Les actualités Malgaches du Samedi 22 Septembre 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara17 partages

Peste : 5 cas confirmés sur 16 cas suspects, 8 districts concernés à ce jour

La lutte contre la peste nécessite une large mobilisation. Photo d’archives.

Aux dernières nouvelles – émanant du ministère de la Santé publique – seize cas suspects de peste ont été notifiés entre le 1er août et le 20 septembre 2018, dont cinq cas confirmés biologiquement.

Les districts ayant notifié les cas suspects de peste sont actuellement au nombre de huit. Il s’agit des districts d’Ambalavao, Ambatofinandrahana, Ambositra, Ankazobe, Fandriana, Miarinarivo, Morondava et Antsirabe I. Parmi les cinq cas confirmés, deux sont des cas de peste bubonique, les trois autres étant des cas de peste pulmonaire. Pour rappel, le premier cas de peste bubonique a été rapporté le 19 août 2018. Il s’agissait d’un habitant de la commune de Fiadanana, dans le district d’Ankazobe, avec une évolution favorable de la maladie : le malade est en voie de guérison. Le deuxième cas de peste bubonique rapporté le 25 août est survenu dans la même commune de Fiadanana, district d’Ankazobe. Le malade est décédé le 28 août 2018. Le patient atteint de la peste pulmonaire, dont le cas a été notifié le 4 septembre, est un habitant de la commune d’Iarintsena, dans le district d’Ambalavao. Il n’a pas survécu à la maladie et son décès survient le 7 septembre.

Couple décédé. Quant au cas du couple de quadragénaires de la commune d’Alatsinainikely dans le district de Miarinarivo, décédé le 18 septembre et très médiatisé cette semaine, les investigations ont confirmé que la cause de leur décès est la peste pulmonaire. « Avant cette confirmation, des activités de riposte ont toujours été menées sur place », souligne le ministère de la Santé. Dans le district de Miarinarivo, des actions de sensibilisation et de coordination de la lutte avec les autorités locales ont été menées. De même une recherche active des cas et des contacts est toujours en cours. Afin de mieux gérer la situation au niveau de la circulation des personnes, une demande a été formulée concernant la lettre de mise en application du contrôle des registres des passagers. Hier, à l’issue d’une réunion entre le ministère de la Santé publique et les partenaires techniques et financiers, la décision a été prise pour l’organisation et l’exécution de la riposte dans les régions de Haute Matsiatra, Itasy, Amoron’i Mania, Vakinankaratra, Analamanga et Menabe. Toutes les activités de riposte comprennent la surveillance au niveau des CSB et au niveau communautaire, la prise en charge et le prépositionnement des intrants, ainsi que la sensibilisation. L’objectif est d’éviter que la situation n’évolue en véritable épidémie.

Hanitra R.

News Mada3 partages

Masoivohon’i UE: « Tsy manana kandidà tohanana  izahay »

 “Tsy manana kandidà tohanana ny Vondrona  eoropeanina (UE), saingy manohana ny demokrasia sy ny vahoaka malagasy”, hoy ny masoivohon’ny UE vaovao hiasa eto amintsika, i Giovanni  Di Girolamo , afakomaly tetsy Anosy. Nanolotra ny dika mitovy amin’ny taratasy manendry azy ho solontenan’ny UE eto amintsika  tamin’ny minisitry ny  Raharaham-bahiny, Dovo Eloi Maxime ny tenany. Nambarany fa vonona ny  tenany hanavao ny fiaraha-masa eo amin’ny roa tonta. Notsiahiviny fa efa mizotra ny fikarakarana  ny fifidianana.  “Voahaja ny lalàmpanorenana.  Mijoro ny governemanta ary efa manao ny asany ny iraisam-pirenena sy ny Ceni”, hoy ihany izy.  Nanteriny fa misy ampahany amin’ireo mpanara-maso ny fifidianana avy amin’ny UE, efa tonga eto ary mbola  hisy ho avy.  Nambaran’ny minisitra fa hanao fifidianana eken’ny  vahoaka sy andraisan’ny rehetra anjara  isika .  “Mba hafahantsika miroso amin’ny fanatanterahana ireo tetikasa ho amin’ny fampandrosoana…”, hoy  izy. Nisolo ny ambasadaoro teo aloha Antonio Sanchez-Benedito nandao an’i Madagasikara  i  Giovanni Di  Girolamo.

Synèse R.

Midi Madagasikara3 partages

Campagne électorale : Interdiction de recours aux gros bras et aux milices

Après l’échec de la rencontre au Sommet à Ivato, le CFM tente de redresser son image en proposant une Charte de bonne conduite aux candidats à la présidentielle.

Les 36 candidats à l’élection présidentielle sont invités à signer une Charte de bonne conduite le 03 octobre prochain.

Une Charte de 30 points et qui lie ses signataires avant, pendant et après le scrutin. Cette « Charte de bonne conduite et d’intégrité des candidats pour une élection présidentielle apaisée » sera signée publiquement et officiellement le 03 octobre prochain. « Nous publierons les noms des candidats qui ne signent pas cette Charte. », prévient le président du CFM (Conseil du Fampihavanana Malagasy) Maka Alphonse. Si tous les 30 points de la Charte sont respectés, on aura une élection libre, transparente, juste, crédible, démocratique et acceptée par tous. La Charte interdit durant la campagne électorale « les dépenses ostentatoires, abusives et déplacées au mépris de la pauvreté ambiantes » des Malgaches. Elle s’oppose également au recrutement et au recours aux gros bras et aux milices durant la campagne électorale « pour créer des troubles ».

Verdict des urnes. La Charte de bonne conduite et d’intégrité des candidats pour une élection présidentielle apaisée veut gérer la situation postélectorale. Raison pour laquelle, elle interdit en son 21 toute publication ou proclamation des résultats issus de sources non officielles, afin de préserver un climat d’apaisement. Toute tentative d’auto-proclamation sera donc condamnée. La Charte oblige également les candidats à respecter le verdict des urnes. A ce propos, les candidats à l’élection du 07 novembre se préparent déjà à combattre les éventuelles fraudes électorales. Certains d’entre eux se dotent actuellement des Q.G hyper-équipée qui leur permettraient de surveiller et de contrôler les opérations électorales. D’autres dotent des téléphones portables leurs représentants au niveau des bureaux de vote. Cette stratégie leur permettra de transmettre immédiatement aux Q.G de leurs candidats les résultats issus des dépouillements des voix. Une manière de faire comprendre que les fraudes électorales seraient impossibles cette fois-ci.

Neutralité et impartialité. Le Point 26 de la Charte de bonne conduite et d’intégrité des candidats pour une élection apaisée prévoit aussi que les candidats insatisfaits ne peuvent que recourir aux juridictions compétentes pour tout contentieux et autres contestations. A propos de ces juridictions compétentes, il n’y a que la HCC qui est habilitée selon l’article 116 de la Constitution à « statuer sur les contentieux des opérations de référendum, de l’élection du président de la République et des élections des députés et sénateurs ; et à proclamer le résultat officiel des élections présidentielles, législatives et des consultations par référendum ». Si tous les 30 Points de la Charte sont donc respectés, cela ne servira à rien si la HCC ne fait pas son travail comme il faut. Bon nombre d’observateurs s’interrogent sur la neutralité et l’impartialité de l’actuelle Haute Cour Constitutionnelle, suite aux décisions et avis qu’elle a rendus ces derniers temps. En tout cas, les inquiétudes subsistent. Et si après Ramtane Lamamra de l’Union africaine, Aboulaye Bathily des Nations unies se trouvent actuellement dans nos murs, c’est pour évaluer les risques et examiner les hypothèses.

R. Eugène

Midi Madagasikara1 partages

Ntsay Christian à Androhibe : Vérifier si son nom est inscrit sur la liste électorale

Le Premier ministre Ntsay Christian est descendu hier, dans le « Fokontany » d’Androhibe où se trouve également son lieu de résidence. Ce fut une occasion pour le chef de gouvernement de vérifier si son nom est bien inscrit sur la liste électorale. Son nom y figurait notamment. Il a ainsi incité ses concitoyens à faire pareil. En outre, il a invité tout un chacun à procéder au nettoyage de leurs alentours pour éviter la propagation de la peste.

Traité d’interdiction. Toujours dans la journée d’hier, le secrétaire Exécutif de l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE), Dr Lassina Zerbo, a rendu une visite de courtoisie au Premier ministre Chef du gouvernement Christian Ntsay. Cette visite s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération entre Madagascar et l’OTICE. Dr Lassina Zerbo a indiqué que le soutien du gouvernement malgache est primordial pour promouvoir la paix et la stabilité internationale, une action qui se traduit par l’interdiction complète des essais nucléaires.

Recueillis par Dominique R.

Madaplus.info0 partages

Solidarité. L'association "Urgence cardiaque Viviane" se mobilise pour Viviane, mère de famille malgache

Les membres de l'association "Urgence cardiaque Viviane" se sont réunis le jeudi 6 septembre 2018 pour décider des actions à mener pour aider et sauver Viviane qui actuellement vit à Madagascar.
L’association « Urgence cardiaque Viviane », a réuni ses membres, dont sa présidente Angéline Delange, jeudi 6 septembre 2018 à Briouze, près de Flers (Orne), pour décider des actions à mener pour aider et sauver Viviane.
Cette mère de trois enfants (âgés de 15, 13 et 9 ans) vit à Madagascar. Elle souffre de problèmes de santé depuis de nombreuses années et une insuffisance cardiaque évolutive a été diagnostiquée en 2017.
Cette maladie l’oblige à rester alitée, chaque déplacement, même minime, relevant du parcours du combattant pour elle. Son état de santé préoccupant se dégrade de plus en plus chaque jour et nécessite une intervention rapide au niveau des valves cardiaques. Mais l’opération ne peut pas se faire dans son pays et sera réalisée au CHU de Caen. C’est pourquoi l’association « Urgence Cardiaque Viviane » a été créée.
Elle récolte des fonds nécessaires à son hospitalisation et son opération, qui sont évaluées à 25 000 €. L’association et les membres remercient les personnes qui ont déjà fait un don et les futurs donneurs pour leurs aides et leur générosité.
Pour faire un don : https://www.leetchi.com/c/francais-genereux ou envoyer un chèque à l’association au 7, rue du Dr Petit, 61 220 Briouze.
Le site Madaplus relaie l'information en soutien à l'association« Urgence cardiaque Viviane » mais surtout à Viviane.
Source actu.fr
Madaplus.info0 partages

Ravalomanana Marc face à Andry Rajoelina: le débat tant attend

Le 20 septembre dernier, un tirage au sort pour le temps d’antenne et temps de paroles des candidats sur la TVM et la RNM a été effectué par la Commission Electorale Nationale Indépendante dans ses locaux. Des débats en direct sur ces stations nationales seront au rendez-vous.
Coup du destin, les candidats ont été repartis en six groupes, le DJ et le fondateur de l’empire TIKO auront l’occasion de faire un face à face. Ce débat se déroulera le samedi 03 Novembre, 4 jours avant le premier tour des élections présidentielles. Pour les observateurs politiques, ce débat sera une occasion unique pour l’ancien président et celui qui l’a évincé de faire un face à face.
Madaplus.info0 partages

Ravalomanana Marc face à Andry Rajoelina: le débat tant attendu

Le 20 septembre dernier, un tirage au sort pour le temps d’antenne et temps de paroles des candidats sur la TVM et la RNM a été effectué par la Commission Electorale Nationale Indépendante dans ses locaux. Des débats en direct sur ces stations nationales seront au rendez-vous.
Coup du destin, les candidats ont été repartis en six groupes, le DJ et le fondateur de l’empire TIKO auront l’occasion de faire un face à face. Ce débat se déroulera le samedi 03 Novembre, 4 jours avant le premier tour des élections présidentielles. Pour les observateurs politiques, ce débat sera une occasion unique pour l’ancien président et celui qui l’a évincé de faire un face à face.
News Mada0 partages

Projet PIC 2: la Banque mondiale injecte 70 millions de dollars

La deuxième phase du projet Pôle intégré de croissance et corridors (Pic2. 2) vient de bénéficier d’un financement de 70 millions de dollars de la Banque mondiale, à travers l’Association internationale de développement (IDA).

Le Pic2. 2 mettra en avant le développement du tourisme et de l’agri business dans les régions cibles, à savoir la Diana, l’Anosy, l’Atsimo Andrefana et l’île Sainte Marie.  Il s’agit d’étendre la stratégie menée lors de la première phase du projet, pour laquelle la Banque mondiale avait approuvé un crédit de 50 millions de dollars en 2014.

D’après la Banque mondiale, la deuxième phase du projet  devrait bénéficier directement à 15 000 agriculteurs, augmenter le trafic annuel de touristes de plus de 400 000 et créer de manière cumulative, près de 18 000 emplois et attirer des investissements privés d’un montant de 25 millions de dollars.

La représentante résidente de l’institution à Madagascar, Coralie Gevers, a avancé à ce sujet : «En élargissant les opportunités d’emplois, en augmentant les revenus des ménages et en améliorant les infrastructures et les services clés, la première phase de PIC2 a modifié le paysage économique et la vie de milliers de personnes dans les régions cibles ainsi qu’au niveau national».

Mobiliser les investissements

 La représentante de la Banque mondiale a apporté quelques exemples des réalisations de la première phase du projet en annonçant que «le prix reçu par les cultivateurs de cacao appuyés par le projet a augmenté de 50% par rapport aux autres cultivateurs. Le PIC a aussi fourni un soutien crucial à la restructuration d’Air Madagascar et la réhabilitation de certains sites touristiques importants. La deuxième phase du projet devrait tirer profit de cet élan pour mobiliser davantage d’investissements privés et accroître l’impact du projet au niveau des populations, tout en soutenant l’adaptation climatique et la protection de l’environnement.».

Concrètement, la deuxième phase du Pic renforcera le soutien au gouvernement pour attirer des investisseurs privés à travers la promotion et la facilitation des investissements. «Le projet travaillera directement avec le secteur privé et les entrepreneurs. Il appuiera davantage les institutions sectorielles aux niveaux national, régional et local, pour attirer et maintenir l’investissement privé», précise le communiqué de la Banque mondiale.

Riana R.

 

News Mada0 partages

Formation en BTP: renforcer les organisations professionnelles

Le ministère de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle et les organisations professionnelles du secteur Bâtiment et travaux publics (BTP) ont procédé à la signature de deux conventions de partenariat, hier. Cet accord vise à renforcer l’implication du secteur privé dans les dispositifs de formation dans le BTP.

Ce nouveau partenariat permettra à 50 enseignants, répartis dans 5 établissements pilotes, d’effectuer des stages pratiques d’une durée de quatre à six mois dans des entreprises. Il s’agit d’un renforcement des capacités techniques des enseignants et de leurs connaissances du fonctionnement des organisations professionnelles, entre autres la mise en application des règles de sécurité dans le travail pour assurer la qualité et le respect des délais.

 A terme, 3000 apprenants bénéficieront des formations pratiques à partir de novembre. Le programme permettra d’attribuer des Certificats d’aptitude professionnelle spécialisée (CAPS) rénovés en maçonnerie gros œuvre, plomberie,  installations sanitaires, électricité du bâtiment, carrelage et finition, soudure/ tuyauterie et charpenterie et couverture.

L’initiative est  soutenue depuis son origine par le gouvernement français, à travers l’Agence Française de Développement (AFD), qui a signé une convention de financement de 20 milliards d’ariary (5 000 000€) le 12 avril 2012, pour soutenir la modernisation de ces dispositifs de formation dans le secteur BTP.

Riana R.

News Mada0 partages

Foncier: publication d’un guide de procédures

Après une présentation officielle à Mahajanga, le 14 septembre dernier, Transparency international – Initiative Madagascar (IT-IM), la Cellule de coordination de la réforme foncière (CCRF) et le Bureau indépendant anticorruption (Bianco) ont présenté, hier, à Antsahavola, le guide sur les procédures foncières intitulé «Fananan-tany, inona no tokony ho fantatra ?».

La finalité de ce guide est d’informer la population des procédures foncières en vigueur et de sensibiliser les citoyens sur leurs droits et leurs devoirs en la matière, en particulier en lien avec les faits de corruption dont ils pourraient être victimes.

Le contenu de ce guide comprend les statuts des terres applicables à Madagascar suivant la réforme foncière de 2005, les services à contacter pour la formalisation de la propriété foncière, les informations concernant les cadastres, les modalités d’acquisition de terrains à titre privé, les procédures à suivre pour l’obtention d’un certificat de situation juridique, les procédures à suivre pour l’achat d’un terrain et tout ce qu’il faut connaître pour procéder à la mutation d’un droit de propriété par le titre ou par le cadastre.

Entièrement en malgache

Ecrit entièrement en malgache, ce guide d’une cinquantaine de pages permettra également de renforcer la transparence et la redevabilité ainsi que de consolider les actions informations-éducation-communication (IEC), de promouvoir la sécurisation par l’immatriculation et la certification foncières.

Sachant que le domaine du foncier fait partie des secteurs les plus corrompus à Madagascar, ce guide sera surtout un moyen de prévenir la corruption. Il facilitera effectivement l’accès aux services publics chargés de la gestion foncière.

 

Arh.

 

News Mada0 partages

Amoron’i onilahy: des cyber-trackers pour les rangers

Les rangers d’Amoron’i Onilahy, site Ramsar et aire protégée communautaire du sud-ouest de l’île, utilisent aujourd’hui des cyber-trackers pour éloigner les défricheurs de forêts. Le cyber-tracker est une application mobile permettant de collecter des données sur le terrain. Très facile à utiliser, il peut être manipulé même par quelqu’un d’illettré durant les patrouilles.

«Cette application aide à rendre compte des pressions sur la forêt ou encore des informations sur les animaux qui y vivent. Les données sont transmises instantanément à l’équipe du WWF et à l’administration forestière via le réseau internet», explique Tojo Rasolozaka, du WWF. Cette avancée technologique aide les gestionnaires des aires protégées à être plus proactifs dans leur prise de décisions face aux pressions sur la forêt.

 «La forêt assure la survie de notre communauté. Elle nous donne la pluie, un élément important qui s’est fait rare ces dernières années. Ce cyber-tracker nous aide à détecter les anomalies dans la forêt», affirme Fahamaro, un ranger d’Amoron’i Onilahy, qui effectue avec ses pairs des patrouilles presque quotidiennement.

Pour plus d’efficacité dans ces actions, WWF a dispensé une série de formations à 36 rangers communautaires d’Amoron’i Onilahy pour les familiariser avec cet outil de patrouille novateur. Prochaine étape : des unités solaires portables pour assurer l’autonomie de leurs cyber-trakers.

Arh.

 

News Mada0 partages

Faritra Atsimo Atsinanana: 5.000 ha ny voly jirofo…mbola azo hitarina

Malaza ny faritra Atsimo Atsinanana amin’ny voly jirofo amina velaran-tany 5.000 ha. Vokatra iray malalaka izy io eo amin’ny tsena iraisam-pirenena ho an’ny sakafo, hatrany amin’ny fanaovana fanafody. Mankany ivelany ny ankamaroan’ny vokatra avy eto Madagasikara, faharoa amin’ny famokarana aorian’i Indonezia. Fidiram-bola betsaka ho an’ireo mpamboly azy izany, tamberim-bidy ho an’ireo kaominina.

2 t isaky ny hekitara any amin’ny faritra, hahazoana 580 kg jirofo maina. Manomboka ny volana avrily ny fambolena, ary ny oktobra hatramin’ny janoary ny taona manaraka ny fiotazana. Manomboka eo amin’ny dimy na enina taona ny vokatra voalohany ; mitombo izany eo amin‘ny faha valo taona eo ary manome vokatra feno any amin’ny faha-20 taona  ny nambolena azy. Miovaova anefa ny vokatra jirofo any amin’ny faritra Atsimo Atsinanana, miankina betsaka amin’ny toetr’andro. Tsy mipetraka tsara koa ny rafitra famokarana azy any amin’ny faritra nefa vokatra be mpitady any ivelany.

