Les actualités Malgaches du Mardi 21 Août 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara118 partages

Ambovombe Androy : La population donne 48h aux autorités locales

Le député Milavonjy interpelle le ministre de l’Intérieur.

La situation commence à s’envenimer dans le district d’Ambovombe Androy. « C’est dû aux agissements de certaines autorités locales et régionales dont le préfet et le chef de région. Les notables et les chefs de  « fokontany » sont fâchés contre les actes de dévalorisation des us et des coutumes locales commandités par le chef de région. Pire, des tombeaux des Antandroy sont même profanés par un Vazaha sans que ce responsable hausse le ton pour le condamner. », fustige le député d’Ambovombe Androy Milavonjy Philobert.

Neutralité de l’Administration. L’abus de pouvoir dont est victime le chef d’antenne du BNGRC à Ambovombe Androy se trouve également à l’origine de la colère des notables locaux. « Ce chef d’antenne a été limogé par une simple note de service parce qu’il a accepté de donner la pelle mécanique et le camion benne du BNGRC pour le nettoyage de la ville avant la visite du président de la République. Le chef de région n’a pas fait son travail. C’est nous qui avons pris nos responsabilités pour nettoyer la ville. », déplore Milavonjy Philobert. Avant d’interpeller le ministre de l’Intérieur : « Hery Rajaonarimampianina est encore président de la République. En tant que tel, les services techniques déconcentrés sont tenus d’apporter leur concours à l’organisation de sa visite. C’est ce qu’a fait le chef d’antenne du BNGRC à Ambovombe. Or, on l’accuse de fouler aux pieds la neutralité de l’Administration que le ministre de l’Intérieur ne cesse de prôner. »

R.Eugène

Midi Madagasikara29 partages

Otiv Tana : Bilan positif de l’année d’exercice 2017

L’assemblée générale s’est déroulée à l’espace Yandi By Pass vendredi dernier.

L’assemblée générale organisée à l’espace Yandi By Pass a permis de connaître les avancées en matière d’expansion du réseau Otiv Tana.

Différentes avancées ont marqué l’année 2017 pour l’agence Otiv Tana. Ce que l’on peut résumer des interventions effectuées lors de l’assemblée générale annuelle qui a été organisée à l’espace Yandi By Pass vendredi 17 août 2018 dernier. Un moment qui a permis à tous les membres de faire un bref résumé de l’année d’exercice 2017, mais également de faire des projections pour les années à venir. A donc marqué ladite année, l’extension des zones d’interventions comme l’ouverture d’une agence à Mahajanga, à Bekily ou encore à Beloha. Une extension de zones de couverture qui a été accompagnée de hausse du nombre des membres qui sont actuellement de 300 000 personnes. L’évènement marquant de l’assemblée générale de l’année 2017 a également été la célébration du 5e anniversaire de la mutuelle de santé Harena.

Perspectives. Otiv Tana ne compte pas s’arrêter sur les acquis et avancées enregistrées jusqu’ici. L’agence se projette dans le futur, et compte améliorer ses services par l’utilisation de la finance digitale via le mobile banking, le TPE ou Terminal Paiement Electronique ou encore les DAB ou Distributeurs Automatiques des Billets. L’extension des zones de couverture figure également dans la liste des choses «à faire» pour les années à venir. Il convient de noter que l’assemblée générale a vu la présence du président du conseil d’administration du réseau en la personne de Fety Andrianoelina Rakotondrasoa, du directeur général Randrianiaina Rakotoarivao, des membres du conseil d’administration, du comité de surveillance, des dirigeants des 12 agences répartis dans 10 régions, des directeurs d’agence et du personnel du siège social.

José Belalahy

News Mada17 partages

Fihodidinana an’i Madagasikara: nandeha sarety 5 000 km ry Poussin efa-mianaka

Fizahantany sy kolontsaina. Nihodidina an’i Madagasikara tamin’ny alalan’ny sarety amin’ny lalana 5 000 km ireo teratany frantsay efa-mianaka, i Poussin Alexandre. Notsenaina tetsy amin’ny gara Soarano ity fianakaviana ity, ny alahady teo. “Ambarako fa ho masoivohon’ny firenena malagasy eo amin’ny tontolon’ny fizahantany maneran-tany ianareo… Na isika aza, mbola vitsy ny nahita sy niaina ny tahaka azy ireo”, hoy  ny minisitry ny Fizahantany, Razafitsiandraofa Brunelle, nitsena azy ireo teny an-toerana.

Nanainga teto an-dRenivohitra ny 16 septambra 2014 efa taona lasa izy ireo ary nihazo an’i  Menabe, Atsimo Andrefana, Anosy, Atsimo Atsinanana hatrany Vatovavy Fitovinany. Nandeha tany Analanjirofo sy Atsinanana hatrany Sava.  Nitohy tany Diana sy Sofia avy eo ary nizotra nankany Boeny. Nisy fotoana nandeha lakana ary nitarika azy ireo ny teratany malagasy roa: i Jerome sy Ravelo, miaraka amin’ny omby efatra sy alika iray. “Hampahafantarinay amin’ny fahitalavitra “Voyage” ny horonantsary momba ny dianay rehetra.  Hahazo izany koa ny TVM mba ho hitan’ny vahoaka malagasy”, hoy i Poussin.

Synèse R. 

Midi Madagasikara16 partages

Vie d’artiste : Liantsoa a dit « oui » à Mahatozo !

Liantsoa et Mahatozo se sont ainsi dits oui samedi dernier et continueront désormais leur chemin ensemble… pour le pire et le meilleur

Ils ont fait le grand saut ! Pour Liantsoa, le rêve est maintenant devenu réalité. Car allier sa vie à celui qu’a choisi son cœur, c’est le rêve de presque toutes les jeunes femmes. Samedi dernier, la chanteuse de « isa roa telo » et son Mahatozo se sont ainsi dits « oui » à la FJKM Atsimon’i Mahamasina.

Liantsoa – isa roa telo n’est plus un cœur à prendre ! Son destin est désormais lié à jamais à celui de son pianiste et meilleur ami Mahatozo. Il y a six ans, tout semblait pourtant encore incertain. Elle était plus r’nb. Lui est un fou de jazz. Deux mondes assez différents mais qui se rejoignent de temps à autre. En 2012, quand Mahatozo rejoint le groupe isa roa telo pour en devenir le pianiste, tous deux commencent à se rapprocher. « On était tellement différent l’un de l’autre. Une chose était néanmoins sûre, on avait la même passion pour la musique », raconte Liantsoa.

Au fil du temps, les deux amis se rapprochent. Comme il n’y a qu’un pas entre l’amitié et l’amour, leur relation prend une autre tournure. En 2013, c’est donc une nouvelle page qui commence pour les deux jeunes gens qui continuent également leur chemin musical ensemble. « En 2016, j’ai commencé à mener une carrière en solo, en parallèle à « isa roa telo » qui était en suspens. Il m’a soutenu et nous nous sommes encore plus rapprochés qu’en 2018 nous avons pris la décision d’officialiser notre union, devant Dieu et devant les hommes ». Samedi dernier, Liantsoa et Mahatozo se sont ainsi dits « oui » à la FJKM Atsimon’i Mahamasina. Les jeunes mariés ont ensuite célébré leur union avec leurs proches à la Villa Sapin Ambohimangakely. Une cérémonie en toute simplicité autour du thème « love music ». Les deux artistes continueront désormais leur chemin ensemble… pour le pire et le meilleur !Niaina Nofy

News Mada11 partages

Presidentielle: pléthore de candidats à la HCC

C’est le dernier jour du dépôt des candidatures à la HCC et 28 candidats ont déjà déclaré leur intention de briguer la magistrature suprême. Ce nombre pourrait encore augmenter d’ici ce soir.

Jusqu’à hier, 28 candidats ont fait part de leur intention de participer à la présidentielle du 7 novembre auprès de la Haute cour constitutionnelle (HCC) dont neuf ont déposé leur dossier hier. D’ autres candidatures sont attendues pour ce dernier jour, dont celle de l’ancien Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana, l’actuel président de l’ Assemblée nationale Jean-Max Rakotomamonjy ou encore de Ny Rado Rafalimanana.

Parmi les 28 en lice, 10 d’entre eux ont déjà dirigé le pays dont les anciens chefs d’Etat Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, l’actuel président Hery Rajaonarimampianina, les anciens chefs du gouvernement  Jean-Omer Beriziky et Jean Ravelonarivo, des anciens ministres comme Paul Rabary, Jules Etienne, Rolland Ratsiraka, Joseph Martin Randriamampionona dit Dadafara ou encore Radavidson Andriamparany, mais également un ancien parlementaire, à l’instar de Zafimahaleo Rasolofondraosolo dit Dama. Le reste est réparti entre divers membres de parti politique, de chefs d’entreprise, de syndicat et d’association tels que Fanirisoa Ernaivo, Saraha Rabeharisoa, Eliana Bezaza, Solo Norbert Randriamorasata, André Christian Dieu Donné Mailhol, Erick Rajaonary, Serge Jovial Imbeh ou encore Me Mamy Radilofe.

Des anciens candidats à la présidentielle de 2018 veulent retenter leur chance, notamment Emma Roseline Rasolovoahangy du parti Ema, et Jean-Pierre Rakoto du parti Raiamandreny jirom-pirenena (RJP). Malgré son intention de se présenter à la prochaine présidentielle, Patrick Raharimanana s’est désisté à la dernière minute et ne présentera pas sa candidature. A noter qu’il a déjà été candidat à l’élection de 2013.

Le dernier mot revient à la HCC

En tout cas, le dernier mot appartient à la HCC. Le chronogramme établi par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) prévoit la publication de la liste officielle des candidatures le 26 août prochain, soit cinq jours après la clôture de la réception des dossiers de candidature. Pour rappel, une quarantaine de candidatures a été reçue par la Haute cour lors de la présidentielle de 2013, mais celle-ci n’a retenu que 33 d’entre elles. A noter que le dépôt d’une quinzaine de dossiers est exigé par la HCC qui semble ne pouvoir tolérer aucun compromis.

Tahina Navalona

Midi Madagasikara9 partages

Salon RSE : La 3e édition les 31 août et 1er septembre au Carlton Anosy

La 3e édition du Salon RSE a été présentée hier aux médias, sous le thème « Faisons de la RSE une responsabilité partagée ».

La Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est un concept encore peu connu à Madagascar, selon UR-CSR Consulting, organisateur du Salon RSE et initiatives pour le développement durable. Cet outil présente pourtant des opportunités de développement.

Après le succès des précédentes éditions, les organisateurs du Salon RSE misent plus haut. 50 participants et plus de 6000 visiteurs seront attendus à cette manifestation, outre les 1000 personnes qui assisteront aux conférences organisées dans le cadre de l’événement. « Le Salon RSE est lancé pour sensibiliser les entreprises à renforcer leurs actions sociales. Des rencontres de travail sont également au programme, pour trouver des solutions pour la mise en place de structures et cadres permettant d’améliorer la RSE dans le pays. Actuellement, certaines entreprises font des actions sociétales mais inconsciemment. D’autres ne le font pas mais prétendent avoir des activités liés à ces responsabilités sociétales. En bref, le concept est encore mal connu dans la Grande-île », a affirmé Ulrichia Rabefitiavana. D’après ses explications, les actions RSE peuvent se faire en externe, à travers des actions sociales ou des activités en faveur de l’environnement ; ou bien en interne, à travers l’amélioration des conditions de travail des employés, à l’exemple de la mise en place de cantine.

Retard. Par rapport aux autres pays, les entreprises à Madagascar sont encore à la traine, en termes d’actions RSE. D’après les études menées par UR-CSR Consulting, la Grande-île est encore à la phase initiale, dans ce domaine d’activité. En effet, de nombreuses firmes exportatrices honorent ces responsabilités, suite aux exigences de leurs clients internationaux. D’autres font ces actions pour satisfaire les conditions des bailleurs de fonds et des investisseurs. Et pourtant, l’intérêt de mener des actions RSE bénéficie avant tout à l’entreprise concernée, selon UR-CSR Consulting. « Ces actions offrent plusieurs opportunités, si l’on ne cite que la réduction du taux de turnover ou de renouvellement du personnel. Nous savons que plus ce taux reste faible, plus le personnel est efficace par les expériences acquises », ont expliqué les organisateurs du salon RSE. Bref, malgré ces opportunités, des efforts restent à faire, pour promouvoir les actions RSE à Madagascar, surtout au niveau des entreprises qui produisent et commercialisent sur le marché local.

Antsa R.

News Mada8 partages

Hatramin’ny omaly: tafakatra 28 ireo kandidà hofidina filoham-pirenena

Tsy mbola ofisialy.  Nanao be fiavy ireo nametraka ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiny etsy amin’ny HCC Ambohidahy, omaly. Niampy sivy indray izany izao ka mahafeno azy ho 28.  Mbola misy maromaro ho avy koa ny anio.

Efa kandidà tamin’ny fifidianana filoham-pirenena ny sasany. Eo koa anefa ny olom-baovao, toy ny mpihira evanjelika na koa profesora. Anisan’izany Rabarihoela Bruno. Tsy nampoizina koa ny nirotsahan’i  « José Kely », akaiky ny amiraly Ratsiraka. Efa nisedra ny safidim-bahoaka  kosa ny sisa. Ohatra, Rakoto Jean Pierre, Andriamparany  Radavidson, Randriamampionona Joseph Martin na i « Dadafara ».  Manampy azy ireo, mbola niverina ho  kandidà Rasolovoahangy Emma. Solontena kosa ny an’ny kandidà Narison Stéphan ny nanatitra ny antontan-taratasiny.

Ankoatra ireo, andrasana anio ny  ny farafanaterana  izany.

Synèse R sy Fano

News Mada6 partages

Conjoncture: la Sadc attend des élections pacifiques

Le dernier sommet de la Communauté de développement d’Afrique australe (Sadc) qui s’est déroulé à Namibie a évoqué la situation politique à Madagascar. Selon le communiqué de l’organisation régionale, tous les acteurs politiques doivent veiller à ce que les prochaines élections se déroulent dans un environnement pacifique. Toujours dans cette optique, la Sadc prévoit  l’arrivée prochaine des émissaires de l’organisation régionale, du 3 au 7 septembre, à Madagascar. Du reste, la Sadc  a félicité  Joaquim Chissano, ancien président du Mozambique et envoyé spécial de la SADC à Madagascar, pour ses efforts de médiation.

Pour rappel, ce 38e sommet s’est clôturé samedi dernier.  C’est le ministre des Affaires étrangères Dovo Eloi Maxime qui a représenté la partie malgache.  Outre le cas de Madagascar, parmi les faits marquants de cette rencontre, des Chefs d’Etat et de gouvernement de la région figurent la passation à la tête de l’organisation entre le Président de l’Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, et le Président de la Namibie, Hage Geingob.

Rakoto   

Midi Madagasikara6 partages

Ambassade de Chine : Don de matériels pour le Menabe

L’Ambassadeur SEMme Yang Xiaorong (au centre) lors de la remise de don

4 ordinateurs, 4 imprimantes, 1 appareil photo digital et 10 clés USB. Un lot de matériels d’une valeur de 19 millions d’ariary qui a été remis à titre de don par l’Ambassade de la République Populaire de Chine à Madagascar aux bâtiments administratifs de la Région Menabe et de la Préfecture de Morondava qui ont été endommagés par un incendie.

Réhabilitation. « C’est avec un sentiment de fraternité que je participe à cette cérémonie de remise de don », a déclaré l’Ambassadeur SEMme Yang Xiaorong. En rappelant l’importance que la Chine attache aux relations amicales avec la Grande Ile. « Quand Madagascar a subi des catastrophes naturelles et rencontré des difficultés, le peuple chinois s’est toujours tenu au côté du peuple malagasy en lui donnant un coup de main », a-t-elle rappelé. En témoigne ce don qui est destiné à contribuer à la réhabilitation rapide des bâtiments administratifs sinistrés et à promouvoir les relations entre les deux pays.

Développement. « Depuis l’établissement des relations diplomatiques sino-malagasy, la coopération entre la Chine et Madagascar, y compris la région Sud de Madagascar, dans les domaines des infrastructures, de l’industrie, de l’agriculture, de la santé publique et de l’éducation, s’est renforcée sans cesse », a fait remarquer SEMme Yang Xiaorong. En ajoutant dans la foulée que « Madagascar a un grand potentiel de développement et un bel avenir, parce que la population malagasy est intelligente et dynamique, et les conditions naturelles avantageuses ». Et de réitérer la volonté de la Chine de rester « un bon ami et un partenaire fidèle de Madagascar » et d’accompagner ce dernier dans son développement.

R. O

News Mada5 partages

Firotsahan-kofidina: hampiroborobo ny toekarena ny kandidà Imbeh

Manana fandaharanasa miavaka sy mitombina, azo tanterahina. « Mila mametraka vina sy paikady vaovao isika ho an’ny vahoaka sy ny firenena. Tafiditra ao anatin’izany ny fampiboroboana ny toekarena anatiny”, hoy ny kandidà Imbeh Serge Jovial, omaly tamin’ny  resaka nifanaovana taminy. Nanteriny fa anisan’ny tanjony amin’izao hiatrehana ny fifidianana filoham-pirenena izao  izany. Mazava rahateo ny teny faneva entin’ity kandidàn’ny antoko Antoky ny fivoaran’ny Malagasy (Afima) ity : “Vahoaka ihany, vahoaka hatrany”. Manohana azy amin’izany ny antoko Marina sy ny eo anivon’ny PNJ. Mametraka fanamby ny tenany fa ho fitaratra aty amin’ireo firenen’ny ranomasimbe Indianina isika ary handroso bebe kokoa aty amin’ny kaontinantaben’i Afrika. “Azo atao tsara ny mitrandraka ny harena an-kibon’ny tany miaraka amin’ny fahazoana ny 50% amin’ny fitrandrahana ka hisitraka amin’izany tetikasa izany ny mponina. Tsy ho 1% tahaka ny amin’izao fotoana izao, tsy ekena izany”, hoy izy. Nohitsiny fa fomba iray hampihenana ny kolikoly koa izany ary hizorantsika amin’ny fenitry ny mangarahara momba ny harena an-kibon’ny tany. “Hampitomboina koa ny vola miditra eny anivon’ny kaominina… Akaiky ny mponina kokoa  io rafitra io ary ahafahan’izy ireo mandray andraikitra sady mpitarika eny ifotony sy ho  mpandray anjara mivantana amin’ny fampandrosoana eo aminy”, hoy ny kandidà Imbeh Serge Jovial.

Synèse R.

Midi Madagasikara5 partages

Hery Rajaonarimampianina : Inauguration du centre hospitalier à Soavinandriana-Itasy

Le président Hery Rajaonarimampianina continue son périple, à travers le pays, ces derniers temps. Il était ainsi à Soavinandriana-Itasy, hier. Il a procédé ainsi à l’inauguration du centre hospitalier de référence de district (CHRD2) doté d’un nouveau bloc opératoire, équipé aux normes internationales. Le lycée technique professionnel de Soavinandriana a également été pourvu d’un nouveau bâtiment, et peut désormais accueillir 350 élèves. Par ailleurs, trois nouveaux barrages ont été construits, et sept autres réhabilités à Ifanja Avaratra ; 17 km de canaux ont été assainis, dont 6 km à Ifanja Avaratra, et 11 km à Ifanja Atsimo. Le président Hery Rajaonarimampianina s’est également adressé particulièrement aux maires, pour leur rappeler qu’ils doivent collaborer pour relever le défi du développement, et que leur premier devoir est d’oeuvrer pour le bien de la population. Un clin d’œil à l’endroit de ces élus. Ainsi, pour le district de Soavinandriana, il a offert 22 motocyclettes, dont 16 pour les maires, et 6 à la gendarmerie et à la police nationale. La Région Itasy s’est également vue remettre les engins et les équipements du BNGRC dont une ambulance, un tractopelle et un camion benne, mais aussi 84 smartphones munis de chargeurs solaires.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara5 partages

Bousculade à la HCC : 13 nouveaux candidats

L’amiral Didier Ratsiraka serait attendu ce jour à Ambohidahy pour déposer ses dossiers de candidature.

24 heures avant l’expiration du délai de dépôt des dossiers de candidature, au total 28 candidats se sont inscrits auprès de la HCC. Pour la journée d’hier, neuf ont déposé leurs dossiers. Il s’agit, selon l’ordre d’enregistrement à Ambohidahy, du Pr Marcellin Andriantseheno (TAFAJIABY), Roland Iarovana Ratsiraka (Malagasy Tonga Saina ou MTS), Joseph Martin Randriamampionona dit Dadafara (Refondation Totale de Madagascar ou RTM), Dr Bruno Rabarihoela (Fahazavan’i Madagasikara ou FAIMA), Jean Pierre Rakoto (Raiamandreny Jirom-Pirenena ou RJP), Benjamin Andriamparany Radavidson (FFF), Stephan Narison (Antoko Gasy Miara Mandroso ou AGMM), Emma Roseline Rasolovoahangy (Ezaka Mampandroso Antsika ou EMA) et José Michel Andrianoelison. La liste n’est pas close. Les dernières 24 heures réservent encore plein de surprises. Aujourd’hui, au moins quatre autres candidats sont attendus à la Haute Cour Constitutionnelle. Parmi eux figurent l’actuel président de l’Assemblée nationale Jean Max Rakotomamonjy, l’ancien premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier, l’ancien directeur général du Trésor Public Orlando Robimanana et l’ancien ministre de la Fonction Publique Tabera Randriamanantsoa. On fait également croire depuis hier que l’ancien président Didier Ratsiraka déposerait ses dossiers de candidature ce jour à Ambohidahy.

Cinq jours. Après la clôture du dépôt de dossiers de candidature, le juge constitutionnel n’aura que cinq jours pour délibérer et sortir par la suite la liste définitive des candidats autorisés à concourir le 07 novembre prochain. Environ une trentaine de candidats serait alors dans la course à la magistrature suprême du pays. Visiblement, l’élection présidentielle du 07 novembre prochain intéresse nos politiciens. Certains se sont déjà présentés en 2013. Ils vont retenter leur chance. Malgré le nombre pléthorique des candidats à cette élection, seuls deux s’affronteront au second tour du 19 décembre et il n’y aura qu’un seul président de la République élu à l’issue de ces scrutins. Les débats sur les éventuels jeux d’alliance vont déjà bon train. On dirait même que des tractations y afférentes seraient déjà engagées. En tout cas, force est de constater que certains analystes politiques ne croient pas encore en la tenue de ce scrutin du 07 novembre. D’autres craignent des troubles pré-électorales et postélectorales. Reste à savoir si la CENI et la HCC en sont conscientes. Ces derniers temps, le juge constitutionnel se soucie de la dimension politique de ses décisions. Pour Ambohidahy, le juridisme a ses limites dans la prévention d’une crise politique.

R. Eugène

News Mada4 partages

ONU – Gueterres: « Very olomanga izao tontolo izao »

Namoaka fanambarana fanehoana fiaraha-miory amin’ny fodimandrin’i Kofi Annan ny  sekretera jeneralin’ny Firenena mikambana (ONU), i Antonio Gueterres, miaraka amin’ireo mpiasa rehetra eo anivon’ity andry iray lehibe maneran-tany ity.  “Very olomanga, tompondakan’ny filaminana sy ny maha olona, izao tontolo izao”, hoy izy.  Notsiahiviny tamin’izany ny asa lehibe vitan’ity sekretera jeneraly teo aloha ny ONU ity. Teo ny nisahanany ny kaomiseran’ny ONU miandraikitra ny mpitsoa-ponenana. Ny fanoloran-keviny sy ny fahendreny ary ny fanokafany ny sehatra ifanakalozan-kevitra. “Namahana ny olana rehetra izany ary lalana nitondra ho any amin’ny tontolo vaovao sy mendrika eto amin’izao tontolo izao. Na teo aza ny fotoan-tsarotra nodiaviny, nanohy ny asany hatrany izy ary nandala ny satan’ny ONU. Mijanona ho lova ho an’ny rehetra izany”, hoy ihany ny fanambarana. Nampitany izany fanehoana fiaraha-miory izany ny vadin’ity mpitantana teo aloha ny ONU ity, i Nane Annan, sy ny fianakaviany ary ny kaontinantan’i Afrika.

