Les actualités Malgaches du Jeudi 23 Août 2018

Modifier la date
News Mada99 partages

« COP IN MY CITY»: 100 étudiants initiés à devenir négociateurs climatiques

Former les négociateurs climatiques de demain. C’est l’objectif de Climate,  une association de jeunes issus des 40 pays dont Madagascar, qui consiste à donner aux étudiants des universités une aperçue des négociations sur le climat au niveau international, comme lors des « Conferences of the Parties » (Cop) ou « Conférence des Parties » à la Convention de l’ONU, adoptée en 1992 pour maîtriser l’augmentation des gaz à effet de serre.

A ce sujet, Climate en partenariat avec l’Université d’Antananarivo, la Fondation Telma et l’Ambassade de l’Afrique du Sud, organise une conférence de deux jours à la salle de thèse à Ankatso. Cet événement entre dans le cadre de la célébration du « Mandela Day », phase 2, baptisé « Cop in my city ».

Durant ces deux journées, «une simulation  de négociation climatique, comme ce qui se passe pendant les Cop est organisée. A cela s’ajoute des conférences dirigées par des jeunes leaders malgaches sur le développement généré par les empreintes carbones », a fait savoir le co-organisateur de l’événement et non moins membre de l’association Climate, Victor Lauret.

Mieux préparé pour assister à une telle conférence, Climate a pu envoyer des représentants à la Cop 21, à Paris en 2015.

 

Fahranarison

Midi Madagasikara45 partages

Quand le Grand Sud mise sur les jeunes

Aucun développement n’est possible sans les jeunes. La population malgache est constituée de 62 % de jeunes, ce qui donne un atout considérable pour le développement du pays. Les différentes parties prenantes dont l’Etat à travers le ministère de la Jeunesse et des Sports, les partenaires techniques et financiers, se donnent la main pour mettre en œuvre tous les processus et moyens afin que les jeunes puissent participer activement à la vie économique à travers des actions visant l’émergence, l’enracinement, l’inclusion et la responsabilisation.

« Des espaces sécurisés pour les jeunes », c’est sous ce thème qu’a été célébrée la 18e édition de la Journée Internationale de la Jeunesse (JIJ). Tous ces espaces favorisent le dialogue et l’échange entre jeunes, l’engagement civique, et incarnent le changement. De l’école aux locaux associatifs, ces divers espaces garantissent le bon développement des jeunes et assurent leur participation dans les processus de prise de décision. Ambovombe Androy était en liesse pendant trois jours du 10 au 12 août pendant la célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse (JIJ). Ce grand rassemblement des jeunes qui a réuni plus de 500 participants du Grand Sud formés par les régions Atsimo-Andrefana, Anosy, Ihorombe, Androy et Menabe. L’esprit de camaraderie et l’ambiance familiale étaient au rendez-vous. Les jeunes ont le sourire sur les lèvres avec une lueur d’espoir d’un avenir meilleur. Ils ont pris conscience que le présent leur appartient non plus le futur.

On constate la présence massive des autorités.

Engagement collectifPour une grande première, la célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse, le 12 août dernier à Ambovombe, a vu le déplacement massif des autorités à commencer par le Président de la République Hery Rajaonarimampianina et les membres du gouvernement, mais, aussi, la présence d’une invitée de marque, la Directrice Régionale de l’Afrique-Australe et Orientale de l’UNFPA, Dr Julitta Onabanjo accompagnée de toute l’équipe du Système des Nations Unies, dirigée par le Coordinateur résident Violette Kakyomya. « Alors que nous renouvelons notre engagement envers les jeunes de cette région, nous implorons le gouvernement, les partenaires, les parents et les jeunes eux-mêmes, d’investir de manière stratégique dans les capacités des jeunes, afin que cette belle république insulaire puisse devenir un espace sécurisé pour les jeunes. Nous sommes ravis que le nouvel espace pour les jeunes inauguré disposent d’un coin santé où, les jeunes recevront des services pour prévenir les IST / VIH SIDA et les grossesses précoces grâce au planning familial » a laissé Dr Julitta Onabanjo/ Directrice UNFPA ESARO dans son compte twitter le jour de la célébration. Ces présences témoignent de leur engagement en faveur de la jeunesse.

La construction de la MJEE a bénéficié du soutien de l’UNFPA.

Première MJEE, une fierté de l’AndroyAmbovombe se dote de la première maison des jeunes, de l’emploi et de l’entreprenariat (MJEE). L’inauguration s’est déroulée le 12 août, ce qui coïncide avec le thème de la célébration de la JIJ « Espace sécurisé pour les jeunes ». Dotée de dix salles spécifiques et répondant aux besoins primordiaux des adolescents et des jeunes en matière de protection, de santé, de loisirs, d’encadrement socio-économique ou encore sportif, la MJEE se veut d’être une Maison des jeunes modèle offrant ces différents paquets de services aux jeunes cibles. Cette MJEE pilote est opérationnelle et équipée grâce à l’appui de l’UNFPA, et inscrite dans le cadre de coopération du 7e programme entre cette agence onusienne et le gouvernement malagasy, à travers le Ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS).  Des travaux d’embellissement de l’actuel bâtiment, ancien CAPJ ou Centre d’animation et de promotion des jeunes, dans les années 70, ont été également réalisés. Un bâtiment spécialement dédié aux activités de loisirs, comme les billards, baby-foot, ping-pong et les jeux de société, a été construit dans l’enceinte afin de pouvoir disposer d’autres loges d’activités dans l’ancienne grande salle de la MJEE.

Ce n’est que le début car le MJS projette d’étendre ce projet MJEE dans les 22 régions, là où sont implantés des anciens CAPJ. Un grand chantier cadré par la sortie d’un nouveau Décret portant création, organisation et coordination des centres des jeunes, dont les Maisons des jeunes, en date du 31 juillet dernier. Cette visite inaugurale a ravi les hôtes de marque du MJS dont le Président de la République lui-même qui a fini par chantonner un morceau de Bessa intitulé « Raha mbola misy tsiky », sous le coup de piano du virtuose et responsable du MJEE, Roméo Randrianarimbohitra. « Vous avez une excellente MJEE car ce ne sont pas tous les jeunes de Madagascar qui en disposent. Je vous recommande de bien le gérer afin d’en faire une fierté des jeunes de l’Androy», a déclaré le président.

Les jeunes ont participé activement à la formation sur l’éducation financière.

Inclusion économique et financière des jeunesMadagascar renforce sa stratégie de réduction du taux de chômage avec l’avènement de la première MJEE modèle à Ambovombe, région Androy. Un plan d’action stratégique garantit sa pérennisation. La mise en place d’un Espace en informations sur l’Emploi et l’Entrepreneuriat, est un carrefour des opportunités d’embauche ou de stages. Cet espace est accompagné d’une autre salle de formation en petits métiers dont l’objectif principal serait  d’initier les jeunes aux activités génératrices de revenu dans un premier temps et les encourageant à développer leurs compétences nécessaires à la vie quotidienne, comme l’apprentissage de la coiffure, la coupe et couture ou encore la cuisine et pâtisserie. Des matériels répondant à ces types d’activités sont déjà fournis par l’UNFPA, et d’autres seront encore à pourvoir. Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’Organisation Internationale du Travail (OIT) ont appuyé le MJS dans l’organisation et la réalisation de la formation des jeunes en entreprenariat, en gestion de petits métiers et en éducation financière de 66 jeunes issus d’Ambovombe dont 35 filles du 6 au 10 août. L’objectif est d’inculquer chez les jeunes l’esprit entrepreneurial et les sensibiliser sur l’éducation financière.

L’animation des jeunes en lifeskills.

Le plan quinquennal de promotion des centres de jeunesLe Ministère de la Jeunesse et des Sports a tenu son pari de mettre à profit des jeunes cibles de ses différents programmes le décret portant création, promotion et coordination des centres de jeunes. Elaboré avec la participation de dix-sept jeunes issus des trois centres de proximité à savoir Ambovombe, Fort-Dauphin et Tsihombe, le premier jet du Plan d’action quinquennal devant garantir l’opérationnalisation des centres de jeunes est disponible. L’ossature de ce plan a été conçue à l’issue d’un atelier de trois jours, en marge des activités de la célébration de la Journée internationale de la jeunesse à Ambovombe, du 8 au 10 août en collaboration avec l’UNICEF. Quatre axes stratégiques ont été développés au cours de ces journées de réflexion dont la santé regroupant des sous-thèmes, la prévention de la grossesse précoce et non désirée, le planning familial des jeunes, la lutte contre les violences basées sur le genre, la lutte contre le mariage des enfants, le thème sur l’Education à travers les sports/loisirs, la réinsertion scolaire et l’alphabétisation, le thème sur l’Emploi/entrepreneuriat , et enfin le thème participation citoyenne des jeunes (environnement, paix et sécurité, toxicomanie). Le groupe Lifeskills Androy et Anôsy a effectué des animations éducatives sur les compétences à la vie des jeunes. L’UNICEF  qui est un partenaire impliqué du MJS  dans la protection des  adolescents et des jeunes depuis plusieurs années, a également appuyé les activités culturelles traditionnelles typiques des cinq Régions du Grand Sud de Madagascar. Un atelier sur le plan stratégique pour la consolidation de la paix, et le développement durable via les centres des jeunes, a été organisé avec la présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, Tsihoara Faratiana.

Ils ont dit :

Tafitason Mandovaraza, Président du Conseil Régional de la Jeunesse « Je suis très fier de cette MJEE car elle offre une nouvelle fenêtre pour les jeunes d’Ambovombe. Nous pouvons élargir nos activités qu’auparavant avec les nouvelles offres existantes. L’architecture et la configuration de la MJEE attirent beaucoup de jeunes et embellissent notre ville ».

Narindra Philomène, Jeune paire éducateur : « C’est un honneur pour ma ville d’accueillir cette célébration nationale et régionale de la JIJ. Malgré la distance, tout le monde est venu, ce qui est synonyme d’engagement en faveur des jeunes du sud. Je suis également comblée d’avoir cette MJEE unique en son genre au pays. Elle nous donne une lueur d’espoir pour le futur ».

Dossier réalisé par Tanjona HARIJAONA

 

News Mada41 partages

Madagascar-feux de brousse: les satellites détectent de nombreux incendies

Madagascar parsemé de points rouges. C’est ce que montrent les images des satellites américains à très haute résolution Terra et Aqua. Chaque point représente un incendie détecté par les satellites.

Les images capturées dernièrement par les satellites américains Terra et Aqua dévoilent une Grande île dévorée par les feux de brousse, parfois violents.  Attisés par le vent, ces incendies volontaires consument des hectares et des hectares de terrain. Les images sont accessibles via le site Eosdis Worldview de la Nasa.

En effet, ces satellites

ne se contentent pas uniquement de photographier les nuages, ils sont également équipés d’une série d’instruments d’observation scientifique appelée Moderate-Resolution Imaging Spectroradiometer (Modis). Parmi ces instruments, le Modis Thermal Anomalies/ Fire permet de localiser des incendies lorsque la force du feu est suffisante pour être détectée.

Dans une publication datant du 16 août dernier, le blog spécialisé de l’océan Indien sur les cyclones, la météorologie, le climat et le voyage, apporte des images capturées en date du jeudi 9 août, avec plusieurs foyers d’incendie et de nombreuses fumées associées, dans le centre de Madagascar.

 Les incendies détectés sont des plus nombreux sur la RN4 qui relie Antananarivo à Mahajanga, sur la côte nord-ouest de la Grande île. Tout le long de cette route, de nombreuses et vastes zones sont totalement calcinées, tandis qu’une épaisse fumée voile le ciel.

Le blog va jusqu’à déduire que ces points rouges «sont très probablement et majoritairement des incendies volontaires, issus d’une technique de culture appelée brûlis».

Brûler pour survivre

La culture sur brûlis, également appelée «tavy», est une technique agricole primitive, utilisant le feu pour aménager des nouveaux champs de culture. Si cette technique permet de tirer profit de la fertilité des sols forestiers durant une ou deux saisons, elle n’est en revanche pas sans conséquence.

Après cette courte période d’exploitation, en effet, la terre fertile est emportée par l’eau de pluie et la forêt n’est plus en mesure de repousser. Cette pratique ancestrale accélère la déforestation de la Grande île, qui est pourtant un pays déjà victime des problèmes de déboisement et d’exploitation illicite des bois.

 

Arh.

Midi Madagasikara18 partages

Faits d’état-civil : Une CIN version «ultra sécurisée» voit le jour

«Des modifications ont été apportées à la carte d’identité nationale (CIN) afin de mieux la sécuriser». Ce sont les propos du ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation Tinarivelo Razahifamahefa lors d’une conférence de presse organisée dans le cadre de la publication des améliorations apportées à la CIN. En effet, la CIN version «améliorée» est nettement sécurisée selon les dires du ministre. «Différents paramètres ont été ajoutés pour éviter d’éventuels faux et usage de faux en matière de carte d’identité nationale». Entre autres, de «nouvelles filigranes en forme de losange visibles sous une lumière ultraviolet, des fibres également visibles sous une lumière ultraviolette». D’autres paramètres de sécurité ayant déjà existé sur l’ancienne version sont également incorporés sur la nouvelle version. Notamment, le cachet de la République de Madagascar, le timbre d’une valeur de 200 ariary ou encore le logo de l’imprimerie nationale. Par ailleurs, d’autres paramètres de sécurisation de type «confidentiel» complèteraient la liste.

1 millions. La conférence de presse organisée à Anosy hier a également été l’occasion pour le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation (MID) Tinarivelo Razafimahefa de faire savoir que «l’imprimerie nationale vient de mettre à disposition du MID un millions d’imprimés qui vont être dispatchées dans toutes les régions de l’île». Une nouvelle qui vient clore la pénurie d’imprimés de CIN observée récemment auprès de l’imprimerie nationale. Tinarivelo Razafimahefa de noter que «les imprimés – dotées des nouveaux paramètres de sécurisation – arrivent à satisfaire les besoins annuels en carte d’identité nationale qui est de l’ordre de 700 milles». Une façon pour le ministre de faire savoir que les galères liés à la carte d’identité nationale est désormais de l’histoire ancienne.

Le ministre de conclure qu’il ne «faut payer que 200 ariary, soit le prix du timbre, pour bénéficier d’une carte d’identité nationale ou pour en modifier une».  La sécurité a été à maintes reprises avancée par le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation comme raison qui a conduit le gouvernement à prendre l’initiative. Si pour l’heure, l’on ne dispose pas de statistiques en matière de faux et d’usage de faux concernant les CIN, ce qui est sûr c’est que l’initiative a quelque chose à voir avec les prochaines élections présidentielles.

José Belalahy

News Mada8 partages

Trafika andramena: navotsotra ny tompon’ny sambo, migadra ny mpiasa madinika

Tsy hita hatramin’izao ny vokatra azo tsapain-tanana mikasika ny fanasaziana ny mpanao trafika andramena. Raha ny any Toamasina, efa mivezivezy malalaka ny tompon’ny sambo Lumina, tratra nitondra andramena ny febroary 2017, raha mbola migadra any Tsiafahy ny mpiasa madinika telo lahy.

Afaka mivezivezy malalaka, mampitohy an’i Toamasina mankany amin’ny tapany avaratra atsinanan’ny Nosy ny sambo Lumina, nanomboka ny 16 aogositra teo. Tsiahivina fa tratra nitondra andramena tany amin’ny  Cap Masoala, ny volana febroary 2017, ity sambo ity, raha nolazaina fa nitondra sira milanja 1.065 taonina tokony ho any Mahajanga.

Nambaran’ny tompon’andraikitra iray fa afaka miverina manao ny asany ity sambo Lumina ity satria tsy isan’ny noenjehina amin’ity raharaha andramena ity ary efa navoaka ara-dalàna. Voakasiky ny raharaha kosa ny entana tratra tao anatiny (andramena) sy ny tompon’entana ary ny mpanamory sy ny mpiasa tao anaty sambo. Efa miriaria eto Toamasina ny tompon’ny sambo Lumina, raha nigadra nandritra ny fotoana fohy tany Antanimora. Mbola voatazona any amin’ny fonjan’i Tsiafahy kosa, hatramin’izao, ny mpiasa madinika telo lahy tao amin’ilay sambo, ny mpanamory ilay sambo sy ireo mpanampy azy.

Namidin’ny tompony i Lumina

Raha iverenana ny raharaha, tratra tany Cap Masoala tao anatin’ity sambo Lumina ny bolabola miisa 341 saika hoentina aty Toamasina, raha tokony hitatitra sira ho any Mahajanga. Araka ny angom-baovao, efa namidin’ny tompony tamin’ny olon-kafa, mijanona ho tsiambaratelo ny anarany, ity sambo Lumina ity.

Nanao ny fianianany vao tsy ela ny mpikambana ao anatin’ilay rafi-pitsarana manokana mikasika ny andramena. Tsy fantatra na anisan’ny raharaha noraisiny ity raharaha sambo Lumina ity na tsia. Tsy misy fantatra koa hatreto ny raharaha eo am-pelantanany. Hatreto tsy nisy ny olona voaheloka tamin’ny raharaha andramena, indrindra ny olo-maventy tena tompon’antoka, madinika ihany no tena mizaka ny vokany.

Sajo sy Njaka A.

News Mada8 partages

Foncier: alerte à Maroantsetra

Le collectif pour la défense des terres malgaches (Tany) alerte l’opinion publique sur la situation foncière de la population d’Amparihibe, dans la Commune rurale d’Andranofotsy, en région Analanjirofo.

Les occupants des 138 hectares de terres agricoles du district de Maroantsetra, sommés d’abandonner leurs champs de culture récemment, ont été expulsés par le maire Zito Totomanambina et une partie des autorités locales pour des raisons inexpliquées, selon un communiqué du collectif pour la défense des terres malgaches (Tany). Certaines indiscrétions ont révélé que le terrain est destiné à l’accueil d’autres groupes d’individus provenant d’autres fokontany, d’après cette source. « L’arrêté communal interdisant l’accès et l’utilisation de ces terres par leurs premiers occupants a toutefois été invalidé par un jugement du tribunal, le 14 août dernier, suite à la saisine des victimes », a rapporté le collectif, qui a encore mentionné des procès en cours contre des individus qui ont coupé illégalement des arbres dans ces surfaces.

Le collectif tire la sonnette d’alarme face à certaines menaces proférées contre ceux qui s’opposent à ce projet d’expulsion qui a débuté au mois de mai dernier.

Manou

Midi Madagasikara7 partages

Nosy  Be Symphonie : Un festival de musique classique pas… classique

L’équipe organisatrice hier au Royal Spirit.

Le festival Nosy Be Symphonie souffle cette année ses cinq  bougies. Cinq années consécutives qui ont permis au COAC (Comité d’organisation d’activités culturelles), organisateur de ce festival, de promouvoir la musique classique à Nosy Be, où se déroule essentiellement le festival, mais aussi à Tanà, et même dans les îles voisines.

Pour cette édition, le festival se tiendra dans la capitale et sur l’île aux parfums. Avec toujours des artistes internationaux, dont la marraine de l’événement est Elzbieta Dedek, virtuose pianiste, mais aussi Rudy Mathey le clarinettiste, Fabienne Courmand la chorégraphe, et Aniana Malalaharisoa, une malgache qui vit à La Réunion. Ces derniers partageront la tête d’affiche avec le groupe vocal Cantiamo où l’on retrouvera Natacha Rajemison, Arianala Ramanohisoa, Mino Rakotoarisoa, Fitahiana Rasendrahasina, Nambinina Rabenatoandro, Léonce Hancel, Rahf et Maël Raharinjatovo. Répondront également présents les Cordistes de Madagascar avec Henintsoa Rabarijaona, Ravo Raboanarison, Sitraka Raboanarison, Andry Robson, Nomena Andrianasy, Hervais Rabarison, Samuthia Andrianarivelo, Benja Andriambololona, Fiderana Atolotro, et Kiady Rakotomalala. LMM Saxophone avec Seta, By, Kanty, et Tohy Ramaroson seront aussi là, tout comme les pianistes Doria Rakotondrazaka, et Antsa Ratsimba Ramarosandratana. Côté guitares, il y aura Harry Rakotomampionona et Parany Ramaromisa, et sans oublier les musiciens locaux : Stephaniella Mandimbinierana, Tantely Mamisoa et Andry Rafanomezantsoa.

Social. Le festival depuis ses débuts, a toujours voulu mettre en avant le côté social. A chaque édition, une vingtaine d’enfants sont invités à apprécier la musique classique sous les tropiques. Cela permet à ces enfants de découvrir un son autre que le salegy et la musique entraînante dont ils ont l’habitude d’écouter. Et jusqu’ici, la formule a marché car en regardant le concert, loin de renier cette sonorité nouvelle pour eux, ils sont plutôt attentifs. A Tanà, et pour la première fois, le festival programme un concert totalement gratuit en faveur des enfants défavorisés. Aujourd’hui à 16h, tous les festivaliers donneront un concert à Akamasoa, centre fondé par le Père Pedro. A Nosy Be, le traditionnel concert pour les enfants sera toujours au programme. Mais le COAC va plus loin. Et c’est avec fierté et satisfaction qu’il a annoncé hier, à travers son secrétaire général Jean Louis Salles, que l’école de musique classique ouvrira ses portes très prochainement, dans un local re-lifté pour l’occasion à Ambohimanarina. Cette école accueillera des enfants défavorisés qui recevront des cours gratuits de musique classique, avec un plateau repas. « L’initiative a été rendue possible grâce à des personnes de bonne volonté », explique Jean Louis Salles.

En tout cas, à l’IKM ou à l’hôtel Colbert, au Vanila HôtelSpa, au Home La Résidence, au Ravintsara comme au Sarimanok, et bien sûr au Mont Passot pour un coucher du soleil mémorable, la symphonie classique résonnera dans tout le pays.

Anjara Rasoanaivo

News Mada6 partages

Nailiky ny HCC ny 10: 36 sisa ireo kandida ofisialy

 

 Tsy niandry ela.  Navoakan’ny HCC, omaly, avy hatrany taorian’ny fandinihan’izy ireo ny antontan-taratasy ny lisitra ofisialin’ireo kandidà afaka hifaninana amin’ny fifidianana filoham-pirenena. 36 izy ireo raha tsy nahafeno ny fepetra kosa ireo kandidà 10.

Anisan’ny nahafeno ny fepetra ireo kandidà anisan’ny lehibe amin’izao fifidianana izao. Eo ny kandidà Ravalomanana, avy amin’ny Tim, sy Rajoelina, atolotry ny TGV ary ny HVM,  Rajaonarimampianina. Tafiditra koa ireo Praiminisitra telo mirahalahy: i Beriziky Omer, avy amin’ny Antsika i Madagasikara, sy Ravelonarivo Jean, natolotry ny Aba ary i Mahafaly Solonandrasana, kandidàn’ny OM. Tahaka izany koa ireo minisitra teo aloha  maromaro sy ny lehiben’ny andriampanjakana. Eo, ohatra, ny kandidàn’ny Leader Fanilo, Rakotomamonjy Jean-Max. Ratsiraka Iarovana Roland, avy amin’ny MTS; Rabary Paul, kandidàn’ny Miasa.

Dimy ireo kandidà vehivavy 

Mbola kandidà Randriamampionona Josehp Martin “Dadafara” avy amin’ny RTM. Ny avy amin’ny Mafi, i Jules Etienne. I Tabera Randriamanantsoa, natolotry ny Kintana, sy Radavidson Andriamparany, kandidàn’ny FFF. Anisan’ny kandidà ny tale jeneraly teo aloha ny tahirim-bolam-panjakana, Robimanana Orlando, avy amin’ny MVF. Ankoatra azy ireo, dimy ny kandidà vehivavy. Eo ny avy amin’ny PSD, i Bezaza Eliana, ny kandidàn’ny PLD, Rabeharisoa Saraha; Rasolovoahangy Emma, avy amin’ny Ema ary Ramaroson Arlette.

Mpahay toekarena, mpitondra fivavahana, mpanakanto

Etsy andaniny, ahitana mpahay toekarena sy mpitondra fivavahana ary mpanakanto ireo lisitra ofisialy nivoaka.  Natolotry ny GFFM ny pasitera Mailhol; kandidàn’ny Faima Rabarihoela Bruno, i Dama (Mahaleo), i Imbeh Serge, avy amin’ny Afima; Rajaonary Erick  “Guanomad”, ny kandidàn’ny FMI-Ma, Ratsietison Jean-Jacques. Eo koa Rafalimanana Ny Rado, avy amin’ny Fomba. Ahitana mpisolovava ny mpilatsaka. Ohatra, Radilofe Mamy Richard; kandidàn’ny RDS sy ny mpitsara, i Ernaivo Fanirisoa avy amin’ny Zama. Samy olon’ny amiraly Ratsiraka novolavolainy ary ho mpirotsaka hofidina koa Andrianoelison José na i “José” kely, kandidàn’ny Aro riaka, sy ny avy amin’ny Avotra ho an’ny  firenena, Rasolofonjoa Haingo.

Kandidà zokiny indrindra i “Deba”

Manampy izany ireo kandidà zokiny indrindra. Ny amiraly Ratsiraka Didier, 82 taona, natolotry ny Arema, sy Randriamorasata Solo Norbert, 80 taona, kandidàn’ny Udecma/KMTP.

Tsy fantatra firy kosa ny kandidàn’ny Sjiam, Rakotofiringa Richard; Andriantseheno Marcellin, avy amin’ny Tafa jiaby; i Narison Stéphan, natolotry ny AGMM; Rasolonjatovo Falimampionona, avy amin’ny IAD Fitambolagnela; i Zafivao Jean-Louis, kandidàn’ny GasyMi.

Synèse R.

 

Midi Madagasikara6 partages

Ambovombe Androy : Bras de fer entre le chef de région et le député

Le chef de région d’Androy.

Accusé par le député Milavonjy Philobert de favoriser un projet dont la réalisation foule aux pieds les us et coutumes de la population locale, le chef de région d’Androy Randrianirina Michaël a réagi en réitérant qu’il est là pour le développement socio-économique de la région, et non pour plaire à qui que ce soit. « La présence de l’ONG Fraternité sans Frontière est très bénéfique pour  la population locale. Cette ONG réalise un projet surtout humanitaire. Elle donne à manger jusqu’à 2.000 enfants par jour. Elle a déjà construit à Sevohipoty et Ankilimafaitsy, un centre d’accueil de 100 toits qui sert d’un centre d’hébergement pour les familles pauvres. Sans parler d’autres œuvres sociales effectuées par cette ONG dans l’Androy. Avec ses moyens, la Région ne peut pas faire tout cela. », explique le chef de région. Et ce dernier de préciser : « Les tombeaux dont parle le député se trouve à 100m de ce centre d’accueil. Il n’est  donc pas question de profaner des tombeaux. »

R. Eugène

Midi Madagasikara5 partages

Election présidentielle : 36 candidatures retenues, 10 invalidées

Quatre jours après la clôture du dépôt de candidature, la Haute Cour Constitutionnelle a sorti les noms des candidats dont les candidatures sont retenues et celles qui ont été invalidées. Notons que le tirage au sort pour les numéros des candidats dans le bulletin unique aura lieu samedi prochain.    

