Les actualités Malgaches du Jeudi 21 Mars 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara40 partages

CAN 2019- Sénégal- Madagascar : Kalidou Koulibaly très prudent

Interviewé par la presse sénégalaise, Kalidou Koulibaly, le tour de la défense de Naples, n’a pas caché ses inquiétudes, mais aussi sa volonté de gagner ce match de samedi soir au stade Lat Dior de Thiès contre Madagascar pour faire plaisir au public. Jugez-en plutôt.

« Le dernier match à Madagascar était très compliqué pour nous. On a joué dans des conditions difficiles. Maintenant, le public sénégalais est très attentiste, voulant qu’on soit toujours performant, qu’on joue un bon football. On ne va pas prendre ce match à la légère. On veut faire plaisir à notre public. Personnellement, c’est la première fois que je viens jouer à Thiès. On va tout faire pour ramener la victoire. Le public veut un jeu beau et flamboyant mais, il faut prendre son temps, il faut que tout le monde soit derrière nous et tire dans le même sens. C’est comme ça qu’on va aller de l’avant et porter haut et fort les couleurs du Sénégal. Si tout le monde est dans un esprit positif, le peuple, les journalistes, on pourra aller loin. »

Pour sa part, l’entraîneur Aliou Cissé n’a pas fait dans la dentelle en rappelant tous ses guerriers au sein desquels ne figure qu’un seul joueur local, Diaby Ndiaye qui évolue avec Cayor Foot.

Pour le reste, il n’y a rien à dire car c’est de l’artillerie lourde conduite par Sadio Mané. L’attaquant de Liverpool est entouré par d’autres stars évoluant dans les plus grands clubs européens tels Kalidou Koulibaly, Idrissa Gueye d’Everton qui est toutefois absent de la séance d’entraînement des Lions du mardi, Keita Baldé de l’Inter Milan, Ismaïla Sarr du Stade Rennais, Salif Sané du Schalke 04, Cheikhou Kouaté de Crystal Palace, Lamine Gassama de Goztepe Spor, Cheikh Ndoye d’Angers, Alfred Ndiaye du Malaga,  Djibril Diaw d’Angers,  Pape Ndiaye de Galatasaray et même le jeune joueur du FC Barcelone, Moussa Wague.  A ces joueurs truffés de talent s’ajoutent d’autres espoirs dont le coéquipier de Thomas Fontaine au Stade de Reims, Edouard Mendy, sans oublier Crépin Diatta du FC Bruges et Santy Ngom de Nancy ou encore Moussa Konaté d’Amiens et Pape Cissé d’Olympiacos.

Bref, Aliou Cissé a un large éventail de choix. Son plus gros problème reste toutefois Sadio Mané qui a du mal à trouver ses marques en équipe nationale. Mais c’est tant mieux pour les Barea qui n’en demandaient pas mieux.

Clément RABARY

Midi Madagasikara15 partages

Ravinala Airports : Les travaux réalisés à 90%, inauguration en début 2020

Tapis bagages dernier cri à l’arrivée internationale d’Ivato

En 2015 , l’Etat malgache a décidé de confier à Ravinala Airports,  la mission de concevoir de moderniser et de développer les deux aéroports internationaux d’Ivato et de Nosy Be.

Quatre ans plus tard, les travaux sont en phase finale et un aéroport international ultramoderne se dessine à Ivato.

Grand chantier

Une surface totale de 17.500 m², deux halls sur deux étages mesurant chacun 170  mètres de long, entièrement climatisés, plusieurs comptoirs de check-in, un scanner 3D capable de traiter 1500 bagages à l’heure, trois autres scans à bagages pour différentes utilités,  des escalators, des ascenseurs, des espaces pour le commerce et la restauration… Autant d’infrastructures actuellement en cours d’installation et qui feront du nouveau terminal de l’aéroport international d’Ivato, l’une des plus grandes infrastructures modernes que compte le pays, ces dernières années. D’ici début 2020, ce sera un aéroport international doté de six Gates et de trois passerelles, avec des installations modernes qui accueilleront  les usagers aussi bien au départ qu’à l’arrivée. Les travaux avancent en tout cas à grand pas à Ivato et normalement, l’inauguration aura lieu comme prévu en début 2020. « Pratiquement 90% des travaux sont réalisés » a expliqué Patrick Collard, le Directeur Général de Ravinala Airports. C’était  hier lors d’une visite  de ce  grand chantier d’un investissement total de 220 millions d’euros.

Contrat de concession

Pour rappel, la société Ravinala Airports  a signé en 2015, un contrat de concession de 28 ans pour les deux aéroports d’Antananarivo Ivato et de Nosy Be Fascène.  Formée par le Groupe ADP (35 % de l’actionnariat via sa filiale ADP Management), le groupe Bouygues (20 %) aux travers de Bouygues Bâtiment International et Colas Madagascar, filiale de Colas, à parité, et Meridiam (45 %),  Ravinala  Airports assure depuis  décembre 2016, l’exploitation des  deux aéroports  en question.  « Les principales attributions de Ravinala Airports sont notamment  la conception, la modernisation, l’entretien et la rentabilisation   de ces deux aéroports internationaux  qui restent des propriétés de l’Etat malgache », a précisé Patrick Collard.  Plus précisément, pour Ivato, au moment de la livraison des travaux, Ravinala Airports aura bouclé,  la construction du tout  nouveau terminal international de 17 500 m² avec une capacité initiale de 1,5 millions de passagers. Mais également   la rénovation du terminal existant pour y accueillir le trafic domestique ; le renforcement de la piste et son resurfaçage complet ; la mise en conformité technique et environnementale des installations. Pour Nosy Be, ce sera  la rénovation complète de la piste ainsi que celle du terminal existant et la mise en conformité technique et environnementale des installations.

Grande qualité

En somme, la Grande Ile disposera d’ici une année  de deux aéroports internationaux de grande qualité pour le développement du tourisme. « La structure actuelle de l’aéroport répond aux besoins du volume de trafic, mais elle est prévue pour une éventuelle deuxième phase en cas d’augmentation du flux de passagers »  selon toujours le DG de Ravinala Airports qui a également pour obligation d’aider à l’augmentation du trafic. En tout cas, les nouvelles installations marqueront une autre phase dans le développement du tourisme et des transports aériens à Madagascar. Avec ce que cela suppose bien évidemment de création d’emplois et de richesses.  Sans compter les avantages financiers qu’en tirera le pays. Pour  ne citer que les 138 millions d’euros de redevances de concession, les 192 millions d’euros d’impôts et taxes, les 100 millions d’euros de TVA et les 17 millions d’euros de taxes sociales. Nous  en reparlerons.

R.Edmond.

Midi Madagasikara7 partages

Victimes du Cyclone « Idai » au Mozambique : Message de condoléances d’Andry Rajoelina

« C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris la violence du passage du cyclone « Idai » et de son terrible bilan qui a endeuillé le Mozambique ces deux derniers jours. Dans ce moment de choc immense et de chagrin, j’adresse en mon nom personnel et celui du peuple Malagasy tout entier, mes plus sincères condoléances, et ma profonde solidarité au peuple Mozambicain frappé par cette catastrophe naturelle foudroyante. Mes pensées vont aux familles des victimes et aux nombreux blessés. Avec toute ma sympathie, Andry Rajoelina Président de la République de Madagascar ». Ce sont les termes du message de condoléances et de soutien que le président de la République Andry Rajoelina a adressé hier au gouvernement et au peuple mozambicain. Le passage de ce cyclone au Mozambique a fait 200 morts et plusieurs milliers de sinistrés. Idai est considéré comme le cyclone le plus meurtrier ayant frappé l’Afrique Australe. Face à ce triste bilan, le numéro Un d’Iavoloha s’est empressé d’exprimer un message de solidarité envers les familles des victimes, ainsi qu’au gouvernement et à l’ensemble du peuple mozambicain.

Davis R

Midi Madagasikara5 partages

Réchauffement climatique : 3° à 5° C d’ici la fin du siècle

Les feux de brousse de Madagascar contribuent à la hausse de la température planétaire.

Les mesures d’adaptations, d’atténuations et de résiliences prises actuellement pourraient être inefficaces avec une telle hausse.

« Avec le rythme d’émission de gaz à effet de serres actuels, l’objectif de contenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels serait difficile à atteindre« , note Nirivololona Raholijao, directeur générale de la Météorologie de Madagascar. La situation serait préoccupante dans la mesure où ledit réchauffement pourrait atteindre « les 3° à 5°C d’ici la fin du siècle« . Un pic catastrophique pour le monde, mais surtout pour un pays non pollueur comme Madagascar. Interrogée sur les éventuelles conséquences de cette situation, la directeur générale de la météorologie de Madagascar de faire savoir :  » les choses seraient difficiles pour le pays« . Avec un tel réchauffement, l’on pourrait en effet, présager « la disparition à jamais de nombreuses ressources en matière de biodiversité ». La gestion des risques, catastrophes et urgences – qui, avec les conditions météorologiques actuelles ne sont pas les meilleures – pourraient être pires. La situation pourrait être telle que les mesures d’adaptations, de résilience et d’atténuations prises actuellement pour faire face aux effets des changements climatiques ne seraient plus efficaces. « Les changements qui découleront de la hausse de 3° à 5° C » en seraient les origines.

Journée mondiale. A l’instar de tous les pays du monde, Madagascar va célébrer le 23 mars prochain, la journée mondiale de la météorologie. Une célébration qui se fera sous la thématique « Le soleil, La Terre et le Temps, et sera marquée par des évènements du 21 au 23 de ce mois. Entreront dans la liste des activités prévues dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de la météorologie, la validation nationale d’une nouvelle version de MAPROOM, un produit météo très utile dans la surveillance du climat. Une validation qui se fera en partenariat avec la Cellule de Prévention et Gestion des Urgences et la Banque Mondiale. Des expositions, conférences débat, projection de films, animations diverses, jeux et concours seront également prévus du 22 au 23 mars prochain à Ampandrianomby-Antananarivo. La question relative au réchauffement climatique est un sujet d’actualité. Madagascar et les Malagasy sont les plus vulnérables des effets des changements climatiques. La prise de responsabilité de tout un chacun est nécessaire dans la lutte pour contenir le réchauffement climatique en deçà des 2°C.

José Belalahy

Midi Madagasikara2 partages

Ivanja Ambohitsoa : Misesy ny fanendahana

Vao tsy maizina akory ny andro dia efa raikitra ny sinto-mahery sy ny asa fanendahana. Izany no nitranga tetsy Ambohitsoa-Ivanja ny harivan’ny talata teo, tokony ho tamin’ny enina ora hariva. Ramatoa iray handeha hamonjy tokantrano no nataon’ireo roa na telo lahy lasibatra. Lasa tamin’izany ny vola an-tapitrisany sy ny karatry ny banky ary taratasy fanamarinana maro. Tsy lasa lavitra akory ireo jiolahy fa tetsy ambonimbony kely dia nijanona ary nizara vola dia avy eo nentina nirevy tao amin’ilay bar ihany izay azo. Tonga teny ny polisy rehefa nisy nampandre. Vetivety anefa dia tafaporitsaka avokoa ireo olon-dratsy izay hay efa misy mpitsikilony manodidina ilay Bar. Mitaintaina ny olona satria efa manomboka mamely an-tanàna ireo jiolahy. Rehefa natao mantsy ny fanamarinana dia olona eo amin’ny manodidina ihany no tompon’antoka amin’ny fanendahana eo an-toerana. Mila manao fisafoana matetika ny polisy satria mainka mirongatra ity asan-jiolahy ity raha toa ka tsy voafehy haingana. Fokontany efa nilamina anefa Ambohitsoa-Ivanja tao anatin’ny taona vitsivitsy izay raha tanànan’ny mpanao kidnapping no nahafantarana azy tany aloha tany.

D.R

Midi Madagasikara2 partages

Irma Naharimamy – Volahaingo Marie Thérèse : Démission approuvée par Andry Rajoelina

Les deux membres du gouvernement qui assureront l’intérim au ministère de l’Education nationale et au Ministère de la Population ont été désignés durant le Conseil des ministres d’hier.

C’est confirmé. Le régime ne procèdera pas à un remaniement gouvernemental. La démission de deux ministres candidats aux élections législatives qui auront lieu le 27 mai prochain a été approuvée par le président Andry Rajoelina durant le Conseil des ministres qui s’est tenu hier au Palais d’Etat d’Iavoloha. Il s’agit de Naharimamy Irma, candidat de la Plate-forme « Isika Rehetra Miaraka Amin’i Andry Rajoelina » au niveau du District de Toamasina I et de Volahaingo Marie Thérèse, également candidate de cette entité pro-régime pour le compte du District de Bealanana. Le Conseil des ministres a d’ailleurs désigné les deux membres du gouvernement qui vont assurer leur intérim. Aussi, Tianarivelo Razafimahefa, ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation assurera-t-il l’intérim au niveau du Ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la Femme, tandis que la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Professeur Madeleine Félicitée Rejo-Fienena assurera l’intérim au Ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement technique et Professionnel.

Mini-remaniement. Contrairement aux rumeurs qui ont circulé ces derniers jours donc, aucun mini-remaniement n’a été et ne sera opéré. Le président Andry Rajoelina préfère apparemment faire confiance aux actuels membres du gouvernement qui œuvrent pour la réalisation de tous les projets inscrits dans l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar. Reste à savoir cependant si les ministres intérimaires réussiront à assurer la gestion des lourdes taches à réaliser au niveau du Ministère de l’Education nationale et au niveau du Ministère de la Population.

Davis R

Midi Madagasikara2 partages

Exportations : Le GEGM prône la labellisation des épices de Madagascar

Jean-Luc DAMA, le président du GEGM.

A la demande des différents acteurs, le Groupement des Exportateurs de Girofle de Madagascar (GEGM) a intégré les autres filières épices comme la cannelle, le poivre et la baie rose.

« C’est déjà formel après l’enregistrement de notre statut amendé. Notre association devient ainsi Groupement des Exportateurs de Girofle et autres épices de Madagascar. Toutefois, l’acronyme du groupement reste inchangé », a annoncé Jean-Luc DAMA, le président de cette association lors de son assemblée générale qui s’est tenue tout récemment à Toamasina.  « L’objectif consiste à pérenniser toutes ces filières d’exportation en mettant en place  une représentation collective qui permet de bénéficier d’un accompagnement dans leur développement tout en garantissant la prise en compte des réalités du commerce et des exigences du marché international », a-t-il poursuivi.

