Les actualités Malgaches du Samedi 23 Février 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara67 partages

ANALOGH : Hasina Razafindrakoto prend service

La passation de service s’est tenue hier à Ankadimbahoaka.

La cérémonie de passation de service entre le Directeur général sortant de l’ANALOGH, Rafaralahy Andrianoary Rakotoarisoa et son successeur Hasina Razafindrakoto s’est déroulée hier matin. Une cérémonie marquant la prise de fonction officielle du nouveau DG qui aura la lourde tâche de diriger la mise en œuvre de nombreux projets d’envergure inscrits dans l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM), notamment ce qui est prévu dans le 11è Engagement du président Andry Rajoelina qui consiste à l’octroi de « trano mora » et de « buildings mora » pour les Malgaches. Après la passation, Hasina Razafindrakoto a visité tous les bureaux du siège d’ANALOGH Madagascar à Ankadimbahoaka pour être au contact direct avec le personnel mais aussi pour constater de visu l’état du bâtiment. Le nouveau Directeur général n’a pas manqué lors de cette passation de service, d’exprimer sa détermination à accomplir sa mission tout en respectant les termes des 13 « Velirano » du président Andry Rajoelina.

Davis R

Midi Madagasikara13 partages

Tennis – ITF – CAT U 14 Grade II : 57  jeunes raquettes en course

La présence de l’évènement hier.

Pendant une semaine, les courts de l’ACSA seront le théâtre d’un acharnement intense entre les meilleurs joueurs et joueuses âgés moins de quatorze ans  du continent.

Prête. C’est le mot que peut qualifier la fédération malgache de tennis à quatre jours du coup d’envoi des deux tournois ITF CAT U14 GRADE II. Le premier tournoi se déroulera du 27 février au 2 mars et le deuxième du 2 au 5 mars sur les courts de l’ACSA à Ambohidahy. 57jeunes raquettes en provenance de sept pays à savoir les Seychelles, le Kenya, la Zambie, le Botswana, le Zimbabwe, l’Afrique du Sud et Madagascar, hôtes qui découdront pendant une semaine. Ce tournoi va permettre aux participants de gagner de points, surtout pour les hôtes, et d’assurer leur qualification pour les Championnats d’Afrique. La fédération dirigée par Stéphane Rakotondrainibe a procédé à la présentation de l’évènement avec la présence du  ministre de la Jeunesse et des Sports, Tinoka Roberto. « Nous avons priorisé la politique de la relève. Comme le Président de la République a annoncé, nous devons replacer la fierté nationale par le biais du sport. Six pays vont venir chez nous donc, cela demande notre expérience en matière d’organisation et de mobilisation, ainsi qu’une adhésion populaire », a-t-il déclaré. Et lui de continuer  « La FMT figure parmi les fédérations la mieux gérée. Quelques jours après ma nomination, le président de la fédération était le premier à me présenter son bilan financier. Face à cette gestion administrative transparente,  je suis convaincu que la fédération mérite d’être aidée. Côté résultat, la FMT a un bon rang sur la scène africaine ». Sur les 57 participants, ils seront 30 chez les garçons et 27 chez les filles. Outre les points, ces deux tournois sont qualificatifs pour les Championnats d’Afrique réservés au TOP 16 africain qui se dérouleront en Afrique du Nord. Pour le moment, la Grande Ile aura deux représentantes. Il s’agit de Randy Rakotoarilala et de Miotisoa Rasendra, respectivement championne et vice-championne d’Afrique-Australe. L’enjeu pour ces deux jeunes raquettes est le ticket pour le TOP 8 du Master Afrique.

T.H

Midi Madagasikara8 partages

Rues de Tana : La Police disparaît de la circulation

Les agents de Police ont déserté les rues de la capitale.

Absence remarquée et remarquable hier des agents de Police habituellement en service en divers endroits de la capitale qui donnaient l’impression d’observer un débrayage, voire une grève qui ne disait pas son nom. Le Syndicat des policiers va se réunir ce jour à 10 h au camp de la FIP à Antanimora et menace de prendre une grande décision s’il n’obtient pas satisfaction par rapport à sa revendication relative à l’interdiction de faire de la Police Routière (PR).

Fasan’ny karana. Un nom prédestiné sauf que la personne décédée est une Malgache qui tenait un taxi-phone. Elle a été fauchée à mort par un taxi-be qui a aussi gravement blessé trois vendeurs de journaux qui ne s’attendaient sans doute pas à faire la Une des quotidiens ce jour. Et ce, suite à cet accident corporel qui s’est produit hier, vers 11 heures, du côté du stationnement des taxi-brousse desservant le Sud du pays.

Sifflet. Comble du malheur, aucun agent de police n’était présent sur les lieux, au moment de l’accident qui a inévitablement provoqué un embouteillage monstre. Un épicier installé juste à côté, faisait office de policier en réglementant à qui mieux, mieux la circulation à coups de sifflet. « C’est le policier habituellement en service ici qui m’a refilé son sifflet, en arguant que lui et ses collègues n’ont plus le droit de faire la circulation », a-t-il expliqué. Même les policiers stagiaires avec leurs épaulettes bleues ont disparu de la circulation. Au propre comme au figuré.

Corruption. En fait, les policiers ne peuvent plus, du moins jusqu’à nouvel ordre, retirer les papiers des automobilistes pour éviter les risques de corruption – passive et active- contre laquelle le nouveau régime entend lutter avec détermination, en préconisant la tolérance zéro. Du …coût, plus d’un policier ne sont plus motivés. Ce qui explique peut-être leur débrayage par rapport à la réglementation de la circulation dans les rues de la capitale. Du « vahilava » d’Ambohimanarina jusqu’à Antanimena, on n’a vu hier l’ombre d’aucun agent de police. Il fallait remonter jusqu’à Soarano, devant l’hôtel Plaza  pour en voir un, au niveau de l’arrêt de taxi-be. Même topo à Andohan’Analakely où un seul agent s’évertuait à réguler le flux de véhicules allant vers Ambohijatovo ou en direction du tunnel d’Ambohidahy.

Motards. La guérite située sur l’îlot jouxtant le grand rond point d’Ankazomanga était désespérément vide alors qu’elle servait d’habitude d’abri pour les policiers en faction à ce carrefour à sens giratoire, où certains automobilistes refusent de céder la priorité tandis que d’autres en abusent, surtout quand il n’y a aucun élément de la Police. Tel que c’était le cas hier où le débrayage touchait aussi la Brigade mobile de la circulation. Les chauffeurs et receveurs de taxi-be ne craignaient pas de voir surgir à l’improviste les « motards ». Ce qui était peut-être pour quelque chose dans la survenance de l’accident au « Fasan’ny karana » où un policier a « enterré » son sifflet. C’est l’épicier qui en a hérité, en essayant tant bien que mal de dire aux badauds et curieux, « circulez, il n’y a rien à voir ».

R. O

Midi Madagasikara3 partages

Secteur du BTP : Participation du secteur privé et des bailleurs pour équiper l’ESPA

Inauguration des salles de laboratoires équipées de matériels de pointe à l’ESPA.

Trois salles de laboratoires ont été inaugurées à l’ESPA (Ecole Supérieure Polytechnique d’Antananarivo). Ces salles ont été réhabilitées, équipées et dotées de matériels de pointe dans le cadre du projet FORMAPRO-BTP, visant à la modernisation des dispositifs de formation dans le secteur du BTP. Une cérémonie s’est tenue le 19 février dernier, en présence du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESUPRES) , et du premier conseiller de l’Ambassade de France à Madagascar.  D’après les explications, la Mention BTP au sein de l’ESPA a établi un Projet d’Etablissement (PE) s’étalant sur cinq ans, en se fondant sur les besoins de remise à niveau des méthodologies et moyens pédagogiques ; le désir de rehausser la présence et la visibilité de l’école, dans le milieu professionnel par le renforcement des ingénieurs et techniciens de l’école, ainsi que dans le secteur de la recherche,  le désir d’élargir les partenariats nationaux et internationaux, collaborations et activités avec les entités intervenant dans le secteur du BTP ; et la nécessité de nouvelles technologies et de professionnalisation des formations suivant le système Licence-Master-Doctorat (LMD).

Financement. L’AFD (Agence française de développement), en collaboration avec le Centre National Emploi Formation-CNEF BTP, a appuyé et approuvé les visions et les objectifs de l’ESPA BTP, et a financé généreusement plusieurs volets de réalisation du PE. Pour un montant de 120 millions d’Ariary, soit 30,000 Euros, cet appui a permis de doter les trois laboratoires, d’équipements modernes, et d’acquérir des logiciels spécialisés pour un montant de 1,04 milliards d’Ariary. Selon les initiateurs du projet, ces réalisations sont le fruit d’un partenariat renforcé avec le secteur privé (Syndicat des Entrepreneurs du BTP – SEBTP et de la Fédération des Petites et Moyennes Entreprises du BTP) et plusieurs institutions, dont l’Institut Supérieur de Technologie d’Antananarivo (IST-t), et l’ESPA, qui se mobilisent pour créer une plateforme d’information et de collaboration interprofessionnelle, le « Campus des métiers », afin d’améliorer la qualité des formations, de la recherche dans le secteur du BTP. Ce partenariat vise de permettre à l’ESPA d’améliorer et revoir des méthodes, des parcours d’enseignement au sein de l’ESPA BTP pour une mise aux normes se rapprochant des standards internationaux actuels ; d’accéder à de nouvelles opportunités pour renforcer la présence de l’ESPA BTP dans ses secteurs d’activités, et également pour favoriser les collaborations universitaires internationales.

Antsa R.

Midi Madagasikara1 partages

SeFaFi : Contre le favoritisme et le népotisme, pour les compétences

Le SeFaFi s’insurge contre le favoritisme et le népotisme notamment au niveau des ministères.

Le SeFaFi a procédé, hier, à la présentation de son 17e recueil (communiqués 2018). Cet observatoire de la vie publique tient ainsi à souligner que l’année 2018 a été dominée par l’organisation de l’élection présidentielle.

Pour cela, la législation électorale devait être adaptée aux dispositions de la Constitution de la IVe République. Mais le pouvoir a attendu la dernière année du quinquennat pour s’y atteler. Dans ces conditions, rien d’étonnant à ce que les nouveaux textes témoignent des mêmes insuffisances que les précédentes. Et à la permanence du profil des candidats, correspond la continuité des pratiques douteuses, pas de moindre signe de renouvellement d’une classe politique toujours enfermée sur elle-même.  Concernant les actualités nationales, le SeFaFi  estime qu’au niveau des ministères, il faut une culture de compétences, de ce fait, lutter contre le favoritisme et le népotisme.

Sortie de crise. L’observatoire de la vie publique a touché mot aussi des collectivités territoriales décentralisées, « il faut que l’on s’achemine vers l’élection des chefs de région ». Même topo pour les chefs Fokontany. Dans la même foulée, SeFaFi   pense également qu’on devrait publier les résultats du recensement général de la population. Dans ce 17e recueil, il est également dit « …tout schéma de sortie de crise doit impérativement se conformer aux Institutions et respecter le suffrage populaire. Car si l’abus de pouvoir ou les actes de corruption ont fait perdre leur  légitimité démocratique à la classe dirigeante, celle-ci n’en reste pas moins dépositaire de la légalité républicaine … ». Et d’ajouter qu’« une nouvelle délibération des lois électorales permettra aux députés et sénateurs de l’opposition de soumettre à l’Assemblée nationale et au Sénat les amendements qu’ils souhaitent y apporter ».

Dominique R.

Midi Madagasikara1 partages

Fonds pour la consolidation de la paix : La prochaine phase en gestation

« Nous réitérons notre disponibilité à travailler avec l’Etat ». Tels ont été les propos de la coordonatrice résidente du système des Nations Unies à Madagascar, Violet Kakyomya, à l’issue de la visite de courtoisie qu’a effectuée l’ensemble du système au ministre des Affaires Etrangères, Naina Andriantsitohaina, hier à Anosy. Les Nations Unies sont convaincues par les efforts déployés par le nouveau régime sur trois points, en l’occurrence, la lutte contre la corruption, la lutte contre l’insécurité ainsi que l’instauration de la bonne gouvernance.

Réflexion. Par ailleurs, le fonds pour la consolidation de la paix, ayant réuni dix millions de dollars, s’achève en juin prochain. Il a permis de mener des activités ayant trait à la bonne gouvernance, à la sécurité, à la lutte contre la corruption, à la lutte contre l’impunité et à la transparence dans la gestion des affaires publiques. Aussi, ont été réalisées des actions humanitaires dans le Sud. « Nous engageons nos agents et nos fonds pour soutenir ces activités. Et il y a déjà une réflexion pour la prochaine phase », projette Violet Kakyomya.

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara1 partages

Football : Le cas de la ligue de Bongolava tranché ce lundi

Les membres du comité de normalisation ont reçu en audition les différents responsables au sein de la ligue de Bongolava jeudi dernier à Isoraka.

Une des missions très attendues des férus du ballon rond du comité de normalisation est l’organisation des élections au niveau des ligues et surtout celle fédérale. « On a écouté toutes les parties concernées dont le président de l’ancienne commission électorale, Lala Raherimanana, les présidents de sections et de ligues. Les élections au sein des 21 ligues ont été toutes validées, il reste le cas de Bongolava. La réunion hebdomadaire de ce lundi tranchera sur ladite ligue où l’élection sera validée ou à réorganiser » a expliqué Benony Jacques, vice-président au sein du comité de normalisation. Les recours envoyés étaient en suspense surtout vu la durée du traitement et que la commission de recours n’a donné aucune suite pour les élections au sein des ligues Haute-Matsiatra et Vatovavy Fitovignany. « Les élections fédérales attendront le règlement des litiges électoraux. Il y aura également l’aménagement des textes (guide et code électoral) suite aux recommandations de la FIFA et aux discussions avec Lala Raherimanana » a continué, Benony Jacques. Une fois rectifiés, les textes seront proposés à l’assemblée générale avant notification de la FIFA et envoyés au ministère de la Jeunesse et des Sports. Concernant, la préparation de l’équipe nationale, les membres au sein du comité de normalisation donneront plus de détails lors d’une rencontre avec la presse la semaine prochaine. Les nombreuses questions qui suscitent la curiosité des férus du ballon rond seront résolues lors de cette conférence de presse, notamment sur les matchs de préparation et le regroupement. Une chose est sûre, un protocole d’accord sera signé avec le coach de la sélection nationale, Nicolas Dupuis. Il débarquera au pays le 1er mars prochain. « La question sur les arriérés a été réglée » a conclu, Benony Jacques.

