Les actualités Malgaches du Mercredi 22 Août 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara742 partages

Football – Election : Lova Ramisamanana candidat

Lova Ramisamanana veut briguer la présidence de la FMF.

Ces 12 mois ont permis au président d’Alefa Barea de voir le football malgache de l’intérieur, d’analyser et de comprendre pourquoi il n’avance pas.

22 août 2017-22 août 2018. Cela fait un an jour pour jour que la fédération a mandaté Lova Ramisamanana pour la préparation de l’équipe nationale en vue d’une qualification historique pour la CAN 2019. « Je tiens à remercier le président de la fédération malgache de football (FMF), Doda Andriamiasasoa et Nathalie Rabe de m’avoir accordé leur confiance » a-t-il expliqué. « L’argent a toujours été au cœur

des problèmes de notre fédération. En plus, en 10 ans, notre équipe nationale n’a réalisé que 2 matchs amicaux, faute d’argent. En six mois, j’ai pu organiser quatre matchs amicaux. Cela a été effectivement difficile du point de vue financier. J’ai utilisé mes propres fonds afin de réaliser ces 4 matchs et 3 stages de préparation, et ce malgré la contribution des partenaires et de la fédération. Toutefois, je crois que l’argent n’est jamais un problème, il faut surtout une réelle volonté de faire les choses ». Ces 12 mois ont permis à Lova de voir le football malgache de l’intérieur, d’analyser et de comprendre pourquoi il n’avance pas.

Mondial 2026. « Nombreux acteurs actuels du monde football malgache diront parce qu’on manque de moyens. Cela est vrai mais on oublie vite que ces moyens-là, nous pouvons les trouver. C’est pour cette raison que j’ai l’intention aujourd’hui de me présenter à la présidence de FMF avec le projet « Madagascar à la conquête des Amériques, Coupe du monde 2026 ». Une conquête qui passera obligatoirement par

le développement durable du football au pays. Je sais comment y arriver, avec l’aide des 22 présidents de ligues, des 91 présidents de sections, des présidents de clubs,

avec vous les indéfectibles amoureux du football malgache mais également et avec l’appui du Président de la CAF » a continué Lova. Son programme sera axé principalement sur la refondation du championnat de première division qui passera en semi-professionnel afin d’avoir un meilleur niveau, une plus grande attractivité donc une meilleure visibilité, la décentralisation avec la répartition des pouvoirs entre

la fédération et les ligues. Il y aura plus de budget et d’autonomie pour les ligues

avec la mise en place de partenariat gagnant/gagnant entre les 22 ligues et 22 clubs professionnels d’Europe, d’Amérique latine ou d’Asie en aidant les présidents des

ligues et sections afin qu’ils puissent accomplir leurs missions en toute sérénité et la

création des centres de formation dans le cadre de ces partenariats « ligues / clubs pro », au sein de chacune des 22 régions de Madagascar. Chaque jeune retenu suivra une scolarité et percevra une bourse afin de lui permettre de continuer le football et éventuellement soulager les parents. Il appelle aux soutiens des férus du ballon rond pour pouvoir emmener les Barea à une Coupe du monde !

T. H.

News Mada52 partages

Filière bambou: la stratégie nationale sur les rails

Après l’atelier de validation de la politique et stratégie nationale de développement de la filière bambou en mars dernier, à la Résidence Ankerana, « le document y afférent est actuellement en attente du conseil des ministres pour être officialisé, probablement pour cette semaine », de source auprès de la Direction de la valorisation des ressources forestières (DVRF), hier à Nanisana.

En effet, ce document permet de mettre en œuvre comme son nom l’indique les stratégies et  orientations bien définies pour mieux développer cette filière. Dans ce sens, c’est un outil de travail aussi bien pour les acteurs nationaux qu’internationaux concernés.

Les avantages

Dans le domaine de la construction, une case d’une superficie de 12 à 15 m2 nécessite en moyenne 8 à 10 plaques tressées de bambou, dont le coût total est estimé à 100.000 ariary, contre une maison en dur de la même surface fabriquée en béton, qui nécessiterait 3 à 5 millions ariary.

Du point de vue énergétique, notamment sur le crédit carbone, un hectare de bambou peut stocker jusqu’à 62 tonnes de CO2 par an, tandis qu’une jeune forêt ne séquestre que 15 tonnes seulement de dioxyde de carbone.  De plus, le bambou peut être transformé en charbon de bois.

Sur le plan environnemental, le bambou est une plante écologiquement très intéressante car il peut se substituer aux bois de forêt naturelle. Grâce à sa croissance rapide, ses tiges peuvent être exploitées à partir de la troisième année, alors qu’il faut attendre au minimum une dizaine d’années, voire plus, pour les bois de forêt.

Actuellement, Madagascar dispose de 11 genres et de 42 espèces de bambou, dont 35 sont endémiques. Toutefois, leur valorisation économique et écologique est encore méconnue dans la Grande île.

Sera R.

News Mada39 partages

Andranofotsy Maroantsetra: roahin’ny ben’ny Tanàna ny mponina

Tsy afaka mampiasa ny tany ny tompony sy ny fokonolona any Andranofotsy Maroantsetra, vokatry ny fanakanana ataon’ny ben’ny Tanàna. Tratry ny fandrahonana koa ny olona mitady hampahafantatra ny zava-misy any amin’ny manam-pahefana.

Manao antso avo ny fikambanana Tany, hijerena akaiky ny zava-misy mihatra amin’ny mponina any amin’ny fokontany Amparihibe, kaominina Andranofotsy, distrika Maroantsetra, faritra Analanjirofo. Namoaka fanapahan-kevitra ny ben’ny Tanàna fa hesorina amin’ny fokonolona ny taniny, manodidina ny 138 ha, ahitana tanimbary, voly lavanila sy jirofo ary kafe, kijanan’omby ary fasana. Tsy mazava ny antony fa anisan’ny heno ny filazana fa misy olona avy any an-toeran-kafa kasaina hafindra eo amin’ity toerana ity.

Tsy nanaiky izany ny fokonolona ka nitory any amin’ny fitsarana ary nandresy nahazo rariny, taorian’ny didim-pitsarana nivoaka ny 14 aogositra farany teo. Na izany aza, tsy mbola milamina ny raharaha satria misy fitoriana hafa koa napetraky ny fokonolona any amin’ny fitsarana, mikasika hazo naniry nalain’ny olona eo amin’ilay velaran-tany voakasika.

Misy mandrahona

Mifamahofaho ny raharaha any anivon’ny sampandraharahan’ny fananan-tany.

Misy mandrahona koa izay manam-pikasana hampahafantatra ny fandehan-javatra any amin’ny manam-pahefana. Mahatsiaro tena ho kely hery sady tsy misy mitsinjo ireo mponina sy ny fokonolona, sady any amin’ny ambanivolo sy mitoka-monina rahateo.

Manoloana ireo, mitaky ny hanaraha-maso ity tranga ity ny fikambanana Tany, miaro ny tany ho an’ny Malagasy, sy hanakanana ity fikasana haka ny tanin’ny fokonolona amin’ny fomba tsy ara-dalàna sy tsy ara-drariny ity.

Njaka Andriantefiarinesy

News Mada26 partages

Atsimo Atsinanana: crise entre policiers et fokonolona à Manombo

Une friction entre les éléments de la police nationale et la communauté locale de l’aire protégée de Manombo menace  la sécurité publique dans le district de Farafangana. Le fokonolona dénonce des arbitraires commis par le commissariat de police locale à son encontre.

La terreur règne, depuis quelques semaines, dans le fokontany de Manombo, à une trentaine de kilomètres au sud du chef-lieu de district, dans la région Atsimo-Atsinanana, suite à une vague d’arrestations opérées par le commissariat de police de  Farafangana. La population déplore la méthode qu’elle qualifie de stalinienne, procédée par ces éléments des forces de l’ordre qui opèrent en dehors de leur juridiction et  qui violent sciemment le cadre légal du délai de détention en garde à vue pour interrogatoire, selon les déclarations du représentant de la communauté. Il a rappelé à cet effet le cas de deux individus arrêtés et battus sans interruption, du 27 au 30 juillet dernier, pour leur soutirer des aveux dans le cadre de leurs enquêtes. Les habitants dénoncent aussi les menaces perpétuelles subies. Des éléments du commissariat de Farafangana les auraient mis en joue avec des armes à feu, au cours d’une réunion destinée à instaurer une entente entre les parties, organisée par le chef du fokontany de Maropanahy, selon leur révélation.

Les membres de la communauté locale de l’aire protégée de Manombo ont démenti les informations diffusées par le commissaire de police de Farafangana sur une chaîne publique pour se disculper, puisqu’il a libéré, contre paiement, ceux qu’il a accusés de dahalo, arrêtés dans la circonscription de Manombo. Les victimes sollicitent des investigations des autorités compétentes pour élucider cette affaire, risquant de tourner à l’émeute populaire, dans les plus brefs délais.

Manou

Midi Madagasikara18 partages

Présidentielle 2018 : Les neuf derniers candidats

Le candidat du Leader Fanilo Jean Max Rakotomamonjy a des solutions à proposer aux Malgaches.

Ils ne seront pas tous retenus car certains d’entre eux n’ont pas encore présenté le quitus de paiement de la caution de 50 millions d’ariary.

46 candidats au total. Et c’est l’Amiral Didier Ratsiraka (AREMA) qui était le dernier à avoir déposé hier son dossier de candidature auprès de la HCC. Avant « Deba », 17 candidats se sont officiellement inscrits hier à Ambohidahy dont l’actuel président de l’Assemblée nationale Jean Max Rakotomamonjy (Leader Fanilo), Alain Mahavimbina ( Gasikara Antsika Rehetra ou GAR), Savaron Rasoamalala (Espace Vert), Haingo Rasolofonjoa (Avotra ho an’ny Firenena), Orlando Robimanana (Madagasikara Vina sy Fanantenana ou MVF), Jean Louis Zafivao (Gasy Mifankatia ou GASYMI), Falimampionona Rasolonjatovo (Fitambolagnela/IAD), Tabera Randriamanantsoa (Kintana), Arlette Ramaroson (Parrainage), Olivier Mahafaly Solonandrasana (Orimbaton’i Madagasikara ou OM), Mamy Nirina Raharimanana (Madagasikara Endrika Vanona ou MAEVA), Eliane Virginie Bezara alias Ninie Donia (Gasy Miara-Mihinana ou GMM), Georges Désiré Ratsimbazafy (Parrainage), Korondo Jean Félicien Rasoloniaina (Tanora Andrin’ny FAmpandrosoana ou TAFA), Max Fabien Andrianirina (Fanasin’i Madagasikara ou FM), Philippe Tsiranana et Ny Rado Rafalimanana (Fomba).

Décentralisation effective. La candidature de l’actuel président de l’Assemblée nationale Jean Max Rakotomamonjy fait partie des candidatures qui ont surpris. « Je suis chef d’Institution, certes, mais en tant que citoyen et chef de parti, j’ai le droit de me présenter à une élection. », a expliqué ce président national du Leader Fanilo. Jean Max Rakotomamonjy a dévoilé hier, à Ambohidahy, une partie de son programme : « J’ai des solutions à proposer au peuple malgache. Parmi celles-ci figurent la mise en place d’Institutions fortes, garantes de l’efficacité de la lutte contre la corruption et l’insécurité, et la mise en œuvre d’une décentralisation effective. » A propos de cette décentralisation effective, Jean Max Rakotomamonjy de mettre les points sur les « i » : « Chaque région de Madagascar a ses propres potentialités. Il est temps de les exploiter pour l’intérêt des régions concernées. Les moyens et les compétences ne doivent plus être concentrés au niveau central. Le développement du pays passe par le développement équilibré des 22 régions de l’île. » A noter qu’avant d’être candidat à la présidentielle du 7 novembre, le président national du Leader Fanilo a gravi  tous les échelons des responsabilités politiques. Il était déjà maire, membre du Conseil provincial, député, sénateur, ministre et actuellement président de l’Assemblée nationale.

Convocation des électeurs et code électoral. Le délai imparti au dépôt des dossiers de candidature a donc expiré hier. On n’attend à partir de ce jour que la publication par la HCC de la liste des candidats qui ont rempli les conditions fixées par la loi pour être réellement dans la course pour le scrutin du 07 novembre. Cette liste sera publiée au plus tard le dimanche 26 août. Mais en attendant, bon nombre d’observateurs se posent la question : Quid du décret de convocation des électeurs et du code électoral ? Jusqu’à présent, le gouvernement n’a pas pris ce décret, or, il doit l’être au moins 90 jours avant la date du scrutin. Puisque le 1er tour aura lieu le 7 novembre, ce décret de convocation des électeurs devrait être pris au plus tard le 7 août. Et quant aux règles du jeu qui vont régir cette élection, on ne sait plus le sort des lois électorales qui ont été promulguées par le président de la République après la décision de la HCC qui a déclaré non conformes à la Constitution certaines dispositions desdites lois. Ce qui est sûr, c’est que la plupart de ces 46 candidats n’ont pas encore vu les versions promulguées de ces lois électorales. Que peut-on alors attendre d’une élection dont les candidats ne connaissent même pas les règles du jeu ?

R. Eugène

News Mada12 partages

Fifidianana: kandidà koa ny amiraly Ratsiraka

Mbola eo hatrany. Anisan’ny ho kandidà amin’ny fifidianana filoham-pirenena ny amiraly Ratsiraka Didier Ignace. Tonga nametraka ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiny teny amin’ny HCC Ambohidahy, omaly, ny zanany mirahavavy, i Yanick sy Ratsiraka Sophie ary ireo avy amin’ny birao politikan’ny Arema. Anisan’ny kandidà zokiny indrindra i “Deba”.  Mananika ny faha-82 taony izy izao mbola hirotsaka hofidina izao. Efa nitondra ny firenena nanomboka ny taona 1975-1993. Avy eo mbola voafidy ho filoham-pirenena indray koa ny  taona 1997-2002. Nialoha izany, efa nitondra  ny Tetezamita na ny  fitondrana miaramila  ny taona 1975. Izany hoe efa nitondra nandritra ny 25 taona mahery ny firenena ny amiraly Ratsiraka.

Na izany  aza, anisan’ny novoiziny tamin’ireo fanehoan-keviny tato anatin’ny taona vitsy ny tokony hirosoana amin’ny fampihavanam-pirenena aloha fa tsy tokony hirosoana izany fifidianana filoham-pirenena izany. Nirotsaka ihany anefa ny tenany amin’izao fotoana izao. Andrasana ny fanazavany momba izany sy ny mety ho vina na fandaharanasa hoentiny amin’izao fikasany hiverina indray eo amin’ny fitondrana izao. Anisan’ireo hotsarain’ny  vahoaka amin’izao fifidianana izao izany i “Deba”…

Synèse R.

News Mada11 partages

46 candidatures a valider par la hcc: des disqualifications à la pelle attendues

La liste est longue. Des opérateurs économiques, des artistes, une magistrate,  des sportifs, un religieux, des militaires, un administrateur civil, un diplomate…Les Malgaches auront l’embarras de choix si la HCC venait à valider les 46 candidatures enregistrées hier. Des disqualifications sont d’ores et déjà à prévoir.

Passé le délai de dépôt de dossier fixé à 17 h, la Haute cour constitutionnelle (HCC) aurait décidé de refuser la candidature du président national du syndicat des enseignants, Claude Raharovoatra, hier.  Au final, 46 dossiers de candidature ont été déposés depuis le 1er août à la HCC. Et contre toute attente, l’ancien président de la République, Didier Ratsiraka, a clos la fameuse liste.

La balle est maintenant dans le camp de la HCC. Cette juridiction aura cinq jours pour étudier minutieusement et passer au crible les dossiers des 46 prétendants. La liste définitive des candidats sera en effet rendue publique le 26 août.

En tout cas, des disqualifications parmi ces prétendants ne seraient pas une surprise. Plusieurs noms issus de partis politiques encore inconnus figurent par exemple dans la liste des noms publiés par la HCC ayant parrainés des candidatures.

Parmi les pièces à fournir figurent en effet, «Une attestation d’investiture du candidat  par un parti politique légalement constitué ou par une coalition de partis politiques légalement constitués, ou une attestation de parrainage du candidat par une liste de 150 élus». Mais  le fait est que plusieurs candidats ou pseudo candidats se présentent sous l’étiquette d’un parti politique fictif.

Par ailleurs, les prétendants devront aussi s’acquitter d’une contribution financière considérable comme frais d’impression des bulletins de vote d’un montant de 50 millions d’ariary (50.000.000). Ce qui n’est pas une mince affaire.

Tout d’horizon

En attendant, ces 46 personnalités qui vont entrer dans l’histoire de la présidentielle  malgache pourront poursuivre leur tournée et leur rencontre avec la population, du moins pour ceux qui disposent des moyens  pour le faire.

Parmi ces prétendants à la magistrature suprême, citons entre autres  l’actuel président de la République dont la démission est attendue pour le 7 septembre et trois anciens présidents : Marc Ravalomanana, Didier Ratsiraka et l’ancien président de la Transition, Andry Rajoelina. On y retrouve également trois anciens Premiers ministres, à savoir Omer Beriziky, Jean Ravelonarivo et Mahafaly Solonandrasana Olivier, ainsi que le fils d’un ancien président de la République Philibert Tsiranana : Philippe Madiomanana Tsiranana.

Des revenants

Parmi les candidats en 2013, Roland Ratsiraka, Saraha Rabeharisoa, Joseph Martin Randriamampionona, Tabera Randriamanantsoa, Benjamin Andriamparany Radavidson,  tentent leur deuxième chance. D’autres prétendants de 2013, dont les dossiers ont été jugés irrecevables par la Cour électorale spéciale (CES), reviennent à la charge comme Ny Rado Rafalimanana, Savaron Rasoamalala. Du reste, le président de l’Assemblée nationale, Jean Max Rakotomamonjy, fait partie de ces 46 prétendants.

Rakoto

Midi Madagasikara11 partages

QMM et « Toliara Sands » : Les jeunes cadres du Grand Sud se manifestent

« L’exploitation d’ilménite par le projet QMM à Fort-Dauphin provoque des dégâts sociaux et environnementaux ». Mahavisoa Julien, porte-parole des jeunes cadres du Grand Sud l’a évoqué lors d’une conférence de presse hier à Andrefan’Ambohijanahary. « Des zébus, des ovins et des caprins seraient tués et de nombreuses parcelles de terrain seraient infertiles », d’après ses explications. Ces jeunes du Grand Sud tirent ainsi la sonnette d’alarme afin que les autorités compétentes puissent prendre des mesures adéquates. « Nous anticipons également les éventuels dangers pouvant être provoqués par la mise en œuvre du projet Toliara Sands en soutenant la manifestation de la population locale à l’encontre de ce projet d’exploitation d’ilménite », a-t-il conclu.

Navalona R.

News Mada10 partages

Fiakaran’ny maripana: ho ringana ny 25%-n’ny varika

Nivoaka tamin’ity volana aogositra ity ny tatitra faha-28 nataon’ny sampandraharaha American Meteorological Society. Fantatra fa nafana indrindra tao anatin’ny taona telo nisesy ny taona 2017 taorian’ny 2016. Vokany, miharatsy hatrany ny zavatra hitan’ny mpikaroka. Nitombo 7, 7 sm ny salanisan’ny haavon’ny ranomasina raha oharina ny taona 1993. Nitombo ny akorandriaka miha manopy fotsy, midika ho fahafatesany.

Eto Madagasikara, ho ringana ny 25%-n’ny karazana varika raha vao mitombo 2°C ny maripana. Mihena izaitsizy ny firotsahan’ny orana, indrindra any amin’ny tapany andrefan’ny Nosy. Miova koa ny fitsokan’ny rivotra ary misy ny fotoana tena mafana miteraka haintany.

Miantraika any amin’ny fambolena sy ny jono ireo, mihena ny loharano ary hiparitaka ny valanaretina. Manafaingana ny fahapotehan’ny tontolo iainana koa ny fampiasan’ny mponina fitaovam-panjonoana mamono faobe ny hazandrano, ny fanjonoana tafahoatra, ny fandripahana ny ala, sns.

Maro ny fikambanana manohana

Manohana ny mponina ahafahany miatrika ny fiovaovan’ny toetr’andro ny fikambanana eto an-toerana sy iraisam-pirenena, toy ny WCS, ny WWF, ny Conservation international, ny ONG Fanamby, sns. Tetikasa mifototra amin’ny fitantanana sy hihazonana ny firafitry ny tontolo mananaina. Ao anatin’izany ny fanamorana ny atiala ho afaka mitroka ny voka-dratsin’ny fiovaovan’ny toetr’andro sy ireo loza voajanahary samihafa. Manampy ny foto-piveloman’ny mponina sy ny hoavy rahateo izany.

Njaka A.

