Les actualités Malgaches du Mercredi 21 Mars 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara464 partages

Elections 2018 : Pas de droit de vote pour la diaspora

Le président de la République avait pourtant promis d’étudier la faisabilité du droit de vote des Malgaches de l’Etranger.

Les quelque 250 000 « Gasy d’Andafy » ne peuvent voter ni dans les ambassades de Madagascar ni par procuration ni par voie électronique quand bien même leurs suffrages pourraient faire la différence en cas d’écart très serré au second tour de la présidentielle.

Le droit de vote des Malgaches de l’Etranger a été évoqué à l’occasion du premier forum de la diaspora qui s’était tenu du 26 au 28 octobre 2017 au village Voara à Andohatapenaka. Quatre mois et demi après, c’est le statu quo alors que le président de la République avait promis d’étudier sa faisabilité lors de l’un de ses innombrables séjours à Paris en avril dernier. Le projet de loi organique relative au régime général des élections et des référendums  ne prévoit pas, pas encore, le droit de vote des Malgaches établis hors de nos frontières. D’après l’article 3, « sont électeurs tous les citoyens malagasy sans distinction de sexe, âgés de dix-huit (18) ans, jouissant de leurs droits civils et politiques et inscrits sur la liste électorale conformément aux conditions définies par la présente loi organique ». En d’autres termes, il faut être inscrit sur la liste électorale pour avoir la qualité d’électeur.

Fokontany. L’article 7 d’ajouter que « la liste électorale est un document administratif, dressé au niveau de chaque Fokontany, qui recense l’ensemble des électeurs ayant rempli les conditions fixées par l’article 3 de la présente Loi organique ». L’article 8 de préciser que « les listes électorales de tous les Fokontany comprennent la liste de tous les citoyens en âge de voter, inscrits conformément aux dispositions de la présente Loi organique et répartis par bureau de vote, selon leur circonscription électorale. Les listes électorales des Fokontany comportent l’indication des noms et prénoms des électeurs, du numéro de la carte d’électeur, du bureau de vote au sein de la circonscription électorale ». C’est dire qu’il faut être inscrit dans un Fokontany pour être électeur. L’article 14 dispose d’ailleurs qu’ « une commission locale de recensement des électeurs, chargée de recenser tous les citoyens ayant acquis les qualités exigées par la loi pour l’exercice du droit de vote, est créée au niveau de chaque Fokontany ». Faute d’être recensé dans le registre d’un Fokontany, un membre de la diaspora ne peut pas être inscrit sur une liste électorale.

Eligibilité. En l’état actuel des textes, il n’est pas non plus éligible. L’article 4 de stipuler que « sont éligibles, sans distinction de sexe, tous les citoyens malagasy remplissant les conditions pour être électeurs ainsi que celles requises par les textes particuliers à chaque catégorie d’élection, notamment l’inscription sur la liste électorale ; l’âge requis par la loi pour chaque fonction élective ». Concernant notamment la présidentielle, l’article 46 alinéa 1er de la Constitution dispose que « tout candidat aux fonctions de président de la République doit être de nationalité malagasy ; jouir de ses droits civils et politiques ; avoir au moins 35 ans à la date de clôture du dépôt des candidatures ; résider sur le territoire de la République de Madagascar depuis au moins 6 mois avant le jour de la date limite fixée pour le dépôt des candidatures ».

6 mois. Ces conditions d’éligibilité sont reprises par l’article 10 du projet de loi organique relative à l’élection du président de la République qui exige entre autres pièces, « un certificat de nationalité malagasy daté de moins de six mois ; un certificat de résidence attestant de la présence du candidat sur le territoire de la République de Madagascar depuis au moins six mois avant le jour de la date limite fixée pour le dépôt de candidatures ». Un membre de la diaspora qui se porte candidat à la magistrature suprême est donc tenu de rentrer au pays 6 mois avant la clôture du dépôt des candidatures. Il doit aussi être de nationalité malagasy, selon la Constitution et le projet de loi organique relative à l’élection du président de la République qui n’excluent pas expressément le cas des binationaux. Ils ne précisent pas non plus si la présence de 6 mois à Madagascar doit être permanente et continue. La question qui se pose est de savoir si le membre de la diaspora candidat à la présidence de la République, ne pourra pas faire le va-et-vient entre son domicile à l’extérieur et son lieu de résidence à Madagascar.

R. O

Midi Madagasikara75 partages

Adoption des lois électorales : Débats houleux sur fond de corruption

Certains députés ont reçu un SMS les invitant à venir à la Villa basse au Palais de Mahazoarivo à 8h30.

L’adoption de la loi organique relative au régime général des élections et des référendums, et de la loi organique sur la Présidentielle a été ajournée à une date encore inconnue. C’est ce qui a été décidé à l’issue de la séance plénière qui s’est tenue hier à l’Assemblée nationale. 70 députés pro-régime ont voté pour cet ajournement tandis que 68 parlementaires composés d’élus MAPAR, TIM et indépendants ont réclamé la poursuite des débats. Deux députés d’écarts seulement donc entre députés pro-HVM et opposition. En tout cas, c’est le résultat affiché à l’issue de cette première manche. L’adoption des textes relatifs aux élections nécessitera donc une troisième session extraordinaire du Parlement. Il serait par contre intéressant de savoir où  étaient passés les 12 députés absents lors de cette séance plénière car le Bureau permanent n’a reçu aucune lettre d’excuses. En tout cas, comme il fallait s’y attendre, les débats se sont déroulés dans  une ambiance très houleuse, hier, du côté de Tsimbazaza. Les députés se sont attaqués mutuellement, parfois à la limite de la provocation. Il a fallu une suspension de séance d’environ  deux  heures pour apaiser un peu la tension.