Synèse R.

News Mada3 partages

Tennis BMOI/Air France: les qualifications démarrent

Le tournoi de qualification (catégorie Dames) dans le cadre de l’Open International de BMOI et Air France, au mois d’octobre, s’est déroulé, le week-end dernier, au Country Club à Ilafy.

D’après les résultats, Elsie Rakotohasy possède des avantages dans la poule B en ayant infligé de lourds revers à ses adversaires lors de ses deux rencontres. Miantsa Rakotonirina n’a pas été en mesure

de lui barrer la route et s’est inclinée en 3 sets à 1 (6/3 3/6 6/4). Mais encore, Elsie a eu le dernier mot face à Fikasana Rakotomalala en 2 sets à rien (6/3 6/4).

Pour Randy Rakotoarilala, son parcours a également été brillant. Elle caracole en tête de la poule C après les 2 matchs de qualification. Randy a battu Steffy Razafimahatratra en 2 sets à rien (6/2 6/4) et a continué sur sa lancée  face à Fitia Rakotondramboa (6/2 6/3). Quant à Miora, Maholy, Charline et Safidisoa, elles ont marqué des points. A noter que l’aventure n’est pas encore finie, les qualifications continueront mercredi, au Country Club, pour la catégorie Dames et pareillement pour les autres catégories en simple. Les concurrents en double Hommes se donnent rendez-vous au début du mois de septembre.

Miarintsoa R.

 

Résultats du Tournoi de qualification de l’Open International

Mercredi 15 août

Maholy Razakaniaina 6/2 6/0 Ylona Andrianjanahary (Poule A)

Samedi 20 août

Miora Andrianatoandro 6/1 6/1 Miangaly Raharinosy (Poule A)

Charline Ravololonirina 6/4 7/6 Fisakana Rakotomalala (Poule B)

Elsie Rakotohasy 6/3 3/6 6/4 Miantsa Rakotonirina (Poule B)

Randy Rakotoarilala 6/2 6/4 Steffy Razafimahatratra (Poule C)

Safidisoa Nomenjanahary 6/3 6/0 Fitia Rakotondramboa (Poule C)

Dimanche 21 août

Elsie Rakotohasy 6/3 6/4 Fikasana Rakotomalala (Poule B)

Randy Rakotoarilala 6/2 6/3 Fitia Rakotondramboa (Poule C)

News Mada3 partages

Tsipy kanetibe: lasan-dry Luc Kely ny amboara

Nanjakan’ny Malagasy indray ny fifaninanana tsipy kanetibe, natao tany Frantsa ny faran’ny herinandro lasa teo. Norombahin’ny ekipa nisy an’i Luc Kely sy i Mamy Ronaldinho ary i Tselonina ny amboara, teo amin’ny “Supranational du Puy – en – Velay 2018”. Adin’ny samy Malagasy ny famaranana, tamin’ity. Resin’izy telo mirahalahy tamin’ny isa mavesatra, 13 no ho 0, i Mamy Patrick sy i Pap’s ary Racle.

Tsy niady ny fihaonana satria vita tao anatin’ny “trois mènes” ny lalao. 45 mn monja ny famaranana. Tao anatin’ny heriny ary nampiseho ny fahaiza-manaony izy telo mirahalahy. Tsy nisy niainana ny tifitra nataon’i Tselonina sy i Luc Kely, na niezaka nanao ny ho afany aza i Mamy Patrick sy i Pap’s.

Marihina fa ekipa malagasy telo no indray tafita niatrika ny lalao manasa-dalana. Ankoatra izay, norombahin’i Mamy Patrick kosa ny fandresena teo amin’ny lalao ho an’olon-tokana, tamin’ity “Supranational du Puy – en – Velay” ity. Mbola fihaonan’ny samy Malagasy ihany koa mantsy ny famaranana, tamin’izany. Resin’i Mamy Patrick, tamin’ny isa 13 no ho 9, i Zigla.

 Tompondaka

News Mada3 partages

Manomboka amin’ny 1 septambra: ho faobe ny fampiakarana saran-dalana ho 500 Ar

Manomboka ny 1 septambra ho avy izao, 500 Ar avokoa ny saran-dalana takin’ny taxi-be miasa eto Antananarivo Renivohitra, araka ny afisy efa napetraky ny tompon’ny fiara isaky ny taxi-be miasa, nanomboka ny faran’ny herinandro teo. Nanaraka ny fanapahan-kevitry ny FMA avokoa izany ny kaoperativa mpikambana ao amin’ny UCTU mampivondrona ireo miasa mitatitra olona eto an-dRenivohitra. Nanambara kosa ny filohan’ny kaoperativa Tselatra, ahitana ny zotra 146, 147, 178, Rakotonirina Jean Louis Emile, fa mbola miandry ny fanapahan-kevitry ny fanjakana momba ny fanondrotana ny vola tohana omen’izy ireo ny mpitatitra (compensation) ny ao amin’ny Tselatra manokana. Vokany, tsy mbola hanondrotra ny saran-dalana ho 500 Ar izy ireo. Ny filohan’ny UCTU kosa, nanamarika fa 700 Ar no nifanarahana amin’ny mpitatitra mpikambana ao amin’ny UCTU fa izay 500 Ar izay aloha ny afisy hitan’ny besinimaro eny amin’ny fiara mifamezivezy eto Antananarivo. Izy rahateo, tsy mbola eto an-dRenivohitra amin’izao fotoana izao.

Mbola mizarazara ny hevitry ny samy mpitatitra manoloana ny fampiakarana na tsia ny saran-dalana ho 500 Ar manomboka ny 1 septambra ho avy izao. Ho an’ny kaoperativa Mitsimbina 186, Cat 183, ny zotra 150, kaoperativa Miorina 154 sy ny maro hafa, efa mazava ny soratra fampahafantarana ny mpandeha ho amin’ny fisondrotana. Rehefa hitan’izy ireo fa nanaiky ny fampiakarana ny mpandeha amin’ny Fitaterana Mirindra Antananarivo, niroso amin’izay koa izy ankehitriny.

Tsy mbola hampiakatra saran-dalana ny UCTS

Ho an’ny kaoperativa 34 mikambana ao amin’ny UCTS mampitohy ny Renivohitra amin’ny faritra manodidina azy kosa, nilaza ny filohany, Rakotoarimanana Fidimalala, fa manaraka izay tapaky ny UCTU avokoa ny fiara mitatitra miditra aty anatin’ny tanàna momba ny fampiakarana. Malalaka ny fanapahan-kevitry ny tompon’ny fiara. Ho an’ireo mivoaka ny Renivohitra kosa, miandry ny fivoriamben’ny mpikambana ny fandraisana fanapahan-kevitra momba ny fampiakarana ny saran-dalana na tsia. Mandra-piandry izay, mijanona toy ny teo aloha ihany aloha ny saran-dalana rehetra.

Manoloana ny zava-misy, mila miomana sahady izany ny isan-tokantrano amin’ny fisondrotana 100 Ar afaka 10 andro. Ny zavatra tsapa, niakatra 500 Ar ny saran-dalana ho an’ireo ao anatin’ny FMA nefa vao mainka miharatsy ny tolotra. Misy ny taxi-be 194 mitondra mpandeha mitsangana rehefa hariva ny andro ka tsy misy mpanara-maso intsony. Sarotra ny haha matihanina ny asa fitaterana eto amintsika fa fanararaotana no betsaka.

Vonjy A.

Midi Madagasikara3 partages

Naday : Concert live au Kudéta

Naday et l’un de ses complices de scène Junior

Ce sera au Kudéta du Carlton que Naday rencontrera de nouveau ses inconditionnels, mais aussi ceux qui veulent le découvrir avec le rock qu’il balance, le samedi 25 août prochain, dans le cadre du Libertalia Live. Il a rencontré la presse hier pour mieux en parler.

Lorsque Naday chante « Fa maninona no tsy mifankatia, ny tanàna feno mistery » et joue avec la consonance des mots, il avoue sans complexe parler couramment le « vary amin’anana ». Mélanger les mots, Malagasy, Français, Anglais… c’est un peu mixer les cultures et former un monde à part. Ce monde utopique qu’il peint et dépeint à travers ses chansons. « Moi je suis le messager de personne, je n’ai pas de leçon de morale à donner. Juste je parle de la vie dans mes chansons, de la joie de vivre et d’une certaine utopie, un monde visionnaire » dit-il. Car Naday, à travers ces années où il a vogué entre divers groupes et formations, a toujours apporté cette touche de mixité, prenant de chaque expérience un petit « voan-dalana » pour créer et se recréer. « Je fais du rock alternatif » dit-il tout simplement. Une musique travaillée où règnent les riffs et les solo, tout de même assez lourds et bien loin du style pop et ballade FM comme on s’y attend du rock local. Avec Tasha à la basse, Junior aux batteries, ce trio forme un groupe qui a bien plus d’une corde à son arc. « Pour ce concert, je vais jouer des titres d’antan que j’ai réarrangé et rafraîchi, mais aussi de nouvelles compositions » explique Naday, qui promet déjà qu’il va survoler ses dizaines d’années de carrière, durant lesquelles il a composé plus d’une soixantaine de chansons.

Libertalia Live. Ce concert que Naday et son groupe s’apprête à donner figure dans la programmation « Libertalia Live » de Libertalia Music Record. Trois dates et deux endroits, dont deux fois au Kudéta du Carlton Anosy, et une fois à La Terrace, ce sont autant d’opportunité pour les artistes qui veulent promouvoir leurs talents. Libertalia Music Record se tourne vers la musique actuelle et mise sur le potentiel de ces artistes souvent hors du circuit du showbiz local, plus orienté vers le tropical et la variété. « Compte tenu du marché international dans lequel nous perçons, nous sommes plutôt tournés vers la musique actuelle qui répond à la demande réelle actuelle » explique Eric, un des responsables du Libertalia Music record. D’ailleurs, ces concerts live permettent au label de repérer des groupes et des artistes susceptibles de participer au festival Libertalia qui se tient chaque année et qui permet aux artistes de jouer devant des tourneurs, diffuseurs et producteurs internationaux.

Pour l’heure, Naday et son groupe enchaînent les heures de répétition pour offrir un show digne de ce nom avec du bon son de rock pour ce concert du 25 août au Kudéta. D’autres dates sont déjà programmées, et à terme, un éventuel album qui est déjà en gestation.

Anjara Rasoanaivo

Midi Madagasikara2 partages

Marché interbancaire des devises : L’ariary s’apprécie mais reste encore fragile

L’ariary retrouve de la couleur face aux devises de référence

L’ariary retrouve progressivement de la santé. Si la tendance se poursuit, la baisse des prix des PPN  importées est attendue.

3873 ariary pour un euro en début janvier. 3772 ariary l’euro, hier. Sur le marché interbancaire des devises,  la monnaie malgache a ainsi gagné 100 points, en huit  mois. Un petit retour à l’appréciation donc pour l’ariary par rapport à la devise européenne. Par contre, par rapport au dollar, l’ariary continue de se déprécier. Sur la même période, le dollar est passé de 3220 ariary à 3303 ariary, soit une perte d’environ 80 ariary.

Relative stabilité. Pendant ces huit  premiers mois de l’année, l’ariary aura donc finalement affiché une relative stabilité.  Les recettes en devises tirées notamment des grands produits d’exportation comme la vanille, le litchi, et surtout les produits miniers, notamment le nickel et le cobalt, sont les principales sources de cette santé  de l’ariary. La Banque Mondiale confirme, d’ailleurs cette tendance, dans son dernier rapport économique sur Madagascar.  « Les exportations tendent à se concentrer autour  d’un nombre limité de produits.  Les performances en  exportation se sont améliorées ces dernières années : le ratio exportations sur PIB est passé de 30 %  en 2013 à 35 % en 2017, reflétant également la  hausse des prix de la vanille. Cette tendance à la hausse  indique que l’économie est de plus en plus ouverte,  que l’accès aux marchés extérieurs s’élargit et que les  recettes d’exportation se sont accrues. Cependant,  l’indice de concentration des exportations tend à la  hausse, ce qui signifie qu’un nombre plus limité de  biens dominent le panier d’exportation. Au cours des  cinq dernières années, 58 %en moyenne des  exportations totales du pays ont été dominées par la  vanille, le nickel et le textile, qui ont également été les  principaux facteurs de la croissance des exportations ».

Fragile. Mais cette santé de l’ariary demeure encore fragile, en raison, justement de cette concentration des exportations que la Banque Mondiale considère comme une source de vulnérabilité.   Une baisse inattendue de la  demande ou une forte variation des prix pourrait avoir  un impact significatif sur les recettes d’exportation. Pour  atténuer les risques potentiels, des mesures pourraient  être prises pour diversifier les exportations et renforcer la  demande intérieure. Le développement des exportations  de services observé récemment est encourageant, dont  par exemple les sous-traitances comme les centres  d’appels et les autres activités dans le domaine des  technologies de l’information et de la communication, et  le tourisme.

R.Edmond.

Midi Madagasikara2 partages

Campagne électorale : le bon sens et la raison pour convaincre

Cette campagne électorale, qui s’annonce, est l’une des plus onéreuses de l’histoire de notre République. Les chiffres qui circulent sous le manteau a de quoi donner le vertige. On en arrive à presque invectiver les candidats qui utilisent ces fonds dans des plans médiatiques et des shows coûteux, et leur demander de se cantonner dans la simplicité pour délivrer leur message. Des voix s’élèvent pour leur dire que ces montagnes d’argent seraient beaucoup plus utiles pour venir en aide à leurs compatriotes dans le besoin.

Campagne électorale : le bon sens et la raison pour convaincre

Madagascar est l’un des pays les plus pauvres du monde, et la majorité de sa population vit dans le besoin. C’est lui faire injure d’utiliser tous ces centaines de milliards d’ariary dans une campagne électorale. On évoquait en 2013 le budget faramineux du chef de l’Etat actuel alors candidat sans trop le critiquer. Aujourd’hui, les temps ont changé et l’état d’esprit des citoyens est différent. On peut franchement aborder la question. On commence à dénoncer cette aberration qui consiste à engloutir des sommes colossales pour valoriser les candidats. Dama en a parlé lors de ses interventions récentes. D’autres l’ont fait tout aussi explicitement. La campagne électorale officielle n’a pas encore débuté, mais la communication sous ses formes les plus modernes, commence à être utilisée. Les déplacements en province de deux des principaux candidats requièrent des moyens importants. Les semaines à venir vont voir une mobilisation encore plus intense des équipes entourant les candidats. On se demande quel en sera l’effet sur les électeurs. Ceux qu’on appelle les petits candidats risquent de voir leur message inaudible dans cette campagne électorale pas comme les autres. Mais il ne faut pas oublier qu’à l’arrivée, seuls le bon sens et la raison ont toutes les chances de convaincre la population.

Patrice RABE

Midi Madagasikara1 partages

Association franco-malgache sud-ouest de France : Dons de matériels au service d’oncologie du CHUJRA

Le don des matériels a été effectué au CHUJRA jeudi dernier.

Difficile. Chaque année, le cancer continue de faire des victimes dans la Grande-Île. En effet, selon les statistiques recueillies auprès du service d’oncologie du Centre Hospitalier Universitaire Joseph Ravoahangy (CHUJRA), 1.000 personnes sont chaque année atteintes du cancer. Des patients enregistrés annuellement auprès dudit service selon toujours les statistiques. Et sur les mille enregistrés, le taux de guérison serait d’environ «60%». La liste des difficultés qui pourraient se présenter aux patients et à leur famille est longue. Le don de matériels, (sérum, médicaments, suppléments alimentaires) effectué par l’association franco-malgache sud-ouest de France au service d’oncologie du centre Hospitalier Universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona, entend apporter quelques améliorations sur les conditions des patients dudit service. Une initiative qui n’en est pas à sa première fois, pour l’association dont les activités touchent essentiellement l’éducation, la santé et l’environnement.

Victimes. Par ailleurs, « le cancer atteint plus les femmes que les hommes » selon les dires du professeur Oliva Aimée Rakotoarison, responsable auprès du service d’oncologie du centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona. La responsable de faire savoir que, les cancers du col de l’utérus et le cancer des seins sont les plus observés auprès du service d’oncologie. Avant de noter que « les cancers ne sont – dans la majeure partie des cas – diagnostiqués que lorsqu’ils ont atteint des stades avancés ». Situation qui compliquerait le traitement, mais qui trouverait son origine dans l’ignorance des patients ou encore dans leur indigence. Des facteurs socioculturels pourraient également être à l’origine de pareille situation.

José Belalahy

Midi Madagasikara1 partages

Parc de Bemaraha : Des Tours Operateurs se plaignent

On est actuellement en pleine haute saison touristique. Et le parc de Bemaraha avec son Tsingy qui fait partie d’un patrimoine mondial, constitue un des produits phares attirant les touristes étrangers. Cependant, des Tours Opérateurs se plaignent actuellement. En effet, après le problème d’insécurité sévissant le chemin menant vers ce parc national, la population locale conduite par le maire de la commune de Bekopaka a érigé des barrages empêchant les visiteurs d’y entrer, suite à un conflit avec le Madagascar National Parks. Les programmes de visite de leurs clients ont été ainsi perturbés, soit retardés, soit annulés, selon leurs dires.

Ultimatum. Le maire de la commune de Bekopaka a l’intention d’éditer lui-même des tickets d’entrée à ce parc national et d’en collecter directement les recettes au profit de sa circonscription afin d’opposer à la décision du MNP de transférer son service à Morondava pour des raisons de sécurité. Il donne ainsi un ultimatum de 72 heures à l’Etat, soit jusqu’au jeudi 23 août 2018, pour résoudre ce problème. De leur côté, les Tours Opérateurs interpellent également le ministère de Tourisme et les autres départements ministériels concernés à prendre des mesures drastiques. « En effet, cela va ternir l’image du parc de Bemaraha et de la région du Menabe, voire même de la destination Madagascar toute entière sur le plan international », ont-ils conclu.

Navalona R.

Madaplus.info0 partages

Elections 2018 : Ratsiraka Didier clôture le dépôt de candidature

46 (quarante-six) : tel est le nombre de candidats en lice pour les élections présidentielles de cette année 2018.
Contrairement à Claude Raharovoatra qui n’a pas pu déposer son dossier de candidature à la HCC dû à son retard, Ratsiraka Didier Ignace a bel et bien déposé le sien. Il est le 46e et le dernier candidat à s’inscrire à la liste de ceux qui veulent diriger le pays pour les cinq (5) prochaines années à venir. C’est sa fille Sophie Ratsiraka qui a déposé son dossier vers 17 heures. La Haute Cour Constitutionnelle a 5 jours pour étudier les dossiers des candidats. La liste définitive est prévue sortir dimanche.
News Mada0 partages

Amelioration des revenus des ruraux: promotion de la filière avicole

400 poussins par mois seront distribués au niveau de plusieurs régions dans le cadre du jeu Mahomby, organisé par le ministère de l’Agriculture et de l’ élevage, pour renforcer les connaissances techniques  des  exploitants agricoles.

Dynamiser les activités en milieu rural.  C’est dans ce sens que le ministère de l’Agriculture et de l’élevage (MAE) a lancé, depuis juillet dernier, le jeu «Mahomby» pour renforcer les connaissances techniques et la gestion économique des agriculteurs. Concrètement, les  exploitants agricoles souhaitant participer au jeu doivent envoyer les réponses à un questionnaire radiodiffusé par le ministère de l’Agriculture et de l’élevage sur la chaîne nationale. Le département a procédé à la distribution des lots aux heureux gagnants de la région Analamanga à la première partie du jeu Mahomby, hier, au siège du MAE à Anosy.

Cinq exploitants agricoles dans la région Analamanga ont reçu chacun 15 poussins, pour qu’ils puissent étendre leurs activités d’élevage. 18 autres exploitants dans cinq régions (Atsimo-Andrefana, Sofia, Anosy, Androy et Menabe) en ont également reçu.

Moindre dépense

D’après les explications de Clara Rahelijaona, directrice du département communication du MAE, «Le ministère a choisi les coquelets comme lots du fait que l’élevage des poussins est beaucoup plus pratique et n’inflige pas d’importantes dépenses pour les exploitants agricoles».

Pour cette première partie du jeu «Mahomby», le thème choisi a été «La maîtrise de l’invasion acridienne au niveau national». Le prochain thème abordé portera sur «La vaccination des bêtes», ensuite «La culture fourragère».

«Le MAE procèdera à la distribution de 400 poussins par mois dans le cadre de ce jeu. Les Directions régionales du ministère se chargeront du suivi de l’élevage de ces poussins auprès des éleveurs», a poursuivi Clara Rahelijaona.

Par ailleurs, cette action entre dans le cadre du programme du MAE, portant sur la promotion de la filière avicole, dans l’objectif de renforcer la sécurité alimentaire en milieu rural et lutter contre la pauvreté. 60.000 coquelets seront distribués aux exploitants agricoles pour cette année.

 

Riana R.

News Mada0 partages

Antsiranana: renforcement de capacités pour les «Vondron’olona ifotony»

Les communautés locales  de base (VOI), dans les villages d’ Andavakoera, Andrafiamena et Analamerana à Antsiranana II, ont bénéficié d’une formation de renforcement de capacités dans le domaine de la protection de l’environnement, notamment, dans la gestion des aires protégées. Un atelier y afférent s’est déroulé à Antsiranana, du 13 au 16 août, durant lequel ont été abordées les questions en matière de législation environnementale, de cartographie et de planification.

Cet atelier, faisant suite à celui de juillet dernier et destiné aux autorités étatiques (Gendarmerie, police nationale, justice…), entre dans le cadre du programme SOS Lemurs, soutenu par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) suisse et mis en œuvre par le Consortium, composé de l’Alliance voahary gasy (AVG), du Groupe d’études et de recherches sur les primates (Gerp Madagascar), de l’ONG Fanamby, Madagascar national parks (MNP) et de l’association des journalistes en environnement (AJE).

L’atelier a vu la présence d’ une soixantaine de participants, notamment des membres des VOI, des comités environnementaux (KMT), des représentants des fokontany ainsi que des exploitants forestiers. Les gestionnaires des aires protégées, comme le Sage, gestionnaire à Andavakoera (Montagne des Français), l’ONG Fanamby (Andrafiamena) et MNP (Analamerana),  sont également venus en appui.

Arh.

News Mada0 partages

2017: la troisième année la plus chaude

L’année 2017 est la troisième année consécutive la plus chaude de l’ère moderne après 2016… C’est ce qu’a indiqué l’ American Meteorological Society dans son 28e rapport annuel sur l’état du climat.

Les scientifiques auteurs du rapport font état des conséquences alarmantes : les températures des océans sont toujours élevées ; le niveau des océans a augmenté de 7,7 cm en moyenne par rapport à 1993 ; depuis 2014, les phénomènes de blanchissement s’accroissent et les coraux du monde meurent progressivement. Et l’étude réalisée par WWF cette année semble confirmer cette situation pour le cas de la Grande île. Selon l’organisation, «Avec une augmentation de température de 2°C, jusqu’à 25% des espèces de lémuriens à Madagascar disparaîtraient».

Les communautés, victimes de ce bouleversement

En effet, les communautés locales subissent de plein fouet les changements du climat. A travers l’outil Climate Crowd, il a été observé, par exemple dans la partie ouest de Madagascar, une diminution des précipitations, un changement des saisons, un changement du régime des vents, des périodes de vague de chaleur et de sécheresse. Tous ces changements entraînent, notamment, des pertes de production (agriculture et pêche), la réduction de la disponibilité en eau douce, et une plus grande recrudescence de maladies. Or, pour y faire face, les communautés locales s’adaptent le plus souvent à des pratiques relativement destructrices pour survivre (surpêche, exploitation des ressources forestières, etc.).