Contrôle qualité. Notons que le GEGM comptant actuellement plus d’une centaine de membres, assure plus de 95%  des exportations des épices y compris le girofle de Madagascar.  Comme mission principale, « le groupement s’occupe du reboisement et du renouvellement de la plantation de girofliers qui sont en majeur partie en dégénérescence , ainsi que de la formation des paysans et des collecteurs. La mise en place d’un système de contrôle qualité en amont jusqu’en aval, n’est pas en reste », a enchaîné le président du groupement. En fait, le GEGM prône la labellisation des épices de Madagascar tout en se souciant de la qualité.  Mais, « il n’est pas inutile de rappeler ici que les filières horticoles d’exportation ne disposent pas d’un traitement identique par les services de l’Etat, ni de politique stable. Ce qui ne permet pas aux exportateurs d’inscrire leurs actions dans le long terme et de sécuriser leurs investissements. Nous voulons ainsi harmoniser les politiques des filières et avoir un interlocuteur valable surtout au niveau des bailleurs de fonds. Et le contrôle de la qualité doit être fait par des laboratoires indépendants », d’après toujours ses explications.

Repeuplement. Il faut savoir que Madagascar a exporté environ 25 000 tonnes de girofle lors de la campagne 2017-2018. L’Inde en est le premier acheteur depuis 2008, vient ensuite Singapour, l’Europe, les Etats-Unis, le Japon et maintenant le Moyen Orient. Pour la baie rose, c’est exporté en Europe et au Japon tandis que le poivre et la cannelle sont expédiés en Europe. « On met l’accent sur le reboisement et le repeuplement des girofliers. Plus de 15 000 jeunes plants de girofliers ont été mis en terre, sans compter les nouvelles plantations des groupements paysans et autres organisations. On est aussi en train de finaliser la cartographie de girofle. La prochaine campagne s’annonce assez bonne. Par contre, à part le cycle de girofle, les impacts du changement climatique affectent la filière », a-t-il évoqué. En revenant sur l’assemblée générale du GEGM,  Stéphane WU Chao Ying a été élu vice-Président du Groupement.

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Législatives : 19 députés sortants renoncent à briguer un 2e mandat

La bataille électorale du 27 mai n’est pas gagnée d’avance.

Des députés sortants brillent par leur absence dans la course vers Tsimbazaza prévue le 27 mai prochain.

La liste officielle des candidats autorisés à participer aux Législatives du 27 mai a été publiée avant-hier par la CENI. Une liste de 803 candidats composée d’illustres politiciens, d’opérateurs économiques et de députés sortants. Sur les 151 députés sortants membres de la précédente législature, 19 ont renoncé à briguer un second mandat à Tsimbazaza dont entre autres l’ex-président de l’Assemblée nationale, non moins député d’Andapa Jean Max Rakotomamonjy, le vice-président et député élu à Antsiranana I Mahazoasy Freddie, l’ex-député d’Antalaha Laisoa Jean Pierre, l’ex-député d’Ifanadiana non moins ancien président du groupe parlementaire HVM Razafindrafito Lova Narivelo, l’ex-député d’Antananarivo I Ratsivalaka Michelle et l’ex-député de Belo sur Tsiribihina Rakotozanakolona Paul.

Retour. Certains députés sortants se sont de nouveau présentés, mais ils ont changé de circonscription électorale. C’est le cas de l’ex-député d’Ambositra Hary Andrianarivo, actuellement candidat dans le district d’Ambohidratrimo, de l’ex-député de Soanierana Ivongo qui se porte candidat dans le district de Toamasina I, et de l’ex-député de Mahanoro Lucien Irmah Naharimamy, également candidate à Toamasina I. D’autres qui ont déjà fait plusieurs mandats à la Chambre Basse briguent encore un énième mandat, à savoir Rémi dit Jao Jean à Antsohihy et Niarisy Mara à Ankazoabo Sud. Par ailleurs, une illustre personnalité politique qui a fait également plusieurs mandats à l’Assemblée nationale, mais qui s’est éclipsé de la scène politique ces derniers temps, se prépare à revenir à l’hémicycle. Il s’agit du président national du parti RPSD Vaovao, non moins ancien député de Maintirano, Voninahitsy Jean Eugène, qui se présente dans le district de Morafenobe. Pelops Ariane qui n’est autre que son épouse et ancien député de la circonscription, est la seconde de sa liste.

Chefs de parti. Des chefs de parti sont également dans la liste des concurrents dans la course à Tsimbazaza. C’est le cas de Bezaza Eliana, candidate à la dernière élection présidentielle, qui se présente dans le district de Mandritsara. C’est aussi le cas du président national du Monima Monja Roindefo qui, après avoir fait faux bond aux dernières présidentielles, tente sa chance en se portant candidat dans le district d’Ambovombe Androy. Bref, le nombre des candidats a sensiblement diminué cette fois-ci par rapport aux Législatives de décembre 2013, mais on assistera à une véritable bataille électorale le 27 mai prochain.

Eugène
Midi Madagasikara1 partages

Antalaha : Nodoran’ny vahoaka leo delestazy ny biraon’i Jirama

May tanteraka ny biraon’ny Jirama ao Antalaha omaly hariva rehefa nodoran’ny vahoaka nanao fihetsiketsehana manohitra ny delestazy lavareny efa ho andro maromaro izay any an-toerana. Araka ny loharanom-baovao,nitranga izao fanimban-javatra izao noho ny fisian’ny fokontany sasany izay tsy misy jiro mihitsy efa ho herinandro mahery izao. Nefa misy sasany mahazo ihany na dia mitsitapitapy aza. Manoloana izany dia mandeha ny resaka manakiana ireo mpitantana ny Jirama any an-toerana fa mandray vola amin’ireo fokontany sasany ka lasa manao zara miangatra amin’ny hafa. Noho izany, nanomboka tamin’ny fitakiana ny fialan’ny talen’ny Jirama izao raharaha izao tany amboalohany. Avy eo niova hevitra ireo mponina tsy faly ka nirohotra teo anoloan’ny biraon’ny Jirama omaly tamin’ny 3 ora tolakandro tany ho any. Tamin’izany no nisy nibosesika hiditra handoro ny toerana. Niezaka nanakana ihany ny mpitandro ny filaminana saingy tsy tana izany fa nirehitra ihany ilay birao tamin’ny 5 ora teo ho eo. Rehefa hita fa tsy avotra intsony ilay birao dia ny niaro ny toby famokarana herin’aratra sisa no noezahin’izy ireo natao. Naharitra ora iray sy sasany teo ho eo izany savorovoro izany. Soa ihany anefa, fa tsy nisy naratra na aina nafoy. MArihina fa efa nilaza ny eo anivon’ny Jirama fa efa eny ambony sambo niala avy any Toamasina ny milina vaovao entina hamahana izao olana izao any Antalaha.

T.M.

Madaplus.info0 partages

Madagascar: Trois formats de bulletin unique pour les prochaines élections législatives.

Compte tenu de l’inégalité des nombres de candidats au niveau des 119 districts, la CENI a annoncé, la diversité de la présentation des bulletins pour chaque district. Ces formats officiels de bulletins ont été annoncé, hier 20 Mars 2019.
En effet, pour un effectif de 2 à 5 candidats, le bureau de vote affichera un format A5. Pour 6 à 12 candidats, le bureau aura un bulletin de format A4. Au cas où l’effectif excède 13 personnes, le format sera en A3. Par ailleurs, l’impression des bulletins se fera en Afrique du Sud et se fera en deux temps. La première vague commencera le 26 Mars 2019 prochain et durera 25 jours.
Madaplus.info0 partages

Un prix pour les cuisinières malgaches

Le Senet (Solidarité Emploi du Nord-Est toulousain) en partenariat avec le Comité de bassin pour l'emploi du Nord-Est toulousain (CBE du NET) a organisé pour la 15e année une cérémonie de remise du Prix Initiative Solidaire. Ce prix récompense financièrement les créateurs d'entreprise et d'association qui s'installent ou demeurent sur le territoire du Nord Est toulousain. La vocation de ce prix est d'aider les porteurs de projets, sur des critères de motivation, de faisabilité du projet et rencontrant des difficultés. Cette aide financière peut aussi faire effet levier.
De nombreuses personnalités du territoire étaient présentes notamment Aurore Durand-Raucher, suppléante du député Jean-Luc Lagleize, Sandrine Floureusses, vice-présidente du conseil départemental, Sandrine Geil Gomez, Ghislaine Cabessut et Didier Cujives, conseillers départementaux. Hugo Groslambert, avocat et juré du concours, a remis le deuxième prix (1 000 €) du concours à Sariaka Randrianary, Miranah Ranjalahy et Vohangy Virac. Créatrices d'une entreprise traiteur malgache, «Tsak-tsak», elles précisent : «Un parcours laborieux, mais on est là aujourd'hui, fières de pouvoir commencer à vivre notre passion pour la cuisine de notre pays. Tout ceci est concret aujourd'hui grâce à l'aide précieuse de toute l'équipe du CBE du Nord-Est toulousain qui nous a pilotées dans toutes nos démarches. Nous espérons une belle réussite avec ce bon début de création».
Source La Dêpeche.fr
Madaplus.info0 partages

Un prix pour les cuisinières malgaches: Sariaka Randrianary, Miranah Ranjalahy et Vohangy Virac

Le Senet (Solidarité Emploi du Nord-Est toulousain) en partenariat avec le Comité de bassin pour l'emploi du Nord-Est toulousain (CBE du NET) a organisé pour la 15e année une cérémonie de remise du Prix Initiative Solidaire. Ce prix récompense financièrement les créateurs d'entreprise et d'association qui s'installent ou demeurent sur le territoire du Nord Est toulousain. La vocation de ce prix est d'aider les porteurs de projets, sur des critères de motivation, de faisabilité du projet et rencontrant des difficultés. Cette aide financière peut aussi faire effet levier.
De nombreuses personnalités du territoire étaient présentes notamment Aurore Durand-Raucher, suppléante du député Jean-Luc Lagleize, Sandrine Floureusses, vice-présidente du conseil départemental, Sandrine Geil Gomez, Ghislaine Cabessut et Didier Cujives, conseillers départementaux. Hugo Groslambert, avocat et juré du concours, a remis le deuxième prix (1 000 €) du concours à Sariaka Randrianary, Miranah Ranjalahy et Vohangy Virac. Créatrices d'une entreprise traiteur malgache, «Tsak-tsak», elles précisent : «Un parcours laborieux, mais on est là aujourd'hui, fières de pouvoir commencer à vivre notre passion pour la cuisine de notre pays. Tout ceci est concret aujourd'hui grâce à l'aide précieuse de toute l'équipe du CBE du Nord-Est toulousain qui nous a pilotées dans toutes nos démarches. Nous espérons une belle réussite avec ce bon début de création».
Source La Dêpeche.fr
Tia Tanindranaza0 partages

Orinasa afaka haba ao AntsirabeMpiasa 4 000 mety ho very asa

Orinasa afaka haba iray miodina ao Antsirabe no ahiana hikatona noho ny resaka tsy fifanarahana tamin` ny tompon-trano nofainy (contrat de bail). Ny taona 2007 no nanao taratasim-pifanarahana fa hanofa ny trano niasany ny orinasa afaka haba iray ary haharitra 9 taona izany.

 Tsy mbola tapitra ilay fe-potoana dia nanapaka ilay fifanarahana ilay orinasal mpanao akanjo-ba ny taona 2012 fa hiova toerana ka nampandre ny tompon-trano enim-bolana mialohan` ny nialany (preavis). Ny zava-nisy anefa nampiakatra ny raharaha teo anivon` ny tribonaly ny tompon-trano, izay nilaza fa simba ny tranony ary nitaky onitra izy tamin` zany. Resy anefa ny tompon-trano tamin` izany ka nampiakatra indray ny raharaha ny taona 2014. Nivoaka ny didy izay nitaky onitra 146 tapitrisa Ariary tamin` ilay orinasa afaka haba miampy vola nitentina 126 000 euros ho hofan-trano nandritra ny dimy taona ambiny tamin` ilay “contrat de bail”. Nangataka “pile” na “pourvoir dans l`intérêt de la loi” indray ny orinasa taorin'io saingy noho ny fifandimbiasam-pahefana dia tsy nahazo izany izy ireo. Nisy, araka izany, ireo fitaovan' ny orinasal no giazana (saisie) ary alatsinainy izao no atao lavanty. Raha hampiharina, araka izany, ny didy dia hikatona ny orinasa ary mpiasa 4000 no ho very asa mivantana. Anisan’ny mandray anjara lehibe eo amin’ny fampivelarana ny toe-karen’i Madagasikara ny fidirana eo amin’ny sehatry ny varotra iraisam-pirenena. Ohatra amin’izany ny sehatry ny famokarana lamba, izay raha toa ka afaka mampiasa olona arivo ny orinasa afaka haba.

 

Marigny A.

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fisotroan-toakaEfa lasa fomba amam-panaon’ny Malagasy

Mifamatotra amin’ny fomba amam-panao sy kolontsaina ary ny andavanandrom-piainan’ny Malagasy na an-kafaliana na an-karatsiana ny toaka amin’ny ankapobeny.

 

Ny fary no tena fantatry ny besinimaro fa akora fototra hanamboarana ny toaka, dia ireny “rhum” isan-karazany ireny. Io rahateo no isan’ny tena fantatry ny besinimaro eto amintsika satria na ny tsy mpisotro aza dia mahalala ihany koa fa ny toaka gasy, dia avy amin’ny fary. Fantatro ary fa ny “vodka”, dia ovy no akora fototra hoenti-manamboatra azy ireny; ny “cactus” na ny raketa kosa no isan’ny ilaina betsaka raha hamboatra ny “tequiila”, ny katsaka, voasary mankirana, malt… kosa no isan’ny hanamboarana ny Whisky arakaraka ny karazany. Ampahany ihany ireo.

Maromaro ireo orinasa mpamokatra toaka sy zava-pisotro eto amintsika, toy ny Royal spirit, Dzama, Soredim, Vidzar,… izay misy ny manondrana ny vokatra any ivelany ireny satria isan’ny tena ankafizin’ny vahiny ny vokatra zava-pisotro misy alikaola vokarina eto Madagasikara, ankoatra ny famatsiana ny tsena anatiny. Ny orinasa iray fotsiny izay tsy tononina anarana, ohatra, dia nahalafo 3 000 000 tavoahangy teo ho eo, tamin’ireo kazaran-toka vokariny ny volana janoary 2019  teo. Raha miakatra ny saran-dalàna, miakatra ny vidim-bary, misondrotra ny faktioran’ny jirama,… dia matetika mimenomenona ny olona. Rehefa ny toaka na ny labiera kosa no misondrotra tsy mba misy olana firy, ary tsy mampiretika, ary ny “bar” dia mandeha foana ny tsenany amin’ny ankapobeny, ka izay no isan’ny mampirongatra fitsanganany saika isaky ny elakelan-trano, n’aiza n’aiza eto Madagasikara. Aleo zaraina amintsika eto fa ny hoe: “BAR”, dia nentin’ny vazaha nanafohizana ny hoe: “Boire à Répetition”, izany misotro matetika na miverimberina!

