Les actualités Malgaches du Vendredi 23 Mars 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara335 partages

Tourisme : 20% d’annulations de réservations, les opérateurs très inquiets

Les opérateurs du tourisme tirent la sonnette d’alarme, face aux perspectives 2018-2019 inquiétantes.

La Confédération du Tourisme de Madagascar tire la sonnette d’alarme. La saison touristique 2018 s’annonce mal avec l’environnement actuel et la dégradation de l’image de la destination Madagascar. Des mesures s’imposent, selon les opérateurs.

Le taux d’annulation des réservations auprès des Tours opérateurs et des agences de voyages atteint déjà les 20%. Avec un tel indicateur, dès le premier trimestre, il faut s’attendre à une mauvaise saison touristique, selon la Confédération du tourisme de Madagascar (CTM). « Les routes sont coupées sur les axes stratégiques, notamment sur la RN6 et également sur la RN2. La desserte aérienne internationale est décevante. Il y a également un manque de transparence en matière de desserte aérienne domestique. Le tourisme malgache souffre encore des séquelles des communications sur l’épidémie de peste. L’insécurité persiste. Bref, la situation est très inquiétante. Nous avons rencontré des opérateurs touristiques issus de divers pays, lors du Salon International à Berlin. Les inquiétudes sur le cas de Madagascar se font sentir, même à l’étranger », a déclaré le PCA de la CTM, Patrice Raoull, lors d’une rencontre avec les médias, hier à Andohalo.

Frilosité des demandes. Le CTM regroupe huit collèges de métiers du tourisme, notamment les compagnies aériennes, les agences de voyages, les tours opérateurs réceptifs, les hôteliers, les restaurateurs, les transporteurs, les guides, les prestataires de services spécialisés, les gestionnaires d’activités et d’événement touristiques… Tous s’accordent à dire que des mesures doivent être prises – face à la frilosité des demandes et la hausse des annulations – afin de limiter les dégâts et de sauver les saisons touristiques 2018 et 2019. D’après le vice-président du CTM, Tojo Lytah Razafimahefa, il est urgent de développer les opportunités de dialogue et de concertation entre les différents acteurs, institutions et groupements qui travaillent pour le tourisme.

Antsa R.

News Mada291 partages

Basketball : Tamifa voit grand

Toujours plus loin, toujours plus haut ! Le club phare de la ville de Fandriana, en l’occurrence Tanora milalaon’i Fandriana basketball (Tamifa) ambitionne de parader en haut de l’affiche du basket féminin malgache.

Le nouveau staff dirigeant du club, dirigé par son président Ludovic Rasolofohariniaina, prépare la voie qui mène au trône. Vice-championne de la catégorie féminine lors de la Coupe des clubs champions de l’océan Indien (CCCOI) dernièrement, l’équipe féminine de Tamifa monte en puissance au fil des saisons et vise dorénavant la scène africaine. Le club met tous les atouts de son côté pour parvenir à ses fins. A court terme, le club mettra le paquet pour renforcer son effectif tout en entretenant de la plus belle des manières les éléments clés afin d’avoir une équipe solide.

Et dans l’avenir, Tamifa projettera de devenir un vivier de grands talents du ballon orange tant chez les garçons que chez les filles. A cet effet, non seulement le club va construire un terrain répondant aux normes du basket international, mais il a également fait appel à un expert français de la discipline et non moins ancien professionnel. Ce dernier aura la lourde tâche de concrétiser les projets du club à partir d’ici. Mais encore faut-il que le club a les moyens de son ambition.

Pour ce faire, le nouveau bureau de Tamifa organisera une levée de fonds ce 31 mars au Centre Franco-malgache (CFM) d’Anosy. Un rendez-vous précédé par une soirée dansante le 30 mars au Cemes Soanierana mais avec le même objectif : soutenir le club dans son rêve de grandeur.

Naisa

 

News Mada167 partages

« Ny hiranay fahiny » : pao-tsatroka ho an’ireo mpanakanto efa 80 taona…

Henri Ratsimbazafy (84 taona), Gaston Andrianony (82 taona), Biry tarika Ny Railovy (84 taona) ary Salomon (latsaka kely ny 80 taona). Mpanakanto nametraka tantara teo amin’ny tontolon’ny zavakanto malagasy ireo. Mbola velon’aina soa aman-tsara, ary mahazaka sehatra tsara ihany koa anefa izy ireo.Mahatsapa ireo ekipan’ny See You sy ny Best Pro fa mendrika ny homen-boninahitra, ka hikarakarana seho manokana ho pao-tsatroka ho azy ireto andrarezin’ny kanto ireto. “Ny hiranay fahiny no lohatenin’ity seho ity, izay hotontosaina ny alahady 29 avrily izao, manomboka amin’ny 3 ora tolakandro, etsy amin’ny CC Esca Antanimena.Ny hampiavaka azy, izy efatra mirahalahy ireto mihitsy no hamerina an-tsehatra ireo hirany fahiny. Hanao tsirairay, kanefa hanjaka ihany koa ny fampiaraham-peo mandritra izany. Hisahana ny fanentanana, sady hijoro amin’ny maha tanora nandray ny fanilo i Nini Kiaka, izay zanak’i Gaston Andrianony amin’io fotoana io.“Harena be ho an’ny zavakanto malagasy ny mbola fananana ireto andrarezina ireto. Rariny raha omem-boninahitra dieny mbola velon’aina ka mbola afaka mizara ny kanto ihany koa izy ireo. Hisy fanomezana mari-pitiavana an’ireto raiamandreny ireto koa mandritra ny seho”, hoy ny nambaran-dRazafindralambo Rojo, avy ao amin’ny See You.Efa heno anatin’ny medley” niarahan’izy efatra mirahalahy nanatontosa ny “Anao no nindramiko”, “Tadidinao ve?”, “Minia aho hanadino”, “Any ho any”, sns. Miandry ny fotoana ireo mpankafy ny hiran’ny omaly.

Zo ny Aina

News Mada138 partages

15 taona taorian’ny Pazzapa… : hisehatra etsy amin’ny Plaza i Aina Cook

Mandalo eto an-tanindrazana i Aina Cook ! Efa ela no tsy nahitan’ny mpankafy azy an-tsehatra, satria efa 15 taona lasa tokoa izay ny nampisongadina azy tao anatin’ilay fifaninanan-kira “Pazzapa” andiany voalohany, nahazoany ny laharana voalohany rahateo.Fantatra fa vahinin’ny “Nosy Be Jazz Festival” manokana i Aina Cook sy ilay mpitsoka trompetra amerikanina, Kyle Allen. Hanokatra amin’ny fomba ofisialy ny hetsika, etsy amin’ny Plaza Ampefiloha, izy ireo, anio manomboka amin’ny 7 ora hariva.“Efa tena ela aho no naniry ny hiaka-tsehatra indray aty Madagasikara. Maika te hahita hoe toy ny ahoana indray ny fandraisan’ny mpankafy nandritra izay taona maro tsy nihaonana izay”, hoy ny nambaran’i Aina Cook, nandritra ny fihaonana tamin’ny mpanao gazety, omaly.Fantatra fa hamerina ireo hirany taloha, izay amin’ny teny Malagasy, izy. Haneho ireo sanganasany vaovao ihany koa anefa. Ankoatra an’i Kyle Allen, hanampy an’i Aina Cook an-tsehatra ireo mpitendry matihanina toa an’i Mika Kely, i Daddy Rasamimanana sy ireo mpitendry vitsivitsy anatin’ny Jazz Club CGM.Hita taratra ao anatin’ny rakikira hatolony mandritra ny seho izay endriky ny famerenany ireo hira taloha izay. Efa ao anatin’ny fanomanany ny rakikirany manaraka ihany koa ity mpanakanto ity, hahitana karazana mozika maroloko hironany amin’izao fotoana izao.

Zo ny Aina

Midi Madagasikara110 partages

Société AAA : Plus de 700 employés en chômage technique

Les dirigeants de la société AAA sont contre cette décision prise suite aux mesures anti-économiques du ministère de tutelle.

La délivrance du permis environnemental est bloquée volontairement et politiquement par le ministère de l’Industrie, selon les Avocats de l’entreprise.

Cela fait cinq mois que la société AAA a fait une mise en conformité environnementale par rapport au Décret MECIE. Toutes les procédures ont été respectées afin de régulariser les documents y afférents.  « Mais le ministère de l’Industrie n’a jamais effectué une descente pour son évaluation technique. Au contraire, des mesures anti-économiques et anti-développement ont été prises par l’administration en scellant l’usine manu militari par le biais du  Préfet d’Antsirabe en vue de l’application d’un arrêté interministériel visant la suspension de nos activités jusqu’à la régularisation de notre situation administrative et environnementale. Et dernièrement, tous les accès de l’usine à Andranomanelatra, soit les 24 portes, ont été mis en soudure. Pour nous, ce n’est plus une suspension d’activités, mais cela tend vers une fermeture définitive d’une industrie agro-alimentaire malgache. Du coup, la société est contrainte de mettre plus de 700 employés en chômage technique sur les 850 emplois créés en l’espace de deux ans conformément au code du Travail et ce, à contre-volonté ». Me Razafimahefamijoro Dimin’Eloi, Avocat de la société AAA, a annoncé lors d’une conférence de presse hier à Behoririka.

Traitement égalitaire. « Malgré ces mesures coercitives de l’Etat, la société AAA s’est faite un devoir de payer les salaires de ses 850 employés directs durant ces cinq mois. Elle fait vivre en même temps 4 000 emplois indirects, sans compter les 10 000 revendeurs répartis dans tout Madagascar et des centaines de fournisseurs locaux et étrangers. Maintenant, la balle est dans le camp du ministère de tutelle. Si celui-ci ne prend aucune décision dans les six mois, la société est obligée de les licencier d’une manière définitive. A qui profite ainsi la fermeture de cette industrie nationale ? Aux dirigeants ou aux employés, ou à l’Etat ? », se demande-t-il. En outre, Me Norosoa Raharimalala, une autre avocate de l’entreprise, tient à dénoncer que des sociétés concurrentes appartenant à des étrangers n’ont pas non plus de permis environnemental, mais elles continuent de fonctionner tout en effectuant une mise en conformité. Cependant, « l’article 7 de la Constitution stipule que la loi est l’expression de la volonté générale. Elle est la même pour tous, qu’elle protège, qu’elle oblige, ou qu’elle punisse. Il faut ainsi un traitement égalitaire dans l’application des lois. Après la mort des deux vaches laitières, cette décision de l’Etat va mettre en péril la vie des 700 familles qui n’auront plus à manger et à scolariser leurs enfants », a-t-elle soulevé.

Epuiser tous les recours. Par ailleurs, ces Avocats de la société AAA ont évoqué que la suspension des activités ne signifie ni fermeture, ni scellage de tous les accès ni coupure de l’électricité.  « La délivrance du permis environnemental est bloquée volontairement et politiquement par le ministère compétent. Nous sommes ainsi en train d’ester en justice afin de faire valoir nos droits », ont-ils rajouté. De son côté, le directeur général de la société AAA, Lanto Rabenatoandro a fait savoir qu’il ne voulait pas du tout prendre cette décision de mise en chômage technique car c’est anti-économique et anti-développement. En plus, cette industrie nationale contribue au développement socio-économique du pays. « Nous avons épuisé tous les recours possibles même en demandant aux parlementaires de convaincre l’Exécutif pour éviter cela. En conséquence, ces 700 employés ne percevront pas leurs salaires et l’Etat ne recouvra pas de recettes fiscales alors qu’il en a besoin », a-t-il enchaîné. Rappelons que la société AAA a loué une partie des installations de la société Tiko via une convention d’exploitation et un contrat commercial. Elle est une entreprise légale et redevable vis-à-vis du fisc, a-t-il conclu.

Navalona R.  

Midi Madagasikara100 partages

Ambilobe : Trois faux gendarmes lynchés par le « fokonolona »

Encore du « Fitsaram-bahoaka » ou vindicte populaire. Samedi dernier, trois personnes ont trouvé la mort après avoir été lynchées par des habitants du village de Batanty, commune rurale de Mantaly, dans le district d’Ambilobe. Selon les informations, le « fokonolona » a réagi ainsi après avoir réalisé que ces individus sont des escrocs et ne font que terroriser les habitants pour les racketter. En treillis de la gendarmerie, ils circulent dans le village pour extorquer de l’argent sous prétexte de faire régner la loi. Ce samedi-là, ils se sont rendus chez un fabricant de « toaka gasy » pour obliger ce dernier à leur verser de l’argent. Alerté de ces faits, le chef du « fokontany » a signalé la gendarmerie. C’était à ce moment que le « fokonolona » s’était rendu compte que ces gens ne sont que des imposteurs. Ils ne sont pas des éléments d’une entité des forces de l’ordre comme ils s’en ventaient. Ainsi, des habitants, dont beaucoup sont déjà victimes de leur manège, se sont levés pour manifester leur colère à travers des jets de pierres et de coup de machettes. Ainsi, l’un de ces faux gendarmes a été tué sur le coup. Sauvés par des gendarmes qui sont venus « presque à temps » sur place, les deux autres n’ont pas survécu à leurs blessures dès leur arrivée à l’hôpital.

T.M.

Midi Madagasikara94 partages

Mpanendaka sy mpangarom-paosy : Valo alina ariary farafahakeliny no entin’izy ireo mody

Ambonin’ireo finday sy zavatra sarobidy hafa mety ho azo, dia mitondra  valo alina ariary any ho any, rehefa vita asa … ratsy ireo mpanendaka sy mpangarom-paosy, araka ny fitantaran’ireto roa lahy tratra ambodiomby, tetsy Manjakaray ireto, ny alarobia lasa teo. Raha izy roa lahy manokana ireto dia  tany amin’iny taona 2014 no efa nanomboka ity asa ratsy ity. Amin’ireny fiantsonan’ny taxibe ireny, indrindra fa eny amin’iny faritra Anjanahary sy ny manodidina iny no tokotany filalaovan’izy ireo, rehefa manomboka hariva ny andro ka mihabetsaka sy misisika ny olona. « Manomboka amin’ny dimy ora hariva izy roa lahy no efa miandry eo amin’ny fiantsonan’ny fiara ka rehefa mahita izay horobainy izy dia manatona ary ny iray mody mibahana ilay mpandeha tsy ho tafiditra ny bus, ary ny iray kosa mangarona ny pôketra na ny paosy. Rehefa vita izany dia lasa mandositra izy roa lahy. » hoy ny vaovao. Tsy naha-mpanendaka za-draharaha an’izy roa lahy anefa io alarobia io, rehefa maro loatra ny fitairainana azon’ireo pôlisin’ny boriborintany fahatelo etsy Antaninandro, ka nisy ny paik’ady napetraka. Teo izy ireo,  mody misisika nefa mangarom-paosy no voapaingotry ny pôlisy izay tsy nanao fanamiana teo akaiky teo izy ireo. Tsy afa-nitsoaka intsony ka noraisim-potsiny. Nentina avy hatrany nofotorana moa izy roalahy ireto, ary tamin’izany no nanambaran’izy ireo izany vola azony isan’andro izany. Kajy an-kandrina tsotsotra : raha izay efa taona maro sy vola azon’ireo izay dia mety efa ho mpanefoefo ihany ry zalahy ireto. Saingy ny mifanohitra amin’izay no misy ary ny fonja no midanadana ho azy ireo. Izany tokoa ilay hoe mivelona amin’ny alahelom-bahoaka, toy ny ataon’ireo mpanao pôlitika sasantsany eto amintsika ?

m.L

Midi Madagasikara81 partages

« Earth Hour » – Une heure pour la Terre : Marche pour le climat et lumières éteintes, demain

La marche dans le cadre de « Une heure pour la Terre » en 2017. (Photo WWF)

Ce samedi se tiendra le rendez-vous annuel « Earth Hour » ou « Une heure pour la Terre », mouvement environnemental initié par WWF pour consacrer une heure à des gestes symboliques en faveur de la planète.

Le samedi 24 mars, de 20h30 à 21h30, tous sont invités à éteindre les lumières et celles des grands monuments et édifices culturels, dans le cadre de la célébration mondiale « Earth Hour » (Une heure pour la Terre) initiée par WWF. Il s’agit de l’un des plus importants mouvements environnementaux mondiaux qui portera, cette année sur le thème « Connectons-nous à la nature ». Cette année, plus de 150 pays, dont Madagascar, y participeront. Diverses manifestations seront, par ailleurs, prévues dans le cadre du « Earth Hour », notamment la « marche pour le climat » qui en est, cette année, à sa deuxième édition. Fruit d’une collaboration entre WWF, Météo Madagascar – qui célèbre, par ailleurs, la journée météorologique mondiale – le ministère de l’Eau, de l’Energie et de l’Hydrocarbure, cette grande marche portera le slogan « Mitsitsy mba haharitra » (« Economisons pour que cela dure »).

« Fatana mitsitsy ». La marche pour le climat est une action visant à sensibiliser le public sur les enjeux de la lutte contre le changement climatique et l’importance de la protection durable des forêts et des ressources qu’elles abritent. A travers cette action, les populations sont incitées à utiliser les foyers économes ou « fatana mitsitsy ». En effet, selon le calcul effectué par WWF Madagascar, un ménage qui utilise un foyer amélioré peut préserver jusqu’à 10 arbres et économise 84 000 Ariary chaque année sur l’achat de charbon.

Rendez-vous est alors donné, ce samedi pour la marche pour le climat, à partir de 8h30 au ministère des Transports et de la Météorologie à Anosy. Les participants longeront la rive du lac Anosy pour rejoindre, par la suite, la place devant le stade municipal de Mahamasina où un podium sera érigé. Des artistes s’y produiront et assureront l’animation, entre autres, Francis Turbo et Dama. A noter également la finale du concours de cuisine « Tsikonina Mitsitsy » qui s’y tiendra, au terme de la marche pour le climat.

Hanitra R.

Midi Madagasikara81 partages

Lois électorales : Un budget de 300 millions d’Ariary pour une session extraordinaire

Les députés ont droit à divers droits et avantages lorsqu’ils sont en session.

L’Etat doit trouver environ 300 millions d’ariary à chaque session extraordinaire des députés à l’Assemblée nationale.

Le Conseil des Ministres d’hier a décidé une troisième session extraordinaire du Parlement (Assemblée nationale et Sénat) pour examiner et adopter les projets de loi sur les élections. La deuxième session extraordinaire a été clôturée avant-hier. La question est de savoir si la troisième session qui va s’ouvrir aujourd’hui à Tsimbazaza et à Anosikely suffirait pour l’adoption des trois projets de loi relatifs au régime général des élections et des référendums, à l’élection du Président de la République et à l’élection des députés à l’Assemblée nationale, qui figurent d’ailleurs, à l’ordre du jour fixé hier, en Conseil des Ministres. On laisse croire déjà au Parlement qu’une quatrième session extraordinaire ne serait pas à exclure. En tout cas, la tenue de ces sessions extraordinaires a une lourde incidence financière. Une source proche de la Chambre basse a permis d’apprendre qu’une session extraordinaire de 12 jours  à Tsimbazaza coûte environ 300 millions d’Ariary pour l’Etat. Pour les deux précédentes sessions extraordinaires donc, l’Etat a déboursé au moins 600 millions d’Ariary, uniquement pour les députés. Ce budget faramineux a couvert diverses dépenses dont entre autres les indemnités de session des députés, leurs frais de déplacement, les dépenses liées à leur hébergement et les frais relatifs au fonctionnement de l’Assemblée nationale durant les sessions.

Semaine Sainte. Par rapport aux deux précédentes sessions extraordinaires, la troisième session qui va s’ouvrir aujourd’hui serait la plus dure pour les députés et les sénateurs qui ne résident pas dans la Capitale. En effet, après la clôture de la deuxième session extraordinaire, nombreux sont les parlementaires qui ont rejoint leurs circonscriptions pour la célébration des fêtes de Pâques. La semaine Sainte commencera d’ailleurs dimanche prochain. Deux des 12 jours de la prochaine session seront fériés et chômés, le dimanche et le lundi de Pâques. L’efficience ne sera pas donc au rendez-vous. Par ailleurs, le risque d’absentéisme est à craindre. Un absentéisme qui pourrait impacter sur les conditions qui entourent l’examen et le vote des trois projets de loi relatifs aux élections auxquels le gouvernement accorde pourtant une importance particulière. Les travaux parlementaires risqueraient d’être bâclés. A l’Assemblée nationale et outre ces projets de loi électorale, les députés auront également à se prononcer sur le projet de loi relatif au recouvrement et à l’affectation d’avoirs illicites, le projet de loi modifiant et complétant certaines dispositions de la loi n°2014-020 du 27 septembre 2014 relative aux ressources des Collectivités Territoriales Décentralisées, ainsi que les dispositions modificatives du projet de loi n°2017/023 relative aux Zones Economiques Spéciales qui a été déjà adopté par le Sénat. En tout cas, il n’y aura pas de trêve pascale pour les parlementaires et les membres du gouvernement. Reste à savoir si la sainteté sera au rendez-vous à Tsimbazaza et à Anosikely durant la semaine qui va venir.

R. Eugène

Midi Madagasikara80 partages

Escroquerie : Une somme de 15 millions d’ariary extorquée lors d’une vente de voiture

Déjà incarcéré à la Maison centrale d’Antanimora depuis le mois de décembre dernier pour escroquerie, abus de confiance et extorsion de fonds, un homme appelé M. a de nouveau fait l’objet d’une extraction  pour enquête suite à une plainte portant sur une affaire de faux et usage de faux dans la vente d’une voiture de marque Citroën Berlingo. En effet, cet homme qui est en détention préventive avec sa femme a dû passer l’interrogatoire de la police le 6 mars dernier sur cette affaire qui remonte au mois de juillet 2017. La mascarade a été découverte quand, le 22 février 2017, la gendarmerie a saisi cette voiture suite à la plainte déposée par une personne appelée Florence auprès de la brigade de Tana ville accusant M. d’avoir usurpé son identité. En juillet 2018, un couple a acheté la voiture susmentionnée à 15 millions Ariary à travers deux démarcheuses. Pendant la transaction, l’acheteur a été informé  que cette voiture était inscrite au nom d’une certaine Florence. Interpellées par la gendarmerie, les deux dites démarcheuses ont avoué avoir vendu cette voiture tout en indiquant la personne, qui n’est autre qu’une démarcheuse comme elles, qui leur a donné les papiers concernant  cette vente (acte de vente, engagement sur l’honneur, photocopie CIN), tous sont au nom de Florence.  Interrogée sur ce fait, cette démarcheuse a affirmé s’être procuré  ces papiers chez M. Elle ajoute que ce dernier l’a contacté pour chercher un acheteur et l’argent de la vente devrait lui être versé. Durant l’enquête, M. a tout avoué en disant qu’il a bel et bien reçu l’argent de cette vente. Argent que Florence affirme n’avoir jamais reçu dans la mesure où il n’a jamais confié à personne la vente de sa voiture. En effet, elle accuse M. d’avoir extorqué son identité pour faire sa manigance. Déféré au Parquet hier, cet homme est évidemment retourné à Antanimora.

T.M.

Midi Madagasikara57 partages

Football : Les Barea impressionnent Adebayor !

Faneva Ima Andriantsima (à gauche) assure son rôle de capitaine comme ici avec Jerôme Mombris, Bapasy et Toby lors de l’entrée au stade contre les Eperviers.

Excellents tout au long de la partie, les Barea n’ont pas laissé indifférent le capitaine togolais malgré un score nul et vierge. Un Emmanuel Adebayor qui n’a pas manqué de féliciter le onze malgache avec une nouvelle configuration, mais aussi de nouveaux éléments  qui ont largement rempli leur contrat.

Les Barea se trouvent sur une pente ascendante. C’est le constat partagé par les férus de football après la belle démonstration face à des Togolais qui subissaient le jeu de l’équipe malgache même si elle n’a pas réussi à trouver le chemin des filets.

Temps de jeu. L’explication pourrait, pour le camp malgache, se trouver dans la prestation de son capitaine. Car le Havrais Faneva n’a pas pu faire oublier le Sochalien Ima. C’est tout aussi simple que cela et le temps de jeu nettement insuffisant d’Ima Faneva au sein de son nouveau club n’arrange pas ses affaires alors qu’il n’a jamais été aussi bien encadré qu’actuellement avec à ses côtés Njiva et Bolida, tous les deux en grande forme et surtout Zotsara en position de meneur.

Il manquait donc pour rendre les Barea plus compétitifs un attaquant de surface dans un rôle de Cavani au PSG ou d’un Suarez au Barça. Un rôle que remplissait Andriatsima dans un passé récent mais plus maintenant. Dans la foulée, tous les regards se tournent vers le Réunionnais Gladison à qui on n’a pas vraiment offert sa chance alors qu’on se permettait d’appeler de vieux chevaux de retour tels Sedera ou pire encore Claudio.

Heureusement que les critiques ont fait que Nicolas Dupuis s’est gardé de mettre les deux hommes dans son onze de départ. Ce qui a évidemment donné lieu à une solide défense avec Bapasy et Mombris dans l’axe laissant les côtés à Toby égal à lui-même et un Fontaine qui a su imposer sa puissance sur le flanc gauche.

Solide défense. Au poste de sentinelle, on a vu un Ibrahim Amada très à l’aise en se contentant de gérer les travaux de sape de cette vraie force de la nature qu’est Dimitri Caloin. Et si auparavant les Malgaches avaient peur des géants africains, aujourd’hui on assiste à l’inverse, car Bapasy, Fontaine, Mombris et Caloin ne sont pas des tendres. Avec la taille en plus. C’est en tout cas très différent de l’équipe battue par le Sénégal lors du match aller à Dakar.

Et ce n’est sans raison si Emmanuel Adebayor en a parlé dans une interview. « C’est une très bonne équipe de Madagascar, très solide défensivement. Ils nous ont posé beaucoup de problèmes. 0 à 0, ce n’est pas un score à négliger. On est plutôt content du résultat. Je tiens à féliciter les Malgaches. Ils ont fait un très bon match et ils ont montré qu’il n’y a plus de petite équipe », confiait-il.

On a là pour une fois notre équipe type. Mais prudent, Nicolas Dupuis entend faire tourner l’effectif en vue du match de samedi contre le Kosovo. Et si la ligne offensive est déjà en place sauf si finalement on aurait décidé d’appeler Gladison, il est préférable de voir comme ils valent en défense des hommes comme Deba Kely, Ilaimaharitra et surtout le Niçois Dada que l’entraîneur a tendance à négliger à cause de sa taille alors qu’il est le seul pensionnaire de la Ligue 1. Seul Abel Anicet manquera à l’appel pour cause de blessure, mais à y voir de très près, le « Bulgare » semble avoir perdu sa place avec l’arrivée de Dimitri Caloin et d’Ibrahim Amada.

Avec un effectif assez pléthorique, Nicolas Dupuis doit agir maintenant avec discernement et prouver sa valeur sur la scène mondiale après cette première satisfaction d’avoir croisé avec brio la route de Claude Le Roy qui dirige les Eperviers togolais.

Clément RABARY

Midi Madagasikara44 partages

Affaire Claudine : Deux poids, deux mesures ?

Le double mandat de dépôt décerné contre Claudine Razaimamonjy et un ancien ministre des Finances et du Budget est au centre des conversations. Tout particulièrement dans le monde judiciaire et le milieu financier sans oublier le microcosme politique. Beaucoup de questionnements sont posés par rapport à ce présumé dossier de détournements de fonds publics.

Facture. Les faits : Du temps où il était encore à Antaninarenina, le ministre en question avait délivré une autorisation écrite à l’ordonnateur concerné pour émettre un ordre de paiement de 400 828 000 Ariary pour paiement de facture relative à la réhabilitation d’un bâtiment de l’INTP à Antanetibe. Et ce, au profit de Mme R. S. J.  « Le nom de Claudine Razaimamonjy n’est pas expressément cité », fait remarquer un juriste. Non sans admettre que la personne au profit de laquelle le paiement a été effectué, pourrait être un prête-nom de la propriétaire de l’hôtel A C.

SMM. « Cette dernière n’est pas directement mise en cause », réitère-t-il. Avant d’ajouter « pourquoi le DG du Trésor qui avait donné son feu vert au paiement et dont le nom et la signature figurent au bas de l’autorisation délivrée par le ministre des Finances et du Budget, a bénéficié d’une liberté provisoire ? » Répondant par une question à sa propre question, le juriste de se demander « si les charges retenues contre lui ne sont pas suffisantes ou est-ce que parce que sa femme est magistrate  ». En tout état de cause, il « invite le SMM qui n’a de cesse de prôner l’indépendance et l’impartialité de la Justice, à suivre l’affaire sous peine de faire deux poids, deux mesures ».

R. O

Midi Madagasikara37 partages

Microcred : Nidoboka am-ponja ny « superviseur » ao Mahajanga

Omaly no vita tanteraka ny fanolorana ny fampanoavana ireo rehetra izay voarohirohy ho tompon’antoka, na mivantana na an-kolaka tamin’ny fanafihana ny orinasa Microcred tany Mahajanga. Isan’ny nidoboka am-ponja ilay mpanamarim-bola (superviseur) teo anivon’io orinasa miompana amin’ny fampindramam-bola madinika io. Tamin’ireo olona 20 izay nohainoan’ny mpitsara dia ny dimy tamin’izy ireo no nahazo fahafahana vonjimaika mandram-pahatongan’ny fotoam-pitsarana. Tsy mbola hita kosa izay nanjavonan’ny ambim-bola izay mbola an-jatony tapitrisa ariary hatreto. Tamin’ny 256 tapitrisa ariary izay voaroba mantsy dia vao ny 20 tapitrisa monja tamin’izany no hita. Nankaiza ny volabe? Hatreto dia mbola misy olona telo karohina momba ity raharaha ity ary mandram-pahazoana azy ireo dia atsipy any aloha izany ny rihitra rehetra, ny amin’izay mety ho tsy fahampiana tamin’ity volabe ity. Ity tranga ity manaporofo fa matetika dia miainga avy ao anatin’ny orinasa izay tafihina ihany no misy ny atidohan’ny asaratsy. Tsikaritra ho efa maty paika ny fanafihana raha oharina tamin’ny lisitry ny olona izay nosamborina sy ny anjara asany avy. Tao ny niantoka fiara fotsiny, ny niantoka trano hiafenana aorian’ny fanafihana, ny fitaovam-piadiana izay sady nisy poleta no nisy kalachnikov ary nisy hatramin’ny “fusil à pompe” aza. Ireo basy rehetra ireo dia samy nisy bala avokoa. Midika izany fa tena vonona tanteraka ny hiady ireo olon-dratsy. Ankoatr’izay, raha araka ny fanazavan’ny polisy, dia mbola nisy koa ny olona izay efa nisazy no mbola namerin-keloka indray. Ary fanafihana mitam-piadiana hatrany no nampiditra am-ponja azy. Tsy ampy ireo olona ve ny sazy nitazomana azy tany am-pigadrana sa kosa tsy misy afa-tsy ny mandrafitra fanafihana hafa ary koa manitatra tambajotra ny ataon’ireo any am-ponja any?

