Les actualités à Madagascar du Lundi 21 Octobre 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara6 partages

Fafah Mahaleo : Une grande voix s’est éteinte hier.

Fafah Mahaleo rejoint le firmament.

A 13h30, Fafah est parti rejoindre Raoul et Nono, qui ont quitté la scène avant lui. Un dimanche sombre pour Mahaleo et la famille.

“Tsy misy ny doria” chantait-il. Une chanson qui parle à tout le monde en cette période sombre car pour la troisième fois, le groupe Mahaleo perd l’un des siens.  Fafah a rendu l’âme en début d’après-midi suite  d’une maladie qui l’a amené à être admis  à l’HJRA.

Sur les réseaux sociaux, les hommages fusent. C’est avec le cœur lourd que les inconditionnels de Mahaleo pleurent sa disparition. Artistes, acteurs culturels, inconditionnels et ceux qui ont eu la chance de  côtoyer ce grand talent rendent hommage à une voix, une légende et une personnalité.

Enchanteur. Dans sa fiche,  Famantanantsoa Rajaonarison, à l’état civil, est né en mai 1954. S’il a tenu le rôle de chanteur, il était surtout l’enchanteur. Une qualité qui se ressentait dans chaque spectacle. Fafah était le grand gaillard qui a marqué les esprits avec ses humours entre deux chansons. Il a su apposer son timbre vocal hors pairs et permis au groupe de se faire une place prépondérante dans le paysage de la musique populaire malgache.

Référence.  En plus de 45 ans d’existence, le groupe a séduit les générations qui se succèdent. Imiter Fafah était alors un défi pour tout chanteur qui voulait se surpasser sans forcément arriver à ses fins. Quasi-inimitable, sa voix est une grande référence dans le milieu. Si ces derniers temps, sa maladie ne lui permettait pas de monter sur scène, on l’a déjà vu derrière le micro malgré les malaises passagers dont il souffrait. Signe qu’il ne voulait pas décrocher. Pas plus tard que la semaine dernière, il a prévu de monter sur scène, malheureusement, sur ordre du médecin, il n’a pas pu honorer le rendez-vous.

Laissant derrière lui une veuve, quatre orphelins et six petits-enfants, Fafah restera dans les annales, entrant ainsi dans le « panthéon des artistes malgaches ». Si les  veillées funèbres se tiennent à son domicile à Andohalo, il sera inhumé à Ilafy. Selon les bruits de couloir, les fans auront l’occasion de lui rendre hommage une dernière fois au Palais des Sports, néanmoins, cette information n’a pas encore été confirmée par la famille jusqu’à l’heure où nous écrivons.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara6 partages

Baccalauréat 2019 : 42,75% d’admis au niveau national 2e session dans 2 jours pour les recalés

Comme annoncé dès la fin de la session du baccalauréat 2019 le 4 octobre, les résultats de ces examens allaient être publiés au plus tard le 19 octobre. C’est chose faite avec la publication de la liste des admis, à la date prévue, affichant un taux de réussite de 42,75% au niveau national et  40,56% pour Antananarivo.

Dans deux jours, à partir du 23 octobre 2019 et pour quatre jours, les recalés au baccalauréat de l’enseignement général auront une seconde chance en passant la deuxième session. Une session exceptionnelle décidée par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique après l’affaire des fuites de sujets qui a scandalisé l’opinion publique, lors de la session du 30 septembre au 4 octobre derniers. Après les travaux post-session, incluant entre autres les phases de correction et de transcription des notes, le tout mené dans des conditions exceptionnellement renforcées au niveau de la sécurité, l’heure de vérité a sonné samedi dernier pour les candidats.

Joie et déception. Pour Antananarivo, 40,56% d’entre eux ont eu l’immense joie de voir figurer leur nom dans cette fameuse liste affichée dans les centres d’examen. Explosion de joie, embrassades et « danses de la victoire » ont été les scènes observées autour des tableaux d’affichage. Car en dépit de la possibilité de consulter les résultats du baccalauréat par sms, bien avant l’affichage de la liste dans les centres d’examen, les candidats, dont une grande partie était accompagnée de leurs proches ou familles, ont préféré voir « de leurs propres yeux » leur nom figurer sur la fameuse liste.  Quelques signes de déceptions pour les recalés qui auront toutefois l’occasion de repasser les épreuves au cours de la session exceptionnelle.

Performances. Au niveau national, 42,75% des candidats ont obtenu le précieux sésame qui leur ouvrira les portes des universités. Ce pourcentage est celui des candidats ayant obtenu une moyenne supérieure ou égale à 10/20, seuil fixé pour être admis. Fianarantsoa affiche le meilleur résultat avec un taux de réussite de 58,31%, suivi de Toliara (47,42%), puis d’Antananarivo (40,56%) ; Mahajanga (38,57%) ; Antsiranana (37,93%)  et Toamasina ferme la marche avec un taux de réussite de 33,74%. On notera les résultats assez déconcertants dans certaines localités, dont à Ambilobe, par exemple où un seul candidat a été admis en série C.

Bac technique. Les candidats au baccalauréat technique ne sont pas concernés par la session exceptionnelle. En dépit de la requête d’un syndicat d’enseignants d’en faire bénéficier les candidats au baccalauréat technique, au nom de l’égalité des chances, le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a rejeté cette demande. Il n’y aura ainsi pas de seconde chance pour les candidats au bac technique, lequel n’a pas été concerné par l’affaire de fuites de sujets. Ceci expliquant sans doute cela.

Hanitra R.

Midi Madagasikara3 partages

Foire du Pangalana : Les potentialités de la région V7V à l’honneur

Tahinasoa Zahara Chaffi dit Tacha, la coorganisatrice de l’événement.

La 2e édition de la Foire du Pangalana aura lieu du 23 au 26 octobre 2019 à Mananjary.

Cette manifestation économique coïncide avec l’organisation du Festival « Gne Vokatry » par l’AJFED (Association des Jeunes Femmes Entrepreneures et Dynamiques du Grand Sud de Madagascar). « L’objectif consiste à faire connaître au grand public les potentialités économiques et socio-culturellles de la région V7V ou Vatovavy Fitovinany », a fait savoir Tahinasoa Zahara Chaffi dit Tacha, la  coorganisatrice de l’événement,  qui plus est la présidente de l’AJFED.  En effet, « il y aura des ventes- expositions de produits phares de la région, tels que le café, le riz, le miel, le girofle,  la vanille, les fruits, les différentes épices et les produits artisanaux à travers la participation de près de 200 exposants venant de la région V7V et des autres régions. Les ressources halieutiques, les pierres précieuses et les pierres industrielles ne sont pas en reste. Plus d’une centaine de stands seront ainsi érigés dans le cadre de cette Foire du Pangalana », a-t-elle poursuivi.

Rencontres B to B. Notons que cet événement est co-organisé par les trois Chambres de Commerce et d’Industrie des régions de V7V et de Sud-Est, avec l’appui financier du programme DEFIS.  Il y aura des rencontres B to B et la mise en relation entre les Opérateurs du marché et les Opérateurs producteurs ainsi que des conférences- débats. Les thèmes sont, entre autres, axés sur « les potentialités économiques et les opportunités d’affaires de la région V7V », « l’amélioration du traitement post-récolte pour une meilleure valorisation du café du Sud-Est », « la sécurisation foncière et l’agriculture contractuelle » et « culture entrepreneuriale pour les femmes dans le Sud Est ».

Dix contrats conclus. Des animations artistiques et plusieurs activités culturelles seront entre temps organisées. « Nous prévoyons au moins 2 000 visiteurs ainsi que dix contrats ou projets d’agrégation conclus entre les investisseurs et les groupements paysans et les micro-entreprises rurales. En effet, nous sollicitons  les investisseurs nationaux et étrangers ainsi que les bailleurs de fonds à travailler avec l’AJFED pour assurer le développement régional d’autant plus que l’Etat est déjà à pied d’œuvre sur l’ouverture du Canal des Pangalanes », a évoqué Tahinasoa Zahara Chaffi. Parlant de l’AJFED, cette association œuvre pour le développement économique et socio-culturel du Grand Sud regroupant les ex-provinces d’Antananarivo, de Fianarantsoa et de Toliara. « Nous soutenons notamment les femmes entrepreneures, y compris les femmes paysannes en renforçant leur capacité technique  dans les domaines de l’agriculture, de l’artisanat et de transformation agricole, entre autres », a-t-elle conclu.

Navalona R.   

Midi Madagasikara1 partages

Tagnamaro : Réhabilitation d’un tronçon de route à Soanierana

C’est le tronçon de route réhabilité à Soanierana.

Le projet « Tagnamaro » mené par le ministère de la Communication et de la Culture est à sa 8e édition. Dans ce cadre, un tronçon de route long de 40 m à Soanierana menant vers le CAPSAT, qui était en état dégradé depuis 2 ans, vient d’être réhabilité, grâce à la mobilisation de la population locale, des militaires du CAPSAT et du RTS et des donateurs par ce département. Les travaux ont duré à peu près deux mois. C’est une promesse tenue par la ministre de tutelle, Lalatiana Rakotondrazafy. En outre, les parties prenantes ont effectué samedi dernier des travaux d’assainissement de trois sites qui deviennent des dépotoirs, au niveau du fokontany III G Hangar.  « Vu l’entassement des ordures, ces travaux d’assainissement peuvent encore durer trois mois. Mais l’importance est la conscientisation de tous les citoyens à s’y mettre volontairement et à respecter la propreté. Nous allons ensuite transformer ces sites en espace vert tout en respectant le plan d’urbanisme », a-t-elle soulevé. Par ailleurs, le ministère de la Communication et de la Culture a procédé à l’assainissement de la résidence du Premier ministre Rainilaiarivony à Amboditsiry, qui est classée patrimoine culturel et historique du pays, avant sa revalorisation.

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Affaire Ambohitrimanjaka : Rajoelina dit non aux manœuvres politiques visant à entraver le développement

Le week-end dernier, le Chef de l’Etat était à Antsirabe pour lancer la construction de plusieurs projets sociaux. Entre autres, une université aux normes, un gymnase de 2.600 places, une centrale photovoltaïque, un centre de formation professionnelle, une Zone de Réinsertion Sociale…

Inconcevable et intolérable. C’est la réaction du président Andry Rajoelina par rapport au

« sakoroka » survenu la semaine dernière à Ambohitrimanjaka. Durant sa descente dans la capitale de la Région Vakinankaratra samedi dernier, le Chef de l’Etat a touché mot de l’affrontement entre des habitants du quartier qui contestent la réalisation du projet Tana-Masoandro et des agents de la Gendarmerie nationale. Une occasion pour lui de dénoncer les violences perpétrées contre les Forces de l’ordre. En effet, le numéro Un d’Iavoloha dit « non aux manœuvres politiques visant à entraver le processus de développement ». Une enquête est actuellement en cours du côté des Forces de l’ordre pour déterminer les responsables. Il convient de rappeler que cet affrontement a fait 5 blessés dont un grave dans les rangs de la Gendarmerie nationale.

10 milliards. Durant cette descente à Antsirabe, Andry Rajoelina s’est prononcé sur plusieurs dossiers qui ont provoqué des polémiques ces derniers temps. Il est notamment revenu sur l’affaire de la fuite des sujets d’examen du baccalauréat. A entendre les explications du président de la République, cette affaire a provoqué une énorme perte financière à l’Etat. Selon ses dires, l’organisation de la deuxième session du baccalauréat nécessite un budget de 10 milliards. « Une somme colossale qui doit sortir de la caisse de l’Etat à cause de l’irresponsabilité de quelques responsables. Je ne tolèrerai pas cette faute grave », a-t-il laissé entendre. Il a aussi profité de cette occasion pour s’adresser aux responsables au niveau de l’Office du bac  en particulier et au monde de l’Université en général. « Il faut songer à l’avenir de nos jeunes. On ne doit pas prendre en otage leur avenir », a soutenu le Chef de l’Etat.

Université moderne. D’ailleurs, dans ce sens, les jeunes de la Région Vakinankaratra vont désormais bénéficier d’une université moderne. Samedi dernier, Andry Rajoelina a assisté à la cérémonie de pose de premières pierres pour la construction d’une université aux normes à Vatofotsy. Désormais, les jeunes bacheliers d’Antsirabe n’auront plus à se déplacer à Antananarivo, à Fianarantsoa ou à Toamasina pour poursuivre leurs études. D’ici la prochaine rentrée universitaire, ils auront un campus équipé d’un grand amphithéâtre pouvant contenir 400 étudiants, une cafétéria d’une capacité de 150 personnes, une bibliothèque numérique, une salle informatique et un laboratoire de recherche. Les étudiants de cet établissement bénéficieront d’une connexion internet gratuite.

Agro-photovoltaïque. Dans le cadre du projet Eau et Electricité pour tous, Andry Rajoelina a donné le coup d’envoi des travaux d’implantation d’un centre d’épuration d’eau et d’une station de traitement d’eau à Andrefanivohitra Andraikiba. Ce centre permettra de doubler la production en eau potable dans la Région Vakinankaratra car si actuellement, la production est de 450m3, ce projet fournira plus de 750m3 d’eau par heure. Par ailleurs, hier, le Chef de l’Etat est revenu dans le quartier de Tsaratanana pour assister à la cérémonie de pose de premières pierres pour la construction d’une centrale agro-photovoltaïque d’une capacité de 5MW dont 1 MW sera réalisé jusqu’à la fin de l’année et les 4MW restant seront finalisés au mois d’avril 2020. Cette centrale alimentera Antsirabe et ses environs, a-t-on expliqué. Le quartier de Tsaratanana bénéficiera aussi d’un centre de formation « FoodEnergy ». Cet établissement dispensera des formations en systèmes photovoltaïques autonomes, en production bio-agricole, en agro-technologie moderne et en culture hors-sol. Dans le domaine de la sécurité publique, le Président de la République a fait don d’un véhicule 4×4 chacun pour les compagnies de la Gendarmerie d’Antsirabe, Mandoto et Ambatolampy, mais également pour la Préfecture d’Antsirabe et le District de Faratsiho.

Accouchements gratuits. Le président de la République a aussi visité le chantier de construction du Centre de formation Professionnelle de Référence, et de l’hôpital mère-enfant financés par la Fondation Mohamed VI. D’après les explications, ce centre peut accueillir jusqu’à 1.000 étudiants. Il est destiné à former les jeunes sur les métiers liés au tourisme, l’hôtellerie et les travaux publics. Lors de cette descente, le Chef de l’Etat a annoncé que les accouchements dans cet hôpital seront gratuits.

Zone de Réinsertion Sociale. Mais l’évènement phare de cette descente à Antsirabe était la visite de la Zone de Réinsertion Sociale (ZRS) à Vinaninkarena. Il s’agit d’un programme de réinsertion sociale destiné aux familles défavorisées qui souhaitent se reconvertir dans l’agriculture et l’élevage. Des formations  dans ces domaines y vont être octroyées aux bénéficiaires. Le président Andry Rajoelina a annoncé la construction de 100 logements aux normes pour les accueillir. Le village sera doté d’un espace commun cultivable de 11ha. « Ce programme est une grande première en Afrique », à fait savoir Andry Rajoelina. De par tous ces projets innovants et structurants, la Région Vakinankaratra commence à entrer dans l’ère de l’Emergence.