Avec WCS, Fanamby et le forum des aires protégées terrestres à Madagascar (Lafa), WWF appuie les gestionnaires de ces aires protégées malgaches pour qu’ils intègrent l’adaptation basée sur les écosystèmes, un mode de gestion qui maintient la résilience des écosystèmes naturels.

 

Arh.

News Mada0 partages

Rallye terre de lozere: trois pilotes malgaches à Lozère

Au rallye Terre de Lozère du 24 au 26 août, trois pilotes malgaches seront sur la ligne de départ, à savoir, Hugo Louvel, Laza Randriamifidimanana et Fitia Vahatra Rakotomanganiaina.

Après sa victoire au slalom d’Yacco, organisé par le club Asacm au mois de mai, Hugo Louvel compte encore monter sur le pinacle au rallye Terre de Lozère en France, ce week-end. Parmi les compétiteurs africains, ce digne fils de Gérard Louvel sera au volant de sa Ford Fiesta R2J avec son copilote français Alexandre Vida. A ne pas oublier qu’Hugo a amplement fait de brillants parcours en rallye et a été sacré champion national en 2011.

Outre la participation d’Hugo Louvel à cette rivalité internationale, deux autres Malgaches seront également en lice. Laza Randriamifidimanana roulera à Lozère après son titre national en slalom l’année 2016. Il a déjà promis de rehausser ses performances cette année, toujours à bord de sa Peugeot 106 F2-13. Sur ce, Laza a choisi Fitia Vahatra Rakotomanganiaina comme copilote. Ce dernier a déjà été pilote au championnat de Madagascar en rallye et en slalom au volant de sa Peugeot 205 et sa Volkswagen Golf. Le duo Laza et Vahatra compte jouer son va-tout pour tenir la tête à ce rallye Terre de Lozère. Cette épreuve ouvre l’accès au championnat de France des rallyes et au championnat de France juniors. A noter que les pilotes parcourront au total 360, 80 km, divisés en 2 étapes et 6 sections. La course comportera 11 épreuves spéciales d’une longueur de 146,70 km.

Miarintsoa R.

 

 

 

News Mada0 partages

Kitra – « Telma coupe de Mada »: famaranana kely ny an’ny Cnaps Sport sy ny Fosa Jr

Hangotraka ny lalao ampahefa-dalana, eo amin’ny fiadiana ny amboaran’i Madagasikara « Telma coupe de Mada », taranja baolina kitra. Hidona amin’izany dingana izany, ny Fosa Jr Boeny sy ny Cnaps Sport Itasy. Hiendrika famaranana kely ny lalaon’ny roa tonta.

Hotanterahina ny alahady 26 aogositra ho avy izao, any amin’ny kianja Rabemananjara Mahajanga sy eny Vontovorona, ny lalao ampahefa-dalana, eo amin’ny fiadiana ny amboaran’i Madagasikara, taranja baolina kitra « Telma coupe de Madagascar 2018 ». Hifanehatra any Mahajanga, ny Fosa Jr sy ny Cnaps Sport ary ny Elgeco Plus sy ny Hzam Amparafaravola.

Eny Vontovorona indray ny fifanandrinan’ny Uscafoot sy ny Cosfa ary ny AS Adema sy ny FC Ilakaka. Ireo ny vokatry ny antsapaka, natao omaly teny amin’ny Urban Futsal, Andraharo. Anisan’ny lalao tena hiady ary hiendrika famaranana kely, mialoha ny fotoana, ny an’ny Cnaps Sport, tompondakan’i Madagasikara sy ny Fosa Jr tompon’ny amboara, tamin’ny taon-dasa. Hampiantrano ny ekipan’Itasy amin’ity, ny Fosa Jr. Hatreto, tsy mbola naharesy ny Fosa Jr, teo amin’ny kianjany ny Cnaps Sport. Heverin’ny rehetra fa izay ho tafavoaka eto no mety hibata ity fifaninanana, ity. Ireto ekipa ireto rahateo no tsara toerana mety hanao pao-droa.

Hifampitady ny miaramila sy ny kaominina

Mbola ady tsy vita ihany koa ny lalao faharoa, hifandonan’ny Elgeco Plus sy ny Hzam Amparafaravola. Tsy maintsy hiady mafy ny ekipan’Analamanga, amin’ity, satria ity fifaninanana ity sisa no handrandrain’izy ireo. Na izany aza, ekipa tsy vaovao amin’ny lalao toa izao koa ny Hzam izay efa nahavita dingana goavana, tamin’ny taon-dasa.

Adin’ny samy ekipan’Analamanga kosa ny ampahefa-dalana, hatao eny Vontovorona hifanazavan’ny Uscafoot (kaomina Antananarivo) sy ny Cosfa (Bebaoty). Hanala vela aloha hatreto ry Bebaoty, satria raha tsiahivina ny fihaonan’ny roa tonta farany, nisaraka ady sahala 2 no ho 2, nandritra ny lalao mandroso teo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’ny ligin’Analamanga, ary nisaraka 2 no ho 1 kosa, teo amin’ny fihaonana miverina. Tsontsori-mamba isarahana izany ity, eo amin’izy ireo.

Hampiantrano ny FC Ilakaka kosa ny Adema. Raha ara-taratasy aloha, manantombo ny ekipan’ny seranam-piaramanidina, saingy tsy maintsy hanohitra ny Ilakaka, izay mety hampiseho zavatra tsy ampoizina.

Tsiahivina fa hifandona eo amin’ny ankatoky ny famaranana, ireo ekipa roa ho mpandresy, ho an’ity sokajy hilalao eny Vontovorona, ity. Hotontosaina, any amin’ireo kianja roa ireo ihany ny manasa-dalana, ny alahady 30 septambra, ho avy izao ary ny alahady 7 oktobra, ny famaranana.

Tompondaka

News Mada0 partages

Rugby à XV: tafita amin’ny «Mondial 2019» i Namibia

Taorian’i Afrika Atsimo, nahazo ny tapakila hiatrehany ny fiadiana ny ho tompondaka eran-tany, taranja rugby à XV “Mondial 2019”, hatao any Japon, ihany koa ny Namibianina. Ny fandresena azon’ny Les Welwitschias Namibia, nanoloana an’i Kenya, teo amin’ny fiadiana ny «Africa Gold Cup, notanterahina ny asabotsy lasa teo, no nahatafita azy ireo.

Lavon’ny Namibianina, tamin’ny isa mazava 53 no ho 28, ny Kenyanina. Anisan’ny nanampy be azy ireo ny fahazoany ny «bonus défensif». Na izany aza, faly sahirana ihany ny Namibianina satria tafaraka amin-dry zareo All Black avy any Nouvelle-Zélande, izay tompondaka eran-tany farany, sy i Afrika Atsimo ary i Italia, ao amin’ny vondrona «B».

Mbola hiatrika ny lalao sakana kosa i Kenya ka hifanandrina amin’i Kanadà sy i Alemaina ary i Hong-Kong. Tafita amin’ny “Mondial 2019” izay ekipa voalohany amin’izy ireo ka hanampy isa ireo ao amin’ny vondrona “B” ihany koa.

Tsiahivina fa hotanterahina ny 20 septambra ka hatramin’ny  2 novambra 2019 ity fiadiana ny ho tompondaka eran-tany, amin’ny rugby sokajy lehilahy, ity.

 

Tompondaka

News Mada0 partages

Art contemporain: temandrota expose au musée du quai Branly

« Madagascar, arts de la Grande Île ». C’est à travers ce leitmotiv que le musée du quai Branly – Jacques Chirac de Paris accueillera pour la toute première fois une grande exposition consacrée aux arts de Madagascar depuis 1946, du 18 septembre au 1er janvier 2019. Les œuvres de Temandrota figurent dans la sélection.

Le commissaire du musée du quai Branly et non moins responsable de collections Afrique Aurélien Gaborit, a foulé le sol malgache le 8 septembre 2017 pour établir une sélection des artistes malgaches ainsi que de leurs œuvres qui constitueront l’ossature de cette exposition.

«A travers plus de 350 pièces sélectionnées grâce à leurs intérêts historique, esthétique et ethnologique – replacées dans leur contexte depuis les époques anciennes jusqu’à la période contemporaine – l’exposition présente l’art, l’histoire et la culture malgaches», apprend-on.

Hommage posthume à Efiaimbelo

Dans la foulée, il a été annoncé que les œuvres de Temandrota trôneront dans cet auguste musée aux côtés de celles de Pierrot Men, Efiambelo et Zoarinivo Razakatrimo, plus connue sous l’insigne de Mme Zo. L’art du tissage, de la sculpture, de la photographie ainsi que l’art plastique malgaches seront ainsi sous les feux de la rampe pendant cinq mois d’affilée.

«Il nous a contactés et nous a faits part de son initiative de fédérer une communauté d’artistes de tous horizons dans une même exposition», a fait savoir l’artiste contemporain.

Cette exposition rendra tout particulièrement un vibrant hommage à Jean-Jacques Efiaimbelo, un sculpteur malgache né vers 1925 à Androka et mort en 2001, mais qui a laissé un héritage merveilleux à la future génération.  «Durant ces deux dernières décennies, c’est la plus grande exposition de visée internationale à laquelle je participe. C’est un grand honneur pour moi de pouvoir porter l’étendard de la Grande île à cet événement d’envergure, notamment aux côtés des œuvres du regretté Efiambelo, un des illustres artistes qui m’ont poussé à faire de la peinture», a-t-il conclu.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Libertalia live: Naday en solo, samedi prochain

Trois fois par mois, Libertalia Music organise un showcase dans le but d’accorder d’une part une scène aux artistes et d’autre part, de voir leur potentiel en live pour qu’il puisse les intégrer au programme de la prochaine édition du festival Libertalia. Ainsi, après Fy Rasolofoniaina qui a cartonné la semaine dernière, le label proposera Naday à l’affiche samedi prochain au Kudeta Urban Club Anosy.

Le spectacle durera une heure environ. «Au programme, je vais revisiter mes anciens morceaux, même quelques titres de mon ancien groupe L.A. Doudh, et je planifie aussi de présenter mes nouvelles compositions», a annoncé Naday, lors de la conférence de presse qui s’est tenue, hier au Kudeta Urban Club Anosy. Ayant actuellement une soixantaine de morceaux, il envisage de présenter les meilleurs.

Un trio sensationnel

Composé de Tacha à la guitare basse, Junior à la batterie et Naday au chant et à la guitare, le trio adopte le genre rock alternatif. «Ayant adhéré à plusieurs groupes de rock auparavant, ce style m’a toujours séduit», a annoncé Naday. Par ailleurs, par rapport aux autres groupes qui adoptent l’alternatif, Naday a choisi d’utiliser un mélange linguistique entre l’anglais, le français et le malagasy, afin d’avoir une sonorité bien fluide dans ses textes. «Je me consacre particulièrement au son et à la mélodie de la chanson», a-t-il expliqué.

Avec son look de rasta et ses lunettes de soleil, Naday possède un charisme et une notoriété qui est déjà bien ancré dans l’univers du rock malgache. Par ailleurs, pour avoir davantage de sensations, il s’est associé à Tacha, qui jouera de la guitare basse et apportera la touche glamour au groupe. Et enfin, Junior est l’un de ses amis batteurs qui comprennent son style, son univers.

Après ce spectacle, Naday prépare déjà un autre live, le 7 septembre prochain, dans le cadre de l’évènement Madagascar Underground. Ensuite, il sera invité à participer à la prochaine édition du festival Donia qui se déroulera à Nosy Be. «Après, nous allons enfin nous concentrer sur le prochain clip, et comptons même entrer en studio pour préparer le deuxième album qui sortira d’ici peu», a-t-il conclu.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Feno 10 taona: notronin’i Talike Gellé ny Ny Malagasy Gospel

Maro ireo talenta efa nipoitra tao amin’ny Ny Malagasy Gospel . 10 taona niorenana rahateo ity tarika ity. Tsy nolalovam-potsiny izany fa nomarihina tamina hetsika nandraisan’i Talike Gellé anjara.

Antoko mpihira mirona amin’ny fanaovana gospel ny Ny Malagasy Gospel Choir, sahanin’ny fikambanana Bel Avenir any Toliara. Manodidina ny 200 ny mpikambana ao aminy, tovovavy avokoa, miampy an’i Harris, hany lehilahy, izay manana fahasembanana amin’ny maso, saingy manam-peo miavaka.

Manamarika ny 10 taona nijoroany ny tarika, amin’ity taona ity. Nisy ny hetsika lehibe notanterahin’izy ireo, ny herinandro lasa teo, tao amin’ny foiben’ny zavakanto sy ny mozika (Cam), any Toliara. Anisan’ny nibahan-toerana tamin’izany ny fifampizarana traikefa eo amin’ny mpikambana teo aloha sy ny ankehitriny.

Ankoatra izany, nanamarika ny fotoana ny fanotronan’i Talike Gellé, mpanakanto zanak’i Toliara, monina any ivelany, manana ny lazany eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena amin’ny fampahafantarana ny beko. Tsy diso anjara tamin’ny kanto mampiavaka azy ireo nanotrona ny fetin’ny Ny Malagasy Gospel.

Tanjon’ity antoko mpihira ity ihany koa ny ho lasa lavitra eo amin’ny tontolon’ny hira gospel. Azo lazaina ho efa an-dalana ny fanatrarana izany, raha ny fahombiazana tamin’ireo fitetezana firenena, tany Eoropa any, no jerena. Raha tsiahivina, isan-taona, mandeha manao fampisehoana any Espaina, any Soisa, any Frantsa, sns, ny ampahany amin’ny mpikambana.

Marihina fa anisan’ny fepetra ilaina amin’ny fisafidianana ireo ankizy mivoaka any ivelany ny fahombiazana amin’ny fianarana sy ny fandraisany anjara mavitrika eo amin’ny fiainan’ny antoko mpihira.

Landy R.

News Mada0 partages

Mozika mavesatra: hanao « Libertalia live » i Naday

Lasa telo ry zareo ankehitriny. Eo amin’ny gitara beso, ahitana an’i Tacha, mikapoka ny amponga maroanaka i Junior ary i Naday. Fantatra, omaly, fa hanatanteraka ny seho « Libertalia live », ao amin’ny Kudeta Carlton Anosy, izy ireo ny asabotsy 25 aogositra ho avy izao. Haharitra ora iray mahery ny seho. Hiverenana ireo hira teo aloha, havoaka amin’io fotoana io ihany koa anefa ny sanganasa vaovao, raha ny fanazavana omaly. Efa manana hira 60 mahery rahateo i Naday ka mieritreritra ny hanatanteraka famerenana any amin’ny efitrano fanaovana izany hanomanana ny rakikira faharoa.

Mialoha izay anefa, hanatontosa fampisehoana izy ny 7 septambra izao mandritra ilay hetsika « Madagascar underground ». Handray anjara mavitrika amin’ny “Donia” amin’ity taona ity ihany koa. Hamoaka rindrantsary avy eo.

Marihina fa ny Libertalia Music no mikarakara ny « Libertalia live » hijerena sy hitiliana ary hifantenana ireo tarika na mpanakanto manana ny fahaizana ahafahana miatrika ny « festival » amin’ny andiany manaraka.

Anisan’ny mpanakanto manome lanja ny asa fikarohana i Naday. Mitondra zava-baovao amin’izay kanto ataony izay hatrany izy.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Ho fialan-tsasatra hieren-doza: hametraka fepetra vaovao ny ATT

 Nametraka fepetra vaovao ny Antokon-draharaha misahana ny fitaterana an-tanety (ATT) hanatrarana ny tanjona fialan-tsasatra hieren-doza, araka ny fanazavan’ny tale jeneralin’ny ATT, ny kolonely Reribake Jeannot, omaly teny Ampasampito. Fotoana mahabetsaka ny olona sy ny taksiborosy mivezivezy amin’ny lalam-pirenena rehetra izao vanim-potoana izao ka tsy maintsy misy ny fandrindrana atao amin’ny fanavaozana entin’ny mpitantana vaovao. Nanomboka ny fiandohan’ny volana ka hatramin’ny 16 aogositra lasa teo, ho an’ny lalam-pirenena fahefatra mandeha any Mahajanga, 1 195 ny isan’ny fiaingana ho an’ny taksiborosy teto Antananarivo. 770 ho an’ny lalam-pirenena fahenina, 2 100 ho an’ny lalam-pirenena faharoa ary 3 000 mahery ny taksiborosy nandray fiaingana ho an’ny lalam-pirenena fahafito.  « Raha 22 ny isan’ny mpandeha ho an’ny taksiborosy iray, tsy hita pesimpesenina ny mpandeha mifanaretsaka mandray fiara isan’andro eny amin’ny toeram-piantsonana ka tokony ho mailo ny rehetra », hoy ny fanazavany. Fepetra lehibe koa ny fametrahana ny laharan’ny tompon’ny fiara ao anatin’ny taksiborosy ahafahan’ny mpandeha mampahafantatra azy ny fihetsiky ny mpamily raha misy ny mampanahy (misy fofon-toaka, fandehanana mafy…) hisorohana ny loza.

Hiantso mpiara-miasa malala-tanana koa ny mpitantana ny ATT hanome tohana hahafahana manampy ny tahirim-panafody fiandry momba ny vonjy aina eny amin’ny CSB manodidina ny faritra isehoana lozam-pifamoivoizana matetika amin’ny lalam-pirenena. Ohatra ny any Moramanga, ny any Ankazobe, ny any Ambohimandroso, ny any Mandraka… Fanentanana tsara amin’izao fotoana mahabetsaka ny fivezivezen’ny taksiborosy toy izao ny tokony tsy hanaovan’ny mpandeha fihetsika mamohehitra toy ny mizara zava-mahadomelina amin’ny mpamily na koa manaitaitra ny mpamily handeha mafy eny an-dalana.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Orinasa sy fiarahamonina: 3,5 miliara dolara ny fatiantoka noho ny tsy fanjarian-tsakafo

Mila fanatsarana ny fitantanana ny orinasa eo anivon’ny fiarahamonina hisian’ny fampandrosoana maharitra (RSE-IDD)*. Ao anatin’izany fotokevitra izany ny hanomanana ny hetsika, andiany fahatelo, ny 31 aogositra sy 1 septambra ho avy izao ao amin’ny Cralton, Anosy.

Adidin’ny orinasa tsirairay ny manatsara ny fiarahamonina, manome lanja ny asa ataony. Misy, noho izany, ny fiaraha-miasa eo amin’ireo orinasa ireo sy ny fikambanana maro, hisian’ny fitondrana tsara tantana hamaliana ny hetahetam-bahoaka. Tokony hanaja hatrany ny lalàna eo amin’ny fomba fitantanana, toy ny ady amin’ny kolikoly, ireo orinasa ireo. Izao hetsika andiany fahatelo, handraisan’ny orinasa 40 eo ho eo anjara. Misy ny lohahevitra hatokana ho an’ireo mpitantana orinasa ary misy fotoana misokatra ho an’ny rehetra.

Manampy azy ireo ny Unicef, ny Helvetas, ny FFE, ny Pam, ny birao mpanao fanadihadiana Ur-CSR, ny Anjara Masoandro. Eo ambany fiahian’ny minisiteran’ny Tontolo iainana sy ny minisiteran’ny Indostria ny fotoana. Vaovao amin’ity taona ity ny « fidirana amin’ny fampiharana » avy hatrany.

Mandray anjara ny Pam, satria miady amin’ny tsy fanjarian-tsakafo, miara-miombon’antoka amin’izany ny Anjara Masoandro, manentana ireo orinasa tsy hijanona fotsiny amin’izay famokarana ataony fa hitondra ny anjara birikiny amin’ny tsy fanjarian-tsakafo. « Fatiantoka 3, 5 miliara dolara isan-taona eo amin’ny toekarena ny vokatr’izay tsy fanjarian-tsakafo izay eto amintsika, manomboka any amin’ny reny sy ny zaza hatrany amin’ny mpiasa », hoy Ramanantsoa Andriamahazo Holisoa, filohan’ny Anjara Masoandro.

« Tsy tokony hijanona amin’ny fanomezana na fanampiana fotsiny ny orinasa fa hijery vahaolana amin’ny manahirana ny vahoaka », hoy i David Roger, avy amin’ny Ur-CSR.  Noraisiny ho ohatra ny any Mitsinjo, Mahajanga, toerana mpamokatra rofia, saingy nahoana no sahirana ny mponina any an-toerana nefa be mpitady io akora fototra io ? « Koa tokony hojeren’ny mpandraharaha ny fomba hanatsarana ny kalitaon’ny rofia, ny hahabetsaka azy, indrindra ny hamoahana azy any amin’ny lalam-barotra », hoy ihany i David Roger. Afaka manampy amin’izay lafiny varotra izay ny Helvetas, nisy hatramin’ny 1955 any Suisse.

 

R.Mathieu

News Mada0 partages

Ankadindramamy: Ody gasy, basy lava, sarona tamin’ireo namono polisy

Voasambotry ny polisin’ny Fip, ny asabotsy teo, ny voalohany. Tratra ny ampitson’io koa ilay faharoa. Odigasy maromaro, basy lava no sarona tamin’ireto roa lahy nandray anjara tamin’ny fitifirana ka nahafaty polisy sy mpandraharaha iray teny Ankadindramamy, herinandro lasa izay.

Saron’ ny polisy avy ao amin’ny hery vonjitaitra eny Antanimora (Fip) teny Ankadindramamy sy Andravoahangy, ny asabotsy 18 sy ny alahady 19 aogositra 2018 teo, ireo jiolahy tompon’antoka tamin’ny fahafatesana mpandraharaha iray sy polisy iray. Araka ny fanazavan’ny polisy, nahazo loharanom-baovao izy ireo fa mihaodihaody eny Ankadindramamy ny iray amin’ireo jiolahy tompon’antoka tamin’ny fitifirana ilay polisin’ny UIR, ny herinandro teo. Voalaza fa efa ela ihany no tsikaritry ny olona nihaodihaody teny Ankadindramamy ity jiolahy ity ka nampiahiahy azy ireo. Nidina teny an-toerana avy hatrany ny polisy ka hita teo amin’ilay toerana voalazan’ilay nanome loharanom-baovao tokoa ny jiolahy iray, 45 taona, ka nosamborina avy hatrany, ny asabotsy tamin’ny 10 ora maraina. Rehefa nampifanatrehana tamin’ireo olona voatafika ity jiolahy ity, nilaza izy ireo fa tena anisan’ireo jiolahy nanafika azy tokoa ity voasambotry ny polisy ity. Taorian’ny fanadihadian’ny polisy, nanondro ny namany mpiray tsikombakomba aminy ity jiolahy ity ka voasambotra teny Andravoahangy, ny alahady teo, koa ny jiolahy iray hafa.

Mitohy ny “Opération force de frappe”…

Tratra niaraka tamin’ity jiolahy voasambotra farany ity ny antsibe iray. Niroso tamin’ny fisavana ny tranony avy hatrany ny polisy ka nahatrarana basy lava iray calibre 12 sy odigasy maromaro tao an-tranony. Niaiky ireto jiolahy ireto nandritra ny famotorana nataon’ny polisy fa isan’ireo nandray anjara mivantana tamin’ilay fanafihana nahafatesana polisy iray teny Ankadindramamy. Ankoatra ireto jiolahy tratra ireto, mbola misy jiolahy hafa mpiray tsikombakomba amin’izy ireo ary ao anatin’ny fikarohana azy ireo ny polisy amin’izao. Nohamafisin’ny polisy hatrany fa mitohy ny ezaka ataon’izy ireo, indrindra momba ilay hetsika “Opération force de frappe” hiadiana manokana amin’ireo tambajotran-jiolahy mpitam-piadiana mahery vaika. Ireny niaraha-nahita, ny alakamisy lasa teo, ireny ny fandravan’ny zandary sy ny polisy ireo tambajotrana mpanao “kidnapping”. Natolotra ny polisy misahana ny ady heloka bevava (BC) ireto jiolahy ireto ho fanohizana ny fanadihadiana rehetra.

