Les actualités Malgaches du Mardi 22 Janvier 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara93 partages

Epidémie de rougeole à Toamasina : Consommables médicaux et médicaments remis par Ambatovy

La Senior CSR manager d’Ambatovy, Carine Guidicelli (à g.) remettant les lots de médicaments et de consommables médicaux aux autorités sanitaires de Toamasina.

Pour faire face à l’épidémie de rougeole qui sévit actuellement à Toamasina, la compagnie minière Ambatovy a remis hier, un lot de médicaments et de consommables médicaux (seringues, cathéters, perfuseurs) aux autorités sanitaires de Toamasina, au titre de sa contribution à la lutte contre l’épidémie. Ce, en réponse à l’appel à contribution des autorités sanitaires au secteur privé.

Ces médicaments et consommables médicaux permettront de contribuer au traitement de 60 patients hospitalisés pour cause de rougeole compliquée par jour, pendant un mois. La donation d’une valeur de 3 millions d’ariary représente la moitié des besoins et sera acheminé vers les principaux bénéficiaires, notamment le service pédiatrie du Centre Hospitalier Universitaire de Toamasina (Hôpitaly Be), trois Centres de Santé de Base (CSB) de Fanandrana, de Vohitrambato et du Dépôt Analakininina, ainsi que deux cases à santé à Tanandava et à Amboakarivo, pour une meilleure réponse à l’épidémie. Ambatovy va, par ailleurs, apporter son soutien à la campagne de sensibilisation en matière de rougeole, notamment sur les principaux symptômes de la maladie, afin de permettre aux parents de faire bénéficier à leurs enfants malades d’une prise en charge précoce, et éviter ainsi que la maladie ne s’aggrave et n’entraîne une hospitalisation.

Cette contribution d’Ambatovy entre dans le cadre des initiatives de la Plateforme Humanitaire du Secteur Privé à Toamasina à laquelle, les autorités sanitaires ont adressé un appel à contribution.

Hanitra R.

Midi Madagasikara45 partages

Longue Marche vers l’Emergence : « Sacrifice et Abnégation », une culture prônée par le CREM

Les membres du CREM soutiennent la culture du sacrifice renforçant l’éthique des Responsables Publics, pour la réussite de l’Emergence de la Grande-île.

A l’aube d’une ère nouvelle que tous les Malgaches souhaitent prospère, tous les regards sont tournés vers le Palais présidentiel attendant l’équipe, qui aura pour mission de réaliser les engagements du nouveau Président de la République Andry Nirina Rajoelina.

Etant, désormais, le pays le plus pauvre du monde depuis 2016, pour Madagascar, les sacrifices doivent absolument venir de l’ensemble de la population pour que les générations futures puissent se relever. C’est ce qu’a expliqué le CREM (Cercle de Réflexion des Economistes de Madagascar). D’après les membres de cette association, les objectifs doivent absolument être atteints en ce qui concerne les Velirano. « Le Président ne peut pas être tenu pour seul responsable d’un éventuel échec – le Premier Ministre et tous les Ministres du Gouvernement devront rendre compte de possibles échecs ou de retards : s’ils ne démissionnent pas, ils doivent être limogés dans les plus brefs délais ou poursuivis », ont souligné les économistes regroupés dans le Cercle. « Tous les Hauts Fonctionnaires doivent s’atteler dans les plus brefs délais à la réalisation des travaux : pour donner des exemples précis – si la RN 44 n’est pas commencée dans les deux premières années, le Ministre des Travaux Publics doit être renvoyé, si les objectifs de croissance et de maîtrise de l’inflation figurant dans l’exposé de motifs de la Loi des Finances ne sont pas atteints et alignés sur les critères de convergence de la SADC, le Ministre des Finances et le Gouverneur de la Banque Centrale seront limogés, et ainsi de suite… Même les Directeurs Généraux de Ministères devront répondre de leurs performances : si le taux de pression fiscale n’atteint pas la moyenne africaine de 15%, si les engagements financiers ne sont pas respectés, les Directeurs Généraux des Impôts et du Trésor seront remerciés. Il en sera de même de toutes les Sociétés d’Etat: aux dirigeants de la JIRAMA,  du Directeur Général aux Directeurs Régionaux  seront assignés des objectifs clairs d’électrification », ont-ils ajouté.

Culture. Dorénavant, la Fonction Publique ne devra plus être un refuge pour quelques privilégiés usant du népotisme et autres réseaux familiaux, d’après le CREM. « A plus long terme, l’Administration devra utiliser exclusivement des voitures fabriquées localement (le Velirano n° 7 concerne une usine de montage de voitures ou alors des Karenjy) et les Toyota V8 déjà importées seront données aux forces de l’ordre pour la lutte contre les Dahalo. Une Banque sera créée – Velirano n°7 sur le financement de l’industrialisation –  où les Fonctionnaires et les Employés des Sociétés d’Etat devront déposer leurs avoirs et verser leurs salaires pour que les organes de contrôle (SAMIFIN, BIANCO) et les représentants du peuple (Députés) puissent contrôler les enrichissements illicites. Les salaires des agents du secteur public doivent également être rendus publics pour des raisons de transparence. Des taxes de pollution seront prélevées sur les 4×4 à raison de 5 à 10% de leur valeur d’origine, sauf celles du secteur touristique considérées comme des investissements »,a noté l’association. Car la culture du sacrifice doit désormais être ancrée dans l’esprit et faire partie de l’éthique des Responsables Publics : ceux qui veulent s’enrichir migreront vers le privé. Le secteur public a pour fonction de servir les citoyens et ceux qui veulent s’enrichir passent leur chemin. La démission, l’alternance et la culture de performance se doivent d’être une épée de Damoclès suspendue quotidiennement au dessus de la tête des responsables. Cette règle doit commencer maintenant : dès cette première nomination, selon les économistes.

Antsa R.

Midi Madagasikara34 partages

Football : Des stages et des rencontres amicales au programme des Barea

Dans deux mois se tiendra le dernier match des éliminatoires de la CAN 2019 en Egypte contre le Sénégal. Les membres au sein du comité de normalisation s’activent pour la préparation de cette rencontre et surtout de la CAN au mois de juillet en Egypte. Après avoir participé au sommet FIFA du 15 au 17 janvier à Marrachek, Maroc, la présidente du comité de normalisation Atallah Béatrice est actuellement en France. Elle et son secrétaire Général, Eddy Rasolofomanana ont rencontré le capitaine des Barea, Faneva Ima Andriantsima. Une occasion pour eux de discuter sur la préparation et le regroupement en vue de cette échéance continentale. « Le Maroc nous a proposé un stage de préparation où les frais et le séjour seront à leur charge. La date sera à confirmer surtout qu’actuellement, les joueurs disputent des matchs avec leur club respectif. Il faut attendre les journées FIFA » a expliqué, Atallah Béatrice. Beaucoup de pays veulent disputer de rencontres amicales avec Madagascar, pour ne citer que le Qatar. « Nous allons convoquer au pays le coach des Barea, Nicolas Dupuis, pour parler du regroupement et du détail de la préparation. Une chose est sûre, il y aura un regroupement en France et au pays. Nous allons préparer comme il se doit cette joute continentale qui est notre première participation. Nous sollicitons aussi la contribution de l’Etat car c’est avant tout une affaire d’Etat et une sélection nationale », a conclu la présidente. Les membres au sein du comité de normalisation se réuniront ce mardi 29 janvier.

 T.H

Midi Madagasikara23 partages

Vitogaz : Bilan satisfaisant en 2018

Le gaz est de plus en plus accessible aux foyers malgaches.

Du gaz pour tous les foyers. C’est le leitmotiv qui a toujours animé Vitogaz qui affiche un bilan satisfaisant en 2018, une année marquée par des campagnes et des promotions.

Tout au long du second semestre 2018, la société à la bouteille verte a organisé le VITOGAZ Tour, proposant aux consommateurs d’acquérir un kit complet « fatapera à gaz », un kit prêt à l’emploi, ceci à prix réduit. « L’objectif principal est de développer l’utilisation du gaz et surtout de faire bénéficier les foyers malagasy d’une énergie propre, accessible et compétitive par rapport aux autres combustibles tels que le charbon ».

Avantages

En effet, le gaz présente plusieurs avantages dont la préservation de la santé (réduction des maladies pulmonaires liées à l’absorption de substances nocives dans les fumées de charbon par exemple), la protection de l’environnement (lutte contre la déforestation engendrée par la fabrication de charbon de bois), des économies pour les foyers utilisateurs (économie de temps, économie de coût). Une récente étude menée par la société a montré que dans les grandes villes, la cuisson d’un kilo de riz nécessite 10 fois plus de charbon que de gaz (40g de gaz contre 500g de charbon consommé) et prend trois fois plus de temps (20mn pour le gaz contre 47mn pour le charbon). A coût égal, le consommateur bénéficie ainsi des avantages du gaz, sans les inconvénients du charbon. Forte de sa conviction de toucher le maximum de foyers, durant plus de six mois, la société VITOGAZ Madagascar a sillonné la Grande Ile, et  plusieurs villes du pays ont ainsi bénéficié de cette offre, allant de Sambava à Antsohihy, Toamasina, Moramanga, Mahajanga, Maevatanana, Marovoay, Tsiroanomandidy, Antananarivo, Antsirabe, Fianarantsoa, Morondava, Toliara, Fort Dauphin…. Plus de 5000 kits ont été vendus pendant ce tour.

Piège à moustique

L’année 2018 a été également marquée  par la mise sur le marché malagasy d’un nouveau produit fonctionnant au gaz : le piège à moustique. Ce nouvel applicatif à gaz a déjà séduit de nombreux  clients, les moustiques étant fréquents dans plusieurs parties de l’Ile. La mise sur le marché de cet appareil répond à l’effort de VITOGAZ de répondre aux besoins des utilisateurs et de leur faciliter la vie. La société a continué aussi les ventes des autres applicatifs comme les chauffages mobiles à gaz et les parasols chauffants.  Les résultats de 2018 font apparaître un développement important du gaz en bouteille : la population malagasy commence à comprendre les nombreux avantages du gaz comparés aux autres énergies nocives telles que le charbon. La communication sur le comparatif énergétique doit être renforcée et pas uniquement sur la TVM lors des émissions culinaires quotidiennes du Chef Luc Ratsimbazafy. La sociétéVITOGAZ donne déjà rendez-vous à la population Malagasy pour plusieurs événements majeurs en 2019 et continuer sa mission citoyenne : faire bénéficier d’une énergie propre, moderne et abordable à un maximum de foyers et stopper le désastre du charbon.

R.Edmond.

Midi Madagasikara14 partages

Tourisme de croisière : Ocean Dream a débarqué à Fort-Dauphin

C’est le paquebot japonais Ocean Dream.

Le bateau de croisière japonais Ocean Dream a débarqué au port de Fort-Dauphin la semaine dernière. Ce navire a transporté à son bord 1 411 passagers, tous de nationalité japonaise. Rappelons qu’il a déjà fait escale dans la Grande île en décembre 2016. Ce passage sur les côtes malgaches fait partie du voyage mené par ce paquebot autour du monde. Notons que l’Ocean Dream appartient à l’ONG japonaise Peace Boat qui promeut la paix, les droits de l’homme, le développement durable et le respect de l’environnement. C’est pourquoi, les voyages à bord du paquebot et les séjours dans les territoires visités sont essentiellement axés sur le tourisme durable ou l’éducation.

Saison prometteuse. Durant leur court séjour à Madagascar, ces touristes japonais ont visité plusieurs sites touristiques du sud, riches en biodiversité et où la nature occupe une place importante dans la communauté locale. Une visite de Morondava et de la célèbre Allée des Baobabs était entre autres, au programme, et ce, grâce aux vols d’Air Madagascar. L’Ocean Dream a repris ensuite le large samedi dernier dans la fin de la journée, en direction de Cap Town en Afrique du Sud. Une chose dont on est sûr, la saison du tourisme de croisière s’annonce très prometteuse. En effet, d’autres paquebots sont attendus au Port d’Ehoala, pour ne citer que le Sea Born et MV Viking Sea qui y feront escale respectivement en mars et avril prochains.

Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara12 partages

Musée photographique – Café-histoire : Discussion sur les métis à Madagascar

Depuis le mois de novembre 2018, tous les mois, le Musée de la Photographie d’Andohalo  propose un événement intitulé «Café-histoire». Ce rendez-vous s’adresse au grand public, surtout à  tous les passionnés de l’histoire de Madagascar en générale, la photographie en particulier.

Le Café-histoire se déroule dans la grande salle d’exposition du Musée, en petit comité. Causerie conviviale et décontractée, il prend la forme d’un exposé, suivi de discussions animées par un intervenant. Pour ce troisième Café-histoire, l’équipe du Musée donne un  rendez-vous le 9 février 2019 à 10 heures  avec le thème «Etre métis en Imerina au XIXe et XXe siècle». A cette occasion, l’historienne Violaine Tisseau sera l’invitée du Musée. Docteur en histoire de l’université de Paris Diderot, Madame Violaine Tisseau est chargée de recherche au CNRS,  et membre de l’institut des Mondes Africains. Elle poursuit actuellement des travaux en histoire sociale de Madagascar au XIXe et XXe siècle, en particulier sur l’histoire de la famille et de la vie quotidienne.

Etre métis en Imerina. L’histoire de Madagascar est marquée, depuis l’origine de son peuplement, par l’importance des courants migratoires. De ce fait, les relations intimes entre vazaha (étrangers) et malgaches y sont anciennes. La colonisation de l’île, en 1896, va conduire à l’émergence de la «question des métis»,  commune à l’ensemble de l’empire français. Soucieuses de maintenir une situation coloniale hiérarchisée, ordonnée et cloisonnée, les autorités entreprirent une politique particulière à l’égard des métis, qui s’est concrétisée notamment par leur dénombrement, leur prise en charge dans des institutions spécifiques et l’aménagement de la législation pour faciliter leur accès à la citoyenneté française.

Violaine Tisseau développera durant le prochain Café-histoire, la manière dont ces métis se sont intégrés dans la société malgache, entre autre sur les Hautes terres du XIXe et XXe siècle.

Recueilli par Iss  Heridiny

Midi Madagasikara5 partages

COM- Elections : Siteny osera-t-il franchir la ligne rouge ?

Les élections du président du Comité Olympique Malgache auront lieu ce jour à Toliara. Du forcing en fait avec de nombreuses irrégularités qui font sortir de sa réserve le petit monde du sport peu habitué à de tels agissements qui ne respectent aucune règle. Vraiment aucune.

Siteny Randrianasoloniako, candidat à sa propre succession, ira-t-il au bout de sa décision alors qu’il sait pertinemment qu’il n’a pas respecté toutes les règles. A commencer par cette rétention d’information ayant abouti à sa candidature unique car personne n’était au courant que la date butoir fut fixée au 12 janvier 2019.

Vide juridique. Ce n’est qu’après coup que son fidèle serviteur propulsé à la tête de la Commission Electorale, Marcel Rakotomalala, l’avait fait savoir en sortant dans la foulée la liste des membres du comité exécutif du COM, c’est-à-dire pratiquement la même équipe à laquelle on a ajouté le karaté de Solofo Andrianavomanana et les deux athlètes olympiens curieusement issus de l’haltérophilie car il s’agit de Vania ainsi que de Nathalia, la fille du SG Harinelina Randriamanarivo.

Du copinage pur et dur. Mais là où le bât blesse, c’est de voir que personne ne réagit. Profitant du vide juridique laissé par la vacance du poste de ministre des Sports, le Comité Olympique a non seulement opté pour la ville natale de Siteny Randrianasoloniako, mais il va le faire avec des fédérations en situation irrégulière.

Il y a d’abord les fédérations dont le mandat a déjà expiré pour ne citer que le vol libre, le jujitsu, le triathlon et le kendo. Mais il y en a d’autres qui devaient tenir une AG car le mandat de quatre ans est déjà largement dépassé. Sur ce chapitre, la boxe de Herimamy Rabarison aurait dû tenir une AG depuis le 27 août 2018 alors que l’homme fait partie de la Commission Electorale. Dans la foulée, le badminton de Mota Ravalison devait aussi tenir son AG le 9 janvier 2019 mais il n’en a pas tenu compte puisqu’il figure dans la liste du comité exécutif du COM.

La lutte de Mamitiana Raveloson se trouve aussi dans cette situation irrégulière car cette fédération aurait dû tenir son AG le 22 novembre dernier.

Pas de quorum. La fédération de moto devait également procéder à des élections car la dernière AG remonte au 13 mars 2014 tout comme la fédération de volley dont les quatre années de mandat ont expiré le 16 janvier 2019.

Mais même la fédération de kung fu wushu de « Metle » Gao devant tenir son AG car son mandat a expiré le 27 décembre 2018.

Si on fait le compte et que ces fédérations citées rentrent dans les rangs pour ne pas aller au vote, cela signifie que le quorum de 2/3 requis ne sera jamais atteint. Reste à voir comment Marcel Rakotomalala va procéder pour contourner le problème.  Comme ce président de Malagasy Rugby a déjà dit non à une décision du Conseil d’Etat concernant la suspension du président de la ligue d’Analamanga, La Pie Andry Ravelojaona, on ne s’étonne pas de le voir cette fois encore faire fi des règles en vigueur. Qu’il vente ou qu’il pleuve…

Clément RABARY

Madagate4 partages

Mialy Rajoelina. Mahamasina : arrivée en famille d’une First Lady exceptionnelle

Stade municipal de Mahamasina, samedi 19 janvier 2019. No comment ! Mais les créatures inutiles qui ne savent pas quoi faire de leur minable existence ne vont pas tarder à révéler encore plus leur négativité totale. Allez sur Facebook et vous lirez leur délire à travers un délabrement culturel total. Pour le moment appréciez, en cinq photos, l’élégance alliée au charme d’une famille présidentielle qui n’est pas arrivée où elle est par hasard. Soyons tous fiers de notre "First Lady".

Jeannot Ramambazafy - Photoreportage de l’équipe de madagate.org

Midi Madagasikara1 partages

Tranombarotra Valpinson Toamasina : Tratra ambiomby ilay teratany ivoarianina mpisoloky nifampitadiavana

Teratany ivoarianona antsoina hoe Dallah, tsy manana pasipaoro any aminy nefa tafiditra tsy nisy ahiahy eto amintsika, no saron’ny polisin’ny FIP teo am-pisolokiana tranombarotra iray tao Valpinson Toamasina ny alahady 20 janoary teo. Tonga tamin’ity tranombarotra mpamongady zava-pisotro iray ity teratany ivoarianina tsy manana taratasy ahafahany mipetraka eto Madagasikara ity. Nandresy lahatra an’ity tompon’ilay tranombarotra ity ny tenany fa manana vola be ka afaka miara-miasa tsara amin’ilay tranombarotra amin’ny fampitomboana ny asa fanaony, saingy raha nandeha ny resaka dia nivadika resaka fampitomboana vola ny raharaha, ary noraisiny ohatra ny vola 20 tapitrisa ariary ho lasa 60 tapitrisa ariary avy hatrany raha ataony ny fombafomba rehetra amin’izany. Hain’ilay tompon’ny tranombarotra anefa fa fisolokiana no tian’ity teratany ivoarianina atao ka nametraka vela-pandrika niaraka ny tenany sy ny FIP tamin’ny faneken’ity tompon’ny tranombarotra ity ny fangatahany fa ekeny ny fampitomboana ny vola ny 20 tapitrisa ariary nolazain’ilay teratany ivoarinina ity. Rehefa tena raikitra anefa ilay fifanarahana dia nahatsapa zavatra hafahafa ilay teratany ivoarianina, ka raha nikasa ny hitsoaka iny dia noraisim-potsiny niaraka tamin’ireo fitaovana entiny milaza fa fampitomboana vola teny aminy. Ny fakana am-bavany azy no nahalalana fa ao Antananarivo izy no mipetraka na tsy manana taratasy ahafahany mipetraka eto Madagasikara aza, saingy mandeha misoloky isaky ny faritra momba ity fampitomboana vola ity ho fidiram-bolany. Ny polisy misahana ny heloka be vava no misahana ny fakana am-bavany an’ity teratany ivoarinina ity ka hatolotra ny fitsarana anio ny tenany hamaritra ny heloka vitany.