 

BAR manakaiky vahoaka

Tokony ho “bar” iray isaky ny mponina 1 500 no fenitra. Tsy tokony hifanakaiky ny mpivaro-toaka na samy ara-dalàna aza, fa misy elanelana eo amin’ny 150 metatra. Tsy tokony hanakaiky fiangonana, sekoly,… Amin’ny ankapobeny anefa eto amintsika dia tsy voahaja izay lalàna izay satria ny 80% amin’ny toeram-pisotroana, izay saika hita any anelakelan-trano no tsy manara-dalàna, indrindra fa ny eny ambany tanàna misy ny fiarahamonina sokajiana ho sahirana. Lojika raha maro ny roboka amin’ny toaka satria toa zary lasa sangisangy zary tenany aza ny hoe: “Bar manakaiky vahoaka”. Tsy rahahiana intsony ny hoe: tsy afaka mividy sy misotro zava-pisotro misy alikaola ny ankizy sy ny zaza tsy ampy taona satria zaran’ny mpivarotra aza mahalafo. Isan’ny mitarika korontana miainga ao an-tokantrano, mipaka amin’ny fiarahamonina anefa ny tsy fahafehezana azy io.

 

Isan’ny miroborobo eto amintsika ny famokarana sy ny fivarotana toaka Gasy, izay mora kokoa. Olana tsy fisian’ny sivana sy ny fenitra tena azo antoka, ka izay no mahatonga ny fandraran’ny fanjakana ny famokarana azy. Misy, ohatra, ny akora, toy ny “methanol” sy “ethanol” ao anatin’ny toaka vokarina amin’ny alalan’ny fary. Tokony handalo Laboratoara ny fitsirihana ny fandanjalanjana ny tahan’ireny, saingy tsy misy izany ho an’ny toaka Gasy, kanefa mety hiteraka aretina na hampidi-doza, toy ny fahatapahan’ny lalàn-drà (AVC) na fahafatsena mihitsy aza. Ny fivarotana zava-pisotro misy alikaola tsy nahazoana alalana amina toerana manokana, eny an-kalamanjana, na mandehandeha, dia voararan’ny lalàna ary handoavana onitra 10 000Ar isaky ny litatra ary mampigadra 1 ka hatramin’ny 2 taona an-tranomaizina, miampy fanagiazana ny entana mety mbola tehirizina (araka ny voalazan’ny andininy 20.01.68 amin’ny lalàna ankapoben’ny hetra). Mihantra amin’ireo tratra mamokatra izany kanefa tsy manana fahazoan-dàlana ihany koa io.

SARY 2: Voarara ny toaka gasy noho ny tsy fahafenoana fenitra ara-dalàna

Tsy mety afa-po, fa nahoana ?

Amin’ny ankapobeny, dia tsy mety afa-po loatra amin’ny iray ny mpisotro rehefa tojo zava-pisotro misy alikaola. Ny ankamaroan’ny “mpirevy” dia saika ohatr’izay avokoa, ka raha mbola misy ny hoenti-manana hahafaha-manohy io revy io, dia mitohy hatrany. Isan’ny anton’io, raha ny fanazavan’ny manam-pahaizana ny mety ho fisian’ny akora mandrisika hisotro toy “formol” na akora hafa, izay mampitady sy mampite hisotro foana, ary ny labiera matetika no mety ahitana an’io. Mety ho resaka ara-barotra sy hampandeha ny tsena ny fisian’io amin’ny famokarana amina indostria maro maneran-tany satria, raha ny fenitra iraisam-pirenena tsy tokony hisy an’izay, hoy  ny fanazavan’ny manam-pahaizana iray. Antony hafa ihany koa anefa ny fahatsapana fahafinaretina noho izy manetsika ny retsika amin’ny vatana no sady manaitaitra, ka satry hisotro foana.

 

Sahisahy mamoaka ny hafaliana sy ny alahelo

Araka ny efa natsipy tetsy ambony, dia mampihetsika ny retsika eo amin’ny vatan’olombelona “éxitant” ny alikaola, ka mahatonga azy ho lasa sahisahy. Maro rahateo aza no miteny rehefa handeha handray zava-pisotro misy alikaola hoe: “ody risika kely”. Rehefa mitohy ny fisotroana ka miakatra ny tahan’ny alikaola dia manomboka tsy voabaikon’ny atidoha ny vatana satria miantraika any amin’ny lalàndra sy mitroka ny siramamy ao aminy ny alikaola. Izany no mety hitarika any amin’ny tsy fahatsiarovan-tena na “coma éthylique”

Ireo sokajy

Ny fatra tokony ho zakan’ny olona  

Amin’ny ankapobeny dia manome 10g amina alkaola madiorano (alcool pur) ny vera iray 25cl amin’ny labiera misy tahana alikaola 5°, 10cl amin’ny Champagne 12°, 10cl amin’ny divay 12°, 3cl amin’ny Whisky 45°,… Samy manana ny vera fisotroana azy avy ireny karazana zava-pisotro misy alikaola ireny. Ho an’ny lehilahy, dia tsy tokony hihoatra 3 vera ao anatin’ny iray andro ny zava-pisotro misy alikaola sotroina, raha 2 vera kosa izany ho an’ny vehivavy. Tokony hisy iray andro tsy tokony mihitsy ao anatin’ny herinandro iray.

Inona avy ny aretina mety ateraky ny toaka  ?

Maro ny aretina mety ho azo toaka fa ampahany ihany ireto: hépatite alcoolique, cirrhose du foie (mamotika ny aty), pancréatite (manimba ny sarakaty), trouble du système nerveux (fikorontanan’ny fiasan’ny lalàndra),..., hoy i Dr RR, raha nanontaniana mikasika azy io.

Inona atao raha te hiala amin’ny toaka ? Misy fanafody manokana ve ?

Ny dingana fialana aloha arakaraky ny “degré d'alcoolisme” izany hoe ny fatra sy ny tahan’ny alikaola noho ny fisotroana zava-pisotro misy alikaola, hoy ny fanehoan-kevitry Dr RR. Raha tsy tena « alcoolique » izany hoe ireo mety sokajiana ho « tranon-toaka », miankin-doka na « dépendant(e) » dia finiavan'ilay olona hiala fotsiny no zava-dehibe fa raha tena efa roboka sy tsy mahazo aina raha tsy mandray azy ilay olona dia eo ilay misy dingana, izany hoe ampidinina moramora ny daozy miaraka fanafody satria mety hanao krizy raha miala tampoka! Ny fanafody dia misy karazany maro, raha ny nambarany ka misy, ohatra, fanafody mampidina ny faniriana hisotro na ilay antsoina hoe : « envie », misy fanafody mankarary rehefa misotro,... raha ny fanazavany !

Nandrindra sy nanatontosa : Toky RAFALIMANANA

 

Tia Tanindranaza0 partages

Zaza mivadi-tongotraTsy fantatra ny anton’ny 80 %-n’ireo tranga misy

Zaza iray amin’ny 500 isa vao teraka no fantatra fa mivadi-tongotra eto Madagasikara. Hatreto dia mbola tsy fantatra ny 80 %-n’ny mety ho mahatonga izany raha vokatry ny aretina mandritra ny fotoana hitondran’ny Renim-pianakaviana iray vohoka kosa ny 20 % ambiny.

 

Tsotra ny fitsaboana ity  mivadi-tongotra ity, raha araka ny fanazavan’ny dokotera Soloarivelo, lehiben’ny ivon-toerana fanamboarana solon-tongotra eo anivon’ny  CHRD Itaosy, indrindra raha vao teraka ny zaza iray dia efa entina manatona ireny ivon-toerana ireny fa tsy andrasana efa lehibe. Enina ka hatramin’ny valo herinandro mantsy raha nambarany no hampanovina platra ny zaza iray. Asiana fitaovana ny tongony aorian’izany izay efa nohamaivanina tanteraka ny fandraisan’anjaran’ny Ray aman-dReny ary arahi-maso ny fivoaran’ny tongotr’ilay zaza mandrapahafenony dimy taona. Na izany aza anefa hoy ity dokotera ity dia tsy mitovy ny tongotra mivadika hatrany an-kibo sy ny tongotra ara-dalana, indrindra fa ny resaka pointure. Anisan’ny manampy betsaka ireny ivon-toerana mandray an-tanàna ny zaza mivadi-tongotra ireny ny “Miracle feet” sy ny “fondation telma”. Zaza miisa 500 hatreto no efa nahazo tombontsoa raha araka ny fanazavan-dRabenindray Sendrarisoa avy amin’ny Miracle feet. Nisy omaly ny fifanakalozan-kevitra nentin’ireo tompon’andraikitra isan-tsokajiny  niresaka manokana ity mivadi-tongotra ity, hahafahana mampitombo ny tahan’ireo Ray aman-dReny manan-janaka lasibatra manatona ireny ivon-toerana voatokana ireny.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Antananarivo- fandriampahalemanaMifarimbona manidy lalana ny mpitandro filaminana

Manara-maso tanteraka ireo lalana miditra, indrindra mivoaka ny Renivohitra ireo mpitandro filaminana amin’izao fotoana izao.

 Tafiditra ao anatin’ny ady amin’ny fanafihana mitam-piadiana sy fakana an-keriny izao ezaka iombonan’ny tafika sy zandary ary polisy izao. Tanjona ny hanidy ny lalana rehetra izay ivoahana ny Renivohitra, indrindra raha misy fanafihana mitam-piadiana mba hisamborana ireo mpanao ratsy mieritreritra ny ho tafaporitsaka amin’ny fanaovan-dratsy. Efa eny am-pelatanan’ireo miaramila misahana ny tetikasan’ny fandriampahalemana ny fitaovana enti-miatrika izany. Mifameno amin’ny ezaka ato anatin’Antananarivo amin’ny fidinana ifotony sy ny fisehoana tanterahin’ireo mpitandro filaminana ny paik’ady. Tsahivina hatrany fa toerana maro eto Antananarivo Renivohitra, mba tsy ilazana fa izy rehetra, no lasa faritra mena, raha Andranomanalina sy Antohomadinika ary Besarety sy Ambanidia ihany izany tany aloha. Zary mampikaikaika ny olom-pirenena hatrany ity tsy fandriam-pahalemana ity. Miandrandra ny mpanara-baovao fa hisy vokany izao velam-pandrika ifandrombonan’ireo tandroka aron’ny vozona amin’ny filaminam-bahoaka izao. Tsy azo lavina fa efa betsaka ireo tratran’ny mason’haraton’ny mpitandro filaminana fa izao tetik’ady  “opération épervier” izao koa antenaina hampihena ny tsy fandriam-pahalemana, indrindra ho fisamborana ireo trondro vaventy sy ati-doha mikotrika amin’ny fanafihana mahery vaika sy ny fanaovana kidnapping. Efa fampiasa any amin’ireo Tanandehibe any ivelany tahaka ny any Paris ity tetik’ady ity fa saingy ny “caméra de surveillance” mameno ny lalàna sy ny elakelan-trano no tsy ampy eto  Madagasikara.

Haja Nirina

Tia Tanindranaza0 partages

Mpianatra ho dokotera ao amin’ny CHU-JRAMampitaraina ny mana-marary

Tovolahy iray vao erotrerony no voadonan’ny fiara ny alatsinainy 11 martsa 2019 teo, tao Farango Analamahitsy. Naiditra tetsy amin’ny CHU-JRA Befelatanana izy io. Voalazan’ny fianakaviana fa ny tandrevak’ireo mpianatra ho dokotera no antony nampodimandry ity naratra ity ny alahady teo.

 

 Raha ny voambara hatrany dia nirahin’ny tao am-piasana handeha hanatitra vola mitentina 4 tapitrisa ariary tany amin’ny banky izy no voadonan’ny fiara raha nitondra moto. Nentina avy hatrany tao amin’ny hopitaly ary ny tongony no tena voa mafy saingy nahagaga fa lisitra amina kahie no fanafody. Tamin’io alahady io, hoy ny fanazavana, dia nitranga ny tsy nampoizina raha iny nivoaka hisotra kafe iny ny mpiambina marary satria nampidirin’ireo mpianatra ho dokotera « bloc » ilay marary. Ilay mpamoha varavarana no nampandre izany tamin’ny fianakaviana. Niezaka namonjy izany izahay, hoy ny fianakaviana, ary ny zanakay efa navoaka teo amin’ny lalan-tsara nolazaina fa maty no novantaninay. Notsindrian’ny renin’ny maty fa tsy nisy dokotera tompon’andraikitra tamin’io fotoanan’ ny alahady io, fa ireo mpianatra ho dokotera no nampiditra ny zanany tao amin’ny « bloc ». Namboraka ny alahelony mikasika ny fanararaotana nolazain’izy ireo fa nataon’ireo mpianatra dokotera moa ny fianakaviana ary nilaza fa nony fahitan’ireto farany fa teratany vahiny no manampy ny marary dia nohararaotin’izy ireo nampividianana fanafody maro mety mbola hanaovana aferafera amin’ny marary hafa izay tsy nampiasaina akory sy natao tsirambina ny zanany. Manao antso avo ny tompon’andraikitra mba hanara-maso ny mpianatra ho dokotera ao amin’ny CHU-JRA noho izany ity fianakaviana ity.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

La Grande BraderieMankalaza ny faha 20 taonany

Hotanterahina ny 27 ka hatramin’ny 30 martsa izao indray ny hetsika la grande braderie de Madagascar andiany voalohany amin’ity taona 2019 ity.

 

Etsy amin’ny lapan’ny kolontsaina sy ny fanatanjahantena etsy Mahamasina no hanatanterahana izany, iarahana amin’ny Madavision. Trano eva manodidina ny 200 isa raha ny nambaran-dRamanantsoa Harilala mpikarakara no handray anjara amin’izany, ahitana ireo sokajin’entana maro samihafa. Tanjona ny hahafahana manome ny mpanjifa rehetra ny fihenam-bidy izay fantatra fa hahatratra hatrany amin’ny 50 % mihitsy ny sasany. Hampahafantarina isan’andro ny trano eva ahitana izany raha ny nambaran-dRamanantsoa Harilala hatrany ka anisan’ny tena hahazo tombontsoa betsaka ireo mpankafy tennis sy ranomanitra. Nomarihiny manokana moa fa efa 20 taona izao no nisian’ny hetsika la grande braderie koa inoany fa hihoatra ny 35.000 ireo mpitsidika andrasana ho avy mandritra izany.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanesorana ireo mpiasa ECDSahirana ara-bola ny fanjakana ?

