Les actualités Malgaches du Jeudi 22 Novembre 2018

Modifier la date
News Mada22 partages

Kidnapping: le patron de Transfy Toamasina kidnappé

Harman Kamis, propriétaire de la société Trans fy Toamasina vient d’être kidnappé, hier, vers 15 heures 30.

Et de quatre ! L’on vient d’apprendre qu’Harman Kamis, patron de la société de transport Transfy vient d’être enlevé par quatre hommes armés à visage découvert, hier vers 15 heures 30 à Toamasina. Le Collectif des Français d’origine indienne de Madagascar (CFOIM) l’a confirmé à travers une publication dans sa page Facebook.

Les informations filtrées sur l’affaire ont précisé que l’enlèvement a été opéré dans le bureau de l’opérateur d’origine indienne, dans le siège de la société, sur la Rue Berthold Anjoma, Toamasina. Les bandits ont abandonné la Peugeot 309 noire qui les a conduits jusque-là et ont ensuite embarqué la victime dans une autre voiture de marque Volkswagen Touareg marron, pour prendre la fuite par la suite. Et aux dernières nouvelles, l’on sait que la Volkswagen Touareg en question a été retrouvée hier vers 19 heures dans la capitale, dans le quartier de Tsarahonenana. Une enquête est ouverte actuellement dans le secteur afin de retrouver la trace des malfaiteurs.

Quatrième en un mois

Ce kidnapping d’Harman Kamis est le quatrième cas d’enlèvement de ressortissants étrangers d’origine indienne de ce mois-ci, en l’espace de 15 jours, après ceux de Nassir Sivjee, patron de Conforama-Akoor, de Riaz Hassim, propriété de la société Makiplast et de la petite Rahima. De quoi attirer l’attention des autorités malgaches, que l’insécurité actuelle dans le pays est malheureusement arrivée à un niveau élevé, très inquiétant, qui ne peut pas être réglé par une simple arrestation des pions malfaiteurs. Les étrangers, autant que les Malgaches sont tous les cibles des bandits.

Ando Tsiresy

 

 

Midi Madagasikara19 partages

Hygiène, insalubrité, tout est question de bon sens

A Amboangibe-Sambava, le problème de gestion des ordures est moindre par rapport à celui des grandes villes, mais il a ses conséquences sur les enfants.

Un peu partout à Madagascar, le constat est presque le même : la saleté s’installe. Pire encore, les Malgaches semblent trouver normal le fait que des ordures s’entassent partout. Que les canaux d’évacuation des eaux usées servent de poubelles et ne remplissent plus leur fonction. Une mauvaise habitude condamnable et condamnée, ne serait-ce que par le risque élevé d’apparition d’épidémie qui en est une conséquence.

Incivilité

Si dans les autres pays il est formellement et complètement inacceptable de jeter ces ordures partout, à Madagascar, c’est monnaie courante. C’est normal et faire le contraire relèverait d’un geste incompris et anormal. Comme l’a fait savoir Tiasoa, logeuse : « au niveau de la société, on paie cher une tentative tendant à remettre les gens sur le droit chemin. Je m’explique, si tu leur dis que jeter les ordures partout est mauvais et qu’il faut arrêter de le faire, on te répond directement que tu te prends pour un ‘vazaha’ (un étranger) ».  Si l’on suit la logique, faire comme les « vazaha » dans le bon sens du terme est inacceptable. Mieux encore, une telle approche pourrait valoir à la personne qui l’a initiée le pire des jugements, voire une marginalisation au sein de la communauté dans laquelle elle vit. Le degré d’incivilité est tel que le Malgache – sûrement submergé par ses problèmes quotidiens et  espérant trouver ce qu’il va consommer le lendemain – que les notions de savoir- vivre, de savoir-être et de savoir-faire lui sont étrangères. Il est en effet déconseiller d’essayer de raisonner un Malgache lambda que la commune et l’Etat ont mis à sa disposition des endroits spécifiques pour jeter ses ordures. Des endroits dont la proximité avec la population n’est pas toujours évidente mais qui existent. C’est déjà un acquis ! Revenant au fait de copier les « vazaha », que dire des Malgaches  roulant dans leurs voitures 4×4 et qui jettent leur carton de pizza sur la chaussée ? Ou encore ceux qui ne parlent pas en malgache – juste pour paraître comme des « vazaha »… et ce pour bon nombre de Malgaches  – et qui jettent sans sourciller leurs mégots de cigarettes partout où ils vont ?

Antananarivo et ses ordures

La Ville des Mille est connue pour beaucoup de choses positives. Elle figure toutefois parmi les villes les plus sales du monde. Le dernier classement effectué par Afrikmag.com a, en effet, placé la capitale malgache au premier rang des villes les plus sales d’Afrique et au troisième rang mondial. Une classification qui nuit grandement à l’image de la capitale du pays. Mais également à celle de sa population étant donné que le critère premier est l’éparpillement des ordures partout. Outre l’incivilité de la population, le manque d’infrastructures de dépôts d’ordures se dresse en première ligne des causes et origines de l’éparpillement des ordures. Pour la capitale malgache par exemple, l’on compterait à peu près deux cents bacs à ordures communaux éparpillés à travers la ville. Un nombre qui apparaît d’emblée insuffisant compte tenu du nombre de Tananariviens qui croît de jour en jour. Si l’on ne prend que le nombre de « fokontany » ou d’arrondissements, le gap est d’autant plus significatif. Outre la capacité d’accueil des bacs, leur insuffisance constitue également une excuse pour continuer la mauvaise pratique. Comme l’a fait remarqué avec aisance Henintsoa R, habitante d’Andohanimandroseza : « Il n’y a pas de bacs à ordures près de chez moi, où voulez-vous que je jette mes ordures ?…  Parfois, seulement quand je le veux, je vais au point de dépôt des ordures, mais dans la majeure partie du temps, je les jette là où je vois un espace libre ». Des « fokontany » disposent toutefois de points de dépôts et de collectes d’ordures. Beaucoup d’entre eux disposent même de services de ramassage d’ordures qui vont de porte en porte. Des services qui, en plus de limiter l’éparpillement des déchets, allègent l’agenda des ménages.

Les montagnes d’ordures sont partout dans la capitale malgache.

Le SAMVA, il fait quoi?

La Ville des Mille dispose toutefois d’un service de maintenance appelé SAMVA ou Service Autonome de Maintenance de la Ville d’Antananarivo. Anciennement sous la tutelle de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA), ledit service est chargé de la collecte des ordures de la capitale. Actuellement sous l’égide du gouvernement, le service peine à bien faire son travail. Les ordures sont partout comme c’est le cas actuellement. Et lorsque l’on interroge les responsables auprès du SAMVA, ces derniers avancent dans la majeure partie des cas des arguments tendant à expliquer le pourquoi de la situation. Pour le cas actuel, le SAMVA a fait savoir que les camions, récemment réceptionnés, ne sont pas encore en règle sur le plan administratif. Ce qui n’aurait pas pu permettre au service de mener à bien ses missions. La cérémonie de réception desdits camions a pourtant été faite en grande pompe et juste avant le début de la campagne officielle. Les discours prononcés ce jour-là faisaient miroiter la fin des montagnes d’ordures dans la Ville des Mille. Ce qui n’est pas le cas actuellement. Les ordures sont toujours là, aucun des camions réceptionnés n’a fait ce à quoi il est amené à faire. Bref, la capitale croule toujours sous les ordures. Des observateurs expliquent que la façon de travailler du SAMVA est liée à son affiliation au gouvernement. Comme l’a fait Didier, docker d’Ambodivona : « lorsqu’un organe se trouve entre les mains du gouvernement, il ne remplit plus complètement ses fonctions. Vous savez plus que moi comment les fonctionnaires travaillent. Ne relevant plus du droit, les services publics sont de vrais supplices pour la population. »

Les camions du SAMVA ne sont pas encore opérationnels, ils attendent la régularisation de leur papier.

Qui dit insalubrité dit maladies

Nul besoin d’être scientifique pour reconnaître qu’insalubrité rime avec maladies. Les faits observés un peu partout dans le pays et dans le monde le confirment. Pour le cas de Madagascar, et d’Antananarivo en particulier, l’épidémie récente de peste a fait savoir que les ordures ont favorisé  la prolifération de la maladie. Il ne faut plus revenir à cet épisode sombre de notre pays, les saletés engendrent les maladies diarrhéiques. Lesdites maladies faisant partie du quotidien de nombreux quartiers du pays. Dans la commune rurale d’Amboangibe-Sambava par exemple, les maladies diarrhéiques – en plus de la malaria – sont les plus répandues chez les enfants. Interrogé sur la question, le Dr Edinho, directeur régional de la Population qui a travaillé en tant que médecin-chef dans ladite commune, explique que « les maladies diarrhéiques se contractent surtout par l’intermédiaire d’eau infestée ». Puisée pour beaucoup de ménages, l’eau serait contaminée aussi bien par la pratique de la défécation à l’air libre que par les ordures ménagères qui s’éparpillent un peu partout.

L’insalubrité constitue une problématique majeure pour le pays. La gouvernance des villes – aménagement, gestion durable des ressources, gestion des ordures, gestion de la population et de la circulation, gestion financière et technique… – n’étant pas encore pas automatique chez les Malgaches, surtout pour la classe dirigeante, la situation actuelle s’explique. Il est toutefois consternant d’observer à quel point les gestes qualifiés d’anodins ne constituent pas encore des acquis pour les nationaux. Les mettre dans le même panier relève toutefois d’un manque cruel de considération. Beaucoup de nos concitoyens s’efforcent à adopter les bonnes pratiques en matière d’hygiène. Peu nombreux, ils sont toutefois noyés dans la banalité quotidienne des autres si bien qu’au lieu d’être des modèles, ils passent pour des incompris, voire des haïs même dans certains contextes. Pour un peuple qui espère tant le développement, il serait temps de commencer par changer de manière de voir les choses. Adopter les bonnes pratiques en termes de savoir-vivre et de savoir-être en constitue le premier pas.

Dossier réalisé par José Belalahy

News Mada17 partages

“Kidnapping karana” telo tao anatin’ny roa herinandro: nalain’ny jiolahy an-keriny koa i Arman Kami...

Ny fiarany, 4X4 Touareg, ihany no nitondran’ireo jiolahy dimy, nisaron-tava sady nirongo basy Kalachnikov naka an-keriny an’i Arman Kamis, teratany karana, tale jeneralin’ny orinasa Trans Fy, tao Ampasimazava Toamasina, omaly tolakandro.

Karana iray indray, nisy naka an-keriny tany Tomasina, omaly. Tokony ho tamin’ny 3 ora sy 15 minitra, jiolahy mirongo fiadina sy mitam-basy mahery vaika dimy lahy no sady misarotava naka an-keriny ity Karana antsoina hoe Arman Kamis, tao Ampasimazava  tsy lavitry ny orinasany trans FY. Raha ny loharanombaovao, nitondra fiara Peugeot 309 ireo jiolahy raha tao anatin’ny fiarany tsy mataho-dalana Touareg  miloka volontany laharana 25541 WWT kosa ilay nalaina an-keriny no nitondran’ ny jiolahy azy nandositra.

Hatramin’ny fotoana nanoratana ny lahatsoratra, mbola tsy nisy ny fitakiana vola nataon’ireo mpaka an-keriny ireto, araka ny angom-baovao avy amin’ny mpitandro filaminana izay miezaka ny miara-miasa amin’ny fianakavian’ity nisy naka an-keriny ity.

“Matetika roa na telo andro aty aorian’ny fakana an-keriny vao manao ny fitakiana vola ireo mpaka an-keriny mba hahalafo ny vidin’ny ain’ireo olona alainy tahaka izao”, raha ny fanazavana.

Ankoatra izay, araka ny fanazavan’ireo mponina manodidina sy ireo olona nahita ny zava-nitranga, tsy nisy azo natao noho ny basy teny an-tanan’ireto mpaka an-keriny. “Manana endrika miaramila na mpitandro filaminana ireto andian’olona ireto, satria tena matihanina sy haingana ary voalamina mialoha ny fombafomba natao rehetra nandritra ilay fakana an-keriny, ka tsy nisy afaka nihetsika sy tratry ny tampoka avokoa ny rehetra”, hoy ny fanazavana. Andrasana izay mety ho fizotran’ny loharanombaovao avy amin’ny mpitandro filaminana sy ny fianakaviany.

Karana telo tao anatin’ny roa herinandro

Efa nanao fanambarana momba ity fakana an-keriny karana tany Toamasina ity ny CFOIM. Karana fanintelony ity tao anatin’ny roa herinandro. Vao afakomaly no votsotra ilay Karana talen’ny Conforama sy Akoor Digue, ity indray nitranga, omaly. Efa maty paika tanteraka ny teti-dratsin’ireo jiolahy. Toy ny asesin’izy ireo mihitsy ny Karana. Miraviravy tanana ny mpitandro filaminana manoloana izany. Toy ny tsy manan-kery manoloana ireo mpaka an-keriny raha tsy sanatria misy tokoa ny firaisana tsikombakomba amin’ny fakana an-keriny toy izao.

Sajo sy Yves S.

News Mada12 partages

Fitsarana avo (HCJ): filoha teo aloha iray sy praiminisitra iray hanokafana fanadihadiana  

Ho tonga hatramin’ny farany ? Tafatsangana, afakomaly teny amin’ny Antenimieram-pirenena ny vaomiera handray ny fitoriana sy hanadihady ny momba ny filoha teo aloha iray sy ny praiminisitra iray. Voasolo tena ao anatin’izany vaomiera izany ny vondrona parlemantera miisa 11 eny Tsimbazaza. Mbola handalo dingana lavabe sy nohasarotina anefa izany vao mety ho tonga any amin’ny fitsarana ireo mpitondra ireo eo anivon’ny Fitsarana avo (HCJ), natao hitsara ireo mpitondra ambony.

Mila mahafeno depiote 102 sy 76…

Anisan’ny andraikitr’io vaomiera io ny fijerena ny famolavolana ny fiampangana. Entina eo anivon’ny fivoriambe izany na mitombina na tsia. “Eny amin’ny fampanoavana ny fitoriana ary mandinika izany na mitombina na tsia. Alefany eny amin’ny Antenimiera izany amin’ny alalan’ny filohan’io Andrimpanjakana io. Mandalo ny birao maharitra izany avy eo ary entina eo amin’ny fivoriana azon’ny besinimaro atrehina”, hoy ny depiote Rivotiana Jean Bosco. Ialohavan’ny fandinihan’io vaomiera natsangana io avokoa anefa izany. Mila mahafeno ny fetrisa, depiote 102 vao azo irosoana ny fitsarana ny filoha teo aloha iray raha mahafeno ny antsasa-manila, 76 kosa ireo depiote ahafahana mitsara ny praiminisitra na mpikamban’ny governemanta na mpitondra ambony hafa.

Iray amin’ireo filoha teo aloha…

Efa nanambara ny filoha voalohan’ny Fitsarana an-tampony eo anivon’ny HCJ, Andriamanankiandrianina  Rajaona, ny volana oktobra teo fa misy raharaha maha voatonona olona ambony ao amin’izy ireo. “Fitoriana efatra izany ka ahitana filoham-pirenena teo aloha sy praiminisitra ary minisitra amin’ireo mpitondra ambony nisy nitory ireo”, hoy izy. Ankoatra izany, notorian’ny fikambanana iray koa ny lehiben’Andrimpanjakana am-perinasa tafiditra amin’ny resaka fifidianana. Manampy izany ny iray amin’ireo filoha teo aloha, anisan’ny hotsaraina koa raha ho tafita ihany izao dingana lavabe tsy maintsy lalovana raha hitsara mpitondra ambony izao. Tsiahivina fa fitoriana tamin’ny fotoana nanaovany ny asany amin’ny maha mpitondra ambony azy no hitsaran’ny HCJ azy ireo.

Synèse R.

Midi Madagasikara11 partages

Kidnapping : Arman Kamis patron de « Transfy » enlevé hier à Tamatave

On dirait qu’on assiste à une certaine lâcheté au niveau de la manière d’agir de nos Forces de l’ordre en matière de sécurité. Cette remarque est de mise quand on ne parle que le retour en force des actes de kidnapping ces derniers temps. Le mérite que ces hommes en treillis ont obtenu quand ils avaient réussi à dénicher les mauvais militaires reconnus comme étant des complices des bandits à Toamasina, risque de se perdre. Ce qui s’est passé hier vers 15 heures 15 à Toamasina confirmerait cela. Arman Kamis dit Hermann, le patron de la coopérative de Transport de marchandises « Transfy » vient d’être la victime d’un acte de kidnapping.  Selon les explications qui nous sont parvenues, cinq individus cagoulés et lourdement armés ont commis cet enlèvement dans son bureau à Ampasimazava.  A bord d’une voiture 309, les malfaiteurs ont également emmené la voiture Touareg de couleur marron et immatriculée 2454 WWT de leur victime qui est un ressortissant « Karana » de nationalité française. Alertés de ce fait grâce à l’appel lancé par des employés de la victime, des éléments de Forces de l’ordre de la ville de Toamasina sont tout de suite partis à la poursuite des malfaiteurs. Ils ont bouclé et ratissé la ville mais jusqu’au moment où nous mettons sous presse cet article, cette opération n’a donné aucun résultat. Hermann et sa voiture sont restés introuvables. Aucune information sur les cinq ravisseurs. Puisqu’il s’agit d’un enlèvement, l’information recueillie auprès des Forces de l’ordre, qui affirment suivre de près cette affaire, souligne qu’aucune demande de rançon n’est parvenue aux proches de la victime. Malgré tout, ces derniers s’attendraient déjà  à cette revendication de rançon. Comme d’habitude, les ravisseurs ne se manifestent que deux ou trois jours après le jour de l’enlèvement pour pouvoir faire plus de pression à la famille de leur victime. Puisque ce crime a été commis en plein jour, des témoins affirment qu’à première vue, le profil des bandits qui ont commis cet acte a beaucoup de ressemblance à celui des militaires. Ils pensent ainsi  d’après leur explication, que ces prédateurs seraient des professionnels. Raison pour laquelle, ils ont opéré comme si tout était déjà planifié pour être exécuté dans le calme.

T.M. /Malala Didier

News Mada7 partages

Kaominina Tsiafajavona: nanome tohodrano ny tantsaha ny Star

Mandray anjara feno, manampy ny mponina eny ifotony ny orinasa Star. Anisan’izany ny any amin’ny kaominina Tsiafajavona, any an-trendron’Ankaratra, 23 km miala ny distrikan’Ambatolampy, faritra Vakinankaratra. Notokanana, ny 14 novambra teo, ny tohodrano vaovao any Antanimenakely. Marihina fa sampana orinasa ao amin’ny Star, ny Nouvelle brasserie de Madagasikara (NBM) any Ambatolampy, niorina ny taona 2010. Maneho ny maha orinasa tompon’andraikitra (RSE) azy ity orinasa ity, ka anisan’ny mahazo tombontsoa amin’izany ny kaominina Tsiafajavona, nanomboka ny taona 2016. Nanorenana sekoly EPP sy dabilio, fananganana lava-drano ahazoana rano fisotro madio tany amin’ny fokontany maro, sns.

Hahazo tombontsoa mivantana amin’ity tohodrano vaovao ity ny fokontany Tsiafajavona sy Soanierana. Ahitana hidin-drano telo, hanamora ny fitantanana ny rano. Maherin’ny 1.000 ny mponina sy ny tantsaha hisitraka azy, hanondraka ny tanimbary sady ahazoana miompy trondra anaty tanimbary rahateo. Nanomboka ny jolay 2018 teo ny asa ary izao vita sahady izao.

Njaka A.

Midi Madagasikara7 partages

Maevatanàna : Toeram-pivarotana 5 voatafika, lasan’ny dahalo ny entana rehetra sy vola 10 tapitrisa Ar

Notafihan’ny andian-dahalo nitam-piadiana indray tany Mangabe, distrikan’i Maevatànana, faritra Betsiboka, ny alin’ny talata hifoha omaly alatsinainy tokony ho tamin’ny iray ora naraina, ka toeram-pivarotana miisa dimy no voaroba, ary lasan’ny dahalo avokoa ny entana rehetra tamin’ireo toeram-pivarotana niampy lelavola folo tapitrisa ariary. Raha araka ny tati-baovao voaray, dia nandritra ny adiny roa ireo dahalo no niliba teo an-tanàna nandraoka entam-barotra sy remby tian’izy ireo. Ary nilaza ireo dahalo miisa 15 nanafika izay nampihorohoro ny mponina, fa tarika Menalamba hono izy ireo ary matanjaka no sady tsy lai-bala. Talohan’ny nandehanan’ireto mpambotry vahoaka, dia naka olona iray avy tamin’ireo mpivarotra dimy voatafika ireo mpanani-bohitra nentin’izy ireo  natao takalon’aina, mba tsy hahafahan’ny mpitandro filaminana manohitra azy ireo. Rehefa lasa lalana adiny iray mahery miala ny tanàna (tokony ho tany amin’ny 4 ora nahery tany ho any), dia navosotr’ireo dahalo ilay olona nataon’izy ireo takalon’aina.

Eric Manitrisa

News Mada6 partages

HCC- contentieux électoraux: suspense total

La HCC dévoilera ce 28 novembre le verdict final du premier tour, conformément au texte règlementaire. Le traitement des contentieux pourrait changer la donne. Ambohidahy s’attèle en effet actuellement à la confrontation des procès-verbaux.

Quel sera le verdict de la Haute cour constitutionnelle (HCC) ? Par rapport à la situation et vu le nombre de requêtes à traiter par les juges constitutionnels, personne n’est en mesure  d’hasarder une réponse définitive.  Par contre, d’après les textes règlementaires, la Haute cour dispose d’une marge de manœuvre  de 9 jours, après la proclamation des résultats provisoires de la Ceni, pour scruter à la loupe les incohérences et les anomalies dénoncées par les parties prenantes aux élections.

A en croire les explications d’hier fournies par Andrianirina Ratsarazaka Ratsimandresy, directeur de cabinet du Président de la HCC, jusqu’ici, 212 requêtes ont été déposées auprès de cette institution et «chaque procès verbal issu de tous les bureaux de vote du pays est traité individuellement pour».

En outre, selon les informations communiquées par la HCC, les juges constitutionnels ont déjà débuté leurs travaux, dès la réception des premiers plis électoraux récupérés auprès des SRMV ou de la Ceni le samedi 10 novembre dernier. Ils ont également commencé à vérifier systématiquement les procès-verbaux et les feuilles de dépouillement de tous les bureaux de vote, sans exception.

Logiciel différent

«Les anomalies et autres irrégularités font l’objet de traitement pour correction. En cas d’anomalie grave, la Cour procède à la demande de documents électoraux complémentaires, pouvant aller jusqu’à réclamer les bulletins de vote en vue de procéder à un nouveau comptage», précise le communiqué de la HCC, ajoutant que toutes les opérations sont menées afin de faire respecter la sincérité du vote.

Le directeur de cabinet du président de la HCC a fait savoir à cette occasion que le logiciel utilisé par cet organe est différent de celui de la Ceni. A rappeler que ce logiciel est pointé du doigt  par le candidat n°13. Ce dernier en réclame d’ailleurs un audit international, à travers une requête déposée à la Haute cour.

Selon la Loi organique n°2018-009 relative à l’élection du Président de la République, en son  article 65, alinéa 2, «la HCC est la seule compétente pour apprécier la nullité totale ou partielle, qui pourrait  résulter de l’omission de formalités substantielles».

Pour dire qu’en fonction des travaux effectués sous la houlette de la HCC, la donne pourrait certainement changer.

Rakoto

Volte-face du clan Ravalomanana

Le camp Ravalomanana a décidé de retirer leur plainte déjà déposée, auprès de la Haute cour constitutionnelle (HCC), hier. Officiellement, le groupe mise sur le second tour. Pour autant, cette volte-face pourrait indiquer que les éléments remis à la HCC ne sont pas tangibles.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que la formation politique de l’ancien président agisse ainsi. Juste après le premier tour, elle avait clamé haut et fort l’existence des manigances et des manipulations dans le traitement des résultats de la présidentielle. D’ailleurs, c’est la principale raison du dépôt des plaintes à la HCC. Quoi qu’il en soit, si le clan Ravalomanana pensait avoir des preuves de fraude entre ses mains, il n’aurait pas retiré sa plainte.

News Mada5 partages

Droits de l’enfant: le secteur privé s’engage

L’Unicef a lancé un appel particulier à l’endroit du secteur privé, afin d’investir pour chaque jeune et pour chaque enfant, à l’occasion de la Journée mondiale de l’Enfance, célébrée dans la soirée d’hier, lors d’un forum à l’hôtel Colbert, Antaninarenina.

« Il est temps de changer la tendance avec la contribution de tous, dont le secteur privé », a soutenu le représentant de l’Unicef à Madagascar, Michel Saint-Lot. Il a lancé un appel solennel de partenariats afin de répondre à la situation critique des enfants et des jeunes malgaches d’aujourd’hui.

Sans attendre, quelques-uns n’ont pas tardé à se manifester. Sur ce, des jeunes entrepreneurs se sont engagés à changer le monde et bâtir une génération future.

Parmi eux, figure Matina Razafimahefa qui, à 20 ans, est à la tête de « Sayna », une start-up qui ambitionne d’aider les jeunes malgaches défavorisés à bénéficier d’une formation numérique qui va leur permettre de décrocher ensuite un travail au sein d’une entreprise.

Notons que, la Journée mondiale de l’Enfance est une journée d’action mondiale « pour les enfants, par les enfants ». Elle vise à sensibiliser le public et à collecter des fonds pour venir en aide aux millions d’enfants déscolarisés, privés de protection, d’accès à l’eau, à la santé et déracinés à travers le monde.

Cette année, l’Unicef invite le public à se rendre sur son site pour signer une  pétition mondiale afin d’interpeller les dirigeants du monde entier  à respecter les droits de chaque enfant.

Recueillis par Fahranarison

 

News Mada4 partages

Justice et paix – KMF/Cnoe – Liberty 32: « Mila hazavaina ny antontanisa navoakan’ny Ceni »

« Ilaina fanazavana avy amin’ny Ceni ny antontanisa roa samy hafa momba ny voka-pifidianana , nivoaka ny 17 novambra: novakina ampahibemaso ny voalohany; ny faharoa, nivoaka amin’ny tranonkala ». Io ny fanambarana iombonan’ny Justice et paix sy ny KMF/Cnoe ary ny Liberty 32 teny Antaninarenina, omaly.

Mbola tsy ampy ny fanabeazana ara-pifidianana, na nisy aza ny fanantenana teny ifotony toy ny nataon’izy ireo. Noho izany, takina hanentana sy hampianatra ny olom-pirenena momba ny zotram-pifidianana na ny Ceni na ny antoko politika. Maro ireo lesoka notsiahivin’izy  ireo tamin’ny fifidianana. Na izany aza, nizotra tamim-pilaminana. Nihena ny taham-pahavitrihan’ny mpifidy: 54,23M%, raha 61,85 % izany tamin’ny 2013.          

Mila fanatsarana ny fifidianana fihodinana faharoa

Kara-pifidianana tsy voazara, fanamafisana ny fiofanan’ireo mpikamban’ny birao fandatsaham-bato, fahamatoran’ny fikirakirana voka-pifidianana sy ny mangarahara, fanarahana ny lalàna momba ny peta-drindrina amin’ny valim-pifidianana eny anivon’ny fokontany sy ny kaominina…

Ireo ny santionan’ny tolo-kevitr’izy ireo ho fanatsarana ny fifidianana. Eo koa ny fampirisihana ny olona handray andraikitra amin’ny fiainam-pirenena, ny fanatsarana ny lalàm-pifidianana: fanomezan-danja ny vato fotsy, fa efa fanehoan-kevitra izany…

Tolo-kevitr’izy ireo amin’ny ho avy na ny lavitra ezaka kosa ny fitoniana eo amin’ny mpiantsehatra rehetra mandritra ny zotram-pifidianana; ny fanaraha-maso sy fampitsaharana ny herisetra amin’ny endriny rehetra, indrindra amin’ny tambajotra sosialy; ny fampiharana ny mangarahara sy ny lalàna velona…

Maro ireo soso-kevitra naroson’ny firaisamonina sivily tsy noraisina toy ny fanafoanana ny kara-pifidianana, ny fanitarana ny fe-potoan’ny fampielezan-kevitra, ny famerana ny fandaniana amin’ny propangady.

R. Nd.

News Mada4 partages

Corps de la paix: 40 nouveaux volontaires ont prêté serment

Après avoir suivi une formation dans les domaines culturel, linguistique et technique pendant 11 semaines, les 40 nouveaux volontaires du Corps de la paix, ou «Peace corps», sont prêts à entrer en action.

Avant de rejoindre leurs lieux d’affectation respectifs, ils ont prêté serment lors d’une cérémonie hier, à Ivandry. Ces nouveaux volontaires vont travailler dans le domaine de l’éducation, notamment dans l’enseignement de la langue anglaise.