Malala Didier

Midi Madagasikara1 partages

DECI-DELA

Glacier AnalakelyBagzana continue ses périples

Tout va pour le mieux pour Bagzana! Le chanteur de kilalaky multiplie désormais les  cabarets et les soirées restreintes. Samedi, il retournera sur le chemin du Glacier Analakely pour une soirée endiablée tant apprécié des noctambules.  En deux ans de dur labeur aux côtés de Rajery comme directeur artistique, il réussit plutôt bien à imposer la musique du terroir et se défaire par la même occasion de l’image de chanteur tropical dans le sens péjoratif du terme. Fidèle à ses racines, il reprend toujours ses tubes comme « Siky menamena » et « Mitsangana » sous cet air de kilalaky aux couleurs du Menabe teinté de mangaliba et de sonorités traditionnelles. Un moment de détente et d’évacuation du stress de la semaine se profile à l’horizon.

Fara West Faravohitra Eric Rakotoary chante Joe Dassin

Eric Rakotoary n’est plus à présenter  aux mélomanes avertis. Bien qu’ayant fait partie d’un groupe de rock mythique, il se promène sur un répertoire très varié, éclectique allant du bal au jazz. Surfant sur une vague « Nostalgie » il nous emmènera en balade des Champs Elysées à l’Amérique sur les pas d’un grand chanteur qu’est  Joe Dassin. Accompagné de grands musiciens aguerris à l’instar de Samy Andriamanoro, Tahiry Andriamanoro et Roger Zafera, il nous fera retrouver l’insouciance des années 70, années liberté, fluidité, et cette  insoutenable légèreté du passé. Au passage, il nous soufflera quelques titres d’autres grands chanteurs connus de l’époque. Venez donc plonger dans une ambiance entraînante et chaloupée d’où vous ne pourrez ressortir qu’en fredonnant.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara1 partages

Présidence de la République : Nomination du SGP, SGP Adjoint et le Dircab

Un Conseil des ministres restreint s’est tenu hier au Palais d’Etat d’Iavoloha. La nomination d’une partie du staff de la Présidence de la République figure parmi les décisions prises au cours de ce Conseil. Aussi, Valéry Ramonjavelo a-t-il été nommé Secrétaire Général auprès de la Présidence de la République. Il remplace ainsi à ce poste le Général de Corps d’Armée Ralala Roger. L’ancien Directeur de Cabinet de la Primature, Dina Andriamaholy quant à lui vient d’être nommé Secrétaire Général Adjoint auprès de la Présidence, tandis que Stéphanie Delmotte qui est une jeune experte ayant contribué dans la conception de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar se voit confier le poste de Directeur de Cabinet civil de la Présidence. Apparemment, Andry Rajoelina a décidé de récompenser ceux qui ont contribué à sa victoire et ceux qui ont fait partie de son entourage, certainement dans l’objectif de faciliter la mise en œuvre de l’IEM. Conscient de l’importance des défis qui l’attendent, Andry Rajoelina opte pour les jeunes techniciens qui ne trainent pas de casseroles et qui n’ont aucun antécédent sur le plan politique.

Davis R

Midi Madagasikara1 partages

Régime Rajoelina : Ntsay Christian reconduit Premier ministre 

Ses expériences en tant que fonctionnaire international et ses nombreuses qualités pourraient servir dans la mise en œuvre des 13 engagements de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar.  

Le nouveau régime avance à la vitesse du TGV. 48h après son investiture, Andry Rajoelina nomme son Premier ministre. Sans surprise, le locataire d’Iavoloha décide de refaire confiance à Ntsay Christian pour diriger la nouvelle équipe gouvernementale qui sera sur pied d’ici quelques jours. L’annonce de sa reconduction a été faite hier. Selon les explications du nouveau Secrétaire général Adjoint de la Présidence de la République, Dina Andriamaholy, cette nomination a été faite conformément à ce qui est prévu par l’article 54 de la Constitution qui stipule que « Le président de la République nomme le Premier ministre, présenté par le parti ou groupe de partis majoritaire à l’Assemblée nationale ». Ntsay Christian a donc été proposé par le parti « Miaraka Amin’i Prezida Andry Rajoelina » (MAPAR) et tous les députés qui ont rallié le clan « Volomboasary » lors de l’élection présidentielle. D’après les informations, une centaine de signatures a été recueillie. Faut-il rappeler que Ntsay Christian a déjà été proposé par le MAPAR lorsqu’il a été nommé à ce poste par Hery Rajaonarimampianina le 4 juin 2018, dans le cadre de la formation du gouvernement de consensus. Les principales missions de l’ancien gouvernement consistant à organiser les élections présidentielles et législatives, la reconduction de Ntsay Christian à la Primature a donc été prévisible. Les expériences acquises pendant 7 mois à la tête du gouvernement pourraient servir dans l’organisation des élections législatives qui aura certainement lieu cette année, mais aussi et surtout dans la mise en œuvre des 13 engagements rentrant dans le cadre de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar.

Fonctionnaire international. Natif de Diégo Suarez, Ntsay Christian est marié et père de deux enfants. Durant ses sept mois à la tête du gouvernement, il a fait preuve de droiture, de neutralité et a su afficher une fermeté inébranlable face aux attaques et aux tentatives de déstabilisation qu’a engendrées la période électorale. De par son charisme et sa sériosité, il reflète l’image du président Andry Rajoelina. Toutes ces qualités sont nécessaires face aux défis qui attendent le régime Rajoelina, notamment pour la réalisation des « velirano » visant à rattraper le retard de développement de Madagascar en peu de temps. Avant sa nomination à la Primature, Ntsay Christian a été fonctionnaire international en tant que Représentant de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) à Antananarivo en charge des pays de l’Océan Indien à savoir Madagascar, Comores, Maurice et Seychelles. Il a été également Consultant national et international pour le compte du PNUD, de la Banque Mondiale, de l’UNFPA et de l’Union Européenne. Autant d’expériences internationales qui font que, Ntsay Christian bénéficie de la confiance des bailleurs de fonds et des partenaires techniques et financiers de la Grandi île. Certainement, sa détermination et sa fermeté dans la lutte contre la corruption ont également joué dans cette reconduction. A noter que le PM a également été Président Exécutif d’Entreprendre à Madagascar ; Président du Conseil d’Administration des établissements touristiques publics SMTH (Hilton) et CCM (Andilana Beach) ; Directeur général de la Compagnie pétrolière SOLIMA Madagascar ; Directeur Administratif et Financier, Directeur Général Adjoint et Directeur général du chantier naval au sein de la Société SECREN. Aux yeux des observateurs, la nomination d’un natif du Nord à la Primature est plutôt logique vu le score obtenu par Andry Rajoelina dans la Province d’Antsiranana lors de l’élection présidentielle. La nomination de Ntsay Christian se présente ainsi comme un renvoi d’ascenseur. D’après les indiscrétions, les membres du prochain gouvernement seront connus mercredi prochain.

Davis R

Madaplus.info0 partages

Madagascar : Ntsay reconduit à Mahazoarivo

Les spéculations ont vu juste. Celui qui a été nommé premier Ministre en Avril 2018 et qui accompli la mission de désamorçage de la crise des députés au 13 Mai et de mener la population malgache vers les élections, Christian Ntsay, a été reconduit par le nouveau président Andry Nirina Rajoelina à la tête du gouvernement. « Comme le veut l’article 54 de la Constitution, c’est sur proposition du groupe de partis majoritaires à l’Assemblée nationale, que les députés ont renouvelé leur confiance en monsieur le Premier ministre Ntsay Christian. Et le président de la République a entériné cette présentation en nommant Mr Ntsay Christian au poste de chef du gouvernement. » avait annoncé le secrétaire général adjoint de la présidence hier à Iavoloha.
Madaplus.info0 partages

Décès de Dylan Eléonore à Madagascar - Maurice lance un appel aux autorités malgaches

Maurice lance un appel aux autorités malgaches et demande que l'enquête sur le décès de Dylan Eléonore soit relancée. Le Premier ministre adjoint et ministre des Services publics, Ivan Collendavelloo, a assisté, le samedi 19 janvier, à la cérémonie d'investiture du nouveau président malgache Andry Rajoelina. Ivan Collendavelloo en a profité pour lui faire une requête en ce sens.
Dylan Eléonore, 22 ans, avait été retrouvé mort à Madagascar le 25 novembre 2017. Le rapport de l'autopsie avait attribué le décès du jeune homme à une maladie non-transmissible. Mais une contre-autopsie pratiquée par le Dr Satish Boolell avait conclu à une fracture de la nuque.
Les parents du jeune mauricien déplorent le fait que la police n’ait effectué aucune arrestation jusqu’ici.
Le leader de l'opposition, Xavier-Luc Duval, a également fait le déplacement à Madagascar pour assister à la cérémonie marquant la prise de fonction d'Andry Rajoelina. Lors d'une rencontre, les deux hommes ont abordé la question de la coopération entre Maurice et Madagascar.
Sources defilédia.info
Midi Madagasikara0 partages

Nouveauté : J.Love dit « Good bye » à sa compagne.

Entre déception et chagrin d’amour, J. Love écrit «Good bye » pour atténuer sa douleur. L’artiste avait une histoire d’amour douloureuse avec une chanteuse. Après avoir tenté de sauver son couple à plusieurs reprises, le chanteur n’a pas pu arranger les choses. Alors, la conclusion a été  amère.

Cette semaine J.Love a sorti un nouveau single. Si les musiques précédentes étaient rythmées, « Good  bye » est un mélange de rumba congolaise et du Rnb. Écrite en français depuis le mois de novembre 2018, cette nouvelle chanson a été interprétée en malgache. « J’ai écrit la chanson en français. Comme je travaille étroitement avec Davalt, on s’est mis d’accord pour que le morceau soit  traduit en malgache» a-t-il affirmé. C’est le cinquième morceau de J.Love en malgache après « Izy »,  « Za tsy hiala anao »,  « Ambila zah », fais-moi confiance. Les trois années de séjour dans la Grande Ile lui ont permis de comprendre la langue malgache. « Je chante en malgache pour que la communication passe. Pour que Madagascar comprenne ce que je ressens» a –t-il ajouté. D’ailleurs, la chanson reflète l’histoire de cet homme qu’il a dévoilée en public.

Un énorme projet. Cette année, il va multiplier ses efforts. Il sortira des chansons écrites en français pour le monde francophone, en  swahili pour ceux qui sont en Afrique de l’Est, en  malgache, et enfin en lingala sa langue maternelle. Connu dans tous ces régions, J.Love compte enclencher  la vitesse supérieure en élaborant trois grands projets.

Source d’inspiration. Dans les années 1980, pendant que Papa Wemba était à  son apogée, J. Love voit le jour à Kinshasa. Bercé par la musique du roi de la rumba, le jeune Junior Doseke commence à prendre goût de la musique traditionnelle de son pays. En 2006, il quitte sa ville natale et atterrit à Lubumbashi pour approfondir sa connaissance musicale. Six ans après, il débarque à Dar-es-Salam, là où il rencontre le  chanteur Penjilako, et le défunt Sharo Millionnaire. En 2015, il débarque à Madagascar. Fasciné par la sonorité malgache, Doseke travaille avec des artistes malgaches comme Tence Mena, Flash B, Black Nadia et des grands « beatmaker » comme Davalt et « Ratakinga Records ».

De Kinshasa à Dar-es-Salam, de Johannesburg à Antananarivo, le chanteur polyglotte J. Love prêche l’amour.

Madagate0 partages

Andry Rajoelina Investiture. Album photo 1 by Haja

Madagate0 partages

Andry Rajoelina Investiture. Album photo 2 by Haja

La Vérité0 partages

Eboulement à Tsimialonjafy Mahamasina - Les proches des victimes en parlent…

Dans cet article, nous allons parler avec la famille des victimes et les rescapés de ce drame qui a  frappé le Fokontany de Tsimalonjafy la nuit du samedi 19 janvier.

 

« Je dois rester fort ! »

Parfois, la vie nous joue des tours… C’est justement ce qui était arrivé à Rakotoherinirina Angelo, le seul survivant de la famille dont la maison a été anéantie après l’éboulement de samedi dernier.  Agé seulement de 16 ans, il a perdu en un clin d’œil son père Herinirina Jean-De Dieu, sa mère Ranaivo Marie Ange Olga, sa sœur Herisoa Tsiferana Maryolla ainsi que sa petite nièce Ralambolanana Harenasoa Mégane. Le jeune homme raconte : « Avant que le drame ne se produise, il y avait une petite dispute familiale, c’était entre moi et mes parents. J’étais donc en colère et j’ai décidé de rester dans ma chambre qui se situe en haut pour regarder un film, histoire d’oublier la dispute. Arrive ainsi l’heure de manger, et on m’appelait pour descendre. Je ne faisais qu’à ma tête et je refusais de descendre, j’étais concentré sur mon film. Après, ma petite nièce pleurait dans l’autre chambre à côté de moi et ma sœur est montée l’allaiter. Seulement après quelques minutes, j’ai entendu un gros son d’explosion suivi d’un tremblement de la maison. Un court-circuit a ensuite endommagé mon ordinateur et j’ai enlevé la prise. A ce moment, je savais que la maison allait s’effondrer et j’ai couru à l’extérieur, plus précisément sur l’escalier pour regarder ce qui se passait ». Une grande surprise pour le jeune homme à  la vue un grand éboulement à l’extérieur emparant à toute vitesse sa maison. « J’ai donc eu le reflexe d’aller chercher le plus vite possible ma nièce qui se trouvait à l’étage supérieur, mais dès que j’étais arrivé en haut de l’escalier, la maison s’était déjà écroulée. Heureusement, je me trouvais à cet endroit, étant donné que les bétons s’écroulaient en dessous, j’avais un espace qui m’a permis de sauter à travers une tôle qui servait à séparer notre maison de celle de notre voisin. C’est ainsi que j’ai pu appeler au secours, malheureusement, il n’y avait plus rien à faire, ils étaient sûrement déjà morts quelques minutes après l’effondrement », explique le jeune homme très traumatisé par la situation. La dispute l’avait donc sauvé ou c’était tout simplement ce que le grand Dieu voulait. En tout cas, le jeune homme doit rester fort face à la situation. Il a ainsi perdu une mère qui travaillait au Conseil du fampihavanana malagasy (CFM) au Complexe Ampefiloha et un père retraité qui conduisait un taxi. Par ailleurs, Angelo affirme qu’il doit continuer à vivre et à se relever pour être la fierté de leurs parents et sa sœur là où ils sont. « Je suis actuellement étudiant au Lycée technique commercial (LTC) Ampefiloha et je vais essayer de tout faire pour réussir à réaliser mon rêve : devenir magistrat financier. Je dois rester fort ! », conclut-il. Battante, mais affaiblie par la situation, sa famille a tenu à lui faire savoir qu’elle sera toujours là pour lui. A noter que jusqu’à l’heure où nous écrivons cet article, les corps de ses parents n’ont pas encore été retrouvés.

Entre tristesse et souvenir

Ranaivo Marie Francine Irène, la sœur de Ranaivo Marie Ange Olga, parmi les victimes mortes raconte comment elle a vécu le drame. « Il était 19h30, heure où nous mangeons, j’étais dans ma cuisine, je n’ai pu avaler que deux cuillères et j’ai entendu un grand bruit de tonnerre suivi d’un autre bruit un peu plus fort et un tremblement. Je me suis dit que ce n’était plus la foudre donc j’étais sortie voir ce qui se passait, j’ai cru que c’était la grande statuette de Jésus qui s’est effondrée mais non. C’est en regardant de l’autre côté que j’ai pu voir que c’étaient des maisons qui se sont écroulées, seulement je n’étais pas encore consciente que celle de ma sœur était également atteinte par le drame. C’est Angelo qui nous avait prévenus en criant ». Malgré que toute la famille voulait faire de son mieux, plus rien n’a pu être fait. Elle ajoute que Maryolla n’habitait pas là-bas mais était sur place pendant l’accident. « En temps normal, c’est Angelo et ses parents qui habitent ensemble mais Maryolla avait déjà son mari et son enfant et vivaient aux 67ha. Seulement, ce jour, Maryolla et son enfant étaient venus rendre visite à sa famille », continue-t-elle. Sa sœur qui se souvient des beaux moments qu’elle a partagés avec elle. « Elle était stricte, directe mais très souriante…elle s’entendait avec tout le monde y compris son entourage. Elle était toujours de bonne humeur et aimait faire la fête … à chaque occasion comme les anniversaires, elle organisait toujours une fête et invitait toute la famille ».

Une petite battante rescapée

Une autre rescapée témoigne également  de ce qui se passait de son côté et comment elle a pu s’échapper au danger. Elle s’appelle Nirinantoanina Liantsoa, 11 ans et habite avec son grand-père. « Tout d’abord, il y avait une coupure de courant et on ne pouvait plus aussi rien entendre à cause de la pluie. Puis soudain, j’ai entendu que la maison s’effondrait petit à petit, mais j’avais le réflexe de m’attacher à une chaise. Puis la chute continuait, mais je ne pouvais pas bouger et je m’agrippais au meuble - d’ailleurs la maison tombait en pente - pendant ce temps, j’apercevais la lumière et je l’ai suivie. Enfin, j’ai grimpé à une tôle qui m’a permise d’arriver à l’extérieur et d’être sauvée », explique-t-elle. Cependant, le grand- père était piégé sous la boue et quelques matériaux et on ne voyait plus que sa tête. La jeune fille tentait donc de le sauver en le tirant dehors mais en vain. Elle a donc couru chercher de l’aide mais le temps qu’elle revienne, son grand-père a réussi à s’en tirer lui-même. Seule une partie du visage de ce dernier a été blessé mais il s’en est sorti après les  soins reçus à l’hôpital. A noter que les parents de la petite fille habitent à Tsiroanomandidy et elle habitait chez son grand- père. Heureusement qu’aucune vie n’a été perdue dans cette famille, le plus triste c’est qu’aucun de leurs biens n’a pu être récupéré. Néanmoins, la famille est toujours à la recherche d’une valise contenant leurs documents familiaux.

« Je n’ai jamais rencontré un homme aussi gentil que lui »

Une jeune fille dénommée Raharinandrasana Lucie Andrea, trouvée sur les lieux nous a également confié ses souvenirs de Rafidison, parmi les morts dans  l’accident. Elle habitait avec ce dernier depuis plus de 5 ans « Rafidison était un homme gentil. Il aimait surtout partager ses savoirs avec ses amis qu’il rendait souvent visite. Nous ne sommes pas de la même famille mais je le considère comme mon grand frère étant donné qu’on vient de Mananara. Dès qu’on était arrivé à Tanà, c’est lui qui nous prenait en main et  nous aidait même financièrement. Il m’a surtout aidé dans mes études, sans rien demander en retour ». Selon toujours son explication, Fidy avait un DEA en Agro-Management et a suivi un cursus de gestion à l’Université. Par ailleurs, il a également déjà enseigné dans plusieurs universités comme dans les écoles catholiques comme MTC, ASJA Antsirabe et bien d’autres encore. Fondateur de l’association des universitaires de Mananara, membre actif et fondateur de l’association « Fikambanana masina des jeunes universitaires de Dauphin De Frère Raphael Louis Rafringa », sa disparition causera certainement un grand vide envers ses proches et sa famille mais surtout ses collègues de toujours et les associations dont il est membre.

La Vérité0 partages

Comité olympique - Siteny réélu pour un quatrième mandat

Après une campagne sans suspens, le président sortant du comité olympique malagasy Siteny Randrianasoloniaiko est réélu à sa propre succession pour un quatrième mandat qui le maintiendra à la tête du comité olympique national jusqu’en 2023.

Selon les résultats annoncés par la commission électorale après le dépouillement du vote, Siteny Randrianasoloniaiko a remporté l’élection qui s’est tenue à l’hôtel Eden Palm Tanambao Toliara. Etant le seul candidat, il a été voté par acclamation à 25 voix par les 25 fédérations présentes à l’élection. 29 fédérations membres du comité directeur étaient prévues prendre part au vote mais quatre disciplines étaient absentes et toutes excusées d’après la commission électorale. Il s’agit de la discipline pétanque, équestre, paralympique et le football.

Cinq nouvelles fédérations ont participé au vote durant l’élection à savoir le pentathlon dirigé par son président Maminirina Emile Andrianantenaina, le bodybuilding présidé par Vernier Georgi, le tir à l’arc avec Luc Findrana comme président ,la gymnastique menée par Mamy Blandin Ravelonandro dit Mamy Gotso et l’escrime sous l’égide de Mickael Rakotondramanana.

