les bulletins uniques demain, la Ceni procèdera immédiatement à leur impression. Les cartes d’électeurs seront distribuées à partir du 10 septembre jusqu’au 6 novembre, soit à la veille du scrutin. Le tirage au sort pour les temps d’antenne et la programmation des diffusions à la RNM et à la TVM est prévu du 10 septembre jusqu’au 24 septembre.

A noter que la publication des résultats provisoires du premier tour est programmée entre le 14 et le 20 novembre, soit 13 jours au plus tard après les élections. Les résultats définitifs seront connus entre les 20 et 28 novembre.

Tahina Navalona

News Mada2 partages

Sambava: un bureau pour les tradipraticiens

La médecine traditionnelle se professionalise grâce aux actions de l’Association nationale des tradipraticiens de Madagascar (ANTM). Un bureau de coordination régionale vient d’être mis en place à Sambava à cet effet.

Un bureau de coordination régionale des tradipraticiens (BCRT) est désormais mis à la disposition des adeptes de la médecine traditionnelle de la Sava. Une assemblée générale des membres a été organisée sous l’égide du président de l’ANTM, Josephin Rasamivelona Andrianandrainarivo le 21 août dernier.

Cette nouvelle structure, dirigée par Solotiana Thomas Randriamisanjy, aidera à l’amélioration des prestations. Pour ce faire, elle va intensifier la lutte contre les pratiques illégales, mais aussi vulgariser les textes régissant la filière, le rôle des tradipraticiens dans la société ainsi que les modes de collaboration avec les autorités locales, particulièrement dans le secteur santé.

Manou

News Mada1 partages

Crypto-monnaie: la monnaie virtuelle des francophones entre à Madagascar

Construites hors du système financier classique, les crypto-monnaies intègrent peu à peu le marché des échanges avec davantage d’innovations. Paypite, la monnaie virtuelle francophone au même titre que le Bitcoin, fait son entrée à Madagascar.

Depuis quelques années, nous assistons à l’émergence de monnaies d’un genre nouveau, reposant sur des procédés cryptographiques, gérées en pair à pair selon un consensus distribué. La plus représentative d’entre elles, le Bitcoin, est lancée après la crise financière de 2008.

Dans des perspectives de dématérialisation des échanges, Madagascar emboîte le pas à un certain nombre de pays utilisant la crypto-monnaie avec l’annonce récente de l’entrée de Paypite, la monnaie virtuelle francophone. « La Paypite est une crypto-monnaie au même titre que le Bitcoin, la plus célèbre des crypto-monnaies. Elle s’adresse plus particulièrement aux pays francophones », nous a expliqué Jouber Mayet, directeur national de Paypite à Madagascar. « Paypite, via une approche simple et un développement de services adaptés à tous, permet au plus grand nombre d’accéder à la crypto-monnaie (…) La gestion du portefeuille de crypto-monnaie devient presque un divertissement qui permet d’accéder au monde de la finance et du marché boursier », a-t-il ajouté.

Des monnaies alternatives et virtuelles

Lancée par l’association Paypite au mois de janvier dernier, et annoncée officiellement à Madagascar le 20 juin dernier, la Paypite observe déjà une progression remarquable comme dans d’autres pays où elle a été lancée en France et en Afrique, à savoir à Madagascar, au Sénégal et en Côte d’Ivoire,  nous confient ses concepteurs.

A Madagascar, l’achat d’une Paypite peut se faire de plusieurs façons : en ligne par carte bancaire, en espèce par l’intermédiaire des points cash, par virement bancaire et par mobile via MVola, Orange Money ou Airtel Money. L’argent investi peut être récupéré en revendant ses Paypites dans la bourse et une fois vendu, le client peut le recevoir soit par virement soit par mobile selon son choix. De plus amples informations peuvent être consultables sur la page web : paypite.org

En effet, toutes les crypto-monnaies sont des monnaies alternatives et virtuelles, car elles n’ont pas de cours légal dans un pays. Elles utilisent un système décentralisé pour les protéger des contrefaçons électroniques.

Jusqu’à l’heure, il n’y a pas de cadre juridique spécifique régissant l’utilisation des crypto-monnaies à Madagascar. Les concepteurs sont libres de lancer des produits dans ce genre de système financier. De source auprès de la Banky foiben’i Madagasikara (BFM), la Sadc a déjà émis des recommandations à ces pays membres pour établir des textes allant dans ce sens.

Arh.

News Mada1 partages

Insertion professionnelle: 250.000 jeunes ciblés

Les compétences des jeunes dans les trois filières prioritaires, dont le Bâtiment et travaux public (BTP), le Tourisme, hôtellerie et restauration (THR) et l’Entrepreneuriat, seront renforcées. Cette initiative, entrant dans le cadre d’un partenariat entre Madagascar et le gouvernement de Canada, cible 250.000 jeunes étudiants.

Aider les jeunes à exceller dans leur domaine respectif. C’est généralement l’objectif principal du projet de cinq ans, intitulé «Jeunesse Malgache compétente au travail» (JMCT) qui vient d’être lancé hier, à Ampasapito, sous l’égide du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Marie Monique Rasoazanaera et du ministre l’Enseignement technique et de la formation professionnelle, Lydia Aimée Rahantasoa.

Ce programme vise à renforcer les programmes de formation et de l’entrepreneuriat au niveau de quelques écoles et universités. Cela consiste en fait à améliorer le niveau de l’employabilité et d’insertion professionnelle des jeunes étudiants dans les secteurs BTP et THR.

Parmi les établissements supérieurs bénéficiaires figurent les Instituts supérieurs de technologie (IST) d’Antananarivo, d’Antsiranana et d’Ambositra, l’Institut national de tourisme et de l’hôtellerie (INTH), l’Institut nationale des sciences comptables et de l’administration d’entreprises (Inscae). A cela s’ajoutent quatre lycées techniques et centres de formations professionnelles, tels que celui de Mahamasina, d’Ambositra, d’Ampefiloha et d’Antsiranana.

Approche par compétences

Financé à hauteur de 7 505 000 dollars, JMCT a vu le jour grâce à  l’Université de Québec à Trois-Rivières (UQTR). Elle a convaincu le gouvernement Canadien d’apporter son appui dans la mise en œuvre d’une telle initiative, qui est l’aboutissement d’un travail de presque trois ans.

«D’ailleurs, cette université, qui a collaboré depuis 35 ans avec les universités malgaches, a injecté 700. 000 dollars canadien», a informé le Conseiller en développement international de l’UQTR, Patrick Razakamananifidiny. Le Gouvernement canadien a octroyé 6. 105. 000 dollars canadien tandis que le reste, soit 700. 000 dollars canadien, est fournis par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF).

D’après notre source,  «JMCT véhicule l’approche par compétence. Sur ce, les formations seront adaptées aux besoins d’offres et de demandes sur le marché du travail. Le projet favorise également l’égalité homme-femme (EFH), avec 45% des bénéficiaires constitués de femmes, ainsi que l’environnement et le développement durable (EED)». Huit organisations du secteur privé et de la société civile figurent également parmi les partenaires de ce projet.

Fahranarison

Midi Madagasikara1 partages

Ministère de la Pêche : 200 employés du SEMER formés

Le ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche organise une séance de formation à l’endroit des 200 employés de l’ancien secrétariat d’Etat chargé de la Mer (SEMER) à Ampandrianomby.  La session d’hier a été présidée par le secrétaire général du Ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche, Désiré Tilahy. Il s’agit d’une prise de contact avec le staff du ministère. De son côté, le directeur général de la Pêche, Chrysostophe Razafimandimby a effectué un bref rappel sur le rattachement du SEMER avec son département. Une coordination entre les deux parties s’impose ainsi. L’objectif de cette formation consiste à donner une base de connaissances solides sur les activités techniques du ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche, la possibilité d’obtenir une formation plus avancée, l’accomplissement et la réalisation des objectifs clés de ce département. A l’issue de cette formation qui va durer trois semaines, ces 200 employés de l’ancien SEMER seront affectés dans les différentes directions centrales et régionales du ministère chargé de la Pêche.

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Cosmos Megastore : Le 8e magasin ouvert à Behoririka

Les dirigeants de Cosmos Megastore lors de l’ouverture du magasin à Behoririka.

Cosmos Megastore a choisi de mettre en place un nouveau magasin de distribution de divers équipements électroménagers de marques internationales à Behoririka afin de se rapprocher davantage de ses clients.

« C’est le 8e magasin ouvert dans toute l’île. On compte ainsi six magasins dans la capitale, un magasin à Toamasina et un autre à Toliara. Et nous avons choisi ce quartier qui est qualifié de stratégique  étant donné qu’il s’agit d’un endroit très fréquenté. Et un vrai potentiel de marché y est répertorié », a expliqué Jean-Michel Lutchmana, « Retail Manager » des magasins Cosmos Mégastore, lors de l’ouverture officielle de ce nouveau magasin hier.

Rappelons que Cosmos Megastore se démarque par la distribution exclusive de grandes marques internationales d’une large gamme d’articles et de produits tels que Samsung, Midea et Trust pour les équipements et appareils électroménagers. Il représente également la marque TCL très reconnue mondialement, pour les écrans plats ainsi que Huawei pour les appareils téléphoniques et bien d’autres. « Cependant, cet opérateur de distribution a choisi de mettre en avant les équipements et appareils électroménagers dans son nouveau magasin localisé à Behoririka afin de mieux s’adapter au marché. Dans les sept autres magasins, on trouve des meubles et des mobiliers de bureau », a-t-il rajouté.

Meilleur service après vente. Quant à la particularité de Cosmos, « nous sommes le seul à pouvoir offrir une garantie de plus de deux ans des produits avec un meilleur service après vente. En effet, la livraison des produits, leur installation et leur configuration seront gratuites. Nous assurons en même temps un suivi en procédant à une réparation en cas de panne. Notre objectif est de pouvoir faire confiance aux gens, d’autant plus les prix de nos articles sont adaptés à toutes les bourses », a enchaîné Jean-Michel Lutchmana. Et toujours dans le cadre de l’ouverture de ce nouveau magasin à Behoririka, des offres promotionnelles sont lancées, et ce, jusqu’à la fin de ce mois. A titre d’illustration, des packs d’articles tels qu’une batteuse, une friteuse et une yaourtière, sont mis en vente à prix cassés. Il y aura également des ventes « flash » ainsi que de nombreux tirages au sort. Notons qu’une affluence de clients a été observée dès le premier jour de l’ouverture de ce magasin. Par ailleurs, le Retail Manager de tous les magasins Cosmos a annoncé qu’il y aura prochainement une vente à crédit des articles avec une facilitation de paiement dans trois magasins en commençant par des entreprises clientes. « Cette nouvelle offre sera lancée cette année. Et les particuliers pourraient en bénéficier plus tard », a-t-il conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Arison Vonjy au « Fara West » : Savourez l’expérience « Gasy tsara »

Arison vonjy sort enfin son « Gasy Tsara ».

Arison Vonjy se prépare à revenir sous les feux des projecteurs avec une excellente nouvelle : « Gasy tsara » qui sera très prochainement dans les bacs. Un troisième album que les fans peuvent déjà apprécier en avant-goût au « Fara West » Faravohitra ce samedi 25 août.

L’expérience « Gasy tsara » ? C’est la même que sert Arison Vonjy à ses inconditionnels à chacune de leurs rencontres, avec les mêmes ingrédients et la même recette secrète… mais avec un petit plus. Autrement dit, en mieux. Oui, en mieux parce qu’avec son nouveau concept musical « Gasy tsara » qui sera également l’intitulé de son album, prochainement dans les bacs, l’interprète de V.O veut se rapprocher plus du grand public. « Ma musique a toujours été taxée de jazz, de snob et d’incompréhensible, enfin… pas pour le grand public, et c’était sans aucun doute vrai. A mes débuts, je voulais effectivement prouver que j’étais le meilleur. J’ai donc fait un premier album très technique. Je me suis entouré de virtuoses (dont Tôty). Et mon objectif a été atteint, puisque ‘Feno loatra’ est aujourd’hui devenu une référence, surtout pour les plus jeunes », souligne le chanteur.Simple. Avec son deuxième album, Arison Vonjy voulait plus vivre et faire ressentir à ses fans une « ambiance de groupe ». « Je voulais avoir cette homogénéité que je n’avais pas forcément dans mon premier album. Je voulais aussi en quelque sorte, promouvoir de jeunes musiciens qui excellent dans leur domaine et qui n’attendaient que d’être découverts. J’ai donc fait appel à Silo ». De cette nouvelle aventure musicale est née « V.O», tout aussi excellent que le premier album. Cet album a d’ailleurs été très apprécié par les mélomanes. Mais toujours en quête d’une nouvelle sensation et porté par une envie de se rapprocher du grand public, l’interprète de « Antsoy aho » s’est lancé un nouveau défi : faire une musique plus simple, adaptée à tout le monde et non destinée à une certaine catégorie de personnes. « Etre considéré comme le meilleur, c’est bien. Mais si tu es le meilleur mais que personne ne t’écoute, et que tu es condamné à ne te produire que dans des petites salles de 100, 200 personnes, à quoi ça sert ? Je veux que les gens dans la rue et ceux qui vont dans le bus m’écoutent et viennent me voir ».

Après V.O, Vonjy s’est donc penché sur son nouvel album. Un opus qui, cette fois, aura le mérite de plaire à tout le monde,

Arison Vonjy, toujours entouré des meilleurs musiciens.

pas seulement une certaine catégorie de personne. « Mifampiantso eo », a donc vu le jour. Diffusé sur toutes les chaînes  de tv depuis des semaines, « Mifampiantso eo » est très différent de ses précédentes compositions. C’est un titre avec des paroles assez simplistes (enfin, pour un Arison Vonjy) et des mélodies qu’on retient facilement et surtout, des danseuses illustrent la chanson, du jamais vu ! « Ceux qui m’ont toujours connu et suivi depuis mes débuts me reprochent ce revirement. Je suis cependant décidé à me rapprocher plus du grand public car je pense mériter d’être écouté et apprécié de tous, et le grand public mérite également d’entendre quelque chose de mieux que ce qu’on lui sert ». Pour vivre l’expérience « Gasy tsara », un monde où règne en maître le funk, le rendez-vous du 25 août au « Fara West » Faravohitra n’est à rater sous aucun prétexte.Niaina Nofy

Midi Madagasikara1 partages

Orthopédie : Chirurgie prothétique gratuite de la hanche et du genou au CHUJRA

Une partie des patients bénéficiaires de la « Semaine de chirurgie prothétique de la hanche et du genou », baptisée « Chirurgie Tolotanana », avec quelques rotariens.

Avec la mise en place de prothèses, les patients souffrant d’atteintes dégénératives du genou ou de la hanche, voient la douleur diminuer et leur mobilité et leur qualité de vie, s’améliorer considérablement. 

 Douze patients souffrant de pathologies dégénératives de la hanche ou du genou, telle l’arthrose, pourront bientôt voir leurs maux soulagés par le biais d’interventions chirurgicales gratuites qui leur permettront de recevoir des prothèses articulaires. Ces patients, sélectionnés par l’équipe médicale du Centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona (CHUJRA) en fonction de la gravité de leur maladie et de leur situation sociale et financière, seront opérés durant la « Semaine de chirurgie prothétique de la hanche et du genou » qui a débuté hier, 23 août, pour prendre fin le 30 août 2018.

 3 000 dollars ! Il s’agit, en effet, d’une action du Rotary Club Antananarivo Ainga, en partenariat avec le ministère de la Santé publique et le CHUJRA, dont l’objectif est de permettre à des malades n’ayant que peu, voire pas de moyens financiers, d’avoir accès à la chirurgie prothétique et à l’acquisition des implants. Dans la mesure où le coût des prothèses articulaires peut dépasser les 3 000 dollars, et que les dépenses liées à la prise en charge chirurgicale s’élèvent à 1,6 million d’ariary, nombre de patients à Madagascar, dont l’écrasante majorité ne bénéficie d’aucune assurance-maladie, n’ont pas les moyens de couvrir des dépenses de santé élevées.

 Transfert de compétences. Cette action rotarienne dont bénéficient ces 12 patients au CHUJRA consiste ainsi à fournir 12 prothèses articulaires et des consommables très spécifiques. De même, la pose des prothèses est prise en charge gratuitement. Un spécialiste français en la personne du Pr Dubrana, du CHU de Brest, en France, fera le déplacement jusqu’à Antananarivo pour réaliser les interventions chirurgicales aux côtés des chirurgiens nationaux. La démarche, favorisant, par ailleurs, le transfert de compétences, vise à terme la réalisation des interventions chirurgicales, par des équipes médicales entièrement locales.

Hanitra R.

Midi Madagasikara1 partages

« Vina Antsika Madagasikara » : Jean Omer Beriziky favorise le Tourisme

Le tourisme est le second secteur rapporteur de devises pour la nation malgache . Selon les statistiques de l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM), chaque touriste éjecte en moyenne 900 dollars sur le flux monétaire national. C’est la raison pour laquelle Jean Omer Beriziky classe, parmi ses priorités, le développement du secteur tourisme dans son programme et le projet de société « Vina Antsika Madagasikara ».

En réalité, la préoccupation de Jean Omer Beriziky (Job) pour le tourisme n’est pas tout simplement une vision, c’est une réalité qui date depuis qu’il était Premier ministre. A cette époque, il a relancé et accentué la participation de Madagascar dans le concept « Iles Vanille », une présentation conjointe des  destinations des quelques  îles de l’Océan Indien, entre autres l’ île Maurice, les Seychelles, la Réunion et Madagascar, en 2011 et 2012. De plus, c’est en 2012 que le Gouvernement Beriziky en collaboration avec l’ONTM, a lancé pour la première fois à Madagascar la première édition du Salon International du Tourisme de Madagascar (ITM), une rencontre des parties prenantes dans le secteur tourisme à Madagascar, et laquelle dans le temps a pris deux grands projets dans le secteur  tourisme: la mise  en place d’un système de package de voyage pour la destination Madagascar, surtout durant la saison basse, et la promotion de la Destination Madagascar partout dans le monde. c’est ainsi que le gouvernement Job a promu Madagascar dans plusieurs supports, en l’occurrence, les insertions de la « Destination Madagascar » dans des guides et des livres spécialisés dans le secteur tourisme, la participation de Madagascar dans  des grandes rencontres du Tourisme dans le monde entier comme le salon du tourisme de Vakantiebeurs en Hollande en 2012, le salon mondial du Tourisme (ITB) en 2012 et 2013 au Berlin, le salon « Meilleures Destinations Mondiales » à Paris en 2012.

2 500  dollars. Et les résultats escomptés par l’équipe de Job, étaient au rendez-vous en 2012 et 2013, car selon les archives de l’ONTM, en 2010, le nombre de touristes arrivés à Madagascar était de 192.000 touristes, et le taux d’occupation des hôtels et autres centres d’hébergement était juste de 35%, provoquant une perte colossale aux propriétaires d’établissements hôteliers et aux autres activités annexes au tourisme (locataires de voitures, restaurateurs, les guides nationaux ou locaux, les artisans). En 2012, le nombre de touristes à Madagascar atteignait les 265.942. Ce qui fait que le tourisme a pu réunir plus de 280 millions de dollars, soit environ 2.500 milliards d’Ariary. En 2013, l’Agence Lonely Planet, la première agence mondiale spécialisée dans le tourisme classait la « Destination Madagascar » dans le TOP 10 des meilleures destination dans le monde.

