Les actualités Malgaches du Vendredi 23 Novembre 2018

Modifier la date
News Mada48 partages

Trafic de tortues: les braconniers se tournent vers la voie maritime

Face à la vigilance des contrôleurs des voies terrestres sur les différents trafics illicites de nos ressources naturelles, notamment sur la RN 7, les trafiquants de tortues se tournent vers la voie maritime.

Après avoir raflé les tortues des plateaux de Belomotse et du calcaire Mahafaly et littoral de la région Atsimo Andrefana, les trafiquants ont rejoint, dans un premier temps, le district du Betioky où l’on n’est pas très regardant sur le trafic, la consommation de tortue n’étant pas un tabou pour la population locale. « A partir de ce district, les trafiquants gagnent les côtes désertes de proximité, pour emmener leurs marchandises par pirogue, ensuite par boutre, pour rallier les villes portuaires, comme Morombe ou Mahajanga, et parfois même, jusqu’à l’île de Nosy Be », a témoigné, hier, le président de la plateforme « Famari » de la région Atsimo Andrefana, Jean Vahiny, au cours de son intervention au forum national de lutte contre les trafics illicites de nos ressources naturelles à l’hôtel Amazone Toliara.

De 2015 à 2017, plus de 7.000 tortues ont été saisies sur les routes nationales, contre 18.000 depuis le début de l’année.

Forum national

Le forum national de Toliara, sur l’établissement d’une résolution commune contre l’exploitation abusive des ressources naturelles, se déroule sur deux jours. La journée d’hier a été consacrée au partage et à l’échange des différentes méthodes, utilisées dans les exploitations abusives de ressources naturelles, ainsi qu’à l’identification des problèmes y afférents, notamment sur le trafic de tortues. La Société civile, des représentants communautaires des zones concernées ainsi que les autorités ont donc apporté leurs témoignages sur les réalités sur terrain.

Ce jour sera consacré à la finalisation d’une résolution commune, avec la présence des autorités concernées, en l’occurrence, le ministère de l’Environnement, de l’écologie et des forêts (MEEF) et le ministère des Ressources halieutiques et de la pêche.

Sera R.

News Mada19 partages

Potika ny tontolo iainana: 510 000 ha ny ala may ny taona 2017

Miantso izay filoham-pirenena vaovao ho lany eo ny fikambanana iraisam- pirenena, WWF, hanao velirano matotra sy tena hotanterahiny, hiaro ny tontolo mananaina eto Madagasikara. Tadindomin-doza tanteraka ny firenentsika.

Efa loza mihatra! Mazava ny tatitra navoakan’ny fikambanana iraisam-pirenena miaro ny tontolo iainana, WWF, fa nihena 60% ny isan’ny trondro sy ny hazandrano, ny vorona, ny biby mampinono, ny mandady na mikisika, maneran-tany amin’ny ankapobeny, teo anelanelan’ny taona 1970 hatramin’ny taona 2014.

Tsy afa-bela amin’izany ny eto amintsika ary fantatry ny rehetra ny fanao ratsy hatramin’izay, ny doro tanety. Araka ny tatitry ny fikambanana iraisam-pirenena misahana ny ala, ny Global Forest Watch (GFW), mahatratra 510 000 ha ny ala may eto Madagasikara vao tamin’ny 2017 lasa teo. Azo ampitahaina, in-55 avo heny amin’ny velaran’ny tanàn’Antananarivo Renivohitra io velarana io.

Iarahanstika mahalala sy izao tontolo izao mihitsy anefa fa manan-danja sy manana ny mampiavaka azy manokana ny zavamananaina eto Madagasikara, toy ny biby, ny zavamaniry, ny firafitry ny tontolo mananaina, sady tsy hita pesimpesenina. Ny taona 2016, maherin’ny 641 500 ny Malagasy miasa eo amin’ny sehatry ny fizahantany, nampidi-bola 4 369,2 miliara ho an’ny firenena sy ny toekarena eto Madagasikara.

Mila fifanarahana matotra

Manao antso avo amin’ny tompon’andraikitry ny firenena ny fikambanana WWF amin’izao loza efa mihatra fa tsy mitatao izao intsony. Nohitsiny fa mila manana drafitrasa haingana sady mazava ny firenena tsirairay, ary ao anatin’izany i Madagasikara, mamaritra ny fifandraisan’ny sehatra tsirairay amin’ny zavaboahary, toy ny fahasalamana, ny maha olombelona ary ny hoavin’ny haibolantany mihitsy. Voakasik’izany mivantana ny ho filoham-pirenena vaovao hitondra an’i Madagasikara, aorian’izao fifidianana atao eto amintsika izao.

Andrasana ny hivoahan’izany paikady sy drafitrasa matotra izany mialoha ny fe-potoana nofaritan’ny Fifanarahana iraisam- pirenena mikasika ny zavamananaina (CBD) ao anatin’ny Fivoriamben’ny mpizaika (Cop 14), sy ny hamolavolana fifanarahana matotra vaovao, hatao any Sina ny taona 2020.

Njaka Andriantefiarinesy

Midi Madagasikara19 partages

CENI-HCC : Vers deux résultats différents ?

Un accord de financement a été signé hier à Nanisana dans le cadre du SACEM.

Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a confirmé la fiabilité des résultats provisoires de l’élection du 07 novembre, proclamés samedi dernier.

Me Hery Rakotomanana a encore une fois réitéré hier devant la Représentante du Système des Nations Unies Violette Kakyomya, et l’ambassadeur de l’Union européenne Giovanni Di Girolamo, que la CENI a fait son travail dans la neutralité, l’indépendance et l’intégrité. « Il y a eu certainement des limites et des imperfections dans la conduite du processus électoral, étant donné l’inexpérience de certains intervenants au processus, mais aussi une insuffisance d’infrastructures dans notre pays. Mais nous pouvons affirmer sans aucune hésitation qu’il n’y a pas eu de manipulation, ni de détournement de voix au niveau de la CENI », a martelé le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante. Me Hery Rakotomanana d’enfoncer le clou : « La CENI est ouverte à tout audit contradictoire du logiciel qu’elle a utilisé et, à toute confrontation des procès-verbaux, bureau de vote par bureau de vote s’ils sont ordonnés par la juridiction compétente. » Du côté de la HCC, on a déclaré que le juge constitutionnel utilise un logiciel autre que celui utilisé par la CENI dans le traitement des résultats électoraux. Assistera-t-on alors à deux résultats différents du scrutin du 07 novembre 2018 ?

Deuxième tour. A entendre le président de la CENI, même si Ambohidahy utilise un logiciel autre que celui utilisé à Alarobia, les résultats provisoires proclamés samedi dernier ne devraient pas changer. Hier, les partenaires techniques et financiers de Madagascar ont confirmé leur confiance envers la Commission Electorale Nationale Indépendante. En effet, l’Union européenne a officialisé sa seconde contribution au Fonds commun du projet de Soutien Au Cycle Electoral de Madagascar (SACEM). Cette deuxième contribution s’élève à 1 287 770 USD. D’après le nouvel ambassadeur de l’Union européenne Giovanni Di Girolamo, cette contribution s’inscrit dans le cadre de l’organisation du deuxième tour de l’élection présidentielle prévue le 19 décembre de cette année. « L’Union européenne s’est engagée pour le renforcement de la démocratie à Madagascar. Elle l’a spécifiquement fait pour cette démocratie. La mission d’observation électorale de l’Union européenne était là au premier tour, et elle sera encore là au second tour », a expliqué Giovanni Di Girolamo.

En pré-campagne. En tout cas, même les deux candidats qui arrivent en tête des résultats provisoires du scrutin du 07 novembre ne croient plus à un « premier tour dia vita ». Raison pour laquelle Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina se lancent déjà dans la pré-campagne. Autrement dit, ils se préparent au second tour. Si le candidat n°25 s’est rendu dans la région d’Ambovombe Androy hier, le candidat n°13 a effectué une descente dans le « fokontany » d’Andohatapenaka (Antananarivo). Cette pré-campagne s’explique par le fait que les deux candidats n’auront que 15 jours pour la campagne électorale proprement dite qui débutera le 03 décembre. Par ailleurs, les observateurs internationaux ne sont pas encore rentrés chez eux. Du côté de la CENI, son vice-président Thierry Rakotonarivo a réitéré que la liste électorale utilisée au premier tour sera réutilisée le 19 décembre prochain. Visiblement, la CENI maintient le cap malgré les critiques dont elle faisait l’objet ces derniers temps. « Des critiques nous ont été adressées. Mais la plupart d’entre elles ne sont pas fondées. Par contre, nous prenons en compte celles qui sont fondées », a rassuré hier le président de la CENI. Bref, on s’achemine vers le second tour au cours duquel s’affronteront Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina. Mais l’on assiste déjà à des coups bas, avec cette histoire d’acharnement judiciaire contre l’opérateur économique Mbola Rajaonah qui figure parmi les soutiens annoncés du candidat n°25. Les partisans de Marc Ravalomanana « appellent à l’arrêt de ce genre de pratique à un moment où des tensions politiques sont perceptibles ».

Eugène
Midi Madagasikara16 partages

Danse : « Tango Argentin » sublime le Kudéta Carlton

Vivi Piperi et son partenaire Michel Zozo dans un magnifique tableau.

Le tango argentin a sublimé la scène du Kudéta Carlton Anosy hier avec le spectacle « Tango Argentin » offert par le duo incomparable Vivi Piperi et Michel Zozo.

Quand la danse et la perfection technique se mêlent, ça donne un tango argentin dans la pure tradition du Río de la Plata. C’est ce qui est ressorti du spectacle de danse de société qu’a offert la grecque Vivi Piperi accompagnée par le malgache Michel Zozo. Le show a débuté à 20 h au Kudéta Carlton Anosy hier. Avec cette professeure de danse diplômée et membre de la prestigieuse association internationale de professeures de danse, le timing est respecté. A part les prouesses techniques et chorégraphiques, les sets ont été accompagnés par l’orchestre Rickshaw. « Ce n’est pas évident de savoir jouer le tango argentin en orchestre », signale Vivi Piperi.

D’autant que le répertoire dansé a été de l’Osvaldo Pedro Pugliese en intégral. Ce compositeur argentin a modernisé le tango dans les structures harmoniques, les variations, les arpèges… Révolutionnaire, cet artiste a apporté un second souffle à cette musique séculaire. Un compositeur incontournable et du tango argentin : le cocktail a été explosif au Kudéta Carlton.

Equilibre des sens. Moments intenses sur une scène qui risquait d’être étriquée, Vivi Piperi apparaît sous une lumière diffuse. Jeu de regard, mouvements intenses, l’émotion est palpable. L’orchestre lance « Rucuerdo ».  Michel Zozo avance avec une approche presque bestiale, une force tranquille. Le tango argentin c’est aussi cela, un rapport de force qui se joue sur le terrain du sensitif.

Vivi Piperi est une des danseuses les plus capées à Madagascar, elle a créé une association en 2013 qui se prénomme Tanguera et qu’elle préside. Elle préfère ne pas s’étaler sur ce sujet, mais obtenir son diplôme a nécessité une formation académique et des milliers d’heures de pratique. « La soirée a été divisée en deux parties, la première dédiée au tango argentin et la deuxième au ‘kizomba’ contemporain, qui se pratique beaucoup à Madagascar », relate la professeure de danse grecque. Son association est basée à Madagascar et a été à l’initiative de cette soirée de gala dédiée au tango argentin. Après 1heure30 de spectacle, le duo a scotché la salle par des chorégraphies toujours plus complexes. Mettant en avant autant l’occupation scénique que l’entrelacement des corps.

Maminirina Rado

News Mada15 partages

Tsarasaotra-Ivato: ho vita mialoha ny faran’ny taona ny jiro

Mikatona ny lalana Tsarasaotra-Ivato, nanomboka ny 2 novambra teo, amin’ny 9 ora alina hatramin’ny 5 ora maraina, hitandroana ny fandriampahalemana. Noho izay antony izay, nanapa-kevitra ny minisiteran’ny Angovo sy ny akoranafo (MEH) sy ny Jirama fa hanampy ny minisiteran’ny Asa vaventy (MTP) hametrahana jiro manazava ity lalam-baovao mirefy 11 km ity. Natao sonia, omaly, ny fifanarahana eo amin’ny telo tonta.

Nambaran’ny minisitry ny Angovo, Rasoloelison Lantoniaina, fa hanomboka amin’ny alatsinainy ho avy izao ny asa, ary hovitaina mialoha ny faran’ity taona 2018 ity. Aorian’izay, hisokatra mandritra ny andro sy ny alina ny lalana.

Mitentina 350 miliara Ar ny asa, naloan’ny MEH mialoha, ary honeran’ny MTP manomboka amin’ny taona 2019. Efa tafapetraka ny andrin-jiro, ary hitohy amin’ny fametrahana ny tariby mitondra herinaratra. Marihina fa any ambanin’ny tany ny tambajotra mampifandray ny herinaratra fa natao famatsiana fiandry ho an’ny seranam-piaramanidina eny Ivato ny tariby lehibe eny ambony. Misintona avy eny amin’ny tanànan’i Soavimasoandro na avy eny Ivato kosa raha ny ho an’ny mpanjifa tsotra eny amin’ny manodidina.

Njaka A.

Midi Madagasikara15 partages

Trafic illicite de devises : 109 300 euros saisis à l’Aéroport d’Ivato

Le contrôle douanier en amont, à l’aéroport d’Ivato, a permis de surprendre 4 passagers en possession de devises non déclarées.

Quatre passagers ont été interceptés le 21 novembre dernier à l’Aéroport international d’Ivato. Chacun d’eux transportait respectivement 19 000, 49 850, 20 000, et 20 450 Euros, soit un montant total de 109 300 euros, équivalent à environ 448,13 millions ariary. « La mise en place du contrôle douanier en amont au niveau de l’aéroport d’Ivato commence à porter ses fruits. Ce trafic s’est produit vers 14h30. Lors du traitement du vol MK 289 à destination de l’île Maurice, le contrôle douanier a permis de saisir des devises non-déclarées sur quatre passagers. Interrogés par les agents des douanes sur les pièces justificatives nécessaires, les passagers en question ne furent pas en mesure d’en présenter. Le seul document en leur possession était l’autorisation d’achat de devises qui est cependant inapplicable en matière de devises », ont expliqué les responsables auprès de la douane. D’après eux, une telle prise permet de confirmer l’efficacité du contrôle douanier en amont au niveau de l’aéroport d’Ivato. Le renforcement continu des compétences des agents, notamment en matière d’analyse de risque aéroportuaire et de profiling (ndlr : l’étude des comportements des voyageurs suspects) en constituent les facteurs clé, d’après les explications. Dans le contexte d’incertitude économique actuel, on assiste à une forte tendance à la sortie illicite de devises du pays. La douane, en tant que dernier rempart de l’économie nationale au niveau des frontières, appelle tous les Malgaches à se donner la main afin de lutter ensemble, contre l’exportation illicite de nos richesses.

Antsa R.

News Mada11 partages

Litchi: début des exportations par bateau

Quatre jours après le lancement officiel de la campagne de litchi, le premier bateau  conventionnel prendra le large, ce jour, avec 10.800 tonnes de litchis traités à destination des grands marchés européens. Plus de 20.000 tonnes seront exportées contre 17.000 l’année dernière et ce, suite à l’ouverture de nouveaux marchés comme la Russie et l’Arabie Saoudite.

Après le « litchi avion », le lancement des ventes de « litchi bateau » marque le début d’un cycle de vente assez rude sur les marchés européens, là où le litchi malgache entre en concurrence avec les litchis sud-africain, réunionnais, mauricien ou encore mozambicain.

Pour Madagascar, le chargement du Baltic Klipper, le premier bateau conventionnel servant à l‘exportation des litchis malgaches, a débuté dès le début de cette semaine. Ce bateau a embarqué 10.800 tonnes de litchis, lesquels doivent débarquer au port de Zeebrugge en Belgique, d’ici le 10 décembre.

Le mauvais temps a quelque peu retardé d’une journée le départ du bateau, ce qui n’a pas permis d’effectuer les chargements dans la mesure où les produits sont facilement pétrissables au contact de l’eau. A cela s’ajoutent les traitements exigés par les marchés internationaux.

En effet, ces litchis bateau sont destinés essentiellement à alimenter le marché européen avant les fêtes de Noel. Le second bateau conventionnel, l’Atlantic Klipper, également au port de Toamasina actuellement, devrait aussi commencer le chargement pour pouvoir assurer l’approvisionnement d’autres marchés de l’Europe.

Outre le marché traditionnel européen, la Russie et les Emirats arabes ont passé commandes auprès de la Grande île. L’on sait que les Russes en demandent près de 2.000 tonnes tandis que les marchés traditionnels devraient en absorber plus de 17.000 tonnes. Cependant, les opérateurs ne cachent pas leur crainte face à une éventuelle baisse du cours sur le marché international et ce, face à la dépréciation de l’ariary.

Rapide écoulement des ventes

Les premiers fruits réceptionnés de Madagascar, à savoir ceux expédiés par voie aérienne, ont déjà été commercialisés sur l’ensemble des marchés européens (Allemagne, Pays-Bas, Belgique, France) avec les litchis sud-africains, mauriciens et réunionnais, comme l’a fait savoir le Centre technique horticole de Toamasina (CTHT).

Les premiers fruits réceptionnés se sont écoulés assez rapidement, bénéficiant de l’effet de nouveauté ou « primeur », d’autant que les volumes disponibles demeuraient limités. Avec le développement des arrivages, le marché a été plus tendu la semaine dernière avec un fléchissement des cours plus ou moins marqué, selon le type de produit et les circuits de distribution. Et depuis la semaine dernière, les lots malgaches sont proposés entre 8 et 10 euros le kilo.

Arh.

 

 

News Mada11 partages

Bemidin’ny Bianco sy ny zandary: natao savahao ny tranon-dRajaonah Mbola

Nanaovan’ny mpitandro filaminana bemidina avy hatrany. Nanao fisavana ny trano sy ny biraon’ilay mpanolotsaina teo aloha ny mpitondra, Rajaonah Mbola, ny eo anivon’ny Bianco sy ny mpitandro filaminana, omaly.

Nambaran’ny mpisolovava, Rafidison Eric, fa tohin’ny fanadihadiana efa natao ity mpandraharaha ity izao fisavana izao. “Anisan’ny anton’izany ny fitadiavana anton-taratasy fanampiny”, hoy ihany izy. Nosavaina ny tranony eny Ambohimahitsy sy ny birao fiasany etsy Antsahabe. Nosavaina koa ireo mpanofa ny tranony ary nalaina an-tsoratra avokoa ny mombamomba azy ireo. Nanomboka tamin’ny 8 ora maraina hatramin’ny 5 ora hariva izany rehetra izany rehefa namoaka didy ho amin’ny fisavana ny eo anivon’ny fitsarana miady amin’ny kolikoly (Pac).

Fanaovana hosoka amin’ny ladoany

Tsy teny an-toerana anefa Rajaonah Mbola tamin’ireo fotoana ireo. “Nojerena ny vatamafihidy, saingy tsy misy afaka manokatra izany raha tsy eo ny tompon- trano. Tsy midika izany hoe misy zavatra tsy ara-dalàna. Tsy manana na inona na inona afenina Rajaonah Mbola ka antony namelana malalaka ny mpisava nanao ny asany izany”, hoy ihany ny mpisolovava. Nanteriny fa andrasana ny fehinkevitra sy ny fanapahan-kevitry ny fitsarana manoloana ity raharaha ity. “Karazan’ny iharan’ny antsojay Rajaonah Mbola amin’izao raharaha izao”, hoy Rafidison Eric.

Mahatsiaro tena iharan’ny antsojay

Hatreto, fiahiahiana amin’ny fanaovana hosoka amin’ny fadin-tseranana ny hany fantatra ho anton’izao fanadihadiana ataon’ny Bianco an-dRajaonah Mbola izao. Efa nialohavan’ny fanadihadiana indroa miantoana azy teny Ambohibao, ny fiandohan’ity herinandro ity, izany. Nirosoana indray ity fanaovana savahao ity.

Tsiahivina fa mpanolotsain’ny filoha teo aloha, Rajaonarimampianina, tao an-dapa Rajaonah Mbola. Araka ny fantatra kosa, anisan’ny mpanohana ny lafiny vola ny kandidà Ravalomanana ny tenany tamin’ny fifidianana filoham-pirenena fihodinana voalohany farany teo iny. Araka izany, andrasana ny ho tohin’ity raharaha iray ity.

Randria sy Fano

 

News Mada11 partages

Aeroport d’Ivato: importante saisie de devises non déclarées

Les agents de la douane de l’Aéroport international d’Ivato ont procédé avant-hier, à la saisie d’une importante somme de devises étrangères estimée à quelque 109.300 euros que quatre personnes ont tenté de faire sortir frauduleusement vers l’île Maurice.

Belle prise des douaniers en poste à l’Aéroport international d’Ivato ce mercredi. Une importante somme non déclarée de devises étrangères (109.300 euros, l’équivalent de 448.130.000 d’ariary) a été saisie au cours des opérations de contrôle routinier des agents de la douane au vol MK 289 à destination de l’île Maurice.

L’on sait à travers les informations reçues que  les devises ont été réparties dans les affaires de quarte passagers de ce vol, qui détenaient respectivement 19.000, 49.850, 20.000 et 20.450 euros.

« Interrogés par les agents des douanes sur les pièces justificatives nécessaires, les passagers en question ne furent pas en mesure d’en présenter. Le seul document en leur possession étant l’autorisation

d’achat de devises qui est cependant inapplicable en matière de devise », a indiqué la douane dans un communiqué.

D’après les explications, ce coup est la preuve que la mise en place du contrôle douanier en amont à l’Aéroport d’Ivato commence à porter ses fruits.

Il ressort de ce communiqué que ce contexte d’incertitude économique actuel profite aux individus malintentionnés pour faire sortir illicitement les devises du pays. La douane fait donc appel à tous pour se donner la main afin de lutter ensemble, contre l’exportation illicite des richesses de la Grande île.

Ando Tsiresy

 

 

News Mada7 partages

Guide du week-end: Luk, Mahery et Rija au Trass Tsiadana

Pourquoi changer une formule qui fait tilt? Luk et Mahery du groupe Johary ainsi que Rija Ramanantoanina ont fait un tabac lors de leurs quelques prestations dans la capitale et en France. Ce soir, ils s’invitent au Trass Tsiadana avant de s’envoler sous d’autres cieux. Rija Ramanantoanina portant sa casquette de crooner invétéré, Luc et Mahery perfectionnant la soul, ces trois artistes formeront un groupe de choc.

Tselonina et Lilie au Piment Café Behoririka

 « Vazo miteny tontolo ». C’est à travers ce leitmotiv que Tselonina et Lilie vont se partager le micro ce soir au Piment café Behoririka. Si l’on a l’habitude d’apprécier le chanteur de

« Misy Kalo » s’afficher auprès de Fara Gloum, il faut savoir que Lilie fait également partie des talentueux artistes à qui Ingahibe a emprunté ses titres. La soirée sera ponctuée d’un spectacle en solo et en duo.

Faribolana Sandratra au CGM Analakely

Comme chaque quatrième samedi du mois, Faribolana Sandratra va investir ce lieu devenu incontournable pour les passionnés de la littérature. Il va dévoiler les ouvrages de

ses membres et proposer un récital de poèmes qui abordera cette fois comme thématique « Telorirana », un type de

plante qui ne pousse que dans les rizières. Ce rendez-vous poétique mettra sous les feux de la rampe Benaina et les

poètes de la section Anjozorobe, demain au CGM Analakely.

Street Gospel  au jardin d’Antaninarenina

Forte du succès de la précédente édition, la chorale « The Called – Madagascar Christian Ministry » réorganisera demain l’événement « Street Gospel » au jardin d’Antaninarenina. Ce sera l’occasion, selon l’initiateur du concept, de faire participer le plus grand nombre de personnes à l’énergie du gospel et en même temps, de chanter les louanges. Le temps d’un après-midi, les notes de « Faly aho », « Lalana ho ahy » et « Full of love  » vont de nouveau résonner sous les jacarandas d’Antaninarenina.

Joro et Anjara Rakotozafiarison au Fara West Faravohitra

Pour son traditionnel concert hebdomadaire, Fara West Faravohitra accueillera demain un duo d’exception à savoir Joro et Anjara Rakotozafiarison. Ils se sont remarqués

chacun sur des parcours différents, Joro auprès de la formation Jazz Quart, lauréat du tremplin Madajazzcar 2013 et Anjara, vainqueur du concours de Guitare Talent récemment. Depuis septembre dernier, les deux frères se lancent dans l’aventure du duo, le but étant de « montrer que le contraste entre nos musiques peut être conjugué en toute harmonie ».

Recueillis par Joachin Michaël

 

News Mada7 partages

Parlementarisme: son déséquilibre évoqué

Comment départage-t-on les pouvoirs à Madagascar ? Telle était la question qui s’est posée hier à Antaninarenina lors de la présentation de l’expertise sur «Les défis du parlementarisme à Madagascar», du Dr Juvence Ramasy, Maître de conférences à l’Université de Toamasina.  Certains pouvoirs semblent en effet primer sur d’autres. «Nous savons que l’exécutif a plus de pouvoir et que le législatif ne l’utilise pas correctement. Ce qui ne permet pas à l’Administration de fonctionner comme il faut», a indiqué la juriste, Sahondra Rabenarivo, une des panélistes. «La Constitution de 2010 a tenté de rééquilibrer la situation en permettant à l’Assemblée nationale de désigner le Premier ministre, mais cela n’a pas été efficace», a-t-elle ajouté.

