Les actualités Malgaches du Samedi 21 Avril 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara90 partages

Ankadindratombo : Un jeune malgache kidnappé par des individus à bord d’un 4×4

Ce  qui est arrivé à ce jeune homme de 24 ans appelé A. Rakotoarizanany  dans le fokontany d’Ankadindratombo de la commune Alasora le 19 avril vers 3 heures du matin, permet de dire que le kidnapping devient  de plus en plus pratique chez les Malgaches. S’agit-il d’un vrai ou juste un simulacre. Jeudi vers 3 heures du matin, il est sorti de la maison de ses parents dans le quartier d’Ambatonjara pour ne plus donner signe de vie que le lendemain après-midi. Il a téléphoné à ses proches pour les informer qu’il est enfermé dans une maison après avoir été enlevé par des individus inconnus. D’après son récit,  les ravisseurs  à bord d’une 4×4 l’auraient attendu devant le domicile de ses parents quand il est sorti. Pour l’aborder, les malfaiteurs lui ont demandé sa carte d’identité nationale avant de l’embarquer dans la voiture. Ils ont enlevé la puce de son téléphone portable, puis, ils l’ont administré d’une piqûre. Depuis, il a perdu conscience pour ne plus se réveiller que le lendemain après-midi. C’était à ce moment qu’il s’est rendu compte qu’il est séquestré dans une pièce qu’il ne sait pas où. Il affirme avoir pu se communiquer avec ses parents et sa copine grâce à une autre puce qu’il a classée dans ses affaires. Ayant reçu son appel, ses parents ont alors saisi la gendarmerie du poste avancé à Alasora qui a tout de suite ouvert une enquête. D’après les informations, cette affaire se trouve actuellement entre les mains de la section de la recherche criminelle de la gendarmerie au Toby Ratsimandrava. Pour le moment, le mobile de cet acte reste flou dans la mesure où jusqu’à hier, les ravisseurs n’auraient jamais demandé de rançon. Selon toujours les informations, la gendarmerie a déjà réclamé  la réquisition du numéro du téléphone que le soit-disant victime a utilisé.

T.M.

Midi Madagasikara77 partages

Hôtel de Ville Analakely : Face-à-face Emmoreg – députés ce jour

Depuis hier, les forces de l’ordre ont commencé à quadrillé Analakely et le centre-ville.

Les Tananariviens risquent de passer une journée sous très haute tension ce jour. Comme prévu, les députés élus sous les couleurs du MAPAR, du TIM, du MMM et indépendants vont effectuer un compte-rendu des travaux réalisés à l’Assemblée nationale devant leurs électeurs à Antananarivo. 73 députés de l’opposition seront présents pour cet évènement considéré par bon nombre d’observateurs comme « décisif pour l’avenir politique de la Grande Ile ». Le risque d’affrontement n’est pas à écarter ce jour du côté d’Analakely. Faut-il rappeler que la Préfecture de Police d’Antananarivo a réquisitionné l’Emmoreg pour cette manifestation qu’elle considère comme « non autorisée ». La réquisition est devenue une pratique courante depuis le début de cette quatrième République. Depuis hier matin, les forces de l’ordre ont déjà commencé à se positionner à Soarano et dans les quartiers du centre-ville. Des véhicules 4×4 et des camions remplis d’éléments armés ont quadrillé notamment Soarano. D’après les informations qui ont circulé hier, le préfet de Police, le Général Angelo Ravelonarivo envisage même de mandater un huissier de Justice et des éléments de l’Emmoreg à minuit pour sceller l’Hôtel de Ville. Pour contrecarrer ce projet, la Commune Urbaine d’Antananarivo, propriétaire de fait du lieu, a enlevé la clôture de l’Hôtel de Ville.

Détermination. Quoiqu’il en soit, bon nombre d’observateurs s’attendent à un face-à-face tendu entre l’Emmoreg et les partisans des anciens présidents Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina. Hier, les députés MAPAR, TIM, MMM et indépendants ont tenu une conférence de presse sur le parvis de la Mairie d’Antananarivo. Une manière pour eux d’exprimer leur détermination et de montrer les matériels de sonorisation et l’estrade déjà installés à Analakely. Au moment où nous mettons cet article sous presse, ces matériels sont toujours sur place. Il convient toutefois de noter que, d’après les informations qui ont circulé en début de soirée, les forces de l’ordre prévoiraient de confisquer ces matériels à minuit. Les partisans des députés MAPAR, TIM, MMM et indépendants risqueraient donc de découvrir une mauvaise surprise. En tout cas, d’après les organisateurs, plus de 60.000 personnes sont attendus à Analakely ce jour pour écouter le compte-rendu des 11 députés élus au niveau des 6 arrondissements de Tana. Histoire à suivre.

Davis R

Midi Madagasikara62 partages

CDE : Pour la dissolution du gouvernement

Le président du CDE, Albain Rabemananjara

Face à l’atmosphère qui s’annonce explosive ce jour sur la Place du 13 mai, le président du Club Développement et Ethique (CDE) Albain Rabemananjara appelle le chef de l’Etat à prendre les décisions qui s’imposent pour que la situation n’empire. Pour lui, la balle est dans le camp de l’Exécutif. « Le Président doit se rendre à l’évidence que, le pays se dirige vers un mur dans la configuration actuelle ».

Nouvelle crise. Afin de désamorcer ce qui s’apparente de plus en plus à une nouvelle crise politique, le président du CDE estime que « le locataire actuel d’Iavoloha devrait dissoudre le gouvernement mais aussi et surtout le CFM, une institution qui n’a pas la légitimité pour mener à bien la réconciliation ». Les membres du CFM ont été désignés directement ou indirectement par le Président de la République et non par des élections partant de la base sociale, selon Albain Rabemananjara pour qui « cette mission devrait revenir à la FFKM qui est reconnue par tous pour mener le vrai processus de réconciliation nationale et la refondation de la Nation et de la République ». A son avis, le problème de Madagascar est la confiscation par l’élite des solutions de sortie de crise qui aboutissent systématiquement à des échecs faute d’adhésion de la population. « Il faut organiser le processus à partir de la base sociale, les « fokonolona » au sein des « fokontany » et remonter ».

Majorité fictive. Le président du CDE estime que la position de Hery Rajaonarimampianina est combien délicate à quelques mois de la fin de son mandat. « Si une stabilité artificielle acquise grâce à une majorité fictive lui a permis de vivre les quatre dernières années relativement dans le calme, le Président en paie aujourd’hui les frais en bout de course ». Le CDE est d’avis que, Hery Rajaonarimampianina en tant que premier responsable dans le pays, doit faire en sorte que la situation ne s’envenime davantage. « Attention aux mots de trop comme « tsak,tsak,… » en 1972 dont on voit les conséquences à ce jour… L’histoire est entrain de se répéter, le Président de la République doit, soit écouter la voix de la sagesse pour éviter que le pays continue sa descente aux enfers, soit prendre le parti de ses thuriféraires et de ses courtisans truands qui vont le mener devant l’impasse ».

Propos recueillis par R. O

Midi Madagasikara37 partages

Madagascar de nouveau à la croisée des chemins

C’est un nouveau tournant de son histoire politique que Madagascar va vivre aujourd’hui. Nul ne sait quelle sera la tournure des événements qui vont avoir lieu ce samedi 21avril. Mais ce sont deux volontés qui vont s’opposer : celle du régime décidé à ne pas se laisser défier et celle d’une opposition voulant faire entendre sa voix. Cette fois-ci, ce n’est pas une manifestation insurrectionnelle puisqu’il s’agit du droit légitime des députés, à savoir faire un rapport à leurs électeurs. Le régime, comme il l’a fait à plusieurs reprises, a décidé d’empêcher ce mouvement de contestation pouvant lui nuire. Si l’on s’en tient aux dispositions prises par les autorités, les parlementaires et leurs électeurs ne pourront pas accéder au parvis de l’Hôtel de Ville. Comme ils sont décidés à y accéder coûte que coûte, le risque de débordement est réel. L’atmosphère est lourde et on sent une tension qui ne demande qu’à s’exprimer. Cette logique de confrontation ne doit pourtant pas être considérée comme une fatalité. Il suffirait d’un léger infléchissement de l’attitude des forces de l’ordre. Les menaces brandies par les autorités et la détermination des parlementaires ne militent pas pour cet apaisement tant espéré. La vie de la population est suspendue à ce qui va se passer aujourd’hui. Cette dernière balance entre crainte et détermination.

Sur le plan international, c’est la situation au proche orient qui retient l’attention de tous les médias. Après l’action militaire entreprise par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France, la position de la Syrie s’est raidie. Elle continue à nier farouchement les accusations des occidentaux. Les experts, envoyés par l’ONU et chargés de mener une enquête sur lieux de ces gazages, n’ont pas la tâche facile. Les Syriens et les Russes sont soupçonnés de faire disparaître toutes les preuves existant sur place. En France, l’idée a été lancée de retirer à Bachar Al Assad la légion d’honneur qui lui avait décernée par le président Jacques Chirac. Le Raïs syrien a pris les devants en rendant lui-même la distinction.

La tension est très vive à la frontière entre Israël et Gaza. Cette quatrième semaine de manifestation des Palestiniens de Gaza se déroule dans une atmosphère de guerre larvée. L’armée israélienne est décidée à tirer sur les manifestants. Cela n’entame en rien la détermination des hommes et de femmes qui demandent à l’Etat hébreu de les laisser revenir sur la terre de leurs ancêtres. L’union européenne appelle les soldats israéliens à faire preuve de retenue.

C’est une page de l’histoire qui est en train de se tourner à Cuba avec le départ de Raül Castro de la présidence. Il clôt ainsi soixante de présence de la famille Castro à la tête de l’Etat. Il avait succédé à son frère Fidel, le leader maximo, en 2008. L’île avait commencé à jouir d’une certaine aisance après la normalisation de ses relations avec les Etats-Unis sous la présidence de Barrack Obama. C’est un de ses fidèles collaborateurs, Miguel Diaz Canel qui lui succède et qui affirme vouloir continuer son œuvre.

En France, le président Macron et son Premier ministre sont confrontés aux nombreuses grèves qui se sont déclenchées ces derniers temps. Alors que l’évacuation des zadistes de Notre Dame des Landes se déroule plus difficilement que prévue, la grève de la SNCF, le blocage de certaines universités ou la grogne des avocats et des magistrats à propos de la réforme de la justice, provoquent un certain malaise au plus haut niveau de l’état. Mais le président de la république continue à faire preuve de pugnacité et entend bien continuer son programme de réformes.

Aujourd’hui, serait-ce le temps de la confrontation ou celui de l’apaisement ? On a l’impression de revivre un épisode du passé. Les Malgaches n’ont pas envie de retrouver ces périodes troubles qu’ils ont déjà vécues. C’est un samedi inquiétant qui s’annonce. Madagascar est de nouveau à la croisée des chemins..

Patrice RABE

Midi Madagasikara33 partages

Lois électorales : La HCC face à un imbroglio juridico-politique

La HCC est attendue au tournant à Ambohidahy

La balle est dans le camp d’Ambohidahy, où la lettre de saisine du président de la République semble avoir été inscrite d’une manière rétroactive pour ne pas dire qu’elle a été antidatée.

« Lois électorales : Le président tarde à saisir la HCC ». C’était le titre de notre article paru le jeudi 19 avril dernier. Et ce, après avoir vérifié sur le site de la haute juridiction les dossiers en instance qui étaient au nombre de quatre le mercredi 18 avril en fin d’après-midi. A savoir, les deux requêtes de Hanitriniaina Razafimanantsoa et consorts, ainsi que celle de Ranorosoamalala Horace et autres qui étaient déposées à Ambohidahy le 13 avril 2018. Quant à la quatrième, elle n’a rien à voir avec les trois lois électorales visées dans les trois premiers dossiers qui ont été distribués à chaque membre de la HCC qui n’a sans doute pas, attendu la lettre de saisine du président, pour commencer à réfléchir sur le sujet qui alimente la polémique.

Antidatées. Les trois lois organiques relatives aux prochaines élections ne figuraient pas, pas encore, parmi les dossiers en instance.  Mais comme par enchantement, elles devaient y être inscrites par la suite avec comme « date d’arrivée : 18/04/18 ». Force est alors de se demander si elles ont été antidatées ou si elles ont été insérées tard dans la soirée du mercredi 18 avril, quand bien même le greffe de la HCC ne serait pas ouvert 24h sur 24.

Ordre décroissant. Tout cela n’est pas forcément de bonne augure par rapport à la décision du juge constitutionnel  sur la loi organique n°2018-010, relative à l’élection des députés à l’Assemblée nationale ; la loi organique n°2018-009 relative à l’élection du président de la République ; et la loi organique n°2018-008 relative au régime général des élections et des référendums. Ces trois lois organiques sont d’ailleurs  inscrites dans l’ordre décroissant par rapport à leurs numéros alors que même sur le plan textuel, la loi organique relative au régime général des élections et des référendums devait passer en premier car étant le code électoral de base pour la présidentielle et les législatives.

Lien de connexité. On est également en droit – au propre comme au figuré – de se  demander si le juge constitutionnel va considérer qu’il y a lieu de joindre les trois requêtes des députés et la lettre de saisine du président de la République qui présentent un lien de connexité, s’agissant toutes d’un contrôle de constitutionnalité des trois lois électorales. En tout état de cause, elles sont toutes recevables en la forme. Reste à attendre la décision de la HCC sur le fond. Le fond(s) avec « S » relevant du Bianco auprès duquel les députés Tim et Mapar ont aussi déposé une plainte pour suspicions de corruption au Paon d’or dans l’adoption de ces lois contestables et contestées.

Pénal. Quoique le principe « le pénal tient le civil en l’état » ne s’applique pas à la HCC, on est aussi en droit de poser la question de savoir si le juge constitutionnel qui dispose d’un délai d’un mois pour se prononcer, ne devrait pas surseoir à statuer, en attendant l’issue de l’affaire au pénal. Et pour cause, si les faits de corruption sont avérés, on serait dans un imbroglio juridico-politique au cas où la HCC venait à déclarer les trois lois électorales conformes à la Constitution et, qu’elles peuvent faire l’objet de promulgation, sous réserve d’un certain nombre de considérants. Quoique la procédure ne soit pas prévue par les textes, la logique et le bon sens voudraient que la HCC attende la décision du Bianco et éventuellement de la Chaîne Pénale Anti-Corruption pour rendre la sienne. Et pour cause, quelle serait la valeur d’une loi viciée à la base par une présumée affaire de corruption ?

R. O

Midi Madagasikara30 partages

Un samedi où tout peut survenir : le meilleur comme le pire

C’est un samedi fatidique que les Tananariviens vont vivre aujourd’hui. La tension est montée petit à petit ces derniers jours, mais rien n’a empêché cette crispation qui ne présage rien de bon. Le pouvoir, qui est bien décidé à empêcher la tenue de cette manifestation, a mis en place les moyens adéquats pour ce faire. Les manœuvres  d’intimidation se sont multipliées ces derniers jours. Mais on oeut craindre le pire. Ce n’est pas tant la manifestation pacifique qui peut générer des troubles, mais les multiples provocations qui vont être faites par des individus peu recommandables.

Un samedi où tout peut survenir : le meilleur comme le pire

L’atmosphère était déjà pesante, hier. La présence des forces de l’ordre aux abords de l’Hôtel de Ville a donné un aperçu de la volonté de dissuasion du pouvoir. Ce désir d’intimider a eu certes,  son petit effet car la population commence à ressentir une certaine crainte. Mais ces éléments de l’EMMOREG très visibles n’empêcheront pas les plus déterminés à se rendre à cette manifestation. Les préparatifs des organisateurs de cette rencontre ont eu lieu comme si de rien n’était. Leur confiance est inébranlable car ils affirment avoir le droit pour eux. Ils ont annoncé que leur intervention commencerait à 10h, ce matin. C’est sans relâche qu’ils ont expliqué le sens de leur démarche sur les plateaux de télévision. Ceux qui viendront sur place le feront donc en connaissance de cause. Les informations diffusées par certains organes d’information font état de recrutement de gros bras pour perturber la manifestation et provoquer des troubles. C’est une réalité à laquelle les personnes présentes ce matin devront faire face. Les députés ont donc porté plainte et ont demandé aux forces de l’ordre de veiller à ce qu’il n’y ait aucun débordement. Aujourd’hui est un jour où tout peut survenir, le meilleur comme le pire.

Patrice RABE

Midi Madagasikara18 partages

Antananarivo Renivohitra : Les 192 chefs de « Fokontany » à la solde du HVM ?

Plusieurs entités politiques et de la société civile se sont exprimées hier par rapport au rendez-vous, que les députés du TIM et du Mapar donnent aujourd’hui dans le cadre de leur mission parlementaire à la population d’Antananarivo. Les 192 chefs de « Fokontany » d’Antananarivo Renivohitra n’étaient pas en reste. Ils se sont positionnés en faveur du régime HVM qui va à tout prix empêcher le rendez-vous. Réunis à l’hôtel Astauria à Antanimena par le chef de Région d’Analamanga, les 192 Chefs de « Fokontany »  de la Capitale ont appelé la population à ne pas répondre à l’invitation des députés TIM-Mapar.

Neutralité. Après Astauria Antanimena, les 192 chefs de « Fokontany »  d’Antananarivo Renivohitra ont été reçus au Sénat à Anosikely par le président du HVM Rivo Rakotovao. Visiblement, les chefs de « Fokontany »  de la Capitale ne sont plus politiquement neutres. Or, ce sont eux qui ont piloté l’élaboration de la liste électorale au niveau des « Fokontany » . En d’autres termes, on peut conclure que la liste électorale à utiliser à Antananarivo Renivohitra lors des prochaines élections, n’est pas crédible. En fait, ils ont peur pour leur « seza ». Car à tout moment, ils peuvent être remplacés par le Préfet de Police à qui ils sont hiérarchiquement soumis.

R. Eugène

Midi Madagasikara13 partages

Visa pour la Chine : Ouverture hier d’un nouveau Centre

Le Centre est le fruit du partenariat entre l’Ambassade de la République Populaire de Chine et VFS Global

Le nouveau Centre de demande de visa pour la République Populaire de Chine a été inauguré officiellement hier à Morarano – Alarobia. Au rez-de-chaussée du bâtiment B du Golden Business Center. « C’est un centre aux normes et standard internationaux », a fait remarquer Hariprasad Viswanathan, directeur régional de VFS Global. Avant d’ajouter que « le Centre va offrir de meilleurs services aux demandeurs de visa pour la Chine ». Le Chargé d’Affaires auprès de l’Ambassade de la République Populaire de Chine, CHEN Xiaolei de souligner que « ce nouveau Centre géré par VFS Global raffermira davantage les relations sino-malgaches et favorisera les échanges humains entre la Chine et Madagascar ». Le représentant du ministère des Affaires Etrangères malgache de renchérir que « le Centre facilitera la délivrance de visas pour la Chine et fera l’affaire des businessmen malgaches ,tout en contribuant à l’épanouissement des relations entre les deux pays ».

R.O

Midi Madagasikara11 partages

CSU-CNSS : Les opérateurs de téléphonie mobile s’impliquent

Les charges liées à la santé pèsent lourd sur les budgets des ménages malgaches. Photo d’archives.

Faire bénéficier à plusieurs millions d’abonnés, des services de la téléphonie mobile et des informations sur les prestations offertes par les centres hospitaliers de district (CHD) et les centres de santé de base (CSB), et surtout sur les avantages de l’adhésion à la CNSS (Caisse nationale de solidarité santé). C’est ce qui est proposé au ministère de la Santé publique par l’opérateur de téléphonie mobile Orange Madagascar. Les deux parties viennent de signer une convention de partenariat, le 18 avril dernier, dans les locaux du ministère de la Santé à Ambohidahy. L’objectif de ce nouveau partenariat en matière de santé est, d’une part, d’alléger les dépenses des ménages liées aux frais médicaux, et d’autre part, de faciliter la sécurisation de la collecte de la cotisation des adhérents. Ainsi, après Airtel Madagascar et Telma, c’est au tour d’Orange Madagascar de s’engager dans la mise en œuvre de la CNSS.

Les procédures de mise en œuvre de la Couverture santé universelle (CSU) et la CNSS avancent à grand pas, selon le ministre Mamy Lalatiana Andriamanarivo. Le lancement officiel de cette caisse nationale de solidarité santé se fera très prochainement à Vatomandry. Rappelons que, trois sites pilotes ont été choisis pour démarrer la CSU-CNSS, à savoir Vatomandry pour la région Atsinanana, Ambalavao pour la Haute Matsiatra et Faratsiho pour la région Vakinankaratra.

Recueillis par Hanitra R.