Davis R

Midi Madagasikara1 partages

APMF : 273 femmes marines opèrent dans le secteur maritime

Madagascar célébrera la Journée Mondiale de la Mer et la Journée des Gens de Mer du 25 et 26 octobre 2019 à Toamasina.

Les thèmes portent respectivement sur « l’autonomisation des femmes dans la communauté maritime » et « Egalité des sexes, je suis du voyage ». En fait, « le Secrétaire général de l’Organisation Maritime Internationale a incité tous les Etats membres, y compris Madagasar, à se mobiliser, à s’engager et à garantir  la valorisation et l’autonomisation des femmes dans le secteur maritime, dans son message pour la célébration de ces événements cette année », a rapporté le Capitaine de Vaisseau Randrianantenaina Jean Edmond, le directeur général de l’Agence Portuaire Maritime et Fluviale (APMF) lors d’une conférence de presse vendredi dernier. Pour l’heure, cette agence recense environ 5 .000 marins dans tout Madagascar, dont 282 officiers naviguants et 4 .183 marins subalternes.

Faible participation. Parmi lesquels, « 273 femmes marines dont trois officiers naviguants opèrent dans le secteur maritime. Ces derniers travaillent notamment dans des compagnies internationales. En fait, il n’y a plus de métier consacré uniquement aux hommes dans ce secteur. Il y maintenant une égalité de genre même s’il s’agit d’une activité plus technique comme le travail d’un mécanicien ou le pilotage d’un robot au niveau des navires câblier. Par contre, on observe encore une faible participation de la gente féminine », a-t-il soulevé. Dans le cadre de cette célébration à Toamasina, une messe œcuménique sera organisée  à la cathédrale anglicaine suivie d’un salon exposition à la Grande salle du bureau du Faritany. Des femmes marines vont faire des témoignages sur leur mode de vie sur terre et en mer. Des conférences-débats et diverses animations auront également lieu. Par ailleurs, l’APMF est en train de réorganiser la formation des gens de mer qualifiés tout en sollicitant les femmes à y participer.

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Miss Tourisme Madagascar 2020 : Fitia Sonia Randriamanoelina élue reine de la beauté

Les ravissantes jeunes femmes accompagnées par la Miss Réunion.

Fitia Sonia, 18 ans, 1 mètre 72 et  56 kg,  étudiante en  2ème année  en Management et Gestion  ainsi qu’en langue anglaise a été élue samedi 19 octobre dernier, Miss Tourisme Madagascar 2020, à l’hôtel Carlton Anosy à 23 heures 58minutes.  Une cendrillon !

« Nous avons élue  Fitia Randriamanoelina  car elle est jeune, intelligente et très dynamique. Elle est polyglotte. Alors, elle a devancé les 13 autres candidates » a déclaré le membre du jury Anja Andriatiana.

Durant son règne, Fitia va promouvoir le Tourisme d’une  manière générale en mettant un accent particulier sur l’écotourisme ainsi que  sur la préservation de l’environnement      .  « Recyclage, un eco-village, reboisement, sont mes projets pour attirer les touristes à Madagascar » a affirmé la gagnante.  Effectivement, elle représentera le pays et sa biodiversité. Elle s’engagera pour protéger les espèces  en voie de disparition. « Madagascar est un  pays merveilleux et surtout paradisiaque.  Il est de mon devoir de faire découvrir cela à mes compatriotes et les étrangers » a-t-elle ajouté.

Les titres de première et  deuxième dauphines sont revenus respectivement à  Faneva Flavienne Tafitasoa  et Sandra Ravakiniaina Razatovoarimanana. La première  a 26 ans, diplômée  en Economie. Ses études en tourisme lui a permise  de  vivre sa passion pour le voyage et  la découverte. Elle exerce également le métier de guide touristique et présentatrice d’une émission d’ une télévision privée.  Quant à Sandra Ravakiniaina, Master en droit public et en science politique, elle est aussi membre de l’association « greener Madagascar ». Depuis toujours, elle  est déterminée à faire de Madagascar une « destination de rêve touristique »

Ces demoiselles se sont distinguées à l’issue de leurs passages en tenue traditionnelle et  de soirée, durant lesquelles les membres du jury ont  comme le veut la nouvelle formule de cette élection, éliminé progressivement chacune des candidates et pour ne garder que sept  finalistes parmi les quatorze  candidates.

Cette édition de relance est placée sous le parrainage de Roland Ratsiraka  et du co-parrainage du ministre du tourisme. Elle a pour marraine Rinah  Rakotomanga. Parmi les  invités  figurent les miss Madagascar élues en 2015 et 2017 ainsi que   la Miss Réunion 2020… La soirée était animée  par  des artistes de grosses pointures comme Mija Kamisy et Boyblack. La première édition de Miss Tourisme Madagascar était un coup de maître.

Iss Heridiny

Ino Vaovao0 partages

FESTIVAL TANY MAROANTSETRA : Nanome voninahitra ny Zah Mbo Gaogno Misaoma ny Depiote Les Robert

Raha tsiahivina, ny tolakandron’ny alarobia 16 oktobra lasa teo no tratran’ny lozam-pifamoivoizana tamin’y moto tao Analamalotra lalam-pirenena fahadimy mihazo an’Ivoloina i Les Robert sy ny vadiny. 

Torana tsy nahatsiaro tena i Sonia. Naratra teo amin’ny lohany sy tanana kosa i Les Robert saingy tsy misy ahiana intsony ny fahasalamany na dia hita ho somary mbola reraka ihany aza. Araka ny vaovao voarainay ny sabotsy 19 oktobra teo, dia mbola tsy nahatsiaro tena i Sonia vadiny. Noho ny fifanarahana efa vita tany aloha tamin’ny mpikarakara ilay Festival Zah Mbo Gaogno Misaoma Maroantsetra sy ho fanajana ireo mpankafy azy, ary koa ho fahazoana ny vola enti-manampy amin’ny fitsaboana ny vadiny, dia tsy maintsy nihazo an’i Maroantsetra ny sabotsy 19 oktobra lasa teo na dia mbola ao anatin’ny tsy fahasalamana feno aza ity mpanakanto ity.

Nisy ny fitsenana natao azy teny amin’ny seranam-piaramanidina Maroantsetra.  Ny alahady 20 oktobra ny fiakarana an-tsehatra. Telo ireo mpanakanto nanafana io Festival Zah Mbo Gaogno Misaoma andiany fahatelo io, dia i Les Robert, Lien Bouessa ary Smaven. Ny alahady 20 oktobra, nisy ny hetsika voin-kava mahatratra nokararakain’ny  tanora mpanakanto ao Toamasina,  teo anoloan’ny lapan’ny tanàna Toamasina, ho fanampiana ara-bola amin’ny fitsaboana an’i Sonia.

TH

Ino Vaovao0 partages

MISAONA NY KANTO MALAGASY : Nodimandry omaly ny alahady maraina teo i “Fafah” tarika Mahaleo

Lavo ny andrarezina ary  very  olomanga isika Malagasy satria anisany nitondra avo ny  Firenena teo amin’ny sehatry ny kanto ny  tarika Mahaleo, izay nilomanosany teo amin’ny tontolon’ny hira nandritra ny taona maro naha mpanakanto azy izay.

Raha ny fantatra dia  tsy  salama naharitra  ny fotoana ela  i Fafah,  ka ny alakamisy   teo  no  naiditra  teny amin’ny  Hopitaly  Hjra ary izao  nodimandry izao. Izahay eto amin’ny gazety Ino  Vaovao Faritra dia  mirary fiononana tanteraka ho an’ny  fianakaviany, ny tarika Mahaleo ary koa ny mpankafy  rehetra manerana ny  Nosy  sy ny any ampitan-dranomasina.

Tatianà R.

Tia Tanindranaza0 partages

AMBODIN’ISOTRYVoasambotra ny mpanendaka mpamerin-keloka

Miandrandra fanavaozana ny lalàna fanafaizana ireo mpamerin-keloka ho fitandroana ny fandriampahalemana ny mpanara-baovao. Nandritra ny fanadihadian’ny mpitandro filaminana no fantatra fa efa mpamerin-keloka ireo roalahy avy eny Ambodin’Isotry nifanenjehana ka voasambotry ny polisy teny 67ha.

Maro ny raharaha mahakasika fanendahana nisamborana sy nanaovana fanadihadiana azy ireo teo anivon’ny CSP4 Isotry, saingy rehefa avy mifonja izy ireo dia mamerina ny asa ratsiny ihany.

Nampikaikaika ny mponina eny amin’ny faritra Isotry sy 67ha iny no voasambotry ny polisy avy ao amin’ny CSP4 Isotry sy CSP7 67ha rehefa nokarohina nandritra ny fotoana maharitra. Tamin’ity zoma 18 oktobra  teo  tamin’ny 7 ora maraina no nahazo vaovao ny polisy mahakasika ny fisiana lehilahy roa mitondra antsy lava mampiahiahy ny mponina teo ambodin’Isotry. Tonga teny an-toerana avy hatrany ny polisy ka vao nahatazana ireto farany izy roalahy dia nandositra nihazo an’ny 67ha.

 Tamin’izany no niditra an-tsehatra nanenjika ireo olon-dratsy ihany koa ny polisy avy ao amin’ny CSP7. Vokany, voasambotra izy roalahy, ary mbola tratra teny aminy ilay antsy lava. Mirongatra indray ity fitondrana antsy lava eto andrenivohitra, raha efa nisy fotoana nanaovana fisavana sy namoahana sazy ho an’ireo izay tratra mitondra izany.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Asan-jiolahy eto Iarivo6 hetsy no vidin’ny basy iray

Tra-tehaka ny mpivarotra basy poleta sy bala efatra izay mbola anaty fonony.

 

 Andrasana noho izany ny famotorana sy ny fanadihadiana lalina eo anivon’ny mpitandro filaminana mahakasika ity fitaovam-piadiana mahery vaika ity. Ao ireo mpitandro filaminana voasoketa amin’ny varotra fitaovam-piadiana toy itony, tsy azo lavina koa anefa ny trafikana basy tanterahin’ireo tambajotran’olon-dratsy. Raha iverenana ny tranga, lehilahy iray 27 taona izay mipetraka eny Anosibe ity voasambotry ny polisy miasa ao amin’ny CSP4 Isotry teny amin’ny faritra Andavamamba ny sabotsy lasa teo ity, tamin’ny 3 ora tolakandro resaka famarotana basy PA. Basy poleta miaraka amin’ny “boite chargeur” sy bala 4 no notombanana 1.000.000 Ariary izay raikitra ho 600.000 Ariary ny vidiny. Vokatry ny fanomezam-baovao avy amin’olona tsara sitrapo no nahafantaran’ny polisy fa misy lehilahy iray mivarotra basy PA eny amin’iny faritra iadidiany iny. Natao avy hatrany ny fanarahan-dia sy ny vela-pandrika ka io 19 oktobra io teny amin’ny Shell Andavamamba no tra-tehaka teo am-pivarotana mihitsy io lehilahy io.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpanendaka teny 67HaNofandrihan’ny polisy miendrika sivily

Lehilahy roa no voasambotry ny polisy miasa ao Isotry ny sabotsy 19 oktobra teo teny amin’ny faritra CENAM 67ha iny tamin’ny

resaka fanendahana miaraka amin’ny fampiasana fitaovam-piadiana. Manoloana ireo tranga fanendahana izay mirongatra eny am’ny faritra CENAM mivoaka any amin’ny aigle noir 67ha iny dia miezaka hatrany ny polisy ao amin’ny CSP4 an’Isotry maningotra ireo mpanao ratsy. Polisy manao fanamiana sivily, araka izany, no mandeha eny an-toerana mamandrika ireo mpanao ratsy. Ny marainan’ny sabotsy teo tamin’ny 7 ora no nandeha teny an-toerana ireo polisy ireo ka manao fanahiniana mamoaka finday avo lenta eo am-paosy ka mody milalao izany . Tsikaritr’ireto mpanao ratsy telolahy izany ka niroso tamin’ny asa ratsy izy ireo. Nosamborina avy hatrany ka tafaporisaka ny iray raha nifanenjehina kosa ny roa. Nihazo ny lalana hivoaka ny paositra 67ha ka noraisin’ny polisin’ny CSP 67ha teo am-pivoahana izany lalana izany. Mbola tratra teny amin’izy ireo kosa ny antsy fampiasany.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

“Kôpi Kôlé” sy “découverte” 2019Lasan-dRa-Tin « Rossy » sy Mamiana

Nikatona tamin’ny alalan’ny fampisehoana lehibe tao amin’ny Coliseum Antsonjombe ny fifaninanana ara-java-kanto sy « Kôpi Kôlé » “Découverte” 2019,

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Salon de la créativité VoatraHampiroboroboana ny vita Malagasy

Ho fampandrosoana ny eny ifotony sy ny faritra dia hisy ny hetsika « salon de la créativité voatra » andiany faha-6 izay hotanterahina etsy amin’ny zaridaina Anosy ny Alakamisy 24 hatramin’ny Sabotsy 26 Oktobra ho avy izao.

 

Tanjona ihany koa ny hampisehoana ny vokatra any amin’ny tontolo ambanivohitra ary indrindra ny hanasongadinana ny vita Malagasy sy ny sehatra tsy miankina. Ny Tranoben’ny Varotra sy ny Indostria hatrany no mikarakara ity hetsika ity nanomboka ny taona 2013 ary ahian’ny Ministeran’ny Indostria, ny Ministeran’ny Toekarena ary ny Ministeran’ny Fambolena. Ho hita amin’ity hetsika fampiratiana ity avokoa ireo orinasa madinika any ambanivohitra (micros et petites entreprises rurales) sy ireo salantsalany sy vaventy eto amin’ny faritra Analamanga ahitana distrika miisa 8. Ny fandaharan’asa PROSPERER no mpiara-miombon’antoka ara-teknika ary ankoatran’ny fampiratiana dia hisy ny atrikasa sy fampiofanana ary ireo famelabelaran-kevitra maro samihafa. Ilaina hatrany ny fisian’ny hetsika fampivoarana sy fampiroboroboana ny Vita Malagasy sahala amin’itony ary tsy tokony atao fahazarana fotsiny fa hanosehana tanteraka ny Orinasa Malagasy mba hisy akony amin’ny toekarem-pirenena.

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Ambohitrimanjaka sy ny manodidina“Tsy misy mpikaramanady izahay”

Ny sabotsy lasa teo no fotoana nifanomezan`ny olona voakasika ny fanotofana tany enyAmbohitrimanjaka sy ny manodidina.

