Les actualités Malgaches du Mardi 24 Avril 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara174 partages

Place du 13 mai : Succès populaire de Rajoelina et de Ravalo

L’alliance entre les deux anciens protagonistes de la crise 2009 est en train de faire des vagues dans les rangs du HVM.

Comme prévu, les partisans de l’opposition se sont de nouveau donné rendez-vous sur la Place du 13 mai hier pour rendre hommage aux militants décédés samedi sous les balles des forces de l’ordre. Tôt le matin, le parvis de l’Hôtel de Ville d’Analakely a encore été quadrillé par de nombreux éléments de l’Emmoreg. Et ce,  malgré la déclaration du Préfet de Police d’Antananarivo et non moins patron de l’Organe Mixte de Conception (OMC), le Général Angelo Ravelonarivo qui a autorisé l’entrée des manifestants sur ladite place « pour ne pas être complice d’un bain de sang entre Malgaches », a-t-il annoncé. En effet, suite à la déclaration à la Nation formulée la veille par le président Hery Rajaonarimampianina, l’opposition s’attendait à une nouvelle flambée des violences. Contrairement à ce qui s’est passé samedi, aucun heurt ne s’est produit hier du côté d’Analakely. La manifestation s’est déroulée d’une manière pacifique. Les manifestants ont pu accéder à la place du 13 mai après une négociation par le député Tinoka Roberto et le leader du TGV Tana, Hery Rasoamaromaka auprès des responsables militaires. Vers 11h, les forces de l’ordre ont quitté les lieux pour laisser la place aux partisans de l’opposition.

Condoléances. Vers 12h, les députés MAPAR, TIM, MMM et indépendants qui contestent l’adoption des lois électorales à l’Assemblée nationale, ont fait leur apparition au « kianja », avec le cortège transportant les dépouilles mortelles des deux militants tués samedi dernier. Un moment très émouvant pour les manifestants qui ont découvert pour la première fois les proches des deux victimes, dont la fille d’un membre de l’association PRO-ANR à Itaosy qui n’a appris la mort de son père que dimanche matin. La manifestation a été précédée par un culte organisé en mémoire de ceux qui ont perdu la vie. La manifestation d’hier a été une occasion pour les partisans de l’opposition de présenter leurs condoléances aux proches des victimes. De nombreuses personnalités politiques, des représentants de partis politiques, des membres d’associations politiques et apolitiques, des syndicalistes, des membres de la Société civile, des étudiants, des hommes d’Eglises… se sont également succédé pour présenter un message de soutien à leur endroit.

« Martyrs ». Mais le moment fort de la journée d’hier était le retour sur la place du 13 mai de l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina et de l’ancien président Marc Ravalomanana. Même si les deux anciens protagonistes de la crise 2009 ont choisi de ne tenir aucun discours politique, ils ont quand même enregistré un véritable succès populaire. Analakely était noir de monde pour cette occasion. La foule a entonné la chanson « Dia ilay fitia » lorsque le leader de la Révolution orange a fait son entrer sur ladite Place. Il a rendu hommage aux victimes et a adressé un message de soutien et d’encouragement à l’endroit de leurs proches. « Nous avons réclamé la démocratie. Nous souhaitons que la démocratie règne au pays », a-t-il lancé d’emblée. Andry Rajoelina considère ceux qui sont tombés sous les balles des forces de l’ordre comme « des martyrs ». « Quelle que soit la divergence de points de vue, nous n’acceptons pas qu’on tue ainsi nos compatriotes. Nous n’acceptions pas l’utilisation des forces de répression contre les revendications des Malgaches », a-t-il soutenu.

Démonstration de force. Andry Rajoelina a effectué une véritable démonstration de force dans les rues de Tana hier. Une grande première depuis qu’il a quitté le pouvoir en 2014. Il a effectué un bain de foule depuis Analakely jusqu’à Behoririka, en passant par Soarano. Marc Ravalomanana lui aussi a réussi son come-back sur la place du 13 mai. L’ancien exilé d’Afrique du Sud a tenu un discours devant ses partisans pour présenter ses condoléances aux familles des victimes, mais aussi et surtout, pour dénoncer les violences perpétrées par le régime HVM à l’encontre des Malgaches. Quoi qu’il en soit, cette alliance Rajoelina-Ravalo est en train de faire des vagues dans les rangs des prorégimes. Hier, Maître Hanitra Razafimanantsoa a annoncé la naissance de l’association des députés œuvrant pour le changement. Une structure regroupant les députés MAPAR, TIM, MMM et indépendants, mais qui reste ouverte à toutes les forces vives de la Nation. Les partisans de l’opposition se donnent encore rendez-vous sur la place du 13 mai ce jour.

Davis R

Midi Madagasikara139 partages

Manifestation des Malgaches à Paris : L’ambassade a appelé les CRS hier

Les Malgaches de France se sont donné rendez-vous hier à l’ambassade de Madagascar à Paris. Ils étaient venus non seulement dans l’intention de rencontrer un responsable à l’ambassade, mais également de manifester leur solidarité à leurs compatriotes qui militent à Antananarivo. Mais, quelle fut leur stupéfaction de voir la présence des éléments de la CRS (Compagnie Républicaine de Sécurité) se postionner devant l’ambassade. D’après nos sources, c’est l’ambassade de Madagascar à Paris qui a fait venir ces éléments armés. Mais, ces derniers n’ont pas pu pénétrer dans l’enceinte de l’ambassade au nom du principe d’extraterritorialité. Après plusieurs minutes de négociation, ces éléments de la CRS, qui auraient eu l’intention de procéder aux arrestations, ont quitté les lieux. A noter que depuis samedi dernier, les Malgaches de France manifestent à leur façon contre le régime en place.

R. Eugène

Midi Madagasikara117 partages

Maevatanàna : Maty nasian-drainy totohondry ilay zaza enim-bolana

Zava-doza no nataon’ity raim-pianakaviana iray ity, tao amin’ny kaominina Antanimbary, distrikan’i Maevatanàna, ny Alahady 22 aprily tamin’ny 6 ora hariva teo ho eo. Araka ny loharanom-baovao avy any an-toerana, mamon- toaka sy rongony ity lehilahy ity no tonga tao an-tranony io hariva io. Rahefa izany dia nila vaniny tamin’ny vadiny izy ka raikitra ny fifamaliana. Nentin’ny haromotana noho ny hamamoany tafahoatra  ilay rangahy ka tonga dia ilay zanany kely izay vao enim-bolana monja no nasiany totohondry. Ity farany izay teny an-tanan-dreniny angaha raha araka ny vaovao. Naratra mafy ilay zaza ka tsy tana intsony ny ainy. Nosamborin’ny zandary avy hatrany moa ity nahavanon-doza ka tsy maintsy hatolotra ny fampanoavana tsy ho ela.

Ratantely/T.M.

Midi Madagasikara95 partages

Fandalovan’ny filoham-pirenena teto Toamasina : Feno soratra “hafahafa” ireo fefin’olona tamin’ny...

Amin’ny ankapobeny dia nilamina ny fandalovan’ny filoham-pirenena Rajaonarimampianina Hery teto Toamasina, omaly alatsinainy 23 aprily, nandritra ny fiatrehany niaraka tamin’ny masoivoho japonais mpamatsy ny vola, tamin’ny fametrahana ny asa fanitarana ny seranan-tsambon’i Toamasina izay haharitra valo taona (hatramin’ny taona 2026). Tao anatin’izay anefa dia nisy ihany indro kely; raha nokasaina hatao tao amin’ny Ivon- toerana CRJS ny kabary ho an’ny vahoakan’i Toamasina tokony hataon’ny filoha, dia voatery natao teny amin’ny seranam-piaramanidina Ambalamanasy izany noho ny zava-nisy tao amin’ity Ivon-toerana CRJS ity, izay feno soratsoratra milaza ny fialany sy “ompa” samihafa tao, teo koa ny feo efa nandeha hatramin’ny alahady 22 aprily teo fa hisy andian’olona hanakorontana hitondra sorabaventy ny fandalovany tao, izay saika hametraka ihany koa ny vato fehizoron’ny fanamboarana ny toeram-pilanonana izay hany tokana eto Toamasina ela nahasimbana hiarahana amin’ny Spat, sy hitokana ilay kianja mitafo namboarina simban’ny rivodoza Ava namboarin’ny seranan-tsambo ihany koa. Ankilan’izay, dia saika nahitana io soratsoratra hafahafa izay natao tamin’ny “loko mena” io avokoa ireo rindrina tamin’ny lalana nizoran’ny filoha hamonjy ny seranan-tsambo nanatanteraka ity fametrahana ny vato fehizoro ny fanombohan’ny asa eo anivon’ny Spat ity. Ankoatra izay dia nisy andian’olona ihany koa efa niandry ny fandalovany teo anoloan’ny ladoany Toamasina izay lalana niazo ny seranan-tsambon’i Toamasina, izay nihorakoraka ny tokony hialany amin’ny fitondrana. Tamin’ireo zava-drehetra ireo anefa dia nandray ny andraikiny ny mpitandro ny filaminana teto Toamasina, namafa ny sasany tamin’ireo soratsoratra, sy nanaisotra ireo andian’olona nihorakoraka ireto. Araka ny vaovao azo aloha, dia tsy nisy ny fisamborana nataon’ireto mpitandro ny filaminana ireto.

Malala Didier

Midi Madagasikara80 partages

Toliara : Ankizivavy 13 taona tsy salama saina, niharan’ny fanolanana tambabe

Na dia eo aza ireo fanentanana isan-karazany, dia mbola mahazo laka hatrany ankehitriny ny fanararaotana ara-nofo mihatra amin’ny ankizy tsy ampy taona. Tovovavy iray 13 taona tsy salama saina no niharan’ny fanolanana tambabe nataona telolahy, ny harivan’ny alahady teo, tany Toliara. Araka ny fitantaran’ilay “ajampela”, rehefa nofotorana lalina izy omaly, dia nilaza fa notambazana lehilahy voalaza fa mpitondra posy tamin’ny “biscuit” sy zava-pisotro “coca-cola” ary vola roa arivo Ariary rakalakely, avy eo nentina nitsangantsangana tamin’ny “cyclo-pousse” tany amin’ny toerana mangina. Ary nanaraka tao afara nanao taingin-droa tamin’ny bisikileta kosa ny naman’ilay mpitarika posy. Rehefa tonga tamina trano tokana efa miharava, dia nanamparan’ireo tsy mataho-tody ny filan-dratsiny ity tovovavy manana olana ara-tsaina kamboty ray ity. Araka ny nambaran’ny reniny, dia olona mahafantatra ny fianakaviana ihany no nahavanon-doza, satria fantatr’ilay tovovavy ny endriky ny lehilahy iray tamin’ireo nanolana azy, izay karohina fatratra amin’izao. Nentina nanatona dokotera ary arahi-maso akaiky amin’izao ny fahasalaman’ ity zazavavy niharan’ny fanolanana.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara71 partages

Salon ITM 2018 : L’Afrique du Sud, pays invité d’honneur

A 45 jours avant la tenue du salon « International Tourism Fair Madagascar » (ITM), organisé par l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM) et le ministère du Tourisme, 75% des stands sont déjà réservés. Ce qui augure un remplissage à 100% comme lors de la dernière édition, et ce, avec davantage d’exposants. Le PCA de l’ONTM, Boja Narijao l’a annoncé lors de la signature des conventions de partenariat entre l’Office et ses différents partenaires hier au village Voara à Andohatapenaka. En fait, des opérateurs nationaux affirment leur volonté de soutenir la destination Madagascar. Il s’agit d’Air Madagascar, en tant que partenaire officiel, de Telma et de Vitafoam, sponsors platiniums et de Ravinala Airports, UNICEF et EDBM en tant que sponsors golds.

Invité d’honneur. En outre, les représentants de l’ambassade de l’Afrique du Sud ont également annoncé que l’Afrique du Sud sera le pays invité d’honneur à la 7e édition du salon ITM qui aura lieu du 31 mai au 03 juin 2018. « Ce qui témoigne ainsi le renforcement des relations étroites entre la Grande Ile et la nation Arc-en-ciel. Un pavillon sera ainsi dédié pour présenter les atouts touristiques et culturels de cette grande puissance économique en Afrique et grand pourvoyeur de touristes vers les autres pays d’Afrique », a-t-il poursuivi. Placé sous le thème de l’écotourisme, le salon ITM 2018 valorisera, rappelons-le, le patrimoine naturel de la Grande Ile, des îles de l’Océan Indien, réunies au sein des Îles Vanille. C’est également un rendez-vous incontournable et régional de l’année.

Plus de 200 exposants. Par ailleurs, le salon ITM 2018 propose chaque année un programme très riche en animations, sans oublier des idées de loisirs et de découvertes ainsi que les conférences thématiques visant à développer le secteur du tourisme. Il y aura en tout plus de 200 exposants réunis sur une superficie de 15.000m². La valorisation des offres touristiques accessibles à toutes les bourses sera mise en avant cette année. Enfin, la reconduction du programme d’éductours dédié aux professionnels issus de nos principaux marchés émetteurs complète le programme de cette 7e édition.

Navalona R.

Midi Madagasikara71 partages

Début du dénouement de la crise

La crise est loin d’être résolue, mais la situation commence à se décanter. Elle s’est même apaisée malgré les propos du président de la République avant-hier. Les forces de l’ordre qui ont décidé de se cantonner à leur mission de protection des biens et des personnes entendent se démarquer de tous les acteurs politiques. Il n’y a donc plus de logique de confrontation. Le parvis de l’Hôtel de Ville est maintenant libre d’accès et à la disposition des manifestants.

Début du dénouement de la crise

 Le président Hery Rajaonarimampianina semble de plus en plus isolé dans la tour d’ivoire où il se trouve. Sa déclaration dimanche soir l’a éloigné encore plus de la population et les réactions hostiles dont il fait objet lors de ses déplacements montrent qu’il ne peut plus aller à l’encontre de sa volonté. La place du 13 mai est enfin devenue cette agora où la démocratie peut s’exprimer. L’apaisement s’est installé et c’est dans le recueillement que les manifestants ont accueilli les dépouilles de ceux qui ont perdu la vie ce week-end. Les deux anciens présidents Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana se sont joints à cette foule compacte pour présenter leurs condoléances aux familles de ces derniers. Une page semble s’être tournée et le sort du pays devrait se jouer maintenant dans la concertation et la discussion. Les jours à venir vont donc permettre d’y voir plus clair. Les tractations se font en coulisses, mais les schémas de sortie de crise vont respecter la légalité. On peut dire que c’est vraiment une chance qui est offerte au pays pour aller de l’avant.  Les Malgaches, dans leur ensemble, veulent pouvoir choisir librement leurs dirigeants. Ils désirent des élections démocratiques. Ils ont beaucoup appris de ces années de privation qu’ils ont vécues. Ils espèrent avoir enfin leur destin entre leurs mains.

Patrice RABE

Midi Madagasikara54 partages

Malagasy tao Paris : Niantsoan’ny masoivoho pôlisy ny mpitokona

« Nofitahin’ny ambasadaoro izahay ! ». Izay no tenin’ireo teratany malagasy  nangataka fihaonana taminy omaly tolakandro, tao amin’ny trano misy ny masoivohon’i Madagasikara any an-drenivohitry Frantsa. Nilaza ireo mpitokona fa am-panajana tanteraka ny fangatahana fihaonana izay nataon’izy ireo tamin’io tompon’andraikitra io. Tsy nisy ny olana tany am-boalohany satria nampidirina soa aman-tsara tao amin’ny efitrano fiandrasana ireo olona manodidina ny telopolo ; izay nilanja sora-baventy. Ny tanjon’izy ireo dia ny fifampiresahana mba hanehoan’izy ireo ny fikasany ny mba hanajananonana tsy misy hatak’andro ny fampiasan-kery izay nandatsa-drà, toy izay nitranga ny asabotsy teo. Ny faharoa manarak’izany dia ny fanehoana firaisan-kina ho an’ny Malagasy izay miady ny zon’izy ireo taty Antananarivo. « Nampiandrasina efa ho adiny iray izahay. Rehefa nahatsapa fa ela loatra ny fiandrasana dia niakatra teo amin’ny mpandrindra ny fandraisana olona. Tsitapitapitr’izay, raha mbola tsy noraisina akory izahay, dia efa polisin’ny CRS (Compagnie Républicaine de Sécurité) no tonga tao ivelany ary niandry anay » raha ny fanazavan’ireo mpitokona. Tsy afaka ny niditra tao amin’ny tranon’ny masoivoho izy ireo mba ho fanajana ny « principe d’extraterritorialité » fa niandry kosa izay nivoaka teo ivelany mba hosamborina. Soa fa nisy olona nahay nanazava fa tsy misy korontana velively tao amin’ny masoivoho ary hiresaka no anton-dian’ireo mpitokona tao ary tsy misy ankoatr’izay. Teo ny polisy vao nihemotra ary tsy niditra tamin’ny fisamborana. Polisy tao anatin’ny kamiao  valo ary mahery ny 50 ny isan’izy ireo izay efa niandry teo ivelan’ny toerana. Tezitra ireo mpitandro ny filaminana, raha ny fitantaran’ny mpitokona ihany, satria toa fanelingelenana azy ireo fotsiny no nataon’ny masoivoho. Ny vaovao azo mantsy dia hoe misy korontana tao, kinanjo tsy izany velively. Io indrindra no nilazan’ireo olona, fa nofitahin’ny masoivoho izy ireo. Ny niafarany dia nalain’ny polisy fotsiny ny anarana fenon’ireo olona mpitokona sy ny adiresin’izy ireo, dia niala teo an-toerana izy ireo. Ity tranga omaly ity dia mainka koa mandranitra ny hatezeran’ireo malagasy sasany monina ao Frantsa. Efa mikononkonona izay ho tohiny indray izy ireo ankehitriny.

D.R

Midi Madagasikara53 partages

International Inner Wheel : La 25e conférence les 26, 27 et 28 avril

Le Gouverneur de District Lova Rakotomalala.

Antananarivo va accueillir cette année la 25e conférence de District de l’Océan Indien District 920. Un évènement fort intéressant pour les milliers de membres de l’organisation et qui sera organisé sous la houlette de Mme La Gouverneur de District Lova Rakotomalala. Il convient de noter que l’International Inner Wheel est présent dans plus de 103 pays et dispose actuellement d’environ 103.000 membres répartis dans 3.895 clubs. Privilégiant l’aide aux enfants et aux femmes, l’organisation fonctionne avec ses propres ressources. C’est dans cette optique, d’ailleurs, que le gouverneur Lova Rakotomalala a initié le projet «Ankizy misandratra». Un projet qui vise à cultiver des comportements responsables et engagés chez les enfants. Pour ce faire, le côté ludique y est privilégié pour que les enfants prennent conscience des quatre valeurs qui sont la bonté et l’intégrité, l’excellence, l’ordre et l’harmonie ainsi que la persévérance. Il convient de noter que la 25e conférence devrait réunir des membres issus de différents secteurs tels que l’artisanat de luxe, la médecine, l’enseignement ou encore le fonctionnariat.

José Belalahy

Midi Madagasikara53 partages

Air Mauritius : De nouveaux tarifs sur le régional et le long courrier

Les gagnants du Top Seller d’Air Mauritius.

Concurrence oblige, les compagnies aériennes desservant les différentes destinations rivalisent de créativité pour attirer la clientèle. A l’instar d’Air Mauritius qui met à la disposition des voyageurs de nouvelles offres. Il s’agit en l’occurrence de nouveaux tarifs plus compétitifs en classe économique vers l’Ile Maurice, La Réunion, Shanghai, Paris et Londres. En classe affaire de nouveaux tarifs sont également pratiqués sur les destinations Paris, Londres, Bombay et Hong Kong. Par ailleurs, les étudiants bénéficient de tarifs spéciaux sur Maurice, Paris, Shanghai et Malaisie. La dernière bonne nouvelle pour les voyageurs c’est l’offre de remboursement des billets en cas de refus de visa.

Ces offres ont été annoncées lors de la cérémonie de remise des lots de voyages méritants d’Air Mauritius. Plus précisément, le concours « Top Seller » dont le premier gagnant est Rakotonirainy Domoina de « Dodo Travel ». Cet événement a, par ailleurs, marqué la fin de la célébration des 50 ans d’Air Mauritius qui vient de s’offrir dans sa flotte deux nouveaux Airbus A 350 – 900.

R.Edmond.

Midi Madagasikara45 partages

Déclaration d’Ampahibe : « Non aux affrontements entre Malgaches »

Les forces de l’ordre ont décidé de se retirer de leurs positions.

Le ministre de la Défense Nationale, le Général Béni Xavier Rasolofonirina a fait une déclaration à Ampahibe hier, au lendemain des événements du 21 avril. Il était entouré du ministre de la Sécurité Publique, le Contrôleur général de Police Andrianisa Mamy Jean Jacques, et du Secrétaire d’Etat chargé de la Gendarmerie, le Général Randriamahavalisoa Girard. Après avoir présenté leurs condoléances aux familles endeuillées et souhaité un prompt rétablissement aux blessés lors des événements du 21 avril dernier, les hauts gradés ont réclamé la mise en place « d’un espace de dialogue » entre les acteurs politiques, qui permettra d’avancer des « solutions politiques aux problèmes politiques et non le virage vers de nouvelles crises ».

Mission. Cette déclaration va plus ou moins à l’encontre de celle du chef suprême des Armées, Hery Rajaonarimampianina, qui a qualifié la veille la manifestation du 21 avril de « coup d’État » et a appelé les forces de l’Ordre à « protéger l’État de droit et la démocratie ». Leurs chefs ont déclaré hier : « Nous n’acceptons plus que la patrie soit un champ de bataille politique et réfutons toute manœuvre visant à créer des troubles. Aussi, précisons-nous que les forces de l’ordre assurent la mission de maintien de l’ordre, de protection des biens et des personnes. Nous n’accepterons pas toute mission contraire à cette mission. Nous signalons au passage que c’est pour éviter de violents affrontements entre Malgaches que nous avons pris la décision de nous retirer des zones à sécuriser », soutiennent-elles. Par ailleurs, les forces de l’ordre ont exhorté toutes les forces vives à respecter l’ordre établi par la Constitution. « Nous ne pouvons cautionner la mise en place d’une structure qui ne soit pas issue d’élections car cela est contraire à la Constitution », est-il souligné dans le communiqué.

Aina Bovel

Midi Madagasikara39 partages

Poopy : Retrouvailles avec ses fans malgaches en France !

Non, elle n’a pas décroché. Poopy ne se produit que très rarement mais pour elle, la musique continue de plus belle. Pour preuve, sa tournée française qui débutera le 30 avril à Paris.

Entre elle et la musique, c’est une histoire qui est encore très loin de son dénouement ! Trente cinq ans après sa première rencontre avec Njila, quatorze albums et pas moins d’une centaine de concerts plus tard, Poopy est toujours là. Oui, beaucoup de choses ont changé mais s’il est une chose qui est restée la même, c’est sa passion pour la musique. Celle qui a séduit tous les inconditionnels de Njila en 1983 avec son interprétation de « Lay rivotra » au resto-spectacle « Ny Andrisoa » n’est pas décidée de décrocher. Prochainement, elle mettra donc le cap sur Paris. Elle  retrouvera ses inconditionnels dans la capitale française le 30 avril et poursuivra sa tournée à Toulouse le 5 mai, puis à Lyon le 7 mai. Strasbourg ne sera pas en reste, puisqu’un concert y est également prévu le 12 mai. Poopy entonnera tous ces titres qui ont fait ses succès et fera revivre à tous ses inconditionnels de la diaspora le bon vieux temps.