D’après les explications, ils vont intervenir dans des petites et moyennes villes où l’accès aux Centres d’apprentissage de la langue de Shakespeare et aux ressources en anglais, est limité. Mis à part leur intervention dans l’enseignement de l’anglais, auprès des établissements scolaires publics, ces volontaires vont également appuyer les enseignants locaux pour améliorer leurs compétences en anglais, partager différentes techniques d’enseignement et élaborer de nouveaux matériels et ressources pédagogiques…

Pour ce faire, ils vont œuvrer de concert avec la communauté scolaire. A part les cours d’anglais au programme, des émissions en anglais seront également diffusées sur les ondes des stations de radio locales. Ils ont aussi pour mission d’aider les étudiants regroupant au sein des clubs parascolaires dans l’élaboration des activités pratiques et des projets comme l’organisation des voyages d’études, la formation des formateurs…

Les volontaires s’engagent également à sensibiliser la population sur la lutte contre le paludisme et promouvoir l’éducation des filles et l’organisation des camps de leadership en leur faveur…

Des engagements que le Corps de la paix à Madagascar  a honorés depuis ses 25 ans d’existence dans le pays. Ce jubilé a été marqué d’une pierre blanche hier. Jusqu’à maintenant, 1.393 volontaires ont été au service de la paix et d’amitié dans le pays.

Fahranarison

 

 

Midi Madagasikara4 partages

Daewoo-Madagascar : « Nouveau risque d’accaparement de terrain à grande échelle », selon la soci...

Les « Malagasy » perdent petit à petit leurs terres.

En novembre 2008, le « Financial Times » a révélé un énorme accord négocié entre « Daewoo Logistics » et le Gouvernement malgache. 10 ans plus tard, le sujet est remis sur le tapis par l’ONG GRAIN et le Collectif pour la défense des terres malgaches (TANY).

Le 18 novembre 2008, le « Financial Times » a révélé qu’un énorme accord était en cours de négociation entre « Daewoo Logistics » et le gouvernement de Madagascar. Dans le cadre de cet accord, la société sud-coréenne cherchait à obtenir pas moins de 1,3 million d’hectares pour cultiver du maïs destiné à l’exportation, sans que les communautés locales en soient informées. La révélation de cette affaire a contribué au renversement du gouvernement malgache quelques mois plus tard et a fait découvrir au monde une nouvelle tendance scandaleuse à l’accaparement de terres destinées à la production agricole, motivée par la crise alimentaire et financière.

Dix ans plus tard. Le nombre d’accaparements de terres pour la production alimentaire et l’agriculture continue de croître. En 2016, l’ONG GRAIN a comptabilisé 500 transactions portant sur 30 millions d’hectares dans 70 pays, dont la moitié en Afrique. Mais le rythme des transactions foncières a ralenti et de nombreux grands projets ont échoué. Ils ont fait faillite, ont été un fiasco ou ont été stoppés par la résistance des communautés. Aussi, pour échapper aux réactions de l’opinion publique, certains investisseurs se tournent vers des formes d’accaparement des terres plus diffuses et subtiles : agriculture contractuelle, zones économiques spéciales, agropoles et corridors d’infrastructures. Mais quelle que soit la méthode utilisée, la concentration foncière est de plus en plus forte. Nous voyons aussi plus clairement comment beaucoup de ces accords reposent sur la violence et l’état de non-droit. En 2016, la Cour pénale internationale a élargi son mandat pour inclure l’accaparement des terres parmi les « crimes contre l’humanité » qu’elle poursuivra désormais. En 2017, « Global Witness » a enregistré un nombre record d’assassinats de défenseurs des droits fonciers sur le terrain et a souligné que l’industrie agroalimentaire était le principal facteur de l’aggravation de cette situation. L’année dernière, plusieurs hommes politiques et hommes d’affaires corrompus ont été jetés en prison pour s’être emparés de vastes étendues de terres agricoles pour blanchir de l’argent sale. Le bilan humain de ces accaparements s’alourdit.

Réactions. Sur le terrain, cependant, nous assistons à l’émergence d’un immense espoir. Les populations s’organisent et bâtissent des alliances pour dénoncer ces projets et reprendre le contrôle de leurs terres. Selon GRAIN et le Collectif pour la défense des terres malgaches (TANY), nous devons faire plus pour bloquer dès l’origine ces transactions foncières à grande échelle. « Aucune d’entre elles ne permet de nourrir les populations locales, elles favorisent principalement les conflits, les expropriations et les abus », ont-ils noté.

Camouflet. Selon ces deux entités, « Daewoo Logistics » est toujours présent dans le pays, dissimulé derrière un autre nom. « Son offre foncière ratée est revenue hanter le processus électoral en cours dans la mesure où les mêmes politiciens qui se sont prononcés pour et contre l’accord il y a dix ans, sont à nouveau en course pour la présidence. À un moment où les communautés malgaches luttent courageusement contre plusieurs autres projets d’accaparements de terres, moins monstrueux que la tentative de Daewoo, nous espérons que l’histoire ne se répètera pas et que le nouveau régime résistera à toute autre tentation de céder les ressources du pays au profit d’un petit nombre » ont soutenu l’ONG GRAIN et le Collectif TANY.

Recueillis par Antsa R.

News Mada3 partages

Exportations: accroissement constant

La balance commerciale de Madagascar dans sa globalité a toujours été déficitaire. En effet, en matière de commerce extérieur, les importations réalisées par la Grande île, au cours des dix dernières années, dépassent toujours les exportations en termes de valeur, à en croire les dernière statistiques validées par la Direction générale des douanes malgaches.

Pourtant, en termes de variation, on a constaté que les exportations s’accroissent d’une année à une autre, de manière plus importante, par rapport aux importations. En 2008, la valeur totale des exportations effectuées par la Grande île était de 2.089,38 milliards d’ariary contre 6.283,16 milliards d’ariary de total en importations.

Et en 2017, la valeur des exportations s’élevait à 8.864,83 milliards d’ariary contre 11 456,10 milliards d’ariary d’importations avec 77,38% de taux de couverture.

Et ce constat se traduit par l’amélioration du taux de couverture des importations par les exportations ces dernières années. En effet, ce taux a progressé de 33,25% en 2008 à 77,38% l’année dernière, soit une évolution de +44,13 points de pourcentage.

Arh.

 

News Mada3 partages

Krizy toekarena: misondrotra indray ny vidin-tsolika

Niverina niakatra indray ny vidin-tsolika eo amin’ny tsena iraisam-pirenena, raha nitotongana teo aloha. Omaly, alarobia, lasa 61, 41 dolara ny vidin’ny barila tany amin’ny tsena any Londres (tsena Brent), nahitana fisondrotana 0,88 dolara raha oharina ny vidiny, ny talata lasa teo. Lasa 54,28 dolara kosa ny vidin’ny barila ho an’ny tsena amerikanina any New York (WTI), nisondrotra 0,85 dolara raha oharina ny teo aloha. Milaza ny mpahay toekarena fa tsy mbola tsara izao vidin-tsolika izao, raha oharina ny taona 2014, satria latsaka 30%. Efa tratra anefa io vidin-tsolika io ny fiandohan’ny volana oktobra 2018 teo.

Tsy fantatra na hiantraika amin’ny vidin-tsolika eto amintsika ity fitotongan’ny vidiny eo amin’ny tsena iraisam-pirenena ity na tsia.

Anisan’ny mahatonga izao krizy eo amin’ny vidin-tsolika izao ny sazy ara-toekarena ataon’Etazonia amin’Iran.

Njaka A.

Midi Madagasikara2 partages

Ambohipo : Jiolahy tratra, niharan’ny fitsaram-bahoaka

Teo am-panaovana ny asa ratsiny mihitsy ity mpamaky trano no nisy nahatsikaritra, teny amin’iny faritra Ambohipo iny. Nenjehana avy hatrany ary tsy ela akory dia voasambotra ilay olon-dratsy. Raikitra ny daroka sy ny vono. Ny sabotsy lasa teo nitrangan’ity trangana fitsaram-bahoaka ity teny an-toerana. Raha mbola teo am-pisokirana trano mantsy izy no hitan’ny fokonolona. Niantso vonjy rahateo ny tompon’ny trano ary vetivety dia niely ny vaovao. Nitangorona ny olona ary nifanome tanana tamin’ny fisamborana ity olon-dratsy ity teny amin’iny faritra iny. Tetsy an-danin’izay dia nisy tamin’ireo mponina no niantso avy hatrany ny pôlisy. Nony nigadona teny an-toerana moa ireto farany dia efa voasambotry ny fokonolona ity mpamaky trano, izay tsy afa-niala teo ambany hatezereran’ireto farany. Raha nisy kely foana dia efa ny ainy no nanefa tamin’izany. Soa ihany araka izany fa tonga ara-potoana ireto mpitandro filaminana ireto. Nitondra azy niala teo. Rehefa avy notsaboina sy natao famotorana moa ny lehilahy dia natolotra teny anivon’ny Fampanoavana, ary nampidirina am-pona vonjimaika, miandry ny fotoam-pitsaràna azy.

m.L 

Midi Madagasikara2 partages

Haute Cour de Justice : Les membres de la commission de requête connus

Les députés vont bientôt décider.

La procédure de la mise en accusation enclenchée par le Procureur Général de la Cour Suprême à l’encontre d’Andry Rajoelina, de Hery Rajaonarimampianina et de Mahafaly Solonandrasana Olivier est en cours à l’Assemblée nationale. D’après nos sources, les 11 groupes parlementaires de Tsimbazaza ont déjà désigné leurs représentants au sein de cette commission qui va examiner en premier lieu les dossiers d’accusation impliquant ces anciens dirigeants du pays. D’après des indiscrétions, ces dossiers d’accusation évoquent des cas de trafic de bois de rose, de corruption et de détournement de deniers publics. Des hauts responsables de la Transition d’Andry Rajoelina seraient également visés par cette procédure de mise en accusation.

R. Eugène

News Mada1 partages

Ressources halieutiques: adoption des lois sur la pêche au Sénat

Deux projets de lois, présentés et défendus par le ministère des Ressources halieutiques et de la pêche, ont été adoptés en séance plénière au Sénat, hier. Ces lois adoptées ont un rôle primordial en matière de suivi, de contrôle et de surveillance, selon le ministre Augustin Andriamananoro.

Le Sénat a adopté à l’unanimité le projet de Loi relative aux zones maritimes de l’espace maritime de la République de Madagascar et la loi du 21 novembre 2018 portant refonte de certaines dispositions de la Loi sur le Code de la pêche et de l’aquaculture.  Eu égard aux potentialités géostratégiques et économiques des zones maritimes, il s’avère donc nécessaire d’adopter de nouvelles approches et de nouveaux outils essentiels, en vue d’une bonne gouvernance de l’espace maritime sous la juridiction de l’Etat malgache et de ses ressources.

Le ministre Augustin Andriamananoro a aussi expliqué aux sénateurs la nécessité de la gestion durable des ressources halieutiques, pour éviter l’exploitation sauvage au détriment des générations futures et de préserver l’équilibre des écosystèmes et de l’habitat aquatique.

Le ministre a également révélé que le contrat concernant les 330 bateaux chinois, signé sous seing privé entre l’Agence malgache de développement économique et de promotion des entreprises (AMDP) et le Taihe century investments development Co. Ltd., n’engage pas le Gouvernement ou l’Etat malgache.

Manou

 

 

News Mada1 partages

Boto Tsara Dia Lamina – Samifin: «Il faut une approche multidisciplinaire»

«La vie de la Nation ne devrait pas s’arrêter aux élections», a déclaré hier le Directeur général (DG) du  Service de Renseignements Financiers (Samifin), Boto Tsara Dia Lamina sur Alliance 92, durant l’émission Ambarao. Cela, en référence aux dangers qui menacent le pays, notamment le blanchiment de capitaux et les actes terroristes favorisés par le phénomène de la mondialisation.

«Madagascar n’est pas encore un terrain d’opération de terrorisme, mais notre pays est concerné par le flux financier qui pourrait servir au financement d’organisation terroriste ou d’acte de terrorisme, car on ne dispose pas encore de moyens nécessaires pour détecter ce genre de flux», a-t-il fait savoir.

Outre la nécessité d’adopter les nouvelles lois, le DG du Samifin estime qu’«il faut une coordination de tous les acteurs. Il faut une approche multidisciplinaire et transversale car on ne peut pas agir seul». Les aspects judiciaire et sécuritaire sont alors mis en exergue, notamment entre la Justice, les forces de l’ordre et autres services de renseignement.

Pour le DG du Samifin, tout cela marque le «mauvais côté de la mondialisation»… «Encore une fois, je reviens sur la nécessité d’avoir des lois adaptées», a-t-il souligné.

A ce sujet, les parlementaires ne cessent de reporter la séance d’adoption. Boto Tsara Dia Lamina explique d’ailleurs que le pays risque d’être classé dans la liste grise, à défaut d’amélioration significative.

Dans tous les cas, afin de faciliter les enquêtes du Samifin, ce dernier ne cesse d’interpeller les institutions bancaires par rapport aux déclarations d’opération suspecte.

T.N

 

News Mada1 partages

Chronique: divertissement en toute lucidité

Comment se détendre quand l’ambiance n’est pas à la fête et qu’on redoute le pire dans les semaines à venir? S’enivrer dans les vapeurs de l’alcool reste un indétrônable passe-temps, les bars et autres gargotes en témoignent partout dans le pays. Mais si on n’a rien contre la lucidité, la lecture est un divertissement, solitaire il est vrai, qu’on peut pourtant partager en conseillant un livre. C’est ce que je vous propose aujourd’hui.

Partons le temps de cette chronique pour l’Iran avec Nahal Tajadod  et son Passeport à l’iranienne. Dans son premier roman paru en 2007, elle raconte une expérience, la sienne, pour renouveler son passeport dans les rouages de l’administration de Téhéran. Noyés dans les méandres de notre administration, on se sent soudain moins seul et surtout pas si mal loti en comparaison des épreuves que Nahal Tajadod a dû affronter. Parce qu’une fois que vous aurez terminé la lecture, vous ne souhaiterez à personne un renouvellement de passeport à l’iranienne, même pas à votre pire ennemi.

Bien évidemment, cela ne changera rien au climat délétère qui affecte tout le monde, oui tout le monde, dans notre pays de compromissions. Mais vous aurez passé un agréable moment de lecture, avec quelques rires en prime, et vous aurez voyagé de l’intérieur dans un pays qu’on connaît en général à travers quelques clichés. Passeport à l’iranienne vous donnera peut-être envie d’ôter le filtre des actualités pour en apprendre plus sur l’Iran, le Moyen Orient et l’Asie centrale.

Nahal Tajadod, née en Iran en 1960, vit en France depuis 1977. Femme de lettres, docteure en chinois, c’est une spécialiste du bouddhisme, du christianisme iranien et du poète perse Rûmi. Et elle écrit en français. On peut donc la considérer comme un auteur francophone, même si l’Iran ne fait pas partie de la grande famille qui s’est réunie à Erevan il y a quelques semaines.

Une fois le livre fermé, vous constaterez que la corruption et l’incivisme n’ont pas disparu. Mais vous êtes lucide, vous n’en attendiez qu’un divertissement et ce n’est déjà pas si mal.

Kemba Ranavela

Midi Madagasikara1 partages

CCCOI – Handball : Le coup d’envoi ce samedi 24 novembre à Mahamasina

Quatre équipes malgaches défendront les couleurs nationales au Palais des Sports de Mahamasina du 24 novembre au 1er décembre. Deux tickets pour le Championnat d’Afrique des Clubs Champions sont à la clé.

Les fans de handball attendent avec impatience ce moment ! Les meilleures équipes de l’océan Indien  vont s’affronter au Palais des Sports de Mahamasina pendant huit jours. Chez les dames, deux équipes malgaches à savoir THBC et AS Tsiky, en découdront avec les quatre autres formations réunionnaise, seychelloise et mahoraise. Ayant perdu leur titre l’année dernière à Maurice, les handballeuses du THBC sont prêtes pour garder le trophée à domicile comme elles l’ont fait en 2016.  Mais en face, les redoutables réunionnaises du JSB et Tampon HB ne sont pas là pour de la figuration. Du coté des hommes, sept équipes vont s’affronter. Il s’agit de Cosfa et AS Saint-Michel pour Madagascar ; Saint Pierre HBC et AS Château Morange représenteront la Réunion ; ASC Tsingoni pour Mayotte ; et enfin Durantha pour les Seychelles.  Championne de Madagascar, l’équipe du Cosfa a l’ambition de gagner la coupe au pays. Les militaires ont déjà préparé activement cette échéance régionale juste après les championnats nationaux à Mahajanga. Quant à l’équipe de Saint-Michel, vice-championne de Madagascar, habituée à cette compétition, elle ne compte pas se laisser faire.  Comme à chaque édition, deux tickets pour le Championnat d’Afrique des Clubs Champions seront en jeu. En attendant, voici le programme des deux  premiers jours de la CCCOI :

Samedi   24 novembre                                  Hommes

Vacoas contre ASC Tsingoni.

Durantha contre AS Saint-Michel.

Cosfa contre Château Morange.

Dimanche 25 novembreDames

JSB contre Cap Sisters.

Tsiky contre Boueni.

Tamponnaise contre THBC.

 Hommes

Saint-Pierre HBC contre Vacoas.

ASC Tsingoni contre Cosfa.

Saint-Michel contre Château Morange.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara1 partages

Services financiers :  Une facilitation d’accès des producteurs agricoles via FDA

Un protocole national vient d’être signé entre le Fonds de Développement Agricole (FDA) représenté par son directeur général, Fanja Rahantamalala et l’institution de micro-finance « Vola Mahasoa », représentée par Romuald Andriamarosolo, son directeur national. L’objectif consiste à faciliter l’accès des producteurs agricoles aux services financiers afin de développer le secteur agricole. En effet, les deux parties sont conscientes que cela constitue un levier de développement économique des exploitations agricoles.

Assurance agricole. Notons que le FDA et la micro-finance « Vola Mahasoa » s’adressent à un public cible identique, principalement les organisations de producteurs agricoles ainsi que les opérateurs économiques de transformation et de commercialisation des produits agricoles. Ce protocole vise notamment à faciliter l’ouverture de comptes et l’accès aux services financiers pour les porteurs de projets financés par le FDA tout en permettant le développement d’un mécanisme de crédit subventionné. Le financement de la construction d’une infrastructure comme le Grenier Commun Villageois (GCV) permettra également de favoriser l’accès au crédit type « crédit-stockage » octroyé par « Vola Mahasoa ». Par ailleurs, des échanges ont également eu lieu entre toutes les parties prenantes sur les besoins de refinancement et la garantie de portefeuilles des institutions de micro-finance dans le secteur agricole, ainsi que la faisabilité d’un mécanisme d’assurance agricole.

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Glacier Analakely : Geda Mib signe son retour

Les noctambules retrouveront Geda Mib au Glacier Analakely.

Ces derniers temps, il s’est fait discret sur la scène malgache, pourtant Geda Mib n’est plus à présenter. Vendredi, l’interprète de « Fazila » sortira de son silence et retrouvera ses fans au Glacier Analakely. Place donc au kuduro « made in Madagascar » avec son précurseur dans la Grande Île. Car s’il a mis entre parenthèse sa carrière de chanteur, Geda Mib reste celui qui a introduit le rythme dénommé « kuduro » dans nos contrées. Un parfum qui vient tout droit de l’Angola.

Ayant commencé dans les années 90, Geda Jaomazava de son vrai nom possède pas moins d’une centaine de titres à son actif. Bien connu du public antsiranais, il s’est toujours démarqué grâce à ses morceaux rythmés populaires dans les bals et les soirées. Cependant, sa carrière a réellement décollé en passant à la vitesse supérieure avec la sortie de « Fazila » en 2010, qui reste jusqu’à aujourd’hui son plus gros tube.

De fil en aiguille, il fait ses armes auprès d’artistes reconnus, la plupart des titres de Geda Mib se chantent en duo si l’on se réfère au « Tinah » avec Odyai, « Miandry Anao » avec Alson, ou encore sa collaboration avec le groupe Hazolahy. Entre autres, il a partagé la scène avec Jazz MMC tout en restant fidèle à son image. Pour lui, le kuduro est le maître mot, que ce soit dans les chansons telles que « Célina » ou « Ampitapitao ». En 2015, il a célébré ses 5 ans de scène en grande pompe par le biais du Sôma Rodobe. Sa musique, basée sur le R’n’B, est catégorisée dans la « mozika mafana » et est un répertoire à découvrir absolument !

Zo Toniaina

Midi Madagasikara1 partages

Cnoe, Justice et Paix et Liberty 32 : 6577 observateurs déployés lors du scrutin du 7 novembre

Le Kmf-Cnoe, Justice et Paix et Liberty 32 ont déployé le maximum d’observateurs lors du scrutin du 7 novembre.

Ils soulignent l’importance de l’éducation citoyenne ainsi que le renforcement des capacités des membres du bureau de vote.

Le Kmf-Cnoe, Justice et Paix et Liberty 32 ont procédé à la déclaration finale à l’élection présidentielle du 7 novembre dernier, hier, à l’hôtel Le Pavé Antaninarenina. Ces trois entités ont déployé 6 577 observateurs répartis dans 9 250 bureaux de vote, lors de ce scrutin. Ils ont été ainsi présents dans les 22 régions et les 119 districts que compte le pays. Sur le code électoral, à eux de constater que bon nombre de suggestions de la société civile n’ont pas été prises en compte. Il s’agit, entre autres, de la prolongation de la campagne électorale et du plafonnement des fonds alloués à la propagande. En ce qui concerne la révision annuelle de la liste électorale, les gens ne se sentent pas concernés.

Foyers de tension. Ces ONG ont constaté également que les fonds utilisés par certains candidats lors de la campagne électorale dépassent l’entendement et que les électeurs n’ont pas été avisés de l’origine de cet argent. Ces observateurs nationaux ont parlé aussi de foyers de tension, en citant entre autres, le non-respect de la démocratie lors de la campagne électorale en empêchant la publication d’un sondage, et la manifestation du collectif des candidats qui revendiquent la réouverture de la liste électorale. Ils proposent aussi le renforcement de l’éducation citoyenne de la population.

Recommandations. Ces observateurs nationaux n’ont pas non plus manqué de souligner la baisse du taux de participation au scrutin du 7 novembre qui est de l’ordre de 54,23% selon les statistiques émanant de la CENI, or il a été de 61,85% en 2013. Le jour du scrutin, il y a eu beaucoup de bureaux de vote qui n’ont pas été ouverts à temps. La raison en est que les membres de ces bureaux de vote en question n’ont pas été au grand complet, ou encore les matériels n’ont pas été prêts. Leurs recommandations portent notamment à court terme sur la distribution de toutes les cartes électorales qui ne sont pas encore entre les mains des électeurs et le renforcement des capacités des membres du bureau de vote. Et à long terme, inciter la population à s’impliquer davantage dans la vie nationale.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara1 partages

Biodiversité marine à Fort-Dauphin : Risque d’extermination à cause des navires de pêche

Le village d’Ambinanibe est un lieu mythique de la pêche traditionnelle à Fort-Dauphin.

Les pêcheurs traditionnels de Fort-Dauphin se plaignent de l’entrée massive des navires de pêche dans leurs zones d’activités. Une entrée qu’ils jugent mettre en danger les ressources marines mais qui les pénalise également financièrement parlant.

Nous pouvons facilement vivre de nos activités de pêche traditionnelle. Les matériels que nous avons ainsi que les technicités dont nous disposons nous permettent d’avoir un certain niveau de vie assez stable. Ce sont les dires de Pascal Mahata, pêcheur traditionnel de Tolagnaro interviewé lors d’une  descente de presse organisée par la SFCG ou « Search For Common Ground ». La pêche traditionnelle souffrirait de la percée des navires de pêche dans leurs zones d’activités. Une percée qui, en plus de réduire considérablement les marges de manœuvre des petits pêcheurs, aurait des risques sur les ressources marines. D’après Pascal Mahata « les navires de pêches qui viennent sillonnés les rives de Fort-Dauphin utilisent des filets de 15 m qui ne laissent passer aucune espèce marine« . Une pratique dénoncée par lesdits pêcheurs traditionnels qui espèrent une prise de responsabilité du gouvernement afin que celui-ci intervienne face à la situation. Pascal Mahata de faire savoir :  » Nous avons déjà déposé une plainte auprès du gouvernement mais nous attendons une éventuelle suite« .

Risque. La situation serait d’autant plus préoccupante que les pêcheurs traditionnels doivent parcourir des kilomètres pour trouver du poisson. Ce qui les contraint à mobiliser plus de ressources mais surtout plus de force physique pour faire les mêmes activités. « Notre activité est devenue hasardeuse étant donné que les ressources sont de plus en plus rares. Il arrive que l’on rentre bredouille » s’est plaint Pascal Mahata. Outre les problématiques liées à l’exploitation abusive des ressources par les navires de pêche, la biodiversité marine de cette partie de l’île serait également en danger à cause des changements climatiques. « Nous constatons actuellement que Fort-Dauphin subit fortement les effets des changements climatiques. Notamment sur la rareté des poissons. La quantité des poissons que nous pouvons récolter ces derniers temps » a noté Mahata Pascal. Avant de renchérir « les effets des changements climatiques ont également des conséquences sur notre capacité à mener à bien notre activité. A cause des vents violents qui traversent actuellement Fort-Dauphin, nous avons été forcés de ne pas travailler pendant plusieurs jours« . La région Anosy, à l’instar des autres régions du pays, serait actuellement victime d’une surexploitation de ses ressources marines. Une pratique non responsable qui mérite une attention particulière du gouvernement.

José Belalahy

Midi Madagasikara1 partages

Manifestations à Ambohidahy : Toujours pour l’annulation du scrutin du 7 novembre

Des groupes d’individus persistent et signent quant à l’annulation du scrutin du 7 novembre dernier. (Photo : Yvon RAM)

Des groupes d’individus persistent et signent quant à l’annulation du scrutin du 7 novembre dernier. Et depuis un certain temps, ils font pression sur la HCC en tenant des meetings à Ambohidahy pour faire aboutir leur revendication. Faut-il rappeler que le collectif des candidats a déposé une requête auprès de cette institution pour réclamer l’annulation de l’élection présidentielle du 7 novembre dernier. Les motifs avancés par ces requérants sont que ce scrutin est entaché d’irrégularités. Notons que le dépôt imparti pour des requêtes dans le cadre de l’élection présidentielle du 7 novembre dernier a expiré avant-hier. Toujours est-il que la proclamation des résultats officiels aura lieu le 28 novembre prochain (lire article par ailleurs). Il reste ainsi exactement six jours. On se demande si les pressions menées de toutes parts à l’encontre de la HCC auront des impacts sur la décision du juge constitutionnel .

Recueillis par Dominique R.

News Mada0 partages

Subvention au secteur textile: sept entreprises bénéficient de 17 milliards d’ariary

Sept entreprises en perte de compétitivité dans le secteur textile ont été sélectionnées pour bénéficier des 17 milliards d’ariary de subvention. Ce fonds devrait être décaissé la semaine prochaine, selon Guy Rivo Randrianarisoa, ministre de l’Industrie et du secteur privé. Une information que Marcel Arsonaivo Napetoke, ministre de l’Economie et du plan, a confirmée à la presse avant-hier.

Comme l’a déjà expliqué Alain Rasolofondraibe, gouverneur de la Banky foiben’i Madagasikara (BFM), vers la fin du mois de septembre, cette subvention sera allouée au secteur textile en amont et en aval.

«Grâce à cette subvention de 17 milliards d’ariary, les entreprises auront chacune  une part variant de 10 à 30 %, selon leur envergure», a indiqué  Marcel Arsonaivo Napetoke, avant de poursuivre que «ce fonds devrait leur permettre de pallier les dépenses d’énergie de la Jirama pour une réduction des coûts en la matière».

La valeur ajoutée créée, le volume du chiffre d’affaires, les emplois créés ou préservés, mais également d’autres points importants comme le coût de l’électricité constituent, entre autres, les critères de sélection de ces entreprises, considérées comme en perte de compétitivité sur le marché international.

Le ministère des Finances et du budget, le ministère de l’Industrie et du développement du secteur privé ainsi que celui de l’Economie et du plan sont, entre autres, chargés de définir le scoring relatif à l’attribution de ladite subvention. Certains indicateurs comme le taux de change de ces douze derniers mois, ont également été pris en compte.

Quid des autres secteurs

Ce choix d’appuyer le textile se justifierait, notamment  par le fait que le secteur au même titre que les exportations du nickel et de la vanille a contribué à hauteur de 35 % du PIB de Madagascar en 2017.

Les autres entreprises, en l’occurrence, celles opérant dans la transformation locale et qui auraient bien voulu bénéficier d’une telle subvention, devront attendre.