Midi Madagasikara10 partages

Jazz : Les Usa s’invitent au Madajazzcar

Larry Browne parmi des invités de cette édition spéciale

A quelques jours de l’édition spéciale du festival Madajazzcar, les Etat-Unis seront représentés par le Talafaral et Larry Browne, chanteur, trompettiste,  compositeur et  arrangeur. La musique  de Larry borwne est brillante et pleine d’humour. Son swing unique au chant donne une dynamique exceptionnelle aux standards de jazz classiques connus et/ou oubliés. A la trompette, le style est tantôt lyrique, tantôt endiablé. Larry Browne est depuis longtemps associé à ses célèbres amis vocalistes “Little” Jimmy Scott et Mark Murphy, qui l’ont invité maintes fois à les rejoindre sur scène ainsi que l’ont fait les grands jazzmen Clark Terry, Doc Cheatham et Junior Cook. En quintet et sextet, il présente des standards et ses propres compositions arrangées pour piano, contrebasse, batterie, trombone ou/et saxophone, et chant/trompette.

Il est enraciné dans la grande tradition des crooners tels que Nat King Cole, Mel Tormé, Frank Sinatra, du swing de la bossa et du latin avec des touches d’Art Blakey, Roy Hargrove, Chet Baker. Larry est également membre des Voice Messengers, dont l’album intitulé Lumières d’automne a remporté le prix du meilleur album jazz vocal 2007.

Artiste chevronné, Larry aime partager sa joie de vivre dans chaque spectacle. Avec son chant et sa trompette, dans une variété d’ambiances musicales, il interprète les grands standards des USA et de la France, et réchauffe cœurs et âmes avec ses propres compositions qui sont « dans la tradition».

Zo Toniaina

Midi Madagasikara9 partages

Projets Rantsantanana et Rano Aina : Bilan positif, troisième phase en vue

L’accès à l’eau est encore difficile pour de nombreuses populations des régions de Madagascar.

Accroître l’accès, le savoir-faire en Eau, Assainissement et Hygiène dans les régions qui en ont le plus besoin, tels sont les objectifs de la coopération entre Helvetas Swiss Intercooperation et l’Action de Carême dans la région Atsimo-Andrefana.

L’eau reste encore une problématique pour de nombreuses régions du pays. Une situation qui est observée dans les régions sud de la Grande-Île, mais qui ne semble toujours pas être résolue malgré les nombreux projets initiés par les divers acteurs. Quelques changements apparents sont toutefois perceptibles dans quelques communautés du sud du pays. Notamment dans la région Menabe où le projet Rano Aina initié par Action De Carême a permis de construire 63 puits dans les districts de Betioky et Ampanihy. Projets qui a également permis à 17.500 personnes de bénéficier d’eau potable. La construction de 62 jardins villageois entre également dans la réalisation du cadre du projet en question. Ladite réalisation a entraîné l’amélioration de la nutrition familiale dans les districts en question. Par ailleurs, 16.371 personnes ont été sensibilisées à l’assainissement et l’hygiène.

Rantsana. Des avancées similaires ont pu être observées dans la région Atsimo-Andrefana où le projet RANTSANA ou RANo TSAra fitaNTANANA initié par Action de carême a fourni de l’eau potable à 6.188 personnes. Le projet a également pu permettre de sensibiliser 12.753 personnes sur l’importance de l’hygiène, de l’eau et de l’assainissement. Il convient de noter que la réalisation et la mise en œuvre des deux projets préalablement cités entrent dans le cadre des projets Eau, Assainissement et Hygiène initiée par le Consortium Suisse, regroupant huit organisations de développement. Mis en œuvre dans les pays «les plus pauvres», les projets en question étaient destinés à faciliter l’accès à l’eau dans les régions du sud du pays. Pour l’heure, de nombreuses communautés de la région Sud souffrent encore du manque d’eau. A l’instar de Lavanono où le bidon de 20L d’eau a atteint il y a quelques jours les 4.000 Ar. Une situation infernale pour la population de la localité en question où les activités économiques ne peuvent pas permettre d’avoir assez d’argent pour subvenir aux besoins des familles.

José Belalahy

Midi Madagasikara9 partages

Basket-ball- Tournoi international : Belle victoire des All Stars du Président !

Un match fou. C’était hier soir dans un Palais des Sports plein à ras bord. Une foule quasi hystérique au coup de sifflet final puisque les Malgaches ont gagné par 74 à 73. Un moment magique même si on n’arrive pas à comprendre ces sifflets réprobateurs à l’annonce du nom du Président de la République qui avait été pourtant pour beaucoup dans la venue de cette équipe russe de St-Petersbourg.

Jamais de mémoire une sélection malgache n’a fait vibrer autant le public du Palais des Sports. Une folle ambiance ponctuée par des prouesses techniques hors normes avec au bout, une victoire sur le fil par 74 à 73.

Victoire collective. Une issue presque inespérée car les All Stars du Président étaient menés au score durant quasiment toute la partie. Ils parvenaient cependant à revenir dans la partie à la 35ème mn en s’imposant par 64 à 63 mais ce fut tout car les Russes revenaient presque aussitôt pour mener jusqu’au money time où Fabrice, jusque là très discret, planta un tir à trois points pour finir devant avec un score de 74 à 73. Le suspens était pourtant au rendez-vous puisque les visiteurs obtenaient une faute et donc deux lancers francs mais sous l’énorme pression, Igor rata les deux tentatives.

Une victoire qui reste certes, collective mais on retient la prestation de Tanjona qui malgré sa petite taille, affichait une farouche volonté lors des batailles. On peut en dire autant de son coéquipier de l’ASCUT, Ibrahim, énorme dans les rebonds tant offensifs que défensifs. Mais il n’était pas le seul car il y avait aussi Ricky et sa détente verticale ou encore Faralahy et Olivier. Bref, de jeunes géants malgaches qui formeront, c’est certain, l’avenir du basket-ball à Madagascar pour peu qu’on leur donne l’occasion de se mesurer à des grandes équipes européennes.

La balle serait encore dans le camp du… Président Hery Rajaonarimampianina car malgré toute sa volonté, la fédération ne peut pas, à elle seule, financer ce genre de rencontre.

Dans le match de défi d’avant match, le Soma Beach basket-ball a réussi à prendre sa revanche devant MB2All en s’imposant par 56 à 42. Une revanche rendue encore plus belle par la présence de son président fondateur. Un Orlando Robimanana heureux comme tout non pas que le vainqueur avait reçu une prime conséquente mais bien parce que cette victoire ouvre une nouvelle page pour son groupe.

Clément RABARY

Midi Madagasikara9 partages

Mangabe-Maevatanàna : Nilentika tao amin’ny reniranon’i Betsiboka ny lakana, olona iray maty.

Rendrika tao amin’ny reniranon’i Bestiboka sy Ikopa ny alahady 15 aprily lasa teo, tokony ho tamin’ny 07 ora maraina ny lakana. Niainga avy teny Mangabe izy telolahy mpitondra lakana. Katsaka miisa 12 gony no noentin’izy ireo ho eto  Maevatanàna . Raha ny fanazavan’ny ben’ny tanànan’i Mangabe, Atoa Ricahard. Tratran’ny loharanon’i Betsiboka ity lakana ity, ka nihetsika mafy. Izany no nahatonga ny loza. Nilentika moramora ny lakana, ary nanaraka hatramin’ny vatany manontolo. Olona iray antsoina hoe Avisoa no maty, rehefa tsy  nahay nilomano. Avotra soa aman-tsara kosa ny roalahy namany, tsy hita lasan’ny rano kosa ilay katsaka 12 gony. Ny alatsinainy teo kosa no hitan’olona teny amoron’ny rano ny fatin’ilay rangahy, ary efa natolotra ny fianakaviany any Mangabe ny razana.

Ratantely

Midi Madagasikara8 partages

Téléphonie : Le Huawei P Smart lancé à Madagascar

Avec le Huawei P Smart, on peut prendre des selfies par un geste de la main à distance. (Photo : Kelly R.)

Ce nouveau smartphone fournit les dernières innovations et fonctionnalités qui simplifient la vie des consommateurs.

Après l’introduction du très populaire Huawei P10 et du Mate 10 l’année dernière, Huawei vient de lancer un nouveau modèle de smartphone  qui combine les derniers développements logiciels et matériels, et ce, à un prix très attractif. Il s’agit du Huawei P Smart qui a été dévoilé à la presse hier au Café de la gare à Soarano. « Ce dernier né de la célèbre série P de Huawei fournit les dernières innovations et fonctionnalités, qui simplifient la vie des consommateurs », a expliqué Jean Aimé Ravalison, Area Manager de Huawei.

Dual camera. A titre d’illustration, « le Huawei P Smart est équipé d’un écran FullView Display avec un design très fin car, il n’a que 7,45 mm d’épaisseur. Son écran 5,65 pouces n’est en aucun cas encombrant pour son utilisateur. En outre, il y a de nombreuses fonctionnalités innovantes telles que la fonctionnalité de séparation d’écran intelligent qui garantit une utilisation efficace du smartphone. Les consommateurs peuvent entre autres, chatter en regardant une vidéo ou  enregistrer en lisant », a-t-il fait savoir. Mais ce n’est pas tout ! Huawei P Smart dispose d’une dual camera avec un objectif de 13 et 2 Mégapixels qui capture le monde dans une perspective de haute qualité et dans des couleurs cristallines. « Les objectifs à grande ouverture laissent ainsi entrer davantage de lumière pour des magnifiques photos vives et riches en couleurs pendant que le double appareil photo capture des effets de flous artistiques sublimes. En plus, la caméra frontale avec le mode Face Beauty détecte les traits du visage pendant les selfies et s’adapte pour en faire de meilleurs portraits », a-t-il enchaîné.

Tombola. Par ailleurs, le Huawei P Smart dispose d’une fonction de prise de clichés par contrôle gestuel qui permet de prendre des selfies, seul avec une photo sur pied ou de groupe, par un geste de la main à distance. Et parlant de l’autonomie de la batterie, ce nouveau smartphone est équipé d’une batterie de 3 000 mAh qui garantit des performances à long terme. Sa mémoire a une capacité de 32 Go et peut être étendue à 256 Go via microSD. Et enfin, les fonctions Huawei Share  et Huawei Phone Clone constituent une autre particularité de ce téléphone portable de dernier cri. La première permet de transférer des fichiers entre des smartphones Huawei à grande vitesse tandis que la seconde permet de prendre en charge deux appareils audio Bluetooth simultanément. Notons que la société Uditec est le distributeur officiel et exclusif de la marque Huawei à Madagascar. « Ce Huawei P Smart sera mis en vente pour la première fois chez Cosmos Megastore Zoom Ankorondrano ce samedi. Dans le cadre de son lancement, une tombola est organisée pour tout achat de produit Huawei. Il y aura deux Huawei P Smart et divers cadeaux surprises à gagner lors d’un tirage au sort », a conclu Jean Aimé Ravalison.

Navalona R.

Midi Madagasikara8 partages

Mandràka : Kamiao nivadika, roa no maty

Teo amin’ny  PK 67+800 no nitranga ny lozam-pifamoivoizana. Izany hoe teo amin’ny fidinan’i Mandraka, kaominina Ambatolaona. Teo amin’ilay làlana manao kisary S no nivoaka ny làlana ny kamiao mpitondra entana izay mitondra ny laharana 10XXAH. Nifatratra taty amin’ny làlana ambany izany, izay tombanana ho folo metatra ny elanelany. Tokony ho tamin’ny roa ora maraina no nitranga izany loza izany. Namoy ny ainy ny mpamily ilay fiara lehibe ary toraka izany ihany koa ny olona nentiny. Io farany dia mbola tsy fantatra anarana hatramin’ny omaly. Naterina tao amin’ny tranom-patin’ny hopitalin’i Manjakandriana ireo razana roa. Ny làlana koa dia tapaka avy hatrany nanomboka teo, satria teo ampovoan-dàlana mihitsy no nijanona ny kamiao. Notsindrian’ny remorque ny vatan’ilay fiara ary izay no tena nahafaty ireo olona tao anatiny. Raha ny filazan’ny zandary aza dia nanahirana ny namoaka ny razana tao anatin’ny fiara satria voatery nosokirina ary naharitra fotoana ela izany vao azo. Manome kisary avy hatrany ny fahamafisan’ny fianjeran’ilay fiara izany fanazavana izany. Misesy araka izany ny lozam-pifamoivoizana mitranga eny amin’ny lalam-pirenena. Vao afak’omaly koa no nisy kamiao iray hafa mpitatitra ireny fiarabe fanaovan-dàlana ireny, nivoaka ny làlana koa tetsy Andranofeno-RN4. Tapaka koa ny làlana satria simba hatramin’ilay tetezana izay nisehoan’ny lozam-pifamoivoizana. Voatery nitady làlana vonjimaika ary namaky renirano ny fiara vao afaka teo an-toerana. Misesy araka izay voalaza…

D.R

Midi Madagasikara8 partages

Marosako-Mahazomà : Mangazay voaroban’ny jiolahy, olona roa naratra mafy

Manao izay danin’ny kibony mihitsy ankehitriny ireo jiolahy mitam-piadiana ato amin’ny disitrikan’i Maevatanàna. Mangazay lehibe iray any amin’ny fokontany Marosako, kaominina Mahazomà, disitrikan’i Maevatanàna no nisehoan’ny fanafihana ny talata 17 aprily lasa teo, tokony ho tamin’ny 05 ora hariva. Vola mitentina telo hetsy ariary no very tamin’izany, niaraka tamin’ireo finday maromaro tao amin’ilay tranombarotra. Niisa fito ireo jiolahy ary nirongo basy. Narefodrefotr’izy ireo ny basy nentina nandrahonana ireo olona nanatri-maso ny zava-niseho, ka tamin’izany no navoatoraka lefona an’ilay rangahy tompona Mangazay, ary lehilahy iray hafa saika hanavotra an’io rangahy io no voatifitr’ireto malaso teo amin’ny feny. Nivoaka tsimoramora ny tsena ireo mpanafika, niparitaka nony avy eo, ary nanjavona teny anelakelan-trano. Nampandre ny mpitandro ny filaminana malaky ireo olona teo amin’ny manodidina, saingy efa dila lavitra ireo olon-dratsy vao tonga izy ireo. « Nalefa notsaboina malaky any amin’ny hopitaly be Morafenokely eto Maevatanàna kosa ilay rangahy voatsatoka lefona, ary nalaefa any Mahajanga ilay iray voatifira teo amin’ny feny . Tsy nisy azo natao fa niaritra ny fampihorohoroana fotsiny izahay », hoy ny nijoro vavolombelona, ilay Ramatoa iray nahita ny tranga rehetra tamin’ny fanafihana. « Tsy nanampo na inona na inona rahateo izahay fa noheverina ho toy ny olona rehetra hiditra ao an-tsena ireo mpanafika», hoy kosa ny tompon’andraikitra iray tao amin’ilay tranom-barotra. Misokatra ny fanadihadiana.

Ratantely

Midi Madagasikara7 partages

Ilafy : Fasana roa indray vaky, taolambalo maromaro lasa

Ny herinandro teo iny dia nahenoana vaky fasana indray teny amin’iny faritra Ambohibe, Ankadikely Ilafy iny. Araka ny tatitra azo avy amin’ny zandarimarim-pirenana dia fasana roa no nisy namaky teny an-toerana. Vokany: taolambalo maromaro no lasan’ireo tsy mataho-tody tamin’izany. Toy ny zava-misy hatramin’izay dia tsy nisy nahafantatra na ny fotoana na ny andro nanaovan’ireto mpangalatra taolam-paty ireto ny asa ratsiny. Ny fasana efa midanadana, izay porofon’ny fandalovan’ireo olon-dratsy sisa no hitan’ireo fokonolona. Hany ka tsy misy afa-tsy ny fampandrenesana ireo tompon’ny fasana sy ny mpitandro filaminana sisa azo natao.

Hatreto tokoa dia azo lazaina fa tena mirongotra ity halatra taolam-paty ity, eny fa na dia tsy re firy aza. Porofon’izany ny fahatratrarana ireo taolam-paty nafatratra tao anaty gony amam-polony tany Manakara, ireo aman-taoniny tany amin’iny faritra Atsinanana iny. Mbola tsy fantatra mazava anefa hoe atao inona marina izy io ary iza no mpandray azy. Efa nisy fanadihadiana ihany nandeha volana maromaro izay fa toa hoe azo avadika diamondra artifisialy ny taolam-paty, saingy tsy mbola misy porofo mivaingana azo anambarana. Ireo olona tratra amin’ity resaka halatra taolam-paty ity ihany koa dia tsy ahafantarana mazava izay tena hanaovan’izy ireo azy. Ny hany re siosio dia hoe misy mividy ary misy mandray, fa ireto farany no tsy fantatra hoe iza marina.

m.L

News Mada6 partages

Rakotry ny Emmo/Reg hatry ny omaly : miatrana ny toby miaramila – Tsy hihemotra ny depiote

 Hanao ahoana ny anio etsy Analakely ? Nanitrikitrika ireo solombavambahoaka,  fa tsy hihemotra  amin’ny  hanaovany tatitra amin’ny  vahoaka. Efa nahazo  baiko  hiatrana avy hatrany  kosa ny miaramila  any an-toby rehetra any.

Mazava  ny hafatra.  “Tsy  hanakorontana izahay. Henonay anefa fa misy fandraisana anarana “gros bras” any ho any.  Efa azonay ny sary ary misy tonga aty aminay izy ireo  milaza fa  hokaramaina  hanakorontana.  Mampitandrina izahay  fa  tsy azo ekena izany.  Izahay  tsy hanakorontana. Tsy izahay no  handroba  na hamotika ny firenena.  Mikendry  fifidianana madio sy milamina ary andraisan’ny  rehetra anjara izahay. Hitondra korontana sy tsy fitoniana anefa io lalàm-pifidianana io  ka  tsy azo  ekena”,  hoy  ny depiote Razafimanantsoa Hanitra, omaly, tetsy amin’ny lapan’ny Tanàna, Analakely. Nohamafisin’izy ireo  indray fa tsy  hihemotra ny fanaovana tatitra amin’ny  vahoakan’Antananarivo miaraka amin’izy depiote 11 mianadahy.  Hanampy tosika azy ireo ny  depiote any amin’ny  faritra.  “Hitondranay  fanazavana avokoa ireo lalàna nolaniana. Anisan’izany  ny momba ny lalàm-pifidianana. Ny faritra ara-toekarena manokana (ZES)”, hoy ihany izy.

Tokony hahay haka lesona…

 Nanamafy izany   ny depiote Rakotomanga Lanto  ary  nilaza fa efa maro  ireo depiote  nanao tatitra  any  amin’ny faritra  nahavoafidy azy. “Tsy nisy korontana anefa  izany. Fomba fanaon’ny  depiote  manerantany ny fanaovana  tatitra manoloana ny lapan’ny Tanàna. Manara-dalàna isika ary adidy  masina ny tatitra. Nahazo alalana tamin’ny kaominina” , hoy  izy. Nambarany  fa tokony hahay haka lesona  isika. Tsy tombontsoanay sy ny  mpitondra ny  korontana,  araka  ny nambarany…

Tsy matahotra fisamborana            

Etsy andaniny,  nandrangaranga  ny  fahavononany ny  depiote Raholdina  Naivo ary  nilaza fa tsy matahotra fampihorohoroana amin’ny  mety ho  fisamborana. “Tsy misy sambotsamborina  izany   eto. Efa   nahazo alalana tamin’ny ben’ny Tanàna, miandraikitra ny  tanàna  ny tatitra  hataonay. Ianareo mpitandro filaminana, tongava koa mihaino anay satria anisan’ny nifidy anay.  Nofidinareo teto ny Tim sy  ny Mapar ka aza mieritreritra fa  hamotika ny  tanàna  izahay… Tompon-tanàna eto ny Tim sy Mapar”, hoy  izy.

 Efa mivonona  ny any an-toby rehetra any

 Ankoatra  izany, efa niatrana tao anatin’ny herinandro ny toby miaramila, zandary, hatramin’ny polisy eto an-dRenivohitra. Mivonona amin’ny tranga mety hiseho, anio, na ny mety ho tohiny. Efa rakotra Emmo/Reg sahady koa ny teny Analakely sy ny manodidina omaly, hatramin’ny alina. Nivezivezy nanerana ny tanàna ny 4×4 sy ny kamiao be feno miaramila. Araka ny fanazavana, noho ny tsy fahazoana alalana hanao hetsika ara-politika, sy ny fanakanana ireo solombavam-bahoaka avy amin’ny Tim sy ny Mapar ary ireo hafa tsy hanao fihaonana amin’ny vahoaka eo Analakely.

Mampihatra ny lalàna izahay, ary izay ny lalàna misy navoakan’ny prefektiora. Tsy azo atao ny mamory vahoaka ety an-dalambe, ny manao hetsika politika ety an-toerana. Mety hisy ny mpanararaotra ka mety hitarika korontana izany. Hisambotra izahay raha misy ny mikasa hanao izany”, hoy ny fanazavana avy amin’ny mpitandro filaminana.