35 ans de scène. Si Poopy ne se fera connaître sur la grande scène qu’en 1990, son aventure musicale débute bien plus tôt, alors qu’elle avait seulement 15 ans. A l’époque, elle rejoint sa tante Voahirana, en tant que choriste d’Henri Ratsimbazafy. En 1983, les gars de Njila s’émerveillent sous son interprétation d’un titre de Jeanne Moreau et l’intègre en tant que chanteuse. Après sept ans d’aventure musicale avec Njila, les membres du groupe étant partis s’installer ailleurs, elle décide d’entamer une carrière solo. « Andao handihy » ou encore « Gina gina » sont sur toutes les lèvres et Poopy est devenue une célébrité. En 1991, elle partage la scène avec des artistes de sa génération, des stars montantes comme Bodo, Luk Mahery ou Landy. En 1992, « Fitia voarara » accroît sa célébrité. En 1993, l’année de ses dix ans dans le milieu musical, Poopy sort son premier album « Fandresena » et signe par la même occasion un contrat chez BMG Entertainment. Lors de l’enregistrement de son album « Malagasy Rainbow », en 1994, Poopy rencontre la star internationale Bonnie Tyler en Afrique du Sud. Depuis, elle n’a cessé de faire son petit bonhomme de chemin. Aujourd’hui, elle revient de temps à autre sur la grande scène, en souvenir du bon vieux temps.Mahetsaka

Midi Madagasikara35 partages

Lalao Ravalomanana : Appel pressant au FFKM

Lalao Ravalomanana appelle à la sagesse de tout un chacun.

La maire d’Antananarivo sort de son mutisme. Hier, Lalao Ravalomanana a dit « stop » à l’effusion de sang et à la violence. « Je ne veux pas que notre Capitale soit un abattoir. J’ai autorisé les députés d’utiliser le parvis de l’Hôtel de Ville car il est de leur devoir et de leur droit de rendre compte à leurs électeurs. », a-t-elle expliqué. Lalao Ravalomanana a lancé un appel aux forces de l’ordre à cesser la violente répression contre une foule pacifique et sans arme.

Prise de responsabilité. La maire de la Capitale s’est adressée aux dirigeants religieux du FFKM (Conseil Œcuménique des Eglises chrétiennes de Madagascar) en leur demandant de prendre leurs responsabilités. Dans sa déclaration, Lalao Ravalomanana a également mis l’accent sur le « Fihavanana malagasy ». La maire d’Antananarivo a présenté hier ses condoléances aux familles des victimes des échauffourées de samedi dernier.

R. Eugène

Midi Madagasikara33 partages

Roland Ratsiraka : Appel à la retenue

Comme à l’accoutumée, le président du MTS s’est exprimé sur les affaires nationales lorsque celles-ci l’exigent.

Suite à ce qui s’est passé samedi dernier à Analakely, le « Malagasy Tonga Saina » a fait hier une déclaration à travers laquelle « le parti MTS tient à exprimer ses sincères condoléances et sa solidarité envers les familles des victimes du 21 avril à Antananarivo ». Le parti qui est « attaché à ses 12 valeurs dont le ‘Fihavanana’, suggère de privilégier le dialogue et appelle tout le monde à la retenue ». La déclaration a été faite par le président national du MTS Roland Ratsiraka qui est connu pour sa modération ainsi que pour son sens profond du dialogue et du « fihavanana ».

R. O

Midi Madagasikara32 partages

Tempête tropicale modérée : Fakir gagne en puissance au Nord Est de Madagascar

Une photo satellite de la tempête tropicale modérée Fakir.

Baptisée le 23 avril 2018 à 14h locales, la tempête tropicale Fakir est actuellement située au nord-est de la Grande Île. C’est ce que rapporte un bulletin cyclonique émanant du service de la météo de Madagascar. En effet, le centre de Fakir aurait été localisé à 340 km nord-est de Sainte-Marie à 15 heures locales. Le même bulletin de faire savoir que la tempête tropicale modérée apporte avec elle un vent de 75km/heure et des rafales pouvant atteindre les 105 km/h. Par ailleurs, Fakir se déplacerait à une vitesse de 25 à 30 km/h sur une trajectoire sud-est. Le communiqué du service de la météo de noter toutefois que l’existence de la tempête tropicale modérée Fakir n’influe pas sur le climat à Madagascar. Si Fakir arrivait à toucher terre, la Grande Île en serait à son troisième cyclone de la saison. Ce qui entre dans le cadre de la prévision du service de la météorologie qui prédisait au plus quatre cyclones et au moins deux qui toucheraient terre durant cette année.

Recueillis par José Belalahy

Midi Madagasikara29 partages

Musique tropicale : Flash B dévoile les dessous de « Fosy jôkera »

Flash B, une chanteuse qui n’a pas froid aux yeux.

Les morceaux « Mizara karatse » et « Fosy jôkera » ont été tirés d’une histoire vraie. En tout cas, c’est ce qu’a dit Flash B lors de son retour d’Afrique, vendredi. Elle a également réitéré que ce titre n’aurait pas eu lieu d’être si Black Nadia n’a pas sorti son fameux « Mizara karatse ». Revenons un peu en arrière !

L’histoire s’est passée à Nosy-Be en 2016, les paroles des deux chansons parlent d’elles-mêmes. « Fosy jôkera » est la réponse cinglante de la jeune chanteuse au « Mizara karatse » de la diva. Si cette dernière a remercié une certaine personne sur un ton sarcastique d’avoir laissé tomber le « joker », Flash B a riposté tout simplement en rendant la monnaie de sa pièce. « Tôt ou tard, les fans auraient eu vent de cette histoire et je pense qu’il vaut mieux les éclairer avant que des rumeurs ne prennent les devants » raconte-t-elle tout ne continuant : « J’ai du respect pour Black Nadia, non seulement elle a le même âge que ma mère mais aussi parce qu’elle est une grande chanteuse, toutefois, je n’ai pas peur d’assumer la sortie de ‘Fosy jôkera’ en guise de réponse à sa chanson » souligne-t-elle.

Si Flash B ne s’est fait connaître qu’avec cette chanson, elle est tombée dans la musique depuis sa naissance, car il y a 17 ans, elle a vu le jour dans le studio de son père. Anne Flaccida Randrianirina de son vrai nom, est la petite nièce de Din Rotsaka, quant à son père, il fait partie des musiciens du Grand maître Tianjama et de Vaiavy Chila. Sur « youtube », ses « covers » atteignent les 500.000 vues. Ayant fait ses heures en Afrique, Flash B a déjà composé 15 titres en malgache, anglais et en français, qu’elle a chanté en Ouganda et Tanzanie. Parmi ses titres, « Diso calcul », « Nanenenako », « Lany daty » ou encore « Fosy jokera », en outre, Flash B a également un « featuring » avec J Love sur « Laisse parler les jaloux », ce chanteur congolais qui a déjà chanté avec Black Nadia sur « L’amour na pas de couleur ». Dorénavant, la lumière est mise sur ces deux morceaux qui ont fait jaser les internautes. Affaire à suivre!

Zo Toniaina

Midi Madagasikara21 partages

Forum mondial : Lutte contre l’évasion et la fraude fiscales

L’Administration fiscale conduite par le DG des Impôts Iouri Garisse Razafindrakoto avec Harim Amadi, analyste en politique fiscale du Forum mondial.

Depuis août 2017, Madagascar est devenu le 145e membre du Forum mondial sur la transparence et l’échange de renseignements à des fins fiscales.

Huit mois après, le Secrétariat dudit Forum effectue depuis hier, une visite de travail chez nous. Et ce, afin de relater le début du programme d’accompagnement – pour une durée de trois ans – de Madagascar dans son engagement dans les travaux du Forum mondial. La Grande Ile est le 25e sur les 27 pays africains engagés dans ce Forum qui compte 150 juridictions membres. A cet effet, c’est le plus grand organisme multilatéral au monde chargé de veiller à la mise en œuvre des normes internationales de transparence et d’échange de renseignements à des fins fiscales. Ses travaux se concentrent sur deux normes adoptées au niveau international : l’échange de renseignements sur demande et l’échange automatique de renseignements.

Recettes de l’Etat. L’adhésion au Forum mondial et la mise en œuvre des normes visent à prévenir et lutter contre la fraude et l’évasion fiscales internationales ; accroître l’efficacité des mesures de recouvrement fiscal et améliorer les recettes de l’Etat ; garantir l’équité fiscale entre les entreprises multinationales et les entreprises nationales. En ce qui concerne particulièrement Madagascar, les autorités fiscales peuvent, à travers l’échange de renseignements, avoir toutes les informations sur un contribuable et localiser des éléments de revenu et du patrimoine échappant à l’impôt tout en prévenant les manquements futurs des contribuables à leurs obligations fiscales. L’accès à ces informations contribue également à la professionnalisation du contrôle fiscal qui serait alors établi sur la base de données plus complètes  et fiables  .Administrations et organismes. La mission du Secrétariat du Forum mondial est aussi l’occasion d’avoir des échanges sous forme de séminaire de sensibilisation avec les administrations et organismes intervenant dans le processus d’amélioration de la transparence fiscale à Madagascar. Il s’agit notamment du ministère des Finances et du Budget ; de la Direction Générale des Impôts ; du ministère de la Justice ; de la Banque centrale ; des banques ; des professions juridiques ; du SAMIFIN ; et de tout autre organisme jugé pertinent pour les travaux du Forum mondial.

Mise en  œuvre. L’objet du séminaire est d’établir une feuille de route à l’issue de la rencontre qui devrait permettre aux nouveaux membres de tirer profit du nouvel environnement de transparence fiscale et de leur qualité de membre du Forum mondial ; de créer les conditions d’une mise en œuvre rapide et harmonieuse des normes internationales de transparence et d’échange de renseignements ; et de sensibiliser toutes les parties prenantes du secteur public et du secteur privé dans le processus d’amélioration de la transparence fiscale. Pour la mise en œuvre effective des normes qui fait l’objet d’un suivi et évaluation, le processus est long pour Madagascar. A l’image même du programme de l’atelier qui prend fin ce jour au Carlton. Avec au menu, la lutte contre l’évasion fiscale comme plat principal.

R. S

Midi Madagasikara19 partages

Sakaraha : Lehilahy iray nentin’ny ranotrambo, tsy hita faty hatramin’izao

Saika isan-taona, olona maro no matin’ny ranotrambo (Oued) amin’ny tapany  Atsimon’ny Nosy iny. Afak’omaly, raim-pianakaviana iray niampita tamin’ny ”radier” no lasan’ny ranotrambo, tao Mahaboboka Distrikan’i Sakaraha, ka mbola tsy hita faty hatramin’ny ora nanoratana ny lahatsoratra. Tamin’ny fandalovan’ity ranotrambo ity, dia tapaka mihitsy ny fifamoivoizana tamin’ny RN7, ary tsy maintsy niandry ora telo teo ho eo ireo fiara vao afaka nandeha, hoy ny vaovao. Tsara ho fantatra, fa ny ranotrambo dia ranon-d riaka mihandrona an-tendrombohitra na  an-tamponkavoana aorian’ny ora-mikija be, ka rehefa mafana ny andro dia mitady làlana/tafara-dalana mitambatambatra mamorona lalandrano kely maromaro, ary mitobaka mafy be sady tampoka mamonjy toerana iva, izay mifofofofo haingam-pandeha mahazaka fiara lehibe mihitsy, ary mety mamono olona maro raha tsy mitandrina, satria tsy ampoizina ny fivoahany avy any. Maro amin’ireo mponina any Atsimo no mahafantatra ity tranga natoraly ; izay mamitaka vahiny ao anatin’ny fotoana mibaliaka masoandro ity.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara16 partages

Tsaratanana : Môtô efatra nosakanan’ny dahalo, zandary iray naratra

Tsy mihanona fotsiny amin’ny fangalaran’omby intsony ireo dahalo any amin’iny faritra Betsiboka iny fa efa miroso ihany koa amin’ny fanakanan-dalana. Ny alahady lasa teo, dia môtô efatra, izay nitondra olona valo no nosakanan’ andian-dahalo mirongo basy sy zava-maranitra tao amin’ny toerana antsoina hoe Maroadabo, ao amin’ny fokontany Mandiamila, kaomina Sarobaratra, distrika Tsaratanana. Vokany, lasan’ireo olon-dratsy avokoa ny entan’ireto olona ireto. Zandary iray kosa izay niaraka tamin’ireto môtô ireto no naratra voan’ny bala rehefa niezaka nanohitra ireo olon-dratsy.

Tokony ho tamin’ny sivy ora antoandro teo no nisehoan’ity fanafihana ity rehefa nipoitra tampoka avy any ireto olon-dratsy, nanakana ny lalan’ireto môtô. Toerana somary saro-dalana ny amin’iny faritra iny, hany ka na kodiaran-droa na kamiao no fitaterana olona sy entana. Nandray ny andraikiny avy hatrany ity mpitandro filaminana ity ary tsy nampiseho fihemorana akory, eny fa na dia izy irery aza no nanoloana ireo olon-dratsy am-polony maro. Nisy avy hatrany fifampitifirana teo amin’ny roa tonta ka voa teo amin’ny tanany ilay mpitandro filaminana. Nanararaotra nitsoaka kosa tetsy andanin’izay ireo mpanafika rehefa avy nahazo izay nilainy tamin’ireto mpandeha môtô ireto. Nisy avy hatrany moa ny antso vonjy natao tamin’ireo zandary teny amin’iny manodidina. Ireto farany izay nidina avy hatrany teny an-toerana nanao ny fanarahan-dia sy ny fikarohana ireto mpanafika. Araka ny fampitam-baovao azo, dia faharatrana kely no nahazo ilay mpitandro filaminana ary tsy misy ahiana intsony ny amin’ny ainy.

m.L

Midi Madagasikara15 partages

Ambohidratrimo : Le domicile d’un particulier attaqué par cinq bandits armés

Alors que dans la Capitale, l’attention des habitants et celle des forces de l’ordre se focalise dans le mouvement politique mené par l’opposition du pouvoir en place, la population des zones périphériques se trouvent dans l’embarras suite aux actes de banditisme qui prennent de l’ampleur ces derniers temps. Les attaques à main armée suivies de vols avec effraction se multiplient. Tel est le cas dans la commune rurale d’Anosiala, dans le district d’Ambohidratrimo dans la nuit du dimanche 22 avril. Cinq individus armés de pistolet automatique et d’armes blanches ont saccagé le domicile d’un particulier dans le « fokontany » d’Ambohitafina. L’acte a été commis vers une heure du matin au moment où les propriétaires étaient tous en plein sommeil. Les malfrats ont arraché de force les serrures des portes de la maison pour entrer. Réveillés par des  bruits, tous les occupants de la maison ont dû se laisser faire car ils étaient menacés. Ainsi, les bandits vont fouiller toutes les pièces pour ramasser tout ce  qui leur convient . Une somme de 300.000 ariary, un ordinateur portable, trois téléphones portables, deux baffles, une table de mixage, deux paires de boucles d’oreilles en or ont été dérobés. Pris au dépourvu, les victimes n’ont pas pu appeler secours que quelques heures plus tard. La brigade de la gendarmerie d’Ambohidratrimo se charge de l’affaire.

Anjozorobe. Le même phénomène s’est produit à Mangamila dans le district d’Anjozorobe. Samedi 21 avril vers 22 heures 30, six bandits armés de fusils de chasse et d’armes blanches ont saccagé deux épiceries. Leur mode opératoire est la même que celui des bandits qui ont sévi à Ambohidratrimo. Les victimes ont perdu 3.000.000 millions d’ariary et quelques objets de valeur. Pour l’instant, aucun suspect n’est arrêté pour ces deux actes de banditisme.

T.M.

Midi Madagasikara14 partages

« Croix-Rouge malagasy » : Entre défaillance de la structure et malveillance de certains responsables

Les membres de la composante gouvernance lors de la conférence de presse à Tsaralalàna hier.

L’existence de détournement de fonds, de fraudes et de corruption n’a pas été démentie par le président de la « Croix-Rouge malagasy » lors d’une conférence de presse organisée à Tsaralalàna hier.

Clé de voûte de la réussite de la « Croix-Rouge malagasy », sa structure semble également être la cause de la situation à laquelle la société nationale se trouve actuellement. En effet, « la structure actuelle est une arme à double tranchant » selon les dires de Claude Rakotondranja, président de la « Croix-Rouge malagasy » (CRM). Ce dernier d’expliquer que la CRM est organisée en trois composantes distinctes. La première fait référence à la gouvernance qui est censée diriger les actions à entreprendre par la société nationale. Composée de membres élus et volontaires, la gouvernance a à sa tête le président national. La deuxième composante correspond au management. Composée de personnel payé, celle-ci s’occupe de la gestion des affaires courantes de la société nationale. Présidée par la secrétaire générale, elle est la gestionnaire de la CRM. La dernière, quant à elle, fait référence aux volontaires, les « mains d’œuvre » de la société nationale. A en croire la structure et les explications du président de la CRM lors de la conférence de presse qui s’est tenue hier, les détournements et fraudes qui ont été observés auraient été opérés auprès de la composante management. D’ailleurs, le président Claude Rakotondranja a fait savoir dans notre article du jeudi 19 avril 2018 dernier que « des transactions bancaires frauduleuses ont été effectuées par l’ancien SG ou Secrétair général.Et que durant cette période, ce dernier a joué sur les fluctuations de l’ariary ».

Rupture. La faiblesse de la CRM se situerait donc dans ce pouvoir octroyé à la composante management. Il convient toutefois de préciser que toutes les transactions financières menées auprès de la société nationale sont soumises au principe de « double signature du Sg et du trésorier qui représentent la gouvernance ». Il serait, à cet effet, invraisemblable que la composante gouvernance n’ait été au courant de tout ce qui s’est opéré au sein de la société nationale. Par ailleurs, le président de la CRM d’annoncer que le « retrait de la Croix-Rouge norvégienne n’altère en rien les projets de la Croix-Rouge malagasy. Nous avons élaboré un plan stratégique qui s’étale jusqu’à l’année 2020. Et nous avons d’autres partenaires qui travaillent avec nous dans l’atteinte des objectifs fixés dans ce plan stratégique » a-t-il avancé confiant. Ce dernier d’interpeller également les responsables auprès de la Croix-Rouge norvégienne de fournir « des détails relatant les résultats de leurs actions d’audit ». Jusqu’à l’heure actuelle, ni la Fédération internationale de la Croix-Rouge ni la Communauté internationale de la Croix-Rouge ne se sont prononcées sur la situation. Ni d’autres partenaires de la société nationale d’ailleurs. Affaire à suivre.

José Belalahy

Midi Madagasikara14 partages

Lutte contre les cyber-attaques : 1000 lycéens à la rencontre des experts d’ICANN et de Facebook

Plus de 1.000 lycéens issus des quatre coins de Madagascar ont assisté à la conférence qui s’est tenue hier, au Centre de conférences internationales CCI Ivato. Placée sous le thème « Les enjeux de l’utilisation de Facebook pour nos jeunes : Risques et protection ». Cette conférence pour les étudiants est organisée par le MPTDN (Ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique) et l’ARTEC (Autorité de Régulation des Technologies de Communication). Yaovi Atohoun, représentant de l’ICANN (Société pour l’attribution des noms de domaines et des numéros sur Internet) pour l’Afrique, ainsi que de Ndiaye Aida et Timothy Fagan, représentants de Facebook pour l’Europe, le Moyen- Orient et l’Afrique étaient les intervenants de cette conférence organisée sous le haut patronage du président Hery Rajaonarimampianina et parrainée par le ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique, Neypatraiky Rakotomamonjy, le ministre de l’Education nationale Paul Rabary et du ministre de la Jeunesse et des Sports, le Dr Jean Anicet Andriamosarisoa.

Sécurité. Une séance de sensibilisation sur la protection des enfants en ligne est également organisée cette semaine, avec le Programme AROZAZA de l’UNICEF. Des entités locales telles que HABAKA et NIC-MG seront parmi les panélistes, pour apporter des réponses aux questions sur le contexte malgache. De leur côté, les professionnels auront également leurs comptes. Des ateliers de renforcement de capacités se tiennent au DLC Anosy. « Poursuite et établissement de preuve » ; « Protection des enfants en ligne » ; « Cybercriminalité : escroquerie, chantage, menace en ligne », telles sont lesthématiques au programme de ces rencontres. L’atelier sera animé et dirigé par l’ICANN représenté par Yaovi Atohoun, et par Facebook, représenté par Aida Ndiaye et Timothy Fagan. D’après les organisateurs, le programme se présente sous forme d’échanges interactifs entre les experts et toutes les parties prenantes malgaches, afin d’approfondir les acquis des participants pour un développement efficace du numérique à Madagascar et de rassurer tous les acteurs à investir davantage dans les TIC.

 

Antsa R.

Midi Madagasikara11 partages

Place du 13 Mai : Le Préfet préconise une solution politique

Même s’il ne lui appartient pas de le dire, il l’a dit hier devant la presse vu la gravité de la situation. D’après le Général Angelo Ravelonarivo, on doit trouver une solution politique à un problème politique. Le Préfet de Police d’Antananarivo a déclaré qu’il ne peut plus requérir les forces pour réprimer la manifestation qui se déroule depuis samedi dernier sur le parvis de l’Hôtel de Ville à Analakely. « L’effusion de sang n’est plus acceptable. Je ne délivre depuis dimanche qu’une réquisition anti-pillage qui permet aux forces de l’ordre de prévenir les vandalismes et les casses. », a martelé le Général Angelo Ravelonarivo. Avant de rajouter : « S’il y a une réquisition qui ordonne les forces de l’ordre d’user de la force, je n’en suis pas l’auteur. » Quoi qu’il en soit, l’officier général de la Gendarmerie n’est pas prêt à démissionner. « C’est ma conscience professionnelle qui me le dicte car je n’ai pas d’adjoint pour assumer les fonctions. », a-t-il précisé.

R.Eugène

Midi Madagasikara10 partages

Soarano : Fiara nidofotra tamin’ny andrin-jiro

Fiara marika « Hyundai Starex » no simba tanteraka rehefa nidofotra tamin’ny andrin-jiro iray teny amin’iny faritra Soarano, ampitan’ny tsenan’i Pochar iny. Na dia teo aza ny hamafin’ny dona, izay nahatapaka mihitsy ilay andrin-jiro, dia tsy nisy ny aina nafoy araka ny fanazavana azo teny an-toerana. Naratra fotsiny ihany ilay mpamilin’ilay fiara ary efa nentina namonjy toeram-pitsaboana araka ny vaovao hatrany. Ny alin’ny alahady teo no nitranga izany, raha ny filazan’ireo nanatri-maso. Nandeha mafy dia mafy tokoa ity fiara ity izay nitodi-doha ho any Analakely any. Niezaka ny nisongona fiara iray teo anoloany izy tamin’io fotoana io. Saingy noho ilay fandehanana mafy dia tsy tana intsony ny familiana. Nitsambikina ilay faritra fampisarahana lalana iny mihitsy ity farany ary niafara teny amin’ilay andrin-jiro nitondra herinaratra mahery vaika, nony avy teo. Soa ihany fa nahay nidify kely ilay mpamily, izay tsy nisy afa-tsy izy irery tao anatin’ilay fiara, fa ny vatan’ilay fiara no nandona ity « poteau » ity ka tena nikaperotra.