Betsaka ihany anefa ireo mpisehatra amin’ity lalam-pihariana ity, any an-toerana, ahitana mpivarotra masomboly any Farafangana, Vangaindrano sy Vondrozo ; mpamboly lehibe sy madinika. Ireo mpamboly lehibe mampiasa velaran-tany 382 ha sy mbola hanitatra 308 ha ; mpanangom-bokatra ; mpanodina ny vokatra,  anisan’izany ireo manodina azy ho lohamenaka ; ary ireo mpanondrana any ivelany , toy ny orinasa Veloson Export any Farafangana.

Mitovy amin’ny vokatra hafa, kafe sy poavra, ny olana any an-toerana :  fomba fambolena tsy misy fiovana, faharatsian’ny lalana famoaham-bokatra, mifehy ny vidiny ny mpanangom-bokatra, tsy fahalalana firy ny takin’ny tsena, doro ala…. Raha voavaha ireo olana ireo, araka izay andraikitra raisin’izay tandrify azy, azo atao tsara ny manitatra ny voly jirofo hatrany amin’ny 2.500 ha any Atsimo Atsinanana.

 

R.Mathieu

Légende : Tsara kalitao ny  jirofo any Atsimo Atsinanana.

 

Taona20102011201220132014201520162017Vokatra 264 t2034 t471 t2576 t474 t Tsy fantatra3.311 t4.150 t

 

News Mada0 partages

Fizahantany sy  fambolena: 70 tapitrisa dolara ny BM

Nankatoavin’ny Banky Iraisam-pirenena ( BM), ny 18 septambra teo, tany Washington Etazonia, ny famatsiam-bola 70 tapitrisa dolara avy amin’ny Fikambanana iraisam-pirenena ho an’ny fampandrosoana (Ida). Andiany faharoa ao anatin’ny sokajy faharoa amin’ny tetikasa Tendro iarahana hitondra fampandrosoana (Pôles intégrés de croissance et corridors), Pic2.2 ity famatsiam-bola ity. Hampiasana azy ny hanohanana ny sehatry ny fizahantany sy ny fandraharahana amin’ny fambolena (agribusiness), hanatsarana ny fotodrafitrasa sy ny tolotrasa any amin’ny faritra voakasiky ny tetikasa Pic 2. Anisan’izany, ny any Diana, Anosy, Atsimo-Andrefana ary ny Nosy Sainte-Marie. Tsiahivina fa nitentina 50 tapitrisa dolara ny famatsiam-bolan’ny BM, tamin’ny andiany voalohany, ny taona 2014.

Nambaran-dRtoa Coralie Gevers, solontenan’ny BM eto Madagasikara fa “nanova ny tontolo toekarena ny andiany voalohany tamin’ny  Pic 2”. Niteraka asa, nampitombo ny fidiram-bolan’ny tokantrano ny fanamboarana fotodrafitrasa samihafa sy ny tolotrasa naterany. Santionany amin’izany, nitombo 50% ny vola niditra tamin’ny mpamokatra cacao, notohanan’ny tetikasa Pic raha oharina amin’ny tantsaha hafa. Nanatsara ny fanarenana ny Air Madagascar sy ny toerana maromaro mahasarika mpizahatany koa ny tetikasa.

Hiara-kiasa mivantana amin’ny tsy miankina

Nohamafisiny fa vao mainka hanitatra ny ambaindahin’ireo sehatra ireo ity famatsiam-bola andiany faharoa ity, ary hisarika bebe kokoa ny mpampiasa vola tsy miankina handraharaha aminy. Tsy hadinoina ny fiatrehana ny fiovaovan’ny toetr’andro sy ny fiarovana ny tontolo iainana. Hisarihana sy hanamorana ny fampiasam-bola tsy miankina, ny andiany faharoa Pic 2. Hiara-kiasa mivantana amin’ny mpandraharaha tsy miankina amin’ny fizahantany sy ny sehatry ny fambolena. Eo koa ny fanohanana ny sampandraharaha eny ifotony.

Manodidina ny 15.000 ny tantsaha hahazo tombontsoa mivantana amin’ny tetikasa. Hihoatra ny 400.000 isan-taona ny mpandeha amin’ny fiaramanidina ary hiteraka asa 18.000, miampy fampiasam-bola hatrany amin’ny 25 tapitrisa dolara.

Njaka A.

News Mada0 partages

Présidentielle: l’OIF valide le fichier électoral

Mission accomplie pour les experts internationaux de l’OIF. Après avoir effectué l’audit du fichier électoral, ces derniers l’ont jugé suffisamment fiable pour les élections de cette année. Un constat satisfaisant pour la Ceni qui dit avoir déployé tous les efforts avant de parvenir à cette liste électorale finale.

Le premier constat de l’audit mené par les experts dépêchés par l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) a loué les efforts entrepris par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) dans l’élaboration de la liste électorale.

A ce titre,  le chef de la délégation des experts, le général Siaka Sangaré a noté hier à Nanisana «La mise en conformité du cadre juridique à la liste électorale». D’autre part, il a fait part du professionnalisme ainsi que l’engagement de la Ceni à renforcer la transparence de la liste électorale à travers sa mise en ligne.

Des anomalies ont toutefois été constatées, notamment la présence d’une trentaine de mineurs dans la liste mais également celle d’une douzaine de milliers d’inscriptions multiples. Ces anomalies restent cependant remédiables et ne représentent qu’au plus 0,5% de marge d’erreur relevées dont la plupart se sont produites lors de la saisie.

Pour Siaka Sangaré, «Le fichier électoral audité, nonobstant les légères anomalies relevées est suffisamment fiable pour permettre la tenue d’élections crédibles en 2018». Un constat qui devrait ainsi mettre fin aux diverses critiques de certains acteurs voulant repousser les échéances électorales.

Souci de transparence

«Nous n’avons aucune obligation de procéder à un audit du fichier électoral. Nous l’avons fait par souci de transparence», a souligné le président de l’organe électoral, Hery Rakotomanana. Cependant, les anomalies constatées ne sont pas une fatalité car des recommandations ont été émises par les experts. «Nous allons établir une liste rouge des doublons auprès des bureaux de vote pour qu’ils puissent recenser les noms qui reviennent», a-t-il fait savoir. Pour la Ceni, plusieurs efforts ont été déployés pour les opérations de dédoublonnage mais, «Les experts semblent avoir des techniques plus approfondies pour scruter la liste».

Pour les prochaines élections, Siaka Sangaré propose la mise en place d’un guichet unique pour le recensement des électeurs ainsi que le renforcement du contrôle de saisie au niveau des Centres informatiques des districts (CID).

Tahina Navalona

News Mada0 partages

Charte de bonne conduite: l’Afrique du Sud apporte son soutien

Dans un souci de garantir la stabilité avant, pendant et après les élections, quelques institutions de l’Etat dont le CFM, la CNIDH ou encore le Bianco, ainsi que des membres de la société civile comme le Rohy, ont élaboré une charte de bonne conduite engageant les candidats à fournir des efforts pour instaurer l’apaisement.

Pour sa part, l’Afrique du Sud, profitant de la célébration de sa fête nationale, a fait part de sa volonté d’appuyer le CFM sur la mise en œuvre de la charte de bonne conduite. «Seules des solutions malgacho-malgache pourront réellement garantir une stabilité durable dans le pays», a indiqué l’ambassadeur de l’Afrique du Sud, hier à Ankorondrano.  L’afrique du Sud a ainsi affiché sa volonté de procéder à un partage d’expérience avec différents acteurs autour de la réconciliation.

A noter que la charte de bonne conduite devrait être signée d’ici le 3 octobre prochain par les 36 candidats en lice pour la présidentielle. Parmi les engagements des candidats figure le respect des résultats des urnes.

 

T.N

 

 

News Mada0 partages

Praiminisitra Ntsay Christian: « Manentana ny rehetra hijery ny lisi-pifidianana »

 

« Manentana ny rehetra ny tenako hijery aty amin’ny fokontany toy izao, satria mbola manam-potoana isika hijerena izany. » , hoy ny Praiminisitra Ntsay Christian tamin’ny fanamarinany ny anarany ao anatin’ny lisitry ny mpifidy teny amin’ny fokontany Androhibe, omaly.

Hatao mba tena malalaka ity fifidianana ity, ary mba tsy hikoropaka ao anatin’ny fotoana fohy ny momba izany ny rehetra. Misy fotoana tsara ahatongavan’ny olom-pirenena mba hijerena ny lisitry ny mpifidy eny anivon’ny fokontany izao. « Mba mahazo antoka ny tena fa ao anatin’ny lisitry ny mpifidy tokoa, ary afa-mifidy amim-pilaminana amin’ny 7 novambra », hoy izy.

Mila fitoniana ny fifidianana

« Miditra ao anatin’ny zotram-pifidianana isika. Mila fitoniana sy fandraisana andraikitra eo amin’ny olon-drehetra izany. Ao anatin’izany koa ny mpikirakira vaovao any amin’ny haino aman-jery », hoy ihany izy manoloana ny famoahana sy fielezan’ny vaovao tsy marina tato ho ato.

Manentana ny mpanao gazety matihanina izy mba hifototra bebe kokoa amin’ny  asany. Hijerena ny loharanom-baovao sy manao ny fanamarinana rehetra alohan’ny fanelezana ny vaovao izany.

Mba hiezaka hiserasera amin’ny tokony ho izy koa ny governemanta amin’izao fotoana izao amin’ny fanomezana vaovao marim-pototra sy tokony ho fantatry ny vahoaka, araka ny nambarany.

R. Nd.

News Mada0 partages

Fanatanterahana ny fanamby: nisitraka ny IEM ny lycée sy ny tanoran’i Fandriana

Tsy an-kiandriandry. Tonga nanatitra fitaovana sy kojakoja hanamboarana ny kianja marolafy “Omnisport” eo anivon’ny lycée Beampombo ao Fandriana ny mpiara-miasa amin’ny kandidà Rajoelina, afakomaly. Tafiditra amin’ny fanatanterahana ny fanambin’ny kandidà laharana faha-13 tamin’ny fandalovany tany an-toerana izany, ao anatin’ny vina IEM koa.  Ahitana simenitra 20 taonina  sy vatokely 15 metatra toratelo ary vato 10 metatra  toratelo  koa. Mankalaza ny  faha-40 taona nijoroany rahateo ity sekoly ity ka tsangambaton’izany izao  fanorenana kianja marolafy izao. Hita ao anatin’izany  ny kianja ho an’ny hand-ball  sy ny volley ball iray avy ary roa kosa  ho an’ny taranja baskety. “Hahazo tombony amin’izao kianja izao  ny tanoran’ny distrikan’i Fandriana manontolo fa tsy ny eto amin’ny  lycée ihany. Mariky ny fitsinjovan’ny filoha Rajoelina ny tanora sy ny fanomezany lanjan’ny fanabeazana  koa. Mahavelombolo raha tahaka izao ny fomba itondrana ny fampandrosoana. Tsy niandry ela fa efa mamaly ny nangatahana taminy izy ”, hoy ny “proviseur” eo anivon’ny lycée.

Nitondra ny hetahetany  tamin’ny fandalovan’ny mpanorina  ny IEM

Efa nanao tsipaipaika ihany ny ray aman-drenin’ny mpianatra sy ireo maintimolaly hanamboarana ity kianja marolafy ity, saingy tsy ampy izany.  Nitondra ny hetahetany sy ny fitarainany tamin’ny mpanorina ny IEM tamin’ny fandalovany tany Fandriana, ny volana aogositra teo izy  ireo ka  izao nahitam-baliny izao.

Randria

 

News Mada0 partages

Minisitry ny Fiarovam-pirenena: « Mba tsy hiteraka krizy ny tsy fitovian-kevitra »

Nomarihana,  omaly ny Andro iraisam-pirenena ho an’ny Fandriampahalemana.  Anisan’ny  nanana ny nambarany momba izany ny eo anivon’ny minisiteran’ny Fiarovam-pirenena. 

« Mba tsy hampandovana ireo taranaka faramandimby ny voka-dratsin’ny ady sy ny tsy fitovian-kevitra miteraka krizy tamin’ireo firenena afrikanina hatramin’izay. » Izay ny hafatry ny minisitry ny Fiarovam-pirenena, ny jeneraly Rasolofonirina Béni Xavier.  « Resy lahatra ny amin’izany koa isika, hampangina ny basy manerana ny Nosy », hoy izy. Ary tsy ho nofinofy izany hoe tanàna an-drenivovitra na ambanivohitra hanjakan’ny fandriampahalemana, raha voafehy ny fiparitahan’ny basy sy ny eny an-tanan’ny olon-dratsy ka anaovana asa tsy mendrika.

Tsy vitan’ny teny tsara lahatra izany, ka iantsoany ny rehetra hahafoy eo amin’ny ambaratongam-piarahamonina, ny olom-pirenena tsirairay, ny olobe an-tanàna, ny rantsa-mangaika ara-panjakana rehetra, ny firaisamonina sivily ary ny mpanao gazety… mba hilaza ny heviny hamahana ny olana momba ny fivezivezen’ny basy tsy ara-dalàna.

Misy ny famotsoran-keloka ho an’ny fitanana basy tsy ara-dalàna

Noraisina ho tara-kevitry ny fanamarihana ny Andro iraisam-pirenena ho an’ny fandriampahalemana, ny fanandratana ny Zon’olombelona, izay ankalazaina ny faha-70 taona an’izany amin’ity taona ity: fanambarana izay  nosoniavina tany Paris, Frantsa, ny 10 desambra 1948. Mivoy indrindra ny fanajana ny olona tsirairay amin’ny maha izy azy manokana izany lohahevitra izany.

Ho antsika eto Madagasikara manokana, miavaka ny 21 septambra 2018, satria tafiditra ao anatin’ny volan’ny famotsoran-keloka ho an’ny fitazonana basy tsy ara-dalàna. Efa natomboka, herinandro lasa izay, ny fanentanana ny olom-pirenena malagasy manana fahavonona hiaina ao anatin’ny tontolo mandry fahalemana.

R. Nd.

News Mada0 partages

Fahavitan’ny biraon’ny Fop: hivaha ny olan’ny mpiasa ao Antsirabe

Nahazo trano vaovao ahafahana mampandroso ny asa ny  foibem-paritry ny asam-panjakàna sy ny lalàna sosialy (Fop) ao amin’ny faritra Vakinankaratra.

Maherin’ny 500 isam-bolana ny fitarainana momba ny olana araka asa voarain’ny sampandraharaha fitsirihana ny asa any an-toerana. Misedra olana tamin’ny fandraisana izany ny foibem-paritra ao Antsirabe noho  ny tsy fisian’ny birao. Notokanana, omaly ny fahavitan’ny  trano vaovao. « Lehibe ny asa miandry ny mpiasa eto amin’ity sampandraharaham-paritry ny Fop ity.  Maro ny olan’ny mpiasa tsy mbola voavaha, na ho an’ny mpisam-panjakàna izany, na ho an’ny tsy miankina. Hiantsoroka ny adidy masina   amin’izany ianareo mpiasa ary mbola adidintsika koa ny fampananana asa ireo tsy manana. Tsy maintsy karohina ny hevitra momba izany», hoy ny minisitry ny Fop, Ramaholimasy Holder tamin’ny lahateniny. Maherin’ny  9000 ny mpiasam-panjakana ary 8 000 mahery kosa ny avy amin’ny tsy miankina  any an-torena. Tsy tomombana anefa ny fanatanterahana ny asa ho fanampiana ireo mpiasa ireo teo aloha satria tsizarizary ny birao hanatanterahana ny asa.  Nivaha izany izao.

Synèse R.

News Mada0 partages

39e RIM: Rivo et Ando maintiennent le cap

Après une première étape sans faute, l’équipage Rivo et Ando continue de mener haut la main la danse au 39e Rallye international de Madagascar à Moramanga. Hier, à l’issue de la 2e étape composée de 5 épreuves spéciales (ES),  les frères Randrianarivony, au volant d’une Subaru Impreza, ont de nouveau mis le pied au plancher.

L’ES5 5Xt parcelle 2t11-Xt Sahapetraka) d’une distance de 12,7 km a servi d’entrée, hier, pour les équipages encore en lice. Sans formalité, les leaders au classement provisoire ont affiché leur suprématie en bouclant ce parcours avec un temps de 8’54’’. Tahina et AT, également aux commandes d’une Subaru, les talonnent de près (8’54’’,8). Tout en mettant la pression, ces derniers ont réussi à renverser la vapeur durant l’ES6 (Xt Analamafana –EPP Analabe, 31,60 km).

Les deux équipages ont été au coude à coude. C’était un duel serré car, à l’arrivée, la victoire s’est jouée sur une fraction de seconde. Tahina et AT ont gagné leur 1ere Es en signant un temps de 19’19’’,5 contre 19’30’’,2 pour Ando et Rivo. Mais très vite, lors de l’Es7 Analabe barrage –Xt Analamafana (18,46 km), ces derniers ont remis les pendules à l’heure et ont même réalisé un véritable spectacle, au grand bonheur des férus de la discipline venus nombreux à Moramanga, durant l’ES8 Xt Ambohitrakanga – Xt Avaratra Saharevo (13, 38 km).

Tahina et AT n’ont pas pu suivre la cadence, extrêmement rapide, imposée par Ando et Rivo, à tel point que leur baisse de régime a profité à l’équipage Dani et Rina qui a réussi à s’adjuger la deuxième place de l’ES8.

En pole position

Et la boucle de la 2e journée est bien bouclée pour Rivo et Ando lors de l’ES 9 de Fanalamanga (7,37 km), avec un chrono de 6’48’’. Au classement provisoire avant le début de la 3e et dernière journée, Rivo et Ando caracolent toujours en tête avec un cumul de temps de 1h27’47’’,4. A  noter que 8 équipages ont été contraints à l’abandon hier.

 

Miarantsoa R.

 

Classement

6-Rivo et Ando (Subaru) : 1h :27’ :47’’

5-Tahiana et AndryTahiana (Subaru) : 1h : 30’ :02’’

4-Tahiana et Tahiry (Subaru) : 1h : 32’ :09’’

9-Dani et Tac’s (Peugeot 207) : 1h : 32’ :57’’

Ce jour :

-ES10 : Avaratra Saharevo-Ambohitraganka (13,38 km)

-ES11 : Analamafana-Analabe barrage (18,46 km)

-ES12 : EPP Analabe-Analamafana (31,60 km)

-ES13 : Sahapetraka-Parcelle 2T11 (12,06 km)

-ES14 : Boucle enceinte Fanalamanga (7,37 km)

 

News Mada0 partages

Tennis –kenya open: Narindra Ranaivo plie bagage

La campagne kenyane de Narindra Ranaivo s’arrête en demi-finales ! Hier, lors de la première demi-finale fille, la raquette malgache a subi la loi de son adversaire et non moins grande favorite de la compétition, en la personne de Shufaa Changawa.

Devant son public, la Kenyane a fait parler de la puissance de son coup droit pour venir à bout facilement de la Malgache en deux temps trois mouvements. En effet, Narindra Ranaivo avait beau résister mais c’était au dessus de ses moyens. Elle s’est inclinée logiquement sur le score de deux sets à zéro (0-6, 2-6).

Une fois de plus, la jeune raquette malgache a atteint le dernier carré d’As d’un grand tournoi continental sans réussir à accéder à la finale. Cependant, en comparaison aux autres joueuses malgaches du circuit, elle a fait bonne figure jusqu’à preuve du contraire.

Par contre en double, au côté de la bête noire du jour, elle a réussi à prendre l’avantage sur la paire Mialy Ranaivo-Angela Okutoyi par deux sets à un, après avoir été cédé le premier set (5-7, 6-2, 10-8).

Naisa

 

 

News Mada0 partages

Noho ny hasarotam-piaron’ilay rangahy: maty notsatotsatohiny antsy ny vadiny

Vaovao mampalahelo no nitsena ny andron’ny mponina eny Ambatonjara Ankadindratombo, omaly maraina. Vehivavy iray no hitan’izy ireo maty novonoina tamin’ny fomba feno habibiana, tao an-tranony.

