Les actualités Malgaches du Mercredi 23 Janvier 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara5 partages

Equipe gouvernementale :Un choix déterminant du Président de la République

La course aux postes est lancée et les prétendants ne manquent pas.  Les appels du pied se multiplient sur les différents supports, presse écrite ou audiovisuel. Ces habitudes héritées d’un autre temps ne devraient cependant pas influer sur le choix des membres de l’équipe  qui va conduire la politique du chef de l’Etat.  Normalement, la préférence ira certainement à des hommes et des femmes dont  la compétence est incontestable et non des personnes présentées par des lobbys ou des groupes de pression  voulant perpétuer des pratiques du passé.

Equipe gouvernementale :Un choix déterminant du Président de la République

Le président Andry Rajoelina a été élu sur des promesses de changement. Sa vision de l’avenir du pays est  développée dans l’IEM. Son programme est ambitieux et il doit être réalisé par une équipe de collaborateurs  compétents capables de réaliser les objectifs fixés. Il devrait y avoir certes certains arrangements politiques, mais ils ne devraient pas déroger aux  principes  de  bonne gouvernance.  Les tractations vont bon train en coulisses, mais le chef de l’Etat et le Premier ministre  choisissent en connaissance de cause. Les nominations vont se faire incessamment.  On a déjà pu voir  à travers la composition de l’équipe de collaborateurs présentée avant-hier  la tendance qui s’affirme. On pourra vérifier si cela confirme quand  les membres du gouvernement seront connus. Tous  sont obligés de .faire vivre leur preuve.  Les termes du contrat, tels  qu’ils ont été dits lors du discours d’investiture, sont clairs. La lutte contre  la corruption et le favoritisme est impérative.  Cela est un gage que le nouveau président a fait à la population. C’est un préalable qui est nécessaire  pour  gagner la confiance  des citoyens. .La compétence et le savoir faire devront accompagner la rigueur morale des uns et des autres. Leur action sera examinée à la loupe par une population qui attend beaucoup du pouvoir.

Patrice RABE

Midi Madagasikara4 partages

Union européenne : « La tension politique est en train de se calmer »

L’ambassadeur de l’Union européenne de souligner que Madagascar a donné une leçon de démocratie au monde entier.

La mission d’observation électorale de l’Union européenne, déployée à Madagascar depuis mi-septembre 2018 pour accompagner le processus électoral à l’invitation du gouvernement malgache, touche à sa fin. Tous les matériels informatiques et bureautiques utilisés lors de cette mission, d’une valeur de 80.000 euros feront l’objet de cette dotation.

La mission d’observation électorale de l’Union européenne a fait un don de matériel à la société civile et à l’université d’Antananarivo. Lors de son intervention, l’ambassadeur de l’Union européenne à Madagascar Giovanni Di Girolamo a ainsi déclaré que « la tension politique est en train de se calmer », tout en soulignant au passage que « Madagascar a donné une leçon de démocratie au monde entier ». Il a ainsi cité que « Madagascar dans un passé récent a eu de graves crises politiques mais il a fait par la suite un grand pas en avant ». Pour étayer sa thèse, il a cité, entre autres, les deux candidats se sont serré  la main,  ainsi qu’un geste honorable du candidat qui s’est comporté en bon perdant.

Mouvement. Toutefois, le diplomate a fait savoir que le pays est en phase de stagnation où le niveau de vie de la population reste précaire. Pour en revenir à la remise de don, l’ONG Tolotsoa, la plateforme fédérations des personnes handicapées de Madagascar, la plateforme de la société civile pour l’enfance, SAFIDY (observation des élections par la société civile) ainsi que le mouvement pour la promotion du genre en politique et au développement et l’université d’Antananarivo bénéficieront de ces donations.

En faveur des citoyens. Par ailleurs, l’Union européenne souhaite vivement que ces matériels contribuent à renforcer et à garantir l’impact des actions de la société civile et de l’université d’Antananarivo, en faveur des citoyens et citoyennes malgaches, en particulier des jeunes et garçons et des personnes en situation de handicap. Faut-il rappeler que l’Union européenne est fondée sur les valeurs de dignité humaine, de liberté, de démocratie, d’égalité entre les hommes et les femmes et de respect de droits de droits de l’homme. C’est la raison pour laquelle, elle a choisi de doter des organisations de la société civile qui œuvrent pour des initiatives qui s’inscrivent pleinement dans ses valeurs.

Dominique R.

Midi Madagasikara3 partages

Eboulement à Tsimialonjafy : Message de condoléances d’Andry Rajoelina

Depuis le 19 janvier, la Primature et les départements ministériels concernés, à savoir le Ministère de la Population et le Ministère de l’Aménagement du Territoire et des Services fonciers ont pris leurs responsabilités vis-à-vis des victimes des éboulements à Tsimialonjafy, à Ambonin’Ampamarinana et à Andoharano Tsimbazaza. Des accidents qui ont fait 18 victimes et plusieurs blessés. A travers un communiqué publié hier, le président de la République, Andry Rajoelina a présenté un message de condoléances aux familles de ceux qui ont perdu la vie des suites de ces évènements tragiques. Il n’a également pas manqué de souhaiter un prompt rétablissement aux blessés. Le locataire d’Iavoloha a aussi salué la prise de responsabilités des sapeurs- pompiers, le Corps de protection civile, la Gendarmerie et l’Armée, ainsi que la Commune Urbaine d’Antananarivo qui ont fourni tous les efforts nécessaires dans la recherche des corps des victimes. Il convient de noter qu’outre les 18 victimes, les éboulements à Tsimialonjafy et à Andoharano Tsimbazaza ont également fait 86 sinistrés. Face aux risques, ils ont été contraints de quitter leurs maisons pour rejoindre le site d’hébergement implanté provisoirement à l’INFP Mahamasina.

Davis R

Midi Madagasikara2 partages

Météo : Dégâts considérables dans les Boeny et Diana, Suspension des cours dans quatre DREN

La mer a monté dans le district de Mahajanga I.

Le ministère de l’Education nationale a pris ses dispositions face aux fortes précipitations observées ces derniers jours.

 Pour des raisons de sécurité, le ministère de tutelle a donc décidé de suspendre les cours dans quatre DREN (Direction Régionale de l’Education  nationale) du pays en raison des fortes pluies des derniers jours. Entre autres, la DREN de Diana, de Boeny, plus précisément dans les Cisco de Mahajanga I et II, Cisco de Marovoay et Cisco de Soalala. La même suspension est également décidée pour la Dren de Betsiboka (Cisco Maevatanana, Kandreho, Tsaratanàna , Zap Tsararova, Zap Kapaika et Zap de Sarobaratra)  ainsi que la Dren Melaky sont concernées. Par ailleurs, des dégâts considérables ont été observés dans plusieurs villes et localités des régions Boeny et Diana, comme à Mahajanga où le bord de mer a subi quelques dégradations en raison de la force des vagues.

Les prévisions météorologiques émanant de la direction générale de la Météorologie ont fait savoir que les conditions météorologiques seront perturbées dans les jours qui viendront. Des conditions qui pourraient s’aggraver par une éventuelle formation d’un cyclone.

Risque de cyclogenèse. En effet, les amas nuageux qui sont actuellement observés dans la partie Nord du pays pourraient se transformer en cyclone dans les jours qui viennent.

« La faible circulation dépressionnaire est désormais sortie dans le canal de Mozambique au large de Maintirano. Elle est prévue se développer en une nouvelle Perturbation Cyclonique dans les prochains jours« . Ce qu’on peut lire dans un communiqué émanant de la direction générale de la météorologie hier. Le même communiqué de noter que « les fortes pluies vont persister dans le Nord- Ouest et le Sud- Est du pays« . Interrogé sur la question, un technicien auprès de la direction de la météorologie de noter également que « si les conditions ne changent pas, le nouveau système sera baptisé ce jour ». Le même technicien de renchérir que « le système longe actuellement les côtes Sud du pays« . Situé à 200 km du district de Maintirano, les risques pour la transformation de ces amas nuageux en cyclone sont assez conséquents.  Par ailleurs, les prévisions de la direction générale de la Météorologie ont également fait savoir que « les conditions météorologiques resteront perturbées à cause de vents forts ». Des orages actifs seront aussi au rendez-vous si l’on se réfère à un communiqué publié par le service de la météo vers 14h hier.

Alertes. Les conditions actuelles font donc que la vigilance forte pluie rouge est maintenue pour les régions de Boeny, Melaky et Menabe. Le même avis est également décrété pour la région d’Atsimo Atsinanana. La direction générale de la Météorologie de préciser que l’avis d’alerte rouge sera décrété ce jour pour cette dernière à cause de fortes activités orageuses. L’avis est par ailleurs levé pour les régions de Diana et Sofia selon toujours la direction générale de la Météorologie. Face aux risques – des crues éclairs, la montée des rivières, glissement et éboulement de terrains – et aux mauvaises conditions météorologiques, cette dernière interpelle les Malgaches  à être vigilants. Un appel à la vigilance qui vient à point nommé étant donné les prévisions des précipitations des prochaines semaines.

José Belalahy

Midi Madagasikara2 partages

Littérature : Olynca Rabenoely sort « Parata »

Olynca Rabenoely bien entourée à la présentation de « Parata ».

Hier, ça été un grand jour pour Olynca Rabenoely. L’auteur vient de sortir son tout premier recueil de contes intitulé « Parata ». En trois versions : en malgache, en dialecte et en français, « Parata » rassemble cinq contes au total.  Fruit d’un travail de dur labeur de cinq ans, le livre a pour but de transmettre des messages aux enfants à travers les contes. Cet art oratoire étant un outil d’éducation efficace, son choix s’est tourné vers le conte pour apporter sa contribution dans l’amélioration de communication avec la jeunesse malgache et francophone. Issue de la région Sava, l’auteur collabore avec l’association « Bokiko » et le ministère de la Culture, de la Promotion de l’Artisanat et de la Sauvegarde du patrimoine. L’opération consiste à vulgariser les ouvrages à l’international.

Maharindra

Madaplus.info0 partages

Madagascar la partie Nord de Madagascar sous une pluie diluvienne

Madagascar est en pleine saison cyclonique. Plusieurs tempêtes sont susceptibles de se former. Depuis quelques jours, des pluies diluviennes frappent plusieurs parties de l’île, surtout, la partie Nord et même le centre de Madagascar. Situation qui a causé les différents glissements de terrain dans la capitale. Hier matin, c’est Mahajanga et presque toute la partie nord de Madagascar qui ont été pris en otage par une forte pluie. L’image des vagues dépassant le bord de Mahajanga a fait le tour du web. Selon Cyclone Océan indien, les risques de cyclogenèse sont en hausse. En effet, la zone suspecte située au Nord-Est de Madagascar pourrait avoir le potentiel pour se développer en deuxième partie de semaine prochaine, lorsqu'elle aura ré-émergé dans le canal du Mozambique.
Madaplus.info0 partages

Marche pour Andotiana: une disparition inquiétante de cette étudiante malgache de l’université de Nan...

Notre rédaction continuera de faire parler de cette jeune étudiante malgache Andotiana, disparue le 8 janvier dernier, tant que ses proches ne l'auront pas trouvé.
Où est passée Ando? C’est la question que se posent tous ses proches. Cette timide étudiante en master 1 de sociologie à l’université Paris Nanterre a disparu depuis le 8 janvier dernier, date où son téléphone a émis un dernier signal près d’une station de RER à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). Depuis, l’enquête a été confiée à la police judiciaire parisienne et la famille de la jeune fille originaire de Madagascar tente de mobiliser le grand public pour la retrouver à travers des distributions de tracts et des marches, comme celle organisée ce dimanche 20 janvier à Évry (Essonne).
«Ando est fille unique et elle est venue étudier en France dès 2016, explique au Figaro sa meilleure amie. Elle a d’abord habité chez son cousin pendant près de deux ans avant de prendre une chambre chez l’habitant à Rueil-Malmaison au milieu de l’année dernière».
La nuit du 8 janvier, comme tous les soirs, Ando avait contacté son petit ami, resté à Madagascar. «Ils s’appellent tous les jours en visio, nous explique encore son amie. Mais à partir de ce jour-là, son petit ami n’a plus reçu aucune nouvelle».
Le samedi 12 janvier qui suit ce coup de fil, le cousin d’Ando, Aina, est alerté de l’absence de réponse de la jeune fille et décide de se rendre à son domicile de Rueil-Malmaison. Selon nos informations, il découvre en rentrant dans la chambre une bouteille de Tequila de 75 cl presque vide ainsi qu’un verre avec citrons pré-découpés depuis quelques jours apparemment et du sel étalé sur la table. «Ca m’a paru très étonnant pour une jeune fille timide et pas fêtarde, précise Aina au Figaro. Je ne l’imagine pas du tout boire seule une bouteille de tequila.» Aina précise aussi qu’il n’y avait «aucune trace de lutte ni d’effraction» dans sa chambre.
La jeune fille se serait ensuite rendue vers l’arrêt de RER Rueil-Malmaison en plein milieu de cette nuit du 8 janvier, d’après son petit ami qui a accès à ses déplacements via son compte Google Maps. Puis sa trace a été définitivement perdue. À partir de ce moment et jusqu’à aujourd’hui, la jeune fille n’a plus donné de signe de vie à ses proches.
Autre élément de l’affaire: le samedi 12 janvier, la jeune fille ne s’est pas rendue à son emploi de serveuse dans une crêperie de Boulogne-Billancourt (92), emploi pour lequel elle était pourtant particulièrement assidue.

Depuis ce 12 janvier, les proches d’Andotiana n’ont reçu qu’un signalement sérieux la concernant. C’était le jeudi 17 janvier, lorsqu’un couple a aperçu une jeune fille ressemblant à Ando dans un parking de supermarché d’Évry. Le couple a expliqué être «presque sûr» qu’il s’agissait de l’étudiante, et qu’elle était «seule et fatiguée». Depuis, la famille n’a pas eu de nouvelle d’Ando.
Source étudiantlefigaro.fr
Tia Tanindranaza0 partages

Traboina noho ny fihotsahan’ny tanyTsy mamela ho irery azy ireo ny Ben’ny tanàna

Hatramin’ny omaly, dia razana 4 no mbola karohina tamin’ireo 18 nihotsahan’ny tany tesy amin’ny fokontany Tsarafaritra Tsimbazaza sy Tsimialonjafy ny sabotsy hariva teo,

 

 nandritra ny ora-mikija tsy ankiato narahina varatra  nampianjera hazo lehibe iray izay nahatonga ny loza. Miisa 86 kosa ireo olona tsy manan-kialofana sy voatery nafindra toerana,  ka napetraka etsy amin’ny INFP Mahamasina . Tsy namela irery ireo traboina sy mana-manjo ny kaominina Antananarivo Renivohitra (CUA) notarihin’ny Ben’ny tanàna Lalao Ravalomanana, fa tonga nitsapa alahelo ny fianakaviana sady nitondra ny solon-drambon-dandy ho an’ny maty, nisy ihany koa fanampiana toy ny vary, menaka sy kojakoja an-dakozia  natolotra ireo traboina. Nampanantena  Ramatoa Ben’ny Tanàna, fa  hisy ny fijerena akaiky  ireto traboina ireto ara-tsosialy , nisy ihany koa toromarika nomena an’ireo tompon’andraikitra hakana haingana ireo ranon-tany.  Mbola maro ireo toerana tandindonin-doza sy ahiana mbola hihotsaka, ary eo ireo mbola tsy nandao ny trano  fonenany, ka anaovan’ny tompon’adraikitra eo anivon’ny Sampanana mpamonjy voinan’ny CUA etsy Tsaralalana Analakely fanentanana hatrany hialan’izy ireo amin’ireny trano tandindonin-doza ireny, hisorohana ny loza.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Traboina noho ny fihotsahan’ny tanyTsy mamela ho irery azy ireo ny Ben’ny tanàna

Hatramin’ny omaly, dia razana 4 no mbola karohina tamin’ireo 18 nihotsahan’ny tany tesy amin’ny fokontany Tsarafaritra Tsimbazaza sy Tsimialonjafy ny sabotsy hariva teo,

 

 nandritra ny ora-mikija tsy ankiato narahina varatra  nampianjera hazo lehibe iray izay nahatonga ny loza. Miisa 86 kosa ireo olona tsy manan-kialofana sy voatery nafindra toerana,  ka napetraka etsy amin’ny INFP Mahamasina . Tsy namela irery ireo traboina sy mana-manjo ny kaominina Antananarivo Renivohitra (CUA) notarihin’ny Ben’ny tanàna Lalao Ravalomanana, fa tonga nitsapa alahelo ny fianakaviana sady nitondra ny solon-drambon-dandy ho an’ny maty, nisy ihany koa fanampiana toy ny vary, menaka sy kojakoja an-dakozia  natolotra ireo traboina. Nampanantena  Ramatoa Ben’ny Tanàna, fa  hisy ny fijerena akaiky  ireto traboina ireto ara-tsosialy , nisy ihany koa toromarika nomena an’ireo tompon’andraikitra hakana haingana ireo ranon-tany.  Mbola maro ireo toerana tandindonin-doza sy ahiana mbola hihotsaka, ary eo ireo mbola tsy nandao ny trano  fonenany, ka anaovan’ny tompon’adraikitra eo anivon’ny Sampanana mpamonjy voinan’ny CUA etsy Tsaralalana Analakely fanentanana hatrany hialan’izy ireo amin’ireny trano tandindonin-doza ireny, hisorohana ny loza.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Fianakavian’ireo namoy ny ainy teny TsimialonjafyTsy nanadino azy ireo ny kaominina Antananarivo Renivohitra

Tsy namela irery ireo traboina sy mana-manjo vokatry ny fihotsahan’ny tany teny Tsimialonjafy ny kaominina Antananarivo Renivohitra tarihin’ ny Ben’ny Tanàna Lalao Ravalomanana.