Parmi les défis du parlementarisme à Madagascar figure ainsi l’équilibre parlementaire. Pour le Dr Juvence Ramasy, «le Parlement malgache est à la fois déséquilibré et fébrile». «Le mode de désignation des membres doit être fixe et non au gré du gouvernement», a-t-il expliqué. Mais à cela s’ajoutent les deux sessions ordinaires de 60 jours chacune qui semblent assez courtes pour permettre d’analyser et d’étudier les lois, de contrôler le gouvernement mais aussi d’évaluer la politique publique. D’autre part, ce déséquilibre est constaté par la fébrilité des partis politiques ainsi que la candidature indépendante. «Cela explique l’absence de majorité, favorisant la majorité à géométrie variable», a-t-il soutenu.

Pour y remédier, le Dr Juvence Ramasy a émis quelques recommandations, à savoir le renforcement de la production de proposition de loi, la participation au processus d’élaboration de la loi de finances, l’augmentation de la durée des sessions ou encore le renforcement de la culture politique des partis politiques. A cela s’ajoutent la revalorisation de l’opposition parlementaire et le rapprochement du Parlement avec les citoyens pour restaurer la confiance et la redevabilité.

T.N

 

 

News Mada7 partages

Seranana Ivato: 109.300 euros tratra saika havoaka tsy ara-dalàna

Manamafy ny fanaraha-maso sy fitsikilovana eny amin’ny seranam-piaramanidina ny mpiasan’ny fadintseranana. Ny 21 novambra teo, Malagasy efatra tratran’ny ladoany nitondra vola vahiny 109.300 euros, na 448.130.000 Ariary. Mpandeha iray, nahitana 19.000 euros ; iray hafa, nisy 49.850 euros ; iray namany, nitondra 20.000 euros ; ary ny iray farany, 20.450 euros. Voatazona izy efatra ireo izao ary mitohy ny fakana am-bavany azy ireo.

Tsy misy fanambarana na fahazoan-dalana mazava ny saika hamoahana ireo vola vahiny ireo ho any Nosy Maurice (zotra MK 289), rehefa nanontanian’ny mpanara-maso ao amin’ny ladoany izy ireo. Ny nasehon’izy ireo ny fahazoana mividy izany ihany, izay tsy ampy sy tsy manan-kery amin’ny fomba famoahana azy.

Manomboka ahitam-bokatra izao ny fanaraha-maso hentitra ataon’ny ladoany eo amin’ny seranana Ivato. Mila fahaiza-miasa anefa izany, ny fomba fiatrehana sy ny fanadihadiana ireo mpandeha mampiahiahy. Tsy maintsy mivonona amin’izany ny mpiasan’ny fadintseranana ary indrindra fandavana ny kolikoly. Ireo no miantoka ny fahatrarana ireny fanondranana an-tsokosoko ireny.

Nanamarika ny ao amin’ny ladoany fa maro ny vola ny vahiny avoaka tsy ara-dalàna amin’izao fotoana tsy maha mafy orina ny toekarena izao. Fanohitra iray farany ny fadintseranana miaro ny toekarena manerana ny sisin-tany rehetra, ka miantso ny Malagasy hifanome tanana hiady amin’ny fanondranana an-tsokosoko ny harem-pirenena. Tsy tokony eo Ivato ihany anefa izany fa manerana ny seranana rehetra, toy ny any amin’ireo seranan-tsambo “malalaka”, famoahan’ny sasany andramena, omby, sokatra, vatosoa…

 

R.Mathieu

Midi Madagasikara4 partages

Antanetibe-Ikianja : Fanafihana nahafatesana raim-pianakaviana, voasambotra ireo jiolahy

Nisehoana fanafihana mitam-piadiana niharana vono olona teny amin’iny faritra Antanetibe Ikianja, kaominina Ambohimangakely iny ny voalohan-dohan’ny volana novambra teo. Raim-pianakaviana iray no namoy ny ainy tamin’io fotoana io, vokatr’izay fanafihana izay. Herinandro mahery kely taty aoriana, nahitam-bokany ny fanadihadiana nataon’ireo zandary teny an-toerana. Andian-jiolahy nahatratra 11 be izao mantsy no voasambotr’izy ireo teny Betsizaraina, ny faran’ny herinandro teo. Tao anatin’ny famotorana natao no nahafantarana fa isan’ireo nandray anjara nivantana tamin’ilay fanafihana sy namono ity raim-pianakaviana izy ireo. Ireto andian-jiolahy ireto ihany koa no tompon’antoka tamin’ireo fanafihana mitam-piadiana sy famakiana trano nitranga tany amin’iny faritra iny, tato ho ato. Asa iza ihany koa no mahafantatra, fa ireto ihany no tao ambadik’ilay fanakorontanana tamin’ny alàlan’ny trakta teny an-toerana; izay mbola mampitondra takaitra ireo mponina teny Ambohimangakely sy Ambohimalaza iny ? Raha ny mikasika ity resaka ity hatrany, dia fantatra fa misy sasantsany amin’ireo mponina, indrindra fa any amin’ireo fokontany maro izay niparitahan’ilay taratasy fandrahonana, no mbola tsy miverina ao an-tokantranony noho ny tahotra. Etsy an-danin’izay kosa anefa efa manao ny ainy tsy ho zavatra ireo tompon’andraikitry ny filaminana mampitombo sy tsy mitsahatra andro aman’alina manao fisafoana. « Ny ezaka ataon’ny zandary, dia mbola hahitam-bokany tsaratsara kokoa raha miampy ny fanomezam-baovao avy amin’ny mponina izay anentanana azy ireo hatrany ».  Porofon’izay aloha ny fahatrarana ireto andian-jiolahy ireto teny an-toerana. Ireto farany izay natolotra teny anivon’ny Fampanoavana omaly.

m.L

News Mada3 partages

Bassin versant d’AMBOHIBY: le Plan de gestion intégrée en gestation

Le processus d’élaboration du Plan d’aménagement du bassin versant d’Ambohiby a démarré lors d’un atelier, organisé mardi à Tsiroanomandidy, par le ministère de l’Ecologie, de l’environnement et de la forêt (MEEF) et Wateraid Madagascar. Et ce, commençant par la mise en œuvre de l’étude et diagnostic de la situation initiale de référence de ce bassin versant.

« Certes, cette activité n’est peut-être pas aussi novatrice mais elle est très importante dans le domaine de l’Eau, l’assainissement et l’hygiène pour la prise en compte du volet Environnement sur le terrain, impliquant les locaux, sur le plan intersectoriel, par l’implication des autres secteurs comme l’agriculture qui y trouvera tout son intérêt. La visée principale étant d’assurer la pérennité des ressources en eaux pour la région de Bongolava et ses riverains », a souligné un responsable au sein de Wateraid.

Tarissement des sources

Le bassin versant d’Ambohiby est la source procurant l’eau potable et l’eau agricole du district de Tsiroanomandidy et, principalement les communes de Fihaonana, Bevato, Tsinjoarivo, Imanga et Ambatolampy. Pourtant, le site subit des pressions d’origine anthropique telles que  les feux de brousse, dont les incendies volontaires faits par les dahalo, mais aussi les feux de pâturage. A cela s’ajoute la déforestation abusive, pour la production de bois de chauffe, à l’origine de l’érosion plus connue sous le nom de « lavaka » par les natifs. En outre, le changement climatique, dont les effets se font  ressentir depuis une décennie, alourdit les impacts négatifs, en particulier le tarissement des sources du bassin.

Afin de protéger le bassin versant et de restaurer ses fonctions écologiques, il est nécessaire d’effectuer cette étude et diagnostic, sur laquelle va se baser le Plan de gestion intégrée du site. Wateraid soutient cette initiative en matière d’environnement  car, elle est convaincue que celle-ci, à savoir l’aménagement du bassin versant, a un grand rôle à jouer pour assurer la durabilité des ressources en eaux  pour la population. Rappelons que WaterAid a installé des infrastructures d’adduction d’eau et d’assainissement dans cette région.

Fahranarison

 

News Mada3 partages

Filohan’ny Ceni, Rakotomanana Hery: « Atsaharo ny fanakianana tsy mitombina… »

« Raha misy ny olana na ny fisalasalana ka raha mandidy izany ny fitsarana mahefa, vonona ny Ceni hamerina ny fanisam-bato hifanatrehana isaky ny birao fandatsaham-bato. »

Izay ny nambaran’ny filohan’ny Ceni, Rakotomanana Hery, tamin’ny fanaovan-tsonia ny fanoloran’ny Vondrona eoropeanina (UE) vola 1 100 000 euros ao amin’ny Sacem, teny Nanisana, omaly, ho fanatanterahana ny fifidianana.

Momba ny « logiciel » hitantanana ny voka-pifidianana: tsy misy zavatra mampisalasala fa mangarahara tanteraka. Ankehitriny, raha misy ny ahiahy tsy ihavanana: misokatra ihany koa ny Ceni eo amin’ny fitsirihana hifanatrehana io « logiciel »  io, raha manome alalana momba izany ny fitsarana mahefa.

« Manamafy izahay fa azo avy amin’ny fitsirihana ireo fitantanana an-tsoratra (PV) rehetra avy amin’ireo birao fandatsaham-bato manerana an’i Madagasikara ny voka-pifidianana vonjamaika navoakanay ny 17 novambra », hoy izy.

Misy tsy mitombina ny fanakianana

Betsaka tokoa ny fanakianana marolafy avy amin’ny besinimaro manodidina ny fitantanana  ny zotram-pifidianana eto Madagasikara. Misy ny mitombina fa betsaka ny tsy mitombina. « Sokajinay telo ny mahatonga ireo fanakianana tsy mitombina », hoy ihany izy. Voalohany ny tsy fahafantarana ny lalàna manankery manodidina ny fifidianana; faharoa ny fientanam-po te hampandany ny safidy; fahatelo ny kajikajy poltika sy ny hevi-petsy hahatongvana amin’ny tombontsoa manokana.

Raisin’ny Ceni amim-piativana sy an-kitsim-po kosa ireo fanakianana mitombina amin’ny hanitsiana sy hampanjariana ny fifidianana manaraka. Ankoatra izay, maro ireo tsindry mianjady amin’ny Ceni eo amin’ny fanatanterahana ny asany. Nefa mijoro hatrany amin’ny tsy fitanilana izy eo amin’ny fangaraharana sy ny fahaleovantena.

R. Nd.

Midi Madagasikara3 partages

Bassin versant d’Ambohiby, Bongolava : Risque de tarissement de l’eau

Les feux de brousse font des ravages dans le Bongolava.

Cette semaine s’est tenu à Tsiroanomandidy l’atelier de lancement de l’étude de diagnostic de la situation de référence du bassin versant d’Ambohiby, et d’élaboration de son plan d’aménagement intégré afin de restaurer ses fonctions écologiques.

Le bassin versant d’Ambohiby, dans le district de Tsiroanomandidy, région Bongolava, est la tête de source procurant l’eau potable et l’eau agricole pour le district de Tsiroanomandidy. Les communes de Fihaonana, Bevato, Tsinjoarivo, Imanga et Ambatolampy notamment, en tirent particulièrement parti. La zone subit pourtant des pressions des activités humaines, notamment les feux de brousse, incluant les feux de pâturage et les incendies volontaires, actes des « dahalo ». De même, la déforestation abusive pour la production de bois de chauffe est à l’origine de l’érosion du sol. En outre, le changement climatique, dont les effets ont commencé à se faire sentir depuis une décennie, alourdit les impacts négatifs, en particulier le tarissement des sources en eaux du bassin.

Risque de tarissement des sources. Cet état des lieux se traduit concrètement par un débit en baisse de la source, créant de graves problèmes d’adduction en eau potable dans la zone. Celle-ci risque de voir ses sources taries dans les années à venir. Afin de protéger le bassin versant et de restaurer ses fonctions écologiques, une étude de  diagnostic s’impose concernant la situation de référence du bassin versant d’Ambohiby en vue de l’élaboration d’un plan de gestion intégrée du site. Raison pour laquelle le ministère de l’Ecologie, de l’Environnement et de la Forêt (MEEF) et l’ONG internationale WaterAid ont organisé le 20 novembre 2018 à Tsiroanomandidy, un atelier de lancement de cette étude.

 Approche inclusive. La rencontre a réuni les maires locaux et ceux de toutes les communes avoisinantes pour présenter la méthodologie que les consultants de l’agence Agro Box comptent adopter au cours de ces études sur l’aménagement de bassin versant. « Une équipe conjointe MEEF-WaterAid sera chargée de la sensibilisation des acteurs cibles sur la gestion intégrée du bassin versant tout en adoptant une approche inclusive dans cette démarche, en recueillant les attentes des différents acteurs », précise WaterAid. L’appropriation de la méthodologie par les principaux acteurs et la compréhension de la responsabilité de chaque acteur pour aboutir aux actions d’aménagement du bassin versant de cette région, était ainsi une préoccupation commune lors de l’atelier. L’objectif étant d’assurer la durabilité des ressources en eau pour la région et la soutenir dans sa consommation d’eau pour les ménages et les agriculteurs.

Grand rôle. Le démarrage de cette étude a lieu officiellement mardi dernier à Tsiroanomandidy en présence de l’équipe du MEEF et la représentation régionale avec Mialy Randriamampianina, chef du département politique, communication et campagnes de WaterAid. L’Organisation soutient cette initiative en matière d’environnement, convaincue du grand rôle joué par l’aménagement du bassin versant, afin d’assurer la durabilité des ressources en eau. Rappelons que cette région du Bongolava figure parmi les zones où WaterAid est intervenue en y installant des infrastructures d’adduction d’eau et d’assainissement.

Hanitra R.

News Mada2 partages

Géographe: un métier pluridisciplinaire

Après l’informatique, le métier de géographe figure parmi les plus demandés dans le milieu du travail, grâce à son côté à la fois pluridisciplinaire et plurisectoriel. « Géo-rural, géophysique, géo-urbain, géopolitique et géoéconomique, tels sont, entre autres, les secteurs existants », selon un géographe de l’université d’Antananarivo, Nathan Mahaiavy. De souligner que beaucoup de géographes sont actuellement actifs dans le domaine de l’aménagement, de par sa Formation générale (FG) ainsi que par sa Formation spécialisée en environnement et aménagement (FSEA).

En vue de partage et d’échange d’expériences dans le domaine de la géographie et surtout d’orientation sur le marché du travail, le comité ad hoc de l’Association des géographes de Madagascar (AGM) observera, ce jour, une assemblée générale constituante des membres à l’université d’Ankatso à laquelle des géographes sortants des universités de Toliara et d’Antananarivo vont participer. Le statut régissant l’association et le Terme de référence (TDR) pour l’année 2019 seront au menu.

 

Sera R

 

News Mada2 partages

Menabe: coup de pouce au développement de Morondava

Le partenariat réussit bien à la Commune urbaine de Morondava. Dans ce cadre, des projets de développement sont actuellement entrepris au niveau de la ville, dans différents domaines, grâce aux efforts permanents du maire Frijof Kolo.

De grands travaux sont prévus dans l’enceinte de l’Ecole primaire publique (EPP) d’Ampasy, dans la Commune urbaine de Morondava, actuellement, en concrétisation du programme d’appui à l’éducation primaire, initié dans la circonscription. Les responsables locaux ont révélé que l’établissement sera doté de deux salles de classe, entièrement rénovées, avant la fin de l’année.

Les travaux y afférents ont débuté au mois de septembre dernier, dans le cadre de l’accompagnement au Système éducatif communal mis en place, en partenariat avec la mairie de Grand-Quévilly, ville jumelle de Morondava, et l’ONG Codegaz. Sous réserve d’obtenir les financements complémentaires, le fokontany d’Ampasy devrait bénéficier, dans la foulée, de la construction de deux salles de classe supplémentaires et d’un réseau d’adduction d’eau, à usage essentiellement sanitaire, pour l’année 2019.

La Commune urbaine a également décroché un partenariat, par le biais du projet Palm (Protection et aménagement du littoral de Morondava), pour lutter contre l’avancée de l’érosion sur son littoral. Financé par l’Agence française de développement, la France, l’Union européenne et la région Réunion, le projet a démarré au mois de mai par un diagnostic des dynamiques hydro-sédimentaires du littoral de Morondava et sur la formulation de préconisations en matière d’aménagement pour lutter efficacement contre le phénomène d’érosion de la bande côtière.

Manou

 

News Mada1 partages

Tsarasaotra-Ivato: programme d’éclairage public

L’utilisation de la nouvelle route reliant Tsarasaotra à Ivato reste encore limitée pour des raisons de sécurité. Jusqu’à ce jour, la route est fermée à toute circulation à partir de 21 h. L’insécurité gagne du terrain sur ce nouvel axe. L’absence d’éclairage en est l’une des causes et le projet d’éclairage public serait la première solution à ce problème.

C’est ainsi que le ministère des Travaux publics et des infrastructures, le ministère de l’Energie et des hydrocarbures et la Jirama ont procédé, hier, à Ampandrianomby, à la signature d’une convention de partenariat sur l’électrification de la route reliant Tsarasaotra-Ivato. Les travaux débuteront d’ici quatre jours et seront achevés avant la fin de cette année. Dans leur ensemble, ces travaux nécessitent environ 350 millions d’ariary, comme l’a fait savoir le ministre Lantoniaina Rasoloelison.

Tous les travaux de branchement et d’installation seront tout d’abord assurés par la Jirama, sous tutelle du ministère de l’Energie. Le ministère des Travaux publics procédera ensuite à la régularisation de paiement de la Jirama pour l’ensemble des travaux entrepris, prévus être achevés d’ici la fin de l’année.

Les poteaux et les fils électriques, pouvant couvrir les 11 km le long de cette nouvelle route, seront mobilisés dans les prochains jours. Il s’agira toutefois de type d’éclairage classique (poteaux électriques alimentés par la Jirama) et non d’éclairage avec du matériel solaire pour éviter les vols, comme c’est le cas sur les routes digue.

Les travaux sur ce nouvel axe ne sont pas encore achevés. Il reste encore à renforcer les signalisations dans leur ensemble. A cela s’ajoute l’installation des accotements. Enfin, et non des moindres, le ministre des Travaux publics a annoncé également l’éventuelle installation de casseurs de vitesse sur cet axe.

Arh.

 

 

 

 

 

News Mada1 partages

Karting-Trophée International De Madagascar: 31 engagés et sans les Réunionnais

Etant donné leurs problèmes actuels, les pilotes de La Réunion ont confirmé leur absence au Trophée International de Madagascar sur le circuit international de Karting Imerintsiatosika. Un contingent de 31 pilotes est attendu ce dimanche.

Serana Racing clôturera cette saison par le Trophée International Karting de Madagascar, le 25 novembre. 31 pilotes malgaches, dont 4 venant de France, seront à cet ultime rendez-vous de l’année. Bien que les pilotes réunionnais aient projeté de s’engager à ce trophée, les troubles sécuritaires dans leur pays les mènent à renoncer à la course. Or, les pilotes malgaches expatriés en France seront bel et bien présents.

Actuellement, les concurrents sont tous en plein entraînement. Comme c’est un grand challenge, évidemment, les favoris du karting seront à l’affiche. Parmi eux, Tommi, champion national en titre, compte prendre sa revanche, après son abandon l’année dernière. Le fameux gagnant du trophée depuis 2016 sera également parmi les concurrents.

John Andry Ratoby reste au contact

John Andry Ratoby, le triple vainqueur du trophée sera en lice ce dimanche. « Je serai présent à cette 18e édition. Comme j’étais le gagnant de la dernière édition, ce ne serait pas digne de ne pas être sur le circuit. Néanmoins, ce n’est qu’une décision de la dernière minute vu mes occupations quotidiennes. Il s’agit juste d’honorer les organisateurs de la course », a abordé John Andry Ratoby. Ainsi, ses entraînements n’ont débuté que très récemment.

A rappeler que le pilote de l’Interpid Storm a été absent durant le Championnat national de cette année. « J’étais très occupé par mon travail et je n’avais aucune motivation pour m’engager au Championnat national. Je laisse les jeunes prendre le relais », a-t-il fait savoir.

John a décidé de faire ses premiers pas dans la compétition de karting en 2011. N’empêche qu’il a débuté en tant qu’officiel en 1974. Depuis ses 7 années de parcours, ses participations ont amplifié ses expériences.

Sendra Rabearimanana

Liste des concurrents

Hary Rand, Lee Raoelinavalona, Liva Ranaivo, Zo Razoch, Tommi Rajoelison, Nathan Baumann, Meja Randrianimanana, Haja Rakotomalala, Patrick Rambinintsoa, Eric Razafindralambo, Riana Rafatro, Henintsoa Ramanantsoa, Yorg Baumann, Lam Laval, Jean Carbonel, Lai Kam Jansen, John Andry Ratoby, Mamy Rajoelison, Mahary Rabary, Nathan Razafindrakoto, Raphael Razafindrakoto, Lai Kam Yohan, Francesco Andriantiana, Lai Kam Orlane, Maevatiana Kalo Rijavolarimanana, Julia Baumann, Randy Ranarison, Mitia Randriatandra, David Rabary, Lion Ramanantsoa, Lai Kam Allan

News Mada1 partages

Ambohimahitsy et Antsahabe: double perquisition chez Mbola Rajaonah

Mbola Rajaonah n’est pas au bout de ses peines. Hier, les forces de l’ordre ont procédé à la perquisition de son domicile à Ambohimahitsy et de son bureau à Antsahabe. Une affaire qui fait suite à la convocation du Bianco.

Forts d’un mandat de perquisition dûment délivré par le Procureur du Pôle anti-corruption (Pac), des éléments des forces de l’ordre, accompagnés de ceux du Bureau indépendant anticorruption (Bianco), ont procédé à la perquisition du bureau de Mbola Rajaonah à Antsahabe et de son domicile à Ambohimahitsy, de 8 heures à 16h. D’après les enquêteurs, ils étaient à la recherche de dossiers complémentaires pouvant avancer l’enquête. Plusieurs documents ont été emportés dans son bureau à Antsahabe, tandis qu’aucun élément de preuve n’a été trouvé dans son domicile. Un coffre-fort a toutefois été scellé car, le maître de céans étant absent, il était impossible de l’ouvrir. «Cela ne signifie pas qu’il contienne des preuves mais, sachant que le propriétaire n’était pas sur place, il n’a pas pu être ouvert», a fait savoir Me Eric Rafidisoa, l’avocat de l’homme d’affaires. «Mon client n’a rien à cacher. Tout ceci n’est qu’acharnement», a-t-il ajouté.

A titre de rappel, Mbola Rajaonah serait poursuivi pour des affaires relatives au trafic de bois de rose, d’armes ou encore d’enrichissement illicite, et de trafic en douane. Et la semaine dernière, l’opérateur économique a même été frappé d’une Interdiction de sortie du territoire (IST).

Réaction du camp Ravalomanana

Le camp Ravalomanana a aussitôt réagi dans un communiqué signé par son coordonnateur de campagne, Serge Zafimahova. «Nous déplorons les intimidations orchestrées contre les soutiens annoncés ou effectifs du candidat», a-t-il déclaré avant de demander «l’arrêt de ce genre de pratique à un moment où des tensions politiques sont perceptibles».  Il appelle ainsi tout un chacun à «contribuer à l’instauration d’un débat d’idées dans le cadre de la préservation de la démocratie dans le pays».

Il semblerait cependant que l’affaire de l’opérateur économique remonte au mois de septembre dernier, c’est-à-dire bien avant la tenue des élections. Ce qui signifie que les poursuites contre lui n’ont rien à voir avec son soutien à Marc Ravalomanana.

Rakoto

 

 

News Mada1 partages

Chronique: plus que témoins, des preuves vivantes d’échec

Tous désirent les voir disparaître, derrière ce souhait différentes façons d’entendre le mode de disparition. D’une manière ou d’une autre leur présence voire leur existence dérange : il est ceux dont la vue des enfants de rue interpelle la conscience, certains autres se scandalisent de ce que ceux-ci représentent comme ombres noires nuisant au paysage, moins sensibles jusqu’à être indifférents ceux qui ne voient en eux que des éléments nuisibles, ce qui n’empêchent pas ces bonnes gens de se soucier de l’avenir et de ne considérer ces oubliés du sort que sous l’angle de la menace d’une pépinière de violence qu’ils constituent.

L’image que reflète la population des rues : elle est au flot de pauvreté ce que la crème est au lait. Au delà des déclarations d’intentions entendues, de l’apprentissage à développer la pauvreté qu’expérimente le pays, la population tire la leçon que n’ont pas apprise les gouvernants : on n’en finit pas de la pauvreté par une extermination des pauvres, à mépriser ou à combattre les manifestations du phénomène sans se préoccuper des causes, on ne fait qu’en favoriser la repousse et la multiplication. La société ne s’épargnerait des écarts condamnables des marginaux simplement en essayant de les écarter. Ce ne sont pas les tentatives de les parquer qui font défaut : à peine on leur ouvre la porte d’un enclos qu’ils prennent le large par une fenêtre. «Nettoyer» les rues de leur présence lorsque le pays se prépare à accueillir un événement international, (style Jeux de la Francophonie), s’est fait obligation à plus d’une reprise. Quelle hypocrisie ! Et à quels prix ! Pour quels résultats ? Pour paraître on trouve toujours les moyens, pour entreprendre des actions de fond jamais  n’existent les fonds nécessaires.

Le prochain président pour rompre avec ce passé se prépare on l’espère à mettre fin au phénomène qui semble une malédiction. La disparition des 4‘Mis des rues plus que des chiffres des pourcentages de progression économique, témoignera d’une réussite de la politique entreprise, actuellement le développement du phénomène constitue des preuves visibles dénonçant les échecs à répétition de ceux qui se sont succédé et se distingués pareillement autant par la dispense de belles paroles que par des dépenses aussi somptueuses qu’inefficaces à éradiquer la pauvreté dans laquelle croupissent de plus en plus de compatriotes.

