Les actualités Malgaches du Vendredi 21 Juin 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara9 partages

DHL Africa eShop : 120 magasins des Etats-Unis et du Royaume-Uni à la portée des Malgaches

Une révolution pour les consommateurs à Madagascar ! DHL lance sa solution Africa eShop à Madagascar, en donnant aux consommateurs un accès à 120 grands magasins aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. D’après les explications, il s’agit d’une plateforme d’e-commerce qui a déjà eu un grand succès dans 11 pays d’Afrique Subsaharienne et qui vient d’être déployée dans 9 nouveaux pays d’Afrique. Hennie Heymans, PDG de DHL Express pour l’Afrique subsaharienne, a relevé une croissance impressionnante de l’utilisation de l’application DHL Africa eShop, depuis sa mise à en ligne en Afrique du Sud, au Nigéria, au Kenya, à l’île Maurice, au Ghana, au Sénégal, au Rwanda, au Malawi, au Botswana, en Sierra Leone et en Ouganda en avril dernier. « L’adoption et l’utilisation de cette plateforme au cours des sept dernières semaines ont été incroyables, marquées par une croissance exponentielle du nombre d’abonnés et de commandes physiques. Sur la base de cette croissance rapide et du retour d’information positif que nous avons reçu du marché, DHL Express a décidé de passer au plus vite à la phase suivante de son déploiement. La plateforme est désormais opérationnelle pour les consommateurs résidant au Cameroun, en République Démocratique du Congo, en Côte d’Ivoire, au Gabon, en Gambie, au Mozambique, en Tanzanie, en Zambie et à Madagascar », a-t-il indiqué.

Large choix. De son côté, Myria Leung Chi Yuen, directrice commerciale de DHL Madagascar a souligné que la mise en place de cette plateforme représente une réelle opportunité pour la Grande-île. Elle permettra aux consommateurs malgaches et étrangers de bénéficier des avantages du e-commerce. « DHL Africa eShop offrira notamment un large choix de produits en provenance de l’Angleterre et des Etats-Unis avec des magasins certifiés par DHL et une livraison express », a-t-elle noté. En effet, l’application DHL Africa eShop permet aux consommateurs africains d’effectuer leurs achats directement auprès de plus de 200 détaillants basés aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, et de faire livrer leurs achats à leur domicile par DHL Express. Cette solution a été développée en partenariat avec Link Commerce – une division de Mall for Africa. Selon Hennie Heymans, la demande de services de détail de calibre mondial est en hausse en Afrique. « Comme l’indique un rapport du McKinsey Global Institute, l’Afrique possède un marché de consommation de classe moyenne à forte croissance, qui adopte l’Internet à un rythme effarant. On prévoit que, d’ici 2025, la pénétration du marché de l’Internet atteigne approximativement 50% du continent africain, avec environ 360 millions de smartphones en circulation. L’application DHL Africa eShop fournit la solution idéale qui permet aux consommateurs africains d’accéder aux marques mondiales », a-t-il soutenu. A noter que l’application DHL Africa eShop permet à de nombreuses marques mondiales d’établir des liens avec le marché africain – un marché souvent négligé, pour avoir été perçu comme hautement complexe et incertain.

Antsa R.

Midi Madagasikara6 partages

Universiade d’été : Deux athlètes malgaches seront en lice à Naples

Lors d’une rencontre avec le nouveau président de la DOSC, à Ankatso.

Le programme sportif  est chargé au sein de la direction de l’Office des Sports et de la Culture, à l’Université d’Antananarivo (DOSC) pour cette saison. La participation des deux athlètes malgache à l’universiade en Italie, en fait partie.

Les activités sportives à l’université d’Antananarivo ont commencé ce mois de juin. Une très bonne nouvelle s’annonce, puisque Madagascar est invité à participer à l’Universiade d’été, qui se déroulera à Naples, en Italie, du 1er au 5 juillet prochain. Deux athlètes vont défendre les couleurs malgaches dans la discipline athlétisme. Il s’agit d’Anouska, étudiante de l’ANS, et Raoelimalala Jenny, de l’EGS. Elles sont toutes deux médaillées au championnat d’Afrique.

D’ailleurs, la 7e édition du championnat inter- facultés est à trois semaines de la phase éliminatoire. Ils sont 24 établissements des universités publiques et  privées à disputer ce championnat dans plusieurs disciplines collectives et individuelles, chaque week-end à Ankatso. La compétition est marquée par la participation de l’équipe de l’Université d’Antsirabe et de Soavinandriana, ainsi que l’admission de la discipline rugby à la compétition. « En tant qu’arbitre international au sein du Malagasy Rugby, c’est mon devoir de favoriser cette discipline au niveau des universitaires.  Le but, c’est de les faire intégrer l’dans l’équipe nationale », a expliqué le président de la Direction de l’Office des Sports et de la Culture, à l’Université d’Antananarivo (DOSC), Souleman Ibrahim Andriamandimby.

Bonne initiative. Parmi les initiatives du nouveau président, il y a l’amélioration du niveau technique de l’équipe de l’université. Il apporte quelques changements aux règles de la compétition, comme l’autorisation des licenciés à jouer, et la reformulation de l’équipe de l’université au championnat national de l’ASIEF. « Nous allons regrouper l’équipe de l’université pour le prochain championnat de l’ASIEF. Cela se ferait à travers des matchs de sélection dans toutes les facultés. Concernant les championnats de l’université, les équipes championnes ne resteront plus comme auparavant. Nous devrions les garder et les opposer à de grandes équipes, en vue de l’amélioration de leur performance », a-t-il ajouté. L’échange sportif avec l’équipe de l’Université du Maurice serait aussi au menu. Cette rencontre internationale s’étalera ce mois d’août, au terrain d’Ankatso, selon ses explications.

Manjato Razafy

Midi Madagasikara5 partages

Zaza very tany Sabotsinamehana : Teny Belinta Amborovy Mahajanga no narian’ireo naka azy

Notazonina 4 andro tao anaty fiara maizina izy araka ny fitantarany. Izao izy navotsotra izao taty Mahajanga. Ny Alatsinainy raha iny izy avy nanamboatra jiron’ny “chorale” tany am-piangonana iny no nitranga ny seho. Efa somary maizina  tamin’izay hoy izy, tokony  ho tamin’ny 6 ora ariva teo no nifanena tamin’ny fiara iray. « Avy hatrany dia nobataina 5 lahy aho ary natsipiny tao anatina fiara, teo amin’ny sampanana Belanitra no tadidiko farany ». Avy teo dia nandeha lavitra be tsy nataon’izy ireo na inona na inona aho fa rehefa mijanona dia asaina mipipy na misakafo. Rehefa tonga taty an-toerana dia napetraka amin’ny tanàna tsy misy olona tao anaty fiara ihany. Ny marainan’ ny alakamisy teo no nisy olona hafa tonga nijery azy, nambarany fa olona solasola io olona io ankotran’ireo nitazona azy tao amin’ilay fiara. Io olona io no nisava azy, nikaroka ny ati-vavany, nitsapa ny lelany sns. Tsy fantatra izay tombana natao, fa taorinan’izay no nilazan’izy ireo fa « tsy lany match izy » ka natosiny tamin’ny lohany.  Fotoana vitsy taorin’io ihany dia navotsotr’ireo naka azy  Rakotonarivo Dera Ny Finoana, 17 taona monina eny Ambodivondava. Ora iray tany ho any, nandehany dia an-tongotra no nahita zandary i Finoana, ireto farany avy teo no nitondra azy teny amin’ny birao, nampandre ny lehibe ary nampifandray azy tamin’ireo tompon’andraikitry ny fikarohana tany an-dRenivohitra sy ireo fianakaviany. Ny antoandro ihany  dia nalefa fiaramanidina namonjy ny Ray aman-dreniny io tovolahy io. Manohy ny fanadihadiny kosa ireo mpitandro ny filaminana.

Tantely Vandriam

Midi Madagasikara4 partages

Football- CAN 2019 : Les Barea fin prêts pour l’aventure !

La Coupe d’Afrique des Nations de football s’ouvre ce jour au Caire. Mais au-delà de ce qui serait le match à ne pas perdre pour les Egyptiens de Mohamed Salah, c’est plutôt sur les Barea que les yeux de tous les Malgaches sont braqués. Par amour pour la patrie. Car, qu’il vente ou qu’il pleuve, nous sommes tous derrière les onze malgache.

On saura samedi si les Barea peuvent franchir le cap des matches de poule de cette Coupe d’Afrique des Nations. Le premier match contre la Guinée, emmenée par Nabi Keita de Liverpool, n’est pas la solution de facilité car il n’y a pas photo au niveau de la composition des deux équipes.

Un groupe solide. Si la Guinée est formée par des joueurs évoluant dans les meilleurs championnats européens, les Barea doivent se contenter de deux joueurs de Ligue 1, en l’occurrence Jérémy Morel de l’Olympique Lyonnais, de Thomas Fontaine du Stade de Reims ; sans oublier Romain Métanire parti au MSL d’Atlanta.

Mais le tout forme un groupe solide avec Leda dans les buts, mais aussi Jérôme Moimbris sur le flanc gauche de la défense.

Le milieu pose problème car le bon sens veut la titularisation de Dax au poste de meneur avec Bolida et Njiva à ses côtés.

Comme premier rideau, rien ne vaut le tandem Ibrahim Amada – Marco Ilaimaharitra. On verra à la pause Mamy Gervais – Thomas Fontaine, mais c’est à Nicolas Dupuis de voir.

Pas impossible. Reste à espérer que Ryan Raveloson ou Carolus Andriamahitsinoro réussiront à convaincre Nicolas Dupuis pour servir de joker de luxe, car il n’est pas dit que les titulaires tiendront ce rythme que ne manqueront pas d’imposer les Guinéens.

Pour cette première sortie en Coupe d’Afrique des Nations, les Barea visent une qualification au second tour qui signifie une victoire contre l’une des trois équipes de leur groupe, à savoir le Nigéria, la Guinée et le Burundi.

Une mission certes difficile mais pas impossible. Surtout si Nicolas Dupuis ne s’amuse pas à aligner les joueurs qu’il ne fallait pas. Attendre et croire…

Clément RABARY

La Vérité3 partages

Antsiranana - Ramena, une des plus belles plages du monde

A une vingtaine de kilomètres d'Antsiranana, Ramena est un petit village de pêcheurs très tranquille, gardant une certaine authenticité. Lorsqu'il s'agit d'énumérer les atouts touristiques de Madagascar, omettre de faire les louanges à « Ramena » est inconcevable. C'est une station balnéaire située à la pointe Nord des côtes malagasy. D'après les spécialistes, elle fait partie des tops 10 des plus belles plages du monde. En effet, « Ramena » est une belle plage ancrée dans une baie. Elle est située à une vingtaine de kilomètres d'Antsiranana (ex Diego Suarez), une vieille ville ayant abrité la base navale de l'armée française durant les périodes coloniales. Son éloignement géographique par rapport à la plus proche agglomération fait le charme de cette station balnéaire classée comme l'une des plus belles du monde. À Ramena, tout a été pensé pour répondre aux attentes des touristes.

Des infrastructures hôtelières adaptées à tous les niveaux de budgets y sont visibles. Les spécialistes de l'hébergement offrent suites, chambres luxueuses, gîtes, hôtes ou studios pieds dans l'eau confortables. La majorité d'entre eux proposent gîtes, couverts et transferts vers l'aéroport. Certains disposent de plage privée. D'autres organisent toute l'année différentes sortes d'activité de détente en pleine nature, sur les plages ou en pleine mer. Excursions dans les villages de pêcheurs environnants, randonnées, sports nautiques ou virées dans la mer turquoise font d'un séjour à « Ramena » une évasion au bout du monde.

Les atouts touristiques de Ramena

Ramena est une station balnéaire aménagée au sein d'une crique. Grâce au « varatraza », appellation locale de l'alizée, le climat y est doux et l'eau de mer reste toujours à la bonne température. Mer d'émeraude, vaste plage de sable fin, environnement propre et calme, autochtones accueillants font de Ramena une destination de rêve. Pour se désaltérer, fruits exotiques tels que les papayes, mangues juteuses pouvant atteindre la taille de la tête d'une personne adulte, oranges sucrées, corossols crémeux et noix de coco se vendent à bas prix à la plus belle plage de Madagascar. Langoustes, crevettes roses, camarons, concombres de mer, poulpes, huîtres, écrevisses et calmars sont cuisinés à toutes les sauces afin de titiller les papilles gustatives des vacanciers. Bref, Ramena possède tous les atouts nécessaires permettant de la qualifier en tant que l'une des plus belles plages du monde.

Les activités de loisirs sur la terre ferme

Durant un séjour à Ramena, les activités de loisirs sont multiples. On peut faire des pique-niques, excursions et randonnées dans les environs immédiats à pied, en bateau de pêche, à bord d'un 4X4 ou d'un quad. La majorité des sites d'hébergement sont entourés d'époustouflants jardins botaniques dont la beauté émerveille plus d'un. D'habitude, les activités de loisirs sont organisées par les voyagistes, les sites d'hébergement ou les autres opérateurs locaux, mais chacun est libre d'établir à sa guise son propre calendrier et de s'adonner aux activités de loisir qui lui convient pour se détendre et se décompresser complètement durant un séjour dans ce cadre paradisiaque. La « Baie du Sakalava » et la « Mer d'Emeraude » sont propices au kitesurf, jet-ski, snorkelling ou windsurf. La « Baie des Dunes » et la « Baie des Pigeons » ne manquent pas aussi d'activités de détente. Séances d'apprentissage et de perfectionnement de diverses disciplines nautiques sont dispensées par des encadreurs. Matériels et équipements adaptés aux professionnels ou novices sont loués à des prix abordables sur place. On peut également s'adonner à la pêche à bord de pirogue en bois ou de bateau dédié à cet effet ou bien pratiquer la plongée ou la chasse sous-marine en pleine mer. Entre deux activités, on est libre de se balader dans le lagon pour faire connaissance avec la nature ou découvrir les plantations de vanille ou de girofle d'à côté. Les autochtones sont de véritables guides touristiques. Lors de vos pérégrinations, ils ne manqueront pas de vous servir de délicieux fruits exotiques et les menus locaux agrémentés de lait de noix de coco, cannelle ou vanille.

Recueillis par T.A.

Midi Madagasikara1 partages

Education inclusive : L’ONG RTM lance le projet EQUITE

Lancement officiel du projet EQUITE au Centre Social Christ Roi Manjakaray.

EQUITE, ou Education de Qualité pour l’Inclusion et l’Egalité, est l’intitulé du nouveau projet initié par l’ONG italienne RTM et ses partenaires. Un projet qui est né de la conscience de la « vulnérabilité socio-économique d’une partie croissante des familles, et de la faible capacité des centres socio-éducatifs à répondre aux difficultés ». Le projet entend « permettre aux familles vulnérables avec enfants en âge scolaire, d’améliorer leurs conditions de vie ». Ciblant des familles monoparentales typiquement conduites par des femmes « chef de ménage », l’initiative consiste en une intervention de 42 mois dans les régions Analamanga et Itasy. Le projet ambitionne également « l’accès à une éducation de qualité. Ce, pour une inclusion sociale et une égalité des droits ». Par la scolarisation des enfants en particulier, des jeunes filles, grâce à une forte implication de centres socio-éducatifs engagés dans sa réalisation, par des services supplémentaires et innovants en matières de soutien et d’appui aux familles vulnérables. Les différentes entraves liées à la scolarisation des enfants issus des familles vulnérables existent toujours à Madagascar, si l’on ne prend que l’exemple des enfants en situation de handicap, ou encore à l’insuffisance des centres des services sociaux de base. Etant donné la place de l’éducation dans le développement d’un pays, renforcer les initiatives en faveur de l’éducation inclusive ne serait pas de trop pour Madagascar.

José Belalahy

Midi Madagasikara1 partages

Echos de la baisse du prix du carburant : Une partie des consommateurs dans la déception

Les consommateurs sont déçus de la récente baisse du prix du carburant. Non pas que c’est une mauvaise nouvelle, mais le taux de réduction les déçoit un peu. Un chauffeur de taxi rencontré à Analakely a exprimé son avis sur le sujet « que peut apporter 100 ariary de réduction ? Ils n’ont même pas honte d’annoncer une telle nouvelle ! », a-t-il déclaré. Toujours selon ce même chauffeur, cette baisse n’affectera en rien les tarifs pratiqués par les taxis-ville. D’ailleurs, ce dernier nous a exposé que les taxis-ville n’ont pas un tarif fixe comme les bus ; du coup, le coût d’un parcours ne dépend que  de la capacité de négociation de chaque passager.

Les avis divergent. Si certains utilisateurs de véhicules critiquent la baisse de 100 ariary du prix de l’essence, d’autres applaudissent l’effort. « Dans une négociation, il y a toujours plusieurs parties et le but est de trouver un point d’entente », a dit un particulier qui utilise régulièrement un véhicule. Il se dit plutôt content de cette baisse mais espère juste que ce prix ne remontera pas dans les mois à venir.