Pour le nouveau staff du comité olympique malagasy, la priorité des priorités est de se focaliser sur la qualification des Jeux olympiques de 2020 pour les disciplines porteuses d’espoir et de médaille telles que les Jeux olympiques de la Jeunesse et les Jeux des îles de l’Océan indien. « J’honorerai la confiance de ces fédérations qui m’ont accordé un quatrième mandat. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour le développement du sport olympique malagasy. Une solide collaboration devrait avoir lieu entre le MJS et le COM pour assurer le bon développement du sport à Madagascar. D’ailleurs, une mise en place des infrastructures sportives de haut niveau dans toutes les régions est prévue dans l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar. », relate Siteny Randrianasoloniaiko.

Elias Fanomezantsoa

La Vérité0 partages

Caisse nationale de prévoyance sociale - Quand la communication contribue à la promotion de l'excellence

Une entité méritante. La Caisse nationale de prévoyance sociale (CNaPS) vient d'obtenir un certificat international de l'excellence attribué par l'Association internationale de sécurité sociale. Il s'agit, rappelons-le, d'une récompense internationale accordée suite aux efforts déployés par la Caisse pour promouvoir la sécurité sociale à Madagascar. En fait, le taux de couverture sociale dans le pays reste encore faible malgré les multiples activités entreprises, d'où la nécessité de les renforcer. Pour y arriver, la CNaPS mise sur la communication. La mise en œuvre de ses diverses politiques relatives à la redevabilité, la transparence, l'accessibilité, la sécurité sociale et l'excellence font désormais partie de sa politique de communication pour 2018 - 2022.

Cette stratégie de communication a été mise en place lors de la réunion des « cadres » de la Caisse à Vontovorona, du 14 au 18 janvier dernier. Une rencontre biannuelle qui a vu la participation d'une centaine de « cadres », composés notamment par les membres de la Direction générale, les chefs de service, les délégués du directeur général, les chefs d'antennes mais aussi un expert en communication, en dehors de la Caisse. Outre les sessions plénières, les quelques jours de réunion étaient un moment de débat, de concertation où tout le monde a pu s'exprimer librement. 77 critiques ont été reçues et plusieurs points positifs ont été recueillis à l'exemple de l'amélioration de la communication interpersonnelle et interne, la relation avec les employeurs et travailleurs affiliés, la communication avec les non-affiliés, les travailleurs indépendants, les prescripteurs et les médias.

Après la réunion à Vontovorona, les 700 agents et cadres de la CNaPS ont rejoint la Région d'Itasy pour distribuer des produits de première nécessité (PPN). Cette action sociale a été menée au profit des personnes âgées et des gens démunis issus des 5 « Fokontany » de la Commune urbaine de Miarinarivo. C'était également une occasion de présenter à la population de Miarinarivo les trophées obtenus par CNaPS Sport Football qui a gagné le titre de Champion de Madagascar. Par ailleurs, les personnels ont effectué un reboisement à la montagne d'Ambohidray, Fokontany d'Antanambao Sud à Miarinarivo. Cette action citoyenne, dans le cadre de la « Responsabilité sociétale de l'entreprise » (RSE), se fait chaque année. Cette fois-ci, 5 500 arbres sont été mis à terre par les caissiers issus du siège, des délégations régionales et des antennes réparties dans tout Madagascar.

Recueillis par Patricia Ramavonirina

La Vérité0 partages

Formation du Gouvernement Ntsay - Des candidats douteux font pression

A l'approche de la proclamation des nouveaux membres du Gouvernement de Ntsay Christian, des candidats douteux se font entendre. Prévue pour aujourd'hui ou demain, cette liste est jalousement gardée par les ayants droit dans le cercle des Dieux. Cela n'empêche pas tout de même certains à claironner sur le toit leur probable nomination à un tel poste ministériel tandis que d'autres font tout pour attirer l'attention des décideurs quitte à collecter des signatures de leurs « futurs subalternes ».

Deux cas de figure méritent d'être soulevés et ce dans le domaine de l'enseignement. Un ancien haut fonctionnaire de l'Etat tente depuis quelques jours à se frayer le chemin le menant vers ceux qui ont le pouvoir sur la nomination. Personne n'est en mesure d'affirmer s'il est parvenu à ses fins mais de son côté c'est comme si c'est déjà acquis. A preuve, cette personnalité aurait donné la consigne d'arrêter toutes autres échéances qui pourraient faire ombre à cette nomination dont il est le seul à l'attendre et souhaiter. Bien qu'il remplisse tous les critères nécessaires pour occuper un poste ministériel entre autres l'expérience et le cursus, deux grands obstacles se dressent pourtant sur son chemin. Il s'agit de son intégrité et son honnêteté qui sont loin de lui donner le passe-droit de siéger à côté du Président de la République nouvellement élu, qui dans son discours d'investiture avait promis de lutter contre les malversations, et du Premier ministre dont l'intégrité demeure la première qualité, principale raison de sa reconduction.  

Ce prétendant à un poste ministériel important a en effet un lourd passé, écrit noir sur blanc sur la liste des arrêtés de débet du ministère des Finances. Celui-ci, d'après une source proche du dossier et preuve à l'appui, devra payer à l'Etat malagasy la coquette de somme de 3 milliards d'ariary. De l'argent public que cet ancien haut fonctionnaire a subtilisé dans le temps où il occupait une haute fonction en dehors des frontières nationales. Mais curieusement, il n'a jamais été inquiété ni encore moins remboursé l'argent public qui tombait « par hasard » dans sa poche.

Second cas, celui d'un haut responsable du ministère de l'Education nationale. Afin de taper dans l'œil du décideur, celui-ci a fait travailler ses méninges en pratiquant une méthode vieille comme le monde en l'occurrence le lobbying. Sans la moindre vergogne, ce responsable collecte des signatures auprès des enseignants pour le proposer ministre de l'Education nationale. Avec cette lettre, soi- disant, signée par ses futurs employés, il compte prouver aux yeux des décideurs qu'il a l'aval des piliers de l'Education nationale. Pire, ce responsable ose même avancer que la non considération de sa candidature pourrait causer un débrayage des enseignants.

Espérons que le Président de la République et le Premier ministre ne tombent pas dans cette arnaque qui ne dit pas son nom de ces candidats douteux qui certainement sont tout sauf des vrais leaders dans leur domaine respectif.

La rédaction

La Vérité0 partages

L'homme de la situation

« Ecce Homo » (Voici l'homme) s'écria le Gouverneur de la Palestine, le Ponce Pilate, au moment où il livra aux mains des Juifs un « homme » qui s'était pris pour Roi d'Israël et encore plus  Fils de Dieu, un certain Jésus de Nazareth. Le Haut représentant de César au pays de David se dessaisit du « dossier » de cet « homme » innocent pour laisser aux « griffes » des grands chefs religieux. On le savait à quel jugement implacable l'attendait. C'était en Palestine ! Il y a 2.000 ans.

Aujourd'hui, chez nous à Madagascar, voici notre homme ! L'homme par qui le pays put rejoindre la pléiade des Nations ayant réussi leur examen d'entrée dans le concert des Etats de droit et démocratiques. Jean Eric Rakotoarisoa, car il s'agit de lui, est l'homme providentiel de la situation chaotique dans laquelle Madagascar s'était engouffré. En ces temps-ci où le pays négocia un tournant périlleux et décisif de son histoire, il y eut un homme qui tenait, d'une main de fer, les manettes du processus général de la mise en place de celui qui sera le nouveau tenant de la Magistrature suprême du pays.

Constitutionnaliste émérite et analyste confirmé, Jean Eric Rakotoarisoa succéda au poste de président de la Haute Cour constitutionnelle, en février 2014, à Jean Michel Rajaonarivony. Ce dernier, étant limogé par le nouveau Chef de l'Etat, de l'époque, Hery Rajaonarimampianina.  Les grandes presses internationales ont eu raison de l'avoir choisi comme interlocuteur privilégié. Relevons le cas de la Radio du Monde (RFI). Son analyse se fait toujours inviter. Il avait été nommé par le quota de la Présidence. Dans  ce contexte confus,  le président de la HCC exerça infailliblement son rôle en tant que « Chef d'orchestre ». Aucune fausse note n'a été permise ni tolérée.

Grâce à la lucidité et à la pertinence intellectuelle du locataire d'Ambohidahy, le pays peut se targuer d'être fier d'un processus électoral réussi voire sans faille. Certes, des imperfections ont été constatées ici et là, cependant dans l'ensemble, le scrutin se déroula selon les normes classiques de la démocratie et est accepté par tous, en particulier, la Communauté internationale. Pour une fois, Madagascar vit, en chair et en os, l'alternance par la voie des urnes. Une grande première que tous les pays amis n'ont pas raté de féliciter ! Très loin de nous l'idée de sous-estimer le rôle très important tenu par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) durant ce processus compliqué. Nous ne voudrions pas non plus négliger l'impact décisif du Gouvernement de consensus dirigé par Ntsay Christian dans l'achèvement de la mission périlleuse. Et surtout, il faut mettre en exergue la maturité du peuple malagasy ayant facilité l'aboutissement du processus électoral. Mais, nous voulons attirer l'attention de tous sur l'efficacité et la compétence de l' »arbitre », l'homme de la situation, qui agit dans la neutralité totale. Une impartialité foncièrement utile pour la sortie de Madagascar de cet imbroglio politique déroutant.

Parvenir à mettre en place un Président de la République dans un cadre démocratique tout en respectant les normes universellement reconnues de l'Etat de droit n'est pas du tout évident en soi. La Nation présente sa gratitude envers l'homme de la situation, Jean Eric Rakotoarisoa.

Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Changement de régime - Ni chasse aux sorcières, ni impunité

Un vent de panique souffle sur des anciens hommes forts du régime d'Hery Rajaonarimampianina depuis la chute de l'ancien Président malagasy, largement battu au scrutin présidentiel du mois de novembre dernier. Le nouveau pouvoir veut lâcher ses limiers sur les traces de tous ceux soupçonnés d'avoir puisé inconsidérément dans les caisses de l'Etat à seule fin de s'enrichir. Lors de son premier discours, à la suite de sa prestation de serment samedi dernier, Andry Rajoelina a affirmé sa volonté de mettre fin à l'impunité et d'instaurer des règles de bonne gouvernance afin de rétablir l'image de l'Etat aux yeux de ses concitoyens et de l'étranger.

Le nouveau Président de la République a lancé un avertissement solennel à l'encontre de ceux qui seraient tentés de faire de l'abus de pouvoir, de faire de la gabegie, des auteurs de gaspillage, des coupables de passation de marchés publics illicites et aux personnes tentées de faire du détournement de deniers publics. Le nouvel homme fort du pays veut partir sur  de bonnes bases. Le cas des anciens dignitaires du régime HVM retient l'attention des observateurs. Beaucoup se rappellent en effet des méfaits commis par des ministres, parlementaires et autres hauts fonctionnaires de l'Etat durant l'ancien régime. Nombre d'entre eux sont des présumés auteurs et/ou des complices de malversations, de détournement, d'octroi de marchés fictifs, de tacite reconduction de marchés, procédures de passation de marchés en l'absence de concurrence, absence de recours à l'appel d'offres public, opérations de commande à l'abri de toute concurrence. Pour ne citer que le cas de l'opérateur économique réputé très proche du couple présidentiel, Mbola Rajaonah ou encore de plusieurs ministres des différents Gouvernements sous Hery Rajaonarimampianina. Plusieurs personnalités de cet ancien régime ont également vu leurs noms associés à des trafics illicites en tout genre, tels que le bois de rose. Bon nombre d'observateurs estiment qu'un assainissement s'avère être nécessaire. Quid également de l'enrichissement sans cause de certains hauts dignitaires de l'ancien régime ? Pour ne citer que les exemples d'un ministre qui a acquis un club de loisir réputé de la Grande-île ou de cet autre ministre du régime HVM qui a acquis un appartement d'une valeur de 800 millions d'ariary… Des enquêtes et des procès  contre ces hauts dignitaires du régime HVM seraient tout sauf des surprises, si l'on se réfère aux propos des nouveaux tenants du pouvoir. Contrairement à ce que craignent les affidés de l'ancien régime, il ne s'agirait pas d'une chasse aux sorcières animée par la vengeance, mais une application du droit. Pour beaucoup d'observateurs, lancer des enquêtes pourrait être perçu comme un signal envoyé par l'actuel homme fort d'Iavoloha. La Justice enquêtera et tranchera.

L.R.

 

La Vérité0 partages

Madagascar - Le futur dragon de l'océan Indien ?

Mise à part, bien entendu, l'attitude négative des mauvais perdants, l'accession de Andry Rajoelina à la magistrature suprême du pays est accueillie favorablement aussi bien sur le plan interne qu'à l'international. D'une manière générale, l'optimisme est de mise et beaucoup s'attendent à un changement drastique dans la manière de gérer les affaires nationales et surtout, à une amélioration significative de la situation économique du pays.  D'aucuns prédisent même que ce sera sous Andry Rajoelina que Madagascar retrouvera le trio de tête en Afrique, place qu'il a occupée lors de la première République et deviendra le dragon de l'océan Indien. Ce qui n'est nullement impossible.

Car n'en déplaise aux pessimistes indécrottables, nul n'ignore que la Grande île avait - et a toujours d'ailleurs  -  tous les atouts pour se développer mais c'était la manière de les gérer qui prêtait à désirer. Tout le monde est en effet unanime à reconnaître que Madagascar dispose d'inestimables richesses naturelles qui, jusqu'ici, n'ont profité qu'à une minorité nationale ou étrangère. Rien que l'utilisation à bon escient desdites  ressources suffira à faire décoller et développer l'économie nationale. Ceci, en réponse à ceux qui estiment que le pari de 5 ans pour rattraper le retard accumulé depuis l'indépendance lancé par Andry Rajoelina relève de l'impossible.

Dans tous les cas, son jeune âge étant, un bilan positif du premier mandat de « zandry kely » lui garantira à coup sûr un second quinquennat. Et c'est sans doute ce que craignent ses adversaires (dont le chef de file ne sera plus de toute fraîcheur en 2023, à plus forte raison en 2028) et qui les poussent à souhaiter tout le mal pour leur propre pays. Pathétique !

La Rédaction

Ino Vaovao0 partages

SERASERA AMIN’NY TEKNOLJIA : Mirongatra ny fisandohana kaonty facebook tato ho ato

Olona maro no lasibatra. Mivadika fanaovana ramatahora sy fitakiana volabe izany. Tranga nisy tamin’ity herinandro ity, vehivavy iray monina ao Toamasina no lasibatry ny mpanao piratazy kaonty facebook. Nisy sary mamoaka faritra mahamenatra tao anatin’ ny hafatra miafina an’ilay tovovavy. Amin’izao fotoana izao, dia takin’ ilay mpanao piratazy volabe ilay tovovavy raha tsy izany dia avoakany ny sary. 

Tsy an-kiato ny antso an-tariby azon’ilay tovovavy miaraka amina hafatra anaty facebook. Nambarany fa raha tsy manome an’ilay vola ilay tovovavy dia avoa- kany ho hitam-bahoaka ny sary saro-pady rehetra. Sendra mandalo ao Antananarivo  ilay tovovavy no iharan’ ny fandrahonana sy fitakiam-bola io. Vokany, nanapa-kevitra nitondra ny raharaha eny anivon’ ny mpitandro filaminana izy. Ny alatsinainy 21 janoary teo no nametraka fitoriana tany amin’ ny polisy misahana  ny fikarohana fandikan-dalàna ao anaty internet ilay tovovavy. Hatreto aloha, dia mbola tsy navoakan’ilay mpanao piraty ny sariny.

Ny alatsinainy 14 janoary lasa teo, dia ramatoa iray monina ao Toamasina ihany koa no lasibatry ny fanalam-baraka tao anaty facebook vokatry ny hetraketraky ny mpanao piratazy informatika. Vehivavy manana andraikitra goavana eny anivon’ny fiarahamonina ao Toamasina io niharan’ny fanalam-baraka io.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FANDROBANA TOBIN-DASANTSY TENY ANDOHARANOFOTSY : Lasan’ireo jiolahy ny vola rehetra

Tafatsoaka ireo olon-dratsy taorian’ny fandravana nataon’izy ireo ka fantatra tamin’izany fa lasa tao daholo ny volabe tsy voafaritra ny isany, nipetraka  tao anaty vata fitoeram-bola miisa roa. Tsy nisy  ny aina nafoy na  naratra  fa  nanao amboletra   naka ireo vola  be  ireo jiolahy dia nanao izay  hitsoahana haingana. 

Niezaka nanenjika ireo olon-dratsy  sy nametraka barazy tamin’ny lalana, ary nanara-maso  izay mbola nivezivezy  ireo zandary tao  amin’ny Borigady Andoharanofotsy nandritra ny alina saingy tsy tratra intsony ireto farany. Mbola mitohy ny  fikarohana, misokatra ihany koa ny  fanadihadiana momba ny zava-nitranga.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FAMPIASANA TARATASIM-BOLA HOSOKA : Sarona tao Sambava ilay Sinoa tompon’antoka

Vao tsy ela akory no nahatratrarana vahiny iray naka volabe tamin’ny banky BMOI. Tamin’ity herinandro ity no nahatratrana ilay tovolahy teratany ivôroanina nisoloky tany Toamasina, dia izao indray dia efa nisy sarona sahady tany Sambava. 

Ny 17 janoary 2019 lasa teo no naharay taratasy fitarainana mombana fisolokiana sy fampia-sana taratasim-bola  hosoka mitentina 48 dolara avy amin’ny  Lehibena orinasa mpikirakira lavanila ao Sambava ny mpitandro filaminana tao an-toerana. Teratany sinoa iray no voarohirohy ho nanao izany ka nanatanteraka ny asany avy hatrany ny zandary tao an-toerana nikaroka azy. Ny sabotsy lasa teo, no fantatra fa tratra teny amin’ny seranam-piaramanidina tao Sambava ity farany raha saika hitsoaka. Alaina ambavany ary tazomina vonjimaika ao an-toerana   io lehilahy io ankehitriny  ka hatao famotorana  noho ny fisolokiana avo lenta nataony.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FIARA NINDRAMINA NITONDRA NY FILOHA TEO ALOHA : Nihemotra amin’ny 18 febroary ny fitsarana

Samy niandry izay mety ho didim-pitsarana mifandraika amin’izany ny rehetra kanefa nahemotra ho amin’ny faha-18 ny volana febroary indray ny fandalovan’ity raharaha ity eny anivon’ny Fitsarana, araka ny vaovao voaray. 

Raha tsiahivina dia fananana manokana an’ny solombavambahoaka voafidy tao Antalaha, Lesoa Jean Pierre na fantatry ny maro amin’ny anarana hoe Jaovato ilay fiara tsy mataho-dalana miloko mainty nampiasain’ny Filoha teo aloha, Hery Rajaonarimampianina iny. Nandritra ny fotoana nanatanterahany fampielezan-kevitra tamin’ny fifidianana izay notanterahina ny faran’ny taona lasa teo iny dia mbola nampiasainy ihany izany. 

Araka ny fantatra dia efa nifanarahan’ny roa tonta tsara hatrany am-boalohany fa hindramina fotsiny ihany io fiara io fa tsy omena ity Filoha teo aloha akory. Amin’izao fotoana izao, ary tsy vao izay ihany fa efa nanomboka tamin’ny taona 2016 no efa nikasa ny haka an’io fananany manokana io amin’izay ilay solombavambahoaka kanefa tsy nety namerina izany intsony ny Filoha teo aloha Hery Rajaonarimampianina. 

Tsy nipetra-potsiny fa nitondra ny raharaha teny anivon’ny Fitsarana ny tenany mba hahazoany ny fiarany ho eo am-pelatanany indray izay marihina fa misoratra amin’ny anarany. Nambarany tao anatin’ny antso an-tariby nifanaovana taminy fa andrasana izay fanapahan-kevitry ny Fitsarana mahakasika ity raharaha ity.