Ils étaient 46 à déposer leur dossier de candidature à l’élection présidentielle du 7 novembre prochain, mais  36 candidatures ont été finalement retenues et 10 ont été rejetées ou invalidées, c’est selon. Et ce, suivant la décision n°25-HCC/D3 du 22 août 2018 invalidant des candidatures au premier tour de l’élection présidentielle du 7 novembre 2018. Après vérification des dossiers, sont invalidées les candidatures suivantes selon leurs motifs respectifs. Il s’agit notamment  de Rasoamaka James Andriatsihety, Rakoto Jean-Pierre, Mahavimbina Alain, Rasoamalala Savaron Armandine Malala, Ratsimbazafy Georges Désiré, Bezara Eliane Virginie dite Ninie Donia, Raharimanana Mamy Nirina, Rasoloniaina Korodo Jean Félicien, Andrianirina Max Fabien Olivier et Tsiranana Philippe Madiomanana.

Pièces manquantes. Faut-il rappeler que chaque candidat à l’élection présidentielle devrait fournir 18 pièces mais ce qui n’est pas le cas pour certains d’entre eux, c’est ce qui a entraîné leur disqualification. Parmi les pièces manquantes, pas de quittance attestant du dépôt de contribution figure en première position. Ils étaient neuf candidats sur 10 qui n’ont pas pu fournir cette pièce. L’on se demande ce qui les ont poussés à déposer leur candidature, pourtant ils n’ont pas versé la caution de 50 millions d’ariary, qui au regard  de bon nombre d’individus, constitue la « pièce maîtresse ». Pour ce qui est de l’absence d’attestation d’investiture ni parrainage, trois  candidats sont concernés. En outre, deux  candidats n’ont pas inséré leur casier judiciaire dans leur dossier. Le reste est constitué, entre autres, de l’inexistence de certification de l’administration fiscale, ainsi que de l’attestation d’inscription sur la liste électorale ou de la photocopie de la carte d’électeur.

Dossiers. La décision n°26-HCC/D3 du 22 août 2018 arrêtant la liste définitive des candidats au premier tour de l’élection présidentielle du 7 novembre 2018. Cette juridiction a ainsi décidé que 36 candidatures ont été validées, dont l’ordre a été arrêté selon la chronologie du dépôt de candidature. Toujours est-il que cette juridiction s’est assurée de la régularité des dossiers de candidatures au fur et à mesure de leur réception, que dans l’exercice de ses attributions, la HCC a constaté que les candidatures validées sont conformes aux prescriptions constitutionnelles, législatives et règlementaires, et que les candidats concernés remplissent les conditions d’éligibilité, qu’aucun retrait de candidature n’a eu lieu avant le délai de clôture du dépôt de dossiers. Dans tous les cas, leur sort sera connu au soir du 7 novembre.

Dominique R.

News Mada4 partages

Minisiteran’ny Indostria sy ny OIF: manohana ny fanamorana ny fandraharahan’ny tanora

Nanao atrikasa, ny 21 sy 22 aogositra teo tao amin’ny lapan’ny Tanàna Analakely, ny avy amin’ny minisiteran’ny Indostria sy ny fampandrosoana ny sehatra tsy miankina, ho fanampiana ny tanora, lahy sy vavy, ho fanamorana ny fandraharahana. Manohana izany eto Madagasikara sy aty amin’ny tapany atsimon’i Afrika ny Vondron’ny tany mampiasa ny teny frantsay (OIF). Nofaritana, nandritra io fivoriana io, izay mety ho fanatsarana ny fidiran’ny tanora ho amin’ny tontolon’ny fandraharahana.

Entanina miainga avy amin’izany ny tanora hamolavola tetikasa; ho an’izay efa manana hanamafy izany, hampitombo ny famoronana asa sy hanatsarana ny tontolon’ny fandraharahany. Namaritana izany tetikasa izany ny atrikasa nataon’ny minisiteran’ny Indostria namantarana ny zava-misy sy ireo olana isan-karazany mahazo ny orinasa tsy hiantraika amin’ireo tanora.

200 ireo tanora nanatrika ny atrikasa avy amin’ny faritra rehetra manerana ny Nosy sy ireo nalefan’ny minisitera samihafa, ny sehatra tsy miankina, ny mpiara-miombon’antoka sy ny avy any amin’ny oniversite. Nisy koa, tamin’io fotoana io, tranoheva nahitana ireo vokatra avy amina orinasa efa tantanan’ny tanora sy vao manomboka miditra amin’izany sehatry ny fandraharahana izany. Nitondra ny traikefany tamin’ireo tanora ireo ny mpandraharaha sasany. Namaranana fotoana ny nisian’ny vondrona niara-niasa, ary namaritana ny laminasa fototra ho fiarovana azy ireo nampiarahana amin’ny fandaharam-potoana ho fanatanterahana izany.

 

R.Mathieu

News Mada3 partages

Radavidson Andriamparany: « Mpitondra mahay mamaritra tanjona »

Maneho hevitra mikasika ny toe-draharaha eto amin’ny firenena Radavidson Andriamparany Benjamin. Aminy, mora ny mitsikera ny zavatra tsy mety nefa tsy miova ny fanaon’ireo mpitondra nifandimby rehefa tonga eo amin’ny toerana. Zava-dehibe ny famaritan’izay mitantana ny firenena tanjona. Tsy tsara ny manome toky fahatany ny vahoaka fa tokony hotombanana hatrany ny zava-bita sy ny tokony harenina.

Eo amin’ny lafiny toekarena, vahaolana ny fampiharana ny fitsinjaram-pahefana tena izy mitondra fampandrosoana haingana isam-paritra. Na tsy ampy aza ny tetibolam-panjakana, azo atao tsara ny tsy miantehitra amin’ny famatsiam-bola avy any ivelany. Atsangana ny tahirim-bola manokana isaky ny sehatra isan-tsokajiny, hakana tamberim-bidy ahafahana manangana fandaharanasa hamoronana asa ho an’ny tanora isam-paritra.

Ho azy, “mora ny miady amin’ny kolikoly. Tsy afaka manery na manao tsindry ny mpitondra ny mpamatsy vola rehefa tsy manao kolikoly na zavatra tsy mazava ny mpitondra. Azontsika raisina, ohatra, ny filohan’i Rwanda, i Paul Kagame, afaka mifanatrika sy mifandahatra amin’ny vahiny, satria tsy nahitana zavatra tsy mazava nataony”. Anisan’ny hirotsa-kofidiana amin’ny fifidianana ho filoham-pirenena Radavidson Andriamparany.

Randria

Midi Madagasikara3 partages

HCC : Deux autres requêtes déclarées irrecevables

Le juge constitutionnel ne chôme pas ces derniers temps. Hier, il s’est prononcé sur deux autres requêtes, l’une introduite par Andriamitosy Lalandy et demandant l’invalidation des candidatures de Andry Rajoelina et de Marc Ravalomanana, l’autre déposée par les partis politiques Avotra ho an’ny Fienena, Tambatra, RDR, Aro-Riaka, Mira et AME , réclamant l’annulation de la date du 07 novembre, date du 1er tour des prochaines présidentielles.

Coups d’Etat. La première requête, se référant à la Constitution et aux traités internationaux, accusent les deux anciens présidents d’avoir perpétré des coups d’Etat en 2001 et en 2009. Le juge constitutionnel a déclaré hier irrecevables les deux requêtes.

R. Eugène

News Mada2 partages

Taratasy fanaovana kara-panondro: 1 tapitrisa ny haparitaka manerana ny Nosy

 Nitondra fanazavana, omaly, ny tompon’andraikitry ny atitany sy ny fitsinjaram-pahefana fa manodidina ny 1 tapitrisa ny taratasy fanamboarana kara-panondro haparitakla manerana ny Nosy. Miohatra noho ny filana isan-taona izany satria manodidina ny 7 hetsy ny mpanao kara-panondro isan-taona.

Nampahatsiahy ny tompon’andraikitra fa 200 Ar ihany ny vola aloa amin’ny fanaovana kara-panondro eny amin’ny boriborintany. Ny lehiben’ny distrika sy ny prefet ihany no manao sonia ny kara-panondro. Miandraikitra ny fikirakirana ny antontan-taratasy ihany ny anjaran’ny lehiben’ny boriborintany.

Nisy ny fanavaozana nentina tamin’ireo taratasy manokana hanaovana kara-panondro ireo. Nohavaozina ny marika miafina hisorohana ny kara-panondro sandoka. Anisan’izany ny kisary anaty izay misy “filigrane losange”. Eo koa ny “fibre” miloko tazana rehefa tarafina amin’ny “ultra violet”. Ankoatra ireo ny fitombokasen’ny Repoblikan’i Madagasikara.

Tsiahivina fa efa am-bolana maro, tsy nisy taratasy manokana fanaovana kara-panondro navoakan’ny Imprimerie nationale. Efa betsaka ireo tanora tonga taona anefa tsy afaka nanana izany kara-panondro izany ka niteraka fahasahiranana tamin’ny fikarakarana taratasim-panjakana. Teo koa ny olona te hindram-bola amin’ny banky izay sahirana satria efa lany andro ny kara-panondro, na very na efa potika tanteraka ka tsy afaka manolo izany.

Amin’ny toerana sasany, mbola miandry 15 andro vao vita ny fanamboarana kara-panondro vaovao na ny fanavaozana.

Tatiana A

Midi Madagasikara2 partages

Risques pays : Les présidentielles, un risque non négligeable selon la Coface

Une crise postélectorale de plus fera énormément du mal au pays.

Après la crise sans fin née des événements de 2009 – 2013, le pays a connu un retour à la croissance. Mais  la crise postélectorale que  craignent les observateurs risque de tout faire tomber à l’eau

Qui parmi les 36 candidats officiellement retenus par la Haute Cour Constitutionnelle sera élu Président de la République de Madagascar ? Difficile pour le moment de pronostiquer puisque nombreux sont les candidats considérés comme favoris. Et la surprise pourrait également provenir d’un candidat non encore connu.

Démocratiquement élu

Mais ce que souhaite tout le monde, c’est que ces élections présidentielles  se déroulent dans le calme et aboutissent à la proclamation d’un nouveau Président de la République démocratiquement élu. A défaut, ce sera de nouveau une crise que craignent d’ailleurs, aussi bien la communauté internationale que les observateurs économiques. On rappelle sur ce point que, lors du 38e sommet ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement à Windhoek, Namibie, la SADC avait, par exemple, fait état de son inquiétude sur une crise postélectorale. Pour sa part, la COFACE considère la tenue des élections présidentielles de 2018, comme un risque. Dans son dernier rapport sur Madagascar, la Compagnie Française du Commerce Extérieur constate notamment que : « L’agenda politique sera dominé par les élections présidentielles et législatives qui devront se tenir avant décembre 2018 (finalement avancées en novembre). Ce sera la seconde élection présidentielle après celle de 2013 qui avait permis de mettre fin à quatre ans de crise politique, déclenchée par un coup d’État en 2009. Le président H. Rajaonarimampianina qui a souvent dû faire face à la gronde sociale dans un pays qui souffre de la pauvreté, de la corruption et d’infrastructures déficientes, devra certainement batailler pour rester en place. L’organisation des élections présidentielles présente donc un risque non négligeable ».

Catégorie D

Bref, une crise postélectorale risque encore d’aggraver la situation  qui n’est pas du tout reluisante. En effet dans son dernier classement risques-pays, la COFACE classe encore Madagascar dans la catégorie D qui regroupe les pays à risques très élevés pour les investissements. Une donne qui pourrait changer si le pays ne subit pas une fois de plus une crise. En effet, les  études menées actuellement par les bailleurs de fonds  font état d’un retour progressif vers la croissance et les efforts menés par les autorités pour le développement économique.  La COFACE confirme cette reprise en annonçant : «Toutefois, l’élan retrouvé depuis la crise politique (2009-2013) devrait reprendre sa marche en 2018. Après deux années de mauvaises récoltes, l’activité du secteur agricole, qui représente près d’un quart du PIB, devrait être plus porteuse. Dans le secteur secondaire, l’agro-industrie bénéficiera, notamment, de la montée en puissance des usines sucrières de Nosy-Be et Morondava. De son côté, l’industrie textile devrait continuer à jouir de la réintégration de Madagascar à l’African Growth and Opportunity Act (AGOA). Ce secteur devrait également être l’un des principaux bénéficiaires de l’adhésion de l’île à l’Afreximbank en juin 2017. Les perspectives pour le secteur du tourisme s’éclaircissent également après avoir souffert de la mauvaise publicité offerte par la crise politique, bénéficiant, de plus, d’une dynamique de croissance plus positive en Europe (dont est originaire la majorité des touristes). Identifié pour son potentiel dans le Plan National de Développement 2015-2019 (PND), le tourisme bénéficie de l’afflux d’investissement public. L’investissement dans le cadre du PND, visant à développer les infrastructures, devrait donc continuer à tirer la croissance, également dans le secteur de la construction. L’activité dans ce secteur bénéficiera aussi des travaux de reconstruction consécutifs au passage d’Enawo ».

Recueillis par R.Edmond.

News Mada1 partages

Bras de fer: les Ferristes réclament leur autonomie

La mainmise de la Fédération malgache d’haltérophilie, de la musculation et du culturisme (FMHMC), sur certaines disciplines, en l’occurrence, le bras de fer, inquiète sérieusement les pratiquants. Des décisions semblent être prises de façon unilatérale et à l’insu des membres concernés. Du coup, ces derniers réagissent à l’encontre de la Fédération d’haltérophilie.

Sur sa lancée suite au succès de l’émission télévisée qui lui est consacrée, le bras de fer prépare son envol en solitaire. Mais voilà que la route des ferristes est semée d’embûches, notamment après que la FMHMC se dit être le parrain de cette discipline.

En fait, mardi dernier sur la page facebook du Arm Wrestling Malagasy regroupant les férus de la discipline, l’équipe de Harinelina Jean Alex Randriamanarivo, boss de la FMHMC, a annoncé l’ existence de la Commission du bras de fer en son sein.

Mais bien avant sa publication officielle, cette nouvelle a été vite contredite par les ferristes, à l’image de Manda Andrianaivoravelona, grand homme du bras de fer malgache, qui exclut tout lien avec cette commission. «La mise en place d’une structure, qui gère la discipline ainsi que les dirigeants, devra émaner de la base que sont les ferristes», a-t-il fait savoir sur la page Arm Wrestling Malagasy.

Par magie

En effet, on ne sait par quelle magie la discipline est tombée sous la coupe de la FMHMC. Cette dernière, comme son nom l’indique, devrait uniquement prendre sous son aile, les fontes, la musculation et le culturisme. Mais, elle a osé franchir la limite au nez et à la barbe des pratiquants et du ministère des Sports.

«A ma connaissance, les compétiteurs malgaches de bras de fer se connaissent, via des rencontres réelles et virtuelles, depuis la diffusion de l’émission Over The Top. Il y a presque un an, nous avons élu un responsable pour notre organisation et pour mettre en place une fédération associée à ce sport. A vrai dire, nous ignorons qu’il y avait une commission dédiée», a fait savoir Nick Olaizola, une des stars de la discipline.

La gestion du sport fédéral demande plus de fermeté de la part du MJS ! Faute de quoi, les disciplines sportives peinent à se développer, comme c’est le cas du bras de fer.

Naisa

News Mada1 partages

Masters de pétanque-final four: la triplette malgache condamnée à vaincre

Le premier verdict de la course qualificative au Final four des Masters de pétanque tombera ce jour à la place d’Aude de Limoux (France).

Avant-dernière étape de la compétition, cette 6e manche s’annonce décisive pour certains  alors qu’elle est juste une formalité à remplir pour les autres, comme l’équipe Sarrio, confortablement bien installée en haut du tableau, à 10 longueurs d’avance sur la Grande île.

Établie provisoirement en 2e position avec 24 points, la triplette malgache fera, par contre, partie des équipes condamnées à l’exploit, au risque de se faire chiper sa place qualificative par les autres prétendantes. Parmi les équipes en embuscade se trouvent l’équipe Montoro, avec 22 unités à son compteur, ainsi que celle de Robineau créditée de 21 points.

Allain Samson Mandimby, Lahatra Randriamanantany et Tiana Laurens Razanadrakoto sont prévenus ! Ils n’ont plus droit à l’erreur comme lors des 5 précédentes étapes où ils ont raté deux finales (Etapes 2 et 3) et deux demi-finales (Etape 4 et 5).

Les compétitions nationales et supranationales de ces dernières semaines, auxquelles les Malgaches ont participé, sont amplement suffisantes en guise de préparatifs des deux dernières manches des Masters de pétanque.

Naisa  

News Mada1 partages

Isoraka: un mort dans un incendie

Incendie meurtrier avant-hier dans le quartier d’Isoraka. Une maison a été complètement dévastée par les flammes. Une personne y a trouvé la mort.

La violence de l’incendie a été telle que le quartier d’Isoraka fut  éclairé par des flammes qui s’acharnaient sur la maison. Le ciel était couvert de fumées noires. Le sinistre n’a pas manqué de provoquer une situation de panique.

Pire encore, cet incendie dévastateur qui a causé d’importants dégâts matériels, a provoqué la fin atroce d’une personne. Il a été dévoré par les flammes dans sa chambre.

Selon les explications, les occupants de la maison dormaient à poings fermés lorsque l’incendie s’est déclaré cette nuit-là. D’autres ont pu se réveiller à temps pour évacuer in extremis le bâtiment en feu, alors que la victime sombrait dans un sommeil profond.

Intervention des secours

Les sapeurs-pompiers de Tsaralalàna se sont rapidement mobilisés sur les lieux du sinistre. Ils sont arrivés à temps sur les lieux du drame mais, d’après les explications, il leur a fallu d’abord protéger les maisons attenantes pour que les flammes ne puissent pas les atteindre. Après quelques heures de lutte acharnée, les pompiers ont réussi à maîtriser la situation.

D’après les pompiers, un court-circuit serait à l’origine de ce violent incendie.

C’est le quatrième cas d’incendie signalé dans la capitale en l’espace d’une semaine. Le dernier cas date de lundi à Anjanahary où dix constructions en bois ont été réduites en cendres dans lequel trois morts  ont été signalés.

Ando Tsiresy

Midi Madagasikara1 partages

Election présidentielle : Le sort en est jeté !

La HCC n’a pas traîné et on peut louer la célérité avec laquelle elle a rendu sa décision. Ils sont donc 36 qualifiés et l’on va maintenant entrer dans le concret avec les propositions de chacun d’entre eux. Certains sont connus du public et, d’autres beaucoup moins, pour ne pas dire totalement inconnus. La bataille électorale peut maintenant commencer. On espère voir cette campagne  se dérouler sans anicroches.

Election présidentielle : Le sort en est jeté !

On a eu un avant-goût avec  la précampagne d’Andry Rajoelina et Hery Rajaonarimampianina qui ont occupé le terrain avant tout le monde. Ils  ont certes pris de l’avance, mais maintenant, c’est aux autres de proposer des perspectives intéressantes pour le développement de Madagascar. Certes, cette campagne désavantagera  les candidats aux moyens financiers limités, mais  une partie de l’opinion  est prête à écouter des discours novateurs.  En dehors de l’ancien président de la transition et de l’actuel chef de l’Etat, il y a des personnalités au poids politique tout aussi   important.  Marc Ravalomanana  n’a pas fait de déclaration tonitruante, mais il  a été présent auprès des fidèles de la FJKM. Il a  de nombreux partisans.  lI y a Didier Ratsiraka qui, malgré son grand âge, a gardé tout son   prestige et a un certain crédit auprès d’une partie de l’opinion. On a  pu  apprécier ses qualités intellectuelles  lors de ses prestations à la télévision.  Jean Ravelonarivo a tissé un véritable réseau lors de ses années à la primature. Il a la stature d’un  homme d’Etat. Omer Beriziky  jouit lui aussi d’un  crédit réel auprès de l’opinion. On  ne peut pas oublier Dama qui  a éveillé l’intérêt  de nombreux Malgaches  avec son « valim-babena ». Sarah Georget, avec sa vision écologique du  développement, peut créer la surprise. Ils sont donc 36  qualifiés. Il n’y a plus de retour en arrière  possible malgré les réticences de  certains. La course à l’élection présidentielle est bel et bien ouverte. Alea jacta est ou, le sort en est jeté !

Patrice RABE

Madaplus.info0 partages

Une nouvelle Carte d’Identité Nationale plus sécurisée pour bientôt

Après les permis biométriques, qui engendrent toujours des vifs commentaires, les cartes d’identité Nationale sécurisées seront bientôt utilisées.
Selon les informations partagées sur les médias en ligne, C’est pour mieux la sécuriser que des modifications ont été apportées à la CIN à Madagascar. La page de Midi-Madagasikara affirme que « De nouveaux filigranes en forme de losange visibles sous une lumière ultraviolet, des fibres visibles sous une lumière ultraviolette ont été ajoutées.». La publication de cette information sur les réseaux sociaux engendre déjà un tollé. On ignore encore les détails sur cette affaire. Mais certains affirment que ce serait encore un moyen pour les gens haut placés de se faire de l’argent.
Madaplus.info0 partages

Mahamasina: Le TIM fera un grand rassemblement ce samedi

Après l’annonce de la candidature de Marc Ravalomanana à Toamasina, validée par la Haute Cour Constitutionnelle, un grand rassemblement des partisans du TIM se fera samedi prochain à Mahamasina pour clôturer la commémoration des 15 ans d'existence du parti.
Ce sera non seulement une rencontre avec ses partisans, mais aussi un test de popularité pour cet ancien dirigeant malgache évincé par Andry Rajoelina en 2009. Le parti TIM (Tiako i Madagasikara) a reçu le feu vert pour ce grand rassemblement. C’est à travers une bande sonore diffuse dans les médias et sur les réseaux sociaux que Ravalomanana invite la population à se joindre à lui.
Ino Vaovao0 partages

FAHABETSAHAN’NY KANDIDA FILOHAM-PIRENENA : Namoaka ny heviny ny vahoaka teto an-drenivohitra

Tsy niandry ela fa omaly ihany dia nidina ho 36 izany rehefa natao ny fandinihana ny antontan-taratasy. Taitra sy talanjona ihany ireo mpanara-baovao manaraka akaiky ny toe-draharaham-pirenena, indrindra fa ireo mponina eto an-drenivohitra. Nandritra ny fanadihadiana ifotony  nataonay mpanao gazety, omaly maraina, mahakasika izay zava-misy izay dia samy naneho ny heviny tokoa ny rehetra ary maro ny tsy nankasitraka.

Manamafy izany ny tsy fankatoavan’ireo olom-pirenena sasany any amin’ny tambajotran-tserasera. Maro ireo olona mbola tsy fantatra sy niseho sehatra hatramin’izay ka milaza fa ho manam-bahaolana  hampandrosoana an’i Madagasikara avokoa. Misy kosa ireo tezitra satria lasa atao kilalao mihitsy ny fiainam-pirenena noho ny fitiavana te hanan-karena tampoka. Raha tsiahivina kely ihany koa mantsy ny fifidianana filoham-pirenena  tamin’ny taona 2013 dia efa maherin’ny 30 ihany koa ny kandidà tamin’izany . Mipetraka hatreto ny fanontaniana hoe” Inona no tena manosika  ireo olona ireo hirotsaka hofidiana Filohan’ny Repoblika  ? Hitondra soa ho an’ny Firenena tokoa ve sa hamotika ary vao mainka handetika lalina ny Firenena indray aza ?

Fitiavana tombontsoa manokana no betsaka

Ao ireo milaza fa manana praograma matipaika hoentina manatsara sy mampandroso ny firenena ho amin’ny tsaratsara kokoa na koa milaza fa noho ny fahitany ny fahantran’i Madagasikara ka hitondra vahaolana hamahana izany fahantrana izany dia mibaribary fa te hitady tombontsoa manokana no betsaka. Zavatra mateti-pitranga amin’ny tany mahantra toa an’i Madagasikara mantsy dia ny faniriana te hanan-karena tampoka no tena ao an-doha.  Porofo mivaingana  ny fomba fiasan’ny mpitondra Hvm sy ireo mpiara-dia aminy ankehitriny. Ny ankamaroan’ny olona avy teo amin’ny fitondrana ihany koa no lasa maventy sy mahazo aina daholo . Etsy andanin’izay ny fananan’ny  fiara raitra sy trano be isan-karazany, izay volam-bahoaka ihany no ahodinkodina.

 Manompo vahoaka ny mpitondra fa tsy tompoina

Raha ny tokony ho izy sy ny tena lojika  manaraka ny voalazan’ny lalàmpanorenana dia manompo vahoaka ny mpitondra fa tsy tompoina. Raha ampitahaina amin’ny zava-misy ankehitriny fotsiny anefa, ohatra, dia ny mifanohitra amin’izany  no tena zava-misy. Toa lasa fomba ratsin’ireo mpanao Politika ny mody manao fitokanana zava-bita mba hanajambana ny sain’ny vahoaka indray. Lasa  anjely latsaka an-tany  avokoa ny marà amin’ireo kandida rehefa ao anatin’ny   fampielezan-kevitra. Fampatsiahivana ho antsika mpamaky izao ilay fampanantenana nataon’ingahy Hery Rajaonarimampianina fa “hanova ny Firenena ao anatin’ny zato andro.

Aiza ho aiza anefa ny fiainam-bahoaka amin’izao fotoana izao ? Raha toa ka vonona hanova an’i Madagasikara tokoa   ireo nanampaniriana ho mpitondra dia ilaina hita taratra ao anatin’izany ny hoe mpanompo ny tenany fa tsy hotompoina velively. Ny vahoaka ihany koa tsy bado ary efa samy manana ny heviny iheverany ireo mpilatsaka marobe ireo.

Tatianà R.