T.H

Midi Madagasikara1 partages

Mahitsy : Mangataka ny hametrahana toby miaramila ny mponina

Mihorohoro tanteraka ny faritry ny kaominina Mahitsy  sy ny manodidina noho ny firongatry ny fanafihana mitam-piadiana mahery vaika misesy eny an-toerana. Manahy mafy ireo mponina fa hampihemotra ny fandrosoana ara-toekarena eny anivon’ny fiaraha-monina ny tsy fahafehezana izany tsy filaminana izany, hoy ireo raiamandreny avy any an-toerana ka tokony handraisan’ny mpitondra fepetra hentitra kokoa. Mitera-pahavoazana betsaka izany satria sady voaroba ny vahoaka no mbola mety ho voarohirohy tsy amin’antony ihany koa. Tsy maharaka ny asa tokony hataony intsony angamba ny zandary izay nisy tao hatramin’izay ka tsy mahavonjy taitra intsony. Voalazan’ireo mponina fa tratra aoriana foana ny fahatongavan’ireo mpitandro filaminana ireo  na dia voantso ara-potoana aza. Vokany : manaram-po ny jiolahy ary miainga amina angom-baovao izay mety ho diso ny fanadihadiana ka mahasaringotra ny tsy manan-tsiny mihitsy indraindray. Tranga efa nihatra tamin’ny sefom-pokontany tao Ankazo izany. Efa voasambotra noho io fomba fiasa io ihany koa ny lehiben’ny tsena tao Mahitsy . Tsy lazaina intsony ny nisamborana olona maro mpiray tanàna nampangaina ho mpamaky trano  tamin’ny zavatra tsy marina. Mba hialana amin’izany dia hetahetan’ireo  raiamandreny ao Mahitsy  ny hametrahana toby miaramila hanampy ireo zandary ao an-toerana.

T.M.

Tia Tanindranaza0 partages

Ady amin’ny delestazyNy firosoana amin’ny angovo azo havaozina no tena vahaolana

Nifarana teny amin’ny Hotely Panorama Andrianarivo omaly zoma 22 febroary ny herinandron’ny angovo.

Tsiahivina fa nisy ny fepetra vonjimaika noraisina ho an’Antananarivo izay nampitomboinaavo roa heny (300m³) ny tahirin-tsoliky ny JIRAMA nanafoanana ny delestazy. Nisy ihany koa anefa ny fepetra avy any amin’ny fanjakana ny amin’ny tsy maintsy hanafoanana ny delestazy any amin’ny faritra miisa 60 izay mbola miaina izany. Araka izany dia hisy ny fidinana ifotony eny amin’ireo tanàna misy delestazy ireo hametrahana ny groupe, hampitomboana ny tahirin-tsolika arakaraky ny filan’izy ireo. Amin’izao fotoana izao dia mizarazara ary marobe ireo fifanarahana ataon’ireo orinasa miara-miasa amin’ny JIRAMA ka manahirana sy miteraka olana. Nilaza ny Minisitry ny Angovo, Vonjy Andriamanga fa efa nisy ny soso-kevitra izay efa neken’ny ankamaroan’ireo orinasa ireo ny amin’ny firosoana amin’ny “coût complet”. Amin’io farany io dia ireo orinasa ireo ihany no manao ny fikarakarana rehetra mahakasika ny “groupe”, izy ihany koa no mamatsy ny solika fa ny vidin-jiro hamokarana sisa no iandraiketan’ny JIRAMA. Nilaza ihany koa ny minisitra fa efa voaloa ny vidin-tsolika nampitomboina avo 2 heny tamin’ny fepetra vonjimaika. Namerina hatrany ny maha-zava-dehibe ny famokarana toby herinaratra, ny fitodihana amin’ny angovo azo havaozina amin’ny masoandro miaraka amin’ny fanaovana toha-drano mba ho vahaolana maharitra ny Minisitra. Nivoitra ihany koa ny tokony ho fampiharana ny fampitoviana ny vidin-jiro aloan’ny mpanjifa satria misy elanelana be izany na ny samy eto an-toerana mainka fa ny eto sy ny any amin’ny faritra (péréquation tarifaire). Nanamafy ihany koa ny minisitra fa tsy mety raha tsy handoa ny vidin-jirony ny fanjakana ka tsy maintsy hamafisina ny fepetra ny amin’izany ho fanarenana hatrany ny orinasa JIRAMA. Tsindrin-daona ary miandry ny fanatanterahana izany soso-kevitra sy vahaolana rehetra izany ny Malagasy ankehitriny

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tranombarotra fivarotana finday sy kojakojaNiampy iray indray ny eto an-drenivohitra

Mirongatra ny tsy fandriampahalemana eto amintsika. Ankoatra ny sinto-mahery dia mahazo laka ihany koa ny fanendahana.

 

 

 Noho izay antony izay indrindra dia saika misafidy ny hiantsena amina tranombarotra lehibe ny ankamaroan’ny olona, indrindra fa ny fividianana finday. Antony haneken’ny kaominina Antananarivo Renivohitra ny fanorenana azy ireny izany ho fiarovana ny ain’ny mponina sy ny fananany. Notokanana ny afaka omaly ny tranombarotra IT Station etsy Behoririka izay fivarotana finday sy kojakoja maro samihafa. Tonga nanotrona izany ny solontenan’ny Ben’ny tanànan’Antananarivo Andriamampandry Todisoa. Ny mba hahafahan’ny Malagasy miantsena amina toerana raitra no sady misy mpiambina tahaka izao moa no tanjona, tohanan’ny orinasam-pifandraisana Airtel. Tsiahivina fa ahitana rihina efatra ity tranombarotra vaovao ity manana habe 400 m2 isanisany ka natokana hisakafoanana ny any ambony  indrindra. Ho an’ireo mpanjifan’ny Airtel moa dia azon’izy ireo hatao tsara ny mividy puce na finday vaovao miaraka amin’ilay connexion 4 G.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Seha-Pivoarana sy Andraharahana eto MadagasikaraMitaona ny mpandraharaha rehetra hivondrona

Noho ny fiaraha-miasa eo amin’ny fitantanana ankapoben’ny hetra sy ireo mpikambana ao amin’ny Seha-Pivoarana sy Andraharahana eto Madagasikara (SPAM) dia nisy ny fiofanana nataon’izy ireo omaly tetsy amin’ny Cotisse Ambodivona.

 Fampiofanana niompana tamin’ny fampahafantarana ireo fiovana nisy ao amin’ny lalàna ankapoben’ny hetra 2019. Tsiahivina fa   fikambanana mpandraharaha sy mpampiasa vola eto Madagasikara efa nijoro nandritra ny 2 taona ny SPAM. Efa mahatratra 100 mahery ny isan’ny mpikambana ary mivondrona ao ireo mpandraharaha madinika sy salantsalany avy amin’ireo seha-pamokarana eto Madagasikara. “Tanjona ny ahafahan’ireo mpikambana hanatsara ny traikefa ananany sy hiarovana ny tombontsoan’izy ireo, indrindra manoloana ireo sedra sy trindry hazo lena mianjady amin’ny mpandraharaha”, hoy ny filohan’ny SPAM Nirihaja Ratsimbaharimanantsoa.  Taomin’izy ireo ny mpandraharaha sy ireo vao mieritreritra hanao fandraharahana amin’ny sehatra rehetra hiditra ao amin’ny SPAM hampiroboroboana ny sehatra fandraharahana. Nilaza izy ireo fa mijaly ny mpandraharaha Malagasy manao fandraharahana eto amin’ny taniny ka tsy maintsy mivondrona. Maro ny olana sedraina tahaka ny tsy fandriampahalemana, ny fidangan’ny zanabolan’ny banky sy ny hetra aloa ary ny tsy fahampian’ny fanofanana. Hiezaka izy ireo ifampiresaka sy hanolotra soso-kevitra sy volavolan-dalàna amin’ny fanjakana hanatsarana ny lafiny fandraharahana. Ankoatr’izay dia maro ny zavatra tsy mazava apetraky ny fanjakana izay mamono mpandraharaha Malagasy ary tsy ahafahana mifaninana mihitsy ka tsara hijerena vahaolana miaraka. Eo ihany koa ny fampiantsoana olona maro manana traikefa sy fahaizana hanatanteraka fampiofanana izay tena sakana ho amin’ny fandraharahana.

Tsirinasolo

 

  

 

Tia Tanindranaza0 partages

“La Réunion kely”Havadika ho fokontany ve ?

Ankohonana 18 amin`ny 119 etsy La Réunion Kely no nisitraka kaontenera miendrika trano fonenana fanomezana avy amin`ny filoham-pirenena ny alakamisy lasa teo.

 

 Mbola ho avy ny anjaran`ny sasany amin`ny tapaky ny volana septambra 2019. Ankasitrahana tanteraka ny fihetsika satria mitsinjo tokoa ny madinika ny fitondram-panjakana ary naka fepetra eo no ho eo sady fepetra maika. Ny zavatra tsy tokony hohadinoina anefa, ny vahaolana amin`ny resaka trano fonenana eto Madagasikara dia tsy afa-misaraka amin`ny fitsinjovana an`ireo fiharian`ireo olona ireo, ny fivelomany ary ny fitaizana azy. Ho an`ny mponina eny La Réunion kely, inona ny fitaizana omena ho azy ireo ? Ny tsotra indrindra dia ny fampahafantarana azy ireo fa tsy azo honenana ny toerana manamorona lakandrano. Rehefa fahavaratra toy izao, esoina ho traboina izy ireo ary hatramin`izay nolazaina fa tsy misy ny fanentanana ataon`ireo tompon’andraikitra hoe toerana tsy hanorenana ny eny amorona tohadrano, lakandrano. Amin`izao, omena vahana. Aiza ilay fitaizana ? Omena trano maharitra indray mantsy ireo olona ireo. Tafita ilay fitaizana satria azo ipetrahana eo amin`io toerana io. Hirona eny La Réunion Kely avokoa ireo olona sahirana satria efa misy fizarana trano ka hihazakazaka daholo ny rehetra nefa eny an-toerana dia efa tomefy olona. Faharoa, raha misy toerana hanjakan`ny fanendahana sy ny vono olona, eny amin`iny faritra iny. Mitoby ao avokoa ny mpanendaka, ny mpifoka zava-mahadomelina, ny mpanao sinto-mahery… Faritra mena raha resaka fandriampahalemana no hasian-teny. Hahazo vahana ny hala-botry satria tiana hitoetra ao avokoa. Fahatelo, resaka seha-pihariana : mampalahelo ny fiainan`ny mponina eny satria saika mitsindroka tavoahangy, mikaroka fako, mivarotra etsy sy eroa  no asam-pivelomany kanefa ny fitondrana dia mampirisika azy ireo hanohy. Ohatra, mandalo fotoan-tsarotra ny vidim-bary eto Madagasikara ka avy ny mpanao politika manolotra vary mora. Ekena fa miainga eny ifotony ny fampandrosoana fa tsy midika ho fotodrafitrasa eny ifotony kanefa fampirisihana sy fitarihana ny Malagasy hampitombo ny fahafahany mamokatra no tena tanjona. Ny zava-doza ihany koa dia hiakatra avokoa ny mponina avy any ambanivohitra satria misy fizarana trano aty Iarivo. Ilaozana avokoa ny tany any an-tanàna ka hidina hamaritra azy indray ireo mpanam-bola sy vahiny na koa hitrandraka izany. Ilaozana ve i Soamahamanina ka hatakalo trano kaontenera vonjimaika  ? Ny famokarantsika eto an-toerana no lalana tokana sy maharitra hahafahana mampiakatra ny fahefa-mividin`ny tsirairay.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fasan’ny KaranaVehivavy iray voadonan’ny taksibe 194

Sahotaka ny teny akaikin’ny Toby fiantsonan’ny fiara eny amin’ny Fasan’ny karana Ankadimbahoaka omaly atoandro. Fiara iray ao anatin’ny koperativa Mirindra Zotra 194 mantsy no voalaza fa nandona olona teny an-toerana.

 

 Naratra mafy ary tena miady amin’ny fahafatesana io olona voadona io, izay vehivavy ka tena nahiana ny ainy noho ny ratra mafy nahazo azy. Nitangorona avy hatrany ny olona teo anatrehan’ity toe-javatra ity ka nandositra ny mpamily sy ny mpanampy azy noho ny tahotra fitsaram-bahoaka ka navelany teo ilay fiara. Fandehanana mafy no nitarika ny loza. Vao omaly maraina ihany koa no nisy fiara ao anatin’ny zotra 163, iray tarika amin’ny 194 ao anatin’ny koperativa mirindra nidona mafy tamin’ny andrin-jiro teny amin’ny digin’Anosipatrana noho ny fandehanana mafy. Ny resaka fifanenjehan’ny taksibe rehefa sendra lalana malalaka no  mitera-doza matetika, ary anisan’ny koperativa andrenesana fitarainana noho ny tsy fanajana mpandeha ireto namoa-doza ireto.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanadinana bakaloreaTsy ekena intsony ny fahataran’ny fisoratana anarana

Nampatsiahy ny rehetra ny minisiteran`ny fampianarana ambaratonga ambony sy ny fikarohana ara-tsiansa fa amin`ny alatsinainy 25 febroary ho avy izao no hanomboka ny fisoratana anarana ho an`ireo hiatrika ny fanadinana ara-panjakana bakalorea ka tsy hifarana raha tsy ny talata 30 aprily 2019.