Jean Claude

News Mada0 partages

Impact financier de la malnutrition: des pertes s’élevant à 3,5 milliards de dollars par an

Les impacts de la malnutrition pèsent lourdement sur la vie socio-économique du pays, en générant une perte de 3,5 milliards de dollars par an. C’est pour cette raison que les entreprises sont incitées à pencher sur le sujet lors de la 3e édition du Salon sur la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et les initiatives pour le développement durable (IDD).

Des milliards de dollars jetés par la fenêtre. C’est l’impact financier de la malnutrition, qui touche plus de la moitié de la population, même dans les régions à fortes potentialités agricoles, telles que le Vakinankaratra et l’Alaotra Mangoro. Cette situation alarmante justifie encore le besoin d’analyse minutieuse de la situation.

Les sociétés et entreprises, en leur qualité d’acteurs incontournables de développement, se doivent d’accorder une importance particulière à ce sujet dans le cadre de leur RSE. C’est pour cette raison qu’un thème intitulé «les innovations sociétales en termes de promotion de la nutrition» sera spécialement traité lors de la 3e édition  du Salon RSE, qui se tiendra le 31 août et 1er septembre à l’hôtel Carlton Anosy.

Une conférence de presse relative à ce sujet a été organisée hier à Antaninarenina par le Cabinet UR-CSR consulting, l’organisateur de l’événement. Cette initiative voit le soutien de plusieurs partenaires qui contribuent à la lutte contre la malnutrition, tels que le Programme alimentaire mondiale, l’Unicef, Helvetas ou encore la plateforme Anjara Masoandro. «Durant cet événement, qui verra la participation d’une quarantaine d’entreprises, deux journées professionnelles seront dédiées à des conférences autour des thèmes de la gouvernance d’entreprise et de la RSE. En parallèle, une journée entièrement dédiée aux conférences destinées au grand-public traitera des sujets tels que l’économie circulaire, la contribution des jeunes aux Objectifs du développement durable (ODD) et les innovations sociétales. Et la journée grand-public, qui proposera des talkshows et des success stories», a fait savoir le fondateur et directeur de UR-CSR, Ulrichia Rabefitiavana.

Passage à l’action

Une nouveauté de l’édition du Salon RSE cette année sera l’atelier-formation pratique sous forme de master class dénommé le «Passage à l’action». Cette séance sera ouverte aux professionnels qui souhaitent développer leur connaissance de la RSE et leur capacité à la mettre en œuvre dans tous les process de l’entreprise.

En outre, cette troisième édition sera entièrement connectée et diffusée en ligne, afin de permettre aux intéressés dans les régions de suivre directement l’événement. Pour accompagner cette ambition, le cabinet UR-CSR, s’est associé cette année avec l’entreprise française de conseil, BuyYourWay, basée à Madagascar depuis 2017.

Fahranarison

News Mada0 partages

Menabe: dons de l’ambassade de Chine

L’Ambassade de la République populaire de Chine à Madagascar  ne manque pas d’apporter son appui à la reconstruction des bâtiments administratifs de la région Menabe et de la préfecture de Morondava, qui ont été consumés par les feux il y a quelques jours. De passage dans la région de Menabe, dans le cadre de la cérémonie de lancement des travaux de construction des 200 forages au profit de cette région et de celle d’Atsimo Andrefana, l’ambassadeur de Chine, Xiaorong Yang,  a remis le don y afférent aux responsables. Il s’agit notamment d’un lot de matériel, composé de quatre ordinateurs de bureau, quatre imprimantes, un appareil-photo digital et 10 clés USB, soit l’équivalent d’une somme de 19 millions d’ariary.

«Cette initiative réaffirme la solidarité qui existe entre la Chine et Madagascar, touchant différents domaines, notamment l’industrie, l’agriculture, la santé publique et l’éducation… et qui ne cesse de se renforcer d’année en année», a souligné Xiaorong Yang dans son allocution. Pour cette ambassadeur, «en sa qualité de partenaire de coopération globale de Madagascar, la Chine va continuer d’accompagner et de soutenir le pays au cours de son développement et de renforcer la coopération mutuellement bénéfique..».

 

Recueillis par Fahranarison

News Mada0 partages

Préparation au BAC: la reprise des cours in extremis

Des lycéens issus des établissements publics affirment que la reprise des cours, après la suspension de deux mois et demi observée par les enseignants, a été faite in extremis. Témoignage de Heritiana R, de la classe de Terminale A d’un lycée de la capitale.

. Les Nouvelles : Depuis quand a-t-on cessé les cours au sein de votre établissement ?

– Heritiana R. : Vers la quinzaine du mois de mai. Nos enseignants étaient parmi les premiers qui ont manifesté pour revendiquer leurs droits. La reprise des cours n’a commencé que vers la fin du mois de juillet, où l’on s’est contenté de nous expliquer les procédures à suivre pour les rattrapages. Mais cette reprise n’a été effective qu’au début de ce mois d’août, en commençant par l’observation d’un examen blanc.

. Selon vous, avec cette reprise des cours, le programme serait-il réalisé à temps ?

– Oui, mais de justesse. Heureusement qu’avant d’entamer leur grève, certains de nos enseignants se sont efforcés à finir le programme. N’empêche que pour les autres, des éléments restent encore à compléter, comme la mathématique et la physique.

. Si tel est le cas, est-ce-que vous êtes prêts à affronter les prochaines épreuves du baccalauréat ?

– Théoriquement oui. Mais cela dépend principalement de la dernière ligne droite des cours de révision que nous effectuons actuellement. Et on fonce là-dessus car nous travaillons même les samedis, et parfois les dimanches, « Quitte à être saturés », comme le disait un de nos professeurs.

. Quelles sont les matières que vous craignez au bacc ?

– Je suis un candidat à la série littéraire et ce sont surtout la mathématique et la physique qui me font peur. Mais notre prof a fait de son mieux sur les rattrapages et les exercices de révision sur ces matières. Ce qui me rend un peu confiant à affronter les examens à partir du 17 du mois prochain… enfin la date qu’on nous a communiquée. Tant mieux si on la reporte un peu plus tard.

Propos recueillis par Sera R

News Mada0 partages

Ankatso: les projets communautaires attirent les étudiants

Dans le cadre de leur formation au sein de la mention « Etudes françaises et Francophones », les étudiants Licence 2 de la branche « Médiation et Management Culturels » de l’université d’Ankatso s’activent pour la réalisation de leur premier projet communautaire   « Hetsika maroloko ». A ce premier pas, ils envisagent de réhabiliter une salle de classe d’une école primaire publique de la commune urbaine d’Antananarivo le mois prochain.

« Vu la situation actuelle du pays, repeindre une école publique est sûrement infinitésimal par rapport aux projets nationaux … Mais si l’Etat met du temps à déclencher les travaux de réparation qui s’imposent ; en notre statut de citoyens, ne pouvons-nous rien faire, ne serait-ce que minime pour une école ? », ont souligné ces étudiants à l’annonce de leur projet à Ankatso avant-hier.

Ils ont choisi comme cible l’EPP Ampefiloha car les salles de cette école sont relativement vétustes. Comme cet établissement se trouve en plein centre-ville et figure parmi les 20 premières écoles publiques de la CUA, sa réhabilitation serait bénéfique à l’image de la capitale.

Ces étudiants sollicitent ainsi le soutien des généreux donateurs pour la réalisation de leur projet.

Sera R.

News Mada0 partages

Rituel funeraire: le retournement des morts bat son plein

Le « Famadihana »  (exhumation ou retournement des morts), un rituel funéraire typiquement malgache des hautes terres, bat son plein actuellement.

En dépit des critiques lancées à l’exhumation, notamment par certains intellectuels et chrétiens, bon nombre de la population continuent encore à la pratiquer. « Nous réalisons le famadihana tous les sept ans. Avec le rythme de vie que nous menons actuellement, c’est le seul moment de retrouvailles et de communion familiale pour consolider les liens. C’est également une occasion de rencontre pour la nouvelle génération », a indiqué Radadafara, dont la famille a été en plein « Famadihana » la semaine dernière à Imerintsiatosika, du district d’Arivonimamo.

Un moment de grande festivité

Retournement des morts rime toujours avec grande festivité. L’on rend hommage aux ancêtres tout en divertissant les vivants. En général, l’événement dure au moins trois jours où la famille concernée invite les proches et les habitants environnants à prendre part au « Vary be menaka ». Ce festin est constitué d’un plat de riz accompagné de viande de zébu de fosse ou de porc bien grasse, accompagné de boissons qui coulent à flots, notamment alcoolisées.

Un placement sûr

Comme tout cela engage une dépense considérable, les invités prennent part au frais, en donnant leur quote-part connu sous le nom de « Kao-drazana ». Un placement sûr dans certaines régions à cause du « Atero k’alao », littéralement donner et reprendre (don/contre-don). En effet, lorsqu’arrive le tour de l’exhumation de la famille invitée, il lui faut rendre le quote-part auquel elle avait contribué auparavant, mais cela toujours avec un surplus exigé d’au moins 10% à 20%. Ce qui est, non seulement une sorte d’investissement, mais offre également l’occasion à certaines familles de démontrer leurs aisances et les honneurs. Laissant la famille hôte parfois dans l’embarras, par peur de ne pas pouvoir rendre le montant exigé du quote-part le moment venu. Dans certains cas, elle se voit obliger de négocier le montant, mais en général, elle accepte toujours la somme donnée pour sauver l’honneur.

Le fait de ne pas s’acquitter de l’« Atero k’alao » met la famille concernée au banc de la société s’il lui arrive quoi que ce soit. Elle est ainsi bannie à jamais par ses concitoyens.

Sera R.

News Mada0 partages

« Vacances sans accidents »: l’ATT prescrit de nouvelles mesures

L’Agence des transports terrestre (ATT) ne ménage pas sa peine en cette période des vacances – qui génère beaucoup plus de trafics sur les Routes nationaux (RN) – pour minimiser, voire supprimer les risques d’accident de circulation.

« En vue de concrétiser notre vision  de « vacances sans accidents », nous avons recommandé de nouvelles mesures de sécurité, aussi bien à l’endroit des transporteurs que des voyageurs », a souligné le DG de l’ATT, le colonel Jeannot Raberiake, hier lors d’une interview. Ces derniers devraient faire preuve de vigilance, en assumant chacun ses responsabilités pour que l’atteinte de ces objectifs ne soit plus une utopie. Toujours est-il que, dans deux semaines seulement, soit du 1er au 16 août, 1.195 départs de taxi-brousse, d’Antananarivo vers Mahajanga, ont été enregistrés sur la RN4, d’après les données de l’ATT.  Pour la RN6, la RN2 et la RN7, les départs, toujours en partant d’Antananarivo, se situaient respectivement à 770, 2.100 et 3.000 durant la même période.

Parmi les consignes à respecter figure la mise à disposition des contacts des propriétaires des véhicules  à l’intérieur des taxi-brousses, afin de permettre aux voyageurs de signaler les comportements irresponsables des conducteurs, qui pourraient engendrer des accidents de la circulation, notamment en cas de conduite en état d’ivresse ou d’excès de vitesse…

« Outre ces mesures de prévention, l’ATT entend également renforcer les mesures de prise en charge, si jamais un cas d’accident survient sur les RN. Ce, en faisant appel à la collaboration des donateurs, qui sont sollicités à fournir des appuis pour renforcer les réserves en médicaments de secours au niveau des Centres de santé de base (CSB) des zones où l’on enregistre des cas répétitifs d’accident », a informé notre source. Il en est ainsi de Moramanga, Ankazobe, Ambohimandro ou encore Mandraka, entre autres.

Fahranarison

News Mada0 partages

Attaque a Ankadindramamy: les bandits reconnus par les victimes

Deux individus ont été capturés par la police, samedi dernier. Ils ont été identifiés par les victimes de l’attaque de bandits survenue le 8 août dernier, dans une propriété sise à Ankadindramamy.

A la suite des investigations rondement menées par la police dans le cadre de l’attaque à main armée survenue dans la soirée du 8 août à Ankadindramamy, deux suspects ont été arrêtés par les éléments de la Force d’intervention de la police, samedi et dimanche dernier.

Il est à rappeler que le fils du commerçant et un élément de l’Unité d’intervention rapide (UIR) de la police ont été tués à bout portant durant l’attaque. La recette journalière du commerçant, placée dans un carton, a été raflée d’un coup. Des faits que la police ne peut pas admettre. Elle a décidé de traquer jusqu’au bout les 14 individus responsables du braquage mortel provoquant le décès de l’un des leurs.

Forts d’un renseignement fiable, des éléments de la Fip ont engagé une traque samedi dernier. Des renseignements sur la présence d’un des membres de la bande de braqueur dans le quartier d’Ankadindramamy. Une descente rapide a été engagée samedi, ce qui a permis d’interpeller un homme de 45 ans, vers 10 heures.

Identifié durant un tapissage

Le suspect a été conduit au bureau du Fip pour une séance d’identification. Une séance qui a duré plusieurs heures au cours de laquelle les victimes ont confirmé l’implication du quadragénaire dans l’assaut de leur maison puisque las malfaiteurs ont opéré  à visage découvert. Durant son interrogatoire, il a dénoncé un de ses complices. Celui-ci s’est fait prendre à Andravoahangy, avant-hier. Une intervention chez les domiciles des suspects a révélé l’existence d’un fusil de chasse calibre 12 et plusieurs grigri.

 

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

Alaotra mangoro: formation des transporteurs informels

La région Alaotra-Mangoro souffre du manque de moyens de transport adéquats, favorisant le développement du secteur informel. Les accidents de la circulation deviennent ainsi monnaie courante, obligeant des techniciens à promouvoir les séances de formations et recyclages pour les acteurs de la filière.

Les techniciens d’un centre de formation privé d’Ambatondrazaka ont décidé d’organiser des séances de formation itinérante, à travers les communes de la région, face à la situation alarmante des cas d’accidents de la circulation dus au développement du transport informel dans ces localités. Les accidents de la circulation, enregistrés dans la région Alaotra-Mangoro, proviennent en effet du manque de maîtrise dans l’utilisation des moyens de locomotion non conventionnels, qui prolifèrent dans la circonscription actuellement. Les responsables locaux ont d’ailleurs révélé dans leurs statistiques que la conversion illicite des motos, mini-tracteurs et motoculteurs, communément nommés « kubota », en véhicules de transport de personnes est à l’origine de plus de 50% des cas d’accidents dans la région.

Les opérateurs transporteurs préfèrent abandonner l’exploitation de plusieurs axes routiers de la région à cause de la vétusté des infrastructures, laissant la place à la gabegie du secteur informel. Les autorités locales restent toutefois impuissantes devant le fait pour permettre le désenclavement de la majeure partie du réseau qui n’est plus desservi par les transporteurs conventionnels.

Manou et Solo

News Mada0 partages

Ambositra – Fandraisana mpianatra ho zandary: nalefa nody ireo mpiadina roa lahy ahina ho nanao kolikoly

Tsy afaka niatrika ny fihodinana faharoa natao tany Ambositra, afakomaly, ireo mpiadina roa lahy ahina ho nanao kolikoly. Tsy tao anatin’ny lisitr’ireo mpiadina afaka miatrika ny fihodinana faharoa ny anaran’izy roa lahy kanefa nilaza ho afaka tamin’ny fihodinana voalohany izy ireo…

Nandray fepetra hentitra ny zandarimariam-pirenena hahatomombana ny fifaninanana ho madio lavitry ny kolikoly. Nisy ny fiaraha-miasa amin’ny Bianco sy ny minisiteran’ny Asam-panjakana tamin’ity fifaninanana handraisana mpianatra ho zandary ity. Nisy koa ny “agent de renseignement” hahatonga ny fifaninanana ho madio. Iarahan’ny rehetra mahita eo ny toerana misy ny fandrefesana fanindroany ireo mpiadina”, hoy ny fanazavan’ny tale misahana ny mpiasa eo anivon’ny zandarimariam-pirenena, ny Kly Ranaivonampoizina Herilaza. Nampiasa fitaovana elektronika ny zandary tamin’ny fisavana ny taratasy fiantsoana ireo mpiadina satria raha vao tarafin’io fitaovana io, fantatra avy hatrany ny taratasy fiantsoana hosoka sy ny tena izy nomen’ny zandarimaria. Tamin’izany no nahatrarana ireo mpiadina roa lahy satria tsy tao anatin’ny lisitr’ireo afaka tamin’ny fihodinana voalohany izay ahafahana miatrika ny fihodinana faharoa ny anaran’izy roa lahy ireo nefa tonga hiatrika ny fihodinana faharoa. Taorian’ny fanadihadiana tsotsotra natao azy ireo, nalefa nody avy hatrany ireto roa lahy ahina ho nanao kolikoly ireto. Mpiadina miisa 65 no tsy tonga tamin’ity fihodinana faharoa natao tany Ambositra ity. Miisa 1 556, araka izany, ireo mpiadina niatrika ny fihodinana faharoa natao afakomaly. Nisy ny fizaham-pahasalamana natao ireo mpiadina mialoha ny fifaninanana.

J.C

News Mada0 partages

Antsiranana: fanofanana ny VOI hiarovana ny atiala

Maro ny fahalalana norantovin’ny mponina eny ifotony hiarovana ny tontolo iainana. Nampahafantarina azy ireo ny lalàna mifehy ny faritra arovana, ny fandrafetana drafitrasa. Zava-baovao ho azy ireo koa ny fomba famaritana sarin-tany ahalalana ny antsipiriany mikasika ny atiala.

Mitombo ny traikefan’ny Vondron’olona ifotony (VOI) any amin’ireo faritra arovana any Andavakoera, any Andrafiamena ary any Analamerana, samy ao anatin’ny distrikan’Antsiranana II, hiarovana tsara kokoa ny faritra tantaniny. Natao ny 13 hatramin’ny 16 aogositra teo tany Antsiranana ny atrikasa hanamafisana ny fahaiza-manaon’izy ireo mikasika ny lalàna mifehy ny tontolo iainana, ny fomba famaritana sarin-tany ary ny fandrafetana drafitrasa. Manodidina ny 60 ny mpandray anjara nahitana mpikambana anatin’ny VOI, ny komity miaro ny tontolo iainana (KMT) sy ny mpisafo ala ary ny sefo fokontany. Nanotrona azy ireo koa ny mpitantana ny faritra arovana, ny avy amin’ny Sage, mitantana ny any Andavakoera (Montagne des Français), ny ONG Fanamby (Andrafiamena) ary ny Madagascar National Park (Analamerana). Tanteraka ity atrikasa ity vokatry ny fandaharanasa “Vonjeo ny akomba” (SOS Lemurs), tohananan’ny IUCN avy any Soisa, tantanin’ny Alliance voahary gasy (AVG), miaraka amin’ny mpiara-miombon’antoka samihafa (Gerp, Fanamby, AJE, Sage, MNP).

Fantatra ny antsipirian’ny atiala

Anisan’ny nampahafantarina ny fehezan-dalàna mifehy ny Faritra arovana (Coap), nivoaka ny taona 2015, mikasika ny faritra anivony tsy azo idirana sy kasihina, ny didy hitsivolana 60-126 sy ny 60-128 mifehy ny ala sy ny manodidina ny faritra arovana.

Zava-dehibe sy vaovao ho an’ny VOI koa ny nampianarana azy ireo ny fandrafetana sarin-tany, hamantarany ny antsipiriany ao anaty ala. Anisan’izany ny faritra mamaritra ny toerana, ny arabe sy ny lalankely, ny ala velona sy ny efa simba, ny toerana ahitana akomba, ny ahitana fihazana na famonoana akomba, sns.

Nampahafantarina ny fomba fandrafetana tetikasa koa ny mpizaika. Ny famaritana ny tanjona ankapobeny sy manokana, ny vokatra andrasana, ny tetiandro hanatanterahana ny asa, ny fanombanana toy ny famantarana ny hery sy ny fahalemena, sns.

Raha aravona, afa-po avokoa ny mpandray anjara sy ny mpikarakara tamin’ity atrikasa ity ary hitohy ny fiaraha-miasa. Tsiahivina fa efa nisy atrikasa toy izao koa natao, ny volana jolay teo, ho an’ireo mpikirakira ny lalàna, toy ny mpitandro filaminana (zandary sy polisy), ny ao amin’ny fitsarana, ny mpitantana faritra arovana.

Njaka Andriantefiarinesy

News Mada0 partages

BFV-SG: fanomanana ny fidiran’ny mpianatra

Na vao hiditra ao anatin’ny fialan-tsasatra lehibe aza ny mpianatra, manohana ny ray aman-dreny sahady ny banky BFV-SG, hanomanana ny fidiran’ny mpianatra ho an’ny taom-pianarana 2018-2019. Anisan’izany ny tolotra “Soafeno maika”, fampindramam-bola ho an’ny fampianarana ka misy taha manokana ho an’ny zana-bola (ahena tarehimarika roa), ary mivaly ao anatin’ny roa andro (48 ora) ny fangatahana. Honerana ao anatin’ny telo volana hatramin’ny 10 volana ny findramam-bola, mifanahantsahana amin’ny karama roa volana, ahafahana mividy ny kojakojam-pianarana ilain’ny ankizy sy izay saram-pianarana mety ilaina.

Nisokatra ny 13 aogositra teo ity tolotra manokana “Soafeno maika” ity ary hifarana amin’ny 13 oktobra ho avy izao.

Ankoatra ny lafiny fampianarana, misy tolotra hafa koa, toy ny “Soafeno express”, findramam-bola averina mandritra ny 60 volana. Eo koa ny “Soafeno auto” sy ny “Soafeno moto”, ahafahana mividy fiara na moto vaovao na efa niasa.

Njaka A.

News Mada0 partages

Mpanara-maso ny orinasa: hatao hanampy ny orinasa sy ny mpiasa

Betsaka ny ezaka atao ho fanatanterahana ny lalàna momba ny fampandrosoana ny indostria, taorian’ny fankatoavana izany. Mpiasa sivy avy amin’ny minisiteran’ny Indostria sy ny fampandrosoana ny sehatra tsy miankina, lasa mpanara-maso ( inspecteurs). Nanao fianianana izy ireo, omaly, tao amin’ny Fitsarana tampony eo Anosy, ho fanampiana sy fiarovana ny orinasa, indrindra ny mpiasa. Betsaka ihany izay nanao fianianana izay, toy ny mpitsara, fa hatraiza marina ny fampiharana ny lalàna ?

Anjara asan’ireo mpanara-maso ny mijery ny fampanarahan-dalàna, ny tontolon’ny asa, ny karaman’ny mpiasa. Betsaka ny orinasa tsy manaja ny zon’ny mpiasa raha amin’izay lafiny tontolon’ny asa sy ny karama izay, manararaotra ny fahamaroan’ny tsy anasa, koa ny dikan’izay, « izay tsy mahazaka, mahazo miala » fa betsaka ny mitady.

Anjara asa apetraka amin’izy ireo koa ny manoro hevitra ireo orinasa hahatrarana ny fenitra ara-dalàna hiatrehana ny fifaninanana hanosehana ny « Vita malagasy ». Nasian’ny minisitra Randrianarisoa Guy Rivo teny manokana ny tokony hanajana ny tontolo iainana. Samy tompon’andraikitra amin’izany daholo ny rehetra, ary ny fisian’ireo mpanara-maso ireo, tokony hijery akaiky ny orinasa rehetra, madinika na vaventy, ho amin’izany fikajiana ny tontolo iainana izany mba hampandroso ny toekarem-pirenena.

 

R.Mathieu

News Mada0 partages

Rija Emadisson: tsiahivina an-tsary ny tantara

I Rija Emadisson, tovolahy tsy zovina intsony, indrindra ho an’ireo mpankafy saripika, saingy manan-java-baovao hatrany homena, ankafizin’ny rehetra. Izy indray no handravaka ny efitrano fampirantiana, etsy amin’ny Alliance française (AFT) etsy Andavamamba, manomboka ny 27 aogositra hatramin’ny 1 septambra izao.