Tonga  nitsapa alahelo ny fianakaviana sady nitondra ny solon-dandy ho an’ny maty izy ireo omaly  sady  nitondra  fanampiana  ihany koa. Anisan’ireny ny fotsimbary, ny menaka  ary kojakojan-dakozia  maro samihafa natolotra ireo traboina. Nampanantena Ramatoa Ben’ny tanàna fa hisy ny fijerena akaiky ireo traboina, indrindra fa amin’ny lafiny sosialy. Nisy  ihany koa toromarika nomeny ireo tompon’andraikitra  mba hakana haingana ireo ranon-tany sy vato ahiana hamono olona indray.Mbola maro mantsy  ireo toerana tandindonin-doza sy ahiana mbola hihotsaka eny an-toerana.  Misy anefa ireo olona   tsy nandao ny trano fonenany, ka anaovan’ny tompon’andraikitra antso  ny hifindran’izy ireny haingana, indrindra amin’izao fotoana  mahabetsaka ny rotsak’orana eto an-drenivohitra izao.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tetikasa ZavamanitraTontosa tao Fandriana ny “Soa Ifampizarana”

Tontosa ny talata 22 janoary 2019 ny fampahalalana ny “Soa Ifampizarana”, tetikasa iray izay ao anatin'ny “Tetikasa Zavamanitra”, any amin'ny Distrika Fandriana.

 Miompana amina lafin-javatra goavana roa ny Soa Ifampizarana, ka voalohany amin’izany ny fampiofanana amin'ny fandraharahana sy ny fahaiza-mitantana. Faharoa kosa ny fifaninanana tetikasa madinika. Hampivoatra ny tontolo ambanivohitra sy fampirisihana ireo tanora ho tia karokaroka ary hanana ilay finiavana hanangana orinasa madinika sy salatsalany no tanjona lehibe. Ampiana izy ireo ary arahina tan-tsoroka amin'ny fanatanterahana sy fananganana ny asa kasain'izy ireo atao. Malalaka ny fandraisan’anjaran’ny olona rehetra ao anatin'ny Distrikan’i Fandriana maniry ny hisitraka ny fampiofanana arahina famadihana azy ho asa sy fihariana. Maro ireo dingana sy asa efa natao tao anatin’ny tetikasa, toy ny famatsiana akoho entina miary, ny fanohanana ny fanatanjahantena, ny fanampiana ny tanora,... ary nahitana fahombiazana. Ny loka ho azo amin'izao dingana manaraka izao dia famatsiam-bola entina manatanteraka ny tetikasa. Natao izany ho fampandrosoana ny distrika eto Fandriana, hoy ny mpikarakara. Mba ho valimbabena satria narahina fanomezana solombodiakoho ho an'ireo raiamandreny, niampy fiaraha-misakafo ny hetsika. Nahazo tso-drano tamin’ireo Raiamandreny tao an-toerana nandritra ity hetsika ity moa Atoa Zafimanitra.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpivarotra amoron-dalanaNalamina ny teny Antaninarenina sy Petite Vitesse

Anisan’ny tena miteraka ny fitohanan’ny fifamoivoizana sy mandoto tanàna ireo mpivarotra amoron-dalana. Misy fotoana mantsy izy ireny milatsaka anaty arabe mihitsy no mivarotra sady tsy manadio ny toerana nialany ihany koa rehefa hariva ny andro, antony mampisavovona ny fako eny amin’ny arabe.

 

 Nanome toromarika ny amin’ny handaminana azy ireny manokana ny Ben’ny tanànan’Antananarivo Renivohitra  Lalao Ravalomanana.  Natomboka omaly ny asa fandaminana ka teny amin’ny faritra Petite Vitesse sy teny Antaninarenina no nisantaran’ireo ekipa teknika avy amin’ny  Boriborintany Voalohany izany. Araka ny nambaran’Atoa Rakotonirina Maminiaina  lehiben’ny ekipa teknika  avy ao amin’ny Boriboritany Voalohany dia ezahana alamina sy entanina ireo mpivarotra mba hanaja ny fahadiovana mandra-pahita ny tena vahaolana maharitra ho azy ireo. Nisy ihany ireo tsy maintsy nesorina teny amin’ny toerana toy ny teny Antaninarenina. Araka ny voalazan’ity tompon’andraikitra ity hatrany dia efa misy ireo “piqueteur” izay mijanona eny an-toerana mba ho fitazonana ny filaminan’ny toerana. Mbola hitohy hatrany izany raha araka ny fantatra.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

NIREFOTRA NY BASY TENY ANDOHARANOFOTSY

Raikitra ny tifitra tetsy Andoharanofotsy. Nisy nanafika ny tokantrano iray ary hitan’ny tompon-trano ny niavian’ireo olon-dratsy.

 

 

 Avy hatrany dia notifiriny ary tena voa tokoa. Anio no hiakatra eny amin’ny fampanoavana ny raharaha. Ny tranga toy itony dia toa mandrisika ny olon-tsotra hitazona basy ary amin’ny lafiny iray dia tokony hojerena ny fepetra izay tokony hanalalahana ny fitazonana basy mba hiarovan’ny olon-tsotra tena. 

TAPA-DOHA

 

Notapahina ny lohany ary hita teo anelakela-trano ny fatiny. Tany Nosy-Varika no niseho izany. Raha ny fijerin’ny manam-pahaizana azy dia ny alin’ny nahitana ny razana no novonoina izy. Niala tao amin’ny ray aman-dreniny ary tsy hita nandritry ny roa andro ity lehilahy mbola tanora ity dia izy io hita faty io. Niparitaka haingana tao an-toerana ny feo ary nampihorohoro ny olona satria tsy mbola nisy heloka bevava sy vono olona mahatsiravina nitranga toy ity tao Nosy-Varika hatrizay.

MPIASAN’NY TELMA VOASAMBOTRA

 

Voasambotry ny zandary ny tovovavy mpiasan’ny Telma iray. Mangalatra amin’ireny « mobile-banking » ireny no tena manavanana azy. Tamin’ity indray mitoraka ity dia olona ambony avy any Mahajanga no nalainy ny vola tao anaty kaonty Mvola. Nandeha ny fanadihadiana rehetra izay nataon’ny zandary ary nitontona tany amin’io tovovavy izay ao anatin’ilay orinasam-pifandraisan-davitra io ihany. Nalefany tamin’ny kaonty hafa ny vola ary eo am-pikarohana ny olona izay mpiray tsikombakomba aminy ny mpanao fanadihadiana ankehitriny.

VOAROBA NY VOLAN’NY DZAMA

 

Nisy nanafika ny mpiasan’ny orinasa Dzama handeha hanatitra vola eny amin’ny banky. Omaly manodidina ny mitataovovonana no nitranga ny fanafihana ary vola izay vao nalaina teny amin’ny mpaninjara io vokatra io no lasan’ireo efa-dahy mitam-basy. Mitentina 90 tapitrisa ariary no lasa raha araka ny loharanom-baovao akaiky ny mpitandro ny filaminana. Teo Anosibe ary hizotra ho any amin’ny banky no niseho ny fanafihana. Nisy ny fanadihadiana nosokafana ary nisy koa ny fanadihadiana anatiny satria tsy maintsy olona mahafantatra ihany no mety nanome ny paika. 

 

VATAN-DEHILAHY MARO NANAFIKA NY ZANDARY

 

Vatan-dehilahy an-jatony omaly no nanao bemidina teny amin’ny biraon’ny zandary tao Befandriana Avaratra. Izy ireo dia mivondrona ao anatin’ny mpiray Dina antsoina hoe Besaboha. Ny anton’ilay hetsika dia ny tsy nahafaly azy ireo tamin’ny fisamborana sy fampidirina am-ponja ny mpikambana izay miisa enina eo anivon’ny Besaboha. Efa endrika fitsaram-bahoaka koa no nitranga satria entina hamoretana ny manam-pahefana no tanjona. 

 

DIBO-DRANO

 

Dibo-drano tanteraka koa Antsiranana vokatry ny ora-mikija izay tsy nijanona hatramin’ny faran’ny herinandro teo. Nakatona hatramin’ny sekoly vokatr’izany ary nihidy avokoa ny mpivarotra sy ny biraom-panjakana. Tao anatin’ny fotoana fohy izany dia lasa tanàna maty i Diégo, indrindra koa mbola nisy ny lalana tapaka tao an-toerana. Mikorotan-tsaina ny olona satria tsy dia zatra rano miakatra izany io tanàna izay isan’ny madio sy milamina indrindra eto amin’ny nosy io. IVOARIANA VOASAMBOTRA TANY TOAMASINA

 

 Teratany Ivoriana iray no nosamborin’ny polisy misahana ny heloka bevava ao Toamasina. Ny anton’izany dia satria milaza ho mahay mampitombo vola izy avy amin’ny fanaovana fombafomba. Tao Toamasina izy dia nanatona grossiste iray ary iny no nofitahiny ny tompony. Soa fa mailo io farany ary niantso polisy izay nanao ny velam-pandrika rehetra. Saika hitsoaka ilay ivoriana izay monina eto Tana no voasambotra. Nidoboka am-ponja omaly ao Ambalatavoahangy. VOAROBA NY SHELL IAVOLOHA

 

Voaroba koa ny toeram-pivarotana solika Shell etsy Iavoloha. Nobatain’ny efa-dahy izay mitazona basy PA ny vola tao anatin’ny « caisse » roa karazana. Tsy mbola voafaritra ny tetin’ny vola izay lasa fa kosa rehefa nantsoina ny mpandrindra ilay toerana dia fantatra koa fa mbola nisy namaky koa ny trano fonenany. Izany hoe ny toeram-piasany sy ny tranony no indray nisy nandroba tao anatin’ny fotoana mitovy. Mirongatra ny fanafihana tetsy sy teroa amin’ny andro atoandro eto an-drenivohitra. 

 

 

 

 

 

NOVONOINY NY SIPANY

 

Novonoiny ho faty ilay lehilahy sipany dia tsy nitsoaka izy fa niandry ny havany teo ary noraisin’ny mpitandro ny filaminana fotsiny. Raha ny fantatra dia efa manambady ilay rangahy ka izay no nitarika ny hasarotam-piaron’ity vehivavy birao faharoa. Raha nikasa hody any amin’ny tena vadiny ilay lehilahy no niaka-pofona ny sipany ary tonga hatramin’ny fanindromana antsy azy. Io vehivavy io ihany no niantso ny havany ary nilaza ny hangalàna ny razana ao aminy. Tonga koa ny mpitandro ny filaminana. 

TSY MISY FIOVANA AZO ANTENAINA

 

Vao manomboka dia efa tsy voatana ny teny nifanomezana. Tsy inona izany fa ny famerenana sahady an’i Ntsay Christian Louis ho Praiminisitra kanefa ny teny naloaky ny vava dia ny hoe olom-baovao avokoa no hatao ho mpikamban’ny governemanta. Mazava izany fa tsy dia misy fanao miova firy amin’ny fitondràna ny firenena mandritry ny dimy taona ho avy ary ny tena natahoran’ny olona indrindra ity no tanteraka sahady.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Orinasa AmbatovyManohana ny ady amin’ny kitrotro

Nanolotra fanafody sy kojakoja fampiasa amin’ny fitsaboana (Seringues,cathéters, perfuseurs) tao Toamasina ny orinasa Ambatovy ny 21 janoary 2019 ho fandraisany anjara amin’ny ady atao amin’ny

 

valanaretika kitrotro izay misy any amin’iny faritra iny. Hahafahana mitsabo isan’andro marary miisa 60 naiditra hôpitaly noho ny kitrotro mahery vaika ireo fanomezana avy amin’Ambatovy ireo, raha ny fanazavana. Telo tapitrisa ariary no tentim-bidin’ny fanomezana ary mahasahana ny antsasaky ny fangatahana nataon’ny tomponandraikitry ny fahasalamana any an-toerana tamin’ny sehatra tsy miankina. Natokana indrindra izany ho an’ny sampandraharaha mitsabo ny zaza (pédiatrie) ao amin’ny Hopitaly Be Toamasina sy toeram-pitsaboana ifotony CSB ao Fanandrana, Vohitrambato sy ny Dépôt Analakininina ary tranom-pahasalamana ifotony roa ao Tanandava sy Amboakarivo, mba hanohanana azy ireo amin’ny fiatrehana ny valanaretina. Ankoatra izany dia hanampy ihany koa amin’ireo fanentanana amin’ny fampahafantarana ny soritraretin’ny kitrotro ny ao Ambatovy mba hahafahan’ny ray aman-dreny mitsabo ara-potoana ny zanany alohan’ny hihomboan’ny aretina ka voatery hidirana hôpitaly. Tafiditra amin’ny fandraisan’Ambatovy anjara amin’ny hetsika ataon’ny Vovonan’ny sehetra tsy miankina ho amin’ny asa soa ao Toamasina izao fanomezana izao. Marihina fa isan’ireo sehatra ataon’Ambatovy laharampahamehana ambony indrindra amin’ny fametrahana ny fandrosoana lovainjafy any amin’ireo faritra iasany ny Fahasalamana, ny Aroloza ary ny Fidiovana, hoy hatrany ny fanamarihana.

 

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpanakanto malagasyTsy apetraka amin’ny toerany, hoy H – Sean

Azo lazaina ho mpanakanto mbola tanora herotrerony eo amin’ny sehatry ny mozika i Hasina Andriantsarafara Raveloson na H – Sean, tovolahy vao 26 taona monja.

 Ny taona 2010 no nanombohany ary ny mozikan’ny tanàn-dehibe toy ny Rap sy ny RNB no tena fiangaliny. Ilay hira mitondra ny lohateny hoe “For my ex” sy “Superstar” no tena nahafantarana azy tamin’izany. Ankehitriny moa dia efa mivoaka any indray ry “ Andao hatomboka” sy “Ataovy mahamay” ary “ Ny tia sy ny manina”. Tanjon’ny mpanakanto ho an’ity taona ity ny hitondra lohateny vaovao miisa 5 indray izay tsara kokoa hatrany. Eo indrindra koa anefa ny hanandratra ny mozika Malagasy. Manan-talenta sy efa mivelatra eo amin’ny sehatra iraisampirenena, hoy ny tenany, ny mpanakanto Malagasy ankehitriny, saingy ny lesoka dia tsy apetraka amin’ny toerany.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampahantrana an`i AfrikaSazio i Lafrantsa, hoy i Luigi Di Maio

Taorian`ny fifindra-monina eo amin`ny firenena Atsimo sy Avaratra, izay tena nirongatra an-taonany maro dia misedra ny krizin`ny mpifindra monina i Italia amin`izao.

 

 Miantso ny Vondrona Eoropeanina ny firenena Italianina mba hanasazy ny Frantsay izay mbola manjanaka ny kaontinanta Afrikanina. Tsikaritra, hoy ny praiministra lefitra, Luigi Di Maio, fa vokatry ny fanjanahana amin`ny endriny hafa ataon`ny firenena sasany ao Afrika no mahatonga izao krizy izao ka i Frantsa no eo amin`ny lohalaharana. Ireo firenena zanatany frantsay teo aloha na koa misy fifandraisana ara-toekarena sy ara-barotra no tena mitsoa-ponenana ary ireo no anisan`ny tena mahantra. Firenena maro ao Eoropa no tsy nijanoana nanjanaka firenena afrikanina am-polony mahery. Ho an`i Lafrantsa manokana, raha tsy nanana ireo firenena voazanaka ireo dia eo amin`ny laharana faha-15 amin`ireo firenena matanjaka ara-toekarena maneran-tany kanefa izao anisan`ny voalohany  noho ny fanjanahana an`i Afrika.  Ny Vondrona Eoropeanina no mampahantra ny Afrika sy mandroaka ireo mponina ao aminy ary ny toeran`ny Afrikanina dia ao Afrika fa tsy ao amin`ny ranomasina Mediteranenina, hoy Luigi di Maio ny alahady lasa teo. Ny filoha lefitry ny fikankevitry ny minisitra italianina sy mpitantana ny M5S (Mouvement cinq ètoiles) dia miantso ny Vondrona Eoropeanina hametraka sazy ho an`ireo firenena, hoy izy izay mampahantra ny Afrikanina, izay fototry ny fifindra-monina faobe. Araka izany, hisy fepetra parlemantera horaisin`ny M5S mandritra ny herinandro maromaro, izay hitakiana an`ireo governemanta sy Andrim-panjakana eoropeanina ireo sazy ho an`izay firenena tsy mety hiala sy hampahantra an’i Afrika. I Madagasikara dia manan-karena ara-javaboary, amin`ny harena ankibon`ny tany ka tsy mahagaga raha mametraka ny olony mba hahafahana mifehy ny firenena i Lafrantsa. Tena mafy ny zanahan`ny firenena iray hafa. Mety ho very avokoa izay rehetra hananantsika eny fa na dia ny kolontsaina tsy manam-paharoa aza izay tsy hita na aiza na aiza eto amin`ity izao tontolo izao ity.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpandraharaha Malagasy Olana hatrany ny vola ampiasaina

Tokony hojerena haingana ny olan’ny mpandraharaha Malagasy ireo satria efa halohalika ny ranom-bary ary inoana fa hisy fanapahan-kevitra mafonja mihitsy hivoaka avy amin’ny fitondram-panjakana vaovao.

Amin’izao fotoana izao dia mihamora hatrany ny zana-bola any amin’ny bankin’ny mpandraharaha vahiny any ivelany, antony iray  mahatonga azy hanondrana  sy hivarotra mora ny entany rehefa tonga eto amintsika. Mifanohitra amin’izany, tsy afa-mihetsika ny mpandraharaha Malagasy satria ambony loatra ny zana-bolan’ny banky eto an-toerana. Mila vola betsaka anefa izy ireo indrindra ny amin’ny tetikasa lehibe mba hanafarana entana sy ampihodinana haingana ny vola. Manaraka izany dia mbola olana ihany koa ny fifaninanana tsy ara-drariny noho ny fahatongavan’ny entana vahiny tsy misy sivana mora be eto Madagasikara. Noho izany dia sahirana sy velon-taraina mihitsy ireo mpandraharaha Malagasy ary tena  tsy afaka mifaninana. Etsy andaniny, fantatra fa 9,5% ny taha torolalana apetraky ny Banky foibe ary tsy maintsy maka tombony any amin’ny 4 na 5% any ho any ny Banky mpampindram-bola ka izay no mahatafakatra hatrany amin’ny 16 hatramin’ny 18% ny zana-bola alaina amin’ny mpanjifa sy ny mpandraharaha Malagasy. Araka izany dia kely ny vola azo alaina noho ny fidangan’ny zana-bola alain’ny banky ary tsy ahafahana manatanteraka tetikasa lavitr’ezaka. Voaresaka tanteraka io olana io tamin’ny fihaonan’ny filoham-pirenena vaovao tamin’ireo mpandraharaha tamin’ny fotoanan’ny fampielezan-kevitra ary hita soritra ao anaty vina IEM ka miandry ny vahaolana ny rehetra hanatsarana ny tontolon’ny fandraharahana.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

-IMANJA

Nitrangana fanafihan-dahalo tany amin`ny fokontany Antanantsoa, kaominina Anosibe ao amin`ny distrikan`Imanja omaly talata 22 janoary tamin`ny 04 ora maraina.