Ambonin’ny zava-nisy tao Analakely, izay tsy navela nifamezivezena omaly maraina, dia isan’ny niteraka fitohanam-be teny amin’iny faritra iny ny fisian’ity lozam-pifamoivoizana ity. Tsy vitan’izay ihany koa anefa, fa anisan’ny nitarika ny fahatapahan-jiro teny amin’iny faritra iny sy ny manodidina izany loza izany, noho ity andrin-jiro ity izay mitondra ireo herinatra ilaina teny an-toerana. Samy nidina teny an-toerana avokoa moa na ireo mpitandro filaminana niezaka nandamina ny fifamoivoizana na ireo mpiasa teo anivon’ny Jirama, niezaka nanamboatra sy nandamina haingana izay famatsiana herinaratra izany.

m.L

Midi Madagasikara10 partages

Agroalimentaire : « JB » lance sa nouvelle marque « Mamasoa »

Démonstration culinaire, lors de la présentation des produits « Mamasoa ».

Avec sa nouvelle gamme de produits alimentaires, « JB » offre une nouvelle solution culinaire aux ménages malgaches.

Après 55 ans de présence dans l’industrie agroalimentaire malgache, la société « JB » est devenue un acteur incontournable de la vie socioéconomique du pays. Les biscuits et bonbons, les snacks « JB » sont devenus des produits de consommation courante. Mieux, « Pecto » est devenu un bonbon fétiche connu de toutes les générations. Actuellement, « JB » s’ouvre sur d’autres produits, avec sa nouvelle gamme « Mama Soa » qui se décline en deux sous-produits, le « Soja Hena » et le « Soja Totokena », présentés jeudi dernier lors d’une manifestation qui s’est tenue à l’Ibis Hôtel.

100% naturel. Comme leur nom l’indique, « Soja Hena » et « Soja Totokena » sont à base de soja 100% naturel. Pour les mettre sur le marché « JB » a procédé à deux années d’études et de recherches auprès de 1.000 consommateurs. L’entreprise a également investi sur une nouvelle unité de production « Afin de garantir la maîtrise du procédé de fabrication et l’excellence de la qualité de nos produits, nous continuons d’investir et avons même décidé une extension de notre usine pour la production de la gamme ‘Mama Soa’ » ont déclaré les responsables de « JB » jeudi dernier. En lançant ces deux produits sur le marché, « JB » veut en tout cas apporter une nouvelle solution culinaire aux ménages malgaches. Mais également aux restaurateurs et aux professionnels.

Apport en protéine. Une solution culinaire qui répond aux besoins de la population malgache dont l’apport en protéine est relativement faible. En effet, la consommation de viande à Madagascar est encore très faible, avec cinq kg par an par habitant, contre huit kg par an par habitant dans les autres pays africains à faible revenu. Cette carence en protéine trouve par ailleurs son origine dans la cherté de la viande de bœuf qui est actuellement vendue à 12.000 ariary le kilo. Or, non seulement, les produits « Soja Hena » et « Soja Totokena » sont plus accessibles en terme de prix, mais ils ont également l’avantage d’être très riches en protéine et ont par conséquent des effets bénéfiques sur la santé. Par ailleurs, ces produits disposent d’une rapidité de préparation, puisque leur cuisson se fait en seulement trois minutes. Ils peuvent également être stockés à température ambiante et peuvent être mélangés avec d’autres sauces.

« Soja Hena » et « Soja Totokena » sont présentés en deux formats GM de 1 kg pour les professionnels, plus particulièrement les gargotes et PM pour les ménages, avec un sachet pour quatre personnes.

R.Edmond.

Midi Madagasikara9 partages

Rajaonah Andrianjaka : Le fondateur d’« Otrikafo » s’est éteint

La classe politique est en deuil. Rajaonah Andrianjaka, le fondateur et le président national du parti « Otrikafo » est décédé, hier, en France des suites d’une longue maladie. Connu par son langage direct et son nationalisme, il fut un ardent défenseur des îles éparses et de la souveraineté nationale. Il rêvait d’un Madagascar débarrassé de l’emprise des anciens et nouveaux colons. Midi Madagasikara présente ses sincères condoléances à toute la famille et les proches du défunt.

Aina Bovel

Midi Madagasikara9 partages

« Jeux Corporatifs – Lalaon’Iarivo » : 147 participants issus de 40 équipes

« La prochaine sera encore la meilleure » : a dit  Andriamisa Ramihone Patrick, directeur du sport de la commune lors du discours d’ouverture de cette fête corporative de la commune. Malgré les échauffourées à Analakely, cela n’a pas été annulé comme l’ « Urban trail » ou le volley. Midi Madagasikara était de la partie avec en tête Aristide Rafalimanana au football. La finale du football a vu CNaPS battre Jovena en 3 à 0

Quelques résultats

Lawn tennis – double dames : Ravaoarivelo Françoise/Rakotoseheno Dina (CNAPS) battent Miharinirina Pryncila /Ramavoarisoa Ambinintsoa (DGT- Trésor).

Lawn tennis – Simple dames : Rajoelison Hasina (TELMA) bat Andoniaina Tahinasoa (ETECH ).

Tennis de table dames: Ratobisoarivelo Tahina Micheline (MEEH).

Tennis de table hommes : Rakotoarivelo Rivo (OSTIE) – 2°/ Ramarozaka Serge (CNAPS).

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara9 partages

Madagascar-Chine : Une coopération dans le domaine du développement rural

La coopération Sud-Sud sera renforcée. La preuve, le ministre auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’Elevage, Harison Randriarimanana et le  vice-ministre chargé de l’Agriculture et des Affaires  rurales chinois, Zhang Tao Lin viennent de signer un mémorandum d’entente. « Il s’agit notamment d’un accord tripartite visant à contribuer au développement rural du pays. Les domaines d’intervention porteront entre autres sur les échanges d’expériences entre les deux pays en vue d’accroître le rendement de productivité rizicole. A titre d’illustration, le riz hybride initié par le gouvernement chinois afin d’atteindre son autosuffisance alimentaire, sera également développé à Madagascar étant donné que les deux  pays ont une même similitude et de ressemblance », a expliqué le ministre de tutelle, Harison Randriarimanana.

Contribution. En outre, la coopération touchera également d’autres domaines tels que la vulgarisation agricole, la transformation des produits agricoles et l’élevage ainsi que la formation des techniciens malgaches   œuvrant dans le secteur de l’élevage. La FAO constitue le troisième partenaire dans le cadre de cette signature de mémorandum d’entente entre les deux pays étant donné que cet organisme international  fournit une assistance technique dans la mise en œuvre de cet accord tripartite. En fait, le ministère de l’Agriculture et des Affaires rurales de Chine a consenti à utiliser le fond fiduciaire Chine-FAO dans la mise en œuvre des projets de coopération Sud-Sud à Madagascar.

De son côté, le ministre chinois en charge de l’Agriculture, Zhang Tao Lin, a évoqué que c’est sa première visite à Madagascar. « Nous allons appuyer et apporter notre contribution pour que Madagascar atteigne son objectif d’atteindre l’autosuffisance sur le plan  rizicole en 2020 », a-t-il déclaré.

Notons que la coopération entre Chine et Madagascar dure depuis 46 ans. Aujourd’hui, La Chine occupe une place de partenaire incontournable pour le développement de la Grande  Ile. La signature de ce mémorandum d’entente est l’occasion de rappeler l’excellence des relations entre les deux pays. Il s’agit d’une coopération gagnant-gagnant  qui ne cesse de s’améliorer au fil des ans, a-t-on conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara9 partages

Jean M Rakotomamonjy : Apaisement et paix sociale

Le président de l’Assemblée nationale a appelé hier au rapprochement entre les acteurs politiques et de la société civile en vue de trouver la solution à la situation actuelle. « Nous ne pouvons avancer sans l’apaisement et la cohésion. La lutte contre la pauvreté devrait nous unir. », a souligné Jean Max Rakotomamonjy. Le président de la Chambre basse a lancé un appel aux députés : « Les points de vue peuvent s’opposer à l’Assemblée nationale. Mais, cela ne devrait pas être un motif pour s’entredéchirer. Les députés doivent restaurer le dialogue entre eux, et ce dans l’intérêt de l’apaisement et de la paix sociale. » A rappeler que les chefs d’Institution se sont tous exprimés sur la situation politique actuelle, à l’exception du président de la HCC qui aura l’occasion de le faire lorsque le juge constitutionnel statuera sur la constitutionnalité des lois électorales votées par le Parlement.

R. Eugène

Midi Madagasikara9 partages

Port de Toamasina : Lancement officiel des travaux d’extension hier

Pose de la première pierre pour l’extension du Port de Toamasina, par le président Hery Rajaonarimampianina, avec l’ambassadeur du Japon et le représentant de la JICA (Agence Japonaise de Coopération Internationale).

Madagascar disposera d’un des plus importants ports d’Afrique, à l’horizon 2026. La capacité du Port de Toamasina sera triplée, après les travaux d’extension qui coûteront 639 millions USD, soit près de 2044,8 milliards Ariary.

Un grand projet de huit ans ! C’est ce qui a été lancé hier, avec la pose de première pierre, pour le Projet d’extension du Port de Toamasina. « Ce projet a été préparé depuis presque dix ans. Toutes les études ont été faites et il est grand temps de lancer les travaux », a affirmé le DG de la SPAT (Société du Port à gestion autonome de Toamasina), Avellin Christian Eddy, lors de la cérémonie d’hier, en présence du président Hery Rajaonarimampianina, du ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Andriambololona, du ministre des Transports, Beboarimisa Ralava, de l’ambassadeur du Japon, Ichiro Ogasawara, ainsi que d’autres hautes autorités. En effet, les prévisions ont déjà permis d’anticiper la saturation du port, avec l’augmentation constante des besoins.

Avenir. Dans son discours, le président Hery Rajaonarimampianina a soutenu l’importance de ce projet, qui aura des impacts considérables sur l’avenir du pays. « Il faut avoir une vision à long terme et prévoir l’avenir. Ce genre de projet contribue à des créations d’emplois et de valeurs ajoutées, durant et après son exécution. Il offrira d’innombrables opportunités à Madagascar, par rapport à l’Afrique. Tout cela contribue à la lutte contre pauvreté et nous avançons dans ce sens, contre vents et marées. D’ailleurs, nous savons que le développement ne se fait pas en un jour. Mais ce projet représente déjà une concrétisation de la vision « Fisandratana 2030 ». Pour que cela se poursuive, il faut une stabilité. Trop de sang a déjà coulé, il faut que cela s’arrête », a-t-il affirmé dans son discours. Pour sa part, l’ambassadeur du Japon à Madagascar, Ichiro Ogasawara a évoqué l’importance de ce port commercial qui traite près de 75% des flux de marchandises domestiques et environ 90% des flux internationaux. « Ce projet aura un impact immense et direct sur le développement de la Grande Ile et celui de la région de l’Océan Indien. En même temps, les retombées économiques sur l’économie locale seront également imposantes surtout en termes de création d’emplois et de transfert de la technologie. Comme Madagascar est située justement au carrefour de l’Océan Indopacifique, il est bien naturel qu’elle occupe une place privilégiée dans la mise en œuvre de la nouvelle stratégie pour un Océan Indopacifique libre et ouvert, annoncée lors de la TICAD VI. Ce projet de l’extension du port de Toamasina incarnera cette politique tout en facilitant le flux des marchandises et des passagers dans l’océan indopacifique d’une manière spectaculaire. Ce port, actuellement le poumon de l’économie malgache, se transformera à travers ce projet en celui de la région entière », a annoncé l’ambassadeur du Japon.

 Antsa R.

Midi Madagasikara8 partages

« Sahia Manova » : 2500 jeunes se sont inscrits dans tout Madagascar

Une affluence des jeunes intéressés au projet « Sahia Manova »

Il s’agit d’une formation gratuite en matière de création d’entreprise et d’entrepreneuriat organisée par le groupe Guanomad en partenariat avec l’IMGAM (Institut de Management des Arts et Métiers).

Le projet qui s’intitule « Sahia Manova » initié par Erick Rajaonary, le PDG du groupe Guanomad dans le cadre de ses actions de RSE, a attiré beaucoup de jeunes. Il s’agit d’une formation gratuite, en matière de création d’entreprise et d’entrepreneuriat, organisée en partenariat avec l’IMGAM (Institut de Management des Arts et Métiers). A peine lancé il y a plus d’un mois, près de 2.500 jeunes éparpillés dans tout Madagascar se sont inscrits, selon les explications des organisateurs.

Reportée. Antananarivo est en tête de peloton avec un nombre d’à peu près 1.400 jeunes intéressés enregistrés. Vient ensuite Fianarantsoa. Notons que cette formation gratuite est organisée en simultanée dans la Capitale, à Antsirabe, à Fianarantsoa, à Mahajanga et à Toamasina depuis hier. Quant à Toliara, cela va démarrer ce jour. En revenant sur les sites de formation à Antananarivo, c’est localisé à l’IKM (Ivon-toeran’ny Kolontsaina Malagasy) à Antsahavola, à l’Alliance Française à Andavamamba et au « Tranompokonolona » à Analakely. Pour ce dernier site, la formation prévue se dérouler hier et ce jour, sera reportée à une date ultérieure compte tenu des événements politiques actuels, d’après toujours les organisateurs. Il faut savoir que cette formation gratuite durera jusqu’à samedi.

Coachings. Elle portera notamment sur le montage de projet de création d’entreprise proprement dit, l’établissement d’un business plan et d’un dossier de bancarisation servant à convaincre les partenaires dans la recherche de financement ou d’assistance technique. Les jeunes doivent être également en mesure de rédiger et de consulter les documents de travail comme le document comptable et le bilan prévisionnel, et ce, avec un minimum de connaissance juridique dans le domaine de l’entrepreneuriat, à l’issue de cette formation gratuite. Ils ne doivent pas non plus négliger les termes de communication qui sont indispensables à la valorisation de leurs activités et à la commercialisation de leurs biens et services. En revanche, le projet « Sahia Manova » constitue une action complémentaire à celles des réseaux d’incubateurs, ont précisé les organisateurs. Par ailleurs, ce projet touchera plusieurs secteurs dont entre autres, l’agriculture, l’agro-industrie, les TIC et les énergies renouvelables. Et à part les interventions des experts au niveau de l’IMGAM, des opérateurs effectueront en même temps les coachings des jeunes bénéficiaires de cette formation gratuite.

Navalona R.

Midi Madagasikara7 partages

COI – AFD : Nouveau partenariat en faveur du climat

Madagascar, comme la majorité des pays du sud-ouest de l’Océan Indien, est régulièrement exposé aux impacts du changement climatique.

La Commission de l’Océan Indien (COI) et l’Agence Française de Développement (AFD) ont renforcé leur partenariat en faveur du climat en signant, le 23 avril 2018 un protocole d’entente sur la mise en œuvre des « contributions prévues déterminées au niveau national (CPDN) » présentées lors de la COP21 à Paris en décembre 2015, à travers lesquelles les Etats ont pris des engagements chiffrés de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d’adaptation aux effets du changement climatique. Par le biais de ce protocole d’entente avec l’AFD, les pays membres de la COI pourront bénéficier de la facilité « Adapt’Action » qui soutient la mise en œuvre des « CPDN ». Rappelons que la COI est la seule organisation régionale à bénéficier du programme « Adapt’Action » aux côtés de 15 pays en développement.

Formation. Ce nouveau partenariat COI-AFD s’articulera autour de deux composantes. D’une part, un programme de formation de haut niveau sur deux ans pour des professionnels des Etats membres de la COI sur l’utilisation des modèles de simulation climatique. Cette formation permettra notamment de renforcer les compétences pour mieux anticiper les impacts du climat à l’horizon 2050 sur la santé publique, l’environnement, les ressources en eau, les risques de catastrophes ou encore les transports. D’autre part, le partenariat inclut le lancement des études préparatoires de deux projets régionaux d’adaptation au changement climatique, l’un sur la résilience des écosystèmes côtiers et l’autre sur le renforcement des services météorologiques et climatiques, qui seront présentés au Fonds vert pour le climat.

Recueillis par Hanitra R.

Midi Madagasikara6 partages

Football : Madagascar s’impose par 2 buts à 1

Pour leur premier match du tournoi de football des 11es Jeux de la CJSOI, les protégés de Tony Rabarison se sont imposés devant  les Djiboutiens au Stade du complexe sportif du  IVe arrondissement de Djibouti par 2 buts à 1.  Une victoire qui conforte la chance des footballeurs malgaches de se qualifier pour les demi-finales. André inscrit le premier but de la rencontre à la 12e minute. Et c’est sur ce score que les deux équipes ont quitté le terrain à la pause. A la reprise, un joueur djiboutien écope d’un carton rouge. A la 55e mn, André a raté le penalty. Dix minutes plus tard, Djibouti égalise le score. Après plusieurs tentatives ratées, Arnaud réalise un doublé à la 79e mn. « Nous sommes venus ici pour la médaille d’or. On a su maîtriser notre adversaire. On commence à s’adapter au climat » lance Romario Randriamanjaka, capitaine de la sélection nationale. Ce jour, les « Barea » affronteront l’équipe   seychelloise.

T.H

News Mada5 partages

Fraudes : la Croix-Rouge malagasy se défend

La Croix-Rouge malagasy (CRM) se défend d’être impliquée dans l’accusation faite par la Croix-Rouge norvégienne sur son site web officiel. En effet, cette dernière accable la CRM de fraudes et de corruption à travers un communiqué vendredi dernier. «Détourner des fonds qui aideraient les gens dans des situations de vie très vulnérables est complètement incompatible avec le travail de la Croix-Rouge», a-t-on souligné dans ce communiqué. «C’est une accusation gratuite, car elle ne suit pas les procédures», a répliqué le président de la CRM, Claude Rakotondranja, lors d’un point de presse donné hier à son siège à Tsaralalana.

Selon ses explications, «L’affaire remonte à 2012. La Croix-Rouge norvégienne est représentée dans la Grande Île par un délégué. Ce denier est censé vérifier, contrôler et évaluer les programmes menés par la CRM. Pourquoi n’avoir fait un communiqué là-dessus que vendredi ?». Il a aussi précisé qu’aucune lettre officielle y afférente n’est encore parvenue à la CRM qui est actuellement en attente du rapport d’audit.

Sera R.

Midi Madagasikara4 partages

11es Jeux de la CJSOI : Les filles en argent et les garçons en bronze

Pour le tournoi par équipes de tennis de table, les filles se sont contentées de la médaille d’argent. Elles ont perdu par 1 victoire à 3 face aux Mauriciennes.

Devant les Mauriciennes en finale du tournoi par équipes au Gymnase du Stade Gouled, Djibouti, les Malgaches ont lutté jusqu’au bout, mais, plus techniciennes, leurs adversaires ont triomphé. Lors de la première rencontre, Ny Antsa s’est imposée contre Laure Kee en 3 sets à 2, (16-14,8-11, 5-11, 11-7 et 11-5). La « numéro 1 » mauricienne, Pratna Jalim n’a pas fait de détail face à Sarobidy. Pratna a pris le dessus sur la « numéro deux » malgache, par trois sets à 0, 11-7, 11-3 et 11-6. Les deux équipes étaient à égalité avec une victoire partout. Lors du double, la paire formée par Sarobidy-Antsa s’est inclinée en trois sets à 2 face à Pratna et Laure. Pourtant, les pongistes malgaches ont enlevé le premier set par 11 à 5, avant de céder le 2e et troisième set aux Mauriciennes 6-11, 7-11. Elles reviennent au 4e set par une victoire par 11 à 7. Confondant vitesse et précipitation, les Mauriciennes ont saisi l’occasion pour remporter le 5e set 11 à 5.

Duel. Les Mauriciennes mènent par 2 victoires à 1. Dans le duel des deux « numéros un » des deux équipes, Pratna a remporté haut la main la victoire par 3 sets à 0, 11-4, 11-9 et 11-5 et offre l’or à son équipe.  » L’équipe mauricienne a misé sur sa « numéro 1 », Pratna. Les filles ont bien lutté, mais, l’expérience a fait la différence » a indiqué le coach. Avant cette finale, les Malgaches ont éliminé les Réunionnaises par 3 victoires à 2. Chez les garçons, les Luciano, Fahazavana, Gilberson s’emparent de la médaille de bronze. Ils ont battu les Seychellois par trois victoires à zéro. En demi-finale, ils ont été défaits par les Djiboutiens par 3 victoires à 2. « On a pu voir le niveau et le technique de nos adversaires lors de ce premier tournoi  par équipes » a déclaré Luciano. La compétition du simple débutera ce jour avec les éliminatoires. Luciano figure parmi les favoris chez les garçons si le duel Pratna-Ny Antsa se profile du côté des filles.

T.H

Midi Madagasikara4 partages

SAV/FAV Polio : Report de la cérémonie officielle de lancement

La vaccination répétée renforce l’immunité des enfants, réitère le ministère de la Santé publique.

La cérémonie officielle de lancement de la semaine africaine de vaccination (SAV) couplée avec les actions de vaccination supplémentaires contre la poliomyélite ou AVS/polio (FAV polio) 13e passage, qui devrait se dérouler, hier, au centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona (CHU JRA) a été reportée. Un report dont le motif n’a pas été précisée, mais d’aucuns font le lien avec les événements qui ont secoué la capitale dernièrement. Rappelons que la SAV/FAVpolio cible pendant cinq  jours, du 23 au 27 avril 2018, plus de 4,8 millions d’enfants de moins de cinq  ans dans les 22 régions et les 114 districts sanitaires de Madagascar. Cette présente édition vise notamment à rechercher des perdus de vue et les enfants jamais vaccinés, ainsi qu’à rechercher les cas de paralysie flasque aiguë chez les moins de 15 ans. Pour la SAV, la vaccination sera réalisée au niveau des sites fixes tels les centres de santé, tandis que pour l’AVS, les équipes de vaccinateurs procèderont par porte-à-porte et investiront les lieux à forte affluence telles les écoles, marchés, sites miniers, gares routières, pour vacciner les enfants. Au total, 19.770 équipes de vaccinateurs et 5747 superviseurs seront déployés à travers la Grande Ile.

Hanitra R.

Midi Madagasikara4 partages

Jazz : Tahina Vibe sort « Vaky masoandro »

Dans le monde de la musique, Tahina Vibe est bien connu en tant que compositeur, arrangeur, technicien de son… mais c’est en sa qualité de saxophoniste qu’il sortira son album baptisé « Vaky  masoandro ». Opus aux couleurs du jazz au saxophone, « Vaky masoandro »  contient neuf titres dont sept créations et deux interprétations. L’album a été déjà créé en 2014, durant le festival Madajazzcar à Toliara, mais aujourd’hui la version finale comporte quelques améliorations.

Pour présenter cet opus à Tana, le musicien donnera rendez-vous aux mélomanes au « Cercle-germano-malagasy » à Analakely le 27 avril. Pour ce faire, des musiciens comme Fanaiky , Mendrika Rasolomahatratra, Ranto Ranoa, Lova Ramahefason, « Telo sy Telo », Njaka Rakotonirainy et le club instruments à vent de Tana grossiront les rangs. .