News Mada9 partages

Tsy  fahamatorana amin’ny firotsahan-kofidina: nisy ireo kandidà tsy manam-bola sy tsy nahafeno  dosie

Tsy matotra nefa mihevitra ny ho mpitantana. Nisy amin’ireo kandidà nanatitra antontan-taratasy filatsahan-kofidiny etsy amin’ny HCC Ambohidahy no tsy nahafeno ny fepetra tokony arahina. Mazava izany  fa hihintsana  izy ireny ary  tsy afaka hifaninanana amin’ny fifidianana.

Tao ny kandidà tsy nanana afa-tsy taratasy telo aman’efatra amin’ireo antontan-taratasy 16 tokony ho noforonina. Ao koa ireo tsy mbola ampy na tsy feno ny vola 50 tapritra Ar tokony ho antoka amin’ny firotsahana. Ny hafa indray, eny an-toerana vao lasa mihazakazaka manao dika mitovy ny antontan-taratasy ilaina amin’izany.

Efa zatra ny ady gasy, miandry farany hatrany, anefa ny maro amin’ireo kandidà.

Tara tamin’ny fametrahana ny antontan-taratasy

Anisan’izany ny kandidà eo anivon’ny Sempama Nosy, Ravohitra Claude. Efa dila ny tamin’ny 5 ora hariva omaly ary efa nihidy ny vavahady etsy Ambohidahy vao tonga. Tsy afaka nandray azy intsony ny tompon’andraikitry ny HCC. Tsy fahamatorana avokoa izany.

Efa nampitandrina anefa ny eo anivon’ny HCC fa tsy tokony hiandry fotoana farany ireo kandidà vao hanatitra ny antontan-taratasiny satria matetika, misy ny tokony hahitsy sy hamboarina.

Kandidà maherin’ny 40 tamin’ny  taona 2013

Etsy andaniny, tsy fantatra koa ny tena manosika ny sasany amin’izy ireo ho kandidà na ho fisehosehoana fotsiny ihany na tena hirotsaka. Mbola niverina nirotsaka na efa nailiky ny HCC aza tamin’ny 2013 ny kandidà sasany amin’ireo. Tsy mahagaga koa anefa izany satria efa zary lasa  kilalaon-jaza ny fiainam-pirenena sy ny fanaovana politika eto amintsika. Efa  maherin’ny 40 tahaka izao ihany ny kandidà nirotsaka ny taona 2013, saingy nahintsan’ny  HCC ny sasany ka 33 sisa ireo afaka nifaninana  tamin’izany.

Kandidà  niala  an-daharana

Nisy ireo kandidà niala an-daharana tamin’ny fotoana farany. Anisan’ireny, ohatra, ny filoha nasionaly Monima, i Monja Roindefo. Teo ihany koa ny filoha nasionalin’ny Ram, i José Vianey. Eo koa ny filoha nasionalin’ny Vitantsika, Raharimanana Patrick.

Anisan’ny antony izay fialana an-daharana izay, ny amin’ny fanahiana korontana amin’ny fifidianana. Eo koa ny mbola fiandrandrana fandaminana na fifampidinihana mialoha ny hiatrehana ny fifidianana. Miara-dalana amin’izany ny fiandrasana na fangatahana fanorenana ifotony.

Na izany aza, amin’ny lafiny politika, eo ny tsy fahatokisan-tena manoloana ireo kandidà. Miharihary avy hatrany ny hery sy ny tanjaky ny  kandidà sasany, indrindra ny mety ho vato azony. Mbola  eo koa ny tsy fahazoana na tsy fananana ny enti-mihetsika. Mibaribary ny herin’ny vola amin’izao fifidianana izao.

Synèse  R.  sy  R. Nd

 

News Mada7 partages

Antananarivo Renivohitra: niakatra 73  % ny afaka CEPE

Nahatratra 73, 61% ny taham-pahafahana CEPE ho an’ny Cisco Antananarivo Renivohitra, araka ny vokatra nivoaka omaly hariva taorian’ny “deliberation” nataon’ny tomponandraikitra. “Nisy fiakarany ny taha raha mitaha ny tamin’ny taon-dasa, 56, 26%”, hoy ny tomponandraikitry ny minisiteran’ny Fanabeazam-pirenena. Tsapa fa nanao zava-dehibe ny asany ny mpampianatra niandraikitra ny kilasy nanomana fanadinana na nisy aza ny fitakiana samihafa ka nahazoana ny vokatra. Anio vao maraina no hivoaka eny amin’ny foibem-panadinana rehetra eto an-dRenivohitra ny valim-panadinana CEPE, araka ny fanazavan’ny tomponandraikitry ny minisiteran’ny Fanabeazana, omaly hariva. Omaly vao niroso tamin’ny fanatanterahana ny « délibération » ny mpampianatra nisahana ny fitsarana ny kopian’ny mpiadina ho an’ny fanadinana CEPE ao anatin’ny Cisco Antananarivo Renivohitra. Efa tsindrin-daona ihany ny ray aman-dreny maro ka tsy vitsy ireo efa nihaodihaody manodidina ny foibem-panadinana niandry ny vokatra nandritra ny tontolo andro.

Fanadinana nisedra  olana…

Na teo aza ny filazan’ny mpampianatra sasany fa tsy handray anjara amin’ny fampandehanana ny fanadinana, tody hatramin’ny famoahana ny valim-panadinana ihany ny tomponandraikitra. Nisy fahatarana raha mitaha ny tamin’ny taon-dasa ny famoahana ny valim-panadinana. Nisongadina kosa ny fiakaran’ny taham-pahafahana ho an’ny Cisco efa nahavita ny famoahana ny valim-panadinana ankoatra ireo Cisco saro-dalana sy ahitana asan-dahalo. Nisedra zavatra maro (fitokonan’ny mpampianatra, fiavian’ny rivodoza, fisian’ny aretina pesta…) ny fanabeazana tamin’ity taona ity fa tratra ny tanjona amin’ny fantontosana ny fanadinana amin’ny daty efa voafaritra mialoha.

Vonjy   

News Mada5 partages

Sécurisation foncière: la BM mise sur le renforcement des droits

«Aujourd’hui, seule 30 % de la population mondiale détient un titre de propriété foncière officiel. Les pauvres et les personnes politiquement marginalisées sont souvent les plus affectés par les risques liés à un régime foncier peu sûr», a publié la semaine dernière la Banque mondiale (BM).

Pour le cas de Madagascar, une étude menée dans le cadre du projet de Croissance agricole et de sécurisation foncière (Casef) a montré que, depuis la réforme foncière de 2006, innovant la possibilité de certification sur des parcelles occupées dans le cadre de la gestion foncière jusqu’en 2017, 100.000 certificats ont pu être enregistrés.

Ce projet, lancé depuis la fin de l’année 2017, à travers l’opération «Hetsika karatany», a permis en outre d’enregistrer 120.000 certificats en moins d’un an. A ce sujet, un certain nombre de projets d’amélioration des régimes fonciers est en cours. L’administration foncière a également procédé à la modernisation des processus de traitement des données. Toutefois, seule une minorité détient encore un titre foncier.

Pour cette institution, les régimes fonciers défaillants perpétuent la pauvreté et la marginalisation qui freinent dans ce sens la croissance économique. «Le contraire est tout aussi vrai», souligne l’auteur de cette étude.

«L’occupation des terres est au cœur du développement. La sécurité des droits fonciers est ainsi indispensable pour construire des communautés inclusives, résilientes et durables qui stimuleront le progrès économique et social à long terme», conclut ainsi la Banque mondiale.

Arh.

News Mada5 partages

Fitoniana amin’ny fifidianana: hampanao sata ho an’ireo kandidà ny CFM

« Namolavola  sata iray izahay, niaraka amin’ireo sampandraharaham-panjakana na rafi-panjakana samihafa toy ny Bianco, ny Samifin, ny Ceni ary ireo firaisamonina sivily” , hoy ny filohan’ny CFM) i Maka Alphonse.  Nandray ny ambasadoro sinoa eto amintsika teny  Ampefiloha ny  tenany, omaly.

Mba hifampizarana amin’ireo kandidà ho filohan’ny Repoblika izany sata izany, ary hiarahan’izy ireo manasonia. Ho ao anatina firahalahiana sy ny fihavanana no izorana amin’ny fifidianana, ary haneken’ny rehetra ny vokatry ny fifidianana eo.

« Tanjona ny hizoran’ny fifidianana amim-pirahalahiana,  tsy hiteraka gidragidra indray », hoy izy.  Hampahafantarina ny vahoaka sy ireo mpiara-miombon’antoka izany sata izany. Rehefa mivoaka ny lisitry ny kandidà ofisialy, hanatona azy ireo ny CFM: hifampiresaka sy hifampizara traikefa ny amin’izany.

Mazava ny asan’ny CFM : mametraka tontolo politika milamina mialoha sy mandritra ary aorian’ny fifidianana. Eo  koa ny fisorohana ny hisian’ny korontana. Antony nahatonga azy ireo midina ifotony  izany.

R. Nd.

Midi Madagasikara5 partages

Port de Vohémar : Les opérateurs maritimes pris en otage par le manutentionnaire

Le flux de conteneurs a doublé depuis deux ans au port de Vohémar, sans que le manutentionnaire n’investisse pour améliorer les services.

Les échanges économiques de la SAVA souffrent actuellement de la défaillance de la société de manutention du port de Vohémar.

La région SAVA prise en otage par le concessionnaire du port de Vohémar. Le navire « Kiara » arrivé au port de Vohémar le 14 août dernier s’est vu contraint de quitter le port sans même avoir pu débarquer toute sa cargaison de conteneurs.

Manque de moyens. Ceci à cause de la défaillance du manutentionnaire qui souffre visiblement d’un flagrant manque de moyens de travail. En effet ce dernier effectue toutes les opérations de débarquement, de stockage, de brouettage, et embarquements vides et pleins, avec un seul et unique élévateur. Le manutentionnaire en question ne suit tout simplement pas les termes du cahier des charges de l’Agence Portuaire Maritime et Fluviale (APMF) qui exige, pour ce genre d’opérations au moins trois élévateurs à conteneurs. Et le pire est arrivé, puisque l’unique élévateur est tombé en panne depuis le mardi 14 août. Et après un peu plus d’une semaine, le manutentionnaire défaillant n’a pas encore pu le réparer.

Pertes économiques. Non seulement, cette défaillance du manutentionnaire du port de Vohémar perturbe les activités des opérateurs maritimes, mais elle entraîne des pertes économiques pour l’ensemble du pays. Tout simplement parce que ce port de la partie Nord du pays joue un rôle important en matière économique. En effet, le volume de conteneurs à destination du deuxième port de Madagascar de Vohémar a explosé depuis maintenant plus de deux ans. Alors que le manutentionnaire n’a jamais investi en matériels pour pouvoir faire face à cette évolution. Face àl’incapacité du manutentionnaire à traiter rapidement le flux des conteneurs l’armateur CMA – CGM s’est vu contraint d’espacer les escales de ses navires dans le port de Vohémar. Il en résulte alors un énorme « back log » avec plus de 2 000 conteneurs à destination de Vohémar en souffrance dans les ports d’éclatement voisins comme Longoni, Pointe des Galets, et Port-Louis). Les conteneurs mettent presque six mois avant d’arriver à Vohémar. Cela occasionne des coûts supplémentaires pour l’armateur et surtout d’énormes pertes pour les opérateurs qui voient leurs marchandises arriver seulement six mois après le paiement. Pire, de nombreuses marchandises, surtout les denrées alimentaires arrivent à destination, avariées. Comme les opérateurs sont obligés de répercuter les coûts supplémentaires sur leur prix de vente, cela provoque nécessairement une inflation. En somme, ce sont les consommateurs qui paient les frais de cette défaillance.

Conséquences désastreuses. Face à cet énorme « back log » la compagnie maritime CMA – CGM qui est la seule à desservir le port de Vohémar en conteneurs, a décidé il y a deux mois de ne plus prendre de « booking » de conteneurs sur la destination. Du coup, les opérateurs de la région SAVA sont actuellement dans l’impossibilité de réaliser convenablement les échanges de marchandises avec Vohémar. Une situation qui, si elle perdure, obligera tout simplement cette compagnie maritime à abandonner la destination Vohémar. Avec ce que cela suppose évidemment de conséquences désastreuses sur l’économie et la population de la région. Selon le témoignage des opérateurs de la région, ils ont déjà, à plusieurs reprises interpellé l’APMF sur les dangers de cette défaillance. Mais l’agence fait visiblement la sourde oreille. Le fait que le PCA de cette société de manutention n’est autre que Betiana Bruno, un Sénateur HVM, y est certainement pour quelque chose.

R.Edmond.

News Mada4 partages

Rugby: les arbitres fédéraux sortent de leurs gonds

Choqués par le comportement indigne et anti sportif de TFA, lors de la finale de la Coupe du président dimanche dernier, au stade des Makis Andohatapenaka, les arbitres fédéraux sortent de leurs gonds. Et afin qu’une telle situation humiliante à leur égard ne se reproduise plus, ils ont pris une décision radicale.

«Nous tenons à nous excuser, mais nous n’endosserons plus le rôle d’arbitre durant tous les matchs du club TFA. Le comportement du joueur de ce club nous a vraiment offusqués, sur ce, nous adressons ce message à la Fédération malgache de rugby et à tous les fans de cette discipline. Ce n’est pas la première fois que TFA frappe un arbitre, sans parler des menaces et des insultes», a annoncé un des membres des associations des arbitres de rugby à Madagascar.

Miarintsoa R.

 

News Mada3 partages

FMI-Madagasikara: niaraha-nijery ny vita avy amin’ny Fec

Omaly, noraisin’ny minisitry ny Fitantanam-bola sy ny tetibola, Andriambololona Vonintsalama, ny solontena vaovao ny FMI eto  amintsika, i Marc Gérard. Niarahan’ny roa tonta nijery ny dingana vita amin’ny fandaharanasa eto Madagasikara ao anatin’ny Fec*, nolanin’ny filankevi-pitantanan’ny FMI namoahany vola 44, 25 tapitrisa dolara.

Efa 10 taona izao ny nanombohan’i Marc Gérard ny asany ao amin’ny FMI, tany Côte d’Ivoire, avy eo tany Georgie, firenena roa samy nahazo tohana avy amin’ny FMI mitovy amin’i Madagasikara. Talohan’izao nanendrena azy ho aty Madagasikara izao, niasa tany Eoropa izy nanadihady ny toekaren’ireo firenena tatsinanana.

 

R.Mathieu

Midi Madagasikara3 partages

Andriamparany Radavidson : Pour la tenue d’un dialogue national sur la Constitution

Andriamparany Radavidson propose la tenue d’un dialogue national sur la Constitution.

Le candidat du parti « Firaisam-pirenena ho an’ny Fahafahana sy ny Fandrosoana » (FFF) ou Union nationale pour la liberté et le développement) a tenu une conférence de presse, hier, à Ankorondrano. Benjamin Andriamparany Radavidson, car il s’agit de lui, a fait un tour d’horizon des actualités nationales. Cet ancien ministre de l’Economie, des Finances et du Budget a parlé évidemment de l’économie, sans oublier pour autant le volet social et politique. Sur ce dernier point d’ailleurs, il a parlé de l’importance de la tenue d’un dialogue national portant notamment sur la Constitution. Mais précédant ces assises nationales, cette loi fondamentale devrait être assimilée par les gens. Autrement dit, le choix de société incombe à tous.

Assises régionales. Il a parlé également de la décentralisation effective qui selon ses dires ne devrait pas seulement se limiter sur le plan financier mais il incombe aux « Faritra » de procéder à la conception du projet de développement régional. Donner aux régions la possibilité de gérer les impôts locaux et les redevances. A cet effet, il propose la mise en place de fonctionnaires territoriaux. Lors de cette rencontre avec les journalistes, le candidat du FFF n’a pas manqué d’aborder le problème de l’insécurité. Pour résoudre le problème, il suggère la tenue des assises régionales et que les décisions prises lors de ces assises devraient avoir une force exécutoire. En ce qui concerne l’enseignement, l’ancien ministre de l’Education nationale et de la Recherche scientifique de rappeler qu’il a été parmi les premiers à prôner la dépolitisation de l’éducation.

Dominique R.

Midi Madagasikara3 partages

« Croix-Rouge malagasy » : Le Bianco s’est saisi de l’affaire

L’affaire de corruption qui a traîné l’image de la « Croix-Rouge malagasy » dans la boue continue de faire parler d’elle. Le Bianco s’est saisi de l’affaire.

Tandis que l’affaire tassait et que les observateurs s’étaient résignés quant à son issue, le Bianco l’a relancée. «Nous menons actuellement une investigation sur l’affaire de corruption impliquant la Croix-Rouge malagasy». Ce sont là les propos du directeur général du Bureau Indépendant Anti Corruption (Bianco) lors d’un entretien téléphonique effectué avant-hier. Le Dg du Bianco de poursuivre que «le bureau a été à maintes reprises saisi pour mener des enquêtes sur l’affaire». L’affaire prend une autre tournure actuellement. D’autant plus que si, comme l’a affirmé le communiqué publié sur le site de la Croix-Rouge norvégienne, (rapports de la Croix-Rouge norvégienne), corruption il y a eu. On est sûr que les responsables, les vrais, seront connus et que des sanctions exemplaires seront appliquées contre ceux qui ont terni l’image de la « Croix-Rouge  malagasy ». Par ailleurs, une source concordante et proche de l’affaire de rapporter que «le Bianco a effectué différentes descentes pour se saisir des différents rapports inhérents à l’affaire». Une façon pour la source de mettre en exergue l’intérêt qu’a le bureau anti corruption sur l’affaire, mais également pour témoigner du sérieux de la situation.

Faits. Il convient de rappeler – pour ceux qui ne sont pas au courant – l’affaire. La Croix- Rouge norvégienne via son site web a publié un communiqué de presse publié dans la fin de la matinée du 18 avril 2018 relatant des faits de corruption observés chez la « Croix-Rouge malagasy ». Faits qui ont conduit la Croix-Rouge norvégienne à arrêter la coopération avec la société nationale malgache. Un document accablant pour cette dernière aussi bien par sa publication, mais surtout par son contenu. «La Croix-Rouge a une tolérance zéro pour la corruption. Donc nous avons arrêté tous les transferts vers Madagascar et nous allons maintenant mettre fin à toute coopération avec la Croix-Rouge malagasy. Le détournement de fonds destinés à aider les personnes en situation de vulnérabilité est totalement incompatible avec la Croix-Rouge, et c’est pourquoi nous avons décidé de parler ouvertement de cette affaire » pouvait-on, en effet, y lire. Pour l’heure, aucune autre information sur la saisine du Bianco sur l’affaire n’a été sortie. Ce qui est sûr  c’est que les coupables et les responsables – ceux qui n’ont pas été inquiété jusqu’à présent – pourraient actuellement être déstabilisés. Les volontaires qui ont été désemparés dans cette affaire pourraient bientôt avoir.

José Belalahy

News Mada2 partages

Petanque-qualif masters 2019: les Malgaches ont mis dans le mille

Les bonnes nouvelles s’enchaînent pour Madagascar.

Vainqueur incontesté au Suprantional de Le Puy-en-Velay cette semaine, en compagnie de Maminirina Andrianirainy et Herman Luc Rahaigosona,, Jean-Michel Andrianjaka a obtenu 10 points et s’est adjugé de la 12e position avec 22 unités à son compteur. Une véritable montée fulgurante.

De retour sur le circuit, Christian Andriantseheno, dit Racl, a également retrouvé le sourire malgré la défaite de sa formation en finale. En effet, sa place de finaliste lui a valu 8 points de plus dans la course. Désormais, il a le même nombre de points que son compatriote.

Moins en verve, Lahatra Randriamanantany, alias Le Monstre, reste néanmoins le bouliste malgache le mieux classé, à la 11e position. En lice sur le boulodrome du National de Trévoux, son équipe s’est arrêtée en quarts de finale. Un résultat qui lui a permis d’engranger 4 nouveaux points.

Quant à Thierry Bezandry, l’homme fort de la semaine dernière, il a obtenu le même résultat que le numéro un malgache du classement. Ainsi, il a terminé la semaine au 15e rang avec 20 points.

Mis à part les quatre ténors, trois autres représentants de la Grande île figurent dans les places qualificatives pour les Masters de pétanque de 2019, à savoir Jacob Rajoelison (19e rang), Frédéric Randrianambinintsoa (20e rang) et Mahefa Randrianarison (27e rang).

 

Naisa

News Mada1 partages

ALLISON M: promotion de la littérature malgache

 

En 2012, une bloggeuse anglaise a choisi comme objet d’étude la littérature dans le monde. «Elle a travaillé avec un roman de chaque pays sauf Madagascar. Et cela a suscité ma curiosité», a annoncé la traductrice américaine Allison M. Charette Allison M. Charette.  Puis en 2014, elle était venue au pays pour rencontrer l’écrivaine Bao Ralambo et repartie avec une quarantaine de livres.