Araka izany, samy ho tompon’andraikitra amin’ny fanapahan-keviny ny tsirairay manoloana ny  tantara sy ny firenena ary ny vahoaka.

Synèse R.  sy Yves S. 

 

Midi Madagasikara6 partages

Ambohitromby-Ankazobe : Taxi-be no niharan-doza, olona maro naratra.

Fiara mpitatitra olona taxi-be mihazo an’Ankazobe iny indray no niharan-doza teny  ambony atsimon’Ambohitromby, ny alatsinainy 16 aprily lasa teo. Raha ny fanazavana azo dia nandeha mafy loatra ilay fiara, tsy voatanan’ny mpamily intsony ny familiana ka lasa tany amin’ny tsy tokony ho nalehany. Vokany, mpandeha maro tsy voafaritra isa tao anaty fiara no naratra, ka nisy tena voa mafy mihitsy. Simba tanteraka ihany koa ny fiara. Nitangorona ny olona teo amin’ny manodidina raha nahita izany. Ilay mpamily kosa tsy nahasahy niala teo. Nalefa notsaboina any amin’ny hopitaly Ankazobe ireo olona naratra. Efa eo am-pelatanan’ny mpitandro ny filaminana ihany koa ny raharaha ary efa mandeha ny fanadihadiana sy ny famotorana an’ilay mpamily.

Ratantely

Midi Madagasikara5 partages

RFC : Rideau sur la 13e édition !

Une séquence d’un court projeté à l’IFM hier soir (photo : Kelly)

Neuf jours de fête ! C’est ce qui a été prévu au menu de ces RFC qui devaient se terminer en beauté par la remise des trophées des gagnants ce soir.

Le programme a changé au dernier moment. Le jury et le public se sont réunis hier à l’IFM pour annoncer les noms des lauréats, ceux qui vont remporter les zébus d’or dans chaque catégorie. Depuis le début de la semaine, les membres du jury ont effectivement visionné les courts en compétition, débattu et discuté des niveaux des films et des réalisateurs, afin de sortir un gagnant par catégorie. Les activités ont par contre suivi leur cours. Le jeune public a ainsi pu découvrir ces films d’animation d’Annecy, rendant hommage à l’animation française comme « Plato », « Ascension », « Le jardin enchanté », « La petite casserole d’Anatole », « Premier automne » et bien d’autres. Les fidèles des RFC ont pu également  assister au showcase « jeux vidéo malagasy » qui a abordé le thème du 3D temps-réel, l’avenir de la production de court-métrage, de séries animées et de l’audiovisuelle. Le jardin d’Antaninarenina a par ailleurs accueilli la projection des films réalisés pendant les RFC mais aussi, ceux concoctés dans les Alliances françaises de Madagascar.Mahetsaka

Midi Madagasikara5 partages

Urban Trail : Ce dimanche sous le signe du Rotary Mahamasina

Que vous soyez inscrits au 6km ou au 134km, ce sera en tout cas une découverte des ruelles de Tana et de ses escaliers demain. Une participation équivaut à une dose de vaccin et de la santé car marcher ou courir, c’est bon. De 4 ans à 89 ans, ils seront plus de 4.000 au départ du Jumbo Score à 08h pour cette fête des rotariens Mahamasina. Il y aura évidement des points d’eau et, on espère que les automobilistes respecteront les consignes. Dans la foulée, 20 femmes journalistes seront de la partie pour le fun.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara5 partages

Bonne gouvernance : 156 administrateurs des services financiers ont prêté serment

156 Administrateurs des services financiers ont prêté serment hier à la Cour Suprême.

Huit promotions d’Administrateurs des services financiers (ASF) ont prêté serment hier, pour la première fois à la Cour Suprême à Anosy, lors d’une cérémonie patronnée par le ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Andriambololona. En effet, les ASF sont formés pour respecter l’orthodoxie financière, assurer la sauvegarde de l’intérêt général, être gardiens des deniers publics pour éviter la gabegie financière, mettre en œuvre les réformes budgétaires et financières, et contrôler la légalité des actes engageant des dépenses de l’Etat. D’après le président du syndicat des ASF, Anjanirina Raherison, 188 devaient faire cette prestation de serment, mais seulement 156 ont été présents, les autres étant en service dans des zones éloignées ou enclavées. « Ces ASF occupent des postes clés au niveau de l’Administration. C’est pour cela qu’ils prêtent aujourd’hui serment, afin de garantir la bonne gouvernance en matière de finances publiques, dans le cadre de la réalisation de la Politique générale de l’Etat, ainsi que dans la programmation de l’exécution et le suivi des recettes et des dépenses », a-t-il affirmé.

Antsa R.

Midi Madagasikara4 partages

Jeux corporatifs de la Commune urbaine de Tana : Aucun changement, la fête aura lieu !

Deux jours de fête ce week-end sur les terrains de Mahamasina. La réunion technique de  mercredi a permis de savoir qu’il y aura 32 équipes de football, 18 équipes de Tennis, 27 équipes de basket mixte, 7 équipes de basket dames, 17 équipes de volley mixte, 12 équipes de tennis de table, 19 équipes de pétanque et 15 équipes de Belote. Malgré les bruits concernant la vie politique qui risque de mettre du désordre, tout reste en place et l’arrivée des participants est prévue à 7h suivie du défilé à 9h. Place à la convivialité.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara4 partages

Education financière : 200 000 jeunes à cibler durant la GMW

Madagascar figure parmi les premiers 10 pays sur les 137 qui célèbrent le mieux le GMW.

Du 23 au 27 avril, Madagascar célèbrera, pour la troisième fois, le Global Money Week (GMW) ou Semaine mondiale de l’argent.

« L’importance des questions d’argent ». Tel est le thème du GMW pour cette année 2018. De grandes manifestations seront au programme de l’événement pour apprendre aux jeunes à respecter l’argent, à savoir prioriser les dépenses nécessaires et, à faire des épargnes pour les projets futurs. « Le 23 avril, une cérémonie d’ouverture se tiendra au Palais des Sports Mahamasina. 25.000 étudiants des écoles, collèges et lycées d’Antananarivo y assisteront avec les partenaires de l’événement. Ensuite, du 24 au 26 avril, des animations et sensibilisations sur l’éducation financière seront organisées dans plusieurs sites », a indiqué le ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Andriambololona, lors d’une conférence de presse de lancement de la GMW, qui s’est tenue hier à Antaninarenina.

Pionnier. Avec la performance de Madagascar, dans la célébration de l’événement, depuis 2016, le projet School Bank sera lancé à Madagascar, comme pays pilote. En partenariat avec la Caisse d’Epargne de Madagascar et la BFV-SG, des sensibilisations et offres spéciales de services financiers pour étudiants seront lancées dans cinq écoles dans le cadre du projet. L’objectif est d’initier les écoliers, les collégiens et les lycéens aux services financiers et d’avoir un compte épargne, dès le plus jeune âge.

Antsa R.

News Mada2 partages

Compte rendu a l’hôtel de ville : une manifestation pacifique

Les députés ne reculeront pas face aux menaces des forces de l’ordre. Le rendez-vous de ce jour est maintenu et les parlementaires garantissent la tenue d’une manifestation pacifique.

Les parlementaires sont déterminés à aller jusqu’au bout pour le compte rendu de ce jour devant l’hôtel de ville. Notons qu’il s’agit du rapport sur les textes électoraux récemment adoptés par les deux chambres parlementaires. «Nous avons le devoir d’informer la population et particulièrement nos électeurs sur tout ce qui a été décidé au niveau du Parlement» a indiqué l’élu du Tim, Guy Rivo Randrianarisoa hier, lors d’un point de presse des parlementaires de l’opposition devant l’Hôtel de ville. «Nous avons le droit et le devoir de leur dire la vérité», a-t-il ajouté.

Les parlementaires estiment que l’interdiction pour l’évènement de demain n’est autre qu’une dictature pure et simple. «Comment peut-on expliquer que le HVM puisse organiser des manifestations à Mahamasina sans autorisation ?», s’est toujours interrogé l’élu du Ve arrondissement. «Plusieurs députés ont effectué leur compte rendu dans les provinces dans le calme, nous ne comprenons pas pourquoi cela ne serait pas possible dans la capitale», a appuyé l’élu du Mapar, Lanto Rakotomanga.

Assurance

Les députés assurent ainsi que le rendez-vous de ce jour avec la population sera des plus pacifiques bien que les forces de l’ordre maintiennent leur position. Depuis hier, plusieurs éléments ont déjà quadrillé les lieux et y resteront jusqu’à ce jour. Néanmoins, ces derniers n’ont fait aucun obstacle aux préparatifs, notamment la mise en place des chapiteaux ainsi que des chaises à la mairie. «Nous ne sommes pas ici pour créer le trouble ou la terreur mais uniquement pour nous entretenir avec la population en toute sérénité», a fait savoir Me Hanitra Razafimanantsoa. «Par contre, nous sommes déjà au courant du recrutement de gros bras effectué un peu partout pour perturber le bon déroulement de la manifestation de demain (ndlr : aujourd’hui)», a-t-elle déploré.

A noter que 11 parlementaires élus dans les circonscriptions de la capitale, entourés d’autres députés venant d’autres circonscriptions, seront réunis ce jour pour faire un rapport, non seulement sur les  textes électoraux mais également sur tous les textes adoptés lors des ces quatre sessions extraordinaires, notamment la loi sur les ZES.

Tahina Navalona

Le régime tente d’amadouer la population

Une réunion des chefs de fokontany de la capitale s’est déroulée hier à Analakely à l’initiative de la Région Analamanga. Selon des indiscrétions, la réunion avait pour but d’inviter les Chefs de fokontany à mobiliser chaque quartier pour que la population ne se rende pas à Analakely ce jour. Sauf que cet appel pourrait ne pas être entendu car durant toute la journée d’hier, plusieurs associations ont annoncé leur volonté d’assister à cette rencontre. C’est le cas de l’association  des femmes de gendarmes, des étudiants ou encore des groupements de jeunes de divers quartiers. Il faut dire que le rapport d’activité des députés est attendu avec impatience non seulement par la population de la capitale mais aussi par la population malgache en général.

Midi Madagasikara2 partages

CJSOI : Le ministre des Sports, Andriamosarisoa reconduit président

A l’unanimité des pays membres, le ministre de la Jeunesse et des Sports, le Dr Jean Anicet Andriamosarisoa a été reconduit à la présidence de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’Océan Indien (CJSOI) pour une durée de deux ans. C’était la décision de la 32e session de la réunion des ministres de la CJSOI, hier, à l’Hotel Kempinski, Djibouti. « Les ministres membres de la CJSOI ont décidé de renouveler la confiance accordée à la Grande Ile. Plusieurs changements ont été proposés lors de cette réunion des ministres » a fait savoir le numéro Un du sport malgache. Avec la nouvelle formule de la compétition, la 12e édition des Jeux de la CJSOI se déroulera à l’Ile Maurice en 2021. « Il a été décidé lors de cette réunion que les actions en faveur de la jeunesse seront renforcées entre autres les formations sur la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes et sur le leadership. Avec la réduction de l’aide financière de la CONFEJES, la cotisation annuelle sera revue à la hausse à 5.000 euros à partir de 2019. Pour permettre à l’intégration de Djibouti et des pays riverains de l’Océan Indien, les Jeux des Iles de l’Océan Indien seront changés en Jeux de l’Océan Indien. C’est une proposition mais la décision finale appartient au Comité International des Jeux (CIJ) » continue le ministre, le Dr Jean Anicet Andriamosarisoa. La prochaine réunion des ministres se tiendra à Madagascar en 2019 et celle des experts à l’Ile de La Réunion.

T.H

News Mada1 partages

Autisme : c’est un handicap et non une maladie

Sur les sensibilisations effectuées autour de l’autisme hier au jardin d’Antaninarenina, il a été souligné que l’autisme est un handicap et non une maladie.

L’autisme se traduit généralement par des problèmes de communication, surtout des troubles du langage ou du comportement qui font partie des «Troubles envahissants du développement» ou TED. Toutefois, diagnostiqué à temps, suivi d’une prise en charge précoce et adaptée, un enfant autiste peut arriver à réaliser des performances de génie. Mais pour cela, il devrait d’abord recevoir des soins éducatifs qui facilitent le développement de son langage et de ses compétences. Ce qui va lui permettre de s’accommoder et d’interagir avec son environnement, ainsi que de s’y adapter.

Les autistes les plus célèbres sont Isaac Newton, mathématicien et physicien, Thomas Edison, l’inventeur américain qui est le pionnier de l’électricité, Bob Dylan, l’auteur-compositeur et interprète américain, Satoshi Tajiri, le créateur du dessin animé les Pokémon dont raffolent nos tout-petits à l’écran, et la liste est loin d’être exhaustive.

Clôture du mois de l’autisme

Après avoir effectué des activités de sensibilisation à Toamasina, Moramanga, Antsirabe et Mahajanga, l’association Autisme Madagascar a clôturé hier au jardin d’Antaninarenina l’«Autisme tour 2018» placé sous le thème «Mettez-vous à notre place».

L’objectif n’est pas seulement de faire connaître et comprendre l’autisme, mais de rappeler aussi à chacun sa responsabilité face à ce handicap qui frappe actuellement beaucoup d’enfants à Madagascar. Des sensibilisations accompagnées d’animations diverses et de «Talkshow» ont été ainsi menées dans ces périples. A la clôture, le «Talkshow» a été marqué par des témoignages effectués par des parents d’enfant autiste, des enfants autistes et des enseignants. Côté animation : un spectacle de l’équipe de «Madajazzcar» et la projection des  Kino par les Rencontres du film court (RFC), 13e édition.

Sera R.

 

Midi Madagasikara1 partages

Mage 4 au Palais des sports : Prêt pour le show !

Ils sont impatients de retrouver leurs inconditionnels ! Ils se sont préparés depuis des semaines pour cet évènement. Pour Lita et sa bande, cet évènement s’annonce effectivement comme le début d’une nouvelle page, d’une nouvelle aventure. Pour Mage 4, ce sera une grande première. Comptant 25 ans de scène à son actif, le groupe ne s’est jamais produit au Palais des sports. Pour la formation, ce sera donc un grand moment et ses membres comptent bien en profiter. Ils ont préparé près de 60 morceaux pour ces retrouvailles avec le grand public demain.Mahetsaka

Madaplus.info0 partages

La Réunion: un trafiquant de drogues nommé Jeff "le Malgache", soupçonné… mais relaxé

À 54 ans, Jean-François Campo, surnommé Jeff "Le Malgache", est connu pour ses talents de trafic de stupéfiants.
Il a surtout fait parler de lui l’année dernière lorsqu’il a été condamné à 5 ans de prison par le tribunal de Champ Fleuri pour avoir été à l’origine d’un trafic international de cocaïne. De la cocaïne qui venait du Pérou en passant par Madagascar. Un premier voyage a eu lieu en 2012, avec des mules peu douées qui rataient l’avion ou expulsaient la drogue ingérée avant d’arriver à destination. Un deuxième voyage en 2013 a aussi été moins fructueux que prévu. Pareil pour le troisième voyage.

Ce vendredi, Jean-François Campo se trouvait devant le même tribunal que l’année dernière et le même président d’audience, soupçonné d’avoir organisé un trafic d’Artane et de Rivotril, en provenance de Madagascar, entre 2010 et 2012. Un trafic qui aurait servi à financer ses achats de cocaïne du Pérou. C’est en tout cas ce qu’avait expliqué une mule (convoquée mais absente ce vendredi), interpellée avec plus de 10.000 cachets à l’aéroport Roland Garros en avril 2012. Selon ses déclarations, elle n’aurait vu que quelques fois Jean-François Campo, mais l'aurait décrit lors de sa garde à vue et identifié par la suite.
Interpellé à l’aéroport de Gillot en août 2012, alors qu’il cherchait à s’envoler vers Madagascar, le lendemain du retrait de son bracelet électronique (suite à une condamnation de 2010 pour trafic de stupéfiants), il nie les faits. Selon lui, elle protègerait les véritables trafiquants.

Après tout, Jeff "Le Malgache" avait déjà trafiqué de l’Artane et était à la tête d’un trafic de cocaïne. Et le mode opératoire était le même. Pour son avocate Me Ariane Bouvet, "tous les modes opératoires de trafic de stupéfiants sont les mêmes ; il n’y a pas 36.000 façons d’importer de la drogue dans un pays". Pas faux. Elle ajoute également que la mule qui accuse son client ne le décrit pas si bien que cela aux autorités, à savoir un homme d’1m80 alors qu’il fait à peine plus d’1m60, et sans tatouages, alors qu’il en porte un bien visible sur le bras. Et elle l’aurait rencontré en 2012, 2011, 2010, 2009 ? "Elle ne sait plus", rappelle Me Bouvet. "Une balance" qui ne chercherait pas nécessairement à protéger les vrais trafiquants mais à se protéger elle-même de ces derniers. L'avocate a donc demandé la relaxe.
Aucune preuve concrète et seules les déclarations de cette mule "qui connaît Jean-François Campo comme tout le monde au Port"… le prévenu a donc bel et bien été relaxé. Retour en prison néanmoins, pour compléter le reste de son séjour.
La mule, quant à elle, a été condamnée à 30 mois de prison et 140.000 euros d’amende douanière. Un mandat d’arrêt a aussi été émis à son encontre.
Sources Zinfos974
Madaplus.info0 partages

Découverte : le kalanchoé, plante éco-responsable de Madagascar aux 1000 vertus attire les grandes marq...

Redécouverte à Madagascar par un ethnobotaniste français, cette plante est au centre d'un circuit d'exploitation raisonnable, qui revalorise ses propriétés médicinales auprès de la population. Et dont les vertus hydratantes ont conquis la marque Clarins.
Madagascar est à la fois la deuxième réserve de biodiversité mondiale et le cinquième pays le plus pauvre de la planète.
De juin à novembre, dans les villages enclavés du nord de Madagascar, les femmes se réunissent dès l'aube, pour profiter de la mansuétude du soleil. Accroupies dans les feuillages, elles égrènent d'un coup sec les tiges des feuilles épaisses de kalanchoé, qui contiennent 95 % d'eau. Utilisées par les doyennes du village en décoction, elles favorisent la cicatrisation des plaies. La récolte sera ensuite disposée sur de grandes bâches, exposée au soleil entre deux semaines et deux mois, en fonction de l'humidité. D'autres plantes endémiques comme la centella et l'harungana seront cueillies pour leurs multiples propriétés médicinales.

Pour que les cueilleuses puissent vendre leur récolte, le bon conditionnement de la plante est primordial. Toutes ont été formées par Jardins du Monde à la maîtrise du séchage, qui permet de conserver les qualités des feuilles et de s'affranchir des problèmes éventuels d'acheminement.
Cette ONG française, fondée il y a vingt-cinq ans par l'ethnobotaniste Jean-Pierre Nicolas, s'est donnée pour objectif de réapprendre aux Malgaches – qui n'ont pas forcément accès aux médicaments conventionnels – la culture ancestrale des plantes médicinales. "Les plantes peuvent aider à combattre la maladie avec des coûts dérisoires", explique Jean-Pierre Nicolas, qui sillonne le pays en travaillant sur la relation qu'entretiennent au quotidien les populations avec les végétaux.
Une partie de sa mission consiste à réveiller la mémoire ancestrale des villages, celle d'une époque où les "matrones" du village utilisaient – en infusion ou cataplasme – les plantes pour soigner les maux les plus courants : gastrite, diarrhée, bronchite, fièvre… mais aussi le diabète. Cette maladie, dont l'alimentation quotidienne en riz blanc favorise l'apparition, touche 5 % de la population malgache, soit près d'un million de personnes.
Sa proximité avec une population rurale pauvre – le salaire moyen est de 30 € mensuel – a fait germer en Jean-Pierre Nicolas, lauréat du prix Clarins Men Environment en 2014, l'idée d'une filière de production dans le cadre du développement durable avec la marque, qui soutient financièrement l'ONG. Aux côtés de Christian Courtin-Clarins, président du conseil de surveillance de la marque, convaincu que "l'on peut intégrer les préoccupations environnementales dans le développement économique", Jean-Pierre Nicolas offre à ces villageoises, en échange de la cueillette du kalanchoé de 6 heures à 15 heures, un revenu supplémentaire d'environ 150 € annuels. Une respiration pour "beaucoup de femmes qui élèvent seules leurs enfants, car il n'est pas rare que le père quitte le foyer".
Pour la plupart d'entres elles, c'est, en outre, l'assurance de pouvoir payer les frais de scolarité des enfants, qui s'élèvent à 20 € par an. Une prime de commerce équitable (hors salaire des cueilleuses) est également reversée aux villages à travers des projets environnementaux, l'ouverture de dispensaires et de nouvelles écoles, comme le nouveau bâtiment pour les primaires inauguré en décembre 2017 à Nadirobe, dans le nord de l'île.