Nioron-koditra ny iray tanana! Teny Ambatonjara Ankadindratombo, kaominina Alasora no nitranga ny tantara, omaly maraina. Hitan’ny mpiara-monina, nivalampatra nihosin-dra, feno tsatok’antsy ny tarehy sy ny loha ary efa tsy nisy fofon’aina intsony ny renim-pianakaviana iray. Sadaikatra sady nalahelo, satria sarotra ny hanampo hoe hisy olombelona hahavita zavatra toy izao ary hisy olombelona nizaka fangirifiriana toy ny nihatra tamin’ity renim-pianakaviana ity.

Tsy nisy nahita ny zava-nitranga tao amin’ny tokatranon’ilay ramatoa niharam-boina sy ny fomba nanatanterahan’ilay nahavanon-doza, izao heloka bevava izao. Na izany aza, araka ny fijoroana vavolombelona nataon’ireto mpiray vodirindrina aminy ireto hatrany, mikorontan-dava ny tokantranon’izy mivady.

Ny antony, saro-piaro loatra rangahy. Mitranga matetika ny fifamaliana eo amin’izy mivady, noho io toetra ratsy io ary, matetika, miafara amin’ny fikasihan-tanana mihitsy izany. Ilay ramatoa no niaritra ny fanenjanan-tsandrin-drangahy vadiny, ambaran’ny mponina ao an-toerana fa mandray zava-mahadomelina ihany koa.

Asa na fifandrifian-javatra, na ahoana, tsy hita izay nanjavonan’ilay rangahy nialoha ny nahitan’ny fokonolona ny razana, araka ny fijoroana vavolombelon’ny olona maromaro. Fihetsika izay tena mampiahiahy ny mpitandro filaminana izany ka nahatonga azy ireo hirotsaka avy hatrany amin’ny fikarohana fatratra ity raim-pianakaviana ity.

Araka izany, ahiahina ho tompon’antoka voalohany tamin’ny famonoana ity vehivavy ity ny vady andefimandriny. Mitohy ny fanadihadiana.

Landy R.

 

News Mada0 partages

La peste aux portes de la capitale: des cas suspects notifiés à Antsirabe I

L’effectif des cas suspects et confirmés de peste évolue presque chaque jour. Depuis le début du mois d’août jusqu’à jeudi, seize cas suspects ont été notifiés. La ville d’Antsirabe figure parmi les zones touchées.

La ville d’Eau en alerte. Celle-ci vient s’ajouter aux sept districts ayant notifié des cas suspects de peste, à savoir Ambalavao, Ambatofinandrahana, Ambositra, Ankazobe, Fandriana, Miarinarivo et Morondava, d’après les données diffusées hier, par le ministère de la Santé.

 Il ressort de la même source que «le nombre de cas suspects et confirmés est ramené à 16 avant-hier, dont cinq ont été biologiquement confirmés auprès de l’Institut pasteur de Madagascar (IPM). Parmi ces cinq cas, deux étaient classés au type de peste bubonique et trois, à celui de peste pulmonaire». Pour le cas du couple de quadragénaires décédé  mardi dernier dans la commune d’Alatsinainikely, district de Miarinarivo, les investigations ont confirmé qu’ils sont décédés d’une peste pulmonaire.

Des activités de riposte sont menées incessamment dans les zones concernées, avec l’implication de toutes les forces vives locales, entre autres la préfecture, la mairie, les forces de l’ordre, les leaders religieux et traditionnels, ainsi que l’appui des agents déconcentrés du ministère de la Santé.

Lors de la réunion d’hier entre ledit ministère et ses Partenaires techniques et financiers (PTF), il a été convenu d’organiser et d’effectuer une riposte dans les Matsiatra Ambony, Itasy, Amoron’i Mania, Vakinankaratra, Analamanga et Menabe. Ces activités comprennent notamment la surveillance au niveau des Centres de santé de base (CSB) et au niveau communautaire, la prise en charge et le prépositionnement des intrants, ainsi que la communication et la sensibilisation.

Des mesures de prévention à tous les niveaux

Différentes structures dans la capitale prennent également des mesures de prévention à leur niveau. C’est notamment le cas de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA), qui a mené depuis quelques jours une opération d’assainissement à travers les arrondissements.

Quelques établissements ont même adopté des mesures drastiques pour prévenir l’éventuelle propagation de la peste dans leur milieu respectif.  C’est le cas de l’Institut supérieur de technologie d’Antananarivo (IST) qui a dépêché des agents du Bureau municipal d’hygiène (BMH) pour faire une désinsectisation à son siège à Ampasapito ce jour.

A cela s’ajoute une opération d’assainissement programmée pour le 29 septembre,  auquel enseignants, personnel administratif, et étudiants sont appelés à y contribuer. En outre, les responsables de l’institut ont indiqué qu’à partir de ce moment, les soutenances se tiendront à huis clos, sans la présence de la famille de chaque impétrant.

 

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Face A la peste: le Premier ministre ordonne l’assainissement général

Face à la réapparition de la peste dans certaines zones, le Premier ministre Christian Ntsay, incite la prise de responsabilité accrue à tous les niveaux afin de prévenir la prolifération de la maladie, comme  ce fut le cas l’an dernier. Sur ce, «l’assainissement au niveau des quartiers devrait être renforcé», a-t-il recommandé hier à Androhibe.

«Au niveau du Gouvernement et du ministère de la Santé, des mesures de prévention et de prise en charge des cas sont déjà appliquées, même si le pays n’entre pas encore en ce moment  dans la phase d’épidémie», a souligné ce dernier. Et le PM a donné l’exemple en contribuant à cette noble cause. Il a offert une somme de 5 millions d’ariary au fokontany d’Androhibe pour renforcer les moyens  techniques destinés à l’assainissement de cette localité, où le seul bac à ordures existant n’arrive plus à contenir des tonnes de déchets ménagers qui s’entachent depuis des semaines.

Liste électorale, insécurité…

Le numéro un de Mahazoarivo a profité de son passage dans ce fokontany pour vérifier  son nom dans la liste électorale. Il n’a pas manqué de sensibiliser les citoyens d’en faire autant et de ne pas attendre le dernier moment ou le jour J de l’élection pour le faire.

Christian Ntsay a d’ailleurs informé que «des efforts particuliers sont actuellement entrepris  en vue des élections. A ce sujet, les cartes d’électeurs confectionnés à l’extérieur devraient être attendus au pays au courant de la semaine prochaine, si ces dernières n’étaient disponibles auparavant que la veille de l’élection».

Cependant, même si la priorité de son gouvernement se focalise essentiellement sur l’élection, le Premier ministre ne néglige en aucun cas les autres volets  de la vie quotidienne de la population, notamment l’insécurité. Pour y faire face, des éléments des forces de l’ordre sont mobilisés pour patrouiller dans les quartiers urbains, tout comme dans les zones rurales. «L’objectif est d’assurer l’ordre avant, pendant et après les élections», a-t-il conclu.

 

Fahranarison

News Mada0 partages

Sécurité routière: le personnel technique s’étoffe

Le personnel des centres de sécurité routière de Madagascar s’améliore en quantité et en qualité. Une nouvelle fournée de vérificateurs techniques automobile agréés par l’Etat a intégré depuis hier le service après 8 mois de formation technique et théorique agrémentée de brevet, portant à 94 le nombre des agents en activité.

Les 35 vérificateurs techniques automobiles de la 8e promotion «Aina» ont été opérationnels dès la fin de leur formation, marquée par une remise de brevet au centre de sécurité routière d’Alarobia, hier.

Recrutés sur concours, ces techniciens ont bénéficié d’une formation de 8 mois de cours théoriques et de pratique sur terrain effectuée au centre de sécurité routière de Toamasina sur les modules concernant la visite technique, la réception technique et la constatation avant dédouanement.

Cette promotion a bénéficié des formations sur  la technologie de l’automobile, le code de la route et la réglementation du transport en plus de la gestion des centres de sécurité routière. Pour la première fois dans les annales de la sécurité routière, un renforcement des capacités en langues étrangères en statistiques a été dispensé à ces nouveaux techniciens pour améliorer leurs prestations.

Le commandant de la gendarmerie, le Général Njatoarisoa Andrianjanaka, en tant que président du conseil d’administration de la Sécurité routière de Madagascar, a rappelé lors de cette cérémonie de sortie de promotion l’importance des tâches portant sur la préservation des vies humaines qui leur incombent, conformément à la devise de ce service.

Manou

 

News Mada0 partages

Meurtre a Ankadindratombo: le mari suspect en fuite

Un crime sordide a été commis dans le fokontany d’Ankadindratombo dans la matinée d’hier. Soupçonné être l’auteur du meurtre, le mari de la victime est activement recherché actuellement.

Une jeune femme habitant le village d’Ambatonjara, dans le fokontany d’Ankadindratombo-Alasora, a été retrouvée morte, assassinée à son domicile hier matin par ses voisins. Lardée de coups de couteau au visage et à la tête, la victime gisait à même le plancher, baignant dans son sang, au moment de la découverte macabre.

De graves suspicions pèsent sur le mari de la victime qui est d’une jalousie maladive, selon certains témoignages. Ces voisins ont d’ailleurs rapporté de fréquentes scènes de ménage violentes dans ce couple à cause du sale caractère du jeune homme que certains accusent de s’adonner à la drogue.

Plusieurs personnes ont affirmé hier que le mari de la victime a quitté précipitamment le domicile conjugal avant la découverte du crime, probablement après avoir tué sa femme.

Manou

 

News Mada0 partages

Sava: extension de l’adduction d’eau à Antalaha

La Commune urbaine d’Antalaha s’attelle à l’amélioration de l’accessibilité de la population à l’eau potable.  Deux sources d’eau naturelle de la ville sont actuellement en cours de réaménagement, sur financement de l’association Pondi-mada (Pontivy France) et le Syndicat intercommunal du Riec-Sur-Belon de la mairie de Moelan-Sur-Mer.

L’accessibilité à l’eau potable sera étendue à un plus grand nombre d’habitants dans la Commune urbaine d’Antalaha, grâce aux financements contractés par la mairie avec des partenaires extérieurs. Deux sources d’eau naturelle de la ville sont ainsi en cours de réaménagement depuis le 5 septembre et seront opérationnelles dans moins d’un mois, selon nos informations.

Les travaux sont en cours sur le site d’Antanambao appelé «An-drano Julie» et à la source d’Ambatoratsy située sur le terrain de «Ramose Be». Le maire Eddie Fernand a révélé que ces sources intarissables remplissent les conditions requises pour la pérennité du projet, destiné à rendre ces eaux potables et accessibles à la population environnante.

Cette première convention signée avec le Syndicat intercommunal de Riec-Sur-Belon, courant sur trois années, est un test de crédibilité pour la mairie d’Antalaha, selon les explications du maire, qui a mentionné l’éventualité d’autres sources de financements pour d’autres projets liés à l’eau potable dès que ce premier projet s’avère concluant.

Manou

 

 

News Mada0 partages

Ambanja: l’exploitation des crabes en discussion

Les crabes des mangroves figurent actuellement parmi les leviers de développement national suite à la nouvelle orientation imprimée par le ministère des Ressources halieutiques et de la pêche à ce secteur.

L’atelier interrégional nord sur la filière crabe bat son plein avec une sortie au marché aux crabes, celui de Tsaramandroso à Ambanja, au cours de la deuxième journée d’hier. L’application d’une fermeture nationale de la pêche aux crabes ainsi que  la protection et la restauration des forêts de mangroves, la vulgarisation des engins de pêche règlementaire et l’interdiction de l’usage de crochets et pelles, le renforcement de la sensibilisation de tous les acteurs de la filière crabe, le développement des écloseries de crabes, ont suscité les débats entre les différents acteurs de la filière.

Les recommandations de l’atelier interrégional de Morondava et d’Ambanja seront présentées dans la capitale, au mois de novembre, avant l’atelier qui arrêtera définitivement les recommandations pour application au début de l’année 2019.

Manou

News Mada0 partages

Poste 67ha: mody mitoraka, avy eo, robainy ny moto sy ny vola

Efa ela no nalaza ratsy ny eo amin’ny 67ha sy ny manodidina: sinto-mahery, vonoan’olona, halatra moto, sns. Mbola mitohy ny asa ratsin’ireo jiolahy. Manao izay hoafany koa anefa ny mpitandro filaminana amin’ny fisamborana azy ireo.

Tratran’ny zandary, avy amin’ny tobim-paritra teny Itaosy, ny alakamisy teo tokony ho tamin’ny 5 ora maraina, ny jiolahy miisa efatra, mpandroba sy mpangalatra moto. Tamin’io alina io, tokony ho tamin’ny 3 ora maraina, nisy andian-jiolahy miisa 10 teo ho eo, nitondra  zava-maranitra, toy ny sabatra sy antsy, nandroba olona efatra mianadahy nitondra moto anankiroa, teo akaikin’ny Poste 67Ha.

Araka ny fantatra, fanaon’ireo jiolahy ireo ny mitora-bato izay moto mandeha amin’ny alina, eny amin’iny faritra iny, ary mandroba izay tafajanona. Tamin’io fotoana io ary, tafatsoaka ny iray tamin’ireo moto roa fa ny iray kosa no notafihin’izy ireo teo ka lasan’izy ireo ilay moto sy ny findain’ireo tompony ary ny vola 30.000 Ariary.

Araka ny voalazan’ireo voaroba, nitsoaka niankandrefana, nankany Itaosy, ireo jiolahy avy eo. Nandray andraikitra avy hatrany ny zandary avy ao amin’ny tobim-paritra Itaosy, nanao fisafoana amin’ny alina ao anatin’ny hetsika “Mandio”, fotoana fohy monja taorian’izay, efa hita ny toerana nanafenan’ireo jiolahy ny moto halatra.

Tratra tao amin’ilay toerana tokoa ilay moto nangalarin’izy ireo sy ny moto iray, nampiasain’izy ireo tamin’io fanafihana io ka nogiazana ihany koa. Nandritra izany no nahatrarana ireo jiolahy miisa efatra tamin’ireo 10 lahy nanao ny fanafihana.

“Ny tranga toy izao indrindra no mbola hanentanana hatrany ny tsirairay amin’ny fanomezam-baovao, ahafahana mandray ny andraikitra haingana”, hoy ny avy amin’ny zandarimariam-pirenena. Marihina fa hatolotra ny fampanoavana androany ireto jiolahy ireto ary mbola eo am-pikarohana ireo ambiny ny zandary.

Landy R.

 

News Mada0 partages

Avy tao Tanambao faha-5: hitohy tao amin’ny Bazary kely ny haintrano

Iray andro monja, taorian’ny tao Tanambao fahadimy, nitrangàna haintrano ihany koa tao amin’ny Bazary kely ao Toamasina, omaly, tokony ho tamin’ny 1 ora sy 45 minitra antoandro. Lasibatra tamin’izany ireo mpivarotra lamba sy kiraro. Trano iray ihany no kilan’ny afo, satria tonga haingana ny mpamonjy voina. Ao Tanambao fahadimy, tafakatra 1.700 ny traboina ary kilan’ny afo ny trano 250 tafo.

Sajo

News Mada0 partages

Misy firenena afrikanina 18/ Voafidy ho filola lefitry ny Oafress Rakotomalala JC 

Voafidy ho filoha lefitry ny Organisation de l’Afrique francophone pour le renforcement du système de santé et de vaccination (Oafress) i Rakotomalala Jean Claude, miaraka amin’ny Yaya Zan Konare avy any Mali. Ny filoha kosa, Elie Bertrand Kampoer teratany kameroney.

Taorian’ny fivoriamben’ny firenena mpikambana 18 aty Afrika no nametrahana ny birao hitantanana ny Vovonana, mandritra ny roa taona hoavy, tany Nairobi ny 15 ka hatramin’ny 17 lasa teo.Vovonan’ny fiarahamonim-pirenena misehatra amin’ny fahasalamana avokoa no mpikambana amin’ny Oafress. Ho an’i Madagasikara, ny Comaress, hivondronan’ny fiarahamonim-pirenena ho fanamafisana ny rafitry ny fahasalamana sy ny vaksiny no mpikambana ao anatiny, nanomboka ny taona 2015. Ankoatrra ny fanohanana ny fiarahamonim-pirenena mpikambana, andraikitra lehibe hosahanin’ny birao vaovao ny fanaovana sisin-kevitra iraisam-pirenena mba hampidinana ny vidin’ny vaksiny mahazatra efa fanao ho an’ny zaza (BCG, DT Coq… ) vao teraka hatramin’ny faha herintaony, araka ny fanazavan’ny filoha lefitry ny OAFRESS, Rakotomalala Jean Claude, omaly teny Mahazo. Manomboka misintaka tsikelikely amin’ny fanohanana ny fividianana ny vaksiny mahazatra ny mpamatsy vola ka ny fanjakana no hisahana izany samy irery, atsy ho atsy. Tsy ho zakan’ny firenena an-dalam-pandrosoana ny vidin’ny vaksiny ho an’ny fatra rehetra ilainy. Hanao sisin-kevitra eo anivon’ny laboratoara sy ny fondation samihafa mpamatsy vola ny famokarana vaksiny, ny mpikambana ao amin’ny Oafress ho fitsinjovana ny fahasalaman’ny zaza amin’ireo firenena 18 mpikambana ireo.

Miandry ny lalàna fampiharana

Amin’izao fotoana izao, ireo vaksiny vaovao taty aoriana, toy ny vaksiny miaro ny homamiadan’ny vozon’ny tranon-jaza, ny vaksiny miaro amin’ny aretina hépatite … no vatsian’ny mpiray ombon’antoka ny fividianana azy. Eto amintsika, efa lany teny anivon’ny Antenimieram-pirenena ny lalàna momba ny famatsiam-bola hividianana vaksiny fa ny lalàna fampiharana sisa no andrasana hatramin’izao. Raha mivoaka io lalàna io, afaka hanao hetsika hitadiavam-bola eny anivon’ny orinasa, na sehatra hafa ny fanjakana hanangonam-bola hividianana ireo vaksiny ho an’ny zaza malagasy ireo. Ny Alliance GAVI sy ny Unicef no manohana ny fividianana vaksiny eto amintsika.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Fanamafisana ny andron’ny vaksiny: hotanterahina amin’ny distrika 59

Distrika 59 amin’ny faritra 11 no hanatanterahan’ny fanamafisana ny andron’ny vaksiny andiany faha-14, manomboka ny 26 ka hatramin’ny 28 septambra izao. Nosafidiana manokana ireo distrika ireo noho ny tahan’ny fanaovam-baksiny mahazatra mbola ambany raha mitaha amin’ny tahan’ny fanaovam-baksiny nasionaly, araka ny fanazavan’ny talen’ny kabinetran’ny minisiteran’ny Fahasalamam-bahoaka, Randriamarotia Willy, omaly teny Ambohidahy. Na efa nahazo ny taratasy manamarina fa afaka amin’ny aretina aza i Madagasikara, tsy maintsy tohizana ny ezaka ary ampiakarina ny tahan’ny fanaovam-baksiny mahazatra ho an’ny zaza vao teraka hatramin’ny faha herintaony. Zaza 2 tapitrisa sy sasany no kendrena ho vita vaksiny miaro amin’ny poliomelita ao anatin’ny hetsika. Tokony hatao vaksiny avokoa ny zaza katsaky ny 5 taona vita vaksiny, na tsia, tsy misy anavahana.

Toy ny fanao mahazatra,  mandeha mitety tokantrano sy amin’ny toerana mahavory olona, toy ny tsena, ny toeram-piantsonan’ny fiarakodia ny mpiasan’ny fahasalamana sy ny mpanentana eny ifotony, manao ny vaksiny miaro amin’ny poliomelita.

Manamafy ny hery fiarovana efa ananan’ny zaza ny famerenana ny vaksiny ary tsy misy fiantraikany amin’ny toe-pahasalamany mihitsy. Ny zaza latsaky ny 5 taona no mety ho voan’ny aretina poliomelita, indrindra ireo tsy nahavita vaksiny. Miseho amin’ny fahalemena tampoka eo amin’ny ratsam-batana ny fitrangan’ny aretina. Fomba azo isorohana ny fihanaky ny tsimokaretina poliomelita koa ny fanasana tanana amin’ny savony sy rano mialoha ny hisakafoana ary rehefa avy amin’ny toeram-pivoahana.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Boriborintany  VI: fanadiovana hiadiana amin’ny pesta

Niara-nientana nanao fanadiovana faobe teny amin’ny boriborintany fahenina ny ekipan’ny kaominina Antananarivo rehetra niara-niasa tamin’ny fanatontosana ny asa fanadiovana, omaly. Nifarimbona tamin’izany koa ny fokonolona nanerana ny fokontany 32 ary ny RF2 ao amin’ity boriborintany ity, miisa 650.

