Les actualités Malgaches du Vendredi 22 Juin 2018

Modifier la date
News Mada19 partages

Nosy Bé: le festival Donia sous le soleil et les décibels

Régulièrement organisé le long week-end de la Pentecôte, le festival Donia rempile cette année avec sa 25e édition, du 26 au 30 septembre, dans la ville de Nosy Be.

Cela fait un quart de siècle que le festival Donia maintient le cap dans le paysage des festivals nationaux, contre vents et marées. Et cela n’est pas prêt de s’arrêter.  «La machine des préparatifs est en marche depuis 6 mois. Donia devait avoir lieu habituellement pour le week-end de la Pentecôte, date qui coïncide avec le début du Ramadan. Compte tenu de cet  événement d’importance majeure pour la communauté musulmane locale et la population de Nosy Be, nous avons différé la date du festival et la programmation qui s’y rapporte», a déclaré Vincenzo Sanna, le numéro un du Cofestin.

Aspect culturel

En amont, la présélection de la miss et mister Donia fera office d’inauguration du festival le 7 septembre. Rattaché au festival depuis 6 ans maintenant, Donia élira son roi et sa reine de beauté le 22 septembre.  Et comme il n’y a pas de Donia sans la magie du carnaval, des milliers de personnes, des jeunes pour la plupart, seront attendus pour le coup d’envoi.

Une série de concerts va jalonner cette semaine très chaleureuse destinée à rapprocher les cultures musicales de l’océan Indien. «Il importe de rappeler qu’outre son aspect culturel, le festival contribue également au rayonnement du tourisme au niveau national, régional et international», a indiqué Stella Randrianiaina, directeur du développement du tourisme durable. Des artistes venus d’Afrique du Sud, des Seychelles, de La Réunion et de Mayotte seront présents. Les artistes malgaches, tels Black Nadia, Sisca, Tence Mena, Maître Ruffin et Smaven, ne seront pas en reste.

Joachin Michaël

 

News Mada6 partages

Mouvement musical: Deejay Dina prépare la relève

Profitant d’une rencontre avec la presse, hier au Kudeta Urban Club Anosy, Deejay Dina a annoncé qu’il va marquer d’une pierre blanche ses 30 ans de carrière professionnelle dans le microcosme du deejaying avec plusieurs projets artistiques pour Madagascar. Entre temps, il célèbrera la Fête de l’Indépendance avec ses compatriotes malgaches à l’occasion d’une série de soirées.

Conscient du fait que les DJ connus et reconnus sont plupart des autodidactes qui  à «mixer» sur le tas, il mettra sur pied une école de DJ à Madagascar, tout à l’image de DMC France, au sein de laquelle il a d’ailleurs effectué un stage en 2006. Le but étant de professionnaliser le métier et les artistes. Le fait est que tout le monde peut se vanter d’être DJ une fois qu’il a du matériel à portée de main. «C’est un métier qui rapporte, à condition de le professionnaliser», a fait savoir l’artiste.

Derrière les platines à partir de 1986, il mène une carrière professionnelle dans ce domaine depuis trois décennies maintenant. «On dit que 30 ans est le plus bel âge de la vie, c’est frot de cette conviction que j’aimerais mettre au profit de la jeune génération mes acquis», a-t-il promis.

Joachin Michaël

News Mada5 partages

Nécrologie: Haingo, le poète n’est plus

Le cercle des poètes Faribolana Sandratra est en deuil. L’un de ses membres, Haingo, de son vrai nom Haingo Michel Razafiarijaona, est décédé hier suite à une infection pulmonaire. Selon un membre de la famille, la dépouille mortelle de l’artiste sera exposée ce jour à la Bibliothèque nationale d’Ampefiloha afin que ses lecteurs et fans puissent lui rendre un dernier hommage. Les funérailles se tiendront demain à Ambohimanga.

Membre du cercle Faribolana Sandratra depuis 1987, Haingo n’est pas qu’un simple poète. Il était aussi un parolier hors pair. Il a déjà collaboré avec plusieurs artistes en leur proposant des textes exceptionnels, tels que «Satria», interprété par Bodo, ou encore «Fanekem-pinoana» de Solo Andrianasolo, sans oublier «Vanona» de Tovo J’Hay…

Par ailleurs, Haingo a déjà sorti plusieurs œuvres durant sa carrière artistique, entre autres, «Soitrafo», sortie en 1995, «Randran-droa» en 2002, avec Lydiary, «Mpirahalahy mianala» et «Mpianadahy mianala» en 2002. En 1995, il a remporté le prix du concours à l’hymne sur l’environnement avec le titre «Gasikara maitso volo»… Bref, ses œuvres étaient reconnues par le grand public.

Holy Danielle

News Mada3 partages

Élections: l’exécutif et la CENI entrent dans le vif du sujet.

Une floraison de candidatures profile à l’horizon actuellement en vue de la présidentielle de cette année. Elle témoigne de la volonté des acteurs politiques et des citoyens d’aller aux urnes.

Hier à Mahazoarivo, les préparatifs électoraux ont été au centre de la rencontre entre l’équipe conduite par le Premier ministre Christian Ntsay et le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) Hery Rakotomanana, les ministres des Finances et du budget (MFB) Vonintsalama Andriambololona et de l’Intérieur et de la décentralisation (Mid) Tianarivelo Razafimahefa. Par la suite, ces responsables ont tenu à rencontrer la presse.

L’objectif de la rencontre a été, semble t-il, de se mettre sur le même niveau d’information. «Un certain nombre de facteurs doit être pris en compte, comme le budget, la loi électorale, et surtout l’apaisement», a déclaré le Premier ministre à l’endroit des journalistes, évitant au passage de se prononcer sur la date des élections. Il a été pourtant questionné à plusieurs reprises par les journalistes sur la fameuse date. Toutefois, le Chef du gouvernement assure qu’elle sera annoncée «au moment opportun».

A ce sujet, il a été réitéré que «la mission du gouvernement est de parfaire la préparation de l’élection présidentielle, qui s’avère être la meilleure issue pour sortir le pays de la crise».

Cela passe évidemment par l’application de l’article 8 de la décision de la Haute cour constitutionnelle (HCC) du 25 mai dernier. Cette disposition, pour rappel, stipule que, «Le gouvernement de consensus mis en place arrête avec la Ceni, l’organisation d’une élection anticipée durant la saison sèche au cours de cette année 2018 mais sous réserve des possibilités techniques, matérielles et financières réelles assurant des élections libres, honnêtes et transparentes».

Candidatures

Quoi qu’il en soit, la multiplication des acteurs politiques qui annoncent leur candidature répondent à l’attente de la population d’en finir avec la crise par le biais des urnes et dans le meilleur délai. A ce titre, un ancien Premier ministre annoncera aujourd’hui, sauf changement de dernière minute, qu’il sera candidat à la magistrature suprême.

D’autres personnalités se sont d’ailleurs prononcées aussi avant lui, entre autres, Eliane Bezaza du PSD, Arlette Ramaroson de l’Association Nosy Malagasy (ANM), Patrick Raharimanana du «Vitantsika io», l’ancien premier ministre Jean-Omer Beriziky, ou encore José Vianey du Rassemblement pour l’avenir de Madagascar (RAM).

Au-delà de leur motivation, la volonté affichée par ces personnalités d’allers aux urnes indique que la tenue des consultations populaires  est plus qu’indispensable.

Rakoto

News Mada3 partages

Elections: le KMF/Cnoe se dit prêt

Bien que le calendrier électoral ne soit pas encore fixé, le Comité national pour l’observation des élections (KMF/Cnoe) se dit toujours prêt à affronter toute éventualité.

«Le KMF/Cnoe est toujours prêt pour les élections, qu’elles soient anticipées ou pas», a fait savoir le président du comité, Andoniaina Andriamalazaray, joint au téléphone hier. Il a annoncé que le KMF/Cnoe est actuellement en train d’effectuer des opérations de sensibilisation sur les textes électoraux récemment adoptés au Parlement et même «s’il y a un changement sur la tenue des élections, nous poursuivrons encore les opérations d’éducation électorale», a-t-il souligné.

Dans tous les cas, le KMF/Cnoe pourra toujours s’adapter à toute situation. «Les élections de cette année, qu’elles soient anticipées ou non, permettront à la population d’avoir un président avec un nouveau mandat bien que ce soit assez risqué, compte-tenu du contexte actuel», a souligné le numéro un du KMF/Cnoe. Cependant, «La population devra se serrer la ceinture en cas de report, bien que cela soit bénéfique pour l’avenir, le temps d’apaiser la situation dans le pays».

Néanmoins, les doutes planent toujours concernant les moyens humains et financiers à déployer pour la tenue des élections. «Le gouvernement aura-t-il les ressources suffisantes pour organiser les élections ?», s’est-il interrogé.

Tahina Navalona

News Mada3 partages

Revendications des enseignants: « Satisfaire à 100% le syndicat est impossible », dixit Horace Gatien

Le ministère de l’Education nationale (Men) tente de résoudre les problèmes qui ont entraîné la suspension des cours dans quelques écoles publiques depuis le mois d’avril. Quoi qu’il en soit, donner en même temps des suites favorables  à toutes les revendications des enseignants s’avère impossible, d’après le ministre Horace Gatien. Ce dernier de préciser que les dates des examens sont maintenues.

Les dialogues se poursuivent. « Aucun terrain d’entente n’est jusqu’ici trouvé entre le Men et le syndicat des enseignants, mais la recherche de solution pour y arriver continue ».  C’est ce qu’a  fait valoir le ministre Horace Gatien, hier à Tsimbazaza, lors de la présentation du projet de loi sur le Projet d’appui à l’éducation de base (PAEB) à l’Assemblée nationale.

Un propos qui n’arrive pas pour autant à rassurer les parents d’élèves, qui craignent pour l’avenir de leurs enfants, vu que les enseignants n’ont pas encore mis un terme à leur mouvement de grève et que des écoles restent encore fermées à quelques mois des examens officiels.

Hier encore dans la capitale, ils ont intensifié leur mouvement, pour revendiquer l’application immédiate de l’amélioration de leurs conditions de travail, notamment la révision de leurs indemnités.

« Verser 400.000 ariary de plus sur les comptes de chaque enseignant à travers le pays s’avère pour le moment impossible », a déclaré le numéro un du Men. Ce dernier a pourtant annoncé que « des solutions partielles seront apportées aux requêtes des enseignants, en attendant…».

Feuille de route

Une disposition que les grévistes ne s’apprêtent pas à  accepter si on se réfère à leur déclaration au début de cette semaine, en déclarant que leur mouvement continue tant qu’ils n’obtiennent pas gain de cause.

Pour sa part, le ministre de tutelle a essayé de rester positif relatif à la reprise des cours dans certains établissements, notamment les classes d’examen.  Il a encore une fois lancé un appel à tous les enseignants de faire pareil dans le dessein de ne pas compromettre la scolarité des élèves. En fait, cela qui risque de faire  régresser les taux de réussite des élèves dans établissements publics.

Toujours est-il qu’à la place des enseignants, la « Cellule de crise », composée de représentants des syndicats et des agents du Men, est déjà à pied d’œuvre pour chercher les solutions adéquates tout en maintenant  leurs revendications.   L’équipe de cette structure a remis la « fiche technique » qu’elle a élaborée ensemble, entre les mains des responsables au sein du ministère des Finances et du budget (MFB),  dont une « Feuille de route » qui tendra vers la résolution pérenne des problèmes des enseignants.

Fahranarison

News Mada3 partages

Nitaky famoahana olona voasambotra: andian’olona anjatony nirohotra manoloana ny biraon’ny zandary.

Nirohotra sy nitokona sady nilanja sora-baventy manoloana ny biraon’ny zandary ao amin’ny GAPJ ao Maevatanàna, omaly antoandro ireo andian’olona anjatony, nitaky ny hamoahana ireo olona miisa 10 nosamborin’ny zandary noho ilay raharaha fanafihana taksiborosy tao Maevatanana…

Nihorakoraka sy nivazavaza manoloana ny biraon’ny zandarin’ny GAPJ ao Maevatanàna ireto andian’olona marobe ireto noho ny fisamborana ireo olona voarohirohy ho tompon’antoka tamin’ny fanafihana amin’iny RN 4 iny. Araka ny fampitam-baovao voaray, nisy olona miisa 10 (talen-tsekolim-panjakana iray ao Beanana ny iray amin’ireo) nosamborin’ny zandary, afakomaly maraina nandritra ny fisavana ireo olona mampiahiahy izay voarohirohy sy ahina ho tompon’antoka tamin’ny fanakanan-dalana ka nahavoaroba fiara taksiborosy Sprinter iray avy any Ambanja hihazo an’Antananarivo tao Maevatanàna, ny talata lasa teo. Vao nahaheno ity fisamborana olona miisa 10 ity anefa ireo mponina ao an-tanàna dia nifamory ka nilanja sora-baventy notarihin’ny ben’ny Tanàna ary nirohotra teny amin’ny biraon’ny zandary. Nitaky ny hamoahana ireo olona voasambotra ireto andian’olona marobe ireto. Niezaka nanazava tamin’ireto andian’olona marobe ireto anefa ny zandary ka nilaza fa fanadihadiana no atao ireo olona ireo ary hatolotra ny fampanoavana rehefa vita ny famotorana ataon’ny zandary.  Nifandresy lahatra hatrany anefa ny roa tonta ka nanaiky ihany ireto olona marobe efa nentin-katezerana ireto. Tsy niala teo amin’ny biraon’ny zandary koa anefa izy ireo fa niandry ny tohin’ity raharaha ity.

Handeha hamatotra omby any an-tsaha…

Nilaza ny solontenan’ireo andian’olona marobe ireo fa tsy dahalo mpanakan-dalana araka ny fiheverena azy ireto olona voasambotra ireto fa olona hamatotra omby any an-tsaha sy hiasa volamena. “Tsy misy idiran’izy ireo iny fanafihana taksiborosy iny fa fantatray tsara ireto olona ireto”, hoy hatrany ny fanazavana. Niezaka namita haingana ny fanadihadiana ireto olona voarohirohy ireto ny zandary ka natolotra ny fampanoavana avy hatrany taorian’izay. Tsy nety niala rahateo ireo olona fa mbola nitokona teo akaikin’ny biraon’ny zandary. Naterin’ny zandary teny anivon’ny fampanoavana kosa izy ireo. Nanamafy ny fangatahan’izy ireo amin’ny hamotsorana ireto olona miisa 10 ireto ireo mpanao fihetsiketsehana. Andrasana ny tohin’ny raharaha.

Tsiahivina fa taksiborosy iray avy any Ambanja no niharan’ny fanafihan-dahalo tao amin’ny kaominina ambanivohitra Beanana Maevatanana, ny talata alina teo. Tompon’antoka tamin’ity raharaha fanafihana sy fanakanan-dalana ity ny dahalo miisa valo nirongo fitaovam-piadiana mahery vaika. Taksiborosy roa no niaraka, saingy afaka ny sakana nataon’ireo dahalo ny iray raha voaroba kosa ilay faharoa. Olona enina naratra mafy ka isan’izany ny mpamily. Voaroba ny olona rehetra tao anaty fiara.

J.C

News Mada3 partages

Antoko Maitso hasin’i Madagasikara: « Aleo handeha ny fifidianana mialoha ny fotoana…. »

Nivoaka amin’ny fanginany ny eo anivon’ny antoko Maitso hasin’i Madagasikara. Nambaran’ny filoha  nasionaly, i Georget Alexandre fa tokony hirosoana ny fifidianana ahafahan’ireo kandidà mitondra ny fandaharasany.

Anisan’ireo  tsy mankasitraka ny fitarazohan’ny fiainam-pirenena  sy izao  krizy  ireo ny  eo anivon’ny antoko Maitso hasin’i Madagasikara.  Nitondra  vahaolana izy ireo,  manoloana  izany  rehetra izany. “Aleo  hosafidin’ny vahoaka amin’ny fampielezan-kevitra ireo manana  fandaharanasa  ka mihevitra ny hanova na hikitika lalàmpanorenana  sy hanao ny  fanorenana ifotony”, hoy izy. Nohitsiny  fa tsy vita ao anatin’ny fotoana fohy avokoa izany rehetra izany. Tetika  sy kajikajy maloton’ny mpanao politika  sasany  ny fivoizana ireny samihafa  hevitra ireny. “Natao fitadiavan-tseza fotsiny ny fitanisana ny fanorenana ifotony ka hanaovana Tetetamita lavareny hatrany amin’ny 18 volana ho an’ireo antoko politika maherin’ny 300”, hoy ihany  izy.

Mpanao politika tsy sahy misedra  ny safidim-bahoaka…

Na  tsy nivantana aza,  nitsikera ireo mpanao  politika notarihin’ny Filankevitry ny fampihavanana  (CFM) teny Ivato sy ny  namoriana  vahoaka  teny Andavamba ny Maitso hasin’i Madagasikara.  Mpanao politika  efa  fantatra amin’ny nataony,  tsy sahy nisedra ny safidim-bahoaka  fa  zatra ny mahazo seza amin’ny alalan’ny Tetezamita.

Araka  izany, tsy levonin’ny vavonin’ny antoko Maitso  hasin’i Madagasikara ny mbola hiitaran’izao fifandirana politika  izao. Vahaolana ho azy ireo ny  firosoana any amin’ny fifidianana, mialoha ny fotoana, araka ny efa nambaran’ny HCC.

Synèse  R.  

News Mada3 partages

Tsy mifandanja ny hery… Miaramilan’ny Das telolahy, nifanandrina tamin’ny dahalo 50

 Fifandonana teo amin’ny dahalo marobe sy ny miaramila telo lahy tany Mampikony. Resy tosika ny miaramila tamin’izany…

Efa tsy sarin’ady na fampisehoana fahaiza-manao intsony ity fa tena izy. Dahalo 50 lahy nirongo basy nanafika tany amin’ny fokontany Mahatsinjo Mampikony, ny 18 jona lasa teo tamin’ny 5 ora maraina. Nisy miaramilan’ny Das telo lahy miasa amin’io toerana io, ka ireo no niezaka nanohitra ireo dahalo marobe ireto farany. Tsy nifandanja ny hery na basy Kalachnikov aza ny teny amin’ireo miaramila, ka voatery nihemotra izy ireo. Niantso vonjy tamin’ny namany, noho izany, ireo miaramila sy ny fokonolona.

Nandray fepetra avy hatrany ny kaompaniagany Anahidrano sy ny zandary any amin’ny borihady Mampikony ka nandefa iraka nanampy ireo miaramila telo lahy. Ireo dahalo kosa niala tao an-tanàna rehefa avy nanafika. Nanao fanarahan-dia avy hatrany kosa ireo zandary sy miaramila rehefa tonga tan an-toerana.

Miandry vokatra

Taorian’ny fampisehoana fahaiza-manaon’ny mpitandro filaminana teny Mahamasina, maro ny olona miandry izay vokatra entin’izy ireo amin’ny ady amin’ny asan-jiolahy an-drenivohitra na ambanivohitra. Ity tany Mampikony ity, dahalo efa 50 lahy indray manafika, sahaza tsara ireo mpitandro filaminana marobe nanao fampisehoana. Ny fanatanterahana azy sy ny fandehanan’izy ireo any amin’ireo tany be dahalo toy izao sisa andrasana mba tsy hijanona fotsiny amin’ny fampisehoana ny resaka.

Yves S.

News Mada2 partages

Coopération: le Japon renforce son soutien à Madagascar

L’ambassadeur du Japon à Madagascar, Ichiro Ogasawara a rencontré le ministre des Travaux publics et des infrastructures (MTPI), Jacques Ulrich Andriantiana, hier à Anosy. Une occasion pour le Japon de réitérer son soutien à la poursuite des nombreux projets au pays, en l’occurrence le boulevard de Tokyo et la réhabilitation du port de Toamasina.

Ce dernier n’a pas manqué de féliciter le ministre pour sa nomination et a souhaité que les relations entre les deux pays soient toujours au beau fixe.

Toujours hier, le ministre s’est déplacé à Tsarasaotra afin de s’enquérir de la dernière situation de la rocade qui permet de fluidifier la circulation. A rappeler que les travaux ont été arrêtés en octobre 2016 dernier et vont reprendre vers la fin de ce mois.

Mesurant 11 km, cette route relie l’aéroport international d’Ivato à Antananarivo, en passant par la commune d’Ivato, fokontany d’Ivato Aéroport, la commune d’Ambatolampy Tsimahafotsy, la commune d’Ilafy, le fokontany d’Imamba et le fokontany de Soavimasoandro.

Avec un coût total de plus de 184 milliards d’ariary, provenant de l’Etat malgache et de l’Exim bank of China, les travaux seront exécutés par l’entreprise CHEC.

Nadia

News Mada1 partages

LFR: une session extraordinaire en vue

Les députés continuent de briller par leur absence à l’Assemblée nationale. Hier encore, les membres du gouvernement et leur staff semblent avoir été plus nombreux que les parlementaires présents.

Bien que peu nombreux, certains parlementaires absents depuis le début de la session ordinaire, sont revenus à Tsimbazaza, notamment ceux du Mapar. Sept projets de lois ont ainsi été adoptés hier et avant-hier dont trois ratifications de prêt, un projet de loi portant refonte de la loi sur la concurrence et un autre relatif à l’état civil.

La Loi de finances rectificative (LFR) risque de ne pas être adoptée lors de cette première session, étant en attente du Programme général de l’Etat (PGE) par le gouvernement. «Une session extraordinaire devrait se tenir d’ici peu», a indiqué l’élu du Tim, Mamitiana Ravelonanosy, joint au téléphone. A noter que cette première session sera clôturée le 29 juin prochain.

T.N

News Mada1 partages

Insécurité à Miandrivazo: les villageois obligés de payer des gardes du corps

Les coupeurs de routes font rage entre Itondy et Miandrivazo. Les villageois doivent payer quelqu’un qui possède une arme à feu pour les escorter le long de la route menant à Miandrivazo.

La situation sécuritaire dans le pays est d’une fragilité incontestable. La commune rurale d’Itondy, district de Miandrivazo, ne déroge pas à la règle. Depuis un mois, la route reliant Itondy à la commune de Miandrivazo est devenue un lieu de prédilection pour les dahalo. Le nombre des victimes ne cesse pas d’augmenter ces derniers temps.

Les bandits n’hésitent pas à utiliser leurs armes, machettes et haches. Il leur arrive aussi de faire parler leurs fusils de chasse. Sans le moindre scrupule, ils font main basse sur l’argent et les marchandises que les habitants d’Itondy transportent  vers Miandrivazo ou bien de Miandrivazo à Itondy.

Une situation qui devient de plus en plus invivable pour les villageois qui doivent faire le trajet qui dure au moins deux jours à pied. A Itondy, le moyen de transport en commun fait énormément défaut.

50.000 ariary pour une escorte

Afin de faire face à cette situation, les villageois sont obligés de payer des hommes armés pour assurer leur sécurité. L’on sait qu’il faut débourser 50.000 ariary pour se faire escorter d’Itondy à Miandrivazo ou de Miandrivazo à Itondy. Même scénario pour le trajet Itondy-Belobaka.

Ando Tsiresy

News Mada1 partages

Fivorian’ny Ceni sy ny governemanta: tsy mbola feno ny fepetra hamoahana ny datim-pifidianana

Daty sisa  andrasana… Anisan’ny nivoitra tamin’ny  valandresaka  nataon’ny Praiminisitra Ntsay teny Mahazoarivo, omaly,  ny momba ny hiatrehana ny fifidianana  filoham-pirenena.  “Efa ao anatin’ny fanomanana  ny fifidianana isika izao. Tanjona izany… Efa  nisy hatrany fivorian’ny  governemanta, ahitana minisitera maromaro, toy ny eo anivon’ny Atitany, ny misahana ny Vola  ary ny Vaomieram-pirenena misahana ny fifidianana  (Ceni)… Tsy maintsy hatao laharam-pahamehana ny fifidianana  filoham-pirenena”, hoy izy.  Nanteriny fa lalana mahomby hialana amin’ny krizy  izany. Mandray anjara amin’izany ny governemanta  ary efa nisy  ny sosokevitra momba ny fanomanana. Mbola misy fepetra  maromaro  tsy  tanteraka anefa amin’izao fotoana izao.   “Jerena ny momba ny vola sy ny  fandriampahalemana ary ny fandrindrana ankapobeny  ny asa.  Tsy daty ihany fa  jerena koa ny lalàm-pifidianana sy ny fitoniana politika… ”, hoy ihany izy. Na izany  aza,  nanteriny  fa tsy  maintsy miainga amin’ny  fanapahan-kevitra sy ny didin’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana izany fanatanterahana ny fifidianana izany. Notsindriny anefa fa efa midika ho  fahavononana ny fivoriana iarahan’ny sehatra rehetra ary ho fantatra tsy ho ela ny daty hanatanterahana izany.