En octobre dernier, elle a présenté aux lecteurs américains le livre de Naivoharisoa Patrick intitulé «Au-delà des rizières», traduit en anglais. Actuellement de passage au pays, elle se lance aussi dans un autre ouvrage, cette fois-ci, celui de Michèle Rakotoson intitulé «Lalana». Son ambition est de traduire en anglais des œuvres littéraires malgaches au grand bonheur des lecteurs anglophones.

Et, afin d’améliorer son travail, Allison M. Charrette est allée à la rencontre des ces auteurs. «Pour comprendre ces écrivains et leurs œuvres, il fallait que je m’imprègne de leur culture. Donc je suis venue à Madagascar pour découvrir le pays et son peuple», a-t-elle ajouté.

Depuis son arrivée, elle a rencontré l’association Opération Bokiko, qui a pour mission de soutenir les jeunes auteurs malgaches. «Je suis contente de travailler avec cette association, surtout de partager des ressources afin que cet art puisse s’épanouir davantage», a-t-elle conclu. A noter qu’Allison M. Charette est diplômée de l’université de Manchester aux Etats-Unis.

 

Holy Danielle

News Mada1 partages

Barea de Madagascar: teratany reonioney efatra nantsoin’i Dupuis 

Niteraka resabe eo amin’ny tontolon’ny baolina kitra, tsy eto an-toerana ihany fa na any ivelany aza, ny famoahan’ny gazety iray atsy La Réunion fa misy mpilalao terataniny mandrafitra ny Barea de Madagascar.  

Navoakan’ny gazety Journal de l’Ile de la Réunion, tamin’ny lohateniny, omaly, fa reonioney efatra, hifandona amin’i Sénégal. Mahakasika ireo mpilalao nantsoin’i Nicolas Dupuis, hanatevina ny Barea de Madagascar, amin’ny fifandonana amin’ny Lionan’i Téranga avy any Sénégal eo amin’ny fifanintsanana hiadian-toerana, ho an’ny « Can 2019 ». Fihaonana, hotanterahina eo amin’ny kianjaben’i Mahamasina, ny alahady 9 septambra ho avy izao.

Voalazan’ny lahatsoratra fa nitady ny razan’ireo mpilalao baolina kitra reonioney ny federasiona ka nahita fa misy ra malagasy ary nantsoina ho ao anatin’ny Barea. Anisan’ireny

i Romain Metanire, vodilaharana, miaraka amin’i Thomas Fontaine. Izy mirahalahy izay samy milalao ao Reims, ao amin’ny Ligue 1, Frantsa, avokoa ankehitriny.

Ankoatra azy ireo, eo koa i William Gros, mpanafika teo aloha tao amin’ny JS St Pierroise, saingy efa any amin’ny AS Vitré, National 2, Frantsa, manampy azy, i Jérome Mombris, mpilalaon’ny Grenoble, Ligue 2, ao Frantsa. Izy izay efa voaantso tao amin’ny Barea de Madagascar, tamin’ireo lalao teo aloha ary izao mbola voatazona ao anatin’ireo mpilalao 23 nantsoin’i Nicolas Dupuis izao indray.

Tsiahivina fa mitovy isa amin’i Sénégal ny Barea de Madagascar, eo amin’ity fifanintsanana ity, saingy manantombo amin’ny elanelan’ny baolina maty ry zareo Senegaly. «Fantatray fa sarotra ny lalao hikatrohana amin’i Sénégal, izay nahavita dingana tsara nandritra ny «Mondial 2018», saingy hiezaka hanao izay tratry ny herinay izahay, hiatrehana ny « Can » », hoy i Nicolas Dupuis.

 

Tompondaka

Midi Madagasikara1 partages

Dossiers de candidature à la HCC : séparer le bon grain de l’ivraie

Ils sont 46 à avoir déposé leur dossier de candidature à l’élection présidentielle. Au final, on est estomaqué par ce nombre qui peut dérouter les électeurs. Mais on sait qu’il y aura beaucoup de retoqués dans cette liste très fournie. On peut, sans préjuger de la décision de la HCC, pouvoir rayer une bonne partie des noms qui s’y trouvent. Il faut attendre le 26 août où l’on connaîtra le résultat de cette course à la qualification pour l’élection présidentielle.

Dossiers de candidature à la HCC : séparer le bon grain de l’ivraie

L’ancien président Didier Ratsiraka et Ny Rado Rafalimanana ont été les derniers à déposer leur dossier de candidature. Ils peuvent ainsi se singulariser de tous ceux qui ont défilé hier à Ambohidahy. Les observateurs n’ont, à la longue, pas attaché beaucoup d’attention à la plupart de ces personnalités n’ayant aucune consistance politique. Certaines d’entre elles sont venues pour faire de la figuration et pour qu’on parle d’elles. Les membres de la HCC vont devoir faire le tri. On aura à l’arrivée un nombre raisonnable de candidats. Il devrait dépasser la vingtaine si on s’en tient à la stature de ces derniers. On retrouvera bien sûr les poids lourds qui dominent la scène politique malgache, mais il y aura des nouveaux venus qui bénéficient du soutien d’une partie de l’opinion. Certains d’entre eux ont des propositions intéressantes, mais ils doivent faire face au rouleau compresseur des candidats dits favoris. On espère voir s’instaurer un véritable débat d’idées. L’avenir n’est heureusement pas écrit. Les équipes entourant les candidats sont déjà en ordre de bataille et se préparent à une campagne électorale très animée. En considérant ce nombre impressionnant de dossiers déposés, on peut voir le bon côté des choses et dire que le jeu démocratique est ouvert, mais on doit aussi parler de l’aspect plutôt farfelu de certaines candidatures. C’est au juge constitutionnel de séparer le bon grain de l’ivraie.

Patrice RABE

Midi Madagasikara1 partages

Ecole de la Gendarmerie-Ambositra : 1 500 candidats admis pour passer la 2e session d’épreuves

1 500 candidats du concours d’entrée à l’Ecole de la Gendarmerie d’Ankorombe-Ambositra, ont été retenus à l’issue de la première session d’épreuves pour passer la dernière étape. Cela s’est donc poursuivi à Ankorombe-Ambositra à l’Ecole de la Gendarmerie, le 19 août dernier. A en croire, le général Njato Andrianjanaka, commandant de la Gendarmerie nationale, la 1re session d’épreuves s’est déroulée « sans corruption » et les candidats retenus pour la dernière étape ont été admis, grâce à leur savoir et à leur forme physique et que 1 200 seulement d’entre eux dont 120 filles formeront la nouvelle ossature des élèves-gendarmes de la 74e promotion. Le commandant de la Gendarmerie nationale, d’emblée de recommander à ces candidats de ne pas faire excès de l’usage de ces produits énergisants, comme s’était malheureusement le cas l’année dernière où trois candidats ont trouvé la mort. Le colonel Miandrisoa Olivier, commandant de l’ENGA de spécifier que cette deuxième session durera 15 jours et les épreuves seront principalement axées sur les conditions physiques de ces candidats, sur leurs connaissances générales en plus des tests psycho-techniques. Ce nouveau patron de l’EGNA de poursuivre que la formation des élèves- gendarmes qui seront sélectionnés lors de ce dernier test durera 12 mois et sera axée principalement dans le contexte actuel, dans le renforcement des capacités de ces nouvelles recrues.

Anastase

Madagate1 partages

Madagascar. Dans le Nord, les expulsions forcées de populations font rage

PHOTOS FOURNIES

Madaplus.info0 partages

Barea vs Sénégal: Aliou Cissé qualifie le match de « difficile »

Le 09 septembre prochain, les Lions de la Teranga vont disputer un match contre les Barea de Madagascar qui entre dans le cadre de l’élimination pour la Coupe d’Afrique des Nations 2019.
Rappelons que ces mondialistes avaient été malmenés par l’équipe malgache en 2015 pour les éliminations à la coupe du monde. À la 70e minute, les Barea menaient encore 2 buts à 0. Mais à la 71e minute et à la 81e minute, les ballons de Mane Biram et Sadio Mané trouvent le filet de Leda. Score final : 2 buts partout. C’est pour cela qu’Aliou Cissé, l’entraineur de l’équipe de Sénégal a affirmé sur TV5 monde que le Match à Madagascar est difficile.
Madaplus.info0 partages

Élections 2018: la liste définitive des candidats promulguée par la HCC

La Haute Cour Constitutionnelle a sorti la liste définitive des candidats pour les élections présidentielles 2018 aujourd’hui. 10 candidats parmi les 46 qui ont déposé les dossiers de candidatures n’ont pas été retenus par cette instance juridique.
9 parmi les 10 candidats non retenus par la HCC ne sont pas acquittés de la caution de 50 millions d’Ariary d’après toujours les informations qui circulent. Ainsi, 36 candidats sont en lice pour briguer la magistrature suprême.
01Andry Nirina RAJOELINATanora malaGasy Vonona(TGV)
02RAVELONARIVO JeanAntokom-BAhoaka (ABA)
03MAILHOL André Christian Dieu DonnéGideona, Fandresena ny Fahantrana eto Madagasikara (GFFM)
04ERNAIVO FanirisoaZAnak’i MAdagasikara (ZAMA) et
PArti TRAvailliste Malagasy (PATRAM)
05JULES ETIENNE RollandMAdagasikara FIvoarana (MAFI)
06RASOLOFONDRAOSOLO Zafimahaleo dit DAMA MahaleoManajary Vahoaka
07RABARY Andrianiaina PaulMIASA
08RABEHARISOA SarahaParti Liberal Démocrate (PLD)
09RANDRIAMORASATA Solo NorbertUnion Démocrates Chrétiens
de MAdagascar (UDCMA-KMTP)
10RATSIETISON Jean-Jacques JedidiaFahefa-Mividy no Ilain’ny Malagasy
(FMI-MA)
11BERIZIKY Jean OmerANTSIKA MADAGASIKARA
12RAKOTOFIRINGA Richard RazafySolidarité des Jeunes Intellectuels
pour l’Avenir de Madagascar (SJIAM)
13RADILOFE Mamy RichardRoso ho amin’ny Demokrasia Sosialy
(RDS)
14RAJAONARIMAMPIANINA RAKOTOARIMANANA Hery MartialHery Vaovao ho an’ny Madagasikara
(HVM)
15BEZAZA Marie Eliana Pascaline ManasyParti Social Démocrate de Madagascar
(PSD)
16RAVALOMANANA MarcTIAKO I MADAGASIKARA (TIM)
17IMBEH Serge JovialAntoky ny Fivoaran’ny Malagasy (AFIMA)
18RAJAONARY Erick FrancisMALAGASY MIRAY MIFANKATIA
(MA.MI.MI)
19ANDRIANOELISON José MichelARO-RIAKA
20ANDRIANTSEHENO Lalaoarisoa MarcellinTAFAJIABY
21RATSIRAKA Iarovana RolandMalagasy Tonga Saina (MTS)
22RANDRIAMAMPIONONA Joseph MartinREFONDATION TOTALE
DE MADAGASCAR (RTM)
23RABARIHOELA BrunoFAHAZAVAN’I MADAGASIKARA
(FAIMA)
24RADAVIDSON ANDRIAMPARANY BenjaminFIRAISAMPIRENENA HO AN’NY
FAHAFAHANA SY NY FANDROSOANA (F.F.F)
25NARISON StephanANTOKO GASY MIARA MANDROSO
(A.G.M.M)
26RASOLOVOAHANGY Roseline EmmaEZAKA MAMPANDROSO ANTSIKA
(EMA)
27RASOLOFONJOA Haingo AndriakajamalalaAVOTRA HO AN’NY FIRENENA
28ROBIMANANA Rivomanantsoa OrlandoMadagasikara Vina sy Fanantenana
(MVF)
29RAKOTOMAMONJY Jean MaxLEADER FANILO
30ZAFIVAO Jean LouisGASY MIFANKATIA (GASYMI)
31RASOLONJATOVO FalimampiononaFITAMBOLAGNELA/IAD
32TABERA RandriamanantsoaKINTANA
33RAMAROSON ArlettePARRAINAGE
34MAHAFALY Solonandrasana Olivier JocelynPARRAINAGE
35RAFALIMANANA Ny RadoFOMBA
36RATSIRAKA Didier IgnaceAREMA
Madagate0 partages

Bordeaux. Décès de Mme Huguette Vérin, Consul Honoraire de Madagascar

C’est avec la douleur au cœur que nous vous informons du décès de Madame Huguette Vérin, Consul Honoraire de Madagascar à Bordeaux, en date du 18 Août 2018 à Bordeaux.

Un Culte Œcuménique sera rendu le Jeudi 23 Août à 14h30 au 4, avenue de la Chapelle Sainte-Bernadette – Mérignac pour lui rendre hommage.

Depuis le début de son exequatur en 1977, notre Consul n'a jamais cessé d'œuvrer dans la fructification des relations entre la France et Madagascar dans de nombreux domaines.

Pour preuve, elle a ouvré ardemment dans la mise en place de la Coopération Décentralisée entre l'Aquitaine et la Région Itasy en passant par à son appui dans la venue des Médecins Malgaches dans le Sud-Ouest pour parfaire leur spécialisation ou aussi par son action dans la commémoration des soldats malgaches morts pour la France.

Madame Désirée IBRAMDJEE, chargée d'Affaires a.i. de notre Ambassade en France présidera ce moment de mémoire.

Nous sommes à votre disposition au +33782961235 ou +33626766233 pour tout ce qui est organisation de cet évènement.

Mahefa Razafindramanana

News Mada0 partages

Fmi- madagascar: la quatrième revue de la Fec en préparation

Marc Gérard succède à Patrick Imam à la tête du Fonds monétaire international (FMI) à Madagascar. Le nouveau représentant de l’institution dans le pays a rencontré Vonintsalama Andriambololona, le ministre des Finances et du budget, hier, dans son bureau à Antaninarenina. Les deux personnalités ont discuté ensemble du programme économique de Madagascar soutenu par la Facilité élargie de crédit (Fec).

Une première rencontre. Le nouveau représentant résident du FMI à Madagascar, Marc Gérard, a effectué une visite de courtoisie au ministre des Finances et du budget, Vonintsalama Andriambololona. Sans surprise, le programme relatif à la poursuite de la Fec, signé en juillet 2016, a été au cœur des discussions.

Après le feu vert du Conseil d’administration du FMI, concernant le décaissement de 44, 25 millions de dollars dans le cadre de la 3e revue de la Fec, la 4e revue dudit programme est en préparation actuellement. A cet effet, des missionnaires du FMI sont attendus à Madagascar le prochain mois. Et les conclusions de cette mission pourraient aboutir au décaissement de 44 millions de dollars avant la fin de l’année, d’après les explications de Patrick Imam en juillet dernier.

Bonne performance

La dernière mission du FMI à Madagascar, en mars dernier, a annoncé une note positive sur les engagements de la Grande île dans le cadre du programme soutenu par la Fec. «Les autorités ont atteint, avec une certaine marge de manœuvre, les différents critères quantitatifs qui leur ont été assignés», a fait savoir  Patrick Imam à ce sujet.

Outre les performances dans le cadre macro-économique, l’ancien représentant résident du FMI dans le pays a précisé, entre autres, «le succès de la mise en œuvre des repères structurels, prévue dans ce programme, dont la publication des listes des projets en Partenariat public privé (PPP) qui ont été signés ainsi que la nécessité de tenir au courant la Banque Mondiale et le FMI en cas de signature de contrats, de gré à gré, par la compagnie d’utilité publique Jirama».

Marc Gérard, qui succède à Patrick Imam, a débuté sa carrière il y a dix ans en Côte d’Ivoire puis en Géorgie, des pays bénéficiaires des programmes du fonds comme la Grande Ile. Avant sa mutation à Madagascar, il était au département Europe du FMI où il occupait le poste d’économiste principal et participait au diagnostic financier des pays de l’est.

Riana R.

News Mada0 partages

Fenoarivo-hydroagricole: la digue de protection rénovée

Les travaux de rénovation de la digue de protection dans la commune de Fenoarivo (Antananarivo Atsimondrano), détruite durant le dernier passage cyclonique, sont désormais achevés. D’une longueur de 60 m et située sur les rives de Sisaony, cette digue irrigue jusqu’à 1.400 ha de plaines dans cette collectivité  et bénéficie à plus de 3.000 habitants.

Comme toutes les zones périphériques d’Antananarivo, Fenoarivo ravitaille la capitale en fruits et légumes. En fait, l’agriculture et l’élevage restent les principales activités d’une grande partie des habitants de cette commune.

Outre la rénovation de la digue de protection, les autorités locales font appel au soutien du ministère de l’Agriculture et de l’élevage pour la construction d’une prise d’eau dans la commune. «L’étude de faisabilité de cette infrastructure est déjà achevée. La prise d’eau pourra irriguer jusqu’à 300 ha de terres cultivables», a précisé le maire de la commune d’Antananarivo à ce sujet.

Par ailleurs, la réhabilitation d’une route de 1,2 km, reliant Fenoarivo à Ambohijafy, est également terminée. «Ces travaux ont été menés pour faciliter l’acheminement des produits venant d’Ambohijafy qui représente un fort potentiel agricole».

Rakoto

News Mada0 partages

Jean Max Rakotomamonjy: candidat de dernière heure

Les observateurs de la vie publique et les gens des médias ne s’attendaient plus à la candidature de Jean Max Rakotomamonjy, président de l’Assemblée nationale, lorsque l’annonce de la cérémonie pour le dépôt de son dossier à la HCC a été rendue publique.

Au moment où il s’est montré à Ambohidahy on aurait pu penser lire les traces d’hésitation chez le candidat, au contraire on a découvert un homme à la fois plein de sérénité que conscient de la charge qu’il porte. Il entend opérer pour le pays une rupture avec le passé. Il a dépoussiéré le concept de décentralisation, au centre de la politique du Leader Fanilo. La décentralisation modernisée grâce à une législation complète et détaillée servira de pivot à la pensée de développement, devant rompre ainsi avec les demi-mesures qui permettent au pouvoir central de tenir en haleine voire en laisse les collectivités décentralisées.

Cependant Jean Max Rakotomamonjy entend rendre à l’État sa toute puissance en l’appuyant sur l’application stricte du droit s’imposant à tous sans que personne ne puisse agir au-dessus des lois ni encore moins en faire dériver l’interprétation. L’Etat de droit et des lois d’assainissement pour l’exercice des activités politiques favoriseront alors à rendre efficace la lutte contre la corruption, aideront à remettre de l’ordre ainsi qu’à appliquer une politique énergique propre à combattre les manifestations d’actions coupables qui provoquent le climat d’insécurité actuelle.

Tout est possible, seul un changement de mentalité et un esprit différent pour entreprendre la gouvernance conditionnent la réussite de tout projet de société. Et ce changement Jean Max Rakotomamonjy s’engage à l’entreprendre, disant s’y soumettre lui-même pour pouvoir l’exiger de tous ceux qui veulent assumer des responsabilités dans les affaires publiques.

 

Rakoto

News Mada0 partages

Cooperation – Japon: le ministre d’Etat aux Affaires étrangères au pays

Masahisa Sato, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères du Japon a  rencontré plusieurs hautes personnalités, notamment le Chef de l’Etat et le ministre des Affaires étrangères, Dovo Eloi Maxime.

Plusieurs sujets ont été abordés à cette occasion, notamment le renforcement de la coopération nippo-malgache, dont l’adduction d’eau potable dans le Sud et l’Exposition universelle 2025. Sans oublier également les grands projets de coopération en cours, dont l’extension du port de Toamasina.

Selon le communiqué, le ministre japonais s’est félicité de la fin de la période d’instabilité  politique depuis la formation du gouvernement de coalition en juin, avant de souhaiter une élection présidentielle libre, juste et paisible, dans le respect de la législation en vigueur.

Avec le ministre des Affaires étrangères malgache, les deux parties  ont échangé leurs  opinions sur les relations bilatérales, la situation régionale ainsi que les défis sur la scène internationale.

 

J.P

News Mada0 partages

Climat pre-electoral: une charte d’apaisement en attente

Ce sera pour bientôt. C’est ce que le numéro un du Comité du Fampihavanana malagasy (CFM) Alphonse Maka a fait savoir hier à Ampefiloha, en marge de sa rencontre avec l’ ambassadeur de Chine, Yang Xiaorong.

Selon ses explications, cette charte a été élaborée avec le Samifin, le Bianco ainsi que des membres de la société civile en vue de favoriser un climat électoral serein. Pour légitimer cette démarche, le numéro un du CFM évoque l’article 4 de la loi n° 2016 – 037 relative à la réconciliation nationale.

En fait, cet article stipule que le CFM a pour mission «D’instaurer une atmosphère politique sereine pour garantir la non répétition des situations conflictuelles pouvant porter atteinte à l’unité nationale d’une part et d’autre part, un environnement favorable au respect de la constitution, à l’Etat de droit, au respect des droits de l’homme et à l’approche genre».