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

FITONDRAN’NY FILOHA ANDRY RAJOELINA : “Hanana ny maha izy azy amin’izay ny Malagasy”

Io raha fintinina ny fanehoan-kevitra noentin-dRandriamampionona Joseph Martin na i Dadafara amin’izao fijoroan’ny fitondrana tarihin’ny Filoham-pirenena, Andry Rajoelina izao. Ny tenany dia anisan’ireo kandidà 36 nandray anjara tamin’ny fifidianana ary nisafidy ny hanohana sy hampandany ny Filoha Andry Rajoelina tamin’ny fihodinana faharoa. Fanehoan-kevitra voalohany noentiny raha vao nahare ny lahateny nataon’ny Filoham-pirenena nandritra ny lanonana notanterahina tetsy Mahamasina dia ny hoe “nahafinaritra”. 

Nanaitra azy indrindra tamin’izany ny namerenan’ny Filoha indray ireo velirano izay efa nataony tamin’ny vahoaka Malagasy fa tena hitondra fampandrosoana ho an’ny firenena iray manontolo ny tenany. “Teo ilay kabary nataon’ny Filoha namerina ireo fampanantenany, efa tsy fotoanan’ny fampielezan-kevitra intsony izao kanefa mbola naveriny ary nohamafisiny ireo fampandrosoana nampanantenainy”. Notsindriany ihany koa fa “hiverina amin’ny maha izy azy amin’izay ny fananan’ny vahoaka Malagasy manomboka izao”, hoy ny fanehoan-kevitra noentin’i Dadafara. 

“Hatramin’izay ny tena rehefa mankany ivelany any dia kivikivy amin’ilay maha izy azy ny firenena fa amin’izao dia ohatry ny mitady hiverina fa hanana maha izy azy ny firenena Malagasy” , hoy hatrany ny nambarany. Ankoatra izay, anisany reharehantsika aty Afrika ihany koa ireny fihetsika feno fahendrena lehibe nasehon’ireo Filoha roalahy teo aloha ireny izay tonga nanatrika sy nanome voninahitra ny lanonana tetsy Mahamasina.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FITONDRANA VAOVAO : Vonona hiara-hiasa amin’i Madagasikara hatrany i Sina

Amin’izao fitondrana vaovao vao mijoro izao dia maneho hatrany  ny fahavononany ho amin’ny fifanomezan-tanana sy ny fiaraha-miasa amin’ny firenena malagasy i Sina.Mivelatra hatrany ireo sehatra isian’ny fifandraisana eo amin’ny firenena sinoa sy i Madagasikara. Efa tao anatin’ny taona maro nifandimby no nifanaiky hiara-hiasa sy hifanohana ny roa tonta ary saika nahitam-pahombiazana hatrany izany.

Amin’izao fitondrana vaovao vao mijoro izao dia nanamafy hatrany izay fahavononany hiara-hiasa amin’i Madagasikara izay ny firenena Sinoa. Nohamafisin’ireo vahoaka tao aminy fa vonona hatrany izy ireo hanome tanana ny vahoaka Malagasy indrindra indrindra eo amin’ny fananganana ny sehatra ara-toekarena izay anisany  fototra iankinan’ny fampandrosoana ny firenena iray. 

Ny filoha sinoa, Xi Jinping dia anisany nanamafy izany tamin’ny alalan’ny taratasy manokana izay nalefany ho an’ny Filoham-pirenena, Andry Rajoelina ny tapatapak’ity volana ity. Nohamafisiny tao anatin’io taratasy nalefany io ihany koa ny fanamafisana ny fitohizan’ny fiaraha-miasa sinoa-Malagasy eo amin’ny fampandrosoana ny firenena roa tonta sy ireo mponina ao aminy avy. Nandritra ilay fihaonam-be ara-toekarena izay natao tany Beijing farany teo dia nivoitra ilay tetik’asa “fehikibo sy ny lalana”, ity farany izay fanamby lehibe hoentina hampandrosoana ny firenena ka mba hahafahana manatratra izany no anamafisana indray ny fiaraha-miasa eo amin’ny andaniny sy ankilany mba ahafahan’ireo vahoaka roa tonta misitraka ny fampandrosoana. Ankoatr’izay dia tsy hadinon’ny Filoha Sinoa, Xi Jinping ihany koa ny niarahaba ny Filoha, Andry Rajoelina noho izy tonga eo amin’ny toeran’ny Filohan’ny Repoblika.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

ANDRO RATSY ETO MADAGASIKARA : Ahiana hivadika rivodoza, mitohy ny rotsak’orana

Vinavinaina ny mety hivadihany ho rivodoza ato ho ato. Ho betsaka hatrany ny rotsak’orana ao avaratra-andrefana sy atsimo-atsinanana, noho izany, voatazona ny filazana miloko mena amin’ny habetsahan’ny rotsak’orana ao avaratra-andrefana izany hoe ny any Boeny, Melaky ary Menabe, toy izany koa ny ao Atsimo Atsinanana izay faritana ho faritra mena androany manoloana ny hamafin’ny oram-baratra. Foana kosa ny filazana loza ho an’i Diana sy Sofia. Entanina hatrany ny mponina mba hitandrina amin’ny mety ho fihotsahan’ny tany sy ny fiakaran’ny rano. Tsy azo atao intsony koa ny miandriaka amin’ny morontsirak’i Madagasikara iray manontolo fa ho mafy ny fitsokan’ny rivotra.

Faritra maro no lasibatra manerana ny Nosy

Faritra marobe eto Madagasikara amin’izao fotoana izao no dibo-drano sy potika  tanteraka noho ny andro ratsy, tao anatin’ny telo andro  izay. Manampy trotraka ny  famoizana ain’olona niseho teto an-drenivohitra, izay mbola karohina fatratra hatramin’izao ireo olona tsy hita popoka, toy ny eny Tsimialonjafy, Andohalo. Raha ny tatitra voaray farany omaly  teo am-panoratanay  lahatsoratra dia niangavy ireo skoto  namana rehetra ny mpamony voina, mba hiaraka hifanampy amin’izy ireo amin’ ny fitadiavana ka samy hivatsy fitaovana daholo. 

Ankoatra ny nahadibo-drano ny tanànan’ Antsiranana ny alatsinainy lasa teo ihany koa dia nitombo isa indray izany omaly, vokatry ny fivoaran’ny andro ratsy lasa nahery vaika. Nisongadina tamin’izany ny fiparitahan’ny vato teny amoron-dranomasin’i Mahajanga sy ny nahatondra-drano ny tanàna. Nifofofofo ny rivotra narahin’ny oram-be nikija, izay nampitondra faisana ny vahoaka ka nahatapaka ny  jiro sy  rano  nanenarana ny tanàna. Raha ny fampahafantarana nataon’ny tompon’andraikitra eo anivon’ny Jirama eto Mahajanga dia “tapaka ny famatsiana rano amin’ny faritra maro eto Mahajanga amin’izao satria misy olana ny tambajotra mitondra herinaratra  mampihodina ny paompy mampakatra rano avy ao Mahavelona. Volaza fa eo am-panamboarana izany ny teknisianina hatramin’ny omaly". 

Tombanana ho vokatry ny andro ratsy entin’ ilay rivodoza ao amin’ny lakandranon’i Mozambika no nahatonga ny fahatapahana.  Ho fisorohana ny loza mety hitranga dia naato avokoa ny fampianarana omaly raha ny fanambaràna avy amin’ny Dren Boeny.Omaly talata tokony ho tamin’ny iray ora maraina izao dia nifanaitra ny mponina raha toa ka tsy nety nijanona ny oram-be tao Mangarivotra  fokontany Ambodisatrana Distrikan’i Sambava, izay tafiditra tao amin’ny trano fonenana mihitsy. Faritra maro ao  Sambava amin’ireo faritra iva dia saika toy izany  avokoa noho ny tsy fahampian’ireo lakandrano. Najanona avokoa ny fampianarana. Nahitana tranga mitovy tahaka izao ihany koa ny  tao Maevatanàna, Faritra Betsiboka ary saika mbola mahazo vahana ny oram-be tsy ankijanona  any  amin’ny Faritra  maro eto Madagasikara.

 Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

RANOMASINA TANY MAHAJANGA : Avotra soa aman-tsara ireo telolahy dobo tamina lakana

Fotoana izay nampikija ny orana tany amin’ny Faritra Boeny iny noho ilay andro ratsy tao amin’ny lakandranon’i Mozambika sy ny tangoron-drahona nandrakotra ny habakabaky ny tapany avaratry ny Nosy iny. 

Nisy akony tao amin’ny morontsirak’i Mahajanga sy ny toetr’andro tany an-toerana noho izany ireo toetr’andro ratsy ireo. Ny alahady alina dia efa nanomboka nihetsika ny ranomasina ary nitohy ny alatsinainy izany, izay niteraka ny faharendrehan’ny lakan’izy telo lahy izao. Nitohy hy alatsinainy antoandro ny fihetsehan’ny ranomasina, nanonja no sady nandrivotra be. Ny ankamaroan’ny mpiandriaka dia efa nijanona noho ny fampitandremana efa nomen’ny sampana mpamantatra ny toetr’andro ny alin’ny alahady iny. Nisy kosa ireo tsy naheno vaovao momba ny toetr’andro ka taraiky tany sy sahy mbola niandriaka. Anisan’izany izy telolahy ireto. 

Soa fa nisy nampandre ny polisy ao amin’ny UIR avy hatrany ary nisy koa ireo nandray andraikitra ka niantso ireo olona manana lakana misy motera. Anisany namaly ny antso avy hatrany i Memen Karon, ka nampidina ny sambokeliny hamonjena azy telolahy ireto. Nanavotra aina nandritra ny adiny telo i Mara Franck Armand(31 taona) sy  Razafi mandimby Razafito Vénence(18 taona) ary  Ratomboarisoa Kennedy Zaimoly Andine. Nentina nozahana fahasalamana teny amin’ny hopitaly izy ireo rehefa avotra. Tsy misy atahorana kosa ny ain’izy ireo araka ny nambaran’ny mpitsabo.

Maro ny trano manamorona ny ranomasina no lasan’ny rano

Trano sy paillotte maro miorina teny amin’iny sisim-pasika Amborovy ka hatrany Maroala iny no lasan’ny rano nandritrA ny alin’ny alatsinainy hifoha talata teo. Ireo trano vita amin’ny zavamaniry no tena lasibatra na dia misy simenitra aza ny fanambaniny. Lasa hatramin’ny entan’ny fianakaviana sasany izay monina amin’ireny trano ireny. Amin’ny toerana sasany dia mbola hita eny ihany ny akora nanorenana, fa ny hafa kosa dia ohatry ny nofy, tsy misy na inona na inona intsony fa babangoana sisa. 

Maro ihany koa ny lakana izay niatsona teny amoron-dranomasina no nanjavona rehefa maraina ny andro. Na ireo lakana efa nampidirina any amin’ny kinga eny Aranta aza dia mbola maro ihany no lasan’ny rano. Niakatra be ny rano ka izay tsy voafatotra tsara dia lasa avokoa. Ireo tavela kosa dia nifampiady tao noho ny onja dia maro ihany koa ny vaky. Tamin’iny faritra Maroala iny dia nahitana trondro maromaro maty tamin’ny sisin-dranomasina. Hatreto aloha dia mbola tsy fantatra na filao tany anaty rano no maty na koa nisy lakana mpanangom-bokatra dobo ka very daholo ny trondro tao anatiny. Efa namoaka fampitandremana ny tompon’andraikitra amin’ny tsy tokony hivoahan’ireo mpiandriaka sy mpiasa lakana rehetra. Tsy misy azon’izy ireo atao kosa amin’ny famonjena ireo olona dobo sy lakana very satria na vedety iray aza dia tsy ananan’ny APMF ka mbola olon-tsotra no iangaviana raha misy famonjena tokony hatao. 

Mbola mijohy tanteraka ny orana amin’ny fotoana nanoratanay ny lahatsoratra ary mbola mifandimby amin’ny rivotra mafy ka mbola tsy fantatra ny zavatra mety ho simba sy ny fitambaran’ny fahasimbana sy fahavoazana hatreto.

Tsy niandry antso ny vahoaka nanamboatra ny Bord

Nisamboaravoara ka niakatra ny ranomasina nanomboka ny alatsinainy tolakandro ary nihamafy hatrany ny takariva sy ny alina. Nanonja be ny ranomasina izay ambony ihany koa ka tonga hatreny ambony arabe ny vato sy fotaka ny marainan’ny talata teo. Ny marainan’ny talata tamin’ny enina ora maraina dia mbola tafakatra ny fefy rarivato teny amin’ny Bord ny onjan-dranomasina. 

Maro ny tsy nanampo ny hamafin’ny rivotra tamin’ity andro ratsy mandalo eto Mahajanga ity, fa nihevitra azy ho andro ratsy toy ny mandalo matetika ihany. Mafy dia mafy anefa ny fitsokan’ ny rivotra, ka tafakatra teny amin’ny arabe ireo vato natao hiaro ny sisin-dranomasina amin’ny onja. Tamin’ny rivo-doza Gafilo no nahitana vato tafakatra anaty lalana toy izao. Feno fako isan-karazany ihany koa ny fitsangantsanganana sy ny arabe, tavoahangy sy fako plastika isan-kazarazany ary katsakatsa. Misy fiara iray mpivarotra sakafo mipetraka tsy lavitry ny alliance française taloha teo, fa dia tafakisaka mihitsy noho ny herin’ny rano.  Tafiditra hatrany anaty trano amin’ireo trano fisakafoanana manamorona ny Bord ny rano. Rakotra rano toy izany koa ny jardin filaos iny.  Feno rano ny ankamaroan’ny arabe teo Mahajanga be, ary tsy vitan’ny manainga zipo fa hatreny andilana mihitsy.  Ary mazava ho azy, niakatra ny rano tamin’ny faritra iva, ka dia toy ny renirano mihitsy tamin’ny faritra sasany. 

Vao maraina dia efa maro ireo mponina no tonga nizaha ny zava-misy teny an-toerana, naka sary sy nanaparitaka izany teny amin’ny tambajotra sosialy. Tsy niandry ela fa vao nijanona ny orana tamin’ny valo ora tany dia efa maro ireo olona tonga, tsy nifidy taona, fa misy ny zaza, ny tanora ary ny tanora zokiny tonga nanala ireo vato teo amin’ny trottoirs sy arabe ary namoaka izany eny amin’ny toerana tokony hisy azy. Tsy nisy antso, tsy nisy naniraka fa dia samy tonga daholo. Nifanentana ireo rehetra tonga teny nanala ny vato sy namerina izany tamin’ny toerany. Io toetry ny vahoaka ao aminy sy ny fitiavany ny ‘bord’ io no mampiavaka an’i Mahajanga.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

ADY AMIN’NY KITROTRO AO AMIN’NY HOPITALIN-JAZA : Misy mpiasa tratra nibizina ireo fanafody fanampiana

Na dia eo aza ny tolo-tanana fanomezana fanafody avy amina orinasa sy olona tsara sitrapo, dia tsy maharaka ny fanafody. Tsy Vitany tsy ampy fa mbola misy ihany koa ny fanaovana bizina ataon’ny mpiasa sasany. Ny antoandron’ny alatsinainy 21 janoary lasa teo,  dia mpiasa ao amin’ny hopitalin-jaza no tratran’ ny mpanara-maso avy amin’ny Fikambanana Ino Maresaka à Tamatave ( IMT)  mivarotra an’ireo fanafody fanomezana avy tamin’ireo olona tsara sitrapo. 

Nalain’ilay tovolahy mpanara-maso sary sy video. Tezitra ilay mpiasa ka naka an-keriny ny findain’ilay tovolahy nahatratra azy ka namafa ny sary tao anatiny sy niteny fa “hatramin’izay nahatongavan’ ny Fikambanana IMT manara-maso fanampina, dia tsy misy bizina izy ireo”. Fantatra fa nisy fepetra noraisin’ny talem-paritry ny fahasalamana sy ny prefen’i Toamasina manoloana io zava-misy io.  

Manamafy rahateo ireo orinasa manome maimaim-poana fanafody hiadiana amin’ny kitrotro fa ny Fikambanana IMT ihany no ananan’izy ireo fitokisana amin’ny fitantanana ny fanafody ampiasaina amin’ireo marary voan’ny kitrotro. 

Ino Vaovao

Tia Tanindranaza0 partages

Lalao RavalomananaNampahery ireo fianakaviana tra-pahoriana

Noho ny voina nahazo ny fianakaviana nihotsahan’ny tany teny Andoharano Tsimbazaza Boriborintany faha-4 ny takarivan’ny sabotsy ny kaominina Antananarivo Renivohitra (CUA)

, dia tonga teny an-toerana  ny ben’ny tanàna Lalao Ravalomanana  sy ny mpiara-miasa aminy  ary ny solombavambahoaka voafidy tao amin’ny boriborintany   faha 4, Félix Randriamandimbisoa omaly alatsinainy 21 janoary antoandro  nitsapa alahelo  ireo fianakavian’izy 3 mianaka  namoy  ny ainy. Tohina  ny ben’ny tanàna  Lalao Ravalomanana  noho ny loza nahazo ireto farany. Nandray andraikitra  avy  hatrany izy hijery ny fomba hisorohana  ny loza toy  izao,   miaraka  amin’ny ekipa teknika  ao amin’ny  CUA   sy  ny  mpamonjy voina.  Hamboarina   ireo lalankely  tena ratsy,  fandrodanana   ireo  toerana  hatahorana  hampidi-doza  ny mponina eny an-toerana.  Ny kaominina  Antananarivo Renivohitra no hiantoka ny  fitaovana  rehetra hahavitana izany fa ny mponina kosa  no hiantoka ny fitaomana  ny vato hanaovana azy. Nandritra io fidinany teny Andoharano Tsimbazaza  io dia tafahaona tamin’ireo mponina sahirana mivelona amin’ny fanasan-damba  ny tenany. Nangataka toerana fanasan-damba izy ireo fa tena mijaly loatra rehefa mikarama, araka ny nambaran’ny solontenany. Avy hatrany dia  nanapa-kevitra  ny ben’ny tanàna hanamboatra toerana fanasan-damba ho azy ireo  ao anatin’ny fotoana fohy. Hanara-maso sy  hanatanteraka  ny asa fanamboarana  ny ao amin’ny Boriborintany faha-4  kaominina Antananarivo Renivohitra (CUA) sy ny depiote voafidy tao an-toerana,  Félix Randriamandimbisoa.  Asa tonga  dia vavany  ny an’ny ben’ny tanàna. Mangataka amin’ny mpahazo tombontsoa kosa izy mba hanadio ny toerana hasiana ny fotodrafitrasa.

 

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

3 mianaka tototry ny tanyAnio ny fandevenana

Halevina anio talata 22 janoary izy telo mianaka indray maty namoy ny ainy vokatry ny fianjeran’ny hazo sy ny fihotsahan’ny tany tamin’ny sabotsy alina lasa teo teny Tsimialonjafy Ambanin’Ampamarinana.

 Mafimafy kokoa ny tranga nahazo azy ireo raha ny fanadihadiana natao. Sady nototoran’ny tany mantsy izy ireo no main’ny afo ihany koa. Nandritra ny fotoana nanombohan’ny loza niainga teny amin’ny katedraly  Andohalo mantsy dia nambaran-dRafanomezantsoa Jean Claude,  zaodahin’ny maty fa mbola nanao volo ilay anabaviny izay ankohonana iray niaraka tamin’izy telo mianaka namoy ny ainy ireo. Antony mety niteraka ilay “court circuit” nitarika afobe teny an-toerana izany, hoy izy. Itompokolahy Haja Andrianiaina ilay zaodahiny vao 42 taona monja dia nambarany fa efa levon’ny afo ny tapany ambany, ora roa taorian’ny nisokirana ny vatany. Ho an’i Mendrika Santionatahiana kosa, ilay tovovavy kely vao 17 taona zanany vavimatoa  dia ny tapany ambony no lanin’ny afo tanteraka raha nosimatsimahan’ny afo ihany koa ilay faralahikelin’izy ireo vao valo taona monja antsoina hoe : Niantefa Ankasitrahana no sady nivoaka teo ivelany avokoa ny taona rehetra tao an-kibony. Namela hafatra manokana moa Rtoa Randimbison Salohy vady no sady renin’izy mianadahy ireto fa tena tiany ireto vady aman-janany ireto sady tsy hohadinoany mandrakizay na dia tao anatin’ny indray mipy maso aza no namoizany azy.

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiara Cadillac

Mbola mampametra-panontaniana ny maro hatramin’izao ny loharanom-bola nividianana ilay fiara raitran’ny filoham-pirenena Malagasy, Andry Rajoelina.