Taorian` ny baiko nomen` ny Filoham-pirenena, nandritra ny filan-kevitry ny ministra, 27 febroary lasa teo, dia tsy hisy intsony ny fandraisana ireo mpiasa ao anatin` ny fifanarahan` asa « Emploi de Courte Durée » na ECD.

 

 Inona marina no atao hoe “agent contractuel”? Manoloana ny fitantanan-draharaham-panjakana dia sehatr'asa manana endrika fifanekena no misy ny mpiasam-panjakana tsy tena raikitra. Voarakitra ao anatin`ny sata mifehy ny mpiasam-panjakana tsy tena raikitra fa voafatotry ny fifanekena ao anatin'ny fotoana voafetra voaantso hanantanteraka asa any amin'ny Fitantanan-draharaham-panjakana sy ny toeram-piasana miankina amin'ny Fanjakana izy ireo. Miisa dimy ireo karazana mpiasam-panjakana tsy tena raikitra miasa any amin'ny ministera sy andrim-panjakana ary toeram-piasana miankina amin'ny Fanjakana mbamin'ny vondrom-bahoakam-paritra itsinjaram-pahefana: Mpiasa nantsoina hanatanteraka ny asa natokana ho an'ny mpiasam-panjakana (EFA) ; Mpiasa nantsoina hanatanteraka asa voalaza fa maharitra (ELD) ;  Mpiasa nantsoina hanatanteraka asa voalaza fa tsy maharitra (ECD) ;  Ny manafo (EMO) ;  Mpiasa nantsoina hanatanteraka asa manokana (ES). Raha misy olona tafiditra ho ECD dia mijanona ho ECD foana izy. Tsy manan-tsafidy izy fa izay asa misy eo no ataony na inona na inona fari-pahaizany ary ny karamany dia kely satria ny sorabola enti-miasa no tsinjaraina amin’ny ECD rehetra ary ny isan’izy ireo dia tsy mitsaha-mitombo. Izy ireo miadidy ny fampandehanana ny sampandraharaha iray ary tompon'andraikitra eo anatrehan'ireo lehibeny amin'ny fahefana nomena azy amin'izany sy ny fanantanterahana ny baiko nomeny. Tsara manamarika fa 60% ny tetibolam-panajakana dia natokana ho fandoavana karaman` ny mpiasa ary ahitana azy ireo avokoa ny sehatra rehetra. Tsy ny fanatsarana ny fitantanan-draharaham-panjakana ve no tokony imasoana toy ny fitantanana madio amin` ireny fanomezana tsena-barom-panjakana ireny, ny fampidiran-ketra, ny fampihenana ny famoaham-bolam-panajakana… Voavaha ve ny olana amin` ireo mpiasam-panjakana “matoatoa”? Saika mpiasam-panjakana tsy izy na “matoatoa” avokoa ny 40 000 amin`ireo 160 000 misy eto Madagasikara raha ny tatitra tamin` ny 2016. Na izy ireny olona efa maty, na tsy miasa amin` ny sampan-draharaham-panjakana nefa mandray karama. Ho fanadiovana ny asam-panjakana sy tafiditra ao anatin` ny politikam-pitsitsiana izay napetraky ny fitondrana izany fanapahan-kevitra izany saingy voaporofo aloha fa sahirana ara-bola ny fanjakana ka hahitsana izay azo hahitsana.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Mila mailo dieny izao

Tamin’ireny andro ireny nisy nofy nolokoana, nisy nofo nokoloana, nisy mofo notsakoina dia nilamina ny tany, hoy ny poeta iray izay. Miha mafy hatrany tokoa ny fiainana ary tsy misy izay tsy mitaraina momba izany ny olombelona rehetra eto ambonin’ny tany.

 

Andeha atao hoe fomban’ny mpanao politika milatsaka ho fidiana ho mpitarika rafitra iray ve ny mampanantena zavatra maro rehefa tonga ny fotoanan’ny fampielezan-kevitra? Ny an’ny sasany izany moa dia tena hita izao fa fampanofisana am-pitsanganana mihitsy ary aty amin’ny tany an-dalam-pandrosoana toa antsika dia izy ireny foana matetika no tena lany. Nivoaka iny ny lisitr’ireo mahazo mirotsaka ho depiote. Ahitana karazana satan’olona ao toy ny mpahay toekarena, ny mpahay fiarahamonina, ny mpahay lalàna sy ny sisa saingy ny tena mampiavaka azy dia hoe feno artista. Samy hampanantena ireo atsy ho atsy fa hitondra an’izao sy izao ho an’ny mpiara-belona aminy. Ny tamin’ny 5 taona lasa moa niaraha-nahatsiahy ireny fampanantenana fotodrafitrasa marobe ireny kanefa dia olona mikendry ny ho lasa mpanao lalàna no nitanisa izany tamin’ireo vahoaka nojonoiny hifidy azy avy. Misy kandida amin’izao manaraka izao mihitsy no vaky vava fa mbola tsy mahalala ny tena asana depiote ny ankamaroan’ny olona. Mazava fa an-kavitsiana izany ireo kandida tena nampahafantatra marina tamin’ny vahoaka ny ho asany tamin’ireny fotoana ireny. Mila mailo dieny izao, araka izany, izao sy ianao raha hivonona hiaino ny fampanantenana rehetra mety ho re ao aoriana ao. Tena mifandraika amin’ny asa andrasana aminy avy tokoa ve ny ho zava-dazain’ireo kandida tsirairay? Etsy ankilany moa mandra-pahatonga izay fotoana izay dia mitohy ny fandanindaniam-poana isan-karazany ataon’ny manam-pahefantsika. Niaraha-nahita ireny ny delegasionina “nafonja dia nafonja” nentina nitangirika famatsiana tatsy amin’ny nosy rahavavy tatsy. Ny fanambaniana ny tantsaha Malagasy amin’ny fanoloana ny vary vokatra eto an-toerana amin’ny varina hafa firenena izay manalasala ny kalitaony koa etsy an-daniny manginy fotsiny. Ny firenena miha mahantra. Miakatra ny vidim-piainana ary teto ambonin’ny tany tsy mbola nisy firenena nahay nampidina vidim-piainana izany fa ny mpitondra mahay mitantana kosa anefa mahay mampiakatra ny fari-piainan’ny vahoakany.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

BILETA TOKANA

Ahitana karazany telo ny bileta tokana ho ampiasaina amin’ny fifidianana solombavambahoaka hoy ny Ceni. Na atao A 3 na A4 na A5 ny bileta tokana izay ho atonta manomboka amin’ny 26 marsa izao.

NY FILOHA NO AO AMBADIKA

Ny filohan’ny Repoblika mihitsy no tao ambadiky ny fandrotsahana ho solombavambahoaka azy roa vavy ministry ny mponina sy ministry ny fanabeazam-pirenena. Fantatra fa manana hery politika matanjaka izy roa vavy ireo ka ilain’ny filohan’ny repoblika amin’ny fahamarinan-toerany any amin’ny distrika misy azy. Efa tsy navela nanatrika filan-kevitry ny ministra itsony ihany koa izy mirahavavy nanomboka tamin’ity herinandro ity

ARETINA MAHAVOA NY ZAZA

Vao lasa ny kitrotro, miditra indray ny aretina hafa bronchiolite izay mahavoa zaza maro amin’izao. Manodidina ny 40 isan’andro ireo zaza tratrany ao amin’ny hoitalin’ny tsaralalana. Ireo zaza roa taona no tena tratran’ity aretin-tratra ity ary tena mahasempotra azy ireo mihitsy. Tsy voatsabon’ny antibiotique anefa ilay aretina ka tsy  maintsy tazomina any amin’ny hopitaly ny ankabeazan’ireo zaza tratra.

ZANDARY MATY

Notanterahina omaly ny fanomezam-boninahitra farany ilay zandary maty am-perin’asa tany Tsaratanana. Tao amin’ny tobin’ny Fign  izay niasany no nampiakarana azy ho zandary kilasy faharoa ary ny mari-boninahitra Chevalier de l’Ordre National. Nanafatra mafy ny ministry ny fiarovam-pirenena ny tss tokony ivarotan’ny mpitandro ny filaminana basy sy bala satria amin’ny farany dia ireo miaramila mpiara-miasa ihany no matin’izany.

FANENDAHANA ENY AMBOHITSOA

Amin’ny enina ora hariva dia efa raikitra ny fanendahana eny Ivanja Ambohitsoa. Vola 600.000 ariary  sy karatra maro no lasan’ireo olon-dratsy. Tsy nitsoaka lavitra akory ireo fa nijanona teo amin’ny toeram-pisotroan-toaka teo amin’ny manodidina ihany. Tonga teny ny polisy rehefa nampandrenesana saingy tafaporitsaka daholo ireo olon-dratsy ireo izay efa manana mpitsikilo matanjaka eo  amin’ilay tanana.Mitaraina ireo mponina fa efa misesy izany fanendahana izany tato ho ato ary mamely an-tanana ihany ireo jiolahy

 

MINISITRA MANDEHA ANY IVELANY

 Feno tanteraka ny fandaharam-potoanan’ny minisitra amin’ny fandehanana any ivelany. Ny an’ny sasany aza dia efa ho iray volana maninjitra no tsy ho eto mihitsy fa vao tonga dia mandeha indray. Mihazakazaka amin’ny fanaovana mission any ivelany avy ny tsirairay ary  raha vao misy fanasàna dia efa tsy tàna. Izany ve no hatao hoe manaja ny politikam-pitsitsiana izay napetraky ny filoha. Rediredy avokoa no misy eto. 

MATY VOADAROKA

Namoy ny ainy koa omaly ilay renim-pianakaviana izay nodarohina sy notsatohana zava-maranitra tao Analakininin, Hopitaly Be. Izy io anefa dia mitondra vohoka koa ary dia niara-maty taminy koa izany ilay zaza tao an-kibony. Raha tsiahivina dia afak’omaly no niditra an-tsokosoko tao an-tranony ny lehilahy iray izay mpiasany taloha ary namaly faty namono azy sy ny zanany. Ny zanany iray no maty tsy tsa-drano fa izy kosa mbola tonga teny amin’ny hopitaly vao namoy ny ainy. 

KANDIDA MIFANDRAHONA

Efa misy amin’ireo kandida ho depiote sahady no mifandrahona eto an-drenivohitra sy ny manodidina. Ireo izay tsy tafiditra IRD dia tezitra mafy ary ireo tafiditra kosa dia miseho milay ka mahatonga ny fahasorenan’iretsy voalohany. Nisy tranga iray izay efa saika tonga tamin’ny fifampitoriana mihitsy saingy mbola samy nahatsapa ny roa tonta fa samy manao propagandy aloha. Ahiana hipoaka ity raharaha ity atsy ho atsy.

Tia Tanindranaza0 partages

Kitram-pirahalahiana iraisam-pirenenaVoatanan’ny Uscafoot Analamanga ady sahala ny Mahorais

Voatanan’ny ekipan’ny Uscafoot Analamanga ady sahala 1 - 1 ny ekipam-pirenena Mahorais tamin’ny lalaom-pirahalahiana iraisam-pirenena nifanaovan’izy ireo tetsy

Tia Tanindranaza0 partages

Barea sy Sénégal sy ny fifanintsanana CAN 2019Manana ny heviny ny mpitia baolina kitra Malagasy

Ho tanterahina any amin’ny kianja Lat Dior any Thiès Sénégal amin’ny sabotsy 23 martsa 2019 ho avy izao amin’ny 10 ora alina eto Madagasikara ny lalao

Tia Tanindranaza0 partages

Mpianatra Malagasy tany SinaTsy nahazo diplaoma, tsy afaka mitady asa

Mafy ny mahazo ireo mpianatra Malagasy nandrato fianarana tany Sina. Raha araka ny vaovao voaray mantsy dia tsy nomen’ireo oniversite lehibe nianaran’izy ireo tany an-toerana ny diplaomany noho ny tsy fahaloavan’ny fitondram-panjakana ny trosa 30 volana, vatsim-pianarana tokony omeny ireo oniversite lehibe any an-toerana.

 

  Efa nanomboka tamin’ny taom-pianarana 2013-2014 no niainan’ireo mpianatra izany ary tsy mbola voavaha hatreto. Tsy navelan’ireo oniversite nianarany nanao “soutenance” ohatra ny sasany  tamin’izy ireo tamin’ny  taona  2015. Teo an-kilan’izay anefa dia  iray volana monja ihany koa ny vatsim-pianarana mba noraisin’izy tamin’ny taona 2018 raha efa tsy zarizary ny teo aloha rehetra. Nijaly tanteraka ireo mpianatra Malagasy vokatr’izany satria tsy zarizary ny sakafo nohaniny no sady tsy afaka nitsabo tena tsy nanao boky ihany koa. Efa samy  niezaka ny nivaro-pananana sy nanao izay mety avokoa moa raha ny fantatra ny Ray aman-dRenin’izy ireo teto an-tanindrazana saingy tsy  zakan’ny  teo am-pelatanànan’izy ireo izany. Olana goavana tena sedrain’ny mpianatra ankehitriny ny tsy fisian’ny diplaoma eo am-pelantanany hahafahany mitady asa. Miantso ny Fitondram-panjakana mba hijery akaiky ity tranga ity araka izany izy ireo. Tsiahivina moa fa nahatratra  273 ireo mpianatra Malagasy nandrato fianarana tany Sina teny am-piandohana lasa 239 mianadahy sisa izy ireo ankehitriny no nahavita hatramin’ny farany.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Fanavakavaham-bolon-koditraMbola tena manjaka eny anivon’ny fiaraha-monina

Mbola hita sy manjaka eny anivon’ny fiaraha-monina Malagasy ny fanavakavaham-bolon-koditra ka tsy vitsy ireo mitondra takaitra vokatr’izany.