Chaque année, près de dix tonnes de feuilles de la plante sont récoltées. Une fois séchées, elles sont stockées par la Sotramex, une PME malgache, qui les transforme en extraits bruts pour Clarins. Doublement certifié par Ecocert (culture et extraction biologique) et ESR (commerce équitable), ce kalanchoé officinal bio au fort pouvoir hydratant est au cœur de la ligne Hydra Essentiel. Il relance la synthèse naturelle des "molécules éponges" de la peau qui, gorgée d'hydratation, maintient sa fonction barrière.
Source Marie-Claire
Un actif que l'on retrouve dans une soixantaine de formules de soin, et même dans un fond de teint.
Madaplus.info0 partages

Rapport des députés de l’opposition : une personne aurait été tuée

Depuis hier, les députés de l’opposition ont commencé leur installation pour le rapport à la population de ce jour, mais les forces de l’ordre y étaient déjà présentes en masse aussi.
Ils ne sont pas revenus sur leur décision de faire un rapport à la population malgré les menaces d’arrestation du préfet de la préfecture d’Antananarivo. Tôt ce matin, les forces de l’ordre ont envahi l’avenue de l’indépendance et ont empêché les députés de rejoindre l’Hôtel de Ville. Mais elles ont tout fait également pour disperser l’innombrable foule qui était venue sur place à l’occasion de ce rapport. Les bombes lacrymogènes ont retenti à Analakely, mais pas que cela, des balles réelles auraient été tirées par les forces de l’ordre, résultats : un mort, et plusieurs blesses et bon nombre de personnes seraient tombées dans les vapes.
À l’heure à laquelle nous écrivons, selon les informations que nous avons reçues, ceux qui ont voulu entendre le rapport ont pu franchir le barrage des forces de l’ordre. Les organisateurs ont pu réinstaller les sonorisations pour que le rapport puisse avoir lieu.
News Mada0 partages

Ravinala Airports-Ivato : mandeha ny asa fanamafisana ny « piste »

 Mandeha ny asa fanatsarana ny seranam-piaramanidina Ivato, ataon’ny Ravinala Airports. Miaraka amin’ny fanamboarana ny trano sy ny toby fiantsonana vaovao, ny asa fanamafisana ny lalan’ny fiaramanidina (piste), tsy maintsy vitaina ao anatin’ny telo volana. 23 tapitrisa euros ny atokana amin’io asa io, iandraiketan’ny orinasa CMBI, misy mpiasa 120 miampy ireo mpiara-miombon’antoka hafa, miasa andro aman’alina.

 « 70.000 t ny tara ampiasaina ho fanamafisana  izany lalana izany, 3.100 m ny halavany, 45 m ny sakany, hahafahana mandray fiaramanidina goavana, toy ny Airbus A380”, hoy ny tale jeneralin’ny Ravinala Airports, i Vincent Devauchelle. Manatsara ny tontolo misy ny mpandeha izao fanamboarana vaovao izao, mampilahatra ny seranana eo Ivato, manana fenitra iraisam-pirenena.

Misy, noho izany, ny fepetra tsy maintsy arahina momba ny fanakatonana sy fanokafana ny zotra rehetra eo Ivato. Nampahafantarina izany ireo seranam-piaramanidina hafa, iray volana mialoha ny asa. Ny voalohany, nanomboka ny 25 marsa hatramin’ny 11 jona 2018, mikatona amin’ny 8 ora alina hatramin’ny 6 ora maraina (alahady, alatsinainy, alarobia, zoma). Faharoa, ny 12 hatramin’ny 30 jona, amin’io ora io ihany, afa-tsy ny alahady. Marihina anefa fa azo antoka hatrany ny fitantanana ny zotra amin’ny fotoana rehetra, toy ny fitondrana marary, noho ny fiaraha-miasa eo amin’ny Ravinala Airports, ny Colas ary ny Asecna.

40 % amin’ny asan’ny Ravinala Airports izao ahitana fandrosoana. « Manome asa vaovao betsaka ny atao eny an-toerana, 1.000 ny asa mivantana na tsia », hoy ny tale jeneralin’ny Ravinala Airports.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Miaina kely ny mpanjifa : nidina ho 1.700 Ar ny kilaon’ny vary eto an-toerana

Vokatra ny vakiambiaty na vary asara! Miakatra tsikelikely ny voka-bary amin’izao tapaky ny volana avrily izao, ary tsy hitsahatra raha tsy amin’ny volana aogositra. Mazava ho azy fa mitombo ny tolotra eny an-tsena ka tsy maintsy midina ny vidiny. Mahatratra 1.700 Ar hatramin’ny 1.800 Ar ankehitriny ny kilaon’ny vary tsipala raha 2.000 Ar hatramin’ny 2.100 Ar teo aloha. Nihena ho 2.000 Ar kosa ny kilaon’ny vary gasy sy ny makalioka raha 2.400 Ar teo aloha. Nilaza ny mpaninjara sy ny mpamongady fa mitobaka ny vokatra avy any amin’ny faritra tena mpamokatra, indrindra ny avy any Alaotra (makalioka), Anjozorobe (vary gasy) ary Marovoay (tsipala). Fantatra fa tsara tokoa ny vokatra tamin’ity taom-pambolena ity saika manerana ireo faritra voalaza ireo satria ampy ny rotsak’orana.

Tsy mihetsika ny vidin’ny “stock”

Hita araka ireo voalaza ireo fa tena manaraka ny lalàn’ny tolotra sy ny tinady ny vidin’ny vary eto an-toerana. Etsy ankilany anefa, tsy nihetsika manodidina ny 1.500 Ar hatramin’ny 1.800 Ar ny kilaon’ny vary nohafarana avy any ivelany (stock). Tsotra ny fanazavan’ny mpaninjara, “tsy nihetsika ny masonkarena hividianana azy any amin’ny mpamongady ary ity farany koa manamafy izany manoloana ny mpamatsy sy ny mpitatitra”.  Midika ireo fa mifanahatsahana ny vidin’ny vary eto an-toerana sy ny nohafarana avy any ivelany, nefa aleon’ny ankamaroan’ny malagasy manjifa mihinana ny vary avy eto an-toerana.

Njaka Andriantefiarinesy

News Mada0 partages

Ambohimanambola : hamboarin’ny Aksaf Power ny milina simba 26 Mw

 Natolotry ny tetikasa Ambatovy maimaimpoana ny Jirama, ny taona 2008, ny milina gropy mamokatra herinaratra, manana tanjaka 26 Mw eny Ambohimnambola II. Tsy voakojakoja araka ny tokony ho izy ity fitaovana ity, ka simba nanomboka ny taona 2015. Vita sonia ny fifanarahana fa hamboarin’ny Aksaf Power ity milina ity. Ho vita amin’ny volana oktobra 2018 ny asa ary ary ho tantaniny mandritra ny dimy taona. Hampitainy amin’ny mpiasan’ny Jirama ny fahaiza-manao sy ny fihefezana ny teknika samihafa. Aorian’izay, averina amin’ny Jirama tanteraka ny milina. Hisy gropy maromaro manana tanjaka 19 Mw, any amin’ny faritra, harenina toy izao koa amin’ity taona ity.

Tsiahivina fa mividy herinaratra lafo amin’ny orinasa tsy miankina ny Jirama, ary mivarotra izany mora amin’ny mpanjifa. Raha vita ny milina manana tanjaka 26 Mw ity, hihena ny fividianana herinaratra ary hihena koa ny fatiantoky ny Jirama. Manodidina ny 22 cent dolara ny masonkaren’ny 1 Kwh, nefa amidy 16,5 cent dolara. Tsy hanampy vola azy intsony ny fanjakana manomboka amin’ny taona 2020.

Njaka A.

News Mada0 partages

Rabetsaroana Sylvain : « aleo hirosoana ny fifidianana malalaka…. »

Nitondra ny heviny manoloana ny raharaham-pirenena ny mpanao politika, Rabetsaroana Sylvain, omaly.  Navotrany tamin’izany ny  tokony hirosoana amin’ny fifidianana. “Tokony  halalaka, andraisan’ny rehetra anjara sy tsy manilika izany ary  demoktarika tanteraka… Manampy izany ny famaritana  ny  tetiandrom-pifidianana mifanaraka amin’ny  voalazan’ny lalàmpanorenana”,  hoy izy. Nanteriny  fa tokony hiteny na hanambarana  ny dingana  sy ny  tanjona hahatongavana amin’izany fifidianana mahafeno ny fepetra rehetra izany ny tompon’andraikitra rehetra eto an-toerana  sy ny eo anivon’ny fianakaviambe iraisam-pirenena.

Vahoaka mifoha…

Etsy andaniny, nohitsiny fa tsy azo ambakaina  na rebirebena sy ahodinkodina   intsony ny  vahoaka amin’izao fotoana izao. Miandry ny fotoana sy ny fahafenoan’ny  fepetra ny fifohazany  ary  hanahirana amin’izay fotoana izay. Hanahirana ny raharaha rehefa tonga amin’izany fenitra izany ny vahoaka ka tokony handinika ny rehetra. Efa niainana teto rahateo  ny tranga tamin’izany nandritra ny vanim-potoana maro  nifandimby niainan’ny firenena.

Ankoatra izany, nambarany fa tsy fotoan’ny fifandrangitana sy fifandrafiana intsony amin’izao fotoana izao.

Randria

News Mada0 partages

Famaliana ny antson’ireo depiote : ho avy ny “avara-pi” sy ny ambany tanàna “en force…”

Hanao  befiavy. “Avelao  halalaka ny  depiote amin’ny fanehoan-keviny sy ny hanaovany tatitra amin’ny  vahoaka  mpifidy…Zo fototra voalazan’ny lalàmpanorenana izany  ka tsy tokony hosakanana.   Ianareo mpitandro filaminana  kosa, arovy ny vahoaka  sy ny  fananany”, hoy ny antso avo nataon’ny solontenan’ny  avara-pianarana  (Fitama), Andriamamonjisoa   Celestin, omaly. Nambarany  fa tokony  samy handray ny andraikiny  ny  rehetra. Anisan’izany  izao tatitra ataon’ny depiote izao. Ny  vahoaka kosa, tokony ho vonona  ny hihaino.  “Aoka   ny mpitandro filaminana  tsy  hihevitra fanakorontanana  izany.  Fehezo  ny filaminana manodidina ny  toerana  hanaovana ny tatitra ary  aoka  tsy hosakanana  izany”, hoy ihany ny  Fitama.  Naneho  fahavononana ho avy hanatrika ny tatitry ny depiote etsy Analakely izy ireo, anio amin’ny maha olom-pirenena  ny Fitama. “ Miditra amin’ny  politika ny mpianatra.  Fotoana fandraisana an-tanana ny ho avy  izao.  Mahatsapa izahay fa tahaka ny vahoaka sy ny olom-pirenena  rehetra miaina ny fijaliana sy ny fahoriana koa. Tsy afa-misaraka amin’ny fiainam-pirenena  ny politika…” , hoy ihany izy.

Hanao rodobe ny eny amin’ny  faritra  iva

Etsy andaniny, nanentana ny mpifidy sy ny vahoaka eny amin’ny faritra iva kosa ny depiote Rahasimanana Paul Bert na i  Rossy ao amin’ny tambajotran-tseraserany mba  ho tonga marobe  eny Analakely, anio,  hihaino ny  tatitry ny  depiote 11 mianadahy.  “Entanina ny “Ambany tanàna en force”  sy ny eny ambony tanàna hibobobo tahaka ny rano hameno an’Analakely isika…”,  hoy  izy.

Araka izany, hetsika  iray hanamarika ny tantara  ny  anio, amin’ny  hanaovan’ny depiote tatitra amin’ny vahoaka mpifidy azy  eto Antananarivo Renivohitra.

Synèse R. 

 

News Mada0 partages

Rabemananjara Albain, filohan’ny CDE : « Tsy manan-danja tena hampihavana ny CFM …»

Manana ny heviny avy amin’ny fijeriny ny raharaham-pirenena ankehitriny ny Club développemant et éthique, amin’ny alalan’ny filohany, Rabemananjara Albain. Mitodika manokana amin’ny filoham-pirenena ny hafany …

Mampanahy ny maro ny mety ho trangan-javatra amin’izao faran’ny herinandro izao, noho ny raharaha politika mafana eto amin’ny firenena. Samy mitazona ny heviny ireo depiote mpanohitra sy ny fitondram-panjakana. Manoloana izany, ny filohan’ny Club développement et éthique (CDE), Rabemananjara Albain, miantso ny filohan’ny Repoblika handanjalanja tsara ny fanapahan-keviny mba tsy hampangotraka ny efa mafana.

Ho an’ny filohan’ny CDE, ny mpanatanteraka no tompon’ny teny farany, noho izany, tsy miafina amin’ny filohan’ny Repoblika ny toerana misy ny firenena ankehitriny. Koa  mba tsy hisian’ny krizy politika vaovao indray, araka ny hevitry ny CDE ihany, tokony horavan’ny filoha Rajaonarimampianina ny governemanta, indrindra fa ny Komitin’ny fampihavanam-pirenena (CFM). « Tsy manan-danja amin’ny adidy ankinina aminy hitondra any amin’ny fampihavanana marina io CFM io, noho ireo mpikambana ao aminy notendrena fa tsy nofidina avy any amin’ny fototry ny fiarahamonina », hoy Rabemananjara Albain.

Manamafy hatrany ny filohan’ny CDE fa tokony ho anjara andraikitry ny FFKM, izay fantatry ny rehetra, ny mamolavola izany fampihavanam-pirenena izany, mampijoro ny firenena sy ny Repoblika. Tsy misy fandraisana anjaran’ny fokonolona any amin’ny fokontany  ny famahana olana eto Madagasikara fa giazan’ireo milaza azy ho marani-tsaina. Valin’izay, mipaka any amin’ny tsy fahombiazana hatrany.

Tokony hitandrina mafy ny filoha

 « Sarotra ny toerana misy ny filohan’ny Repoblika amin’izao ankatoky ny famaranana ny fotoam-piasany izao. Raha ny maro anisa sadasada nampilamin-toerana azy nandritra ny efa-taona, vidiany lafo izany ankehitriny », hoy ny filohan’ny CDE.

Amin’ny maha tompon’andraikitra voalohany azy eto amin’ny firenena, tokony hitandrina mafy ny filoha amin’ny fanapahan-kevitra raisina, teny mahery, sns… Fantatsika rehetra hatramin’izao ny vokatry krizy  nifandimby namoizana ain’olona.  Mitady hiverina indray ny tantara. « Na ny filoha hihaino ny feon’ny fahendrena, hisoroka ny firenena tsy ho latsaka anaty hantsana, na hihaino ny feon’ireo mpisolelaka sy mpanoro vohona azy izy », hoy ihany Rabemananjara Albain.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Sylvain Rabetsaroana : pour des élections crédibles

«Des élections dans les meilleures conditions». C’est le souhait de l’ancien sénateur Sylvain Rabetsaroana, lors d’un entretien accordé récemment à notre journal. Cet homme politique, qui a choisi de ne pas se murer dans le silence face à la situation  qui prévaut au pays actuellement, estime en effet que seules des élections crédibles, transparentes, libres et ouvertes à tous constituent la voie idéale pour le développement du pays.

«Je lance d’ailleurs un appel à tous ceux qui se disent responsables, ainsi qu’aux aux partenaires internationaux, principaux bailleurs des élections, à suivre de près la situation actuelle et s’exprimer car ils ont un droit de regard dans ce processus», a-t-il fait savoir.  Car à l’allure où vont les choses, plusieurs cas de figure pourraient survenir, dont une crise, une Transition, un État d’urgence… Rien de souhaitable pour la population. En revanche, l’essentiel est de trouver la meilleure manière d’aller vers des élections organisées dans les meilleures conditions et dans les délais prévus.

Il défend aussi le fait que l’usage de la force n’est pas la solution dans un contexte comme aujourd’hui. Comme il l’a déjà indiqué, la population a aussi besoin d’un débat et non plus d’usage de la force comme auparavant et que le fait d’utiliser la force pour faire taire les autres, c’est la loi du plus faible. L’ancien parlementaire comprend toutefois la frustration de la population à l’heure actuelle  vu les dérives successives du régime.  Il ne s’étonnera donc pas si la population s’inquiète de son avenir. «Une nouvelle crise pourrait être évitée mais il reste encore à espérer que la HCC  prenne la bonne décision par rapport aux textes électoraux», a-t-il soutenu.

Rakoto

 

News Mada0 partages

Hira amin’ny teny frantsay : miisa 26 ireo hiatrika famaranana

Toy ny isan-taona, tato anatin’ny enina taona izao, misy hatrany ny fifaninanam-pirenena eo amin’ny tontolon’ny hira amin’ny teny frantsay. Tsy diso anjara ireo liana amin’izany, tamin’ity taona ity, izay nanatanterahana ny andiany fahenina. Hotontosaina ny alahady izao, etsy amin’ny Alliance française (AFT) etsy Andavamamba, kosa ny dingan’ny famaranana.

Fantatra fa miisa 26 ireo mpifaninana tonga amin’ity dingana ambony indrindra ity. Avy any amin’ny faritra samihafa izy ireo. Raha tsiahivina, fifaninanan-kira frantsay sy frankofona izy ity. Tanjona ny hanome sehatra matihanina, hisandratan’ireo tanora manan-talenta, miafina any ambadimbadika any. Ankoatra izay, loka goavana miandry ny mpandresy ny fivahiniana any Nosy-Be.

Nasiam-panavaozana ity andiany ity, raha miohatra amin’ny andiany dimy teo aloha. Noforonina ny sokajy “famoronana”. Natao izany ho fanomezan-danja ny talenta eo amin’ny famoahana aingam-panahy eo amin’izay resaka famoronana izay. Toy ny mahazatra kosa, eo amin’ny sokajy “interprétation” na fihirana hiran’olona, misafidy hira roa amin’ireo hira marobe anaty lisitra, atolotry ny mpikarakara, ny mpifaninana tsirairay.

Azo isafidianana tsara izy ireo, satria ahitana gadona samihafa ary hira tamin’ny vanim-potoana samihafa ihany koa. Hitsarana ny mpifaninana avokoa ny fomba fiseho an-tsehatra, ny fahaizana manonona tononkira ary ny feony.

Landy R.

News Mada0 partages

Riso Lalason : « ny aingam-panahy, tsy azo ahitsy »

Dinika nanana endrika fifanakalozana teo amin’ny zoky sy ny zandry. Fihaonana voafaritry ny tontolon’ny soratra sy ny fanatsarana ary ny fampivelarana azy. Naneho ny heviny ny mpanoratra, anisan’izany i Riso Lalason.

Nafana ny fifanakalozan-kevitra ! Raha « Ny haisoratra amin’ny vanim-potoana ankehitriny » ny lohahevitra, nivelatra be ny fanadihadiana rehefa tena nandeha ny dinika, tetsy amin’ny IKM Antsahavola, omaly tolakandro. Nanaiky ireo nandaha-teny fa tia manoratra ny tanora ankehitriny. « Na tsy izy rehetra aza, mbola ao anatin’ny asa soratra mandalo izy ireny », hoy i Riso Lalason. Nomarihiny tsara anefa fa « tsy ny aingam-panahy no ahitsy amin’ireny asa soratra ireny. Ny aingam-panahy tsy azo ahitsy ». Na izany aza, azo hahitsy ny fitsipika sy ny hevitra avoaka, ho an’ny haisoratra sasany amin’ny vanim-potoana ankehitriny, raha ny fanazavany hatrany.

Nanteriny fa ilay tsy fahampiana traikefa no mitarika io asa soratra mandalo io. Miala tsikelikely anefa izay rehefa tsy mitsaha-manoratra ny tanora. Raha ny fanazavan’ity mpanoratra manana ny maha izy azy ity, iray amin’ny tsy mampateza ny haisoratra amin’ny vanim-potoana ankehitriny ny fampiasana ny tenin-jatovo izay mety mandalo ihany eny anivon’ny fiarahamonina. « Ny teo aloha, mafonja ny fampitan-kevitra any anaty haisoratra noho  ny fampiasana voambolana maro », hoy i Riso Lalason. Ho an’ny teknolojia vaovao toy ny « facebook » indray, « tsy azo ialana ireny », hoy ireo nandaha-teny. Na izany aza, tsy tokony hanimbana ny teny malagasy ny fampiasana azy ireny.

