Les actualités Malgaches du Jeudi 24 Janvier 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara17 partages

ARTEC : Le « Children Online Protection » pour protéger les enfants du net

Internet est un espace de liberté et ouvert, offrant des sources d’informations et d’inspirations illimitées. Mais il est nécessaire de protéger les enfants sur les risques et dangers auxquels ils pourraient être confrontés.

L’évolution digitale apporte ses bons et ses mauvais lots. Avec internet, les portes et les fenêtres s’ouvrent sur un nouveau monde, le virtuel. Une réalité transformée à travers ce miroir que l’on se crée, et où l’on ne veut voir que les bons reflets de soi. Sur internet, à travers les réseaux sociaux, on peut se créer une réalité améliorée. Et si l’on ne sait pas les contrôler, on peut très vite en être victime. Dans cette réalité inventée, les enfants sont les plus exposés à toutes sortes de manipulations, et d’exploitations. Face à cela, l’ARTEC (Autorité de Régulation des Technologies de Communication) participe à un grand programme mondial, le « Children Online Protection » avec à ses côtés l’UNICEF, le Ministère de la justice, la Police Nationale (PMPM), dans la mise en œuvre du projet « We protect children on line ».

Sensibilisations et formations

Il s’agit d’une série de sensibilisations et de formations qui a pour but de  lutter contre la violence et les abus en ligne perpétrés contre des enfants et des adolescents. Ainsi, le projet s’adresse à plusieurs bénéficiaires dont les journalistes d’investigation, ainsi que les membres du Réseau de Protection des Enfants (RPE). L’ARTEC a ainsi mis en exergue, lors de ces formations, les dangers liés à l’utilisation de l’internet pour les enfants, le survol des sanctions et mesures à prendre , relatives aux infractions en ligne contre les enfants, qui sont mentionnées dans la loi n°2014-006 sur la cybercriminalité, mais aussi les directives de l’UIT en matière de protection des enfants en ligne.  Par ailleurs, ARTEC  a également accompagné les représentants du RPE pour des séances de sensibilisations effectuées auprès de quelques collèges et lycées de la capitale et de la Région Boeny.

Initiative internationale

Le programme Children On line Protection est une initiative menée par l’Union Internationale des Télécommunication, afin de créer une dynamique internationale pour la promotion de la protection des enfants face à l’internet dans le monde. L’IUT a lancé ce projet en novembre 2008, en réunissant toutes les parties prenantes concernées par la protection des enfants face au déferlement d’internet. Le programme effectue une approche holistique de la protection des enfants, en développant des stratégies dans divers secteurs clés: les sanctions légales, les mesures et procédures techniques de protection, le renforcement de capacité, la coopération avec les différentes parties prenantes concernées… afin de promouvoir un environnement sécurité pour les enfants.

Anjara Rasoanaivo

Midi Madagasikara11 partages

Présidence de la République : 51 Conseillers et Chargés de mission limogés

Les membres du cabinet de Hery Rajaonarimampianina ont suivi son chemin.

L’alternance est en marche à Iavoloha, à la vitesse d’un TGV.

Quelques jours seulement après son investiture, le nouveau Président de la République a abrogé les nominations de 51membres du cabinet de son prédécesseur. Sont limogés 11 Conseillers spéciaux, en l’occurrence, Randrianarivony Jaobarison ; Mohamed Rachidy ; Andrianalisoa James ; Razanadrakoto Herisoa ; Rasoarahona Solofo (en charge des relations internationales, de la sécurité et de la défense nationale) ; Ratsiferana Hugues (faisant fonction d’Ambassadeur itinérant) ; Rabialahy Jean Rostand, Rahajason Harry Laurent ; Gilbert François ; Rafatrolaza Bary Emmanuel ; Andriamosarisoa Jean Anicet.

Permanents. Sont aussi remerciés, 14 Conseillers techniques permanents, à savoir, Befeno Todimanana Hyacinthe ; Andrianarisoa Sahobisoa Olivier ; Razafindroriake Nestor ; Andriamalala Hanitra ; Randriambololona Nivo Guyen ; Randriamandroso Denis ; Rakotovao Miandrafenosoa ; Rakotonirina Manandafy ; Vaovao Benjamin ; Vaomalala Adeline Harisoa Olga ; Rakotoarison Yves Aimé ; Andreas Roland ; Andrianisa Mamy Jean Jacques ; Raobelina Andry Tsiverizo.

Non permanents. 18 Conseillers techniques non permanents ont vu également leurs nominations abrogées. Il s’agit de Rakotonirainy Zaka ; Salava Julien ; Rakotoarisoa Claude ; Rakotoarison Thierry ; Rasolo François ; Andreas Richard ; Andriamanerasoa Nirina ; Rakotoarison Jean Marie Simon ; Andrianarijaona Tiana ; Rakotoarivony Falisoalarivolaniaina ; Rajobson Tantely ; Rakotoarisoa Jean de Dieu ;  Rakotomanha Roubakine Piekhanova Rova ; Randimbisoa Blaise Richard ; Colonel Andrianasoavina Charles ; Général Rakotozafy Dominique ; Ralison Alphonse ; Rabekoto Arizaka Raoul.

Spoil system. 8 Chargés de mission – permanents et non permanents confondus – ont aussi fait les frais du « spoil system ». Les concernés sont Ramanantenasoa Alice Hermans ; Leclerc Philippe ; Razafinimanana Eddy Michel ; Ramalanjaona Herimahatsangy Andriantsoa ; Andriamarotia Ludovic Edmond ; Andrianome Hanitra Nirina ; Andrianasolo Jean Michel ; Andriamihaja Ravaka Sendrarinoro Natacha.

Recueillis par R. O

Midi Madagasikara10 partages

Concert : Jimmy B Zaotö ouvre l’année 2019 à l’Ifm

Jimmy B Zaptö, un batteur complet.

Le concert de Jimmy B Zaotö à l’Ifm Analakely ce 25 janvier sera une petite consécration pour cet artiste qui commence à avoir son nom sur la scène musicale malgache. 

L’année 2019 démarre bien pour Jimmy B Zaotö, surement l’un des rares batteurs qui osent prendre le micro sur la scène malgache. Il sera en concert le 25 janvier à l’Ifm Analakely, son premier de l’année. « Le spectacle s’intitulera « Mikoragna », pour ce spectacle Jimmy prévoit un spectacle de 1h30 qui va faire voyager le publique entre son premier album et le deuxième qui sortira bientôt. Un répertoire qui va parler en majorité de l’humanité et de l’amour de la nature », assure t-il, apparemment prêt à en découdre avec cette salle parfois délicate de la capitale.

Jimmy Marius Rakotoson, dans le civil est celui qui depuis des années tamponne dur pour se faire une place dans le vaste paysage de la musique malgache et d’ailleurs. « Si l’on devait revisiter le parcours de Jimmy B, on dirait simplement qu’il a été confronté à la musique à l’âge de cinq ans, bercé par la culture, il décide d’associer musique et créativité dans le but d’exprimer – de valoriser – de partager sa vision à travers le ZaotÖ Groove ». Tout un programme donc qui attend d’être redécouvert. le groove, c’est bien ce qui pourrait résumer le style de ce chanteur.

Il est assez difficile de définir une approche arrêtée au genre de Jimmy B Zaotö. Sa base réside dans le salegy, qui l’a bercé toute son enfance. A cinq ans, il se sentait déjà prêt à devenir un musicien quand son âge le permettrait.

Ambiance inspirée avec Jimmy B Zaotö sur scène.

Mikoragna. « On peut y trouver des rythmes variés dans les chansons ainsi que l’utilisation des instruments modernes et traditionnels, la batterie, la guitare basse, la guitare solo, la percussion, la flute, l’accordéon, le langoroana, avec divers accessoires », fait-il savoir. Durant ses prestations, il n’est pas rare de le retrouver tantôt derrière les cymbales, tantôt avec une guitare…

Côté discographie, le chanteur a déjà laissé ses marques dans le patrimoine musical actuel. « Anatra olobe » a été le premier opus qu’il a sorti. Un défi en quelque sorte, ce génie de la batterie, avec sa pécule de notoriété à l’époque, a osé ce défi que d’autres aurait mis des années à faire. Le disque passe comme un beau soleil derrière les nuages. Mais Jimmy Zaotö persévère, teste des pistes, compose, il ne va jamais baisser les bras. Il multiplie les scènes reconnues comme l’Is’art Galerie, l’Hôtel de l’Avenue… tout en gardant ce groove qui commence à devenir la personnalité de sa musique.

Sa philosophie de la vie se reflète dans sa musique. « Il veut mentionner dans son parcours que la musique, l’art même  appartient à tout le monde, que lui n’est qu’un simple représentant de celui-ci. Ce qu’indique bien évidemment le nom du groupe – Zaoto – qui signifie : anao ko tompony ou ce qui est à moi t’appartient ». Rendez vous donc le 25 janvier, pour une soirée intitulée « Mikoragna » qui promet d’être joliment tumultueux et aussi des nouveaux titres en perspective.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara6 partages

Centrale hydroélectrique de Sahofika : Début des travaux de construction prévu en décembre 2019

Un barrage de 60m de hauteur sera construit à Sahofika pour créer un réservoir d’eau s’étalant sur 6,7Km².

192MW s’ajouteront à la puissance du Réseau Interconnecté d’Antananarivo (RIA), grâce au projet d’aménagement hydroélectrique de Sahofika. Cette solution en énergie amorcera l’essor économique et le développement industriel dans la Capitale.

Tous les indicateurs confirment que, Madagascar est dans la bonne voie, dans son processus de développement économique. Si l’approvisionnement en énergie électrique figure parmi les principales causes de la réticence des investisseurs, ce problème sera bientôt résolu. En effet, le projet Sahofika permettra de doubler la puissance du RIA, avec plus de 200MW installés pour une puissance de 192MW. C’est ce qu’ont expliqué les responsables auprès du Ného ou Consortium Eiffage-Themis-Eranove-HIER, à qui le Gouvernement Malagasy a confié la réalisation du projet d’aménagement hydroélectrique, sur la rivière Onive. « Sahofika produira environ 1500 GWh par an à partir d’une source d’énergie propre, à un tarif significativement plus bas que la moyenne de production nationale. Par ailleurs, il offrira une puissance garantie supérieure à 130 MW même durant les étiages », a indiqué le Consortium qui travaille en partenariat avec le Ministère de l’Energie et des Hydrocarbures. A noter que le projet a été attribué en 2016 au consortium, à l’issue d’un appel d’offre international mené par le gouvernement malagasy dans le cadre d’un plan de réformes visant à développer la production indépendante d’énergie à partir de sources durables et à répondre à la forte demande en énergie électrique du pays. Ce projet contribuera fortement au développement national et local suivant les exigences les plus strictes en matière d’environnement, d’engagement sociétal et de gouvernance, d’après ses promoteurs.

Calendrier. Le projet Sahofika est cofinancé par plusieurs bailleurs de fonds, parmi lesquels figure le Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD). D’après les informations, il s’agit d’une initiative issue du Partenariat public-privé, dont les investissements pour la mise en œuvre n’a pas d’incidence sur le budget de l’Etat. Il s’agira de la seule Centrale hydroélectrique qui peut garantir une puissance en pointe à toutes les saisons, même à l’étiage, grâce à son énorme réservoir. Elle sera également la seule centrale hydroélectrique qui redressera les comptes nationaux d’exploitation de la Jirama. Selon le calendrier préétabli, les travaux de construction des infrastructures devraient débuter vers le mois de décembre de cette année. L’étude sociale et environnementale a déjà commencé en mars 2018 et devrait s’achever au mois de mars 2019. De même pour les procédures d’expropriation et d’indemnisation des communautés locales concernées.  En ce qui concerne les infrastructures, le projet prévoit la construction d’un barrage de 60m de hauteur pour permettre de retenir l’eau sur une surface de 6,7Km². Selon les présentations, l’usine sera située à 716m du barrage et sera composé de sept turbines pour la production d’environ 1500GWh d’électricité par an.

Antsa R.

Midi Madagasikara4 partages

PM Ntsay Christian : Grand oral devant le Parlement avant le 5 février

Les députés vont certainement s’enquérir du calendrier des législatives au PM.

7 mois après, le chef du gouvernement va passer son second grand oral devant le Parlement.

 « Le Président de la République nomme le Premier ministre présenté par le parti ou le groupe de partis majoritaire à l’Assemblée nationale ». La mise en œuvre de ces dispositions de l’article 54 de la Constitution a fait l’objet d’une demande d’Avis auprès de la HCC qui a répondu le 18 janvier dernier que « la délibération relative à la proposition de nomination du Premier ministre ne se fait pas dans le cadre d’une session parlementaire ordinaire ou extraordinaire ». Voilà pourquoi la reconduction du Premier ministre Ntsay Christian n’a pas nécessité la convocation de la Chambre basse en session extraordinaire ?

Session extraordinaire. En revanche, une session extraordinaire s’avère cette fois-ci inévitable puisque le locataire de Mahazoarivo ne peut pas se soustraire à l’article 99 de la loi fondamentale qui dispose que « dans les 30 jours de sa nomination, le Premier ministre présente son programme de mise en œuvre de la Politique Générale de l’Etat au Parlement qui peut émettre des suggestions (…) ». Ayant été (re)nommé le 21 janvier dernier, le premier PM du second quinquennat de la Quatrième République devra se présenter devant les députés et les sénateurs le 19 février prochain au plus tard.

Représentation nationale. Seulement, « les pouvoirs de l’Assemblée nationale et le mandat des députés qui la composent, issus des législatives du 29 décembre 2013, arrivent à expiration le 5 février 2019 à minuit ». En somme, le chef du gouvernement devra présenter sa copie à Tsimbazaza d’ici 13 jours au plus tard. Reste à savoir si la PGE – forcément différente de celle du régime précédent – sera bouclée d’ici là et si le PM aura le temps d’arrêter sa mise en œuvre. L’autre question qui se pose concerne la légitimité politique des députés en fin de mandat qui ne sont plus tout à fait la représentation nationale.

Législatives. L’article 99 de la Constitution ajoute d’ailleurs que « Si, en cours d’exécution, le gouvernement estime que des modifications fondamentales de ce programme s’avèrent nécessaires, le Premier ministre soumet lesdites modifications à l’Assemblée nationale qui peut émettre des suggestions ». Or, il est certain que les 151 membres actuels de la Chambre basse, ne seront pas tous réélus à l’issue des prochaines législatives sur lesquelles les députés ne manqueront pas de demander le calendrier au Premier ministre Ntsay Christian lors de la présentation de son programme de mise en œuvre de la PGE qui sera sans doute articulée autour de l’IEM et des 13 « Velirano ».

R.O

Midi Madagasikara1 partages

World music : Mija Kamisy à redécouvrir

Mija Kamisy, la chanteuse aux milles et une couleur.

En 2014, Mija Kamisy a sorti on premier album « Du Nord au Sud » et depuis, elle fait des apparitions dans des soirées artistiques. Récemment, elle a fait partie des chanteurs en chœur avec Remanindry. Petit retour sur la protégée des Njava.

Aviez-vous déjà entendu une chanson qui vous fait frémir jusqu’au fin fond de votre âme ? Cette sensation que l’on ne ressent pas tous les jours… c’est ce que la belle Mija Kamisy procure à travers ses chansons .Des titres produits par Maximin Njava fusionnent les cultures du Nord et du Sud. Originaire du Sud de Madagascar, mais ayant grandi à Antsiranana, la jeune femme a tout simplement combiné les deux couleurs pour en obtenir le meilleur. « La musique de cet opus nous rappelle un peu l’âme, le paysage du Sud de Madagascar » avance la chanteuse « Ce mélange compose la couleur et l’identité de l’album, formant un métissage, une fusion au niveau du rythme et style musical… quant aux textes, le dialecte du Nord est celui dans lequel je m’exprime le mieux. Je trouve le résultat de cette conjugaison culturelle plutôt convaincante. À travers « Du Nord au Sud » elle montre au grand public que les chanteuses de la côte sont également capables de verser dans d’autres genres de chansons, autres que les musiques tropicales. Elle l’a confirmé à maintes reprises à travers « Tsy foeko » ou encore « Ngôma ».

Professionnelle. A savoir que Mija, c’est cette ancienne danseuse du groupe Vahinala, avec ses mèches rebelles. Avec un album bien entamé, elle sait s’entourée de la crème de la musique malagasy dont les frères Njava, Miary Lepiera, Joel Rabesolo, Niora Rabarisoa… Sa chance, elle l’a saisie en rencontrant Maximin Njava, qui est à la fois producteur et membre du groupe belge Suarez.  D’après Maximin, « elle s’est présentée à moi par le biais de Miary Lepiera, au début, je n’ai pas été convaincu tout de suite. C’est au cours d’un voyage que je l’ai entendu chanter et je me disais qu’on pouvait faire quelque chose avec cette voix. D’autant plus qu’en découvrant sa personne, souriante, très ouverte et de bonne compagnie, j’ai décidé, de travailler avec elle sur  « Du Nord au Sud ». Un travail fructueux qui est sur la voie de la continuité.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara1 partages

Communication : Une place de choix dans la promotion de l’excellence chez la CNaPS

Le DG de la CNaPS et quelques uns des collaborateurs qui ont permis la réussite de l’atelier à Vontovorona.

Suite à l’obtention du Certificat International de l’Excellence, la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNaPS) a réuni ses cadres au CCL Vontovorona les 14 et 18 janvier derniers pour promouvoir la culture de l’excellence dans le fonctionnement, les relations humaines et la gouvernance de la Caisse.

L’atelier était donc intitulé « la place de la communication dans la promotion de l’excellence ».    La CNaPS réunit ses  cadres deux fois par an. Cette année, ils étaient une centaine, avec une nette participation de ceux de la Direction générale, des chefs de service, des délégués et des chefs d’antenne. Un expert en communication a aussi collaboré avec la caisse pour la tenue de l’atelier. L’objectif en était par ailleurs de mettre en place « une stratégie de communication de la CNaPS pour 2018 -2022 ».

Activités. L’atelier a permis la tenue de débats enrichissants, suivis de plénières et d’autres moments de concertation. Sessions à l’issue desquelles, 77 critiques ont été reçues et plusieurs points positifs ont été recueillis ; pour ne citer que l’amélioration de la communication interne et interpersonnelle de la caisse, la relation avec les employeurs et travailleurs affiliés, la communication avec les non-affiliés, avec les travailleurs indépendants, les prescripteurs et les médias. Une collaboration qui fait sens, dans la mesure où , les missions de la CNaPS et le b-a-b-a de la protection en général sont encore assez opaques, pour le grand public, à Madagascar. Et c’est là que les médias jouent un rôle déterminant. La sécurité sociale concerne tout le monde, allant des employeurs et leurs travailleurs, aux familles de ceux-ci et à la viabilité des entreprises et de l’économie au sens large. Travailler dans un environnement stable concourt à booster la productivité et la motivation des employés, d’où une plus grande rentabilité pour le patronat, logique. La redevabilité, la transparence, la politique de proximité et la culture d’excellence font désormais partie intégrante de la stratégie de communication de la CNaPS pour 2018 – 2022.