Pour en revenir à la visite de l’ambassadeur de Chine Yang Xiaorong, la diplomate a réitéré que la Chine n’intervient pas dans les affaires intérieures du pays. «Nous respectons le choix du peuple malgache», a-t-elle déclaré.

J.P

News Mada0 partages

Incendie a Anjanahary: trois personnes meurent carbonisées

Trois personnes dont deux enfants sont mortes dans un violent incendie qui s’est déclaré dans la nuit de lundi, dans le quartier d’Anjanahary, dans le 5e arrondissement. Les flammes ont consumé dix maisons.

Il ne reste plus rien que des ruines et des cendres des dix maisons qui ont été ravagées par un violent incendie dans la nuit d’avant-hier dans le quartier d’Anjanahary, plongeant les victimes dans un abattement profond. «Nous avons tout perdu dans ce sinistre. Les fruits de plusieurs années de dur labeur. Tout a disparu en un clin d’œil», a indiqué une victime, encore sous l’effet de choc.

Trois personnes ont péri

Mais il n’y avait pas que des dégâts matériels. En fait, l’incendie a provoqué la mort de trois personnes, une mère de famille et ses deux enfants. Elles étaient emprisonnées à l’intérieur de leur maison. Et selon les explications, en dépit de la difficulté d’accès à l’endroit où se trouvaient les maisons en feu, les pompiers ont pu maîtriser la situation après quelques temps d’intervention en vue de circonscrire les dégâts. Toutefois, ils n’ont pas réussi à sauver la vie de trois personnes, issues d’une même famille.

L’origine de l’incendie reste à déterminer. Les riverains ont essayé de combattre le feu avec les moyens du bord. L’embrasement était généralisé à l’arrivée des sapeurs-pompiers.

Des représentants de la Commune urbaine d’Antananarivo sont venus sur les lieux pour remettre aux victimes une aide d’urgence.

 Ando Tsiresy

News Mada0 partages

CEPE – CISCO tana: le taux de réussite en hausse de 17,35%

Une semaine après les épreuves, le verdict est tombé pour les candidats au CEPE dans la Circonscription scolaire d’Antananarivo Renivohitra (Cisco Tanà).  Par rapport à l’année dernière, le taux de réussite est largement en hausse.

Le niveau des élèves s’est amélioré. C’est notamment le cas dans la Cisco Tanà, qui affiche un taux de réussite de 73,61% contre 56,26% en 2017, soit une augmentation de l’ordre de 17,35%.  Les quelque 30.303 candidats peuvent consulter à partir de ce jour la liste des admis, affichée au niveau de tous les Centres d’examen.

Par ailleurs, grâce à la technologie, les parents peuvent aussi consulter les résultats, en envoyant le numéro au 601 via les trois opérateurs téléphoniques (Orange – Airtel – Telma) ou bien sur le site du ministère de l’Education nationale (Men) : http:// www.education.gov.mg/gre-men/web/

Ce résultat découle des efforts déployés par certains enseignants qui ont continué de dispenser des cours aux élèves de la classe de 7e, même durant la période de grève. A cela s’ajoute les cours de rattrapage intensifs menés par l’Association des professeurs des écoles libres de Madagascar (Apelm).

Dans la foulée, les responsables au sein du Men démentent les rumeurs qui circulent, comme quoi les sujets ont été adaptés au niveau des élèves, étant donné que ceux-ci ont été confectionnés bien avant le début de la manifestation des enseignants. D’ailleurs, d’après les informations fournies, à l’issue de la délibération, les notes fixées l’année dernière ont été prises en compte, contrairement à ce que certains gens ont essayé d’insinuer.

Des résultats satisfaisants

D’après les données parvenues jusqu’à hier à la Cellule de suivi du Men, ce n’est seulement pas la Cisco Tanà qui enregistre des résultats satisfaisants. Au niveau de la Direction régionale de l’éducation nationale (Dren) d’Analamanga par exemple, la Cisco d’Antananarivo Atsimondrano a affiché un taux de réussite de 80,22% contre 57% l’année dernière et la Cisco d’Antananarivo Avaradrano, 81,13% contre 58,31% en 2017.

Les Cisco d’Anjozorobe, Andramasina et Ambohidratrimo enregistrent respectivement un taux de réussite de 70,62%, 71,98% et 76,09%, si seulement 30,08%, 38,87% et 39,91% des candidats y ont pu empoché leur diplôme l’année dernière. D’après les statistiques provisoires, la Cisco de Benenitra tient le record en termes de réussite, avec 97,55%, suivie d’Amboasary Atsimo, où 94,59% des candidats ont été admis.

Le bilan du taux de réussite au niveau national  attend les résultats des 20 Cisco qui n’ont pas encore publié leurs résultats. Par ailleurs, ce 28 août, une session spéciale se déroulera au niveau des 15 centres d’examen privés de sujet.

Fahranarison

News Mada0 partages

Cancer: plus d’un millier de nouveaux cas par an

Le nombre des patients qui suivent des traitements au sein du service Oncologie du Centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona  (CHU-JRA), augmente chaque année. « Le cap d’un millier de cas pas an est dépassé », a fait savoir le directeur de cet établissement, le Pr. Olivat Aimée Rakoto Alson, lors de la cérémonie de remise de dons de l’association Franco-Malgache du Sud-ouest de France, le week-end dernier.

En fait, « la difficulté de traitement, qui renchérit davantage les coûts de soin qui peut même entraîner la mort, contraint les malades à ne rejoindre l’hôpital que tardivement. Des situations qui concernent bon nombre d’entre eux ».

Durant ces dernières années, les cancers des femmes, dont ceux du sein et du col de l’utérus, occupent les premiers rangs des cas traités au CHUJRA. Et, le taux de guérison se situe à près de 60%.  Quoi qu’il en soit, le manque de moyens est souvent pallié par l’appui des organismes caritatifs, tels que l’association Franco-Malgache du Sud-ouest de France.

« Ces dons, composés de matériel médical et de médicaments, arrivent à point nommé dans la mesure où une bonne partie des patients n’ont pas les possibilités de suivre les traitements à terme, faute de moyens », a ajouté notre source.

Ladite association  n’est pas à sa première action dans le pays. Elle a déjà apporté ses contributions dans différents domaines, en accordant une attention particulière à la santé et l’éducation, aussi bien dans la capitale que dans les régions.

Fahranarison

News Mada0 partages

Chronique: partisan jusqu’au bout

Pour avoir été élu par la majorité des électeurs le Président de la République dès sa prise de fonction devient le président de tous. Eu égard à ce titre de raiamandeny la constitution lui fait obligation de s’élever au-dessus des partis, lui interdisant ainsi d’entretenir des relations particulières avec telle ou telle organisation politique. Ce qui n’apparait que simple vue de l’esprit, dès lors que le système repose sur le clivage entre majorité et opposition, la première ayant vocation de soutenir la vision politique du président, l’autre d’y apporter un regard critique et au besoin de combattre l’action en application de cette vision dont le gouvernement a la charge d’exécution. A la limite le bon fonctionnement selon ce schéma serait possible dans un système présidentiel, encore faudrait-il que la majorité parlementaire corresponde à une majorité en soutien de la vision politique du président, dans le cas contraire il faut aménager une cohabitation, hypothèse que ne gère ni pour le fond ni dans les formes la constitution.

De façon générale, les partis politiques se sont constitués suite à l’avènement d’une personne au pouvoir suprême afin d’organiser le soutien nécessaire à celui-ci. L’obligation faite au père fondateur de se séparer de son «bébé» apparait comme une disposition contre-nature, si bien qu’elle reste lettre-morte quant à l’application. De par leur formation, sans nécessairement accorder une place prépondérante à l’idéologie, les organisations politiques recrutent dès leur naissance leurs membres sur la base de sympathie pour le fondateur ou en raison des avantages présumés que présente une adhésion. La conviction n’a pas la cote, elle n’a aucune valeur à la bourse, de bourse des valeurs des idées politiques il n’en existe pas. L’expérience montre que là où les ordres ne suffisent pas enveloppes ou valisettes y parviennent. Tout président ne possède pas toujours de quoi bourrer les enveloppes, heureusement ( ! ) que les caisses publiques peuvent pallier le manque. Le marché en ce domaine est oublieux de nature, pas de morale pas de reconnaissance du ventre. Or au terme d’un mandat durant lequel en théorie le président s’est fait obligation de s’élever au-dessus des partis, la constitution le renvoie en quelque sorte à son parti pour présenter sa candidature s’il veut se succéder à lui-même. Si à ces moments-là dans son parti d’un comportement orgueilleux durant le mandat se manifestent des défections, il faut y voir les signes de mauvaises augures, c’est que le bilan déstabilise le bateau, en conséquence celui-ci prend dangereusement de la bande, dans la panique les rats quittent le bord, sans état d’âme vont tenter fortune ailleurs.

Léo Raz

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Les stocks d’essence

Télégramme officiel N° 3254-FR

Tananarive,

le 10 août 1918.

Gouverneur Général à Provinces Tamatave, Majunga, Diégo, Fianarantsoa.

Priorité. – Prière publier par voie affichage dès réception du présent télégramme arrêté en date du 8 août dont teneur suit. – Arrêté relatif à la déclaration des stocks d’essence.

Le Gouverneur Général de Madagascar et dépendances, Chevalier de la Légion d’Honneur,

Vu les décrets des 11 décembre 1895 et 30 juillet 1897,

Vu l’article 11 de la loi du 20 avril 1916,

Vu le décret du 5 janvier 1916,

Vu l’article 419 du Code pénal,

Vu le décret du 5 janvier 1917,

Vu la loi du 3 août 1917,

Vu le décret du 4 décembre 1917,

Considérant la nécessité de connaître la situation des stocks d’essence actuellement dans la Colonie,

Arrête :

Article 1er. – Tout importateur, propriétaire, dépositaire, transitaire ou détenteur à quelque titre que ce soit d’essence de pétrole, de schiste ou de houille et en général d’essence d’origine minérale de toute nature est tenu d’en faire la déclaration dans les cinq jours qui suivront la publication du présent arrêté. Les présentes dispositions sont applicables aux provinces de Tananarive, Tamatave, Majunga, Diégo et Fianarantsoa.

Art. 2. – La déclaration est faite verbalement ou adressée par la poste sous pli recommandé au Chef de la Province qui en avise immédiatement par fil le Gouverneur Général sous le timbre de la Direction des Finances et de la Comptabilité.

Art. 3. – Les importateurs, propriétaires, dépositaires, transitaires ou détenteurs de la matière visée à l’article 1er du présent arrêté sont tenus de justifier à toute réquisition des quantités déclarées ou de leur emploi.

Art. 4. – Tout défaut de déclaration ou fausse déclaration concernant la dite matière sera relevé par procès-verbal et le délinquant sera puni des peines prévues aux articles 8 et 10 de la loi du 3 août 1917.

Art. 5. – Le Directeur des Finances et de la Comptabilité est chargé de l’exécution du présent arrêté qui sera inséré au Journal Officiel de la Colonie, publié et communiqué par voie d’affichage partout où besoin sera et immédiatement exécutoire nonobstant les délais de distance prévus par les arrêtés des 14 avril 1909 et 27 décembre 1913.

Tananarive,

le 8 août 1919.

Signé : Schrameck.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: misy ahafahana mifidy izay tiana

Maro ireo mpilatsaka vonona hifaninana amin’ny fifidianana izay ho filohan’ny Repoblika. Raha ny isan’izy ireo no jerena dia tokony ho hita taratra ao avokoa ny sokajy sy ankolafy rehetra eto amin’ny fiarahamonina. Asa anefa raha afaka entina hitsinjarana ny fiarahamonina ny fahantrana. Ny hany fantatra dia tsy misy mahantra afaka hijoro ho mpilatsaka. Ny fandraisana an’izay ho zava-misy efa ampy hisarika ny saina fa tsy lafatra ny demokrasia. Ambony latabatra no afaka itenenana izany hoe fitovian-jo izany fa rehefa ety an-tsehatra, tsy miandry ela ary tsy mila fandinihana firy dia mivandravandra ny tsy fitoviana.

Fidiny ho an’iza moa no hiaina ao anatin’ny fahantrana ? Eto indray dia mitranga ny fakam-panahy hionona amin’ny fiheverana fa samy manana ny anjarany eto amin’ity tany ity. Izany fiononana izany anefa indraindray misarika hilavo lefona, miteraka hakamoana, izay antony tsy anaovana ezaka ahazoana misondrotra. Ny fiainana ao anatin’ny fiarahamonina etsy andaniny manampy trotraka noho ny fanjakan’ny setrasetra eo amin’ny fifaninanana tsy misy fitsaharana. Eny amin’ny arabe aza, ny mpandeha an-tongotra mifanosika, ny mpitondra fiara mifampisisitsisika.

Eo amin’ny fandinihana izany toe-draharaha izany no maha zava-dehibe ny fifidianana an’izay ho filoha. Anjara moa no mametraka ny tanjona tiany hanondrotana ny firenena sy ny manazava ny làlana diavina ahatongavana amin’izany. Eo moa ny andraikitra fiantohana ny fiarovana ny olona sy ny fananana ao anatin’ny filaminana. Ao ihany koa ny fametrahana rafitra ahafahana mampiroborobo ny toe-karena sy ahafahan’ny olona tsirairay mivelatra. Tsy azo adinoina anefa fa maro amin’ny mpiray tanindrazana ankehitriny no tsy mahita sehatra ahafahany manao ezaka. Betsaka ohatra ny manana fahavononana hiasa. Vitsy dia vitsy anefa raha ampitahaina amin’izany ny asa mandray mpikarama.

Raha itodihana koa ny tontolon’ny fampianarana, ny sekolim-panjakana izay hatry ny ela sehatra fampisondrotana ahafahan’ireo efa niangaran’ny vintana hanarina an’izany ahafahany hitondra fanatsarana ny anjarany, amin’izao fotoana izao dia ireny sekolim-panjakana ireny indray no mampitombo vesatra amin’ny zana-bahoaka mianatra amin’izy ireny. Fanetribe ho an’ny mpianatra any amin’ny EPP anie ny fanankinana ny fampianarana amin’ny maître-fram.

Fitaka be manadala. Aiza ve ka dia fanondrotana ve no resahana dia fanetrena ny ambaratongan’ny fahaizan’ny mpampianatra ny fomba nosafidina. Fomba fanapoizinana ny zana-bahoaka ! Misy anefa amin’ireo mpilatsaka no midera tena noho ny andraikitra noraisiny tamin’izany asa maloto izany.

 

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes: dégringolade logique

Malgré l’ambition de les qualifier chacun « national» les organes de médias audiovisuels que sont la RNM et la TVM, ceux qui se sont succédé au pouvoir n’ont eu de souci qu’à en faire des outils à leurs bottes. Dans la foulée il a suffi d’un gouvernement de consensus pour les réduire de radio et télévision du gouvernement à radio et rélévision d’un ministère. La nomination du ministre actuel a annoncé l’orientation. Plus partisan, plus militant tel un diable à la cause qu’il défend, plus esprit obtus avec écoute fermée à la raison, tu meurs. Les antérieurs détournements de fonction de ces organes lui servent de prétexte et de tremplim pour réaliser le hold-up actuel. Escalade prévisible, à vilain vilain-et-demi. Seulement s’agissant d’un saut-périlleux, l’exercice non seulement constitue un péril pour sa pomme mais menace d’être fatal pour son mentor.

News Mada0 partages

Ambatondrazaka: extension de l’université

L’extension de l’université régionale demeure une priorité en Alaotra-Mangoro. Le chef de région a annoncé la construction de nouvelles salles à Andrarabaribe.

Trois nouvelles salles sortiront de terre, dans les mois à venir, dans l’enceinte de l’université régionale d’Alaotra-Mangoro, dans le fokontany d’Andrarabaribe, ditsrict d’Ambatondrazaka. Les travaux de terrassement ont débuté lundi, après la descente sur les lieux du chef de région, Désiré Ranarisoa, pour délimiter l’espace affecté aux nouvelles constructions prévues pour l’extension des bâtiments de l’université, le 16 août dernier. Une rencontre avec les responsables de l’établissement et les étudiants a aussi été programmée lors de cette visite, pour discuter des apports locaux dans le projet.

L’initiative en cours à Ambatondrazaka illustre la réalisation des promesses des autorités locales d’œuvrer de concert pour la promotion de l’enseignement supérieur dans la région Alaotra-Mangoro, selon le chef de région.

 

Manou

News Mada0 partages

Anjanahary II S: trano hazo 10 nirehitra, telo mianaka, indray namoy ny ainy

Telo mianaka, indray namoy ny ainy vokatry ny haintrano goavana nitranga teny Anjanahary II S – Boriborintany Fahadimy, ny alatsinainy alina lasa teo. Araka ny fanazavan’ny tompon’andraikitra iray eo anivon’ny fokontany, pitik’afo nankany amin’ny moto iray nipetraka tao an-trano no nitarika ny firehetana ka niitatra tamin’ny tokantrano iray hafa teo amin’ny manodidina. May kila hotohoton’ny afo tsy nisy noraisina intsony ny trano hazo miisa 10 tafo izay nahitana tokantrano fito. Olona 20 mahery, indray traboina. Namoy ny ainy tao anatin’ity haintrano ity ny telo mianaka. Voalaza fa fianakaviana iray daholo ireto tokantrano miisa fito traboina ireto. Nanomboka tamin’ny 10 ora alina ny afo ary naharitra ora maromaro ny firehetana. Niezaka nanao izay ho afany tamin’ny famonoana ny afo ireo olona teo an-tanàna mialoha ny nahatongavan’ny mpamonjy voina. Isan’ny nampanano sarotra ny mpamonjy voina tamin’ny famonoana ny afo ny fahateren’ny lalana miditra tao amin’ireo trano nirehitra. Tonga nankahery ireo niharam-boina ny ben’ny Tanàna Lalao Ravalomanana.

J.C

News Mada0 partages

Toamasina: tratra i Leonard, nisandoka ho zandary

Voasambotry ny zandary tao Ambolomadinika Toamasina, ny faran’ny herinandro teo, i Leonard, 30 taona nisandoka ho zandary ary milaza fa afaka mampiditra ho zandary. Misoloky amin’ny fampiasana diplaoma oniversite sy tafika koa ity zandary sandoka ity ary milaza ho mahay manao fanafody gasy hiarovana ny loza sy mahatafiditra miasa izy. Araka ny fanazavan’ny chef d’escadron, Rajaohasina Délson Andrien, kaomandin’ny sampam-pikarohana sy ady heloka bevava eo anivon’ny zandarimariam-pirenena ao Toamasina, manamboninahitra iray miasa eo anivon’ny seranan-tsambon’i Toamasina no nahatsikaritra olona manao fanamiana zandary ka nanatonany nojerena akaiky. Tsy nahay ny fombafomba fanaon’ny zandary raha olona mbola tsy mifankahalala anefa ilay zandary sandoka tamin’io fotoana io. Nampiahiahy izany ka voatery nisava ny teny aminy ilay manamboninahitra ary nitondra azy eny anivon’ny sampam-pikarohana momba ny ady heloka bevava nanaovana famotorana. Hita tany aminy, nandritra ny fisavana azy, ny karazana karatra miendrika fisandohana sy fisolokiana sy diplaoma sandoka. Nohamafisin’ny kaomandin’ny borigady misahana ny heloka bevava ao amin’ny zandarimaria ao Toamasina fa tsy hijanona eo ny fanadihadiana fa mbola hatao izay hamantarana ny niavian’ny fanamiana sy ny galona zandary nampiasainy.

Sajo sy J.C

News Mada0 partages

Fialan-tsasatra ao Toamasina: manamafy ny fisafoana ny polisy

Manoloana ny firongatry ny asan-jiolahy toy ny fanendahana sy ny sinto-mahery mahazo vahana amin’ireo mpiala sasatra izay efa manomboka tonga maro ao Toamasina amin’izao fotoana izao, manamafy ny fomba fanaovana fisafoana andro aman’alina ny vondron’ny kaomisera efatra izay tarihin’ny kaomisera, Razafindahy Manitra Fleurys. Nahitam-bokany izany satria jiolahy miisa 10, indray tratra teo am-panendahana teo amoron-dranomasina, ny faran’ny herinandro teo raha tao Ambolomadinika kosa no voasambotra i Romeo 19 taona, jiolahy efa nokarohin’ny polisy hatry ny ela noho ny fanendahana vazaha avy namonjy trano fandihizana tao Ankirihiry Toamasina. Teny amin’ny lalam-baovao Tanambao fahadimy kosa no voasambotra ry Soloniaina 23 taona, Sely 18 taona ary Bosco 19 taona. Raha ny salan-taonan’ireto jiolahy ireto dia midika fa tovolahy vao erotrerony daholo ireto manao asan-jiolahy ao Toamasina ireto. Hentitra ihany koa ny talem-paritra misahana ny filaminana anatiny amin’ny fitandroana ny fandriampahalemana ao Toamasina amin’izao fotoana maha betsaka ny mpiala sasatra izao. Nanamafy hatrany ny vondron’ireo kaomisera efa-dahy ireto fa hanao izay ho afany amin’ny fitandroana ny filaminana mba hahafahan’ny mpiala sasatra mianoka tanteraka ao anatin’ny fialan-tsasatra lavitra ny tebiteby manoloana ny asan-jiolahy ao Toamasina.