 Vao maraina dia efa nifampitaona ireo mponina manohitra ny fanatanterahana ny tetikasa Tana-masoandro. Hita teny avokoa ny solontenan`ny mponina teny Ambohitrimanjaka, Ankadimanga, Ambohidrapeto ary Fiombonana. Nanampy azy ireo koa ny teo anivon`Anosibe Izaivola hanambatra ny feo amin`ny hanoherana ny tetikasa Tana-masoandro izay mirefy an-jatony hektara eo. Niroso tamin`ny fifampiresahana eo amin`ny samy mponina ny maraina. Tamin` ny 12 orasy sasany, nidina nandeha teny amin`ny toerana hanombohana ny tetikasa izy ireo. Ho an`ireo mponina, mazava ny heviny fa tsy manohitra fa ,ny hamindrana izany any amin`ny toeran-kafa no takiany. Raha mijoro eto dia tsy hanongam-panjakana akory fa ny fanatontosana azy eto no lavinay, hoy ny mponina teny an-toerana. Marihana fa efa vita ketsa ireo tanimbary midadasika ireo na dia tsy ampy rano aza ary manahy sahady ny  haratsin`ny voka-bary ireo tantsaha. Mangataka ny famoahana ireo namany voatazona eny amin`ny mpitandro filaminana koa ireo mponina ary miankina amin’ny fanjakana ny tohin`ny hetsika. Tao anatin`ny filaminana tanteraka ny hetsika satria ireo mpanao fihetsiketsehana dia tsy nitroatra sy tsy nanatanteraka korontana. Ny mpitandro filaminana dia vory lanona teny an-toerana. Tsy maintsy mijanona eny an-toerana mandra-pilamin’ity resaka ity, hoy ny tompon’andraikitra iray. Hametrahana fandriampahalemana eny Ambohitrimanjaka hahafahana misoroka ireo fanararaotana mety hitranga ihany koa. Raha fintinina dia tsy hanaiky ny fanotorana tanimbarysy ny fandrodanana trano izy ireo kanefa vonona amin`ny fifampiresahana.  Tsy nahitana solontenam-panjakana kosa teny an-toerana raha niandry fatratra fifampiresahana ny mponina. Maro no mivoy ao anaty tambajotra sosialy fa voakarama ireo olona sasany amin`ity fihetsiketsehana ity. Nandiso izany izy ireo ka nilazany hatrany fa tsy misy voakarama izy ireo. Nohamafisiny ihany koa fa tsy misy resaka politika ity ary hetsi-bahoaka hatrany no tanterahin`izy ireo. Tsy ekena ny fanaratsiana anay, hoy hatrany ireo mponina teny an-toerana.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Vonjy Be Sady an-tsaha no an-tanàna ety Antehiroka

Midina ifotony mijery ny zava-misy, mihaino sy mifanakalo hevitra amin’ny tantsaha.

Mitety fokontany miaraka amin’ny ekipa midinidinika amin’ny mpiara-monina ny amin’izay hampandrosoana ny tanàna. Sady an-tsaha no an-tanàna, anisan’ny nanamarika izay iray volana nanaovan-dRaharinisa Vonjiniana antsoin’ny maro hoe : Vonjy Be ny savaranonando mialoha ny hisokafan’ny fampielezan-kevitra amin’ny fifidianana Ben’ny tanàna sy Mpanolotsain’ny tanàna hatao amin’ny 27 novambra 2019 ho avy izao. Manao ranolava ankehitriny ny fanohanana sy ny fanehoana vonona ny hifanome tanana amin’i Vonjy Be, kandida Ben’ny tanàna tsy miankina ao amin’ny kaominina Antehiroka, amin’ny fampandrosoana azy. Miantso ny fifanomezan-tanan'ny rehetra i Vonjy Be izay resy lahatra fa Antehiroka dia tsy maintsy miova, mivoatra ary mandroso.

Jean D.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanirisoa Ernaivo"Aza manao didin'ny be sandry..."

Tsy hoe rehefa fanesorana ny olona amin’ny taniny (expropriation) dia azo ekena na tiana na tsy tiana na mety na tsy mety fa misy lalàna mandamina azy io,

 

 

 hoy ny mpitsara Fanirisoa Ernaivo manoloana ny raharaha Ambohitrimanjaka. Mialoha ny hanesorana dia misy “etudes d'impact environnemental” atao, misy ny dingana tsy maintsy arahina : manao “enquette de commodo et in commodo” ny fanjakana. Ny dikan'io dia henoina ny hevitry ny tompon-tany sy ny manodidina mikasika ilay tetikasa, tombana amin’ny sarany sy ny tombontsoa (bilan coût et avantage), ifampierana ny onitra sy ny toerana amindrana azy. Izay vao mamoaka ny didim-panjakana (décret portant expropriation pour cause d'utilité publique), ny fanjakana ny fifampiresahana amin’ny tombontsoa sy ny voka-dratsy amin’ny mponina ary misy ny fifampidinihana momba ny hametrahana ireo olona hesorina. Tsy vitan'ny nanao velirano izay “acte unilateral” na azy manokana dia ny olona rehetra no voafatotra amin ilay velirano ka azo dinganina ireo voalazan’ny lalàna rehetra mikasika ny fanatanterahana ny “expropriation”, hoy i Fanirisoa Ernaivo. Raha tsy tanteraka ireo rehetra voalaza ireo dia fanaisorana tsy ara-dalàna sy amin-kery ary heloka manitsakitsaka ny zon’olombelona na “Expropriation illegale, abusive, crime contre l’humanité” no anarany, hoy ity mpitsara ity. Azo toriana eny amin'ny filankevi-panjakana na “Conseil d'Etat” sy any amin’ny CPI (Cour Pénale Internationale) izany, hoy izy. Tsy ny tetikasa Tana-masoandro no ratsy fa ny toerana nosafidiana ametrahana azy no olana. Tsy misy manda hoe feno Antananarivo Renivohitra fa kosa tsy azo eritreretina kosa ny hanotofana tanimbary mahavokatra be ana hektara nefa ny tanimbary aza mbola mila ampitomboina. Anisan’ny velirano ihany koa ny fampitomboana ny tany hambolena fa nahoana no tsy hajaina koa ? Dia aza mikiry amin'ny fanapahan-kevitra diso fa tsinjovy ihany ny mety ho voka-dratsiny. Izao efa misy maratra sy maty. Sao hanenina, hoy ny teny fampisainana nataony ny fanjakana.

Toky R/Marigny  A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Orinasa Ambatovy sy ny Lalao « Tretrika 5 »Norombahin’Andasibe ny omby natao amboara

Nanohana ny fikarakarana fifaninanana baolina kitra, nantsoina hoe « Tretrika » andiany faha-5, nandraisan’ireo tanora avy amin’ny kaominina Ambanivohitra dimy : Ambohibary,

 

 Andasibe, Ambatovola, Beforona ary Morarano Gara sy ny ekipan’Ambatovy niorin tamin’ny taona 2017  ny orinasa Ambatovy. Nokendrena tamin’izany ny hanohananany fampivelarana ny maha izy azy an’ireo tanora ao anatin’ny faritra iasan’ny orinasa. Ny hanampy ny tanora hanana toe-tsaina tia miara-miasa amin’ny hafa, manaja nyfitsipika misy, hanao tsaratsara kokoa noho ny teo aloha, amin’ny alalan’nyfanaovana fanatanjahantena no tena nimasoana tamin’izany ary ny  tombontsoa entin’ny fanatanjahantena ho an’ny vatana sy ny fahasalamana. Nokendrena fatratra ny  hahatonga an’ireo tanora  ho tomponandraikitra amin’ny ataony, ho mpitarika sy ho mpandray anjara feno amin’ny fampandrosoana ny kaominina misy azy. Tanora lahy sy vavy nanodidina ny 500 no nandray anjara tamin’ity hetsikafanatanjahantena ity hatramin’ny niforonany ka momba ny andiany 2019 manokana dia resin’ny solontenan’i Morarano Gara tamin’ny isa 1-0 ny ekipan’Andasibe nandritra ny lalao famaranana notanterahina  ny 6 oktobra 2019 lasa teo.Norombahin’izy ireo tamin’izany ny amboara sy ny omby ary kojakoja ho an’nyfanatanjahantena izay natolotry ny orinasa Ambatovy. Nahazo baolina sy fanamiana avyamin’ny orinasa kosa ireo ekipa rehetra nandray anjara

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ny mpanohitra foana e !

Mbola ity resaka fifanolanana noho ny raharaha Tana-masoandro ity izao no mitana ny sain’ny maro.

 Samy manana ny heveriny fa rariny sy hitsiny avy any aminy avy na ny vahoaka tompon’ny tany na ny vahoaka. Ny mahagaga, toa tsy tena manana porofon-kevitra mafonja ny fanjakana, fa be loatra ny kinanga ary mipoitra tsikelikely, toy ilay taratasim-panjakana diso na niniana nodisoina ny daty. Rehefa tena halalinina ny zava-misy, tsy misy tena fakana ny hevitry ny vahoaka madinika tompon’ny tany, fa toa mahatoky tena amin’ny di-doha sy ny amboletra fanao hatrizay. Toa izay miteny rehetra zary lasa fihomehezana noho ny hevitra taingina sy toa tsy mitombina na ilay antsoin’ny vazaha hoe: “argument bidon”. Ny tena re dia ny hoe zon’ny fanjakana no maka ny tany ho an’ny tombontsoan’ny besinimaro. Besinimaro iza avy aloha io fa tsy mazava ? Nambaran’ny minisitra iray aza, fa oharina amin’ny tokantrano izay ohatra akaiky, hono, ka raha hitarina ve ny tokantrano iray eto an-drenivohitra fa tsy ampy mpianakavy mety 2 tany aloha ka nitombo lasa 6 dia any Ivato, fa tsy eo ihany. Ilay tokotaniny izany no tokony hanitarana azy, ka totofana ohatra ny tanimboly na zaridaina eo akaiky hahafahana manitatra. Fa izy mianakavy kely ve no hisitraka ilay hatsangana eo amin’ilay fanitarana sa ho lasan’ny mpanam-bola mety ho vahiny na tompon-tany ? Ny ankizy izany mety ho lasa mpiasa an-trano na mpanampy ao amin’ilay homena hanototra sy hanitatra, ary ilay fambolena na fivelomana kely teo ivelany efa lasa nasiana zavatra hafa tsy azy. Fihemorana sa fandrosoana raha miainga amin’ny fiainan’ilay ankohonana iray ? Mora ny manamaivana resaka rehefa tsy eo amin’ny toeran’ny mety ho lasibatra. Eto ihany koa tsy misy manohitra ny tetikasa, izay tsara sy tokony hotanterahina, saingy ny fomba hoenti-manao azy, ny toerana no olana, saingy ny kely tsy mba mamindro sy ny amboletra, ny tsy fihainoana ny hafa,… no fomba fiasa. Zary voizina aza ny hoe: ny mpanohitra no ambadik’io.  Ny tsy fahombiazana rehetra dia ny mpanohitra fa ny zavatra tsara nataon’ireo notoherina fahiny izay tsy nisasarana kanefa hireharena ankehitriny lazaina fa velirano fa tsy hoe : ny mpanohitra no tena nanao an’io.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rugby Top Gold 20-2019Niara-dalana ny andro faha-3 sy andro faha-4

Satria nisy tamin’ireo ekipa mpandray anjara no efa avy niatrika ny andro faha-3 amin’ny fifaninanana rugby Top Gold 20-2019 ary nisy

Tia Tanindranaza0 partages

Basket Sokajy U 18 tany ToliaraTompondaka ny Ascut vehivavy sy Mb2All lehilahy

Voahosotra ho tompondakan’i Madagasikara 2019 eo amin’ny taranja basikety sokajy U 18 ny ekipa tovovavin’ny Ascut Atsinanana sy ny

Tia Tanindranaza0 partages

BAREA CHANRava ny nofinofy ho any Cameroun

Rava ny nofinofin’ny Barea Chan ho any Cameroun amin’ny 2020 fa resin’ny Brave Warriors Namibiana tamin’ny isa 2-0 be izao izy ireo

 

tamin’ny lalao miverina hahafahana miatrika ny fifaninanam-bondrona CHAN 2020 hotontosaina any Cameroun tamin’ny sabotsy 19 oktobra teo tany amin’ny kianja iray any Windhoek. Baolina matin’ny Namibiana teo amin’ny minitra faha-11 sy minitra faha-48 no nanakana ny dian’ny Barea Chan Malagasy. Tsy hain’ny mpilalaon’i Franklin no nihazona ny tombon’isa efa azo taty amin’ny lalao mandroso. Na inona ho filaza na inona dia nihintsana indray aloha  ny Barea. Azo heverina fa mila manatevina fahalalana mikasika ny “Football total” izay hampiharin’ny ekipa rehetra maneran-tany ankehitriny ireo mpanazatrantsika mihondinkondina manazatra an’io Barea io fa tsy ho variana amin’ny kitikitika Breziliana mahavalalanina fotsiny sy ny famerenam-baolina any aoriana matetika. Tokony hifantohan’ny fanazarana ihany koa ny famonoam-baolina antoky ny fahatafitana amin’ny fifaninanana.

Tia Tanindranaza0 partages

FAHA-40 TAONAN’NY FFKMVoafidy ny hira faneva sy ny sary famantarana

Tontosa soa aman-tsara ny sabotsy teo tetsy amin’ny Saint Michel Amparibe ny fisafidianana ny sary famantarana sy ny hira fanevan’ny

  Fiombonan’ny Fiangonana Kristianina eto Madagasikara na ny FFKM ao anatin’ny fankalazana ny faha-40 taona niorenany. Ho an’ny hira manokana dia 10 no notsaraina tamin’io sabotsy io raha nahatratra 18 kosa ny sary famantarana. Raha araka ny fanazavan’Atoa Bien Aimée Randrianantenaina  filoha mpanampin’ny filoha vaovao amin’ny taona 2020 dia nahafa-po azy ireo tokoa ny vokatra azo. Marobe mantsy ireo Kristianina nandray anjara tamin’izany. Telo tamin’ireo sangan’asa notsaraina ireo moa no nibata ny amboara  izay hijanona ho fananan’ny FFKM manokana manomboka eto. Nisy ny loka natolotra ho an’ireo tompon’ny sangan’asa izay marihina fa  samy manana ny maha izy azy avokoa. Nampahafantarina tamin’io sabotsy io ihany koa moa ireo olona 12 mianadahy  mpikambana ao anatin’ny birao vaovao vao natsangana, tarihin-dRatefiarivony Romule.

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Nitaraina fa tsy mba nisy mpitsetraRaim-pianankaviana maty teo an-dalana

Raim-pianakaviana sahabo eo amin'ny 60 taona no maty tampoka ny sabotsy 19 oktobra tamin'ny sivy ora maraina teo amin'ny kihon-dalana iray ao amin'ny fokontany Avaradrova avaratra kaominina ambonivohitra ambatondrazaka.

 

 

 Olona sahirana ara-pivelomana izy ary mitsindroka fako no asany. Efa ho hefarana izy no nitaraina ho hafahafa saingy tsy mba nisy nitsetra raha ny fitantaran’ireo mpiara-matory aminy. Fantatra fa any amin'ny fokotany Ambalavato no misy ireo vady aman-janany saingy indrisy fa toa tsy mba mijery azy. Efa very tokoa ve izany ny fihavanana sy ny riba Malagasy ?