Actions sociales. Notons que suite à l’atelier, le personnel de la CNaPS a effectué des actions sociales dans la région d’Itasy. Il a offert des Produits de première nécessité (PPN) et des goodies aux personnes âgées et démunies des cinq fokontany de la commune urbaine de Miarinarivo CNaPS. «  Notre amitié sera puissante et nous nous préoccuperons toujours de vous », dixit le directeur général de la CNaPS M.Arizaka Rabekoto Raoul. Une vieille dame appelée Raketamanana Marcelline était très touchée par ce geste : « M. Raoul était mon voisin, on habitait dans un quartier près de l’abattoir, aujourd’hui je suis vieille et je le remercie de tout mon cœur, car il n’oublie jamais les personnes âgées ; je souhaite que l’amour de Dieu l’accompagne dans sa famille, dans la société et dans son travail. Pour la CNaPS Sport, je leur souhaite également la victoire autant au niveau national qu’international » . La distribution des PPN a été une occasion de présenter à la population de Miarinarivo les trophées obtenus par CNaPS Sport Football qui a gagné le titre de Champion de Madagascar. Après cela, la grande famille de la CNaPS a rejoint la montagne d’Ambohidray (fokontany Antanambao Sud, Miarinarivo) pour y effectuer l’une de leurs activités de responsabilité sociétale de l’entreprise : le reboisement. 5500 arbres ont été plantés pour l’occasion.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara1 partages

Cabaret : Khaleba vibrera la cambuse de Sayah 

Lunettes fumées aux yeux, toujours bien habillé et élégant, ce musicien est né d’une génération bercé par Eros Ramazotti. Dorénavant, il chante à sa manière. Khaleba a un public considérable. Dans ses morceaux, Il prône le filongoa (l’amitié) et le fitiavana (l’amour).Sa voix un peu grave le différencie des autres chanteurs. Molia, Manegny, lasa izy sont des musiques qui ont fait beaucoup couler les larmes des jeunes dans sa chambre en pensant tout les souvenirs de leurs petits amis. Il a fait aussi des musiques dansantes comme vibrez les mains. Slow, tsapiky, parfois Mangaliba, Khaleba les maîtrise sans souci.Demain, khaleba fêtera avec ses fans la nouvelle année 2019 au Bonara be 67 ha à 20 heures. Le groupe Khaleba sera au grand complet pour donner satisfaction à ses inconditionnels. Il n’aura pas que les mains qui vont vibrer demain. Toutes les ampela soa vont se déhancher, les jeunes hommes vont les accompagner en faisant du minotsiky.Mélomane depuis l’an 2000, ses chansons faisaient le tour de la région sud de Madagascar tel que Toliara, Morondava, jusqu’à Amboasary. Il est connu par sa voix et ses paroles d’amour. Il a fallu attendre 10 ans pour que ses morceaux soient connus dans la Grande île en général et Tana en particulier. Désormais, sa voix se fait entendre jusqu’aux îles voisines comme la Réunion, Maurice.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara1 partages

Législatives : Vers la saisine de la HCC

Les actuels députés ne siégeront plus à l’Assemblée nationale lors de la première session ordinaire du Parlement de cette année.

Le juge constitutionnel serait amené à jouer son rôle de régulateur des Institutions pour éviter un éventuel vide institutionnel après le 5 février.

Les regards seront braqués à Tsimbazaza à partir du 05 février 2019, date d’expiration du mandat des actuels députés. Les élus de l’actuelle législature vont-ils encore siéger à l’Hémicycle le 07 mai, date d’ouverture de la première session ordinaire de l’Assemblée nationale, alors qu’organiser les Législatives selon le calendrier proposé par la CENI (20 mars) n’est plus possible ? Le débat juridique sur cette question fait rage en attendant la formation du nouveau gouvernement. En tant qu’organe de régulation des Institutions, la Haute Cour Constitutionnelle devrait être saisie pour donner son avis sur ce point de droit. Du côté de l’Exécutif, on laisse savoir qu’une fois formé, le nouveau gouvernement prendra le décret de convocation des électeurs pour l’élection des députés. Si ce nouveau gouvernement est donc mis en place ce jour, il tiendra son premier Conseil le mardi 29 janvier. Le décret de convocation des élections en question pourrait être pris à cette occasion. Le Conseil des Ministres du 30 janvier pourrait adopter, selon l’article 70 de la Constitution, un décret fixant le nombre des membres de l’Assemblée nationale, la répartition des sièges sur l’ensemble du territoire national ainsi que le découpage des circonscriptions électorales. S’il faut donc respecter le délai de 90 jours, les Législatives devraient avoir lieu fin avril.

Cas de force majeure. Si les Législatives auront lieu fin avril, les députés élus à l’issus de ce scrutin uninominal majoritaire à un tour ne seront pas encore prêts à siéger à l’Assemblée nationale à partir du 07 mai, date d’ouverture de la première session ordinaire du Parlement de cette année 2019. En tant qu’organe de régulation des Institutions, la HCC serait alors amenée à évoquer un cas de force majeure pour justifier l’éventuel report de cette session. Mais avant la tenue de sa première session ordinaire de 2019, les nouveaux députés, en se conformant à l’article 78 de la Loi fondamentale, se réuniront de plein droit en session spéciale le deuxième mardi qui suit la proclamation des résultats de leur élection pour procéder à la constitution de leur bureau permanent et à la formation des commissions. Bref, à l’allure où vont les choses, les députés de l’actuelle législature ne pourront plus siéger à l’Assemblée nationale à partir du 5 février.

Propositions. Du côté de la CENI, tout est fin prêt tant sur le plan technique que financier selon son vice-président Thierry Rakotonarivo. « La CENI a déjà envoyé au gouvernement le 16 octobre 2018 sa proposition de calendrier. C’est la preuve que nous sommes déjà prêts pour les Législatives. », a-t-il rappelé. Aujourd’hui, la CENI fera connaître ses propositions en vue d’amélioration du cadre juridique régissant les élections à Madagascar. L’abandon du système de gel des listes électorales, la confection des listes électorales biométriques, la suppression des cartes électorales, la réglementation des pré-campagnes et le plafonnement des fonds de campagne font partie de ces propositions d’amélioration. « Il y a des améliorations qui peuvent être adoptées par des lois ou par décrets, sans attendre un éventuel référendum pour la révision de la Constitution. », affirme le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo. En tout cas, la commission électorale nationale indépendante souhaite que la liste électorale qui fait actuellement l’objet d’une révision annuelle soit la liste à utiliser aux prochaines Législatives. Si le gouvernement se plie à ce souhait, les prochaines Législatives ne pourront pas avoir lieu avant le 15 mai, date prévue pour l’arrêtage définitif de la liste électorale dans le cadre de sa révision annuelle.

R. Eugène

Midi Madagasikara1 partages

Base Toliara : Formation anticipée de main d’œuvre qualifiée

Un comité de transparence pour le recrutement de Base Toliara, a été mis en place.

L’insuffisance en capital humain est observée dans la région Atsimo-Andrefana. La compagnie minière Base Toliara qui s’implante dans le site de Ranobe, situé à peu près 50km au nord de la ville de Toliara, apporte ainsi une solution.

Il s’agit notamment de la formation anticipée des personnes à recruter durant la phase de construction du site d’exploitation d’ilménite et les concentrés de rutile et de zircon. En effet, cette compagnie minière qui va prôner en priorité le développement de sa zone d’implantation, privilégiera la création d’emplois locaux, notamment dans les quatre communes impactées par le projet. Il s’agit des communes de Tsianisiha, d’Ankilimalinika, de Belalanda et de Toliara I. Elle a besoin, entre autres, de maçons, de charpentiers, de conducteurs d’engins, de soudeurs et d’électriciens. On a appris, de source auprès de la compagnie, que l’inscription des candidats débutera en février prochain. Et la première session de formation sur les métiers de construction se tiendra en avril prochain. Notons qu’une société se spécialisant dans le domaine de la construction dans le secteur minier basée en Afrique du Sud, va prodiguer cette formation. Et la 2e session de formation concernera le volet plus technique au profit des soudeurs et des électriciens, des mécaniciens et des conducteurs d’engins, entre autres.

Conditions d’éligibilité. Dans la même foulée, Base Toliara  appuiera les centres de formations y compris les lycées techniques publics et privés, basés à Toliara, qui vont former en tout plus de 700 techniciens. Et en se conformant à certaines conditions d’éligibilité, il a été soulevé que toutes les femmes et tous les hommes qui réaliseront ces formations sur les métiers de construction utiles au projet de Base Toliara,  ne pourront pas être recrutés en totalité durant cette phase de construction. Certains d’entre eux, peuvent ainsi utiliser leurs nouvelles compétences pour postuler un emploi auprès d’autres employeurs locaux, dont entre autres, les entreprises sous-traitantes de la compagnie minière ou bien lancer leur propre entreprise de fourniture de biens ou de services. Il faut savoir qu’un comité de transparence pour le recrutement de Base Toliara, a été mise en place. Il se focalisera sur l’inscription des candidats pour ces formations anticipées.

Contenu local. On a appris également que Base Toliara entamera les travaux de construction de son camp de base en juin prochain. La compagnie minière travaillera ainsi en collaboration avec les entreprises en BTP locales, pour ce faire tout en augmentant le contenu local. Les appels à manifestation d’intérêt sur l’acquisition des biens et services utiles au projet, seront prochainement lancés. On peut citer, entre autres, la location des voitures. En outre, les artisans locaux seront privilégiés étant donné qu’ils vont fabriquer tous les mobiliers utilisés par la compagnie.

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Isalo-Miandrivazo : Omby 115 sy takalon’aina 3 mianaka lasan’ny dahalo

Ny talata 15 janoary lasa teo, dia nitrangana fanafihan-dahalo ny tao Antsahabe, fokontany Dabozato, kaominina ambanivohitra Isalo, ao anatin’ny distrikan’i Miandrivazo. Lasan’ireo  dahalo tamin’izany, ny omby miisa 115 sy takalonan’aina telo mianaka. Nampandrenesan’ny fokonolona avy hatrany ny miaramila avy amin’ny toby holafy 511 avy ao Miandrivazo  nandray an-tanana avy hatrany ny fanenjehana ireo mpanao asa ratsy. Nandritra ny fifandonan’ny miramila sy ireo jiolahy, dia dahalo roa no lavon’ny balan’ireo miramila ary avotra soa aman-tsara ireo telo mianaka natao takalon’aina. Mitohy hatrany ny fanenjehana ireo dahalo sy ny fikarohana ireo omby zato sisa tavela.

Anastase

Madaplus.info0 partages

Madagascar: le Gouvernement de Ntsay mis en place 5 jours après sa reconduction à Mahazoarivo

Voici la liste des 22 ministres nommés pour le nouveau gouvernement Ntsay.
1- Minisitry ny fiarovam-pirenena: Gal Rakotonirina
2- Minisitry ny raharaham-bahiny: Naina Andriantsitohaina
3- Minisitry Fitsarana: Jacques Randrianasolo
4- Minisitry ny toe-karena sy ny vola: Richard Randriamandrato
5- Minisitry ny Atitany: Tianarivelo Razafimandimby
6- Minisitry ny Filaminam-bahoaka: Contrôleur G. Fanomezantsoa Roger
7- Minisitry ny Fanajariana ny tany, toeram-ponenana sy ny asa vaventy: Hajo Andrianainarivelo
8- Minisitry ny Fanabeazam-pirenena sy fampianarana ara-teknika: Marie Thérèse Volahaingo
9- Minisitry ny Fahasalamam-bahoaka: Profesora Julio Rakotonirina
10- Minisitry ny Fambolena, jono sy fiompiana: Fanomezantsoa Lucien Ranarivelo
11- Minisitry ny Angovo sy Akoran'afo: Vonjy Andriamanga
12- Minisitry ny Harena an-kibon'ny tany: Fidinarivo Ravokatra
13- Minisitry ny Fitaterana, ny fizahantany sy ny famantarana ny toetr'andro: Joel Randriamadrato
14- Minisitry ny Asam-panjakana: Gisèle Ramampy
15- Minisitry ny Fampianarana ambony sy ny fikarohana ara-tsiansa: Pr Madeleine Félicité Rejo Fienena
16- Minisitry ny Indostria sy Varotra ary ny Haitao: Landisoa Rakotomalala
17- Ministry ny Tontolo iainana: Alexandre Georget
18- Minisitry ny Paositra sy fifandraisan-davitra: Christian Ramarolahy
19- Minisitry ny Mponina sy fiahiana sosialy ary ny Vehivavy: Lucien Irmah Naharimamy
20- Minisitry ny Tanora sy fanatajahan-tena: Tinoka Roberto
21- Minisitry ny Serasera sy ny kolontsaina: Lalatiana Andriatongarivo Rakotondrazafy
22- Sekreteram-panjakana miadidy ny ZP - Général de Division Ravalomanana Richard
Midi Madagasikara0 partages

Tananan’i Toamasina : Tafakatra avo telo heny ny fangataham-panamarinam-pahafatesana ny volana janoary

Samy taitra avokoa ny mpanara-baovao eto Toamasina raha nahita ny tarehimarika nivoaka avy eo anivon’ny kaominin’i Toamasina renivohitra, mikasika ny isan’ireo antontan-taratasy fahangataha fanamarinam-pahafatesana tamin’ity volana janoary taona vao miandoha ity, izany hoe ny 01 janoary hatramin’ny 21 janoary teo. Miisa 228 izany fangatahana izany, izany hoe 11 isan’andro eo izany raha atao ny fanisana, nefa raha ny tranga misy hatramin’izay dia manodidina ny 80 na 90 eo izany fangatahana izany isaky ny volana janoary manontolo. Midika izany fa tena nitondra faisana noho ny valan’aretina nitranga ny mponina eto Toamasina. Isan’izany ny valan’aretina kitrotro sy ny tazomoka ary ny gripa mahery izay saika aretina vokatry ny loto avokoa, ary ireto aretina roa farany ireto tsy misy mpiteny loatra azy ny mpitsabo satria heverina ho mahazatra sy efa mpitranga mandavan-taona eto Toamasina izany. Manahy noho izany ny mponina fa mbola hitohy izany olana izany ny volana febroary io, satria tena anaty rano sy loto ary fako tanteraka i Toamasina amin’izao fotoana izao, ka atahorana indray ny tazo tena mahery, toy ny Dengues sy ny Chygungunia, raha mbola mitohy izao fahalotoan’ny tanana izao, hoy kosa ireo mpitsabo. Raha ny fanazavana azo anefa dia efa nampian’ny mpanolotsain’ny kaominina 750 tapitrisa ariary teo ilay 900 tapitrisa ariary, tetibolan’ny kaominina amin’ny fanalana ny fako sy fanadiovana tanana, nefa mbola izao hatrany no zava-misy eto Toamasina. Ankoatra izay anefa dia efa manomboka mihena kosa ny isan’ny olona manatona toeram-pitsaboana noho ilay valanaretina kitrotro, raha mahazo vahana kosa ny fanatonan’ny olona mpitsabo noho ny tazomoka sy ny gripa mahery amin’izao, ny fanafody amin’izay saika nisy fiakarany 20% avokoa ny ankamaroany, indrindra fa ireo tena ilaina.

Malala Didier

Madagate0 partages

Pierre Houlder sy Augustin Andriamananoro. Lasa aiza?

 

Madagate0 partages

Madagascar. Les 22 membres du 2è gouvernement du PM Ntsay Christian

 

Governemanta Ntsay Christian II

01- Minisitry ny fiarovam-pirenena: Général Léon Richard Rakotonirina

02- Minisitry ny raharaham-bahiny: Naina Andriantsitohaina

03- Minisitry Fitsarana: Jacques Randrianasolo

04- Minisitry ny Toe-karena sy ny vola: Richard Andriamandranto

05- Minisitry ny Atitany: Tianarivelo Razafimandimby

06- Minisitry ny Filaminam-bahoaka: Contrôleur Général Roger Rafanomezantsoa

07- Minisitry ny ny Fanajariana ny tany: Hajo Andrianainarivelo

08- Minisitry ny Fanabeazam-pirenena: Marie-Thérèse Volahaingo

09- Minisitry ny Fahasalamam-bahoaka : Pr Julio Rakotonirina

10- Minisitry ny Fambolena, Jono, Fiompiana : Lucien F. Ranarivelo

11- Minisitry ny Rano sy Angovo : Vonjy Andriamanga

12- Minisitry ny Harena an-kibon'ny tany: Fidiniavo Ravokatra

13- Minisitry ny Fitaterana, Fizahan-tany, Famantarana ny Toetr’Andro : Joël Randriamadranto

14- Minisitry ny Asa: Gisèle Ranampy

15- Minisitry ny Fampianarana ambony: Pr Madeleine Félicité Rejo Fienena

16- Minisitry ny Indostria sy Varotra ary Haitao: Landisoa Rakotomalala

17- Minisitry ny Tontolo iainana: Alexandre Georget

18- Minisitry ny Paositra sy Fifandraisan-davitra: Christian Ramarolahy

19- Minisitry ny Mponina sy Fiahiana sosialy-Vehivavy: Lucien Irmah Naharimamy

20- Minisitry ny Tanora sy Fanatajahan-tena: Tinoka Roberto

21- Minisitry ny Serasera sy Kolontsaina: Lalatiana Andriatongarivo Rakotondrazafy

22- Sekretera Jeneralin’ny Zandarimariam-pirenena (SEG) : Général de Division Ravalomanana Richard

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tambajotran-tseraseraMahalasa adala ny Malagasy…

Amin`izao vanim-potoana izao dia toa lasa Ambohipihaonana ny tambajotran-tserasera fesiboky (Facebook).

 

Tia Tanindranaza0 partages

Very rano

Io ary fa mipoitra tsikelikely tokoa ilay efa nahiana. Na ara-bakiteny izao na ara-tandindona sy sarinteny dia ilay fanontaniana efa napetraka teto amin’ny gazety volana maro lasa hoe “ndrao velirano hahavery rano no hitranga ?”

 

 

 no hita ho mitady hivaly tsikelikely. Efa nampatsiahivina foana fa saropady amin’ny Malagasy io kolontsaina momba ny rano io satria tandindon’ny aina. Nalaza ny tsodrano izay nampiasaina tamin’ny tsy tokony ho izy tamin’ny taona 2009. Ankehitriny dia hoe velirano indray. Nanomboka ny 19 janoary izay fotoam-pianianan’ny filoham-pirenena hatramin’ny omaly dia nisy rano very, izany hoe aina nafoy noho ny fihotsahan’ny tany teo akaikin’I Mahamasina teo. Mahalasa saina foana ny hoe fa maninona ary isika Malagasy no very rano hatrany isaky ny nisy fianianana nataona filoham-pirenena vaovao tato ho ato izay ? Izay ny ara-tsarinteny sy ny ara-tandindona fa very rano ara-bakiteny koa isika amin’izao fotoana izao hatrany amin’ireo faritra sy morontsiraka. Dobo sahady ny any Nosy be mandalo an’i Sambava ka hatrany Mahajanga. Rano very fotsiny tsy azo atao na inona na inona toy ilay ranon’ny Jirama niloko mavo tao ho ao ireny rehetra ireny. Asa na tsapantsika mpanara-baovao nahita ny zava-niseho teto amin’ny firenena tato ho ato ny lanjan’ny atao hoe fianianana na velirano na voady na dina sy izay mety ho fifanarahana miezinezina atao hampifandray ny lanitra sy ny tany fa misy fiantraikany ratsy tokoa rehefa atao kitoatoa. Tsy resaka finoanoam-poana ary mety tsy misy hifandraisany loatra amin’izay resaka finoana izay mihitsy akory aza fa tonga amin’ilay fitenenana kosa hoe “masina ny teny ka tsy azo zimbazimbaina.”. Dia ho fifanandrifian-javatra ve na andro miditra araka ny fomba filaza azy fotsiny izao zava-mitranga manerana ny nosy izao ? Fa maninona tokoa moa no miakatra ny vato any amin’ny morontsiraka fa ny aty an-drenivohitra mikodia sy mitady hikodia daholo ? Heverina fa misy dikany avokoa ireo tranga ara-boajanahary miseho eto amin’ny firenena sahady amin’izao fotoana izao. Asa na izao tokoa angamba no tonga amin’ilay nambarana mpitsara iraisam-pirenena iray izay hoe : “manana ny heviny Andriamanitra”.

J. Mirija 

Tia Tanindranaza0 partages

Resaka foko sy firazananaMbola ahiana hampisara-bazana

Novoizin’ireo mpanasa atidoha vahoaka hitarihana fankahalana kandida iray nandritry ny fifidianana ho filoham-pirenena farany teo ny resaka foko sy firazanana.