Néanmoins, le ministre de l’Economie a laissé entendre que les prochaines cibles sont effectivement celles qui oeuvrent dans la transformation des produits agricoles et qui offrent des opportunités d’emplois importantes, compte tenu des 80% de la population qui exercent des activités agricoles. En tout cas, pour bon nombre d’entreprises, ce genre de subvention devrait servir à renforcer le tissu industriel local.

Arh.

News Mada0 partages

Croisières: les touchers se succèdent

La croisière s’amuse et la saison se présente sous de bons augures pour Madagascar. Après une première tournée, bouclée au début de ce mois, le paquebot Costa Victoria, de la compagnie italienne Costa, entame sa deuxième expédition.

Malgré les perturbations cycloniques annoncées dans l’océan Indien ces derniers jours, le Costa Victoria a accosté à Toamasina, pour la deuxième fois, mardi dernier, avec plus de 1.860 croisiéristes à son bord, comme la compagnie l’a annoncé lors de son premier toucher, le 6 novembre.

Comme à l’accoutumée, plusieurs programmes et circuits d’excursions ont été proposés aux touristes, entre autres, le parc zoologique d’Ivoloina, la palmeraie de l’Ivondro, l’expérience Tour Pangalanes ou encore la plage et le lagon de Foulpointe…

En effet, chaque toucher de paquebot de croisière de ce genre s’avère être une bonne perspective d’affaires pour les opérateurs locaux, dans la mesure où une excursion organisée coûte entre 70 et 85 euros par personne, soit près de 150.000 euros pour la ville d’accueil.

Pour cette saison, deux paquebots vont faire une rotation sur les côtes malgaches, dont Costa Victoria et le navire allemand AidaBlu. Et ce jeudi, l’AidaBlu est attendue pour son premier toucher de la saison au port d’Antsiranana puis, une autre escale est prévue le 9 décembre.

Sauf modification d’itinéraire, le prochain toucher du Costa Victoria aura lieu le 4 décembre. En tout, 17 touchers sont attendus jusqu’au 12 mars, fin de la saison de croisière.

Arh.

News Mada0 partages

Indostria sy fandraharahana: hananganana “Tahiry fiantohana”

Mandalo fotoan-tsarotra, hatramin’izao, ny indostria malagasy amin’ny ankapobeny. Nampahafantatra sy nanolotra vahaolana ho an’io sehatra iray io ny minisitra Randrianarisoa Guy Rivo, nandritra ny fankalazana ny Andron’ny indostria aty Afrika, ny 20 novambra teo.

Mbola marefo ny indostria noho ny fahamaroan’ny ivelan’ny ara-dalàna (informel), ny kolikoly. Ahitana izany ny fampidirana entana an-tsokosoko mamono ny vokatra eto an-toerana. “400.000 isan-taona anefa ny tanora tonga eo amin’ny tsenan’asa, tsy misy afa-tsy 2 % ny manana fahafahana manangana orinasa madinika sy salantsalany na PME. Ireo karazana orinasa ireo anefa tsy ahafahana manana toekarena matanjaka ho fampandrosoana ny eto an-toerana”, hoy ny minisitry ny Indostria sy ny fampandrosoana ny sehatra tsy miankina, Randrianarisoa Guy Rivo.

Manoloana ireo olana ireo, naroson’ny minisitera ny vahaolana hananganana “Tahiry fiantohana” any amin’ny banky ho an’ireo manana tetikasa. Sakana iray lehibe hatramin’izay ny fahazoana famatsiam-bola. Vahaolana iray hafa, ny fampijoroana “Foibe ho an’ny fampandrosoana ny indostria”, fiaraha-miasan’ny fanjakana sy ny sehatra tsy miankina. Faritana ho lalàna ireo mialoha ny fitondrana vaovao, raha ny nambaran’ny minisitra.

Ao anatin’ny fankalazana ny Andron’ny indostria izany, orinasa 120 manao fampisehoana manoloana ny Lapan’ny tanàna, eo Analakely, hatramin’ny 24 novambra. Voizina amin’izany ny fanomezan-danja ny “Vita malagasy”, handresen-dahatra ny mpanjifa. Nambaran’ny mpandraharaha iray fa fomba hoentina miady amin’ny fahamaroan’ireo entana avy any ivelany izany, nefa tsy vitsy amin’ireny efa lany andro manimba ny indostria malagasy.  Ny kolikoly any anivon’ny fanjakana mampisavovona ireny entana ireny, amidy mora, zakan’ny fahefa-mividin’ny mpanjifa maro eto an-toerana.

 

R.Mathieu

News Mada0 partages

Modus mode: la mode sous toutes ses coutures

La deuxième édition du festival de mode dénommé « Modus mode » se déroulera du 26 au 30 novembre à l’Alliance française d’Antananarivo (AFT) Andavamamba. Le programme s’annonce plus chargé par rapport à la première édition. L’objectif est de mobiliser tous les métiers qui touchent de près ou de loin ce domaine.

Par rapport à l’année dernière, le festival gagne d’envergure. « Nous avons ajouté de nombreuses activités, dont l’espace exposition-vente, qui aura lieu dans le hall de l’AFT. Nous voudrions ainsi mettre en exergue les produits des artistes créateurs malgaches », a annoncé Faly Randrianjatovo de l’agence Totem, organisatrice de l’événement. Ces artistes n’ont en fait qu’ une infinitésimale plateforme pour dévoiler leurs œuvres. Ce festival, qui  débutera le 26 novembre à l’AFT, sera ainsi l’un des rares grands événements consacrés à la promotion de la mode à Madagascar.

 « Modus mode » mobilise cette année plus d’une trentaine de mannequins, des stylistes de renom, des photographes, des agences et des salons de beauté. « Plus de 300 participants étaient présents lors de la première édition et cette année, ils seront encore plus nombreux », a-t-il ajouté. Des professionnels internationaux seront également invités pour former les intéressés. « Pour cette deuxième édition, nous aurons Chico Paladino production, un producteur italien de renom, Thuryn, un vidéaste canadien et Dem, une créatrice sénégalaise », a-t-il confirmé.

Le programme s’annonce chargé

En ce qui concerne le programme de cette année, « Modus mode » sera composé de nombreux défilés spots, de rencontres et échanges, expositions, séances de formation et ateliers… Ces derniers traiteront divers thèmes, entre autres, la notion de vidéo de mode, la formation mannequin et l’initiation à la couture. Une grande soirée de gala qui aura lieu le 30 novembre à l’AFT, va clôturer l’événement.

Par ailleurs, l’agence Totem concocte actuellement de nombreuses activités, dans le but de donner plus d’ampleur au projet. En collaboration avec les Alliances françaises, une tournée se tiendra prochainement au pays. L’agence envisage de réaliser six « Modus mode ». Et elle est aussi en pleine étude sur la conception d’un magazine spécial mode. « Des nouveaux passionnés résidants en France semblent être prêts à s’engager pour la promotion de la mode malgache, après avoir assisté à un défilé « Modus mode » qui s’est tenu il y a deux mois de cela à Paris », a conclu Faly Randrianjatovo.

 

Holy Danielle

News Mada0 partages

Tsimihole au Kudeta: un concert teinté d’ethno-Jazz

Artiste hautement référencé dans la partie australe de l’île, Tsimihole s’invite ce samedi sur la scène du Kudéta urban club Anosy.

Armé de sa trompette, il fera raisonner à coup sûr les indémodables « Mainte ty lamba e », « Raketa », « Tribonaly nanahary » aux rythmes du banaiky de chez lui.

Descendant d’une lignée de musiciens, Tsimihole  Tovondrafale a baigné dans le chaudron de la musique depuis son enfance et son instrument de prédilection, il l’a maîtrisé à la perfection dès l’âge de 5 ans. C’est à l’orée des années 80 qu’il a monté le groupe Tsimihole aux côtés du bassiste Miasy Raoloson, avec un penchant pour la musique traditionnelle du Grand Sud et tout particulièrement de la tribu des Antandroy, qu’il marie parfaitement avec le jazz. Ce qui lui a d’ailleurs valu de trôner parmi les finalistes du Prix Découvertes RFI en 1990.

Fort de trois albums à son actif, le groupe a sillonné presque toutes les régions de Madagascar avec, en prime, une série de tournées à l’étranger.

Joachin Michaël

 

 

News Mada0 partages

AFT: « Nous sollicitons le public à consommer les produits malgaches »

L’Alliance française d’Antananarivo (AFT) a donné hier sa dernière conférence de presse de l’année, à Andavamamba. « L’année prochaine, nous voudrions offrir davantage d’opportunités aux artistes malgaches, leur proposer des scènes, surtout dans le domaine du théâtre. Ainsi, nous incitons et surtout sollicitons le grand public à consommer leurs produits et œuvres. C’est le seul moyen de soutenir les artistes malgaches et leurs œuvres », a officiellement annoncé Rindra Dupré, directeur général adjoint de l’AFT.

Sur ce, l’AFT travaille avec plusieurs associations, telles que l’association des artistes du théâtre malgache. « Nous avons organisé cette année six spectacles dans le but de promouvoir le théâtre malgache », a-t-elle ajouté. Le dernier aura lieu ce dimanche, avec la troupe Jeannette. Intitulé « Tsiahy an-kira  », il sera  divisé en deux parties. Diverses interprétations des chansons théâtrales auront lieu durant la première partie, et la deuxième partie servira d’hommage à Mamy Rajaonarivelo, l’un des membres de la troupe, décédé l’année dernière.

L’AFT collabore aussi actuellement avec l’association des peintres et sculpteurs dénommée « Le 13e colline ». Du 13 au 22 décembre, cette association donnera une exposition, assurée par une vingtaine d’artistes, tels que José Nirina, Rija Rambelo… Une quarantaine d’œuvres y seront présentées. Et le vernissage aura lieu la matinée du 13 décembre.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Théâtre: « La Poupée barbue » dépeint les atrocités de la guerre

En tournée africaine, « La Poupée barbue » déposera demain sa valise à l’IFM Analakely le temps d’une représentation.

Ecrite par Edouard Elvis Bvouma, mise en scène par Lorraine de Sagazan et interprétée par Juliette Speck, « La Poupée barbue » a été primée lors de la 4e édition du « Prix Théâtre RFI ». En cinq chapitres, la pièce de théâtre décrit et dénonce le sort des enfants exposés à la guerre.

« Une adolescente s’est enfuie du camp de réfugiés où elle avait été recueillie pour rejoindre le jeune soldat qui l’a enlevée. Mais celui-ci reste étrangement silencieux. En attendant son réveil, elle lui raconte sa vie, ses peurs et ses rêves brisés. Dans un contexte de guerre civile, elle a été enlevée et enrôlée dans un groupe rebelle. Victime d’un viol collectif de la part des combattants de l’ethnie rivale le jour de son enlèvement, puis devenue le jouet sexuel du commandant de son groupe, elle a accouché en cachette et a essayé de tuer cet enfant avant de s’enfuir. Maintenant que la guerre est finie, la seule personne sur qui elle a encore l’espoir de pouvoir compter, c’est ce jeune garçon qui l’avait enlevée », note en substance l’auteur.

Le Camerounais Edouard Elvis Bvouma a bénéficié de deux résidences artistiques avant de mettre sur pied ce projet d’écriture dramatique contemporaine. La pièce, sous les feux de la rampe tout récemment à Yaoundé, est programmée pour une douzaine de dates aux quatre coins de l’Afrique.

Joachin Michaël

 

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans: décision municipale N° 33

L’Administrateur des Colonies, Maire de Tamatave,

Décide

Article Ier. – Tout producteur, vendeur, dépositaire, détenteur ou propriétaire de riz en paille ou décortiqué, sur toute l’étendue du territoire de la Commune de Tamatave, est tenu, par application de la loi du 20 avril 1916 et de l’arrêté du 2 octobre 1917, de faire la déclaration de ses approvisionnements dans les formes et délais ci-après spécifiés :

Art. II. – Les déclarations seront reçues : 1° pour les Européens et assimilés par M. le Commissaire Central de Police ; 2° pour les indigènes par le Gouverneur indigène de la Commune.

Ces déclarations devront être faites du 8 au 12 novembre 1918 inclus pour les stocks actuellement existants.

À partir du 12 novembre 1918 et jusqu’à ce que les présentes dispositions soient rapportées, toute modification supérieure à une tonne apportée aux stocks existant au moment de la déclaration primitive devra faire l’objet d’une déclaration complémentaire dans les huit jours qui suivront cette modification.

Les déclarants sont invités à produire, au moment de leurs déclarations, toutes pièces ou tous livres de nature à en démontrer l’exactitude

Art. III. – Toute déclaration qui, sans excuse valable, ne serait pas faite dans ces délais, exposerait son auteur aux pénalités prévues pour refus de déclaration.

Art. IV. – MM. le Commissaire Central de Police et le Gouverneur Indigène de la Commune sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution de la présente décision.

Le Tamatave

À la population de Madagascar

Le jour de gloire est arrivé.

L’ennemi effondré a imploré l’armistice. À la nouvelle du triomphe, partout les couleurs nationales ont surgi.

Témoins de la poignante tragédie, générations qui montez à la vie, rendons grâces à nos armées ! Rendons grâces aux gouvernements qui les ont dirigées ! À tous ceux qui se sont sacrifiés pour nous, consacrons un culte de reconnaissance éternelle.

L’histoire ne connaît pas de victoire plus éclatante.

La règne du Droit et de la Justice est pour jamais assuré.

Vive la France !

Vivent les Alliés !

Tananarive, le 12 novembre1918.

Le Gouverneur Général,

A. Schrameck.

Journal officiel de Madagascar et dépendances

www.bibliothequemalgache.com

 

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: sehatra ifaninanan’ny harena sy ny fahantrana

Mandratra sofina toy ny fahenoana ompa ny filazan’ny vahiny iray mpizaha tany nandalo teto amin’ny tanàna nandritra ny iray volana araky ny filazany, tsy mahantra ny Malagasy hono raha ny fahitany azy. Notsipahiny mivantana ny filazana heno matetika hoe misy ary betsaka ny harena eto Madagsikara fa ny mponina kosa mahantra.

Na taiza na taiza toerana notsidihiny tamin’ny fitetezany ny nosy, afa-tsy ny any amin’ny tany efitra, miray monina hatrany, hoy izy, ny mpanana sy ny mahantra. Toy ny any amin’ny firenena maro, be noho vitsy ny mpanana fa ny fifanosonan’ny fahantrana sy ny harena eto amin’ny nosy dia mivoatra am-pilaminana, tsara rary toy ny hoe zava-boahary tsy hita hihoarana. Ny fahantrana tsy mandefitra hanahy voronkitsay. Ankilany ny fanjelanjelatry ny harena, andaniny ny harena tsy miafinafina amin’ny fideraderana eo anivon’ny fahantrana. Arak’izay voalaza etsy aloha anefa, ny hamaroan’ny olona sahirana no manaitra ny mason’ireo tsy zatra. Ambonin’izany anefa, tsy azo odian-tsy jerena ny elanelana mampiavaka ny mpanana sy ny mahantra. Ny loza dia arakaraky ny fandrosoan’ny taona dia tazana miitatra hatrany io elanelana io.

Raha izany no mitohy dia ho eo izay ho latsaka am-pahoriana any anaty hantsana lalina mandritra ny fisondrontan’ny olom-bitsy any an-tendron’ny fanefoefona. Tsy lavitra intsony ny fahatongavana amin’izany fisehon’ny toe-piainana izany, asa izay toeran’ny rariny amin’izany. Tsy ny fisian’ny olona manana sanatria no andeha hankahalaina, atao fanafodin’ny fangirifirian’ny fahantrana. Tsy ny fitsinjovana fotsiny ny olona sahirana koa dia ampy hampiova ny fitrangan’ny tsy rariny. Na ilaina aza ny famafana lelo, tsy ampy ho fitsaboana sery.

Ela izay nifandimbiasana teo amin’ny fitondrana izay. Nifaninana avokoa tamin’ny filazana ny fahaizana amin’ny fahavitana azy. Tsy nisy anefa ny fahombiazana azo tsapain-tànana. Ny fitomboan’ny fahasahiranana aza no niseho miaraka amin’ny fitomboan’isan’ireo olona tafiditra an-katerena. Hatrany hatrany, ny tarehimarika milaza ny taham-pandrosoan’ny toe-karena no vetsovetsoina. Tsy miteny amin’ny vahoaka anefa izany noho ny tsy fifanandrifiany matetika amin’ny taham-pandrosoan’ny fatram-bary ao anaty lovia.

Efa nosedraina ny tsy fahombiazan’ny fanetrena ny fananan’ny mpanana noheverina hampisondrotra ny sahirana. Efa nilaozana koa ny fampirafesana ny sokajy samy hafa eo amin’ny fiaraha-monina (lutte des classes) nefa raha mitohy toy izao ny fiitatry ny elanelana, sarotra ny hino ny tsy hisehoan’ny fifandonan’ny sokajy (clash classe vs classe).

Léo Raz

 

News Mada0 partages

US et coutumes: quelles mangues ? celles du nord ou celles du sud ?

Citadin acculturé, vous n’avez pas de temps pour un bain de jouvence culturelle au village. Ce n’est pas bien grave, allez donc au marché acheter vos fruits et vos légumes : pour le prix de vos brèdes et de vos mangues, vous aurez en sus une leçon de vocabulaire, entre tradition et modernité. Les novices prendront soin de se munir d’une calculette et d’une boussole. Parce qu’au marché, on comptait en ariary, on compte en ariary et on comptera en ariary, sans bafouiller bien sûr. Et parce qu’au marché, on vous proposera les mangues les plus sucrées dans le panier posé à l’ouest. Qui a dit que les traditions se perdaient ? Pffuuu…

 

News Mada0 partages

Basket-Cacc: MB2All a réussi son pari

Une dernière journée historique pour l’unique porte-fanion malgache hier, dans la capitale mozambicaine, Maputo, lors de la phase de poule de la Coupe des clubs champions d’Afrique (CACC). Grâce à sa première victoire, MB2All devient la première équipe malgache à atteindre les quarts de finale de la compétition.

L’histoire retiendra la journée d’hier ! MB2All a réussi son pari de se qualifier, pour la première fois de son existence, pour les quarts de finale de la CACC, en battant à plate couture son adversaire direct dans la quête du dernier ticket du groupe B, les Lakers de Zimbabwe.

Faisant montre d’une grande maîtrise, les protégées de Ndranto Tagg Rakotonanahary ont affiché leur meilleur visage au moment opportun. Même si les basketteuses malgaches ont du mal à débuter la rencontre en cédant le 1er quart-temps (11-13), elles ont par la suite pris en main leur destin.

En effet, conscientes de l’enjeu de la rencontre, Copain et sa bande ont remis les pendules à l’heure à partir du deuxième quart-temps, pour aller s’imposer tranquillement avec 10 points d’avance au tableau final.

Une première victoire qui résulte de la montée en puissance de l’équipe malgache durant la phase de poule. Battue lors de ses trois premières rencontres, MB2All a su réduire à chaque fois l’écart de points entre elle et ses bourreaux, avant de renverser la vapeur dans le dernier match.

Conduite par Romina, alias Copain, la meilleure joueuse de l’équipe depuis le début de la campagne avec ses 8,7 points de moyenne, MB2All a réussi là où les autres formations malgaches ont échoué auparavant. Un exploit énorme pour l’équipe la plus jeune de la joute qui a une moyenne d’âge de 22 ans.

Une autre paire de manches

L’objectif de MB2All en terre mozambicaine a été atteint ! A partir de demain, jour des quarts de finale, les basketteuses malgaches joueront libérées sans être déconcentrées. Néanmoins, face aux quintuples championnes d’Afrique, que sont les Angolaises de l’Interclube, les Malgaches auront du pain sur la planche.

Mais pour le coach Ndranto Rakotonanahary, l’essentiel est ailleurs. «L’objectif est de pouvoir offrir le maximum de rencontres aux joueuses dans leur quête d’expériences de haut niveau. A cet effet, nous allons jouer à fond toutes les rencontres, même celles du classement», s’est-il exprimé.

Naisa

 

Résultat de la dernière journée :

MB2All (Madagascar)-Lakers (Zimbabwe) : 58-48 (11-13, 15-8, 13-11, 19- 16)

News Mada0 partages

Saison Hippique: une clôture en grande pompe

La saison hippique 2018 se termine comme elle a commencé le 11 novembre. De Mahazina à Bevalala, des courses de haute volée et des grands prix à la clé ont caractérisé chaque réunion, au grand bonheur des turfistes et des passionnés. Et pour conclure en beauté cette année à succès, l’Autorité hippique pour les courses et l’élevage des chevaux à Madagascar (Ahcel) n’a pas fait dans la demi-mesure. Les 6 courses au programme se sont déroulées dans une ambiance festive, avec l’animation orchestrée par la fanfare de la Gendarmerie nationale et le groupe Samoela.

Comme d’habitude, l’hippodrome de Bevalala était plein comme un œuf d’autant que tous les chevaux de renom, habitués au sacre, et les jockeys chevronnés ont figuré dans le tableau des pronostics. Et même les cavaliers novices ont été sur le devant de la scène lors des prix des Apprentis-jockeys de l’Ecole des courses hippiques (ECHEL). Après avoir brûlé les 1.600 m de parcours, Karmi Randriamitsitsy en selle avec Prisca a ouvert son compteur victoire, loin devant Régis Arnaud au galop avec King of Star. Jerika Rakotonirina avec Hasta le Best a constitué le tiercé gagnant.

Et il est difficile de s’attendre à une affiche durant laquelle Patrick Rakotoarivelo, la cravache d’or malgache, n’a pas fait parler de lui. Certes, loin d’une mainmise habituelle, mais Patrick, engagé dans quatre courses, n’en a gagné qu’une, mais pas la moindre, celle du Grand prix des jeunes cracks/ PMU Bet, réservé aux meilleurs poulains et pouliches de 2 ans. Et d’une distance de 1.500m.

C’était un Grand prix à couper le souffle. En fait, le favori de la catégorie, ayant toujours la meilleure cote, Rexah Bin Khalifa, sacré à maintes reprises cette saison, a été de la course avec Jean Charles Randriafaralahy. Mais, parmi le peloton de tête figure aussi Rolex Magic qui a déjà fait ses preuves et piloté cette fois par Patrick Rakotoarivelo.

Vu cette allure, les turfistes se sont attendu à un coude-à-coude infernal qui, au final, a vu la victoire serrée de Rolex Magic. Ce dernier a donc damné le pion à son adversaire de taille, grâce surtout à l’expérience de Patrick Rakotoarivelo. Rolling Fly de Falinirina Nomenjanahary a occupé la 3e place devant Rose de Star de Jean Baptiste Rakotohanja.

Pour l’Ahcel, la saison 2018 a été couronnée de succès. Déjà, elle donne rendez-vous au public pour la prochaine saison, plus précisément en mai 2019, à l’hippodrome de Mahazina à Ambatolampy.

Rakoto

 

Les autres résultats

Prix Famaranana (1.400 m) : 1-Relko Star (Nicot Ramiliarimanga), 2-Rooney El Marchese (Eric Ravelonjanahary), 3-Rebecah (Maminirina Randriamahenina).

Prix Fanaovam-beloma (2.000 m) : 1-Ihajavola (Fenohasina Ralaiarijaona), 2-Navigateur (Nicot Ramiliarimanga), 3-Litissia (Michel Randriamanantena), 4-OSMI (Herita Razanajatovo).

Prix Faradoboka (2.200 m) : 1- Klara del Luna (Denis Rakotoarivony), 2-Negus (Patrick Rakotoarivelo), 3-. Perle de Carmen (Jean Baptiste Rakotohanja), 4-Noris Faniry (Gil Chézard Ralaivonitsara), 5-Orchidée (Michel Randriamanantena)

Grand prix de clôture 2018 (2.400 m) : 1- L’Oiseau Bleu (Gil Chézard Ralaivonitsara), 2-Nelly Fly (Jean Baptiste RakotohanjA), 3-, Pointe de Flêche (Roméo Radotiana)

News Mada0 partages

Rallye: Yachine Adam  tire sa révérence

Le monde du sport automobile malgache est en deuil. Yachine Adam n’est plus. Il est décédé dans la nuit du 20 novembre des suites d’un infarctus. Sa dépouille a déjà été enterrée hier à Anjanahary.

Les férus du rallye malgache ont perdu un As du volant. Membre fervent du corps des officiels dans les années 80, Yachine a décidé de faire ses premiers pas sur la piste de compétition en 1992 avec Fafa sur une Peugeot 304 Proti. Puis, il a intégré le club Asacm et devenait même durant un certain temps le président de ce club. Depuis, il était connu et respecté pour sa passion et son ambition de promouvoir le rallye malgache au-delà même de nos frontières.

Yachine était un copilote chevronné et figurait parmi les plus expérimentés. Il était le copilote de Freddy Rakotomanga sur une Subaru Impreza N8 du Team Yavare en 2011. D’ailleurs, tous deux avaient déjà participé au sommet africain, notamment sur la piste de l’East African au Kenya à l’issue duquel, Yachine était sacré champion.

Depuis 2014, Yachine et Freddy roulaient sur une Isuzu D-Max dans la catégorie T2. Cette équipe d’enfer avait ravi le titre de champion national en 2014 et 2015.

Sendra Rabearimanana

News Mada0 partages

Ringer score 2018: Luc R. et Ny Voara R. au sommet

La 22e édition du Ringer Score de BNI Madagascar a pris fin dimanche dernier, à l’International Golf Club du Rova d’Andakana. C’était également l’occasion pour les golfeurs et golfeuses de terminer en beauté la compétition, lors du 9e et dernier tour qui a vu le sacre de Luc Ratsimbazafy chez les hommes et Ny Voara Raveloarison chez les femmes de la 1ère série.

«Les résultats sont dignes d’une compétition internationale», a souligné un responsable du Club. Les caddies étaient également de la partie lors de la clôture du tournoi. Sur les 50 concurrents en lice, Bernard Rakotondrazafy a émergé du lot.

Naisa

 

Résultats finaux

1ère série Hommes :

1-Luc Ratsimbazafy (60)

2-Djawad Hiridjee (61)

3-Johary Raveloarison (61)

1ère série Femmes :

1-Ny Voara Raveloarison (63)

2-Hanitra Ratsimbazafy (65)

3-Ony Marchand (65)

News Mada0 partages

Tale jeneralin’ny Samifin, Lamina Boto Tsara Dia: « Tandindonin-doza isika raha tsy mandray andraikitr...

Nivahin’ny tao amin’ny fandaharana “Ambarao” ao amin’ny radio Alliance 92 FM ny tale jeneralin’ny Samifin, Lamina Boto Tsara Dia, omaly. Nambarany fa mampanahy ny tsy mbola nandanian’ny parlemanta ny lalàna momba ny ady atao amin’ny famotsiam-bola sy ny famatsiam-bola ny fampihorohoana.

Mbola mihantona eny anivon’ny parlemanta, amin’izao fotoana izao, ny volavolan-dalana momba ny ady atao amin’ny famotsiam-bola sy ny ady atao amin’ny famatsiam-bola ny fampihorohoroana ary ny lalàna momba ny fahazoana harena tamin’ny fomba tsy ara-dalàna. Mametraka ny ahiahiny ny tale jeneralin’ny Samifin, manoloana izany. “Nanaovan’ny sehatra iraisam-pirenena tombana ezaka isika ka hita fa tsy mifanaraka amin’ny fenitra maneran-tany  ny lalàna sy ny fomba fiasantsika amin’ireo ady ireo. Vokany, tafiditra ao anatin’ny fanaraha-maso hentitra isika izao”, hoy izy. Notsiahivina fa andrasana ato anatin’ny herintaona, nanomboka ny volana jona teo ny momba izany lalàna izany sy ny fanarenana ny lalàna ary ny fomba fiasa  mba hifanaraka amin’ny fenitra iraisam pirenena. Ho tafiditra ao anatin’ilay “liste grise”, izany hoe firenena ahitana lesoka lehibe sy tsy miezaka hanarina ny ady amin’ny famotsiam-bola sy ny famatsiam-bola ny asa fampihorohoroana isika rehefa tsy ahitana ezaka, araka ny nambarany.