Sajo sy J.C

News Mada0 partages

Paris: l’Unesco valorise la créativité malgache

La 12e édition des Journées de Madagascar à l’Unesco (JMU) prendra place les 12 et 13 septembre à la maison de l’Unesco à Paris. Le « vita malagasy » dans toute sa diversité sera mis en vitrine. D’ailleurs, cet événement s’articulera autour de « La diaspora acteur et vecteur du développement de Madagascar ».

Deux jours durant, «la culture malgache est mise à l’honneur dans la prestigieuse Maison de la paix et de la diversité culturelle qu’est l’Unesco ; une manière pour la Délégation permanente de Madagascar auprès de l’Unesco (Repermadu) de commémorer la Fête nationale à travers une exposition, une série de conférences et un spectacle totalement gratuits et ouverts à tous», rapporte un communiqué.

Scène internationale 

Parmi les exposants, Mialy Seheno fera montre de son savoir-faire en tant que créatrice de mode. Elle travaille sur des matières du terroir malgache aussi variées que la soie sauvage, le coton tissé, le raphia, tout en y apportant une «french touch» contemporaine et créative.

Quant à la 4e art, elle mettra sur le devant de la scène les groupes de rock The Dizzy Brains et Kristel grâce à Libertalia-Music Records, un studio d’enregistrement qui a pour vocation de lancer les œuvres des artistes, des réalisateurs…Ces groupes malgaches auront le plaisir d’assurer le concert des JMU à l’affiche le 13 septembre.

«La pérennisation de cette manifestation culturelle est d’autant plus importante que, tous les ans, chaque délégation ou mission diplomatique accréditée auprès de l’Unesco organise des événements de ce type pour promouvoir et valoriser l’image de son pays. Madagascar ne peut donc pas faire l’économie cette véritable opportunité si le pays veut réaffirmer sa présence sur la scène internationale», conclut-on.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Art visuel: Rija Emadisson photographie des «Victimes»

Rija Emadisson immortalise les événements tragiques qui ont frappé de plein fouet la Grande île ces trois dernières années. Une exposition photographique intitulée «Victimes», est alors à découvrir sur les murs de l’Aft Andavamamba du 27 août au 1er septembre.

Le photographe a minutieusement trié 17 photos reflétant un pays ravagé par les manœuvres politiques et les catastrophes naturelles ayant détruit des vies et laissant des survivants pour compte. Il s’agit ici, selon lui, des victimes de l’attentat à la bombe lors du 56e anniversaire du retour de l’Indépendance de Madagascar, le 26 juin 2016 à Mahamasina, ainsi que celles des cyclones Chedza et Fundi, aux mois de janvier et février 2015 et Enawo en mars 2017.

«Cette exposition ne va pas détailler les faits officiels. Elle relate juste les conditions précaires des victimes à la suite de ces tragiques événements. La coutume veut que l’on vienne en aide aux victimes d’événements tragiques. L’on constate néanmoins que certaines d’entre elles semblaient même se réjouir de leur sort après avoir été affectées dans des camps destinés aux sinistrés où l’on leur distribuait régulièrement de la nourriture, des couvertures, des kits d’hygiène et de santé. Certaines s’offusquaient au moment où elles devaient retourner chez elles», a-t-on appris.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Octuor vocal de Madagascar: manam-peomanga hanandratana ny hakanton’ny mozika

Raha ny tontolon’ny mozika klasika no resahina, manana tanora manan-talenta isika ary tsy mitsanga-menatra. Anisan’izany ny Octuor vocal de Madagascar, nijoro tsy ela akory izay, saingy manana vina tsara amin’ny fanandratana ny mozika.

Octuor vocal de Madagascar, araka izany anarana izany, tarika miavaka amin’ny fananana feomanga ary ahitana mpikambana valo mianadahy ny OVM, fanafohezana io anarana io. Tsy iza izy ireo fa  i Laëtitia Pascale, i Antema Koely, Andriantsoavina Michou, i Andry Nantenaina, Randriamananjara Safidy, Razafitrimo Steven, Rajaonah Harizo ary Andriantsoavina Mino.

Niorina ny volana jona lasa teo ny OVM ary tanora notsongaina tamina fiangonana maromaro, eny Itaosy, izy ireo. Tsy kisendrasendra ny nijoroan’ny tarika fa fifanojoan’ny tanjona sy ny fomba fijerin’ny mpikambana tsirairay: ny fanandratana sy ny fanatsarana hatrany ny mozika eto Madagasikara.

Ny feomanga no anisan’ny mampisongadina ny Octuor vocal de Madagascar. Araka izany, efa voarindra sy miavaka tsara ny anjara raisin’ny mpikambana tsirairay ka ao ny “soprano” (miisa roa izy ireo), ny “alto”, ny “contre-ténor”, ny “ténor” (miisa telo) ary ny manana feo “baryton”.

Manao ny gadona rehetra ny OVM, araka ny fanazavana hatrany. Na vao haingana aza ny nijoroan’ny tarika, efa maromaro ny tetikasa tanterahiny, amin’izao fotoana izao. Anisan’izany ny fanomanana ny fandraisam-peo ireo hirany, izay hivoaka tsy ho ela, araka ny fampanantenana hatrany.

Mialoha izany, fandaharam-potoana lehibe indrindra ny seho voalohany, hotanterahin’ny OVM, rahampitso hariva ao amin’ny Villa Sanni Sahalemaka Ambaniala Itaosy. Hiompana tanteraka amin’ny mozika klasika ny hira hoentin’izy ireo, araka ny lohahevitra, “Récital d’airs d’opéra”. Notsongaina manokana hohiraina ireo sanganasan’ny mpanoratra hira klasika fanta-daza. Marihina fa maimaimpoana ny seho, saingy misy ny fanasana manokana, alaina any amin’ny mpikambana.

Landy R.

News Mada0 partages

Fikarohana sy soradihy: namorona ny « Tsapatsapa » i Juston

Mpanakanto tanora avy any amin’ny faritr’i Sava i Juston. Tany amin’iny avaratry ny Nosy iny rahateo no nahaterahan’ny dihy « tsapatsapa » noforoniny tamin’ny taona 2017. “Tsy nisy fakana tahaka ny “tsapatsapa” fa aingam-panahy nisosa ary niafara tamina fahaterahana kanto vaovao”, hoy i Juston. Karazan-dihy manetsika sy mampiasa ny vatana iray manontolo izy io. “Ankoatra ny fanovozana fahafinaretana eo am-pandihizana ny “tsapatsapa”, azo antoka fa fitaizam-batana feno anisan’ny mahasoa ny zanak’olombelona tsy ankanavaka ity soradihy novokariko ity”, hoy hatrany i Juston. Misandrahaka amina gadona maroloko ny hiran’i Juston fa tsikaritra kokoa ilay fironana any amin’ny mozika tropikaly (zouk love, décalé, salegy…).

Marolafy raha ny talenta ananan’ity mpanakanto ity. Tsongaina amin’ireny ny fananany aingam-pamoronana tononkira notakarina avy amin’ireo trangam-piainana tojo azy na ny mihatra amin’ny mpiara-belona. Eo koa ny fahaiza-manaony amin’ny fandrindrana.

Vina mialoha ny faran’ny taona 2018 ny hamoaka kapila mangirana hahatazanana ny fomba fandihy “tsapatsapa”. Manana ny “JR Prod” (efitrano fandraisam-peo sy fanaovana famerenana ary fikirakirana ny sary) eny Itaosy, rahateo, i Juston.

Nanangona: HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Hatramin’ny faran’ny herinandro: hitohy ny hatsiaka eto Antananarivo 

Alizay antonony mihamalefaka miandalana ny mandrafitra ny toetry ny andro eto Madagasikara. Hitohy hatrany ny orana malefaka any avaratra atsinanana: Sava, Analanjirofo ary Atsinanana. Handrahona ny ilany atsinanan’ny afovoan-tany fa mety harahina erika indraindray any Alaotra-mangoro. Handrahona na hahazo masoandro ny faritra sisa.

Hitohy ny volon’andro ririnina eto Antananarivo, anio hatramin’ny faran’ny herinandro, araka ny fanazavan’ny teknisianina mpamantatra ny toetry ny andro, omaly. 11°C ny maripana ambany indrindra ary 22 °C kosa ny ambony indrindra. Somary hanjaka ny zavona ho an’ny vao maraina fa hisava ihany mandritra ny tontolo andro. Rehefa tsy misy ny erika, midina ny maripana ambany indrindra ary mahatsapa hatsiaka ny olona. Ny zoma ho avy izao, 10°C ny maripana ambany indrindra eto Antananarivo. Mbola mila miomana amin’ny akanjo mafana ihany ny rehetra izany hatramin’ny faran’ny herinandro.

Momba ny rotsak’orana, ny herinandro lasa, antonony ny rotsak’orana (50 hatramin’ny 100 mm) tany amin’ny distrikan’i Sambava ary antonony izany (25 hatramin’ny 50mm) any amin’ny distrikan’Antalaha sy any Sainte-Marie. Amin’ity herinandro ity, malefaka ny rotsak’orana (25 hatramin’ny 50 mm) any Sambava, any Antalaha, any Sainte-Marie, any Mananara Avaratra, any Soanierana Ivongo, any Fenoarivo Atsinanana ary any Toamasina.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Anjanahary: nanatitra fanampiana ny traboina ny CUA

Tonga niombona alahelo sy namangy ary  nitondra ny voatsirambin’ny tanana ny kaominina Antananarivo Renivohitra, omaly, ho an’ireo niharam-boina tratran’ny haintrano, ny alatsinainy teo etsy Anjanahary IIS, boriborintany fahadimy.

Nanome vary dimy gony, menaka ary savony ho an’ireo fianakaviana niharam-boina avy amin’ny ben’ny Tanàna Ravalomanana Lalao ny kaominina. Tonga nitarika ny delegasiona teny an-toerana ny lefitry ny ben’ny Tanàna sy ny delegen’ny boriborintany fahadimy ary ireo mpiara-miasa.

Araka ny voalazan’ny tompon’andraikitra eny an-toerana,  pitik’afo nankany amin’ny moto  no niandohan’ny afo ka niitatra tamin’ny tokantrano hafa. May tsy nisy noraisina tamin’izany  ny trano hazo 10 tafo izay nahitana tokantrano fito ary traboina 20 mahery.

Maty tamin’izany ny telo mianaka. Marihina fa fianakaviana iray daholo ireo tokantrano fito ireo.

Nanomboka tamin’ny 10 ora alina ny alatsinainy teo no nanomboka ny firehetan’ny afo.

Tonga teny an-toerana ny mpamonjy voina raha vao naharay ny antso na nisy aza ny  fahasarotana tamin’ny fidinana teny an-toerana.

Tatiana A

News Mada0 partages

Mam Rakoto: mandalo eto an-tanindrazana

Mamy Njila ny ahafantaran’ny maro azy… Mam Rakoto kosa ny anarana entin’ity mpanakanto ity, amin’izao fotoana izao. Mandalo eto an-tanindrazana ity mpikambana ao amin’ny tarika Njila ity amin’izao fotoana izao. Fantatra fa hisy ny seho an-tsehatra hataony, ny zoma 24 aogositra izao, eny Anosizato. Hifampizara sehatra amin’i Lilie sy i Elsie i Mam Rakoto, amin’io fotoana io. Tsy sambany akory izany fiarahana izany, saingy anatin’ny fanomanana izay hira hatolotra ireo mpankafy kosa izy ireo.Ankoatra ny maha tarika Njila azy, mpikambana sy nanangana ny Gasy Music ihany koa i Mam Rakoto. Tarika mivoy ny mozika malagasy any ivelany any izy io. Andrasana ny hiakaran’i Mam Rakoto ny sehatra lehibe kokoa, eto an-tanindrazana. Toraka izany koa ny rakikira, izay tsy mbola nisy niparitaka taty.

Zo ny Aina

News Mada0 partages

Avant le rallye de Boeny: Rivo à la tête du classement provisoire

Après trois manches disputées au championnat de Madagascar, Rivo Randrianarivony sur une Subaru Impreza reste pour l’heure le pilote à battre. Et au cas où il signerait une nouvelle victoire à Mahajanga cette fin de semaine, la 3e après les rallyes Asacm et Tassam, Rivo creusera davantage l’écart au classement provisoire. Crédité de 181,20 points, ce dernier semble être à l’abri car son premier poursuivant, à l’image de Tahiana Razafinjoelina, se pointe à la deuxième place avec 113,40 points. Teddy Rahamefy ferme provisoirement le trio de tête (110,60 points).

Les frères Randrianarivony auront donc intérêt à maintenir le cap dans la Ville des Fleurs. D’autant que Tahiana et Teddy prendront le départ à Mahajanga. Et à coup sûr, ils ne seront pas sur la liste pour faire de la figuration ou du tourisme. Déjà, cette 4e manche s’annonce sulfureuse.

Miarintsoa R.

Classement provisoire après les 3 manches

1-Rivo Randrianarivony : 181,20/2-Tahina Razafinjoelina : 113,40/3-Teddy Rahamefy : 110,60/4-Frédéric Rakotomanga : 97,30/5-Frédéric Rabekoto : 81,80/6-Daniel Rabetafika : 62,60/7-Rina Randrianarisoa : 48,80/8-Tsitohaina Ramiarinjaona : 46,20/9-Tahiana Andriamanantena : 44,40/10-Herivonjy Solofonirina : 44,20/ 11-Haja Danielson : 34,30/ 12-Mathieu Andrianjafy : 29,90/13-Tovo Rakotojohary : 25,70/ 14-Nirina Ratsifandrihamanana : 20,20/15-Sitraka Rakotomalala : 13,20/16-Jordan Rakotomavo : 12,88 /17-Jacques Ferre : 12,15/18-Yves Rabarijoely et Hariandry Razakaboana : 10,40/19-Fidinera Rasetarivelo : 10,00/20-Dominique Kwan Hua : 9,90/ 21-Gérard Louvel et Hugo Louvel : 7,220/22-Anjaniaina Rakotoarisoa : 6,40/23-Gaston Rakotonindrina : 4,80/24-Tanjona Raharinosy : 2,10.

News Mada0 partages

Foot national: Fosa Juniors à la croisée des chemins

Fosa Juniors en survolant les compétitions nationales depuis le début de la saison, affiche plus que jamais sa détermination de signer un doublé historique..

Le club a toujours su jouer sur les deux tableaux jusqu’au moment où son meilleur élément, en l’occurrence, Dax, est parti voir si l’herbe est plus verte ailleurs, plus précisément au Kaizer Chiefs en Afrique du Sud. Sauf que sa route est moins dégagée en Coupe de Madagascar qu’en Ligue des champions. De quoi mettre le club devant un choix cornélien. A vrai dire,  là où les autres grands clubs ont réussi, comme Cnaps Sport l’a fait en deux saisons successives, (2014-2015, 2015-2016), Fosa Juniors veut également  y poser son empreinte.

Jusqu’à preuve du contraire, la Coupe de Madagascar reste la chasse gardée de Fosa Juniors! Mais à l’issue du tirage au sort des quarts de finale, les Majungais seront opposés à la Cnaps Sport, championne de Madagascar en titre. Sous cet angle, rien n’est gagné ni perdu d’avance.

Une rencontre qui déterminera, selon les observateurs avertis, le nom du futur vainqueur de la compétition. Pour cause, à l’heure actuelle sur le plan national, les deux formations jouent à un niveau supérieur par rapport aux autres.

En fait, après avoir été couronné pour la première fois de son histoire à la Coupe de Madagascar, Fosa Juniors manifeste clairement son ambition de monter de nouveau au pinacle, d’autant plus, cette équipe est au mieux de sa forme en ce moment. Le club champion de Boeny vise le Graal des champions.

Depuis le début du championnat de Madagascar, Baggio et sa bande ont démontré leur suprématie. Même les caissiers se sont cassé les dents plus d’une fois cette saison. Ce qui fait d’eux, logiquement, les grands favoris pour succéder à Leda et compagnie.

Naisa

News Mada0 partages

Kitra vehivavy – «Cosafa 2018»: hatao ao amin’ny Port Elizabeth ny 12 – 22 septambra

Hotanterahina ao amin’ny kianja Wolfson, mahazaka mpijery 10 000 sy ao Gelvandale, ao amin’ny Port Elizabeth, Afrika Atsimo, ny 12 ka hatramin’ny 22 septambra ho avy izao, ny fiadiana ny «cosafa 2018», taranja baolina kitra ho an’ny sokajy vehivavy. Fihaonana, natokana ho an’ireo firenena aty amin’ny tapany atsimon’i Afrika izy ity.

Firenena 12 no hiady ny ho lohany amin’izany ka anisany ny Barea de Madagascar. Ankoatra an’i Afrika Atsimo mpampiantrano, eo koa i Botsoana, i Lesotho, i Malawi, i Mozambika, i Namibia, i Soazilandy, i Zambia, ary i Zimbaboe.

Ankoatra ireo firenena 10 ireo, hisy firenena ivelan’ny «cosafa», hasaina handray anjara, ho fantatra amin’ny fiafaran’ity herinandro ity. Raha tsiahivina, tamin’ny taon-dasa, i Kenya izay firenena any amin’ny tapany antsinanana no nasaina.

Hatao ny alarobia 29 aogositra ho avy izao, ny antsapaka amin’ity “cosafa 2018” ity ka hozaraina ao anaty vondrona telo, ireo ekipa 12 ireo, izany hoe samy hisy ekipa efatra avy ny sokajy tsirairay.

Tafita hiatrika ny manasa-dalana ireo ekipa voalohany isam-bondrona, aorian’ny fifanintsanana, miampy ny ekipa iray tsara toerana indrindra.

Tsy maintsy hiady mafy ny Barea de Madagascar, amin’ity. Raha tsiahivina mantsy, laharana fahefatra tao amin’ny sokajy “A” no nisy ny Malagasy, nandritra ny fifaninanana, natao tany Zimbaboe, tamin’ny taon-dasa. Resy intelo nisesy, nanoloana an’i Zimbaboe, tamin’ny isa 4 no ho 0, avy eo mbola niondrika tamin’ny isa 6 no ho 3 tamin’i Mali ary nomontsanin’i Zambia, tamin’ny isa mavesatra 7 no ho 1.

Raha tsiahivina, ny ekipan’i Afrika Atsimo no nandrombaka ny amboara, tamin’ny andiany farany, rehefa nanilika an’i Zimbaboe, tamin’ny isa 2 no ho 1, teo amin’ny famaranana.

 

Tompondaka

Tia Tanindranaza0 partages

Fitotongan’ny toekaren’i MadagasikaraMila atosika haingana ny sehatra fampianarana

Ankoatra ny tokony hisian’ny fanjakana tsara tantana sy ny ady amin’ny kolikoly dradradradrain’ny mpahay toekarena eto Madagasikara dia misy ny sehatra hafa tsara jerena maika eto amin’ny firenena.

 

 Latsaka ambany be ny faripahaizan’ny Malagasy ary vitsy no mianatra. Ambaratonga fototra no mba vitan’ny 75%-n’ny Malagasy, hany ka voafetra be ny fahaiza-manao sy ny famoronan-javatra hampandroso ny toekarena, araka ny nambaran’ny Profesora Hery Ramiarison (capital humain). Mila atosika mafy io sehatra fanabeazana io raha ny hevitr’ity mpahay sady mpampianatra toekarena ity. Rariny raha tsy misy famokarana sy toetsaina hanangana orinasa eto Madagasikara noho ny fahapotehan’ny sehatra fampianarana. Ankoatr’izay dia mampihemotra ny mpamatsy vola sasany mihitsy ny laza ratsin’i Madagasikara amin’io sehatra io. Misy fampiasam-bola tena ilaina olona manampahaizana maro amin’ny firenena kanefa vitsy ny Malagasy mahavita fianarana. Tsy misy ary tsy ampy ihany koa ny fanofanana ho matihanina manodidina io sehatra fanabeazana io hatreto ka izay no mampikoroso fahana azy hatrany. Eo ihany koa ny tokony hanomezana asa haingana ireo olona marobe tsy nianatra ireo ka hijerena asa mifanaraka amin’ny fahalalany. Ohatra amin’izany ny fampiroboroboana hatrany ny sehatra lamba (textile) izay ananan’i Madagasikara tombony.