 Miteraka olana isan-taona io fisoratana anarana io ka tsy ekena intsony ny “derogation”, hoy ny talen`ny fampianarana ambony, Dr Razafimahatratra Dieu-Donnè.  Ny fisoratana anarana dia atao eny amin`ny sampandraharaha misahana ny bakalorea manerana ireo oniverisite enina eto Madagasikara. Nilaza ny eo anivon`ny minisitera fa ho hentitra izy ireo ka tsy hoekena intsony ny fahatarana satria manana 2 volana sy tapany ireo ray aman-dreny, ireo mpiadina ary ireo sekoly hanomanana izany mba tsy hiandry ny fotoana farany. Nanamarika ireo tompon’andraikitra fa tsy miova ny saran`ny fisoratana anarana izay 15 000 ariary ho an`ny sekoly, 50 000 ariary ho an`ireo kandidà tsy miankina, 100 000 ariary ho an`ny vahiny. Efa mipetrapetraka avokoa ireo lamina rehetra eo amin`ny fanomanana laza adina. Ny taranja ara-panatanjahantena dia hotanterahina amin`ny volana jolay raha ny tetiandro. Tsiahivina fa ny 30 septambra hatramin`ny 4 oktobra ho avy izao no hanatanterahana ny bakalorea ankapobeny sy ny andiany voalohany amin`ny bakalorea teknika. Ity farany ity kosa dia hitohy ny 11 hatramin`ny 14 oktobra ny andiany faharoa.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Mandany andro amin’ny fisaorana ?

Tsianjerin’ny ankizy nanabeazana azy fahazaza ny hoe « Raha misy manome zavatra ho anao, kingà miteny hoe misaotra tompoko ! ».

 Tena ilaina ny misaotra saingy misy koa ny atao hoe « fialan-tsiny ». Mila mandany andro amin’ny fisaorana ireo akama nahalany azy rehetra ve ny filoham-pirenena vao afaka manomboka manatanteraka ny vinany  ? Noraisina manokana teny an-dapa ilay raiamandreny avy any Vavatenina nanatsarana ny sary tamin’ny fotoanan’ny fampielezankevitra ary ampinga nahatafakatra azy an’Iavoloha ihany koa. Tsy azo adinoina koa ny nandray ireo mpanakanto niara-niasa tamin’ny fampielezankevitra. Rehefa tsy antonona an’Iavoloha irery ny seho ivelany hisarihana ny saim-bahoaka entina ilazana indray fa tena akaiky ny valalabemandry ny fitondrana ankehitriny dia nosoratana teny amin’ny minisiteran’ny tanora koa ny tantaran’i Pà. Mbola miaina anaty fahasahiranana hatrany anefa ny vahoaka Malagasy. Ekena ny vahaolana madinidinika aroso eny antsefatsefany eny fa aiza ireo tena mahasoa ny ativilany ? Sa mbola aorian’ireto fisaorana hafakely ? Tena vahaolana maharitra ve ny famenoana trano vy avy amin’ireo fiarabe napetraka ho an’ireo sahirana etsy La Reunion kely ? Ka raha mahita izany moa ireo namana tantsaha hafa mihevitra azy ho sahirana avy any ambala izay mba efa somokitra hanasoa ny tanimboliny sy ny tanindrazany amin’ny fambolena sy fiompiana, tsy ho avy aty an-drenivohitra amin’ny angady sy ny harona koa ve ? Hatramin’izao, tsy misy fitondram-panjakana niteny hoe “tsy mety amin’ny Malagasy intsony ny vahaolana tip top.” Na koa hoe “tsy mety amin’ny Malagasy intsony raha mbola fitazoman’aina na “filet de sécurité” ihany no vahaolana omena azy. Fehiny, mbola ho ny fomba fitondra tamin’ny tetezamita ihany ve no averina iainana 5 taona indray ? Mandra-pahoviana no hifarana ity fisaorana amin’ny fomba miavaka ireo akamakama ity ? Rahoviana no hitombina ilay hoe filohan’ny Malagasy rehetra ?   

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Ben’ny tanana avy any Soavinandriana ItasyMitaraina ho mbola tsy naharay ny vola fanampiana …

Nivoaka tamin’ny fahanginana ireo Ben’ny tanàna avy any Soavinandriana Itasy, manoloana ny tsy naharaisan’izy ireo ny vola fanampiana “Comité Locale de developpement” ampahany tamin’ny taona 2017-2018.

 Vao ny ampahany voalohany no voarain’izy ireo raha araka ny fanazavany ary tsy hita intsony izay tohiny. Betsaka anefa ireo asa tokony hotanterahina eny ifotony raha ny fanazavan’izy ireo ka anisan’ireny ny fananganana foto-drafitrasa mifandraika amin’ny filàn’ny mponina. Hangatahin’izy ireo araka izany ny tokony hijeren’ny Fitondram-panjakana akaiky ity fanampiana omena ny Ben’ny tanàna ity izay miainga teny anivon’ny antenimieram-pirenena ny fanapahana azy ary ny solombavambahoaka no mitsinjara izany. Takian’izy ireo tahaka izany ihany koa ny hisian’ny fitsinjaram-pahefana tena izy mba hifanaraka amin’ny Iem. Tsiahivina moa fa tamin’ny taona 1991 nandritra ny fitondran’Itompokolahy  Zafy Albert no nametrahana ny CLD voalohany ho fanampiana ireo kaominina eny anivon’ny distrika.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanabeazana ny tanoraMiha sarotra, hoy ny skoto

Nankalazaina maneran-tany omaly zoma 22 febroary ny andro naterahan’ny raiben’ny skotisma, Baden Powell. Anisan’ny nanamarika izay ihany koa isika eto Madagasikara.

 Ho fanamarihana azy io dia nampahafantarina tetsy amin’ny foibe FJKM etsy Analakely omaly ny fivoahan’ireo boky sy raki-peo hanampiana ireo mpiandraikitra eo anivon’ny skotisma eto Madagasikara hanabeazana ny tanora Malagasy. Iaraha-mahalala, hoy izy ireo fa miha sarotra ny fanabeazana ny tanora amin’izao fotoana ary izay no anton’ireto vokatra hamidy etsy Antsahamanitra manomboka amin’ity herinandro ity ireto. Tsy horarana ny fanaovana “pirate” satria ny hanaparitaka azy no tanjona. Halaina mihitsy ny hevitr’ireo tanora mba hahafahana manitsy azy, hoy ny fanazavana.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Polisy nahavanon-dozaNovonoiny ny vadiny, naolany ny zanany

Ny alin’ny 16 febroary 2019 tokony ho tamin’ny 09 ora no tonga niantso vonjy sy nametraka fitoriana teo anivon’ny « Division de la Police des Mœurs et de la Protection des Mineurs »

 

 Tsaralalana ny renim-pianakaviana iray niaraka tamin’ny zanany telo  noho ny vono sy ratra nahazo azy ireo tao an-tokantrano ary ny fanakorontanana nataon’ilay raim-pianakaviana vadiny azy ireo. Rehefa noraisina ny fitoriana ary nampanantsoina ny voakasik’ity raharaha ity dia fantatra  fa polisy am-perinasa  filohan’ny sendikan’ny “Brigadier” sy “Agent de Police”  izy ity  ary  voaporofo ny fandikan-dalàna nataony tamin’ireo ankohonany. Mbola fantatra ihany koa nandritra ny famotorana fa nisy ny fanolanana niverimberina nataon’ity raim-pianakaviana ity ny zanany vavy matoa nanditra ny taona maro. Rehefa nanatona ny polisy moa izy efa-mianaka ireto dia tsy niverina tao an-tokantranony intsony. Tsy nilaina, araka izany, ny fahazoan-dalana manokana nahafahana nanenjika ity polisy ity fa avy hatrany dia notazonina izy. Niakatra fampanoavana ny 20 febroary lasa teo ny lehilahy ary efa eny am-ponja miandry ny fitsarana azy.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiompiana, jono ary fambolenaMpitsidika 30 000 no andrasana amin’ny tsenabe FEPA

Nampahafantarina omaly zoma 22 febroary tetsy amin’ny MPE Nanisana ny fisian’ilay foara lehibe momba ny fiompiana sy ny jono ary ny fambolena andiany faha-11.

 Hotanterahina etsy amin’ny kianja MAKIS Andohatapenaka izany nanomboka ny 30 mey hatramin’ny 2 jona  ho avy izao. Mpitsidika miisa 30 000 no handrasana ary trano eva maherin’ny 200 no ho hita eny hahitana ireo vokatra avy amin’ny mpamokatra samihafa, fitaovana sy kojakoja, zezika sy masomboly, fanafody natokana ho an’ny fambolena sy fiompiana. Hanome lanja tanteraka ny tontolo ambanivohitra izany ary hisy ny fizarana traikefa sy fiofanana maimaimpoana.  Hampiavaka an’ity FEPA faha-11 ity ny hisian’ireo mpampiranty maro avy any ivelany sy ny famelabelarana arahina adi-hevitra mahasika lohahevitra mahaliana maro. Hohezahina amin’ity hetsika ity ihany koa ny fanamorana ny fitsidihan’ny mpianatra izay hita mbola ambany eto amintsika. Mahavelom-bolo ny tantsaha ny hetsika tahaka izao satria tsy vitan’ny mitsidika fotsiny ny olona fa tena maro hatrany ny mandray anjara mividy mihitsy ireo entana amidiny. Ny teny filamatra amin’ity hetsika ity moa dia ny hoe “ Ny fiompiana, ny jono ary fambolena: fototry ny fampandrosoana lovain-jafy an’i Madagasikara”.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Solontena maharitry ny PNUDI Marie Diamond no hisolo an’i Violette Kakyomya

Omaly zoma 22 febroary no nanolotra ny taratasy manendry azy ho solontena maharitry ny sampandraharahan’ny firenena mikambana mikasika ny fampandrosoana na ny PNUD

 

 eto Madagasikara tamin’ny minisitry ny raharaham-bahiny Naina Andriantsitohaina ny Masoivohon’ny PNUD vaovao Rtoa Marie Diamond, izay teratany Américano-Allemande. Izy izany no hisolo ny toeran’i Violette Kakyomya. Nanamafy ny hanamafisana ny fiaraha-miasan’ny PNUD amin’ny vahoaka Malagasy ny tenany, izay marihina fa efa tamin’ny volana janoary 2016 no tonga teto ary efa nitana ny andraikitra solontena maharitra lefitry ny PNUD nisahana ny lafiny progarama. Izy no mpanara-maso ny tetikasa momba ny fampiroboroboana ny fanjakana tsara tantana, ny fampihenana ny fahantrana, ny fiarovana ny tontolo iainana. Izy no notendren’ny mpandrindra ny PNUD Achim Steiner ho solontena maharitra noho ny fandaminana ara-drafitra ny rafitry ny Firenena Mikambana dia ny fisarahan’ny fisoloana tena ny PNUD sy ny Birao mandritra ny rafitry ny Firenena Mikambana. 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanolorana faneva ho an`ireo jeneralyTsy tonga ny filoham-pirenena

Notolorana faneva omaly teny Ivato ireo manamboninahitra jeneraly 61 nasondrotra tamin`ny taona 2018.

 

 Soatoavina miaramila sady marika fanomezana andraikitra manokana ho an`ireo jeneraly eto amin`ny firenena no antony nanolorana azy ireo ny faneva izay misy ny tarigetran`ny tsirairay maneho ny fitiavan-tanindrazana. Lanonana ara-miaramila no nanatanterahana izany nialohavan`ny fisafoana andian-tafika nataon`ny minisitry ny fiarovam-pirenena sy ny sekreteram-panjakana miadidy ny zandarimariam-pirenena, Jly Ravalomanana Richard, izay nisolotena ny filoham-pirenena, Andry Nirina Rajoelina. Nitondra teny ny minisitry ny fiarovam-pirenena, Jly Rakotonirina Leon Jean Richard, ka nilaza fa laharam-pahamehana ny ady amin`ny dahalo, ny fakana an-keriny ary fanondranana harem-pirenena. Nanome toky kosa ireo jeneraly notolorana faneva fa vonona hanome ny anjara birikiny amin`ny fametrahana fandriampahalemana maharitra ho an`ny firenena. Mahavariana tokoa ny tsy fahatongavan`ny filoha Rajoelina sady filoha faratampon`ny foloalindahy. Nirosoana ny lanonana ara-miaramila ho fanomezan-boninahitra ambony indrindra ny filoha. Nisy mihitsy ny matso nataon`ny tafika sy ny zandary niisa 900 ho fanehoana izany. Natao niavaka sy nisoratra teo amin`ny tantara ny fametrahana ny filoha Rajoelina tamin`ny toerany satria tamin`ny fianianana farany teo ihany no nisy matso. Tsy ankasitrahan`ny filoham-pirenena ve ny fanendrena an`ireo jeneraly ireo satria tamin`ny andron`ny filoham-pirenena teo aloha, Hery Rajaonarimampianina, no nasondrotra ny laharam-boninahitr`izy ireo ? Rehefa fandresena toy izao anefa dia tsy maintsy manatrika lanonana ny filoham-pirenena ary teny amin`ny lapan`i Iavoloha no tokony ho nanatanterahana azy. Tsy fanajana ny foloalindahy ? Maro ny traikefa sy ny zava-bitany matoa nasondrotra ho jeneraly ny manamboninahitra iray ka ny andro toy izao no hanehoana ampahibemaso izany sy ho fanomezana ohatra ho an`ireo zandry eo anivon`ny foloalindahy.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Filohan’ny CENIManara-maso ny fifidianana any Sénégal