Ilaina ny vela-kevitra tahaka izao mba hahafahan’ny tanora manatsara ny asa sorany sy manovo traikefa matanjaka kokoa amin’izay efa ananany.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Pérégrinations hebdomadaires : le don de soulever les mécontentements

Les adversaires, sans aller jusqu’à se réjouir par simple décence ou en raison de leur perception de la gravité de la situation que traverse le pays, se frottent les mains à chaque maladresse que commettent les gens au pouvoir. Ce n’est pas ce qui manque, peut-être envahis de panique à l’idée d’affronter les consultations populaires et dans la perspective d’une hypothèse de se faire balayer, les gouvernants semblent redoubler de fébrilité en adoptant des  attitudes et des décisions propres à multiplier les foyers de mécontentements. Il n’est pas inepte de penser, qu’ils vont devoir récolter les résultats de ce qu’ils ont semé, comme s’ils avaient cultivé du piment pour qu’on leur en frotte les yeux. Recevant la même réponse, celle du mépris et du déploiement des forces, ceux dont les revendications ne partageaient pas les mêmes causes, trouvent matière à faire cause commune, combattre ce pouvoir.

Crainte de la foule

On ne peut pas dire qu’ils ont vraiment peur de la foule, comme tous ceux qui les ont précédés les gens au pouvoir actuellement ont même tendance à  s’imaginer être chéris du grand public, et ne manquent pas l’occasion de donner  que ordre de réunir des foules pour en recueillir les ovations. La parano conduit-elle ces grands personnages à tant de naïveté et à accorder foi aux à ces apparences ? Il faut reconnaître que depuis le temps les foules un savent y faire quant à la façon de tromper les puissants par des hourras qui n’engagent que ceux qui s’en vaporisent. Cette parenthèse éloigne de la peur des foules  qu’éprouvent les gens du pouvoir dans un contexte différent. On dirait qu’ils appréhendent d’entendre la foule leur dire les quatre vérités : leur demander des comptes (mal tenus), exiger d’eux un mieux dont ils se savent incapables. Bref ils n’ont pas la conscience tranquille. Dans ces circonstances grande est la tentation d’adopter une attitude de lâche. En invoquant n’importe quel prétexte, tel celui d’éviter qu’il n’y ait des débordements causes de troubles publics, on envoie à la charge la maréchaussée : visage fermé, souliers cloutés, casques et boucliers en protection, canon de fusil chargé, doigts prêts à tirer les goupilles de grenade. Une belle image des troupes, les hommes harnachés comme pour mener une guerre. Pauvres hommes de troupe, jouer à la guerre contre son propre peuple. Que peuvent-ils faire ? Les ordres sont les ordres, et lorsque les hauts gradés se mêlent de faire de la politique, leurs engagements se répercutent fatalement en cascade, et de leur assujettissement au pouvoir politique la troupe en fait les frais en servant de factotum aux basses œuvres.

Des personnes d’institution dans la rue

Le pouvoir commettrait une lourde erreur en omettant le fait qu’il donne mission à la troupe de porter la charge contre des membres d’une institution, des élus du peuple. L’exécutif de tout temps supporte mal l’équilibre que doit avoir son pouvoir avec celui du législatif, aussi il n’a eu cesse de manœuvrer de sorte que les députés traînent une sale réputation. On ne va pas plaindre ceux-ci, tant pis ils n’ont pas à plonger dans les pièges même si au bout du compte ils ne sont  pas les pires des prédateurs. De toute façon, bons ou mauvais il faut faire avec, l’exécutif n’est pas plus méritant pour vouloir donner des leçons. Pour leur gouverne les gouvernants ne sauraient perdre de vue que pour accumuler les conflits avec les membres des autres institutions, ils se posent en champions ces dernières années. Précédemment ils ont eu à affronter la grève dans les tribunaux. Peut-être que contre mauvaise fortune il faut faire bon cœur, et se dire que parfois à quelque chose malheur est bon. De plus en plus l’actualité rapporte des faits et événements qui tendent à montrer que les autorités judiciaires prennent de la distance avec l’exécutif. L’affaire Claudine Razaimamonjy a donné le spectacle d’un bras de fer d’où l’exécutif est sorti penaud la queue entre les jambes, obligé de procéder à un changement de titulaire à la Justice et de lâcher à la machine judiciaire l’amie et mécène (si le mot est approprié pour qualifier le financeur de choses pas toujours très correctes). Récemment encore le Conseil d’état s’est permis de gifler le Conseil des ministres en annulant un décret de celui-ci. A ce niveau d’importance, du jamais  vu !

7 Mois à tenir

Avec le jeu de vitres sans tain qui rend les choses opaques, qui sait exactement si les lois électorales ont réussi ou non à dispenser d’une démission le Président actuel s’il devait être candidat à sa succession. Prenons le parti de « nous en foutre ». Il reste une chose de sûre, l’échéance légale se situe à la fin de cette année 2018. La question qui se pose à ceux qui sont au pouvoir, est celle pour savoir s’ils peuvent tenir jusque là ? Cette question ne cache aucune malveillance, difficile de prétendre que des troubles avant les élections et provoquant une crise institutionnelle, apporteraient une solution. Cependant la situation faite de privations et de sacrifices devient intenable pour la population, de son côté le pouvoir ne sait ni bien se tenir ni tenir les brides comme il se doit, aussi la question est légitime. Et quand ça ne va plus si quelqu’un doit tomber et disparaître de la scène c’est rarement le peuple.

Léo Raz

News Mada0 partages

Tenisy : manohana ny Country Club ny BMOI

Mitohy hatrany ny fiaraha-miasa eo amin’ny Country Club sy ny BMOI Groupe BPCE, eo amin’ny taranja tenisy. Nanavao ny fanohanany indray ny taranja tenisy ity banky ity, izay miditra eo amin’ny taona fahadimy, niarahany. Notanterahina, omaly eny amin’ny foibe toerany teny Antaninarenina, ny fifanaovan-tsonia eo amin’ny roa tonta. Nanatanteraka izany, i Alain Merlot, tale jeneralin’ny banky BMOI sy Rakotonindriana Josoa, tomponandraikitry ny Country Club.

Araka izany, fifaninanana efatra no hotohanany amin’ity taona 2018 ity : ny BMOI Premium Challenge, hatao ny asabotsy 27 sy ny 28 mey ho avy izao. Eo koa ny “Open BMOI du Boina”, hotanterahina any Mahajanga, ny 4 – 12 aogositra. Ny “Vintage Cup”, hotontosaina ny 29 sy 30 septambra ary ny “Open international BMOI / Air France,” ny 9 – 14 oktobra.

Antony, mbola hanohanana sy hiarahan’ny BMOI Groupe BPCE amin’ny Country Club  ny fahamatorana sy ny fahaiza-manaony eo amin’ny fikarakarana fifaninanana, ka mahasarika ireo mpilalao maro avy any ivelany. Raha tsiahivina, nanomboka ny taona 2012 ny fiaraha-miasa eo amin’ny roa tonta.

Nohararaotina ihany koa ny fampahafantarana ny BMOI Premium Challenge, hatao ny faran’ny volana mey ho avy izao izay natokana ho an’ny lalaon’olon-droa, ary miditra eo amin’ny andiany fahenina. Efa misokatra ny fisoratana anarana, izay hifarana ny 13 mey. Marihina fa misy sokajy efatra ity fifaninanana ity. Ny fiarahan’ny ray sy zanaka (U18), ny reny sy ny zanaka (U18), ny lehilahy “groupe Titanium” sy ny lehilahy “groupe Steel”.

Torcelin

 

News Mada0 partages

Kitra – «Cosafa cup 2018» : azoazo ny sokajy misy ny Barea

Hotanterahina atsy Afrika Atsimo, manomboka ny 27 mey ka hatramin’ny 9 jona, ny fiadiana ny “Cosafa cup”, taranja baolina kitra. Ao amin’ny vondrona “A” ny Barea de Madagascar, miaraka amin’i Seychelles sy i Kaomoro ary i Mozambika. Tsy vaovao amin’ny ekipam-pirenena malagasy ireo firenena iray sokajy aminy ireo.

Hifandona amin’i Mozambika ny Barea de Madagascar, eo amin’ny andro voalohany, ny 27 mey 2018. Fihaonana hotanterahina, ao amin’ny kianja Old Peter Lokaba. Ny Seiseloà indray eo amin’ny andro faharoa, ny 29 mey, ho avy izao ary hifanandrina amin’i Kaomoro, eo amin’ny fihaonana fahatelo ny 31 mey. Tsiahivina fa miakatra eo amin’ny ampahefa-dalana ny ekipa voalohany manana isa be indrindra ka hifandona amin’i Zimbaboe. Fihaonanana  hotontosaina ny 2 sy ny 3 jona 2018. Tsy miatrika ny fifanintsanana isam-bondrona, fa avy hatrany dia tafita eo amin’ny ampahefa-dalana, ry zareo Zambianina sy ny Namibianina ary ny Afrikanina tatsimo, miaraka amin’i Leshoto sy i Zimbaboe.

Marihina fa lalao natokana ho an’ireo mpilalao tsy mila ravinahitra ny “Cosafa cup”. Hahazoana isa eo amin’ny filaharan’ny Fifa, ity fifaninanana ity.

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Tenisy Sokajy 3 – “Fed cup Afrique / Europe” Farany tao amin’ny sokajy “B” ny Malagasy

 Nifarana, omaly, zoma ny fifanintsanana isam-bondrona, eo amin’ny fiadiana ny “Fed cup”, sokajy fahatelo, iraisan’i Afrika sy i Eoropa, taranja tenisy vehivavy. Tsy nitraka mihitsy ny tovovavy malagasy fa resy hatrany.

   Faharesena efatra, tamin’ny lalao efatra nataony, ny vokatra azon’ny ekipam-pirenena Malagasy vehivavy teo amin’ny fiadiana ny “Fed cup”, taranja tenisy iraisan’i Afrika sy i Eoropa, sokajy fahatelo. Mbola resin’i Alzeria indray ny Malagasy, omaly, teo amin’ny lalao fifanintsanana isam-bondrona.

Resin’i Alzeria, tamin’ny isa 2 no ho 1 indray ny Malagasy, teo amin’ny lalao farany, ho an’ny sokajy “B”. Vokatra izay mametraka an’i Madagasikara eo amin’ny laharana farany. Raha hiverenana, lavon’i Benkaddour Lynda, tamin’ny seta 6 no ho 0 (6/4 ; 6/3), Ravoniandro Fitia.

Tsy nahatohitra an’i Benaissa Amira, ihany koa i Tsantaniony Iariniaina, teo amin’ny fihaonana faharoa, satria niondrika tamin’ny seta 2 no ho 0 (6/3 ; 6/2). Tsy notanterahina intsony ny lalao ho an’olon-droa satria nanao “forfait” ny Alzerianina, izay efa nanana tombony teo amin’ny fandresena.

Nandresy tsy niady, araka izany i Fitia sy i Tsantaniony, raha tokony hihaona tamin’i Benkaddour Lynda sy i Boudjadi Yassamine. Tsiahivina fa tsy nisy afa-tsy izy mirahavavy irery no niatrika ity lalao farany ity, noho ny tsy faharatran’i Manuela, teo amin’ny andro fahatelo, ka tsy afaka nanohy ny fihaonana intsony.

Miandry ny lalao fiadian-toerana izany sisa ny Malagasy, eo amin’ity “Fed cup”, ity.

Raha tsiahivina, ny vokatra rehetra, lavon’i Kosovo, tamin’ny isa 2 no ho 1, teo amin’ny andro voalohany avy eo resin’i Chypres, tamin’ny isa 2 no ho 1 ihany koa. Nomontsanin’i Tonizia, tamin’ny isa 3 no ho 0, nandritra ny andro fahatelo ary niondrika teo anatrehan’i Alzeria, tamin’ny isa 2 no ho 1, teo amin’ny lalao farany.

Torcelin

News Mada0 partages

Mandraka RN 2 – Resin-tory ny mpamily : kamiaobe nivadika tao anaty fiolahana, olona roa maty

 Kamiaobe iray nitondra kaontenera no nivoaka ny lalana ka nivadika tao anaty fiolahana mampidi-doza ao Mandraka, omaly vao maraimbe tamin’ny 1 ora sy 30 mn. Vokany maty tsy tra-drano ny mpamily sy ny mpanampy azy…

 Teo amin’ilay fiolahana mampidi-doza (mitovy amin’ny litera S) eo Mandraka RN 2 no nitranga ity loza mahatsiravina ity. Kamiaobe iray nitondra kaontenera handeha hihazo an’i Toamasina ity tra-doza tampoka ity. Nivoaka ny arabe ny fiara ka namantana ary nilatsaka tamin’ny tevana miditra ao anatin’ilay fiolahana. Ny lohan’ilay kamiaobe no nitontona tamin’ny arabe ka notsindrin’ilay kaonterana. Vokany, maty tsy tra-drano ny mpamily sy ny mpanampy azy. Nieren-doza kosa ny olona iray nipetraka taorian’izy roa lahy namoy ny ainy. Araka ny fampitam-baovao avy amin’ny zandary nanao fanadihadiana teny amin’ny toerana nitrangan’ny loza, resin-tory teo ambony familiana ny mpamilin’ilay kamiaobe ka tsy nahafehy ny familiana intsony ka nivoaka ny arabe ny fiara ary nivarina avy hatrany tao amin’ilay tevana miditra eo amin’ilay fiolahana. Potipotika tsy nisy noraisina intsony ny lohan’ilay kamiaobe. Nandriaka eran’ny arabe ny ran’ireo roa lahy niharam-boina.

Nitohana ny fifamoivoizana…  

Niteraka fitohanan’ny fifamoivoizana teny Mandraka ity lozam-piarakodia ity. Na ireo fiara avy any Toamasina na ireo avy aty Antananarivo hihazo an’i Toamasina. Fotoana fohy taorian’ny nitrangan’ny loza, tonga teny an-toerana nanao fanadihadiana sy nandamina ny fifamoivoizana ny zandary avy ao Ambatolaona. Nanao izay ho afany tamin’ny fanesorana ny fatin’izy roa lahy ny zandary nampian’ny mpiasa avy ao amin’ny Jirama. Tafapitika avy ao anaty fiara ny mpamily ka notsenain’ny godorao ka maty tsy tra-drano. Ilay mpamily nosokirina tao anaty korontambin’ilay fiara. Notsofaina mihitsy ny lohan’ilay fiara nakana ny fatin’ilay mpamily sady mba hahafahana manakisaka tsikelikely ilay kaontenera nibahana teo afovoan’ny arabe. Naharitra ora maromaro ny fisokirana azy tao. Efa tonga teny Mandraka naka ny razana ny fianakavian’izy roa lahy niharam-boina. Hatramin’ny, omaly hariva, mbola mitohana ny fifamoivoizana ao Mandraka. Niverina tamin’ny laoniny ihany anefa izany satria voakisaka ihany ilay kaontenera.

J.C

News Mada0 partages

Vao nivoaka ny fonja roa andro… : nanohy ny asa ratsiny hatrany ireo jiolahy

Jiolahy miisa efatra sy vehivavy iray no voasambotry  ny polisy avy ao amin’ny boriborintany voalohany, ny alatsinainy teo teny Tsaralalana sy Soarano. Araka ny fampitam-baovao avy amin’ny polisy mitohy hatrany ny ezaka ataon’ny polisy amin’ny famongorana ireo mpangarom-paosy sy mpanendaka ary mpanao sinto-mahery amin’iny faritra Behoririka, Soarano, Petite Vitesse ary Tsaralalana iny. Misy, araka izany, ny paikady manokana nataon’ny polisy mba hahafahana manenjika ireo olon-dratsy. Ankoatra ny fisian’ireo polisy manao fanamiana manao fisafoana tsy tapaka amin’ireo toerana ireo, misy hatrany koa ireo polisy manao fanamiana sivily mifangaro amin’ny vahoaka. Nandritra izany no nahasamborana ireto jiolahy ireto. Tratra teo am-panendahana sy am-pangaronana paosin’olona teny Tsaralalana sy Soarano ry zalahy ireto. Nandritra ny fanadihadian’ny polisy azy ireo no nahalalana fa mbola misy tsy ampy taona ny roa amin’izy ireo. Efa mpamerin-keloka ny telo satria efa nisazy ary ny iray aza vao nivoaka ny fonja ny 14 avrily 2018, ka izao tratra nanohy ny asa ratsiny izao indray. Rehefa fitohanan’ny fiara sy amin’ny maha betsaka olona misisika taxi-be ny tena fanaovan’izy ireo ny asa ratsiny.

J.C

News Mada0 partages

Vadin’ny zandary : « aoka tsy ho mpamoritra ianareo »

“Miantso anareo reny, vadina zandary rehetra, asaivo miverina ny vadintsika, miverena ianareo vadinay amin’izao zavatra manjo ny firenena izao. Aza manaiky ho herim-pamoretana fa mijoroa amin’ilay hoe “tandroka aron’ny vozona”, hoy  ny fanambaran’izy  ireo, omaly.  Nambaran’izy ireo fa marary ny fon’izy ireo  amin’ny maha reny. “Ampy izay famonoana ny zanakay zandary izay. Ny fanaovana herim-pamoretana anareo zandary vadinay.  Tena ampy izay”, hoy  izy ireo.  Notsiahivin’izy ireo fa alefa ny zanaka any Ambositra, iray volana maty. Maty ny avy any Bongolava, maty ny avy any Atsimo, tsy mety izany… Miverena. Mba tazomy ilay maha antsika, miaro ny vahoaka sy ny fananany. Koa manainga antsika satria izahay renim-pianakaviana eny amin’ny fiaraha-monina eny, vao mahita an’ilay vahoaka hoe  “ireny vadina zandary, ireny ny vadin’ny mpitandro filaminana, mpamono anay vahoaka”. “Maharary izahay maheno izany teny izany, « Aza atao izany intsony izahay fa marary mandeha miantsena.  Tsy misy hajany sy  vidiny intsony ilay hoe vadina zandary, ny vadina miaramila, ny vadin’ny foloalindahy, miafina any anaty vahoaka  any”, hoy  izy ireo.

Synèse R.

News Mada0 partages

Golden Buisiness Center Alarobia : misokatra ny toerana fakana Visa mankany Chine

Nampahafantarina omaly, tetsy Andraharo ny fisokafan’ny toerana vaovao fangatahana Visa mankany Chine. Ao amin’ny Batiment B, ao amin’ny rihana ambany etsy Alarobia no misy ity foiben-toerana ity.

Tonga nitokana izany ny mpiandraiki-draharaha avy amin’ny masoivohon’i Chine M. Chen Xialei,  sy ny mpiandraikitra voalohany ny faritra aty Afrika Atsinanana sy afovoany avy amin’ny VFS global, M. Hariprasad Viswanathan.

Tafiditra ao anatin’ny faha-138 amin’ny firenena iasan’ny VFS Global i Madagasikara ankehitriny.

Avo lenta ny fomba fiasa ao amin’ity foibe vao natsangana ity ary natao hikarakarana ny Visa ho an’ireo rehetra maniry ny hivahiny any Chine. Matihanina ny mpiasa ary manaraka ny fivoaran’ny teknolojia ny fitaovana ampiasaina.

Tsy voatery mankeny amin’ny masoivoho intsony araka izany ireo rehetra hikarakara taratany fa afaka mivantana avy hatrany eny Alarobia.

Tsy lany andro amin’ny fivezivezena amin’ny toeran-kafa intsony ireo mpikarakara taratasy mankany Chine fa efa arifomba ny ao amin’ny foibe.

Nanamafy ny fahafaham-po ho azon’ireo mpikarakara taratasy ao an-toerana ny tale jeneralin’ny VFS,  M. Jiten Vyas. Naneho ny fahafaham-pony amin’ny fiaraha-miasany amin’ny masoivohon’i Chine koa ity tale jeneraly ity. Efa hatramin’ny taona 2008 ny fiaraha-miasan’izy ireo manitatra ny asany aty Afrika.

Tatiana A

News Mada0 partages

FJKM Ambohijatovo Avaratra : nahazo ordinatera 19 ny lycée

Notoloran’ny Firaisankinam-pirenena ho an’ny fanabeazana ho an’ny rehetra (Conamept) ordinatera 19 sy ny kojakoja miaraka aminy ny lycée privé FJKM Ambohijaovo Avaratra, omaly. “Fitaovana manaraka ny fivoaran’ny teknolojia vaovao ireo natolotra ireo ary mamaly ny fanambin’ny sekoly FJKM amin’ny fampitomboana lenta sy kalitao ny fanabeazana, hoy ny filohan’ny sampana sekoly FJKM, omaly, teny Ambohijatovo Avaratra. Napetraka ny taona 2016 ny fitaovana raha vao, omaly, ny fandraisana tamin’ny fomba ofisialy. Mianatra informatika avokoa ny kilasy rehetra manomboka amin’ny kilasy 6ème hatramin’ny famaranana. Mikirakira ny fitaovana koa ny mpandraharaha sy ny mpampianatra hanamorana ny fampitana ny lesona”, araka ny fanazavan’ny talen’ny lycée Razanatsoa Saholy.