 Omby miisa 28 no lasan`ireo jiolahy izay nitondra basim-borona ary mbola naka zaza 02 natao takalonan` aina koa ireto olon-dratsy. Olona 01 no maty voatifitr’ireo dahalo ary 01 hafa koa naratra. Mitoohy ny fanarahan-dian’ireo omby very raha avotr’ireo polisin’i Manja kosa ireo zaza 02.

 

FANATANJAHANTENA

Lany fanintelony indray hitantana ny COM « Komity Olimpika Malagasy » i Siteny Randrianasoloniaiko Thierry izay hany kandida tokana tamin’ity fifidianana natao tany amin’ny Eden Hotel any Toliara ity omaly talata 22 janoary 2019. Lanin’ireo mpifidy 24 tsy nisy nitsipaka izy tamin’izany.

 

RIVODOZA

Na dia tsy hatahorana hisy fiantraikany amin’ny morontsirak’i Madagasikara aza ny fandalovan’ilay rivodoza Desmond aty amin’ny ranomasimbe indianina dia natsahatra nanomboka ny talata teo ihany ny fampianarana ao Antsiranana, Ambanja, Nosy be ary Ambilobe. Dobo tsinona amin’izao fotoana izao ny any an-toerana, raha ny fampitam-baovao voaray.

 

BORIBORINTANY FAHA-4

Nivatravatra vao nanomboka tamin’ity taona ity ny fahavaratra, hoy ny delegen’ny boriborintany fahefatra, Daniel Ramahandrimanana. Ao anatin’ilay tetikasa 100 andro napetraky ny ben’ny tanàna iombonana amin’ny boriborintany 6 isika izao, hoy izy, ary ho hitanareo eo ny vokany.

Tia Tanindranaza0 partages

Mpampianatra sy mpanabeMiandry minisitra tena mahavita azy

Niray feo teto Antananarivo omaly ireo solontenan’ny mpampianatra sy mpanabe manerana ny nosy mivondrona ao anatin’ilay antsoina hoe “Collectif des DREN et Chef Cisco”.

 Niarahaba sy nirary soa ny filoham-pirenena vaovao izy ireo ary niarahaba ny praiminisitra tafaverina amin’ny toerany ihany koa. Hiaraha-mahalala, hoy ireto fivondronana mpanabe ireto, fa ny andrasan’ny Malagasy dia ny ahavitan’ny fanadinam-panjakana mba tsy hampitebiteby ireo raiamandreny. Mampahatsiahy izahay, hoy izy ireo, fa mila teknisianina za-draharaha fa tsy olona vao hitsapatsapa ny mpanabe Malagasy. Na dia tsy nivantana aza ny fanambaran’ireto mpampianatra sy mpanabe ireto dia hita avy hatrany fa miandry minisitra mahavita azy sy mpitantana ny minisitera misahana azy ireo mba ho tena mahalala tsara ny tontolon’ny fampianarana eto Madagasikara hotendren’ny praiminisitra vaovao izy ireo mba tsy hiverenan’ny olana mateti-pitranga eo amin’izay tontolon’ny fampianarana eto amintsika izay intsony.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Inona ity mitaredretra ity ?

Anaty loza tanteraka ny ampahana Malagasy amin’izao fotoana izao noho ny fiantraikan’ny vaninandro fahavaratra. Efa namoizana ain’olona am-polony teto an-drenivohitra.

 Efa mihatra aman’aina ihany koa ny any amin’ny faritra avaratry ny Nosy ny fiakaran’ny rano. Ny any amin’ny ilany andrefan’ny Nosy moa dia tena mahazendana sy mampihoron-koditra satria zavatra tsy mbola fahita firy ny fiakaran’ny ranomasina mahazaka vatobe sy nihoatra ny sisin-dranomasina vita rarivato, toy ny ao Mahajanga. Tena ny Malagasy manontolo mihitsy no traboina raha dinihina ny zavatra iainana satria izay tsy lasibatry ny loza voajanahary dia tratry ny fahasahiranana goavana ara-tsosialy toy ny fiakaran’ny vidim-piainana,  ny fidangan’ny vidin-tsolika, ny fitotongan’ny sandan’ny ariary, ny tsy fisian’ny hanin-kohanina, ny faktioran’ny Jirama,... Izao no tena ilana ilay fanjakana vaovao, izay nampiseho fa haingam-piasa raha ny hita tamin’ny fianianana tetsy Mahamasina. Dedaka sy niedinedina ery  tamin’ilay fiara avo lenta sy anisan’ny lafo vidy indrindra eto ambonin’ny tany, kanefa ny firenena faha-4 mahantra indrindra eto amin’ny planeta tany no entin’ilay filoha vaovao. Mailaka ery nampiseho ireo fiara mpiady homena ny mpitandro ny filaminana hiadiana amin’ny tsy fandriampahalemana, hono, kanefa toa diso tetika ihany fa ity fahantrana sy fahasahiranana tsy hita noanoa ity anie no mampanita-kevitra ny olona hanao ratsy e ! Asa lahy raha mba ho haingam-piasa tahaka ireny sehoseho ivelany ireny amin’ny famahana izao ny fahasahiranam-bahoaka mihatra aman’aina izao. Tsy sanatria maniry loza fa raha ny zava-misy, dia vao fanombohana ihany izao loza mitranga etsy sy eroa amin’izao fotoam-pahavaratra izao. Dia ho hita eo ny hafitsoka any anatin’ny famahana olana. Raha ny hita tamin’ilay loza nahazo ny mpiray tanindrazana teto an-drenivohitra aloha no jerena dia telo andro taty aoriana vao re fa naneho fiaraha-miory ilay filoha. Miandry asa mivaingana amin’izay ny ambanilanitra fa naka an’io fahefana io sy nanao izay rehetra nandrombahana izany tamin’ny fomba rehetra na madio na maloto tsy nisalasala sy tsy nahalala menatra, ka sao hitaredretra eo amin’ny asa fa dia ho afa-baraka eo e !

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ligin’ny baolina kitra Atsimo AndrefanaHiditra amin’ny dingana faha-2 amin’ny alahady izao

Tontosa tamin’ny alahady 20 janoary teo tao amin’ny kianjan’Andaboly Toliara tamin’ny alalan’ny fanatontosana ny andro faha-4 farany ny dingana voalohany amin’ny fiadiana ny ho

Tia Tanindranaza0 partages

Fitantanana ny Barean’i MadagasikaraManiry ny hanaovana soniam-pifanarahana i Nicolas Dupuis

Na dia eo aza ny fanendrena azy ho « Coach » ny ekipan’ny FC Fleury, Diviziona Nasionaly faha-2 any Frantsa, dia nanambara ny mpanazatra Nicolas Dupuis fa mijanona ho laharam-pahamehana ho azy ny fikarakarana sy fijerena manokana ny Barea Malagasy.

Tia Tanindranaza0 partages

Paositra MalagasyMivonona amin`ny fivoaran’ny teknolojia

Tsy azo ihodivirana intsony ny fandrosoana ara-teknolojika manerana izao tontolo izao ary miroso amin`izany i Madagasikara.

 

 Manamafy ny ezaka izay efa natao hatramin`izay ary miomana amin`ny fivoarana ara-teknolojika ny Paositra Malagasy (PTT). Miroborobo eto amintsika ny “e-commerce” na ny sera amin`ny tambajotra. Arakaraka ny mampiroborobo ny teknolojia dia mivoatra ny PTT miaraka aminy ka miezaka mampifanaraka ny asa. Tsy tafapetraka tsara ny “e- commerce” saingy fa miomana amin`ny fantanterahana ny fidirana sy fandraisana anjara amin`izany ny Paositra Malagasy, hoy ny tale jeneralin`ny PTT, Ranarison Richard. Tsy afa-miala amin`ny tolotra postaly maneran-tany (service postal universel) ny Paositra Malagasy dia maniry ny PTT hoe manao ahoana ny fomba hoentin`ny fanjakana Malagasy hanampiana ny Paositra amin`ny maha orinasam-panjakana azy na amin`ny lafiny ara-bola na ara-pitaovana na amin`ny lafiny ara-teknolojia. Tafiditra ao anatin`ny vinan`ny Filoham-pirenena vaovao ny e-post ka maniry mba hisian`ny fiaraha-miasa eo amin`ny fanjakana foibe sy ny Paositra Malagasy. Ny taona 1994, no namadihana ny PTT avy amin`ny minisiteran`ny fifandraisan-davitra ka indray mandeha ihany no nahazo fanampiasa avy amin`ny fanjakana. vola ampidiriny ihany no ahafahany mandoa ny karaman’ny mpiasa ao aminy, mividy ny fitaovana ilainy amin’ny fampandehana ny asany ary mandoa ireo rehetra mpiara-miombonantoka aminy. Tafiditra indrindra ao amin’ny paikadin’ity Tale jeneraly ity ny fanatonana akaiky kokoa ny tsena ary ny fandehanana any amin’izay toerana izay mety hahazoam-bola mba ahafahana mampandroso ny orinasa. Ao anatin’izany, dia ny manatsara sy manamafy ary manao izay hampivoarana ny asany eo amin’ny tolotra fitehirizana na fandefasana vola efa nananany hatramin’izay. Ohatra amin’izany ny tolotra « Tsinjolavitra » izay mahasolo ny asan’ny banky any amin’ireny faritra tsy ahita banky ireny, ao koa ny tolotra Emv, ny kaonty Ccp sy ny sisa. Nanamafy kosa fa mijanona ho sangany ho lohany ary tafapetraka ny sehatr’asa, ny Paositra Malagasy no mitazona ny laharana voalaohany raha mbola fikirakirana taratasy, entana ary fitehirizam-bola (tahiry) eto Madagasikara. Marihana hatrany fa ny hampatanjaka sy hampiroborobo ny « Paositra Malagasy » no politika napetrak’ity tale jeneraly ity raha nandray ny fitantanana an’ity orinasam-panjakana ity ny tenany.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanotorana tany etsy sy eroaHofehezina amin’izay ve ?

Tena tompony mangataka atiny ny Malagasy amin’izao ary inoana fa hojeren’ny filoham-pirenena vaovao ny fanamorana ny fahafahany manorina sy mampiasa vola amin’ireny lalam-baovao, izay lesoka tamin’ny fitondrana teo aloha ireny.

Na amin’ny lafiny fahafahana manorina mantsy dia hita fa mahavita mamoaka haingana ny fahazoan-dalana (permis de construire) ny tompon’andraikitra mikarakara izany rehefa ho an’ireo vahiny kanefa mivoaka sempotra ny Malagasy miandry ny taratasy indrindra ireo mandeha amin’ny fomba ara-dalàna (voie normale) tsy mba afaka manao kolikoly. Tahaka izany ihany koa ny fahatongavan’ny jiro sy rano amin’ny fomba haingana eny amin’ireny trano atsangan’ireo vahiny ireny kanefa dia fijalian’ny Malagasy ny miandry an-taonany maro ny amin’izany. Tenin’ny filoham-pirenena vaovao izay nankadilo sofina mihitsy ny hoe ny Malagasy no ho voalohan-daharana amin’ny fanorenana atao ary ireo mpandraharaha eto amin’ny firenena no hampiasa vola amin’ireny toerana misy lalam-baovao sy ho asiana trano mijoalajoala ireny. Inoana fa ho Malagasy maro no hahazo tombony ny amin’izay ho fanotorana tany eto Madagasikara ary tena hofehezina tanteraka. Ireo trano hanaka-danitra hiorina moa dia hantenaina ihany koa fa tena hampiroborobo fatratra ny fandraharahana ka hampitraka haingana ny toekarena.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fihotsahan’ny tany teny TsimialonjafyOlona efatra mbola tsy hita popoka

Mbola tsy hita hatramin’ny omaly hariva fotoana nanoratanay ny olona efatra voalaza fa tototry ny tany sy ny vato vokatry ny fihotsahan’ny tany etsy amin’ny Fokontany Tsimialonjafy Ambanin’Ampamarinana.

 

 

Raha araka ny vaovao azo teny an-toerana anefa dia tsy nitsahatra ny niasa andro aman’alina ny sampana mpamonjy voina, notronin’ny zandary sy ny polisy ary ny miaramila mpiara-miasa akaiky amin’ny birao nasionaly misahana ny loza voajanahary. Hanome tanana azy ireo araka izany ny orinasa Colas amin’ny alalan’ny fanolorana ireo fitaovana tena raitra hahafahana misava haingana ireo razana mbola tavela ao ambanin’ny tany. Efa mamoaka fofona mantsy izy ireo, antony nahafahan’ny sampana mpamonjy voina namaritra ny toerana mety ahitana azy ireo. Ankoatra ity orinasa iray ity dia hanome tanana ny sampana mpamonjy voina ihany koa ny FID noho ny fisiana Raim-pianakaviana iray mbola tavela ao ambanin’ny tany mpiara-miasa amin’izy ireo raha toraka izany koa ny Tily sy ny Antilin’i Madagasikara. Manantena araka izany ny rehetra fa ho hita tsy ho ela ireto razana ireto. Tsiahivina moa fa tsy mitsahatra ny miandry eny an-toerana ny fianakavian’izy ireo.

Pati

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Voina noho ny fihotsahan’ny tanyTelo andro aty aoriana vao niteny Rajoelina

Manoloana ny fihotsahan’ny tany teny amin’ny fokontany Tsimialonjafy, Ampamarinana, ny alin’ny sabotsy 19 janoary 2019 lasa teo,

 

Tia Tanindranaza0 partages

Resa-drano e

Dibo-drano, velirano, tondra-dranoAvaradrano, afovoan-tany, atsimondranoAsa lahy na tena toetr'andro sa tsodrano ?Fa dia hatrany an-tokantrano aza tapaka ny rano.

 

 

 

 

Misy ireo mampiady rima tsotr'izao ny politika

Amin'ny rotsak'orana sy ny vatobe entin'ny riaka.

Mila fanentanana feno hoan'ny vahoaka tsy an-kanavaka

Na ireo mino izany na koa ireo tsy mivavaka.

 

Ny loza ry zareo tsy mampandre mialoha

Fa aleo fadiana kosa ny manao mafy loha

Indrindra indrindra moa ny mifaneso sy mifandatsa

Fa firenena iombonana ity ka aoka tsy haniry ny haratra.

 

Vanim-potoanan'ny rivodoza sy ny aretina izao

Ka aoka re mba samy hanaraka ny vaovao

Ireo torolalana sy fampandrenesana mila arahana 

Ny fifanampiana samy Malagasy no mendri-piderana.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiatrehana fifidiananaMila fanabeazana ara-politika ny Malagasy

Zava-dehibe eo amin’ny sehatry ny fampandrosoana ny fanabeazana ara politika mba ahafahana mamolavola tanora tompon’andraikitra.

 

Ny fanabeazana ara-politika dia tsy maintsy aparitaka mba ahafahana mampandray andraikitra ny olom-pirenena, eo amin'ny lafiny fampandrosoana. Mila atao mafimafy ny fanabeazana ara-politika eto Madagasikara ka tompon’andraikitra amin’izany voalohany ireo antoko sy fikambanana politika an-jatony misy eto amintsika. Tokony hataon’izy ireny ny mampafantatra ny adidiny sy andraikiny, ary indrindra ny fanabeazana ara-politika fa tsy rehefa tonga foana ny fifidianana vao mifampitsikera. Afaka dimy taona indray ny fifidianana filoham-pirenena manaraka, ka  mila omanina dieny izao ny mpikambana any anatin’ireny antoko politika isan-karazany ireny  sy ny olon-tsotra ihany koa, mba ho vonona ny handrotsaka ny safidiny ao anaty fahalalana sy fahalalahana tanteraka.  Fa ny akaiky indrindra izao aloha dia afaka volana vitsivitsy isika no hifidy solombavambahoaka. Araka izany, dieny izao dia efa tsy tokony hitsahatra manentana ny olom-pirenena ny antoko politika isan-karazany, ny amin'ny tena atao hoe : demokrasia sy ny atao hoe : politika ary ny asan'ny solombavambahoaka. Raha te hiaraka hiaina sy handray an-tanana ny hoavintsika isika dia tokony hiaraka mandinika ireo fanontaniana ireo fa tsy tokony ho ny olom-bitsy ihany no hahatsiaro voakasika. Ny hoavin'ny taranaka faramandimby mantsy no tsinjovina, ka tokony samy handray andraikitra ny olom-pirenena rehetra, na anaty antoko politika izy na olon-tsotra, fa mahatsapa tena kosa ho manana adidy amin’ny firenena.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Olona manana zom-pirenena roaHomena vahana ao anaty fanjakana

Mandeha ny fanendrena olom-panjakana ambony eto amin’ny firenena amin’izao izay nosantarina tamin’ny praiminisitra Ntsay Christian sy ny sekretera jeneralin’ny fiadidian’ny Repoblika Valery Ramonjavelo

 

. Ny sekretera jeneralin’ny fiadidian’ny Repoblika lefitra Dina Andriamaholy, miampy ny tale kabinetran’ny fiadidian’ny filoham-pirenena Stéphanie Delmotte. Olona manana ny maha izy azy ary tena manampahaizana ireny notendrena ireny. Tsikaritra eto amintsika ny fametrahana olona toa manana zom-pirenena roa hitazona andraikitra ambony eto amin’ny firenena. Mahazo laka ao anatin’ny IEM sy ny fanjakana Rajoelina ireo olona manana sata tahaka izany. Ilaina ny traikefan’ireo olona niaina na niasa ela tany ampitan-dranomasina na koa nanovo fahalalana tany, saingy tsy maintsy olona tahaka izany ve no olona ilaina vao afaka handroso i Madagasikara ? Misy lafy tsarany io, ary mety hisy lafy ratsiny ihany koa ka sao apetraka mba hiaro ny tombontsoan’ny firenen-dehibe tahaka an’i Lafrantsa ny fametrahana ireny olona ireny satria ny ankamaroany aloha dia mizaka ny zom-pirenena Frantsay ? Ny programan’asa IEM aza moa tany Lafrantsa no namolavolana azy sy nampahafantarana azy voalohany. Mamoaka manampahaizana maro ny oniversite Malagasy kanefa mampametra-panontaniana ny hoe : tsy ampy hahafaha-mametraka azy ireny amina toerana ambony eto amin’ny firenena ve ny diplaoma Malagasy madiodio fa tsy maintsy tovanana any ampitan-dranomasina ? Tsy eto Madagasikara ihany fa saika lasitra ho an’ireo mpitondra aty Afrika, indrindra fa ireo zanatany Frantsay teo aloha rahateo ny famolavolana any amin’ny oniversite Frantsay toa an’i Sorbonne. Firifiry moa ireo olona novolavolaina tany sy mody eto hitondra firenena sy handray andraikitra ambony fa nitondra fampandrosoana ho an’ny firenentsika ve ? Tena tsy mahavita azy ve ny oniversite Malagasy ? Nanomboka tany amin’ny Repoblika voalohany io toe-javatra io izay hilana fiheverana ihany fa sao tetika hanamafisana orina ny fanjakana amin’ny endriny vaovao.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lalao RavalomananaKotrehina hosoloina PDS

Misy siosion-dresaka heno amin’izao fotoana izao fa kotrehina mafy hoesorina amin’ny toerany ny Ben’ny tanàna Lalao Ravalomanana ka hosoloina Prezidan’ny Delegasionina manokana na PDS.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Zava-doza tany MahajangaNihoatra ny “bord” ny ranomasina

Nampivarahontsana ny nahita ny zava-nisy tao Mahajanga omaly maraina. Natsipin’ny rano nihoatra ny “bord” izay vita rarivato ireo vato mavesatra milahadahatra amin’iny sisin-dranomasina akaikin’ny Baobab iny.