« Victimes », izay azo adika koa hoe « Ireo niharam-boina ». Io ny lohatenin’ny fampirantiana hotanterahiny, mandritra io hadimiana io. Loza voajanahary, adilahy politika, izay nitarika korontana sy latsa-drà… Tsy vitsy ireo tranga efa nandravarava ity firenena ity, izay tsy tokony hohadinoina.

Hampahatsiahy izany indrindra i Rija Emadisson, amin’ny alalan’ireo sary samihafa, toy ny tamin’ilay fipoahana baomba, tetsy Mahamasina, nandritra ny fanamarihana ny fetim-pirenena, ny 26 jona 2016. Ho hita ao koa ny tantara an-tsarin’ireo niharam-boina, vokatry ny fandalovan’ny rivodoza Chedza sy i Fundi, ny taona 2015, sy i Enawo, tamin’ny volana marsa tamin’ny taon-dasa.

Teraka tany Antsirabe i Rija Emadisson. Taorian’ny fianarana teny amin’ny ambaratonga ambony, nifantoka tanteraka amin’ny fakana sary izy ary lasa asa fivelomany mihitsy izany. Anisan’ny mampiavaka azy amin’ny maro ny fahaizany mitantara amin’ny alalan’ny sary. Miisa 17 ireo sary arantiny ao anatin’ny « Victimes ».

Landy R.

News Mada0 partages

Chronique: oralité et opacité, moyens de tricherie

Les écrits restent la parole s’envole, adage en lettres d’or dans le manuel du parfait petit tricheur. Alors que l’on exige de fournir des tas de paperasses pour la délivrance d’une autorisation de contruire des latrines aux fins d’enfouir des excréments humains, le gouvernement se satisfait d’une simple communication verbale pour traiter d’une décision relative à l’implantation d’un Centre de stockage de déchets radioactifs. La parole s’envolerait ainsi, tandis que l’argent a sûrement coulé à flots, et qu’une grosse MERDE par excellence va rester dans le pays. La précaution à vouloir insister  sur la durée temporaire du stockage, omet d’apporter la signification du qualificatif « temporaire », dans le genre on a vu du «provisoire» ayant eu vocation à se transformer en «définitif». L’absence d’identification et de détails concernant un fameux «domaine sûr et sécurisé» où l’on va entreposer ces matières dont on ne se débarrasse pas facilement de la teneur de haute toxicité, renforce la nécessité à devoir s’en inquiéter. Quand on ne lâche que si peu d’infos c’est que l’on ne peut ou que l’on n’ose en dire plus ni s’étendre davantage. Quand de la contre-partie officielle on ne communique rien, toutes les supputations relatives aux largesses perçues sous-table trouvent légitimité. Ainsi des irresponsables affectés à de hautes responsabilités, pour quelques dollars de plus lègueraient-ils aux générations futures l’héritage d’une terre promettant de les tuer soit à petits feux soit avec brutalités c’est selon les caractéristiques de ces déchets dont peut-être les ripoux eux-mêmes ignorent la vraie nature. Le gouvernement actuel a vocation à durer de façon éphémère, suite à un consensus mettant en parenthèses la constitution il a eu la mission d’organiser un cadre propice à des élections, un rôle de sauveteur, à l’inverse il se vêt d’habits de fossoyeur en prenant cette décision de surcroît exorbitante de son autorité.

De la fraîche pour alimenter une fois encore les trésors de guerre. Jusqu’ici dans le pays ce genre de trésor a plus que servi à assainir a davantage gonflé les avoirs particuliers si ce n’est celle entreprise dans l’ombre à la méthode corruption, qui n’est moralement pas moins violente. À la longue pourtant elle finira par atteindre une phase sanglante avec de l’hémoglobine à flots. Est-il temps de se reprendre ? Il est sans doute une solution à la fois qu’une obligation pour les candidats à la présidentielle : creuser la question pour en faire sinon un cheval de bataille au moins un thème de campagne jusqu’à provoquer un débat national. Un sujet propre à faire basculer une partie de l’opinion.

 

Léo Raz

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

M. Hesling

Le Directeur des Affaires civiles part pour France par le prochain courrier. M. Hesling n’a pas quitté Madagascar depuis 1895.

Le Tamatave se fait l’écho de la population entière de cette ville pour lui souhaiter un bon voyage et lui exprimer les très vifs regrets que provoque son départ définitif de la Colonie.

Car notre ville a eu la bonne fortune de posséder M. Hesling comme Administrateur-Maire, et elle en a conservé le souvenir d’un fonctionnaire modèle, absolument à la hauteur de sa tâche.

Du reste, c’est la réputation que M. Hesling a laissée partout où il est passé, et naturellement les colons ne peuvent oublier l’aménité de ses relations, ses hautes connaissances, la rectitude de ses décisions, et surtout le dévouement qu’il apportait toujours aux intérêts des colons.

Depuis six ans Directeur des Affaires civiles, M. Hesling a droit au grade de Gouverneur attribué déjà à plusieurs collègues. Il est licencié en sciences, licencié en droit, il possède le certificat d’études de droit musulman.

Son avancement ne serait en somme que la juste récompense des services rendus et à ses chefs et à la Colonie.

Espérons donc qu’un jour nous le verrons diriger les destinées de Madagascar.

Le bureau de la presse

M. Schrameck a décidé la création d’un bureau de la presse au Gouvernement Général.

C’est M. Vergely, administrateur en chef des Colonies, qui est chargé de la direction de ce service.

Et à Tamatave, y aura-t-il aussi un bureau de la presse ?

Carnet rose

Mme Maury, femme du sympathique Directeur de la Voirie de notre ville, vient de mettre heureusement au monde un superbe garçon qui répondra au nom d’André Paul.

Nos félicitations aux heureux parents, et nos vœux de bonheur au futur défenseur de la Patrie.

Le Tamatave

M. Merlin quitte l’administration coloniale

On n’avait pas tort de croire que M. Angoulvant resterait gouverneur général de l’A. O. F. En effet, le titulaire de ce poste, M. Martial Merlin, sera selon toute vraisemblance nommé ministre plénipotentiaire et ira à Addis-Abeba comme envoyé extraordinaire de la République française.

Le monde colonial, où M. Martial Merlin ne compte que des sympathies, accueillera avec satisfaction sa nomination tout en regrettant son départ.

 

Le Courrier colonial

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo Resaky ny mpitsimpona akotry: tena izy sa fihetsiketsehana fotsiny ?

Mandraingiraingy tato ho ato ireo andian-jiolahy ahiahiana ho mpanatanteraka ny fakana olona an-keriny hatakalo vola. Ao ireo heverin’ny mpitandro filaminana izay efa nitsongo dia azy ho eo am-panomanana ny asa ratsy atao hoe kidnapping. Tapitra teo amin’ny fifandonana ny ain’ny sasantsasany tamin’ireo olon-dratsy. Maro koa ivelan’izany ireo olona azo heverina fa mpikambana ao amin’ny tambajotran’ny kidnapping no noraofin’ny mpitandro filaminana mba ahafahana manao famotorana an’ireo andiana tontakely tsy manana famindram-po rehefa mahazo. Gaga ihany ny mponina mahita ny hakingan’ny polisy sy zandary rehefa ilaina izany. Moa ve hatramin’izay dia tsy nilaina ny fanenjehana an’itony jiolahy itony izay toy ny nanaram-po be ihany? Rehefa nanindry bokotra tamin’ny hetsika mahery vaika ny fikambanana iraisam-pirenena noho ny hamaroan’ny olona mitondra ny zon’ny firenena any ivelany tratry ny fakana an-keriny, dia taitra ny manam-pahefana eto an-toerana ka nanontsikontsina an’izao tobin-jiolahy rehetra izao dia iny no vokany.

Mbola misy ihany anefa ny olona eto amin’ny fiaraha-monina no tsy resy lahatra. Milaza izy ireo fa fomba fampiresahana ny mponina fotsiny izany. Raha tsy mbola misy ny filazana ny fihavian’ireo fitaovam-piadina mahery vaika izay mitovy amin’ ireo fitaovana ampiasain’ny herim-pirenena samihafa. Misy marika sarotra vonoina ireny fitaovana ireny afaka ahafantarana hoe iza ny toby nampiasa azy ireo. Mbola tantara mitohy hatrany koa anefa, raha mbola ny irakiraka no tra-tehaka fa ireo atidoha mpikotrika an’itony asa manimba ny mponina sady mitarika laza ratsy any amin’ny firenena any ivelany, mbola miriaria. Mbola hitohy ary mety hitombo an’isa mihitsy ny fampihorohoroana avy amin’ny fanaovana an’izany.

Mampiteny irery ireto trangan-javatra mitarika fahasahiran-tsaina sy vatana, ny sasany tsy fantam-pototra (kidnapping) ny hafa tsy hita fiafara (halatra taolam-paty). Toy ny hoe mifono misitery ny fisian’izy ireny. Hatramin’ny ity ny androany dia mbola tsy nisy nahavita ny famakiana bantsilana ny zava-miafina ao ambadiky ny famakiana fasana sy ny fangalarana ny taolana.

Vitsy anefa ny olona resy lahatra amin’ny filazana hoe voafitaka avokoa na ny mpamaky fasana na ireo mpangalatra taolana, ary tsy misy na antsokosoko aza ny tsena ahafahana mandafo taolana. Mahafantatra ny fisian’io raharaha mamoafady io ve dia tsy hahalala fa tsy misy lalam-barotra ho an’izany eto?

 

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes: c’est à qui apparaitrait le plus singulier

La candidate Eliane Bezaza en ce domaine surclasse tous ses concurrents, sûrement que même dans l’avenir personne ne parviendra à surpasser l’exotisme de la mise en scène. Le jugement est libre, certains peuvent trouver outrancière l’utilisation démesurée de moyens modernes. Pas pour autant de quoi justifier un plaidoyer en faveur d’un retour sinon au moyen âge au moins deux siècles en arrière. La vision du développement proposé se trouve radicalement brouillée par un tel prisme déformant.

News Mada0 partages

Fitsidiham-paritra: niara-nihosina amin’ny vahoakan’i Betafo Rajoelina

Mitohy ny fitetezam-paritra ka anisan’ny notsidihin’ny kandidà Rajoelina, omaly, ny any amin’ny distrikan’i Betafo sy ny any Manjakandriana. Natsidiny tamin’ireo vahoaka marobe fa anisan’ny vahaolana sy hitondra fampandrosoana ao anatin’ny fotoana fohy amin’ireo faritra ireo sy i Madagasiraka ny IEM. Nanteriny fa mila tanora manana vina sy tia tanindrazana ny firenena. Niara-nihosina amin’ireo vahoaka ny mpanorina ny IEM ary nihaino koa ny hetaheta sy ny olana samihafa sedrain’ny mponina amin’ireo distrika roa ireo. Anisan’izany ny tanora, ny raiamandreny sy ny zokiolona. Eo koa ny solontenan’ny vehivavy…

Voaresaka ny olan’ny lalana, ny fotodrafitrasa, ny fiakaran’ny vidim-piainana sy ny herinaratra, ny tsy fandriampahalemana sy tsy filaminana. Manampy ireo ny maha tantsaha ny mponina amin’ny distrikan’i Betafo sy i Manjakandriana, naneho ny faniriany avokoa. Nampanantena ny filohan’ny Tetezamita fa hotanterahiny ny ambarany sy ny lazainy.

Synèse R.

Ino Vaovao0 partages

FANAFIHAN-DAHALO TAO SAKARAHA : Tompon’omby iray namoy ny ainy, iray hafa naratra mafy

Raha ny angom-baovao voaray, ny alahady hariva teo no tonga tao amin’ny Fokontany iray ao amin’ny Kaominina Sakaraha ireo andiana malaso marobe nanafika ireo mponina. Vokany, lasan’ireo mpandroba avokoa ireo omby, izay mbola tsy voafaritra mazava ny isany hatreto. 

Niezaka nanao fanarahan-dia ireo fokonolona nandritra ny alina ka teo no nahalavo ny tompon’omby iray. Lehilahy  iray hafa kosa naratra mafy vokatry ny tifitra tao anatin’ny fisavoritahana nahazo azy ireo.   Tafatsoaka niaraka tamin’ny omby moa ireo  olon-dratsy ireo. Mbola manohy ny farahan-dia ny Borigadin’ny Zandary misahana ny tsy fandriampahalemana ao an-toerana  ankehitriny.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

DISTRIKAN’I TSARATANANA : Taolam-paty nafenina tao anaty lavaka saron’ny zandary

Ny alahady maraina lasa teo iny izao dia  tao amin’ny tanànan’i Marofasika no nahatratraran’ny zandary taolam-paty, nafatratra tao anaty gony iray, nasitrika tao anaty lavaka. Ireo mponina teo amin’ny manodidina ihany no nampandre ny zandary  raha nahita zavatra hafahafa ka  avy hatrany dia nosavaina. Taolan-dava miisa 26, miampy taolan-tratra miisa 5, ary potipotika taolana miisa 34 miharo taova. 

Nandritra ny fotoana nanaovana ny fisavana teo anoloan’ny biraon’ny kaominina dia nilaza ho tompon’ny razana avokoa  ireo fokonolona  satria tao anatin’ny iray volana izay dia nisesisesy ihany koa ity tranga iray ity. Rehefa natao ny marimaritra iraisana niarahana tamin’ny lehiben’ny Distrika  sy ireo andrim-panjakana  tao an-tanàna dia tapaka tamin’izany  fa hofonosina lamba iray ihany ireo taolana ireo, ka  alevina eo akaikin’ny  toerana nahitana azy mba tsy hisian’ny disadisa.

Nanaitra ireo mponina hatrany moa ny mpitandro filaminana  mahakasika ny fampitam- baovao hanamorana ny fomba fiasa sy hisamborana ireo jiolahy.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

TRANGAM-PIARAHAMONINA : Rangahy iray hita faty tao Anosivavaka Ambohimanarina

Raha tsiahivina dia ny talata lasa teo no efa nisy tranga tahaka izany tetsy amin’ny cité Itaosy izay nahitana fatin-dehilahy sy fatim-behivavy. Ny alahady lasa teo dia fantatra indray fa rangahy iray manodidina ny 69 taona no hita faty tetsy Anosivavaka Ambohimanarina ny marainan’ ny alahady lasa teo.

Tsy fantatra mazava ny antony nahafaty ity rangahy ity satria dia ireo mponina teny an-toerana no nahita ny vatana mangatsiakany ka dia gaga satria olona tsy mponina eny amin’ manodidina eny ity tra-doza ity ka tsy misy mpahalala, ary tsy fantatra na nisy namono na namona teny. 

Tonga teny an-toerana moa ny mpitandro filaminana sy ny tompon’andraikitra tao an-toerana ary ny Bmh nijery ny zava-niseho ary naka ny razana rehefa tsy fantatra ny fianakaviany. Efa naterina ao amin’ny tranom-paty etsy amin’ny Hjra miandry ny fianakaviany haka azy.

Dinafitia

Ino Vaovao0 partages

VITA NY ALAHADY TEO NY BIG SOMA ANDIANY FAHADIMY : Lasan’i Tsararano Ambany ny omby matavy

Teo amin’ny baolina kitra amin’ny torapasika dia ny fokontany Mahavoky Avaratra sy Tsararano Ambany no nanao ny lalao famaranana. Niady tokoa ny lalao teo amin’ny roa tonta saingy tsy maintsy niroso tamin’ny fandakana penalty tamin’ny ora farany izy ireo raha nisaraka ady sahala tamin’ny isa 1 sy 1 tamin’ny fotoana ara-dalàna. 

Teo amin’ny fandakana penalty dia resy tamin’ny isa 3 no ho 1 kosa ny fokontany Mahavoky avaratra. Izay no nitondra ny fokontany Tsararano Ambany tany amin’ny fandresena ka naha tompondaka azy ireo tamin’ity big soma andiany faha-5 taona 2018 ity. Omby matavy lehibe iray no natolotra azy ireo tamin’izany raha ondry kosa ho an’ireo laharana faharoa dia ny Mahavoky avaratra. 

Nisaotra ny mpikarakara ny hetsika moa ny sefo fokontany Tsararano ambany ary nanambara fa mbola vonona handray anjara izy ireo amin’ny taona ho avy. Tsara ny manamarika fa ny alahady teo no natolotra ny loka rehetra tamin’ity hetsika ity ary nofaranana tamin’ny fampisehoana lehibe niarahana tamin’ny tarika Ambondrona izany avy eo.

Papin  

Ino Vaovao0 partages

SARIMIHETSIKA MALAGASY : I Mahajanga no hahita ny tantara Benja III voalohany

Raha ny hita aloha dia hahazo tombony i Mahajanga satria vao hivoaka ity tantara manana ny maha izy azy ity ny alahady izao dia eto no handefasana izany voalohany. Nohazavain’ireo tompon’andraikitra tamin’ny alalan’ ingahy Findra fa miavaka ity sarimihetsika ity ary mety ho an’ny fianakaviana mihitsy ny mijery azy. «  Nosafidiana manokana i Mahajanga hanaovana seho voalohany, hoy izy, satria efa saika mirona aty amintsika ny mpiala sasatra amin’izao fotoana izao  ». 

Efa nandalo tao an-drenivohitr’i Boeny avokoa ny tantara Benja kely voalohany sy faharoa ary nankafizin’ny olona maro izany. Miditra amin’ny andiany fahatelo isika izao amin’ity sarimihetsika ity izay halefa ao amin’ny tranoben’ny Kolontsaina. Ny alahady izao izany no hanaovana ny fampisehoana ity sarimihetsika ity ka hisy fidirana intelo eo izany. Tantara mampiseho ny tsy fananan’olona iray ny Benja, izay vokarin’ny tranom-pamokarana Maki izy io.

Papin

Ino Vaovao0 partages

BIG SOMA VILLAGE : Lasan’i Toliara ny loka voalohany tamin’ ny fifaninanana dihy nentin-drazana

Ny sabotsy teo no niaka-tsehatra izy ireo ary tamin’izany indrindra no nanehoan’ireo mpianatra avy amin’ny Faritra dimy ny kolontsaina avy any amin’ny Faritra misy azy avy. 

Niaka-tsehatra voalohany teo amin’ny Esplanade lehibe eny amin’ny kianja Soma beach ry zareo avy any Sofia. Ny dihy baoejy sy ny malesa no nasehon’izy ireo tamin’izany, izay tena nampitolagaga ny mpanatrika tokoa. Avy eo dia nodimbiasan’ireo mpianatra avy any Melaky izy ireo, izay nampiseho ny dihy fanao fony nitsena an’ireo vahiny mpanjanatany tamin’ny fotoan’andro, rehefa tonga mitsidika tany Maintirano ireo voanjo na mpanjanaka. Fihetsika morondra nampitolagaga ny rehetra koa no nasehon’izy ireo tamin’izany izay narahana vely amponga. 

Ry zareo avy eto Boeny moa dia nampiaina ny kolontsaina sakalava tanterakan izay fanao eny amin’ny Doany Miarinarivo isaky ny Fanompoabe ireny. Tazana ny endriky ny tromba jiriky sy ny fitafin’izy ireo ary ny fandihiny. Nisy mihitsy ny fampisehoana ny vilia fanaovana ny hataka rehefa hiantso ny tromba eny amin’ny doany ireny. Mazava ho azy fa ny dihy trotrobe no nasehon’ireo mpianatra avy any amin’ny Faritanin’Antsiranana teo ambony sehatra. Trotrobe izay ny fampiasana tongotra sy tanana miakatra ambony rehefa mandihy. 

Niavaka ary nambabo fon’ireo mpitsara ny mpianatra avy any Toliara. Soradihy karazana telo no nataon’izy ireo tamin’izany. Ny voalohany dia kininike ary narahana dihy kidodo avy any Androy izany raha ny nofaranana tamin’ny kilalaka avy eo. Izy ireo araka izany no nibata ny amboaran’ny voalohany izay narahan’ny Melaky ary Sofia avy eo. 

Raha nojerena dia saika misy itovizana avokoa ny soradihy niseho avy tamin’ireo Faritra dimy nandray anjara ireo. Izay no maha malagasy tokana antsika.

Papin

Tia Tanindranaza0 partages

Zoma Center AnalakelyAhitana fanaka mety ho an’ny daholobe

Amin’ izao fotoana izao vanim-potoan’ny fialan-tsasatra izao dia maro ny trano fivarotana manavao ny tolotra omeny ny daholobe.

 

Isan’ izany ny« zoma center », enyAnalakely ary manakaiky ny « avenue de l' indépendance ». Toerana malalaka sady mihaja, ahitana karazana entana maro. Singanina manokana ny resaka fanaka. « maro be ny fanaka loha laharana amin’ ny kalitao hita ato aminay mety amin’ ny filany sy fahefan’ mividy ny tsirairay. Misy vita amin’ ny hazo, vy na plastika. toy : ny latabatra isan-karazany, canapé d' angle, fanaka ho an’ ny efintranon’ ny ankizy, armoires, seza maro, table TV, canapés lits…. Ankoatr’ izay, ho an’ ireo liana amin’ ny « stand » mbola azo hofaina dia afaka manantona etsy amin’ ny baolai Soarano. Maro tokoa ny safidy hita ao amin’ ny « zoma center », etsy ampitan’ ny epp analakely, na ho an’ ireo izay te hanavao ny fanaka ao an -tokantrano na ho an’ ireo izay te hanome fanomezana .

 

RTT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fidangan’ny vidin-tsolikaNy tsy fahampian’ny fifaninanana no antony

Tsy misy fifaninanana eo amin’ireo mpamatsy solika ka izany no mahatonga ny vidiny ho lafo hatrany.

 

 Tsy tokony hitovy ary tsy maintsy misy elanelana ny vidin’ny solika raha tena misy ny fifaninanana. Mifanaraka ary miresaka ireo mpaninjara solika eto Madagasikara ka tsy misy mihitsy ny elanelana amin’ny vidiny. Nanambara ny mpahay toekarena iray fa raha tiana hilatsaka ny vidin’ny lasantsy dia tokony hisy mpaninjara hafa ankoatra ireo mpivarotra solika misy eto ireo. Nisy ihany koa ny fanambarana fa raha mbola ireo mpizara solika misy eto ireo no mitoetra eto Madagasikara dia ahiana hatrany ny fidangan’ny vidin-tsolika. Mifanaraka hatrany mantsy izy ireo ny amin’ny sara apetraka sy ny fampiakarana ny vidin’ny lasantsy sy ny gazoala. Tsy voatery ireo foana anefa no hanaovana fifanarahana fa afaka mifandray amin’ny mpamatsy solika hafa ny firenena Malagasy. Misy ny firenena afrikanina hafa izay manankarena amin’ny solika azo hifampiraharahana tsara saingy tahaka ny maty an-kazotokana ny fanjakana na tsy mahita afa-tsy ireo mpaninjara eoropeanina ireo. Mila fandraisan’andraikitra haingana avy amin’ny fanjakana ny fidangan’ny vidin-tsolika ankehitriny satria manempotra tanteraka ny Malagasy.

Tsirinasolo

    

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina AndinaNohavaozina ny hopitalim-panjakana

Tamin’ny Repoblika voalohany no niorina ny hopitalim-panjakana tao amin’ny kaominina Andina ao amin`ny distrikan`i Ambositra, faritanin`i Fianarantsoa.