Manome endrika ratsy ny firenena

Nohitsiny fa manome endrika ratsy ny firenentsika izany. Eo amin’ny toekarena, harahi-maso hentitra ny vola miditra sy mivoaka ary misy sandany ka mihalafo kokoa ny fifamezivezen’ny vola eto amintsika. Misy akony amin’ny firenena izany satria miankina amin’ny fanondranana sy fanafarana entana ny toekarentsika. Mitombo ny vola aloan’ny mpandrahara any amin’ny banky ary misy aza tsy handray ny vola mivoaka avy aty amintsika sy ny vola miditra eto. “ Tandindonin-doza ny firenena. Tsy miera amintsika ny iraisam-pirenena hampiditra antsika amin’izany karazana lisitra mainty izany. Tsotra ny azy ireo. Vita ilay lalàna mifanaraka amin’ny fenitra tadiavina sy ny ezaka ary nahomby ilay firenena amin’ny fampiharana ny lalàna. Fantatry ny mpandraharaha eto amintsika izany”, hoy ihany izy…

Tsy manana finiavana ny mpanao politika fa sakana

Nambarany fa ilaina ny fanavaozana sy ny fanitsiana lalàna mba hifanaraka amin’ny iraka ataon’ny Samifin. Sakana amin’ny fananana lalàna ireo mpanao politika, araka ny fanamafisany. “Mitaky vokatra aminay izy ireo nefa ny fitaovana iasana aza tsy omena anay. Tsy misy finiavana politika sy tsy mazava ny laharam-pahamehana amin’izy ireo”, hoy izy. Notsindriny fa manana anjara amin’izany ny fanjakana sy ny fiarahamonim-pirenena ary ny mpandraharaha hanery  ireo parlemantera ireo handray ny andraikiny satria efa misy loza mitatao eto amin’ny firenena. “Tompon’andraikitra amin’ny tantara izy ireo raha mihatra amintsika ny fampidirana antsika anaty listry ny firenena ratsy endrika amin’ny ady amin’ny famotsiam-bola…”, hoy ny tale jeneralin’ny Samifin.

Ny Samifin sy ny vola amin’ny fifidianana

Ankoatra izany, nanteriny fa manana andraikitra amin’ny fifidianana ny Samifin, araka ny voalazan’ny lalàm-pifidianana, indrindra ny momba  ny vola mifandray amin’ny famotsiam- bola. “Mandray ny andraikitra izahay raha misy fanambarana ahiahy mifandray  amin’ny famotsim-bola nampiasaina amin’ny fifidianana.  Manao ny fanadihadiana izahay”, hoy izy. Na izany aza, nambarany fa zava-dehibe ny fisorohana amin’ny alalan’ny  fanentanana sy ny fanoroana ny fepetra azo raisina tsy hidiran’ny famotsiambola amin’ny fifidianana. Mifanome tanana amin’ilay vaomiera mpanara-maso ny volan’ny kandidà ny Samifin ao anatin’izany. Ohatra, ny namoriana ny mpilatsaka hofidina sy ny mpitahiry volan’ny kandidà.  Nambarany fa asa mitohy ny azy ireo ary mandray fanambarana ahiahy avy amin’ io vaomiera ny Samifin raha misy ilana ny fanadihadiana. “Tsy amin’ny resaka fifidianana ihany ny asanay. Manao ny asanay izahay amin’ny mety ho fivezivezen’ny vola na mifandray na tsia amin’ny fifidianana. Eo ny fananana tahirim-baovao fa mandray ny vaovao rehetra manodidina ny famotsiam-bola koa izahay… Manao ny asanay hatrany  na misy na tsia ny fifidianana”, hoy izy.

Synèse R.

News Mada0 partages

Taxi – be Ivato: les usagers : « Stop à la gabegie »

La gabegie perpétrée par les transporteurs des taxis-be de la ligne D, reliant la capitale à Ivato, continue de plus belle, malgré les mises en garde déjà lancées par la Commune d’Ivato. Du coup, les usagers montent sur leurs grands chevaux.

Ras-le-bol généralisé. « Les usagers, las de d’endurer tous les jours les agissements irresponsables des chauffeurs et receveurs de ligne la D sans parler de la mauvaise qualité de service qui n’est pas en adéquation avec la récente révision à la hausse des frais, vont organiser une grande manifestation, ce samedi, pour clamer leur indignation », d’après le maire de la Commune d’Ivato, Penjy Randrianarisoa.

« Cette grande marche partira de l’enceinte de l’Horizon Ivato, en passant par Mamory, l’aéroport Ivato, l’église catholique pour finir au siège de la Commune », ont précisé les organisateurs, qui lancent un appel à tous les usagers d’unir leurs forces  pour dire « Stop à la gabegie ».

En fait, les usagers protestent contre les détours en cours de route, notamment durant les heures de pointe, le transfert des passagers vers d’autres véhicules empruntant le même axe et l’application des frais du demi-trajet à 500 ariary.

Ainsi, les transporteurs ne sont guère motivés à conduire leurs passagers jusqu’au Terminus ou au Primus, étant donné qu’ils peuvent déjà honorer leur versement  en effectuant des demi-trajets.

Cette manifestation est mal vue par l’Agence de transport terrestre (ATT) qui, par le biais d’un responsable, souhaite que les usagers déposent d’abord une plainte avant toute chose.

Quatre nouvelles coopératives        

Pour stopper cette gabegie, les usagers réclament également la mise en place d’un système de concurrence.

La réalisation de ce projet cher à la population de ces localités ne semble pas impossible, il suffit juste l’aval des responsables. Et ce ne sont pas les coopératives manifestant leur intention d’investir qui manquent.

En effet, « Pas moins de quatre coopératives ont demandé d’exercer sur l’axe Ivato –Tsarasaotra. Des demandes  y afférentes sont déjà déposées, auprès de la mairie d’Ivato », a souligné Penjy Randrianarisoa.

Ce dernier est du même avis que les usagers, en manifestant son souhait sur la mise en place de cette nouvelle ligne, qui va  résoudre certainement les problèmes de transport qui n’en finissent plus dans cet axe.

Fahranarison

News Mada0 partages

Boeny- Marofoto: le désengorgement de la prison déclenché

La Cour d’appel de Mahajanga concrétise la politique qui consiste à réduire la surpopulation carcérale, annoncée par le ministère de la Justice. Des sessions spéciales ont débuté le 19 novembre pour désengorger la Maison centrale de Marofoto, en conformité aux droits au procès de plus d’une cinquantaine de prévenus.

Quatre sessions spéciales sont prévues jusqu’à la période des vacances judiciaires (à partir du 14 décembre), pour passer en procès plus de 50 prévenus de la Maison centrale de Marofoto, à Mahajanga, selon un calendrier établi par la Cour d’appel de la localité.

Ce programme stipule d’ailleurs que des magistrats de cette Cour d’appel seront en charge du fonctionnement de la Cour criminelle ordinaire et des mineurs, durant la période, tandis que la Cour criminelle spécialisée et aggravée sera du ressort du tribunal de Première instance de Mahajanga. Le chef de l’établissement pénitentiaire de Mahajanga se félicite ainsi de la tenue de ces sessions périodiques, pour alléger les charges liées à la gestion de ses pensionnaires vu que les prévenus sont en surnombre par rapport aux condamnés, selon les statistiques qu’il a révélées.

«Cette initiative résulte de l’application de la politique du ministère sur la valorisation des droits humains en milieu carcéral, par le jugement dans le délai légal des prévenus mais aussi pour respecter le droit des détenus d’être fixés sur leur statut», a-t-il expliqué.

A l’instar des autres établissements pénitentiaires malgaches, celui de Mahajanga détient actuellement 1.578 pensionnaires pour une capacité d’accueil de 360 individus.

Manou

 

News Mada0 partages

Hosoka sy fisolokiana: nidoboka am-ponja ilay nisandoka ho mpiasan’ny APMF

Nidoboka am-ponja koa ny lehilahy iray nisandoka ho mpiasan’ny APMF naman’ilay renim-pianakaviana (efa any am-ponja) voasambotry ny polisy, ny herinandro teo…

Voasambotry ny zandary avy ao amin’ny borigadin’i Betongolo, ny alatsinainy sy ny talata teo noho ny fisolokiana sy fanaovana taratasy hosoka miampy hala-tsonia, ny lehilahy miisa telo. Araka ny fampitam-baovao avy amin’ny zandary, nilaza izy ireo fa mahavita mandefa olona miasa amin’ny sambo ka mila mandoa vola 5 tapitrisa Ar ny olona iray raha te hanao ity asa ity. Milaza izy ireo fa mpiasa ao amin’ny antokon-draharaha misahana ny fitaterana an-dranomasina sy an-dranomamy na APMF ka izay rahateo koa no nahatonga ny tompon’andraikitra avy ao ao amin’ity antokon-draharaha ity hanao fitoriana. Vokany, lehilahy iray no tratran’ny zandary, ny alatsinainy teo. Nanonona lehilahy roa izay nambarany fa mpiray tsikombakomba aminy ity tratra voalohany ity ka nosamborina ihany koa izy ireo. Natolotra ny fampanoavana , omaly, izy telo lahy taorian’ny famotorana nataon’ny zandary ka naiditra vonjimaika am-ponja ny iray raha nahazo fahafahana vonjimaika kosa ny roa lahy niray tsikombakomba taminy. Nomarihin’ny zandary fa vehivavy iray izay mpiray tsikombakomba amin’izy ireo koa no efa nahazoana fitairanana ary efa nanan-draharaha teny amin’ny polisim-pirenena ka efa nalain’ny zandary teny amin’izy ireo anaovana famotorana. Efa naiditra vonjimaika am-ponja, ny zoma lasa teo, ity renim-piankaviana ao anatin’ity tambajotrana mpisoloky ity.

Jean Claude

News Mada0 partages

Ambohipo: jiolahy tratran’ny fitsaram-bahoaka

Niharan’ny fitsaram-bahoaka ny iray amin’ireo jiolahy tratra teo am-pamakiana trano teny Ambohipo, ny asabotsy lasa teo. Jiolahy telo ireto tratra namaky trano ireto, saingy nenjehin’ny fokonolona ny iray ka niharan’ny daroka. Soa ihany fa nalaky tonga ny polisy fa raha tsy izany efa tapitra teo ny ain’ilay jiolahy, raha ny fanazavan’ireo mponina teny an-toerana. Nentin’ny polisy ilay jiolahy taorian’izay. Natolotra ny fampanoavana avy hatrany izy taorian’ny famotorana ka naiditra vonjimaika am-ponja eny Antanimora.  Jiolahy iray hafa kosa tratra teo am-panaovana ny asa ratsiny ihany koa teny Manakambahiny, tamin’io andro io ihany. Nandritra ny famotoran’ny polisy no nanondroany ireo namany mpiara-manao asa ratsy aminy. Niaiky ny heloka vitany ireto jiolahy ireo ka naiditra am-ponja, omaly ihany koa.

Nidoboka eny amin’ny fonjaben’i Tsiafahy koa ny iray amin’ireo jiolahy raindahiny amin’ny fanendahana tratran’ny polisy teny Tsiadana, ny asabotsy teo. Nalefa eny Anjanamasina kosa ny roa lahy hafa. Fantatra, araka ny fitarainan’ny olona eny an-toerana fa raindahiny mihitsy ry zalahy ireto.

J.C

News Mada0 partages

Halatra  tao Canada Toamasina: voasambotra i Basile, karohina ny namany

Nifanenjehana nanomboka tamin’ny 11 ora alina ka hatramin’ny 3 maraina, ny alin’ny talata 20 novambra hifoha ny alarobia 21 novambra lasa teo, tao amin’ny fokontanin’ i cité Canada nihazo ny fokontanin’ i  Depot ka voasambotra ihany  tao amin’ny fokontanin’ i Vohitsara raha efa diva haraina ny andro Rakotonirina Basile 25 taona. Namaky trano sy nangalatra moto Rs tao amin’ny  cité Canada izy io. Raha ny fanazavan’ny kaomiseran’ny Fip ao Ankirihiry, Rafaliarivo Jules, naharay antso  avy tamin’ny fianakaviana vaky trano izy ireo ary tonga ara-potoana niaraka tamin’ny polisy.  Fantatra fa roa lahy nanosika ilay moto halatra.  Nampiasa hafetsena tanteraka ireo jiolahy satria nobatain’ireo ila moto mba tsy hahitana ny diany.

Tsy nikely soroka ny polisy fa niezaka nanao izay heriny hatrany ka tratra ihany ny tanjona.  Tamin’ny 3 ora maraina no voasambotra ny iray  raha tafaporitsaka kosa ny faharoa ary tafaverina tamin’ny tompony ny moto .

Sajo

News Mada0 partages

Fiaraha-miasa amin’ny Amerikanina: 25 taona niasana teto amintsika ny Corps de la Paix

Mankalaza ny faha 25 taona niasany teto Madagasikara ny mpilatsaka an-tsitrapo amerikanina ao amin’ny Corps de la Paix. Omaly, niampy 40 indray izy ireo izay nahaita fihanianana ary hiantsehatra amin’ny tontolon’ny fampianarana teny anglisy.

Niorina voalohany teto Madagasikara tamin’ny volana novambra 1993 ny Corps de la Paix.   Mpilatsaka an-tsitrapo sivy izy ireo no tonga voalohany teto, tamin’izany, ary notendrena hiasa tany Taolanaro, Morondava, Ambatondrazaka, Tsiroanomandidy, Fandriana, Ambositra, Antsirabe, Fenoarivo Atsinanana ary Mananjary.  Efa nandray mpilatsaka an-tsitrapo maherin’ny 1393 nanatontosa iraka ho amin’ny sehatra maro i Madagasikara, tao anatin’ny 25 taona niasan’ireo mpilatsaka n-tsitrapo teto ireo.

Anisan’ny himasoana ny fandriampahalemana sy ny firahalahiana tamin’ny alalan’ny fanamafisana ny fiarahana mianatra, ny fifanakalozana ara-kolontsaina rehefa miara-miasa akaiky amin’ireo fianakaviana Malagasy manana fandavan-tena sy finiavana hanatsarana ny fanabeazana, ny fambolena ary ny fahasalamana. Amin’izao fotoana, 120 ireo mpilatsaka an-tsitrapo amerikanina miasa eo amin’ny sehatry ny fampianarana, fambolena ary fahasalamana manerana an’i Madagasikara. .

Marihina fa namorona ny Corps de la Paix, ny 1 martsa 1961, tamin’ny alalan’ny didy hitsy volana ny filoha amerikanina John F. Kennedy.  Efa nihoatra ny 57 taona izao no nanapariahan’ny Corps de la Paix ny fandriampahalemana sy ny firahalahiana manerana izao tontolo izao. Raha ny ara-tantara, efa mihoatra ny 230.000 ireo amerikanina nanao asa fanompoana tato amin’ny Corps de la Paix, mba hampisy ny fifankahazoana eo amin’ny Amerikanina sy ny mponina amin’ireo firenena 141 izay nampiantrano azy reo. Amin’izao fotoana izao dia maherin’ny 7300 no isan’ireo mpilatsaka an-tsitrapo miasa amina firenena miisa 65 mahery maneran-tany.

Mpilatsaka an-tsitrapo 40 vaovao hampianatra teny anglisy

Mpilatsaka an-tsitrapo miisa 40 mianadahy avy ao amin’ny Corps de la Paix no nampanaovin’ny mpiandraiki-draharahan’ny masoivoho amerikanina, Atoa Stuart R.  Wilson, fianianana, omaly, tetsy Ivandry.

Hiasa eo amin’ny sehatry ny fampianarana sy ny fampiroboroboana ny teny anglisy ireo mpilatsaka an-tsitrapo ireo rehefa avy nahavita fiofanana nandritra ny 11 herinandro.  Taorinan’ny fiofanana momba ny teny malagasy, fianarana ny fomba amam-panao sy ny kolontsaina malagasy ary ireo teknikam-pampianarana samihafa dia handeha hamita iraka any amin’ireo tanàna manerana an’i Madagasikara izay voatendry hipetrahany sy hiasany mandritra ny roa taona ireo mpilatsaka an-tsitrapo ireo.

Ireo mpilatsaka an-tsitrapo eo amin’ny sehatry ny fanabeazana sy ny fampiroboroboroboana ny teny anglisy dia hanampy ireo mpianatra sy mpampianatra tsy afaka hanana fitaovana arifomba eo amin’ny fianarana sy fampianarana teny anglisy.

Hampianatra any amin’ireo sekolim-panjakana izy ireo mba hampivoatra ny teny anglisy ho lasa fitaovana mahomby eo amin’ny fampandrosoana, indrindra ho an’ny mpianatra sy mpampianatra amin’ny CEG sy Lycée ary oniversite sasantsasany.

Araka ny maha mpampianatra teny anglisy azy ireo dia handray anjara ihany koa izy amin’ny fanatsarana ny fahaizan’ny mpampianatra mampiasa ny teny anglisy, hifampizara traikefa sy ny fomba fampianarana samihafa ary hiezaka hampitombo sy hanatsara ireo fitaovana enti-mampianatra.

Hanentana sy hanabe ireo mpiara-monina ihany koa izy ireo amin’ny alalan’ny karazana hetsika toy ny fikarakarana “voyage d’études”, fanofanana mpampianatra, na koa ireo sehatrasa fanampiny toy ny fanentanana hiady amin’ireo olana misy amin’ny lafiny fahasalamana na ny sehatrasa momba ny miralenta, indrindra ny fikarakarana ny lasy fiofanana ho an’ny mpitarika natokana ho an’ny zazavavy.

Tatiana A

News Mada0 partages

20 taona nitoriana sy nanabeazana: hamoaka DVD sy hanolotra seho miavaka ny Feomiray

Tao amin’ny FJKM Ambalavao Isotry no nihaonan’ireo mpikambana izay samy manana ny finoany avy, saingy samy resy lahatra fa tsara ny midera ny Tompo. Mandia ny faha-20 taona nitoriana an-kira sy nanabeazana ny tarika Feomiray.

Famoahana ny kapila mangirana amin’ny endrika DVD laharana voalohany, hirakitra sanganasa mahatratra 8 toy ny “Feomiray”, ny “Tsara ianao”… Io no ho tsangambaton’ ny fankalazana ny faha-20 taon’ny tarika Feomiray. Hisy koa ny seho miavaka arahina fiaraha-misakafo, hotanterahana, ny tolakandron’ny alahady 2 desambra ho avy izao, etsy amin’ny efitrano malalaky ny INTH Ampefiloha.

Hampiavaka ity kapila mangiran’ny tarika Feomiray ity ny fisian’ny fampahafantarana ny mombamomba ireo mpikambana tsirairay mandrafitra ny tarika sy ny famitinana ny lalana nizoran’ny tarika nandritra izay 20 taona tao an-tsahan’ny hira evanjelika izay. “Ezahina ho kanto ny seho hatolotra mba ho mendrika ny fahatsaran’Andriamanitra”, hoy i Diary. Fanamby goavana napetraky ny tarika rahateo, amin’ny maha kristianina ireo mpikambana ao aminy ny hoe : “Tsy ho rambony fa ho lohany”.

… Ny 25 desambra izao, hanatontosa rindran-kira, etsy amin’ny FJKM Ilanivato iarahana amin’ny tarika sy mpanakanto manana ny maha izy azy ny Feomiray. Anisan’izany ry Bodo,  Mialy Rakotomamonjy ary Laurent Rakotomamonjy. Fantatra fa anisan’ireo mpanakanto novolavolaina tao anatin’ny tarika Feomiray ry Titianah,  Stella, Vetso (Tarika Fanasina), Mpiremby, Tsiorisoa.

Tsy mifidy gadona lalaovina toy ny slow, country, bagasy, rock, sns, izy 13 mianadahy mandrafitra ny tarika. “… Tsotra ny antony, ny ahafahana mampiray ny olombelona tsy ankanavaka amin’Andriamanitra ary ny hanamorana ny fomba fampitana ireo hafatra anatin’ny tononkira ho an’ny sokajin’olona rehetra”, hoy i Diary, mpitarika ny Feomiray. Mampiavaka ny tarika ny fisian’ny fifamenoana eo amin’ireo samy mpikambana. Ireo mpihira ao anatin’ny tarika dia samy afaka mitendry zavamaneno ny ankamaroany ary ireo mpitendry ihany koa dia havanana amin’ny lafiny fihirana. Samy havanana amin’ny lafiny famoronan-kira ihany koa ireo mpikambana.

Nanangona : HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Frantsa – “CampusArt”: misokatra ny fianarana “design”…

Anisan’ny mbola olana ho an’ny tanora eto amintsika ny tsy fisiana na ny tsy fahampian’ny sekoly manokana, mampianatra na manofana ho matihanina amina asa iray mifanaraka amin’ny fivoaran’ny teknolojia sy ny filàna, eto an-toerana sy eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena.

Anisan’ny ahitana taratra izany ny eo amin’ny tontolon’ny zavakanto. Manoloana izany indrindra, misy ny “CampusArt”, tambajotran’ireo sekoly manofana momba ny zavakanto, ny lamaody, ny mozika, ny “design”, ny mari-trano, sns, any Frantsa. Amorainy ny fahafahan’ny tanora avy amin’ny firenen-kafa misitraka izany fampianarana izany. Marihina fa tohanan’ny ministera frantsay misahana ny fampianarana, ny fampianarana ambony sy ny fikarohana ary ny ministera misahana ny raharaham-bahiny ity tambajotra ity.

Anisan’ny mahazo izany fiofanana izany ny Malagasy. Misokatra efa  tamin’ny 5 novambra teo hatramin’ny 15 febroary 2019 ny fisoratana anarana amin’ireo fiofanana. Ao anatin’ny tranonkala na “site” an’ny CampusArt no ahafahana manao izany. Any amin’ny volana mey 2019 kosa no manomboka ny fiofanana, arakaraka ny sekoly nosafidian’ilay maniry ny hianatra.

Landy R.

 

News Mada0 partages

Andron’ny ankizy: nantsoina ny sehatra tsy miankina

Mampanahy ny zava-misy iainan’ny zaza malagasy, amin’izao fotoana izao. Nikarakara fihaonana niaraka amin’ny sehatra tsy miankina ny Unicef, ny talata hariva teo, teny Antaninarenina , nanaovana antso handraisan’izy ireo anjara ho an’ny ankizy manokana.

Maro amin’ireo zon’ny ankizy no tsy voahaja toy ny fidirana an-dakilasy, ny fahazoana kopia nahaterahana, ny fitsaboana noho ny fahasahiranana. Matetika,tsy misy mijery ny filan’ny ankizy fa manaraka izay fanapahan-kevitry ny olon-dehibe na ny ray aman-dreny mpiahy fotsiny. « Mila hovana ny zava-misy ary voakasika koa ny sehatra tsy miankina ka entanina izy ireo hanamafy ny fiaraha-miasa amin’ny sehatra mpiahy ny ankizy », hoy ny solontenan’ny Unicef eto Madagasikara, i Michel Saint-Lot, nandritra ny lahateniny.

Namaly ny antso ny tanora mpandraharaha malagasy vonona hanampy ny ankizy hihoitra amin’ny fiainana. Anisan’izany Razafimahefa Matina, 20 taona mpitantana orinasa vao misandratra, maniry ny hanampy ny tanora malagasy avy amin’ny fianakaviana sahirana hifehy ny teknolojia vaovao ahafahany mahazo asa any aoriana. Betsaka ny mpiandraikitra orinasa nanoina ny antso teny Antaninarenina. Tanjon’ny fanamarihana ny Andro maneran-tany ho an’ny ankizy ny hanangona vola entina manampy ny kilonga hiditra an-tsekoly, hahazo rano madio, hisitraka fitsaboana.

Ankoatra ny sehatra tsy miankina, afaka mitondra ny anjara birikiny koa ny daholobe amin’ny fanaovana sonia ny antso ataon’ny Unicef ao anatin’ny tranonkalany ho an’ny mpitondra rehetra ho tombontsoan’ny ankizy.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Basikety – CACC: tafakatra amin’ny ampahefa-dalana ny MB2All

Niova tamin’ny ora farany ny valin-dalao ho an’ny ekipa malagasy. Taorian’ny faharesena in-telo nisesy, nandritra ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika ho an’ny ekipa tompondaka sokajy vehivavy, niondrika teo anatrehan’ny MB2All ny Lakers avy any Zimbaboe, omaly.

Na dia ady mafy no natrehana, tafapetraka eo amin’ny laharana fahefatra eo amin’ny vondrona misy azy ny ekipa malagasy miatrika ny lalao CACC any Maputo. Nahazo ny tapakila hiakarana amin’ny lalao ampahefa-dalana, araka izany, ity ekipa tompondakan’i Madagasikara ity. Isa 58 noho 48 no nandavoan’ny malagasy an-dry zareo Zimbaboena nandritra ny fifanandrinan’ny roa tonta. Raha hiverenana ny lalao, nitarika tamin’ny isa 13 no ho 11 ny Lakers tamin’ny ampahefa-potoana voalohany ary hita ho nanana herijika tokoa ity ekipa ity. Tsy nipetra-potsiny anefa ny ekipa malagasy fa nitady izay fomba rehetra hahazoana isa ka nitarika indray ny MB2All tamin’ny ampahefa-potoana faharoa. Tamin’ny alalan’ny isa 26 no ho 21 no nisarahan’ny roa tonta mialohan’ny nidirana tamin’ny fakana aina. Nitohy hatrany ny fampiakarana ny isa ho an’ny Malagasy nandritra ny ampahefa-potoana fahatelo. Nihanitombo ihany koa ny elanelan’isa teo aminy sy ny Lakers avy any Zimbaboe. Nifarana tamin’ny isa 58 no ho 48 ny fifanandrinana ka nivoaka ho mpandresy ny MB2All, ekipa malagasy.

Nanambara ny mpilalao malagasy fa somary henjana ny fiatrehana ny mpifanandrina nandritra izay lalao 4 efa vita izay. “Manana tombony ny ekipa sasany mihoatra amin’ny ekipa malagasy noho izy ireo manatombo amin’ny halavana sy ny traikefa, nefa na izany aza, niady mafy ny mpilalao tsirairay ka tonga amin’izao ampahefa-dalana izao. Raha mitohy ny ezaka, mety ho lasa lavitra amin’ny lalao iraisam-pirenena ny Malagasy”, raha ny nambaran’i Murielle, mpilalao ao amin’ny MB2All.

Miato kely ny fifaninanana ho amin’ny anio, mialohan’ny hidirana amin’ny lalao ampahefa-dalana rahampitso. Ny ekipan’ny Inter Clube avy any Angola no miandry ny ekipa malagasy amin’izany, raha ny hita ao anatin’ny fandaharan-dalao. Ity ekipa ity izay anisan’ny kalaza ka hanano sarotra ny handavoana azy.

Mi.Raz

News Mada0 partages

Kitra any Eoropa: sahiran-tsaina ny PSG fa maratra i Mbappé sy i Neymar

Ao anatin’ny fitaintainana fatratra ireo tomponandraikitry ny Paris St Germain, amin’izao fotoana izao. Fantatra mantsy fa maratra ireo mpilalao andrin’ity ekipa parizianina ity dia i Kylian Mbappé sy i Neymar. Samy voadona mantsy izy mirahalahy ireto, nandritra ny filalaovany tany amin’ny ekipam-pireneny avy, ny talata lasa teo. Araka ny fantatra, mety haharitra herinandro ny tsy fahazoan’izy mirahalahy ireo miakatra kianja.

Araka izany, mety tsy ho afaka hiatrika ny lalao mandroso hikatrohana amin’ny Liverpool, eo amin’ny andro fahadimy amin’ny fifanintsanana isam-bondrona, eo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Eoropa «ligue des champions», izy mirahalahy. Fihaonana, hotanterahina ao amn’ny Parc des Princes, ny alarobia 28 novambra, ho avy izao.

Raha tsiahivina, niatrika lalao firahalahiana, tamin’ny liona tsy voafolak’i Kameronina, ny talata lasa teo, i Brezila. Vao nanomboka 8 mn monja anefa ny fihaonana dia efa niala ny kianja i Neymar, taorian’ny daka lavitra nataony ka naharovitra ny tongony havanana. Marihina fa nandresy tamin’ny isa tokana, 1 no ho 0 ny Brezilianina, tamin’izany. Mbappé indray voadona teo amin’ny sorony, nandritra ny fihaonan’i Frantsa, tamin’i Orogoay, izay nandresen’ny Frantsay, tamin’ny isa 1 no ho 0 ihany koa.

Manana isa 5 ary mitana ny laharana fahatelo, ny PSG ao amin’ny vondrona misy azy, eo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Eoropa.

 

Tompondaka

News Mada0 partages

Karting – « Trophée International de Madagascar »: ho tonga maro ny mpila ravinahitra avy any Frantsa

Hotanterahina ny alahady 25 novambra ho avy izao, eny Imerintsiatosika ny fifaninanana “Trophée International de Madagascar”, andiany faha-17. Fifaninanana karakarain’ny eo anivon’ny federasiona no sady entina hamaranana ny taom-pilalaovana 2018 amin’ny karting.

Mpanamory avy eto an-toerana sy avy any ivelany no ho avy hifaninana, mandritra ity hetsika goavana ity. Misy ireo mpila ravinahitra izay hanatevin-daharana ihany koa. Maro an’isa amin’izany ny avy any Frantsa. Ireo mpifaninana ireo izay samy hiady mafy hahazoana ny lohany. Raha tsiahivina, i Andry Ratoby John hatrany no nandrombaka ny amboara nandritra ny andiany faha-15 sy faha-16. Ity farany izay mbola maniry ny handray anjara sy hiandrandra fandresena hatrany.