Ho tompon’ny teny farany ny governemanta…

Etsy andaniny, nilaza ny eo anivon’ny Ceni fa efa vonona amin’ny lafiny  teknika. Mbola olana kosa anefa ny tsy fahampian’ny vola hoenti-manana  izany fifidianana izany. Efa nandroso ny  tetiandro any amin’ny governemanta koa ny eny  Alarobia. Anisan’izany ny filazan’izy ireo fa tokony  ho anelanelan’ny volana aogositra hatramin’ny volana novambra izany. Efa nofaritan’ny HCC koa fa amin’ny fotoan’ny maintany ny hanatanterahana ny fifidianana.  Araka  izany, anjaran’ny governemanta ny manapaka farany ny fotoana hanaovana fifidianana. Mbola ao anatin’ny  fandinihana lalina izany anefa izany izao ny fitondrana.

Synèse R.  

News Mada1 partages

Minisiteran’ny Filaminana anatiny: voatendry ny tale jeneraly vaovao ny polisim-pirenena

Voatendry ho tale jeneraly vaovao ny polisim-pirenena, taorian’ny filankevitry ny minisitra, afakomaly ny contrôleur général de police, Rafanomezantsoa Roger. Efa talem-paritry ny filaminana anatiny tany Toliara izy mialoha ny nahavoatendry azy hiantsoroka izao andraikitra vaovao izao indray. Izy indray izany no hisahana ny andraikitra amin’ny maha tale jeneraly vaovao ny polisim-pirenena azy. Efa voatendry ho minisitry ny Filaminana anatiny kosa ny tale jeneraly teo aloha, ny contrôleur général de police, i Erick Michel.

Fa voatendry ho tale jeneralin’ny « Sécurité routière » kosa ny Jly Randrianarimanana Mosesy. Mialoha izao nanendrena azy ho amin’izao andraikitra vaovao izao, maro ny andraikitra efa nosahaniny teo anivon’ny zandarimariam-pirenena.

J.C

News Mada1 partages

Fitakian’ny mpampianatra: tsy zakan’ny fanjakana ny fanefana ny « indemnité » efatra

Mihenjan-droa ny tady ao amin’ny minisiteran’ny Fanabeazana sy ny sendikàn’ny mpampianatra. Ny fanjakana, milaza fa mavesatra tsy zakan’ny kitapom-bola; ny mpampianatra, mandrahona fa tsy hiasa raha tsy misy mangirana…

Anio amin’ny 12 ora no hivoaka ny tondrozotra hamahana ny fitakian’ny sendikàn’ny mpampianatra rehefa avy nodinihin’ny minisiteran’ny Fitantanam-bola, hatramin’ny omaly. “400 000 Ar ny « indemnités » takin’ny mpanabe nefa tsy ho zakan’ny kitapom-bolan’ny fanjakana fa izay zaka ihany no hefaina », hoy ny minisitry ny Fanabeazana, omaly teny Tsimbazaza. Narafitry ny ekipa teknika ny antontan-kevitra ary efa eny am-pelatanan’ny tomponandraikitra mahefa. Manantena ny minisitra fa hanaiky ny tolo-kevitra mivoaka anio ny mpampianatra ka handray ny asany manomboka amin’ny herinandro ambony. Efa ela loatra ny fitokonana ka mety hisy fiantraikany amin’ny taham-pahombiazan’ny mpianatra amin’ny fanadinana. Ny sekoly tsy miankina rahateo manohy tsy tapaka ny fampianarana. Ho an’ny toeram-pianarana miankina amin’ny fanjakana, miezaka manohy ny fandaharam-pianarana ny kilasy manomana fanadinana. Ny tetiandron’ny fanadinana rehetra karakarain’ny fanjakana tsy miova amin’ny efa napetraka tamin’ny fiandohan’ny taom-pianarana, hoy ny tomponandraikitra.

Momba ny “vacation” samihafa mandritra ny fanadinana, efa lasa any amin’ny tomponandraikitra ny antontan-taratasy momba izany ka heverina fa hivaly tsy ho ela ny fitakiana ny karama efatra taona ho an’ny sasany.

Vonjy A.

Midi Madagasikara1 partages

Tennis – Circuit ITF open junior : Le COT à l’honneur avec 12 pays participants

Le tennis sera de nouveau à l’honneur du 25 au 29 juin. Le tournoi du circuit international des juniors des moins de 18 ans ou Madagascar Open Juniors aura lieu au Club Olympique de Tananarive (COT) d’Ilafy.

Douze pays, plus de 45 joueurs et cinq jours de rencontres tennistiques.  Ce sera le programme de la Fédération malagasy de tennis pour la semaine prochaine. Avec en bonus Neypatraiky Rakotomamonjy comme président d’honneur qui s’associe donc au président Stéphane Rakotondrainibe pour la réussite du projet. Orange appuie le mouvement en plus et l’on espère que ce sera un bon trio gagnant. Le DTN Dina Razafimahatratra qui est de retour d’Espagne tout frais dans sa tête avec ses formations, et le juge arbitre international Naina Razatovo seront là, à l’appui technique.

En fait, c’est une nouveauté pour le tennis malgache. On aura des hôtes de choix venant de la France, l’Angleterre, la République Tchèque, la Turquie, la Pologne, l’Inde, la Russie, la Grèce, l’Hong Kong et le Zimbabwe. Les joueurs et les joueuses bien classés après le tournoi, marqueront des points à l’international. C’est là, tout l’avantage d’arbitrer de telles compétitions d’envergure. Une aubaine pour les 18 joueurs Malgaches alignés, car ils ont tous des chances de se classer s’ils vont loin dans les échanges et ce, en restant à Madagascar !

Anny Andrianaivonirina

Madaplus.info0 partages

Fin de parcours de l’alliance TIM et MAPAR

L’alliance du parti de l’ancien président Marc Ravalomanana (TIM) et de l’ancien président de la Transition (MAPAR) a étonné plus d’un depuis la lutte au 13 mai. Personne n’avait envisagé cette alliance jusqu’à ce qu’elle avait pris forme. Les parlementaires TIM étaient même invités durant les JT de VIVA (la chaine d’Andry Rajoelina). Pendant plus de deux mois, ils ont rassemblé leurs partisans à la place du 13 Mai.
Mais depuis cette semaine, nous avons remarqué qu’il n’y a plus de députés MAPAR sur la place de 13 Mai, seuls les parlementaires continuent la lutte. Le retrait des MAPAR de la lutte résulterait de l’accord de Ravalomanana avec le pouvoir. En effet, le fondateur de TIKO avait affirmé qu’il n’y a jamais eu d’accord. Mais ce dernier a bien eu lieu. L’accord en question signé par Ravalomanana a fait le tour des réseaux sociaux. Face à l’absence des MAPAR, Me Hanitra Razafimanantsoa avait dit que ces derniers n’étaient pas de bons amis, ils ont laissé tomber la lutte.
Ino Vaovao0 partages

FARITRA ANTANANARIVO : Manomboka miverina indray ny fahatapahan-jiro matetika

Miverina manomboka miaina ao anaty haizina sy fahatapahan-jiro indray indray ny vahoaka malagasy. Ho an’Antananarivo dia misy indray ny fahatapahan-jiro amin’ny ora tsy ampoizina, ankoatra ny any amin’ny Faritra hafa sy fahatapahan-jiro tany Antsirabe sy Betafo sy ny manodidina, tamin’ny faran’ny herinandro lasa teo iny. Araka ny hita teny Andravoahangy sy ny manodidina dia maharitra 15 minitra teo ho eo izany fahatapahan-jiro izany rehefa mitranga.

Ny eny amin’ny faritra Itaosy indray kosa dia mba manao filazana mialoha ny orinasa Jirama fa ho tapaka ny jiro. Voalaza ho anton’ny fahatapahana izay anefa ho an’ny eto an-drenivohitra dia ny fahanteran’ny fitaovana. 

Miaina ao anaty fitaintainana hatrany ny rehetra ao anatin’izany satria dia mitarika ny tsy fandriam-pahalemana, indrindra fa amin’izao savorovoro misy eo amin’ny tany sy ny firenena izao. Ao ihany koa ireo mpivarotra no velon-taraina amin’ny fahapotehan’ny entana tehirizina anaty vata fampangatsiahana ao koa ireo fitaovana sasany simba sy potiky ny fiakarana sy fidinan’ny herinaratra tampoka izay. 

Miteraka fahasorenana ho an’ireo mpankafy baolina kitra koa izany satria ankoatra ny efa famerana ny isan’ny lalao baolina kitra amin’ny fifaninanana fiadiana ny ho tompondaka eran-tany azo arahina amin’ny fahitalavi-pirenena dia manampy trotraka izany koa ny fahatapahan-jiro manakana ny fanarahana izany ara-dalàna.Tsy vao izao tokoa no misy ny delestazy saingy tokony efa nikaroka vahaolana maharitra ny fanjakana mba hisorohana ny mety ho fahatapahana tahaka izao.

Dina

Ino Vaovao0 partages

ANTSIRANANA : Miaina tanteraka ao anatin’ny fahatapahan-jiro sy rano lavareny ny vahoaka

Izay voalaza fa misy fanamboarana lava no mahatonga ny fahatapahan’ ny herinaratra. Raha tsy olana ara-teknika,dia ny hoe resaka tambajotra taloha teo. Izao indray voalaza fa noho ny fanamboarana atao hanatsarana ny famatsiana herinaratra ny filazana misy.

Misesy ary matetika ny fahatapahan-jiro aty Antsiranana efa mahaempaka ny mpanjifa. Niampy fahatapahan’ny rano indray ny jiro tapaka ity.Tahaka izay niainan’ny vahoakan’Antsiranana ny tato ho ato.Azo adika fa ifandimbiasana izay arahana amin’ny ankapobeny ny fahatapahan’ny herinaratra aty Antsiranana izay efa nisesy saika isaky ny antoandro sy amin’ny alina.

Mitaraina araka izany ireo mpandraharaha, indrindra ihany koa ireo trano fandraisam-bahiny.

Hita fa tsy mahazo fahafaham-po ny mpanjifan’ ny Jirama nefa filaharam-be mandany fotoana no atao amin’ny fandoavana ny faktioran’ ny jirama. Satria tsy mitsitsy amin’ ireo olona ananany trosa ny orinasa Jirama.

Tsara marihina fa amin’ny fotoanan’ ny main-tany tahaka izao no tena mampanahirana ireo amin’ny faritra avo, raha ny resaka fahatapahan-drano indray no asian-teny. Saika mifoha ny sasak’alina vao mahazo rano mandra-paharainan’ ny andro.

Hita araka izany fa mbola tsy nahita vahaolana maharitra mba hahafahan’izy ireo manome fahafaham-po ny mpanjifany ny orinasa Jirama ary saika manerana ny faritra izany.

Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

FIHAONAMBEN’IREO BEN’NY TANANA AMBONIVOHITRA : « Miainga amin’ny Kaominina ny fampandrosoana »

Tao amin’ny trano fisakafoanana na restaurant Golf tao Dzamandzar Nosy be no nanaovana izany.

Ireo ben’ny tanana avy amin’ny kaominina an-tanàn-dehibe na Associations des maires des grandes villes de Madagascar no  mikambana amin’izany.Marihina fa efa faha-5 amin’izao ity fihaonambe tahaka izao fa indray mitoraka ity dia ny tao Nosy Be no voasafidy nampiantrano ireo ben’ny tanana ireo.Nandritra ny fihaonana dia nisy araka izany ny fanatanterahana ny fifidianana ho filoha mpitarika ny fikambanana sy birao handrafitra izany.

Mbola ny ben’ny tananan’Antsirabe I indray no voafidy ho filohan’ity fikamban’ ireo ben’ny tanàna ambonivohitra ireo ary ny ben’ny tanànan’Antsiranana I no lefiny.Voafidy ho mpitam-bola indray ny ben’ny tanànan’ ny Nosy Be, raha ny ben’ny tanànan’i Fort Dauphin no lefiny, ary ben’ny tanànan’i Fianarantsoa no sekretera jeneraly.

Korana, resadresaka narahina ady hevitra maro samihafa ny fivoriana natao. Araka izany dia samy mbola nanamafy ny rehetra tao fa miainga avy amin’ny kaominina ny fampandrosoana ny firenena. Azo adika araka izany fa tsy tokony hatao tsinontsinona ny kaominina ary ben’ny tanàna mendrika vonona hiasa lavitra kolikoly izay napetraky ny vahoaka fitokisana no vonona hitantana ny kaominina ka hahatratra ny tanjona voalaza fa miainga amin’ny kaominina ny fampandrosoana ny firenena.

Mpanjono

News Mada0 partages

Assainissement du centre ville: 3.200 agents mobilisés

Près de 3.200 agents de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) sont mobilisés, hier pour mener unegrande opération d’assainissement dans le centre-ville et les quartiers environnants, comme  Analakely, l’Avenue de l’indépendance, Tsaralalàna, Ambohijatovo, Ambodifilao, Antaninarenina, Isoraka.

Cette initiative  de la CUA en collaboration avec le VIe arrondissement, a non seulement pour objectif d’assainir ces lieux, qui constituent

l’image de la capitale, mais aussi d’éduquer et sensibiliser la population sur le respectvde l’hygiène.  « Une telle opération a été initiée au début de cette semaine dans les autres arrondissements. Les actions vont s’enchaîner dans d’autres quartiers », a indiqué le premier adjoint au maire au sein de la CUA, Emilien Ramboasalama.

Les nettoyeurs ont eu recours aux outils d’assainissement motorisés de la Cua et du Service des sapeurs-  pompiers pour assainir les endroits les plus pollués, comme ce fut le cas à Tsaralalàna, aux environs de l’hôtel Indra et la  Cité Lacoste…La CUA a averti les commerçants exerçant sur les lieux sur la prise de mesures strictes au cas où ces endroits redeviennent invivables et jonchés d’immondices comme avant.

Fahranarison

News Mada0 partages

Ambohimanarina: deux dealers pris en flagrant délit

En cette période de fêtes, la police du 6e arrondissement a redoublé de vigilance surtout à l’égard des dealers et consommateurs de cannabis. Lors d’un contrôle, une patrouille de police a interpellé deux personnes la semaine dernière dans le quartier d’Ambohimanarina.

Ayant croisé un homme sentant du cannabis, les policiers l’ont interpellé. À l’issue d’une fouille, des paquets de cannabis, pesant approximativement 1 kg, ont été retrouvés dans sa poche. Interrogé, il a déclaré être le fournisseur de drogue dans le secteur.

En partant des informations apportées par l’individu, les policiers ont arrêté son complice à Anosivavaka. Celui-ci était en train de fumer  un joint lorsque les limiers ont débarqué. Il avait 200 g de cannabis dans ses affaires.

Lors de l’interrogatoire, l’on a appris que les deux suspects s’associent dans la vente de drogue depuis quelques années. Déférés au parquet, ils ont été placés en détention provisoire à la maison centrale d’Antanimora.

ATs.

News Mada0 partages

Chronique: face au changement climatique, le changement se fait pressant

Depuis quelques années, les trombes de pluies qui se déversent en quelques instants sur de nombreuses régions en Europe et particulièrement en France (actualité dans le monde la mieux suivie à Madagascar) alertent sur un changement des manifestations du climat. Des torrents de pluie envahissent des agglomérations que l’on pensait à l’abri des caprices des cours d’eau. La nature et les infrastructures ne parviennent pas absorber les trombes qui tombent du ciel, égalant en quelques heures le volume de pluies de plusieurs jours. Plus proche du cas de Madagascar, les catastrophes se manifestent presque de façon chronique désormais dans la capitale économique de la Côte-d’Ivoire, Abidjan, ne laissant après leur passage que désolations et ruines au milieu desquels on déplore des morts par noyade. Les pluies diluviennes depuis toujours menacent d’inondations la partie de la ville proche des marécages, mais lorsque les pluies se manifestent sous forme de déluges, le niveau des eaux augmente plus rapidement que le temps qu’il faut aux habitants de se mettre hors portée de leur violence. Telle est pourtant la tendance, l’importance grandissante des dégâts et le nombre croissant des victimes rapportent chaque année la preuve d’une aggravation du changement climatique.

Les chiffres interpellent sur une singularité de l’île, le seul parmi les pays au monde à avoir été épargnés par la guerre depuis plus d’un demi siècle, sur lequel la pauvreté a réussi des ravages, réduisant à plus de la moitié le niveau de vie de la population. Pas folle pour autant la guêpe, cette population en majorité peu instruite pour ne pas dire pour moitié analphabète, même si elle ne se révolte pas fait preuve d’intuition que certains qualifient de simple instinct. Qu’importent des discussions de cet ordre, alors que depuis des lustres se sachant en danger le peuple réclame le changement. Par l’apparition des phénomènes de plus en plus violents, à cause de l’inertie des gouvernants la nature a fini par rattraper les gouvernances irresponsables et noyer le pays dans de nouveaux problèmes.

Le développement est devenu un leurre. Tous les mêmes, tous des menteurs. Les populations n’y croient plus. En conséquence ils ont réduit l’objet de leur revendication. Lorsqu’ elles réclament le changement elles ne s’attendent pas à un mieux mais simplement à ce que l’on cesse de suivre la spirale du pire. Plus personne ne se fait d’illusion sur la recherche d’un mieux-être de la population, mais tout le monde est déterminé à exiger que l’État protège contre les insécurité de tous ordres. Inutile d’énumérer toutes les sortes de manifestations d’insécurité, allant de l’insécurité physique par les menaces de diverses formes de violence jusqu’à l’insécurité basique qu’est l’insécurité alimentaire, existent d’autres chantiers indispensables qu’exécutent médiocrement les responsables, la sécurité contre la montée des eaux. Le déversement des eaux ne préoccupe pas plus que la perception des royalties sous table pour les autorisations de remblaiement assassin.

Léo Raz

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans:

Le Gouverneur Général à Majunga

M. Merlin a quitté Tananarive jeudi dernier pour se rendre à Majunga. D’après les derniers journaux de la côte ouest, le Gouverneur Général s’arrêtera à Marovoay et y séjournera deux jours pour visiter la canalisation de cette ville. Il prendra passage à 6 heures du matin sur une chaloupe de la Cie de Batelage et débarquera au Wharf de Majunga vers 2 heures du soir. Les réceptions officielles des Corps constitués et Services auront lieu à la Résidence à 4 heures. La journée sera consacrée à la visite de la ville et à l’examen sur place des questions intéressant les travaux en cours projetés, notamment ceux relatifs aux améliorations à apporter au port. Ensuite, la Commission municipale, la Chambre consultative et le Comice agricole tiendront une réunion à la Résidence, sous la présidence de M. le Gouverneur Général. Puis un kabary aura lieu au Marché couvert. M. le Gouverneur Général quittera Majunga par une chaloupe du Batelage pour se rendre à Boanamary d’où il partira, après une visite aux Établissements de la Cie Générale Frigorifique, pour Maevatanana.

M. Le Gouverneur Général sera accompagné du directeur des Finances, de son Chef de Cabinet et de son Chef de Secrétariat particulier.

Annuaire de Madagascar

L’Annuaire de Madagascar de 1918 vient de paraître. Avis aux intéressés.

On dit…

Que, prochainement, la réquisition générale du riz sera étendue à toute la Province de Tananarive et aux circonscriptions de l’Itasy et d’Ankazobe.

Que le vapeur Bankoku-Maru sera à Tamatave vers le 30 juin. Après avoir débarqué les nombreuses marchandises destinées aux commerçants et particuliers de notre ville, il chargera pour la Réunion ris, maïs, etc., et repartira de l’île voisine avec un chargement de rhum et de sucre.

T.C. E.

Le T. C. E. organise pour samedi soir, comme il l’a fait samedi dernier, un train spécial pour Tamatave à l’occasion des courses.

Viande de cheval

Le cheval qui l’autre jour s’est cassé la patte a été abattu et la viande, vendue ce matin au marché.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo, resaky ny mpitsimpona akotry: fifandrombahana ny fivavahana

Sanatria tsy ny fivavahana no esoesoina. Ny tsy fanajana ny finoan’ny hafa dia efa heloka noho ny fanitsakitsahana ny fahalalahana hisafidy izay zon’ny tsirairay sy ny rehetra noho ny maha olombelona. Nisy moa tany aloha tany mpamakafaka izay nilaza fa ny fivavahana dia fomba fanalemena saim-bahoaka. Heviny izay ary an’ny mpitondra fivavahana sy ny mpino ao aminy no mandresy an’izany fomba fanendrikendrehana izany.

Afa-tsy ny mpaminany ihany dia samy masina an-taniny ka ny fametrahana ny «laïcité» ho fitsipika no antoka ho fanajana sy fiarovana ny fanomezana hasina ho an’ny finona tsirairay. Noho izy mpiaro izany fitsipika izany dia tsy manana zo hitsabaka amin’ny fitantanana anatin’ny finoana isanisany ny fanjakana ary manana adidy mihitsy amin’ny tsy fitsofotsofohana amin’ny raharaha antokatranon’izy ireny. Rehefa izay no mipetraka dia mipetraka ho azy ny fiaraha-monina mirary tsy misy fitongilanana.

Ho an’ny Fanjakana mipetraka ihany izay fitsipi-dalao izay fa ny fifandrombahan’ny mpilalao pôlitika hanovany ho fitaovana ny karazana fivavahana no mandrava ny rafitra. Fitaovana mihitsy no azo ilazana azy satria samy mitetika ny fangalana fo sy fanahin’ny mpino amin’ny fitaomana azy ireo ho mpifidy azy. Tsy hita ho afotitra amin’ny antokom-pivavahana anefa ny fitsipika ka izy ireo no ho raràna tsy hanana safidy pôlitika.

Vondron’olom-pirenena ny antokom-pivavahana, na ny mpitarika na ny mpino tsy azo ho raràna ny fiarahany midinika momba ny fizotry ny raharaham-pirenena sy momba ny fitantanana an’izany. Zony ny manana sy ny maneho ny heviny, ary raha tiany aza dia zony ny manana mpilatsaka ho fidiana, fa raha izay no miseho adidiny ho an’ny fangaraharana sy ho fanarahan-dalàna ny manambara ara-panjakana ny filolohavany siny roa, sady antokom-pivavahana no antoko pôlitika.

Tsy misy mbola niditra amin’izany moa, ka lasa ny mpanao pôlitika no mifanosika sy mifandrombaka hanatsaratsara tarehy eo anatrehan’ny mpitarika fivavahana sy ny mpiray finoana aminy. Fantatr’ireo mpanao pôlitika tsara ny fironan’ny atsasa-maherin’ny vahoaka amin’ny fivavahana. Sarotra ny fahazoana ny fon’ny mpifidy raha tsy miseho ho mpivavaka ny tena. Ny endrika ivelany no itsarana ny any anatiny. Mora ho an’ny mpanao pôlitika izay, eo amin’ny sehatry ny fanahy dia raikitra koa ny fifaninanana. Tsy mahagaga raha nanan-kevitra ny hanitatra hatrany Androva an’io sehatra io. Izany no fandrosoana.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes: l’ardeur citoyenne à l’épreuve du Mondial

Non l’équipe nationale ne participe pas à la phase finale en Russie. La population n’étant ni chauvine ni xénophobe, les footeux ne se privent pas d’y accorder un intérêt majeur. Parfois les rencontres intéressantes se déroulent aux heures de bureau, qu’importe ceux qui le peuvent y sacrifient leurs devoirs. Signes qui ne trompent pas, les bureaux du secteur public se dépeuplent, et même l’ardeur Place du 13 Mai baisse. On a tout de même le droit de se vouer à une passion, même si en parole on fait montre par ailleurs d’être un jusqu’au-boutiste.

News Mada0 partages

Inclusion financières: les enseignants et les étudiants boursiers ciblés

Le projet de digitalisation des salaires des enseignants, des honoraires des maîtres Fram, ainsi que des bourses d’études  des étudiants est sur les rails.

Nouvelle stratégie pour renforcer l’inclusion financière à Madagascar. Les enseignants, les maîtres Fram et les étudiants boursiers font actuellement l’objet d’une campagne de sensibilisation relative à l’éducation financière. Leurs salaires,  indemnités et bourses seront bientôt digitalisés, indiqué-t-on auprès du Trésor public.

En fait, selon une enquête Finescope, sortie en 2016, 41%, des adultes malgaches sont encore exclus des services financiers formels ou informels. Par ailleurs, le classement Doing  Business 2018 publié chaque année par le groupe de la Banque mondiale classe la Grande île au 133e rang  sur 199 pays en la matière.

Projet ambitieux

Il est évident que Madagascar a encore d’importants efforts à fournir concernant l’inclusion financière. A ce sujet, l’Etat se fixe l’objectif ambitieux de permettre l’accès aux services financiers formels à 45% d’adultes malgaches d’ici 2022, à travers la Stratégie nationale d’inclusion financière à Madagascar (Snim 2018-2022).