 

Ino Vaovao0 partages

MAHAJANGA SY ANTSIRANANA : Nitondra fanampiana ho an’ireo tra-boina ny Filoha Andry Rajoelina

Betsaka araka izany ireo traboina any an-toerana. 

Manoloana izany voina miseho any amin’ny tapany avaratry ny Nosy izany dia tsy niraviravy tanana ny Filoham-pirenena Andry Nirina Rajoelina, ka nandefa delegasiona izay tarihin’ny praiminisitra Ntsay Christian nitondra fanampiana ho an’ireo tra-boina any an-toerana, omaly.                                       

A.Lepêcheur

Ino Vaovao0 partages

ANTANANARIVO : Mirongatra indray ny hala-jaza, miisa 4 ireo tsy hita na...

Mistery ny zava-misy  manoloana ity tranga iray ity satria misongadina loatra ny firongatr’izany  ao anatin’ny fotoana fohy.    Hatreto anefa dia mbola tsy fantatra mazava hoe avy aiza ny atidoha mpiketrika ny hala-jaza.  Tsy vao tamin’ity taona ity koa no nahenoana izany fa efa hatramin’izay. Tsy fantatra mazava hatreto ny anton’ny fahavere-zana.Hatramin’ny nisian’ ireo zaza very teto Antananarivo aloha dia misy ireo tafaverina amin’ny fianakaviany, misy kosa anefa tsy hita popoka intsony, tsy re maty tsy re velona.

Ireo tanora atao ombay mitady etsy sy eroa ? Very tokoa ve ?

Io no fanontaniana mipetraka amin’ny mpanara-baovao matetika raha vao mandre fa misy tovovavy iray tsy  hita, tsy nody any amin’ny  tokantranon-dRay aman-dreniny. Maro ireo olona no tonga dia mandatsa sy mitsara avy hatrany fa   nanaraka lehilahy razazavavy fa tsy very izany.  Ireo fianakaviana no mijaly mitaintaina. Efa tranga fahita matetika eny anivon’ny fiarahamonina mantsy izany ka  mahatonga ny ahiahin’ny besinimaro. Toy ny fiparitahan’ny sarin’ilay zazavavy teny amin’ny tambajotran-tserasera fesiboky antsoina hoe “ Muna Razafindrabe”, izay voalaza fa tsy hita popoka  raha niala tao an-tranony, nanomboka ny alatsinainy lasa teo. 

Nandeha ny  fanarabirabian’ny sasany  teny amin’ny rindrin’ny fesiboky fa mety ho ditra no tsy nahitana aza, ao koa anefa ireo milaza fa  mety misy antony avy amin’ny  ray aman-dreny ihany koa ny trangan-javatra tahaka izao raha toa ka zanaka mpanao afera ity farany. Azo eritreretina tsara izany satria mety ho ny disadisan’ny lehibe no anaovana sorona ny ain’ny ankizy. Ho an’ity zazavavy iray voalaza anarana etsy ambony ity moa dia mbola  andrasana ny fanadihadiana ny momba azy ary samy tsy misy mahalala ny marina ny rehetra na dia samy namoaka ny heviny aza.   

Tovolahy iray, mpianatra eny amin’ny Esca Antanimena eto Antananarivo ihany koa  no tsy hita faharoa tamin’ ity herinandro ity, tsy nody an-trano intsony ka nanaovana ombay mitady. Raha ny tatitra voaray farany mahakasika azy dia voalaza fa efa niantso ny ray aman-dreniny ity  tovolahy ity ka omaly ihany dia efa tafody.  Mbola alaina am-bavany ity farany ankehitriny   ary hadihadiana amin’izay zava-nanjo azy.Trangan-javatra toy izany ny maha mistery ny fahaverezan’ankizy satria dia tsy fantatra mazava ny tena antony na misy mangalatra tokoa ve sa ireo tanora ao anatin’ny taonan’ny fialantsakana no manary tena ? Eo koa  anefa ny olana misy avy amin’ny ray aman-dreny mahatonga izany. Aiza ho aiza ny fepetra tokony ho- raisin’ny mpitandro filaminana  ?

Zazakely miisa roa  mpianatra eny Ambodifilao, tsy hita  ihany koa omaly

 Zazavavikely antsoina hoe Volahavana, zazalahy  kely antsoina hoe Fiderana, ireo ihany koa no tsy hita nanjavonana, nalefa tamin’ny  haino aman-jery rehetra.  Voaray  tamin’ny  tatitra teo am-panoratana lahatsoratra io omaly io fa   mpianatra amina sekoly  Anglikana iray eny Ambodifilao izy  roa ireo saingy tsy tonga nianatra  nanomboka omaly maraina, ny tolakandro mbola tsy hita. Mandeha ny fikarohana azy ireo amin’izao fotoana izao.

Mila mailo hatrany  ny ray aman-dreny  eo anatrehan’ny zava-miseho. Mirongatra loatra  kanefa tsy  misy porofo mazava hoe inona no antony na koa  avy aiza no tena  ambadika  manatanteraka  izany hala-jaza izany. Manaitra ny mpitandro filaminana rahateo koa ny mponina eto an-drenivohitra mba samy handray ny andraikitra tandrify azy  manoloana ny tsy fandriam-pahalemana. Arahina akaiky ny fizotry ny raharaha mandra-pahita izay tena marina.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

MANGARIVOTRA TOAMASINA : Vavy antitra voatondro molotra ho mpamosavy novonoina

Vavy antitra sahabo ho 60 taona no niharan’ny habibiana. Raha ny vaovao voaray, dia niharan’ny tondro molotra ary nolazaina fa mpamosavy ity vavy antitra ity ka niafara tamin’ny famonoana azy izao. Nolazaina fa nandihy tao anaty tokotanin’olona izy ka tsy nisy resaka fa famonoana avy hatrany no nahazo azy. Natsipy tao ambanin’ny tetezan’i Mangarivotra ny razana rehefa tapitra ny ainy. 

Fantatra anefa fa voan’ny aretina «  alzheimer  » ity vavy antitra ity ka tafatsofoka tsy nahy tany an-tokotanin’olona.

Nampihetsi-po izao zava-nitranga tao Mangarivotra izao. Lasa lian-dra ny Malagasy sasany ka na dia resaka tsaho aza dia vitan’ olona ny manapitra ny ain’ny mpiara-belona aminy. Tamin’ny fotoana nanoratanay ny lahatsoratra, dia mbola tsy nisy naka ny razana fa mbola natsingevahevan’ny rano ao ambany tetezan’i Mangarivotra. Tohina avokoa izay rehetra mandalo. Miteraka resabe ao Toamasina izao zava-misy izao. Izay rehetra vavy antitra dia toa terena fa mpamosavy. Olana ara-piarahamonina izay mila dinihina lalina.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FAMETRAHANA GOVERNORA ISAM-PARITRA : “Ahafahana tena mitondra fampandrosoana eny ifotony”

Raha ny fanazavana noentin’ny mpahay lalàna, Imbiky Herilaza mifandraika amin’izay dia nambarany fa anisany ahafahana tena mitondra fampandrosoana eny ifotony ny fametrahana ity rafitra vaovao ity. “ Manan-danja loatra ny Fanomezana fahefana ho an’ io Governora io satria ahafahan’ ny Fampandrosoana miainga eny ifotony ”, hoy  ny fanazavana noentiny. 

Ankoatra izay finiavan’ ny Filoha hanatanteraka ny fitsinjaram- pahefana tena izy ihany koa izany, izay efa nohamafisiny tao anatin’ny kabary nataony rahateo. Voafaritra ao anatin’ny Lalàmpanorenana ao amin’ny andininy faha-157 fa tafiditra ao anatin’ ny Vondrom-bahoakam-paritra itsinjaram-pahefana ny Faritra. Notsindrian’ity mpahay lalàna ity hatrany fa “ lehibe ny fahefana eo am-pelatanan’ireo governora amin’ ny fandraisana ireo vola miditra sy ny fampiasana izany ka haingana ny fanatanterahana ny asa fampandrosoana rehetra ”.

Anisany soso-kevitra narosony ny tokony mbola hampitomboana ny isan’ ny Faritra, mihoatra ny 23. Tombony amin’ izao fametrahana Goveronora isam-paritra izao, hoy izy, ny fahafantaran’ ireo olona eny ifotony  ny olana sy ny vahaolana tokony hoentina hampandrosoana ilay  Faritra misy azy.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

DEPIOTE VOAFIDY HVM : Vonona hifanohana sy hiara-hiasa amin’ny Filoha Andry Rajoelina

Io no nambaran’ny depiote voafidy tany Betroka, Nicolas Randrianasolo izay tao anatin’ny antoko Hvm ary akaiky ny Filoha teo aloha, Hery Rajaonarimampianina ihany koa. Nambarany fa tombontsoa ambonin’ny firenena no tokony hojerena fa tsy tombontsoan’olom-bitsy akory ka ilaina ny fifanohanana sy fiaraha-miasa amin’izay mpitondra lany eo mba tena hitondrana fampandrosoana ho an’ny firenena. Noho izany, hoy izy, dia manohana ny Filoha Andry Rajoelina ny tenany. 

Ankoatr’izay, nitondra ny fanehoan-keviny noho ny fiverenan’ny praiminisitra Ntsay Christian teo amin’ny toeran’ny lehiben’ny governemanta ny depiote Nicolas Randrianasolo izay nilazany fa mendrika ho azy ny fiverenany ho lehiben’ny governemanta noho ny traikefa ananany sy amin’ny maha teknisianina azy. “Izy dia tena teknisianina ary rariny izy raha toa ka apetraka amin’izany toeran’ny praiminisitra izany. Na teo aza ny filoham-panjakana Rivo Rakotovao dia izy no tena nametraka ny fandriam- pahalemana”, hoy izy raha fintinina ny fanazavana noentiny. 

Ny Distrikan’i Betroka dia anisan’ireo Faritra mena amin’ny tsy fandriam-pahalemana indrindra ny halatr’omby. Araka ny tatitra nataon’ny solombavambahoaka voafidy tany an-toerana dia mbola anisany andrandrain’ny mponina any an-toerana ny famahana  olan’ny tsy fandriam-pahalemana, ny fijerena ny fampandrosoana eny ifotony. Notsindriany fa tokony ho olona tena mahalala tsara ny Faritra no tendrena ho governora mba hahafahany tena mamaha ireo olana tena maharary ny mponina.  

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

HAMBOM-PO ANANAN’NY FILOHAM-PIRENENA : Velom-panantenana ny mpandraharaha malagasy

Velombolo ny ankamaroan’ireo mpandraharaha malagasy noho ny hambom-po ananan’ny Filoham-pirenena Andry Rajoelina raha ny nambaran’izy ireo. Azo antoka, hoy izy ireo fa tsy fampanantenana poakaty na kabary ambony vavahady fotsiny no nataon’ny Filoha fa tena fametrahana vina arahin’asa sy azo tanterahina tsara.

Vita hatreo ny kobaka am-bava,  hoy ny mpandraharaha Holijaonina Rabaona naneho ny fahitany ny zava-misy. Notsindriany ihany koa fa hiditra amin’ny fametrahana asa azo tanterahina amin’izay i Madagasikara ho tombontsoan’ny Malagasy tsivakivolo.  Ankasitrahan’ny ankamaroan’ireo mpandraharaha malagasy ny vina izay napetraky ny filoha toy ny famoronana orinasa eto an- toerana, fananganana tanàna vaovao, fametrahana orinasa isaky ny renivohi-paritany na isa-paritra mihitsy arakaraka ny zava-misy azo trandrahina any an-toerana sy ireo tetikasa maromaro hafa izay efa novolavolain’ny Filoha ao anatin’ny IEM. 

Tanjona voalohany tratrarina amin’izany ny famoronana asa ho an’ireo rehetra tsy an’asa, fanandratana ny hambompom-pirenena mba ho Malagasy mifamelona misitraka ny vokatry ny taniny fa tsy hionona fotsiny amin’ ireo entana vita avy any ivelany izay tsy maintsy jifaina amin’ny vidiny lafo dia lafo noho ny tsy fahampian’ny orinasa manodina sy mitrandraka eto an-toerana.

Nambaran’ireo mpandraharaha malagasy ihany koa fa sady lafo no mety hamono ny tsena anatiny ny fanafarana ireo karazan’entana maro azo vokarina eto, anton’izany, hoy izy ireo ny fahalafosan’ny saram- pitaterana sy tataonketra tsy maintsy mbola aloa ao amin’ny fadintseranana, manginy fotsiny ny masonkarena tsy maintsy mbola alain’ny mpandraharaha mpanafatra. Ny fahalafosan’ireo rehetra ireo anefa dia any amin’ny vahoaka madinika mpanjifa mandrakariva no  miantefa. Vahaolana tsy azo ihodivirana araka izany ny fanatanterahana ity tetikasan’ny Filoham-pirenena ity. Tokony hiditra amin’ny sehatra fanodinana amin’izay i Madagasikara fa tsy hionona fotsiny amin’ny fanjifana na fanafarana entana avy any ivelany intsony.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

HALATRA FANANAN’NY JIRAMA AO TOAMASINA : Tsy tonga teny amin’ny Fitsarana ireo voasambotra

Ny alin’ny 9 desambra hifoha ny 10 desambra 2018 no nisy nangalatra ny vy an’ny Jirama tao amin’io fokontany io. Natao ny fanadihadiana. Tra-tehaka ireo olona efatra tompon’antoka tamin’ny halatra. Tafaverina amin’ny Jirama soa aman-tsara ny entana rehetra nangalarina.

Ny mahagaga amin’ity raharaha ity anefa dia tsy tonga teny amin’ny Fitsarana akory ny raharaha. Ny angom-baovao no nahalalana fa efa niaiky ny heloka vitany izy efa-dahy. Ilay antsoina hoe Berthin no voalaza fa mpaniraka. Mpivarotra ao Volobe no fantatra fa mpividy ny vy halatra. Nandritra ny famotorana nataon’ny ben’ny tanànan’ Ambodi-lazana azy efa-dahy, dia niaiky ilay Berthin fa efa mpanao halatra vy sy tariby an’ny Jirama izy. Notso-riny fa efa nahavitany trano sy nahazoany omby iray ny halatra kojakojan’ ny Jirama nataony. Niaiky koa izy fa ekeny ny hanome ny orinasa Jirama ny tranony sy ilay omby ho sandan’ny famotsorana azy. Tsy neken’ny Jirama anefa izany fifanarahana izany.

Nanao ny asany ny mpiambina eo anivon’ny Pro Gsi Toamasina sy ny ben’ny tanànan’ Ambodi-lazana saingy misy andian’olona miezaka miaro sy manao fanelanelanana, ka tsy tonga teny amin’ny Fitsarana akory ny raha-raha. Efa votsotra izy efa-dahy. Takin’ny orinasam-piambenana Pro Gsi ny hivoahan’ny marina. Ny Pro Gsi izay miandraikitra ny fiambenana ny fananan’ny orinasa Jirama Toamasina ho fisorohana amin’ireo halatra isan-karazany.

Ino Vaovao

Ino Vaovao0 partages

JIRAMA MAHAJANGA : 50 000 litatra isan’andro ny gazoala sy menaka mavesatra laina

Tsy eto Mahajanga irery no mizaka io olana io fa manerana ny Nosy satria miakatra ny filàna amin’ny solika ka tsy araka. Tsy avy eto Mahajanga ihany koa fa avy any amin’ny foibe ny olana satria tsy ampy ny solika entina hampihodina ireo milina mpamokatra herinaratra. Noferana hatramin’ny faran’ny volana ny solika misy ao ka tsy maintsy tsinjaraina mba ho ampy mandra-pahatongan’ny solika manaraka. 

Famokarana herinaratra avy amin’ny herin’ny masoandro no hanampiana ny “central thérmique” izay efa misy sy miasa amin’izao fotoana izao, ka io no mety hahafoana ny delestazy. Ny fahatapatapahana nisy roa andro izay dia nambarany fa noho ny andro ratsy. Nisy ihany koa ny fahasimban’ny milina mamatsy herinaratra an’i Mahajanga, ka efa eo am-panamboarana izy ireo izao. Tsy fahasimbana lehibe, hoy hatrany ny fanazavany fa kojakoja simba. 

Manentana ny vahoaka handoa ny faktiorany ihany koa ity talem-paritra ity satria ny vola azo amin’ny mpanjifa no ahafahana mividy solika, hoy izy. Tsy mbola voafaritra izany ny fotoana hahatapitra ny delestazy, hoy hatrany ny talem-paritry ny Jirama. Betsaka mantsy ny mpanjifa no mitaraina satria efa an-taonany maro no niainana io delestazy io ary tsy misy vahaolana maharitra mihitsy fa afaka kelikely dia miverina indray, na noho ny tsy fahampian-tsolika na fahasimban’ny milina dia toy izay hatrany. 