 Voambolana fandre matetika ny hoe “Ranona kandidan’Antananarivo” na koa hoe “Ranona kandidan’ny faritany 6”. Taorian’ny fifidianana moa dia toy ny lasa fitaovana fitadiavan-tseza indray izany avy eo. “Izahay zanak’Ananona no tena nanohana anao”. Mitaha amin’ireo firenen-kafa zanatany frantsay izay efa manomboka tonga saina amin’ny tokony hialana amin’ny fanagejan’ny rafitra France-Afrique izany aloha hatreto dia isika Malagasy kosa no hita ho mbola taraiky raha ny zava-misy no asian-teny. Nanomboka tany amin’ny fidiran’ny fanjanahantany ny taona 1896 ka nandalo tamin’ny politikan’ny zarazarao hanjakan’i Charles de Gaulle tamin’ny 1910 izay namoahan’ireo mpahay vondron’olona frantsay fanasoakajiana fa “ny Merina malama loha”, “ny Betsileo jokotsoriaka”, “ny Tandroy Fangalarana”, “ny Betsimisaraka hakamoana” sy ny hafa marobe ka hatramin’izao dia mbola ahiana hampisara-bazana foana ity resaka foko sy firazanana ity. Raha ny fanazavan’ny Raiamandrenibe, Ramandimbison, monina any amin’iny Nosy varika iny dia tsy tokony hijanona amin’ny fifandraisan-tanana eo amin’ny samy mpanao politika sy ambony latabatra fotsiny ny famahana io olana io fa tokony hatao amin’ny fomban-drazana mihitsy, izany hoe amin’ny alalan’ny tsitsika sy dina.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Raharaha Jaovato sy RajaonarimampianinaHiakatra fitsarana amin’ny 18 febroary

Nahemotra amin’ny 18 febroary izao indray ny raharaham-pitsarana nitorian’ny depioten’Antalaha Laisoa Jean Pierre na Jaovato ny filoham-pirenena teo aloha Hery Rajaoanrimampianina.

 

 

 Ny alatsinainy teo izy ity no efa niakatra fitsarana saingy izao nahemotra izao. Raha ny fitantaran’ity solombavambahoaka ity dia mitaky ny hamerenan-dRajaonarimampianina ny fiarany Toyota V8 tsy laitram-bala izay nampiasain’ity filoha teo aloha ity taorian’ny fifidianana 2013 ny tenany. Tsy nomena fa nampindramina ilay fiara. Rehefa nitaky ny hamerenana azy anefa i Laisoa Jean Pierre ny taona 2016, raha araka ny fitantarany dia tsy noraharahan’ingahy filoha. Nisy ny vadintany efa nalefa haka ny fiara saingy tsy nomen’ingahy filoha koa dia izao nentina eny amin’ny fitsarana izao ny raharaha. Ankoatra ny famerenana aminy ny fiarany dia mitaky onitra ihany koa ny depiote Jaovato. Izy moa dia anisan’ireo mpanao politika mafana fo niara-dia tamin’ny HVM teo aloha saingy nanomboka niova lasy rehefa tonga ny fihodinana faharoa tamin’ny fifidianana filoham-pirenena farany teo dia izao izy mifanolana amin’ny filoha mpanorina ny HVM izao .

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Pastera Mailhol“Hahazo vahana maneran-tany ny loza sy ny aretina…”

Ho henjankenjana ity taona 2019 ity raha araka ny fanazavan’ny pastera Mailhol, filoha mpanorina ny fiangonana Apokalipsy, omaly.

Noho ny fivadihan’ny olona amin’Andriamanitra mantsy dia hahazo vahana ny loza maro samihafa  sy ny areti-mandringana tsy hijanona eto Madagasikara ihany fa maneran-tany mihitsy.  Loza fito efa voalaza ao amin’ny bokin’ny Apokalipsy 15 : 16 izy ireo arahin’ny  hetsika  fanonganam-panjakana  amina firenena samihafa. Ny fiverenana amin’Andriamanitra ihany noho izany no vahaolana,  hoy hatrany ny pastera Mailhol hisian’ny fiarovana ny tsirairay. Mikasika ny fisian’ny fanjakana mijoro ankehitriny dia nambarany fa ny famahana ny resaka fandriampahalemana, ny fampidinana ny vidim-bary sy ny solika, ny vidin’ny JIRAMA, ny ady amin’ny kolikoly ary ny famerenana ny tanin’ny gasy lasan’ireo vahiny no tena andrasany amin’ny mpitondra izay tena iarahany tanteraka amin’ny vahoaka madinika rehetra.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sehoseho ivelan’ny fanjakanaAzo raisina fa tsy mitombina

Malalaka amin’ny fanatanterahana ny veliranony i Andry Rajoelina amin’izao. Maro ny zavatra nampanantenainy ny olona na am-bava na an-tsoratra.

 Tena vonon-kiasa sy hifanome tanana ny amin’izany ihany koa ve ny olona ? Tsy bokotra tsindriana mantsy ka handeha ho azy. Marina fa faly ny mpanatrika rehefa nisy zavatra nampanantenaina azy tamin’ny fampielezan-kevitra satria zavatra tsara ireny amin’ny ankapobeny. Tsy manana fotoana hieritreretana firy rahateo fa rehefa mandinika sy mamakafaka elaela vao mety ho tonga saina fa mety tsy hisy fiantraikany amin’ny fiainany sy ny asa fihariana akory ny zavatra ampanantenaina. Raha namorona ny vina sy ny veliranony dia saika ny vazaha tao an-damosiny no niara-niketrika sy namolavola azy. Tena hifanaraka amin’ny filan’ny Malagasy tokoa ve ? Nandeha ireny ny resaka building, tanàna Tanamasoandro,… izay tsy ny vahoaka madinika sy sahirana aloha no heverina fa hahazo avara-patana amin’izany fa ny manan-katao. Tsy tonontononina foana rahateo io hoe izay tsy vita tao anatin’ny 58 taona dia hovitaintsika ao anatin’ny 5 taona, ary tsy ampahafirin’ireo efa nitondra teto izy. Mila vahoaka resy lahatra sy vonona hifanome tanana io. Tsy haitraitra sy sehoseho ivelany hoentina hilazana fa miasa sy manao zavatra ny fitondram-panjakana. Raha ny karazana asa sosialy sokajiana ho tsy lavitr’ezaka sy ny vahaolana tsy maharitra toy ny resaka vary mora indray, dia tsy azo hireharehana satria efa anjara asan’ny mpitondra izany. Mila vahana ireo olana ara-tsosialy lehibe, ny fidangan’ny vidim-piainana, vidin-tsolika, vidin-jiro sy rano sy ny olana mbola sedraina amin’izany … vao miditra amin’ireo sehoseho ivelany sy zavatra tsy misy fiantraikany amin’ny besinimaro. Ao anatin’ny laharana faharoa amin’ireo velirano 13 rahateo, ohatra, ny angovo sy rano fisotro madio ho an'ny rehetra. Ny olan’ireo mbola vitsy an’isa misitraka izany aza tsy voavaha ka amin’ny fomba ahoana no hisitrahan’ny besinimaro ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko OtrikafoHanao toy ny mpitondra teo aloha ity fitondrana vaovao ity

Mitohy ny fampisavorovoroana ny saim-bahoaka ataon’ireo vahiny fahavalom-pirenena, ary manaraka ambokony izany ireo teratany mpitsivalam-pandry amin’ny fiandrianam-pirenena raha mbola hanao ny fanaon`ny mpitondra teo aloha rehetra ny fitondrana vaovao misy.

Raha toa ka mbola ny fianakaviambe iraisam-pirenena no ambadiky ny fanendrena ny Praiministra Ntsay Christian ho lehiben`ny governemanta, araka ny fanehoan-kevitry ny avy amin`ny antoko Otrikafo. Nohamafisin`ny mpitondra tenin`ny antoko, Elia Rabevahiny fa mazava ary hita maso ireny halatra nentina nampandanian’ity praiminisitra ity ny kandidà Andry Rajoelina nandritra ny fifidianana, indrindra ny fihodinana faharoa. Ny antoko Otrikafo dia sarotiny amin`ny fiandrianam-pirenena ary mandà ny fitsabahan`ireo vahiny izay mpanani-bohitra, mpanjakazaka an-tanin’olona, mpangoron-karena, tompon’izao rafi-pandaminana nolovana tamin’ny fitondran-janatany ary nohamafisin’ny fanontoloana izao. I Frantsa no tompo-marika sy mpibaiko ary mpandrindra ny rafitra aty Afrika mainty ary eto Madagasikara. Rafitra manabe voho ny tombontsoan’ny vahiny amin’ny fanihifany ny harem-pirenena fa mampahantra fadiranovana kosa ny vahoaka Malagasy eto amin’ny taniny.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana depioteMila fiomanana dieny izao

Vita iny ny fifidianana filohan`ny Repoblika. Efa voatendry io koa ny praiminisitra vaovao ka tsy tokony hipetrapetraka intsony ny eo anivon`ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana (CENI).

 

Raha ny toromarika avy amin`ny depiote Voahangy Ramananarivo, izay voafidy teny Atsimondrano, dia mila misoratra anarana ny olom-pirenena mahafeno fepetra mba tsy ho very intsony ny zony ho an`ny fifidianana manaraka, ka ny akaiky indrindra dia ny fifidianana depiote .Anisan`ny olana fototra tamin`ny fifidianana farany teo tokoa ny lisi-pifidianana. Efa tamin`ny 01 desambra 2018 no nisokatra ny fanavaozana isan-taona ny lisi-pifidianana. Hofaranana vonjimaika ny 15 febroary izany ary hofaranana tanteraka ny 15 mey 2019; mbola manana hatramin’ny 15 aprily ny olom-pirenena hanamarinana sy hanoraatana ny anarany ao anaty lisi-pifidianana ka tsy tokony ho variana. Hihaona amin’ny mpanao gazety amin’ity anio ity ry zareo avy ao amin’ny CENI, hiresaka ny fifidianana filoham-pirenena farany teo ary heverina ihany koa fa efa hanao tari-dresaka momba ny fifidianana solombavambahoaka izay re fa tsy maintsy hotanterahana amin’ny enim-bolana voalohan’ity taona ity.Maro ny lesona tokony horaisina tamin`iny fifidianana filohan`ny Repoblika iny. Ankoatra ny lisi-pifidianana dia olana ihany koa ny biletà tokana.Somary manakaiky kokoa ny vahoaka (vote de proximitè) ny fifidianana solombavambahoaka ka mila mampiseho fomba fiasa matihanina ireo tomponandraikitra indrindra amin`ny fangaraharana, satria hiteraka savorovoro isam-paritra mety ho sarotra alamina raha sanatria ka hisy isam-bato mifamadika indray.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaHiatrika ny fifidianana isika

Misaotra sy midera an’Andriamanitra lalandava isika satria izy no mandahatra ny zavatra rehetra. Amin’ny anaran’ny tenako manokana sy ny fianakaviako, amin’ny anaran’ny TIM K25

 

 sy ireo mpanohana maro manerana ny Nosy no hanolorako fisaorana mitafotafo anareo Malagasy tsy ankanavaka nifidy sy nanohana ahy tamin’ny fifidianana filoham-pirenena farany teo. Mankasitraka tamin’ny fihetsika mendri-piderana nasehonareo nandritra ny fampielezan-kevitra, tamin’ny fotoam-pifidianana ary taorian’ny valim-pifidianana, hoy ny hafatra avy amin’i Marc Ravalomanana tao anatin’ny taratasy fisaorana mitondra ny datin’ny 21 janoary 2019. Misaotra eram-po eran-tsaina anareo ny tenako satria dia napetratsika ho laharam-pahamehana ny tombontsoa ambonin’ny firenena ary nanome ny ohatra tsara holovain’ny taranaka faramandimby dia ny fiarovana ny demokrasia sy ny fanajana ny tany tan-dalàna mba tsy hampiditra an’i Madagasikara ao anaty kirizy politika indray. Nisy tokoa anefa ny tsy fahamarinana, betsaka ny tsy lavorary tamin’ny fikarakarana iny fifidianana iny ary nandiso fanantenana antsika ny didy nivoaka kanefa dia nohajaintsika tanteraka ny soatoavina Malagasy izay mifototra amin’ny fihavanana sy ny firaisankina. Nohajaintsika ihany koa ny soatoavina Repoblikanina. Nambarany fa hanome hery lalandava azy amin’ireo ezaka fikatsahana izay hahasoa ny firenentsika sy ny tombontsoan’ny vahoaka Malagasy ny fitokisan’ny vahoaka azy. Manentana ny rehetra tsy ho kivy fa hitraka lalandava hatrany ary hanefa ny adidy tandrify ny tsirairay ary koa hitondra ny anjara biriky hampandrosoana ny firenena ny tenany. Manentana antsika mpiara-dia rehetra ihany koa amin’ny fiatrehana ny fifidianana isan’ambaratongany izay ho avy tsy ho ela dia ny fifidianana Solombavambahoaka, Ben’ny tanàna sy ireo hafa rehetra. Entano dieny izao ny mpiara-monina hisoratra anarana amin’ny lisi-pifidianana izay efa nisokatra nanomboka tamin’ny voalohan’ny volana desambra 2018, hoy i Marc Ravalomanana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaHo filoha saribakoly fotsiny ?

Tsy hiadian-kevitra intsony ny maha filoham-pirenena Malagasy an’i Andry Rajoelina.

 Ny dingana nahatongavany teo kosa mbola betsaka no azo resahina. Ny azo hamehezana azy dia fandresena niteraka adihevitra sy tsy dia marin-toerana iny fa mety nisy dian-tanana hery lehibe mety ho avy any ivelany. Fifidianana toa efa vita kajy. Tsy mbola lany akory mantsy izy dia efa niomana handray fahefana, ary nipetrapetraka tao ny fiara raitrany. Efa nipetraka tao ihany koa ny fiara mpiady ho an’ny mpitandro ny filaminana. Raha tsy lany teo ve dia ireny no nampiasaina nentina niady nandrombahana ny fahefana ? Nametra-panontaniana momba ny resaka fampidirana fitaovam-piadiana rahateo ny filoham-panjakana Rivo Rakotovao tamin’izany. “Ahoana ny momba ireny fitaovam-piadiana ireny raha tsy lany ilay kandida?”, hoy izy. Re siosio ihany anefa fa toa nisy fandrahonana nialoha ny fotoana amin’ny fampanekena iny valim-pifidianana iny. Fandresena tsy tena marin-toerana saingy tsy maintsy eken’ny rehetra, na maro aza no tsy nankasitraka. Azo ambara ho tsy misy mpanembantsembana i Andry Rajoelina ho an’ny avy aty ivelany, izany hoe ireo hery politika nifanandrina taminy tamin’ny fifidianana. I Marc Ravalomanana mantsy dia efa niarahaba sy nirary soa ary mbola nanatrika ny fianianana sy nandray tanana ny filoha vaovao. Tahaka izany ihany koa i Hery Rajaonarimampianina. Tsy dia sakana ny ety ivelany, eny na manomboka hetraketrahina aza, fa ny ao anatiny no ho sarotsarotra satria tsy afaka hikofoka firy i Andry Rajoelina. Ny tompon’ny vola na vahiny na teratany no tena ho tompon’ny mafana sy mangatsiaka eto. Nampiasa volabe i Andry Rajoelina tamin’ny fampielezan-kevitra saingy azy madiodio avokoa ve ? Heverina fa misy ampahany maro no avy amin’ireo tao an-damosiny. Mila tambiny izany fa tsy vitavita ho azy. Sarotra ny hifehy an’ireo fa arahina amin’ny onjany ka mety hijanona ho saribakoly fotsiny ilay filoha. Anisan’ny nibitaka ny karana sy ny vahiny manjakazaka eto tamin’ny fahalaniany.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ora-mikija tao Mahajanga 250 isa mahery sahady no traboina

Taorian’ny orana nikija nandritra ny telo andro tao Mahajanga dia nisy ny fiakaran’ny ranomasina.

  Nobatain’ny rivotra sy ny rano niakatra teny amin’ny  arabe ireo vatobe natao aro riaka sisin-dranomasina sy ny fasika teny amin’ny “Bord de la mer”. Efa nitsahatra ny orana ary efa mibaliaka ny masoandro arahina rivotra maivana ao Boeny nanaomboka omaly alarobia 23 janoary, raha ny fampitam-baovao. Mba hampiverina amin’ny laoniny ny hatsaran’ny Bord de la mer, toerana mampalaza ny  tanànan’i Mahajanga dia tonga nanadio ny faritra vao maraina omaly ireo tsara sitrapo : olon-tsotra, fikambanana,  mpamonjy voina, mpiasam-panjakana sy ny tsy miankina, notarihin’ny Lehiben’ny faritra Boeny sy  ny Ben’ny tanànan’i Mahajanga. Nampiasaina ireo  fitaovana  vaventy natolotry ny BNGRC. Nambaran’ny lehiben’ny Sampandraharaha fiaravona ny olona (Service de la Protection civile) izay sady mpiandraikitra ny BRGRC Boeny fa vokatr’iny  ora-mikija nandalo telo andro iny dia efa nisy sahady ireo traboina maherin’ny  250 eo.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mitoka-monina AmbilobeMiandry an-dRajoelina ny mponina

Ny tanànan’Ambilobe no nosafidian’i Andry Rajoelina nanaovana fidinana ifotony voalohany ny 8 martsa 2018 rehefa niomana hirotsaka hofidiana ho filoham-pirenena ny tenany.

 

 Nandeha ny fampanantenana samihafa tamin’izany ary nidokadoka azy fatratra ny Ben’ny tanàna tao an-toerana Assimo Bruno, fa mitondra fanantenana ho an’ny vahoaka Malagasy izay iharan’ny fidangan’ny vidim-piainana sy entana ilaina amin’ny andavanandro na ny PPN i Andry Rajoelina. Nampanantena fa handefa ao anatin’ny fotoana fohy ny fitaovana na “Engins” hanamboarana ny lalana potika tanteraka. Nisy tokoa ilay izy saingy ny sehoseho ivelany no betsaka, fa izay tena asa natao toa tsy hita nisongadina. Folo volana aty aoriana, mitoka-monina tanteraka efa andro vitsy izay Ambilobe satria tapaka ny tetezana any amin’ny 35km tsy hidirana any amin’ity tanàna malaza amin’ny fary ity. Tsy sanatria fitia te hitsikera fa ny fanehoana fiaraha-miory tamin’ny voina namoizana aina am-polony teto Iarivo aza 3 andro taty aoriana vao nisy, mainka fa ary amin’ny tany lavitra ary. Nandefa iraka notarihin’ny praiminisitra hijery ifotony ny voina any Mahajanga, Antsiranana,… i Andry Rajoelina, raha ny sary niparitaka omaly. Tsy mora ny asan’ny filoha sy ny ekipany saingy raha jerena amin’ny hafainganam-pandehany amin’ny resaka haitraitra toy ny fiara raitra efa nomanina, dia afaka ny hahavita zavatra sy hamaha olana ao anatin’ny fotoana haingana ihany.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpivady miadyFolo isan’andro ny tranga misy eny Andraisoro

Mirongatra ny adin’ny mpivady ao amin’ny fokontany Andraisoro. Raha ny fanazavan-dRasolofomanana Rolland, lehiben’ny vaomieran’ny fandriampahalemana ao an-toerana dia mahatratra folo isan’andro ny fitarainana voarain’izy ireo.

 

 Ny famonoana, ny fandroahana, ny fampirafesana dia saika hita ao  avokoa arahin’ny tsy fodiana an-trano sy ny tsy fanomezana vola. Ny 90 %-n’ireo tranga ireo dia saika hadisoana avy amin’ny lehilahy avokoa. Misy manao ihany ny vehivavy fa vitsy. Nomarihiny fa miezaka ny tsy mampisaraka ny mpivady velively ny fokontany fa mitady izay hampihavanana azy ireo hatrany. Raha mahatratra folo mantsy ireto farany isan’andro no tonga manatona azy ireo  dia ny enina amin’ireo no mangataka fisintahana kely mandritra ny fotoana maharitra aloha saingy tsy voatery hoeken’ny fokontany avokoa. Ny olana dia saika vokatry ny filàna avokoa no manosika ireo mpivady sasany hangataka izany nefa raha tratra marina tokoa izy ireny, hananana porofo  mazava dia vao mainka hanatevina ny fanenjehana azy. 20 taona no kely indrindra amin’ireo mpivady ao amin’ity fokontany iray ity ary 50 taona no zokiny indrindra.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tany sy vato nihotsaka teny TsimialonjafyRazana roa sisa no karohina

Razana roa hatramin’ny omaly no hita teny Tsimialonjafy taorian’ny fikarohana nataon’ireo vondron-kery maro samihafa nahitana ny tafika, ny skoto, ny tily sy ny Antily, ny FID.