Sécurité. Mais la promotion de la « Destination Madagascar » en soi n’a pas pu aboutir à un tel résultat.  Le côté sécurité jouait un rôle très important dans cette amélioration. Et il était palpable que durant le temps du gouvernement Beriziky, il n’a jamais toléré  l’insécurité. Il n’y a pas eu de kidnapping, moins de vols à la tire. Les opérateurs et les agents touristiques se sentaient en sécurité aussi bien sur les routes nationales  que sur les routes secondaires menant dans les différents sites touristiques. Nous savons sans doute,  qu’en 2012 et en 2013, les grands ports de Madagascar ont vu l’accostage de quelques bateaux de croisière amenant à son bord plus de 3000 touristes comme le Costa Romantica. Le nombre de touristes arrivés dans la Grande  Ile a doublé par rapport à ceux des années 2009 et 2010. Job l’a toujours affirmé « la biodiversité de Madagascar et son histoire font de Madagascar une destination touristique hors pair  ». C’est ainsi que le tourisme prendra,  chapitre entier dans son programme, le projet de société dénommée « Vina Antsika Madagasikara ».

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara1 partages

Election présidentielle : Affrontement direct entre Ratsiraka, Ravalomanana et Rajoelina

Ils sont considérés comme les grands favoris du scrutin du 7 novembre.

Depuis la dernière crise, « Deba » a toujours joué le rôle de « Elanelam-panahy » entre le candidat du « Tiako i Madagasikara » et celui du « Tanora malaGasy Vonona ».

Selon la décision n°26-HCC/D3 du 22 août 2018 de la Haute Cour Constitutionnelle, 36 candidatures sont retenues pour l’élection présidentielle du 7 novembre prochain. Parmi les candidats retenus figurent les principaux protagonistes de la dernière crise politique de 2009 et non moins chefs de file des mouvances politiques durant le processus de médiation dirigé par la Communauté internationale, à savoir Didier Ratsiraka, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina. Frappés par le « ni…, ni… » imposé par les médiateurs internationaux lors de la Présidentielle de 2013, ils n’ont pas pu participer au scrutin. C’est ce qui a favorisé l’élection de l’actuel président Hery Rajaonarimampianina. Ayant été ministre des Finances et du Budget d’Andry Rajoelina durant la période transitoire, ce dernier a été choisi au dernier moment en tant que candidat de substitution. En tout cas, le scrutin du 7 novembre prochain sera une occasion pour les  principaux protagonistes de la crise 2009, de s’affronter directement par la voie des urnes. D’ailleurs, bon nombre d’observateurs considèrent le porte-fanion du « Tiako i Madagasikara » et celui du « Tanora malaGasy Vonona » comme étant les grands favoris de la course à la Magistrature suprême. Un statut confirmé d’ailleurs par les affluences humaines constatées lors des descentes sur terrain qu’ils effectuent depuis un certain temps.

Gros calibres. Lors de la première manche durant les élections municipales du 12 décembre 2007 à Antananarivo, le candidat Hery Rafalimanana qui était soutenu à l’époque par le président Marc Ravalomanana, a été battu à plate couture par Andry Rajoelina qui était élu Maire de la Ville des Mille en obtenant 63,32% des suffrages exprimés contre 32,40% pour le TIM. L’élection au mois de novembre se présente donc comme une sorte de revanche pour les « Zanak’i Dada ». D’autant plus que deux ans seulement après cette élection à la Mairie de Tana, le numéro Un de l’Empire Tiko a été contraint de démissionner de la Présidence de la République suite à un mouvement populaire dirigé par le jeune Maire Andry Rajoelina. Jusqu’à maintenant, les partisans du TIM ne digèrent pas encore cette histoire. C’est pourquoi, à deux mois et demi du scrutin, la tension monte déjà d’un cran entre les partisans des deux camps, notamment à travers les réseaux sociaux où les provocations sont devenues coutumières. Bon nombre d’observateurs estiment en effet que l’échéance du 7 novembre prochain risque d’être « une élection à haut risque ». Considéré par ses détracteurs comme « le président le plus impopulaire de tous les régimes qui se sont succédé », Hery Rajaonarimampianina entend lui aussi tout faire pour se qualifier au second tour. Pour obtenir un second mandat, le candidat du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » envisage de profiter de son statut de candidat d’Etat. Selon les analystes, cette élection pourrait se jouer entre ces trois gros calibres.

Davis R

Midi Madagasikara1 partages

Marc Ravalomanana : Plus de 40 000 personnes attendues demain à Mahamasina

Le succès populaire de Toamasina sera réédité à Mahamasina demain.

C’est confirmé. Le candidat à l’élection présidentielle Marc Ravalomanana rencontrera demain ses partisans au stade municipal de Mahamasina. Plus de 40 000 personnes sont attendues à ce rendez-vous qui s’inscrit dans le cadre de la clôture de la célébration du XVe anniversaire du TIM. « Cette manifestation a déjà obtenu l’autorisation de la Commune urbaine d’Antananarivo et celle de la Préfecture de Police. », a précisé hier la députée TIM du Ier Arrondissement Hanitra Razafimanantsoa. On a appris que ceux qui seront présents à ce rendez-vous seront tous vêtus en blanc. Par ailleurs, le député du IVe Arrondissement Félix Randriamandimbison de rassurer les partisans de l’ancien président : « N’ayez pas peur. Le rassemblement sera hautement sécurisé. Les éventuels perturbateurs qui seraient tentés de salir l’image de Marc Ravalomanana seront surveillés. »

Large ouverture. Quant à lui, le président du KMMR (Komity Manohana an’i Marc Ravalomanana) Constant Raveloson de clarifier devant la presse hier à Mahamasina : « Marc Ravalomanana sera présenté par le TIM, certes, mais ce n’est pas seulement les militants du TIM qui le soutiennent. C’est un candidat de large ouverture. Le rendez-vous de samedi ne sera pas uniquement donc le rendez-vous des TIM, mais celui de tous les Malgaches, venant des quatre coins de l’île.» Pour sa part, l’ancien député Stanislas Zafilahy de mettre les points sur les « i » : « Affirmer que Marc Ravalomanana est un candidat des gens des Hautes Terres est tout à fait faux. La preuve, c’est qu’il a choisi Toamasina samedi dernier pour la tenue du premier meeting dans le cadre de la clôture de la célébration du XVe anniversaire du TIM. » En tout cas, la sortie de la liste définitive des candidats à l’élection du 7 novembre déclenche les déplacements de Marc Ravalomanana à travers l’île en cette période de  précampagne.

R. Eugène

Madaplus.info0 partages

Ticket de transport urbain dans la capitale : 500 Ar à partir du 01 septembre

Avec les prix à la pompe qui ont augmentaient, les transporteurs ont décidé de rehausser encore les frais des Taxi-be à raison de 500 Ar à partir du 01 septembre.
La décision a été d’abord prise par la coopérative de FMA, puis, l’Union des Coopératives des Transports Urbains l’a aussi suivie. Les transporteurs ont essayé en vain de négocier avec le gouvernement pour que ce dernier revoie les prix des carburants affichés dans les stations. C’est cette situation qui les oblige à augmenter le prix du ticket. Ce sera surement un coup dur pour la population qui emprunte les transports en commun.
News Mada0 partages

COSMOS: nouveau magasin à Behoririka

Cosmos ouvre son nouveau magasin à Behoririka. Après les deux magasins d’Analakely, ceux d’Ankorondrano, de Tsaralalàna et d’Andranomena, c’est le sixième point de vente à Antananarivo et le huitième à Madagascar. Il a ouvert officiellement ses portes hier.

« Ce quartier est très stratégique par rapport aux produits qui se vendent. Nous nous sommes plus focalisés sur l’électroménager dans ce quartier puisque déjà c’est un quartier très fréquenté. Ce magasin est effectivement plus adapté au marché et au quartier de Behoririka », a expliqué Jean Michel Lutchmana, retail manager de Cosmos Madagascar.

En effet, plusieurs offres promotionnelles sont proposées aux clients pendant et après l’ouverture du magasin. « Cosmos a innové pour présenter de nouveaux produits pour le marché d’Antananarivo et de Madagascar. Déjà, Comsos a l’exclusivité sur certaines marques », a-t-il ajouté  avant de souligner que, « Nous allons bientôt lancer les offres crédits dans trois magasins, puis nous évoluerons dans d’autres magasins. Nous allons développer des offres aussi bien pour les entreprises que pour les particuliers ».

Arh.

News Mada0 partages

Faritra Menabe –Voka-dranomasina: tsy miditra ho an’ireo kaominina ny tamberim-bidy

Faritra iray anisan’ny mamoaka voka-dranomasina be indrindra ny any Menabe. Isan-taona, 300 t ny drakaka ary 800 t ny trondro avy ao amin’ny faritra. Olana anefa, raha ny filazan’ny lehiben’ny faritra, i Gilbert Romain, ny fandosiran’ny sasany amin’ny tsy fandoavana tamberim-bidy ho an’ny kaominina na tsy fanambarana ny vokatra tena marina hoentin’ireo mpandraharaha ireo.

Fatiantoka lehibe izany manomboka any amin’ny kaominina ary misy fiantraikany eo amin’ny toekarem-pirenena mihitsy. Koa mangataka ny lehiben’ny faritra ny hametrahana “pont bascule” amin’ny lalam-pirenena RN 34 mankany Antsirabe avy ao Morondava, hanaraha-maso ireo fiara mpitatitra vokatra. Efa an-taony maro ny tsy fandoavan’ny sasany tamberim-bidy araka ny tokony ho izy, ary misy aza tsy mandoa fotsiny izao noho ny kolikoly iarahana amin’ny mpitandro filaminana amin’iny lalam-pirenena iny.

Mandeha ho azy ny famoaham-bokatra, mahazo tombony mihoa-pampana ireo mpanangona azy, vola kely ny miditra amin’ny mpanjono, zara raha misy ny ho an’ny kaominina, ary mizaka ny vidiny tsy mitsaha-misondrotra ny mpanjifa.

 

R.Mathieu

News Mada0 partages

Fanahina kolikoly tao amin’ny ENMG: hentitra ny minisitry ny Fitsarana, mandeha ny fanadihadian’ny Bianco

Hentitra ny minisitry ny Fitsarana, i Harimisa Noro Vololona manoloana ny fanahiana kolikoly ao amin’ny Sekolim-pirenena ho an’ny mpitsara sy ny mpirakidraharahan’ny fitsarana. “Noraisiko  ny andraikitra  ary nomena baiko ny amin’ny hanaovana fanadihadiana momba izany amin’ny  alalan’ny  rafitra eto anivon’ny minisiteran’ny Fitsarana. Fa eo koa  ny Bianco, efa manao ny asany momba  izany ka aleo andrasantsika  izany”, hoy izy tetsy Tsaralalana, afakomaly.  Notsiahiviny fa najanona tanteraka mihitsy aloha ny fanadinam-panjakana hidirana ao amin’ny ENMG ary hojerena amin’ny fotoana manaraka ny hanaovana  izany  indray. “Manantena ny fanadiovana hoentin’ny tale jeneraly vaovao isika satria maro ny tanora mahay, saingy tsy tafiditra. Miandry ny tohin’ny fanadihadiana ny fanadinana… Tsy maintsy  hatao ny fanovana  ny fomba fiasa sy ny toetsaina, araka ny fanambin’ny minisitera. Omena sehatra ny tanora ka hoporofoin’ny mpitantana  vaovao fa tsy handiso fanantenana izy”, hoy ihany ny minisitra.

Fitantanana tsy ananan-kavana… 

Fotoana rahateo io nanaovana ny famindrana asa eo amin’ny talen’ny sekoly teo aloha sy ny  vaovao ka nandraisan-dRakotoarisoa Miadantsoa  Andriamanga ny fitantanana indray ny  ENMG. Naneho fahavononana ny hisokatra ny tenany nefa koa nametraka fepetra eo amin’ny fomba fiasa.”Ilaina  ny kolontsain’ny  fahombiazana. Hapetraka ny paikady hanatsarana ny  fanofanana, anisan’ny antoky ny  hoavin’ny fitsarana. Eo koa ny fametrahana ny drafitra amin’ny hisitrahan’ny rehetra ny zo hitondra raharaha eny amin’ny fitsarana, tsy mitongilana ary mangarahara sy anaty fanjakana tan-dalàna. Tsy ananan-kavana ny fitantanana  ary hitsoka ny rivo-baovao”, hoy  ny tale vaovaon’ny sekoly.

Synèse R.

News Mada0 partages

Analamanga – CRFAR: raikitra ny fifaninanana  tetikasa

Fampiroboroboana ny tontolo ambanivohitra. Mikarakara fifaninanana ny eo anivon’ny faritra Analamanga sy ny Filankevi-paritra ho an’ny fanofanana ny fambolena sy ny tontolo ambanivohitra (CRFAR). Anisan’izany ny tetikasa mendrika indrindra eny anivon’ny tontolo ambanivohitra. Eo koa ny sary famantarana io filankevitra io ary ahitana ny famantarana ny faritra Analamanga. Manampy izany ny fifaninanana ho an’ireo saha sekolin’ny tantsaha.  “Natao izany mba hampirisihina hanaovantsika ny mendrika kokoa eny anivon’ny tontolon’ny tantsaha. Hahazo vola sy fanohanana tetikasa ireo mendrika amin’izany… Hifarana ny 5 septambra izao ny fandraisana ireo hifaninana manerana ny distrika dimy mandrafitra an’Analamanga”, hoy ny tompon’andraikitra mpikarakara tetsy Ambohidahy, omaly.

Bitika ny vita ka mila ezaka… 

Notsiahivin’ny lehiben’ny faritra, Rakotonanahary Ndranto, kosa ny ezaka vita sy ny fiaraha-miasa eo amin’ny roa tonta. “Efa namoaka mpiantsehatra matihanina eo amin’ny tontolo ambanivohitra miisa 2 2000 ny CRFAR ny taona 2017. Teo koa ireo ankizy miisa 4 500 nisehatra teo amin’ny jono sy ny asa tanana ary ny fambolena nomena fiofanana. Resy lahatra izy ireo fa antoky ny fampandrosoana ny tontolo ambanivohitra”, hoy izy. Niaiky anefa ny tenany fa bitika ihany ny vita raha mitaha amin’ny ezaka mbola hatao ho amin’ny  fampiroboroboana ny eny ambanivohitra izany. Nohitsiny fa mila finiavana izany hahafahana mamolavola tetikady hampitomboana ireo mpiantsehatra ho matihanina eo amin’ny tontolo ambanivohitra.

Synèse R.

News Mada0 partages

Masters de pétanque: l’équipe malgache en mauvaise posture

La triplette malgache s’est compliqué la tâche dans la course aux places qualificatives du Final four. Lors de la 6e étape des Masters de pétanque, disputée hier à Limoux, l’équipe malgache n’a recueilli que le point minimum de 2 points.

Malmenés dès les quarts de finale par la formation de Loy, créditée d’un «Wild Card» sur la marque sans appel de 2 à 13, Lahatra Randriamanantany et consorts se sont contentés d’un succès aux dépens de l’Equipe internationale.

Pourtant, le feu était au vert  avant le début des hostilités pour que la triplette malgache réussisse cette campagne de Limoux. Mais le contexte était plus fort que le concept. La dure réalité du terrain a eu raison de leur volonté de bien faire.

Une contre-performance qui affecte le classement des boulistes malgaches. Après avoir occupé la deuxième position, l’équipe de la Grande île lâche du lest dans la course à la qualification pour le Final four. En effet, avant l’étape finale, Madagascar rétrograde en quatrième et dernière position qualificative avec 26 unités à son compteur. Mais l’équipe Loy «Wild card», classée 5e (24 points)  et celle de Robineau, à la 6e place (23 points), restent à l’affût.

Racl dans le carré d’As

Lors de la journée d’hier, l’équipe de Christian Andriantseheno dit Racl a validé  son ticket pour le Final four. Les 39 points engrangés par cette formation conduite par Sarrio sont amplement suffisants  pour se mettre à l’abri d’une mauvaise surprise. Inversement, la 6e étape a été fatale pour l’équipe internationale. Celle-ci est la première à quitter la course avant même la fin des étapes.

Naisa

Classement provisoire : 1- Equipe Sarrio : 39 points, 2- Equipe de France: 27 points, 3- Equipe Montoro : 27 points, 4- Equipe de Madagascar : 26 points, 5- Equipe Loy Wild card : 24 points, 6- Equipe Robineau : 23 points, 7- Equipe Internationale : 16 points

News Mada0 partages

Volley: la GNVB au seuil de l’exploit

En clôture du championnat d’Analamanga, un week-end inédit attend le club de volley-ball de la gendarmerie (GNVB), ce samedi et dimanche au gymnase de Mahamasina. La GNVB sera à l’affiche dans 9 finales sur les 11 au programme.

Le club dirigé par le colonel Heriniaina Rakotomalala est bien parti pour réaliser un exploit qu’aucun club n’est arrivé à réussir auparavant, celui de faire un carton plein dans les 9 catégories concernées.

Détentrice de la couronne chez les U16 garçon et fille, U18 garçon et en première division masculine, la GNVB a tous les atouts pour réussir cette saison. Elle est déterminée à écrire une nouvelle page de son histoire.

Naisa     

Programme des finales :

Samedi 25 août :

Benjamine : Bi’As-Asi

Benjamin : GNVB-Asi

Cadette : GNVB-3FANS

Cadet : GNVB-Asi

Junior Fille : GNVB-VBCD

Junior Garçon : GNVB-VBCD

Dimanche 26 août :

Minime Fille : GNVB-Bi’As

Minime Garçon : GNVB-Asi

Senior Dame : Bi’As-VBCD

2e division masculine : AVB-Pôle Analamanga

1ère division masculine : GNVB-JSA (B)

News Mada0 partages

Stade de Mahamasina: mainmise des Ravalomanana

Jamais, le calendrier de Fédération malgache de rugby n’a été aussi chamboulé que cette saison ! Prévus se tenir ce dimanche au stade de Mahamasina, les quarts de finale de la coupe de Madagascar auront lieu finalement ce jour.

La source du problème, le monopole orchestré par les Ravalomanana sur le terrain municipal de Mahamasina, centre des grandes rencontres de football nationales et internationales. Et, il y a deux poids deux mesures au détriment de la Fédération. En fait récemment, la maire Lalao Ravalomanana a priorisé la compétition de rugby, organisée par la commune urbaine d’Antananarivo (CUA) et a laissé en plan la coupe du sport roi, au programme ce dimanche.

Le jour de samedi aurait dû être l’alternative idéale, mais là encore, la CUA a dressé un nouvel obstacle en faveur de la politique. Le stade de Mahamasina sera le théâtre de meeting de Marc Ravalomanana, l’époux de la maire, engagé dans la course à la magistrature suprême.

Ni l’une ni l’autre partie n’a fait aucune concession pour que le stade de Mahamasina soit utilisé par d’autres personnes que la famille Ravalomanana. Pourtant, l’équipe de la CUA fait partie des quarts-de-finaliste en lice. Mais Lalao Ravalomanana ne l’entend pas de cette oreille.

Naisa

Programme des quarts de finale

Vendredi 24 août à Mahamasina :

AS Adema-FC Ilakaka

Uscafoot-Cosfa

Samedi 25 août à Mahajanga :

Elgeco Plus-HZAM

Cnaps Sport-Fosa Juniors

News Mada0 partages

Rallye de boeny: Olivier Ramiandrisoa signe son retour

Le Rallye de Boeny comptant pour la 4e manche du championnat de Madagascar a démarré en trombe hier, à Mahajanga.

Après des années d’absence sur la piste, Olivier Ramiandrisoa, ancien champion de Madagascar, avec comme copilote son épouse Maya Ramanantsoa, au volant d’une Subaru Impreza, a fait savoir aux autres équipages qu’il est vraiment de retour.

A l’issue des trois épreuves spéciales (ES) au programme d’une distance totale de 13,10 km, Olivier a vite retrouvé le rythme. Le champion  n’a pas perdu la main en s’adjugeant la première place lors de cette première étape. Plus rapide que les autres, l’équipage a signé le meilleur temps de 11’6’’ devant à savoir, Rivo Randrianarivony, le leader actuel au classement provisoire, également aux commandes d’une Subaru.