Mitaraina ihany koa ny mpanjifa satria misy fokontany tena tsy misy herinaratra mihitsy ary misy kosa ireo tsy tapaka mihitsy. Nambaran’ny talem-paritry ny Jirama hatrany fa herinaratra no hanosehana ny rano ho any amin’ny mpanjifa eto Mahajanga, ka raha tapaka 30minitra fotsiny ny jiro amin’ny toerana misy izany dia tapaka ihany koa ny rano manerana an’i Mahajanga ka mahatonga ny faritra misy ireny “forage” ireny tsy tapaka herinaratra mihitsy. Na izany aza dia maro ihany koa ny fokontany tapaka rano mandritra ny adim-pamantaranandro maro eto Mahajanga izay tranga mbola tsy nisy hatrizay. Voalaza moa fa noho ny tsy fahampian’ny rano sy ny fitombon’ny mpanjifa no mampisy izany fahatapahana izany, nefa efa ao anatin’ny asara tanteraka izao ka tokony hiakatra amin’izany ny haavon’ny rano amin’ireny forage isan-karazany ireny ka mitombo ny rano.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FIAROVANA NY ZON’NY ANKIZY SY VEHIVAVY : Misy adidy sy andraikitra lehibe miandry ny mpanao gazety

Izay nambaran’ny talen’ny fikambanana iraisam-pirenena na «  Ong  » iray antsoina hoe «  Ecpat France  » Dr Andriamaro Annick omaly teny «  Espace Dera  ». Najoro arak’izany ny sampam-pandalinana ny asa fanaovan-gazety na «  Observatoire de médias  ». 

Taorian’ny fanadihadiana voalohany nataon’ ireo tompon’ andraikitra eo anivon’ity farany izay naharitra 9 volana dia natolotra ny mpanao gazety omaly ny vokatr’ izany fanadihadiana izany izay narahina ady hevitra. Ny ezaka efa tsara nataon’ny mpanao gazety dia tsy maintsy hotohizana  Maro kosa anefa ny fomba fanoratana indrindra indrindra sy filaza hiarovana ny zon’ny ankizy sy ny vehivavy ary ny herisetra mifototra amin’ny maha lehilahy sy maha vehivavy tokony hohatsaraina. Natao hanabe sy hitaiza ny mpanao gazety mba hisian’ny fiarahamonina mirindra. 

Tsikaritra hoy ireo tompon’andraikitra avy ao amin’ny «  Ecpat France  » sy tetikasa «   «  PARLE  » et du Plaidoyer  » eto Madagasikara fa tsy dia asian’ny mpanao gazety sasany lanja loatra ny resaka «  zo  » rehefa manoratra na miresaka mahakasika ny ankizy sy ny vehivavy ary tsy tanterahina hatramin’ny farany ny fanadihadiana atao.          

A.Lepêcheur

La Vérité0 partages

Gouvernement de Ntsay Christian - Les 22 nouveaux membres connus ce jour !

Jour J pour la nomination des nouveaux membres du Gouvernement. Prévue être officialisée hier, la composition de la nouvelle équipe du Premier ministre Christian Ntsay sera finalement connue ce jour. L’annonce devra normalement se faire dans l’après – midi au palais d’Iavoloha. L’absence du numéro deux de l’Exécutif serait à l’origine de ce report de dernière minute. D’après des sources proches d’Iavoloha, le locataire de Mahazoarivo  a été envoyé par le Président de la République à la tête d’une délégation pour une descente dans la partie nord de l’île. La délégation a été en charge de constater de visu les dégâts causés par le mauvais temps et d’apporter des aides aux sinistrés dans la ville d’Antsiranana et Mahajanga.En revanche, les noms des 22 nouveaux membres du Gouvernement seront bel et bien dévoilés ce jour. Après quoi, l’équipe gouvernementale s’attèlera d’ores et déjà aux grands chantiers liés aux promesses de campagne d’Andry Rajoelina. Des promesses sous forme de « Velirano » qui touchent plusieurs secteurs dont l’économie, l’industrie, la santé, l’éducation, l’énergie, etc.

Aucun indicePour l’instant, pas la moindre information ni le moindre indice n’ont filtré des tractations qui se tiennent en haut lieu quant à l’identité des tenants des portefeuilles ministériels. Les hypothèses tendent vers un partage d’effectif entre les techniciens et les politiciens, c'est-à-dire les proches partisans ou des personnes ayant soutenu le Président Andry Rajoelina. D’autres  suppositions tendent vers la formation d’un gouvernement de technocrates. Les pronostics vont déjà bon train depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux. Des prévisions qui seraient pourtant très loin de la réalité.En tout cas, l’attente des électeurs qui ont voté en faveur du leader de la Révolution Orange est actuellement de voir de nouvelles têtes émerger de ce « casting ministériel ». Et ce, malgré le fait que des centaines de candidats se soient bousculés à l’Arena Ivandry et à Ambohitsorohitra pour déposer leur curriculum vitae. D’après les propos d’Andry Rajoelina pendant la campagne électorale, les ministres seront soumis  à la réalisation d’un contrat – programme qu’ils devront exécuter avec des résultats concrets dans une durée bien déterminée. Le manquement à ce contrat expose chaque membre du Gouvernement à un limogeage immédiat. Ainsi, les critères de dynamisme et d’efficacité seront donc de mise étant donné les énormes défis qui attendent le nouveau régime. S.R.

La Vérité0 partages

A bannir !

« S’il est des mots » (dixit Sardou) qui feront rougir de rage les 25 millions de Malagasy, en voici les plus à bannir : « incompétence »- « incurie »- « impunité ». Ils ne toléreront plus jamais ni voir croiser sur leurs chemins encore moins subir les mésaventures des responsables infestés d’incompétence, d’incurie et bénéficiant d’impunité. Ils ont été à l’origine du calvaire sinon de la misère intenable du pays. A l’aube de la mise en place de nouveaux responsables dans un nouveau cadre de travail, IEM, nous avons l’assurance ferme que le nouveau Président de la République veille au grain.Par « incompétence » ici, l’essentiel consiste à dénoncer l’incapacité des premiers responsables au sein du Gouvernement ou de ceux des Hauts emplois de l’Etat à traduire dans les actes, les connaissances académiques ou techniques acquises sur le banc de l’école. Ils peuvent être bradés de diplômes de prestigieuses universités ou de grandes écoles sous d’autres cieux mais quand il fallait les appliquer sur terrain, c’est autre chose. Souvent, ils trébuchent. Et c’est ici que le bât blesse ! Le malheur de ne pas pouvoir transmettre, comme il le faut, les connaissances, parfois pointues, s’érige en une faille destructive. Fort heureusement pour le pays qui a eu de la chance d’avoir un Chef d’Etat ...jeune mais suffisamment armé de connaissances théoriques et nanti de solides expériences. Il est jeune mais attention, tenez-vous bien, aguerri ! Rajoelina Andry Nirina n’est pas un « zazavao ». En effet, la jeunesse pourrait être un handicap majeur dans l’accomplissement de certaines tâches surtout quand elles sont assez compliquées mais aussi un avantage inouï.

La négligence n’a plus sa place dans le renouvellement ou le changement voulu par la dernière élection. L’incurie des dirigeants de l’ancien régime-HVM coûtait trop cher au pays. En 2017, la peste fit de gros ravages à la population, plus de 200 victimes et des milliers de citoyens gravement atteints. Une hécatombe à mettre sur le compte de l’incurie des responsables publics. Depuis des mois, la presse sonne le tocsin sur le danger de l’épidémie de la rougeole. Jusque-là, on attend en vain la perspicacité des actions engagées.L’impunité, cet « ennemi » très coriace à combattre, est le troisième fléau que le peuple ne veut plus, à jamais, rencontrer au pays. La volonté farouche du pouvoir en place à couvrir les fauteurs nuit à l’essor du pays. Qui des corrupteurs et corrompus ! Qui des détourneurs de deniers publics ! Qui des trafiquants des richesses en ressources naturelles endémiques ! Qui des perturbateurs de l’ordre public ! Etc. Pour la plupart des cas, les délits bénéficient d’une protection en haut lieu. Des dirigeants véreux font des pieds et des mains pour étouffer les dégâts. Quel que soit le niveau de responsabilité du Gouvernement au plus simple poste, hauts dirigeants nommés ou élus ont la lourde responsabilité de prouver à l’opinion de leur compétence, de leur sens du devoir et de leur détermination à éradiquer l’impunité. Nous, les médias, en tant que sentinelle, nous ne cesserions de crier au scandale tant que ces errements persistent. Pour clore, l’IEM n’envisage point de mettre en orbite des éléments susceptibles de porter en eux le virus de ces fléaux à bannir.Ndrianaivo 

La Vérité0 partages

Tsimialonjafy-Mahamasina - Un autre corps dégagé des ruines

A nouveau, un autre corps venait d’être retrouvé sous les décombres. Après 5 jours  et de nuits de lutte acharnée,  c’est la mi-victoire pour les pompiers et leurs partenaires dans leurs tentatives communes pour  retrouver les corps de victimes restées sous terre sur le flanc de colline situé à Tsimialonjafy-Mahamasina, théâtre d’une tragédie liée à un glissement de terrain. Vers la fin de matinée d’hier, les pompiers ont de nouveau  localisé puis dégagé une autre dépouille, celle d’un adulte. Ce dernier fut repéré par ses mains et surtout par l’odeur de décomposition avancée. Ce qui ramène donc à deux le nombre de cadavres retrouvés, sur les quatre déclarés portés disparus. Les secouristes, portant des masques,  ont recherchés ces corps dans les pires conditions depuis le week-end dernier. Et encore, il a fallu enlever l’énorme bloc de pierre qui était tombé sur les restes d’une victime. « La dépouille en question se trouve à un mètre sous terre. Ce qui explique ces complications »,  a affirmé un commandant du Corps de protection civile (CPC).Pour avoir une idée de la difficulté de la tâche et surtout du danger qui les guette à tout moment, 150 secouristes issus de différentes entités dont les sapeurs-pompiers, les militaires du CPC, les éléments de la Police et ceux de la Gendarmerie nationale, les scouts, et enfin la société Colas, sont engagés actuellement sur le terrain. A propos, il s’avère finalement quasi impossible d’introduire du matériel lourd, type BTP comme une pelle mécanique pour soulever les décombres à cause de la configuration géographique particulièrement défavorable du site de la catastrophe.  Le fait de l’acheminer à travers  tout ce chemin escarpé dont l’escalier dit 416, est impensable.  « Or, s’il y avait une accessibilité de cette pelle mécanique à l’endroit, cela aurait pu faciliter la tâche », commente un officier, chef d’équipe de la Gendarmerie.

Les pompiers sont formels sur un point : un risque d’éboulement pourra survenir encore à tout moment, surtout s’il continue à pleuvoir. « Ainsi, la tragédie ne s’arrêtera plus ! Avouons qu’en ce moment,  la chance de survivre pour tous ceux qui s’y trouvent encore est très mince. Le danger est tel qu’on est conduit à réduire au maximum le nombre d’éléments qui travaillent sur place », a déclaré sans ambages un chef d’équipe des pompiers, hier. Ce qui fait aussi que l’accès du site est désormais interdit au public, sauf pour les familles des victimes.Malgré tout, l’enthousiasme et l’entrain affichés par l’équipe des scouts sont appréciables. Si les jeunes hommes aident les sapeurs à tirer sur les cordes, les jeunes filles, elles, transportent les mottes de terre dans des seaux d’eau. Ces jeunes se donnent du courage en chantant et leur sens de la responsabilité leur a fait perdre la peur, car le danger est réel et menace à tout instant.Rappelons que cette catastrophe a fait au total 13 morts. Mardi soir, les restes d’une fillette ont pu être extraits des décombres. La journée d’hier était aussi marquée par les obsèques émouvantes de la jeune Maryola et de sa fillette à Mantasoa. Parallèlement à cela, les restes des parents de la jeune femme se trouveraient encore piégés sous terre à Tsimialonjafy. Conscients de l’enjeu et des risques encourus, les riverains qui occupent la zone du sinistre, située dans un rayon de 100 mètres aux alentours, ont accepté de déménager. Cent personnes ont ainsi abandonné leurs foyers actuels pour rejoindre des proches résidant dans d’autres quartiers de la Capitale. Il reste donc pour les responsables du « Fokontany » de sensibiliser ceux qui occupent encore le secteur sis en second plan à Tsimialonjafy.Franck Roland

La Vérité0 partages

Critiques contre Stéphanie Delmotte - Les détracteurs d’Andry Rajoelina se trompent de combat

Est-ce un crime d’avoir un nom qui ne sonne pas malgache ? Depuis sa nomination, en tant que directeur de cabinet du Président de la République malgache, Stéphanie Delmotte est la cible d’attaques à la limite de la xénophobie. Les attaques sont surtout vues sur les réseaux sociaux. Qu’elles soient relatives à son orientation politique, ses propositions concrètes et sa capacité à aider le Chef de l’Etat, soit. Mais qu’elles aient pour seul ressort le racisme et la xénophobie est indigne. Au fond, on reproche à Stéphanie Delmotte de porter un nom pas malgache et d’avoir un teint plus clair. Est-ce un crime ? A cause de son nom et de sa couleur de peau, Stéphanie Delmotte, dont la nomination au poste de Directeur de cabinet du Chef de l’Etat a été annoncée en début de semaine, est vue par certains comme un maillon de l’éternelle Françafrique. Faut-il pourtant rappeler que cette dame est une Malgache à part entière, issue d’une famille malgache tout ce qu’il y a de plus ordinaire.Force est en tout cas de constater que par manque d’idées ou de véritables propositions pertinentes, une partie de l’opinion malgache brille par des réflexes de racisme malsain.

Après les attaques sur le véhicule qui a transporté le nouveau Président de la République Andry Rajoelina lors de son investiture samedi dernier, les attaques à l’encontre de la nouvelle Directrice de cabinet du Président de la République relèvent une fois de plus d’une faiblesse intellectuelle. Cela prouve, s’il le fallait encore, que certains semblent évoluer dans un terrible vide idéologique. Ces gens ne proposent aucun projet alternatif et s’en tiennent à de stériles invectives. Ils se complaisent dans un minimalisme renversant, ponctué par des salves de propos inacceptables sur l’identité des nouveaux dirigeants, la couleur de peau ou le nombre d’années passées  à l’étranger. Il est immoral de faire subir aux Malgaches ce niveau de débat. Si Stéphanie Delmotte fait aujourd’hui partie du cercle proche du Chef de l’Etat, c’est grâce aux alliances qu’elle a nouées, aux idées qu’elle a lancées mais aussi grâce à ses compétences et son cursus. Malgré une multitude de candidats en lice, sa candidature est sortie du lot car jugée sérieuse et crédible. Les détracteurs du Chef de l’Etat semblent se tromper de combat. S’ils persistent dans cette voie de ne débattre que de l’identité des collaborateurs de l’homme fort d’Iavoloha, elle ne récoltera que défaite et déshonneur.L.R.

La Vérité0 partages

Intempéries - Lourd bilan dans le Nord et le Sud-ouest

Le mauvais temps qui s’est traduit par les fortes pluies enregistrées ces trois derniers jours, a lourdement affecté la partie Nord mais aussi le Sud-ouest du pays. Dans le Nord, l’axe RN6 est coupé dans trois différents points dont Marivorahona, situé à 13 km d’Ambilobe, Beramanja, une localité sise à 28 km de cette même ville, et enfin à l’embranchement Ambilobe-Vohémar. A Maevatanàna, les écoles ont  dû fermer en raison des inondations qui ont touché le secteur inondable de cette ville. Toutefois, il n’y eut encore officiellement de gens sinistrés dans cette ville.A Mahajanga, la forte houle a entreposé des débris ou autres fragments de pierres sur l’artère principale des bords de mer. Et pourtant, il ne s’agissait pas encore de vents cycloniques alors que les dégâts qu’ils ont occasionnés sur les infrastructures à Mahajanga, sont considérables.

A Morondava, dans le Sud-ouest, toute la zone littorale de la localité de Nosikely est sous l’eau. Hier, vers 8h du matin, la marée a submergé une bonne partie de la zone résidentielle et des bâtiments administratifs, sans parler des conséquences des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la Région depuis quelques jours. Hier, les pompiers et la Police municipale de Morondava se sont efforcés de sauver du matériel, ainsi que des archives de certains bureaux administratifs submergés.F.R.

Midi Madagasikara0 partages

Maladie d’Alzheimer : Un nouveau médicament pourrait la prévenir

La maladie d’Alzheimer, une pathologie neurodégénérative qui entraîne le dysfonctionnement des connexions entre les neurones, représente une charge lourde pour le malade et son entourage. Jusqu’à présent, la recherche n’a réussi qu’à observer et identifier les symptômes liés à ce trouble inexorable. Aucun traitement pertinent n’a encore été trouvé pour stopper la maladie. Mais cela pourrait bien changer. Des scientifiques de l’Université du Sud de la Californie (USC) ont étudié un nouveau composant qui pourrait anticiper l’évolution de la maladie, la protéine 3K3A-APC. Il s’agit de la version modifiée d’une protéine présente dans notre corps, qui protège les cellules de notre cerveau et de nos vaisseaux sanguins.

La neurodégénération qu’entraîne Alzheimer provient de l’accumulation de protéines appelées bêta-amyloïde dans le cerveau. Ces dernières sont aussi présentes chez les personnes en bonne santé. Mais lorsque ces protéines se positionnent mal, elles forment des plaques qui réduisent le flux sanguin, signant la mort des cellules.

Résultats prometteurs. La protéine C activée (APC) est un puissant anticoagulant naturel. Les modifications apportées par les scientifiques lui font perdre 90% de ses capacités, mais maintiennent ses avantages de protections. Malgré le fort pourcentage de perte, les performances de la 3K3A-APC restent donc positives.Pour les besoins de cette étude, les universitaires ont choisi des souris porteuses des mutations génétiques propices à la maladie d’Alzheimer, par exemple celles dont la production de bêta-amyloïde est élevée. Après injection de la 3K3A-APC, l’accumulation de la protéine toxique a baissé, les souris n’ont pas montré de déficits de mémoire et leur flux sanguin cérébral est resté normal.