Iray amin’ireo mpanara-maso ny fifidianana any Sénégal ny Filohan’ny vaomieram-pirenena misahana ny fifidianana eto amintsika (CENI)

Atoa Hery Rakotomanana handray anjara amin’ny fanaraha-maso ny fifidianana hatao any an-toerana ny 24 febroary. Manomboka ny 21-25 febroary ny iraka ataony any ivelany. Ao anatin’ny RECEF (Réseau des Compétences Electorales Francophones) mifantoka amin’ny resaka tambajotra ifampizarana traikefa amin’ny fifidianana ho an’ny tany mampiasa manontolo na ampahany ny teny Frantsay io. Ambaran’ny eo anivon’ny CENI araka izany fa tanjona ny ifanakalozana ny fahamendrehana ara-pifidianana amin’ny manampahaizana sy tompon’andraikitra mikarakara fifidianana Sénégalais, miampy ny fanaraha-maso ny andiany faha-11 amin’ny fifidianana filoha any an-toerana hatramin’ny nahazoany ny fahaleovantenany. Ankoatra ity filohan’ny CENI Malagasy ity, dia ao anatin’ny iraky ny RECEF ny Tale jeneralin’ny fifidianana any Mali Siaka Sangharé, Filohan’ny CENI an’i Guinée Me Amadou Salif Kebe, filohan’ny  CENI an’i Burkina Faso Newton Ahmed Barry,  filohan’ny CENI avy any Centre Afrique, ary ary ireo tompon’andraikitra ambony amin’ny fitantanana ankapobeny ny fifidianana any Québec-Canada. Asa aloha na hanatsara ny fifidianana tanterahina aty Madagasikara ny fakana traikefa amin’ny iraka tahaka izao fa ny tsy azo lavina dia andrim-panjakana tsy atokisan’ny maro ny CENI eto Madagasikara. Vao tsy ela akory fa tamin’ity herinandro ity no nisy ilay fanambaran’ny filoha lefitry ny CENI Atoa Thierry Rakotonarivo sokajian’ny mpitazana ho toa niaro sy miandany amin’ny fanjakana Rajoelina tamin’ny alalan’ny filazana fa tsy mila fikitihana lalàmpanorenana ny fanovan’ny filoha ny lehiben’ny faritra ho governoran’ny faritra sy ny fampitomboana ny faritra ho 23.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ben’ny tanànan’i ToamasinaNaongan’ny Mpanolotsaina monisipaly

Mifanenjana indray ny ben’ny tanànan’i Toamasina voalohany sy ny mpanolotsaina monisipaly ankehitriny.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Politikan’ny fitsitsian’ny fanjakanaMifanipaka ny zavatra lazaina sy ny atao

Ambara fa miditra amin’ny fitsitsiana ny fanjakana, ka nahena ho 22 isa ireo mpikamban’ny governemanta, raha 28 teo aloha. Seho ivelany anefa no betsaka ao anatin’io raha tarafina amin’ny tena zava-misy marina.

Ny minisitera no nahena, fa ny akamakama namorona toerana mihitsy raha tsy hilaza afa tsy ry Pierre Houlder izay notendrena ho Tale jeneralin’ny raharaha ara-politika eo anivon’ny fiadidian’ny Repoblika sy i Augustin Andriamananoro ho Tale jeneralin’ny tetikasan’ny filoha, rehefa samy tsy tafaverina ho minisitra intsony. Tsaroana ny tenin’ny filoha tamin’ny fotoana nampahafantarana ireo mpikamban’ny governemanta, fa tsy voatery ho minisitra vao afaka mandray anjara amin’ny fampandrosoana, ka mety nisy nidongy sy tezitra tao ka tsy maintsy namoronana toerana izay mazava ho azy fa mampitombo ny vola mivoaka. Ny rehetra izany asaina mitsitsy sy ampandeferina, fa ny mpitondra ambony sy ny ekipany kosa dia toy ny manao fizarana mofomamy. Ny fahita amin’ny endrika fizarana seza ihany koa, dia tonga hatrany amin’ny fikitihana ireo teknisianina na olona mety ho ain-dehiben’ny minisitera mihitsy ny sasany satria tsy maintsy ampidirina ao ny namana. Fandanilaniam-poana ve hisy tahaka ny fividianana fiara raitra ana miliara maro. Milaza ny hividy angidimby miisa 5 ho avy afaka iray volana latsaka ny fanjakana. Hampiverina ny fandriampahalemana ve izany ? Inona ny fiantrakan’ny fividianana ireo fiara mpiady roa naderadera teny Mahamasina ? Mety te hampiseho ezaka ny fanjakana, saingy mila miainga avy any ambony foana ny ohatra mba tsy hilazan’ny maro azy ho mpitari-bato vilam-bava, ka hafa ny lazain’ny vava ary hafa ny tondroin’ny molotra. Ny famaritana ny laharam-pahamehana tokony hatao ihany koa toa hafahafa sy mampametra-panontaniana ny sasany hoe: tena ilaina ve ?

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

1157 miliara ariary nanjavonaHohenjehina ny olon-dRajaonarimampianina…

Mametraka ny politika tsy misy fandeferana na “zero tolerance” eo anatrehan’ny fahatrarana trangana kolikoly, indrindra ny fitantanana ny raharaham-panjakana ny fitondrana.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanararaotam-pahefana any BrickavilleMampitaraina ireo marary

Velon-taraina tanteraka ireo marary manodidina ny tobim-pahasalamana iray any Brickaville noho ny afitsoky ny lehiben’ny mpitsabo iray any an-toerana.

 Manao karaoke mandrakariva ity tompon’andraikitra ity rehefa mamo ary mitondra ekipa mihitsy. Ankoatr’izay dia miady aman’olona lava izy sy ny vadiny ka tsy misy fiaraha-monina vanona mihitsy satria eo ambodin’ny hopitaly izy ireo no mipetraka. Malahelo ireo olona marary sy ireo mpiandry marary ary nilaza fa fanararaotam-pahefana no ataon’ity tompon’andraikitra amina fitsaboana ity. Manao antso avo amin’ny fanjakana sy ny tompon’andraikitra mahefa izy ireo fa tena fijaliana sy tsy fitoniana no iainany. Sady tsy mba misy torimaso feno ho an’ireo marary no tabataba lava no iainana isan’andro izay miteraka fitaran’ny aretina, hoy ireo marary sy ny fianakaviany.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

SOARANOVoasambotra ilay mpisoloky mpanao fandraikirekena

“Raisiny tanana avokoa ny mpivarotra na safoin’ilay mpanao ratsy ny lamosina na ametrahany tanana ny sandry. Avy eo tsy tompon’ny tenany fa tratran’ny be manaiky izy ireo.”

 Io no fanazavan’ireo mpivarotra am-polony maro efa tratran’ity mpisoloky ity teo Soarano, omaly antoandro. “Tamin’ny volana desambra izy no nandraoka finday tao amin’ny tsenanay iray, niampy “carte” mitentina 16 tapitrisa Ariary. Nokasihiny avokoa izahay rehetra dia nanaiky fotsiny. Fa ilay lehibenay izay tao anaty trano fitaratra tsy voakasiny no tonga saina avy eo, fa efa lasa izy, nitondra fiara raitra tsy mataho-dalana lehibe izy. Izahay anefa tsy mpivarotra ambongadiny fa nanaiky fotsiny nahita ireo “carte” be dia be nampidiriny tao anaty kitapony ary tsy nandoavany vola”, araka ny fitantaran’ireo mpivarotra lasibatra. Efa tsy tazana nandritra ny volana vitsivitsy ity mpangalatra ity ary tsy itsofohany ireo efa nahavoazany. Vao nanokatra tsena hafa anefa ireto mpivarotra ireto ka tsy nampoiziny. “Niditra izy, niantsampy teny an-tsandrinay, sady nandray tanana. Efa nanangona finday toy ilay mahazatra ary tsy tompon’ny tenany avokoa izahay mpivarotra fa ny iray izay tao anaty trano fitaratra tsy voarainy no tonga saina tampoka fa tsy nikorapaka. Niandry azy hivoaka ary naniraka moramora ireo namany hanara-dia azy. Niantso mpitandro ny filaminana avy hatrany izy ireo. Marihina moa fa efa samy manana ny laharan’ny findain’ny mpitandro ny filaminana ireo mpivarotra”, hoy ny mpivarotra. Afaka fotoana vitsy, tonga ireo mpitandro ny filaminana ary nitondra ilay tratra ambodiomby any amin’ny biraon’ny polisy hatao famotorana, miaraka amin’ireo mpivarotra izay hijoro vavolombelona sy mpitory. Samy talanjona ireo mponina sy mpandalo teo Soarano fa manao fanamiana mihaja ilay mpangalatra. Ny famantarana manokana teo amin’ny sandriny no nampitamberina azy tao an-tsain’ireo rehetra efa voasolokiny.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

FANAFIHANA TENY MAHITSY

Omaly no nafinra eny Tsiafahy ireo olona valo izay nosamborina momba ny raharaha fanafihana teny Mahitsy.

 

 

Nampatoriana tao Antanimora izy ireo afak’omaly satria tara loatra vao nivoaka ny didy famonjana tao amin’ny fampanoavana ary tsy azo hatao intsony ny mitondra gadra ho eny Tsiafahy aorian’ny amin’ny fito ora alina. Etsy andanin’izany dia nanokafana fanadihadiana hafa izay mahakasika ny fahazoana harena tsy ara-dalàna ny zandary izay tafiditra tamin’iny raharaha iny. Hita tamin’ny « caméra de surveillance » izy ary tena nandray anjara tamin’ilay fanafihana raha araka ny horonan-tsary. Izy anefa dia tsy lavitra eo no miasa satria eo anivon’ny borigady ao Mahitsy ihany.

 

ENY ANTANIMORA I ROGER LALA STEPHANIE

 

Naverina eto an-drenivohitra indray ary tazomina ao Antanimora i Roger Lala Stéphanie. Io farany dia ilay voasazy mandram-pahafaty noho ny fanaovany kidnapping an’i Arnaud sy Annie (maty novonoina), samy zaza tsy ampy taona. Efa naiditra teny Arivonimamo izy taorian’Antanimora ary nalefa tany Antsiranana indray dia izao naverina ao Antanimora izao indray. Iza no mpanasonia ity fiovaovàna fonja ity ? Mila mandray andraikitra ny minisiteran’ny fitsaràna. 

FANAFIHAN-JIOLAHY TANY ANDRAMASINA

 

Notafihana ny trano dia avy eo nodorana. Izany no habibiana izay nataon’ny jiolahy tany Andramasina, tao amin’ny fokontany izay antsoina hoe Andrefan’i Manjaka. Vola mitentina roa tapitrisa ariary no lasan’ireo olon-dratsy, dimy lahy samy mitazona basim-borona iray avy ary tsy misaron-tava. Matetika loatra ny asan-jiolahy izay mitranga ao Andramasina ary mihorohoro tanteraka ny mponina vokatr’izany. 

 MPIASAN’NY FADIN-TSERANANA IVATO

 

Mpiasa miisa 14 eo anivon’ny fadin-tseranana eo Ivato no nahazo fanasaziana sy famindran-toerana. Izany dia noho ny antony fanaparam-pahefana sy kolikoly. Be loatra ny fitarainana izay ataon’ny olona mahakasika ny « otra maina » izay ataon’ny fadin-tseranana kanefa tsy nisy vokany izany. Rehefa nisesisesy kosa ary tonga hatramin’ny famoahana sary teny amin’ny facebook dia nandray andraikitra amin’izay, izay vao tonga saina ny manam-pahefana. Hoavy koa ny an’ny polisy sy zandary. SINOA MANAMAIVANA NY LALANA

 

Dia tena hamaivanin’ny sinoa mihitsy ny firenena malagasy ary raisiny ho toa ny tany tsy tan-dalàna. Sahin’izy ireo ny nitondra vato sarobidy izay milanja 30taonina teny amin’ny lalam-pirenena. Izany rehetra izany dia tsy nisy taratasy akory. Nogiazan’ny zandary ny vatonm ary rehefa nandeha ny fanadihadiana dia nivoaka ny anaran’ny sinoa izay tompony. Nalefa etsy Ampandrianomby ny vato « malachite ».

NIREFOTRA

 

Nirefotra ny etona « hydrogène » tao amin’ny toerana fanamboarana an’izany teo anivon’ny orinasa Ambatovy. Olona telo no naratra tao fa ny iray no tena voa mafy. Vokatr’izany dia voatery nentina tamin’ny fiaramanidina manokana izy tany Afrika Atsimo mba hanavotana ny ainy. Fantatra anefa fa namoy ny ainy na dia natao aza ny ala nenina rehetra. May hatrany amin’ny 70% ny vatan-tenany. 

MPANOLOTSAIN-DRAJAO

 

Manomboka mitodika any amin’ny mpanolon-tsaina teo alohan’ny fitondràna Hery Rajaonarimampianina ny fitondràna ankehitriny. Izany dia mahakasika ny kidnapping izay nitranga tany aloha ary manomboka mivoaka tsikelikely fa mpanolon-tsaina teo anivon’ny prezidansa no tompon’antoka. Handeha atsy ho atsy ny fanadihadiana momba ity raharaha ity ary mety hisy indray ny fisamborana.

ISAN’NY MPIFIDY

 

Tsy nitombo firy ny isan’ireo mpifidy tafiditra ao anaty ny lisi-pifidianana. Raha ny isa vonjimaika navoakan’ny Ceni dia zara raha 1,41% ny tahan’ny fitomboana. Tany amin’ny faritra Analanjirofo ihany no mba nihoatra ny 2 % ny taha. Fantatra kosa aefa fa efa mihoatran’ny folo tapitrisa ireo mpifidy manerana ny nosy amin’izao. Any amin’ny faran’ny volana any anefa vao ho fantatra ny tena isa marina raha ny tatitry ny Ceni. 