 

Léo Raz

 

News Mada1 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: adidy iombonana

Tsapa eo amin’ny rivotra iainana eto amin’ny fiarahamonina ny vesatra mipetraka amin’ny Fitsarana Avo momba ny Lalàmpanorenana. Ity andrim-panjakana ity no miadidy ny fandinihana ny fifandirana miainga avy amin’ny zava-niseho ka nahatonga fanakianana teo amin’ny fizotran’ny fifidianana sy ny fikirakirana ny vokatra, ary aorian’izay dia mbola izy ihany koa no miadidy ny famoahana ny vokatra ôfisialy. Araky ny vokatra vonjimaika navoakan’ny Ceni sy ny fitarainana napetraky ny mpilatsaka samihafa dia seho roa no mety hitranga : na lany tamin’ny fihodinana voalohany i Rajoelina Andry na misy fihodinana faharoa hifaninanany amin’i Ravalomanana Marc.

Misy ny ahiahy eo am-piandrasana ny didy horaisin’ny Fitsarana Avo. Rariny raha misy ny ahiahy, nefa atao ho adidy ny famerenana ny fitokisana amin’ity andry iankinan’ ny fisian’ny tany tan-dalàna sy ny fanjakan’ny rariny ity. Noho ny tranga efa nisy nitarika ny fiahiahian’ny mponina dia azo ambara fa very laza ihany ny HCC. Sarotra moa ny fanarenana izany, na efa nisy aza ny fifandimbiasana teo amin’ny mpikambana. Manampy trotraka izany ny fisin’ny fanendrikendrehana sy ny soketa fanomezan-tsiny ireo mpikambana vaovao sy ny filohany.

Soa ihany fa tsy azo anaovana fijery miangatra ireo mpirahalahy voakasika voalohany amin’ity fihodinana manaraka ity. Samy efa nisitraka ny fitsaran’ny HCC, izay nisy nanakiana ho nitongilana. 1 sy 1 ny baolina eto am-piandrasana. Mavesatra ny rivotra. Mitebiteby ny mpifaninana. Toy ny areti-mifindra ny ahiahy, nefa filaminana sy fitonina no tsy maintsy asehon’ny mponina, noho ny fananany andraikitra tsy hisehoan’ny korontana hitera-doza. Fantatra ny fakam-panahy, eo amin’ireo mpanohana mafana fo, hirona amin’ny fanipahana ny didy tsy mifanaraka amin’ny fanantenany. Na misy aza ny fitongilanana ho tia na hankahala kokoa ny iray amin’ireo mpifaninana, tsy maintsy mifehy tena haneho ny fankatoavana ny didy noraisin’ny HCC.

Eto am-piandrasana, tsy adidy fa lohalaharana mihitsy aza ny fanehona fankatoavana mialoha izay tapaky ny HCC, ho an’ireo olona diso fanantenana noho ny faharesen’ny mpilatsaka izay nametrahany fitokisana. Samy voalaza ho olom-pirenena (citoyen), eto amin’ny fanjakana repoblikana miankina amin’izany hoe demôkrasy izany, ny  rehetra. Araka izany, mipetraka amin’ny tsirairay ny andraikitra amin’ny maha olom-pirenena hijoro hanandratra ny repoblika sy hiaro ny safidin’ny maro.

Léo Raz

News Mada1 partages

Hentitra ny Kolonely Ranaivoson Théodule: “Aoka izay ny fanomezam-bola ny mpanao kidnapping”

Hentitra ny kolonely Théodule Nanoloana ny tsy fandriampahalemana, ny kidnapping any Toamasina. Nanindry teny ho an’ireo karana izay zary ataon’ny jiolahy fakana vola ny tenany. Tsy maintsy tratra koa ireo jiolahy…

« Na amin’ny fomba ahoana na ahoana, mbola tsy tafavoaka an’ i Toamasina io ka mampitandrina izay minia manafina fa ho henjana ny raharaha sy fikarohana », hoy hatrany ltc, Ranavoarison Theodule. Na izany aza, nasian’ ity lehiben’ny zandary ity tsindrim-peo mafy kosa ho an’ireo teratany Indo Pakistaney ny hahasahian’izy ireo hiara-hiasa amin’ny mpitandro ny filaminana. “Aoka izay ny fanomezam-bola fa hapetraho ny fiara-miasa amin’ny mpitandro ny filaminana » hoy hatrany kolonely  tamin’ny teny hentitra.

Mandeha ny fanadihadian’ny mpitandro filaminana momba ny fakana an-keriny ilay karana, Arman Kamis any Toamasina. Nilaza ny kolonely Ranavoarison Theodule, kaomandin’ny vondrotobim-pileovan’ny  zandarimariam-pirenena no sady mpitarika ny vondron’ny fitandroana ny filaminana telo tonta Toamasina, fa mbola tsy tafavoaka any Toamasina ny olona nalaina ankeriny sy mpaka ankeriny ka manao antso ho an’ny sefo fokontany sy mpiara-miasa aminy rehetra fa any anivon’ny fokontany ihany ireo jiolahy.

Hardbody fotsy

« Efa hita ny fiara peugeot 309 mena laharana 6309 TL nentin’ ireo mpaka ankeriny voalohany ary nahitana sarotava tao anatiny. Toy izany koa ilay fiara Touareg laharana 24541 WWT izay an’ ilay teratany karana nalaina ankeriny, ary efa niova ho 24.286 WWT ny laharany tamin’ny nahitana azy”, hoy ny fanazavana.

Nisy nahatsikaritra kosa ny fifindran’ ireo jiolahy fiara hafa  tsy matahon-dalana Nissan Hardbody miloko fotsy ary nihazo an’iny  Vohitsara sy Betainomby ary nitohy tany Tsarakofafa mianatsimon’i Toamasina iny ny lalany. “Ankoatry ny olona efa-dahy tazana tao anatin’ ilay fiara 4×4 miloko fotsy farany ity, nahatazana vehivavy iray tao amin’ ilay fiara ny nahita-maso”, raha ny fanazavana hatrany.

Sajo sy Yves S.

 

News Mada1 partages

Vakoka ny fitsaboana amin’ny zavamaniry: mila mahay misafidy ny vokatra mahomby ny mpanjifa 

Miroborobo, amin’izao fotoana izao, ny fanodinana ny zavamaniry atao fanafody entina mitsabo eto amintsika. « Vakoka malagasy ny fitsaboana amin’ny alalan’ny zavamaniry ka tokony ho saro-piaro amin’izany isika », hoy ny mpitsabo iray ao amin’ny orinasa Homéopharma, i Laingo Nofy Ny Riana, omaly teny amin’ny Parvis Analakely. Tokony ho mailo ihany koa ny mpanjifa sy ny marary amin’ny fisafidianana ny fanafody azo avy amin’ny zavamaniry eo amin’ny kalitao sy ny fahombiazany tsy hitera-doza ho azy.

Manimba ny lazan’ny vokatra voahodina eto amintsika ny mpivarotra vokatra (fanafody na akora hafa) avy amin’ny zavamaniry tsy mikajy ny kalitao, indrindra raha tsy nisy fahazoan-dalana hanodina sy hikirakira izany avy amin’ny minisiteran’ny Fahasalamana izy ireny.

Ho an’ny Homéopharma manokana, 25 taona nikirakirana ny zavamaniry nohavaozina sy ny akora voajanahary izy ireo, ahodina ho fanafody na akora hikojana ny endrika amam-bika. Laboratoire pharmaceutique nahazo fankatoavana avy amin’ny fanjakana ny orinasa. Mampiavaka ny orinasa ny mampifanaraka ny vokatra amin’ny fivoaran’ny toetrandro sy ny fampiasana fitaovana vaovao. Miara-miasa amin’ny mpitsabo efa voaofana koa izy ireo ka misy ny torohevitra omeny hananan’ny marary fitokisana amin’ny fampiasana ny vokatra. Misy mpitsabo avokoa ny toeram-pivarotana mivantana 42 manerana ny Nosy.

Misy ny fitsaboana amin’ny alalan’ny zavamaniry (phytothérapie), eo koa ny fampiasana ny menaka azo amin’ny zavamaniry (aromathérapie). Mandray anjara amin’ny fampirantiana ny vokatra malagasy eny Analakely ny Homéopharma.

Vonjy A .

News Mada1 partages

Mpikamban’ny CFM, Ramamimampionona Gérard: « Mba hiandry amim-pitoniana ny voka-pifidianana isika »...

 

Mitodika eny amin’ny HCC avokoa amin’izao fotoana izao ny sain’ny mpanara-baovao. Efa ao anatin’ny asany tanteraka ity Andrimpanjakana ity. Nitondra ny heviny ny filoha lefitry ny CFM, Ramamimampionona Gérard.

« Mba miandry ny fanapahan-kevitry ny HCC amim-pitoniana isika. Miantso ny rehetra hiandry izany ao anatin’ny fitoniana sy ny fahamalinana mandrakariva. Na mpanao politika io, na ny vahoaka, na ny kandidà sy ny mpomba azy. »

Izay ny fanehoan-kevitra ny filoha lefitry ny Komitin’ny fampihavanam-pirenena (CFM), faritanin’Antananarivo, Ramamimampionona Gérard, amin’izao fiandrasana ny voka-pifidianana ofisialy havoakan’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) amin’ny 28 novambra izao.

Ambonin’ny politika sy ny vola ary ny fahefana ny fihavanana. Ny fifidianana atao ao anatin’ny filaminana sy ny fahamarinana no ahazoana mitandro ny fihavanana. Tsy voatery ho amin’ny ady mandrakariva fa fotoana fifanatonana izao. Mila mahay mifanatona ny rehetra, tsy hifandranitra fa hifanaja.

Aoka tsy ny olona no hiady fa ny kajy amin’ny fifidianana

Kajy ny fifidianana. Ao anatin’izany, azo atao tsara ny mametraka fahamarinana: firy izany  kajy izany, ahoana izany?  Iny nandray ny andraikiny iny ny Ceni. Vonjimaika ihany iny fa ny HCC no mamoaka ny tena fanapahana na didy, mifanaraka amin’ny fifidianana natao ny 7 novambra.

Fotoana sarobidy ny ao anatin’ny fifidianana toy izao mba handehanan’ny firenena amin’ny fangaraharana hametrahana ny olona homena fahefana. Tsy fotoana fananganana fahavalo izany fa fivoahana amin’ny zavatra mety tsy milamina aza. « Aoka tsy ny olona no hiady fa ny kajy. Ampiadio ny kajy! », hoy izy.

Tsy tongatonga ho azy ny korontana

Inona ny tena soatoavina tokony hampidirina ao sy enti-mandamina ny fifidianana mba tsy hisian’ny korontana? Soatoavina ao anatin’izay, ohatra, ny fanentanana ny tomponandraikitra rehetra hampanjaka ny fitoniana. Tsy tongatonga ho azy ny fitoniana, tsy tonga rehefa misy ny herisetra. Tsy tongatonga ho azy koa ny herisetra fa eo ny tsy fahamarinana. « Ny herisetra mifandona no mahatonga korontana sy ady eo anivon’ny fiarahamonina », hoy ihany izy.

R. Nd.

 

Midi Madagasikara1 partages

Perquisition chez Mbola Rajaonah : Des dossiers saisis par le Bianco

Le domicile de Mbola Rajaonah a fait l’objet de perquisition, hier.

Des éléments de l’Emmoreg ont été réquisitionnés pour appuyer l’équipe du Bianco pendant 9 heures de fouilles minutieuses.

Le Bureau Indépendant Anti-Corruption poursuit les investigations concernant le dossier Mbola Rajaonah. Hier, des perquisitions simultanées ont été menées par les agents du Bianco dans le domicile du Conseiller spécial du président Hery Rajaonarimampianina à Ambomahitsy et dans son bureau à Antsahabe. Comme ce fut le cas lors de l’arrestation de Claudine Razaimamonjy au Palais des Sports de Mahamasina, des éléments de l’Emmoreg ont été réquisitionnés pour appuyer l’équipe d’Ambohibao. 12 éléments dont 7 en tenue civil et 5 gendarmes armés de kalachnikov ont mené l’opération à Antsahabe. A l’issue de 9 heures de fouilles minutieuses, les agents d’investigation du Bianco ont saisi plusieurs dossiers. Ils se sont cependant défendu de révéler des informations concernant le contenu de ces dossiers. Secret de l’enquête oblige. L’on sait juste que ces dossiers serviront comme complément de dossier lors du déferrement auprès du Pôle Anti-Corruption (PAC).

Coffre fort. Désormais donc, l’on sait qu’Ambohibao entend aller jusqu’au bout de ses investigations concernant cette affaire. Faut-il rappeler que ces perquisitions simultanées surviennent au lendemain de deux jours d’audition de Mbola Rajaonah au siège du Bureau Indépendant Anti-Corruption. Lors de la perquisition d’hier, l’homme d’affaires connu comme étant proche de Voahangy et Hery Rajaonarimampianina n’était présent ni dans son domicile à Ambomahitsy, ni dans son bureau à Antsahabe. Pour l’heure, l’on ignore s’il est encore à Madagascar. Il convient de rappeler que le Conseil d’Etat a déjà accordé un sursis à exécution de l’interdiction de Sortie du Territoire (IST) que le Ministère de l’Intérieur a pris contre le Président Directeur Général de la Société de Transit Tafaray au début de cette affaire. Par contre, son avocat, Maître Eric Rafidison a assisté à la perquisition menée hier à Ambomahitsy. Comme Mbola Rajaonah n’était pas présent sur le lieu, les enquêteurs du Bureau Indépendant Anti-Corruption ont choisi de sceller un coffre fort découvert à son domicile.

Pôle Anti-Corruption. A l’allure où vont les choses, le Conseiller spécial auprès de la Présidence de la République, accusé de trafics de bois de rose, de trafics d’armes et de fausses déclarations au niveau du Service des Douanes, sera certainement fixé sur son sort dans les jours qui viennent. Les agents du Bianco ayant terminé leurs investigations, le dossier va certainement être déféré incessamment auprès du Pôle Anti-Corruption. De son côté, Maître Eric Rafidison qualifie la poursuite contre son client comme un « acharnement politique ». Histoire à suivre.

Davis R

Midi Madagasikara1 partages

64% de taux de malnutrition : Lancement officiel régional du Projet « FAFI » à Amoron’i Mania

La malnutrition chronique atteint 47,3% à l’échelon national. La région d’Amoron’i Mania, elle, figure parmi le peloton de tête avec 64%, juste après Vakinankaratra (65%). C’est pour cette raison que le projet FAFI (FAnjariantsakafo sy Fahasalamana Ifotony), autrement appelé projet PARN-APPM (Projet d’Amélioration des Résultats Nutritionnels utilisant l’Approche Programme à Phases Multiples) a débuté officiellement le 16 novembre dernier dans la région d’Amoron’i Mania. Cette démarche  à long terme vise l’amélioration des résultats nutritionnels utilisant l’approche programme à phases multiples, avec une forte mobilisation, non seulement de l’office national de nutrition et du Ministère de la Santé, mais également de toutes les parties prenantes.

Ce projet dans l’Amoron’i Mania touche 4 districts, 61 communes, 713 « fokontany » sur 718 et incluant 120 CSB. Les bénéficiaires sont surtout les femmes enceintes, les mères allaitantes et les enfants de moins de 5 ans. Le chef de région Rakotomanankiafarana Joël d’anticiper que la lutte contre la malnutrition passe avant tout par un changement radical de comportement et aussi des habitudes alimentaires. Ce chef de l’exécutif régional de faire remarquer que les communes rurales de Soavina et d’Ambondromisotra dans le district d’Ambatofinandrahana enregistrent le taux le plus élevé de malnutrition dans la région, alors que la majorité des produits agricoles sortent de ces localités pour approvisionner la région. C’est dire que ses habitants vendent tous leurs produits et ne consomment que les déchets. Selon Rajaonarivony Bernard, coordonateur régional de l’ORN, cette vaste mobilisation vise à réduire le taux de malnutrition dans l’Amoron’i Mania de 64% à 38%.

Anastase

Midi Madagasikara1 partages

Concert : Bloco Malagasy revient dans la capitale.

Cela faisait un long moment que l’ensemble Bloco Malagasy ne s’est plus produit dans la capitale. Il sera ainsi sur la scène du Ravimpôntsy à Tsiadana jeudi à partir de 19 h. Cette troupe est composée essentiellement de jeunes filles originaires de la ville de Toliara. Elles jouent à merveille du batucada, « des percussions traditionnelles brésiliennes ». Ces instruments sont composés de tambour avec des noms assez particuliers : la caixa de guerra, le tamborim, le surdo, le repinique, le tarol, la cuica, le pandeiro, les agogos, le chocalho et le reco-reco. Bloco Malagasy sera épaulé par Roda Malagasy, une troupe de Capoeira qui est également originaire de la ville de Tuléar. En fait, ces deux groupes sortent tous deux, de l’école d’art et de musique de l’ONG Bel Avenir. Bloco Malagasy a déjà fait le tour du continent européen il y a quelques années, emmenant leur histoire et leur musique à la rencontre d’autres peuples.

Maminirina Rado  

Midi Madagasikara1 partages

Un retour au calme sur : L’échiquier politique

Le soufflet est  retombé. L’agitation autour des résultats du premier tour de l’élection présidentielle a disparu. Les camps des deux probables challengers du deuxième tour attendent avec sérénité le verdict de la HCC.  Chacun est en train de préparer ce deuxième tour qui sera décisif pour l’avenir du pays.

Un retour au calme sur : L’échiquier politique

L’intervention du directeur de cabinet de la HCC, avant-hier, a fait taire toutes les polémiques qui avaient alourdi l’atmosphère de ces derniers jours. Les manifestations qui se disaient « spontanées » ont cessé. Le ton employé par les partisans de candidat les plus virulents s’est adouci pour laisser à des déclarations plus neutres. Tout le monde accepte de rester dans le cadre légal. Ce sont bel et bien les juges constitutionnels qui vont statuer en dernier ressort et leur verdict  sera  accepté par tous. C’est donc avec plus de sérénité que sera traitée par les médias  l’actualité politique nationale. Les sujets sur la vie quotidienne vont retrouver leur place habituelle dans la capitale. Néanmoins, les commentateurs politiques reprendront leur chronique en faveur  des personnalités qu’ils soutiennent.  Les cinq  jours nous séparant de la cérémonie de proclamation des résultats officiels  devraient s’écouler sans grands bouleversements  sur l’échiquier politique national. Il est encore trop tôt  pour parler  des alliances du  second tour. Elles sont déjà peut-être en train de se conclure, mais  toit se trame en coulisse. Les « post » sur les réseaux sociaux  ne sont plus aussi caustiques qu’avant. On ne peut pas encore parler de ton respectueux, mais l’on n’emploie plus de termes insultants. La communauté internationale est en train de se féliciter du déroulement de ce processus électoral qui ne sort pas du cadre établi à l’origine. Il pourra certainement le citer à titre d’exemple sur le continent africain car il n’a été entaché d’aucune violence.

Patrice RABE

Midi Madagasikara1 partages

Sadabe : Tokantrano roa nasesin’ny jiolahy notafihana, olona iray naratra

Nitrangana fanafihan-jiolahy mahery vaika indray, tao amin’ny kaominina Sadabe, distrika Manjakandriana, ny alin’ny alarobia lasa teo tokony ho tamin’ny 10 ora sasany alina teo. Trano roa no in-dray nataon’ny jiolahy lasibatra. Vokany lehilahy iray naratra mafy, notsatohan’ireo olon-dratsy zava-maranitra teo amin’ny lohany. Efa-dahy ireo olon-dratsy raha ny fampitam-baovao azo avy tamin’ny zandary ; izay samy nirongo fitaovam-piadiana avokoa. Efa ao anatin’ny torimaso avokoa ny rehetra amin’izany fotoana izany no notafihan’ireo olon-dratsy ireto izy ireo. Avy hatrany tokoa mantsy  dia nanao amboletra niditra tao amin’ilay tokantrano voalohany. Tsy nisy afa-tsy lehilahy iray no tao, saingy nanohitra hatramin’ny farany ny fanafihana ity farany. Antony nahatonga ireto olon-dratsy, tsy nisalasala akory nandratra azy. Na izany aza anefa tsy nahazo n’inona n’inona izy ireo. Tao amin’ilay trano faharoa, kosa dia vehivavy no tao, izay tsy sahy nanohitra fa dia nanaiky sy nanome izay zavatra notadiavin’ireo mpanafika. Vola aman’hetsiny maromaro, niaraka tamina finday sy firavaka sarobidy araka izany no lasa. Rehefa avy nanao ny asa ratsy ireo andian-jiolahy dia nitsoaka. Taorian’io vao afaka niantso vonjy ireo voatafika. Tonga haingana teny an-toerana koa ireo zandary avy ao amin’ny borigadin’i Sadabe, nanao ny fanadihadiana ary niezaka nanenjika ireo olon-dratsy. Mbola mitohy moa hatreto ny fikarohana.

m.L

Midi Madagasikara1 partages

Agriculture biologique : Des rentrées de devises de 55 millions d’euros en 2017

L’agriculture biologique devient un secteur porteur. Madagascar se trouve au 18e rang en termes de nombre d’exploitants et au 64e rang en termes de superficies sur les 164 pays pratiquants.

« Depuis ces dernières décennies, cette agriculture biologique est, parmi les filières agricoles, celle dont la croissance est la plus importante tant au niveau national qu’international. Le marché de l’agriculture biologique au niveau mondial a été estimé à 100 milliards d’euros l’an dernier et s’accroît de 10% par an. Cette croissance rapide se traduit par plus de 2 500 000 exploitations agricoles qui passent en bio tous les ans. A Madagascar, l’agriculture biologique constitue une importance source de rentrée de devises, atteignant 55 millions d’euros l’an dernier contre 22,6 millions d’euros en 2012 ». Ranarivelo Lucien, le directeur général de l’Agriculture, l’a évoqué lors de l’ouverture de l’atelier national de présentation de l’avant-projet de loi sur l’agriculture biologique à Madagascar, qui s’est tenue hier au « Le Pavé » à Antaninarenina.

Part de marché de 0,06%. En outre, « ce secteur qui génère environ 7 000 emplois, implique près de 23 000 producteurs et 177 entreprises, sans oublier sa contribution à relever des défis sociaux et environnementaux. Et en matière de santé publique, le développement de l’agriculture biologique permet de lutter contre la pollution de l’environnement, la disparition des résidus toxiques dans l’alimentation humaine, et de réduire les risques à la résistance aux antibiotiques pour les maladies humaines », a-t-il rajouté. Notons que 164 pays dont 36 pays en Afrique, pratiquent actuellement l’agriculture biologique. « Madagascar se trouve au 18e rang en termes de nombre d’exploitants et au 64e rang en termes de superficies. En Afrique, le pays se situe respectivement au 4e et au 9e rang. En outre, la part de marché de la Grande Île au niveau mondial n’atteint que 0,06%. Ainsi, pour booster l’agriculture biologique, nous avons besoin d’un cadre institutionnel pour bien réglementer ce secteur tout en identifiant toutes les parties prenantes et la définition d’un biologique, afin de mieux répondre aux besoins des marchés tant au niveau national, régional qu’international », a soulevé Gaëtan Etancelin, président de SYMABIO (Syndicat Malgache de l’Agriculture Biologique).

Label de Madagascar. Ce syndicat compte 38 entités membres et exporte des produits bio tels que le cacao, les huiles essentielles, le haricot vert, les crevettes, les noix de cajou, les légumes, les pois du cap, le litchi, l’ananas et les mangues, avec leurs produits transformés. La France, l’Allemagne, la Hollande et les Etats-Unis sont les principales destinations de ces produits bio en provenance de nombreuses régions de l’île. A cette occasion, le SYMABIO a réclamé la levée de l’interdiction de l’exportation de riz bio depuis 2011 compte tenu de la demande importante sur le marché international. Après l’élaboration de cette loi sur l’agriculture biologique, la création de label de Madagascar et des zones bio est en vue.

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Kidnapping à Toamasina : La voiture Touareg d’Arman Kamis retrouvée

Jusqu’à hier, Arman Kamis, directeur général de la société de transport de marchandises « Transfy », kidnappé le mercredi 22 novembre à Toamasina est resté introuvable. Pourtant, sa voiture Touareg qui avait été emportée par ses ravisseurs au moment de son enlèvement  a été retrouvée ce même mercredi vers 19 heures dans le « fokontany » de Tsarahonenana, dans le même district. Ce qui voudrait dire que les malfrats l’avaient abandonnée sur les lieux pour embarquer leur victime dans une autre voiture.  Il est à rappeler que les ravisseurs  étaient à bord d’une Peugeot 305 quand ils ont débarqué au bureau de leur cible pour commettre ce kidnapping. On attend alors la suite de cette affaire qui se trouve actuellement au centre des préoccupations des hauts responsables des Forces de l’ordre.

T.M.

Madaplus.info0 partages

Madagascar: le domicile de Mbola Rajaonah perquisitionné

Hier, les forces de l’ordre et le BIANCO (Bureau Indépendant Anti-Corruption) ont perquisitionné le domicile de l’ancien Conseiller d’Hery Rajaonarimampianina et propriétaire du groupe Tafaray, une société de transit. Cette perquisition a duré plus de 8 heures. Son avocat de dire que son client est victime d’acharnement. Lui de continuer qu’aucun détail sur le motif de la perquisition n’est inscrit dans le mandat sorti par le pôle anticorruption.
Cette perquisition fait suite à la convocation de cet opérateur économique lundi dernier à la BIANCO. Selon les informations reçues. Les sociétés de cet opérateur économique dans les provinces ont fait aussi l’objet d’une perquisition. Il n’était pas dans son domicile lors de ladite perquisition, ainsi, son coffre fort a été scellé. Rappelons, que Mbola Rajoanah est enquêté sur une affaire de trafique de bois de rose et de fraude douanière.
Madagate0 partages

Madagascar. A l’INSPNMAD, l’Innovation sauvera le monde

L’Institution Supérieure Privée des Novateurs de Madagascar (INSPNMAD) a déjà plus de 10 ans dans le domaine de la formation.

A l’ère de la révolution digitale, l’INSPNMAD vous offre des formations en ligne sur tout le territoire de Madagascar et des formations présentielle dans nos vingt Instituts.