Le médicament n’en est qu’au stade expérimental. Il devra encore être testé sur d’autres animaux puis sur les êtres humains. Les chercheurs et chercheuses se montrent optimistes. L’exploration a été prise en charge par la communauté scientifique américaine et les essais ont été publiés dans le « Journal of Experimental Medecine ».

Recueillis par Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Cabinet Ntsay Christian : Un gouvernement de technocrates en vue

Le PM Ntsay Christian dirigera une équipe de 22 joueurs.

La composition de la nouvelle équipe gouvernementale serait connue ce jour, ou au plus tard demain.

Sauf changement, les membres du premier gouvernement de l’ère Rajoelina seront  connus ce jour, ou au plus tard demain. Dès sa nomination à sa propre succession, le Premier ministre Ntsay Christian s’est mis à la consultation de ceux qui sont pressentis à composer la nouvelle équipe gouvernementale. D’après des indiscrétions, le nouveau gouvernement sera une équipe réduite, de 32 à 22 ministères. Il sera notamment composé de  nouvelles têtes et des technocrates qui ne sont pas connus dans le monde politique. Toujours d’après ces indiscrétions, aucun des membres du gouvernement démissionnaire ne serait reconduit (ici, le conditionnel est de rigueur).  Les premières nominations faites par le nouveau président de la République dont celles du secrétaire général de la Présidence, du secrétaire général adjoint de la Présidence et du directeur de cabinet civil de la Présidence, semble confirmer son option pour une équipe jeune et des technocrates. En nommant Valéry Ramonjavelo et Stéphanie Delmotte, Andry Rajoelina a fait appel à des jeunes techniciens du secteur privé pour gérer l’administration (publique) de la Présidence et sa politique à Iavoloha.

Fusion des ministères. Avec ces 22 ministères, la fusion de certains départements ministériels est incontournable. Le changement serait dur, mais l’austérité passe par la réduction du nombre des portefeuilles ministériels. Des voix se sont déjà levées pour dire non à cette fusion. C’est le cas des certains fonctionnaires au sein du ministère de l’Education nationale. Ces fonctionnaires s’opposent au fait que l’Education nationale et l’Enseignement  supérieur seront intégrés dans un même Département. C’est également le cas du côté de la Gendarmerie nationale. Le commandant en chef de la Gendarmerie, le Général Njatoarisoa Andrianjanaka, a déjà fait savoir que le secrétariat d’Etat en charge de la Gendarmerie devrait être maintenu. En France, le premier pays au monde qui a institué la Gendarmerie nationale, cette dernière constitue une Direction Générale au sein du ministère de l’Intérieur, à l’instar de la Police nationale. Cet organigramme permet au ministère de l’Intérieur d’assurer ses principales attributions régaliennes dont la sécurité intérieure et l’ordre public. Le ministère de l’Intérieur doit être doté des moyens qui lui permettent d’accomplir sans souffrir ses missions. Et ces moyens, ce sont la Gendarmerie nationale et la Police nationale.

Reforme de l’Etat. Dans le premier « tweet » qu’il a publié après son investiture à Mahamasina, le nouveau président de la République Andry Rajoelina a mis l’accent sur le changement de mentalité et des pratiques. Une manière pour lui de faire comprendre à ceux qui veulent l’entendre qu’il veut rompre avec les pratiques du passé qui n’ont rien apporté au développement du pays. La réforme de l’Etat qui devrait aboutir à la mise en place des Institutions fortes, efficaces et efficientes devrait donc marquer cette rupture avec le passé. Certaines pratiques et habitudes devraient être abandonnées. Il y a toujours des résistances à une reforme. Intégrer la Gendarmerie nationale et réintégrer la Police nationale au sein du ministère de l’Intérieur seraient dur à avaler par certains fonctionnaires de ces deux corps, mais si l’on veut que la lutte contre l’insécurité réussisse, il faut que les représentants de l’Etat au niveau territorial disposent d’une Gendarmerie nationale et d’une Police nationale qui peuvent à tout moment collaborer avec eux.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Morondava : Voasambotra i Velosoa dahalo raindahiny

Rehefa nokarohina nandritra ny fotoana ela, dia voasambotry ny Zandary ny dahalo rain-dahiny iray antsoina hoe : Velosoa fantatry ny maro amin’ny anaram-bositra Alofo. Araka ny fampitam-baovao voaray, dia ikoizana amin’ny fandrobana, vono olona sy halatra omby ity malaso tra-tehaka ity. Tadidin’ny iray tamin’ireo lasibatra voaroba tamin’ny fanafihana nitam-basy niseho tao Bemanonga ny tarehin’i Alofo, ka nanamora ny fisamborana azy. Raha ny fantatra, dia avy any amin’ny Kaominina Befasy, Distrikan’i Morondava ity malaso  tra-tehaka misy nono ity, ary nambaran’i Velosoa tamin’ny famotopotoran’ny olona azy, fa maharary azy io nonony io rehefa milomay (mihazakazaka) izy. Aorian’ny fanadihadiana lalina ataon’ny mpitandro filaminana an’ity dahalo azo sambo-belona, dia hatolotra ny fitsarana tsy ho ela izy.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Vono olona tetsy Namontana : Nisy olona efatra voasambotry ny pôlisy

Nahatratra efatra ireo olona voasambotra; izay voarohirohy tamina vono olona nitranga ny tapatapaky ny volana novambra tamin’iny taona nivalona iny tetsy Namontana. Ny faran’ny herinandro teo izy ireo no nataon’ireo pôlisy avy ao amin’ny sampana misahana ny ady heloka bevava sarika am-pandriana teny an-toerana. Raha tsiahivina tokoa ny zava-niseho tamin’io fotoana io, araka ny tatitra azo avy amin’ny pôlisy : « tokony ho tamin’ny 8 ora alina dia nisotrosotro tamina toeram-pisotroana iray teo amin’ny faritra Namontana ny lehilahy  efatra. Tamin’izany indrindra no nisy lehilahy roa nifanditra ka niafara tamin’ny fifampikasihan-tanana izany. Nitohy tany ivelan’ilay toeram-pisotroana izany ady izany. Niezaka nandositra ihany ireo roa lahy, saingy nenjehin’izy efa-dahy ka ny iray no voasambony ary nodarohany. Noho ny vono sy ratra mafy nahazo ity voadaroka dia tsy tana ny ainy nony tonga teny amin’ny HJRA, ny alin’io alahady faha-11 novambra io. Noho izany dia tonga nametraka fitoriana teo anivon’ny sampan-draharahan’ny polisim-pirenena misahana ny ady heloka bevava sakelika voalohany ny zokin’ny maty ny marainan’ny alatsinainy 12 novambra 2019. Natomboka avy hatrany ny fanadihadiana ka tamin’ny fizahana ny razana no nahitana, fa naratra mafy ny teo amin’ny faritry ny lohany, nivoaka rà ihany koa ny masony sy ny sofiny ary ny vavany. Ireo ratra ireo no voalaza fa niteraka izao fahafatesany izao araka ny valin’ny fizahana nataon’ny profesora tompon’andraikitra »

Nanomboka ny sabotsy teo ny fisamborana teny amin’iny faritra Anosy iny, ny iray tamin’ireo olona voatondro ho nahavanon-doza tamin’io fotoana io. Tamin’ny famotorana ity farany no niaiky ny heloka nataony izy ary nanoro ireo namany. Ny alatsinainy teo no voasambotra avokoa izy efa-dahy tompon’antoka tamin’ity vono olona ity. Marihana, fa tamin’ny famotorana azy ireo fa resaka tsy fahaizana mihira no antony nifandiran’izy ireo ka niaraka tamin’io vono olona io.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Nosy Varika : Lehilahy 41 taona hita faty, tapa-doha nihosin-drà

Raim-pianakaviana iray sahabo ho 41 taona eo no hita faty vao maraina, tao amin’ny Fokontany Tsararivotra, ao an-tampon-tanàna Nosy Varika, afak’omaly. Novonoina tamin’ny fomba feno habibiana ity lehilahy ity, satria nokapaina tamin’ny antsibe ny lohany sy teo amin’ny takolany. Raha ny tombatomban’ny mpitsabo nanao fizahana ny razana, dia ny alina ity rangahy ity no nisy namono, ary nariana teo amin’ny làlana tsy lavitra fiangonana iray ny fatiny. Hatreto, tsy fantatra ny/ireo nahavanon-doza, ary mbola an-dàlam-pikarohana ny olon-dratsy amin’izao ny mpitandro filaminana. Araka ny tati-baovao voaray, dia roa andro nialoha izao vono olona nahatsiravina izao no nandao ny ray aman-dreniny ity lehilahy hita faty nihosin-drà ity.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Maurice : Une Malgache arrêtée avec 256,28 g d’héroïne

Après la saisie de 256,28 g d’héroïne valant presque Rs 3,8 M, qui a abouti à l’arrestation de la Malgache Nathalie Nirina Ranaivosoa, 33 ans, et de son contact local, Frank Aubert, 28 ans, l’ADSU est sur la piste de l’importateur de cette cargaison. À ce stade, les enquêteurs estiment que le cerveau derrière ce réseau « a voulu tester la capacité des autorités à dénicher la drogue », vu la quantité d’héroïne saisie. « De fwa ban trafikan inport ti kantite pou gete kouma nou reazir. Si kargezon resi pase, zot fer amen pli gro kantite apre », indique une source aux Casernes centrales.

Néanmoins, la police compte bien démanteler ce réseau, surtout après l’arrestation de Frank Aubert, un tatoueur résidant à Pointe-aux-Canonniers. Les enquêteurs ont saisi son portable, qui sera passé au crible pour savoir qui lui a donné des instructions pour prendre livraison de la drogue. Ils estiment que le jeune homme n’a pas la capacité d’importer de la drogue et qu’il n’est qu’un pion dans ce réseau.

Nirina Ranaivosoa et Frank Aubert sont attendus en justice ce mardi pour leur inculpation provisoire. Par la suite, leur interrogatoire devrait démarrer, exercice qui pourrait bientôt déboucher sur d’autres interpellations. Pour rappel, la trentenaire est arrivée à Maurice vendredi à bord du vol d’Air Mauritius en provenance de Tana. Son comportement suspect a éveillé les soupçons de la « Customs Anti Narcotics Section » (CANS), qui a suivi ses mouvements dans le hall d’arrivée de l’aéroport international SSR. Alors qu’elle quittait le “Green Channel”, les douaniers ont procédé à une vérification de ses papiers. Elle n’arrivait pas à répondre à des questions portant, entre autres, sur le lieu où elle logera et la durée de son séjour dans l’île. Les éléments de la CANS ont ensuite passé ses bagages au scanner et ont été intrigués par la présence d’un haut-parleur Bluetooth anormalement lourd. En démontant l’appareil, les officiers ont découvert deux sachets en plastique contenant une substance soupçonnée d’être de l’héroïne. Un test rapide a confirmé qu’il s’agissait bien de cette drogue.

L’ADSU de l’aéroport a été alertée et Nirina Ranaivosa a accepté de collaborer avec la police. Elle a alerté son contact local, qui lui a donné rendez-vous à Grand-Baie. Frank Aubert est venu prendre livraison de la drogue et a été arrêté sur-le-champ. La police a perquisitionné sa maison, mais n’y a rien découvert. Le suspect a été conduit aux Casernes centrales pour les procédures de son arrestation. L’enquête se poursuit sous la supervision du DCP Choolun Bhojoo.

Source : Le Mauricien

Midi Madagasikara0 partages

Financements de la BAD : Six grands projets confirmés pour cette année

Le secteur privé peut toujours soumettre des projets bancables à la BAD, selon l’économiste pays Tankien Dayo.

Près de 2 milliards USD de financements ont déjà été octroyés à Madagascar par le Groupe de la BAD, depuis 1976. Cette année, cette institution prévoit une enveloppe de 137,4 millions UC, pour soutenir les projets de développement du Gouvernement.

Madagascar figure parmi les pays privilégiés par le Groupe de la BAD (Banque Africaine de Développement), d’après les engagements faits par Akinwumi Adesina, président de cette institution financière, lors de sa visite de trois jours à Madagascar en août 2016. Lundi dernier, l’économiste pays de la BAD à Madagascar, Tankien Dayo a exposé la situation actuelle de la coopération entre les deux parties.  « 16 projets financés par le Groupe de la BAD sont actuellement en cours de réalisation dans la Grande Ile. Les financements relatifs à ces projets totalisent un montant de 278 millions d’Unités de compte (UC), soit environ 389,2 millions USD ou  1412 milliards d’Ariary. 52% de ces fonds de la BAD sont alloués dans le secteur des transports, avec la réhabilitation de routes nationales ; 37% dans l’agriculture, engendrant une production additionnelle de 100.000t de riz par an ; 8% dans l’amélioration de la gouvernance, etc. », a-t-il indiqué. Cette année encore, six projets vont être financés par le Groupe de la BAD, dans le domaine de l’Agriculture, de l’amélioration de la compétitivité économique, de la production d’énergie électrique, ainsi que dans le domaine des risques liés aux catastrophes naturelles. Une enveloppe de 137,4 millions UC, soit environ  192,36 millions USD ou   694 milliards Ariary sont prévus dans ce cadre.

Effet multiplicateur. Outre les énormes financements qu’elle accorde, cette institution financière facilite également l’obtention d’autres financements extérieurs pour Madagascar. Sur le marché financier, les agences d’évaluation attribuent à la BAD, une notation triple A, traduisant qu’il s’agit d’une des institutions les plus sûres et crédibles au monde. En accordant des fonds de garantie à la Grande Ile, le Groupe de la BAD permet au pays d’obtenir très facilement les financements des autres bailleurs. Tel est le cas pour le Projet de renforcement et d’interconnexion des réseaux de transport d’énergie électrique, qui sera mis en œuvre à partir de cette année. Ce projet sera financé à hauteur de 20 millions UC ou 28 millions USD par la BAD et à hauteur de 130 millions d’Euros par l’Union  européenne et la Banque européenne d’investissement (BEI) avec COFIDES.  De même pour le Programme de transformation de l’agriculture malgache, prévu être lancé cette année également,  et cofinancé à hauteur de 24,08 millions USD par la BAD et 50,4 millions USD par  l’AGTF (African Growing Together Fund). En effet, ce ne sont que des exemples parmi tant d’autres.

Hydroélectricité. Parmi les projets financés par la BAD, attendus cette année, figure la construction de la centrale hydroélectrique de Sahofika sur la rivière Onive, à l’Est d’Antsirabe. « Ce projet mettra fin au problème d’approvisionnement en électricité, du moins pour le réseau interconnecté d’Antananarivo », a affirmé l’économiste pays de la BAD, Tankien Dayo. A noter que cette centrale aura une capacité de 192MW, ce qui permettra  enfin à la Jirama de disposer d’un approvisionnement en électricité largement supérieur à la demande actuelle.

Guichet unique. Malgré cet engagement de la BAD de privilégier Madagascar avec le FAD (Fonds africain de développement) destiné à soutenir les pays en difficulté et le fonds Africa50 pour soutenir le secteur privé,  la Grande Ile n’a pas encore accès au Guichet unique de la BAD, suite à la crise de 2009. D’après les explications, cette situation a été causée par la dégradation de certains indicateurs liés au secteur social, au domaine environnemental, à la gouvernance, etc. Selon l’économiste Tankien Dayo ce problème pourrait, fort probablement, être résolu à la prochaine évaluation qui permettra d’actualiser ces indicateurs. Il a ajouté que pour le secteur privé, les financements  que la Grande Ile ne sont pas limités, tant qu’il y a des projets bancables. Bref, le Groupe de la BAD continuera encore de marquer sa forte présence dans le processus de développement de Madagascar, qui sera certainement d’ici à quelques années, un pays émergent.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Programme de Lutte Anti Erosive IV : Extension des activités dans quatre régions

La préservation des ressources est l’objectif principal du programme PLAE IV.

Approvisionner les ménages en bois de chauffe/ charbon de bois, protéger les sites agricoles importants contre l’érosion et l’ensablement, augmenter les revenus des groupes cibles et réduire la pression sur les forêts naturelles. Telles sont les ambitions d’une extension des activités entrant dans le cadre du PLAE IV ou Programme de Lutte Anti Erosive IV dans les quatre années à venir. Financé par la coopération allemande à travers la KfW depuis 1998, le programme PLAE entend poursuivre une démarche innovante de lutte antiérosive tout en attribuant une attention particulière à la gestion durable des ressources naturelles de Madagascar. Par ailleurs, un accord de financement a été signé en octobre 2018 entre le PLAE IV et MNP ou « Madagascar National Park ». Déléguant à l’Unité de Gestion du parc, la maîtrise d’œuvre d’un projet de reboisement de 100 ha sur la commune de Ranohira (zone périphérique du parc), l’accord en question devrait permettre aux communautés locales et riveraines des aires protégées gérées par MNP de s’approvisionner durablement en bois et en charbon de bois.

Recueillis par José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Entreprise : « CFRH Institute » lance sa formation sur la gestion des ressources humaines

La gestion du personnel en entreprise donne au département RH une mission complexe et plurielle.

La gestion du personnel est un des éléments-clés de la réussite d’une entreprise. Du coup, nombreux sont les instituts qui proposent des  formations et autres services  de gestion des ressources humaines.  A l’instar de « CFRH Institute »  qui a présenté, hier son tout premier logiciel de gestion des ressources humaines, adapté au contexte local, entièrement conforme au code du travail malgache et la loi des finances en vigueur à Madagascar.

Besoins d’innovation

Présenté hier, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à l’immeuble Conforama Tsaralalàna, ce logiciel est spécialement conçu pour apporter une réponse  spécifique aux besoins d’innovation et de gestion optimale de la fonction administrative en entreprise. « Ce logiciel est dédié à toute entreprise implantée à Madagascar qui souhaiterait allier ergonomie, avec une facilité d’accès, d’affichage et de manipulation des informations ; efficience, fiabilité, sécurité, ainsi qu’une précision dans tous les calculs entrant dans la gestion de son personnel. Entièrement paramétrable, il s’adapte aux besoins les plus spécifiques de chaque entreprise » a-t-on indiqué, lors de cette conférence de presse. Ce logiciel entièrement « Vita Malagasy » a été mis au point par des techniciens nationaux, experts-développeurs d’applications WEB.