Lancée en février dernier, la Snim est précédée par celle de finance inclusive appliquée sur la période 2013-2017 et marquée par l’adoption de la loi 2016-056  sur la monnaie électronique et les établissements de monnaie électronique.

Par ailleurs, les enseignants, étudiants seront également les bénéficiaires directs du Projet d’inclusion financière à Madagascar (PIFM). Cela, grâce à un compte bancaire dématérialisé qui permettra de recevoir des versements de leur salaire et d’effectuer des paiements. Outre  les usagers cités plus haut, les femmes entrepreneurs, les institutions de micro finance placées en zone rurale seront également visées par ce programme.

Riana R.

News Mada0 partages

Protection sociale: des solutions bancaires aux affiliés de la Cnaps

La Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnaps) collabore avec la banque BNI Madagascar pour faciliter la distribution des prestations sociales avec innovation. Une convention a été signée entre les deux parties, hier au siège de la Cnaps à Ampefiloha. A travers ce partenariat, la BNI compte apporter des solutions bancaires destinées aux assujettis et aux pensionnaires retraités.

Réduction de la manipulation de cash, des risques de fraude et plus de rapidité, tels sont les principaux avantages de cette nouvelle collaboration, d’après une responsable au niveau de la BNI. Par ailleurs, les 64 000 pensionnaires retraités de la Cnaps pourront également bénéficier d’un crédit à la consommation pouvant aller jusqu’à 8 millions d’ariary avec un délai de remboursement de 6 à 24 mois.

La sensibilisation des assujettis et pensionnaires retraités  de la Cnaps débutera le 27 juin prochain et se fera au niveau des ses antennes régionales. Pour rappel, la BNI est le deuxième réseau bancaire dans le pays à travers ses 73 agences et ses 102 Guichets automatiques de banque (Gab).

R.R.

News Mada0 partages

Sim –Indostria: 14 % ny fampindramam-bola nataon’ny BNI, 2017

Nisokatra, omaly hatramin’ny 24 jona, eny amin’ny Forello Tanjombato, ny « Salon international de Madagascar ». Karazany maro ny orinasa tsy miankina mandray anjara, hatramin’ny fanjakana, ny ladoany sy ny hetra, manana tranoheva amin’izao Sim 2018 izao. Tanjona ny fampivoarana ny indostria eto Madagasikara.

Mandritra io fotoana io, mpanohana ny Sim ny BNI Madagascar, manampy ny indostria eto an-toerana. Nilaza tamin’ny fotoam-panokafana ny filohan’ny filankevi-pitantanana fa nitombo 14 % ny fampindramam-bola nataon’ny BNI ny indostria eto an-toerana. Io ny fampindramam-bola be indrindra, nandritra ny taona 2017. “Hahazoany mampitombo ny fampiasam-bola ny fisian’ny renivola miasa ao amina orinasa iray”, hoy ny filohan’ny filankevi-pitantanana, Rabarijohn Henri. “Mitazona ny vola vahiny tsy hiovaova firy ny BNI ho fanohanana ny fandraharahana ankapobeny. Koa manome toky ny mpandraharaha amin’ny asa ataony izany”, hoy ihany Rabarijohn Henri.

Nambara ihany koa ny momba ny indostria manohana ny tontolon’ny fambolena sy ny fiompiana. Mbola sarotra ho an’ny tantsaha any ambanivohitra ny mifampiraharaha mivantana amina banky fa ireo orinasa manodina ny vokatry ny fambolena ny mifandray amin’ireo tantsaha ireo. Miainga avy amin’izany tetikasa izany ny fanohanan’ny BNI ny tontolon’ny fambolena. Ankoatra izany ny lafiny teknolojia avo lenta ao amin’ity banky ity, manampy ny mpanjifa rehetra, manamora ny fifandraisana.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Fampandrosoana eny ifotony: notohanan’Analamanga ny any Anjeva Gara

Mitohy ny fampandrosoana eny ifotony iarahan’ny faritra Analamanga amin’ireo kaominina.  Anisan’ny nahazo tombony amin’izany ny ao amin’ny kaominina Anjeva Gara tamin’ny  fanorenana fotodrafitrasa, toy  ny fampidirana  rano madio fisotro ao Anjeva tanàna  sy ny  renivohitry ny  kaominina  ary ny toeram-pidiovana.  Tonga nitokana izany tany an-toerana ny solontenan’ny lehiben’ny faritra Analamanga amin’ny alalan’ny tale kabinetra, Randrianindriana Henri Rachel. “Efatra ireo tetikasa ho an’ny rano ka efa am-perinasa ny fanamboarana ny roa amin’ireo.  Miainga amin’ny tetikasan’ny kaominina  izany ary  hadihadian’ny faritra avy eo  raha tokony  ho  laharam-pahamehana izany   sy mifandraika amin’ny filan’ny mponina”, hoy izy.

Ankoatra izany, nanokatra  ny  “tsenaben’ny kaominina” any an-toerana  koa ny  tenany. “Tanjona ny fampirantiana  ny vokatra  mampiavaka ny ety aminay, indrindra fa ny legioma,  mamatsy  ny 80% ny any Toamasina. Eo koa ny tolotra sy ny tinady amin’ireo mpandraharaha sy mpisehatra amin’ny tontolo ambanivohitra”, hoy  ny  ben’ny Tanàna Raoeliarison Haja. Ahitana  tranoheva 18 ny foara ary haharitra hatramin’ny rahampitso ny hetsika. Hitohy amin’ny  fankalazana ny fetim-pirenena izany avy eo.

Nentanin’ny ben’ny Tanàna manokana ny mponina handoa hetra ahafahana manorina  fotodrafitrasa eny ifotony.

Synèse R.

News Mada0 partages

Banky BFV-SG : mitondra fampandrosoana ny indostria

Mifanojo ny vanim-potoana roa, ny faha-60 taon’ny Sendikàn’ny indostria (Sim), sy ny faha-20 taon’ny banky BFV-SG. Manana anjara hampandrosoana ny sehatry ny indostria ity banky ity ka andraisany anjara amin’ny hetsika “Foaran’ny indostria” (Sim) eny Tanjombato, ny 21 hatramin’ny 24 jona izao. Hanatanterahany io tanjona io, tohanana ny mpanjifa mandritra ity foara ity, hamolavolany ny tetikasany avy. Misy ny fanalefahana ny tolotra hanamarihana ny  jaobily faha-20 taon’ny BFV-SG sady hanosehana ny indostria eto Madagasikara mba hitondra fampandrosoana ho an’ny firenena.

Anisan’ny asiana fanalefahana, mandritra io efatra andro io ny tolotra fampihenana tarehimarika roa (2 points) ny zana-bola amin’ny tolotra Soafeno. Tsy andoavana sarany mandritra ny telo volana ny fisoratana voalohany ahazoana ny pack Power Pro vaovao sy ny pack Ebène. Hisy toerana manokana ahafahana misintom-bola  (Gab) koa eny an-toerana.

Njaka A.

News Mada0 partages

EPP Mahavelona: nizaran’ny Airtel harendrina ny mpianatra

Tahaka ny fanao isan-taona, mizara harendrina ho an’ny ankizy ny Airtel Madagascar amin’izao fetim-pirenena izao. Ny 20 jona teo nizara izany ny tale jeneralin’ny Airtel, Maixent Bekangba, niaraka tamin’ireo mpiara-miasa aminy maro, ho an’ny mpianatra ao amin’ny EPP Mahavelona.

Tsy ny fizarana harendrina ihany ny ataon’ny Airtel amin’io sekoly io fa manohana azy amin’ny lafiny maro ho fanampiana amin’ny fanabeazana, indrindra fa saika avy amin’ny fianakaviana sahirana ireo ankizy mpianatra ao aminy. Fihetsika fanomezan-danja ny ankizy malagasy izany amin’izao volana ho an’ny ankizy izao, sy hahazoan’izy ireo milalao amin’izao faha-58 taona ny fetim-pirenena izao.

« Zava-dehibe amin’ny Airtel ary adidiny ny miara-mankalaza ny fetim-pirenena amin’ny rehetra ho fanehoana sy fampiraisana ny fitiavan-tanindrazana miaraka amin’ny Malagasy rehetra. Manaja ny tantara sy ny kolontsaina eto amin’ny firenena izahay miaraka  amin’ireto ankizy ao amin’ny EPP Mahavelona ireto, toy ny ankizy hafa mitovy taona amin’izy ireo », hoy ny tale jeneraly, i Maixent Bekangba.

Manamafy amin’ny fandraisany andraikitra ho amin’ny fivoaran’ny tanora ity orinasa ity, manomboka any amin’ny fanabeazana sy ny kolontsaina. Koa ny fanomezana arendrina ho azy ireo, fihetsika iray hampidirana ao an-tsain’ireo ankizy izany hoe fetim-pirenena izany.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Tennis: Neypatraiky, nommé président d’honneur de la fédération

La présence de l’ancien ministre Neypatraiky Rakotomamonjy aux côtés du président de la Fédération malgache de tennis (FMT), Stéphane Ramanaindraibe, hier au Colbert à Antaninarenina lors d’une conférence de presse, n’est pas passée inaperçue.

Et ce n’est pas le fruit du hasard ! D’après l’annonce faite par le président de la FMT, dorénavant Neypatraiky Rakotomamonjy est le président d’honneur de la fédération. Après avoir fait ses armes dans le monde du football, cette fois-ci, il mettra ses compétences au service du tennis malgache.

«Le tennis malgache mérite d’être appuyé, vu le potentiel qu’il présente. Ainsi, parmi mes priorités figurent la promotion de la discipline dans les régions encore dépourvues de structures telles la zone Nord de Madagascar», s’est exprimé le nouveau président d’honneur de la FMT.

Une nouvelle en cache une autre ! Après la présentation de Neypatraiky Rakotomamonjy, le président de la fédération a enchaîné sur la collaboration naissante entre la FMT et la Fédération française de tennis (FFT). Elle sera concrétisée par la mise en place d’un centre fédéral labélisé à Antananarivo, d’ici l’année prochaine. De l’encadrement des joueurs aux matériels utilisés, la FMT pourra compter sur le soutien total de la FFT.

A l’heure de la Francophonie

Désormais, le tennis africain s’exprimera dans la langue de Molière ! La fédération française, en étroite partenariat avec ces homologues africains, va instaurer un circuit francophone au profit des pays membres de la grande famille francophone dont fait partie la Grande île.

En attendant, les joueurs continuent de batailler sur le circuit ITF de différents grades comme le rendez-vous ITF U18 Grade 5 qui aura lieu du 25 au 29 juin au Club olympique de Tananarive (Cot) d’Ilafy, réservé aux U19 garçon et fille.

Naisa

 

News Mada0 partages

Basket: les U18 Garçons à l’assaut du Mali

Le tournoi qualificatif de l’Afrobasket pour la zone 7 n’aura pas lieu ! Jusqu’au dernier moment, l’équipe nationale seychelloise, l’unique adversaire de Madagascar n’a pas confirmé sa participation. Par conséquent, les U18 garçon malgaches représenteront la zone 7 lors de l’Afrobasket qui se déroulera du 17 au 26 août au Mali. Autant dire que les U18 garçons sont de retour sur le plateau africain.

A noter que ce match et le championnat national 3×3 sont prévus se dérouler au gymnase d’Ankatso ce week-end. Mais à cause du forfait des Seychellois, la joute nationale 3×3 sera l’unique rendez-vous auquel les U18 garçons peuvent se rabattre. Ce qui n’est pas un choix fortuit de la part du staff technique de la fédération. Pour cause, certains éléments de la sélection nationale U18 garçon composeront également l’équipe nationale 3×3 U18 garçon qui défendront les couleurs nationales aux jeux africains de la jeunesse dans la capitale algérienne, le mois de juillet prochain.

Naisa

News Mada0 partages

Tenisy – « ITF Madagascar open junior »: raikitra ny fifaninana iraisam-pirenena U18

Ho ambohi-pihaonan’ny mpandray anjara  avy amin’ny firenena 11, ny fifaninana  iraisam-pirenena ho an’ny U18 eo amin’ny  taranja tenisy.  Hotanterahina eny Ilafy izany, ny 25 hatramin’ny 29 jona, izao ary  handraisan’ny avy any ivelany anjara.  Anisan’izany ny avy any Angletera, Frantsa, Pologne,  Torkia, Inde, Repoblikan’i Tcheque, Rosia, Grece, Zimbaboe… Anisan’ny hifaninana amin’izy ireo  amin’izany ny mpilalao malagasy, zazavavy 13 hatramin’ny  16 taona. Ho an’ny  zazalahy U18 kosa,  anisan’ny ho mpifaninana ny avy amin’ny ligin’Analamanga.  Anisan’izany Rabarijaona Vahia sy ny namany. Eo koa ny avy any Boeny,  hotarihin-dRazafindrakoto Heninkaja  sy ny avy any Vakinankaratra, amin’ny alalan-dRazafitrimo Zo.  Hanampy azy ireo ho an’ny zazavavy, i  Tsantaniony Iariniaina sy Andriamadison Finaritra, latsaky ny 18 sy 16 taona. Maherin’ny 60 ny lalao hatao ary ahitana mpilalao 45. Sambany eto amintsika ny hetsika lehibe tahaka izao, indrindra  ho an’ireo mpitia ity taranja tenisy ity.

Tsiahivina  fa anisan’ny mpanohana ny  fifaninanana karakarain’ny Federasion’ny tenisy (FMT) ny eo anivon’ny Orange.

Synèse  R. 

News Mada0 partages

« Mondial 2018 »: tafita amin’ny 1/8 –ndalana i Frantsa

Niditra tamin’ny lalalo faharoa koa, omaly, ny ao amin’ny vondrona C rehetra. Ny lalao voalohany, nifandonan’i Danemark sy i  Aostralia. Ny lalao faharoa, i Frantsa sy i Pérou.

Nisaraka 1 sy 1 ny roa tonta teo amin’ny fidirana voalohany, ary tsy niova intsony io isa io hatramin’ny farany  Nitarika ry zareo Danoa teo amin’ny minitra faha-7, nampidirin’i Christian Eriksen ; nosahalain’i Mile Jinedak izany tamin’ny penalty teo amin’ny minitra faha-38. Tsara toerana ihany aloha i Danemark taorian’iny lalao iny ao amin’ny vondrona misy azy, efa naharesy an’i Perou 1 no ho 0 tamin’ny lalao voalohany.

Tsy maintsy niezaka tamin’ny fomba rehetra ny Frantsay nanao izay nandresena an’i Pérou, avy any Amerika Atsimo, na efa resiny aza i Aostralia tamin’ny lalao voalohany, 2 no ho 1. Nanomana fatratra io lalao faharoa io ry zareo Frantsay, vatana sy saina, nentina niatrika an’i Pérou. Nahita baolina voalohany i Frantsa, teo amin’ny minitra faha-34, matin’i Kylian Mbappé. Io ny nisarahana tamin’ny fidirana voalohany. Io ny nisaharana hatramin’ny farany. Manomana ny fodiany ihany koa izao i Pérou, taorian’iny lalao iny. Efa resin’i Danemark 1 no 0 koa izy, ny 16 jona.

Lalao 1 no ho 0 no be indrindra

Manana ny tanjany ny Perovianina any Amerika Atsimo, saingy tsy nahomby. Laharana faha-11 izy izao, araka ny fandaharan’ny Fifa azy. Nandritra ny fiakarana amin’izao “Mondial” 2018 izao, nanao ady sahala tamin’i Arzantina ry zareo, 2 sy 2  sy 0 sy 0; ary nandresy an’i Uruguay, 2 no ho 1. Tsy resy mihitsy nandritra lalao fanomanana dimy nialoha izao any Rosia izao.

Ny lalao farany ny alin’ny 20 jona, resin’i Espaina 1 no ho 0 koa i Iran, atahorana amin’ny baomba atomika. Tsiahivina fa ady sahala 3 sy 3 ny an’i Espaina sy i Portiogaly, lalao voalohany, ary samy nandresy 1 no ho 0 avy tamin’ny lalao faharoa. I Portiogaly, nandresy an’i Maraoka 1 no ho 0, izay efa resin’ i Iran  1 no ho 0 ihany koa.

Io isa 1 no ho 0 izao ny maro indrindra, lalao 10, hatramin’ny nanombohan’ny “Mondial 2018” izay.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Guide du week-end

Smooth night with the women and men

On ne change pas une formule qui gagne, dit-on. Ivenco organise de nouveau une soirée «Smooth night» qui se déroulera ce soir au Trano Bongo Hôtel, à Tanjombato. Le groupe The Women, composé de trois belles chanteuses, Elsie, Grace Loren et Manoa, sera à l’affiche. Accompagné par d’autres chanteurs tels que Ken du groupe Mage 4 , Mirado, Ny Avo, Jao et Fy Rasolofoniaina, il interprétera les titres des grands chanteurs des années 90, entre autres Boyz II Men, Sade, Babyface…

Lego au Jao’s Pub

Ces derniers mois, le chanteur Lego remonte de plus en plus souvent sur scène. Ce soir, il animera Jao’s Pub Ambohipo. Le chanteur Lous’s Fa sera aussi présent durant la soirée. Ainsi, le show case sera rempli de surprises, les deux chanteurs effectueront, peut-être, des duos inédits de leur propre composition. Par ailleurs, Lego projette aussi de dévoiler au public ses dernières créations.

Olombelo Ricky au Piment Café

Après avoir effectué une tournée internationale en Europe, Olombelo Ricky est déjà dans nos murs depuis la semaine dernière. Sans plus attendre, il donnera rendez-vous à ses fans en se produisant ce soir au Piment Café à  Behoririka. Accompagné par ses «Friends», il a décidé de choisir le thème «Mozika ho an’ny Mozika» pour partager ensemble cette passion pour la bonne musique. Ainsi, à part les habituelles interprétations de ses propres morceaux, l’artiste donnera un avant-goût de ses expériences vécues depuis sa dernière tournée.

«Une nuit de la solidarité» avec Wawa

L’association Fikambanan’ny Teraky ny Faritanin’Antsiranana (Fi.Te.Fa) organise une soirée spéciale ce soir à AC Ivato. Il s’agit au fait d’une «nuit de la solidarité» pour récolter des fonds afin de financer les activités de l’association. Ainsi, elle a choisi le groupe Wawa qui promet d’être au grand complet pour chauffer au maximum la grande salle avec ses tubes incontournables tels que «400 volts»…

Rek, une levée de fonds

La cinquième édition de l’évènement «Revy eny an-kantsa» (Rek) se déroulera demain à Imaitsoanala Ambohitrombihavana. Cette année, l’objectif est d’effectuer une levée de fonds afin d’implanter le premier chapiteau adéquat aux divers disciplines de cirque à Madagascar. Plusieurs compagnies seront donc à l’affiche, entre autres, L’Aléa des possibles, Judith Manantenasoa, Cie Anjorombala, Cie Mbaks… Par ailleurs d’autres artistes, tels que Loharano, Mashmanjaka, Bolo, Epistolier… seront aussi présents pour animer ensemble la journée qui pourrait se terminer tard dans la nuit.

Da Hopp au Kudeta Urban Club

Chaque mois, le label Libertalia propose une scène aux artistes adoptant le genre musique urbaine. Il  propose un show case avec Da Hopp qui est l’un des groupes pionniers du rap malgache. Après la disparition de l’un de ses membres, le groupe a décidé de continuer sa carrière afin d’honorer sa mémoire. Ainsi, demain, le groupe sera à l’affiche du Kudeta Urban Club sis Anosy. Au programme, il revisitera ses anciens morceaux et donnera surtout un avant-goût de ses nouvelles compositions.

Fetin’ny maman’ty, 5e édition

La famille s’agrandit. Pour la cinquième édition du spectacle Fetin’ny maman’ty qui se déroulera dimanche prochain à Antsahamanitra, LH Pro a décidé d’intégrer d’autres humoristes dans la troupe pour avoir davantage de funs et de blagues. Ainsi, par rapport aux précédentes éditions, cette année, elle verra donc la participation du groupe Tsiky Tsidika. Rappelons que Fetin’ny maman’ty a toujours été composé de Francis Turbo, Gothlieb, Fou Hehy, Zisy sy Lenina et Barhone.

Rheg présentera son dernier album au Dôme RTA

La soirée rock de la semaine se tiendra dimanche prochain au Dôme RTA Ankorondrano avec le groupe Rheg à l’affiche. Après un an de travail acharné, le groupe se sent enfin prêt à présenter aux rockers de la capitale ses nouvelles compositions. Durant le spectacle, il sortira officiellement son dernier album intitulé «La Réunion Kely». Ainsi, avant d’entamer la présentation de ses nouveaux titres, le groupe interprétera en première partie des reprises de tubes internationaux.

News Mada0 partages

Mpanoratra, mpamoron-kira: nodimandry omaly i Haingo

Rakofan-draho-mainty ny lanitry ny zavakanto, indrindra ny tontolon’ny asa soratra malagasy. Nodimandry, omaly teo amin’ny faha-53 taony, Razafiarijaona Haingo Michel, mpanoratra sy mpamoron-kira, fantatra amin’ny anarana hoe Haingo.

« Efa fantatrao angamba fa ny fahitako anao, nampitombo lanja ny heriko. Fa ilay fitsikinao, nampikombona ny feriko. Fa ny diam-peninao, nahababo ny fijeriko. Fa ny tononkalonao, zary lasa tsianjeriko… ». Inoana fa tsy misy tsy mahalala io hira anisan’ny nampalaza an’i Bodo io. Santionany amin’ny tononkira nosoratan’i Haingo io fa mbola maro ny azo ambara, toy ny « Fanekem-pinoana », « Saingy », « Fanoitra », « Matotra », « Ilay tsikinao » izay samy nohirain’i Solo. Teo koa ny « Adalam-pitia » ahenoana ny feon’i Tovo J’hay, miampy hira hafa mbola nohirain’i Bodo hatrany, toy ny « Aina miray » sy ny « Mamiko », samy tsy zovina amin’ny maro.

Nolazoin’ny aretina, nandritra ny fotoana maromaro, i Haingo izao nindaosin’ny fahafatesana izao. Efa nisy mihitsy ny hetsika tolo-tanana nokarakarain’ny mpanakanto nentina nanampy ny fianakaviany tamin’ny fitsaboana azy, herintaona lasa teo ho eo izay. Amin’izao fodiamandriny izao, andeha hotsiahivina ireo lalana efa nodiavin’i Haingo, teo amin’ny tontolon’ny asa soratra.

Namoaka  boky sy niara-niasa tamina mpanakanto hafa

Niditra ho mpikambana tao amin’ny Faribolana Sandratra izy ny taona 1987. Herintaona taorian’io, niara-namoaka ny « Sandratra 1988 » i Haingo. Nitohy tamin’ny « Tontolo isainana » izany ny 1991 sy ny « Sandra-kalo » ny 1992… Nahazo ny loka faharoa tamin’ny fifaninanana « Loka Ny Avana Ramanantoanina », nosahanin’ny Edisiona Lova sy ny BMOI ny taona 1991, i Haingo, tamin’ny alalan’ny amboaran-tononkalo « Ilo ». Navoaka ho boky izy io, ny 1993, ary nolalaovina an-tsehatra, tao amin’ny CC Esca ny 1997.

Santionany amin’ny boky efa navoakany ny « Soitrafo », niarahana tamin’i R. Iadiana ; ny « Randran-droa », niarahana tamin’i Lydiary. Nahazo loka voalohany tamin’ny hira fanevan’ny tontolo iainana, i « Gasikara maitso volo », nohirain’i Hantatiana ny taona 1995, ihany koa i Haingo. Ankoatra ireo, nisolo tena an’i Madagasikara teo amin’i haisoratra tamin’ny « Festival Kreol », tany Seychelles ny oktobra 1995, koa izy. Anisan’ny mpanorina ary filoha lefitra faharoan’ny Fikambanana mpianadahy mianala (Fimpim) i Haingo.

Niompanana fikarohana maro

Ankoatra ny tontolon’ny hira sy ny tononkalo, anisan’ireo sanganasa maro mpampiasa tokoa ny an’i Haingo raha teo amin’ny tontolon’ny fampianarana sy ny fikarohana no jerena. Saika nampiasa izany avokoa ny ambaratonga rehetra fa anisan’ny nisongadina ny teo amin’ny ambaratonga ambony, toy ny ao amin’ny sekolim-pirenena fanofanana ho mpampianatra (ENS), eny amin’ny oniversiten’Antananarivo (FLSH),  sns. Iray amin’ireny ny fanohanana voka-pikarohana avy amin’ny fandalinana ny « Ny fitiavana tarafina ao amin’ny asa soratr’i Haingo », natao tao amin’ny ENS tany amin’ny taona 2008. Efa nisy fotoana ihany koa nampiasana ny « Ilo » tao amin’ny taona fahefatra, sampana teny sy lahabolana eny amin’ny oniversiten’Antananarivo, sns.