“Tanjon’ny hetsika tahaka izao ny handrisika ny olom-pirenena hanohana ny fanabeazana amin’ny zavatra izay azony atao satria tsy vitan’ny fanjakana irery ny fanampiana”, hoy ny nambaran’ny filohan’ny Conamept, Rakotoarivony Huguette. Afaka nanome ny fitaovana ny Conamept noho ny ezaky ny ONG, fikambanana, sendikà mandrafitra ny firaisankinam-pirenena. Tsy mpamatsy vola ny Conamept fa manana mpiray ombon’antoka maro vonona hampandroso ny fanabeazana. Misy ny fifanarahana ahazoana boky fianarana hotsinjaraina amin’ny sekoly maro ka anisan’ny hisitraka izany ny lycée FJKM eny Ambohijatovo Avaratra.

 Niorina ny 1898 ny sekolin-jazalahy

Niorina ny taona 1898 ny sekolin-jazalahy eo Ambohijatovo Avaratra nahitana ny ambaratonga voalohany fotsiny. Ny taona 1961, nisokatra ho an’ny zazavavy ny sekoly ary niitatra tamin’ny kolejy nanomboka 6ème-3ème. Nofoanana kosa ny ambaratonga voalohany ary nomena ny anarana Kolejy protestante Ambohijatovo Avaratra izy tamin’izany. Nisokatra ny kilasy seconde hatramin’ny famaranana ny taona 1973. Ny taona 2007 vao nitondra ny anarana  lycée privé FJKM Ambohijatovo ny sekoly. 25 ny mpanabe mampihodina ny toeram-pampianarana izay eo ambany fitandreman’ny FJKM Avaratran’Andohalo.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Ho an’ireo manan-janaka “autiste” : hisy boky torolalana momba ny fanabeazana ara-pananahana

Nomarihina teny Antaninarenina, omaly tontolo andro, ny fandraisana an’Antananarivo ny “Autisme tour 2018”. “Meteza ianareo ho eo amin’ny toerany” ny lohahevitra nosafidiana nitondran’ny ray aman-dreny, mpitsabo, mpitantana sekoly miaina miaraka sy mandray an-tanana zaza manana toe-tena “autiste”. Ilaina ny fiarahamonina mipetraka eo amin’ny toeran’ireo sokajin’olona ireo ahafahana mifanampy. “Ny zavatra tsapa tamin’ny fandalovana tamin’ny tanàna maromaro toy ny tany Toamasina, Mahajanga, tao anatin’ny Autisme tour manerana ny Nosy, betsaka ny ray aman-dreny tsy mety manaiky fa “autiste” ny zanany. Ny fiarahamonina rahateo manome tsiny, fihetsika izay tsy manampy ny ray aman-dreny velively handroso”, hoy ny mpitantana voalohany ny Autisme Madagascar, Raveloarimisa Mbolatiana, omaly.

Nandritra ny tapak’andro maraina, afaka nizara fahalalana momba ny “autisme” tamin’ny mpitsidika ny mpilatsaka an-tsitrapo ao amin’ny fikambanana niaraka amin’ny fampirantiana momba izany. Nisy koa ny fandraisana ireo ray aman-dreny miaraka amin’ny zanany ahina ho manana ilay toe-tena. Nofaranana tamin’ny fampisehoana lehibe ny hetsika teny Antaninarenina niaraka amin’ny mpanakanto maro manohana ny Autisme tour 2018.

Asa hirosoana manaraka ny ady sisika eny anivon’ny minisiteran’ny Fahasalamana amin’ny mbola fanaovan’ny mpitsabo sasany fitsirihana (diagnostic) diso manoloana ny tranga “autisme”. Manome fanafody sy mampanao fandidiana tsy mitondra soa ho an’ilay zaza akory ilay mpitsabo, hoy ny fanazavana ihany. Hitohy eny amin’ny mpanao lalàna ny fandresen-dahatra ahazoana lalàna miaro ny ankizy manana toe-tena “autiste”.

Ankoatra ireo, hamolavola boky torolalana ho an’ny ray aman-dreny manan-janaka “autiste” ny fikambanana momba ny fanabeazana ara-pananahana. Miainga avy amin’ny ray aman-dreny ihany ny torolalana rehetra hifampizarana ao anatiny satria sarotra ny andraikitra miandry azy ireo manoloana io sehatra io.

Mpikambana ao amin’ny Le pôle autisme Océan Indien

Tafiditra ho mpikambana ao anatin’ny Le pôle autisme Océan Indien ny Autisme de Madagascar misolotena antsika eto Madagasikara. Amin’ny taona 2019, hitantana izany fikambanana izany Madagasikara, araka ny voalazan’ny filohany.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Couverture sanitaire universelle : Orange Madagascar y adhère

Après les deux autres opérateurs en téléphonie mobile dans le pays, Orange Madagascar, en tant que société responsable, a manifesté son engagement dans la promotion de la Couverture sanitaire universelle (CSU) dans le pays. Un  engagement qui a été matérialisé par sa contribution dans l’opérationnalisation de la Caisse nationale de solidarité santé (CNSS). La signature de convention de partenariat y afférent entre le ministre de la Santé, le Pr. Mamy Lalatiana Andriamanarivo, et le directeur adjoint d’Orange Madagascar, Benja Harison, s’est déroulée hier à Ambohidahy.

Dans ce cadre, ses quelque 3 millions d’abonnés  répartis à travers le pays bénéficient des services de cet opérateur en téléphonie mobile à travers Orange money et messages SMS pour s’informer sur les prestations offertes par les Centres de santé et surtout sur les avantages à adhérer auprès de la CNSS. Une partie des bénéfices obtenus par ces services à valeur ajoutée seront versés à la CNSS afin d’alléger  les dépenses des ménages liées aux frais médicaux, notamment les ménages les plus vulnérables, et surtout de faciliter la sécurisation de la collecte de la cotisation des adhérents.

«Les procédures de mise en œuvre de la CNSS avancent à grand pas», d’après le ministre de la Santé, dont le lancement officiel aura lieu bientôt à Vatomandry. Trois sites pilotes ont été choisis pour démarrer la CSU-CNSS, à savoir Vatomandry pour la région Atsinanana, Ambalavao pour Matsiatra Ambony, et Faratsiho pour Vakinankaratra.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Appui à l’éducation : la Fondation Telma se donne à fond

Dans le but de renforcer leur collaboration dans des actions communes pour l’amélioration de l’éducation à Madagascar, quatre signatures de convention de partenariat ont eu lieu entre le ministère de l’Education nationale et la Fondation Telma, au Galaxy Andraharo.

La fondation prévoit ainsi de construire et de réhabiliter cette année une quarantaine d’écoles au pays, dont la réhabilitation d’une quinzaine d’Ecoles primaires publiques (EPP) ayant subi des dégâts lors du passage du cyclone «Enawo» en 2017, tout cela dans le cadre du programme «Sekoly Telma». La distribution de manuels scolaires ainsi que la répartition de plus 27.000 livres et revues scolaires seront également prévues, sans oublier la dotation de kits scolaires. «L’engagement de la Fondation Telma pour l’éducation est réel et intense depuis des années. A travers la signature de ces conventions, nous marquons ainsi notre volonté de toujours renforcer notre collaboration avec le ministère de l’Education nationale», a conclu le directeur exécutif de la fondation, Isabelle Salabert.

   Par ailleurs, d’autres engagements ont également été pris, entre autres, la mise en œuvre à travers des différents programmes pour la promotion et le développement de l’éducation, le renforcement de la coopération dans le cadre des accords en fonction des compétences respectives des deux parties conformément à la législation en vigueur, ainsi que la mise en œuvre d’un système de contrôle pour suivi et évaluation des projets.

Sera R.

 

News Mada0 partages

Traitements inhumains au Koweït : 24 travailleuses malgaches rapatriées

24 travailleuses malgaches victimes de maltraitance au Koweït ont eu l’opportunité de rentrer dans la Grande île hier.

Les 24 travailleuses vont être prises en charge par le ministère de la Population, de la protection sociale et de la promotion de la femme (MPPSPF) et le bureau de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) à Antananarivo. Elles ne vont pas tarder à bénéficier d’un accompagnement psychosocial dans un centre social de la capitale avant de rejoindre leurs localités respectives, comme c’est fut le cas pour sept autres travailleuses migrantes  victimes de traite au Koweït rapatriées au pays le 22 février dernier.

Le rapatriement de cette importante vague découle de la collaboration du ministère des Affaires étrangères par le biais de son ambassade à Riyad et du ministère de la Sécurité publique avec l’OIM.

D’après les informations obtenues, la  prise en charge de leur cas a pu se réaliser suite à l’amnistie accordée par le gouvernement koweïtien aux  migrants qui y sont en situation irrégulière. Cette mesure, dont avaient pu bénéficier ces travailleuses malgaches, prendra fin ce mois d’ avril 2018.

Il a été communiqué que parmi les 83 travailleuses recensées, il reste sept Malgaches au centre d’hébergement Shelter au Koweït. Selon les chiffres, 76 Malgaches ont déjà été rapatriées depuis le mois de février.

Rappelons que la prise en considération des cas de nos ressortissantes en situation irrégulière et vulnérable au Koweït résulte de la diffusion à travers les réseaux sociaux de vidéos témoignant l’enfer qu’elles ont vécu au Koweït.

Recueillis par ATs.

News Mada0 partages

Sava : le GPAS s’attaque aux trafiquants de vanille

La lutte contre le trafic de vanille immature s’intensifie dans la région Sava. Le Groupement des préparateurs et acheteurs de vanille de la Sava (GPAS) a mis le prix pour stimuler la population à dénoncer cette infraction économique mettant en péril l’avenir de toute la circonscription.

Le Groupement des préparateurs et acheteurs de vanille de la Sava (GPAS) a déboursé dans les 50 millions d’ariary de primes depuis la publication de la stratégie portant sur la mise à prix de toute arrestation de trafiquants de vanille immature dans la région. Le bureau du groupement de ces opérateurs vanilliers a réitéré son appel à collaboration, en promettant une fourchette allant de 200.000 à 2.000.000 d’ariary de primes, selon la quantité de produits saisis, lors d’une rencontre avec la population d’Ampanefena, mardi dernier, au cours des tournées prévues dans toutes les communes de la région Sava.

La préservation et l’amélioration de la qualité de la production de vanille de la circonscription, dans l’intérêt de tous les acteurs de la filière dès la campagne à venir, constituent  l’objectif de cette opération d’assainissement, d’après les explications des membres du GPAS. Les opérateurs souhaitent parvenir à neutraliser, par cet élan de solidarité des concernés, les principaux cerveaux de cet acte de déstabilisation de la filière vanille pour réduire le fléau avec l’appui des forces de l’ordre.

Des collaborations pour sauver la filière

Outre la cinquantaine d’individus primés pour avoir permis l’arrestation de trafiquants, de nouvelles prises ont été effectuées en pleine ville de Sambava, mardi, après l’interrogatoire d’un chauffeur de taxi-ville, dénoncé pour avoir transporté de la vanille immature. Arrêté devant le lycée mixte de la ville, le taximan a dû vendre la mèche et indiquer à son tour les passagers qu’il a débarqués avec 205 kilogrammes du produit dans le fokontany d’Antanifotsy II. Les produits saisis seront détruits en plus du défèrement des contrevenants au Parquet, a affirmé le lieutenant de gendarmerie Jules-Clément Raniainamalala, chef de groupe d’appui de la police judiciaire Sava, responsable de l’affaire.

Manou

 

News Mada0 partages

Analamanga : le PGSM dévoile son programme

La Plateforme du Grand Sakalava (PGSM), couvrant les trois-quarts du territoire national, prépare le lancement du programme d’activités de son nouveau bureau. Les grandes lignes ont ainsi été présentées, hier, dans la capitale.

Ayant pris fonction au mois de janvier, après une passation de service avec son prédécesseur Fidèle Manjary, le président de la Plateforme du Grand Sakalava (PGSM), Robson Zafy Fihoara, souhaite dépoussiérer cette association de solidarité des Sakalava de Madagascar. La revalorisation du patrimoine culturel de la communauté dont le fihavanana, garant de l’unité nationale, du patriotisme et de la sécurité, principaux paramètres de développement, figure parmi ses priorités, selon ses déclarations, pour réduire les problèmes sociaux actuels.

Fidèle à son statut apolitique, la PGSM a annoncé son ouverture à tout courant idéologique dans la réalisation de son programme sur la réconciliation, avec la participation des «olobe» pour le redressement de la nation.

Manou

Ino Vaovao0 partages

KAOMININA ANTAKOLY - DISTRIKAN’I SAMBAVA : « Patron » tanora natelin’ny reniranon’i Bemarivo

Tamin’ny ora farany nanoratana ny lahatsoratra dia mbola teo am-pikarohana ity farany ny fokonolona. Tsy fantatra hatreto raha maty na velona ity tovolahy mpanam-bola vao 22 taona monja ity. Raha ny fampitam-baovao voaray dia telo izy ireo no niaraka tamin’io fotoana io dia izy sy ny vadiny ary ny mpamilin’izy ireo izay samy nandro teo amin’io renirano io avokoa.

Ankoatra ilay «  patron  » tanora dia tsy nisy naninona ny vadiny sy ilay mpamilin’izy ireo. Araka ny fitantaran’izy roa nanatri-maso dia nijoboka tao anaty rano ny lehilahy ary tsy nipoitra intsony avy eo. Niandry ny mety ho fivoahany avy tao anaty rano ireto farany saingy nandeha ihany ny ora fa tsy nipoitra mihitsy ny tovolahy ka voatery niakatra an-tanàna ary nampandre ny fokonolona izy ireo.

Voalaza fa tsy niandry maraina ny fianakaviana fa avy hatrany dia niroso tamin’ny fikarohana azy  tao amin’ny renirano sy teny amin’ ny manodidina satria tsy lavitry ny ranomasina ihany koa ny ranomamy Bemarivo. Nihazo ao amin’ny ranomasina ny fikarohana nataon’ny fokonolona, ny zoma maraina fa tsy mbola nahitam-bokany.

Pounie  

Ino Vaovao0 partages

FITSARAM-BAHOAKA TAO NOSY VARIKA : Jiolahy tratra nangalatra lavanila matin’ny fokonolona

Jiolahy iray tratra nangalatra lavanila tao anaty tanimbolin’olona no maty notetehin’ny fokonolona, tafaporitsaka kosa ny namany niaraka nanao ity asa ratsy ity taminy. Lavanila tsy matoy 16kg sy fitaovam-piadiana iray no sarona niaraka tamin’ilay mpangalatra maty vokatry ny hatezeram-bahoaka ity. Nihevitra ireo olon-dratsy fa misy mpiambina ity saha ity ka olona efa maresaka no nanaitra azy roa. 

Tafaporitsaka mialoha ny nahatongavan’ny fokonolona ny iray raha toa ka mbola nikasa hitondra ireo vokatra voatango kosa ny namany ary dia tra-tehaka ity farany sady tsy niaro tena noho ny habetsaky ny olona nanodidina azy. Daroka hazo sy tsatok’ antsy no nihatra tamin’io jiolahy io ka nahafaty azy mihitsy izany. Efa vita ny fitsaram-bahoaka vao nandre ny zava-misy ny mpitandro filaminana tao an-toerana ary faty efa nitsirara tamin’ny tany no hitan’izy ireo. 

Noho ny firongatry ny halatra lavanila ao amin’ny distrikan’i Nosy Varika tato ho ato izay no mahatonga ny mponina entin-katezerana mampihatra ny fitsaram-bahoaka satria hanome endrika ratsy ny vokatra lavanila any an-toerana ny famotehana izany mialoha ny tsena. Voalaza ihany koa fa vitsy ny toerana mbola ahitana lavanila ao Nosy Varika ankehitriny satria tapitra nangalarin’ny jiolahy avokoa ny ankamaroany. Raha ny loharanom-baovao hatrany dia afangaron’ ireo mpividy lavanila tsy matoy amin’ny matoy ireo entana halatra rehefa tonga ny fotoam-piotazana any amin’ny Faritra ka isany tena mampirongatra ny halatra.

Efa mahatratra 6 ireo jiolahy maty, 6 naiditra am-ponja ao Mananara-Avaratra

Nanomboka ny volana janoary 2018 teo hatramin’izao dia efa miisa enina ireo jiolahy nangalatra lavanila matin’ny fokonolona sy mpitandro filaminana raha toa ka enina ihany koa ny tafiditra am-ponja, tao amin’ny distrikan’i Mananara Avaratra. Ny fiaraha-miasa eo amin’ny vahoaka sy ny mpitandro filaminana no nahazoana ireo vokatra, raha ny vaovao voaray.  Araka ny tatitra voaray dia azo lazaina ho renivohitry ny lavanila ny ao Mananara Avaratra saingy misedra olana ny vokatra noho ny hamaroan’ny mpangalatra any an-toerana.

Na eo aza ny fandraisana andraikitra dia miezaka amin’ny fanan- ganana ny andrimasom-pokonolona ho famongorana ny halatra lavanila ny mponina any Mananara-Avaratra nefa mbola tsy milamina tanteraka izany ankehitriny. Voalaza anefa fa mbola any ho any amin’ny volana jolay na aogositra ny tsenana lavanila any amin’ny distrika ka raha mitohy ny halatra ao an-toerana dia ahiana ny mety tsy hisian’ny vokatra hamidy intsony satria tapitry ny jiolahy. Fantatra fa efa manerana ireo Faritra sy distrika mamokatra lavanila eto amintsika ny halatra ka miteraka ny firongatry ny tsy fandriampahalemana sy ny fitsaram-bahoaka. 

Tokony hojeren’ny fitondram-panjakana akaiky ny olana mahazo ny sehatry ny lavanila eto amin’ny Firenena satria mamotika ny vokatra aondrana sy ny lafiny ara-toekarena izany. Misy fiantraikany mivantana amin’ny fiainan’ny mpamboly sy ny tantsaha mivelona amin’io sehatra io ihany koa izany.

Pounie  

Ino Vaovao0 partages

MAHAJANGA : Ramatoa be iray notsatohan’ny mpiasany antsy, voaroba ny 1 tapitrisa Ariary

Vola saika nalefan’ity renim-pianakaviana ity any amin’ny zanany. Nandrasan’ilay mpanampy tsy hisy olona firy tao an-trano ka teo no nanararaotany ny fikasan-dratsiny. Tsatok’antsy indimy no nahazo ny vatan’ilay ramatoa. Tsy afaka namaly izy fa niaritra izay nahazo azy teo fotsiny, noho ny hery tsy nitovy. 

Lasa avokoa ireo vola ireo ary nosokafan’ilay mpiasa daholo ny varavarana rehetra nahafahany nitsoaka. Teo vao samy taitra ny zanany tao an-trano, ka namonjy ity reniny izay efa nihosin-dra. Avy hatrany dia nentina namonjy hopitaly io ramatoa be io saingy avotra soa aman-tsara ny ainy. Avy any Ambositra io lehilahy mpanampy azy io. Tonga tany an-toerana ny alahady 15 avrily teo, fotoana nisehoan’ny loza ny zandary nijery sy nanao fanadiadina mikasika ity raharaha ity. 

Tsy mbola hita hatramin’izao ilay mpanampy ary efa mandeha rahateo ny fikarohana azy. Taorian’ny nanaterana ilay ramatoa teny amin’ny toeram-pitsaboana dia efa nahazo fitsaboana sahaza azy izy ary tsy misy atahorana ny fahasalamany saingy mbola tsy mahazo mivoaka ny hopitaly ao Androva.

Tolin

Ino Vaovao0 partages

DEPIOTE ALIDY BIN SOUFOU : Nanampy ilay zaza tratry ny homamiadana amin’ny maso

Heritaona izay no niaina tao anatin’ny fanaintainana ity zaza ity amin’ny areti-maso mahazo azy, ka izay indrindra no antony nahatonga ny solombavambahoaka tsara sitrapo avy amin’ny vondrona Mapar, voafidy tao Mitsinjo, hanampy ny ray aman- drenin’i Mamonjy amin’ny fitsaboana ny aretina mihatra amin’ity zaza ity. Raha tonga teny amin’ny hopitaly Androva ny solombavabahoaka sy ny ray aman-drenin’ny zazalahy marary maso ity dia nampahafantarin’ireo mpitsabo fa aretina homamiadana eo amin’ny maso no mahazo io zaza io.

Atahoarana hanano sarotra araka izany ny fitsaboana sy ny fandidiana azy. Vonona hatrany anefa ny depiote Alidy Bin Soufou handray an-tanana ny fitsaboana sy ny fikarakarana ity zazalahy kely telo taona voan’ny aretina homamiadan’ny maso ity. Napetraka eny amin’ny hopitaly Androva Pzaga izy ireo taorian’ny fitsidihana natao azy ireo ny marain’ny alakamisy 19 aprily teo.