News Mada0 partages

Japon- Madagascar: cinq étudiants bénéficient du programme ABE Initiative

Un solide réseau de ressources humaines ne cesse de se développer entre Madagascar et Japon. Cinq étudiants malgaches et comoriens bénéficient d’une bourse d’études du gouvernement japonais dans le cadre du programme ABE Initiative, lancé par le Japon en 2013, pour renforcer les rapports économiques entre le continent africain et le pays du Soleil Levant.

Renforcer les rapports économiques entre les pays d’Afrique et le Japon. C’est dans ce sens que le gouvernement japonais a lancé en 2013, à l’occasion de la Ticad V (Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique), le programme de bourse Initiative african business éducation (Initiative ABE).

La 5e vague des étudiants malgaches et comoriens, ayant bénéficié de cette bourse d’études, a été présentée, hier, à la résidence du Japon à Ivandry. Comme leurs aînés, ces étudiants suivront des formations académiques et des stages dans des entreprises japonaises, durant deux ans.

Par ailleurs, les domaines étudiés par les promotions précédentes sont diversifiés. Mais tous ont un lien avec le développement du milieu des affaires, de l’économie et des industries. Les cinq étudiants malgaches sélectionnés cette année renforceront leurs acquis académique et professionnel dans l’Investissement direct étranger (IDE), la valorisation de la production bovine, l’administration des affaires, la conservation et la transformation de la viande et la coopération internationale.

Consolider les compétences

Durant sa prise de parole, Ichiro Ogasawara, ambassadeur du Japon à Madagascar, avance que «l’objectif de l’Initiative ABE est de consolider les compétences des jeunes africains à fort potentiel, capables de participer efficacement au développement des industries africaines et de promouvoir les relations économiques entre le Japon et l’Afrique».

Et d’enchaîner : «Ce programme est fortement orienté vers la promotion du business entre le Japon et l’Afrique. 24 étudiants malgaches ont déjà bénéficié de la bourse d’études depuis le lancement du programme en 2013».

Concernant la Ticad 7 qui se tiendra en août 2019 à Yokohama, les investissements étrangers en Afrique, en particulier les investissements japonais, pour booster la croissance économique en Afrique seront les points essentiels à aborder.

«Il est nécessaire de mieux gérer les investissements étrangers en Afrique. Pour cela, on a besoin non seulement des ressources financières mais également des ressources humaines», a fait savoir l’ambassadeur japonais à Madagascar.

Riana R.

News Mada0 partages

Foire Ankolagny: rendez-vous à Befandriana nord

Place à la 6e édition de la foire Ankolagny du 24 au 26 août, à Befandriana nord. En fait, cette manifestation économique fait partie des actions menées par le programme Pôles de micro entreprises rurales et aux économies régionales (Prosperer) dans cinq districts de la région Sofia.

Pour dire que la foire Ankolagny compte appuyer les Micro entreprises rurale (MER) dans la Sofia, qui bénéficient de l’appui du programme Prosperer. Et, cela à travers le renforcement des liens entre producteurs, collecteurs, opérateurs et exportateurs.

Pour cette nouvelle édition, 100 exposants feront étalage des produits agricoles et artisanaux, des intrants et matériels de production. Des rencontres professionnelles entre toutes les parties prenantes et des conférences débats sont également prévues.

L’haricot black eyes, l’oignon et la vanille seront les produits phares durant cette foire, d’après les organisateurs. Au moins 2000 visiteurs sont attendus.

Riana R.

News Mada0 partages

Trafic de bois de rose: lumina reprend la mer

Le navire Lumina, intercepté au large du Cap Masoala en février 2017, pour avoir transporté une cargaison de bois de rose, a repris la mer depuis le 16 août dernier. 1.065 tonnes de sels à destination de Mahajanga ont été déclarés à son bord alors qu’en vérité, 341 rondins de bois de rose étaient entreposés dans sa cale.

Questionnées sur le sujet, les autorités ont affirmé que le navire Lumina pouvait reprendre la mer après enquête et les poursuites judicaires. Le propriétaire du navire a été relâché, mais quelques membres de l’équipage sont détenus à Tsiafahy. Selon une source locale, le Lumina a été vendu par son propriétaire à d’autres personnes dont les noms n’ont pas été révélés.

Reste à savoir si cette affaire figure parmi les 79 dossiers à traiter par la Chaine spéciale de lutte contre le trafic de bois de rose et d’ébène, mise en place il y a plus d’un mois.

Rakoto

News Mada0 partages

La HCC arrête la liste définitive: 36 candidats à l’affiche

En deux temps trois mouvements, après la clôture du dépôt des dossiers de candidature, la HCC a publié la liste officielle des candidats à l’élection du 7 novembre. Sur les 46 dossiers reçus, 10 ont été rejetés. Au total, 36 candidats seront à l’affiche du premier tour. Trois candidats de plus qu’en 2013.

La Haute cour constitutionnelle (HCC) n’a pas attendu la date du 26 août pour annoncer les candidats éligibles lors du premier tour du 7 novembre. Citoyens lambda et candidats n’ont même pas eu le temps  pu faire l’état des lieux que la liste officielle a déjà été publiée hier sur le site de la Haute cour.

Sur les 46 dossiers reçus, 10 ont été invalidés pour cause de dossiers incomplets. Aucun de ces dix candidats n’a payé la caution de 50 millions d’ariary. Certains candidats n’ont même pas complété les autres dossiers, à l’instar de Georges Désiré Ratsimbazafy, de James Andriatsihety Rasoamaka ou encore de Jean-Pierre Rakoto et d’Armandine Malala Rasoamalala Savaron, tous deux déjà candidats à la présidentielle de 2013.

Parmi leurs dossiers manquants figurent le certificat de l’administration fiscale, de casier judiciaire, d’attestation d’investiture ou de parrainage, d’attestation d’inscription sur la liste électorale et de certificat de résidence.

Cet état d’esprit pourrait témoigner le manque de sérieux de certains candidats. Toutefois, Madiomanana Philippe Tsiranana a pu compléter son dossier mais sa candidature a été rejetée sachant que le parti Gasymi qui l’a présenté, a déjà soutenu un autre candidat.

Des hommes et 5 femmes

Dans tous les cas, le ni…ni n’est plus d’actualité car la candidature d’Andry Rajoelina, de Marc Ravalomanana et de Hery Rajaonarimampianina a été retenue. A cela s’ajoute celle de Didier Ratsiraka qui a été rejetée lors de la présidentielle de 2013.

Contrairement aux élections de 2013 qui n’ont retenu qu’une candidature féminine, cinq femmes seront en lice pour la présidentielle de cette année, à savoir Saraha Rabeharisoa, Arlette Ramaroson, Eliana Bezaza, Fanirisoa Ernaivo et Emma Rasolovoahangy. La candidature de cette dernière n’a pas été retenue lors des élections de 2013.

Cette pléthore de listes au poste suprême reflète-t-il réellement le patriotisme des candidats ? L’opinion estime que tout cela aura un but précis, celui d’éparpiller les voix d’électeurs en vue du second tour.

Tirage au sort ce samedi

De son côté, la Ceni demandera aux candidats de désigner leur représentant auprès de l’organe dès ce jour. Le tirage au sort du numéro d’ordre des candidats sur le bulletin unique et les panneaux d’affichage se tiendra samedi prochain au siège de la Ceni à Alarobia. Après quoi, la Ceni procèdera immédiatement à l’impression des bulletins de vote.

Tahina Navalona

News Mada0 partages

Rajoelina tany Imeritsiatosika sy  Itaosy: “Mila olona tia tanindrazana ny firenena…”

« Mila olona vonona sy tia tanindazana ny fitondrana firenena », hoy  ny  kandidà  Rajoelina  tany Imerintsiatosika sy Behenjy  Itaosy, omaly.  Nasehony tamin’izany ny  fahavononany hitondra ny firenena hivoahana amin’ny fahantrana ka natsidiny ny  vahaolana amin’ny alalan’ny IEM. Eo  ohatra   ny tetika hoentina manampy ny tanora sy ny tantsaha,toy ny fanaovana  tahirim-bola manokana hanohanana ireo vonona hiasa. Hapetraka ny fandriampahalemana. «  Omeko fitaovana manara-penitra ny mpitandro filaminana. Horoahiko eo no ho eo  ireo manao kolikoly sy tsy miasa hiharo ny vahoaka sy ny fananany», hoy  ihany ny kandidàn’ny TGV.  Notsindriny  fa  vonona hitondra fampandrosoana ny tenany  ka  nampahatsiahivany ny vahoaka fa na tsy nisy nanampy aza isika tamin’ ny Tetezamita, nisondrotra 10% ny karaman’ ny mpiasam-panjakana. Teo koa ny nahazoana angidimby miisa telo. Nitohy teny Behenjy Itaosy izany, avy eo tamin’ny alalan’ny famelaberan-kevitra momba ny IEM. Nanehoan’ny sehatra rehetra ny  hetahetany sy ny olana.

Synèse R.

News Mada0 partages

Préparatifs du Baccalaureat: mise en quarantaine des concepteurs de sujets

Les préparatifs au Baccalauréat battent leur plein. Les épreuves se dérouleront du 17 au 27 septembre pour l’enseignement général et la 1ère série de l’enseignement technique. La seconde série aura lieu du 24 au 27 septembre.

«Les concepteurs de sujets entrent en quarantaine depuis le début de cette semaine. Ils vont procéder au choix des sujets définitifs parmi ceux proposés par

une équipe d’enseignants issus de 60 lycées sélectionnés», a souligné le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Mesupres), Marie Monique Rasoazananera hier, à Fiadanana.

Et d’ajouter, « c’est également le cas pour le personnel administratif, qui se charge de la saisie sur ordinateur, de l’impression ou encore de l’empaquetage… des sujets ».  Et, en vue d’éviter tout risque de fuite de sujets, la sécurité de l’endroit tenu secret est renforcée.

A propos de  l’Education physique et sportive (EPS), qui constitue une matière obligatoire au Baccalauréat, les épreuves dans les provinces se sont déjà achevées. Ce qui n’est pas le cas pour Antananarivo, à cause de la grève des enseignants. « Néanmoins, les responsables sont déterminés à  rattraper ce retard entre le 27 août le 16 septembre, selon l’organisation au niveau de chaque établissement», a indiqué le ministre de tutelle.

A titre de rappel, l’effectif des candidats  à ce troisième examen officiel est de 184.708, dont 13.005 ont choisi la série A1, 120.327 optent pour A2, 4.874 la série C et 37.320 pour la série D. Les candidats de l’enseignement technique sont au nombre de 9.182.

Fahranarison

News Mada0 partages

Ambohimahasoa: un Mas 36 repéré sur un SDF

Les éléments de la brigade d’Ambohipihaonantsoa sont actuellement à la recherche de renseignements concernant un SDF du district d’Ambohimahasoa. Celui-ci est recherché pour détention illégale d’un fusil Mas 36 volé. Le fusil a été saisi avec deux cartouches, mais l’individu reste introuvable.

Avant-hier, une alerte a été donnée par le maire de la commune de Camp-Robin et l’association Dina à la gendarmerie pour ouvrir les recherches sur l’individu qui est suspecté d’être un dahalo venu sur place pour observer la vie quotidienne de la population, d’après les explications.

Le concerné change souvent de refuge dans le district, ce qui ne permet pas facilement aux forces de l’ordre de le reconnaître et de le retrouver. Par contre, les habitants des fokontany environnants le connaissaient très bien. Il est connu sous le nom de guerre de Lemaro. Ce sont ces derniers, étonnés d’avoir repéré l’arme à feu sur l’individu, qui ont signalé les autorités.

ATs.

News Mada0 partages

Analamanga: la communauté Ahmadyya commémore l’Aid-oul-Adha

Cérémonie de célébration de l’Aid-oul-Adha par la communauté musulmane Ahmaddya de Madagascar, hier, à Andavamamba, avec la participation de la population locale. Cette illustration du sacrifice d’Abrahama a été marquée par des distributions de viande aux riverains.

Des lots de viande fraîche ont été mis à la disposition de la population d’Andavamamba et des fokontany mitoyens, hier, au cours de la célébration de la « Fête du mouton » ou Aid-Oul-Adha, par la communauté Ahmadyya.

Ces musulmans ont, en effet, marqué le rite du sacrifice en leur siège d’Andavamamba,  en commémoration de la fidelité d’Abraham au commandement de son Dieu, l’enjoignant à lui offrir son fils en sacrifice. Le missionnaire Ahmadyya, Ahmed Mudassir, a expliqué que la foi islamique ordonne à ses fidèles d’égorger une bête, durant cette période, et de distribuer la viande à leurs voisins. La communauté n’a pas dérogé à cette règle.

Les responsables de la communauté ont expliqué à l’assistance présente le fondement de ce geste mis en pratique et préservé par les fidèles musulmans, du fait de sa philosophie de solidarité sociale par le partage. Le missionnaire Ahmed Mudassir a tenu aussi à rappeler que sa communauté s’efforce d’aider ses prochains dans la limite de ses possibilités, en permettant l’éducation de la couche défavorisée par la construction d’établissements scolaires à la portée de ses bourses et de centres de soins gratuits dans plusieurs localités de Madagascar, dont Andavamamba, Toliara, Manakara etc.

Manou

 

News Mada0 partages

Isoraka: trano nirehitra, olona iray namoy ny ainy

Nitrangana haintrano indray koa teny Isoraka, omaly maraina. Nijoalajoala ny afo ary tsy nisy noraisina intsony ny entana rehetra. Olona iray koa namoy ny ainy…

Olona iray maty vokatry ny haintrano nitranga teny Isoraka, omaly. Kila hotohoton’ny afo tsy nisy noraisina intsony ny entana rehetra tao an-trano. Araka ny fanazavan’ny mpamonjy voina, akoson’anatra tao amin’ilay trano no nitaritra ny firehetana ka nahamay ny trano iray manontolo. Nalaky ny firehetan’ny afo satria entana mora mirehitra daholo ny tao an-trano ka isan’ny nampanano sarotra ny famonoana ny afo. Nijoalajoala tsy nisy toy izany ny afo. Tonga haingana teny an-toerana ny fiaraben’ny mpamonjy voina nanampy tamin’ny famonoana ny afo. Naharitra elaela ihany ny famonoana ny afo ary na izany aza anefa, voafehy ihany ny afo ka tsy niitatra tamin’ireo trano eo amin’ny manodidina. Lasa lavenona tsy nisy noraisina intsony ny entana rehetra tao an-trano.

Tsikaritra tato ho ato fa nanao tohivakana ny haintrano namoizana ain’olona. Vao ny alatsinainy teo, nisy telo mianaka namoy ny ainy tao anatina haintrano teny Anjanahary II S. Trano hazo miisa 10 indray levon’ny afo tamin’ity loza ity ka maty tamin’izany izy telo mianaka. Tsy nisy noraisina intsony koa ny entana rehetra tao amin’ireo trano nirehitra.

J.C

News Mada0 partages

Eid Ul Adha: nahatsiaro ny soron’i Abrahama ny Ahmadiyya

Notanterahina teny amin’ny moske foiben-toeran’ny fikambanan’ny “musulmane Ahmadiyya de Madagascar”, eny Andavamamba, omaly, ny fetin’ny fakan-tahaka “eid ul Adha” ny nataon’i Abrahama, araka ny voalazan’ny Soratra Masina, hita ao amin’ny Baiboly. Araka ny fanazavan’ny misionera, i Ahmed Mudassir, isan-taona ny fahatsiarovana ny fetin’ny fakan-tahaka nataon’i Abrahama izay nanaiky hanao sorona ny zanany noho ny fankatoavany an’Andriamanitra. Nosoloin’Andriamanitra ondry anefa izany satria tsapan’Andriamanitra ny fitiavan’i Abrahama ny zanany izay nekeny hatao sorona. Niainga avy amin’io finoan’i Abrahama io no notsarovana, omaly, tamin’ny fanaovana sorona biby (famonoana omby) mba hankalazana ny fakan-tahaka tsara ny nataon’i Abrahama. Nozaraina ho an’ny mpiara-belona ny hena ary efa fanaon’ny Ahmadiyya maneran-tany ny fanamarihana toy izao noho ity fankatoavan’i Abrahama an’Andriamanitra ity. Fitiavana, tsy fankahalana, miasa manerana izao tontolo izao, fifankatiavana, fihavanana, manampy ny olona sahirana sy ny mahantra ary manameloka hatrany ny herisetra sy ny fampihorohoroana, ny foto-kevitra napetraky ny Ahmadiyya hatramin’izay. Mitsinjo ny olona sahirana amin’ny alalan’ny fanabeazana ny Ahmadiyya ary mandray an-tanana manokana ireo ankizy te hianatra, kanefa tsy manana fahafahana amin’izany, indrindra ireo eny amin’ny faritra iva.

J.C

News Mada0 partages

Fanomanana bakalorea: lasa nitoka-monina ny mpisafidy ny laza adina 

« Nitoka-monina amin’ny toerana lavitra ny mpampianatra sy ny mpiasa rehetra miaraka amin’ny mpitandro filaminana sy ny mpahandro sakafo mikarakara ny laza adina haroso amin’ny fanadinana bakalorea taona 2018.  Mahatratra 40 andro ny fitokana-monina ary tsy afaka mifandray amin’ny ety ivelany mihitsy izy ireo », araka ny fanazavan’ny minisitry ny Fampianarana ambony, Rasoazananera Marie Monique, omaly teny Fiadanana. Isaorana azy ireo sahady izany fandavan-tena izany.

Mizotra tsara ny fanomanana ny fanadinana bakalorea manerana ny Nosy handraisana ny mpiadina 184 708. Ho an’ny taranja fanatanjahantena, hanomboka ny alatsinainy 27 aogositra ka hatramin’ny 7 septambra ny fanatanterahana izany ho an’ny eto Antananarivo. Any amin’ny faritra, efa tontosa avy hatrany io taranja io.

Zazalahy 11 taona, sokajy A2, ny zandriny indrindra raha zokiolona lehilahy, 75 taona , sokajy D, ny zokiny indrindra.

Hanomboka ny 17 septambra ka hatramin’ny 20 septambra ny fanadinana bakalorea ho an’ny fampianarana ankapobeny sy ny sampana teknika dingana voalohany. Ny 24 septambra ka hatramin’ny 27 septambra ny dingana faharoa ho an’ny sampana teknika.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Chronique: bilinguisme circonstanciel

L’écrivain Krikor Beledian vit depuis l’enfance entre quatre langues : l’arménien, l’arabe, l’anglais et le français. Né en 1945 dans la communauté arménienne du Liban, il est établi à Paris et écrit en arménien et en français : «Avec une autre langue que la «sienne», disons, rapidement, en situation d’être entre deux langues comme entre deux eaux, entre deux mondes parallèles, dans une double langue, comme horizon et comme point de départ, on a l’impression de mieux «exploiter» la sienne. Grâce à l’autre langue je découvre la mienne».

Elena Lappin est née à Moscou en 1954. Elle grandit à Prague puis à Hambourg avant de poursuivre ses études en Israël. Elle vit aujourd’hui à Londres. Elena Lappin parle russe avec ses parents et tchèque avec son frère.  Elle n’a pas oublié l’allemand, ni l’hébreu et s’exprime également très correctement en français, qu’elle a appris à l’école. De toutes ses langues, c’est l’anglais qui s’est imposé comme langue d’écriture à Elena Lappin, aujourd’hui romancière et essayiste : «Souvent les gens me demandent dans quelle langue je rêve. Pour autant que je sache, c’est un mélange de toutes ces langues, avec quelques ingrédients supplémentaires empruntés à des langues que je ne maîtrise pas très bien. Je me sens chez moi dans quatre langues».

Krikor Beledian et Elena Lappin, deux exceptions qui confirment la règle ? Pas si sûr. Il y a dans le monde un nombre très important de gens qui, sans être écrivain et sans appartenir à une communauté cosmopolite, pratiquent au quotidien un bilinguisme circonstanciel avec plus ou moins de bonheur. C’est le cas à Madagascar. Or, si l’on en croit le neuropsychologue Albert Costa : «Utiliser une autre langue favorise le raisonnement délibératif et fait réfléchir deux fois. Quand nous réfléchissons dans une autre langue, non seulement nous nous laissons moins guider par notre première réaction émotionnelle, mais nous sommes plus disposés à prendre des risques».

S’il faut cultiver son jardin, ne négligeons pas celui du bilinguisme.

Kemba Ranavela

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

L’administration comble les colons de Madasgascar

On sait combien nos compatriotes de Madagascar se sont plaints de la monnaie aliky dont le moindre défaut était d’être facilement falsifiée par les indigènes.

Pour remédier à cet ennui, l’administration a pris une mesure radicale : les timbres-monnaie à l’effigie du chien vont être remplacés par des timbres-monnaie à l’effigie du bœuf.

Et si nos colons se plaignent encore, nous les prévenons que nous n’enregistrerons plus leurs doléances.

L’administration les a comblés.

Plantations de cocotiers

En raison des besoins croissants du monde entier en matières grasses, le gouvernement général de Madagascar se préoccupe de faciliter l’octroi des concessions de terrains reconnus – après expériences – favorables aux plantations de cocotiers.

Il est temps. Il y a dix ans, M. Francis Mury, alors à Madagascar, signalait au chef de cette colonie le très grand intérêt qu’il y aurait à étendre la culture du cocotier.

Il y a la manière

Il existe, dit-on, du côté d’Ambositra, dans la Grande Île, un administrateur qui prit possession de son poste dès les premiers jours de la « vie chère ».

Pour combattre le péril, cet homme avisé fit comme Gallieni qui, lui-même, s’était inspiré de la méthode d’Andrianampoinimerina.

Il a dit aux Fokonolona : Vous vous débrouillerez, mais je veux que vous approvisionniez le marché tous les jours… Vous m’entendez bien, je le veux.

Et la vie chère fut inconnue dans ce bienheureux district.

Cette mesure – élégante et pratique – devrait bien être appliquée dans certaines banlieues parisiennes, mais l’on préfère la réquisition et, quand celle-ci se montre, les vivres se cachent.

Quand M. Augagneur sévissait à Madagascar

Notre excellent confrère la Tribune de Madagascar constate que depuis dix ou douze ans, c’est-à-dire bien avant la guerre, la main-d’œuvre de la Grande Île a diminué graduellement en qualité ; en 1918, elle serait inférieure en rendement de

60 % à 1906.

Et notre confrère précise :

« Douze ans ! c’est-à-dire la fin du Galliénisme et l’avènement de l’Augagneurisme… pas de commentaires, n’est-ce pas ?

Le Courrier colonial

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo resaky ny mpitsimpona akotry: fifaninanana andro voalohany

Marina fa tsy vao omaly no nanomboka ny fampielezan-kevitra tsy mivaky ho izany na tena efa naman’ny fandresen-dahatra aza, ny fanaingana mivantana ny mponina handatsa-bato ho azy sisa no tsy nataon’izay efa naka tombon-dàlana. Enga anie hitondra soa ho azy izany. Ny fifidianana rehetra, mainka moa fa fifidianana olona hiandraikitra any an-tampony ny fitantanana raharaham-pirenena, dia lazaina fifaninanana masina.

Tsy izay loatra anefa matetika no miseho. Ilay andraikitra izay andrandrain’ny tsirairay hiantsorohana no manana ny hasiny fa ny fomba fifampisintonana ahazoana ny fandresena dia miharo lalao maloto. Ny mitranga mandrakariva anefa dia tsy ilay fandraisana andraikitra masina loatra no tena nampiezaka ny maro fa ny faniriana hivalampatra eo amin’ilay toerana fiandrianana. Adino eo izany maha masina an’ilay adidy hifaninanana. Tsikin’ny mpirafy, fitapitaka sy fingampingana sisa tavela eo amin’ireo mpifaninana. Na tsy mifankahalala tsara aza ireo nametraka ny filatsahana tao amin’ny HCC, dia samy mahafantatra izao ny lisitry ny rehetra. Na sanatria aza mbola misy mety hongotan’io Fitsarana Avo io ka tsy ho afaka handray anjara hatramin’ny farany.

Noho izany dia azo lazaina fa misokatra ny fotoana fampielezan-kevitra na tsy misy aza na lalàna na fitsipika mifehy an’izany. Fifanamboarana ady gasy dia raikitra. Sery vitan’anamalaho tokoa ve andeha hamonoana vantotr’akoho? Ny tefitefy toy izany ihany anefa no mikiky ny fanjakana mahatonga ny fitondrana ho ratsy tantana. Raha mbola tefitefy sy faningitsinginana etsy sy eroa no atao fitsipika ifampifehezana dia mbola tsy tany tan-dalàna izany. Ny ady koropaka fara-fotoana matetika miteraka disadisa. Tsy ilaozan’izay lafin-javatra adino noho ny tsy fahampian’ny fandinihana. Efa tongotra mby an-dakana anefa ka tsy afaka hiverina intsony dia toy ny hoe am-pahendrena no ilazana hoe andao handeferana ny amin’ity, nefa toy izay ihany amin’ny manaraka.

Ry olom-pirenena nametraka filatsahana ho fidiana mba omeo toky ny vahoaka fa izay voafidy dia hanome hasina ny fampiharana ny lalàna. Ny lalàna tena izy ihany. Lalàna tsy tefitefena na tsingitsinginina arak’izay filan’ny mpitondra azy, no hany antoka hahatonga ny olom-pirenena tsy manana mpiaro tsy hiharan’ny tsy rariny. Na eo aza anefa ny lalàna, mbola manonja ihany koa ny herin’ny vola. Na manana ny rariny aza ny tena ka tsy eo ny entina ahafahana mitaky izany dia toy ny amin’ny andro migaingaina ny hafanana ka mandeha ao ambanin’ny aloka hazo fihinam-boa izay tsy azo notoazana na voany iray aza, narovana mafy ka lo am-pitoerana.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes

C’est l’hiver

C’est l’hiver. Les journées sont relativement fraîches, les soirées sont toujours plus agréables avec une bonne flambée et la nuit…on a froid. C’est l’hiver, il ne dure pas longtemps : juste assez pour qu’on le sente passer et trop peu pour qu’on s’y prépare correctement. C’est l’hiver et on le subit. Cette année comme la précédente et probablement comme la prochaine. On ne chantera pas comme Gilles Vigneault «Mon pays, ce n’est pas un pays, c’est hiver», mais on lui empruntera volontiers «Ma maison, ce n’est pas ma maison, c’est froidure»… qu’on s’empressera d’oublier le 15 septembre.

News Mada0 partages

Kick Boxing: un sommet national à double enjeu

Les élites hommes et dames constitueront la tête d’affiche du championnat de Madagascar du 25 au 28 octobre dans la capitale. Les éliminatoires auront lieu à l’ ANS Ampefiloha et la grande finale au stade couvert de Mahamasina. L’enjeu est de taille car les champions défendront les couleurs du pays sur les rings internationaux.