Raha ny vaovao azo farany, andrasana eny amin’ny Tranombokim-pirenena Ampefiloha ny razana anio. Amin’ny asabotsy kosa no hanatanterahina ny fandevenana eny Ambohimanga.

Mirary fiononana feno ho an’ny fianakaviany sy ny mpiray faribolana ary ny mpiara-miasa aminy teo amin’ny tontolon’ny zavakanto rehetra ny gazety Taratra.

Landy R.  sy HaRy Razafindrakoto

 

News Mada0 partages

Varotra lavanila tsy ara-dalàna: Ben’ny Tanàna naiditra am-ponja

Naiditra am-ponja vonjimaika ny ben’ny Tanànan’i Befandriana , omaly, noho ilay raharaha varotra lavanila maitso. Ity resaka ity izay saika niafara tamin’ny fitsaram-bahoaka tany an-toerana raha tsy niditra an-tsehatra ny zandary, ny 16 jona lasa teo. Nanao famotorana ny zandary ary izao niafara tamin’ny fampidirana am-ponja ilay ben’ny Tanàna izao, rehefa natolotra ny fitsarana.

Raha tsiahivina, hitan’ny olona iray ity ben’ny Tanàna, ity tany Befandriana Avaratra ny 16 jona teo, nivarotra lavanila maitso tamin’ny teratany vahiny iray. Niantso ireo mponina any an-toerana ilay olona nahita izany nilaza fa mivarotra lavanila tsy ara-dalàna ingahy ben’ny Tanàna. Tonga teny ny mponina ary nisy ireo nitarika ny hanaovana fitsaram-bahoaka avy hatrany azy io.  Soa ihany fa tonga haingana ny zandarimaria naka ilay ben’ny Tanàna. “Nalaina izy hiarovana ny ainy sy ahafahana manao ny famotorana azy ary hanolorana azy ny fitsarana. Nahitana lavanila maitso milanja 17 kilao mahery tany aminy. Izy sy ny mpamiliny no voarohirohy. Samy naiditra am-ponja daholo izy ireo”, hoy ny fanazavana azo avy amin’ny zandary any Mandritsara. Miandry ny fotoam-pitsarana azy ingahy ben’ny Tanàna.

Yves S.

News Mada0 partages

« Festival Donia » andiany faha-25:Hafanain-dry Tence Mena, ry Black Nadia, sns

“Efa fantatra eo amin’ny 80 isan-jato ireo handray anjara. Tarika vitsivitsy sisa andrasana ny famitana ny fifanarahana”. Vaovao nambaran’i Vincenzo Sanna, lehiben’ny komity mpanomana ny festival “Donia” na ny Cofestin, nandritra ny fihaonana tamin’ny mpanao gazety, omaly tetsy amin’ny le Louvres Antaninarenina, io.“Andiany maromaro nifanesy izay, i Fandrama hatrany no mamarana ny Donia. Tanana ihany izany amin’ity faha-25 ity. Ankoatra izay, efa azo antoka fa ho avy ry Tence Mena, ry Black Nadia, Sisca, sns, izay anisan’ireo mpanakanto malaza sy andrasan’ny mponin’i Nosy Be. Toy ny hatramin’izay, hisy hatrany ny sehatra ho an’ny mpanakanto vao misondrotra, ary efa namoaka maro tamin’ireny ny Donia”, hoy hatrany i Vince Sanna.Nahemotra ny volana septambra izao ny andiany amin’ity, noho ny fangatahana marobe azon’ny mpikarakara, mba tsy hanaovana ny fety mandritra ny fotoan’ny ramadany. Manampy ny fotoana hikarakarana ihany koa izany, hiavahan’ny andiany faha-25. Tsy misy miova fa tanana hatrany ny “carnaval” izay mampalaza indrindra ny “Donia”. Eo koa ireo hetsika isan-karazany manodidina izany, toy ny fifaninanana fanatanjahantena, sns.“Miss” sy “Mister Donia”Hetsika iray anatin’ny “Festival” mihitsy ny fifaninanana “Miss” sy “Mister Donia”. Araka ny fanazavana hatrany, misokatra ho an’ireo tovolahy sy tovovavy 18 hatramin’ny 25 taona, mirefy mihoatra ny 1,65 m, izy ity. Nanamafy ireo tompon’andraikitra fa afaka mandray anjara avokoa rehefa teratany malagasy, tsy ny any Nosy Be ihany fa na avy aty Antananarivo na avy amin’ireo faritra hafa aza. Mbola manana hatramin’ny 31 aogositra ireo liana amin’izany, hisoratany anarana.“Fanombohan’ny Donia ny fihaonana amin’ny mpanao gazety aty Antananarivo. Hitohy amin’ny fihaonana amin’ireo mpanohana sy ny famoahana ny fandaharam-potoana farany izany. “Na sahirana eo amin’ny vola aza ny Cofestin, ezahina ny hampiavaka ity andiany ityt”, hoy hatrany ny fanazavana.

Zo ny Aina

News Mada0 partages

« Classe patrimoine »: nahazo tombony ny ankizy

Miisa 32.501 ireo ankizy efa nisitraka ny tetikasa « Classe patrimoine », miaraka amin’ny Ofisim-paritry ny fizahantany eto Analamanga (Ortana), hatramin’ny taona 2016, nanombohana izany. Ny tena mahavelom-bolo, tato anatin’ny enim-bolana monja, efa nahatratra 14.764 izy ireo. Izany hoe, nihatsara hatrany ny vokatra amin’ny fampiharana ity tetikasa ity.

Raha tsiahivina, fotoana hitondrana ireo ankizy mpianatra, hitety ireo toerana manan-tantara sy mahaliana eto an-dRenivohitra ny « Classe patrimoine ». Tanterahina isaky ny alarobia tolakandro sy ny asabotsy izany ary maimaimpoana. Araka izany, miara-miasa amin’ny sekoly, miankina amin’ny fanjakana sy mahaleotena, ny Ortana, amin’ity tetikasa ity.

Tanjona amin’ny « Classe patrimoine » ny hampahafantatra ny zaza malagasy ny harem-pirenena, ny tantarany sy ireo vakoka sarobidy ao aminy. Ny vahiny aza mantsy, mandany volabe, tonga eto, mitsidika ireny toerana ireny, mainka fa isika tompony no ho latsa-danja amin’izany.

Ankoatra izany, mampianatra ny ankizy hahay hikajy sy hikolokolo ny tontolo iainana sy ny fahadiovana ny tetikasa, mandritra ny fitsidihana. Tsara ny manamarika fa eo anelanelan’ny 7 hatramin’ny 17 taona ny salan-taonan’ireo ankizy entina mitsidika ireo toerana manan-tantara eto an-dRenivohitra.

Landy R.

News Mada0 partages

Sosialy sy ny kolontsaina: 15 taona ny Bel Avenir

Fikambanana tsy miankina, malagasy, mpikambana amin’ny tambajotra iraisam-pirenena antsoina hoe Eau de coco, ny fikambanana Bel Avenir, any Toliara. Miparitaka amina firenena valo io tambajotra  ary manetsiketsika ny fiarovana ny zon’ny ankizy, amin’ny alalan’ny fanabeazana, fototry ny fampandrosoana.

15 taona nijoroana ny Bel Avenir ary miisa telo alina ireo olona efa nahazo tombony tamin’ireo tetikasany,  tany amin’ny faritra Matsiatra Ambony sy Atsimo Andrefana. Natao tamin’iny faran’ny herinandro iny ny lanonana fanamarihana izany tsingerintaona izany. Nampahatsiahivina, nandritra izany, ireo zava-bitan’ny fikambanana.

Eo amin’ny tontolon’ny kolontsaina sy ny zavakanto, nampahafantatra ny talentan’ny tanora malagasy, indrindra ireo avy amin’ny fianakaviana sahirana, hatrany ivelany any, ny Bel Avenir. Ny Bloco Malagasy, ny Malagasy Gospel, ny Roda Malagasy, anisan’ireo tarika mpanakanto efa fanta-daza.

Maromaro ireo hetsika notontosaina tamin’iny faran’ny herinandro iny, toy ny fandefasana horonantsary, “cabaret”, fampisehoana, sns.

Landy R.

Tia Tanindranaza0 partages

Madagasikara-Afrika AtsimoHihamafy hatrany ny fiaraha-miasa

Nisesisesy ireo masoivoho tonga teny Mahazoarivo tato ho ato. Fahombiazana hatrany ny fiaraha-miasa eo amin’ny firenena Malagasy sy ny firenena Afrika Atsimo tao anatin’izay taona maro izay ary hihamafy izany taorian’ny fahazoan’ny Malagasy praiminisitra vaovao.

  Nohamafisin’ny masoivoho Afrika Atsimo Maud Vuyela Dlomo, fa manohana ny fanapahan-kevitra navoakan’ny Fitsarana avo momba ny Lalàmpanorenana, ny amin’ny nanendrena ny praiminisitra sy ny nananganana ny governemanta, indrindra ny firosoana amin’ny fifidianana ara-demokratika izay mifanaraka amin’ny Lalàmpanorenana ka hiteraka fitoniana maharitra eto Madagasikara. Nahafahan’i Maud Vuyela Dlomo nanamafy ny fitohizan’ny fiaraha-miasa eo amin’ny firenena roa tonta ny fihaonana, indrindra mikasika ny resaka fifidianana. Notsipihiny teto fa tsy mitsabaka amin’ny raharahan-tokantranon’ny Malagasy izy ireo, ary manaja ny safidin’ny vahoaka. Manantena i Afrika Atsimo fa hilamina ny savorovoro politika, ka hiverina ny fitoniana. Taty am-pamaranana dia nisaotra sy nanamafy hatrany ny fiaraha-miasa efa nisy teo amin’ny firenena roa tonta ny praiminisitra Ntsay Louis Christian, ary indrindra ny fisaorana ny masoivoho Afrika Atsimo amin’ireo fiaraha-miasa maro isan-karazany izay efa misy.  Omaly no tonga nitsidika ara-pomba ofisialy ny praiminisitra lehiben`ny governemanta, Ntsay Louis Christian ny masoivoho Afrika Atsimo.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Governemanta Ntsay ChristianTsy te hahalala afa-tsy fifidianana

Miroso amin’ny lalana mankany amin’ny fanatanterahana fifidianana ny governemanta tarihako, hoy ny ambentin-tenin’ny praiminisitra Ntsay Christian omaly teny Mahazoarivo, raha nampita vaovao fohy mikasika ny fihaonany

Tia Tanindranaza0 partages

Roa volana katroka ny 13 meyHisy fanambarana goavana

Feno roa volana katroka rahampitso sabotsy ny tolon’ny 13 mey nanomboka ny 21 aprily 2018, ka hisy ny fanambarana goavana eny an-kianja ataon’ny depiote TIM sy ny mpanara-dia ny tolona rahampitso.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Mpamboly mamatsy ireo tsenan’ny tantsahaMatiantoka amin’ny ankapobeny

Tsy mba nianatra be loatra ny tena, hoy Atoa Levelo mpamatsy voatavo ny tsenan’ny tantsaha etsy Namontana ka tsy maintsy milofo amin’io asa io hatrany na dia matiantoka aza indraindray.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Mpivaro-toaka eny AmbavahaditokanaHo hentitra ny fanaraha-maso

Feno ny fandaharam-potoanan’ny kaominina ambanivohitra Ambavahaditokana, distrikan’Atsimondrano,

 mandritry ny fankalazana ny faha-58 taonan’ny fahaleovantena, hoy ny fanazavan’ny ben’ny tanàna ao an-toerana, Bruno Ratianarivo, manomboka anio zoma 22 jona dia efa nisy ny hetsika ara-panatanjahantena sy ara-kolontsaina handraisan’ireo tanora eny an-toerana anjara. Anisan’izany ny kalokalo gasy sy ny basikety. Hitohy amin’ny fizarana sakafo sy harendrina izany, indrindra, ho an’ireo sahirana ny sabotsy. Ny 25 sy 26 jona moa dia hiavaka ny afomanga 30 minitra sy ny « Bal populaire » ary tsy adino ny matso handraisan’ireo tafika miasa eny an-toerana, ny mpianatra ary fikambanana samihafa anjara. Mandritr’ireo fotoana ireo, hoy izy, dia ho hentitra ny fanaraha-maso ireo mpivarotra zava-pisotro mahamamo ary izay mbola tratra mivarotra tsy lera dia handraisan’ny mpitandro ny filaminana ny andraikiny.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

CNaPS eny amin’ny SIMMitohy hatrany ny fanatonana ny vahoaka

Mandray anjara feno amin’ny Salon de l’Industrie (SIM) tanterahina eny Tanjombato nanomboka omaly alakamisy 21 jona ka tsy hifarana raha tsy amin’ny alahady 24 jona izao ny CNaPS. Samy tokony hisitraka ny zo ara-tsosialy tokoa mantsy ny olom-pirenena tsirairay kanefa mbola betsaka ny tsy mahalala ny antsipiriany momba izany ka very zo vokatr’izay.

Tia Tanindranaza0 partages

Haino aman-jery MBSHiverina tsy ho ela

Fantatra nanomboka omaly alakamisy 21 jona fa afaka mandeha amin'izay ny orinasan-tserasera MBS (Malagasy Broadcasting System), araka ny didy navoakan'ny filankevi-panjakana na ny “conseil d’Etat”.

  Miverina azo ampiasaina indray ny fahazoan-dalana miasa. 3 taona teo no efa teny amin’ny filankevi-panjakana ny dosie MBS, saingy izao vao nivoaka ny didy, izay tsy fantatra mazava ny antony nampitarazoka azy. Niezaka mafy ny fanjakana tetezamita ary nitohy tamin’ny fanjakana HVM tamin’ny fanakanana ny MBS. Nilaza i Guy Laurent Ramanakamonjy, sekretera jeneralin’ny minisiteran’ny serasera tany amin’ny volana aprily 2017, izay mbola mitazona io toerana io amin’izao fa tsy azo eritreretina intsony ny fanokafana ny MBS satria orinasa efa nofoanana io ary tsy misy intsony. Vita aloha iny ny raharaham-pitsarana ary nahazo rariny ny MBS. Efa eo an-dalam-panarenana raha araka ny fantatra ny foiben’ny MBS eny Anosipatrana ary miezaka ny mpitantana ny hamerina amin’ny laoniny ny fampandehanana ity orinasan-tserasera izay sokajiana ho anisan’ny goavana eto Madagasikara.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

BEN’NY TANANA NIGADRA

Nidoboka am-ponja vonjimaika ao Mandritsara ilay ben’ny tanànan’ny Befandriana-avaratra noho ny fivarotana lavanila maintso. Saika niharan’ny fitsaram-bahoaka izy ny asabotsy lasa teo raha hiverenana kely no navotan’ny zandary ary nesorina maika tao an-toerana. Nisy nahita ny afera maloto izay nataony tamin’io fotoana io raha hiverenana kely.

FAKANA AN-KERINY KARANA

 

Nisy olona natolotra ny fampanoavana indray omaly ary izany dia mahakasika ny fakàna an-keriny karàna dia ny tompon’ny Ocean Trade izany. Rehefa nohamarinina ny vaovao dia ny tompon’ny fiara izay nampiasana nitondràna io karàna io ilay nosamborina. Raha ny tsilian-tsofina re dia fiara vao novidiana izy io ary nisy taratasy mazava hany ka tsy nisy afaka nitazomana azy teny amin’ny fitsaràna.

 

 

MIARAMILA NITSOAKA

 

Nitsoaka ny miaramila tao amin’ny fokontany Mahatsinjo, ao Mampikony rehefa mafy loatra ny dahalo izay nanohitra azy ireo. Tsy nitovy intsony ny hery ary naka fanapahan-kevitra ny avy hatrany dia nihemotra ny miaramilan’ny DAS ary niantso ny namany hanampy azy ireo. Manodidina ny 50 ireo dahalo izay mitazona fitaovam-piadiana avokoa ary ireo miaramila kosa latsaky ny folo ny isany. Avy nangalatra omby miisa 70 ireo olon-dratsy ary nanaovana fanarahan-dia ary dia tsy nihemotra mihitsy na tratra aza ny nisy azy ireo.

FISOROHANA FITSARAM-BAHOAKA

 

Voatery navotsotry ny mpitandro ny filaminana ireo olona 10 izay nosamborina tao amin’ny manodidina an’i Maevantanana rehefa nanao fanafihana taksibroy  teny amin’ny lalam-pirenena fahefatra ny alarobia lasa teo. Tonga teo anoloan’ny biraon’ny zandary izay nitazomana ireo olona noahiahiana ny fokonolona an-jatony ary nitokona teo. Mba ho fisorohana ny rà mandriaka izany no heverina fa namotsoran’ny zandary ireo olona. Nisy hatramin’ny talen-tsekoly ireo nosamborina. Fantatra anefa fa nahitàna porofo marobe, toa ny entan’ny olona voaroba, tao amin’ny trano nisamborana ireo olona folo. Manjaka tanteraka izany ny fitsaram-bahoaka ary resiny ny fampiharana ny lalàna raha dinihina amin’ity tranga ity.

RANGAHY NAMPIJALY NY ZANANY

 

Nahemotra anio ny fitsaràna ilay rangahy izay voalaza ho nampijaly ny zanany ka nahatonga azy ireo hitsoaka tao an-tranony ka nankany amin’ny havan’ny mamany izay efa namoy ny ainy. Fantatra koa anefa etsy andanin’izany fa nitory koa ilay rangahy noho ny fitazoman’ireo olona ireo ny zanany. Mbola ady mafy arak’izany ny eny amin’ny fitsaràna anio ary ilay rangahy dia mbola notazomina ao Antanimora hatramin’ny omaly.

FILAHARANA ERAKY NY MINISTERA

 

Filaharana lavabe ny eo anivon’ny minisitera samihafa, izany dia momba ireo olona izay mila ranondranony amin’ny minisitra mba hahazoana toerana ao anatin’ny kabinetra. Misy mahavita ny miaritra eo mihitsy ny maraina mandrampahatongan’ny hariv’andro ary miaraka amin’ny CV eny am-pela-tànana. Samy mba te-higoka kely ny volam-panjakana sy te-hahazo fahefana avokoa ireo izay nitolona teny an-kianja ary mba hanararaotra ny fotoana fohy izay hitsanganan’ny governemanta. Na ny minisitra sasany aza dia tsy misy ataony afa-tsy ny mandray olona satria fantatra fa misy mihitsy ny mahavita ny manome « valisoa » mialoha mba hahazoana toerana.

POLISIM-PIRENENA

 

Mpifaninana ho komisera iray no nitory eny anivon’ny fitsaràna miady amin’ny fanjakana rehefa tsy afaka tamin’ny fanadinana. Nahita ny tenany fa misy kolikoly avo lenta tao anatin’ny famoahana ny vokatra. Etsy andanin’izay, fantatra koa fa zanaky ny manam-boninahitra ambony iray eo anivon’io vondrona io ihany ny tenany ary manomboka mampanontany tena ny polisy ity fihetsika ity. Indrindra koa, vao haingana no nisy petsapetsa maloto izay nataon’ny rainy momba ny fangalàna vola teo anivon’ny tranon’ny olom-panjakana ambony iray. Io dia raharaha nafempenina fotsiny satria adin’ny samy any ambony kanefa vola amina miliara no nalaina tamin-kery tao.

MINISITRA HVM

 

 Mbola mitohy hatrany ny fivorivoriana etsy sy eroa mba hanalàna ny minisitra HVM izay vao napetraka farany teo. Betsaka ny resy lahatra noho ny resaka izay henon’izy ireo fa hanàla ireo olona ireo ny praiminisitra alohan’ny fetin’ny fahaleovan-tena mba ho mariky ny fitoniana. Izay feo mandeha izay no nampirehitra indray ny fanantenan’ny sasany izay lasa nivory matetika mba hanao izay fomba rehetra handefasana anarana any amin’ny Praiminisitra. Ketrika seza avokoa izany izao no malaza.

 

NAIVO RAHOLDINA

 

Mbola sahy milaza ihany ny depiote Mapar, toa an’i Naivo Raholdina, fa tsy namadika ny tolona eny amin’ny 13 mey velively. Amin’izy ireo mantsy dia ny fitakiana ny lalam-pifidianana ihany no niarahana teny ary notakiana ombieny ombieny. Dia raisina ho toa ny zazakely tanteraka ny mpitolona izany raha jerena amin’izay fanazavana izay. Hita miharihary fa seza ihany no  notadiavin’ity antoko ity ary rehefa azony izany dia nivadika amin’izay.

FANADINAM-PANJAKANA

 

Nilaza ny minisitry ny fanabeazam-pirenena fa tsy misy fihemorana izany ny fotoanan’ny fanadinam-panjakana rehetra. Notsindriany tamin’izany fa efa misy ny fifampiresahana amin’ny mpitarika ireo mpampianatra izay mitokona. Etsy andanin’izany, ny sendikan’ny mpampianatra dia mandà tanteraka ny hanajanona ny fitokonana raha toa ka tsy avy amin’izy ireo ny olona rehetra izay hapetraka ho talen’ny fampianarana isam-paritra. Mbola ady seza ihany koa izany no misy ankehitriny eo amin’io sehatry ny fampianarana io.

SOLOMBAVAMBAHOAKA

 

Nanapa-kevitra ny olom-boafidy Tim sy Mapar fa tsy hanatrika ny fifampiarahabana mandritry ny fetin’ny fahaleovan-tena izay tontosaina eny amin’ny lapan’Iavoloha. Mbola misy ihany izany ny mba marimaritra iraisana eo amin’ny antoko roa tonta na dia efa nisaraka tanteraka aza ny fijery izany noho ny tsy fitovizan-kevitra intsony momba ny tolona eny amin’ny kianjan’ny 13 mey.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sendikan’ny mpiasan’ny hetraAza tsabahana ny volam-panjakana

Nitohy hatrany ny fitokonan’ny mpiara-miasa ao amin’ny fadin-tseranana sy ny hetra.

 

 Tsy misy valiny ny fitakiana sy ny fangatahana nataon’izy ireo na dia nisy aza ny fihaonana tamin’ny tompon’andraikitry ny sampandraharaha mitantana ny hetra. Araka izany dia nanangana kaomisiona izy ireo hamahana ny olana ary hitohy hatrany ny hetsika mandrapavahan’ny olana. Tsiahivina fa ny tsy fanekena ary ny tokony hanesorana ny orinasa tsy miankina izay mamory sy mandray ny “droit de timbre de visa de transport” eny amin’ny seranam-piaramanidina eny Ivato no tena tsy eken’izy ireo. Tokony ho ny mpiasan’ny hetra hatrany no manatanteraka izany hoy izy ireo ary tokony hisy ny fanampahan-kevitra hanafoanana io orinasa tsy miankina io eo anivon’ny sampan-draharahan’ny hetra. Tokony ho ataon’ireo olona manatanteraka ny comptable publique ihany koa ny fikirakirana ny fitsabahana ny fitantanam-bolam-panjakana.

Tsiry

Tia Tanindranaza0 partages

CNaPS sy ny banky BNIHiara-kiasa hizara vola fisotroan-dronono

Hiara-kiasa hizara vola fisotroan-dronono ny tahirim-pirenena ho an’ny fiahiana ara-tsosialy ( CNaPS) sy ny banky BNI manomboka izao.

Tanjon’ny roa tonta ny hanakaikezana hatrany ny vahoaka manerana ny faritra 22 hisorohana ny mety ho filaharambe hataon’ireo zokiolona isaky ny faran’ny volana. Afaka hisitraka ireo tolotra misy eo anivon’ity banky iray ity ihany koa ireo zokiolona. Anisan’ny mety amin’izy ireo ohatra ny  “Pack Mitsinjo” tombontsoa ho azon’ireo mpikambana rehetra eo anivon’ny CNaPS jifaina. Hosokafana maimaimpoana ihany koa ny kaontin’izy ireo amin’izany miaraka amin’ny kaonty MVola sy ny karatra fisintomam-bola eny amin’ireo toerana fakana vola voatokana amin’izany raha azony hatao ihany koa ny mindram-bola. Amin’ny alalan’ireo tendro MVola miisa 11.000 manerana ny Nosy dia efa afaka maka ny vola fisotroan-drononony ireo zokiolona. Ho an’ireo te haka vola eny amin’ny banky amin’ny alalan’ny karatra kosa indray dia GAB miisa 103 no azony hampiasaina amin’izany. Tsiahivina moa fa  manomana tolotra miavaka ho an’ireo mpiasany ihany koa ny CNaPS amin’izao fotoana izao ka tsy ho diso anjara amin’izany ny amin’ny faritra.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Salon de l’industrie de MadagascarManome lanja ny vita Malagasy

Tanterahina nanomboka omaly eny amin’ny Forello Expo Tanjombato, haharitra efatra andro ilay Salon de l’Industrie de Madagascar, karakarain’ny sendikan’ny Indositria eto Madagasikara.