Rien n’est encore joué d’autant qu’il reste 9 autres ES au menu des concurrents. Mais, déjà avec ce retour sur les chapeaux de roues, Olivier manifeste son ambition de monter de nouveau au pinacle. Ce jour

est déjà décisif avec 5 ES au programme. Olivier va joueur son va-tout pour conserver son avance tout en sachant que derrière lui, ses adversaires directs n’ont pas l’intention de faire une promenade de santé sur les circuits de la cité des Fleurs.

Sur le banc des abandons, on note Hery Be et Faniry (Mitsubishi Evo X) suite à une disqualification, au même titre que Lanto AS (Peugeot 106). Rina et Dani (Renault Megane),  Hendry et Hasy (Peugeot 207 RC) ainsi que  Jhim et Sista Hurricane (Citroen C2) ont quitté la course suite à des ennuis mécaniques.

 

Miarintsoa R.

News Mada0 partages

Chronique: en ordre dispersé pour une bataille d’egos inégaux

Pour le bien du pays, tout le monde aurait souhaité durant la campagne électorale davantage qu’une guerre des egos, un concours de projets qui chacun proprement étudié, présenté de façon compréhensible pour tous, prête réflexion à chaque électeur. Certes les projets ne font pas défaut, mais nombreux déclinent des objectifs identiques, de simples poncifs puisés du guide du politicien bonimenteur, sans s’attarder de façon claire sur la logique de la démarche pour parvenir à l’eden annoncé.

Il n’est certes que naturel de se faire une idée surdimensionnée de son ego pour oser prétendre à cette fonction suprême dans la hiérarchie de l’État. A voir la situation dans laquelle se trouve le pays, avec des problèmes à s’en trouver décoiffer vers quel domaine que ce soit où l’on se tourne. Une personne normale ne pourrait que s’effrayer de la simple perspective à devoir tracer une voie pour apporter sinon solution au moins réponse à des causes que l’on inclinerait plutôt à penser perdues : candidates et candidats, si quelque part d’un certain point de vue on peut éprouver une admiration relative pour le courage dont vous faites preuve, souffrez que le plus grand nombre ne cherche pas à faire concurrence à tant de témérité. Ça arrange les candidats et heureusement encore qu’il n’y ait pas davantage d’egos sur-développés justifiés ou non. Une quarantaine de « grosses têtes », c’est plus qu’il n’en faut pour espérer faire une bonne pioche, sur quarante excellences il y en a sûrement une qui émerge du lot.

La population serait-elle pourtant blasée ? Jusqu’à ce jour on ne sent éclore un rêve en partage, tel dans d’autres pays à d’autres moments le rêve du « temps des cerises. Chat échaudé craint l’eau froide et ici les promesses mortes se ramassent à la pelle. Le peuple réclame le changement sans plus oser y croire, les désillusions successives ont fini par guérir de la naïveté, on sait les promesses sources de désenchantement normal si on suspecte tout projet comme un simple emballage pour envelopper une promesse de plus. Ceux qui ont étudié un projet à proposer, à leur tour sont déçus la mayonnaise ne prend pas, grande est alors la tentation de revenir aux vieilles recettes : ils veulent de l’ego ? on se trouve sur le même registre ! Ouie ! ouie ! ouie ! Ça va faire mal, il en est quelques-uns qui s’y croient mais qui sont loin d’en avoir la pointure.

Léo Raz

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Le torpillage du« Djemnah »

C’est à un mois de distance qu’Havas nous fait savoir que le Djemnah a été torpillé, et qu’il y a 442 disparus. Cette nouvelle, nous la connaissons déjà, mais ce que tout le monde voudrait savoir, c’est le nom des victimes et des rescapés qu’on nous cache soigneusement, et dont nous ignorons le motif pour lequel on nous le cache.

Ce que nous avons pu recueillir comme renseignements et que nous donnons sous toutes réserves, c’est qu’un certain nombre de rescapés en état de voyager auraient déjà quitté Alexandrie par un paquebot des Messageries Maritimes venant à Madagascar ; d’autres, afin d’éviter la zone dangereuse, auraient pris le chemin de fer jusqu’à Port-Saïd et rejoint le bateau pour Madagascar.

Encore une fois, nous donnons ces renseignements sous toutes réserves.

Le riz de l’Administration

L’Administration ne vend plus que du riz rouge de cinquième qualité, et toujours au prix de 0,38 le kilo. Les boto eux-mêmes l’acceptent difficilement. Quant aux Européens qui veulent du riz blanc, ils sont obligés de l’acheter chez les détaillants. Jusqu’à ces derniers temps, le Fanjakana vendait aux indigènes de Tanambao du riz blanc, et toujours au prix de 0,38 le kilo.

Si l’Administration avait été quelque peu prévoyante (puisqu’elle ne possède plus que du riz rouge), elle aurait réservé à la population européenne le riz blanc et vendu le riz rouge aux Malgaches. En agissant ainsi, elle se serait évité bien des critiques et des plaintes très justifiées.

Le départ de M. Hesling

De L’Action :

M. Hesling et sa famille ont quitté Tananarive, mardi soir, se rendant à Tamatave où ils attendront le Sydney qui va les emmener en France.

Un grand nombre d’amis ont tenu à venir saluer à la gare le sympathique et distingué fonctionnaire dont le départ est unanimement regretté.

M. Schrameck

D’une correspondance particulière, il résulte que le Gouverneur Général Schrameck administrera Madagascar jusqu’à la fin des hostilités, pour prendre ensuite la Résidence de Tunis.

M. Garbit le remplacera alors à Tananarive.

La Dépêche de la Réunion nous donne la même nouvelle.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: mpilatsaka nampiresaka fotsiny

Noheverina ho sarotra ny fandidian’ny HCC teo amin’ny fitsimponana ny mpilatsaka nahafeno ny fepetra ahafahana misedra ny safidim-bahoaka izay tompon’ny fahefana hifidy izay ho filoham-pirenena mandritra ny dimy taona ho avy. Tampina ny vavan’ireo mpitsikera, rehefa mazava ny fandinihana ny rariny sy ny lalàna, (lalàna sy Lalàmpanorenana mihitsy aza no azo lazaina fa mifehy ny didy raisiny), tsy mitavozavoza araky ny voalazan’ny mpanaratsy io Fitsarana Avo io. Tsy indray nihodina akory ny masoandro taorian’ny fikatonan’ny fandraisana ny antotan-taratasy fanamafisana ara-panjakana ny filatsahana dia nanambara ny valin’ny fisivanana nataony ny HCC.

Mahagaga ireo olona, amin’ny zava-dehibe toy izao mifehy ny lalàna tian’ny vahoaka hitantanana ny firenena, dia mbola misy ihany no manana fahasahiana manevateva ny vahoaka sy ny tsy fanomezana hasina ny tanindrazana amin’ny fanamaivanana ny raharaha noho ny hamaivanan-doha. Nisy dia tsy vonona mihitsy ary ny tsy fahasahiany hanefa an’ilay vola atao antoka no nanilihana azy. Ao ihany koa ireo nety voafitaky ny antoko tsy fanta-pototra eny amin’ny minisiteran’ny Atitany. Ny tranga rehetra voalazan’ny HCC ho anton’ny tsy fandraisana ny filatsahany dia mitory avokoa ny tsy fahazakan’ny zanakatidohan’izy ireny ny andraikitra filoham-pirenena.

Teo alohan’izany anefa dia nisy tamin’ireo voahilika ireo (vavy na lahy) no niseho be fananarana toy ireny mpitory teny ireny nitaky fiovana toe-tsaina. Marina moa izany, nefa tsy ny olona maramara saina toy ireny no mendrika ampita an’izany aty amin’ny fiarahamonina. Tsy nisy tavela ny hafatra napetrak’izy ireny, ny firesahana sy fanesoana ny hakelin’ny sain’izy ireny no mandany ny andron’ny olona tsy manan-koresahana. Tonga anefa ny fotoana iarahana mandinika an’ireo fikasana sy tetika fanatanterahana an’izany izay samy manana ny arosony avy ny mpilatsaka isan’isany.

Ny mponina moa efa leon’ny fanomezana toky safobe mantsina, fitakina tsotsotra izay tsy tanteraka hatramin’izay no apetrany. Enga anie ny vokatry ny fandrosoana mba tsy ho fehezina intsony ho sitrahan’olom-bitsy fa mba hiantefa aty amin’ny sarambabem-bahoaka izay ianjadian’ny fahasahiranana na fahantrana mihitsy aza ho an’ny sasantsasany tsy afaka ho lazaina hoe vitsy. Azo fehezina amin’ny teny fohy ny fiovana takin’ny vahoaka : eo am-pikabariana samy maneho ny fahatsiarovana ny vahoaka daholo, ampototry ny molotra fotsiny izany matetika fa rehefa manoloana ny tombontsoa dia maro ireo resin’ny fakam-panahy ka tsy mahafantatra intsony afa-tsy ny tenany sy ny havana aman-tsakaizany. Ahoana no ahafahana hifehy ny fitondrana tsy hirona amin’izany ? An’ny mpifidy amin’izao fotoana fandresen-dahatra izao no mitaky antoka amin’ireo mpilatsaka ahafahana mamatotra ny tànany.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes: bête à en pleurer

La liste des disqualifiés publiée par la Haute Cour Constitutionnelle, rejetant la candidature de dix individus, attriste, encore plus lorsque l’on considère les motifs justifiant les rejets. Certains des recalés n’ont jamais eu l’intention sérieuse de se présenter, ont profité de l’occasion pour apparaitre sur une tribune. Petites têtes peut-être, grandes gueules de surcroît, consternant quand pour couronner le tableau, mégalos autant qu’inconscients ils s’érigent en donneurs de leçons. Imaginer l’un d’eux à la barre suffit à donner des frissons, on n’en a pas fini pour autant, il en est peut-être de moins recommandables parmi les qualifiés à concourir.

 

News Mada0 partages

Education: la SBM a sorti la Bible familiale

L’éducation trouve sa base au sein de la famille. Partant de ce concept, la Société biblique malgache (SBM) vient d’ajouter la Bible familiale à ses rayons.

«Chaque histoire est illustrée par des images attrayantes afin que chaque membre de la famille puisse apprécier la beauté des paroles de Dieu», a indiqué, hier, la SBM lors du lancement de cet ouvrage.

«Il vous apportera plus de précisions et de compréhensions vu que les textes s’y trouvant sont tirés de la version Diem (la version Œcuménique)», a-t-elle précisé.

En cette période de vacances, la SBM a également sorti la Bible pour enfant. Les plus belles histoires bibliques y sont présentées avec une riche illustration accompagnée d’une présentation mêlant à la fois récits et images. De plus, les textes sont simples, claires et faciles à lire. Cette bible pour enfant a été éditée en versions malgache, française et anglaise.

Sera R.

News Mada0 partages

Gestion des catastrophes naturelles: un hydroglisseur pour le BNGRC

Le Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC) s’est doté d’un nouveau centre opérationnel de télécommunication en gestion de risques et catastrophes à Fort-Duchesne. A part cela, il a également acquis deux hydroglisseurs, don de la Pam, à titre de renforcement des capacités logistiques et d’intervention rapide en cas d’urgence

«Il est important de renforcer le système de collecte d’informations pour bénéficier davantage d’une communication fiable et à temps en cas de catastrophe, car les bonnes décisions sont tributaires des bonnes informations», a souligné, hier, le Secrétaire exécutif du BNGRC, Thierry Venty, lors de son allocution à l’inauguration de ce centre.

Ce centre a vu le jour grâce aux appuis du Programme alimentaire mondial (Pam), de l’Emergency télécommunication cluster (ETC), du gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg ainsi que du ministère de la Défense nationale et celui de la Télécommunication. Une quarantaine de tablettes, un pylône de télécommunication, des matériels HF et VHF et des outils complets pour «Call center» font partie des équipements de ce nouveau centre.

Une signature de la convention de partenariat entre le Pam et le BNGRC sur son PTA pour l’année 2018-2019, a clôturé la journée d’hier.

Sera R.

 

News Mada0 partages

«Chirurgie tolotanana»: 12 patients pris en charge gratuitement

Douze patients souffrant de la pathologie dégénérative de la hanche et du genou, auront la chance de remarcher d’ici peu. Ils ont été sélectionnés pour bénéficier d’une opération de Chirurgie prothétique, initiée par le Rotary club Antananarivo Ainga (CRAA).

Ce club a démarré ses activités et actions humanitaires hier, à l’Amphithéâtre du Centre hospitalier Universitaire-Joseph Ravoahangy Andrianavalona (CHU-JRA) via l’opération, baptisée «Chirurgie Tolotanana». Une initiative répondant au thème de cette nouvelle année rotarienne, «Soyons l’inspiration», du président du Rotary International, Barry Rassin.

«Cette action a été le fruit d’une année de préparation, dont le choix des bénéficiaires, basé sur les critères de vulnérabilité, a été mené en collaboration avec le service en charge de telle opération au sein du CHU-JRA», a souligné le président de CRAA, Ny Aina Rakotoarisoa.

D’après les responsables, «mis à part les implants et les consommables nécessaires, les dépenses liées à de pareilles interventions s’élèvent à 1,6 million d’ariary par malade. Or, des sponsors et donateurs sollicités par le club ont appuyé les malades, car l’action Chirurgie Tolotanana, est organisée en faveur des patients n’ayant pas les moyens de couvrir les frais de l’opération».

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Maevatanana: l’épouse d’un opérateur économique enlevée

La femme d’un opérateur économique demeurant à Maevatanana a été kidnappée, hier, par des bandits munis de fusils d’assaut Kalachnikov. Les ravisseurs réclament une rançon de 250 millions d’ariary.

L’important coup de filet de la cellule mixte d’enquêtes (CME) anti-kidnapping de la semaine dernière dans la capitale, durant lequel des kidnappeurs ont été mis hors d’état de nuire, ne semblerait pas intimider un seul instant les kidnappeurs. Pas plus tard qu’hier matin, ils ont fait parler d’eux à Maevatanana et exigent une forte rançon à la famille de leur victime.

La dame a été enlevée chez elle, dans le fokontany d’Ambodimanga, par des individus équipés de fusils de chasse et d’armes de guerre dont des fusils Kalachnikov. Selon toute vraisemblance, les bandits n’avaient pas l’intention de la kidnapper. Tout a commencé par une banale attaque à main armée. Les assaillants ont réclamé une forte somme d’argent mais les victimes ont fait savoir qu’elles n’ont pas la somme demandée chez elles. Furieux, les bandits ont enlevé la mère de famille en vue de forcer l’époux de cette dernière à réunir l’argent. Et hier, dans une heure tardive, les malfaiteurs sont entrés en contact avec la famille pour réclamer 250 millions d’ariary en échange de la libération de la captive.

La CME mobilisée

Après le kidnapping, les autorités locales ont été avisées de la situation. Et quelques temps après, des éléments des forces de l’ordre, gendarmes et policiers, ont débarqué sur place en vue d’ouvrir une enquête et retrouver des indices qui pourraient amener à élucider l’affaire. Hier soir, des éléments de la CME sont venus en renfort.

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

Attaque sur route: des taxis-brousse rebroussent chemin

Demi-tour forcé avant-hier pour un convoi de près de 40 taxis-brousse opérant sur la RN4 en direction vers le nord, à quelques kilomètres de la ville de Maevatanana. La raison fut d’éviter d’affronter les coupeurs de route qui ont attaqué un car devant rejoindre la région Sava, quelques kilomètres plus loin.

«Nous avons entendu environ trois coups de feu en provenance du lieu où nous nous dirigions. On était persuadé qu’il s’agissait d’une attaque sur la route. Par précaution, nous avons décidé de rebrousser chemin pour revenir dans un endroit plus sécurisé et d’y attendre que la situation se calme», a fait savoir une passagère.

Abandonné sans escorte militaire

Il était rapporté par les voyageurs que des gendarmes escortaient la caravane depuis Andranovelona jusqu’à Mahatsinjo. Mais après, elle a continué la route sans escorte dans la nuit. Or, c’est sur la route après Mahatsinjo que la plupart des attaques se produisent.

Du côté de la gendarmerie, ils ont indiqué que les éléments d’escorte sont toujours présents le long de la RN4.

«Les éléments d’escorte des taxis-brousse en provenance du nord s’arrêtent à Mahatsinjo pour revenir escorter les véhicules qui viennent du sud. Et vice-versa», a affirmé la gendarmerie. Mais ce qui s’est passé dans la nuit d’avant-hier était causé par un désaccord entre les éléments de la gendarmerie et les taxis-brousse à propos du paiement de 5.000 ariary «convenus» pour les encas des escortes.

ATs.

News Mada0 partages

Analamanga: formation des agents du MRHP à Antananarivo

Le ministère des Ressources halieutiques et de la pêche améliore ses prestations. Des employés bénéficieront de séances de renforcement de capacités avant leur redéploiement vers les régions suite à la fusion de plusieurs départements au sein de cette institution.

Plus de deux centaines d’employés sont prévus être déployés prochainement dans les différents services du ministère des Ressources halieutiques et de la pêche dans toutes les régions. La mise en orbite de ce contingent hétéroclite, composé d’agents issus de différents départements fusionnés actuellement au sein du ministère, nécessite pourtant une bonne coordination pour assurer son efficacité. Telles étaient les explications du sécretaire général du ministère, Tilahy Désiré Andrianaranintsoa, qui a dirigé la séance de prise de contact du staff avec ces employés, hier à Ampandrianomby.

Le directeur général des ressources halieutiques et de la pêche, Chrysostophe Razafimandimby, a révélé que la

formation devant être dispensée à ces agents comporte plusieurs modules, dont la pêche, l’aquaculture, la gestion particulière des aires marines et fluviales, les modes de transformation des produits halieutiques en plus de la gestion du partenariat, etc.

Il a été annoncé en outre que le redéploiement de ces agents doit assurer la concrétisation de la politique de développement planifiée par le ministère. Une politique basée sur l’amélioration des conditions de vie des pêcheurs artisanaux, la valorisation des produits mais aussi l’aménagement du milieu naturel des ressources dont le reboisement de mangroves.

La formation débutera la semaine prochaine sous l’encadrement des techniciens du ministère.

Manou

News Mada0 partages

Maevatanana: voatery nanapoahana basy ireo andian-jatovo manao herisetra

Nitrangana herisetra nataona andian-jatovo manodidina ny 12 taona sy 17 taona tao Antanambao Maevatanana, ny talata teo. Mila ady sy namaky trano fivarotana zava-pisotro sady manao herisetra ireto andian-jatovo ireto…

Voatery niditra an-tsehatra nanapoaka basy ny zandary vao niala ireto zatovo mpanakorontana ireto. Araka ny fanazavan’ny kaomandin’ny vondron-tobim-pileovana ao amin’ny faritra Betsiboka, mikasika ny zava-misy ao Maevatanana, efa ho iray volana izay no nisy olona manely feo sy manakorontana milaza fa hoe misy dahalo manao fanafihana mitam-piadiana. Indraindray anefa tontakely, afangaron’ny olona amin’ny hoe asan-dahalo. Mitovy amin’izany ny zava-nitranga tao amin’ny fokontany Ambatofotsy, vao herinandro izay. Lazaina fa misy dahalo marobe tonga nanafika tao amin’ny fokontany ka nandositra avy hatrany ny olona. “Rehefa nofotorina akaiky anefa, nisy olona namaky trano ary nangalatra vilany telo tao”, hoy izy. Izay anefa dia efa nororitina natao hoe asan-jiolahy mahery vaika. Misy hatrany ny fisafoana tsy an-kijanona ataon’ny zandary. Nohamafisin’ity manamboninahitra ity hatrany fa raha ny zava-nisy tao Maevatanana, ny talata teo, nisy andian-jatovo maromaro nivoaka avy tao amin’ny trano fanaovana karaoke iray. Tsy ampy angamba ny zava-pisotro nosotroin’izy ireo ka lasa namaky bar iray ry zalahy hakana zava-pisotro. Nisavoritaka ny tao an-tanàna manoloana izany ary niely vetivety ny feo fa misy dahalo manafika. Tsy nisy basy anefa tany amin’izy ireo fa fanapoahana basy no nataon’ny mpitandro filaminana, raha ny fanazavana hatrany. Lasa mitaintaina ny olona amin’ny trangan-javatra toy izany. “Manome toky anareo vahoaka eto Maevatanana izahay fa efa mandray an-tanàna. Vao omaly, nisy fivoriana notarihin’ny Prefet sy ny lehiben’ny faritra niaraka tamin’ny OMC. Nisy ny fepetra noraisina momba ity fanakorontanana ity”, hoy hatrany ny fanazavan’ity manamboninahitra ity.