En fait, cette compétition se différencie des autres. Les meilleurs combattants représenteront Madagascar aux Jeux des Iles de l’océan Indien du 19 au 28 juillet 2019,  à l’île Maurice et aux éliminatoires des Jeux olympiques 2020 à Tokyo.

Et pour que cette affiche de poids se déroule dans les règles de l’art, une semaine avant le championnat, les arbitres suivront une formation pointue, sanctionnée par un diplôme du 1er degré. Ainsi, ils auront l’opportunité de mettre en pratique leur acquis  durant les 4 jours de compétition.

D’après les informations fournies, des démonstrations et un gala de boxe chinoise, sous l’égide de la Commission de la boxe anglaise, figurent également au programme les 27 et 28 octobre. 4 ligues régionales, à savoir, Analamanga, Itasy, Sofia et Vakinankaratra, seront de la partie.

Après ce championnat, la Fédération malgache de kick boxing organisera une grande réunion afin de présenter son rapport et de définir la date d’élection fédérale en vue de la prochaine saison.

Miarintsoa R.

News Mada0 partages

Kitra Analamanga: nijanona tsy ho mpanazatran’ny Elgeco Plus i Hery Be

Vaovao iray lehibe, nanaitra ny sain’ny mpitia baolina kitra teto Analamanga sy manerana an’i Madagasikara, ny nandrenesana fa nijanona tsy nitondra ny ekipan’ny Elgeco Plus intsony, Rabeharisoa Hery Manitra (Hery Be). Efa tsy nanazatra io ekipa io intsony ny tenany, nanomboka ny talata lasa teo.

Voalazan’ny loharanom-baovao fa tsy mety sy tsy mifanaraka amin’ny mpilalaon’ny Elgeco Plus ny taktikan’ny mpanazatra ka nahatonga ireny vokatra mitotongana, teo amin’ny ekipa ireny. Nanomboka teo amin’ny fifanintsanana niadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara izany, nitohy teo amin’ny “poule des as”.

Marihina fa hiatrika ny lalao ampahefa-dalana, amin’ny fiadiana ny amboaran’i Madagasikara “Telma coupe de Madagascar”, hikatrohana amin’ny Hzam Amparafaravola, hatao any Mahajanga, ny alahady ho avy izao, ny Elgeco Plus. Ny Me Roum sy Bob ary i Tiana, izany no mitondra vonjimaika ny ekipa aloha hatreto.

Raha tsiahivina, ny tapatapaky ny volana febroary lasa teo, no nantsoin’ny tomponandraikitra teo anivon’ny Elgeco Plus, hitondra ny ekipa i Hery Be. Nihazakazaka be ny vokatra azon’ny Elgeco Plus, teo amin’ny fifaninanana, teo anivon’ny ligy satria avy hatrany dia nandrombaka ny ho tompondakan’ny ligin’Analamanga, ho an’ny taona 2018.

Tafiditra, niatrika ny “poule des As”, dingana farany amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara ary izao, tonga eo amin’ny ampahefa-dalan’ny amboara ihany koa.

Andrasana indray izany, izay mety hisolo ny toeran’i Hery Be, ao amin’ny Elgeco Plus sy ny ho vokatra ho azon’ny Elgeco Plus, eo amin’ny tohin’ny fifaninanam-pirenena hatrehiny, amin’izao fotoana izao.

 

Torcelin

News Mada0 partages

Nosy be symphonies: les enfants des rues mis à l’honneur

La cinquième édition du festival de la musique classique de l’océan Indien, dénommé « Nosy Be symphonies », commencera demain dans la capitale et se terminera le 1er septembre prochain à l’île aux parfums. Selon le comité d’organisation d’activités culturelles (Coac), des nouveautés seront  au programme cette année.

«Notre objectif est de promouvoir la musique classique au profit du grand public, notamment des enfants des rues. Ainsi, cette année, nous avons décidé de commencer la cinquième édition par un concert privé, qui se déroulera ce jour à Akamasoa. Ce sera une opportunité de montrer aux enfants du Père Pedro cette musique, et surtout d’en profiter pour effectuer des donations», a annoncé Jean Louis Salles, secrétaire général de Coac hier, au Royal Spirit Behoririka.

Le programme

«De plus, nous voudrions satisfaire toutes les classes sociales», a-t-il ajouté. Ainsi demain, à partir de 19 heures, tous les artistes participants se produiront à l’hôtel Colbert. Et le 25 août, un autre spectacle aura lieu à l’Ivon-toeran’ny kolontsaina malagasy (IKM) Antsahavola.

Après ces shows à Antananarivo, la caravane des festivaliers mettra le cap sur Nosy Be pour donner cinq autres concerts dans des grands hôtels tels que Vanila Hôtel et Spa, Home La Résidence ou encore Ravintsara… Et comme à l’accoutumé, le festival sera clôturé par un remarquable concert  au Mont Passot.

Vision presque atteinte

«Cette année, nous sommes également ravi d’annoncer que notre vision sera bientôt réalisée», a-t-il ajouté. En effet, le Coac souhaite créer une école de musique classique réservée aux enfants défavorisés. Selon notre interlocuteur, elle se trouve à Ambohimanarina et devrait être opérationnelle d’ici peu.

«Notre but est de leur présenter cette musique et  de les former. Nous espérons ainsi que grâce à cette formation, la plupart d’entre eux deviendront des grands artistes ou des professeurs de musique», a-t-il conclu.

Holy Danielle

News Mada0 partages

The dizzy brains: un 2e opus en gestation

Deux ans après le succès résonnant de l’opus «Out of the Cage», The Dizzy Brains annonce la sortie prochaine de son nouvel album fraîchement intitulé «Tana razana».

«Après une longue attente, on est revenu et on a un cadeau pour vous : notre 2e album intitulé Tana Razana. La maturité et l’expérience nous ont forgés pour au final donner notre nouveau petit bébé. 13 titres pour vos oreilles. La sortie est prévue pour le 19 octobre 2018», a écrit la formation sur sa page facebook.

«Yes Sir!» figure parmi les titres de cet album. Une chanson qui «évoque la mainmise du pouvoir sur les forces armées et raconte le calvaire d’un soldat qui avec sa troupe, part affronter les dahalo dans le sud du pays, en sachant très bien qu’il y va pour être tué et sacrifié au profit d’un État qui pourra montrer à son peuple une fois de plus la fausse vérité qu’un combat acharné s’est tenu entre les soldats et les dahalo et que la sécurité est leur point fort. Des dahalo que l’Etat lui-même finance pour piller le pays. Véritable marionnette, le soldat ne peut qu’obéir aux ordres, Yes Sir», note en substance la bande à Eddy et Mahefa.

 

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Grande marche de la lecture: redonner le goût de lire

Un événement unique en son genre. Redonner le goût de lire les livres littéraires à la jeunesse malgache sera le point d’orgue de la grande marche de la lecture, mercredi prochain.

Un pari osé, mais lancé par l’Havatsa-Upem dans un contexte où les jeunes s’intéressent de moins en moins aux livres et se ruent vers d’autres divertissements comme les réseaux sociaux, les séries, les jeux vidéo…

Il s’agit d’un geste symbolique pour étancher la soif de la lecture. «Ce sera une foire, certes, de lire à voix haute en public, mais ce sera également un merveilleux moment et une expérience unique», a promis Hajaina Andrianasolo, l’actuel numéro un de l’ Havatsa-Upem..

Chaque participant est sollicité à apporter un livre littéraire et  le lire à voix haute durant le périple. Les carnavaliers vont emprunter le circuit, allant du parvis de l’Hôtel de ville à l’avenue de l’Indépendance pour montrer l’importance de la lecture et célébrer le plaisir de lire.

 «Rien ne peut remplacer la lecture. Le livre, une fois à portée de main demeure, il sera compagnon de toute notre vie», argumente-t-elle.

 «Cette date sera marquée d’une pierre blanche comme étant la journée de la littérature et par la même occasion, elle va marquer les 66 ans d’existence de l’Union des poètes et écrivains malgaches», a conclu la présidente de l’association.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Havatsa 66 taona: raikitra ny « Diaben’ny vakiboky an-dalambe »

Izay tia vaky boky, tia fahalalana, tia fandrosoana! Io ilay fehezanteny hanairan’ny Havatsa-Upem ny olon-drehetra hirotsaka an-dalambe hanatanteraka ilay « Dia rodoben’ny vakiboky an-dalambe ».

Sambany no hisy hetsika lehibe tahaka izao eo amin’ny tontolon’ny vaky boky. Tafiditra ao anatin’ny fanamarihana ny tsingerintaona faha-66-n’ny Fikambanan’ny poety sy ny mpanoratra malagasy Havatsa-Upem, hotanterahina ny « Dia rodoben’ny vakiboky an-dalambe ». Ny alarobia 5 septambra izao manomboka amin’ny 11 ora antoandro ny filaharana. Miainga eo an-tokotany malalaky ny lapan’ny Tanànan’Antananarivo Renivohitra, mihazo ny lalana manoloana ny Gara Soarano. Mihodina, mizotra mahitsy ka miafara eo anoloan’ny Tahala Rarihasina Analakely avy eo.

Entanin’ny Havatsa-Upem ny olona rehetra handray anjara amin’izao diabe izao. Samy mitondra boky mirakitra haisoratra avy any an-tranony na avy any amin’ny sehatra misy azy ny tsirairay. Mandritra ny dia, samy mamaky ny boky eny am-pelatanany ny tsirairay ka atao amin’ny feo mafy izany.

Tsara raha misy fifanakalozana

Anisan’ny mampihena ny isan’ny olona mamaky boky eto Madagasikara ny tsy fahampian’ny fahefa-mividy hany ka zary tsy laharam-pahamehana intsony ny fananana boky. Azo atao ihany koa ny manatanteraka « Tsenaben’ny fifanakalozana ». Izany hoe, tsy misy ny mpividy sy ny mividy fa takalo no atao. Ny boky tsy ampiasain’ny sasany intsony, mety mahasoa ny hafa. Atao ny fifanakalozana. Toy izany hatrany hatrany.

Fomba iray mahomby hahafahan’ny vaky boky sy ny olona tsirairay mivelatra kokoa io… Saingy tsy azo lavina koa anefa fa mety hisy fiantraikany any amin’ny mpivaro-boky.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

« Salon du livre insulaire »: boky malagasy roa mifaninana

Mbola anisan’ireo mandray anjara amin’ny hetsika lehibe momba ny boky, « Salon du livre insulaire », any Ouessant-Frantsa, ny trano fanontana boky, ny Dodo Vole. Andiany faha-20 ny tontosaina manomboka androany ka anisan’ny misongadina ny nisafidianana ny boky miisa roa, natontan’ny Dodo Vole, ho anisan’ireo mifaninana amin’ny fahazoana ny loka, amin’ny sokajy « literatiora ho an’ny tanora ».

Voalohany amin’izany ny boky « Les ondines », boky angano, ao anatin’ny angona antsoina hoe Dodo bonimenteur. Raha tsiahivina, boky ahitana kisarisary, nataon’ny ankizy mpianatra (malagasy sy vahiny) ny ao anatin’ny Dodo bonimenteur. Iray amin’ireo io « Les ondines » io, nataon’ny mpianatra any Antsiranana sy any Ouessant. “Trois tresses” na “Randrantelo” kosa ny boky faharoa. Nosoratan-dRaharimanana Jean-Luc ity boky angano filozofika ity ary ahitana kisarisary koa.

Maharitra efatra andro ny « Salon du livre insulaire ». Araka izany anarany izany, asongadina mandritra ny hetsika ireo asa soratra avy amin’ny Nosy frankofona. Ankoatra ny boky ho an’ny tanora, misy koa ny fifaninanana ho an’ny boky vaovao amin’ny teny frantsay, izay mahazo ny “Prix du livre insulaire”. Marihina fa hotanterahina, anio hariva, ny lanonana fanolorana ny loka amin’ireo sokajy samihafa.

Fampirantiana, fifaninanana, fihaonana amin’ny mpanoratra marobe, fampisehoana… Misy koa ny “résidence d’écrivain” na fivahinian’ny mpanoratra iray, mandritra ny fotoana maharitra, arahina fanoratana. Anisan’ireo efa notsongaina ka nisitraka izany i Johary Ravaloson, mpanoratra tsy zovina intsony.

Landy R.

Ino Vaovao0 partages

FANGATAHAN’NY ATT : Ny 27 aogositra izao no hatao ny fitsarana ny fanafihana amin’ny lalam-pirenena

Tonga nanatrika izany fotoam-pitsarana izany anefa ny antokon-draharaham-panjakana misahana ny fitaterana an-tanety, ireo fikambanana mpitatitra mampiasa ny lalam-pirenena fahaefatra sy fahaenina, ireo tompon’ny fiara sy ireo lasibatra nandritra ny fanafihana. Nifampiraharaha tamin’ny fitsarana ny ATT ka tapaka fa haverina ny 27 aogositra izao ny fotoam-pitsarana, ka andefasana ‘mandat d’amener’ ireo olona miisa fito voarohirohy ireo. 

Fantatra mantsy fa nahazo fahafahana vonjimaika izy ireo ka izao sahy tsy nanatrika ny fotoam-pitsarana azy izao. Miandry fatratra ny fanapahan-kevitry ny fitsarana ny mpampiasa lalana rehetra. Ankoatra izay dia milaza ireo mpitatitra fa misy manararaotra ny mpandeha amin’ny filazana entana very mandritra ny fanafihana ireny. Manomboka izao dia tsy maintsy anaovana fanambaràna ny entana entina mba tsy hisian’ny fanararaotana raha sendra misy fangalarana izany.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

TSARAVAVAKA ANTSIRABE : Tokantrano telo voaroba, zazavavy 16 taona voaolana

Jiolahy miisa fito mirongo fitaovam- piadiana no tonga nampihorohoro ny iray tanàna. Araka ny loharanom-baovao avy eny an-toerana dia tokantrano telo no lasibatr’ireo olon-dratsy. Raha vantany vao tonga tao an-toerana izy ireo dia nanapoaka basy ary nisafidy ireo tokantrano hidirana. Rehefa tafiditra tao amin’ilay fianakaviana voalohany ireo olon-dratsy  dia nanao be fiavy ka nampatahotra ny tao an-trano rehetra tamin’ireo fitaovam-piadiana teny am-pela- tanany, ary nitondra izay azo noentina tao amin’ilay trano. 

Fantatra ihany koa fa naolan’ ireto tsy mataho-tody ireto ilay zazavavy 16 taona zanak’ ilay tompon-trano.  Mbola tsy nety nionona tamin’ny zavatra azony ihany ireto farany ka nifindra  tany amin’ny tokantrano roa hafa indray. Lasa nandritra izany ireo entana sarobidy tao amin’ireo tokantrano roa hafa  ary dia notaterin’ireo jiolahy nivoaka ny trano avokoa ny entana izay mora hoentina. Isan’izany ny fahitalavitra ; ny finday maro avo lenta ; ireo vilany miisa 6 tao an-dakozia.  

Noho ny fiarovan’izy ireo ny ainy dia fantatra fa tsy nisy sahy nanohitra ireto farany fa dia niandry izay rariny teo fotsiny. Nirohotra nitsoaka ireto farany rehefa afa-po tamin’ny asa ratsiny. Ora vitsy taty aoriana dia nigadona tao an-toerana ireo mpitandro filaminana ary nanao fisafoana ny manodidina saingy efa nidify lavitra ireo tsy mataho-tody.

Efa eny am-pelatanan’ny mpitandro filaminana ny raharaha ankehitriny ary efa manomboka ny fikarohana ireo jiolahy. Fantatra ihany koa fa nisy vehivavy iray tamin’ireo olon-dratsy ireo satria nilaza ireo voatafika fa naheno feom-behivavy nandritra ny fanafihana.

Dinafitia

Ino Vaovao0 partages

FANAFIHANA TAO TSARATANANA : Lefitry ny ben’ny tanàna sy mpirahalahy matin’ny dahalo

Olona telo no maty nandritra ny fanafihana ka lefitry ny ben’ny tanàna ny iray, olon-tsotra kosa ny roa ary mpirahalahy. Nentin’ireo dahalo nitsaka ny  vinanin’i Mahajamba sy Menazomby ireo omby ary mbola any am-panarahana azy ny fokonolona amin’izao. Tsy misy mpitandro filaminana mipetraka amin’io toerana io. Na misy aza ny fampandrian-tany dia mbola mirongatra hatrany ny asan- dahalo hatramin’izao.

Tsy voafehin’ny fanjakana sy ny mpitandro filaminana ny fampandriana fahalemana. Tsiahivina fa efa nisy ny ‘opération dahalo’ natao taona maromaro lasa izay, ka tamin’izany dia naripaka avokoa ireo dahalo tratra, ary mba nilamina ny tanàna. Ankehitriny dia mirongatra ny asan-dahalo ka mampisy ny tsy fifampitokisana intsony amin’ny polisy sy zandary ary ny fokonolona.

Ankehitriny dia betsaka ny mitady miaramila manao DAS. Vao tsy ela anefa izay dia nisy maty ny iray tamin’izy ireo rehefa nanohitra ny dahalo. Efa miara-manao fampandrian-tany amin’ny kaominina sasany koa ny miaramila maro avy amin’ny faritany miaramila fahatelo sy fahaefatra.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

KUNG-FU WISA : Noraisin’ny préfet ireo tompondaka nandritra ny fiadiana ny amboaran’i Madagasikara

Ny kianjan’i Mahamasina no nampiantrano izany ary saika tonga niatrika izany avokoa ny mpikatroka rehetra manerana ny faritra 22. Mazava ho azy araka izany fa isan’ireo nahitana solontena ny avy eto Boeny. Izy ireo izay nanao ny ainy tsy ho zavatra tokoa niaro ny voninahitry ny faritra niaviany. Vokatr’izany dia voahosotra ho tompondaka nasionaly ireo mpiady avy eto Mahajanga.

Miisa telo ireo ny teo amin’ny sokajy Arme sy Tao Lou ary ny Combat izany. Izy ireo izay saika efa andrarezina avokoa satria efa tompondaka isan-taona ary tsy mbola lavon’ireo mpikatroka hafa avy any amin’ny faritra mandray anjara amin’izany. Marihina fa miisa 7 ireo solontena avy teto Boeny ary ny telo tamin’izy ireo nandresy avokoa. 

Ny talata tolakandro teo no noraisin’ny Préfet tao amin’ny birao fiasany eny Ambovoalanana izy telo mianadahy ireo niaraka tamin’ny mpanazatra azy avy. Tamin’izay no niarahaba azy ireo manokana ary mbola nankahery azy ihany koa amin’ny hitazonana hatrany ny anaram-boninahitra. Tsy hadino ny nanolotra fankasitrahana azy ireo tamin’izao ezaka goavana vitan’ny tsirairay izao.

Papin

Ino Vaovao0 partages

ADINA ARA-PANATANJAHANTENA BEPC : Ireo ankizy mpiadina ihany no miditra ny kianja

Tokony natao tamin’ny volana jolay izy ity saingy tsy vita izany noho ny fitokonana nataon’ireo mpampianatra ao amin’ny Sempama. Nanomboka ny alatsinainy teo dia naverina izany ary tonga maro ireo mpianatra mpiadina niatrika ny fanadinana amin’ireo foibem-panadinana dia ao amin’ny kianja Rabemananjara sy ao amin’ny lisea Philibert Tsiranana.

Tsy misy olona afaka miditra ao amin’ny kianja, hoy ingahy Gervais, lehiben’ny foibem-panadinana. Noraisina izany fepetra izany ary iarahana amin’ireo mpitandro filaminana ny fiambenana ny mpiadina. Marihina fa tsy misy olana ny fahasalaman’ireo mpianatra ireo araka ny toromarika avy tamin’ny mpitsabo. Tsy hifarana ny adina ara-panatanjahantena ity raha tsy ny 29 ny volana aogositra ho avy izao. Marihina fa efa tsy misy intsony ny fitokonana ataon’ireo mpampianatra eny amin’ny lisea Philibert Tsiranana. Izany hoe tapitra tanteraka ny fitakiana nataon’izy ireo.

Papin

Ino Vaovao0 partages

EID BE NA EID ADHA : Fotoana hanaovan’ireo mpino silamo sorona amin’i Allah

Anio talata no nankalazana izany ary tsy maintsy niaraka tany amin’ny moske avokoa ny mpino silamo rehetra. Volana natokana hanaovan’ireo mpino silamo sorona ihany koa ny Idd be, ka aorian’ny fidirana moske no hanaovana izany isaky ny tokantrano ahitana mpino silamo. Tsy maintsy mamono ondry izy ireo amin’izany ho fahatsiarovana ny fanaovana sorona nataon’ireo mpaminany tamin’i Allah tamin’ny fotoana androny. 

Fotoana ihany koa hanaovana ny fitsidihana lehibe any Lamèque ho an’ireo mpino silamo maneran-tany izay afaka manatanteraka izany. Vavaka sy fitsidihana toerana manana tantara teo amin’ny silamo no atao mandritra io fotoana io. Ny sorona izay atao anefa dia miankina amin’izay eo am-pelatanan’ireo mpino silamo na io omby na bengy. 

Araka izany, io sorona io dia tahaka ny nataon’iny mpaminany Abrahama tamin’ny zanany tokana ka avy eo nosoloin’i Allah zanak’ondry. Ity fotoana ity ihany koa no anaovan’ireo mpino silamo ny famangiana fasana sy fanadiovana azy ireny. Izany hoe raha fintinina ny Eid be dia fety lehibe ho an’ireo mpino silmo maneran-tany.

Papin    

Ino Vaovao0 partages

FIKAMBANANA MOZILIMANINA AHMADIYYA : Asa soa no nankalazana ny « Eid Ul Adha »

Olona maherin’ny eninjato araka izany no nitondra henan’omby efatra kilao avy nody tany an-tranony omaly teny an-toerana noho izay fankalazana izay. Tsy vao sambany akory ny fanaovan’ity fikambanana ity asa soa ho an’ny mpiara-belona fa efa matetika raha tsy hanamarika fotsiny afa-tsy ilay fahatongavana mpitsabo alemanina teto amintsika nitsabo maimaimpoana Malagasy an’aliny.

Tsy tetsy Andavamamba ihany fa hatrany Fianarantsoa sy Toliara dia teo ambany fiahian’ity fikambanana ity.

Araka ny voalazan’ny Kor’any Masina, dia tsy inona akory fa ilay fanoloran’i Hadhrat Ibrahim an’i Hadhrat Ismael zanany lahy tokana mba ho sorona kanefa tsy tanteraka fa izay fanoloran-tena izay ihany no notakian’i Allah, ka nony hitany fa nahafoy ny zanany lahy tokana ity mpaminany ity dia nisy ny ondrilahy be nomeny ho solon’izany. Io fanapahana ny sorona io no ankalazain’ny Mozilimanina amin’ny Eid Ul Adha mba ho fahatsiarovana ny fakan-tahaka tsara sy fampiharana ny tondrozotra napetrak’i Hadhrat ibrahim tamin’ny nanaovany sorona ny zanany Hadhrat Ysmael kanefa tsy sitrak’i Allah, ka tonga ondry no notapahin-doha. 

Tsy fanapahana biby izay fotsiny no asehon’ny mpino mozilimanina ka mizara izany amin’olon-kafa ary mihinana azy am-pifaliana fa ny tena hafatra ampitaina dia ny hoe «  famoizan-tena, fanoloran-tena ho an’i Allah dia ilay Mpahary  ». Izany hoe, ny fiainantsika, ny volantsika, ny zanatsika, ny voninahitsika, ny fotoanantsika ary ny tenantsika sy ny maro hafa dia fointsika ho an’Andriamanitra avokoa. Noho izany raha misy faly manapaka ny tendan’ny biby fotsiny kanefa tsy vonona ary tsy resy lahatra amin’ny fahafoizana ny zavatra rehetra azony sy ny sorona ataony dia tsy hafa afa-tsy hena sy ra fotsiny ihany izany.

Mitsinjo ny fandriampahalemana

Araka ny nambaran’ny mpitondra tenin’ity fikambanana ity, Ahmed M. dia finoana tia fandriampaha lemana ny finoana mozilimanina fa tsy araka izay ilazan’ny sasany azy hoe finoana fampihorohoroana. Ho an’izy ireo manokana, manana ny foibeny etsy Andavamamba, tsy fahavalon’iza  na iza izy ireo ary fitiavana ho an’ny rehetra, tsy mankahala na iza na iza no foto-kevitra ijoroany. Misy rahateo ny Lisea eo ambany fitantanany, natao hianaran’ny zanaka malagasy sahirana kanefa fandaharam-pianarana an’ny Fanjakana malagasy no atao ao fa tsy fandaharam-pianarana mozilimanina na manentana ny olona hivadika finoana mozilimanina akory. Koa notsindriany fa iny asa soa natao omaly ho fanamarihana ny Eid Ul Adha iny dia tamim-pitiavana tanteraka, ankamamiana fandriam pahalemana.

Ma

Ino Vaovao0 partages

KANDIDA FILOHAM-PIRENENA AVY AMIN’NY HVM : Mikajy ny hamita- bahoaka sy hangoron- karena hatrany

Raha ny lalàna mifehy dia tsara ny manamarika fa mbola hodinihin’ny eo anivon’ny Fitsarana avo momba ny Lalàmpanorenana  ny momba an’ireo mpilatsaka tsirairay. Dimy andro aorian’izay vao ho   fantatry ny rehetra ireo kandida nahafeno ny fepetra  ka isan’ireo kandida amin’ny  fifidianana ny  faha -7 novambra ho avy izao.  

Manoloana ny fahabetsahan’ireo mavitrika hirotsaka dia  toa mahatalanjona ny mpanara-baovao ihany hatreto ny zava-misy noho ny fiheveran’ireo mpanao politika sasany fa bado ny vahoaka Malagasy ary mbola azo ambakaina. Porofo mivaingana ny ahitana taratra indray ireo  olona niray petsapetsa tao amin’ny Hvm ,toa an’i Jean Max Rakotomamonjy filohan’ny antenimierampirenena, ny Praiministra teo aloha Mahafaly Solonandrasana Olivier, ankoatra ny mbola fizirizirian’ingahy Hery Rajaonarimampianina  na dia efa  azo tsapain-tanana izao aza fa tsy mamim-bahoaka intsony.