Qu’en est-il du prix du pétrole ? Le pétrole est l’heureux gagnant dans cette affaire de réduction du prix des carburants puisque la baisse enregistrée est de 500 ariary. Et ce cas n’a pas l’air d’enchanter certains tananariviens qui estiment que, même à la campagne, plus personne n’utilise de pétrole. « Pourquoi baisser le prix du pétrole, le carburant le moins utilisé en ce moment ? » a demandé un monsieur croisé à Ankadifotsy. Quoi qu’il en soit, les faits sont là, le prix a effectivement baissé. Maintenant, une partie de la population continue d’espérer que ce prix baissera.

Anja Randriamahefa

Midi Madagasikara1 partages

Faites connaissances avec les BAREA

La Coupe d’Afrique des Nations débutera ce jour en Egypte. C’est le début d’une compétition qui durera jusqu’au 19 juillet. 24 sélections du continent s’affronteront pour décrocher le titre tant convoité. Pour la première fois de son histoire, Madagascar participe à la phase finale de la plus prestigieuse compétition footballistique africaine. Les Barea évolueront dans le groupe B aux côtés des Super Eagles du Nigéria, du Syli National de Guinée et des Hirondelles du Burundi.

LES GARDIENS

Ibrahima Dabo (Saint-Pierroise)Jean Dieu Donné Randrianasolo (Cnaps Sport)Melvin Adrien (Martigues FC)

 

LES ATTAQUANTS

 

Faneva Andriatsima (Clermont Foot)Carolus Andriamahitsinoro (Al Adalh)Njiva Rakotoarimalala (FC Fleury)Paulin Voavy (Mish El Makassa)Lalaina Nomenjanahary (Paris FC)

LES MILIEUX DE TERRAIN

Baggio Rakotoarisoa (Fosa Juniors FC )Marco Ilaimaharitra (RC Charleroi)Caloin Dimitry (Les Herbiers)Aro Hasina Andrianarimanana (Kaizer Chiefs)Ibrahim Amada (Mouloudia Club d’Alger)Rayan Raveloson (FC Troyes)William Gros (Vitre)

 

LES DÉFENSEURS

 

Mamy Gervais Randrianarisoa (Saint-Pierroise)Razakanantenaina Pascal (Saint-Pierroise)Toavina Rambeloson (Arras)Romain Métanire (Minnesota United FC)Jérome Mombris (Grenoble Foot 38)

Calendrier

Samedi 22 juin

Alexandrie : Madagascar contre Guinée (23 h)

Jeudi 27 juin

Alexandrie : Madagascar contre Burundi (17 h 30)

Dimanche 30 juin

Alexandrie : Madagascar contre Nigéria (19 h)

Dossier réalisé par Tanjona HARIJAONA

Photos : YVON RAM et KELLY

Madaplus.info0 partages

Madagascar: des solutions face aux délestages dans toutes les grandes villes de Madagascar.

Face aux incessantes plaintes des utilisateurs d’électricité de la Jiro sy Rano Malagasy, cette dernière a annoncé les solutions durables et provisoires pour chaque ville. Le responsable au niveau de la JIRAMA a affirmé, le 20 Juin 2019, qu’actuellement environ 20 villes souffrent de délestage. Ainsi, pour y remédier, la JIRAMA augmentera les effectifs et les puissances des groupes électrogènes dans les villes les plus enclavées et les villes les plus peuplées.
Ces groupes seront répartis dans 30 villes dont Miandrivazo, Sambava, Antalaha, Andilamena ou encore Ambovombe. Pour les autres villes comme Maevatanana ou encore Ambatondrazaka, les populations locales se contenteront des énergies fournies par les panneaux solaires avant l’arrivée des groupes électrogènes.
La Vérité0 partages

Prêts et crédits - Les souscripteurs obligés de vendre leurs biens

Par méconnaissance ! Les souscripteurs aux prêts et aux crédits auprès des institutions financières que ce soient les banques ou les IMF (Institutions de microfinances) sont actuellement obligés de vendre leurs biens pour pouvoir rembourser leurs emprunts. Ils hypothèquent notamment leurs biens immobiliers comme une maison, un terrain mais aussi des rizières, pour garantir leurs emprunts en cas de non-remboursement. « Les chiffres ne sont pas clairement définis. En tout cas, chaque semaine, au minimum, nous devons mettre en vente une propriété aux enchères pour ensuite pouvoir rembourser des emprunts. Il faut noter que la principale cause est le manque d'informations en leur possession, outre la mauvaise gestion de l'argent ou l'usage de celui-ci pour d'autres raisons différentes de l'objet initial de l'emprunt. Certains ne connaissent pas vraiment les détails du contrat entre eux et les prêteurs d'argent.

Un manque d'informations générant ainsi une incompréhension de leur devoir envers ce contrat, ce qui finit par la mise en vente de leurs biens », explique Rija Razanadrakoto, président de la Chambre nationale des notaires de Madagascar, hier, lors de l'ouverture de l'atelier porté sur « l'efficacité de la procédure de saisie immobilière à la suite des actes d'hypothèques notariés », au DLC (Development learning center) à Anosy.  Pourtant, les emprunteurs peuvent et doivent faire appel à un notaire dans ce genre de contrat. « Effectivement, notre rôle reste encore méconnu du grand public alors qu'il est primordial, en amont, dans la préservation des intérêts de l'emprunteur et en aval, dans le remboursement de l'argent des institutions », remarque-t-il.

Faire connaître

Pour remédier à cela, la Chambre nationale des notaires de Madagascar avec l'appui du ministère de la Justice ont organisé un atelier d'informations et d'échanges réunissant les différentes parties prenantes telles que les institutions financières, les notaires, les huissiers mais aussi les magistrats et les membres de la société civile. « Le nombre de personnes utilisant les services de microfinances est en perpétuelle hausse. De ce fait, nous devons fournir un environnement juridique favorable pouvant freiner ce développement. Cet atelier vise alors à faire connaître l'importance de faire appel à un notaire mais aussi de voir si le statut de notariat à Madagascar se conforme à la réalité des choses. Il pourra ainsi aboutir sur la modification de quelques points de ce statut afin de veiller aux intérêts de chacun », précise Maharo Rakotoarison, directeur de l'administration des juridictions au sein du ministère de la Justice. Ainsi, avec les bonnes conditions, la rentabilité du secteur bancaire pourra contribuer au développement de l'économie du pays.

Rova Randria

La Vérité0 partages

Nouveau calendrier scolaire 2019-2020 - L’inquiétude s'installe

L'année dernière, à la même époque, toutes les écoles privées disposent déjà le calendrier soclaire publié par le Ministère de  l'Education Nationale et Enseignement Technique et Formation Professionnelle  pour la prochaine année-scolaire. Or, à l'heure actuelle, aucune communication s'y rapportant n'a été faite.  Pourtant, il ne reste plus que deux  mois avant la fin de cette année scolaire. Pour cette raison, une inquiétude s'installe au niveau des établissements scolaires et des parents d'élèves. « Les informations communiquées par le ministère de tutelle tardent à arriver. Nous n'avons pas encore reçu le document officiel annonçant la rentrée et les vacances.

De ce fait, différentes questions sont posées par les parents qui doivent se préparer  financièrement à la prochaine rentrée scolaire. En même temps, nous nous inquiètons également à comment notre établissement scolaire procèderait  avec  la rentrée scolaire prévue au mois de janvier. Je dois penser aux difficultés des élèves à reprendre les cours après les trois mois de vacances » enseignante et directrice d'école privée. Selon toujours ce responsable d'école, d'une manière officieuse, il prévoie ainsi de dispenser des cours entre le 15 novembre jusqu'au 15 décembre. Pour récompenser les enseignants, les parents d'élèves doivent allouer un mois de frais de scolarité en espace de cette durée poursuit-il.

Quant aux parents d'élèves, ils remettent en question cette nouvelle reforme de l'éducation. « Pour nous les parents d'élèves qui vivent de l'agriculture dans  une zone enclavée, la  rentrée scolaire coîncide avec  la période de soudure. D'habitude, une  pénurie et flambée brutale des prix parfois accentuée par la spéculation nous frappe. Avec quel moyen nous allons inscrire et réinscire nos enfants si nous  n'avons pas d'argent. De plus, les fournitures scolaires requièrent encore une  somme  assez importante » questionne un  parent d'élève. Et d'ajouter que  ce choix du dudit ministère pourrait favoriser l'augmentation du taux d'abandon scolaire notamment en milieu rural.

Recueillis par KR.

Ino Vaovao0 partages

FOKONTANY ATY ANTSIRANANA I : Milamina ny fitsinjarana isam-pokontany ny vary mora

Milamina ny fampifandimbiasan’ireo eo anivon’ny fokontany miisa 25 amin’ny famarotana izany. Raha ny alarobia 19 jona no resahina dia nahitana  fokontany enina fivarotana ny vary mora, dia ny tao amin’ny fokontany Morafeno, Cité Ouvrière, Mahatsara, Mangarivotra,  Grand Pavois ary tao Tanambao V. Fantatra fa 1000Ariary ny 1kg ary 3kg isan-tokantrano no azo vidina. Araka ny fandaharam-potoana mahakasika ny famarotana ny vary mora dia isaky ny alarobia sy sabotsy izany. 

Tahaka izany ihany koa ny ao anatin’ny distrikan’ Antsiranana II amin’ny famarotana ny vary mora. Mizotra ami-pilaminana ihany koa izany. Taorian’ny tao amin’ny Ramena, Ankorikihely, Antanamitarana, Sakaramy, Joffre Ville, Betahitry ary Anivorano Avaratra ny sabotsy farany teo dia ao  Andrafiabe, Ambolobozibe ary Ambolobozikely indray no nizarana izany ny alarobia 19 jona teo. Mipetraka araka izany ny lamina rehetra ary tsy miova ny vidiny ka 1000Ariary ihany ny 1kg ary 3kg no azon’ny tokantrano iray.Marihina fa isaky ny alarobia sy sabotsy ny andro voatokana hizaràna izany. Kaominina sy fokontany hafa indray no hizarana izany amin’ny sabotsy 22 jona ho avy izao.

Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

MPISOLOKY NIVAROTRA “MERCURE” : 250 tapitrisa ariary mahery ny vola efa lasany

Vehivavy  iray indray mantsy no voasambotry ny Polisy misahana ny ady amin’ny  heloka bevava lasa teo, Sao amin’ny Sakelika faha 04 ny sabotsy 15 jona 2019 tetsy Ampefiloha noho ny resaka fisolokiana avo lenta. Fitoriana miisa telo sy fijoroana vavolombelona maro no voarain’ny polisim-pirenena mahakasika ny vehivavy  iray  izay  milaza ho manana sy mivarotra “mercure” ka maka volabe amin’olona. 

Fantatra fa efa hatramin’ny taona 2017 izy no efa naka vola tsikelikely tamin’ireo mpividy noreseny lahatra. Ireo vola alainy ireo araka ny filazany dia hanaovana sorona maro isan-karazany. Raha tombanana dia efa mitentina 250 tapitrisa Ariary mahery ny vola lasany. Araka ny fifanarahany tamin’ireo mpividy moa dia ny volana febroary 2019 lasa teo no tokony nanomezany ireo “mercure” nampanantenainy, saingy nanomboka teo dia narirarirany izy ireo ary tsy azo amin’ny finday ihany koa izy. Noho izany dia tonga nametraka fitoriana teo anivon’ny Borigady misahana ny heloka bevava etsy Anosy ireo mpividy miisa telo. 

Nosokafana avy hatrany ny fanadihadiana ka ny sabotsy 15 jona 2019 tokony ho tamin’ny 12 ora antoandro no voasambotra tao amin’ny trano fonenany tao Andavamamba ity vehivavy mpisoloky ity. Nandritra ny fisavana ny tranony dia nahatrarana fitaovana maro fampiasany hamitahany olona, toy ireo singa lazainy fa fanaovana sorona tao an-tranony. Naiditra am-ponja vonjimaika ny 19 jona  2019 lasa teo  ity ramatoa ity.

Mirongatra ny  fisolokiana eto an-drenivohitra

Voamarika  tato ho ato fa miseho amin’ny endrika maro ny trangana  fisolokiana nisesisesy teto an-drenivohitra raha ny loharanom-baovao  voaray. Ao ireo olona mpandrebireby amin’ny alalan’ny fampiasana tombokase hosoka ka nahaverezana vola maro tamin’ny banky iray, ao ireo misoloky amin’ny filazana mahita asa any ivelany nefa terena hanambady vahiny tsy araka ny fifanarahana ireo vehivavy tahaka ny nahasamborana vehivavy mpianaka farany teo, ireo mpivarotra  vato hosoka sy  ny maro hafa… 

Eo anatrehan’izay  indrindra dia hentitra ny eo anivon’ny  mpitandro  filaminana ny amin’ny  fanaraha-maso akaiky ireo mpivezivezy eto Antananarivo. Manentana fiaraha-miasa akaiky amin’ny   mponina ihany koa izy ireo raha sendra ka mahita trangan-javatra hafahafa eny anivon’ny  fiarahamonina mba hampandre azy ireo avy hatrany.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

LOZAM-PIFAMOIVOIZANA RN-4 : Nivadika ny fiara nitondra mpianatra, 1 maty, 11 naratra mafy

Efa maro  ireo mpandeha no fantatra fa   nindaosin’ny fahafatesana, nitondra takaitra naterak’ izany. Raha ny angom-baovao voaray  avy amin’ny zandary mahakasika ny loza  nitranga  tao  Andranofeno Atsimo  ny alarobia alina lasa teo iny dia fantatra fa tovolahy iray no namoy ny ainy, miisa 11 kosa ny naratra mafy izay mbola mitsabo tena ao amin’ny hopitalin’ Ankazobe amin’izao fotoana izao. Mpianatra avy ao amin’ny Ltp Ankazondandy saika hanatanteraka fianarana ivelan’ ny sekoly tany Mahajanga  ireto niharan-doza ireto. 

Fiara avy amina kaoperativa iray  atao hoe “SOTRATE” no fantatra fa nitondra ireo ankizy  mpianatra  ireo ka nitodi-doha niverina izy ireo  taorian’ny loza. Voalaza fa nivadika   tampoka ny fiara, izay  tsy mbola fantatra mazava ny antony nahatonga ny  loza.  Efa eo am-pelatanan’ny mpitandro filaminana  hatreto ny  famotorana  lalina momba ny raharaha.  Tsy mitsahatra mampitandrina ireo mpampiasa lalana hatrany moa  ireo  mpitandro filaminana misahana ny fifamoivoizana satria tsy vao izao no nitrangana lozam-piarakodia tao amin’io faritra io izay saika  tsy  fitandremana avokoa no tena antony.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FANKALAZANA NY FETIM-PIRENENA : Hanomboka anio ireo hetsika fanamarihana

Ho an’ny eto an-drenivotra manokana dia anio no hanomboka ireo hetsika maro isan-karazany hoentina hanamarihana izany dia ny fanaovana ireo « podium » amin’ny faritra maro eto Antananarivo ahafahan’ny Malagasy mifaly sy miala voly miaraka amin’ireo mpanakanto samihafa.

Afaka dimy andro dia hankalazaina ny faha-59 taona niverenan’ny fahaleovantena ny vahoaka Malagasy. Hetsika maro no efa nomanin’ny fanjakana amin’ny alalan’ ireo minisitera nomena ny andraikitra manokana, toy ny Minisiteran’ny serasera sy ny kolontsaina hanamarihana izany fankalazana ny asaramanitra izany. Anio zoma 21 jona no hanombohan’ireo hetsika izay hotanterahina etsy Analakely. 

Misy araka izany ny fandaminana napetraky ny fiadidiana ny tanàna mba tsy hampikorontana loatra ny fifamezivezen’ny olona. Manomboka amin’io daty voalaza etsy ambony ihany koa dia ho tapaka ny fifamoivoizana eny amin’ny manodidina. Hatramin’izay no efa nampiavaka ny fety fankalazana ny fetim-pirenena ny fisiana fampisehoana maimaimpoana hataon’ireo mpanakanto kalaza. Anio takariva no hisantarana ny “podium”, hitohy amin’ny rindran-kira fiderana an’ Andriamanitra izay hatao etsy Mahamasina amin’ny alahady ary hiverina eo Analakely indray manomboka amin’ny alatsinainy. Isany hampiavaka ny fetim-pirenena amin’ity taona ity koa ny fiverenan’ny kermesy hataon’ny eo anivon’ny Tafika eny Betongolo hanomboka anio ihany koa. 