   

NiryA

Tia Tanindranaza0 partages

Tarika MahaleoNodimandry i Fafah

Nodimandry omaly alahady 20 oktobra tetsy amin’ny Hopitaly HJRA Ampefiloha teo amin’ny faha-65 taonany Rajaonarison Famatanantsoa

na Fafah no nahafantaran’ny maro azy tao amin’ny Tarika Mahaleo. « Efa narary elaela ihany saingy efa nihatsara izy. Izany no nampazoto azy ary nahafaly azy hoe mba hiaraka izahay na dia hira vitsy ihany no hataony. Izany no nahatonga ny hetsika faradoboka natao tany Antsirabe sy teto Antananarivo (13 oktobra teny Antsahamanitra). Noraisina daholo ny fepetra rehetra mba tsy hamizana azy na ny teo amin'ny fitaterana na ny trano nipetrahany na ny fomba iakarany an-tsehatra... Na ny mpitsabo mpanara-maso aza teo hatrany ; toy izany koa ny dokotera vadiny. Saingy ny fikasana an'olombelona ihany fa Andriamanitra no mahalala ny lalana tiany hitondrana antsika. Tsy afaka niakatra an-tsehatra izy tamin'ny ora farany. Andro vitsy taty aoriana voatery naiditra hopitaly(…) Isaorana ny Tompo ny nanomezany azy antsika nandritry ny taona maro. Misaotra an'i FAFAH amin'ny soa, ny tsara ary ny mamy navelany ho an'ny ankohonany, ho anay mpanakanto rehetra namany, ho an'ny mpankafy rehetra, ho an'ny tanindrazana”, hoy ny ampahany tamin’ny tenin’i Dadah ao anatin’ny Tarika Mahaleo noho izao fahalasanany izao. Eny amin'ny trano fonenany eny Andohalo no handrasana ny nofo mangatsikan'i Fafah Mahaleo. Ny alarobia izao no hatao ny fandevenana. Mety hisy, hoy i Bekoto, ny fanaovam-beloma farany azy ao amin'ny Lapan'ny kolontsaina Mahamasina fa mbola misy ny rindran-damina mikasika izany. Andrarezin’ny kanto sy ny mozika Malagasy i Fafah sy ny tarika Mahaleo, izay efa ho 50 taona tsy lefy laza sy nanamarika ny fiainam-pirenena sy ny fiainam-piarahamonina Malagasy ny mozikan-dry zalahy ireto, izay efa nanomboka tany amin’ny taona 1972. Tsy voafafa eo amin’ny tantaran’ny kanto sy ny mozika na eto Madagasikara, ary maneran-tany mihitsy. Rafahafahana, Isekely, Ramiaramila, Fahalemena,… dia anisan’ny hira nampiavaka sy hahatsiarovana azy. Efa tao amin'ny Feo gasy, VHF, ary nampiara-peo tamina mpanakanto maro i Fafah. Ny gazety Tia Tanindrazana dia miombona alahelo sy mirary fiononana feno ho an’ny Tarika Mahaleo sy ny fianankavian’i Fafah manontolo.

Toky R/Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Chef Mariette« Adino ny sakafo tena Malagasy »

Humberger,frites, pizza ! izany no vetivetesin’ny Malagasy maro ankehitriny rehefa miresaka mahakasika ny sakafo. Takona ary tsy hita intsony ny ankamaroan’ny tena sakafo Malagasy ary na ny haninkotrana izay maha-izy azy ny Malagasy aza tsy misy mihinana.

Mila ampahafantarina ny Malagasy sy ny any ivelany fa tsar any sakafo Malagasy hoy I chef Mariette. Mandritra ny fankalazana ny hetsika ara-tsakafo Haify amin’ny 26 sy 27 Oktobra etsy amin’ny zaridainan’Andohalo dia hisy ny fampahafantarana ireo sakafo tena Malagasy. Miisa 100 mahery ireo sakafo tena Malagasy (spécialités ) ary maro no tsy mahalala akory izany hoy hatrany I Chef Mariette izay mankalaza ny faha-60 taonany nanaovana lakozia. Tsiahivina fa efa niasa tany amin’ireo firenena maro tany ivelany ny tenany ary nanandratra sy nanasongadina hatrany ny sakafo Malagasy. Tanjona amin’ity hetsika ity ihany koa ny fampisehoana ny harena Malagasy indrindra ny any an-dranomasina. Averina amin’io fotoana io koa ny mahakasika ny kilalao tsikonina izay takona tanteraka ankehitriny ary vitsy ny ankizy no mahafantatra ny fisian’izany.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sefo fokontany vao notendrenaNandrahona sy nandroaka mpitam-bola

Alahelo, an-dranomaso, niteraka aretim-po teo amin’ity mpitam-bolan’ny fokontany iray, ao amin’ny boriborintany fahatelo ity, ny fihetsika nataona sefo fokontany iray vao notendrena.

Tia Tanindranaza0 partages

Boriborintany faharoaMahavita « bulettin de naissance » 500 isan’andro

Mahavita « bulettin de naissance » 400 ka hatramin’ny 500 isa isan’andro ny eo anivon’ny boriborintany faharoa.

Tia Tanindranaza0 partages

SolikaHiakatra ny vidiny?

Tsy fantatra intsony izay tena marina fa maro ny toby fivarotan-tsolika tsy nanana solika teto Antananarivo tamin’iny faran’ny herinandro iny. Tsy vao izao io fa matetika tato ho ato.

Ny olana koa dia tsy misy serasera mazava fa toa takontakonana dia lazaina foana hoe milamina, kanefa taorian'iny fampidinana vidin-tsolika noteren’ny filoha Rajoelina iny dia nanomboka nisy olana ny fitaterana ny solika ary tsy ny eto Antananarivo ihany fa ny any amin’ny faritra indrindra indrindra. Hafahafa ny toe-javatra hoe inona marina izany no antony ? Akaiky ny faran’ny volana, izay matetika eo no hisian’ny fiovam-bidin’ny solika. Ahiana hiakatra io, ka manomboka taitairina ny sain’ny olona hiomana amin’izany. Raha eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena, dia nisy fiantraikany be tamin’ny vidin-tsolika ny daroka nahazo ny toeram-pamokarana soliky ny Aramco tany Arabia Saodita tamin’ny alalan’ny « drône » ny 14 septmbra teo, ka nisy fiakarany hatrany amin’ny 15% ny vidiny teo amin’ny tsena iraisam-pirenena. Voatery nampidina ny famokarana sy fanondrana ny Saodianina mpamokatra solika voalohany eto ambonin’ny tany, ka misy fahabangana 5,7 tapitrisa barila isan’andro tamin’izany, izay nanome ny 6% amin’ny fandaniana manerana izao tontolo izao. Nisy fiantraikany maneran-tany io ary hatramin’ny firenen-dehibe tahaka an’I Etazonia sy Chine aza voa. Mazava ho azy fa mety hipaka aty amintsika. Matetika aza miteraka fanararaotana aty amintsika  izany hoe: vao miakatra ny any am-potony dia manaraka amin’izany ny eto andro vitsy aorian’izay. Isam-bolana ny sambo mamatsy solika, ary nisy fahatarany kely ny sambo, hoy ny Tale Jeneralin’ny Ofisim-pirenena momba ny Akoran’afo (OMH) Atoa Laurent Rajaonarivelo, izany hoe izao izany vao tonga aty ny solika novidiana tamin’ilay fisiana tranga iraisam-pirenena izay ambony ny mason-karena. “Nisy ny feo nandeha fa tsy hisy solika teto Antananarivo ny faran’ny herinandro teo. Nandrisika ny mpanjifa haka solika bebe kokoa noho ny filana isan’andro izany. Izay no nahatonga ny tobin-tsolika maromaro tsy nisy tahirin-tsolika. Nanomboka omaly ihany, dia nisy ny kamio citerne namatsy ireny. Ampy ny tahiry raha ohatra ka tsy misy filana be loatra mihoatra ny tokony ho izy ho an’ireo mpampiasa fiara. Ampy ny tahiry mandra-pahatonga ny sambo mamatsy izay tonga isam-bolana. Nisy fahatarana kely io sambo io, fa ny tahiry dia ampy mandra-pahatongan’io sambo”, hoy ny Tale jeneralin’ny OMH Atoa omaly hariva. Tato ho ato fa tsy vao izao dia tsikaritra ny tranga tsy fahampiana io, saingy tsy hisy tompon’andraikitra hilaza izany fa misy tsy milamina mba tsy hampikoropaka ny olona. Maromaro ny tanàn-dehibe no tsy misy solika, hoy ny mpanjifa. Raha ampy ny tahiry sy ny fitsinjarana azy na hanao “plein” avokoa aza ny vahoaka dia tokony hirindra izany. Angaha ferana tsy hahazo hanao izany ny mpanjifa ? Ahiana ho efa fanomanan-tsaina amboariana izao !

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsena moran’ny fanjakanaMiharihary ny fanaovana propagandy

Mifanandrify tanteraka amin’ny vanim-potoanan’ny fifidianana ny tsena mora tanterahin’ny fanjakana amin’izao fotoana.

 Tena propagandy mivantana mihitsy aza no miseho, raha tarafina amin’ny zava-niseho teny Ambavahaditokana, izay nanaovana antso amin’ny peta-drindrina hoe tongava hisitraka ny tsena mora, ary ampiarahana amin’ny sarin’ny kandida ben’ny tanàna tohanan’ny IRD. An’ny fanjakana sa an’ny sa an’ny kandida ity Tsena Mora ity? Tambazana vary mora izany ny olona hifidy ny kandidam-panjakana. Ambara fa hoenti-mamaha sy mitsinjo ny Malagasy ao anatin’ny fahasahiranana. Amin’ny lafiny iray, dia mety hitombina ihany izany, saingy tsy tena mahavaha ny olan’ny sarambabem-bahoaka io, ary karazana vonjitavanandro sy mamofona kajy politika hatrany. Raha tena hanao ny fanjakana, dia ny fampiakarana ny fahefa-mividin’ny olona no atao. Tahaka ny natao tamin’ny vary mora ihany hoe misy olom-bitsy mety hahazo tombontsoa sy hisitraka an’izany, fa ny tantsaha Malagasy izay 80% any ho any dia lasibatra. Ny orinasa Malagasy, ny mpaninjara, ny mpivarotra, no tataovan’ny fanjakana hetra sy haba isan-karazany, miditra mankany amin’ny kitapom-bolam-panjakana. Ny fanjakana ihany anefa avy eo no mamorona ny tsena mora hifaninana amin’ireo izay mazava ho azy fa ho lafo kokoa noho ny zavatra hamidy ao amin’ilay tsena mora hatsangany. Efa politika natao teto tamin’ny tetezamita io, saingy tsy nitondra nankaiza fa toa zary fitaovana politika hanjonoana olona fotsiny, indrindra fa amin’ny fotoam-pifidianana tahaka izao. Mila mitady fomba matihanina sy vahaolana matotra kokoa ny fanjakana, fa tsy tsena mora isan-kerinandro velively no hahavaha ny olana ara-tsosialy ankehitriny.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mihary AndriantsilavoVonona hampandroso an’Ambohidrapeto

Vonona hitondra fampandrosoana sy ainga vao ho an’Ambohidrapeto, distrikan’Antananarivo Atsimondrano Atoa Andriantsilavo Mihary,

 

kandida tokana natolotry ny antoko Tiako I Madagasikara eny an-toerana.  Asa maro no laharam-pahamehana ho azy sy maika raha vantany vao lany eo ny tenany, raha araka ny tafa fohy nifanaovany tamin’ny mpanao gazety ny faran’ny herinandro teo. Anisan’ireny ny ady amin’ny tsy fandriampahalemana mba hahafahan’ny mponina ao Ambohidrapeto miaina am-pilaminana. Vao tapa-bolana lasa mantsy izay no nisy andian-jiolahy nanafika teny amin’iny faritra iny ka lasan’ireo tsy mataho-tody tamin’izany ny volabe. Toraka izany koa ny  ady amin’ny haizina.  Mbola maro amin’ireo mponina eny an-toerana toy ny ao amin’ny  fokontany Antsahamasina mantsy no tsy manana herinaratra hatramin’izao  raha mbola hifampitadiavana ihany koa ny rano fisotro madio.  Vonona ny hanova ny tantaran’Ambohidrapeto amin’ny alalan’ny famahana ireo santionana olana ireo ny kandida Andriantsilavo Mihary  izay marihina fa mahay, mahavita ary mahalala, antony nisafidianan’ny filoha teo aloha Marc Ravalomanana azy.  Laharana fahefatra moa ity kandida ity ho an’ny kaominina Ambohidrapeto izay hilatsahany raha laharana fahefatra ihany koa ny mpanolotsaina miaraka aminy. Tsiahivina fa efa nanamboatra lalankely, nizara fanampiana ho an’ny zokiolona, nanamboatra lava-drano… ity kandida ity  talohan’izao maha kandida azy izao.

 

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Raharaha AmbohitrimanjakaManondrana ny fanjakana

Diso daty ny taratasim-panjakana, toa namboamboarina haingana mba hilazana fa efa ela ny fanjakana no nampahafantatra ny hisian’ny tetikasa,

 

ka hisian’ny famotopotorana ara-pitondran-draharaha ny maha mety na tsia ny andraisana amin’ny alalan’ny raharaham-pihavanana na amin’ny alalan’ny fanesorana amin’ny tompony noho ny fanasoavam-bahoaka ny fizakana trano na tany noho ny fananganana ny Tana-masoandro. Diso ny daty ery ambany, izay ambara fa nivoaka ny 14 jona 2018, ary nosoniavin’ny minisitry ny fanajariana ny tany Hajo Andrianainarivelo izay tsy minisitra velively tamin’ny taona 2018. Tsotra ny navalin’ny minisitry ny serasera tao amin’ny tambajotra facebook manoloana an’io fa “4 jona ny arrêté, manaraka azy ny fampahafantarana 14 jona. Mazava ho azy fa ny mpametraka daty no diso”. Tamin’ny fanjakana Rajaonarimampianina dia « malhonnêteté intelectuelle» no fiantsony ny tahaka ireny. Na ny tamin’ny teny Malagasy na ny tamin’ny teny Frantsay, dia samy daty diso avokoa. Manana ny sekretera manokany izy fa na izany aza ny minisitra mendrika dia tsy maintsy mamaky mialoha ny hanaovany sonia. Tsy lavitry ny fametrahana ny sonia rahateo ny daty. Tena tsy azo ekena eo amin’ny sehatry ny asam-panjakana io, ary azo henjehina araka ny lalàna, raha ny fanehoan-kevitra nataon-dRajaofera Eugène, izay administrateur civil. Niparitaka ihany koa avy eo ny fanamarihana nataon’ny ben’ny tanànan’i Fiombonana eny Atsimondrano Randriamanantena Gabriel, izay nanao fanamarihana fa nisy tokoa peta-drindrina momba ny fakana ny hevitry ny vahoaka mahakasika ny tetikasa Tana-masoandro nanomboka ny 17 jona-17 jolay, nilaza fa 38 ny olona naneho hevitra momba izany. Tsy fantatra mazava na nanaiky ireo na nandà ary 38 monja ve hahasolotena ny vahoaka tompon’ny tany an’arivony ha ka mahatonga ny fanjakana hanao amboletra ? Manomboka tonga eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena ity resaka ity satria ny fahitalavitra TV5 monde, ohatra, dia efa namoaka fa tena mafy ny fanoherana azy io (Ce projet rencontre une forte opposition), ka mety ho tonga any Tribonaly Iraisam-pirenena (CPI) ity raharaha ity noho izy misy endrika fanitsakitsahana ny zon’olombelona.  Resy ny fanjakana raha jerena amin’ny tsy fanajana ny dingana rehetra tsy maintsy harahina, ary manomboka miharihary ny karazana petatoko samihafa, fa miantehitra amin’ny amboletra. Na ireo olona iraky ny fitondrana handresy lahatra aza indraindray, toa miteniteny foana. Ezahina hampidirana ambadika politika foana, mba hahafaha-manilika ny tsy fahombiazana any amin’ny hafa. Mavesa-danja kokoa ny porofo hoentin’ny mpandinika sy mpahay lalàna ivelan’ny fanjakana maneho ny tsy fetezan’io tetikasa io hatao eny Ambohitrimanjaka na ara-tsiansa, ara-jeografia, ara-tontolo iainana,… saingy ny an’ny mpitondra dia ambadika politika no asisika !