 Ny iray  ilay zazakely vao efa-taona monja. Lehilahy lehibe iray tavela tao ambony rihina kosa ny iray. Omaly antoandro ity farany no hita. Efa nisy iray tazana ihany koa saingy mbola tany anaty tany lalina mirefy 1 metatra, raha ny fanazavan’ny Kapiteny Nirina Enselme, tompon’andraikitra eo anivon’ny zandarimariam-pirenena. Efa nisy ra sy potika atidoha niparitaka ihany koa teny amin’ny manodidina io razana io, raha araka ny fanazavany, antony tsy nampanano sarotra ny fikarohana azy. Tsy marina ny filazan’ny olona sasany fa tsy miasa izahay, hoy izy. Marobe  ireo olona mifanome tanana amin’ny fikarohana ny razana.  Mikasika ny fampiasana ireo fitaovana raitra toy ny  pela  mekanika manokana  dia nomarihiny fa vita ary azo hatao tsara izany raha mety ny lalana saingy tsy hahafahan’ny fitaovana toy ireny miditra ity toerana nisy ny fihotsahan’ny tany ity, hoy hatrany izy.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Faritra avon’AntananarivoTsy tokony hipetrahana intsony ny 85%

Mbola mitana ny sain’ny maro ny tohin’ilay fihotsahan’ny tany niteraka ratra sy faty olona nahatsiravina nitranga tetsy amin’ny fokontany Tsimialonjafy.

Inona no ho fepetra horaisin’ireo tompon’andraikitra manoloana ireo mponina mbola midongy hijanona eny amin’ireo fonenany eny amin’ireny toerana tandindomin-doza ireny ? Ahiana mbola hanohy ny fihotsahana ny orana mbola hitohy hikija. Raha ny fanazavan’ny lehiben’ny sampana mpamonjy voina, ny Lieutnant Colonel Franky Daniel Ramanoara dia anjaran’ny eo anivon’ny CUA sy ny BNGRC no miandraikitra ny fandraisana an-tanana ireny olona tsy mahafoy ny toerana nahalehibe sy hipetrahan’ny fahatsiarovany ireny. Manentana ity tompon’andraikitra ity fa rehefa omena toromarika hiala eo amin’ilay toerana ireo mponina dia tokony hiala. Sarotra anefa ny mandresy lahatra ireo mponina. Raha ny tarehimarika farany dia miisa 18 ireo olona tototra tamin’ity fihontsahana ity ka 17 hatreto no hita ary 14 namoy ny ainy. Omaly moa dia nisy hetsika fanalana vatobe ahiana hampidi-doza ihany koa nataon’ny sampana mpamonjy voina teny Ambohijatovo teny. Ankoatra an’i Tsimialonjafy dia mbola mitana ny sain’ny maro koa ny etsy Ankadilalana. Raha ny nambaran’ny tompon’andraikitry ny sampana mpamonjy voina hatrany dia efa ny 85%-n’ny faritra avo eto Antananarivo amin’izao fotoana izao no tsy tokony hipetrahana intsony.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vola vaovao

Tsy mbola misy ny vola vaovao navoaka taorian’ilay roa alina ariary tokana nivoaka tamin’ny 2017, hoy ny avy eo anivon’ny banky foiben’i Madagasikara.

 

Nampahatsiahy izy ireo fa misy ny sazy voafaritry ny lalàna mifandraika amin’ny fanelezana vaovao tsy marina mikasika fivoahana vola vaovao.

Fisaonam-pirenena

Nahemotra amin’ny fotoana manaraka ny fifampiarahabana nahatratra ny taona tokony hifanaovan’ny filoham-pirenena teo aloha, Marc Ravalomanana sy ireo mpiaradia aminy etsy amin’ny Magro Tanjombato anio. Antony moa dia noho ny fisaonam-pirenena.

Fifamoivoizana

Miverina mitohana indray tato ho ato ny fifamoivoizana eto Antananarivo Renivohitra. Eo ny toetr’andro ratsy ary antony isan’ny hita ho mifandraika amin’izay indrindra ny fisian’ireo arabe mihotsaka toy izay tsy tafarina etsy Betongolo.

Tia Tanindranaza0 partages

DAVOS SUISSE

Misy ny hetsika ara-toekarena lehibe na ny forum économique international tanterahana any

 Davos Suisse amin’izao fotoana izao. Ny filoham-pirenena Brezilianina no nandray fitenenana voalohany nandresy lahatra ny mpandraharaha hampiasa vola any aminy.

Tia Tanindranaza0 partages

MITOHY NY FANENJEHANA NY K25

Raha noheverina fa efa mba nivalona ny fanenjehana ara-politika ireo mpomba an’i Dada taorian’ireny fanekeny ny fahareseny ireny mba tsy hanakorontanana ny firenena, tsy izay velively no mitranga.

 

 Fantatra mantsy fa hatolotra eny amin’ny fampanoavana amin’ny zoma ho avy izao ry Mbola Rajaonah sy ny tariny. Anisany i Fidèle Razarapiera, i Fernand Cello, i Nini Donia, i James Ratsima ary koa i Fanirisoa Ernaivo. Fanohintohinana ny filaminana anatiny, famoriam-bahoaka tsy nahazoana alalana no vesatra hanenjahana azy ireo. Tsy voafehin-dRajoelina sahady ve ny manodidina azy ? 

FANDROBANA TENY AMBOHIDRATRIMO

Jiolahy miisa fito mitondra basim-borona sy sabatra  no nandroba tetsy Anosiala Ambohidratrimo. Lasa ny vola mitentina 200.000 ariary ary koa finday miisa dimy. Mba tsy nisy ny aina nafoy na koa ny naratra satria tsy nisy namaly ny tao an-trano raha vao nahita ireo fitaovam-piadiana teny an-tanan’ireo olon-dratsy. Anisan’ny faritra mena ankehitriny Ambohidratrimo sy ny manodidina azy. Misy fanafihana mitam-piadiana hatrany isan-kerinandro. 

80 NO MATIN’NY KITROTROEfa mananika ny 80 ankehitriny ny olona matin’ny kitrotro. Zaza avokoa ny ankamaroan’izy ireo. Na mandeha aza ny vaksiny faobe ataon’ny fanjakana amin’izao dia tsikaritra fa mbola betsaka ny ray aman-dreny tsy marisika. Miely mantsy ny feo ary sarotra ny mbola manarina izany avy amin’ny serasera, ny amin’ny hoe fomba iray entin’ny fanjakana maka vola amin’ny mpamatsy vola etsy sy eroa no tena anton’ity valanaretina nipoitra tampoka ity.

LALANA TAPAKA ENY 67Ha

Tapaka koa ny lalana etsy 67ha mizotra mankany amin’ny vatobe omaly. Ny antony dia noho ny fahavakisan’ny fatson-drano iray teo amin’ny arabe. Tao anatin’ny fotoana fohy dia goaka tanteraka ny làlana ary na ireny sprinter avobe ireny aza tafalatsaka teo afovoany ka tsy afa-nikisaka. Amin’ny ankapobeny, potika tanteraka ny lalana izay hifamoivoizana eny an-toerana (67ha) ary tsy misy fanamboarana hatreto fa dia samy miaritra.

 

 

 

 

 

 

RAMATOA HITA FATY TAO ANATY RANO

Ramatoa efa antitra iray no hita faty vao maraina omaly tao Mangarano-Toamasina. Sady miboridana tanteraka izy io no niankohoka tao anaty rano. Vetivety dia niely ny feo fa mpamosavy mety ho niharan’ny fitsaram-bahoaka io farany. Rehefa tena nozohin’ny mpitandro ny filaminana anefa ny razana dia tsy nisy dian-dratra akory ary tsy mitombina izay mety ho fikasihan-tanana azy. Teo no nandeha ny eritreritra fa mety ho nisaika tao anatin’ilay rano ilay ramatoabe no tsy nahazaka tampoka ary nitarika ny fahafatesany. 

HERISETRA ANATY KARAOKE

Lasa ivontoeran’ny fifampikasihan-tanana ankehitriny ireny toerana fanaovana karaoké ireny. Tetsy 67ha dia niafara tamin’ny fahafatesana izany. Ny olana dia satria nitovy ny hira nataon’ny andian’olona roa samihafa. Tezitra ny iray fa hoe nivalana ny fomba nihiran’ny an-kilany azy ary dia tonga tamin’ny fikasihan-tanana. Nisy nampiasa antsy mihitsy ary dia nahafaty olona. Miisa efatra no nosamborin’ny polisin’ny BC momba ity raharaha ity ary natolotra ny fampanoavana omaly avokoa.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpianatra sy mpampianatry ny Lisea NanisanaTsy manaiky ny fametrahana ilay « proviseur » vaovao

Vaky ihany koa ny ady ao amin’ny lisea Nanisana. Tsy manaiky ny hametrahana ilay proviseur vaovao izay mpampianatra tao amin’ity lisea ity teo aloha ihany ireo mpampianatra sy mpianatra ao an-toerana.

 

Tsy azo atao akamakama ny sehatry ny fampianarana, hoy ny solontenan’izy ireo ary tsy azo potehina ihany koa ny zava-bita sy efa natsangana teo anivon’ny lisea Nanisana efa an-taonany maro. Tsy hanohy ny fampianarana mihitsy ireo mpampianatra sy mpianatra raha mbola miziriziry amin’ny fametrahana ilay proviseur vaovao  ireo tompon’andraikitra maro samihafa. Raha ny vaovao farany azo tany amin’izy ireo dia efa nanafoana ny amin’ny fametrahana ity proviseur vaovao hitantana ny lisea Nanisana ity ihany koa ny minisiteran’ny fanabeazam-pirenena.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sekoly ambony UPRIMAmin’ny volana martsa ny fidirana manaraka vaovao

Mba ho fitsinjovana ireo mpianatra mbola naka aina kely taorian’ny fiatrehana ny fanadinana bakalôrea taona 2018 dia hanatanteraka fidirana andiany faharoa indray ny sekoly ambony UPRIM amin’ny volana martsa ho avy izao. Ny L1, L2, L3 ary ny M1 sy ny M2 no

 

handraisana mpianatra amin’ireo lalam-piofanana miisa dimy nahafantarana azy ireo hatramin’izay dia ny “gestion et management”, ny “commerce et marketing”, ary ny “droit et communication”. Fa tsy latsa-danja amin’ireo ihany koa ny  lalam-piofanana “paramédicaux” izay hanofanana  mpampivelona sy mpitsabo mpanampy hotolorana ny maripahaizana “licence”.  Horaisina ao anatin’izany avokoa ireo mpianatra hiditra ao amin’ny taona voalohany ka hatramin’ny taona fahatelo. Mampiavaka ny UPRIM amin’ity lalam-piofanana iray farany ity raha araka ny fanazavan-dRakotovaorison Haingo Nadia, tompon’andraikitra voalohany eo anivon’ny sekoly ny fahafahan’ny mpianatra miatrika fianaran’asa avy hatrany na dia mbola ao amin’ny taona voalohany aza. Tsiahivina moa ho an’ny sekoly ambony UPRIM ao Mahajanga fa nahazo fotodrafitrasa tena raitra ireo mpianatra any an-toerana. Ao amin’ny “Centre commercial dame de coeur “ ao Mangarivotra no ahitana izany,  miaraka amin’ireo fitaovana vaovao nohafarana avy any Alemana.

Pati

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ligin’ny baolina kitra Atsimo AndrefanaHiditra amin’ny dingana faha-2 amin’ny alahady izao

Tontosa tamin’ny alahady 20 janoary teo tao amin’ny kianjan’Andaboly Toliara tamin’ny alalan’ny fanatontosana ny andro faha-4 farany ny dingana voalohany amin’ny fiadiana ny ho

Tia Tanindranaza0 partages

Fangatahana “visa” mankany FrantsaHisy fiovana ny fikarakarana

Firenena be mpisafidy ivahinianana i Frantsa noho izy manankarena amin’ny fahasamihafana, indrindra ho an`ny kaontinanta Afrikanina.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Politikan’ny toetr’androTsy ampy ary tsy mazava ny an’i Madagasikara

Ankoatra ny resaka karama dia anisan’ny nahatonga ny hetsiky ny Gilet Jaune tany Frantsa nandritra izay 10 herinandro izay ny fampiharana ny tahan’ny karibaona (application taxe carbone).

Politikan’ny toetr’andro napetraka noho ny olana misy amin’ny sehatra tontolo iainana tahaka ny fahalotoana sy ny fahasimban’ny rivotra iainana. Tsy tahaka ny zava-misy eto Madagasikara izay manjavozavo, ny orinasa tena mandoto dia terena mandoa hetra ambony any ivelany. Na dia nisy akony ratsy aza izany tany Frantsa, tahaka ny fampahantrana ny tsy manana sy ny fanandratana ireo manankarena noho ny fiantraikany tamin’ny karama, dia hita kosa fa ilaina mandrakariva ny fananana ny politika atao amin’ny resaka toetr’andro. Hita ho sarotra hatrany, indrindra ny amin’ny firenena mahantra ny mampifandray tendro ny toekarena sy ny politikan’ny toetr’andro satria matetika dia zavatra mifanohitra izy roa ireo. Raha i Kanada izao no jerena dia faha-4 amin’ny fanondranana solitany manerana izao tontolo izao. Tombony be ara-toekarena izany kanefa tsy maharesy lahatra ny mpiaro ny tontolo iainana mihitsy ireo fepetra marobe noraisin’ny governemanta tany izay iadivana amin’ny fahasimban’ny tontolo iainana. Araka izany dia hita hatrany fa miezaka mametraka politikan’ny toetr’andro hatrany ny firenena na dia sarotra aza ny fifampiraharahana. Tena mbola sarotra izany eto Madagasikara satria na ny fandrarana ny olona tsy hampiasa ny harona plastika na ireny sachet ireny aza dia efa tena olana be. Inoana fa efa fantatry ny tompon’andraikitra, indrindra ny filoham-pirenena vaovao ny akony ratsy amin’ny tsy fananana politika mazava ny amin’ny toetr’andro, indrindra ny amin’izao fotoanan’ny loza maro samihafa ateraky ny fahavaratra izao.

Tsirinasolo

 

La Vérité0 partages

Ambohidrapeto - Le CEG en proie à un incendie dévastateur

Le CEG d’Ambohidrapeto Itaosy était le théâtre d’un incendie dévastateur mercredi soir. Deux salles de classe ainsi que le bureau du surveillant général ont été ainsi les plus touchés. Toutes les archives ou autres dossiers scolaires, le mobilier constitué essentiellement des tables et des bancs ainsi que d’autres matériels, étaient partis en fumée. Tout a commencé vers 21h lorsque des témoins ont affirmé avoir vu des langues de flammes ainsi qu’une volute de fumée sortir de la toiture. Cette situation ainsi que l’odeur âcre qui s’en dégageait ont alarmé les riverains. Du coup, tous se sont donné la main afin de tenter de circonscrire le feu avec les moyens du bord, et ce, jusqu’à l’arrivée des sapeurs-pompiers dépêchés de Tsaralalàna. Ces derniers ont dû travailler sans relâche. Au bout de deux heures ou presque de cette lutte acharnée, ils   ont pu finalement maîtriser la situation. Une source émanant du personnel enseignant affirme que personne n’a vu l’incendie se déclarer, l’agent de sécurité inclus. C’étaient ces flammes et toute cette fumée  qui ont déclenché l’alerte, côté riverains.  Les enseignants du CEG se félicitent donc de la rapidité de l’intervention des sapeurs-pompiers.

Sinon, les choses auraient pu se présenter plus dramatiques. Pour le moment, l’hypothèse d’un criminel semble être la plus privilégiée. A preuve, on n’en trouve aucune trace d’un éventuel court-circuit sur les bâtiments. Ce qui laisse croire donc que, depuis la rue principale,  les auteurs du forfait auraient lancé un objet incendiaire,  qui a atterri sur un angle du toit de l’établissement. De toute façon, le fait que l’école publique en question ne soit équipée d’aucun dispositif de sécurité sauf une clôture,  leur a facilité la tâche.  Cependant, seule l’enquête des Forces de l’ordre permettra de confirmer ou non le caractère criminel de cet incendie. Cette situation a profondément affecté les parents d’élèves. Ils craignent qu’elle aille avoir de fâcheuses conséquences sur les études de leurs progénitures par le fait que le local fut amputé de cette salle de classe, sans parler de la perte des dossiers ou autres classements lesquels dépend l’avenir de ces élèves.

Franck Roland

La Vérité0 partages

Projet d’amélioration de la vie et le développement des adolescents - De multiples interventions pour s...

Un phénomène courant. Anôsy enregistre un taux élevé de mariage précoce par rapport à d’autres régions de Madagascar. Selon les statistiques, 64 jeunes filles sur 100 y entrent dans le mariage avant leurs 18 ans. 26% d’entre elles sont âgées de moins de 15 ans, selon nos sources. Cette situation s’explique non seulement par l’extrême pauvreté mais aussi par l’habitude des parents à donner leurs filles à ceux qui ont de l’argent ou qu’ils considèrent « riches ». Pour faire face à cette situation, l’UNICEF sur un financement de l’Agence de coopération internationale de la Corée (KOICA) en collaboration avec les autorités locales et directions ministérielles régionales mènent de multiples activités au profit des jeunes, ciblant notamment les jeunes filles âgées de 10 à 24 ans, à travers le projet d’amélioration de la vie et le développement des adolescents. Ceci grâce à des services d’éducation, de santé et de protection de qualité à Madagascar.  

 

A.S, nom d’emprunt, a eu son bébé à l’âge de 13 ans. « J’étais scolarisée à l’école de notre quartier avant d’être contrainte de tout arrêter en classe de T3 (CE) à cause de ma grossesse. Mon bébé a maintenant 16 mois », nous confie cette mère adolescente habitant dans un village de la Commune de Behara, à quelques kilomètres de Taolagnaro. Elle gagne sa vie en cherchant de l’eau pour les voisins à 300 ariary le bidon jaune. « Avec 6 bidons, je touche quotidiennement 1800 ariary. Cet argent sert à nous acheter à manger, d’autant plus que le père de mon enfant nous a abandonnés », ajoute notre jeune interlocutrice. Ce cas n’est pas isolé dans la région Anosy, où bon nombre d’ados et jeunes filles font face au mariage précoce, engendrant dans la plupart des cas des grossesses et violences conjugales. « Une amie qui m’est proche a vécu un calvaire à cause du mariage précoce imposé par ses parents. Son mari l’a non seulement maltraitée pendant des années mais il a aussi fini par l’abandonner pour se mettre avec une autre jeune fille mineure. Ses parents ont regretté mais cela n’a pas allégé les séquelles des quelques années de torture qu’elle a dû endurer », nous confie Anita, une adolescente de Tanambe, dans le District d’Amboasary Sud. 

Le projet de la « KOICA » pour y remédier

La situation alarmante dans la région Anôsy explique le choix de l’UNICEF et ses partenaires, à travers la KOICA pour mettre en œuvre le projet d’amélioration de la vie et le développement des adolescents, grâce à des services d’éducation, de santé et de protection de qualité à Madagascar. Mis en œuvre depuis 2017, ce dernier touche 4 domaines à savoir la santé, l’éducation, la protection et la Communication pour le développement. En une année et demie de mise en œuvre, divers progrès ont pu être constatés dans ces domaines concernés.