 Ilay fiara Cadillac io tian-kambara io satria tsy marim-pototra ny filazana fa avy amin’ny firenena amerikanina izy ity.

Resaka building

Lasa tonga amin’ilay fitenin’ny tanora hoe “fanalana” ao anaty tambajotran-tserasera Facebook ankehitriny ny tetikasan’ny filoham-pirenena vaovao mikasa hanangana trano be rihana maro eto Madagasikara na irony antsoina hoe “building” irony. Asa aloha izay ho fitrangany fa dia handrasana tokoa ny fahatontosan’ilay tetikasa.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fihotsahan’ny tany eny TsimialonjafyEfa tamin’ny taon-dasa no nisy fampitandremana

Efa tamin’ny taon-dasa no nampitandremana sy nalana tamin’ny toerany ireo olona nianjeran’ny trano teny Tsimialonjafy, Ambanin’Ampamarinana, raha araka ny fanazavan-dRakotomalala André,

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

VOATAFIKA NY DZAMA

Nisy nanafika ny mpiasan’ny orinasa Dzama handeha hanatitra vola eny amin’ny banky

. Omaly manodidina ny mitaovovonana no nitranga ny fanafihana ary vola vao nalaina teny amin’ny mpaninjara io vokatra io no lasan’ireo efa-dahy mitam-basy. Mitentina 90 tapitrisa ariary no lasa raha araka ny loharanom-baovao akaiky ny mpitandro ny filaminana. Teo Anosibe ary hizotra ho any amin’ny banky no niseho ny fanafihana. Nisy ny fanadihadiana nosokafana ary nisy koa ny fanadihadiana anatiny satria tsy maintsy olona mahafantatra ihany no mety nanome ny paikady. 

GIDRAGIDRA ANY BEFANDRIANA AVARATRA

 

Vatan-dehilahy an-jatony omaly no nanao bemidina teny amin’ny biraon’ny zandary tao Befandriana Avaratra. Izy ireo dia mivondrona ao anatin’ny mpiray Dina antsoina hoe Besaboha. Ny anton’ilay hetsika dia ny tsy nahafaly azy ireo tamin’ny fisamborana sy fampidirana am-ponja ny mpikambana miisa enina eo anivon’ny Besaboha. Efa endrika fitsaram-bahoaka koa no nitranga satria entina hamoretana ny manampahefana no tanjona. 

TANANA MATY ANTSIRANANA

 

Dibo-drano tanteraka koa Antsiranana omaly vokatry ny ora-mikija tsy nijanona hatramin’ny faran’ny herinandro teo. Nakatona hatramin’ny sekoly vokatr’izany ary nihidy avokoa ny mpivarotra sy ny biraom-panjakana. Tao anatin’ny fotoana fohy dia lasa tanàna maty i Antsiranana, indrindra koa mbola nisy ny lalana tapaka tao an-toerana. Mikorotan-tsaina ny olona satria tsy dia zatra rano miakatra izany io tanàna izay anisan’ny madio sy milamina indrindra eto amin’ny nosy. 

IVOARIANINA VOASAMBOTRA TANY TOAMASINA

 

Teratany Ivorianina iray no nosamborin’ny polisy misahana ny heloka bevava ao Toamasina. Ny antony dia milaza ho mahay mampitombo vola izy avy amin’ny fanaovana fombafomba. Tao Toamasina izy dia nanatona mpamongady iray ary iny nofitahiny ny tompony. Soa fa mailo io farany ary niantso polisy izay nanao ny vela-pandrika rehetra. Saika hitsoaka izy teto Antananarivo izy no voasambotra. Nidoboka am-ponja omaly ao Ambalatavoahangy. 

VOAROBA NY SHELL IAVOLOHA

 

Voaroba koa omaly antoandro ny toeram-pivarotana solika Shell etsy Iavoloha. Nobatain’ny efa-dahy mitazona basy PA ny vola tao anatin’ny « caisse » roa karazana. Tsy mbola voafaritra ny vola lasa fa rehefa nantsoina ny mpandrindra ilay toerana dia fantatra fa mbola nisy namaky koa ny trano fonenany. Ny toeram-piasany sy ny tranony no indray nisy nandroba tao anatin’ny fotoana mitovy. Mirongatra ny fanafihana tetsy sy teroa amin’ny andro antoandro teto an-drenivohitra omaly. 

 

 

 

 

NOVONOINY NY SIPANY

 

Novonoiny ho faty ilay lehilahy sipany dia tsy nitsoaka izy fa niandry ny havany teo ary noraisin’ny mpitandro ny filaminana fotsiny. Raha ny fantatra dia efa manambady ilay rangahy ka izay no nitarika ny hasarotam-piaron’ity vehivavy birao faharoa. Raha nikasa hody any amin’ny tena vadiny ilay lehilahy no niaka-pofona ny sipany ary tonga hatramin’ny fanindronana antsy azy. Io vehivavy io ihany no niantso ny havany ary nilaza ny hangalana ny razana ao aminy. Tonga koa ny mpitandro ny filaminana. 

NAMITAKA SAHADY RAJOELINA

 

Vao manomboka dia efa tsy voatana ny teny nifanomezana dia ny famerenana sahady an’i Ntsay Christian Louis ho praiminisitra. Ny teny naloaky ny vavany dia olom-baovao avokoa no hatao ho mpikamban’ny governemanta. Mazava izany fa tsy dia misy fanao miova firy amin’ny fitondrana ny firenena mandritry ny dimy taona ho avy. Ny tena natahoran’ny olona indrindra ity no tanteraka sahady.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanan’ny Zanak’AlaotraNanolotra ny vina fampandrosoana ny faritra

Tahaka ireo faritra maro samihafa izay nampatsiahy ny vina IEM sy ny veliranon’ny filoham-pirenena vaovao dia nanatanteraka ny fanambarany ihany koa ny fikambanan’ny zanak’Alaotra.

 

 Nampiavaka ny azy ireo  ny fanolorana mihitsy ireo vina fampandrosoana ny faritra  Alaotra nomanin’izy ireo ary haterina any amin’ny filoha. Anisan’ny voaresaka ao anatin’ity vina homena ny filoham-pirenena ity nandritra ny fanambarana natao tetsy amin’ny Pave Antaninarenina  ny fanamboarana ny lalana RN44 mandrapahatonga any amin’ny lalana Andilamena izay tena efa potika tanteraka ary miteraka fitokana-monina. Ankoatra izay dia mampikaikaika ny mponina indrindra ireo tantsaha  ny tsy fandriampahalemana izay misakana tanteraka ny fampandrosoana. Olana ihany koa ny fitaovana momba ny tambajotran’ny rano izay tena tsy ampy sy efa antitra ka mampijaly ny tantsaha amin’ny famokaram-bary sy ny fanitarana mahakasika izany. Manankarena tanimbary ity faritra ity ka tokony hohatsaraina sy hanaovana ezaka manokana ny fanatsarana sy fanaovana ny toho-drano, hoy ny filohan’ny fikambanana, ny Jeneraly Rabearivonjy Justin. Manantena izahay, hoy izy fa tena handroso be ny faritra Alaotra ary tena hisy drafi-pampandrosoana hotanterahina avy hatrany satria izany ihany koa no voarakitra ao amin’ny vina IEM.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Trano Printy FLMMiantso ny fanjakana hanamora ny fampidirana ny akora fototra

Nilaza ny tale jeneralin’ny Trano Printy Fiangonana Loterana Malagasy (TPFLM), Pasitera Lahivelo Jean Donné fa tena lafo ny vidin’ny taratasy avy amin’ireo mpamatsy eto an-toerana noho ny fandoavan’ireo hetra ambony be amin’ny fanjakana.

 Tokony hojeren’ny fitondram-panjakana mihitsy, hoy izy ny vahaolana fanamorana ny fampidirana ny akora fototra mba hampaharitra ny orinasa mpanao printy rehetra eto Madagasikara. Na izany aza dia ilana fitandremana sy fandanjalanjana ihany koa sao misy ny hosoka sy gaboraraka. Ilaina hatrany ny fandoavan-ketra amin’ny fanjakana saingy tokony hisy fitsinjovana sy politika manokana atao hanatsarana ny fandraharahana amin’ny fanaovana printy. Nanambara ihany koa ny tenany fa tompon’andraikitra ny fitondram-panjakana ny amin’ny tokony hanatsarana ny kalitao eto an-toerana mba tsy ho mena-mitaha amin’ny any ivelany. Amin’izao fotoana mantsy dia potiky ny fidiram-boky avy any ivelany ny eto an-toerana satria tsara kokoa ny kalitao avy any raha oharina amin’ny eto Madagasikara. Iaraha-mahalala ihany koa anefa ny fahefa-mividin’ny Malagasy izay tena ambany ka izay no ilana politika mazava ho fitsinjovana ny mpanjifa sy ny mpamokatra. Tokony hitady vahaolana haingana ny fitondrana satria raha ny zava-misy eto Madagasikara, hoy i Pasitera dia sady ratsy ny kalitao nefa midangam-bidy ny vokatra noho ny fitiavan-tena.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vaksiny fanefitry ny kitrotroMbola hitohy ny hetsika

Fahombiazana no azo tamin’ilay fanaovam-baksiny faobe fanefitry ny kitrotro notanterahina teto amin’ny Faritra Analamanga, hoy ny teo anivon’ny minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka.

 Ny 94 %-n’ireo zaza sivy volana ka hatramin’ny sivy taona mantsy no vita raha tsy nisy afa-tsy 22 % teo aloha. Afa-po ny minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka. Mbola nitohy nanomboka omaly alatsinainy 21 janoary ny hetsika ho an’ireo tsy nahavita tamin’iny herinandro nivalona iny. Haharitra roa na telo andro indray izany ka ny tanjona, hoy ny médecin inspecteur Randrianarison  dia ny mba hahafahana mamongotra tanteraka ity karazan’aretina iray ity hatramin’ny fakany. Nomarihiny manokana fa mbola misy ihany ireo mararin’ny kitrotro tonga manatona tobim-pitsaboana ankehitriny, indrindra fa ny eto an-drenivohitra  saingy ireo tsy vita vaksiny no tena  betsaka.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanohizana fianarana any ivelanyFirenena maro no vonona handray ireo mpianatra Malagasy

Samy maniry ny handeha hanohy fianarana any ivelany avokoa ny ankamaroan’ireo tanora Malagasy manana ny maripahaizana Bakalôrea.

 Noho ny tsy fahampian’ny hoenti-manana anefa dia betsaka ireo tavela eny fa na dia manampahaizana aza. Hanampy azy ireny indrindra no antom-pisian’ny  “Fan education Agency”. Hanatanteraka ilay  “salon” goavana antsoina hoe : éducation global expo  izy ireo ny 01 sy ny 02 febroary ho avy izao ka etsy amin’ny hotel Carlton  Anosy no hanatanterahany izany. Tanjon’ny  Fan education ny  hahafahana manazava amin’ireo tanora Malagasy maniry hanohy fianarana any ivelany ny fiaraha-miasany  amin’ireo oniversite iraisam-pirenena marobe miaraka aminy. Anisan’ireny  ireo oniversité ao Etazonia, Canada, Alemana, Autriche, Inde, ny ao amin’ny Nosy rahavavy Maurice…. Tsiahivina moa fa anisan’ny manamaivana ny fikarakarana ny antontan-taratasin’ireo mpianatra maniry hanohy fianarana any ivelany ny Fan éducation sady manoro hevitra ireo ray aman-dreny koa.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Bakalorea 2019Haroso ny 30 septambra hatramin’ny 4 oktobra

Haroso ny 30 septambra ka hatramin’ny 4 oktobra ho avy izao ny fanadinam-panjakana bakalôrea amin’ity taona 2019 ity saingy mbola hiandrasana fankatoavana ny didim-pitondrana izany.

 

 Araka ny fanazavan-dRazafimahatratra Dieudonné,  tale misahana ny sekoly tsy miankina eo anivon’ny minisiteran’ny fampianarana ambaratonga ambony sy ny fikarohana ara-tsiansa mantsy dia efa tsy mety amintsika eto Madagasikara intsony raha  faran’ny volana oktobra hanatontosana ity  fanadinam-panjakana iray ity noho ny ranon’orana ateraky ny fotoam-pahavaratra. Ankoatra ny tsy fandriampahalemana dia mety efa olana be koa ny fitaterana ny laza adina ao anaty orana sy ny fivezivezen’ny mpiadina. Hanomboka ny 25 febroary ho avy izao,  ka hatramin’ny 30 aprily  ny fisoratana anarana ho an’ireo mpianatra ao amin’ny kilasy famaranana. Mitentina 15.000 Ar kosa ny sarany aloa ho an’ireo mpiadina avy amin’ny sekoly raha 50.000 Ar kosa ho an’ireo mpiadina tsotra. Tafakatra 100.000 Ar kosa izany ho an’ireo teratany vahiny. Ho an’ny fanadinana Bakalôrea teknika moa dia ny 7 oktobra ka hatramin’ny 10 oktobra no hanatanterahana ny andiany faharoa amin’izany. Hiroso herinandro mialoha daholo ihany koa ny fanadinam-panjakana hafa rehetra. Ho an’ny fanadinana CEPE dia ny 27  aogositra   no hanatanterahana izany….

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Anosizato AndrefanaLavaka be iray mahatonga amboteiazy

Henjana raha samy fitohanan’ny fiara eto Antananarivo Renivohitra ny eny Anosizato. Maro no antony.

 Eo aloha ny fahateren’ny lalana, ny fahamaroan’ny fiara mifamoivoy na koa ny tsy fisian’ny fandaminana matotra miampy tsy fanajana ny lalàna mifehy ny fifamoivoizana. Fa antony iray mampikatso ny fifamoivoizana ihany koa ka mahatonga ny fitohanan’ny fiara miainga eo amin’ny Fiantsonan’ny Taksibe manakaiky ny biraom-pokontany Anosizato andrefana mandalo ny hotely silverstar ka tonga hatreny amin’ny Arrêt vaovao fasan’ny Karana mihitsy aza ny fisiana lavaka be dibo-drano eo amin’ny arabe. Efa mahadifotra kodiarana ny rano amin’io lavaka io, hany ka tsy maintsy maka afovoany ireo fiara avy aty atsimo hianavaratra. Eo no manomboka ny fitohanana. Mbola manampy trotraka ny afitsoky ny taksibe amin’ny an-daniny roa satria samy mandalo eo ary manala sy mandray olona eo ny Zotra J, Kofimi, Komafila, 194, 163… Antony iray mahatonga ny amboteiazy eto Antananarivo Renivohitra sy ny faritra manodidina azy io faharatsian’ny lalana io, fitohanana izay miteraka fatiantoka ho an’ny mpitatitra sy ny mpandeha satria mitombo ny solika lany, mety hisy ny fahasimban’ny fiara. Maro koa no tara fotoana isan’andro ka misy akony ratsy any amin’ny asa aman-draharaha sy ny fianarana.

Nangonin’i RTT

Tia Tanindranaza0 partages

EditoNaniry zaza ka tera-dahy !

Io ary ilay nandrasana. Naniry zaza isika Malagasy ankehitriny ka tera-dahy.

 

 Maro ireo fampanantenana nataony nandritry ny fampielezan-keviny ary mbola nohamafisiny ny sabotsy teo. Dia samy hitsara isika rehetra. Samy ho faly raha to ireo fampanantenana natao ka ho tody hatrany am-bilany. Ny hirariana dia tsy hisy hanenina amin’ny safidiny ny tsirairay na dia somary hafahafa ihany aza ny zava-niseho hatramin’ny 8 janoary 2019. Fa naninona ny lanitr’i Gasikara no nitomany hatrany na tamin’ilay fanambarana tetsy Ambohidahy na tamin’ilay fianianana tetsy Mahamasina ? Fa naninona no mbola nisy loza nitranga koa teo akaiky teo ? Mampahatsiahy ny tamin’ny 5 taona lasa. Asa na tsy mbola ho diso fanantenana amin’izao izay nifidy ny filoham-pirenena vaovao. Nampoizin’izy ireo ve fa ho sambany amin’ny filoha rehetra hianiana tsy hampiasa tandindona toy ny baiboly ity filoham-pirenena nomeny ny vatony ity ? Efa nampoiziny ihany koa ve fa handingana ny teny hoe Andriananahary izy ao anatin’ny fianianany  ? Mametraka adihevitra maro ankehitriny ny momba ny fampiharana ny “laicité de l’Etat”. Eo ihany koa anefa ny tsy fanajana lalàmpanorenana sy ny antoka tsy maintsy hanovana izany sahady na dia efa nohirahiraina nanomboka ny taona 2010 no ho nankaty aza fa tsy azo ovana. Notendrena omaly ny praiminisitra ary ny teo ihany no teo. Toa mampitombina ny fanambaran’ny mpanao politika sy mpandinika raharaham-pirenena maro izay milaza fa tsy mbola misy firenena eto. Nahoana tokoa moa ny an’ireo firenen-kafa malaza amin’ny fampanjakana ny demokrasia no naharitra an-jatony taona mahery avokoa ny lalàmpanorenany ? Fa maninona ny antsika no tsy maintsy misy miova rehefa vaovao ny repoblika ? Iza marina no hery tsy hita maso natahoran’ny filoham-pirenena vaovao nianianany tamin’ny sabotsy ? Ny hirariana dia enga anie ny hamisavisana ny ratsy mba hiavian’ny soa !

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ligin’ny baolina kitra Atsimo AndrefanaHiditra amin’ny dingana faha-2 amin’ny alahady izao

Ligin’ny baolina kitra Atsimo AndrefanaHiditra amin’ny dingana faha-2 amin’ny alahady izao

Tia Tanindranaza0 partages

Fitsinjaram-pahefana tena izyFiniavana ara-politika no tsy misy

Tsy tokony ho olana ny fanatanterahana ny fitsinjaram-pahefana tena izy saingy olana ny tsy fisian’ny finiavana ara-politika, hoy ny mpahay lalàna Dokotera Razaranaina Nome.

 

 Miainga amin’ny fandraisana sy ny fampiharana ny andraikitry ny fanjakana ihany ny fahatanterahan’izany. Miteraka fampandrosoana haingana ny fahazakan-tena ara-pitantanana ary ampy ny lalàna mifehy izany, hoy izy. Manoloana ny vina IEM kosa dia nanambara ny tenany fa antoky ny fahatanterahan’io fitsinjaram-pahefana tena izy io ny ezaka amin’ny fampitoviana tanteraka ny faritra. Ohatra ny fampitoviana lenta ny ady amin’ny tsy fandriampahalemana izay iraisan’ny faritra rehetra. Notsindrian’ity mpahay lalàna ity ihany koa ny tokony hijerena ny olana momba ny herinaratra izay tena ilaina ny fampitoviana ny tanjak’izany manerana ny faritra.

Tsirinasolo

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Jeopolitika frantsayMametraka ny olony amin`ireo firenena zanatany fahiny

Taorian`ny fianianan`ny filoham-pirenena vaovao ny sabotsy lasa teo, dia nitafa fohy tamin`ny mpanao gazety ny iraky ny filoham-pirenena frantsay, Jean Baptiste Lemoyne, izay nilaza fa hampitombo ny tetibola ampiasain`ny firenena Malagasy amin`ny lafiny fampandrosoana.