D.R

Midi Madagasikara31 partages

Dian’hay : Bientôt un grand casting pour trouver ses « musiciennes »

Dian’Hay sera uniquement accompagnée par des femmes.

Donner la place aux femmes.  Dian’hay  organise prochainement un grand casting pour trouver celles qui vont l’accompagner dans ses tournées et sa vie musicale.Une chanteuse accompagnée uniquement par des femmes musiciennes… du jamais vu pour un groupe malgache, du moins lors de ces dernières années. Voulant donner la scène à la femme, Dian’Hay  va prochainement organiser un grand casting pour trouver ses nouvelles musiciennes. « Nous voulons donner une chance à toutes celles qui ont du potentiel et qui ont envie d’être de cette aventure musicale qu’est la nôtre. Au mois de mai, on espère repartir à la conquête du grand public avec une nouvelle équipe composée par la gent féminine. Nous serons toutefois accompagnées par les quatre danseurs qui ont débuté l’aventure avec nous ». Pour l’instant, c’est au Glacier que la chanteuse et son groupe actuel va mettre le feu. Car  Dian’hay, on ne l’arrête plus.

Sprint. Sortie de nulle part en 2014, la chanteuse, en l’espace de quatre ans, s’est fait une place dans le paysage musical malgache. Elle est passée du statut d’anonyme à star de la musique tropicale. Très active, elle a sorti plusieurs clips qui témoignent de son envie de se faire connaître et d’aller loin. Et l’objectif a été vite atteint, puisque ses titres sont sur toutes les lèvres des amateurs de musique « mafana ». La jeune femme ne cesse d’ailleurs de multiplier les scènes locales, comme c’est le cas ce soir, pour continuer à faire connaître ses compositions. Ne laissant rien au hasard,  Dian-hay va être accompagnée de son équipe, au grand complet. Et elle compte bien mettre le feu au Glacier.Mahetsaka

La Vérité30 partages

Projets de lois électorales - Andry Rajoelina monte au créneau !

Un devoir. C’est ainsi que l’ancien président Andry Rajoelina qualifie son intervention sur des chaînes privées hier en abordant le sujet concernant les projets de loi organique relatifs aux élections  qui sont actuellement au cœur d’une session extraordinaire au parlement. Le président national du Mapar avertit d’ores et déjà que « l’utilisation de ces lois telles qu’elles  pour les futures élections n’apportera pas l’apaisement et ne fera qu’avantager les tenants du régime ».

A la question de corruption et des mallettes qui règne à l’Assemblée Nationale, Andry Rajoelina  de déclarer que « C’est à la fois malheureux et honteux. Il n’y a plus de débats de fond. Tout est désormais porté sur les avantages personnels. Heureusement qu’il y a encore des députés qui ne peuvent être achetés et ont pris conscience de la situation ».Exclusion  Concernant les textes électoraux proprement dit,  l’ex – homme fort de la Transition évoque la tendance à l’exclusion d’électeurs dans certains articles, dont l’article 22 du projet de loi organique relative au régime général organique des élections et référendums. « Est – il juste qu’on exige des preuves aux électeurs non inscrits dans la liste électorale ? Il ne faut pas déposséder les citoyens de leur droit », soutient – il. Selon toujours ses explications, une grande partie de ses partisans ne sont pas inscrits dans la liste électorale. Si une trentaine de personnes d’un fokontany se trouvent, par exemple, dans ce même cas, cela ramène à 600 000 non inscrits en élargissant au niveau des 20 000 fokontany du pays. Etant donné que les habitants d’un même fokontany se connaissent en matière de tendance politique, il est donc facile d’identifier qui sont les partisans de qui.Le leader de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar n’hésite d’ailleurs pas à qualifier ce texte de « recul vers les années 70 ». Il n’a pas omis d’évoquer l’épineux article 110 concernant les médias privés qui stipule notamment que « tous les services de radiodiffusion et de télévision, aussi bien publics que privés, veillent à ce que les candidats, les listes de candidats ou les options et leurs soutiens, bénéficient d’une présentation et d’un accès équitables à l’antenne dans des conditions de programmation comparables ». À ce sujet, l’ancien homme fort du régime transitoire affirme qu’ « il ne faut en aucun cas traiter les médias privés et ceux publics de la même manière. Serait – ce parce que les médias publics et ceux acquis à la cause de l’Etat ont une faible audience qu’on veuille forcer les autres à diffuser leur candidat ? »Réponse aux détracteursIl émet également un bémol sur d’autres points comme la durée de la campagne électorale pour le second tour qui est réduit à 7 jours. Une grande première pour une élection présidentielle et qui a déjà fait l’objet d’une remarque de la part de la Société civile.En outre, il a profité de l’occasion pour éclaircir certains sujets qui ont créé la polémique comme la fameuse « alliance Tim – Mapar ». Andry Rajoelina d’expliquer que « lorsqu’il s’agit d’une loi importante pour l’avenir du pays, il faut unir les voix. Les députés ont donc uni leur voix  pour éviter des troubles et prévenir de nouvelles crises ».Enfin, il a coupé court aux rumeurs sur son acquisition d’un nouvel hélicoptère qui a défrayé la chronique sur les réseaux sociaux. « Des amis m’ont appelé qu’il fallait un arrosage pour ce nouvel hélicoptère. Cet appareil ne m’appartient – pas », a – t – il déclaré. Après cette nouvelle sortie médiatique de l’ancien président de la Transition,  des réactions voire de nouvelles offensives du régime se feront sûrement entendre dans les prochains jours. En tout cas, l’alerte est renforcée à l’endroit des citoyens quant au danger de ces projets de loi que certains députés s’apprêtent à voter… les yeux fermés à Tsimbazaza !Sandra R.

Midi Madagasikara29 partages

Jirama : Des coupures fréquentes de courant

Ce n’est pas du délestage. Mais ce sont des coupures fréquentes de courant qui se produisent durant les heures de pointe dans plusieurs quartiers de la Capitale. Le directeur technique de l’Electricité à Tanà de la Jirama, Ralaivaoalandreo Eloi Alphonse le reconnaît lors d’une conférence de presse hier  à Soanierana. Mais il y a plusieurs raisons, dont entre autres, la détérioration du réseau de distribution, les cataclysmes naturels, les accidents, les cerfs-volants et le non-respect de la réglementation technique dans les constructions. Les vols de courant et des câbles de la Jirama entraînant une surcharge des transformateurs surtout à Itaosy ne sont pas en reste. « Un transformateur de 630 KVA y a été survolté à cause de la saturation du réseau. Nous l’avons remplacé le 9 mars dernier, mais cela a encore explosé. Du coup, le quartier se trouvait encore une fois dans le noir. Maintenant, la situation est rétablie. En revanche, nous avons mené une opération de ratissage à Itaosy. De nombreux voleurs de courant sont déjà poursuivis en justice », a-t-il révélé. Par ailleurs, ce technicien a soulevé que le transformateur qui a explosé au niveau de la société Airtel provoquant la perturbation de son réseau, n’appartient pas à la Jirama.

Navalona R.  

News Mada26 partages

«YOUTH CAN»: insertion professionnelle pour des centaines de jeunes

Les opportunités qui conduisent les jeunes pris en charge au sein de SOS Village d’enfants Madagascar à l’accès à l’emploi se multiplient. D’autres entreprises privées, autre que DHL Madagascar, qui les ont accompagnés via des stages ou parrainages professionnels… depuis maintenant 9 ans par le biais de son programme «Go teach», ont manifesté leur volonté d’élargir l’horizon de l’insertion professionnelle via les mêmes accompagnements.

Cette initiative, impliquant maintenant sept entreprises à l’étranger et cinq autres dans le pays, en l’occurrence BNI Madagascar et Youth First…, entre dans le cadre du programme «Youth Can», qui vient d’être présenté officiellement hier au CCI Ivato.  Implanté dans neuf pays dans le monde depuis 2017, ce projet essaimé dans dix autres pays cette année, dont la Grande île, a pour finalité de donner un coup de pouce à l’insertion des jeunes dans le monde du travail en vue de promouvoir leur autonomie », a fait savoir la Coordinatrice de «Youth Can» à Madagascar,  Faneva Raharimanantsoa. «Avant, près de 36 jeunes par an bénéficient des appuis professionnels de DHL, mais avec ce nouveau programme, ils seront des centaines à pouvoir profiter de  tels accompagnements avec le concours de ces autres entreprises», a enchaîné notre source.

«Les parties prenantes vont faire en sorte, non seulement à ce que les jeunes soient accompagnés pour pourvoir décrocher un poste au sein d’une société donnée, mais surtout pour qu’ils puissent innover et créer leurs propres entreprises», a souligné la même source. Le ministre Paul Rabary a souligné que le gouvernement ne cesse de développer les partenariats avec les secteurs privés en vue d’atteindre un tel objectif.

Fahranarison

News Mada25 partages

Alaotra Mangoro : réhabilitation d’infrastructures par la population

Les travaux à Haute intensité de main-d’œuvre (Himo) battent leur plein dans la région Alaotra Mangoro pour remédier aux impacts du passage de la tempête tropicale Eliakim. Plusieurs districts ont bénéficié du système qui consiste à faire participer la population aux travaux de redressement des dégâts suite à une initiative de la direction régionale de la population.

La population des communes de Morarano-Gara, Ampitatsimo et Antanimenabaka, localisées respectivement dans les districts de Moramanga, Ambatondrazaka et Andilamena, contribue actuellement à des travaux de réhabilitations des infrastructures après le passage d’Eliakim. La tempête tropicale a provoqué d’énormes dégâts dans la région dont les séquelles persistent jusqu’à ce jour. Les travaux utilisant le système à Haute intensité de main-d’œuvre (Himo) nécessitent la participation de 1.250 individus issus des localités concernées durant trois journées moyennant quotidiennement 5.000 ariary par personne.

Les travaux ont débuté dans le fokontany d’Ankasika-Imerimandroso pour effectuer le pavage d’une route d’une longueur de 140 m. Le curage d’un canal d’irrigation de 30 km de long desservant Ambohitanibe et Sahavinanikely a été effectué. Le drainage de plus de 2.600 ha de rizières exploitées par 3.000 familles a été réalisé. Des travaux de réfection de la digue ayant endommagé un tronçon de 5 km de la route menant vers Andilamena ont été aussi entrepris  pour désenclaver plus de 20.000 usagers.

La région Alaotra Mangoro souffre toutefois de la dégradation totale de ses réseaux routiers puisque la RN 44 reliant Ambatondrazaka à la RN2 reste toujours dans un état de délabrement avancé en plus des infrastructures routières desservant ses différentes agglomérations. Les usagers ont pris en charge la restauration des points noirs sur cette route nationale avant les cyclones puisque les autorités étatiques n’ont pas tenu leur promesse.

Manou/Solo

Midi Madagasikara24 partages

Randriambelo Mandimbin’ny Aina : Nommée directeur de l’Ecole Nationale Supérieure de la police

Randriambelo Mandimbin’ny Aina Mbolanoro est la première femme nommée à la tête de l’Ecole Nationale Supérieure de la police.

Comme à l’accoutumée, le conseil des ministres d’hier a été marquée par des séries de nominations.  

Outre la convocation en session extraordinaire des membres du Parlement (lire article par ailleurs), comme à l’accoutumée, il y avait eu également des nominations aux hauts emplois de l’Etat, hier, lors du conseil des ministres. Il s’agit au titre du ministère de la Sécurité Publique de Randriambelo Mandimbin’ny Aina Mbolanoro qui est actuellement le nouveau directeur de l’Ecole Nationale Supérieure de la police. Elle est la première femme à être à la tête de cette école. Notons qu’auparavant, elle a été directeur de la Formation Continue et de la Recherche auprès du ministère de la Sécurité Publique. Toujours pour ce ministère, Ranjavololona Julie Claudette est nommée directeur de la Formation Continue et de la Recherche, Ramampiandry Nicolas, directeur provincial de la Sécurité Publique de Toamasina et Ainanirina Albert Estel, directeur de la Programmation, Suivi et de l’Evaluation auprès du ministère de la Sécurité Publique.

Stratégiques. Pour ce qui est du ministère auprès de la Présidence en charge des Mines et du Pétrole, Radarson Voahangy Nirina occupe le poste de Directeur Général de l’office des mines nationales et des industries stratégiques (OMNIS).  En ce qui concerne le ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions,  Rakotoarimanga Andry Tovohery occupe le poste de directeur de la régulation des médias.

Equipements. D’autres décisions prises, lors de ce conseil des ministres, la communication verbale relative à la prise en charge du paiement des droits et taxes douanières, relatifs à l’acquisition des équipements du projet du centre de conférence internationale de Madagascar octroyés à titre de don par le gouvernement chinois. Il en est également de la participation du ministère de la Justice à la première conférence internationale sur la Justice qui se tiendra du 2 au 4 avril à Marrakech, Maroc.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara21 partages

Zandary miasa ivelan’ny minisitera mpiahy : Sata miaramila no mifehy azy ireo hoy ny tompon’andraikitra

Ireo solon-tenan’ireo Andrimpanjakana sy minisitera tonga namaly ny antso.

« Tsy tokony hisy mihitsy fifangaroan’asa na ihany koa fampiasana ireo zandary, izay miasa ivelan’ny zandarimariam-pirenena ireo tsy ara-drariny, satria sata miaramila no mifehy azy ireo, fa tsy sata amin’ny maha mpiasam-panjakana azy ireo ». Io no tsindrim-peo manokana nentin’ny Tompon’andraikitra ambony iray eo anivon’ny zandamariam-pirenena, ny Jeneraly Tsirivelo Nicolas, talen’ny kabinetra eo anivon’ny Sekreteram-panjakana miadidy ny zandary ; izay nivory niaraka tamin’ireo solon-tenan’ireo Andrimpanjakana sy minisitera ary Departemanta isan-tsokajiny avy mampiasa zandary. Fivoriana izay notontosaina tetsy amin’ny Toby Jeneraly Philibert Ramarolahy tetsy Betongolo, omaly. Ambonin’izay tsindrim-peo manokana izay tokoa, dia isan’ny niompanan’ny fivoriana ny fampahafantarana sy famoaboasana ireo lalàna manan-kery mikasika ny fampiasana zandary ivelan’ny Minisiteran’ny Fiarovam-pirenena sy ny Zandamariam-pirenena. Izany rehetra izany no natao , dia mba ho fanatsarana ny fiaraha-miasa misy eo amin’ny roa tonta. Samy nankasitraka izany avokoa moa, ary indrindra ilay fihaonana ireo solon-tena tonga tao. « Teo am-pamaranana, dia nitondra ny teny fisaorana sy fankatelemana ho an’ireo rehetra tonga  namaly ny antso, ity tompon’andraikitra ambony eo anivon’ny zandary ity.

m.L

Midi Madagasikara19 partages

Toliara : Tovolahy gadralava tra-tehaka nangalatra akoho, niharan’ny hatezeram-bahoaka

Nitrangana fitsaram-bahoaka indray tany Toliara, omaly antoandro  tokony ho tamin’ny 11 ora sy sasany. Tovolahy iray 30 taona eo voalaza fa gadralava no tra-tehaka nangalatra akoho  efatra, tao amin’ny Fokontany Ankatsaka, ka naratra mafin’ny vono sy daroka niharan’ny hatezeram-bahoaka, ary saika nanaraka hatramin’ny ain-dehibeny mihitsy, raha tsy voalamina haingana ny raharaha. Raha ny fanazavana azo, dia teo am-pilanjana ireo akoho avy nangalariny saika hamaky ny fefy vala hazo hitsoahany ity mpangalatra ity, no nifanehitra tampoka tamin’ny tompon’ireo akoho, izay handeha hivalan-drano tamin’ny trano fivoahana ambadiky ny tranon’akoho. Raikitra ny hazolava (antso vonjy) ka nifanenjehana eran’ny tanàna ity mpangalatra ity, ary rehefa tratra izy dia nisy tamin’ireo mpiara-monina manodidina no nahafantatra, fa vao nivoaka ny fonja ny alarobia teo noho ny resaka halabotry sy vaky trano hatrany ity tovolahy sarona nangalatra akoho ity.  Tsy mety fay fa manohy hatrany ny asa ratsiny ity lehilahy gadralava ity, ka nanamparan’ny olona teo an-tanàna ny hatezerany, hoy ny vaovao.

Eric Manitrisa

News Mada17 partages

Namahora – Morondava : vazaha frantsay maty voatifitry ny jiolahy

Maty voatifitry ny andian-jiolahy nirongo basy nanafika sy nandroba tao an-tokatraony, ny alin’ny alarobia teo, ny teratany frantsay iray, efa nonina am-polo taonany, tao Namahora Morondava.

Maty tsy tra-drano ity vazaha teratany frantsay iray, tany Morondava, notafihin’ny jiolahy tao an-tranony, ny alarobia teo, tokony ho tamin’ny 8 ora sy sasany alina. Dimy lahy nirongo basy niditra an-keriny tao amin’ny tranon’ilay vazaha io, any amin’ny fokontany Namahora. Tafiditra ny trano ireo olon-dratsy ary nitaky ny vola sy ny zava-tsarobidy rehetra tao. Namaly anefa ilay vazaha tompon-trano ka nitifitra ireo jiolahy. Voa tamin’izany izy io ka maty tsy tra-drano. Taitra ny manodidina ka nivoaka naheno ny poa-basy. Nandositra avy hatrany ireo jiolahy ka tsy nahatondra na inona na inona.Araka ny fanazavana, vazaha efa nipetraka ampolo taony tany Morondava izy io, ary manambady Malagasy. Izany hoe tsy vahiny any an-toerana intsony ary efa fantatry ny mponina rehetra izy io. Voalohany ihany koa ny nisy fanafihana tao aminy. “Mety heverin’ireo olon-dratsy fa misy volabe any aminy. Rehefa vahiny rahateo lazain’ny sasany fa mitahiry vola. Mety nisy ihany tao an-tranony saingy tsy nahazo na inona na inona ireo jiolahy”, hoy ny fanazavan’ny mpitandro filaminana. Efa am-pelatanan’ireto farany rahateo ny raharaha.

Mafana amin’ny asan-jiolahy

Tsikaritra fa mafana amin’ny asan-jiolahy any amin’ireo renivohitra any amin’ny faritra tato ho ato. Toy izany ny nitranga tany Mahajanga farany teo. Nanafika tamin’izany andian-jiolahy mahery vaika, mirongo basy. Soa ihany fa tratra ireo nahavanon-doza. Voalazan’ny mponina any Morondava koa fa miseho matetika ny tsy fandriampahalemana any an-toerana. Ny faritra ambanivohitra lasibatry ny asan-dahalo.

Efa manerana ny Nosy ny asan-jiolahy. Tsy voafehy intsony ary sahirana ny mpitandro filaminana. Manakaiky rahateo ny fifidianana ka mifanandrify amin’izany ny raharaha. Rehefa amin’ny vanim-potoana tahaka izao mantsy, miakatra ny tahan’ny tsy fandriampahalemana amin’ny faritra maro. Miandry izay vokatry ny asan’ny mpitandro filaminana ny rehetra.

Yves S.

News Mada16 partages

Ady amin’ny kolikoly – ”Raharaha ENMG » : mitaky ny marina amin’ny minisitra ny firaisamonina sivily

 « Inona ny tena antony nanapahan-dRtoa minisitra hevitra hanokatra indray ny efitrano sy nandoro ireo taratasim-panadinana izay porofo? Inona marina ny tena nampirisika azy hanao izao? Iza no tena arovan-dRtoa minisitra amin’izao?« 

Ireo ny fanontanian’ny firaisamonina sivily isany ONG Tolotsoa, Transparency international- Initiative Madagascar (TI-IM), ONG Ivorary, Medem, hetsika Rohy, ny 19 marsa lasa teo, manoloana ny fandoroana ireo taratasim-panadinana hidirana ao amin’ny sekoly fanofanana ho mpitsara sy mpirakidraharaha (ENMG).

Tsiahivin’izy ireo fa Rtoa minisitry ny Fitsarana sy ny tale jeneralin’ny ENMG no tonga nanokatra ny efitra nisy ireo taratasim-panadinana, miaraka amin’ny vadintany iray hafa, ny 8 marsa. Tsy nampahafantarina ireo sampandraharaha roa, ny Bianco sy ny minisiteran’ny Asa sy ny lalàna sosialy, izany. Nodorana teny an-tokotany ireo taratasim-panadinana, rehefa navoaka tao anaty efitrano.

« Moa ve ny famohana ny efitrano nogiazana tahaka izao tsy efa heloka bevava? Aiza ny fanajana ny fanjakana tan-dalàna sy ny fitondrana tsara tantana, satria tena voahosihosy ny ady amin’ny kolikoly? », hoy izy ireo.

 Ahatarafana kolikoly ny raharaha

Ahatarafana kolikoly ny raharaha, andaniny; ankilany, ao koa ny fikasana hanakana ny fanadihadihana ataon’ny Bianco mifanaraka amin’izany. Miantso ny Bianco hampihatra ny And. 50 amin’ny lalàna 2016-020 izy ireo, izay milaza izany fa toy ny fanelingelenana ny asan’ny fitsarana ny fandavana na fanakanana ny fanadihadian’ny Bianco. Heverina ho toy ny fandikan-dalàna izany, ka sazina telo taona am-ponja ary lamandy 5 tapitrisa Ar, na ny iray amin’ireo sazy ireo.

Ambaran’izy ireo àry fa tokony ho mendrika ny fahatokisana ny fitsarana, ka mila mifidy tsara amin’ny fomba madio ireo izay ho mpanatanteraka afa-kampihatra fitsarana tsy mitanila sy mitovy ho an’ny rehetra.

Manamafy ireo fikambanana ireo ny tsy maintsy hanaovan’ireo tomponandraikitra ambony ohatra amin’ny fahamarinana sy ny fanajana ny lalàna ho an’ny vahoaka, indrindra ho an’ny tanora manokana.

R. Nd.

Midi Madagasikara15 partages

Projet DECORE : Restauration des forêts après l’exploitation minière

Le projet dit DECORE, financé conjointement par le programme Sud Expert Plante pour le Développement Durable (SEP2D) et la compagnie minière QMM, regroupe deux équipes de recherches de renommée internationale, le Centre National de Recherches sur l’Environnement (CNRE) et le Laboratoire des Symbioses Tropicales et Méditerranéennes (LSTM) de l’Institut de Recherches pour le Développement (IRD). Ce projet d’une durée de trois ans touchant le site d’exploitation de Mandena à Fort-Dauphin, est parmi les pionniers dans son genre. Il implique en même temps scientifiques et opérateurs économiques en accord avec les attentes et les besoins des associations villageoises locales. Son objectif consiste à renforcer les initiatives de la société Qit Madagascar Minerals (QMM), en matière de Restauration Ecologique des forêts après l’exploitation minière, en mettant en pratique les résultats de la recherche scientifique.

Gérer les ressources. En effet, « un projet de restauration écologique réussi n’est pas une affaire d’une seule discipline. Il  doit être le résultat d’une collaboration étroite entre plusieurs domaines de la science en accord avec les attentes et besoins des entités concernées telles que la population locale et la société minière. Et c’est un engagement sur le long terme», a expliqué le Dr Rondro Harinisainana BAOHANTA, Coordinatrice du projet et Chercheure en Microbiologie du sol Restauration Ecologique au sein du CNRE. Ce projet permettra de mieux gérer les ressources naturelles d’une manière durable en restaurant les zones dégradées, de créer des emplois pour la population locale qui se charge de la mise en place des pépinières, de la production de biofertilisants et du développement des cultures alternatives.

Résultats. Notons que l’équipe du projet a déjà statué sur les espèces de plantes qui feront l’objet des expériences comme le palissandre (Dalbergia), le « voapaka » (Uapaca), le « hitsina » (Intsia) et le « tohiravina » (Phyllathron) ainsi que sur les détails techniques des 3 000 plantules-améliorées à produire. Les analyses des sols et les expériences de sélections de plantes performantes sont actuellement en cours au sein du laboratoire du CNRE.  Les résultats obtenus seront utilisés pour établir des recettes adaptées qui seront par la suite appliquées sur le site du QMM et au niveau des parcelles paysannes à Fort Dauphin.

Navalona R.

Midi Madagasikara13 partages

Hery Rajaonarimampianina : Descente à Isorana, hier

Le président Hery Rajaonarimampianina, s’est rendu dans la commune rurale d’Isorana (région Haute Matsiatra), dans la matinée d’hier, sous le thème de l’adduction d’eau potable, et aussi celui du développement de l’agriculture. Il est venu inaugurer les nouvelles infrastructures de gestion de l’eau, dont les travaux de réhabilitation et d’extension s’élèvent à 272 millions d’Ariary. A Isorana, 529 foyers, soit environ 2 500 habitants, bénéficient de l’eau potable. Après la remise officielle des infrastructures relatives à l’eau potable, le Président de la République a rencontré la population d’Isorana, le Chef-lieu du District, et celles des communes environnantes.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara9 partages

3e session extraordinaire : Coup d’envoi ce jour

Coup d’envoi ce jour de la troisième session extraordinaire de l’Assemblée nationale et du Sénat. Le Conseil des ministres d’hier a pris le décret n°2018-236 portant convocation du Parlement pour une nouvelle session. L’ordre du jour sera axé sur l’adoption du projet de loi organique relative au régime général des élections et référendums, le projet de loi organique relative à l’élection du président de la République, le projet de loi organique relative à l’élection des députés, le projet de loi sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, le projet de loi sur le recouvrement et l’affectation des avoirs illicites, le projet de loi relative aux ressources des collectivités territoriales décentralisées, aux modalités d’élections, à l’organisation, au fonctionnement et aux attributions de leurs organes, ainsi que les dispositions modificatives du projet de loi relative aux Zones Economiques Spéciales. La question est donc de savoir comment les parlementaires feront pour terminer l’adoption de sept  projets de loi en 12 jours.

Forcing. En tout cas, l’on s’achemine vers un nouveau forcing du pouvoir HVM dans l’adoption des lois électorales. Les parlementaires sont convoqués à une session extraordinaire en pleine semaine sainte. Il n’y aura donc pas de trêve politique dans le cadre de la fête de Pâques. Pourtant, lors de la cérémonie de clôture de la deuxième session extraordinaire de mercredi dernier, le président de l’Assemblée nationale, Jean Max Rakotomamonjy a annoncé que la prochaine session aura lieu après Pâques. Les députés et sénateurs sont en quelque sorte pris de court. Pourtant, bon nombre d’entre eux s’apprêtaient déjà à quitter la capitale pour célébrer la fête de Pâques dans leur circonscription respective. Cette nouvelle session extraordinaire prouve  en tout cas que le HVM va tout faire pour faire passer les lois électorales à l’Assemblée nationale.

Davis R

Midi Madagasikara9 partages

Njila : Prêt pour les retrouvailles

« Je suis impatient de retrouver le public pour revivre ces grands moments de complicité et de convivialité! ». Une déclaration de Njila qui témoigne de son impatience et de son engouement pour ce concert qu’il va donner au CCEsca ce dimanche. Arrivé au pays mercredi dernier, le chanteur s’est tout de suite attelé aux choses sérieuses et a revu les détails avec son équipe et ses invités. Pour ces retrouvailles  avec le grand public, Njila a décidé de faire monter sur scène des amis de toujours, mais également de jeunes talents qui ne demandent qu’à être appréciés. Mahery et Lilie, qui ont maintes fois partagé la scène avec le chanteur seront donc de la partie. Ravaka, cette jeune et jolie fille qui a séduit les amateurs de téléréalité sera elle aussi de la partie. Absente depuis des années, Lalie marquera également son grand retour à l’occasion. Njila avec ses invités au CCEsca, c’est ce dimanche à partir de 15 heures.

Mahetsaka

Midi Madagasikara8 partages

RSE : La STAR s’implique dans la lutte contre le NOMA

La STAR perpétue son soutien à la quatrième mission de l’association « Les enfants du NOMA », dans le cadre de sa démarche RSE (Responsabilités Sociétales des Entreprises). Selon les statistiques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le NOMA est une maladie causant le décès de près de 80 000 à 90 000 enfants chaque année. Elle touche principalement les prématurés et enfants malnutris en bas âge. Ses causes sont principalement le manque d’hygiène, la malnutrition, ainsi que les maladies infectieuses. Elle provoque ainsi une déformation du visage, et cause d’importants ravages sur les enfants. Allant de la prise en charge des enfants infectés jusqu’à la chirurgie orthopédique, les interventions de l’association consistent à soigner et opérer les enfants présentant un bec-de-lièvre, ainsi que d’autres tumeurs nécessitant des interventions chirurgico-faciales. Pour la STAR, le soutien à ces interventions entre le cadre du volet « Santé » des actions RSE de l’entreprise, avec des impacts réels et positifs pour les enfants touchés par cette maladie, afin que ces enfants puissent avoir une vie meilleure grâce à la reconstruction chirurgicale maxillo-faciale. D’après les informations, une autre mission sera organisée et soutenue par la STAR vers mai-juin à Vatomandry.

Antsa R.

Midi Madagasikara8 partages

Eliakim : Les voies d’accès ne tiennent plus la route

Bon gré mal gré, des travaux sont quand même entrepris pour rétablir les RN. (crédit photo : BNGRC)

Il faudra du temps et des moyens colossaux au régime pour rétablir complètement toutes ces routes nationales endommagées ou coupées suite au passage d’Eliakim, car le rafistolage ne suffira plus. Cette fois-ci c’est du lourd, « au propre comme au figuré ».