Meilleur accès aux soins

Le projet de la KOICA est mis en œuvre auprès de 44 centres de santé de base (CSB) sur 100 recensés dans la région Anôsy. Dans le domaine de la santé, l’objectif étant de faciliter l’accès des jeunes aux CSB d’une part et de réduire le taux de mortalité maternelle et néonatale de l’autre, à en croire Xavier Randrianarivelo, coordonnateur régional dudit projet. En fait, la grossesse précoce engendre les complications liées à l’accouchement, la fistule obstétricale et même la mort. « Sur les 10 décès maternels enregistrés dans la région Anôsy, 3 d’entre les victimes sont âgées de moins de 18 ans », d’après notre source. Pour le CSB II d’Ifarahantsa, à quelques kilomètres de Taolagnaro, le nombre de consultations des jeunes a nettement augmenté depuis la mise en œuvre du projet, grâce aux multiples paquets de service en leur honneur.Des jeunes pairs éducateurs sont également mobilisés pour faciliter l’approche et les plaidoyers.

 

Soutiens à l’éducation

Ce projet de la « KOICA » vise à aider les ados à effectuer la transition vers l’enseignement secondaire et à terminer leurs études. Pour ce faire, le projet dispense des formations aux enseignants pour une meilleure qualité de l’enseignement. A cela s’ajoute la dotation de kits pédagogiques et récréatifs ainsi que des livres. Les directeurs d’établissement sont également formés, dans le cadre du renforcement institutionnel. D’un autre côté, le projet finance la construction de nouveaux bâtiments scolaires, comme le cas au Collège d’enseignement général (CEG) d’Andrefandrano, à 7km d’Amboasary Sud. Ce collège dispose désormais de 4 nouvelles salles de classe paracycloniques et équipées, ce qui a amélioré le taux d’assiduité et les résultats scolaires. Le CEG de Behara, toujours à Amboasary Sud, accueille quant à lui le cours de remise à niveau, dont l’objectif étant la réinsertion scolaire des élèves qui ont dû abandonner tôt l’école. Une centaine de collégiens suivent actuellement le cours.

Moins de violences…

La mise en place des « clubs heures creuses » et des « life skills » figure parmi les activités entreprises dans le domaine de la protection. Le premier, où des sensibilisations sur les droits de l’enfant et la lutte contre les violences, cible spécialement les collégiens âgés entre 10 et 18 ans. Le CEG de Tanambao à Taolagnaro dispose d’un club baptisé « Fanoitra ». « Depuis la création du club, les cas de violence en milieu scolaire et ceux perpétrés par les parents envers leurs enfants ont largement baissé, passant de 50% à 2% », se réjouit Aimé Patrick Karamangy, directeur d’établissement. Le « Life skills » vise, quant à lui, à sensibiliser les jeunes sur les problèmes quotidiens auprès de la société, dont le mariage précoce. Il s’agit d’une série de partages afin de remédier aux divers problèmes. Un groupe composé de 25 participants ont participé à la session animée par 4 pairs éducateurs à Tanambe Amboasary Sud, au début de ce mois. A l’issue de la session, les jeunes peuvent se protéger et sensibiliser leurs pairs sur les dangers et les bons gestes à adopter pour éviter le mariage précoce.

…Plus de prise en charge

Les sensibilisations des réseaux de protection de l’enfance, le renforcement de capacité des intervenants sociaux ou encore des directeurs d’école et enseignants sur les droits de l’enfant font partie des activités menées par le projet dans le domaine de la protection de l’enfance. « Les habitants osent maintenant briser le silence et passer au signalement des cas de violence envers les enfants. Cela permet d’assurer la prise en charge des victimes, que ce soit du côté médical, judiciaire ou psychosocial. Entre juillet et décembre 2017, 104 enfants victimes ont été pris en charge, contre 147 en 2018 », rapporte Prudence Rafaliarison, directeur régional du ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la Femme (MPPSPF), un partenaire de l’UNICEF dans la mise en œuvre du projet. Quoi qu’il en soit, certains d’entre les 196 797 bénéficiaires du projet de la « KOICA » sont désormais conscients de la situation dans laquelle ils vivaient auparavant. Ils se disent contre le mariage précoce et disposés à lutter contre les violences…

La Vérité0 partages

Asia-Enjoy - Madagascar Neuf journées complètes de salon

Le plus long évènement économique dans tout Madagascar. Pour cette 4e édition de l’Asia-Enjoy Madagascar, les organisateurs ont vraiment frappé fort. Effectivement, pour cette fois, l’évènement durera neuf jours, plus précisément du 30 mars au 7 avril prochain, à la Zone Forello Expo sise à Tanjombato. « Le choix des neuf jours découle surtout de la demande des participants. Depuis toujours, nos évènements durent quatre jours. Toutefois, pour les entreprises et les participants venant d’Asie, cette durée est trop courte. Se déplacer pour un si court laps de temps serait une perte. Donc, à la demande, nous avons rallongé notre évènement  pour leur permettre d’y participer », explique Michel D. Ramiaramanana, président du comité d’organisation d’Asia-Enjoy Madagascar. A noter que plus de dix-huit pays seront présents au salon, à ne citer que le Pakistan ou les Philippines qui y participeront pour la première fois. Une aubaine pour les exposants mais aussi une opportunité pour les visiteurs de découvrir davatage d’exposants ainsi que leurs stands. Il faut savoir qu’une surface de  12 000m2 destinée aux expositions ne se visitera pas en une seule journée !

 

 Des invitations disponibles en ligne

 Et comme à chaque édition, l’agence Première ligne diffusera plus de 150 000 invitations gratuites auprès de ses différents partenaires. « Ce salon englobe plusieurs thématiques. Tout le monde pourra ainsi tirer profit de ce salon. C’est pour cette raison que nous voulons permettre au plus grand nombre de personnes d’y participer », défend le président du comité d’organisation de l’évènement, lors de la conférence de présentation de l’évènement, hier au Louvre, Antaninarenina. Dans cette optique, les intéressés pourront également récupérer leur invitation gratuitement en ligne, sur le site web de l’évènement, à partir du 15 février prochain. Il s’agit d’une grande innovation dans la Grande île.  « Nous savons à quel point le temps c’est de l’argent, surtout avec les embouteillages de la Capitale. Cette nouvelle option a ainsi été mise en place afin de faciliter l’obtention des invitations. L’ultime objectif est d’améliorer le taux d’accès au salon », développe le comité d’organisation.   

Rova Randria

La Vérité0 partages

Au chantier !

« Lasa ‘zao ! » En avant, au travail ! Il n’y a pas de temps à perdre. Tout est urgent. Le Président de la République, suite à la proposition du Premier ministre, comme le veut la Constitution, procéda à la nomination des membres du  Gouvernement. Le Premier ministre, reconduit à son poste, va  diriger la nouvelle formation. Tel un capitaine d’équipe ayant fait preuve de belle prestation, sur terrain, Ntsay Christian mérite haut la main la reconduction. On ne change pas, dit-on, une équipe qui gagne plutôt un capitaine qui a dirigé le club vers la victoire. Tous les observateurs accordent unanimement leur violon pour admettre que c’est grâce à son intégrité et à sa fermeté, durant les six mois qu’il a passés à Mahazoarivo, qui font de Ntsay l’homme le plus efficace et incontournable pour re-diriger le Gouvernement. Un Gouvernement de travail, de combat (le vrai). Le Président Rajoelina a entièrement raison d’avoir renouvelé sa confiance à  l’endroit de cet « oiseau rare ». Une des rares personnalités malagasy jouissant de la faveur morale et technique des Organismes publics internationaux. A noter que Ntsay Christian figurait sur la liste de trois personnalités proposées par le MAPAR au poste de PM auprès du Chef de l’Etat Rajaonarimampianina, en application de la Décision n° 18-HCC/D3 du  25 mai 2018.

Les nouveaux membres du Gouvernement Ntsay reflètent la nécessité pour le nouvel homme fort du pays, Andry Nirina Rajoelina, d’enclencher ... immédiatement la vitesse supérieure dans les actions à entreprendre, et cela, en raison des urgences dans tous les domaines névralgiques du pays. L’essentiel pour le peuple réside dans la capacité des nouveaux « élus » à produire des résultats probants, à court terme. Sitôt après avoir enfilé le tablier de membre de Gouvernement, il faut se mettre, sans tarder, au chantier. Le délai de grâce d’habitude de 100 jours est largement suffisant pour faire la preuve. Les citoyens- contribuables, le vrai Patron, attendent avec impatience des effets tangibles et palpables susceptibles. Leurs conditions de vie misérables ne peuvent plus durer. D’ailleurs, le Chef de l’Etat, lors de son discours d’investiture à Mahamasina, a été clair et incisif sur ce sujet. Il laissa entendre qu’il ne badine pas ni ne plaisante point sur cette question d’apporter des solutions urgentes aux problèmes récurrents du bas-peuple. Les responsables non-concluants seront remplacés illico. Mais, il n’y a pas que la misère qui urge. L’insécurité, un gros chantier à traiter immédiatement aussi, attend des nouveaux nommés  des mesures  draconiennes et efficaces pour éradiquer ce fléau dans un délai imminent. Le peuple souffre trop. Une tourmente indescriptible l’étreint. La peur bleue  des dahalo, à tout moment, étrangle les paysans  producteurs. Une panique qui ne dit pas son nom assaille la population urbaine. Et les bandits  attaquent de nuit comme de jour. Le problème du chômage nécessite également  des solutions urgentes. Il en faut une stratégie comme l’a définie l’IEM, structurée et pérenne. Tout autant d’attentes fondées, légitimes  auxquelles la nouvelle équipe de Ntsay Christian n’a aucun droit de manquer. Au chantier Mesdames et Messieurs les ministres ! Le pays tout entier fonde leurs espoirs en vous. Les travaux qui vous attendent ne seront pas, à coup sûr, de tout repos  mais allez-y, foncez !

  Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Andry Rajoelina aux nouveaux ministres - « Le peuple a besoin de résultats rapides » !

Rapidité et efficacité. Tels sont les maîtres – mots qui devront désormais guider les actions des nouveaux ministres du Gouvernement de Christian Ntsay. Des qualités que le Président Andry Rajoelina a réitérées dans son discours à l’attention de la nouvelle équipe gouvernementale. Une équipe composée de 22 membres dont 21 ministres et un secrétaire d’Etat. D’emblée, le numéro un de l’Exécutif a tenu à expliquer les raisons de la réduction du nombre des ministères. Une mesure qui, selon lui, entre dans le cadre d’une politique d’austérité et de gestion des dépenses publiques. Dans cette optique, plusieurs ministères ont été fusionnés. Il n’a pas manqué de rappeler la rapidité avec laquelle le Gouvernement a été formé, c'est-à-dire 3 jours après la nomination du Premier ministre.  En s’adressant particulièrement aux nouveaux nommés, le nouvel homme fort du pays a souligné « Nous avons établi des Velirano qui exigent le début d’un travail immédiat et des résultats rapides. Le peuple malagasy a également hâte de voir le développement que nous allons mettre en place », a déclaré le Chef de l’Etat. Il a donné sa bénédiction pour que les membres de l’équipe réussissent dans les  missions qui leur sont confiées.

 

Enfin, le Président de la République a rappelé que chaque ministre est soumis à un contrat – programme, dont la première évaluation des résultats se fera d’ici 6 mois. Dans un an, les ministres efficaces et ceux défaillants seront appréciés selon les objectifs qu’ils auront atteints ou non. Il s’est dit néanmoins confiant quant au patriotisme et aux compétences des nouveaux membres du Gouvernement.

Plus de 300 CV reçus

Andry Rajoelina n’a pas oublié d’adresser un message à tous ses compagnons de lutte ainsi que tous ceux qui l’ont soutenu depuis la campagne jusqu’à son accession à la Magistrature suprême du pays. Il a révélé que plus de 300 curriculum vitae ont été déposés par tous ceux qui ont désiré faire partie du Gouvernement et contribuer au développement. Pour calmer les frustrations, le Président a attiré l’attention vers l’intérêt de la Nation. « J’ai ressenti tous les efforts fournis par tout un chacun mais nous devons d’abord voir ce qui est bien pour le pays. Tout le monde ne peut pas attendre d’occuper le poste de ministre pour travailler au profit du développement », a –t – il déclaré.  Sur cette lancée, il a appelé à la solidarité et à la mobilisation de tous dans leur domaine respectif dans le but d’arriver à un avenir meilleur pour Madagascar. Et de lancer que « où que vous soyez, quelque soit le poste de responsabilité que vous occupez, ou que vous allez occuper, faites ce qui est de votre ressort en vue d’aboutir à un brillant avenir pour Madagascar ».

Recueillis par  S.R.

La Vérité0 partages

Gouvernement Ntsay Christian - Mélange subtil de technicité et d’austérité

A vitesse grand V. Lundi, Ntsay Christian a été reconduit à la Primature par le nouveau Président de la République. Deux jours après l’investiture  de ce dernier. Trois jours après, la composition du Gouvernement est annoncée. Proposé par le Premier ministre Ntsay Christian, il est le premier Gouvernement formé sous la Présidence d’Andry Rajoelina. Initialement prévue pour avant-hier en fin de journée, l'annonce de la composition du Gouvernement a lieu hier vers 18 heures. Le Président de la République Andry Rajoelina a réuni le premier Conseil des ministres dans la foulée.   Ce Gouvernement qui comprend 21 ministres et un secrétaire d'Etat, respecte l'engagement d’Andry Rajoelina de diminuer le nombre de ministères. Cette réduction « se justifie par les mesures d’austérité que prône le nouveau Chef de l’Etat. Par cette restriction, le nouvel homme fort du pays veut  réduire les dépenses de l’Etat. Le précédent Gouvernement comptait une trentaine de départements ministériels. Plusieurs ministères ont été fusionnés.  Composé de 16 hommes et de 6 femmes, le nouveau Gouvernement est composé principalement de techniciens, notamment ceux de l’ « Initiative pour l’Emergence de Madagascar ». A l’instar Joël Randriamandranto, ministre des Transports, du Tourisme et de la Météorologie ainsi que Christian Ramarolahy ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement du numérique, qui fut pressenti au ministère des Finances, lequel échoit à Richard Randriamandranto, nommé ministre de l’Economie et des Finances. Un département qui intègre ainsi le ministère des Finances et du Budget ainsi que le ministère de l’Economie et du Plan.  Le critère de compétence semble avoir été priorisé par le nouveau Président de la République.  De nombreuses nouvelles têtes intègrent ainsi le Gouvernement. Citons le ministre de la Santé publique, le Professeur Julio Rakotonirina, le ministre de l'Agriculture de l'Elevage, et de la Pêche, Fanomezantsoa Lucien Ranarivelo, le ministre de l'Energie, de l'Eau et des Hydrocarbures, Vonjy Randriamanga, le ministre des Mines et des Ressources stratégiques, Fidinarivo Ravokatra, le ministre de l'Enseignement supérieur, le Professeur Madeleine Félicité Rejo Fienena et le ministre de l'Industrie et du Commerce et de l'Artisanat Lantosoa Rakotomalala.

 

Deux reconductions, des retours

Membres du Gouvernement précédent Tianarivelo Razafimahefa et Lucien Irma Naharimamy, sont les seuls reconduits dans le Gouvernement Ntsay, et gardent leurs portefeuilles respectifs au ministère de l'Intérieur et de la Décentralisation pour le premier et au ministère de la Population, de la Protection sociale et la Promotion de la femme pour la seconde. Outre Lucien Irma Naharimamy, les deux députés Marie Thérèse Volahaingo de Bealanana et Tinoka Mickael Roberto Raharoarilala de Sakaraha intègrent le Gouvernement en tant que respectivement ministre de l'Education nationale, de l’Enseignement technique et Formation professionnelle, et ministre de la Jeunesse et des Sports. 

Trois chefs de partis ont été nommés ministres du Gouvernement de Ntsay. Vice-premier ministre d’Andry Rajoelina durant la Transition, Hajo Andrianainarivelo, président du parti Malagasy miara-miainga est placé au ministère de l'Aménagement du territoire, du Logement et des Travaux publics. Présidente du parti Freedom, la journaliste et chroniqueuse politique Lalatiana Andriantongarivo Rakotondrazafy est nommée au ministère de la Communication et de la Culture. Alexandre Georget, président du parti Vert s’occupera du département de l’Environnement et du Développement durable à Antsahavola.  La nomination du Général de Division Richard Ravalomanana a également été remarquée. L'ancien commandant de la gendarmerie nationale sous la Transition d’Andry Rajoelina est nommé Secrétaire d'Etat auprès de la Défense nationale chargé de la Gendarmerie nationale. A propos des Forces de l’ordre, le ministre de la Défense nationale revient au Général de division Léon Richard Rakotonirina tandis que celui de la Sécurité publique, Contrôleur général de Police, échoit à Roger Rafanomezantsoa. L’ancien Procureur général près de la Cour d'appel d’Antananarivo, Jacques Randrianasolo, connu pour avoir lancé un « soit transmis » à la section de recherche de la Gendarmerie nationale, « pour enquête et éventuellement en vue de déferrement » du sénateur Riana Andriamandavy VII en 2017, est nommé Garde des Sceaux et ministre de la Justice. Membre de la Cour électorale spéciale, et de la Commission électorale nationale indépendante et haut conseillère à la Haute Cour constitutionnelle, Gisèle Ranampy intègre aussi le Gouvernement en tant que ministre de l’Emploi et de la Fonction publique.

Recueillis par  L.A.

 

Ino Vaovao0 partages

LIGIM-PARITRY NY HANDBALL : Nahazo vokatra tsara tamin’iny taona lasa iny

Fantatra izany nandritra ny tatitra nataon’ireo mpikambana ao amin’ny ligim-paritra, ny herinandro lasa teo, tao amin’ny collège normal Mahabibo. Tamin’ny fiadiana ny amboaran’i Madagasikara tany Fianarantsoa farany teo dia nanana solontena lehilahy teo amin’ny sokajy “cadet” i Maha-janga ary efa tany amin’ny lalao famaranana vao resy. Tahaka izany koa ny vehivavy ‘senior’dia niatrika ny lalao famaranana vao resy tamin’ny 2018 nefa efa tompondaka tamin’ ny taona 2017.

Mbola olana anefa ny tsy fahampian’ny hoenti-manana sy ny fitaovana ka mikasa handom-baravarana any amin’ny raiamandreny izy ireo. Anisany reharehan’i Mahajanga ny nahazoana ‘chef arbitre continental’ tamin’ny taona 2017 iny. Hiezahana ny  fanofanana ireo mpilalao sy ny mpanazatra hanandratana avo hatrany ny lazan’i Mahajanga amin’ity taranja ity, hoy ny filohan’ny ligim-paritra. Ireo klioba sy mpilalao rehetra no entanina amin’izany, ka mba ho tompondaka amin’ity taona ity satria sady manan-talenta no manana teknika ireo tanora eto Mahajanga ka mendrika ny anaran’ireo klioba lehibe eto Madagasikara. Ilaina araka izany ny fifankatiavana sy fifanampiana eo amin’ny samy klioba.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

TOAMASINA : Nametraka fitoriana ny fianakaviana ramatoabe nisy namono

Manomboka mivoaka ny tena marina. Fantatra fa tany Morarano no nisehoan’ilay famonoana. Tafiditra tao anatina tokotanin’olona ilay renim-pianakaviana, ka nampangain’ny tompon-trano fa mpamosavy ka novonoina ho faty sady naboridana.  

Nentina ary natsipy tany anaty rano ny vata mangatsikany avy eo. Re fa avy any Andranobolaha Toamasina II ity vehivavy lehibe ity fa tonga miala sasatra amin’ny zafiny ao Toamasina efa ho herinandro izay. Ny talata 22 janoary no nahitan’ny fianakaviany azy farany. 

Vokatry ny aretina alzeimera mahazo azy, dia efa manomboka very tadidy ka tafiditra tsy nahy tany anaty tanànan’olona tsy fantatra izy. Ny andron’ny alarobia 23 janoary io dia tonga naka ny razana tao Mangarivotra ny fianakaviany. Nilaza izy ireo fa hametraka fitoriana manoloana io famonoana tamin’ny fomba feno habibiana ny havan’izy ireo io. Very hasina tanteraka ny maha olona. Ahiahy nitarika tamin’ny famonoana olona tamin’ny fomba feno habibiana no niseho.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

AMBALAVATO : Lelavola 600 000 Ariary sy finday misy vola 1 400 000 Ariary no lasan’ny jiolahy

Andro antoandro ny alarobia teo dia nisy lehilahy iray tonga tamin’ity kioska ity ka ny iray nilaza fa haka vola 150 000Ariary amin’ny Orange Money. Mbola manao ny laharana ilay ramatoa ary nanolotra azy  ny finday no niditra avy hatrany namany roa lahy, ka meso avy hatrany no nitsena ilay ramatoa. Nalain’izy ireo ny finday, dia nilaza ilay ramatoa hoe ataonareo inona moa ireo finday ireo na ny code aza tsy hainareo. 