Ankoatra izay tsy niova fa toy ny isan-taona ihany dia misy ny afomanga lehibe etsy amin’ny farihin’Anosy aharitra 45 minisitra ny alin’ny 25 jona. Arahin’ny matso lehibe hataon’ireo fianakaviamben’ny Foloalindahy eny amin’ny kianjaben’i Mahamasina ny tolakandron’ny 26 jona. Handray anjara amin’izany ny Tafika Malagasy, ka ampiavaka azy koa ny hisian’ny fandraisan’anjaran’ireo miaramila vahiny. Nanomboka tamin’ity herinandro ity dia efa mamofompofona fety Antananarivo. Hita niranty manerana ny tanàna ny sarin’ny Filoham-pirenena Andry Rajoelina sy ny Filoham-pirenena Rwandais, Paul Kagamé. Ity farany izay vahiny manokana nasain’ny fitondram-panjakana. Firenena isany fitaratra ato Afrika i Rwande eo amin’ny lafiny fampandrosoana. Heverina fa amin’ny fandalovan’ny Filohany eto Madagasikara dia hisy ny fifampizarana traikefa eo amin’ny firenena roa tonta.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

TALE JENERALIN’NY BIANCO : Nasongadina ireo zava-bitany nandritra ny dimy taona

Nandritra ny dimy taona no nisahanany ny andraikitra, izay fe-potoam-piasana tsy azo havaozina araka ny voalazan’ny lalàna.

Ny talata lasa teo, nihaona mivantana tamin’ireo mpiara-miasa rehetra eo anivon’ity rafitra mahaleo tena ity ny tenany. Tamin’io no nanasongadinana ireo zava-bitany nandritra izay dimy taona nitantanany ny Bianco izay, indrindra indrindra teo amin’ny ady atao amin’ny kolikoly. Nivoitra tao anatina teboka miisa dimy goavana ireo ezaka vita nandritra ny fe-potoam-piasany. Isan’izany ny fanatsarana ny tontolo 

Ino Vaovao0 partages

FITATERANA AO MAHAJANGA : Am-polony maro ireo nampidirina am-bala fanibohana ny bajaj

Nanomboka ny alakamisy dia nosamborina ary giazana ao amin’ny voirie Analakely ireo bajajy rehetra tsy nahavita ara-dalàna ny antontan-taratasiny. Efa am-polony maro no voatana ao ankehitriny ka tsy mahazo mivoaka raha tsy vita ny taratasy fahazoan-dalana rehetra. Araka ny nambaran’ny tompon’andraikitra moa dia misy amin’ireo bajajy miasa no tsy misy lisansy mihitsy hatramin’izany. 

Ny sasany tamin’ny 2016 ny patanty farany. Raha ny fahataran’ny vizity teknika dia alefa manao izany izy ireo, raha ny tsy fisian’ny fiantohana koa dia alefa manao izany koa fa raha patanty sy lisansy kosa dia giazana avy hatrany. Manafatra ny rehetra koa ny tompon’andraikitra mba handeha moramora sy hitandrina amin’ny fiavian’ny fetim-pirenena izao mba tsy hisian’ny lozam-pifamoivoizana.

Vanessa

Tia Tanindranaza0 partages

Fanaterana fitaovam-piadiana tsy misy arakarakaBasy 21 sy bala 68 no naterin’ny dahalo avy ao Isandra

Omaly alakamisy 20 jona no nifarana ny fanaterana basy tsy misy arakaraka ho an’ireo izay mitazona izany tsy ara-dalàna,

raha ny fanentanan’ny filoham-pirenena sy ny minisitry ny fiarovam-pirenena. Raha atotaly hatramin’izao, araka ny fampitam-baovaon’ny zandarimariam-pirenena avy eo amin’ny Toby Ratsimandrava, miisa 21 hatreto ny isan'ireo basy naverin'ireo dahalo avy amin'ny distrika Isandra fotsiny, ao amin’ny Faritra Matsiatra-Ambony,  Fianarantsoa. Ny enina dia basy mahery vaika avokoa. Miandry ny fanadihadian’ny mpitandro filaminana hatrany mikasika ny fitobaky ny fitaovam-piadiana tsy natao ho tanan’ny sivily toy izao. Ny roa dia Mas 36, ny 6 basim-borona. Nahazo vahana ihany koa ny fanefena basy vita gasy satria nahatratra fito, raha ny vaovao ofisialin’ny zandary hatrany. Maro koa ireo bala naterin’ireo jiolahy. Nahatratra 68 ny isany ka ny 65 bala ho an'ny basy mahery vaika  ary 3 ho an'ny MAS 36. Ny fanentanana nataon'ny zandary avy any  an-toerana sy ny miaramila avy ao amin'ny ZRPS Alpha no nahazoana izao vokatra izao.

Haja Nirina

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vidin-tsolikaAfaka mihena hatrany amin’ny 198 Ar

Mbola hilatsaka hatrany io vidin-tsolika io raha ny tokony ho izy, hoy ny mpahay toekarena Rado Ratobisaona nandritra ny tatitra fahatelo mahakasika ny maridrefin’ny Indostria nataon’ny

 

“ Alliance pour l’industrialisation” tetsy amin’ny Hotely Colbert Antaninarenina omaly. Afaka midina hatramin’ny 198 Ar io araka ny fanadihadiana natao saingy ilaina hatrany ny fangaraharan’ny fanjakana sy ireo mpaninjara ara-tsolika. Tsy tokony hatao ambanin-javatra ihany koa ny fanamboarana ny fotodrafitrasa izay efa tena ratsy eto Madagasikara. Hatao izany rehetra izany mba hipaka amin’ny fahefa-mividin’ny Malagasy, hoy izy. Tetsy an-daniny, nanambara ireo tompon’andraikitra tao amin’ny “Alliance pour l’industrialisation” fa tena mbola marefo ny Indostria eto Madagasikara ary anisan’ny olana lehibe ny angovo. Na misy aza ireo akora fototra, hoy izy ireo dia tsy ampy ny ezaka amin’ny fanodinana. Nangataka tamin’ny fanjakana moa izy ireo ny hanajanonana ny fanondranana ny akora fototra tena ilaina sy ny mbola fanafarana atao amin’ireo izay zavatra efa misy eto hanatsarana ny tontolon’ny Indostria.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitantanana ny harena ankibon’ny tanyHanao tatitra amin’ny ITIE isan-taona i Madagasikara

Nandray anjara tamin’ny fikaonan-doha iraisam-pirenen’ny Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE 2019)

 

naharitra roa andro tao Paris i Madagasikara. Tanjona ny hanovana ny endrik’i  Madagasikara eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena noho ny laza ratsin’ny kolikoly. Eo ihany koa ny fizorana amin’ny fangaraharan’ny fitantanana ny harena ankibon’ny tany Malagasy manoloana izao fihaonan’ny ITIE izao. Nanararaotra nanao ny tatitra nandritra ny enim-bolana eo amin’ny sehatra harena ankibon’ny tany tamin’ny filohan’ny ITIE ny minisitry ny harena ankibon’ny tany sy ny loharanon-karena stratejika Fidiniavo Ravokatra. Tsiahivina fa ny ITIE dia fikambanana manerana izao tontolo izao manara-maso sy mametraka ny fenitra iraisam-pirenena amin’ny fitrandrahana sy fitantanana ny harena ankibon’ny tany amin’ny fomba mangarahara ary nanala ny sazy nihatra tamin’i Madagasikara tamin’ity taona ity. Amin’izao moa dia nampidirina amin’ireo sehatra iompanan’ny kitapom-bolam-panjakana amin’ny alalan’ny lalàna mifehy ny tetibola nasiam-panitsiana mihitsy ny fitantanana ny harena ankibon’ny tany teto Madagasikara. Nanomboka ny 18 ka hatramin’ny 19 jona lasa teo ny fikaonan-doha ka nibahan-toerana tao ny fifanakalozana sy ireo paik’ady maharitra ny amin’ny fitantanana ny harena ankibon’ny tany. Nihaona nivantana tamin’ny filohan’ny ITIE  Fredrik Reinfeldt tao Parisy ny minisitry ny angovo ary nanaiky fa hanao tatitra isan-taona ny amin’ny fitrandrahana ary amin’ny endriny mangarahara sy mifanakara amin’ny fepetran’ny ITIE atao eto Madagasikara.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lalàna sy zo fototra maha olombelonaFanoitra amin’ny fampandrosoana

“Voararan’ny lalàna ny manala baraka olona sy miteniteny foana, fa endrika tsy fanajana ny zo fototra maha olombelona”, hoy Razanatahina Florence,

mpisolovava, manoloana ny hafatra manala baraka sy manaratsy olona hita any anaty tambajotra sosialy. Ao anatin’ny asa sahanin’ity vondrom-pikambanana ity rahateo ny fampahalalana ny lalàna sy ny zo fototra tokony ho fantatry ny daholobe. Fototra iaingan’ny fampandrosoana ny fahafantarana ny lalàna velona misy eto amin’ny tany sy ny firenena, hoy izy. Nandritra ny volana mey nanamarihana ny fetin’ny asa izao dia ny momba ny lalàn’ny asa no nampahafantarin’ny Cartel Madagascar. Amin’ity fankalazana ny fiverenan’ny fahaleovantena ity dia ny zo sy lalàna mifandraika amin’ny fahaleovantenan’ny tsirairay no iompanan’izy ireo, izay mila fehezina mba tsy hihoa-pefy. Mitohy isaky ny sabotsy ny fandraisana an’ireo olona mila torohevitra momba ny lalàna, eny amin’ny foibeny eny Analakely. Hisy ihany koa ny fidinana hataony any amin’ny faritra ka hanombohana azy ny any Ambatondrazaka.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Manabado vahoaka hatrany

Hafa ny resaka sy ny serasera mipoapoaka ary hafa ny asa sy fikaroham-bahaolana ho an’ny firenena.

 

Tia Tanindranaza0 partages

CAF tarihin’i AhmadHanaovan’ny FIFA fanadihadiana lalina

Namoaka fampitam-baovao iraisana ny Kaonfederasionina Afrikanina momba ny baolina kitra (CAF) ny Federasionina Iraisam-pirenena (FIFA) fa hisy ny fitsirihana lalina na “audit”

 

Tia Tanindranaza0 partages

Distrikan’i IhosyVelon-taraina amin’ny hala-bato i René Fulgence

Velon-taraina ny kandida ho depioten’i Ihosy, René Fulgence, manoloana ny hala-bato nitranga tao an-toerana na dia nametraka fitarainana tamin’ny HCC aza, raha ny nambarany omaly.

Efa lasa fihomehezana, hoy izy ary na ankizy kely aza mahay ilay hoe azo raisina fa tsy mitombina. Ny angatahiko amin’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana dia mba hanana fahendrena tsy misy vola sy miampy fahafoizana tombontsoa manokana mba ho maodely amin’ny taranaka faramandimby. Mangataka famerenana ny fifidianana any an-toerana ny tenany ary hampitomboana ny mpanara-maso izay tsy azo vidiana vola. Nisy ny Bianco sy rantsa-mangaikan’ny CENI ary mpanara-maso hafa izay sahiko ny milaza fa voavidy vola daholo. Nabontsin-dry zareo ny lisitry ny mpifidy ary nogadraina ny lehiben’ny vaomieram-pifidianan’ny distrika (CED) ka nanjary nisy mpifidy matoatoa. Olona ivelan’ny fokontany no nomena karatra volana martsa daholo. Nitombo maherin’ny 5000 isa ireo mpifidy, izany hoe, raha 113 000 no isan’ny mpifidy voasoratra anarana izay raha tokony ho 700 isa isaky ny biraom-pifidianana no araky ny lalàna dia lasa misy 750 na 800. Rehefa nandeha ny fanadiovana dia 112.000 isa ihany anefa no lisitra farany. izany hoe 1000 fotsiny no niala fa lasa aiza ary ilay 4000 ? Tsy tokony hisy fitarainana “azo raisina fa tsy mitombina”, hoy hatrany ny tenany ny tao Ihosy.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Barean’i Madagasikara

Noraisina tamin’ny fomba ofisialy amin’ny maha mpifaninana amin’ny amboaran’i Afrika azy tao Ejipta omaly ny ekipam-pirenena malagasin’ny baolina kitra na Barean’i Madagasikara.

 

Nomena azy ireo, araka izany, ny toromarika rehetra ilaina mandritra ny fiatrehana ny CAN.

Andro iraisam-pirenena ho an’ny Yoga

Anio no fotoana etsy amin’ny Esplanade Analakely hankalazana ny andro iraisam-pirenena ho an’ny Yoga. Raha tsiahivina, taranja iray natao hanenana ny rarintsain’olombelona izy io ary iarahan’ny oniversiten’Antananarivo sy ny masoivohon’i Inde mikarakara.

Fiainam-pirenena

Herivelona maromaro eto amin’ny firenena anio no hifampitaona ery amin’ny villa Elizabeta Ivandry hidinika momba ny fiainam-pirenena. Araka ny fanazavana, fanontaniana lehibe apetraka amin’io fotoana io ny hoe sahaza an’i Madagasikara ve izao toerana misy azy izao ?

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanjakana MalagasyHividy fitaovam-piadiana raitra…

Tonga nitsidika ny andiany faha-53 amin’ny hetsika iraisam-pirenen’ny fiaramanidina sy ny tontolony fanao any Bourget Paris na « Salon du Bourget 2019 »

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanagadrana ny namany 25 isaMikomy ireo Kômandôn’ny RFI Ivato ?

Mikasa ny hikomy ireo miaramila mpanao vy very ny ainy (commando) eo anivon’ny toby RFI etsy Ivato, raha ny loharanom-baovao azo. Andrasana anefa izay tena hiseho.

Tsy mahafa-po azy ireo mahakasika ny fanagadrana ireo namany miisa 25 isa any Tsiafahy, raha ny vaovao azo. Nisy ny fanehoan-kevitry ny filohan’ny Sendikan’ny Mpitsara eto Madagasikara (SMM) Atoa Clément Jaona ny alatsinainy 17 jona teo nampahafantatra fa ampihorohoroana ny mpitsara mba hamoaka ireo miaramila 27 naiditra am-ponja noho ilay raharaha famonoana olona miisa 3 avy any Ambohimahasoa natsipy tao amin’ny reniranon’i Onive teny Ampitatafika distrikan’Antanifotsy hita ny 31 mey. Nivoaka hatramin’ny resaka fa misy andiana miaramila hikomy sy tsy handray anjara amin’ny fetim-pirenena, raha tsy havoaka ny namany, ary toa manamafy izany ilay vaovao re amin’izao. Nilaza ho tsy manaiky fampihorohoroana sy baiko hamoahana ireo miaramila ny mpitsara, izay nosoloin’io filohan’ny SMM io tena, izay nanamafy fa heloka sy henjehin’ny lalàna ny vono olona na meloka na tsia ireo telo novonoina izay voarohirohy ho nitazona basy tsy ara-dalàna. Re fa nisy ny baiko hoe: avotsory saingy tsy navotsotra. Ahiana ny ho fivoahana tsiambaratelo mombana aferana basy, ka izay no namonoana ireo telolahy, raha ny fahitan’ny filohan’ny SMM azy. Heverin’ny miaramila ho famakiana ady tamin’izy ireo izany ny fanambarana avy tamin’ny mpitsara nilaza fa nahazo fandrahonana ho faty manoloana io fanagadrana faobe io, raha dinihina. Tsy mbola nandrenesam-peo ny minisitera roa tonta hatreto. Mivadika ho ady mangatsiaka mety ho vaky tanteraka eo amin’ny mpitsara sy ny miaramila ny raharaha. Saropady anefa io, ary manohintohina ny fiandrianam-pirenena raha tsy voalamina.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampidinana vidin-tsolikaEsoin’ireo mpanao politika

Misaotra ny filoham-pirenena, hoy ny filohan’ny antoko politika Kintana, Tabera Randriamanantsoa, nandany 3 andro niady hevitra hampidina ny solika.

 Hery Rajaonarimampianina tsy nisy 3 andro nampidina ny solika. Ny fiakarana sy fidinan’ny solika dia miankina amin’ny sandam-bolanao sy ny barila eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena. Ny nahagaga dia nilaza ny filoham-pirenena fa handray an-tanana an’io resaka solika io ny fanjakana. Hampidinina 600 sy 700 ariary ny solika no nambara kanefa 3 andro niady hevitra tsy hay hoe inona daholo fa fampidinana azy 50 sy 100 ariary efa fanao ihany no nitranga. “Ilana filoham-pirenena ve izany sa vitana minisitra fotsiny”, hoy ny fanontaniany. Misaotra betsaka ny filoham-pirenena nandray andraikitra, hoy ny sekretera jeneralin’ny antoko VAMI, Gaby Vakiniadiana na dia efa hain’ny rehetra tsianjery aza fa vita kajy ny fanapahan-kevitr’ireo mpaninjara solika ireo dia ny hoe mampidina 150 ariary fa avy eo mampisondrotra 50 ariary isam-bolana ary dia hisy fiakarany 200 ariary ihany avy eo afaka 2 volana. Izany, hoy izy, no antony tsy nampidina ny saran-dalana satria mampanahy ilay tsy fantatra hatreto izay tena nifanarahana tao. Hita ho saika naneso ity fanapahan-kevitra ity ireo mpanao politika.