  Midika izany fa manamafy ny fiaraha-miasa eo amin`ny roa tonta. Inona no tena tanjona ? Hiaraha-mahita fa i Frantsa dia manana fahefana amin`ny kaontinanta afrikanina. Raha very ny tombontsoany, indrindra ka mpitondra tsy mahafa-po azy dia miditra amin`ny fanonganam-panjakana izy. Manao tsolotra ihany koa an`ireo tompon’andraikitra ambony amin`ny fanomezana alalana mipetraka sy mifindra monina any Frantsa na koa amin`ny fandraviraviana vola be. Raha toa ka sarotra no manambitamby ny filoha am-perinasa dia manao izay handotoana azy amin`ny fomba rehetra ny Frantsay ka mora ny mametraka paikady hahafahana manongana azy eo amin`ny fitondrana. Fa nialoha ny fanonganam-panjakana dia mamelona ny adim-poko eo anivon`ny firenena, izay fomba fiady ampiasain`ny frantsay hatramin`izay. Ohatra, tany Cote d`Ivoire, nanohitra ny « Frantsa Afrika » i Laurent Gbagbo, Filoham-pirenena teo aloha, niezaka nametraka ny tombontsoa ambony ho an`ny firenena. Nisy anefa ny adim-poko teo amin`io firenena io ary niongana ny filoha ka tsaraina eo anivon`ny fitsarana iraisam-pirenena (CPI) any Lahaye. Efa saika tsy tafaverina an-tanindrazana kanefa mbola filoham-pirenena am-perinasa tamin`izany. Tsiahivina fa efa tamin`ny andron`i Jacques Chirac, filoham-pirenena frantsay teo aloha no nisy ny fanoherana ny « Frantsa Afrika ». Tamin`ny androny dia mbola ny “Quai d`Orsay » no nanana fahefana tamin`ny « Frantsa Afrika » fa ny taona 2000 no lasa CAC 40 izany. Ny CAC 40 dia ny fitambaran`ireo orinasa frantsay 40 mantanjaka indrindra izay migoka ny harem-pirenen`ireo firenena zanatany frantsay. Anisan`ireo orinasa ireo ny Lafarge, Bolloré, Boygues Telecom, Total… Manana sampana ifandraisana amina orinasa maro eto amintsika ny CAC 40. Ny “Quai d`Orsay » kosa dia miafina amin`ny fifandraisana ara-diplomatika.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Governemanta vaovaoHomena sehatra kokoa ny olon’ny 2009…

Voafaritra ao anatin’ny boky IEM fa miisa 21 na 22 eo miaraka amin’ny praiminisitra ireo mpikamban’ny governemanta.

 

 Ny eo anivon’ny primatiora dia Atoa Ntsay Louis Christian no voatendry ho praiminisitra miampy lefitra misahana ny fandrindrana ny IEM,  ka mety ho Atoa Fienena Richard io. Eo amin’ny fototra ara-tsosialy dia mety hotendrena ho praiminisitra lefitra misahana ny mponina i Lucien Irmah Naharimamy. Ho minisitry ny fahasalamana ny Dr Rajaobelina Lova Herizo. Minisitry ny fanabeazana sy ny fikarohana siantifika Ramatoa Yvette Sylla. Minisitry ny asa sy ny fampiofanana ara-teknika ary ny fanofanana arak’asa i Pierre Houlder. Minisitra misahana ny asam-panjakana sy ny fampivoarana ny fitantanan-draharaha i Tianarivelo Razafimahefa. Minisitry ny tanora sy ny fanatanjahantena i Lalatiana Rakotondrazafy. Eo amin’ny fototra iaingan’ilay “emergence” ao anatin’ny IEM indray dia mety hatao praiminisitra lefitra hisahana ny asa vaventy sy ny fitaterana ary ny fanajariana ny tany i Christine Razanamahasoa. Minisitry ny raharaham-bahiny i Lanto Rakotomanga. Minisitry ny fitsarana i Florent Rakotoarisoa. Minisitry ny vola sy ny tetibola Ramarolahy Christian. Minisitry ny atitany sy ny fiarovam-pirenena sy ny fitsinjaram-pahefana ary ny fiarovam-pirenena sahanin’ny zandarimaria ny Jeneraly Ravalomanana Richard. Minisitry ny fiarovam-pirenena ny Jeneraly Ndriarijaona André. Minisitry ny serasera sy ny paositra i Augustin Andriamananoro. Minisitry ny filaminana anatiny i Erick Michel Idrissa. Ho an’ny fototra iaingan’ny paikady ara-toekarena sy fihazakazahan’ny fandrosoana dia mety hapetraka ho praiminisitra lefitra hisahana ny Indostria sy ny fampiroboroboana ny sehatra tsy miankina i Jean Brunel Razafitsiandraofa. Minisitry ny harena ankibon’ny tany sy ny solika i Volahaingo Marie Thérèse. Minisitry ny fizahantany sy ny kolontsaina Rahantanirina Lalao. Minisitry ny tontolo iainana i Saraha Rabearisoa. Minisitry ny fambolena sy ny fiompiana i Siteny Andrianasoloniaiko. Minisitry ny jono i Kathy. Mety tsy hisy fiovana be ireo fa ny 75% farafahakeliny no mety hotazonina, raha ny fanadihadiana natao. Ny ho avy anefa no hanamarina an’izay.

 

Toky R

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampanofinofisan-dRajoelinaDodona tsy mahandry 5 taona ny vahoaka

Manomboka ny fotoana hahafahan’ny filoha vaovao Andry Rajoelina manatanteraka ny fampanofinofisana nakana ny fom-bahoaka.

 

 Ny Malagasy rahateo efa tena sahirana fa tsy mahandry 5 taona izany intsony. Tena mila fampandrosoana miantraika amin’ny fiainany andavanandro rahateo, ankoatra ilay politikan’ny kibo noresahin’ity filoha vaovao ity tetsy Mahamasina ny sabotsy teo. Maro ny olana sedrain’ny olona amin’izao, toy ny fidangan’ny vidim-piainana. Vahaolana maharitra no ilain’ny vahoaka fa tsy ny fizarana vary mora ho an’ny ampahan’olona eto amin’ny firenena. Efa nambarany ny hampitomboana ny velaran-tany hamokarana izay tena tsara tokoa. Tany amin’ny faritra Alaotra Mangoro moa i Andry Rajoelina tamin’ny fampielezan-kevitra dia nilaza mihitsy fa hizara tany 10ha avy ho an’ny tanora tsy an’asa. Ho tanteraka tokoa ve ?  Tsy misy ratsy ireo vina ka miandry ny isam-batan’olona satria fatra-panenjika fatratra ny fanjakana teo alohany raha ny mpiara-dia amin’i Andry Rajoelina. Sao mantsy hatao fomba fiteny sy firesaka indray atsy ho atsy ny hoe: tsy mora ny manao zavatra, ary mahandrasa dimy taona. Anisan’ireny ny fanaovana eson-teny tamin’i Hery Rajaonarimampianina tamin’ny tsy fahatontosana ilay “telo volana monja dia voavahako ny delestazy”. Nametraka tokoa ity farany taty amin’ny fiafaran’ny taom-piasany ny fahavitan’ny tetikasa famokarana herinaratra amin’ny riandrano ary misy amin’ny tetikasa no eo am-panombohana, izay ny fanjakana Rajoelina no hisitraka azy. Ho hita eo ny hafitsony izay nilokaloka fa hampitomboany avo roa heny ny famokarana herinaratra eto ary ho amin’ny vidiny zakan’ny rehetra. Mila vahaolana maika ny vahoaka eo anatrehan’ny  fidangan’ny faktiora, ny sondro-bidin’ny solika saika isam-bolana, ny fitotongan’ny sandam-bola ariary izay tsy azo andrasana dimy taona. Ny voka-dratsin’ny loza voajanahary ihany koa io tena mila ny tolo-tanana sy vahaolana mafonja avy amin’ny fanjakana.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ntsay ChristianPraiminisitra hanaramaso an-dRajoelina

Voatendry ho praiminisitra hitantana ny governemanta amin’izao fanjakana Rajoelina, filoha faharoan’ny Repobilika faha-4 izao ny praiminisitra teo aloha Ntsay Christian, taorian’ny filankevitry ny minisitra manokana natao teny amin’ny lapam-panjakana Iavoloha omaly takariva.

 Ny didim-panjakana 2019/16 no nanendren’ny filoha azy ho eo amin’izany toerana izany ary nohamafisina fa niainga tamin’ny tolo-kevitry ny solombavambahoaka maro an’isa eny amin’ny antenimieram-pirenena ho fanajana ny andininy faha-54 amin’ny lalàmpanorenana ny fanendrena.  Efa praiminisitry ny marimaritra iraisana taorian’ny faharavan’ny governemanta Mahafaly Solonandrasana Olivier tamin’ny fotoan’andron’ny filoha Hery Rajaonarimampianina izy, izay tsiahivina fa tratry ny didy fandravana rehefa nisy ny tolon’ny fanovana nitaky ny fialan’ny filoha ny volana aprily 2018. Ny 4 jona 2018 no nandray ny toerana maha praiminisitra azy i Ntsay Christian, ary iraka lehibe nampanaovina azy ny fifidianana madio sy mangarahara. Niteraka adihevitra ny fomba fiasany tamin’izany fotoana ka nivoahan’ny ahiahy samihafa fa nitanila tamin’ny kandida Rajoelina, izay nanolotra azy ho praiminisitra izy. Ny 12 janoary 2019 teo, dia efa namoaka fanadihadiana sy famakafakana ny teto amin’ny Tia Tanindrazana fa tsara toerana ho tafajanona Praiminisitra izy, izay heverina ho maso apetraky ny sehatra iraisam-pirenena ao anaty fanjakana, ary hampiasaina ihany koa amin’ny fifidianana solombavambahoaka; maro no mihevitra fa napetraka mba hanara-maso ny filoha vaovao Andry Rajoelina ihany koa ity praiminisitra ity satria na nekena aza ny maha filoha lanim-bahoaka azy dia mbola tsy misinda ny ahiahin’ny sehatra iraisam-pirenena amin’i Andry Rajoelina, ilay mpanongam-panjakana tamin’ny 2009. Raha ny mombamomba ity praiminisitra ity dia teraka ny 27 martsa 1961 tao Antsiranana. Nandalim-pahaizana momba ny toekarena teny amin’ny oniversiten’Antananarivo ary nanohy fianarana tany Frantsa. Nandrita io filankevitry ny minisitra manokana io ihany koa no nanendrena an’i Valery Ramonjavelo ho sekretera jeneralin’ny Fiadidian’ny Repoblika, manana ny mari-pahaizana “Doctorat en administration” tany amin’ny Oniversiten’i Montréal Canada, izay efa nitana ny toerana Tompon’andraikitra maha-olona (DRH) teo anivon’ny orinasa Star. Sekretera Jeneralin’ny lefitry ny fiadidian’ny Repoblika kosa i Dina Andriamaholy izay tale kabinetran’ny praiminisitra Ntsay Christian no nomena io toerana io. Notendrena omaly ihany koa ny tale kabinetra sivily eo anivon’ny fiadidian’ny Repoblika, ka Rtoa Stéphanie Delmotte no hiandraikitra izany, izay manana ny mari-pahaizana MBA (Master Business of Administration) tao Montréal Canada ihany koa. Somary teknisianina kokoa ny fahitana ireo tompon’andraikitra vao notendrena ireo. Andrasana ny fitsanganan’ny governemanta Ntsay Christian, izay maro ny adidy miandry azy eto amin’ny firenena. Anisan’ny goavana andrasana ny fanolorana ny politika ankapoben’ny fanjakana (PGE) hoenti-manatanteraka ireo vina sy fampandrosoana heverin’ny filoha hapetraka, izay hatolotra hodinihin’ny antenimieram-pirenena ihany koa. Maro ireo olana ara-tsosialy tsy afa-miandry ela!

SARY BD Rivo

Toky R sy Marigny A.

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Avarapianarana malagasyManomboka manao pimaso an’i Andry Rajoelina

Nanao pimaso amin’ny filoham-pirenena vaovao Andry Rajoelina omaly ry zareo avarapianarana mivondrona eo anivon’ny fikambanana Mafami.

 

 Niarahaba sy nirary soa ity filoha vaovao ity izy ireo ary nametraka tsindrim-peo fa manana teknisianina maro afaka hifanome tanana amin’ny fanatanterahana ny IEM. Raha misy fifanomezan-tanana ilain’ny fitondrana dia vonona izahay, hoy izy ireo izay ahitana mpianatra ambaratonga ambony sy  mpiasa ary mpandraharaha. Ahitana mpikambana an-tapitrisany manerana ny nosy ny fikambanana, raha ny nambaran’ny filoha nasionaliny, Hasimpirenena Rasolomampionona, ary efa 40 taona niorenana. Ity izany no fikambanana avarapianarana nanao pimaso voalohany ny filoham-pirenena taorian’ny fianianany. Raha ny fantatra anefa dia efa maro ireo teknisianina namolavola ny tetikasan’ny filoham-pirenena vaovao ary azo antoka fa tsy maintsy haka ny anjarany amin’ny fanatontosana izany. Hatao aiza daholo re izany izay hanao pimaso hafa hanao tohivakana eo e ?

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Imbiky Herilaza“Manan-jo hivondrona ny mpitarika ho mpanohitra”

Nanomboka nandray ny asany amin`izay ny filoham-pirenena vaovao ary miandry ny fanovana izay heveriny fa mety ho an`ny firenena.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Vina IEMTsy hilamina raha tsy vita ny fampihavanana, hoy ny CRN

Nisaotra ireo filoham-pirenena Malagasy teo aloha sy ny vadin’Itompokolahy Zafy Albert ny filohan’ny komitin’ny fampihavanam-pirenena na CRN, Tabera Randriamanantsoa.

 

 Naneho tamin’izao tontolo izao izy 4 mianadahy fa mbola misy olon’ny fanjakana na “homme d’Etat” eto Madagasikara, hoy ny tenany, raha tonga teny Mahamasina ny sabotsy teo. Maro tamin’ny zava-nitranga anefa no tsy fanao. Administratera sivily aho no miteny fa tsy fanao ny manisy pentina ny sainam-pirenena toy ireny manisy famantarana ny repoblika eny anelanelany ireny. Hita izany izao fa France – Afrique sy ny Total no ao aorian’i Andry Rajoelina. Ny dikan’izay dia ho tanteraka ilay hoe amin’ny taona 2021 sy 2022 dia hisy fitrandrahana solitany goavana mety hahatonga fandranitana adim-poko mihitsy eto raha tsy mitandrina isika. Azo ovana ihany kay ny lalàmpanorenana, hoy hatrany ny tenany. Tsy maintsy hisy io satria amin’ny alalany no ahafahan’ny filoham-pirenena mandrava ny Senat sy ireny hoe hametraka governora miisa 23 sy faritra 23 ireny. Tsy fanao koa, hoy ny tenany ny miteny an’ireny amin’ny kabary. Tsy ao anaty lalàmpanorenana ny hoe ny filoham-pirenena no manendry ny praiminisitra. Be dia be, hoy ny CRN, ny zavatra mbola mila amboarina eto ary tokony hiantso fihaonambem-pirenena i Andry Rajoelina satria tsy hilamina io IEM io raha tsy vita ny fampihavanam-pirenena ary tafatsangana ny firenena Malagasy.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Resaka « laïcité »Fototr’olana mety hanakorontana ny firenena

Hatramin’izao dia mbola miteraka resabe foana ny mikasika ny tsy fifangaroan’ny fivavahana sy fitantanan-draharaham-panjakana na ny « laïcité de l’Etat » , hoy ny CRN.

 

 Hofoanana ve izany ireo fety Kristianina toy ny noely sy ny alatsinain’ny Paska sy pentekosta ary ireo hafa marobe ? Mila vahana ny olana, hoy ity komity ity. Raha ny fanazavan’ny teolojianina, Hubert Rakotoarivony azy kosa dia efa mazava ny andininy faha-4 ao amin’io lalàmpanorenana tamin’ny 2010 io fa “Ry tanindrazanay malala” no lohatenin’ny hiram-pirenena Malagasy ary mpitandrina Kristianina no namorona azy. Inoana fa Andriamanitry ny Kristianina no ao an-tsainy raha nilaza izy hoe “tahionao ry Zanahary”. Na ny hira nahazo ny laharana faharoa koa aza dia mbola hoe “Zanahary ô tahio ny tanindrazanay !”. Ny andininy faha-48 ao amin’ny lalàmpanorenana mikasika ny fianianan’ny filohan’ny repoblika koa moa dia milaza fa mila mianiana eo anatrehan’Andriamanitra Andriananahary ny filoham-pirenena vaovao. Nanaitra ny maro rahateo ny nandre ny fianianan’i Andry Rajoelina izay tsy nanonona io teny hoe “Andriananahary” io. Maro, araka izany, ny fanontaniana mipetraka mikasika ny fametrahana ny atao hoe « laïcité » eto amin’ny firenena. Sanatrian’izany ho tonga hatrany amin’ny fanovana ny hiram-pirenena mihitsy ve ? Mitady ho fototr’olana mety hanakorontana eto izy ity .

 

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Loza voajanaharyDibo-drano any Antsiranana

Nihotsaka ny tany teto Antananarivo ary namoizana ain’olona am-polony mahery sy traboina dimampolo mahery tetsy Andohalo sy Tsimbazaza vokatry ny ora-mikija nateraky ny oram-be.

Hatramin’ny omaly, dia mbola nisy olona 4 nokarohina tetsy amin’ilay toerana lasibatry ny fianjeran’ny hazobe sy ny tany miaro vato, raha toa ka efa tafakatra 13 ireo razana hita tamin’ireo loza niseho. Dibo-drano tanteraka ny ankamaroan’ny tanàna any amin’iny ilany avaratry ny Nosy tahaka ny any Antsiranana, Ambilobe, Ambanja, Nosy Be… amin’izao fotoana izao vokatry ny rotsak’orana be mamely. Misy ny tangoron-drahona matevina miteraka oram-be amin’izao satria efa tafiditra amin’ny fotoam-pahavaratra tanteraka isika eto Madagasikara, ary efa mananontanona ny rivodoza. Manomboka tapaka sy potika tanteraka ny ankamaroan’ny lalana. Maro ny fianakaviana voatery mifindra trano, ny mpitatitra sahirana, ny asa fivelomana mikatso, maro ny trano dobo. Mijanona tsy mianatra ny mpianatra rehetra ao amin'ny Cisco Antsiranana sy Nosy be nanomboka omaly noho ny oram-be sy rano miakatra. Mijanona toy izany ihany koa ny fiampitana eo Ankify mankany Nosy Be. Ny Talio no mandrafitra ny mety ho toetry ny andro eto Madagasikara, ho an’ny anio talata 22 janoary, raha ny fampitam-baovaon’ny Sampandraharaha mpamantatra ny toetr’andro. Ny tapak’andro maraina ho an’ny faritra DIANA, Sofia, Boeny, Betsiboka, Melaky, morontsirak’i Menabe, dia mety hanoram-baratra. Hanorana ihany koa any SAVA, faritanin'i Toamasina, Vatovavy-Fitovinany, Atsimo Atsinanana. Rahona miaro orana kosa ho an’ny faritra sasany: faritanin'Antananarivo, ilany atsinanan'i Amoron'i Mania, Haute Matsiatra, Ihorombe. Ho maina ny andro amin’ny ankampobeny ho an’ny faritra sisa. Ny tapany hariva kosa dia mety ahitana oram-baratra saika Manerana ny Nosy. Ho an’ny maripana ambany dia 18°C : Vakinakaratra, Antananarivo. Hahatratra 33°C kosa ny ambony indrindra, dia any Antsohihy, Maevatanana, Mahajanga.

Toky R

 

Madagate0 partages

Andry Rajoelina Investiture. Photoreportage de Jeannot Ramambazafy

Midi Madagasikara0 partages

Ambohimanga-Rova : Fasana iray vaky, razana efatra no very

Fasana iray indray izao no fantatra fa nisy namaky ny alin’ny 19 janoary lasa teo tao Ambohimanga-Rova. Ny maraina no voalaza fa nahitan’ny tompony io halatra io. Rehefa nampandre ny zandary ny tompom-pasana dia nidina teny an-toerana iretsy voalohany  nizaha ny zava-misy niaraka tamin’ny solontenam-pokonolona. Nandritra izany no nahitana fa razana 04 tamin’ireo 20 tao am-pasana no nahaverezana ny taolan’izy ireo. Tao aorian’ny fizahana dia nasaina nohidin’ny tompony ny fasana. Mitohy ny fanadihadiana ataon’ny zandary ao Ambohimanga-Rova. Ny mampalahelo amin’izao raharaha izao dia ny fahafantarana fa hatreto, tsy mbola fantatra mihitsy ny lalana izoran’ireo taolam-paty angalarina ireo. Tsy fantatra izay mpandray azy. Ireo izay voasambotra toa tsy misy milaza izay tena marina.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Iavoloha : L’envoyé spécial du Président chinois chez le Président Rajoelina

Poignée de main entre le Président Andry Rajoelina et l’envoyé spécial He Wei.