Tolin

Ino Vaovao0 partages

FEHIN-KEVITRY NY K3F : « Tsy ekena intsony ny hitohizan’izao fahoriam-bahoaka izao »

Tafiditra indrindra ao anatin’ny fikaroham-bahaolana manoloana izao fahantrana lalina mianjady amin’ny vahoaka sy ny firenena izao ny tena votoatin’ity atrik’asa ity. Sokajin’olona maro avy amin’ny Faritra 22 manerana ny nosy no tonga tao Fianarantsoa nandray anjara tamin’izany, izay nahitana ireo raiamandrenim-piangonana, mpanao politika, olon-tsotra sy ny maro hafa. Anisany tena fehin-kevitra goavana nisongadina tao anatin’izany ny filazan’ireo mpizaika maherin’ny 800 nandray anjara fa «  tsy ekena intsony ny hitohizan’izao fahoriam-bahoaka izao  ». Hafatra miantefa any amin’ny fitondram-panjakana ankehitriny ity fehin-kevitra nivoaka ity, izy ireo no heverina ho anisany tompon’antoka voalohany amin’izao zava-misy iainan’ny vahoaka izao vokatry ny tsy fahombiazam-pitantanana sy ny tsy fisian’ny politika mazava eo amin’ireo sokajim-piainan’ny vahoaka indrindra fa ny lafiny ara-tsosialy. Hentitra ireo mpizaika nandritra ity atrik’asa nokarakarain’ny K3F ity raha nilaza fa «  raha voafehin’ny fanjakana ankehitriny ny fitantanana ny firenena dia aoka izy haneho fa vitany ny mampitsahatra ao anatin’ny fotoana fohy izao fahoriam-bahoaka izao  ».

«  Aoka izay tsy fandriampahalemana”

Raha tsiahivina dia efa nisy hatrany ny fanehoan-kevitra nanao tohy vakana nataon’ny fikambanana K3F mahakasika ny tsy fandriampahalemana izay tena maharary ny vahoaka amin’izao fotoana izao. Fehin-kevitra nivoaka nandritra ity atrik’asan’ny fanarenam-pirenena ity fa tompon’andraikitra feno amin’ny fikaroham-bahaolana hanafoanana ny endrika tsy fandriampahalemana amin’ny lafiny rehetra ny fitondram-panjakana. «  Ampy izay ny ra latsaka sy ny faharavam-pananana vokatry ny tsy fandriam-pahalemana  ary tsy ekena intsony ny fisian’ny tsy maty manota », hoy ireo mpizaika nandritra ny atrik’asa. 

Nandritra ny lanonana ofisialy noentina namaranana ity atrik’asa ity sy nanolorana ireo fehin-kevitra ireo dia tao ireo nankasitraka ary tao ihany koa ireo nisalasala amin’ny fahatanterahan’izany. Hatreto dia andrasana izay fampiharana sy ny fiantraikan’ireo fehin-kevitra ireo amin’ny fiainam-bahoaka. Ankoatra ireo rehetra ireo dia nodinihana nandritra ity atrik’asa ity ihany koa ny momban’ny raharaham-pirenena. Anisany nanome hevitra tamin’izany ny antoko Malagasy Miara-Miainga. 

Marihina fa nahasarika olona maro ity atrik’asa ity, manodidina ny 500 ireo mpizaika nandrasan’ny mpikarakara kanefa nahatratra hatrany amin’ny 800 isa ireo tonga naneho hevitra sy nandray anjara nandritra ny telo andro nifanesy.

Avotra Isaorana   

Ino Vaovao0 partages

DEPIOTE NINA SY MAPAR MAHAJANGA : Nanome ra tao amin’ny hopitaly Androva

Taorian’ny fanampiana nataon’ny depiote avy any Mitsinjo an’ilay tovolahy kely antsoina hoe Mamonjy, izay marary maso dia nanatanteraka fanomezan-dra ho fitsinjovana ireo tanora roa mianadahy izay tsy ampy ra eny amin’ny hopitaly Androva ao Mahajanga ny solombavabahoaka Nina sy ireo mpikambana miisa enina. 

Samy nanome avokoa ireo mpikambana avy amin’ny vondrona Mapar mba hanampy ireo tanora roa izay kikisan’io aretina tsy fahampian’ny ra io. Mbola azo atao tsara anefa, hoy ny mpitsabo ny manome ra azy mianadahy ireo eny amin’ny toerana fitehirizan-dra ao amin’ny hopitaly Androva satria ny iray amin’izy ireo no mila ra isaky ny telo herinandro. Mbola tafiditra ao anatin’ny hetsika sosialy ny vondrona Mapar ity hetsika fanomezan-dra ho an’ny mpiara-belona ity.

Tolin  

News Mada0 partages

Huawei : le P Smart arrive sur le marché

La marque de téléphone mobile Huawei a lancé récemment le «P Smart», un Smartphone  entrée de gamme qui vient remplacer le P8 Lite. L’équipe de Huawei a annoncé sa mise en vente à Madagascar, à partir de ce jour, lors d’une conférence donnée, hier, à Analakely.

Huawei cible surtout les amateurs de photos et les fans de réseaux sociaux à travers cette nouvelle série. En effet, «le P Smart sous android Oreo est équipé d’un double appareil photo 13MP + 8MP, d’un écran de 5,65 pouces et d’une fonction selfie mains libres, offrant des fonctionnalités haut de gamme dans un appareil fin et léger. La caméra 8 MP détecte naturellement les imperfections sur le visage», a avancé Jean Aimé Ravaloson, responsable auprès de Huawei à Madagascar. Celui-ci de poursuivre que «l’empreinte digitale de ce Smartphone est de la deuxième génération, c’est-à-dire qu’on peut répondre à l’appel, glisser les icônes ou encore éteindre le réveil à partir de l’empreinte digitale».

Au niveau du prix, ce nouveau Smartphone est vendu entre 1,2 million à 1,4 million d’ariary.

R.R.

News Mada0 partages

Global money week : plus de 500.000 jeunes à sensibiliser

Madagascar célèbre pour la troisième année consécutive la semaine  mondiale de l’argent ou le « Global money week » (GMW). L’évènement vise à sensibiliser les jeunes sur la valeur de l’argent, l’épargne et la création de moyens de subsistance.

«L’importance des questions d’argent», c’est le thème choisi cette année pour la célébration de l’argent, du 23 au 27 avril. A Madagascar, près de 500.000 jeunes seront sensibilisés au niveau des établissements publics dans quelques régions. Les sensibilisations toucheront également près de 2 millions d’adultes et se feront aussi dans neuf grandes villes.

Faible accès aux services financiers

Mais force est de constater qu’une grande partie de la population malgache n’a pas accès au service financier en dépit de l’importante croissance de ce secteur depuis l’année 1980. On recense actuellement près de 40 institutions financières agréées, s’il n’y avait que trois banques à Madagascar dans le années 1980, d’après les chiffres officiels relatifs à ce domaine.

Ces intervenants dans le secteur de la banque et des institutions financières sont constitués de 10 banques commerciales, 3 établissements financiers spécialisés dans le leasing et l’octroi de garantie, 25 institutions de micro finance, 8 compagnies d’assurance et 4 institutions spécialisées.

Mais en dépit de cette forte croissance, le taux de bancarisation à Madagascar ne dépasse pas les 5%, si la moyenne en Afrique subsaharienne se situe aux alentours de 20%.  Avec un guichet pour 25.000 personnes, le taux de pénétration financière à Madagascar n’est que de 5 à 8%.

Les experts dans ce domaine évoquent le manque d’éducation financière et la lourdeur des procédures.

L’enquête Finescope, portant sur l’inclusion financière à Madagascar sortie en 2016,  révèle que seule 2% de la population adulte dans le pays fait des emprunts bancaires contre 6% qui contracte des crédits auprès des usuriers informels.

R.R.

 

News Mada0 partages

Chine : un nouveau Centre de demande de visa à Antananarivo

VFS Global a annoncé le lancement du nouveau Centre de demande de visa pour la Chine à Antananarivo, dans le bâtiment B du Golden Business Center, à Morarano Alarobia. Le centre a été inauguré officiellement hier par Chen Xiaolei, chargé d’Affaires à l’Ambassade de Chine et Hariprasad Viswanathan, chef régional pour l’Afrique de l’Est, du Sud et Central de VFS Global. Madagascar est le 9e pays bénéficiant de ce genre de partenariat entre la Chine et VFS.

Ceux qui souhaitent se rendre en Chine à partir de Madagascar peuvent désormais bénéficier d’un éventail de commodités, visant à mettre en place un processus efficace de demande de visa dans un environnement sécurisé, dans le nouveau centre. Les demandeurs de visa pour la Chine ne sont plus tenus de postuler à l’Ambassade ou au Consulat de Chine à Madagascar. Dans le nouveau centre, et ce depuis hier, les demandeurs bénéficieront d’heures d’ouverture plus longues dont l’objectif est d’assurer une expérience plus pratique.

Demandes croissantes

Chen Xiaolei a expliqué que «la création de ce Centre de demande de visa est destinée à offrir un meilleur service aux demandeurs de visa pour la Chine et surtout à répondre aux besoins croissants de demandes de visa». Il a confié que la demande de visa a augmenté ces dernières années avec une croissance à deux chiffres. Et l’avantage avec ce centre, c’est la diminution du tarif pour la demande.

De son côté, Jiten Vyas, directeur général régional du groupe VFS Global, a indiqué : «Nous sommes fiers de nous associer à l’Ambassade de la République populaire de Chine, pour continuer à étendre notre présence sur le continent africain. Ce nouveau centre répondra efficacement à la demande croissante de déplacements entre les résidents de Madagascar et de la Chine en offrant un processus de demande de visa homogène pour tous les candidats».

Avec le lancement de ce nouveau centre dans la ville d’Antananarivo, Madagascar est devenu le 138e pays d’opération de VFS Global.

Arh.

 

News Mada0 partages

CNAPS-AE ramassa : pour la justice et la paix

Un match amical sous le signe du fair-play. Les Espagnols de l’A.E Ramassa ont débarqué au pays, jeudi dernier, pour apporter  une bouffée d’oxygène dans ce climat politique morose. En effet, le match amical qui les mettra aux prises avec Cnaps Sport, demain, au complexe sportif de Vontovorona, est axé sur la promotion de la justice et la paix. Selon les têtes pensantes du club, ils sont également engagés dans la lutte contre la corruption et pour la résolution pacifique des conflits.

«C’est un véritable honneur de jouer contre l’équipe championne de Madagascar. L’année dernière, on a perdu le match contre le Cameroun mais on essaiera de donner satisfaction au public malgache qui nous a réservé un grand accueil», a souligné le coach barcelonais, Jordi Gravé, dans la soirée de jeudi à Andraharo. Une rencontre qui tombe à pic pour les Tananariviens qui ont ras-le-bol du contexte politique actuel.

Rojo N.

News Mada0 partages

Tennis – BMOI premium challenge : une 6e édition avec 4 catégories

La version 2018 du tournoi BMOI Premium challenge sera riche en innovation et en challenge. Cette édition en double rassemble chaque année plus d’une centaine de participants répartis en quatre catégories.

Bis repetita placent, on reprend les mêmes et on recommence. La 6e édition du BMOI Premium challenge se déroulera sous de meilleurs auspices, sur les courts du Country club à Ilafy, les 26 et 27 mai. «Ce tournoi sera toujours joué en doubles dans les catégories père/fils, dames, hommes groupe titanium et hommes groupe steel. Les inscriptions sont déjà ouvertes et seront clôturées le 13 mai prochain», a expliqué hier le numéro un du Country club, Josoa Rakotonindriana, lors d’une rencontre avec la presse au siège de BMOI à Antaninarenina.

Chaque année, cette compétition rassemble une centaine de férus de la petite balle jaune. Ce n’est que l’avant-goût d’une saison bien garnie sur la terre battue d’Ilafy. En effet, une convention de partenariat entre BMOI et le Country club, portant sur le sponsoring des 4 tournois organisés sur ce site de compétition, a été signée en marge de la conférence de presse. Et ce, pour la cinquième année consécutive, depuis 2012.

Outre le BMOI Premium challenge, les amateurs de la discipline pourront étancher leur soif de challenge avec l’Open du Boina, du 4 au 12 août, dans la Cité des Fleurs. Notons que c’est un passage obligatoire avant l’Open international. La fameuse Vintage cup aura lieu les 29 et 30 septembre. Soit avant l’Open international BMOI/ Air France qui se tiendra du 9 au 14 octobre. Pour ce qui est du Premium challenge, les mères et filles (ndlr, U18) seront de la partie. Une touche d’innovation apportée par les organisateurs pour cette 6e édition.

Rojo N.

News Mada0 partages

Basket – all-stars du président : Madagascar bat la Russie

Un match palpitant ! La sélection malgache a offert une victoire mémorable au public du palais des Sports de Mahamasina, hier, lors du match de défi baptisé «All-Stars du président». En effet, les basketteurs malgaches ont disposé des Russes. Et ce, à l’issue d’un match fou car les deux formations ont été sur le même pied d’égalité, tant au niveau technique que physique.

La Russie a tout d’abord mené la danse durant le premier quart-temps (15-23), vu que les Malgaches n’ont pas vraiment été dans leurs baskets et ont peiné terriblement à conserver le ballon. Rien n’a changé à l’issue de la première mi-temps car les Russes ont toujours été au dessus du lot (36-48). Le calvaire s’est poursuivi au 3e quart-temps (55-61) mais les protégés de Nônô et Bomba, aidés par le public, ont su renverser la vapeur à quelques secondes de la fin du match, sur le score serré de 74 à 73.

Rojo N.

News Mada0 partages

Jazz : Elsie renoue avec son premier amour

Un retour en douceur. Elsie dévoilera une autre facette de son talent à l’occasion d’une édition spéciale du festival Madajazzcar, qui aura lieu ce 26 avril, au Kudeta Urban Club Anosy.

Elsie est le premier nom qui vient à l’esprit des mélomanes quand on parle du titre «Tiako loatra». Bien que la chanteuse ait sorti plus tard d’autres singles, toujours dans le registre variété, à l’instar de «Fa ianao» et «Ianao niriako», ce fut le seul morceau qui est resté sur toutes lèvres et qui continue encore de déferler sur les ondes.

Après un temps de réflexion, Elsie est de retour avec de nouvelles aspirations,  revenir à son premier amour, le jazz. «C’est en 1999 que j’ai fait mes premières armes auprès de Datita Rabeson», se remémore l’artiste. Elle s’est par la suite dirigée vers les cabarets et pianos bars afin de parfaire sa technique de chant et son professionnalisme. Ayant connu une traversée de désert, notamment après la tragique disparition de son compositeur et non moins son défunt mari, Haja Rakotonimanga, en 2012, Elsie se sent prête à reprendre les choses là où elle les a laissées.

Concerts promotionnels

Portée par la dynamique des collaborations artistiques réussies et en quête de sensations nouvelles, elle intègre The Women, un trio féminin qui rassemble des noms bien connus de la scène locale. «The Women a vu le jour le mois de mai 2017 après le franc succès de l’évènement smooth night au féminin», précise-t-elle. Désormais sous les ailes d’Ivenco, la formation travaille cette année sur son premier opus et concocte en parallèle une série de concerts promotionnels.

Jeudi prochain, la chanteuse de jazz et de soul partagera la scène avec Datita Rabeson, avant qu’elle ne s’envole à Savigny-sur-Orge, le mois prochain, pour un autre concert.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Operation bokiko : l’association soutient les jeunes auteurs

A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du livre et des droits d’auteur, qui aura lieu le 23 avril, l’association Opération Bokiko organise plusieurs activités, dont la conférence débat qui s’est tenue, hier, à l’Ivon-toerana’ny kolontsaina malagasy (IKM) Antsahavola. L’objectif est de soutenir les jeunes auteurs.

Plusieurs élèves du lycée J.J. Rabearivelo sont venus assister à la conférence organisée par l’association Opération Bokiko, hier, à l’IKM. Michèle Rakotoson, présidente de l’association, les a présentés à quelques jeunes écrivains afin qu’ils se familiarisent davantage à cet univers. «Les jeunes pensent qu’un écrivain est toujours une personne âgée et pourtant, il existe bel et bien des jeunes talents qui brillent dans cet univers de la littérature», a-t-elle annoncé.

Modérée par Tsiky Koloinjanahary Rabe, la conférence a été animée par cinq écrivains, à savoir Monsieur Njô, Riso Lalason, Riambola Mitia, Andréa Razafindraibe et Rija Al-Jonah. Dans une ambiance détendue, ils ont non seulement parlé de leurs œuvres mais ont surtout expliqué aux jeunes spectateurs qu’écrire un livre éduque toute une société.

Sur ce, l’association organise tous les deuxièmes samedis du mois, un atelier d’écriture avec Michèle Rakotoson. «En chacun de nous se trouve un poète», a ajouté Monsieur Njô. «Ecrire un livre est un moyen de s’exprimer», a expliqué Andréa Razafindraibe. Bref, le livre est un outil qui permet de raconter des faits, des histoires mais qui rencontre malheureusement plusieurs obstacles au pays.

La semaine prochaine, l’association se lancera dans la promotion de la lecture en participant à la 14e édition de la foire du livre qui se déroulera du 23 au 27 avril, au jardin d’Antaninarenina.

Holy Danielle

 

News Mada0 partages

«Le roc» : Rossy rend hommage à Winnie Mandela

Décédée le 2 avril dernier, l’ex-femme de Mandela, Winnie Mandela, a été enterrée, le 14 avril à Johannesbourg. Connue comme étant «le roc» ou encore «la libératrice», elle est l’une des icônes qui ont lutté contre l’apartheid durant les années 90. En choisissant de se mettre tous en noir pour respecter le deuil, Rossy et quelques membres des associations des «bas quartiers» ont décidé de lui rendre hommage hier.  Ils ont ainsi déposé des bouquets de fleurs à l’Ambassade de l’Afrique du Sud à Ankorondrano et ont signé le livre de deuil. «Elle incarne le courage, un modèle à suivre surtout dans sa lutte pour les droits de l’Homme», a affirmé Rossy dans sa page facebook.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Madagascar et son nouveau gouverneur général (3)

(Suite.)

Le cheptel malgache doit être à l’heure actuelle singulièrement diminué. Une heureuse coutume voulait que les vaches fussent « fady », sacrées en quelque sorte ; l’a-t-on respectée ? Expéditions sur pied, conserves de viandes… On a dû sacrifier partout à la nécessité immédiate. Les cultures pendant ce temps n’ont-elles pas été négligées ? A-t-on tenté de mettre en valeur toutes les terres cultivables ? Non, sans doute, faute de main-d’œuvre. M. Fauchère, qui fut un remarquable fonctionnaire de l’Agriculture à Madagascar, fait remarquer qu’on n’y dispose que de cinq habitants au kilomètre carré, soit une densité quinze fois moindre que celle de la métropole déjà si peu favorisée. Donc le problème de la main-d’œuvre se pose, angoissant, d’autant qu’il y a un autre parti à tirer du sol de la Grande Île : les mines et les forêts. On a lancé, avant l’heure, des mines d’or ; elles n’ont pas réussi, d’où le discrédit. Mais le sol est riche. Tout est à reprendre. Seulement, et ici nous touchons à une question de première importance, il faut de l’argent. Le rôle de l’administration, si elle veut attirer les capitaux, est de favoriser les grandes affaires : la Tunisie n’a vécu que depuis qu’elle a ses phosphates ; c’est grâce aux sociétés phosphatières qu’elle a des chemins de fer et que par conséquent sa production agricole a décuplé. L’un entraîne l’autre.

Si vous avez un aliment à leur offrir – et l’exploitation minière est le premier de tous – appelez les capitaux. Comme il leur faudra des voies de communication, des ports, des chemins de fer, etc., ils vous aideront dans votre œuvre de mise en valeur générale. La population, attirée par l’appât des salaires, augmentera ; aucune parcelle du sol ne restera inoccupée ; l’agriculture et l’élevage se développeront ; les forêts seront exploitées ; la colonie produira ; ses budgets s’enfleront ; la métropole, enchantée, lui laissera la bride sur le cou, elle sera, enfin, maîtresse de ses destinées.

Voilà l’avenir qui s’ouvre devant elle ; on l’a trop négligé jusqu’à ce jour.

(À suivre.)

Boulland de l’Escale.

Le Courrier colonial

www.bibliothequemalgache.com

Tia Tanindranaza0 partages

Toeram-panofanana momba ny vato sarobidyMisy saram-pianarana mety amin’ny rehetra

Misy ny sehatra sy toeram-panofanana momba ny fikirakirana ny vato sarobidy (IGM) fa vitsy ny Malagasy mianatra noho ny tsy fahafantarana marina ny momba ny saram-pianarana ao. Raha vao miresaka an’io toeram-pianarana io fotsiny dia mihemotra ny ankamaroan’ny Malagasy ary mihevitra foana fa lafo be ny saram-piofanana.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fidangan’ny vidin-jiroNiaiky ny minisitra fa tena nisy tokoa ny tsy nety

Niaiky tokoa mantsy Rasoloelison Lanto, ministry ny rano sy ny angovo ary ny akoran’afo omaly fa tena nisy tokoa ny tsy nety tamin’ny famaritana ny vidin-jiro nataon’izy ireo, indrindra fa ho an’ireo olona mampiasa ilay tarif 16 nefa mandany latsaky ny 130 Kwh ka tsy maintsy hanaovana vidin-jiro vaovao.