Comme Obélix, tombé dans la marmite de potion magique quand il était petit, TahinaVibe quant à lui s’est baigné dans la musique depuis sa naissance, avec un père professeur de musique, sa fratrie a été obligée d’apprendre au moins un instrument. Tout comme son frère, le guitariste Lova Ramahefason, la musique n’était qu’une simple passion par dépit au début. Sa carrière de fonctionnaire s’est terminée après un an, avec les contrats en tant que musicien et technicien qui se multipliaient. Son choix s’est finalement tourné vers la musique en marchant alors sur les pas de son paternel.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara4 partages

Football- Analamanga : Place à Orange Kitra inter–instituts !

Le président Tota Henintsoa Rakotoarimanana se mobilise pour présenter une belle image du football tananarivien.

La Ligue d’Analamanga ne cesse d’innover. Après son « Kitra Orange des jeunes » dans les quartiers, elle s’attaque désormais aux instituts, histoire de ratisser large comme nous l’explique le président Tota Henintsoa Rakotoarimanana. Récit.

Midi Madagasikara : Pourquoi un tournoi entre les instituts et universités et pourquoi avoir opté pour le football à 7 ?

Tota : « C’est un choix profondément mûri avec Orange qui est le principal sponsor de cette épreuve sans nul doute parce que plus spectaculaire en raison de la situation des terrains mais aussi parce que cela va motiver davantage les universitaires d’évoluer devant une pelouse synthétique d’Andohalo et de Talamataty mais même le choix du gymnase de Mahamasina ferait le bonheur des participants car plus confiné avec ce que cela suppose de belle ambiance. »

Midi Madagasikara : « Peut-on avoir une idée concernant  les participants ?

Tota : « Compte tenu du temps imparti, les inscriptions au siège de la Ligue à Mahamasina, s’arrêtent au nombre de 20 équipes engagées. Mais 20 équipes issues du milieu universitaire. A charge à nous ensuite de les répartir sur les trois sites. Mais d’ores et déjà je tiens à remercier l’autre partenaire qui est bien évidemment le propriétaire du Terrain Synthétique Talatamaty,   Hery Rasoamaromaka. 

Ceci dit, le tournoi débutera le 5 mai prochain. »

Midi Madagasikara : La ligue d’Analamanga s’est- elle mise volontairement à l’écart de cette crise qui mine le football malgache ?

Tota : «C’est malheureux de le dire mais notre football traverse aujourd’hui une très mauvaise passe. Si la Ligue s’est mise à l’écart, c’est pour une raison bien simple car à nos yeux, le football et la politique sont deux choses différentes. Il ne faut pas les mélanger au risque de tout compromettre car quelle que soit l’issue de ce bras de fer, tout le monde est perdant. »

Midi Madagasikara : « Pour revenir au terrain et en tenant compte des nouvelles exigences de la CAF sur le calendrier des compétitions, Analamanga qui est de très loin la meilleure ligue sinon la plus fournie avec ses 10 clubs de Ligue 1, finira-t-elle à temps la saison ?

Tota : « La CAF a fixé au 15 septembre la date limite des engagements au niveau de la Ligue des champions et de la Coupe de la Confédération. Du coup, on a engagé une course contre la montre pour présenter nos deux clubs. »

Midi Madagasikara : Pourquoi deux clubs seulement ? Cela suppose qu’il n’y aura plus de votre côté la fameuse Poule des As.

Tota : « Il n’y aura que deux clubs qui représenteront   Analamanga car c’est la nouvelle règle. Autrement  dit le champion de la Ligue 1 et le détenteur de la Coupe.

Par contre, on a retenu la formule de la Poule des As mais pour les quatre derniers du tableau. Une lutte pour la survie qui s’annonce passionnante car les deux derniers seront relégués. »

Propos recueillis par

Clément RABARY

Midi Madagasikara3 partages

« TENNIS / BMOI premium Challenge 2018 » : Rendez-vous les 26 et 27 mai à Ilafy

Et voici le rendez-vous du « Country club » Ilafy avec la BMOI, la compétition de doubles ou père- fils et mère-filles peuvent jouer ensemble au tennis en double. Quatre groupes sont prévus avec les catégories père et fils (le fils en U 18), mère et fille (la fille en U18), celles des Hommes en groupe Steel et celle des Hommes en groupe Titanium. Toutes les équipes hommes auront une moyenne d’âge par équipe et elles seront réparties entre les  deux  groupes.  La compétition pour plus de convivialité est refusée aux joueurs de première série et les organisateurs peuvent aussi disqualifier une personne qui peut déséquilibrer les jeux. Les inscriptions sont attendues jusqu’au 13 mai. Il se peut que cette date soit avancée en fonction  du  nombre d’équipes participantes.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara3 partages

Airtel Madagascar: Sponsor du spectacle « Mage 4 »

Plaisir partagé du public avec Airtel.

Airtel Madagascar est aussi partenaire des grands talents. L’entreprise l’a montré, une fois de plus en faisant office de sponsor officiel du concert « Mage 4 » au Palais des Sports, dimanche dernier. Un sponsoring digne d’une grande entreprise..

Engagée dans la promotion de la culture et de la musique, Airtel Madagascar a, en effet mis à la disposition des organisateurs les moyens de communication et sa technologie pour que l’événement soit bien relayé, afin que les fans puissent vivre ce spectacle hors du commun. « Notre engagement à valoriser la musique malgache dans sa diversité s’inscrit dans notre politique visant à accompagner les artistes talentueux comme « Mage 4 ». Tout a été mis en œuvre pour faire de ce spectacle un pur moment de bonheur pour les adeptes de la musique rock » a déclaré Maixent Bekangba, Directeur Général d’Airtel Madagascar.

SIM Airtel 4 G. Un spectacle réussi qui a débuté par la projection de « Ny tantaranay », la vidéo retraçant les 25 ans de scène du groupe pour plonger les inconditionnels du rock dans l’univers de ce groupe qui ne cesse d’enchanter le public depuis un quart de siècle avec ses textes romantiques exprimés dans un style hard rock. Au cours des cinq heures de performances autant vocales que musicales, accompagnées d’un show lumière et vidéo de grande qualité, le groupe a passé en revue le meilleur de son répertoire, avec les tubes d’hier et d’aujourd’hui, pour le grand bonheur des spectateurs. A l’entrée, Airtel Madagascar a offert une SIM Airtel 4G aux premiers spectateurs arrivés sur place. Puis, juste avant le spectacle, les sponsors ont organisé une série d’animations dont une super tombola avec des lots exceptionnels comme un ordinateur portable, une console PS4, un chèque de 500.000 Ar… Ces surprises ont encore fait monter d’un cran l’ambiance du public survolté. Dynamique, respectueux et solidaire, Airtel a une fois de plus montrer son implication à accompagner la culture et les artistes malgaches.

R.Edmond.

Madagate3 partages

Madagasikara. Fitondrana Hvm mamono olona ary miady amam-paty

Tena izay tsy nitomany omaly teo Analakely aloha dia sady fo vato no devoly latsaka an-tany. Izay ihany. Torak'izany koa ireo hikasa na efa nanoranora-poana sy niteniteny izay saim-pantany: tsy papanareo, tsy zanakareo, tsy havanareo koa moa no maty voatifitra ny sabotsy 21 Avrily 2018 mantsy ô? Mandinia-tena ary tsarovy ny ratsy natato rehefa handondom-baravarana ao aminareo Rafahafatesana.Tena tezitra aho fa kosa tsy hanota toa anareo satria matahotra an'Andriamanitra ny aty aminay.

Ka tsy ho asiako resa-be intsony fa avelao ny sary hiteny. Ho avy manaraka ihany ny vidéos.

Fa nazava ny fanambaran’i Fiandraza, Lehibem-paritra teo aloha avy any Ambovombe. Ingahy Hery Rajaonarimampianina no nanome baiko nampamono sy nampandratra ireo olona ireo. Ary miombon-kevitra amin’ny maro an’isa izy fa tokony mametra-pialàna i Hery satria na hitady fifampiresahana dia efa tara loatra satria tsy hisy olona handray ny tanàny mihosin-drà (lio). Henohy izy io ambony io.

Jeannot Ramambazafy sy Harilala Randrianarison

News Mada2 partages

Meteo : une tempête tropicale dans les parages

Sur les deux systèmes se trouvant dans le bassin sud-ouest de l’océan Indien, le premier (93S) qui était est situé au nord-est de Madagascar s’est transformé hier  en dépression tropicale. Son centre se trouvait à 200 km d’Antalaha aux environs de 9 h. Selon cycloneoi.com sur son site, à 15 h, «Son intensification s’est poursuivie et le stade de tempête modérée est estimé atteint». Elle reçoit ainsi le nom de «Fakir», et devient le 7e système baptisé cette année dans l’océan Indien.

Conformément aux prévisions, elle maintient un cap sud-sud-est à une vitesse relativement rapide de l’ordre de 31 km/h, amenant des fortes rafales de 100 km/h. Cependant, elle s’éloigne des côtes de Madagascar pour se rapprocher de l’île de La Réunion. De ce fait, sa présence n’a pas trop d’impact sur le temps qu’il fait sur les hautes terres. Toutefois, la vigilance est de mise pour ceux qui veulent aller en mer dans la partie nord-est de Madagascar car des rafales de vent pouvant atteindre la vitesse de 60 à 70 km/h y seront enregistrées.

Sera R.

News Mada2 partages

Parvis de l’hotel de ville : sous le signe du recueillement

Les députés de l’opposition ont pu entrer sans encombre dans le parvis de l’Hôtel de ville pour une journée de recueillement, hier.

Tout semblait indiquer, dans un premier temps, que l’entrée à l’Hôtel de ville sera encore sous le coup de jets de grenades lacrymogènes. Et pour cause, dès la matinée, des éléments des  forces de l’ordre ont investi en masse les environs d’Analakely. Ils ont quadrillé les lieux et aucun attroupement n’avait pu se tenir. Etant donné que la veille, le Chef de l’Etat a tenu une déclaration à la presse en insistant sur la prise de responsabilité des forces de l’ordre et qu’il a assimilé la rencontre des élus avec la population comme  un «coup d’Etat», tout le monde avait alors pensé à un durcissement de la situation.

Sauf que, en même temps, le Préfet de la capitale, le général Angelo Ravelonarivo avait fait une déclaration à la presse en annonçant la levée de l’interdiction des manifestations sur le parvis de l’Hôtel de ville. «Je viens de sortir une réquisition pour surveiller les éventuels casseurs qui seraient tentés de piller les magasins (…). S’il y a d’autres réquisitions empêchant l’entrée sur place, cela ne viendrait pas de moi», avait-il alors indiqué.

Pléiade de personnalités

A ce moment là, les partisans des élus de l’opposition commençaient à se masser à Andohan’Analakely et qu’une négociation avait commencé entre les élus et les responsables des forces de l’ordre à Analakely. Ces derniers ont alors laissé le champ libre à la population venue en masse sur les lieux. C’est ensuite que les responsables sécuritaires, dont le ministre de la Défense nationale, le ministre de la Sécurité publique, et le secrétaire d’Etat à la gendarmerie ont  annoncé avoir choisi ce retrait par souci d’éviter des affrontements.

Ce qui a permis aux élus et la population tananarivienne de se recueillir devant  les dépouilles des deux victimes de la manifestation. L’hymne du Mouvement démocratique pour la rénovation de Madagascar (MDRM) a retenti sur le parvis. Outre les deux anciens Chefs d’Etat, Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, plusieurs autres personnalités politiques dont Hajo Andrianainarivelo, Saraha Rabeharisoa ou encore Jean-Omer Beriziky ont été aperçus surs les lieux.

Rakoto

La coordination pour le changement en marche

Les députés pour le changement voient le jour. La coalition des élus Tim, Mapar, MMM et indépendants entendent conclure une «alliance». Après les deux jours de recueillement, des députés issus de ces partis veulent mettre en place une entité, qui se réunira régulièrement, pour coordonner la suite du mouvement sur le parvis de l’Hôtel de ville. L’association de ces élus veut en effet poursuivre jusqu’au bout la tenue d’élections inclusives et crédibles en misant sur des nouvelles lois électorales.

 

 

News Mada2 partages

Soutien d’acteurs politiques

Plusieurs acteurs politiques ont affiché leur soutien aux familles des victimes de l’évènement du samedi dernier ainsi qu’à la lutte des élus de l’opposition. C’est le cas du numéro un du parti Mapar, l’ancien président Andry Rajoelina, qui a tenu à présenter ses condoléances aux  familles des victimes, hier à Analakely.

  Préférant s’abstenir de toute déclaration politique, l’ancien locataire d’Iavoloha n’a cependant pas manqué de rappeler que l’usage de la force est révolue, lors d’une brève déclaration. «Quelles que soient les différences de vue,  la tuerie est inacceptable, de même que  le déploiement des forces de répression (…)», a-t-il fait savoir. Il a aussi déploré le raidissement de la position du Chef de l’Etat, à travers sa déclaration de dimanche dernier, alors que le temps est à l’apaisement.  Du reste, l’ancien président de la Transition a rendu hommage aux victimes des événements de samedi qui ont lutté contre l’injustice.

L’ancien président Marc Ravalomanana est lui aussi venu sur le parvis de l’hôtel de ville pour présenter ses condoléances aux familles des deux victimes de la manifestation. Durant son discours, il a rappelé que le pouvoir appartient au peuple et qu’il  faut laisser le peuple s’exprimer librement. Marc Ravalomanana a par la suite fait appel au FFKM et au K3F à intervenir en tant que médiateurs.

 

News Mada1 partages

Songadina an-tsary

Ny maraina, rakotra mpitandro filaminana teny Analakely sy ny manodidina. Maro hatrany koa ireo vahoaka nitanjozotra hidina eny amin’ny lapan’ny Tanàna.

Tamin’ny 11ora sy 30 minitra antoandro, nidina moramora avy eny Andohan’Analakely ny fiara nitondra ireo namoy ny ainy anankiroa.

 

Tafiditra malalaka teny amin’ny lapan’ny Tanàna ireo vahoaka sy tompo-manjo.

Maro hatrany ireo solombavambahoaka tonga teny an-toerana.

Ny filohan’ny Tetezamita, Rajoelina Andry, tonga nitasapa alahelo ireo fianakavian’ny namoy ny ainy, maro ireo vahoaka nitsena sy niarahaba azy teny Analakely ka hatreny Behoririka.

Tonga namangy teny an-toerana ihany koa ny filoha teo aloha, Ravalomanana Marc.

 

Sary: Fanou sy Tiana

 

News Mada1 partages

Madagascar il y a 100 ans

 M. Merlin s’intéresse aux bananiers

Afin d’éviter autant que possible une situation identique à celle qui a marqué la fin de 1917 où le riz manquait presque partout dans la Grande Île, M. Merlin, gouverneur général de Madagascar, s’est préoccupé de l’intensification des cultures vivrières, notamment celle du haricot qui peut devenir un intéressant article d’exportation. Le bananier est également l’objet de sa sollicitude.

« Le bananier, a dit le distingué gouverneur, est la plus prolifique des plantes nutritives et les indigènes n’ignorent pas la valeur nutritive de son fruit. »

D’ailleurs, l’utilisation de la banane a été déjà tentée dans la Grande Île ; des échantillons de farine de bananes et de bananes séchées ont été très appréciés ; il importe donc d’étendre la culture du bananier qui peut rapidement devenir l’objet d’un commerce d’exportation considérable.

En conséquence, M. Merlin a pris les mesures nécessaires pour que tous les indigènes disponibles, même les femmes et les enfants ayant dépassé l’âge de la scolarité, soient utilisés pour étendre les plantations de bananiers à proximité des villages.

M. Merlin s’est adressé en même temps aux chambres consultatives et aux comices agricoles afin que ces organismes s’intéressent à une culture qui peut et doit être d’un grand profit pour Madagascar. L’exportation n’aura évidemment de succès réel que si de grosses quantités peuvent être fournies pour donner satisfaction aux demandes du commerce.

Les inondations à Madagascar

Le dernier courrier de l’Océan Indien nous apporte la nouvelle d’inondations qui ont ravagé Marovoay, près de Majunga, causant d’importants dégâts. La ville a été entièrement inondée et ni les colons ni les indigènes ne se souviennent de crues ayant atteint une telle hauteur.

La Betsiboka et le Marovoay, réunis, formaient un lac immense, couvrant les plaines d’une nappe d’eau de 3 mètres de hauteur.

Durant plusieurs jours, aucune embarcation, pas même un vapeur, n’a pu naviguer ; la canonnière de la Compagnie occidentale, faisant le service entre Majunga et Maevatanana, a dû lutter cinq jours pour arriver à remonter le courant.

Le Courrier colonial

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada1 partages

Cybers attaques : des experts de Facebook et Icann à Madagascar

Des représentants du réseau social le plus utilisé à Madagascar, Facebook, et de la Société pour l’Attribution des noms de domaines et des numéros sur Internet (Icann)  sont actuellement à Madagascar pour  assister aux  conférences et ateliers organisés dans le cadre de la lutte contre les cybers-attaques.

Plus de 1.000 lycéens issus de plusieurs régions de Madagascar ont assisté à la conférence organisée, hier, au Centre de conférences international (CCI)  Ivato. Placée sous le thème «Les enjeux de l’utilisation de Facebook pour nos jeunes : Risques et protection», la conférence destinée essentiellement aux étudiants a été organisée par le ministère des Postes, de la télécommunication et du développement numérique (MPTDN) et l’Autorité de régulation des technologies de communication (Artec).  Yaovi Atohoun, représentant de l’Icann pour l’Afrique, ainsi que Ndiaye Aida et Timothy Fagan, représentants de Facebook pour l’Europe, le Moyen Orient et l’Afrique sont intervenus durant cette rencontre.

Par ailleurs, un atelier de renforcement des professionnels se tient jusqu’à ce jour au DLC Anosy. Plusieurs thématiques telles que la «Poursuite et établissement de preuve», la «Protection des enfants en ligne» et la «Cybercriminalité : escroquerie, chantage, menace en ligne» sont au programme.

Riana R.

 

Madaplus.info0 partages

Andrianjaka Rajaonah s’est éteint en France hier

Le monde de la politique à Madagascar est en deuil le président du parti Otrikafo est décédé hier en France.
Il fut un fervent militant contre le néo-colonialisme. Il a surtout été connu pour sa lutte pour qu’on redonne les « iles éparses » à Madagascar, Îles qui sont exploitées par les Français. Il a aussi osé s’affirmer en soutenant le « NON » lors du referendum sur le projet de constitution en 2010. En outre, ses déclarations n’ont cessé de faire réfléchir certains politiciens, à l’instar, de son point de vue sur la commémoration du 29 Mars. En effet, lors d’une interview avec le quotidien La Vérité en mars 2017, il disait : « Je tiens à rectifier une chose. Durant de longues années, les Malagasy ont été menés en bateau. Aucun des leaders du mouvement n’est d’ailleurs enterré au Mausolée et pourtant chaque 29 mars, une commémoration a lieu en ce lieu. Je tiens également à corriger les affirmations qui parlent de lutte de libération nationale le 29 mars. Ce jour-là, c’est la France qui a préparé ce qui s’est passé et non le Mdrm. C’est la version coloniale qui impute la responsabilité des évènements au Mdrm. A l’époque, les vrais patriotes n’avaient pas bougé le 29 mars. ». Espérant qu’il a déjà des relèves pour poursuivre sa lutte.
Madaplus.info0 partages

Députe pour le changement : le nom qui unisse les députés de l’opposition.

Les députés MAPAR, TIM, MMM et certains indépendants s’unissent dans une nouvelle aventure avec le nom « Députés du Changement ».
Hier, le préfet d’Antananarivo a laissé libre les manifestants issus des partis de l’opposition au Parvis de l’Hôtel de Ville d’Antananarivo. Les dépouilles des victimes tuées lors de la manifestation de lundi étaient également sur place. Rajoelina et Ravalomanana ont été présents, mais pas au même moment, pour adresser leurs condoléances aux familles des victimes. C’est aussi, une occasion pour les députés de l’opposition d’annoncer qu’ils se sont réunis sous le nom de « députés du changement ». Ils vont lutter contre la corruption et vont tout faire pour que Madagascar soit sur le rail du développement. Ils appellent également les autres députés qui veulent bien renforcer leur rang dans cette lutte.
Madaplus.info0 partages

Députe pour le changement : le nom qui unisse les députés de l’opposition.

Les députés MAPAR, TIM, MMM et certains indépendants s’unissent dans une nouvelle aventure avec le nom « Députés du Changement ».
Hier, le préfet d’Antananarivo a laissé libre les manifestants issus des partis de l’opposition au Parvis de l’Hôtel de Ville d’Antananarivo. Les dépouilles des victimes tuées lors de la manifestation de lundi étaient également sur place. Rajoelina et Ravalomanana ont été présents, mais pas au même moment, pour adresser leurs condoléances aux familles des victimes. C’est aussi, une occasion pour les députés de l’opposition d’annoncer qu’ils se sont réunis sous le nom de « députés du changement ». Ils vont lutter contre la corruption et vont tout faire pour que Madagascar soit sur le rail du développement. Ils appellent également les autres députés qui veulent bien renforcer leur rang dans cette lutte.
Madaplus.info0 partages

Rossy pardonne Marc Ravalomanana

La situation politique à Madagascar nous offre des surprises inattendues à chaque fois, après l’alliance du parti de Ravalomanana TIM avec celui du MAPAR d’Andry Rajoelina, Rossy ou Paul Bert Rahasimanana a affirmé aujourd'hui à travers son compte facebook qu’il pardonne l’ancien président de la République Ravalomanana Marc.
« JE PARDONNE RAVALOMANANA MARC pour tout ce qu'il a pu faire de mal à moi et à ma famille et je déclare qu'il devrait pouvoirs se présenter aux élections pour que nous puissions le BATTRE à la légale, par la voie des urnes. L’erreur de la communauté internationale était d'avoir empêché les deux poids lourds que la population attendait dont RAJOELINA ET RAVALOMANANA. Ainsi je me joins aux électeurs de Ravalomanana et Rajoelina de travailler la main dans la main dans cette lutte pour la vérité des URNES ROSSY ». Si tous les politiciens font tous pareils, une réelle « fampiavanam-pirenena » (réconciliation) se fera facilement.
Madaplus.info0 partages

Les députés de l’opposition iront jusqu’au bout de leur revendication

Le parvis d’Analakely attire encore les yeux des observateurs avec la situation actuelle au pays. Les 73 députés ont affirmé qu’ils iront jusqu’au bout de leur revendication qui est la démission du président Hery Rajaonarimampianina.
Les 73 députés réunis dans les « députés du changement » ont déjà essayé d’empêcher le PRM au début de son mandat, mais ils n’y sont pas arrivés. Mais maintenant, ils vont atteindre leurs objectifs : la démission du PRM, du gouvernement, du préfet et même du président de l’Assemblée nationale. Un régime qui est taché de sang n’a plus sa raison d’être selon la députée MAPAR Christine Razanamahasoa. Demain, ces députés avec les partisans vont aller au tribunal pour déposer une plainte pour les responsables qui ont tiré et ont donné l’ordre de tirer lors de l’événement de Samedi dernier.
News Mada0 partages

Lalamby FCE (Fianarantsoa -Côte Est) : vokatra maro tsy tafavoaka noho ny fahanteran’ny zotra

 Ny taona 1926, tao anatin’ny fanjanahantany tanteraka, nihevitra ny toekarena eto an-toerana ireo mpanjanaka ka nanamboatra ny zotra lalamby mampitohy an’i Fianarantsoa sy ny faritra atsinanana, tonga ao Manakara (FCE). Zotra lalamby mamakivaky ala hatramin’izay ka hatramin’izao.