SMS. Prévue débuter à neuf  heures, la réunion n’a commencé qu’à 12h40. Les quatre  heures de retard, ou enfin presque  ont provoqué la colère des députés MAPAR, TIM et indépendants que l’on a déjà aperçus à Tsimbazaza dès 8h30. Ce long retard n’a fait qu’attiser les suspicions de corruption qu’engendrait l’adoption de ces lois électorales. En effet, cette séance s’est déroulée sur « fonds » de corruption. Tôt le matin, des rumeurs relatives à des achats de vote et sur la distribution d’argent du côté de Mahazoarivo ont circulé à l’Hémicycle. Il serait question de 10 millions d’Ariary par personne , pour les députés HVM ou indépendants afin de les encourager à voter lesdites lois organiques. Hier encore, certains députés ont reçu un SMS les invitant à venir à la Villa basse au Palais de Mahazoarivo à 8h30. La vérité s’est révélée au grand jour lorsque des députés de l’opposition ont eux-aussi reçu le même SMS. Des copies de ce texto ont même fait le buzz sur les réseaux sociaux durant la journée d’hier. Ce rendez-vous à Mahazoarivo explique peut-être le retard accusé lors du coup d’envoi de la séance plénière.

87 amendements. En tout cas, les députés n’étaient pas encore au stade du débat de fond hier, même après la suspension de séance vers 17h30. Même si les textes de loi ont déjà atterri à l’Assemblée nationale depuis plusieurs semaines, certains députés, en l’occurrence le député d’Ankazoabo Sud Mara Niarisy ont déclaré n’avoir jamais consulté le document. De son côté, la vice-présidente de la Chambre basse élue sous les couleurs du « Tiako i Madagasikara », Hanitra Razafimanantsoa, propose la recherche d’un consensus. Il convient de reconnaître en effet qu’obtenir la majorité absolue de 76 députés pour l’adoption de ces lois organiques ne sera pas facile à faire, aussi bien pour les pro-HVM qui persistent et signent sur l’adoption « au forceps » des projets de loi dans sa forme proposée par le gouvernement, que  les parlementaires MAPAR, TIM et indépendants qui estiment que ce sont des lois anticonstitutionnelles et génératrices de crise et de troubles. A noter que 87 amendements sur les 247 articles du projet de loi organique relative aux élections et référendums ont été apportés durant les travaux de commissions. La deuxième session extraordinaire du Parlement sera clôturée ce jour.

Davis R

Midi Madagasikara57 partages

Madagascarnet/ Madagasikarine : Premier livre multimédia pour la jeunesse à Madagascar

Une couverture pétillante et un contenu au top pour Madagascarnet/Madagaskarine.

« Jeunes Malgaches », maison d’édition spécialisée dans la littérature destinée à la jeunesse, sise à Ambatovinaky, vient de présenter fièrement son nouveau jus : « Madagascarnet/Madagascarine ». Il s’agit d’un ouvrage inédit, car c’est le premier livre multimédia (livre+dvd) pour la jeunesse dans la Grande Ile, selon les dires de Marie Michèle Razafintsalama, son éditrice.

Voyages et créativité. Le design créatif et coloré du livre est à l’image du concept innovant. En effet, Madagascarnet a mis à contribution- au niveau des textes comme des illustrations- les classes de CM1 et de CM2 du Collège Françoise Dolto de la Cité des Fleurs, celles de CM1 du Lycée français de Tamatave et enfin les deux classes de CM2 de l’école A d’Antananarivo et la classe de CM2 du Collège René Cassin. Ce sera donc l’occasion pour les enfants et la jeunesse par extension de découvrir ou de redécouvrir ces quatre villes-(Majunga- Tanà-Tamatave et Fianarantsoa)- en appréciant la créativité de leurs pairs. Autrement dit, c’est un ouvrage élaboré par les jeunes pour les jeunes !

Massenot. Notons toutefois, qu’il s’agit également d’un récit ou carnet de voyages écrit par Véronique Massenot. Cet auteur français de livre pour enfants a également travaillé, pour les besoins du livre, avec les adhérents des Alliances françaises d’Antananarivo, de Fianarantsoa, de Toamasina et de Mahajanga. Travaux et ateliers qui ont nécessité également un séjour de quelques mois en compagnie des enfants pour Véronique et Caroline Massenot (compositeur des musiques). La belle ambiance et les richesses découlant des échanges interculturels ont effectivement produit un cru inédit, à lire sans modération !

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara49 partages

Une opposition décidée à ne pas se laisser à faire

Ce n’est finalement pas un parlement croupion que les initia         teurs des projets de loi organique relative aux élections  ont découvert lors de cette session extraordinaire. Ces derniers ont pu se rendre compte qu’il existe une opposition décidée à confronter ses points de vue avec  ceux du régime. La décision d’ajourner les débats  votée par la majorité des députés prouve que le régime ne peut plus espérer, comme il a l’habitude de le faire, passer en force.

Une  opposition décidée à ne pas se laisser à faire

Cette session extraordinaire devait voir l’adoption des projets de loi organique relative aux élections. Le régime avait à plusieurs reprises appelé à la concertation et au  dialogue pour  qu’il y ait un large consensus. Mais les organisations de la société civile et les hommes politiques ayant joué le jeu et fait leurs propositions se sont aperçus de la mascarade. Finalement, ce sont des textes sans retouches que le gouvernement a fait parvenir à l’Assemblée. L’opinion a été alertée par les médias et a parfaitement compris que le pouvoir voulait faire adopter ces projets de loi très rapidement, comptant sur le soutien d’une majorité de députés. Mais, cette fois-ci, il a rencontré une opposition décidée à ne pas se laisser faire. Ce sont leurs convictions que les parlementaires de différents partis ont opposé au gouvernement. Les débats ont été houleux et  ces derniers ont pris à témoin l’opinion. Ils ont décidé de ne pas céder aux chants des sirènes gouvernementales. C’est donc contraint et forcé que le président de l’Assemblée nationale a cédé devant le vote des députés demandant l’ajournement des débats. On peut dire que le Parlement  a redoré son image en refusant de suivre des pratiques qui ont eu cours depuis le début de cette législature. On parle de l’organisation d’une nouvelle session extraordinaire pour reprendre l’examen de ces projets de loi. L’espoir de voir le régime discuter des propositions de la société civile et de l’opposition n’est pas perdu.