En effet outre les 50 872 sinistrés et les 21 décès à son actif, la forte tempête tropicale Eliakim a aussi gravement endommagé, voire coupé, les routes nationales (RN) malgaches, déjà tristement célèbres pour leur état de délabrement avancé. Selon le ministère de tutelle au moins six RN ont été sévèrement frappées par Eliakim, sans parler des éboulements des terrains alentours (comme ces deux éboulements de terrain sur la RN2 (reliant Toamasina à Antananarivo), mais également ceux survenus à Bealanana. Certes, les conséquences des intempéries sur les infrastructures routières peuvent être imprévisibles, mais elles ne sont nullement inévitables. Elles auraient pu être davantage atténuées si les infrastructures routières étaient moins vétustes et mieux construites. Cependant, la proactivité ou les compétences de l’Etat ne sont pas les seules à remettre en cause. Les communautés locales ont également leur part de responsabilité, pour ne parler que des éboulements par exemple. Ces derniers auraient pu être atténués, si le taux de déboisement sur la RN2 n’était pas aussi important et si les populations avaient pris les dispositions pour s’y préparer un tant soit peu, surtout suite aux éboulements d’Ampamarinana ayant secoué la capitale.

Constats et conséquences. Ces six RN endommagées sont, par ordre de gravité des dégâts : la RNP 6 notamment à Beramanja (belle femme) qui ne porte plus bien son nom (reliant la région Sofia à la région DIANA), la RN5 (régions Atsinanana et Analanjirofo), la RNP 2 (notamment les portions reliant Moramanga à Toamasina : Ambatotsonegaly et son éboulement spectaculaire) ; la RN32 (Befandriana- Mandritsara), mais aussi la RN23 (reliant Mahanoro et Marolambo). Toutes sortes de dégâts imaginables sur ces RN, ont été au menu : éboulements, radiers emportés, ponts coupés, effondrés, ou contournés, route inondée, route emportée par la crue, etc. Et cette liste n’est pas exhaustive. Pourtant, les conséquences socio-économiques de la détérioration du réseau routier de Madagascar sont nombreuses. Notons entre autres, le blocage des marchandises et autres produits économiques acheminés par voie routière. Mais la population le paie également cher, car l’approvisionnement des produits maraîchers et des produits de rente s’avère mille fois plus compliquée et se solde par une flambée des prix ; comme ce qui se passe déjà à Ambanja, Ankify Doany, Ambilobe, Nosy-Be et même Diégo Suarez – où on ne marchande pas !-, ou encore plus à l’est à Maroantsetra où le prix des tomates et du riz atteint des sommets (plus de 5 500 Ar le kilo).

Luz Razafimbelo

News Mada7 partages

Tsy toy ny taloha… : « manimba ny kanto ny tononkira sasany ankehitriny”, hoy i Steffy

 Iompanan’ny adihevitra, matetika, ny mahakasika ny lalan-kizoran’ny mozika malagasy ankehitriny. Tsy vitsy ireo mahita fa toa ritra ny aingam-panahy, hany ka mifampaka tahaka fotsiny. Manana ny heviny koa i Steffy, mpanakanto miezaka mitàna ny kolontsaina sy ny zavakanto vezo.

Raharitiana Voahirana Louise Stephanie ny tena anarany feno, saingy i Steffy amin’ny maha mpanakanto azy. Avy amin’ny foko vezo, any Manombo Toliara, ny fiaviany. Efa nankafiziny tamin’ny fahazazany ny dihy sy ny hira. Taty aoriana, lasa mpandihy tokoa izy ary nony tonga eto an-dRenivohitra, nanao feo lafika niaraka tamin’i Mesmin.

Vao herintaona izay no nihira irery i  Steffy. Mirona kokoa amin’ny mozika mihetsiketsika izy ka mibahan-toerana indrindra ny tsapiky. “Ilaina ny manao mozika mihetsika sy mampandihy kanefa tokony hapetraka kosa ny tononkira mba hampita hafatra ho an’ny rehetra”, hoy i Steffy.

“ … Misy ny mpanakanto miezaka manao zavatra tsara mba ho fitaratra. Ao koa anefa ny maika halaza fotsiny ka na ny  tononkira, izay tokony hitondra hafatra aza, lasa tsy mipetraka  amin’ny tokony ho izy ka manimba ny kanto malagasy. Tsy mitovy mihitsy ny mozika taloha sy ny amin’izao fotoana izao. Ny taloha, tena nanan-danja sy nifono anatra be ny tononkira”, hoy hatrany ity mpanakanto ity.

Manandratra ny kolontsaina vezo

 Manana ny kolontsaina mampiavaka azy ny foko vezo, toy ny amin’ny fitafy sy ny dihy.  Nolazain’i Steffy fa ahitana izany tsara ao anatin’ny zavakanto voiziny: ny fiteny, ny dihy ary ny fiakanjo. Efa manana hira maromaro, mandeha any amin’ny haino aman-jery any i Steffy. Anisan’izany ny “ Tsy hiala”, “ Mama” ary hira roa vao navoakany farany teo, mitondra ny lohateny hoe: “ Toliara” sy “ Papan’i Zaza”.

Miara-miasa amin’ny mpamorona efa manana traikefa i Steffy  tamin’ireo hira ireo. Manam-pikasana ny hanao hetsika eto an-dRenivohitra ity mpanakanto ity, atsy ho atsy. Tanjony ny ho lasa lavitra eo amin’ny tontolon’ny mozika, tsy handalo fotsiny fa hametraka zava-tsoa holovain’ny taranaka any aoriana, araka ny nambarany.

Landy R.

News Mada7 partages

Tennis – ti’docks : Safidisoa en finale

La seule rescapée malgache en simple filles, Safidisoa Nomenjanahary affiche une grande forme au tournoi Ti’Docks qui bat son plein à l’USPG, La Réunion. Elle a remporté son ticket pour la finale hier aux dépens de Marie Vidot Brard au terme de deux sets peu ou prou très disputés. En effet, elle avait eu du mal à sortir le grand jeu face à la Française au premier set mais s’en est sortie sur un score serré (7/5). L’expérience a primé car Safidisoa a pu se ressaisir et remporte facilement la seconde manche par 6/1. On saura demain si elle va maintenir le cap et se hisser à la première marche du podium. En double, Safidisoa Nomenjanahary et Randy Rakotoarilala gagnent contre Magoma Sigame et Jade Emier 6/1 ; 6/4. Les demi-finales double filles se tiendront ce jour tandis que les garçons disputeront les quarts et demi en double.

Par ailleurs, les participants au tournoi ITF/CAT U14 grade 1 ont pu prendre un bel élan avant le début des choses sérieuses, Afrique du Sud. En effet, dame pluie a fait des siennes hier sur les courts de Pretoria et les organisateurs ont jugé bon de reporter les rencontres. Ce n’est donc que partie remise et les conditions météorologiques n’ont pas empêché les Malgaches d’affûter leurs armes via des séances d’entraînement sous le regard critique du coach Ando Rasolomalala.

Rojo N.

 

Midi Madagasikara7 partages

Diplomatie : Neil Wigan à Mahazoarivo

Le directeur Afrique du ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume Uni de Grande-Bretagne et de l’Irlande du Nord, Neil Wigan, accompagné de l’Ambassadeur de la Grande-Bretagne, Philip Boyle, a effectué hier une visite de courtoisie auprès du Premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier. Durant la rencontre, ce dernier a dressé un bref bilan de l’avancement des préparatifs des élections, entre autres les consultations maintenues dans  le processus, allant de la concertation jusqu’à l’élaboration des textes qui sont basés à 80% sur le code électoral de 2012, dont les 20% restants émanent des propositions de la partie intervenante, composée de la Société Civile et des divers partis politiques malgaches.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara7 partages

Rencontres du film court : 24 films africains en lice pour la XIIIe édition

Le coup d’envoi du festival aura lieu le 13 avril.

13 ans au compteur ! Les Rencontres du film court a parcouru un long chemin. Cette année,  plus d’une vingtaine de films  sont en lice dans le premier festival panafricain de film court.

Grande nouvelle! A moins d’un mois du festival panafricain, les films en compétition pour les Rencontres du film court (RFC) viennent d’être dévoilés hier. 24 court-métrages répartis dans trois catégories font la course pour les zébus d’or 2018. Avec des œuvres  venant de 18 pays de l’Afrique, le festival prend encore plus  d’envergure. Du 13 au 21 avril, tout Madagascar vivra le septième art sous toutes ses coutures.

Chiffres. Onze fictions, cinq animations et huit documentaires se disputeront les trophées. En parallèle, d’autres  récompenses seront attribuées à la meilleure interprétation,  celui du meilleur film hors-champs et le prix du public.  D’après Laza, le directeur du festival, « le travail consiste dorénavant à donner de l’espace au cinéma africain. Il est important de mettre à la fois la qualité, la quantité et la créativité comme credo. Durant les neuf jours du festival, plus de 350 films seront diffusés dans une douzaine de lieux dans la capitale, mais aussi dans Tout Madagascar » relate-t-il.

Ambassadeur. En vue de devenir ambassadeur du cinéma africain, le festival est une véritable vitrine du potentiel et du talent des jeunes réalisateurs du continent noir. Plus qu’un tremplin, la compétition de court-métrage est aujourd’hui une plateforme d’expression témoignant du dynamisme de la jeune génération de cinéastes malgaches. Elle est ouverte à tous les réalisateurs africains. Amateurs ou professionnels, seuls le talent, la créativité et l’originalité comptent.

Un vent nouveau souffle sur le festival. Depuis sa première édition en 2006, ce festival a profondément modifié le panorama audiovisuel de la Grande Île. Il connaît aujourd’hui un large écho international. Pour enrichir la programmation et pour que le cinéma ne soit pas seulement un divertissement, des séances sur des thèmes particuliers sont mises en place. Ceci essentiellement dans le dessein  de susciter le débat autour de sujets si importants pour les RFC.

Liste des films sélectionnés

 # Zébu d’or Panafricaine

Black Mamba de Guellaty Amel Tunisie

Mama Bobo de Adelfinger Robin Sénégal

Féraille de Guennouni Karima Maroc

Hands de Franck Thierry Léa Malle Cameroun

M-001 de Onouviet Franck Adrien Gabon

La boxeuse de Djionne Iman Sénégal

Tangente de Jouve Julie Belghiat Rida France –Algérie

D’un mur à l’autre de Chabani Rachida Maroc

La rue n’est pas ma mère de Yamego Jérôme Nabonssewend Burkina Faso

Chance de Douache Khalid Maroc

Razana de Ratovoarivony Haminiaina Madagascar

 

# Zébu d’or Animation panafricaine

Mankafy Hira/Le temps d’une chanson de Rahariarivony Sitraka Madagascar

Ma Mamma is Bossies de Van Niekerk Naomi Afrique du sud

Zandrikely De Rasolofoson Tahiry David Madagascar

Tantara de Randrimaiharisoa Fitahiana Madagascar

Tiraogo de Tapsoba André Daniel Burkina Faso

# Zébu d’or Documentaire panafricain

Salmeen/Brother’s un art de Slimani Rabah Algérie

Métis de Godonou Dossou Luc Gabon

Il a fallu de Simaga Sadio Mali

Hora di Bai/ heure de partir de Vera Cruz Samira (Cap vert)

Daani Daoole/ Payer de sa sueur de Thiaw Bolé Sénégal

Molato de Mbuyamba Katumba Kadhaffi Congo

Kadi/ Lanterne de Agbetsise Lawrence Ghana

Déambulation de Rasoanaivo Tovoniaina Madagascar

# Zébu d’or nationale-prix du public

Monsieur Jean de Rajaoarison Avotriniaina Oswald fiction

Utopia de Rakotoarisoa Nora Mahefa Fiction

Razana de Ratovoarivony Haminiaina Fiction

Mankafy Hira/Le temps d’une chanson de Rahariarivony Sitraka animation

Zandrikely De Rasolofoson Tahiry David Madagascar animation

Tantara de Randrimaiharisoa Fitahiana animation

Déambulation de Rasoanaivo Tovoniaina documentaire

# Compétition Hors-champs

Miala Sakana de Rameliarison Stannie/ Madagascar documentaire

Carpe diem de Rajaonarivony Dominique Mickael/ Madagascar documentaire

Souley de Nkounkou Banzouzi/ Congo fiction

The over side de Zoh Zaho Venance Simon/Côte d’Ivoire fiction

Placenta de Bede Gafane Modeste/Burkina Faso fiction

La promesse de Sabdano Mickael  /Burkina Faso fiction

Monsieur Jean de Rajaoarison Avotriniaina Oswald / Madagascar fiction

Assia de Zairi Malika/ Maroc Fiction

# Meilleures interprétations

Somail Elfallahi / Ferraille

Zakaria Meskabi/Chance

Sarra Hannachi/Black Mamba

Nisrine Adam/ Ferraille

Christelle Richard/ Tangente

Zo Toniaina

Midi Madagasikara6 partages

Portrait : Ingrid Elisabeth, la nouvelle styliste à suivre !

Ingrid Elisabeth, une styliste à suivre de très près.

Passionnée ? Elle l’a toujours été par la mode. Si à l’époque de son adolescence, elle était uniquement une « suiveuse », aujourd’hui, elle a décidé de créer sa propre ligne de vêtements qu’elle a baptisée « Ing clothes ». Ingrid Elisabeth Rasolonjarivo, la nouvelle styliste à suivre.

Coquette ? Ingrid Elisabeth l’a toujours été, comme toutes les jeunes filles de son âge, avec une petite différence. Pour les grandes occasions, elle se plaisait à dessiner elle-même la tenue qu’elle voulait porter et les cousait de temps en temps. A l’époque, elle n’ambitionnait pas encore de devenir styliste. Elle voulait seulement se démarquer. Il y a deux ans, l’envie lui a pris de se lancer dans une nouvelle aventure. Ce n’est que récemment que le projet prend réellement forme. Naît donc « ING Clothes » que le grand public pourra découvrir officiellement au mois de mai.

Changement. « Nous sommes ce que nous portons. C’est en tout cas ce que dicte la société dans laquelle nous vivons actuellement. Il y a encore quelques années, j’étais le genre de fille qui ne se préoccupait pas de ce que pensaient les autres. Je me disais : ‘qu’importe !’Je fais ce que j’aime et je porte ce qui me plaît. Autrement dit, les mini-shorts et les « crop top ». J’adorais ce genre de vêtement. Dans ma ville natale, à Morondava, dans la région Menabe, c’était courant et cela ne posait pas problème. Dans la Capitale, c’est différent. Les gens s’arrêtent à ce que nous portons. Je suis pourtant bien plus que ma tenue, mais les autres ne cherchent pas à aller plus loin, voir au-delà. J’ai vécu une mauvaise expérience, seulement à cause de ça. C’est donc la raison principale pour laquelle j’ai décidé de me lancer dans le milieu du stylisme et de créer ma propre ligne de vêtements, différente de ce que j’avais imaginé au départ, mais nettement meilleur. En tout cas, je le crois ».

De « INGroods » à « ING Clothes ». Si elle s’était lancée dans le monde du stylisme il y a deux ans, son style et le nom de sa marque auraient été très différents de l’actuel « Ing clothes ». Avant, elle n’avait pas encore acquis cette maturité qu’elle a aujourd’hui. « A cause de mes vécus et de mon parcours, je me suis peu à peu orientée vers une mode reflétant l’image d’une femme actuelle, plus classe, plus habillée, plus sobre et surtout plus soignée. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai décidé d’adopter le slogan ‘habillez-vous de telle sorte que les gens ne s’arrêtent pas à vos vêtements , mais voient vos qualités. Les gens nous jugent trop souvent par nos habits, les femmes en particulier. «  Ing Clothes » donne ce petit coup de pouce aux femmes, de manière à ce qu’elles puissent s’affirmer ». « ING Clothes », pour l’instant est encore une marque méconnue pour l’instant mais ce n’est plus qu’une question de temps. Son initiatrice Ingrid Elisabeth s’active pour faire connaître ses créations. Une ligne de vêtements faite par et pour les jeunes fashionistas. A découvrir !Mahetsaka

Midi Madagasikara6 partages

L’espoir de la prise en compte des amendements

Après le camouflet essuyé lors de cette deuxième session extraordinaire, le régime n’a évidemment pas l’intention d’en rester là. La montée au créneau des chefs de file des députés favorables au régime préfigure l’atmosphère dans laquelle vont se dérouler les séances à l’Assemblée à partir d’aujourd’hui. Le pouvoir va tout faire pour inverser le rapport de force et arriver à faire adopter les lois électorales.

L’espoir de la prise en compte des amendements

Tout le monde convient que ces sessions extraordinaires sont budgétivores Il s’agit d’un argent public qui aurait pu être utilisé à d’autres fins.  Mais c’est le jeu démocratique qui doit être respecté. Bien que personne ne soit dupe, les règles seront respectées. L’ordre du jour sera établi aujourd’hui et l’examen des textes commencera incessamment. Les dirigeants  du parti au pouvoir ont affirmé qu’ils sont ouverts à la concertation et qu’ils ne refusent pas les amendements. Personne ne sait  pour  l’instant  jusqu’où peut aller cette tolérance annoncée  par le président du HVM. Les députés de l’opposition vont le prendre au mot et refaire leurs propositions. Reste à savoir si le débat se fera de manière courtoise. L’espoir de voir des échanges fermes, mais sans ces débordements qui ne font pas honneur  à des élus de la nation. C’est de justesse que l’ajournement du vote des lois électorales a été obtenu. L’opinion a observé avec satisfaction la non-réalisation d’un scénario écrit à l’avance. Le gouvernement a dû renoncer contraint et forcé à une adoption qui était annoncée. Cela l’a amené à réviser ses plans. On attend maintenant la suite des événements avec intérêt. On espère que les forces de propositions ne céderont pas et qu’elles tiendront bon. Nul ne sait si certains députés ne se laisseront pas persuader de suivre la majorité gouvernementale. Les lois électorales seront votées, mais l’espoir de la prise en compte des amendements  n’est pas vain.

Patrice RABE

La Vérité4 partages

Un pacte de plus

Très inquiet de la situation dégradante de Madagascar en matière de corruption, l’International Transparency (IT), lors de sa dernière intervention devant la presse, proposait aux dirigeants malagasy une issue susceptible de nous mener vers la réussite. Rappelons que selon le dernier rapport de l’IT relatif à l’indice de perception de la corruption (IPC), le 18 février 2018, Madagascar perd 10 points. Avec 24 points de l’IPC, on recule de 10 places. La Grande île est, ainsi, classée dans la zone rouge. Par contre, des pays comme le Botswana, l’Afrique du Sud, le Ghana ou l’Ile Maurice, de par leurs efforts soutenus, progressent et remontent en classement.

De ce fait, l’IT très impliqué dans la lutte contre ce fléau très destructeur s’est engagé à soumettre aux hauts responsables du pays un « pacte » dont l’objectif vise à mieux cerner ce « cancer ». Dans la pratique, il s’agit de mettre en place le Pacte de confiance à l’intérieur duquel s’appliqueront les acteurs politiques (dirigeants, opposition) et les différents partenaires socio-économique (Société civile, groupements professionnels, etc.) et les simples citoyens de bonne volonté à lutter ensemble contre la corruption. Dans la mesure où tous les actes s’activent sur la base de la confiance, il importe donc de respecter dans tous les circuits de l’argent public les exigences de la transparence. Ainsi, l’entrée et la sortie des deniers publics doivent suivre, nettement, la loi de la visibilité. A travers le pacte de confiance, les responsables étatiques s’engageront à assurer la traçabilité des dépenses publiques de manière à ce que les citoyens-contribuables sachent, en temps réel, comment est utilisé l’argent qu’ils payent (impôts et taxes diverses). Toute tentative de blocage nuisant à la limpidité des opérations doit être bannie. Pour leur part, les partenaires sociaux et économiques s’engageront aussi, de leur côté, sur la base de la confiance réciproque, à exclure toutes allégations ou tentations de se livrer à la corruption. Les opérateurs économiques doivent s’acquitter honnêtement de leurs devoirs vis-à-vis du Trésor Public. Et la Société civile et les citoyens s’assurent de leurs responsabilités en tant que « vigies » ou « sentinelles ».  Il reste à savoir à quelle suite les barons aux cravates bleues vont-ils donner à cette honorable démarche. Soulignons qu’il y avait eu déjà d’autres Pactes auparavant qui, en fin de compte, ont disparu de la circulation ou fini en queue de poisson.Le 25 mai 2015, au soir, sur les 125 députés présents à l’Assemblée Nationale, 121 ont voté une motion de déchéance en vue de la destitution du chef de l’Etat. En cause, le non-respect récurrent des dispositions de la Constitution. Panique générale à Iavoloha ! Heureusement pour l’incriminé, la HCC accepta de voler à son secours et défendre sa cause en disqualifiant la résolution des « frondeurs » de Tsimbazaza et proposa, en échange,  aux protagonistes la mise en place du Pacte de responsabilité suivi du Pacte de stabilité. Jusqu’à l’heure, lesquels Pactes, bottés discrètement en touche par les tenants du régime, n’ont jamais vu le jour. On s’interrogeait, même, à l’époque «  à quel jeu jouait-il le président de la HCC ? ». Une personnalité, longtemps, réputée d’intègre !Et voilà l’IT propose un pacte de plus, quelle chance de réussite aurait-il ?Ndrianaivo

Midi Madagasikara4 partages

Les chiffres de la semaine

Le nombre de décès suite au passage du cyclone Eliakim selon le bilan provisoire du BNGRC en date du 21 mars 2018. Le même bilan fait, par ailleurs, état de 38 678 personnes sinistrées et 15 538 déplacées ; 602 cases d’habitation endommagées ; 10 169 cases d’habitation inondées et 1 298 cases détruites. La région DIANA compte le plus grand nombre de décès (neuf morts), suivie de la région Alaotra Mangoro (sept morts) et de Vatovavy Fitovinany (quatre morts). La forte tempête tropicale Eliakim est sortie en mer le 20 mars 2018 après avoir ravagé les régions de l’Est et du Nord-Est de Madagascar la semaine dernière.

 

290 000 à 650 000. Tel est le nombre de décès dus à la grippe chaque année dans le monde, si le nombre de cas graves de grippe est estimé à trois  à  cinq  millions par an. Les enfants, les personnes âgées et les personnes souffrant de maladie chronique sont les plus vulnérables face à la grippe et risquent de développer des complications. La vaccination reste le moyen le plus efficace pour se prémunir, mais le vaccin reste pour l’instant, inaccessible à la majorité de la population des pays en développement. Le Réseau Africain de Surveillance et d’Epidémiologie de la Grippe ou ANISE (African Network for Influenza Surveillance and Epidemiology) a tenu, cette semaine à Antananarivo, sa 6e conférence avec comme objectif principal le renforcement des capacités de surveillance et de recherche liées à la grippe et autres virus respiratoires en Afrique. 200 participants issus de 50 pays ont assisté à la réunion qui a duré deux jours.

Hanitra R.

Midi Madagasikara4 partages

Vendredi joli

« All night blues » au Café de la Gare Soarano. Vous aimez le blues? Vous ne serez pas déçu ce soir au Café de la Gare ! Voahirana Andriambelo, Eric Rakotoary, Harty Andriambelo et Fy Rajaofetra sur la même scène promet une ambiance musicale hors du commun. Cette belle brochette de jazzistes emmènera les noctambules dans la bulle des mélomanes  le temps d’une soirée.

Bodo au Trass Tsiadana : La diva en soirée intimiste. Trois décennies plus tard, Bodo continue encore d’enchanter ses inconditionnels. D’ailleurs, ces derniers temps, elle ne cesse de faire le bonheur de ses fans. Après avoir été sur la même affiche que Njakatiana, il n’y a pas si longtemps, la voici à nouveau sur le devant de la scène. Les inconditionnels du Trass Tsiadana seront bien servis par la diva. Pour les habitués des lieux, ce sera une autre occasion de chanter en chœur et partager une soirée inoubliable avec  cette chanteuse qui a bercé beaucoup de générations depuis.

Aina Cook au Plaza Ampefiloha : Spectacle entre blues et nostalgie. Après son succès dans un « reality show » il y a 15 ans, Aina Cook marque un retour aux sources ce soir. Entre une ambiance blues et nostalgique, la jeune femme rencontrera son public au Plaza Ampefiloha.  Evidemment en 15 ans, elle a évolué, mûri et même changé de cap en versant plus dans le blues, jazz et soul, cependant, la belle reprendra également les morceaux de son tout premier album dont « Tantara taloha », « Izy nisaona », ou encore « Fo Natolotro ». Un rendez-vous qui s’annonce prometteur !

Willy au « Bonara Be 67 ha » : Le « kombitsiky » au goût du jour. Danse « Batrelaky » avec Willy aux commandes. Le « Bonara Be 67 ha » accueillera le précurseur de « kombitsiky mafana » le temps d’une soirée.  Après une absence sur la scène de la capitale, le chanteur renouera avec son public pour passer une soirée des plus rythmées. Au répertoire, les indémodables titres qui ont fait la réputation de la troupe à l’instar de « Vita Tantara », « Zaho Tia » ou encore « Mifona fa diso» qui est devenu un classique depuis quelque temps. Une soirée qui promet d’être explosive. Mis à part les « mangaliba » et « karitaky », sans oublier l’ambiance « kombitsiky mafana », il versera également dans du reggae, du slow, ou encore le « Sudaf ».

Rak Roots et Fidy Dibl au Telozoro : Vive le « Revirevy mozika ». On les connaît tous les deux comme étant des valeurs sûres de la musique malgache. Eux, ce sont Rak Roots et Fidy Dibl. Si le premier est la coqueluche des jeunes du moment, le second se démarque par son talent indéniable et bien connu par les professionnels de la musique malgache. Au programme, des titres incontournables, des interprétations et les tubes du chanteur le temps d’uns soirée euphorique au Telozoro Andrefan’Ambohijanahary. A eux deux, ils donneront un peu de ce « Revirevy mozika », cette passion en commun à partager sans modération !

Zo Toniaina

Midi Madagasikara4 partages

Passoba – Education : Un bilan positif en fin de parcours

Financé par l’Union européenne à hauteur de 32 millions d’euros, le Programme d’Appui aux Secteurs sociaux de Base-Education (Passoba-Education) a été mis en œuvre depuis le mois d’avril 2013. Ayant ciblé cinq régions (Analanjirofo, Anosy, Atsimo Andrefana, Menabe et SAVA), le programme en question a appuyé financièrement et techniquement le Ministère de l’Éducation nationale dans son projet de réforme du système éducatif. Appuis qui devraient permettre au ministère de tutelle de développer ses compétences, son savoir-faire et ses expériences dans le domaine de l’éducation aussi bien au niveau national que régional. Les outils devraient également permettre d’aboutir à la maîtrise de bonnes pratiques ainsi que des modules conçus et développés durant les cinq années d’existence du programme.

Caractéristiques. Les appuis apportés par le programme au ministère de tutelle correspondent à différents niveaux de besoin selon les régions concernées. Par exemple, des formations administratives et pédagogiques ont été organisées par le ministère central afin d’aider les agents des STD ou Service territorial déconcentré, des directeurs d’écoles et des enseignants. Ce, afin de répondre aux besoins spécifiques de leurs localités respectives. Le programme a également participé à doter les Cisco et DREN d’outils de travail (mobiliers, matériels informatiques et bureautiques) indispensable dans l’accomplissement des tâches qui leur incombe. Étant donné le mauvais état des infrastructures éducatives, Passoba-Education a également permis de réhabiliter et de construire des bâtiments de DREN, Cisco et CRINFP de différentes régions. Des initiatives qui ont visé à élargir la capacité d’accueil ainsi qu’à améliorer le cadre de travail des agents du ministère de l’Éducation. Il convient de noter que le programme Passoba-Education a été officiellement clôturé hier.

José Belalahy

La Vérité3 partages

Andrefan’Ambohijanahary - Démolition brutale de 300 maisonnettes

Situation explosive vers 4h du matin hier dans une zone d’habitations de la voie ferrée à Andrefan’Ambohijanahary.  Des détonation de bombes lacrymogènes y étaient entendues pendant quelques heures. Là, c’était l’Etat-major mixte de la Région (EMMOREG) qui a chargé les occupants de quelque 300 maisonnettes construites en bois et qui ont protesté vivement la démolition de leurs cases. Une situation qui a jeté plus d’un millier de personnes dans la rue et sans l’espoir d’une alternative pour trouver un endroit où ils pourront continuer à vivre. Et pourtant, ils affirment occuper les lieux depuis des décennies.

Malgré tout, les « gros bras » ont continué leurs œuvres destructrices sous les regards d’un huissier de justice et d’un avocat  pour la défense du particulier, le nouveau propriétaire du terrain. « Nous avons perdu nos maisons et peut-être aussi nos emplois ! Maintenant, nous ne savons plus où aller ! Nous reprochons vivement notre chef de quartier de ne pas nous avoir informés en temps voulu », s’insurge une jeune mère de famille, très remontée contre ce responsable du quartier mais aussi contre cette décision de la Justice qu’elle juge tout simplement arbitraire et partial.  De son côté, la défense du camp adverse, c’est-à-dire celui qui a acquis le terrain, avait aussi ses mots à dire : « Nous ne faisons qu’exécuter l’ordre de la Justice selon le verdict du début de l’année et attribuant la terre à notre client », déclare l’avocat. Malgré tout, aucun habitant du secteur ne se serait jamais préparé à un tel basculement de la situation. Une raison donc pour la majorité d’entre eux d’avoir un grief envers le chef du quartier, lequel aurait failli à sa mission. « Ainsi, il a recu cette notification depuis février dernier, mais il ne nous a rien dit. Et voilà ce qui arrive ! Ils nous expulsent comme des moins que rien et détruisent nos demeures, qui nous ont quand même coûté une fortune », renchérit cette maîtresse de maison. L’affaire risque donc de ne pas s’arrêter de sitôt. Toutes ces personnes pensent exiger la démission de ce chef Fokontany. Mais le calvaire des victimes est tel qu’elles s’adressent également au chef de l’Etat. Comme beaucoup d’autres Malagasy victimes de spoliation durant les quatre dernières années, elles ne comprendront jamais pourquoi une telle chose leur est arrivée juste à un moment où la vie est particulièrement difficile.Les députés de Madagascar, Paul Bert Rahasimanana alias Rossy, Félix Ramandimbisoa et Naivo Raholdina sont venus sur le lieu pour dénoncer la pratique peu catholique des émissaires de la propriétaire. Ils estiment que démolir les maisonnettes à 4 heures du matin dépasse tout de même l’entendement. Les négociations entamées par ces parlementaires ont débouché par la suspension de la démolition en attendant la tenue d’une table ronde avec la propriétaire, prénommée Zanatsara.Dans la matinée, les bruits couraient que c’est la société Filatex qui se trouve derrière cette expulsion. Interrogée, une responsable de la société incriminée par Dame rumeur nie son implication de près ou de loin dans cette opération et elle affirme que son entreprise privilégie toujours dans ce cas le dialogue social.Franck Roland

News Mada2 partages

Fampiasam-bola avy any ivelany : malaky indrindra ny fiaraha-miasa amin’ny Sinoa

Taona maro izay, mitodika aty Afrika amin’ny tany mampiasa sy miteny frantsay i Chine. Fiaraha-miasa mifameno ho fampandrosoana ny toekarena samy ahazoan’ny andaniny sy ankilany tombontsoa mitovy. Matanjaka ny Sinoa aty Afrika, mampiakatra ny harinkarena amina firenena maro. Manana ny toerany manokana i Madagasikara amin’ny fampiasam-bola ataon’i Chine amin’izao fotoana izao.