Nataon’ny vazaha indrindra io zotra lalamby io ho famoaham-bokatra isan-karazany avy amin’ireo tanàna anaty ala, faritanin’i Fianarantsoa, mitatitra izany mankany Manakara, na Fianarantsoa. Faramparan’ny taona 90, mbola nandeha ara-dalàna ny zotra, misy indroa isan’andro, midina avy any Fianarantsoa, miakatra avy any Manakara, ary mifanena ao Manapatrana. Nanomboka ny taona 2000, indrindra taorian’ny fandalovan’ny rivodoza nisesy tany amin’iny faritra iny, teo nikorosofahana ny FCE, lohamasinina iray sisa ny miasa, matetika tototry ny tany ny lalamby, simba ny fotodrafitrasa maro.

Vokatr’izany rehetra izany, zara raha misy fiaran-dalamby mandeha, anjatony taonina maro ny vokatra akondro potika any an-toerana, miampy ireo voankazo hafa maro isan-karazany tsy tafavoaka, kafe, sns. Tsy latsaky ny 200.000 ireo tantsaha mpamboly sy mpanangom-bokatra mivelona amin’io FCE io. Sahirana ireo olona amin’izao fotoana izao, matiantoka noho ny vokatra matetika tsy tafavoaka.

« Amin’izao fotoana izao, isaky ny talata sy asabotsy ny fiaran-dalamby midina avy any Fianarantsoa mankaty Manakara, ary miverina miakatra ny alarobia sy alahady. Saingy tsy azo antoka tsy ho tapaka ny fandehan’ireo zotra ireo. Noho izany, rehefa tsy tonga ara-potoana ny andrasana, midika izany fa tsy tafavoaka ny vokatra ary mety ho simba raha maharitra izay fahatapahana izay”, hoy ireo mpanangom-bokatra ao Manakara.

Tsy hitan’ny mpitondra nifandimby

Mitondra mpizahatany maro koa ny zotra FCE, vahiny na Malagasy. Manomboka ny volana aogositra, septambra ary oktobra mahabetsaka azy ireo, vonona amin’izay mety trangan-javatra eny an-dalana, ohatra, fahatapahan’ny lalana, fahasimban’ny lohamasinina. Isafidianan’ireo mpizahatany io zotra io ny hahitana ireo harena voajanahary karazany maro. Manan-danja ara-tantara ny fiaran-dalamby FCE, saingy mampalahelo, tsy nisy fikarakarana nataon’ny fanjakana malagasy izany nandritra ny taona maro. Tsy hitan’ny mpitondra mpanao politika nifandimby ny lanjan’izany eo amin’ny toekarem-pirenena.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Seranan-tsambon’i Toamasina : mitentina 639 tapitrisa dolara ny asa fanitarana

 Nosantarina, omaly, ny fanitarana ny seranan-tsambon’i Toamasina, notarihin’ny filoham-pirenena sy ny masoivohon’i Japon miasa eto amintsika, Sem Ichiro Ogasawara. Haharitra hatramin’ny taona 2026 ny faharetan’ny asa. Mitentina 639 tapitrisa dolara ny asa atao, ka ny 411 tapitrisa dolara fampindramam-bola avy amin’ny Jica ( Fiaraha-miasa japoney ho an’ny fampandrosoana),  haverina mandritra ny 40 taona ny ambiny, na 228 tapitrisa dolara avy amin’ny fanjakana malagasy. Fotodrafitrasa efatra lehibe no aorina sy itarina, ho vitaina hatramin’ny taona 2026 ao amin’ny faritra mole C ao anatin’ny seranan-tsambo. Anisan’izany ny hametrahana vatobe simenitra hanakanana ny onjan-dranomasina (brise-lames), mirefy 345 m. Hotohizana koa ny fiantsonan’ny sambo (quai), mirefy 470 m ny halavany, 164 m ny sakany ary 16 m ny haavo hatrany ambanin’ny ranomasina. Hohalalinina koa ny haavon’ny fiantsonana efa misy, ka ho lasa 14 m ny haavon’ny C1 mirefy 220 m, ho 14 m ny haavon’ny C2, mirefy 134 m ary ho 16 m ny haavon’ny C3, mirefy 172 m. Eo koa ny fanotofana ranomasina mirefy 10 ha, ahafahana mametraka ny kaontenera.

Hampandroso ny orinasa sy ny mpandraharaha

Nambaran’ny tale jeneralin’ny seranan-tsambon’i Toamasina (Spat), Avellin Christian Eddy, fa hitondra fampandrosoana ho an’ny mpandraharaha ny fisian’ity seranana nitarina ity. Hanome asa ny mponina, hampiroborobo ireo orinasa eto an-toerana koa ny asa fanitarana, satria maro ny akora ilaina sy ny fihariana samihafa haterany.

Efatra ny orinasa japoney hanao ny asa, ny Daiho, ny Penta ocean construction, ny OC global ary ny Ecoh.

Nilaza ny masoivohon’i Japon, Sem. Ichiro Ogasawara, fa endriky fahamatoran’ny fiaraha-miasa japoney sy malagasy ity tetikasa goavana ity. Mandroso ny toekarena any Azia ary manana otrikarena maro ny aty Afrika, ka vonona hanohana antsika i Japon. Nomarihiny fa efa tamin’ny taona 2009 ny fanadihadiana hanaovana ny asa, saingy niato noho ny krizy politika. Nihantona rahateo satria tsy miara-miasa amin’ny firenena tsy mifanaraka amin’ny Lalàmpanorenana i Japon. Nohamafisiny koa fa mitazona ny fijeriny i Japon amin’ny tokony hisin’ny fifidianana malalaka, tsy  misy fanilikilihana sady eken’ny rehetra, andraisan’ny rehetra anjara.

 Njaka Andriantefiarinesy

News Mada0 partages

Fanatsarana ny hetra : ifanakalozan-kevitra sy traikefa amin’ny any ivelany

Mandray vahiny manampahaizana manokana momba ny hetra ny eto Madagasikara, omaly, hatramin’ny rahampitso. Nanomboka aogositra 2017, firenena faha-145 mpikambana ao amin’ny tambajotra iraisam-pirenena mifanakalo traikefa sy ny mangarahara ho  fanatsarana ny fampidiran-ketra i Madagasikara. Ahitana manampahaizana anjatony avy amin’ny firenena samihafa io tambajotra io, azo lazaina fa anisan’ny sehatra lehibe indrindra eran-tany ifanakalozan-kevitra momba ny hetra.

Mitaky ny fampiharana ireo fenitra telo iraisam-pirenena ny ao amin’izany tambajotra izany : voalohany, misoroka sy miady amin’ny hosoka, misakana ny fandosiran-ketra any ivelany ; faharoa, hamafisina ny fepetra fanatsarana ny fampidiran-ketra ; ary fahatelo, hiantohana ny tsy fitongilanana eo amin’ny samy orinasa avy any ivelany sy ny eto an-toerana. Tompon’antoka ny minisiteran’ny Fitantanam-bola sy ny tetibola (politika momba ny hetra sy ady atao amin’ny fampiasana vola maloto), ny minisiteran’ny Fitsarana, ohatra, momba ny raharaham-barotra ; Banky foibe sy ireo banky tsy miankina, Samifin, experts comptables, sns.

Hahamatihanina ny mpiasan’ny hetra

Avy amin’izay fifanakalozana izay, manana ny vaovao eo am-pelatanany ilainy ireo mpiasan’ny hetra hiresahana amin’ny mpandoa hetra, hahafantarana izay fananana na harena iray tsy nambara ; na koa izay tokony handoavan-ketra nefa mety tsy ho fantatra ka hampahafantarina ireo olom-pirenena ny adidy miandry azy. Manampy betsaka ireo mpiasan’ny hetra hahamatihanina azy ny fahafantarana ny tokony hatao rehetra, indrindra amin’ny fanaraha-maso, miainga avy amin’ny antontanisa ampy sy azo antoka.

Kendrena amin’izao atrikasa izao ny fandrafetana tondrozotra hahitana tombontsoa faran’izay haingana. Samy entanina amin’izany ny fanjakana sy ny tsy miankina ho fanatsarana ny fampidiran-ketra. Arahi-maso ny fampiharana izany tondrozotra izany ary tsaraina ny ezaka vita.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Ravalomanana sy Rajoelina tetsy Analakely : «tsy ekena ny famonoana – Tsy ho very maina ny ra latsaka »

  Samy nidina teo amin’ny  kianjan’ny 13 mey ny filoha  teo aloha,  Ravalomanana sy ny  filohan’ny Tetezamita, Rajoelina,  omaly. Nitondra ny  teny  fampiononana sy fampaherezana ny fianakavian’ireo olona roa, lavo noho  ny tifitry  ny Emmo/Reg ny asabotsy  teo, tetsy Analakely, izy  ireo.

Nitsapa  ny  halalin’ny rano teny amin’ny kianjan’ny 13 mey  ireo mpitantana  teo aloha. “Nijoro amin’ny  tsy  rariny  izy ireo nefa indrisy… Na  inona tsy fitovian-kevitra,  tsy azo ekena  ny famonoana ny Malagasy.  Tsy ekena ny fampiasana herim-pamoretana… Mbola  teny mivatravatra ny  asetrin’ny  sasany  izany”,  hoy ny mpanorina ny  TGV,  Rajoelina  tamin’ny  teny fohy  tao anatin’ny famangiana manjo. Tsy  mifanalavitra amin’izany koa anefa ny nambaran’ny filoha nasionalin’ny Tim, Ravalomanana. “Manantena  isika  fa tsy  ho  very maina ny  ra latsaka teto amin’ny firenena… Ilaina ny fifampidinihana hikarohana  vahaolana fa tsy ho tanànareo ireto  vahoaka ireto…  Efa nahatsiaro tena ny tompon’andraikitra  sasany izao…  Miantso  ny  FFKM, ny K3F sy ny finoana hafa  mba  hiantso ny fifanatonana… Efa aty amin’ny vahoaka  ny hery amin’izao  fotoana izao. Aoka hifampihaino”, hoy izy.

Sady mandamin-dresaka  no manakana ny fahalalahana

Etsy andaniny, ny filoha Rajaonarimampianina tany Toamasina, omaly niantso ny tsy hidinana an-dalambe sy ny tsy hanonganam-panjakana. Nilaza ho vonona  hifampiresaka  tampoka teo. Niova indray  izany ny resaka. Nandrahona ny handray fepetra sy  tsy  hanaiky lembanana anefa ny tenany raha ny lahateny nataony ny alahady alina  teo…

Tsiahivina  fa samy  noraisin’ny  vahoaka  tao anaty hafaliana sy horakoraka ireto mpitondra teo aloha ireto na tamin’ny fidirany  nanoloana ny lapan’ny Tanàna na teo aza  ny fahoriana. Nanara-dia azy ireo ny avy amin’ny antoko politika hafa toy ny mpitarika  ny Malagasy miara-miainga, Andrianainarivelo Hajo…

Mijoro  ny  depiote ho an’ny fanovana

Tsiahivina fa  olona roa avy any Ambohimanarina sy Itaosy ireto lavo ireto.  Neken’ny fianakaviana ny hiandrasana ny  razana eo  Analakely,  hatramin’ny anio. Nanao tohivakana  rahateo ny famangiana sy ny fampiononana nentin’ireo vahoaka ho an’ny fianakaviana ny tolakandro.

Ankoatra izany,  tazana  teny an-toerana avokoa  ireo depiote mivondrona  eo anivon’ny antsoina  hoe “Solombavambahoaka ho an’ny fanovana”,  tsy mankasitraka ny lalàm-pifidianana  sy ny nandaniana  izany tamin’ny alalan’ny kolikoly. Teo koa ireo avy amin’ny sendikà, toy ny  avy amin’ny Air Madagascar tarihin-dRabarilala sy ny avy amin’ny Firaisankinan’ny sendikà  (SSM).

Andrasana, araka izany, ny mety ho tohin’ny hetsik’ireto “Depiote ho an’ny fanovana” ireto anio.

Synèse R. 

News Mada0 partages

Savorovoro eto amin’ny firenena : mitaky fifidianana andraisan’ny rehetra anjara ny ONU

 Namoaka fanambarana ny eo anivon’ny Firenena mikambana,  manoloana ny  tranga niseho  tetsy  Analakely ny  asabotsy teo. Tsy  miova amin’ny efa nambarany ity rafitra  iray ambony maneran-tany ity momba ny fifidianana.

 Mazava ny fanambarana. “Miara-dia hatrany sy manohana an’i Madagasikara ny  ONU amin’ny  hanatanterahana ny fifidianana amin’ity  taona  2018 ity. Hampirisihina hatrany ireo mpisehatra politika  mba hifanome  tanana  sy hiara-kiasa na hifanatona, ahatongavana amin’ny fitoniana. Ahafahana miroso amin’ny  fifidianana malalaka sy andraisan’ny rehetra anjara ary  mangarahara  ho an’ny tombontsoan’ny vahoaka”, hoy izy ireo. Notsiahivin’ny fanambarana fa  tokony hohajaina ny soatoavina demokratika sy ny zon’olombelona miaraka amin’ny fandalana ny kolontsaina maha Malagasy .  “Antoka  ho amin’ny filaminana izany  sady  hitondra ho any amin’ny fampandrosoana”, hoy ny fanambarana. Manohy hatrany ny fanohanana antsika ny  ONU amin’izao dingana ho an’ny demokrasia izao.

Miantso ho amin’ny fifanatonana

Ankoatra  izany,  niantso ny tokony  hifanatonana sy hifampiresahana ity rafitra ity mba hisoroahana ny fifanenjanana mahazo laka amin’izao  fotoana izao. “Vonona izahay ny hanohana izany ezaka  izany. Miteraka famoizana aina ny fifandrafiana sy ny fahatapahan’ny tady tahaka  izao”, hoy ny ONU.  Nanterin’izy ireo  ny antso avo amin’ireo mpitarika politika sy ny fampahatsiahivana ny andraikitr’izy ireo ho amin’ny fametrahana fitoniana sy filaminana ary koa ny hanajana ny zon’olombelona…  Nanamafy izany koa ny fanambaran’ny COI ny amin’ny tokony hisian’ny fitoniana, mialoha izao fifidianana  izao.

Midika  izany fa tsy tokony hisy  hanao bemarenina intsony amin’izao antso avo  samihafa eto an-toerana sy avy amin’ny sehatra iraisam-pirenena izao.

Synèse R.

News Mada0 partages

Banga ny tontolo politika : nodimandry Rajaonah Andrianjaka

Nodimandry, omaly any Frantsa, ny filoha  mpanorina ny fikambanana Otrikafo,  Rajaonah Andrianjaka. Efa tsy salama nandritra ny fotoana maro  ny  tenany ary nalefa notsaboina tany ivelany ary  izao nodimandry izao.

Anisan’ny nahafantarana ity  mpitarika politika ity ny tsy fanekeny ny fitsabahan’ny  vahiny amin’ny raharahan-tokantranontsika. Teo, ohatra, ny fidirany Sadc an-tsehatra  sy ny fianakaviambe iraisam-pirenena tamin’ny fanelanelanana sy famahana ny krizy teto amintsika  ny taona 2009 ireny. Nidinany an-dalambe nitarihany olona hatrany izany. Manampy izany koa  ny fitakiana ny hamerenana amintsika ireo Nosy malagasy eo ambany vahohon’i Frantsa hatramin’izao.  Ny fanamarihany tsy  tapaka ny  29 marsa,  fahatsiarovana ny tolom-panafahana  nataon’ny tia tanindrazana, etsy amin’ny tsangambaton’ny MRDM.

Andrasana ny fandaharam-potoana amin’ny hahatongavan’ny razana eto an-tanindrazana.

Synèse R.

News Mada0 partages

DFP : « ilaina ny fifanatonana »

Naneho ny heviny manoloana ny raharaham-pirenena ny eo anivon’ ny Dinika ho an’ny fanavotam-pirenena (DFP). « Miantso ny rehetra ho amin’ny fifampiresahana mba tsy hiverenan’ny ra mandriaka intsony eto amin’ny firenena… Manamafy ny fitakiana  efa nataonay  amin’ny  hiadiana amin’ny kolikoly izao  tranga izao ary marim-pototra hatrany izany », hoy ny mpandrindra,  Ratolojanahary Maharavo na  i Doudou, omaly teny Ambohipo.  Nohitsiny fa tsy tokony handiso  fanantenana  ny  vahoaka  intsony koa  ireo mandrindra sy  mitarika izao fitakiana izao. « Ankasitrahana ny fijoroanareo  depiote amin’ny fahamarinana.  Isaorana koa ny vahoaka namaly izany. Miantso ny  hery velona sy ny  mpanao politika rehetra izahay mba  hanohana sy hifanome  tanana amin’ny hetsiky ny depiote. Entanina koa  ny DFP any amin’ny faritra  hiara-dalana amin’izany ho  tsy fankasitrahana ny jadona”, hoy  ihany izy.

Synèse R.

News Mada0 partages

«Ligue des champions» : hangotraka ny lalaon’ny Liverpool sy ny Roma, anio

 Hitodika any Eoropa avokoa ny sain’ny mpitia baolina kitra, manomboka anio. Hifantoka amin’ny lalao manasa-dalana mandroso, eo amin’ny fiadiana ny “ligue des champions”. Hanokatra izany, ny fifandonan’ny Liverpool sy ny AS Roma.

 Hisantatra  ny lalao manasa-dalana mandroso, eo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Eoropa «ligue des champions 2018», taranja baolina kitra, amin’ity talata ity, ny fifandonan’ny Liverpool anglisy sy ny AS Roma Italia. Handray ny fihaonana voalohany ry zareo Anglisy, hatao ao amin’ny kianja Anfield.

Hangotraka ny fihaonana satria ekipa heverin’ny mpanara-baovao fa handrombaka ity “ligue des champions”, ity izay ho tafavoaka amin’izy roa tonta ireto. Samy manana ny fahaiza-manaony sy ny herijikany avokoa ny andaniny sy ny ankilany.

Porofon’izany, tsy mbola resy mihitsy ny Liverpool, teo amin’ireo lalao miisa 14 natrehiny, farany.

Ekipa noheverin’ny rehetra fa “outsider” kosa ny Italianina saingy nahavita dingana goavana, ary nanilika ireo ekipa sangany, nandritra ity fiadiana ny ho tompondakan’i Eoropa, ity. Nanamarika izany ny nanilihany ny FC Barcelone.

Raha ny fihaonana,  teo amin’ny ekipa roa tonta indray, nahazo fandresena intelo izy ireo, nanoloana ny Liverpool, tao anatin’ireo lalao farany, nifanandrinany.

Samy hanana ny taktika entina miatrika ity fihaonana mandroso ity, ireo mpanazatra mirahalahy, anio. Hampiasa ny 3 – 5 – 2, i Eusebio Di Francesco, ho an’ny Italianina raha ny 4 – 3 – 3 kosa ny an’i Jurgen Klopp.

Tompondaka

News Mada0 partages

Airtel Madagascar : nanohana ny tarika Mage 4

Iaraha-mahalala fa nahomby tanteraka ny fampisehoana nataon’ny tarika Mage 4, ny alahady lasa teo, tao amin’ny lapan’ny Fanatanjahantena Mahamasina.  Nanohana iny seho lehibe iny ny Airtel Madagascar, mandray anjara amin’ny fampiroboroboana ny zavakanto sy ny mozika. Noho izay indrindra, manampy amin’ny fitaovana momba ny serasera sy ny teknolojia miaraka aminy ankehitriny ny Airtel, nahitan’ireo mpijery marobe fahafinaretana tamin’iny fampisehoana nataon’ny tarika Mage 4 iny.

 « Politika iandreketanay ankehitriny ny fanomezan-danja ny mozika malagasy amin’ny endriny maro samihafa, mikendry ny hanampiana ireo mpanakanto ireo sy ny fahaizany, toy ny Mage 4 », hoy ny tale jeneralin’ny Airtel Madagascar, Maixent Bekangba.

Betsaka ny tolotra nataon’ny Airtel nandritra iny fampisehoana iny, toy ny fizarana karatra Sim 4G tamin’ireo mpijery tonga voalohany, fanentanana isan-karazany nanaovana tombola, nanomezana loka maro : solosaina, chèque 500.000 Ar, sns. Vao mainka nanafana ny seho an-tsehatra ireo loka ireo, izay tsy nampoizin’ny mpankafy mozika rock. Nialoha ny fampisehoana, nisy « Ny tantaranay » nalefa tamin’ny horonantsary, mitantara ny 25 taona nisian’ny tarika Mage 4.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Samis Esic : nivoaka ny andiany « Fahasoavana »

Notanterahina tao amin’ny Kolejy Md Misely Amparibe ny Sorona Masina ho fiderana an’Andriamanitra sy fankalazana ny famoahana ny andiany « Fahasoavana » tao amin’ny Sekoly ambony momba ny ita sy ny serasera (Samis Esic), ny asabotsy teo. Teo ambany fitarihan’ny coordinateur de l’education supérieure (U-Magis), ny Rev. Père Rehama Jacques Mananto, S.J. izany ary teo ambany fiahian’ny supérieur provincial de la compagnie de Jésus à Madagascar, ny Rev. Père Ratsimbazafy Fulgence, SJ. Miisa 120 ireo mpianatra navoaka tao amin’ity sekoly ambony ity, tao anatina sampam-piofanana momba ny serasera sy teknika. Mari-pahaizana licence sy Master II ny azon’ireto andiany faha-12 nisalotra ny anarana hoe « Fahasoavana » ireto. Ny talen’ny tahirim-bolam-panjakana teo aloha, Robimanana Orlando kosa no ray mpiahy ireto andiany « Fahasoavana » ireto izay nanipika manokana ny mahazava-dehibe ny fisian’ny sekoly ambony mamolavola mpianatra hitondra ity firenena ity rahampitso. Efa maro ireo mpianatra novolavolain’ny Samis Esic sy nandranto fahalalana tao amin’ny sekoly. Hiditra eo amin’ny sehatry ny asa avy hatrany ireo mpianatra nahazo mari-pahaizana tao amin’ity sekoly ambony ity.

J.C

News Mada0 partages

Minisitry ny fiarovam-pirenena : “tsy hatao fitaovana politika ny miaramila”

Milaza fa tsy hatao fitaovana politika ny miaramila. Tsy ekena kosa anefa ny fahefana azo ivelan’ny fifidianana…

Nanao fanambarana miaraka ny avy amin’ny minisitry nyFfiarovam-pirenena, ny minisitry ny Filaminana anatiny ary ny sekreteram-panjakana miadidy ny zandarimariam-pirenena, omaly teny Ampahibe. « Manao antso avo ho an’ ireo mpanao politika mba hahay hifampiresaka sy hifanatona hitady vahaolana politika entina hamahana ny olana politika fa tsy fitarihana korontana sanatria. Ny mpitandro filaminana ihany koa, tsy hanaiky mihitsy rafi-pitondrana ivelan’ ny fifidianana », hoy hatrany ny minisitry ny Fiarovam-pirenena, ny Jeneraly Rasolofonirina Béni Xavier. Voalaza fa firaisam-peon’ny telo tonta io fanambarana io. Nohamafisin’izy ireo fa miaro ny vahoaka sy ny fananany ny mpitandro filaminana fa tsy fitaovana politika, araka ny voizin’ny sasany akory.