Dimy taona izy ireo no teo amin’ny fitondrana saingy  tsy hita akory izay mba vita, ny fanangonan-karena sy ny famenoana paosy eo amin’ny samy mpikambana no  tena sary hita  ary nahafantarana  izany olona mpiray tendro amin’ny Hvm izany. Nahafantarana ireo kandida miisa roa ireo koa, ohatra, ny  fanjakazakana tamin’ny resaka kolikoly avo lenta, izay  fositry ny fikomian’ireo depiote 73 teo aloha teo, nanohitra ny fomba ratsin’izy ireo.

Na dia misy aza ny filazàn’i Jean Max Rakotomamonjy  fa  tsy hanohana ny fitondrana ny tenany ary ny antoko Leader Fanilo no nametraka  azy dia toa nofy izany hoe mbola hino azy ny vahoaka madinika manoloana ireo tsy nety  be dia be naha voasaringotra azy. Mitovy tsy misy valaka amin’izay koa ny an’Ingahy Praiminisitra teo aloha Solonandrasana Olivier.  Azo inoana  araka izany fa ny antony mahatapa-kevitra ireo olona mpiara-dia amin’ny fitondrana   hilatsaka hofidiana dia ny kajikajy politika maloto hijanona eo amin’ny fitondrana,  izay mahapotika ny Firenena  ka tsy mahatafarina ny fiainam-bahoaka mandraka ankehitriny.

Miandry ny fahendren’ny Fitsarana avo momba ny Lalàmpanorenana

Na izany aza anefa dia ny eo anivon’ny Hcc ihany no tena tompon’ny teny farany  amin’ny fanekena ireo olona ho isan’ny kandida na tsia. Matoky ny fahendren’ireto farany  araka izany ny  rehetra.   Anjaran’ireto farany noho izany ny mijery akaiky ny tena marina momba ireo olona isan-karazany  nanatitra antontan-taratasy.  Tsy tokony ho- hadinoina mantsy  fa tsy kilalao akory ny fiainam-pirenena ka odiana fanina sy tsy hita avokoa izay rehetra niseho teo aloha. Andrasana  ankehitriny ny lisitry ny kandida ofisialy.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FITSIDIHAM-PARITRA NATAON’I ANDRY RAJOELINA : Velom-panantenana ny vahoaka

Velom-panantenana ireo mponina tamin’ny fihainoan’i Andry Rajoelina ny hetahetan’izy ireo nandritra ny fampahafantarana ilay vinan’asa Iem. Vory lanona ny rehetra ary nifanome toky satria  ny fitiavana no manery ka hifanome tanana hampandroso i Madagasikara.

“Tsy voninahitra na koa fitiavana tombontsoa manokana no antony ilatsahako fa ny fitiavana no lehibe indrindra izay hahafahako hanatanteraka ny nofinofiko ho an’i Madagasikara”, hoy hatrany i Andry Rajoelina. Manantena ny fahendren’ny vahoaka Malagasy tsy vakivolo araka izany  ny lehilahy mba hiara-hientana aminy hanavotra ity Firenena ity.

Nametraka fitokisana tamin’i Andry Rajoelina ny vahoakan’i Betafo

Nitohy tany Betafo indray ny dian’ny filohan’ny Iem Andry Nirina Rajoelina ny talata lasa teo. Tao amin’ny kianja malalaka tao an-toerana no nandraisan’ireo vahoaka azy sy ireo mpiara-miasa aminy. Feno hipoka tanteraka  ny kianja ary hita tokoa fa samy liana hihaino an’i Andry Rajoelina ireo vahoaka tonga maro tao.

Nihaino ny vahoaka

Nandritra ny fahatongavan’ny prezida Andry Rajoelina teny an-toerana dia nisy ny fandraisam-pitenenana nataon’ireo solontenan’ny vahoaka.  Tsy nisalasala izy ireo nilaza sy nanambara ny olana izay mianjady amin’ny vahoaka ao an-toerana. Isan’izany  ny tsy fandriampahalemana izay mirongatra ao an-tampon-tanànan’i Betafo sy ny manodidina eo ihany koa ny faharatsian’ny lalana sy ny tsy fisian’ny fitaovana ho an’ireo tantsaha ka mahatonga ny vokatra ratsy. Nangataka kianja vaovao ihany koa izy ireo mba hivelaran’ireo tanora amin’ny fanatanjahantena.

Vonona hametraka ny fandrosoana ao an-toerana

Rehefa nihaino ny fitarainan’ireo vahoaka ny Filoha Andry Rajoelina dia tsapany tokoa ny fahorian’ireo vahoaka izay tafalatsaka ao anatin’ny fahantrana tanteraka. Tsy sanatria fitiavam-pahefana, hoy izy no nanosika ny tenany hirotsaka ho kandida fa fitiavan-tanindrazana. Nilaza izy fa vonona hamaha ny olan’ ny vahoaka malagasy ary hametraka fandrosoana sy fandriampahalemana ao an-toerana amin’ny alalan’ny vina na ny tetikasa Iem na ny vina entina hampandrosoana ny firenena. Vonona araka izany ireo vahoaka ao amin’ny distrikan’i Betafo hanohana an’i Andry Rajoelina ary hametraka ny fitokisana aminy amin’ny fanavotana ny firenena satria resy lahatra izy ireo ny amin’ny tetikasa Iem hanavotana an’i Madagasikara.

IMERINTSIATOSIKA : Ny fitiavana no lehibe indrindra

Mitohy hatrany ankehitriny ny fitetezam-paritra mahakasika ny fampahalalana ny vinan’asa Iem iarahana amin’ny Prezida Andry Rajoelina. Nizara ny traikefany tao Imerintsiatosika ao anatin’ny Faritra Itasy ny lehilahy ary noporofoiny tamin’ny mponina ny fahavononany hanarina ny Firenena latsaka an-katerena amin’izao fotoana. Nambarany tamin’ny lahateniny matetika mantsy fa “ ny fitiavana no lehibe indrindra, izany indrindra no manosika ahy fa tsy fitiavam-boninahitra velively sanatria”. 

Hafaliana no hita teny amin’ny tavan’ny vahoaka raha toa ka nitsena azy. Manantena fiovana goavana rahateo koa ny vahoaka Malagasy manerana ny Nosy noho ny fahatsapana fa manandanja ilay fandaharan’ asa izay tontosaina  ao anatin’ny fotoana fohy. Ilaina fanarenana rahateo koa ny Firenena satria potika sy anjakan’ny kolikoly tao anatin’ny dimy taona izay. Ankoatra ny efa tsy nety nataon’ireo mpitondra  tany aloha. Soa ihany fa mbola misy tanora malagasy vao erotrerony sy manam-panahy ary vonona hanova ny rafi-pitondrana hampandroso ny fiainam-bahoaka. Tsy ho diso anjara amin’ny fanarenana araka izany ny vahoakan’Imerintsiatosika.

Tatianà R. sy Dinafitia

Ino Vaovao0 partages

LALAM-PIRENENA FAHAEFATRA : Tsy maintsy miaraka amin’ny zandary ireo taksiborosy

Manomboka amin’izao fotoam-pialan-tsasatra izao ny famerenana indray ny fitondrana mpitandro filaminana. Efa nisy ihany izany teo aloha fa rehefa nilamina ny lalana dia nifanilika indray ireo mpamily tsy mety mitondra intsony. Iny hitantsika iny ny vokany fa dia fanafihana nisesy hatrany no hita sy nitranga tamin’ireo fiara mampitohy an’i Mahajanga sy Antananarivo. 

Noho izany, tsy maintsy mitondra zandary izy ireo miainga avy any Mahajanga. Miisa efatra izao ireo zandary hita niainga ary niaraka tamin’ny fitaovam-piadiana ahafahana miaro ny vahoaka sy ny entany. Lehiben’ny tobim-piantsonana eny Aranta no mifampiraharaha amin’ireo mpamily sy ny tompon’ny fiara isaky ny kaoperativa. Na izany aza anefa dia ifandimbiasan’ireo kaoperativa sy fiara ny mitondra azy ireo mba hialana amin’ny mety fimenomenomana ataon’ireo mpamily. 

Ny tsy hisian’ireo fanafihana eny an-dalana intsony na sakan-dalana no tanjona amin’izany. Raha sanatria mbola misy dia mba efa misy mpitandro filaminana ao anatin’ireny fiara ireny ka mety handositra avy hatrany ireo jiolahy. Miara-miainga ary tsy mifanary eny an-dalana raha sendra misy fahavoazana ny fiara iray.

Papin   

Ino Vaovao0 partages

NANTENAINA MPIHIRA : Mikarakara fanomezana kopia maimaimpoana ao Toamasina

Na tanàn-dehibe aza i Toamasina, be dia ireo zaza tsy manana kopia ka tsy afaka mianatra. Maro ny antony mahatonga ireo ankizy ireo tsy manana kopia. Tao ireo namoy ny reniny teo am-piterahana, ka nitsoaka adidy ny raim-pianakaviana. Eo ny adim-piainana atrehina ka tsy manana fotoana nikarakarana kopia ny ray aman-dreny. Ao koa ny tsy teraka tany amin’ny hopitaly ka lasa vesatra ho azy ireo ny fikarakarana taratasy. 

Tao ny fahatarana tamin’ny fanaovana filazam-pahaterahana. Izany no nahatonga ny mpanakanto Nantenaina niroso amin’ny fanaovana asa sosialy mikarakara ny fahazoan’ireo ankizy ireo kopia. Miainga amin’ny fikarakarana didim-pitsarana mahasolo kopia izany, mandalo ao amin’ny fitsarana, mandalo ao amin’ny sora-piankohonana eo anivon’ny kaominina ijerena ny boky na voasoratra ao ilay ankizy na tsia. Raha tsy hita ao anaty boky, dia miroso amin’ny fangatahana fitsarana mahasolo kopia. Rehefa mivoaka ny didim-pitsarana, dia iny didy iny no entina manatona ny kaominina ahafahan’ilay zaza mahazo kopia. Fivoahan’ny didim-pitsarana izay iray volana na iray volana sy tapany eo ho eo.

Vokatry ny fangatahan’ny maro, dia notohizan’i Nantenaina ny fikarakarana fanomezana kopia ho an’ankizy ao Toamasina. Tapitra ny talata lasa teo ny fisoratana anarana. Ankizy 800 eo ho eo no nisoratra anarana. Hanomboka ny fikarakarana ary ezahina hivoaka alohan’ny fidiran’ny mpianatra amin’ny taom-pianarana 2018-2019 izany. Tsara marihina fa tsy vao sambany izao asa sosialy ataon’i Nantenaina izao. Tao anatin’ny taona maro, dia nisy hatrany ny fanaovana asa sosialy tao Toamasina. Anisan’izany ny fanaovana famoran-jaza maimaimpoana. Nosafidiny manokana kosa tamin’ity taona ity ny fanamboarana kopia.

Zo fototra ho an’ireo ankizy mantsy ny mianatra nefa raha tsy manana kopia, dia tsy afaka mianatra. Ho an’ny fora zaza, dia ireo ankizilahy ihany no mpahazo tombontsoa fa amin’izao ezaka kopia izao kosa dia samy mahazo tombony na lahy na vavy.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

DR HERINIAINA RAKOTOARISON : « Mora velona ary mora maty ny zazakely »

Raha tsiahivina, ny alakamisy 2 aogositra, dia nanolotra fanafody sy aérosol ary namangy ireo ankizy tsy salama tao amin’ny hopitalin-jazakely i Marinaah Doumbia. Ity farany izay tovovavy malagasy vadin’ilay mpanao baolina iraisam-pirenena teratany ivorianina, Seydou Doumbia milalao ao amin’ny Sporting Club any Portugal. «  Fitaovana tsara sy tena ilainay iny natolony iny ary fanafody tena miasa be ato aminay ireny nomeny ireny, ka rariny raha mitondra fisaorana manokana ho azy izahay  », hoy Dr Heriniaina.

«  Mahavelom- bolo ny mahita ny zanak’i Madagasikara monina any ivelany nefa tsy manadino ny mpiray tanindrazana aminy  », hoy hatrany ny fanazavany. Nandritra io fotoana nitondrany fisaorana io koa anefa no nitondra valin-kafatra manoloana ireo tsikera mavaivay tao anaty tambajotra sosialy nahazo ny hopitalin-jaza kely tato ho ato. Nambarany nandritra izany fa mandray tsikera izy ireo ary vonona hatrany hanatsara ny fomba fiasa na dia tsy ampy aza ny isan’ny mpiasa. «  Samy manana andraikitra isika rehetra. Aoka isika mba tsy hifanome tsiny lava. Mora velona ary mora maty ny ankizy kely satria mbola marefo, ka mba miangavy antsika ray aman-dreny mba hitondra ara-potoana ny zanatsika marary aty amin’ny hopitalin-jaza  », hoy hatrany ny fanazavany.

Mahakasika ny fahasamponan’ny zaza, dia nisy ny fanazavana nentin’i Dr Heriniaina amin’ny maha mpitsabo zaza azy. Nomarihiny fa vokatry ny tsy fahatomombanana ara-piforonana no mahatonga ny fahasamponana. Nambarany fa antony efatra lehibe no mety mahatonga izany. Ny volohany, dia vokatry ny fihinanam-panafody tsy nahazoana alalana avy amin’ny mpitsabo. Faharoa, ny fihinanana tambavy. Fahatelo, vokatry ny «  radiation  ». Notsindriny fa tsy tokony hatory miaraka amin ny finday ny reny bevohoka ary tsy tokony atao ao amin’ny toerana fatoriana ihany koa ny famahanana finday. Raha tsy afa-miala, dia tokony hovonoina mihitsy ny finday vao fahanana. Antony tsy fantatra kosa ny antony fahaefatra, hoy Dr Heriniaina. Izany hoe tsy voaporofo ara-tsiansa ny nahatonga ilay fahasamponana.

Manodidina ny 240 isam-bolana ny zaza teraka ao Toamasina

Sampan-draharaha eo anivon’ny Hopitaly Be azo ambara fa anisany be asa ny ao amin’ny sampana fiterahana. Raha ny fanazavana nentin’ny rasazy Ralema Jeannella Andrianjaka lehiben’ny sampana fiterahana eo anivon’ny Hopitaly Be, dia manodidina ny 240 isam-bolana ny isan’ny zaza teraka ao amin’izy ireo. Ny volana jona lasa teo, dia nahatratra 261 ny zaza teraka. Ny 249 tamin’ireo no velona soa aman-tsara. Ny iray kosa tratry ny fahasamponana antsoina hoe «  hydramnios  » izany hoe fahabetsahan’ny rano loatra ka nitarika fahafatesana. Ny volana jolay 2018 kosa, dia nahatratra 246 ny zaza teraka. Ny 3 tamin’io no namoy ny ainy teo am-pahaterahana. Ny 1 kosa voan’ny fahasamponana amin’ny vava na sima.

Nomarihin’ny rasazy Jeannela fa manodidina ny efatra isam-bolana eo ho eo ireo zaza teraka ahitana fahasamponana. Notsindriany fa mba ho fitandrovana fatratra ny fahasalaman’ny reny sy ny zaza, dia tokony misafo kibo ny reny bevohoka manomboka amin’ny faha-16 herinandro itondrana vohoka.

Kamy

Tia Tanindranaza0 partages

Fitondrana tetezamitaNampitondra faisana ny orinasam-panjakana

Tsy mety tafarina mihitsy ny orinasam-panjakana potika noho ny fitantanana tsy mahomby tamin’ny tetezamita (2009-2013). Anisan’ireny ny kaompaniam-pitaterana ana habakabaka Air Madagascar sy ny JIro sy RAno Malagasy.

Ity farany izay nisehoan’ny mpitondra tetezamita milay ka naidiny be tamin’ny fotoan’androny mba hambaboana ny fon’ny vahoaka. Mandrak’izao tsy tafaverina ny fatiatonka be tamin’ireny ka izao mitsipozipozy hatrany izao ny JIRAMA. Ny vahoaka mihitsy moa amin’izao no mizaka ny tsy eran’ny aina noho ny tsy fahamatorana sy ny fisehosehoana nataon’ny mpanongam-panjakana tamin’izany. Tsy nisy mihitsy ny paikady matotra hanarenana sy hampandrosoana ireny orinasa izay efa voadio sy voalamina tsara tamin’ny  fitondran’ny filoha  Ravalomanana ireny. Mahakasika ny kaompaniam-pitaterana Air Madagascar indray dia olona akaiky azy fotsiny no napetraka, hany ka tsy nisy zavatra nandeha tamin’ny laoniny ny fitantanana. Fiaramanidina Airbus efa maty kapoka avy any Frantsa no novidiana ary nampidiran-trosa ny firenena. Amin’izay anefa dia niziriziry tsy mety miala na dia efa tsy tian’ny mpiasa aza tamin’ny fotoan’androny. Ny amin’ny firenena mandroso anefa dia fahendrena sy fanajana tena ny fametraham-pialana rehefa tsy mahavaha olana sy tsy mahavita azy. Maro no resy lahatra fa ho tantely afa-drakotra hatrany ny kitapom-bolan’ny orinasam-panjakana raha mbola ireo mpitantana tamin’ny tetezamita ireo no hiverina hitondra eo.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

UNICEF MadagascarMichel Saint-Lot indray no hitarika azy

Taorian’ny tahirimbola iraisam-pirenena dia tonga nampahafantatra ny taratasy fanirahana (lettre de créance) azy ihany koa ny solontena vaovaon’ny famatsiam-bolan’ny

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ady amin’ny fahantranaHampiasa ny tany sy ny masomboly ny HAFARI Malagasy

Anisan’ny mbola hilofosan’ny fikambanana HAFARI Malagasy hatrany hatreto ny ady amin’ny fahantrana misy eto amin’ny firenena.

 

 

Nihaona sy nitafa tamin’ny mpanao gazety ny filohany Rafanomezantsoa Jean Nirina sy ireo mpiara-miasa aminy omaly. Anisan’ireny Atoa JFP izay manampahaizana niasa tamina indostria tany Frantsa sy ny oniversite Ascom. Anisan’ny asa hotontosain’izy ireo voalohany ny fampiasana ny tany ho an’ny Malagasy amin’ny alalan’ny fiompiana sy ny fambolena. Tokony hanana tany 2,6 ha avy mantsy ny isam-pianakaviana raha voazara tsara. Hampiasa motoculteur ny HAFARI sy ny mpiara-miombon’antoka aminy hisantarana izany saingy motoculteur hamboarina eto an-tanindrazana. Hatomboka amin’ny fandrendrehana vy, hoy izy ireo, mandalo amin’ny fanaovana piesy ary miafara amin’ny fanambarana izany ho lasa motoculteur. Olona manodidina ny 150.000 isa  no efa hahazo asa mivantana miampy ilay touk touk fitaovana fitateram-bokatra. Aorian’izay dia hampirisihina ireo mpamboly mba hampiasa masomboly voafantina miaraka amin’ny zezika mifanaraka aminy ka raha roa taonina isaky ny ha ny vokatra azo teo aloha dia hiakatra ho 6 taona isaky ny ha izay hampiditra vola 19.500.000 Ar ho an’ny isam-pianakaviana raha 1200 Ar ny kilaon’ny vary izay efa mihoatra lavitra noho ilay 2 euros na 7.200 Ar isan’olona ivelomantsika Malagasy ankehitriny. Nomarihin’izy ireo fa Manakasy no tena anarantsika Malagasy satria fanambaniana ilay mal sy gâcher natambatra. Manakasintsara ihany koa no tokony ho anaran’i Madagasikara izay mamaritra ny hasina hananantsika, saingy ezahin’ny vahiny takonana, hoy hatrany izy ireo.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

CENAM 67 HaNamoaka mpiofana 282 mianadahy

Namoaka mpiofana 282 ny Centre National de l’artisanat Malagasy etsy 67 ha omaly. Ny 151 amin’izy ireo dia teto amin’ny Faritra Analamanga avokoa izay notolorana mari-pahaizana tetsy amin’ny ANS Ampefiloha.

 

Zavatra maro loha no nanofanana azy  ireo nandritra ny telo volana. Anisan’ireny ny tenona, ny rary, ny amboradara (broderie), ny zaitra, ny korose, ny fanodinana ny taratasy sy plastika hanjary ho taozavatra izay natokana ho an’ny vehivavy avokoa raha ny mécatronique sy ny rafitra vy sy hazo kosa no natokana ho an’ireo lehilahy. Tanjon’ny CENAM tamin’izany ny hahafahana manome lanja ny fiofanana arak’asa hahazoana vokatra mivaingana sy azo tsapain-tanana avy hatrany ho an’ny tokantrano sy ny fianakaviana Malagasy. Nambaran’ireo mpiofana fa betsaka amin’izy ireo no efa nahita asa raha maro ihany koa ireo manao asa tenany, indrindra fa ireo renim-pianakaviana. Ho an'ireo lehilahy nianatra mekanika, ohatra, dia efa manjary hain’izy ireo hatramin’ny mikirakira ireo fiara elektronika ankehitriny nefa tsy lafo ny saram-pianarana. Ny olana kely fotsiny, hoy izy, ireo dia ny fitaovana ampiasaina raha hanangana garazy ho an’ny tena manokana. Tsy mitaky diplaoma moa ny Cenam amin’ny fiatrehana fiofanana saingy mila olona vonon-kianatra sy manam-piniavana kosa. Tsiahivina fa tany amin’ny Faritra DIANA ny 16 amin’ireo mpiofana ireo, 22 tany Antsiranana, 24 tany Boeny raha 79 tany Vatovavy Fitovinany. Tonga nanatrika ny lanonana Rtoa Johasy Eleonore minisitry ny kolontsaina izay nanamafy ny maha zava-dehibe ny fampitomboana isa ny mpanao asa tanana tahaka izao izay efa maherin’ny 2 tapitrisa manerana ny Nosy.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hopitaly CHU-JRA sy BefelatananaEfa samy mahatsabo tsara ny homamiadana

Efa azo sitranina tsara eto amintsika ny aretina homamiadana fa tsy voatery mandeha any ivelany intsony ny marary.

 

 

 

Lohalaharana amin’izany ny homamiadan’ny nono sy ny vozon’ny tranonjaza mpahazo ny  vehivavy sy ny aretina prostate mpahazo ny lehilahy.  Tonga nitsidika ny asa fanavaozana ny ivontoerana hitsaboana ny aretina homamiadana tetsy amin’ny hopitaly CHU-JRA Ampefiloha ny filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina mivady omaly. Fantatra fa hovitaina hatramin’ny faran’ny taona ny asa izay iarahana amin’ny mpamatsy vola avy any ivelany. Firenena efatra ihany no nahazo ity tolotra ity ka anisany i Madagasikara.  Taorian’izay dia nitsidika ny fizotry ny asa ao amin’ny hopitaly Befelatanana ihany koa ny filoha mivady ka anisan’ny nojereny ilay toerana fanodinana sy fanapotehana   fako avy ampiasain’ny marary mba hiarovana ny fahasalamam-bahoaka.  Teo koa ny amin’ny urgence izay nametrahana fitaovana maoderina sy raitra toy ny scanner sy ny échographie, ilay fitaovana fijerena ny fahasalaman’ny marary tsirairay avy na ilay antsoina hoe : monitoring. Tsy latsa-danja amin’izay ny toerana natokana ho an’ireo tompon’andraikitra ambony manaraka fitsaboana nefa tsy afaka mifanerasera amin’ny olon-tsotra sy ny toerana hahafahana mitsabo manokana ny aretin’ny ativava. Nambaran’ny filoha fa ezahina haparitaka any amin’ny faritra ny fanatsarana fotodrafitrasa fitsaboana tahaka izao ary hisy CSB miisa 250 hosokafana manerana an’i Madagasikara. Efa azo hitsaboana ny aretina homamiadana ihany koa ny hopitaly Befelatanana.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Toekarena marin-toerana sy maharitraMaro ireo tanjona tsy maintsy tratrarin’i Madagasikara

Marefo ny toekaren’i Madagasikara ary tsy marin-toerana ny harifaobe. Misy ny fetra ezahina raha tiana ho tojo ny fampandrosoana ny firenena Malagasy.

 

 Tsy tokony ho latsaky ny 5% isan-taona  ny fitomboan’ny harinkarena isan-taona. 4,3% ny an’i Madagasikara tamin’ny taona 2017 ary ahiana hatrany ny fihenan’io tarehimarika io amin’ny faran’ny taona 2018. Ankoatra izay dia tokony hidina hatrany ny tahan’ny fidangan’ny vidim-piainana. Mihasalama ny toekarena raha tafidina hatrany amin’ny 5% any io taha io. 7,7% ny tahan’ny fahafosan’ny vidim-piainana eto Madagasikara tamin’ny taona 2017 izay mahatonga ny laharan’i Madagasikara manakaiky ny farany hatrany. Ny fananana tahirim-bola vahiny ao amin’ny banky foibe dia miteraka fahamarinan-toeran’ny toekarena. Azo atao izany amin’ny alalan’ny fampiroboroboana ny fanondranana vokatra Malagasy sy ny fampidinana ny fanafarana entana vahiny. Tsy maintsy ampiakarina ihany koa ny fampidiram-bola amin’ny alalan’ny hetra. Tokony hanome 12% amin’ny harinkarena faobe farafahakeliny ny tahan’ny fampidiran-ketra raha tiana hanomboka hiainga ny fampandrosoana ara-toekarena. Etsy an-daniny, tsy maintsy ampiroboroboina ny fampiasam-bola atao eto amin’ny firenena ka hisy akony tsara amin’ny harinkarena faobe. Azo tanterahina tsara ireo saingy ny finiavana sy ny fitiavan-tanindrazana mihitsy no tsy misy amin’ny tompon’andraikitra eto amin’ny firenena.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hopitaly CHU-JRA sy BefelatananaEfa samy mahatsabo tsara ny homamiadana

Efa azo sitranina tsara eto amintsika ny aretina homamiadana fa tsy voatery mandeha any ivelany intsony ny marary.