J. Mirija

 

Ino Vaovao0 partages

FIFANARAHANA TAMIN’NY MPANINJARA : Nahitana fidinana avokoa ny vidin’ny solika

Miandry ny fidinan’ny saran-dalana sy ny vidin’ny sakafo sy filàna voalohany , araka izany, ny sarambabembahoaka. Raha atao izany kajy tsototra dia tokony ho 4100Ariary eo izany ny vidin’nylasantsy amin’izao fotoana raha 4 200Ariary izany teo aloha. Eo amin’ny 3400 Ariary eo izany ny litatry gazoala raha 3550 Ariary izany teo aloha. Eo amin’ny 2160Ariary eo izany kosa izany ny litatry ny solika fandrehitra amin’izao no tokony hividianan’ny mpanjifa azy raha 2660Ariary izany hatramin’ny afak’omaly. Ireo mpampiasa fatana mandeha amin’ny solitany aloha no  nahazo tombony lehibe, fa ho an’ireo mpampiasa fiara sy mpitatitra kosa dia mbola miandrandra ezaka lehibe kokoa amin’ireo mpaninjara solika. 

« Mbola tsy ampy ny fidinany, hoy ireo mpampiasa solika eto Mahajanga, ary mbola manantena izy ireo ny hidinany bebe kokoa, hisian’ny fiantraikany amin’ny isam-batan’olona… Mbola henjana sy mbola tsy zaka io vidiny io, hoy hatrany izy ireo  », hoy izy ireo miandrandra hatrany ny fitsinjovana avy amin’ireo mpaninjara solika.  Marihina moa fa raha tokony hisy ny fifaninanana amin’ny vidin’ ny solika eo amin’izy ireo, antony nanaovana maromaro ireo mpaninjara, dia tsy misy izany raha eto Madagasikara manokana fa mitovy avokoa ny vidiny apetrak’izy ireo. Milaza anefa izy ireo fa misy fahasamihafana ny solika amidin’izy ireo, izany hoe ny karazana fangaro misy ao amin’ireo karazan-tsolika amidy.  

Ao anatin’ny fifanarahana anefa dia nampiakarina ny solonkaraman’ireo mpitantana mpaninjara ary tsy maintsy avoaka ivelan’ny tanàna ireo tobin-tsolika lehibe anaty tanàna, no sady tsy maintsy ampanarahina ny fenitra iraisam-pirenena. Ao ihany koa ny fampiakarana ho 45 andro ny tahiry stratejika.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

JIRAMA MAHAJANGA : Mampitaraina ny mpanjifa maro ny fomba fiasan’ny mpiasa sasany

Izany no navalin’ny tompon’ andraikitry ny mpanjifa tao amin’ny orinasa Jirama rehefa mitaraina ny mpanjifa fa hoe midangana loatra ny faktiora noho izy mitambatambatra… Nandritra ny volana maro, tsy nandalo mihitsy ny mpandray ny fandaniana jiro sy rano isam-pokontany, ka tsy nisy nandray ny fandaniana isan-tokantrano mihitsy ary na efa nitaraina tany amin’ny Jirama aza ny mpanjifa dia tsy misy valiny izany. Misy moa ireo nanatona ny Jirama nitondra ny marika voasoratra eo amin’ny kaontera mba hahafahan’ny Jirama mikajy ny lany saingy tsy noraisin’ izy ireo izany. 

Ny tena olana amin’ireo mpanjifa dia dimy, enina na fito volana aty aoriana vao tonga ny faktiora ary dia midangana be ny sora-bola haloa. Tsy manaiky anefa ny Jirama fa tsy maintsy manaja ny fe-potoana nomeny handoavana ny vidin-jiro ireo mpanjifa  ary raha tara izany dia tapahany avy hatrany ny jiro. Ilay tompon’andraikitry ny mpanjifa moa tsy te hahalala mihitsy na dia maromaro aza ireo olona tonga tao aminy noho io olana io, fa nafindra toerana, hono, izy ka tsy maintsy milamina ny asany alohan’izy miala. 

Tsy vitan’izany fa noterena hanova ilay kaontera vaovao na ‘compteur intelligents’ ireo olona somary  bebe fandaniana  kokoa amin’ny jiro. Nanambara ny tompon’andraikitra avy any Antananarivo izay nanao ny fanovana fa tsy andoavam-bola ny fanovana izany kaontera vaovao izany. Nentiny moa ny  kaontera taloha sy ny takelaka nakana ny fandaniana hatramin’izay. Volana maromaro aty aoriana dia roa ny faktiora ho an’ny volana iray nalefan’ny Jirama. Araka ny fanazavana azo dia ny fandaniana farany tamin’ilay kaontera taloha io faktiora faharoa io, fa ny tena mahagaga dia alaina indroa amin’ny mpanjifa ny saran’ny hofan’ny kaontera volana iray satria samy hofaina volana iray daholo na ilay kaontera taloha na ilay vaovao. 

Betsaka ireo mpanjifa mitaraina amin’ny ataon’ireo mpiasa sasany ao amin’ny Jirama ao. Ny mpanjifa hatrany mantsy no mibaby ny tandrevaka ataon’izy ireo, ary tian-kano tsy tian-kano ny zava-misy.  Tsy jiro, tsy rano dia misy olana avokoa. Misy ireo fianakaviana gaga fa miakatra be ny fandaniana amin’ny rano, nefa tsy mitombo ny fampiasan’izy ireo rano isan’andro. Rehefa tonga nangataka fanazavana teny amin’ny Jirama izy dia nanambara ny tompon’andraikitra fa any amin’izy ireo ny kaonteran’ny rano ka matoa io no misoratra dia io no lany. Rehefa niezaka nanazava hatrany ilay raim-pianakaviana fa tsy nisondrotra mihitsy ny fampiasana rano tao amin’izy ireo, nefa nihoatra ny 4m3 be izao ny fandaniana dia nanazava ilay tompon’andraikitra fa mety misy rivotra ny fantson-drano ka rehefa manokatra ‘robinet’ ny mpanjifa dia mivoaka ilay rivotra ary mampihodina mafy ny kaontera. Tsy andraikitray izany, hoy izy, fa tsy maintsy aloanareo io. Dia gaga ilay raim-pianakaviana saingy tsy misy azo atao, na dia tsy nandany ilay rano aza. 

Betsaka ny olana mianjady amin’ireo mpanjifan’ ny Jirama ary tsy manan-tsafidy ny mpanjifa fa tian-kano tsy tian-kano. Tokony mba hojeren’ny tompon’andraikitra isan-tokony ny amin’izany fa mba lazaina ho tany tandalàna ihany i Madagasikara, ary manan-jo ny mpanjifa. Ity farany izay efa mizaka ny olan’ny delestazy sy tsy fahampian’ny rano mandritry ny folo taona mahery.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FOARA ARA-TOEKARENA BOENY MIONJO : Misokatra ny fanomanana ny andiany fahaenina

Toy ny isan-taona dia miara-miasa akaiky amin’izany ny Tranoben’ny Varotra sy ny Indostria eto Mahajanga izy ireo amin’izany. Eny amin’ny Bord de la mer Mahajanga Be, toy ny mahazatra ny toerana hanaovana izany ny 29, 30, 31 aogositra ary ny 1 septambra 2019. Miova isan-taona ny lohahevitra ka ny hovoizina amin’ity taona ity dia ny hoe  : “Fampandrosoana ara-toekarena miatrika ny fiovaovan’ny toetr’andro”. Miisa 130 ny trano heva hanaovana varotra sy fampirantiana, hampahafantarana ireo fandraharahana miankina sy tsy miankina amin’ny fanjakana eto Boeny. 

Betsaka koa ireo mpandraharaha  avy  amin’ireo Faritra hafa ary misy avy  amin’ireo nosy rahavavy. Enimpolo mahery amin’ireo trano heva ireo ankehitriny no efa nisy namandrika, amin’izao telo volana mialoha ny foara izao.  Ankoatra ny varotra sy fampirantiana dia hisy adihevitra sy loabary andasy mandritra ny foara izay hiompana amin’ny resaka fiovaovan’ny toetr’andro sy ny fandaminana ireo asa fihariana mba hiteraka fampandrosoana manoloana izany. Ny mampiavaka azy dia tsy atao an-trano fa ao amin’ny toerana anaovana ny foara mihitsy izy ireo mba hahafahan’ny rehetra manaraka ny fifanakalozana.  

Eo ihany koa ireo fampihaonana ny mpandraharaha sy ny mpamokatra mivantana na ilay atao hoe “rencontres B to B” mba hiteraka fiaraha-miasa vaovao tsy misy mpanelanelana eo amin’ny roa tonta. Hisy ihany koa ny fifaninanana trano heva misongadina, fampisehoana horonan-tsary, fanadihadiana mikasika ny fiovaovan’ny toetr’andro sy ny tontolo iainana, ary ireo fanentanana samihafa mandritra ireo efatra andro. Araka izany dia nanao fampahafantarana ofisialy mikasika ny fisokafan’ny fiomanana sy fikarakarana ny foara ara-toekarena Boeny Mionjo andiany fahaenina ny lehiben’ny Faritra Boeny mpisolo toerana, Atoa Bazezy Vanombe Clavelah ary efa manasa sahady ny rehetra hitsidika izany fa betsaka ny mahasoa ao.

Vanessa

Tia Tanindranaza0 partages

Raharaha nahafaty an’i Ny Avo AmbohibaoRamatoa 65 taona no voarohirohy nahavanon-doza

Tohin'ilay fahaverezan-jaza iray tao Morondava, Ambohibao kaominina Antehiroka ka efa vatana mangatsiaka vao hita dia voasambotry ny zandary avy ao amin'ny

 Borigadin’i Talatamaty ny talata 18 jona teo ilay olona voarohirohy, araka ny fampitam-baovaon’ny zandarimariam-pirenena eo amin’ny toby Andrefanambohijanahary . Ramatoa iray sahabo ho 65 taona izy io. “Eo am-panatanterahana ny fanadihadiana tanteraka izahay amin’izao fotoana izao. Alefa hiakatra fampanoavana amin’ny fotoana mahamety azy rehefa vita famotorana. Ny vaovao azo ampitaina hatreto dia mbola miverina manao fanadihadiana lalina any ifotony izahay. Ilay ramatoa kosa dia avy ety akaikin’ny toerana nitrangan’ny fahaverezana sy nahitana ny razana ihany”, hoy ny zandary avy eo anivon’ny Borigadin’i Talatamaty, raha nitafa manokana tamin’ny mpanao gazetinay. Raha tsiahivina, ny alatsinainy 10 jona maraina tokony ho tamin’ny 9 ora no hita i Ny Avo. Tao amin’ny reniranon’Andriantany, Ankadivory Talatamaty no nahitana ilay vatana mangatsiaka, araka ny fampitam-baovaon’ny zandarimariam-pirenena eny an-toerana. Tsahivina hatrany, araka ny fampitam-baovaon’ny zandary izay nohamafisin’ny sekoly izay nianarany fa ny talata  4 jona sahabo tamin’ny 12 ora sy sasany mahery atoandro no nanomboka tsy hita ilay zaza izay nonina teo Morondava Ambohibao, kaominina Antehiroka.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lozam-pifamoivoizana teny AnkazobeMpianatry ny LTP Ankazondandy 1 maty, 11 naratra

Mpianatra 1 no maty ary mpandeha 11 avy tao amin’ny lycée technique professionnel na LTP Ankazondandy no niharan'ny lozam-pifamoivoizana afaka an’Ankazobe.

Haja Nirina

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Afera varotra merkioraAny am-ponja ilay mpisoloky 250 tapitrisa Ar hanaovana sorona

Naiditra am-ponja vonjimaika afak’omaly ny vehivavy iray nisoloky 250 tapitrisa ariary mahery nisandohany hamoahana merkiora,

 

 nalainy tamina olona maro samihafa lazainy fa entina hanaovana sorona.  Tao an-tranony teo Andavamamba no tra-tehaky ny polisy misahana ny ady heloka bevava sakelika faha-4 io mpisandoka io, ny sabotsy lasa teo, tamin’ny 12 ora atoandro. Fitoriana miisa telo sy fijoroana vavolombelona maro no voarain’ny polisim-pirenena mahakasika azy io izay milaza ho manana sy mivarotra merikiora ka maka volabe amin’olona. Efa hatramin’ny taona 2017 izy no naka vola tsikelikely tamin’ireo mpividy noreseny lahatra. Araka ny fifanarahany tamin’ireo mpividy anefa, ny volana febroary teo no tokony ho nanomezany ny entana nampanantenainy, saingy nanomboka teo dia narirarirany izy ireo ary tsy azo amin’ny finday koa izy. Tonga nametraka fitoriana teo anivon’ny «Brigade criminelle» teo Anosy ireo mpividy miisa telo ka nandray ny andraikiny ny polisim-pirenena. Nandritra ny fisavana ny tranony dia nahatrarana ireo singa lazainy fa fanaovana sorona.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Famatsiana herinaratra amin’ny herin’ny masoandroEzaka maro no hotanterahina

Maro ireo dingana maro tokony hotanterahina amin’ny fampiroboroboana ny orinasa JIRAMA.

 Hisy mantsy ny tetikasa famatsiana herinaratra atao amina tokantrano maro isan-taona hiarahan’ny JIRAMA sy ny minisiteran’ny angovo, ny rano ary ny akoran’afo. Eo ihany koa ny fanampian’ny ADER izay misehatra bebe kokoa amin’ny famatsiana herinaratra any amin’ny tontolo ambanivohitra. Ankoatra ireo, misy ihany koa ilay tetikasa Johary izay nentina hitsinjarana ireo fitaovana hitrandrahana herinaratra amin’ny herin’ny masoandro na Kits solaire miisa 110 000 eo no ho eo izay vitaina amin’ity taona 2019 ity. Ho fanampin’ireo dia tsy maintsy hapetraka amin’ity taona ihany koa ireo tobim-pamokarana herinaratra amin’ny herin’ny masoandro heverina hamokatra eo amin’ny 5 MW eo ny iray, izany hoe 15 MW eo ireo toby miisa telo ka ny faritra Analamanga sy Vakinankaratra no hisantatra azy voalohany. Hiarahana amin’ny orinasa TRYBA sy ny minisitera ity tetikasa ity ary omaly no tontosa ny fifanaovan-tsoaniam-piaraha-miasa teo amin’ny roa tonta teny Ampandrianomby. Tobim-pamokarana herinaratra 10 eo no hotratrarina mandritry ny 5 taona mba ho avo telo heny ny tahan’ny famokarana herinaratra eto Madagasikara. Tsy ireo ihany anefa ny tanjona, raha ny nambaran’ny minisitry ny angovo, ny rano ary akoranafo, Vonjy Andriamanga, fa eo ihany koa ny fametrahana ny vidin’ny herinaratra mba ho takatry ny Malagasy iray manontolo. Nambarany fa hametraka ny rafitry ny vidin’ny jiro vaovao izay mitovy sy mifandanja ny minisitera.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Orinasa tsy manaja fifaninanana eto MadagasikaraTsy mbola manana tarehimarika ny mpanadihady

Niditra tamin’ny andro faharoa omaly ny fankalazana ny andron’ny fifaninanana eto Madagasikara notontosaina tetsy amin’ny Pave Antaninarenina.

 Misy fepetra hajaina amin’ny lalàna manan-kery eto amin’ny tany sy ny fanjakana ny fifaninanana eto, hoy ny fanazavan’ny tomponandraikitra. Efa nohavaozina ilay lalàna voalohany tamin’ny taona 2005 ny taona 2018 teo. Mbola andrasana ny fampiharana azy saingy tsy misakana ny tompon’andraiki-panjakana rehetra io hatreto. Ny mpandraharaha sy mpanjifa ary fanjakana no toko 3 mahamasa-nahandro ny toekarena. Maro lafy ny fifaninanana tsy mazava na « concurrence déloyale » izay samy ataon’ireo mpandraharaha ka miantraika amin’ny samy izy ireo na amin’ny mpanjifa mihitsy. Azo aterina eny amin’ny filankevitry ny fifaninanana ny fitarainana mikasika ny fahitana ny tsy fanajana lalàn’ny fifaninanana. Voararan’ny lalàna koa ny fanaovana ampihimamba na « monopole » sy fanararaotana tanjaka ara-toekarena. Ny taona 2015 moa no nitsangana ny filankevitra ary ny taona 2016 no niasa. Tsy mbola manana tarehimarika mazava kosa hatreto mikasika ny fanadihadiana nataon’izy ireo ny filankevitra fa mbola hanadihady ireo orinasa ahiahiana, raha ny fanazavana hatrany.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ady amin’ny fiparitahan’ny dikyNahazo toeram-pivoahana sy fidiovana ny fokontany Andraisoro

Mbola betsaka ireo olona tsy manana toeram-pivoahana sy fidiovana eto amintsika. Voakasik’izany manokana ny eny amin’ny faritra iva izay ny 30 % monja no manana.