 

  Any amin’ny toeram-piasana ohatra dia mbola mipetraka hatrany ho an’ny orinasa sasany ny hoe : fotsy sy ny mainty. Toraka izany koa ny tso-bolo, sy ngita volo…izay tsiahivina fa manimba fiainan’olona no sady vato misakana ho an’ny fampandrosoana ihany koa. Ho ana tanora tovovavy iray nanaiky niresaka tamin’ny gazety Tia tanindrazana ohatra dia tena nangidy taminy ny fandavan’ny orinasa iray handray azy hiasa noho izy mainty fihodirana. Raha ny nambarany dia efa hatrany am-pianarana fony fahazaza no niharetany izany. Sady sahirana ara-pivelomana mantsy izy no mainty ihany koa ka sady nanilika azy ny mpiara-mianatra taminy no nanao ny nataony ihany koa ny mpampianatra. Na izany aza anefa dia nikiry hatrany izy ary niezaka nanangana orinasa kely ho an’ny tenany ankehitriny. Marihana anio alakamisy 21 martsa ny andro maneran-tany iadiana amin’ny fanavakavaham-bolon-koditra. Ny tao Afrika atsimo moa no tena nalaza ratsy tamin’ny resaka fanavakavaham-bolon-koditra, ary tena am-polo taonany ny fampihavanam-pirenena nataon’izy ireo mba handaminana ny fiaraha-monina sy hanoherana io fomba tsy mety io.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana Solombavambahoaka 2019Mitaky fifidianana madio sy mangarahara ireo kandida

Indray andro taorian’ny nivoahan’ny lisitra ofisialy an’ireo kandida nekena fa nahafeno fepetra firotsahan-kofidiana ho

Tia Tanindranaza0 partages

Fitondrana RajoelinaLasa fampiesonana ilay velirano

Ny an’ny teo aloha no mody hetsiketsehana, dia tahaka ny hoe haingam-piasa, kanefa ny fitohizan’ny fitantanan-draharaham-panjakana no ezahin’ny fanjakana Rajoelina takonana amin’ny hoe : «fanatanterahana ny velirano ».

 

Tsy mbola tena hita ny zava-baovao sy ainga vao hoentin-dRajoelina satria raha resaka vary mora izany, ohatra, tsy vao izao no nisiany fa efa fanao tamin’ny tetezamita, ary tsy vahaolana maharitra.  Ny tetikasa lehibe ambara atao toy ny building, trano 50 000, tanamasoandro,… dia toa tsy misy tetiandro mazava ary toa efa ezahina tsy resahina aza. Ny politikan’ny fampandrosoana teo  aloha ihany no tohizana kanefa tsaroana tsara ny fanenjehana ny filoha teo aloha Hery Rajaonarimampianina teny amin’ny 13 mey ny volana aprily 2018 nanaovana ny hoe: “miala Rajao”. Ankoatra ny lalàm-pifidianana, dia isan’ny notoherina mafy ny teny amin’ny 13 mey nandritra ny hetsiky ny depiote 73 niarahan’ny MAPAR, MMM, TIM ny lalàna mikasika ny faritra ara-toekarena manokana na ny ZES. Mbola nilaza hanohitra hatramin’ny farany ny ZES aza Rtoa Christine Razanamahasoa rehefa tonga minisitry ny fanajariana ny tany. Moramora ny manakiana rehefa tsy eo amin’ny toerana fa rehefa tonga eo hafa mihitsy. Mitady fomba hialana bala sy hanovana resaka no tena atao aty aoriana. Ny 10 febroary 2009, ohatra, i Andry Rajoelina dia nilaza tao amin’ny gazety Jeune Afrika izay raha hadika tsotsotra amin’ny teny Malagasy ny teniny dia hoe: “ny Daewoo, isan’ny mampalahelo ny vahoaka io. Manameloka ny fifanaovan-tsonia aho, ary ny governemanta sy ny filoham-pirenena indrindra indrindra. Araka ny fomban-drazana, dia voarara ny famarotana na fampanofana tany amin’ny vahiny”. Fambolena katsaka sy “palmier” hahazoana menaka no saika hataon’io orinasa Koreanina io tamin’izany, izay nisy fampiasam-bola 6 miliara dolara sy famoronan’asa 70 000, saingy nosakanana sy natao fitaovana nentina nanonganam-panjakana. Io anefa fa miantso ny Maorisianina sy manao fifanarahana ary miezaka manadio tena. Anatra ho an’ny vahoaka ny zava-misy ankehitriny amin’ny tsy tokony handraisana an-tendrony ny fampanantenan’ny mpanao politika sy mba tsy ho taitaitra sy sodoka amin’ny zavatra havoakan’ny vavan’izy ireo satria izay lazaina fa mainty anio ambara fa fotsy rahampitso, raha io fanaon-dRajoelina io no jerena. Fampiesonana e !

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Ravalo sy ny kandida TIMMandresy no toromarika

Tsy mipetra-potsiny fa tena manomana sy miketrika mafy ny hibatana fandresana amin’ny fifidianana solombavambahoaka hatao ny 27 mey ho avy izao ny Antoko Tiako i Madagasikara (TIM).

 

 Mandeha ny fifanomezana toromarika mba hampahomby izany, ka omaly ohatra, dia nisy ny fihaonana sy fifanakalozan-kevitra teo aminy sy ireo kandida solombavambahoaka vitsivitsy nahitana an-dry Hanitra Razafimanantsoa mirotsaka eny amin’ny Boriborintany I eto Antananarivo, Ralambozafimbololona Fetra eny amin’ny Boriborintany faha-5, Todisoa Andriamampandry eny amin’ny Boriborintany faha-6, Fidèle Razarapiera any amin’ny distrikan’Ambatondrazaka,… Mbola anatin’ny « Pré-campagne » isika amin’izao fotoana izao, ary maro ny hetsika samihafa hoentin’ireo kandida mampahafantatra bebe kokoa ny tenany sy ny ekipa miaraka aminy. Ho an’ny amin’ny Boriborintany faha-6, ohatra, dia nidina ifotony nijery ny olana sy nihaino ny tarainan’ny vahoaka teny Ankazomanga Atsimo ny kandida Todisoa Andriamampandry omaly, izay notsenain’ny mpitarika ny FOKOTIM sy  ireo vahoaka marobe no niaraka nitsena sy nanoro ny toerana maharary azy noho ny rano miakatra tsy mivoaka, làlam-bahoaka misy mitady hamefy, vahoaka sarahina tsy fidiny. Andao hojerena izany, hoy ity kandida lohalisitry ny TIM ity. Ho an’ny Boriborintany faha-5 dia hisy kosa anio ny fizahana ara-pahasalamana maimaim-poana arahina fanafody hotanterahin-dRalamambozafimbololona Fetra sy ny ekipany hatao eny Soavimasoandro ho an’ny anio. Mba hanampiana ny olona satria tena sarotra ny fitsaboana amin’izao vaninandro iainantsika izao, ary tsy vao izao rahateo ny tenany no mpanao izany, fa efa ho am-polo taonany no nitondra izay anjara biriky nahafaha-nanampy ny mpiara-belona, ary hitondra ny feony sy hiady ho azy ireo eny amin’ny antenimiera. Miavaka ary tena vonon-kandresy ny kandida natolotry ny antoko TIM  manerana an’i Madagasikara tamin’ity indray mitoraka ity. Tsy hikoso-maso eo anatrehan’ny karazana hetraketraka sy kajikajy politika, ary fanamby goavana hapetraka ny hibata toerana maro.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ramanjakamiadana Hery JacquesKandidan’ny TIM ao Betioky Atsimo

Ramanjakamiadana Hery Jacques no kandidan'ny Antoko Tiako I Madagasikara na ny TIM ao Betioky Atsimo.

 

 "Soa ty filongoa fa tsy drala" no teny fanevany, izay adika tsotsotra amin’ny hoe: soa sy zava-dehibe kokoa ny resaka fihavanana sy fiombonana noho ny resa-bola. Vonona tanteraka hiatrika ny fifidianana Atoa Ramanjakamiadana Hery Jacques, izay tsy hatoro voanjo adiana amin’ny sehatry ny politika. Tsy mba nivadika tamin’ny TIM fa niara-nisedra ny mamy sy ny mangidy tao anatin’izany, indrindra fa nanomboka tamin’ny raharaha 2009. Tsy handraraka ilo mby an-doha ny fitokisana napatraka taminy hitondra ny lokon’ny TIM izy. Miisa 3 moa ny kandida ao Betioky Atsimo ka anisan’izany ny minisitra teo aloha, sady efa depiote tao an-toerana Rabenirina Jean Jacques (Isika rehetra miaraka amin'i Andry Rajoelina).

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Afera maloton’ny 2009-2014Hodiana fanina fotsiny ve ?

Aferana boaderozy, trafikana harem-pirenena, aferana tanim-panjakana,… dia isan’ny tena nanamarika ny fanjakana tetezamita.

 

 Raha atao ny ampamoaka maro samihafa dia ny 2009-2014 no tena maro ny afera maloto nandeha, eny fa hatramin’ny fanondranana olona nankany Koweit sy Liban aza angamba. Lava dia lava ny lisitra navoakan’ny Praiminisitra Jean Omer Beriziky momba ny aferana boaderozy, izay misy Malagasy voatonona fa tao ihany koa ny Karana sy ny Sinoa. Ny fifanarahana avo lenta momba ny fitrandrahana harem-pirenena, dia tamin’ny taona 2012 no nomena alalana hitrandraka harena ankibon’ny tany eto amintsika ny orinasa Toliara Sands, mpitrandraka fasimainty, izay nanao fitsirihana nanomboka teo, izany hoe : mety efa nisy resa-bola be tao. Tamin’ny andron’ny tetezamita ihany koa no nitrandrahana vy tao Soalala tamin’ny alalan’ny orinasa Wisco, izay 200 tapitrisa euros no sandany, raha ny fanehoan-kevitra efa nataon’Atoa Serge Zafimahova, fa ny 100 tapitrisa Euros ihany no noresahina,… Tsy voafidim-bahoaka i Andry Rajoelina tamin’izany fotoana izany saingy ireny ny fikitikitihina fananam-pirenena vitany, mainka fa amin’izao ambara fa filoha ara-dalàna izao. Taorian’ny fanonganam-panjakana 2009 no tena nahabetsaka ny tsy an’asa, ka nahatonga ny fitadiavana asa tany amin’ny tany Arabo, fa ny fanjakana avy eo no mamendrofendro ho mitsinjo ireo mpiasa lasibatra. Ny volana Martsa 2011, dia nisy 85 nampodiana avy any Liban, ankoatra ireo maty sy nitondra takaitra. Izao indra dia hisy 58 hampodiana satria nampijalian’ny mpampiasa, ka milaza handefa olona any sy hampody azy ny filoha. Ny resaka aferana tanim-panjakana, dia io iaraha-mahita io, fa olon’ny MAPAR izay notendrena tamin’ny tetezamia ny Tale Jeneralin’ny fananan-tany nidoboka am-ponja vonjimaika. Mety endrika ivelany tahaka ny raharaha Eddy Maminirina izay nanohana an-dRajoelina ihany koa ireny, fa ny olobe tsy ho voakitika. Maninona no tsy kitihina sy tsy anaovana fanadihadiana ilay jeneraly voatonontonona sy ny mety ho voarohirohy hafa raha tena hampihantra ny tany tan-dalàna tokoa? Tany Ankazomborona Marovoay, ohatra, dia nisy ny fanomezana tany izay tsy hay na hofaina na namidy ankolaka tamin’ny orinasa antsoina hoe Ruchu Agri mirefy 17ha mahery tamin’ny andron’ny tetezamita, ka teratany vahiny antsoina hoe Jain Vijay Kumar no nisolo tena io orinasa io,... Ampahany amin’ny afera mampiahiahy ireny, izay mbola vary mangatsiakan’ny Bianco aorian’ny fialan’ny fanjakana Rajoelina amin’ny fanjakana angamba vao mety hisokatra ny fanadihadiana sy fanenjehana…

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

JIRAMA AntalahaNodoran’ny olona leon’ny delestazy

Nodoran’ny olona ny Biraon’ny Jirama ao Antalaha omaly noho ny tsy fahafalian’ireo mpanjifa noho ny delestazy mampikolay azy, ka hotohoton’ny afo tanteraka.

 

Ny delestazy misy foana kanefa ny faktiora etsy andaniny tsy mifanaraka amin’izany, hoy hatrany ny fanamarihana. Nanomboka ny fiandohan’ny volana janoary no efa nisy io fahatapahan-jiro matetika io satria tsy misy famokarana afa-tsy 950 KW ao an-toerana kanefa  1800 anefa ny filana. Nampahafantatra moa ny eo anivon’ny Jirama fa hiainga ao Toamasina anio alakamisy faha 21 martsa ny « groupes » vaovao miisa 2, izay afaka mamokatra herinaratra 500 KW avy. Heverina ho tonga any amin’ny seranan’Antalaha ny alatsinainy 25 martsa izany hamahana ny olana ankehitriny, saingy tsy nahandry izany ireo olona. Ny volana febroary, no efa niainga teto an-drenivohitra, nihazo ny lalana mankany Antalaha ireto « groupes » ireto, fa noho ny haratsian’ny lalana tao Daraina, dia voatery niverin-dàlana ka izao halefa sambo izao, hoy hatrany ny Jirama. Ankoatra ny vahaolana amin’ny fandefasana ireo « groupes » roa ho an’Antalaha ireo, dia tsara ny mampahatsiahy, fa anisan’ny hahazo tobim-pamokarana herinaratra mandeha amin'ny alalan'ny masoandro sy ny solika na « centrales hybrides solaires » ao anatin’ilay tetik’asa hametrahana « 45 centrales hybrides » Antalaha, raha ny nambaran’ny Jirama hatrany. Heverina hanomboka ny volana jolay ho avy izao ny fanatanterahana izany tetikasa izany.

Toky R

 

Ino Vaovao0 partages

MINISITRA NILATSAKA DEPIOTE : Foana ny didim-panjakana nanendry azy ireo ho Minisitra

Minisitra roa tao anatin’ny governemanta, Ntsay Christian no voakasik’izany dia ny minisitry ny mponina, Naharimamy Lucien Irmah ary ny minisitry ny fanabeazam-pirenena, Volahaingo Marie Thérèse. Nandritra ny filan-kevitry ny governemanta ny talata hariva lasa teo, nampahafantatra ary nampiseho ny taratasy fametraham-pialàny tamin’ny Praiminisitra lehiben’ny governemanta izy roa ireto. Afak’omaly tao anatin’ny filan-kevitry ny minisitra kosa no nofoanana ny didim-panjakana nanendry azy ireo ho minisitra. 

Tamin’io ihany no namoahana sy nankatoavana ny didim-panjakana izay manendry ireo mpisolo toerana vonjimaika azy ireo. Minisitra ao anatin’ny governemanta ihany no nomena hisahana ny fampandehanan-draharaha ao anatin’ireto minisitera roa ireto mba hisian’ny fitohizan-draharaham-panjakana hatrany. Hitantana vonjimaika ny minisiteran’ny fanabeazam-pirenena, ny minisitry ny fampianarana ambony sy ny fikarohana ara-tsiansa, Rejo Fienena Félicité. 