J.C

News Mada0 partages

Toamasina: tsy nanaja ny hiram-pirenena, roa lahy nosamborin’ny polisy

Noho ny tsy fanajana sy tsy firaharahana ny fanevam-pirenena sy ny hiram-pirenena malagasy nandritra ny lanonam-panjakana, omaly, nosamborin’ny polisy ireo roa lahy naniratsira ny lanonana. Raha ny fanazavana voaray avy any an-toerana, nisy fitokanana fotodrafitrasa nataona minisitra iray ao Bazarikely Toamasina, omaly. Toy ny mahazatra mialoha ny fitokanana anefa, misy ny firedonana ny hiram-pirenena malagasy aorian’ny fampiakarana ny fanevam-pirenena. Nandritra izany anefa no nihazakazaka tampoka teo anoloan’ny lampihazo ireto roa lahy ireto. Tsy vitan’izay fa nifampisangisangy narahina vanitinitika be tsy nisy toy izany. Vokany, tezitra ny polisy ka niditra an-tsehatra nisambotra azy ireo ary nentina avy hatrany anaovana fanadihadiana any amin’ny biraon’ny polisy. Andrasana, araka izany, ny fanapahan-kevitry ny fitsarana aorian’ny fanolorana azy ireo eny anivon’ny fampanoavana, fitsarana ambaratonga voalohany ao Toamasina.

Anatra ho an’ny rehetra ny trangan-javatra toy izao. Sady taratry ny fahaiza-miaina, fanomezan-kasina sy haja ny firenena iray ny fanajana ny hiram-pirenena. Miantomboka any amin’ny garabola, efa ampianarina hanaja ny fanevam-pirenena ny ankizikely. Mety hidirana am-ponja mihitsy ny fanaovana tsinontsinona ny hiram-pirenena iray, indrindra ny tsy fanomezan-kasina ny fanevam-pirenena toy izao.

Sajo sy J.C

News Mada0 partages

The dizzy brains: miala any ny vokatra vaovao

“Tana razana”. Io ny lohatenin’ny rakikira vaovao an’ny The dizzy brains, tarika malagasy mpanao rock, miavaka amin’ny fiangaliana ny antsoina hoe “garage rock”. Araka ny nambaran’izy ireo ao amin’ny pejy “facebook”, ahitana hira miisa 13 ity vokatra vaovaobe ity.

Ny 19 oktobra izao no voalaza, hivoaka amim-pomba ofisialy ny “Tana razana”, rakikira faharoa, taorian’ny “Out of the cage”, nivoaka ny volana mey 2016. Nampanantena ny tarika fa ho tsara kokoa noho ireo hira nivoaka talohan’izao ireo hita ao anatin’ity vokatra vaovao ity noho ny fahamatorana sy ny traikefa samihafa ananan’ny tarika, nandritra izay fito taona nijoroany izay.

Raha tsiahivina, nivoaka tao amin’ny “Libertalie music festival” ry The dizzy brains. Taorian’io, nandray anjara tamin’ny Rencontres Trans musicales”, tany Rennes izy ireo, ny taona 2015. Nanomboka teo, tsy nitsahatra ny fahombiazan’ny tarika, nitombo laza hatrany. Marobe ny hetsika efa nandraisan’izy ireo anjara, tany ivelany tany, ary mbola mitohy izany hatramin’izao.

Antenaina fa tsy ho diso anjara amin’ity vokatra vaovao ity ny mpankafy eto an-tanindrazana. Toy izany koa ny fanehoana an-tsehatra ireo hira vaovao, ao anatin’ny “Tana razana”, mbola ankamantatra ny tena dikany, ho an’ny maro, mandra-pivoak’ilay rakikira.

Landy R.

News Mada0 partages

Tetikasa Tanora mahomby eny am-perinasa: tanora 2 500 hofanina amin’ny sehatra telo 

Araka ny fanadihadian’ny Instat, ny taona 2013, mahatratra 75% amin’ny tanora manana diplaoma latsaky ny 30 taona no sahirana tsy mahita asa ao anatin’ny fotoana maharitra. Tanjon’ny tetikasa iarahan’ny université du Quebec à Trois-Rivières any Canada sy ny minisiteran’ny Fampianarana ambony, ny minisiteran’ny Fampianarana teknika ary ny sehatra tsy miankina, ny tanora malagasy mahomby eo am-perinasa (JMCT). Ampifandraisina amin’ny tolotra eny amin’ny tsenan’ny asa ny fanofanana sy ny fampianarana omena ny tanora malagasy. 35 taona niaraha-niasa ny fanjakana kanadianina sy ny sehatry ny fampianarana malagasy ary porofon’izany ny fitsanganan’ny sekoly ambony Inscae, mbola mandray mpianatra hatramin’izao. Noho io fiaraha-miasa efa nisy hatry ny ela io, nandresy lahatra ny governemanta kanadianina ny tomponandraikitra eo anivon’ny université du Québec fa mila fanofanana ny tanora malagasy. Dimy taona ny faharetan’ny tetikasa  amin’ny lalam-piofanana momba ny asa vaventy sy ny taotrano, ny fizahantany sy ny fandraisam-bahiny ary ny fananganana orinasa, araka ny fanazavan’ny tomponandraikitra iray ao amin’ny université du Québec à Trois-Rivières, Razakamananifidiny Patrick, omaly teny Ampasampito. Anisan’ny hisitraka izany tohana izany ny IST telo eto Antananarivo, any Ambositra ary any Antsiranana, ny Inscae, ny INTH ary ny lycée teknika efatra eo Mahamasina, any Ambositra, ao Antsiranana ary Ampefiloha. 7 505 000 dolara kanadianina ny natokana ho an’ny tetikasa ary tanora 2 500 no hahazo tombontsoa mivantana amin’izany. Handefa mpampianatra ny université any Kanada. Nampahafantarina, omaly teny amin’ny IST Ampasampito, ny fanombohan’ny tetikasa JMCT ary nanotrona ny hetsika ny minisitra roa voakasika.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Avy amin’ny tohan’ny Rotary Ainga: olona mararin’ny vanin-taolana 12, hodidina maimaimpoana

Manodidina ny 200 isan-taona ny olona manana olana amin’ny vanin-taolana eo amin’ny maoja na ny lohalika, ao amin’ny HJRA. Tsy afaka mandeha intsony ny ankamaroan’izy ireo, noho izany, ka mila fandidiana. 40 amin’ny marary 200 ihany nefa no vita isan-taona ka ny 30 amin’ireo, miantoka ny fividianana ny « prothèse » sy ny fanafody ary ny kojakoja ilaina amin’ny fandidiana. “3 000 dolara ny vidin’ny « prothèse » ka tsy zakan’ny fahefa-mividin’ny rehetra”, hoy ny tale jeneralin’ny tobim-pahasalamana sy ny hopitaly eto Madagasikara, ny profesora Razafimahandry Jean Claude Henri, omaly teny amin’ny HJRA. Ny 10 ambiny, azo nodidina maimaimpoana noho ny tohana entin’ny mpiray ombon’antoka. Mpanohana iray, nahazoana nanatanteraka fandidiana olona 12, ny Rotary club Antananarivo Ainga miaraka amin’ny ekipan’ny profesora Fréderic Dubrana avy amin’ny CHU Brest any Frantsa izay ho avy eto Madagasikara amin’ny faran’ny herinandro miaraka amin’ny fitaovana sy ny mpiara-miasa aminy. « Herintaona ny nanomanana ny herinandron’ny fandidiana ny vanin-taolana eo amin’ny maoja sy ny lohalika ka nifantina ny marary hisitraka ny fandidiana ny sampam-pitsaboana mikarakara izany ao amin’ny HJRA », hoy ny filohan’ny Rotary Ainga, Rakotoarisoa Ny Aina.

Mety ho tsy fahatomombanana avy any am-bohoka, na koa noho ny fahasimban’ny vanin-taona, no mitarika ny aretina. Rehefa vita ny fandidiana, afaka mandeha toy ny taloha indray ilay marary. Tanjon’ny minisiteran’ny Fahasalamana ny hanao fandidiana, toy izao, indroa isam-bolana amin’ny sarany zakan’ny vahoaka satria hampita traikefa koa ireo mpitsabo vahiny hiara-kandidy amin’ny dokotera malagasy, mandritra ny herinandro ao amin’ny HJRA.

Vonjy A.

News Mada0 partages

KARATE-WADO RYU: Dani Ramilijaona partage son expérience

De passage à Madagascar depuis 4 août, le senseï Dani Ramilijaona a programmé plusieurs séances de formation destinées aux pratiquants malgaches. Ce dimanche, ce sera au tour du Dojo Akka Ankorondrano, club dans lequel Dani Ramilijaona, a connu ses premières expériences, de bénéficier d’un partage d’expérience. A noter que ce grand maître quittera Madagascar à la fin de ce mois.

Miarintsoa R.

News Mada0 partages

Rugby – «Top 6 Aroi 2019»: hiova ny fepetran’ny fifaninanana

Hiditra amin’ny andiany faharoa ny fiadiana ny ho tompondakan’ny ranomasimbe Indianina, ho an’ny ekipa tompondaka, taranja rugby na ny “Top 6 Aroi”. Taorian’i La Réunion, nandray ny andiany voalohany, hampiantrano ny famaranana amin’izany fihaonana izany, i Madagasikara, ho an’ny taona 2019.

Tsy ho toy  ny  teo aloha intsony. Hiova ny fepetran’ny fifaninanana, amin’ity andiany ity, fa tsy ho toy ny tamin’ny andiany voalohany. Tsy hanao lalao mandroso sy miverina intsony ireo ekipa mpandray anjara fa hanao lalao mivoaka iray ary handray lalao iray.

Tsy misy fiovana kosa ireo firenena hifaninana, amin’ity, fa ireo efa nifaninana ihany: i Madagasikara, i La Réunion, i Maorisy, ary i Mayotte. Hanana ekipa roa avy ny Malagasy sy ny Reonioney, amin’ity. Anton’izany, mpampiantrano ny Malagasy ary tompondaka kosa ry zareo Reonioney, tamin’ity taona 2018 ity. Iray avy ny an’i Maorisy sy i Mayotte. Tsy mbola fantatra kosa na ho ekipa voafantina, toy ny tamin’ny voalohany ny an-dry zareo Mahorey na hanana ekipa iray.

Hozaraina anaty vondrona…

Hozaraina ao anaty vondrona roa ireo ekipa enina ka hifandimby hifanintsana. Hisy ny filaharana hivoaka aorian’izany ka hiatrika ny famaranana ireo ekipa voalohany isan-tsokajy. Hiady ny laharana fahatelo ireo ekipa faharoa ary hiady ny rambony ny fahatelo. Araka ny fantatra, ny volana marsa sy avrily 2019, no hanatontosana ny fihaonana. Raha tsiahivina ny vokatra tamin’ny “Top 6 Aroi 2018”, resin’ny Etang-Salé, tamin’ny isa 45 no ho 6, teo amin’ny famaranana, ny Cosfa. Nahazo ny laharana fahatelo kosa ny FTM Manjakaray rehefa nanilika ny RC St Pauloise.

 

Tompondaka

News Mada0 partages

Kanetibe – «Masters 2018»: isa 2 ihany ny an’ny Malagasy

Nitohy omaly, tao Limoux ny dingana fahenina amin’ny “Masters 2018”,  tsipy kanetibe. Ratsy ny vokatra ho an’ny ekipantsika satria tsy nahazo afa-tsy isa 2 ry zalahy. Nihintsana teo amin’ny ampahefa-dalana  ry Tiana (Tonnerre) sy i Coquelet ary i Lahatra.

Resin’ny ekipan’i Loy “wild card”, tamin’ny isa, 13 no ho 2 izy ireo. Tsy niady  ny fihaonana satria nanjaka tokana, ireo mpifanandrina tamintsika. Noheverina fa ekipa zakan’ny malagasy tsara ry Loy, raha ny haavo teknikan’ny malagasy no jerena. Nifamadika amin’izany anefa ny zava-nisy.

Voatery niatrika lalao sakana ry Lahatra, ka tany vao nanarina ny fahavoazany. Lavon-dry zalahy, tamin’ny isa, 13 no ho 10 ny Internationale. Manana isa, 26 izany ny Malagasy, taorian’ity dingana fahenina ity. Mbola ao anatin’ny efatra voalohany hatrany anefa i Madagasikara, satria resy teo amin’ny ampahefa-dalana ihany koa ry Robineau, voatery nanala vela tany amin’ny lalao sakana. Isa 23 no azon’izy ireo, tamin’ity.

Hitohy any Nevers, ny 28 – 30 aogositra ny dingana fahafito farany, hahalalana ireo ekipa efatra, hiatrika ny “final four”, amin’ity Masters 2018, ity.

Tompondaka

News Mada0 partages

Jazz it up: un hommage à Michel Legrand

Le club de jazz de l’Alliance française, l’AF Jazz, organise annuellement un évènement spécial dénommé « Jazz it up ». Cette année, il se fera en deux jours à l’Alliance française d’Antananarivo (AFT) Andavamamba. Le club a choisi de rendre en hommage à Michel Legrand.

L’objectif de Jazz it up est de donner une scène aux membres de l’AF Jazz. Ainsi, le programme commencera ce soir à 19 heures, avec un feu de camp baptisé « Afon-jazz ». Le public se mettra donc autour du feu en assistant à un concert de jazz. Selon le communiqué relatif à l’évènement, l’improvisation et le talent de chaque musicien seront mis en avant. Ce sera également une manière de réduire la barrière entre les artistes et le public. Notons au passage que l’entrée à Afon-jazz est gratuite.

Les musiques de films

Ensuite, demain, les organisateurs proposent un grand concert qui rendra hommage à Michel Legrand. « Ce pianiste et compositeur français est une référence importante pour ceux qui sont passionnés de musiques de films », a annoncé l’un des organisateurs.

Ayant étudié le piano et l’écriture au conservatoire de Paris dans les années 40, Michel Legrand s’est notamment intéressé à la création des musiques de films depuis 1960. Depuis, il a travaillé dans plusieurs grands projets, avec des grands réalisateurs. Figure parmi ces projets,

« Une femme est une femme » de Jean-Luc Godard. Il a par la suite tenté sa chance aux Etats-Unis et a percé le marché de quelques films à Hollywood.

Au cours de sa carrière, il a remporté trois oscars et a composé plus de 200 musiques, uniquement pour le cinéma. Agé actuellement de 86 ans, l’artiste continue encore de s’imposer dans cet univers musical.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Kanto ankehitriny: hofehezin’ny mpanakanto maro anaty ranty iray

Mihamaro hatrany ireo endrika anehoana ny kanto. Araka izany, samy manana ny mampiavaka azy ny vanim-potoana tsirairay. Ho an’ny ankehitriny, maro ny mpanakanto misongadina sy manasongadina ny talentany. Hofehezina anaty toerana iray sy amin’ny fotoana iray izy rehetra ireny.

Hotanterahina ao amin’ny Institut français de Madagascar (IFM), etsy Analakely, ny fampirantiana: “Ici, la limite du royaume est la mer”. Raha adika, tsy lavitra ilay fehezanteny malaza, nambaran’ny mpanjaka Andrianampoinimerina, manao hoe “Ny ranomasina no valam-parihiko” io lohahevitra io. Ho an’ny mpanakanto tokoa, tsy misy fetrany sy fatrany ny fifehezana ny kanto.

Azo lazaina ho vavolombelon’ny fivoaran’ny zavakanto ankehitriny ireo mpanakanto marobe, tanora nisandratra, tato anatin’ny roapolo taona izay, ary manana ny hoaviny, eto amintsika. Efa nandia lalan-davitra, manan-karena traikefa, izy ireo. Samy manana ny aingam-panahiny izy ireo, saingy itovizana ny fikarohana zava-baovao, ny fahaiza-mampivelatra ny fomba fanehoana ny kanto ka tsy mijanona amin’ny endrika tokana.

Azo itarafana ny fivoarana entin’ny fandrosoana sy ny teknolojia vaovao ary koa ny fironana avy etsy sy eroa ireo karazan-javakanto manana ny lazany ankehitriny: ny saripika, ny literatiora, ny hosodoko, ny sokitra, ny kanto araka endrika amam-bika, ny sarimihetsika, ny dihy, sns. Ho hita mandritra ity fampirantiana, hotontosaina ny 10 septambra hatramin’ny 20 oktobra, ity avokoa izany.

Araka izany, maromaro ny sanganasa azo hankafizina sy hisainana ary hankasitrahana mandritra izany. Anisan’izany ny an’i Chan, i Jean-Yves Chen, i Mamy Rajoelisolo, i Vonjiniaina, i Donn, i Emile Rakotondrazaka, i Maksim Seth, i Pierrot Men, i Rijasolo, i Christian Sanna, Madame Zo, i Joël Andrianomearisoa.

Ho hita ao koa ny sanganasan’i Esther Nirina, i Elie Rajaonarison, i Michèle Rakotoson, i Jean-Luc Raharimanana, i Môssieur Njo, i Jean-Loup Pivin, i Ariry Andriamoratsiresy, i Harivola Rakotondrasoa, i Ketaka Razafimisa, i Ludovic Randriamanantsoa, i Jiva Eric Razafindralambo, ny Créateurs-Créatures ary ny Revue Noire.

Landy R.

Ino Vaovao0 partages

AMBOROVY : Mitohy ny fanararaotana vahiny ataon’ireo mpiasan’ny fadintseranana sasany

Teratany vahiny iray avy any amin’ny nosy rahavavy Mayotte indray no lasibatr’ io fihetsika efa mahazatra fanaon’izy ireo io. Ny alahady faha 19 aogositra teo raha iny tonga ka nitondra vola mitentina 900 euros iny ity vahiny ity dia raikitra ny filambaniny nataon’ireo mpiasan’ny fadin-tseranana. 

Nalain’izy ireo ny vola tany aminy ary tsy averiny mihitsy izany vola izany raha tsy nanome kely azy ireo ilay teratany vahiny. Tahaka izany ihany koa ny fiaramanidina izay an’ny kaompania iray nanatitra olona teto Mahajanga avy any Kaomaoro ny 15 aogositra teo. Raha iny izy niverina haka ireo olona nateriny ireo ny talata 21 aogositra teo dia tsy nahazo niainga raha tsy nanome vola, hoy ny loharanom-baovao avy eny an-toerana. 

Tahaka ny mahazatra rehefa nanontaniana ny lehiben’ny fadintseranana dia nilaza fa tsy mbola naharay fitarainana sy fitoriana an’ireo mpiasa eo ambany fahefany mikasika izao tranga izao ny tenany. Nohamafisiny fa matoa ireo lasibatra tsy sahy mitory sy mitaraina any aminy dia misy antony avy amin’izy ireo izay. Etsy ankilany, nanamafy anefa ny tompon’andraikitra iray mpanara-maso ny seranam-piaramanidina Amborovy fa efa nisy ny tatitra nataon’izy ireo fa ny tompon’andraikitra mihitsy no mody marenina manoloana an’izao tranga izao.