Vokatr’ity fanambarana ity, araka izany, no heverina fa nampiala moramora ireo mpitandro filaminana teny Analakely, ary namela ireo mpanao fihetsiketsehana niditra malalaka teny. Tsy niala lavitra anefa ireo fa teny amin’ny manodidina ihany. “Mety hisy ny mpanararaotra manoloana ny raharaham-pirenena ka manao ny asany ny mpitandro filaminana”, hoy izy ireo.

Tsy hisy intsony ny ra latsaka?

Raha izao tranga izao, tsy hisy intsony ny fifandonan’ny mpitandro filaminana sy ny vahoaka. Tsy ho fitaovana politika ny mpitandro filaminana ka ho hita eo ny tohiny. Tsy hisy ny ra latsaka, vokatry ny tifitr’izy ireo. Voasoketa ary voaenjika hatrany mantsy ireo rehefa misy ny zava-mitranga toy ireny fahafatesana olona ireny. Tsy mahagaga raha tsy hatokisan’ny olona intsony izy ireo. Manomboka izao, asa raha hiova izay fomba fijery izay.

Yves S.

News Mada0 partages

Polisy : nampianarina hanaja sisin-dalana ny olona

Ho fisorohana ny fitohanana sy ho fanamafisana ny firindran’ny fifamoivoizana ary ny fahadiovan’ny tanàna, nisy fandraisana fepetra hentitra nataon’ny polisy avy ao amin’ny kaomisarian’ny boriborintany fahafito sy ny compagnie urbaine d’intervention avy ao amin’ny commissariat central Antananarivo tamin’ny alalan’ny fanadiovana sy fanajana ny lalana mifehy ny lalam-bahoaka, ny herinandro teo. Ny faritra 67 ha sy  ny manodidina no nanaovana ity hetsika manokana ity ka voakasik’izany ny fiantsonan’ny zotra 119, Ampangabe, Ambohitrimanjaka ary Vatobe. Nandritra io fotoana io, nisy ny fampianarana ireo mpandeha an-tongotra mba hanaja sy hampiasa ny sisin-dalana izay natokana ho azy ireo. Efa nisy rahateo ny fanesorana ireo mpivarotra amoron-dalana hampalalaka tsara ny fivezivezen’ny mpandeha an-tongotra. Nisy kosa ny fandrindrana manokana ny fijanonana sy ny fandehanan’ny taxi-be hialana amin’ny fitohanan’ny fifamoivoizana eny amin’ny toeram-piantsonana. Nanamafy ny polisy fa nahitam-bokany io hetsika io satria fanabeazana ny olom-pirenena sady nahafahana nanamaivana ny fitohanan’ny fifamoivoizana teny 67 ha.

J.C

News Mada0 partages

Analakely : nilamina ny hetsika rehefa niala ny Emmo/Reg

Maro ny nihevitra fa hangotraka ny fifandonana eny Analakely raha vao nahatazana ny fahamaroan’ny mpitandro filaminana teny an-toerana, hatramin’ny alahady teo. Vao maraina tokoa, efa rakotra mpitandro filaminana teny an-toerana. Nanomboka tamin’ny 9 ora teo, tonga tsikelikely ny olona ary samy nifampiandriandry aloha nahita ireo Emmo/Reg marobe. Nifampitaona tsikelikely nidina teo Andohan’Analakely, ary efa nisy ny nandoro zavatra sy namoaka vato. Tsy nisy anefa ny fifandonana satria nisy ny fifampilazana nanomboka teo fa tsy hampiasa hery ny mpitandro filaminana. Efa nisy ny filazana avy amin’ny prefe fa hamela malalaka ireo mpanao fihetsiketsehana fa hanara-maso izay manakorontana sy mety handroba fotsiny ny mpitandro filaminana.

Nisokatra ho an’ny mpanao fihetsiketsehana ny lalana nanomboka teo. Nikisaka moramora ireo Emmo/Reg ary niakatra tamin’ny kamiao nanao tazan-davitra teny amin’ny Gara Soarano sy Ambohijatovo. Vetivety dia rakotra teo Analakely ny mpanao fihetsiketsehana ary tamim-pilaminana tanteraka izany. Nanaraka ho azy avy eo ny fitondrana ireo razana teny an-toerana. Toy izany koa ny fidiran’ny mpitarika toy ny depiote, ny mpanao politika samihafa, ary hatramin-dRajoelina Andry sy Ravalomanana.

Andrasana eny ny razana…

Hatramin’ny hariva, nilamina ny teny Analakely. Nandrasana teo amin’ny lapan’ny Tanàna ny razana ny alina tontolo. Nisy ihany koa ireo mpitandro filaminana niandry teny.

Araka ny efa nambaran’ny prefen’ny polisy fa natao hiaro sy hiambina ny manodidina, ny mpitandro filaminana. Araka izany, manomboka izao, tsy misy ny fifandonana eo amin’ny mpitandro filaminana sy ny vahoaka. Nanamafy kosa ny prefe fa hanara-maso akaiky ireo mpanakorontana sy ny mpandroba izy ireo, ary hisambotra. Tazana hatreny Behoririka ny polisy niandry teny an-toerana. Milaza ny hanohy ny hetsika hatrany ireo mpomba ny depiote Tim sy Mapar na anio aza. Anio rahateo no hiala eny an-toerana ny razana entina halevina any amin’ny fasan-drazany avy.

Yves S.

 

News Mada0 partages

Ranon’Ikopa : tovolahy iray hita faty natsingevan’ny rano

Fatina tovolahy iray no hitan’ny olona natsingevan’ny rano vao maraina teny amin’ny reniranon’Ikopa, omaly. Ireo mpaka fasika sy mpanasa lamba no nahita ity fatin’olona natsingevan’ny rano. Mbola hita teny an-kodiny ny fitafiany. Nahitana mangana sady misy diana ratra ny lohany. Hatreto aloha tsy mbola fantatra ny antony nahafaty ilay niharam-boina. Araka ny tombantomban’ny rehetra, vonoan’olona ny ambadik’ity fahitana fatin’olona ity. Milaza ho tsy mahafantatra azy kosa ny ankamaroan’ireo olona teny an-toerana.

Tonga naka ny razana kosa ny BMH.

Tsy vao izao fa matetika ahitana fatin’olona amin’iny reniranon’Ikopa iny. Toerana fanarian’ireo olon-dratsy rehefa avy vonoina any an-toeran-kafa ny ranon’Ikopa. Tsy vitan’izay fa toerana famoizam-po ho an’ireo olona tsy mahazaka ny onjam-piainana sy tsy mahatanty ny herin’ny fitiavana ny reniranon’Ikopa.

J.C

News Mada0 partages

Fivondronamben’ny eveka : « tsy ankasitrahanay ny herisetra… »

 Tsy afaka ny  hangina.  Namoaka  fanambarana  ny eo anivon’ny Fivondronamben’ny eveka  (Fem) manoloana izao  toe-draharaha eto amin’ny firenena izao. “Nahare ny famoizana ain’olona izahay ny asabotsy 21 avrily teo … Tsy ankasitrahanay ny herisetra namoizana ain’olona na inona na inona antony…  Aoka isika  hitandro mandrakariva hatrany ny fihavanana  sy ny maha olona”,  hoy izy ireo. Nivory sy nanao laretirety tao Antsirabe izy ireo ny herinandro  teo, taorian’ny fananganana olontsambatra an-dramose Botovasoa  Lucien tany Vohipeno. Niaraka amin’izy  ireo  tamin’izany koa ny eveka avy atsy Nosy  Maorisy, ny Mgr Maurice Piat.

Tsy ekena ho tanàna mihosin-dra Iarivo

 Tsy mifanalavitra amin’izany koa ny fanambaran’ny  ben’ny Tanàna, Ravalomanana  Lalao.  “Ampy izay ny  ra latsaka.  Tsy ekeko ho  tanàna mihosin-dra  Iarivo  satria tsy fanamby nifanaovana tamin’ny vahoaka izany… Manameloka ny  fampiasan-kery amin’ny vahoaka mivory am-pilaminana ao anatin’ny lalàna  velona  izahay”, hoy  izy. Niantso  ny mpitandro filaminana ny tenany mba tsy hampiasa hery amin’ny vahoaka maneho hevitra fa  hiaro  ny ny ain’ny olona sy ny  fananany  ary hitandro ny filaminana. Notsiahiviny avy eo fa  manana fahalalahana manao tatitra ny depiote, araka  ny voalazan’ny lalàna. “Antony nanekeko ny fangatahan’izy ireo hanao  tatitra  eto amin’ny lapan’ny Tanàna izany ho soa iombonan’ny malagasy”, hoy  izy. Nitodika amin’ny FFKM ny tenany  avy eo  mba handray ny adidy sy andraikitra hiantsorohany eto amin’ny firenena. Teo koa ny fanaingana ny rehetra mba ho tony ka  handala  ny soatoavina hanjakan’ny fihavanana.

Synèse R.

 

News Mada0 partages

CRM : tsy voaporofo ny fanodinkodinam-bola

Nitondra fanazavana mikasika ny fiampangana nivaivay nahazo azy ny Croix Rouge Malagasy (CRM) omaly tetsy Tsaralalàna. Nambaran’ny filoha nasionalin’ny CRM, Rakotondranja Claude fa tsy voaporofo ny fiampangana momba ny fanodinkodinam-bola tao amin’izy ireo.

Raha tsiahivina, namoaka tatitra ny Croix Rouge Norvegienne fa tsy afaka ny hiara-hiasa amin’ny CRM intsony vokatry ny fanodinkodinana ny fanampiana avy amin’izy ireo. Nisy ny “audit” natao tao amin’ny CRM tamin’ny taon-dasa ary tsy neken’ny Croix Rouge Norvegienne ny vokatr’izany. Tsy mbola fantatra ny anton’ny fandavana io vokatra io hatramin’izao.

Nilaza ihany koa ny avy amin’ny CRM fa tsy mbola nahazo tatitra amin’ny fomba ofisialy mikasika ny fahatapahan’ny fiaraha-miasa amin’ity Croix Rouge Norvegienne ity.

Misy ny asa hatao miaraka amin’izy ireo any Toliara ary efa hifarana amin’ity taona ity rahateo izany.

Milaza ny CRM fa tsy hisy fiantraikany amin’ny fomba fiasa ny fialan’ny Norvezianina tsy ho isan’ny mpiara-miombon’antoka intsony satria mbola betsaka ireo mpamatsy vola hafa manome azy ireo.

Tatiana A

News Mada0 partages

MPTDN-Facebook-Icann : miady amin’ny heloka mikasika ny internet

Tonga eto amintsika ny solontenan’ny orinasa Facebook, sy ny Icann, orinasa mpitsinjara sy mpanome anarana ny seha-pihariana sy ny laharana amin’ny internet ho avy eto Madagasikara. Natao, omaly, 23 avrily ny atrikasa hiarahan’izy ireo mandray anjara miaraka amin’ny minisiteran’ny Paositra sy ny fifandraisan-davitra ary ny fampiroboroboana ny niomerika (MPTDN) mikasika ny ady atao amin’ny heloka amin’ny internety (cyber –attaques). Handray anjara amin’io fotoana io koa ny minisiteran’ny Fanabeazam-pirenena sy ny ao amin’ny Tanora sy ny fanatanjahantena.

Maherin’ny 1.000 ny mpianatra avy any amin’ny lycée nandray anjara amin’ity atrikasa ity avy any amin’ny faritra maro eto amin’ny Nosy. Lohahevitra noraisina ny hoe “ny zava-dehibe amin’ny fampiasana ny facebook ho an’ny tanora: ny zavatra mila tandremana sy ny fiarovana”. Miara-mikarakara azy ny MPTDN sy ny Antokon-draharaha mandrindra ny teknolojian’ny fifandraisan-davitra (Artec). Nisolo tena avy amin’ny Icann aty Afrika, Yaovi Atohoun, niampy an’i Ndiaye Aida sy Timothy Fagan solontenan’ny Facebook any Eoropa, Moyen Orient ary Afrika.

Atrikasa ho an’ny matihanina

Fantatra fa hisy paikady hiarovana any ankizy mifandray amin’ny internet, tohanan’ny Fandaharanasa Arozaza sy ny Unicef. Nandray anjara tamin’ity fotoana ity koa ny orinasa misehatra amin’ny fifandraisan-davitra sy ny internet eto amintsika, ny Habaka sy ny Nic-mg.

Hisy atrikasa toy izao koa hatao ny 23 sy 24 avrily ho an’ny matihanina eo amin’ity sehatra ity. Anisan’ny lohahevitra hovoaboasina ny “fanenjehana araka ny lalàna sy ny fanangonana porofo”, “ny fiarovana ny ankizy manao internet”, “ny heloka amin’ny internet: ny fisolokiana, ny fandrahonana sy fanerena amin’ny internet”.

Njaka A.

News Mada0 partages

Fanahiana fandrobana : nikatona avokoa ny toeram-pivarotana

Nikatona avokoa ny toeram-pivarotana eny Behoririka sy ny manodidina omaly tontolo ny andro noho ny fanahiana korontana sy fandrobana araka ny feo naely nanomboka ny alahady hariva. Tonga teny an-toerana ny mpiasa maro fa tsy namoha ny magazay ary niandry ny toromarika sy ny fivoaran’ny zava-misy. Ny sasany amin’ireo tompon’ny tsena nanamafy ny hidin-trano ary nametraka fiarovana manokana. Nimenomenona avokoa ny mpivarotra fa tsy ahafahana miasa ny korontana sahala amin’izao ka tokony hijery vahaolana maharitra ny mpitondra. Manahy amin’ny fiarovana ny fananany koa izy ireo ka tsy vitsy ny namindra toerana ny entana lafo vidy mandra-piverenan’ny filaminana.

Nampodiana koa ny mpianatra eny amin’ny faritra manodidina an’Analakely satria mbola tomefy mpitandro filaminana ny teny an-toerana. Ny ray aman-dreny sasany nanapa-kevitra tsy handefa ny zanany any an-tsekoly omaly hisorohana ny fisavoritahana tampoka mety hitranga.

Vonjy  

News Mada0 partages

Toetr’andro : miala any ny rivodoza Fakir

Miforona ao avaratra atsinanan’i Madagasikara ilay rivodoza Fakir. Omaly tamin’ny 9 ora maraina, tany amin’ny 200 km atsinanan’Antalaha no nisy ny foibeny. “Tempête tropicale modérée” ny iantsona azy ary mitondra rivotra 55 km isan’ora. Mizotra mianatsimo somary  atsimo atsinanana ity dépression ity. Na hitombo hery aza izy tsy misy ahina ny fiantraikany amin’ny toetry ny andro ety an-tanety satria kely ny velarany. Mila mitandrina kosa ny mpampiasa ranomasina amin’ny morontsiraka avaratra atsinanana noho ny tafiotra mety hahatratra 70 km.

Hitsahatra ny oram-baratra anio sy rahampitso ka hiverina ny andro maina ho an’ny afovoan-tany iray manontolo, araka ny fanazavan’ny sampana mpamantatra ny toetry ny andro, eny Ampandrianomby. Hivadika ho volon’andro ririnana indray ny hitranga ny alakamisy ary hidina ny maripana miaraka amin’izay. Hisava ny hatsiaka rehefa antoandro eto Analamanga sy Vakinankaratra.

Efa nivadika ho dépression ilay tangoron-drahona ary nanomboka sahady ny orana hatramin’ny alahady alina any amin’ny tapany avaratry ny Nosy. Hitohy ao anatin’ny hateloana ny orana izay hitsitapitapy. Hiditra aty amin’ny atitany ny rahona ka hahazo orana koa ny faritra Diana, Sofia, Analanjirofo hatrany Atsinanana sy Alaotra Mangoro.  Na eo aza ny orana, tsy mbola misy filazana fampitandremana noho ny habetsany. Mila mitandrina ihany na izany aza ny mponina eny amin’ny faritra iva.

Vonjy  

News Mada0 partages

Noho ny zava-misy : nahemotra ny « Tsenaben’ny boky »

Raha ny fandaharam-potoana efa voaomana, nanomboka, omaly ka hatramin’ny 27 avrily izao, ny « Tsenaben’ny boky ». Raha ny fantatra, noho ny zava-misy eto an-dRenivohitra, ahemotra amin’ny fotoana mahamety azy ity hetsika lehibe momba ny boky ity. Tsy mbola voafaritra mazava, hatreto, ny fotoana hanatanterahana indray ny ito « Tsenaben’ny boky » andiany faha-14 ito. Na izany aza, ezahina tazonina hatrany ny zavatra atao toy varotra fampirantiana boky, famakiam-boky, fanentanana isan-karazany ho fampitiavana ny vaky boky, kilalao fanabeazana, fampisehoana an-tsehatra, sns. Toy ny nahazatra hatramin’izay, tanterahina eo amin’ny zaridainan’Antaninarenina ny « Tsenaben’ny boky ».

Marihina fa tafiditra ao anatin’ny fanamarihana ny Andro iraisam-pirenena ho an’ny boky sy ny zon’ny mpanoratra (23 avrily) ny fankalazana ny « Tsenaben’ny boky ». Anisan’ny voizina ao anatin’ny lohahevitra amin’ity taona ity ny fanairana ny olon-drehetra hamaky boky noho izy loharanon’ny fahalalana sy ahazoana mivelatra bebe kokoa amin’ny lafin-javatra maro.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Crainte d’éventuels pillages : les magasins à Analakely ferment leurs portes

Les manifestations politiques actuelles ne manquent pas de porter atteinte à la vie socio-économique des Tananariviens. Les commerçants, aussi bien ceux qui exercent leurs activités de manière formelle que les marchands ambulants, voient leurs recettes diminuer depuis quelques jours.

Les commerçants sont sur le qui-vive. Ces derniers ont préféré suspendre leurs activités plutôt que d’  encourir le risque de voir leurs marchandises ou magasins devenir la cible d’éventuels pillages durant la manifestation à l’hôtel de ville, bien que les éléments des forces de l’ordre ont été dépêchés dans les parages pour intervenir en cas de débordement. Si quelques marchands ambulants ont tenté de rattraper leur manque à gagner depuis le week-end en essayant de se faire de la clientèle dans les périphéries du centre ville, les propriétaires de magasin et d’autres points de vente situés dans les environs ont décidé de cesser leurs activités malgré les pertes financières qui en découlent.

C’est le cas de quelques propriétaires de magasin sis à Behoririka. D’autres ont même renforcé les serrures de leurs portails. Bien que la situation leur coûte des fortunes, les locataires n’ont pas passé outre à la décision des propriétaires de magasin pour prévenir tous risques qui pourraient engendrer une perte plus grave que les recettes de quelques jours non perçues.

Enseignement suspendu

L’ouverture des magasins n’est pas prévue pour bientôt dans la mesure où la manifestation risque de s’intensifier dans les prochains jours. Certains commerçants ont décidé depuis hier de mettre en lieu  sûr les marchandises de grande valeur par précaution.  A noter que ce  ne sont pas seulement les activités commerciales en ville qui connaissent un bouleversement. L’enseignement dans les établissements situés à Analakely et ses environs ont été également suspendus dans la journée d’hier, d’après les décisions des responsables des établissements, comme c’est le cas à l’EPP d’Analakely ou encore le Lycée Jean Joseph Rabearivelo (LJJR). Sans attendre les instructions des directeurs d’école, des parents ont pris l’initiative de ne pas envoyer leurs enfants à l’école par crainte d’éventuelles troubles.

Fahranarison

News Mada0 partages

ITM 2018 : l’Afrique du Sud, invitée d’honneur

L’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM) et ses différents partenaires, entre autres, Telma, Ravinala Airports ou encore l’EDBM, ont signé hier les conventions de partenariat, dans le cadre de la tenue de la 7e édition du Salon international du tourisme de Madagascar (ITM 2018). L’ITM, prévu se tenir du 31 mai au 3 juin au Village Voara Andohatapenaka, concrétise une fois de plus la volonté des opérateurs nationaux de soutenir la destination Madagascar.

Placée sous le thème de l’écotourisme, la nouvelle édition de l’ITM mobilisera plus d’exposants que l’année dernière, où l’on comptait déjà 200 exposants avec des idées et des programmes qui permettent de valoriser les opérateurs de petites structures.

L’Afrique du Sud sera en outre l’invitée d’honneur de cette édition 2018, témoignant ainsi les relations étroites entre Madagascar et la nation Arc-en-ciel. «Nous prévoyons effectivement de faire augmenter d’au moins 10% le nombre de touristes sud-africains visitant Madagascar. Ces derniers étant particulièrement intéressés par la plongée sous-marine et la pêche sportive», a soulevé Narijao Boda, président du Conseil d’administration de l’ONTM.

Ce qu’a confirmé Maud Vuyelwa Dlomo, l’ambassadeur d’Afrique du Sud à Madagascar, en soulignant également la proximité entre les deux pays. Un pavillon sera ainsi dédié à la présentation des atouts touristiques et culturels de cette grande puissance économique africaine et grand pourvoyeur de touristes vars les autres pays d’Afrique.

Des images positives

Dans son allocution, à cette occasion, Roland Ratsiraka, ministre du Tourisme, a souligné que «Le tourisme durable, c’est vraiment l’ambition naturelle du pays». Et Narijao Boda de renchérir que suivant la principale mission de l’ONTM, «On se doit vraiment de faire des communications positives concernant la destination Madagascar».

Il a été souligné à l’occasion que 75% des stands sont aujourd’hui réservés. La valorisation des offres touristiques accessibles à toutes les bourses sera mise en avant cette année. Aussi, la reconduction du programme d’éductour, dédié aux professionnels issus de nos principaux marchés émetteurs, complète le programme de la 7e édition de l’ITM.

Arh.

News Mada0 partages

Extension du port de Toamasina : un enjeu stratégique pour les échanges avec l’Asie

L’extension du port de Toamasina est avant tout un projet qui permettra de désengorger une infrastructure devenue obsolète, face à l’importante croissance des flux des marchandises locaux et internationaux. Mais le projet est également un enjeu stratégique pour la connectivité avec les pays asiatiques.

Feu vert pour le projet d’extension du port de Toamasina. La cérémonie de  pose de première pierre des travaux d’extension du port s’est tenue, hier, en présence du président Hery Rajaonarimampianina, de plusieurs membres du Gouvernement, de l’ambassadeur du Japon à Madagascar, Ichiro Ogasawara, et de l’équipe de la Société du port à gestion autonome de Toamasina (Spat).

«L’extension du port de Toamasina est avant tout un projet qui permettra de désengorger cette infrastructure devenue obsolète face à la forte croissance des flux des marchandises au niveau du port. Mais le projet est également un enjeu stratégique pour la Grande île», a avancé l’ambassadeur japonais à Madagascar. Car, le projet permettra de mieux structurer le commerce avec les pays de l’Asie. Selon ses dires, «Le projet d’extension du port de Toamasina s’inscrit non seulement dans le contexte bilatéral mais aussi dans une stratégie plus étendue. Son idée essentielle est d’améliorer la connectivité entre l’Asie, qui est en croissance accélérée, et l’Afrique, qui est dotée d’une importante potentialité, à travers un Océan indopacifique libre et ouvert, et de promouvoir la stabilité de l’ensemble de ces deux régions et même au-delà». Avant de poursuivre que «Madagascar est située justement au carrefour de l’Océan indopacifique, il est normal qu’elle occupe une place privilégiée dans la mise en œuvre de cette nouvelle stratégie. Ce projet d’extension du port de Toamasina incarnera cette politique tout en facilitant le flux des marchandises et des passagers dans l’Océan indopacifique».