Du niveau BEPC au Master, Mention Paramédicale et Polytechnique.

Formation Polytechnique :

1) Droit et Techniques des Affaires,

2) Gestion et Administration d'Entreprise,

3) Banque et Institution des Micro Finances,

4) Transit et Douanes,

5) Finances et Comptabilité,

6) Marketing et Commerce International.

Formation Paramédicale:

1) Sage-femme,

2) Infirmier,

3) Technicien de Laboratoire,

4) Masso-Kinésithérapeute,

5) Management de la Qualité et Sécurité des Soins,

6) Master en Sciences Infirmières en Anesthésie Réanimation.

Rentrée Novembre 2018

Contact : 034 41 088 39 – 034 17 362 71 – 034 39 229 17

A l’INSPNMAD chômage zéro, l’Innovation sauveront le monde!

www.madagate.org - publireportage

News Mada0 partages

Les clichés de la semaine

A l’Arena Ivandry, lundi dernier, déclaration d’Andry Rajoelina

… après la proclamation des résultats provisoires du 1er tour de l’élection présidentielle.

Perquisition aux domiciles de Mbola Rajaonah, hier, à Ambohimahitsy et à Antsahabe.

Perquisition aux domiciles de Mbola Rajaonah, hier, à Ambohimahitsy et à Antsahabe.

Perquisition aux domiciles de Mbola Rajaonah, hier, à Ambohimahitsy et à Antsahabe.

Le Premier ministre Ntsay Christian demande à la population d’attendre dans le calme la proclamation par la HCC des résultats officiels des élections.

Justice et paix, KMF Cnoe et Liberity 32 ont tenu à émettre , mercredi, quelques recommandations par rapport à la tenue de 1er tour.

Photo :Tiana R, Fanou et Mamiherison

News Mada0 partages

Sambatra: Henitsoa Rafalia, pour la promotion de la tradition à travers ses expositions

A l’occasion du mois de la photo «Sar’nao», le photographe-reporter Henitsoa Rafalia expose jusqu’à demain à l’Alliance française d’Antananarivo (AFT). Cette année, le festival a choisi le thème « culture et tradition ». Et à travers une vingtaine de clichés, Henintsoa a décidé de présenter le «Sambatra», une tradition qui se déroule au sud-est de la Grande Île. Cette exposition mérite ainsi un petit détour pour découvrir cette culture, notre culture qui nous mène vers un autre univers. 

En 2014, Henitsoa Rafalia alias Driq a décidé de se rendre à Mananjary pour découvrir et voir de près ce qu’est le «Sambatra», cette tradition qui se fête tous les sept ans dans quelques régions du sud-est de Madagascar. «Etant photographe-reporter, j’avais comme objectif de présenter cette culture du peuple Antambahoaka, que la plupart des Malgaches ne connaissent même pas», a expliqué Henitsoa Rafalia. Arrivé dans la capitale, il a décidé de faire une exposition intitulée «Sambatra au pays des Antambahoaka» et cette année, il refait la même présentation durant le festival «Sar’nao».

Plus qu’une circoncision collective

Pour la plupart des gens, le Sambatra se résume à une grande fête de circoncision collective. Cependant, «il est bien plus important» que cela,  a expliqué notre photographe. Cet événement se déroule durant un mois à Mananjary. Tous les bureaux administratifs, écoles et grands commerces dans le village sont fermés pendant cette période.

Tous les habitants se ruent dans les tranobe, les maisons d’Ampanjaka, qui sont en effervescence nuits et jours. Le «Betsabetsa» servira de boisson officielle. Ce breuvage alcoolisé est fabriqué de façon traditionnelle et permet d’atteindre rapidement les transes.

Durant les trois premières semaines appelées «Mirary», le peuple Antambahoaka se purifie et quémande des bienveillances au Zanahary et aux Razana. Des chants et rites traditionnels seront mis en avant. Les femmes chantonnent et les hommes jouent avec leur Hazolahy, un instrument traditionnel.

Et durant la dernière semaine, encore appelée semaine sainte, les activités s’intensifient. Le «Mambely rambo», un rite où les femmes se lancent dans des tissages de nattes, la sculpture de pigeons, et la construction de «Lohatrano» sont entre autres au programme.

La semaine se termine par la grande circoncision des garçons du village. «Le Sambatra sert aussi de recensement des jeunes du village. C’est en outre le moment opportun de transmettre les us et coutumes aux nouvelles générations, de leur indiquer tous les tabous durant l’événement, à savoir les porcs, le port des chaussures, et surtout les habits en noir», dixit Henitsoa Rafalia.

La culture et les manifestations sociopolitiques

Henitsoa Rafalia est toujours passionné des traditions malgaches. Autodidacte, il a commencé le métier en 2011 et s’est perfectionné davantage en 2012 en adhérant au collectif des photographes professionnels. Son leitmotiv est de saisir l’instant présent avec son appareil photo.

Outre la culture, il s’oriente vers les diverses manifestations populaires, surtout en temps de crises politiques. Séduite ensuite par ses clichés, l’agence de presse Turc Anadolu Agency l’engage et depuis, il collabore avec plusieurs autres organes de presse internationaux, tels que Thenational.ae, Télérama et So Press. L’année prochaine, il envisage d’effectuer une exposition en solo, en traitant d’autres thèmes, tels que le «Moraingy».

Holy Danielle

 

News Mada0 partages

Lecture publique: le Clac doté d’un matériel numérique

L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) vient d’offrir gracieusement 140 tablettes tactiles et des routeurs wifi au Centre de lecture et d’animation culturelle (Clac).

«Si la Francophonie a constamment réaffirmé son engagement pour l’éducation, nous sommes convaincus que cette initiative vise à renforcer l’arsenal éducatif à Madagascar », a fait savoir hier Malik Saar, ambassadeur de l’OIF à Madagascar, en marge de la signature de convention d’appui à la lecture publique à Antaninarenina, avant de reconnaître que « le Clac dispose d’un réseau le plus dynamique dans la zone sud-est du continent ». « Ce nouveau matériel permettra d’offrir un plus large accès à la lecture de proximité, notamment pour la population rurale », a pour sa part renchéri Eléonore Johasy, ministre de la Culture, de la promotion de l’artisanat et de la sauvegarde du patrimoine.

Entièrement fonctionnelles même hors connexion, ces tablettes renferment 600.000 livres et 150 encyclopédies des auteurs de l’espace francophone, avec en prime, des jeux éducatifs et des dictionnaires. « Après configuration, ce matériel sera remis aux Clac de 27 communes rurales, reparties sur 16 régions de Madagascar. Dans la foulée, une formation des animateurs locaux sera également dispensée, de manière à ce qu’ils utilisent à bon escient cette technologie », a détaillé Victoire Ramilison, coordinatrice nationale des Clac au pays.

Cheville ouvrière du Clac, le Centre malgache pour le développement de la lecture publique et d’animation culturelle (Cemdlac) a vu le jour en 2001. Ce centre de lecture compte actuellement plus de 6 millions d’adhérents.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

IFM: 1.000 kg de livres épuisés en 1 heure 30

A l’IFM Analakely, ce fut le “Black Friday” avant l’heure. La « braderie d’ouvrages » a réalisé hier un volume de ventes de 1.000 kg de livres.

Une longue file s’est formée hier de l’IFM Analakely à Tsaralalana. Ce qui a attisé la curiosité des passants. En l’espace d’une heure et demie,  BD, romans, documentaires et albums jeunesse sont partis comme des petits pains avec seulement 5.000 ariary le kilo.  « Nous avons organisé cette braderie en vue d’un renouvèlement des produits sur les rayons de nos bibliothèques, tout en redonnant une seconde vie à ces livres usagés », dixit Yves Rakotomanga de la Médiathèque de l’IFM en marge de la braderie.

Le public était constitué majoritairement des jeunes, pour ainsi dire que la lecture de livre en papier a toujours la cote chez les bibliophiles dans un contexte où le numérique est en pleine croissance.

 

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans: les colons de Madagascar se déclarent satisfaits (1)

En quinze jours le nouveau gouverneur général de Madagascar s’est installé, a pris contact avec les chefs de service, le Conseil d’administration de la colonie, les notabilités civiles, directeurs ou chefs d’exploitation des sociétés minières, agricolesou commerciales présents à Tananarive, s’instruisant auprès d’eux de la situation économique du pays, prenant note de leurs desiderata, et le seizième jour, au grand étonnement de tous, il montait en auto, accompagné seulement de son secrétaire et de l’inspecteur général des services agricoles pour faire sa première tournée dans les riches provinces du Sud.

Jamais, depuis le général Gallieni, si profondément regretté de la population malgache, on n’avait vu pareille activité, pareil esprit de décision. À Ambatolampy, important chef-lieu de districtsur la ligne du chemin de fer en construction de Tananarive à Antsirabe, M. Schrameck a reçu aimablement les colons et les fonctionnaires qui s’étaient portés au-devant de lui, tout visité et en quelques mots a remercié la population de son accueil chaleureux.

Au kabary du gouverneur indigène qui protestait de son loyalisme, il répondit que les Malgaches pouvaient compter sur toute sa sollicitude, mais qu’il espérait que de leur côté ceux-ci, se souvenant des bienfaits de l’administration française, ne négligeraient rien pour s’en rendre dignes, notamment en apportant le concours de leur main-d’œuvre aux entreprises de colonisation qui enrichissaient le pays. Que va dire M. Augagneur ?

À Ambositra il prit immédiatement contact avec les anciens membres de la Chambre consultative et du Comice agricole, et promit d’examiner soigneusement leursrevendications au sujet de la suppression récente de ces deux assemblées. Il assista à un vin d’honneur où lui furent nettement exposés par M. Pachoud les desiderata des colons. Il y répondit simplement, brièvement, en homme qui connait déjà le pays, donnant à tous l’impression qu’on avait enfin un chef, sur lequel on pouvait compter, en vue de l’essor à donner à la colonie.

(À suivre.)

 

Un Galliéniste.

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Us et coutumes: décote des valeurs

Des mutations s’opèrent à travers le monde : au profit des profits les valeurs perdent de leur valeur. Le Japon avait gagné le mérite de la renommée pour être le « royaume de l’honneur ». L’honneur ne se négociait pas au pays du Soleil Levant.Se faire seppuku étant pour un «déshonoré» l’unique moyen de recouvrer l’honneur. On tourne la page.

Derrière l’arrestation du président de Renault-Nissan-Mitsubishi, le troc de l’honneur contre promesse de réduction de peine par deux hauts cadres japonais qui ont livré leurs témoignages pour mieux crucifier le boss auquel ils avaient voué sincère collaboration.

News Mada0 partages

Ramassage d’ordures: la CUA à la rescousse du Samva

Après la descente du maire, Lalao Ravalomanana, dans quelques zones bondées d’ordures, lundi dernier,  notamment à Alarobia, Vasacoss, Anosivavaka et Ankadifotsy, la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) n’a pas tardé à réagir. Vu l’urgence de la situation, la Municipalité a décidé d’apporter son appui en faveur du Service autonome pour la maintenance de la ville d’Antananarivo (Samva) dans le ramassage d’ordures, même si cette action ne ressort pas de ses responsabilités, mais plutôt celle du Samva, qui est rattaché au ministère de l’Eau, de l’assainissement et de l’hygiène (MEAH) depuis quelques années. « Peu importe à qui revient le devoir d’assurer cette tâche. La Commune agit pour cette cause et pour le bien de tous. D’ailleurs,  on ne doit pas accepter de laisser la population tananarivienne vivre sous les tas d’ordures qui s’amoncellent dans la majorité des bacs se  trouvant dans chaque quartier », a souligné le numéro un de la Mairie d’Antananarivo.

Dans ce sens, depuis hier, la CUA et ses partenaires ont renforcé le Samva  en matériel roulant, notamment une dizaine de camions, pour accélérer le transport des ordures vers la décharge à Andralanitra. « Ce renfort va porter ses fruits après quelques jours d’intervention », ont rassuré les responsables au niveau de la CUA. En contrepartie, la CUA, par le biais du Premier adjoint au maire, Olivier Randrianarisoa, a incité les habitants « à respecter les horaires de dépôt d’ordures dans les bacs, fixées entre 17h et 20h, afin d’éviter les encombrements au niveau des bacs à toute heure ». C’était hier, lors d’un contrôle des travaux d’enlèvement d’ordures dans les quartiers d’Andohatapenaka et des 67 Ha.  Après ces travaux, une équipe du Bureau municipal d’hygiène (BMH) s’est chargée de l’aspersion d’insecticides sur les lieux, pour parer à toute éventualité d’épidémie.

Fahranarison

 

 

News Mada0 partages

Antsirabe: réhabilitations avant les pluies

Les collectivités se préparent à la saison pluvieuse par des contrôles et réhabilitations des infrastructures publiques. La Commune urbaine d’Antsirabe réalise actuellement des travaux  dans le fokontany d’Ambohimanga, à la demande de la population.

Le pont en béton desservant le fokontany d’Ambohimanga, dans la Commune urbaine d’Antsirabe, fait actuellement l’objet de travaux de réhabilitation, sur initiative de la Mairie suite à la demande des riverains. Le maire Paul Razanakolona a, en effet, ordonné le démarrage immédiat de ces travaux après  avoir constaté sur les lieux, en compagnie de techniciens, l’urgence de la situation. «L’un des piliers supportant le tablier du pont d’Ambohimanga, en état de dégradation avancée, ne résistera plus aux poussées des eaux des prochaines crues et nécessite des dispositions spécifiques», a-t-on déclaré. Les murs de soutènement des berges du cours d’eau enjambé par ce pont ont aussi bénéficié de ces travaux de restauration depuis cette semaine.

 

Manou

 

News Mada0 partages

Fisandohana andraikitra: mpiasan’ny Jirama telo lahy, nosamborin’ny polisy

Voasambotry ny polisy avy ao amin’ny kaomisarian’Analamahitsy teny Amboditsiry, ny asabotsy lasa teo, noho ny fampidirana rano tsy nahazoana alalana sy fampiasana kaontera halatra ireo mpiasan’ny Jirama telo lahy. Nahazo loharam-baovao ny polisy tamin’io fotoana io fa misy andian’olona maihady ny fantson-drano iray eo Amboditsiry hanaovana sampana hampidirana rano amina tokantrano iray tsy lavitra eo. Tonga teny an-toerana avy hatrany ny vadintany sy ny tompon’andraikitra eo anivon’ny Jirama niaraka tamin’ny polisy nanamarina izany ka hita fa mbola teo am-perinasa tokoa izy telo lahy tamin’io fotoana io. Rehefa nosavaina ny momba azy ireo, mpiasan’ny Jirama tokoa izy telo lahy ireo, saingy tsy nisy fahazoan-dalana nahafahany nanao izany asa izany. Nahitana kaonteran-drano iray tsy fanta-pototra ihany koa tany amin’izy ireo. Nosamborina avy hatrany izy telo lahy. Rehefa natao fanadihadiana teo amin’ny kaomisaria izy telo lahy, niaiky fa nisandoka andraikitra ary nilaza izy ireo fa vehivavy iray tompon’andraikitra ambony ao amin’ny Jirama ihany ny naniraka azy ireo hanao izany asa izany.

 Jean Claude

News Mada0 partages

Ambohimangakely: saron’ny zandary ireo jiolahy 11 mpanao fanafihana

Natolotra ny fampanoavana, omaly, ireo andian-jiolahy miisa 11 mpanao fanafihana, saron’ny zandary avy ao amin’ny borigadin’Ambohimangakely, ny alahady lasa teo. Araka ny fampitam-baovao voarain’ny zandary ao an-toerana, heno fa misy andian-jatovo mivorivory mody manao rami sady mifoka rongony tao amin’ny tanàna antsoina hoe Mahatsara, fokontany Betsizaraina Ambohimangakely. Nidina avy hatrany tao amin’io tanàna io ny zandary ka noraisim-potsiny ry zalahy. Rehefa natao ny famotorana, nampiahiahy ny zandary ny fihetsik’ireto jiolahy ireto ary nantsoina ireo olona avy amin’ny fokontany niharan’ny fanafihana ao Ambohimangakely hamantatra azy ireo. Tadidin’ireo fianakaviana voaroba ireto andian-jiolahy ireto. Isan’izany ny tao Antanetibe Ikianja, ny 7 novambra 2018 lasa teo, izay nahafatesana raim-pianakaviana iray. Nahitana antsilava iray miampy tornevisy ary rongony tany amin’izy ireo, nandritra ny fisavana nataon’ny zandary.

Jean Claude

News Mada0 partages

Tahitikely: tovolahy iray nofaohin’ny ranomasina

Mbola tsy hita popoka, hatramin’ny omaly hariva, ilay tovolahy iray 20 taona antsoina hoe Patrick, nofaohin’ny ranomasina teo amoron-dranomasina eny Tahitikely Toamasina. Fantatra fa tovolahy mipetraka eny Manjakaray izy ity ary tonga hiasa momba ny fikirakirana ny letisia amina orinasa iray ao Toamasina ka nanararaotra nilomano an-dranomasina raha izao lasan’ny rano ary tsy hita popoka izao. Raha ny fanazavana avy amin’ireo mpiara-miasa aminy, telo lahy izy ireo no niara-dia ary samy nanapa-kevitra fa hilomano, tokony ho tamin’ny 3 ora tolakandro teo ho eo. Raha mbola variana nanala akanjo ireo namany, i Patrick kosa, efa niroboka tao anaty rano. Tampoka teo anefa, feo tokana sisa heno sy ny tanany nitsangana toa miantso vonjy dia izay, tsy hita intsony fa natelin’ny ranomasina, araka ny fanazavan’ireo namany hatrany. “Hiasa letisia ny anton-dia aty Toamasina kanefa fahavoazana ny nanjo anay”, hoy hatrany ireo namany vonton’alahelo. Raha hiverenana, araka ny fanazavan’ireo mponina ao Toamasina, misy toerana tsy tia mpihavy, indrindra avy nandray zava-pisotro misy alikaola, ny ranomasina ary tsy ao Toamasina ihany fa betsaka mihitsy ny faritra tahaka izany ka mila mitandrina hatrany sy mifampiresaka amin’ny tompon-tanàna raha hilomano an-dranomasina, eny na ranomamy koa aza.

Sajo sy J.C

News Mada0 partages

Mialoha ny hidirana T1: tokony handalo ao amin’ny akany fibeazana mandritra ny herintaona

17 805 ny isan’ny akany fibeazana miparitaka manerana ny Nosy eto amintsika ka eny anivon’ny EPP miankina amin’ny fanjakana avokoa ny 13 889 (65%).

Manomboka amin’ny 3 ka hatramin’ny 5 taona, azo ampidirina eny amin’ny akany fibeazana ny zaza ho an’ny sehatra miankina amin’ny fanjakana. Noho ny mbola tsy fahampian’ny efitrano fianarana sy ny mpampianatra manokana (ho amin’izany telo taona izany), tokony hanao fibeazana mialoha ny sekoly, herintaona, avokoa ny zaza rehetra mialoha ny hidirana ao amin’ny kilasy T1 rehefa feno 6 taona.  Araka ny antontanisa nomen’ny minisiteran’ny Fanabeazam-pirenena, nandritra ny taom-pianarana 2016-2017, efa tafiditra amin’ny akany fibeazana avokoa ny 30,4% amin’ny zaza telo ka hatramin’ny dimy taona.

Tanjona ny hampiakatra ny taha ho 59% hatramin’ny taona 2022, fotoana hanatanterahana ny tetipivoarana ho an’ny fanabeazana (PSE). Tanjona lavitra ezaka, ho tonga 100% izany ny taona 2030 ka ny 20% amin’ireo, raisina amin’ny akany fibeazaana sahanin’ny fokonolona, indrindra any amin’ny toerana lavitra sy saro-dalana. Entanina manokana ny fokonolona eny ifotony hanangana io akany fibeazana io fa hanome ny fitaovana kosa ny minisitera mpiahy.

Voaporofo fa mampihena ny famerenana kilasy sy ny fialana an-daharana any an-tsekoly ny fandalovan’ny kilonga amin’ny akany fibeazana raha vao feno telo taona izy. Ho an’ny EPP, nahatratra 20% ny tahan’ny famerenan-taona, araka ny fanadihadiana  Resen ny taona 2013-2014.

Hanatrarana ny tanjona, ampitomboana ny isan’ny akany fibeazana ho an’ny zaza madinika ary hofanina ny mpampianatra hisahana ny fibeazana mialoha ny sekoly. Aorian’ny fandalovana amin’ny akany fibeazana, afaka manavaka ny loko fototra, mahay mikarakara vatana irery, afaka mitanisa ny isa 10 voalohany…

Vonjy A.

News Mada0 partages

Fambolena an-drenivohitra: nampiofana ny EPP ny CUA

Nanome fiofanana ireo tompon’andraikitra avy eny anivon’ny EPP fito teto an-dRenivohitra momba ilay tetikasa fambolena an-dRenivohitra ny kaominina Antananarivo Renivohitra (CUA). Notanterahina teny amin’ilay toeram-pambolen’ny kaominina zanakazo etsy Antanimena ny fiofanana. Naharitra roa andro ny fampiofanana ary ezahina hahazo izany fiofanana izany avokoa ireo EPP rehetra manerana ny Renivohitra.

Tanjon’ny tetikasa ny mba ho famatsiana sy fanohanana ireo « cantine scolaire » eny anivon’ireo EPP. Eo koa ny fampandraisana anjara ireo ankizy ho tia sy hahay hikolokolo ny zavaboahary ary ny farany dia ny fampiroboroboana ny fambolena « bio » mba ho sakafo ara-pahasalamana tanteraka ny vokatra azo avy amin’izany amin’ny alalan’ny fampiasana ireo zezi-pahitra.

Araka izany, hahazo tombontsoa manokana amin’ity tetikasa izay volavolain’ny kaominina Antananarivo Renivohitra ity  ireo EPP rehetra. Rehefa tapitra ny fiofanana dia hiditra avy hatrany amin’ny fampiharana ireo EPP ary ny CUA dia hanara-maso sy hanampy ara-teknika ny fambolena izay hatao. Tsara  ny manamarika fa anana sy legioma isan-karazany no hoezaiana volena eny amin’ireo EPP rehetra .

Tatiana A

News Mada0 partages

« Mpanoratry ny taona 2018 »: ao anatin’ny dingana voalohany ny fifantenana

Vokatry ny fihainoana ireo tolo-kevitra marobe, nasiam-panovana ny fitsipika arahina eo amin’ny fifidianana izay ho « Mpanoratry ny taona 2018 », karakarain’ny vondrona Koloiko sy hajaiko ny teniko (KHT).

Manomboka izao, tafiditra ao anatin’ny dingana voalohany ny fifaninanana. Ny isam-pikambanana no misafidy izay heverin’izy ireo fa mendrika hisalotra io anaram-boninahitra io. « Antsoina, araka izany, ireo fikambanana mpanoratra rehetra misy handefa ny anaran’ny mpanoratra voafidin’izy ireo hisolo tena azy hiatrika ny dingana manaraka », hoy ny mpikarakara. Ny volana novambra sy ny desambra no hanatanterahan’ny fikambanana isanisany io dingana voalohany io. Alohan’ny 7 janoary 2019 izao ny hanatanterahan-dry zareo io fandefasana anarana io, any amin’ny vondrona Koloiko sy hajaiko ny teniko. Ho an’ny mpanoratra na poeta tsy ao anatina fikambanana, ny KHT no hisafidy iray izay heveriny fa mendrika hiatrika ny dingana faharoa.

Hisy mpitsara, handray anjara ihany koa ny mpankafy

Dingana faharoa (volana janoary), miditra an-tsehatra amin’izay ireo mpitsara sy ireo olona mpankafy. Omen’ny mpitsara naoty 1 hatramin’ny 20 ireo masontsivana (fankasitrahana azony, seho nisongadina nataony, hamaroana sy hakanton’ny asa soratra navoakany, fankafizan’ny olona ny asa sorany). Misafidy izay heveriny ho “Mpanoratry ny taona” ny mpankafy. Omen’ny mpitsara isa 1 hatramin’ny 10 io safidin’ny olona io ary atao « bonus » ho an’ilay mpanoratra. Atambatra ireo isa rehetra omen’ny mpitsara. Ampiana ny naoty omen’ny mpakafy (bonus). Izay mahazo naoty betsaka indrindra no lany ho « Mpanoratry ny taona ».

Azo atolotra hofidina « Mpanoratry ny taona » avokoa ny mpanoratra malagasy rehetra na monina eto Madagasikara izy na monina any ivelany. Ny antsipiriany rehetra momba ny fifaninanana sy ny fitsipika, azo jerena sy alaina ao amin’ny www.koloiko.com.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Compétitions africaines: Cnaps et Elgeco Plus se compliquent la tâche

Les clubs malgaches, en l’occurrence, Cnaps Sport et Elgeco Plus, partiront avec un important handicap bien qu’ils évoluent dans leurs jardins respectifs lors du match aller des éliminatoires des joutes africaines de clubs.

Les deux porte-fanions malgaches n’ont pas pu trouver un terrain d’entente sur l’harmonisation du calendrier de leurs rencontres respectives. Alors qu’ils ont le choix entre le 27 et le 28 novembre, faute d’accord, les deux clubs joueront le même jour, le 28 novembre, dans deux stades différents, à la même heure.

Forcément, le nombre de public en pâtira, que ce soit au stade de Mahamasina ou à Vontovorona. Considéré comme le 12e joueur de par son impact pour l’équipe hôte, le public sera cette fois-ci moins influent.

Profitant de l’autorisation accordée par la Confédération africaine de football (Caf) pour l’utilisation du stade de Mahamasina, Elgeco Plus a mis de côté l’idée de jouer loin de sa base. Cnaps Sport jouera de ce fait seul dans son antre de Vontovorona où la dernière défaite malgache sur la scène africaine a eu lieu.