Tranoheva am-polony maro no mandray anjara amin'izany izay  saika manandratra sy manome lanja ny vita Malagasy avokoa hahafahana mampitombo sy manatsara ny toe-karem-pirenentsika. Tanjon’ny mpikarakara raha araka ny fanadihadiana natao ny mba hahafahan’izy ireo mahita mpiara-miombon’antoka avy eto an-toerana sy any ivelany hanatsarany ny fidiram-bolany. Toraka izany koa ireo mpandraharaha avy any ivelany vonona ny hifanakalo traikefa hahafahana mandeha lavidavitra kokoa. Anisan’ny mandray anjara amin’ity Salon ity ny orinasa Star izay miara-mankalaza amin’ny sendika ny faha-60 taona nisian’ny marika THB raha efa 65 taona kosa izao no nijoroany. Ankoatra ny fivarotana ireo karazana kojakoja ilain’ny mponina amin’ny fiainana andavanandro toy ny elo, ny kaskety, ny tee-shirt pôlô… dia misy fisotroana ranom-boankazo vokarin’izy ireo maimaimpoana ihany koa eo amin’ny tranohevany mandritra ny efatra andro. Tonga nanokatra  ity salon ity teny an-toerana ny filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina izay maniry hatrany ny hahaela velona ny indostria Malagasy, notronin’ny minisitry ny Indostria Guy Rivo Randrianarisoa.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Mpandraharaha MalagasyVelon-taraina amin’ny fidiran’ny entana avy any ivelany

Omaly no nanomboka teny amin’ny Forello Expo Tanjombato ny Salon de l’Industrie de Madagascar karakarain’ny sendikan’ny Indositria eto Madagasikara.

Tsiry

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Aza manetsi-keloka e !

Sesilany ny fanadiovan-tena eo amin’ny mpanao politika hoenti-manoso-potaka ny hafa hahafahana manadio tena.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Telma Coupe de Madagascar 2018Hiato kely noho ny Thb Champions League 2018

Araka ny efa fantatra dia hanomboka anio zoma 22 jona 2018 any amin’ireo toerana 4 voafidy (Mahajanga, Antsirabe, Tsiroanomandidy, Toliara) ny dingana voalohany amin’ny Thb Champions league Malagasy.

Tia Tanindranaza0 partages

Mondial 2018Montsan’i Croatie 3-0 i Argentine

Samy manana ny fijeriny eo amin’ny fanarahana ny Mondial tontosaina any Rosia ankehitriny ny sokajin’olona tsirairay avy. Roa amin’izany no taterintsika an-gazety anio.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Faritra AnosyAnaty ambiasin’ny fety tanteraka, hoy ny lehiben’ny faritra

Na dia tsy tony tanteraka aza ny toe-draharaha ao amin’ireo kaominina 69 mandrafitra ny faritra Anosy dia nilaza ny lehiben’ny faritra any an-toerana fa efa manomboka voafehy ny tsy fandriampahalemana tao anatin’ny 4 taona izao.

 Nahay niara-niasa, hoy izy, ny vahoaka sy ny mpitandro ny filaminana ary ireo rafi-panjakana nahazoana izany vokatra izany. Efa anaty ambiasin’ny fety tanteraka kosa, hoy hatrany izy, ny mponina any an-toerana ary tena ao anatin’ny fanomanana ny fankalazana izay fahaleovantena izay mihitsy, indrindra, ireo renivohi-paritany.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanan`ny ben`ny tanàna an-dehibeHametraka fepetra amin`izay ho Filoham-pirenena manaraka eo

Nifarana omaly ny fivoriana ara-potoana fahadimy nataon’ny fikambanan`ny ben`ny tanàna an-dehibe eto Madagasikara (AMGVM) tany Nosy-Be Hell Ville.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Ivontoerana famongorana valala eto MadagasikaraMaro ny dingana tsy maintsy arahina

Omaly no notanterahina tetsy amin’ny hotely Carlton Anosy ny famelabelarana momba ny valala. Fanetriben’ny firenena ny valala satria mamotika voly ana hektara maro.

 Ao ny valala tompon-tany na valala vao izay manjaka sy mirongatra any amin’ny faritra atsimo andrefan’i Madagasikara. Tsiahivina fa amin’ny alina no manidina sy mifindra toerana ny valala ary amin’ny antoandro izy ireo no mandeha andiany. Rehefa izay dia mamotika ny vary sy ny katsaka izy ireo ary manatody sy tsy mifidy arapaka. Amin’izany anefa dia misy dingana maro ny fanafongorana ny valala. Ao ny fanairana sy ny fitiliana izay handrefesana ny rotsak’orana sy ny toe-tany ka aorian’izany no anaovana ny fandarofana. Raha latsaky ny 10ha ny faritra rakotra valala dia ireo vondron’olona any ihany no mamono ireo valala ireo araka ny fanazavan’ny tompon’andraikitra. Raha mihoatra izay kosa dia ny IFVM no manatanteraka ny famonoana valala. Olana ny tsy fahampian’ny fitaovana tahaka ny fanafody, ny fitaovana fandarofana valala ary ny fiara enti-manodina ireo atao ho sakafom-biby.

Tsiry

.

Tia Tanindranaza0 partages

Sao dia hizesta eo indray !

Tsy izahay ry Jean no hofahananao lalitra eo hoe raha tsy ianao no teo dia tsy nisokatra io fahitalavitra io aa ! Henonay sy hitanay tsara iny filankevi-panjakana omaly iny.

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Fitiavan-tanindrazan’ny MalagasyResin’ny revy tanteraka

Nanomboka ny taona 2009 no tena nampahazo laka ny kolontsain’ny firevena teto Madagasikara. Tsy nanavahana intsony io na teto an-drenivohitra na tany amin’ny faritany.

 

 Havanana tamin’izay resaka fampirevena vahoaka izay rahateo moa no lasa tompom-pahefana ka zary takon’ny revy avokoa ny tena vontoatin’ny atao hoe fitiavan-tanindrazana fa ny hanao fety foana no tsikaritra ho mahamaika ny ankamaroan’ny vahoaka nanomboka teo. Niha nangatsiaka ihany koa ny fankalazana ny fetim-pirenena. Marina fa antony naharesy lahatra ny maro tsy hanangan-tsaina intsony rehefa volana jona tamin’izany fotoana ny fahatsapana fa tsy nahaleotena isika saingy na dia niova aza ny fanentanana sy fanazavana ankehitriny fa mariky ny fiandrianam-pirenena ny sainam-pirenena dia lasa zary fomba amam-panao mahazatra sarotra ialana ilay tsy manangan-tsaina. Sahirana ny vahoaka ary raha ny fanadihadiana natao dia lahoana na dia ny hitadidy izay namorona ny hiram-pireneny aza ny maro. Ankavitsiana no mahafantatra fa ny Pastora Rahajason no namorona iny tononkira iny ary i Norbert Raharisoa kosa no nanao ny feony. Resin’ny revy tanteraka ny fitiavan-tanindrazana, hany ka any anaty fankalazana ny fetim-pirenena avy no misy zandary voatsatok’antsy, toy izay nitranga tamin’ny tetezamita farany teo, kanefa firaisankina no voizina amin’ny vanim-potoana toy itony.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Antenimieram-pirenenaEfa mihevitra ho vakansy sahady ?

Tsy andrenesam-peo mihitsy ny eo anivon`ny Antenimieram-pirenena amin`izao fivoriana ara-potoana izao.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

ANTOKO MAITSOMankasitraka ny governemanta mijoro saingy ...

Naneho ny heviny mikasika ny fijoroan’ny governemanta vaovao ny filohan’ny antoko Maitso Atoa Georget Alexandre, omaly.

 

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Depioten’ny fanovana lasa minisitraTototry ny fangatahan-toerana sy asa

Tsy mety afaka ny fomba fisainana maika hahazo seza amin’ny fanaovana tolona.

 An-jatony ny CV (Curriculum Vitaé) voarain’ireo depioten’ny fanovana lasa minisitra. Maherin’ny 500, ohatra, no voarain’i Guy Rivo Randrianarisoa, minisitry ny indostria sy ny fampiroboroboana ny sehatra tsy miankina. Azo antoka aloha fa avy amin’ny mpanohana mivantana na an-kolaka, indrindra ireo nitolona teny an-kianja ny ankamaroany. Mendrika sy rariny raha ireo tompon-trano nandany ny fotoanany sy ny fiainany teto no manao sy manatanteraka ny tanjona miaraka amiko, hoy ny minisitry ny indostria, izay tsy nitondra olona avy any ivelany. Tsy tokony hanakana antsika hifanome tanana sy torohevitra mandrakariva anefa izany ary misokatra foana ny varavarana, hoy ny hafatra nataony tamin’ny alalan’ny tambajotran-tserasera. Angaha tokoa moa tsy maintsy homena seza sy miandry tambiny foana vao mahavita mandray andraikitra sy mampandroso firenena ? Mila tambiny ny rehetra matoa mitolona saingy tambiny sy tombontsoa iraisana. Tsy hifanomezan-tsiny anefa satria hatramin’ny MAPAR aza ny seza sy fahefana no tena tanjona tamin’ny tolona ho azy ireo, ka namadihana ny vahoaka. Mbola mila fanovana ity toe-tsaina mirangorango amin’ny seza sy fahefana ity e ! Porofo iray anefa itony faharaisana “CV” be dia be itony, fa mijaly amin’ny resaka fananan’asa ny Malagasy, ary tsy tena tafapetraka ny politikan’ny fananan’asa mamaly ny filan’ny rehetra. Lojika raha mirodorodo ny olona vao misy hirika kely.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Olon’ny HVMHidina an-dalambe anio

Nanao fanambarana teny amin’ny Hotely Colbert ny Vondrona politika Malagasy Mijoro Miaro ny ara-dalàna, tarihin-dRakotovololona Lafatra ny alarobia teo.

 

 Nilaza ho manohitra marin-drano ny mbola fitohizan’ny tolona eny amin’ny Kianjan’ny 13 mey. Efa tanteraka ny 90%-n’ny fitakiana, izay tsy inona fa efa samy anaty governemanta daholo ny solontenan’ireo solombavambahoaka, hoy izy ireo. Maninona raha hajanona amin’izay fa efa nandeha tamin’ny fitakiana ianareo, ary efa tafiditra ao anaty governemanta, hoy ny fanambarana. Hidina an-dalambe eny amin’ny Kianja filalaovam-baolina eny Ankorondrano ampitan’ny fiangonana Jesosy Mamonjy izy ireto mba hitakiana ny fanatsaharahana ny tolona satria mila fitoniana ny firenena, ka raha mijanona ny 13 mey, dia mijanona izahay, hoy Rakotovololona Lafatra. Nisaotra ny vondrona MAPAR nametraka ny fitiavan-tanindrazana ary nampirina ny hambom-po politika, hoy hatrany izy ireo. Nisaotra manokana an-dRajoelina ihany koa.  Tsy iraka avy amin-dRajoelina fa mahatsapa fa manana olon-kendry ny firenena nisintona ny parlemantera teny amin’ny 13 mey rehefa nisy ny marimaritra iraisana, hoy izy ireo. Mpanao politika tsy dia hita firy saingy akaiky ny HVM moa ireto nijoro ireto, izay nilaza ihany koa fa tokony havela hiasa malalaka Rajaonarimampianina, ny praiminisitra ary tokony halefa ny fifidianana mangarahara. Fanivaivana ny mpitolona eny an-kianja no handikan’ny maro ity, indrindra fa ny filazana fa ny 90% tamin’ny fitakiana no efa nivaly satria hoe efa ao anaty governemanta ny mpitari-tolona sasany. Adala ve izany ny sendika maro ao anatin’ny Randram-baon’ny sendika na ny SSM, ny mpampianatra sy ny mpanabe ao anatin’ny FM2F,… Raikitra izany ny fanetsehana mersenera politika sy ny fihantsiana ady amin’ny alalan’ny famoriam-bahoaka, izay heverina fa ry Rivo Rakotovao sy ny ekipany  no ao ambadika.

Toky R

 

.

Tia Tanindranaza0 partages

Marc Ravalomanana“Tsy namitaka ary tsy hamitaka vahoaka mihitsy aho”

Sesilany indray ny fanaratsiana an’i Marc Ravalomanana amin’ny lafiny maro. Voizina fa tsy mijery afa-tsy ny tombontsoany manokana, toy ny resaka fanokafana ny AAA-Tiko.

 

Toky R

 

Ino Vaovao0 partages

FITSIDIHANA ANY MAHAJANGA : Tsindrin-daona hihaona amin-dRajoelina i Mahajanga

Araka ny fandaharam-potoana sy fanentanana efa re sy mandeha amin’ny tambajotra serasera sy haino aman-jery any an-toerana dia anio zoma no hihaona amin’ny vahoaka any an-toerana ny Filoha teo aloha Andry Rajoelina.  Maro ireo olona ho tonga hanatrika izany avokoa any an-tioerana na ireo ekipa avy aty an-drenivohitra na ny avy amin’ny manodidina an’i Mahajanga mba hankasitraka  ny zava-bitany. Hisy ny fiarabe manokana hitatitra ny olona ho eny amin’ny seranam-piaramanidina Amborovy.

Araka ny fantatra dia hisy ny fanamafisam-peo hijanona eo Mazava huile ho an’ireo izay tsy tonga hatreny Amborovy, ka eo no hijanona hiandry ny fandalovany. Ny sisa kosa dia hiandry eo amin’ny Hotel de ville, izay handraisana ny Filoha teo Andry Rajoelina. Hiainga avy any Antanimalandy, SOTEMA, Bazaar kely, Croisement cimetierre, Antanimasaja ireo bus ireo. 

 Fandaharam-potoana ao Mahajanga anio kosa ny fanolorana amin’ny fomba ofisialy ilay fiarabe mpaka fako izay efa saika natolotra tamin’ny fahatongavany tany an-toerana tamin’ny faran’ny volana marsa  lasa iny saingy nosakanan’ny mpitondra fanjakana. Fantatra fa mandritra ny diany io dia nasaina hanatrika ny fitokanana zava-bitan’ny ben’ny tanàna Andriantomanga Mokhtar voafidy tamin’ny lokon’ny MAPAR eto Mahajanga ihany koa izy. Hisy araka izany ny fitokanana lalana toy ny ao Morafeno sy Ambalavola, ny ivon-toerana ara-panatanjahantena natokana ho an’ny tanora, fanolorana fitaovana  arifomba.

Ankoatra izay dia ny sabotsy izao no  hanolotra sy hanazava momba ny “Initiative de l’emergence de Madagasacar” na IEM ao amin’ny Baobab tree eny amin’ny La cornice itsy farany.  

 Vanessa sy Tatianà R.

La Vérité0 partages

Sortie de crise - « Remettons le pouvoir au peuple par les élections » dixit Andry Rajoelina

L’ancien président de la Transition Andry Nirina Rajoelina a regagné la partie nord ouest de la Grande île. L’ex homme fort du pays est arrivé en milieu d’après-midi à Mahajanga. Des milliers de partisans l’attendaient à sa descente d’avion. Un raz de marée orange a accueilli le président du Miaraka amin’ny Prezida Andry Rajoelina (MAPAR) qui  s’est offert un bain de foule. Paradant au milieu de plusieurs milliers de personnes dans les rues de la capitale du Boeny sur le toit d’une voiture, Andry Rajoelina a  montré qu’il conservait toute la sympathie et le soutien de la population locale. Son cortège a mis plus de trois heures pour faire le trajet entre l’aéroport local et le centre ville de la Cité des Fleurs. 

 

A la tribune, il a ensuite prononcé un discours principalement axé sur le processus de sortie de crise. « La décision de la Haute Cour constitutionnelle du 25 avril dernier n’est pas satisfaisante. Ce n’est qu’une étape et non un objectif », a notamment déclaré l’ex-président de la Transition. Selon Andry Rajoelina, aller à l’élection présidentielle est la seule issue pour sortir le pays de la crise. « Passons aux élections libres et transparentes (…) Rendons le pouvoir au peuple à travers les élections pour qu’il enlève les dirigeants qu’ils n’aiment pas au plus vite », a-t-il scandé devant la foule. 

Rajoelina dit également qu’il est également nécessaire de mettre de côté son ego d’où l’initiative du MAPAR de proposer le nom de l’actuel Premier ministre afin que le processus électoral soit entamé pour de bon. Par cette action, Andry Rajoelina se veut être « la solution et non le problème du pays ».  Et lui de souligner par ailleurs que l’élection présidentielle doit être anticipée, conformément à la décision de la HCC. Une réponse aux entités qui sortent de leur mutisme, ces derniers  temps, pour tenter de retarder l’échéance électorale.

Revanche  

Pour les observateurs, cette descente à Mahajanga constitue une revanche prise par l’homme fort de la Révolution orange sur le régime HVM qui avait contraint l’ancien chef d’Etat à annuler son précédent voyage dans cette localité. Le 30 mars dernier, il était prévu qu’Andry Rajoelina débarque à Mahajanga. Le jet privé devant amener Andry Rajoelina à Mahajanga n’avait bizarrement pas obtenu d’autorisation de vol de la part des autorités compétentes, au dernier moment. L’ex homme fort d’Iavoloha s’était ainsi rabattu sur un vol régulier de la compagnie Air Madagascar. Un avion d’où  Andry Rajoelina et sa suite ont été forcés de descendre suite à un ordre venu du Président de la République indique Andry Rajoelina. Iavoloha qui violait ainsi les prescrits constitutionnels qui disposent que « Tout individu a le droit de circuler et de s’établir librement sur tout le territoire de la République dans le respect des droits d’autrui et des prescriptions de la loi ».

En tout cas, Andry  Rajoelina était resté tranquillement à Antananarivo attendant patiemment de pouvoir fouler le sol majungais. Hier, l’ancien président de la Transition a ainsi montré ce dont le régime HVM avait tellement peur depuis le début, à savoir une démonstration de force des Orange. Le maire de Mahajanga Mokhtar Andriantomanga et les parlementaires du MAPAR ont demandé à Andry Rajoelina de reprendre la « barre » du pays. Le président du MAPAR a remis des camions bennes et une infrastructure sportive à la mairie de la Commune urbaine de Mahajanga hier. Ce jour une inauguration d’infrastructure est prévue dans la capitale du Boeny suivie d’une présentation de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar.  

La rédaction

La Vérité0 partages

Transports urbains et suburbains - La grève maintenue !

Une démonstration de force des transporteurs de la ville. La circulation dans la capitale va être interrompue pendant la journée du mercredi 27 juin. Les transporteurs en commun opérant à Antananarivo et ses périphéries programment une manifestation. Afin de montrer leur mécontentement envers l'Agence de transport terrestre (ATT)  et le ministère des Transports et de la Météorologie, concernant le non-paiement des arriérés, les conducteurs de bus vont arrêter de travailler  mercredi prochain.  En effet, l’ultimatum de trois jours imposé n’a pas été respecté. Le ministère de tutelle et cette agence n’ont pas pu satisfaire les revendications des transporteurs de la ville. « Les responsables du paiement des compensations forfaitaires se sont montrés réticents à notre demande. La rencontre entre les représentants de la coopérative et les responsables étatiques n’a pas résolu l’affaire. Ces institutions publiques ne disposent pas les moyens d’allouer les arriérés réclamés. Elles ne peuvent pas débloquer l’argent qu’au mois de juillet. De plus, elles ne peuvent pas payer qu’un mois de compensation à la fois », rapporte Lova Andriantavy, président de l’UCTU (Union des Coopératives de Transport Urbain). Compte tenu de cette situation, l'ATT a répliqué en avançant une irrégularité des dossiers. 

 

« Les procédures de paiement stipulent une régularité des documents à fournir avant le déblocage du budget y afférent. Toutefois, des papiers incomplets  nous  parviennent et doivent être rectifiés. Le paiement attend ainsi la clôture du dépôt des dossiers à problèmes d’où ces arriérés », explique Razafindrazaka Andry, Directeur général de l'ATT. Par ailleurs, une telle décision impacte les activités quotidiennes des Tananariviens.  Les victimes, à savoir les passagers appellent ainsi à la conscience des concernés et à leur prise de responsabilité dans l’intérêt commun.

Kanto R.

La Vérité0 partages

Tennis ITF- formation coach - Dina Razafimahatratra promu level 3

Le directeur technique national (Dtn) de tennis malgache vient de décrocher son diplôme d’entraîneur Itf niveau 3 (level 3) à Valence, Espagne. Il a participé à une formation d’entraîneurs level 3 réservée aux joueurs professionnels de haut niveau en tennis à Valence du 02 avril au 12 mai avec quatre autres entraîneurs titulaires du diplôme level 2, sélectionnés par la fédération internationale de tennis. Une formation financée par la solidarité olympique et qui est initiée par la fédération internationale de tennis (ITF). Ce level 3 a été créé il y a plusieurs années par ITF. Le diplôme qu'il vient de décrocher est celui d’entraîneur level 3 pour les joueurs professionnels de haut niveau après avoir effectué 370 heures d’études (100 heures de cours théoriques et 270 heures de cours pratique) avec les professeurs de la fédération internationale de tennis Miguel Crespo et Rafael Martinez. Les cours pratiques et théoriques étaient dispensés en anglais. Ce titre fait de lui le premier malgache ayant obtenu ce type de diplôme, le plus élevé dans le domaine du coaching au niveau de la Fédération internationale de tennis. Le diplôme level lui permettra d’entrainer et d’accompagner les joueurs professionnels dans le monde. Dina Razafimahatrara pourrait également diriger un  centre fédéral. Rappelons qu'après le niveau 1 en 2005, il a obtenu son level 3 au Zimbabwe en 2015. 

 

«Je suis disposé à partager aux entraîneurs et techniciens malgaches ce que j’ai pu apprendre ainsi que les expériences que j’ai pu avoir en Espagne. J’ai pu rencontrer et voir a l’œuvre les coachs de Key Nishikori, de Simona Halep mais aussi de Rafael Nadal et de Carlos Moya. Avoir le level 3 me permettra d’exercer le métier d’entraîneur pour les joueurs de haut niveau dans le monde. Je désire avant tout m’occuper de l’avenir du tennis malgache et devenir un responsable du futur du centre fédéral que la fédération malagasy de tennis prévoit de créer cette année. Ce projet me tient à cœur mais si jamais il ne se réalise pas, aller a l’étranger et retourner en Espagne reste aussi une option.» Et d'ajouter : «Je remercie sincèrement la solidarité olympique, le comité olympique malgache et la fédération malagasy de tennis pour avoir effectué toute les démarches dans la réalisation de ce level 3 à Valence, en Espagne. Je remercie aussi l’ancien agent de développement de la fédération internationale de tennis en Afrique australe Riaan Kruger d’avoir soutenu ma candidature. Six semaines, ce n’étaient pas facile du tout. Il fallait laisser tout de côté pendant cette période, le travail professionnel et la famille. Il a fallu étudier à des heures tardives et se lever très tôt le matin durant tout le séjour », relate le coach Malagasy. Soulignons qu'il gagné l'appréciation positive du tuteur Pancho Alvarino, directeur de l’Académie Pancho Alvarino avec lequel il a travaillé pendant six semaines.

E.F.

La Vérité0 partages

Ville de Boriziny (Port-Bergé) - Théâtre d’un cas de rébellion hier après-midi

La ville de Boriziny (Port-Bergé) a été hier le théâtre d’une violence inouïe. Une rébellion s’y est produite. Une foule furieuse s’en est pris à des bâtiments administratifs. Elle a fait des ravages sur les biens publics. La résidence du district a été la première victime. Celle-ci a été incendiée aux alentours de 15 heures. Puis d’autres bureaux y sont passés sans que les forces de l’ordre aient pu stopper sa fougue du groupe en furie. Un groupe baptisé Besaboa a été l’instigateur de ces actes de déstabilisation locale. Il a réclamé une vindicte populaire. La raison exacte de ses réactions n’a été bien précisée. L’incident a un lien direct avec un problème signé dans la commune rurale de Tsimingia. Selon des indiscrétions, les attitudes des responsables locaux auraient causé des frustrations.

Le préfet d’Antsohihy, en particulier, a été mis sur le banc des accusés à cause de sa rigidité dans la gestion des affaires publiques. Le système judiciaire aussi est pointé du doigt à cause de la corruption généralisée, selon nos informations. Une réunion d’urgence a été convoquée dans la soirée pour décider des mesures qui s’imposent en pareille circonstance. Le Premier ministre, en tant que patron de l’administration publique, a montré sa volonté de faire tourner un service public efficace et loin des pratiques vicieuses. Il exige aux fonctionnaires de l’Etat d’être honnêtes et intègres. La nouvelle ministre de la Justice se range sur le même avis. Elle veut un système judiciaire propre à Madagascar. Mais le cas de Boriziny a mis à nu le bon vouloir de ces deux hauts responsables étatiques.  Quel que soit le motif de la rébellion à Boriziny d’hier, elle démontre la faiblesse du pouvoir étatique. Le pouvoir légitime s’appelle l’autorité, selon des politologues. Si de tels cas de figure tendent à persister, le processus électoral pourrait se dérouler dans une ambiance loin de la sérénité. Les nouvelles autorités gouvernementales ont donc intérêt à bien assoir leur autorité sur l’ensemble du territoire national.