L’envoyé spécial du Président chinois Xi Jinping, et vice-président du comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois, He Wei, a été reçu par le Président Andry Nirina Rajoelina, avant-hier, à Iavoloha. L’envoyé spécial a transmis au nouveau Président de la République malgache les félicitations chaleureuses et salutations cordiales du Président chinois Xi Jinping. Il a indiqué que les relations d’amitié entre les deux pays remontent loin dans l’histoire. La partie chinoise soutient Madagascar à réaliser sans cesse de nouveaux progrès dans le développement, et souhaite coordonner travailler étroitement avec le nouveau gouvernement malagasy, pour mettre en synergie les grands axes du développement de la Grande île avec l’initiative « la ceinture et la route ».

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

“Cité Canada” Toamasina : Fahasarotam-piaro be loatra, maty voatsatoka antsy tamin’ny fony i Boyka

Ny sabotsy alina nifoha ny alahady alina teo dia nitrangana vono olona tao amin’ny “Cité Canada” Toamasina. Maty novonoin’ny sipany tamin’ny alalan’ny tsatoka antsy teo amin’ny fony i Boyka, 37 taona, noho ny hasarotam-piaro be loatra. Raha ny fanazavana dia manam-bady sy manana sipa hafa ity lehilahy ity, ka ilay sipany 23 taona mipetraka eny amin’ny “Cité Canada” no nahavita izao famonoana azy izao, ao anatin’ilay hoe “aleo samy tsy manana”. Raha ny fanazavana dia tsy teto Toamasina ny vadin’ilay lehilehy ny herinandro nivalona iny ka tany amin’ity sipany ao amin’ny “Cité Canada” io no natory ilay lehilahy. Nony henony fa tonga ny vadiny ny sabotsy io dia nanapa-kevitra ny tsy hatory tany amin’ity sipany ity Ingahy Boyka fa hamonjy ny vadiny. Teo anefa no nipoitra ny fahasarotam-piaron’ilay sipany, izay niezaka nihazona an’i Boyka hatory ao aminy, nefa tsy tana mihitsy fa ny hody amin’ny vadiny ihany, ka teo no nipoitra ny vavan’ilay tovovavy taminy fa “efa tsy ho ahy ihany dia aleo samy tsy manana”. Koa raikitra ny fakana antsy izay natsatony teo amin’ny fon’i Boyka, izay nitarika ny fahafatesany tsy tra-drano izao. Ity tovovavy ity ihany anefa no niantso ny havan’Ingahy Boyka hakan’izy ireo ny havany efa maty, ary tsy nitsoaka fa niandry izay hanjo azy ilay tovovavy. Noraisim-potsiny noho izany ity tovovavy ity ary efa eo am-pelatanan’ny polisy manao ny fakana am-bavany azy. Ny 23 janoary izao no hanainga ho any Ambovombe Androy ny fatin’ity lehilahy ity, satria avy any ny fiaviany. Ilay tovovavy kosa miandry ny fiakaran’ny raharahany eny amin’ny fitsarana.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Eboulements meurtriers : La CUA prend des mesures préventives

Lalao Ravalomanana et ses collaborateurs hier à Andoharano Tsimbazaza.

Même si le BNGRC (Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes) est le premier responsable en matière de la réduction des risques et de catastrophes, l’équipe du maire Lalao Ravalomanana ne reste pas les bras croisés car les éboulements meurtriers de samedi dernier se sont produits dans la Capitale. Hier, une délégation conduite par le maire Lalao Ravalomanana et composée entre autres du député Félix Randriamandimbisoa s’est rendue à  AndoharanoTsimbazaza où trois personnes ont perdu la vie à cause d’un éboulement. L’équipe de la CUA a rendu hommage aux familles des défunts. Des mesures préventives ont été immédiatement prises dont la réhabilitation des ruelles en mauvais état et la démolition des infrastructures présentant des dangers pour la population de ce quartier du IVe arrondissement.

Bénéficiaires. D’après le maire Lalao Ravalomanana, la commune urbaine d’Antananarivo prendra en charge toutes les dépenses occasionnées par les travaux de réhabilitation des ruelles , et il appartient à la population bénéficiaire de transporter les moellons nécessaires  à ces travaux. Par ailleurs, lors de sa descente à Andoharano Tsimbazaza, le maire Lalao Ravalomanana, suite à la demande des femmes du quartier, a accepté de construire des bassins lavoirs sur place. Les travaux de construction vont bientôt commencer.  A rappeler que la commune urbaine d’Antananarivo s’attèle depuis quelques jours au curage des canaux d’évacuation des eaux usées de la Capitale. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre de préparation aux aléas climatiques qui risquent de frapper Antananarivo.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Vaky fiara : Eny Manarintsoa no ivarotana ireo entana halatra

Tsy vitsy tokoa ireo tompona fiara mametraka ny fiarany eny amin’ireny « parking » iraisaina ireny no mikaikaika amin’ny resaka vaky fiara. Mazàna dia ireo kojakojan’ny fiara ao anatiny no lasan’ireo tontakely, toy ny « autoradio », ny « batterie » sy ny zavatra maro hafa. Ary araka ny tatitry ny pôlisy, izay nahatratra ambodiomby ny iray tamin’ireo olon-dratsy ireo dia voalaza fa eny amin’iny lalamby na faritr’i Manarintsoa iny no amarotan’izy ireo vao maraina ireo entana halatra.

Ny alahady teo tokoa mantsy dia lehilahy, mipetraka any Anosizato no tra-tehaky ny pôlisy mpanao fisafoana, teny 67ha, raha teo am-pamakiana fiaran’olona teo amin’ny parking teny an-toerana. Efa avy nanao ny asa ratsiny ity farany, hoy hatrany ny tati-baovao, satria dia mbola teny aminy ny auto-radio »-n’ilay fiara avy novakiany. Ankoatra ity fitaovana elektronika ity dia mbola nahitàna lakile maromaro ihany tany aminy, izay entina hamahana ireo fiara lasibatra. Efa ampy fitaovana tanteraka sy rain-dahiny amin’ny resaka famakiana fiara ny lehilahy, satria dia efa an-taonany maro izy izay no nanao io asa ratsy io. Ary tamin’izany no nilazàny fa eny amin’ireo faritra voalaza etsy ambony ireo no itondràna izay haza azony amin’ny alina. Amidiny amin’ny vidiny efatra alina ariary monja izany fitaovana izany, izay matetika anefa dia mety novidian’ny tompony aman’hetsiny maro na mety ho an-tapitrisany mihitsy aza. Omaly moa ity mpangalatra ity no natolotra teny anivon’ny Fampanoavana teny Anosy.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Betafo : Gadra tokony hanefa ny saziny, hita mivarona ao an-tsena

Nanaitra ny mponina ny nahita ity rangahy iray tokony hanefa ny saziny any am-ponja nefa  hita mivarotra ao an-tsena. Niteraka resa-be tao Betafo izany ary saika nampisahotaka ny olona mihitsy satria efa nandeha ny feo fa raha tsy mahatazona azy araka ny hireharehavany ny fonja dia ny mponina no handray azy. Fantatra rahateo ny fitsaram-bahoaka mpiseho ao amin’ity distrikan’i Betafo ity. Raha tsiahivina dia voarohirohy tamina resaka vaky trano nandritra ny zaikaben’ny FLM natao tany Betafo ity ranamana ity ny faramparan’ny taona 2018 . Nahita faisana avokoa na ireo vahiny na ny tompon-tany taminin’izany. Nandeha ny fikarohana nataon’ny mpitandro filaminana ka roa no tratra, mpamerin-keloka ny iray, ary ity farany no resahana eto. Fantatra fa 20 volana an-trano maizina sazy mihatra no niandry azy taorian’ny fitsarana . Tsy dila akory anefa ny volana vitsivitsy dia io ingahy rainy fa hitan’ny olona mivarotra io. Fantatra fa nafindra tao Betafo izy iray volana izay nefa tokony ho ao amin’ny fonjan’Antsirabe no misy azy. Tsy hay aloha izay antony fa dia io no zava mitranga. Nampandre ny mpitandro filaminana ny mponina, nosamborina indray ilay rangahy ary averina hatolotra ny fitsarana. Isan’ny mampirongatra ny fitsaram-bahoaka ny zavatra toy itony, Betafo rahateo efa nisehoana sakoroka sy fitsaram-bahoaka mamaivay ny taona lasa teo iny.

Andry N.

Midi Madagasikara0 partages

By-pass : Fiara nandona moto karohina

Nitsoaka rehefa avy nandona moto. Naratra mafy ny mpitaingina ilay kodiaran-droa kanefa tsy nijanona ilay fiara fa nitsoaka, nirifatra mafy niala teo an-toerana. Teo amin’ny By-pass, ny alin’ny alahady teo, no nitranga ity lozam-pifamoivoizana izay hivadika heloka bevava ity noho ny fitsoahan’ny mpamily. Ny tsy nampoizin’io farany dia ny nilatsahan’ny « plaque d’immatriculation » an’ny fiarany teo an-toerana. Avy hatrany dia io no nanaovana fanadihadiana avy amin’ny fijirihina izay tompon’ny fiara eny amin’ny sampan-draharaha miandraiktira izany. Ireo naratra kosa dia nentin’ny olona teny amin’ny hopitaly. Tsy ho afa-maina ny tompon’andraikitra tamin’ity lozam-pifamoivoizana ity.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Informatique : Nexthope, meilleur intégrateur et revendeur de HP en 2018

Nexthope vient, une fois de plus de confirmer son statut de leader dans ce secteur extrêmement concurrentiel qu’est l’informatique.

Pour la troisième fois consécutive Nexthope est sacrée meilleur intégrateur et revendeur de solutions HP à Madagascar. Le trophée et certificat attestant cette récompense ont été remis officiellement par la société MC3, distributeur officiel de la marque HP (Hewlett Packard) à Madagascar, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée vendredi dernier au Kudéta Carlton Anosy.

Consécration

En tout cas, ce trophée est la consécration de trois années d’efforts menées par Nexthope pour offrir les meilleurs aux usagers.  En effet, historiquement reconnu en tant qu’intégrateur de grandes infrastructures informatiques (Serveurs et Datacenter) et Telecom, voilà maintenant trois ans que NextHope a introduit la micro-informatique dans le cadre de l’expansion et diversification de son portefeuille d’offres. Grâce à ce nouveau succès, NextHope confirme sa place de leader dans ce secteur extrêmement concurrentiel. Un succès réalisé grâce au partenariat avec la société MC3 qui  est un distributeur de la marque HP très reconnue dans le milieu l’informatique. Et Nexthope n’entend pas en rester là. Toujours fidèle à sa stratégie de proposer des solutions de haute qualité, mondialement reconnues et surtout passant par les canaux de distribution officiels, NextHope continue ses investissements au niveau de ses ressources afin de conserver son statut de partenaire HP le plus qualifié à Madagascar.

Qualifications

Actuellement, NextHope détient les certifications de la part de HP en tant que :

HP Gold Supplies Partner (HP Inc) (Consommables pour imprimantes)

HP Gold Computing Partner (HP Inc). (Ordinateurs de bureau, Ordinateurs portables), HP Silver Printing Partner (HP Inc) (Imprimantes)Business Partner (HP Enterprise) (Serveurs et équipements réseaux). Ces qualifications sont à la source des réussites techniques et commerciales du département Microinformatique au sein de NextHope, et lui ont permis de soutenir sa place de leader dans ce secteur où la plupart des acteurs concurrents sont présents depuis une vingtaine d’années.

Pour s’équiper de serveurs, ordinateurs de bureau (desktops), ordinateurs portables (laptops), imprimantes et consommables, la majorité des entreprises ont fait confiance à la qualité de services de NextHope mais surtout pour l’assurance de l’authenticité des produits permettant de bénéficier d’une vraie garantie constructeur.

L’authenticité et qualité sont au cœur de la stratégie commerciale et chaîne de valeurs de NextHope. L’entreprise se joint toujours aux constructeurs et distributeurs dans les efforts de lutte contre les marchés gris (grey markets) et contrefaçons qui minent encore le secteur de la nouvelle technologie à Madagascar et ce, au détriment des consommateurs qui sont pour la plupart escroqués à leur insu.

En ce qui concerne la marque HP, MC3 et NextHope recommandent fortement les entreprises à bien vérifier l’authenticité des offres en s’enquérant des autorisations provenant et signées par HP Inc et HP Enterprise.

Les équipes respectives des deux  sociétés ainsi qu’une multitude de revendeurs HP à Madagascar ont répondu présent à cet évènement qui fut aussi une occasion de réunion de tous les acteurs de ce secteur.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Iavoloha : La station-service Shell braquée par six bandits armés, deux coffres forts dérobés

On dirait que les actes de grand banditisme reviennent en force dans la capitale. Hier vers 00 heures 30, la station-service Shell à Iavoloha, dans le district d’Antananarivo Atsimondrano , était la cible d’une attaque à mains armées. Selon les informations émanant de la gendarmerie, six individus munis d’un pistolet automatique et deux fusils de chasse se sont introduits de force dans cette station. Pris au dépourvu, les employés qui étaient sur place ont dû se soumettre aux prédateurs qui ont réussi à subtiliser  les deux coffres forts de la caisse avant de prendre la fuite. Tout s’est alors passé dans le calme. Raison pour laquelle, aucun blessé ni perte en vie humaine n’est à déplorer. En effet, les malfaiteurs sont déjà partis quand des gendarmes de la brigade d’Andoharanofotsy ont débarqué sur le lieu.

Puisque le gérant de la station n’était pas sur place lors de l’attaque, les gendarmes l’ont appelé pour assister au constat du fait. Appelé au téléphone, il a répondu avoir eu un problème. La même nuit, sa maison à Ambodiakondro, Ambohijanaka a été également  cambriolée. Des gendarmes se sont rendus chez lui pour constater ce vol avec effraction durant lequel, un poste téléviseur à écran plat a été dérobé. Ces deux actes de banditisme auraient de liaison ? S’agit-il des œuvres d’une même bande de malfaiteurs. Laissons les résultats de l’enquête répondre à ces questions.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Solidis Capital : Un projet de lotissement à Imerimanjaka

Lors de la pose de la première pierre du projet de lotissement « akany Soa » à Imerimanjaka.

Connu pour ses fonds de garantie, Solidis Capital veut actuellement contribuer à l’accès de la population malagasy aux logements sociaux.

Raison pour laquelle, cette institution financière met en œuvre un projet de lotissement  baptisé « Akany Soa » au cœur de l’Imerimanjaka dans la commune d’Ambohijanaka. « Au début, nous avons apporté des solutions aux Petites et Moyennes Entreprises qui ont évoqué deux problèmes majeurs ne leur permettant pas d’accéder au financement. Il s’agit notamment d’un manque de garantie et de l’insuffisance de fonds propres. Mais dans le cadre de nos activités, nous avons entre-temps mis en avant le côté sociétal. Plus précisément, nous veillons sur les retombées économiques sociales. D’où, la réalisation d’un tel projet, via le promoteur immobilier « Maison Tradition », la filiale de Solidis Capital, et ce, en partenariat avec ARCC », a expliqué Jean Marc Ravelomanantsoa, le directeur général de Solidis Garantie, lors de la pose de première pierre de ce lotissement « Akany soa » hier à Imerimanjaka.

Restaurer le village malagasy. Ce projet est conçu sur une surface totale d’environ 4 000m². Le promoteur met l’accent sur un aménagement intérieur à la fois esthétique et fonctionnel pour profiter pleinement de la lumière, et pour s’intégrer parfaitement dans le paysage. « Nous allons y implanter 19 villas mitoyennes, de types standard, confort et luxe, étalées sur une surface de 100 à 200m². Nous promouvons l’architecture de la maison traditionnelle malagasy tout en alliant à la modernité. Dans la même foulée, nous voulons restaurer le village malagasy qui prône la vie en communauté. C’est pourquoi, un jardin collectif d’une superficie de 1 000m² sera installé dans l’enceinte de ce lotissement « Akany Soa ». Il y aura également un parking pour une trentaine de voitures », a-t-il rajouté. Notons que le directeur général de Solidis Garantie, Jean Marc Ravelomanantsoa, le directeur exécutif de « Maison Tradition » et l’adjoint au Maire de la commune d’Ambohijanaka ont fait la pose de la première pierre de ce projet hier. Le site verra la construction de style architectural typiquement malagasy. Et l’achèvement du projet est prévu pour septembre 2019.

La moitié reservée. Mais à qui profitera un tel projet immobilier ? –« Nous ciblons principalement les salariés qui ont les moyens de payer un loyer mensuel à raison de 700 000 Ariary, et ce, pour une échéance de 10 à 15 ans. Ou bien, chaque particulier peut acquérir directement une villa en payant cash », a répondu Jean Marc Ravelomanantsoa.  Rappelons que Solidis Capital a déjà lancé ce projet de lotissement dans le cadre de sa participation au salon de l’habitat tenu l’an dernier. « Presque la moitié de ces 19 villas à construire sont déjà reservés étant donné que les acquéreurs ont déjà payé des acomptes », a-t-il enchaîné. Il faut savoir que la maison témoin sera construite d’ici deux à trois mois à Imerimanjaka.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Presse : Franck Ramarosaona s’est éteint, hier

Le monde de la presse en deuil. Franck Ramarosaona, un des grands journalistes malgaches s’est éteint, hier, à l’âge de 63 ans. De son vivant, il a été connu pour avoir occupé le poste de conseiller à la  Primature. Il a fait aussi partie du groupe Ultima Média. Il a été également Secrétaire général du comité des héritiers de la 1ère République. Il  sera inhumé à Andronovelona Ilafy le 24 janvier prochain. Il laisse deux orphelins. Midi Madagasikara présente ses condoléances à la famille du défunt.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Education et enseignement FJKM : La discipline et la rigueur, le nouveau credo 

Lors du culte de Mahamasina, dimanche dernier, au terme duquel le président de la FJKM (extr. dr.) a prononcé un discours incluant un message sur les « Sekoly FJKM ».   (photo Nary Ravonjy)

L’église protestante réformée, par la voix de son président, le pasteur Irako Andriamahazosoa Ammi, entend s’acheminer vers la redynamisation de l’éducation et de l’enseignement au sein de l’église en rétablissant des valeurs, notamment la discipline et la rigueur.

Les propos du président de la FJKM (Fiangonan’i Jesoa Kristy eto Madagasikara), le pasteur Irako Andriamahazosoa Ammi, sont sans équivoque. Le volet éducation et enseignement au sein de l’église, à travers ses établissements scolaires, doit repartir sur de nouvelles bases et renforcer ses valeurs, notamment celles de la discipline et de la rigueur. Son discours, dimanche dernier à Mahamasina, lors du culte du début de l’année 2019, a souligné ce besoin de renouveau dans les écoles FJKM. « Rétablissons la discipline dans les écoles FJKM pour qu’on puisse corriger certaines choses comme les retards, le manque de rigueur à propos des comportements, des tenues et des uniformes, du respect des biens communs…, pour que la FJKM n’ait plus honte de ses écoles », a-t-il affirmé.

Confiance. Ce numéro Un de l’église protestante réformée de Madagascar déplore par ailleurs, les choix, qu’il estime contradictoires, de certains enseignants dans les établissements scolaires FJKM qui, tout en travaillant dans ces lieux d’enseignement et d’éducation, font le choix de scolariser leurs enfants dans d’autres établissements, hors du champ FJKM. Un choix qui traduit, si l’on en juge par les propos du pasteur Irako Andriamahazosoa Ammi, un manque de confiance de la part de ses propres enseignants, au système éducatif FJKM. « Si les enseignants qui y travaillent ne font pas eux-mêmes confiance aux écoles FJKM, comment  les autres, parents d’élèves ou non, pourraient accorder leur confiance à ces établissements ? », commente un fidèle au lendemain du discours du président de la FJKM. D’où sans doute la nécessité de redynamiser le système en commençant pas les valeurs essentielles. Ce, tout en gardant et en valorisant les acquis positifs de l’enseignement FJKM.