Hitantana ny minisiteran’ny mponina kosa ny minisitry ny atitany sy ny fitsaram-pahefana, Tianarivelo Razafimahefa. Manomboka izao dia izy ireo no hiantoka ny fampandehan-draharaha eo anivon’ireto minisitera roa ireto mandrapaha voatendry izay minisitra raikitra.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FANARENANA FOTODRAFITRASA : Tapaka fa hisy ny famatsiam-bola hanamboarana ny RN12A sy RN9

Ato anatin’ny telo taona, hisy ny tetikasa hoentina hanamboarana an’ireto lalàm-pirenena roa ireto noho izy tena iankinan’ny fahasahiranana lalin’ireo mponina. Nisy ny didy hitsivolana noraisin’ny Filoham-pirenena entina hankatoavana ny famatsiam-bola mitentina 113 943 186 000 Ariary avy amin’ny Banky Afrikanina momban’ny fampandrosoana na ny BAD. 

Nasiam-pankatoavina nandritra ny filan-kevitry ny minisitra ny alarobia hariva lasa teo ity didy hitsivolana noraisin’ny Filoham-pirenena ity. Ankoatry ny asam-panajariana amin’ny RN12A sy ny RN9 dia hisy ihany koa ny fanamboarana tetezana lehibe mirefy hatrany amin’ny 900 metatra ao Bevoay izay heverina fa isany tetezana lava indrindra any amin’iny Faritra Atsimo iny. Hifantohan’ity fiaraha-miasa amin’ny BAD ity ihany koa ny fanajariana ny lemaka any amin’ny Faritra na ilay tetikasa antsoina hoe “corridors”.  

Ankoatr’izay dia nankatoavina tao anatin’ny filan-kevitry ny minisitra io ihany koa ny didy hitsivolana izay noraisin’ny Filoham-pirenena amin’ny fankatoavana hisian’ny famatsiam-bola mitentina 150 tapitrisa dôlara avy amin’ny banky iraisam-pirenena. Vola hoentina hamatsiana herinaratra amina tokantrano miisa 810 000 ary amina toeram-pitsaboana 750 isa.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FANDORANA NY JIRAMA ANTALAHA : Tonga nandamina ny zava-nisy ny Praiminisitra Ntsay

Nivoitra tao anatin’ny  filan-kevitry ny minisitra ny alarobia lasa teo  ihany koa fa ”nomena 48ora hamahana ny olana ny  minisitry ny angovo, ny rano ary ny akoran’afo,  Vonjy Andriamanga ary   tapaka tamin’izany fa tsy maintsy vahana ao anatin’ny fotoana fohy dia fohy ny  olana  mampijaly  sy manohintohina ny fiainam-bahoaka tahaka izao. Iaraha-mahalala ary mahatsapa tokoa ny fitondram-panjakana fa isany singa iray  tsy mampandeha ny fiainana andavanandron’ny mponina ary mahatonga fahasorenana ny fahatapahan-jiro  tsy  misy fiafarany. 

Antony lehibe nahatonga ny savorovoro niseho tao Antalaha ny talata lasa teo tokoa izany satria dia nitroatra ary   niafara   tamin’ny fahamaizan’ny birao sy famoizana ain’olona miisa roa.  Tsy maintsy niditra an-tsehatra ny mpitandro filaminana ho fiarovana ny amin’ny fanimbana ny tobim-pamokarana herinatra, rehefa nisy andian’olona nirohotra nankeny. Mafy dia mafy araka izany ny  fifandonana izay nahatonga  fahafatesana  sy ny naharatrana tamin’ireo mpanao fihetsiketsehana.  Tonga nitsapa alahelo,  nandamina  ny vahoaka ary  nikatsaka vahaolana  moa ny mpitondra fanjakana  ka ny  vina tratrarina eto dia ny hiverenan’ny  filaminana amin’ny laoniny sy  ny tsy hisian’ny delestazy misesilany intsony. 

Nanao fanambaràna tao amin’ny pejiny “facebook” rahateo koa ny Jirama fa hidina aty an-toerana hijery ifotony ny zava-misy no sady nanamafy fa hametraka ny vahaolana maharitra  ny tompon’andraikitra ambony eo anivon’ny Jirama, omaly 21 marsa. Fantatra araka izany  fa  efa niala any Toamasina, omaly  maraina ny gropy vaovao miisa dimy, ka ny roa  500 kw avy ho an’Antalaha, ny roa hafa  ho an’i Sambava ary ny iray 500kw ho an’i Vohémar. Heverina ho tonga ao amin’ny seranan’Antalaha ny alatsinainy 25 marsa ho avy  izao  ireo gropy roa ireo hamahana ny olana ankehitriny.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

DISTRIKAN’I MAROANTSETRA : Iray volana tsy nisy solika ny mponina ao an-toerana

Vokany, lasa miteraka olana  goavana amin’ny famatsiana  ny mpanjifa  ny  tsy  fahampian’ny solika ao an-toerana. Voatery  tsy maintsy feran’ny  tompon’andraikitra misahana ny tobin-dasantsy  mihitsy  aza ny fatra tsinjaraina amin’ireo  tsy maintsy mampiasa izany.  Ho an’ireo mpampiasa môtô, ohatra, dia  tsy maintsy  manodidina ny iray alina ariary monja  no azony  jifaina mba hitsinjovana ny hafa. Voamarika ihany  koa mantsy fa  ny  tobin-dasantsy “ vivo energiciel” irery ihany  sisa no afaka mamatsy ny mponina amin’izao, izay efa naharitra iray volana mahery izay. 

Tsy  ahitana  ny vokatra intsony ny eny amin’ny Total izay isany  mpitsinjara izany ao amin’ity faritra ity. Raha ny fanambaràna avy amin’ny lefitry ny Lehiben’ny Distrika Razafindrabe Léonce Basile dia “ny  olan’ny fitaterana,  izay noho ny tsy  fisian’ny sambo tonga mamatsy ny  vokatra  no mahatonga ny  olana mitarazoka”.  Nisy  koa ireo nilaza fa   lasa nitombo ny  faritra alehan’ity sambo mpamatsy solika ity  raha toa ka i Maroantsetra sy i Sainte Marie  irery taloha no  fandehanany,  hany ka lasa mitombo  ny fotoana fiandrasana  ny entana ilaina maika. Koa manao antso avo  amin’ny  tompon’andraikitra misahana izany ireto solontenam-panjakana   mba hijery akaiky, hitondra vahaolana ho an’ny mponina. 

Voalaza moa fa mety   ho amin’ny  herinandro ambony io  vao  higadona ao an-toerana ny sambo, miandry fatratra izany moa ny rehetra  hatreto.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

KANDIDA NIROTSAKA DEPIOTE TAO TSARATANANA : Manahy korontana ny mpifanandrina

Tsy mbola fantatra ny toerana misy azy  ka manahy ny fianakaviany sy ireo mponina ao an-toerana. Manoloana ny  firongatr’ity tranga  iray ity ihany koa dia miahiahy fatratra ireo mpifanandrina ho solombavambahoaka ao an-toerana sao hiteraka  fikorontanana mandritra ny fampielezan-kevitra ny tsy  fandriam-pahalemana, indrindra indrindra fa ny tsy mbola ahitana ity  kandidà iray ity hatramin’izao.  Marihana fa kandida miisa dimy eo izy ireo  no nilatsaka hifaninana hofidiana ao amin’ity Distrika ity.  Raha ny nambaran’ny solontenan’ny kandidà iray  Ratefiarivony Jaona dia “manao antso avo amin’ny mpitondra fanjakana izy ireo mba hidina ifotony  hijery akaiky ny lafiny tsy  fandriam-pahalemana  ary hitady vahaolana”. Matahotra fatratra sao  hampikorontana zavatra be dia be ao amin’ny faritra ny tsy  fisian’ny vahaolana maharitra  momba ny  fakana an-keriny. 

Raha tsiahivina moa ny zava-niseho  teo aloha dia  nisy nanao “kidnapping” nandritra  ny fotoana nandehanany teny an-dalana tao amin’ny  tanàna antsoina hoe Androfia, 20 km miala  ny  Distrikan’i Tsaratanàna, ity depiote  ity.  Arahina akaiky ny tohin’ity raharaha ity.  Na izany aza dia miezaka manao ny asany hatrany ny mpitandro filaminana   na mbola somary lavitra aza ny ezaka amin’ireo tambajotran-jiolahy  atidoha mpikotrika izany. Ny  tena andrasan’ny besinimaro aloha hatreto dia  ny hanafoanana tanteraka ny “kidnapping” mamaivay ao amin’ny  Faritra.

Tatianà R.

Midi Madagasikara0 partages

Législatives : 7 autres recours rejetés par la HCC

Aucun candidat requérant n’a obtenu gain de cause auprès de la HCC

La HCC a continué de statuer hier sur les recours introduits par des candidats dont les dossiers ont été refusés au niveau de l’OVEC et/ou de la CENI.

« Recevable en la forme et rejetée sur le fond ». Comme elle l’avait fait la veille pour deux autres requérants, la HCC n’a pas donné gain de cause à 7 autres candidats.  Trois de ces derniers se sont présentés sous les couleurs de la Refondation Totale de Madagascar. Il s’agit de Paul Marie Serge Rakotoarivony à Vatomandry ; Hermine Adrienne Raharilalao à Moramanga : et Basque Soa Léocardie à Mampikony. Leurs dossiers ont été refusés car le Trésor n’a pas accepté le paiement par chèque de leurs cautions.

Formalité substantielle. La candidate indépendante Lanto Razafihasimbola à Antananarivo III n’a pas non plus rempli cette « formalité substantielle ». Elle n’est pas passée au préalable par la CENI mais a saisi directement la HCC qui a déclaré sa requête irrecevable. Même problème de paiement de la caution pour Fidèle Rakotomalala. Le Trésor a refusé de percevoir les deux chèques de 10.000 et 3000 Ar. émis par deux « sponsors » différents et libellés à l’ordre du requérant. Ils n’étaient pas à l’ordre de la Caisse des Dépôts et Consignations qui ne peut pas les encaisser. Ce qui a amené la HCC à confirmer la délibération de la CENI et à rejeter la requête de candidat indépendant à Antsirabe II.

Dossier incomplet. Candidat aux législatives à Toamasina I, le dossier de Léonard a été également invalidé car il manquait un nom dans sa liste alors qu’il y a 2 sièges à pourvoir dans la circonscription où il comptait se présenter. La HCC a déclaré sa requête « recevable en la forme » mais devait rejeter sur le fond sa demande aux fins de reconsidération de son dossier. En revanche, le recours de Haingomalala Randriamiadana a été carrément déclaré « irrecevable » au motif que le dossier de son colistier était incomplet.

Le verdict rendu par la HCC hier, 20 mars, Journée mondiale du bonheur, a fait le malheur des 7 candidats .

Recueillis par R. O

Midi Madagasikara0 partages

Port de Toamasina : Une vente aux enchères qui laisse un goût amer

Des ventes aux enchères, il s’en déroule régulièrement au Port de Toamasina, mais celle qui a eu lieu la semaine dernière a retenu les attentions, et a laissé un goût quelque peu amer chez les adjudicataires. Il s’agit d’une vente aux enchères publiques qui a eu lieu le 11 mars, organisée par la Douane de Toamasina et une commission de vente, deux entités qui ont mené à bien leur mission dans la mesure où les procédures habituelles concernant de telles démarches sur les ventes aux enchères publiques ont abouti au dépouillement des offres des soumissionnaires, puis à la publication par affichage de la liste des adjudicataires le 14 mars dernier. Mais grande fut la surprise de certains acquéreurs, lorsqu’ils se sont présentés pour procéder au paiement et à l’enlèvement de leurs nouvelles acquisitions, ainsi qu’aux formalités nécessaires, en apprenant que la vente des marchandises pour lesquelles ils ont soumissionné, a fait l’objet d’une suspension par une ordonnance du Tribunal de Première Instance de Toamasina le 14 mars 2019. Trente-deux containers sont concernés. La déception des adjudicataires est à la mesure des préjudices subis, en matière de dépenses diverses, ainsi qu’une caution de 10% dont l’issue reste désormais incertaine. Par ailleurs, l’avis de vente a mentionné que les propriétaires des marchandises devaient procéder au dédouanement de celles-ci avant le 11 mars, date de la vente, et c’est le cas pour quelques dizaines de marchandises, signifiant un engagement financier considérable. Les-voilà donc plongés bien malgré eux dans une situation peu enviable. Venant en majorité d’Antananarivo, ils risquent de rentrer bredouilles. Interjetant appel de cette décision du TPI de Toamasina, ils seront sans doute fixés demain, jour de l’audience en appel.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Fenoarivobe : Mpianaka mpividy hita faty, efa taolana sisa

Efa am-bolana maro izy ireo no tsy nahenoam-baovao intsony. Ny alatsinainy teo no hita, efa taolana mangilam-potsy sisa tanin’ny andro, ilay rainy sy ny zanany, tao amin’ny fokontany Ambalarano, distrikan’i Fenoarivobe.

Avy any amin’iny faritra Miarinarivo iny no fiavian’ireto mpianaka ireto, raha ny angom-baovao azo.  Resaka fividianana sy famarotana volamena no ataon’izy ireo anton’asa. Araka ny loharanom-baovao hatrany dia efa fanaon’izy mianaka ireto ny mivezivezy any amin’iny faritra iny: miala eo Miarinarivo ary mankany Fenoarivobe, mandeha mividy volamena. Herinandro maromaro foana izy ireo no any amin’ny dia alehany ary saingy kosa, mifandray tsy tapaka amin’ireo fianakaviana. Tamin’ity indray mitoraka ity anefa dia efa ho andro maromaro, eny amam-bolana mihitsy no tsy hita maty, tsy re velona izy ireo, raha hoe handeha hitady volamena tany Fenoarivobe. Nanomboka teo ny ahiahian’ny fianakaviana izay nampilaza ny mpitandro filaminana tany an-toerana. Ny alatsinainy hariva teo, tokony ho tamin’ny efatra ora sy sasany tany ho any dia nisy nampilaza ireo zandary tany an-toerana fa misy fatin’olona roa mitsirara, tanaty kirihatra iray manalavitra ny arabe. Faty izay zara raha misy hamantarana azy, satria efa saika nihintsana avokoa ny nofony. Efa zary taolana aza sisa ny ampahany sasany amin’ny faritry ny vatany. Ny fitafiana sisa no namantarana fa ireo mpianaka avy any Miarinarivo handeha hividy volamena izy ireo. Efa natolotra ny fianakaviana moa ny razana ary efa nandray ny andraikiny avy amin’ny fitadiavana izay nahavanon-doza ireo zandary any amin’iny faritra iny.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Volley-ball – Election : Entre continuité et changement

Jocelyn Andriamandimbisoa brigue un second mandat.