Tsirinasolo

 

 

  

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiaraha-miasa amin’ny mpamatsy volaMarc Gérard no solontena vaovaon’ny FMI

Omaly talata 21 aogositra no nanatanteraka fitsidihana an-dRamatoa minisitry ny fitantanam-bola sy ny tetibola, Vonintsalama Sehenosoa Andriambololona tetsy amin’ny biraony tetsy Antaninarenina ny solontena vaovaon’ny tahirim-bola Iraisam-pirenena, Atoa Marc Gérard.

 

Nivoitra tamin’ny dinidinika natao tao ny dingana efa nataon’i Madagasikara mahakasika ny tetikasa FEC fahatelo (Facilité Elargie de Crédit) izay efa neken’ny filankevi-pitantanan’ny FMI ka nahazoana famatsiam-bola mitotaly 44,25 tapitrisa dolara na 145 772 775 000 Ariary (1dolara=3294,3Ar). Noresahana tao ihany koa ny momba ny fanomanana ny FEC andiany fahefatra izay hanatanterahan’ny FMI ny asa fitarafana manokana ka handalovan’i Madagasikara fanadinana indray amin’ny tapatapaky ny volana septambra. Raha momba ity solontenan’ny FMI vaovao ity dia mpahay toekarena efa niasa tao amin’ny sampandraharaha fitantanam-bolam-panjakana tany Côte d’Ivoire  sy tany Georgie nandritra ny 10 taona izy.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tanora zanaky ny Faritra AtsimoTsy manaiky ny tetikasa Toliara Sands

Nanao fanambarana tetsy amin’ny Telozoro Andrefanambohijanahary ny fikambanana Tanora zanaky ny faritra Atsimo omaly talata 21 aogositra.

Manohitra tanteraka ny tetikasa Toliara Sands izy ireo noho ny voka-dratsy azo amin’ny fitrandrahana fasimainty atao any. Manao antso avo amin’ny tompon’andraikitra rehetra izy ireo ary manentana ny mponina rehetra, indrindra ny any amin’ny faritra Atsimo tsy hanaiky hatramin’ny farany io tetikasa io. Mampidi-doza amin’ny fahasalamana ary tsy tokony hotohizana intsony ny fitrandrahana atao, hoy ireo tanora mpikambana. Raha mbola mitohy io tetikasa io dia hidina any an-toerana izy ireo hamondrona ny hery miaraka amin’ireo olona rehetra efa  manohitra izany any. Tsiahivina fa 40 km avaratr’i Toliara no misy ity tetikasa ity, ao amin’ny tanàna ambanivohitra Tsianisiha sy Ankilimanilika, distrika Toliara II ao amin’ny faritra Atsimo Andrefan’i Madagasikara. Mifototra amin’ny fivangongoana fasika mineraly ao Ranobe izay be velarana ny tetikasa. Efa nahazo fahazoan-dalana ity tetikasa Toliara sands ity ary manodidina ny 300 tapitrisa dolara na 988 290 000 000 Ariary ny vola efa mihodina ao, araka ny tatitra nataon’i Collin Forbes, tale mpitantana momba ny raharaha mifandraika amin’ny kaominina sy ny tontolo iainana. Handrasana ny fihaonan’ny roa tonta hijery ny fandravonana ity olana ity ary mila fandraisan’andraikitry ny fanjakana ihany koa amin’ny fanelanelanana sy izay mety ho vahaolana hatolotra.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Solonandrasana MahafalyMba mitsapa vintana ihany koa

Tsy hetraketraka na fitiavana voninahitra ho ahy manokana no hirotsahana hofidiana filoham-pirenena fa adidy goavana eto amin’ny firenena izany, hoy ny Praiminisitra teo aloha Mahafaly Solonandrasana Olivier, kandidan’ny antoko Orimbaton’i Madagasikara na ny OM.

 

J.Mirija/Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Mafy ny te ho filoha sy hahazo seza !

Miisa 46 ireo nandrotsaka ny antontan-taratasy ho kandida filoham-pirenena. Mazava ho azy fa ny iray amin’ireo izany no ho filoha hitantana an’i Madagasikara afaka volana maromaro, raha tena raikitra sy tsy misy sakana ny fifidianana.

 

 Raha raisina amin’ny heviny miabo, dia tena ady sisika izany ny finiavana hanasoa ity tanindrazantsika ity, ka maro no miady mafy ho lohany hahafa-mandray andraikitra bebe kokoa. Samy manana ny tetikasany sy ny vinany ary ny programany ireo kandida, ary tsy misy ratsy fa mifameno ireo. Raha amin’ny lafiny iray indray dia mety maherihery angamba ny fiteny raha hilaza, fa toy ny kilalaon-jaza ny firotsahan-kofidiana, ka toa manao daholo izao bodo sy adala izao. Tsy mahay mifandamina sy mifandrindra fa samy mba te ho lohany avokoa e! Misy ny tena manam-bola tsy toko tsy forohana, ary ao ny mandany mandany harena mihitsy. Raha tena hanasoa ny firenena tokoa, maninona sy nahoana no tsy tonga dia manao izany mivantana eny anivon’ny fiarahamonina, dia atao fifaninana masina e? Ny fahefana aloha izao no tena mahamaika, ka toa vitsy no mba afaka hanasoa mivantana ny firenena ivelan’ny fananana fahefana raha tarafina amin’ity firotsahan-kofidiana ity. Mariky ny demokrasia ihany koa anefa io, ka tsy hifanomezan-tsiny e! Ho avy ny propagandy atsy ho atsy, ka asa lahy raha mba hiova fisaina sy fijery amin’izay Ramalagasy ka tsy ho sodokan’ny andrika ivelany sy ny ronono an-tavy na ny fizaram-bola na zavatra tsy mahavita taona.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana Filoham-pirenena46 ireo kandida

Lasan’i Madagasikara ny amboaran’ny fifaninanana izay be kandida filoham-pirenena indrindra eto ambonin’ny tany.

Miisa 46 mianadahy ireo mpifaninana nanatitra ny antontan-taratasiny teny amin’ny fitsarana avo momba ny lalampanorenana (HCC) Ambohidahy hatry ny omaly talata 21 aogositra tamin’ny 5 ora hariva.Mbola nisy ireo nitsoaka an-daharana maromaro far aha tsy izany dia efa tafiakatra 50 ireo kandida.Ahitana filoham-pirenena teo aloha 3 , filohan’ny tetezamia 1, praiminisitra teo aloha 1, mpitondra fivavahana, mpahay toekarena, mpanakanto, mpandraharaha, mpanao gazety, mpitsara, mpisolo vava, mpampianatra, filohana fikambanana, olon-tsotra…Tena ao daholo ny seha-pihariana rehetra misy eto amin’ny tany sy ny fanjakana.Endriky ny fisian’ny fahalalahana sy ny demokrasia ve, sa paikady fanaparitahana vato noho ny politika avo lenta ? ssamy manana ny fandinihany ny momba izay ny tsirairay saingy ny hita kosa aloha dia ity no fifidianana filoham-pirenena niavaka indrindra, tsy ho an’ny eto Madagasikara ihany fa tena maneran-tany mihitsy, indrinndra fa raha oharina amin’ny isan’ny mponina sy ny ampy taona afaka mifidy.Raha boriboriana ho 10 tapitrisa, izany hoe atao kaonty ambony kely noho nytarehimarika ofisialy ny isan’ny mpifidy eto Madagasikara, dia samy mahazo vato 217 392 avy izany ireo kandida 46 ireo amin’ny fihodinana voalohany.Mazava be ny resaka eto fa tsy hisy izany hoe 1er tour dia vita izany; mazava ho azy tsy maintsy hisy ny kandida 3 na 4 hisongadina ka hahazo vato betsaka kokoa, saingy raha kajy sy tarehimarika no resahana dia tsy maintsy hisy ny fihodinana faharoa ka any vao tena hifampitady ireo kandida 2 mpifaninana farany.Eo indrindra no miasa ny kajy politika satria tsy maintsy hisy ny kandida hanome toromarika ny mpifidy azy hoe izatsy na izaroa no omentsika ny vatontsika; mety eo ihany koa ireo hanome safidy malalaka ny mpanara-dia azy.Efa azo sary an-tsaina kosa anefa fa tsy maintsy hisy ihany ireo kandida hihintsana satria tsy nahafeno ara-dalàna ny fepetra, tsy ilaozan’izay mbola mety hitsoaka an-daharana eny am-pandehanana eny ihany koa noho ny antony maro samihafa.Manana tombony manokana kosa anefa ireo kandida efa fantatra anarana, sy manana rafitra manerana ny nosy entiny miatrika ny propagandy, arymazava ho azy fa manam-bola sy ampy fitaovana.

 

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Didier RatsirakaTsy mbola milavo lefona

Tsy nofinofy ary tsy kihonohono fa anisan’ireo nandrotsaka ny antontan-taratasiny hofidiana filoham-pirenena amin’ny 7 novambra izao ny Amiraly Didier Ratsiraka,

filoha mpanorina ny antoko Arema. Nanatitra ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiany tamin’ny ora farany teny amin’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana na ny HCC Ambohidahy omaly takariva ireo delegasionina mafonja nirahiny. Nitarika izany ny Sekretera Nasionalin’ny Antoko Simon Pierre, Sekretera jeneralin’ny antoko ho an’ny faritanin’Antananarivo Ange Randrianarisoa, ny Printsy Hector Elakovelo, Profesora Raniriharinosy Harimanana, ireo zanany roa vavy dia i Sophie sy Anick Ratsiraka, Ny amiraly Ratsiraka no kandida faha-46 farany nandrotsaka ny filatsahan-kofidiany teny amin’ny HCC, izay mety ho fanapahan-kevitra tamin’ny ora farany na nanao fomban’ny “favori”, dia ny miandry farany. Tsy mankasitraka loatra ny hanaovana izao fifidianana izao ny Amiraly sy ny mpiara-dia aminy, saingy nirotsaka ihany izy satria tsy maintsy mandeha ny fifidianana, hoy i Simon Pierre Sekretera jeneralin’ny antoko Arema. Nivoy ny tokony hisian’ny fandaminana eto amin’ny firenena hatry ny ela ny Amiraly Didier Ratsiraka ary tsy dia narisika loatra tamin’izay fifidianana izay, saingy tsy nisy nihaino, hany ka nanapa-kevitra ny ho kandida. Mila milatsaka ny filoha raha ny ambaran’ny Arema kanefa efa izay no tapaka ary io no zava-misy ka dia tsy afa-manoatra. Mananika ny faha-82 taonany ny amiraly, izay efa kandida tamin’ny 2013, saingy nolavina ka heverina fa mpifaninana izy amin’ity. Mahalala zavatra sy tsiambaratelo betsaka i Didier Ratsiraka raha ny momba an’i Madagasikara satria izy no nitondra ela indrindra teto, ary na efa nahazo taona aza mbola tena mamiratra ara-tsaina. Tsy mety milavo lefona i Deba e !

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaTandindonin-doza ny haha kandida azy…

Tonga nanatitra taratasy fitoriana teny amin’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana teny Ambohidahy omaly, ny mpitarika ny hetsiky ny olom-pirenena sy Vondron’olona Leo ny Tsimatimanota (VOLT), mangataka ny hanafoanana ny fahafahan’i Andry Rajoelina mirotsaka hofidiana ho filoham-pirenena.

 

Nialoha izay, efa nisy ny hetsika nataon’izy ireo teny Mahamasina ary nahatarika vahoaka maro tokoa. Nirantiranty ny sorabaventy hoe : “Etat de droit, non à la candidature d’un putchiste, Andry TGV stop ! ». Raha adika tsotsotra dia “Tany tan-dalàna, tsy azo ekena ny firotsahan’ny mpanongam-panjakana, Andry TGV mijanona”. Ny tantara tsy fanadino ary ny lasa tsy fanadino fa tsy maintsy mijoro ny vahoaka satria nijaly nandritra izay fotoana nitantanany ny firenena taorian’ny fanonganam-panjakana, raha ny nambaran’i Didi Rakotoarisoa, iray amin’ireo mpitarika. Tsy vao izao no misy fitoriana mahakasika an-dRajoelina fa efa nanao ihany koa ny Hetsiky ny Fanorenana Ifotony (HFI), izay tsy nahazo rariny teny amin’ny HCC ka nitory azy eny amin’ny tribonaly. Ny fantatra dia misy olana sy tsy milamina i Andry Rajoelina mitaha amin’ny kandida rehetra satria izao sahady dia efa iharan’ny fanoherana samihafa. Efa fitoriana roa sahady no mahazo azy. Hisy fiantraikany amin’ny filatsahan-kofidiany ve ? Ny mpanongam- panjakana dia  tsy tokony hahazo hirotsaka hofidiana raha araka ny “Fifanarahan’i Cotonou”, izay lalàna iraisam-pirenena. Ny iraisam-pirenena anefa mivoy ihany koa fa fifidianana malalaka. Amin’ny 26 aogositra izao no hivoaka ny lisitr’ireo kandida. Kazaran’ny manao don-tandroka hoe manana olona hiaro, kanefa  ny IEM etsy an-daniny tsy misy zavatra mazava amin’ny olona. Miezaka ny maka ny fon’ny mpifidy fotsiny ary manomboka efa mankaleo ny mpanaraka. Ny TGV sy ny MAPAR koa efa manomboka tsy mifanara-tsaina satria samy miseho ho tompony.

 

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaEfa niomana hatramin’ny 2009

Efa mipetrapetraka ny paikady ary tsy tonga hitsangantsangana i Marc Ravalomanana niverina eto fa hanaporofo ny mbola hilan’ny firenena sy ny vahoaka Malagasy azy.

Efa tamin’ny 2009 no niomana hiverina eo amin’ny fitondrana amin’ny fomba demokratika, ary tsy tongatonga ho azy ilay tantara “Return of a president” na ny “Fiverenan’ny filoha”, izay mitantara ny fiainany sy ny lalana nodiaviny, ary efa mitory hafatra amin’ny mbola hiverenany indray amin’ny fitondrana an’i Madagasikara. Mahalala tsara ny zava-misy sy ny fitantanana mety kokoa amin’i Madagasikara amin’izao. Manana mpiara-miasa matanjaka ary tonga hentitra amin’ny asa hivaingana satria mampiavaka azy ny hafainganam-pandeha amin’ny fampandrosoana. Mahalala ny 92%-n’ny manjo ny Malagasy aho. Haiko tsara ireo vahiny mpiara-miasa amintsika ireo ary hampiasa ny fahaizako koa aho, hoy izy, ny 12 desambra 2017, nankalazany ny faha-68 taonany. Hitondra fanantenana ho an’ny Malagasy aho ary hanao avo 10 heny tamin’ny ezaka efa vitako hatramin’izay. Mety nanana ny fahalemeny izy, saingy tsy sakana tamin’ny fampandrosoana nentiny izany, ary tena nahavita izy fony teo. Hanova ny fihetsiko aho, hihaino araka izay azoko atao, handray fanakianana ihany koa, vonona handefitra aho, vonona hiova saingy tsy hiova kosa aho fa dia hihenjana amin’ireo mieritreritra azy fa tsimatimanota eto amin’ny firenena, hoy i Marc Ravalomanana. Raha nisy tsy nety natao teo aloha dia izay no maha olombelona, tsy ho tanteraka 100%, hoy hatrany ity filoha teo aloha ity,  aleo mifampiresaka sy mifanazava dia mifandamina, hoy izy na dia avy niady aza.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Saran-dalana 500 ArMbola hivory hifandinika ny UCTU

Hivory maika handinika ny fiakaran’ny saran-dalan’ireo koperativa sasany eto an-drenivohitra ho lasa 500 Ar ny fivondronan’ireo mpitatitra eto Antananarivo Renivohitra amin’ny talata ho avy izao.

 

Hanomboka amin’ny fiandohan’ny volana septambra ho avy izao ka anisan’ny hampiakatra ny azy ny  zotra 133 mampitohy an’Itaosy amin’Analakely sy ny zotra 193 mampitohy amin’Anosimasina Itaosy sy Ampasampito. Fanapahan-kevitr’ireto zotra roa ireto io fampiakarana saran-dalana ho 500 Ar raha araka ny fantatra fa tsy nieran’izy ireo tamin’ny UCTU. Ho an’ny UCTU, raha araka ny fanazavan’Atoa Jean Louis filoha lefitry ny fikambanana dia tsy mbola rava ilay fifanarahana tamin’ny fitondram-panjakana   izay manamafy ny fijanonan’ny saran-dalana ho 400 Ar miaraka amin’ilay  fanampiana 300.000 Ar isaky ny fiara isam-bolana. Efa miomana ny handoa ilay fanampiana volana septambra taona 2017 rahateo ho an’ny mpitatitra ny fanjakana ankehitriny ka ho hita eo izay mety ho tohiny.  Nanamafy Atoa Jean Louis fa miankina amin’ny fivoriana hotanterahin’izy ireo amin’io talata io no hanapahany hevitra na hampiakatra saran-dalana ho 500 Ar avokoa izy ireo na hanohy ny fifanarahany tamin’ny fitondram-panjakana ihany.

 

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tournoi de Vacances 3FA 2018Analamanga sy Betsiboka no mandray anjara

Nosokafan’ny depioten’Avaradrano, Andriamitantsoa Benjamin notronon’ny ben’ny tanànan’Ankadikely sy ny Pds-n’i Manandrina ary ny filohan’ny 3Fa,

Tia Tanindranaza0 partages

FATY HITA TENY IKOPA

Lehilahy iray efa nanjavona hatramin’ny volana jona no hita faty tampoka tetsy Ikopa omaly.

 

 Efa potika tanteraka ny tenany tamin’ny fotoana izay nisintoman’ny olona azy tao. Tsy mbola voamarika na nisy namono na tsia satria efa tsy nisy azo nijerena tsara ny vatany intsony noho ny fahasimbana. Betsaka izay olona hita faty tao izay ary ny ankamaroany dia maty an-drano, ankoatr’izay novonoina ary natsipy tao. ANTSON’NY MPONINA ANY ANDROY

 Tsy nisy vahaolana hatreto ny fiantsoan’ny mponina ny lehiben’ny faritra Androy ny mba hitadiavan’io farany vahaolana maika mba hanajanonana ny fanaovan’ireo mpandraharaha sinoa fotodrafitr’asa izay manahirana ny olona ao an-toerana. Nomena 48 ora io manam-pahefana io mba hamaha ny olana ary omaly izy dia namaly ny vahoaka ka nilaza fa ara-dalàna ilay orinasa sinoa sy ny fividianany tany izay hanorenany ny orinasany. Tsiahivina fa hatramin’ny fasana dia narodana ka isan’ny nampihetsika ny olona izany. Ahiana ho ratsy ny fivoaran’ity raharaha iray ity.

MPIANATRA TANY CHINE

Tafody teto an-tanindrazana ny alahady teo ny tovolahy iray izay nandrato fianarana tany Chine kinanjo tsy navelan’ny manam-pahefana tany an-toerana nody rehefa lany ny « visa » nampiasainy. Voatery niditra an-tsehatra ny Primatiora nanelanelana sy nitady vahaolana izay vao tafody ilay mpianatra izay sady efa tsy nisy sakafo intsony no tsy nisy vola intsony ihany koa. Mbola betsaka ny mitovy aminy any an-toerana raha araka ny fantatra. Mahatalanjona ihany ny hoe efa fantatra ny fijaliana sy ny tebiteby iainana any dia mbola betsaka ihany ny sahy mirisika. OLONA 3 MAY KILAN’NY AFO

Olona telo no may kilan’ny afo tetsy Anjanahary. Trano hazo miisa folo izay ipetrahan’ny fianakaviana fito no indray nasesin’ny afo ny alin’ny alatsinainy hifoha talata teo. Pitik’afo izay nahazo ny moto iray ary niitatira tsy vaofehy intsony no niantombohan’ny loza. Rangahy sy ny vadiny ary ny zanany kely roa taona no maty tao anatin’ilay trano ka tsy avotra intsony. Tonga teny an-toerana ny solon-tenan’ny ben’ny tanànan’Antananarivo nanome fanampiana maika ireo fianakaviana tra-doza.

KARATRA MAHA MPANAO GAZETY

Folo volana aty aoriana tsy mbola nivoaka ihany ny karatra maha-matihanina ny mpanao gazety. Voaporofo izany ny tsy fahamatoran’ny kaomisiona napetrak’i Rolly Mercia ary ny vokatr’izany dia lasa mikorontana ilay asa ka ialokalofan’ny mpanao ratsy sy mpisoloky. Isan’izany ny nitranga tetsy amin’ny HCC tao anatin’izay herinandro roa nametrahan’ny kandidà dosie izay : nisy nisandoka ho mpanao gazety ary maka volabe amin’ireo olona hirotsaka hofidiana mba hanaovana dokam-barotra azy ireo. Potika tanteraka ilay asa masina noho ny hadalàn’ny fanjakana.