Tia Tanindranaza0 partages

Kintan’ny Fanatanjahantena Malagasy Razafindralambo Bayard Jockey niofo ho...

Mbola hijanona eo amin’ny taranja Basikety baolin ihany isika, amin’ity andiany faha-4 amin’ity taona 2019 ity, hitaterana an’ireo Kintan’ny

Razafindralambo Bayard

Midi Madagasikara0 partages

ROTARY CLUB DISTRICT 9220 : Tuléar accueille le Gouverneur Shelly OUKABAY

Le gouverneur du District 9220 Shelly Oukabay.

« C’est bien la première fois que le District 9220 accueille une dame Gouverneur », explique Patrick Couplan, président  du club Rotary. Le club de Tuléar est le 17e  sur les 75 de l’Océan Indien (Seychelles, Mayotte, Réunion, Maurice, Comores et Djibouti) que le Gouverneur Shelly Oukabay visite en ce moment. Visite annuelle et routinière en fait, qui consiste à secouer un peu les clubs endormis. Trouver des solutions à des projets qui n’avancent pas, en rendant une visite protocolaire aux responsables civils et politiques de la ville. Ce sont des moments intenses et significatifs où des miracles se produisent : des hommes et des femmes de bonne volonté « servent » un autre groupe défavorisé.

« Année 2019, année rotarienne par excellence », annonce le gouverneur Shelly Oukabay. Du 5 au 9 mars, une tournée exceptionnelle du président du Rotary International pour une grande action humanitaire à Madagascar. Puis, du 26  février au 8 mars à Antsirabe, 30 médecins spécialistes volontaires vont intervenir pour  des victimes de maladies  difficiles à soigner jusqu’à présent . Le plus fort moment de l’année se situe le 23 mai, jour J pour l’un des plus vieux clubs de l’Océan Indien qui va célébrer ses 60 ans d’existence convertis en 60 ans de « BA ».

Charles RAZA

Midi Madagasikara0 partages

11e édition de la FEPA : Plus de 200 exposants attendus

Les parties prenantes pour l’organisation de la FEPA 2019. (Photo : Yvon Ram)

La MPE (Malagasy Professionnels de l’Elevage) organise la 11e édition de la FEPA du 30 mai au 02 juin 2019 au stade MAKIS à Andohatapenaka.

« De nombreuses innovations auront lieu, cette fois-ci, comparées aux éditions précédentes. En effet, la FEPA sera une foire de l’Elevage, de la Pêche et de l’Agriculture. La complémentarité et la synergie entre ces trois secteurs y seront mises en exergue », a annoncé Rabearivelo Andriamananarivo, le PCA de la MPE lors d’une conférence de presse hier. « Il y aura plus de 200 exposants attendus durant cette manifestation économique d’envergure internationale. Divers produits touchant ces trois secteurs y seront exposés. On peut citer entre autres, les intrants, les équipements et matériels agricoles, les semences et les jeunes plants, les produits transformés et les produits artisanaux », a-t-il évoqué.

Exposition d’animaux. En outre, les acteurs œuvrant dans la préservation de l’environnement y participeront. D’autres innovations, « les visiteurs bénéficieront de partages d’expériences et de formations gratuites. Et de nombreux professionnels opérant dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche venant des autres pays européens et asiatiques et de l’Afrique du Sud, vont également venir à cette 11e édition de la FEPA. L’organisation des conférences-débats thématiques, n’est pas en reste », a-t-il poursuivi. Dans la même foulée, les organisateurs sollicitent à cette occasion, la population à consommer davantage notamment les produits d’élevage.  Il y aura également les aires d’exposition d’animaux d’élevage et domestiques comme les chiens de race, sans oublier les divers jeux et divertissements comme les ballades à cheval. Les démonstrations de la mécanisation agricole et de l’élevage en cage seront en même temps exposées durant la foire.

Coût de revient. Notons que cet événement est sponsorisé par Ar Biochem, le leader en matière de production et d’importation des intrants et des alimentations animales, ainsi que de la production de poussins d’un jour. « Notre objectif est de contribuer à la réduction du coût de revient des exploitants agricoles et des éleveurs », a exprimé Andriamitantsoa Jean Félicien,  responsable commercial de  l’entreprise. Quant à Heritiana Raoelimanana, représentant le ministère de tutelle, il a soulevé que l’Etat attire les investisseurs dans ces trois secteurs via la facilitation de l’accès au foncier ou la détaxation de certains matériels et équipement de production.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Commune Urbaine de Toamasina : Elysée Ratsiraka suspendu par le Conseil municipal

Coup de tonnerre au niveau de la Commune Urbaine de Toamasina. En effet, le Conseil municipal vient de suspendre le Maire Elysée Ratsiraka. La décision a été prise à l’issue de la première session extraordinaire du Conseil qui a duré trois jours et a pris fin hier. Apparemment, le Premier Magistrat de la Ville du Grand Port n’a pas réussi à convaincre les membres de l’organe délibérant de la commune suite à la demande d’explication à laquelle il faisait l’objet. De sources bien informées, il a été interpellé par rapport, entre autres, aux salaires impayés des employés de la commune et l’existence de nombreux terrains domaniaux appartenant à l’Administration communale mais que le Maire aurait vendu à des particuliers. Des accusations que le Maire a niées catégoriquement. Il convient de noter en effet que le 21 février dernier, Elysée Ratsiraka a apporté sa version des faits auprès des conseillers municipaux. Ces derniers n’ont donc pas été convaincus par sa ligne de défense, d’où cette mesure de suspension prise lors de la séance plénière d’hier. A l’issue du vote secret, 10 conseillers municipaux sur les 16 ayant assisté à cette session extraordinaire ont voté pour le départ d’Elysée Ratsiraka tandis que 4 ont voté contre. L’on a également observé 2 votes blancs. Il y a donc eu deux absents car la Commune Urbaine de Toamasina compte au total 18 conseillers municipaux.

Détournement. Enfin, l’organe délibérant de la Mairie de Tamatave a réussi à balayer Elysée Ratsiraka de son poste. Il convient de noter qu’à maintes reprises, le Maire a déjà été confronté à une motion de déchéance. Accusé de détournement d’une somme de 200 000 000 Ariary au mois de juin 2017, il avait déjà échappé à une suspension. La question est de savoir si cette fois-ci, Elysée Ratsiraka parviendra à rééditer son exploit. A rappeler que cette décision de suspension prise au niveau du Conseil municipal ne s’applique pas tout de suite. Le sort du Premier Magistrat de la Ville du Grand Port est désormais entre les mains du Préfet de Toamasina et du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation qui devraient trancher incessamment. Historie à suivre.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

MPTDN : Le nouveau SG entre en fonction

Le nouveau SG (à gauche) du MPTDN lors de la passation d’hier.

Le nouveau secrétaire général du ministère des Postes, des Télécommunications et du développement numérique a été nommé lors du Conseil des Ministres de mercredi dernier. Il s’agit de Ranesa Firiana, juriste de formation et magistrat administratif, qui a occupé le poste de directeur de cabinet du ministère de l’Aménagement du Territoire avant d’atterrir à Antaninarenina. Sa passation de service avec son prédécesseur a eu lieu hier. Le nouveau SG a mis l’accent sur la réforme à entreprendre au niveau de l’administration du ministère.

Politique d’austérité. Ranesa Firiana a également évoqué devant le personnel du secrétariat général du MPTDN la culture de méritocratie qui veut que les gens compétents soient placés à la tête des différentes directions du ministère. Le nouveau SG a par ailleurs souligné que le nombre des directions au niveau du MPTDN a été réduit au nom de la politique d’austérité.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Ministre de la Justice Jacques Randrianasolo : « Priorité des priorités, la lutte contre la corruption...

Le nouveau Procureur Général près la Cour de Cassation de la Cour suprême, Andriamahefarivo Jhonny, a prêté serment, hier, à Anosy. Il en est également du Premier président de la Cour d’Appel de Fianarantsoa, du Procureur Général près la Cour d’Appel de Mahajanga et du chef du ministère public auprès de la juridiction du second degré du Pôle anti-corruption. En marge de la cérémonie, le ministre de la Justice, Jacques Randrianasolo, a déclaré que « la priorité des priorités est la lutte contre la corruption ». Et d’ajouter qu’il n’y aurait pas d’état d’âme. Selon toujours le ministre de la Justice, il faudrait aussi lutter contre le culte de l’impunité. D’ailleurs, a-t-il dit, « on ne contente plus d’attraper les petits poissons, les gros en faisaient également partie ».  Pour en revenir à la cérémonie,  le nouveau Procureur Général n’a pas manqué aussi de parler de la corruption qui mine le pays.

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Météo : Précipitations abondantes mais peu de probabilité de  cyclone

Pas encore de cyclones mais des pluies modérées et abondantes jusqu’au 3 mars.

Selon Météo Madagascar, les probabilités de formation de cyclone sont faibles jusqu’au  3 mars. Cependant, le mauvais temps et les pluies demeurent, en raison notamment de l’amas nuageux dans le Canal du Mozambique. Toutefois, les alertes sont maintenues.

Pour la région indo- océanienne en revanche, propice justement à la formation des cyclones.Les pluies demeureront abondantes dans la partie occidentale de l’île. L’alerte rouge prévaut ainsi pour le Menabe et le Sud-Ouest. L’alerte verte pour les districts du Melaky, de Besalampy, de Maintirano et d’Antsalova. La région sud sera en revanche menacée par les inondations, donc sera sous alerte bleue, notamment : Morombe, Toliara I et II, Betioky Atsimo, Ampanihy, et toute la région Androy. En revanche du 25 février au 3 mars, le volume des précipitations sera modéré à abondant (compris entre 75 et 100 mm), notamment pour le district de Miarinarivo et de Bongolava ; ainsi que pour Soavinandriana, Faratsiho, Betafo et Antsirabe.

L.R

Midi Madagasikara0 partages

Amélioration de la nutrition scolaire : 2 ha d’arbres fruitiers à planter à Anjozorobe

Sensibiliser les enfants de se reconnecter à la terre tout en améliorant leur nutrition, leur bien-être et leurs compétences, tels sont les objectifs du projet FIANTSE démarrant actuellement sa phase d’extension.

Dans le cadre de l’extension du projet FIANTSE ou « Fiahiana an-tsekoly » (renvoyant à la sécurité alimentaire en milieu scolaire) au sein des régions Analamanga, Atsinanana et Vakinankaratra, 2 ha d’arbres fruitiers seront plantés dans la Circonscription scolaire d’Anjozorobe, au niveau de  l’Ecole primaire publique d’Ampilanonana.

Notons à titre informatif que le projet FIANTSE est mené par l’association Patrakala, en collaboration avec des partenaires techniques, financiers et étatiques, tels que le Ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et professionnel (MENTP), ou encore l’Office National de Nutrition (ONN) ; etc. L’association Patrakala est à pied d’œuvre avec le MENTEP dans la sensibilisation des élèves à l’importance et à la pertinence des démarches de l’agriculture biologique aux fins d’auto suffisance alimentaire en milieu scolaire, en utilisant les principales ressources naturelles. Des projets qui se manifestent notamment par des jardins potagers et l’agroforesterie, ou le cas échéant des « forêts comestibles ». Le but est en effet,non seulement de lutter contre l’insuffisance alimentaire, mais aussi de lutter contre la malnutrition par la promotion de la diversification alimentaire. Démarré courant 2018, le projet ambitionne de planter des forêts comestibles dans 20 000 écoles sur Madagascar en cinq ans.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Anosizato-Anosipatrana : Namono olona sy nandratra ny taxi-be omaly

Ny loza voalohany tetsy amin’ny fasan’ny karàna. Omaly antoandro no nandona vehivavy iray izay maty tsy tsa-drano ny zotra iray miloko maitso. Mbola nandratra olona roa koa izany tamin’ity lozam-pifamoivoizana ity. Mbola omaly koa no nisy iray hafa nifatratra teo amin’ny andrin-jiro teo Anosipatrana. Raha ny fitantaran’ny olona dia nisy naratra koa vokatr’izany. Na inona na inona mety ho anton’ny loza dia tsy azo lavina intsony fa misesy loatra ny lozam-pifamoivoizana ateraky ny taxi-be eto an-drenivohitra. Eo ihany ny olana ara-teknika fa kosa ny tsy fahatsapan-tenan’ireo mpamily sy ny resevera matetika no tena mitera-doza. Toa ilay teo Anosipatrana, nambaran’ny olona nahita fa noho ny fifanenjehan’ny samy taxi-be mitovy zotra no nahatonga ny iray nifatratra tany amin’ny andrin-jiro. Raha tsy teo aza izany no nidona dia mazava ho azy fa tany an-tanimbary avy hatrany. Ankehitriny dia toa lasa manana kisary vatam-paty mandehandeha ny taxi-be eto amintsika. Be loatra ny loza aterany ary rehefa tsy izany indary dia ny tsy fanarahan-dalàna sy ny tsy fanajàna ny mpandeha no miverimberina. Isan’andro dia tsy maintsy misy hatrany ny fitarainana ataon’ny olona mahakasika izany, indrindra eny amin’ny tambajotra sosialy izay mba hany sisa hahafahana maneho ny alahelo ho an’ny maro. Inona tokoa moa no tsy tokony hanasiana sampana fanaraha-maso ny taxibe ka hahafahan’ny manam-pahefana mandray andraikitra avy hatrany ho an’ireo izay tsy manara-dalàna, toy izay efa mandeha amin’izao fotoana amin’ny sehatra sasany?

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Talent show 2019 : GSI a un almanach bien chargé

Une atmosphère de convivialité se fait ressentir dans la grande salle.

Lors de la fête des présentations des vœux de l’université de GSI au Skate Park hier à 10 heures,  une atmosphère de convivialité se fait ressentir dans la grande salle. zumba, karaoké, ont animé la fête des étudiants de l’université   GSI.