Ahitana an-dry zareo Sinoa ny sehatra rehetra, manomboka amin’ny varotra, fambolena, famokarana angovo, ary mitana toerana be indrindra izao ny harena ambanin’ny tany. Ao ireo mpampiasa vola vao tonga, ankoatra ireo efa monina eto an-toerana ampolo taona maro. Mampiavaka ny Sinoa amin’ny vahiny hafa, mora aminy ny mifandray amin’ny fiaraha-monina misy azy, mampiasa teny frantsay, mianatra teny malagasy.

Nanomboka tamin’ny fanjanahan-tany ka hatramin’izao ny firenena tandrefana hatrany no manjaka aty Afrika. Misongadina amin’izao taonjato ny fidiran’i Chine, i Inde, eto Madagasikara. Manomboka miditra an-tsehatra koa izao i Rosia, karazana diplomasia vaovao tsy hanjakan’ny tandrefana irery intsony eo amin’ny toekarena maneran-tany.

Miavaka ny fanampian’ny firenena sinoa any amin’ny fotodrafitrasa, toy ny fanamboaran-dalana, fampitaovana eo amin’ny serasera nampiakatra haingana ny teknolojian’ny fifandraisan-davitra. Hita eto Madagasikara, ohatra, ny finday vitan’ny orinasa sinoa roa lehibe : Huawei sy ZTE, misy sokajiny takatry ny rehetra, ankoatra izany ireo fitaovana lehibe samihafa manara-penitra vita sinoa mampihodina ny fifandraisan-davitra.

Harena an-kibon’ny tany 

Eo amin’ny harena ambanin’ny tany, anisan’ny firenena telo lehibe mahasarika mpampiasa vola, miaraka amin’i Brésil sy Inde i Madagasikara, araka ny fanadihadiana nataon’ireo manam-pahaizana maro maneran-tany. Eto Madagasikara, manaporofo izany ny fisian’ny orinasa Ambatovy sy Rio Tinto QMM, mitrandraka nikela, kobalta, fasimainty, miampy ny fikarohana solika. Nanomboka ny taona 1997, manana ny toerany amin’ny fampiasam-bola avy any ivelany (IDE) ny harena an-kibon’ny tany. Ankehitriny, manodidina ny 40 % amin’ny IDE ao amin’io sehatra iray io.

Tsy afa-miala amin’i Chine ny firenena maro atao hoe an-dalam-pandrosoana, raha tiana handroso tokoa. Hitombo avo roa heny ny vahoaka malagasy amin’ny taona 2050, ary tsy maintsy atao laharam-pahamehana ny tontolo ambanivohitra, manosika ho amin’ny fampandrosoana.

Ohatra tsara i Etiopia

« Tsy mahomby ny politika eoropeanina any Afrika », araka ny fanadihadiana vitan’ny manam-pahaizana eoropeanina maro, momba ny toekarena. Tsy mitovy amin’izay i Chine. Mora kokoa ny fidiran’i Chine sy ny fepetra fiaraha-miasa aminy ary malaky ahitam-bokatra. Hita izany, ohatra, ao Etiopia, izay vao haingana nitondran-dry zareo Alemaina (Fondation Friedrich Ebert), mpandraharaha malagasy nijery ny fivoaran’i Etiopia. Mitohy mivelatra ihany ny fampiasam-bola ataon’i Chine ao Etiopia sy ny hafa. Aiza ho aiza i Madagasikara ?

R.Mathieu

News Mada1 partages

Spectacle : Aina Cook ouvrira la deuxième édition du Nosy Be Jazz Festival

Invités par Nosy Be Jazz Festival (NBJF), Aina Cook et le trompettiste Kyle Allen, qui est aussi son compagnon, sont actuellement dans nos murs. Ils ouvriront officiellement la deuxième édition de NBJF en se produisant ce soir au Plaza Ampefiloha à partir de 19 h 15. Impatiente de se retrouver avec ses fans, Aina Cook concocte des surprises, dont la sortie d’un CD Best of de ses anciens titres. Interview…

(*) Les Nouvelles : Après ces dizaines d’années d’absence, vos fans sont impatients de vous retrouver. Quel sera donc votre programme durant votre séjour ?

(-) Aina Cook : D’abord, ce soir, je leur donnerai rendez-vous au Plaza Ampefiloha pour un concert qui durera deux heures environ. J’interpréterai mes anciens titres, et je dévoilerai aussi quelques nouvelles compositions qui ont été effectuées avec Kyle Allen. Sur scène, je serai accompagnée par d’autres musiciens malgaches, à savoir Mika kely, Daddy Rasamimanana qui m’ont toujours soutenue, et les jeunes artistes issus du Jazz club de CGM. Par ailleurs, durant le spectacle, je présenterai un CD Best of. Au fait, j’ai revisité quelques uns de mes anciens titres tirés de mes deux albums. Ensuite, nous mettons le cap vers Nosy Be pour la suite du festival. Et enfin, je serai de retour dans la capitale pour donner une séance de dédicace le 7 avril prochain au QG Zoom Ankorondrano.

* Y a-t-il une différence entre Aina Cook, du temps de Pazzapa et actuellement ?

– Oui. J’ai beaucoup mûri, musicalement parlant. Quand j’étais arrivée aux Etats-Unis, c’est-à-dire depuis 2009, je me suis laissée tenter par d’autres styles qui m’ont ensuite séduite. Si auparavant, j’adoptais le genre pop ou variété, actuellement, je me penche plutôt vers le jazz et le blues. Après avoir terminé mes études en 2014, j’ai toujours continué à chanter. Actuellement, je travaille et je donne des cours de chants en même temps.

*Prochain album…

– Avec Kyle Allen, je suis actuellement en pleine préparation de mon troisième album. Je profite de cette virée au pays pour me ressourcer. Ainsi, il sera prêt pour l’été prochain. Dans cet album, je suis plutôt balancée vers la culture américaine avec le jazz et le blues. Au fait, je ne suis pas simplement américaine ou malgache, je suis les deux et il m’est encore difficile de travailler ces deux cultures en même temps dans ma musique. Par ailleurs, j’aimerai prochainement travailler mon côté malgache. Ainsi, je pourrais, par exemple, mettre de la valiha avec le blues, ou encore utiliser le tsapiky dans d’autre genre.

Holy Danielle

 

News Mada1 partages

Université d’Antananarivo : une année blanche à craindre

Le Syndicat des enseignants-chercheurs et chercheurs-enseignants (Seces), section Antananarivo, maintient la pression sur les responsables étatiques en vue satisfaire leurs revendications. Les enseignants prévoient de ne pas reprendre leur travail lors de la prochaine rentrée universitaire s’ils n’obtiennent pas gain de cause.

Le spectre d’une année blanche plane  à Ankatso. Les enseignants menacent de boycotter la prochaine année universitaire si leurs revendications restent sans suite favorable jusqu’à la date de la rentrée. Leurs revendications concernent notamment le paiement de leurs indemnités de recherche, qui, selon leurs dires, sont déjà intégrées dans le budget du ministère de tutelle depuis janvier 2016, ou encore le maintien des horaires d’obligation de service à 125 heures. Cette décision, qui n’enchantera pas les responsables au sein des ministères de tutelle, dont le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Mesupres) et de l’université d’Antananarivo, a été prise à l’issue de l’assemblée générale du Seces, qui s’est tenue hier à Ankatso.

«Contrairement à ce que nous avons annoncé au début, nous ne procéderont pas au gel des résultats des examens pour l’année universitaire en cours, dans le souci de respecter l’intérêt supérieur des étudiants qui ont investi dans leurs études durant toute l’année», a-t-on précisé dans un communiqué. «Toutefois, l’enseignement pour le compte de l’année universitaire 2017-2018 n’aura lieu qu’une fois des solutions tangibles qui puissent dénouer les problèmes auxquels les enseignants font face ne soient apportées», ont annoncé les membres du Seces.

Le système LMD remis en cause

Les membres du Seces Tanà dénoncent également le manque de cadre légal régissant le système LMD, en vigueur depuis quelques années dans les universités. Dans ce sens,  ils réclament l’adoption d’un arrêté ou un décret stipulant ce nouveau système d’enseignement. De telles dispositions pourraient contribuer à la résolution de nombreux problèmes relatifs au volet pédagogique et aux recherches dans les universités publiques et les centres de recherche à travers le pays.

Il s’agit notamment des horaires de travail, du nombre d’étudiants qu’un enseignant peut encadrer ou encore des fourchettes d’heures complémentaires que les enseignants peuvent effectuer…Par ailleurs, le Seces Tanà ne manque pas de revendiquer le retour des soldes des enseignants retraités en maintien de service, qui se sont vu privés de leur salaire depuis le mois de février, alors qu’ils constituent l’un des piliers de l’enseignement et la recherche dans les universités ou les centres de recherche…tout en dénonçant toutes formes d’intimidation à l’encontre des enseignants qui revendiquent leurs droits.

Fahranarison

News Mada0 partages

Fandaharanasa « YouthCan » : hanamorana ny fananan’ny tanora asa

Natomboka tamim-pomba ofisialy, omaly teny amin’ny CCI Ivato, ny fampiharana eto Madagasikara ny fandaharanasa YouthCan. Vokatry ny fiaraha-miasa eo amin’ny SOS Villages d’enfants sy ny DHL Madagascar izy ity ary noforonina tamin’ny 2017.

Tanjon’ny fandaharanasa YouthCan ny hampiroborobo ny fahafahan’ny tanora miditra eo amin’ny sehatry ny asa sy miatrika izany, avy hatrany. Paikady enti-manatanteraka izany tanjona izany ny fampifandraisana mivantana ny tanora amin’ny mpiara-miombon’antoka (orinasa, fitantanan-draharaham-panjakana, sns). Ireto no manoro hevitra azy ireo mikasika ny tsenan’ny asa. Ao koa ireo manofa mba hanatsara ny fahaiza-manaon’ny tanora, ho vonona hiatrika ny asa.

Mialoha ny taona 2009, efa niara-niasa ny SOS Villages d’enfants sy ny orinasa ary rafitra samihafa ho fanatsarana ny fahafahan’ny tanora miatrika asa. Anisan’ireo orinasa ireo ny

DHL International Madagascar, Orange, Fondation Société Générale, Ipec/BIT, Institut  Supérieur Pédagogie d’Antananarivo, Kentia Formation, sns.

Izany hoe, efa talohan’ny fisian’ny YouthCan ireo fiaraha-miasa rehetra ireo. Araka izany, fampahafantarana amim-pomba ofisialy ity fandaharanasa ity sisa, ny omaly. Firenena sivy no nanatanterahana ny YouthCan, tany am-piandohana. Ankehitriny, miitatra amin’ny firenena 10 hafa izany.

Nentanina koa ireo orinasa lehibe hafa sy ny rafi-panjakana samihafa mba hifanome tanana amin’ny fanatontosana ny fandaharanasa. Noho ny fampiharana izany, efa mahaleo tena tanteraka ny 60%-n’ny tanora avy nobeazin’ny SOS Villages d’enfants. Fanamby ny hampiakatra io taha io ho 90%, amin’ny 2030.

Landy R.

News Mada0 partages

Hetsika Rohy : « fehezo ny mialoha ny propagandy »

« Aleo hasiana lalàna mifehy azy ny fotoana mialoha ny fifidianana hoe tahatahaka izao ny endri-javatra azo atao mandritra ny mialoha ny fampielezan-kevitra: ny adihevitra momba ny programa politika sy ny fomba hitantanana ny firenena, ny adihevitra momba ny toetoetra fanaovana politika sy ny etika politika. »

Izay ny fanehoan-kevitry ny mpandrindra teknika ny hetsika Rohy, Andriamaroniana Harijaona, teny amin’ny Ivon-toerana fanaraha-maso ny fifidianana, Ambatonakanga, afakomaly, momba ny fampielezan-kevitra mialoha ny fotoana. Tokony ho lavalava kokoa ny fotoana ahazoan’ny kandidà mandresy lahatra ny mpifidy. Mijery ny zon’ny olona mpifidy ny firaisamonina sivily, indrindra ny hetsika Rohy.

Mba tsy ho latsa-danja ny zon’ny mpifidy

Raha tsy tonga any amin’ny faritra tsirairay avy ny kandidà ary tena mandresy lahatra amin’izay hitondrany ny firenena raha voafidy izy, karazan’ny ho latsa-danja ihany ny zon’ny olona hifidy: tena hananana safidy malalaka, safidy mifandraika amin’ny olom-pirenena… « Raha tsy izany, izay mahatolotolotra vola kely na Tee-shirt maromaro no handresy amin’ny fifidianana, satria fohy loatra ny fotoana handresen-dahatra ny olom-pirenena », hoy izy.

Tsy tokony hatoky loatra ny mpanao politika na antoko politika, na iza na iza, mandraraka vola be loatra amin’ny fampielezan-kevitra ny olom-pirenena. Efa mananontanona sahady izao ny fanadiovam-bola sy ny mety ho kolikoly ao ambadik’izay fampiasana vola be loatra izay mandritra ny fotoam-pifidianana.

Tokony hoferana ny vola azo ampiasaina mandritra ny fampielezan-kevitra, ary mila mazava sy azo tsirihina ny lalan’ny vola ampiasaina: avy aiza? Mba tsy hisy ny hoe tambin’izay rehefa mahazo fitondrana, izay lasa fivarotan-tanindrazana.

R. Nd.

News Mada0 partages

Fandinihana ny lalàm-pifidianana : hivory tsy ara-potoana fanintelony ny depiote

Mitohy ny lazon’ady.  Nampiantso fivorian’ny  parlemanta  tsy ara-potoana indray ny filankevitry ny minisitra , omaly. Anisan’ny hodinihan’izy ireo mandritra ny 12 andro, araka  ny voafaritry ny lalàna ny volavolan-dalàna fito ka  anisan’izany ny ankapoben’ny fifidianana  sy ny fitsapan-kevi-bahoaka. Eo koa ny fifidianana  filoham-pirenena ary ny momba ny fifidianana  depiote. Manampy izany ny ady atao amin’ny famotsiam-bola sy ny famatsiam-bola amin’ny asa fampihorohoroana. Eo  koa ny lalàna amin’ny fahazoana  harena sy fananana tsy ara-dalàna ary ny fanovana ny lalàna momba ny loharanom-bola eny anivon’ny vondrom-paritra  itsinjaram-pahefana.  Hiverenana hodinihina indray koa  ny momba ny lalàna ho amin’ny  fametrahana ny Faritra  manokana  ho an’ny toekarena (ZES).

Tsiahivina fa nangataka  ny  hanemorana   ny fandinihana ny volavolan-dalàna momba ny fifidianana  ireo maro anisa  teny Tsimbazaza ,ny talata teo. Nisavorovoro izany satria eo  ireo tsy  nankasitraka izany,  notarihin’ny  avy amin’ny Tim sy ny Mapar. “Tsy ekenay ny handany io lalàna mifehy fifidianana io satria hamotika ny hoavin`ny firenena. Maro ireo lalàna tsy mifanaraka amin`ny lalàmpanorenana, manamora ny hala-bato”, hoy  ny depiote Razanamahasoa Christine,  tamin’izany.

Lalàm-pifidianana mety amin ‘ny rehetra…

 Nanamafy ihany koa ny depiote Rakotomanga   Lanto fa ilaina ny  lalàm-pifidianana mety ho an`ny rehetra sy mangarahara ary itokisan`ny rehetra  ary tsy misy fandrika. Nanitrikitrika kosa ny depiote andaniny HVM,  fa mbola maro ireo andinin-dalàna hodinihina ka tsy tokony ho maika izany.

Nanamarika izany  rehetra izany ny fizarana vola  7 ka  hatramin ‘ny 10 tapitrisa  Ar  avy ho an’ireo  depiote  nankasitraka ny tokony hanemorana ny fandinihana io lalàm-pifidianana io. Nandresy tamin’ny tsangan-tanana 70 izy ireo raha 68 ireo miara-dia amin’ny  Tim sy  Mapar,   tsy nanaiky fa tokony hotohizana ny adihevitra.

Hanao  ahoana  indray ny amin’izao fidirana  fahatelo izao  ?

Randria

News Mada0 partages

Fiatrehana ny fifidianana : nadinin’ny Justice ed Paix ny solontenan’ireo kandidà

  Manaraka akaiky ny raharaham-pirenena  ny eo anivon’ny fiangonana katolika. Nivory tsy ara-potoana ny eo anivon’ny Justice et Paix.  Anisan’ny nantsoina sy nadinin’izy ireo ny solontenan’ireo kandidà amin’izao  hiatrehana  ny fifidianana  izao.

 « Nantsoina ireo mpanao politika izay nilaza fa hirotsa-kofidina ho filoham-pirenena », hoy ny filohan’ny Vaomieran’ny eveka momba ny fahamarinana sy ny fiadanana, ny Mrg Rakotondrajao Roger Victor, momba ny fivoriana tsy ara-potoan’ny mpikatroka Justice et paix manerana an’i Madagasikara, teny Antanimena, nandritra ny hateloana ary nifarana omaly.

Nantenaina tamin’izy ireo izay vahaolana haroso momba ireo olana amin’izao fotoana izao, raha tonga eo amin’ny fitondrana izy. Nisy tonga ny solontenan’ny kandidà avy amin’ny Mapar, Tim, HVM, PSD…  Anisan’ny mila valiny amin’izany, ohatra, ny politikan’izy ireo amin’ny tsy fandriampahalemana mampitaraina ny rehetra amin’izao fotoana izao. Nisy koa ny sosokevitry ny mpikamban’ny Justice et paix.

Anisan’ny nifanakalozan-kevitra koa, ohatra, ny amin’ny vina ara-toekarena. Samy nanaiky ny rehetra fa betsaka ny tsy an’asa amin’izao fotoana izao: inona ny vahaolana? Vokatry ny tsy fisian’ny asa ny fahantrana, anisan’ny manetsika sy mahabe ny tsy fandriampahalemana. Tsy ny asan-dahalo ihany izany, fa na ny harom-paosy sy ny fanendahana aza. Nojerena koa izay vahaolana momba ny lalàmpanorenana, ny amin’ny politika eo amin’ny fifandraisana iraisam-pirenena…

Mila fantarina ny fiainam-pirenena amin’izao fotoana izao

« Tsara fantarina ny fiainam-pirenena ankehitriny amin’ny alalan’ny tatitr’ireo olona avy amin’ny diosezy tsirairay manerana an’i Madagasikara », hoy izy. Tsara fantarina koa ny hoe: inona no mety mahasoa sy mahatsara ny vahoaka malagasy amin’izao andro izao? Tanjona tamin’ny fivoriana tsy ara-potoan’ny Justice et paix ny fakana vaovao amin’ireo mpikatroka avy any ifotony. Eo koa fanehoana ny hevitry ny eveka momba ny mialoha na mandritra na ny aorian’ny fifidianana.

Hakan’ny Justice et paix tsoa-kevitra izany vahaolana rehetra izany mba hoentina amin’ny vahoaka, handinihana izay mety na tsia. Mila vahaolana maika i Madagasikara amin’izao fotoana izao momba ny tsy fandriampahalemana sy ny politikan’ny kibo, araka ny fanazavany.

R. Nd.

News Mada0 partages

Tsy firindran’ny roa tonta : nolanin’ny loholona ny lalàna ZES tsy nolanin’ny depiote

 Loholona miisa 38 ny nandany ny volavolan-dalàna mikasika ny Faritra toekarena manokana (ZES), tamin’ity herinandro ity. Miisa 11 ny andininy nasiam-panovana, taorian’ny fanamarihana nataon’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC). Nisy andininy enina hafa koa niverenan’ny minisiteran’ny Fanajariana ny tany nosoratana.

Tsiahivina fa tsy nolanin’ny antenimierampirenena ity lalàna ZES ity tamin’ny fiandohan’ny  herinandro teo. Haverina any amin’izy ireo fanindroany indray izany ity lalàna ity, handraisana fanapahan-kevitra farany.

Nanao fanamarihana mikasika azy ity koa ny Tahirimbola iraisam-pirenena (FMI). Azo aravona ireo fa maro ny tsy mankasitraka ity faritra manokana hanomezana tombondahiny ny vahiny ity, fa tsy misy tombontsoa ho an’ny Malagasy , afa-tsy ny karama vary masaka omena  ny mpiasa. Maro ny tetikasan’ny filoham-pirenena tsy tanteraka, raha tsy hiteny afa-tsy ny fanaovan-dalana eny Tsarasaotra –Ivato. Tsy mazava rahateo ny fomba nanatanterahana ireny tetikasa ireny ary tojo amin’izao lalàna ZES mampiahiahy ny maro izao.

Randria

News Mada0 partages

Session extraordinaire rallongée : des débats houleux en perspective

Pas de répit pour le Parlement. Une nouvelle session extraordinaire a été adoptée en conseil des ministres, hier.

Il n’y aura pas de trêve pascale. Les tensions politiques risquent de connaître un nouveau rebondissement à partir de la semaine prochaine. Et pour cause, le conseil des ministres d’hier a décidé de convoquer pour la énième fois le Parlement pour une session extraordinaire à partir d’aujourd’hui. «En application des dispositions des articles 76 et 85 de la Constitution, le Parlement est convoqué en session extraordinaire à partir du 23 mars 2018», note l’article 1er du décret pris en conseil des ministres, pour une durée de douze jours.

A la lecture de l’ordre du jour de cette session, le débat risque d’être animé car des projets de loi «sensibles» y figurent. C’est le cas notamment des trois projets de texte relatifs aux élections, à savoir les projets de loi organique relative au régime général des élections et des référendums, relative à l’élection du Président de la République ainsi que le texte se rapportant à l’élection des députés à l’Assemblée nationale.

Dispositions anticonstitutionnelles

Le Parlement dispose encore de 12 jours pour statuer sur ces fameux textes qui continuent d’ailleurs d’alimenter les polémiques. Car la majorité des observateurs s’accordent à dire que diverses dispositions de ces textes ne sont pas conformes à la Constitution. «Nous pensons qu’ils existe plusieurs dispositions anticonstitutionnelles dans ce texte. Nous sommes conscients qu’à travers ces lois, c’est la démocratie qui recule. Cela pourrait d’ailleurs créer une nouvelle tension et une nouvelle crise dans le pays (…)», avait indiqué récemment l’élu de Soanierana Ivongo. Ces dispositions inquiétantes que des députés jugent anticonstitutionnelles sont, entre autres, les articles 12, 14 alinéas 2, 22, 43, 55, 56, 74 à 75, 93, 97 à 99, 110 à 115, ou encore l’article 189 alinéa 1 du projet de loi organique relative au régime général des élections et des referendums.

Et pour alimenter le débat au niveau de l’Assemblée nationale dans les jours à venir, il faudrait ajouter, d’après l’agenda évoqué lors du conseil des ministres d’hier, le projet de loi sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, le projet de loi sur le recouvrement et l’affectation d’avoirs illicites, le projet de loi modifiant et complétant certaines dispositions de la loi n’2014-020 du 27 septembre 2014 relative aux ressources des Collectivités territoriales décentralisées aux modalités d’élections, ainsi qu’à l’organisation, au fonctionnement et aux attributions de leurs organes ou encore les dispositions modificatives du projet de loi n°20171023 relative aux Zones économiques spéciales (ZES). Alors que ce dernier projet de loi avait été écarté par la majorité des élus, le gouvernement a décidé de soumettre de nouveau le texte au niveau de la Chambre basse.

Rakoto

News Mada0 partages

Boky vaovao … : anavaozana ny votoatin’ny fanabeazana sy ny fampianarana

Nampahafantarina tamim-pomba ofisialy, omaly tetsy amin’ny Ivontoeran’ny kolontsaina Malagasy (IKM) etsy Antsahavola, ny voka-pikarohana nataon’ny profesora Ranjivason Jean-Théodore. Amin’ny maha mpampianatra azy, niompana tamin’ny tontolon’ny fampianarana sy ny fanabeazana ny fikarohana.

“Fampanjariana ny fanabeazana”, io ny lohatenin’ny boky, vokatry ny fikarohana, ahitana pejy 360. Raha fintinina, mitondra fanavaozana sy fanatsarana amin’ny votoatin’ny fanabeazana sy ny fampianarana eto Madagasikara izy ity, araka ny nambaran’ny mpanoratra, Ranjivason Jean-Théodore.

“Efa impito niova ny endri-pampianarana eto Madagasikara, hatramin’ny nahazoana fahaleovantena no ho mankaty. Efa manangasanga any ihany koa aza ny fanimbalony. Nijanona teo amin’ny endriky ny rafitra na ny fandaharam-pianarana ihany ireo, amin’ny ankapobeny. Izay no nahatonga ity profesora ity nanao izao fikarohana izao.

Mifototra amin’ny atifisiana amin’ny maha olombelona ny votoatin’ny boky. Miainga amin’ny foto-kevitra telo izany. Anisan’izany ny hoe ny fahafantarana ny fitomboan’ny zaza amin’ny alalan’ny zotram-pivoarana voajanahary miambaratonga. Ahitana fizarana dimy kosa ao anatin’ity boky ity.

Hatreto aloha, ampiasaina amin’ny sekoly miahy tena (ambaratonga fototra, ambaratonga ambony) ary ho an’ny ray aman-dreny sy ny mpanabe rehetra liana amin’ny fanatsarana ity sehatra ity ny boky.

Landy R.

News Mada0 partages

Fifaninanana : andiany faha-5 ny « Prix théâtre RFI »

Miasa ny isa dimy ! Tao anatin’ny dimy taona tsy niato, nisy hatrany ny fifaninanana « Prix Théâtre RFI ». Manana dimy herinandro ny mpifaninana tsirairay handefasana ny sanganasany na ny asa sorany mirakitra tantara an-tsehatra. Ao anatin’ny dimy volana ny faharetan’ny fotoam-pitsarana sy ny sivana rehetra ahafahana mamantatra izay sanganasa mendrika indrindra. Raha ny fepetra ankapobeny, afaka mandray anjara ihany koa  ny mpanoratra avy eto Madagasikara. Hatramin’ny misasakalin’ny 21 avrily izao ny fandraisana ny sanganasa tsirairay.

Hahazo tombony kokoa ny tanora mahay manoratra tantara fisehatra satria eo anelanelan’ny 18 ka hatramin’ny 46 taona no afaka mandray anjara amin’ny « Prix théâtre RFI ». Amin’ny teny frantsay ny tantara. Tsy mifidy karazana fa mety avokoa na mahatsikaiky na mampalahelo na mampangitakitaka, sns. Na olona iray aza no milalao azy, tsy maninona. Tsy azo atao latsaky ny 15 pejy anefa.

HaRy Razafindrakoto

 

News Mada0 partages

Nianatra sy nandalina ny mozika

Nianatra sy nandalina ny mozika

" data-qazy="true" width="133" height="200" />

Nianatra sy nandalina ny mozika

: manara-penitra amin’ny fampiasana ny solfezy i Vanya’h

Mandihy, mitendry zavamaneno, mamoron-kira, samy talenta voajanahary ao amin’i Vanya’h avokoa ireo. Tsy nijanona hatreo anefa ity mpanakanto ity fa niezaka  ny nianatra sy nandalina ny mozika. Nahazo ny mari-pahaizana ambony mifanaraka amin’izany rahateo izy. Mampiavaka azy amin’ireo mpanakanto maro be eto an-toerana ny fahaizany mitendry ny gitara, piano, mamorona sanganasa amin’ny fomba manara-penitra amin’ny fampiasana ny solfezy. Tsy mirona amin’ny fakana tahaka fa mikaroka hatrany amin’ny alalan’ny famolahana gadona maroloko (mihetsika sy milamina). Eo koa ny fampiharana ny fomba fihira klasika izay nianarany, atao ao anatina mozika tropikaly sy ireo ban-kira maro hafa.

Ao anaty tononkira, miezaka hatrany i Vanya’h ny hampita hafatra sahaza ny isan-tokonana hanjary ho vatsin-dalana hamakivakiana ny fiainana. Ampahany amin’ireo hira ahafantarana an’ity mpanakanto tanora ity ny “Ino ty solution?”, “Tiako tiako”, “Aza kivy”. Tombony ho azy, ankoatry ny nandalinany ny mozika, ny fianarana sy fandalinana ny taranja dihy izay ahafahany mampiaina ireo sanganasany eny an-tsehatra.

Mitaky fitaizam-batana ny fifehezana ireo talenta voajanahary ireo sy ny fianarana norantovina taty aoriana, raha ny fanazavany. Noho izany, manao fanatanjahantena toy ny lomano ny tovovavy. Vinanasa amin’ity taona ity ny fiakarana an-tsehatra any Toliara ny volana mey izao sy ny fiketrehana sanganasa vaovao.

Nanangona: HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Guide du week-end

Ce soir

Njakatiana en cabaret pour les jubilés de l’Esca

Cette année, l’Esca célèbre ses 85 années d’existence, et l’ESSca sa 25e année. Sur ce, les responsables ont décidé d’organiser une grande soirée en invitant Njakatiana. Ce cabaret se déroulera ce soir au Cercle mess de Soanierana. Ainsi, les anciens de l’école seront donc conviés à honorer l’évènement. Par ailleurs, après le grand cabaret de Njakatiana, l’ambiance deviendra plus djing. En effet, le DJ Yona Loïc, qui est un étudiant de l’Esca,  chauffera la salle.

Soulanga au Piment Café

Comme tous les vendredis, Piment Café sis à Behoririka propose des soirées pour fidéliser ses clients. Pour ce soir, il propose une soirée baptisée «Soulanga». Quatre artistes seront à l’affiche, à savoir Lilie, Jovin, Kiady et Nini du groupe Kolibera. L’ambiance s’annoncera donc acoustique, et le répertoire se penchera surtout vers les tubes incontournables qui mettent en honneur la voix et la guitare.