Papin 

Ino Vaovao0 partages

FANAFIANA TAMIN’NY RN 4 : Nirefodrefotra ny basy, voatery niverin-dalana ireo fiara sasany

Tsy nisy zandary nanaraka izany ireo fiara nitandahatra ho aty Mahajanga. Rehefa tonga teo Maevatanàna izy ireo dia nahatazana fanafihan-dahalo, ao moa ny milaza fa niakatra nanafika tanàna ireo dahalo, ao ny miteny fa fanafihana fiara mpitatitra ho any avaratra. Fa ny basy nipoapoaka no nampatahotra ny olona ka niverin-dalana avokoa ireo fiara am-polony maro nitanjozotra. 

Niandry nilamindamina vao sahy nandeha, ary dia tebiteby vao tonga tany amin’ny tany naleha. Manampy trotraka ny tsy fisian’ny zandary. Araka ny fantatra dia vondron-tobim-paritra miisa telo no misahana ny fanarahana ireo taksiborosy dia Boeny sy Betsiboka ary Analamanga. Efa misy ny fizarana andraikitra ataon’izy ireo amin’izany. Amin’ny tapaky ny lalana Maevatanàna mankany Antananarivo no tena atahorana amin’ny fanafihan-dahalo teo aloha. 

Ankehitriny kosa dia tsy mandry fahalemana ny lalana manontolo. Tsy fantatra intsony, hoy ny mpandeha na misy firaisana tsikombakomba amin’ny mpitandro filaminana na fifanandrifian-javatra fa tena hain’ireo jiolahy rehefa tsy misy zandary manaraka ireo fiara. Ao koa ny milaza fa ny mpitandro filaminana sasany aza mandositra manoloana ny dahalo. Ny azo ambara dia tsy voafehin’ny mpitandro filaminana intsony ny tsy fandriampahalemana sy ny fiarovana ny vahoaka ary ny fananany. 

Tsy ampy isa izy ireo, ary lehibe ny faritra iadidiany. Efa manomboka manao DAS na détachement autonome de sécurité avoaka ireo miaramila ankehitriny fa mbola tsy ampy, na izy ireo indray no mifampitana amin’ny zandary, tahaka ilay raharaha nahafatesana miaramila iray tao amin’ny faritra Betsiboka, herinandro vitsivitsy izay. Nisy ihany koa ny matin’ny dahalo, vao tsy ela ihany koa. Midika izany fa mila fanovàna mihitsy ny fiarovam-pirenena eto amintsika sy ny fomba fiasan’ireo mpitandro filaminana. 

Maro loatra ireo Malagasy matin’ny dahalo isan’andro  ; eo koa ny tsy fahafahan’izy ireo mamokatra intsony noho ny afitsok’ireo olon-dratsy. Ny politika nasionaly mihitsy no tokony hovaina amin’io sehatra io ary andraisan’ny rehetra anjara, manomboka amin’ny vahoaka, mandalo amin’ny mpitandro filaminana ka hatrany amin’ny Fitsarana.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

OLAN’NY POLISY SY GRAND SUD EST TOAMASINA : Noraran’ny lehibeny tsy mahazo mitifitra jiolahy intsony ir...

Taorian’ilay raharaha nampifanolana ny polisy ny sy fikambanamben’ ny Grand Sud-Est ao Toamasina vokatry ny fahatafetasan’ilay tovolahy mpilalao baolina, dia nanome baiko ny polisy rehetra eo ambany fifehezany ny tenany mba tsy hitifitra intsony. Taorian’ny raharaha Grand Sud-Est iny izany, dia tsy misy polisy mahazo mitifitra intsony na dia efa fantatra izao fa jiolahy aza ilay olona ifanenjehana.

Hampanjaka tanteraka ny asan-jiolahy ao Toamaisna io fanapahan-kevitra io. Isan’andro, dia misesisesy ny fanafihan-jiolahy. Saika manerana ireo faritra maro ao Toamasina izany. Mirongo fiadiana ireo jiolahy. Na fanendahana moto, dia efa ampiasan’ireo jiolahy fitaovam-piadiana mahery vaika. Toy ny niseho tao Mangarivotra ny alakamisy 16 aogositra lasa teo. Tovolahy kely iray hamonjy fodiana no voaendaka moto. Jiolahy miisa telo mitondra PA roa no nandroba azy tamin’izany.

Ino Vaovao

Ino Vaovao0 partages

SEFO FOKONTANY AO TOAMASINA : Valo volana tsy nahazo tambin-karama

Na ny fanjakana amin’ny alalan’ny minisiteran’ny atitany na ny Vaomieram-pirenena  misahana ny fifidianana (Céni) dia samy mametraka andraikitra goavana amin’izy ireo avokoa. Raha ny vaovao marim-pototra voaray avy amin’ireo filoham-pokontany sy ny lefiny ao Toamasina, dia mbola manana trosa valo volana amin’ny tambin-karamany amin’ny fanjakana izy ireo ankehitriny. 

Tambin-karama izay 30.000 Ariary isam-bolana ho an’ny filoham-pokontany, raha 20 000 Ariary isam-bolana izany ho an’ny lefiny. Efa nisy ihany ny fandoavana ny telo volana, janoary hatramin’ny volana marsa, roa herinandro lasa izay, saingy mbola eo ny telo volana dia ny oktobra hatramin’ny desambra 2017 ary ny dimy volana ambiny amin’ity taona ity hatramin’ny volana aogositra. 

«  Mitaky ny zonay amin’ny fanjakana izahay, efa betsaka izay toky nataon’ny fanjakana anay izay hatramin’ny taona nivalona, saingy nijanona ho fampanantenana ny zava-misy amin’ny filazana fa efa ho avy tsy ho ela  », hoy ireo filoham-pokontany sy ny lefiny. Ankoatra izay raha ny angom-baovao marim-pototra voaray hatrany, dia tsy ireo filoham-pokontany eto Toamasina renivohitra ihany no tratran’izao olana izao, fa ireo filoham-pokontany manerana ny Faritra Atsinanana iray manontolo. 

Ho an’ny Faritra Analanjirofo kosa dia telo volana monja sisa ny trosan’izy ireo amin’ny fanjakana, araka ny fanazavana nomen’ny lehiben’ny faritra, Ramaroson Jacques. Miantso ny minisitry ny atitany vaovao araka izany ireo Sefo Fokontany mba hamaha izao olan’izy ireo izao.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FANADINANA CEPE TOAMASINA I : Nivaly ny Alatsdinainy teo ka 88,88% ny taham-pahafahana

Tsara ny vokatra araka ny fanazavan’ny lehiben’ny CISCO Toamasina I, Marolahy Joseph. Raha mitaha tamin’ny taona 2017, dia nahitana fitomboany 0,8% ny taha-pahafahana izay nahatratra 88,88% raha 80,11% izany tamin’ny taon-dasa. Ho an’ny Epp Todivelona Raphael Ankirihiry izay anisan’ireo sekoly tsy nitokona nandritra ny fitakian’ny Sempama, dia mpianatra miisa 19 tamin’ireo 22 niatrika ny fanadinam-panjakana Cepe no afaka. 

Na nahitana fiakarany aza ny taham-pahafahana tamin’ity taona ity dia nahitana fidinany kosa ny naoty tsara indrindra. Raha 19,80/20 izany ny taona 2017, dia tsy nisy afa-tsy 19,65/20 tamin’ity taona ity. Mpianatra avy amin’ny sekoly tsy miankina «  terre des enfants  » no nahazo io naoty ambony indrindra io. Ho an’ny naoty faharoa kosa dia 19,60/20 azon’ny mpianatra avy ao amin’ny sekolin-dry masera «  Ave Maria  » Tanamakoa raha 19,55/20 ny naoty fahatelo tsara indrindra azon’ny mpianatra avy amin’ny sekoly tsy miankina «  Les fuchsias  ». 

Ankoatra izay dia ho tonga ao Toamasina amin’ity faramparan’ny herinandro ity ny laza adina ho an’ny fanadinam-panjakana Bepc. Efa vonona avokoa ny fanomanana rehetra. Efa nahazo taratasy fiantsoana ny mpianatra hiatrika izany fanadinana Bepc izany. Ireo mpampianatra hanao ny fiambenana ireo mpiadina, ireo mpampianatra hiatrika ny fitsarana ny laza adina, ireo tompon’andraikitra hampiditra ny naoty ao anaty solosaina, ary ireo mpitandro filaminana hiaro ny toeram-panadinana hialana amin’ny korontana mety hitranga, dia efa samy vonona avokoa.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FANADINANA BAKALOREA : Efa nanomboka nihidy tamin’ny toerana iray ireo mpampianatra

Maharitra 40 andro no hijanon’izy ireo ao ary tsy afaka miserasera amin’ireo manodidina mandritra io fotoana io na dia amin’ny alalan’ny finday aza mba hisorohana ny mety ho fiparitahan’ny laza adina. 

Raha eo amin’ny adina ara-panatanjahantena dia hanomboka ny 27 aogositra hatramin’ny 07 septambra no hananterahana izany ho an’ireo izay mbola tsy nahavita indrindra ny eto Antananarivo, araka ny nambaran’ny minisitry ny fampianarana ambony sy ny fikarohana ara-tsiansa Rasoazananera Marie Monique. 

Ny any amin’ny faritra kosa efa tapitra nahavita avokoa ireo mpiadina. Na mbola mitokona aza ireo sendikan’ny mpampianatra dia tsy hisy ny olana amin’ny fanatanterahana ny fanadinam-panjakana amin’ity taona ity.

Dinafitia

Madonline0 partages

36 candidats retenus à l’élection présidentielle

La haute Cour Constitutionnelle, Ambohidahy

La Haute Cour Constitutionnelle malgache a invalidé dix candidats qui ont déposé leur dossier au siège de l’institution. En tout, 36 candidatures ont été retenues pour l’élection présidentielle du 7 novembre 2018.

La plupart des candidats sont des personnalités politiques assez connues pour avoir déjà occupé auparavant des postes de responsabilité. Le président en exercice, Hery Rajaonarimampianina, est candidat à sa propre succession et s’apprête à démissionner en début du mois de septembre, deux mois avant le scrutin, comme l’exige la Constitution de la quatrième République.

L’actuel président de l’Assemblée Nationale, Jean Max Rakotomamonjy, est également candidat à l’élection présidentielle sous les couleurs du parti Leader Fanilo.

Deux anciens présidents de la République, Marc Ravalomanana et Didier Ratsiraka, figurent aussi dans la liste, ainsi que l’ancien président de la Transition, Andry Rajoelina, et trois anciens Chefs de gouvernement, Jean Ravelonarivo, Jean Omer Beriziky et Olivier Mahafaly Solonandrasana.

Des anciens ministres sous différentes Républiques sont également en lice, dont Paul Rabary, ministre de l’Education nationale depuis l’élection de Hery Rajaonarimampianina en 2014, mais remplacé récemment, ou encore José Andrianoelison, ministre sous la Deuxième République socialiste de Didier Ratsiraka, et Radavidson Andriamparany, ministre des Finances sous Marc Ravalomanana, ou encore Tabera Randriamanantsoa, ancien ministre de la Fonction Publique.

Le pasteur Mailhol André Christian, leader de l’église protestante Apokalipsy, et le chanteur du groupe Mahaleo, Dama, ainsi que l’actuelle présidente du Syndicat des magistrats de Madagascar, Ernaivo Fanirisoa, font partie des personnalités très médiatiques qui participent à l’élection présidentielle.

A noter aussi la participation d’hommes et de femmes d’affaires comme Erick Rajaonary et Roseline Emma Rasolovoahangy.

Des femmes politiques de renom sont aussi dans la course, comme Saraha Rabeharisoa, déjà candidate, lors de l’élection présidentielle de fin 2013, et Eliana Bezaza, la petite fille du président de la Première République, Philibert Tsiranana.

Même si trois candidats semblent émerger du lot, en raison de leur implication dans la vie politique du pays au cours des dernières années, à savoir, Marc Ravalomanana, Andry Rajoelina et Hery Rajaonarimampianina, aucun pronostiqueur ne souhaite se hasarder sur l’issue de la prochaine élection présidentielle à Madagascar, en raison des possibilités de partage de voix entre les différents candidats au niveau de chaque région du pays.

Tia Tanindranaza0 partages

Tanora malagasy

Volena fifaninanana mba hisian`ny kalitaon`ny vokatraSarobidy loatra ny tanora ary tokony omena sehatra ahafahany mivoatra(Asa), ary manamafy ny fahaizany sy ny traikefa.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Havizanana tafahoatra5 isan-kerinandro ireo marary manatona tobim-pitsaboana

Mihabetsaka ireo olona lasibatry ny havizanana tafahoatra amin’izao ( fatigue generale).

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

TSY AO ANATY LISITRA AKORY

Maro amin’ny mpifidy no tsy nijery akory ny anarany tao anaty lisi-pifidianana izay efa ela no nikatona.

TSY SALAMA SAINA TENY ALASORA

Vehivavy izay manana aretin-tsaina ilay hita faty tetsy Alasora. Nodorana izy io dia natsipy teo antokon-tanin’olona, raha hiverenana kely. Omaly ny havan’ny maty no naka azy tao amin’ny tranom-patin’ny Hjra rehefa avy natao fitiliana ny razana. Mety azo heverina fa nafangaron’ny olona tamin’ny mpamosavy ilay vehivavy ary dia mety novonoin’ireo ary nodorana nony aveo. Mbola tombatombana ihany anefa izany ary misy ny fanadihadiana mandeha.

FAKANA AN-KERINY TANY MAEVATANANA

Nisy ramatoa iray izay nisy naka an-keriny tao ambanivohitr’i Maevatanana. Dimy lahy no nanatontosa an’izany heloka bevava izany. Lasa fanaon’ny dahalo tanteraka ity fakàna an-keriny ity ary tsy voafehy intsony manerana ny nosy, ankoatry ny halatr’omby. Asa, tsikaritr’ireo angamba fa vola vetivety no sady tsy dia sarotra tontosaina ny kidnapping ary dia io lasa fanaony io. Mbola tsy hita ilay ramatoa omaly.

ANTOKO POLITIKA

Antoko politika an-jatony no niforona tao anatin’ny roa volana farany teo raha araka ny fanazavana azo avy amin’ny minisiteran’ny atitany. Izany, mazava hoazy, dia nentin’ireo mpanao politika ny datin’ny talata lasa teo mba hahafahan’ny olona tohanany hilatsaka. Amin’izao izany dia maherin’ny roanjato ny antoko politika izay mitsangana ara-dalàna ary nametraka ny atotan-taratasy eo anivon’io minisitera io. Isan’ny tarehimarika be indrindra izany maneran-tany.

 

FIDIRANA AMIN’NY CEG

Amin’ny herinandro ho avy izao dia efa manomboka ny fandraisana taratasy fidiran’ny mpianatra eo anivon’ny Ceg sasany, toa ny eny Antanimbarinandriana. Manodidina ny 700 eo ny mpianatra izay afaka Cepe-6e ka mahafeno ny fepetra ny handraisan’ity sekoly ity azy. Manomboka eto koa izany ny fahasahiranan’ny ray aman-drenin’ny mpianatra izay sady faly no sahirana satria sady afaka fanadinana ny zaza kanefa ny enti-manana kely amin’ny fanohizana ny fianarana.

MITARAINA IREO MPITATITRA

Mitaraina ireo mpamily taksibrosy izay mampitohy ny lalam-pirenena faha-efatra sy faha-enina. Ny anton’izany dia noho ny fisian’ny vola dimy arivo ariary izay alain’ny zandary milaza ny hiaro azy ireo mandritry ny dia. Nisy iray izay tsy nety nandoa ary dia nosintomina nentina tao anatin’ny fiaran’ny zandary ary tsy fantatra izay nanjo azy tao. Mivadika kolikoly izany ny fandaminana napetraka ary tsy vitan’izany fa ny tokony hiaro olona indray no lasa manampatra fahefana.

FAHAMBANIAN-TSAINA 

Endrika fahambanian-tsain’ny mpanao politika ilay nametraka taratasy hofidiana kanefa tsy nandoa ny vola saran’izany akory. Sady fanakorontanana ny sain’ny olona koa izany satria ny ankamaroan’izy ireo dia efa nilaza mialoha fa hilatsaka kanefa amin’ny ora farany dia taratasy tsy feno sy tsy nandoa vola akory. Amin’ny lafiny iray dia mendrika ny hosaziana ireo olona manambany ny andrim-panjakana toa ireny ary koa mamita-bahoaka.

Tia Tanindranaza0 partages

Laza adina bakaloreaTsy misy atahorana fa voaaro tsara

Telo andro anio zoma no natoka-monina ireo mpampianatra nandrafitra ny laza adina Bakalôrea ankapobeny sy teknika izay hotontosaina eto amintsika manomboka ny 17 septambra ho avy izao.

 

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanomanana ny fidiran’ny mpianatraVelon-taraina sahady ny ray aman-dreny

Efa miomana sahady amin’ny fidiran’ny mpianatra taom-pianarana 2018-2019 ny ankamaroan’ireo ray aman-dreny ankehitriny.

  Hifarana amin’ity faran’ny volana aogositra ity ny fisoratana anarana ho an’ireo sekoly manana mpianatra  miditra volana oktobra . Efa tamin’ny volana jolay kosa ny an’ireo manana mpianatra miditra amin’ny volana septambra toy ireo manaraka ny fandaharam-pianarana frantsay.  140.000 Ar  ny vola tsy maintsy homanina ho an’ny mpianatra iray, miankina amin’ny kilasiny, fanavaozana  ny fisoratana anarana fotsiny raha mbola hafa ihany koa ny saram-pianarana izay nahitana fiakarany 10 % raha kely. Betsaka amin’ireo ray aman-dreny no tsy manana tetibola hanaovana vakansy fa tsy maintsy hiatrika sahady ny fidiran’ny mpianatra indray. Mikasika ny fitaovam-pianarana manokana dia tsara ny manamarika fa efa marobe ireo mpivarotra mivarotra izany ankehitriny. Ho ana mpivarotra iray etsy amin’ny pavillon Analakely, ohatra, dia nomarihiny fa efa mandeha ny tsena na dia tsy tena mahafa-po aza. Ireo kojakoja ilain’ny mpianatra madinika no tena be mpitady, toy ny pensilihazo miloko, ny kahie akanja, ny taratasy miloko isan-karazany… izay saika nahitana fiakarany hatrany amin’ny 10 % avokoa ny vidiny, raha oharina tamin’ny taon-dasa. Ny kahie no tena nahitana fiakarany, miankina amin’ny kalitaony. Nomarihin’ireo ray aman-dreny manan-janaka hampiditra mpianatra amin’ny volana septambra ho avy io fa mafy tamin’izy ireo ity taona 2018 ity satria sady nandoa saram-pianarana volana jolay izy ireo no nanavao ny fisoratana anarana amin’ity taom-pianarana vaovao ity ihany koa.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Famisavisana ny ratsy !