Les gagnants du talent Show 2018 sont venus assister à l’évènement. Les gagnants du concours de la comédie musicale,  du théâtre et autre sont venus encourager  les jeunes étudiants à participer pour cette année.

Un planning  bien ordonné.   2018 était prospère pour le domaine culturel. Cette année sera encore plus meilleure d’après le premier responsable de l’université  Ninah Andriamihanta Herizo.  Dès maintenant, les organisateurs  envisagent déjà l’évènement qui se tiendra en novembre. Ils ont huit mois pour mener à bien la cérémonie.  Il y aura des présélections deux mois avant la grande finale. « Nous allons faire en sorte que  le concours soit  bien ordonné » rajoute madame la directrice de l’établissement.

A l’exception des  soutiens  que l’établissement  offre aux étudiants à savoir la bourse, il  produit des jeunes talents afin qu’ils se fleurissent dans le monde de la  culture.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Toamasina : « Pipeline » nirefotra, olona iray maty

Fantsona mpitondra etona no nisy fahavakisana. Izay no niaingan’ny loza niteraka fahafatesana olona. Tao amin’ny orinasa lehibe iray mpitrandraka harena ankibon’ny tany no nitranga izany ny 8 febroary teo. Vaky ny pipeline ary nibosesika nivoaka ny etona « hydrogène » tao anatiny. Telo lahy no teo amin’io toerana io tamin’io fotoana io ary izy ireo rahateo no niharan-doza. Ny iray no voa mafy satria may hatramin’ny 70% ny vatany. Ny roa kosa mba afaka namonjy ny fodiany rehefa nahazo ny fitsaboana voalohany. Teo ihany dia nanapa-kevitra ny orinasa nandefa ilay narary any Afrika Atsimo amin’ny alàlan’ny fiaramanidina manokana. Izay rahateo no isan’ny tombony amin’ny fiasàna eo anivon’ity orinasa matanjaka sy vahiny voakasika ity. Natao avokoa ny fitsaboana rehetra saingy tsy tàna ny ainy na efa nahiditra hopitaly tany ivelany aza. Efa nampodiana ny razana taorian’izay. Raha ny fantatra dia mbola nisy etona hatrany amin’ny 20 bars tao anatin’ny fantsona mpitatitra izany izay vaky. Ny fifampikasohan’izany tamin’ny rivotra anefa dia niteraka afobe avy hatrany ka niteraka ny fahafatesana, na tsy teo no ho eo aza, ho an’ilay mpiasa.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Manjaka Ilafy : Mpanao « cash point » nosakanan’ny jiolahy

Nitrangana fanafihana mitam-piadiana indray teny amin’iny distrika Avaradrano iny ny alakamisy lasa teo. Mpanao irony mpaninjara vola amin’ny finday, na « cash point », indray no lasibatry ny jiolahy. Araka ny fampitam-baovao azo dia handeha hody teny amin’iny faritra Manjaka Ilafy iny ity mpandraharaha ity no nifanehatra tamin’ireo olon-dratsy. Telo lahy izy ireo, raha ny vaovao hatrany ary nitondra basy sy zava-maranitra isan-karazany. Ankevitry ny efa nomanin’ireto olon-dratsy mihitsy ny tetika namelezana ity mpaninjara ity. Sendra ny hery tsy mitovy ary tahotra teo anatrehan’ireo fitaovam-piadiana ka nanaiky mora izay nangatahin’ireo mpanafika ilay lasibatra. Lasa tamin’izany ny vola mitentina dimy hetsy sy iray tapitrisa ariary teo ho eo. Taorian’ny fanafihana dia niantso vonjy avy hatrany tany amin’ny zandary ilay voendaka. Tonga  namaly ny antso avy hatrany ireo zandary izay efa teo am-panaovana fisafoana tsy lavitra teo. Tsy niandry ela dia efa tazana sahady ireo mpanafika ary raikitra ny fifanenjehana. Voasambotra fotoana fohy monja taorian’izay ny iray tamin’ireo olon-dratsy, izay tsy nahita lalan-kombana intsony ka niafina fotsiny tanaty tranon’olona sendra hitany. Ny basy PA izay nentiny moa dia natsipiny tao anaty lobolobo talohan’ny niafenany. Tafaporitsaka kosa ireo namany roa lahy hafa. Mbola mitohy moa ny fikarohana azy ireo eny an-toerana, araka ny vavao hatrany. Ilay voasambotra kosa efa hatao famotorana sy andrimaso eny amin’ny biraon’ny zandary.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Challenge Startupper Total : Les 15 candidats finalistes connus

Après une rude sélection, la liste des 15 candidats retenus pour accéder à la finale du concours Startupper de l’année, organisé par Total Madagascar, est  maintenant connue.

Les projets proposés par ces 15 candidats finalistes  ont été sélectionnés parmi plus de 444 inscrits, via un questionnaire et une phase de vote « Share for Likes », avant d’être étudiés par des professionnels de l’entreprenariat social.

TROIS lauréats

Les 15 finalistes ont présenté leur projet lors de deux journées « pitch » les 07 et 08 Février derniers, durant lesquelles  ils ont reçu un coaching dispensé par le Centre d’Excellence en  Entrepreneuriat et ont passé devant le jury local, composé   essentiellement de chefs d’entreprises connues. À l’issue de cette sélection finale, ce jury annoncera le 08 mars 2019, le nom des trois lauréats de l’édition 2018-2019 du Challenge Startupper de l’Année par Total à Madagascar. Ces jeunes entrepreneurs recevront une aide financière pouvant aller jusqu’à 50.000.000 MGA (montant de la prime du 1er gagnant), un accompagnement personnalisé de la part de Total Madagasikara et du Centre d’Excellence en Entrepreneuriat , et bénéficieront d’une campagne de communication pour donner de la visibilité à leur projet.

55 pays

Le label « Coup de cœur féminin » sera également attribué à l’une des finalistes afin

d’encourager son projet. Tous seront par ailleurs distingués lors d’une cérémonie officielle de remise des prix. Le Challenge Startupper de l’Année 2018-2019 par Total, organisé simultanément dans 55 pays dont 37 en Afrique, 11 en Asie-Pacifique et Moyen-Orient, quatre en Amériques, trois en Europe, réaffirme la volonté de Total de soutenir le développement socio-économique des pays dans lesquels, le Groupe est implanté à travers le monde. Il contribue localement au renforcement du tissu social, à travers l’appui apporté aux entrepreneurs les plus innovants, dans la réalisation de leur projet. La liste complète des finalistes ainsi que le règlement complet du concours sont disponibles sur le site dédié : https://startupper-of-the-yearchallenge.

total.com/fr/challenges/Madagascar.

Voici la liste des 15 candidats finalistes :

– ANDRIAMIRADO Dina Nantenaina Aminah, Santé de fer

– ANDRIANAIVO Tsimbina, Julia

– ANDRIANARIMALALA Rivo, Paulownia

– Herimanarivo Mbinina Gilberto, Tsiro Siratany Malagasy

– HERITIANA Linda-Marie, La brique de terre

– RABENEVANA MAN-WAI Erwan, Afon’JIRO

– RAJAOFERA Gaetan, Greentsika

– RAKOTOARISOA Odorante Laurie Nanthie, NatureColor, peinture « bio »

– RAKOTONIAINA Andriantoky, SunCare

– RAMAROJAONA Lovasoa Sahondraniaina, MANARINA

– RANAIVONDRAMBOLA Rova, Gasy’fire

– RANDRIANAJAINA Tolojanahary, Concept MiharyPrénom

– RANDRIANJATOVONARIVO Mamy Henintsoa, Café U

– RAOELISON Nantenaina, Betaksys Système

– RASAMINIRINA Rojoniaina Francky, Ferme-Ecole, Parc MANDANIMAULAND.

Les membres du jury sont :

– Noro ANDRIAMAMONJIARISON, Présidente du GEM et du groupe HERMES

CONSEILS

– Voahangy Rasolofo RAZANAMPARANY Directeur Scientifique à l’Institut Pasteur

de Madagascar

– Emmanuel COTSOYANNIS Directeur Général de MIARAKAP

– Jean Luc RAJAONA Directeur Général de IGENOSYA

– Thierry RAMAROSON Directeur Général de la Savonnerie Tropicale

– Emmanuel COTSOYANNIS Directeur Général de MIARAKAP

– Biova AGBOKOU Directrice Générale de Total Madagasikara

– Bertrand COWPPLI Directeur Financier Compliance Officer de Total

– Heritiana RAMAKAVELO Responsable HSEQ de Total Madagasikara

Recueillis par R.Edmond

Midi Madagasikara0 partages

Football : Le cas de la ligue de Bongolava tranché ce lundi

Les membres du comité de normalisation ont reçu en audition les différents responsables au sein de la ligue de Bongolava jeudi dernier à Isoraka.

Une des missions très attendues des férus du ballon rond du comité de normalisation est l’organisation des élections au niveau des ligues et surtout celle fédérale. « On a écouté toutes les parties concernées dont le président de l’ancienne commission électorale, Lala Raherimanana, les présidents de sections et de ligues. Les élections au sein des 21 ligues ont été toutes validées, il reste le cas de Bongolava. La réunion hebdomadaire de ce lundi tranchera sur ladite ligue où l’élection sera validée ou à réorganiser » a expliqué Benony Jacques, vice-président au sein du comité de normalisation. Les recours envoyés étaient en suspense surtout vu la durée du traitement et que la commission de recours n’a donné aucune suite pour les élections au sein des ligues Haute-Matsiatra et Vatovavy Fitovignany. « Les élections fédérales attendront le règlement des litiges électoraux. Il y aura également l’aménagement des textes (guide et code électoral) suite aux recommandations de la FIFA et aux discussions avec Lala Raherimanana » a continué, Benony Jacques. Une fois rectifiés, les textes seront proposés à l’assemblée générale avant notification de la FIFA et envoyés au ministère de la Jeunesse et des Sports. Concernant, la préparation de l’équipe nationale, les membres au sein du comité de normalisation donneront plus de détails lors d’une rencontre avec la presse la semaine prochaine. Les nombreuses questions qui suscitent la curiosité des férus du ballon rond seront résolues lors de cette conférence de presse, notamment sur les matchs de préparation et le regroupement. Une chose est sûre, un protocole d’accord sera signé avec le coach de la sélection nationale, Nicolas Dupuis. Il débarquera au pays le 1er mars prochain. « La question sur les arriérés a été réglée » a conclu, Benony Jacques.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Guide du week-end

Robin à l’affiche du Kudeta Anosy

Robin, unartiste venant de la Réunion sera sur la scène du Kudeta Anosy ce soir à 21 h30. Né dans cette île sœur, à 21 ans il achète sa première batterie alors qu’iln’a aucune notion de l’instrument. Grâce à sa volonté et d’innombrables heuresde travail, il entame une carrière de batteur professionnel quelques annéesplus tard. Il est ainsi pendant longtemps resté, musicien de studio et descène, évoluant dans les formations diverses. Il s’installe à Paris en 1997,toujours déterminé à se consacrer à la musique et jouera avec des artistesévoluant dans le reggae, le world et le funk.

Anniversaire du jazz club du CGM

Le jazz clubdu Cercle Germano Malgache (CGM) fête ses dix années d’existence demain àpartir de 15 h au temple FJKM Ambatonakanga. Cette école réputéed’apprentissage de musique, surtout orientée dans le jazz est reconnue pouravoir fourni plusieurs virtuoses dans le milieu du jazz tananarivien mais aussimalgache. De plus, tous les styles et presque tous les instruments qui entrentdans l’interprétation de cette musique sont intégrés dans le programme. Ce seraégalement l’occasion de suivre les talents en devenir qui vont s’affirmerpendant les différents festivals de jazz de Madagascar.

Concert indie de The Shinny happy people au No CommentBar Isoraka

Venez découvrirl’univers musical du groupe The Shiny Happy People ce soir au No Comment Barpour un concert indie. Il y a deux ans, The Shiny Happy People a propulsé lamusique indie sur le podium, à Madagascar. Depuis, ce groupe a parcouru unpetit bout de chemin dans le paysage musical malgache. Tony et compagnierependront  leurs meilleurs titres à l’instar de « Juliet »,« For your life », « I’m a fool » et « Anatin’nyalina ».

Farakely à la rencontre de ses fans au KaribotelAnalakely

AprèsTafaray « isika roa », Farakely est fière de présenter son secondopus. Aujourd’hui même, la chanteuse rencontre ses inconditionnels au KaribotelAnalakely. Séance photos, dédicace, Vente album, cover et showcase remplirontla programmation de cette journée.  Une occasion de la connaitre plusamplement.

MaminirinaRado/Zo Toniana

Midi Madagasikara0 partages

159 madriers de palissandre saisis à Antsirabe : Trois individus dont un Mauricien placés sous mandat de...

Poursuivis pour exploitation illicite de bois précieux, quatre  individus ont été présentés hier,  au Parquet du Tribunal de Première instance d’Antsirabe. A l’issue de leur audition, trois d’entre eux dont un ressortissant Mauricien, ont été placés sous mandat de dépôt. Le quatrième a bénéficié d’une liberté provisoire en attendant le jour de son procès. L’affaire impliquant les prévenus remonte au 14 et 15 février derniers. Suite aux renseignements des forces de l’ordre, 93 madriers de palissandre ont été découverts chez un opérateur économique dans la ville d’Antsirabe, le 14 février. Puisque l’exploitation de cet espèce de bois précieux est interdite par la  législation en vigueur », trois personnes impliquées dans cette affaire ont été arrêtées. Le lendemain, soit le 15 février, un camion transportant 66 madriers de palissandre a été intercepté par la police de la route sur la RN35. L’enquête a débouché par l’arrestation d’une autre personne présumée être le propriétaire de la cargaison. Elle a révélé également que ces marchandises ont été collectées dans la région de Menabe. Cette décision de la justice prouverait la détermination de l’Etat malgache de lutter effectivement contre la dilapidation des richesses naturelles de ce pays. Une détermination pour laquelle, le gouvernement malgache a promis d’adopter comme principe de base le zéro tolérance ».