Nozaraina faritra enina ny fokontany miisa 32 voakasiky ny fanadiovana. Anisan’izany, Ankazomanga, Anosivavaka, Antanety Atsimo parking ao amin’ny biraon’ny boriborintany fahenina, Andranomena, Ambohimanandray ary ny tsenan’Ambohimanarina.

Araka ny fanambaran’ny delegen’ny boriborintany, Andriamananjezika Fehizoro, natao izao hetsika izao mba hisorohana ny mety ho fiavian’ny aretina pesta izay manomboka maha be resaka, amin’izao fotoana.

Tsy ny lalam-pirenena ihany no nodiovina teto fa ireo lalan’ny kaominina ihany koa. Ankoatra izay, teo ny fanesorana ny loto manentsina ny lakandrano. Nisy ny antso avo  natao tamin’ny tompon’andraikitra manala ny fako, na ny manana andraikitra manandrify izany hanao ny asany hanala ny fako efa misavovona amin’iny toerana ao anatin’ny Boriborintany fahenina iny. Nentanina koa ny mponina mba hitandro mandrakariva ny fahadiovana, satria izay tsy mandoto dia efa naman’ny manadio ihany.

Tatiana A

News Mada0 partages

Pérégrinations hebdomadaires: derniers préparatifs

Calme avant le brouhaha. Le temps de précampagne s’est terminé sans qu’aucun candidat n’ait tenu à l’exploiter jusqu’au bout : les uns fautes de moyens, d’autres pour mieux préparer la période officielle de campagne électorale. Certes les travaux derrière les coulisses se poursuivent, mais tous les candidats et leurs états-majors respectifs consacrent davantage ces dernières semaines avant l’ouverture donc jusqu’au 6 Octobre, à peaufiner les méthodes, à ajuster voire à rectifier les stratégies.

Une égalité pour le principe

L’égalité des temps d’intervention sur les ondes des organes audiovisuels nationaux constitue le symbole de l’égalité de traitement, un tirage au sort pour déterminer l’ordre des interventions à l’intérieur d’un calendrier pré-établi a été effectué le 20 septembre. Chaque «écurie» aura ainsi le temps d’agencer les thèmes de ses interventions et de calibrer celles-ci en fonction des dates qui lui ont été attribuées. Intervenir parmi les premiers ou bien se trouver dans les derniers à utiliser son temps d’antenne, présentent l’un et l’autre avantages et handicaps. Marquer les concurrents à la culotte et tenter de stériliser les effets positifs obtenus par les prédécesseurs peuvent servir à ne pas se laisser distancer, mais autant de secondes et minutes perdues restreignent mécaniquement le temps pour développer son propre projet et le programme attenant, celui pour convaincre des qualités de l’ensemble des actions et de la séduction que présente l’objectif auquel le projet propose de parvenir.

Le tirage au sort a étalé sur les 30 jours de propagande un nombre égal à durée identique d’interventions attribuées à chaque candidat. Ceux disposant de peu de moyens (que l’on qualifie à tort de «petits» candidats) essayeront de mettre à profit cette facilité qui permet d’atteindre le plus grand nombre d’électeurs afin de rééquilibrer les chances d’être entendu. Une majorité d’électeurs ne lisent pas de journaux et un petit nombre seulement se plaisent à décrypter les messages contenus dans les tracts. Certes avides de spectacles les gens  aiment à assister à des escarmouches et à des échanges acerbes entre candidats qui à leur tour pensent charmer en étalant leur art et penchant pour la polémique. Mais que de fois échaudée par des promesses non tenues la population suspecte tout discours qui prend la forme de promesse, systématiquement cherche et trouve des raisons pour contredire les propos et rejeter la proposition. Le peuple attend du nouveau.

Quelque part dans une offre il existe nécessairement une partie qui incite au rêve. Mais les gens veulent être convaincus des chances de réalisation de ce qu’on leur fait miroiter. Là se situe le challenge : comment expliquer de manière simple une proposition difficile à réaliser, comment convaincre des difficultés indispensables une population qui attend qu’on lui facilite les choses ? De plus si les gens ne sont pas disposés à  écouter de longues démonstrations, le changement ne prête pas à être résumé en slogan ! Face à l’immensité de la tâche, les candidats ont ils tous résister à la tentation de regarder les problèmes par la lorgnette afin de ne pas affronter les solutions qui demandent du courage non seulement pour les dire mais déjà rien qu’à les envisager. Au delà de ces contradictions qu’il faut surmonter il est pourtant d’autres considérations dont il faut tenir compte : la population n’entend pas être traitée en enfant plus qu’elle ne l’est, même si parfois elle manifeste l’inclination à être maternée tout en exprimant des caprices comme si ceux-ci étaient des droits. Malheur au candidat qui tombe dans le piège, au sein de la société ont pris place de plus en plus d’esprits vifs prêts à  dénoncer ceux qui penchent à flatter le peuple dans le sens des facilités grégaires : le populisme.

L’ambiance promet de s’échauffer. En attendant, trop d’incendies enflamment le paysage.

Ça brûle un peu beaucoup

Des incendies ponctuent de manière alarmante l’actualité de ces derniers temps. En dernier lieu à Taomasina le feu à ravager les habitations de tout un quartier. Le schéma est identique à chaque fois. Un léger accident ou une moindre négligence suffit à répandre le feu à tout un ilot. Les matériaux inflammables qui servent aux constructions en sont souvent la cause selon les explications que donnent les responsables, mais on ne peut nier non plus la promiscuité, même dans les quartiers défavorisés le prix du mètre carré s’envole et les espaces entre les cases se réduisent à l’égal des restrictions des surfaces intérieures. Du seul point de vue comptable le bilan des dégâts ne se chiffrent pas à des montants faramineux, mais sur le plan humain à chaque fois ça fait des ravages : que de personnes qui perdent leur foyer sans grande chance de trouver un autre abri. De ces habitations provisoires ces gens là n’ont de solution qu’à en faire leur définitif, contre la perte du provisoire-définitif ils n’ont souvent de promesse que celle d’une précarité à perpète.

Électeurs parmi les sinistrés levez la main ! Il y en a quelques-unes et un peu moins de quelques-uns. dans son malheur le groupe aurait-il eu un peu de chance, l’éventualité que l’un des candidats vienne s’enquérir de leur sort et propose en guise de lotion provisoir une bricole ou du bricolage, le cas de dire de bric et de broc.

Léo Raz

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans: cercle de Tamatave

La petite comédie dont nous avons raconté le premier acte dans notre dernier numéro s’est poursuivie dans la soirée du mardi d’une façon tragi-comique.

On a assisté à ce spectacle peu banal des membres du Cercle apportant eux-mêmes leurs chaises et les introduisant de force dans le local dont M. Caubet voulait leur interdire l’entrée.

Certains ayant trouvé porte close du côté du boulevard ont dû pénétrer chez eux par escalade au moyen d’une échelle.

Puis ce fut la partie de bridge ou de poker à la lueur incertaine des chandelles achetées en hâte chez le Chinois du coin.

On se demande vraiment où vent en venir ce brave M. Caubet, lequel est d’ailleurs assigné pour lundi prochain.

Torpillage du « Djemnah »

Nous ne pouvons donner aucune nouvelle sur les disparus ou rescapés du Djemnah torpillé en Méditerranée.

Le prochain courrier de France nous apportera certainement les rescapés et les noms des disparus.

La boucherie municipale à Tananarive

Cet établissement, qui paraît indispensable pour empêcher la spéculation, est, en raison des frais généraux considérables qu’elle supporte, obligée de vendre sa viande à des prix plus élevés que les bouchers malgaches.

En ce qui concerne la viande, les Tamataviens n’ont pas à se plaindre. Grâce à la diligente activité de M. le vétérinaire Espérandieu, inspecteur des animaux abattus, les bouchers de la ville leur fournissent de la viande de première qualité et à un prix très abordable.

Le recrutement des Malgaches

Le Journal officiel de la Colonie vient de publier un décret relatif au recrutement des indigènes. Pour les encadrer et les instruire, on va prendre paraît-il des permissionnaires qui reviennent du front et qui ont été affectés aux Malgaches.

Soirée en perspective

Un indiscret – cette race ne se perdra jamais – nous fait connaître qu’à l’occasion de l’inauguration du monument Galliéni, des artistes amateurs de la ville se préparent à donner une soirée théâtrale à laquelle assistera le Gouverneur Général Schrameck.

Le programme est des plus attrayants et ménage des surprises.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Ski alpin: Mialitiana slalome comme un géant

La saison démarre tambour battant pour Mialitiana Clerc. Cette jeune malgache spécialiste du ski alpin a remporté ses premières médailles en Amérique latine, lors de la South American Cup qui a pris fin jeudi dernier.

Mialitiana Clerc voit les choses en grand ! Elle vient de le confirmer lors de sa première sortie de la saison sur les pistes argentines et chiliennes. En effet, le porte-fanion malgache sur le circuit mondial a terminé dans le trio de tête du classement général, après le décompte de points des 14 courses effectuées.

Avec 413 points à son compteur, elle remporte la médaille de bronze et par la même occasion, sa première médaille de la saison. Une belle performance qu’elle s’est construite au fil des épreuves, allant du slalom à la descente, en passant par le super-G et le slalom géant.

Jamais elle n’a été aussi à l’aise sur la piste que cette fois-ci ! Loin de ses premiers pas d’apprentie de l’année dernière, dorénavant, Mialitiana Clerc joue dans la cour des grands, notamment au slalom géant et au slalom où elle a réalisé ses plus belles prouesses latines, comme l’atteste son classement général par discipline.

Elle a signé son meilleur rang au slalom géant en terminant à la 4e position, suivi du slalom où elle s’est installée au 7e rang. Pour une skieuse en manque d’expériences en super-G, son rendement est surprenant. Une 9e position du classement général à la clé. Elle a fait moins bien en descente en fermant la marche du Top 10.

«Heureuse, fière et optimiste pour la suite», s’est-elle exclamée sur sa page facebook à la lecture du résultat final.

Sans faute

Et rien n’arrête Mialitiana Clerc dans sa quête de gloire ! Elle a prouvé une nouvelle fois qu’elle possède les atouts pour rivaliser avec les meilleures, telle sa capacité à terminer les courses. Ses chutes et abandons se font rares.

D’ailleurs, c’est un de ses points forts lors de la campagne sud-américaine. En effet, Mialitiana Clerc a terminé les 14 courses qu’elle a effectuées malgré une compétition marathon d’un mois. Une belle constance qui lui sera très précieuse pour la suite de la saison.

Naisa

 

News Mada0 partages

Athletisme: Cléot Vavara privé des JO

Le Comité olympique malgache (Com) se trompe de cible ! A travers une guerre sournoise contre la Fédération malgache d’athlétisme (FMA), quelques têtes pensantes ont réussi à écarter l’athlète proposé par la fédération, en partance pour les Jeux olympiques (JO) des jeunes, du 6 au 18 octobre prochain, à Buenos Aires en Argentine.

Bien que qualifié pour les JO de la jeunesse après sa belle performance aux derniers Jeux africains, Cléot Vavara ne foulera pas la piste olympique à son grand désarroi. Un certain Chrystle Rakotomlala, issu de la ligue de Bongolava, a pris sa place.

Sauf que, par cette action, les têtes pensantes du Com ont mis des bâtons dans les roues du club Groupe Siteny, fondé par Siteny Randrianasoloniaiko lui-même, qui n’est autre que le président du Com. De quoi relancer le débat sur la rivalité entre le grand patron du sport olympique malgache et ses hommes de main.

Il est difficile de croire que Siteny Randrianasoloniaiko ait cautionné cet acte qui vise un de ses athlètes et qui n’est pas des moindres.

Naisa

 

News Mada0 partages

Classement de la FIFA:  Madagascar respire

L’optimisme est de mise pour le foot malgache ! Les efforts fournis ont porté leurs fruits grâce aux belles prestations de l’équipe nationale, comme l’atteste le bond obtenu par Madagascar au dernier classement Fifa du 20 septembre dernier.

Madagascar fait partie des pays qui ont amélioré leur rang mondial. De la 107e position, la Grande île gravit une marche et se retrouve actuellement au 106e rang. Le nul obtenu contre le Sénégal a grandement contribué à cette remontée.

De meilleurs résultats, lors de ses deux prochaines sorties face aux Guinéens, permettront aux Barea de Madagascar de se rapprocher du Top 100 et par la même occasion, de conforter leur chance de qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations de 2019 au Cameroun.

Il faut remonter dans le temps pour chercher le nom de Madagascar parmi les 100 meilleures nations du ballon rond. C’était dans les années 90.

Naisa

News Mada0 partages

Hetsika  eny amin’ny seksiona: raikitra ny « Baskety Be » an’Ambohidratrimo

Hotanterahina ny 13 oktobra izao ary haharitra telo volana ny “Baskety Be” iarahana amin’ny seksiona Ambohidratrimo. Hatao amin’ny kianja roa eny amin’ny RFI Ivato sy eny Ambohidratrimo izany ary hanasana  ireo ekipa manana ny sokajy U12,  U14,  “Senior” ary “Vétéran”  izany. “Misokatra ho an’ny rehetra  izany,na  klioba, na orinasa,na fokontany,  na fiangonana, afaka mandray anjara  avokoa.  Tanjona  ny hanairana  ireo ekipa matoritory min’izao fialan-tsasatra izao”, hoy ny filohan’ny seksiona Ambohidratrimo  (SBBA), Rajoelimanantsoa Fidison  Phaelien, tetsy Andranomena, omaly. Mpanohana izany hetsika izany sady mpiara-miombona antoka kosa ny eo anivon’ny orinasa  Nogae developpement .  “Manana  finiavana  ho amin’ny  fampivoarana  ny  tanora sy ny fanatanjahantena ny SBBA ka  resy lahatra izahay, hiara-kiasa amin’izy ireo. Anjara birikinay izany ho fampivoarana  ny fiarahamonina koa”, hoy  ny talen’ny varotra,  Rabearison Heritiana.

Manana klioba enina ny  SBBA ary manana mpilalao manana kara-pilalaovana miisa  474. Dingana vitan’ity seksiona ity ny maha tompondaka nasionaly ny ekipany ASF zazavavy  U12, taona 2018 sy  ny  nahavoafidy ho mpilalao mendrika an-dRandriamasimanana Harena Henintsoa ao amin’io klioba io ihany

Synèse R.

News Mada0 partages

Rugby: hanohitra ny Oxford University ny Makis

Hanamarika ity faran’ny herinandro ity, ny lalao iraisam-pirenena eo amin’ny taranja rugby. Fihaonana miverina hikatrohan’ny Makis de Madagascar sy ny Oxford University avy any Angletera. Vonona hanohitra ny Anglisy ny Malagasy.

Hitana ny sain’ny rehetra, ny lalao iraisam-pirenena eo amin’ny taranja rugby. Fihaonana, hatao rahampitso alahady, etsy amin’ny kianjaben’ny Mahasina, hifandonan’ny Makis de Madagascar sy ny Oxford University avy any Angletera. Lalao miverina eo amin’ny ekipa roa tonta, izy ity.

Hanala vela eto ry zareo Anglisy satria efa resin’ny Makis de Madagascar, tamin’ny isa, 39 no ho 35, nandritra ny fihaonana mandroso, herinandro lasa izay. Ity izany no karazana valinady ho an’ireo mpianatra avy amin’ny Oxford University. Nanatevina ny mpilalaony rahateo, ny mpanazatra anglisy satria nanafatra mpilalao telo, amin’ity fihaonana ity. Nambaran’ny mpanazatran’ity ekipa anglisy ity, fa na mailaka sy fetsy aza, ny Makis, efa manana paikady vaovao, hanapotehana ny Malagasy, izy ireo.

Hanatevina ny mpilalaony ihany koa ny mpanazatran’ny Makis de Madagascar, satria ho avy hiatrika ity fihaonana ity, ireo mpilalao avy ao amin’ny FTM Manjakaray sy ny Cosfa ary ny Savony. Anisan’ireny, ry Koroka, i Mbola, i Mika sy ry Hery ary i Danger, raha tsy hitanisa afa-tsy ireo.

Lalao  famaranana ho an’ny tompondaka…

“Marina fa matanjaka ao anaty “avant” sady manatombo eo amin’ny fakana “touché”, ry zareo Anglisy, saingy efa vonona ny hanohitra azy ireo, ny mpilalaon’ny Makis. Efa nahitsy ireo lesoka, hita tamin’ny lalao mandroso”, hoy i Razily, mpanazatra malagasy.

Hialoha ity lalao ity, ny famaranana hiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara eo amin’ny rugby scolaire ary ny fihaonana fihantsiana, eo amin’ny sokajy “cadet”, karakarain’ny fikambanana Têrre en mêlée.

Ankoatra izany, hisy koa ny lalao tsapa ho an’ny Makis rugby à VII, hanomana ny fifanintsanana Can 2019 sy ny lalao Olympika 2020.

 

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Manala azy vita bac: pari tenu, pari gagné pour Olombelo Ricky

Toujours en quête de firmament musical, Olombelo Ricky a encore une fois gagné son pari lors de Manala azy vita bac, jeudi dernier à Antsahamanitra. Il a de nouveau réussi à rassembler sur le même plateau les habitués de ce rendez-vous annuel et la nouvelle génération.

Ce fut une 26e édition teintée de découverte et d’émotions. Manala azy a présenté ses nouveaux bébés au théâtre de verdure d’Antsahamanitra. Attendu de pied ferme par le public, Maïji du groupe Angaroa a inauguré la scène avec le titre «Ody Aina».  Dans la foulée, la formation a eu le privilège de s’offrir un duo avec Olombelo Ricky, via son titre «Zarao fitia», qui a rencontré un succès résonnant auprès de l’assistance.  La bande à Tomi n’a pas manqué de rendre hommage à Doc Holliday, un groupe de rock des années 80, qui l’a inspiré fortement jusqu’à aujourd’hui,  en interprétant «Malahelo».

A tout seigneur tout honneur. Le regretté Regis Gizavo a également eu son hommage avec «Mpembe» chanté par Olombelo Ricky, accompagné de la sublime voix de La Chorale et le frère de l’accordéoniste Mario Gizavo.

Tout au long de la soirée, le public a pu apprécier la musique percussive jouée de main de maître. Une occasion pour les noctambules d’explorer de nouvelles sonorités, pour ne citer que «Iny havako iny» aux couleurs du rock, «Soanala» avec une touche gospel et «Tamin’izay andro izay» en version a cappella.

 

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Groupe: «G5» vole de ses propres ailes

Après avoir bénéficié d’un accompagnement pointu pendant deux ans, le Groupe «G5» est maintenant fin prêt à voler de ses propres ailes et affiche sa volonté de prendre en main sa carrière artistique. Les membres du groupe ont annoncé la bonne nouvelle hier lors d’une conférence de presse au Loft Antanimena.

«D’ores et déjà, le groupe G5 veut façonner sa carrière professionnelle et les appuis apportés par la télévision Viva nous ont permis d’atteindre un autre stade», a souligné le groupe qui n’a pas manquer de remercier Viva.

«On a reçu la bénédiction de Viva. Maintenant, le Groupe est ouvert à tous et s’ouvre à toute proposition et collaboration pour faire valoir son talent au public, aussi bien au niveau national qu’à l’échelle internationale», a souligné Nathan Gabri.

Pour débuter cette carrière artistique prometteuse, le Groupe «G5» commencera sa tournée à Mahajanga, où Larry, Baggio, Tojo, Nathan et Mahery donnent rendez-vous au public le 5 octobre. Ces derniers vont émerveiller leurs spectateurs, à travers les 13 titres de leur premier album baptisé «Ataoko afa-po» et bien d’autres nouveautés.

 

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Salon de la gastronomie: une édition prometteuse

La 5e édition du Salon de la gastronomie du 28 au 30 septembre, promet un week-end de goût et de saveur à l’AFT Andavamamba.