Tsy vitsy ireo voatery manao maloto eny rehetra eny antony miteraka fofona ratsy eny amin’izay toerana rehetra aleha ankoatra ny aretina entiny. Hisorohana izany dia nahazo toeram-pivoahana sy fidiovana vaovao  ny fokontany Andraisoro, ao anatin’ny boriborintany fahadimy. Vokatry ny ezaky ny sefom-pokontany vaovao Rasolofomanana Rolland no angady nananana sy vy nahitana izany raha fikambanana tsotra kosa no mitantana ny fotodrafitrasa. Ny talata lasa teo no notokanana tamim-pomba ofisialy izany. Tsiahivina fa efa nahazo ivontoerana ho an’ny pôlisy ihany koa ny ao Andraisoro ka tsy nisy intsony ny vaky trano sy ny hala-botry hatreto.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fetim-pirenena 26 jonaManomana tolotra vaovao ny BNI

Kely sisa dia hianoka tanteraka ao anatin’ny fankalazana ny fetim-pirenena 26 jona isika.

 

Mba hahafahan’ny isam-pianakaviana manao fety sambatra dia manomana tolotra miavaka ho an’ireo mpanjifany ny banky BNI. “Crédit vina 24 h” no anarana nampitondrainy azy io, fampindramam-bola hahazoana valiny ao anatin’ny 24 ora avy hatrany. 12 % ny tahan-jana-bola amin’izany raha hatramin’ny 8 tapitrisa Ar kosa ny vola azo alaina. Ao anatin’ny enina ka hatramin’ny 60 volana no fe-potoana hahafahana mamerina azy. Ankoatra ity tolotra ity, ahitana fihenam-bidy 50 % ihany koa ny “pack centenaire” isaky ny zoma mandritra ny lalao CAN izay hanomboka anio.  Mbola tafiditra ao anatin’ny fankalazana ny faha-100 taonan’ity banky iray ity avokoa izany. Tsiahivina fa mpanohana ofisialy ny ekipam-pirenena BAREA ny banky BNI Madagascar.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

MINFOP – CNaPS tany MoramangaTsy maintsy ampidirina CNaPS ny mpiasa Malagasy

Mbola maro ny fisalasalana sy ahiahy manodidina ny fidirana ho mpikambana amin’ny fiahiana ara-tsosialy eto Madagasikara.

Tia Tanindranaza0 partages

ThailandeMpamboly iray maty notrongisin’ny Elefanta

Teratany thailandey iray no maty notrongisin’ny elefanta tao amin'ny valan-javaboahary nasionaly iray tany atsinanan'ny firenena.

Tia Tanindranaza0 partages

Asa fampirohorona any MALIMaro no mifindra monina…

Efa sesilany ny fanafihana ataon` ireo vondrona djihadiste any Mali. Mihorohoro ny firenena satria tafiakatra 41 ireo olona namoy ny ainy, raha ny tatitra navoakan` ny Firenena Mikambana omaly maraina.

 

Tia Tanindranaza0 partages

International Fair Tourism Madagascar60 mahery ireo tsara vintana tamin’ny lalao

Nizara ny lokan’ireo tsara vintana tamin’ny lalao Tombola tamin’ny ilay fampirantiana ara-pizahantany ITM 2019 izay nokarakaraina tetsy amin’ny CCI Ivato ny Ofisy Nasionalin’ny Fizahantany (ONTM) sy ireo mpiara-miombon’antoka.

 

 Notanterahina omaly tetsy amin’ny IKM Antsahavola izany ka maherin’ny 60 ireo nahazo loka tahaka ny tapakila handehanana fiaramanidina sy hivahinianana any ivelany. 5000Ar monja ny vidin’ireo tapakila nahazoan’ireo tsara vintana ny loka. Anisan’ny loka lehibe indrindra tao ny azon’ny tapakila laharana 388 izay novidian-dRamatoa Randriamarosata Yvonne Clémentine. Tapakila mankany amin’ny Nosy Maorisy ary miverina eto Antananarivo no azony ary iarahana amin’ny olona iray fanampiny izany ka ahafahana hivahiny 4 andro sy 3 alina ao amin’ny Hotely kintana 4 Riu Morne. Ny kaompania Air Madagasikara sy ny Beach Destination ary ny ONTM moa no nanolotra ny fanomezana. Ankoatra ireo nahazo fialan-tsasatra teto ihany tahaka ny mankany Nosy Be Hell Ville, Sambava, Sainte Marie ary Morondava dia nisy ihany koa ny handeha any Dubai, La Réunion, Sina, Parisy ary Jakarta Indonezia  

 

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpifindra moninaIreo tany miady no tena ahitana izany

Tombanana any amin’ny 75 tapitrisa ny isan’ny olona nifindra monina na nitsoa-ponenana manerantany, nandritra iny taona 2018,

 

 noho ny antony samihafa toy ny fahantrana, ady an-trano, araka ny tatitra nataon’ny Kaomisaria Ambony misahana ny mpifindra monina. Avy any Syrie, Afghanistan, Soudan, Birmanie ary Somalie ny iray ampahatelon’ireo mpitsoa-ponenana ireo. Turquie, Pakistan ary Ouganda no firenena telo voalohany mampiantrano mpitsoa-ponenana be indrindra tamin’iny taona 2018 iny.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tambohobe 2019Hotohizana ny fanatanjahantena sy kolontsaina

17 taona aty aorian’ny nitsanganany, nahazo filoha vaovao ny fikambanana Tambohobe “TAnora MBOla HOBEazina”

Tia Tanindranaza0 partages

Taksibe sy fiarakaretsaka

Mihena 1.000 Ar isaky ny litatra ny solika vao mety hidina ny saran-dalana

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sekoly ambony CNTEMADHiroso amin’ny fanofanana arak’asa ny mpianatra koa

Mpianatry ny oniversitem-panjakana CNTEMAD miisa 16.800 no miatrika fanadinana, hifarana anio.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

CAN 2019Tonga ilay nandrasana

Tonga ilay fotoana nandrasana « Jour J », hoy ny fiteny Frantsay, hanombohan’ny fifaninanana avo lenta aty Afrika dia ny CAN 2019 « Afrique des nations 2019 »

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fahatongavan’i Papa FrançoisMitondra ny anjara birikiny ihany koa ny CUA

Nidina ifotony hijery ny toerana lehibe handraisana an’ny Papa Ray Masina eny Soamandrakizay Androhibe ny Kaominina omaly tolakandro.

Hetsika tafiditra amin’ny fanoman’ny Kaominina ny fandraisana an’ny Papa François. Amin’io tany malalaka an’ny Diosezy katolika eny Soamandrakizay io no hihaonan’i Papa François, amin’ny mpino avy amin’ny lafivalon’ny Nosy, indrindra ny katolika, ary koa hanatanterahany lamesa lehibe ny alahady 8 septambra 2019. Ho avy hitsidika an’i Madagasikara ny Papa Ray Masina ny 6 ka hatramin’ny 8 septambra 2019 izao. Izy no Papa faharoa hitsidika an’i Madagasikara, taorian’i Papa Jean Paul II, telopolo taona lasa izay.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Zanak’Ifanadiana V7VMitaraina amin’ny Tsindrihazolena nahazo azy ireo

Solontena roa, ny printsy Ralaizandry Honore Alexandre sy Randrianasoloniaina Jocelyn,

Tia Tanindranaza0 partages

Masoivoho Alemana Gehrig HaraldHandao an’i Madagasikara

Nahavita ny fe-potoam-piasany teto Madagasikara, ny Ambasadaoron’i Alemaina, Atoa Gehrig Harald mivady, ka tonga nanao veloma ny praiminisitra Ntsay Christian.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Taratasin’i JeanRa zato !

Dia ahoana Ra zato aaa ! Oadray ! Ra Jean mantsy e ! Azafady indrindra re fa tena donto be an’ilay famakafakan’ilay sakaizanao tao amin’ny onjampeo omaly iny aho a !

 

 Io marina tokoa aloha no misy e ! Marina ny azy. Manjifa amin’ilay vidiny teo aloha, hono, izay tsy faly e ! Angaha moa misy tsy faly izany eto raha tsy tapa-tsinay fotsiny. Ariary zato kosa ve rangahy no niadivana nandritra ny 3 andro ? Arahabaina aloha fa ianareo irery no mpitarika nahavita an’izany teto ambonin’ny tany e ! Tena faly mihitsy izahay fa tsy hoe hividy amin’ny vidiny teo aloha izany ka ! Ny angatahanay aminao fotsiny dia tandremo ary sao midangana tampoka eo afaka 2 na 3 volana a !

Marco  

 

La Vérité0 partages

Musée d’Andafiavaratra - De nouveau accessible au public

Enfin ! Tout le monde peut maintenant découvrir ou redécouvrir les collections royales du Palais de la Reine, exposées au musée du Palais d’Andafiavaratra. « Le patrimoine est le bien le plus précieux pour un pays. Il rapproche les citoyens entre eux, mais aussi avec leur pays. Notre pays a besoin de son patrimoine pour pouvoir se mettre en valeur et s’identifier, d’où la grande importance de la réouverture de ce musée. Il nous appartient de s’en occuper et de s’en préoccuper », a défendu Lalatiana Andriatongarivo Rakotondrazafy, ministre de la Communication et de la Culture, hier, lors du vernissage de cette exposition. Effectivement, dans le cadre du projet de « conservation préventive et valorisation des collections du Palais de Manjakamiadana au Palais d’Andafiavaratra », les collections royales sont mises en vedette à travers le thème « Le Rova d’Antananarivo revit son patrimoine ». Ce projet a notamment vu le jour grâce aux financements du Gouvernement japonais ainsi que l’appui de l’UNESCO et du ministère de la Communication et de la Culture, en collaboration avec le Comité national du Conseil international des musées (ICOM) et le Centre d’études pour la conservation et la restauration des biens culturels (ICCROM).

En parallèle avec cette revalorisation des collections royales, une session de formations axées sur la méthodologie « Re-Org » a été organisée pour douze musées nationaux répartis sur tout le territoire. 26 professionnels de musée ont alors reçu leur certificat hier. L’idée étant d’aider les musées à améliorer la gestion de leurs collections en réserve et leur utilisation tout en respectant le savoir-faire traditionnel, les connaissances locales et la diversité culturelle. « Les professionnels rejoindront maintenant leur musée respectif pour y appliquer tout ce qu’ils ont appris durant cette formation », précise Bako Rasoarifetra de l’ICOM Madagascar. Depuis hier, le musée d’Andafiavaratra est accessible au public, et cela jusqu’à la fin du mois de septembre, parce que de nouvelles collections viendront étoffer l’exposition en fin novembre.  Rova Randria

La Vérité0 partages

Fête de l’indépendance - Des podiums pour tous et partout !

La Capitale se mobilise pour la célébration de la fête de l’indépendance. Cette année, la célébration est placée sous le thème  «  Malagasy aho. Tia fandrosoana. Tia ny tanindrazako » (Je suis malagasy, féru du développement. J’aime mon pays). Outre la grande parade militaire qui se tiendra le 26 juin au stade de Mahamasina, les podiums sont devenus un lieu de rendez-vous incontournable pour les Tananariviens. Ils ont commencé depuis hier dans divers endroits de la Capitale dont Analakely, les différents Arrondissement, ou encore à Betongolo.  Un culte musulman a ouvert la célébration hier à la mosquée d’Ankorondrano, suivi ce jour par un culte œcuménique à l’Eglise adventiste de  Soamanandrariny et le dimanche 23 juin à la cathédrale d’Analakely. Dans le cadre des activités culturelles, une exposition de photos, organisée par  « Madagasikara Mahaleo tena » se tient au jardin d’Andohalo à partir de ce jour jusqu’au 24 juin prochain.  En ce qui concerne les podiums, un spectacle de rock et de « heavy metal » a ouvert le bal. Cet après-midi, à partir de 17 heures, les artistes qui véhiculent la musique tropicale donneront rendez-vous au public à la place Jean Ralaimongo sise à Analakely, où se tiendront tous les podiums du centre-ville. Le dimanche, un spectacle de chant gospel se déroulera au Palais des sports et de la culture, Mahamasina à partir de 14h, suivi par un podium à la place Jean Ralaimongo. Plusieurs artistes y seront attendus. Le lundi et mardi, le spectacle commencera respectivement à partir de 17h et 20h 30. Et enfin, le mercredi, après la parade militaire qui aura lieu à  partir de 14h, un grand podium se tiendra au stade de Mahamasina, suivi par un bal populaire.

Un grand assainissement à Ankorondrano et TsaramasayPour le Fokontany d’Ankorondrano et de Tsaramasay, outre le curage du canal d’Andriantany,  le goudronnage des nids-de-poule et la réfection des rues, toutes les maisons situées au bord de la route sont repeintes avec des différentes couleurs. Chaque propriétaire est donc libre de choisir parmi une dizaine de couleurs proposées avec un fond en blanc. Après, c’est l’équipe qui effectue les tâches. D’après le responsable, il n’y a pas de dépense pour les propriétaires, que ce soit pour les ciments pour arranger le mur, la peinture, la main-d’œuvre… L’objectif de ce projet est de donner une nouvelle vision de ces deux quartiers.A noter que la parade militaire du 26 juin se tiendra à partir de 14h. Plus de 2 000 militaires participeront à cet événement qui verra la participation des éléments du 2ème régiment des parachutistes d’infanterie de marine, issus des Forces armées de la zone Sud de l’océan Indien. Le 25 et le 26 juin, des feux d’artifice seront lancés à Anosy. Pour Antananarivo, la célébration a déjà commencé le 6 juin dernier à travers plusieurs activités, notamment des expositions, des randonnées à travers les ruelles de la Capitale, mais également des sensibilisations au civisme. A cela s’ajoutent d’autres manifestations culturelles et cultuelles regroupant diverses religions.  Afin d’assurer la sécurité urbaine, plus de 1 000 éléments des Forces de l’ordre, composés de la Police urbaine, la Force d’intervention de police (FIP), l’Unité spécialisée de la Police nationale (USPN), ainsi que des policiers en tenue civile sont mobilisés chaque jour dans la Capitale. Depuis le 21 juin, ils œuvrent dans différents domaines et sont donc répartis en 412 agents de circulation, 257 agents de sécurisation, 190 policiers de visibilité (pédestres et motorisés) et 90 policiers en tenue civile. Anatra R.

La Vérité0 partages

Coupe d’Afrique des Nations 2019 - « Alefa Barea ! »

Le vin est tiré, il faut le boire. C’est tout un peuple qui est derrière la sélection nationale malagasy en lice, aujourd’hui à ses premiers pas, à une phase finale d’une Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Une qualification obtenue haut la main avec une seconde place de son groupe derrière le grand favori, le Sénégal. Trois victoires,  un match nul et deux défaites, c’est le bilan présenté par les Barea à la phase éliminatoire de la CAN 2019. C’est à Alexandrie que les Barea de Madagascar entament leur toute première participation à ce rendez –vous biennal des meilleures nations footballistiques du continent et ce, face à la Guinée. Considérés, à raison, par les observateurs comme le petit poucet de la compétition, les Barea foulent ainsi la pelouse du grand port d’Alexandrie sans le moindre complexe. Derrière eux, une population malagasy de 25 millions d’âmes  les pousseront à aller jusqu’au bout. D’ailleurs, de leur statut, ils n’ont rien à perdre mais tout à gagner.  Avant même que la compétition débute, la bande à Faneva Ima a déjà remporté une victoire en réalisant le rêve de tous les Malagasy de voir leur équipe nationale à une phase finale de la CAN en 59 ans d’indépendance. Une belle prouesse saluée à sa juste valeur par les dirigeants du pays qui n’ont pas lésiné  sur les moyens pour que ces pupilles de la Nation abordent dans la sérénité l’épreuve. Une somme, jugée astronomique par certains mais peu pour d’autres, a été allouée par l’Etat malagasy afin de rendre agréable le séjour des Barea en Egypte et permettre à la population restée sur place de suivre en direct sur la télévision nationale leur prestation à la CAN. 1 milliard 700 millions Ar, c’est la totalité du budget débloqué à ces deux chapitres. Le secteur privé n’est pas également resté de marbre en créant le club des partenaires du football malagasy dans l’unique but de soutenir la sélection nationale.

La fédération nationale, ou plutôt le comité de normalisation, pour sa part, a utilisé à bon escient les divers fonds alloués pour le ballon rond malagasy venant soit de la Confédération Africaine (CAF), soit de la FIFA, en offrant une préparation digne de ce nom aux Barea de Madagascar. Trois matchs amicaux internationaux et un stage d’entraînement au Maroc ont servi à la sélection malagasy  pour aiguiser ses armes avant d’entrer dans l’arène des gladiateurs. Une lourde délégation du ministère des Sports, dirigée par le ministre en personne, s’est déplacée en Egypte pour apporter son soutien à l’équipe nationale. Une mobilisation sans précédent en somme que plus d’un souhaite qu’elle soit récompensée. Les critiques se taisent, tout le monde accompagnera désormais son équipe. Ne serait-ce que pour les 90 minutes de leur match inaugural qu’il ne faut pas perdre, histoire de démentir les pronostics et se donner le moral. « On verra la suite après, mais il faut bien négocier ce premier match », préconise un technicien malagasy qui, à l’instar de ses compatriotes, préfère jouer la carte de la prudence. Le millésime 2019 de la sélection nationale malagasy est entré dans l’histoire du ballon rond africain, reste à la marquer en réalisant le plus beau parcours possible à la CAN 2019. Alefa Barea ! La Rédaction

La Vérité0 partages

Football - CAN 2019 Les Barea fin prêts !