Retard

Le gouvernement japonais, par l’intermédiaire de l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica),  finance ce projet à hauteur de  45.214.000.000 de Yen japonais, soit l’équivalent de 411 millions USD. Le projet accuse déjà du retard car les études de faisabilité ont été menées en 2009, mais le Japon a suspendu tous les nouveaux projets de coopération avec Madagascar durant la crise de 2009 à 2013.

Par ailleurs, «Les travaux d’extension du port de Toamasina permettront, d’ici 2024, de multiplier par trois sa capacité actuelle, qui ne répond plus aux flux des marchandises au niveau du port et commence à constituer un goulot d’étranglement qui pèse lourd sur toute l’économie à Madagascar», a réitéré le directeur général de la Spat, Christian Avelin.  Comme il a été déjà annoncé dans les mêmes colonnes, les travaux débuteront par l’extension du quai jusqu’à 425 m, mais 320 m seront disponibles dès 2022. En outre, 10 ha de terre-pleins supplémentaires avec 16 m de tirant d’eau seront également prévus.

Riana R.

News Mada0 partages

CJSOI – tennis de table : les filles en argent, les garçons en bronze

Le chemin des pongistes malgaches a été stoppé net par les Réunionnaises, lors de la finale des 11e Jeux de la Commission de la jeunesse et des sports de l’océan Indien (CJSOI). Les garçons, quant à eux, se sont contentés de la médaille de bronze après avoir concédé une défaite aux Djiboutiens.

Après avoir battu dimanche dernier les joueuses de Djibouti, pays hôte de la compétition, par 3 à 0, lors du match par équipe, les pongistes malgaches ont vu leur rêve brisé par les Réunionnaises en finale. Elles ont perdu par 3 victoires à 1. Ny Antsa a gagné son duel contre Laure sur le score de 16-14 ; 8-11 ; 5-11 ; 11-7 ; 11-5. Un match qui a tenu en haleine le public du gymnase de l’Etat, vu la performance de Ny Antsa lors des précédents tours. Elle s’est imposée ainsi sur le score de 3 à 2. Pour sa part, Sarobidy n’a pas fait le poids face à Pratna.

La pongiste malgache s’est inclinée sur le score de 7-11 ; 3-11 ; 6-11 face à sa rivale réunionnaise. En doubles, la paire Sarobidy-Antsa a concédé une courte défaite contre Laure et Pratna sur le score serré de 11-5 ; 6-11 ; 7-11 ; 11-7 ; 7-11. Comme un malheur ne vient jamais seul, Ny Antsa a également perdu contre Pratna par 4-11, 9-11 et 5-11.

Ainsi, elles doivent se contenter de la médaille de bronze pour cette édition. Dans le tableau masculin, les Malgaches ont été battus par 3 à 2, dimanche dernier, et n’ont pas pu renverser la tendance face aux Djiboutiens lors du match de classement. Luciano, Gilberson et Bolo ont beau tenter de faire une remontée mais le sort en a décidé autrement. Et ce, malgré le fait qu’ils connaissent pertinemment leurs adversaires au cours des diverses rencontres indianocéaniques. La prochaine fois sera peut-être la bonne.

Rojo N.

 

News Mada0 partages

 Basket : place au championnat N1B

La ligue d’Analamanga a bouclé son Championnat régional N1B le week-end, la Coupe et les All-stars du président se sont tenus dans les règles de l’art, le Challenge 3×3 a été plus qu’un succès,…la Fédération malgache de basketball (FMBB) a dorénavant le nez dans le guidon en vue du Championnat national N1B prévu se dérouler, du 28 avril au 6 mai, au palais des Sports de Mahamasina. Et Analamanga alignera des représentants sur ce plateau.

DTSC s’est effectivement hissé au top du classement général à l’issue de la finale au stade annexe de Mahamasina. Le club représentant d’Antananarivo Renivohitra a battu ECBBA sur le score de 68 à 60 à l’issue d’un match palpitant. Le titre de meilleur joueur est revenu à Maminjanahary. La troisième place a été décernée à NGB (Avaradrano) qui avait pourtant toutes les chances de remporter le tournoi. Le plus dur reste à faire pour DTSC qui va en découdre avec les meilleurs clubs de cette division à l’échelle nationale.

Rojo N.

Classement général N1B Analamanga :

1-DTSC (Antananarivo Renivohitra )

2-ECBBA (Atsimondrano)

3-NGB (Avaradrano)

4-TACBB (Antananarivo Renivohitra)

News Mada0 partages

Kolontsaina japoney : hatao any Tsiroanomandidy ny «Matsuri »

Manana ny mampiavaka azy manoloana ny an’ny hafa ny kolontsaina japoney. Iray amin’ireny ny “Matsuri”. Hiezaka hizara izany ry zareo mpilatsaka an-tsitrapo… Hahazo tombony ny any Bongolava.

Ho an’ity taona ity, horaisin’ny tanànan’i Tsiroanomandidy ny andron’ny kolontsaina japoney na “fety japoney”, antsoin-dry zareo hoe “Matsuri”. Mikarakara izany ireo mpilatsaka an-tsitrapo japoney na JOCV, miaraka amin’ireo manampahefana any amin’ny faritra Bongolava. Ny 28 avrily izao ny fotoana, ao amin’ny CAPJ, ao amin’ny Maison des jeunes, any an-toerana.

Haranty sy hampahafantarina, mandritra io fotoana io, ireo asa iantsorohan’ny JOCV, ny kolontsaina sy ny lalao japoney, toy ny “origami”, kanto mifototra amin’ny fikirakirana taratasy, ny “kimono”, ny teny japoney. Hisy koa ny tranoheva miompana amin’ny fanatsarana ny fahasalamana, indrindra ny mahakasika ny sakafo ara-pahasalamana.

Marihina fa samy manamarika ity “Matsuri” ity avokoa ny mponina any Japon. Io ny fotoana hanehoan’izy ireo ny faniriany sy hankasitrahany ihany koa ny vokatra azony, amin’ny sehatra misy azy ireo tsirairay. Matetika, manao fitafy nentim-paharazana izy ireo, mandritra ity fety ity.

Ho an’ny eto an-toerana, hanamafy ny fanentanana mikasika ny sakafo ara-pahasalamana ireo mpilatsaka an-tsitrapo. Nifantoka tamin’io bebe kokoa, rahateo, ny asa ataon’ny JICA na ny sampandraharaha japoney misahana ny fiaraha-miasa iraisam-pirenena. Maromaro ireo tetikasa hanatrarana izany, toy ny Papriz, ny IFNA, ny paikady Seikatsu Kaizen. Marihina fa misokatra ho an’ny rehetra, maimaimpoana, ny fitsidihana ireo tranoheva samihafa, mandritra ny “Matsuri”, any Tsiroanomandidy.

Landy R.

News Mada0 partages

Lire en fête : un programme chargé durant la semaine

Si malheureusement, la 14e édition de la foire du livre a été ajournée, à cause de la situation politique qui prévaut  actuellement dans la capitale, l’Alliance français d’Antananarivo (AFT) maintient son évènement dénommé «Lire en fête». L’ouverture officielle se tiendra, ce jour, à Andavamamba, tandis que la clôture aura lieu le 28 avril.  Le programme s’annonce chargé.

A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du livre et des droits d’auteur, l’AFT propose une exposition intitulée «Les classiques de la littérature malgache», qui consiste donc à présenter au grand public, surtout les jeunes, les grands auteurs classiques malgaches, entre autres, Rado, J.J. Rabearivelo, Jean Narivony, Jacques Rabemananjara…

D’autres arts seront à l’affiche

Demain,  l’Alliance organise un spectacle de contes avec Aricomisa Randri Co. Ces derniers vont interpréter deux pièces, à savoir «Ivonindrazo sy izavondrano» et «Le chat gourmand et la souris rusée». Ils se sont inspirés  des contes malgaches et français. «Ces pièces sont destinées aux enfants de plus de 7 ans», a annoncé le responsable.

Ensuite, une conférence se tiendra le 26 avril… En collaboration avec la Radio nationale malgache (RNM), elle sera axée sur les diverses techniques pour réaliser un théâtre radiophonique. Une démonstration appuiera la conférence. Puis, un autre atelier sur la culturethèque sera dans le programme pour le 27 avril.

Et enfin, «Lire en fête» sera clôturé le 28 avril avec l’activité «Troc de livres». Il s’agit de partager et surtout d’échanger des livres entre les bibliophiles. «Notre objectif est toujours de promouvoir la lecture», a-t-il conclu.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Hevitra mandalo ;Resaky ny mpitsimpona akotry : izay mahasahy maty no mifono lambamena

Azo lazaina ve fa ny olona tsy nidina an-tsehatra teny Analakely dia tsy ampy fahasahiana avokoa ? Ireo rehetra nahery fo tamin’ny fidodododoana namonjy an’ilay hetsi-bahoaka ve dia samy nahatsapa daholo ny loza nety hitranga aminy ary vonona ny hamoy ny ainy avokoa ? Samy manana ny valin’ny fanontaniana maro mifandray amin’izany ny tsirairay.

Ny azo heverina dia raha eo amin’ny mponina, maro an’ isa angamba ny olona efa naniry haneho ny tsy fankatoavany na ny fomba fitantanana na ny mpitondra tompon-toerana. Sarotra anefa, iza no maro kokoa amin’ireo olona efa leo ireo na ny maika amin’ny fanoloana ny mpitondra na ny olona mihevitra fa aleo miandry ny fotoana hanaovana fifandimbiasana. Tsy nisy angamba tamin’ireo mpitarika an’ilay hetsika mpanao pôlitika tena nikendry fandrodanana, fa samy olon-dehibe mendrika ny hahafantatra anefa fa mety niseho izany ary amin’izao fotoana izao tsy mbola afa-bela mikasika ny fitrangan’izany ireo eo an-toerana.

Raha sarotra toy izao ny toe-draharaha, tsy afaka ny hilaza fa tsy tompon’andraikitra ny fitondrana. Tafiditra ao anaty kizo tanteraka izy ireo, hilefitra afaka heverina fa tonga saina mikasika ny fahalemeny, hihenjana mety tsy ho zakan’ny tsenany ny onjan’ny hatezeran’ny vahoaka. Naman’ny fanaovana herisetra anefa ny fampiasana hery sy tetika maizina teo amin’ny fandaniana amboletra an’ireo lalàna mifehy ny fifidianana. Ireny ady saritaka ireny tsy tongatonga foana fa fanahy iniana noho ny andininy maizina tao anatin’ireo lalàna ireo ary fanazavana ny maizina no hany sisa afaka ataon’ ny mpanohitra. Ny tsy fahazakana ny fisehon’ny marina eo amin’ny vahoaka no antony nanirahana an’ny mpitandro filaminana lasa niteraka korontana.

Aiza marina no misy an’ny tafika, zandarimaria ary polisy ? Manontany ny vahoaka ! Ny ezaka fampodiana ny fandriampahalemana miandry azy ireo nefa ny famolahana vahoaka tsy manan-tsiny tsy mirongo fitaovam-piadiana no ampisehoany hery. Diso fihaino angamba ny fandraisana ny fanambaran’ny ministra mifehy ny fiarovana, tamin’ny fampitandremana nataony mikasika an’ilay siosion-dresaka momba ny tetika maloto fanakorontanana nonome toky kosa izy fa ny adidiny voalohany dia ny fiarovana ny vahoaka. Ny ady amin’ny jiolahy no mety misy maty, fa raha fitandroana filaminana amin’ny hetsika toy ireny kosa no ahitana herisetra mandatsa-drà dia tsy manaja ny hasiny kosa ny tafika ny zandarmaria sy ny polisy. Asa izay sisa amin’ireo mpanome baiko?

Léo Raz

News Mada0 partages

Chronique : perte de temps

Les gens manquent d’activités pour occuper leur temps. C’est vrai pour une majeure partie de la population, particulièrement dans les campagnes et en brousse, on le constate aussi dans certaines catégories sociales en ville. Plus on est démuni moins on a à faire de manière générale, ce ne sont pas les tâches ménagères qui occuperaient la journée des personnes demeurant dans des taudis, et à n’avoir à vivre que d’expédients souvent c’est la recherche de boulots à la sauvette qui bouffe le temps.

A l’opposé, les suractifs qui ne comptent pas leurs heures n’en ont pas assez. Les journées sont courtes sous ces latitudes, en saison des pluies on arrête tôt, n’ayant de hâte que de se mettre à l’abri chez soi avant que ne tombent les trombes d’eau, durant l’hiver austral la nuit arrive vite. Artificiellement aussi les jours se raccourcissent, l’insécurité en est la cause. Et pire le pouvoir incapable d’assurer la sécurité oblige les commerces de quartier à fermer tôt, et même en fin de semaine il a déployé des forces de l’ordre pour que cessent les vendredis magnifiques sur « avenue bord de mer » ou à « Mahamasina-plage ». Plus on y pense plus on trouve injuste cette privation du droit de se détendre faite aux petites gens, dont les logements n’offrent pas toujours ni l’espace ni le confort pour que l’on puisse se passer d’aller voir un peu dehors.

Pourquoi traiter de ce sujet en ce jour où en raison des événements du samedi 22 avril 2012 et de la situation de plus en plus précaire la population a d’autre préoccupation que penser au temps de loisir ? C’est justement parce que l’on ne sait ni quel régime menace demain ni quand se dérouleront les élections. Quoiqu’il arrive, la population trouvera intérêt à mettre la pression sans se désintéresser des détails ou des choses qui paraissent secondaires même quand remplir de riz son assiette demeure la priorité pour la majorité de la population.

Peut-être que les gens gagneraient à se montrer cyniques à l’instar des politiciens. Ces scènes de désordre qui ont fait des morts sont des remakes que l’on a déjà vécus à plusieurs reprises. Les forces de l’ordre ont provoqué autant le désordre que la foule, les initiateurs du mouvement n’en sont pas moins co-responsables, l’opinion fauterait par excès de candeur en pensant les initiateurs assez naïfs pour ignorer les risques, cyniquement ils ont accepté le fait d’avoir à «déplorer» de la casse. Ce qui ne libère pas de leur crime ceux qui ont armé de balles réelles des agents gonflés à l’on ne sait quel genre d’éthylène.

Ce n’est pas faute d’avoir participé à des répétitions en live de ces troubles et pourtant vous et moi ignorons qui en tireront profit, tout en sachant à l’inverse que nous en paierons la facture.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes : vanité des comparaisons

Un ministre histoire de se rassurer, alors que des interlocuteurs soulignaient l’inconfort que peut vivre Hery Rajaonarimampianina au milieu de cet océan de mécontents, fit remarquer que ce n’était pas pire que le front de colères auquel fait face le Président français Emmanuel Macron. Ce ministre aura tout simplement oublié qu’en France une partie de la société descend dans la rue pour cause de se trouver dépassée par la vitesse des actions de Macron après un an de mandat, ici le public se fâche de ce qu’à un an du terme du mandat rien de palpable, aucune évolution, au contraire une régression en guise de changement. Chut ! Droit de le penser mais obligation de la boucler, en tout cas pas dans la rue. Or une partie de la population a franchi le pas de ne plus la boucler. Changement de rôle et d’objet !!! Les mêmes n’auront plus à la boucler, pour d’autres ça risque d’être les valises qu’il faudra boucler.

News Mada0 partages

Enfant autiste : témoignage d’une mère

Miora Rakotomalala est la mère de Mahaly, une fille unique autiste de 9 ans. Elle nous raconte ici sa lutte pour que son enfant puisse un jour s’en sortir par elle-même de son trouble de développement. Interview.

. Les Nouvelles : Quand avez-vous découvert que Mahaly n’est pas une fille comme les autres ?

– Miora Rakotomalala : Les premiers signes sont apparus lorsqu’elle avait un an. Elle ne voulait plus que je l’allaite, et ne fredonnait plus avec moi nos chansons préférées passées sur les ondes, comme auparavant. Mais c’est à partir deux ans que j’ai remarqué que son comportement n’est pas le même que celui des enfants de son âge. Par exemple, elle n’arrive pas à marcher toute seule et ne s’intéresse à aucun jouet qu’on lui donne. Elle ne prononce plus un seul mot, comme si elle devenait subitement muette.

. Quelles ont été vos premières réactions ?

– Je l’ai emmenée chez plusieurs médecins, sans aucun résultat palpable. Puis on a commencé à faire différents tests et des analyses. Cela, à l’instar de l’EEG (2 fois), des prises de sang et l’ORL. C’est à ce stade  que le médecin spécialiste a déclaré que ma fille a un trouble de l’audition, et nécessite une intervention chirurgicale Aéro-trans-tympanique (ATT). On a dû faire un prêt bancaire pour réaliser l’opération. Cependant, après l’ATT, elle persiste à se comporter comme avant. De plus, elle est devenue facilement irritable et insomniaque, et s’isole de temps en temps dans son propre coin. J’ai suivi tous les conseils que mon entourage me donnait pour la guérir, jusqu’à mener Mahaly auprès d’un kinésithérapeute, mais cela n’avait pas toujours donné les résultats escomptés. Tout cela sans parler des coûts exorbitants réclamés à chaque consultation.

. Que s’est-il passé ensuite?

Finalement, quatre ans après, c’est un médecin réfléxothérapeute qui m’a orienté qu’il se pourrait que ma fille soit une autiste. Depuis, avec des parents qui ont le même problème que moi, on a monté l’association Autisme Madagascar. L’objectif est un soutien mutuel entre les membres pour la prise en charge de nos enfants. Ma fille n’a eu son vrai diagnostic sur l’autisme qu’en 2017, avec la venue du psychiatre français, le docteur Pierre Sans. Toutefois, entretemps, on s’est auto-formé dans l’association pour la prise en charge de nos progénitures, ainsi que le partage en cas d’acquis positif.

. Qu’en est-il actuellement?

– Refusée partout dans les écoles où je l’ai présentée, j’ai dû engager un éducateur spécialisé pour me soutenir dans la prise en charge de ma fille. Certes, des améliorations ont été enregistrées sur son comportement, mais cela appréhende toujours des lacunes, si je ne parle que de sa socialisation et le manque d’effort physique.

Sera R.

 

News Mada0 partages

8e semaine africaine de la vaccination : la cérémonie de lancement reportée

Suite au contexte politique qui prévaut actuellement au pays, plusieurs événements socio-économiques sont reportés, notamment la cérémonie de lancement officiel de la 8e édition de la Semaine africaine de la vaccination (Sav) et de la 13e campagne de vaccination contre la poliomyélite, prévue se dérouler hier dans la capitale. «Pourtant, les vaccinations en question se déroulent comme prévu  suivant le calendrier préétabli», a informé  le numéro un de la Direction de la Vaccination au sein du ministère de la Santé, le Dr Bodohanta Christiane Ramamonjisoa, joint hier au téléphone.

Durant ces campagnes, plus de 5 millions de doses de vaccin seront dispensés aux enfants de moins de 5 ans en vue de réduire le taux de mortalité lié aux maladies évitables par la vaccination. Cette manifestation contribue également à l’amélioration du taux de vaccination chez les enfants de moins de un an, qui n’ont pas pu achever les vaccinations de routine, via la sensibilisation. A cela s’ajoute le renforcement de l’immunisation des enfants de cette même tranche d’âge contre la poliomyélite. La  sensibilisation des parents s’effectue parallèlement avec la séance de vaccination proprement dite  qui va se poursuivre jusqu’à vendredi.

Fahranarison

News Mada0 partages

Soarano : accident spectaculaire

Avant-hier vers minuit, les riverains de la rue jouxtant le marché de Pochard vers Magro Behoririka ont été secoués par un bruit fort. Lancée à vive allure en provenance d’Ankazomanga, une Hyundai Starex a traversé l’îlot séparant les deux voies de la route pour ensuite buter contre un poteau électrique en béton armé.

Le choc était d’une telle violence que le véhicule a subi d’importants dégâts. Le poteau s’est même écroulé. Les portières étant bloquées, trois passagers ont été coincés dans la carcasse. Le conducteur et les passagers assis sur le siège avant ont été blessés. Ils ont été évacués à l’hôpital. Quelques instants plus tard, des policiers sont arrivés pour les constatations d’usage.

ATs.

News Mada0 partages

Grève à Amboanjobe : des chauffeurs de taxi-brousse bloquent la RN7

Très tôt hier, aux environs de 8 h, des chauffeurs de taxi-brousse desservant la RN7, renforcés par des rabatteurs, ont bloqué de force leurs collègues qui continuent encore de transporter des passagers sur cet axe à hauteur d’Amboanjobe, au PK 15.

Ces grévistes ont décidé d’observer une grève contre la décision de déménager à la nouvelle gare routière d’Ambohimanambola. Ils ont ainsi occupé les deux côtés de la route, ne laissant qu’une seule voie de circulation pour les autres voitures. Ce qui a créé un embouteillage monstre sur les lieux, aux dépens des usagers de cette route. Il a fallu l’intervention de l’ATT et des forces de l’ordre pour que la circulation reprenne normalement deux heures plus tard, après de longues négociations. Outre les responsables de l’ATT et de la gendarmerie, le président du collectif pour la défense des droits des consommateurs à Madagascar était également sur les lieux.

Manifestation contestée par les transporteurs

Joints par téléphone hier, des présidents de coopérative du Fasan’ny Karana ont déclaré qu’ils sont contre cette grève. «Grâce au guichet unique installé dans la nouvelle gare routière, nous sommes enfin libérés de l’emprise des guichetiers qui sont en général des secrétaires des coopératives», a fait savoir un président de coopérative. D’après ses explications, ces derniers profitent de leur poste au sein de la coopérative pour fixer selon leur bon vouloir les montants à déduire des frais des passagers et empochent la différence, cela en sus des 10% convenus. «Dans cette basse manœuvre, ils travaillent de pair avec les rabatteurs pour s’enrichir sur notre dos», a souligné notre interlocuteur avant de conclure que s’il y a des coopératives qui ont suivi cette manifestation, elles seraient engagées dans des prêts bancaires, et dépendent de ce fait du service des rabatteurs.

Sera R.

News Mada0 partages

Insécurité : double attaque à main armée à Anjozorobe

Les attaques à main armée reprennent de plus belle dans le district d’Anjozorobe après un moment de répit. Une bande de malfaiteurs ont attaqué deux villageois en une nuit.

Les malfaiteurs qui écument le district d’Anjozorobe ont de nouveau fait parler d’eux après un moment d’accalmie. Pas plus tard que samedi dernier, pendant que les yeux de tout le monde sont rivés sur la manifestation à Antananarivo, des bandits préparaient déjà leur sale coup dans le district d’Anjozorobe. Dans la nuit, aux alentours de 22 heures, des bandits lourdement armés ont pris d’assaut successivement la maison de deux commerçants du fokontany d’Analavinidy, commune rurale de Mangamila.