Une tradition bien établie dans ce haut lieu de la culture où les amateurs de cuisine peuvent faire leurs emplettes en toute liberté. «Lors de la précédente édition, plus de 5.000 visiteurs se sont donné rendez-vous à l’Alliance française Andavamamba pour une fin de semaine gastronomique de 3 jours. Nous n’en attendons pas moins», a-t-on appris.

Trois jours durant, les fins gourmets pourront profiter des 70 stands qui mettront au premier plan les produits locaux. Koba, mokary, «mofomamy» typiquement malagasy, des produits laitiers et artisanaux, des fruits séchés… Les visiteurs découvriront mille goûts et saveurs.

Couleurs de notre terroir

Le public de l’AFT donnera libre cours au talent créatif, à travers des jeux et concours mais également des ateliers axés sur le monde de la gastronomie qui se succèderont pendant ces 3 jours.

«Pour les apprentis cuisiniers, la Fête de la gastronomie sera également une occasion de s’essayer à de nouvelles recettes afin de surprendre leurs convives. Des ateliers culinaires gratuits seront organisés par l’Alliance française durant le salon, à l’occasion desquels des chefs cuisiniers de renom partageront avec plaisir leur savoir-faire», a-t-on poursuivi.

Et en parallèle à cet événement, la «Soirée gastronomique» se délocalisera vendredi prochain à l’Hôtel Pietra, autour «Des plats croisés», afin de porter haut les couleurs de notre terroir, mais aussi une invitation à la découverte de l’art culinaire français. A cette occasion, le chef Michaël Réano, qui a été consacré «Meilleurs Ouvriers

de France», dans la catégorie «Maître d’Hôtel», se joindra aux grands chefs malgaches afin de concocter des recettes inédites.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Concours: CGM cherche son nouveau logo

Une bonne nouvelle pour les férus du 3e art. Le Cercle Germano-Malagasy lance  un concours pour la  création de son nouveau logo.

Ce concours est destiné à toute personne créative et désireuse d’apporter son empreinte aux relations bilatérales entre Madagascar et l’Allemagne. Le nouveau logo est censé véhiculer l’image d’une institution ouverte et dynamique à travers ses activités et les échanges entre les deux pays entre autres sur les volets éducatif et artistique.

La date butoir de dépôt des designs est fixée au 31 octobre.   «Les propositions reçues seront évaluées par le comité directeur du CGM. Elles feront ensuite l’objet d’une exposition collective avant la proclamation des résultats, qui aura lieu en décembre», détaille Hannah Schuele, nouvelle directrice du CGM Analakely. Le gagnant empochera la somme de 1.000.000 ariary.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Donia 2018: feno 25 taona, mpanakanto 450 hanafana ny festival

Hanomboka ny 26 septambra 2018 ao Ambodivoanio Nosy Be Hell Ville ary hifarana ny 30 septambra 2018 ho avy izao ny Donia, festival de Nosy Be. Feno 25 taona ity festival anisan’ny mampalaza an’i Nosy Be ity.

Mpanakanto miisa 450 no hanafana izany ka anisan’izany ry Black Nadia, Tence Mena, Vaiavy Chila sy ireo mpanakanto niara-niasa tamin’ny mpikarakara hatramin’izay. Ho avy hanafana ny lanonana koa ireo mpanakanto vahiny tera-tany gaboney, toa an’i J’Tu, Le Gray K., Audrey Bading M’ ary Mister Krees’T ary Manyam avy ao amin’ny Nosy La Réunion, anisan’ny nampiavaka ity taona ity .

Araka ny fanazavan’ny filoha mpanorina ny festival, i Vincenzo Sanna, betsaka ny zava-bita tao anatin’izay 25 taona izay ary marobe koa ireo mpanakanto efa tonga tao Nosy Be nanafana ny Donia. Olona eo amin’ny 70 000 isa no andrasana, amin’ity taona ity. Miisa 3 000 ny isan’ireo mpanakanto nandalo tao amin’ny Donia, hatramin’ny nisiany. Hiverina amin’ny laoniny indray, toy ny mahazatra mandritra ny fetin’ny pantekosta ary aorian’ny fetin’ny ramadany ny andiany manaraka, amin’io taona ho avy io.

J.C

 

News Mada0 partages

Foibe kolotoraly: hiova sary famantarana ny Cercle Germano-Malagasy

Amin’ny alalan’ny fifaninanana, hiova endrika ny sary famantarana ny Cercle Germano-Malagasy na ny CGM. Fifaninanana malalaka ho an’ny olona rehetra (mpanao sary, mpamorona, mpikirakira sary amin’ny ordinatera…) no hifantenan’ny komity mpitantana ny Cercle germano-Malagasy izany. Tsy misy fepetra manokana ny haben’ny sary. Ny 31 oktobra izao farafahatarany no handefasana ny sary hifaninana amin’ny alalan’ny mailaka : « il@cgm-mada.de ». Arahina fanazavana fohy ny vontoatin’ilay sary. Soratana ao anatin’io mail io ihany koa ny anarana sy ny fonenan’ilay mpifaninana.

Mila mazava afaka avoaka printy tsara ny sary. Maneho ny fifamatorana eo amin’ny Alemainina sy i Madagasikara. Tsy azo ampiasaina kosa anefa ny sainam-pirenen’ny firenena roa tonta. Maneho jery ankapobeny ny andraikitra sahanin’ny foibe  (fifanakalozana, fampivelarana ny kolontsaina, fampianarana teny alemà). Tsy azo ampiasaina ny soratra « CGM » fa « Cercle Germano-Malagasy ». Atao mifanaraka amin’ny mari-pamantaran’ny Goethe-Zentrum ny sary. Hahazo vola mitentina 1.000.000Ariary ny mpifaninana voafidy ho mari-pamantaran’ny Cercle Germano-Malagasy ny sanganasany.

Marihina fa i Hanna Schuhle indray no talen’ny Gercle Germano-Malagasy ankehitriny. Anisan’ny zava-dehibe ho azy ny fanamafisana orina ny fifamatorana sy ny serasera ary ny fifanakalozana eo amin’ny Alemaina sy i Madagasikara.

HaRy Razafindrakoto

 

News Mada0 partages

Hary elatra ny tarika G5: nivoaka ny rakikira voalohany “Ataoko afa-po”

“Manomboka izao, mandeha irery izahay, tsy miankin-doha amin’ny hafa intsony”. Io no nambaran’ny tarika G5 ahitana an-dry Larry, Baggio, Tojo, Nathan ary Mahery, omaly rehefa nampahafantatra ny fahaleovantenan’ny tarika, avy novolavolaina naharitra tao amin’ny fahitalavitra Viva. Nisaotra ity fahitalavitra ity ihany koa izy dimy mirahalahy ireto. “Efa tsara tso-drano tamin’io fahitalavitra io izahay ka handeha irery amin’izay”, hoy hatrany izy ireo.

Manomboka eto, misokatra ho an’ny rehetra ny tarika. Afaka manao fampisehoana amin’ny sehatra maro sy manerana ny Nosy hatrany am-pitan-dranomasina aza. Efa nifanao dina izy dimy mirahalahy ireto fa tsy hisaraka, na inona rivotra holalovan’ny tarika, na inona tafiotra handalo.

Nampahafantatra ny rakikira voalohany « Ataoko afa-po », mirakitra hira 13 ihany koa ny tarika G5, omaly. Anehoan’ny tarika ny fahafaham-pony tanteraka tamin’ny famolavolana azy ireo ho tonga mpihira matihanina tao amin’ny fahitalavitra Viva, izany rakikira izany.

Randria

Ino Vaovao0 partages

VALIFATY TAMIN’ILAY MPANALA BAKA MATY : Raim-pianakaviana iray tsy mahatsiaro tena voadaroka

Tsiahivina fa nitondra antsibe niaraka tamin’ireo namany ilay rahalahin’ny maty ny alakamisy io ihany, nitady izay nahavanon-doza tao anatin’ny fokontany Matiakoho, nikaroka ilay nahavanon-doza. 

Nitohy ny zoma izany ka ny rain’ ity farany no niharan’ny hatezerana voadaroka, voatoraka vato, ka marary tsy mahatsiaro tena hatramin’izao ao amin’ny hopitaly Ambilobe. Naharay vaovao mahakasika izany ireo mpiray foko dia samy nangorona entam-barotra tao an-tsena.

Niara-nanao diabe nandalo teo anoloan’ny biraon’ny distrika, fa mbola tsy nisy fihetsika mahery. Ankoatra izany dia mihorohoro ny fokonolona ao anatin’ny fokontany Matiakoho, izay voalaza fa efa misy fandrahonana amin’ny fandoroana trano. Ahiana araka izany ny mety hisian’ny fifandonana eo amin’ny samy foko. Omaly hariva tamin’ny ora nanoratanay ny lahatsoratra dia mivory ny tompon’andraiki-panjakana avy amin’ny OMC (Organes mixtes de conception) miaraka amin’ny raiamandreny ao an-toerana mikaroka vahaolana handaminana ity olana ity.

Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

KAOMININA SAMBAVA : Naiditra am-ponja ny ben’ny tanàna sy mpiasa roa hafa

Taorian’ny fanadihadiana nataon’ny Bianco avy any Antsiranana sy ry zareo eo anivon’ny Tahirim-bolam-panjakana ao Sambava izay naharitra 1 volana teo ho eo dia natolotra ny fampanoavana ny alakamisy teo tany Antalaha izy ireo miaraka amin’ny mpiara-miasa hafa ka anisan’izany ny sekretera jeneraly. Fanodinkodinam-bolam-panjakana sy fivarotana fananam-panjakana no vesatra niampangana ireto tompon’andraikitra ireto. Araka ny loharanom-baovao dia vola maherin’ny 170 tapitrisa ariary no voahodinkodina tao amin’ny kaominina ambonivohitr’i Sambava amin’ny alalan’ny  fampiasana ireny «  ticket  » ireny. 

Voatonta eny amin’ny «  imprimerie  » ireto farany fa tsy nampahafantarina ny Tahirim-bolam-panjakana. Raha ny tokony ho izy mantsy dia tokony any amin’ny «  Tahirim-bolam-panjakana  » no mitazona sy mamoaka ireny «  ticket  » ireny. Fanadihadiana lalina no nataon’ny Bianco sy ny «  Trésor  » ary tsy vitsy ireo olona toy ny mpamily fiarakaretsaka, mpivarotra, mpikarakara hetsika isan-karazany, sns no natao famotorana. 

Nifarana omaly araka izany ny famotorana nataon’ny teo anivon’ny Fitsarana tany Antalaha mikasika ity raharaha ity,  ka izy telo mianadahy  ireo no naiditra am-ponja vonjimaika fa ny ambiny nahazo fahafahana vonjimaika.   Tavela resabe ao an-tampon-tanànan’i Sambava  ny mahakasika ity ben’ny tanàna natolotra ny Fitsarana sy naiditra am-ponja vonjimaika ity. Voalaza fa sambasamba nisy tao an-toerana ny tranga misy. Tsiahivina fa voafidy tamin’ny anaran’ ny antoko Leader Fanilo ity ben’ny tanàna voasaringotra ity.

Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

ANKADINDRATOMBO : Maty norasarasain’ny vadiny tamin’ny antsy ilay ramatoa

Lasa mahavita mandatsa-dra mamono mahafaty mihitsy, ary fantatra tamin’ny  loharanom-baovao avy amin’ny mpitandro filaminana matetika fa ireo olona mandray zava-mahadomelina no tena mahavanon-doza tahaka izao. Araka ny loharanom-baovao voaray, omaly maraina dia  vehivavy iray  monina eny Ankadindratombo no fantatra fa novonoin’ny vadiny tamin’ny fomba feno habibiana. 

Norasarasain’ilay rangahy  vadiny tamin’ny antsy ity farany  ka nihosin-dra ary namoy ny ainy mihitsy. Rehefa fantatr’ity rangahy ity fa tsy nisy aina intsony ny vadiny dia lasa nitsoaka ny tenany ary mbola notadiavina raha ny tatitra voarainay, hatramin’ny ora nanoratana omaly tolakandro. Araka ny fanazavana voaray dia midoroka zava-mahadomelina io lehilahy io ary efa fanaony  ny miady amin’ilay vehivavy saingy  tamin’ity indray mitoraka ity no vono mafy indrindra izay niafara tamin’ny fahafatesana. 

Raha ny angom-baovao voaray ihany dia miasa amina toeram-pamonoana omby eny amin’ny manodidina ity nahavanon-doza ity. Efa eo am-pelatanan’ny mpitandro filaminana ny fikarohana sy fanadihadiana lalina amin’izao fotoana izao.

Hasarotam-piaro matetika no fototry ny olana

 Matetika dia  noho ny hasarotam-piaro diso toerana miampy tsy fahatokisana no tena fototry ny olan’ny mpifankatia. Hany ka miafara amin’ny ady lava izany  ary sahy mifampikasi-tanana amin’ny farany. Noho ny hery tsy mitovy dia ny vehivavy izay lazaina fa fanaka malemy hatrany no mijinja ny vokany. 

Raha tsiahivina dia ny faran’ny volana mey 2018 no  nisy tranga tahaka izao teto an-drenivohitra. Nofitahin’ilay rangahy nentina nitsangantsangana  tamin’ny moto tany Behenjy ny vadiny vita mariazy aminy. Nalainy sary maromaro ity farany ka novelesiny tampoka tamin’ny maritoa ka maty. Voamarina tamin’ny fanadihadiana lalina nataon’ny mpitandro filaminana ihany koa fa efa nopoizinin-drangahy vadiny indroa ity farany  ka izay tsy navelany izay raha tsy maty. Marihina moa fa efa any am-ponja  ny nahavanon-doza ankehitriny. Ankoatra izay dia  vehivavy tanora vao 25 taona monja mpianatra mpitsabo   tao Toamasina ihany koa no nindaosin’ny fahafatesana  tamin’ny faramparan’ny volana jolay iny. Novonoin’ilay sakaizany tamin’ny fomba feno habibiana razazavavy noho ny hasarotam-piaro diso tafahoatra ka taorian’izay dia notsatohany  tamin’ny antsy ihany koa ny tendany. Efa any am-ponja moa ralehilahy amin’izao fotoana.

Manoloana  ireo tranga misesisesy ireo dia azo hamarinina fa tsy voahaja intsony ny zon’ny vehivavy, indrindra rehefa tafiditra any anaty tokantrano. Isany andrandrain’ny rehetra amin’ny fitondrana vaovao   ankoatra ny zavatra hafa andrandraina  ihany koa araka izany ny hitsinjovana  manokana  ny vehivavy sy ny ankizy satria tsy hita soritra intsony izany.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

UNION NATIONALE DES DROITS HUMAINS (UNMDH) : “Mila mandray andraikitra ny olom-pirenena”

Tsy kilalaon-jaza ary tsy azo atao vinany izany satria ny fiainan’ny vahoaka Malagasy tsy vakivolo mihitsy no voakasika  ka ilaina ny fahendrena, ny fahamatorana ary koa ny fahavononana. Manoloana izay dia nanao  fanambaràna ny teo anivon’ny “Union Nationale Malagasy des Droits Humains  na ny UNMDH ny zoma 21 septambra 2018 lasa teo ka nivoitra tamin’izany ny hoe “tompon’andraikitra feno amin’ny fe-potoana rehetra ikarakarana ny fifidianana ny olom-pirenena tsirairay mialoha, mandritra ary aorian’ny fifidianana. 

Voasokajy sy voalaza tao anatin’izany avokoa ny fiarahamonim-pirenena manana adidy lehibe amin’ny fanabeazana, ny mpitondra fanjakana isan-tsokajiny izay antenaina hikarakara sy hanamora ny tontolon’ny fifidianana ao anatin’ny tsy fitanilana Vaomieram-pirenena misahana ny fifidianana na Céni, fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana na HCC. 

Manana anjara toerana goavana ihany koa ny mpanao gazety sy ny haino aman-jery toy ny filazana vaovao tena marim-pototra, ny fiangonana, ny olom-pirenena tsotra , antoko politika maro samihafa, ary ny raiamandreny ara-drazana. Mila olom-pirenena  vanona hanefa ny zo sy ny adidiny  ary hanana toetra sy fomba amam-panao vaovao   i Madagasikara  ka any amin’ny tsirairay no andrandraina.  Izany hoe miankina any amin’ny tsirairay ihany koa no hahatafavoaka ny fampandrosoana  entina hanarenana ny tanindrazana. Etsy andanin’izay ny fametrahana ny fitoniana  hatrany mba hahatontosa soa aman-tsara ny tanjona tratrarina.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FIVONDRONAM-PIKAMBANANA - BORIBORINTANY FAHA 4 : Hanao izay hampandany ny kandidà Andry Rajoelina

Omaly dia ny fivondronan’ireo fikambanana ao anatin’ny boriborintany fahaefatra indray no nanao izay fanambaràna izay tamin’ny alalan’ny solombavambahoaka voafidy teny an-toerana, Rahasimanana Paul Bert na i Rossy.

Maro ireo babo sy resy lahatra  tanteraka amin’ny fandaharan’asa novolavolain’ny kandidà Andry Rajoelina. Izany ihany koa no nanosika ireo antom-pikambanana maro isan-karazany hifanome tanana aminy, indrindra fa hanohana sy hampandany amin’ny fifidianana filoham-pirenena izay hotanterahina ny 7 novambra ho an’ny fiodinana voalohany. Anisany nitondra ny fahavonany ho amin’izay fampandaniana ity kandidà ity izay ihany koa ireo fikambanana maro be ao anatin’ny boriborintany fahaefatra.

“Rehefa naheno ny fandaharan’asa noentiny, rehefa nandinika sy nijery ireo kandidà be dia be milatsaka rehetra ireo dia nanapa-kevitra izahay fikambanana rehetra fa hanohana ny filatsahan’andriamatoa Andry Nirina Rajoelina ho prezidan’i Madagasikara”, hoy ny fanambaràna noentin’ny depiote Rossy raha nisolo tena ireo fivondronam-pikambanana ao anatin’ny boriborintany nahavoafidy ny tenany. Tsy fanambaràna am-bava fotsiny ihany anefa no nataon’izy ireo fa hiaraka amin’ny hetsika avy hatrany indrindra fa mandritra ny fampielezan-kevitra, raha ny fanazavana nomeny hatrany. 

Nambarany fa vonona avokoa ireo fikambanana ireo hanampy sy hifanome tanana amin’ny kandidà Andry Rajoelina mba hampandany an’ity farany amin’ny fifidianana. “Hifanampy izahay, ary hifanome tanana  hanao ny  fampielezan-kevitra sy hampandany azy amin’ny herinay manokana  sy amin’ny herin’ireo fikambanana rehetra”, hoy hatrany ny depiote Rossy.

Mba ho am-piralahiana sy filaminana

Ankoatr’izay dia anisany nangatahin’izy ireo ihany koa ny mba hisian’ny filaminana sy fandriampahalemana ao anatin’ny fanatanterahana ny fampielezan-kevitra.  Voakasik’ izany avokoa ireo kandidà rehetra mpandray anjara amin’ity fifidianana ho avy ity ka anisany takian’ireto fivondronam-pikambanana ireto fa ho ao anatin’ny firahalahiana tanteraka no hiatrehana izany. 

“Izahay dia mangataka mba ao anatin’ny fandriampahalemana, firahalahiana ary mba fifaninanana masina no angatahinay amin’ireo kandidà ireo. Aoka samy hanazava ny heviny, samy hanao fety rehefa vita ny fifidianana izay maharesy eo eken’ny besinimaro”, hoy hatrany ny tenany. Nampahafantarina tamin’io andron’ny omaly io ihany koa ny fampahafantarana ny foiben-toeran’izy ireo, etsy amin’ny kianjan’ny Kanto Mahamasina. 