Mazava io ny isan’ny kandida hirotsaka ho filoham-pirenena, ary andrasana indray ny antsapaka momba ny filaharan’ny kandida ao anaty bileta tokana. Raha ny habetsany aloha,

 dia tena mahavelom-panantenana ihany hoe maro tokoa kay ireo manam-piniavana hitondra ny fahaiza-manaony amin’ny fitantanana ity Madagasikara efa mitolefika fa tsy mandohalika ity. Tsy hoe maniry loza fa ny famisavisana ny ratsy tokoa angamba no hiavian’ny soa, fa toa mamofompofona korontana sahady satria ety am-piandohana, dia tsikaritra sahady ny ahiahy sy ny famohazan’ireo kandida sasany ny heveriny, fa tsy mety ao anatin’io fikarakarana sy fitantanana io fifidianana io, indrindra fa ny resaka lalàna. Mazava izany, fa toa tratry ny tian-kano tsy tian-kano izany ny sasany, ka na nikihana aza tsy afa-nanoatra, ka dia aleo manaraka ny onjany eny e ! Asa lahy any amin’ny voka-pifidianana na hanaiky mora izany tokoa ireo kandida maro be, indrindra moa fa ireo mamafy vola tsy toko tsy forohana. Toa efa misy sahady mantsy no manangam-bovona sy manao don-tandrika, fa tena be mpanohana, hono, tamin’ny propagandy mialohan’ny fotoana natao ka mendrika ny ho lany. Adinony angaha fa samy mahay maka mpanakanto anie e ! Samy mahay mamory vahoaka, saingy ny omba hitondrana izany sy ny zavatra miseho ao anatiny no tsy mitovy. Raha misy ny malaza ho mpizara vola hividianana safidim-bahoaka,  dia ao ihany ny mandeha amin’ny fahitsiana, ka ny vahoaka no manantona sy mikarika satria izy no hantenaina hanasoa ny firenena efa nalalaka ny làlana nakany amin’ny fandrosoana, saingy nadaraboky ny mpanongana sy mpandroba, izay toa ambodia mitafy hodi-janakondry amin’izao, ka mampanantena lanitra sy paradisa indray e!

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Telma Coupe de Madagascar 2018 eto AnalamangaNafindra etsy Mahamasina anio zoma ireo lalao roa

Raha efa nofaritan’ny FMF « Federasion’ny Baolina Kitra Malagasy » tamin’ny antsapaka natao teny Andraharo tamin’ny alatsinainy 20 aogositra teo fa

Tia Tanindranaza0 partages

Sekoly ambony momba ny varotra sy ny fifaninananaMpandraharaha matihanina amin’ny fanondranana no tanjona

Nivoaka tamin’ny fomba ofisialy tetsy amin’ny Tranoben’ny Varotra sy ny Indostria Antaninarenina ny mpianatra andiany faha-10 tao amin’ny sekoly ambonin’ny varotra sy ny fifaninanana (INCC).

Tsirinasolo

   

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rugby Amboaran’ny Ben’ny tanàna 2018Milamina ny fanatontosana ny famaranana amin’ny alahady izao

Nambaran’ny talen’ny kolontsaina sy ny fiainam-pirahamonina eo anivon’ny CUA “Kaominina Antananarivo Renivohitra”, Andriamisa Raminohe Patrick,

Tia Tanindranaza0 partages

Faha-10 taonan’ny FTMRATNatomboka tamin’ny fiaraha-nisakafo

Feno 10 taona ankehitriny ny nitsanganan’ny FTMRAT “Fikambanan’ny Tanora Mpanao Rugby eny Ambany tanàna” tarihan’i Naina Be « Rakotondrafara Jean Heriniaina ».

Ntsoavina Evariste

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiatrehana ny loza voajanaharyNampitomboina ny ivon-tseraseran’ny BNGRC

Notokanana tamin’ny fomba ofisialy omaly tetsy Fort Duchesne ny ivontoeran-tserasera hiatrehana ny loza sy ny tandindon-doza eto Madagasikara.

  Niaraka tamin’izay koa moa no nanolorana irony fitaovana fitetezana ambony rano (Hydroglisseurs na airboats) maromaro irony. Ahitana ireo karazam-pitaovana arifomba toy ny solosaina sy Voangorivy na “drone” hiaka farany ihany koa ny ivontoerana. Tanjona, raha ny fanazavana, ny mba hahafahana manangona haingana ireo karazam-baovao miseho isam-paritra hiarovana ny ain’olona sy ny fananany. Tafiditra ao ny tondra-drano sy ny horohorontany ary tany mihotsaka. Avy amin’ny PAM na ny fandaharan’asa iraisam-pirenena mikasika ny fanjarian-tsakafo kosa ireo karazam-pitaovana mety ilaina amin’ny fiatrehana ny loza voalaza teo toy ny lakana haingam-pandeha. Azon’ny rehetra misehatra eo amin’ny famonjena ain’olona ampiasaina ireo fitaovana ireo.

Pati sy Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpitatitra sy mpiaro ny zon’ny mpanjifaNitambatra ary handray fanapahan-kevitra

Omaly alakamisy no nanao fanambarana niraisana tetsy Ambodivona ireo fikambanan’ny koperativan’ny fitaterana mivondrona ao amin’ny zotra an-drenivohitra sy ny manodidina (UCTU, UCTS) sy ny mpampanofa fiara ary ireo mpiaro ny zon’ny mpanjifa MCI sy RNDC.

 

 Nisy ny ezaka rehetra natao, tahaka ny fihaonana tamin’ny tompon’andraikitra isan’ambaratongany hatrany amin’ny minisitra nanomezana tolo-kevitra. Tsy nisy anefa hatreto ny vokatra sy ny vahaolana. Nilaza hatrany ny fanjakana fa efa vidiny marina io (verité de prix) ka hampihatra ny tokony ho saran’ny azy ihany koa ny mpitatitra. Matoa atao ny fitakiana dia azo atao tsara ny mampihena io vidin-tsolika io, hoy ireo mpiaro ny zon’ny mpanjifa. Ankoatra izay dia nangataka koa ireto farany ny tokony hampiakarana ny karama raisina ambany indrindra (SMIG) ho 500 000 Ar ho an’ny mpiasam-panjakana ary 300 000 Ar ho an’ny tsy miankina mba hanarahana izao fidangan’ny vidin-tsolika izao. Tetsy an-daniny, nampiaka-peo ny UCTU sy ny  UCTS fa miteraka safotofoto sy mampiakatra ny kolikoly ary mampirongatra ny loza any amin’ny faritra ny  naoty nataon’ny Antokon-draharaha misahana ny fitaterana an-tanety (ATT). Voalaza ao mantsy ny fepetra tsy maintsy arahin’ny zotra an-drenivohitra sy ny manodidina rehefa mandeha mihoatra ny 100Km. Ao, ohatra, ny tsy maintsy anaovana contre visite raha fiara mihoatra ny 20 taona kanefa ny any amin’ny faritany tsy misy an’izany. Ekena ny fiarovana ny ain’ny olona fa mila ampiharina hatrany amin’ny faritany, hoy izy ireo. Amin’izao fotoana fialantsasatra izao dia tsy araky  ny amin’ny faritany intsony ny fitaterana fa tsy maintsy misy ny fiara avy eto Antananarivo hofaina mankany kanefa misy ny sakantsankana amin’io naoty nivoaka io. Handray fanapahan-kevitra izy ireo ary hanatsahatra ny asany indray raha tsy hisy ny vahaolana raisin’ny tompon’andraikitra.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hery ana habakabakaNahazo fampitaovana manaraka ny toetr’andro

Mankalaza ny faha-57 taona niorenany ny hery ana habakabaka amin’ity taona 2018 ity. Amin’izany indrindra ny nanokanana ny lohahevitra hoe “ny fampivoarana ny hery ana habakabaka fanamby iray ho fampandrosoana an’i Madagasikara”.

 

  Nisy ny fanatsarana teny amin’ny foiben-toeran’ny fibaikoana ny hery ana habakabaka eny anosy. Anisan’izany ny fametrahana ny fiaramanidina izay tsangambato fanamarihana fa eo ny foibe itoeran’ny hery ana habakabaka. Ankoatra izay, nisy ny fametrahana ny efitrano manankaja fandraisam-bahiny sy fanaovana fikaonan-doha. Eo ihany koa ny efitrano fianarana ny teny vahiny ho fifehezana ny teny Malagasy sy ny teny vahiny. Izany rehetra izany no atao mba ho fampitaovana manaraka ny toetrandro mba hisy ny vokatra tsaratsara kokoa ho an’ny malagasy indrindra ny amin’ny lafiny fandriampahalemana. Omaly alakamisy moa no nanokanana ireo tsangambato sy efitrano ireo ary tonga nanokana izany ny minisitry ny fiarovam-pirenena, ny Jeneraly Rasolofonirina Béni Xavier

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Tandremo sao mijabaka

Miarahaba anao aho ry Jean ! Tsy dia misy hafatra marobe manao ahoana tiako ambara aminao aloha raha ny anio fa mba te hampitandrina fotsiny aho hoe ndrao voafandrika ka vaky andrina ee !

Marco  

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaTiam-bahoaka na henjehina aza

Ao anatin’ny fifidianana isika amin’izao fotoana izao na tsy fotoanan’ny fampilezan-kevitra aza.

 Samy manana ny mety ho mampiavaka azy ny kandida rehetra, saingy tsy fandokafana be fahatany fa miavaka i Marc Ravalomanana. Manohana azy ny olona maro manana ny maha izy azy eto amin’ny firenena na dia maro aza no tsy misehoseho. Babony ny any ambanivohitra amin’ny faritra maro manerana ny nosy, ary efa hatramin’ny 2001. Mbola tena mafy be ny fototry ny TIM isam-pokontany. Ny Tanora TIM ihany koa tena miroborobo, ary tsy ny tanora ihany fa ny sokajin’olona rehetra no manohana azy. Maro no resy lahatra fa mahavita mamorona asa izy ary olona tsy hanaiky ny hametsifetsena ny Malagasy izany mihitsy. Sahy ary tsy mikoso-maso eo anatrehan’ny fiarovana ny fiandrianam-pirenena, ary tsy mbola nisy teto hoe filoha nahasahy nandroaka masoivoho vahiny, toy ny nandroahany ny masoivoho Frantsay Gildas Le Lidec tamin’ny 2008. Nambara fa nanao didy jadona rehefa nampihantra ny atao hoe tany tan-dalàna, kanefa maro amin’izao fotoana izao no tonga saina fa hafa ihany tamin’ny fitondran’i Marc Ravalomanana. Nilamina sy nirindra kokoa ny fiarahamonina. Tan-dalàna ny vahoaka ary mankato ny lamina napetraka. Raha handray ohatra iray isika, dia ny mikasika ny fitaterana an-tanàn-dehibe. Nofanina manokana ny mpamily sy ny mpanampy azy ho an’ny fitateram-bahoaka tany amin’ny taona 2004, ary hentitra ny fanaraha-maso. Hentitra ny resaka sazy momba ny fanembantsembanana ny fifamoivoizana ho an’ny teto an-drenivohitra, hany ka tsy dia nahitana ireny fiara mibahan-dalana manerana ny sisin’arabe ireny. Raha resaka fampandrosoana ny firenena sy ny fiantraikan’izany tamin’ny fiainam-bahoaka, dia tsy hisy mpitondra sahy hiteny sy hilaza fa nahavita be noho izy.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rivo RakotovaoEfa tena maika ho filoham-pirenena

Ny lalàna no mametra ny hisolotena ny filoha raha hirotsaka hofidiana izy, ary efa miomana amin’izay ny fitondram-panjakana satria tsy azo havela amin’izao ny firenena fa handeha ny fifidianana, hoy i Rivo Rakotovao.

 

 Efa miomana fatratra ny handray ny toeran’ny filoha i Rivo Rakotovao raha ny zavatra nambarany omaly. Ny fahitana azy dia toa nanery an-kolaka an-dRajaonarimampianina hametra-pialana ny fialany ho tsy ho filoha nasionalin’ny HVM ny 27 jolay lasa teo. Handeha mora ho azy ve izany ? Tsaroana tsara ny tolon’ny depioten’ny fanovana hoe tsy manaiky ny handraisan-dRakotovao ny toeran’ny filoha.  Mikasika ny isan'ny kandida ho filoha kosa, dia amin’ny maha olom-pirenena tsotra azy, be loatra ilay 36, saingy rehefa nahafeno fepetra ny olona dia milatsaka. Ho an’ny HVM, dia rehefa hirotsaka tsy maintsy mieritreritra ny handresy, eo anatrehan’ny fifidianana. Tsy manambany ny sasany, fa izahay dia efa niomana hatry ny ela. Nisy moa omaly ny fitsidihana nataon’ny delegasionina manokana avy any Vietnman notarihin’Atoa Lê Huy Hoàng nitsidika azy teny amin’ny Lapan’ny Antenimierandoholona Anosy. Naneho ny fahavononany hiara-kiasa amin’i Madagasikara ny Vietnamianina amin’ny sehatra maro, toy ny jono, fambolena, fifandraisan-davitra,… ary isan’ny tena mitana anjara toerana goavana any Mozambika ny Vietnamianina amin’io sehatra farany io. Vonona ny haneho sy hampihatra ny traikefqny momba ny fifandraisan-davitra eto Madagasikara. Naneho ihany koa ny firariantsoa ho an’i Madagasikara hahatontosa soa aman-tsara ny fifidianana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampielezan-kevitraHafotaka dia hafotaka

Azo antoka izany fa tsy ho latsaky ny 10 ireo kandida hanaparitaka vola na koa vinavinaina ho be vola indrindra amin’ity fifidianana manakaiky ity.

Ny faha 7 oktobra izao moa no hanomboka ny tena fampihelezan-kevitra fa na izany na tsy izany aza dia efa manomboka mitobaka eny anivon’ireo haino aman-jery isan-karazany amin’izao fotoana izao ny karazana dokam-barotra fanadihadiana mikasika ireo kandida sasantsasany. Izy 3 mirahahy heverina ho favori dia ny kandida Marc Ravalomanana, Hery Rajaonarimampianina ary Andry Rajoelina, ohatra, dia tsy ho paozipaozin’ny hihafihafy amin’izany mihitsy. Eo indrindra koa ny praiminisitra teo aloha, Solonandrasana Mahafaly Olivier. Ireo mpandraharaha goavana toa an-dry Erick Rajaonary sy Orlando Raobimanana koa dia azo antoka fa tsy ho latsa-danja amin’izany. Eo ihany koa ny mpahay fiarahamonina, Paul Rabary, izay mbola manohy hatrany ny fitetezam-pariny amin’ny alalan’ny Soavalivy eo anilan’ireo mpiara-dia aminy. Ny pasitera Mailhol moa tsy ho latsa-danja amin’izany rehetra izany. Saika hita miseho fahitalavitra matetika koa tato ho ato ny kandida Sarah Rabeharisoa. Ny praiminisitra teo aloha iray hafa, Jean Ravelonarivo koa moa tsy adino fa ny azo amintinana azy dia hoe azo antoka fa hafotaka dia hafotaka ny fampihelezan-kevitra saingy anjaran’ny mpifidy kosa no mijery izay tena hahantoka ny ho aviny.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Omer Beriziky“Nirotsaka aho hitondra fanovana…”

Miteraka resabe ny isan’ny kandida filoha izay 36, ary mbola misy ny kandida miahiahy manoloana ny lalàm-pifidianana sy lesoka samihafa. Zon’ny tsirairay ny mirotsaka hofidiana Filoham-pirenena rehefa mahafeno ny fepetra takiana rehetra,

 hoy ny kandida Jean Omer Beriziky, raha nalaina ny heviny saingy atao kilalao ny firotsahan-kofidiana ho amin’izany andraikitra ambony indrindra eto amin’ny tany sy ny fanjakana izany. Heverin’ny sasany mantsy fa azo atao mora foana izy io. Raha ny tenako manokana, mihevitra fa misy fomba hahafahana mametra ny isan’ny kandidà amin’ny fifidianana. Mety hisy ny hihevitra fa tsy mifanaraka amin’ny fahalalahana sy ny demokrasia izany. Tokony hisy arofanina sy fepeta hentitra kokoa ho an’ireo maniry hirotsaka satria zava-dehibe loatra ny fitantanana ny firenena. Izao isika miaina toe-draharaha mahatsikaiky. Raha ny eritreritro hatramin’izay ary efa nambarako ombieny ombieny dia tsy tokony mbola atao io fifidianana io noho ny antony maro. Raisina fotsiny ohatra ilay lisi-pifidianana. Be loatra ireo olona efa ampy taona, afaka mifidy ary manana zo hifidy nefa tsy tafiditra ao anaty lisi-pifidianana. Maninona ilay fifidianana no atao amin’ny fotoan’ny fahavaratra ? Raha ferana tsy hihoatra ny 700 ny isan’ny mpifidy isaky ny birao-pifidianana dia hiakatra hatramin’ny 25 000 ny isan’ny biraom-pifidianana. Efa manodidina ny 5000 izany ny tombony ka aiza daholo ireo biraom-pifidianana vaovao ireo ? Ny lalàna na andrim-panjakana niteraka adihevitra be sy nampisy lonilony toy ny lalàm-pifidianana, lalàmpanorenana, CENI dia tsy azo heverina intsony fa mbola hitondra fitoniana indray raha tsy misy fanamboarana. Izay ilay lazaiko hoe ireo rehetra ireo tokony ho namboarina avokoa izay vao niroso tamin’ny fifidianana. Sarotra ny hametraka fitokisana amina andrim-panjakana voatendry daholo ny mpikambana ao antiny satria sarotra ny hino fa tena mahaleotena izy. Tsy maintsy hahatsiaro hanana tamberin’andraikitra amin’ireo nanendry azy mantsy ireo mpikambana ireo… Na maro aza ny zavatra heveriko fa tsy azo ekena dia nanapa-kevitra aho ny hirotsaka mba hahafahako mitondra fanitsiana amin’ireo lesoka rehetra. Sady tsy matoky olon-kafa ankoatra ny tenako aho hitondra ny fanovana heveriko hampandroso ny firenena sy ny mpiray tanindrazana amiko, hoy ity kandida ity.

Toky R sy Marigny A

 

Tia Tanindranaza0 partages

Omer Beriziky“Nirotsaka aho hitondra fanovana…”

Miteraka resabe ny isan’ny kandida filoha izay 36, ary mbola misy ny kandida miahiahy manoloana ny lalàm-pifidianana sy lesoka samihafa. Zon’ny tsirairay ny mirotsaka hofidiana Filoham-pirenena rehefa mahafeno ny fepetra takiana rehetra,

 hoy ny kandida Jean Omer Beriziky, raha nalaina ny heviny saingy atao kilalao ny firotsahan-kofidiana ho amin’izany andraikitra ambony indrindra eto amin’ny tany sy ny fanjakana izany. Heverin’ny sasany mantsy fa azo atao mora foana izy io. Raha ny tenako manokana, mihevitra fa misy fomba hahafahana mametra ny isan’ny kandidà amin’ny fifidianana. Mety hisy ny hihevitra fa tsy mifanaraka amin’ny fahalalahana sy ny demokrasia izany. Tokony hisy arofanina sy fepeta hentitra kokoa ho an’ireo maniry hirotsaka satria zava-dehibe loatra ny fitantanana ny firenena. Izao isika miaina toe-draharaha mahatsikaiky. Raha ny eritreritro hatramin’izay ary efa nambarako ombieny ombieny dia tsy tokony mbola atao io fifidianana io noho ny antony maro. Raisina fotsiny ohatra ilay lisi-pifidianana. Be loatra ireo olona efa ampy taona, afaka mifidy ary manana zo hifidy nefa tsy tafiditra ao anaty lisi-pifidianana. Maninona ilay fifidianana no atao amin’ny fotoan’ny fahavaratra ? Raha ferana tsy hihoatra ny 700 ny isan’ny mpifidy isaky ny birao-pifidianana dia hiakatra hatramin’ny 25 000 ny isan’ny biraom-pifidianana. Efa manodidina ny 5000 izany ny tombony ka aiza daholo ireo biraom-pifidianana vaovao ireo ? Ny lalàna na andrim-panjakana niteraka adihevitra be sy nampisy lonilony toy ny lalàm-pifidianana, lalàmpanorenana, CENI dia tsy azo heverina intsony fa mbola hitondra fitoniana indray raha tsy misy fanamboarana. Izay ilay lazaiko hoe ireo rehetra ireo tokony ho namboarina avokoa izay vao niroso tamin’ny fifidianana. Sarotra ny hametraka fitokisana amina andrim-panjakana voatendry daholo ny mpikambana ao antiny satria sarotra ny hino fa tena mahaleotena izy. Tsy maintsy hahatsiaro hanana tamberin’andraikitra amin’ireo nanendry azy mantsy ireo mpikambana ireo… Na maro aza ny zavatra heveriko fa tsy azo ekena dia nanapa-kevitra aho ny hirotsaka mba hahafahako mitondra fanitsiana amin’ireo lesoka rehetra. Sady tsy matoky olon-kafa ankoatra ny tenako aho hitondra ny fanovana heveriko hampandroso ny firenena sy ny mpiray tanindrazana amiko, hoy ity kandida ity.