Noteren’izy ireo nanome ny code ilay ramatoa nefa tsy nanaiky mihitsy izy. Araka ny fitantarany dia manao akanjo sy kaskety maitso lomotra toa ny an’ny mpitandro filaminana ireo jiolahy roa ary misaron-tava fa ny fahatelo nilaza ny haka vola kosa no niseho endrika. Nilaza ireo jiolahy fa efa hatramin’ny omalin’io no niambina io ramatoa io izy ireo.  Nalain’ireo olon-dratsy ny poketra nisy ny vola tany aminy, izay mitentina manodidina ny 600 000Ariary eo.

Lasan’izy ireo ihany koa ny finday miisa telo misy vola mitontaly 1 400 000Ariary. Araka ny tantarany hatrany moa dia niantso vonjy ihany ity ramatoa ity fa nisy niady tao amin’ny bar teo akaikiny, ka tsy nisy naheno ny antsony.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

AMBOHIJANAKA : Vehivavy miisa 3 voaolana, finday miisa 8 miampy vola mitentina 1 .708 .000Ariary voaroba

Araka ny loharanom-baovao  voaray avy amin’ny mpitandro  filaminana omaly teo ampandrafetana lahatsoratra dia nisehoana fandrobana nahatsiravina teny amin’ny fokontany Tsilazaina Kaominina Ambohijanaka Distrikan’Antananarivo Atsimondrano, ny talata alina manodidina tamin’ ny 12 sasany alina tany ho any . 

Tambajotrana olon-dratsy miisa fito mitam-piadiana sy nitondra zava-maranitra no tonga nanafika tokan-trano iray. Vokany, voaroban’izy ireo ny vola mitentina valo arivo sy fito alina sy iray tapitrisa Ariary, niampy  finday miisa valo be izao. Tsy vitan’izay ihany fa  naolan’ireto farany ireo vehivavy tao an-trano, izay miisa telo : 46 taona ny iray,38 taona ny faharoa, ary ny farany dia  18 taona.

Tafatsoaka moa ireto nahavanon-doza ka taorian’izay vao nampandre ny avy ao amin’ny Borigadin’ Andoharano-fotsy ny fianakaviana sy ny teo amin’ny manodidina. Nisy ny fepetra noraisina miampy ny fisafoana natao kanefa mbola tsy hita ireo jiolahy ireo. Eo am-panohizana ny  fanadihadiana sy fikarohana lalina ny eo anivon’ny zandary ao an-toerana hatramin’izao.

Tatianà R.    

Ino Vaovao0 partages

PRAIMINISITRA CHRISTIAN NTSAY : Tonga nampahery an’ireo tra-boina tao Mahajanga

Nampahery ireo traboina ihany koa izy, namangy azy ireo tamin’ny toerana nandraisana azy ireo ary nanome fanampiana. Nambarany tamin’izany ireo fepetra tokony horaisina mba tsy hisian’ ny loza sy ny fanajana ny lalànan’ny fanorenana tanàna sy fanorenan-trano ary ny tokony hanajan’ny vahoaka izany. Nambarany tamin’ izany fa tokony hisy vahaolana lavitra ezaka mikasika ireo. Betsaka mantsy ny takaitra navelan’iny andro ratsy nandalo ny voalohan’ny herinandro iny, noho ny fiakaran’ny rano tsy dia nampoizina loatra sy ny herin’ny rivotra. 

Ankoatra ny vato marobe nampiakarin’ny rano teny amin’ny lalana dia nisy ihany koa ireo traboina noho ny faharavan’ny ny fivoriana sy asa niarahany tamin’ireo mpitondra teto an-toerana, ka natory alina iray teto Mahajanga izy sy ireo mpiara-dia aminy, izay nahitana ny minisitry ny mponina sy ny minisitry ny atitany. Nanome toromarika ireo mpitondra eto an-toerana izy. 

Fantatra fa anisany noresahina nandritra ny fandalovan’ny praiminisitra teto Mahajanga ihany koa ny mikasika ny olan’ny Jirama izay mampijaly ny mponina ary manakana ny fampandrosoana. Ny alakamisy maraina izy no nandao an’i Mahajanga ka nihazo an’Antsiranana sy Ambilobe niaraka tamin’ireo delegasiona notarihiny. Anisany nitondra faisana ihany koa iny faritanin’ Antsiranana iny noho ny rotsak’orana be loatra sy ny fiakaran’ny rano ateraky ny andro ratsy.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FILOHAM-PIRENENA ANDRY RAJOELINA : Hitety Faritra, hanatanteraka ireo velirano nataony

Tsy misy andraso andraso ny fampandrosoana ny firenena sy ny fijerena izay maharary ny vahoaka malagasy raha ny vina izay napetraky ny Filoha no asiana teny. Nijery ny fahoriana mianjady amin’ny vahoaka malagasy izy, namolavola vahaolana nandritra ny taona maro ary vonona hanatanteraka ny vina sy ny fampanantenana izay nataony. 

Tsy mbola Filoham-pirenena akory izy raha tsiahivina dia efa niasa sy nijery ny maharary ny vahoaka tamin’ny alalan’ny fanomezana fanampiana sy fanaovana asa sosialy maro. Fanamby lehibe nampanantenainy nandritra ny fampielezan-kevitra ny hoe andro vitsivitsy aorian’ny fianianany dia hiasa avy hatrany izy ary hatomboka avy hatrany ireo izay nampanantenainy.

Araka ny fantatra dia hanao fitsidiham-paritra hivoaka ny renivohitr’i Madagasikara ny Filohan’ny RepOblika Andry Rajoelina manomboka anio zoma 25 janoary, ary hitsidika toerana maromaro any amin’ny Faritra. Isan’ny Faritra hotsidihiny amin’ izany ny any Beloha Androy, Ampanihy, Ankililaoka izay Distrika isany nahazoany vato ambony dia ambony nandritra ny fifidianana Filoham-pirenena na ny tamin’ny fihodinana voalohany izany na ny tamin’ny fihodinana faharoa. Vonona hifamatotra amin’ny mponina ny Filoham-pirenena Andry Rajoelina amin’ny fanatanterahana ireo rehetra nampanantenainy.

Porofo koa izany fa vonona hitana ny teniny izy mahakasika ny velirano sy ny vina izay efa nolazainy tamin’ny vahoaka tany an-toerana nandritra ny fotoanan’ny fampielezan-kevitra. Inoana sy azo antoka amin’izao fitetezam-paritra voalohany ataony izao fa hisy asa hatomboka avy hatrany any amin’iny Faritra iny ho famahana ny olana izay efa nampikaikaika ny mponina teo aloha teo.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

HO FAMPANDROSOANA NY FARITRA : “Ilaina ny hisian’ny fisarahana andraikitra”

Hatramin’izay anefa dia voalaza fa tsy nanana ny anjara asany mazava ireo lehiben’ny Faritra izay nomena andraikitra tokony hisahana voalohany  ilay Faritra nanendrena azy. Na dia misy aza ireo andinin-dalàna ao anatin’ny lalàmpanorenana mamaritra ny momba ny Faritra sy ny Lehiben’ny Faritra dia fantatra fa tsy hita izay tena asa sy ny andraikitra sahanin’izy ireo. 

Araka ny fanazavana noentin’ny Lehiben’ny Faritra Analamanga, Ndranto Rakotonanahary dia anisany olana goavana ny fisian’ny fifanitsahan’ny andraikitra izay sahanin’ny Prefen’ny Faritra sy ny Lehiben’ny Faritra. Voalazany fa lasa anarana isalorana fotsiny ihany ilay “Lehiben’ny Faritra” fa ny asa aman’andraikitra hiandraiketana tsy hita mazava, noho ny fisian’ ny Pefen’ ny Faritra. Lasa ity farany avokoa mantsy no misahana ny asa fampandrosoana rehetra na amin’ ny lafiny fandriampahalemana izay iarahana amin’ ny OMC na amin’ ny lafiny fananan-tany, hoy ny fanazavany. “Ataon’ ny Faritra ahoana moa ny hanao fampandrosoana raha ny fitantanana ny fananan-tany aza tsy ananany fahefana akory ?”, hoy raha nanontaniana ny Lehiben’ny Faritra Analamanga, Ndrato Rakotonanahary. 

Nomarihin’ ity farany koa fa mbola tsy eo ambany fahefan’ ny Faritra koa ny fanampin’ ireo ny fitantanan-draharaham-panjakana. “Hatramin’ izay, rehefa misy ny resaka fampandrosoana, tsy tafiditra foana ny Faritra”, hoy hatrany izy. Nomarihiny mazava fa raha ny lalàna amin’ izao fotoana dia tokony ho foana ny Lehiben’ ny Faritra fa ny Perefen’ ny Faritra no mitantana azy. Ankoatra izay dia nitondra fanehoan-kevitra ihany koa ny mahakasika ilay fanapahan-kevitry ny Filoham-pirenena amin’ny hanovana ny lehiben’ny Faritra ho lasa Governora isam-paritra. 

Ho fitsinjovana ireo Governoran’ ny Faritra ka hahafahan’ ity farany miasa an-kahalalana tsy misy teritery no antony nambarany fa tokony hanaovana izany. Araka ny andraikitra efa notanan’ ity Lehiben’ ny Faritra ity, “ tsara hoy izy raha tendrena ny Governora ”. Satria ireo Governora no hanatanteraka ny asa fampandrosoana rehetra tian’ ny Filoham-pirenena hotanterahina. “ Ny Filoham-pirenena no nanao velirano tamin’ ny vahoaka, ka raha tsy Governora mitovy fomba fijery aminy no mitazona io toerana io dia tsy ho tanteraka ny fampandrosoana tian-katao. Raha sanatria misy ny tsy fahavitan’ izany dia tsy mahalala afa-tsy ny Filoham-pirenena ny vahoaka ”, hoy hatrany ny fanazavana noentiny.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FAHAMAIZAN’NY CEG AMBOHIDRAPETO : Efi-trano miisa 3, dabilio, antontan-taratasy tao amin’ny birao no le...

Tokony ho tamin’ny sivy ora sy sasany alina tany ho any no nanomboka izany, ary mbola tsy fantatra mazava tsara hoe avy aiza ny tena niavian’ilay afo. Hany ka efitrano fianarana miisa roa sy  biraon’ny “surveillant” no may kila forehitra tsy nisy azo noraisina.  Antontan-taratasy be dia be miampy ny dabilion’ny mpianatra no levona tao saingy soa ihany fa tsy nisy ny olona naratra na ny namoy ny ainy.

Fiarabe roa sy mpamonjy voina miisa folo no tonga  namono ny afo ka nalaky lefy ihany ny fiitaran’ny fahamaizana. Efa misokatra ny famotorana ny zava-misy ankehitriny, indrindra fa ny famantarana ireo ati-doha niketrika ny fandoroana.  Nanoloana izay tranga izay dia tsy nianatra aloha ny mpianatra teny omaly , hiverina hanohy ny fianarana kosa izy ireo ho  amin’ny anio.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

INO MARESAKA A TAMATAVE : Manohy ny fizaràna fanafody fanampiana iadiana amin’ny kitrotro

Misy mihitsy moa ireo namoaka vava fa nanomboka tamin’ny nahatongavan’ny fikambanana Ino Maresaka à Tamatave manara-maso ny fizaràna ny fanafody maimaim-poana, dia lasa tsy afaka manao bizina fanafody intsony izy ireo. Ny IMT ihany anefa no fikambanana atokisan’ireo orinasa lehibe ao Toamasina sy ny minisiteran’ny fahasalamana manara-maso ireo fanampiana fitsaboana zaza marary.Vokany, mbola ny IMT hatrany no mitantana ny fizaràna ireo fanafody ho an’ny olona mararin’ny kitrotro manaraka fitsaboana ao amin’ny Hopitaly Be. 

Noho ny fandaminana fotsiny dia nafindra ao amin’ny trano misy «  radiologie  » ny fizaràna fanafody. Fanafody fitsaboana voalohany ( premier soin) io zaraina maimaim-poana io. Nisy ny fanambaràna navokan’ny IMT nanaovana io fampahafantarana io. “ “Mampandre ho ren-tany, ho ren-danitra koa izahay fa tsy marina ny tsaho aely fa mangalatra fanafody ny IMT. Tsaho aely entina handotoana ny IMT izany. Mampitandrina an’ireo izay minia manaparitaka izany tsaho izany ny IMT.  Ny IMT no fikambanana mpanao asa sosialy nanao antso avo voalohany iadiana aminy Kitrotro. 

Manomboka izao dia miara-misalahy aminy ny Antily sy ny fikambanan’ny mpianatra ho dokotera ary ny promotion Kintana ny IMT amin’ny fizaràna sy fanaraha-maso ireo fanafody, hoy hatrany ny fanambaràna navoakany tamin’ny alarobia lasa teo. Tianay loatra i Toamasina ary vonona mandrakariva izahay hitondra ny anjara birikinay. Tsy misy manana ny ampy fa sambatra izay mifanampy, hoy hatrany ny fanambaràn’ny fikambanana IMT.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

VOKATRY NY ROTSAK’ORANA BE LOATRA : Hikorontana ny famatsian-drano eto an-drenivohitra

Faritra maro no  mijaly tsy misy rano na dia mbola tsy nisy aza ny andro ratsy. Marihina anefa fa hitombo  indray ato ho ato ny ora fanenana ny fandehanan’ny rano raha ny tatitra voaray avy amin’ny tompon’andraikitry ny jirama. 

Voalaza fa noho ny  fahalotoan’ny rano   noho ny rotsak’orana  diso tafahoatra no antony, hoy ireto farany, izay tsy maintsy mila  diovina aloha. Mampandre sahady araka izany izy ireo ny amin’ny mety hisian’ny fikorontanana mitondra  mety hanafintohina ny mpanjifa. Hita taratra, efa an-taonany maro anefa izay fa mijaly amin’ny tsy fisian-drano  ary matetika tsy misy vahaolana maharitra ny vahoaka eto Antananarivo, eny fa na ny any amin’ny faritra aza. 

Isany zavatra goavana andrasan’ny vahoaka noho izany ny fanovana ny fomba fitantana sy ny ijerevana akaiky ny lafin’ny famatsiana herinaratra eto Madagasikara, ankoatra ny fifamoivoizana mampimenomenona ihany koa. Efa ela ihany mantsy izay no nijaliana, ka miandry ny fandraisan’andraikitra eo anatrehan’ny fampanantenana napetraka ny ankabeazan’ny tsirairay.

Tatianà R.

Midi Madagasikara0 partages

Cyclogenèse : Avis d’alerte verte pour le Sud de Madagascar

Une image satellite des conditions météorologiques actuelles.

Les prévisions météorologiques continuent de prévoir une éventuelle formation de cyclone dans les jours à venir.

Le risque de cyclogenèse est maintenu. « L’amas nuageux situé dans la partie Sud du pays n’a pas encore rempli les conditions requises pour être qualifié de cyclone ». Ce qu’on peut lire dans un communiqué émanant de la direction générale de la météorologie de Madagascar. Elle a également également noté dans son communiqué : « bien que le système en question ne soit pas encore baptisé, il est accompagné de vents forts ». Le même communiqué de faire savoir qu’à 14h locale, le système a été situé à 415 km au Nord Ouest de Morombe. Avant de noter que «l’avis de précipitation d’alerte rouge est maintenue dans les régions de Menabe et Melaky, dans les districts de Besalampy, Maintirano, Belo sur Tsiribihina, Morondava et Manja ». Le maintien dudit avis étant causé par des activités pluvio-orageuses dans le littoral Ouest du pays. Le communiqué de noter que, de fortes précipitations seront observées dans les régions en question.

Vigilance. La vigilance est de mise pour les populations des régions côtières, plus particulièrement celles du Sud du pays. Les conditions météorologiques vont continuer à être perturbées dans les jours qui viendront si l’on se réfère toujours à la prévision .  Vents forts, orages actifs, risque élevé de crues éclaires, d’éventuels faits qui pourraient être observés prochainement, selon toujours les informations émanant du service de la météo de Madagascar. Par ailleurs, les précipitations seront également au rendez-vous dans la région Analamanga, plus particulièrement pour Antananarivo ville. La vigilance est renforcée pour les bas- quartiers ainsi que les zones présentant des risques d’éboulement comme Ampamarinana et Tsimialonjafy. Le pays est actuellement en pleine saison des pluies. A l’accoutumée, des régions sont sous les eaux, des éboulements meurtriers surviennent dans la capitale et des routes (nationales, de quartiers ou régionales) sont coupées. Dans le fond, ce qui se passe actuellement n’est pas vraiment nouveau, seuls, les victimes et les responsables étatiques qui affirment partager leurs peines, après les catastrophes changent.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Eboulement à Tsimialonjafy : La main d’une victime déterrée, trois dépouilles toujours  sous les d...

Après la découverte de la dépouille de la fillette de quatre ans mardi, les secouristes qui effectuent la recherche des victimes d’ éboulementsurvenusamedi 19 janvier soir au quartier de Tsimialonjafy à Ambanin’Ampamarinana, ont été obligés d’intensifier leurs efforts pour retrouver les  trois derniers corps encore ensevelis dans les décombres. Hier matin, elle a franchi une nouvelle étape par laquelle, l’équipe composée des sapeurs-pompiers, des militaires du corps de la Protection civile, des Forces de l’ordre et des scouts et des volontaires, aurait espéré  pouvoir terminer son travail. Après avoir fouillé dans les boues pendant toute la nuit, ils sont tombés sur une main d’une victime. En focalisant la recherche à cet endroit qui était bourré de gravats et des troncs de bambou,  les secouristes ont du encore travailler pendant toute la journée pour tenter de retrouver le corps du propriétaire de cette main.  Jusqu’à l’heure où nous avons mis cette information sous presse, leurs efforts n’ont donné aucun  résultat. Il est à rappeler qu’après cette opération, Les sapeurs-pompiers devront encore enlever les tas de pierres  causés par l’éboulement, aux alentours de l’enceinte des sœurs catholiques dans la localité.

Evacuation massive. Par mesure de précaution, le ministère de la Population et le BNGRC ont ,de leur côté, commencé à évacuer les habitants du quartier pour éviter  le risque de nouveaux éboulements. L’opération s’est déroulée dans le calme car les concernés sont tous conscients du danger qui les guette. La preuve, une centaine de personnes ont déjà quitté leurs maisons. Beaucoup de ces gens sont provisoirement  hébergés à l’INFP Mahamasina.  Cette évacuation est de mise car selon les techniciens du BNGRC, cet endroit n’est plus habitable surtout en cette saison de pluies. En 2016, la commune urbaine d’Antananarivo a déjà interdit la construction de maison à cet endroit. Mais cette mesure n’aurait pas été appliquée à la lettre vue l’existence de nouvelles constructions sur les lieux. Or, des études effectuées par le BNGRC ont révélé que , cette colline qui abrite l’ancien ville d’Antananarivo est devenue zone à risque. C’est pourquoi, le BNGRC a récemment déclaré zones rouges les quartiers d’Ambohipotsy, Ampamarinana, Andafiavaratra, Anatirova, Ankadinandriana, et Anjohy.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Visite du Pape à Madagascar : Le représentant du Vatican reçu à Iavoloha

Le Président Andry Rajoelina a reçu, dans la matinée d’hier, le représentant du Vatican à Madagascar, en l’occurrence, le nonce apostolique Paollo Roccco Gualteri. Il a été accompagné à cette occasion par l’archevêque d’Antananarivo, Mgr Odon Razanakolona et le vice-président de la conférence des évêques de Madagascar et non moins évêque de Morondava Mgr Marie Fabien Raharilamboniaina. Ce fut une occasion pour ces dirigeants de l’église catholique de parler de leurs attributions au sein de l’EKAR. Ils n’ont pas manqué également de féliciter le nouveau Président pour son accession à la Magistrature suprême. Cette rencontre rentre aussi dans le cadre de la préparation de la visite du Pape François dans la Grande île. Faut-il rappeler que la dernière visite d’un Pape dans le pays remonte à 30 ans.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Basket – « AfroLeague » : COSPN fait appel à des joueurs Congolais et Tunisien

Avec la présence des joueurs expérimentés au sein des autres équipes participantes, COSPN a fait appel à deux renforts mesurant 2,15 m et 2, 05m.