Manomboka izao araka izany, raha misy ny hetsika na fivoriana hataon’ireto fivondronam-pikambanana ireto mifandraika amin’ny fanatanterahana ny fifidianana dia eny an-toerana izy ireo no manatanteraka izany. Ny freedom, Ang, Cs Anr, Avi, Var, Aff, Pro Anr, Tmh, Tmv, Tgv, ireo amin’ny ampahany ireo fikambanana izay mandrafitra io fivondronam-ben’ny fikambanana ao anatin’ny boriborintany fahaefatra io.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FOKONTANY TSARARANO : Kapitalin’ireo jiolahy sy ny mpifoka rongony ary ny mpamaky trano

 Izy ireo izay Ambany sy Ambony ary Anosikely no mampiavaka azy ireo eto amintsika. Fa taty aoriana dia nivoaka ny anaram-bositra nataon’ireo mponina izay monina amin’ ireto fokontany telo ireto, izay milaza fa Kapitaly no fiantsoana ny any amin’izy ireo. Izany hoe raha tanàna izy io dia natao hoe renivohitra tahaka an’ Antananarivo kapitalin’i Madagasikara izany.

Saingy tsy izany no zava-misy eto Mahajanga fa hafa mihitsy. Izay hadalana ratsy rehetra mivoaka sy misy ao amin’io tanàna io dia mivoaka avy any avokoa. Mandeha ny resaka fanendahana olona tsy antoandro, tsy alina dia voatonona avokoa izy ireo. Niaraha-nahita ireny mpanafika mitam-piadiana tratra teny Tsararano Ambony ireny, izay nahafaty olona. Izao indray mpanamboatra basy vita gasy mihitsy no efa nanangana karazana orinasa kely tao Tsararano ihany koa ka tratra. Izay ihany fa hatramin’ny fanafihana eo amin’ny samy tanora rehefa misy lalao baolina ireny ka tsy mahazaka resy dia raikitra amin’ireo fokontany ireo ny fifamonoana amin’ny samy ekipa. 

Tao ihany koa no nahatrarana vola sandoka volana vitsy lasa izay. Ny toerana fivarotana rongony sy ny mpifoka azy moa dia ao amin’ny kapitalin’i Mahajanga avokoa no saika misy azy ireo amin’izany. Tsiahivina ihany koa fa nisy omby very teto amintsika sy tany Belobaka, volana maromaro lasa izay dia mbola tao ihany koa no namonoana sy nandevenana ireo malotony rehetra ary namidy tao amin’ ny tsena tao Tsararano izany avy eo. Izany rehetra izany anefa mahagaga fa efa fantatry ny mpitandro filaminana rehetra tsy ankanavaka eto Mahajanga ary misy amin’izy ireo ny efa tena mahita ny toerana fiafenan’ireo olon-dratsy ireo fa tsy misy ny fisamborana. 

Velon-taraina ny mponina isan’andro vaky noho ny afitsoky ny mpanendaka sy ny mpamaky trano fa zara raha mba misy mihaino. Mody mandalo andro iray na telo ny fiara mitondra ny polisy dia tsy hita popoka indray avy eo fa eny amin’ny tsenan’i Mahabibo no maka aina izy ireo. Ny tiana ahatongavana dia ny tokony mba hisian’ny hetsika manokana ho fanadiovana an’ireto fokontany telo ireto ataon’ny mpitandro filaminana mitambatra fa raha tsy izany dia miaina ao anatin’izao tebiteby izao ihany ny mponina eto amintsika. Ny zavatra rehetra very sy halatra rehetra dia eny Tsararano avokoa no hita.

Papin

Ino Vaovao0 partages

GOVERNEMANTA NTSAY CHRISTIAN : Hanamafy ny ady amin’ny fanaovana maloto ankalamanjana

Ireo any amorontsiraka no lohalaharana amin’izany satria vitsy ireo manana lavapiringa. Manoloana izany indrindra dia mitohy hatrany ny fanamafisana ny ady atao amin’ity tranga ity, izay anisany fototra mampirongatra ireo karazan’aretina mpahazo ny mponina. Ny alakamisy lasa teo dia tonga nanao fitsidihana tamim-pomba fifanajana ny Praiminisitra Ntsay Christian, teny amin’ny lapan’i Mahazoarivo ireo solon-tena avy amin’ny “Mécanisme de Coordination du Programme du Fonds d’Appui pour l’Assainissement (FAA)”, na ny tetikasa manokana misahana ny fahadiovana izay notarihin’ny filohany, Ramatoa Michèle Rasamison. 

Notanterahina izao fihaonana izao, ho fanaovana tatitra amin’ireo ezaka efa vita sy nifanakalozana amin’ireo vahaolana sy tanjona mbola hotratrarina entina hanamafisana ny ady atao amin’ny fangerena ankalamanjana. Raha ho an’i Madagasikara manokana dia mbola lavitr’ezaka ny ady ka nanambara ny fahavononany miaraka amin’ny Governemanta tarihiny ny Praiminisitra, ny amin’ny fitadiavana vahaolana maharitra. Satria misy fiantraikany betsaka amin’ny fiainana andavanandron’ny mponina fa indrindra amin’ny lafiny ara-toekarena io tranga io.   Tsara ny manamarika fa ny FAA dia tetikasa napetraka ho fanamorana ny fisitrahan’ny mponina ireo toeram-pidiovana sy fampiharana ny fanadiovana sy fidiovana.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

AMPARAFARAVOLA ATSIMO : Manomboka miverina a...

Faly araka izany ny vahoaka any an-toerana indrindra fa ireo izay nahatsiaro nijaly hatramin’izay noho ny afitsok’ireo dahalo. Fantatra fa efa misy ny voasambotra, misy kosa ny maty vokatry ny fifandonana tamin’ireo mpitandro filaminana ireo ary betsaka ny fitaovam-piadiana efa azon’ny mpitandro filaminana noho io ezaka lehibe io. Vokatr’izany, betsaka ireo very tombontsoa izay voalaza fa misy amin’izy ireny no dahalo anaty ala ary eo ihany koa ny dahalo ambony latabatra. Ireto farany  izay manasoketa ireo mpitandro filaminana ho mamonovono olona fahatany ka mangataka ny hanesorana azy ireo any an-toerana.

« Mahavita mitady lalana ambanin’ny tany tahaka ny efa fanaony hatramin’izay mihitsy moa ireto sakaizan’ny mpanao ratsy ireto », hoy ny mponina any an-toerana. Hatreto, toherin’ny vahoaka ny fanesorana ireo mpitandro filaminana ireo sy ny fanajanonana ny fanadiovana satria hitan’izy ireo fa efa manomboka miverina ny tombontsoan’ny fihariany ary afaka tamin’ny fatoriana any anaty ala . Nohamafisin’ireo vahoaka any an-toerana fa anisany nijaly tokoa izy ireo noho ny asan-dahalo ary efa nisy mihitsy aza ny fakana an-keriny niseho tany an-toerana vao tsy ela izay. 

Manomboka mandry ny tany noho izao angaredona niarahan’ny miaramila sy ny zandary izao, ka nahatonga ireo vahoaka ao amin’ny distrikan’i Tsaratanàna tapany atsimo andrefan’ Amparafaravola iny sy ny tao Sahamamy ao anatin’ny distrikan’ Amparafavola izay mbola mitohy hatramin’izao ao Alaotra Mangoro. Nandray fepetra ihany koa ny orinasa kraoma mba hiverenan’ny mpiasa ao amin’izy ireo izay tratry ny horohoro teo aloha teo noho ny asan-jiolahy niseho lany tany an-toerana. Tsy mitsahatra fa mitohy hatrany ny savahao ataon’ireo mpitandro filaminana ireo hatramin’izao.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FANARAHA-MASO NY GARE ROUTIERE : Nahafapo ny tompon’andraikitry ny fitaterana ny fomba fiasa

Natao hanara-maso ny fiara rehetra miditra sy mivoaka eny amin’ity toby fiantsonana ity izy io. Ny zoma maraina teo àry dia nidina teny an-toerana ny avy ao amin’ny biraom-paritry ny fitaterana sy ny famantarana ny toetr’andro notarihin’ny talem-paritra. Teo ihany koa ny tompon’andraikitry ny fitaterana avy eo amin’ny kaominina sy ny polisy misahana ny fifamoivoizana. Nidina tampoka ary nijery ny fomba fiasan’ireo olona napetraka hanara-maso ireo fiara ireo. 

Jerena manokana amin’izany ny taratasy rehetra mikasika ny fiara sy ny fahazoan-dalana ary ny takelaka misy ny anaran’ireo mpandeha sy ny olona vao tonga. Rehefa natao ny fitsirihana amin’ny antsipiriany dia hita fa milamina sy mandeha araka ny tokony ho izy avokoa ny rehetra. Nanao fanambaràna moa ireto tompon’andraikitra ireto ary nanambara ny fahafahapon’izy ireo tamin’ izany ezaka natao izany. 

Na izany aza anefa dia tsy vita hatreo akory ny fandaminana fa hisy ihany koa ny fampiofanana ireo mpiasa rehetra ao amin’ny birao rehetra misy ao anatin’ ity fiantsonan’ny fiara ity, izay hanomboka amin’ny  5 oktobra ho avy izao. Mazava moa ny tenin’ingahy talem-paritra fa tsy natao ho an’ny fitsenana ny JMJ ihany izany fanatsarana rehetra izany fa hotohizana mandavan-taona mba hahafahana manatsara ny fomba fiasa sy ny kalitaon’ny asa omena ny mpanjifa ary hisorohana ny loza ihany koa.

Papin

Midi Madagasikara0 partages

Ankadindratombo : Renim-pianakaviana maty norasarasain’ny vadiny antsy

Habibiana tsy roa aman-tany no nitranga tetsy Ankadindratombo omaly, tao amina tokantrano iray, tao Ambatonjara. Renim-pianakaviana manodidina ny 25 taona any ho any no hita faty tao an-tranony, nihoson-drà tanteraka ary voarasarasa  antsy ny tendany.

Efa zatra maheno ny adin’ireto mpivady ireto ny mpiray vodirindrina ka tsy dia taitra intsony. Tsy hita hidirana ihany koa fa tokantranon’izy roa ilay izy. Araka ny fanazavana azo mantsy, dia saika ho isan-kariva izy ireo dia mifamaly foana ireto mpivady ireto, izay marihana fa efa manan-janaka kely. Tamin’ity indray mitoraka ity anefa dia toa niova tsy toy ny fahenoan’ny manodidina ity adin’ny mpivady ity. Nangina tampoka ny vazavazan’izy ireo, ary henon’ny manodidina nihazakazaka nivoaka ny trano rangahy, toy ireny mitsoaka zavatra ireny. Namela ny varavarana nivoha sy ny jiro nirehitra. Tokony ho tamin’ny 12 alina io andro io, ny alakamisy hifoha zoma teo. Hafahafa tokoa raha ny fandehan-javatra ka nampilomay ny sasany tamin’ireo mpiray vodirindrina nandeha nijery ny zava-nisy. Hatairana tsy misy toy izany ny an’ireto nanatri-maso : ilay renim-pianakavina mitsirara eo am-povoan-trano, mihoson-drà tanteraka ary efa tsy misy aina intsony. Teo no eo ihany, dia nampandrenesina ny pôlisy sy ireo tompon’andraikitry ny filaminana teny an-toerana. Rehefa nozahana ny zava-nisy, dia hita nisy dian-java-maranitra ny tendany. Nanapaka tanteraka ny lalan-drà lehibe ary nitarika ny fahafatesany. Nivantana avy hatrany tany amin’ilay rangahy vadiny izay nitsoaka talohakelin’io ny ahiahian’ny rehetra. Ity farany rahateo, araka ny fanazavana azo hatrany dia mpiasan’ny labatoara, efa zatra mpilalao antsy sy mpamono omby ka mahita tsara ny faritra horasaina hahafaty haingana izany. Amin’izao fotoana izao, dia efa mandeha ny fikarohana azy, raha ny loharanom-baovao avy aamin’ny pôlisy.

Marihana fa toa efa nivonona tanteraka amin’ity ady niafara tamin’ny rà mandriaka ity angamba izy roa, satria na ny zanak’izy ireo aza dia efa nalefany tany amin’ny fianakaviany. Raha ny fototry ny ady hatreto, araka ny feo mandeha dia toa hoe  “hasarotam-piaro” avy amin’ilay rangahy.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

SYNAD : Les administrateurs civils en AG à Morondava

Les membres du bureau du SYNAD dont l’actuel ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation.

Le corps des administrateurs civils compte actuellement un peu plus de 500 membres. Depuis hier, le syndicat (SYNAD) de ces hauts commis de l’Etat tient son Assemblée générale à Morondava, qui se termine ce jour. Les administrateurs civils encore en activité et ceux déjà admis à la retraite, participent à ce rendez-vous où l’affaire interne du syndicat et la situation actuelle des administrateurs civils sont discutées.

Régime particulier. Le décret n°2006-340 portant régime particulier du corps des Administrateurs Civils figure également à l’ordre du jour de cette Assemblée générale. Pour la plupart des administrateurs civils, ce régime particulier a besoin d’être révisé en fonction de certains paramètres pour qu’ils puissent assumer convenablement leur mission. A rappeler que c’est du temps du président Marc Ravalomanana que les administrateurs civils ont obtenu ce régime particulier.

R.Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Transports vers Majunga : Toujours full après le bac et malgré la peste

Malgré les cas de peste notifiés dans la ville d’Ankazobe qui est un passage obligé pour s’y rendre, Majunga demeure toujours la destination phare des vacances pour les touristes locaux, surtout après la tenue des examens officiels.

Carton plein. Qu’il s’agisse de transport de voyageurs haut de gamme ou des transports pour les budgets modestes, le carton plein est au rendez-vous et ce, presque tous les jours. Ceci pour dire que pour se rendre dans leur destination préférée, les consommateurs y mettent le prix. Une société opérant dans le transport routier haut de gamme dessert par exemple Majunga, avec au moins trois à quatre voitures par jour, alors que le prix est « relativement élevé » ( un peu moins de 100 000 Ariary) en comparaison des prestataires du même genre. Une adepte de ce transport qui se rend fréquemment dans la ville de Majunga explique : « J’y suis maintenant abonnée, car la qualité de service est vraiment à la hauteur du prix. Lequel étant donné qu’il comprend déjà le petit-déjeuner et le déjeuner est tout à fait raisonnable. Même avec la saison pesteuse qui commence, je vais y aller et je suis rassurée, car tout a été pensé pour garantir un maximum de sécurité pour les voyageurs : propreté irréprochable, pas de voyage de nuit( les voyages commencent de 6h à 18h ; et un seul arrêt prolongé : à Maevatanàna pour manger). » Ainsi, pas d’arrêt à Ankazobe, « foyer de la peste », ni d’arrêt nocturne avec attaque éventuelle de « dahalo » en vue ! Par ailleurs, côté hébergement, la Cité des Fleurs est également accessible à toutes les bourses : le haut de gamme y est accessible à partir de 32 euros soit 125 000 Ariary, tandis que des appartements « moyenne gamme» mais avec le confort nécessaire, pouvant accueillir deux petites, est accessible à seulement 100 000 Ariary. Notons qu’ à Majunga, le très haut de gamme existe également avec des bungalows et des suites à partir de 275 000 Ariary, voire 300 000 Ariary. Bref, l’atout de Mahajanga, c’est décidément le fait de concilier douceur de vivre, accessibilité, festivité, mais aussi des sites écotouristiques, magnifiques, mais encore, méconnus.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Football – Classement FIFA : Madagascar à la 106e place

Madagascar gagne une place. La FIFA vient de publier son classement pour le mois de septembre. Classés à la 107e place mondiale avant le match des éliminatoires l’opposant aux Lions de la Téranga du Sénégal, les Barea de Madagascar ont fait un bond d’une place pour occuper le 106e rang mondial avec 1205 points. Le nul arraché face aux mondialistes sénégalais 2-2 à Mahamasina le 9 septembre dernier a eu un impact sur ce nouveau classement. Les Equato-guinéens, prochains adversaires des Malgaches les 13 et 16 octobre se situent à la 141e place avec 1086 points. Le Soudan occupe la 132e place avec 1114 points et le Sénégal se trouve à la 25e place avec 1498 points.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

TIC : Une bibliothèque numérique High-Tech pour le lycée Saint-Antoine

Le parrain de la promotion IRA, le ministre Henry Rabary-Njaka a inauguré la bibliothèque numérique hier.

La mise en place d’une telle plateforme de Technologie de l’Information et de la Communication contribue à la réduction de la fracture numérique à Madagascar.

L’école catholique Saint-Antoine, est connue pour être l’une des pépinières de personnalités influentes malgaches, dont entre autres, le ministre des Mines et du Pétrole, Rabary-Njaka Henry, qui à son tour, a parrainé la promotion IRA ou « Ilo Ravaky ny Avo ». Ce lycée, qui fête cette année son 100e anniversaire, est également le fleuron de l’enseignement catholique à Madagascar. Pour marquer la sortie de cette promotion composée de 118 élèves en classe de terminale tout en célébrant le centenaire de ce lycée, la promotion IRA par le biais de son parrain, a fait un don d’une bibliothèque numérique High-Tech.

Meilleur héritage. Celle-ci comporte des appareils informatiques tels que des ordinateurs portables et des tablettes, ainsi que d’un appareil rétroprojecteur dans une salle modernisée. Une connexion wifi haut-débit accessible à l’ensemble de l’établissement complète également ce dispositif. « Ce projet reflète la vision de l’ancien Président Hery Rajaonarimampianina de laisser le meilleur héritage à la génération future. Une bibliothèque numérique dont celui-ci en est d’ailleurs l’initiateur », a évoqué le ministre Henry Rabary-Njaka, le parrain lors de l’inauguration de cette plateforme de TIC (Technologie de l’Information et de la Communication), hier dans l’enceinte de l’école catholique Saint-Antoine. Notons que cet établissement est entre-temps réputé pour des résultats plus que positifs à chaque examen officiel qui se tient tous les ans. Il a une fois de plus brillé cette année-ci avec un taux de réussite à 100% enregistré pour les examens de BEPC. Ce qui sera sans doute également le cas pour les 118 élèves des terminales, la promotion, IRA qui viennent de franchir la dernière ligne droite des épreuves du Baccalauréat.

Incontournable. Le major de cette promotion, Manalinarivo Fanasinjaka, quant à lui, a soulevé que l’usage des nouvelles technologies est désormais incontournable de nos jours. « La mise en place de cette bibliothèque numérique high-tech dans notre établissement contribuera sans aucun doute aux succès de nos cadets », a-t-il témoigné. C’est également un moyen permettant de réduire la fracture numérique à Madagascar. Par ailleurs, la promotion IRA a eu droit hier au « Manalazy Vita Bac » grâce à un déjeuner concert offert par le parrain de la promotion. Les grands artistes comme Njaka Band Elsi, Mr Sayda et le groupe AmbondronA ont animé cet événement.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

La peste joue son rôle de trouble-fête

L’élection présidentielle fait toujours la Une de l’actualité malgré le peu d’originalité dont font preuve les candidats. Andry Rajoelina a voulu créer l’événement avec la sortie de son livre autobiographique, « Par amour pour la patrie ». Avec la présence de l’animateur de télévision Julien Lepers pour lui donner un certain lustre, la séance de dédicace organisée dans une librairie parisienne a eu un côté «bling biling » bien que ce ne fût pas l’effet recherché. L’ouvrage dans lequel le candidat n°13 se livre, n’est pas encore disponible à Madagascar et certains commentateurs se demandent la raison de son lancement à l’extérieur et non sur place. Les autres prétendants à la magistrature suprême essaient de trouver le ton le plus juste pour convaincre des électeurs peu enclins à croire aux promesses faites et à ne pas céder aux sirènes de beaux parleurs. Ces derniers temps, seuls Roland Ratsiraka et le pasteur Mailhol ont organisé des rassemblements populaires s’apparentant à des shows ; Marc Ravalomanana privilégie le contact direct avec la population et se déplace d’un endroit à un autre sans faire de publicité. Pour baliser cette campagne électorale, la charte de bonne conduite du CFM peut servir de cadre à une élection présidentielle libre et transparente. Sa médiatisation a été l’un des points forts d’une actualité nationale assez pauvre. Mais l’annonce du retour de la peste dans certains endroits n’a pas provoqué pour l’instant, de véritables inquiétudes, les autorités sanitaires ayant vite pris les mesures nécessaires. Pour le moment, il n’y a pas péril en la demeure, mais la vigilance est de mise pour ne pas retrouver les scènes de panique de l’année dernière.