Tanjona amin’ity hetsika ity, ny hanomezana fahafaham-po ho an’ny mpankafy ny karting, na eto an-toerana na ny any ivelany ary hamaranana amin’ny fomba mendrika ny taom-pilalaovana 2018. Efa fanao isan-taona ny “Trophée International de Madagascar” ary ezahina ny hanatsarana ny fikarakarana mba hahafahan’i Madagasikara mirehareha, hoy hatrany ny mpikarakara, eo anivon’ny FSAM (Fédération du Sport Automobile de Madagascar).

 

Mi.Raz

Ora farany

Misaona ny tontolon’ny fanamoriana fiarakodia eto Madagasikara. Nodimandry, omaly, i Yachine Adam, mpanamory mpanampy tao amin’ny klioba ASACM. “Co-pilote”n-dRakotomanga Freddy izy, nandritra ny taona maro. Azo lazaina ho tampoka ihany izao nahalasan’i Yachine izao

.

 

Ino Vaovao0 partages

MAINTIRANO : Dahalo folo mianadahy tratran’ny kaompanian’ny zandarimarian’i Mahajanga

Nangalarina tany Maintirano amin’ny Faritra Melaky iny tamin’ny herinandro lasa iny ireo omby miisa 100 an’ny fokonolona. Nampandre avy hatrany ny mpitandro filaminana izy ireo. Very tsy hita popoka ireo omby, saingy nanao ny fanarahan-dia hatrany ny fokonolona niaraka amin’ny taratasy fanamarinana fa azy marina ireo omby. Nisy ny vela-pandrika natao ka tratra ireo omby 149, izay an’ny fokonolona avy any Maintirano ny 100 ary omby halatra avy amin’ny toeran-kafa ny 49. Handeha hamidy ao amin’ny tsenan’ Andranomavo ireo omby ireo no tratra ny zoma 16 novambra teo.

Hatolotra ny fampanoavana izy ireo aorian’ny famotorana.Mila fantarina kosa izay tompon’andraikitra manampy ireo dahalo amin’ny famotsiana omby halatra. Tsy maintsy tompon’ andraikitra, dokoteram-biby sy delege mantsy vao afaka manao taratasin’omby, na hosoka aza. Efa nisy ny atrik’asa nataon’ny zandary teto Mahajanga amin’ny famantarana sy fanadihadiana mikasika ireo omby halatra ary nanambara ireo mpampiofana tamin’izany fa ny ankamaroan’ireo omby vonoina sy amidy amin’ny tanàn-dehibe dia omby halatra avokoa. Ny antsasaky ny omby very eto Madagasikara mantsy dia tsy hita popoka mihitsy.

Misy ny milaza fa misy manondrana omby velona nefa amin’izao fotoanan’ny fivoaran’ny teknolojia izay ahafahan’ny rehetra maka sary sy manaparitaka izany amin’ny tambajotra sosialy izao dia tsy mbola nahita fanondranana omby an-tsokosoko any ivelany. Ireo omby aondrana matetika avy amin’ny famonoam-biby izay eken’ny fanjakana.

Voalaza kosa fa omby halatra sy voadio ny ankamaroan’ireo omby ireo. Na misy aza ny ezaka anadiovana izany dia misy ireo tompon’ andraikitra milaza fa raha voadio tanteraka ny tontolon’ny fivarotana sy fividianana omby eto Madagasikara dia tsy hisy omby hohanina intsony ireo tanàn-dehibe. Eo ihany koa ireo lazaina fa dahalo ambony latabatra miaro sy maniraka ireo dahalo ambany ravinahitra mamono sy mandroba ireo mpiompy. Izany indrindra no antony tsy mahafoana ny asan-dahalo eto Madagasikara.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

AMPASIMAZAVA TOAMASINA : Nisy naka an-keriny indray ny Karàna tompon’ny TransFy

Nisehoana fakàna an-keriny teratany karàna indray tany Toamasina. Ny alarobia 21 novambra tokony tamin’ny 3 ora sy sasany tolakandro no nisehoan’izany tao Ampasimazava Toamasina. Teratany karana  tompon’ny TransFy, izay orinasam-pitateran’entana any amin’ny Faritra Atsinanana iny ity lasibatry ny jiolahy ity indray. Antsoina hoe Armane Kamis ary mizaka zom-pirenena frantsay sy malagasy ity lehilahy nalain’ny jiolahy an-keriny ity indray.

Araka ny loharanom-baovao dia lehilahy miisa dimy mirongo basy ary tsy nanao saron-tava ireo tonga naka azy an-keriny tao amin’ny birao fiasany eny Ampasimazava Toamasina izao. Noentin’ ireto andian-jiolahy niaraka tamin’ny fiarany mitondra ny marika Touareg miloko volon-tsaokôla mitondra ny laharana 24541 WWT ity tompon’orinasa fitateran’entana ity.

Tsy niandry ela fa vantany vao naheno ny vaovao ny mpitandro filaminana dia efa mandray ny andraikiny. Tamin’ny ora nanoratanay ny lahatsoratra ( alarobia hariva), dia niatrika fivoriana maika momba izao raharaha izao ireo mpitandro filaminana ao Toamasina.

Tsy ny fianakavian’i Armane Kamis ihany anefa no mosedra olana vokatr’izao asan-jiolahy izao fa na ireo mpanjifa manana entana taterin’ny orinasa TransFy. Vokatr’io asan-jiolahy io dia niato ny tampoka ny famoahan’entana tao amin’ny TransFy, omaly tolakandron’ny alarobia nisehoan’ny fakàna an-keriny.

Mandry andriran’antsy ireo mpanefoefo

Velon’ ahiahy noho izany ireo mpanara-baovao eto Madagasikara manoloana ny firongatry ny fakàna an-keriny indrindra ireo teratany karana misesisesy tato ho ato. Manjavozavo tanteraka hatreto ny antony mampahazo vahana ity asan-jiolahy ity. Misy ireo mpanara-baovao mampifandray izany amin’ny toe-draharaham-pirenena amin’izao fotoana. Very hevitra sy fanantenana tanteraka ireo teratany  karana monina eto madagasikara satria  votsotra ny eo dia  misy  maka an-keriny indray ny hafa. Mandry andriran’antsy araka izany ireo teratany vahiny indrindra ireo mpanefoefo.

Mahatratra iraika ambin’ny folo eo ny isan’ireo olona nalaina an-keriny natao hitakiana volabe hatramin’ny volana jona  no nankaty. Teratany karana avokoa izy ireo araka ny fantatra ankoatra ireo teratany Malagasy lasibatr’izany any ambanivohitra lavitra any.

Raha tsiahivina  dia i Navage Veldjee no nisantaran’ireo izany tamin’ny faharoa jona. Tsy niandry ela fa ny fahatelon’io volana io ihany no nisy naka an-keriny ihany koa i Richi Sandarana. Taorian’izay dia tany Tomasina indray no nitohizan’izany ka lasibatra tamin’izany i Nazar Pirbay. Nifanarakaraka tamin’izany koa tamin’io volana jona io  ihany i Moustafa Hiridjee. Ny fahenina jolay dia i Sabira Vasram no nisantatra izany.  Nanaraka azy tao i Abdoul Aziz ny faha-23 Jolay. Tsy  nety lefy ny tranga ary mbola nitohy  hatraty amin’ny volana oktobra sy novambra izao. Ny volana oktobra Sabir Molou, teo ihany koa i Rahima tovovavy kely nipetraka tao Manerinerina, izay kely taona indrindra tamin’izy ireo .

Ny tamin’ity volana Novambra ity moa dia niisa telo sahady izany hatreto, dia i Riaz Hassim izay nisy naka an-keriny teny Ambatobe ny 9 novambra lasa teo ary i Nassir Sivjee ny alarobia harivan’ny 13 novambra. Omaly alarobia 21 novambra indray dia niverina any Toamasina indray ireo jiolahy naka an-keriny an’i Armane Kamis izao. Andrasana indray ny fotoana hamotsoran’ireo jiolahy azy. Tantara mitohy…

Kamy sy Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

VAKY TRANO AO CANADA SY VOHITSARA : Lehilahy iray antsoina hoe Bazily voasambotra

Garazy io nisy namaky io. Tonga ara-potoana ny Fip notarihin’ny Kaomisera Rafaliarivo Jules. Nifanenjehana nanomboka tamin’ny 11 ora alina ka tamin’ny 3 maraina vao tratra. Roalahy ireo tompon’ antoka tamin’io vaky trano niseho tao amin’ny Cité Canada io. Ny iray no tratra niaraka tamin’ny moto halatra, tafaporitsaka kosa ny faharoa. Tafaverina amin’ny tompony ilay moto.

Nampiasa hafetsena

Raha ny fanazavana nentin’ny Kaomandin’ny Fip Toamasina, Kaomisera Rafaliarivo Jules, dia niezaka nampiasa hafetsena ireo mpamaky trano rehefa nahalala fa misy polisy manaraka. Tsy afaka notaingenana ilay moto, tsy nisy lakile. Mody nadofotr’izy ireo tamina vavahadin’ olona ilay moto sady bataina. Fihetsika nentina nanariana dia izany rehetra izany.

Fetsy noho ireo olon-dratsy koa anefa ny polisy ka izao sarona izao. Ny fanazavana no nahalalana fa efa mpamaky trano ikoizana io Bazily izay tratra io. Eny amin’ny faritra Cité Canada sy Vohitsara no tena famelezany.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

WEDNESDAY MORNING GROUP : Miditra amin’ny andiany faha-55 ny « Bazar de Noel »

Amin’ity taona ity dia ny alahady 25 novambra ho avy izao manomboka amin’ny 9 ora maraina ka hatramin’ny 6 ora hariva no hanatanterahan’izy ireo izany etsy amin’ny hotely Carlton Anosy. Amin’ity andiany manaraka ity dia nosafidian’ireo mpikambana ao anatin’ny WMG ny lohahevitra hoe « Sparkling Christmas » na « Noel pétillant  ». Nosafidiana io lohahevitra io noho ny fandraisana anjara sy ny fanohanana avy amin’ireo nanaiky hiara-hiasa amin’ny fikambanana.

Anisan’izany ireo masoivoho vahiny ahitana ny masoivohon’i Alemaina, Korea Atsimo, Inde, ny vondrona Eropeanina, Japon, Indonesia, Thailande, Rosia, Malte ary Sina. Teo ihany koa ny fiaraha-miasa sy ny tolo-tanana avy amin’ireo orinasa toy ny vondrona Sodiat, Banky Bmoi, Bni, Jovena, la Star, Orange, Galana, Somalco. Marihina fa ankoatra ny varotra ao anatin’ny hetsika dia hisy ihany koa fisarihana hatao izay mety hahazoana loka tapakila hahazoana mandeha fiaramanidina avy eto Antananarivo mankany Parisy ary miverina eto Antananarivo (Tana-Parisy-Tana) izay tolotra manokana noho ny fiaraha-miasa avy amin’ny kaompaniam-pitaterana Air France, hisy ihany koa ny tapakila miainga eto Antananarivo mankany Maorisy ary miverina eto Antananarivo (Tana-Maorisy-Tana) avy amin’ny kaompania Air Mauritius. 

Ny fikambanana Wednesday Morning Group dia efa niantsoroka hatrany ny fiahiana ara-tsosialy ary anisany antony izany anaovan’izy ireo hetsika tahaka izao mba hahafahan’ireo mpikambana mampiroborobo ny fidiram-bola hoentina hanampiana ny mpiara-belona. Araka ny tarigetra isaloran’izy ireo hoe « nous pensons aux autres ». Ho amin’ny roa taona manaraka dia hifantohan’ny fikambanana kokoa indray ny fanatsarana ny tontolon’ny reny sy ny zaza.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

TONTOLON’NY FIKAROHANA : Hankalazaina ny faha-100 taonan’i E.D Andriamalala

Anio alarobia 21 Novambra 2018 amin’ny roa ora folakandro ao amin’ny Amphi 24 eny amin’ny Oniversiten’Antananarivo no hanatontosana ny fankalazana. Ho fanamarihana io hetsika io dia misy ny fiaraha-miasa eo amin’ny Creci sy ny Ciram na «  Centre Inter-disciplinaire de recherche Appliquée au Malgache  » avy ao amin’ny Zanatsehatra malagasy amin’ny alalan’ny vela-kevitra mifototra amin’ny hoe  : «  Ny anjara toeran’i E. D Andriamalala eo amin’ny Tantaran’ny Haisoratra malagasy  ». Ity hetsika ity koa dia miara-dia amin’ny fankalazana ny faha-100 taona nahaterahan’i E. D Andriamalala izay mpanoratra fanta-daza, teraka tamin’ny 22 Oktôbra 1918. 

Mpampianatra mpikaroka miisa telo no handray anjara amin’ity vela-kevitra ity ka i «  Randja Zanamihoatra manakatra ny «  Antso  »n’i E. D Andriamalala  » no hisantaran-dRadaniela Radoheninjo ny famelabelarana amin’izany. Hanohy izany amin’ny alalan’ny famelabelarana «  Ny hainteny araka ny ahitana azy ao amin’ny «  Fofombadiko  » nosoratan’i E. D Andriamalala  » kosa Rahariniriana Ange Herizo, ary hamarana ny velakevitra amin’ny ’i «  E. D Andriamalala sy ny «  Fanagasiana  » ny Profesora Rajaonesy Beby Vololona izay sady avy ao amin’ny Creci no ao amin’ny Ciram ihany koa. 

Nambaran’ny Profesora Rajaonesy Beby Vololona ihany koa fa «  santatra am-bavarano  » ihany izao hetsika izao fa mbola hisy koa ny hetsika izay hokarakarain’ny Zanatsehatra malagasy manokana ho fankalazana ny faha- 100 taonan’i E D Andriamalala. Amin’ny volana desambra any ho any no hanatanterahana ity hetsika ity araka ny nambarany ka iantsoana sahady ireo rehetra mifandray mivantana na an-kolaka amin’ny fiainan’ny haisoratra malagasy.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

MISS BOENY : Mitohy amin’ny fanohanana amin’ny sehatra nasionaly ny asan’ny komity mpikarakara

Izany no nambaran’ ny talem-paritry ny serasera izay anisany mpikarakara ny alatsinainy tolakandro teo teny amin’ny New Park Resort. Mbola tsy fantatra aloha ny daty hanaovana ny fifaninanana nasionaly ho an’ny Miss Madagascar fa efa vonona ireo miss eto Mahajanga. 

Handray anjara amin’izany fifaninanana nasionaly izany izay miss voafidy noho ny hatsaran-tarehy sy hatsaram-bika avy amin’ny faritra 22 ka ny tanjon’ ny mpikarakara amin’ny Faritra Boeny dia ho tafiditra fahatelo fara faharatsiny ny miss Boeny. Ornella Razanandraibe 22 taona, mirefy 1,72 metatra manaraka ny lalam-piofanana serasera taona fahaefatra eny amin’ny Anjerimanontolo no hisolo tena an’i Mahajanga amin’ny lalao famaranana. 

Araka ny nambaran’ny talem-paritry ny serasera Boeny hatrany dia ny 23 novambra izao no hikarakara komity nasionaly ny mpikarakara ao an-drenovohitra ao, ary hanomboka ny famondronana fa ny 24 novambra dia ‘hiditra villa’ ireo mpifaninana. Hisy kosa ny komity hanaraka ny solontenan’ny Faritra Boeny any an-drenivohitra.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FAMPANANTENAN’NY KANDIDA ANDRY RAJOELINA : Efa nisitraka ny “Tsena mora” ny vahoakan’i Toliara

Nisy ny fampanantenana nataony tao Toliara  fa hapetraka ao an-tampon-tanàna ny tsena mora ahitana   ireo entana ilain’ny mponina andavanandro toy ny menaka,  siramamy ary vary sy ny maro hafa izay tena natao mora vidy, hanala fahasahiranana  ny mponina. Ny alatsinainy lasa no nanomboka napetraka izany, ka atao in-droa isan-kerinandro no hanatanterahana  ny tsena, mba hitsinjovana ny fahasahiranam-bahoaka. Mitana ny teny nomeny ny lehilahy ary azo itokisana fa tsy hivadika amin’ny toky nomeny. Hoezahina aza mba hatao  sehatra asa  iray mihitsy io tsena io ka hivadika asa ho an’ny tanora.

Porofo mivaingana izao fanombohana ao Toliara izao. Anisany nahavelom-bolo ity kandida ity ihany koa ny tahan’ny  valim-pifidianana  azony tao an-toerana izay tena ambony indrindra raha mitaha tamin’ny faritra hafa. Hahazo tombony goavana araka izany ny Faritra. Na izany aza anefa dia tsy atao ambanin-javatra ny faritra sasany hafa satria haparitaka manerana ny Nosy ny fahazoana tombontsoa samihafa. Raha efa nisitraka izany koa ny tao Mahajanga dia  ho hita eny amin’ny faritra hafa tsikelikely ato ho ato izany. “Tsy miandry fahefana izay vao afaka hitsinjo vahoaka mpiray tanindrazana, izay lazaiko dia tsy maintsy tanterahiko”, hoy ny ambentin- teniny  matetika. Miezaka hatrany ity farany, hanakaiky ny vahoaka ary mbola asa goavana no miandry azy   hanarenana ny firenena ka tsy hilavo lefona amin’ny fingampingana ataon’ireo mpisompatra.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

KANDIDA RAVALOMANANA MARC : Efa miezaka manao fampielezan-kevitra sahady

Ny vokatra tena ofisialy avy amin’ny Fitsarana avo momba ny Lalàmpanorenana aza mbola andrasana dia efa miroso sahady amin’ny fanaovana fampielezan-kevitra ny tenany. Aiza ny Céni sy ireo tompon’andraikitra isan-tokony amin’ny fampiharana ny lalàna sy ny sazy ?

Andrasana fatratra hatreto izay fanapahan-kevitra sy voka-pifidianna tena ofisialy avoakan’ny HCC. Raha sanatria ka tsy maintsy hirosoana ny fihodinana faharoa dia ny alatsinainy 3 desambra ka hatramin’ny alatsinainy 17 desambra no hanatanterahan’ireo Kandidà roa lahy nahazo ny salan’isa ambony indrindra tamin’ny fihodinana voalohany ny fampielezan-kevitra hiatrehana indray ny fihodinana faharoa izay voatondron’ny lalàna fa hotanterahina amin’ny alarobia 19 desambra 2018. Ny zava-misy ankehitriny anefa toa tsy mifanaraka amin’izany satria efa miezaka mangalatra fiaingana sahady ny Kandidà Ravalomanana Marc. 

Ny mahagaga dia efa sahy mitoky tena fatratra ny tenany fa tsy maintsy hisy ny fihodinana faharoa na dia mbola tsy namoaka ny vokatra tena ofisialy aza ny eo anivon’ny Fitsarana avo momba ny Lalàmpanorenana. Tato anatin’ny andro maromaro nifanesy izay dia efa mandeha ny fitetezam-paritra ataony. Anisany efa nandalovany, ohatra, ny tany amin’ny Faritra Alaotra Mangoro, Itasy sy ny Distrikan’i Mananjary. Ireo toerana ireo no anisany nahazoany vato betsaka indrindra tamin’ny fifidianana fihodinana voalohany. 

Mody voiziny amin’izany fa fisaorana ireo olom-pirenena nifidy azy no anton’ny fitetezam-paritra kanefa tsy takona afenina ny fanaovany sahady fampielezan-kevitra tsy ara-potoana. Hita taratra ny fandresen-dahatra an-kolaka ataony isaky ny toerana andalovany fa tsy hiala aminy fa handatsa-bato ho azy hatrany. Voalazan’ny loharanom-baovao iray ihany koa fa sahy manaratsy tsotr’izao ny vinan’ asan’ilay kandidà hifaninana aminy amin’ny fihodinana faharoa mihitsy Ravalomanana Marc. Raha tsiahivina dia efa nikendry ny  hanao io fampielezan-kevitra mialoha ny fotoana io teto Antananarivo ity kandidà n°25 ity saingy nandamoka izany. 

Tetsy Ambohijatovo izy no nikasa hamory vahoaka ny sabotsy taorian’ny nahavitan’ny fifidianana. Io fisaorana ny mpifidy io hatrany no novoiziny kanefa avy hatrany dia noraisin’ny rehetra ho fanakorontanana ka tsy tanteraka. Raha tsiahivina fohy dia sambany tamin’ny nisian’ny fifidianana nandraisan’i Marc Ravalomanana anjara no niatrika fihodinana faharoa ny tenany. Tsy nisy afa-tsy ny Kandidà Andry Rajoelina irery ihany koa no naharesy azy, nitetika ny tsy hanaiky izany ity filoha teo aloha ity kanefa rehefa nangina ihany.

Namotika mpandraharaha maro tany amin’ny faritra Sava

Namotika mpandraharaha maro tany amin’ny Faritra Sava Andriamatoa Ravalomanana Marc nandritra ny fotoana nitondrany ny firenena. Ireo mpandraharaha eo amin’ny sehatry ny Lavanila no tena lasibatra tamin’izany ary tsy nisy tsy nikaikaika tamin’ ny antsojay nataony ireo mpandraharaha teo amin’ity sehatra ity araka ny nambaran’ny solontenan’ireto farany. Raha tsiahivina, talohan’ny fotoana nitondrany ny firenena dia tafakatra hatrany amin’ny 500 000 Ariary ka hatramin’ny 600 000 Ariary ny kilaon’ny Lavanila tany amin’iny Faritra Sava iny. Vantany vao nahazo fitondrana anefa ny lehilahy dia tsy nitsaha-nitotongana io vidin’ny Lavanila io ary tafidina hatrany amin’ny 40 000 Ariary mihitsy aza no niafarany.

Araka ny fantatra dia mpandraharaha mpanefoefo iray atao hoe Erick Fo Weng, mipetraka ao Ampanefena, Distrikan’i Vohemar izay mpiray petsatsapetsa taminy ihany no nomeny alalana malalaka tamin’ ity sehatra ity nandritra ny fotoana nitondrany ary nahazo tombony tsy azo eritreretina fa ireo rehetra izay tsy nitovy firehana taminy dia voailika ary anisan’izany ny « Sté Ramanandraibe  ». Io mpandraharaha io no nampiasain-dRavalomanana Marc hifehy ny vidin’ny lavanila tamin’izany ka nahatonga ity vokatra mampalaza an’i Madagasikara ity nitotongam-bidy tamin’ny androny.

« Nilaza mihitsy ingahy Ravalomanana Marc tamin’izay fotoana izay fa hataony mitovy amin’ny vidin’ny karaoty sy ovy ny vidin’ny lavanila satria io, hoy izy mahalasa gaigy ny mponina aty amin’ny Faritra Sava », hoy ireto mpandraharaha ireto hatrany. Tsara ny manamarika fa maro ireo olona very asa tamin’ny fotoana namotehan’ingahy Ravalomanana Marc ny mpandraharaha tany amin’ny Faritra Sava. Fiara 4L isan-tokantrano no nampanantenain’ingahy Ravalomanana Marc tamin’ny androny nefa mifanohitra amin’izany ny nataony tany amin’ny tapany avaratry ny Nosy. Nanomboka tamin’io fotoana nanaovany antsojay ireo mpandraharaha mpisehatra eo amin’ny lavanila io sy noho ny fampidinany ambany dia ambany ny vidin’ny lavanila tany amin’ny faritra Sava nandritra ny fotoana nitondrany ny firenena io indrindra no mampangidy hoditra an’Andriamatoa Ravalomanana Marc manoloana ny mponina any amin’iny faritra Sava iny. 

Nambaran’ ireto solontenan’ny mpandraharaha ireto fa :« Raha any amin’ny faritra Sava tsy hisy hankasitraka an-dRavalomanana Marc izany intsony ». Tsy ireo  mpandraharaha eo amin’ny sehatra lavanila irery no nopotehin’ingahy Ravalomanana Marc nandritra ny fotoana nitondrany tany amin’ny faritra Sava fa misy maro hafa ihany koa izay hotaterinay eto amin’ny fotoana manaraka. Dia mbola hilaza foana fa mpanangana fa tsy mpandrava i Dada ? Alefa……..

  

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

FIARAHAMONIM-PIRENENA : Mitaky ny fanazavana amin’ny Céni momba ny voka-pifidianana

Tao anatin’ izany ny nanaovan’izy ireo ny tatitra mahakasika indrindra iny fifidianana izay notanterahina ny 7 novambra lasa teo iny. Ankilany niaiky izy ireo fa azo lazaina ho nizotra tamin’ny antsakany sy andavany ny fifidianana ho amin’ny fihodinana voalohany saingy nahita lesoka maro ihany koa izy ireo tamin’ireo birao fandatsaham-bato miisa 9 250 manerana ny Nosy nanaovan’izy ireo ny fanaraha-maso.

Nanaiky ireto vovonan’ny fiarahamonim-pirenena ireto fa nisy tokoa ny tsy fahatomombanana teo amin’ny fikirakirana ny voka-pifidianana nataon’ ny Vaomieram-pirenena mahaleo tena misahana ny Fifidianana na ny Céni izay manjary miteraka resabe ankehitriny. Na izany aza anefa dia nilaza izy ireo fa tsy tokony ho laharam-pahamehana ho azy ireo ny hametraka fitoriana fa ny fangatahana fanazavana avy amin’ ny Céni no maika.

Fanazavana mahakasika indrindra ny fahasamihafan’ireo voka-pifidianana navoakan’ny Céni, izay voalaza fa hafa no notononina ampahibemaso ary hafa no nivoaka tao anatin’ny tranonkala. Ankoatr’ izay dia niverenan’izy ireo ihany koa ireo lesoka sy tsy fanarahan-dalàna hita nandritra ny fanatanterahana ny fampielezan-kevitra. Nambaran’izy ireo fa tsy voahaja ny demokrasia nandritra ny vanim-potoanan’ ny fampielezan-kevitra tamin’ ny alalan’ny fanakanana ny famoahana ny vokatra fanadihadiana. Eo anatrehan’ireo lesoka dia nitondra tolo-kevitra ireto fiarahamonim-pirenena ireto mba ho fanatsarana ny fihodinana faharoa raha toa ka hisy.

Avotra Isaorana

Tia Tanindranaza0 partages

Ambohikobaka mampiady Ambalambahoaka

« Tsy misy ny very, tsy misy ny niforona, mifamadibadika ny singa rehetra. ». Tenina manampahaizana ikoizana teto ambonin’ity tany ity io ary azo lazaina fa fototra hiorenan’ny taranja rehetra ampianarina any amin’ireo sekoly misy eto amin’izao tontolo izao ihany koa.

 

 Rehefa niaraha-niaiky hatrany amin’ny faha grika fa rafitra avo lenta ny atao hoe politika dia tsy afaka ny hiova mihitsy izay. Ny fomba fisehon’izany fotsiny no mety ho samy hafa fa amin’ny ankapobeny dia tsy maintsy misy foana ny atao hoe mpitondra na mpitarika sy ny entina na tarihina. Eto Afrika moa izany dia tsy mety tafala aty amin’ny tany an-dalam-pandrosoana toa antsika mihitsy ny hoe manao fitaovana ny entina ny mpitondra na koa hoe manao fitaovana ny vahoaka madinika ny mpanao politika. Toy ny tamin’ireo loharanona krizy rehetra nifanesy rehetra ihany toy ny tamin’ny taona 1972, 1991, 2002, 2009 dia tsy maintsy misy foana ny mpanao politika mpanao kobaka am-bava. Mampanantena, milaza abobo, mamendrofendro sy mikitika ny fon’ny vahoaka mba haharesy lahatra azy ho any amin’ny tanjona irian’ireo mpanao politika izay tsy mitady afa-tsy seza matetika. Mandeha ny fifidianana dia ny vahoaka no sarihiny hifandramatra sy hifanao totohondry fa ireo mpanao politika heverin’izy ireo mifanao sakay sy maso anefa mifanoroka sy mifandom-bera rehefa mifankahita. Ianao no sarihiny tsy hanaiky ny valim-pifidianana eny amin’ny HCC sy hitaky ny fanafoanana izany. Izy ireo anefa dia mampametra-panontaniana hoe iza no mpamatsy ireo lazaina ho tolona tarihiny ary toy ny felaka tehamaina mora adinon’ny Malagasy ? Satria moa isika malaza ho mora manadino, ny mahita azy ireny mahazo seza avy eo ary tsy mahatsiaro antsika akory. Dia mampiady ny eny Ambalambahoaka toy izany foana hatramin’izay ny teny Ambohikobaka teny mba hahazoany fahefana. Sanatria ny vava ve dia mbola ho roboka amin’izany paikady efa lomorina izany hatrany isika Malagasy ankehitriny ? Tsy ferana tokoa ny hoe mety manome sandany ny fijorojoroanao miaraka aminy eny amin’ireo andrim-panjakana hitokonany ireny hoe “mpitari-tolona” ireny saingy tsy hahafaha-manavotra ny hoavintsika sanatria ho potika anefa ireny.