Les Barea de Madagascar sont prêts pour disputer le premier match de leur histoire dans une Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 qui se déroule en Egypte du 21 juin au 19 juillet. Pour l’attaquant des Barea, l’équipe est bel et bien disposée pour le match de ce soir contre la Guinée-Conakry, pour le compte du groupe B, à Alexandrie, 22h, heures locales. « Le stage s’est bien déroulé ici. Les conditions de travail sont très bonnes. Et il y a une bonne ambiance», a confié le joueur parisien au micro de Fécafoot TV. Avant de rajouter, « C’est normal qu’il y a une certaine pression mais on doit la gérer. Madagascar fait  maintenant partie d’une grande nation de football en Afrique. Dans le football d’aujourd’hui, il n’y a plus de grande ni de petite équipe. Aucune équipe n’est à l’abri de la défaite. Et nous restons concentrer sur nous-mêmes. Je pense que nous sommes prêts pour la CAN.» EF

La Vérité0 partages

Pari tenu !

Emballé dans une dynamique productive, le régime IEM engrange des prouesses inédites. Seulement, en cinq mois exactement au pouvoir, jour pour jour, ce mercredi 19 juin, le Président Rajoelina réalise l’énième pari : la baisse des prix à la pompe. Coincés de part et d’autre dans un puissant étau, les pétroliers finirent par craquer. Dans un sens, la ténacité du Chef de l’Etat qui ne voulait en rien lâcher prise et de l’autre la pression populaire, il n’y a d’autres issues pour les patrons du pétrole que de céder. Loin d’être « symbolique » comme le laissait entendre certaine presse de la place et ce pour relativiser les efforts louables consentis et le résultat positif obtenu, la baisse est nettement significative. Le Chef de l’Etat a pu décrocher une réduction de 500 ariary pour le pétrole lampant, 150 ariary pour le gasoil et 100 ariary pour l’essence super. Quand un confrère, beaucoup plus honnête, d’un quotidien local qualifiait d’historique la décision, il a vu net. A noter que cette révision à la baisse a été statuée tout en prenant en considération des paramètres incontournables à savoir le prix de référence frontière, le coût du transport et du stockage, le coût de la distribution ainsi que les taxes et les redevances. Ceci pour nous signifier qu’il ne s’agit nullement d’un simple « coup de tête » ou d’un forcing de la part du jeune Président mais c’est le fruit d’un débat franc et honnête entre gentlemen bien élevés avec comme base de discussion des paramètres concrets et indiscutables.

D’autres décisions tout aussi importantes qu’historiques ont été également prises entre autres la révision à la hausse de la rémunération des gérants de station qui sont en grande partie des nationaux et la suppression des subventions. C’est la première fois durant des dizaines d’années que l’Etat se soucie des intérêts des opérateurs privés locaux. Lesdits gérants par la voix du président de leur collectif, Rakotozafy Martin, n’ont de cesse d’alerter les différents responsables de leur cas alarmant  du fait d’une marge bénéficiaire trop serrée qu’on leur accordait. Ce geste fort louable de Rajoelina s’inscrit dans le cadre général des efforts entrepris pour améliorer les conditions de vie des malagasy. Un pari qui lui tient à cœur. Et il n’est pas à son premier pas. Tout au moins, le régime se trouve à son quatrième trophée. Auparavant, en cinq mois de pouvoir, le jeune président avait eu déjà trois « médailles » sur le tableau du palmarès. Au premier rang, le rapatriement des jeunes filles ayant vécu le calvaire durant leur séjour de travail au Koweït. L’Etat a pris en charge toutes les démarches nécessaires (transports, paperasses diverses …). Le deuxième, la révision à la hausse du salaire minimum à hauteur de 200.000 ariary. Sur ce, il a fallu à Rajoelina batailler fort auprès du patronat pour y aboutir ! Et le troisième acte de bravoure qui a frappé fort l’opinion consiste à la suppression du banquet d’Iavoloha dans le cadre de la célébration officielle de la Fête nationale du 26 juin. Désormais, ce sera une « fête populaire » ! Quand le candidat Rajoelina annonçait qu’il fera tout pour « sauver » le pays, il n’a point menti. Il a tenu son pari.Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Premier ministre Christian Ntsay - « La dette de 170 milliards d’ariary envers le secteur pétrolier ap...

L’Etat malagasy avait, mercredi dernier, trouvé un consensus avec les opérateurs pétroliers pour une baisse du carburant. La question des dettes de l’Etat envers les pétroliers a été solutionnée durant les trois jours de négociation. « La baisse des prix du carburant à la pompe grâce à la structure des prix a permis l’apurement des 170 milliards d’ariary ».  C’est ce qu’a confirmé le Premier ministre Christian Ntsay, au cours d’une interview, en marge de l’inauguration du nouveau siège du Bureau indépendant anti-corruption, à Ambohibao. Une information déjà annoncée par le porte-parole du Gouvernement, et non moins ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Rakotondrazafy, la veille sur les ondes de radios privées de la Capitale. Selon le PM, sans l’apurement de ces arriérés, la baisse du carburant aurait pu être plus importante.  Il faut savoir que les prix appliqués à la pompe ont toujours été imposés par l’Etat, depuis le régime Rajaonarimampianina. Le prix du carburant distribué au niveau des stations-service a ainsi toujours été en-dessous du « prix de référence calculé » (PRC) issu de la structure de prix, qui comprendrait selon les explications, les cours du baril, les marges, les taxes, le cours de l’ariary. C’est la non- application de ce prix de référence calculé qui a causé un passif de l’Etat envers les entreprises du secteur pétrolier. Selon les derniers chiffres communiqués, ces dettes auraient atteint les 170 milliards d’ariary. La révision de la structure de prix annoncée mercredi dernier aurait donc permis de résorber ce passif. Selon une source contactée, cette nouvelle structure des prix comprendrait une réduction des marges des fournisseurs, avec un effet rétroactif à partir du 1er janvier 2019, ce qui devrait apurer les dettes de l’Etat malagasy envers les pétroliers. La Rédaction

Madagate0 partages

Ambohidratrimo. Feno 10 taona ny GATE UNIVERSITY

Notanterahina tamin'ny zoma 14 Jona 2019 ny ivon’ny fankalazana ny faha 10 taona nijoroan’ny sekoly ambony tsy miankina amin’ny fanjakana GATE UNIVERSITY Ambohidratrimo. Namoaka ny andiany faha enina misalotra ny anarana « RAITRA » ny sekoly izay ahitana mpianatra 137 mianadahy nandray ny marim-pahaizana : DTS, Licence ary Master. Isan’ireo sekoly ambony tsy miankina amin’ny fanjakana mamaly ny filan’ny Firenena amin’ny alalan’ireo sampam-piofanana omeny ny GATE University. Isan’izany ny Agronomie (misahana ny momba ny fambolena sy fiompiana) sy ny Fizahantany. Ara-dalàna ary mahazo ny fankatoavan’ny fanjakana ny marim-pahaizana omen’ny sekoly ary efa maro amin’ireo mpianatra nandranto fianarana tao no mitazona andraikitra ambony eny anivon’ny asam-panjakana ankehitriny.

Nofidian’ireto andiany RAITRA ireto ho ray mpiahy azy Andriamatoa Eric Rajaonary, mpitantana ny orinasa Guanomad. Nanome toky ny hanohana hatrany azy 137 mianadahy ity Ray Mpiahy azy ireo ity ary vonona hatrany hizara izay traikefa hananany amin’ny fidiran’ireto tanora ireto amin’ny tontolon’ny asa sy ny fandraharahana.

Tafiditra indrindra ao anatin’izany fankalazana faha 10 taona izany ihany koa, dia najoro fikambanana « FRIENDS OF GATE » hivondronan’ireo sakaizan’ny GATE University rehetra ahitana ireo mpianatra tranainy sy ireo izay mbola eo andalam-pianarana ary ihany koa ireo mpiara-miombon’antoka amin’ny sekoly rehetra.

Midi Madagasikara0 partages

Journée de la concurrence : Rappel à l’ordre des entreprises sur les pratiques anticoncurrentielles

Conférence sur la loi sur la concurrence au Pavé Antaninarenina.

C’est au restaurant le Pavé Antaninarenina que s’est tenue la 2e édition de la journée de la concurrence le jeudi 20 juin. C’était l’occasion de rappeler aux entrepreneurs l’existence de la loi n°2018-020 sur la concurrence qui est appliquée à Madagascar, et dont les textes visent l’intérêt commun. L’assistance était composée de divers acteurs, d’entreprises commerciales, mais aussi de représentants de l’association de la protection des droits des consommateurs.

La mise en place de cette journée de la concurrence est l’initiative du Conseil de la concurrence, sous le parrainage du Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat. Le thème central de la conférence était «  loyauté et liberté de la concurrence : atouts pour les opérateurs et intérêts des consommateurs ». Dès sa première prise de parole, le Président du Conseil de la concurrence, Monsieur Rabetrena Herinirina, a souligné que « le respect de la loi sur la concurrence est dans l’intérêt de tout le monde : opérateurs et consommateurs ». Ainsi, il invite les dirigeants d’entreprises à ne recourir ni à l’abus de position dominante ou abus de monopole, ni à la concentration économique.

Des plaintes reçues par le Conseil de la concurrence. Mais comme il ne s’agit que d’une mesure, il faudrait aussi que chaque personne ait le courage de dénoncer les pratiques malveillantes. Aussi, si des cas d’abus de monopole ou de pratiques anticoncurrentielles se présentent, il est parfaitement possible de déposer une requête auprès du Conseil de la concurrence. Il s’occupera des enquêtes nécessaires pour arrêter les responsables. « Entre 2016 et 2017, le Conseil de la concurrence a déjà reçu quelques plaintes, mais beaucoup de cas n’ont pas encore été signalés », a déclaré le Président du Conseil de la concurrence aux journalistes présents.

Les sanctions pour ceux qui dérogent à la loi sur la concurrence. Pour ce qui est des sanctions, elles varient en fonction du type et de la gravité de l’infraction. La plupart du temps, les entreprises concernées par un cas de concurrence déloyale ou une pratique anticoncurrentielle doivent payer une amende. Le Conseil de la concurrence ne fait actuellement aucune distinction entre les opérateurs ; toutes les entreprises, quelles que soient son activité et sa taille, peuvent être condamnées si elles pratiquent une exploitation abusive d’une position de monopole, ou toute autre action qui pourrait nuire aux consommateurs ou aux concurrents.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Analamahitsy Milalao : 1 600 000 ariary de primes en jeu

La présentation de l’évènement, hier.

C’est parti pour deux jours intenses au Kianja Maitso, à l’occasion d’Analamahitsy Milalao ce week-end. Deux disciplines sportives seront au programme de ce tournoi, à savoir le basket-ball et la pétanque doublette. Une compétition organisée par Otiv Tana Agence Vonjy, en collaboration avec Tvs by Fun Bike et Génie du Meuble.  La présentation de l’évènement s’est déroulée au centre administratif Otiv Tana Agence Vonjy à Avaradoha. « Nous organisons ces manifestations sportives dans le cadre de la célébration du 59 anniversaire du retour de l’indépendance, et surtout dans la perspective de l’éducation des jeunes à travers le sport » a expliqué Hery Mamy Michel, chef de service Otiv Tana Agence Vonjy au cours d’une conférence de presse, hier. Pour l’heure, dix équipes se sont inscrites au basketball sous la formule open seniors hommes. Une prime de 300 000 ariary attendra le vainqueur, offert par moto Tvs by Fun Bike et 100 000 ariary pour le finaliste de Genie du Meuble. De son côté, il y a une forte affluence des boulistes dans le concours doublette boss. Ils sont près de 100 équipes à s’inscrire. Un million d’ariary sera à la clé pour l’équipe championne offert par Otiv Tana Agence Vonjy et 200 000 ariary pour la finaliste. Plusieurs animations seront au rendez-vous où de nombreux lots seront à partager.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

BIANCO : Un nouveau siège pour la Direction générale

Jean Louis Andriamifidy s’en va après 5 années à Ambohibao

Le DG sortant du Bureau Indépendant Anti-Corruption aura marqué d’une pierre blanche la fin de son mandat. En effet, l’inauguration du nouveau siège de la Direction générale du BIANCO est prévue ce jour. Presque la veille du départ de Jean Louis Andriamifidy après 5 années de bail à La Villa « La Piscine » à Ambohibao. Il va certainement saisir la cérémonie d’aujourd’hui pour faire dans son discours et/ou pendant le point de presse, le bilan de la lutte contre la corruption menée durant son mandat qui arrivera à son terme le 23 juin. A trois jours de la fête de l’Indépendance.

Tolérance zéro. Une indépendance que le BIANCO s’était également efforcée de préserver, en dépit des pressions. L’Ambassadeur du Japon, SEM Ichiro Ogasawara qui parraine la cérémonie, ne manquera sans doute pas de saluer le travail effectué par le DG sortant. Même son de cloche probablement de la part du Premier ministre Ntsay Christian qui réitérera pour l’occasion, la politique de « Tolérance zéro » du régime en place contre la corruption.

R. O

Midi Madagasikara0 partages

Sambava : Mpandraharaha mpivarotra drakaka, voaroba 1 tapitrisa Ar

Tato anatin’ny iray volana dia nirongatra sy nifanesy ny fandrobana sy ny fanafihana mitam-piadiana ary ny vono olona, any amin’ny distrikan’i Sambava, renivohitry ny faritra Sava. Lehilahy mpandraharaha iray avy any Antalaha ; izay mpamongady drakaka no notafihan’ andian-jatovo mahery fihetsika mitam-piadiana, tao amin’ny fokontany Ambodisatrana, ao Sambava tampon-tanàna, ka voaroba tamin’izany ny lelavola mitentina iray tapitrisa ariary. Raha ny vaovao voaray, dia avy nivarotra drakaka tany Andapa ity raim-pianakaviana voatafika ity, nefa rehefa tonga tao Sambava izy, raha iny saika hihazo an’ Antalaha toeram-ponenany iny, dia niangavian’ny namany akaiky azy mba hijanona kely hiala sasatra. Tsy hay izay nitranga taorian’izay, fa nentin’ity namany nitsangantsangana sy nanala azy kely ilay mpandraharaha, ka iny nanapaka ny làlana amin’ny faritra hihazo ny seranam-piaramanidina iny izy roa, dia nosakanana « foroche »,  ary voaroba ny vola rehetra teny aminy. Rehefa nahazo ny remby notadiaviny ireo olon-dratsy, dia nitsoaka nandositra, ka mbola karohina fatratra amin’izao.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

« Vendredi joli »

Joudas au Bonara Be

Toujours placé en arrière des habituelles idoles des jeunes, surtout dans le genre « ragga dance hall », Joudas est pourtant le meilleur « toaster » que la Grande Île a fait depuis ces dernières années. Il sera sur la scène du Bonara Be aux 67 ha, ce soir, à partir de 21h. Avec ses titres, il a déjà conquis plusieurs villes de Madagascar. Il a également effectué plusieurs featuring avec des artistes de renom. Par ailleurs, ses apparitions sont rares dans la capitale, le moment est donc venu de le découvrir pour cette soirée qui promet des étincelles. Ses titres comme « Loza » ou « Rude gasy » seront bien sûr au menu.

Une soirée détente avec Iraimbilanja

Le groupe Iraimbilanja semble être sur les chapeaux de roues actuellement en multipliant les concerts et les représentations. Leur dernière prestation à Antsahamanitra a été des plus mémorables. Cette fois, ces monuments du rock malgache reviennent au Piment Café Behoririka aujourd’hui pour une soirée de pure détente à partir de 21h. « Mosoara », « Tanindolo » et les meilleurs morceaux du groupe raviront les fans de la première heure. Il est à craindre que les lieux soient quelque peu exigus pour les inconditionnels, qui ont retrouvé la splendeur de leurs idoles à Antsahamanitra et en veulent encore. Sûrement l’une des meilleures soirées de ce vendredi.

Le Roi Lion à Ampefiloha

Laka s’attaque à un dessin animé culte de Disney, Le Roi Lion ce soir à partir de 19h au Plaza Ampefiloha. En effet, cet ensemble musical va reprendre dans une comédie musicale les scènes cultes du chef-d’œuvre qui a bercé des millions de jeunes à travers le monde, et à Madagascar. Comme à son habitude, Walt Disney utilise des chansons dans ses produits. Le Roi Lion comporte plusieurs chansons qui sont devenues cultes également. Selon les organisateurs, les tableaux qui seront proposés lors de ce récital se concentreront sur les moments forts du dessin animé. En attendant de faire l’œuvre en entier, il faut déjà profiter de ce moment inédit.