 

 

 

Lohalaharana amin’izany ny homamiadan’ny nono sy ny vozon’ny tranonjaza mpahazo ny  vehivavy sy ny aretina prostate mpahazo ny lehilahy.  Tonga nitsidika ny asa fanavaozana ny ivontoerana hitsaboana ny aretina homamiadana tetsy amin’ny hopitaly CHU-JRA Ampefiloha ny filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina mivady omaly. Fantatra fa hovitaina hatramin’ny faran’ny taona ny asa izay iarahana amin’ny mpamatsy vola avy any ivelany. Firenena efatra ihany no nahazo ity tolotra ity ka anisany i Madagasikara.  Taorian’izay dia nitsidika ny fizotry ny asa ao amin’ny hopitaly Befelatanana ihany koa ny filoha mivady ka anisan’ny nojereny ilay toerana fanodinana sy fanapotehana   fako avy ampiasain’ny marary mba hiarovana ny fahasalamam-bahoaka.  Teo koa ny amin’ny urgence izay nametrahana fitaovana maoderina sy raitra toy ny scanner sy ny échographie, ilay fitaovana fijerena ny fahasalaman’ny marary tsirairay avy na ilay antsoina hoe : monitoring. Tsy latsa-danja amin’izay ny toerana natokana ho an’ireo tompon’andraikitra ambony manaraka fitsaboana nefa tsy afaka mifanerasera amin’ny olon-tsotra sy ny toerana hahafahana mitsabo manokana ny aretin’ny ativava. Nambaran’ny filoha fa ezahina haparitaka any amin’ny faritra ny fanatsarana fotodrafitrasa fitsaboana tahaka izao ary hisy CSB miisa 250 hosokafana manerana an’i Madagasikara. Efa azo hitsaboana ny aretina homamiadana ihany koa ny hopitaly Befelatanana.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Afa-panadinana

Sady mahatsikaiky no miha mampalahelo hatrany ny tontolo politika eto Madagasikara.

 Toy ireny afa-panadinana ireny mihitsy angamba no nandraisan’ny ankamaroan’ireo 36 mianadahy tsy voasivana tamin’izy 46 isa mahery nanatitra sy saika hanatitra antontan-taratasy teny amin’ny HCC nifarana ny talata teo. Toy ireny fihazakazaky ny olom-pirenena maniry ny hifaninanana hidirana ho mpiasam-panjakana ireny ny firohotr’ireo nirodorodo nanitsaka ny varavaran’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana nanomboka ny 5 aogositra. Tao ireo  nahatitra mialoha. Tao ireo teny an-tenantenany. Tao ireo namarana ary nisy tamin’izy ireny aza no voarindrim-bavahady mihitsy. Ny ombin-tsarety indray no tafiditra fa izy ireo taraiky, hoy ny vazivazin’ny mpandalo. Ambangovangon-javatra daholo anefa izany fa ny tena votoatin’ny fanapahan-kevitra kosa dia mistery hatreto. 1 andro taorian’ny fiafaran’ny fanaterana dosie ! Haingana ny fomba fiasan’ny andrim-panjakana dia efa nivoaka sahady ny lisitr’ireo kandida avela handray anjara. Efa voadinika avokoa ve ny loharanom-bolan’ireo kandida ? Ampy nijerena ny antsipiriam-piainan’izy mianakavy ve izay tapa-bolana ? Toa efa tandindon’iny zava-nitranga iny ihany anefa ny sary niseho koa tamin’ny fanadinam-panjakan’ireo kilonga. Aiza ho aiza amin’ilay fehezanteny grika hoe “Duralex, sed lex” na hoe “mafy ny lalàna saingy izay aloha ny lalàna” ny foto-dalàna ampiainana antsika ankehitriny ? Hita ho mbola marefo avokoa. Tsy ny lalàm-pifidianana ihany fa hatramin’ny lalàmpanorenana voafidy tamin’ny alalan’ny karnem-pokontany.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rallye du BoenyHanomboka anio alakamisy ny andiany faha-13

Taorian’ny Rallye Motul niatrehan’ireo mpifaninana ny dingana voalohany amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara natao tamin’ny 25-26-27 mey 2018 sy ny Rallye Asacm natao tamini’ny 22-23-24 jona 2018

 nanatontosana ny dingana faharoa ary ny Rallye de Mangoro natao ny 20-21-22 jolay 2018 nanatrehana ny dingana faha-3 dia ny Rallye du Boeny andiany faha-13 ho tontosaina anio 23 sy rahampitso 24 ary rahafakampitso 25 aogositra indray no hiatrehan’ireo ekipazy miisa 30 ny dingana faha-4 amin’izany fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara amin’ity taranja Rallye ity.  242,17 km no halaviran-dalana hatrehan’ireo mpifaninanan mandritra an’ireo 3 andro ireo ka ny 123,01 km amin’izany dia dingana manokana avokoa, miisa 12. Eny amin’ny Lycée Agricole Belinta Mahajanga no toerana hiaingana. Hiavaka ny ekipazy TMF « Team Mika Faniry » Hery Be « Rasoamaromaka » mitondra ny Mitsubishi Lancer Evolution X N4 hiaraka amin’ny zanany lahy Faniry Rasoamaromaka.

Ntsoavina Evariste

 

Tia Tanindranaza0 partages

Faha-20 taonan’ny Radio Feon’ImerinaHosokafana amin’ny rindran-kira etsy amin’ny CC ESCA

Hankalaza ny faha-20 taona niorenany amin’ity 2018 ity ny Radio Feon’Imerina RFIM 101.6 MHZ izay manana ny tarigetra « Harena ny fahasamihafana »,

 

Tia Tanindranaza0 partages

Izaho ho aho mbola te irotsaka !

O ry Jean aa ! Raiso ao ho aho ny anarako fa izaho mbola te irotsaka! Henoko mihitsy iny antsonao iny hoe efa mikatona ny vavahady fa izaho koa mba te ho vedety.

Tsy mila dosie sy vola izany aho fa izaho manja be. Marary sainan’ity ahoana ary? Tsy hitanareo angaha ity salovana menamena anaovako sy fitoerana antontan-taratasy menamena entiko mivezivezy ity? Izaho mihitsy anie no ho mpandresy amin’io revy io ee! Ity angaha ahoana? Tonga dia alohako daholo ny volan’ity rehetra rehefa lany aho. Ho fenoiko amin’izay fotoana izay koa ny dosie fa alatsaho aho ho aho! Tsy andatsaka ahy izany ianareo ? Dia efa miteny aho anie izay ry Jean fa ho razoky manaintaina be eo indray no ho tafakatra eo izay ianareo vao hanenina ee! Izaho anefa sady manja no mbola madio Tanana. Vola hirotsahana aza tsy ananako. Letie ! Rehefa tsy handrotsaka ahy rangahy ianareo dia ho avy eto indray aho amin’ny 5 taona aa!

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

IREO KANDIDA NIHINTSANA

Miisa folo ireo kandida tsy nankatoavin'ny HCC ny firotsahan-kofidiana. Tsy nahafeno ny fepetra, indrindra fa ny fandoavana ny vola 50 tapitrisa ariary no tsy nandraisana azy ireo.

ANTSAPAKY NY CENI

Ny sabotsy 25 aogositra ho avy izao amin’ny 10 ora maraina no hotanterahana eny amin’ny biraon’ny CENI eny Nanisana ny antsapaka mba hamantarana ny laharan’ny kandida filoham-pirenena tsirairay avy. Miankina amin’io ny toerana ao anatin’ilay bileta tokana.

VONO OLONA

Novonoina dia natsipy teo ivelan’ny tambohon’olona. Tsy vitan’izay fa mbola nodorana koa ilay razana ary izy efa kila forehitra no hitan’ny olona teo an-toerana. Tetsy Alasora no nitrangan’izany heloka bevava izay nahatsiravina ny maro izany. Nentina tao amin’ny tranompatin’ny Hjra ny razana omaly mba hotilian’ny tompon’andraikitra ka hahafantarana ny nitarika ny fahafatesany. Hita soritra avy hatrany fa mety ho novonoina izy talohan’ny nandorana azy.

FANAFIHANA TENY ANKADIKELY ILAFY

Dimy lahy mitam-basy no nanafika tokantrano iray tetsy Ambohipanja, Ankadikely-Ilafy. Tsy tena ilay trano no anton-dian’ireo fa ny hangalatra ny fiara kely maoderina izay nipetraka teo an-tokotany. Nofatorana ny mpiambina dia avy eo nalaina ny fiara. Novohain’ireo ny trano ary mbola notateriny tamin’ny fiara koa ny entana izay lafolafo vidy tao anatiny, toy ny fahitalavitra fisaka sy ny kojakoja maro. Nahavita namaha ny fatorany ilay mpiambina ka nampandre ny zandary saingy efa tsy hita intsony ireo jiolahy.

TSY MILAMINA AMBOHIMANGAKELY

Miverimberina ny asan-jiolahy eny Ambohimangakely. Dimy lahy mitazona poleta vita gasy miisa telo no nandroba tokantrano iray. Lasa tao ny vola sy ny firavaka ary ny entana maro izay azon’ireo nobataina. Isak’alina dia efa tsy mandry ivohon’ny vato intsony ny mponina eny an-toerana, torak’izany ihany koa ny etsy Alasora sy Ambohimanambola izay tetezin’ireo jiolahy matetika tato ho ato. Efa fantatra fa mafana ary faritra mena ireo toerana ireo kanefa dia tsy mbola misy ny vokatra avy amin’ny mpitandro ny filaminana.

20 LAHY NANDROBA 50 000 Ar MONJA

Roapolo lahy izay mitazona basy vita gasy no nandroba tokantrano iray tetsy Talatavolonondry. Vola mitentina 50.000 ariary monja no azon’ireo tao ary niampy telefaonina kely vitsivitsy. Tsy mifidy arapaka intsony ny olon-dratsy ary izay tokantrano sendra azy dia robainy avokoa. Raha jerena ivelany dia efa fantatra fa tsy dia misy na inona na inona azo robaina ao anatiny, kanefa dia mbola io notafihana io ihany.

FANAFIHAN-DAHALO TANY ANDAINGO

Mpianaka no voatery naiditra hopitaly noho ny fanafihan-dahalo tao Ankiliabo-Andaingo. Samy voatifitra ilay vehivavy roa izay reny sy zanaka. Nahonena ny maro ny zava-nitranga ary dia marobe ny tonga namangy azy mianaka tao amin’ny toeram-pitsaboana izay nitondrana azy ireo. Miparitaka tanteraka ny basy eto amin’ny nosy ary miteraka asan-jiolahy izany na an-tanàn-dehibe na ambanivohitra. Tsy voafehy koa ny fisian’ny basy vita gasy izay tena ampiasain’ireo olon-dratsy.

FATY OLONA TENY ISORAKA

Olona iray no maty tao anaty trano tao Isoraka nandritry ny firehetan’ny trano iray teo an-toerana. Tsy mbola fantatra mazava ny tena niandohan’ny afo, fantatra kosa fa trano roa no voakasiky ny firehetana saingy ny iray no tena potika tanteraka, sady toeram-pivarotana izy io. Tokony ho tamin’ny telo ora maraina no nisehoan’ny loza omaly.

CEPE CISCO ANTANANARIVO RENIVOHITRA

Nahitana fiakarany 18 isan-jato mihoatra ny tamin'ny taon-dasa ny taham-pahafahana CEPE teto amin'ny fari-piadidiam-pampianarana Antananarivo Renivohitra. 73,61 % ny taham-pahafahana teto amin'ny Cisco Tana-ville raha ny tatitry ny minisiteran’ny fanabeazam-pirenena. Miankina amin'ny isa zakan'ny CEG tsirairay sy ny naotin'ny mpiadina kosa, no mamaritra ny isan'ireo afaka CEPE 6ème. Cisco folo amin'ny 114 manerana ny nosy sisa no andrasana dia feno ny valim-panadinana.

Tia Tanindranaza0 partages

Tanora TIM boriborintany faha-VIHisokatra ny 3 septambra ny “cours gratuit"

Mitondra anjara ny anjara birikiny amin’ny fanasoavana ny mpiara-belona ny Tanora Tiako i Madagasikara. Maro ny hetsika efa nataon’ny tanora TIM eny amin’ny boriborintany faha-6,

  izay tarihan’ny filohany Lalaina Rabezanahary mpikambana zandriny  indrindra ao amin’ny filankevitry ny tanànan’Antananarivo  Renivohitra. Efa nisy ny fanentanana natao nanampiana ireo vahoaka  teny amin’ny boriborintany faha-6 tamin’ny fanampiana ny vahoaka   amin’ny fijerena ny lisi-pifidianana, ny fandraisana anjara amin’ny fanadiovana ny tanàna … Fa amin’izao ankatoky ny fanadinam-panjakana bakalorea izao dia manao hetsika hanalana  fahasahiranana ny mpianatra  indray  ny  tanora TIM ao amin’ity  boriborintany ity.  Ny 3 septambra izao no hanomboka ny fampianarana maimaimpoana « cours gratuit » ho an’ireo tanora hiatrika fanadinana “Baccalauréat” ka ao amin’ny Lycée Privée Les Rossignols Ambohimanarina no hanatanterahana izany, izay  hanentanana ireo tanora liana. Nanazava i Lalaina Rabezanahary  anisan’ny mpitarika Jeune TIM Analamanga fa  tsy vao izao  izahay  no mikarakara hetsika toy izao fa  efa isan-taona.  Nilaza   ihany koa  ity  farany   fa  hisy   ny « cours » maimaimpoana  ho an’ireo hanala fanadinana CEPE sy BEPC amin’ny taona ho avy io. Tsara ny mifanasoa fa tsy mifamotika e !

Toky R  

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tanora TIM AnalamangaHanao be fiavy eny Mahamasina

Vonona ireo Tanora TIM mpanohana an’i Marc Ravalomanana, amin’ny hetsika fanehoana ny firaisankina ho fanohanana azy, ny sabotsy 25 aogositra ho avy izao,

 izay hotontosaina ao amin’ny kianjaben’i Mahamasina manomboka amin’ny 10 ora maraina ary anentanan’izy ireo ny vahoaka rehetra tsy ankanavaka hanatrika izany. Ny tonga miaraka tokoa no fanombohana,  araka ny filamatry ny Filoha Marc Ravalomanana, hoy ny  Filohan’ny tanora  TIM Analamanga , Heriniaina Razafindrakoto mikasika ny fihaonambe  eny Mahamasina   ny sabotsy  izao io, satria  ela no niandrasantsika   izao fotoana  izao. Koa hiaraka hientana isika tanora satria isika no nanana  vina lehibe nentin’ny filoha Marc Ravalomanana tao anatin’ny Madagasikara Am-Perinasa na ny MAP. Amin’izao dia efa misy ny fiomanana ataon’ny biraon’ny tanora TIM Analamanga amin’ny resaka sorabaventy sy ny hetsika rehetra izay haseho  mandritra izany.  Tsy misy fizaram-bola io ho an’ny TIM, ary tsy misy tambiny, afa tsy ny fiaraha-misitraka ny fanarenam-pirenena hiarahany amin’i Marc Ravalomanana. Mizara hevitra ho an’ny olom-pirenena hahafahany mandroso, fa tsy mamandrika azy sy hampidi-kizo azy.

Toky R

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Jean Max Rakotomamonjy “Mila fitoniana sy fihavanana ny Malagasy.”

Anisan’ireo 36 mianadahy amin’ireo kandida ho filoham-pirenena neken’ny fitsarana avo momba ny lalàm-panorenana handray anjara amin’ny fifidianana atao ny 7

 

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida Serge Imbeh Jovial“Atahorana aho matoa kianina”

Manoloana ny fanakianana na fanaratsiana kandida ho filoha, dia atahorana ianao matoa kianina, saingy izaho tsy hanao izany, hoy ny kandida Serge Imbeh Jovial, kandidan’ny antoko Antoky ny Fivoaran’ny Malagasy (AFIMA),

 

 iray amin’ireo 36 hifaninana amin’ny 7 novambra izao. Aleo asiana adihevitra amin’ny haino aman-jery, ary izaho efa nangataka an’io, raha misy fanakianana ahy, hoy ity kandida ity. Ny olona matoa manakiana dia tsy misy zavatra haroso ao. Ny tetikasako ho an’ny firenena no natolotra fa tsy mba mitsikera  aho. Mikasika ny lalàm-pifidianana, tsy asiana adihevitra firy iny fa efa lany. Mahatoky ny andrim-panjakana rehetra ity kandida ity fa hizotra araka ny tokony ho izy io fifidianana io. 35% amin’ny mpifidy 10 tapitrisa eo eo ho eo ny taham-pandraisan’anjara amin’ny latsa-bato raha ny fanadihadiana. Tsy manana olona mikarakara an’io izy, tsy manana olona ihany koa ao anatin’ny governemanta, izany hoe tsy misy olon’izy ireo voafatotra ao anatin’ny fiandraketana ny fifidianana fa manana olona izahay aorianay dia ny vahoaka, ary mahatoky ny feon’ny fieritreretan’ny tsirairay. Antenaina hifidy azy ny Malagasy rehetra satria handresy lahatra ny rehetra aho, hoy izy, izay manindry fa manan-danja ireo 65% tsy mifidy, ary farafaharatsiny tokony ho tratra ny 50% amin’ny fifidianana filoha tahaka izao, raha ny nambarany. Very ny fitokisana ary ny mpanao politika ihany no nahatonga io, ka tsy maintsy ny mpanao politika no mamerina azy. Ny filazana ny zava-marina na fahasarotana sedraina io na inona no hahafahana manao izany, tsy hafenina amin’ny vahoaka ny zava-misy na ny fahombiazana na ny lesoka hita. Ho azy, rehefa tonga eo dia tsy hanome tsiny lava amin’ny hoe ny mpitondra nifanesy teo no nandetika ny firenena satria raha manana izany eritreritra hoe hanipy ny olana any amin’ny sasany, dia aleo tonga dia tsy mirotsaka satria efa fantatra ny lesoka. Manamafy ny tenany fa izy irery ihany no efa vonona ny 80% ny fifanekena ara-piaraha-miasa hahafaha-manatratra ny fampandrosoana, izay tsy misy takalony ary mangarahara. Fanamby hapetrany ao anatin’ny vinany moa ny hoe 92% ny tahan’ny fahantrana amin’izao, ary azo atao ny mampidina an’io ho 55% ao anatin’ny 5 taona io, ka ny tanjona amin’ny ezaka antonony dia azo hanatrarana an’io.

Toky R sy Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanehoan-kevitra etsy sy eroaMaro ny Malagasy efa tsy azo ampiesonina intsony

Raha noheverina fa hangina sy hangatsiaka ny tontolom-pifidianana atao amin`ny 7 novambra 2018

 

 ho avy izao nandritra ny herinandro voalohany tamin`ny fametrahana antontan-taratasy filatsahana ho kandidà ho filoham-pirenena dia nifanohitra amin`izay ny zava-nisy ny herinandro farany tetsy HCC Ambohidahy. Noho izany, ho sesilany ihany koa ny fanehoan-kevitra etsy sy eroa mandritra ny fampielezan-kevitra. Zava-dehibe ny mampahatsiahy fa tany demokratika i Madagasikara, izany hoe malalaka ny fanehoan-kevitra. Sarotra ihany anefa no maneho hevitra eto amintsika, indrindra raha eo amin`ny sehatra politika satria ny vola no hamaritana fa matanjaka ny antoko politika iray na dia tsy misy azo raisina aza ny foto-keviny. Isan-karazany tokoa ny entin`ny kandidà hambaboana ny vahoaka ary samy manana ny fombany. Misy anefa fahatongavan-tsaina amin`ny Malagasy sasany. Tato ho ato, misy amin`ireo kandidà mbola manao ireo karazana sehoseho ary mampiraviravy vola mihitsy kanefa vitsy no mamaly antso. Manomboka mifoha amin`ny torimasony ny Malagasy sasany satria mivoatra ary tsy voavidim-bola sy tapi-maso rehefa tena raikitra ny latsa-bato amin’ny fifidianana. Ilay hita maso anio dia tsy hamaritra ny ampitso ary miandrandra fanantenana mba ho tsara lavitra isika.  

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Depiote Clarisse Rasendramiadana“Fantatry ny vahoaka izay nanorina sy nanangana fa tsy namotika.”

Tonga nitokana ny tohatohabato mirefy 15 metatra sy paompin-drano vaovao tao Nanisana omaly ny depioten’ny boriborintany faha-5, Clarisse Rasendramiadana.

 

 Na dia tsy mpanao lalana aza ny solombavambahoaka dia tsy hay ny tsy hanampy ireo mponina raha nahita ny faharatsian’iny lalana iny fahiny. Mitombo ihany koa ny mponina ary ilaina ny famatsiana rano fisotro madio. Izahay mpiara-dia amin’ny filoha Ravalomanana, hoy izy, dia manohy manatsara fa tsy mamotika. Isika rehetra niara-nahita fa niharin-doha ny toekarena Malagasy teo anelanelan’ny taona 2002 sy 2008 saingy ravan’ny fanonganam-panjakana tamin’ny taona 2009 izany. Naneho ny heviny mikasika ny fahitany ny fahamaroan’ireo kandida hirotsaka ho filoham-pirenena ihany koa moa ity depiote voafidy tamin’ny anaran’ny antoko Tiako I Madagasikara ity ary nanambara fa aleo hirotsaka daholo izay te hirotsaka fa fantatry ny vahoaka izay nanorina sy nanangana fa tsy namotika.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Saraha Rabeharisoa“Misy ambadika hafahafa ny fahamaroan’ny kandida”

Hisokatra ny pejin`ny fampielezan-kevitra sy ny fandatsaham-bato. Be ny lesoka hatramin`izay ary efa an-taonany maro no miaina fifidianana tsizarizary.

 

Tsiahivina fa 36 ireo kandidà nankatoavina ny firotsahany raha toa ka 46 ireo nametraka antontan-taratasy fa nolavina ny 10. Tsy mahasoa tokoa ny mitoetra ao amin`ny zavatra ratsy kanefa aleo misoroka toy izay mitsabo, hoy i Saraha Rabeharisoa, filoha nasionalin`ny antoko Paika sy Lamina ho an`ny Daholobe (PLD) sady anisan`ireo kandidà hisedra ny safidim-bahoaka amin`ny 7 novambra ho avy izao. Mifono hevitra ambadika ny didy navoakan`ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana ary toa terena hiditra fihodinana faharoa tsotr`izao ny fifidianana, hoy izy. Miroso amin`ny fizarazarana vato sahady ny zava-misy ankehitriny.  Ahiana hiditra amina olana goavana ny fihodinana faharoa satria toa misy foana no mametraka ady sy sakantsakana. ary toa potehina mihitsy ny zon`ny mpifidy ankehitriny. Maloto ny fanaovana politika eto. Ny vanim-potoana hanaovana fihodinana faharoa, ohatra, dia ao anaty fahavaratra. Any amin`ny HCC ny fanapahan-kevitra rehetra ka raha hanemotra io fifidianana amin`ny vaninandro maina mba ahafahana misafidy ny Malagasy dia hankasitraka ny tenany. Efa nandray anjara tamin`ny fifidianana filoham-pirenena farany teo i Saraha Rabeharisoa ary maro no lesoka tokony hojerena. Manoloana ny fanaraha-maso ny fizotry ny fifidianana dia miankina amin`ny tsirairay satria iankinan`ny fiainam-pirenena. Tafiditra amin`ny jeopolitika i Madagasikara ka zava-dehibe ny handehanana mifidy, hijerena ny safidy handraisan`ny rehetra anjara ary mila arahina hatramin`ny farany. Miantso ny tanora hanara-maso ihany koa ny tenany mba hipetrahan`ny fahendrena amina zavatra atao. Mahakasika ny fanabeazan`ny olom-pirenena, dia eo amin`ny lafiny serasera no misy lesoka. Mila mitandrina amin`ny fanaratsiana eny amin`ny tambajotra serasera… Mila fanentanana sy fifanajana ihany koa. Mila mandajalanja ny teny havoaka ihany koa ireo mpanabe ara-panahy ao anatin`izao vanim-potoam-pifidianana izao ary tokony hotandremana ny resaka fiaviana. Zava-dehibe ny firotsahana amin’ny fifidianana fa io no fomba ahitana ny fitiavan’ny vahoaka ny hevitry ny antoko politika iray na ny fitiavany ny mpanao politika iray manokana. Mila mahatsiaro kosa anefa ny mpanao politika fa ilaina kolokoloina ny fitiavan’ny vahoaka.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Rajaonarimampianina sy RajoelinaIreo antony nahatonga ny fisarahana…

Mbola samy mametra-panontaniana ny rehetra hatramin’izao hoe: inona tokoa no antony nanilihan-dRajaonarimampianina an’i Andry Rajoelina taminin’ny 2014 ?

 

 Nihevitra ny filohan’ny tetezamita teo aloha sy ny ekipany fa hataony filoha saribakoly i Hery Rajaonarimampianina, ka na kabary aza nosoratana mialoha dia nasaina novakiany tamin’ny propagandy fihodinana voalohany. Raha araka ny karo-baovao natao mantsy dia fantatra fa izy ireo no nikasa hibaiko ny politikam-pampandrosoana sy ny politika ara-pifandraisana amin’ny any ivelany. Tsy nanaiky lembenana kosa i Hery Rajaonarimampianina rehefa lany filoha. Tsy hisy hanaiky izany mihitsy ary lojika ny nataon-dRajaonarimampianina na iza na iza teo amin’ny toerany. Efa naneho hevitra mifandraika amin’io ny kandida ho filoham-pirenena Randriamampionona Joseph Martin na Dadafara, fa nokendrena haongana 6 volana taorian’ny fahalaniany aza i Hery Rajaonarimampianina, ka i Andry Rajoelina no haka ny fahefana. Tsy navela nandrotsaka depiote ny filoha ankehitriny tamin’izany, ka nihevitra ny MAPAR fa izy ireo no hahazo ny toeran’ny praiminisitra amin’ny maha maro an’isa, ka tamin’izay no saika hitondrana ny fanonganana, raha ny nambaran-dRandriampampionona Joseph Martin, saingy tsy nahomby ny tetika. Mafy tamin-dRajoelina izany hoe ny olona minisitra teo ambany fifehezany no ho lasa amboniny, saingy tsy maintsy niainany. Tsy fidiny ho azy ny fanerena amin’ny fananterahana fifidianana, ary henatra ho azy ny fiantsoana azy ho “Putchiste” na mpandroba fahefana, ka dia mba mikofokofoka amin’izay mba ho lany ara-pomba demokratika. Ny tantara anefa tsy azo kosehina, ary tadidin’ny Malagasy tsara ny famotehana manara-penitra nataon’ny fitondran’ny FAT teto.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaNeken’ny HCC ny maha kandida azy

Kandida 36 tamin’ny 46 no nahafeno fepetra, ka afaka ny handray anjara amin’ny fifidianana filoham-pirenena fihodinana voalohany amin’ny 7 novambra ho avy izao. Kandida 10 izany no nihintsana noho ny tsy fandoavana ilay antoka 50 tapitrisa ariary miampy tsy fahafenoan’ny antontan-taratasy .