Bodo au Trass Tsiadana

La diva est de retour. Une fois de plus, Bodo sera en cabaret ce soir au Trass Tsiadana. Elle a choisi de baptiser la soirée «Tiako fotsiny…». Ce sera une soirée de retrouvailles réservée aux fans qui sont devenus des amis intimes. Cependant, les nouveaux venus seront toujours les bienvenus. Ainsi, l’agenda sera versifié. La diva interprétera ses anciens titres et ajoutera aussi ses compositions récentes.

Ambondrona débute sa tournée

Le groupe Ambondrona débutera la saison cette année par deux grands concerts qui se dérouleront demain et après demain à Antsahamanitra. «Par ailleurs, le spectacle de demain se déroulera à guichets fermés», a annoncé le groupe Ambondrona dans sa page officielle. Cependant, quelques places sont encore disponibles pour le concert qui se tiendra dimanche prochain. Ainsi, durant les deux concerts, la bande à Kiks dévoilera quelques nouveautés dans son prochain album qui sortira bientôt. Après ces deux concerts, le groupe sillonnera les grandes villes du pays, et enchaînera aussi des tournées internationales.

Francis Turbo à Itaosy

Francis Turbo, l’un des humoristes les plus appréciés donnera un spectacle demain à la salle d’œuvre de Saint- Michel Itaosy. Sous le thème «Hatsikana ranoray», le show sera uniquement composé de sketchs. Par ailleurs, il sera accompagné sur scène par la jeune actrice Pitsana, alias Petite blanco. Ainsi, des improvisations et des nouvelles blagues seront prévues au programme. Il débutera vers 15 heures.

Le trio Rija R., Luk et Mahery à Fenoarivo

L’axe sud de la ville vient d’accorder une scène aux artistes pour que ces derniers puissent davantage exploiter leur talent. Ce lieu se trouve au Le Sud sis à Fenoarivo. Au programme, il a décidé d’inviter demain des grands chanteurs, tels que Rija Ramanantoanina, Luk et Mahery du groupe Johary. Le trio va interpréter ses habituelles reprises et le spectacle sera surtout composé des jeux vocaux entre les trois chanteurs.

Du roots avec Mafonja au Kudeta

Après le live à l’Is’art galerie qui avait connu un franc succès, Mafonja est déjà prêt à être de nouveau sous les feux des projecteurs. Cette fois-ci, le spectacle se tiendra, demain au Kudeta Urban Club Anosy à partir de 21 h 30. Adoptant le genre roots, il sera ravi de présenter au grand public son style personnalisé. Notons que ce spectacle entre dans le cadre de l’évènement Libertalia music live.

 

Njila au CCEsca

Dimanche prochain, Njila donnera un spectacle au CCEsca Antanimena. Il sera accompagné sur scène par Mahery, Lilie et Ravaka de Pazzapa. Par ailleurs, la grande surprise sera le grand retour de Lalie sur scène. En effet, après plusieurs années d’absence dans le monde musical, la chanteuse se sent actuellement d’attaque pour affronter le public, dimanche prochain. Un retour très attendu, surtout pour les fans de Lalie.

Recueillis par Holy Danielle

News Mada0 partages

Fitsaram-bahoaka indray… : novonoin’ny olona ilay nanolana zazavavikely 13 taona

 Maty tsy tra-drano tamin’ny fitsaram-bahoaka ny raim-pianakaviana iray tratran’ny fokonolona nanolana ankizivavikely iray 13 taona tao Niarovana, kaominina Marosampanana, distrikan’Anosibe an’Ala, omaly. Araka ny fanazavana voaray avy any an-toerana, nikiakiaka mafy ilay ankizivavikely niharam-boina tamin’ny fotoana nanatanterahan’ity nahavanon-doza ny filan-dratsiny. Taitra avy hatrany ny fokonolona eo an-tanàna nandre izany ka hita ny toerana nivoahan’ilay feon’ankizikely miantso vonjy. Tratra teo am-panolanana mihitsy ilay raim-pianakaviana tamin’io fotoana io. Raikitra ny fifanenjehana ka tratran’ny fokonolona ihany ity nahavanon-doza. Samy nanampatra ny hatezerany taminy ireo andian’olona marobe. Vokany, maty tsy tra-drano izy. Potika tsy nisy namantarana azy intsony ilay raim-pianakaviana noho ny hatezeran’ny olona ao an-tanàna. Na voararan’ny lalàna aza ny fanaovana fitsaram-bahoaka, leo amin’ny afitsok’ireo mpanolana ny olona ka izao ny iafarany.

J.C

News Mada0 partages

Fiasana amin’ny andrimpanjakana : ny sata maha miaramila no mifehy ireo zandary

Ho fanatsarana ny fiaraha-miasa eo amin’ny zandarimariam-pirenena sy ireo andrimpanjakana sy minisitera ary departemanta mampiasa zandary, nanatanteraka fivoriana tao amin’ny Toby Jeneraly Ramarolahy Philibert ao Betongolo, omaly ny roa tonta ka ny telen’ny kabinetra eo anivon’ny Sekreteram-panjakana miadidy ny zandarimariam-pirenena (Seg), ny Jly Tsirivelo Nicolas no nitarika ny dinidinika. Niompana tamin’ny fampahafantarana ny lalàna manan-kery momba ny fampiasana zandary ivelan’ny minisiteran’ny Fiarovam-pirenena sy ny zandarimariam-pirenena ny fihaonana. Nambaran’ity manamboninahitra ambony ity fa ny sata maha miaramila no mifehy ireo zandary miasa ivelan’ny zandarimaria ireo fa tsy ny sata mifehy ny mpiasam-panjakana amin’ny ankapobeny. Natao izao fihaonana izao mba hisorohana ny mety ho fampiasana tsy ara-drariny ireo zandary ary koa tsy hampifangaroana andraikitra tokony hosahanin’izy ireo. Naneho fankasitrahana ireo solontenam-panjakana avy amin’ireo andrimpanjakana sy minisitera noho izao fiaraha-miasa izao ny Jly Tsirivelo Nicolas.

Jean Claude

News Mada0 partages

Kaomisera Mandimbin’ny Aina : vehivavy voalohany talen’ny Sekoly ambonin’ny polisim-pirenena

Voatendry ho talen’ny sekoly ambonin’ny polisim-pirenena (ENSP) eny Ivato nandritra ny filankevitry ny minisitra omaly, ny Commissaire divisionnaire, Randriambelo Mandimbin’ny Aina. Raha ny lalana nodiavin’ity manamboninahitra ambony vehivavy eo anivon’ny polisim-pirenena ity, mpanao gazety nikirakira ny trangam-piarahamonina sy sosialy no tena nahafantaran’ny maro azy, ny taona 1997 – 2001. Nivoaka tamin’ny andiany “Sangani” teny anivon’ny ENSP Ivato izy, ny taona 2001 – 2003 ary isan’ireo nahazo ny naoty ambony indrindra tamin’ireo andiany nisy azy izy. Ny septambra 2003 izy no nanomboka niditra eo amin’ny fitantanan-draharahan’ny polisim-pirenena. Lefitry ny sampandraharaha misahana ny famonjana ny ankizy sy miaro ny tsy ampy taona na ny “Central des moeurs et de la protection des mineurs” izy, ny septamba 2003 – Jona 2005.

Efa lehiben’ny sampandraharaha misahana ny serasera sy ny fampitam-baovao ary ny fifandraisana amin’ny andrimpanjakana eo anivon’ny polisim-pirenena, ny jona 2005 – 2006. Lasa lehiben’ny sampandraharaha famonjana ny ankizy sy miaro ny tsy ampy taona indray izy nanomboka ny jona 2006 – 2009. Nampianatra teny amin’ny ENSP Ivato, ny volana mey 2009 – 2010. Niasa tao amin’ny sampandraharaha misahana ny fikarohana sy ny fanofanana (DFCR) eo anivon’ny polisim-pirenena ao amin’ny Toby Contrôleur général de police, Razafindrazaka Berthin Antanimora, ny marsa 2010 – aogositra 2011. Lehiben’ny sampandraharaha miandraikitra ny fifandraisana amin’ny any ivelany sy ny fiaraha-miasa teknika izy, ny volana aogositra 2011 – mey 2014. Talen’ny fanofanana maharitra sy ny fikarohana eo anivon’ny minisiteran’ny Filaminam-bahoaka taorian’izay.

Nandranto fiofanana maro tany ampitan-dranomasina ny kaomisera Randriambelo Mandimbin’ny Aina ary mpandrindra nasionalin’ny fikambanana Fivapova “Association des épouses de policiers et des femmes policières”.

J.C

News Mada0 partages

Na efa nidoboka am-ponja aza… : miampy hatrany ny fiampangana ireo mpivady mpisoloky

 Voatery nalain’ny polisy ekonomika teny am-ponja indray, ny 6 marsa 2018 lasa teo ny lehilahy iray noho ny resaka fampiasana taratasy hosoka amin’ny fivarotana fiara…

 Raha ny fampitam-baovao avy amin’ny polisy, mpandraharaha ny asan’ity lehilahy ity sy ny vadiny ary efa nosamborin’ny polisy izy mivady, ny zoma 22 desambra 2017 noho ny resaka fivadiham-pitokisana sy fisolokiana entana mitentina 110 tapitrisa Ar tamina orinasa iray. Efa manana raharaha iampangana azy koa izy mivady eny anivon’ny zandarimaria ary raharaha miisa telo hafa koa iampangana azy ireo eny am-ponja : fisolokiana, fivadiham-pitokisana ary fanaovana chèque sans provision. Momba ny raharaha vaovao mampisaringotra ity lehilahy ity indray, ny volana jolay 2017 dia nividy fiara Citroen Berlingo misoratra amin’ny anaran’ny renim-pianakaviana iray ity mpisoloky ity. Tamin’ny alalan’ny mpanera roa lahy no nahitany ilay fiara ary mitentina 15 tapitrisa Ar ny nividianany azy. Ny 22 febroary 2018, nalain’ny zandary ilay fiara noho ny fitoriana napetrak’ilay renim-pianakaviana tao amin’ny zandary ao Betongolo (Tanà Ville) izay mitory ity lehilahy efa naiditra am-ponja ity. Niaiky ireo mpanera roa lahy fa tena nivarotra io fiara io tokoa nandritra ny famotorana nataon’ny zandary. Tany amin’ny mpanera hafa kosa no nahazoan’izy ireo ny taratasy momba ilay fiara amin’ny anaran’ilay renim-pianakaviana misoratra aminy. Natao ny famotorana ka tamin’izany no nilazan’ireo mpanera fa avy amin’ilay lehilahy (efa naiditra am-ponja) no nahazoany ireo taratasy ireo ary ity farany no nilaza taminy fa hitady mpividy ilay ka rehefa lafo ny fiara dia izy ihany no mandray ny vola vidiny.

Efa nidoboka am-ponja noho ny resaka fisolokiana nataony, ny taona 2017 izy. Nalaina teny amin’ny fonjan’Antanimora indray izy anaovana famotorana. Niaiky izy fa nandray io vola io ary tsy nomeny an’ilay ramatoa tompony ny vidin’ny fiara noho ny fisian’ny fifanakalozana fiara nifanarahany tamin’ity farany ny volana jolay 2017.

Jean Claude

News Mada0 partages

Mponina Bongolava : “ foano koa ny dahalo ambony latabatra”

 Atsangana any Bongolava koa, ankehitriny, ny Vondron-tafika iraisana manokana (BIA) hiady amin’ny asan-dahalo. Vondron-tafika faharoa, taorian’ny Ihosy. Araka ny tatitry ny mpitandro filaminana, nisy fihenana ny asan-dahalo any Ihosy sy ny manodidina hatramin’ny nametrahana azy ity. Manana fijeriny hafa anefa ny mponina ankapobeny sy ireo mpisehatra amin’ny omby, toy ny mpiompy, ny mpandraharaha mpividy sady mivarotra, ny mpamatsy omby, ny mpitatitra, sns. Anisan’ny naneho hevitra ny fikambanan’ny Fiaraha-mientan’ny vahoaka manohitra ny tsy rariny any Bongolava, fa tsy ampy ny fametrahana fotsiny an’ity vondron-tafika ity. Mila fandraisana fepetra hentitra, ny fanafoanana ny dahalo ambony latabatra. Mila jerena akaiky, mikasika ny kolikoly any anivon’ny mpitandro filaminana, ny fitsarana, ny fonja, sns. Mampitaraina ny rehetra ny fisian’ny jiolahy na dahalo tratran’ny mpitandro filaminana, nefa votsotra rehefa mandalo fitsarana.

Ny fikirakirana ny taratasy

Tsy ny tontolon’ny fitandroana ny filaminana sy ny fitsarana ihany ny nokianin’ny vahoaka any Bongolava. Mampitaraina ny mpiompy sy ny mpandraharaha omby koa ny kolikoly any amin’ny fikarakarana ny taratasin’omby ataon’ny tompon’andraikitra, ny mpitandro filaminana sy ny ao amin’ny kaominina, ohatra. Amin’ireny matetika ny hisian’ny fanadiovana ny omby halatra, lasa mahazo taratasy ara-dalàna mialoha ny hivoahany ny faritra, hoentina hamidy na ireny ahina aondrana any ivelany ireny.

Raha aravona, ny sehatra mikirakira ny omby mihitsy ny mila diovina andraisana fepetra hentitra.

Randria

News Mada0 partages

Orinasa AAA-Tiko : 702 ireo mpiasa naato

Tsy afa-manoatra intsony. Iharan’ny fampiatoana teknika ireo  mpiasa 702 amin`ny 850  eo anivon’ny orinasa AAA-Tiko  ato anatin’ny enim-bolana. “Tsy maintsy nandray fanapahan-kevitra ny orinasa  rehefa nijery ny fepetra amin`ny fehezan-dalana momba ny asa.  Voatery tsy maintsy miroso amin`ny fiatoana teknika ny orinasa ao anatin`ny enim-bolana”, hoy ny mpisolovava ny  AAA-Tiko, Ratefimahefa Mijoro  tetsy amin’ny Magro Behoririka, omaly.   Nanteriny fa tsy sitrapon`ny orinsa ny naka  izany  fanapahan-kevitra izany. “Efa  dimy volana izao ny nanakatonana ny orinasa.  Mba nanantena izahay fa  mba  handray andraikitra ny  fanjakana hanokatra ny orinasa manoloana ny fahantrana sy ny tsy fisian`ny asa.  Tokony  hovahana  tekinika ny  olana raha resaka teknika ny nanakatonana azy. Efa vita  avokoa ny   notakin’ny minisitera ary tokony hijery any an-toerana izy ireo ary hanome ny fahazoan-dalana momba ny tontolo iainana. Tsy nisy valiny avokoa anefa izany”, hoy ihany izy.

Synèse R.

News Mada0 partages

Natao ny fifaninanana : madio indrindra ny eny Fiadanana

Notontosaina tetsy amin’ny boriborintany fahefatra etsy Mahamasina, omaly, ny lanonana nanolorana ny loka ho an’ireo  fokontany nahazo ny laharana telo voalohany tamin’ny « Fifaninanana tanàna madio ». Voalohany tamin’izany ny fokontany Fiadanana III N, notolorana borety dimy, kifafa sivy ary sobika sivy.

Nitana ny laharana faharoa kosa ny fokontany Fiadanana III L ka nomena borety telo sy kifafa sivy ary sobika sivy. Teo amin’ny laharana fahatelo kosa ny fokontany Ankadilalana izay notolorana borety roa sy kifafa enina ary sobika enina.  Zava-dehibe ity hetsika ity satria nifanandrify tamin’ny fanamarihana ny Andro iraisam-pirenena ho an’ny rano.

Nomena lanja izany tontolon’ny rano izany, niampy ny fidiovana sy ny fahadiovana ka anisan’ny tanjona lehibe ny famelomana sy ny fanetsehana ary ny fampahafantarana ny rafitra RF2 . Nisy ny mason-tsivana efatra nitsarana ny mpifaninana ka anisan’izany ny fahadiovan’ny lalankely sy ny tatatra any anaty tanàna any. Eo koa ny fomba fiasan’ny RF2 sy ny fokontany ary ny fomba fametrahana dabam-pako.

Nanohana ny hetsika ny WSUP Madagascar sy ny fikambanan’ny Mpiasan’ny boriborintany fahefatra na ny FM4 .

Landy R.

News Mada0 partages

ONU : les femmes rurales à l’honneur

Madagascar a participé à la 62e Commission de la condition de la femme des Nations unies, plus  connue sous le nom de «Commission of the status of Women», (CSW), qui s’est tenue au siège de l’Organisation des Nations unies (ONU) à New York depuis le 12 mars jusqu’à hier. Le débat général, auquel la délégation malgache composée des représentants du ministère de la Population, de la protection sociale et de la promotion de la femme (MPPSPF) a pris part, était axé sur le thème : «Problèmes à régler et opportunités pour parvenir à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes rurales».

Un sujet qui semble d’actualité dans le pays où il reste beaucoup à faire pour atteindre cet objectif, en dépit des efforts qui ont été menés. Les pays membres de l’ONU sont incités à concentrer leurs efforts dans cette question, tout en agissant ensemble pour l’autonomisation économique des femmes au sein de l’espace francophone, notamment en milieu rural.  En marge de cet événement, la Grande île a été sollicitée à partager son expérience relative à l’adoption du nouveau code de nationalité, un des grands efforts entamés dans le pays dans le cadre de la promotion des droits de la femme qui a permis a la mère malgache de transmettre sa nationalité à son enfant, dont le père est d’origine étrangère. Cet exemple continue à inspirer les autres pays.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Betongolo : réunion sur les gendarmes détachés

Afin de renforcer davantage la collaboration entre la gendarmerie et les institutions, ministères et départements d’Etat, une réunion dirigée par le général Nicolas Tsirivelo, directeur de cabinet du Secrétariat d’Etat chargé de la gendarmerie nationale, s’est tenue hier au Toby général Philibert Ramarolahy à Betongolo.

Le général Nicolas Tsirivelo a donné des explications sur les textes et règles régissant le statut des gendarmes détachés. « Même s’ils servent en dehors du ministère de la Défense nationale ou de son corps d’origine, les gendarmes détachés conservent toujours le statut général des militaires. Il y a une grande différence entre le statut militaire et le statut général des fonctionnaires », a-t-il précisé. Le but de la rencontre étant de permettre aux gendarmes d’accomplir correctement la mission qui leur est confiée.

Les représentants des institutions et des ministères ont indiqué que la rencontre revêt une importance particulière étant donné qu’elle permettra d’éviter toute confusion.

Mparany

News Mada0 partages

Insécurité : braquage à main armée à Antsahabe

Un braquage a main armée s’est produit hier matin dans une maison sise à Antsahabe. Personne n’a rien vu ni entendu.

Le père de famille n’était pas sur les lieux. Une occasion rêvée pour les cinq bandits qui, vers 2 heures, se sont introduits dans une maison sise à Antsahabe. Les occupants de la maison n’ont pas entendu  l’arrivée des intrus qui étaient armés de pistolets automatiques. « Ils étaient déjà à l’intérieur lorsque nous sommes réveillés, mon frère et moi », a déclaré la mère de famille.

« Ils nous ont ordonnés de ne faire aucun bruit et d’obéir à leurs ordres pour qu’il n’y ait aucun blessé », a-t-elle poursuivi. « J’avais eu peur pour mes cinq enfants et je leur ai donné tout ce qu’ils ont demandé, à savoir nos économies et des téléphones portables », a-t-elle poursuivi.  Les bandits  sont ensuite partis en toute quiétude avec le butin. Selon les victimes, l’un des bandits, cagoulé, avait le profil d’un élément des forces de l’ordre. « Celui-ci serait peut-être une connaissance de la famille pour ne pas être vêtu comme les quatre autres », a indiqué un autre occupant de la maison.

Les voisins n’ont rien entendu

Du début jusqu’à la fin de l’attaque, les victimes n’avaient pas eu l’occasion d’alerter les forces de l’ordre ni les voisins. Ces derniers ont déclaré n’avoir rien entendu. « Nous habitons la même maison. C’est juste un mur qui sépare nos pièces, mais nous n’avons rien vu ni entendu », a témoigné un colocataire de la famille victime. L’alerte n’a été donnée  que lorsque les bandits sont partis.

Nous étions soupçonnés…

Les soupçons se sont portés sur deux jeunes garçons, à qui les habitants du quartier font appel pour faire des petites commissions. « À 3 heures, les occupants de la maison et la police nous ont sortis du lit pour nous emmener sur les lieux de l’attaque. Pourtant une fois arrivés sur les lieux, ils ne nous ont rien demandé d’autre », a expliqué l’un des garçons.

 « On dirait qu’ils nous soupçonnent, alors que nous étions chez nous cette nuit. Nous habitons ici depuis des années et aucun fait de ce genre n’a jamais eu lieu », a-t-il souligné. Une enquête a été ouverte.

Ando Tsiresy

 

News Mada0 partages

Réfection de la RN6 : les travaux avancent

La réhabilitation de la RN 6 reliant Ambilobe à Ambanja a débuté. Lors d’une descente sur place mardi dernier, le ministre des Travaux publics Eric Razafimandimby a fait un état des lieux. Les travaux avancent à grand pas. Les techniciens commencent à poser les bases du pont Antanambaon’Ankiniky situé au PK 499+150.

Il faut savoir que les trous sur la route causés par le passage du cyclone Eliakim atteignent jusqu’à 50 m de profondeur.

Les travaux sont également retardés par la montée des eaux dans le Nord de l’île.

Le ministre de tutelle a incité les techniciens à ne pas ménager les efforts afin que la circulation puisse être rétablie rapidement.

Nadia

 

News Mada0 partages

Us et coutumes : Opportunisme par l’exploitation de banales opportunités

Ce ne sont pas les blocages de la circulation qui manquent dans les rues de la ville, les bouchons font partie du paysage. L’embouteillage a été mis à profit par un gang qui a exploité la circonstance pour opérer un braquage en pleine rue au grand jour. Il faut dire qu’ils devaient être bien renseignés pour être tombés sur « un bon client » ayant sur lui quelques 30 millions d’ariary. L’abri à se trouver au sein d’une foule ne suffit pas à se trouver en sécurité, rien d’autre que la police ne peut protéger contre la brutalité des détestables actes de petits délinquants et contre la violence des opérations du grand banditisme. De cette protection on ressent énormément le manque.Vivement un changement !

News Mada0 partages

Hevitra mandalo ; Resaky ny mpitsimpona akotry : mariky ny fihavanana ny tsy fanaovana fanavakavahana

Tsy ilaozan’ny disadisa noho ny antony samy hafa ny olombelona. Na eo amin’ny mpianaka nifampiteraka, na eo amin’ny mpiray tampo nifanapa-tsinay, na eo anivon’ny tokantranon’ny  mpivady dia samy mety hitrangan’olana manelanelana avokoa noho ny tsy fitovian-kevitra. Mainka moa izany raha ao anatin’ny fiarahamonin’ny vahoaka mpiray tanindrazana. Ny fandaminana ny fiarahana-monina no antom-pisian’ny lalàna sy ireo fitsipika maro. Amin’ny firenena anjakan’ny atao hoe demôkrasia dia ny vahoaka amin’

ny alàlan’ireo solontena nofidiny any amin’ireo antenimiera mpandany lalàna no misafidy ny fitsipika mifehy ny fomba sy rafitra izoran’ny raharaham-pirenena.

Tsy natao hitovy daholo ny hevitra momba izany. Mazava hoazy fa mety hafana ny fiadian-kevitra eo amin’ireo sehatra ireo. Na izany aza dia samy mahita avokoa fa diso mafana ny fomba fiady manodidina ny fametrahana lalàna natao hifehy ny fifidianana. Rehefa miditra moa ny resa-bola “fividianana fiovan-kevitra” dia miseho ny fahalotoan-tsaina ka ireo vaventy napetraka hampisondrotra ny firenena no mampiseho fomba maloto fantatra fa manabotry. Tsy mila akory fandaniana andro amin’ny fandinihana an’ireo volavolan-dalàna izay voalaza ho mifono tetika maizina maro karazana mitory fitiavan-tena. Fa ny fisisihana amin’ny fitadiavana làlana ahafahana hanao anterisetra ambon’ilay fotaka mandrevo eo amin’ny tsenan’ny fividianana fanahy sy fandatsaham-bato dia ampy hamparikoriko. Aiza moa no hisian’ny fanajana an’ireo voalaza ho manan-kaja ?

Manatona ity ny andro roa fahatsiarovana an’ireo mpiray tanindrazana namoy ny ainy noho ny fiheveran’ny adidiny ho an’ny fireneny sy ny vahoaka. Atao manetriketrika ny fahatsiarovana an’ireo mahery fo tamin’ny 47, raha zara raha tsaroana ao anaty fahangiginana ny fandripahana nozakain’ny mponina tany Atsimo tamin’ny 71. Tsy ny fandevenana an’

ity tranga nifamonoan’ny samy mpiray tanindrazana ity no azo heverina hamafa ny fery naterak’izany. Angamba ny fahasahiana hijery ny antony mba tsy hiverenana ny fahadisoana nahatonga izany sy ny fanetre-tena amin’ny fametrahana fialan-tsiny avy amin’ny fitondrana izay mizara andraikitra amin’ireo nodimbiasany mikasika ny tsara sy ratsy eto amin’ny firenena. Any amin’ny fitarihana ny saina handinika an’izany angamba no làlana savasavain’ny mpampihavana.

Léo Raz

News Mada0 partages

Chronique : liberté d’expression sous hypocrisie

Coup de tonnerre en France : même si ce n’est pas la première fois que la justice met en examen  Nicolas Sarkozy ancien Président de la République, le fait de le placer sous contrôle judiciaire remue l’opinion. Presque le même jour à Madagascar la justice envoie coucher sur la paille humide des cachots un ancien simple ministre,faute de ne révéler qu’à moitié l’identité du suspect l’annonce de cette nouvelle ne contribue qu’à éveiller la curiosité. Rétention d’information par respect pour l’inculpé ou autocensure dénotant un usage faux-cul d’une réserve injustifiée, ou procédé déloyal pour retenir davantage l’attention ? Comme une trainée de poudre le nom du « ministre épinglé » s’est répandu, donnant à l’individu une renommée comme il n’a pas connue du temps de sa pâle splendeur au poste de « grand argentier », donnant à l’événement l’ampleur qu’il n’aurait eu si l’on avait livré directement le nom en pâture. En France la tuile qui frappe le sieur Sarkozy est accueillie par des expressions timides de compassion discrète dans son camp, avec le cynisme d’un « il l’a bien cherché » dans le camp adverse. A Madagascar le public est partagé, d’un côté ceux qui s’apitoieraient presque sur le sort du « pauvre », présumé innocent peut-être mais sans doute coupable, en tous cas bouc-émissaire sacrifié en holocauste comme pour expier les fautes de tous, d’un autre côté ceux qui plaignent l’épinglé : « quel con ! Tremper dans la caisse et être si maladroit pour se faire prendre ». Dans le pays personne n’est dupe quant à la pratique généralisée de l’absence de droiture dans la gouvernance des deniers publics. L’incident n’a de valeur qu’anecdotique aux yeux de la population, « une hirondelle ne fait pas le printemps », pas matière à se réjouir. Un accident de parcours où l’on voit un système corrompuse débarrasser des éléments ayant eu tort d’avoir paru plus pourris d’entre les ripoux.

Mais cela ne résout pas la question sur la désignation de ce ministre bien discret au milieu du cercle des « m’as-tu vu ». Pas discret tant que ça en fait, plutôt du genre pâlot de nature. On se rappelle autour de son éviction ou de son départ volontaire, la révélation de désaccord à propos de la politique menée. Ceci expliquerait cela ? S’il s’agissait de désigner un ministre à sacrifier pour la cause du système, ils ont eu la main heureuse et tiré le bon numéro. Conclusion qui plaiderait en faveur de « l’épinglé », lui permettant en contrepartie de plaider de n’être que le puni de service.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

« La Forêt tragique »

La Forêt tragique, par Albert Garenne. C’est le récit fait pas à pas d’une mission guerrière et pacificatrice dans la forêt malgache par un brave officier qui ne veut connaître que sa consigne, laquelle est d’avancer malgré le nombre de ses ennemis, la ruse de leurs basses intelligences et la plus sûre cruauté de leurs fort noires machinations. Mais, chemin faisant, les paysages évoqués sont d’une beauté tellement en dehors de tous les trop prévus sentiers de la guerre, de tous les trop longs palabres des chefs amis ou ennemis, que l’on oublie le motif pour ne s’intéresser qu’à la seule victime de ces différents genres de colonisation : la terre, la terre merveilleuse, encore inculte, c’est-à-dire féconde en seule majesté. Il y a un petit tableau de certains animaux dansants, dont les libertés s’ébattent sans conscience du danger humain, qui est un chef-d’œuvre, et il a été vu, on le sent, ce qui fait l’intérêt général du livre. Ah ! voir ces choses et songer à y apporter une administration quelconque, même bonne ! Quel désastre !

Rachilde. Mercure de France Mgr Cazet

Nous apprenons avec regret la mort de Mgr Cazet, vicaire apostolique de Madagascar, décédé le 10 mars dernier.

Il était né le 31 juillet 1827. Parti pour Madagascar en 1864, supérieur, puis préfet apostolique, il fut nommé vicaire apostolique de Madagascar, le 5 mai 1885, et sacré à Lourdes, le 11 octobre.

Il soutint les droits de la France, dans les deux guerres de 1883 et 1894. Premier vicaire apostolique de Madagascar, il a été l’organisateur de la mission. Quatre vicariats et une préfecture apostolique. Plus de 300 000 catholiques sont le fruit et la gloire de son long apostolat.

Démissionnaire, en 1911, à 85 ans, il a vécu encore six ans dans la retraite et la prière. Il meurt à 91 ans, plein de jours et de mérite.

Mgr Cazet est une des grandes et belles figures de l’épiscopat des missions.