Patrice RABE

Midi Madagasikara48 partages

Behoririka : MD ireo madama efatra mpangalatra anaty « boutique »

Saika efa notetezin’izy ireo ny « boutique » eto an-drenivohitra (sary PN)

Matetika no tsy dia misy manam-po ny mpivarotra any anatin’ireny « boutique » ireny hoe mpangalatra ireto ramatoa. Voalohany amin’ny maha-ramatoa azy ireo ary manarak’izany, amin’ny maha-efa zokinjokiny azy ka raisina ho toy ny ray aman-dreny. Ao ambadik’izay anefa, ireto olona dia efa miasa anaty tambajotra ary samy manana ny anjara asany mba hanatontosana ny halatra. Ny roa mampiresaka ny mpivarotra ary ny roa ambiny maka  tsimoramora ny entana izay haranty ao amin’ilay toerana. Efa lasa hatrany ireto andian-jiovavy vao mahatsikaritra ny fahabangan’ny entana ny mpivarotra. Tamin’ity indray mitoraka ity, toerana iray tetsy Behoririka no nataon’izy efa-bavy lasibatra. Efa vita ny halatra no nampandre ny polisy ny mpivarotra. Niezaka nanenjika ny mpivarotra ary sarona ny sasany tamin’ireo mpangalatra. Natao ary ny fanadihadiana ary niaiky ny telo voalohany izay voasambotra tamin’ny heloka vitan’izy ireo. Nanoro izay misy ny namany fahefatra izay mpitazona ny entana halatra ireo farany. Voasambotra ihany koa io ramatoa io. Natolotra ny polisy misahana ny boriborin-tany fahatelo teny amin’ny fampanoavana ary dia samy nidoboka am-ponja izy ireo mandra-piandry ny fotoam-pitsarana. Efa ela ihany no nanavaon’ireto madama ireto ny asa ratsiny ary nisy fotoana aza dia efa niparitaka tamin’ny tambajotra sosialy ny horonan-tsary izay nahitana ny halatra nataon’izy ireo. Voarakitr’ireny « vidéosurveillance » ireny ka teo no nanomboka nahafantarana azy efa-bavy. Saingy fetsy izy ireo ary tsy miverina amin’ny toerana iray. Betsaka rahateo ny mpivarotra eto an-dRenivohitra ary dia vitan’izy ireo ny mitety izany ary miovaova fitafy sy endrika mba tsy hamantaran’ny olona azy. Misy farany ihany ny ratsy ary dia voasambotra ry madama isany, tamin’ity indray mitoraka.

D.R

News Mada46 partages

Maison d’édition jeunes malgaches : un carnet de voyage réalisé pour les jeunes

La maison d’édition Jeunes Malgaches vient de sortir pour la première fois un livre multimédia, composé d’un livre et d’un DVD, intitulé «Madagascarnet – Madagasikarine ». Il s’agit d’un carnet de voyage à Madagascar, réalisé par des enfants et pour les enfants.

Soutenu par l’AEFE, l’ Institut français de Madagascar (IFM) et les Alliances françaises à Madagascar, le réseau Enseignement français de l’océan Indien a eu l’idée de créer un livre pour enfants, un carnet de voyage qui présente notre pays. Il a été écrit par Véronique Masserot, et les illustrations ont été réalisées par des élèves de CM, issus de diverses régions de la Grande Île. La musique sur la version DVD a été arrangée par Caroline Masserot.

Au fait, il y a quelques mois, les deux artistes françaises étaient à Madagascar pour donner un atelier d’écriture aux élèves de CM desdites régions. Elles ont pu collecter leurs œuvres et ont réalisé ce livre «Madagascarnet – Madagasikarine». Le but étant de faire découvrir aux jeunes certains coins et grandes villes du pays à travers les visions d’autres enfants.

Simple et riche en couleurs

Bilingue (malgache et français), le livre renferme donc tous les bons à savoir sur notre pays, le baobab, les petites histoires du palais de la Reine ou encore du lac Anosy, une visite guidée de la ville de Toamasina, Mahajanga, Fianarantsoa… Plein de couleurs, il est à l’image de ces élèves, innocents et riches à la fois.

Notons que la Maison d’Edition Jeunes Malgaches a été créée en 2004 par la Presse édition et diffusion (Prédiff). Sa spécificité est d’éditer des livres, des contes traditionnels pour la jeunesse. Actuellement, elle a déjà réalisé 57 œuvres écrites soit en malgache, soit en français, soit les deux. «Madagascarnet – Madagasikarine» est actuellement disponible dans les rayons de quelques libraires de la capitale.

Holy Danielle

 

News Mada38 partages

“Ny asako rahampitso” : homanina dieny any amin’ny lycée ny asa hivelomana

Miditra amin’ny andiany faha-13 ny hetsika « Ny asako rahampitso”. Manampy ny mpianatra hisafidy ny sokajy sy ny asa heveriny fa hatao any aoriana ny fisian’ny fizarana.   