 

La Vérité0 partages

Où sont-ils ?

Mesdames et Messieurs les Hauts Conseillers de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) siégeant sur le haut de la colline d’Ambohidahy sont-ils encore là ? Que font-ils ? Seraient-ils en train de somnoler ?  Ici-bas, c’est la cacophonie. Des bruits confus et incongrus se font entendre de partout. Des dirigeants politiques du pouvoir comme l’opposition, des membres de la société civile élèvent tous la voix, parfois, discordante. Vivement l’ « arbitrage » de quelqu’un ou d’une Institution de la République ayant autorité morale ou voix au chapitre et habilitée officiellement à trancher voire taper sur la table. La HCC, car il s’agit d’elle, doit sortir de sa léthargie. Etant la seule autorité censée juger le cas de l’espèce qui tourmente le pays, en ces temps difficiles, elle doit réagir, sans tarder.

Tout d’abord, à propos de la Décision portant  n° 18-HCC/D3 du 25 mai 2018, la situation vire au cauchemar en raison d’une piètre mise en application. Des suites de la requête d’une déchéance du Chef de l’Etat déposée le 25 avril par les 73 députés pour le changement à cause de la violation de l’Art.167 de la Constitution, la HCC avait rendu son verdict. Une Décision sans appel et irrévocable ! Seulement, le camp du HVM, partie prenante du pouvoir, en la personne de Rajaonarimampianina Hery et acolytes, avait encore le toupet de le transgresser. Au final, aucun des articles 5, 6,7 relatifs aux nominations des ministres n’a été respecté à la lettre. Par la magie de la duperie, le président finit par imposer ses éléments dont des « redoublants » qui constituent, d’ailleurs, la majorité des membres du Gouvernement Ntsay Christian. Et l’article 8 qui ordonne au Gouvernement de consensus d’arrêter, au plus vite, avec la CENI la date de l’élection présidentielle anticipée risque, lui aussi, de capoter. Des voix discordantes, télescopées par Iavoloha, commencent à oser s’élever et remettre en cause l’opportunité impérieuse de l’anticipation du scrutin. Des ministres HVM haussèrent le ton et proférèrent qu’il faut…respecter la Constitution. Quel culot ! C’est un peu l’ivrogne qui moralise un membre fidèle de la Croix-Rouge !  Face à ces bourdes avérées de Rajaonarimampianina Hery et ses « troupes », les regards se tournent forcément vers Ambohidahy. Le silence de la HCC jugé à tort ou à raison de complice préoccupe les observateurs aux aguets. On attend toujours la suite à donner par la HCC concernant l’autre requête déposée par les 73 députés pour le changement relative à la déchéance  des députés qui avaient trahi leurs familles en se  « convertissant » au parti d’Etat. Et cela, en vertu de l’Article 72 de la Constitution qui prévoit la sanction, la déchéance, à tout député, élu sous la couleur d’un parti, violant le mandat impératif en adhérant à un autre parti. En dépit des fautes avérées, la HCC n’a pas daigné rendre le verdict  jusqu’à ce jour.  Au milieu de cet imbroglio un parti, le TIM, tente sournoisement de tirer l’épingle du jeu en jouant le rôle de victime. Non satisfait des départements-clés attribués comme l’Industrie, Ravalomanana Marc fustige l’accord politique. Du coup, le MAPAR se trouve au centre des tirs croisés. En tout cas, c’est le lot de tout favori. Où sont-ils donc nos braves Hauts Conseillers d’Ambohidahy ?

Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Grève des enseignants - La menace d’une année blanche se précise !

Mécontents. Les syndicats des enseignants, en grève depuis des semaines, campent sur leur position de suspendre les cours, au point d’avancer une année blanche. Une rencontre entre les syndicalistes et le ministre de l’Education nationale (MEN) s’est tenue hier à Anosy. C’était une occasion pour le ministre Gatien Horace d’interpeller, une fois de plus, les enseignants à reprendre leurs postes et de poursuivre les cours. Il leur a fait part du fait que « la révision à la hausse des indemnités jusqu’à 400 000 ariary par enseignant reste impossible pour le moment. L’Etat n’a pas les moyens de céder à une telle requête ». Par contre, le paiement de subventions ainsi que des arriérés de vacation du BEPC de 2014 jusqu’en 2017 se fera prochainement. La somme pour ce faire est déjà disponible.

 

Pour leur part, les syndicalistes ont exprimé leur déception suite à cette rencontre puisque leurs revendications restent non considérées. « Les enseignants demeurent négligés par l’Etat depuis des années alors qu’ils assurent l’éducation des enfants. Nous refusons de reprendre les cours jusqu’à ce que nos requêtes soient finalement prises en compte », a crié un meneur syndical. Les manifestants comptent ainsi renforcer la grève, même si le MEN maintient les dates des examens officiels. Le ministre de tutelle promet aux syndicalistes de poursuivre les négociations avec le ministre des Finances pour déterminer des solutions en faveur des enseignants. Ces derniers devraient, quant à eux, se soucier davantage de l’avenir des enfants et des parents angoissés à cause de la poursuite de la grève. Affaire à suivre !

Recueillis par Patricia R.

Midi Madagasikara0 partages

Athlétisme – Sommets nationaux : Ali Kame et Rija Gardiner prendront le départ

Un plateau relevé. Les Championnats nationaux 2018 verront la participation des athlètes expatriés et des comoriens. Comme depuis 2013, les athlètes comoriens sont les invités des sommets nationaux. Cette année encore, ils seront là et surtout dans le cadre de la préparation des Jeux des Iles de l’Océan Indien 2019 à Maurice. « Six athlètes comoriens vont participer en hors concours durant les championnats jeunes», a déclaré la présidente de la Fédération malgache d’athlétisme (FMA), Norolalao Andriamahazo Ramanantsoa. Les jeunes entreront en action du 20 au 22 juillet, et pour toutes catégories du 28 au 30 juillet. Parmi les athlètes qui vont participer aux championnats, Ali Kame du Stade Sottevillais, le champion d’Afrique en décathlon de 2012 à Porto-Novo et médaillé de bronze lors des Jeux Africains de 2011. Il sera engagé dans la distance du 100 m ou dans l’épreuve du 110 m haies. Rija Vatomanga Gardiner du club Aix Athletic Provence, tâtera la piste d’Alarobia dans l’épreuve du 400 m.   Il sera aux côtés de Franck Todisoa Rabearison du CIAM.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Conseil des Ministres : Nominations du SGG, de 2 SG et du DGPN

Les premières nominations aux hauts emplois de l’Etat du gouvernement Ntsay Christian ont été adoptées en Conseil des Ministres d’avant-hier. Le Conseil a nommé la nouvelle secrétaire générale du gouvernement (SGG), en la personne de Razanadrainiarison Rondro Lucette née Rahelimanantsoa. Elle remplace ainsi Tsihoara Faratiana Eugène devenu ministre des Sports et de la Jeunesse. Le Conseil a également nommé le nouveau directeur général de la Police Nationale (DGPN), en l’occurrence Roger Rafanomezantsoa. Par ailleurs, le ministère de l’Industrie et du développement du secteur Privé vient d’avoir un nouveau secrétaire général (SG). Il s’agit de Raharison Mirana Rivo. De même, Andrianamelasoa Lalaina est nommé SG du ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène. Le Conseil des Ministres d’hier a également nommé le général Randrianarimanana Mosesy comme directeur général de la Sécurité routière.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Befandriana-Avaratra : Nidoboka am-ponja ny ben’ny tanàna

Omaly no natolotra ny fampanoavana tao Mandritsara, ny ben’ny tanànan’i Befandriana-Avaratra. Ny antony dia mahakasika ny fivarotana lavanila maintso izay nisy nilaza ho nahita izany ka nitarika olona  hanohitra an’izany. Ny asabotsy teo ary, poa toa izay, dia efa feno olona teo anoloan’ny biraon’ilay olom-boafidy. Nanao ny fomba izay hiarovana ny ainy ny mpitandro ny filaminana ary tamin’izay no nisy fanapahan-kevitry ny nanala ilay olona voakasika tao Befandriana-Avaratra faran’izay haingana. Izany dia mba ho fisorohana ny fitsaram-bahoaka  mety hitranga tao an-toerana. Nentina tany amin’ny biraon’ny zandary tany Mandritsara izy ary izany rehetra izany dia tsy nanakana ny fanadihadiana tsy hosokafana. Rehefa nentina teny amin’ny fitsarana izy omaly ka nohadihadian’ny fampanoavana, dia fantatra fa naiditra am-ponja vonjimaika ny tenany. Nohenjanina ny fepetra rehetra izay mahakasika ny ady amin’ny trafika lavanila maitso, tany amin’iny faritra iny ary samy nizaka izany avokoa ny rehetra. Izany dia noho ny  tsy fandriampahalemana sy ny fanararaotan’ny mpanam-bola izay mitady ny haka ho azy samy irery ny vokatra izay tena lafo vidy. Vokatr’izany rehetra izany, dia lasa nisy ny fitsaram-bahoaka rehefa nisy ny voasambotra, lasa sarotiny tanteraka mantsy ny vahoaka. Betsaka koa ny nidoboka am-ponja rehefa nandalo fampanoavana. Nihatra tamin’ny besinimaro ny fanenjanana ny fepetra ary teo no tsy neken’ny olona mihitsy ny hoe olom-boafidy no isan’ny niray petsapetsa tamin’ny raharaha izay mahasarotiny ny olona.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Sambava : Mpandraharaha sinoa voatafika, lasan’ny telo lahy nitam-basy ny vola 15 tapitrisa Ariary

Trano fisakafoana lehibe iray izay tantanana teratany sinoa mivady ao Antaimby Sambava no notafihana telo lahy tsy nisaron-tava voalaza fa nitam-basy, afak’omaly alina tokony ho tamin’ny folo ora latsaka fahefany, ka voaroba lasan’ny jiolahy tamin’izany ny lelavola 15 tapitrisa Ariary. Raha ny fanazavan’ny tompontrano lasibatra, dia fanaon’ izy mivady ireto ny mandefa ny mpiasan’izy ireo mody mialoha rehefa tapitra ny ora voafaritra hiasana, ka matetika ireo mpanjifa tratra farany mbola misakafo na misotro farany ao, dia izy mivady sisa no mikarakara azy ireo. Raha ny fantatra dia ireto jiolahy telo ireto no mbola nisotro farany tao, tamin’io fotoana io, ka raha iny handeha hanakatona ny varavarana iny ny tompon-trano, dia novelesin’ny roa tamin’ireo jiolahy tamin’ny « bois rond » teo amin’ny lohany ka torana tsy nahatsiaro tena. Ny jiolahy fahatelo kosa avy hatrany dia nitsofoka tany amin’ny efitra fatorian’ ireto mpivady sinoa tompontrano, ka namaky ny fitoeram-bola ary nibata ny sakaosy mbola mihidy feno vola, avy eo lasa nitsoaka. Araka ny tati-baovao voaray, dia voarakitra tao anaty « camera de surveillance » avokoa ny tranga niseho rehetra, izay tokony hanamora ny asan’ireo mpitandro filaminana manao fanadihadiana amin’ny fikarohana an’ireo olon-dratsy.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Maevatanàna : Trafikana basy vita gasy, olona dimy no vosambotry ny zandary

Ramatoa iray nivarotra basim-borina sy bala ary taratasim-basy ( APD) no tratran’ny Zandary avy ao amin’ny borigady Andriba nanadritra ny fisavana, ny Zoma 08 Jona lasa teo. Rehefa nosavaina io ramatoa voasambotra io, dia mbola nahitana basy poleta vita gasy iray indray tao anatin’ny sakaosiny. Nandritra ny fanadihadiana natao taminy dia fantatra, fa olona roa nahazoany an’ireo basy no nanaovan’ny Zandary velam-pandrika tany Antanànanarivo ny 11 jona lasa teo. Olona roalahy hafa kosa indray no voasambotra, ary anisan’ny ahahiana ho mpiray tsikombakomba tamin’ny fanomezam-bola an’io ramatoa io, ka entina hanaovana sy hanamboarana taratasim-basy (APD) hosoka. Zandary nanao fisafoana amin’ny faritra Andriba sy ny manodidina no nahatratra izao vokatra izao rehefa nahazo loharanom-baovao avy tamin’ny olona tsra sitra-po. Rehefa nojeren’izy ireo akaiky dia hita sy tsapa fa basy vita gasy ireo basy tratra teny amin’ity ramatoa voalaza etsy ambony ity, efa tena vita mitovy tsy misy valaka amin’ny tena izy, satria nolokona  ny “canon” ary nosorana vernis ihany koa ny “ garde à main” sy ny crosse. Ny canon mo dia vita tamin’ny vy tsotra ary ny garde à main kosa vita tamin’ny hazo ala tsotra, nahitana laharana ireo basy ireo fa natao tamin’ny fantsika mafana no nanoratana an’ireo laharan’ny basy ireo. Raha makasika an’ilay APD kosa dia hosoka tanteraka na ny laharany sy ny daty namoahana azy ary ny sonia ny manampahefana namoaka azy dia nangalarina, nefa hita ihany fa tsy mitovy amin’ny sonia tena izy. Notazomina avy hatrany ilay ramatoa sy ny namany efa-dahy, ka resaka fitazomana sy fivarotana basy vita gasy, ary fanaovana sy fampiasana hosoka miampy firaisana tsikombakomba no heloka hiampangana azy ireo. Ny Zandary avy ao amin’ny GAPJ na: (b Groupe d’Appuis à la Police Judiciaire eto Maevatanàna) no misahana ny fanadihadiana ary efa natolotra ny fampanoavana ny Atalata 19 Jona lasa teo izy dimy mianadahy saingy navotsotry ny fitsarana.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Fakana an-keriny an’i Nizar Pirbay : Mbola tsy misy fitakiana vola ataon’ireo mpaka an-keriny azy

Efa ho roa herinandro izao no nakan’ireo efa-dahy ranjanana sy nirongo basy mahery vaika an’i Nizar Pirbay teo am-bavahadiny, tao Salazamay Toamasina, fa hatramin’izao dia tsy fantatra ny momba azy ary raha ny angom-baovao natao dia voalaza fa mbola tsy niantso ny fianakaviany amin’ny fitakiana vola ho takalon’ny ainy ireo mpaka an-keriny azy. Mifamahofaho anefa ny vaovao mikasika izany noho ny tsy fanomezam-baovao ataon’ireo fianakaviany raha tonga manontany azy ireo ny mpitandro ny filaminana. Voalazan’ny angom-baovao hatrany fa ranomaso hatrany ny an’ny renin’ity teratany Khoja ity isak’izay tonga ireo mpitandro ny filaminana ireo. Heverina, noho izany, fa misy zava-miafina ao satria mety ho goavana loatra tsy araka ny toe-bolan’izy ireo ny fangatahana, ka izay no mety mahatonga ny olana, fa tsy ho marina mihitsy izany hoe roa herinandro tsy misy fifampiresahana ireo mpaka an-keriny sy ny fianakavian’Ingahy Nizar Pirbay ity. Ny zava-misy koa, noho ny tsy fanomezam-baovao avy amin’ny fianakavian’Ingahy Zouzou izao, dia lasa miraviravy tanana mandeha an-jambany amin’ny fikarohana azy sy fikarohana ireo mpaka an-keriny azy ny mpitandro ny filaminana izay iarahan’ny zandary sy ny polisy ary ny miaramila manao. Tsy tahaka ny tamin’ny fikarohana an’i Arnaud sy Annie, sy tamin’ny nakan’olona an-keriny an’i Akyl Cassam dimy volana lasa, ny zava-misy ankehitriny. Samy miandry ny fampanantenana nataon’ny lehiben’ny Emmo-Sécurite, Kly Ranaivoarison Théodule  Edith lehiben’ny vondrom-pileovan’ny zandarimariam-pirenena Atsinanana, ny 11 jona teo raha nampiantso mpanao gazety tao amin’ny birao fiasany izy, izay nilazany fa tsy ho ela dia ho hita ny “marina” mikasika ity raharaha fakana an-keriny an’i Nizar Pirbay ity…

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Prolifération illicite d’Armes légères et de petit calibre : Proposition malgache d’inclure les muni...

Les armes légères peuvent faire beaucoup de dégâts en matière de violence et de criminalité organisée.

Les armes légères et de petit calibre (ALPC) tombant illégalement entre de mauvaises mains, sont à l’origine de tragédies humaines, car utilisées dans la violence de rue ou dans la criminalité organisée, comme en témoignent certains faits de ce genre à Madagascar.

Dans le cadre de la lutte contre ce fléau, l’ONU a adopté en 2001 le Programme d’action des Nations Unies en vue de prévenir, combattre et éradiquer le commerce illicite des ALPC (PoA). Cette semaine a débuté à New York, la troisième conférence pour la revue de ce programme. Représenté à cette conférence par le point focal de la lutte contre les ALPC en la personne du général de Brigade Randriamiaramanana Emma, Madagascar a proposé l’inclusion des munitions dans le PoA. Ce, dans le cadre de la réduction et de la prévention de toute forme de violence, notamment celles liées aux armes dans la mesure où la maîtrise de la sécurité humaine est un élément clé de tout développement.

ODD 16.4. Bien qu’à Madagascar, la prolifération des armes ne se révèle pas aussi grave que celles des pays ayant connu des guerres civiles, la recrudescence des crimes liés aux armes commence à saper le moral de la population et, à paralyser le système sécuritaire de certaines régions. Parmi les principales causes figurent l’incohérence de la législation avec les réalités, et le déficit des structures favorisant la transparence sur la gouvernance en matière d’armements. « Madagascar, s’étant engagé à réaliser l’Agenda 2030 pour le développement durable, s’attèle à intégrer l’ODD 16, cible 4 (réduire nettement les flux financiers illicites et le trafic d’armes…) dans les activités du secteur sécurité », informe le représentant malgache.

CONAMAD. Aussi, outre l’adoption du cadre juridique et le plan d’actions jalonnant les activités de la « Réforme du Secteur Sécurité » (RSS) dans le but, entre autres, de réduire les flux financiers illicites et le trafic d’armes, Madagascar est en train de chercher la voie légale en vue de mettre en place la structure nationale proposée par le PoA. Dénommée Commission Nationale des Armements de Madagascar (CONAMAD), cette structure servira de « guichet unique » pour développer le concept de la gestion responsable des armements à Madagascar. Mais surtout, dans le domaine des coopérations internationales et régionales, elle servira de point d’ancrage pour améliorer la coordination des actions en la matière.

Traçabilité des munitions. En outre, contribuant aux efforts régionaux dans la lutte contre la prolifération illicite des armes, Madagascar s’associe à l’Agenda 2020 visant à faire taire les armes. C’est à ce titre que sont développées des activités de sensibilisation en s’attaquant aux facteurs sociaux, économiques et politiques, qui motivent les groupes et les communautés à acquérir des armes. Parallèlement, des groupes de volontaires évoluant dans la sphère de la consolidation de la paix sont actuellement en formation pour mener des négociations à l’effet d’encourager les communautés à s’approprier le concept de « l’amnistie » en tenant compte des préoccupations liées à la sécurité et au développement, et leur offrir d’autres alternatives que la criminalité et d’autres activités illicites.

Mais étant un pays fabriquant de munitions, Madagascar vient de se doter des matériels permettant de marquer les munitions suivant les exigences des instruments internationaux. Aussi, figurent parmi les objectifs du ministère de la Défense Nationale, la collecte – avant le second semestre 2019 – des munitions actuellement entre les mains des forces de défense de sécurité et leur remplacement par celles nouvellement marquées, permettant d’engager directement la responsabilité du détenteur en cas de détournement.

Recommandations. Parmi les recommandations de la délégation malgache, dans le sens d’une efficacité des actions communes, figure la collaboration des Etats de l’Union africaine avec les Nations Unies. « Mais la synergie et une stratégie coordonnée dans la mise en œuvre des agendas 2063, 2030 et 2020, permettront d’accélérer la réduction des conflits armés », a-t-il été soutenu. Il en est de même concernant la coordination et la rationalité pour rendre plus efficaces, la coopération et l’assistance internationales. En effet, le fait d’assister de manière disparate les pays concernés, ne font que favoriser le déplacement du foyer des trafics, alors que les fonds qui y sont alloués demeurent limités. De plus, vu le nouvel ordre politique international, l’évolution technologique – qui profite aussi au développement de la criminalité – les contraintes humanitaires liées au changement climatique et le dérangement démographique causé par la dégradation des conditions socio-économiques internationales, il paraît souhaitable que, les dispositions prévues dans le PoA soient actualisées de manière à prendre en compte ces nouvelles menaces.

Matières dangereuses. C’est ainsi qu’en matière de champ d’application, il a été insisté par l’officier général qui représente Madagascar à cette conférence – qui est, par ailleurs, directeur de l’Usine militaire de Madagascar – à ce que les munitions soient incluses dans le domaine du PoA. Certes, les munitions sont des matières consommables mais sans celles-ci, les armes ne sont d’aucune utilité et ont une importance moindre. « Ce sont surtout les munitions qui représentent le danger et provoquent les violences, et elles demeurent meurtrières, même sans les armes, tandis que ces dernières ne sont que des matériels de lancement, remplaçables par d’autres moyens de propulsion. Pour résumer, disons qu’un stylo sans encre ne l’est pas ! », a expliqué l’officier général. Quant au procédé de traçage stipulé par l’Instrument international de traçage (ITT), sa suggestion rappelle le fait qu’il est à présent possible d’adopter la technologie dite « au laser » et unique pour l’ensemble du marquage des armes et des munitions. « Ce procédé a le mérite d’uniformiser les bases de données et d’universaliser les informations pour améliorer le contrôle du transfert des armes et munitions à l’échelle internationale ». Pour la délégation malgache, il est grand temps d’ériger un nouvel instrument juridiquement contraignant visant à mettre en œuvre le PoA et l’IIT de manière effective, voire à échafauder des indicateurs de performance d’engagement des autorités politiques nationales dans ce domaine. « Ils constitueront des critères de crédibilité à toutes sortes de négociations politiques internationales », conclut le représentant malgache.

Recueillis par Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Fanafihana teny amin’ny RN4 : Andian’olona nitokona nanoloana ny biraon’ny Zandary

Olona manodidina ny telon-jato tany ho any no nitangorona nitokona sy nilanja sorabaventy sady nitabataba teo anoloan’ny biraon’ny Zandary, ao amin’ny GAPJ  ( Groupe d’Appuis à la police Judiciaire Maevatanàna,) ny Alakamisy 21 Jona lasa teo, tokony ho tamin’ny 11ora maraina. Araka ny fanazavana azo, dia nisy olona sivy niampy talen-tsekoly iray  amin’ny Ceg ny Beanana no voasambotry ny Zandary nandritra ny fisavana tamin’ny Alarobia maraina lasa teo ; izay voarohirohy tamin’ny fanakanan-dàlana tamin’ilay fiara sprinter  avy any Ambanja, izay niala 400m atsimon’ ny Kaominina ambanivohitra Beanana no nisian’ny fanakanana, ny alin’ny talata lasa teo, tokony ho tamin’ny  9 ora alina, ary izay no nahatonga ny fisamborana azy ireo. Vao nisy nahatsikaritra anefa ilay fisamborana, dia nifamory ny olona rehetra teo an-tanàna niaraka tamin’Atoa Charlot  ben’ny tanàna any an-toerana, ary nirohotra nankany amin’ny biraon’ny Zandary nilanja sorabaventy sy ny nitaky ny hamoahana an’izy folo lahy, izay nolazaina fa tompon’antoka tamin’ny fanafihana an’ilay taksiborisy. Voatery niditra an-tsehatra ny mpitandro ny filaminana nanazava tamin’ireo olona ny tokony hataony, fa tsy maintsy mandalo fanadihadiana ireo olona voasambotra ireo, ary avy eo vao hatolotra ny fampanoavana hoy hatrany ireo Zandary. Rehefa nifanazava ny roa tonta dia nanaiky ny fandaminana ihany ireo vahoaka. Na teo aza anefa izany, dia tsy nety niala teo anoloan’ny biraon’ny Zandary hatrany ireto farany izay niandry ny raharaha hoentina hiakatra eny amin’ny “ Parquet.” Tsotra ihany koa ny fanazavan’izy ireo nandritra ny fanadihadiana nataonay teny an-toerana, fa tsy dahalo velively ireo, fa olona handeha hiasa volamena sy hamatotra omby eny an-tsaha nosamborina, fa angaha efa tsy hita intsony izay handresena ireo dahalo manao ny ataony ato amin’ny disitrikan’i Maevatanàna dia olona tsy mahalala na inona nolazaina fa dahalo, hoy hatrany ny solontenan’ireo vahoaka taminay omaly. Tsy maintsy nandray ny fepetra hatrany ny mpitandro ny filaminana, ka natao faran’ izay haingana ny famotorana an’ireo folo lahy nahatonga ny savorovoro, ary efa natolotra ny fampanoavana omaly ihany izy ireo. Raha ny fantatra hatrany, dia samy nahazo fahafahana vonjimaika avokoa ireto olona ireto, mandra-piandry ny fotoam-pitsarana azy.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Situation acridienne : Des biopesticides en phase de rémission

La situation acridienne à Madagascar est actuellement en phase de rémission. « Aucune invasion de criquet n’est plus ainsi à craindre. Toutefois, il faut toujours entreprendre des mesures afin de pérenniser ce résultat. D’où, la mise en place des brigades villageoises, entre autres, afin d’impliquer les paysans dans la lutte tout en protégeant l’environnement », a expliqué Harison Randriarimanana, le ministre chargé de l’Agriculture et de l’Elevage, lors de l’ouverture de l’atelier de restitution des travaux réalisés par le Centre de lutte antiacridienne de Madagascar ou IFVM hier à l’hôtel Carlton à Anosy. Parmi ces mesures, il a également cité l’utilisation des biopesticides et la lutte mécanique pour des actions de lutte antiacridienne durable.