Naisa

 

Ligue des champions à Vontovorona :

Cnaps Sport (Madagascar)-FC Platinum (Zimbabwe)

Coupe de la confédération à Mahamasina :

Elgeco Plus (Madagascar)-Deportivo Unidad (Guinée-Equatoriale)

News Mada0 partages

Sary: asongadina ny “Regards croisés”

Manamarika ity volana novambra ity, toy ny isan-taona, ny “Sar’nao”, “festival” tokana sady lehibe indrindra momba ny saripika, eto amintsika. Marobe ireo hetsika tontosaina mandritra izany fa anisan’ny misongadina ny fanomezana vahana ny “Regards croisés sur l’océan Indien”.

Raha tsiahivina, sehatra iray hampahafantarana ireo tanora manan-talenta amin’ny fakana sary, aty amin’ireo Nosin’ny ranomasimbe Indianina, io. Misy ny fifaninanana anehoana ny zava-bitan’izy ireo. Efa vita ny sivana ary tsy vitsy ny Malagasy anisan’ny notsongaina tamin’ny maro, amin’ireo sokajy nifaninanana: sary momba ny asa tanana, sary momba ny toeram-ponenana, sary momba ny sakafo.

Mandritra ny “Iray volan’ny sary” àry, misy ny toerana hanehoana sy hampirantiana ireo sary notsongaina tamin’ny “Regards croisés”. Anatanterahana izany, amin’izao fotoana izao, ny eny amin’ny Alliance française (AFT) Andavamamba. Aorian’io, ny 29 novambra, hoentina eny amin’ny foiben’ny ADMC-Craam indray ireo sary.

Tsiahivina fa efa tonga amin’ny andiany fahatelo ny “Regards croisés sur l’océan Indien” amin’ity taona ity. Tsy hifarana kosa ny fampirantiana ireo sanganasa notsongaina manokana raha tsy ny 7 desambra izao.

Landy R.

News Mada0 partages

Championnat du monde: quatre nageurs en lice

Deux nageurs et deux nageuses défendront  les couleurs de Madagascar au Championnat du Monde de natation à Hangzou, Chine du 11 au 17 décembre.

Certainement, la Fédération  malgache de natation a détecté les meilleurs nageurs du pays. Il s’agit de Muriel Rabarijaona (Saint Michel Club Natation), Tojo Nomentsoa Samantha  Rakotovelo  (Managing), Heriniavo Michaël Rasolonjatovo  (Saint-Michel Club Natation) et Lalanomena  Andrianirina (Cosfa).

Avec sa  performance  et  sa rapidité, Lalanomena a obtenu  une bourse en Thaïlande, de la part de la Fédération  internationale de natation l’année dernière. A vrai dire, il s’agit d’un stage au Centre international de natation. Alors, son engagement est d’office pour ce sommet  mondial. En plus, vendredi dernier, il a battu le record en 200 mètres dos avec 2’10’’36. Et encore un autre, samedi dernier, en 50 mètres dos avec 27’’26.

Concernant les 3 autres nageurs, actuellement, Michaël est en Inde. Quant aux nageuses, Muriel est en Afrique du Sud. En fait, ils sont presque tous à l’étranger pour acquérir plus d’expériences. Sauf Samantha, qui est à  Madagascar.

Cet engagement sera un grand avantage pour les Malgaches. « Leur aventure en Chine leur servira à passer à un  rang supérieur. Mais encore, ils pourront améliorer leur record et se référer aux Iles sœurs »,  a affirmé le directeur technique de la Fédération malgache de natation, Harivola Marie Sarah Razafindrainibe.

 

Sendra Rabearimanana

 

News Mada0 partages

Fiofanana Badminton iraisam-pirenena: mahazo fanasana hatrany i Madagasikara

Hiatrika fiofanana any Bénin i Madagasikara, ny 28 novambra hatramin’ny 3 desambra ho avy izao. Mbola maro ihany koa ny fifampizarana eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena, amin’ny taranja badminton, handraisan’ny Malagasy anjara.

Efa hita taratra ny fivoaran’ny taranja badminton eto amintsika, raha ny nambaran’ny filohan’ny federasiona malagasy ny badminton, Ravalison Jean Aimé. Porofon’izany, mahazo fanasana hatrany avy amin’ny BCA na ny Kaonfederasiona afrikanin’ny badminton ny Malagasy, hiatrika fiofanana iraisam-pirenena. Anisan’izany ity fiofanana hatao any Bénin ity, hanasana ny mpitarika amin’ny firenena frankofonina mampihatra ny “sittle time”. Ho an’i Madagasikara manokana, hiatrika ity fiofanana any Bénin ity ny tale teknika nasionaly, i Aina Vonjinirina. Raha ny fantatra, hiainga ny 26 novambra izao izy ary hitodi-doha eto an-tanindrazana ny 4 desambra izao. Hanao tatitra ny zava-bitan’ny mpikatroka malagasy sy ny taom-pilalaovana 2018 ihany koa ity DTN ity.

Ankoatra izay, nanome fanasana ho ana vehivavy iray mpikambana eo anivon’ny federasiona malagasy ny badminton, hiatrika fampianarana momba ny fitantananan-draharaha, ihany koa ny BCA. Vehivavy ny nosafidina hampitoviana saranga eo amin’ny lahy sy vavy. Efa tapaka fa Rakotovao Andoniaina ny hisolo tena an’i Madagasikara amin’izany ka hiainga ny 30 novambra izy ary hiverina ny 4 desambra izao.

Marihina fa miara-miombona antoka amin’izao fandefasana ny solontena malagasy hiatrika fiofanana iraisam-pirenena izao ny eo anivon’ny BCA sy ny federasiona malagasy ny badminton. Eo ihany koa ny fanampian’ny mpandrindra iraisam-pirenena, i Yannirao Dajee, amin’ny fanentanana ny mpandrindra isaky ny firenena tsirairay mandray anjara amin’izao fampiofanana izao.

Tsahivina fa ankoatra ny any Bénin, mbola misy fifampizarana hatrehin’ny mpanazatra sy ny mpikatroka malagasy ihany koa any Seychelles, ny 13 hatramin’ny 16 desambra izao. Mandritra izany, mpanazatra iray sy mpikatroka miisa roa no hiatrika ny fifampizarana izay hatolotry ny manampahaizana iraisam-pirenena sy ambony grady.

 

Mi.Raz

News Mada0 partages

Trail – Maki Run: sakanan’ny masoivoho frantsay i Enel

Diso fanantenana tanteraka tamin’ny fanapahan-kevitra noraisin’ny masoivoho frantsay, amin’ny fanakanana an’i Enel tsy hiatrika ny fifaninanana hazakazaka karakarain’ny “Rando run” any La Réunion ny Maki Run. Fifaninanana mitondra ny anarana hoe “Mafate Trail Tour”. Nambaran’ny komity mpiakarakara eo anivon’ny Maki Run fa tsy tokony hanaovana tsindry toy izao ny atleta malagasy manana ny maha izy azy toa an’i Enel. I Enel izay anisan’ny sangany eo amin’ity taranja ity. Efa nandray anjara tamina fifaninanana maro toy ny “Marathon de Diégo”, ny “Isalo Trail”, ny “Utop” sy ny maro hafa koa izy.

“Nilaza ny hanome ny vidin’ny visa amin’ny Frantsay ny Maki Run, raha toa ka izay ny olana hanakanana an’i Enel toy izao”, hoy hatrany ny fanazavana vaorakitra ao anatin’ny taratasy mitodika manokana amin’ny masoivoho frantsay.

Miray feo amin’ny Maki Run ihany koa, etsy ankilan’izay, ny Rando Run mikarakara ity fifaninanana any La Réunion ity ary mangataka ny masoivoho frantsay miasa eto Madagasikara hamoaka ny antontan-taratasy ilain’i Enel hahafahany miatrika ity hazakazaka ity.

Miandry indray izay ho tohin’ny fanapahan-kevitry ny Frantsay, araka izany, ireto nametraka fitarainana ireto, aorian’izao taratasy izao.

 

Mi.Raz

Ino Vaovao0 partages

FIPARITAHAN’NY ZAVAMAHADOMELINA : Telo mianadahy tratra nivarotra rongony

Nisy ny nanome vaovao ny mpitandro filaminana ka nosamborina tao Tsararano ny olona iray ny 21 novambra teo, miaraka amina rongony maromaro. Io no nanoro ny olona hafa eny Andovinjo nividianany io rongony io. Ny antoandron’io ihany dia voasambotra koa ireo mpivarotra eny Andovinjo. Mampitandrina ireo  mpivarotra sy mpanaparitaka rongony eto Mahajanga ny lehiben’ny polisy  Rakoto Thomas Richard fa tsy handefitra amin’ireo tratra na iza izy na iza, satria hita loatra ny voka-dratsin’ny fifohana rongony eto Mahajanga amin’ny firongatry ny asan-jiolahy. Vao tsy ela izay dia ramatoa iray no nahatrarana rongony 14 kilao. Efa miandry ny fotoam-pitsarana azy any am-ponja izy ankehitriny.

Mihamaro ireo mpianatra mifoka rongony

Tsy mifidy toerana, ary sady tsy tahotra no tsy henatra intsony ireo ankizy mpianatra fa dia misy ary mihamaro ireo mifoka jamala. Rehefa mirava na mandritra ny faran’ ny herinandro na koa amin’ny fotoam-pialan-tsasatra izy ireo no manao izany. Na eny ambaravaran’olona dia sahin’izy ireo ny manao andiany, mipetraka ary mifoka rongony. Ny talata teo dia nisy andiana mpianatra nifoka rongony teny Tsaramandroso ambony ka nenjehin’ny polisy avy ao amin’ny UIR. Tsy tratra anefa izy ireo fa tafaporitsaka daholo. Ankoatra ny maha voararan’ny lalàna ny fivarotana, fividianana sy fifohana rongony dia manita-kevitra sy lasa sahisahy ireo mpianatra rehefa avy mifoka rongony ka manendaka mpandalo na mpianatra namany.  Maro amin’izy ireo koa no tsy ampy taona akory. 

Zazalahy ny ankamaroany. Efa niseho tao anatin’ny taona maro io tranga io saingy mbola tsy misy fepetra matotra noraisin’ny tompon’andraikitra isan-tokony hatreto. Ankoatra ny jamala dia misy amin’ireo ankizy no efa miditra amin’ny fandraisana zavamahadomelina mahery vaika. Misy koa ny mampiasa fanafody izay natokana hitsaboana olona mikorontana ara-tsaina toy ny rivotryl, ny mifoka lakoly izay anisany manimba atidoha…

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

LIETNA-KOLONELY RANAVOARISON THEODULE : Eto ihany no ihazonana an’i Armane

Jiolahy efa-dahy mirongo basy no naka an-keriny azy. Ny angom-baovao no nahalalana fa tsy nisaron-tava ireo jiolahy. Izy ireo izay nandeha fiara peugeot 309 miloko mena mitondra laharana 6309TL. Navelan’izy ireo teo anoloan’ny birao Transfy ilay fiara peugeot. Nentin’izy ireo tamina fiara Touareg ilay Karana. Fiara Touareg izay an’ilay karana, mitondra ny laharana 24541 WWT. Ny harivan’ny alarobia 21 novambra io ihany, dia hita tao Tsarahonenana akaikin’ny Lisea II ilay fiara Touareg, saingy efa laharana hafa no nipetraka taminy fa tsy ilay laharany tena izy intsony. Laharana 24 286 WWT no nipetaka. Fiara Nissan hardbody miloko fotsy no fantatra fa nifindran’ireo mpaka an-keriny ireo rehefa niala ilay fiara Touareg. Ankoatra azy efa-dahy dia nisy vehivavy iray niara-dia amin’izy ireo.

Ny antoandron’ny alakamisy 22 novambra, nampiantso mpanao gazety tao amin’ny birao fiasany ny Lietna-Kolonely Ranavoarison Théodule kaomandin’ ny vondron-tobim-pileovan’ ny zandarimaria Atsinanana (groupement). Ankoatra ny fanazavana momba ny rindran-damina amin’ny fifehezana ny fifamovoizana sy filaminana mandritra izao fiotazana letisia izao, dia nibahan-toerana ny raharaha fakana an-keriny an’i Armane Kamis. Nambarany nandritra izany fa ao Toamasina ihany no misy io karana io hatramin’izao.

Niantso ireo rehetra manam-baovao ny tenany mba hifanome tanana amin’ny mpitandro filaminaana. Notsindriany koa fa tokony hisokatra amin’ ny fiaraha-miasa amin’ ny mpitandro filaminana ny fianakavian’ilay karana nalaina an-keriny. Raha tsy miara-miasa mantsy ny fianakaviana dia tsy ho foana mihitsy ny fakana an-keriny eto Madagasikara.

Nambarany nandritra izao fihaonana tamin’ny mpanao gazety izao fa efa nomanina tao anatin’ ny volana maromaro io fakana an-keriny io.

Araka any angom-baovao nataon’ny mpanao gazety, dia tsy salama io karana nisy naka an-keriny io. Manana olana amin’ny fo sady diabetika. Mitelina fanafody isan’andro. Ny loharanom-baovao avy tamin’ny fianakaviana no nahalalana fa tsy mbola nisy fitakiana vola aloha nataon’ireo mpaka an-keriny hatramin’ny antoandron’ny alakamisy fotoana nanoratanay ny lahatsoratra.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

DISTRIKAN’I MAINTIRANO : Dahalo 10 lahy tratra niaraka tamin’ny omby miisa 149

Nahitam-bokany teto ny paikady nampiasain’ny mpitandro filaminana niadiana tamin’ireo malaso. Araka ny loharanom-baovao voaray  mahakasika ny raharaha dia nahazo tatitra tamin’ny fokonolona tao amin’ ny Kaominina Behevo Distrikan’i Maintirano Faritra Melaky iny  ireto farany ka tonga nigadona tao an-toerana, ny talata lasa teo. Nilaza ireo fokonolona fa misy omby maherin’ny zato, hitan’izy ireo entina andian’olon-tsy fantatra mirongo fitaovam-piadiana, hafahafa ny fomba fihetsik’ireo olona ireo ka avy hatrany dia nampandrenesina haingana ny mpitandro filaminana.  

Nihazo ny tanànan’ Andranomavo ny dian’ireo omby sy mpandroaka azy tamin’io fotoana io. Tsy niandry ela intsony ny zandary sy ny mponina fa tonga dia nanao ny fanarahan-dia.  Napetraka avokoa ny vela-pandrika rehetra ka tsy ela akory dia sarona ireo folo lahy  nitondra ireto omby ireto. Tratra niaraka tamin’izy ireo ihany koa ny basim-borona iray, miampy zava-maranitra be dia be  ary omby mahatratra 149. Nandritra ny fanadihadiana natao azy ireo no nahitana fa hosoka avokoa  ny taratasin’omby teny am-pelantanana.

Vao mainka nanaporofo   fa halatra ireo omby ireo satria hitan’ireo olona nandeha nanara-dia teny ihany koa ny ombiny very miisa 16. Tsy afa-nanohitra intsony ireto malaso tratra  satria hita tao avokoa  ny porofo manambara fa halatra daholo ireo omby ireo. Tsy misy ny aina nafoy na ny naratra satria nalaky nilavo lefona ireo dahalo. Hatramin’ny tatitra voarainay farany, omaly teo am-panoratana aloha dia mbola notanana ao amin’ny zandary daholo ireo omby ireo. Ny 16 efa hitan’ny tompony kosa dia efa nomena azy ireo taorian’izay. Eo am-panatanterahana famotorana lalina ny eo anivon’ny  zandary ao an-toerana  hatramin’izao. Tsikaritra mantsy fa  tambajotra iray matanjaka ity sarona ity ary mahavoa-saringotra olona  maromaro.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

ANDRY RAJOELINA : Namaly fitia ireo mponina teny amin’ny faritra iva

Nahazo ny anjara masoandrony sahady ireo mponina eny amin’ny Faritra iva.Tsy nahasakana ny Kandidà Andry Rajoelina hihaona mivantana tamin’ireo mponina teny Andohatapenaka ny ora-mikija sy ny lalam-potaka teny an-toerana, omaly tolak’andro. Ny faritra Andohatapenaka dia anisany nahazoan’ny Kandidà n°13 vato betsaka indrindra teto Antananarivo tamin’iny fifidianana fihodinana voalohany iny, marobe ireo nifidy sy nandatsa-bato  ho an’i Andry Rajoelina tamin’ ny mponin’ Andohatapenaka. 

Tsy nanadino izany ny tenany, tsy niandrasany ny fahatongavany teo amin’ny toeran’ny filoham-pirenena akory fa avy hatrany dia nidina ifotony nitafa mivantana tamin’ireo vahoaka ary nisaotra sy nankasitraka azy ireo noho ny fahatokisana sy fitiavana lehibe nasehony ka nifidianany ny Kandidà Andry Rajoelina. Ankoatr’izay tsy hadinony ihany koa ny nijery ireo olana maharary ny vahoaka amin’ny andavanandrom-piainana. 

Anisany misedra fahasahiranana noho ny tsy fisiana rano fisotro madio ny mponin’ Andohatapenaka. Nandritra ny fandalovan’ny kandidà Andry Rajoelina teny an-toerana dia hitan’ny masony ny renim-pianakaviana iray nanasa lamba tamin’ny rano azo lazaina fa maloto. Ity farany izay tsy nisalasala fa nitaraina taminy ny amin’ny mba hamatsiana rano madio ho an’ny mponina. Tsy niandry ela fa teo noho eo ihany dia nanome toky ny Kandidà Andry Rajoelina fa hamatsy azy ireo rano fisotro madio ary androany dia androany ihany dia ho tonga eny an-toerana ny kamiao be sy ireo ekipa rehetra hanangana ny fotodrafitrasa ahafahan’ireo vahoaka misitraka izany. Olana ho azy ireo ihany koa ny tsy fisiana toerana fanasan-damba ka nanomezan’ny Kandidà n°13 toky fa hanamboarana toerana fasanan-damba manara-penitra ny mponin’ Andohatapenaka. 

Horakoraka, hafaliana no nasetrin’ireo mponina izany. Tsy kamboty izy ireo fa manana ary hanana filoha tsy mihalangalana fa sahy mitakosina mivantana amin’ny vahoaka. Nanakoako teny an-toerana ny teny hoe «  misaotra prezidà, misaotra prezidà  ». Ny prezidà Andry Rajoelina ihany koa dia namaly azy ireo «  Tena tiako be ianareo !  »

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

SEFAFI : Tsy afa-po tamin’ny fikarakarana ny fifidianana izay ho Filoham-pirenena

Ny zotram-pifidianana amin’ny ankapobeny mihitsy no nambaran’ izy ireo fa tsy nahafa-po.

Hatrany am-boalohany nikarakarana ny fifidianana dia anisan’ ireo tsy nitsahatra nitondra tsikera teo amin’ireo tsy fahatomombanana maro hoenti-miatrika ny fifidianana ny Sefafi. Nanao tatitra tamin’ny fomba fahitan’izy ireo ny fifidianana filoham-pirenena fihodinana voalohany izay notanterahina ny 7 novambra lasa teo izy ireo. Tsy afa-po, io raha fehezina ny voalazan’ ireo mpikambana eo anivon’ny Sefafi tamin’ ny alalan’ny filohany, Sahondra Rabenarivo. Hatramin’ny fitaovana noentin’ny Céni nanatanteraka ny asany aza dia nambarany fa tsy mivoatra araka ny toetr’andro fa vao mainka aza nihataraiky raha oharina tamin’ny fikarakarana ny fifidianana tamin’ny taona 2013. 

Maro ny lesoka sy ny tsy fahatomombanana hitan’izy ireo tamin’ity fifidianana filoham-pirenena 2018 ity raha oharina tamin’ ny taona 2013 indrindra indrindra teo amin’ny lafiny ara-teknolojia. Tokony efa ho hita anefa ny lesoka tamin’ ny taona 2013 izay afaka nakana lesona noentina nanatsarana iny fifidianana lasa teo iny, araka ny fintim-panazavana voaray hatrany. Anisany nasongadin’ity fiarahamonim-pirenena ity fa ny zotra sy ny lamina rehetra noentina nanatanterahana an’iny fifidianana iny mihitsy no nahitana lesoka goavana. 

Tsy mahagaga, hoy izy ireo, raha teraka ny ahiahy isan-tokony tamin’ny voka-pifidianana navoakan’ny Vaomieram-pirenena mahaleo tena misahana ny fifidianana satria ny lafiny ara-teknolojia nikirakirana ilay vokatra mihitsy no tsy araka ny tokony ho izy. «  Raha oharina tamin’ny taona 2013 dia ohatra ny tsy dia nandaitra loatra ny famoahana ny voka-pifidianana tamin’ny tranonkalan’ny Céni. Miteraka ahiahy ilay izy eo anivon’ny vahoaka hoe araka ny tokony ho izy tokoa ve ilay voka-pifidianana tao amin’ny Céni tao  », hoy ny filohan’ny Sefafi raha nanazava. 

Nandroso hevitra ihany koa izy ireo mba hahatomombana ny zotram-pifidianana amin’ny ho avy. «   Ilaina fanatsarana betsaka ny fomba fiasan’ny Céni indrindra eo amin’ireo fitaovana ampiasain’izy ireo, tokony hohavaozina ny fitaovana. Lisi-pifidianana tokony hisy fanatsarana manoloana izao teknolojia efa mandroso be izao  », hoy hatrany ny Sefafi.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

RAHARAHA MBOLA RAJAONAH : Nosavaina ny tranony sy ny birao fiasany

Niroso tamin’ny fisavana ny trano fonenany eny Ambohimahitsy indray ireo tompon’andraikitra isan-tokony eo anivon’ ny Birao mahaleo tena miady amin’ny kolikoly (bianco), omaly maraina. Vao mangiran-dratsy ihany koa dia nogiazan’ny mpitandro filaminana ny birao fiasany eny Antsahabe sy any Toamasina.  

Heverina ho misy ifandraisany betsaka amin’ny famotorana izay atao azy ankehitriny izao fisavana ny toeram-ponenany izao saingy tamin’ny fotoana nahazoana ny vaovao dia mbola tsy nisy nipika ny antony tena nanaovana ilay fisavana sy ny tanjona ao anatin’izany.

Ny alatsinainy lasa teo, tonga nanaovana fanadihadiana teny amin’ny biraon’ny Bianco eny Ambohidahy i Mbola Rajaonah. Nitohy ny andron’ny talata izany, izany hoe indroa miantoana no nanaovana ny fanadihadiana. Amin’ny ankapobeny dia ireo raharaha maloto nataony nandritra ny fitondrana Rajaonari-mampianina no anisany anton’ny famotorana. Ny tena rahateo dia mpanolo-tsaina akaiky sady tanan-kavanan’ity filoha teo aloha ity. Nalaza tamin’ny raharaha fanondranana an-tsokosoko andramena i Mbola Rajaonah, tena nampalaza azy ihany koa ny fanjakazakana teo anivon’ny Ladoany tamin’ny alalan’ny famoahana entana tsy nanara-dalàna sy ny fanaovana fanambaràna diso. 

Tsy nahagaga raha lasa mpanefoefo sy miliaridera tampoka ny tenany tamin’ny andron’ ny Hvm noho ireo bizina malotony, izay tena niroborobo fatratra. Nanamarika kosa anefa ny teo anivon’ny Bianco fa tsy misy ifandraisany amin’ny raharaha kolikoly nanenjehana an’i Claudine Razaimamonjy ny famotorana atao aminy na dia niara-nampi-antsoana teny amin’ny Bianco aza izy ireo ny talata lasa teo. Marihina fa efa mihatra amin’ity mpandraharaha ity ny tsy fahafahana mivoaka an’i Madagasikara, araka ny didy nivoaka teo anivon’ny minisiteran’ny atitany.

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

AMBATOLAMPY : Nanatanteraka fivoriambe ny fikambanan’ ny mpitatitra hisorohana ny loza

Manao ranolava tokoa izany tato ho ato ary ny lalana mampitohy an’Antananarivo sy Antsirabe no tena ahitana izany.  Fifandonan’ ny moto sy fiara no nisesy lany ka vokatr’izay indrindra dia nanatanteraka fivoriambe ny tompon’ andraikitry ny fifamoi-voizana niarahana tamin’ny fikambanan’ ny mpitatitra ao amin’ ny Distrikan’ Ambato-lampy, ny talata lasa teo iny. 

Nanokatra izany dinika izany ihany koa ny Lehiben’ny Distrika Raharijaona Andoniaina sy ny avy amin’ny mpitandro filaminana misahana ny fifamoivoizana tao an-toerana. Fikatsaham-bahaolana no votoantin-dresaka mba hisorohana ny loza. Noho ny tsy fitandremana sy ny kalitaon’ny fitaterana no anisany  antony goavana mahatonga ny loza. Izany hoe miankina amin’ny tsirairay rahateo koa ny fampihenana ny loza. 

Nanentana ireo mpitatitra ity Lehiben’ ny Distrika ity ny amin’ ny fanatsarana ny kalitaon’ny fiara, fanajana ny hafainganam-pandeha, ary koa ny  samy fifanajana amin’ireo sampy mpampiasa lalana toy ny moto, bisikileta…

Tsy misy afa-tsy ny fandavan-tenan’ny  tsirairay ihany no tena mampahomby ny fampihenana ity tranga ity na tsia. Aoka ny rehetra mba samy hifanentana hiarovana amin’ny loza satria lahy tokana ny aina.

Tatianà R

Ino Vaovao0 partages

FITOBAHAN’NY FAKO : Tsy mbola hita soritra ny vahaolana avy amin’ny tompon’andraikitra

Manginy fotsiny  ny valan’aretina azo avy aminy. Ny mahagaga anefa dia toa tsy taitra akory ireo tompon’ andraiki-panjakana natao hisahana izany. Mifanilika andraikitra no hita eo anivon’ny Kaominina sy ny minisiteran’ny rano. Efa am-bolana maro izao no tsy hita izay tena marina fa dia tazanim-potsiny ireo fako mivangongo efa hanakana ny lalana. Manoloana izany dia tsy mitsahatra manao antso avo ireo mponina, indrindra fa ny eny amin’ny faritra iva.