L’élection tant attendue du président de la Fédération malgache de volley-ball se déroulera ce jour à Toliara. Le sort de Jocelyn Andriamandimbisoa et de Tahiana Andriamanantena est entre les mains des ligues régionales.

Dans une fédération où les clubs, les joueurs et les joueuses se sont plaints, Jocelyn Andriamandimbisoa a été élu président de la FMVB, il y a quatre ans. Ils sont actuellement deux pour essayer de briguer le fauteuil de président de cette fédération sportive. Il s’agit de Jocelyn Andriamandimbisoa, actuel président qui prône la continuité, et Tahiana Andriamanantena, trace l’autre voie, le changement et qui désire se débarrasser des oripeaux du passé. La campagne même si elle n’a pas commencé officiellement, a été longue depuis les élections au niveau des ligues régionales

16 ligues. En ce qui concerne les candidats, Jocelyn Andriamandimbisoa est le président sortant. Il a été élu à la tête de la FMVB le 16 janvier 2015 avec huit voix annoncé comme le candidat du changement face à l’ancienne présidente, Bakoly Randrianilana. Quatre ans plus tard, il vise un second mandat où cette réélection s’annonce un peu compliquée face au candidat qui bénéficie d’une aura, après des férus de volley-ball. Lors de son mandat, il peut se vanter d’avoir remporté la médaille d’argent chez les dames aux Jeux des Iles de l’Océan Indien à la Réunion, le titre de vice-championne à la Coupe d’Afrique des nations chez les juniors dames. Mais ces résultats qui ont été éclipsés par la grogne des ligues, des clubs sur la gestion de la fédération. Tahiana Andriamanantena est une figure connue de cette discipline. Très jeune, il a joué au volley-ball avec l’équipe de l’AS Saint-Michel Amparibe en 1985. 25 ans plus tard, il a décidé de faire un come-back en intégrant le club de l’AS Voara en 2010 où, il a remporté le titre de vice-champion de Madagascar et champion de la CCCOI.

Tahiana Andriamanantena prône le changement.

Flou.   La majorité des présidents de ligues est arrivée hier, à Toliara. Mais ce qui a attiré plus d’un, hier à 16 heures, les responsables au sein du ministère de la Jeunesse et des Sports, du Comité Olympique et les présidents des ligues régionales ne sont pas encore informés du lieu du déroulement de l’assemblée générale élective. Les 16 ligues régionales composantes de la fédération sont toutes en possession du certificat de conformité et peuvent participer au vote. « Cela fait très longtemps qu’on a attendu ce moment. Le pouvoir est entre nos mains maintenant si durant les quatre années, le président et son équipe ont fait ce qu’ils veulent » a expliqué, un président de ligue présent à Toliara.  Place alors au verdict ce jour, après des mois de campagne entre promesses électorales et « financières ».

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Recensement de la population : La CUA soutenue par la Banque mondiale

Une réunion entre des représentants de la CUA et ceux de la Banque mondiale a été organisée hier à Analakely.

Dans l’objectif de mieux faire connaître la Capitale, la Banque mondiale a décidé de coopérer avec la commune urbaine d’Antananarivo pour le recensement de sa population. Cette opération de recensement sera financée par la Banque mondiale à travers le projet PRODUIR et s’étalera sur cinq ans, de 2018 à 2023. Hier, une rencontre s’est tenue à l’Hôtel de Ville d’Analakely. Une rencontre qui a permis d’élaborer le coût de la mise en œuvre de ce projet d’envergure. D’autres activités seront à réaliser parallèlement à cette opération de recensement dont le curage du canal C III, partant d’Anosibe jusqu’à Ambohidratrimo en passant par Ambohimanarina.

Arrondissements prioritaires. Les agents qui assureront le recensement bénéficieront des formations. Au début, l’opération sera à mener dans trois arrondissements dont 1er, 2e et 4e. Le 5e arrondissement a déjà bénéficié de ce genre de projet grâce au financement de la GIZ. A noter que connaître le nombre exact de sa population permettra à l’administration de la Commune Urbaine d’Antananarivo de mener à bien ses projets de développement.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Compassion des Malgaches pour  leurs voisins durement frappés par le cyclone IDAI

C’est une catastrophe humanitaire effroyable que nos voisins du Mozambique et du Zimbabwe ont subi après le passage du cyclone Idai. Il y a plusieurs centaines de morts, voire  un millier selon certaines sources et  des contrées totalement dévastées. On ne peut que manifester notre compassion à ces pays amis tout en pensant que nous l’avons échappé belle. Mais notre soulagement ne peut être que temporaire car la saison cyclonique n’est pas terminée et  on  n’est pas à  l’abri d’autres météores de ce genre qui peuvent se former sans qu’on n’y  prenne garde.

Compassion des Malgaches pour  leurs voisins durement frappés par le cyclone IDAI

Madagascar, pour l’instant, a été épargnée par les cyclones. Elle est cependant habituée à  subir  les  assauts  des  dépressions tropicales qui se forment dans l’Océan  Indien. Idai l’a  tout juste frôlée et  elle n’a eu à déplorer qu’un mort, deux disparus et des dégâts matériels. C’est  vers les côtes du Mozambique qu’Idai s’est dirigé et a ravagé tout sur son chemin, traversant également le Zimbabwe. Les gouvernements de ces pays  ont adressé à la communauté internationale un appel  de détresse. Les Nations Unies ont  signalé la gravité de la situation sur place. Les images  qui ont été rapportées  par certains journalistes sur place montrent un véritable chaos. La mobilisation des aides internationales va se faire  dans les jours à venir. Les Malgaches ne peuvent qu’exprimer leur compassion, mais ils savent que cela peut aussi leur arriver. Il y a  la formation de plusieurs systèmes dans l’Océan Indien qui peuvent évoluer en dépressions tropicales,  approcher nos côtes et se transformer en cyclones. Les services météorologiques appellent à la vigilance car on peut à tout moment subir les mêmes épreuves que nos amis mozambicains et zimbabwéens. Le BNGRC  est opérationnel et est prêt à déployer ses moyens sur le terrain si cela s’avère nécessaire. On doit se dire que l’avenir n’est pas écrit et qu’on peut vivre la  même situation que nos voisins de la côte Est de l’Afrique.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Hip Hop : Archi-teck Label déterminé à ne jamais abdiquer

De gauche à droite K.Sad, U-neff, Diojay, KJB, Soja-Be, Nashya, et Brage. Les apôtres de la paix.

Avec dix années d’existence, plus de centaine de musiques enregistrées,  toujours dans le top 50 du rap malgache,  Archi-teck Label confirme sa présence.Une belle affiche ! Archi-teck Label sera en live à l’Is’art Galerie demain  à 19 heures. Les inconditionnels du rap engagé malgache  ne rateront pas ce moment.K.Sad avec sa voix rauque, KJB la rappeuse anticonformiste, Nashya et son «christian rap», Soja-Be le prêcheur de la paix, Brage le poète urbain, le groupe Revolt’art représenté par U-neff avec ses jeux de mots , seront accompagnés par l’incontournable Dj Diojay. Bien sûr, ces mecs donneront le maximum à leurs fans. En effet, ils sont tous des bêtes de scène. Misy mihaino ! Terroritsoka, lay lehilahy, lanja mitanila, mpianadahy mianala  et autres seront interprétées.Archi-teck ne jettera pas l’éponge. Ils ont un public qui les suit. Ils n’ont rien à envier aux autres. « on ne pense pas démissionner» a relevé K.Sad. Effectivement, il y avait toujours eu quelqu’un pour redorer le blason. Ainsi, l’année dernière, U-neff et Soja –Be ont sorti respectivement un single.Le label se porte bien. Archi-teck a pris de l’ampleur ces derniers temps. Ambitieux, ils comptent faire quelque chose de grandiose cette année. Hormis la préparation de l’album de Soja-Be et Diojay, une surprise sera réservée pour les inconditionnels du rap malgache. « Nous n’allons pas décevoir nos fans », dixit Soja-Be. « Certes, l’absence d’Etni-k se fait sentir, mais nous avons des membres hyper actifs et talentueux. Nous avons chacun des projets personnels ou en groupe. Nous prévoyons plusieurs live, des albums en gestation, nous avons sorti des tee-shirts disponibles pour les fans. Bref, nous avons toujours été Archi-teck », rajoute le dirigeant du Label.Fidèle à son style. Jamais dans la tendance, toujours dans la bonne direction. Les membres du label n’ont pas tourné leur veste. « Nous restons fidèles à notre style. Mais le plus essentiel, c’est toujours d’assurer le fond et la forme. Nous faisons ce que nous aimons, et nous le partageons. Nous n’avons plus à présenter. Ce qui nous connaissent le savent » a confirmé K.Sad.Créé en 2010 par K.Sad, Etni-K, Soja-B et Brage, Archit-teck était un groupe de rap qui prône la paix et la fraternité. Pour K.Sad et ses camarades, le rap est une musique révolutionnaire. Comme tous les artistes, ils se considèrent comme les porte-paroles du peuple malgache.En 2015,  de KJB, Nashya, Diojay, et le groupe Revolt’art rejoignent les quatre fondateurs. Depuis, Archi-teck est devenu un label. Loin du bling-bling et du gangsters rap, Nashya et sa troupe incitent les jeunes Malgaches à étudier et à croire en Dieu.Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Soirée : La Fitatemo invite Lico Kininike

Photo de famille d’une partie des membres de Fitatemo

L’association des jeunes natifs de Morafenobe (FITATEMO), un district dans l’ouest de Madagascar, va organiser une soirée de « présentation de vœux » vendredi à partir de 21 h au Cemes Antanimora. Tanjona Claudia Natolojanahary, présidente de l’association annonce les couleurs. « Ce sera un concert avec Lico Kininike et une artiste venue de Morafenobe, dénommée Ange ». En fait, cet évènement servira de levée de fonds pour appuyer les classes de 3e et  terminale à Morafenobe. Une localité oubliée des dieux. La route qui la relie avec Tsiroanomandidy, passage obligé depuis Antananarivo, reste une des plus impraticables, avec un niveau d’insécurité élevé de Madagascar.

Ce trajet est devenu une légende locale, reste destiné surtout aux aventuriers qui veulent retrouver des sensations fortes. « Notre association a été fondée l’année dernière. Nous sommes en majorité des jeunes habitants ici à Antananarivo et d’autres membres sont sur place », ajoute Tanjona Claudia Natolojanahary. La réputation des jeunes de Morafenobe en termes d’accueil n’est plus à présenter. Dans un arrière pays reculé et presque isolé, les arrivants de n’importe quels horizons sont toujours les bienvenus. Il en va de même aussi pour cette soirée du 22 mars. De plus, la musique de Lico Kininike, avec ses titres comme « Vita bornage », « Ianao anah »… est parfaite pour l’occasion.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Analavory : Mpivaro-kena maty notifirin’ny jiolahy

Raha iny izy mivady handeha hamonjy ny fodiany iny no nosakananan’ireo olon-dratsy, ny harivan’ny talata lasa teo, tao Analavory. Nitifitra avy hatrany ireo jiolahy ary maty tsy tra-drano ilay rangahy.

Araka ny fampitam-baovao azo dia vola eo amin’ny dimy hetsy ariary eo ho eo no lasan’ireo olon-dratsy tany amin’ireto mpivady ireto tamin’io hariva io. Mpivaro-kena ao Analavory no asan-drangahy ary manaraka azy amin’izany asa fivelomana izany ramatoa vadiny. Manodidina ny amin’ny enina ora hariva na mihoatra any ho any fanidiany tsena ary tokony ho amin’ny fito any ho any izy ireo no mamonjy fodiana. Teny an-dalana hamonjy ny tokantranony mihitsy izy ireo, raha iny nandeha cyclo-pousse iny, tamina lalan-kely iray mihazo ny tananany, no nosakanana efa-dahy. Basy fohy no teny an-tanan’izy ireo araka ny fampitam-baovao azo. Tsy nisy alaharo alaharo teo fa avy hatrany dia ny basy teny an-tanan’ireo olon-dratsy no nampiresahana. Bala roa no nandoaka ny vatan’ilay mpivaro-kena :  ny iray teo amin’ny kibony ary ny iray teo amin’ny sofiny. Nandriaka ny rà. Nifandrombaka naka ny kitapo nisy ny vola maty nandritra ny andro ireo olon-dratsy nony avy eo ary lasa nitsoaka. Marihana, hoy ny vaovao, fa tsy nokasihan’izy ireo na dia singam-bolo aza ramatoa vadiny, izay nivarahontsana tanteraka teo anatrehan’ny tranga. Tetsy andanin’izay kosa, raha vao nahare ny poa-basy kosa ireo zandary tsy lavitra tany an-toerana dia nirohatra nanatona ny toerana niavin’izany, saingy efa nanjavona ireo mpanafika. Tamin’io fotoana io, dia mbola nisy aina ilay rangahy voatifitra, ary noezahina nentina tany amin’ny hôpitaly. Teny an-dalana anefa, noho ny habetsaky ny rà very dia namoy ny ainy ity farany. Efa mandeha moa amin’izao ny fanadihadiana ataon’ireo mpitandro filaminana miaraka amin’ny fikarohana ireo nahavanon-doza

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Groupe JCR : 1 000 plantes aromatiques mises en terre

Lors du reboisement des plantes aromatiques à Maizinandro Vontovorona.

Le groupe JCR participe au reboisement pour la protection de l’environnement et la perpétuation des plantes endémiques de Madagascar. Ainsi, 1 000 plantes aromatiques ayant des vertus thérapeutiques, ont été mises en terre dernièrement par 80  personnes représentant la direction et les employés du groupe, à Maizinandro Vontovorona. Il s’agit entre autres, de « ravintsara », d’eucalyptus globulus, de « vahona », et de citriodora. En fait, « le reboisement est un acte citoyen pour la génération future », a réitéré  le Dr Jean Claude Ratsimivony, le Président Directeur Général et néanmoins Fondateur du groupe JCR , qui œuvre pour la promotion de la Médecine Alternative et Traditionnelle Malgache, et pour le bien-être de la population. Les activités de ce groupe portent notamment sur la production et l’exploitation d’huiles essentielles, à part l’implantation d’un centre médical comportant un laboratoire d’analyse médical, et bien d’autres services.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Gouvernance urbain de Grand Tana : Mise en œuvre à partir du mois d’avril prochain

La visite de courtoisie s’est déroulée au bureau du ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation à Anosy.