Calamité publique. Le directeur général de l’IFVM, le Dr Mandrano Julien, a exposé l’évolution de la situation acridienne depuis 2010 lors de cet atelier. En fait, Madagascar a été menacé par l’invasion acridienne en cette période malgré les efforts déployés par le CNA étant donné que, la capacité du centre était limitée à environ 100 000 ha de superficie d’infestation. « Durant la campagne 2013-2014, la calamité publique a été déclarée en raison de l’invasion acridienne. Les superficies infestées remontaient à plus de 1 690 000 ha, soit plus de 50% de la superficie de la Grande Ile, dont 1 220 000 ha ont été traitées. Une lutte curative a été ensuite faite selon le programme d’urgence du PNUA avec l’appui des différents bailleurs de fonds tels que le FIDA et la Banque Mondiale », a-t-il fait savoir. Et suite à la mise en œuvre du programme triennal étalé sur une période de 2013 à 2016, la superficie infestée par les criquets avait descendu de  618 627 ha. « Et c’était pendant les deux dernières campagnes que l’IFVM prenait en main la lutte, la densité de la population acridienne était réduite en dessous du seuil de grégarisation car seuls 10% de la superficie ont été contaminées. Enfin, la superficie infestée n’atteint plus maintenant que près de 35 000 ha. D’où la phase de rémission », a-t-il enchaîné. Quant à l’utilisation des biopesticides, le directeur général de l’IFVM a souligné que c’est employé notamment dans les zones de cultures infestées ou dans les aires protégées où l’on détecte des foyers, et ce, afin de protéger l’environnement et la santé publique.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Conseil d’Etat : Vers la réouverture de la MBS

La chaine audiovisuelle MBS renaît de ses cendres.

Le Conseil d’Etat a enfin statué avant-hier sur la requête en annulation de la lettre du ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions annulant la licence d’exploitation de la MBS (Télé et radio). La requête en question a été déposée en 2015 auprès de cette juridiction administrative. Le directeur général de la Communication de l’époque a signé une lettre retirant la licence d’exploitation de cette station audiovisuelle appartenant à l’ancien président Marc Ravalomanana. « L’attente a été longue, mais l’essentiel, c’est que le Conseil d’Etat s’est prononcé conformément à la loi. », a réagi hier le directeur de publication de la MBS Joël Ralaivaohita. Le verdict du Conseil d’Etat conduit logiquement vers la réouverture de la radio et de la télévision MBS. La radio captée sur la FM 95.4  est en phase d’essai technique depuis un mois. « Quant à la télévision MBS, les téléspectateurs auront bientôt ses images chez eux. Elle sera présente dans au moins 19 localités de Madagascar. », a rassuré Joël Ralaivaohita.

Contextes politiques. Le sort de la MBS a été lié aux contextes politiques dans le pays. La chaîne audiovisuelle de l’ancien président a été saccagée en pleine crise politique de 2009 (Lundi Noir). Elle a été contrainte de cesser d’émettre. En 2015, voulant faire valoir sa licence d’exploitation, la radio MBS a effectué un essai technique, mais la lettre de la direction générale de la Communication a ordonné son arrêt. Les responsables de la chaîne ont été obligés de saisir la juridiction compétente qui n’a statué que trois ans après. Pour certains observateurs, le verdict du Conseil d’Etat est dicté par les impératifs de l’apaisement politique et d’élections inclusives soucieuses de l’égalité des chances des candidats. Pour le président national du TIM Marc Ravalomanana, la réouverture de la radio et de la télévision MBS lui permettrait de mener à bien sa campagne électorale lors de la prochaine élection présidentielle. Après la décision du Conseil d’Etat d’avant-hier, les partisans de l’ancien président s’attendent également à la réouverture de la société AAA qui a été fermée, dans un contexte politique confus, par le régime HVM.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Anjozorobe : Dahalo nirongo « kalach » nanafika tanàna

Nirefodrefotra indray ny basy tany amin’iny distrikan’ Anjozorobe iny, ny alin’ny talata lasa teo. Fifandonana mahery vaika nisy teo amin’ireo dahalo am-polony, izay  nirongo « kalach » sy basim-borona ary zava-maranitra isan-karazany, tetsy an-kilany ary ireo fokonolona mpanara-dia niaraka tamin’ny mpitandro filaminana, an-daniny. Vokany, nanao tongotra an-katoka nitsoaka ireo olon-dratsy namela ny hazany. Nisy naratra ihany koa tamin’izy ireo araka ny fampitam-baovao azo. Araka ny fampitam-baovao azo, dia nisy fanafihan-dahalo tao amina tanana iray, tao amin’ny kaominina Beronono, fotoana kely talohan’io. Basy mahery vaika ny teny an-tànan’ireo mpanafika ka tsy afa-nanoatra firy ireo fokonolona, eny fa na dia nanao izay azon’izy ireo natao ihany aza. Omby an-jatony mahery no azon’ireo dahalo ireto tamin’io fotoana io. Nampandrenesina avy hatrany teo ireo tompon’andraikitry ny filaminana tany an-toerana ka tonga tany an-toerana, nanatanteraka ny fanaharan-dia. Tsy lasa lavitra akory ireto mpanafika, dia tratra ka io raikitra io ny fifandonana teo amin’ny roa tonta, ary niafara tamin’ny fitsoahan’ireo malaso izany. Azo avokoa moa ny omby teny am-pelan-tanan’ireto farany ary efa samy naverina tamin’ny tompony izany. Mitohy kosa etsy andanin’izay ny fikarohana ireo mpanafika ataon’ireo mpitandro filaminana any an-toerana.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

SIM 2018 : Le Vita Malagasy en vedette du 21 au 24 juin

Le Salon de l’industrie de Madagascar se tient au Forello Tanjombato du 21 au 24 juin.

Le 4e Salon de l’Industrie de Madagascar (SIM 2018) a été lancé hier. Les exposants ont profité de la cérémonie d’ouverture officielle pour réclamer un environnement plus favorable aux investissements.

Le secteur de l’industrie assure 15 % du PIB (Produit intérieur brut) à Madagascar. Tout comme le président du Syndicat des industries de Madagascar (SIM), Fredy Rajaonera, le président Hery Rajaonarimampianina a également admis que ce taux est insuffisant. « Il faut arrêter d’exporter nos produits à l’état brut, et créer de la valeur ajoutée. Dans ma vision, l’industrie devrait représenter 25% du PIB. L’importance de ce secteur est évidente, pour le développement du pays. Nous menons déjà des efforts pour atteindre cet objectif. Il s’agit de volonté. Ce samedi, un central photovoltaïque sera inauguré à Ambatolampy, avec une capacité de 20MW, soit le plus grand en Afrique Subsaharienne », a noté le président de la République dans son discours.

Besoin de garantie. De leur côté, les industriels ont évoqué l’incertitude qui subsiste dans leur secteur d’activité. Le président du SIM, Fredy Rajaonera a cité, entre autres, la disponibilité des nouvelles technologies, mais également la libéralisation sauvage, la concurrence déloyale, l’insécurité éconmoique, la mondialisation, etc. Ce représentant du secteur privé a également soutenu la nécessité d’un protectionnisme intelligent. « La loi sur le développement industriel prévoit des dispositions qui donnent l’opportunité de développer l’industrie. Cela est très bien, mais il faut que cet acquis reste. La continuité de l’Etat doit être une réalité et non une théorie. Nous savons que les incertitudes politiques influencent négativement l’économie. Les industriels font beaucoup d’efforts. Cette grande vitrine montre ces abnégations. L’Etat et les dirigeants successifs doivent également montrer une telle volonté pour le développement industriel », a-t-il affirmé. En effet, l’exposition des industriels et de leurs partenaires, au Forello Tanjombato, montre une évolution du secteur de l’industrie. Le Syndicat des industries célèbre d’ailleurs ses 60 ans et lance cette année son nouveau label « Malagasy ny antsika ».

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Premier ministre-CENI : Réunion d’urgence, hier, sur les élections à Mahazoarivo

La communauté internationale a prévu d’allouer 12 millions de dollars à Madagascar pour le financement des élections. Côté gouvernement malgache 40 milliards d’ariary. Des chiffres qui ont été proposés l’année dernière et qui pourraient être revus à la hausse.  

Le point de presse du Premier ministre a été prévu se tenir à 16 h mais finalement, il n’a eu lieu qu’à 17 h 15. Les journalistes qui sont arrivés à l’heure prévue, ont dû ainsi attendre devant l’entrée principale de Mahazoarivo, et ils n’ont pu rentrer au Palais qu’à 16 h 45. L’attente a toujours continué et ce n’est qu’une demi-heure plus tard que la rencontre avec les journalistes a vraiment commencé. Avant le point de presse proprement dit, le Premier ministre a tenu une réunion avec le Président de la CENI, Hery Rakotomanana, le ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Andriambololona et le ministre de l’Intérieur Razafimahefa  Tianarivelo. Une réunion d’urgence, en sorte, portant notamment sur les élections.

Sortir de la crise. D’ailleurs le chef de gouvernement a focalisé son point de presse sur la prochaine consultation populaire. D’entrée de jeu, il a parlé de l’organisation des élections, et ce, afin de sortir le pays de la crise actuelle, a-t-il indiqué. Selon le Premier ministre, la réunion conjointe entre le gouvernement et la CENI a porté sur l’Etat budgétaire, la coordination des efforts, en tenant compte des dispositions légales. Mais ce qui a intéressé les journalistes c’est la date des élections, mais ils sont restés sur leur faim. En effet, le locataire de Mahazoarivo a déclaré tout simplement que « nous n’allons pas parler de la date des élections aujourd’hui».

Priorité. Pourtant, lors de la passation de service à Mahazoarivo, le 6 juin dernier, le Premier ministre a souligné que « La date des élections va sortir dans les plus brefs délais ». La première priorité est la préparation d’élections inclusives, transparentes, crédibles et dont les résultats seront acceptés par tous. Il est désormais urgent de transformer notre volonté en action et de publier les textes réglementaires relatifs aux élections, en particulier d’arrêter la date précise pour la tenue de celles-ci. La deuxième priorité constitue une des conditions de gérer au mieux l’organisation des élections à travers la restauration de la paix sociale. Sans paix sociale, les élections seront difficiles à réaliser ». Deux semaines après cette déclaration, l’on n’a aucune idée sur la date des élections présidentielles.

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Hippisme : Place à la journée de l’Indépendance

Les courses de chevaux de dimanche à Mahazina seront placées sous le signe de la fête de l’Indépendance. Il va sans dire que l’AHCEL va mettre les petits plats dans les grands avec notamment un somptueux Grand Prix qui mettra aux prises cinq chevaux de l’élite avec L’Oiseau Bleu (58 kg), Mascotte de Star (57 kg), Kathy Pleasure (56 kg), Nabab (54 kg), et Nelly Fly (48 kg) qui va tenter son entrée dans la cour des grands.

Outre ce Grand Prix de l’Indépendance où tout va se jouer entre le trio de tête, il y aura quatre autres courses dont une quatrième très prometteuse et opposant les meilleurs chevaux de la relève tels Nouvelle Star, Navigateur, Negus, Lolita Star, Osarus et Miorenansoa.

Huit chevaux seront en lice dans la première course contre sept pour la seconde , et six pour la troisième avec l’entrée de nouveaux noms qui vont pimenter cette réunion du dimanche 24 juin à Ambatolampy.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Tratra ny fiara nakana an-keriny an’i Moustafa Hiridjee : Nahazo fahafahana vonjimaika ny tompony

Araka ny vaovao mari-pototra amin’ny mpitandro ny filaminana dia efa tratra ilay fiara nitondra an’ireo mpaka an-keriny an’i Moustafa Hiridjee, ilay tale jeneralin’ny orinasa Viseo, izay efa votsotra ny Alahady lasa teo. Fantatra ihany koa ny tompony ary efa natolotra ny fampanoavana omaly  ka nahazo fahafahana vonjimaika. Midika izany fa mitohy hatrany ny fikarohana ny tompon’antoka tamin’iny raharaha iny na dia efa navotsotr’ireo mpaka an-keriny aza ity mpandraharaha Karana ity.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Travaux publics : Reprise des travaux de l’autoroute Tsarasaotra – Ivato

Le ministre des Travaux Publics et des Infrastructures a lancé hier la reprise des travaux de l’autoroute Tsarasaotra – Ivato.

En moins d’une semaine après sa prise de fonction, le ministre des Travaux Publics et des Infrastructures, Ulrich Andriantiana est déjà sur les grands chantiers.

Après plusieurs mois d’arrêt, pour des raisons principalement techniques, les travaux de la nouvelle route reliant Tsarasaotra – Ivato reprennent de nouveau. Le ministre des Travaux Publics et des Infrastructures, Ulrich Andriantiana, a lui-même procédé au lancement des travaux, lors d’une descente sur terrain qu’il a effectuée hier à Tsarasaotra.

Actions pour le développement. Une occasion pour ce membre du gouvernement Ntsay de réitérer que, même si la priorité du gouvernement de consensus est l’organisation des élections présidentielles anticipées, les actions pour le développement du pays doivent se poursuivre. Le défi est pour ce projet de boucler les travaux dans un délai de deux mois et demi à trois mois. Un projet qui fera en tout cas, le bonheur des usagers de la route, puisque cette portion Tsarasaotra – Ivato, une autoroute d’une longueur de 11 km permettra de mettre  fin à l’embouteillage qu’endurent quotidiennement les automobilistes, surtout au niveau d’Andranomena.  On rappelle en effet que, ce projet consiste à construire une autoroute reliant l’aéroport international d’Ivato  à Antananarivo, qui passera par la commune d’Ivato, Fokontany Ivato Aéroport ; la commune d’Ambatolampy Tsimahafotsy; la commune d’Ilafy, Fokontany Imamba ; et le Ve arrondissement, Fokontany Soavimasoandro, qui en quelques sortes, désenclave cette partie Nord d’Antananarivo. Le projet de création de cette voie urbaine a également pour but de fluidifier la circulation entre la Commune d’Ivato et le Centre-ville.

Finitions. Pour rappel, les travaux qui sont réalisés par l’entreprise chinoise CHEC sont financés par l’Etat malgache et le bailleur chinois Exim Bank, pour un montant de 184 milliards d’ariary. Des travaux qui ont été lancés en février 2016 avant d’être suspendus en octobre 2016 en raison de la saison de pluies et d’un risque d’affaissement des terrains. Actuellement, 85% des travaux sont réalisés et il ne reste, donc plus que les finitions. Entre autres, les travaux de chaussée, par une couche de fondation en matériaux sélectionnés, couche de base en grave concassée non traitée, couche d’imprégnation, couche d’accrochage, revêtement en béton bitumineux… L’entreprise titulaire du marché procédera également à des travaux de signalisation et d’équipement : signalisation verticale, marquages sur chaussée, aménagements destinés aux usagers de la route, des piétons et riverains, bordures, glissières de sécurité. Une très belle autoroute en perspective.

R.Edmond

Midi Madagasikara0 partages

BNI Madagascar : Une solution contre le risque de change présentée au SIM

La BNI Madagascar, présente comme à chaque édition, au Salon de l’industrie de Madagascar.

Les incertitudes et les aléas constituent un frein au développement de l’industrie à Madagascar. Présente en tant que sponsor officiel au SIM 2018, la BNI Madagascar a exposé son offre pour permettre aux entreprises, opérant à l’international, de se protéger contre les risques de change. « Nous sommes numéro Un sur le marché interbancaire de devises. Les entreprises industrielles sont parmi les plus actives et même au niveau des crédits accordés, nous avons enregistré une augmentation de 14%. Ici ce que nous proposons, c’est d’offrir aux industriels la possibilité de figer le taux de change, malgré les fluctuations sur le marché. Cela leur permet de se protéger contre le risque de change qui pourrait fausser les prévisions sur les coûts », a affirmé Henri Rabarijohn, PCA de la BNI Madagascar. Outre cette offre phare au salon de l’industrie, la banque met également en avant sa proximité avec ses clients, grâce aux 73 agences sur tout le territoire malagasy. Plusieurs autres offres dans la gamme de solution pour les opérateurs sont également présentées au SIM, selon le DG de la banque, Alexandre Mey.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

« Arosoy am’zay » : Le premier single de D-lain !

Dlain avance le pas avec son premier single « Arosoy am’zay », fraîchement sorti.

Il avance, lentement mais sûrement ! D-Lain, après son sacre au Castel Live opéra, ce concours qui l’a mis en compétition avec  plusieurs artistes venus du Continent Africain et révélé sur la scène internationale, s’est fait très rare. Après un long silence, le revoilà de nouveau sur le devant de la scène avec un premier single « Arosoy am’zay », prêt à faire résonner sa musique partout dans le monde. Ambitieux, D-lain projette en effet de faire parler de lui sur la scène internationale. C’est donc avec « Arosoy am’zay » qu’il ouvrira cette nouvelle page de son aventure musicale. Une chanson qu’il  a écrite et composée spécialement pour ses inconditionnels. Une chanson pour dire également que le train est maintenant en marche et qu’il ne s’arrêtera plus ! Fini l’amateurisme, place maintenant aux créations, le fruit de ses recherches personnelles. Installé en Europe depuis maintenant six ans, le chanteur a effectivement fini par trouver sa voie.  D-lain, pour l’année à venir projette de sortir son premier album. Un album qui sera, bien évidemment en malgache.Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

Célébration de la journée mondiale du Yoga : 500 personnes réunies à Ankatso hier

La célébration de la Journée mondiale du Yoga hier à Ankatso.

Comme 177 pays dans le monde, Madagascar a également célébré la journée mondiale du yoga hier. Ouverte au grand public, la célébration s’est déroulée à l’Université d’Antananarivo à Ankatso hier.

Découverte. Sous l’œil bienveillant des maîtres yoggi et des initiateurs de l’évènement, à l’instar de SEM Sudir Butta, Ambassadeur de l’Inde à Madagascar, environ 500 personnes sont venues découvrir le yoga sous toutes ses coutures, car le yoga n’est pas seulement, voire pas du tout, uniquement physique. Il s’agit plutôt d’un cheminement spirituel et une approche holistique de la vie et de la santé qui recherche l’harmonie du corps et de l’esprit, de la conscience individuelle avec la conscience collective, de l’Homme avec la nature. C’est-à-dire, l’équilibre entre la vie organique inhérente à l’humanité et aux aspirations spirituelles intrinsèques à celle-ci. « Etroitement lié à l’Hindouïsme et l’Ayurvéda (pouvant être traduite simplement par « tradition/médecine de la vie de l’Inde originelle »), le yoga associe -dans cette recherche permanente d’harmonie entre le mental et les émotions, le corps et l’esprit- la pratique assidue de méditation, d’exercices physiques et de postures (« asanas »), ainsi que l’observation de certaines règles dans l’hygiène de vie (en principe, celui qui pratique le yoga est idéalement végétarien, voire végétalien » a expliqué un maître yoggi hier.

Pratique. A Madagascar, le yoga compte déjà un nombre considérable d’adeptes, bien que ce ne soit pas encore le même engouement que dans l’Hexagone ou en Occident. Pourtant, en tant que philosophie et tradition orientale, le Yoga devrait trouver écho dans les traditions originelles de Madagascar. D’ailleurs, la tradition ayurvédique, sanskrit, et la tradition malgache présentent des similitudes, pour ne parler que de la linguistique, ou encore la place centrale accordée au zébu dans ces deux cultures. Pour en revenir à la pratique, il est possible de s’y mettre quand nos aspirations et vibrations intérieures nous y incitent en s’adressant aux centres de pratique, pour ne citer que celui d’Ambodiroatra, ceux de Tsaralalana, celui du Brahma Kumari à Antanimena, etc.

Types. Notons à titre informatif que le 21 juin a été institué Journée mondiale du Yoga par l’Assemblée générale des Nations-Unies le 11 décembre 2014, sous l’impulsion de Narendra Modi, Premier ministre de l’Inde. Il existe six grands types de yoga, à savoir : le hatha yoga (le plus répandu) ; le kundalini yoga (centré sur la colonne vertébrale et la prononciation de mantras) ; le raja yoga (fondé sur la pratique intensive de la méditation et de la pleine conscience) ; le tantra yoga (priorisant l’accomplissement par l’épanouissement physique et spirituel) ; le kriya yoga (yoga de l’action) et l’ashtanga yoga (corollaire au hatha yoga, mais insistant sur le regard etsix postures).

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Morondava : Tompon’omby iray maty nofirain’ny dahalo ny famaky, omby 100 mahery voaroba

Nitrangana fanafihan-dahalo nahery vaika indray tany amin’ny Kaominina Analaiva, Distrikan’i Morondava, afak’omaly naraina, tokony ho tamin’ny enina ora, ka omby zato isa mahery no voaroba tao Ampandra, ary lehilahy tompon’omby iray maty nofirain’ny dahalo ny famaky teo amin’ny lohany. Raha vao nigadona teo an-tanàna ireo malaso nirongo basim-borona, tonga dia nanatona tokantrano iray sady nanapoaka basy nanao tifitra variraraka, ary nandraoka ireo omby 100 isa mahery tao anaty valan’ity fianakaviana ity. Noho ny poa-basy nirefodrefotra, dia vaky nandositra avokoa ny iray tanàna, ary tsy sahy niverina tao izy ireo raha tsy efa lasa lavitra ireo mpangalatr’omby, hoy ny fampitam-baovao azo.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Turkish Airlines : Nouvelle destination aux Comores

Turkish Airlines est à Moroni.

Turkish Airlines renforce son réseau en Afrique et sur l’Océan Indien. La compagnie aérienne turque vient d’ouvrir une nouvelle ligne sur Moroni (Comores). Ouvert le 18 juin dernier, ce vol sur la capitale de l’Union des Comores est disponible trois fois par semaine, en transitant par les Seychelles, le lundi, le mercredi et le samedi.

L’Union des Comores est composé de trois grandes îles : la Grande Comore, Anjouan et Mohéli. Avec le rajout de Moroni à son réseau, Turkish Airlines est désormais présent dans  122 pays et dessert 304 destinations dans le monde entier dont la 53e en Afrique.  Appelé “îles de la lune” par les marins arabes et “ îles de parfum” par les européens en raison de l’abondance de diverses plantes parfumées comme le chèvrefeuille, l’orchidée et le gardénia présentes aux Comores, font du pays une destination exotique. A travers cette nouvelle ligne, Turkish Airlines démontre, une nouvelle fois sa compétitivité en termes de tarifs et de qualité des services. En effet, les tarifs aller-retour sont disponibles d’Istanbul à Moroni à partir de 973 $, toutes taxes et frais compris.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Ambositra : Olona hita faty tao anaty lava-piringa

Lehilahy iray manodidina ny 25 taona eo ho eo, no hitan’ny olona, tao anatina lavaka gabone, omaly maraina tao an-tapon-tananan’Ambositra tao, efa tsy  nisy aina intsony. Nahitana mangana tao amin’ny hatony ary nisy naratra ihany koa ny faritry  ny vatany sasantsany. Nisy namono sa tafalatsaka tsy nahy tao ? Araka ny tombatombana nataon’ireo tompon’andraikitry ny filaminana nampandrenesina mahakasika ity loza ity, dia voalaza fa mety ho fianjerana tsy nahy tao amin’io lavaka gabone io no antony nahatonga ny  loza. Ilay mangana tao amin’ny hatony, araka ny fitiliana nataon’ireo mpitsabo, no antony nahatonga ny fahafatesany. Nidona sy niforitra mafy ny lohany ka tapaka mihitsy ireo vanin-taolana tao. Ny ratra teny amin’ny faritra sasantsany tamin’ny vatany indray, dia vokatry ny fianjerana. Efa ora maromaro ihany koa no fantatra fa efa nahafatesan’ilay lehilahy, izay hoe andro alina izy no mety niditra tao amin’io lava-piringa io. Marihana, fa mbola vao hamboarina ity nahitana ny vatana mangatsiakany. Mety mbola tsy mipetraka tsara araka izany ireo hazo narafaritra hanakona ilay lavaka. Mbola vinavina fotsiny anefa ireo, raha ny fampitam-baovao azo, fa tsy maintsy hanokatra fanadihadiana ireo tompon’andraikitra amin’izany, noho ny fisiana aina nafoy.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

L’impuissance avérée du Premier ministre

L’embarras du Premier ministre, hier lors de sa conférence de presse était évident. Il était même arrivé à bafouiller quand il a été pressé de questions par  les journalistes. Il n’a pas pu annoncer la date des élections et s’est perdu dans des explications confuses sur les lois électorales retoquées.  Ce que les membres de la presse  ont retenu, c’est que la perspective d’une élection anticipée s’éloigne de plus en plus.