Toky R

La Vérité0 partages

Rugby-Gold Top20 - FTM et CNaPS sur la bonne voie

La quatrième journée des phases éliminatoires a dévoilé les équipes qualifiées pour la prochaine étape. Pour le groupe A, il reste un dernier match qui opposera le TAM Anosibe et l’US Ankadifotsy. C’est une rencontre décisive car la perdante entre ces deux équipes sera reléguée en Fédéral 2 la saison prochaine. La compétition avance et détermine les grandes équipes qui se rapprochent du titre. Par ailleurs, le calendrier des huitièmes de finales du championnat de Madagascar sera établi les 9 et 10 novembre prochains.

Pour le moment, le FTM et la CNaPS Sport Haute Matsiatra semblent être les formations archi-favorites de ce sommet national. En effet, aucune de ces deux équipes n’a enregistré une défaite depuis le début de la compétition. Et des grands clubs ont successivement chuté devant elles. Le FTM, tenant du titre, impose logiquement son statut de favori. Lors de la quatrième journée, la formation de Dakar s’est imposée devant 3FAI qui vient de goûter à sa première défaite de la compétition sur un score fleuve de 59 à 23. De son côté, la CNaps fait trembler les grandes équipes. Sa dernière victime a été la formation de Besarety, le SCB. Ce dernier s’est incliné devant l’équipe de Haute Matsiatra sur le score de 17 à 33.

Pour le groupe B, XV FA Ampasika se trouve déjà dans la zone rouge et il sera peut-être relégué l’année prochaine. Toutefois, l’équipe disputera prochainement son dernier match de survie contre le 3FB. En cas de défaite, qui s’avère fortement probable, c’est le FTA Andavamamba qui prendra sa place.

E.F.

La Vérité0 partages

Carburant - Perturbation et non pénurie

Tous les carburants au niveau des stations-services de la Capitale peuvent être vidés en une journée. Toutefois, en une journée, les opérateurs ne peuvent pas renflouer toutes les citernes qui approvisionnent ces stations-services. « C’est pour cette raison que les consommateurs ont eu l’impression de faire face à une pénurie de carburants le week-end dernier. De plus, aucun approvisionnement ne se fait le dimanche », a expliqué Mondher Bouhouche, directeur général de Vivo Energy, hier dans l’après-midi durant une conférence de presse du Groupement des pétroliers de Madagascar (GPM) qui s’est tenue à Ivandry. « Ainsi, il n’est pas du tout question de pénurie », rassure le groupement.

Plus de sept millions de litres de gasoil et un million de litres d’essence sont encore disponibles à ce jour. Ces stocks suffiront d’ici l’arrivée du prochain bateau, prévue pour vendredi prochain. « Il faut quand même préciser que le vrai problème était lié aux rumeurs lancées sur les réseaux sociaux. Ces rumeurs ont créé un effet « psychose-rupture ». De ce fait, les consommateurs se sont tout de suite rués dans les stations-services pour faire le plein ou pour stocker les produits dans des bidons. La quantité vendue a alors triplé. Ainsi, un stock devant suffire pour une journée a été dilapidé en seulement deux heures », a souligné Benjamin Memmi, directeur général de Jovena durant son intervention. Les rumeurs sur les réseaux sociaux ont ainsi engendré une surconsommation inutile, mais aussi une pertubation au niveau de l’approvisionnement et de la distribution. Cependant, les compagnies pétrolières ont affirmé qu’ « aucune rationalisation du produit ne sera effectué. Tous les clients pourront donc acheter à leur guise. Mais nous ne renflouerons pas non plus nos livraisons. Nous nous limiterons à ce qui a été prévu pour éviter notamment le stockage inutile ou la surconsommation des produits », rajoute le DG de la Jovena.

« En tout cas, il est vrai que notre approvisionnement mensuel a connu un retard de dix jours, et ce, pour des raisons indépendantes de notre volonté. Les tensions internationales actuelles sur le marché ont également des répercussions sur nos activités. Mais l’arrivée des carburants a déjà été confirmée », a rassuré Alain Théodore Soumondronga, secrétaire général du GPM, rejoignant les explications fournies par l’Office malgache des hydrocarbures, avant-hier.  D’après le Groupement des pétroliers de Madagascar, c’est « peut-être » ce retard qui a cultivé ce sentiment de crainte de rupture, déstabilisant tous les usagers. Toutefois, l’approvisionnement devrait revenir à la normale à partir d’aujourd’hui.

Rova Randria

La Vérité0 partages

Session exceptionnelle du Baccalauréat - Des candidats parés pour la seconde chance !

J-1. Avec un taux de réussite à 42,75 % dans toute l'île, trois candidats sur 5 devront passer la 2ème session exceptionnelle du Baccalauréat à partir de demain jusqu'à samedi prochain. Il s'agit, rappelons-le, d'une décision prise par le Président de la République afin de compenser les cas de désorganisations enregistrés dans quelques centres situés dans tout Madagascar. Cette mesure présidentielle ravit les candidats recalés lors de la session officielle, dont les résultats ont été publiés samedi dernier pour l'enseignement général. « Personnellement, je ne m'attendais pas à un échec puisque je travaillais dur durant l'année scolaire. De plus, il n'y avait aucun problème dans mon centre.

Je pense que mes failles se trouvaient dans les matières de base, notamment les sciences de la vie et de la terre, l'Histoire-géographie et la philosophie. Heureusement qu'il y a cette seconde chance pour les candidats recalés », nous confie Nantenaina R., issue d'un établissement catholique de la Capitale. Cette jeune fille a commencé les révisions intensives depuis dimanche, après un samedi de sanglots et de déception suite à son non admission. « Je suis prête à passer la 2ème session. Je compte bien obtenir mon diplôme cette fois-ci, sans redoubler », ajoute-t-elle avec détermination. Comme elle, bon nombre des candidats interviewés se disent parés pour saisir leur seconde chance, à travers la session exceptionnelle du Bac.

Sous haute surveillance

Les fuites de sujet à éviter. Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESUPRES) a mis en place une cellule de crise pour assurer la prévention, la gestion et la résolution des manœuvres subversives et déstabilisatrices portant atteinte au bon déroulement de l'examen du Bac. Ceci suite aux fuites volontaires des sujets entraînant le désordre lors de la session officielle. La haute surveillance, avec une sécurité maximale, de la session exceptionnelle fait partie de ses défis. Cela a commencé par la sécurisation de l'endroit secret où se déroule le conclave des nouveaux enseignants choisis pour la conception des sujets, depuis le 7 octobre dernier et pendant 20 jours. C'est également le cas pour l'acheminement des sujets, transportés par avion ou par hélicoptère, depuis le week-end  dernier, selon les informations recueillies auprès d'une source du MESUPRES. La session exceptionnelle se fera aussi sous très haute surveillance, avec plus de surveillants et d'éléments des Forces de l'ordre fixés auprès des centres.

Recueillis par Patricia Ramavonirina

La Vérité0 partages

Ampanihy Ouest - Révolte des habitants contre un évangéliste

Ces dernières heures, la ville d'Ampanihy Ouest est en éruption, laquelle prend l'allure d'une rébellion. Ses habitants se dressent contre un l'évangéliste d'une église locale à cause de ses agissements que les premiers jugent arbitraires sinon contraires à la coutume de la Région. D'après les plaignants, le pasteur en cause aurait introduit des mœurs contre-nature dans le cercle des fidèles. « Il a imposé des relations sexuelles sur des jeunes filles issues de mêmes familles », enrage un chef de famille.

 

Mais ce qui est inadmissible aux yeux des habitants ou autres fidèles de la Région, c'est le décès de certains d'entre eux. On en dénombre sept pour le moment, et la plupart de ces derniers étaient souffrants. Selon toujours un membre du « fokonolona », le pasteur les aurait tout simplement empêchés de se soigner à l'hôpital ou surtout se faire vacciner sous prétexte que seule la prière peut résoudre les problèmes de santé.

En pleine manifestation hier, des personnes ont expliqué qu'une pétition des villageois en vue de chasser l'évangéliste, serait en cours. « Il vaut mieux qu'il s'en aille ! », lance un manifestant, très remonté contre l'homme d'église. De leur côté, d'autres fidèles de ce dernier protestent vigoureusement contre ce qu'ils considèrent comme une diffamation pure et simple. Ces croyants favorables à la cause de l'évangéliste démentent ainsi la campagne de dénigrement diffusée sur Facebook par les détracteurs du concerné. De fait, ils s'adressent au pouvoir en place afin qu'il se penche sur ce problème.

Franck R.

La Vérité0 partages

Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort

L’état du gendarme stagiaire gravement blessé à l’issue de son agression par des émeutiers anti-Tana Masoandro, jeudi dernier à Ambohitrimanjaka, reste stationnaire. C’est du moins ce qu’a avancé une information de la Gendarmerie. Cependant, une source hospitalière de l’HJRA parle d’une très légère amélioration de l’état de la victime. D’après la directrice d’établissement, la professeure Olivia Rakoto Alison, la victime qui est admise au service de la réanimation médicale, a retrouvé sa faculté psychomotrice mais son état reste stationnaire. « On a dû lui faire une ponction pour enlever un caillot de sang mais aussi pratiquer une mini-ouverture sur le crâne pour réduire la pression liée à un traumatisme sévère », explique-t-elle.

 

Sur les quatre autres gendarmes victimes, l’un d’eux a souffert d’une fracture à la jambe. Ces derniers sont actuellement tirés d’affaire par rapport à leur premier compagnon. Là encore, le secrétaire d’Etat à la Gendarmerie n’a pu s’empêcher d’adresser ses remerciements au personnel médical de l’HJRA.

La victime qui travaille en tant que stagiaire au sein du groupement de Gendarmerie d’Analamanga, a été élevée au rang de gendarme de 2e classe et il aura une prime de bravoure. Le SEG a parlé aussi d’une agression en réunion pour qualifier l’affaire. Un habitant d’Ambohitrimanjaka figure parmi aussi les blessés. Ce dernier a eu également une fracture en faisant une chute lorsqu’il a voulu prendre la fuite au plus fort moment des échauffourées.

Depuis février dernier, des primes de bravoure et des bonifications d’ancienneté en port de grade ainsi que des avancements exceptionnels ont été accordés aux gendarmes considérés comme les plus courageux

Parallèlement à cela, les 10 personnes impliquées dans son agression ont été déférées au Parquet d’Anosy, hier. Tard dans la soirée, l’audition des suspects par le juge d’instruction  s’est encore poursuivie, selon une source auprès de la section de recherche  criminelle de la Gendarmerie. Après leurs arrestations par le groupement d’Analamanga jeudi soir, la SRC de Fiadanana a alors pris la relève pour l’enquête préludant à ce déferrement d’hier soir.

Franck R.

La Vérité0 partages

Le crash !

La compagnie nationale Air Mad doit trouver, présentement, 7 millions de dollars pour faire face à ses dépenses courantes. Un besoin immédiat sinon la compagnie s'acheminera vers la cession de paiement. La mauvaise nouvelle qui vient de tomber n'arrange pas du tout l'affaire en ce sens qu'elle (Air Mad) a perdu contre le litige avec Air France. En effet, le Tribunal de Commerce de Paris a tranché en faveur d'Air France. Air Mad doit payer 47 millions de dollars US de plus.

 

La compagnie nationale de transport aérien « Air Mad » se trouve, ainsi, dans de beaux draps. Elle traverse une zone de turbulence particulièrement menaçante et risque le crash. Nous avions eu déjà l'occasion d'évoquer à travers nos colonnes et à maintes reprises le cas des Sociétés nationales qui portèrent haut, à l'époque, la souveraineté nationale et furent, à la même enseigne, la fierté du pays. La JIRAMA (ex-EEM) et l'Air Mad figuraient en tête de peloton de ces Sociétés considérées comme des fleurons de l'économie nationale dans le temps. Malheureusement, en raison des vicissitudes de l'Histoire et à cause de la turpitude des régimes qui se sont succédé, ces unités de production s'effritent et finissent par trébucher à terre.

Les anciens dirigeants du pays et ceux directement au-dessus de la Compagnie nationale d'Air Mad (PCA, DG) ont tour à tour conduit à la chute de ladite Société. L'affaire se corsait à partir de la Deuxième République. L'Amiral rouge considérait Air Mad comme sa propre « boîte ». Elle servait au Filoha Hajaina Didier Ratsiraka à caser les amis et les camarades. Le régime socialiste AREMA se fait servir à satiété. A tel point que les charges courantes dépassèrent largement les capacités de rendement. Le problème de trésorerie devint chronique d'autant qu'une bonne partie du Personnel ne répond pas techniquement aux exigences professionnelles de la Société.

A la chute de la dictature rouge, Air Mad croule. Les dirigeants des régimes d'après tentèrent de relever le défi. Seulement, le mal gagnait déjà du terrain si bien que les « remèdes » adoptés éprouvaient des difficultés souvent insurmontables. Et le problème s'accumule et s'aggrave. En août 2014, l'Union européenne par la voix du tout puissant Organe de contrôle aérien reléguait Air Mad à la liste de l'Annexe B et cela suite à la « descente » des contrôleurs européens dans les locaux de la compagnie nationale malagasy en février. Depuis lors, Air Mad fut interdite de vol sur le ciel européen. De ce fait, Air France assurait le monopole des vols sur le ciel européen qui se traduit par des manques à gagner mensuels de l'ordre de 3 à 10 millions d'euros à l'encontre d'Air Mad.

Le remaniement au niveau de l'équipe dirigeante de la Société nationale compliquait la situation. Henry Rabary-Njaka prit les rênes en tant que PCA. Les pertes s'accumulèrent jusqu'à atteindre 12 millions de dollars en 2015. Après trois semaines de grève du personnel, le Conseil d'Administration démissionnait. L'accord de partenariat stratégique avec Air Austral, censé redresser Air Mad, n'a pas non plus résolu l'affaire tout simplement parce qu'Air Austral n'a pas honoré ses engagements.

Et la Compagnie nationale Air Mad se trouve au jour d'aujourd'hui au bord du gouffre. Le risque de crash plane sérieusement.

Ndrianaivo

La Vérité0 partages

PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie

Un coup de pied dans la fourmilière. C'est l'effet qu'a eu une publication sur les réseaux sociaux rapportant les mésaventures d'un groupe de voyageurs bloqués la semaine dernière à Dubaï. Ce, en raison de ce qui se révèle être une filouterie à grande échelle -  une de plus - du nommé Jo Willy Rabe à travers son agence dénommée Sourcin Voyage. Il semblerait en effet que la publication en question a été le déclic pour plus d'une centaine de victimes de l'individu et de son agence, lesquelles ont déposé hier lundi une plainte collective auprès de la Brigade criminelle Anosy. A la suite, un avis de recherche pour émission de chèque sans provisions, abus de confiance et escroquerie a été émis le même jour sur Jo Willy Rabe par la Police économique qui a été saisie de l'affaire.