La musique en fête à l’Ifm

Comme la fête de la musique est à la base une fête française, l’Ifm Analakely se met ainsi au diapason ce soir à 19h en faisant chanter plusieurs groupes. Cinq groupes et artistes vont se succéder sur la scène de cet institut, entre autres, Eklyps et Epistolier, les nouveaux chevaliers du rap malgache. L’orchestre symphonique dirigé par Dominique Rakotonirina sera également de la partie. Tout comme le Rêv’errant. Le Dj H-Man déroulera les platines pour offrir un set spécial. Musique urbaine et musique classique sont donc le cocktail proposé par l’Ifm cette année pour la fête de la musique, qui a vu le jour en France en rapport au calendrier des saisons.

Un beau plateau à l’Aft

Plus festif et populaire, la fête de la musique organisée à l’Alliance française d’Andavamamba propose quatre formations de belle facture, à partir de 18h30 aujourd’hui. Les plus attendues seront OloBlaky, qui s’est faite rare ces derniers temps, ou Rainve, qui pratique l’acoustique d’une main de maître. Comme à chaque année, l’évènement est gratuit et combine musique urbaine, reggae, folk, terroir… en une seule soirée. La fête de la musique prend de plus en plus de l’ampleur dans ce centre, et les pays francophones sont les plus enclins à célébrer cette journée. Dans les pays comme la Chine, l’Angleterre, la Russie, les Pays Bas ou les Etats-Unis, c’est presque une journée comme les autres.

MaminirinaRado

Midi Madagasikara0 partages

Visite du Pape : L’équipe de la CUA mobilisée sur le terrain

La descente a permis à la délégation de la CUA d’identifier les domaines de coopération où la commune pourra apporter sa contribution dans le cadre de la visite du Pape à Madagascar.

Puisque les grands événements entrant dans le cadre de la visite du Pape se dérouleront dans la Capitale, la CUA ne peut pas rester indifférente.

Une délégation de la Commune Urbaine d’Antananarivo conduite par le secrétaire général Guy Rivo Randrianarisoa et le premier adjoint au maire Olivier Randrianarisoa a effectué, hier, une descente à Soamandrakizay Androhibe où un site est en cours d’aménagement pour l’accueil de la visite du Pape François à Madagascar. « Nous sommes ici suite à la demande de coopération exprimée par l’église catholique dans le cadre de la visite du Pape François dans le pays. Ce site se trouve d’ailleurs dans les limites de la circonscription d’Antananarivo Renivohitra. », a expliqué Guy Rivo Randrianarisoa. Le secrétaire général de la CUA de préciser : « Cette coopération peut se faire dans plusieurs domaines dont la sécurisation des mouvements des personnes qui assisteront à l’événement, le secourisme étant donné que la commune dispose des services pouvant intervenir sur ce volet et la gestion de la circulation. Il ne faut pas oublier que le maire est le premier responsable de l’ordre public au niveau de sa circonscription. Elle dispose pour cela de la police municipale. Par ailleurs, le maire est le premier responsable de la gestion de la circulation au sein de sa circonscription. » Par ailleurs, le secrétaire général de la CUA a souligné, hier, que la mairie de la Capitale mettra à la disposition des fidèles catholiques les infrastructures nécessaires à la visite du Pape François, prévue au mois de septembre de cette année.

Points sur les « i ». Guy Rivo Randrianarisoa a profité de la descente à Androhibe de la délégation de la CUA pour répondre aux questions des journalistes sur certains sujets à polémique qui touchent la mairie. En effet, par rapport aux préparatifs de la célébration de la fête nationale, il a précisé que la CUA reste toujours ouverte à toute collaboration, notamment lorsqu’il s’agit des activités organisées dans les limites de sa circonscription. « L’Etat central est le premier responsable de l’organisation des festivités entrant dans le cadre de la célébration du 59e anniversaire de l’Indépendance. C’est la fête de tous les Malgaches. Pourtant, la Commune Urbaine d’Antananarivo peut coopérer pour les manifestations qui se déroulent dans la ville d’Antananarivo. Mais, cette coopération doit se faire dans le respect mutuel. », a expliqué Guy Rivo Randrianarisoa. Par rapport au mouvement de contestation mené par le FTAR (Association des taxis d’Antananarivo), le secrétaire général de la CUA de mettre les points sur les « i » : « Arrêtez de manipuler l’opinion publique. Si la présidente du FTAR, qui a déjà officialisé sa candidature à la mairie d’Antananarivo Renivohitra, est en possession d’un projet d’arrêté que la commune vient d’élaborer sur la gestion des taxis de la ville, qu’elle me le ramène et on en discutera. Il faut séparer la politique, la haine personnelle et la gestion des affaires municipales. »

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Fête de l’Indépendance : 1 025 policiers à mobiliser dans la capitale

En dehors de ses activités quotidiennes, ainsi que la participation à la parade militaire au stade de Mahamasina le 26 juin, la Police nationale est déjà prête pour la sécurisation de toutes les festivités déjà programmées dans le cadre de la célébration de la Fête de l’indépendance. C’est ce qu’a annoncé hier le ministre de la Sécurité Publique, le Contrôleur Général de Police Roger Rafanomezantsoa. D’après lui, 1 025 policiers seront mobilisés à travers la capitale à partir de ce jour  afin que la population puisse faire la fête dans la quiétude. En ce qui concerne le contrôle de la circulation, des mesures exceptionnelles seront prises aux alentours du Lac Anosy, ainsi que dans la haute ville le 25 juin, pendant le lancement des feux d’artifice. Le ministre ajoute que pour faciliter la communication et l’intervention, le commissariat du 1er Arrondissement de la Sécurité publique à Analakely, et le commissariat du 5e Arrondissement de la Sécurité publique à Mahamasina vont servir de quartiers généraux. Ils sont joignables aux numéros 034 05 517 31 et 034 05 517 06 en cas d’alerte et de renseignements. « Mais cela n’empêche pas le fonctionnement quotidien des autres commissariats et postes de police répartis dans la capitale», souligne-t-il.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Syndicat des Industries de Madagascar : Un déjeuner de solidarité pour les personnes handicapées

La 16e édition de la levée de fonds du Centre Sembana Mijoro a réuni plus de 300 convives au Live Hôtel Andavamamba. Sous le parrainage du Syndicat des Industries de Madagascar (SIM), ce déjeuner de solidarité était animé par un orchestre, des jeux tombola organisé par le centre Sembana Mijoro avec des lots offerts par le SIM, ainsi que des chants interprétés par les invités et des danses faites par l’Association des Femmes Handicapées de Madagascar. D’après ses représentants, le Centre se fixe comme mission principale d’aider les personnes handicapées physiques à se prendre en charge, par la voie de l’éducation et de la formation. Son objectif général est de favoriser l’intégration socio-économique des personnes handicapées, en oeuvrant à augmenter le nombre d’enfants handicapés scolarisés, à réduire le nombre d’adultes handicapés chômeurs et à sensibiliser la population sur les droits à l’éducation et à l’emploi des personnes handicapées. Pour cela, les activités de l’association concernent le parrainage scolaire, la formation professionnelle, la sensibilisation, l’éducation spécialisée et l’activité de production. Le Centre bénéficie d’appuis de partenaires à l’exemple du SIM.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

« Voyage d’études » : Mpianatra iray maty tsy tra-drano, nivadika in-droa ny fiara

Nandeha mafy tao anatin’ny fiolahana. Nivadika in-droa ny fiara marika Sprinter izay an’ny koperativa Sotrate  nofain’ny Lycée Technique Professionnel (LTP) iray teto an-dRenivohitra. Teo amin’ny PK 130+700,  mifanandrify amin’Ankazobe, teo amin’ny toerana izay antsoina hoe Soamahamanina no nitranga ny loza. Maty tsy tra-drano ny tovolahy iray 19 taona.  Tafavoaka taty ivelany ary voatsindrin’ilay fiara io farany. Naratra kosa ny 11 ambiny izay nentina avy hatrany tao amin’ny hopitalin’Ankazobe. Ny alin’ny alarobia, manodidina ny tamin’ny valo ora, no nitranga ilay lozam-pifamoivoizana. Nentina avy hatrany tao amin’ny hopitalin’Ankazobe ireo naratra rehetra. Omaly izy ireo dia efa samy afaka namonjy ny fodiana avokoa. Saika hihazo an’i Mahajanga ireto mpianatry ny lycée izay hanao « voyage d’études » ireto. Matetika itrangan’ny loza eo Ankazobe. Tadidin’ny maro ny fisesin’ny fiara fitaterana; izay nitondra mpanao zaikabe  nivadika teo an-toerana ary nahafatesana olana maro. Malaza ratsy Andrafeno-Sud, miainga eo amin’ny PK135 sy ny manodidina azy izay misy tetezana matetika itrangan-doza. Tsara  faran’izay tsara ny làlana mialoha an’io tetezana io kanefa misy fiolahana tampoka ary tetezana ny aorian’izay. Mitera-doza matetika izany eo an-toerana, indrindra ho an’ireo mpamily izay tsy za-dàlana.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Eisa : Atelier sur la capitalisation des bonnes pratiques sur l’éducation civique

Que s’est-il passé pour que le taux de participation aux dernières élections législatives ait connu la plus grande baisse de l’histoire (électorale) du pays ? Est-ce que cela vient directement des citoyens qui peuvent ressentir de la frustration, du rejet par rapport aux politiciens, ou encore de l’indifférence ? Ou est-ce une responsabilité partagée dans la mesure où la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) et les organisations de la société civile n’ont pas véritablement assuré leur mission de sensibilisation ? Ce sont les principales questions posées après cette baisse du taux de participation aux élections législatives. Mais surtout, elles permettent de savoir comment faire pour que ce taux augmente pour les prochaines élections, en l’occurrence, les municipales..

Bonnes pratiques. C’est dans cette optique que l’Eisa (Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique), la Ceni  et le Sacem (Soutien au cycle électoral de Madagascar) ont organisé, les 19 et 20 juin derniers, un atelier de capitalisation des expériences et des bonnes pratiques dans le cadre de la campagne nationale d’éducation civique et électorale 2018-2019, à l’hôtel Ibis Ankorondrano. D’après les informations fournies, cet atelier – ayant réuni les trois structures précitées avec les organisations de la société civile engagées dans les élections – vise notamment à  identifier les barrières et recueillir les perceptions des citoyens sensibilisés ; à recueillir les recommandations et les propositions concrètes émanant des parties prenantes afin d’améliorer la sensibilisation électorale à Madagascar ; à partager et échanger sur les leçons apprises avec les autres parties prenantes de la campagne de sensibilisation ; et à identifier les acquis en termes de sensibilisation électorale, et mettre en exergue les éléments de succès et de contraintes de la campagne. Les améliorations sont tirées des expériences lors de la présidentielle de 2018 et des dernières législatives.

Recueillis par Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Mpisoloky amin’ny « mercure » : An-tapitrisany no efa lasa, voalazany fa hanaovana sorona

Tsy vitsy mba tsy hilazana hoe efa tena marobe ireo olona roboka amin’ity  « mercure » ity noho ny fitiavana te hanan-karena tampoka. Nisy ihany anefa ireo tonga saina izay nahatsapa fa voambaka sy voasoloky izy ka nitondra ny raharaha teny anivon’ny pôlisy.

Vehivavy iray no voasambotry ny pôlisy misahana ny heloka bevava, noho ny resaka fisolokiana amina « mercure », ny faran’ny herinandro teo, tetsy Ampefiloha. Vola  maherin’ny 250 tapitrisa ariary eo no efa azon’ity farany  tamin’ity afera maloto ity raha ny fampitam-baovao azo amin’ny pôlisim-pirenena. « Fitoriana  telo sy fijoroana vavolombelona maro no voarain’ny polisim-pirenena mahakasika vehivavy iray milaza ho manana sy mivarotra merikiora ka maka volabe amin’olona. Fantatra, fa  hatramin’ny taona 2017 izy no efa naka vola tsikelikely tamin’ireo mpividy noreseny lahatra », hoy ny fampitam-baovao azo. Araka ny fantatra dia nambarany fa hoe vola « hanaovana sorona » maro isan-karazany ireo vola azony ireo. « Araka ny fifanarahany tamin’ireo mpividy moa dia ny volana febroary 2019 lasa teo no tokony ho nanomezany ireo merikiora nampanantenainy, saingy nanomboka teo dia narirarirany izy ireo ary tsy azo amin’ny finday ihany koa izy. » . Teo anatrehan’izany, dia tonga nametraka fitoriana teny anivon’ny pôlisim-pirenena ireo mpividy. Nandray an-tànana ny raharaha avy hatrany ireto farany ka ny sabotsy lasa teo, tokony ho tamin’ny 12 ora antoandro no voasambotra tao amin’ny trano fonenany tao Andavamamba ity mpisoloky ity. Nandritra ny fisavana ny tranony araka ny fampitam-baovao azo hatrany, dia « mbola nahatrarana fitaovana maro fampiasany hamitahany olona, toy ireo singa lazainy fa fanaovana sorona tao aminy » hoy ny vaovao. Natolotra ny Fampanoavana avy hatrany moa ity farany, taorian’ny famotorana azy ka nampidirina am-ponja vonjimaika.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Téléphones avec IMEI valide : Une campagne de sensibilisation de l’ARTEC avec le Ticbus

Le Ticbus en campagne de sensibilisation.

Le Ticbus poursuit son périple à travers la Grande-île pour la promotion du développement numérique. Cette fois, il est à la disposition de l’ARTEC (Autorité de Régulation des Technologies de Communication), pour réaliser une sensibilisation sur l’utilisation des téléphones avec des numéros IMEI valides. C’était dans les communes d’Ankazobe, Mahitsy, Manjakandriana et Ambatolampy. A noter que cette campagne est menée depuis 2018 et se poursuivra encore dans d’autres localités. « Grâce au TICBUS, la population a pu vérifier directement sur place, à travers le site web de l’ARTEC si leur numéro IMEI était valide ou non. Cela a également été l’occasion pour certains de bénéficier d’une connexion gratuite ou d’une initiation à l’informatique. Cette sensibilisation sur terrain vient renforcer les spots qui sont diffusés sur la chaîne nationale TVM et RNM, dans des bus de transport en commun, ainsi qu’à la Gare routière Maki d’Andohatapenaka. Des affiches de sensibilisation sont également visibles dans les lieux publics, ou les transports publics », ont indiqué les responsables auprès de l’ARTEC. D’après eux, il est recommandé de toujours vérifier le numéro IMEI d’un téléphone lors d’un achat et d’exiger une facture en bonne et due forme auprès du revendeur.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Ambondromamy Mahajanga : Nisy nikasa hifofo ny ain’ny lehiben’ny fokontany

Nokasaina hovonoina saingy tsy maty, ny lehiben’ny fokontany tao Ambaliha, kaominina Ambondromamy, distrikan’Ambato-Boeny. Andian-dahalo maromaro no nanafika azy tao an-tokantranony , ny alarobia 22 may lasa teo. Lonilony no niteraka izao teti-dratsy izao, hoy io lehiben’ny fokontany io. “Vao nandray ny toerana mantsy ny tenako”, hoy izy, “dia nametraka lamina hentitra hentina hitandroana ny fandriampahalemana any amin’ny faritra misy anay”. Tsy zakan’ireo efa mpanao lalan-dririnina anefa izany ka izao niafara tamin’ny fitifirana azy izao. Enin-dahy nirongo basy izy ireo no niaraka, hoy Jacquelin Andriampenomanana. “Raha iny mipetrapetraka teo an-tokotany iny izahay mivady indray hariva no nisy nikorofoka tao ambadika. Vao nanontany aho hoe iza izany? Avy  dia nitifitra ahy ny roa lahy nitam-basy. Vao naheno fipoahana ny teo an-tanàna dia samy vaky nandositra tany anaty ala, eny fa na hatramin’ireo zandary tsy lavitra fa 150m miala ny trano fonenako aza”, hoy izy, “tsy sahy nanatona fa nanao tifi-danitra fotsiny. Taorin’izay no vaky nandositra ireo dahalo, tsy nisy entana na fananana nalainy na ny iray aza. Rehefa fantany fa voa aho dia lasa izy ireo”. Ny togony havia no naratra mafy vokatr’ilay tifitra. Nivoraka satria niparitaka tao amin’ny ranjony ilay bala.  Avy hatrany dia nentina namonjy hopitaly lehibe taty Mahajanga notsaboina ao amin’ny hopitalibe Androva hatramin’izao.