JIOLAHY TENY ALASORA

Tokony ho tamin’ny 11 ora sy sasany, ny alin’ny alatsinainy hifoha talata teo no tonga tao amin’ny tanànan’Alasora ireo jiolahy miisa folo raha kely indrindra. Avy hatrany dia nanapoaka basy izy ireo ary mba hampihorohoroana ny mponina. Trano iray izay sady toeram-pivarotana no notafihan’ireo andian-jiolahy ary lasa tamin’izany ny vola mitentina 3.5 tapitrisa ariary, ny fahitalavitra miampy ny finday rehetra tao an-trano ary koa ny entam-barotra. Tsy nisy sahy nivoaka ny olona na dia somary naharitra aza ny fanafihan’ireo olon-dratsy. Basy vita gasy miisa telo no nampiasain’ireo. MISANDOKA HO ZANDARY

Lehilahy iray no misandoka ho zandary ary misoloky ho maha-tafiditra izay te ho mpianatra ho zandary. Manao fanamiana izy ary manana karatra ary koa mitondra galona. Tsy zandary ihany no hisolokiany fa mbola manana karatra maha-mpitsabo, mazava hoazy fa sandoka ihany koa. Hita tao an-tranony avokoa izany fitaovana rehetra izany nandritry ny fisavàna nizay natao. Nidoboka am-ponja ao Toamasina ity lehilahy mpisandoka andraikitra ity. FIFIDIANANA ATY AFRIKA TOKOA

 Tsy resa-be fa tena nirotsaka ho filoha tokoa i Didier Ratsiraka. Nahatalanjona ny maro izany ary nataony tao anaty faradoboka ny fanaterana ny antotan-taratasy. Mazava izany izao fa tena fifidianana aty afrika tokoa ity mitranga ity. Nilatsaka avokoa na ny mpanakarena tampoka na ny dadabe efa mangozohozo na ny mpitondra fivavahana na koa ny mpanao mazia. Mijanona eo amin’ny tantaran’ny firenena ity fifidiana iray izay be kandidà indrindra ity hatramin’izay. MAEVATANANA TSY MILAMINA

Nitsoaka tany anaty ala ny olona raha tonga ny jiolahy tsy voafaritra isa izay nanafika tao anatin’ny maizina. Horohoro ny niainan’ny olona izany ary dia navela fotsiny teo ny trano sy ny fananana mba hanavotana ny aina. Ny ampitson’iny vao tonga tao an-toerana, tao Ambotofotsy-Maevatanana ny mpitandro ny filaminana. Tsy horakoraka no nandraisan’ny olona an’izany fa kosa siotsioka fanesoana mba hanamarian’ireo ny hatezerany satria tsy mba tonga ara-potoana namonjy ireo mpitandro ny filaminana.

Tia Tanindranaza0 partages

Samy maika daholo..

O ry Tanindrazanay Malala!Te hitondra anao daholo ry bodo sy ry adalaTelopolo mahery ireo nilatsaka an-tsitrapo.Samy te ho lohany, maniry ny ho filoha.

 

 

Ao ireo tena resy lahatra, amin'ny fitiavan-tanindrazana

Misy koa anefa ireo natosika mba ho mpanakorontana

Ny sasany efa fantatra izao fa tsy ahazo vato mihitsy

Sa dia manantena mafy avieo fa ho lasa minisitra?

 

Toa ataon'ny sasany kilalao ity fitondrana fanjakana

Tsy aleo ve nangonina ny vola nampihena fahantrana.

Dia "Gaga elah" hoy ny fitenin'ny tanora

Amin'ireo mpifaninana tsy maintsy hisy ho voakora.

 

Eo am-pelatananao raMalagasy ny hoavin'ny taranaka

Koa mandehana mifidy, ary aza mora maka tahaka

Izay tena hitanao fa mahavita sy atokisana fidiana marina.

Fa misy ny mampiesona sy mpamadika, ndrao any an-kady no hivarina.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

AndranomanelatraTokantrano 3 voatafika, tovovavy iray voaolana

Miverina tanteraka ny tsy fandriampahalemana ao Andranomanelatra ao ankehitriny. Isan’ny lasibatra matetika amin’izany ny fokontany Tsaravavaka, izay tsy lavitra loatra an’Antsirabe akory.

Caius R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Magro ToliaraMiandrandra 1er tour de vita

Nivory niaraka tamin’ny KOM-TIM, FOKO-TIM, JEUNE-TIM, araka ny antson’Atoa Sazalahy Tsianihy mpandrina ny Faritra Atsimo-Andrefana tao amin’ny Magro Toliara ny sabotsy 18 Aogositra 2018 teo,

 ny  Ben’ny Tanàna TIM teo aloha any amin’ity  Faritra ity. Hafaliana sy horakoraka no heno tao amin’io toerana io raha nahare ny fanambarana nataon’Atoa Sazalahy  Tsianihy fa efa tafapetraka ao amin’ny HCC ny Antontan-taratasy filatsahan-ko fidian’ny Prezida Marc Ravalomanana.  Koa satria mitaky asa hatao izany fanohanana kandida izany dia mbola hivory manokana anio alarobia 22 aogositra 2018 ny  JEUNE-TIM rehetra ao Atsimo Andrefana tarihan’ny mpandrindra azy,  Atoa Celyn mba handrindrana ny lamina hampandaniana 1er tour de vita hoan’ny kandida Marc Ravalomanana. Mazava loatra fa narahina fitrotroana am-bavaka mafonja izany faniriana izany teo am-pamaranana ny fotoana ary efa manantena ny fampandrosoana sy fandriam-pahalemana avy amin’ny fahalanian’i Dada Ravalomanana ny vahoaka any Toliara .

Ntsoavina Evariste

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Aretin-kibo vokatry ny fisotroana rano malotoMahafaty, hoy ny mpitsabo

Mahatratra 14.000 isan-taona ankehitriny ireo Malagasy mamoy ny ainy vokatry ny aretim-pivalalana ateraky ny fisotroana rano tsy voadio.

 Mbola vao ny 43 %-n’ny Malagasy ihany mantsy no mahazo sy misitraka rano fisotro madio manerana ny Nosy  ka ny eto an-drenivohitra no betsaka. Saika mionona amin’ny fakana rano eny amin’ny vovo sy ny fantsakana avokoa ny ambiny. Raha ny fanazavan’ny dokotera Fidy Bariniaina dia vokatr’ilay bakteria avy amin’ny mikraoba na ilay amiba ao anatin’ireny rano tsy voadio ireny no mahatonga ilay aretin-kibo. Mety manotika ny kibo, mivalana ihany koa ilay marary izay mety rano fotsiny na koa misy tsiloly mihitsy. Ho an’ilay amiba manokana dia tsy mijanona amin’ny tsinay izy ireny fa mety hiakatra any amin’ny aty ka miteraka ilay amiban’ny aty. Mety misy nana ny atin’ilay marary aorian’izay ka mety hitarika fahafatesana ho azy. Mila mitandrina ny tsirairay. Anisan’ny vahaolana arosony ny hitatavanana ny rano hatrany rehefa avy alaina, indrindra fa ireo maka rano any an-dobo sy  any anaty vovo. Tsy azo sotroina avy hatrany anefa fa tsy maintsy avela hitsika mandritra ny alina iray ary hampangotrahina izay vao sotroina.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida Orlando RobimananaNotsofin-drano tany Anjeva

Anisan’ireo kandida amin’ny fifidianana ho filoham-pirenena izay hotanterahina ny 7 novambra izao ihany koa Atoa Orlando Robimanana, lehiben’ny tahirim-bolam-panjakana teo aloha, atolotry ny antoko Madagasikara Vina sy Fanantenana.

 

Pati

 

 

Midi Madagasikara0 partages

Recherché depuis deux mois : La dépouille d’un homme découverte dans l’Ikopa

Le 20 août vers 8 heures du matin, la dépouille d’un homme recherché depuis le 26 juin dernier a été découverte dans la branche du fleuve Ikopa à Mandikanamana, dans la commune Alasora. C’étaient des ramasseurs de sable dans le lit de cette rivière qui ont fait la découverte macabre alors qu’ils étaient en plein travail. Ils ont ainsi alerté la gendarmerie de la localité qui s’est toute de suite rendue sur place avec un médecin. Le constat effectué sur le corps de la victime n’a révélé aucune blessure.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Antsoantany : Telo mianaka may vokatry ny hain-trano

Trano iray no kila forehitra tao amin’ny kaominina Antsoantany, may avokoa izy telo mianaka tao amin’ity trano ity. Soa aloha fa tsy nisy ny aina nafoy, fa ny fahavoazana no be.

Mbola manaraka fitsaboana izy telo mianaka amin’izao fotoana. Ilay rangahy sy  ny vadiny samy may ny tapany ambany sy ny terehiny, ilay zanany kosa ny tanany sy ny tavany no may.

Izy telo mianaka ireo no nifamonjen’ny fokonolona novenjena navoaka ny trano,  vantany vao nahita ny setroka be ny manodidina. Tao Antsoantany no nitrangan’ity hain-trano ity, ny alahady hifoha alatsinainy lasa teo. Nambaran’ny ben’ny Tanana, fa tsy fahita firy ny tranga hain-trano ao amin’ny kaominina iadidiany  fa sambany izao no tena nisy goavana toy izao. Raha ny fanazavana dia vokatry ny  herinaratra no nahatonga ny loza. Ankoatra izay, mbola nisy lasantsy tao amin’ilay trano ka nitarika ny fahamaizana be  toy izao. Araky ny fantatra hatrany mantsy, dia nahenoana fipoahana mafy tao amin’ilay trano, narahina lelafo be ka io no tena nahatonga ny afo tsy ho voafehy intsony. Tsy nisy noraisina intsony noho izany entana rehetra fa kilan’ny afo avokoa. Ny fokonolona no nifanampy nanao tsipaipaika namonjena azy telo mianaka.

Andry N.

Midi Madagasikara0 partages

CEPE Tanà Ville : Un taux de réussite de 73,61 %

A l’instar de nombreuses Cisco du pays, la Circonscription Scolaire (Cisco) de Tanà ville enregistre une hausse du taux de réussite aux examens du CEPE. Les statistiques enregistrées et obtenues auprès du Ministère de l’Education nationale démontrent une augmentation de 17,34 % par rapport à l’année 2017 qui a enregistré un taux de réussite de 56,26 %. Une nouvelle qui devrait ravir les parents et candidats étant actuellement dans une angoisse inimaginable en attendant. Les résultats seront par ailleurs publiés ce jour à six heures selon une source auprès du ministère de tutelle. Par ailleurs, avec la publication des résultats de la Cisco Tanà Ville, seules vingt circonscriptions scolaires n’ont pas pu publier les leurs (94 Cisco sur les 114 ont pu publier leurs résultats).

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Association ACCESMAD : L’éducation par les TIC à l’honneur

La réunion a été organisée dans les locaux du lycée Jean-Joseph Rabearivelo.

Permettre une éducation par les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) est le projet de l’association ACCESMAD. La réunion organisée le vendredi 17 août 2018 dernier a voulu mettre en place une structure permettant de réaliser cet objectif. Inscrit dans le planning annuel dont le but est d’évaluer les apports du programme auprès des élèves, mais également auprès des enseignants des matières scientifiques et techniques, la réunion s’est déroulée dans les murs du  lycée Jean-Joseph Rabearivelo en présence de soixante-dix chefs d’établissements. Il convient de noter que le programme EDUCMAD a pour mission de promouvoir l’enseignement/apprentissage des matières scientifiques au niveau des lycées à Madagascar. Plus de cent établissements (lycées publics, privés et confessionnels) sont actuellement partenaires dudit programme. Fondée en 2004, ACCESMAD entend jouer un rôle important dans le secteur de l’éducation à travers de programme qui couvre 13 régions sur 22. Notamment par la mise en place de plateforme médiathèque. Soit plus de 1 000 ordinateurs installés dans toute l’île qui ont bénéficié à 55 000 lycéens.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

« Roul’mon coco », 2e édition : 554km à vélo pour soutenir une campagne de scolarisation

Arrivée en fanfare à Toliara le 9 août, avant de poursuivre jusqu’à Mangily le lendemain.

Une expédition solidaire a eu lieu début août pour soutenir la campagne de scolarisation « Un clic, une rentrée, un avenir », au profit des enfants bénéficiaires des actions de l’ONG Bel Avenir à Madagascar et de « Coco Water Foundation », au Cambodge.

 Il s’agit de l’expédition « Roul’mon coco » qui a tenu sa deuxième édition au début de ce mois d’août. Le défi de cette année : parcourir à vélo 554 km sur la RN7, de Fianarantsoa à Mangily. Dix-neuf participants dont des membres de l’ONG Bel Avenir et de l’organisation internationale Agua de Coco, ont relevé le défi dont l’objectif est de collecter 1 euro de financement par participant pour chaque kilomètre parcouru, dans le dessein  d’appuyer la scolarisation d’environ 2250 enfants à Madagascar et Cambodge durant la prochaine année scolaire 2018-2019. Rappelons que dans ces deux pays, 10 euros permettent de scolariser un enfant pour une année scolaire.

Challenge solidaire. « Roul’mon coco n’est pas une compétition sportive mais plutôt un challenge solidaire pour les personnes souhaitant découvrir autrement Madagascar, ses habitants, ses paysages, sa nature, etc. C’est un défi associant le sport, la solidarité et en plus, vivre une véritable aventure humaine », explique l’ONG Bel Avenir. A travers cette expédition pas comme les autres, ces participants vont ainsi à la rencontre des habitants des villages longeant la RN7 et d’échanger avec eux pour découvrir leur mode de vie mais aussi comprendre les difficultés auxquelles ils font face au quotidien. Ce, en marge de la découverte des différents projets de l’ONG.

 Parcours. Gonflés à bloc, les 19 participants ont ainsi enfourché leur vélo le 3 août 2018, et parcouru les 554 kilomètres en huit jours. Le cinquième jour de leur trajet, ils ont marqué une pause à l’Ecole des Saphirs, une des écoles de l’ONG Bel Avenir au village d’Antsohomadiro, après avoir visité le parc naturel d’Isalo et les mines des saphirs. Au terme de sept jours de pérégrinations, ils ont été accueillis au Centre d’Art et de Musique  par le groupe « Bloco Malagasy » à leur arrivée à Toliara le 9 août 2018. Le lendemain, dernier jour du parcours, ils ont enchaîné par une visite des différents projets de l’ONG, de Toliara jusqu’à Mangily, leur destination finale.

Recueillis par Hanitra R. 

Midi Madagasikara0 partages

Forum économique national : Le mémorandum présenté ce vendredi au CCIA Analakely

Le mémorandum du Forum Economique National sera publié le vendredi 24 août prochain.

Concoctées depuis le mois de mars dernier, les résolutions du Forum économique national organisé par le CREM (Cercle de Réflexion des Economistes de Madagascar) seront dévoilées cette semaine. Plusieurs recommandations seront dans le mémorandum.

 

Plus de 200 personnalités issues du secteur privé, de la société civile, des partenaires de développement et de l’Administration publique ont participé au Forum économique national qui s’est tenu les 26 et 27 mars 2018 au Carlton Anosy. Les opportunités de décollage économique de Madagascar étaient au centre des discussions, durant cette première édition.  « Comme convenu, nous avons préparé un Mémorandum qui décrit les résultats des concertations durant ces rencontres. Le document sera publié le 24 août prochain, durant une conférence organisée à la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo (CCIA) Analakely », a indiqué Rado Ratobisaona, président du Conseil d’Administration du CREM. A noter que la situation économique de Madagascar a été décortiquée durant le Forum, suivi d’un diagnostic sur les potentialités et les freins à la croissance économique du pays.

Autonomie. D’après les participants du Forum économique national, la mobilisation optimale des ressources internes de l’Etat pourrait soutenir l’autonomie financière de Madagascar, ainsi que son développement économique. En effet, les économistes ont identifié un large espace budgétaire permettant à l’Etat d’accroître ses ressources financières. Pour le CREM, les recettes fiscales peuvent encore augmenter considérablement et doivent représenter en général, plus de 80% des recettes totales de l’Etat. Des lacunes ont également été évoquées au niveau des dépenses de l’Etat et doivent être comblées, selon les participants du Forum. Selon les informations fournies, des coopérations plus rentables pour l’exploitation des richesses naturelles devront également être établies. Des épargnes dormantes sont à mobiliser. Et comme le secteur privé et les économistes l’ont toujours martelé, le développement économique de Madagascar exige la mise en place d’une banque de développement capable de financer les investissements. Les zones économiques spéciales, le secteur minier, ainsi que des secteurs stratégiques sont étudiés de près, dans le document issu du Forum économique national, selon le CREM. Bref, une multitude de solutions et de recommandations sont incluses dans le mémorandum, dont les détails seront dévoilés après-demain. Nous en reparlerons.

 

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Andranomanelatra : Tokantrano telo nasesin’ny jiolahy notafihana, vehivavy iray voalona

Tokantrano tsotra tsy dia manao ahoana, tsy misy entana loatra  fa izay  ilaina andavan’andro ihany no mba hany nisy tao aminy. Izany no niharan’ny fanafihana tao amin’ny fokontany Tsaravavaka Andranomanelatra, ny talata lasa teo. Tsy mifidy trano hasiana ireo jiolahy fa hatramin’ireo olon-tsotra dia iharan’ny fanafihana ihany koa. Vilany sy vilia ary finday no lasan’ireo jiolahy tamin’izany. Ny  talata tokony ho tamin’ny 3 ora maraina tany ho any no nambaran’ny voatafika fa nidiran’ireo jiolahy tao an-trano. Teo am-baravarana fidirana, tsy dia tsara hidy loatra no nanao amboletra ny enin-dahy rehefa avy nanapitsoka ny hidin-trano. Avy hatrany dia ny vola no notakiany,ny sasany kosa nandraoka izay azo noraofina. Notanterin’ireo jiolahy tsikelikely nivoaka ny entana kely tao an-trano, ankoatra ny finday. Ren’ny tompon-trano fa nisy feom-behivavy tao ivelan’ny trano nanampy ireo jiolahy nanafika. Tokantrano roa no monina tao amin’io trano io ka fantatra fa vola 80 000 ariary no lasan’izy ireo ankoatra ny entana tao an-dakozia. Tsy vitan’izany fa mbola niharan’ny herisetra ny tovovavy iray tao amin’io trano io, nisy tamin’ireo jiolahy no niverina ka nanampatra ny filan-dratsiny tamin’ny tovovavy kely iray. Tsy nijanona teo ny fanafihana araky ny loharanom-baovao, fa mbola notafihan’ireo jiolahy ihany koa ny trano iray teo amin’ny manodidina teo ka mitovy tamin’iretsy voalohany ihany ny entana lasany. Fantatra fa, fito lahy ireo jiolahy miampy vehivavy iray, mahafantatra tsara ny fandaminana eo amin’ny fokontany izy ireo,  satria raha ny fanazavana dia manao fiambenana ny vatan-dehilahy ao amin’ny fokontany ka amin’ny telo ora maraina no mody ireo mpiambina, ora izay nisian’ny fanafihana.

Andry N.