Nahasarika ny mpianatra tao amin’ny kilasy 2nde ao amin’ny lycée JJ Rabearivelo, omaly tontolo andro ny fisantarana ny fizarana ny hetsika « Ny asako rahampitso”. Kilasy 18 no nandray ireo mpiasa amin’ny karazana asa 100 mahery, nahitana mpiantsehatra 90 hatramin’ny 5 ora hariva. “Anisan’ny niatrika ny mpianatra sy nizara ny anton’asany ny mpitandro filaminana, ny mpisehatra amin’ny fizahantany sy fandraisana vahiny”, hoy ny filohan’ny Rotary Antananarivo Ainga, mpikarakara ny hetsika, Ravalisaona Andrianasolo Elyette. Andiany faha-13 izao natomboka, omaly, teny Analakely sy eny anivon’ny lycée Nanisana. “Aza misalasala manontany ireo mpiantsehatra rehetra mandalo raha misy zavatra manitikitika fa izay no antony ahatongavany eo hanampy ny mpianatra hisafidy sahady ny sokajy rehefa hiakatra ao amin’ny kilasy 1ère”, araka ny nampitainy tamin’ny mpianatra teny am-panombohana. “Mila homanina ny asa any aoriana ary fotoana izao hisantarana ny fanomanana rehetra. Tany aloha, rehefa afaka bakalorea vao manao fifaninanana maromaro eny Ankatso ny tanora. Izay lalam-piofanana nahatafidirana amin’ny fifaninanana no arahana ka indraindray miova hevitra an-dalana, ka miala ny mpianatra. Amin’izao fotoana izao, manana tombony ny mpianatra fa misy ny sava lalana sahady aty amin’ny kilasy 2nde ka araraoty izany hisafidianana sahady ny sokajy sy ny asa tianao hatao any aoriana”, ireo ny teny nambaran’ny lehiben’ny Dren Analamanga, Andrianilanona Jery, nanoloana ny mpianatra omaly.

 Mijoro vavolombelona

Lycée 11 manerana ny faritany telo Antananarivo, Toamasina, Mahajanga ary Antsirabe no mandray ny mpisehatra 240 hatramin’ny zoma izao. 8 000 ny isan’ny tanora iantefan’ny fizarana ka heverina fa hanampy azy ireo ny fampahafantarana ny karazana asa misy eto amintsika. Miara-miasa amin’ny minisiteran’ny Fanabeazana ny mpikambana ao amin’ny Rotary hanatsarana ny fanomanana rehetra. Amin’ny andro famaranana, mizara ny fanampiana azony tamin’ny hetsika “Ny asako rahampitso” ny mpianatra teo aloha ary efa any min’ny sehatry ny asa amin’izao fotoana izao.

Vonjy A.

Midi Madagasikara32 partages

Antsohihy : Meurtre d’un gendarme dans une rébellion, 33 personnes interpellées

Le gendarme de 2e classe Laurent Ndriamihaja a perdu la vie, lundi 19 mars, dans le soulèvement d’un groupe de personnes contre l’application d’une décision de Justice dans la commune d’Ampandriankilandy, district d’Antsohihy. Le matin de ce lundi, trois gendarmes se sont rendus dans la localité pour procéder à l’arrestation d’un individu suspecté de vol de bovidés, ordonnée par le Tribunal d’Antsohihy. Dès leur arrivée, ils ont été accueillis par des coups de sifflet. D’un coup, des attroupements se formaient pour empêcher ces hommes de loi d’exécuter leur mission. Les manifestants ont alors demandé aux gendarmes le nom du plaignant à l’origine de cette arrestation en disant que ce dernier mériterait d’être tué par noyade. Pourtant, les gendarmes n’ont pas répondu à leur question. Pendant ce temps, ce groupe d’individus ont aperçu un homme s’échapper du village. Estimant que celui-ci est  la personne concernée, des manifestants  se sont lancés à sa poursuite, mais en vain. Ahuris, ils s’en sont pris aux gendarmes à la place de ce fugitif. Ainsi, les trois gendarmes devaient faire face à une foule composée d’une centaine d’individus munis d’armes blanches. Devant ce fait, ils ont dû se replier pour s’enfuir tout en appelant des éléments de renfort à Antsohihy. Dans leur fuite, Laurent Ndriamihaja  est tombé dans un étang. Ainsi, les rebelles ont profité de cette chute pour le noyer. Poursuivant leur fuite, les éléments des forces de l’ordre  ont dû  répliquer pour tenter de sauver la victime (ainsi que leur peau). Pour ce faire, ils ont été obligés de tirer dans la foule qui a fini par se retirer. Puisque le danger a été écarté, les deux gendarmes ont tenté de réanimer la victime qui s’était évanouie suite à sa torture. Malheureusement, elle n’a pas survécu. Alertés à temps, des éléments de renfort en provenance d’Antsohihy, à trois  kilomètres du lieu de l’affrontement, ont débarqué sur place. Leur intervention a permis d’interpeller 33 personnes impliquées dans cette affaire. L’enquête suit son cours.

T.M.

News Mada29 partages

« Madagascarnet/Madagasikarine » : boky hanampy ireo ankizy hivoatra

Fampitiavana ny vakiboky ho an’ny ankizy sy ny tanora. Tanjona iray iantsorohan’ny trano mpanonta « Edition Jeunes Malgaches » io. Namoaka ny boky « Madagascarnet/Madagasikarine », izay boky fanampim-pampianarana ary voalohany manaraka ny teknolojia eto Madagasikara, satria arahina DVD izy ity.Mirakitra ny dia amina tanàn-dehibe efatra (Antananarivo, Toamasina, Mahajanga ary Fianarantsoa) ny boky. Nosoratan’i Véronique Massenot, izay efa manana traikefa amin’ny boky ho an’ny ankizy izy ity. Niarahany nanatontosa tamin’ireo ankizy mpianatra CM1, avy ao amin’ny Lycée Français Toamasina, sy ireo mpianatra sy mpikambana ao amin’ny IFM sy ireo Alliances Françaises manerana ireo tanàna ireo izany. Ny mpanoratra ihany koa no nanao ny feon-kira rehetra anatin’ny DVD.Natao indrindra ho an’ireo mpianatra tsy mbola mahalala ireo tanàn-dehibe eto Madagasikara izy ity. Ireo ankizy mpianatra toa azy ireo ihany anefa no nifanampy tamin’ny fanatontosana izany, mba hampiaina kokoa ny dia fitantarana ny dia anatin’ny boky. Tombony lehibe, amin’ny fiteny malagasy sy frantsay izany.