Tanàna ambanivohitra Ambaliha. 17km miala ny kaominina Ambondromamy. Malaza amin’ny  tsy fandriampahalemana raha toa ka nangingina tao anatin’ny 3 volana lasa. Teo aloha, saika isan-kerinandro no misy fanafihana mitam-basy, hoy ity lehiben’ny fokontany ity. Lasan’ireo dahalo avokoa ny omby ao an-tanàna sy ny vidim-bokatra rehetra. Tsy voafehy nefa fantatra fa tanora ao an-tanàna ihany no mikononkonona ireo teti-dratsy sy miantso vahiny avy any ivelany. Misy mihitsy ireo ray aman-dreny no mandrisika ny zanany hanao ny asa ratsy ka miteraka tambajotra iray mampihorohoro ny ao an-tanàna, miaraka amin’ireo vahiny hafa hafarana avy any Tsaratanana, Tsararova ary Sarobaratra.

Manao antso avo araka izany ireo mponina any amin’iny toerana iny, ny mba hanatonan’ny fitondrana akaiky io faritra io. Mahatsiaro ho lavitra andriana izy ireo, nefa toerana mamokatra mamatsy ny tanàn-dehibe na amin’ny lafiny fiompiana io na ny fambolena.

Tantely Vandriam

Midi Madagasikara0 partages

Harald Gehrig : « L’Allemagne reconnait les changements instaurés par le régime »

Visite d’adieu de l’Ambassadeur d’Allemagne au PM.

Ayant pris ses fonctions en 2014, l’Ambassadeur d’Allemagne arrive au terme de sa mission et quittera la Grande île incessamment.

Après l’Ambassadrice de France, Véronique Vouland-Anéini, c’est au tour de l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne de quitter la Grande île. Au terme de sa mission, SEM Harald Gehrig a effectué une visite d’adieu auprès du Premier ministre Ntsay Christian hier. Une occasion pour ce Diplomate allemand d’exprimer son point de vue concernant la situation du pays. En effet, Harald Gehrig reconnait les changements instaurés par le régime Rajoelina, dans les domaines entre autres, de la protection de l’environnement, la restauration de la Justice et de l’Etat de droit, ainsi que la politique économique. L’Ambassadeur d’Allemagne a notamment mis l’accent sur les efforts menés par le Gouvernement Ntsay Christian dans la lutte contre la déforestation et l’exploitation illicite des bois précieux. Il a aussi salué les initiatives et les réformes engagées par le régime pour atteindre les objectifs de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar, notamment dans le domaine de l’économie et du développement. Faut-il rappeler que lors de son récent déplacement en Allemagne, le président Andry Rajoelina a rencontré la Chancelière allemande Angela Merkel. Les tenants et aboutissants de cette rencontre ont d’ailleurs été évoqués hier lors de cette visite d’adieu à Mahazoarivo. SEM Harald Gehrig affiche son optimisme quant aux perspectives des relations diplomatiques et économiques entre Madagascar et l’Allemagne. A noter que selon les décisions prises à l’issue du face-à-face Rajoelina – Merkel, une délégation représentant plusieurs ministères se rendra en Allemagne incessamment en vue de mettre en place tous les paramètres nécessaires au renforcement de la coopération entre les deux pays, aussi et surtout en vue de mener une étude permettant la mise en œuvre de plusieurs projets de développement, touchant entre autres, les secteurs de l’énergie, l’éducation et l’environnement.

Décentralisation effective. Pour sa part, le locataire de Mahazoarivo n’a pas manqué de souligner l’importance de la collaboration entre Madagascar et l’Allemagne, tout en passant en revue tous les secteurs d’activités auxquels, la coopération bilatérale entre les deux pays est axée. Il a aussi fait part des actions menées par le gouvernement dans le cadre du projet Initiative pour l’Emergence de Madagascar, particulièrement en ce qui concerne la lutte contre l’insécurité, la mise en place de la décentralisation effective, ainsi que le combat contre les trafics et l’exploitation illicite des ressources naturelles.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Un ciel politique dégagé pour le pouvoir

Le clap de fin des élections législatives aura lieu dans quelques jours. Sans attendre la proclamation officielle des résultats à Ambohidahy, on sait que le régime dispose d’une majorité confortable à l’Assemblée Nationale. Le président Andry Rajoelina peut continuer sur la voie qu’il a tracée ; il peut s’atteler en toute quiétude à la réalisation de l’IEM, assuré d’avoir le soutien d’un parlement taillé à sa mesure.

Un ciel politique dégagé pour le pouvoir

Les résultats officieux proclamés par la CENI donnent la majorité à la plateforme présidentielle, IRD,  le groupe des indépendants la suivant de près, et le TIM  en dernière position. Même si l’on reste prudent et que l’on dise que seuls les chiffres donnés par la HCC comptent, on ne devrait pas avoir un renversement de tendance. Si cela se confirme, le régime a un véritable boulevard devant lui. La question qui se pose est de savoir si une véritable opposition va se constituer. C’est vers le parti de Marc Ravalomanana que les yeux vont se tourner. Avec ses quinze députés, il ne peut pas jouer un rôle important. Les indépendants peuvent, quant à eux, faire entendre leurs voix. On verra comment se dérouleront les  premiers débats lors de la présentation des candidatures pour le poste de Premier ministre. La constitution du gouvernement suivra. Le discours de politique générale prononcé par le chef de l’exécutif  permettra  de connaître le programme détaillé qui sera mis en œuvre. Il permettra de réaliser les « velirano » du président Rajoelina .Pour le moment, c’est la préparation de la célébration du 59e anniversaire de l’Indépendance qui préoccupe le régime. Son déroulement doit se faire parfaitement. Il n’y a pas de véritables couacs jusqu’à présent, à part les quelques actes d’incivisme constatés ici et là. Il n’y a plus de véritables obstacles pour le pouvoir en place. Il est totalement responsable de la tournure que vont prendre les événements à venir.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Pétanque : « Le ministère doit choisir entre la FSBM et la FMP » Déclare Dolys Randriamarohaja

La délégation malgache à son arrivée à Ivato.

Le ton est monté à Ivato lors de l’arrivée de la délégation malgache qui a défendu nos couleurs à la 7e édition du championnat d’Afrique de pétanque, qualificative pour le Mondial de 2019. Ecœuré par cette défaite qui n’aurait pas dû l’être, au championnat d’Afrique en triplette, le président de la Fédération de Sport Boules Malgache, Dolys Randriamarohaja, est sorti de sa réserve pourtant légendaire.

Les boulistes malgaches qui ont été à Lomé au sommet africain de la pétanque, ont été accueillis en héros par de nombreux fans. Logique, car au-delà de la victoire en Coupe des Nations, les quatre joueurs ont aussi arraché la qualification pour le Championnat du Monde de Lausanne de 2020.

Et si tout le monde était rayonnant de joie, le président Dolys Randriamarohaja était d’un tout autre avis car, pour lui, l’essentiel est cette qualification à un sommet mondial, mais aussi la participation malgache au Championnat du Monde au Cambodge pour les triplettes féminines et les triplettes juniors garçons.

A ses yeux en effet, le manque de préparation explique largement la défaite malgache à Lomé. « Il n’y avait pas suffisamment de temps pour se préparer à ce sommet africain. Nous n’avons pas vraiment pu aller jusqu’au bout, car on craignait d’un moment à l’autre que d’autres formations malgaches émanant de l’aile Béryl Razafindrainiony allait aussi surgir », confiait-t-il avec une pointe de regret, au point de demander à ce que, une bonne fois pour toute, on tranche dans le vif du sujet.

« De deux choses l’une, ou le MJS se prononce en faveur de la FMP même suspendue par la fédération internationale, ou il se rallie à la FSBM, car il est temps de réagir et de prendre position », déclarait à son arrivée à Ivato Dolys Randriamarohaja.

Et le plus tôt serait le mieux car dans le calendrier de la FSBM figurent les sommets mondiaux de 2020 du Cambodge, avec les championnats du monde dames et chez les jeunes. Et s’il faut y participer, « autant se préparer tout de suite », lance le président de la FSBM, décidé à aller de l’avant.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

BNI Madagascar : Offre de crédit pour la BAREA – CAN 2019

L’Equipe de la BNI Madagascar lors de la conférence de presse d’hier.

Crédit débloqué en 24h, pack centenaire BNI, carte visa Internationale Harmonia… BNI Madagascar,  partenaire de la Barea CAN 2019, propose à ses clients les produits bancaires les plus innovants pour vivre pleinement ce moment historique.

 La Coupe d’Afrique des Nations débute ce jour en Egypte. Avec la première participation de l’équipe nationale en phase finale de la CAN, Madagascar vivra aussi le plus grand événement sportif continental dans une ambiance de liesse populaire. Qui plus est, la CAN 2019 se tient en même temps que la fête nationale.

Partenaire

Dans un élan de patriotisme, les entreprises profitent aussi de cette participation des Barea à la CAN pour offrir le meilleur au public. A l’instar de la BNI Madagascar qui, avec son statut de partenaire de la Barea CAN 2019, soutient l’équipe nationale, mais offre également au public de nombreuses opportunités pour suivre les matchs en direct. « Nous appuyons directement les joueurs en offrant de l’argent à chacun d’eux », ont précisé des responsables de la BNI Madagascar lors d’une conférence de presse qui s’est tenue hier au Futsal Andraharo.  Mais le meilleur sera pour le public à qui la BNI Madagascar offre  les moyens de suivre la CAN 2019. Et ce, à travers une offre de crédit déblocable en 24 heures pour leur permettre de s’offrir rapidement des téléviseurs, et de s’abonner aux chaînes de sport.  « S’offrir une télévision dernier cri, installer son home cinéma, s’abonner à toutes les chaines de sport… C’est désormais possible en seulement 24h grâce au crédit BNI. Partenaire de l’association BAREA CAN 2019, BNI Madagascar capitalise son engagement citoyen et sportif en offrant aux malgaches l’opportunité de soutenir dans les meilleures conditions leur équipe nationale durant cette phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations ».  Déjà accessible dans toutes les Agences de la BNI, cette offre est proposée à un taux exceptionnel de 12% par an pour un montant pouvant aller de 500.000 ariary  jusqu’à 8 millions d’ariary. « Les clients de la BNI, et par la même occasion des fans de football, pourront s’équiper pleinement pour jouer leur rôle de « 12e homme » de l’équipe des Barea ».

Magasins partenaires

Toujours dans cet esprit CAN 2019, BNI MADAGASCAR est également présente dans quelques grands magasins partenaires pour se rapprocher encore plus de ses clients et leur permettre de faire leur achat directement sur place.  « Les clients de la BNI ne sont pas au bout de leur surprise car nous leur mettons également à disposition nos offres Centenaires, de quoi s’équiper pour vivre à fond la CAN 2019. De plus, pendant la CAN, tous les vendredis seront synonymes de Black Friday, dans toutes les Agences BNI. », Commente Lanja Randriatsimialona, Directrice  Marketing et Communication de la BNI. Par ailleurs avec sa carte Visa Internationale Harmonia, la BNI permet à ceux qui feront le déplacement en Egypte de se procurer facilement de l’argent.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Histoire Joseph Joazandry : le nationaliste de première heure

Joseph Jaozandry, l’ « homme fort » d’Antalaha. (crédit photo Jean Patrick Feno)

Rares sont ceux qui connaissent l’histoire des patriotes,  alors qu’ils ont versé leur sueur et leur sang pour que leurs  descendants soient libres.

 Joseph Jaozandry, né en 1913. Il a  contribué à la lutte pour l’émancipation durant la décolonisation. Issu  d’une famille  modeste, il est le  pilier de la lutte anticoloniale dans la partie nord-est de l’île.

Après avoir effectué ses études primaires à Antalaha, Joseph Jaozandry débarque à l’école régionale de Maroantsetra. Il a été ensuite chef de canton entre 1936 et 1942. Ensuite, il devient partisan fervent du parti MDRM.

Puis, il devient  le secrétaire général du parti à Antalaha. Selon son biographe Jean Patrick Feno, « Joseph Jaozandry est  le principal animateur avec Laikofoka Jean Flaubert. Arrêté avant même que l’insurrection n’éclate, en 1946, il va connaître la prison et l’exil, et c’est là qu’intervient le ‘Fifanampiana Malagasy’ dont les aides aux prisonniers politiques de 1947 sont significatives. L’exil à Ambohitrimanjaka contribue considérablement à des changements dans ses activités politiques, à travers ses rencontres avec les élites tananariviennes. Pour lui, la lutte pour l’émancipation devient alors un objectif national ».

Un adepte de Ralaimongo. Ce personnage  a milité  pour l’égalité des droits et pour l’accession à la citoyenneté française,  lors de  son passage dans la partie septentrionale de l’île,  dans la deuxième moitié des années 1920. Jean Ralaimongo  influence la population locale  car les problèmes fonciers qui minent la région à la même époque lui  fournissent un contenu social au thème de naturalisation. Alors, les actions de Jean Ralaimongo dans la région participent fortement à l’éveil du nationalisme  dans l’esprit des autochtones, y compris les jeunes comme Joseph Jaozandry.  Ce dernier prendra le relais dans les années 40.

Combattre sans faillir.   Joseph Jaozandry fait partie de ces milliers de nationalistes arrêtés en 1947. En prison, il a passé les pires moments de sa vie. Sans parler des tortures qu’on lui a faites subir derrière les barbelés de la prison, c’est avec le cœur plein de chagrin que  Joseph Jaozandry apprend la disparition de sa fille.

Amnistié en 1956, il réapparait sur la scène politique et continue son  combat. Pendant cette période, les colonisateurs ont donné une certaine liberté aux  Malgaches. On assiste alors au réveil du nationalisme vers la moitié des années 50. « Ainsi naît l’Union du Peuple Malgache  en 1957. Joseph Jaozandry  figure parmi les membres influents du parti et comme  leader ‘nordiste’ incontournable, côtoyant les Francis Sautron, Justin Bezara, Victor Miadana, et décide de se lancer dans la course électorale à l’Assemblée provinciale du 31 mars 1957»,  a affirmé l’historien Jean Patrick Feno.  Le  Congrès qui s’est déroulé à Tamatave le 4 mai 1958 lui donne des opportunités à  continuer le combat déjà entamé à Antalaha.  Il a  côtoyé des personnalités politiques comme le « pasteur rouge »  Richard Andriamanjato, la communisante  Gisèle Rabesahala, et Joseph Ravoahangy. De simple sympathisant à membre actif, il a connu la montée et participe à l’élaboration des projets du parti AKFM.

En 1960, il a écrit également dans journal  Fahaleovantenan’i Madagasikara  dont  il est devenu  directeur de publication.

Homme symbole, Joseph Jaozandry l’a été et le sera toujours pour avoir lutté contre les pouvoirs coloniaux. Il a su  cristalliser l’aspiration à l’indépendance, a consacré sa vie pour la libération de la population malgache qu’il tient à cœur. Il a été le fer de lance dans son combat pour la liberté démocratique  et l’indépendance du pays. Joseph Jaozandry a été fidèle à sa conviction. Il a combattu l’injustice jusqu’à son dernier souffle. Il s’est éteint  en 1981.

Recueilli par  Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

« Gare routière » Tanambao V Toamasina : Saron’ny polisy ilay rangahy sefoben’ireo mpangalatra entan...

Ela nitoratorahana ity rangahy lehiben’ny mpangalatra entan’olona ao amin’ny « Gare routière » Tanambao V Toamasina ity no niafarany. Ireo mpividy entana vao tonga amin’ny taksibrosy  avy any  Antananarivo no tena lasibatr’ izy ireo mandritra izany, ary mazana mora noho ireo posy hafa ny fanofana posy mitondra entana amin’izy ireo. Raha ny fanazavana izay nohamafisin’ity rangahy sefoben’ny mpangalatra ity, fa teren’izy ireo tsy maintsy posy roa no alaina ho an’ireo mpivarotra mpitondra entana ireo. Mandritra izany dia ilay posy mitondra entana no mandeha aloha, manaraka avy ao aoriana ilay posy mitondra ny tompony. Lasa metatra vitsivitsy dia manao tsy afaka ilay mpitondra ny tompon’ny entana, ary milaza amin’ny mpanjifany fa simba ny posiny ka tsy maharaka ilay posy mitondra ny entana. Mandritra izay anefa, dia efa mivily làlana sy manjavona ilay posy eo aloha misy ny entana. Toy izay no nahazo ireto mpivady mpividy entana ka mamarotra izany any Maroantsera ity, izay tsy sambany fa efa matetika izy ireo no tratran’izany, saingy tamin’ity entana ity dia mitentina 4.000.000 ariary ny sandany. Hatramin’izay anefa raha nitaraina tamina mpitandro ny filaminana izy ireo, dia tsy mety hita ireo mpangalatra, saingy tamin’ity indray mitoraka ity dia saron’ny kaomisarian’ny boroborintany faharoa Tanambao II ny sefoben’ity mpangalatra ity. Tsy nandà ny heloka vitany ilay rangahy ity, saingy nilaza kosa fa efa namidin’izy ireo taman’olona avokoa ireo kojakoja avy nangalariny ireo , ka eo am-panarahan-dia izany ny polisim-pirenena eto Toamasina .

Malala Didier