Thèmes importants

Il permettra à tous les professionnels dans le domaine de l’administration et de la gestion des ressources humaines de traiter des thèmes importants comme le traitement de la paie, la gestion des présences, des sanctions, des déclarations fiscales et sociales …Etant le premier institut supérieur privé malgache spécialisé dans le domaine de la gestion des ressources humaines, « CFRH Institute » a pour vocation de former les futurs dirigeants et responsables en ressources humaines. L’institut est  également qualifié  pour renforcer les compétences des techniciens déjà en activité. « CFRH Institute » est dirigé et animé par une équipe de professionnels et consultants rompus dans le secteur des ressources humaines et ayant exercé des fonctions à  responsabilité dans des entreprises.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

ES-DES : Lancement d’un programme de formation en ligne

Le nombre de jeunes bacheliers choisissant de poursuivre leurs études universitaires au sein de l’Ecole de Développement Economique et Social (ES-DES), mise en place par l’ONG ACDM (Actions concrètes pour le Développement de Madagascar), ne cesse d’augmenter. En effet, « une hausse de l’ordre de 20% du nombre de nouveaux inscrits est enregistrée à chaque rentrée universitaire. Pour cette année 2019-2020, la rentrée solennelle est prévue au début du mois de mars prochain », a expliqué Hanitriniaina Eléa Chilo, la directrice de cette école de développement lors d’une rencontre avec la presse.

Débouché facile. Mais il n’y pas que les étudiants résidant à Analamanga qui s’intéressent à cette université privée se démarquant par son système de formation orientée principalement vers le développement. « On a observé une forte demande au niveau des différentes régions de Madagascar, dont entre autres, Moramanga, Mahajanga, Toliara jusqu’à Farafangana. Raison pour laquelle, nous avons lancé un programme de formation en ligne à compter de cette année », a-t-elle déclaré. Rappelons qu’il y a quatre filières proposées par l’ES-DES, à savoir, le Travail Social, l’Agronomie, la Gestion et l’Economie. Pour commencer, cette école de développement offrira un programme de formation à distance pour la filière Travail Social. En fait, celle-ci dispose de trois parcours. Il s’agit notamment des parcours d’éducateurs spécialisés, d’assistants sociaux  et d’animateurs de développement social. « Les jeunes s’intéressent davantage à cette filière étant donné que le débouché est plus ou moins facile à identifier. C’est un métier très prisé dans divers secteurs d’activité. On peut citer, entre autres, les centres d’éducation spécialisée, les projets de développement rural et les établissements hospitaliers ou bien les entreprises », a enchaîné la directrice de l’ES-DES.

Réunion d’informations. Il faut savoir qu’une deuxième vague de formation en ligne est déjà entamée à Antsirabe. Pour Moramanga, la rentrée est prévue en février prochain. Cette école de développement mettra en place entre temps toute une logistique permettant d’accueillir les étudiants ou bien les professionnels désirant poursuivre une formation en ligne sur la filière « Travail Social ». On peut citer, entre autres, à Miarinarivo, à Mahajanga, à Toliara, à Farafangana et à Miandrivazo. « Nous allons ainsi organiser très prochainement une réunion d’informations dans toutes ces régions en vue de faire connaître à la population locale les types de formation que nous proposons », a-t-elle poursuivi. Notons que l’Ecole de Développement Economique et Social est une université privée habilitée par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Les diplômes qu’elle délivre sont ainsi reconnus par l’Etat. La sortie de la première promotion des étudiants en licence sera prévue en mars prochain.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Retraités du secteur privé : Présentation de vœux le 26 janvier prochain

L’association des retraités du secteur privé à Madagascar « Vondrona Mpiasa Misotro Ronono tsy miankina eto Madagasikara » (VMMR) invite ses membres à la présentation de vœux qui se tiendra le 26 janvier prochain, à partir de 9h30 à la maison MDE Ankadivato non loin de « Mascotte ». Ceux qui voudraient adhérer dans l’association sont également cordialement invités. Notons que Noro Rakotomaharo est la présidente du VMMR.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Drame deTsimialonjafy : La dépouille d’une fillette de quatre ans extirpée des décombres

Hier, vers 17 heures, les éléments de secours travaillant d’arrache- pied à la recherche des victimes de l’effondrement  survenu le samedi dernier dans le  quartier de Tsimialonjafy ont réussi à extirper le corps sans vie d’une fillette de quatre ans. En effet, la récupération de celui-ci a porté à 15 le nombre des morts confirmés dans cette tragédie. Selon le commandant du corps des sapeurs-pompiers de la CUA qui dirige l’opération, le découverte de la dépouille de cette fillette a constitué une lueur d’espoir quant à la poursuite de la recherche des trois autres personnes déclarées encore ensevelies sous les décombres. Il s’agit de la mère de l’enfant susmentionnée et d’un couple. Quoi qu’il en soit, l’opération s’annonce encore difficile si l’on parle des  conditions de travail endurées par les secouristes sur le terrain qui sont obligés de se servir des moyens rudimentaires comme des pieds-de-biche   et des pelles, des scies électriques légères. A cela s’ajoute l’insuffisance de leur effectif. Raisons pour  laquelle, des scouts féminins de l’église FJKM et des employés du FID ont décidé d’apporter leur contribution à l’opération depuis hier. Ces deux entités qui affirment avoir des collègues parmi les victimes.  Rappelons que sur les trois personnes récupérées vivantes le dimanche 20 janvier, soit le lendemain matin de ce drame, l’une a succombé à ses blessures quelques heures après son admission à l’hôpital. Il est à noter que le gouvernement malgache a déjà promis la prise en charge des  funérailles des victimes dont l’enterrement est  prévu ce jour. Outre les membres du gouvernement, le Président de la République Andry Rajoelina a également présenté  ses sincères condoléances aux familles éplorées tout en réconfortant les sinistrés.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Halatra amin’ny M’vola : Mpiasan’ny Telma nosamborin’ny zandary

wwwTompon’andraikitra ambony avy amin’ny faritra Boeny no mpitory. Tovovavy iray  mpiasan’ny Telma etsy amin’ny Galaxy Andraharo kosa no voasambotra taorian’izay. Toy izao ny fandehan’ny tantara. Nihitsoka ny “puce téléphonique”-n’ilay tompon’andraikitra voalaza, ny 24 desambra lasa teo. Nangataka tamin’ny Shop Telma iray tany an-toerana izy ny mba hamerenana an’ilay “puce” mba ho azo ampiasaina indray. Koa satria an-katoky ny Noely ny andro, dia tsy tontosan’ny Shop Telma ilay fangatahana ary nomena laharana vonjimaika aloha ilay olona mba hampiasainy. Ny ampitson’ny noely dia tafaverina soa aman-tsara ilay laharana ary azo nampiasaina indray. Akory anefa ny hagagana teo, satria nanjavona tao anatin’ilay kaonty M’vola ny telo tapitrisa ariary. Nezahina ny nahazo fanazavana avy tamin’ilay orinasa, saingy tsy nahitam-bokany izany. Tsy maintsy niroso tamin’ny fametrahana fitoriana teny anivon’ny zandary amin’izay, ary rehefa nandeha izany dia voamarina fa olona tsy maintsy  manana alàlana hiditra ao anatin’ny “base de données” sy ny “système” ihany no afaka nangalatra io vola io. Niantefa tany amin’ilay tovovavy arak’izany ny fanahiana rehetra. Voamarin’ny mpanao fanadihadian’ny zandary, fa ny andron’ny 24 desambra lasa teo , rehefa nihitsoka izany ilay puce, no nanararaotana nakana ilay vola ary nafindra hainga tany amin’ny laharana iray hafa izany. Karohina koa ny tompon’io laharana io amin’izao fotoana izao noho ny firaisana tsikombakomba tamin’ilay tovovavy. Ny sampan-draharaha misahana ny heloka avy amin’ny teknolojiam-pifandraisana na “cybercriminalité” no nisahana ny fanadihadiana. Raha ny fanazavan’ny zandary dia nanokatra fanadihadiana sy fanaraha-maso anatiny koa ny Telma manoloana ity tranga ity. Tsy vao voalohany no nisy ny fisolokiana avy amin’ny M’vola toy izao ary efa betsaka ny nametraka fitoriana, saingy tsy nahitam-bokany loatra. Vonoin’ireo mpisoloky ny laharana finday ary tsy azo intsony izy ireo raha vao vita ny asaratsy. Indraindray dia ireo laharana efa tsy miasa intsony ka naverina niasa indray no tena ampiasain’ireo mpisoloky. Dia izay adiresy farany an’izay tompony tany aloha no hitontonan’ny fanadihadiana. Rehefa zohiana izany, avy amin’ity tranga farany ity, dia misy firaisana tsikombakomba amin’ny mpiasa eo anivon’ny M’vola ihany ny fisolokiana. Mila mailo ny rehetra, raha araka ny hafatry ny zandary. Natolotra ny fampanoavana tao Morondava omaly ilay vehivavy voarohirohy tamin’ity halatra miampy fisolokiana ity.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Staff de la Présidence : Rajoelina s’en remet à des techniciens

Apporter un changement à la pratique politique et confier la gestion de l’Administration à des jeunes techniciens et de nouvelles têtes qui n’ont aucun antécédent sur le plan politique. Certainement, c’est le mot d’ordre au sein de l’Administration Rajoelina. Si l’on se réfère aux personnalités nouvellement nommées Secrétaire Général auprès de la Présidence de la République, son Adjoint et le Directeur de Cabinet de la Présidence, l’on peut constater que ces critères ont été pris en compte. Rajoelina préfère s’en remettre à des techniciens. Le nouveau SG, en la personne de Valéry Ramonjavelo est un expert au niveau de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar. Sortant des universités canadiennes, il a été Directeur des Ressources humaines au sein du groupe STAR avant sa nomination à la Présidence. Dina Andriamaholy, le Secrétaire Général Adjoint auprès de la Présidence quant à lui, dispose de nombreuses expériences malgré son jeune âge. Avant sa nomination, il a occupé le poste de Directeur de Cabinet du Premier ministre Ntsay Christian. Ancien journaliste, il a déjà été Commissaire de la Loi au Conseil d’Etat, Directeur de Cabinet à la Présidence de l’Assemblée nationale et Substitut du Commissaire Administratif auprès du Tribunal Administratif d’Antananarivo.

13 engagements. Parcours exemplaire aussi pour le nouveau Dircab de la Présidence. Sortante des universités au Canada et en France, Stéphanie Delmotte fait partie des experts au niveau de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar. Elle a notamment travaillé chez « General Electrics » en tant que responsable du département en charge de la gestion du risque client. Elle a aussi dirigé les services du crédit et des comptes fournisseurs chez « Premier Tech » qui est une multinationale canadienne spécialisée dans la robotique, le génie industriel, les technologies environnementales et les intrants agricoles. De par leurs expériences, ces personnalités joueront certainement des rôles cruciaux dans la mise en œuvre des 13 engagements constituant l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Foibe fitsarana fiarakodia: Jery todiky ny taon-dasa : nahavelom-panantenana ny ezaka vita

Nofaranana omaly ny atrik’asa sy fanaovana tomban’ezaka nataon’ireo tompon’andraikitra isan-tsokajiny avy amin’ireo Toby fitsarana fiarakodia 21 manerana ny Nosy, tetsy amin’ny Foiben-toeran’izy ireo tetsy Alarobia, izay notarihan’ny Tale jeneralin’ity ivon-toerana ity. Fivoriambe nijerena manokana ireo zava-bita tamin’iny taon-dasa nivalona iny ary nametrahana vina vaovao ho an’ity taona vao manomboka ity. Isan’ny tafiditra ao anatin’izany vina izany, araka ny fanazavana nentin’Andriamatoa Jeneraly, Tale jeneralin’ny foibe fitsarana fiarakodia, ny fametrahana rafitra maromaro, entina hanamora sy hamaliana ny filàn’ny mpanjifa, manaraka ny tanjona napetrak’izy ireo ny amin’iny hoe: « orinasa tsara tantana, mamaly ny filàn’ny mpanjifa ». Ary ny lehibe indrindra ny fanohizana ny ady amin’ny kolikoly; izay isan’ny mandoto ity sampan-draharaha iray ity.

Azo lazaina araka izany, fa nahavelom-panantenana tokoa ny ezaka nimasoan’izy ireo tamin’io taona nivalona iny, raha tsy hiteny fotsiny afa-tsy ny fihenan’ny lozam-pifamoivoizana vokatry ny lafiny teknika. Izany moa no azo, dia noho ny fampitomboana ireo fitsirihana tampokampoka eny an-dàlana teny nandritra iny taona. Araka ny fanazavana azo, satria nahitam-bokany dia hampitomboina misimisy kokoa izany amin’ity taona ity. Raha hiverenena moa ny roa andro nivorian’ireto lehiben’ny toby fitsarana fiarakodia manerana ny Nosy ireto nandritra ny roa andro, dia fantatra fa niompana tamina zavatra telo loha niavaka tsara : ny tatitry zava-bita, ny toromarika isan-karazany ny amin’ny fanatsarana ny asa fa indrindra ny ady amin’ny kolikoly, ary ny vahaolana lavitr’ezaka entina hamahana ireo olana sedrain’ireo toby fitsarana fiarakodia maneraka ny Nosy.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

« Rdj mozika » : Le genre de « musique tendance » en tête de liste des classements

Les artistes nommés à la « Rdj mozika ».

2018 est terminée et pour les hits musicaux, le genre afro est  à son apogée et  les nouvelles tendances commencent à se faire une place dans les classements.

Force est de constater que les listes sorties de la « Rdj mozika awards » dernièrement en dit long sur la montée en flèche de ces artistes à la mode. Pour 2018, le classement se partage entre 21 catégories. Artiste et œuvres africanisées prennent les devants dans plusieurs catégories telles que La « mozika afro trap », « mozika afro beat  », « mozika afro zouk », « mozika variété mihetsika ». Toutefois, dans les catégories de genre confondues, les artistes tropicaux semblent tenir du leste et figurent sur les cinq concurrents dans presque chaque groupement.

Si 2017 a été marquée par la forte présence des artistes tropicaux, pour 2018 la liste semble plus éclectique à l’instar de Harilanto, Johane, Flash B et Fanja Noukah. Celle de l’artiste masculin découvre des chanteurs sortant des sentiers battus comme Volo Pixx, Fy Rasolofoniaina, Madmax, Mario, et Jacquis Randria.

Evidemment, le classement se base sur les données annuelles de la Rdj en fonction de la demande des auditeurs tout au long de l’année ce qui réserve exclusivement le vote au public. Dans chaque catégorie, le vainqueur sera le nommé ayant reçu le plus grand nombre de votes parmi les nominés. Les votes sont réservés exclusivement  au public qui devra désigner un gagnant parmi les nommés dans les 21 catégories.

Les trophées seront dévoilés  à l’occasion de la cérémonie de remise de prix le 02 février au Palais des Sports Mahamasina. En 14 ans, l’objectif ne change pas, permettre au public de récompenser les artistes émérites de l’année dernière.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Sambava : Mirongatra ny halatra lavanila manta arahana vono olona

Nanomboka ny fiandohan’ity volana janoary ity, dia nirongatra izay tsy izy ny halatra lavanila manta am-potony eny an-tsaha, any amin’ny Distrikan’i Sambava, ka mandry andriran’antsy ireo tantsaha mpamboly noho ireo dahalon-davanila mitondra fitaovam-piadiana mahery vaika mihitsy mandritra ny asa ratsiny. Ny asabotsy maraina, dia lavanila manta tsy matoy roa gony no tratra andro tsy voatatitr’ireo mpangalatra, tany Anjahamarina Kaominina ambanivohitry Morafeno. Nampakarina an-tanàna ireto vokatra halatra ireto, ary napetraka tao amin’ny biraon’ny Fokontany. Na dia nanao ny tsongo-dia ny/ireo mpandroba aza ny Fokonolona, dia tsy tratra ny nahavanon-doza. Mahakasika izay halatra lavanila manta izay hatrany, dia lahy antitra iray niambina ny sahan-davaniliny no nofirain’ny vinantony tamin’ny antsy goro lava lela, tany Maromitsidika Andranomifototra. Raha ny tati-baovao voaray, dia teo am-pangalarana lavanila tsy matoy ity vinanto no tratran-drafozany, afak’omaly hariva. Karohina fatratra atao hazalambo amin’izao ilay mpangalatra sady mpamono olona nitsoaka.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Validation des Acquis de l’Expérience : « L’IST Tanà est le seul accrédité en la matière » sel...

L’IST d’Antananarivo est le seul établissement à être accrédité dans le système de validation des acquis de l’expérience.

Le ministère de l’Enseignement supérieur a réagi face à des publicités émanant de quelques institutions privées concernant des offres de Validation des acquis de l’expérience.

« L’accréditation est le  seul  et unique critère permettant à un institut d’enseignement supérieur de proposer des offres de validation des acquis de l’expérience (VAE)« . Ce sont là les propos d’Emmanuel Randrianarison, directeur de l’accréditation et de l’assurance qualité auprès du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique lors d’une conférence de presse organisée à l’IST (Institut Supérieur de Technologie) Ampasampito hier. Un message lancé suite à des publications faites par des institutions d’enseignement et de formation privée sur la question. Le directeur de l’accréditation et de l’assurance qualité auprès du Mesupres de renchérir  » l’IST d’Antananarivo est le seul à détenir une accréditation de la part du ministère de tutelle. Ce qui fait que l’institut est le seul à avoir l’autorisation officielle de procéder au système de VAE ». Profitant de la conférence de presse, Emmanuel Randrianarison de prévenir les Malgaches  que « les diplômes acquis dans les institutions d’enseignement supérieur autres que l’IST n’ont pas de valeur scientifique et ne sont pas dans ce cas reconnus par le ministère de tutelle« . Il convient toutefois de noter que l’Institut Supérieur de Technologie d’Antananarivo ne peut délivrer que le Diplôme de Technicien Supérieur (DTS, l’équivalent du baccalauréat plus deux ans). Interrogé sur la question, le professeur Jean Lalaina Rakotomalala, directeur général de l’IST Tanà d’expliquer « étant donné qu’on est encore en phase pilote, toutes les parties prenantes au projet de Validation des Acquis de l’Expérience se sont mis d’accord sur le niveau de diplôme Bac+2. Les critères de délivrance du diplôme ainsi que les processus de validation en sont quelques- unes des causes« .