Zo ny Aina

Midi Madagasikara28 partages

Mpisandoka ho zandary : Tra-tehaka niaraka tamin’ny taolam-paty 4 gony

Efa ny faramparan’ny taona 2017 iny no nahare ny fisian’ity mpisandoka ho manamboninahitra zandary manao asa fisolokiana tao Mahanoro, ny zandary tany an-toerana, sy ireo namany mpanao fikarohana ara-keloka ao Vatomandry tarihin’ny GP1C Randriatsirimalalaniaina Fabrice. Efa nanomboka ny volana janoary teo ny fikarohana ity tovolahy mpanao izany, raha avy nanontany ny fisian’ity mpisandoka ho zandary ity, teo anivon’ny foiben’ny zandary tao Antananarivo ny teto Toamasina. Nahitana vokatra ny fikarohana natao ; izay nisian’ny fiaraha-miasan’ny zandary sy ny fokonolona tao Vatomandry sy Mahanoro ary ny manodidina rehetra, ka ny zoma 17 martsa teo no sarona ny lehilahy iray. Raha natao ny fisavana ny trano nisy azy, dia tratra tao ny fanamiana zandary fampiasany, sy ny galona na lietna nampiasainy, ary ireo antontan-taratasy nanaovany fisolokiana tamin’ireo olona tao Mahanoro sy ny manodidina rehetra, fa afaka mampiditra mpianatra ho zandary ny tenany. Efa mahatratra 20 ny fianakaviana tratrany ; izay nahazoany 200.000 ariary isany ka efa nahatratra 4 tapitrisa ariary ny vola azony tamin’ny fisolokiana nataony. Tsy nijanona tamin’izay ihany anefa ny zandary manao ny fikarohana ara-keloka ao Vatomandry, fa nanohy ny fikarohany, ka nandritra izay no nahatraran’izy ireo taolam-paty efatra gony tao amin’ity tovolahy nisandoka ho zandary ity. Raha ny filazany, dia nisy nanome toky izy fa hisy hividy 3.000.000 ariary taminy ireto taolam-paty ireto, efa vita rahateo ny fifanarahana amin’ny fanomezana ny voaloham-bola 1.000.000 ariary, nefa tsy hita ireto milaza ho mpividy sy ilay mahita ny mpividy ireto taolam-paty ireto. Tsy afa-nandà ny heloka vitany ity tovolahy sady nisandoka ho zandary, sy nisoloky olona amin’ny fampidirana olona ho mpianatra zandary, ary mbola nahatrarana taolam-paty ity; efa vita ny fakana am-bavany azy ka hiakatra fitsarana ao amin’ny fitsarana ambaratonga voalohany Vatomandry ny tenany, anio alarobia.

Malala Didier

Midi Madagasikara28 partages

Réforme foncière : Madagascar présent à la conférence de Washington

Les membres de la délégation du foncier malgache à la conférence de Washington sur le foncier et la pauvreté.

Madagascar est devenu une référence en Afrique dans le domaine de la réforme foncière. Et les responsables nationaux ne sont pas en reste dans les conférences internationales sur le foncier.

Une délégation malgache participe à la conférence internationale sur le  foncier  et la pauvreté qui se déroule actuellement à Washington. Une équipe composée notamment des représentants de la Cellule de Coordination de la Réforme Foncière (CCRF), de l’Observatoire du Foncier (OF), de la Direction des Domaines et de la Propriétés Foncières (DDPF) et du Direction d’Appui à la Gestion Foncière Décentralisée (DAGFD). Il s’agit, précisons-le d’une conférence organisée annuellement par la Banque Mondiale et qui rassemble des chercheurs ainsi que des représentants des gouvernements, de la société civile, du milieu universitaire, de la communauté du développement et du secteur privé pour partager les derniers résultats de recherche et pratique sur la diversité des réformes, des interventions et des innovations dans le secteur du foncier partout dans le monde.

Amélioration. Cette année, la conférence porte sur la gouvernance foncière dans un monde interconnecté. Une thématique  qui vise à mettre en évidence le rôle du régime foncier sur la répartition des biens entre les hommes et les femmes, les générations et les groupes sociaux et la façon dont les modèles d’utilisation des terres auront des implications considérables pour les résultats socio-économiques, politiques et plus larges du bien-être des ménages, la communauté et l’écosystème tout entier. Une occasion en somme pour les spécialistes du foncier malgache d’échanger avec des experts et des organismes internationaux du foncier. On note, d’ailleurs, la participation  à  cette conférence du Centre Africain sur les politiques foncières en coopération avec la Cellule de Coordination de la Réforme Foncière (CCRF). Faut-il, en effet, préciser que cette réunion est également  destinée à l’amélioration de  la mise en œuvre de la déclaration de l’Union  africaine  sur les questions foncières et les défis et le plan d’action de Nairobi sur les investissements fonciers à grande échelle.

Pionnier.  On rappelle, d’ailleurs, sur ce point qu’une réunion consultative portant sur la mise en place du projet de surveillance et d’évaluation des terres en Afrique (MELA) a déjà eu lieu en novembre 2017 lors  de la conférence sur la politique foncière en Afrique d’Addis-Abeba. Il s’agit d’une étude pilote qui a pour objectif  de suivre les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la déclaration de l’Union  africaine  sur les questions et les défis fonciers dans 12 pays africains sélectionnés.  Parmi les douze pays africains sélectionnés, Madagascar  fait figure de pionnier pour avoir mis en place le  Plan National de Suivi-Evaluation du Programme National Foncier 2016 – 2020 intégrant les indicateurs du MELA. La délégation malgache aura d’ailleurs l’occasion de partager son expérience dans le  stand Atrium de la Banque  mondiale où sont exposées les réalisations nationales en matière de réforme foncière.