Pas à pas. Une expression qui définit le mieux la situation actuelle du projet Gouvernance Urbaine de Grand Antananarivo ou GUGA. Un projet financé par l’Agence Française de Développement (AFD) qui entend améliorer les capacités des 27 communes de Grand Antananarivo pour améliorer et mettre en œuvre leurs plans de développement. Un projet – dont le ministère de l’intérieur et de la décentralisation en est le maître d’ouvrage à travers l’Institut National de la Décentralisation et de Développement Local (INDDL) – qui vise dans ce cas, à assurer une meilleure gestion des services urbains. Il conviendrait de noter qu’une visite de courtoisie a été effectuée par Jérôme Bertrand-Hardy, directeur de l’Agence Française de Développement auprès du bureau du Ministre de l’intérieur et de la décentralisation Tianarivelo Razafimahefa hier. Une occasion pour les deux parties de « discuter de l’état d’avancement du projet« . Mais également, une opportunité pour elles de partager leurs points de vue sur ledit avancement. Les deux parties se sont déclarées satisfaites des activités réalisées dans le cadre du démarrage du projet. Aussi, elles envisagent d’élargir et de développer leur collaboration dans d’autres domaines portant sur le développement. Entre autres, le financement d’infrastructures et le renforcement des capacités des villes en provinces.

Recueillis par José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

FIGN : Nomem-boninahitra ilay zandary lavo am-perinasa

Omaly no tonga teto an-drenivohitra ny vatana mangatsiakan’ny zandary Rakomolala Dera Théogène izay maty voatifitry ny dahalo ny alatsinainy teo tao Antsirasira-Tsaratanàna. Tao amin’ny toby Lieutenant-Colonel Mohajy Andrimahamasolo izay tobin’ny FIGN no natao ny fanomezam-boninahitra farany azy. Ankoatra ny fampiakarana azy ho zandary kilasy faharoa dia nomena koa Chevalier de l’Ordre National ity zandary maty mbola tanora ity. Teo amin’ny faha-25 taonany tokoa mantsy no namoy ny ainy izy ary mbola mpiana-draharaha eo anivon’ny Fign no nalefa nanao asa fampandrian-tany tany Tsaratanàna izay hifanesen’ny asan-dahalo sy ny fakàna an-keriny. Isan’ny notsipihan’ny minisitry ny fiarovam-pirenena mafy ny tsy tokony hanaovan’ny miaramila fivarotana basy na bala na koa fampanofana ny fitaovam-piadiana satria izy ireo ihany na ny namany no mizaka ny vokany avy eo.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Jean Ravelonarivo : « Nous soutenons Andry Rajoelina »

Le groupe JJ de l’ancien Premier ministre Jean Ravelonarivo a procédé hier, à un reboisement à  Ambatomirahavavy. Lors d’une interview qu’il a accordée à la presse, l’ancien Premier ministre Jean Ravelonarivo a déclaré qu’il faudrait rendre Madagascar comme étant une île verte, et ce, conformément à la déclaration du Président de la République, a-t-il souligné. Sur ce point d’ailleurs, il a fait savoir que « malgré que nous avons des candidats aux législatives, cela n’empêche pas une collaboration avec le pouvoir ». Et d’ajouter que «  nous soutenons Andry Rajoelina, mais ce fait ne nous évite pas de présenter des candidats aux législatives». Notons que lors de ce reboisement, plus de 700 plants ont été mis en terre, notamment des eucalyptus et des pins. Toujours est-il que, selon les explications d’un technicien, une traverse de 20cmX20 cm de 4 m coûte 60.000 ariary et qu’elle pouvait être vendue après 15 à 20 ans, soit à 120.000.000 d’ariary. Ce qui est rentable, contrairement à ce que disent les gens, a-t-il indiqué. De son côté, le DG de JJ groupe, Rakotomavo Hugues a souligné que lors du précédent reboisement, il n’y avait eu seulement que 60% de résultats, cette fois-ci- , ce serait de l’ordre de 70%, a-t-il indiqué.

Promotion immobilière. Faut-il rappeler que Jean Ravelonarivo a été Premier ministre de janvier 2015 en avril 2016, il a succédé à Kolo Roger et a été remplacé par Mahafaly Solonandrasana. Il a été également Directeur Général du Seimad (Société d’Equipement Immobilier de Madagascar) durant l’ère Ratsiraka. Il  possède aussi un groupe de société dans le forage et l’adduction d’eau potable, la promotion immobilière, ainsi que des Bâtiments et Travaux Publics (BTP).

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Pétanque – Championnats d’Afrique Dames : L’équipe malgache fin prête !

L’équipe malgache avec de gauche à droite Lila, Tita, Mirana et Hasina

Tous les feux sont au vert pour l’équipe féminine malgache de pétanque qui ira défendre nos couleurs à Tunis du 25 au 28 mars. L’entraînement au clos du CBT sous la direction de Tahiry Rarivomanana s’intensifie au fil des jours à tel point que les quatre dames ont décidé d’avoir des sparring-partners masculins. C’est dire…

« Madagascar a toutes les chances de faire bonne figure dans cette première édition du championnat d’Afrique en triplette féminine même si on ne se méfiera jamais assez des Tunisiennes qui ont l’avantage d’évoluer devant leur public et dans leur jardin », déclare Tahiry Rarivomanana qui a accepté de conduire cette formation féminine à Tunis et surtout dans un climat mis à mal par la suspension du président de la Fédération malgache de pétanque, Béryl  Razafindrainiony, par le président de la fédération internationale, Claude Azema.

Un quatuor de charme. Plus diplomate, Tahiry Rarivomanana ne fait pas une fixation sur cette affaire entre la FMP et la FIPJP, et estime que sa mission première serait de conduire les filles au sacre. Et de rajouter que ces filles n’ont rien fait de mal et qu’elles n’ont rien à voir avec ce qui se passe en dehors du boulodrome.

Une attitude positive qui va certainement servir leurs intérêts. Car sur le papier, l’équipe malgache a des arguments à faire valoir avec un quatuor presque de charme où même Mirana qui reprend après une longue convalescence liée à la maternité n’est pas hors d’affaire.

Lila en pointe. La bouliste du 3FB ne va pas d’ailleurs seule à Tunis car il y a sa coéquipière Hasina et aussi Tita Kely d’UNOH Antsirabe. Les trois dames ont déjà ravi la 2e place du championnat du monde de 2017 en Chine sous la direction de l’entraîneur Dolys Randriamarohaja.

Lila du Bouliste Ialatsara Club Ambohimahasoa complète la liste. Un ajout très utile au groupe car en théorie, elle est la seule pointeuse du groupe car Mirana et Hasina sont plutôt à l’aise au milieu tandis que l’Antsirabéenne Tita est une spécialiste du tir.

Cette dernière ne sera pas pour autant engagée dans le concours de tirs de précision, selon les explications de Tahiry Rarivomanana qui estime qu’elle doit être préservée pour l’épreuve reine.

La délégation malgache quittera le sol malgache le samedi pour rejoindre Tunis via Nairobi. A noter qu’elle portera dans la foulée les couleurs d’Orange Madagascar qui a choisi d’être aux côtés de la pétanque malgache qu’elle a toujours soutenue, qu’il vente ou qu’il pleuve…

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Rengagement dans l’Armée : 87 recrues renvoyés pour falsification de dossiers

On dirait que l’assainissement au sein de l’Armée Malagasy  pour instaurer l’Etat de droit, une des priorités du régime en place suit son cours. Dans cet objectif, l’Etat-major général de l’Armée Malagasy  (EMGAM) a décidé de réexaminer les dossiers des soldats nouvellement rengagés au sein de cette force. Dans les jargons militaires, le mot rengagement est utilisé pour indiquer la réintégration des jeunes ayant effectué leur service légal dans l’Armée pour devenir soldat de carrière. L’Etat-major général de l’Armée Malagasy a pris cette initiative pour jouer la transparence et pour éviter l’éventualité des cas de corruption dans cette procédure. En effet, cette mesure s’avère être nécessaire car elle a permis de déceler plusieurs irrégularités qui ont obligé les responsables de révoquer 87 sur les 2000 nouveaux recrues. Quatre d’entre eux ont présenté des convocations falsifiées. Fausses car selon les explications, le responsable de la Communication auprès de l’EMGAM, leurs convocations de rengagement ne proviennent pas de l’EMGAM qui est le seul habilité à les délivrer. Pour les 83 autres, le contrôle a révélé des faux et usages de faux en écriture publique comme la réduction d’âges dans leurs copies d’acte de naissance et dans leurs bulletins n°3. A cela s’ajoute l’existence des personnes qui n’ont jamais fait du service légal qui est l’une des conditions de base pour le rengagement. Il est à rappeler que près de 8000 candidats ont déposé des dossiers de demande de rengagement.

Face à ces anomalies, le Chef d’Etat-Major général de l’Armée Malagasy, le Général Lantoarinjaka Razafindrakoto a décidé de sortir une lettre annulant le rengagement de ces 87 inculpés. Ce n’est pas tout. Puisque ces derniers ont déjà travaillé dans différents corps de l’Armée quand leur révocation est tombée, la gendarmerie nationale a déjà ouvert une enquête sur ces personnes suite aux plaintes déposées par les chefs de corps employeurs.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Sports Equestres : Christian Ramarojaona élu président

Une nouvelle tête. A l’issue de l’assemblée générale élective de la Fédération malgache des sports équestres (FMSE), qui a eu lieu lundi dernier au Palais des Sports de Mahamasina, Christian Ramarojaona a été propulsé à sa tête en remportant trois voix contre deux pour Melissa Gaylor Ratsimbazafy et zéro pour Gérard Ramanantsoa. Il sera aux commandes de cette fédération jusqu’en 2023. Il aura comme chantier la vulgarisation et la promotion de l’équitation auprès du plus grand nombre, mais aussi de mettre en place les bases pour redonner le souffle d’antan à cette pratique qui s’épuise au fil des années. Il y aura la formation des cavaliers et instructeurs, et surtout, l’amélioration du cheptel équin. La participation des férus de cette discipline est vivement attendu.

 T.H

Midi Madagasikara0 partages

Vono olona tao Analakininina Hopitaly be : Maty ilay renim-pianakaviana bevohoka notsatohana “fourchette”

Raha ny talata maraina taorian’ny daroka sy tsindrona antsy sy “fourchette” ilay zaza antsoina hoe Kenzo 04 taona, dia omaly kosa no fantatra fa nodimandry teo anivon’ny hopitaly Morafeno nitsaboana azy ihany koa ny reniny bevohoka antsoina hoe Honorette, 29 taona, izay niara-voadaroka sy voatsindrona antsy sy “fourchette” taminy. Raha hiverenana ny tantara dia vono olona nataon’ity mpiasa mpamily mpanampy tao amin’izy ireo, izay voaroaka noho ny disadisa teo amin’ilay mpiasa mpamily mpanampy sy ilay raim-pianakaviana. Vokatry ny hatezerana sy ny alahelo tamin’ny fandroahana azy, ilay tovolahy raha teo mpitady ravinahitra no tonga teto Toamasina ary efa niasa hatramin’ny fotoam-pihotazana lodsia tamin’ireto tokantrano ireto, dia izao vono olona izao no nataony raha fantany fa tsy teo ilay raim-pianakaviana ny talata maraim-be tokony tamin’ny 03ora maraina io. Hatreto aloha dia mbola eo am-pikarohana ilay tovolahy, Tsilavina, namono olona ity ny mpitandro ny filaminana noho ny fitorian’ilay raim-pianakaviana. Ankoatra izany dia fantatra izao fa miavonavona be ity mpamily mpanampy voaroaka ity, ka mampitairana ny mpanjifan’ireto fianakaviana ireto noho izy ireo manatitra voankazo amina orinasa iray eto Toamasina. Efa nanarina ihany ity mpamily mpanampy ity saingy nilaza ny tsy afaka hiova izy fa efa toetrany io miavona io ka tsy maintsy nandray fepetra amin’ny fandroahana azy ny mpampiasa azy tsy hanimba ny asany. Nefa noho ny lolom-pony dia izao vono olona izao no nataony ho valifaty ho an’ilay mpampiasa azy nandroaka azy tamin’ny asany.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Histoire : Le 29 mars 1947 sans complexe avec Ilontsera

Extrait du film « Tabataba » avec toute la magnificence coloniale

Ilontsera ou l’Observatoire des Médias et de la Communication à Madagascar, ouvre les activités de commémoration du 29 mars 1947. Les 21 et 22 mars, le Tahala Rarihasina accueille exposition, débat, art…  

« Le 29 mars 1947 reste encore d’actualité, puisque cette date est à la source des dissensions entre les malgaches actuellement », annonce le professeur Jeannot Rasoloarison, une des références malgaches de l’histoire du soulèvement contre les colonialistes post Deuxième Guerre mondiale. L’Observatoire des Médias et de la Communication à Madagascar (Ilontsera) organisera ce jour et demain, deux journées consacrées au soulèvement national qui a abouti à une répression sanglante. Concernant les chiffres sur le nombre de décès du côté des patriotes, le sujet fait encore débat. Le lancement officiel de ces deux jours d’activité se fera à 9 h au Tahala Rarihasina à Analakely.

Moments de partage. Au programme, il y aura une exposition, des œuvres d’art, des débats… La première journée sera marquée par la projection du documentaire « L’insurrection de l’Île Rouge » de Danièle Rousselier et Corinne Godeau, et du film de Raymond Rajaonarivelo, « Tabataba ». Cet évènement est ouvert à tous les âges. Vers l’après-midi, quatre spécialistes et chercheurs sur l’histoire de Madagascar feront quatre communications. A savoir, le professeur Jeannot Rasoloarison, avec les « Sociétés secrètes, acteurs majeurs dans le soulèvement de 1947 ». Il sera suivi par Tiana Tatiana Deyrius, enseignante chercheuse à l’université d’Antananarivo, avec le thème « Les organisations politiques et les relations internationales ».

Ensuite, ce sera au tour du poète Vanga de parler de « Développement de l’humain et médias, entretenant les valeurs de 1947 ». Ludonie Velotrasina, chercheuse en culture, philosophe de l’université d’Antananarivo traitera du thème, «1947 à travers l’art  » et « Art et engagement politique ». A première vue, les intervenants ne vont pas user de la langue de bois. Jusqu’à maintenant, plusieurs éclaircissements sont nécessaires. Comme le rôle du duo Rabezavana et Rainandriamampandry, qui a donné le tournis au français.

Maminirina Rado