L’Action française

Compagnon

Le vapeur japonais Yoshi-Maru est arrivé sur rade. Il avait à son bord l’Administrateur des Colonies M. Compagnon qui, dit-on, est affecté à Fianarantsoa.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Cie miangaly : le RMT est un défi

Depuis le 2 mars dernier, la compagnie Miangaly organise le Rallye Moi(s) Théâtre ou RMT qui se tient durant ce mois de mars. «Nous avons choisi cette date à cause de la journée mondiale du théâtre qui aura lieu le 27 mars prochain», a annoncé Fela Razafiarison de la Cie Miangaly. Depuis, huit shows ont été réalisés et cinq autres seront encore dans le programme, dont le spectacle «Vents du sud, vents du nord», une pièce de Christiane Ramanantsoa, qui se déroulera ce soir à l’Is’art galerie Ampasanimalo.

 «On ne joue pas assez», se sont dits les membres de la compagnie Miangaly, l’année dernière. Et c’est ainsi qu’est né le projet RMT, qu’ils concoctent depuis le début de l’année. «Ce sera notre défi», ont-ils annoncé. Ensuite plusieurs obstacles sont apparus. C’est à partir de là qu’ils se sont posé la question «Pourquoi attendre une infrastructure adéquate pour s’exprimer ? Pourquoi ne pas organiser des spectacles de théâtre dans un lieu quelconque ?». Ainsi, le RMT propose des prestations qui se tiennent dans des écoles privées ou publiques, dans d’autres endroits tels que Mille et une étoile à Tsimbazaza… Durant cette première édition, il a non seulement démontré aux jeunes ce qu’est le théâtre, mais a aussi élargi son public. Certaines prestations se sont tenues en malgache et d’autres en français. Depuis, le RMT a attiré 650 personnes environ.

Par ailleurs, le meilleur reste encore à venir. Le 27 mars prochain se déroulera le «Kud’Théâtre» au KUDéTa urban club Anosy, à partir de 19 heures. D’autres artistes et compagnies seront invités. «Le spectacle réservera de nombreuses surprises. Il y aura de la danse contemporaine avec Géraldine et Lovatiana de la Cie Rary, des chants lyriques… Bref, l’improvisation sera mise en avant», a-t-elle conclu.

Holy Danielle

 

News Mada0 partages

Grande ile guitares talents 2017 : une mini-tournée pour les finalistes

Le concours Grande Île guitares Talents 2017 a député depuis le mois de mars 2017. Marc Demelemester, l’initiateur du projet, a lancé la compétition sur les ondes du RDJ à travers l’émission de rock «Distortion». Pour que le projet ait une envergure nationale, il a ensuite travaillé avec les Alliances françaises de Madagascar.

L’objectif est de détecter les nouveaux talents, les nouveaux guitaristes et de les promouvoir à travers des spectacles. Ainsi, pour les sélectionner, les candidats devaient interpréter le titre «Little wing» de Jimi Hendrix. Cinq d’entre eux ont été sélectionnés, à savoir Anjara, Jaykee, Herisetra, Misaina et Tamby. Ils continueront ainsi l’aventure et effectueront une mini-tournée dans la capitale, avec quatre dates au programme.

Depuis le 12 mars dernier, les finalistes ont participé à une résidence, une sorte de répétition pour se préparer avant la mini-tournée. Ainsi, le premier spectacle s’est tenu hier au KUDéTa Urban Club Anosy. Les cinq finalistes ont accompagné sur scène  deux grands artistes, à savoir Edgar Ravahatra et Marc Demelester aka Rocky. Le second show se tiendra ce soir à l’Is’art galerie à Ampasanimalo. La suite se fera demain à l’Alliance Française d’Antananarivo et le dernier show se déroulera dimanche à Tanjombato, durant lequel le grand gagnant sera proclamé.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Kitra : niaiky ny fahaizan’ny Barea i Adebayor sy i Claude Leroy

 Nampiseho, tamin’izao tontolo izao indray ny Barea de Madagascar fa manana ny toerany, eo amin’ny fifaninanana iraisam-pirenena. Anisan’ireo niaiky ny fahaizan’ny mpilalao Malagasy, i Adebayor sy i Claude Leroy, mpanazatra Togoley.

 Araka izay efa fantatry ny rehetra, nisaraka ady sahala samy tsy nisy nitoko ny Barea de Madagascar sy ny Les Eperviers-n’i Togo, teo amin’ny lalao ara-pirahalahiana sy fiantsiana, nataon’ny roa tonta, ny alarobia lasa teo. Fihaonana, notanterahina tao amin’ny kianja St Leu La Forêt, Paris.

Anisan’ny niaiky ny talenta sy ny fahaiza-manaon’ny Barea, ilay kintan’ny baolina kitra Togoley, Emmanuel Adebayor sy i Claude Leroy, mpanazatra. Tsy nampoizin’ireo mihitsy ny fomba filalaon’ny Malagasy, nandritra ny fihaonan’ny roa tonta.

Tsy nanafina mihitsy i Claude Leroy, fa ekipa sarotra resena ary tena manahirana ny Barea de Madagascar. Tsy azo tsinontsiniavina satria teknisianina avokoa ireo mpilalaony. Ekipa tokony hanana ny toerany amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika (Can 2019), ny Barea de Madagascar, araka ny fanamarihany.

Tsy nifanalavitra tamin’izany koa ny fanambaran’i Adebayor. “Mahay sady kinga ny mpilalao Malagasy ary matanjaka amin’ny fiarovantena”, hoy izy. Amin’izy ireo, anisan’ny ekipa goavana aty Afrika, ny Barea de Madagascar.

Na teo aza izany fanamarihana sy filazana nataon’i Adebayor sy i Claude Leroy izany, mbola mitoetra ho olan’ny mpilalao malagasy hatrany ny famonoam-baolina. Betsaka mantsy ireo baolina tokny ho tafiditra saingy tsy hain’ireo lohalaharana mihitsy ny mamarana izany. Tsy tapitra eo akory ny fihaonana, ho an’ny Barea de Madagascar, fa mbola mitohy amin’ny fihaonana, hikatrohana amin’i Kosovo, ny asabotsy ho avy izao, ao amin’ny kianja St Leu La Forêt, hatrany. Fihaonana, izay nambaran’ny tomponandraikitra fa ho hita mivantana amin’ny fahitalavi-pirenena (TVM), raha tsy misy indray ny fiovana farany.

 Tompondaka

 

News Mada0 partages

Basikety : hikendry ny ho tompondakan’i Afrika ny Tamifa

Feno 15 taona, amin’ity taona ity, ny ekipan’ny Tamifa (Tanora milalaon’i Fandriana), taranja basikety. Araka izany, misy ainga vao eo amin’izy ireo, izay nanavao ny mpitantana eo anivon’ny ekipa ihany koa ka Rasolofoariniaina Ludovic, indray no mitondra izany. Misy paikady apetrak’izy ireo. Hanao  ny maha matihanina ny mpilalao sy ny mpitantana. Anisan’ireny ny fitsinjovana ireo mpilalao ao amin’ny Tamifa tsy halain’ireo ekipa mpifanandrina intsony. Nomarihin’ireo mpitantana, nihaona tamin’ny mpanao gazety, tetsy Ankorondrano omaly, fa saika mpilalaon’i Fandriana avokoa ny ankamaroan’ireo mandrafitra ny klioba maro eto Madagasikara.

Hisy koa mpanazatra frantsay hiara-kiasa amin’ny Tamifa ka efa eo am-pamaramparanana ny fifanarahana aminy ny mpitantana ny klioba ankehitriny, mialoha ny fiaviany eto Madagasikara. Ao anatin’ny tetikasan’ny Tamifa koa ny fijerena lavitra ka hikendry ny ho tompondakan’i Afrika, ao anatin’ny telo na dimy taona ho avy fa tsy hijanona amin’ny fifaninanana eto Madagasikara fotsiny.

Ho fanomanana izany, hapetraka ao Fandriana  ny sekolin’ny basikety sy ny fotodrafitrasa hilalaovan’ireo tanora. Miantso ireo orinasa ny Tamifa, izay vonona hifanohana aminy ka samy hahazo tombontsoa, amin’ny fahazoan’ny ekipa vokatra. Tsiahivina fa efa tomponaka lefitra, tamin’ny CCCOI 2017 teo ny Tamifa ary mbola hiatrika ny fiadiana ny amboaran’ny filoha, amin’ny volana avrily ho avy izao izy ireo.

Torcelin

Ireo mpikambana vaovao ao amin’ny Tamifa :

–Filoha : Rasolofoariniaina Ludovic

–Filoha lefitra : Rabenarimanana Hery

–Sekretera jeneraly : Rakoto Rivo

–Mpitam-bola : Rtoa Rasoarinivo Sylvie

–Tomponandraikitra ara-barotra : Raharivelo Liva

 

News Mada0 partages

Challenge “Fiba 33 U18” : hitiliana ireo handrafitra ny ekipam-pirenena

 Hotanterahina ny 6 sy 7 avrily ho avy izao, ao amin’ny lapan’ny Fanatanjahantena Mahamasina, ny “Challenge Fiba 33”, sokajy U18. Fantatra izany  nandritra ny valan-dresaka, nataon’ny federasiona malagasy, tamin’ny mpanao gazety, omaly.

Efa misokatra ny fisoratana anarana ho amin’izany izay hifarana ny 30 marsa, ho avy izao. Ekipa lehilahy 32 no andrasana amin’ity raha 16 kosa ny eo amin’ny vehivavy, avy amin’ireo ligim-paritra 20. Eo koa ireo avy amin’ny sekoly sy ny klioba ary ny fikambanana sy ny hafa. Manaraka ny lalàn’ny Fiba 33 ny lalao rehetra. Tanjona  ny fampiroboroboana ny taranja basikety lalaovin’olona telo sy ny fitiliana ireo mpilalao tanora lahy sy vavy handrafitra ny ekipam-pirenena, hiatrika ny “Lalao afrikanina” ho an’ny tanora, hatao any Alger, ny volana jona ho avy izao. Handefa mpilalao efa-bavy sy efa-dahy, amin’izany, ny Malagasy.

Nohararaotina ihany koa ny fotoana, nampahafantarina ny fiadiana ny “Amboaran’ny filoha”, hatao ny 8  ka hatramin’ny 15 avrily ho avy izao. Raha tsiahivina, tafita hiatrika izany, ny SBBC Boeny, ny MB2 All sy Fandrefiala Analamanga, ny JEA Vakinankaratra eo amin’ny vehivavy ary ny ASCB Boeny sy SBBC Boeny ary ny Ascut Atsinanana, miampy ny GNBC Vakinankaratra, eo amin’ny lehilahy. Hanampy azy ireo, ny ekipa miatrika ny manasa-dalana, amin’ny “Play off”, mizotra any Toliara, amin’izao fotoana izao, izay hifarana ny alahady 25 marsa ho avy izao.

Tsiahivina fa mpanohana ireo hetsika ireo ny Telma sy ny PMU Madagascar ary ny XXL sy ny Eau Viver, miaraka amin’ireo mpiara-miombon’antoka rehetra.

Torcelin

News Mada0 partages

Kitra – “Amboaran’ny kaonfederasiona” (Caf) : hidona amin’ny Ganeanina ny Fosa Jr

Ny ekipan’ny Aduana Stars avy any Ghana no hifandona amin’ny Fosa Jr, eo amin’ny lalao ampaha-16-n-dalana «bis», fiadiana ny amboaran’ny kaonfederasiona (Caf). Fantatra  izany taorian’ny fahavitan’ny antsapaka, notanterahina tany Le Caire, Egypta, ny alarobia lasa teo.

Handray ny lalao mandroso ry zareo Ganeanina, ny zoma 6 avrily ho avy izao, ary hampiantrano ny fihaonana miverina kosa ny Fosa Jr, ny alahady 15 avrily. Fihaonana, hotanterahina any amin’ny kianja Rabemananjara, Mahajanga.

Ekipa tsy mbola fantatra loatra ity Aduana Stars ity, saingy mety tsy hifanalavitra amin’ny fomba filalaon’ny ekipam-pirenena Black Stars, izany. Tombony ho an’ny ekipa malagasy ny fandraisana ny lalao miverina, amin’ity. Marihina fa miditra ao anaty lalaom-bondrona ny Fosa Jr, raha tafita eo ka mandray vola amin’izay, amin’ireo lalao rehetra hataony.

Tsy mbola any anefa aloha izao ny resaka fa mila mandingana an’ity ekipa ganeanina ity  vao ho tonga amin’izany dingana izany.

Tompondaka

 

Ino Vaovao0 partages

FARITRA SOFIA : Ohatry ny mamono akoho ny mandatsaka ain’olombelona ny Besaboha

Mbola hita amin’ny sary ilay omby, ilay ‘dahalo’ kosa nofatorana, norovitina amin’ny antsy ny lambany hanakonana ny masony ary dia nofiraina amin’ny antsibe. Samy namira azy avokoa izay nandalo teo… ary dia toy ny mamono akoho, mandatsaka ain’olombelona. 

Dina tsy mandefitry sy bisaboha tafiaro no dina any amin’iny Faritra Sofia iny. Izany dia entina miady amin’ny asan-dahalo izay manjaka any an-toerana ka nandripaka ny omby sy ny mponina, satria tokoa dia tsy misy antra mihitsy ireo dahalo manoloana ny tompon’ omby. Volana vitsivitsy izay dia notanterahina tao amin’ny Kaominina Ampandriakilandy ny fivoriana sy fanapahana ny fanaovana ny dina sy fitsanganany fikambanana BISABOHA any amin’ny tapany avaratra Antsohihy,izay nahitana Ben’ny tanàna avy amin’ny Distrika maro, sojabe isaky ny tanàna miaraka amin’ny solontenam-pokonolona. 

Saika efa rakotra ity Besaboha na bisaboha ity jiaby ny Faritra Sofia ankehitriny. Io dina io dia entina hiady amin’ny asan-dahalo ka izay tratra dia ny aina no manefa. Miandahy miambavy ireo mpikambana ao amin’ny Besaboha, ary ankasitrahan’ny fokonolona ny fananganana azy. 

Raha ny tokony ho izy anefa dia mahazo alalana avy amin’ny Fitsarana ny dina vao manankery ary tsy mandika lalàna repoblikanina misy. Matetika mantsy ny zava-misy dia tsy misy fikarohana ny marina sy fanadihadiana fa rehefa tratra dia ny aina no manefa. Misy ihany koa ny ben’ny dina no manao fitaovana hakana vola aman’olona ny dina. Noho ny tsy fahatokisan’ny vahoaka ny mpitandro filaminana sy ny Ffitsarana intsony anefa no mahatonga azy ireo mifampifehy amin’ny dina, ary sahy miatrika sy manohitra ny mpitandro filaminana sy ny tompon’andraiki-panjakana mihitsy izy ireo amin’ izany. 

Mila averina ny fifampitokisana eo amin’ny vahoaka sy ny mpitandro filaminana ary mpitondra fanjakana isan-tokony, satria rehefa ny vahoaka no mihetsika dia sarotra ihany no mifehy azy.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FANAFIHANA MORONDAVA : Vazaha teratany frantsay maty vokatry ny tifitra nahazo azy

Fantatra tamin’ny angom- baovao voaray àry fa   lehilahy  teratany frantsay iray indray no namoy ny ainy rehefa nisy nanafika tao amin’ny trano fonenany, Fokontany Namahora. Dimy lahy nitam-piadiana no tonga tao an-tranony ka nangataka izay vola rehetra tany aminy sy ireo fitaovana sarobidy. 

Nanohitra avy hatrany anefa itsy farany ,hany ka tonga dia norarafan’ireo jiolahy tamin’ny tifitra variraraka. Ny alarobia alina tokony ho tamin’ny 8ora sy sasany tany ho any, araka izany, no nirefodrefotra ny poa-basy ka taitra ny manodidina. Maty tsy tra-drano avy hatrany ity vazaha ity taorian’ny tifitra nahazo azy. Taorian’ny asa ratsiny dia vaky nandositra ireo mpandroba, ka tsy nisy inona na inona lasan’izy ireo tamin’izany.  

Raha ny fanampim-panazavana voaray hatrany dia efa am- polon- taonany no nipetraka tao Morondava ity teratany frantsay ity ary efa nanambady gasy ihany koa. Eo am-pelatanan’ny mpitandro filaminana ny famotorana ny raharaha amin’izao fotoana izao.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

TSY FANDRIAMPAHALEMANA AO BETROKA : Mpiroaka sarety notsatohany dahalo antsy teo amin’ny tratrany

Mbola voatazona manaraka fitsabona ao amin’ny hopitaly Betroka ny lehilahy ary tsy maintsy atao fandidiana satria lalina be ny fery, araka loharanom-baovao. 

Nisy andian-jatovo nikasa handroba ireo ombin-tsaretiny teny amin’ny lalana ka tsy nanaiky ny hakan’ireo olon-dratsy ny ombiny ilay mpitondra sarety. Nanohitra azy ireo ity farany ary dia raikitra ny ady saritaka , kinanjo tsy nahatohitra ireo dahalo ilay mpitarika sarety noho ny fitaovana tsy mitovy, ka voatsatok’antsy teo amin’ny tratrany ity farany. Naratra mafy ilay mpiroaka sarety ka nandositra avy hatrany ireo olon-dratsy fa tsy nisy zavatra azony. 

Fotoana vitsy naha tafaporitsaka ireo nahavanon-doza dia nisy olona nandalo teo amin’ny lalana nitrangan’ny loza ka namonjy io mpitarika sarety naratra mafy io sady nitondra azy teny amin’ny hopitaly ao an-tampon-tanàna Betroka. Nampandre ny mpitandro filaminana ao an-toerana avy hatrany ny fianakaviany niharam-boina ary efa eo am-pikarohana ireo tompon’antoka tamin’ny fanafihana izy ireo ankehitriny. Mitohy hatrany ny firongatry ny tsy fandriam- pahalemana any amin’ny distrikan’i Betroka ary efa tsy mifidy ora intsony ireo mpanao ratsy amin’ny halatr’omby any an-toerana.

Pounie

Ino Vaovao0 partages

FIFIDIANANA FILOHAM-PIRENENA : Anisan’ny ho Kandidà i Philippe Tsiranana

Manaporofo izany ny fahamaroan’ireo kandidà hilatsan-kofidiana ho filoham-pirenena amin’ity taona 2018 ity. Na dia mbola tsy nanao fanambarana tamin’ny fomba ofisialy aza dia fantatra fa ho isan’ireo ho fidiana amin’ny fifidianana ihany koa I Philippe Tsiranana, izay zanaka faralahin’ny rain’ny repoblika voalohany Philbert Tsiranana. 

Tahaka ireo kandidà hafa dia manana ny vinan’ny manokana ihany koa ny tenany ho amin’ny fampandrosoana ny fireneny, ka isany laharam-pahamehana amin’izany ny fanatsarana ny fiainam- bahoaka. Noho ny  fahantrana lalina mianjady amin’ny vahoaka Malagasy, ny tsy fandriam-pahalemana, gaboraraky ny fanondranana harem-pirenena, tsy fahombiazam-pitantanana izay mitarika any amin’izao lavaky ny fahasahiranana lalina izao no nambarany fa nanosika azy hilatsaka ho fidiana.

Araka ny vaovao voaray ihany koa dia mbola hisy ny fanambarana miezinezina ho hataony rehefa tafaverina an-tanindrazana ny tenany afaka folo andro.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FANDINIHANA NY VOLAVOLAN-DALAM-PIFIDIANANA : Hanomboka anio ny fivoriana tsy ara-potoana fahatelo

Tao anatin’ny 12 andro hatrany no hanatanterahan’izy ireo ny fivoriana ka anisany ho dinihana amin’izany ilay lalàna momban’ny fifidianana solombavambahoaka izay voatery naato nandritra ilay fivoriana tsy ara-potoana faharoa vao vita tsy ela akory izay. Amin’io ihany koa no heverina fa hamerenana ny fandaniana na tsia ilay volavolan-dalàm-pifidianana  izay mbola hifandroritana mafy hatreto. 

Ankoatr’izay hisy ihany koa ny fandaniana lalàna hafa toy ny ady hatao amin’ ny famatsiam-bola sy famatsiam-bola mpampihorohoro. Ho tafiditra koa ny fandinihina ny fananana tsy fanta-piaviana na tsy hita porofo. Ity farany izay namoahan’ny Govrenemanta volavolan-dalàna. Misy koa ny fanitsiana ny lalàna 2014 momba ny fitsinjaram-pahefana. Miverina koa ny mikasika ny volavolan-dalana 2017 momba ny Zes. Nisy ny fiovana tampoka, ao aorian’ny fetin’ny paska no voalaza hanaovana ny fivoriana tsy ara-potoana fahatelo io kanefa dia izao naroso ho ao anatin’ny herinandro masina izao.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

HAJO ANDRIANAINARIVELO : « Voaporofo ny fijoroan’ny antoko mpano...

Korontana, savorovoro miampy fifampihantsiana ireo no fihetsik’ireo solombavambahoaka sasantsasany nandritra ireo fotoana nikasana handaniana ilay lalàm-pifidianana.

Manoloana ireny indrindra dia anisany nitondra ny fanehoan-keviny ny filoha nasionalin’ny antoko Malagasy Miara-Miainga (Mmm), Hajo Andrianainarivelo. Amin’ny ankapobeny dia midera sy mankasitraka ny fihetsik’ireo depiote tsy nanaiky ny handany amboletra an’ilay lalàm-pifidianana ny tenany. 

Nambarany fa voaporofo tamin’ny alalan’ireny fihetsik’ireny ny fijoroan’ny antoko mpanohitra hatramin’ny farany mba hiaro ny firenena ary mikatsaka ny tombotsoa ambonin’ny vahoaka Malagasy. «  Ny zava-dehibe dia manomboka mijoro ny antoko mpanohitra eto amin’ny firenena ary tsy araka izay voalaza fa ny antoko mpanohitra dia mitady ary mangataka ny hisian’ny lalàm-pifidianana araka ny lalàm-panorenana ato anatin’ny fotoana fohy  », hoy ny fanehoan-kevitra noentin’ny filohan’ny antoko Mmm. 

Raha tsiahivina dia anisany niandohan’ny korontana teny amin’ny lapan’ny Tsimbazaza io ny fikasan’ireo solombavambahoaka mpiara-dia amin’ny fitondrana handany amboletra ilay lalàm-pifidianana. Tsy nanaiky izany hatrany farany anefa ireo depiote avy amin’ny mpanohitra nahitana ny Tim, Mapar, Mmm ary ireo depiote tsy miankina hafa. Nanamafy ny fanambarana efa nataon’izy ireo ihany koa ny filohan’ny antoko Mmm fa «  tompon’andraikitra amin’izay zavatra mety hiseho ny fanjakana raha hanao amboletra handany an’io  lalàm-pifidianana io  ».

Ankoatry antoko Mmm dia nitondra izay fanehoan-keviny izay ihany koa ny mpanao polititra, Jean Louis Robinson  filohan’ny antokoa Avana sy ny filohan’ny antoko Madio Rakotoarisoa Faniry Alban. Mitovy ny fanehoan-kevitr’izy ireo, «  mahamenatra ireny trangan-javatra niseho teny amin’ny lapam-panjakana ireny  ».

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

LALANA VAOVAO : Mila rindran-damina tanteraka ny fitaterana an-tanety eto Madagasikara

Anatin’ny fandravonana azy io tanteraka ny minisitera amin’ny alalan’ny ATT ary namoaka lalàna vaovao. Olana voalohany dia tsy ampy ny fotodrafitrasa fitaterana ka misy ny ezaka nataon’ny ministera dia ny manampy fotodrafitrasa. Misy ny gara vaovao manara-penitra toy ny eto Mahajanga, ny ao Andohatapenaka Antananarivo ho an’ny mianavaratra ary ao koa gara vaovao miatsinanana eny amin’ny by pass. 

Ho an’Antananarivo manokana dia efa mihatra  ireo didy aman-dalàna vaovao satria ny teo aloha dia tsy mifanaraka amin’ny zava-misy intsony. Eto Mahajanga ohatra dia efa hentitra ny fanaraha-maso ireo fiara mpitatitra eo ampiaingan,a ka tsirihina amin’izany ny fiara sy ny kojakojany, ny kodiarana, ny jiro isan-karazany, ny famafana orana, ny sezan’ny mpandeha, ny fitaratra na afaka misokatra na tsia, ny fivoahana raha misy loza sy ny maro hafa… ao ihany koa ny hahavon’ny entana ary indrindra ireo manifold mirakitra ny mombamomba ny mpandeha.

Mipetraka ihany koa ny sazy ho an’ireo mpamily manao fitonderana mampidi-doza ny mpandeha. Ankoatra izay dia misy ny fijerena ireo teboka mainty amin’ny lalampirenena izay misy loza matetika ka nakana fepetra hanafoanana ny loza na hampihenana azy fara- fahakeliny.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

ANTSIRANANA : Mirongatra ny tazo mahery sy tefoedra amin’izao fotoana izao

Amin’ny ankapobeny dia fantatra avy amin’ny fiovaovan’ny toetrandro no mahatonga ny valan’aretina araka ny fanazavana voaray tamin’ny mpitsabo.Avy amin’ny loto indray ny tefoedra. Tsy takona afenina ny fahalotoan’ny rano aty an-toerana,indrindra ihany koa ny famelarana ireo sakafo amidy amin’ny tany ao bazarikely. Saika aretina tazo mahery ihany no mahazo ny marary manatona ireo toeram-pitsaboana aty Antsiranana na koa mpitsabo manokana aty an-toerana. Manomboka amin’ny fangisangisahan’ny tenda, gripa, orona tsentina miafara amin’ny kohaka mitondra loha marary ny  aretina.

Amin’ny fahalafosan’ny fanafody dia tsy vitsy ny manao dokotera tena ny marary sasany nefa vao mainka mampiitatra ny aretina izany. Azo adika ho valan’aretina ny tazo mahery aty Antsiranana satria betsaka ny voany ary heverin’ny maro ho aretina mifindra ihany koa. Ahitana olona ao anatin’ny tokantrano iray no mifandimby  azon’ny tazo mahery ity. Tsy vitsy no efa voatazona ao amin’ny hopitaly.

Ahitana ireo marary ny tefoedra no efa namoy ny ainy, tahaka izay nahazo tovolahy iray monina ao Lazaret namoy ny ainy, ny maraina ny alarobia 21 marsa teo voan’ny tazo sy tefoedra. Araka izany ilaina fitandremana, ilaina ny fanantonana toeram- pitsaboana. Aiza ho aiza ny mpitondra fanjakana mba hanara-maso fa efa mamely mafy ny tazo mahery fa ohatra ny mitazam-potsiny tsy misy fandraisana andraikitra.

Mpanjono

News Mada0 partages

Insécurité, peste, instabilité … : inquiétude des opérateurs touristiques

Après la mobilisation de la semaine dernière concernant l’insécurité grandissante à Madagascar, c’est au tour des opérateurs touristiques  d’exprimer leur crainte face à la situation qui prévaut dans le pays.

Frilosité des touristes et hausse des annulations de réservation. Les opérateurs touristiques émettent des doutes pour la saison 2018. Le secteur du tourisme ne s’est pas tout à fait relevé après les cinq années de crise traversée par la Grande île et la crise du transport aérien en 2015. Après avoir connu un certain regain, l’image de la destination Madagascar a été de nouveau frappée par l’épidémie de peste  en pleine ville d’Antananarivo, l’an dernier. A cela s’ajoute l’insécurité grandissante constatée au niveau national  actuellement qui ne fait qu’empirer la situation.

Les opérateurs ont beau faire des efforts pour promouvoir ce secteur porteur, mais en vain. Le tourisme à Madagascar n’est toujours pas guéri de ses maux. C’est pourquoi les professionnels dans ce secteur tirent la sonnette d’alarme et attendent plus de volonté  et d’actions concrètes venant des autorités, au-delà d’un  simple effet d’annonce comme le fait d’atteindre l’objectif de 500 000 arrivées aux frontières d’ici 2020.

Là-dessus, Tojo Razafimahefa, vice-président de la Confédération du tourisme de Madagascar a précisé que «Le budget alloué au secteur du tourisme est parmi le plus faible dans la loi de Finances. Les opérateurs s’attendent à ce que l’Etat fait montre de volonté pour promouvoir ce secteur». Celui-ci de poursuivre que «L’insécurité est partout dans le pays, même dans les  aires protégées et les routes nationales. Ce qui ne rassure en aucun cas les touristes». Eric Razafimanitra, membre du conseil d’administration de  la confédération a enchaîné dans la même foulée qu’«Aucune solution pérenne n’est apportée face aux problèmes liés au transport ou encore à  l’épidémie de peste. La saison de la peste va encore revenir en septembre et le pays n’a pas besoin d’une décision tip top mais d’une solution pérenne pour mettre un terme à ces problèmes».

Hausse des annulations

A la veille de la nouvelle saison touristique, le taux d’annulation des réservations auprès des opérateurs est entre 20 à 30%, rapporte la Confédération du tourisme de Madagascar (CTM). Cette frilosité des  touristes à venir à Madagascar peut coûter cher au pays. «Avec ces annulations de réservation,  le nombre des arrivées à Madagascar pourrait baisser de 50 000 touristes. Or, un touriste dépense en moyenne entre 2500 et 3000 euros pour un voyage à Madagascar. Cela, à part les extras, comme les achats Souvenirs», a expliqué Tojo Razafimahefa.

 La confédération a également touché mot sur l’absence de concertation en ce qui concerne les décisions prises dans le secteur. C’est le cas de la révision à la hausse du visa aux frontières. «Nous n’avons même pas pu avertir nos clients sur cette  hausse du visa vu que nous étions devant le fait accompli», a martelé le vice-président de la confédération. Pour rappel, le droit de visa pour un séjour de moins d’un mois est désormais à 35 euros contre 27 auparavant, soit une hausse  de 8 euros.

Riana R.

 

News Mada0 partages

Certification iso 9001 : LNTPB répond aux normes

Le directeur général du Laboratoire national des travaux publics et du bâtiment (LNTPB), Louis de Gonzague Randrianarisata, a présenté hier matin à Alarobia un matériel de sondage capable de forer jusqu’à 120 m de profondeur. Cette sondeuse va renforcer les capacités matérielles du laboratoire pour accompagner les divers investissements, comme la construction d’infrastructures (ponts, bâtiments…), ou encore la recherche minière.

Présidée par le ministre des Travaux publics, Eric Razafimandimby, la cérémonie a été une occasion au représentant de l’association française de normalisation (Afnor) et de l’association française pour l’assurance de la qualité (Afaq) de remettre un certificat de norme Iso 9001 version 2015 au LNTPB pour preuve de fiabilité de  leurs prestations.