J. Mirija 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitondrana malagasy misambadidaka ankehitrinyHanahirana izay filoham-pirenena vaovao eo

Firenena tan-dalàna sy fitondrana tsara tantana raha fehezina no tena tanjona napetrak’ireo mpitondra fanjakana rehetra teto Madagasikara sady fototr’ireo vina ankapoben’ireo kandida ho filoham-pirenena rehetra teo ihany koa.

 Firenena tan-dalàna izay midika fa natao hankato lalàmpanorenana avoakan’ny HCC. Eto Madagasikara, ny filoham-pirenena no mitarika, ny antenimieram-pirenena avy eo, ny antenimierandoholona ary izay vao ny governemanta sy ny rafitra hafa rehetra. Nisambadidaka ambony ambany ny andraikitr’ireo rafitra ireo raha ny zava-nisy tato ho ato no dinihina. Lasa nipetraka amina toerana avo dia avo ny HCC, hany ka voadingany ny andraikitry ny filoham-pirenena sy ny antenimieram-pirenena. Ny HCC, ohatra, no namoaka ny lalàm-pifidianana, nefa tokony ho ny antenimieram-pirenena. Izy koa no nandrava ny governemanta kanefa tokony ho andraikitry ny filoham-pirenena sy ny antenimieram-pirenena izany, raha ny fanazavan’ireo mpahay lalàna tamin’ireny fotoana ireny no jerena. Mbola ao anatin’ny vanim-potoam-pifidianana hatrany isika ankehitriny ary nametraka olana maro ny dingana rehetra nolalovana tao. Raha hanatontosa ny fianianany sy hanao ny fampanantenany izay filoha hitondra vaovao eo dia ahoana no fomba ahazoana antoka fa afaka hanatontosa ny vinany an-kalalahana izy ? Araka ny andininy faha-54 ao anatin’ny lalàmpanorenana dia izay manana parlemantera be indrindra no tokony hanendry ny praiminisitra. Amin’ny fomba ahoana no hahafahan’izay praiminisitra Mapar hanatontosa ny vinan’ny filoham-pirenena lany tamin’ny anaran’ny antoko TIM na ny mifanohitra amin’izay ? Sa ve hamoaka didy hitsivolana na « ordonnance » hanafoanana ny antenimieram-pirenena izay filoha ho lany eo ? Mbola ho sarotra ny raharaha.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Tetibolam-panjakana 2019 eny TsimbazazaHanomboka anio alakamisy ny asam-baomiera

Tsy nety handinika ny volavolan-dalàna mirakitra ny LFI 2019 “Tetibolam-panjakana” hampiasaina amin’ny taona ho avy ireo solombavambahoakan’i Madagasikara

Tia Tanindranaza0 partages

Ravalo, Rajao, RajoelinaFotoana izao hitarafana ny fahendren’izy ireo

Mafampana ny toe-draharaham-pirenena amin’izao fotoana izao, ary pitik’afo kely monja dia mety hiteraka ny krizy tsy hifankahitana.

 

Tsy hisy hanana tombontsoa amin’izany eto amin’ny firenena, ary azo hakana lesona ny tantara rehetra niseho tany aloha fa fatiantoka goavana noho ny krizy samihafa teto nanomboka tany amin’ny taona 1972, 1992, 2002, 2009, 2018, izay ny mpanao politika hatrany no fototra niaingan’ireny. Tsy hoe manavaka ireo kandida hafa sanatria fa any amin’ireo kandida filoha nahazo vato be indrindra aloha izany izao ny fanalahidin’ny filaminan’ny firenena, ankoatra ny andraikitra goavana iantsorohan’ny HCC. Mila mahay mifehy ny olony sy mampiseho ny maha mpitarika mendrika azy ireo filoha telo mirahalahy mianaka ireo, ary tokony hahazaka sy hanaja ny safidin’ny vahoaka. Ekena ary tsy azo lavina fa nisy ny lesoka teo amin’ny fanomanana sy ny fiatrehana ny fifidianana, eny hatramin’ny vokatra. Nomen’ny lalàna fahefana sy fahalalahana feno hanao ny fitoriana sy fitarainana mifandraika amin’izany, izay nahatratra 212 izany raha ny nambaran’ny teo anivon’ny HCC omaly, taorian’ny fahataperan’ny fe-potoana voafaritry ny lalàna dia ny 20 novambra tamin’ny 12 ora alina. Fahendrena ho an’ny kandida ny miandry am-pitoniana ny voka-pifidianana ofisialy havoakan’ny HCC amin’ny 28 novambra amin’ny 10 ora maraina, ary tsy izy ireo mihitsy no tokony hitarika ny olony hioam-pefy. Efa nampiseho fihetsika maneho fandeferana ny kandida Marc Ravalomanana ka nanala ny fitoriany, ary miandry am-pahatoniana ny vokatra ofisialy. Tsy izy mihitsy no hanoa riana hikatsaka ny fanafoanana ny safidim-bahoaka, fa maneho hatrany ny fahavononana hifaninana ao anatin’ny fihodinana faharoa, raha izay no tapaky ny HCC. Ny fihetsika amin’izao fotoana izao dia hitsaran’ny vahoaka ny fahamendrehan’ny kandida tsirairay, izay tokony hanaja ny lamina faritan’ny lalàna sy ny mety ho voka-pifidianana ofisialy eo sy ny any amin’ny fihodinana faharoa. Nisy tokoa ny lesoka tamin’ny fihodinana voalohany kanefa ny manao zavatra tsy mora. Inoana fa mba ho voaharina na amin’ny ampahany indrindra ny fikarakarana sy fikirakirana ny vokatra mba hampisinda ny mety ho ahiahy hiteraka fanoherana voka-pifidianana indray. Kandida 2 no hifaninana amin’izao, ary efa samy nahazo lesona tamin’ny fihodinana voalohany.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanemorana sy fanafoanana fifidiananaEfa tena famerezan-jo, hoy ny antoko ABA

Ankoatra ny fisaorany ny vahoaka malagasy izay nahefa ny adidiny sy ny fitondram-panjakana namela ny fanatontosana ny fihodinana voalohan’ny fifidianana ho filoham-pirenena dia nisaotra ihany koa ny avy eo anivon’ny vaomieram-pirenena mahaleotena misahana ny fifidianana na CENI

 

 ny avy eo anivon’ny antokom-bahoaka malagasy na ABA tody soa tamin’iny famoahana ny valim-pifidianana tsy ofisialy iny. Nanao izay ho afany ny CENI, hoy ny filohan’ity antoko politika ity, Dany Rakotoson. Ny hosoka misy foana na any amin’ny firenena matanjaka aza saingy andraikitry ny tompon’andraikitra ny manadihady. Vita iny ny fifidianana. Nisy kandida naneho ny tetikasany. Nisy kosa kandida lany andro tamin’ny fitakiana fanemorana sy fanafoanana fifidianana. Amiko,  famerezan-jo vahoaka izany. Soa fa tsy tonga tamin’ny fanakorontanana ireo 25 mianadahy. Matoa ireo kandida hanao fihodinana faharoa nahazo vato be indrindra dia fantatry ny vahoaka fa ireo no mahavita. Efa samy nitondra ireo ka anjaran’ny vahoaka no mijery izay mety aminy kokoa. Ny iangaviako, hoy ity mpanao politika ity, dia mba hanaiky resy izay resy ary tsy hakoraina. Tsy hobiana koa anefa izay mandresy.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiatrehana ny fiovaovan’ny toetr’androKely sisa ny fotoana ananana azy

Nisy ny atrikasa natao omaly alarobia 21 novambra tetsy amin’ny Hotely Colbert Antaninarenina mikasika ny fanomanana ny fandraisan’anjaran’i Madagasikara amin’ny fikaonan-doha CoP 24 (COnférences des Parties)

 

izay nisian’ny fifanarahana tamin’ny firenena mikambana mikasika ny fiovaovan’ny toetr’andro. Efa tena miditra amin’io ny firenena manerana izao tontolo izao ankehitriny ary saika efa mandray ny andraikitra tandrify azy. Misy fiakarana be ny maripana manerantany (température globale) ka misy fiantraikany mahatonga ny fikorontanan’ny toetr’andro ankapobeny. Any amin’ny firenena hafa dia miakatra be ny hafanana, any amin’ny sasany indray dia tena mangatsiaka be tsy araka ny tokony ho izy ary misy aza moa dia tena mahery vaika ny tondra-drano sy rivodoza. Raha ny eto Madagasikara manokana dia tena marefo amin’ny fiatrehana ny fiovaovan’ny toetr’andro noho ny fahantrana  lalina. Efa iaraha-mahita anefa fa efa miaina an’izany ny firenena tahaka ireny oram-be sy hain-tany mihoapampana nandalo teto ireny. Fiomanana ity atrikasa ity satria isan-taona dia misy hatrany ny fikaonan-doha iresahan’ny firenena rehetra nanao sonia tamin’ny COP 24 ny tokony hiatrehana ny fiovaovan’ny toetr’andro. Mihazakazaka ny fotoana ary kely sisa ananana, hoy ny tatitra nataon’ny fikambanana momba ny fiovaovan’ny toetr’andro (GIEC) tamin’ny oktobra farany teo ka sao tara fiomanana ka rehefa tojo ny loza vao tsy afa-manoatra intsony. Tsiahivina fa any Pologne no atao ny fikaonan-doha amin’ny volana desambra ho avy izao ary hanana solontena any ny Malagasy.

Tsirinasolo

  

Tia Tanindranaza0 partages

Tondra-drano eny amin’ny faritra ivaAntenaina fa hihena, hoy ny tompon’andraikitra

Taorian’ny fitsidihana nataon’ny ben’ny tanànan’Antananarivo, Lalao Ravalomanana, ireo faritra ahiana ho dibo-drano ao anatin’ny fahavaratra dia nilaza ny avy eo anivon’ny boriborintany voalohany fa efa

 

mandray ny andraikiny hiatrehana ny fahavaratra izy ireo. Misy ny tatatra mbola tsentsina ary eo am-pisikorana azy ireny isika izao, hoy ny lefitry ny delege, Heriniaina Razanadrakoto. Zava-poana anefa ny ezaka rehefa manary fako amin’ny toerana tsy azo hanaovana izany ireo mponina. Anisan’ny nandraisana fepetra manokana ny alatsinainy teo), raha ny nambarany, ny fokontanin’Ambodin’Isotry satria orana kely dia naha tondra-drano teny an-toerana. Nifarimbona ny fokontany sy lehiben’ny tsena ary ny boriborintany nanala ireo tsentsina. Antenaina, hoy izy, fa mba hihena amin’izay ny tondra-drano eto Antananarivo amin’ity taona ity.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Christella,Tsikivy, Sedera,Noraisina tamin'ny fomba ofisialy tany Tolagnaro

Fitsenana tsotra kanefa nanana ny maha izy azy no nandraisan'i Tolagnaro azy 3 mianadahy, dia i Christella, Tsikivy, ary Sedera.

 

 Ireto zanak' Anosy ireto no nitondra avo ny voninahitr' i Madagasikara tamin'ny fifaninana mitondra ny loza hevitra hoe “One minute”, fifaninanana horonan-tsary maharitra 1 minitra raha be indrindra. Firenena maro maneran-tany no nandray anjara. 150 ankizy no niatrika ny fifaninanana. Nampiavaka ny asa famonana horona-tsary. Miompana amin'ny fiainany ny mponina andavanandro. Rehefa natao ny fifaninana nahazo ny laharana tsara ny asa tanan'ny mpifaninana Malagasy. Akoatra ny fitsenana natao azy ireo nisy ny seremonia tsotra tao amin'ny tranoben'ny sampan-draharaha misahana ny mponina. Niraisan'ireo mpandahan-teny ny fisaorana azy 3 mianadahy ireto,nitondra avo ny voninahitr'i Madagasikara. Nampiava ka ny fotoana ny Alarobia ny fijoroana ho vavolom-belona sy fitantarana ny fiarahan'izy 03 mianadahy ireto tamin'ireo teratany vahiny nandray anjara

Onesime Michel

 

Tia Tanindranaza0 partages

FITOHANAN’NY FIARA

Feno fitohanana eraky ny tanàn’Antananarivo omaly. Ny fihetsihetsehana teo Ambohidahy teo amin’ny arabe mankany amin’ny HCC ary koa ny fetin’ny ankizy teo Mahamasina no isan’ny tena niteraka izany,

 

 

 

 ankoatry ny fiakaran’ny fiara marobe avy amin’ny faritra mba hitatitra entana novidiana eto Tanà ka hamidy amin’ny krismasy. Sempotra tanteraka Antananarivo vokatr’izany rehetra izany ary mila adim-pamataran’andro maromaro vao mampiasa fiara ankehitriny.  

SERANAM-PIARAMANIDINA ANTALAHA

 

Mitaraina ankehitriny ny mpiasan’ny seranam-piaramanidina ao Antalaha noho ny tsy fahazoan’izy ireo ny karamany izay efa fito volana ankehitriny. Nanao fampitandremana izy ireo fa raha tsy aloa ao anatin’ny telo andro ny karama dia hanao fitokonana faobe izy ireo. Notsipihan’ireo olona fa mifanilika ny Adema sy ny Acm amin’ity raharaha ity. Ny fiaramanidina manokana sy zotra manokana no tena betsaka amin’ity seranana ity ary angamba no isan’ny hialàn’ny fanjakana ny karaman’ny mpiasa. 

FAKANA AN-KERINY

 

Nisy naka an-keriny omaly tolakandro ny tale jeneralin’ny orinasa Transfy Toamasina, mitondra ny anarana Armane Kamis. Teo amin’ny biraony tao Ampasimazava Toamasina izy no nalain’ireo olon-dratsy izay nitondra fiara 309. Ny fiara Touareg miloko sokola izay an’ilay karàna ihany no nitondràn’izy ireo azy nitsoaka. Tokony ho tamin’ny telo ora sy fahefany teo no nitranga ilay kidnapping tao Toamasina. Tsy mbola nisy antso nifanaovan’ny fianakaviana sy ny mpaka an-keriny omaly. 

 

HALATRA MASO

 

 Nivarahontsana indray ny tanànan’i Toliara sy ny manodidina azy manoloana ny fisian’ny zazalahy kely izay notsoahina ny masony. Kilemaina izy io ary vao enin-taona monja no nisy nanao herisetra izay tsy mbola fantatra izay tena antony nanaovana an’izany. Mandeha ny feo fa halatra taova no nitranga. Misy koa anefa ny milaza fa hanaovana ody gasy izay hahafahana manao « masobe tsy mahita » no antony nangalàna ny maso. Fanindroany izay tao anatin’ny telo volana no nisian’izany. 

NISOLOKY HO TATSAMBO

 

Nosamborin’ny zandary ny telo lahy izay mpisoloky ka milaza ho mahatafiditra ho tatsambo. Vola mitentina dimy tapitrisa ariary no alain’izy ireo amin’olona ary efa marobe no voan’ity fikambanan-jiolahy mpisoloky ity. Misandoka ho mpiasan’ny APFM na ny sampam-panjakana izay manome alalana ho tatsambo ireo olon-dratsy. Nandeha ny fikarohana noho ny habetsahan’ny fitarainana izay tonga tao amin’ny zandary ary dia izao nitarika ny fisamborana azy ireo izao. 

 

 

 

 

 

FANAFIHANA ANY MAEVATANANA

Mihorohoro ny olona ao Maevatanana noho ny fisesin’ny fanafihana mitam-basy. Miisa 15 ireo vatan-dehilahy tompon’antoka tamin’ny fanafihana ary toeram-pivarotana dimy no indray nanamparan’ireo ny asa ratsiny. Mitentina folo tapitrisa ariary sy entana maro no lasan’ireo olon-dratsy ary nanam-potoana izy ireo nanatontosana an’izany satria naharitra adim-pamataran’andro roa mahery izany. Nilaza mihitsy ireo olon-dratsy fa tsy azo atao na inona na inona.  

TIFITIFITRA TENY AMIN’NY RN7

 

Raikitra indray ny tifitifitra teny amin’ny lalam-pirenena fahafito. Tao anatin’ny haizina no nisy nanafika ny taksibrosy iray izay soa ihany fa nitondra zandary mpiaro ny mpandeha. Teo Ivato-Centre, Ambositra no nitranga ny fanakanan-dalana tamin’ny vato. Vao nivoaka ny mpitandro ny filaminana dia tora-bato avy hatrany no niandry azy ireo. Namaly tifitra tao anatin’ny maizina ary dia iray no maty, roa naratra tamin’ireo jiolahy mpanakan-dàlana. Tsiahivina fa vao afak’omaly koa  no nisy mpandeha taksibrosy maty voatifitry ny jiolahy mpanakan-dalana tamin’ny RN44.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampiroboroboana ny ankizyManana ny andraikiny ny orinasa isan-tsokajiny

Ny andro iraisam-pirenena ho an'ny ankizy dia dingana lehibe amin'ny fampiroboroboana ny zon'ny ankizy eto Madagasikara,

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Volavolan-dalàn’ny tetibolam-panjakana 2019Tokony hahatsara ny harifaobe ny tarehimarika

Nizotra mankany amin’ny fahamarinan-toeran’ny harifaobe (stabilités macro-économiques) ny firenena raha ireo tarehimarika sy ezaka voatanisa tao anatin’ny volavolan-dalàn’ny tetibolam-panjakana 2018 lasa no tanteraka. 5,1%

ny tahan’ny fitomboana ara-toekarena, tazomina tsy hihoatra ny 7,8% ny tahan’ny fisondrotan’ny vidim-piainana ary tena hohamafisina ny politikan’ny hetra sy ny fadin-tseranana. Tokony hampiroboroboana ireo sehatra manaraka ny fambolena tahaka ny Indostria sy ny sehatra tsy miankina. Tsy azo avela ihany koa anefa ny sehatra fambolena izay laharam-pahamehana eto Madagasikara. Nolazaina fa hampitomboina hatrany amin’ny 3,2%  io sehatra io araka ny tao anatin’ny  volavolan-dalàna tamin’ny 2018 lasa teo. Niiba  hatrany anefa ny taha nentin’ny sehatra fambolena ka tsy nahasalama mihitsy ny toekarena. Sady tsy mahasehaka ny vahoaka manontolo ny fambolem-bary natao no nanjakan’ny fanondranana hatrany ka mila maka lesona izany amin’io taona ho avy io. Tanjona ihany koa ny hisian’ny tahirina vola vahiny hanatsarana hatrany ny toekarena ka amin’izany no tokony hananan’i Madagasikara tahiry mifanahantsahana amin’ny fanafarana entana mandritra ny fotoana maharitra. Raha eo amin’ny fampidiram-bolan’ny fanjakana indray dia tokony hisy ny fanatsarana mihoatra ny tamin’ny taona 2018. Tompon’antoka hatrany ny fitantanana ankapoben’ny hetra sy ny fadin-tseranana. Ezaka fanamarinan-toerana fotsiny ny harifaobe aloha izany no natao tamin’ny taon-dasa ary mbola tsy tratra aza izany. Miankina tanteraka amin’ny zava-misy eto amin’ny firenena ny vinavina rehetra hatao amin’ny volavolan-dalànan’ny teti-bolam-panjakana. Ny voka-pifidianana miampy ny fitoniana ara-politika aloha no ainga voalohany fa raha tsy izay dia hanahirana hatrany ny fanatanterahana ireo ezaka rehetra hatao ao anatiny.

Legende: Rtoa Vonintsalama Sehenosoa Andriambololona , minisitry ny vola (Sary Tahiry)

Tsirinasolo

  

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitotongan’ny Indostria MalagasyMisy ifandraisany amin’ny sandam-bola Ariary

Mitohy hatrany ny hetsika « vitrine de l’Industrie et du secteur privé » andiany faharoa izay natomboka tetsy amin’ny Parvis Hôtel de Ville ny talata 20 novambra lasa teo.

 

Fampirantiana  tanterahina mandritra ny 5 andro ary iandrasana mpitsidika hatrany amin’ny 10000. Fiaraha-mientan’ny fikambanan’ny mpiasan’ny Indostria (FIMPII) ity noho ny fahatsapana fa tena latsa-danja ny vokatra vita Malagasy mihoatra ireo entana mitobaka avy any ivelany . Izany no mahatonga izao hetsika fanandratana ny vokatra vita Malagasy izao ary nanasana ireo mpianatra eny amin’ny ambaratonga ambony te hitodika amin’ny fandraharahana sy ireo sehatra tsy miankina. Nanambara ny filohan’ny FIMPI, Andriamatoa Randrianantenaina Raherison fa ny akora hafarana avy any ivelany ampiasaina eto Madagasikara dia tena vidina  lafo noho ny fitotongan’ny sandam-bola Malagasy. Miakatra hatrany koa, hoy izy ny vidin-tsolika izay ampiasaina eny anivon’ny Indostria ka mahakofona tanteraka ny fandraharahana atao. Rehefa izay dia tsy maintsy mampiakatra ny vidim-bokatra amin’ny tsenany i Madagasikara hanenjehana ny  masonkarena ka mahatonga ny vokatra vahiny ho tena mahazo vahana. Vahaolana voalohany sy akaiky indrindra aloha dia ny fanentanana ny Malagasy mba hanjifa ny vokatra eto an-toerana hampiroboroboana ny Indostria sy ny sehatra tsy miankina. Manana anjara toerana lehibe ihany koa ny fitondram-panjakana ny amin’ny politika atao hiarovana ny vokatra Malagasy sy ny fananganana paikady matotra hiadivana amin’ireo entana vahiny mitobaka marobe ireo.

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Aretina kitrotroMahazo vahana sy miparitaka…

Mahazo vahana tanteraka ny aretina kitrotro eto amintsika. Ankoatra ireo ankizy madinika latsaky ny dimy taona dia mahita faisana ihany koa ny olon-dehibe, eny fa na dia ireo efa vita vaksiny tamin’ny fahakeliny aza.

Raha ny fanazavan’ny mpitsabo tsy miankina iray dia miseho amin’ny alalan’ny fanaviana io aretina io. Mitsory ranon-delo ilay olona, mahamay be ny lohany, manakotsako ny vanin-taolany ary mety hikohoka mihitsy izy.  Mety  hitsory ihany koa ny ranomasony na menabe ilay maso izay fantatra fa mety hahafaty mihitsy raha tonga any amin’ny atidoha. Mety hiteraka tsiranoka any amin’ny atidoha mantsy ilay aretina, mety hampivalana sy mahavoa ny pnemonia ihany koa  raha tsy voatsabo. Na izany aza, tsy ilay kitrotro loatra no mahafaty fa ireo karazan’aretina manafika ilay marary raha vantany vao midina ny hery fiarovana ao anatiny. Ny  fanaovana vaksiny no vahaolana tsara indrindra. Maimaimpoana ny fanaovana izany eny anivon’ireo hopitalim-panjakana toy ny CSB. Afaka mandray an-tanana ireo marary ihany koa izy ireo. Ilaina koa ny fitandroana hatrany ny fahadiovana ary ny fihinanana sakafo ara-pahasalamana feno hery sy be otrikaina. Ho an’ity dokotera tsy miankina iray ity dia  fantatra fa manomboka amin’ny 9 ora maraina ka hatramin’ny 7 ora sy sasany hariva ny tenany tsy mitsahatra ny mandray marary isan’andro. Ankoatra ireo voan’ny kitrotro dia betsaka ihany koa ireo voan’ny tazo.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

SBBAMitohy ny fifanintsanana Basikety Be

Mitohy hatrany eny amin’ny kianja Esca Para Ivato sy eny amin’ny kianja 1er Rfi eny Ivato ihany koa ny fifanintsanana lalao basikety “Basikety Be” karakarain’ny SBBA “Seksion’ny Basikety Baolina eny Ambohidratrimo”.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fidèle Razara PierreRaha misy tsy tokony homena fitondrana dia i Andry Rajoelina

Ambetin-tenin’i Fidèle Razara Pierre ao amin’ny Radio Az tantaniny ankehitriny ilay teny efa nambarany hatramin’ny fitondrana tetezamita manao hoe :

Tia Tanindranaza0 partages

Zava-pisotro manitra voankazoManomboka mahazo vahana eto amintsika

Manomboka mahazo vahana eto amintsika ny zava-pisotro manitra voankazo.

 

Anisan’ireny ny gold  amigo mena izay vokatra vaovao be  eto Madagasikara  niparitaka nanomboka omaly alatsinainy 19 novambra. Ny hahafahana  manome fahafaham-po hatrany ny mpanjifa no tanjona, indrindra ho an’ireo tanora sy mpinamana mifampitaona matetika. Ilay  zava-maniry antsoina hoe : “guarana” avy any Brezila no nahafahana namoaka ny lokon’ny gold amigo ho mena hotronin’ilay fofona hafakely aminy. Faritany  telo  no efa ahitana azy ity ankehitriny dia ny eto Antananarivo, Antsirabe, ny ao Toamasina ary ny any Mahajanga. Tsiahivina fa efa 28 taona izay no nisian’ny marika gold teto amintsika. Roa kosa hatreto ireo vokatra vaovao efa novokarina avy aminy ka anisan’ireny ny gold amigo red.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Wednesday Morning GroupHanampy ireo ankizy sahirana

Hikarakara tsenaben’ny Noely hanampiana ireo vehivavy mananon-tena sy ankizy kamboty eto an-drenivohitra ny fikambanana Wednesday Morning Group. Andiany faha-55 izy ity izay

hotanterahina amin’ny alahady  25 novambra ho avy izao etsy amin’ny hotel Carlton Anosy, manomboka amin’ny 9 ora maraina ka hatramin’ny 6 ora hariva. Tranoheva manodidina ny 60 isa no handray anjara amin’izany, hotronin’ireo mpanao asa tanana roa.  Tafiditra ao ireo masoivoho maro samihafa  eto amintsika izay handray anjara ihany koa, ahitana ny masoivohon’i Alemana,  Corée atsimo, Inde, Japon, Indonezia, Thailande, Rosia, Malte, Sina. Nomarihin-dRtoa Marcelle Radilofe filohan’ny fikambanana  fa hanome vola ny fikambanana  ihany koa izy ireo amin’izay fanaovana asa soa izay. Fa ankoatra ireo dia hitondra ireo karazana  kojakoja sy entana avy any an-tokantranony ihany koa ireo mpikambana eo anivon’ny WMG hamidiny havadika ho vola. Kojakoja mbola tsara avokoa izy ireo miaraka amin’ny kilalao ka izay vola azo avy amin’izany dia hatolotra madiodio ho an’ny  fikambanana avokoa. Entina hanampiana ireo ankizy sahirana eto an-drenivohitra izay sahanin’ny fikambanana ny vola rehetra azo avy amin’izany.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ampasikely AmbatondrazakaMbola tian’ny olona ny kandida n° 25

Na dia nanaovana fitaovana politika aza ny fiangonana Ekar sy Fjkm tany Ampasikely Ambatondrazaka ka nomena simenitra tamin’ny alahadin’ny faradoboka dia tsy niova ny fitiavan’ny olona ny Tiako i Madagasikara

 

 

 satria betsaka ny zava-bita taty aminay  (CSB2, trano fanaova-nify, Biraon’ny kaominina, Biraon’ny fokontany, ny PSDR, Fanatsarana ny fotodrafitrasa (barrage) … sy ny tombontsoa azo tamin’ny fitondran’i Dada Marc Ravalomanana, hoy Rtoa Raharimalala Saholinirina “Tatie Sah”, ilay ben’ny tanàna lany tao amin’ity kaominina ambanivohitra ity nefa naongan’i Dr Jean Robinson noho ny fanafoanana ny vato tao Ampandriatsara tamin’ny fifidianana tamin’ny 2013. Mazava izao ny resaka ankehitriny, hoy izy, fa tao antampon-tanànan’Ampasikely nandatsahan’i Dr Robinson mivady vato dia nahazo  isam-bato 745 ny n°25 raha 335 ny an’ny n°13 notohanan’izy ireo. Tao amin’ny fokontanin’Ampandriatsara ilay nofoanana tamin’ny fifidianana ben’ny tanàna tamin’ny 2013 dia nahazo 186 ny n°25 raha 15 monja ny an’ny n°13. Nahatratra 580 izany ny elanelan’isa azon’ireo kandida roa ireo tao amin’ireo birao fandatsaham-bato roa ireo ary mbola ho betsaka kokoa noho izany amin’ny fihodinana faharoa  amin’ny 19 desambra ho avy izao satria efa vonona daholo ny K25 aty Ampasikely aty.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Jean Nirina HAFARI “Maika ny fanaovana ny fifanarahana ara-politika …”

Naneho ny heviny mikasika ny toe-draharaham-pirenena misy ankehitriny Rafanomezantsoa Jean Nirina, filoha nasionalin’ny fikambanana HAFARI Malagasy omaly.