Ny zavatra tsikaritra mantsy tato ho ato dia  mipoitra daholo ireo karazan’aretina tsy fahita Ny zazakely no tena lasibatra amin’ny aretina vokatry ny fiparitahan’ny loto. Very hevitra ireo vahoaka madinika satria na ny vola sy enti-manana hitsaboana tena amin’izany aza efa tsy hita intsony. Anisany mampalahelo ny rehetra amin’izao fotoana anefa ny fihetsika tsy firaharahiana asehon’ny tompon’ andraikitra, hany ka mitady hampitroatra ihany ny farany rehefa tena tsy ho zaka intsony. 

Tsy mitsahatra manao antso avo aloha hatreto mandra-pahatonga saina ireo ampahatsiahivina lava. Betsaka ny miandry fatratra izay fahatsiarovan-tena izay  ankehitriny sao dia variana loatra amin’ny fitadiavan-tseza, toy ny mpitantana eo anivon’ ny kaominina an’ Antananarivo.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

RAHARAHAM-BAROTRA AO MAHAJANGA : Niaka-bidy ny entana ilaina andavanandro

Mitaraina ny mpivarotra fa mihemotra ny mpividy, tsy mandeha ny varotra noho ny fiakaran’ny vidin’entana izay nidangana tokoa. Tsy mihetsika mihitsy ny lafarinina satria raha 80 000 Ariary teo aloha, dia lasa 110 000Ariary. Ny siramamy kosa raha 100 000Ariary teo aloha dia niakatra 116 000Ariary. Ny hena ambifotsy izay 2200Ariary teo aloha dia tafakatra 2600Ariary. 

Tsy mitsahatra miakatra ny vidim-piainana, ny vola miditra isam-pianakaviana midina, ny karama tsy miakatra ary very tanteraka ny fahefa-mividin’ny Malagasy. Manjavona tsikelikely ny ‘classe moyenne’ fa mihamahantra hatrany ny Malagasy. Iza no filoha mba antenaina hanarina ity Gasikara ity ? Ahiana sahady ny fiakaran’ny vidin’entana mandritra ny asara ho avy. Soa ihany fa efa hisy ny “Tsena mora” hanala fahasahiranana ireo tena sahirana.

Vanessa

Tia Tanindranaza0 partages

Vehivavy mpandraharahaOlana ny fitadiavana famatsiam-bola

Nisy ny fiofanan’ny fikambanan’ny vondrom-behivavy mpandraharaha eto amin’ny Oseana Indiana EFOI izay notanterahina tetsy amin’ny Hotely Le Pavé Antaninarenina nandritra ny telo andro lasa izay.

 

 Nanambara ny solontenan’izy ireo fa tena mbola olana ho an’ny vehivavy mpandraharaha ny fahitana famatsiam-bola eto Madagasikara ka tsy ahafahan’izy ireo mampiroborobo ny fandraharahana ataony. Ankoatr’izay dia lesoka ihany koa ny tsy fahampian’ny traikefa sy ny fiofanana ka antony nanatanterahina izao fifampizarana fahaiza-manao izay nifarana omaly izao. Aorian’izao fiofanana izao dia hiezaka mafy izy ireo mba hampandroso ny fandraharahana any amin’ny faritra misy azy tsirairay avy any satria misandrahaka manerana an’i Madagasikara ny fikambanana. Tombony hatrany ny fihaonana hoy ireo avy any amin’ny faritany satria nandray lesona vaovao manodidina ny fandraharahana izahay. Isan’ny namafisina tao ohatra ny momba ny sehatra fanondranana, ny fahaiza-mitantana ny orinasa eny hatramin’ny fahaiza-miaraha-monina sy ny fomba fandraisana andraikitra anatin’ny fikambanana sy ny orinasa tantanana. Nanambara ihany koa izy ireo fa tombony hatrany ny maha-mpikambana azy ireo ao amin’ny EFOI satria mahafantatra ny vaovao rehetra momba ny tsena sy ny foara misy izy ireo ka afaka mivarotra malalaka ireo vokatra avy any amin’ny faritra rehetra misy azy.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fananana tarehimarika mitombona sy vaovaoManampy ny fanjakana amin’ny fanapahan-kevitra raisina

Andro iraisam-pirenena ho an’ny statistika omaly 22 novambra ary nankalaza izany i Madagasikara tetsy amin’ny Solimotel Anosy. Ezahina ampahafantarana ny vahoaka ny zava-misy indrindra ireo tarehimarika marobe vaovao sy efa vita fanadihadiana ao amin’ny ivontoeram-pirenena momba ny Antontanisa (Instat).

 Nisy araka izany ny fampiratiana tarehimarika maro be ka anisan’izany ohatra ny fivoaran’ny tahan’ny kolikoly, ny tontolon’ny  fanabeazana eny hatramin’ny fandriam-pahalemana. Tsiahivina fa misy ny lalàna 2018-004 izay manasazy ny olona manome vaovao diso na tarehimarika tsy mitombona ka miteraka olana sy mandiso ny fanapahan-kevitra raisin’ny tompon’andraikitra isan-tsokajiny eto amin’ny firenena. Nanambara ny minisitry ny toekarena sy ny teti-pivoarana, Napetoke Marcel Arsoanaivo fa zava –dehibe ary tena misy ny fitazomana ny tsiambaratelon’ny orinasa n any olon-tsotra manome vaovao sy tarehimarika ao amin’ny Instat. Amin’izao dia misy mihitsy ny ezaka ataon’ny Instat amin’ny fanarahana ny fomba manaraka ny kalitao ahafahana manana sy mitazona tarehimarika marina sy mitombona ka mirindra tsara amin’ny fanapahan-kevitra raisin’ny fitondram-panjakana amin’ny lafiny maro. Ankoatr’izay dia tena ilaina ny ihany koa ny fananana antontanisa vaovao sy marina satria ireny ihany no fakafakaina sy hamarinin’ny mpamatsy vola ka mahatonga azy hanome na hand any famatsiam-bola ataony. Tena manampy be amin’ ny fanaraha-maso atao amin’ny asam-panjakana ihany koa ny antontanisa omen’ny Instat tahaka izao satria naranty tao avokoa ny tarehimarika tsara ho fantatra manodidina izany.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hentitra ny kaomininaAraha-maso akaiky ny fanalana ny fako eto an-drenivohitra

Taorian’ny fidinana ifotony nataon’ny Ben’ny tanàna Lalao Ravalomanana ny alatsinainy 19 novambra lasa teo nijery ireo fako misavovona teny Alarobia ,

 Vasakaosy tsenan’ny atody, Anosivavaka ary Ankadifotsy dia tsy niandry ela ny fiadidian’ny tanànan’Antananarivo fa avy hatrany dia nanamafy ny fanampiana ny SAMVA amin’ny fandraofana ny fako. Tsy azo atao sorona ny vahoakan’Antananarivo sy ny tanàna, hoy ny Ben’ny tanàna Lalao Ravalomanana na dia tsy mandray ny andraikiny aza ny SAMVA. Nanomboka nanadio izy ireo omaly  alakamisy 22 oktobra  niaraka tamin’ireo fiarabe fanomezana avy amin’ny kaominina sy ireo malalatanana hafa. Teny Andohatapenaka no nanombohany ny asa.  Manome toky ny eo anivon’ny tanànan’Antananarivo fa afaka andro maromaro dia hisy vokany ny asa fanomezan-tanana ny SAMVA mba hampadio ny tanàna . Manainga ny mponina mba hanaja ny ora fanariana ny fako eny amin’ny dabam-pako hatrany izy ireo. Manomboka  amin’ny 5 ora hariva ka hatramin’ny 8 ora alina izy io, araka ny fanazavan’ny  lefitra voalohan’ny ben’ny tanàna Olivier Randrianarisoa ka tsy tokony hohadinoina. Tsiahivina fa anisan’ny manaparitaka ny aretina  ny fivangongoan’ny fako etsy sy eroa, antony tena mahasarotiny mafy ny kaominina.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanaovan-gazety

Manomboka sahady koa ny antsojay atao amin’ny mpanao gazety, raha ny akom-baovao taorian’ny fisavana ny tranon’ilay mpandraharaha Mbola Rajaonah.

 

 

 Mpanao gazety sahy mitsikera an-dRajoelina ry zalahy ireto, raha ny voalaza. Raha tsiahivina dia avy amin’ny vondrona Mapar ny minisitry ny atitany sy ny praiminisitra.

Fifidianana

Nanam-pikasana ny hametraka fitarainana teny anivon’ny manam-pahefana manoloana ireo tsy fihetezan-javatra niseho tamin’ny fifidianana ny kandida ho filoham-pirenena, Jean Ravelonarivo. Nanambara kosa izy omaly fa mba ho fitandroana ny filaminana dia naleony najanona izany.

Efa mitady izay ho talen’ny fampielezan-kevitr’izy ireo fatratra ankehitriny ny antoko politika madio na APM. Anisan’ny sivana apetrak’izy ireo moa ny hoe madio eo amin’ny sehatra politika misy azy ilay tale horaisina.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mila mahazaka resy e !

Foto-pisainana ara-demokratika tokony hananan’ny kandida filoham-pirenena ny fahazakana resy fa tsy sanatria handeha hanakorontana rehefa tsy lany na tsy tafita any amin’ny dingana manaraka.

 Tsy tokony hatao fitaovana tamin’ny tsy fahalaniana ny olana sy lesoka izay mety hisy foana na aiza na aiza. Ireo zavatra heverina ho tsy azo leferina dia efa nomen’ny lalàna zo feno hanao fitoriana teny amin’ny HCC ny rehetra, ka tokony hiandry ny valiny am-pamendrehana. Efa raikipohy amin’ny fifidianana rahateo ny hoe tsy maintsy misy ny resy ary misy ny mandresy. Hitarafana ny fahendren’ny kandida tsirairay avy ihany koa io fa tsy mitady ala olana etsy sy eroa hanaporofoana fa tsy tokony ho resy na dia efa mihanjahanja izao aza ny elanelana eo amin’ny samy kandida. Ny dingana manaraka no tokony himasoan’ny rehetra dia ny fifandresen-dahatra sy ny fifanomezan-tanana any amin’ny fihodinana faharoa na koa ny fahanginana, rehefa tsy resy lahatra amin’ny fampitambarana ny hery. Raha tena misy tokoa ny fitiavan-tanindrazana eo amin'ireo kandida, dia ny fitandroana ny filaminan’ny firenena, ny fanajana ny safidim-bahoaka no tokony ho ambony indrindra aminy fa tsy sanatriavin’ny vava rehefa tsy lany dia handeha hanakorontana sy hanangona olona hamotika sy handrava hiteraka krizy lavareny eto indray. I Marc Ravalomanana sy Andry Rajoelina no hifaninana amin’ny fihodinana faharoa raha tsy misy ny sampona, ka irariana ny hisian’ny lalao madio sy tena mangarahara. Tsaroana ny kabary teny an-kianjan’ny 13 mey fony niara-dia ireo depiote 73 ny volana aprily lasa teo fa ho mpifaninana ao anaty fifaninanana masina ny TIM sy MAPAR. Ny lohan’ireo vondrona ireo mihitsy ankehitriny no hifaninana. Hotsarain’ny tantara eo izay mitetika lalao maloto sy amboletra ka tsy hanaiky safidim-bahoaka. Ny hirariana dia tena hadio ny fifidianana. Izay ho lany eo rahateo dia ho filohan’ny Malagasy manontolo fa tsy filohan’ny eto afovoan-tany na filohan’ny any amin’ny sisiny. Tsy vahaolana intsony ny fampisaraham-bazana ny Malagasy e !  

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy mandry fahalemana ny firenenaTompon’andraikitra voalohany ny fitondram-panjakana

Manao antso avo amin`ny tompon’andraiki-panjakana ny mpiaro ny zon`olombelona avy amin`ny fiarahamonim-pirenena mba hijery akaiky ny raharaha misy amin`izao fotoana.

Na tiana na tsy tiana, ny iraisam-pirenena dia nametraka tsara fa eo anatrehan`ny tsy fandriampahalemana na ny fijerena ny fiainam-bahoaka dia tompon’andraikitra voalohany ny fitondrana. izy no tokony hiantoka ny firindran`ny fandriampahalemana eto an-toerana. Miandry ny fandraisana andraikitry ny fitondrana ny vahoaka Malagasy izay miraviravy tanana, hoy Raoera Chandoutis, avy amin`ny fikambanana mpiaro ny zon`olombelona. Eran-tany, matoa tsy misy ny fandriampahalemana  dia ny ao anatin`ny fitantanana no tsy manao ny andraikiny voalohany. Misy politika ambadika ve sa tsy zakan`ny mpitondra fa maika tamin`ny fifidianana ? Tsy entina hanenjehana an`iza n`iza, hoy Raoera Chandoutis fa matoa nisy ireny tranga ireny dia manana andraikitra hiaro ny vahoaka ny fanjakana. Tsiahivina fa nisy naka an-keriny ny talen`ny orisana Trans Fy ny alarobia lasa teo, Harman Kamis,  any Toamasiana raha ny fampahafantarana avy amin`ny vondron`ny teratany karana mizaka ny zom-pirenena frantsay monina eto Madagasikara (CFOIM). Izy no teratany karana fahatelo tao anatin`ny herinandro. Sesilany ny fanafihana mitam-piadiana sy ny fanendahana manerana ny Nosy. Maro ny matin’ny fitsaram-bahoaka, niverina ihany koa ny fakana an-keriny. Tsy mandry fahalemana ny vahoaka Malagasy ka miantso ireo tomponandraikitra mahefa hijery ifotony ny raharaha. Araka ny voalazan`ny and. faharoa amin`ny fanambarana iraisam-pirenena ny zon`olombelona dia ”manana zo hiaina ny olona tsirairay”. Andrasana ho ringana ary ve ny Malagasy ? Na dia tsy tian’ny mpitondra resahina aza dia goragora ny fampiharana ny lalàna eto Madagasikara.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tanora mpandraharaha MalagasyTsy ampy sehatra ivelarana

Nanatanteraka hetsika tetsy amin’ny Hotely Carlton Anosy ny tanora mpandraharaha mikambana ao amin’ny Youg Men’s Christian Association (YMCA) omaly alakamisy 22 novambra.

 

Hetsika fanao isaky ny 4 taona ary haharitra 3 andro ka hanamarihana ny fihaonam-be nasionalin’ny fikambanana.  Omaly dia nisy ny seho maro samihafa nanomezana toerana ny tanora ankoatra ny fanamarihana ilay fihaonambe nasionaly. Tanjona ny fampivoarana ny fahaiza-manaon’ny tanora izay tsy afa-mivelatra noho ny tsy fisian’ny mpanosika sy ny mpanofana. Ampirisihina sy omena vahana tanteraka ny tanora hampitombo sy hampiroborobo ny fandraharahana ataony amin’ity hetsika ity. Naneho ampahibemaso ny vokatry ny fiofanana mahakasika ny fandraharahana nataony tao amin’ny YMCA koa ireo tanora mpikambana ao. Nisy ireo fampirantiana tranoheva maro samihafa nataon’izy ireo nahitana ireo vokatra vita izay miompana tamin’ny fandraharahana nataony. Tsy diso anjara ihany koa ny famelabelarana sy ny fifampizarana traikefa amin’ireo zoky efa mpandraharaha izay niresahana lohahevitra maro samihafa. Ankoatra ny sehatra ara-toekarena, fotoana nanehoan’ny tanora ny fahaiza-manaony ara-koltoraly ihany koa ny hetsika. Nisy ny fampisehoana ny talentan’ny faritra maro samihafa. Amin’ny famaranana dia hisy ny fampisehoana iarahana amin’i Samoela sy Rak Roots. Ny vola azo dia hanampiana hatrany ny tanora mba hivelatra amin’ny fandraharahana ataony. Na dia mamolavola ny tanora ho tonga sy hanana toe-tsaina tena mpandraharaha amin’ny fananganana tetikasa ary mampivelatra ny maha olona aza ny YMCA dia mbola olana ny fitadiavana lalam-barotra ka antony hanaovana fitadiavana famatsiam-bola. Nahatratra 75 moa ireo tanora novolavolain’izy ireo tamin’ny sehatra fandraharahana tamin’ity taona 2018 ity. Efa an-jatony maro hatramin’ny taona niforonany.

Tsirinasolo

   

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety 3 x 3 MalagasyHisy fanatsarana hatao, hoy i Rina Randrianarisoa

Hisy fanatsarana maromaro hatao ato ho ato eo amin’ny sehatry ny Basket 3 x 3 eto amintsika, hoy i Rina Randrianarisoa tompon’andraikitra voalohany eo amin’ity sehatra ity.

Tia Tanindranaza0 partages

Henjehina fatratra i Mbola RajaonahNosavain’ny manampahefana ny tranony

In-droa nampanantsoina tany amin’ny Bianco ny mpandraharaha Mbola Rajaonah tompon’ny vondron’orinasa RLM Communication.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Cnaps Sport sy Elgeco PlusSamy nisafidy ny hilalao alarobia avokoa

Samy hiatrika ny lalao savaranonando amin’ny fifaninanana afrikanina avy ny ekipan’ny Cnaps Sport Itasy tompondakan’i Madagasikara 2018 sy ny Elegeco Plus tompon’ny amboara 2018.

Tia Tanindranaza0 partages

CLAC miisa 27 manerana ny nosyNovatsian’ny OIF “tablette” hanamorana ny fanabeazana ny ankizy

Nahazo tablette miisa 140 ireo CLAC na « Centre de lecture et d’animation culturelle » miisa 27 manerana ny Nosy, omaly.

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hopitaly BefelatananaZaza 100 amin’ny 300 no teraka tsy tonga volana

Zaza miisa 100 amin’ireo 300 vao teraka eo anivon’ny hopitalim-panjakana Befelatanana no fantatra fa tsy tonga volana.

 

Noho ny fananan’ireo reny mitondra vohoka tosidra avo  sy ny fananan’ny ampahany amin’izy ireny aretina mitaiza toy ny aretim-po sy ny tratrany amin’ny ankapobeny no mahatonga izany, hoy ny dokotera  Rajaonarison, pediatre eo anivon’ity hopitalim-panjakana iray ity sady lehiben’ny sampandraharaha mandray an-tanana ireny zaza menavava ireny. Misy amin’ireo zaza 100  tsy tonga volana ireo no fantatra fa tena tsy tonga volana be mihitsy, hany ka manano sarotra ny famelomana azy. Ilana kipitsony maro mantsy ny fitaovana hampiasaina amin’izy ireny, izay misy tsy ananan’ity hopitalim-panjakana iray ity. Mahatratra hatrany amin’ny 12 % amin’izy ireo vokatr’izany no mamoy ny ainy. Vahaolana aroson’ity dokotera iray ity ho an’ireo renim-pianakaviana mitondra vohoka, araka izany, ny tokony hanaraha-maso hatrany ny fahasalamana mialoha sy mandritra ny fotoana hitondrana vohoka ho fitandroana ny fahasalaman’ilay tsy manan-tsiny.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fetin’ny noely sy ny faran’ny taonaHamalifaly ny fianakaviana ny “startimes”

Iray volana mahery sisa dia higadona ny fetin’ny Noely. Ho avy manaraka azy ihany koa ny fetin’ny faran’ny taona, izay tena manan-danja ho an’ny fianakaviana tokoa.

 

Hiara-kankalaza azy io  amin’ny isan-tokantrano ny startimes. Mahazo  “abonnement” roa volana izay mividy décodeur iray ahitana ny karazana chaînes rehetra. Hotolorana  “abonnement” 15 andro fanampiny maimaimpoana kosa ireo manao “réabonnement” iray volana sy tapany amin’ny alalan’ny “application”. Nambaran’Atoa Aina Ralai,  tale ara-barotry ny Startimes, fa azo jifaina manomboka izao ka hatramin’ny faran’ny volana janoary taona 2019 io tolotra io. Hahazo tombontsoa avokoa ny rehetra. Ho an’ny lehilahy, ohatra, dia hanana chaînes miisa 12 hiompana amin’ny fanatanjahantena fotsiny izy ireo. Tafiditra ao ilay lalao baolina kitra iadiana ny tompondaka ao Italie (Copa Italia) lalao hanomboka ny 04 desambra ho avy izao, ahitana an’ilay mpilalao baolina kitra malaza Ronaldo. Chaînes enina kosa no hatokana ho an’ny ankizy raha chaines miisa sivy be izao ny ho an’ireo vehivavy ahitana karazana serie. Azo raisina amin’ny alalan’ny startimes koa ireo televiziona eto an-toerana toy ny MBS  TV….20.000 Ar no vidin’ny   “bouquet startimes smart” misy « chaînes » mihoatra ny 70 raha  40.000 Ariary kosa ny “bouquet startimes plus” izay ahitana chaînes mihoatra ny 100.

 

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mananjary V7VTafajoro ny K25

Tafajoro tamin’ny alarobia 21 novambra 2018 ny K25 ao Mananjary izay ivondronan'ny herivelona rehetra ao amin’ity distrika ity ka Atoa Sambizafy Jean Laurent (Maire Nana) sy Rtoa Fafony Anatolie no mitarika azy.

 

Tontosa taorian’ny nandalovan’ny kandida n°25 tany Mananjary ny talata 20 novambra 2018 ny hetsyka nisaotra ny vahoaka tonga mavitrika niatrika ny fifidianana tamin’ny 7  novambra teo sy nitarika lahadinika niarahana tamin’ireo mpandraharaha any an-toerana sy ireo fikambanana maro samihafa sy ireo mpandrindra teknika rehetra any an-toerana ihany koa. Nambaran’ny kandida n°25 fa hajoro manerana ny nosy ny K25 Komity Hampandresy ny Kandida 25 amin’ny fihodinana faharoa satria betsaka ireo  olona te hanatevin-daharana ka hanohana amin’ny  fomba rehetra hibatana ny fandresena mazava. Lasa isika ary tsy mihemotra intsony fa tena azontsika io, hoy  i   Marc Ravalomanana. Marihina fa nitarika ny fandrindrana an’ireo hetsika natao tany Mananajary rehetra ireo Atoa Andriamanampisoa Gégé Bernard “Gégé  Bosco” filohan’ny fikambanana Vary sy Rano any an-toerana.

Tia Tanindranaza0 partages

Mpitaky fanafoanana fifidiananaMizara ny hevitra

Taorian’ny fanambarana notontosain’ireo hery politika maro mitaky ny fanafoanana fifidianana sy firosoana amin’ny fanorenana ifotony tetsy Antaninarenina omaly dia samy

manana ny heviny avokoa ireo mpisehatra politika hita teny an-toerana na dia ny fitakiana fanafoanana fifidianana tsy misy hatak’andro aza no voatonona tao anaty fanambarana.

Rochel Rafanomezantsoa, Antoko FMDD : « Eo anivon’ny HCC ankehitriny ny momba ny fifidianana ka aoka re mba ny marina no hivoaka tsy hisian’ny korontana eto amin’ny firenena. Mahitsy ny resakay. Mety hitera-doza raha tsy ny marina no havoakan’ny HCC raha ny zava-misy ankehitriny. Izay atao na hiverenana hanisana vato aza. Ho tompon’antoka amin’izao izay nahatonga izao zava-miseho izao. Tokony hivondrona ny mpahay lalàna. Rehefa tsy hitanareo izay tena marina dia foano io vokatra io !»

Gaby Vakiniadiana, Antoko Vami: “Aoka tsy hisy hampiasa ny anaran’ny antoko Vahoaka miray fa handray ny andraikitra tandrify ireo mpisandoka izahay. Ny fanorenana ifotony dia tsy natao hialokalofan’ny mpanao ratsy. Marina fa tsy tia ra mandriaka izahay ary mbola mitaky latabatra boribory foana. Ankehitriny ilay olona tena niziriziry no mitaky fanafoanana. Ny tendan-kanina no manao entan-tsy ritra ka tsy hiara-kiasa amin’izany ny VAMI.” 

Nanangona: J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fananganana tetezamitaHamotika ny firenena

Misoko miadana any ambadika any ny fikotrehana fananganana tetezamita ka hofoanana ny fifidianana ary hadaboka ny fanatanterahana ny fifidianana fihodinana faharoa.

 Mizotra amin’izay isika raha ny vokatra vonjimaika efa navoakan’ny CENI no tarafina. Ny HCC anefa no tompon’ny teny farany. Vao mainka poizina sy hamotika firenena ny fidirana amin’ny tetezamita, ary mety tsy ho vita intsony ny fifidianana. Efa vola be no lany notangirihina tany amin’ny sehatra iraisam-pirenena. Sarotra ho an’i Madagasikara ny mbola hahazo indray. Ny fanohizana ny efa natomboka ihany no lalana mety kokoa azo hizorana. Mety hilatsaka ny sazy iraisam-pirenena. Hiditra krizy indray isika raha hizotra amin’ny fifanakorontanana hitakiana fanafoanana fifidianana hananganana tetezamita. Tsy hisy ny fampandrosoana vanona fa fifampizarana seza no ho eo ary samy hangorona izay azony indray ny mpanao politika. Hihazakazaka ny fitrandrahana sy ny fanondranana ny harem-pirenena fa ny vahoaka hiha fadiranovana hatrany. Nisy ny tsy fahatomombanana tamin’ny fifidianana fihodinana voalohany teo fa tsy tokony ho sakana amin’ny dingana manaraka izany. Mety hiteraka fahatezerana ho an’ny olom-pirenena ihany koa raha olana tamina birao fandatsaham-bato an-jatony no hanafoanana ny safidin’ny rehetra. Mety hisy ny kajikajy toy ny olona efa tao anaty lisitra lasa tsy tao indray. Hatramin’izay anefa, manodidina ny 50% eo foana ny taham-pandraisana anjara amin’ny fifidianana noho ny tsy fahampian’ny fanabeazana na ny olom-pirenena na teritery sy ny filirony be loatra takiana amin’ny olom-pirenena. Any ampitan-dranomasina, kara-panondro dia vita fa tsy mila pitsopitsony be rehefa mifidy. Ireny niaraha-nandre omaly ireny ny fanazavan’ny Filohan’ny CENI Hery Rakotomanana fa azo atao tsara ny manao ny fanamarinana samihafa toy ny fitsirihana ny rindram-baiko nikirakirana ny voka-pifidianana ho an’izay tsy mahatoky, raha eken’ny fitsarana mahefa. Nanamafy ny tsy fitanilana sy mangarahara ary ny fahaleovantenany ny CENI, ary heverina fa mba efa nandray lesona hahafaha-manatsara ny ho avy.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hery politika maro« Tsy hanaiky horoahina eto izahay ! »

Niverina heno daholo tetsy amin’ny Le louvre Antaninarenina indray omaly ireo vovonana politika heno matetika tato ho ato sy tsy heno efa elabe izay nivoy ny antsoina hoe fanorenana ifotony mialoha ny zava-drehetra.