 

Tafiditra hifaninana avokoa ireo kandida sokajiana ho vaventy sy misongadina, toa ireo filoha 4 nifanesy, izay samy mbola velon’aina dia i Didier Ratsiraka, Marc Ravalomanana, Andry Rajoelina, Hery Rajaonarimamampianina. Isan’ny nandrasan’ny maro ny firotsahan-kofidian’i Marc Ravalomanana satria tafiditra ao anatin’ny sokajin’ny « favori » ny tenany, ary taorian’ny fandrotsahan’i Andry Rajoelina sy Hery Rajaonarimampianina dosie ny tenany vao nanao izany. Niova ny fomba fijerin’ny rehetra, ary nisinda ny ahiahy vao tafapetraka ny dosieny ny 18 aogositra teo, ary teo vao nirarakopana ny fanehoan-kevitra fa izao vao tena hiady ny baolim-pifidianana.  Ny sabotsy 25 aogositra izao moa no hatao eny amin’ny Biraon’ny CENI Nanisana ny antsapaka momba ny filaharana ao anaty biletà tokana. “Ara-dalàna tsara ary nohamafisin'ny Fitsarana avo momba ny lalampanorenana ny firotsahako hofidiana ho filoham-pirenena amin'ny fifidianana amin'ny 7 novambra 2018. Mankasitraka anareo miara-mijoro sy miara-miasa amiko. Mpirahalahy mian'ala isika. Hanokatra pejy vaovaon'ny tantaran'i Madagasikara. Hanangana firenena vanona , mandroso, sy tsy mitsanga-menatra manoloana izao tontolo izao na ara-toekarena, na ara-sosialy na ara-kolontsaina. Manàna finoana ary sahia... Izao no fotoana », hoy i Marc Ravalomanana raha naneho hevitra tamin’ny pejy facebook  ofisialiny omaly .Hanamafy ny fiombonam-pony sy ny fifanohanany amin’ny vahoaka Malagasy ny sabotsy ho avy izao eny amin’ny kianjaben’i Mahamasina.Tsotra ny resaka : mandresy no toromarika.

 

01

Andry Nirina RAJOELINA

Tanora malaGasy Vonona(TGV)

02

RAVELONARIVO Jean

Antokom-BAhoaka (ABA)

03

MAILHOL André Christian Dieu Donné

Gideona, Fandresena ny Fahantrana eto Madagasikara (GFFM)

04

ERNAIVO Fanirisoa

ZAnak’i MAdagasikara (ZAMA) et PArti TRAvailliste Malagasy (PATRAM)

05

JULES ETIENNE Rolland

MAdagasikara FIvoarana (MAFI)

06

RASOLOFONDRAOSOLO Zafimahaleo dit DAMA Mahaleo

Manajary Vahoaka

07

RABARY Andrianiaina Paul

MIASA

08

RABEHARISOA Saraha

Parti Liberal Démocrate (PLD)

09

RANDRIAMORASATA Solo Norbert

Union Démocrates Chrétiens de MAdagascar (UDCMA-KMTP)

10

RATSIETISON Jean-Jacques Jedidia

Fahefa-Mividy no Ilain’ny Malagasy (FMI-MA)

11

BERIZIKY Jean Omer

ANTSIKA MADAGASIKARA

12

RAKOTOFIRINGA Richard Razafy

Solidarité des Jeunes Intellectuels pour l’Avenir de Madagascar (SJIAM)

13

RADILOFE Mamy Richard

Roso ho amin’ny Demokrasia Sosialy (RDS)

14

RAJAONARIMAMPIANINA RAKOTOARIMANANA Hery Martial

Hery Vaovao ho an’ny Madagasikara

(HVM)

15

BEZAZA Marie Eliana Pascaline Manasy

Parti Social Démocrate de Madagascar (PSD)

16

RAVALOMANANA Marc

TIAKO I MADAGASIKARA (TIM)

17

IMBEH Serge Jovial

Antoky ny Fivoaran’ny Malagasy (AFIMA)

18

RAJAONARY Erick Francis

MALAGASY MIRAY MIFANKATIA (MA.MI.MI)

19

ANDRIANOELISON José Michel

ARO-RIAKA

20

ANDRIANTSEHENO Lalaoarisoa Marcellin

TAFAJIABY

21

RATSIRAKA Iarovana Roland

Malagasy Tonga Saina (MTS)

22

RANDRIAMAMPIONONA Joseph Martin

REFONDATION TOTALE DE MADAGASCAR (RTM)

23

RABARIHOELA Bruno

FAHAZAVAN’I MADAGASIKARA (FAIMA)

24

RADAVIDSON ANDRIAMPARANY Benjamin

FIRAISAMPIRENENA HO AN’NY FAHAFAHANA SY NY FANDROSOANA (F.F.F)

25

NARISON Stephan

ANTOKO GASY MIARA MANDROSO (A.G.M.M)

26

RASOLOVOAHANGY Roseline Emma

EZAKA MAMPANDROSO ANTSIKA (EMA)

27

RASOLOFONJOA Haingo Andriakajamalala

AVOTRA HO AN’NY FIRENENA

28

ROBIMANANA Rivomanantsoa Orlando

Madagasikara Vina sy Fanantenana (MVF)

29

RAKOTOMAMONJY Jean Max

LEADER FANILO

30

ZAFIVAO  Jean Louis

GASY MIFANKATIA  (GASYMI)

31

RASOLONJATOVO Falimampionona

FITAMBOLAGNELA/IAD

Tia Tanindranaza0 partages

Politika

Niisa 10 ireo kandida nihitsana tsy afa-mandray anjara amin’ny firotsahan-kofidiana ho filoham-pirenena ny 7 novambra ho avy izao. Mbola miisa 36 be izao kosa anefa na izany aza ireo tafajanona.

Eo amin’izay resaka izay hatrany dia tsikaritra tsy nisy nahitsana aloha n any iray aza ireo kandida heverina ho vaventy sy favori amin’ity fifaninana hahazoana an’Iavoloha ity. Izay kakakaka eny an-tsefatsefany eny no tsy hay.

Mikasika ilay kandida iray miely fa hiatrika fitsarana eo anivon’ny tribonaly iraisampirenena ny 4 novambra izao dia niaraha-mahita izany fa mbola tsy hita veroka aloha izay tranga ho avy izay. Mbola izay tranga tsy ampoizina eny an-tsefatsefany eny ihany koa no tsy hay.

Midi Madagasikara0 partages

Isoraka : Trano may, rangahy iray namoy ny ainy

Manodidina ny tamin’ny telo ora maraina no nirehitra ny trano. (sary nindramina)

Manodidina ny tamin’ny telo ora maraina no nitranga ny loza. Tetsy Isoraka, trano roa izay mifanila no nirehitra fa ny iray no tena ravan’ny afo. Trano fonenana raha araka ny fanazavana azo. Nisy rangahy iray izay natory tao anatiny ary namoy ny ainy tao anatin’ny loza. Ilay trano faharoa kosa mba tsy nisy ny aina nafoy. Tsy mbola tena voamarika ny anton’ny firehetana ary tsy maintsy nanokafan’ny mpitandro ny filaminana fanadihadiana noho ny fisian’ny olona namoy ny ainy. Tsiahivina fa vao ny alin’ny alatsinainy teo koa no namono olona ny hain-trano. Tetsy Anjanahary II S, trano hazo miisa fito no potika tanteraka rehefa nisy firehetana tao amin’ny iray voalohany ka nitatra tamin’ny hafa. Nahonena ny olona ny zava-nitranga satria tao anatin’izany dia fianakaviana iray no indray maty : izy mivady sy ny zanany kely vao roa taona. Io dia voalaza hatreto fa pitik’afo nianjera tao amin’ny moto iray no nitarika ny firehetana. Mbola anatin’ny fanadihadiana koa ny tompon’andraikitra mba hoentina manamarina an’izany na koa mety ho antony hafa no nitarika ny hain-trano. Ny zava-misy izany dia misesy ny hain-trano teto an-drenivohitra hatramin’ny fiandohan’ity herinandro ity ary olona efatra sahady no namoy ny ainy tao anatin’izany. Antony roa hatrany matetika no mitarika ny firehetana dia ny fisian’ny « court-circuit » na koa afo tsy maty ao an-trano. Koa satria mifanakaiky loatra ny fanorenana trano eto an-drenivohitra dia matetika mitatra eo amin’ny manodidina izany ary dia sarotra ny mifehy ny afo. Ny fotodrafitrasa entina miady amin’ny afo, anisany ny fantson-drano, matetika efa tsy mandeha intsony satria efa antitra loatra, tamin’ny fotoanan’ny fanjanahan-tany ny ankamaroany no napetraka. Sarotra araka izany ny famonoana afo raha vao mandalo elakelan-trano.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Betafo : Taolam-paty roa gony nisy nahita

Taolam-paty roa gony indray no nisy nahita tao Betafo, tao amin’ny kianja fanaovam-baolina no nisy nametraka ireo taolam-paty ireo. Tanora nikasa hilalao baolina teo amin’io kianja io no nahatsikaritra ireto taoalam-paty ireto ny talata lasa teo ka nampandre haingana ny manodidina sy ny mpitandro filaminana.  Taoarian’ny fizahana dia fantatra fa gony plastika no nasiana ireo taolana ireo ka taolan-dava avokoa no tao anatiny izay miisa 153. Nizara roa ny gony nasiana azy ka ireo taolana lavalava natokana tamina gony iray hafa, toy izay ihany koa ny taolana somary fohifohy natokana tamina gony plastika iray. Hatreto dia tsy mbola naharay taratasy fitarainana vaky fasana ny mpitandro filaminana na ny tany amin’ny modidina. Tsy fantatra noho izany izay mety niavian’ireo taolana ireo, hoy ny pôlisy. Raha tsy misy ny filazana na mety hamantarana izay ho tompon’ireo taolana ireo dia ny kaominina no handray an-tanana ka handevina ireo taolana ireo.

Tato ho ato dia nisesy  ny fahitana ireny taolan’olombelona ireny tao Betafo, raha ny fantatra mantsy dia vao tamin’ny herinandro lasa  teo no nahitana taolana hafa tao Betafo ihany.

Andry N.

Midi Madagasikara0 partages

Rallye du Boeny 2018 : Une première pour Faniry Rasoamaromaka

La famille Rasoamaromaka avec les deux fils, Faniry et Mika.

Après avoir fourbi ses armes au slalom où il fait partie des meilleurs, Faniry Rasoamaromaka décide de se lancer un nouveau défi en s’engageant au Rallye du Boeny comptant pour le championnat de Madagascar. Mais comme il faut un début à tout, Faniry a choisi de se mettre à côté de son père, Hery Be, pour cette grande première.

Le Rallye du Boeny aura lieu à Mahajanga et ses environs du 23 au 25 août. L’épreuve qui compte pour la quatrième manche du championnat, va surtout permettre de vivre un rallye en live avec son père à la place du pilote. Un apprentissage dans les règles de l’art en fait pour permettre à cet enfant doué, de prendre carrément la place de Hery Be avec un point commun car ils sont tous les deux des fonceurs.

Les jeunes loups. Mais il faut justement avoir cette qualité pour espérer tenir un rôle de premier plan dans un rallye très relevé, car tous les ténors seront là à commencer par Rivo et Ando sur Subaru, les premiers au classement actuel.

On ne peut pas également taire la présence de Mathieu sur une Nissan tout comme celle de Tahina Razafinjoelina sur une Subaru Impreza.

Les voitures nouvelles vagues ont aussi trouvé preneur avec la Foton Tunland de Davonjy et la Ssangyong de Haja Danielson sans oublier l’Isuzi D max de Freddy. Des 4×4 qui ont leur mot à dire sur les pistes en sable de certains tronçons.

Si on assiste avec bonheur au retour de Mickael Rabesaotra sur une nouvelle Subaru, on remarque aussi l’arrivée de jeunes loups où outre Faniry Rasoamaromaka qui se contente cette fois d’être le copilote de son père, on mentionnera aussi l’arrivée de Hendry, le fils de Hajo Andrianainarivelo avec une P207 RC ainsi que Fred, l’autre fils du président Jeannot Rabekoto, sur une Subaru.

C’est dire que la bataille va vraiment faire rage et que les trois jours sous la canicule majungaise promettent des étincelles avec les 30 équipages sur la ligne de départ.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Basket-ball – Sommets nationaux : Place aux huitièmes de finale

Les championnats de Madagascar U14 filles-garçons et vétérans hommes et dames abordent la phase des huitièmes de finale ce jour à Nosy-Be. Après cinq jours de matchs, les grandes équipes ne tremblent pas et maintiennent leur statut de favorites. En U14 filles, MB2All reste leader en s’offrant hier de l’ASMO Vakinankaratra par 57 à 27. Il reste encore des matchs éliminatoires à disputer ce jour dans cette catégorie. Du  côté des garçons, Fandrefiala et MB2all poursuivent leur belle lancée et enchaînent les victoires.  Chez les vétérans dames, aucun changement où les ténors gardent toujours le rythme.

T.H

Résultats

Vétérans DamesCOUP DE POUCE (Boeny) # RELAX (Diana) : 58 – 33.BCET (Bongolava) # N’JIT (Sava): 28 – 56.CLUB Maman(Diana) # BCV (Vakina): 60 – 14.ASTT (A/nanana) # ABCM (Boeny): 36 – 40.ASE (H/M) # FRANCO-M (Diana): 52 – 28.ASCO (Boeny) # CCI (A/Imania): 27 – 32.SCF FInance (Boeny) # ASCUT (A/nanana): 53 – 32.CMB (Al/Man) # ASF (A/manga): 32 – 48.ASM (Bongolava) # MILLE PATTES (Sofia) : 46 – 47.VIBB’S (Vakina) # COMMUNE (Diana): 36 – 45.CLUB Maman Mahanoro # ABBCM (Al/Man): 18 – 78.JCBA (A/manga) # TAMIFA (A/Imania): 75 – 45.

 

Midi Madagasikara0 partages

Présidentielle : Andry Rajoelina dénonce des candidats farfelus

Andry Rajoelina a encore fait le plein hier à Imerintsiatosika.

Le candidat du TGV a réussi un nouveau succès populaire hier lors de sa descente à Imerintsiatosika.

L’ancien président de la Transition Andry Rajoelina se dit consterné par l’attitude de certains candidats qui ont attendu le dernier jour du dépôt de candidature pour se bousculer au portillon de la Haute Cour Constitutionnelle à Ambohidahy. 18 candidats ont déposé leur dossier le mardi 21 août dernier. « Le fait d’attendre le dernier jour prouve que ces prétendants ne sont pas prêts pour diriger le pays », estime-t-il. Au cours de sa descente à Imerintsiatosika, le porte-fanion du « Tanora malaGasy Vonona » (TGV) a pointé du doigt « des candidats farfelus, rêveurs » qui font preuve d’un manque de sérieux. Selon ses dires, « seuls les candidats bien préparés depuis longtemps, peuvent sortir le pays de la situation de pauvreté actuelle ». Et lui de rappeler au passage qu’il était le seul candidat à avoir déposé ses dossiers auprès de la HCC lors du premier jour de l’ouverture du dépôt de candidature. Une manière à lui de faire savoir qu’il est fin prêt pour affronter les urnes le 7 novembre prochain. D’ailleurs, au cours de ce déplacement à Imerintsiatosika, dans le District d’Arivonimamo, l’ex-homme fort du pays a réitéré qu’en ayant préparé cette élection depuis quatre ans et demi, il ne craint aucun de ses adversaires.

« Maux sociaux ». Hier, Andry Rajoelina a encore réussi un nouveau succès populaire dans l’Imamo. Une foule immense a assisté à son meeting qui s’est déroulé au stade local. La population locale a réservé un accueil chaleureux pour le président fondateur de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar, qui a même improvisé un bain de foule qui s’est étalé sur plusieurs kilomètres. Comme ce fut toujours le cas depuis le début de sa tournée régionale, l’ex-président de la Transition a profité de cette descente sur le terrain pour se mettre à l’écoute de la population locale et, entretenir des contacts directs avec les « tantsaha ». La difficulté de l’acheminement des produits due au délabrement des routes reliant les communes, l’insécurité grandissante et les attaques des dahalo, l’inexistence d’infrastructures sportives et culturelles pour les jeunes, les problèmes de chômage, la difficulté d’accès à l’eau potable et la cherté du coût de l’électricité. Ce sont entre autres, les difficultés subies au quotidien par la population d’Imeritsiatosika. « Des solutions à ces maux sociaux existent dans le projet Initiative pour l’Emergence de Madagascar », a martelé Andry Rajoelina.

Soutien inconditionnel. La députée élue dans cette localité, Célestine Rabemananjara quant à elle, a rappelé que le numéro Un du MAPAR – TGV a instauré de nombreuses infrastructures dans l’Imamo durant la Transition. Elle a cité entre autres, la réhabilitation du CEG local, le « Tranom-pokonolona », ainsi que les lycées d’Ambohimpandrano, d’Ambohimasina et d’Ambohimandry. Les jeunes au niveau dudit District ne seront pas non plus mis à l’écart par rapport au « fond spécial » qu’Andry Rajoelina envisage de mettre en place pour promouvoir la création d’entreprise et pour appuyer financièrement les jeunes agriculteurs. Hier après-midi, le candidat du TGV a poursuivi sa descente à Itaosy, dans l’Atsimondrano pour présenter à ses partisans locaux son projet IEM. D’Imerintsiatosika jusqu’à l’Espace Behenjy Itaosy, en passant par Fenoarivo et Antanimenakely, Andry Rajoelina était obligé de descendre de sa voiture et d’arrêter le cortège pour improviser un bain de foule. A chaque étape de son déplacement, il a été attendu par bon nombre de ses partisans. L’Espace Behenjy était d’ailleurs trop étroit pour contenir ses adeptes dans l’Atsimondrano. Tous ont exprimé leur soutien inconditionnel à l’ex-homme fort du pays.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Fialan-tsasatra eto Toamasina : Nametraka paik’ady hiarovana ireo mpiala sasatra ny polisy

Isan’ny mbola be misafidy mandritra ny fotoam-pialan-tsasatra tahaka izao i Toamasina noho izy tanan-dehibe akaiky ranomasina raha miala an’Antananarivo, ankoatra ireo manana fianakaviana eto. Efa manomboka tonga tsikelikely ankehitriny ireo mpiala sasatra taorian’ny fetibe taon-jobilin’ny FJKM farany teo, ka nametraka paik’ady vaovao ho fiatrehana izany ny polisim-pirenena eto Toamasina, araka ny baikon’ny tale provinsialin’ny filaminam-bahoaka eto Toamasina. Isan’izany ny fanamaroana ny fivezivezena eran’ny tanana sy ireo faritra efa voasoritry ny mpitandro ny filaminana ho mena, ny fametrahana isan’andro na andro na alina mpitandro filaminana eny amin’ireo faritra be mpiala sasatra sy fitsangantsanganana, isan’izany ny eny amoron-dranomasina sy ny tora-pasika. Ankilan’izany dia nisy ihany koa ny vokatra azon’ny polisim-pirenena eto Toamasina, indrindra tato ho ato izay nirongatra ny fanendahana ka mampitaraina ireo mpiala voly alina. Tratra tao Ambolomadinika ny tovolahy iray nanendaka teratany vahiny avy namonjy alim-padihizana iray volana lasa izay. Tadidin’ilay teratany vahiny vavy nendahany ity tovolahy ity ka tsy afaka nandà ny asa ratsy nataony intsony. Teo koa ireto tovolahy teo am-piketrehana asa fanendahana voasambotra mbola niaraka tamin’ny antsy fampiasan’izy roa lahy entina andrahonana ireo olona endahan’izy ireo, ary ity tovolahy iray hafa efa nokarohin’ny zandary noho ireo fitarainan’ny olona mikasika azy teny amoron-dranomasina amin’ny fanendahana ireo mpitsangantsangana sy ireo mpiala sasatra, mbola maro nandritra ny fisamborana an’ity tovolahy ity ny zavatr’olona nendahiny mbola tratra tany aminy ka ny ankamaroany dia finday avokoa.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Présidentielle : Les numéros des 36 candidats connus ce samedi

Pour le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo, il n’y a plus aucune raison pour que l’élection du 07 novembre ne puisse pas se tenir.

Les numéros des maillots qu’endosseront les 36 candidats à l’élection du 07 novembre seront connus samedi prochain.

Une véritable course contre la montre.  Moins de 24 heures après la clôture du dépôt des dossiers de candidature, la HCC a publié la liste définitive des candidats autorisés à participer à la course à la magistrature suprême du pays. En fait, Ambohidahy n’a pas attendu le deadline (26 août). 36 candidats sont retenus (voir article par ailleurs). Jusqu’ici, ces 36 candidats ne portent que les numéros de l’ordre chronologique de leur dépôt de candidature auprès du juge constitutionnel. Samedi prochain, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) organisera à Nanisana le « tirage au sort du numéro d’ordre des candidats sur le bulletin unique et les panneaux d’affichage ». Les numéros des maillots qu’endosseront les concurrents dans la course seront donc connus dans trois jours. Ce qui leur permettrait de préparer leurs outils de propagande. Certainement, les candidats rêvent de porter le numéro Un qui ne serait pas forcément le meilleur élève à l’issue de l’examen du 07 novembre. D’autres numéros sont également convoités car ils représentent des chiffres fétiches comme les numéros 3, 7 et 10.

Sur le point de non retour. Malgré les faits qui semblent faire croire que l’élection du 07 novembre ne pourrait pas avoir lieu, on a l’impression ces derniers jours que la tenue de ce scrutin se trouve sur le point de non retour. D’ailleurs, les électeurs ont été déjà convoqués à se rendre aux urnes par le décret n°2018-641 du 29 juin 2018. Ce décret a fixé en même temps la date du 1er tour du scrutin et les détails horaires et organisationnels y afférents. Sur le plan financier, la ministre des Finances et du Budget Vonintsalama Andriambololona a déjà rassuré que les financements nécessaires à la tenue des deux tours des prochaines présidentielles auraient été déjà trouvés. « Ce n’est plus un problème. Les 17 milliards d’ariary seront là au moment propice. Au niveau du Sacem (NDLR : Soutien au Cycle Electoral de Madagascar), le gap était de 3 millions de dollars pour cette année, mais les membres du Sacem vont essayer de le combler. », a expliqué au mois de mai le président de la CENI Hery Rakotomanana.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Vavatenina : Basy tsy  ara-dalàna nitifitra olona tsy nahy

Tovolahy iray no nosamborin’ny zandary tany amin’iny distrika Vavatenenina iny ny faran’ny herinandro lasa teo, noho ny fitazomana basy vita gasy tsy ara-dalana. Tsy vitan’izay fa mbola nandratra olona tamin’izany fitaovam-piadiana izany ihany koa izy, araka ny fampitam-baovao hatrany. Tao amin’ny tanana iray antsoina hoe Ambatoharanana no nitrangan’ity fitifirana olona ity. Voalaza fa teo am-pikirakiràna ilay basy izy no lasa tampoka ny tifitra ary nahavoa olona. Naratra ity farany. Ilay nitifitra kosa lasa nitsoaka. Nampandrenesina teo ny mpitandro filaminana ka tonga haingana teny an-toerana, nikaroka sy nisambotra ilay nahavanon-doza. Basy poleta vita gasy, niaraka tamin’ny bala « calibre 12 » miisa 36 no sarona teny amin’ity lehilahy ity tamin’ny fanamborana azy.

Fa basy lava iray ihany koa no saron’ny zandary tany amin’iny distrika Ambohimahasoa iny, ny talata lasa teo. Mbola nisy bala roa ihany koa niaraka taminy. Araka ny fanazavàna azo dia ny ben’ny tananan’ny kaominina Camp-Robin niaraka tamin’ireo Dina no tonga nampandre ny fahitàn’izy ireo io basy io, izay voalaza fa basy very ary nampiasaina lehiben’ny dahalo iray antsoina hoe « Lemaro ». Karazana basy « Mas 36 » izy io, raha ny fampitam-baovao azo saingy notapahana natao fohy ny fitazomana azy. Napetraka ao amin’ny fitehirizam-basy ao amin’ny borigadin’Ambohipihaonantsoa moa ity basy tratra ity. Efa mandeha kosa ny fanadihadiana rehetra mahakasika izany.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

UCTU : Le tarif à 500 Ar, effectif à partir du 1er septembre 2018

La ligne 165, comme plusieurs autres lignes, a déjà appliqué le tarif à 500 ariary depuis plusieurs semaines.

L’Union des Coopératives des Transporteurs Urbains (UCTU) a décidé d’appliquer le  tarif de 500 ariary dans la zone urbaine de la capitale.

Les affichettes annonçant l’entrée en vigueur du nouveau tarif à 500 ariary pour les taxis-be dans la zone urbaine de la capitale, sont à nouveau placardées sur les portières et à l’intérieur des véhicules.  Elles préviennent les usagers de cette hausse prochaine du tarif à partir du 1er septembre 2018. Cette annonce de l’application du nouveau tarif a été décidée par les membres de l’Union des coopératives des transporteurs urbains (UCTU), après concertation. Ainsi, dans moins de dix jours, le tarif à 500 ariary sera élargi aux lignes des coopératives membres de l’UCTU. En d’autres termes, il s’agira d’une hausse généralisée, ou presque, dans la mesure où d’autres coopératives réunies au sein d’un autre collectif de transporteurs ont déjà appliqué cette hausse du tarif depuis quelques semaines.

Résignation. Les usagers de leur côté, semblent accueillir la nouvelle avec un sentiment de capitulation. A y voir de plus près, les lignes de taxi-be ayant déjà  appliqué le tarif de 500 ariary ne semblent pas observer de baisse significative du taux de remplissage de leurs véhicules. Résignés à payer les 500 ariary réclamés par les transporteurs, les usagers n’en ont pas en effet d’autres choix, faute de pouvoir effectuer leurs trajets habituels à pied ! « Je ne peux que reconsidérer le nombre de mes déplacements et ne prends le taxi-be que pour les longs trajets. Tant que la distance le permet, j’opte pour la marche, d’autant plus que j’ai réellement besoin de marcher davantage. Au moins, il y a cet avantage et je ne le prends pas comme une contrainte. Il faut positiver !  », commente, sourire aux lèvres, Rajerison Alfred, usager de la ligne 165 reliant Androhibe à Anosibe. Cet habitant d’Androhibe effectue un aller-retour par jour en taxi-be en semaine pour le travail, et un aller-retour  le dimanche. Depuis la hausse du tarif, en vigueur depuis quelques semaines pour cette ligne 165 membre de la coopérative Mihary, lui et les quatre autres membres de sa famille vont au culte à pied à Analamahitsy, même si ce trajet ne leur nécessite pas un plein tarif. Pour cette famille de cinq personnes, le budget transport s’élève à Ar 81.000 par mois, rien que pour les trajets obligatoires tels le travail et l’école. Une somme qui représente près de la moitié du SMIG à Madagascar, lequel est actuellement de 168.000 ariary depuis la publication, cette année, du décret d’application fixant le salaire minimum d’embauche. Pour la famille de Rajerison Alfred, ce budget transport de 81.000 ariary représente près de 20% des revenus du ménage. « Heureusement que nous ne payons pas de loyer car nous habitons une maison héritée de mes parents. Autrement, nous serions à la rue depuis longtemps », ajoute-t-il, beaucoup moins… positif.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Musique tropicale : Bagzana ramène son « chaud kilalaky » au Glacier

Chaud devant ! Bagzana reprend du service. L’interprète de « siky menamena » continue de bousculer les amateurs de musique tropicale. Il confirme sa présence le 25 aout à 20h au Glacier Analakely. Samedi, Le chanteur va enflammer la scène avec ses tubes comme « tondroy ze matity », « milamina ». Originaire de la région de Menabe, Bagzana a porté haut la musique malgache, notamment le kilalaky presque aux quatre coins du globe avec son célèbre tube « siky menamena » en 2003.  Après 10ans de carrière, le prince du kilalaky choisi  prend un élan de deux ans. Il fait  son « come back » en 2016, puis  participe au festival Angaredona dans lequel il obtint un certificat d’appréciation de l’organisateur.  Un rendez vous à ne pas rater pour les amoureux du kilalaky.