Midi Madagasikara0 partages

Fenoarivobe : Dahalo dimy indray lavon’ny zandary

Niampy indray ireo olon-dratsy tsy afa-manohy intsony  ny asa ratsiny, any amin’iny distrikan’i Fenoarivobe iny. Raha mbola teo am-panomanana ny teti-dratsiny ireo andian-dahalo mantsy no notongavan’ny zandary. Raikitra teo ny fifandonana ka nisy dimy tamin’ireto malaso ireto no lavon’ny bala. Ny alatsinainy teo no nitranga izany, tao Manerinerina, ao amin’ny fokontany Andranomirafy, any amin’iny faritra Bongolava iny, tokony ho tamin’ny dimy ora sy sasany tany ho any. Raha ny fanazavana azo, dia nisy loharanom-baovao azon’ny teo anivon’ireo mpitandro filaminana fa misy andian’olona mirongo basy, mivorivory ao amina kirihitr’ala iray tsy lavitra io tanàna io. Tsy nisy fisalasalana fa avy hatrany dia nidina tany amin’ilay toerana voalaza ireto mpitandro filaminana, ary indreo eo tokoa ireto andian’olona ireto. Tetsy andanin’izay kosa raha vao nahita ireo zandary tonga nanatona ireto olona nivorivory, avy hatrany dia nitsoaka sy nitifitra. Voatery namaly tifitra araka izany ireo mpitandro filaminana. Tsy nifandrenesana ny feom-basy tao anatin’ity kirihitr’ala  ity . Vokany ireo olon-dratsy dimy ireo lavo sy tsy afa-manohy ny asa ratsiny intsony. Afaka nitsoaka tao anaty fifandonana kosa ny iray tamin’ireo malaso. Voalaza mantsy fa enin-dahy izy ireo ary nikasa ny hanafika ilay tanàna, raha tsy io tonga aloha io ny zandary. Mbola nahitana basy maromaro mantsy tany amin’izy ireo, niaraka tamina ody gasy. Nentina teo imason’ireo fokonolona tao an-tanàna moa ny razan’ireto olon-dratsy ireto. Mbola mitohy kosa etsy an-danin’izay ny fikarohana ilay namany tafatsoaka.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Fisolokiana sy fisandohana eto Toamasina : Tratran’ ny zandary am-bodiomby i “ Léonard”

“Isan’ny tena manimba betsaka ny asan’ny zandary, ny fahamaroan’ny fisandohana ny anay ity, tsy iray tsy roa, fa efa maro izay tratra izay fa mbola misy ihany mbola sahy manao  fisandohana. Ny ataon’ny olombelon’ny zandary amin’ny hadalana aza efa tsy hita ny hanaovana azy, mainka fa mbola ampian’ireto mpisandoka ihany koa izany”, izay no nambaran’ity manamboninahitra zandary iray nilaza ny heviny amin’ny zava-misy iainan’izy ireo sy ny tsiny saika isan’andro azon’izy ireo amin’ny fiarahamonina. Ny zoma lasa teo, nandritra ny fety ben’ny fiangonana Fjkm teto Toamasina izay tena nandraisan’ireo mpitandro ny filaminana anjara andraikitra goavana tamin’ny filaminam-bahoaka sy ny fandaminana ny teny an-dalam-be samihafa, dia nahatratra tovolahy iray antsoina hoe “Joma Léonard” 27 taona nanao fanamiana sy grady ary “badge” zandary ny teo anivon’ny zandarimariam-pirenena manao fisafoana. Noho ny fihetsika nataon’ity tovolahy ity ; izay somary hafahafa no tena nanaitra ny zandary nanontany ny momba azy, ka teo no nivoaka avokoa ny nafenina rehetra. Raha nentina teo anivon’ny sampan’ny zandary misahana ny heloka be vava nijery ny momba azy i “Joma Léonard” dia hita teo avokoa fa hosoka sy sandoka ireo karatra teny aminy, na ny kara-panondrony, na ny karatra voalaza fa maha-zandary azy, ny teo amin’ny fanamiana sy ny marika ny maha-zandary nanaovany kosa dia tena izy sy tena fampiasan’ny zandary am-perinasa. Nanomboka teo ny fanadihadiana rehetra nentin’ny sampan-draharahan’ ny zandary misahana ny heloka be vava misahana azy, koa nandritra ny fisavana ny trano misy an’i “Joma Léonard” dia tratra ihany koa ireo diplaoma oniversitera sy fanamarinana arak’asa hosoka nataony, karatra maha-pitsabo azy noforoniny, ary ireo fanamiana fitondra miady fampiasan’ny zandary sy mpitandro ny filaminana tany aminy. Teo no nahalalan’ny mpanao fanadihadiana azy koa fa manao asa fisolikiana koa ity tovolahy ity, ka ireo mpianatry ny oniversite sy ireo tovolahy te-hiditra ho zandary ary ireo mpiasa mila manatsara vintana no tena lasibatra amin’izany. Niaiky ny heloka nataony ity tovolahy ity, nefa anjaran’ny fitsarana misahana ny raharaha no nandinika ny momba azy, ka nandraisan’izy ireo fepetra ny fiandrasana am-ponja vonjimaika ao Ambalatavoahangy taorian’ny fiakaran’ny raharaha teo anoloan’ny mpitsara.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Alasora : Nitifitra ny jiolahy nandritra ny fanafihana

Lasa ny vola mitentina telo tapitrisa ariary mahery . Nobatain’ireo jiolahy koa ny entam-barotra maro isan-karazany, ny finday rehetra izay fampiasan’ny tompon-trano. Talohan’izany rehetra izany, dia nanao tifi-danitra im-betsaka izy ireo mba hentina hampihorohoroana ny tanàna. Tao Ampahibato, tanàna iray ao Alasora no nitrangan’izany ny alin’ny alatsinainy hifoha talata teo, tokony ho tamin’ny 11 ora sy sasany. Manodidina ny folo ny hitan’ny olona ary ny voatafika kosa, dia nanamarina tamin’ny mpitandro ny filaminana izay misahana ny fanadihadiana, fa basy  telo no nampiasain’ireo mpandroba ireo. Basy vita gasy no fahitan’ireo olona azy. Toeram-pivarotana izay sady trano fonenan’ny tompon-trano no voaroba. Tsy nisy nanohitra ireo olon-dratsy, satria sady maro no misy basy. Dia narahina tamin’izay sitrapony teo fotsiny izany, nandritra ny fanafihana. Ny teo amin’ny manodidina rahateo tsy nisy sahy nihetsika raha vao naheno ny feom-basy niverimberina. Raha ny fihevitry ny olona, dia jiolahy iray tarika amin’ireo mpandroba izay nisesisesy teny Ambohimangakely sy Ambohimanambola, tamin’ny herinandro lasa teo ity andian-jiolahy ity. Ny antony dia satria nitovy tanteraka ny fomba fanafihan’ireo, dia ny fampihorohoroana amin’ny tifi-basy aloha izay vao manafika. Jerena fotsiny izany sisa ny fanafihana izay mitranga, satria tsy mitovy ny hery. Mila miparitaka ny mpitandro ny filaminana ary manao fisafoana tsy an-kijanona any amin’ireo tanàna izay lasa iverimberenan’ny jiolahy. Etsy andaniny kosa, ny olona dia mila maka ny laharana hahazoana azy ireo mba hamantarany ny misy ny jiolahy. Misy andraikitra hifampizarana ihany raha tena tiana tsy hanjaka ireo olon-dratsy.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Terrible incendie à Anjanahary : Sept maisons calcinées, trois personnes brûlées vives

Un incendie grave a eu lieu dans le « fokontany » Anjanahary IIS, dans le IIIe Arrondissement de la commune urbaine d’Antananarivo, la nuit du 20 août. Trois personnes dont un enfant de deux ans y ont perdu la vie. Sept  maisons d’habitation ont été réduites en cendres. 20 personnes sont déclarées sinistrées.

La tragédie s’est déclarée vers 22 heures, juste au moment où la plupart des habitants du quartier s’apprêtaient à dormir. Elle a commencé dans une maison en bois. Favorisé par la promiscuité des constructions sur les lieux qui étaient toutes en bois, le feu s’est vite propagé. En effet, les éléments des sapeurs-pompiers n’arrivaient plus à maîtriser la situation même s’ils étaient alertés presque à temps. D’autant plus que le problème d’accès à l’endroit du drame a aggravé leur intervention. Le feu n’était maîtrisé qu’une heure plus tard. C’était en ce moment que les soldats du feu se sont rendu compte de l’existence de ces trois personnes décédées dans une maison. Les victimes sont alors  un couple et leur  fils de deux ans.

Selon toujours les informations, les occupants de ces sept maisons détruites sont tous d’une même famille. En effet, ils se trouvent en difficulté totale dans la mesure où ils ont tout perdu. C’est la raison pour laquelle, une délégation envoyée par le Maire de la Commune urbaine d’Antananarivo Lalao Ravalomanana, conduite par son adjoint, s’est rendue sur place hier en début de la matinée  pour apporter son soutien aux sinistrés. Pour ce faire, le Maire de la ville leur a octroyé cinq  sacs de riz, un  carton d’huile alimentaire, et deux cartons de morceaux de savon.

Pour l’instant, la cause exacte de l’incendie n’est pas encore déterminée.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Pétanque – Puy en Velay : BIC Ambohimahasoa en démonstration !

Le Dr Zozo Rakotovazaha avec ses trois champions dont de gauche à droite, Luc, Tselonina et Hery.

Après avoir été demi-finaliste à trois reprises des compétitions majeures en France, le Bouliste Ialatsara Club Ambohimahasoa remonte sur la plus haute marche du podium. C’était le week-end dernier au Puy en Velay où le trio composé de Tselonina, Mamy Ronaldinho et Luc a écrasé tout le monde sur son passage.

La seule difficulté des trois hommes était en huitièmes de finale où ils s’étaient imposés par 13 à 10 devant Tayson, Puccineli et Montoro.

La suite était plus une démonstration de force de l’équipe d’Ambohimahasoa avec un score de 13 à 0 en demi-finale contre l’équipe de Gino Deslys. Luc et ses amis infligeaient aussi la fanny lors de la finale face à une autre triplette malgache pourtant de renom, puisqu’il s’agit de Rachre, Mamy et de Pap’s.

Une véritable consécration pour les protégés de Zozo Rakotovazaha qui ont été toujours au rendez-vous des demi-finales comme lors de l’Euro pétanque de Nice du 21,22 et 23 juillet, à Auibenas mais aussi au National de Gifenses.

Même au National de Millau, ils n’ont pas à rougir de leur place  en quarts de finale.

« Cela fait honneur à Madagascar et à Ambohimahasoa », se contentait de dire le président fondateur du BIC, le Dr Zozo Rakotovazaha.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Photographie : Rija Emadisson expose les « Victimes » à l’Aft

Rija Emadisson rappelle des faits vite oubliés.

Victimes dites-vous ? On en trouve presque partout. Mais pour un pays comme Madagascar ce sont souvent les catastrophes naturelles qui priment et qui laissent des séquelles à vie chez les victimes.

Sur 17 photos, le photographe Rija Emadisson rappeler certains faits vite oubliés, qui ont détruit des vies et laissé des survivants pour compte. Du 27 août, au  1er septembre, les clichés du photographe trôneront dans le hall de l’Alliance Française à Andavamamba. Il s’agit ici des victimes de l’attentat à la bombe lors du 56e anniversaire de l’Indépendance malgache, célébré en grande pompe le 26 juin 2016, durant le spectacle populaire traditionnel à Mahamasina, ainsi que celles des cyclones Chedza et Fundi, fin janvier et début février 2015, et du cyclone Enawo en mars 2017. 

Conditions précaires. Cette exposition ne va pas détailler les faits officiels mis à la connaissance du public. Selon l’artiste, « Elle relate juste les conditions précaires des victimes à la suite de ces tragiques événements. On constate néanmoins que certaines victimes semblaient se réjouir de leur sort à la suite d’un cataclysme car on les a délocalisés dans des camps où on leur distribuait régulièrement de la nourriture, des couvertures, des kits d’hygiène et de santé. Certains s’offusquaient même lorsqu’à la fin de l’urgence humanitaire, elles devaient retourner chez elles. »

Enawo. Pour le cas du cyclone tropical Enawo, il a frappé le nord-est de Madagascar le matin du 7 mars 2017, voyageant à deux ou trois cents kilomètres à l’heure. Le 8 mars, Enawo s’est affaibli d’une tempête tropicale «intense» à une tempête tropicale «modérée», avec une vitesse moyenne de 80 km/h avec des pics de 112 km/h. À la fin du mois de mars, le nombre de personnes touchées par les impacts d’Enawo s’est stabilisé à 434 000, avec 58 districts sur 119 déclarant des dommages et intérêts.

Attentat. Durant l’attentat à la bombe du 26 juin 2016, l’explosion était d’abord passée inaperçue parmi les bruits de pétards, mais la vue des victimes qui tombaient comme des mouches a engendré la panique. « J’ai fait la couverture photo le lendemain du drame durant la visite des donateurs venue au chevet des victimes. 250€ par famille des victimes comme indemnités, prise en charge totale des frais de soins par les autorités, aides volontaires par-ci, indignation par-là. Le patriotisme, la xénophobie, la théorie du complot se propagent dans les médias et sur les réseaux sociaux » raconte-t-il. Mais trêve de mots, les images sont bien plus éloquentes.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Football – CAN 2019 : Dax peut venir selon Fosa Juniors

Fosa Juniors ne s’oppose pas à la venue de Dax pour le match du 9 septembre face au Sénégal. Il est prêt à collaborer dans l’intérêt du football malgache qu’il continue de servir.

Pour une bonne nouvelle, la décision de Fosa Juniors de laisser venir Dax Arohasina Andriamirado pour le match de la CAN 2019 contre le Sénégal en est une. « Nous n’avons pas de problème s’il consent à revenir pour jouer ce match contre les Lions de la Téranga », annonce Ando Harivola, le plus actif des dirigeants de Fosa Juniors, avant de rajouter qu’il le fait pour les Barea et rien que pour les Barea et l’amour pour l’équipe nationale malgache.

Bouffée d’oxygène. « Fosa Juniors est un club mais il roule également pour l’intérêt du football malgache en général et pour l’équipe nationale », précise encore Ando Harivola.

Une bouffée d’oxygène en fait pour des Barea qui n’ont d’yeux que pour Dax pour être le meneur de jeu qui leur faisait jusqu’ici défaut.

Dax, s’il est en forme pour peu qu’il poursuive sa préparation en Afrique du Sud, est capable de déstabiliser toute la défense adverse et qu’il a ce trait de génie capable de faire basculer l’issue de la rencontre.

La réalité de Mahamasina. Nicolas Dupuis doit être le plus heureux de tous car il lui manquait un moteur pour redonner une âme à une équipe quelque peu émoussée comme le montre sa défaite contre le Kosovo.

Il reste aux Barea à stabiliser sa ligne défensive autour de Thomas Fontaine et de Romain Métanire, les deux joueurs de Reims qui évoluent en Ligue 1 car l’opposition ne chôme pas. Si on connaît Sadio Mané qui a encore marqué dimanche avec Liverpool, on a vu que le meilleur buteur de la Ligue 2 chez les Messins n’est autre qu’un Sénégalais du nom de Habib Diallo.

Et si sur le papier, le Sénégal est d’un ton au-dessus, la réalité de la pelouse de Mahamasina peut joueur en faveur des Barea. Et Dax qui a grandi à Mahamasina quand il faisait ses premiers pas au sein de Tana Formation en sait quelque chose.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Ambassade du Japon : Cinq candidats à l’Initiative ABE, présentés ce jour

L’ambassadeur du Japon, Ichiro Ogasawara présentera officiellement ce jour les quatre  candidats malgaches et le seul candidat comorien retenus pour la 5e vague du Programme de bourses d’études « Initiative ABE ». A cette occasion, une cérémonie se tiendra à la Résidence du Japon, en présence des membres du Gouvernement malgache  et des représentants des entreprises privées opérant dans la Grande Ile. A noter que l’Initiative ABE est un programme destiné à renforcer les capacités des jeunes africains à contribuer efficacement au développement des industries en Afrique et à promouvoir les relations économiques entre l’Afrique et le Japon à travers des études en Master dans des universités japonaises et des stages professionnels au sein d’entreprises japonaises.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

« Vez’tival » : Un riche programme d’animations

La 4e édition du « Vez’tival » se déroule depuis le 18 août jusqu’au 25 août 2018 à Toliara et ses environs. Il y aura un riche programme d’animations avec une valorisation de l’art et de la culture « vezo ». Cet événement est organisé par l’Office Régional du Tourisme de Toliara, l’Association du Syndicat d’Initiatives de la Région Sud-ouest (ASIRSO) et les opérateurs locaux. L’objectif consiste à promouvoir cette  destination aux multiples facettes encore méconnues. Il s’agit entre autres, des sites touristiques d’Anakao, de Sarodrano,  d’Ifaty, de Mangily et de Salary. Cette région est une destination balnéaire hors du commun avec ses eaux cristallines aux couleurs turquoise et ses longues et sublimes plages de sable fin.

Patrimoine culturel. Protégés par des barrières de corail, ses lagons font partie des meilleurs endroits à Madagascar, pour pratiquer le sport nautique (plongée sous-marine, pêche sportive, kit  surf…) ou pour observer les baleines à bosse et les dauphins, de juillet à octobre. Pour mettre en avant ces atouts et faire connaître les offres et prestations touristiques, les opérateurs locaux préparent cette festivité qui se tient dans plusieurs endroits.  Concerts en plein air, courses de pirogues à voile entre Toliara et Mangily, avec d’authentiques pêcheurs Vezo, course de cyclo-pousse à travers la ville et course de natation, figurent entre autres dans ce riche programme d’animations concocté par les organisateurs. Terre de culture et de traditions, Toliara dispose également d’un imposant patrimoine culturel. Le « Vez’tival » sera l’occasion pour les artistes locaux de revaloriser les traditions folkloriques « vezo » à travers des scènes dédiées et les diverses compétitions de « Ringa »  ou une lutte traditionnelle et de « Doranga » ou une boxe traditionnelle.

Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Madagascar – FMI : La 4e revue de la FEC en mi-septembre

Première rencontre entre la ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Andriambololona et le nouveau représentant résident du FMI à Madagascar, Marc Gérard.

La 4e revue de la Facilité Elargie pour la Croissance (FEC) se tiendra probablement en mi-septembre. C’est ce qui ressort de la rencontre, hier entre la ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Sehenosoa Andriambololona et le nouveau représentant du Fonds Monétaire International, Marc Gérard. Venu rendre une visite de courtoisie au Grand Argentier, le successeur de Patrick Imam a saisi l’occasion pour voir ensemble les étapes franchies concernant le Programme de Madagascar dans le cadre de la Facilité Elargie de Crédit. Faut-il en effet rappeler que le Conseil d’Administration du FMI a validé tout récemment la 3e revue qui a donné lieu au décaissement de 44,25 millions de dollars. Rappelons que lors de cette validation, le FMI a reconnu la bonne performance de Madagascar et a notamment fait état de « résultats généralement solides obtenus par Madagascar ». En effet, tout en constatant que « l’évolution récente de l’économie a été favorable, et le programme de réformes structurelles en progression », le FMI considère que « les perspectives demeurent positives ». En somme, cette 4e revue a toutes les chances d’être une fois de plus positive pour Madagascar qui poursuit son chemin vers la croissance.

Pour en revenir au nouveau représentant du FMI, Marc Gérard y a débuté il y a dix ans au sein du Département des Finances Publiques en Côte-d’Ivoire puis en Géorgie, des pays qui étaient bénéficiaires des programmes du fonds comme la Grande Ile. Avant sa mutation à Madagascar, il était au Département Europe du FMI où il occupait le poste d’économiste principal et participait au diagnostic financier des pays de l’Est.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

BEPC : EPS probablement après les épreuves écrites

Après le début des épreuves d’éducation physique et sportive (EPS) du BEPC (brevet d’études du premier cycle) le 22 mai 2018, ces épreuves ont été suspendues le 4 août en raison de la grève des enseignants. Pour la DREN (direction régionale de l’éducation nationale) Analamanga, et plus particulièrement la circonscription scolaire (CISCO) de la ville d’Antananarivo, la reprise de ces épreuves n’a pas encore eu lieu. Il est plus que probable qu’elles se tiennent après les épreuves écrites, lesquelles s’achèveront le 6 septembre 2018. Pour les candidats de la CISCO Tana ville, le coup d’envoi des épreuves d’EPS est attendu dès le lendemain.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Culture : « Lampogno Agnalanjirofo » prône le « basesa »

Les artistes chantent « Somariaka. »

Coco Jean Freddy Junior, Christin Egeba Est, Jean Kely, Nantenaina, Oza Jérome, Kapepeky, ce beau petit monde sera à l’affiche du « Lampogno Analanjirofo midola basesa ». Pour les connaisseurs, ce sont les incontournables du genre

Pour bien aimer, il faut d’abord commencer par les siens. C’est justement le but premier du « Lampogno Agnalanjirofo midola basesa ». Oui, ce genre musical qui fait la fierté de la zone Est de la Grande Ile et que les artistes veulent partager à grande échelle. Pour ce faire, les natifs de la Région se donnent rendez-vous au mois de septembre au cœur de Tanà. Le 7 septembre, le PK0 accueillera les artistes et les Vip. Quant au grand public, c’est au Lycée technique Alarobia que se tiendra le grand bal avec une pléiade d’artistes le 9 septembre. L’essentiel se résume au Clip « Somariaka », medley de plusieurs titres des chanteurs participants.

Relève. Avec une affiche éclectique, l’on peut citer Jean Freddy Junior, Christin Egeba Est, Jean Kely, Nantenaina, Oza Jérôme et Kapepeky. Trois générations de chanteurs main dans la main pour parfaire ces deux appointements. D’après les dires de Christin Egeba Est, « nous sommes en train de passer le flambeau à ces jeunes artistes. Nous avons fait notre temps certes, mais cela ne nous empêche en rien de préparer la relève comme il se doit ». Pour sa part, Oza Jérôme de rassurer : « Je tiens à ce qu’ils reprennent mes chansons plus tard, car l’art et la musique n’est pas à confiner. Au contraire c’est à partager et c’est ce que nous sommes en train de faire» lance-t-il.

Langage universel. Pour cette année, quatre districts, Foulpointe, Vavatenina, Fénérive Est et Soanierana Ivongo se rallieront à la même cause. D’après Nantenaina, porte-parole des artistes, « la musique reste incontestablement le meilleur moyen de rassembler les gens. Nous voulons tout d’abord semer l’amour du « Basesa » dans le cœur des natifs, et dans le cœur des Malgaches car c’est propre à nous. La religion, la politique, les opinions divergentes divisent mais c’est la musique qui nous unit tous. Il est important de connaître les cultures respectives de chaque région pour établir un respect mutuel » ponctue-t-il.

Zo Toniaina