 Tamin`ny taona 1998 no nasiana  fanavaozana farany ka izao hisy fanamboarana izao indray. Ny zanaka am-pielezana avy any Alemaina tonga niala sasatra tany Andina no nitondra ny fanomezana ho an’ny vahoaka tamin`ny alalan`i Rtoa Benjamina Hanitra RÖSCH mianakavy, izay teraka tao Andina sy nanovo fianarana tao amin`ny Sekoly Fanabeazana Fototra tao an-toerana. Mitentina dimy hetsy sy efatra tapitrisa ireo fanomezana ireo toy ny fanafody sy fitaovana maro samihafa: Panneau Solaire, thermos, fitaovana famoahana zaza tsy tafavoaka eo am-piterahana, filtre à eau ... Nahita tsara sy niaina ny fahasarotan’ny fitsaboana tamin`izany fotoana Rtoa Benjamina Hanitra RÖSCH ka izay no nahatonga azy nahatsiaro ny tany niaviany. Anisan’ny laharam-pahamehana ho an’ny Profesora Raphaël Rakotozandrindrainy Ben’ny tanànan’Andina ny fanatsarana ny fahasalamana ka dia nohavaozina tanteraka ny trano honenan’ny dokotera. Mbola nanome penina sy sokolà ho an’ireo ankizy 460 nanala fanadinana CEPE ny talata lasa teo koa Atoa Ben’ny tanàna. Samy nisaotra sy faly tamin’ireo fitaovana ireo ny solontenan’ny Ben’ny tanàna sy ny Dokotera tompon’andraikitry  ny hopitaly izay nisaotra amin`ny anaran’ny minisitera sy ny talem-paritry ny Fahasalamana. Resaka manodidina ny fampiterahana sy fiarovana ny reny sy ny zaza avokoa ireo fitaovana ireo. Ny taona 2013 no efa nanome fanampiana voalohany ry zareo any Dilambato ireo. Kidoro hampiasain`ny hopitaly no nomena tamin`izany dia izao nitondra fitaovana fiarovana ny reny sy ny zaza izao indray. Araka izany, mihamitombo hatrany ny fanomezana entin’izy ireo. Tanjona manaraka ny hanolorana “Ambulance”.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Soavinandriana – ItasyNahazo fotodrafitrasa 2 goavana

Nahazo toeram-pandidiana raitra sy moderna ny hopitalin’ny distrika any Soavinandriana (CHRD2). Nahazo fotodrafitrasa vaovao mahazaka mpianatra miisa 350 ihany koa ny lisea teknika. Ireo fotodrafitrasa roa sosona ireo no notokanan’ny filoha Hery Rajaonarimampianina tany an-toerana omaly.

 Mitodika manokana aminareo tanora aho, hoy ny filoha satria ianareo no antoky ny fampandrosoana ny firenena ka mila mianatra tsara. Tahaka izany ihany koa ny sehatry ny fambolena sy ny fiompiana izay seha-pihariana miantoka ny fampandrosoana ny toekarena. Aza menatra miasa amin’ireo sehatra ireo mihitsy ianareo tanora, hoy izy. Ahitana lalam-piofanana momba ny fambolena sy ny fiompiana ary ny fanorenana fotodrafitrasa moa ity lisea teknika ao Soavinandriana Itasy ity. Teo amin’ny sehatry ny fahasalamana indray dia afa-pahasahiranana ny mponina any Soavinandriana ary tsy voatery handeha any Faratsiho, Arivonimamo na eto Antananarivo intsony rehefa misy fandidiana maika hatao fa efa vita ao amin’ity CHRD2 raitra sy ampy fitaovana ity. Mbola nisy ihany koa ny fanolorana kara-pitaovana atolotra ireo renim-pianakviana voatery hodidiana rehefa miteraka sy ny boatim-panafody sy kojakoja ara-pahasalamana maro samihafa. Nampahatsiahy ihany koa i Hery Rajaonarimampianina nandritra izao diany tany Soavinandriana izao fa tokony hahay hiara-kiasa sy handray andraikitra ireo ben’ny tanàna amin’ny fanamby lehibe momba ny fampandrosoana ny kaominina sy ny firenena ary atao mifantsika tsara ao an-tsaina fa ny mahasoa ny mponina no zava-dehibe indrindra. Tsy maintsy manova ny fomba fisainana isika raha te handroso, hoy hatrany ny filoham-pirenena.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Karate Coupe de Vacance Fihezama 2018Nahatafavoaka tompondaka 7 ny Akka samihafa

Tontosa teny amin’ny kianja mitafon’Ankorondrano ny sabotsy 18 sy alahady 19 aogositra 2018 teo ny fiadiana ny amboaran’ny fialantsasatra « Coupe de vacance 2018 » nokarakarain’ny sampana karate Fihezama.

Tia Tanindranaza0 partages

Mpianatra Malagasy any indoneziaTsy tafody noho ny tapakila lany andro

Mpianatra Malagasy miisa dimy avy nanohy fianarana tany Indonezia no mihitsoka ao amin’ny seranam-piaramanidin’i Jakarta renivohitr’I Indonezia hatramin’ny alahady teo.

 

 

 

 

  Tsy avelan’ireo tompon’andraikitra ao an-toerana mihetsika izy ireo, raha araka vaovao azo  satria efa tsy manan-kery intsony, hono ny tapakilan’izy ireo.   Ny sabotsy teo anefa izy ireo no efa tokony ho niverina an-tanindrazana. Eo an-danin’izay, tapitra omaly alatsinainy 20 aogositra koa ny VISA an’ireto mpianatra Malagasy ireto ka tsy afa-mijanona any an-toerana intsony izy. Tsiahivina fa ny fanjakana Malagasy no nandefa ireto mpianatra ireto tany Indonezia tamin’ny alalan’ny vatsim-pianarana azony. Ankehitriny anefa misedra olana tanteraka izy ireo saingy  tsy misy mpijery hatramin’ny omaly hariva fotoana nanoratanay. Vao mainka mihamafy aza ny olana mahazo azy ireo satria navoakan’ny tompon’andraikitra ao amin’ny seranam-piaramanidin’i Jakarta ihany koa  izy dimy ka any amin’ireo namany mihantra azy ao Bogor no mialokaloka amin’izao. Vao andro maromaro lasa anefa izay no nankalaza  ny faha-73 taona niarahany niasa tamin’ny firenena Malagasy ny firenena Indoneziana. Anisan’ny nodradradraina tamin’izany ny fanatevenana sy ny fanatsarana hatrany ny fiaraha-miasan’ny firenena  roa tonta ka anisan’ireny ny fifanakalozana mpianatra mahay tahaka izao saingy indrisy. Antso avo no hatao amin’ireo tompon’andraikitra mba hijery akaiky ireto mpianatra Malagasy mihitsoka any Jakarta ireto.

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Nantenaina mpihiraHizara kôpia ho an’ny ankizy ao Toamasina

Ny kopia mari-pahaterahana no fototra maha olona ny olona iray, hoy i Nantenaina mpihira.

 

 

Mbola betsaka anefa ireo tsy manana izany, antony nanosika azy hikarakara ilay hetsika fizarana kopia mari-pahaterahana faobe izay hatao  ao Toamasina. Ny 23 aogositra ho avy izao no hanatanterahana izany  any an-toerana raha mbola afaka misoratra anarana ireo izay taraiky. Tanjona ny hahafahana mampihena ny tahan’ireo zaza tsy tafiditra an-tsekoly noho ny resaka kopia, hoy i Nantenaina. Toraka izany koa ireo tanora feno 18 taona tsy mahita asa satria tsy manana kopia sady tsy manana kara-panondro ka tsy maintsy jerena akaiky. Risi-po manokana avy amin’ity  mpihira ity moa no nanaovany izany entina hanatsarana ny sosialim-bahoaka. Mikasika ny fampisehoana hotontosainy manokana dia fantatra fa ho eny Sabotsy Namehana ny tarika Nantenaina  ny 26 aogositra ho avy izao ary hitodi-doha avy hatrany any Sainte Marie aorian’izay, hanomezana fahafaham-po ilay mpiala sasatra tonga any an-toerana.

 

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Eny sefo !

Manakory ianao ry Jean a ? Ho tanteraka anie ny sitraponao ! Miaiky anareo izahay fa any aminareo izany ny lakile e !

 Ianareo koa no tompon’ny salegy. Aiza indray no tianareo halehanay amin’izao fotoana izao ? Teneno rangahy fa hitanao ny fitenin’ny tanora azy ? Hoy izy ireo hoe “To de tanterahanay !”. Tena marina fa… aleo tsy tohizako rangahy fa tonga dia fintiniko fotsiny amin’ny hoe “Eny sefo” ! Vazivazy daholo anefa izany ry Jean fa aleo tsorina ny marina a ! Efa manana ny sefonay re izahay a ! Efa kopy amin’izany koa anie ianao fa tsy afaka ny hanome fahafaham-po anao mihoatra azy mihitsy izahay akory e ! Fa na izany na tsy izany aloha dia mirary soa anao amin’ny tanjona izay iriana e ! Fa raha izao sahady kosa anefa aloha no ataonao na dia tsy eo aza, ankevitry ny hanahirana kno ! Veloma !

Marco

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ady amin’ny tsy fanjarian-tsakafoHofidiana ireo tetikasa 5 mendrika mandritra ny Salon RSE

Hotanterahina ny 31 aogositra ka hatramin’ny 01 septambra ho avy izao etsy amin’ny Hotel Carlton Anosy ilay salon RSE et initiative pour le developpement durable karakarain’ny kabine Ur CSR Consulting.

 

 

 Andiany fahatelo izy io handraisana orinasa maro anjara, indrindra fa ireo efa misehatra amin’ny fiahiana ny sosialin’ny mponina. Hampiavaka ity hetsika ity, raha araka ny fanazavan-dRtoa Rabefitiavana Ulrichia, tompon’andraikitra voalohany eo anivon’ny kabine Ur CSR ny fisiana fifantenana tetikasa  mendrika hoenti-miady amin’ny tsy fanjarian-tsakafo mahazo ny ankizy. Mbola mahatratra hatrany amin’ny 47 % mantsy  ireo zaza Malagasy latsaky ny dimy taona no mitondra faisana vokatr’izany manerana ny Nosy, antony nisafidianan’ny mpikarakara ity tetikasa iray   ity. Tetikasa miisa dimy ihany anefa no azo  horaisina  ka hisy mihitsy ny fandefasana horonantsary mivantana hojeren’ny rehetra arahin’ny fametrahana fanontaniana.  Afaka mijery avy hatrany koa ireo orinasa vonona hanohana ilay tetikasa  na malala-tanana hafa. Tsiahivina fa  miara-miasa akaiky amin’ny UNICEF ity kabine iray ity entina hanatsarana ny fiainan’ny ankizy amin’ny ankapobeny raha toraka izany ihany koa ny ady amin’ny hanohanana izay hiarahany amin’ny PAM. Mikasika ny fandraisan’ny orinasa anjara amin’ny fanatsarana ny sosialin’ny mponina moa dia nomarihin’ny mpikarakara fa mbola tena maivana raha oharina amin’ny any ivelany saingy efa manomboka mihatsara.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifaninanana ho eny IavolohaHihoatra ny 30 isa ireo kandida

Hifarana anio talata 21 aogositra ny fe-potoana farany hahafahan`ireo kandidà hametraka ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiana. Hanao ranolava ny fanaterana dosie eny amin`ny HCC satria toa fomba mahazatra fanao eto amintsika rahateo ny miandry fotoana farany.

 Hatreto dia efa maherin’ny 28 ny isan’ireo kandidà efa nametraka ireo antontan-taratasy ireo ary tsy latsaky ny dimy no mbola hanatitra izany etsy Ambohidahy. Raha ny fantatra dia anio no hanao ny dingana voalohany i Alain Mahavimbina izay olon`ny amiraly Didier Ratsiraka saingy hirotsaka amin`ny antoko politika  Gasikara Antsika Rehetra. Manampy azy ihany koa i Mamy Raharimanana, kandidan`ny antoko MAEVA. Hanatitra ny antontan-taratasy ihany koa ny kandidàn`ny antoko AREMA izay tsy iza fa ny  Filoham-pirenena teo aloha, Dider Ratsiraka. Misy ihany koa ireo kandidà nanambara fa hirotsaka hisedra ny safidim-bahoaka saingy tsy tonga tetsy amin`ny HCC toa an`i José Vianey, Eric Rajohnson, Orlando Robimanana,… Andrasana ihany koa ireo tsy nilaza nivantana fa ho kandidà toa an`i Jean Max Rakotomamonjy, filohan`ny Antenimieram-pirenena, Mahafaly Solonandrasana Olivier izay praiminisitra farany teo, Krodo Jean Felicien … Mbola hisy kosa ny sivana ataon`ny HCC an`ireo kandidà tsy nahafeno fepetra ka amin`ny 26 aogositra ho avy izao no hivoaka ny lisitra ofisialy amin’ny fifidianana filoham-pirenena izay hotanterahina ny 7 novambra ho avy izao.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

EditoMahagaga sy maha lasa… saina

Andrasana anio ny isan’ireo « te » ho filoham-pirenena nanatitra ny dosie ahafahany mirotsaka ho kandida.

 

Tsy maintsy hisy ny sivana mbola hataon’ny avy eo anivon’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana izay afaka hifaninana amin’ny 7 novambra ho avy izao. Ny mahagaga sy maha lasa… saina dia hifandrombahan’ny mpanao politika ny mirotsaka tato anatin’ny 5 taona izao ity fifaninanana hahazo an’Iavoloha ity. Fony tsy nisy antso natao ho amin’izany anefa dia hita ho mitetika pirina sy mamaofy akotry avokoa nanampy ny mpiara-belona sy ny fiarahamonina misy azy. Raha atambatra ireo 50 tapitrisa ariary isak’ireo kandida ka nananganana zavatra hafa dia efa azo antoka fa mba farafaha ratsiny nametraka ity nosy ity tamina toerana avoavo kokoa noho izao na dia tsy ho  sangany aty afrika aza. Mahavita manipy vola eny an-davarangana sy eny am-baravarankely ny ankamaroan’ny mpanao politika malagasy kanefa ny famaritana ny atao hoe politika aza tsy hain’ny ankamaroan’izy ireo akory. Nanao fanambarana hilatsaka ho filoham-pirenena izao ny sasany dia mbola sahy milaza ihany fa tsy mpanao politika. Iny indray kosa aloha dia azo lazaina ho tsy mahagaga raha mahatonga tsy fahatsapan’izy ireo ho tompon’andraikitra amin’ny vahoaka sy ny mpiara-belona aminy toy izay hita miharihary ankehitriny. Azo antoka anefa izao fa tsy hisy hilaza na ny iray aza ireo nametraka dosie ireo hoe mpikarama an’ady na dia fihetsik’olona toy izany aza no hasehony miharihary ankehitriny. Mahagaga sy maha lasa saina.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Monja Roindefo sy Patrick RaharimananaNitsoaka an-daharana sahady

Tsy ho kandida, tsy handray anjara, tsy hanohana kandida ny antoko Monima, hoy ny fanambaran’ny filohany Monja Roindefo, raha efa nanambara izy vao tsy ela akory izay izy fa hirotsaka.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Karate Coupe de Vacance Fihezama 2018Nahatafavoaka tompondaka 7 ny Akka samihafa

Tontosa teny amin’ny kianja mitafon’Ankorondrano ny sabotsy 18 sy alahady 19 aogositra 2018 teo ny fiadiana ny amboaran’ny fialantsasatra « Coupe de vacance 2018 » nokarakarain’ny sampana karate Fihezama.

Tia Tanindranaza0 partages

Serge Jovial Imbeh“Zaraina ara-drariny ny harena misy eto”

Firenena anisan`ny mahantra indrindra maneran-tany i Madagasikara kanefa toa be mpitsiriritra satria misy harena adala tompo sy kitapo latsaka eto. Rehefa tsy avelan’ny mpitondra hitrandraka sy hisitraka izany ny vahoaka malagasy dia tonga ny vahiny hitavana azy.

 Manoloana izay indrindra dia manana tetikady vaovao hanatsarana ny toekarena eto an-toerana, fijery vaovao, paikady vaovao, ho an'ny vahoaka i Serge Jovial Imbeh. Izay no tanjona lehibe indrindra ho azy amin'ny fifidianana filoham-pirenena.  Ankoatra izay, ny tombantombany dia ny hanangana firenena ho an'ny vahoaka, fandrosoana ho an'ny mponina. Ireo fanamby ireo dia hametraka an'i Madagasikara ho firenena filamatra aty amin'ny ranomasimbe Indianina ary anisan`ireo firenena mandroso indrindra aty Afrika tsy ho ela. Azo atao tsara ny fanatanterahana an`ireo, hoy izy raha ampitahaina amin'ny harena eto amintsika, izay tokony hotrandrahana, indrindra ho an'ny fiarahamonina manodidina an`ireo toerana trandrahina. Ny iray amin'ireo fandaharan'asa ireo dia manala ny fahazoan-dalana rehetra ary manangana indray fifanekena vaovao, ka ny fanjakana, indrindra fa ny governemanta, no tompon`ny petra-bola eo amin`ny 50%. Midika izany fa ny harena ankibon'ny tany dia hanana tombony amin'ny 50% amin'ireo tetikasa hatokan`ireo mponina fa tsy 1 ka hatramin'ny 2% raha ny amin'izao fotoana. Io paikady io, hoy ity mpahay toekarena, dia mampihena ny kolikoly eo amin'ireo mpitrandraka harena ankibon'ny tany, ary mampiroborobo ny mangarahara amin'ny fitrandrahana ny loharanon-karena, indrindra ny fanohanana ny fampandrosoana an'i Madagasikara. Ankoatra ny famerenana ny fifanarahana momba ny harena ankibon'ny tany, mikasa ny hampitombo ny tetibola na ny loharanom-bolam-panjakana amin'ny kaominina rehetra manerana ny Nosy izy. Ny kaominina tokoa mantsy no tena akaiky indrindra ary tokony horaisina ho andraikiny, ho mpitarika, ary antoka amin`ny fampiroboroboana. Ny kandidà Serge Imbeh dia milaza fa hampitombo ho 25% ny tetibola natokana ho an'ireny andrim-panjakana ireny fa tsy 3% amin'izao fotoana. Ny vinam-piarahamonina aminy dia mampiseho fa ny Antoko AFIMA (Antoky ny Fivoaran'ny Malagasy) dia manana an'io toetra io ho an'ny hazakazaka ho filoham-pirenena mba hahatonga an'i Madagasikara ho firenena mendrika sy manana ny maha izy azy. Ireo faniriana ireo ihany koa dia mandrisika antoko politika hafa hanohana azy amin'ity fandaharan'asa ity, toy ny Antoko Marina sy ny PNJ, izay efa manana olom-boafidy an-jatony manerana ny Nosy.

 

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Radavidson AndriamparanyTsy nampoizina ny maha kandida azy

Somary nanaitra ny fahitana an-dRadavidson Benjamin Andriamparany tetsy amin’ny HCC Ambohidahy omaly nanatitra ny taratasy filatsahan-kofidiany ho filoha satria tsy anisan’ireo nanao fanambarana ampahibemaso.

 Fanindroany ity manampahaizana ambony momba ny fitantanam-bola izay efa nandranto fianarana tany Etazonia ity no hiatrika mivantana fifidianana filohan’ny repoblika satria efa kandida izy ny taona 2013. Tsiahivina fa efa minisitry ny toekarena sy ny teti-pivoarana, minisitry ny toekarena, ny vola sy ny tetibola izay tamin’ny andron’i Marc Ravalomanana. Efa niadidy ny minisiteran’ny Fanabeazam-pirenena ihany koa. Ny Antoko FFF (Firaisam-pirenena ho an’ny Fahafahana sy ny Fandrosoana) hatrany no mandrotsaka azy. Hajoro ny fampandrosoana miainga avy amin’ny Malagasy fa tsy hiandry ny fampandrosoana avy any ivelany. Fantatrareo tsara ny toerana nisy ahy, fa raha nisy ny olona nampiditra vola be indrindra avy amin’ny mpamatsy vola teto Madagasikara, dia izaho, ary tsy nisy nahavita nihoatra ahy tamin’izany, hoy izy. Izany no milaza fa tsy nampandroso antsika ireny, fa isika Malagasy manana izay afaka hampandrosoana antsika, ary azo atao tsara izany.  Manana manampahaizana isika, ary manana Malagasy miasa hatrany ambanivohitra na ambanivohitra, saingy tsy avela miasa an-kalalahana sy tsy havela hanana izay fomba hahazoany mampandroso ny tenany sy ny fireneny, ka izany rehetra izany no harodana, hoy izy.  Tsy tokony hijanona ambony latabatra sy any amin’ny fitondrana foibe intsony fa tena hampidinina hatreny ifotony ny fampandrosoana, handraisan’ny rehetra anjara. Mikasika amin’ny maha olon-dRavalomanana teo aloha, dia amin’ny anaran’ny tenako ny firotsahako, ka tsy tokony hisy olana ary tsy mampiasa ny anaran’Atoa Ravalomanana aho, hoy ity kandida ity.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida DadafaraNamaky bantsilana ny teti-dratsin-dRajoelina

Nametraka ny taratasy filatsahan-kofidiany ho filoha teny amin’ny HCC Ambohidahy omaly i Dadafara na Joseph Martin Randriamampionona,

 izay efa kandida tamin’ny 2013, tamin’ny alalan’ny antoko RTM (Refondation Totale de Madagascar). Ny lalana, trano, hopitaly sekoly,… no hifantohany kanefa tokony ho zakan’ny tetibolantsika madio raha tena marina sy madio fo ny mpitondra. Anisan’ny nohitrikitrihiny fa tao anatin’ny 16 taona nitondran’ireo mpitondra 3 dia tsy nisy 1000km ny lalana vita. Tsy hay na diso fiteny izy na ahoana fa 10 000 km latsaka kely no vitan-dRavalomanana. Ao anatin’ny 5 taona tokony hanan-karena indrindra eran-tany isika, ary matanjaka indrindra aty Afrika, raha madio fo ny mpitondra. Mikasika ny lalàm-pifidianana, dia io no misy dia tsy maintsy miditra ny tena. Io anefa dia notefena tsy natao hampandroso firenena fa napetraky ny filohan’ny tetezamita Andry Rajoelina ho azy manokana, saingy tsy nahazo nilatsaka izy, raha ny fanehoan-kevitr’i Dadafara. Napetrany fa ny depiote no manendry ny praiminisitra, izay manana fahefana betsaka. Ny eritreriny tamin’izay fotoana izay dia hoe ny filoha Hery Rajaonarimampianina notohanany dia tsy navelany nametraka depiote fa izy no nametraka tamin’ny alalan’ny MAPAR. Nieritreritra izy tamin’izay fotoana izay fa izy no hahazo ny maro an’isa tao amin’ny parlemanta, ka izy no lasa praiminisitra, ary afaka 6 volana dia haongany ny filoha Hery Rajaonarimampianina, hoy hatrany ity kandida ity. Tsy hampandrosoana io fa napetrany hahafahany miverina amin’ny fitondrana. Tsy ny filoha ho lany eo no tokony hikitika io lalàmpanorenana io, fa izao io dia efa tokony hamboarina, hoy izy, izay toa manaiky tsy fidiny raha ny fanehoan-keviny.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Didier RatsirakaHapetraka anio ny taratasy filatsahan-kofidiany…

Efa ho herinandro izao no nifamoivoy ny vaovao fa ho anisan’ireo kandida filoham-pirenena ny filoha teo aloha Didier Ratsiraka izay efa mananika ny faha 82 taonany amin’izao fotoana.

 

Re avy amin’ireo olona mifanerasera aminy, hatramin’ny omaly hariva nikarohana ny vaovao fa ho kandida tokoa i Deba ary andrasana amin’ity anio ity ny fametrahana ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiany eny amin’ny fitsarana avo momba ny lalampanorenana.Maro ny tombatomba teo aloha kely teo hoe mety hoy Tantely Andrianarivo na i José Andrianoelison no hitondra ny lokon’ny Arema, saingy raha ny hita sy ny resaka re farany omaly  dia tsy hanolotra kandida na hanohana kandida hafa ny amiraly Ratsiraka fa izy tenany mihitsy no hifaninana.Tamin’ny fiandohan’izao repoblika faha-4 izao moa ny amiraly no efa nilaza fa manana programanasa goavana, raha tsy hiresaka afa-tsy ny fanamboaran-dadllana fotsiny ohatra; milaza ho mahita famatsiam-bola goavambe ihany koa izy.Izy ihany koa dia nanizingizina fa mila tanterahana ampahibemaso ny fampihavanam-pirenena ary alefa mivantana amin’ny haino aman-jery mba ho hita sy ren’ny Malagasy rehetra.Ka asa hoe hanao ahoana indray ny paikadin’ny amiraly amin’ity indray mitoraka ity, izy izay filoha naharitra indrindra teo amin’ny fitondrana teto Madagasikara , hatreto aloha.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko HVMMitady hijapy ny “Voromahery” fotsiny ?