Toky R sy Marigny A

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana filoham-pirenanaMiroso amin`ny dingana hafa ny CENI

Tapitra ny anjaran`ny Fitsarana Avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) ka any amin`ny CENI na vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana indray izao ny baolina, hoy ny fitenenana.

 

 Ny sabotsy ho avy izao amin’ny 10 ora maraina eny amin’ny biraon’ny CENI eny Nanisana ny antsapaka mikasika ny laharan’ireo kandidà ho filoham-pirenena nahafeno fepetra hiatrika ny fihodinana voalohany amin`ny fifidianana filoham-pirenena amin`ny 7 novambra izao amin’ny taratasin-datsabato tokana sy amin’ireo fafana amin’ny peta-drindrina. Ny alarobia lasa teo ihany no nalefan`ny HCC teny amin`ny CENI ireo antontan-taratasy fanapahana mahakasika an`izay lisitry ny kandidà izay, hoy ny fanazavana azo. Mba hialan'ny ahiahy tsy ihavanana dia mampahatsiahy ny CENI fa ireo kandida ofisialy ireo dia manana zo hanendry solontena iray ho mpikambana ato amin'ny CENI mandritra ny fifidianana sy ny famoahana vokatra mba hisian`ny mangarahara amin`ny asa rehetra izay tanterahina. Iarahana amin`ireo solontenan`ny kandidà ireo ny dinika mahakasika ny fizotry ny fifidianana ary handray anjara feno amin`ny adihevitra sy mpanara-maso ny fanapahan-kevitra eo anivon`ny CENI izy ireo. Araka ny tetiandron`ny CENI dia amin`ny 31 aogositra no hamoahana amin`ny fomba ofisialy an`ireo lisitra sy ny toerana misy ireo biraom-pifidianana izay miisa 24.853 manerana ny nosy. Taorian`ny fametrahana ny lalàna fa tsy mahazo mihoatra ny 700 ny isan`ny mpifidy isaky ny biraom-pifidianana. Manomboka manota ny lisi-pifidianana ny CENI amin`izao, izay tsy mbola misy kosa ny sonian`ny mpifidy. Antenaina mba hizotra tsara ny fikarakarana fifidianana mba hananantsika fifidianana madio, malalaka ary mangarahara.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Jeune TIM« Efa niomana hatramin’ny 2009 izahay. »

Nilaza ny fahavitrihan’izy ireo ho avy etsy Mahamasina rahampitso sabotsy hanotrona ny fihaonan’ny kandida Ravalomanana amin’ny vahoakan’Antananarivo ihany koa ry

zareo avy eo anivon’ny tanoran’ny antoko Tiako i Madagasikara na ny Jeune TIM omaly. Tsy maintsy hahampatsiahy izahay, hoy izy ireo, fa tsy nisy nahavita toy ny nataon’i Marc Ravalomanana. Nahavita be ho an’ny tanora izy. Be ireo foto-drafitrasa nitsangana teny amin’ny oniversite. Vitsy ireo tanora tsy an’asa sy nivarotra amoron-dalana tamin’ny fotoan’androny, hoy izy ireo, fa saika samy nanana asa daholo ny ankamaroan’ny tanora. Efa niomana hatramin’ny 2009 izahay hahatongavan’izao, hoy ireto tanora ireto, ka manentana ny tanora rehetra ho avy na inona firehan-keviny. Aza mijery olona fa ny ho avy banjinina, hoy ny namaranan’ny Jeune TIM ny teniny.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsika goavana eny MahamasinaEfa santatry ny fandresena

Mbola nanome toky ny vahoaka malagasy rehetra omaly ny avy eo anivon’ny antoko Tiako i Madagasikara fa tsy misy atahorana ny famoriam-bahoaka izay hataon’ny filoham-pirenena teo aloha, Marc Ravalomanana, etsy Mahamasina, rahampitso sabotsy.

 

 Efa mazava izao, hoy izy ireo, fa kandida i Dada, araka ny lisitra navoakan’ny HCC koa dia manainga atsika rehetra hiara-paly aminy etsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina. Fanehoana amin’ny Malagasy manontolo ny fahavononan’i Dada sy ny antoko TIM amin’ny fifidianana io fotoana io. Niaraha-nahalala, hoy ny loholona, Olga Ramalason, fa niharan’ny antsojay ny fankalazana ny faha-15 taona. Na dia teo aza izany dia tonga amin’izao fandresena izao ihany isika. Te hihaona amin’ny vahoaka i Dada, hoy ny depiote Hanitra Razafimanantsoa, ary io fotoana io ihany koa no hamaranana izay fankalazana ny faha 15 taonan’ny antoko Tiako i Madagasikara izay. Efa azo ny alalana rehetra,hoy izy. Na ny avy eo anivon’ny kaominin’Antananarivo renivohitra na ny avy amin’ny prefektiora. Tsy marina kosa ny filazana fa mpanavakavaka i Dada, hoy ny CT teo aloha, Zafilahy Stanislas. Porofon’izay ny nanombohana ny fankalazana ny faha-15 taona tany Toamasina satria avy any no miposaka ny masoandro.Fandaminana sy fanaraha-maso no hataon’ny mpitandro filaminana fa tsy hisy velively ny fanakanana.Hatramin’ny alarobia lasa teo no efa fantatra fa maro be ireo olona avy any amin’ny faritany no namonjy an’Antananarivo ka hanatrika ity fihaonambe rahampitso sabotsy eny Mahamasina ity;ela no niandrasanay izao ary tonga ity ny fotoana ka ho porofoina eo fa mamim-bahoaka ny filoha Ravalomanana ary efa latsa-bato fotsiny sisa no atao far aha ny marina dia efa azony ny fandresena ary izy no filoha.

J. Mirija

 

Midi Madagasikara0 partages

Football – Telma Coupe de Madagascar : Un combat à mort entre Fosa et CNaPS !

Les retrouvailles entre Eric Dadamanga de la CNaPS et Baggio du Fosa s’annoncent houleuses.

La tête d’affiche des quarts de finale de la Telma Coupe de Madagascar mettra aux prises Fosa Juniors à la CNaPS Sport. Ainsi en a décidé le tirage au sort public de cette épreuve qui offre un choc qui aurait pu être la finale. Au Stade Alexandre Rabemananjara qui plus est.

Des quarts de finale très chauds. Au propre comme au figuré avec cette canicule majungaise où va se tenir le duel opposant Fosa Juniors à la CNaPS Sport. Un match encore faut-il le dire au sommet qui va permettre aux deux clubs de montrer ce qu’ils valent réellement.

Ambiance maison. Certes, et au stade Alexandre Rabemananjara, Fosa Juniors aura de solides partisans mais attention car comme elle l’a fait lors de son dernier face-à-face, la CNaPS Sport va venir avec toute une cavalerie capable de remplir plus de la moitié de la tribune sinon juste assez pour créer une bonne ambiance  pour que Mika et ses camarades se sentent comme à la maison.

Et si sur le papier les deux formations se valent, la CNaPS Sport partira avec un léger handicap avec la blessure de son buteur maison Kalusha.

Fosa Juniors qui a quelque peu laissé planer des doutes après son match nul contre le FC Vakinankaratra, aura à cœur d’aller chercher la victoire, puisque sa chance en Poule des As est peut-être compromise avec un seul devant les caissiers qui vont recevoir lors de la dernière journée.

Vivement donc samedi pour les amateurs du bon football.

Pour rester à Mahajanga, Elgeco Plus, dos au mur après sa quasi-élimination en Poule des As, n’aura pas droit à l’erreur, dimanche, contre le HZAM Amparafaravola. Et après le départ de l’entraîneur Hery Rabearisoa, on est en droit d’attendre un autre visage de la part de Dino et ses amis.

Heureux FCA. Une chose est toutefois certaine, Amparafa abordera ce match avec le grand sérieux et qu’il n’hésitera pas à saisir toutes les occasions qui se présentent.

Quant aux deux matches de cet après-midi à Mahamasina, on verra bien l’Adema, dès 12h30, poursuivre sa route face au FCA Ilakaka déjà très heureux d’être parvenu à ce stade de la compétition. Mais sait-on jamais car s’il joue comme il l’a fait devant AZ d’Ambositra, il peut arriver à brouiller les cartes.

Dans l’autre match prévu à 14h30, on aura droit à un derby tananarivien. Et si l’histoire est une éternelle répétition, l’USCAR aura fort à faire devant le COSFA connu pour être un grand spécialiste de la coupe. L’issue de la rencontre reste toutefois incertaine car dans leur jardin, on ne pense pas que les gars de la CUA vont se laisser facilement marcher sur les pieds.

Le duel vaut en tout cas le déplacement.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Saraha Rabeharisoa : « Date unique pour la tenue des élections »

Le nombre de candidats en lice pour les élections présidentielles a surpris Saraha Rabeharisoa. Selon cette dernière, « il est donc clair qu’un second tour des élections au mois de décembre sera fortement envisageable ». Elle a tenu à rappeler que d’après la loi électorale, les élections doivent se dérouler en saison sèche pour éviter le faible taux de participation aux votes mais aussi à l’interprétation des résultats des bureaux de votes dans les “Fokontany” enclavés. Elle a ainsi pris l’exemple de la partie Est de l’île où les cyclones ont causé de lourds dégâts cette année… Des conditions pareilles privent les habitants de ces régions de leur droit de vote.

Influences. Le Parti Libéral Démocrate (PLD) et Saraha Rabeharisoa estiment qu’il faut retarder les élections pour la saison sèche, et soutiennent la HCC si elle prend une décision dans ce sens. La candidate du PLD suggère ainsi qu’il faut une date unique et fixe régie par la loi pour la tenue des élections pour éviter les influences des partis politiques mais aussi pour toujours éviter la négociation des mandats présidentiels !  Une date fixe du scrutin établi par la loi électorale aidera à éviter toute pression. Le PLD et Saraha Rabeharisoa proposent d’établir le jour unique du scrutin pour la République de Madagascar. Par exemple, les premiers jours de mois d’avril et les premiers jours de mois de septembre.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Rallye du Boeny : Abandon de Hendry Andrianainarivelo !

Une vue partielle du parc fermé du Rallye Boeny 2018.

Coup dur pour le jeune Hendry Andrianainarivelo qui abandonne dès la liaison pour la première des 12 épreuves spéciales composant le Rallye Boeny 2018. Un début en catastrophe pour ce jeune pilote talentueux mais gageons qu’il n’en tiendra pas rigueur et se préparer au mieux pour la 5e manche du championnat de Madagascar.

Les trois épreuves spéciales se sont déroulées hier avec le slalom d’Ampitolova, un circuit long de 2 km. Mais la vraie bagarre aura lieu sur le tronçon Ampitolova – Matsabory route d’Antsanitia que les concurrents auront au menu à quatre reprises. Un tracé comportant une piste en sable qui reste d’ailleurs la touche originale de ce Rallye organisé par le « Team Mika Faniry ». Du nom de Faniry, le fils de Hery Be qui sera à bord d’une Mitsubishi Evo X conduite par son père.

Cette quatrième manche du championnat  rendra son verdict ce samedi après un départ au Lycée Agricole de Belinta devant une foule des grands jours. Des grandes vacances plutôt !

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Campagne électorale : Il y a la forme, mais aussi le fond

A un mois et demi du début de la campagne électorale, l’horizon politique s’est éclairci. On sait maintenant à quoi s’en tenir sur la qualité des adversaires de cette élection présidentielle. Le premier tour sera très disputé et aucun candidat n’obtiendra une avance lui permettant d’espérer une victoire confortable au second tour. Ceux que l’on considère comme favoris devront jeter toutes leurs forces dans la bataille.

Campagne électorale : Il y a la forme, mais aussi le fond

Le corps électoral malgache est tel que l’on ne peut pas prévoir à l’avance  ses inclinations. Les rassemblements de foules traduisent certes  un certain engouement pour le candidat de passage, mais on ne peut être sûr  que le choix des personnes présentes soit déjà déterminé. Cela est vrai pour les deux poids lourds politiques qui ont fait une précampagne effrénée avant tout le monde. Ces derniers ont pu  faire miroiter de belles perspectives d’avenir, mais ils n’avaient pas à affronter la contradiction d’adversaires sérieux. Les candidats qui ont obtenu le quitus de la HCC sont maintenant en train d’organiser leur stratégie. Certains d’entre eux ont  déjà fait connaître leurs propositions dans les médias. Les électeurs auront l’occasion de  découvrir d’autres projets et analyser leur sérieux. Certes, il n’y a pas encore de véritable débat sur le fond, mais on peut déjà se faire une idée de ce que ces prétendants à la magistrature suprême envisagent de faire pour le pays. Certains analystes essaient d’éclairer la population en revenant sur le bilan de ceux qui ont gouverné le pays auparavant. Ils s’appuient sur des documents des institutions internationales. Dans la campagne électorale qui  commence, la  manière de  capter l’attention des électeurs est importante et  certains candidats ont une équipe bien rôdée dans ce domaine, mais au-delà de la forme, il y a le fond. Et  cela aussi jouera un rôle important auprès des citoyens.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Rugby – Championnat de Madagascar : 3FB, USCAR et TFA reviennent dans la course

L’équipe du 3FB revient à Andohatapenaka.

Le Championnat de Madagascar débutera le 9 septembre au stade des Makis à Andohatapenaka avec la participation de dix-huit équipes. Trois équipes à savoir 3FB, TF Anatihazo, USCAR ont fait leur retour au sommet fédéral.  

Les compétitions se suivent et ne ressemblent pas pour le « Malagasy Rugby ». La Coupe du Président bat actuellement son plein et les championnats de Madagascar « élite fédérale » se profilent à l’horizon. C’est ce qu’a annoncé du président du « Malagasy Rugby », Marcel Rakotomalala, hier, à Ankorondrano. Le championnat nouvelle formule verra la participation de 18 équipes dont deux des régions. « Depuis l’année dernière avec la grande restructuration au sein de l’ovale malgache, nous avons essayé d’adopter une nouvelle formule au championnat que nous allons continuer pour la saison 2018-2109. Cela afin d’avoir une compétition digne d’un championnat national », a indiqué, Marcel Rakotomalala.

Revenant. En plus des onze équipes engagées de l’année dernière à savoir FT Manjakaray, tenant du titre, Cosfa, STM, US Ankadifotsy, JST Ambondrona, US Ikopa, UIRC, VTM Antsalovana, 3F5 Amboditsiry, XF Ampasika et X Avenir d’Andohatapenaka, quatre nouvelles équipes promues à savoir Besarety, FT Andavamamba, la formation d’Atsinanana et celle de Boeny entreront en lice. Mais ce qui marquera cette saison est le retour du 3FB du ministère de la Santé publique, multiple champion de Madagascar avec l’Union sportive de commune urbaine d’Antananarivo (USCAR) et TF Anatihazo. Le retour de ces équipes complète la liste des équipes à dix-huit. Le championnat s’étalera sur trois mois et prendra fin avant fin décembre. L’Association rugby de l’Océan Indien (AROI) a fixé pour fin décembre la date butoir pour remettre le nom de l’équipe championne pour le Top 6 de l’Océan Indien. La réunion technique se déroulera le 29 août en vue de déterminer la formule de compétition ainsi que d’établir le calendrier de la compétition. Ce sommet national servira à la fédération de détecter les futurs éléments de l’équipe nationale en vue de la « Gold Cup » en 2019.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Maevatanàna : Vadina mpandraharaha nataon’ny jiolahy takalonaina

Vehivavy iray indray no lasan’ireo olon-dratsy an-keriny, tany amin’iny faritra Betsiboka, omaly. Fantatra fa toa hoe mitaky 250 tapitrisa ariary ireo olon-dratsy amin’izany. Efa any an-toerana ireo tompon’andraikitry ny filaminana rehetra miezaka mikaroka ireo olon-dratsy.

Tao amin’ny fokontanin’ Ambodimanga, ao amin’ny kaominina Maevatanana II, tanàna izay  tokony ho 4 kilaometatra miala ny tetezan’i Betsiboka no nitrangan’ity fakàna takalonaina ity. Raha ny angom-baovao azo avy any an-toerana, dia andian-jiolahy maromaro no tonga tao amin’io tokantranona mpandraharaha io, ny alin’ny alarobia hifoha zoma lasa teo. Basim-borona no nentin’izy ireo ary voalaza fa nisy sasany tamin’izany no nitondra  « kalach ». Vola avy hatrany no notakian’ireo olon-dratsy tamin’ny tompon-trano raha vantany vao tafiditra izy ireo. Nilaza anefa ireto farany, fa tsy misy vola ao an-trano ka nampiaka-pofona ireo mpanafika. Tsy nisy alaharo fa avy hatrany dia nentin’izy ireo niaraka taminy ilay ramatoa tao an-trano, nataon’izy ireo takalonaina. Tsy nisy afa-namaly na nanohitra akory moa ireo voatafika noho ny tahotra. Hany sisa azo natao ny niantso vonjy taorian’ny fitsoahan’ireo olon-dratsy. Omaly antoandro no niantso ny vadin’ilay ramatoa ireo mpanao ratsy ; izay mbola tsy fantatra na aiza na aiza misy azy ireo. Nangataka io volabe an-tapitrisany io solon’ny famotsorana an’ilay ramatoa. Hatramin’ny omaly hariva nanoratanay, dia mbola tsy nisy vaovao heno mahakasika ny fandoavana na ny famotsorana ity vehivavy lasa takalonaina ity. Fantatra kosa, fa efa mandray an-tànana ny raharaha ary manao ny ainy tsy ho zavatra ireo tompon’andraikitry ny filaminana any an-toerana.

m.L / Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Fitsarana mitety vohitra : Zaza 1.400 nahazo kopiam-pahaterahana teto Toamasina

Miditra amin’ny andiany faharoa, ny fikarakaran’ny tarika Nantenaina ny fanomezana kopiam-pahaterahana ho an’ireo zaza sy ankizy ary tanora tsy mbola manana izany, eto Toamasina. Misy 1.400 avy amin’ny boriborintany dimy eto Toamasina renivohitra ireto zaza sy ankizy ary tanora ireto, saingy ny tao: Mangarano, Andranomadio, Ankirihiry, Analamboanio, Depot Analakininina, ary Morarano no tena betsaka tamin’izany. Miara-miasa amin’ny mpitsara sy mpiraki-draharaha ary ny kaominina misahana ny fianakaviana ny tarika Nantenaina sy ny fikambanana IDEM miaraka aminy, amin’izao hetsika andiany faharoa izao, satria tena zon’ny zaza sy ny ankizy ary ny tanora mbola tsy manana kopia ny hahazo izany. Tena ilainy amin’ny fiainany manontolo amin’ny sehatry ny fianarana, amin’ny sehatry ny asa, ary amin’ny sehatry ny maha-olom-pirenena Malagasy mihitsy. “Tena mahamenatra ny zava-misy, satria kaominina tampon-tanàna sy ambonivohitra ary kapitaly ekonomika eto Madagasikara, mbola maro tahaka izao ny zaza sy ny ankizy ary ny tanora tsy manana izany kopiam-pahaterahana izany akory. Ahoana no hidirana amin’ny fampandrosoana amin’izany, nefa ny zo faran’izay kely tokony hananan’ireo heverina ho avin’ny tanindrazana aza tsy ananan’izy ireo akory”, izay no nambaran’ny Nantenainy tompo-marika amin’izao hetsika izao. Ho an’Atoa Rakotoarijao Roger, filohan’ny fikambanana IDEM eto Toamasina dia nomarihany fa antony iray mahatonga ny zaza sy ny ankizy tsy miditra an-tsekoly ny tsy fisian’ny kopiam-pahaterahana. Efa manao ny ezaka rehetra momba izany ihany ny fikambanana misy azy ireo, saingy tena tsy ampy izany noho ny fahamaroan’ny zaza tsy manana izany sy ny fahasarotana ny fikarakarana azy ary ny tsy fahatsapan’ny ray aman-dreny sasany ny hasarobidin’ny kopiam-pahaterahana no olana. Ankoatra izany, dia mazana antony telo no tena tsy ananan’ny zaza ny kopiam-pahaterahany, voalohany ny fitsoahan’ny ray ny adidiny, faharoa ny tsy fahalalan’ireo tokantrano ny tokony hataony, ary fahatelo ny bokim-piankohonana eo anivon’ireo kaominina saika simba ny ankamaroany.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Corps calciné à Alasora : « La victime souffrait de troubles mentaux », confirme sa famille

La découverte du corps calciné d’une femme derrière le mur de clôture d’un domaine privé à Alasora a beaucoup créé de polémiques. Il est à rappeler que des individus ayant passé par hasard  sur les lieux ont trouvé le cadavre suspect et  informé la Gendarmerie locale de l’existence de ce fait tragique. Ainsi, des éléments de la brigade de la Gendarmerie d’Alasora accompagnés  de médecin sont descendus sur place pour constater le corps. La première conclusion du constat a indiqué que cette femme  était sauvagement tuée avant d’être brûlée. Après le constat, le corps a été remis à la famille qui a, par la suite, réclamé l’ouverture d’une enquête.