L’équipe du COSPN est prête pour l’Afroleague, une compétition continentale réunissant les vainqueurs de chaque zone. Les éliminatoires de la « Round of 16 » du groupe D se disputeront du 15 au 17 février au Palais des Sports de Mahamasina. Quatre pays prendront part à ces rencontres à savoir Petro De Luanda (Angola  Zone 6), Smouha (Egypte Zone 5), BC Mazembe (République Démocratique du Congo  Zone 4) et COSPN (Madagascar Zone 7). Les quatre formations disputeront respectivement trois rencontres. Les deux premières équipes se qualifieront pour l’Elite 8. Les groupes C et D sont dans la conférence Est. Pour l’Elite 8, les rencontres aller se joueront du 22 au 31 mars et le retour sera prévu du 5 au 14 avril. L’équipe qui termine première dans les groupes E, F, G et H disputera le « final four » du 3 au 5 mai.

Renforts. Selon le règlement de la compétition, chaque équipe peut aligner deux joueurs étrangers mais qui devraient être naturalisé. Avec la présence des joueurs expérimentés au sein des autres équipes participantes, COSPN a fait appel à deux renforts, un congolais mesurant 2,15 m et un Tunisien 2, 05m. « Ce n’est pas ce qu’on ne fait pas confiance aux joueurs, mais, il faut être réaliste surtout face aux géants africains » a fait savoir, le commissaire Rufin Lebiria, président de la section basket-ball. La nouvelle formule de compétition a été discutée à Abidjan. « Ce changement fait suite aux demandes des férus de basket-ball sur la scène continentale. La nouvelle formule offre aux équipes africaines de disputer plus de compétitions » a déclaré, Jean Michel Ramaroson, président de la fédération malgache de basket-ball. Auparavant, les équipes vainqueurs de chaque zone disputeront directement la phase finale. La FMBB a fait tout le nécessaire pour que Madagascar puisse abriter la phase éliminatoire du groupe D. En attendant, l’équipe de la police nationale fait appel aux sponsors et aux férus de la balle au panier pour donner un coup de main dans l’organisation de cette compétition.

Les groupes

GROUPE A

AS SALE (Maroc) Z1

RIVERS HOPPERS (Nigeria) Z3

JS KAIROUAN (Tunisie) Z1

SLAC (Guinée) Z2

GROUPE B

ES RADES (Tunisie) Z1

CIVIL DEFENDERS (Nigeria) Z3

ELAN SPORTIF (Bénin) Z3

BC TERREUR (Congo) Z4

GROUPE C

AL AHLY (Egypte) Z5

PRIMEIRO DE AGOSTO (Angola) Z6

FERROVIARIO DA BEIRA (Mozambique) Z6

REG BBC (Rwanda) Z5

GROUPE D

PETRO DE LUANDA (Angola) Z6

SMOUHA (Egypte) Z5

BC MAZEMBE (Congo) Z4

COSPN (Madagascar) Z7

T.H

 

 

 

Midi Madagasikara0 partages

Eboulements dans la Haute ville : D’autres endroits à risque

D’autres terrains présentent des risques d’éboulement sur Tanà, avec une prise de dispositions en amont, les conséquences peuvent ne pas être autant dramatiques. (Photos d’archives) 

Après les éboulements tragiques qui se sont déroulés samedi dernier à Tsimialonjafy, d’autres endroits présentent aussi des risques, selon l’association « Les jeunes intellectuels de Madagascar ». Recoupé avec l’avis de techniciens, ce postulat semble tenir la route. Des précautions s’imposent donc, dans l’urgence, de la part des civils, comme de la part de l’Etat.

Voici la liste de ces quartiers à risque où, stabilisation des terrains et enlèvement des rochers s’imposent:

Ambohimitsimbina (versant Ouest)Ankadilalana (versant Ouest)Manjakamiadana (versant Ouest)Fort Voyron (versant Est)Ambohipotsy (versant Ouest)Manjakamiadana (versant Est)Tunnel AmbanidiaAmbohijatovo Avaratra.

Recueillis par Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Musique afro : Le charme de Jazz Mmc opère  toujours autant

Jazz Mmc continue de séduire les malgaches.

Il s’est fait un nom en tant que danseur, et voici maintenant pas moins de cinq ans que, Jazz Mmc investit l’univers du showbiz malgache. Et ce n’est pas encore prêt à changer  car présent sur tous les fronts, il semble  gravir les échelons pour rejoindre les grosses pointures au sommet. Pour preuve,  Mohamed Ibrahim , de son vrai nom, est toujours nommé dans les tops listes des chanteurs à l’instar de la Rdj Mozika. Il y est nommé dans deux catégories à savoir, la « mozika electronic Music » pour son titre « Foko Tsary niova » et dans la « Mozika Afro tropical » pour son feat avec Teejay Jerry dans « Ty we Raha zegny ». Sans changer la formule qui gagne, Jazz Mmc exploite d’autres styles  mais  sa musique se base toujours sur  l’Afro. Pour cette année encore, il compte continuer sur cette voie. Avec un troisième album en gestation qu’il compte sortir cette année, son featuring avec Arione Joy semble aller de bon train sur les plateformes digitales. Quant aux scènes, Jazz Mmc donne rendez-vous aux inconditionnels du côté de Morondava  ce week-end. Il y partagera l’affiche avec Nhodas en invité spécial.

Maharindra

Midi Madagasikara0 partages

Ambohimahasoa : Dahalo nanafika mpandraharaha, roa azo sambo-belona, iray maty voatifitra

Dahalo iray maty, roa azo sambo-belona. Ireo no vokatry ny fiaraha-miasa matotra nisy teo amin’ny polisy avy ao amin’ny Kaomisarian’ Ambohimahasoa sy ny miaramilan’ny DAS. Taorian’ny fahazoana loharanom-baovao marim-pototra avy amin’ olona tsara sitrapo, dia nidina ifotony tao Andovoka, Kaominina ambanivohitr’i Sahave, ny mpitandro filaminana ny zoma teo, tokony ho tamin’ny efatra ora naraina, mba hisambotra ireo dahalo mpanakan-dalana sy mpanao fanafihana mitam-piadiana any amin’ny distrikan’ Ambohimahasoa sy ny manodidina. Raha vao nahita ny mpitandro filaminana niditra ny tanàna ireo malaso nirongo basy vita gasy, dia nitifitra avy hatrany ka raikitra ny fifandonana, ary dahalo iray no maty voatifitra. Tamin’ny famotorana an’ireo dahalo azo sambo-belona, dia nanambara ireo olon-dratsy fa tompon’omby miisa 12 no efa matin’izy ireo. Manodidina ny 480 isa kosa ny omby efa norobain’ireo malaso. Nilaza nahitsy ireto jiolahy nandritra ny fanadihadiana lalina natao azy ireo, fa izy ireo no tompon’antoka tamin’ny famonoana tamin’ny fomba feno habibiana mpandraharaha ara-barotra iray tao an-tampon-tanànan’ Ambohimahasoa, ka lasa tamin’izany ny lelavola 10 tapitrisa Ariary mahery, izay nahatonga izao fikarohana sy haza lambo izao. Raha ny fampitam-baovao voaray avy amin’ny polisim-pirenena any an-toerana, dia vonona hiaraka hiasa amin’ny mpitandro filaminana hanome vaovao mba hahatratrarana an’ireo dahalo mbola karohina kosa ny ray aman-drenin’ilay malaso lavon’ny bala. Taorian’ny nanolorana Fampanoavana an’ireo dahalo roa tra-tehaka azo sambo-belona, tao amin’ny Fitsarana ambaratonga voalohany Fianaratsoa, dia nadoboka am-ponja vonjimaika ao Ankazondrano izy ireo.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Renforcement du système de santé : La Corée du Sud prêt à appuyer Madagascar

Le séminaire sur la cytologie pathologique s’est tenu au CHJRA Anosy hier.

La coopération entre Madagascar et la république de Corée du Sud va être renforcée si l’on s’en tient aux dires de Lim Sang Woo son ambassadeur, lors du séminaire sur la cytologie pathologique au Centre Hospitalier Universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona hier. Une coopération qui serait surtout axée dans les domaines sociales. Entre autres dans le domaine de la santé par le renforcement du système de santé publique par l’intermédiaire des appuis apportés au système de santé mobile. Les domaines des énergies renouvelables, de l’éducation ainsi que la conservation de la biodiversité entrent également dans le cadre de cette coopération entre les deux pays. Pour le domaine de la santé en particulier, l’ambassadeur de la Corée du Sud, Lim Sang Woo a noté durant le séminaire que « la Corée peut travailler étroitement avec le nouveau gouvernement Malagasy (…) est disposé à accompagner Madagascar dans la réforme de son système de santé publique« . Par ailleurs, la journée d’hier s’est surtout consacrée au cinquième séminaire sur la cytologie pathologique à Madagascar. Un évènement important pour un domaine qui existe depuis 23 ans dans le pays.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Mampikony : Mpandraharaha voatafika, lasa ny vola 10 tapitrisa Ar 

Mirongatra ny fanafihana mitam-basy any amin’ny distrikan’i Mampikony, ka mandry tsy lavo loha ny mponina. Trano iray tao amin’ny fokontany Antsangabitsika, kaominina ambanivohitr’i Betaramahamay, no notafihana sivy mianadahy (vehivavy ny iray) nirongo basy, ny alin’ny alatsinainy teo, tokony ho tamin’ny 8 ora sy sasany. Raha vao tafiditra an-tanàna ireo dahalo dia nanao tifi-danitra, ka ny telo tamin’ireo jiolahy niditra avy hatrany tamina tokantranona mpandraharaha tompona toeram-pivarotana lehibe iray. Nandritra ny fotoana nitrangan’ny fanafihana, dia tsy tao an-tranony ity mpandraharaha, fa ramatoa vadiny novantanin’ireo dahalo tao, ka novonoin’ireo tsy mataho-tody tamin’ny alalan’ny toto vodim-basy. Rehefa tsy nahatsiaro tena ilay renim-pianakavina, dia norobain’ny jiolahy ny volamena teny aminy. Lasan’ireo dahalo nandritra ity fanafihana ity ihany koa lelavolam-barotra mitentina telo tapitrisa Ariary mahery. Ary noraofin’ireo mpanani-bohitra avokoa ny entana sarobidy rehetra zakan’izy ireo tao an-trano, toy ny « lecteur vidéo », fanamafisam-peo, . . . , hatramin’ny akoho amam-borona. Noho ny tahotra ny vavam-basy dia tsy nisy sahy nanavotra ny fokonolona teo amin’ny manodidina, ary tsy sahy nanao ny fanarahan-dia ihany koa. Talohan’ny nialan’ireo malaso ny tanàna rehefa nahazo ny remby notadiaviny, dia nodoran’ireo tsy mataho-tody ity trano vao avy notafihany. Hatramin’izao, raha ny tati-baovao voaray farany, dia mbola traboina tsy manan-kialofana ny tompon-trano.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

SMM : Deux candidats à l’élection de son président

Les magistrats iront aux urnes le 15 février.

Le successeur de Fanirisoa Ernaivo à la tête du Syndicat des Magistrats de Madagascar (SMM) sera connu à l’issus de l’élection qui aura lieu le 15 février prochain. Hier, la commission indépendante en charge de l’organisation de cette élection a officialisé les noms des candidats à cette élection. Il s’agit de Clément Jaona (magistrat judiciaire), commissaire de la loi auprès du Conseil d’Etat et Andrianiaina Franklin James Rakotomahanina (magistrat financier), magistrat collaborateur auprès de la direction des programmes et des ressources du ministère de la Justice.

Connus. Les deux candidats ne sont plus à présenter à leurs collègues. Clément Jaona n’est autre que l’actuel vice-président du SMM. Il faisait donc partie de l’équipe de Fanirisoa Ernaivo. Quant à Andrianiaina Franklin James Rakotomahanina, il est connu aussi bien dans le monde judiciaire que politique car il a été deux fois candidats aux élections présidentielles (2013 et 2018), mais ses candidatures n’ont pas été validées par la Haute Cour Constitutionnelle. A noter que les autres membres du bureau du Syndicat des Magistrats de Madagascar seront désignés par le président.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Pétanque- Doublette mixte : Acte I ce week-end à Ambohimangakely

Le championnat de Madagascar de pétanque en doublette mixte s’ouvre ce week-end avec la première étape qui aura lieu au boulodrome Les « H ».

L’initiative de la Fédération vise à amener au plus haut niveau, les champions qui défendront nos couleurs au championnat du monde qui aura lieu en Espagne du 2 au 5 mai.

Et après cette étape d’Ambohimangakely, il y aura une seconde prévue se tenir les 16 et 17 février.

Les huit meilleures formations de chaque étape seront qualifiées pour la grande finale du 9 et 10 mars.

Un classique en fait sauf que cette fois-ci on verra se former de nouvelles équipes s’agissant d’une première pour Madagascar , même si des doublettes mixtes ont déjà fait parler d’elles notamment que Fanja Aubriot faisait équipe avec Masaka pour truster les titres sur le territoire français.

On se demande d’ailleurs sur le sort de ces expatriés qui ont déjà fait leur preuve, et qui sont de surcroît une grande expérience de la scène internationale.

La meilleur solution est peut-être de réaménager le calendrier pour permettre aux…Français et Françaises de venir tenter leur chance. Et quand on dit aménager, cela suppose un séjour plus court car n’oublions pas que ces gens là vivent aussi d’autres choses que la pétanque.

La balle est donc dans le camp de la fédération qui a intérêt à mettre tous les atouts de son côté.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Tetezan’ny fokontany Mangarivotra Toamasina : Nahitana ramatoa be maty niboridana nihohoka tao anaty rano

Hatairana ny an’ireo olona nandalo vao maraina teo amin’ny tetezan’ny fokontany Mangarivotra iny omaly maraina, satria dia ramatoa be iray no maty niboridana tao anaty rano hitan’ny mponina tamin’izany. Samy nanana ny filazany ny rehetra mikasika ny nahafaty ity ramatoa be ity, tao ny nilaza fa mety ho mpamosavy niharan’ny fitsaram-bahoaka nisy nanary tao anaty rano ity maty nantsingevan’ny rano ity. Tao kosa ireo nilaza fa ramatoa be mahantra mipetraka ambany tetezana mety nandro saingy tsy nahazaka ny hatsiaka dia tratran’ny tsy fahasalamana tampoka izy io. Ao koa anefa ireo nilaza fa mety novonoin’ny olona tsotra izao ity ramatoa be maty ity. Efa nijery ny zava-nisy teny an-toerana io omaly io ny mpitsabo misahana ny fahadiovana eo anivon’ny kaominina sy ny mpitandro ny filaminana, ka raha ny fanazavan’izy ireo dia maty natoraly ity ramatoa be ity, izay somary tsy salama tsara ny sainy noho ny adim-piainana, ary ireny mpatory eny rehetra ireny indrindra fa ny eny ambany tetezana ny tena fanaony. Heverina izany, hoy ny mpitandro ny filaminana sy ny mpitsabo, fa hatsiaka nahazo azy raha saika handro izy ka nahazo rano lalina no tsy nahafahany namonjy aina intsony ka izao maty nihohoka tao anaty rano izao. Omaly ihany dia efa nalain’ny zafiny ity ramatoa be ity, satria mpiala sasatra eto Toamasina izy fa any Andranombilaha Toamasina II no mipetraka, ary efa ny talata tamin’ny 05ora sy sasany no tsy hita ka nitady azy ny zafiny ipetrahany miala sasatra eto Toamasina.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Raharaha 13 mey : Hiakatra fampanoavana rahampitso

Rehefa vita tanteraka ny anjaran’ny mpanao fanadihadiana manokana teo anivon’ny zandarimaria, etsy amin’ny toby Ratsimandrava, dia hiakatra fampanaovana amin’izay ny raharaha. Amin’ny zoma ho avy izao no hatolotra ny fampanoavana ireo olona fito izay notorian’ny primatiora noho ny fanohintohinana ny filaminana anatiny sy ny famoriam-bahoaka tsy nahazoana alàlana ary koa ny fampiasàna ny haino aman-jery mba hitarika ny olona ho amin’izany. Efa vita avokoa ny fakàna am-bavany ireo olona rehetra izay voakasiky ny fitoriana. Betsaka ny mparana-baovao no nieritreritra fa ho vita ny fanenjehana taorian’ny faneken’ny kandidà notohanan’ireo olona ho resy. Toraka izany koa, rehefa nanao antso avo tamin’ny fitondràna vaovao ny kandidà voakasika ny amin’ny tokony hanajanonana amin’izay izay mety ho fifanenjehana ara-pôlitika isan-karazany ka hibanjinana miaraka amin’izay ny fampandrosoana ny firenena. Raha jerena amin’izay fijery izay dia tsy nohenoina izany ary tsy nasiana lanjany loatra izay antso izay. Amin’ny lafiny iray koa anefa, ny fanenjehana ara-pitsaràna, indrindra raha amin’ny raharaha goavana toa itony, dia tsy azo ajanona fotsiny amin’izao, izany hoe rehefa vita ny fanadihadiana savaranonando ataon’ny mpitandro ny filaminana. Tsy maintsy atolotra ny fampanoavana hatrany ary ny eny no manapa-kevitra raha hotohizana ny fanenjehana na tsia. Misy ny mahita fa mety ho fanarahana ny paik’adim-pitsaràna fotsiny no hatao amin’io zoma io dia hivalona eo ny raharaha. Asa anefa, tsy mbola misy mahalala izay mety hiseho, satria efa avolenta loatra ny fifanenjehana ara-pôlitika teo alohaloha kely teo, indrindra tamin’ny vanim-potoanan’ny fampielezan-kevitra.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Ambohidratrimo : Tokantrano notafihana fitolahy nirongo basy

Hatramin’ny jiro fitondra am-paosy avy dia hitan’ireo olon-dratsy tsiriritina, ary nanafihana tokantrano mihitsy. Toy izany nitranga tetsy Anosiala Ambohidratrimo ny alin’ny talata hifoha alarobia lasa teo. Araka ny tati-baovao azo avy amin’ny zandarimariam-pirenena dia nahatratra teo amin’ny fitolahy teo ireto olon-dratsy no nanafika tokantrano iray tao amin’ny fokontany Soamanandray, kaominina Anosiala, tokony ho tamin’ny iray ora maraina tany ho any. Nirongo basim-borona sy zava-maranitra isan-karazany izy ireo tamin’io fotoana io, ary nanao amboletra niditra tao amin’ity trano iray, izay tsy nisy afa tsy vehivavy iray. Novakian’izy ireo ny varavarana tamin’io fotoana io ary nanao an-terisetra niditra fotsiny ny sasany tamin’izy ireo, raha nijanona sy niambina teny ivelany kosa ny hafa. Mazava ho azy, vehivavy ny tao an-trano ary efa voarahona tamin’ny basy ka tsy afaka nanao na inona na inona akory. Voafehin’izy ireo tanteraka ilay tokantrano ka nanao izay danin’ny kibony nitondra izay zakany ireto tsy mataho-tody. Vokany, vola mitentina eo amin’ny roa hetsy ariary teo ho eo no lasan’izy ireo niaraka tamin’ny finday sy ny zavatra maro hafa, ka anisan’izany ilay jiro fitondra am-paosy. Soa ihany fa tsy nisy ny naratra na ny namoy ny ainy tamin’izany fanafihana izany. Rehefa azon’ireo jiolahy moa ny nilainy dia lasa izy ireo nitsoaka. Taorian’io vao afaka niantso vonjy ilay lasibatra. Tonga teny an-toerana ny zandary avy ao amin’ny borigadin’Ambohidratrimo, nijery ny zava-nisy ary nametraka paik’ady avy hatrany hikarohana ireo mpanafika.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Perspectives économiques 2019 : Une croissance de 4% en Afrique, tirée principalement par l’industrie

Les performances économiques générales de l’Afrique continuent de se redresser , et la croissance du PIB (Produit intérieur brut) devrait même atteindre 4,0 % en 2019 puis 4,1 % en 2020. C’est ce qu’a indiqué le Groupe de la BAD (Banque Africaine de Développement) dans son rapport publié le 17 janvier dernier. Mais pour que les résultats macroéconomiques et la situation de l’emploi s’améliorent, il faut que l’industrie se mue en moteur de croissance, a indiqué l’institution financière, dans ce rapport qui sert de référence depuis plusieurs années. En effet, publié chaque année depuis 2003, ce rapport phare de la BAD présente des données clés sur la performance et les perspectives économiques de l’Afrique. Cette édition 2019, qui met l’accent sur la façon dont l’intégration régionale contribue à la prospérité économique de l’Afrique, souligne l’importance de l’intégration en matière de coopération commerciale et économique et de fournitures de biens publics régionaux.