Nanaitra ny nitsanganan’ny vovonana politika “Voromahery” izay vondrona miaro sy manohana an’i Hery Rajaonarimampianina amin’ny fifidianana.

Tsikaritra ho hevitra iray hanarenana sy hiarovana an’i Hery Rajaonarimampianina teo anatrehan’ny laza ratsy noho ny nafitsoky ny olona sasany tao anatin’ny antokony dia ny HVM satria tsy takona hafenina sy tsy azo lavina fa nisy ireo toa nanipy hoditr’akondro an-dRajaonarimampianina tao, izay anisan’ny naharatsy laza ny fanjakana. Toa mitady ho takona ny HVM noho ny fisian’iny, ka na ny akon’ny kongresy tany Antsiranana nifanindry tamin’io aza tsy re. Nahagaga anefa fa tsy nanotrona ny lanonana fanambarana ofisialy tetsy amin’ny hotely Colbert i Virapin Ramamonjisoa ny zoma lasa teo, kanefa izy no tena tompon-kevitra sy nanorina ny Voromahery. Ny fanohanana an-dRajaonarimampianina no itovian’ny HVM sy ny Voromahery raha ny fahitana azy fa ny ankoatra izay dia toa samy maka ho azy. Tsy te hifampitsabatsabaka ve izy ? Mandeha sahady ny resaka fa tian’ny olon’ny HVM sasany hotsabahana sy hotaingenana na holotoina sahady ity Voromahery ity, ka malaza ny  mety fiezahana mampiditra olona ao, toy ny loholona HVM iray. Tsy mahagaga anefa ny mety ho fisian’izany satria ireo mpijapy lamasinina no nanatevin-daharana ny antoko HVM hatramin’izay. Rehefa maimbomaimbo tao anaty HVM ve dia hijapy masinina hafa ? Iray ny tanjon’ny roa tonta dia ny hahalany an-dRajaonarimampianina, saingy ny lalana no toa tsy mitovy. Tiana holotoina ve izany ilay hoe “voromahery” ka tonga amin’ny hanihany hoe hampidirana “vorondolo” hanaratsy endrika azy noho ny fiheverana fa takona ny HVM ?

Toky R sy Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida Tabera RandriamanantsoaHiady amin’ny fianakaviambe iraisampirenena

Nanasa ireo mpiara-dia aminy rehetra eo anivon’ny fivoizana ny atao hoe fanorenana ifotony tetsy amin’ny Pave Antaninarenina omaly ny komitin’ny fampihavanam-pirenena na ny CRN sy ny antoko Kintana tarihin’ny filohany Tabera Randriamanantsoa.

 

Solontena 10 isak’ireo faritra 22, raha ny fanazavany no tonga nanatrika ny kaongresy izay notarihin’izy ireo ary anton’izany ny fierana ny amin’ny filatsahany ho kandida ho filoham-pirenena. Tsy matahotra fifidianana izahay, hoy izy, fa ny fifidianana mihitsy no tsy vahaolana. Voaporofo tao anaty 60 taona izay. Diso fahavalo isika satria ny fianakaviambe iraisampirenena no tena fahavalontsika. Ry zareo foana, hoy ny filoha Tabera Randriamanantsoa, no mibaiko hoe ataovy ny fifidianana kanefa ny eto mbola te hiady hevitra. Izaho, hoy izy raha kandida dia hiady amin’ny fianakaviambe iraisampirenena mba tsy hanaovany antsika ho toy ny zazakely intsony. Neken’ireo namany moa ny firotsahan-kofidian’ity kandida ity ary raha ny tokony ho izy dia anio no hanaterany ny dosieny. Hiantso ireo kandida hafa namany ihany koa anefa ny tenany mba hanao antsoavo hanemorana ny datim-pifidianana raha ny vaovao voaray tetsy Antaninarenina hatrany.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

José Michel Andrianoelison“Mila mpitondra mihaino ny vahoana isika”

Kandidà faha-20 nametraka ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiny, omaly tetsy amin`ny HCC Ambohidahy i José Michel Andrianoelison na « José kely ».

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaHamory vahoaka eny Mahamasina

Taorian'ny fahatontosana ny fandrotsahana ny dosie filatsahan-kofidiana teny amin’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana ny sabotsy 18 aogositra teo sy ny fanambarana ofisialy ny fahavitan’izany tany Toamasina

 

 dia hihaona amin'ny Vahoakan'Antananarivo indray i Marc Ravalomanana. Manome fotoana ny rehetra amin'ny sabotsy 25 aogositra izao, manomboka amin'ny 10 ora maraina ao amin'ny Kianjaben'i Mahamasina ny tenany. Fotoan-dehibe voalohany hifanomezany fotoana amin’ny vahoakan’Antananarivo io, ary azo antoka fa hamohafoha ny mamy sy ny mangidy niarahana nanomboka tany amin’ny fotoana rehetra lasa tany amin’ny 2002 nitondrany, ny nanonganana azy ny taona 2009, izay nivoizana fa naloam-bahoaka ny tenany. Hanaporofoan’ny vahoaka fa teti-dratsy nenti-namotika azy sy ny firenena manontolo ny fanonganam-panjakana. Na inona na inona fanenjehana sy fanaratsiana, dia miteny ho azy ny tantara, fa niasa sy nahavita izy mitaha ny hafa, ary tena niantraika tamin’ny ativilan’ny Malagasy izany. Niaina sy niadana kokoa ny vahoaka, nilamina ny tany sy ny fanjakana, nirindra ny fanabeazana, voatsinjo manokana ny tantsaha izay maro an’isa,… Mahery sy mafy ary tsara sedra izy, raha ny lalana nolalovany, ary hita taratra amin’ny fiainany izany. Vitsy ny mpanao politika avy naongana sy nopotehina faratampony, nodorana fananana no tena tafarina sy manana herijika lehibe hiverina amin’ny fitondrana. Raha ireo nanongana azy ve, ohatra, no niharan’ny nanjo azy mba hanao ahoana ny endriny ? Azo antoka fa maro angamba no lasa adala. Firifiry moa ireo mpanao politika teto lasa sesitany tany ivelany, saingy tsy nisy tafarina na niverina tamin’ny tanjany intsony ny ankamaroany fa resy tanteraka.  Ankoatra izay, dia voataiza ara-poto-kevitra hanangana fa tsy handrodana, hanome fa tsy handroba izy. Mahavita miala vola am-paosy aza amin’ny fanohanana sy ny fanotronana fa tsy taomina maimaimpoana amin’ny fiara sy mbola tambazana vola. Tsy tia tena sy matinkambo ary be sehoseho ivelany fotsiny fa mijery lavitra, ary izany izao no ilain’ny firenena.

 

Toky R

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

1/4-dalan’ny « Telma Coupe de Madagascar 2018 »Vita omaly teny Andraharo ny antsapaka

Vita omaly teny amin’ny Futsal Andraharo ny antsapaky ny 1/4-dalan’ny fiadiana ny “Telma Coupe de Madagascar 2018”. Tonga nanotrona izany teny an-toerana ny filohan’ny FMF “Federasion’ny baolina kitra Malagasy”, Doda Andriamiasasoa,

Tia Tanindranaza0 partages

Faneva RaholdinaKandidan’ny Fanarenam-pirenena i DADA

Hisaorana an’Andriamanitra ny nirotsahan’i Dada Marc Ravalomanana ho anisan’ireo kandidà ho filoham-pirenena amin’ny fifidianana amin’ny 7 novambra izao,

Midi Madagasikara0 partages

Basket – Sommets nationaux : Cinq équipes se détachent chez les vétérans dames

Les journées se suivent et se ressemblent pour cinq équipes dans la catégorie vétérans dames au championnat de Madagascar disputé actuellement à Nosy-Be. Ces cinq équipes s’émergent du lot et réalisent un parcours sans faute. Lors de la troisième journée des éliminatoires d’hier, la troupe à Voahangy a pris le dessus sur les joueuses de l’ASM de Bongolava sur le score de 72 à 28. L’équipe d’Ambohimanarina a signé sa troisième victoire de suite, et se classe en tête de la poule C. Club Maman de Diana réalise également un parcours sans faute dans la poule A, l’ASE de Haute-Matsiatra dans la poule C, Coup de Coupe de Boeny dans la poule  D et SCF finances de Boeny dans la poule E et Vibb’s de Vakinankaratra dans la poule F. Dans la catégorie masculine, deux équipes se distinguent. Il s’agit du BBCM de Mahamasina et de LRBB Analamanga, mais, ces formations sont talonnées de près par les policiers du Cospn, des militaires du Cosfa et les Majungais du SBBC. En U14 filles, JBCA d’Analamanga a remporté sa deuxième victoire face au JSB Boeny par 21 à 10. Les équipes du  Cosfa, de Sepa ABM Boeny, Cosfa Analamanga, ont toutes gagné leur rencontre hier. Les éliminatoires se poursuivront ce jour.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Famonoana pôlisy tetsy Ankadindramamy : Voasambotra ny roa tamin’ireo jiolahy

Herinandro vitsy taorian’ilay fanafihana nitranga tetsy Ankadrindramamy, ka nahafatesana olona iray sy mpitandro filaminana iray dia fantatra izao fa voasambotra ny roa tamin’ireo olon-dratsy isan’ny tompon’antoka tamin’iny raharaha ity.

Ny faran’ny herinandro teo no sarona ny iray tamin’izy ireo, araka ny loharanom-baovao avy eo anivon’ny pôlisim-pirenena. Ny sabotsy teo mantsy no nahazo loharanom-baovao ireto mpitandro filaminana ireto fa hitan’ny olona mihaodihaody eny amin’iny faritra Ankadindramamy iny ny iray tamin’ireo olon-dratsy nanafika. Tsy niandry ela fa avy hatrany dia nidina teny an-toerana ireo pôlisy avy amin’ny Hery Vonjy taitran’ny pôlisy etsy Antanimora, hisambotra an’ity olon-dratsy ity. Nandeha mora ny fisamborana satria tsy nisy rà nandriaka na aina nafoy na dia efa niomana tokoa ny amin’izany aza ireo mpitandro filaminana. Rehefa nampifanatrehana tamin’ireo olona voatafika tamin’io fotoana io ity olon-dratsy ity dia nohamarinin’ireto farany fa hoe isan’ireo nanafika azy ireo tokoa ity voasambotra ity. Nandeha teo amin’izay ny fanadihadiana sy famotorana ka ny niafarany dia nanondro olona iray izy, izay voalazany fa isan’ireo namany tamin’io fotoana io. Teny amin’iny faritra Andravoahangy iny indray no voasambotra ity farany, izay azo mora ihany koa. Mbola tratra teny amin’ity namany ity ny antsy be iray. Tamin’ny fisavàna ny tranony indray no nahitàna basy lava, “calibre 12”, niaraka tamina ody gasy maromaro, izay fentin’izy ireo manafika. Mbola mitohy kosa ny fanadihadiana sy ny fikarohana ireo namany hafa. Ireo pôlisy avy ao amin’ny sampana ady heloka bevava indray moa no manohy izany sy mandray ny famotorana rehetra.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Investissement en capital humain : 100 jeunes entrepreneurs ruraux diplômés

Lors de la sortie de promotion de ces jeunes diplômés.

Face aux enjeux et défis du secteur Agricole et rural, le gouvernement s’est engagé dans la réforme du système National de formation Agricole et Rural en vue d’investir en capital humain. Et en lien avec cette réforme nationale, le ministère de l’Agriculture et de l’Elevage a réorienté et rénové son dispositif de formation Agricole  via les centres de formations, y compris le CAFPA (Centre d’Appui à la Formation Professionnelle Agricole). A ce jour,  sept CAFPA  sont mis en place  à Madagascar. Ils ont deux principales missions à savoir, la formation continue et l’appui aux  producteurs en activité ainsi que la formation professionnelle initiale des jeunes au métier Exploitant-Entrepreneur Agricole.

Ainsi, à l’issue de trois années de formation, 100 jeunes futurs Exploitant-Entrepreneur Agricole ont reçu le diplôme de BEP-EEA (Brevet d’Etudes Professionnelles en Exploitation et Entreprenariat Agricole), et 64 jeunes ont obtenu le CPEA (Certificat Professionnelle en Entrepreneur Agricole). Ces jeunes pourraient acquérir les compétences nécessaires au développement de  l’Agriculture, et s’installer  directement dans leurs localités en tant qu’Exploitant-Entrepreneur Agricole, afin de contribuer au développement de leurs territoires. La sortie de promotion de ces jeunes entrepreneurs ruraux s’est tenue dernièrement à l’espace Yandy By Pass. Par ailleurs, 67 employés des centres et du ministère, ont reçu également le diplôme de Technicien Supérieur en Elevage, sortant de Bevalala. Les formations qu’ils ont effectuées durant deux ans, leur permettraient de contribuer à la promotion du secteur Elevage à Madagascar, a-t-on conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Election présidentielle : Monja Roindefo ne sera pas candidat

Le Monima s’est exprimé sur la tenue des élections présidentielles du 7 novembre prochain. Ce parti a ainsi décidé de ne pas prendre part à cette consultation populaire. Selon le communiqué, le président national Monja Roindefo n’est pas candidat. Même s’il s’est sérieusement préparé et remplit toutes les conditions requises par la loi. Ce parti ne soutient pas non plus un candidat. Il tient d’ailleurs à souligner que « ces élections ne sont que des règlements de compte entre les dirigeants qui ont trahi les manifestants de la Place du 13 mai depuis le 21 avril 2018 ». A cet effet, ce parti lance un appel à tous les responsables et tous les militants du Monima de faire connaître et d’expliquer la présente décision et sa position, dans tout le pays. Ils devraient également consacrer le maximum d’efforts pour la réalisation du Congrès du 60e anniversaire de ce parti.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Ilaivola Ivato : Le mari et son épouse agressés et ligotés lors de l’attaque de leur domicile

Le domicile d’une employée d’un ministère sis à Ivato était la cible d’une attaque à main armée, le week-end dernier. Les malfaiteurs ont agressé et ligoté le père de famille et son épouse avant de saccager la maison. En effet, Une certaine somme d’argent et des objets de valeurs ont été dérobés.

L’acte a été commis la nuit du 17 au 18 août vers 2 heures du matin. Quatre individus dont trois cagoulés et armés d’un pistolet de fabrication artisanale et d’un fusil de chasse ainsi que d’armes blanches se sont introduits de force au domicile du couple dans le « fokontany » d’Ilaivola. Selon les informations émanant de la gendarmerie qui se charge de l’enquête, les malfaiteurs sont entrés par la fenêtre de la chambre du fils du couple en se servant d’une échelle qu’ils ont emmenée. A partir de là, ils sont passés dans la chambre du couple où ils ont asséné de coups de cross le crâne et les genoux du mari avant de le ligoter pour le maîtriser. Puis, ils ont également lié la femme avec un rideau. Un des malfaiteurs s’apprêtait à violer la mère de famille. Il a dû se plier quand l’un de ses comparses lui a rappelé qu’ils sont venus pour l’argent mais non pour autre chose. Ainsi, la bande s’est emparée d’une somme de 20.000 ariary, deux téléphones portables, quatre montres, un ordinateur, une guitare acoustique, deux clés USD, des bijoux en argent et quelques bracelets avant d’évacuer les lieux. C’était le lendemain matin que le couple s’est rendu au poste de la gendarmerie d’Ankadindravola pour signaler cette attaque. L’enquête est alors ouverte. Et aucun suspect n’est encore arrêté.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Maevatanana : Olona efatra voatifitry ny dahalo, vehivavy telo lasa takalonaina

Raha amin’ny alina no matetika andrenesana fanafihana ny ato amin’ny disitrikan’I Maevatanàna. Dia efa niova indray ny fomba fiasan’ireo dahalo tany amin’ny tanàna antsoina hoe Bemanojona, fokontany Merimandroso, kaominina Mangabe, ankehitriny. Andro maraina tokony ho tamin’ny dimy ora no tonga nanafika tany an-toerana ireo malaso miisa 70 niaraka tamin’ny fitaovam-piadiana mahery vaika, toy ny basim-borina sy kalaky. Ny marainan’ny Atalata 14 Aogositra lasa teo no nitrangan’izany fanafihana izany. Trano maro indray no voatafika tamin’izany. Niezaka nanohitra ihany ny fokonolona, ka naratra voatifitra ny efatra tamin’ireo olona teo an-tanàna. Omby maromaro tsy voafaritra isa no azon’ireo malaso, ary vehivavy telo no nalain’izy ireo natao takalon’aina, hoy  ny loharanom-baovao azonay hatrany. Efa tany amin’ny dimy kilaometatra nitondran’izy ireo izany vao navotsotra ireo vehivavy, fa ny omby ihany no noentin’izy ireo nanaraka azy. Ireo olona efatra naratra voatifitra kosa efa nahazo fitsaboana sahaza azy eny amin’ny hopitalibe Morafenokely Maevatanàna. Manoloana ny firongatry ny asan-dahalo mahazo laka ankehitriny ato amin’ny disitrikan’I Maevatanàna, izay toa tsy misy fanefitra intsony, dia tsy misy olona intsony any amin’io tanaànan’I Bemanojona io, fa lasa nitsoaka any amin’ny tanàna manodidina ny fokonolona noho ny tahotra ireo dahalo. Misy amin’izy ireo  no nitsoaka any Mahajanga sy Antananarivo, fa ao koa ireo niakatra eto Maevatanàna an-tampon-tanàna. Manao antso avo amin’ireo  tompon’anadraikitra ireo mponina, mba hijery azy ireo mba hiverenan’ny fandriam-pahalemana any an-toerana indray.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Fifaninana ho zandary : Mpiadina roa nosamborina fa nampiasa hosoka

Ny alahady teo no niditra teo anivon’ny toby hanatanterahana ny fiadinana hiditra ho zandary ao Ankorombe-Ambositra ireo tanora an’arivony, maherin’ny 1500 raha ny marimarina kokoa. Mandritra ny tapa-bolana no hanatontosana ny fanadinana izay misy fitsapàna vatana, fiadinana am-bava sy an-tsoratra raha araka ny fanazavana azo. Tao anatin’ny fanamarinana ny taratasin’ireo tanora vao tonga no nahitàna fa nisy ny nampiasa hosoka. Mahakasika ny taratasy fiantsoana na “convocation” izay milaza ny hahafahan’ireo hiatrika ny dingana manaraka no nisy nanao hosoka. Niisa roa ireo mpiadina izay voatery notazomina avy hatrany ary nanokafana fanadihadiana teo anivon’ny zandary ihany. Raha ny fanampim-panazavana voaray dia sady tsy tao anatin’ny lisitra ireo olona ireo no koa voamarina avy hatrany fa namboamboarina ny taratasy fiantsoana. Raha tsiahivina dia isan’ny tena nanjakan’ny kolikoly ity fidirana ho zandary ity, nisy fotoana, ary ankehitriny dia ny kaomandin’ny zandarimariam-pirenena mihitsy na ny “Faneva” mihitsy no nanapa-kevitry ny nidina any an-toerana mba hanara-maso ny fizotry ny fanadinana. Manodidina ny 400 ireo tsy maintsy hihintsana aorian’ny fanadinana sy ny fifaninana izay hatao satria miisa 1200 ny horaisina ho vata-miaramila ary ho lasa zandary mpiana-draharaha atsy ho atsy. Amin’ny lafiny iray dia azo adika ho mafy loatra ho an’ny tanora malagasy ny miady amin’ny tsy fisian’ny asa. Lasa manaotao foana ny sasany ary dia vonona ny miady aman’aina mba hiadivana amin’ny fahantràna. Toa ity nitranga ity izao dia ahiana mafy ny hidobohany am-ponja satria heloka ny fanaovana hosoka, indrindra koa nampiasaina amin’ny fidirana ho mpitandro ny filaminana izany. Lasa pejy maizina tampoka araka izany ho an’ireo tanora ireo ilay fiikasàna mba hanana asa sy filaminana noho ny tsy fandanjalanjana kely foana.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Andry Rajoelina : Un fond spécial pour les jeunes

Le candidat du « Tanora malaGasy Vonona » a fait carton plein hier à Ibity, Betafo et Manjakandriana.

L’ancien président de la Transition Andry Rajoelina poursuit sa tournée régionale. Hier, il a rencontré les populations d’Ibity Antsirabe, de Betafo et de Manjakandriana. Des communes considérées auparavant comme des fiefs de l’ex-président Marc Ravalomanana. Si l’on se réfère aux évènements d’hier, la donne est en train de changer. En effet, le candidat du « Tanora malaGasy Vonona » a fait carton plein hier dans ces localités. Il a réussi à convaincre la population à propos de son projet « Initiative pour l’Emergence de Madagascar » (IEM). Un projet dont l’objectif est d’apporter le développement au niveau des « fokontany »et des communes, selon ses dires. Le terrain municipal de Betafo était noir de monde. L’évènement s’est déroulé dans la poussière à cause du mauvais état du terrain, mais l’ambiance était plutôt survoltée. Les jeunes sportifs locaux en ont d’ailleurs profité pour demander à l’ancien Chef d’Etat de réhabiliter leur stade. En retour, Andry Rajoelina a promis un stade et un boulodrome aux normes pour Betafo. Il s’est même prêté à une partie de pétanque avec le jeune champion du monde de cette discipline, Andriamandamina Fitahiana Luc, certainement afin de démontrer sa polyvalence mais aussi pour affirmer qu’il est un compétiteur. En effet, Andry Rajoelina entend prioriser les jeunes pour les actions au développement. « Madagascar a besoin d’un président jeune, dynamique, et qui connait les problèmes de la Jeunesse malgache », a-t-il martelé. Hier, il a fait savoir que son projet « Initiative pour l’Emergence de Madagascar », prévoit la création d’un fond spécial pour aider les jeunes qui souhaitent fonder leur propre entreprise et/ou ceux qui souhaitent créer leur fond de commerce ou investir dans l’agriculture, l’élevage ou l’artisanat.

Soutien inconditionnel. La difficulté de l’acheminement des produits à cause de l’état des routes qui sont impraticables dans les zones rurales, l’insécurité, le manque d’infrastructure et de personnel dans les domaines de l’éducation et de la santé publique, la difficulté d’accès à l’eau potable et à l’électricité, ainsi que le chômage qui touche presque toutes les tranches d’âge. Ce sont entre autres, les réalités qui caractérisent le quotidien de la population à Ibity, à Betafo et à Manjakandriana. Dans son projet IEM, Andry Rajoelina entend mettre en œuvre des « Travaux à Grande Vitesse » pour rattraper le retard enregistré par Madagascar dans le domaine du développement. A Ibity, l’ex-homme fort du pays a offert des tôles pour la réhabilitation des quatre églises de la commune. Même initiative à Manjakandriana où il s’est engagé à réhabiliter les routes en piteux état reliant les communes dudit District. Réputé comme étant fief de Marc Ravalomanana, Manjakandriana a exprimé son soutien inconditionnel au « Tanora malaGasy Vonona ». 17 maires élus au niveau dudit District ont d’ailleurs choisi de rejoindre le camp « volomboasary ». Après le meeting, le maire de Manjakandriana qui a empêché la foule d’entrer dans le stade municipal a finalement demandé un entretien avec Andry Rajoelina tout en réclamant son soutien dans la réhabilitation du stade.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

BAD : Trois milliards USD pour soutenir les femmes sur dix ans

Le président de la BAD, Akinwumi Adesina, avec la ministre canadienne du Développement international, Marie-Claude Bibeau.

L’autonomisation des femmes, les énergies renouvelables, l’agriculture et les mécanismes de financements novateurs étaient au centre des débats au siège du Groupe de la BAD (Banque Africaine de Développement), la semaine dernière.