Le directeur général du laboratoire a affiché sa satisfaction quant à cette reconnaissance internationale et a réitéré les défis du laboratoire qui sont de satisfaire ses clients ainsi que la maîtrise des activités et les performances.

Nadia

News Mada0 partages

Hippisme-ahcel : 18 réunions prévues dans le calendrier 2018

Une nouvelle saison pleine de défis attend l’Autorité hippique pour les courses et élevage de chevaux à Madagascar (Ahcel). Outre les courses prévues, différentes perspectives figurent aussi au programme.

L’Assemblée générale ordinaire de l’Ahcel s’est tenue à Ambatolampy le 11 mars dernier. Même si les 98 membres ont donné quitus au trésorier dans son rapport financier,  l’association a malgré tout besoin de fonds pour développer ses activités et promouvoir davantage les courses hippiques à Madagascar.

Mais, fidèle à son engagement et afin de répondre aux attentes des passionnés et des inconditionnels parieurs, l’Ahcel, comme la saison passée, prévoit d’organiser 18 courses cette année, dont 10 affiches à l’hippodrome de Mahazina à Ambatolampy et 8 autres à Bevalala.

D’après les informations reçues, les infrastructures d’accueil de ces deux sites viennent d’être réhabilitées. Celle de Mahazina a même été modernisée avec la construction de stalles de sellage, d’un nouveau paddock, d’un vestiaire doté de douches pour les jockeys…

Perspectives ambitieuses

En effet, suite au passage du cyclone Ava, les écuries et le starting box des hippodromes ont été largement endommagés. Leur réhabilitation a nécessité beaucoup de dépenses, mais déjà, l’association voit loin et grand. L’objectif est de procéder à la modernisation aux normes françaises des champs de course.

Comme l’élevage est fortement menacé par la consanguinité, l’Achel prévoit dès que possible l’importation d’étalons venant d’Afrique du Sud.  Mais pour l’heure, le barrage sanitaire imposé par le gouvernement reste un blocage insurmontable, à cause d’un risque de propagation des maladies contagieuses.  Alors que c’est la seule option possible, vu qu’importer des chevaux venant d’Europe coûte les yeux de la tête.

A ce sujet, l’Ahcel interpelle l’Etat afin de lever ce barrage. Mais en attendant, les membres ont décidé que dorénavant, les saillies seront gratuites. Dans la foulée, la création d’une diaspora Achel en France est aussi en gestation afin de faciliter les démarches administratives avec les partenaires à l’étranger (France galop, Fiah, Afasec…) sur la recherche et la négociation d’achats des étalons.

Cap sur la France pour Patrick Rakotoarivelo

Si tout va pour le mieux, la cravache d’Or malgache, Patrick Rakotoarivelo ainsi que le premier élève apprenti-jockey de l’Ecole des courses hippiques rejoindront la France ce jour. Formation et acquisition de l’expérience à l’international sont au programme. En fait, les frais nécessaires à ce voyage, notamment le droit de visa, l’assurance, hébergement…restent encore à trouver.

RA

 

News Mada0 partages

Hand-ihf trophy : les juniors malgaches ont des arguments à faire valoir

Replacé dans la zone 6, Madagascar vivra une campagne différente des précédentes éditions lors de l’IHF Trophy zonale. L’équipe nationale malgache est composée d’éléments qui ont déjà fait leur preuve sur la scène africaine.

Tillo et Blanc, les deux entraîneurs de l’équipe nationale junior misent sur les valeurs sûres ! En vue de l’IHF Trophy de la zone 6 qui aura lieu dans la capitale zambienne, Lusaka, du 23 au 30 avril, ils ont fait confiance à des joueurs rompus au rendez-vous régional et continental.

Parmi les 14 joueurs de la sélection nationale, ils ont fait appel à quatre éléments issus de l’équipe nationale des cadets qui ont disputé les derniers jeux de la Commission de la jeunesse et des sports (CJSOI) à Madagascar, dont Fidel Michelin Randrianirina ou encore Tovokely Francky.

Parmi les sélectionnées figurent également quatre rescapés de la sélection junior de l’année dernière qui ont participé à l’IHF Trophy continentale au Dakar, Sénégal en l’occurrence Judicael Rakotomalala, Lebon Mbizo Charles, José Auguste Randriamandranto et une fois encore Tovokely Francky.

Ainsi, sur les 14 joueurs de la sélection, les deux entraineurs ont entre leur main huit néophytes des grands rendez-vous hors Madagascar.

Quoique, les paramètres de sélection ne se limitent pas uniquement sur l’expérience. « Nous avons misé également sur les grands gabarits pour affronter les sélections africaines », a fait savoir Tillo. En effet, sur les 14 joueurs de l’équipe nationale, un joueur seulement mesure moins de 1,70m.

Les préparatifs battent leur plein

Prenant quartier à l’Ampefiloha, les juniors s’entraînent quotidiennement du côté du gymnase d’Ankorondrano. Ils s’entrainent dans une condition optimale sous l’œil  vigilantdes deux coachs.

« Depuis quelques jours, nous nous attelons à la mise en condition physique de nos joueurs. Et techniquement, nous nous focalisons sur le travail défensif », a souligné Tillo. A un mois de ce rendez-vous crucial, les juniors malgaches au même titre que les cadets mettent tous les atouts de leur côté.

Naisa

Sélection nationale des juniors :

Fidel Michelin Randrianirina, Tovokely Francky, Bruce Rakotoarisoa, Théophile Maminirina, Baggio Andrianirina, Freddy Raveloson, Elie Jean Paul, Billy Tang Ratiaray, Eboua Lahiniriko, Willy Andriatefinanahary, Avotraina Tolojanahary, Julio Richard Jaonarison, Judicael Rakotomalala, Lebon Mbizo Charles, José Auguste Randriamandranto

News Mada0 partages

Foot – ligue 1 : L’AS Adema maintient les brides

Ils ont tenu bon jusqu’à la 8e journée du championnat Ligue 1 d’Analamanga. Ils, ce sont les éléments de l’AS Adema qui ont à leur compteur 19 points (+12) et sont donc au top du classement publié hier par les organisateurs. Ils viennent de remporter le bras de fer contre Mi20 sur le score de 2 buts à 1. Elgeco Plus, qui a fait match nul contre Uscafoot (0-0), est à la seconde position avec 16 points (+10).

Uscafoot est dans le Top 3 avec 13 points (+1). Fos Juniors Analamanga le talonne avec 12 points à son actif. Pour rappel, les Fosa ont été tenus en échec par Mama FC à la 8e journée (1-1) tandis que Cosfa a dominé Tana Formation par 4 buts à rien. La suite promet de belles surprises à l’image du résultat du choc Cnaps Sport-Cospn (0-0).

Rojo N.

Top 10 :

1-AS Adema : 19 pts (+12)

2-Elgeco Plus : 16 pts (+10)

3-Uscafoot : 13 pts (+1)

4-Fosa Juniors Analamanga : 12 pts (+2)

5-Cosfa : 9 pts (+3)

6-Mama FC : 8 pts (+2)

7-Cnaps Sport Analamanga :

8 pts (-1)

8-Cospn : 8 pts (-4)

9-Tana Formation : 7 pts (-12)

10-Mi20 : 3 pts (-7)

Tia Tanindranaza0 partages

Nicolas SarkozyMety higadra 10 taona

Mitohy ny fanadihadiana ataon’ny fitsarana amin’Atoa Nicolas Sarkozy. Kolikoly, fandraisana sy fanodinkodinana ny volan’ny vahoaka Libianina no vesatra hanenjehana azy.

 Migadra 10 taona an-tranomaizina ingahy Sarkozy raha voaporofo fa tena nanao ireo fandikan-dalàna ireo. Fanenjehana tsy mitombina miampy famoronana dosie no mahazo ahy, hoy izy manoloana ireo mpitsara omaly. Ahiana ho nahazo famatsiam-bola tsy ara-dalàna nampiasainy tamin’ny fampielezan-kevitry ny fifidianana 2007 ity filoham-pirenena frantsay teo aloha ity, ka voalaza fa avy any Libia no niavian’ny vola. Tsy misy porofo mivaingana akory ny fiampangana ahy, hoy i Nicolas Sarkozy. Nanomboka ny taona 2011 no efa manan-draharaha tamin’ny fitsarana izy ary nilaza omaly fa tena mafy ho azy ny fanenjehana atao aminy. 

Mpiasam-panjakana sy mpiasan’ny orinasan-dalamby manodidina ny 49 000 no nitokona sy nidina an-dalambe tao Paris renivohitra Frantsay omaly ho fanoherana ny drafi-panitsian’ny governemanta eo amin’ny sehatry ny asa. Tsy rariny loatra raha mitombo ny asa ampanaovina anay kanefa tsy mihetsika ny karama, hoy ireto mpiasa ireto. Milaza izy ireo fa tena nihena be ny fahefa-mividin’izy ireo, izany hoe mahatsapa tena ho miha sahirana eo amin’ny fivelomany andavanandro ny mpiasa any Frantsa. Anisan’ny nanatevin-daharana ny fihetsiketsehana ihany koa ny mpiasan’ny fahasalamana sy ny eo amin’ny tontolon’ny fampianarana izay mahatsiaro sahirana tokoa. 

Tsy misy ny olana fa vonona hiatrika ny fakana am-bavany ataon’ny tonia mpampanoa lalana manokana Robert Mueller aho, hoy ny filoha Amerikanina Donald Trump omaly. Manodidina an’ilay raharaha mety nisian’ny fifandraisana teo amin’ny mpiara-miasa amin’ingahy Trump sy ny Rosianina nandritra ny fampielezan-kevitra sy ny fifidianana notanterahana tany Etazonia farany teo ny fanadihadiana. Manaratsy endrika ny fitondran’i Donald Trump tokoa ity raharaha ity satria manomboka mieritreritra ny Amerikanina fa nilaza tsiambaratelo tamin’ny Rosianina ny ekipan’i Trump ary mety tao ambadiky ny paikady goavana naharesy an-dramatoa Hillary Clinton ka nahafahan’i Donald Trump ho lasa filoha ry zareo Rosianina. 

 

Tia Tanindranaza0 partages

RN6

Efa tonga soa aman-tsara ao Ambilobe amin’izao fotoana izao ireo fitaovana ilaina ho amin’ny fanarenana ny lalana mampitohy ity distrika ity amin’Ambanja any amin’iny lalam-pirenena faha 6 iny. Araka ny fanazavana nomen’ny avy eo anivon’ny minisiteran’ny asa vaventy hatrany dia tokony azo ampiasaina ao anaty fotoana fohy izany.

FANABEAZANA

Namoaka fanambarana ny avy eo anivon’ny minisiteran’ny fanabeazam-pirenena fa mba tsy hisian’ny fitanilam-panabeazana dia ny 28 martsa ka hatramin’ny 2 aprily izao no fialantsasatry ny paska ho an’ireo SISCO nandalovan’ny aretina Pesta.  Manomboka ny 24 martsa kosa izany ho an’ireo tsy voakasik’izay.

RIVO RAKOTOVAO

Zava-dehibe ny fangaraharahan’ny fifidianana, hoy ny filohan’ny antenimieran-doholona, Rivo Rakotovao. Tsy mendrika ny hiaina tetezamita fanindroany intsony i Madagasikara ary ekena fa be no mbola tokony ho ahitsy amin’ny lalam-pifidianana saingy tsy tokony antony hiteraka korontana indray izany.

 

Tia Tanindranaza0 partages

SECES Sampana Antananarivo“Hampisy krizy ny firosoana amin’ny fifidianana”

Raha izao no mitohy dia manahy mafy ny SECES (Sendikan’ny Mpampianatra-Mpikaroka sy Mpikaroka-Mpampianatra) Sampana Antananarivo fa tsy hitondra filaminana ho an’i Madagasikara velively sady vao mainka hampihitsoka tanteraka ny lafiny ara-toekarena sy ara-tsosialy eto ny firosoana amin’ny fifidianana fehezin’ny Lalàna fehizoro mikasika ny fifidianana tsy nifaneken’ny rehetra, araka ny fanambarana navoakan’izy ireo omaly taorian’ny fivoriambe notanterahana teny Ankatso.

 

 Koa raisinay ho adidy, hoy ny SECES Sampana Antananarivo ny manaitra ny sain’ny besinimaro fa tsara kokoa raha manatanteraka “Concertation nationale” ialohavan’ny “Concertation régionale” ny Malagasy tsivakivolo hamahana ny olana sy ny disadisa maro lafy manerana ny Nosy. Vonona ny SECES hitondra ny tantsoroka ara-kevitra miaraka amin’ireo Raiamandreny ara-panahy sy ara-drazana mandritra izany rehetra izany. Olona nahazo ny fankatoavana sy ny tsodranon’ny mpikambana SECES rehetra ka afaka mihaino sy mamaha ny olana mianjady aminy sady vonona ny hampandroso miaraka sy tsy mitanila ny oniversite miankina amin’ny fanjakana manerana ny Nosy sy ireo foibem-pikarohana nasionaly no tokony hotendrena eo amin’ny toeran’ny minisitera mpiahy.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

ASIA ENJOY MadagascarHanampy ireo mpandraharaha amin’ny fitadiavana lalam-barotra

Nosokafana tamim-pomba ofisialy omaly teny amin’ny Parc des expositions Forello Tanjombato haharitra efatra andro ilay hetsika “Salon Asia Enjoy Madagascar” karakarain’ny agence de communication la premiere ligne.

 

Ankoatra ny fanandratana sy fanomezan-danja ny vokatra vita Malagasy dia anisan’ny katsahina fatratra ao anatin’izao hetsika izao ny mba hahafahan’ireo mpandraharaha Malagasy mitady mpiara-miombon’antoka hifanohana aminy. Saika manatanteraka varotra fampirantiana ao anatin’io salon io avokoa mantsy ireo mpandraharaha avy any ivelany ahitana an-dry zareo avy any Japon, Thallainde, Sina hotronin’ireo mpandraharaha avy any amin’ny firenena hafa. Nisy tamin’izy ireo moa, omaly, indrindra fa ireo miantsehatra amin’ny sakafo no nampanao fanandraman-tsira maimaimpoana izay nahasarika olona marobe tokoa. Tonga nanatrika ny lanonana  ireo mpikambana vitsivitsy ao anatin’ny governemanta nahitana ny minisitry ny varotra Atoa Chabani  Nourdine izay nanasongadina ny maha zava-dehibe ny hetsika tahaka izao ho fanampiana ireo mpandraharaha Malagasy… Amin’ny alahady 25 martsa ho avy izao moa vao hifarana ny hetsika.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Toekarena sy fampandrosoanaPotika tanteraka i Madagasikara

700 tapitrisa dolara na 2 234 428 000 000 Ariary ny vokatra an-dranomasina, 50 tapitrisa dolara na 159 602 000 000 Ariary ny volamena sy ny vato sarobidy aondrana isan-taona, 1 miliara dolara na 3 192 040 000 000 Ariary (1dolara=3192, 04Ar) ny trafikana andramena efa vita. Mampametra-panontaniana ihany, hoy i Serge Zafimahova hoe ahoana ny nivoahan’ireo kanefa nosy i Madagasikara ary roa ihany ny lalana : na mitaingina sambo na fiaramanidina.

 

 Tokony ho mora ny fanaraha-maso ny harena ara-boajanahary kanefa tsy voafehy satria tsy mba manana ireny sambo lehibe tahaka ny sambo mpiady ireny isika ohatra nefa tsy dia lafo ny vidin’ireny oharina amin’ny volabe miditra amin’ny harenantsika. Eo amin’ny sehatry ny orinasa tsy miankina dia anjakazakan’ny vahiny fa lazaina hoe tsy mahavita ny Malagasy. Ny karaman’ny gasy atao latsaka ambany dia ambany mihoatra ny vahiny izay mikarama ambony be. 1500 Euros na 5 915 340 Ariary (1Euro=3943.56Ar) hatramin’ny 10000 dolara na izany nefa ny tompon’andraikitra Malagasy ambony (cadre)zara raha tonga 2 000 000 Ar na 31 920 400 Ariary dia avy eo omena tsiny ny Malagasy hoe mangalatra. Rehefa izay dia atao ireny fitantanan’ny sehatra tsy miankina ireny (privatisation). Eo amin’ny lafiny ara-bola indray, Madagasikara tsy manana banky nefa izany no antoky ny fampandrosoana. Sarotra ny miditra amin’ny banky vahiny nefa rehefa apetraka an-trano ny vola dia lasan’ny jiolahy. Tsy misy firenena mandroso tsy manana banky izany kanefa banky vahiny daholo no eto amintsika. Tokony hisy farafaharatsiny ny bankin’ny paositra saingy tsy manao izany ny paositra Malagasy kanefa efa afaka mahazaka an’izany. Ny mahagaga aza moa dia nanao fifanarahana tamin’ny BOA indray ny paositra Malagasy fa hampiana masoivoho 150 asiana fisintonana vola (GAB) indray eto Madagasikara izay mainka hampiroborobo ny banky vahiny. Olana lehibe ihany koa ny eo amin’ny lafiny fampianarana, indrindra ny sehatra fanjakana. Potika tanteraka io sehatra io ankehitriny : BEPC ny mari-pahaizan’ny 80%-n’ny mpampianatra FRAM, any amin’ny toerana tsy misy mpampianatra aza moa dia ireo no mampianatra kilasy famaranana. Tsy mahagaga raha milatsaka ny vokatra amin’ny fanadinana isan-taona ary izany tsy mody hialana bala hoe be loatra ny kandida tsy anaty sekoly (libre). Ny politikam-pampianarana kitoatoa misy eto Madagasikara no tena anton’izany. Tsy misy firenena mandroso raha tsy mandroso ny fampianarana ary raha te hamotika firenena iray io sehatra io no potehana voalohany. Izany no mahatonga an’i Madagasikara potika tanteraka ary raha tsy misy ny fahatongavan-tsaina dia tsy hotafarina intsony ny Malagasy.

Tsiry

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Aretina NaomaTafakatra 90.000 isan-taona ireo ankizy mamoy ny ainy

Aretina iray anisan’ny mamono ankizy latsaky ny dimy taona 80.000 ka hatramin’ny 90.000 isan-taona ny aretina Naoma, raha araka ny tarehimarika navoakan’ny sampandraharahan’ny firenena mikambana misahana ny fahasalamana.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Raharaha AntsakabaryMitohy ny bemarenin’ny fanjakana

Herinandro mahery izay no niparitahan’ny horonantsary mahonena maneho ny fampijaliana vahoaka tany Antsakabary ny volana febroary 2017. Nofatorana, nampandohalihana, norahonana, nodarohana…

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Malagasy miaina anaty laingaNandova an’Ikotofetsy sy Imahaka, hoy ny manampahaizana

Efa zary lasa fahazarana ho an’ny fiarahamonina malagasy ankehitriny ny mifanambaka sy mifampihatsaravelatsihy, raha ny nambaran’ireo mpandinika.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lany fanahy sy maty eritreritra !

Malagasy an-jatony indray izany izao no voatery hitsahatra sy hiato ara-teknika satria akatona sy potehina noho ny lonilony politika ny orinasany. Ny tsy fitiavana sy ny tahotra an’i Marc Ravalomanana amin’ny fifidianana no hoenti-misompatra Malagasy an’arivony miasa amin’ny orinasany.

Izay tokoa ve ilay hoe programan’ny fisandratana 2030? Tsy afaka mifandamina fa ny hambo-po politika no mibaiko, ka potehina hatramin’ny fiainan’ny vahoaka tsy manan-tsiny. Rehefa avy norobaina sy nodorana, kanefa mbola tafarina noho ny finiavana lehibe, dia tonga indray ny vely kanonta. Toa mampahatsiahy ny tenin’ilay mpanao politika malaza fahiny izay efa miara-dia amin’ny HVM ankehitriny hoe : raha misy Ravalomanana kely be dia be eto dia tsy ela dia mandroso i Madagasikara. Tsy tsara kokoa ve ny mifaninana sy manangana toa azy, fa tsy ny manapotika raha te hampiseho hery ? Mahafaly ve ny mahita ny fiainana Malagasy mahazo asa mivantana an-jatony sy an’arivony tsy mivantana mba efa niaina sy namelona fianakaviana an’aliny ? Ny orinasan’ny Malagasy mitovy amin’ny tena no atao fahirano satria drokidrokian’ny vahiny mpangoron-karena, ka aleo angamba tsy mihatsaravelatsihy etsy sy eroa amin’ny filazana fa hampandroso firenena. Toa mpitondra lany fanahy sy maty eritreritra no hita eto Madagasikara. Heverin’ny fanjakana fa hahomby hatrany io famotehana ny hafa sy fampiasana volabe tsy toko tsy forohana hanakaramana olona hamadika tanindrazana hampahomby ny tetika malotony io. Tsy hay aloha na mahay maka lesona na minia mikipy sy manadino ny tantara, fa in-dray mipimaso anie, dia mety ho levona io fanjakana io e ! Ny ampitso no hitsara!!!

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Fahatapahan’ny herinaratraNotebahan’ny Jirama ny Airtel

Nisy fahatapahana ny tambajotra Airtel ny talata 20 martsa lasa teo, nanomboka ny maraina ka hatrany amin’ny tamin’ny 4 ora tolakandro tany ho any.

 

 Tsy nahafahan’ny mpanjifa niantso sy nandefa somaiso na “sms” izy io, fa nandeha tsara kosa ny tolotra “internt” ho an’ny mpampiasa izany. Olana ara-teknika teo amin’ny JIRAMA teny Ankorondrano no nambaran’ny Airtel fa antony. Ho fankasitrahana anao mpanjifa tamin’ny faharetana sy ny fampiasana hatrany ny tambazotra Airtel dia natao ho maimaimpoana avokoa ny fandefasana SMS mankany amin’ny laharana Airtel ny  21 martsa no sady nisy “bonus” 20% avokoa ny fahana rehetra hatramin'ny tamin’ny 12 ora alina. Nivoaka tamin’ny fahanginany kosa ny JIRAMA omaly, tamin’ny alalan-dRalaivaoalandreo Eloi, tale teknika misahana ny herinaratra eto Antananarivo.  Gaga izahay hoe ahoana izany zavatra izany. Tsy naheno ary tsy nahafantatra fa nipoaka ny “Transformateur” izahay, hoy izy. Nambarany fa tsy nisy nipoaka na olana ao aloha na aoriany, kanefa dia nolazaina fa ny “Transformateur” an’ny Jirama no olana. Tsy marina io, fa fialana bala ka tsy hay na iza no atahoran’izy ireo amin’izany. Voalaza fa an’ny orinasa tsy miankina fa tsy an’ny Jirama ny “Transformateur” ampiasain’ny Airtel. Misy zavatra hafahafa amin’ity resaka ity, ka andrasana izay mety ho fanazavana hafa indray avy amin’ny Airtel.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpivarotra finday amoron-dalanaMitombo isa hatrany eto an-drenivohitra

Mitombo isa hatrany ireo mpivarotra finday amoron-dalana eto an-drenivohitra amin’izao.

 

Mila hifanisa amin’ny mpivarotra friperie mihitsy izy ireo izay efa zary mahazatra ny ankamaroan’ny olona raha oharina ny eny amin’ny magazay. Raha araka ny fanadihadiana natao dia tsy hanavahana sokajin’olona intsony amin’izao ny mividy finday eny amoron-dalana. Manomboka amin’ireo karazany efa simba sy tsy hampiasaina intsony izany hatramin’ireo avo lenta misy android. Manomboka amin’ny 10.000 Ar dia efa mahazo ireny finday ireny raha misy mahatratra hatrany amin’ny 150.000 Ar ny lafo indrindra. Eo an-danin’izay koa anefa dia mirongatra hatrany ny halatra finday eto amintsika. Tsy andro tsy alina fa amin’ny fotoana rehetra mihitsy ka nisy tamin’ireo mpanendaka tratra no efa nanoro ireo mpivarotra finday amoron-dalana izay vatsiany. Raha misy porofo tahaka izany daholo fa finday halatra no hamidy eny amoron-dalana, hoy ny kaomisera iray nanaiky ny hanome vaovao dia  vonona izy ireo ny hamongotra azy ireny ary tsy misalasala mihitsy. Raha tsy misy porofo kosa anefa dia mitovy amin’ny mpivarotra amoron-dalana rehetra ihany izy ireny izay samy tsy ara-dalàna avokoa. Nomarihin’ity kaomisera iray ity kosa anefa fa  raha miantso ny mpitandro ny  filaminana ny kaominina mba hifanome tanana amin’izy ireo hamongotra ireny mpivarotra tsy ara-dalàna ireny dia vonona izy ireo.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

45 % n’ny fanondranana vatosoa maneran-tanyMiainga ao Atsimo Andrefana

Azo atao tsara ny mampandroso an’i Madagasikara sy manala ny vahoaka Malagasy ao anatin’ny fahantrana. Fanoitra fototra ho an’ny fampivoarana ny fiarahamonina Malagasy ihany koa ny fanandratana ny kolontsaina isam-paritra, hoy ireo mpikambana ao amin’ny “Planet Renew”.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Basket-ball MalagasyRaikitra ny “Challenge FIBA 3x3” U 18

Nambaran’ny FMBB sy ny mpikarakara ny FIBA 3x3 eto Madagasikara tetsy amin’ny Lapan’ny Fanatanjahantena omaly alakamisy 22 martsa fa hotanterahina ny 6 sy 7 aprily ho avy izao ny “Challenge FIBA 3x3” sokajy U 18.

Tia Tanindranaza0 partages

Henan’omby avy aty Madagasikara600 000 Ar ny kilao any Sina

Manondrana omby any Sina i Madagasikara. 1 000 000 Ariary ny hividianan’ny kelimaso ny ombin’ny Malagasy. Rehefa tonga any Sina anefa dia 600 000 Ariary ny kilaon’ny henan’omby. Raha atao hoe 500 kilao ny omby iray dia tafavoaka hatrany amin’ny 300 000 000 Ariary ny vidiny.

Tsiry

  

Tia Tanindranaza0 partages

Jean Théodore RanjivasonNamoaka boky hanatsarana ny fanabeazana

Nampahafantarina tamin’ny fomba ofisialy omaly alakamisy 22 martsa tetsy amin’ny IKM Antsahavola ny boky vaovao nosoratan’ny profesora Jean Théodore Ranjivason mitondra ny lohateny hoe « Fampanjariana ny fanabeazana ».

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mividy safidy

Malety feno vola, kitapo misy dràlaHividianana safidy, hanjonoana ireo adalaDia mahavidy tokoa ve ny fahoriana mianjady ?Ndrao lahy diso paika, hivarina any an-kady

 

Rehefa misy tiana atao dia malety lava izao,

Indrindra moa fa an-karatsiana, sandaina sosy tsotra izao

Na famoriam-bahoaka io na fifidianana lalàna

Ampiasaina ny volabe, zarazaraina anjakàna.

 

Mpihinana volam-bahoaka, mpambotry firenena

Tena mahamenatra, fisainana mampahonena 

Dia mbola mihevi-tena hatrany fa be mpankafy 

Matoky tena loatra hoe mbola favori!

 

Tonga saina tsikelikely anefa Ramalagasy fa tsarovy tsara

Efa hitany avokoa hoe iza no tena mikarakara

Hainy tsara ihany koa hoe iza no mpampiesona

Ary efa tsinjony avy lavitra izay hanindrona azy lefona. 

 

Tia Tanindranaza0 partages

POLITIKA

Nanao fivoriambe voalohany teny amin’ny Toit de Tana Hotely Carlton Anosy omaly hariva ireo mpanao politika sy mivondro ao anatin’ny vovonana manohana ny filoha Hery Rajaonarimampianina.Nitarika ny fivoriana ny filohan’ny antenimieran-doholona sady filoha nasionalin’ny HVM Rivo Rakotovao,

FIRAISAMONIM-PIRENENA

Tokony notanterahana omaly ny dinidinika ambany tafontrano « Fandrefesana ny fahombiaza’ny asan’ny parlemantera : fanambin’ny olompirenena » nifanovana tamin'ireo depiote anankiroa: Ramatoa Andriamasimanana Auréline sy Atoa Raharijaona, ao anatin'ny tetikasa PPS izay iantsorohan'ny Liberty 32 miaraka amin'ny Masoivohon’i Etazonia tetsy amin'ny Centre Arrupe Faravohitra. Efa nivonona Ramatoakely Lili Rabiata handrindra ny fotoana, sy Atoa Razakandrema Andria, mpiantsehatra ao amin'ny fiarahamonim-pirenena, saingy tsy tonga ireo depiote nasaina. Voatery nofoanana noho izany ny dinidinika. Any Toamasina indray ny fotoana rahampitso 24 martsa.

HALATRA MOTO

Loharanom-baovao avy amina mpitandro filaminana iray miasa etsy amin’ny Borigady Misahana ny Heloka bevava na ny BC Anosy no nahalalana, fa nisy mpitandro filaminana sarona nangalatra “moto” teny Isotry ny talata lasa teo, ka ny iray dia mbola nahatrarana rongony, hoy hatrany io loharanom-baovao io. Ny  polisin’Isotry no nahasambotra azy ireo, ary nentina teny amin’ny BC Anosy avy hatrany natao famotorana.

ASA FANAOVAN-GAZETY

Ny 995 tamin’ireo mpanao gazety nanolotra ny antontan-taratasy momba azy mba hahazoana ny karatra maha matihanina no efa tafiditra ao anaty lisitra hahazo izany amin’izao fotoana izao, raha ny lisitra nivoaka omaly. Ny 399 tamin’ireo lisitra ireo no avy eto Analamanga. Miara-miasa akaiky ny holafitra sy ny komisionina mba hisorohana ny hosoka, hoy ny Filohan’ny holafitry ny mpanao gazety (OJM), Gérard Rakonirina. Tsara kosa anefa no mampahatsiahy sy mampahafantatra fa maro ireo orinasan-tserasera tsy mankasitra sy manda ny fomba entina mizara ity karatra ity, eny fa ny samy ao anatin’ny Biraon’ny OJM aza dia tsy mitovy hevitra.

LOZAM-PIFAMOIVOIZANA

Tovovavy iray no tratry ny lozam-pifamoivoizana teny Marohoho Tsimbazaza omaly hariva, ka naratra mafy. Voatery nentina haingana teny amin’ny hopitaly HJRA Ampefiloha tao amin’ny sampan vonjy taitra. Tsy fantatra kosa izay fianakaviany fa dia ny fitondrana azy teny amin’ny hopitaly aloha no natao haingana.