 

Les cas des plaignants sont à peu près les mêmes. Il s'agit de candidats aux voyages groupés de différentes destinations telles que Dubaï, Chine, Singapour, Etats-Unis,… organisés par Sourcin voyage. Tous ont déjà payé depuis plusieurs mois le forfait qui leur a été demandé, comprenant les transports, hébergement et visa. Par la suite, on leur avance différents motifs pour justifier le report de leur voyage (non obtention visa, pas de place dans l'avion à la date convenue,…).  

Devant l'insistance des victimes, dont certaines, de guerre lasse, réclament d'être remboursés,  Jo Willy Rabe joue d'abord au chat et à la souris avant de finir par pointer aux abonnés absents. Hier matin, le collectif de plaignants s'est d'abord rendu au siège de Sourcin Voyage à Akoor Digue mais y ont trouvé porte close. Décision a été alors prise de déposer la plainte auprès de la Brigade criminelle. C'est le montant des préjudices subis, qui se chiffre certainement à des centaines de millions d'ariary, qui a sans doute justifié que le dossier a été confié au service central des investigations économiques et financières, plus communément  connu sous l'appellation Police économique.

 « Ordinateur pour tous »

Dans un article publié le 18 juin dernier, nous avions déjà mis en garde les candidats aux Packs voyage organisés par Sourcin Voyage et ce, après avoir appris fortuitement que cette agence est dirigée par Jo Willy Rabe. A cette occasion, nous avions rappelé que ce dernier avait déjà fait des milliers de victimes à travers l'opération « ordinateur pour tous » qu'il a lancée sous une première société dénommée JK groupe.

Ladite opération consistait à vendre des ordinateurs portables, non seulement à un prix défiant toute concurrence mais aussi avec une facilité de paiement confortable. L'offre, appuyée par une publicité très agressive, ne tarda pas à connaître un succès fulgurant et les acquéreurs -  dont beaucoup d'étudiants - se bousculèrent aux portes de la boutique de l'entreprise, alors située à Antanimena.

Personne ne se doutait de rien lorsqu'il a été annoncé qu'il fallait payer une avance et que le matériel ne sera pas livré immédiatement car il doit encore être importé de Chine. Les jours, les semaines et les mois se succédèrent cependant sans que les commandes ne soient honorées ou les avances remboursées. L'on a su par la suite que JK Groupe a été mis en liquidation et c'est dans ce cadre qu'auraient dû être remboursées les victimes de la tromperie.

Power balance

Auparavant, toujours sous JK Groupe, Jo Willy Rabe  s'est illustré par la commercialisation du fameux « power balance », un bracelet censé assurer l'équilibre et le bien-être du porteur. Or, quelque mois plus tôt, l'article avait déjà été qualifié dans de nombreux pays d' « arnaque du siècle » en n'étant qu'un vulgaire bout de silicone. Racolés par une publicité tapageuse, ceux qui croyaient au bienfait du gadget se sont précipités dans les pharmacies dites « agréées », lesquelles semblaient aussi être tombées dans le panneau.

Contrairement à ce qui s'est passé dans d'autres pays où les acheteurs ont porté plainte et obtenu remboursement assorti d'excuses publiques, à Madagascar, les dindons de la farce, de peur sans doute d'être ridicules aux yeux du public, se sont contentés d'avaler la couleuvre sans engager la moindre action en justice.

Pour en revenir à l'affaire à laquelle Jo Willy Rabe fait actuellement face, parallèlement à la plainte pénale collective déposée à la Brigade criminelle, la centaine de victimes des Packs voyage de Sourcin Voyage a aussi entrepris une démarche auprès du bureau de doléances de la Présidence de la République à Ambohitsorohitra. Histoire sans doute de blinder le dossier pour se prémunir de l'immunité dont semble jouir Jo Willy Rabe. A en croire les réactions suite à la publication de son avis de recherche, en effet, bon nombre des escroqués de l'opération « ordinateur pour tous »

affirment qu'ils n'ont vu l'ombre d'un remboursement jusqu'ici. Ce qui ne semble gêner nullement l'ex- PDG de JK Groupe qui est resté libre de tout mouvement et a même fait de nouvelles victimes.

La Rédaction

La Vérité0 partages

Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles

Toutes les procédures ont été respectées. Telle est la réponse de l’Etat malagasy aux détracteurs du projet Tana Masoandro. Sur les réseaux sociaux, ces derniers accusent notamment l’Etat de ne pas avoir respecté des procédures dans l’expropriation pour cause d’utilité publique des populations concernées par le projet. Dans une communication hier, le ministère de de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et des Travaux publics a démenti ces accusations et tenu à rappeler les procédures déjà entamées à ce jour.

 

Le 04 juin 2019, le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et des Travaux publics a ainsi pris l’arrêté n°11358/2019-MAHTP portant ouverture d’une enquête administrative de commodo et incommodo relative à l’acquisition par voie amiable ou par expropriation pour cause d’utilité publique de diverses parcelles de terrains et/ou immeubles nécessaires aux travaux de construction de la nouvelle ville Tana Masoandro (1ère phase) dans le 6ème arrondissement de la Commune Urbaine d’Antananarivo, dans la Commune rurale d’Ambohidrapeto, d’Ankadimanga, de Fenoarivo, de Fiombonana et d’Itaosy, District d’Antananarivo-Atsimondrano et dans la Commune rurale d’Ambohitrimanjaka, District d’Ambohidratrimo, Région d’Analamanga.

Cette date marque également le début des « études Géotechniques, hydrauliques et environnementales » menées par le Laboratoire national des Travaux publics. Les différents textes relatifs au projet ont été affichés au niveau des Communes et des Districts concernés ont été faits une dizaine de jours plus tard.

Le 15 juin 2019, le rapport provisoire « Etudes Géotechniques, hydrauliques et environnementales » a été rendu public. Du 17 juin 2019 au 17 juillet 2019, des enquêtes commodo et incommodo, permettant aux personnes touchées à faire connaître auprès des autorités toutes objections, doléances et suggestion concernant le projet, ont été menées. Des doléances qui ont été traitées dans la foulée.

Le décret numéro 019-1546, déclarant d’utilité publique les travaux de construction de Tana Masoandro, 1ère phase à la suite de l’enquête commodo-incommodo a été promulgué à la mi-Août. Une étape qui a création de la « Commission administrative d’évaluation » laquelle est notamment chargée de l’évaluation des indemnités d’expropriation.

Le dernier rapport d’Etudes géotechniques, hydrauliques et environnementales a été publié le 15 septembre 2019, avant d’avoir été déposé à l’Office nationale pour l’Environnement. L’autorisation environnementale est d’ailleurs attendue cette semaine, selon les informations. Au début de ce mois, la « Commission administrative d’évaluation » a effectué des descentes sur les parcelles concernées par la première phase du projet.

Une descente suivie de celle du ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et des Travaux publics, et le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, le 11 octobre pour écouter la population et expliquer notamment les mesures d’accompagnement liées à l’expropriation. Après ces descentes, les consultations sociales pour le « Plan d’Action de réinsertion » se sont poursuivies.

La Rédaction

Midi Madagasikara0 partages

Sakandro : Une journée dominicale conviviale à Ivato

Hier, un rituel a été effectué par les membres de l’Association FIANTA à Ivato.

L’association des Antemoro résidant à Antananarivo,FIANTA,  a célébré hier le « Sakandro » au centre d’Etudes  et de Formation  Multimédia  Ivato.  Souvent confondu avec  la fête de nouvel an malgache, Sakandro est un événement spécial pour les natifs de la région du  Sud-Est en général  et pour  les Antemoro en particulier. C’est un moment où les Antemoro se réunissent pour    honorer et remercier   Dieu et les  ancêtres. Durant la cérémonie, trois zébus ont été sacrifiés. C’est d’ailleurs  une occasion de dresser le bilan de l’année qui s’avère florissant  pour Madagascar en général  et la région Sud-Est en particulier.  En outre  ce  jour du Sakandro  permet  aux  membres d’ouvrir  une nouvelle  perspective pour l’avenir.

.  « Le 19 octobre est la date idéale pour célébrer Sakandro » a avancé le président Emilien Randrianasoavina ; d’ailleurs le choix de cette date est le fruit d’une concertation des membres

La  cérémonie a été assistée  par divers artistes comme le roi du Salegy et le  groupe Reziky.

Créé  en 1975, FIANTA  enregistre plus de 12 .000 membres actuellement. Elle est une association apolitique ayant un but précis : promouvoir la culture du Sud-Est de Madagascar.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Rugby- Gold Top 20 : FT Manjakaray corrige le 3FAI

Le FT Manjakaray a fait preuve de sa maîtrise du ballon ovale hier lors de la quatrième journée du Championnat de Madagascar Elite Fédéral 1 du rugby ou Gold Top 20 au stade des Makis Andohatapenaka. Koraka et ses coéquipiers se sont imposés face au 3FAI sur un score de 59 à 25 et qualifiés pour les huitièmes de finales. Ils ont frappé fort d’entrée grâce à un penalty de Feno qui a ouvert le compteur dès la première minute. Les deux protagonistes se sont séparés sur le score de 27 à 10. Au retour des vestiaires, le FTM a redoublé d’efforts et a essayé de trouver une meilleure alternative, qui l’a amenée vers sa victoire définitive. Selon les explications du coach Hery, quatre joueurs piliers du 3FAI étaient blessés lors de la dernière rencontre, ce qui a engendré leur première défaite. Deux équipes sont désormais connues qui seront reléguées en Fédéral 2 pour la prochaine saison. Il s’agit de VTAM qui a fait un match nul (15-15) face au JSTA Ambondrona. L’autre n’est que l’Ikopa qui s’est incliné encore devant le Cosfa de 61 à 27. D’une autre rencontre, TFA a renversé TFM Ankasina sur le score serré de 22 à 20. Avec trois matches et trois victoires, Anatihazo caracole en tête de la poule D.

Tous les Résultats : Cosfa (61) –US Ikopa (27)/-JSTA (15)-VTMA (15) /-Cnaps (33)-SCB (17) /-TFA (22)-TFMA (20) /-STM (36) -Usa (27) /-FTBA (25)-FTA (20) /-XV FA (22)-3f5 (15) /-FTM (59)-3FAI (25)

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Deci-delà

Palais des sports

Lalatiana et Rija Ramanantoanina, les grandes vedettes

Quand une diva se joint à un  crooner, le cocktail ne peut être qu’explosif.  Vendredi aura été un agréable moment pour les mélomanes et les inconditionnels.  Une grande complicité entre toute l’équipe de Mi’Ritsoka et les stars, donne forcément un des plus  beaux spectacles de cette année.  Un  répertoire  éclectique met les medleys en avant, sans pour autant  lésiner sur les incontournables comme « Tsy anjarako». Entre autres, les nouveaux morceaux d’Albert Rajaofara dans « Atolotro ity »  percutent  l’âme du public. Vivement le prochain!

Kudéta Urban club

Imiangaly en enchanteresse dans « mozikako »

Ses dix ans de travail ont  bien payé. Les spectateurs d’Imiangaly ont plongé dans un  monde hors du commun, en entrant dans l’antre même de sa musique. Ce nouvel album tout frais fascine les oreilles, captive les sens, et entraîne dans un monde féérique. Telle une enchanteresse, la chanteuse ensorcelle par sa voix, son talent et son charisme. Dans un live mélangeant à la fois sensualité, euphorie et  énergie, Imiangaly a encore du charme à revendre.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

ONTM : Un roadshow en Inde

L’Inde a été choisie par le Ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie pour être un des marchés prioritaires du tourisme à Madagascar. C’est pourquoi, l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM), Air Madagascar, Air Austral, Tsaradia et Air Mauritius, feront un déplacement dans ce pays, dans le cadre d’un roadshow professionnel “spécial Madagascar“, du 21 au 24 octobre 2019. La délégation malgache ira à la rencontre des Tours Opérateurs et Agences de voyages indiens dans 4 villes, à savoir New Delhi, Mumbai, Bangalore et Chennai, pour leur présenter les principaux attraits touristiques de la Grande île ainsi que les différentes offres touristiques. L’ouverture vers l’Inde représente un choix stratégique pour Madagascar afin de  bénéficier de la forte progression des flux touristiques indiens à l’international. Les touristes indiens sont actuellement à la recherche de lieux hors des sentiers battus, d’expériences et d’exclusivité. En outre, ce choix est également motivé par l’existence de vols directs vers l’Inde au départ de La Réunion et de Maurice.

Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Taolagnaro : Tokantrano notafihan’ny jiolahy, voatsindron’antsy ny tompon-trano

Afak’omaly, tokony ho tamin’ny roa ora maraina, tokantrano iray tao amin’ny Fokontany Tanambao Ambony, ao Taolagnaro tampon-tanàna, no notafihana jiolahy nitam-piadiana, ka entana mitetim-bidy an-tapitrisany maro no voaroba. Tsy nionona tamin’ny fandrobana ireo jiolahy, fa novonoin’izy ireo voasindron’antsy teo amin’ny kibony rangahy tompon-trano rehefa nanohitra an’ireto jiolahy tamin’ny fandrobana ny fananany, hoy ny vaovao voaray. Manoloana ny firongatry: nny fanafihana mitam-piadiana, vono olona, halatra taolam-paty, vaky trano, fanolanana, . . . , mahazo laka ao an-drenivohitry ny Faritra Anosy ankehitriny, dia mila vonjy amin’ny fitondram-panjakana mahefa ny vahoakan’i Faradofay mitaintain-dava mandry andriran’antsy.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Beaucoup d’occasions ratées

Un mois, enfin presque, après leur victoire sur le fil au match aller, grâce à un but marqué dans le temps additionnel à domicile, les Barea se sont inclinés samedi devant les « Brave Warriors » sur le score de 2 – 0, suite à un doublé de l’avant-centre namibien Elmo Kambindu.

Beaucoup d’occasions ratées

Les Barea version Franklin Andriamanarivo ont raté l’occasion de se qualifier pour la phase finale de la CHAN 2020 en ne réussissant pas à trouver le chemin des filets au stade Sam Nujoma à Windhoek. Battus 2 – 1 sur l’ensemble du match aller-retour, ils ont manqué la validation de leur billet pour le Cameroun, pays hôte de cette compétition africaine réservée aux joueurs évoluant au pays. Par leur élimination, ils manqueront une grande expérience continentale l’année prochaine alors que bon nombre d’entre eux seront certainement appelés à prendre la relève des expatriés pour la CAN 2021. Les sociétaires des Barea jouant dans des formations locales comme CNAPS Sport, Fosa Juniors et autres, auront également perdu l’opportunité de se faire remarquer par les sergents recruteurs de grandes équipes étrangères. En quête de nouveaux « Talents d’Afrique » pour reprendre le titre de l’émission de Canal+Sport qui met en avant les performances des sportifs africains dans différentes disciplines et en particulier sur le terrain – au propre comme au figuré – du foot. Vincent Radureau et son équipe ne manqueront probablement pas de revenir sur l’élimination des Barea de la CHAN 2020 au Cameroun comme ils ont parlé de la participation inédite et remarquable de l’équipe nationale malgache à la CAN 2019 en Egypte. Beaucoup d’occasions manquées – au sens footballistique du terme – pour Ando et ses coéquipiers qui ont abordé le match retour avec un faible avantage. Un écart d’un but nécessaire mais pas suffisant pour se rendre en toute sérénité en Namibie. Sans parler des péripéties du voyage. Après s’être couché à même le sol à l’aéroport de Windhoek, les Barea auraient-ils dormi debout sur le terrain ?