R.Edmond

Midi Madagasikara25 partages

Mode-technologie : Une vente privée au Tana Hôtel

Le Tana Hôtel Antaninarenina accueillera la vente privée dans sa nouvelle salle de réception « Besoa » les 22, 23 et 24 mars.

Fins « gourmands », amateurs de nouvelle technologie, amoureux de mode… Carmen Chan et ses collaborateurs ont décidé de réunir dans un seul et même endroit une vingtaine de prestataires pour une vente privée. « L’évènement se tiendra dans la salle de réception « Besoa » du Tana Hôtel Antaninarenina. Cette nouvelle salle est très lumineuse et spacieuse et offre une magnifique vue sur Analakely et ses environs. Les stands, autrement dit, sont plus nombreux et il y aura plus de choix. A travers cette manifestation qui se déroulera les 22, 23 et 24 mars, nous voulons rendre service aux gens et leur permettre de retrouver tous ceux dont ils ont besoin en une seule journée », indique la responsable. Lingeries fines, articles enfants et bébés et articles de décoration, caméras de surveillance, chaussures et vêtements des plus grandes marques… une vraie caverne d’Ali Baba dans laquelle les visiteurs pourront trouver tout ce qui leur manque. L’accès à l’évènement est gratuit et le cocktail de bienvenue (concocté par l’équipe de l’hôtel Relais Normand) offert. En temps de pause, la pose vernis est également offerte. Avis aux amateurs !Mahetsaka

Midi Madagasikara22 partages

Ambatondrazaka : Neuf personnes accusées du meurtre d’une sage-femme

Neuf personnes accusées du meurtre d’une sage-femme en retraite commis le 27 février dernier à Imerimandroso devront être présentées au Parquet du Tribunal de première instance d’Ambatondrazaka, ce jour. Selon les informations émanant de la gendarmerie chargée de l’affaire, ces individus ont été arrêtés durant la semaine passée. Leur défèrement a été retardé à cause de la grève générale de deux jours menée par le personnel de l’Administration pénitentiaire qui devrait prendre fin, hier. La nuit de ce 27 février, Ravaoarisoa Odettine dit « Rasazy Mainty » (sage femme  noire) était retrouvée morte poignardée devant sa maison alors qu’elle était sortie pour répondre à l’appel des personnes venues la solliciter. Les témoignages des habitants affirment que cette vieille de 80 ans était, de son vivant, fortement appréciée par les habitants de la commune d’Imerimandroso grâce à son dévouement, à son métier ainsi que son amour du prochain. En effet, elle n’a pas de problème vis-à-vis de la société à l’exception d’un litige foncier qui l’a opposé à  une tierce personne dans la localité. C’est pourquoi, des proches de la défunte soupçonnent la possibilité d’une relation entre ce litige et ce meurtre. L’enquête a alors abouti à l’arrestation de ces neuf individus dont la personne ayant des litiges fonciers avec la défunte, ainsi que son fils.

T.M

News Mada20 partages

Mikarakara fifaninanana poezia ny Unesco

 Mifandraika amin’ny ny 21 marsa, Andro maneran-tany ho an’ny poezia. Mikarakara fifaninanana fanoratrana poezia ny  vaomieram-pirenena malagasy miasa ho an’ny Unesco sy ny mpiara-miombon’antoka aminy. Lohahevitry ny fifaninanana: “Fiarahamonina malagasy ankehitriny” . Natao ho an’ny tanora sy ankizy manomboka ny valo taona ka hatramin’ny roapolo taona  izany. Anisan’ny loka ho azo ny fiofanana ho “Aube des poètes”.

Tsiahivina fa nialohavan’ny fampirantiana ny sanganasan’ireo  mpanoratra tetsy amin’ny  Tahala Rarihasina Analakely izao hetsika amin’ny  Andro maneran-tany ho an’ny tononkalo izao. Natao hampafantarana indray ireo tanora ny maha zava-dehibe ny poezia sy ny anjara toeran’ny mpanoratra eo amin’ny fiarahamonina araka ny vanim-potoana misy azy avy.

Andrarezin’ny poezia

 Anisan’ny naranty tamin’izany ny  asa soratr’i Dox, i Rado, i JJ  Rabearivelo. Anisan’ny andrarezin’ny poezia.  Fa eo  koa anefa ireo  tanora efa sangany  sahady  toa an-dry Ezra sy i Mitia Riambola…

Tanjona nanokanan’ny Unesco ny 21 marsa ny hampiroboroboana ny famakian-teny, ny fanoratana, ny fampianarana ary ny famoahana ny poezia eo anivon’izao tontolo izao. Hanomezan-danja sy tosika koa ireo hetsika manodidina ny tononkalo  izany. Nampirisika ny vaomieram-pirenena malagasy miasa ho an’ny Unesco handray andraikitra hitondra ny anjara birikiny izany hasina ananan’ny tononkalo izany tamin’ity taona ity amin’ny alalan’ireo hetsika ireo.

Synèse R. 

 

Midi Madagasikara19 partages

42e anniversaire de l’Arema : Célébré samedi prochain au « Kianjan’ny Kanto Mahamasina»

Les partisans de l’Arema se sont donné rendez-vous le 16 mars dernier à Faravohitra.

Le parti Arema créé par Didier Ratsiraka va célébrer ses 42 ans d’existence (16 mars 1976-16 mars 2018) le 24 mars prochain au « Kianjan’ny Kanto Mahamasina». La cérémonie sera placée probablement sous le haut patronage de l’amiral Didier Ratsiraka. Un appel est lancé à tout un chacun pour venir assister à ce jubilé ainsi qu’à ceux qui voudraient collaborer avec l’Arema. D’après le communiqué émanant de ce parti, les membres de cette formation politique dirigée par son secrétaire national Simon Pierre ont tenu à féliciter le fondateur de l’Arema, le 16 mars dernier, au domicile de ce dernier. Une cérémonie qui s’est déroulée en toute intimité. Selon son Secrétaire national, « malgré les difficultés que le parti a dû subir, l’Arema est toujours là ». Et lui d’enchaîner que « deux fois, ce parti ainsi que le régime dirigé par Didier Ratsiraka ont été cloués au pilori mais ils ont tenu ».  Malgré tout, Simon Pierre de faire savoir que le parti se tourne actuellement vers l’avenir. La  question se pose, l’Arema va-t-il présenter un candidat à la prochaine élection présidentielle ? La réponse serait peut- être connue samedi.