L’impuissance avérée du Premier ministre

La convocation de la presse, hier, à Mahazoarivo signifiait que, le sujet qui serait traité serait d’une importance capitale. La  présence du président de la CENI, du ministre des Finances et de celui de l’Intérieur ne pouvait que confirmer la rumeur de l’annonce de la date des élections.  Les journalistes ont été cependant surpris par la valse d’hésitation du protocole qui les a retenus à l’entrée. Ils n’ont été autorisés à pénétrer  dans la salle de conférence qu’après un long moment. Ils ont eu droit à un long  discours sur la nécessité d’organiser des élections pour sortir de la crise et établir un véritable apaisement. Mais ils sont restés sur leur faim car rien de concret n’a été annoncé. Le chef du gouvernement, poussé dans ses retranchements,  a tenu des propos confus, s’embrouillant dans ses explications.  L’impression qui en est ressortie, nous a-t-on rapporté, c’est qu’il a subi des pressions  au dernier moment et a dû se rétracter. Ce qu’on a vu hier tend à accréditer l’idée d’un report des élections envisagé par le chef de l’Etat et  son entourage. Bien que cela n’ait  pas été annoncé officiellement, cette thèse  est reprise par de nombreux analystes qui s’appuient sur l’évolution du comportement des partisans du régime.  Ces derniers  font tout pour gêner l’action du Premier ministre. Ce dernier semble impuissant devant l’attitude du chef de l’Etat qui ne lui laisse pas les mains libres. Les observateurs se demandent, jusqu’à quand il va réussir à faire bonne figure et résister aux pressions qu’il est obligé de subir.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Andramasina : Un homme en état comateux après une attaque armée

Grièvement blessé lors de l’attaque de son domicile perpétrée par des bandits la nuit du 19 juin dernier, un père de famille résident à Andramasina se trouve entre la vie et la mort à l’hôpital Joseph Ravoahangy-Andrianavalona à  Ampefiloha. Roué des coups de matraques et des pierres, il était inconscient quand il était admis au service d’urgence de cet hôpital. Le pire est d’entendre que ses proches qui l’ont accompagné dans la capitale sont actuellement dans l’embarras total, car ils n’ont plus de quoi s’occuper du patient qui a tout perdu dans cette attaque.

Vers 21 heures, huit bandits ont fait irruption dans le village d’Andongoha, fokontany Ankazotelo, commune rurale de Tankafatra-Andramasina. Pour sévir, ils ont rafalé  des coups de pierres le domicile de l’homme susmentionné avant de s’y introduire par force. Une fois à l’intérieur, la victime aurait tenté de riposter. Pour la maîtriser, les assaillants l’ont tabassée avec des matraques et des coups de pierres. Molestée, cette dernière  a fini par s’évanouir. Ainsi, les bandits ont saccagé la maison. La victime affirme avoir perdu des ustensiles de cuisine, des appareils électroménagers (radios à carte, baffles, panneau solaire), et de l’argent dont la somme reste encore à déterminer. Alertés quelques heures plus tard, des gendarmes du poste avancé le plus proche sont descendus sur place.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Championnat national de rugby scolaire : Et va pour la 2e édition !

La 2è édition du championnat national de rugby scolaire est là ! L’association Terres en Mêlées est prête et s’engage comme d’habitude.  

Et on y va pour la 2e année de compétition que, Terres en Mêlées a initié avec le ministère de l’Education nationale. Ce sera la fête pour les 17 régions impliquées, les 8000 jeunes filles et garçons participants, et les 44 enseignants formés et diplômés World Rugby. Il y aura quatre mois de compétitions dans tout Madagascar, réparties en cinq  tournois régionaux à Toliara, Fianarantsoa, Toamasina, Ambanja et Antananarivo.

Comme l’année dernière, ce sommet national sera appuyé par World Rugby, BFV-Société Générale, Tozzi Green Madagascar, Mane, Orange Madagascar, Socolait, Groupe Taloumis, FondaAon Société Générale, l’Ambassade de France, Région Occitanie, Mikea Lodge, Salary Bay. « Le 1er Championnat de Rugby Scolaire à Madagascar est né de la volonté d’étendre le projet phare Enfants Développement de Tuléar à l’ensemble du pays en commençant par la formation d’enseignants et le rassemblement de collégiens et collégiennes autour de grands tournois. En 2017, Terres en Mêlées a eu l’honneur d’avoir été sélectionnée et récompensée par World Rugby pour ses projets à Madagascar dans le cadre du programme Spirit Of Rugby » dixit Pierre Gony de Terres en mêlées.

Mais ce ne sera pas que du rugby car des ateliers de sensibilisation autour de l’environnement, de la santé et des valeurs du Rugby Solidaire sont au programme.

Les cinq rendez-vous régionaux du championnat national

Sud Ouest : Toliara du 15 au 17 juin

Sud Est : Fianarantsoa du 6 au 8 juillet

Nord Est : Toamasina du 20 au 22 juillet

Nord Ouest : Ambanja du 3 au 5 aout

HAUTS PLATEAUX Antananarivo du 20 au 22 septembre

Finales nationales à Tana : 23 septembre

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara0 partages

La littérature en deuil : Haingo tire sa révérence !

Il aurait eu 53 ans en septembre. La maladie a malheureusement eu raison de lui ! Haingo s’en est allé rejoindre les étoiles hier.

Il aurait eu 53 ans en septembre. La maladie a malheureusement eu raison de lui ! Haingo s’en est allé rejoindre les étoiles hier.

Il y a un an, il a été admis au service pneumologie de l’hôpital Befelatanana. Ses amis poètes se sont mobilisés pour le soutenir. Bodo, à qui il a fait cadeau de l’une de ses créations : « Satria » ou plutôt « Efa fantatrao » en 1997, étaient parmi ceux-là. A l’époque, son état semblait s’améliorer mais la mort ne prévient pas. Et au moment où l’on s’y attend le moins, elle frappe et emporte les gens.

De la poésie à la chanson. On le connaît très peu. Haingo est pourtant à l’origine de plusieurs tubes. En 1997, Bodo lance « Efa fantatrao », écrite par Haingo et mise en musique par Bessa. La chanson connaît un grand succès. Mais des titres rendus célèbres, Haingo en a écrit des tas. A part ce duo interprété par Bodo et Malala, il a également donné quelques unes de ses créations à des artistes comme Lôla (Bessa), Solo Andrianasolo, Tovo J’hay ou encore le RFF. Car Haingo Razafiarijaona, c’est cet auteur, ce poète discret mais talentueux dont la plume est appréciée, non seulement des amoureux de littérature mais aussi de ses pairs. L’illustre Rado le considérait d’ailleurs comme son fils spirituel. Il a effectivement hérité de ce monument de la poésie, cette faculté de faire partager son émotion avec des mots et des rimes. En 1987, il intègre le cercle des poètes Faribolana Sandratra et depuis, il a fait son chemin. Il publie plusieurs ouvrages, « Soitrafo », « Randran-droa », « Mpirahalahy mianala », « Gasikara maitso volo » et bien d’autres. Haingo n’a jamais cessé de porter haut le flambeau malgache. Il a entre autres représenté la Grande Ile au « Festival Kreol » aux Seychelles en 1995.

Quelques unes des œuvres de Haingo– Soitrafo, mai  1995, avec  R. Iadiana –Randran-droa, Mars 2002, avec Lydiary premier prix de l’hymne de l’environnement « Gasikara Maitso volo ». Arrangeur : Solo fo Ranaivo, interprète : Hantatiana (1995)

Représentant de Madagascar dans la catégorie littérature au « festival Kréol » aux Seychelles (1995)

– Mpirahalahy mianala, édition Ambozontany, 2002, avec  Arikaomisa Randria et Raholdina Ranaivo Herinantsoina.– Mpianadahy mianala, TPFLM, mars 2006 avec les membres du  FI.MPI.MI.– « HO VATSY HANDRESENA » (Juillet 1992)

– Recueil de poèmes  CGM avec  A.R.Ni et HANJARILIVA

Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

Portrait : Képi Touch, le goût du beau combiné avec du savoir-faire

Pinouche Randrianjafy (3e à droite) avec l’équipe de Midi Madagasikara.

Du talent, elle en a à revendre ! Elle, c’est Pinouche Randrianjafy, jeune chef  du Képi Touch  qui, du haut de ses 30 ans, s’impose dans le marché de l’art culinaire.

Travailler dans un monde d’homme n’est jamais facile, mais  pour Pinouche Randrianjafy, le défi est toujours relevé haut la main. Ayant la main dans la pate depuis sa tendre enfance comme Obélix dans la marmite de potion magique,  elle a marché sur les pas de sa mère pour sortir de son ombre et monter sa propre boite. Assurant dignement de grands évènements, la semaine dernière, elle a mis les petits plats dans les grands durant la cérémonie de remise de trophées des artistes et sportif de l’année de Midi Madagasikara. En dépit de son jeune âge, Pinouche Randrianjafy compte déjà pas moins de 15 ans d’expérience dans le domaine de l’art culinaire.  L’idée est de proposer « mille et une touches au service de la bouche », par ailleurs, elle en a fait le slogan par excellence de sa société Képi Touch.

On aura beau chasser le naturel, il revient au galop. Si à 16 ans, elle décroche son diplôme de  baccalauréat, elle s’est d’abord orientée vers le Droit, cependant, l’appel de l’art culinaire a été tellement fort qu’elle a finalement opté  de creuser et suivre cette voie-là. Avec le talent hérité de sa mère, et ses études supérieures à  l’Institut national du tourisme et de l’hôtellerie, la passion prend le dessus et lui permet d’utiliser toutes les ressources nécessaires à bon escient.  « Comme le dit le proverbe, « Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie » et c’est ce que j’ai fait. J’ai eu la chance d’exercer un métier qui me convient et que j’aime », relate la jeune femme.

Un aperçu du travail de Képi Touch.

Mariage du traditionnel à la cuisine raffinée.  Proposant des petits plats succulents, son menu se taille sur mesure à la demande du client. Entre les merveilles d’outre-mer aux fontaines de fraîcheurs, en passant par les joyaux fines, le choix est large. Mais son point fort reste toujours son savoir-faire pour un mariage parfait entre le traditionnel et la cuisine raffinée, à l’exemple du dôme de « koba » aux fruits de la passion. Du chocolat qu’elle fait elle-même, en pièce montée avec du koba et une mousse de fruit onctueuse à l’intérieure. « La fusion de technique de la cuisine du terroir, avec la cuisine moderne semble lui réussir. Comme en musique, la fusion donne de la pin-up à ses plats. Par ailleurs, depuis quelques temps, les clients optent toujours pour une alliance culinaire d’ici et d’ailleurs, ce qui nous permet de faire jouer notre imagination, trouver les bonnes recettes, améliorer au fur et à mesure » continue-t-elle. Et c’est justement cette confiance, que lui accordent ses clients, qui fait ressortir la créativité artistique de la jeune femme.

A savoir que Pinouche Randrianjafy a fait ses premiers pas dans le monde professionnel en 2009 en ouvrant le restaurant Képi Cook. Ce n’est que l’année dernière qu’elle a finalement décidé de se consacrer au service traiteur par manque de temps. Depuis, Kepi touch propose plus comme l’organisation évènementielle.   Une touche que  les clients tentent de retrouver lors des évènements d’envergure.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Pôle anti-corruption : Prochaine installation à Toamasina

Après sa mise en place le 15 juin dernier, les membres du Pôle anti-corruption (PAC) ont tenu une conférence de presse hier, en son siège, aux 67 ha. Lors de son intervention, la coordinatrice nationale de cette juridiction, Harimahefa Ratiarisoa, a fait savoir que PAC Antananarivo est actuellement opérationnel et que ce sera prochainement le tour de Toamasina. Ce serait au mois d’octobre ou novembre. Notons que la décentralisation des PAC au niveau provincial se poursuivra. Les compétences du PAC sont notamment la poursuite, l’instruction et le jugement des infractions de corruption et assimilées, dont des blanchiments de capitaux, des infractions économiques  sur le recouvrement des avoirs illicites, et le financement du terrorisme. Toujours est-il que PAC remplace désormais la chaîne pénale anti-corruption. Les membres de cette juridiction spécialisée ont un mandat de quatre ans.

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Groupe Sipromad : Le succès de la diversité industrielle exposé au SIM

Le Groupe Sipromad met en avant la diversité de ses offres au SIM 2018.

Le choix entre la spécialisation et la diversification industrielle reste un grand débat chez les économistes. Durant le SIM 2018, le Groupe Sipromad, leader de la diversification, témoigne de l’efficacité de sa stratégie de développement dans le secteur industriel, menée depuis 45 ans. De la production de bougies, cire, liquide vaiselle, couches bébé, etc. jusqu’au transport aérien, ce groupe compte aujourd’hui 2 000 collaborateurs. « Horsmis le développement à l’international, nous prévoyons également d’importants investissements à Madagascar, notamment dans l’industrie, avec l’acquisition de nouvelles machines pour le savon et le tabac avant le 1er trimestre 2019. Nous sollicitons que l’Etat facilite ces opérations en accordant des allègements ou des exonérations fiscales pour favoriser les investissements et promouvoir ainsi la création de valeurs », a affirmé Tiana Rasamimanana, chief of staff du Groupe Sipromad.  Par ailleurs, pour se faire connaitre, ce Groupe a organisé des animations et des quizz pour les visiteurs du SIM 2018.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

HCC : Machine à deux vitesses !

Le juge constitutionnel a enclenché la vitesse supérieure pour réintégrer les ministres limogés mais pour les requêtes en déchéance, elle reste au point …mort.

Le juge constitutionnel a fait preuve de célérité en rendant son arrêt le 19 juin dernier, quatre jours seulement après la lettre de saisine en date du 14 juin du président de l’Assemblée nationale sur la demande de réintégration au sein de l’Hémicycle de Tsimbazaza de trois ministres limogés.

En revanche, la HCC ne déroge pas à la lenteur légendaire de la machine judiciaire en laissant le temps au temps par rapport aux requêtes en déchéance de députés « mpamadika palitao » déposées par le Mapar le 29 mai ; le Tim le 29 mai ; le VPM-MMM le 31 mai ; et le Parti Vert le 1er juin 2018. Force est de se demander si les trois requêtes contre les 20 députés caméléon ne risquent pas de devenir sans intérêt suite à l’arrêt de la HCC qui a, entre autres, remis en selle Ndahimananjara Johanita. Laquelle n’a pratiquement pas siégé dans les travées de l’Hémicycle puisqu’elle avait toujours fait partie du gouvernement jusqu’à son récent limogeage.

Sans intérêt. La députée élue à Toamasina I au nom du Mapar, avait été remplacée par son suppléant, Rasolofo Samuelson Jean Baptiste. Or, ce dernier figure parmi les 13 « solombavambahoaka » qui ont troqué leurs écharpes Orange contre des « cravates bleues ». En décidant que « le mandat de député de Samuelson Jean Baptiste Rasolofo s’arrête à compter de la date du présent Arrêt », la HCC va certainement considérer que la requête en déchéance contre le député de Toamasina I n’a plus sa raison d’être ou est devenue sans intérêt ni objet. Il n’a pas été déchu mais forcément déçu d’avoir perdu son « seza ». Contrairement au premier suppléant d’Abdillah qui siégera prochainement à la place du défunt député de Vohémar suite à la lettre de saisine du président de la Chambre basse qui est arrivée à Ambohidahy mardi dernier.

Mapar « pirate ». Toutefois, on est en droit – au propre comme au figuré – de se poser des questionnements sur le sort de l’ex-ministre redevenu députée, Johanita Ndahimananjara qui était inféodée au  HVM du temps où elle était au gouvernement. Si elle ne réintègre pas le groupe parlementaire Mapar « original » mais rejoint le groupe Mapar « pirate », elle pourrait faire l’objet d’une autre requête aux fins de déchéance comme ce fut le cas pour son suppléant qu’elle vient de supplanter à sept mois de la fin de la première législature de la Quatrième République. A l’instar des deux autres ministres limogés qui ont récupéré leurs « seza » à Tsimbazaza, la députée de Toamasina I compte sans doute briguer un nouveau mandat lors de la seconde législature. Reste à savoir sous quelle couleur car elle avait été successivement AVI puis Mapar avant de nager dans le …bleu.

R. O

Midi Madagasikara0 partages

Equitation – Championnat de Madagascar : Un quadruplé de Melissa Ratsimbazafy et Yvan R

Tout est bien qui finit bien. La grande finale des Championnats de Madagascar a tenu toutes ses promesses samedi et dimanche dernier au Club Olympique de Tananarive (COT) à Ilafy. Après quatre manches, Gaylord Ratsimbazafy Melissa a réalisé un hold-up parfait. Elle a réalisé un quadruplé inédit. La pensionnaire du club COT a remporté la grande finale et la coupe de Madagascar en montant Milay Baby chez les séries jeunes chevaux 3e année avec un obstacle de 1.05. Elle s’est offerte d’un beau doublé en série A avec Donna Delphine. Comme Melissa, Yvan Rakotondramaro du COT a frappé fort avec trois titres à la clé. En série B, la victoire revient à Ranc Laura du COT, Lily Enten de Amajo pour la série C et Miarana Rajaonson du COT pour la série D.  Cette grande finale a ainsi clos la saison en attendant la reprise, c’est au mois de septembre pour le Championnat de Madagascar 2019.

Résultats

Gagnants de la finale

– Rajaonson Miarana montant Fuego du COT (Serie D) (0.65m).

-Enten Lily montant Hot Ginger de Amajo (Série C) (0.85m).

– Alcaraz Julie montant L’ALTESSE DE BEST du COT (Série Jeunes Chevaux 1re année) (0.85m).

-Ranc Laura montant Dune du COT (Série B ) (0.95m).

– Rakotondramaro Yvan montant Idole du COT (Série Jeunes chevaux 2e année)(0.95m).

-Rakotondramaro Quentin montant Havana du COT ( Série B élite) (1.05m).

– Gaylord-Ratsimbazafy Melissa montant Milay Baby du COT (Série Jeunes Chevaux 3e  année)(1.05m).

– Gaylord-Ratsimbazafy Melissa montant Donna Delphnie du COT (Série A) (1.15m) .

Gagnants de la coupe de Madagascar

-Rajaonson Miarana montant Fuego du COT (Serie D) (0.65m).

-Enten Lily montant Hot Ginger de Amajo (Série C) (0.85m).

– Alcaraz Julie montant L’altesse de Best du COT (Série Jeunes Chevaux 1re  année) (0.85m).

-Ranc Laura montant Dune du COT (Série B ) (0.95m).

– Rakotondramaro Yvan montant Idole du COT (Série Jeunes chevaux 2e  année)(0.95m).

-Rakotondramaro Quentin montant Havana du COT à égalité avec RAMAROJAONA Mirija montant Red Coat de l’écurie D’Imerina (Série B élite).

-Gaylord-Ratsimbazafy Melissa montant Milay Baby du COT (Série Jeunes Chevaux 3e  année)(1.05m).

– Gaylord-Ratsimbazafy Melissa montant Donna Delphnie du COT (Série A) (1.15m).

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Commune Ankadivoribe : Les descendants de Rabetrano au chevet des familles nécessiteuses

Les descendants de Rabetrano à Ankadivoribe.

L’assemblée des « Andriana Merina » et les descendants de Rabetrano ont réalisé samedi dernier une action sociale dans la commune rurale d’Ankadivoribe-Soalandy. Cette action sociale s’inscrit dans leurs activités à l’approche de la fête nationale. Environ 312 individus repartis dans 149 familles nécessiteuses, ont reçu de ces donateurs des vêtements, des pâtes, des savons, des bougies et des cartons d’allumettes.

Livres. Les donateurs ont également offert des livres sur les cultures malgaches et écrits en malgache pour équiper les bibliothèques de l’école Mitsimbina, de la FJKM Ankadivoribe Famonjena et de l’EPP d’Ankadivoribe. Cette EPP a aussi reçu une enveloppe financière des descendants de Rabetrano.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Festival Donia : Une 25e édition très festive !

Les organisateurs, entourés de quelques uns de leurs sponsors et partenaires.

La 25e édition du festival Donia se tiendra à Nosy-Be du 26 au 30 septembre. Plusieurs artistes internationaux sont attendus pour cette édition.

L’organisation de la 25e édition du festival Donia se dessine à l’horizon. Le Cofestin est déjà à pied d’œuvre pour faire de ce rendez-vous incontournable un grand succès car cette année, le festival se tiendra du 31 mai au 4 juin, pour mettre tout Hell-Ville en effervescence. Pour sa 25e édition, les organisateurs réunis au sein du Cofestin ont mis les petits plats dans les grands. Hier, durant la conférence de presse qui s’est tenue au Louvre à Antaninarenina, les membres du comité organisateur, aux côtés des sponsors et des partenaires : la Star, le ministère du Tourisme et le Louvre, ont joint leurs voix pour annoncer que les préparatifs vont bon train et que le festival va être grandiose. Car cette année, la programmation musicale est très éclectique et vient de tous les horizons. Les dates sont fixées, la programmation commence à se dévoiler. Car comme à chaque édition, le Donia est l’occasion de découvrir de nouveaux talents locaux, des artistes des pays voisins, et d’apprécier les plus grandes pointures du pays. Cette année, donc, et comme à l’accoutumée, les festivités débuteront par un grand carnaval qui sillonnera la ville. L’occasion pour les participants de se démarquer des autres afin d’attirer l’attention, ainsi de gagner un trophée. Cette année, le Cofestin fera venir des artistes des îles voisines : Maurice, Seychelles, La Réunion… mais aussi de pays d’Afrique comme le Gabon ou l’Afrique du Sud. Pour le moment, aucun nom n’a encore été dévoilé. Une chose reste néanmoins sûre, la 25e édition du festival sera très festive !Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

Loi sur le PAEB : Adoptée par l’Assemblée nationale hier

Présentation du projet de loi portant sur le Projet d’Appui à l’Éducation de Base à l’Assemblée nationale Tsimbazaza hier.

Présenté à l’Assemblée nationale Tsimbazaza hier, le projet de loi relatif au Projet d’Appui à l’Éducation de Base ou PAEB initié par le Ministère de l’Éducation nationale a été voté. Un projet qui entre dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Sectoriel de l’Éducation et qui entend renforcer le système éducatif malagasy via la base. Aussi, le projet d’Appui à l’éducation de Base voudrait appuyer le gouvernement dans la réalisation des objectifs fixés dans le PSE. Notamment, par des mesures permettant d’améliorer les acquis scolaires. A cet effet, le projet PAEB cible les 22 régions du pays et devant toucher 4 740 000 bénéficiaires directs dont 8 500 éducateurs communautaires préscolaires, 4 000 membres FEFFI et 4 967 000 enfants au niveau préscolaire et primaire. 27 000 enseignants primaires ainsi que 25 000 directeurs et superviseurs locaux, vont également être gagnants de ce projet. Ainsi, l’amélioration du système éducatif devrait se manifester par quelques indicateurs clés. Entre autres, la hausse du nombre de mots en malgache qu’un enfant peut lire par minute. Le MEN table sur 35 mots par minutes. L’amélioration du système éducatif devrait également se manifester par la réduction du taux d’absence directeur, soit une réduction de 30% selon les prévisions. Par ailleurs, le projet est estimé à environ 100 millions de dollars dont 55 millions de dollars seront financés par la banque mondiale et les 45,7 autres millions financés par le GPE ou «Partenariat Mondial pour l’Éducation».

José Belalahy