R.O

Midi Madagasikara0 partages

Bakalorea 2019 Toamasina : Nahatratra 33,74% ny taham-pahafahana

Ny sabotsy tolakandro tamin’ny 04ora teo no natao ny ady varotry ny naoty hahafahana bakalorea 2019. Tapaka tamin’izay satria efa baiko avy tamin’ny minisiteran’ny fampianarana ambony, fa 10/20 no noraisina ary nanaiky ny fandaminana ireo mpampianatra mpitsara ny laza adina miisa 180. Vokatra izay dia nahatratra 33,74% ny taham-pahafahana teto Toamasina tamin’ity taona ity. Mpianatra  8.465 tamin’ireo mpiadina bakalorea 25.087 teto amin’ny faritanin’i Toamasina no afaka tamin’ny fihodinana voalohany. Raha atao isaky ny sokajy dia toy izao ny isan’ny mpiadina afaka bakalorea; sokajy A1 miisa 475 tamin’ny mpiadina 1.193, sokajy A2 miisa 5.603 tamin’ny mpiadina 17.511, sokajy D miisa 2.240 tamin’ireo mpiadina 5.980, ary ny sokajy C tsy nisy afa-tsy 148 monja tamin’ireo mpiadina 403 tato anatin’ny faritanin’i Toamasina. Ankilan’izany dia nivoaka ihany koa nandritra ny ady varotry ny naoty teny amin’ny lycée La Salle, ny sabotsy tolakandro teo, fa misy tena kitoatoa ny fitsarana ny taratasim-panadinan’ny mpianatra, satria napetraka fahatany ny isa. Misy ihany ireo taratasim-panadinan’ny mpiadina sasany notsarana fanindroany, hoy ny oniversite, saingy izay tratra ihany no nanaovana izany noho ny hamehana amin’ny famoahana ny valiny sy ny fanomanana ny fihodinana faharoan’ny bakalorea ankapobeny. Ankoatra izany ho fandaminana manomboka izao, dia tsy mamoaka lisitra intsony ny eo amin’ny foiben’ny bakalorea Toamasina, fa avy hatrany dia sekoly efatra isaky ny boriborintany no hametrahana izany dia: lycée Rabemananjara, CEG Radama I, Lycée Thomas Bévan ary CEG Mangarano. Tsy mivoaka ihany koa ny bakalorea teknika araka ny baiko ny minisitera raha tsy efa mivaly ny fihodinana faharoan’ny bakalorea ankapobeny; izay hanomboka ny 23 hatramin’ny 26 oktobra ho avy izao. Efa azo jerena ao anatin’ny tranonkalan’ny oniversite, “www.univ-toamasina.mg”, koa ny valin’ny bakalorea 2019.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Malagasy Rugby : Un bilan positif pour la saison 2018

Même si la nouvelle saison est déjà lancée pour Malagasy Rugby, les dirigeants avec les présidents des ligues, en présence des représentants du ministère de tutelle et le Comité Olympique ont clôturé officiellement la saison 2018 par une assemblée générale samedi dernier.

C’est ainsi que le samedi 19 octobre, le Malagasy Rugby, dirigé par son président Marcel Rakotomalala a effectué une assemblée générale pour la saison sportive 2018 au bureau du Comité Olympique Malgache à Ivandry. Huit présidents des ligues, à savoir Alaotra Mangoro, Atsinanana, Boeny, Ihorombe, Vakinankaratra, Haute Matsiatra, Amoron’I Mania, Atsimo Andrefana  y étaient présents, tandis que la ligue de Diana, Betsiboka, Bongolava, Itasy n’en ont  pas de représentants. La première partie de l’assemblée consistait à   l’assemblée générale ordinaire, durant laquelle la fédération a accompli son rapport moral,  financier et technique. Sur ce, le Malagasy Rugby a obtenu une approbation cent pour cent des rapports par les présidents des ligues. Quant à ces dernières, c’était l’occasion pour eux de relater  les difficultés qu’ils ont rencontré durant la saison.

« Le rugby malgache a connu une évolution l’année précédente. Nous avons gagné le trophée sur le plan du développement et de la formation de cette discipline en Afrique, on a commencé avec une médaille d’or et de bronze les trois premiers mois de la saison 2019. Mais il y en a des points qu’on devrait améliorer  surtout pour les Makis à VII qui participeront au championnat d’Afrique en Afrique du Sud en novembre et le premier tour des éliminatoires du rugby à XV qui affrontera Madagascar au Nigeria le 1er décembre à Mahamasina » a expliqué le président Marcel Rakotomalala. Il a mis le point sur le « i » concernant la ligue d’Analamanga et la section Tana Ville que ces dernières sont suspendues à vie après avoir été sanctionnées pour trois ans de suspensions au niveau du Malagasy Rugby.

Lors de la deuxième partie notamment l’assemblée générale extraordinaire, la mutation était au centre de la discussion. Auparavant, il n’y avait pas de règlements clairs régissant la mutation d’un joueur tant régionale que nationale. Cependant, une mise à jour du texte, ainsi que  celle du statut sur les règlements intérieurs et généraux ont été faits. Après la finale de la Coupe du Monde du rugby, le président de la fédération assistera à l’assemblée générale du World rugby au Japon, selon ses explications.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Volley-ball – Championnats de Madagascar : Stef’Auto et GNBC en patrons indétrônables

de Mahajanga  leur domination de plus de dix ans.

Et l’histoire se répète. Les années se suivent, mais, deux équipes demeurent sur le trône national. Des joueurs,  des joueuses et des coachs se sont succédé, mais, les performances de GNVB et de Stef’Auto restent les mêmes. Pour l’heure, les adversaires à leur taille ne sont pas encore constitués.

Voie royale. C’était le remake de la finale féminine de 2018 à Toliara, mais cette année, encore, c’est toujours la même équipe qui a triomphé. La formation de Stef’Auto de Toamasina n’a pas fait de dentelle pour s’offrir leur douzième titre national, hier, en fin d’après-midi au Complexe de Mahajanga. La troupe à Lalah avec un parcours sans faute tout au long de la compétition s’est imposée par trois sets à un devant Bi’As d’Analamanga. Les Tamataviennes ont enlevé la première manche par 25 à 22. Les Gabriella et camarades de Bi’As ont dû batailler à fond pour remporter le second set et égaliser le score par 27 à 25. Les protégées de Didier Sely ont redoublé d’efforts et retrouvent leur rythme. Stef’Auto remporte le troisième et quatrième sans encombre par 25 à 13 et 25 à 15. Elles étaient sur la voie royale pour signer leur douzième étoile. La troisième place est revenue à JMVB, vainqueur de VBCD au tie-break, (25-18/25-19/16-25/23-25/15-13).

8e titre. Chez les hommes, c’est un duel de « frères » entre la Gendarmerie Nationale Volley-Ball (GNVB) et la Jeunesse Sportive d’Ambatonilita « B ». Les gendarmes qui ont annoncé la couleur depuis le début du tournoi. L’équipe coachée par Thierry Ranaivoson était tout simplement trop forte  pour les gars de la JSA « B » que les Eric et sa bande ont déjà battu lors de la finale de la ligue d’Analamanga. Les Mamode, Odilon, Fara Johns de la JSA « B » n’étaient pas en mesure de contrecarrer les velléités adverses. Les Andry Be et compagnies se sont imposés en trois manches (25-20/25-17/25-11). Les gendarmes soulèvent ainsi leur huitième titre national d’affilé au grand bonheur du président du club, Hery Rakotomalala. Au terme d’un match très serré, la CNaPS Sports complète le podium devant Mama sur une victoire par trois sets à deux, (21-25/25-21/28-26/27-29/15-9).

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Affaire Ambohitrimanjaka : Des gendarmes auditionnés en tant que témoins

La  Section de recherche criminelle de la gendarmerie nationale à Fiadanana a dû  proroger  jusqu’à hier, la garde à vue des personnes arrêtées pour avoir agressé des gendarmes à Ambohitrimanjaka jeudi dernier. Cette mesure a été prise du fait que les gendarmes qui étaient présents sur les lieux durant cet  incident ont dû également être auditionnés en tant que témoins afin de ficeler le dossier sur cette affaire dont l’enquête reste toujours ouverte. D’autres suspects sont encore à rechercher. Le  déferrement des cinq individus reconnus avoir commis cette violence et qui  ont blessé quatre gendarmes devra avoir lieu ce jour. Samedi, des habitants des quatre communes (Ambohitrimanjaka, Ambohidrapeto, Ankadimanga, Fiombonana) déclarant contre la mise en œuvre du Projet Tana-Masoandro à Ambohitrimanjaka sont de nouveau descendus dans la rue. Cela s’est déroulé dans le calme et sous la surveillance des éléments des Forces de l’ordre.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Ambatovy : Le tournoi « Tretrika » pour soutenir le développement personnel des jeunes

Soutenir le développement personnel des jeunes à travers le sport, et plus précisément le football. C’est alors dans le dessein  de soutenir les jeunes dans ses zones d’implantation dans leur développement personnel, qu’Ambatovy a appuyé, depuis 2017, l’organisation d’un tournoi de football auquel participent les jeunes, filles et garçons, issus des cinq communes rurales : Ambohibary, Andasibe, Ambatovola, Beforona et Morarano Gara, ainsi qu’une équipe d’Ambatovy. L’objectif de ce tournoi baptisé « Tretrika » qui en est à sa cinquième édition cette année 2019, est de permettre à ces jeunes d’acquérir, entre autres, l’esprit d’équipe, le respect des règles et normes, et d’atteindre le dépassement de soi à travers la pratique d’une activité physique, sans oublier les bienfaits du sport sur la santé en général. Cela contribue effectivement à leur développement personnel et les prépare à devenir des responsables, des leaders et acteurs de développement dans leurs communes respectives.

Depuis la création de ce tournoi « Tretrika », près de 500 jeunes filles et garçons, y ont participé. Quant à l’édition 2019 qui s’est étalée sur un mois, elle fut remportée par l’équipe de Morarano Gara qui a battu en finale par 1 but à rien celle d’Andasibe, le 6 octobre dernier. Les joueurs de Morarano Gara ont, par la même occasion, gagné le trophée, un zébu et des équipements sportifs offerts par Ambatovy, tandis que toutes les équipes participantes ont reçu des maillots et des ballons.

Recueillis par Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Education : Les inscriptions à zéro ariary, le plus grand souhait des parents d’élèves des EPP

Les inscriptions seront gratuites dans les écoles primaires publiques d’Antananarivo. C’est ce qui a été appris dernièrement dans le dessein  d’alléger les dépenses des parents d’élèves dans ces établissements scolaires publics.

Les élèves des EPP sont généralement issus de familles modestes, voire très pauvres.

La majorité des élèves scolarisés dans les écoles primaires publiques (EPP) est issue  de familles modestes, voire extrêmement pauvres. La période de la rentrée scolaire est ainsi synonyme de grandes difficultés financières pour les familles, ne disposant pas de quoi payer les frais d’inscription, sans parler des fournitures scolaires, réduites au strict minimum. Ces dernières années, les parents ne paient pas la même somme d’argent d’une EPP à l’autre, au moment des inscriptions. En effet, il arrive que les établissements demandent aux parents, outre les droits d’inscription, une contribution financière destinée au paiement des enseignants non fonctionnaires, dont les montants peuvent varier d’un établissement à l’autre.

Fournitures. Cette année, les parents d’élèves, du moins, ceux des EPP d’Antananarivo, n’auront donc pas à payer de droit d’inscription. Néanmoins, il n’est pas à exclure qu’il puisse y avoir d’autres frais à payer au chapitre des contributions au paiement des maîtres FRAM, pour ne citer que cela. Ainsi, en dépit de la gratuité concernant les inscriptions proprement dites, les parents craignent que la gratuité effective, qui équivaut à une inscription avec zéro ariary à payer, ne soit pas encore une réalité cette année, à moins que les responsables de l’Education nationale ne le leur affirment noir sur blanc. Ce qui changerait tout chez les familles les plus défavorisées dans la mesure où les parents pourront mieux se consacrer aux fournitures scolaires de leurs progénitures, si les autres années, les enseignants doivent leur accorder un délai allant jusqu’à plusieurs semaines après la rentrée, afin de réunir les fournitures nécessaires. Le jour de la rentrée des classes, il arrive que certains élèves viennent avec un cartable quasiment vide. Pour les enseignants, il leur est difficile d’exiger des parents de réunir l’intégralité des fournitures dès le premier jour de classe, bien que la liste ne renferme que le minimum nécessaire pour permettre aux élèves de suivre les cours  le plus normalement possible.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

L’injustice se perpétue

Les leçons ne sont jamais mieux apprises qu’à force de répétition dit-on. Cette chronique en partie déjà écrite est renouvelée va dans ce sens. Les biens pensants actuels  nous rabâchent que la mort  de la planète est inéluctable et qu’il faut donc enrayer  cette course à la croissance économique.

Les conseillers  de tous bords ont prôné la croissance économique comme élément moteur du développement. Un  processus historique passant  par cinq paliers  selon Rostow,  que dans les pays développés ont franchis :

La société traditionnelle où l’on ne vit que l’exploitation de la terre…les conditions préalables au décollage : le changement est plus facilement accepté, ce qui permet à la croissance économiquede dépasser la croissance démographique, grâce à la révolution agricole notamment.le décollage (ou take-off) : c’est l’étape décisive, le moment où la croissance devient un phénomène auto-entretenu. Durant une vingtaine d’années les investissements massifs dans l’industrie permettent une inflexion majeure et durable du rythme de la croissance.la maturité : elle correspond à la seconde révolution industrielle : les niveaux de vie s’améliorent sensiblement …la consommation de masse : c’est l’étape ultime de la société, elle renvoie aux roaring twentiesaux États-Unis (les années 20 marquées par la prohibition) et à l’après Seconde Guerre mondiale en Europe occidentale (Trente Glorieuses).

Des étapes qui gagnent à être enjambées pour arriver rapidement à un mieux- être dans les pays moins nantis, disent-ils, grâce au progrès technique et aux  bonds intellectuels  avec  l’enseignement généralisé.

Quand parlant de l’Afrique, Nicolas Sarkozy dit que ce continent n’est pas encore entré dans l’histoire, il a eu sûrement  en tête ces étapes Rostowiennes pour justifier le stade de « Bien- être » matériel auquel les Africains n’ont pas encore atteint.

Mais voilà, que certains économistes, ceux qui brandissent « Un développement durable » face au constat de la disparition des ressources naturelles, en particulier, et des menaces sur la sur la biodiversité, en général, mettent en avant, la théorie de la décroissance économique pour enrayer cette descente inéluctable vers « la mort de la planète ». Pour cela, ils préconisent, une croissance négative c’est-à-dire moins de course à la production et moins de consommation, pour résumer.

Seulement, depuis des millénaires, l’humanité a lutté contre la faim, le froid, la maladie, l’isolement  pour jouir  un tant soit peu  de ce que peut offrir son héritage universel, voilà qu’une partie des êtres humains se voit priver à jamais de profiter des « commodités»  dont une  autre partie a  déjà largement joui. Les petits  Africains n’auront donc jamais ni  motos ni voitures, ni  possibilité de voyager en avion et encore moins d’habitats à air conditionné sous prétexte que ces « plaisirs normaux » ne leur sont plus accessibles ni nécessaires  à cause de leur voracité  en énergie. Energie qu’ils ont fournie  sans contrepartie pendant des siècles. Où est l’équité à ce compte- là ? Le génie humain saura-t-il réparer cette injustice ?