Recueillis par Dominique R.

News Mada18 partages

Mpilatsaka an-tsitrapo japoney : azo tsapain-tanana ny asa vitan’izy efatra mianadahy

Tapitra ny iraka nampanaovina an’i Umenaga Yui, i Kobayashi Norio, i Doi Eiko ary i Takata Yoshihiro, mpilatsaka an-tsitrapo japoney (JOCV). Nandritra ny roa taona, nitondra ny anjara birikiny, teny ifotony, ireto tanora ireto ho fampandrosoana sy fanatsarana ny fiainan’ny fianakaviana malagasy, eo amin’ny lafiny fambolena, fihariana, fahasalamana ary fanabeazana.

Samy nitatitra ny zava-bitany izy ireo, ny alatsinainy tolakandro teo, teny amin’ny biraon’ny minisiteran’ny Fambolena, eny Ampandrianomby. Nanampy tamin’ny fanentanana mikasika ny fomba fanatsarana ny voka-bary, tany Manandona, faritra Vakinankaratra, i Umenaga Yui. Anisan’ny asa lehibe iray vitany ihany koa ny famolavolana sy famoahana bokikely antsoina hoe “Ndeha hibazary”. Manampy ny renim-pianakaviana amin’ny fikarakarana sakafo ara-pahasalamana ity fitaovana ity. Manampy azy amin’ny fitantanana ny tetibola ao an-tokantrano ihany koa izany.

Nampiasa ny fahaizana tamin’ny fanatsarana ny asa eo anivon’ny CFAMA any Antsirabe kosa i Takata Yoshihiro. Fantatra fa niakatra avo telo heny ny vola niditra tao amin’ny toeram-pamokarana fitaovam-pambolena ity raha mitaha ny tamin’ny taona 2016. Nanofana ny tantsaha ihany koa izy mikasika ny fomba fivarotana.

Niasa tany Ankadinondry Sakay i Doi Eiko ka niompana tamin’ny fampiroboroboana ny famokarana zana-kazo ny asa nataony. Nanofana ny tanora, niala tamin’ny fianarana, ihany koa izy ka mikasika ireo seha-pihariana mety hampidi-bola ny fiofanana.

Ho an’i Kobayashi Norio, anisan’ny nisongadina tamin’ny asa nataony ny fampianarana manamboatra zezika na “compost” vita ao anatin’ny fito andro. Teo koa ny fomba fanamainana voankazo. Nisitraka izany ny mponina ao Morarano Chrome.

Tsiahivina fa miisa 27 amin’izao fotoana izao ireo mpilatsaka an-tsitrapo japoney miasa eto amintsika. Mipetraka eny anivon’ny fiarahamonina, indrindra any ambanivohitra any, izy ireo.

Landy R.

Midi Madagasikara18 partages

Djirani : Mikéa, Davy Sicard et Mikidache sur une même scène !

Djirani, un trio à découvrir absolument… à l’IFM ce vendredi 23 mars.

Quand la route de l’artiste réunionnais David Sicard croise celle des lauréats du Prix découvertes RFI 1999 et 2008 et qu’ils décident de collaborer , cela donne naissance à « Djirani » que le public malgache pourra découvrir à l’IFM Analakely ce vendredi 23 mars.

Un voyage musical entre Madagascar, Mayotte et la Réunion ! Comme tous les voisins, ils se rencontrent souvent et se côtoient, sans aller au-delà de la formule standard de politesse. L’envie de jouer ensemble leur est pourtant passée en voyant l’un ou l’autre jouer. Et l’idée d’une collaboration leur a déjà effleurée, mais ils ne sont jamais passés à l’acte. Cette fois, c’est chose faite grâce à l’IFM (Institut français de Madagascar) qui a réuni Mikéa, Davy Sicard et Mikidache autour du projet « Djirani » signifiant « voisins » en mahorais. « Ils partageaient ce même désir fort de se rencontrer, de travailler ensemble et de mettre en commun leur énergie artistique. Cette attraction est d’autant plus puissante quand ils réalisent que leurs univers artistiques respectifs convergent dans la même direction : la place centrale de la voix et de la guitare, la sensibilité et la transversalité dans l’écriture, la finesse et la poésie dans les compositions, l’énergie et la présence qui les animent sur scène. Nous avons donc juste joué le rôle d’intermédiaire », précise Rina Ralay Ranaivo.

Résidence. Depuis deux semaines, les trois artistes, accompagnés par Dasy à la batterie, Jahleky au piano, au clavier et à l’accordéon et  Johnny Zafimahery à la basse, ont travaillé d’arrache-pied pour rendre leurs compositions plus belles et plus inédites qu’elles ne l’ont été. « Nous échangeons beaucoup. Nous ne sommes pas toujours d’accord. C’est pourtant ce qui est merveilleux dans cette aventure musicale », précise David Sicard. Pendant cette semaine, l’artiste réunionnais, Mikéa, Mikidache et leurs compagnons de route vont continuer à se perfectionner à l’IFM. Ils vont continuer à retravailler ensemble certains morceaux du répertoire de chacun, mais aussi créer quelques compositions. Pour découvrir en exclusivité le fruit du travail acharné des « Djirani », rendez-vous sur la scène de l’IFM… ce vendredi 23 mars.