Analyse. Lors de la cérémonie de présentation, le vice-président principal de la BAD, Charles Boamah a déclaré que, si le rapport fait état de défis colossaux, «l’Afrique a les moyens d’en venir à bout en unissant ses efforts et en supprimant les obstacles à l’intégration et les facteurs de migration». Parmi les intervenants conviés au lancement du rapport, figuraient Kanny Diallo, la ministre de la Planification et de la Coopération internationale de la République de Guinée, et Alma Oumarou, ministre et conseiller spécial du président du Niger Mahamadou Issoufou, « champion » de l’Union africaine pour l’intégration régionale. A noter que le rapport Perspectives économiques en Afrique 2019 procède à l’analyse des progrès en termes de biens publics régionaux, notamment en matière d’harmonisation des cadres de gouvernance financière, d’ouverture du secteur aérien régional à la concurrence, et de facilitation de la libre circulation des personnes, des biens et des services à travers des frontières ouvertes.

Grandes lignes. L’édition 2019 du rapport est axée sur trois domaines, notamment les performances et les perspectives macroéconomiques de l’Afrique ; l’emploi, la croissance et le dynamisme des entreprises ; et les mesures d’intégration en faveur de la prospérité économique de l’Afrique. D’après Hanan Morsy, la directrice du Département de la prévision, des politiques macroéconomiques et de la recherche de la BAD, même s’il y a une hausse de la dette publique en Afrique, il n’existe aucun risque systémique de crise de la dette. Au vu de la croissance de sa population active aujourd’hui, l’Afrique doit créer quelque 12 millions d’emplois nouveaux chaque année pour éviter que le chômage n’augmente. Ce qui implique un effort d’industrialisation concerté s’appuyant sur l’avantage comparatif des pays, selon le rapport. Pour Hanan Morsi, la croissance entraînée par le secteur manufacturier est celle qui a les plus fortes répercussions sur la création d’emplois. Au cœur même de l’intégration africaine, « une Afrique sans frontière constitue le fondement d’un marché continental compétitif et susceptible de devenir un centre d’affaires mondial », relève le rapport Perspectives économiques en Afrique 2019. Ainsi est-il fait mention de l’Accord de libre-échange continental (ALEC) signé en mars 2018 par 44 pays africains, qui offre des possibilités d’avancées substantielles à tous les pays du continent.

Mesures nécessaires. «Pour développer les chaînes d’approvisionnement transfrontalières, il est indispensable d’améliorer la gestion douanière et d’adopter des règles d’origines simples et transparentes», note également le rapport. Celui-ci indique que cinq mesures en matière de politique commerciale, pourraient faire gagner à l’Afrique 4,5 % de son PIB, soit 134 milliards USD par an. Il s’agit d’éliminer tous les tarifs bilatéraux appliqués en Afrique ; maintenir des règles d’origines simples, souples et transparentes ;  lever toutes les barrières non tarifaires portant sur la circulation des biens et des services ; mettre en œuvre l’Accord sur la facilitation du commerce de l’Organisation mondiale du commerce, afin de réduire le temps de transit des marchandises lors du passage des frontières et le coût des transactions liées aux mesures non tarifaires ; négocier avec les autres pays en développement pour réduire de 50 % leurs barrières tarifaires comme non tarifaires.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Ambalavao : Olona 7 maty nilatsaham-baratra

Tsy ny asan-dahalo ihany no mampihorohoro sy mampitaintaina ny ankamaroan’ny mponina any amin’ny distrikan’ Ambalavao Tsienimparihy, faritra Matsiatra Ambony, ankehitriny, fa ny fipoakan’ny varatra mirefodrefotra ihany koa amin’izao fotoam-pahavaratra maha betsaka ny rotsak’orana izao. Nanomboka ny fiandohan’ity herinandro ity, raha araka ny fampitam-baovao azo, dia olona fito no maty nilatsaham-potaka, ka ny enina tamin’ireo tao amin’ny kaominina ambanivohitra Mahavony, ny alatsinainy teo, tao an-tampon-tanànan’ Ambalavao kosa ny iray namoy ny ainy, afak’omaly. Vokatry ny rotsak’orana nijojo izay hatrany, dia maro amin’ireo vokatry fambolena no dobo rano amin’izao any amin’ity distrika malaza amin’ny tsenan’omby eto Madagasikara ity.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Elections en Afrique : Des résultats acceptés par la communauté internationale

L’élection de Felix Tsisekedi  à l’élection présidentielle   qui a eu lieu en RDC   semble avoir été  acceptée bon gré mal gré par la communauté internationale. La contestation du résultat par une partie de l’opposition et par la puissante église catholique. Cette unanimité s’est faite non sans mal puisqu’une  scission s’était d’abord produite entre pays européens et africains.  Ce  scrutin présidentiel en RDC montre que, la communauté internationale sait faire preuve de réalisme, en  cachant ses divergences. Après le cas malgache cité en exemple, celui de ce grand pays d’Afrique est sensé montrer que le continent africain  est en train de réussir sa  transition démocratique.

Elections en Afrique : Des résultats acceptés par la communauté internationale

Madagascar est maintenant citée comme modèle car, le nouveau président a été élu sans qu’il y ait eu de troubles. Les contestations se sont tues une fois que la HCC a proclamé les résultats officiels. L’alternance s’est donc faite en douceur. L’élection qui a eu lieu presque en même temps en RDC a été plus mouvementée. L’annonce de la victoire de  Felix Tsisekedi  a suscité une véritable levée de boucliers d’une partie de l’opposition parlant d’une collusion du candidat avec le président sortant. La puissante église catholique a abondé dans ce  sens. Les observateurs de l’Union Européenne ont, eux aussi, parlé d’une élection peu crédible. Le ministre des Affaires étrangères français leur a emboîté le pas. L’Union Africaine a été divisée sur la question. Mais la décision des grands pays du continent a renversé totalement la tendance. Et  la communauté internationale a donc montré un unanimisme de façade.  Aujourd’hui, elle ne pose plus d’objection à la reconnaissance de la victoire de Tsisekedi. Ses représentants vont certainement assister à  la prestation de serment de ce dernier aujourd’hui. Cela clôt définitivement  la polémique qui aurait pu dégénérer en conflit. Cet épisode clôt le cycle d’élections qui a eu lieu en 2018 sur le continent africain. La plupart ont  connu une période de confusion, mais  les résultats ont été finalement acceptés        . Il n’est pas question ici de juger de leur légitimité, mais  la communauté internationale les a tous acceptés.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Football – Analamanga : JET Mada tient tête à Mama !

La quatrième journée du championnat d’Analamanga de Ligue 1 n’a pas échappé à son lot de surprises avec quelques grincements de dents.

C’est le cas notamment de Mama FC qui a été tenu en échec, hier à Carion, sur un score nul et vierge par la jeune équipe du JET Mada. Ce dernier aurait même pu gagner le match s’il avait pu concrétiser toutes les occasions.

Mais la bonne opération de cette journée est à mettre à l’actif du COSFA qui est allé battre l’USCAFoot sur le score de 3 buts à 2. Une troisième victoire de rang qui permet aux militaires d’occuper le fauteuil de leader de ce groupe A.

« Il faut prendre tous les matches au sérieux car la formule qui qualifie les deux premiers de chaque groupe n’est pas sans danger », confirme l’un des membres de l’encadrement du COSFA.

Et sur ce point précis, l’AS Adema devait avoir des regrets en étant tenu en échec par Fosa Juniors sur le score de 0 à 0. Certes les protégés d’Yves Randriamialisoa restent en tête du classement mais dans un groupe de sept, personne n’est à l’abri d’une surprise, et que la course pour les deux places qualificatives reste ouverte.

Et sur ce point précis la CNaPS, même si elle sert de réserve pour la CNaPS Sport d’Itasy, se devait gagner tous ses matches. Ce n’était pas pourtant le cas mardi où elle a été accrochée par Mi20 qui n’avait pourtant pas l’étoffe d’une foudre de guerre.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

CNIDH : Traitements et avantages

Sous certaines réserves la HCC a déclaré les traitements et avantages des commissaires de la CNIDH.

La prévention contre la torture recouvre différents aspects et doit être exercée par des organes multidisciplinaires.

Sous les réserves aux considérants 8,10 et 11, la Haute Cour Constitutionnelle a déclaré conforme à la loi les dispositions de la loi n°2018-028 modifiant et complétant certaines dispositions de la loi n°2014-007 du 22juillet, portant institution de la Commission Nationale Indépendante des droits de l’homme. Concernant le considérant 10, « …que les commissaires occupent un rang et bénéficient de traitements et avantages, leur conférant une considération appropriée à leur fonction ainsi qu’à la nécessité de préserver la dignité et la sécurité de la mission de la CNIDH, que toutefois, ces traitements et avantages doivent être fixés par voie réglementaire ». Pour le considérant 11, il s’agit de la délivrance d’un passeport diplomatique aux membres de la CNIDH, «  que la Cour de céans dans sa décision n°09-HCC/D3 du 28 janvier 2015 concernant la loi organique n°2014-039 portant quelques droits et privilèges inhérents aux fonctions des députés, a fixé les conditions de délivrance d’un passeport diplomatique, que les conditions d’octroi du passeport diplomatique, relevant du domaine réglementaire, doivent se conformer  aux conventions et usages internationaux… ».

Libertés fondamentales. Pour ce qui est des attributions de cette commission nationale « la CNIDH est le mécanisme national indépendant de prévention de la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants prévu par les dispositions de la loi n°2008-008 du 25 juin 2008… ». Par ailleurs, la CNIDH constitue une mise en œuvre de l’article 7 de la Constitution qui stipule que « les droits individuels et les libertés fondamentales sont garantis par la Constitution et leur exercice est organisé par la loi » et en son article 8 alinéa 2 qui dispose que « nul ne peut être soumis à la torture ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants ».

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Mandritsara : Ses habitants comptent sur le projet présidentiel

Le président de l’association des natifs de Mandritsara, Alain Théodore Andriambilomanana compte sur le projet présidentiel.

Le district de Manditsara  situé dans la partie Est de la région Sofia a de fortes potentialités notamment sur le plan agricole. Il s’agit en particulier de la commune de Marotandrano. Cette localité ravitaille les sept districts que compte la région Sofia. Mais ce qui fait défaut à ladite commune, c’est le manque d’électricité. Ses habitants comptent ainsi sur le projet présidentiel «  l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar ». Et pourquoi pas l’énergie solaire ? Le district de Mandritsara fait également face à de problèmes d’infrastructures routières ,ce qui constituent aussi un frein au développement économique de cette région. Le président de l’association des natifs de Mandritsara, Alain Théodore Andriambilomanana compte ainsi sur le pouvoir actuel pour booster l’économie de ce district.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Confédération des PME en BTP : Un cadre législatif en faveur des PME proposé

Lors de la présentation de vœux de la Confédération des PME en BTP. (Photo : Yvon Ram)

La confédération des PME (Petites et Moyennes Entreprises) œuvrant dans le domaine du BTP (Bâtiment et Travaux Publics) regroupe actuellement près de 40 membres répartis dans les 22 régions de l’île. « Ce qui prouve une occupation territoriale plus élargie et un poids non négligeable sur notre capacité d’opérer dans ce secteur. Nos leitmotivs sont entre autres, de se doter d’une vision qui prend en compte le souci d’avoir une infrastructure durable et de qualité, capable de faire face au changement climatique et d’aller dans le sens de la célérité en ligne avec la vitesse de l’Etat dans le cadre de l’IEM. La mise en place d’un mécanisme de renforcement de capacité continu en assurant la performance de manière à rester compétitif, n’est pas en reste », a expliqué le PCA de cette confédération, Andriamihaingo Berthin, lors de la présentation de vœux hier. Et lui de rajouter que l’objectif de la confédération est de doter le pays d’infrastructures modernes tout en contribuant de manière notoire au développement rural, notamment des réseaux hydro-agricoles. C’est pourquoi, elle propose un cadre législatif en faveur des PME stipulant l’attribution au moins 20 à 30% du budget des projets structurants à Madagascar.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Soutien aux entreprises : Le groupe Axian rejoint Partech Africa

Hassanein Hiridjee, CEO du groupe Axian.

Établi à Madagascar depuis plus de 150 ans, Axian est un groupe familial et un acteur économique majeur dans l’océan Indien, Les entreprises malgaches auront plus  de chance de soutien. Partech Africa va faire son entrée dans des affaires  du pays, grâce à l’entrée du groupe Axian dans les fonds  lancés par la firme Globale Partech.

 Stratégie de soutien

En effet, pour consolider sa stratégie de soutien aux entreprises, Axian a souhaité rejoindre un des seuls fonds  de Venture Capital, spécialisé dans les jeunes pousses africaines et axé sur les secteurs porteurs du  continent, tels que l’inclusion financière (Fintech, InsurTech), la mobilité, les services mobiles et online  (commerce, loisirs, éducation, santé), la supply chain et la digitalisation de l’économie informelle.  Partech Africa est un fonds lancé par la firme globale Partech qui a des bureaux à Paris, San Francisco,  Berlin et Dakar. L’entité africaine bénéficie de l’expertise et de l’expérience unique des équipes de  Partech, dans l’accompagnement et le développement des start-ups. Les sociétés soutenues par  Partech ont réalisé 21 introductions en bourse et plus de 50 cessions stratégiques supérieures à 100  millions de dollars auprès de grandes entreprises internationales. En rejoignant le rang des investisseurs de Partech Africa, Axian confirme son engagement à  soutenir les entrepreneurs talentueux et à donner aux start-ups, aux TPE et aux PME africaines , l’opportunité de réussir leur décollage. Dès son lancement début 2018 Partech Africa a obtenu le  soutien d’institutions financières de premier plan telles que l’IFC, membre du groupe de la Banque  Mondiale, la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et Averroès Finance III (fond de fonds géré  par Bpifrance et Proparco) ; ainsi que des grandes entreprises internationales.

Ce fonds d’investissement lancé début 2018 par Partech, est destiné  à développer des projets innovants dans de nombreux pays africains.

Axian Entrepreneurship Program

L’investissement d’Axian dans le fonds Partech Africa vient s’ajouter aux trois récentes opérations d’investissement du Groupe en Afrique. En 2017, Axian a investi dans les fonds Adenia Capital IV et ECP IV. Plus récemment le Groupe est entré au capital de MIARAKAP, premier fonds malgache d’impact entièrement dédié à l’accompagnement des TPE et PME.  Dans la continuité de ses investissements, Axian agit directement, à travers un programme dédié  « Axian Entrepreneurship Program », pour contribuer au renforcement du tissu économique  malgache. Ce programme, qui ouvrira dans quelques mois un campus NEXTA dédié au co-working  et à l’incubation, et qui a vocation a permettre aux porteurs de projets innovants de réaliser leurs  ambitions. Une équipe d’experts conseille, coache et forme les entrepreneurs tout au long de la  concrétisation de leur projet.

L’accompagnement de NEXTA, des start-up, PME et TPE aux différentes étapes de leur croissance facilite le déploiement de projets à impact économique, social et environnemental. En s’associant à Partech Africa, Axian souhaite également renforcer ses connaissances sur l’écosystème entrepreneurial africain et sur le marché des « Techs » en Afrique. D’après Hassanein Hiridjee, CEO d’Axian « En appuyant et en favorisant l’expression, la créativité, le dynamisme de  nombreux entrepreneurs africains, nous permettons l’émergence de projets à impact sur le continent.  Ces projets peuvent se révéler être de formidables accélérateurs de développement en améliorant le  quotidien de milliers de personnes. »  a déclaré Hassanein Hiridjee CEO d’Axian.

Né à Madagascar, Axian imagine des modèles de croissance novateurs axés sur la coopération et la mise en commun d’expertises développées dans un pays subsaharien. Le groupe s’est engagé depuis plusieurs années à soutenir les jeunes entreprises et à accompagner les porteurs de projets innovants à fort potentiel de croissance. Convaincu que le renforcement du tissu entrepreneurial africain est un gage de développement pour ces pays, Axian investit dans les talents et priorise les secteurs porteurs d’innovation.

Recueillis par R.Edmond

Midi Madagasikara0 partages

Concours : Place aux adeptes des platines au Taxibe Antanimena 

C’est parti pour une première édition ! Une occasion pour les Disk Jokey, les selectors bourrés de talents de montrer leur capacité. Taxibe de Tananarive organise un concours de DJ le 5 février prochain. Plus de 500 participants sont attendus pour la présélection. Rap, Dance Hall, pop, rock, Salegy, Tropical, basesa, funk… Les concourants peuvent mixer toutes les catégories de chansons qu’ils veulent. C’est une occasion pour les passionnés d’exprimer leur talent sur les platines et surtout un tremplin à toute la génération montante. Selon l’organisateur, il faut faire un tri entre les Dj amateurs et ceux qui veulent vraiment en faire un métier. L’organisateur a également souligné que les jury seront des professionnels.Pour cette première édition, le concours se déroulera uniquement au Taxibe de Tananarive. Mais, l’année prochaine, l’organisateur promet que Tamatave, Nosy be, Diégo-Suarez seront au rendez-vous.Ces temps-ci, le Deejaying gagne du terrain dans la Grande île. Faire bouger les jeunes intéresse les gens. Que ce soit dans des épi-bar ou dans des discothèques, aussi bien dans des fêtes familiales que dans des cérémonies, la sirène de Virtual DJ résonne partout où l’on va ! On entend des remix de morceaux, des nouveaux arrangements de chansons diffusés à la radio, sur les réseaux sociaux que dans les playlist des vendeurs de Haut-parleur. Tout cela veut dire que le Deejaying a pris une place prépondérante dans la vie des citadins malgaches sans  se rendre compte.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Manakara : Mpanangom-bokatra iray voasambotra, nahatratrarana lavanila maitso

Tsy any amin’ny faritra Sava ihany, fa mirongatra ihany koa amin’izao ny halatra lavanila manta any amin’ny distrikan’i Manakara. Afak’omaly, mpanangom-bokatra iray no saron’ny mpitandro filaminana nahatratrarana lavanila maitso 20 kg mahery, tao amin’ny fokontany Vangaindrano kely, Manakarabe. Rehefa vita ny fanadihadiana, dia nodorana imasom-bahoaka avy hatrany ireo lavanila tra-tehaka. Manoloana ny fandikan-dalàna misy mahazo laka manimba ny vokatra lavanila any amin’ny faritra Vatovavy Fitovinany, dia hentitra ny eo anivon’ny Prefektiora sy ny avy ao amin’ny sampandraharaham-paritry ny varotra ary ny mpitandro filaminana, fa izay mpijirika tratra dia iharan’ny sazy henjana avy hatrany, hoy ny tati-baovao voaray. Marihina fa noho ny fanomezam-baovao marim-pototra avy amin’olona tsara sitrapo no nahazoana izao vokatra izao, hoy ny Kaomiseran’ny polisy any an-toerana.

Eric Manitrisa