Sur le plan international, ce sont les intempéries en Caroline du Nord aux Philippines et en Chine qui font la Une des médias internationaux. L’ouragan Florence continue ses ravages sur la côte Est des Etats-Unis. Les dégâts provoqués par les inondations sont immenses. Les rafales de vent ont diminué d’intensité, mais les précipitations ont été particulièrement abondantes. Le président Donald Trump qui avait été très critiqué pour son manque d’empathie envers les victimes de l’ouragan Katrina, a annoncé sa venue sur place. En Asie du sud Est, c’est le typhon Mangkut qui a tout détruit sur son passage. Aux Philippines, c’est un véritable spectacle de désolation qui se révèle. Le bilan fait état de 81 morts et il va encore s’alourdir dans les prochaines heures. La ville de Hong Kong est à moitié détruite. On compte une trentaine de blessés pour le moment.

Au Proche-Orient, plus particulièrement en Syrie, l’ultime bataille pour la reconquête totale du territoire va être bientôt lancée. Les troupes gouvernementales se préparent à lancer leur offensive sur la ville d’Idlib. Le dernier bastion des djihadistes est sur le point de tomber. Il ne reste plus que quelques poches de résistance sur place.

La vie politique française est rythmée par la fluctuation de la popularité du président Macron. Cela explique peut-être l’inflexion de cette politique vis-à-vis des retraités qui ont eu l’impression d’être maltraités financièrement ces derniers temps.

Le processus électoral continue vaille que vaille. Les candidats déroulent leur campagne à peu près normalement, mais on ne constate aucun enthousiasme. Il est vrai que la peste s’est invitée dans l’actualité. Cet imprévu commence à éveiller certaines inquiétudes. Pour le moment, il n’y a pas véritablement de danger, mais elle a réussi à jouer son rôle de trouble-fête.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

G5 : La maturité se sent déjà

Nathan, Baggio, Tojo, Larry, et Mahery, ont de la classe

Ils sont beaux, talentueux. Ils ont de la classe. On les connait ! Nathan, Baggio, Tojo, Larry, et Mahery, des jeunes hommes à qui les filles demandent des autographes et des selfies. Lorsqu’ils montent sur scène, ils gagnent des tonnerres d’applaudissement. Cela faisait presque un an et demi que ces mecs apparaissent sur les petits écrans.

Après avoir été encadré par Viva prod, actuellement, ils sont être indépendants. « Le contrat avec Viva touche à sa fin, maintenant, nous allons entreprendre notre vie musicale » avance Nathan Gabri. Officiellement sorti en 8 septembre dernier, l’album des G5 est constitué  de treize chansons. Des musiciens professionnels comme Jack Thierry, Lanto, Manitra et Dj Be one comme beatmaker ont composé les mélodies. Il s’avère que ces jeunes hommes ont enregistré trois de leurs chansons en  France et en Belgique.

Ils ont organisé une conférence de presse hier, pour annoncer qu’à présent, ils vont s’autoproduire. Il est temps pour ces gars de tracer leur avenir. Par ailleurs, ils sont en tout jeunes. Ils vont effectuer une tournée à Madagascar en commençant par Mahajanga.  « Nous allons faire le tour de la Grande Ile, pour faire connaitre notre album » affirme Tojo.

Bien qu’ils soient de la génération actuelle, les gars du G5 sont convaincus que le rythme de leur musique doit être varié. Le funky pour les nostalgiques, le Rnb pour ceux qui sont sentimentaux, un peu de la pop. «Tout le monde aura sa part, on a choisi ces rythmes non seulement pour les jeunes, mais même nos mères retrouveront leur genre», atteste Nathan Gabri.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Ambatomaro : Voasambotra ny faharoa tamin’ireo nanendaka sy nanolana vehivavy

Mitohy hantrany ny fikarohana ireo jiolahy nanendaka sady nanolana vehivavy iray teny Ambatomaro ny sabotsy 15 septambra lasa teo. Fantatra izao, fa voasambotry ny polisy avy ao amin’ny kaomisaria boriborintany faha-3 etsy Antaninandro, ny 19 septambra teo ny tovolahy iray 19 taona, isan’ny nanao ity heloka ity. Taorian’ny fikarohana nataon’ny Polisy, dia fantatra fa nihaodihaody  teny amin’ny faritra Ambohimahitsy iny ity tovolahy iray anisan’ny nandray anjara tamin’ilay fanolanana . Nidina teny an-toerana avy hatrany ny tomponandraikitra ka voasambotra ny 18 septambra 2018 tokony ho tamin’ny 6ora hariva, tao anaty trano fisotroana izy. Tafakatra roa araka izany ireo voasambotra ka ny iray dia efa nampidirina am-ponja vonjimaika eny Tsiafahy, ny 17 septambra tao aorian’ny nanolorana azy ny Fitsarana.

Raha tsiahivina, niara-dia tamin’ny anadahiny ity tovovavy ity tamin’io 15 septambra io. Narahin’ireto bandy telo lahy ireto izy ireo ka rehefa tonga teo amin’ny mangingina dia nofinganiny sy nodarohan’izy ireo ilay anadahiny ka nianjera tsy tafarina. Nohararaotin’ireto olon-dratsy izany ka nosintonin’izy ireo nakao anaty tanin-tsaonjo ilay tovovavy ary nanamparany filandratsiny tao sady nendahina ihany koa toy ilay anadahiny. Tao aorian’izay, dia lasa nitsoaka ny roa tamin’ireto jiolahy,  fa ny iray kosa mbola nanaraka ilay tovovavy tany an-tranony. Nony tonga tao anefa, nahita hevitra nanidiana ity jiolahy tao an-tranony ilay vehivavy  ary afaka niantso polisy sy fokonolona ka dia noraisim-potsiny tao ilay io.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Liberty 32 : «Processus de démocratisation à travers l’élection »

Le thème que Liberty 32 (L32) a choisi en cette année 2018 pour célébrer la journée de la démocratie est « Election, pouvoir du peuple » comme Madagascar est actuellement dans une période électorale et l’éducation électorale figure parmi l’engagement de l’association dans le cadre de son programme « Women and Youth’s League for Democracy (WYLD). L’objectif principal des activités réalisées à l’occasion de cette célébration est d’encourager les électeurs malgaches, en particulier les jeunes, à réfléchir sur le pouvoir de chaque citoyen au processus de démocratisation à travers l’élection et la résistance civile. Plusieurs activités ont eu lieu du 12 au 15 septembre pour promouvoir la valeur de la démocratie.

Partages d’idées. A cet effet, chaque année, L32 organise un concours national de rédaction sur la démocratie intitulé « Soraty ny demokrasia ». Dans cette sixième Edition, les participants ont été invités à développer cet extrait de texte en se référant au cas de Madagascar : « Nous devons tous voter et inspirer les autres à voter car il s’agit de l’arme la plus forte entre nos mains avec laquelle, nous pouvons résoudre nos problèmes et révolutionner le pays sans une goutte de sang. » L’âge moyen des participants de cette Edition est de 23 ans. Quatre lauréats ont été choisis par les jurys dont Betrasimplice Jannie Marie Jacqueline (Analamanga) pour le prix spécial du jury, Rabesehenontsoa Ravakiniaina (Analamanga) pour le premier prix, Bemanjary Flavio (DIANA) pour le deuxième prix et Ralisimanana Marie Nirina (Matsiatra Ambony) pour le troisième prix. Pour récompenser les lauréats, un voyage à Antananarivo a été organisé pour eux du 12 au 15 septembre 2018 pendant lequel ils ont pu assister à des séances de partage d’idées à travers diverses rencontres avec des citoyens engagés, et renforcer leurs capacités sur la citoyenneté et la résistance civile. En tant que partenaire, la Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) a participé à l’attribution de lots pour les lauréats.

Opinions. Face au contexte qui prévaut actuellement à Madagascar – caractérisé par une corruption galopante, le non-respect de la loi à tous les niveaux, la mauvaise gouvernance, l’insécurité, le trafic des ressources naturelles, une démocratie de façade, etc. – l’association Liberty 32, en partenariat avec International Center ou Nonviolent Conflict (ICNC), a décidé de partager aux citoyens malgaches l’existence de moyens pacifiques pour exprimer ses opinions et réclamer plus de justice, par l’organisation des formations sur la résistance civile et des tournois de jeux sur la résistance civile « People Power ». La finale du jeu s’est tenue le 14 septembre 2018 et l’équipe d’Analamanga est sortie vainqueur suivi de celle d’Ambatondrazaka. Le Scénario joué pendant le final a été le « Pourinian occupation ». Il s’agit d’un scénario qui consiste à combattre une occupation étrangère. Le jeu permet aux participants de s’exercer à la préparation d’actions de résistance civile, et à l’entretien d’un mouvement.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Union européenne : 500 millions d’euros alloués à Madagascar

Le nouvel ambassadeur de l’Union européenne Giovanni Di Girolamo de réitérer que l’UE est pour la tenue d’une élection transparente. (Photo d’archives)

Cette année marque les soixante ans de la coopération entre l’Europe et Madagascar et que l’Union européenne entend renforcer la collaboration avec la Grande Ile.

Après avoir rendu une visite de courtoisie au ministre des Affaires Etrangères malgache Dovo Eloi Maxime (avant-hier), le nouvel ambassadeur de l’Union européenne Giovanni Di Girolamo a présenté ses lettres de créance au Président de la République par intérim, Rivo Rakotovao, hier à Ambohitsorohitra. Un programme d’aide au développement atteignant les 500 millions d’euros, a été alloué à Madagascar pour appuyer plusieurs domaines, tels que les infrastructures, la bonne gouvernance, le développement rural et agricole. Selon l’ambassadeur, l’UE va apporter sa contribution dans l’amélioration de la condition de vie des malgaches.

Relations. Giovanni Di Girolamo est fonctionnaire de l’Union européenne depuis 1992 et il a été en poste comme diplomate de l’UE au Nigeria (1992-1995), en Syrie (1995-2000), en Bulgarie (2000-2004), au Canada (2008-2012) et au Nicaragua (2014-2015) et au Panama (2015-2018). Lorsqu’il a été en poste au Siège de l’UE à Bruxelles, M. Di Girolamo était responsable des relations de l’UE avec le Mexique (2004-2008) et il a ensuite travaillé comme Conseiller auprès du Directeur des Finances du Service Européen d’Actions Extérieures (2012-2014). Avant de rejoindre l’Union européenne, il a travaillé comme expert associé/conseiller économique au centre du commerce international (CNUCED/GATT) à Genève (1989-1990) et fonctionnaire pour les Affaires économiques à la Commission économique des Nations Unies pour l’Amérique Latine et les Caraïbes. (ONU/CEPALC), à Santiago du Chili (1990-1992).

Collaboration. Toujours est-il que le nouvel Ambassadeur a relevé que cette année marque les soixante ans de la coopération entre l’Europe et Madagascar, et que l’Union européenne entend renforcer la collaboration avec la Grande Ile. L’Ambassadeur Giovanni Di Girolamo a par ailleurs salué l’engagement démocratique de Madagascar dans le cadre du processus électoral et a réaffirmé le soutien de l’Union européenne à l’affermissement de la démocratie à Madagascar. « Notre objectif est de contribuer au renforcement et à la continuité institutionnelle du pays ainsi qu’à la tenue d’une élection transparente » a souligné Giovanni Di Girolamo. En ce sens, l’Union européenne va déployer une mission d’observation électorale, à la demande du gouvernement malgache. A propos de l’élection, à lui de réitérer que « notre candidat est la démocratie ». De son côté le Président par intérim, Rivo Rakotovao a déclaré que « l’arrivée du nouvel Ambassadeur de l’Union européenne marque la continuité des 60 ans de relations entre l’Union européenne et Madagascar. Cela confirme également l’ouverture et les bonnes relations de Madagascar avec le reste du monde ».

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

95% des moins de 5 ans concernés : 14e campagne de vaccination contre la poliomyélite

La 14e campagne de vaccination qui sera lancée officiellement la semaine prochaine à Sambava, concerne tous les enfants de moins de cinq ans. Néanmoins, 59 districts répartis entre 11 régions à risque seront particulièrement ciblés.

C’est ce qui ressort d’une conférence de presse donnée par le Ministère de la Santé publique hier pour présenter cette 14e campagne de vaccination contre la poliomyélite. Une campagne qui a suscité de l’appréhension, voire de la réticence chez bon nombre de parents ; étant donné le statut de « Pays libre de la Poliomyélite » dont Madagascar s’est vu gratifié le 7 septembre dernier. Cela nécessite ainsi des éclaircissements pour dissiper les craintes et l’appréhension chez l’opinion publique. Le directeur de cabinet du MSP, Pr Willy Randriamarotia a ainsi expliqué que, pour garder ce statut de « polio free », les efforts qui y ont abouti doivent justement être maintenus, voire renforcés. Par ailleurs, pour une fois, le statut de « pays libre de la polio » a été clarifié : il signifie en réalité, l’atteinte d’un certain seuil vaccinal, qui n’a pas été communiqué hier. Il a été également notifié lors de cette conférence de presse que seuls les enfants vaccinés seront immunisés contre la polio, donc ne pourront pas la transmettre. La polio est effectivement transmissible.

Moins de cinq ans. Des activités de routine de vaccination cibleront ainsi les 95% des enfants de moins de cinq ans. Le Pr Willy Randriamarotia explique dans quelle mesure cette campagne de vaccination consiste surtout à maintenir et renforcer les efforts menés auparavant : « Cette quatorzième campagne de vaccination contre la poliomyélite consiste à renforcer la surveillance communautaire dans les 59 districts ciblés au niveau des 11 Régions à risque ». Pour les acteurs concernés, il s’agit aussi de booster le système immunitaire des enfants vaccinés dans les zones cibles. Des enfants dont le nombre tourne autour des 2.495.483 enfants. Ce qui est moins sûr cependant est le fait de savoir si la campagne saura venir à bout de la réticence des parents, qui demeure néanmoins compréhensible, avec les lacunes en information, ou encore avec le trop plein de désinformations.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Bazary kely Toamasina : Nisy fivarotana nirehitra indray

Lasa nahazo vahana tampoka indray eto Toamasina ity  hain-trano ity, izao. Tsy mbola tafarina akory ireo trano 250 may nahatra-boina olona 1.200 tao Tanambao V P/elle 13/81 nitranga ny alakamisy tolakandro, dia omaly zoma ora mitovitovy tamin’ity tranga tao Tanambao V ity tokony  ho tamin’ny 1ora sy sasany teo koa dia nitrangana fahamaizana fivarotana tao Bazary “Esplanade” bazary kely. Fivarotana lamba sy kiraro ity nahitana firehetana ity ; izay tonga ara-potoana ny fiara mpamonjy voina sy hain-tranon’ ny kaominina, ka nalaky voafehy ny afo tsy nitaran’izany tamin’ireo fivarotana hafa, saingy niteraka fahapotehana entam-barotra maro tamin’ity fivarotana ity kosa. Tsy fantatra ny tena antony niandohan’ny afo, fa raha ny fanazavana dia mety ho pitik’afo no niteraka izany, satria kiraro sy lamba mora mirehitra avokoa ireo may ireo. Vokatr’izao hain-trano mifanesy eto Toamasina izao, dia miezaka manome toromarika ny vahoaka ny Kolonely Charles Désiré misahana ny sampan’ny mpanonjy voina sy hain-tranon’ ny kaominina ambonivohitry Toamasina, fa raha misy firehetana tsy mahazatra mitranga ka mihoatra ny 10 segondra ny firehetany, dia afaka miantso ny mpamonjy voina sy hain-trano avy hatrany no manohy amin’ny famonoana ny afo hatrany, raha manaja izay ny olona sy ny mpiara-monina dia tsy hitranga ny hain-trano goavana. Nomarihan’ity kolonely ity ihany koa, fa tsy tsara ny mitahiry solika an-trano, loza mitatao  ireny, satria vokatra isan’ny mora mirehitra ny solika sy alikaola. Ankoatra izay dia manao tohivakana ny fanampiana ataon’ny olona sy ny fikambanana ary ireo antoko politika ireo tra-boina 1.200 ao Tanambao V, isan’ny nanao ny adidiny ho fanampiana ny mpiara-belona Atoa Ravalomanana tamin’ny anaran’ny Komity Manohana azy eto Toamasina, tamin’ny fanolorana vary sy fitaovana ilaina amin’ny fiainana an-davanandro. Teo koa ny fikambanana Ino Maresaka Toamasina. Teo koa ny fanjakana tamin’ny alalan’ny mininistra Horace Gatien ; izay minisitra “coach”-n’ ny faritra Atsinanana eo anivon’ny governemanta tamin’ny fanolorana vary sy menaka ary kojakoka ilaina amin’ny fiainana an-davanandro ihany koa.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Athlétisme – Meeting Région 5 : Damien et Tiavina engagés en Afrique du Sud

La Grande Ile sera représentée par deux athlètes au Meeting International d’athlétisme de la région 5 Afrique en Afrique du Sud, ce week-end. Il s’agit du spécialiste du tour de piste, Lorin Damien Razanadrafomba élu meilleur athlète masculin de la saison 2018, et l’actuel homme le plus rapide de la Grande île, en l’occurrence Faniry Tiavina Randrianarivo (100 m). Cette compétition est organisée par la Confédération africaine d’athlétisme (CAF) pour la première fois cette année afin de réunir sur un plateau les meilleurs athlètes de cette région dans le dessein de rehausser leur niveau. Les deux athlètes malgaches entreront sur la piste ce jour.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Finances et budget : Apurement des arriérés sur les avancements des fonctionnaires

Le Ministère des Finances et du Budget affiche une bonne performance

Non. Les caisses de l’Etat ne sont pas vides. Certes, il est difficile de gérer les finances publiques avec les restrictions budgétaires, mais quand on fait preuve de bonne volonté, il y a toujours des solutions.

Une agréable surprise pour les fonctionnaires. Depuis ce mois de septembre, les bons de caisse ont affiché un chiffre bien supérieur à celui des derniers mois. A l’origine de ces chiffres qui font plaisir se trouvent les efforts menés par le ministère des Finances et du Budget, pour apurer les arriérés sur les avancements des salaires des fonctionnaires. « Nous comprenons parfaitement les revendications des fonctionnaires pour le paiement de ces avancements, et la Direction de la Solde au sein du ministère a engagé les procédures nécessaires pour répondre à leurs attentes » a expliqué la ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Andriambololona, en marge de la manifestation sportive annuelle organisée par l’Association Sport Culture, Animation et Loisirs (ASCAL) au terrain Don Bosco Ivato. Une bonne nouvelle qui prouve en tout cas que, dans ce département clé de l’économie, on continue à travailler pour satisfaire au maximum, aussi bien les fonctionnaires que les usagers. Et ce, malgré un certain nombre de problèmes.

Retour à la normale. Faut-il en effet rappeler qu’en 2017, le pays a dû faire face à une insuffisance de crédits de solde. « Nous étions obligés de mettre en place des solutions, notamment la suspension du paiement des installations et des congés non pris en juin 2017 ». explique Jackson Mora, Directeur de la Solde. Mais le retour à la normale a commencé à s’effectuer avec les 66 milliards ariary de crédits inscrits dans la loi de finances initiale 2018, ayant permis de commencer l’apurement des arriérés pour les installations et les congés non payés. En mars 2018, le FMI a octroyé 78 milliards ariary qui ont permis de continuer les régularisations dans le cadre de la loi de finances rectificative. Du coup, au mois d’août, il y a eu des rappels d’avancement de l’année 2017. Et les efforts ne sont pas restés là puisque deux autres crédits d’une valeur respective de 20,192 milliards ariary et de 21,138 milliards ariary ont permis de continuer les régularisations. « Actuellement, on est revenu à la normale pour tous les ministères » selon toujours le Directeur de la Solde qui a cependant précisé que, ces régularisations concernent uniquement les dossiers transmis au ministère des Finances et du Budget.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Astronomie : L’association « Malagasy Astronomy & Space Science » adhère à l’UAI

Lors de l’AG à Vienne au cours de laquelle la Grande île a été accueillie au sein de l’UAI.