Ils étaient au nombre de six, munis de fusils de chasse et d’armes blanches. «Ils n’ont pas utilisé leurs armes à feu. On ignore si elles étaient des vraies ou pas. Cependant, on n’a pas opposé de résistance ni faire des gestes qui pourraient jeter de l’huile sur le feu», a indiqué les victimes. Leurs proies étant tétanisées par la peur, les bandits ont commis le braquage en toute tranquillité dans les deux maisons. Ils se sont emparés de plusieurs objets de valeur

Les occupants de la deuxième maison n’ont rien pu faire face aux bandits armés. Ils ont dû obtempérer. Les assaillants ont pris la poudre d’escampette aussitôt que les objets de leur convoitise étaient réunis, entre autres,  une somme de 3 millions d’ariary, un poste téléviseur à écran plat, et un lecteur DVD portable.

Les gendarmes de la localité n’ont été alertés par les membres du quartier-mobile que tardivement. « Nous n’avons été alertés que lorsque les bandits ont déjà disparu avec le butin», a informé les gendarmes. Le poste avancé de Mangamila a ouvert une enquête.

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

Alaotra : le lac Alaotra court un grave danger

Suite à la dégradation de son environnement, due aux activités humaines, le lac Alaotra court un grave danger. Une concertation des acteurs environnementaux, responsables étatiques et population, a été organisée  à cet effet pour l’élaboration d’une solution pérenne.

La faune et la flore endémiques du lac Alaotra, dans la région Alaotra-Mangoro, risquent de disparaître dans quelques décennies. Différentes études menées dans la zone désignent les riverains du plan d’eau à l’origine de la dégradation de leur environnement, d’après un rapport établi par les organismes internationaux. Les feux de brousse et cultures sur brûlis pratiqués aux abords du lac et les défrichements du sol sur ses pourtours favorisent une forte avancée de sa dégradation par l’ensablement, réduisant conséquemment la profondeur de son lit, selon les techniciens de l’environnement ayant fait des enquêtes et relevés sur les lieux. De larges surfaces de «zetra», ou forêts de roseaux des aires protégées du lac, ont aussi été détruites pour être transformées en rizières pour les besoins nutritionnels de la population malgré les balises posées à cet effet. La population de «bandro», du nom scientifique «Hapalemur griseus alaotrensis», occupant cette forêt humide de la commune rurale d’Andreba-Gara, se trouve fortement menacée, de ce fait, avec une prévision de disparition totale dans une trentaine d’années en l’absence de mesures de redressement. L’impunité résultant du manque de rigueur dans l’application des textes régissant la protection de l’environnement à l’encontre des contrevenants favorise d’ailleurs la multiplication des infractions dans ce genre dans la région.

L’organisation non gouvernementale Durell Wildlife Conservation Trust, le Groupe d’études et de recherches sur les primates (Gerp) et les autorités recueillent actuellement des informations pour la mise en place d’un plan stratégique sur la préservation de la faune et de la flore du lac Alaotra.

Manou/Solo

News Mada0 partages

Analamanga : tsiafahy à son lycée

La commune rurale de Tsiafahy, dans la banlieue sud d’Antananarivo, accélère son processus de développement en misant sur la priorisation des infrastructures.

La zone administrative et pédagogique de Tsararivotra de la circonscription scolaire d’Antananarivo-Atsimondrano, située dans la commune rurale de Tsiafahy, vient de se doter de nouvelles salles de classe sur initiative du maire Tiana Lalao Andriamiarisoa. L’achèvement des travaux d’extension des bâtiments scolaires de l’Ecole primaire publique (EPP) de Tsiafahy II et du Collège d’enseignement général (CEG) d’Ambohibololona-Zafimbazaha a été inauguré parallèlement au nouveau lycée de Tsararivotra, la semaine dernière.

Financé sur fonds propre de cette commune rurale d’Antananarivo-Atsimondrano, avec l’appui des forces vives locales, le fonctionnement de ces infrastructures nouvellement conçues nécessite des équipements adéquats. D’où, l’appel à solidarité lancé par le maire Tiana Lalao Andriamiarisoa aux généreux donateurs pour d’éventuelles dotations en matériels.

Manou

Tia Tanindranaza0 partages

Filoha FrantsayMitsidika an’i Etazonia

Mitsidika an’i Etazonia mandritra ny 3 andro nanomboka omaly ny filoha Frantsay Emmanuel Macron.Mazava ho azy fa horesahana ny fiaraha-miasa eo amin’ny Frantsa sy Etazonia eo amin’ny resaka politika, toekarena, diplaomasia araka ny nambaran’ny filoha Macron teo am-pahatongavana tao amin’ny toby miaramila Andrews akaikin’i Washington DC omaly.Fa andrasan’ny maro ihany koa ny resaka ifanaovan’ny filoha roa tonta momba ny raharaha mafana tahaka ny dosie nokleary an’i Iran ohatra.Efa nandrahona ny hamerina ny sazy sy ankivy atao amin’i Iran mantsy ny filoha Amerikanina Donald Trump izay milaza fa tsy afa-po amin’ny fifampiraharahana momba ny fampitsaharana ny fitrandrahana nokleary ataon’nny rpoblika Islamikan’i Iran.Mety hiteraka fikorontanana indray anefa ny fifanenjanana amin’ity resaka ity ka izay no mahatonga ny filoha Frantsay hiezaka handamina.

Taorian’ny zanak’izy ireo voalohany (George) sy ny faharoa (Charlotte) dia teraka fanintelony indray ka nahazo zazalahy ny printsy William sy i Kate Middelton.Omaly vao maraina no niditra hopitaly Rtoa Middelton ka tamin’ny 11 ora maraina , ora tany Londres no teraka soamantsara.Voalaza fa salama tsara ny zaza, ary avoaka ho fanta-bahoaka amin’ny fotoana maha mety azy ihany ny anarany.Vaovao lehibe ho an’ny fianakavian’ny andriamanjaka Britanika ity fahaterahana ity, indrindra moa fa zazalahy satria azo antoka izany ny mpandimby.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tafika,Zandary,PolisyTsy manaiky atao fitaovana politika

Manoloana ny toe-draharaha mafana eto amin’ny firenena amin’izao fotoana izao, indrindra taorian’ny herisetra nisiana faty olona teny Analakely ny sabotsy 21 aprily dia nanao fanambarana lehibe teny Betongolo ireo Lehiben’ny Tafika, Zandarimariam-pirenena ary Polisim-pirenena omaly,

Omaly vao maraina ny Prefen’Antananarivo dia efa nanao fanambarana, fa tsy hihetsika intsony, afa-tsy amin’ny fiarovana sy fisorohana ny fandrobana na famotehana fananan’olona ny mpitandro filaminana. Efa ampy izay ny rà latsaka teto amin’ity tanindrazana ity, hoy izy. Raha ny lojika nanomboka ny alahady, na izaho na nametra-pialana na nesorina tamin’ny toerana, hoy hatrany io jeneraly io. Ny tsy fisian’ny lefitra hisolo azy no tsy nametrahany fialana, ary eo ihany koa ny maha manamboninahitra ambony azy, izay tsy tokony hilefa ady.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Tarika Manan’araHanandratra ny maha Malagasy

Vao 2 taona monja izao no niorenan’ny tarika Manan’ara. Mpilalao mozika nentim-paharazana miangaly irony ba gasy irony ry zalahy ireto ary ahitana an’i Tiana Heroda sy Zaka kely sy Tah Manana ary Rado kely.

 Raha ny fanazavan’i Tah Manana, isan’ny mpikambana mpanorina ny tarika, dia avy any amin’iny faritra atsinananan’ny nosy iny no nipoiran-drizalahy ireto ary niainga tamin’ny reniranon’i Mananara no nahatonga ny anaran’ny tarika. Manana tanjona ny hanandratra ny maha Malagasy amin’ny alalan’ny mozika sy hitondra anatra anatin’izany ny tarika ary eo am-pamolavolana ny rakikira faharoa ankehitriny. Mbola tanora dia tanora avokoa ireo mpikambana, hoy hatrany ny fanazavana, ary tsy manana trano famokarana manokana fa mivelon-tena na ilay antsoina hoe “auto prod”. Tsy manda fiaraha-miasa na amin’iza na amin’iza kosa anefa. Gitara ranofotsiny kosa  no itondran-drizalahy ireto ny reviny.

 

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Flash B“Tsy matahotra an’i Black Nadia aho”

Tantara tena marina ilay hita "Mizara karatse", hiran'i Black Nadia sy "Fôsy jôkera", an'i Flash B hoy ity farany nandritra ny fahatongavany teny Ivato ny zoma teo, taorian’ny fivoahany kely tany Afrika.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Baolina kitra Cjsoi any DjiboutiHihaona amin’ny Seychelles i Madagascar anio

Raha tamin’ny zoma 20 aprily teo no nanaovana ny fotoam-panokafana ny lalao andiany faha-11 amin’ny Cjsoi tao amin’ny kianja Gouled any Djibouti izay hanatanterahana ny hetsika hatramin’ny faha-28 aprily ho avy izao ka

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsiky ny Mpitondra FivavahanaMiantso ny mpitondra hiala am-pilaminana

Manoloana ny toe-draharaham- pirenena dia tsy afaka ny hangina izahay Mpitondra Fivavahana mivondrona ato amin’ny HMF (Hetsiky ny Mpitondra Fivavahana), hoy ny fanambaran’izy ireo omaly, izay nosoniavin’ny mpandrindra dia ny mpitandrina Randriamisata Roger sy ny mpitandrina Ramamonjisoa Philibert.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpitatitra amin’ny RN7Tsy mety hifindra eny Ambohimanambola

Taorian’ny disadisa nisy teo amin’ireo mpitatitra miazo ny lalam-pirenena voalohany sy ny antokon-draharaha misahana ny fitaterana an-tanety dia nihetsika ihany koa omaly ireo mpitatitra miazo ny lalam-pirenena fahafito, omaly.

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Seranan-tsambon`i ToamasinaHo lohalaharana aty amin`ny Ranomasimbe Indianina sy Afrika

Napetraka omaly alatsinainy ny vato fehizoron`ny fanitarana ny seranan-tsambon` i Toamasina ary haharitra fito taona ny asa fanamboarana izany fotodrafitrasa goavana izany. Mitentina 45,214 miliara Yen japoney na 639 tapitrisa Dolara no famatsiam-bola azo amin’izany ka averina ao anatin’ny 40 taona.

Tsiry sy Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mitady ny nariana

Fanambarana tsy fanambarana. Antsoavo tsy antsoavo izany nirarakompana omaly izany. Nihazakazaka dia nihazakazaka ny fivoaran’ny toe-draharaha. Taorian’ny « Couchez vous » notontosain-drizareo avy eo anivon’ny FIGN ny sabotsy teo izay nombam-panambarana fa tsy handatsa-dràn’ny mpiray tanindrazana intsony dia azo lazaina fa tsy nampoizin’ny maro koa ny fanambarana nifono fahendrena nataon’ny prefen’Analamanga sy ny minisitry ny fiarovam-pirenena.

 Samy nanambara  moa ny 2 tonta fa hampitsahatra ny herisetra ary aleo vahaolana politika no hamahana olana politika. Ny maha velombolo dia hita ho vonon-kiditra amina vanim-potoana vaovao ny firenena ka rehefa avy nandalo ny « mitady ny very » sy ny « nanary ny hita » dia manomboka « mitady ny nariana ». Tsaroana ny ohatra nataon’ilay mpanakanto malagasy iray izay hoe rantsana 8 miampy rantsana 2 mira rantsana 10 ka nahoana tokoa moa tsy afaka hiditra amin’ny tena fampihavanana amin’izay ? Rahateo, na ireo antoko mpanohitra hafa sy mpanohana ny fitondrana HVM aza dia samy saika niainga tamin’ireo antoko mampiasa ireo rantsana ireo avokoa ny ankamaroany. Ho sorohana amin’izay izany izao ny rà mandriaka, ireo sakay sy maso fahiny efa mitady hiofo ho vary sy rano. Ny hirariana dia ny hoe mba samy ho tena amin’ny fo madio tokoa ny fihetsika rehetra ary hiparitaka manerana ny faritra. Mba hahay handinin-tena koa ireo mbola miziriziry ka ho tonga tokoa amin’ilay hoe « Hiadana sy ho finaritra, he sambatra tokoa izahay ».

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Ambohijafy FenoarivoNahazo rano fisotro madio

Mbola latsaky ny 35 % ireo olona mahazo rano fisotro madio manerana ny Nosy hatreto. Voakasik’izany manokana ny kaominina ambanivohitra toy ny iainan’ireo mponina ao anatin’ny kaominina Ambohijafy Fenoarivo Atsimondrano. Mbola mahazo vahana ny fampiasana rano tsy azo antoka ka mahatonga ny aretim-pivalalana …

 

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vokovoko mena Malagasy sy NorvezianaTapitra hatreo ny fiaraha-miasa

Tapitra hatreo ny fiaraha-miasan’ny Vokovokomena Malagasy sy ny vokovokomena Norveziana. Niala tsy hanampy iretsy voalohany intsony mantsy ireto farany, raha araka ny fantatra .

 

 Noho ny  filazana fa nisy fanodinkodinam-bola manodidina 100 tapitrisa Euros tao amin’ny Vokovoko Mena Malagasy no anton’izany izay nambaran-dRandriananja Claude, tompon’andraikitra voalohany eo anivon’ny Vokovokomena Malagasy fa tsy mbola fantany hatreto ny fisian’izany no sady tsy misy porofo.  Tsy misy fiantraikany  amin’ny fampandehanan-draharaha eto amin’ny Vokovokomena Malagasy rahateo ny fisian’izany  hoy hatrany Randriananja Claude satria ny  tetikasa izay novatsian’ny Vokovomena Norveziana  dia efa tapitra. Efa nandefa taratasy tany amin’ny Vokovokomena Norveziana moa izy ireo entina  hanaporofoana ny tsy fisian’izany fanodikodinam-bola izany saingy mbola tsy nivaly izany hatramin’ny omaly nanatanterahin’izy ireo tafa ho an’ny mpanao gazety. Nomarihin-dRandriananja Claude moa fa misy hatrany ny fanaraha-maso hataon’ireo mpamatsy vola azy ireo avy any ivelany mikasika ny asa vitany hatramin’izay. Isaky ny telo no hanatontosan’izy ireo izany hoy izy ary tsy mivoaka ny andiany manaraka raha tsy hita mazava sy ara-dalana ny teo aloha. Vao haingana hoy izy dia nahemotra ho enim-bolana izany, entina hanaporofoana fa mazava sy marina ny asa hampiasain’ny fikambanan’ny Vokovomena Malagasy ireo famatsiam-bola rehetra azony

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Champions League Matsiatra AmbonyHifanandrina amin’ny andro faha-5 ny Zanakala Fc sy Fc Lam

Mbola mitarika amin’ny isa 12 ny ekipan’ny Zanakala Fc arahan’ny Fomela isa 10, ny Fc Lam isa 08 ary ny Akon’Ambatomena isa 07,

Tia Tanindranaza0 partages

Fikirakirana ny vaovao ara-pahasalamanaAmpiasaina ny rindram-baiko DHIS2

Omaly no nampahafantarina tetsy amin’ny Hotely Ibis Ankorondrano ilay rindrambaiko (logiciel) ikirakirana ny vaovao ara-pahasalamana DHIS2 (District Health Information Software).

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kianja manan-tantara

Kianjabe manan-tantara, vory lanona indray ny vahoakaMarobe ireo namaly ny antson'ny solombavam-bahoakaHihaino ny tatitra mahakasika ny lalam-pifidiananaVahoaka mangetaheta ny hoaviny, te handray an-tanana.

Indrisy, tsy afa-nihaino an-kahalalahana

Fa voadaroka baomba , ranomaso nikararanana

Tsy navela mba haheno izay tena fahamarinana

Tsy maintsy niady hatramin'ny farany mba ahazo kely rirany.

 

Dia nisy ary ireo naratra, sy ireo namoy ny ainy

Voatifitry ny bala, nipotsaka teo ny tsinainy

Aiza ianao ra-fahafahana, feno hery famoretana?

Malagasy an'alinalina, mitaky ny zony sy ny hetahetany.

 

(.....) Toa mba nisy tonga saina, ka nampody ireo miaramila

Mba nitsinjo kely ihany ka tsy tena nivaralila

Saingy ireo filoha an-tampony toa minia mikipy hatrany

Matin-tseza sy voninahitra, nefa mbola eto an-tany ihany.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Plate Forme des Grands Sakalava de MadagascarLaharampahamehana ny firaisankinan’ny Malagasy

Efa tontosa tamin’ny 27 janoary 2018 lasa teo ny famindram-pahefam-pitantanana ny PGSM na Plate Forme des Grands Sakalava de Madagascar teo amin’ny filoha teo aloha,

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko politika VFM/RFMMiantso an’i Jean Ravelonarivo ho kandida

Namoaka fanambarana tamin’ny alalan’ny filohany Rakotoarinelina Be Charles ny antoko VFM (Vato Fehizoron’i Madagasikara) manoloana ny toe-draharaham-pirenena amin’izao fotoana izao. Mpikambana ao anatin’ny RFM (Rassemblement des Federalistes de Madagascar) ny VFM, ary io filohany io rahateo no sekretera nasionalin’ny RFM.

 

 Miantso ny vahoaka mba ho tony izy ireo. Rehefa nandinika nandritra ny ny fivoriana in-droa miantoana tao amin’ny Restaurant Le Zoma Ambodifilao sy tao amin’ny Hotely Ambodivona ny mpikambana ao anatin’ny VFM/RFM, araka ny fanambarana, ka samy resy lahatra fa mila fanovana sy rafitra avy any amin’ny vahoaka ifotony i Madagasikara. Mila olon-kendry, tia tanindrazana, mandala ny soatoavina tena Malagasy, manana traikefa momba ny fitondrana fanjakana,… Ny praiminisitra teo aloha Jean Ravelonarivo no hitany sy ambaran’izy ireo fa mahafeno izay fepetra takiany izay. Miantso ity farany mba hilatsaka hofidiana ho filoham-pirenena araka izany ny VFM/RFM. Efa nisy ihany ny feo niely fa isan’ny kandida ho filoha ity Praiminisitra teo aloha ity, saingy tsy mbola ofisialy aloha.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hery RajaonarimampianinaMiantso ny ekipany tsy hikorapaka

Nandrasan’ny rehetra ny fanambarana hivoaka tao anatin’ny filan-kevitry ny minisitra omaly tolakandro teny Iavoloha notarihin’ny filoham-pirenena, taorian’ny diany tany Toamasina.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

DFP sy FDCMiantso fanotronana ny hetsiky ny depiote

Misy fotoana andinihana ary misy fotoana itenenana, hoy Tolojanahary Maharavo na Doudou, mpitarika ireo hetsika sy vovonana politika dinika ho fanavotam-pirenena (DFP) sy Force de changement (FDC), omaly, raha niverina naneho hevitra tetsy amin’ny fonenany etsy Ambohipo.

 

Manoloana ny toe-draharaham-pirenena, indrindra ny zava-nitranga tamin’ny sabotsy dia tsy maintsy hiteny ny DFP, hoy izy. Mankasitraka ny rehetra nanohina ny fivorian’ny K3F tany Fianarantsoa. Misaotra ireo depiote sy vahoaka malagasy nijoro tamim-pasahiana naneho hevitra. Midika ireny fa tsy ny filazana hoe tany tan-dalàna no hanafoana zo. Efa tamin’ny 2016 izahay, hoy izy, no niteny fa tsy madio ny raharaham-panjakana. Niantso fifampidinihana. Efa izao no mitranga vao miantso izany ny mpitondra. Miantso ny DFP sy FDC rehetra manerana ny nosy mba hanohana ny antson’ireo depiote mpanohitra ireo, hoy hatrany izy. Aoka anefa isika samy hitandrina mba tsy handiso fanantenana ny vahoaka malagasy intsony ka ho avadiky ny olona ho fanonganam-panjakana indray ny fitakiana zo toy ity tarihin’ireo depiote ity. Ny olana hatramin’izay rehefa mandeha ny tolona dia misy mpanao politika milingilingy manao « auto – proclamation » dia hivadika zavatra hafa io avy. Hamafiso indrindra, hoy hatrany ny tenany, ny hetsika isam-paritra.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lalao RavalomananaMiantso ny FFKM handray andraikitra

Nanao fanambarana, teny amin’ny trano fonenany eny Faravohitra, amin’ny maha Reny azy omaly ny ben’ny tanànan’Antananarivo, Lalao Ravalomanana.

 

Nitondra ny teny fampiononana sy fankaherezana ireo fianakavian’ny namoy ny aina tamin’iny sakoroka ny sabotsy teo iny ny tenany ary nirary fahasitranana haingana ho an’ireo naratra ihany koa. Aoka izay ny ra latsaka, hoy izy, fa tsy ekeko ho tanàna mihoson-drà Iarivo. Tsy izany no fanamby nataoko tamin’ny vahoakako fa ny hampandroso ity renivohi-pirenena ity, hoy hatrany ny tenany. Manameloka tanteraka ny fampiasan-kery amin’ny vahoaka mivory am-pilaminana, ao anatin’ny fanajana ny lalàna velona. Manao antso avo ny mpitandro filaminana mba tsy hampiasa hery amin’ny vahoaka maneho hevitra, fa hitandro ny filaminana sy hiaro ny ain’ny olona sy ny fananany. Manana fahalalahana hanao tatitra, araka ny voalazan’ny lalàm-panorenana ny solombavambahoaka ka antony namelana izany tao amin’ny lapan’ny tanàna, raha ny nambarany hatrany. Niantso ny FFKM na Fiombonan’ny Fiangonana Kristianina eto Madagasikara  handray ny andraikiny ihany koa izy ary nanasa ny vahoaka mba samy ho tony.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Sehatra iraisam-pirenenaManindry mafy mba hisian’ny fifampiresahana

Nihaona tamin’ny filoha Rajaonarimampianina teny Iavoloha omaly ny masoivohon’ny vondrona Afrikanina eto Madagasikara Rtoa Hawa Ahmed Youssouf , sy ny solontenan’ny sampandraharahan’ny firenena mikambana Rtoa Violet Kakyomya .

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

MTSn-dRolland RatsirakaMitaky fifanakalozan-kevitra araky ny maha samy Malagasy

Namory ny mpanao gazety tetsy amin`ny IBIS Hotel Ankorondrano, omaly tolak`andro, ny teo anivon`ny antoko Malagasy Tonga Saina izay nanao fanambarana manoloana ny raharaha nitranga ny 21 aprily lasa teo.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

José VianeyMitaky lalam-pifidianana eken`ny rehetra

Manoloana ny zava-nitranga ny 21 Aprily 2018 dia naneho ny heviny ny antoko RAM na ``Rassemblement pour l`Avenir de Madagascar``, izay tarihin` i José Vianey. Nambaran`ity filoha nasionalin`ny RAM fa ao anatin`ny tarigetran`ny antoko ny fampihavanana ny samy Malagasy sy ny fanorenana ny firenentsika.

Marigny A.

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ravalomanana sy Rajoelina teny Analakely“Tsy misy maharesy vahoaka izany”

Nandrasan’ny rehetra ny fahatongavan’ny filoha teo aloha Marc Ravalomanana sy ny Filohan’ny tetezamita teo aloha Andry Rajoelina tetsy anoloan’ny Lapan’ny tanàna Analakely omaly. Naneho fiaraha-miory tamin’ny fianakavian’ny maty noho ny savorovoro narahina fampiasan-kery ny sabotsy lasa teo, ka nahafaty ireo roalahy nentina nomem-boninahitra eny an-toerana.

Toky R

Madagate0 partages

Antananarivo : Les États-Unis condamnent la violence du 21 avril 2018