Obtention. Dans le cadre du projet pilote Validation des Acquis de l’Expérience, divers critères doivent être respectés pour se voir délivrer le diplôme de technicien supérieur. Il faut, en effet, que la personne candidate soit âgée de 35 ans au moins et qu’elle dispose de dix années d’expériences professionnelles prouvées et probantes dans un secteur d’activité donné. Le candidat à l’obtention du DTS par VAE devrait justifier ses années d’expériences devant un jury composé d’enseignants de l’IST, d’experts issus du secteur d’activité du candidat, de représentants du Mesupres. Des représentants de cabinets de conseil pourraient également figurer parmi les membres du jury. L’obtention du diplôme serait donc tributaire de la maîtrise du secteur d’activité par le candidat. Par ailleurs, 20 personnes de la première promotion ont pu obtenir leur diplôme de technicien supérieur en génie civil  . Des ouvertures sur d’autres mentions telles que le génie industriel et le génie de management se feront à la seconde promotion. L’initiative de validation des acquis de l’expérience est utile dans l’univers du travail où les diplômes constituent l’un des critères déterminants dans l’accession à des postes et des responsabilités élevées.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Sambava – Fandevenana vavy antitra 90 taona : Raikitra ny ady saritaka teny am-pasana

Trangan-javatra nahavalalanina ny maro no niseho tao amin’ny fasana Anjia, any amin’ny Distrikan’i Sambava, afak’omaly tolakandro, tokony ho tamin’ny telo ora latsaka dimy minitra teo, nandritra ny fandevenana vavy antitra iray manodidina ny 90 taona eo, izay maty tao Analapenja Fokontany Antanifotsy II. Nandritra ny fandevenana, raha araka ny tati-baovao voaray, dia raikitra ny fifamaliana teo amin’ny tanora roa be sandry, ka nivadika fifandonana sy totohondry izany. Taitra sy talanjona ireo nanotrona ny fandevenana sy Ray aman-drenibe an-tanàna raha vao nahita izany, ka samy niezaka haingana nanelanelana sy niditra an-tsehatra nandamina mba hampitsahatra ny ady izy roa lahy. Niharan’ny hatezeran’ireto « gros bras » ireto avokoa ny olona fito samy niezaka nanelanelana sy nanasaraka azy ireo, ka raikitra ny ady saritaka. Noho ny fomba mamohehitra mamoafady tsy nisy fanajana ny hasin’ny maty (Razana mody Zanahary), dia nosaziana maty omby araka ny dinam-piarahamonina misy ireo niady am-pasana teo am-pandevenana, mba ho anatra ho an’ny hafa.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Mécanisation agricole à Madagascar : Un concept innovant qui mérite réflexion, face à

l’accès difficile des paysans aux outils mécanisés

Plus de 95% des exploitants agricoles à Madagascar, utilisent la force humaine pour leurs activités, soit moins de 5% qui ont recours à des outils mécanisés.

1. Pour la majorité des paysans malgaches, le tracteur reste inaccessible.

La mécanisation agricole, bien qu’initiée à Madagascar depuis des années, reste inaccessible pour l’écrasante majorité des paysans. L’existence, depuis près de 37 ans, d’un centre de formation en machinisme agricole – sis à Antsirabe – a permis de former près de 3500 apprenants. Cependant, ce savoir-faire ne se reflète suffisamment pas sur les réalités des paysans qui constituent plus des trois- quarts de la population malgache. Le nombre de personnes qualifiées en machinisme agricole est une goutte d’eau dans l’océan, au regard des près de 20 millions de paysans, producteurs agricoles.

 Accessibilité financière. Par ailleurs, l’accès aux machines agricoles reste limité, voire inexistant pour nombre de paysans, essentiellement des petits exploitants agricoles et des ruraux pratiquant l’agriculture familiale. Ils restent majoritairement déconnectés des voies d’accès aux outils mécanisés, notamment en raison du facteur coût et du déficit en structures organisées pour améliorer l’accessibilité. Les outils mécanisés aident pourtant à augmenter considérablement le rendement et rendent certaines tâches moins pénibles tout en gagnant du temps dans leur réalisation. Les initiatives en vue de développer la mécanisation agricole se multiplient, ces dernières années, à l’instar de la foire consacrée à la mécanisation agricole et plusieurs autres manifestations similaires. Il va sans dire que l’accès généralisé des paysans aux outils mécanisés et aux autres éléments importants de la production tels les intrants agricoles : fertilisants, plants et semences, produits phytosanitaires… constitue un des moyens les plus rapides pour développer le secteur agricole à Madagascar.

2. Une mécanisation à la traîne dans la Grande Ile.

FIAB. Ailleurs en Afrique, l’accès aux outils mécanisés se développe mieux. Des initiatives innovantes émergent pour faciliter la mécanisation agricole, permettant d’accroître le potentiel des petites exploitations agricoles sur le continent. Révélé lors de l’ « International Green Week » qui se déroule actuellement en Allemagne – jusqu’au 27 janvier 2019 – le concept consiste à proposer une gamme de machines agricoles, dont le tracteur, et des services d’assistance (livraison de pièces, d’outils d’atelier, formation à l’utilisation des machines et partage d’expertises) afin de garantir un fonctionnement continu des opérations mécanisées. Une partie du matériel est expédiée dans une « boîte » (d’où le nom de l’initiative : « Farm in a box » ou FIAB). La boîte en question est un conteneur de transport modifié, qui a vocation à être ensuite utilisé comme bureau ou atelier. L’objectif est de développer la mécanisation agricole et toutes les infrastructures connexes dans les communautés rurales africaines jusque-là mal desservies. Faut-il rappeler qu’en Afrique subsaharienne, 65 % de l’énergie requise pour la préparation des terres sont fournis par l’homme.

 Location. Proposée par AGCO (Your Agriculture Company), un leader mondial de la construction et de la distribution de matériels agricoles, cette initiative permet ainsi aux petits exploitants de disposer des machines nécessaires pour développer leurs exploitations et rentabiliser leurs activités. « Conçue en tant que solution polyvalente, la FIAB est un centre de soutien agricole local, proposant des services de mécanisation agricole aux communautés rurales », précise-t-on au sein d’AGCO.  Avant d’ajouter que des études montrent l’existence d’une forte demande pour les machines agricoles dans ces zones reculées, mais que des obstacles – accessibilité financière, disponibilité, services d’entretien et de réparation, compétences et formation inadéquates – sont un frein à la mécanisation. La solution est alors d’offrir aux petits exploitants des services de location, permettant d’avoir accès à du matériel agricole sans avoir à investir en capital.

 Franchise. L’offre comprend des programmes de formation, d’assistance, un suivi et des conseils techniques fournis par un centre spécialisé de soutien opérationnel. La FIAB, qui fait office de plateforme entrepreneuriale, fonctionne selon le système de la franchise avec des franchisés désignés et formés, ainsi que des partenaires de distribution nationaux. Les détenteurs de franchise sont généralement des exploitants agricoles relativement bien établis et qui apportent un appui reconnu à la communauté agricole dans leur domaine de spécialisation. Ce système de franchise contribue à renforcer les capacités des petites entreprises et fournit des opportunités professionnelles aux entrepreneurs, aux fournisseurs de services et aux agro-commerçants possédant des magasins spécialisés en outillage agricole, présents dans les zones rurales africaines.

Sécurité alimentaire. En tant qu’expert local de ce savoir-faire, le partenaire franchisé loue, aux agriculteurs et petits exploitants locaux, les machines agricoles et met également à disposition une personne qui pourra conduire l’engin et les former pour les accompagner dans le développement de leurs processus de production et de leur rendement agricole. Ainsi, les franchisés accroissent leurs activités et créent de nouvelles opportunités d’emploi localement. Les communautés bénéficient d’économies renforcées par l’enrichissement de la chaîne de valeur agricole.

Ce concept a été présenté comme une solution permettant à des millions de petits exploitants en Afrique de devenir autonomes afin de garantir la sécurité alimentaire. Les approches de mécanisation agricole personnalisées, inclusives et intégrées peuvent améliorer la condition des familles agricoles et créer des opportunités de croissance économique dans les zones rurales. Bref, un concept qui mérite réflexion, quant à son adaptabilité à Madagascar.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Pétanque : Fanja Aubriot sur toutes les lignes !

Fanja Aubriot est redoutable aux tirs.

S’il a une dame qui fait parler d’elle en pétanque et en France, c’est bien Fanja Aubriot qui multiplie les titres au fil des ans. Intraitable aux tirs, elle arrive à se surpasser dans les moments difficiles.  Pour tout dire, elle est devenue l’une des meilleures à ce poste.

Elle n’était pourtant venue à la pétanque qu’après une blessure au golf au printemps de 2004. Et sans en faire une obsession, elle s’est entraînée comme elle l’avoue durant ses temps libres c’est- à-dire pas beaucoup surtout après la naissance de ses quatre enfants.

Casper2. On la surnomme d’ailleurs Casper2 en référence au petit fantôme des bandes dessinées en raison de ses nombreuses absences du temps où elle était à cheval sur trois pays dont la France, le Gabon et Madagascar. Mais avec le temps, elle est devenue de plus en plus performante plus particulièrement aux tirs.

Et depuis les titres s’enfilent avec un titre de championne du monde en tête à tête en 2015 en Thaïlande où elle a aussi enchaînée le titre en triplette sous les couleurs de Madagascar.

Ses victoires dans les tournois sur le territoire français ne se comptent plus. Surtout si elle prend comme coéquipier un Malgache notamment Masaka Bezandry en 2009 au National de Saint Juers.

Elle aussi remporté le Critérium international de 2011 avec Masaka et Cocklet.

Une redoutable doublette. Dans les doublettes féminines, Fanja s’est associée avec Volana Minuzzo, une ancienne internationale malgache, enfilant à chaque sortie des victoires.

Logique donc si aujourd’hui et dans les rendez-vous de la pétanque en France, on s’arrache les services de Fanja Aubriot. Evidemment pour la course à la victoire puisqu’elle reste très performante en témoigne sa finale perdue du championnat de France 2018.

Mais ce n’est pas pour autant qu’elle va défendre les couleurs françaises en ayant la double nationalité car elle avoue prendre du plaisir avec les Malgaches où outre Volana, elle cite aussi Tita Kely mais également Masaka, Tita, Cocklet, Toutoune et Lahatra. L’élite en quelque sorte. Celle qu’elle a l’habitude de côtoyer à chaque week-end.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Musique Afro : Waza Gyal sur la voie du succès

Diam’s et Vanah, les membres du « Waza Gyal ».

Doucement mais sûrement, Waza Gyal  est en train de se frayer un chemin sur la voie du succès. Ce soir, les deux jeunes femmes chaufferont l’ambiance au  « Taxibe » Antanimena.  Issues du Nord de  la Grande Ile, Waza Gyal respire la touche Jazz Mmc en version féminine. Bien que ce dernier soit leur mentor, Vanah et Diam’s évoluent dans le même milieu en  commençant en tant que danseuses. « Ragga, afro-pop, dancehall, fusion »… tout y passe et de loin,  ces chanteuses de musique tropicale devenues classiques assurent sur scène. Si Vanah        a commencé avec la danse de salon et le « décalé », Diam’s s’est surtout penchée sur la danse urbaine et hip-hop. Pourtant dans leurs clips, elles misent plus sur les messages et moins sur les déhanchements.  Nul besoin de « twerk » ni quelque chose dans cette tendance-là, il suffit de tendre les oreilles pour se laisser séduire. Comme toute jeune fille vivant d’amour à tout va, elles traitent ce sujet sous toutes ses coutures.  En somme, des étoiles à découvrir.

Midi Madagasikara0 partages

Comité Olympique Malgache : Siteny Randrianasoloniaiko élu à l’unanimité pour un 3e mandat

Et de trois pour Siteny Randrianasoloniaiko. Sans surprise, la liste conduite par Siteny Randrianasoloniaiko rempile pour un troisième mandat au Comité Olympique Malgache.

Hier, à l’Hôtel Eden, Toliara, les 24 fédérations et entités membres ont voté à l’unanimité à main levée l’unique candidat lors de l’assemblée générale élective. Siteny Randrianasoloniaiko rempile ainsi pour un troisième mandat après ceux de 2011-2015 et 2015-2019. Sur les 29 membres du COM, 24 ont été présents dans la Cité du Soleil. Il s’agit de l’haltérophilie, du cyclisme, du karaté, du tennis de table, du tennis, du rugby, de l’escrime, du  bodybuilding, du wushu, de pentathlon, de voile et d’aviron, du canoë, du tir à l’arc, de lagymnastique, du  badminton, de la boxe, du  volley-ball, de la natation, du  basket, du  taekwondo, du  handball, de l’athlétisme et de l’AMAO. Cinq fédérations ont brillé par leur absence à savoir la lutte, le sport équestre, le sport paralympique, la pétanque et le football. Cette AG élective a été précédée d’une AG ordinaire durant laquelle, le représentant de la fédération malgache d’athlétisme s’est vu refusé l’accès dans la salle. Les membres de l’AG ont par la suite levée la sanction de la FMA et la réintègre au sein du COM pour l’intérêt du sport et des athlètes.

T.H

 La liste

Président : Siteny Randrianasoloniaiko.

Premier vice-président : Jean Aimé Ravalison.

Deuxième vice-président : Nathalia Rakotondramanana.

Secrétaire Général : Harinelina Jean Alex Randriamanarivo

Trésorier : Jean Claude Relaha.

Trésorier adjoint : Jean Herley Ambinintsoarivelo.

Conseiller : Solofonirina Barijaona Andrianavomanana.

Olympienne : Elisa Vania Ravololoniaina.

Membre : José Ramaherison.

Midi Madagasikara0 partages

Hip hop : « Sokela » de BiggaTovo, un humour noir

Biggatovolah avec son ami de longue date Dj Mister T.

Il s’avère que « Boto Radio » sorti en avril 2017 était un album apprécié par les adeptes du rap malgache. L’année suivante était une période de réflexion pour BiggaTovo. Désormais, le pachyderme du rap malgache sort de son silence.

BiggaTovo a sorti un nouveau morceau intitulé Sokela cette semaine. D’après le rappeur, le mot « Sokela » veut dire préambule chez les « betsileo ». C’est également le titre de son album qui sortira au plus tard le mois d’août. Hormis les bonus, la jaquette sera composée de 10 titres.

En dose de trente mesures, le rappeur a écrit son texte  en une semaine  . Humour noir, sarcasme, ironie, les propos du rappeur semblent choquer le public. Ce grand monsieur n’a pas tourné sa veste. Au contraire, l’éléphant du rap malgache a toujours l’ivoire aiguisé.

Pendant que Madagascar était plongé dans la   campagne électorale, Bigga finalise sa dernière mesure mi-décembre. Le rappeur s’est inspiré de la vie quotidienne et le contexte que vivaient les Malgaches. Après avoir fini de rédiger son texte, Tovolah contacte son ami Kalidas, propriétaire de « Das records » à Antanimena. Une fois au studio, il lui a fallu quatre heures de temps pour perfectionner son morceau.

Dans  « Sokela  », Biggatovo évoque bon nombre de choses. La vie politique à Madagascar, la vie quotidienne, la situation géopolitique, le rap. Le rappeur n’a pas encore baissé les bras. « J’aimerais voir un jour que Madagascar soit  au rang des nations le plus puissantes » dixit le poète urbain. Mais la lutte de Tovolah ne se limite pas à ce stade. Le pachyderme voit encore plus loin : le panafricanisme. Les Africains doivent s’unir afin que le continent noir puisse se développer aussi bien économiquement que culturellement. Comme dans tous ces morceaux précédents, Tovo manie les jeux de mots. On y trouve également de nouveaux termes. Mixer par Mister T, le morceau a été diffusé sur facebook le 20 janvier dernier. Ce Dj est l’ami de Tovo depuis 1997. Le rappeur promet à ces fans que l’album ne sera pas décevant.

IssHeridiny

Midi Madagasikara0 partages

IDE : Un flux de 40 milliards USD en Afrique en 2018

Le flux des investissements directs étrangers ciblant l’Afrique a atteint en 2018 le montant de 40 milliards $ représentant une hausse de 6% sur une base de comparaison annuelle. C’est ce que l’on peut notamment  lire dans une publication de l’agence Ecofin. C’est la meilleure performance de progression de l’année, juste devant le groupe des pays asiatiques en développement (+5%), note-t-on des indicateurs préliminaires fournis par la CNUCED. Mais cet indicateur cache une réalité moins réjouissante. Le continent africain, malgré ses 54 pays indépendants et des puissances économiques comme le Nigeria , l’Angola, l’Egypte ou encore l’Afrique du Sud, reste la dernière région du monde en termes de cible par des IDE. Ainsi, même si les investisseurs internationaux ont perdu confiance dans les pays développés (une baisse de 40% des IDE ciblant leurs régions), l’Asie (502 milliards $ attirés et +5%) a été une fois encore la zone alternative préférée. Ce qu’on note aussi, c’est que les pays africains eux-mêmes ont moins investi sur le continent et que les investissements sur de nouveaux projets y ont baissé à 69 milliards $, marquant le repli le plus fort du domaine (-19%). Toutefois, l’Egypte avec 7,9 milliards $ d’IDE reçus, en hausse de 7% comparé à 2017, demeure la première destination des investissements étrangers ciblant l’Afrique. L’Afrique du Sud a réalisé le plus gros retournement, en recevant 7,1 milliards $ d’IDE, alors que ces trois dernières années, elle avait chuté et n’avait reçu que 1,7 milliard $ en 2017. Par contre, le Nigeria , avec seulement 2,2 milliards $ d’investissements reçus (en baisse de 36%) et l’Angola, avec un désinvestissement net de 2,2 milliards $, sont le symbole d’une Afrique qui peine à séduire. Des défis de change, des économies morcelées et une intégration économique continentale faible sont autant de raisons de blocages et d’incertitudes pour les détenteurs de capitaux.

En ce qui concerne Madagascar, les flux d’IDE ont fortement baissé ces dernières années.  Selon les données de la CNUCED en 2017, la Grande Ile a reçu 389 millions USD d’IDE, contre 451 millions en 2016. Des réformes ont été entreprises depuis 2015 pour améliorer  le climat des affaires et attirer les investisseurs. Dans l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar, le régime actuel conduit par le nouveau Président de la République Andry Rajoelina entend renforcer  les réformes pour attirer des avantages d’IDE.

Recueillis par R.Edmond.