 

 Anisan’izany ny HFI, TFI, RMTF, Grand rassemblement des refondateurs ary Conférence Souveraine. Miaraka aminay koa ny antoko politika maro. Nohamafisiny fa tsy maintsy atomboka ny fanorenana ifotony eto Madagasikara satria mihorohoro ny vahoaka amin’izao fahavaratra tonga izao. Ho fety sa faty, hoy ny fanontaniana napetrany. Aza manaiky zaraina intsony isika. Ny zava-misy ankehitriny dia miha mahazo vahana eto ny firenena ivelany, mitotongana ny fari-piainan’ny Malagasy, mihanaka ny pesta sy kitrotro ary raha izao no mitohy dia horoahina eto an-tanindrazany ny Malagasy. Tsy hanaiky izany izahay, hoy hatrany izy ireo. Hisy moa ny hetsika hotanterahan’izy ireo ny sabotsy izao raha tsy misy ny fiovana.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Jean Ravelonarivo“Be ny lesoka saingy tsy atao hihemorana”

Nivoaka tamin`ny fahanginany i Jean Ravelonarivo, kandidà filoham-pirenena farany teo. Nahita tsy fahatomombanana tamin`ny fifidianana ny tenany saingy tsy atao hihemorana izany, hoy izy.

 Nambarany fa hita tamin`ny haino aman-jery  ombieny ombieny ny mikasika ny valim-pifidianana vonjimaika. Tsy hitanisa ireo tsy nety toy ny lisi-pifidianana, fizarana kara-pifidianana, fanisam-bato manerana ny nosy nanomboka avy amin`ny biraom-pifidianana hatrany amin`ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana (CENI). Notsindrian`ity kandidà filoham-pirenena ity fa hitovizan`ny rehetra izany kanefa tsy azo adinoina ny fandaniana vola mihoapampana tamin`ny fampielezan-kevitra ho an`ny kandida sasantsasany. Tsy anisan`ireo nametraka fitoriana teny anivon`ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana i Jean Ravelonarivo na dia nahita lesoka aza. Efa miroso ny valim-pifidianana ary nalefan`ny ambaratonga rehetra niala tany amin`ny CENI nankany amin`ny HCC, hoy hatrany ny fanazavana.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitoniana tour sy Soluma« Tahotra an-dRavalomanana ny fanenjehana an’i Mbola Rajaonah ! »

Niharan’ny fisavana faobe ny fonenan’ilay mpandraharaha Mbola Rajaonah izay lasa mpiara-miasa akaiky amin’ny filoham-pirenena teo aloha, Marc Ravalomanana, omaly tontolo.

Nanoloana izany dia nanao fanambarana miaraka tetsy amin’ny toerana iray etsy Analakely ny avy eo anivon’ny fikambanana Fitoniana tour sy ny firaisankinan’ireo mpitarika eny amin’ny oniversite na Soluma. Mpanao asa soa sy mpanampy ny mpanao fanatanjahantena no fahitanay an’i Mbola Rajaonah hatramin’izay, hoy izy ireo. Ny mahagaga, maro ireo olo-malaza manana dosie maloto eto amin’ny firenena saingy navela amin’izao fotsiny. Rehefa ny mpandraharaha Mbola Joseph Rajaonah no mirona any amin’ny fanohanana ny kandida ho filoham-pirenena, Marc Ravalomanana, dia atao aminy izao antsojay rehetra izao. Andefasana IST sy antsoina any amin’ny Bianco ary niafara hatramin’ny fisavana trano (Perquisition). Noho izany dia manameloka sy manohitra amin’ny herinay manontolo izao izahay. Aminay dia midika tahotra an-dRavalomanana izao. Mankahery an’i Mbola Rajaonah izahay amin’izao manjo azy izao ary tompon’andraikitra feno amin’izay tohin’ny trangan-javatra hiseho eto amin’ny firenena ny olona ambadik’izao antsojay izao, hoy hatrany ireto tanora ireto.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitsinjaram-pahefanaBe loatra ny fahefan`ny mpanatanteraka

Fandaharana iray nentina nampahafantarana ny fiaraha-miasan`ny Fondation Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) sy ny parlemantera Malagasy ny namoahana tahirin-kevitra iray mahakasika ny tantaran`ny parlemantera Malagasy.

Anisan`ny namolavola azy io i Sahondra Rabenarivo, mpikambana eo anivon`ny SEFAFI. Noresahina ao ny momba ny Antenimieram-pirenena sy ny Antenimierandoholona amin`ny fiaraha-miasa amin`ny filoham-panjakana sy ny governemanta, indrindra ny mpanatanteraka. Ao anatin`ny lalàmpanorenana dia manana fahefana be ny mpanatanteraka raha oharina amin`ny mpanao lalàna, hoy izy. Mivangongo loatra ny fahefana mpanatanteraka mihoatra ny fahefana ananan`ny parlemantera, antony tsy maha marin-toerana ny firenena. Mirona be loatra amn`ny asa soa any amin`ny distrika misy azy ireo parlemantera kanefa mandany ny lalàna no tena asany, hany ka tsy mirindra ny asam-panjakana. Tamin`ny lalàmpanorenana vaovao tamin`ny 2010 dia nomena lanja bebe kokoa ny Antenimieram-pirenena amin`ny fanendrena praiminisitra izay hanao ny asan`ny fitondrana kanefa tsy mety. Nisy ny hetsika nataon`ny Fondation Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) notohanan’ny minisiteran’ny raharaham-bahiny mahakasika ny fitsinjarana fahefana eto Madagasikara eo amin`ny mpanatanteraka sy ny mpanao lalàna omaly tetsy Antaninarenina.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Nandrotsaka volabe ny EoropeaninaTsy maintsy vitaina ny fifidianana…

Efa niaraha-nahita ny fomba fijerin’ny sehatra iraisam-pirenena tamin’ny alalan’ny SADC, COI, Vondrona Eoropeanina,…

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Filohan’ny CENI“Mangarahara ny logiciel ary tsy nangala-bato izahay”

Maro ny fanakianana niantefa tamin’ny CENI tamin’ny fikarakarana ny fifidianana tamin’ny alarobia 7 novambra kasa teo.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ravalomanana sy ny ekipany“Atsaharo ny faneriterena sy fampitahorana”

Namoaka fanambarana ny eo anivon’ny fandrindrana ankapobeny ny fampielezan-kevitry ny kandida laharana faha-25 Marc Ravalomanana, izay tarihin’Atoa Serge Zafimahova omaly eo anatrehan’ny toe-draharaham-pirenena amin’izao.

 Efa nanome baiko nisintonana ireo fitoriana 208 noheverina hapetraka teny anivon’ny Fitsarana Avo momba ny lalàmpanorenana mahakasika ny fifidianana ho filoham-pirenena ny kandida Marc Ravalomanana na dia mitombina sy mipetrapetraka aza izany. Anisan’ny tao anatin’ny fitoriana ny fangatahana fanintsanana kandida iray raha ny nambaran’ny mpisolovava Hasina Andriamadison tamin’ny onjam-peon’ny Top Radio 102.8FM omaly antoandro, izay mety tsy hitondra filaminana raha tanteraka, fa tsara kokoa ny hirosoana amin’ny dingana manaraka amin’ny fifidianana ara-demokratika. Noho ny traikefa ananany sy amin’ny maha olom-panjakana an’i Marc Ravalomanana no antony, izay fanapahan-kevitra mifototra amin’ny fahavononany hikatsaka lalandava fitoniana hiatrehana izao savorovo politika iainantsika izao, hoy ny fanambarana. Mandala ny tontolo milamina sy tony amin’ny fitohizan’ny lamim-pifidianana sy ny fanatanterahana ny fifidianana fihodinana faharoa izay tokony hatao ny 19 desambra izao. Tsy arakakaraky ny fahavononana sy finiavana asehon’ny kandida Marc Ravalomanana mba tsy hisian’ny romoromo anefa ny zava-misy, ka malahelo ny tenany mikasika ny nanjo ireo olona izay mieritreritra na efa manohana azy. Ohatra iray mivaingana azo raisina ny faneriterena sy ny fampitahorana mahazo ny tompon’andraikitra ao anatin’ny orinasa RLM Communication. Manao antso avo mba hanatsaharana haingana izany manoloana ny savorovo politika efa tsinjo izao, hoy ny hafatra. Ho fanajana ny olom-pirenena sy ny safidiny ihany koa, dia miangavy ny rehetra mba hiaraka hametraka ny tena adihevitra milamina amin’ny fitandrovana ny demokrasia eto amin’ny firenena ny kandida Marc Ravalomanana sy ny mpiara-dia aminy. Manao antso avo ho an’ny fitondram-panjakana foibe (Filohan’ny Repoblika mpisolo toerana sy ny governemanta foibe) mba hitandro lalandava ny tsy fiandaniana ary mba hampijanona ireo fombafomba rehetra sy ireo fihantsiana ara-politika amin’ny endriny samihafa ary koa ny fampitahorana isan-karazany atao amin’ireo mpiasa izay manatanteraka ny asany. Niaraha-naheno ny voka-pfidianana tsy ofisialy navoakan’ny CENI mahakasika ny fihodinana voalohany ka mangataka fitoniana sy filaminana izahay eto am-piandrasana ny fanapahan-kevitry ny HCC, ary manao antso avo ho an’ny olom-pirenena rehetra mba hanao toy izany, hoy hatrany ny fanambarana.

 

Toky R

 

Midi Madagasikara0 partages

Amboditsiry : Des employés de la Jirama incarcérés pour branchement illicite d’eau

Trois employés de la compagnie nationale d’eau et d’électricité, Jirama, se trouvent actuellement en prison après avoir été surpris en train d’effectuer un branchement illicite d’eau en se servant d’un compteur volé. Des policiers du commissariat du 8e Arrondissement à Analamahitsy les ont arrêtés sur le fait le samedi 17 novembre 2018.  Ce jour-là vers 16 heures, la police affirme avoir reçu un appel alertant l’existence d’un groupe d’individus en train de creuser la tuyauterie de la Jirama, en vue d’un branchement d’eau pour une maison d’habitation d’un particulier à Amboditsiry, dans le 5e Arrondissement de la commune urbaine d’Antananarivo. Aussitôt, des policiers accompagnés d’un huissier et des agents de la Jirama se sont rendus sur les lieux. Ils sont alors tombés sur les suspects qui étaient en délit. La fouille effectuée sur eux ont permis de constater qu’ils étaient tous des employés de cette compagnie nationale. Pourtant, ils n’ont pu présenter aucune autorisation leur permettant de réaliser ces travaux. De plus, un compteur d’eau suspect a été découvert sur eux, provoquant leur arrestation sur-le-champ. Durant leur interrogatoire au commissariat, ils ont reconnu leur forfait. Ils ont avoué avoir abusé de leur fonction en soulignant que dans cette affaire, ils n’étaient que des exécutants. Le commanditaire serait, d’après eux, une dame occupant un poste de responsabilité dans cette société d’Etat. L’enquête a révélé que le compteur saisi sur eux devait être mis en service quelque part avant d’être enlevé pour ce branchement illicite. L’enquête est en cours pour la recherche de leur complice ainsi que de l’endroit où a été volé ce compteur.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Ambohimangakely : Jiolahy fito nanafika tokantrano, olona iray naratra

Azo lazaina fa mandry andriran’antsy ny mponina ao anatin’ny kaominina Ambohimangakely, distrika Antananarivo Avaradrano. Ekena fa manao ny ainy tsy ho zavatra ny mpitandro filaminana nefa toa very hevitra ihany izy ireo raha ny zava-misy tato ho ato no jerena. Saika isan’andro no andrenesana fanafihan-jiolahy ao amin’io kaominina io. Manao andiany  ireo olon-dratsy ary mitondra faisana avokoa izay tokantrano andalovany, raha tsy hilaza afa-tsy ity vao nitranga ny alin’ny Alarobia 21 hifoha ny Alakamisy 22 novambra ity.  Tamin’ny 11 ora alina, jiolahy fito mirongo basim-borona sy zava-maranitra no niditra an-keriny tao amin’ny tokantrano iray tao amin’ny tanàna antsoina hoe Falimanjaka, fokontany Betafo. Araka ny vaovao avy eo anivon’ny zandarimariam-pirenena, dia nanapoaka basy in-droa ireo olon-dratsy mba hampitahorana ny manodidina. Tsy nisy sahy nivoaka noho izany ireto farany ireto   ka dia azo lazaina fa nanaram-po tokoa ireo jiolahy naka izay nilainy  rehefa avy nandratra ny tompon-trano. Lasan’izy ireo tamin’izany ny : finday iray, radio iray, televiziona iray, ary vola 200. 000 ariary. Vokany, efa lasa ireo jiolahy vao afaka niantso ny mpitandro ny filaminana ny niharam-boina. Nanao vonjy taitra avy hatrany ireo zandary mpanao fisafoana amin’ny alina avy ao amin’ny borigadin’Ambohimangakely ary nandefa ny naratra tany amin’ny hôpitaly. Efa  misokatra ny fanadihadiana momba ity raharaha ity.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Portrait : Lucas Jaojoby, un mélomane forgé par son père

Il est l’un des fils du roi du salegy. Sa composition et son arrangement sont des talents qu’il a hérités de son père.   

«Je suis fier d’être musicien. C’est un travail parmi tant d’autres. La musique me rend heureux », s’explique Lucas Jaojoby.  A 26 ans, il a fondé avec Charline Mboty et Anderson le groupe Jao’s Band en 2010. Equipe solide, Jao’s Band est un groupe qui a bien été forgé par  leur père, le roi du salegy. De véritables mélomanes qui ont eu une bonne base d’éducation en termes de musique.  Le rythme de Jao’s Band est un mélange du jazz de 1950 et du « salegy soft ». Un genre de musique qui porte de l’espoir à ceux qui l’écoutent !

Source d’inspiration. Lucas et son père n’ont pas  le même parcours,  mais ils ont  atteint le même objectif. Si le père était le précurseur en tant que chanteur professionnel dans sa famille, Lucas était bercé par le salegy depuis son jeune âge. L’objectif «était  de passer le message qu’est la musique. Ce qui unit, ce qui prêche l’amour ».

La famille Jaojoby est avant tout une famille de «son», mais également une grande famille musicale.  En 1984, pendant que Eusèbe Jaojoby écoutait  du  George Benson, un des ses chanteurs préférés, Lucas Elie Jaojoby vit le jour.

La guitare était un instrument de la famille.  A 5 ans, le petit Lucas commence à jouer de cet instrument fétiche de la famille.

De temps en temps, le père de Lucas écoutait du jazz, du soul, et parfois du funky. Par ailleurs, chez les Jaojoby, le jazz était la deuxième musique la plus écoutée après le salegy.  Certes, l’idée de fusionner ces genres de musique était encore tôt pour le jeune garçon qui n’avait que 10 ans. Mais, très vite, il commença à prendre conscience que ces deux rythmes s’accordaient.  Tantôt nostalgique, tantôt euphorique, Lucas trouva le point de jonction  entre les deux genres de musique. Une fusion s’est donc imposée !  En effet, le salegy est maniable pour ceux qui le maîtrisent bien ! Bien sûr, en tant que fils du roi du salegy, il maîtrise le rythme. « Sans vouloir exagérer ! Il faut dire que je n’ai jamais  connu un aussi bon guitariste. Quand on était petit, il nous chantait des morceaux et jouait en même temps », témoigne son ami Moreno Ralaivao. Ce jeune homme de 34 ans a non seulement reçu les leçons de son père, mais également transmis  le message à ses proches.

La scène crée  un lien. L’estrade est l’un des moyens de communion pour la famille de Lucas. La musique coule dans leurs veines. La famille Jaojoby se comprend sur scène.  « Avec papa, tout est carré ! Il est très sévère quand il s’agit de musique. Cette exigence m’a beaucoup aidé », a-t-il affirmé. La justesse et la précision sont l’emblème de la famille. Quand les Jaojoby sont sur scène, il n’y a que des improvisations prévisibles. Une dense répétition rend le spectacle facile. Entouré de ses sœurs, ses frères et son père, Lucas se sent à l’aise en grattant sa guitare.

Les spectacles s’enchaînent, que ce soit au pays ou à l’extérieur. Lucas Jaojoby accompagne souvent son père au Maroc, au Swaziland, en France, au Canada, et aux Etats-Unis. Ils ont fait connaître le rythme malgache à travers le monde entier. Ces voyages ont  permis à Lucas de forger sa personnalité. Bien évidemment, ces séjours à l’étranger sont un tremplin pour le jeune artiste.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Taom-piotazana lodsia : Miparitaka ny vola sandoka 10.00 ariary

Miezaka mandamina sy mametraka ny fiarovana ireo mpitatitra sy ireo mpanangom-bokatra ary ireo mpandraharaha lodsia ny eo anivon’ny Emm-Reg  amin’izao taom-piotazana sy fanondranana lodsia izao. Fotoana maha-be ny fihodinkodinan’ny vola mantsy ny vanim-potoana tahaka izao ka tsy kely làlana ny ratsy, saingy raha asan-jiolahy no mampanahy ny mpitandro ny filaminana dia fampiasana vola sandoka indray no misy manao amin’izao fotoana izao, tahaka ny tranga niseho tratran’ny zandary tao Mahavelona Foulpointe raha naharay fitarainana izy ireo. Raha ny fanazavana, dia nividy toy ireny mpanangom-bokatra mividy lodsia amin’ny tantsaha ireny ireo mpanangom-bokatra mampiasa ity vola sandoka ity, ary amin’ny takariva sy ny andro manomboka alina no tena fividianan’izy ireo ny vokatra lodsia. Ireo tantsaha tao Mahavelona Foulpointe sy manodidina ity kaominina ity ary ireo ilany avaratry Toamasina no tena nanapariahan’ireto mpanangom-bokatra, izao vola sandoka any aminy izao. Mpanangom-bokatra iray no tratra tao mahavelona Foulpointe ny alarobia teo, mbola sarona tany aminy ny ambin’ny vola sandoka nampiasainy manodidina ny am-polony tapitrisa ariary teo, raha efa naparitany tany ambanivohitra nividianany lodsia kosa ny sasany mitentina am-polony tapitrisa ariary ihany koa. Vola 10.000 ariary vaovao ireto vola sandoka misy manaparitaka amin’ny fividianana lodsia izao, ka nanaovan’ny Emmo-Reg  antso ho an’ireo tantsaha ny tsy hanaiky maka vola mivantana intsony, fa tokony  hampiasa ireny “Mobile Money” izy ireo hisorohana izao resaka vola sandoka izao. Anio zoma no hiakatra eo anivon’ny fitsarana eto Toamasina ny raharaha, raha ny zandary tao mahavelona Foulpointe no nanao ny fakana am-bavany ireto olona tratra ireto.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Omnisports : Le MJS mise sur la transparence budgétaire

Le ministre lors de la rencontre avec les fédérations sportives.

Dans la politique de transparence budgétaire, le ministère de la Jeunesse et des Sports invite les autres organes de contrôle dont le BIANCO et le SAMIFIN d’effectuer un audit de ses comptes.

Cinq mois après la tenue de la première édition de la Conférence des experts sur la mise en place en Afrique de l’Education physique de qualité (EPQ) et du plan d’action de Kazan (PAK) à domicile, les choses sérieuses commencent pour le clan malgache. Le décret sur la mise en place d’un comité multipartite en vue de l’implication d’une éducation physique de qualité ou Comité Multipartite EPQ à Madagascar a été adopté lors du conseil du gouvernement du mardi 20 novembre dernier.

Toujours dans cette optique de sport de qualité et compte tenu de l’évolution du mode de gestion des groupements sportifs actuel d’une part et en se référant aux recommandations internationales axées sur l’intégrité du sport et le respect de l’éthique sportive d’autre part et conformément aux textes susmentionnés, le Ministère de la Jeunesse et des Sports entend réactualiser la fiche d’identification et de suivi des programmes (FISP) en vue d’une bonne relation avec les groupements sportifs, voire l’instauration pérenne d’une confiance mutuelle caractérisée par la bonne gouvernance. La transparence budgétaire est le maître mot du ministère. Actuellement, le déblocage de fonds aux fédérations sportives dépend de la justification des dépenses et surtout de l’envergure des activités. Il est à signaler que lors de la prise de service du nouveau ministre, la caisse du ministère était vide. Pour honorer la participation des athlètes aux grands rendez-vous internationaux majeurs dont les Jeux Africains de la Jeunesse (JAJ) à Alger et des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) à Buenos-Aires, une demande spéciale a été effectuée auprès du ministère des finances. Une demande qui a été décidé en conseil du gouvernement et des ministres.

Organes de contrôle.  La mise en œuvre de la fiche d’identification et de suivi des programmes (FISP) contribuera à l’amélioration du dispositif de transfert de fonds aux fédérations. Elle figure parmi les mesures recommandées par l’Inspection Générale de l’Etat, pour plus de transparence et d’efficience. Le ministère appelle également aux autres organes de contrôle dont le BIANCO et le SAMIFIN d’effectuer un audit au sein du ministère. Comme les fédérations sportives figurent parmi les bénéficiaires de ces subventions publiques, le contrôle dans la gestion et l’utilisation desdits fonds s’impose.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Ramarokoto Fenosoa Emile : Nouveau DG de l’IMATEP

Le Conseil des ministres d’hier a procédé à une série de nominations. Neuf en tout. Il s’agit, entre autres, du décret abrogeant le décret n°82-010 du 15 janvier 1982 et portant nomination de Ramarokoto Fenosoa Emile, Directeur Général de l’ « Ivotoerana Malagasy momba ny Teti-pivoarana » ou Institut Malgache des Techniques de Planification (IMaTeP).

Décret abrogeant le décret n°2018-061 du 17 janvier 2018 et portant nomination de Andriatahirilalao Jacques Jhonah, Directeur Général de l’Institut National de Formation Administrative (INFA) auprès du Ministère de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Administration, du Travail, de l’Emploi et des Lois Sociales. Quant à Andrianiaina Lydien Sihanaka, il a été nommé directeur administratif et financier auprès du ministère de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Administration, du Travail, de l’Emploi et des Lois Sociales. Pour ce qui est de Andrianirina Briand , il a été nommé président du Conseil d’Administration de l’Autorité de Régulation des Technologies de Communication de Madagascar. Notons que le conseil des ministres d’hier a été marqué également par le décret abrogeant le décret n°2018-773 portant nomination du Secrétaire Général du ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique. Un poste qui a été occupé auparavant par Andrianirina Briand.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Voie Tsarasaotra-Ivato : L’éclairage public avant la fin de cette année

La voie rapide reliant Tsarasaoatra à l’aéroport d’Ivato est ouverte aux usagers depuis le 2 novembre 2018. Par souci de sécurité et pour éviter les accidents, un éclairage public y sera mis en place avant la fin de cette année pour que ce tronçon de route long de 11 km soit praticable 24heures/24 heures. C’est ce qu’on a appris lors de la signature de convention entre le ministère de l’Energie et des Hydrocarbures et la Jirama ainsi que le ministère des Travaux Publics hier. « Les travaux qui vont coûter la bagatelle de 350 millions d’Ariary, devront débuter dans quatre jours et seront finis avant la fin de cette année », a fait savoir le ministre de l’Energie, Lanto Rasoloelison.

Casseurs de vitesse. Il s’agit d’un éclairage public « classique » pour éviter les éventuels vols de matériels comme cela a été le cas des éclairages publics solaires dans d’autres endroits de la Capitale. Notons que la réalisation de cette voie d’accès rapide devrait permettre la décongestion de la circulation reliant la Capitale et l’aéroport d’Ivato, porte d’entrée de Madagascar. Pour l’heure, elle est impraticable au-delà de 21 heures à cause de la recrudescence de l’insécurité.  Pour sa part, le ministre des Travaux Publics, Ulrich Andriantina a souligné que, la mise en place de casseurs de vitesse y est également en étude afin d’éviter les excès de vitesse et les risques d’accidents.

500km de conduite d’eau. Par ailleurs, le ministre de l’Energie, Lanto Rasoloelison a répondu aux problèmes d’approvisionnement en eau potable surtout dans la Capitale. D’après ses explications, cette situation résulte de la vétusté des conduites d’eau. Une étude menée dans le cadre de la collaboration avec l’Union Européenne, relative à l’approvisionnement en eau à Antananarivo, est en cours. « Des infrastructures ont été mises en place pour améliorer l’approvisionnement en eau. La production est insuffisante. Mais, ce sont surtout les conduites qui datent de plusieurs années et qui contiennent des dépôts qui font que les eaux qui arrivent dans les foyers comportent de la terre route. Il se peut également que l’eau n’arrive pas dans les localités qui se trouvent en hauteur. C’est pourquoi la Jirama y assure l’approvisionnement en eau grâce à des camions citernes », indique-t-il. Toujours selon ses dires, environ 500 kilomètres de conduite d’eau devraient être remplacées dans le cadre de ce partenariat avec l’Union Européenne.

Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Exposition : Pierre Lunel et Rijasolo investissent l’Ifm

En écho au dernier livre sur la cité de l’espoir du père Pedro à Andralanitra, « La cité d’espérance du Père Pedro » écrit par Pierre Lunel, une exposition éponyme se tiendra à l’Ifm Analakely du 4 décembre au 22 décembre. Les visiteurs y retrouveront les photographies de Rijasolo, on a illustré le livre. Ce dernier est à la base d’un  photoreporter. Il collabore régulièrement avec le Monde, Jeune Afrique, Libération. Il est photo-journaliste pour l’Agence Française de Presse ». Il connait également le sujet puisqu’il a déjà illustré un autre ouvrage intitulé « Akamasoa, rêves d’enfants ». Les textes de l’auteur, Pierre Lunel, accompagneront les clichés de Rijasolo. D’ailleurs, l’écrivain français sera présent dans nos murs. Il fera une rencontre le 5 décembre à 10 h 30 à l’Ifm avec le public. Il « évoquera ses méthodes de biographe et ses manières d’approcher le parcours de vie de personnages aussi fascinants et si pleinement engagés dans leur quête spirituelle et morale ». Un rendez- vous qui s’adresse également aux apprentis écrivains et aux amateurs de livre de la capitale. Apparemment, l’auteur est un spécialiste des biographies. Il a déjà livré des ouvrages comme, « « L’insurgé de Dieu », ouvrage consacré à l’Abbé Pierre, ou bien « Sœur Emmanuelle, secrets d’une vie », mais aussi « Je m’appellerai François », biographie de l’actuel pape ».

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Secteur de la pêche : Deux lois adoptées sur les Zones maritimes et le Code de la pêche

Adoption des lois sur les zones maritimes et le Code de la pêche au Sénat Anosy.

La pêche figure parmi les secteurs à forte potentialité, qui fait vivre des millions de Malgaches, mais qui est également très convoitée par les investisseurs étrangers, notamment les Chinois.

 Le Parlement a adopté la loi sur les zones maritimes de l’espace maritime de la République de Madagascar, ainsi que la nouvelle loi portant refonte de certaines dispositions de la Loi sur le Code de la pêche et de l’aquaculture. « Le Projet de loi n°2017-050 a été élaboré eu égard aux potentialités géostratégiques et économiques des zones maritimes. Il s’avère donc nécessaire d’adopter de nouvelles approches et de nouveaux outils essentiels en vue d’une bonne gouvernance de l’espace maritime sous la juridiction de l’Etat Malagasy et de ses ressources. En ce qui concerne le Projet de loi n°2017-051, il est motivé par l’engagement de l’Etat d’instaurer l’Etat de droit et le renforcement de son autorité dans le secteur. La gestion durable des ressources halieutiques doit être inéluctable afin d’éviter la gabegie de l’exploitation , au détriment du bien-être des générations futures et de préserver l’équilibre des écosystèmes et de l’habitat aquatique », a expliqué le ministre des Ressources Halieutiques et de la Pêche, Augustin Andriamananoro.

Enjeux importants. Mercredi dernier, plusieurs sujets ont été abordés par les sénateurs et l’équipe technique du Ministère, avant le vote des Projets de loi. Ils concernaient le statut, les rôles et les attributions des inspecteurs de la pêche ; les actions de sensibilisation pour une protection de l’habitat naturel, la préservation des ressources halieutiques et une pêche responsable ; la protection de la filière langouste, une filière pourvoyeuse de devise ; le développement de la pêche et de l’aquaculture ; la défense de la souveraineté maritime de Madagascar. Profitant de la présence du ministre, les sénateurs ont posé des questions orales sur la situation des 330 navires chinoises qui défraient la chronique, et qui secoue le monde de la petite pêche et de la pêche traditionnelle. Le ministre a souligné que ces 330 navires sont issues d’un contrat sous seing privé entre l’AMDP (Agence Malgache de Développement Economique et de Promotion des Entreprises) et le Taihe Century Investments Development Co. Ltd. « Cet acte purement privé n’engage ni directement ni indirectement le gouvernement ou l’Etat Malagasy », a-t-il expliqué. Cependant, il a précisé que toutes délivrances d’autorisations relevant du secteur de la pêche et de l’aquaculture relève du droit régalien de son Département. A noter que le secteur pêche fait vivre près de cinq millions de familles.

 Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Secondaire : La mention Sciences économiques et sociales en phase d’expérimentation

Les lycéens malgaches sont progressivement initiés aux Sciences économiques et sociales.

La filière SES ou Sciences économiques et sociales est actuellement en phase d’expérimentation dans environ 200 établissements à l’échelle nationale.

Il s’agit bien évidemment d’un long processus, figurant parmi les réformes ambitieuses portées par le Plan sectoriel de l’Education (PSE), mais impliquant cette fois-ci le secondaire. La phase d’essai et la mise en œuvre se feront progressivement, entrecoupées d’évaluations périodiques pour pouvoir apporter en chemin les améliorations nécessaires et pertinentes. Notons donc que ceci est pour le moment officieux, les premiers retours seraient attendus officiellement, d’ici environ deux semaines. Un responsable auprès du Ministère de l’Education nationale de souligner que : « Le PSE n’est pas un plan figé, sa mise en œuvre se rapporte plutôt à un processus en constante évolution, qui peut être revu, remis en question en fonction du résultat des évaluations. Le but est que le PSE soit vraiment en adéquation avec les besoins du contexte malgache. Et cela implique de ne pas brûler les étapes. » Pour l’instant la filière SES n’est pas encore introduite en tant que filière à part dans les établissements publics malgaches, mais plutôt comme un ensemble de modules théoriques et pratiques qui progressivement entraînent et habituent les étudiants aux SES.

Intérêts. L’introduction des SES dans les lycées malgaches présente de nombreux intérêts. Principalement, les SES permettent d’insuffler assez précocement la culture entrepreneuriale chez les jeunes Malgaches, acteurs principaux de l’économie de demain. Or, il a été maintes et maintes fois prouvé que l’entrepreneuriat représente l’un des moyens les plus efficaces pour le décollage économique de Madagascar. Pourquoi ? Parce qu’il crée des emplois, de nouveaux marchés, réduit le chômage, permet de trouver des solutions pour les Malgaches pour les Malgaches, mais aussi et surtout parce qu’il permet aussi de s’ouvrir aux autres et de s’épanouir. L’entrepreneuriat est donc à même de créer un cercle économique vertueux. Toutefois, avant de se lancer dans cette formidable aventure humaine, il est essentiel de se former et de se forger un background solide. Un background solide c’est, entre autres, la connaissance et la compréhension de tous les concepts économiques et même politico-économiques, c’est aussi être capables de faire le lien et de comprendre l’interdépendance entre l’économique et le social, les concepts du développement durable ; et enfin et surtout être capables de fournir des efforts de compréhension et d’analyse pour connaître les modalités d’application de tous ces concepts , globaux au contexte malgache (penser global et agir local). Les Sciences économiques et sociales fournissent ces outils aux jeunes qui veulent bien s’y initier. Que du bon en résumé, mais la réforme va pas à pas.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Concert de Noël : Amboarampeo Faravohitra ouvre le rideau

La Chorale Amboarampeo Faravohitra au Conservatoire national de musique François Mittérand en France.

Dans le hall du café de la gare, ce sera Noël avant l’heure! A l’approche de la fête de la nativité, les événements y afférant commencent dès les premiers jours de décembre.

La nativité toujours sous le signe de fête, la période reste un grand moment pour les chœurs. Dans la capitale, la Chorale Amboarampeo Faravohitra ouvrira la scène au Hall du Café de la Gare Soarano le 2 décembre. Chants de Noël et « kalon’ny fahiny » seront à l’ordre du jour.

Dans un premier temps, les compositions de Naka Rabemanantsoa, Andrianary Ratianarivo et Justin Rajoro, ces pionniers du « kalon’ny fahiny ».  Dans un second temps, la chorale chantera des cantiques de Noël.

La spécificité de ce concert de Noël réside dans le fait que les paroles sont intégralement en malgache et en anglais. Pour ce faire, la chorale a choisi d’emmener son public dans l’atmosphère du « Let There Be Christmas » de l’arrangeur Joseph Martin. Reprenant ainsi les grands classiques du chant de Noël, les cantiques résonneront dans tous leurs éclats. Forte de ses 60 ans d’existence et restant fidèle à son image, la chorale démontrera une fois de plus cette maturité qu’elle a gagnée tout au long de ces six décennies. Un concert à travers lequel l’Amboarampeo veut partager à tout un chacun pour Noël la grandeur de l’amour de Dieu.

Le cultuel et le culturel en fusion, une manière pour la Chorale Amboarampeo, sous la direction de Radonavalona R. Ranaivosoa, de réaliser ce concert avec une soixantaine de membres et quinze musiciens. Cet évènement entre par ailleurs dans le cadre du jubilé des 150 ans de ce « Memorial Church » qui prendra fin en février 2019.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Ambohimasina Betafo : Roa lahy mpampihorohoro, matin’ny fitsaram-bahoaka

Tsy namelan’ny fokonolona raha tsy tapitra ny ain’izy roa lahy, malaza ratsy amin’ny fampihorohoroana sy fandrahonana niampy fanolanana, tao amin’ny Tanàna antsoina hoe Antomangana kaominina Ambohimasina Betafo. EFa amam-bolana izy roa lahy ireo no fantatra, fa manao herisetra amin’ireo tantsaha monina ao Antomangana. Tereny hanao izay tiany ny fianakaviana hidirany ary takiany vola ka raha vao tsy manome dia rahonany ho faty. Ankoatra izay dia mbola hampiharany ny filan-dratsiny ny tovovavy sy vehivavy izay tratrany any an-tsaha. Toy izany hatrany no fanaon’izy roa lahy ireo tao amin’io Tanàna io. Tsy sahy miteny ny tokantrano nidirany noho ny tahotra sy ny fandrahonana. Fianakaviana iray no nanatona fokontany sy nampandre tamin’ny ben’ny Tanàna, fa takian’izy roa lahy vola 2 400 000 ariary sy omby ary kisoa nompiana tao an-trano. Nonome fe-potoana izy roa lahy ka ny zoma no andro nomeny hiverenany. Tsy tonga anefa izy roa, raha tsy ny sabotsy maraina. Tsy nanome izay notadiaviny ilay tokantrano ka avy  hatrany dia namoaka famaky izy roa lahy ary nikasa hamono. Niantso vonjy ny tao an-trano ary vetivetivy dia vory ny fokonolona  niandry tety amin’ny manodidina. Nikasa handositra ihany izy roa lahy, fa tsy nisy hirika nitsoahana intsony fa voahodidin’ny fokonolona ny toerana. Rotidrotiky ny vono izy roa lahy ; izay niteraka ny fahafatesany. Tonga naka ny razana ny fianakavian’ny maty iray, ary teo no nahalalana, fa olona avy ao amin’ny kaominina mifanila, ao Ambatomainty Inanantonana ny iray, tsy fantatra kosa ny fiavian’ny iray  tsy naka ka nalevin’ny fokonolona ny razana.

Andry N.

Midi Madagasikara0 partages

Startimes Madagascar : De nouvelles chaînes pour les fêtes de fin d’année

Julien Jin, le nouveau DG de Startimes

Depuis la campagne « Mondial 2018 », Startimes a augmenté le nombre de ses abonnés. D’autres bonnes surprises se préparent.

Startimes étoffe ses bouquets. Au grand bonheur des actuels et futurs abonnés qui vont avoir de nombreuses agréables surprises pour les fêtes de fin d’année. « Noël en famille », ce sera en effet sous ce thème que Startimes débutera le mois de décembre qui sera marqué par la diversification de ses contenus. « Nous avons connu un énorme succès lors de la campagne ‘Mondial 2018’ et nous continuons toujours dans notre démarche de satisfaire la clientèle » a déclaré hier lors d’un point de presse Julien Jin, le DG de Startimes.

Pour tous

En tout cas, il y aura du contenu pour tous. A commencer par les hommes qui auront droit à 12 chaînes « Sports » : les compétitions en cours comme la Bundesliga, la Ligue 1, l’Europa et la Copa Italia qui seront sur les écrans à partir du 4 décembre. Quant aux mères de famille, elles seront bien servies avec les 9 chaînes qui leur seront dédiées.  A  commencer, bien évidemment, par les inévitables séries Télénovelas, ainsi que des feuilletons de différents pays.  Et les tout-petits ne seront pas en reste avec plusieurs chaines éducatives et de divertissement. Des dessins animés à gogo, en somme. Et cela va encore s’améliorer puisque, outre les 6 chaînes dédiées aux enfants déjà disponibles, ST Kids sera également disponible en décembre.

Promotions

Startimes enrichit également sa grille de chaînes locales. C’est ainsi que MBS et Viva rejoignent Dream’in et la TVM sur la plateforme DTH  qui couvre tout Madagascar. Deux autres chaînes locales  de renommée, On Air TV et AZ TV, seront bientôt sur la plateforme DTT. Faut-il en effet rappeler que pour la diffusion de ses programmes,  Startimes utilise à la fois le satellite pour les bouquets DTH et la TNT, via antenne classique, pour les bouquets DTT.  Toujours dans le domaine technologique, Startimes a développé l’application « Startimes One », qui permet aux abonnés de suivre les programmes via leur smartphone. Avec une connexion Internet, bien évidemment.  « Durant cette période de fêtes, un comptoir spécialisé ‘Startimes One’ sera bientôt disponible dans nos boutiques afin de guider les clients ainsi que toutes personnes intéressées sur la manipulation de l’application »  a précisé Aina Ralai, Directeur Marketing de Startimes. Les promotions de fin d’année seront au rendez-vous.  « Pour Noël, tout achat de décodeur Startimes donne droit à 2 mois d’abonnement gratuit, et pour les réabonnements de 1 mois et demi via l’application ‘Startimes One’, ils recevront 15 jours d’abonnement gratuit. Il est également possible de se réabonner par jour, par semaine et par mois via cette application ».  Ces offres qui sont déjà disponibles sont valables jusqu’au 31 janvier. Des cadeaux de fin d’année, en somme.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

OIF : Soutien aux CLAC dans tout le pays

Poignée de main entre SEM l’Ambassadeur de l’OIF à Madagascar, Malik Sarr, et la ministre de la Culture et du Patrimoine, Eléonore Johasy.

La signature de convention entre l’OIF et le Ministère de la Culture, portant sur l’appui de l’OIF aux CLAC à travers la dotation de tablettes numériques, s’est tenue hier au siège de l’OIF à Antaninarenina.

Des routeurs pour les connexions internet, 140 tablettes numériques dernier cri et la possibilité d’y effectuer des milliers de téléchargements de documents pédagogiques. Les CLAC (Centres de lecture et d’animation culturelle) se dotent de nouveautés hi-tech, qui s’ajoutent à celles qui sont déjà opérationnelles. Il s’agit en réalité de bibliothèques numériques où l’on peut tout consulter, des livres pédagogiques aux contes, mais aussi des encyclopédies. Elles abritent aussi le fond patrimonial malgache numérisé en langue française. La remise officielle de ces nouveaux outils s’est tenue hier au siège de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) à Antaninarenina, en présence de SEM l’Ambassadeur de la Francophonie à Madagascar, Malik Sarr, et de la ministre de la Culture et du Patrimoine, Eléonore Johasy. Une occasion pour la presse de découvrir les fonctionnalités de ces applications et des contenus, qui seront évidemment actualisés et auxquels s’en ajouteront d’autres.

Modèle

Les CLAC ont pour objectif de faciliter la lecture publique et l’accès des populations défavorisées aux informations en général. Véritables lieux de savoir, d’information et d’échange regroupant une bibliothèque, une salle polyvalente, un équipement audiovisuel et même informatique, les CLAC sont installés dans les régions rurales. Et l’Ambassadeur de l’OIF Malik Sarr n’a pas manqué de souligner que les CLAC malgaches sont très dynamiques et sont souvent cités comme modèles dans l’Afrique francophone. Le programme CLAC a été initié il y a plus de 20 ans par la Francophonie. En développant les centres en réseau, l’OIF vise à accompagner les pays dans la mise en place d’une véritable politique nationale de lecture publique. C’est le cas de Madagascar qui, après avoir expérimenté dès 2001 un premier réseau de 10 CLAC, s’est doté en 2004 d’un cadre législatif approprié et du Centre national malgache de lecture et d’animation culturelle, CEMDLAC.

Anjara Rasoanaivo

Midi Madagasikara0 partages

Basket – CACC : MB2All défiera Inter Club de l’Angola

Les huit équipes qualifiées pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Clubs Champions dames reprendront le chemin du parquet du Gymnase Desportivo de Maputo, ce jour.  

L’équipe représentante de la zone 7 du MB2All défiera les Angolaises de l’Inter club.  Dans l’étape de groupes, MB2All a terminé quatrième du groupe B avec trois défaites en quatre matches, tandis que Inter Club d’Angola est premier du groupe A, ayant réalisé un parcours sans faute. La tâche s’annonce compliquée pour les filles des techniciens Ndranto Tagg Rakotonanahary et Erick Rakotondravao.  « Au fil des rencontres, le niveau des joueuses a évolué. On a perdu avec 30 points de différence contre les Nigérianes, 20 points contre les Congolaises et 12 points face aux Kenyanes, avant de relever la pente face aux Zimbabwéennes. Les joueuses savent toutes qu’elles ne sont pas au Mozambique pour faire du tourisme. Elles ont   un moral d’acier et ne vont pas simplifier la tâche des adversaires. On est face à une équipe expérimentée et favorite au titre, les joueuses vont en profiter pour prendre de l’expérience et du plaisir de jouer à du basket de haut niveau » a martelé Ndranto Tagg Rakotonanahary, dans une interview. Techniquement, les Angolaises évoluent d’un cran au dessus des « petits poucets » malgaches qui goûtent pour la première fois de leur histoire les quarts-de-finale de la Coupe d’Afrique des Clubs Champions. Romina alias Copain et ses camarades vont devoir afficher leur meilleur visage ce jour pour espérer une sortie honorable. « Notre objectif de figurer dans le top 8 est déjà atteint. Disputer plus de matchs que prévus contribuera à l’amélioration technique des joueuses qui ont affronté cinq adversaires différents » a conclu Ndranto Tagg.  A  huit mois des Jeux des Îles de l’océan Indien, cette expérience est très importante pour les joueuses, dont sûrement quelques unes vont être sélectionnées dans l’équipe nationale.  Le vainqueur de ce match affrontera en demi-finales le gagnant du duel congolais entre l’INSS et V Club.

T.H

Légende : L’équipe du MB2All, l’invitée surprise des quarts.

Calendrier du jour

12 h 45: MB2All Madagascar contre Inter Club Angola.

14 h 30: V Club R.D Congo contre INSS R.D Congo.

16 h 45: FAP Cameroun contre First Bank Nigéria.

19 h 00 : KPA Kenya contre CFM Mozambique.

Midi Madagasikara0 partages

Rugby-gold Top 20 : Un quart de finale acharné

Le Gold Top 20 rugby entamera son quart de finale cette fin de semaine. Une des rencontres attendues est celle du FTM et SBC. Dès le début de la compétition, l’équipe de Besarety a su faire la différence face à ses adversaires. Mais celle de Manjakaray fait partie d’une équipe favorite. Elle est prête à conserver son titre puisqu’elle est dans son « jardin ». Un autre match à ne pas rater de ce quart de finale est la rencontre entre l’équipe d’Andavamamba et celle d’Ankadifotsy. Deux équipes pleines d’énergie, mais de tactiques différentes. C’est un moment pour les entraîneurs de se démarquer l’un de l’autre afin d’avoir un ticket pour la demi-finale.Avant ces rencontres, il y aura un autre quart de finale de « Challenge élite féderale ». Un face-à-face entre l’équipe d’As Ambohimananrina et celle des XV Avenir d’ Andotapenaka sera aussi attendue avec impatience. Ensuite, un autre face à face entre Vtma Antsalovana et Usikopa.Voici le calendrier du match.Dimanche 25 novembre au stade Maki à 8 heures : élite Fédérale chez les Dame, FTFA Antomadinika contre FTVL Talatamaty. A 10 heures, quart de final ASA Ambohimanarina contre VXAvenir Andotapenaka. À 11heures 30 minutes, VTMA Antsalovana contre US Ikopa Andotapenaka. À 13 heures quart de finale,  élite fédérale top 20 Usa Ankadifotsy contre FTA Andavamaba. À 15 heures SCB Besarety contre FTM Manjakaray.

Iss Herdiny

Midi Madagasikara0 partages

Journée Internationale de la Statistique : Vers une valorisation des données statistiques

« Des statistiques officielles de haute qualité pour assurer la transparence, la bonne gouvernance et le développement inclusif ». Tel a été le thème de la célébration de la Journée Africaine de la Statistique 2018 qui s’est tenue hier à Anosy. « Ce thème nous interpelle déjà, sur les existants actuels, sur la manière dont chaque secteur assure la collecte, le traitement, l’analyse et la diffusion des informations statistiques. A Madagascar, pour cette année, une étape importante est franchie par la sortie de la Loi 2018-004 règlementant et fixant les activités statistiques. Elle figure dans l’axe stratégique 1 du processus de l’élaboration de la Stratégie Nationale pour le Développement de la Statistique (SNDS). Cependant, en plus de l’élaboration des textes d’application de cette loi, des campagnes de sensibilisation de communication et de vulgarisation des textes sont primordiales », a évoqué le ministre de l’Economie et du Plan, Napetoke Marcel, à cette occasion. De même, « la valorisation des données statistiques de qualités est fondamentale. Il faut que tout acteur statistique s’approprie cette loi, surtout l’administration publique, les partenaires, les opérateurs économiques. En effet, toute divulgation de fausses informations statistiques peut être passible de sanction car cela pourra induire en erreur la prise de décision de l’Etat », a-t-il conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

3 kidnappings : Les chiffres de la Semaine

3 kidnappings en une semaine, telle est l’ampleur de ce fléau qui continue de faire des ravages à Madagascar. Ayant les ressortissants français d’origine indienne comme cibles, les kidnappings engendrent pourtant un immense sentiment d’insécurité généralisé. Quoi qu’il se passe en coulisses, ce fléau social reflète l’instabilité socio-économique et politique qui règne à Madagascar. Il refroidit d’ailleurs les investisseurs étrangers qui sont pourtant encore nombreux à vouloir investir à Madagascar.

46 cas de peste. En quatre mois, le ministère de la Santé publique a officiellement recensé 46 cas de peste (toutes formes confondues).  Heureusement, si l’on peut dire, l’ampleur de la maladie n’était pas la même que celle d’il y a un an.  Toutefois, si la proactivité et la prise de responsabilité viennent à manquer autant du côté de l’Etat que des citoyens, le scénario de 2017 pourrait bien se reproduire, d’autant plus que nous sommes à peine à la mi-saison (la saison pesteuse courant généralement de septembre/novembre à mars-avril). En attendant, ce sont les bacs débordant d’ordures et l’insalubrité qui décorent tristement la capitale. La Commune Urbaine d’Antananarivo a lancé un appel pour des gestes plus éco-citoyens au quotidien, mais sans grands résultats.

Pas vraiment un chiffre, mais plutôt une date, le 25 novembre. Celle où les résultats officiels du premier tour de la présidentielle sont attendus par l’opinion, et par les électeurs ainsi que les observateurs nationaux et internationaux. Une période d’attente tiraillée entre l’appréhension d’éventuels troubles et l’aspiration à l’apaisement, doublée d’un sentiment de lassitude. Des troubles avec leur lot de conséquences socio-économiques désastreuses ne sont effectivement pas à écarter -notamment en raison du caractère « impulsif » de la population malgache -, et ce malgré des promesses d’apaisement données de part et d’autre.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

HFI : Pour l’annulation des résultats provisoires

Le « Hetsika ho Fanovana Ifotony »  (HFI) monte de nouveau au créneau. Cette plateforme qui critique fortement le processus électoral ne cesse de réclamer l’annulation des résultats provisoires du premier tour de l’élection présidentielle publiés par la CENI. Elle a d’ailleurs prôné un report de cette élection. Un des responsables de cette plateforme a même annoncé que « celui qui persiste dans ces idées est responsable de ce qui pourrait arriver ». Faisant sans doute allusion à la tenue du deuxième tour. Est-ce pour dire qu’il pourrait y avoir des troubles ? Le HFI estime également qu’il n’est pas non plus nécessaire que la Haute Cour Constitutionnelle annonce les résultats officiels du scrutin du 7 novembre.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Angleterre : Voonye confirme un grand talent

Le talent brut de Voonye trace son sillon. (Crédit photo : Voonye)

Rarement a-t-on entendu une chanteuse malgache qui arrive à s’établir à Londres. Voonye y est en train de se faire un nom en sortant quelques titres qui ont déjà séduit les fans de Madagascar. Le dernier en date est « Madagascar Is » qui comprend trois titres : « Thursday Blues », « Indrafo », « Hadalanao » et « (When you) talk about love ». De prime abord, la musique malgache possède une belle relève avec cette artiste qui navigue entre le soul, le blues et ce jazz soft. Sa voix est langoureuse, à scalper un saint, telle une éternelle amoureuse qui transcende les titres, infusée dans un arrangement millimétré et ne laissant aucune ouverture à l’attentisme. La maturité reste aussi un aspect remarquable de la musique proposée par Voonye. Sur « Indrafo », elle délivre une sonorité jazz avec la ballade virevoltante d’une trompette. On sent là, la minutie anglaise dans la polyphonie musicale. L’ensemble mélodique fait penser à une diversité de reliefs qui laisse présager que l’artiste possède encore une panoplie attendant d’être dévoilée. Voonye est de celles qui sont apparues sans que personne ne s’y attende. Il ne reste qu’à espérer qu’elle ne devienne pas une étoile filante. Un astre qui fait un passage remarquable mais qui disparait ensuite dans l’oubli.

Maminirina Rado