 

 Nambarany fa ny maika ary hiantsoany ireo raiamandreny am-panahy ao amin’ny  FFKM ny fanatanterahana ilay fifanarahana ara-politika mialoha ny hanatontosana  ny fifidianana fihodinana faharoa. Fifidianana tsy hampandroso an’i Madagasikara iny vita teo iny satria tsy hita taratra tao ny ara-drariny fa ny ara-dalàna no tena  nanjaka. Ankoatra izay dia samy niaiky ireo kandida 36 isa fa betsaka ny lesoka tamin’iny ary tsy nisy sahy nilaza ny rehetra fa mangarahara sy neken’ny rehetra. Midika izay fa hiteraka korontana  eto amin’ny firenena io fifidianana fihodinana faharoa io raha toa ka mbola hatao amboletra ihany. Ny hisoroka ny ra mandriaka no antony nanaovany izao fanehoan-kevitra izao amin’ny maha olom-pirenena feno azy eto amin’ny taniny. Nomarihiny fa na dia nahatratra 54 % aza ny  salam-pahavitrihan’ny mpifidy tamin’ny fifidianana  fihodinana voalohany notanterahina ny 7 novambra lasa teo iny dia ireo tsy afaka nifidy no betsaka. Anisan’izany ny tenany.  Tafiditra tokoa tao anaty lisi-pifidianana ny anarany saingy laharana kara-panondro an’olon-kafa no teo amin’ny anarany tsy afaka nifidy izy ary tsy hifidy ihany koa amin’ny fihodinana faharoa.

 

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kohen RivolalaMila an-dRavalomanana ny firenena

Antony tsy nahafahan’i Kohen Rivo Lala Ctic Ctac Do ho an’i Madagasikara na ny CCDM nilatsaka hofidiana ho filoham-pirenena ny tsy mbola nivoahan’ny taratasy “récépissé legal”an’ny antoko Politika CCDM izay tarihany, raha ny fanehoan-kevitr’i Kohen Rivolala.

 

 Naneho ny fahavononany tanteraka izy ary poron’izany ny fandaniam-bola nataony satria efa ho 5 volana lasa izay nanao “pré-campagne”, ny fidirana tamin’ny haino aman-jery maro nilazany ny programan’asany sy ny vina hoentiny mitondra an’i Madagasikara,... Ny fotoam-bita tokoa anefa tsy mahaleo ny sampona fa tsy nahazo nilatsaka i Kohen Rivo Lala noho izy tsy mbola manana ny antoko Politika ara-dalàna, ka dia ny fanohanany ny filoha Marc Ravalomanana izay efa naharesy lahatra azy sy notohanany hatramin’izay no hitany fa vahaolana ara-politika sy sosialy ho an’i Madagasikara raha ny nambarany. Latsaka an-katerena tokoa ny firenena Malagasy ka mila mpitondra efa manana traikefa sy olon-dehibe sy zatra mitantana ary mitsinjo ny tantsaha, hoy izy. Mila mpitondra hentitra sy to teny handroso haingana. Tsy olona baranahana sy mpanao politika malemilemy hazon-damosina. Mila an’i Marc Ravalomanana ny Malagasy 25 tapitrisa, hoy i Kohen Rivolala ka manainga ny mpomba azy rehetra manerana an’i Madagasikara izy mba hiara-kifanolo-tanana hanao izay hahalany an’i Marc Ravalomanana laharana faha-25 amin’ny fifidianana fihodinana faha-2 io. Hanao izay faraheriko aho sy ny mpanara-dia ahy eran’ny Nosy sy hatrany ivelany hampandany an’i Marc Ravalomanana, hoy hatrany i Kohen Rivolala. Misokatra hatrany amin’ny rehetra na aiza na aiza misy azy i Marc Ravalomanana, ary kandidan’ny vahoaka Malagasy manontolo sy ho filohan’i Madagasikara. Afaka mampiombona rehetra, ka ireo kandida filoha nifaninana taminy tamin’ny fihodinana voalohany aza, dia maro no efa re na tsy nanao fanambarana ofisialy aza, fa vonona hanohana sy hanome tanana azy.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Voka-pifidianana ofisialyHivoaka amin’ny 28 novambra

Fitoriana mahakasika fanafoanana voka-pifidianana amin`ny birao fandatsaham-bato noho ny fisiana fandikan-dalàna fampitahana an-tsoratra rehetra manerana ny nosy, fangatahana fanaraha-maso ny fitaovana fikirakirana voka-pifidianana teo anivon`ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana (CENI)…

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Ravalomanana tena akaikin’ny MalagasySesilany ny fanambarana hanohana azy

Tsy nisy hatak'andro lava na niandry toromarika avy atsy na aroa ireo Ben'ny Tanàna maro ao anatin'ny distrikan'i Manakara fa avy hatrany dia nanapa-kevitra tsy ampihambahambana hanohana ny Kandida laharana faha-25 Marc Ravalomanana.

 Avy amin’ny firehana samihafa saingy atambatry ny fitiavana an'i Dada izy ireo. Nisongadina tamin’ny lahateny nataon'ny solon-tenan'ireto Ben’ny tanàna ireo fa tsy mbola nisy Filoha nitondra teto ka nanome lanja ny Vondrom-bahoaka itsinjaram-pahefana sy nametraka ny hasin'ny Ben'ny Tanàna sy ireo Filoham-pokontany raha tsy ny Filoha Ravalomanana. Nampanantena ny Filoha Ravalomanana fa mbola hanao ezaka tsara lavitra noho ny vitany teo aloha tamin’ny fotoana nitondrany raha lany soa aman-tsara ka hametraka ny "decentralisation " tena izy ka homena ny hasin'ireo mpitondra ny Kaominina sy Fokontany. Nohamafisiny fa tsy maintsy omena ny zavatra rehetra ilainy ny Kaominina ahafahany mampandroso ny faritra misy azy sady hanaovany fotodrafitrasa. Toky no nomen'ireo Ben'ny Tanàna fa hanao ezaka mafy mba hahavoafidy an'i Dada ho Filoha. Anjaran'ny komity mpanohana K25 tao Vangaindrano, Nosifeno, Befotaka Sud, Sainte Luce ary Ranomafana indray moa no nihaona taminy omaly. Faly aho fa vonona hatrany isika amin'ny tanjona iombonana. Hita sy tsapa ny fiombonana, ary ataontsika hatrany ny mampitovy lanja ny mpanohana sy ny faritra rehetra, hoy i Marc Ravalomanana. Miandry am-pahamendrehana ny voka-pifidianana avy amin’ny HCC ny K25, saingy efa miomana ihany koa amin’ny ho avy. Voaporofo hatrany amin’izao fotoana izao, fa kandidam-bahoaka ny tenany, ary afaka mifampiresaka amin’ny mpiray tanindrazana na aiza na aiza misy azy. Olon’ny fihavanana sy fampihombonana, ary efa maro no resy fa tena afaka hamerina ny hasin’ny Madagasikara sy ny Malagasy amin’ny laoniny indray i Marc Ravalomanana. Manomboka sesilany amin’izao fotoana izao ny fanambarana maneho fahavonona hanolo-tànana hampandany azy amin’ny fihodinana faharoa.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Nampiseho fahendrena ny KMMR“Ndao hiroso amin’ny fihodinana faharoa”

Nandray fanapahan-kevitra goavana dia ny fisintonana ny fitarainana sy fitoriana rehetra napetrak'izy ireo teny amin'ny HCC nahatratra 208 ny Kandida Marc Ravalomanana sy ny mpiara-dia aminy omaly,

 mba tsy hitenenana fa tsy mankasitraka ny voka-pifidianana navoakan'ny CENI.  Nanara-maso teny amin’ny CENI androa aman’alina izy ireo nanomboka ny 7 novambra, ary afaka nanao ny fampitahana PV na “confrontation” nitondra ny PV rehetra izay efa voarain’ny CENI ary nanaja ny lalàna nisy sy ny fepetra napetraka, hoy ny mpisolovava Hasina Andriamadison. Manana ny “legal team” nandinika tsirairay ary nahita fa nisy ny tsy nety kely, izay nanaovan’izy ireo fitoriana 208. Mba hitsinjovana ny filaminana sy ny fiandrianam-pirenena anefa dia nanapa-kevitra ny KMMR sy ny TIM ary ny kandida Marc Ravalomanana fa sintonina avokoa ny fitoriana izay nataony na nanao “désistement d’action” izy ireo, izay milaza ny tokony hamelana malalaka ny valim-pifidianana avy amin’ny HCC satria efa manaiky ny vokatra vonjimaika navoakan’ny CENI izahay, hoy ireo solontenan’ny kandida laharana 25 tetsy Bel’Air Apandrana omaly. Manaiky ny fifidianana natao ny 7 novambra lasa teo ny TIM ary tsy miombon-kevitra amin'ireo izay mangataka fanafoanana ny fifidianana ny Kandida Ravalomanana sy ny mpiara-dia.

Aleo handeha ny fifidianana faharoa fa ny fifidianana ihany no hahafahana mametraka amin'ny fomba demokratika izay ho filoham-pirenena eken’ny vahoaka, hoy ny eo anivon’ny KMMR tarihin’ny Talen’ny fampielezan-kevitra Tsehenoarisoa Rabenja. Nahatsikaritra izy ireo tao anatin’ny andro vitsy fa misy paikady hafahafa hita soritra, misy hetsika toa mifono ambadika politika tazana, toa misy ampahan’olona mitady hanao izay hanafoanana ny fifidianana, nanararaotra ny fisian’ny fitarainana ny sasantsasany mba hilazana fa ny kandida roa voalohany dia samy tsy afa-po ary samy tsy mankasitraka ny voka-pifidianana vonjimaika navoakan’ny CENI, hoy izy. Ny fisian’ny fitarainana an-tsoratra voapetraka teny amin’ny HCC no nentina nanazavana ny voka-pifidianana fa tsy ankasitrahan’ny kandida roa voalohany hono, hoy ity Talen’ny fampielezan-kevitra ity. Re rahateo moa fa toa hoe misy mikotrika fananganana fanjakana tetezamita any ho any, fa voka-pifidianana. Tsy mangataka ary tsy mankasitraka ny fanafoanana ny fifidianana efa vita tamin’ny 7 novambra 2018 ny kandida Ravalomanana, ary tsy mangataka fanemorana ny fifidianana fihodinana faharoa, fa aleo hizotra izany hampazava ny safidim-bahoaka, hoy ny fanambarana. Nampiseho fandeferana mba ho amin’ny tombotsoa ambonin’ny firenena i Marc Ravalomanana na mety lasibatra aza. Tsy ho loharanon’ny korontana, ary mazava izao hoe na nenjehina sy nitsoaka aza dia niezaka niverina teto ary efa nisy sahady ny zavatra voatsangany. Nanao fanamby sy velirano fa hanao izay faraheriny sy fara-fahaizany hanavotra ny firenena. Tonga saina ny vahoaka ary ireny ny vokatra satria ny hita aloha, dia nisy kandida nampiasa volabe tena mety ambony lavitra noho izy teto, saingy tsy nisy ny elanelana be. Miandry am-pahendrena ny voka-pifidianana ofisialy havoakan’ny HCC i Marc Ravalomanana. Vonona amin’ny fiatrehana ny fihodinana fahafaroa izy, izay tsy mankasikatraka ny mety tetika hanariana ny zon’ny Malagasy any amin’ny lalan-kafa mivaona amin’ny demokrasia.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety Amboaran’i Afrika vehivavy 2018Tafakatra amin’ny 1/4-dalana ny Mb2All Malagasy

Tafakatra hiatrika ny lalao 1/4-dalana amin’ny lalao basikety fiadiana ny amboaran’i Afrika eo amin’ireo ekipa tompondaka taona 2018 ny ekipa Malagasin’ny Mb2All rehefa nandresy ny Lakers Zimbabwe

 

tamin’ny isa 58-48, omaly alarobia 21 novambra 2018 teo amin’ny andro faha-5 farany tamin’ny fifaninanam-bondrona ka tafiditra ho laharana faha-4 tao amin’ny vondrona B nisy azy nanana isa 5. Ny ekipan’ny Interclube avy any Angola voalohany ao amin’ny vondrona A no hikatroka aminy rahampitso zoma 23 novambra eo amin’izay 1/4-dalana izay. Anio alakamisy 22 novambra dia miala sasatra kely ireo ekipa mbola hanohy ny fifaninanana.

 

Ntsoavina Evariste

 

 

Midi Madagasikara0 partages

Peste : 46 cas en quatre mois

Trois cas de peste de plus par rapport à la semaine dernière ont été rapportés par le ministère de la Santé publique. Depuis le 1er août au 18 novembre, soit environ 16 semaines, 46 cas – contre 43 il y a une semaine – ont été confirmés, dont 36 de forme bubonique et dix de forme pulmonaire. Parmi les victimes de la peste bubonique, 31 ont pu être prises en charge tandis que cinq sont décédées, si parmi les dix cas de peste pulmonaire, un seul a survécu. Ces cas confirmés de peste ont été localisés dans les districts de Tsiroanomandidy, Ambalavao, Befotaka, Manandriana, Ambatofinandrahana, Midongy du sud, Anjozorobe, Ankazobe, Miarinarivo, Ambositra, Moramanga, Betafo et Faratsiho.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

ASIEF : Vers le changement de l’équipe dirigeante     

John Love, le président de l’ASIEF, ne fera pas marche arrière.

Lentement mais sûrement. Le président de l’Association Sportive Interministérielle pour l’Entretien des Fonctionnaires (ASIEF) John Love travaille discrètement pour la réussite de cette entité réunissant les sportifs fonctionnaires. Après la tenue des Championnats nationaux, le président de l’ASIEF a déclaré qu’il va procéder au changement de l’équipe dirigeante. « Pour mieux avancer, c’est bien de travailler avec une équipe qui peut aller loin et qui partage les mêmes visions et valeurs. Ce sont des amis, ils seront placés dans d’autres postes au sein de l’association » a-t-il continué. Pour rappel, les premiers sommets nationaux de l’ASIEF ont été couronnés de succès en dépit de la courte durée de préparation. Outre les championnats nationaux, l’association projette d’organiser des jeux corporatifs qui verront la participation des ministères et des institutions membres. Une manière de favoriser la solidarité et la fraternité des fonctionnaires sportifs autour d’une activité sportive. Mais en attendant, les actions se poursuivent surtout dans l’assainissement à l’encontre des mercenaires, ce afin d’offrir des jeux crédibles et transparents aux sportifs.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Art scénique : 21 compétiteurs et 8 invités internationaux pour le Slam National

Le légendaire Souleymane Diamanka. (Crédit photo : Souleymane Diamanka)

Les choses se précisent pour le Slam National 2018. Ce grand rendez-vous des « manieurs » et des « manieuses » de mots de Madagascar aura lieu du 1er au 8 décembre. Apparemment, la semaine sera chargée. Cette année, la compétition rassemblera sept villes de Madagascar, qui totalisent 21 compétiteurs et compétitrices. De ces slameurs et slameuses sera choisi le futur roi ou la future reine du slam de la Grande Île jusqu’à la prochaine édition. Le Slam National, c’est souvent ces scènes chauffées à blanc à l’Ifm Analakely lors des phases de compétition. Des moments inoubliables également avec ces jeunes qui n’hésitent pas à tirer à boulets rouges sur les mauvais garnements du système.

Politique, social, culture, économie… il faut s’attendre à des textes sulfureux avec les slameurs et slameuses malgaches. Ceux qui souhaitent entendre la parole des jeunes malgaches qui en veulent, qui ont la rage, assister à la finale serait une bonne initiative. A Madagascar, le slam semble être de plus en plus une discipline qui veut à tout prix élargir les frontières des consciences endormies. Cette année, l’évènement accueille huit invités internationaux, comme le fameux Souleymane Diamanka, le rappeur Jonas qui vient de Genève, le champion d’Allemagne Sebastian23… On peut donc s’attendre à des prestations à guichet fermé à tous les coups lors de ce Slam National 2018.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

HCC : Marc Ravalomanana retire ses requêtes

Des dirigeants du KMMR devant la presse hier à Ankadivato.

Le candidat n°25 n’est ni pour l’éventuelle annulation du scrutin du 07 novembre, ni pour l’éventuel report du second tour prévu le 19 décembre.

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe hier dans le microcosme politique national. Le directeur de campagne du candidat Marc Ravalomanana, Rabenja Tsehenoarisoa, et Me Hasina Andriamahadison, membre du « Legal Team » (NDLR : équipe juridique du candidat n°25), ont annoncé que le candidat n°25 a retiré ses requêtes déposées à la HCC dans le cadre de l’élection du 07 novembre dernier. « Nous avons pris cette décision pour que notre candidat ne constitue pas un blocage au processus électoral actuel. Nous savons qu’il y a des manœuvres malsaines qui visent à annuler le scrutin du 07 novembre ou à reporter le second tour prévu se tenir le 19 décembre. Le candidat Marc Ravalomanana est prêt à affronter le second tour. Car pour lui, il faut laisser le peuple choisir librement et démocratiquement qui il veut diriger le pays. », a déclaré Rabenja Tsehenoarisoa. Quant à lui, Me Hasina Andriamahadison d’expliquer : « Nous avons déposé hier (NDLR : avant-hier) 208 requêtes auprès de la HCC. Aujourd’hui (NDLR : hier), nous avons déposé à Ambohidahy une lettre de désistement pour officialiser notre décision de retirer ces requêtes. »

Approbation. Me Hasina Andriamahadison de réitérer hier devant la presse à Ankadivato : « Notre décision a été prise pour l’intérêt supérieur de la Nation et pour la préservation de la souveraineté nationale. Et ce malgré les faits que nous avons constaté des irrégularités au niveau des procès-verbaux. Le candidat Marc Ravalomanana ne veut pas plonger le pays dans une situation de troubles. » Par rapport aux résultats provisoires proclamés samedi dernier par la CENI, Me Hasina Andriamahadison de mettre les points sur les « i » : « Le KMMR était représenté en permanence à la CENI à Alarobia depuis le scrutin du 07 novembre jusqu’à la proclamation des résultats provisoires. Nous avons constaté que la CENI a joué la transparence dans le traitement de ces résultats. Raison pour laquelle, nous affirmons aujourd’hui que le candidat Marc Ravalomanana approuve les résultats provisoires proclamés par la commission électorale. Et nous attendons avec sérénité les résultats officiels proclamés par la Haute Cour Constitutionnelle. » Ce membre du « Legal Team » a rappelé que contrairement à d’autres candidats, le candidat n°25 était représenté à la cérémonie de proclamation des résultats provisoires du scrutin du 07 novembre. « Non seulement il a été représenté, mais également il a répondu à l’appel de la CENI qui a sollicité les procès-verbaux des candidats dans le cadre de la confrontation. Nous avons amené nos procès-verbaux à Alarobia et nous avons fait la confrontation avec ceux de la CENI. », a précisé Me Hasina Andriamahadison.

Félicitations. En attendant les résultats officiels du scrutin du 07 novembre, force est de constater que la communauté internationale n’est pas partante pour l’éventuelle annulation de ce scrutin. Dans sa déclaration en date du 19 novembre, la SADC félicite la CENI « pour la publication des résultats provisoires et pour le travail qu’elle a accompli  jusqu’à présent ». « Alors que Madagascar se prépare pour le second tour de l’élection présidentielle, prévu pour le 19 décembre 2018, nous appelons les acteurs politiques et l’ensemble de la population ‘malagasy’ à faire en sorte que le même climat de paix que celui qui a régné au premier tour de scrutin puisse prévaloir ; afin que la population puisse exercer son droit démocratique à choisir librement ses dirigeants. (…) Au-delà de ces élections, la SADC est prête à travailler avec le peuple ‘malagasy’ dans le dessein ultime d’assurer la stabilité politique à long terme et le développement durable à Madagascar.», souligne la Déclaration de la communauté de développement d’Afrique Australe. Bref, on rive ses regards sur Ambohidahy. Le juge constitutionnel rendra son verdict mercredi prochain à 10h.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

« Paositra Malagasy » : EMS et « PosTransfer » mis en avant pour les fêtes de fin d’année  

Les services express sont très demandés en période de fin d’année, selon la « Paositra Malagasy ».

Comme à chaque fin d’année, la demande de services express va bientôt connaître une forte augmentation, selon la « Paositra Malagasy ». « Dans le cadre de la préparation des fêtes de fin d’année, la « Paositra Malagasy » de par ses réseaux internationaux offre un large éventail de produits, abordables et sécurisés. Cette fois, nous mettons en avant l’EMS (Express Mail Service) et le PosTransfer », ont indiqué les responsables auprès de l’établissement. A noter que l’EMS est un service rapide d’acheminement et de distribution de lettres, paquets, colis dans le régime International avec des atouts majeurs au niveau du prix, du traitement prioritaire de l’envoi à partir du dépôt jusqu’à la réception par le destinataire et surtout du suivi des envois par IPS (International Postal system) permettant une traçabilité en temps réel et bien entendu le délai de distribution garanti. « L’EMS est présent dans 13 bureaux de la Paositra Malagasy où siège un service de contrôle douanier à l’instar des bureaux de Tsaralalàna, Antsirabe RP, Antsiranana, Nosy-Be, Mahajanga Maritime, Toamasina Maritime, Sainte-Marie, Toliara, Taolagnaro et Morondava », ont indiqué les promoteurs du service.

Technologie. En ce qui concerne « PosTransfer », il s’agit d’un transfert de fonds opérationnel dans les postes mondiaux, permettant d’envoyer et recevoir de l’argent. En effet, les postes du monde liées par ce réseau, travaillent ensemble pour offrir les technologies de transfert d’argent les plus récentes (utilisant l’application IFS ou International Financial System), ce qui accroît le potentiel des postes pour inclure financièrement une plus grande partie de la population mondiale. Actuellement, 4 pays collaborent avec la « Paositra Malagasy », dans le cadre de ce service. Il s’agit de la France, Djibouti, La Réunion et des Comores. Selon les responsables, l’extension du service et l’ouverture vers d’autres pays seront sont déjà en cours de préparation.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Ankililoaka Toliara II : Zazalahy kely kilemaina 6 taona, noloaran’ny mpangala-taova ny voamasony roa  

Trangam-piarahamonina nahonena sy nampivarahontsana ny maro no niseho tany amin’ny fokontany Ankiliabo, ao anatin’ny kaominina Ankililoaka, distrikan’i Toliara, ny zoma teo, fa zazalahy kely iray kilemaina tsy afa-mandeha vao 6 taona monja no nisy nanatsoaka tamin’ny zava-maranitra ny masony roa, ka nandriaka ny rà. Sahirana ara-pivelomana ny ray aman-drenin’ity zaza niharan’ny habibiana, ka tsy nanam-bola azo nitondra an’ity zaza nandeha namonjy toeram-pitsaboana. Vetivety moa dia niely ny vaovao, ka raha vao nandre izany ny Fikambanana Mazoto, afak’omaly, dia nandray an-tanana an’ity zaza naratra mafy noloarana maso, ary nitondra an’ity farany notsaboina ao amin’ny hopitaliben’i Toliara.

Hanamasinana ody mahery ! Omaly no niatrika fandidiana ilay zaza, ary mbola marefo ny fahasalamana ka mila arahi-maso akaiky, raha ny nambaran’ny mpitsabo. Nisy moa ny olona noahiahiana tamin’ity halatra taova ity. Raha ny tati-baovao voaray tamin’ny fotoana nanoratana ny lahatsoratra, fa efa nosamborin’ny Dinabe ity voatondro ho mpangala-taova, ary hatolotra ny mpitandro filaminana aorian’ny kabary ara-drazana tsy maintsy hatao. Mametra-panontaniana ny mpanara-baovao hoe: « nahoana no any amin’ny distrikan’i Toliara II (manamorona ny RN9) foana no isehoan’ny trangana fangalarana mason’olona tato ho ato ? » Raha ny tsilian-tsofina nandritra ny fanadihadiana natao, dia misy ombiasa izay manamasina ny ody maheriny (mba tsy ho lai-bala sy tsy ho lai-by ary manao masobe tsy mahita hono) mangalatra voamaso na zaza am-bohoka ataon’izy ireo sakafo.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Loi de finances : Une hausse des salaires des fonctionnaires prévue en 2019

Les fonctionnaires gagneront plus en 2019.

La reprise économique annoncée ces dernières se confirme avec de bonnes perspectives notamment en matière de dépenses publiques où l’hypothèse d’une hausse salariale réjouira le monde du travail.

Le nouveau Président de la République qui sera élu à l’issue du second tour de l’élection présidentielle aura probablement le privilège d’annoncer une hausse des salaires des fonctionnaires en 2019.

Principe

Une hausse de plus, puisque l’augmentation salariale annuelle est devenue le principe ces dernières années. Et 2019 ne dérogera pas à cette règle. En effet, la loi de finances 2019 prévoit cette hausse. « Par rapport à la Loi de Finances 2018, les dépenses de personnel pour 2019 connaîtront une augmentation de 11.3%. Elles devront ainsi passer de 2 350,3 milliards Ariary à 2 617.2 milliards Ariary. Les dépenses de solde croîtront en effet de 11.2% en volume pour atteindre 2407.2 milliards Ariary. De même, les indemnités seront aussi majorées de 12.8% par rapport à 2018, soit un total de 210 milliards Ariary », lit-on notamment dans l’exposé des motifs de la loi de finances qui confirme donc cette règle de la hausse annuelle des salaires des fonctionnaires. «Cette tendance s’explique premièrement par l’alignement annuel des salaires à l’inflation pour tous les agents de l’Etat. Par addition, les arriérés d’avancement devront être apurés, et pris en compte dans cette enveloppe. Cette hausse des dépenses de personnel pour 2019 intègre en outre les engagements pris par l’Etat dans ce domaine. Il s’agit des mesures catégorielles qui englobent notamment les indemnités pour les agents du MEN, METFP et du Ministère de la Justice. De plus, les recrutements par dotations et les concours administratifs dont 8000 maîtres FRAM sont programmés, et expliquent aussi cette hausse ». Ce sera, en tout cas une petite bouffée d’oxygène pour les fonctionnaires. Et probablement aussi pour les salariés du secteur privé puisque normalement, des négociations devront avoir lieu entre patronat et travailleur pour déterminer une hausse des salaires dont le taux devrait avoisiner celui des fonctionnaires.

Maîtrise de l’inflation

Et ce qui est d’autant plus encourageant c’est que, cette fois-ci, l’augmentation salariale impactera plus positivement sur le niveau de vie des fonctionnaires. Tout simplement parce que le surplus d’argent que gagneront mensuellement les salariés ne sera pas totalement englouti par la hausse des prix, puisque la loi de finances écarte cette année 2019, une inflation galopante. En effet, alors que la hausse des salaires avoisinera vraisemblablement les 10%, le taux d’inflation ne dépassera pas les 8%. «La maîtrise de l’inflation joue un rôle clé dans la préservation de la stabilité macroéconomique du pays. Pour 2019, les autorités comptent maintenir le taux d’inflation à un chiffre via les instruments de la politique monétaire (taux directeur, coefficient de réserves obligatoires, les opérations de refinancement ou de reprises de liquidité) et les mesures d’interventions sur l’offre domestique en cas d’occurrence de chocs. En termes de glissement annuel de moyenne et de fin de période, les taux d’inflation attendus seraient respectivement de 7.2% et 6.8%, soient des baisses respectives de 0.3 point par rapport à 2018 ». Cette situation sera favorisée essentiellement par la continuité des bonnes perspectives au niveau de la production rizicole locale et en Asie observée depuis le second trimestre 2018. Par ailleurs, « le recul de l’accroissement de la masse monétaire attendu en 2019 comparativement à 2018 contribuera également à la baisse de l’inflation. En effet, la variation de la monnaie en circulation passera de 13.4% en 2018 à 13.0% en 2019 et ce malgré les envolées spéculatives sur les cours de la Vanille ».

Absentéisme

A noter que la présentation de la loi de finances 2019 a eu lieu hier en séance plénière à l’Assemblée nationale sous le signe de l’absentéisme des parlementaires. Ils n’étaient que 16 députés à avoir répondu présents lors de cette séance d’imprégnation réalisée par des techniciens du ministère des Finances et du Budget. Le programme se poursuit aujourd’hui et demain avec la commission des finances. Enfin, comme prévu à l’ordre du jour, la séance plénière aura lieu lundi et mardi prochain.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Corps de la Paix à Madagascar : Prestation de serment de 40 nouveaux volontaires et célébration du 25e ...

Les 40 nouveaux volontaires du Corps de la Paix.

En 25 ans, près de 1400 volontaires du Corps de la Paix ont servi à Madagascar, dont le tout premier groupe de neuf volontaires, ayant servi pendant deux ans à Fort-Dauphin, Morondava, Ambatondrazaka, Tsiroanomandidy, Fandriana, Ambositra, Antsirabe, Fénérive-Est et Mananjary.