L’astronomie, cette science de l’observation des astres et de l’espace est encore peu connue des Malgaches. Et pourtant, des astronomes malgaches, il en existe bel et bien. A preuve, l’existence de l’association Malagasy Astronomy Space Science (MASS).

L’association Malagasy Astronomy Space Science (MASS), fondée en 2016, regroupe des étudiants et chercheurs malgaches dans le domaine de l’astronomie et l’astrophysique. Le Dr Zara Randriamanakoto, astronome et co-fondatrice de l’association, assure par ailleurs la fonction de coordinateur de projet au sein de l’association. Depuis peu, Madagascar, à travers cette association, a intégré l’Union Astronomique Internationale (UAI). A l’occasion de son assemblée générale de 2018 à Viennes en Autriche, le mois dernier, en effet, dix nouveaux membres nationaux, dont Madagascar, ont rejoint l’UAI, portant ainsi le nombre de ses membres à 82 pays.

Centenaire. Fondée en 1919, l’UAI célèbrera son centenaire l’année prochaine. Une célébration placée sous le thème « Un siècle : sous les mêmes cieux ». Madagascar figure parmi les pays qui célébreront ce centenaire à travers, entre autres, l’inauguration officielle de la branche « membre amateur » au niveau de MASS. Cette branche est destinée aux passionnés de l’astronomie, souhaitant partager leurs expériences et percer les mystères des astres. Plusieurs autres activités seront également prévues, dont l’astro quiz intitulé « 100 years, 100 questions » et l’observation nocturne du ciel.

En 2021, la 32è assemblée générale de l’Union se tiendra au Cap, en Afrique du Sud. Pour la première fois, le continent Africain accueillera ce grand rendez-vous de l’astronomie où plus de 3000 astronomes issus des quatre coins du globe sont attendus.

Visibilité. « L’adhésion de Madagascar à l’UAI contribue à faire progresser les études sur l’astronomie, offre des opportunités scientifiques qui s’ouvriront à travers le monde, et assure une visibilité au niveau international, qui contribuera à l’amélioration de la qualité de la filière astronomie et astrophysique à l’Université d’Antananarivo », explique Zara Randriamanakoto. Depuis 2014 en effet, la filière Astronomie existe à l’Université d’Antananarivo, au sein du département Physique de la Faculté des Sciences. Auparavant, le diplôme de Maitrise en Physique était la passerelle pour obtenir une bourse d’études en Astronomie pour étudier à l’étranger, notamment en Afrique du Sud. Désormais, le cursus consiste à suivre le parcours Physique Chimie à la Faculté des Sciences, puis choisir l’option physique pour la 3è année. L’étudiant entamera par la suite l’option astrophysique pour le niveau M1 pour enfin décrocher le diplôme de Master. Par ailleurs, on dénombre plus d’une dizaine de docteurs en astronomie de nationalité malagasy, dont une large majorité poursuit ses recherches en Afrique du Sud tout en supervisant les étudiants en Master à Ankatso. Des étudiants, futurs chercheurs chevronnés, qui ont la tête… dans les étoiles ! Mais pas seulement !

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Braquage à Antsahavola : L’officier Tantely et ses complices écroués à Tsiafahy

Déféré au Tribunal de Première instance hier, l’officier de Police connu sous l’appellation officier Tantely présumé être le cerveau du braquage de 5,365kg d’or chez un ressortissant étranger à Antsahavola, le 10 septembre dernier, a été placé sous mandat de dépôt à la Maison de force de Tsiafahy. Soupçonnés d’être complices dans ce crime, trois autres individus, dont le chauffeur de la victime, ont subi le même sort. Rappelons que cet élément des Forces de l’ordre s’était rendu auprès de la brigade criminelle à Anosy avec l’objet volé après huit jours de cavale. Il n’avait plus rejoint son poste depuis ce 10 septembre.

Selon les informations émanant de la Police, la brigade criminelle était tenue au courant de l’implication de cet officier de Police quand ses enquêteurs ont ouvert une enquête suite à la découverte d’une voiture suspecte abandonnée à Antsahavola ce 10 septembre. L’enquête a alors révélé que cette voiture avait été utilisée par l’officier Tantely. Il avait pu s’esquiver du contrôle des policiers de la route en se servant du titre de « commandant ». Durant son interrogatoire, le chauffeur de la victime a reconnu son forfait. Il a également dénoncé ses complices. Des aveux qui avaient mis à nu la culpabilité de cet officier, et avaient conduit à l’arrestation de ses deux complices. Les suspects sont alors poursuivis pour vol à main armée et association de malfaiteurs.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Sakoamadinika Tsaratanana : Resy tosika ny dahalo, lasa mampihorohoro fokonolona indray ireo miaramila

Raha ny fampihorohoroan’ny dahalo sy ireo zandary mpiray tendro amin’izy ireo no mampitsoaka ireo mpiompy sy ireo filoham-pokontany ao amin’ny kaominina Tsinjorano ao amin’ny kaominina Sakoamadinika, kaominina mampizara ny faritra Alaotra sy  Betsiboka, dia nivadika indray ny rasa ankehitriny araka ny fitarainan’ireo fokonolona nitsoaka eto Toamasina mihitsy noho ireo antsojay sy fandrahonana azon’izy ireo. Ireo andiana miaramila natao hampandry tany any an-toerana indray izao no mampihorohoro ny fokonolona sy ireo filoham-pokontany . Isany tratran’izany Atoa Randriamiraza Dorand ny 9 septambra teo, satria izy efa very omby 14 indray no norahonana ho faty nataon’ireto andiana miaramila nalefa hoe “hampandry tany”. Ho fiarovana  ireo mpiompy sy  fananany anefa dia betsaka amin’ireo mpiompy no manao ireny karazana ody gasy ho fiarovan-tena sy ny fananana ireny izay fomba amam-panao any amin’ity toerana Tsinjorano Sakoamadinika ity. Noho ny fahenoan’ireo miaramila ireo izany anefa no nisamborana azy tao an-tranony tany an-toerana ka nentina tao amina sekoly iray, dia nampijaliana sy nampihorohoroina mafy tokoa. Talohan’izao tranga izao anefa, dia dahalo no nandrahona ho faty azy raha nalain’izy ireo ny ombin’ity rangahy ity 14 tamin’izay fotoana izay. Raha ny fanazavana avy tamin’ireo fokonolona avy amin’ity kaominina sy fokontany ity ; izay lasa mamonjy ny fianakaviany eto Toamasina mihitsy ankehitriny noho ny zava-misy, dia ireo dahalo indray izao no manao be filaza any amin’ireo mpitandro ny filaminana, ka ireo vahoaka sy ny fokonolona manana ny marina sy miaro ny fananany indray no lasibatra mafy izao. Efa samy mampiasa ny ody gasiny mantsy ny dahalo sy ny mpiompy izao ka mahatsiaro resy tosika amin’ny zava-misy ireto dahalo, ka izao mampiasa vola manaramana miaramila mampihorohoro vahoaka sy ny mpiompy izao indray. Raha ny zava-misy satria ireo andian-tafika ao Andilamena no akaiky indrindra raha miala ao Sakoamadinika, dia ireto andian-tafika ireto no ampiasain’ny dahalo indray izao, satria lavitra loatra ireo zandary miasa ao Tsaratanana. Milaza ny hamoaka ny zava-misy ny marina iainan’ny vahoaka ao Tsinjorano Sakoamadinika ireto olona nitsoaka ny tany fivelomany ireto, satria izy ireo efa very fananana sy ataon’ny dahalo tsy mandry andro tsy mandry alina indray no anaovan’ny Tafika milaza fa tandroka aron’ny vozona, hiaro ny vahoaka sy ny fananany indray no lasa mpampihorohoro sy mampijaly vahoaka tahaka izao misy any an-toerana izao.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Tennis – Allianz Vintage Cup : Rendez-vous les 29 et 30 septembre à Ilafy

Josoa Rakotonindriana, promoteur du tournoi satisfait de l’engouement des participants.

Déjà à une semaine de l’évènement phare de la petite balle jaune de la rentrée, plus d’une centaine de joueurs et joueuses se sont manifestés.

Plus qu’une semaine. Après le succès des trois précédentes éditions, Country Club rempile pour un quatrième round de l’Allianz Vintage Cup les 29 et 30 septembre sur les courts de la terre battue du Country Club à Ilafy. Le nombre de participants n’a cessé d’augmenter depuis la création du tournoi en passant du simple au double pour atteindre la barre des cent. La formule du tournoi plaît beaucoup avec son style « rétro » alliant plusieurs choses dont un programme comprenant le tournoi en lui-même, des séances photos et un déjeuner champêtre. Il y aura deux groupes, à savoir l’Open mixte et parent-enfant (père-fille, mère-fils).

Le tournoi apporte une réelle diversité en se différenciant des tournois classiques destinés aux licenciés.  Ils s’adressent à des personnalités et hauts cadres d’entreprises, qui se retrouvent en dehors du milieu professionnel pour pratiquer leur sport de prédilection. De cette manière, ils sont plus sensibles au développement de la discipline. « Les joueurs apprécient grandement l’esprit du tournoi. Ce sont eux-mêmes qui ont participé à leur promotion, auprès de leurs amis et connaissances. L’Allianz Vintage Cup se distingue par une ambiance particulière, plus conviviale, avec les joueurs qui portent tous du blanc, le déjeuner champêtre ou encore l’exposition de voitures anciennes », souligne Josoa Rakotonindriana du Country Club. Qui succéderont à Nantenaina Rakotobe dit Benaivo (Ministère Education Nationale) et Fitia Randriamifidimanana (ComCo/Pok-Pok) en mixte et Gilles et Kristina Rakotobe (Langâno) chez les parents-enfants ? Les tableaux du tournoi seront connus la semaine prochaine.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Peste : les autorités sanitaires sur le qui-vive

La peste est maintenant une réalité que l’on ne doit pas prendre à la légère. Les autorités sanitaires en sont d’ailleurs parfaitement conscientes et ont pris immédiatement les mesures qui s’imposent.  C’est la négligence coupable du régime précédent qui avait causé la propagation de l’épidémie. On peut dire  avec les responsables ; « Plus jamais ça : », mais l’expérience du passé nous incite à ne pas relâcher les efforts faits pour empêcher la propagation de la  maladie.

Peste :  les autorités sanitaires sur le qui-vive

 Quatre  morts et 16 cas confirmés. La peste est une réalité et il ne faut pas se voiler la face. Les autorités sanitaires ont retenu les leçons de l’année dernière et elles ont bien décidé de prendre toutes les précautions. Des dispositions ont  été prises en amont et du matériel a tout de suite été mis à disposition dans tous les centres pour  traiter les cas douteux. Les passagers des autocars sont surveillés de très près pour empêcher la propagation du fléau. Les dépôts des ordures et les quartiers insalubres sont tout de suite désinfectés par des équipes  du ministère de la Santé. Il n’y a cependant pas eu de message d’alerte lancé par l’OMS qui suit la situation avec attention. Les risques en cette période ne devraient pas être plus graves que d’habitude car la peste n’a jamais été éradiquée à Madagascar. Mais il faut faire preuve de vigilance pour stopper net sa propagation. On n’est qu’au  début de la saison pesteuse et il est indispensable d’utiliser tous les moyens de prévention. Les chiffres publiés  actuellement ne doivent donc pas provoquer d’inquiétude car ils sont  normaux. Dans les circonstances actuelles, on ne peut que suivre avec beaucoup de vigilance la  situation. C’est l’année de l’élection présidentielle et il serait particulièrement grave de voir le fléau  perturber le processus électoral. Sans être alarmistes, les mauvais esprits pourraient   déjà imaginer la mise en place de l’interdiction de rassemblement et par là même, empêcher les opérations de vote. Mais on n’en est pas bien sûr encore là.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Infrastructures en Afrique : Jusqu’à 170 milliards USD de déficit en investissements

L’AIF (Africa Investment Forum) se tiendra du 7 au 9 novembre prochain à Johannesburg, en Afrique du Sud. Cette organisation, qui se veut être le premier marché transactionnel destiné à combler le déficit de l’Afrique en infrastructures – évalué entre 68 et 170 milliards USD –, réunira des représentants de fonds d’investissement et de fonds privés internationaux, de fonds souverains et du secteur privé, afin de financer des projets viables sur le continent. Une équipe de la BAD (Banque Africaine de Développement) a débattu des possibilités d’investissements et de financements mixtes en Afrique pour combler ce déficit, lors d’un atelier organisé mercredi dernier, en présence de 80 représentants de la Chambre Commerciale Canada-Afrique. Présent à la rencontre, le président du Groupe de la BAD, Akinwumi Adesina a lancé un appel. « Le Canada ne doit pas être absent du tableau des investissements en Afrique. Il est temps de changer le prisme à travers lequel, l’Afrique est perçue de faire clairement la différence entre les risques perçus et les risques réels », a-t-il déclaré.

Innovation. Cette semaine également, Akinwumi Adesina avait annoncé, à Ottawa, le lancement d’une opération de titrisation synthétique d’un milliard USD, baptisée « Room2Run », une transaction historique conclue avec Mariner Investment Group, et le fonds Africa50. Si la titrisation est une technique financière courante pour les banques commerciales, elle est avant-gardiste pour les institutions de financement du développement. La Banque africaine de développement est ainsi la première banque multilatérale de développement à recourir à ce mécanisme de financement véritablement novateur. Structuré comme un investissement d’impact, Room2Run va permettre à la Banque d’augmenter son volume de crédits pour stimuler le développement économique et le progrès social sur le continent.

Recueillis par Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Golf – Ringer : Score Hyeok Ko et Ny Voara Raveloarison en tête

Le 7e tour de l’édition 2018 du tournoi Ringer Score de BNI Madagascar s’est disputé les 15 et 16 septembre à l’International Golf club du Rova à Andakana. Ki Hyeok Nam garde son fauteuil de leader et reste toujours en tête avec 62 points chez les séniors hommes. Luc Ratsimbazafy termine deuxième, il a rendu une carte de 63. Théodore Raveloarison complète le podium crédité d’un score 63 lors de cette reprise. Dans les hostilités féminines, Ny Voara Raveloarison prend les commandes à l’issue du 7e tour avec 64 points. Leader pendant plusieurs tours, Hanitra Ratsimbazafy occupe la deuxième place avec 65 points. La tenante du titre, Ony Marchand revient dans le trio de tête crédité de 69 points. Chez les juniors, Tamby Rakotonjanahary accède à la première place en rendant une carte de 66, détrônant ainsi provisoirement Douessy Mathéo qui est classé second avec 66. Rakotonavahy Ny Ony garde la troisième place avec 66 points. Après un break de presque un mois, la compétition reprendra le 14 octobre pour le 8e tour de ce prestigieux tournoi golfique.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Ski – South American Cup : Mia Clerc termine 3e

Avec un total de 413 points, Mia Clerc, la skieuse malgache engagée au South American Cup finit sur le podium. La première place a été remportée par Macarena Simari avec 607 points, suivie de sa compatriote Francesca Baruzzi créditée de 538 points. Ses efforts ont payé après 40 jours sur le sol Chilien et Argentin, 40 heures dans les avions, 4000 km sur les routes et pistes et 14 courses de skis dont la descente, le super géant, le slalom et le géant.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

CC Esca : « Ho an’i Fanaiky » rassemble les stars

Le plateau d’artistes qui se présentera sur la scène du CC Esca Antanimena dimanche à partir de 15 h s’apparente à un rassemblement de têtes d’affiche. Il en faut, puisque ce gala est intitulé « Ho an’i Fanaiky ». En effet, pas moins de dix artistes se relaieront sur scène pour partager l’agréable au public, et récolter l’utile pour le virtuose Fanaiky qui nécessite une évacuation en Inde. De la pointure, il y en a, pour ne citer que Jaojoby Eusèbe. Jean Piso, un accordéoniste de renommée avec ses sonorités traditionnelles. Deux références du jazz seront aussi présentes, Solo Andrianasolo et Silo. Sans oublier, un autre bassiste de renom, Rolf. Théo Rakotovao, du groupe Mikéa, qui a remporté le concours prix musique RFI. D’autres complètent le tableau : Olombelo Ricky, Voahirana… Rares sont les moments où une telle ribambelle d’artistes est réunie sur une même scène.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Hetsika « Mandio » : Jiolahy 48 voasambotra, telo maty ary basy 15 sarona

Tao anatin’ny herinandro vitsivitsy monja nanatanterahan’ny teo anivon’ny zandarimarim-pirenana ny hetsika manokana nampitondraina ny anarana hoe « Mandio », dia efa hita taratra sahady ny vokatra. Nahatratra 48 mantsy ireo olona voasambotra. Tafiditra ao anatin’ireo : ny dahalo, ny andian-jiolahy, ny mpamotsy taratasin’omby halatra, ny mpanao trafikana basy, ny mpanaparitaka vola sandoka ary ireo mpibizina rongony. Nisy efatra tamin’ireo olon-dratsy ihany kosa tetsy andanin’izay no maty voatifitra, nandritra ny fifandonana mahery vaika teo amin’ny roa tonta.

Ankoatr’izay, dia basy 15 no azo teny am-pelan-tanan’ireo olon-dratsy : 12 basy lava, izay vita gasy ny iray, telo kosa no basy poleta ary ny iray ihany koa dia basy natao tànana. Tafakatra 128.210.000 ariary kosa ny vola sandoka tra-tehaka nandritra ity hetsika manokana ity, tany Mananjary sy tany Antsiranana. Teo amin’ny resaka zava-mahadomelina kosa dia fantatra, fa rongony milanja 325 kg no sarona. Tany Anaborano no tena nahatrarana be indrindra, izay milanja eo amin’ny 230 kg eo ho eo. Mbola ampahany tamin’ny vokatra azo maneran’ny Nosy ireo, raha ny fampitam-baovao azo teo anivon’ny zandary hatrany. Mbola mitohy foana kosa hatreto ity hetsika manokana entina hampandriana fahalemana ataon’ireto mpitandro filaminana ireto.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Filière Crabe : Grande concertation cette semaine dans le nord

Les acteurs de la filière Crabe du nord, réunis à Ambanja.

Une meilleure valorisation des ressources pour le développement durable de la filière Crabe ! C’est l’objectif que s’est fixé le Ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche (MRHP), qui a organisé un atelier les 20 et 21 septembre à Ambanja, en collaboration avec MIHARI (Réseau National des Pêcheurs Traditionnels), Wildlife Conservation Society, World Wide Fund, Blue Ventures et Conservation Internationale. Cet atelier porte principalement sur la vulgarisation des innovations techniques et organisationnelles pour la valorisation des crabes et une réflexion concertée sur l’avenir de la filière. Pendant les deux jours d’atelier, les acteurs de la filière issus des régions DIANA, BOENY et SOFIA ont discuté de solutions pour optimiser la production de la pêche du crabe. « Suivant le concept du ministre Augustin Andriamananoro, l’objet de cet atelier est de recueillir des propositions concrètes dans l’optique d’une gestion durable de la filière crabe, au profit des générations présente et future. La filière crabe constitue en effet une filière prioritaire pour notre département », a affirmé Hortense Razanaliva, directeur de Cabinet du MRHP, lors de l’atelier. A noter que les recommandations issues de cet atelier interrégional seront discutées de nouveau pendant l’atelier national sur la filière crabe qui aura lieu à Antananarivo au début de l’année 2019.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Guide du week-end

Hommage à Haingo au CGM. En mémoire du poète Haingo, le cercle des poètes Sandratra ou « Faribolana Sandratra » organise un samedi après- midi lyrique et de déclamation au CGM Analakely à 15 h. L’intitulé de ce rendez vous littéraire est « Hiratry ny kintana ». Haingo, décédé en juin 2018 des suites d’une maladie, a laissé un patrimoine énorme. Il a également écrit pour des stars de la variété malgache.

L’Aft se pare de chansons françaises. La grande finale du concours national de la chanson en français se tiendra à l’Alliance française d’Andavamamba dimanche à 14 h. Plusieurs représentants des régions de Madagascar vont ainsi se départager pour gagner la coupe. Lors des éditions précédentes, les gagnants ont bénéficié d’un voyage offert à Paris. Il y aura comme invité le chanteur Tann Faya.

Maminirina Rado