Un engagement partagé sur la promotion des femmes en Afrique. C’est ce qui est sorti de la rencontre entre la ministre canadienne du Développement international, Marie-Claude Bibeau, et du président de la BAD, Akinwumi Adesina, à Abidjan, Côte d’Ivoire. Les deux responsables se sont réunis au siège de la BAD, et ont mené des échanges avec d’autres hautes personnalités, sur des questions liés à l’approche genre, l’agriculture, l’énergie et l’accès aux financements. A noter que le Canada est le quatrième plus grand contributeur à la BAD parmi les membres non régionaux et le sixième donateur en importance au Fonds africain de développement (FAD), l’organe concessionnel du Groupe de la Banque. « Si nous voulons mettre fin à la pauvreté, les femmes en Afrique doivent être en mesure de développer pleinement leur potentiel. Elles ne doivent plus être perçues comme de simples bénéficiaires du développement, mais comme des agents de changement », a soutenu la ministre canadienne. D’après ses dires, 15% du budget de son département ministériel est affecté à des projets transformateurs pour les femmes, au Canada.Opportunités. Pour la BAD, la stratégie en matière d’approche genre est un élément central de la vision ambitieuse, basée sur le fait que l’égalité entre les sexes fait partie intégrante du développement économique et social de l’Afrique. La vision inclut la création d’opportunités pour les femmes, les personnes défavorisées et marginalisées et les communautés, afin qu’elles puissent participer pleinement et bénéficier du développement de leurs communautés et nations. En 2017, la BAD a enregistré des réalisations exceptionnelles, avec des décaissements de plus de sept milliards USD, soit la meilleure performance depuis sa création en 1964. Une bonne partie de ce budget est destinée à promouvoir les femmes. « De 2010 à 2017, les opérations de la Banque ont eu un impact positif sur la vie de millions d’Africains. Quatre-vingt-trois millions d’Africains ont bénéficié d’un meilleur accès aux transports et 49 millions ont accès à l’eau potable et à l’assainissement. Neuf millions de femmes africaines ont été connectées à l’électricité et les conditions de vie de 29 millions de femmes supplémentaires ont été considérablement améliorées grâce à l’amélioration de l’agriculture », a indiqué le président de l’institution. Il a profité de l’occasion pour faire appel à une plus grande mobilisation des ressources en faveur des femmes. A noter que la BAD prévoit déjà de réunir un fonds de garantie de 300 millions USD pour l’initiative AFAWA (Affirmative Finance Action for Women). Celle-ci devrait mobiliser près de 3milliards USD sur dix ans pour le développement des capacités, accès au financement et réformes politiques, juridiques et réglementaires pour soutenir les entreprises dirigées par des femmes.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Pétanque- Supranational du puy 2018 : Sacre de Jean-Michel, Maminirina et Aina Herman

Les boulistes malgaches hissent à la première marche du podium. Lors du Supranational du Puy-en-Velay de pétanque disputé, ce week-end sur la place du Breuil, les Jean-Michel Andrianjaka, Maminirina Andrianirainy et Aina Herman Rahaingoson ont été sacrés. Ils se sont imposés face à  un autre trio malgache composé de Patrick Emile (Suisse), Patrick Ramaminirina et Christian Andriantseheno évoluant au Chambon-sur-Lignon. L’équipe de Maminirina a battu ses compatriotes sur le score sans appel de 13 à 0 en seulement 45 minutes. Cette édition 2018 a été complètement dominée par les Malgaches où, trois équipes malgaches ont formé le carré d’As. Patrick Ramaminirina a remporté la tête à tête  face à Zigla par 13 à 9.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Maroantsetra : Telo lahy tra-tehaka niaraka tamin’ny vola sandoka an-tapitrisany

Amin’izao taom-piotazana lavanila izao, dia mirongatra izaitsizy ny fiparitahan’ny vola sandoka any amin’ny tapany avaratry ny nosy iny, ka voafitaka matetika lasibatr’ireo olon-dratsy ny mponina ambanivohitra. Taorian’ny fiakaran’izy telo lahy nahatrarana vola sandoka Fampanoavana omaly, dia nadoboka am-ponja vonjy maika ireo mpanao heloka bevava.

Noho ny fiaraha-miasa tamin’ny olona tsara sitra-po nanome vaovao mari-pototra ny mpitandro filaminana, dia telo lahy mpanamboatra sy mpanaparitaka vola sandoka no saron’ny zandary niaraka tamin’ny vola sandoka roa alina Ariary amin’ny endriny vaovao mitentina iray tapitrisa Ariary, sy vola tena izy efa voadio 1,6 tapitrisa Ariary tamin’ireo vola sandoka 4,3 tapitrisa Ariary nentin’ ireo olon-dratsy, ary sigara amina fonosana maro, ny zoma teo, tao an-tampon-tanànan’i Maroantsetra.

Raha ny fanazavana azo avy amin’ny Kaomandin’ny Borigadin’ny Zandarimaria any an-toerana, ny GPHC Tefinanahary, dia nanomboka tao amin’ny Kaominina Ivoloina izy telo lahy avy any amin’ny Distrikan’i Mananara Avaratra ireto no nanaparitahana sy nanadio ireo vola sandoka, ka isaky ny mividy sigara iray « paquet » izy ireo, dia mamoaka vola sandoka 20.000 Ar hatrany. Rehefa azo ny famerim-bola izay vola madio, dia mifindra mpivarotra hafa indray izy ireo, ary mitohy ohatr’izay foana ny ataon’ ireto telo mirahalahy. Raha ny nambaran’ity manamboninahitra lefitra ambonin’ny Zandary ity hatrany, dia teknologia avo lenta no nanaovana ireo vola sandoka, ka raha maso mijery fotsiny dia sarotra ny manavaka azy amin’ny vola tena izy.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

STAR : 7200 bouteilles d’Eau Vive pour les enfants hospitalisés

Remise de packs d’Eau Vive par la STAR à l’Hôpital des Enfants Tsaralalàna.

La STAR poursuit ses actions sociétales. Cette fois, cette société s’est engagée pour renouveler son appui  aux patients du Centre Hospitalier Universitaire Mère-Enfant de Tsaralalàna (CHUMET). Une convention de partenariat a été signée entre les deux parties. « Le quotidien d’un enfant hospitalisé n’est pas toujours très gai, entre les soins qui peuvent être désagréables, la tristesse d’être malade, l’éloignement de certains proches et du foyer. En apportant notre soutien à ces familles, nous espérons alléger les charges qui pèsent sur les familles » a affirmé le coordonnateur de Communication de la STAR, Karine Razafindrakoto. A noter que la convention signée indique une dotation de 60 packs d’Eau Vive de 50 cl tous les mois pendant un an. Ces 7.200 bouteilles d’eau serviront surtout à faciliter l’application des exigences thérapeutiques des enfants atteints de déshydratation, de diarrhées, de vomissements et autres pathologies. Elles permettront ainsi la prise en charge d’une partie des soins destinés aux bébés et aux enfants. En complément de ces dotations en eaux, la STAR a aussi offert deux stérilisateurs à l’hôpital afin de permettre aux différents services du Centre Hospitalier de stériliser les matériels sur place.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Rock : Mage 4 regagne Antsahamanitra

Ecrire l’histoire du rock, ils l’ont commencé il y a 25 ans, et ils continuent dans cette voie. Eux, ce sont ces grands gaillards de Mage 4. Devenu définitivement une légende dans le milieu, la carrière du groupe est à son apogée. Après le succès phénoménal au Palais des sports au mois d’avril, la bande à Ken compte renouveler l’exploit. Cette fois-ci, la formation regagne le théâtre de verdure à Antsahamanitra. Ils préparent un show inédit et survolté à Antsahamanitra le 26 Août 2018 prochain à 15 heures.

Ce concert est une occasion en or pour les fans de Mage 4 de redécouvrir en live, de nouvelles compositions ainsi que des chansons récemment revisitées par le groupe. Mage 4 qui souffle ses 25 bougies, profite de la célébration de ce quart de siècle pour offrir plusieurs opportunités d’apprécier la nostalgie et la jeunesse qu’inspirent leurs chansons. « Nous enchaînons les concerts et les cabarets pour exprimer notre gratitude envers nos fans » s’est exprimé Ken, Lead Vocal du groupe. Le succès ainsi que la qualité des précédentes prestations du groupe promettent un concert à la hauteur des attentes de ses inconditionnels.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Toliara : Mpamily niara-natory tamin’ny tovovavy, nanjavona ny vola sy ny taratasin’ny fiara

Lehilahy iray manodidina ny 35 taona eo, izay mpamily taksiborosy mampitohy an’i Toliara sy Antananarivo no very vola 1,2 tapitrisa Ariary niaraka tamin’ny taratasin’ny fiara rehetra tao anaty « sac » kely nentiny, no nigogogogo nitomany nigagam-bahoaka nivoaka ny efitran-trano fandraisam-bahiny iray natoriany, tao Sanfily Toliara, omaly naraina, tokony tamin’ny enina ora sy sasany. Nihevitra ny olona nahita azy fa nisy maty, kanefa rehefa nitantara ny zava-misy ity raim-pianakaviana niara-natory tamin’ny tovovavy mpandehany ity, izay najavona niaraka tamin’ireo volabe vao maraina, vao akona ny rehetra. Raha ny fantatra, dia raiki-pitia tampoka tamina tovovavy iray mpandehany teny an-dalana ingahy saofera. Tokony niala tao Sakaraha ity « ajampela » voalaza fa tsara tarehy sy bikana ity, saingy nanaiky nanaraka an-drangahy hatrany Toliara. Rehefa tonga tao Toliara, dia naka « chambre » izy roa, ary niara-natory ny alina. Nony naraina ny andro, taitra sy gaga mafy ity mpamily tafafoha tamin’ny torimasony tsy nahita an’ilay tovovavy niara-natory taminy, ary najavona tsy teo amin’ny toerany nisy azy ihany koa ny « sac » kely nisy ny vola sy ny an-tontan-taratasin’ny fiara, ka latsa-nenina nigogogogo nitomany ity raim-pianakaviana ity nivoaka ny trano. Araka ny tati-baovao voaray farany, mbola tsy hita popoka hatramin’izao ny toerana misy an’ilay taranaky Eva sy ireo volabe.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Trésor Public : Un bâtiment ultra moderne pour la Trésorerie Générale de Morondava.

Un bâtiment moderne reflétant la politique du Trésor Public d’améliorer constamment les services aux usagers

La Direction Générale du Trésor a investi sur fonds propres un, plus de 900 millions d’ariary pour doter la ville de Morondava d’un bâtiment du Trésor flambant neuf .

Pour le Trésor Public malgache, l’amélioration des services aux usagers est une priorité. Il l’a encore démontré de la plus belle manière en dotant la Trésorerie Générale de Morondava, d’un  bâtiment moderne.

Joyau. L’inauguration de ce joyau a eu lieu vendredi dernier, en  présence de nombreuses autorités, dont le Président de la République, Hery Rajaonarimamoianina et la ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Sehenosoa Andriambololona. Une occasion pour les autorités  de rappeler les efforts entrepris par son département  en matière de politique de satisfaction des usagers des services publics. Faut-il en effet rappeler que  la Trésorerie Générale de Morondava est le 17e nouveau bâtiment inauguré depuis 2010. Outre l’amélioration de la gestion et de la sécurité des fonds publics, la construction de ce bâtiment  améliore les conditions des agents du trésor et bien évidemment, l’accueil des usagers.  D’un coût total de   978 636 984 MGA, les travaux permettent en effet une nette amélioration  des conditions générales de travail des agents qui sont d’ailleurs parmi les priorités du Trésor public.

Le Président Hery Rajaonarimampianina a fait le déplacement pour l’inauguration de cette nouvelle infrastructure publique

Aux normes. Des travaux aux normes financés à 100%  sur fonds propres du Trésor public.  « L’objectifest toujours d’améliorer les prestations de service et la mise aux normes des méthodes de travail, ainsi que les conditions de travail des agents de la Trésorerie Générale de Morondava » souligne Herivelo Andriamanga, Directeur Général du Trésor.  Vingt-huit agents travaillent actuellement à la Trésorerie Générale de Morondava dont, trois fondés de pouvoir, un percepteur principal des Finances, un contrôleur du Trésor,trois comptables et dix-neuf contractuels. Suzy Rsoanandrasana  Ratsimbazafy en est la Trésorière Générale. La valorisation et l’entretien des infrastructures constituent un sérieux handicap de tous les services publics. Tous ceux qui ont assisté à l’inauguration de ce joyau sont unanimes, quant à l’entretien et au respect des biens publics. Par ailleurs, l’amélioration des services rendus aux usagers ne s’arrêtera pas en si bon chemin. La construction de nouvelles infrastructures du Trésor public se poursuit actuellement avec d’autres perceptions principales.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Omnisports : Les Jeux Corporatifs d’Antananarivo fêtent leurs 25 années

Le terrain de football de la CNaPS à Vontovorona, une petite merveille.

Les Jeux Corporatifs d’Antananarivo fêteront les 6 et 7 octobre à Vontovorona leur 25e anniversaire. Une célébration qui vaut tout son pesant d’or dans la mesure où elle tentera de regrouper le temps d’un week-end , tous les fidèles de ces jeux organisés par Clément Rabary Organisation.

C’est parti pour une édition la plus festive des Jeux Corporatifs d’Antananarivo qui célèbrent cette année leurs 25 ans d’existence. Il s’agit des Jeux Corporatifs organisés par Clément Rabary Organisation avec la même formule qui semble plaire à tout le monde notamment le foot à 7, le volley-ball mixte, le basket-ball, la belote, la pétanque en triplettes hommes et doublettes dames mais aussi le tennis en simple hommes et dames.

Cette édition 2018 aura lieu au complexe de Vontovorona, un site classé cinq  étoiles et où jouer prend tout son sens avec ce plaisir d’évoluer sur une pelouse synthétique au foot et en tennis.

Tous les fidèles. Pour l’instant, la CNaPS et Midi Madagasikara font partie des partenaires de ces Jeux Corporatifs 2018, mais gageons que d’autres viendront renforcer ce pool dans la mesure où les organisateurs prévoient d’inviter tous les fidèles de ce rendez-vous annuel des entreprises et autres associations, sans oublier les institutions et les ministères.

Soucieux de préserver les acquis qui ont fait que ces Jeux Corporatifs ont été toujours imités mais jamais égalés, les organisateurs optent pour la même formule interdisant les licenciés de moins de 45 ans tout en renforçant le contrôle pour qu’il n’y ait plus de mercenaires dans les équipes.

Et l’apport de la CNaPS sur ce sujet précis est inestimable car en un clic, elle fournit la liste du personnel d’une société donnée.

Midi Madagasikara pour sa part, ouvrira ses pages pour relater et faire de ces jeux un événement digne de ce nom.

Les inscriptions se feront sur invitation auprès des membres de CRO. La première course à faire en fait car en l’espace de deux jours, il est fort possible qu’on soit obligé d’arrêter la liste avant le 4 octobre, date de la séance de travail au siège de la CNaPS, à Ampefiloha.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Ambohimangakely : Fipoahana nahamay trano sy fiara

Hain-trano goavana no niseho tetsy Tsarahasina, Ambohimangakely, ny alin’ny faran’ny herinandro teo. Tsy nisy noraisina ireo entana rehetra tao an-trano niaraka tamin’ny fiara iray teo an-tokontany. Soa ihany fa tsy nisy ny naratra na ny namoy ny ainy tamin’izany.

Tokony ho tamin’ny sivy ora alina tany ho any no nitranga ny loza. Araka ny fampitam-baovao azo avy amin’ny zandarimariam-pirenena dia nisy fipoahana mafy tao amin’io trano io ary izay no nitarika ny firehetana. Ny fanadihadiana natao no nahafantarana fa vokatry ny fifampikasohana tariby nitondra herinaratra no nahatonga io fipoahana io, izy tsy fantatra hatreto no ho mety nahatonga izany. Vetivety dia nahazo zavatra mora nirehitra ny tselatr’afo ary nanomboka nidedaka ny tao an-trano.  Toa hoe vehivavy iray  no tamin’ity tokantrano ity tamin’io fotoana io, saingy afaka nitsoaka sy nivoaka haingana tao an-trano izy , raha vao nanomboka fotsiny ny afo, raha ny angom-baovao azo hatrany.

Teny ivelany kosa, raha vao nanomboka nijolofotra ny setroka dia efa nitangorona ny olona. Samy niezaka avokoa ny rehetra nanao izay vitany tamin’ny famonoana ny afo sy nifehy izany tsy hiparitaka, mandra-piandry ny fahatongavan’ireo mpamonjy voina. Na teo aza anefa izany, dia tsy voatana ihany ity afo mpandrava, hamotika tanteraka ity trano niaraka tamin’ny entana rehetra tao an-trano. Voalaza ihany koa fa hoe mbola nisy vola aman’hetsiny maromaro tao amin’io trano io izay zary lasa lavenona sisa, niaraka tamin’ny fiara, izy tsy nisy noraisina ihany koa. Fotoana fohy taty aoriana moa no maty tanteraka ny afo. Tonga teny an-toerana ihany koa ireo tompon’andraikitry ny filaminana, nijery ifotony ny zava-nisy ary nandray an-tanana ny raharaha tamin’ny fanokafana ny fanadihadiana mahakasika ity raharaha ity.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Filière litchi : Une production de qualité attendue via le référentiel HOREB

Les opérateurs appliquant le système HOREB prévoient d’exporter 300 tonnes de litchi de qualité provenant de la commune de Foulpointe.

La production de litchi s’annonce bonne pour la prochaine campagne 2018-2019 du moins pour la commune rurale de Foulpointe.

En effet, plus de 200 producteurs locaux issus des onze fokontany s’engagent à appliquer le référentiel HOREB (Hygiène, Organisation, Restauration de l’Environnement et de la Biodiversité), afin d’assurer la traçabilité du litchi, à partir des zones de cueillette jusqu’à la mise en carton de ce produit destiné à l’exportation. « C’est fini ainsi la qualification de notre litchi en tant que « tout venant » sur le marché international ! En effet, des contrôles de la qualité et de la quantité seront effectués sur toutes les étapes de traitement de ce produit. Le référentiel HOREB prône entre temps le développement inclusif et durable, en impliquant toutes les parties prenantes dans toutes les démarches », a expliqué Faly Rasamimanana, le directeur général de Faly Export, qui plus est l’initiateur de ce projet lors d’un événement HOREB organisé dernièrement dans la salle d’œuvre de la commune de Foulpointe.

Fonds communs. Une manifestation économique qui a vu la contribution des partenaires techniques et financiers tels que l’EDBM, le PROSPERER, le CASEF et le PIC, ainsi que les instituts de formation supérieure intégrant l’approche stratégique durable et écologique comme l’ISCAM et l’ISSED. La partie étatique a été représentée par une délégation conduite par le Préfet de Toamasina, Benandrasana Cyrille, et les responsables de la direction régionale de l’Agriculture et l’Elevage ainsi que de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toamasina. Il faut savoir que l’application du système HOREB contribue à la sécurité sanitaire et sociale des producteurs, et ce,  en toute inclusivité avec les partenaires. Des sociétés exportatrices de produits locaux s’y mettent dans le cadre de la mise en œuvre de leurs activités de RSE. Tout cela a été exposé dans le cadre de cet événement. « Ce référentiel dépasse ainsi largement les exigences des normes internationales étant donné que la traçabilité des produits est garantie grâce à la redevabilité des exportateurs membres. En fait, ceux-ci s’engagent à verser une quotepart en sus des ristournes, dans un fonds communs servant à financer la construction ou la réhabilitation des infrastructures de base, tels que les ponts, les pistes d’accès, les écoles et les dispensaires. C’est un système innovant et efficace. La réussite dans la sécurité sociale des producteurs permettra d’augmenter la qualité et la quantité de la production de litchi », a soulevé le promoteur.

Primes. Toujours dans le cadre de cette démarche, les opérateurs ayant adhéré au référentiel HOREB prévoient d’exporter 300 tonnes de litchis de qualité, 32 mm de calibre, de couleur homogène et en bouquets pour la première année. Et la commune de Foulpointe a été sélectionnée comme zone de production favorable pour atteindre cet objectif. Des conventions de partenariat ont été ainsi signées entre les membres de l’HOREB et les producteurs et la commune. « Les premiers s’engagent à apporter une assistance technique moyennant des dotations de matériels pour que la qualité soit bien respectée. Un appui à la sécurité alimentaire et à l’amélioration de la santé des producteurs n’est pas en reste. En outre, des mesures d’accompagnement seront instaurées. Il s’agit notamment de la remise des primes allant de 100 000 Ar à 200 000 Ar pour les trois meilleurs producteurs de litchi de qualité. Les fokontany ayant respecté la propreté et atteint la qualité, seront également primés mensuellement. Le partenariat est suspendu en cas de non respect de ces conventions », a conclu Faly Rasamimanana.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Dr Vonjisoa du parti Ziva : Pour une sécurité préventive aux prochaines élections

A l’approche de la tenue de l’élection présidentielle, le président national du parti Ziva a son mot à dire. Dr Vonjisoa Rafaralahimalala, car il s’agit de lui, a parlé notamment de la sécurité préventive pour les prochaines consultations populaires. Ce médecin dentiste de formation estime ainsi qu’il faudrait prévenir que guérir. Ce qu’il qualifie de méthode préventive devrait particulièrement déployer des éléments des forces de l’ordre pour reconnaître et identifier les perturbateurs. Il faudrait ainsi adopter une méthode de reconnaissance aux alentours des bureaux de vote, ainsi que sur les routes nationales, et ce, avec l’appui des chefs « fokontany » et des quartiers mobiles. A la question si ZIVA va présenter un candidat à la prochaine élection nationale, son président national a tout simplement répondu que ce parti va soutenir un candidat mais c’est le congrès qui va en décider. Ces assises nationales vont se tenir prochainement, a-t-il soutenu.

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Résultats CEPE 2018 : La hausse du taux de réussite

Les résultats ont également été publiés dans la région Menabe.

Les résultats obtenus actuellement démontrent une tendance à la hausse du taux de réussite aux examens du CEPE 2018.

Quelque part, l’inconscient collectif aurait voulu que les résultats des examens du CEPE soient catastrophiques pour cette année. Ce qui n’est pas le cas, car selon les statistiques recueillies auprès du MEN (Ministère de l’Éducation Nationale), la tendance est à la hausse. Une situation qui est trop belle pour être vraie, voire suspecte, selon les dires de plus d’un. Les différents arrêts des cours enregistrés lors de l’année scolaire 2017-2018 sont souvent avancés comme n’ayant pas permis aux candidats de mieux préparer leurs examens. En effet, que ce soit dans les bus, au marché ou encore dans les réseaux sociaux, les Malgaches accusent les résultats avancés par les différentes Cisco du pays comme étant «trop ambitieux». Les supputations pleuvent et l’on essaie – à sa manière et suivant ses propres capacités d’analyse – de trouver des explications à la situation. Réduction considérable de la moyenne délibératoire, sujets rendus faciles pour faire face aux diverses lacunes que les candidats auraient pu avoir, correction non stricte faisant en sorte de donner le plus de note possible aux candidats, telles sont les explications que bon nombre de Malgaches ont pu apporter.

Benenitra. Les résultats ne sont que provisoires. Et les données enregistrées hier ont fait savoir que la Cisco de Benenitra détient le record du taux de réussite de cette année avec 97%. Les mêmes données de faire savoir que 82 Cisco sur 114 ont pu publier les résultats des examens du CEPE 2018. Cependant, le taux de réussite aurait chuté à Majunga, selon les dires d’un responsable auprès du ministère de tutelle contacté par téléphone hier. « La hausse du taux de réussite n’est pas généralisée, car des Cisco ont enregistré l’effet inverse», a lancé le responsable. Et lui de noter que «les résultats de la Cisco Tana ville seront disponibles mercredi matin au plus tard». Pour l’heure, outre les parents des candidats qui ont réussi leurs examens, la hausse considérable du taux de réussite ne semble pas ravir les Malgaches. Une chose est sûre, pour une année scolaire qui a traversé différentes épreuves, une hausse considérable du taux de réussite ne peut qu’être positive.

José Belalahy