Puisqu’il s’agit d’un meurtre, l’affaire est alors reprise par la brigade criminelle de la Police nationale à Anosy. Ainsi, le corps a été emmené, mercredi 22 août, à la morgue de l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona selon la procédure exigée par l’enquête. Hier, des proches de la victime sont venus auprès de cet établissement hospitalier pour récupérer la dépouille. Ces derniers qui n’ont pas dissimulé leur agacement sur la manière par laquelle, cette femme a été tuée. D’après leur explication, la  victime avait un problème psychiatrique . Elle aurait fait une crise en pleine nuit dans la rue, ce comportement aurait été mal interprété par des gens qui l’auraient croisée et l’ont confondue à une sorcière. D’où, l’on pourrait imaginer la scène de barbarie qui s’en serait suivie. Après autopsie par le médecin légiste en présence de l’enquêteur de la brigade criminelle, le corps a été remis à sa famille hier, en fin d’après-midi.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Problématiques des Changements climatiques : Le groupe Axian et la fondation Telma impliquent la jeunesse ...

Même si beaucoup ne le voient pas ainsi, les jeunes sont fortement impliqués dans la problématique des changements climatiques.

Paradoxe. Madagascar figure parmi les pays les plus touchés par les changements climatiques bien que le pays ne soit pas trop pollueur. Un fait et un constat qui se manifestent par les différents déséquilibres climatiques observés ces dernières années. Entre autres, la survenue de sécheresse et d’inondation dans des régions différentes à la même année. Ou encore le tarissement des réserves d’eau douce. Situations handicapantes pour le pays, mais surtout pour la population malgache qui a du mal à s’adapter aux effets des changements climatiques. Outre ces problématiques, le pays ne dispose pas de beaucoup de soutiens et d’aides pour aider justement, la population à faire face auxdits effets. La participation de toutes les parties prenantes nationales – surtout des jeunes – pourrait donc servir de levier afin de faire face à la situation.

Jeunesse. L’évènement «copy in my city» initié par le Groupe Axian via la fondation Telma et en partenariat avec quelques associations de jeunes arrive donc à point nommé. Entrant dans le cadre de la célébration des cent ans de Mandela, l’évènement qui a duré deux jours – 22 et 23 août – avait pour objectif d’impliquer les jeunes dans les problématiques des changements climatiques. Ce, par des séances de formation aux enjeux desdits changements, mais surtout sur des notions de dialogue climatique. «Les deux jours du Mandela Day consistaient à réveiller les jeunes quant à leur rôle dans la lutte pour l’adaptation aux changements climatiques par des séances de pitch effectuées par d’éminents « pitcheurs ». Mais également par des séances de formations sur les changements climatiques et des simulations de dialogues climatiques à l’instar de ce qui se fait durant les COP» s’est expliquée Jay Ralitera, chargée de projet assainissement et environnement auprès de la Fondation Telma. Cette dernière de noter que «cent étudiants issus de l’université d’Antananarivo ont participé à l’évènement». Avant de renchérir que le groupe Axian et la Fondation Telma envisagent de perdurer les actions initiées dans le cadre du projet Mandela – dont l’évènement «cop in my city» – afin d’aider la population à être plus résilient. Pérennisation qui se fera avec les jeunes en les incitant à s’impliquer entièrement aux actions touchant les changements climatiques.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Jean Razafindravonona : Vers la libération de l’ancien ministre

L’ancien Grand Argentier a été placé sous mandat de dépôt par une juridiction non compétente.

Un mois et une dizaine de jours après sa saisine par la Chambre de détention préventive du Pôle anti-corruption, de l’exception d’inconstitutionnalité soulevée par l’avocat de l’ancien ministre des Finances et du Budget, la HCC a rendu hier sa Décision.

Selon l’article premier de ladite Décision, « La procédure engagée devant la Chaîne Pénale Anti-Corruption et le Pôle Anti-Corruption d’Antananarivo à l’encontre de sieur Razafindravonona Jean est contraire aux dispositions de l’article 133 de la Constitution ». L’article 2 d’ajouter que « Sieur Razafindravonona Jean, ancien Ministre des Finances et du Budget, est justiciable devant la Haute Cour de Justice pour les faits commis dans l’exercice de ses fonctions de Ministre ». Le mandat de dépôt décerné par une juridiction non compétente devrait donc être levé. Autrement dit, Jean Razafindravonona va recouvrer sa liberté en attendant la reprise de la procédure par la Haute Cour de Justice (HCJ).

Actes. Le juge constitutionnel s’est basé sur l’article 133 de la Constitution qui dispose que « les Présidents des Assemblées parlementaires, le Premier ministre, les autres membres du Gouvernement et le Président de la Haute Cour Constitutionnelle sont pénalement responsables devant la Haute Cour de Justice, des actes accomplis liés à l’exercice de leurs fonctions, des actes qualifiés de crimes ou délits au moment où ils ont été commis ». D’après la Décision, l’ancien ministre est poursuivi devant le Pôle Anti-Corruption d’Antananarivo pour des faits commis du temps où il exerçait encore ses fonctions ministérielles.

HCJ. La Décision de considérer « qu’en vertu du principe de la hiérarchie des normes, la Constitution est la norme suprême et s’impose à tous les autres actes juridiques, dont ceux de valeur législative ; que la procédure engagée devant la Chaîne Pénale Anti-Corruption et le Pôle Anti-Corruption d’Antananarivo à l’encontre de sieur Razafindravonona Jean, est contraire aux dispositions de l’article 133 de la Constitution ». Une manière de dire que la juridiction compétente pour juger l’ex- Grand Argentier est la HCJ qui est désormais en place. En tout cas, Jean Razafindravonona ne serait pas le seul à y être traduit car bon nombre de futurs anciens Ceci et/ou ex-Cela risquent de pas y échapper au lendemain des élections.

R. O

Midi Madagasikara0 partages

« Vendredi joli »

# Glacier Analakely

Khaleba retrouve les amateurs de « tsapiky »

Khaleba est de retour ! L’ambiance tropicale sera à l’affiche du Glacier. Khaleba Andry et leurs camarades prouveront leur savoir-faire en matière d’animation de soirée du côté d’Analakely.  Le chanteur fera vibrer le public sur les sons du Menabe sans chichi ni retenue. Ce vendredi, c’est un artiste originaire de Morondava qui est à l’affiche. Déjà très connu dans sa ville natale, le chanteur est un adepte du « tsapiky ».

« Fil’ in » Antsakaviro

Carte blanche de Mafonja

C’est reparti pour un tour avec Mafonja ! Depuis son expérience avec Libertalia, le chanteur multiplie les apparitions publiques. Ce soir figure donc parmi ces rendez-vous à ne pas manquer, surtout pour ceux qui n’ont jamais eu l’occasion de voir à l’œuvre le nouveau Mafonja et ses musiciens. Rendez-vous au « Fil’in » Antsakaviro.

# Carlton Anosy

AmbondronA fait son cabaret rock

AmbondronA attend impatiemment retrouver ses inconditionnels au Carlton! Des années d’amour et de complicité avec le public, cela se célèbre d’une pierre blanche et avec énergie et ce soir est le moment idéal pour revivre tout cet émerveillement. Six albums et plus d’une centaine de concerts plus tard, AmbondronA est toujours autant apprécié. Il figure même parmi l’un des rares groupes qui a réussi à maintenir son niveau de popularité.

# « Trass » Tsiadana

Musique électrique avec Silo

Dernièrement, Silo développe des sons ethniques et électriques. On y retrouve la démarche artistique avant-gardiste qu’il présentera à nouveau au « Trass » Tsiadana ce soir. La sonorité musicale du groupe se caractérise par la combinaison de sons aériens, groovy bass synthé, afro-funk drums, percus, samples de voix à voir à partir de 21 h.

# Piment Café Behoririka

Benny , Bebey, Sefo Nono et Sammy chantent « Lolo sy ny tariny »

Groupe légendaire, « Lolo sy ny tariny » sera au Piment Café Behoririka ce soir. Benny, Bebey, Sammy et Sefo Nono animeront l’ambiance tout en reprenant les titres du groupe. Une aubaine pour les noctambules amateurs de musique folk et ambiance bonne enfant.

 

# « Jao’s Pub » Ambohipo

Cabaret Mangotraky avec Pierrot Matatana

Compositeur de tubes, Pierrot Matatana remet sa casquette de chanteur le temps d’une soirée. Ce soir, l’artiste concocte un cabaret « mangotraky » au « Jao’s Pub » Ambohipo.  La tanière du roi du « salegy » accueillera Espérance, Flor Das, Kyero, Bao Choco et Nathan’s sur ses planches.  Une grande ambiance « mafana » se profile à l’horizon pour le bonheur des noctambules avides de rythme.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Isoraka : Mpamonjy voina tsy ampy rano ?

Rano iray kamiao ihany no niasa tamin’ny famonjena ilay trano lehibe misy rihana roa ; izay nahafaty olona iray ny fahamaizany. Ny olona teo amin’ny manodidina ny nitondra izany fanazavana izany. Tsy ampy ny rano « citerne » iray, satria tena vetivety dia nahazo vahana ny afo ary sarotra ny namehy azy, hoy ireo olona. Ankoatr’izay, tsy nisy namoaka rano nilaina ny fantsona (bouche d’incendie) izay tokony hamatsiana rano hamonoana ny afo. Izany rehetra izany dia lasa nanatara ny famonoana ny afo; izay nitombo nahazo vahana noho ny rivotra. Mbola ireo olona ihany no nitantara ary mihevitra fa tsy tokony  nisy ny aina nafoy raha mba nisy ny fitaovana nahafahana namaky ny varavaran-kely, eny fa na dia famaky fotsiny aza. Vokatr’izany rehetra izany, dia nisy ny aina nafoy tao amin’ilay trano lehibe izay misy fianakaviana telo karazany ary potika tsy nisy noraisina koa ny entanba rehetra. Amin’ireo olona, dia tokony hampiana ara-pitaovana ny mpamonjy voina ary koa haverina arahi-maso tsirairay ny “bouche d’incendie” rehetra eto an-drenivohitra. Efa tamin’ny andron’ny vazaha tokoa no nametrahana an’ireo fantsona ireo ary dia tsy nisy mihitsy hatreto ny fikolokoloana sy fanaraha-maso izany. Isaky ny misy ny hain-trano vao samy mikoropaka mamaha sy miandry raha mbola miasa izy ireny. Ny hamisavisana ny ratsy mba hiavian’ny soa, efa hiditra main-tany mantsy izao ary matetika misy hain-trano ao anatin’izany.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Les chiffres de la semaine

73,61%. Le taux de réussite au CEPE, cette année. Soit une hausse de près de 17% par rapport à l’année dernière où 56% des candidats ont réussi à cet examen. Les résultats du CEPE, publiés mercredi matin à l’aube pour la circonscription scolaire (CISCO) de Tana-ville, marquent la fin de l’année scolaire 2017-2018. Une année ponctuée d’événements inattendus qui ont perturbé le calendrier scolaire. Pour ne citer que la pause forcée d’un mois pour cause d’épidémie de peste en 2017 durant le premier trimestre de l’année scolaire ; et les trois mois de grève des enseignants qui ont privé de cours les élèves des écoles publiques de mai à fin juillet 2018, voire jusqu’au début du mois d’août, pour certains établissements dans la CISCO d’Antananarivo. Avec la publication de ces résultats du premier examen officiel de l’année, les désormais ex-candidats au CEPE 2018 peuvent maintenant goûter aux joies des vacances !

C’est en dollars le coût moyen des prothèses articulaires nécessaires aux patients souffrant de maladies dégénératives du genou ou de la hanche. Ce coût n’inclut pas encore la chirurgie pour la pose de l’implant, ni les consommables nécessaires à la prise en charge chirurgicale de la maladie. Existant en différents types, les prothèses articulaires affichent un coût différent selon les modèles, le matériau utilisé et le délai de mise sur le marché, ayant permis d’amortir les coûts des recherches. Le recours à la prothèse devient nécessaire, voire inévitable, lorsque le degré de la douleur et les impacts de la maladie sur la qualité de vie professionnelle, intime et relationnelle du malade, l’exigent.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Taxi-brousse – Andohatapenaka : Misy 5.000 ariary aloa isaky ny fiara, vao afaka miainga

Lamina vaovao sa kolikoly? Misy vola asaina haloan’ny fiara mpitatitra indray isaky ny fiaingana ary mampimenomenona ny mpamily izany. Eo amin’ny fiantsonana dia efa mandeha ny fanangonana ny dimy arivo ariary, ary lazaina fa homena ny mpitandro ny filaminana izay hiaro ny fiara fitaterana eny amin’ny làlam-pirenena. Mitaraina ny mpitatitra, indrindra fa ireo mpamily taxi-brousse, satria amin’izy ireo dia endrika fanamparam-pahefana sy kolikoly ny zava-misy. Ny harivan’ny talata teo, dia mainka koa niakatra ny feo rehefa nisy mpamily nandà ny vola ary noterena hiditra tao anaty fiara miloko fitaratra mainty an’ny mpitandro ny filaminana. Nilaza ireo mpamily namany, fa voakasi-tànana izy io. Raha ny fanazavana avy tamin’ny sampana seraseran’ny mpitandro ny filaminana; izay nanontanianay dia misy tokoa ny lamina izay napetraka, saingy tsy tena mbola mazava ny hoe: iza no omena inona? Tsara ny fepetra izay noraisina fa raha mivadika ho kolikoly kosa, satria tokoa tsy misy ny faktiora izay omena momba io vola voalaza io, dia lasa mitarika korontana tsikelikely indray izany. Ao anatin’ny fotoan’ny fialan-tsasatra rahateo izao ary marobe ny fiara  mivezivezy mitatitra olona, tombanana ho enimpolo ka hatramin’ny valopolo isaky ny “caravane” iray. Mila mazava tsara arak’izany ary hampahafantarina ny lamina raha misy tokoa izany, mba tsy ny kolikoly indray no hanjaka kanefa ady amin’ny jiolahy no tanjona.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Toamasina : Roa lahy niady nandritra ny hiram-pirenena, nosamborina sy nogadraina

Nisy tranga tsy dia fahita firy mandritra ny lanonam-panjakana nitranga teto Toamasina, ny alakamisy misandratr’andro teo, nandritra ny fitokanana fanarenan-dàlana nataon’ny minisitry ny asa vaventy tao Bazary kely. Tao anatin’ny hiram-pirenena indrindra no nisy mpitondra posy roa niady sy nifandaroka tsy lavitra ny sehatra nisy ireo solontenam-panjakana. Tampoka teo nifandaroka sy nifamelaka tehamaina ary niady tanteraka ireto lehilahy roa mpitondra posy. Tsy fantatra ny antony, fa hagagana ny an’ny rehetra nahita izany, nefa avy hatrany dia nandray ny andraikiny ny polisy tsy lavitra teo nisambotra azy roa lahy. Raha ny fanazavana, dia ny tsy fanajana ny hiram-pirenena sy ady an-dalam-be no heloka anenjehana azy roa lahy ireto. Omaly ihany taorian’ny fanadiadiana nataon’ny polisy azy roa lahy dia nentina teo anivon’ny fitsarana izy ireo, ka miandry fitsarana am-ponja avy hatrany, ary hatao afaka 20 andro ny fitsarana ny raharahan’izy ireo hifanazavan’izy ireo ny heloka vitany tao anatin’ity lanonam-pitokonana teto Toamasina ity.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Ambalajanakomby : Maty voatifitra teo amin’ny lohany ny ben’ny tanàna teo aloha

Tena faritra anjakan’ny tsy fandriampahalemana ny ato amin’ny disitrikan’i Maevatanàna. Saika andrenesana fitifirana olona sy asan-jiolahy hatrany ny aty an-toerana. Nirefodrefotra indray mantsy ny basy tao amin’ny tanànan’Antsohihibe, fokontany Maromalandy, kaominina Ambalajanakomby, disitrikan’i Maevatanàna, ny Asabotsy 18 Aogositra lasa teo tokony ho tamin’ny 7 ora hariva. Ben’ny tanàna teo aloha iray any an-toerana no notafihana jiolahy 20 lahy nirongo fitaovam-piadiana mahery vaika. Araka ny fanazavana azo tamin’Atoa Beanahoda; izay lehiben’ny dinam-pokonolona ato amin’ny faritra Betsiboka, dia niditra an-keriny  tao amin’ity tokantrano iray notafihany ireo dahalo sady nanapoaka basy no nandrahona ny tompon-trano sy ny mponina teo amin’ny manodidina, mba tsy hivoaka. Taitra ny tompon-trano raha nandre ny feom-basy. Tonga dia norahonan’ireo malaso tamin’ny basy avy hatrany anefa ny ben’ny tanàna teo aloha sy ny vadiny, ka tsy nisy afa-nihetsika, no sady mbola notakian’izy ireo  vola, saingy nilaza fa tsy nisy vola. Teo no nahatonga ireo olon-dratsy ho nitifitra ny ben’ny tanàna rehefa nandà ny fitakian’ireo jiolahy izy, ka voan’ny teo amin’ny lohany ny tenany, ary maty tsy tra-drano, ny vadiny kosa tsy nataon’izy ireo na inona. Voaroba nandritra izany ny vola efa tsara pirina tao an-trano, mitentina fito hetsy  ariary niaraka tamin’ireo omby 90 tao am-bala. Tsy nijanona ela ireo fa nitsoaka nandositra haingana rehefa vita ny nataony. Nampandrenesina avy hatrany ny mpitandro  filaminana taorian’izay mba hanenjika ireo dahalo, saingy tsy mbola  nisy voasambotra. Mbola mitohy kosa ny fikarohana, ary efa naterina ao an-tampon-tanànan’Ambalajanakomby kosa ilay razana.

Ratantely