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Suspicion d’enrichissement illicite : Un gendarme de Mahitsy déféré au Pôle anti-corruption

Soupçonné d’être impliqué dans le braquage du magasin d’un ressortissant Chinois il y a deux semaines à Mahitsy, un gendarme exerçant dans la localité est reconnu innocent dans cette affaire. Une personne qui a témoigné à sa faveur aurait, selon les explications du secrétaire d’Etat chargé de la gendarmerie (SEG), Le général de Division Ravalomanana Richard, confirmé que ce gendarme n’était jamais sur les lieux du crime. En effet, l’individu  dont l’image a été enregistrée par la caméra de surveillance lors de cette attaque n’était pas le même. Quoiqu’il en soit, ce gendarme a été livré, hier au Pôle anti-corruption parce qu’il est soupçonné d’enrichissement illicite. Cette suspicion pèse sur lui car son train de vie pourrait cacher quelque chose de flou. « Il a deux maisons, une voiture 4×4, et une moto », à entendre le SEG. Il ajoute que ce gendarme a des antécédents inquiétants. Impliqué dans un braquage à mains armés commis au by-pass en 2013, il avait déjà séjourné à la Maison de Force de Tsiafahy. Raison pour laquelle, le SEG affirme ordonner une enquête pour savoir comment cet homme a pu réintégrer la gendarmerie. Affaire à suivre.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Itaosy : Jiolahy roa lavon’ny zandary

Azo eritreretina fa hihena ny resaka asan-jiolahy eny amin’iny faritra Itaosy sy ny manodidina iny. Roa tamin’ireo jiolahy raindahiny mpanao fanafihana mitam-piadiana, nampijaly ireo mponina teny amin’iny faritra iny mantsy no lavon’ny zandary ary tsy afa-manao ny asa ratsiny intsony. Nisy iray ihany koa azo sambo-belona ary efa nidoboka eny Tsifahy.

Raha ny tati-baovao azo dia nitrangana fanafihana mitam-piadiana teny amin’ny toerana antsoina hoe Antsahakely Itaosy ny alin’ny talata hifoha alarobia lasa teo. Efa nisy anefa ny fandraisana fepetra nataon’ireo mpitandro filaminana ny amin’ny fisafoana ireo faritra mafana, ka sendra nifanandrify tamin’izay mihitsy ity fanafihana ity. Raikitra ny fifanenjehana tamin’ireo olon-dratsy ary niafara tamin’ny fifandonana sy fifampitifirana izany. Teo no nahavoatifitra ny roa tamin’ireo olon-dratsy. Nisy iray hafa kosa tafaporitsaka, raha ny vaovao hatrany. Rehefa natao ny fizahana ireto olon-dratsy ireto dia fantatra fa isan’ireo olon-dratsy karohina fatratra noho ny resaka fanafihana, teo amin’io faritra io ihany, tokony ho herinandro lasa izay. Raha tsiahivina ny tamin’izay fotoana izay dia efa-dahy ireo jiolahy nanafika tsena. Ny iray tamin’izy ireo no efa azo ary efa nadoboka eny Tsiafahy, ireo namany telolahy kosa tafatsoaka. Tsy niandry ela anefa dia izao nandray ny valin’asany sahady izao. Mbola mitohy kosa ny fikarohana ilay iray ambiny sisa, hoy ireo zandary.  Maniry hatrany ny fiaraha-miasa moa izy ireo, ahafahana mahita vokatra toy izao, hilaminan’ny mponina.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Les grandes manœuvres du régime ont commencé

Un mois après son installation, le nouveau régime a commencé  à appliquer les règles qui sont sensées refléter  sa politique. Le président de la république avait parlé d’un changement radical dans la conduite des affaires  de l’Etat. Le Premier ministre  a tout de suite fixé les objectifs qu’il poursuivait : lutte contre la  corruption, code de bonne conduite, baisse du niveau d’insécurité dans le pays. Des mesures ont été annoncées et  elles seront suivies de sanctions , dit-on,  si elles ne sont pas suivies d’effets. C’est au niveau de la sécurité des citoyens que les gestes ont été les plus spectaculaires. Le chef du gouvernement accompagné des plus hauts responsables des forces de l’ordre s’est rendu dans les points chauds de la capitale  pour montrer  sa détermination  .Il s’agit pour le moment d’une campagne de communication bien faite qui demande à être étayée par des résultats sur le terrain. Les  décisions prises en conseil des ministres  semblent montrer  qu’il n’y aura plus de  tolérance pour les  agents de l’administration  ayant  détourné les deniers publics.  Tous ces signaux sont envoyés pour montrer qu’il n’y aura plus de demie- mesure pour traiter les cas de malversations dans l’administration. Les propos sont d’une grande fermeté et ils tranchent avec le ton mesuré des gouvernements précédents. Mais ce n’est pas sur le court terme que l’on peut juger de la portée de ces annonces. Le problème de la jirama qui peine à résoudre ses difficultés est tout aussi préoccupant. Le pouvoir , dans ce domaine, adopte un profil bas. La situation de la compagnie nationale est très critique et il n’y  a pas de solution immédiate à proposer.

Sur le plan international, les  sujets d’actualité  ne manquent pas. Venezuela, Proche Orient, Afrique, et bien sûr Europe, ont attiré   l’attention des médias.

La  crise vénézuélienne continue d’alimenter les chroniques de la presse internationale. Les habitants continuent à fuir en masse le pays à cause de  la répression du régime Madouro. Ils sont jusqu’à présent 3,4 millions  à avoir passé la frontière pour se réfugier dans les pays voisins. L’aide humanitaire est importante, mais les convois qui la transportent, attendent l’autorisation de pénétrer  pour venir en aide à une population démunie.  Les observateurs sont effarés devant la situation qui règne sur place. Ils assistent impuissants à l’effondrement du système sanitaire. Le bras de fer entre  Nicolas Madouro  et  Juan Guaïdo est toujours aussi intense. Le président par intérim autoproclamé a lancé un ultimatum aux forces armées qui continuent de soutenir Madouro.

Au Proche orient, les derniers combattants de l‘Etat Islamique sont sur le point de quitter le dernier réduit , où ils se sont réfugiés dans le nord de la Syrie. Mais la guerre est loin d’être terminée. 200 soldats américains vont rester sur place pour constituer une force de maintien de la paix.

En Algérie, la  candidature d’Abdelaziz Bouteflika à l’élection présidentielle provoque des remous. Des  manifestations sont  organisées pour contester ce cinquième  mandat auquel aspire le vieux président. L’opposition est en train de se coaliser pour former un front uni.

En Europe et plus  précisément au Vatican, un sommet a été organisé sur la prévention des agressions sexuelles perpétrées par le clergé. L’aide d’experts laïcs. sera sollicitée.

En France, le rapport de la  commission du Sénat sur l’affaire Benalla provoque des remous. Ce dernier a été écroué après avoir été mis en cause dans plusieurs dossiers. L’Elysée est dans la tourmente.

Le pouvoir montre à l’opinion qu’il est prêt à poursuivre ses objectifs  et à respecter les engagements pris durant la campagne présidentielle. Ce sont les grandes manœuvres du régime qui ont commencé et l’on ne sait pas  si elles vont aboutir. Acceptons en l’augure et attendons les résultats qui pourront en découler.

Patrice  RABE

Midi Madagasikara0 partages

Assainissement du centre-ville : Les usagers s’attendent à un léger mieux après le « déblayage » 

L’opération de « déblayage » n’est pas passée inaperçue à Analakely où, depuis quelques jours, l’espace est plus dégagé.

Depuis le début de la semaine, les véhicules hors d’usage, ainsi que les véhicules de restauration rapide et les voitures à vendre ont été délogés de leurs emplacements. Il en était de même pour les voitures légères ou utilitaires en stationnement prolongé pour diverses raisons. Tel était le cas pour les voitures utilisées pour l’exercice d’activités informelles ou non comme la réparation de téléphones portables, l’achat de bijoux en or, etc…  Une dizaine de véhicules ont ainsi été mis en fourrières ou immobilisés.

Marchands des rues. Quelques temps auparavant, les  marchands des rues ont également été délogés de la rue longeant les pavillons et le Tranompokonolona Analakely. Depuis quelques jours, cette rue est nettement dégagée, permettant aux véhicules de circuler beaucoup plus facilement, d’autant plus que l’arrêt de taxi-be à la bifurcation vers les pavillons, a été transféré plusieurs dizaines de mètres plus loin.

Victimes. Ces nouveaux aménagements et assainissements d’Analakely ont visiblement plu à une grande partie des usagers des rues de ce quartier du centre-ville, car ils permettent un accès plus facile aux espaces de stationnement payants et une certaine fluidité de la circulation à certains endroits. Face aux scènes d’immobilisation des véhicules par les agents en charge de cette tâche, les passants n’ont pas manqué de manifester leur satisfaction, comme ce témoin qui s’est félicité, hier, de voir l’espace « débarrassé des occupations parfois abusives au détriment des simples usagers » qui peinent à trouver des espaces de stationnements, même payants, à Analakely. Si les simples usagers apprécient l’initiative, celle-ci n’a pas manqué de faire grincer des dents du côté des occupants délogés, s’estimant lésés et victimes de la mesure.

Hanitra R. 

Midi Madagasikara0 partages

Ambatofotsy-Maevatanàna : Tokatantrano voatafika tompon-trano iray naratra voatifitra

Nisehoana fanafihana mitam-piadiana tany amin’ny tanàna antsoina hoe Ambatofotsy, ato anatin’ny kaominina Maevatanàna voalohany, ny alahady lasa teo, tokony ho tamin’ny 12 ora sy sasany alina.Tokantrano iray no lasibatry ny asa ratsy tamin’io ora voalaza etsy ambony io. Ka ankoatra ny omby telo lasan-dry zalahy, dia voatifitra teo amin’ny tongony ihany koa ny tompon-trano iray. Jiolahy maromaro tsy voafaritra isa tsy nisy nanao saron-tava nitondra basim-borina sy zava-maranitra no tongo nanao ny asa ratsiny teny amin’ny fokontany Ambatofotsy tamin’io fotoana io. Nanao izay fomba nahafahana niditra tao anaty trano ireo olon-dratsy sady niteny hoe androany no farany ahitanao masoandro Atoa Rakotondralojy, hoy ireo malaso tamin’ny tompon-trano. Taitra ny tao an-trano raha naheno ny fidirana tampoka tao an-trano, sady namaha ny varavarana, ka teo no nahavoatifitra an’ilay rangahy. Tampoka  be tamin’izy ireo ny zava niseho ka tsy afaka niaro tena ireto farany. Tsy nisy sahy namaly ihany koa, voafehin’ireo jiolahy tanteraka ny fanafihana nataony. Izao nahazoan-dry zalahy omby telo tao am-bala izao. Lasa nandositra ireo dahalo taorian’ny asa ratsiny. Efa nampandrenesina ihany koa ny zandary, ka tonga nanao  ny fizahana ifotony teny amin’ilay toerana voatafika. Ilay tompon-trano voatifitra kosa efa nentina notsaboina eny amin’ny hopitaly be Morafenokely. Mitohy hatrany ny famotorana ataon’ny zandary mkasika an’ity fanafihana ity.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Benony Jacques : Elevé au grade du Grand-Croix deuxième classe

L’ancien président de la Fédération malgache de football et non moins membre au sein du comité de normalisation a été élevé au grade du Grand-Croix deuxième classe le 7 février dernier au CEMES Soanierana. C’était à l’occasion d’une fête organisée par les anciens cadres de l’Assurance ARO regroupés au sein de l’association FIMARO. Benony Jacques  a travaillé pendant 31 ans au sein de cette compagnie d’assurances.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Bianco : Le DG en fin de mandat

Jean Louis Andriamifidy quittera le Bianco d’ici quelques mois.

Le mandat de l’actuel directeur général du Bianco (Bureau Indépendant Anti-Corruption) Jean Louis Andriamifidy arrivera à son terme le 23 juin prochain, date de sa prestation de serment en 2014. La nomination d’un nouveau DG interviendra donc dans quelques mois. En ce qui concerne la procédure de recrutement, l’article 20 de la loi n° 2004-030 prévoit un appel à candidature ouvert. Un comité ad hoc conduit par le CSI sera mis en place. Ce comité est constitué de médiateur de la République, d’un représentant de la Gendarmerie Nationale, d’un représentant de la Police Nationale, d’un membre des Comités consultatifs du BIANCO, de trois membres de la société civile, d’un représentant de l’Université et d’un représentant du Ministère de la Justice.

Dernier mot. La procédure de recrutement se déroule en trois étapes : analyse des dossiers de candidature, interview des candidats présélectionnés et enquête de moralité. Celle-ci consiste à vérifier l’authenticité des déclarations faites dans les CV. A l’issue du processus, le Comité ad hoc présentera les trois meilleurs candidats au Président de la République, qui choisira le Directeur Général pour un mandat unique de cinq ans. L’actuel directeur général ne pourra pas ainsi être candidat à sa propre succession.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Présidentielle au Sénégal : Hery Rakotomanana fait partie des observateurs

Le président de la Ceni (Commission Electorale Nationale Indépendante), Hery Rakotomanana, est en déplacement au Sénégal, du 21 au 25 février. Il y est pour « échanger de bonnes pratiques avec les autorités électorales sénégalaises, et aussi l’observation de la 11e élection (ndlr : le premier tour est prévu le 24 février) dans ce pays depuis son indépendance », explique-t-on dans un communiqué. Madagascar est représenté dans cette mission dans la mesure où le pays fait partie du Recef (Réseau des Compétences Electorales Francophones).