 Misy amin’izy ireo mantsy raha araka ny fanazavany no mandany hatrany amin’ny 70 Kwh isam-bolana  ka lasa tratra ilay vidin-jiro 370 Ar isaky ny Kwh, vidin-jiro tokana  izay nomarihiny fa hahazoan’ireo mampiasa jiro mihoatra ny 130 Kwh isam-bolana tombony be dia be.  Hanomboka hijery sy hanara-maso ireo mpanjifa ireny araka izany ny orinasa JIRAMA amin’ity volana aprily ity. Tafiditra ao anatin’izany ny fanaraha-maso ny compteur amin’ny volana mey raha amin’ny volana Jona  kosa vao tena hivoaka ny vidin’ny  fandanian-jiro tena lanin’izy ireny marina. Ny 40 %-n’ireo mpanjifa moa amin’ny ankapobeny no tena voakasik’izany raha mandany latsaky ny 25 Kwh isam-bolana kosa ny 55 %- n’ireo mpanjifa  hafa  amin’ny sarany 141 Ar isaky ny Kwh. Nanambara moa ny ministra fa havoakan’izy ireo tsy ho ela io vidin-jiro vaovao io mba ho fantatry ny besinimaro.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

MAILO NY VAHINY

Nanao fampandrenesana ny terataniny ny ambasady frantsay sy Amerikanina omaly. Izany dia ny tsy handehanana amin’ny faritra maro eto an-drenivohitra manomboka omaly zoma amin’ny misasakalina, izany dia manoloana ny hetsika izay hitranga anio. Eny Soarano, Behoririka, Tsaralalana, Ambodifilao, Ambatomena, Andohan'Analakely ary Ambohijatovo no tena faritra mena raha araka ny voatoatin’ilay fampandrenesana.

MINISITRA MANGATAKA VISA

 

 Efa marobe ny minisitra izay mangataka visa eny anivon’ny masoivoho. Efa miha mazava ny baolina izany satria azo adika tanteraka izany fa efa mitady làlana hitsoahana ireo mpitondra fanjakana. Iny fandehanana natao an-kisitrisitrika nataon’ny fianakaviana Rajaonarimampianina iny rahateo dia mbola manaporofo an’izany koa. Navelany tanteraka ny firenena ary mbola tsy nohajainy indray ny vahoaka tamin’ny tsy fampahafantarana ny diany.

RN2

 

Tapaka ny lalàna omaly vao maraim-be tetsy amin’ny RN2, mifanandrify amin’i Mandraka. Nisy kamiao izay ho any Toamasina nivoaka ny làlana ary nilatsaka tamin’ny hatsana ary niafara teo amin’ny làlana avy aty ambany. Maty avokoa ny mpandeha tao anatiny dia ny mpamily sy ny olona iray hafa izay tsy fantatra anarana hatraminy omaly. Naterina tao amin’ny tranom-paty ao Manjakandriana ny razana.

KIDNAPPING

 

Kidnapping vao maraina no nitranga tetsy Ankadindratombo. Tovolahy iray izay handeha hiasa no nisy naka tao anaty fiara tsy mataho-dàlana. Notsindromina fanatoranana io farany ary tsy nahatsiaro tena raha tsy tany amin’ny toerana nitazomana azy. Mba nisy finday niafina anefa niaraka taminy ka afaka niantso ny olona akaiky azy izy. Mandeha ny fikarohan’ny mpitandro ny filaminana izay misy azy hatramin’ny omaly.

 

FAMATSIAM-BOLA LANY AMIN’NY ATRIKASA

 

 Lany tanteraka amin’ny atrikasa sy fanofanana ny handehanan’ny volan’ireo mpamatsy vola eto amintsika. Tsy an-kijanona mihitsy izany isan’andro ary mitombo andro aman’alina koa ny isan’ireo Ong izay tsy manao afa-tsy ny miketrika ny volan’ireo. Raha nampandroso ny fiofanana sy ny atrikasa dia efa ela i Madagasikara no nivoaka tamin’ny fahantràna lalina. Amin’izao manakaiky fifidianana izao ohatra dia efa marobe indray ny famatsiam-bola manofana etsy sy eroa.

MPITANDRO FILAMINANA

 

Vao nanomboka ity herinandro ity dia efa tsy nisy nahazo nody intsony ny mpitandro ny filaminana, na inona na inona vondrona misy azy ireo. Omaly alina dia efa feno kamiao miaramila sy 4x4 an’ny zandary na polisy mivezivezy erak’Antananarivo. Ireo « gros bras » koa dia fantatra fa efa mivonombonona amin’ny anio satria io no isan’ny fidiram-bolan’ireny olona ireny.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Oniversiten’AnkatsoTrano an’arivony manodidina azy no ahiana harodana

Miaina anaty tebiteby tanteraka ireo mponina an’arivony monina manodidina ny Oniversiten’Antsako amin’izao fotoana izao. Raha araka ny fanazavan’Atoa Andrianjato John solontenan’ireo mponina eny an-toerana mantsy dia kasain’ny oniversite alaina indray ireo tany ivelan’ny efa nofaritany raha efa nisy ny délimitation nataon’ireto farany tamin’ny taona 2013.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Taom-pianarana 2018-2019Amin’ny 19 novambra no hiditra ny mpianatra

Nivoaka sahady ny tetiandrom-pampianarana vaovao amin’ny taom-pianarana 2018-2019 ho avy io. Ny 19 novambra 2018 no hiditra ny mpianatra rehetra manerana ny Nosy ary any amin’ny 30 aogositra 2019 vao hifarana ny taom-pianarana 2018-2019. Hizara dimy mazava tsara ny fotoam-pianarana mandritra izany.

 

Ny 05 novambra hatramin’ny 21 desambra 2018 ny andiany voalohany. Ny  22 desambra no hanomboka ny fialan-tsasatry ny Noely mandritra izany  hifarana ny 06 janoary. Ny fotoam-pianarana faharoa kosa indray dia ny 07 janoary 2019 hatramin’ny 01martsa 2019 izay ahitana ny fankalazana ny andron’ny sekoly ny 27 febroary hatramin’ny fiandohan’ny volana martsa. Ny fizarana fahatelo dia manomboka ny 04  martsa 2019 ka hatramin’ny 19 aprily 2019, izay hitohy avy hatrany amin’ny  fialan-tsasatry ny Paska ny 20 ka  hatramin’ny 28 aprily 2019. Ny fizarana fahaefatra dia ny 29 aprily hatramin’ny 28 jona raha toa ka ny 10 jolay hatramin’ny 28 aogositra kosa ny fotoam-pampianarana faha-5 izay sady mamarana ny taona rahateo. Araka ity tetiandron’ny Ministeran’ny Fanabeazam-Pirenena ity hatrany dia efa nivoaka ihany koa ny daty hanatanterahina ny fanadinam-panjakana. Ny 03 septambra 2019 no hanatanterahina ny CEPE ; ny 23 hatramin’ny 26 septambra ny  BEPC raha  ny  29 sy 30 oktobra  kosa no hanaovana ny CAE raha toa ka any amin’ny 26 sy 27 novambra no hanaovana ny CAP.  Tsiahivina moa fa betsaka amin’ireo sarababem-bahoaka no mitaraina amin’ity fiovan’ny tetiandrom-pampianarana eto amintsika ity.

Pati

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sambany avokoa

Repoblika 4 izay no nandalo fa tsy mbola nisy toy izao. Hafa kely ity fitondrana indray mitoraka ity saingy tsy mba hafa kely amina zavatra nahafinaritra sy nitondra filaminana na fiadanana ho an’ireo vahoaka napetraka ho eo ambany fiahiny fa dia tompondaka tamin’ity karazan-java mahamenatra sy nampivarahontsana rehetra ity.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Kintan’ny Fanatanjahantena Malagasy

Max Randriantefy“Hajaiko hatramin’ny farany ny maha-Malagasy ahy”

 Ny andrarezin’ny tenisy Malagasy, Max Randriantefy rain’ny kalaza eran-tany Dally sy Natacha, no vahinintsika eto amin’ny Kintan’ny Fanatanjahantena Malagasy amin’ity andron’ny 21 aprily 2018 ity.

Tia Tanindranaza0 partages

Basket All-Stars du PrésidentLavon’ny Malagasy tamin’ny moka fohy ny Rosiana

Lavon’ny All-Stars Gasy tamin’ny moka fohy 74-73 omaly tetsy amin’ny Lapan’ny Fanatanjahantena Mahamasina ny Csa Rosiana na dia efa nitarika an’isa hatrany amin’ny “1er quart temps 15-23 sy teo am-pialan-tsasatra 36-48 aza.

 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sekreteram-pokontany namaky tranoMbola nahavita nandrahona ihany

Nahatsikaiky no sady nampalahelo ny zava-nitranga tetsy amin’ny fokontanin’i Manjakaray 2C, raha ny fitantaran’ny lehilahy 1 lasibatry ny vakitrano teny an-toerana.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Adalana tsy voatsabo intsony

Miarahaba Jean a, nanakory aloha ny voyage nareo mianakavy ve, efa renay hoe tonga tsara aa..fa dia milamina kosa aloha ianareo e, tsy miasa saina, sy mitaintaina ..miresadresaka eo am-pisakafoanana eo ny fianakaviana dia manapa-kevitra tampoka hoe amboary ny valizy fa aleo isika mba maka rivotra kely.

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Fanamparam-pahefana ao AndapaMitaraina ny fokonolona

Manao fanaparam-pahefana “avo loatra” ny tompon’andraiki-panabeazana iray ao Andapa, raha ny fanambaran’ny solontenam-pokonolona tonga nitatitra ny vaovao teto an-drenivohitra omaly.

J. Mirija

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vondron’ny fikambanan’olon-tsotraTsy ekena intsony ny korontana eto amin’ny firenena

Hatahoran’ny vondrona mpomba ny fitondrana HVM hivadika korontana eto amin’ny firenena indray ny fikasan’ireo depiote 11 eto Iarivo hotronin’ireo namany avy any amin’ny Faritra hafa mivondrona ao amin’ny solombavambahoaka mpanohitra eny amin’ny Antenimieram-pirenena

Tia Tanindranaza0 partages

Fitondrana HVMMila mametra-pialana, hoy ny Seces

Tsy mahefa intsony hanatanteraka ny zo sy hasin’ny mpampianatra mpikaroka sy mpikaroka mpampianatra ny fitondram-panjakana ankehitriny, raha ny fanambarana an-gazety nataon’ny SECES, sampan Antananarivo.

 Na dia ny fandoavana ny tambin-karaman’ireo naman’izy ireo nisotro ronono efa tokony nisitrahana hatramin’ny janoary 2016, narahana fanondroana daty sy fampanantenana poakaty, ny famoahana didim-panjakana na didim-pitondrana mifanaraka amin’ny rafi-pampianarana LMD hamahana ny olana eny amin’ny anjerimanontolo, indrindra, ilay antsoina hoe “obligation de service” dia samy maneho izany tsy fahefana izany intsony, hoy izy ireo. Efa halohalika ny ranombary. Miha mafana ny fifandonana eo amin’ny fitondrana sy ny mpanohitra. Fahendrena, hoy izy ireo, ny miroso amina fametraham-pamelana faobe ary miangavy ireo mpanohitra kosa mba tsy hitondra ny Malagasy indray any amin’ny korontana.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Alain MahavimbinaHo kandidà filoha ?

Maro ireo fanehoan-kevitra sy atrik`asa natao tetsy sy teroa mahakasika an`ny fiainam-pirenena toy izany ny K3F na Komitin’ny Fahamarinana Fandriampahalemana Fiadanana tany Fianarantsoa. Namaly ny antso nataon’ny Fivondronamben’ny Eveka eto Madagasikara sy ny FFKM tamin’ny taona 2017 mahakasika ny fiainam-pirenena ireo kandidà efa nanao fanambarana ofisialy ny firotsahany hofidiana ho filoham-pirenena sy ireo izay ho mpifaninana ho amin`izany ny K3F.

 

Anisan`ireo namaly ny antso I Alain Mahavimbina, izay filohan`ny antoko Gasikara Antsika Rehetra. Somary niely ny feo taorian` iny fihaonambe tany Fianarantsoa iny hoe ho kandidà ihany koa i Alain Mahavimbina kanefa tsy mbola nisy ny fanambarana ofisialy mahakasika izany. Mahatsapa ny tenany fa tsy vitan’ny  tompon’andraikitra ara-panjakàna ny mametraka ny fahamarinana sy ny  fandriampahalemana ary  ny  fiadanana eto amin’ny Firenena. Notsindriny ihany koa fa fandraisana andraikitra manoloana ny toe-draharaham-pirenena amin`izao fotoana izao no nahatonga azy namaly ny antson-dry Mompera tamin`io fampiantsoana io.  Zava-dehibe ny fihavanana sy ny fifankatiavana ary ny fiaraha-mientana hoy ny filohan`ny antoko GAR. Mahakasika ny fiainam-pirenena indray dia tsy tokony hiroso amin`ny fifidianana ny firenena satria mbola tsy milamina  indrindra fa ny lalàna mifehy ny fizotran`ny fifidianana. Mbola tokony hiroso amin`ny dinika sy ady hevitra mahakasika izany araka ny fanazavany hatrany. Na dia izany aza anefa, miandrandra rivo-baovao ny Malagasy rehetra afaka volana maromaro. Maro no efa tsy ho vaovao amin’ny vahoaka ny mety ho firotsahany fa misy kosa ireo olona izay tsy ho ampoizina kanefa isan’ny mety handray anjara amin’ny hazakazaka hiadiana izay hitantana an’i Gasikara.

 Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Filoham-pirenena sy ny fianakavianyLasa mangingina any Frantsa

Nandao mangingina an’i Madagasikara ny alakamisy hariva teo filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina sy ny fianakaviany.

Niparitaka ny sary maneho azy mivady miampy ny zanany, arahina andiana mpiambina miaraka amin’ny entany, toa hendratrendratra be ihany teny Ivato. Re fa nihazo an’i Maorisy tamin’ny alalan’ny sidin’ny Air Mauritius, avy eo nisidina namonjy an’i Paris renivohitr’i Lafrantsa ry zareo. Niparitaka ny resaka taorian’izay fa nitsoaka ny filoha sy ny vady aman-janany noho ny savorovo politika misy amin’izao fotoana izao. Nikorapaka kosa ny seraseran’ny Fiadidian’ny Repoblika rehefa nivoaka io resaka io, ka taorian’izay vao nanao serasera milaza fa namita iraka any ampitan-dranomasina nanomboka ny alakamisy 19 ka hatramin’ny rahampitso alahady 22 aprily ny filoham-pirenena ary nandray zotram-piaramanidina tsotra, mazava ho azy niaraka tamin’ny mpandeha hafa; tsy voalaza mazava kosa anefa hoe inona sy aiza marina ilay iraka. Ary moa ve tsy maintsy miaraka amin’ny vady aman-janany ny filoha rehefa mamita iraka any ivelany? Nambara tao anatin’io serasera io fa fanapariahana vaovao tsy marina ny filazana fa lasa nandositra ny filoha. Fifandrifian-javatra ihany ve izany ny zava-misy satria ao anatin’ny fotoana mafana sy mivaivay no ahitana ny filoha sy fianakaviany mandeha an-tsokosoko any ampitan-dranomasina? Efa mandeha ny resabe izay vao mikoropaka mamono afo. Fitenin’ny vahiny foana ny hoe rehefa mitondra, dia mijery lavitra sy mitsinjo izay zavatra mety hiseho, saingy ny antsika kosa rehefa mandeha ny kiana noho ny tsy fahaiza-miasa  vao mikoropaka. Ahoana moa ny olom-pirenena no tsy ho lasa saina hoe nahoana no anaty toe-draharaha politika mivaivay ny filoha sy ny fianakaviany no mandao tampoka ny firenena? Ao raha!

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mafy ny herim-panoheranaMiantso vonjy ny fanjakana

Miantso vonjy sy mamono afo ny fanjakana HVM eo anatrehan’ny fahamafisan’ny herim-panoherana. Sesilany ny fanirahana mpikarama an’ady politika niteny tamin’ny haino aman-jery eo anoloan’ny famoriam-bahoaka hataon’ny solombavambahoaka eny anoloan’ny Lapan’ny tanàna Analakely anio.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Minisitry ny fiarovanaNametra-pialana saingy tsy nekena ?

Andro vitsivitsy izao no nandrenesana fa nametra-pialana ny minisitry ny fiarovam-pirenena , ny jeneraly Xavier Béni Rasolofonirina, saingy toa hoe tsy neken’ny filoham-pirenena izany.Hatramin’ny talata 17 aprily lasa teo no noezahana nokarohana ny vaovao momba io resaka io, saingy tsy nisy nahafahana nanamarina na nandiso azy.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsika eny AnalakelyHanao rodobe ny TIM sy ny MAPAR

Efa rakotra mpitandro filaminana an-jatony maro ny teny Analakely sy manakaiky ny lapan’ny tanàna nanomboka omaly tolakandro. Mazava ny tenin’ny Prefen’Antananarivo, ny Jeneraly Ravelonarivo Angelo Christian andro vitsy lasa izay, fa tsy maintsy hosakanana ny famoriam-bahoaka eny Analakely anio.

 Nanamafy ny tsy hihemotra kosa ireo depiote 11 TIM sy MAPAR lany teto Antananarivo, hotronin’ ireo namany. Raha mampitandrina an’Atoa Prefe ny tenanay solombavambahoaka, dia mampitandrina azy hiteny fotsiny hoe tandremo anie Tompokolahy hajaina, fa izahay ihany koa dia tompolahy sy tompokovavy hajaina, ka manana zo hiteny amin’ny vahoaka, hoy ny depiote Guy Rivo Randrianarisoa. Tsy hiady aminao, ary samy nosoran-dreniny menaka izahay sy ianareo, fa nosoran-dreniny menaka hiaro  fa tsy hanitsakitsaka ny vahoaka akory, hoy izy omaly teny Analakely. Izahay dia ny lalàna no mitondra anay, ny lalàna no asanay,…. Misy ny zo hahafahan’ny tsirairay mandeha na TIM na MAPAR na HVM. Ahoana ny HVM no afaka manao rodobe eny Mahamasina? Nahoana no afaka miditra ny lapan’ny kolontsaina? Ary ahoana izahay no tsy afaka manao izay tianay hatao, hoy hatrany ny depiote Guy Rivo Randrianarisoa. Ahoana ny tany Mahajanga no tsy nisy fanakanana kanefa ny HVM tsy nahazo fahazoan-dàlana? hoy hatrany izy. Voafaritry ny andininy faha-10 ao amin’ny lalàmpanorenana moa ny tokony hanajana ny fahalalahana haneho hevitra, hivory, hivezivezy,… tsy manelingelina ny fahalalahan’ny hafa, na manakorontana ny filaminam-bahoaka,... Samy manana ny fomba handroritany azy io ny andaniny sy ny ankilany. Tsy maintsy tonga eo izahay ireo na inon-kidona inon-kitranga, hoy hatrany i Guy Rivo Randrianarisoa. Nanamafy ny antso avo amin’ny vahoakan’Antananarivo ho avy eny  Analakely anio amin’ny 9 ora ny depiote Rahasimanana Paul Bert na Rossy. Mila antsika rehetra ny firenena, mila antsika tonga eny, hoy izy izay hotrononin’ireo mpiara-dia mampiseho fa tsy hihemotra. Ohatran’ny rano isika miala any Andranomanalina, Ambodin’Isotry, Ankadifotsy,… ary ohatran’ny rano isika miditra eny Analakely hihaino ny solombavambahoakantsika, hoy in Rossy. Io farany io no voizin’ny fanjakana, ka hilazana fa hanakorontana ireo depiote. Efa nametraka fitoriana ireto solombavambahoaka ireto ny alakamisy teo noho ny fanangonan’ny olon’ny fitondrana “gros bras”, ka mety hiteraka fandoroana fiara na fandrobana, araka ny efa nambaran’ny depiote Hanitra Razafimanantsoa.

Hatramin’ny fotoana nanoratana tokony ho tamin’ny 10 ora sy sasany alina, dia efa saika halaina an-kery ny lapihazo eo anoloan’ny lapan’ny tanàna, saingy toa nisy ny tsy nampitovy hevitra ny samy Emmoreg. raha ny fampitam-baovao azo.

Toky R