Bicentenaire. L’église FJKM célèbre cette année le bicentenaire de l’école protestante à Madagascar. Il y a 200 ans, en effet, qu’a été créée à Manareza Toamasina, la toute première école protestante de Madagascar. Les missionnaires LMS Thomas Bevan et David Jones, arrivés sur l’île par cette entrée Est de l’île le 18 août 1818, en étaient les premiers enseignants. La toute première classe a ouvert ses portes le 8 septembre 1818. Peu de temps après, le 30 janvier 1819, Thomas Bevan décède. Deux siècles après, l’église FJKM entend redonner ses lettres de noblesse à son « Sekoly ». Actuellement, la FJKM compte environ 600 établissements scolaires. Au centre de la célébration de ce bicentenaire, la réhabilitation et la remise à neuf du lieu de formation des enseignants à Imerimandroso Ambatondrazaka. Ainsi, cette année dans le cadre de ce jubilé dont l’ouverture se fera à Tsiroanomandidy lors des journées des écoles FJKM, du 26 au 28 mars 2019, l’événement majeur se déroulera le 8 septembre 2019 à Fianarantsoa, et la clôture, à Antananarivo en novembre. Le thème choisi pour le jubilé est tiré du livre de Jacques 5 : 7a « Soyez donc patients, jusqu’à l’avènement du Seigneur ». Rappelons que cette célébration aurait dû se tenir en 2018, mais a dû être ajournée en raison du double événement des 50 ans de la FJKM et du bicentenaire de l’arrivée des missionnaires LMS à Madagascar.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Nomination de 23 gouverneurs : Quid des provinces ?

Le président de la République, Andry Nirina Rajoelina, entend mettre des gouverneurs à la tête des régions. Des 23 régions avec l’éclatement(très prochainement) de la Région Vatovavy Fitovinany en deux.

Nous ne sommes pas sans savoir que cette décision ou ce projet (c’est selon) du président de la République implique un changement de Constitution. En effet, la Constitution actuelle – celle de 2010, votée lors de la transition dont il était à la tête – prévoit, en son article 154, que, pour les régions qui ont « une vocation essentiellement économique et social », « la fonction exécutive est exercée par un organe dirigé par le chef de Région élu au suffrage universel ». Ce qui ne sera pas le cas avec la vision du président fraîchement élu.

Pas d’élections régionales. Les chefs de l’Exécutif des régions serontdonc, nommés et portent le titre de « Gouverneur de région ». Ce sont eux qui vont réaliser, avec le président de la République, la vision IEM dans tout Madagascar. La méritocratie, comme il l’a prônée durant la campagne électorale, doit être au rendez-vous dans la mesure où l’on parle d’émergence de Madagascar. En parallèle, certains « natifs » de certaines régions, dans l’expectative, ont déjà réussi à faire savoir leurs « préférences », et ce, en mettant en avant « les associations d’originaires » au détriment de la bonne gouvernance et du bien-être de la population. Quoi qu’il en soit, le changement de la Constitution revêt un caractère irréversible et du côté de la Ceni (Commission Electorale Nationale Indépendante), « la tenue des régionales relève d’une décision politique. Et après la récente déclaration du président, il n’y aura pas d’élections régionales. Ce qui fait que le budget sera dédié à l’organisation des législatives et des municipales/communales », a indiqué le vice-président, Thierry Rakotonarivo.

Suppression du Sénat. Face à ces quelques ambiguïtés, il serait loisible d’attendre ce que le président de la République veut concrètement mettre en place. Il ne suffit point de déclarer d’urbi et d’orbi que des gouverneurs remplaceront les chefs de régions. Il faut respecter certains mécanismes, constitutionnels et légaux pour ce faire. A côté, et outre les questions sur les régions, quid des provinces ? Seront-elles maintenues ou supprimées car les collectivités territoriales décentralisées –dans la forme préconisée par l’actuelle Constitution et qui participent étroitement à la décentralisation – sont formées par les communes, les régions et les provinces. Enfin, n’oublions pas de noter que l’ex candidat n°13 a, également, prévu, lors de la campagne électorale, la suppression du Sénat lequel représente, justement, les CTD.

Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

MAFAMI : L’association tend la main au nouveau Président

Les membres au sein du MAFAMI, hier, au Colbert.

L’association MAFAMI (Mpianatra Ambaratonga Ambony-mpiasa-mpandraharaha avy amin’ny Faritanin’ Antananarivo) veut encore mieux faire pour les prochaines 40 années. L’association présidée par Hasimpirenena Rasolomampionona regroupant les étudiants, cadres privés et publics originaires de la province d’Antananarivo n’a pas oublié de féliciter le nouveau président, Andry Rajoelina pour son élection à la tête du pays, hier, au cours d’une conférence de presse  au Colbert. Tous les membres au sein de l’association qui sont pour la plupart des techniciens sont prêts à tendre la main au président dans la réalisation de sa vision « Initiative pour l’Emergence de Madagascar ». MAFAMI a célébré en 2018 ses 40 ans d’existence marqués par l’organisation de plusieurs manifestations. « Nous allons procéder au recensement des membres surtout pour les nouveaux bacheliers. On a déjà œuvré dans la protection de l’environnement à travers les campagnes de reboisement et on va continuer cette action pour la génération future. Une des raisons de l’existence de MAFAMI est de fédérer les cadres et les techniciens de la province d’Antananarivo » a fait savoir, le président national,  Hasimpirenena Rasolomampionona.  Il est à signaler que MAFAMI milite et travaille pour les actions  de développement aussi bien personnel de ses membres que pour celui du pays dans son ensemble.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Trafic illicite : 113 bébés tortues étoilés saisis à Mamory Ivato

Des tortues étoilées qui allaient être exportées vers Hong Kong.

Les trafics illicites de ressources naturelles se poursuivent. Le vendredi 18 janvier dernier, une tentative d’exportation de tortues étoilées a été déjouée par les douaniers au bureau de Mamory Ivato. « C’était vers 12h30. 113 bébés tortues ont été découverts, dissimuléss dans des produits d’Art Malagasy à destination de Hong Kong. Cette destination n’est pas habituelle pour ces types de produits, ce qui a éveillé les soupçons des douaniers. Les responsables ont par la suite procédé à une fouille physique, ce qui a abouti à cette découverte », a indiqué la Direction Générale des Douanes. D’après les explications, les bébés tortues ont été dissimulés dans des sets de table troués, emballés dans du papier journal et scotchés, dissimulés dans des chaussettes de football et éparpillés dans plusieurs cartons. Après cette saisie, une enquête a été lancée au niveau de la Douane, menée par le Service de la surveillance et de la lutte contre la contrebande et la Direction des services extérieurs.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Musique : Boy Black, le tube de la postérité avec « Tsy hitambarako »

Boy Black porte loin le blues des tamataviens.

Boy Black marque encore plus l’ascendance de Toamasina sur la planète malgache de la musique urbaine. Avec « Tsy hitamabarako » se révèle avec plus d’un millions d’écoutes et de vues.

Ce blues des larges, plongé dans une sorte de marinade de talents, cela donne « Tsy hitambarako », le morceau qui fait actuellement de Boy Black, le poulain de Shyn, un titre vu et écouté plus de 1,4 millions de fois sur Youtube. En quelque sorte, le monsieur a réussi une prouesse qui n’est presque plus étonnante du côté de la nouvelle génération d’artiste de Toamasina. Et le clip, une manière de faire aimer Antananarivo l’éternel de nouveau, sans doute à cause de cette ambiance lumineuse et ses plans larges magnifiques.

Cet éloge à la fidélité, déjà retrouvée chez les générations Dorlys, Jean Kely…bref la clique de Kaïamba, le chanteur le manifeste encore avec un son plus actuel. Entre le zook et le r’n’b, « Tsy hitambarako » est une réponse à ce que veulent attendre les oreilles malgaches en ce moment. En seulement cinq instruments, six mais sûrement pas plus, le tube est loin d’être de ces cacophonies passagères. Certes faiseuses de succès, mais qui manquent de ce blues, ce gène commun à presque toutes les chansons malgaches.

La symphonie vocale est magnifiée par les chœurs sur les refrains, une puissance que rarement on retrouve chez certains tubes du moment. La touche Shyn est presque omniprésente. Cependant, on est loin de se retrouver devant les mêmes coutures, les mêmes plis, les mêmes coupes… cette sorte d’amertume, cette virilité qui ne dit pas son nom, Boy Black a réussi à l’intégrer dans ses rimes. A y voir de plus loin, on est tenté de dire que le blues malgache se trouve actuellement à Toamasina.

Cette patience du sage qui s’est retrouvée chez les Mahaleo, cette amertume du voyageur chez Tianjama… ce blues du cœur, plutôt que de l’âme, se ressent chez Boy Black sur ce morceau. De la même manière qu’on est happé par ce quelque chose d’intemporel chez les joueurs de Hira Gasy, malgré une pratique inchangée et répétée… C’est cette flamme qui est passée chez Boy Black.

Quant au chanteur, il ne reste à espérer qu’il ne s’endorme sur cet énorme succès. « Tsy hitambarako » s’écoute actuellement dans tous les coins des quartiers de Madagascar.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Les premiers pas du nouveau pouvoir

Rideau sur l’investiture du président Andry Rajoelina ! La cérémonie s’est bien passée et elle a marqué un tournant de l’histoire politique de la Grande île. C’est maintenant que la population va pouvoir juger la réalité de l’action du nouveau chef d’Etat.  Son arrivée aux responsabilités s’est déroulée sous les meilleurs auspices et il est donc obligé de continuer sur cette lancée.  Il doit  savoir bien manœuvrer pour ne pas gâcher le capital de sympathie dont il dispose au début de son quinquennat.

Les premiers pas du nouveau pouvoir

Le début de l’action du nouveau président a commencé avec la reconduction de Christian Ntsay au poste de Premier ministre. Elle illustre  une volonté  d’une certaine continuité  dans la conduite des affaires de l’Etat. Cet homme de confiance  va piloter les premières mesures de la politique du nouveau pouvoir.  Il s’est parfaitement acquitté de sa tâche durant les six mois où il a dirigé le gouvernement de consensus. Il l’a fait avec doigté. Il est resté ferme sans verser dans l’autoritarisme. II a été présenté par une majorité de députés à l’assemblée nationale. La nomination des membres de son  gouvernement va  achever  l’installation de l’équipe qui va  mener la politique définie par Andry Rajoelina. Cette dernière va être en place jusqu’aux élections législatives. L’image du pouvoir a été sensiblement rajeunie comme l’ont montré les  collaborateurs du président de la République, hier soir.   C’est donc  ce nouvel aspect que va cultiver  le régime  dans les jours à venir. Compétence et jeunesse devraient être les qualités qui vont être mises en avant.  Les actions devraient être concrètes pour ne pas provoquer la défiance  d’une population qui  attend beaucoup du pouvoir. Le président Rajoelina mesure certainement la fragilité de la situation car il sait que la confiance peut très vite  s’effriter.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Banque : BFV Société Générale deviant “Société Générale Madagasikara”

«Un avenir meilleur avec la Société Générale Madagasikara »

The futur is you », « C’est vous l’avenir ». C’est la nouvelle signature de la BFV, Société générale qui vient aussi de changer de nom pour s’appeler dorénavant, « Société Générale Madagasikara ».

Annoncé vendredi dernier lors d’une conférence de presse qui s’est tenue au Cinépax Tanà Waterfront, ce changement de marque intervient en parallèle de la mise en place de la vision stratégique du Groupe qui a la volonté d’être un partenaire de confiance engagé dans les transformations positives, et souhaite embarquer dans cette direction en premier lieu ses clients et collaborateurs.

Inclusion bancaire

« L’ambition de développement de SOCIETE GENERALE Madagasikara sera soutenue par cette nouvelle marque et cette nouvelle signature. Sur les territoires africains et à Madagascar, cette posture tournée vers l’avenir se concrétisera notamment par la volonté de s’associer avec les acteurs locaux pour le développement de l’économie locale et de favoriser le développement des populations par l’inclusion bancaire », a expliqué Zdenek Metelak, Directeur Général de la Société Générale Madagasikara. « Filiale d’un grand groupe International, SOCIETE GENERALE Madagasikara écrit en cette année 2019 une nouvelle page de son histoire. Initiée par le groupe Société Générale, la nouvelle signature « C’est vous l’avenir » prend le relais après dix ans d’une campagne centrée sur l’esprit d’équipe. Avec cette nouvelle signature, la banque décide d’aller de l’avant et de se projeter dans l’avenir. Un avenir qui ira de pair avec le développement du continent africain et se construira avec comme ligne directrice : l’innovation, le développement des infrastructures et l’investissement sur le capital humain»

Défis collectifs

Convaincu que le développement de l’Afrique est l’un des défis collectifs auquel Société Générale peut contribuer, la banque a pris la décision de mettre ses expertises et sa dynamique d’innovation au service des transformations positives du continent. Cette accélération des initiatives business sur le continent africain passe notamment par la déclinaison de manière plus systématique de l’ensemble de l’offre du Groupe Société Générale dans les différents pays, ce mouvement étant soutenu par une

identité forte d’appartenance au Groupe. Cette nouvelle marque SOCIETE GENERALE Madagasikara est le reflet d’un avenir commun entre Madagascar et Société Générale. Cela démontre également l’engagement fort de la banque pour participer pleinement à la croissance durable du pays, tout en contribuant à l’amélioration des conditions environnementales et sociétales, et en prouvant son professionnalisme à travers sa culture et ses valeurs. Avec la signature « C’est vous l’avenir » « The future is you », Société Générale s’adresse à tous ceux qui ont des projets, dans leur vie professionnelle ou personnelle. Société Générale réaffirme l’utilité profonde de son métier de banquier et se réapproprie son rôle qui est de construire l’avenir.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Examens officiels : Avancés d’une à deux semaines

Les candidats aux examens officiels disposent encore de beaucoup de temps pour bien se préparer à faire face aux épreuves.

La saison des pluies est la première cause du changement du calendrier des examens officiels Malagasy.

Les ministères en charge de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de l’Enseignement professionnel ont décidé d’avancer d’une à deux semaines à peu près, les examens officiels. C’est ce qui a été annoncé hier lors d’un point de presse organisé conjointement par les trois départements ministériels dans les locaux du Ministère de l’Education Nationale Anosy hier. Une décision prise par les responsables auprès desdits ministères, ainsi que leurs organismes rattachés tendant à préserver le déroulement des examens des mauvaises conditions climatiques des saisons de pluies. « Le bilan des examens du baccalauréat qui s’est tenu récemment à Mahajanga a permis aux responsables des ministères de tutelles de se mettre d’accord qu’il serait judicieux de ne pas organiser les examens du baccalauréat durant la saison des pluies« , a-t-on rapporté durant le point de presse. Le changement des dates des examens officiels ne devraient toutefois pas avoir de conséquence sur le calendrier scolaire. « Les risques liés à la saison des pluies nous ont fait prendre la décision d’avancer d’une semaine environ les dates des examens officiels, contrairement à ce qui ont été prévus dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique Sectorielle de l’Education« , a-t-on également rajouté.

Concrètement. Pour ce qui est des dates en question, le ministère de l’Education nationale a préféré attendre un certain arrêt devant les fixer avant de les publier. Ce qui n’est pas le cas pour le ministère de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle. Les examens d’entrée aux lycées techniques et professionnels se dérouleront les 2 et 3 septembre prochains.  Ceux relatifs à l’obtention du Certificat de fin d’apprentissage sont prévus pour les 9, 10 et 11 septembre. Tandis que les examens relatifs au Brevet d’Etude Professionnelle sont calés pour les 16, 17, 18 et 19 du même mois. Les examens pour le certificat d’aptitude professionnel quant à eux, se dérouleront du 23 au 27 septembre 2019. Par ailleurs, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a fait savoir que les examens seront avancés de deux semaines par rapport aux dates déjà publiées. Les examens du baccalauréat général et la première session du baccalauréat technique et technologique vont se dérouler du 30 septembre au 4 octobre 2019. La seconde session du bacc technique quant à elle sera prévue du 7 au 10 octobre prochain. Les avis sont donc lancés à l’endroit des parents et candidats auxdits examens. L’annonce ayant été effectuée assez tôt, parents et enfants devraient pouvoir mieux se préparer pour mieux affronter les épreuves, une fois les dates arrivées.

Inscriptions

CEPE : 4 mars au 3 mai 2019

BEPC : 14 janvier au 19 avril

BACC : 25 février au 30 Avril 2019

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Education Global Expo : Un salon dédié aux études à l’étranger

Fan Education Agency annonce la tenue de son prochain événement : l’Education Global Expo. Il s’agit d’un salon axé sur les études à l’étranger, ayant pour but de présenter les opportunités d’études à l’étranger aux étudiants de Madagascar, d’après cette agence consultante en études internationales. « Le salon se déroulera le 1er et le 2 février 2019 à l’hôtel Carlton Anosy. La cérémonie d’ouverture commencera le premier jour à 8h30. En effet, après avoir constaté les nombreuses opportunités présentes dans plusieurs pays, Fan Education Agency joue le rôle d’intermédiaire entre les universités internationales et les étudiants afin de faciliter les démarches pour les jeunes. Education Global Expo sera bénéfique pour les étudiants dotés de grands rêves, dans le sens où ils auront la possibilité de rencontrer une vingtaine d’institutions internationales avec leurs représentants respectifs », ont indiqué les organisateurs. D’après les explications, l’agence proposera, pour cette deuxième édition, diverses destinations comme : les Etats-Unis, le Canada, l’Allemagne, l’Autriche, l’Inde, l’ile Maurice et bien d’autres. Bref, ce sera une occasion pour les étudiants souhaitant poursuivre leurs études à l’étranger d’explorer toutes les possibilités qui se présentent.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Fortes Pluies : Alerte rouge dans la Diana, jaune à Analamanga

« Les régions suivantes sont mises en alerte Rouge pour forte pluie : Diana , Sofia , Boeny , Betsiboka , Melaky« . Ce que l’on peut lire dans un bulletin météorologique émanant de la direction générale de la météorologie de Madagascar publié hier.  Le bulletin météo également de faire savoir que la forte pluie qui serait actuellement localisée dans quelques régions du pays serait causée par une circulation dépressionnaire située au Nord du pays. Cette dernière pourrait probablement se transformer   en une perturbation cyclonique d’après le bulletin de la direction générale de la météo. Aussi, l’alerte jaune est également décrétée pour les régions Bongolava, Itasy et Analamanga. Par ailleurs, en ce qui concerne le cyclone Desmond, le système était situé à 790 Km au Nord Ouest de Morondava si l’on se réfère toujours au bulletin météo d’hier.

Recueillis par José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Anosibe : Lasan’ny efa-dahy nitam-basy ny 90 tapitrisa ariary

Manodidina ny mitaovovonana omaly, tao anatin’ny fitohanan’ny fifamoivoizana tetsy Anosibe, no nitranga ny fanafihana mitam-piadiana. Efa-dahy izay mandeha scooter roa, izany hoe samy manao taingin-droa, no tompon’antoka tamin’ilay asaratsy. Mpiasa eo anivon’ny orinasa mpanamboatra zava-pisotro misy alikaola no voaroba. Izy roa lahy ireo dia vao avy naka vola tany amin’ireo toeram-paninjara ny toaka vokarin’ilay orinasa. Raha ny fantatra avy amin’ny loharanom-baovao teo anivon’ny mpitandro ny filaminana dia mitentina 90 tapitrisa ariary no voaroba. Vola izay vao avy nalaina ireo ka saika haterina eny amin’ny banky. An-dàlana ho any amin’ny banky rahateo ireo olona, nandeha fiaran’ny orinasa, no voaambana basy. Tsy nisy azo natao ankoatra ny nanome ny vola tao anatin’ny fiara. Poa toa izay koa dia efa tsy hita izay nandehan’ireo jiolahy nandeha scooter. Omaly ihany dia nanokatra fanadihadiana ny polisy noho ity heloka bevava tamin’ny andro antoandro ity. Roa izany no fanafihana nitranga tao anatin’ny fotoana saika nitovy nandritra iny andron’ny alatsinainy iny. Ankoatra ity nitranga tetsy Anosibe ity mantsy dia voatafika koa ny toeram-pivarotan-tsolika iray etsy Iavoloha (jereo lahatsoratra etsy ankila). Vao manomboka izany ny herinandro dia efa ny asan-jiolahy no mitady hanamarina izany. Indrindra koa, eny amin’ny toerana be olona sy betsaka mpifamezivezy no sahin’ireo olon-dratsy ny anaovana ny asaratsiny. Raha jerena tsotsotra ny tranga dia toa efa fantatry ny jiolahy hatrany ny fivezivezen’ny vola eto an-drenivohitra. Na ny fotoana hanatontosàna ny asaratsy aza dia toa efa vita kajikajy ary voakendry ho amin’ny tsy misy manohantohana. Nefa dia antoandro hatrany…

D.R