Faillir. Si nous nous référons à la dernière présidentielle malgache, elle nous a – sans doute – permis d’éviter une crise postélectorale, mais d’une manière générale, elle n’a pas été organisée en bonne et due forme. D’ailleurs, des anomalies considérables ont été constatées, en l’occurrence, les listes électorales, les cartes d’électeurs, la non-conformité des suffrages exprimés avec le nombre d’inscrits. La liste est loin d’être exhaustive. De surcroît, les commissions électorales mises en place dans les pays membres du Recef sont fortement fustigées et accusées de « faillir » à leur mission. Quoiqu’il en soit, le président de la Ceni y est accompagné par ses pairs, entre autres, le directeur général des élections au Mali, les présidents des Ceni de la Guinée, du Burkina Faso, et de la Centrafrique.

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Eddy William Ramanirabahoaka : Pour une révision de la constitution

L’application de certains articles de la Constitution de la quatrième République de Madagascar en l’occurrence dans son article 54,  a engendré   des obstacles pour le Président de la République en exercice, a fait remarquer une diaspora malgache en France, Eddy William Ramanirabahoaka, lors d’un point de presse qu’il a tenu le 22 février dernier à Antaninarenina. En fait, cet article 54 alinéas 1 stipule  que « le Président de la République nomme le Premier ministre, présenté par le parti ou le groupe de partis majoritaire à l’Assemblée Nationale. ». Selon Eddy  Ramanirabahoaka, le Président de la République nomme directement le Premier ministre sans l’intervention de l’Assemblée Nationale, afin d’instaurer un régime présidentiel fort et d’assurer la stabilité du pouvoir en place.

Organisation de l’Etat. A titre de rappel, cette diaspora malagasy en France a déjà déclaré la  nécessité de porter le mandat présidentiel à  sept ans au lieu de cinq ans, renouvelable une seule fois. En outre, Eddy Ramanirabahoaka sollicite l’allègement si possible de l’organisation de l’Etat, à l’instar de celle de la Première République ou celle du gouvernement du Général Gabriel Ramanantsoa en 1972. A cet effet, selon toujours Eddy Ramanirabahoaka, il s’avère nécessaire de mettre en cause certaines institutions de la République de Madagascar (institutions budgétivores) jugées pléthoriques mais gaspillées par le budget de l’Etat.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

22 février, journée mondiale du scoutisme : Célébrée par les scouts de Madagascar et d’ailleurs

Lord Baden Powell (1857-1941).

Hier, 22 février, les mouvements «  scouts du monde entier » ont célébré la journée mondiale du scoutisme, en mémoire du fondateur du scoutisme, Lord Robert Baden-Powell, né le 22 février 1857. Ce militaire britannique, après avoir mené une carrière exemplaire, qui l’a conduit vers des pays comme l’Afrique du Sud et l’Inde, alors colonies britanniques, fonde le mouvement scout en 1907. En remontant l’histoire, on se rappellera que lorsque le jeune militaire Baden Powell est envoyé à l’âge de 26 ans avec son régiment en Afrique du Sud, il expérimente ses propres méthodes des unités d’éclaireurs (appelés « scouts », en anglais). Le principe repose sur la répartition en petites unités très mobiles, formées et capables d’explorer le terrain. Une méthode qui lui a valu bien des victoires au cours de la guerre. Il  décide d’adapter les principes des éclaireurs. Le 1er Août 1907, une vingtaine de jeunes embarquent pour l’île britannique de Brownsea, afin de vivre au contact de la nature durant une quinzaine de jours.  La vingtaine de garçons de différentes classes sociales sont alors les premiers à expérimenter les principes d’éducation de Baden Powell : le jeu, l’indépendance, la confiance, le tout, sur la base du respect d’un code commun. C’est le tout premier camp scout, qui marque la naissance du scoutisme.  Baden-Powell y consacrera le reste de sa vie. Aujourd’hui, le scoutisme compte plus de 40 millions de membres dans plus de 200 pays à travers le monde. A Madagascar, les mouvements scouts existent depuis le début du siècle dernier. Ils sont fédérés au sein du « Firaisan’ny Skotisma eto Madagasikara » (Fédération scoute de Madagascar) l’association nationale scoute de Madagascar, fondée en 1921. Elle regroupe les mouvements catholiques « Antilin’i Madagasikara »  pour les garçons et « Fanilon’i Madagasikara » pour les filles ; le mouvement laïc « Kiadin’i Madagasikara », les mouvements protestants «  Mpanazava Eto Madagasikara » pour les filles et « Tilin’i Madagasikara, pour les garçons.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Richard Ranarivony :  « Il est temps de donner à l’Université  d’Antananarivo, la place qu’ell...

Richard Ranarivony l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.

Revaloriser et  rehausser  l’Université  d’Antananarivo, la faire un établissement reconnu dans le sudOuest de l’Océan Indien, voir en Afrique. Tels sont les défis de Richard Ranarivony, candidat numéro 1 sur le bulletin unique.  

« Oniversiten’ Antananarivo, Irin’olona fa tsy haniry olona», tel est le slogan de Richard Ranarivony, candidat à l’élection du président de l’Université d’Antananarivo.  Le principal objectif de ce candidat numéro un sur le bulletin unique est de faire de l’Université d’Antananarivo, une université d’excellence. « Je me suis  présenté  à cette élection, car j’ai une vision. Nous allons redorer l’image de cette Université qui a vu évoluer des grands hommes et femmes du pays que ce soit dans le domaine économique ou politique. Dans un pays, l’Université a toujours une place très importante. Et ma devise est  quand le pays va, l’Université  va. Elle est le pilier du développement. Et si un pays est mal dirigé ou mal  gouverné, c’est que l’Université n’a pas joué son rôle », a rajouté le professeur.

 Une Université prospère. Puisque c’est la plus grande université  de Madagascar, le grand point de son programme se penche surtout dans le domaine de formation et de la recherche. D’après lui, « Il faut que l’Université d’Antananarivo  tisse des liens  avec le secteur économique et social. Elle ne doit pas s’enfermer dans  la colline d’Ambohitsaina.  L’Université doit être la locomotive et le leader dans tous les domaines de ce pays ». Professeur des Universités  au sein de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines et dans d’autres établissements, Doyen de la faculté des Lettres et Science humaines de 2009 à 2016,  fondateur et membre du centre de recherche et d’études sur les Constructions identitaires ou CRECI, membre de la Commission de Préparation pour le Système LMD, Richard Ranarivony est également  président de l’Association des Professeurs d’Histoire- géographie de Madagascar, il est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut au vu de son parcours. Il a gravi tous les échelons de simple enseignant de collègue à celui des Universités.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Délestage : Des mesures d’urgence seront prises

Julien Lepers figure parmi les porteurs de projets discutant avec le ministre Vonjy Andriamanga. (Photo : Kelly R.)

Le ministre de l’Energie, de l’Eau et des Hydrocarbures, Vonjy Andriamanga a réitéré lors de la clôture de la semaine de l’Energie, que le délestage  est inacceptable. « Des mesures d’urgence seront également prises dans les 60 villes éparpillées dans toute l’île qui connaissent le délestage au quotidien comme dans la Capitale. On peut citer entre autres, l’augmentation des stocks de carburants ou  l’acquisition des groupes selon le cas de chaque ville  », a-t-il enchaîné. Force est de remarquer que plus de 200 participants ont assisté à cette semaine de l’Energie. De nombreux projets basés sur les énergies renouvelables et l’hybridation y sont exposés en vue de réduire le coût de l’énergie.

Révision des contrats. En outre, les contrats d’achat de la production d’énergie et de location des groupes pèsent lourdement dans la JIRAMA. C’est à l’origine de la situation de l’entreprise actuelle, voire même de sa dégradation continuelle. Le ministre de tutelle l’a également évoqué. Ainsi, « on a entamé la renégociation de ces contrats d’achat. Et la quasi-unanimité des opérateurs ont donné un accord de principe pour leur révision. Par contre, je regrette, un opérateur fournisseur de la JIRAMA refuse de rentrer dans ce dispositif d’assainissement », a-t-il dénoncé.

Coûts complets. En outre, « de nouveaux contrats sont proposés à ces fournisseurs d’énergie. Il s’agit de l’intégration des coûts complets à ces opérateurs. Ceux-ci se chargent ainsi de l’entretien de leurs groupes et de l’achat des carburants servant à les faire fonctionner. La JIRAMA n’achète plus que la production électrique », a-t-il précisé. Notons que cette société nationale de production d’eau et d’électricité loue les groupes de ses fournisseurs et achète leurs carburants. Elle paie ensuite la facture de la production que ces groupes fonctionnent ou non. Parlant du tarif de l’électricité aux abonnés, le ministre de tutelle a soulevé qu’un système de péréquation tarifaire est à l’étude étant donné qu’il y a beaucoup d’écarts des prix de l’énergie d’une région à une autre.

1 000 milliards Ar. Par ailleurs, « tous les ministères et les autres institutions publiques doivent s’acquitter de leurs factures à la JIRAMA. Cela s’élève à peu près de 65 milliards Ar cette année. L’allocation de la subvention d’une valeur de 255 milliards Ar pour l’équilibre opérationnel de l’entreprise, n’est pas une solution pérenne », a poursuivi le ministre Vonjy Andriamanga. Il faut savoir que les factures impayées par ces ministères et institutions publiques se chiffrent actuellement à plus de 200 milliards Ar. « Quant aux dettes cumulées de la JIRAMA, cela a atteint plus de 1 000 milliards Ar à la fin de 2018 », selon Olivier Jaomiary, le directeur général de l’entreprise. Un audit sur la gestion du passif de la JIRAMA et sa viabilité, est ainsi mené par le ministère de tutelle  avec l’appui de la Banque Mondiale. Les résultats de l’étude seront connus en mars prochain.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Jirama : le statu quo

Les délestages, depuis ce week-end détestable de la  semaine dernière, n’ont plus repris.  Le point de rupture entre les consommateurs et la compagnie nationale a été presque atteint. Le ministre de l’Energie a compris que la situation était intenable. Il a donc décidé de revoir toutes les facettes du problème, mais en attendant de trouver des solutions pérennes, il préconise  une augmentation du stock de carburant à utiliser dans les centrales thermiques.

Jirama : le statu quo

La population ne peut pas supporter le plan rigoureux préconisé par le gouvernement pour rééquilibrer les finances de la jirama. Les délestages, les coupures d’eau  et l’instauration de la vérité des prix  entraînant une augmentation des tarifs,  risquent de provoquer un véritable mouvement de révolte des consommateurs. L’idée de revoir les contrats de fournitures de carburant par les pétroliers a été lancée lors de l’ouverture du forum de l’énergie. Une semaine après, il n’y a aucune avancée sur le dossier. Il est annoncé simplement que les stocks de carburants vont être augmentés. Dans la situation actuelle, il ne peut s’agir que de  la reprise des subventions de l’Etat. A moins  qu’un compromis soit trouvé avec les partenaires financiers.  Tous les projets d’usines hydroélectriques et  de centrales solaires ne pourront être réalisés qu’à moyen ou long terme, et l’on ne peut compter que sur les centrales thermiques  alimentant le réseau électrique actuel. Les problèmes de la jirama sont donc récurrents. Les années de mauvaise gestion et les malversations  qui se  sont multipliées  se payent  par ce délabrement de la société nationale.  Le ministre de  l’Energie est confronté à un véritable casse-tête. Il est obligé de temporiser et doit demander à l’Etat de mettre la main à la poche. Il doit le faire car le problème est  sensible. Les consommateurs seront très vigilants sur la manière de le résoudre.

Patrice  RABE

Midi Madagasikara0 partages

Miandrivazo : Mpaka an-keriny roa lahy maty voatifitra, votsotra ilay takalonaina

Avotra soamantsara tafaverina eo anivon’ny fianakaviany ity lahiantitra nalaina an-keriny, nefa noho ny kapoka sy vono ary dia tongotra lavitra nandritra ny telo andro, dia mbola marefo tanteraka amin’izao ny toe-pahasalamany vokatry ny harerahana, ka mbola arahin’ny mpitsabo maso akaiky ny fivoaran’ny fahasalamany, araka ny tati-baovao voaray farany. Lahiantitra iray 75 taona antsoina hoe : Rakotondrazay Jean Pierre no nalain’ny dahalo enin-dahy nitam-piadiana an-keriny, tao an-tranony, tany amin’ny Fokontany Ambatomena, Kaominina ambanivohitr’ Andranomainty, Distrikan’i Miandrivazo, ny harivan’ny alahady teo. Ny alin’io ihany, dia niantso tamin’ny laharana findain’ny zanak’ity rangahy nalaina an-keriny ity ireo dahalo, ary nitaky vola 20 tapitrisa ariary. Taorian’izay, nampandre avy hatrany ny mpitandro filaminana ny fianakaviana, ka napetraka ny vela-pandrika. Tao anatin’ny telo andro, tsy tapaka niantso an-telefaonina sy nampihorohoro ny fianakaviana hatrany ireo mpaka an-keriny.  Afak’omaly, raikitra ny adivarotra, fa 8 tapitrisa ariary ny vola nifanarahana homena an’ireo mpaka an-keriny, ary nanondro ny toerana hanaovana ny fifanakalozana ireo dahalo, dia any amin’ny kizon’ Amboloando Ankisira, izay toerana lavitra atao dia tongotra adiny dimy. Raha vao nahazo loharanom-baovao marim-pototra ny mpitandro filaminana, dia tonga aloha tany tamin’ny toerana voatondro ireo Zandary nanao fanamiana sivily niaraka tamin’ny solontenan’ny Fokonolona nitari-dia, nametraka paik’ady amin’ny fanavotana ny takalonaina. Vao nahita ny fianakaviana tonga nitondra ny vola ireo dahalo, dia nipoitra ka raikitra ny fifampitifirana tamin’ny Zandary. Mpaka an-keriny roa maty, ny efatra ambiny kosa tafatsoaka izay mbola karohina fatratra atao hazalambo amin’izao.

Eric Manitrisa