Quarante volontaires de plus pour la grande famille du Corps de la Paix. Des jeunes filles et jeunes gens, citoyens américains, qui ont pris la décision de s’engager dans le programme du Corps de la Paix et affectés à Madagascar. Ils ont prêté serment, hier, 25 ans presque jour pour jour après la prestation de serment des tout premiers volontaires du Corps de la Paix dans la Grande Ile. C’était en novembre 1993, en effet, que les premiers volontaires, au nombre de neuf, ont prêté serment, marquant ainsi le début de la mise en place effective du programme du Corps de la Paix dans le pays. Ce premier groupe ayant œuvré dans le domaine de l’éducation, a servi pendant deux ans dans neuf localités à travers l’île.

Témoignage. C’est ainsi un double événement qui a été célébré, hier, à Ivandry où s’est tenue la cérémonie présidée par le Chargé d’Affaires de l’ambassade des Etats-Unis, Stuart Wilson, durant laquelle les 40 nouveaux volontaires ont prêté serment et le 25e anniversaire du Corps de la Paix à Madagascar, célébré. Une cérémonie marquée par la présence des volontaires actuellement en service à Madagascar et des anciens volontaires ayant servi sur le sol malgache et dans d’autres pays. L’intervention de Joshua Poole, ancien volontaire qui n’a rien perdu de ses acquis durant ses années de services à Madagascar, notamment la langue malgache qu’il parle toujours aussi couramment, témoigne de l’importance qu’accordent ces volontaires du Corps de la Paix à la mission qu’ils accomplissent dans ce pays. Une belle expérience qu’il n’oubliera pas de sitôt, a-t-il assuré.

Affectation. Quant aux 40 nouveaux volontaires, ils travailleront dans le domaine de l’éducation, notamment dans l’enseignement de la langue anglaise dans les collèges et lycées publics. Après onze semaines de formation culturelle, linguistique et technique intensive, les voici prêts à rejoindre leurs lieux d’affectation respectifs, dans douze régions de Madagascar, à savoir DIANA, Analamanga, Vakinankaratra, Boeny, Amoron’i Mania, Atsinanana, Haute Matsiatra, Alaotra Mangoro, Vatovavy Fitovinany, Atsimo Atsinanana, Analanjirofo et Anosy. Ils intégreront des communautés locales où ils vivront et travailleront pendant les deux prochaines années. Ces jeunes américains rejoindront ainsi une équipe de plus de 120 volontaires travaillant déjà dans les secteurs de l’éducation, l’agriculture et la santé à Madagascar.

Chant et danse en malgache, pour illustrer leur imprégnation dans la culture locale.

Tout un programme ! Les volontaires du programme éducation travaillent dans de petites et moyennes villes où élèves comme enseignants ont peu accès aux centres d’anglais et aux ressources EFL (« English as a Foreign Language » ou Anglais en tant que langue étrangère). Ils enseigneront dans les établissements scolaires publics pour développer les compétences en anglais des élèves, et les motiver à aimer, à apprendre la langue et la culture anglaises. En leur qualité de professeur d’anglais, ils seront également amenés à travailler avec les enseignants locaux pour améliorer les compétences de ces derniers, partager différentes techniques d’enseignement, ou encore élaborer de nouveaux matériels et ressources pédagogiques. De même, ils contribueront au renforcement des capacités des enseignants par le biais de la « communauté de pratique ».

Autres activités. Par ailleurs, ces volontaires impliqueront la communauté scolaire en organisant des cours d’anglais pour adultes, en diffusant des émissions en anglais sur les stations de radios locales ou en créant des clubs parascolaires pour les élèves. Et enfin, ils s’engageront dans l’élaboration d’activités pratiques : organisation de voyages d’études, formation de formateurs, organisation de projets secondaires telle la campagne de sensibilisation pour la lutte contre le paludisme, ou des activités relatives au genre, avec un accent particulier sur la promotion de l’éducation des filles et l’organisation des camps de leadership pour les jeunes filles.

« Le ministère de l’Education nationale soutient activement ce programme, valorisant l’enseignement de l’anglais comme moyen de développer une main d’œuvre internationale dans les domaines de l’éducation, de la médecine, de la technologie et du tourisme », a-t-il été précisé, à l’occasion de la cérémonie d’hier.

Pour rappel, le Corps de la Paix a été créé en 1961 par le président des Etats-Unis de l’époque, John F. Kennedy, et compte ainsi 57 ans d’activité à travers le monde où plus de 230.000 Américains ont servi dans 141 pays. Aujourd’hui, plus de 7.300 volontaires sont en activité dans 65 pays.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Betongolo : Mpisoloky ireo maniry ho tatsambo, telo no MD

Olona telo no nosamborin’ny zandary etsy Betongolo noho ny fitoriana maro izay tonga teny amin’ny biraon’izy ireo. Izany dia mahakasika ny fisolokiana nataon’ireo olon-dratsy ireo. Milaza ho mpiasan’ny APFM, sampana misahana ny fifamoivoizana an-dranomasina, izy ireo ary mandainga fa mahatafiditra olona  ho lasa tatsambo. Betsaka ny roboka tamin’izany ary dia nivoaka hatramin’ny kely nananana. Nisy mihitsy aza ny nindram-bola mba hahafahana mandoa ny dimy tapitrisa ariary izay notakian’ireo mpisoloky. Nandeha ny fikarohana rehetra ary nisy iray voasambotra. Io no nanoro ny namany taorian’izay ary izy efa nidoboka am-ponja mihitsy vao tapa-kevitra nilaza ny marina, raha araka ny fanazavan’ny zandary izay niandraikitra ny fanadihadiana ity raharaha ity. Nisy vehivavy tao anatin’ny tambajotra ary samy nidoboka am-ponja avokoa ireo mpiray antoka. Asa betsaka maniry ny asan’ny tatsambo satria sady mahita firenena maro no koa tsara karama. Izay indrindra no lasa mampiroborobo ny asa fisolokiana ao anatiny. Tsy ny olona ivelany ihany aza no manao izany fa misy koa ny ao anatiny. Isan’ny nalaza ary mbola manan-kery aza hatramin’izao ny fikarohana eto amin’ny tany sy ny fanjakana ny lehiben’ny sendika iray amin’ity asa an-dranomasina ity noho ny raharaha fanodinkodinam-bola sy fangalàna vola amin’olona. Momba izany indrindra dia mbola betsaka koa ny olona izay mitaraina fa mbola manana vola aminy, tamin’ny fotoana izay nanombohany nitsoaka mantsy rehefa nokarohin’ny mpitandro ny filaminana dia mbola naka vola tatsy sy taroa tamin’ny tatsambo namany na nampidiriny tao amin’io sehatra io ny tenany. Sehatra iray izay tena manintona ny kolikoly sy fisolokiana  araka izany ny asa an-dranomasina ary mendrika ny arahin’ny tompon’andraikitra akaiky.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Muséologie : Café-histoire : un rendez-vous mensuel au « Musée de la Photo »  

Tous les mois, le « Musée de la Photographie » de Madagascar propose un événement intitulé « Café-histoire ». Ainsi, le 30 novembre, une exposition de photos 2.0 sera projetée à ce musée à Andohalo.

Ce nouveau rendez-vous s’adresse au grand public, à tous les passionnés de l’Histoire de Madagascar en général et de la photographie en particulier. Le « Café-histoire » se déroule dans la grande salle d’exposition du Musée, en petit comité. Causerie conviviale et décontractée, il prend la forme d’un exposé, suivi de discussions animées par un intervenant. Il est destiné à apporter un éclairage spécifique sur un thème et privilégie la rencontre avec une personnalité.

Dans le cadre du premier « Café-histoire », le collectionneur Luc Monteret présentera, à travers une sélection de cartes postales et de visuels, les premiers modes de transports à Madagascar. Prenant le transport du courrier comme fil directeur, Luc Monteret propose de revenir sur les premiers temps de la distribution des lettres, cartes et colis à l’intérieur et à l’extérieur de la Grande Île, à pied, à cheval, par bateau, en automobile, par train et par avion.

Avant d’échanger avec la salle, Luc Monteret, émaillera son propos liminaire illustré par des photographies et des reproductions tirées de ses collections, de rappels historiques ou d’anecdotes parfois curieuses.

Pour rappel, le « Musée de la Photographie » se trouve à Andohalo, derrière l’État-major militaire. Ce premier « Café-histoire » se déroulera le 30 novembre 2018 à partir de 17 heures.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Présidentielle 1er tour : Proclamation des résultats officiels le 28 novembre

Un haut responsable de la HCC face à la presse.

Un haut responsable au niveau de la Haute Cour Constitutionnelle a fait savoir hier que le logiciel utilisé à Ambohidahy est différent de celui utilisé par la Commission Electorale Nationale Indépendante.

« Les manipulations, mensonges, injures, diffamations, désinformations et autres ne peuvent en rien entraver cette noble mission ». C’est ce que stipule le communiqué publié hier par la Haute Cour Constitutionnelle (HCC). Face aux manœuvres orchestrées par certains acteurs politiques qui tentent de mettre la pression sur les Juges constitutionnels pour réclamer l’annulation du scrutin, Ambohidahy a tenu à mettre les points sur les « i » par rapport à sa méthode de travail et affirme qu’il est hors de question de céder aux pressions et intimidations. Hier, un haut responsable au sein de la Haute Cour Constitutionnelle a annoncé que la cérémonie de proclamation officielle des résultats définitifs du premier tour de l’élection présidentielle aura lieu au siège de la HCC à Ambohidahy le 28 novembre prochain à 10 heures, c’est-à-dire d’ici à une semaine.

Requêtes. Après la décision du candidat Ravalomanana Marc de retirer ses 208 requêtes, la Juridiction constitutionnelle se table désormais sur une dizaine de requêtes. Certaines d’entre elles réclament purement et simplement l’annulation du scrutin du 7 novembre dernier tandis que d’autres exigent l’annulation des voix obtenues par un candidat. Il convient toutefois de noter que même si le « Tiako i Madagasikara » a retiré ses requêtes, les Juges constitutionnels peuvent continuer d’étudier les procès-verbaux s’ils le jugent nécessaire. L’article 63 de la loi organique n°2018-009 relative à l’élection du président de la République stipule dans son dernier alinéa que « lors du contrôle des procès-verbaux des bureaux électoraux et des Sections de recensement matériels des votes, la Haute Cour Constitutionnelle, en l’absence de tout recours, peut se saisir d’office lorsqu’elle estime qu’il y a eu violation des dispositions législatives ou règlementaires ou pour d’autres motifs d’ordre public ».

Méthode de travail. Dans son communiqué publié hier, la Haute Cour Constitutionnelle apporte des éléments d’explication sur sa méthode de travail. « Depuis la réception des premiers plis électoraux récupérés auprès des SRMV ou la CENI le samedi 10 novembre 2018, la Haute Cour Constitutionnelle a commencé à procéder à une vérification systématique des procès-verbaux et des feuilles de dépouillement de tous les bureaux de vote sans exception. Les anomalies et autres irrégularités font l’objet de traitement pour correction. En cas d’anomalie grave, la Cour procède à la demande de documents électoraux complémentaires, pouvant aller jusqu’à réclamer les bulletins de vote en vue de procéder à un nouveau comptage. Toutes les opérations sont menées afin de faire respecter la sincérité du vote. Pour la Cour, le respect du choix des électeurs prime sur toute autre considération ».

Logiciel. Une manière de rassurer les observateurs et de faire savoir que la HCC mène une étude approfondie de tous les documents électoraux, quitte à opérer une confrontation des procès-verbaux afin que les résultats qui seront publiés le 28 novembre prochain reflètent réellement le choix du peuple malgache. Ce communiqué sonne comme une réponse aux attaques lancées contre les Juges constitutionnels. Dans une interview, un haut responsable au sein de la HCC affirme aussi que la Haute Cour Constitutionnelle n’utilise pas le même logiciel que celui utilisé par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), fortement controversé par les différents états-majors politiques, en l’occurrence le « Tanora malaGasy Vonona » d’Andry Rajoelina qui a toujours dénoncé « un logiciel truqué ». En tout cas, à l’allure où vont les choses, les résultats définitifs du 28 novembre risquent d’engendrer une grande surprise. Ils pourraient être complètement différents des résultats publiés samedi dernier par la Commission Electorale Nationale Indépendante, préconisant un second tour entre le candidat « numéro 13 », Andry Rajoelina et son rival Marc Ravalomanana. Si le premier continue à entretenir le suspense, « Dada » pour sa part se lance déjà depuis quelques jours dans une campagne avant la lettre en multipliant les descentes dans les régions.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Subventions de 17 milliards Ar : Sept entreprises franches bénéficiaires

Des subventions portant une valeur de 17 milliards Ar sont allouées par l’Etat au secteur textile. « Le but est de pallier aux dépenses énergétiques des entreprises franches éligibles. En effet, celles-ci ont failli fermer leurs portes en raison de la perte de leur compétitivité face aux autres sociétés exportatrices dans les pays concurrents comme le Kenya et l’Ethiopie. C’est dû notamment au coût élevé de l’énergie fournie par la JIRAMA. Ainsi, suite aux études menées par des techniciens des ministères concernés, notamment des Finances et du Budget, de l’Industrie et de l’Economie, sept entreprises franches opérant dans le secteur textile en sont bénéficiaires », a expliqué Napetoky Marcel, le ministre de l’Economie et du Plan.

Décaissement. Des critères sont imposés pour leur permettre d’être éligibles à ces subventions octroyées par l’Etat pour cette année. On peut citer, entre autres, la déclaration des rapports d’activité de l’entreprise et le nombre d’employés qui doit être supérieur à 1.500 personnes. Par contre, « la part de chaque entreprise franche peut varier de 10 à 30% selon l’importance de son usine et de sa production écoulée sur le marché international. La société COTONA employant plus de 25.000 personnes faisant partie du groupe Socota, fait partie des bénéficiaires. Normalement, le décaissement de ces subventions aura lieu la semaine prochaine. Cette mesure a été prise tout en tenant compte des éventuels impacts socio-économiques si jamais ces entreprises sont obligées de fermer leurs portes », a-t-il rajouté.

Mutation. En contrepartie, « ces sept entreprises franches éligibles pour cette année devront faire des efforts pour se lancer dans la mutation en énergies renouvelables afin d’éviter ce problème de compétitivité. Nous étudions, entre temps, les autres usines notamment celles qui effectuent la transformation de produits locaux tout en créant de nombreux emplois, qui pourront ultérieurement bénéficier de ce genre de subventions », a enchaîné le ministre de tutelle.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Ambositra : Miakatra  an-tanan-dehibe  ny dahalo

Tsy an-tanan-dehibe, tsy any ambanivohitra, na maraina, na antaondro, fa indrindra ny amin’ny alina, dia saika andrenesana asan-dahalo avokoa ny eto amin’ny faritra Amoron’i Mania saiky isan’andro. Tsy mijanona ireo dahalo raha tsy tapitra ny omby ao am-bala, na dia iverenana matetika aza, toy ny niseho ny talata teo, tokony tamin’ny sasaky ny alina, ny tao amin’ny fokontany Ambanivolafotsy, ao Ambositr renivohitra. Ny talata lasa teo,tokony ho tamin’ny saasaky ny alina, dia nitrangana fanafihan-dahalo ny ao amin’ny fokontany Ambanivolafotsy-Ambositra renivohitra, tsy lavitra ny hopitaly be. Lasan’ireo dahalo tamin’izany ny omby efatra. Noho ny firaisankina misy eo anivon’ny fokonolona, dia raikitra avy hatrany ny fifanenjehana. Tsy lasa lavitra akory ireo dahalo sy ny omby, izay niankandrefana, dia nitsoka an-daharana ireo dahalo, ary azo soa aman-tsara, tao amin’ny fokontany Andranomanalina-Soanierana ireo omby efatra.Tsy nisy ny fifandonana na koa ny aina nafoy. Mikasika ny tsy fandriampahalemana, ny ao amin’ny tampon-tanàna Ambatofinandrahana, dia efa tafatsangana ny komitin’ny Diana ary hohamafisana ny rafitry ny kalona andrasain’ny fokonolona sy ireo mpitandro ny filaminana anjara.

Anastase

Midi Madagasikara0 partages

« The Called » : Le « street gospel » au goût  du jour

La grande famille de The Called.

Si en Amérique, le « street gospel » est une formule courante pour l’évangélisation en plein air, à Madagascar, The Called en est le pionnier. Prochain rendez-vous au jardin d’Antaninarenina samedi.

Bien que quelquefois des groupes de chrétiens évangélisent en plein air, le « street gospel » n’est pas encore pour autant adopté par un grand nombre  à Madagascar. Le groupe The Called  fait partie des pionniers de cette formule. En trois ans d’activité, The Called a choisi un mois avant Noël pour entamer sa prochaine prestation. Changeant de registre, la formation se découvrira avec un répertoire plus acoustique et la reprise en medley de grands classiques. Sans en dévoiler plus, la seconde partie sera consacrée à plus de groove et plus de swing avec l’orchestre au complet.

Selon Felana Rajaonarivelo, membre du groupe, « le but de ‘The Called’ est de prêcher l’Evangile chrétien aux jeunes. Avec les tendances et tous les attraits du monde, il est difficile de partager l’Evangile avec la nouvelle génération. Mais comme nous côtoyons beaucoup de gens en difficulté qui veulent combler le vide, il est de notre devoir de leur montrer la voie de l’Evangile » raconte-t-elle.

Cette initiative met en scène une trentaine de jeunes, chanteurs, musiciens, techniciens dont la plupart sont des professionnels dans le domaine de l’évènementiel.  « Nous avons choisi le gospel, car les jeunes malgaches sont férus de musique. Et comme faire carrière dans la musique attire beaucoup de gens, il est important pour eux de s’ouvrir à tous horizons artistiques » remarque l’alto. Ceci explique le choix des tenues, le lieu, soit-dit en passant au Jardin d’Antaninarenina, et le genre de musique qu’ils jouent. Le répertoire se fera avec les compositions du groupe comme « Faly Aho », « Fitiavanao », ou encore « Fiainako Ianao ». Cette fois, The Called accueillera deux groupes invités dont Halleluia International Music et Voice Of God.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Responsabilité Sociétale des Entreprises : Lancement de la première charte

La première charte de la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) est officiellement lancée à Madagascar et actuellement disponible en ligne.

Sa promotion a pour but de fédérer tout un chacun, grand public comme opérateurs économiques, autour de l’importance de l’engagement en faveur de la RSE et sa pertinence pour Madagascar. Perçue à travers comme un concept « à la mode » dans une partie de la représentation collective, la RSE est au contraire, bien plus nécessaire, profonde et plus porteuse de sens que cela. Il s’agit d’une démarche, d’un choix managérial qui permet d’amorcer et de soutenir un développement durable grâce à la conciliation de la rentabilité économique et des intérêts publics que sont la protection de l’environnement et le respect, l’épanouissement et la protection sociale des collaborateurs. Comme le souligne Simon Gomis d’ELAmad (Empowerment Lighting Access Madagascar), l’association qui a lancé cette charte : « La recherche de profitabilité est totalement compatible aujourd’hui avec l’élévation de notre niveau d’attention et de conscience envers l’autre et envers notre planète. Cela peut être le fondement d’un nouveau paradigme. C’est pourquoi le programme ELAmad donne à chacun le pouvoir d’agir et de réconcilier performance économique et responsabilité sociétale. »

Charte et engagement citoyen. La première charte RSE pour Madagascar est disponible en ligne sur le site web www.elamad.org/charte, ou encore sur la page Facebook d’ELAmad, pour ceux qui utilisent ce réseau social. Sont invités à la signer, tout citoyen, organisation de la société civile, ou opérateur économique désirant apporter sa part d’engagement en faveur de la promotion de la RSE dans le paysage socio-économique malgache. Comme son contenu composé de 7 articles, les solutions qu’elle propose sont simples et pragmatiques. Elles donnent aux signataires l’occasion de manifester de manière tangible leur engagement en faveur de la Responsabilité Sociétale des Entreprises. Par ailleurs, les sept articles qui la composent sont suffisamment étayés pour comprendre les tenants et aboutissants et mieux savoir comment et pourquoi s’engager en sa faveur. Ces articles traitent de la promotion de la RSE, de l’environnement, des achats responsables, des recrutements responsables, du bien-être au travail, de l’engagement sociétal et de la communication sur les mesures prises et les activités réalisées. D’un point de vue plus normatif et scientifique, notons que la charte s’appuie sur les grandes lignes de la norme ISO26000, s’aligne aux Objectifs du développement durable et le SDG Compass. Au regard du capitalisme et du prolétariat qui montrent actuellement leurs méfaits sur l’environnement, ainsi que leurs limites politico-économiques et socioculturelles, la démarche RSE représente clairement un processus de transition vers un nouveau paradigme, nettement plus respectueux de l’humain, voire holistique, et pourtant tout autant productif et porteur d’une croissance durable.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

RN7 : Fanafihana taxi-brousse, jiolahy iray maty voatifitra

Tandahatra taxi-brousse, mihazo ny lalam-pirenena fahafito iny indray no saika lasibatry ny andian-jiolahy ny alin’ny alahady hifoha alatsinainy teo, teo amin’ny PK277+600, toerana antsoina hoe Sampanana kariera, ao amin’ny fokontany Ivato Centre, distrikan’Ambositra. Araka ny fampitam-baovoa azo avy amin’ny zandary, tamin’io fotoana io dia nisy nametraka bolongam-bato ny arabe. Voatery nijanona araka izany ireo taxi-brousse maromaro teo anatrehan’izany. Niditra an-tsehatra niaro ireto fiara mpitatitra ireto kosa ireo zandary mpanara-dia, raha ny sasany niezaka nanala ireo vato. Tamin’izay fotoana izay anefa no niantefa tany amin’izy ireo ny tifitra variraraka narahana tora-bato, avy anaty kirihitra rehetra tany. Voatery niaro tena araka izany ireo zandary ary nitifitra ihany koa. Nijanona ny tifitra ary fantatra fa nanao tsoa-pe nandositra ireo jiolahy saika hanakan-dalana. Nizotra nilamina taorian’io ny dian’ireo fiara mpitatitra saika voatafika ireto. Tsy nisy naninona ireo mpandeha ary tsy nisy zavatra lasan’ireo olon-dratsy. Tonga teny an-toerana nanampy ireto namany rahateo ihany koa ny zandary avy Ivato Centre tamin’io fotoana io. Tamin’ny fitsirihana sy ny savahao ny manodidina no nahafantarana fa nisy dahalo iray maty, lavon’ny balan’ny zandary, ary nisy roa hafa naratra ihany kosa saingy afa-nitsoaka. Na dia eo tokoa aza ny paik’ady ataon’ny mpitandro filaminana hisorohana ity fanakanan-dalana eny amin’ny lalam-pirenena dia azo lazaina fa mbola manjaka izany ankehitriny. Saingy ny lafy tsarany fotsiny dia matetika tsy mahatanteraka hatramin’ny farany ny asa ratsy ataony ireo mpanafika. Na izany aza, efa tsy afa-miala amin’ireo mpandeha ny tebitebin-tsaina.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Plan sectoriel de l’Education : Renforcement de capacités des journalistes sur la thématique

Depuis le début de cette année, le Ministère de l’Education Nationale (MEN) a entamé le début de mise en œuvre du Plan Sectoriel de l’Education (PSE), dont l’échéance est selon le programme prévisionnel en 2022.

Accueil mitigé et information. Visionnaire et pour le moins ambitieux, le PSE a toutefois reçu un accueil plus ou moins mitigé, autant du côté du corps des enseignants que de celui des parents malgaches. D’autant plus que des recherches en psychologie sociale ont montré une forte propension des Malgaches à la résistance au changement. C’est la raison pour laquelle le MEN a décidé d’organiser depuis hier une formation pour les journalistes – acteurs clés de la communication -, qui les aidera à mieux couvrir cette thématique et ainsi participer à la sensibilisation et à l’information du grand public sur le PSE. L’opinion, les parents et toutes les parties prenantes auront ainsi toutes les informations nécessaires pour éclairer leur décision, d’adhérer ou non au PSE, même si en définitif, ils n’ont pas tellement le choix.

Rappel contextuel. Plusieurs raisons ont expliqué le manque d’adhésion au PSE. Citons entre autres, le temps de mise en œuvre jugé trop court par rapport à l’envergure des réformes proposées, le budget jugé « colossal » par rapport à l’amélioration des conditions de travail des enseignants et d’apprentissage des élèves qui laissent encore à désirer. A titre de rappel, le PSE prévoit notamment un réaménagement conséquent du calendrier scolaire en fonction de la saison cyclonique et d’autres catastrophes naturelles ; ou la suppression du Certificat d’Etudes primaires élémentaires, ou encore une intégration plus conséquente de l’alphabétisation numérique dans le processus d’apprentissage, etc. Pour en revenir à la formation des journalistes sur le PSE, elle dure quatre jours et se déroule à Antohomadinika.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Basket – coupe d’Afrique des clubs champions : MB2All – Interclub de l’Angola en quarts  

« Copain » a donné du fil à retordre aux Zimbabwéennes.

Une équipe malgache dispute pour la première fois les quarts de finale de la CACC. MB2All entre dans l’histoire.                           

Elles l’ont fait. Les joueuses du MB2All ont remporté leur dernier match décisif, hier, face aux Zimbabwéennes du Lakers. Elles se qualifient pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Clubs Champions (CACC) à Maputo, Mozambique. Après s’être fait une grosse frayeur au début de la rencontre, les Malgaches sont arrivées à s’imposer au finish par 58 à 48. Pourtant, ce sont les Zimbabwéennes qui prennent la rencontre à leur compte, marquant rapidement dès l’entrée en matière par 13 à 11. Mais voilà, les protégées de Ndranto Rakotonanahary allaient imposer leur jeu, forçant leurs adversaires à revoir leur copie en cours de route. Les Muriel et sa troupe mènent par un petit écart de 5 points à la pause, 26 à 21. A la reprise, la machine malgache semble bien fonctionner. Elles ont été plus efficaces au rebond qu’en attaque. Plus rien n’arrête les vice-championnes de la zone 7 qui font leur retour sur la scène continentale huit ans après leur première participation en 2010. Avec une Nivo Romina alias « Copain » auteur de 11 points très adroite, dans les tirs à mi et longue distance, les Malgaches s’envolent au score par 58 à 48. Cette victoire redonne un second souffle à l’équipe malgache qui retrouve les quarts de finale. Une grande première pour une formation de la Grande Ile engagée à une Coupe d’Afrique des Clubs Champions d’avoir atteint ce stade de la compétition. Figurer dans le top 8 est déjà atteint pour MB2All, l’objectif que l’équipe s’était fixée avant le départ au pays. « Après un début catastrophique, les joueuses ont su se relever. Au-delà de la qualification pour les quarts de finale, c’est une expérience enrichissante pour toute l’équipe et surtout pour les joueuses d’avoir participé à cette joute continentale » a fait savoir Ndranto Tagg Rakotonanahary, coach de l’équipe. Toutes les équipes auront droit à un break ce jour avant d’attaquer les choses sérieuses demain. Pour MB2All, la mission s’annonce ardue face à l’équipe de l’Interclub de l’Angola.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

La HCC reprend la main

C’est un rebondissement qui a surpris tout le microcosme politique et qui diminue les pressions intenses exercées ces derniers jours sur la HCC. La  décision du camp Ravalomanana de retirer les requêtes déposées à Ambohidahy et d’accepter le verdict des juges constitutionnels tranche avec le dénigrement systématique de cette élection constaté ces derniers jours. Elle aide au relâchement d’une pression de  tous les instants qui était exercée sur la HCC et qui devrait permettre à ses membres de juger en toute sérénité.

La HCC reprend la main

Les critiques formulées ces derniers jours par des candidats et les manifestations quotidiennes devant la HCC ont considérablement alourdi l’atmosphère politique.  Cette pression n’a cependant aucune influence sur ses membres, comme  le souligne le communiqué  émanant de cette institution. Les juges constitutionnels vont examiner les requêtes qui ont été déposées  sans aucun préjugé et jugeront selon la loi en vigueur. La décision du camp Ravalomanana va permettre d’alléger considérablement leur travail. Ils ne vont donc pas subir la pression du temps à cette occasion. La cérémonie de proclamation des résultats aura lieu le 28 novembre prochain. Le traitement des PV se fera avec un logiciel différent de celui de la CENI. Sans préjuger de leur décision, c’est bel et bien un deuxième tour qui se profile. Les appels à une annulation du scrutin, même appuyés par des rassemblements de manifestants à Ambohidahy, ont peu de chance d’être pris en compte par les juges. On espère que le tumulte qui a régné depuis lundi dernier va cesser et que le bon sens sera retrouvé. Le processus électoral doit être mené à son terme et le nouveau président devra être connu à l’issue de cette élection. Les erreurs du premier tour devront être rectifiées. Une révision des listes électorales va notamment être faite.

Patrice RABE