Maharindra

Midi Madagasikara0 partages

Période électorale : Violations flagrantes de la neutralité politique

Le président candidat ne doit pas combiner sortie officielle et campagne pour le « Fisandratana 2030 ».

Nonobstant la campagne officielle qui commencera le 08 octobre prochain, la période électorale a effectivement débuté le 29 juin dernier, date de la sortie du décret portant convocation des électeurs pour les 7 novembre et 19 décembre 2018.

Moins de trois semaines après la publication des dates des deux tours de l’élection présidentielle, le Premier ministre a saisi la HCC aux fins d’interprétation de l’article 39 de la Constitution qui dispose que « L’Etat garantit la neutralité politique de l’Administration, des Forces Armées, de la Justice, de la Police, de l’Enseignement et de l’Education. Il organise l’Administration afin d’éviter tout acte de gaspillage et de détournement des fonds publics à des fins personnelles ou politiques ». Selon l’Avis émis le 11 août 2018 par la HCC, « les principes d’égalité de tous devant la loi et devant les services publics, fondent et consolident aussi le principe de la neutralité politique de l’Administration, des Forces armées, de la Justice, de la Police, de l’Enseignement et de l’Education que l’Etat garantit, tel qu’il est énoncé par l’article 39 de la Constitution ».

Chefs d’Institution et ministres. L’Avis de la HCC de considérer que « la seule présence des chefs d’Institution, en particulier, des membres du gouvernement de consensus et de l’ensemble de fonctionnaires d’autorité dans une campagne électorale, de manière active ou passive, constitue un manquement à l’obligation de neutralité qui s’impose à eux, et risque d’affecter le processus électoral ». L’expression « campagne électorale » doit s’entendre au sens large, dans le temps et dans l’espace. L’obligation de neutralité ne se limite pas à la seule période de la propagande. Tel qu’il est spécifié dans l’Avis en question, « dans un Etat de droit démocratique, l’autorité se doit d’être neutre et impartiale, parce qu’elle est l’autorité de, et pour, tous les citoyens, et qu’elle doit, en principe, les traiter de manière égale sans distinction basée sur le sexe, l’origine, la religion ou les convictions politiques ».

Devoir de réserve. Par « autorité », la HCC désigne principalement « tout fonctionnaire civil ou militaire et agent non encadré de l’Etat et des Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD), quel que soit son statut au sein de l’administration ou sa position au sein de la hiérarchie de la fonction publique ». Les préfets de régions, chefs de districts, délégués administratifs…en font partie.  Idem pour les personnalités nommées aux hauts emplois de l’Etat même s’ils ne sont pas fonctionnaires ; les chefs de région qui sont des membres non élus de l’Exécutif des CTD. Ils sont soumis à l’obligation de neutralité au même titre que les agents de la Fonction publique. Ils sont même tenus par un devoir de réserve, voire une période de réserve.

Président candidat. Force est toutefois de constater que cette neutralité politique n’est pas respectée par des autorités qui y sont assujetties. Citons entre autres, les représentants de l’Etat en « cravates bleues » aux manifestations politiques; la présence remarquée du ministre Guy Rivo Randrianarisoa au côté du candidat Marc Ravalomanana lors du meeting organisé par le Tim samedi dernier à Toamasina. Ou encore la présence remarquable de Rivo Rakotovao aux manifestations de soutien à Hery Rajaonarimampianina alors qu’il est un chef d’Institution. Qui plus est, il est appelé à « exercer les attributions présidentielles courantes » après la démission de l’actuel locataire d’Iavoloha. A l’instar du « ministre qui ne doit pas combiner visites ministérielles sur le terrain et participation à la campagne électorale, cette combinaison constituant un usage détourné des biens publics », le président candidat ne doit plus combiner tournées officielles et propagandes avant la lettre. Depuis l’annonce de sa candidature le 17 août dernier et la sortie hier de la décision de la HCC arrêtant la liste définitive des candidats au premier tour de l’élection présidentielle du 7 novembre, Hery Rajaonarimampianina est devenu officiellement un président candidat. Celui du HVM.

Disqualification ou annulation. La campagne sur le « Fisandratana 2030 » ne doit pas se faire aux frais des contribuables, car ce n’est ni la Politique Générale de l’Etat (PGE) ni la  Politique Nationale de Développement (PND). Et ce, « afin d’éviter tout acte de gaspillage et de détournement des fonds publics à des fins personnelles ou politiques ». Des pratiques qui font encourir au candidat qui ne sera plus président à partir du 7 septembre, des risques de disqualification ou d’annulation (totale ou partielle) de voix. Même sort pour le ministre qui use et abuse des prérogatives de puissance publique en mobilisant une cohorte de garde du corps tout en utilisant les agents de l’Etat et les véhicules administratifs – carburant compris – à des fins électorales voire électoralistes. En somme (au propre comme au figuré), c’est le fait du Prince aux frais de la Princesse.

R. O

Midi Madagasikara0 partages

BEPC : Dernière ligne droite

Les épreuves du BEPC débuteront dans deux semaines.  L’heure est actuellement aux révisions intensives pour les candidats. Contrairement aux élèves des collèges privés, la majorité des élèves des collèges publics de la circonscription scolaire d’Antananarivo n’ont pas pu achever comme il se doit le programme scolaire en raison des trois mois de grève des enseignants. La reprise des cours, récemment, n’a pas permis de régler entièrement le problème. L’histoire-géographie, notamment, pose problème aux candidats. Cette matière, dont le programme compte des leçons aux chapitres particulièrement longs et nombreux, est appréhendée par les candidats concernés. Certains sont tentés d’espérer que dans le choix des sujets par le ministère de l’Education nationale, il y a eu prise en compte des « circonstances atténuantes » ! Mais rien n’est pour le moins sûr !

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Tana et ses environs : Trois attaques à main armée en une nuit, une voiture volée

La nuit du 21 au 22 août laisse penser à un retour en force de l’insécurité dans le district d’Antananarivo-Avaradrano. Seulement pendant  cette nuit-là, trois actes de banditisme ont été commis dans trois communes de ce district, soit à Ankadikely-Ilafy, Ambohimangakely, et Talata-Volonondry. Le pire est d’entendre que les malfaiteurs agissent en toute quiétude et réussissent toujours leur coup.

A Ankadikely-Ilafy, un ménage résidant à Ambohimpanja a perdu une voiture KIA Morning et un poste téléviseur  à écran plat dans un vol avec effraction. L’acte a été commis vers 2 heures du matin. Selon le témoignage du gardien du lieu qui a vécu cette attaque, les malfaiteurs qui étaient à visage découvert ont escaladé le mur de la clôture en coupant les barbelais protégeant ce denier. Une fois à l’intérieur, ils  ont menacé le gardien avec un pistolet automatique avant de le ligoter mains et pieds. Pour entrer dans la maison proprement dite, des bandits ont enlevé la grille de protection de la fenêtre. Puisque cette dernière était à volet coulissant, ils n’ont pas eu du mal pour entrer dans la maison où ils ont pris le poste téléviseur  susmentionné. Pendant ce temps, le gardien était surveillé par deux individus avec un pistolet automatique à l’extérieur.

Pour évacuer le lieu, les prédateurs ont volé la voiture du propriétaire après avoir fait sauter le cadenas du portail de l’enceinte. Ayant réussi à délier la corde qui attachait ses pieds, le gardien est allé appeler du secours auprès des voisins qui ont par la suite alerté la gendarmerie. Ainsi, des éléments de la brigade d’Ankadikely se sont rendus sur place pour constater le fait. L’enquête préliminaire a révélé que le gardien était seul sur le lieu car la famille propriétaire était en déplacement à Mahajanga depuis une semaine. En effet, les malfaiteurs auraient profité de cette situation pour sévir.

Mode opératoire identique. La deuxième attaque a eu lieu dans le fokontany d’Avaratsena, à Talata- Volonondry. Vers minuit et demi, une vingtaine de bandits armés des deux pistolets automatiques se sont introduits de force dans le domicile d’un particulier. Pour maîtriser leurs cibles, ils les ont menacées avec leur arme avant de fouiller toutes les pièces de la maison. Ainsi, ils sont partis avec 50 000 ariary et un téléphone portable. La troisième était commise par cinq individus armés d’un pistolet automatique dans le fokontany d’Antanety, commune Ambohimangakely. A la même heure que celle qui a eu lieu à Talata-Volonondry, les brigands ont agi de la même façon que les précédents pour s’emparer d’une somme de 160 000 ariary et deux téléphones portables.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Rugby : Marcel Rakotomalala défie le Conseil d’Etat

Analamanga Rugby a été une fois de plus écarté de l’Assemblée Générale de Malagasy Rugby pour des raisons qui restent obscures.

Incroyable mais hélas vrai, Malagasy Rugby continue de maintenir la sanction qu’il a infligée à la ligue d’Analamanga, malgré la décision du Conseil d’Etat de juillet 2017 lui ordonnant  de ne pas suspendre Andry Ravelojaona de son poste de président.

Des décisions légales. Pire et comme si cela ne suffisait pas, le ministère de la Jeunesse et des Sports, au mois de mai 2018, par le biais de plusieurs signatures dont celles du SG du MJSD, de la Directrice du Sport Fédéral, du DG du MJS également le Directeur régional à Analamanga, s’est opposé à la formation par Marcel Rakotomalala d’un comité ad hoc pour revenir à la charge en ne reconnaissant pas l’élection de Norbert Razafimbelo au lieu d’Andry Ravelojaona à la place.

Des décisions des plus claires sinon légales face à l’entêtement de Malagasy Rugby à vouloir dissoudre et à n’importe quel prix cette ligue devenue gênante pour ne pas avoir accepté d’être complice, et de suivre une politique qui n’en valait même pas la peine car, s’apparentant à un retour en arrière. On voit mal le 3FB accepter de revenir dans sa section d’origine car cela n’a aucun sens puisque cela fait plusieurs années que l’élite d’Analamanga est en place pour disputer des compétitions qui ont l’allure d’un championnat national, et que les formations des provinces n’arrivent pas à soutenir la comparaison.

Etrange quitus. On se demande d’ailleurs quelle portée avait le quitus voté dernièrement car Analamanga Rugby, malgré le départ de quelques clubs dont le FTM, le COSFA, la Savonnerie Tropicale et l’US Ankadifotsy, représente près de 90% de la population rugby de Madagascar.

Un quitus ridicule dans la mesure où il est destiné à accorder toute sa confiance à une fédération moribonde. Les présidents des ligues concernés par ce quitus bien étrange, cautionnent donc les échecs répétés du rugby malgache de ces derniers mois avec tenez-vous bien, une incapacité de monter dans le groupe A en Afrique, mais aussi l’échec de la qualification des dames pour les Jeux Olympiques de Tokyo.

Heureusement que le ridicule ne tue pas car on aurait bien voulu savoir les raisons qui poussent la fédération internationale à fermer les yeux sur les agissements de Malagasy Rugby.

Et à la guerre comme à la guerre, il serait peut-être temps pour Analamanga Rugby puisque le MJS n’a plus d’emprise sur Marcel Rakotomalala, de saisir le Tribunal Arbitral du Sport. Le fameux TAS qui s’appuie sur les faits réels et légaux avant de sévir.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Madirovalo-Ambato-Boeny : Nirefodrefotra ny basy, omby telo vala no lasan’ny jiolahy

Nirefodrefotra ny basy nandritra ny fifandonana namaivay teo amin’ny dahalo sy ny fokonolona ny tapa-bolan’ny talata lasa teo, tany amin’ny kaominina Madirovalo. Vokany: omby telo vala no voaroba, saingy tsy nisy kosa ny naratra nandritra ny fifampitifirana teo amin’ny roa tonta. Nisy fanafihan-dahalo talohan’io fifandonana io tao amin’ny tanana’i Madirovalo, disitrikan’Ambatoboeny, ny tapa-bolan’ny talata maraina lasa teo. Am-polony maro ireo malaso ary nirongo basim-borona sy zava-maranitra. Noho ny tahotra sy ny havitsiana dia tsy sahy namaly ireo mponina, teo no nanaram-po ireo jiolahy noho izany, ka lasan’ireto farany ny ankabeazan’ireo omby telo vala teo an-tanàna. Taorian’io fanafihana io dia nifamory ny vatan-dehilahy izay manodidina tanàna voatafika. Nanao ny fanarahan-dia sy ny fiambenana ny kizo, izay mety hamantan’ireo olon-dratsy hanafenana ny omby ireto farany. Ny antoandron’io fanafihana io, tokony ho tamin’ny 11 ora sy sasany teo ho eo no nifanohitra ireo mpanara-dia sy ireo dahalo. Raikitra ny fifampitifirana, nitsoaka nandositra rehefa tsy nahatosika  ny fokonolona ireo dahalo sy ny omby nentiny. Tsy nijanona hatreo moa fa mbola mitohy ny fikarohana ireo dahalo tafatsoaka.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Peinture : Miora Acker présente l’ « Appareil » dans sa splendeur

Miora Acker devant ses tableaux.

La « pudeur », ce sujet qui  est toujours tabou sur les hauts  plateaux, Miora Acker a décidé d’en parler. A travers ses toiles, elle représente l’homme dans le plus simple « appareil »

En art, le nu attire toujours, mais pour Miora Acker, peintre à ses heures, son choix de thème vise tout d’abord à changer la perception de la société sur la chose. A travers ses tableaux, l’artiste bouscule cette idée car pour elle, dans les hauts plateaux, la pudeur est quelque part mal placée puisque tout le monde se retrouve nu  à un moment de sa vie, toutes les femmes se ressemblent  quand on se défait des habits, et les hommes pareillement. Chaque tableau retrace ces  parties mises à nues pour parfaire le meilleur angle de l’ « Appareil », intitulé de son exposition à l’Hôtel de l’Avenue en ce moment.

Versant dans la peinture acrylique, elle s’extasie avec une explosion de couleurs, associant plusieurs techniques entre la coulure, le spray, les empreintes, toute une multitude d’émotions se tarit sur chaque tableau. La toile baptisée « préliminaire », la femme danse, elle est belle, animée par le feu nuancé de vert.  Sur « mon cœur chavire », l’artiste représente un homme désespéré, assis de dos, tête baissée, démontrant un déséquilibre dans l’ensemble.  Son œuvre nommé « Semence » est on ne peut plus expliciter.

Artiste engagée, elle a débuté sa carrière en 2015. Miora Acker aime donner une cause à son art. Chaque année,  elle choisit un thème précis et fait une expo. Une partie du temps est consacrée à la phase de recherche et découverte où elle trouve la piste sur les techniques. Sa prochaine exposition tournera autour des travailleuses de sexe mais en attendant, rendez-vous à l’Hôtel de l’Avenue pour apprécier  ces « appareils » dans leurs splendeurs.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

UNICEF à Madagascar : Michel Saint-Lot, nouveau représentant, prend ses fonctions

«La coopération a été fructueuse entre l’UNICEF et Madagascar. Et ce, durant les trente ans que l’UNICEF est présente dans la Grande-Île». Ce sont là les propos de Michel Saint-Lo, nouveau représentant de l’UNICEF à Madagascar lors de la présentation de sa lettre de créance au ministère des Affaires Etrangères (MAE) Anosy hier. Un moment durant lequel Michel Saint-Lot a tenu à faire part des projections sur les axes d’interventions dans les années à venir. «On a vu le problème de la santé et on a pu vacciner plus de 3 à 5 millions d’enfants par an. L’UNICEF a surtout travaillé dans le milieu rural, mais pensons qu’il est temps que l’UNICEF s’adresse aussi aux milieux urbains et aux nouvelles problématiques». Michel Saint-Lot de prendre exemple – de problématiques – les problèmes des adolescents qui constituent, selon lui, la majorité de la population malgache. La présentation de la lettre de créance au ministère des Affaires Etrangères Anosy a également été l’occasion pour le nouveau représentant de l’UNICEF de réitérer la coopération avec le gouvernement malgache. Une coopération qui verrait une parfaite manifestation dans une nouvelle approche appliquée aux actions d’urgences. «Les actions d’urgences seront désormais combinées avec des programmes pérennes qui permettent d’augmenter la résilience de la population pour faire face aux calamités», a-t-il renchéri.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Antanambao – Maevatanàna : Lehilahy iray naratra voafira famaky

Nisehoana asan-dahalo tany amin’ny toerana antsoina hoe Antanambao, kaominina Maevatanàna voalohany, ny zoma heriny teo. Vokany: ankoatra ny entana sy ny vola lasan’ireo dahalo dia voafira famaky ihany koa ny lohan’ny lehilahy iray izay fantatry ny be sy ny maro amin’ny anarana hoe Rafredd. Araka ny loharanom-baovao marim-pototra voarainay, dia dahalo miisa efatra mirongo basy no tonga nanafika tranom-barotra iray tany amin’io tanàna io, ka nahazoan-dry zalahy ny entana sy ny vola. Tsy fantatra mazava izay zava-niseho nandritra ny asa ratsin’ireo malaso fa dia ny fira famakin’izy ireo an’Atoa Rafredd no niseho, ka voatery tsy maintsy nalefa namonjy hopitaly ilay rangahy nony fahaverezan’ny rà be loatra. Nampandre malaky ny zandary ny fokonolona teo amin’ny manodidina izay 600m miala ny toerana nisehoan’ny fanafihana no misy azy  ireo, saingy namaly tsy nety nandeha izy ireo sady niteny hoe mandehana ianareo makany amin’ny polisy fa tsy asanay izany. Taitra ihany ny olona raha nahare izany. Efa nidina nijery ny zava-niseho tany an-toerana kosa ny polisy.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Madagascar-Inde : Une coopération basée sur dix principes

L’Ambassadeur de l’Inde à Madagascar, SEM Subir Dutta a évoqué que la coopération entre Madagascar et l’Inde sera renforcée.

L’Inde devient la 6e puissance économique du monde. Et ce pays s’engage à contribuer au développement de l’Afrique. « Notre coopération avec les pays africains dont entre autres Madagascar, sera ainsi basée sur dix principes », a rapporté l’Ambassadeur de l’Inde à Madagascar, SEM Subir Dutta.

Le premier principe vise à intensifier et à renforcer cet engagement de l’Inde envers l’Afrique étant donné que ce continent est au cœur de ses priorités. Le second principe vise à développer un partenariat selon les besoins de Madagascar tout en tenant compte de ses talents et de ses compétences. Quant au 3e principe, l’Ambassadeur indien a soulevé que le marché de son pays reste ouvert sans oublier une facilitation de commerce avec les pays africains partenaires. En outre, les industries indiennes sont encouragées à investir en Afrique. Et parlant du 4e principe, l’expérience de l’Inde dans le domaine de la révolution numérique sera exploitée afin de soutenir le développement de l’Afrique. Cela peut se manifester entre autres, par l’amélioration de la prestation des services publics, l’extension de l’éducation et de la santé, la diffusion de l’alphabétisation numérique, l’élargissement de l’inclusion financière et l’intégration des marginalisés.

Améliorer l’agriculture. Le but de ce partenariat entre les deux parties consiste ainsi à atteindre les objectifs de développement durable tout en équipant les jeunes africains pour qu’ils puissent prendre leur place dans l’ère numérique. S’agissant du 5e principe, l’Inde s’engage à améliorer l’agriculture en Afrique. En effet, celle-ci possède 60% des terres arables du monde mais ne produit que 10% de la production mondiale. Et pour le 6e principe, un partenariat est lancé pour faire face aux défis du changement climatique. Il  s’agit d’assurer un ordre climatique international juste pour préserver la biodiversité et d’adopter des sources d’énergie propres et efficaces. Quant au 7e principe, la coopération sera également renforcée en matière de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme. L’Inde ne ménage pas ainsi ses efforts pour garder le cyberespace avec l’Afrique sûr et sécurisé, et ce, dans le but de soutenir l’ONU pour faire avancer et maintenir la paix.

Pépinière des aspirations. Le 8e principe consiste à garder les océans ouverts et libres au profit de toutes les nations. « Le monde a besoin de coopération et non de concurrence sur les côtes orientales de l’Afrique et de l’Océan Indien oriental. C’est pourquoi, la vision indienne de la sécurité de l’Océan Indien est coopérative et inclusive, enracinée dans la sécurité et la croissance pour tous dans la région », a rapporté l’Ambassadeur de l’Inde à Madagascar. Pour le 9e principe, l’Inde veut que l’Afrique ne devienne pas un théâtre d’ambitions rivales, mais plutôt une pépinière des aspirations de la jeunesse africaine. Et enfin, le 10e principe vise à travailler ensemble pour un ordre mondial juste, représentatif et démocratique. En revenant sur la coopération entre Madagascar et l’Inde en particulier, son engagement accru portera sur divers secteurs. On peut citer, entre autres, l’agriculture, les infrastructures, l’éducation, la santé, les TIC et la défense. « L’objectif vise à améliorer la vie des populations malgaches, à multiplier les contacts interpersonnels, et à créer des possibilités de développement durable », a conclu l’Ambassadeur de l’Inde à Madagascar, SEM Subir Dutta.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Commune de Fenoarivo : Réhabilitation des infrastructures de base

Des infrastructures de base sont rénovées dans la commune de Fenoarivo.

Un périmètre irrigué d’une superficie de 1 400 ha est désormais protégé des éventuelles inondations. En effet, la digue de protection de Sisaony dans la commune rurale de Fenoarivo, d’une longueur de 60m et de 10m de hauteur, vient d’être réhabilitée. Cette infrastructure de base a été endommagée par le cyclone en 2017. Plus de 30 000 exploitants agricoles peuvent ainsi pratiquer en toute quiétude à leurs activités rizicoles grâce à une maîtrise de l’irrigation d’eau. En outre, un tronçon de route d’une longueur de 1,200km  reliant Ambohijafy Fenoarivo, qui a été en état de dégradation depuis bien des années, a été également rénové. La réhabilitation de toutes ces infrastructures de base entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet présidentiel au niveau de cette collectivité territoriale décentralisée.  Ce sont les ministères de l’Agriculture et de l’Elevage ainsi que de l’Aménagement du Territoire qui se chargent de sa réalisation.

Améliorer le niveau de vie. Comme retombées positives, les exploitants agricoles locaux pourront intensifier leur production. Ils peuvent également acheminer leurs récoltes vers le marché grâce à la réhabilitation de ce tronçon de route. Notons que cette zone a une forte potentialité en matière de production de légumes, d’ananas et d’oranges. Ce qui permettra ensuite d’améliorer leurs revenus par le biais de l’augmentation des prix aux producteurs. Par ailleurs, le ministère chargé de l’Agriculture a distribué des semences et de 800 kg d’engrais aux paysans de Fenoarivo, afin que ceux-ci puissent développer leurs activités culturales de contre-saison. Le maire de la commune rurale de Fenoarivo, Solofoharimanana Bruno Alphonse, a exprimé que , ce projet présidentiel contribuera à améliorer le niveau de vie de la population issue de sa circonscription, lors de l’inauguration de ces infrastructures de base réhabilitées.

Navalona R.

 

Midi Madagasikara0 partages

Ambatofotsy-Maevatanàna : Fanafihan-dahalo, tsy tonga ara-potoana ireo mpitandro filaminana

Nihorohoro ny mponina raha vao niditra ny tanàna ireto jiolahy maromaro nitam-piadiana. Sady nitora-bato ny trano sendra azy mantsy ry zareo. Natahotra ny olona ka nitsoaka nandositra nanavotra aina ny ankamaroany ka navelany teo ny fananany. Nisy kosa niezaka nanamafy ny hidin-tranony. Rehefa izany dia niditra mora tao amin’ilay tranom-barotra iray nibanaka ireto jiolahy. Tokantrano iray no tena lasibatr’ireo tamin’izany ka norobany avokoa ny entana lafo vidy sy ny vola. Tao an-tampon-tanàna, ao amin’ny fokontany Ambatofotsy, kaominina Maevatanàna, no nitrangan’ity fanafihana ity, ny asabotsy 18 aogositra lasa teo iny, tokony ho tamin’ny folo ora alina. Araka ny loharanom-baovao voarainay hatrany, dia jiolahy maromaro tsy fantratra isa no voalaza fa nanafika tamin’ny fandrobana an’io tranom-barotra io. Samy nifampihainohaino avokoa ny mponina nandritra izany ka rehefa nangingina ny tanàna, ary fantatra efa lasa ireo malaso vao samy nivoaka tsikelikely nifampizara vaovao ny olona teny amin’ny manodidina ny toerana voatafika. Araka izay dia naharitra ihany ny nijanonan’ireto olon-dratsy tao amin’ny fokontany Ambatofotsy, satria rehefa avy nandroba an’ilay tranom-barotra izy ireo dia mbola saika nandrava ireo trano maromaro nifanakaiky. Nampandre ny mpitandro ny filaminana ny mponina taorian’izay, saingy efa tafatsoaka lavitra ireo jiolahy. Ny ampitson’ny faha-19 aogositra tokony ho tamin’ny valo ora maraina vao tonga ny polisy, ka sorena avy hatrany ireo fokonolona tany an-toerana nanoloana izany. Na dia eo aza izany dia mbola mitohy kosa ny fikarohana ataon’ny polisy ireo nahavan-doza amin’izao fotoana hanoratanay ny lahatsoratra.

Ratantely