M.Ranarivao

Midi Madagasikara0 partages

Football-CHAN : Les Barea éliminés à la dernière marche

Incroyable mais hélas vrai, les Barea sont passés à côté de leur match face à des modestes Namibiens qui  évoluaient devant des gradins  dégarnis, preuve que le football n’attire plus la grande foule et qu’ils ne s’attendaient pas du tout à se qualifier pour cette phase finale de la CHAN au Cameroun.

Le ciel est tombé sur la tête des Barea qui se sont inclinés par deux buts à zéro devant les Brave Warriors. Une victoire acquise dès la 11e  minute avec ce but d’Elmo Kambindu, le grand  attaquant à qui Francklin Andriamanarivo avait demandé de marquer à la culotte mais allez savoir pourquoi Ronald ne l’a pas fait en se faisant déborder comme à l’entraînement. Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce but sonna le réveil d’un camp malgache jusque- là trop tendre, voire trop fébrile. C’est ce qui explique les ratés, d’abord par Eliot qui n’ arrivait pas à avoir le dessus dans une situation de « un contre un » avec le gardien Edward Maova (23e ), mais aussi de Jean Yves, le meilleur Malgache du lot qui remisait dans un espace vide alors  qu’ il aurait dû tirer au premier poteau (37e ).

Il y a eu ensuite quelques tentatives de Tsito mais elles se heurtent à un bloc namibien compact. Le jeu devenait plus fluide pour les Barea mais la finition laissait toujours à désirer. Et ce qui devait arriver arriva, puisque sur un long dégagement, le même Elmo Kambindu parvint à tromper la vigilance du gardien Ando et de Berajo pour marquer dans un but vide.

À 2 à 0, la messe était dite parce que  le coach namibien verrouilla sa porte en faisant rentrer l’un de ses meilleurs éléments Zeriuveza Uanivi. À 5 défenseurs, à plat qui plus est, les Namibiens n’attendaient plus que le coup de sifflet final de l’arbitre swazi,  Thulani Sibanze qui n’a pas été du tout tendre avec les Malgaches. Baggio à qui il avait donné le carton jaune (30e ) savait bien qu’il allait sévir pour une faute pas évidente.  A propos de cela aussi, on le savait car bien avant le match, Toby avait raconté que le même arbitre avait refusé deux buts de la CNaPS Sport lors du match du TS Galaxy en Afrique du Sud. Mais autant le dire, ceci n’est pas une excuse pour expliquer cette déroute car il y avait aussi la fatigue de ce voyage Tana- Nairobi- Johannesburg- Windhoek et surtout ces erreurs à répétition d’un groupe qui a connu une entame de match très difficile.

Il reste donc les matches de la CAN contre le Niger et l’Éthiopie où Nicolas Dupuis, également sur place, parlait de faire appel au service de quelques joueurs de cette CHAN. Techniquement ces joueurs ont le niveau pour peu qu”ils acceptent de suivre les consignes de l’encadrement mais cela n’a  pas été le cas samedi à Windhoek, se plaint Franklin Andriamanarivo. Et c’est vraiment dommage. Dommage que les joueurs n’y avaient pas cru.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

HVM : Congrès national au mois de novembre

Le parti « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » est de retour après l’échec cuisant de son candidat au 1er tour de l’élection présidentielle de 2018. En effet, un communiqué officiel de son secrétaire général national Rachidy Mohamed annonce que le HVM tiendra son congrès national au mois de novembre prochain. Deux représentants par district dont un homme et une femme sont invités à assister à ce rendez-vous. D’après le communiqué, Rachidy Mohamed appelle tous ceux qui restent convaincus et adhèrent  encore à la vision commune du parti » à répondre à cette convocation de congrès national. Pour bon nombre d’observateurs, ce sera un moment pour l’ancien parti majoritaire de prouver qu’il existe toujours malgré ses échecs électoraux.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Andavamamba : Fiara roa may, tao anaty hain-trano

Niredareda ny afo, namotika ireo trano hazo am-polony maro

Nandravarava ny afo teto an-dRenivohitra nandritra iny faran’ny herinandro iny. Fiara roa sy trano iray no may, omaly alahady, tetsy Andavamamba. Ny zava-nisy, araka ny fampitam-baovao avy amin’ireo mpamonjy voina dia trano biriky iray no nirehitra teny an-toerana, manoloana ny Aft, tokony ho tamin’ny 12 ora antoandro teo ho eo. Afo izay niitatra avy tamina fandoroana rantsana « cyprès » tsy lavitra teo, araka ny fanazavana azo hatrany. Noho ny toetr’andro dia vetivety dia nihanaka ny afo ary nahazo toerana fijanonan’ireo fiara amidy maromaro, tsy lavitra teo. Tsy nisy teny an-toerana moa ny tompon’ireo fiara ireo ka nampanano sarotra ny famonjena azy. Soa ihany fa nisy ny fandrasaina andraikitra avy hatrany nataon’ireo miaramila sendra nandalo, niezaka nanakisaka ireo fiara rehetra, tsy nahagoavana ny fahavoazana mialohan’ny nahatongavan’ny mpamonjy voina, araka ny angom-baovao azo. Na izany aza, ankoatr’ilay trano biriky izay fantatra fa efitra roa no may tanteraka ary tsy nisy avotra ny entana tao anatiny, dia nisy fiara tsy mataho-dalana roa ihany koa no nolelafin’ny afo sy may teny an-toerana. Tao anatin’ny fotoana fohy monja no tonga teny Andavamamba ny mpamonjy voina, izay nitondra fiarabe efatra ary minitra maromaro taorian’izay no maty tanteraka ny afo.

Ankoatran’io tetsy Andavamamba io ihany koa dia nitrangana hain-trano goavana ihany koa tetsy Anosibe Angarangarana, ny sabotsy vao mangiran-dratsy teo. Trano hazo manodidina ny 32  teo ho eo no  kila forehitra, tsy nisy azo noraisina intsony teny an-toerana. Raha ny fanazavana azo hatrany dia somary nampanano sarotra ny fifehezana ny afo teny an-toerana, na dia teo aza ny finiavana sy ny herim-pon’ireo mpamonjy voina 20 lahy tonga teny, niaraka tamin’ny fiarabe dimy. Tao anatin’ny ora efatra be izao vao voafehy tanteraka ny afo. Izany hoy izy ireo, dia noho ny fahalaviran’ny « bouche d’incendie » sy ny lalana tery. Tsy fantatra mazava hatreto izay tena antony nahatonga ny loza fa raha ny angom-baovao tetsy sy teroa dia toa hoe « court-circuit ». Ankoatr’ireo mpamonjy voina moa dia tonga teny an-toerana ny avy ao amin’ny Jirama sy pôlisy misahana iny faritra iny. Marihana fa tamin’ireo hain-trano mahatsiravina roa ireo dia tsy nisy ny aina nafoy na ny naratra saingy maro dia maro kosa ireo tra-boina sy very fananana.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Madera Namontana : Trois braqueurs de cash point arrêtés

Ce serait une étape pour couper court à cette série d’attaques de cash point qui a pris de l’ampleur ces derniers temps. Trois individus ont été arrêtés par des éléments de l’Unité d’intervention rapide (UIR), du service anti-gang (SAG), et de la brigade criminelle, tous de la police nationale, à Madera Namontana. Ils ont été poursuivis pour avoir saccagé un « cash point » dans la localité. Ce vendredi vers 16 heures, trois hommes à visage découvert et munis des deux pistolets automatiques ont investi un kiosque abritant à la fois un cash point et une boutique d’appareils de téléphonie mobile. 2 .000 .000 ariary et quelques téléphones portables y ont été dérobés. Sitôt alertés par la victime, des éléments du SAG et de l’UIR appuyés par des policiers de la brigade criminelle sont partis à la poursuite des malfaiteurs. Grâce à la rapidité de l’intervention, trois suspects ont été attrapés pas loin du lieu de l’attaque. L’un d’entre eux a été surpris en possession des 21 téléphones portables et 836.500 ariary en espèce, volés dans cette attaque. Quant à l’arme utilisée, elle est emportée par ses comparses qui ont pu s’échapper. Cet acte de banditisme porte à deux le nombre d’attaque de « cash point » commis ce vendredi. La première a eu lieu à Ampefiloha vers 7 heures du matin durant laquelle un homme a été abattu par des balles tirées par les malfrats.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Football- Pro League : Elgeco Plus vise le titre

L’Elgeco Plus est fin prêt pour la saison 2019-2020. L’équipe d’Analamanga vise le titre en Pro League  qui  démarrera ce week-end, et cela en guise de  revanche  vu son parcours très difficile lors de la saison précédente. C’est ainsi l’objectif du nouveau président du club, Gérard Rajaonarison et du vice-président Rakotondranivo Yves Julmond. Ils ont inauguré hier au stade « Elgeco Plus Stadium » au  By-Pass, les équipements tout  neufs, tels que les maillots de compétition  et les tenues de parade des joueurs pour les championnats. « Avec le nouveau  staff et le nouveau coach en la personne, du Français Christian Bucard, nous visons loin sur l’expertise au niveau des compétitions nationales et internationales. » a expliqué le président. Ils sont 26 joueurs qui constituent l’équipe d’Elgeco Plus pour cette compétition professionnelle. La   majorité,   ce sont des jeunes avec une moyenne d’âge de 19 ans. Le coach a  tout de même gardé les joueurs expérimentés, parmi eux, Dino et Johnny.

« L’objectif est de  figurer  dans la Pro League. Nous avons l’effectif, c’est une équipe jeune motivée qui joue bien. Nous avons la possibilité d’en finir à la première place» a estimé le coach.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara0 partages

Andavamamba : Mpibizina basy tra-tehaky ny pôlisy

Tombanany eo amin’ny iray tapitrisa ariary eo ho eo ny basy poleta iray, niaraka tamin’ny bala efatra. Lehilahy iray tokoa no voasambotry ny pôlisy avy ao amin’ny kaomisarian’ny boriborintany fahefatra, ny sabotsy lasa teo, tetsy Andavamamba. Araka ny vaovao voaray avy tamin’ireto mpitandro filaminana ireto, dia nahare ny fisian’ity lehilahy  mivarotra basy ity izy ireo. « Vokatry ny fanomezam-baovao avy tamin’ olona tsara sitra-po no nahafantaran’ny polisy miasa ao amin’ny CSP4, fa misy lehilahy iray mivarotra basy PA eny amin’iny faritra iadidiany iny ». Rehefa natao ny vela-pandrika rehetra nahafahana namantatra ity mpivarotra basy ity, dia noraisim-potsiny teo akaikin’ny toby fivarotan-tsolika iray ranamana. Teo am-pivarotana izany fitaovam-piadiana izany mihitsy moa izy no tra-tehaka. Miparitaka tanteraka tokoa amin’izao ny fitaovam-piadiana. Ny fanontaniana izay mbola tsy voavaly hatreto dia ny hoe:”avy aiza marina itony basy miparitaka itony? “. Heverina araka izany fa hizotra mankany amin’ny famaliana io fanontaniana io ny famotorana natao an’ity mpivarotra basy tsy ara-dalàna ity.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Omnisports : 41 jeunes sportifs formés en entrepreneuriat

Après cinq jours intenses de formations et partage d’expérience  avec 14 formateurs qualifiés, l’atelier sur les métiers du sport et entrepreneuriat  avec la participation de 41 jeunes sportifs des régions Boeny, Betsiboka et de Sofia a pris fin vendredi à la  Maison des jeunes Barday, Mahajanga. Cet atelier régional, le second du genre après Antananarivo, est organisé par la Maison du Sport en collaboration avec le ministère de la Jeunesse et des Sports, l’Académie  Nationale des Sports et financé par l’Ambassade de France à Madagascar. Tout le monde est reparti satisfait, l’organisateur, les formateurs et les participants. « Les cours étaient tous intéressants. J’ai pu découvrir que le sport fait vivre si on se donne à fond. En tant que jeune capitaine et leader sportif, j’ai eu de bonnes bases en gestion de projet, en marketing et surtout sur les lois qui régissent le sport au pays. A mon tour maintenant de partager mes acquis à mes coéquipiers au sein du club » a fait savoir Chantal Soazara, volleyeuse participante à la formation. Les 41 participants sont issus de plusieurs disciplines à savoir le volley-ball, le basket-ball, le football, le handball, la boxe, l’aïkido, la danse, l’haltérophilie et bien d’autres. Des anciennes gloires à l’image de Bako Ratsifandrihamanana, Vero Andrianarisoa ont partagé leur expérience aux jeunes sportifs encore en manque de repère. « Vous êtes tellement chanceux de faire partie de ces jeunes sélectionnés pour ce projet.  Il n’y a pas de miracle en sport mais il faut beaucoup de sacrifices. Quand on est sportif, on ne vise jamais la deuxième ou troisième place, l’objectif est toujours la première place » a souligné le préfet de Mahajanga, Ravelomahay. Et la jeunesse des régions Boeny, Sofia et Betsiboka en redemande encore.

T.H

Madagate0 partages

FAFAHA tarika Mahaleo. Nodimandry ny 20 Oktobra 2019

Tarika MAHALEO. Nodimandry androany Alahady 20 Oktobra 2019, teo amin’ny faha-65 taonany, i Famantanantsoa Rajaonarison Andriamihaingo na i FAFAH.

Lasa nanara-dia an’i RAOUL (nodimandry ny 03 Septambra 2010) sy NONOH (nodimandry ny 29 Aogositra 2014) izy.

Maneho ny fiaraha-miory amin’ny fianakavian’i Fafah tsy ankanavaka sy amin’ny tarika Mahaleo ny tenako, amin’ny anaran’ny ekipan’ny madagate.

Jeannot Ramambazafy

TSAROANAY TOKOA Tsaroanay tokoa izao Ny soa be noraisinay Tsy tapaka avy taminao Ry Andriananaharinay.

Ny lasa hitodianay Dia mampiseho avokoa Ny tanam-pitiavana Nihahy sady nanasoa.

Ka dia mba velomy re Aty anatinay ny fo Mahay misaotra Anao anie Ry Rainay be famindra-po.

Madagate0 partages

FAFAH tarika Mahaleo. Nodimandry ny 20 Oktobra 2019

Tarika MAHALEO. Nodimandry androany Alahady 20 Oktobra 2019, teo amin’ny faha-65 taonany, i Famantanantsoa Rajaonarison Andriamihaingo na i FAFAH.

Lasa nanara-dia an’i RAOUL (nodimandry ny 03 Septambra 2010) sy NONOH (nodimandry ny 29 Aogositra 2014) izy.

Maneho ny fiaraha-miory amin’ny fianakavian’i Fafah tsy ankanavaka sy amin’ny tarika Mahaleo ny tenako, amin’ny anaran’ny ekipan’ny madagate.

Jeannot Ramambazafy

***************************

TSAROANAY TOKOA Tsaroanay tokoa izao Ny soa be noraisinay Tsy tapaka avy taminao Ry Andriananaharinay.

Ny lasa hitodianay Dia mampiseho avokoa Ny tanam-pitiavana Nihahy sady nanasoa.

Ka dia mba velomy re Aty anatinay ny fo Mahay misaotra Anao anie Ry Rainay be famindra-po.

***************************

***************************