TARANJA LOMANO

Mpilomano Malagasy miisa efatra no hisolo tena an’I Madagasikara handray anjara amin'ny "Championnat d'Afrique Zone 4" atao any Malawi ny 21 hatramin'ny 24 aprily ho avy izao. Nihaona tamin’ny Minisitry ny fanatanjahantena Jean Anicet Andriamosarisoa, izay ray mpiahy ny fanatanjahantena Malagasy izy ireo.

KICK-BOXING

Razanajatovo Elfazar Fazaraly, 21 taona no tanora Malagasy voalohany hiatrika ny haiady Kick Boxing izay atao any Chine ny 01 Aprily ho avy izao.  Ilay mpikarakara fifaninana lehibe kalaza eran-tany KLF no mikarakara ity lalao ity. Fazaraly dia anatin’ ny ekipa nasionaly Malagasy amin’ ny taranja Kick Boxing. Mandranto fianarana na « stage professionnel » momba ity haiady ity any Chine mandritra ny taona maro izy ary efa betsaka ny dingana vitany raha ny haiady io no resahina. Efa tompondakan’ i madagasikara, tompondakan’ ny ranomasim-be Indianina ary efa « vice champion d’ Afrique »ihany koa.

TONTOLO IAINANA

Nampahafantarina am-bava nandritra ny filan-kevitry ny minisitra omaly ny hampiantranoana an’I Nosy Be Hell Ville ny 6-7 aprily izao ny fihaonana mahakasika ny fiarovana ny tontolo an-dranomasina sy ny morontsiraka mifandraika amin’ny Fifanarahan’I Nairobi na ny “Convention de Nairobi”.

FANENDRENA OLONA AMBONY

Nirarakopana indray ny fanendrena tompon’andraikitra ambony nandritra ny filan-kevitry ny minisitra omaly. Tompondaka mihitsy ny HVM raha io taranja iray io, saingy ny vokatra aloha dia tompndaka tanteraka ihany koa amin’ny tsy fahombiazana. Ny mahagaga dia tsy sahy mikitika governemanta intsony na efa hita izao aza fa maro ny manondrana sy manaotao foana.

MINISITERAN’NY FILAMINANA

Tomponadraikitra ambony miisa 4 no nalana ary efa no indray notendrena hasolo azy ireo nandritra ny filan-kevitra ny Minisitra omaly. Isan’ny voatendry ho Talen’ny Sekoly ambony manofana ho polisim-pirenena na ny ENSP Rtoa Randriambelo Mandimbin’ny Aina Mbolanoro.

MINISITERAN’NY HARENA ANATY RANO

Tomponandraikitra miisa 4 ihany koa no indray nesorina ary mazava ho azy fa nisy ny fanendrena olom-baovao hisolo azy ireo. Isan’ny minisitera tsy dia misy mpahalala firy izy ity, ka tsy hay na ny minisitra no tsy miasa sy tsy mamokatra na ahoana?

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Orlando RobimananaTafiditra tamina raharaha kolikoly avo lenta

Voarohirohy tamin’ny raharaha kolikoly misy hidiran’i Claudine Razaimamonjy sy ny minisitry ny vola sy ny tetibola teo aloha Jean Razafindravonona ihany koa ny tale jeneralin’ny Tahirimbolam-panjakana teo aloha Orlando Robimanana noho ny resaka famoaham-bola mitentina 400 828 000 Ar nandoavana ny faktiora mitondra ny laharana 012/2014 sandan’ny fanavaozana fotodrafitrasan’ny INTP teny Antanetibe ny 05 janoary 2015.

 

 Ny minisitra teo aloha no voatazona vonjimaika any am-ponja fa ity tale jeneraly teo aloha ity kosa dia voalaza fa efa nohadihadiana teny an-toerana, saingy nahazo fahafahana.  Heverina fa anisan’ny namoaka sy nikirakira ny vola tamin'izany fotoana ny tenany amin’ny maha tompon’andraikitra voalohany azy tao amin’ny tahirimbolam-panjakana,. Nofitahina ve ity tompon’andraikitra ity tamin’izany sa tratry ny tsindrin’ny lehibe ? Raha hidirana kely ny resaka politika, dia efa nisy ny resaka nivoaka fa mety ho kandida filoham-pirenena ary anisan’ny tena manana ny ampy raha ara-bola i Orlando Robimanana. Re indray andro vitsy lasa izay fa hoe nihemotra ny tenany. Misy ifandraisany amin’ity raharaha kolikoly ity ve io fihemorany io sa noho ny antony hafa mihitsy ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

SolombavambahoakaEfa tena leo sy kivy amin’izy ireo ny olom-pirenena

Efa tena leo sy kivy ny momba ireny solombavambahoaka ireny ny ankamaroan’ireo olom-pirenena eto amintsika.

 

Nirina : Ny ahy aloha ny fahalalako izany solombavambahoaka izany mpisolo vava ny vahoaka e ! Fa amin’ny ankapobeny tsy fantatro marina izay tena asa hataony. Tsy fantatro koa na aiza izy ireny no miasa na aiza. Izahay izao mipetraka eny Soavina Atsimondrano dia izany John Elite izany, hono, ny solombavambahoakanay eny.

Noro :  Izaho tena tsy mahalala izany solombavambahoaka izany. Tsy fantatro akory ny fisiany sy ny asa ataony. Ny hany nandrenesako an’izany dia tamin’ny vaovao vao tamin’ity herinandro ity hoe : ady be, hono,  teny Tsimbazaza.  

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Krizy miverimberinaHo gisitra ihany ny Malagasy ny farany

Mihamizotra mankany amin’ny krizy hatrany i Madagasikara. Ny eo tsy voavaha, ny hafa misosoka ihany. Ny krizy politika aterak’ity lalam-pifidianana ahemotra lava ity manginy fotsiny.

 Fa ny ho loza dia ny olana ara-bola sy ara-toekarena ateraky ny fizirizirin’ny krizy misy eto. Efa fantatra ny tsy fahatokisan’ny mpamatsy vola ny fitondrana HVM ary efa tena mihihitra ry zareo manome ny famatsiam-bola. Izany no mahatonga ny fanomezana vola mitsitaitaika ary farany io tsy hisy intsony raha izao no mitohy. Ny mpampiasa vola aza moa mitsoaka tsikelikely noho ny fitakiam-bola mihoapampana ataon’ny fanjakana azy ireo. Lasa mangoron’entana moramora ireo sinoa izay tena mazoto manao fandraharahana eto Madagasikara. Manoloana izany dia hihena ny tahirin’ny banky foibe satria tsy miditra ny vola vahiny. Ny fidanganam-bidin’ny vokatra eto an-toerana tsy lazaina intsony. Ny vola miditra amin’ny paosin’ny Malagasy tsy miova, mainka aza mihena  kanefa ny vola mivoaka lasa mitombo noho ny fisondrotam-bidim-piainana. Ho loza no aterak’izany rehetra izany satria dia ho potika tanteraka ny toekarena Malagasy. Ho moramora amin’i Madagasikara ny haka ny toeran’ny gisitra amin’ny laharana maneran-tany ary efa mirona mankany mihitsy isika.

Tsiry

  

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana tsy tanterakaHiteraka savorovoro marolafy

Fitondram-pankajana tena fetsy ity indray mitoraka ity. Nandritra ny fanokafana ny Seminera ifanakalozan'ny RECEF dia nilaza ny filoham-pirenena fa mbola mianatra demokrasia isika nandritra ny kabary lahateniny.

 

 Rehefa akaiky fifidianana toy izao dia toy ny hoe demokratika sy ara-dalàna tsara ny olona mahazo seza ary tsy azo hozongozonina mihitsy. Noho izany, any amin’ny resaka fifidianana no ametrahany ny fototra hanamafisany ny sezany. Iaraha-mahita rahateo fa maro ireo lesoka ao amin’ny CENI izay nahazo fanakianana mafy avy amin’ny vahoaka. Ny tena mampanahy ny maro dia ny hiverenan’io fomba familiviliana ny demokrasia io mba tsy hanatanterahana ny fifidianana. Mitarazoka rahateo ny fandaniana ny lalàna mifehy ny fifidianana eo anivon`ny Antenimieram-pirenena sy ny Antenimierandoholona. Inona tokoa no hitranga raha tsy misy fifidianana amin`ity taona 2018 ity ? Manahy hala-bato sy fomba fanao tsy mifanaraka amin’ny demokrasia ary ny soatoavin’ny fifidianana ny olona. Raha vao mihemotra io ary raha sanatria, ka tsy vita amin’ity taona ity dia mbola ho zavatra hafa indray no iainantsika eto ary tsy misy hahalala izay zavatra hitranga.

Tsy voafehy

Izany indrindra no loza mitatao miandry antsika. Azo antenaina fa hisy ny fifandirana politika lehibe izay hiteraka krizy vaovao ary tena hihamafy. Hitombo ny fahasorenan’ny Malagasy ary hisy fipoahana ara-tsosialy ary tsy voafehy intsony ny sehatra maro ary anisan`izany ny tsy fandriampahalemana eto amin`ny firenena. hiharatsy hatrany ny fandriampahalemana eto amin’ny Firenena, indrindra fa ny tontolo politika satria samy mahatsapa ny rehetra fa amin’izao fotoana izao dia tsy misy olona tsy voakasiky ny tsy fandriampahalemana. Mila miezaka daholo ny tompon’andraikitra hanao izay hahatanteraka ny fifidianana. Nefa raha tsy voafehin’ny mpitondra ny raharaham-pirenena dia mety hizotra mankany amin`ny tetezamita izany. Efa miteraka resa-be ihany koa eo anivon`ny fiarahamonina ny fankazana ny faha-42 taonan’ny antoko AREMA rahampitso sabotsy. Somary nangingina ity filoha teo aloha ity kanefa olona tena mahafehy ny tetezamita izy ary voaporofo io nandritra ny taona 2009. Misy zavatra ketrehany ve sa handrava ny fitondrana mihitsy dia hanangana tetezamita ? Mety mbola hikiry ho kandida amin'ny fifidianana filoham-pirenena ve ny tenany ? Heverina fa amin`io fotoana io no hanaovan’ny Amiraly Didier Ratsiraka fanambarana lehibe sy hitondrany ny heviny momba ny raharaham-pirenena.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Antenimieram-pirenenaHafana indray ny adihevitra manomboka anio

Ho vory lanona indray ny antenimieram-pirenena satria hiditra amin`ny fivoriana tsy ara-potoana fahatelo anio zoma 23 martsa araka ny fampiantsoana nataon’ny filan-kevitry ny minisitra omaly; ka handinika ireo volavolan-dalàna fehizoro 3 momba ny fifidianana.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Praiminisitra SolonandrasanaMiala raha vao tsy lany ny lalàm-pifidianana ?

Tsy mandry andro tsy mandry alina ny praiminisitra Mahafaly Solonandrasana Olivier amin’ny fitadiavana hevitra hampandaniana ireo volavolan-dalàna fehizoro momba ny fifidianana. Toa nanantena fatratra fa handeha araka ny tokony ho izy ny kajikajy rehetra hahafaha-mampandany mora fotsiny ilay lalàna.

Toky R

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampihavanam-pirenenaMbola lavitry ny afo ny kitay

Enim-bolana eo ho eo izay ny nitsanganan’ny Filan-kevitry ny Fampihavanam-pirenena Malagasy na ny CFM, izay rafitra ara-panjakana natao iantsoroka ny fampihavanana eto amintsika, araka io anarany io.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tiko AAAMpiasa 702 nalefa “chômage technique”

Tsy namelan`ny fanjakana raha tsy rava tanteraka ny orinasa Tiko AAA. Vokatry ny fahirano nataony dia voatery nanao fiatoana ara-teknika ity orinasa ity. Manomboka androany alakamisy 22 martsa 2018(ndlr:omaly) dia manao fanambarana ofisialy izahay mpisolovava an`ny orinasa AAA fa tsy maintsy hizotra any amin`ny fiatoana teknika ny orinasa, hoy Ratefimahefamijoro Dimin`Eloi.

Marigny A.

News Mada0 partages

Les clichés de la semaine

 La troisième session extraordinaire de l’Assemblée nationale débutera ce jour à Tsimbazaza.

Les agents pénitentiaires poursuivent leur grève.

Sixième Séminaire international du Recef, avec comme thème « Un processus électoral favorisant la participation des femmes et des minorités ». Sixième Séminaire international du Recef, avec comme thème « Un processus électoral favorisant la participation des femmes et des minorités ».

Afin de promouvoir l’inclusion financière au niveau national, le groupe Telma et la Bank of Africa (BOA) ont signé une convention de partenariat.

L’ambassadeur Robert Yamate fait ses adieux.

Lancement officiel du projet Youthcan, hier au CCI, pour l’insertion professionnelle des jeunes.

Semaine de l’information, exposition organisée par l’Afifab (Asa fifandraisana sy fampahalalam-baovao), le comité en charge de la communication et de l’information au sein du FJKM.

 

Photo : Mamiherison, Tina et Fanou

Ino Vaovao0 partages

MAHAVELONA MAROANTSETRA : Potika ny 90%-n’ ny vokatra lavanila, omby 22 lasan’ny rano

Tanimbary 30 ha no tototry ny tany sy fasika ka maty ao ny vary ary tsy azo volena intsony. Simba sy tototry ny tany ny 90%-n’ny vokatra lavanila ao amin’io Fokontany io hatrany. *

Ny angom-baovao no nahalalana fa omby miisa 22 no maty lasan’ny rano tao amin’ny Kaominina Mahavelona Maroantsetra. Fantatra ihany koa fa olona enina no narary naiditra hopitaly vokatry ny alahelo tamin’ny fahasimban’ny fananana. Tsy nisy kosa ny ain’ olona nafoy.

Ny eo amin’ny fotodrafitrasa dia lalana maro no tapaka. Tapaka ny lalana avy ao Mahavelona tampon-tanàna mihazo ny Fokontany Masindrano vokatry ny tetezana lasan-drano.

Ao anatin’ny fahasahiranana tanteraka ny mponina any an-toerana amin’izao fotoana izao. Ahiana ny mosary vokatry ny fahapotehan’ny fambolena.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FIKIRIZANA SY FAHOMBIAZANA : Torohevitr’i Stileex...

Izy io dia karakaraina miaraka amin’ny Salon Asia / Enjoy koa maimaim-poana noho izany ny fidirana.

Iza moa i Simon Lee  ?

Raha ny eto Madagasikara manokana, mpandraharaha mavitrika amin’ny lafiny nomerika no tena ahafantaran’ny olona azy. Maro no efa mahalala sy mampiasa ireo entana vokariny toy ny Openflex, Simafri na koa Annuaire.mg raha tsy hitanisa afa-tsy ireo. Mahavariana ny zava-bitany tao anatin’ny taona fohy. Fa saingy raha ny tantarany anefa no dinihina, olona tena niaritra ny mafy tokoa izy ity vao tonga tamin’izao.

Ao anatin’io fanofanana-valandresaka io no ahenoany anao ny santionany amin’izany. Horesahiny ao ihany koa ireo olona telo izay nalainy ho modely, fitaratry ny fikirizana ka nahatonga azy ireo nahomby teo amin’ny fiainana. Fa ny tena zava-dehibe amin’io fanofanana io dia hizara fomba fanao izy mba hampiakaran’ny tsirairay ny fahavitrihany sy ny fikirizany. Azo ampiasaina izany fomba izany amin’ny lafin-javatra rehetra eo amin’ny fiainana. Tombontsoa maro no azo amin’izany ka aza misalasala manomana fotoana dieny izao hahatongavana any.

Vondrona tsy miankina Stileex Numafri

Amin’ity andiany faharoa ity dia ny mpikarakara ny hetsika Asia/Enjoy Madagascar sy ny vondrona tsy miankina Stileex Numafri no hanomana azy. Ny toerana moa izany dia ao amin’ny hanaovana io varotra fampiratiana io ihany. Ny fikarakarana kosa dia Stileex Numafri no manatontosa azy. Ampahatsiahivina fa io vondrona io dia miezaka manamora sy mampivelatra ny fikirakirana ny nomerika eto Afrika.

Efa manomboka fantatra moa izy ity amin’ireo fizaràny zavatra maimaim-poana sahala amin’ity fanofanana-valandresaka ity. Ireo izay nanatrika ny andininy voalohany ohatra dia mahatadidy tsara fa nandoavam-bola ilay izy tamin’izany. Mba hanamora ny fahatongavan’ny besinimaro dia azo alaina ao amin’ny tranonkalan’i Stileex Numafri ny fanasana tsy andoavam-bola izay ahafahana miditra ao amin’io fanofanana io sy ny hetsika Asia/Enjoy amin’io andro io ihany koa.

Madonline0 partages

Parlement : Les projets de loi de la discorde

Une nouvelle session extraordinaire du parlement est programmée à compter du 23 mars, après une session extraordinaire houleuse et source de dissension. Les députés et les Sénateurs sont, de nouveau, appelés à se pencher sur les projets de loi qui vont régir les prochaines élections à Madagascar.

Lors d’une récente session extraordinaire, en effet, il a été impossible d’adopter ces projets de loi en raison d’une importante divergence de point de vue sur le fond et sur la forme au niveau des élus de la Chambre basse. Les députés issus de l’opposition ont souhaité faire adopter des amendements au projet de Loi organique n° 06/2018 du 21 février 2018 relative à l’élection du Président de la République, mais les élus proches de l’Exécutif sont très pressés d’en finir avec.

Il fallait cependant ajourner l’adoption des projets de loi après des débats très contradictoires et de vives polémiques entre les députés. Le Premier ministre, Olivier Mahafaly Solonandrasana, n’a pas caché sa déception. Raison pour laquelle une nouvelle session extraordinaire devait être convoquée au plus vite.

« Nous avons soumis 86 amendements pour améliorer le projet de loi sur l’élection du président de la République, et nous souhaitons qu’ils soient adoptés », a expliqué un député de l’opposition.

« Ces textes de loi ne pourront pas garantir un apaisement politique dans le pays, car ils tendent à exclure certains candidats » selon le député Tody Arnaud.

Les projets de loi organique sèment ainsi la zizanie à l’Assemblée Nationale. Durant les prochains jours, les parlementaires devront une nouvelle fois se pencher sur les futures lois électorales. Les députés de l’opposition ont noté dans les projets de loi une velléité d’exclure de l’élection présidentielle deux adversaires importants aux dirigeants actuels issus du parti HVM, à savoir l’ancien chef de la Transition, Andry Rajoelina, et l’ancien président, Marc Ravalomanana.

« A un moment où l’ensemble de la communauté internationale réclame une élection inclusive, ouverte à toutes les sensibilités politiques dans le pays, il serait absurde de chercher à exclure des candidats à la prochaine présidentielle », a réagi un député du TIM, le parti de Ravalomanana.

La Vérité0 partages

Recettes fiscales - Une augmentation de 33,12 % pour les centres fiscaux

La Direction générale des impôts (DGI) a conclu l’année 2017 sur une note positive. Effectivement, les 101 centres fiscaux ont enregistré une importante hausse des recettes, soit une augmentation de 33,12 %. D’après le rapport publié par la DGI, cette tendance haussière est fortement tirée de la TVA (Taxe sur la valeur ajoutée) et des recettes tirées des impôts sur le revenu (IRSA et IR).

Cette hausse résulte, en effet, de la relance de certaines activités économiques comme le secteur immobilier qui s’est vraiment développé au cours de l’année dernière avec la construction des divers bâtiments commerciaux. Les trois premiers centres fiscaux (CF) à contribuer à cette croissance sont le CF du 4ème arrondissement avec une contribution de 10,08, celui d’Ivato avec 3,65 et celui du 5ème arrondissement avec 2,84. Toutefois, ce dynamisme ne se remarque pas vraiment dans les rendements de l’impôt synthétique (IS).La Direction générale des entreprises a également contribué d’une manière considérable à l’amélioration des recettes fiscales de l’année 2017. Elle a en effet fait des efforts au niveau des recouvrements des arriérés fiscaux et des contrôles fiscaux. Les secteurs les plus investis sont alors les télécommunications, comme Telma, le secteur pétrolier ainsi que les prestataires de services et le secteur du tabac et de l’alcool, étant donné qu’ils ont vu leurs chiffres d’affaires croître significativement et leurs résultats fiscaux s’améliorer.Les perspectives pour cette annéeDans le cadre de l’amélioration des recettes fiscales pour cette année, la Direction générale des impôts veillera alors à l’application effective des changements sur les régimes fiscaux, plus particulièrement de l’IS. Des actions prioritaires seront également mises en œuvre afin de sécuriser les recettes et d’améliorer les relations avec les usagers, dans le but de les inciter à payer les impôts. Pour cette année, la DGI essaiera également de faire du numéro d’identification fiscale (NIF) un identifiant unique pour que chaque contribuable détienne une carte professionnelle dans les normes. Il ne faut pas non plus oublier la reconfiguration du système informatique de gestion fiscale, sur lequel repose toute l’administration fiscale. Recueillis par Rova R.

La Vérité0 partages

Basketball- Coupe du Président - Play-off Mb2All admis en N1A

Mb2All Analamanga était la première équipe de la catégorie N1B admise à  la division supérieure, N1A, après avoir eu son ticket pour les demi-finales du Play-Off de la Coupe du Président à Toliara, hier. Une compétition soutenue par Telma Madagascar, premier sponsor du basketball malagasy. TELMA, premier partenaire de la Fédération Malgache du Basketball, met tout en place pour faire de l’événement, passion N1 des jeunes, un rendez-vous à ne pas manquer.

La formation de Ndranto Rakotonanahary a écarté l’équipe de l’As Fanalamanga, dirigée par le Coach Kim’s lors du troisième quarts de finale hier.  L’équipe a dépassé la barre des 100 points en battant (110-66) la formation d’Alaotra Mangoro au score final.  Parmi les cinq équipes, à savoir USF Haute Matsiatra, As Fanalamanga, CNaPS Itasy, en course pour monter en N1A, Mb2All était la première à réussir le pari. La formation de la Haute Matsiatra a été sortie de la compétition (88-70) par le CosPN Analamanga. Le Cosmos Diana,  quant à lui, était la première équipe  à  valider son billet pour le carré final à l’issue de sa victoire de 84-60 face à la CNaPS Itasy. Ce jour, Cosmos défiera le CosPN dans une finale avant la lettre pour le carré. Les quatre demi-finalistes de cette compétition seront qualifiés pour le Top8 prévu à Antananarivo au mois d’avril.  C’est l’avant dernière étape avant la Grande finale. E.F.

La Vérité0 partages

Affaire Ambohimahamasina - Mahafaly « Vraiment » intouchable

Claudine Razaimamonjy est vraiment revenue sur le devant de la scène politique malgache. Dernier rebondissement connu dans le cadre de cette affaire vraiment scandaleuse, la milliardaire avait comparu devant la Chaîne pénale  anti-corruption avec plusieurs autres personnes pour des faits de détournement de fonds publics, de complicité et de faux et usage de faux.  Outre la propriétaire de l'AC Hôtel, un ancien ministre des Finances et du Budget, un ancien Directeur général du Trésor public et une autre opératrice économique, figurent dans la liste des suspects.

Il s'agirait d'une affaire relative au détournement d'une somme d'un montant de près de cinq cent millions d'ariary pour le paiement de fausse facture relative à la réhabilitation d'un bâtiment public sis à Antanetibe au nom du ministère des Postes et Télécommunications. Claudine Razaimamonjy était de nouveau placée en détention préventive tout comme l'ancien ministre en question.  Cet ex Grand argentier rejoint une liste vraiment de plus en plus longue et hétéroclite de personnalités incarcérées dans le cadre d'une affaire où le nom de Claudine Razaimamonjy a été cité.  En tout cas, force est de constater « vraiment » que depuis l'éclatement des dossiers concernant cette baronne du Hvm, un autre haut responsable étatique reste et n'est nullument inquiété. En effet, soupçonné d'implication dans des affaires louches de détournement de subventions exceptionnelles avec Claudine Razaimamonjy, l'actuel Premier ministre et non moins ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation Mahafaly Solonandrasana Olivier, demeure « vrai-ment » intouchable. Pourquoi le Bureau indépendant anti-corruption n'a « vraiment » daigné songer à convoquer le numéro Un du Palais de Mahazoarivo qui semble « vraiment » bénéficier, jusqu'ici, d'une certaine immunité ? Pourquoi le rôle -supposé ou avéré- qu'aurait joué celui qui est aujourd'hui l'homme fort du gouvernement dans les affaires de corruption et de détournement de deniers publics déballées en cascade dans le cadre des affaires concernant Claudine Razaimamonjy n'est-il « vraiment » toujours pas mis en relief ? Mahafaly Solonandrasana, administrateur civil, alors uniquement à la tête du ministère de l'Intérieur et de la décentralisation, duquel dépend toutes les subventions exceptionnelles accordées aux communes, avait «vraiment» vu son nom par exemple être cité nommément dans le rapport des inspecteurs d'Etat dans l'affaire Ambohimahamasina.  Des accusations rejetées en bloc  par l'actuel Premier ministre qui s'était « vraiment » engagé, sur la radio France internationale (Rfi), en août 2016 au nom de la transparence à présenter sous peu tous les documents qui attesteraient « vraiment » de sa bonne foi. Presque deux ans après, l'opinion attend toujours…Reste à savoir toutefois si le cas de l'ex Grand argentier du pays incarcéré ne serait qu'une première d'une longue chaîne et que des convocations d'actuels hauts responsables étatiques englués dans des affaires de corruption, de passation illégale de marchés, de malversations, de détournements faramineux de fonds publics… suivront. Pour les observateurs, tant que des personnalités soupçonnées dans des affaires louches continueront de bénéficier des largesses du système, les slogans d'Etat de droit, de bonne gouvernance et d'égalité de tous devant la justice prônés par les dirigeants actuels sonneront « vraiment » creux. La Rédaction

La Vérité0 partages

Candidature à la Présidentielle - Saraha Rabeharisoa renouvelle l'expérience

Et de trois ! Saraha Rabeharisoa se présente, pour la seconde fois, à l'élection présidentielle. Ce qui fait d'elle la 3ème femme en lice dans cette course à la magistrature suprême après Eliana Bezaza du Parti Social démocrate (Psd) et Arlette Ramaroson du Front patriotique pour la reconstruction de Madagascar. Ce fut au cours d'une conférence de presse hier à Vohipiraisana sis à Ambohijatovo Ambony que le parti Libéral Démocrate (Pld), a proposé son leader Rabeharisoa Saraha pour cette course à la magistrature suprême et ce, à l'issue de son premier congrès. S'étant déjà présentée sous les couleurs du parti vert « Hasin'i Madagasikara » lors de la présidentielle en 2013, cette femme politique renouvelle donc l'expérience avec son nouveau parti.

L'annonce officielle de sa candidature a été faite devant un parterre de politiciens invités pour l'occasion. Face à ce nouveau défi, le Pld oriente son programme autour de 4 grands projets à savoir la sécurité humaine et alimentaire ainsi que financière, la création des richesses à travers la bonne gouvernance, la reconnaissance des efforts, des acquis et de la dignité des individus dans chaque secteur et enfin, la mise et le renforcement de l'Etat de droit.Pour un patriotisme économiqueL'un des grands objectifs du parti est de réduire le fossé entre les riches et les pauvres à Madagascar à travers les créations et les appuis aux entreprises et industries locales. La formation politique véhicule plusieurs valeurs et principes comme le patriotisme économique. D'ailleurs, dans sa prise de parole hier, Saraha Rabeharisoa a souligné que l'expropriation des malagasy de leurs terres ne sera plus tolérée. « Nous voulons asseoir la paix et l'harmonie dans le pays, le respect et la valorisation des cultures et de notre identité …pour ériger un pays revêtu de dignité », selon toujours le Pld. Afin de réaliser ces objectifs, la candidate du Parti libéral démocrate a appelé tous les Malagasy à se joindre à elle. Outre l'élection présidentielle, le Pld envisage aussi de présenter des candidats dans tous les autres scrutins. Ayant vu le jour en 2015, le Pld a adopté comme solan : « Ny olona tsirairay afaka miatrika ny andavandro am-pahamendrehana » (Chaque personne peut faire face dignement à son quotidien).Sandra R.

La Vérité0 partages

Le monde de la musique en deuil - Le chanteur évangélique Barry's n'est plus

Mauvaise nouvelle, un autre artiste vient de quitter la terre pour rejoindre le royaume des cieux. Il s'agit de Barry's Dupont Andrianarivelo connu par le grand public par Barry's, le chanteur évangélique qui faisait autrefois partie du groupe Les Adélines. Et oui, ce jeune homme talentueux, qui avait une voix exceptionnelle nous a quittés à seulement 32 ans... et dire qu'il allait bientôt célébrer ses 10 ans de scène. Comme les chrétiens le disent souvent, l’homme projette mais c’est Dieu qui réalise.

Et c'est effectivement ce qui s'est passé. Atteint d'insuffisance rénale poncutée par une complication au niveau du foie, Barry's a maintes fois été emmené à l'hôpital et même déjà subi quelques opérations. Gravement malade pendant plusieurs mois, il avait besoin de beaucoup de sang pour son épuration car il en perdait beaucoup. Au début, pendant que les maux n’étaient pas encore importants, il a été traité à domicile. Mais avec l’apparition d’une hémorragie, le médecin traitant a ordonné son transfert à l’hôpital de Befelatanana. Cependant, rien n’a changé, le sang a continué à couler de son ventre et a entrainé une fatigue totale du patient. « Il était de plus en plus malade et fatigué. Le professeur a donc ordonné de le transporter au plus vite à l’hôpital Hjra où il a été tout de suite admis à la salle de réanimation. Plusieurs appel à l'aide ont été faits et des manifestations ont déjà été organisée dans le but de l'aider mais apparemment, cela n'a pas suffi. Il a donc perdu la vie hier, à son domicile à Amboditsiry vers 2 h du matin.Attristés par la nouvelle, des milliers de fans lui ont rendu hommage en partageant ses photos sur les réseaux sociaux. Beaucoup se souviennent de Barry's comme un jeune homme sociable et amiable qui aimait donner des conseils. A part son talent de chanteur et de compositeur, il était également styliste. Son corps sera inhumé ce dimanche à Ambohitseheno après un dernier hommage à la Fjkm Amboditsiry. En ce moment difficile, l'équipe de la rédaction de La Vérité présente ses sincères condélances a sa famille et au groupe Barry's.T.A.