Mahetsaka

Midi Madagasikara17 partages

Lalatiana Rakotondrazafy : Visite au Bundestag

La présidente du parti Freedom, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, accompagnée de la Conseillère au sein du parti en charge du partenariat et de la coopération internationale, Lalao Andrianarivelo était en visite en Allemagne la semaine dernière pour élargir l’horizon du parti au niveau du Continent européen. Ce voyage a été marqué par la visite du Parlement allemand. En effet, le 13 mars dernier, la délégation a été reçue par le député du parti CDU, Mattern Von Marchall qui est le responsable des deux comités parlementaires allemands et non moins membre à part entière du Conseil consultatif parlementaire sur le développement durable. Il est aussi le Rapporteur du groupe parlementaire CDU/CSU au sein de la Commission de l’environnement, de la conservation de la nature, de la construction et de la sûreté nucléaire. Le député Mattern Von Marshall est également responsable de la « politique climatique, de l’environnement, de la culture, des médias et des sociétés de l’information » au niveau de la Commission des affaires européennes et tient des rapports de pays pour le Portugal, l’Espagne et la Turquie. Les discussions entre les deux parties ont tourné autour de la nécessité d’échanges d’expériences et de l’établissement de partenariat avec le Bundestag.

Législatives. A noter que le parti Freedom présentera des candidats aux prochaines élections législatives. Cette visite de Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo en Allemagne a coïncidé avec la signature du traité de la grande coalition entre le CDU de la Chancelière Angela Merkel et le SPD qui est le parti social démocrate en Allemagne. Aussi, la question de la réussite d’une alliance politique a-t-elle été évoquée au cours de cette rencontre avec Mattern Von Marshall. Ce dernier a également introduit la délégation du parti Freedom auprès de l’organisation du parti SPD au Parlement allemand. La mise en place d’une collaboration entre les deux partis a ainsi été initiée. La présidente du parti Freedom a aussi profité de ce déplacement européen pour rencontrer les membres de la diaspora malgache en Allemagne et en France. Deux branches internationales du parti ont vu le jour, l’une à Freiburg et l’autre à Frankfurt. Une antenne du parti Freedom a également été installée le 14 mars dernier à Paris.

Davis R

Midi Madagasikara17 partages

Sakoroka tao Antsirabe : Nahazo LP ny 17 lahy, roa lahy nadoboka am-ponja

Taoarin’ny nanomezana fahafahana ny 17 lahy voatazona noho ny fitazonana basy tsy ara- dalàna  tamin’ny fanarahan-dia nataon’ny fokonolona, dia azo lazaina fa niravona ihany ity raharaha ity teto Antsirabe.

Fantatra fa, nisy fihaonana nataon’ny tompon’andraiki-panjakana sy ny mpitandro filaminana teto Antsirabe hatramin’ny Alatsinainy antoandro mikasika ity raharaha ity. Somary nafampana ihany mantsy ny zava-nitranga teto Antsirabe, nandritra ny fotoana nampakarana ny raharaha teny amin’ny fitsarana, ny alatsinainy lasa teo. Vao mainka nitombo isa ireo fokonolona nitaky ny hamoahana ny havany, omaly Talata 20 martsa. Maro tamin’ireo fokonolona no nandeha an-tongotra hatrany Mahaiza Betafo hanamafy ny fitakiana. Araky ny loharanom-baovao anefa, dia fantatra fa navotsotra ny 17 lahy fa ny roa kosa mbola tazonina atao fanadihadiana mikasika ilay basy « masse 36 ». Nilaza ny tsy hanaiky anefa ny fokonolona ary nasiaka fiteny mihitsy, fa  tsy maintsy hamotsotra ny namany izy ireo, satria tsy dahalo ireo voatazona ireo. Nitondra fanazavana ny solon-tenan’ny fokonolona fa basy azo tany amin’ny dahalo io « masse 36 » io ary tsy maintsy mahafaty dahalo io basy io mba hanotana fady ny fanafody fampiasan’ny dahalo. Fanafihana tamin’ny 9 Septambara 2017 no nahazoana io basy io  avy tamina dahalo iray nanao fanamiana mpitandro filaminana ka matin’ny fokonolona. Marina hoy ny fokonolna, fa tsy ara-dalàna ny fitazonana basy, saingy  mahery vaika loatra  ny fitaovana fampiasan’ny dahalo ka atao ahoana ny hanohitra azy raha tsy mitovy ny fitaovana ampiasaina hoy hatrany ny fokonolona nanazava.

Nihaona mivantana tamin’ireo fokonolona avy tao amin’ny kaominina : Mahaiza, Soavina , Ambohimanambola , Manapa ny tompon’andraiki-panjakana teto Antsirabe, tao amin’ny tranoben’ny kolontsaina izay notarihin’ny prefen’Antsirabe, Rtoa Voahangy Andriatomponera. Nanazava ity farany fa  enjehin’ny lalàna ny fitazonana basy tsy ara-dalàna  tsy nahazoana alàlana. Ankoatra izay ny famoriana  vahoaka tsy nahazoana alàlana ary ny fisiana fikambanana mitady hitovy lenta amin’ny mpitandro filaminana.Tsy nanaiky izany anefa ireo fokonolona namaly bontana, fa tsy matoky ny mpitandro filaminana intsony ny fokonolona, noho ny tsy fandriampahalemana sesilany. Solontena iray avy ao Mahaiza aza moa nilaza mivantana nanoloana ny tompon’andraiki-panjakana eto Vakinankaratra, fa fanjakana lanin’ny kadradraka sy kalalo no mitsy eto amin’ny firenena.

Nanome andro vitsivitsy ny fanjakana hamoahana ireo namany roa lahy ny fokonolona, fa raha tsy izay dia hanao hetsika hafa indray izy ireo.

Andry N.

Midi Madagasikara16 partages

Services externalisés : 3 000 emplois créés par Intelcia Madagascar d’ici à 2019

Les services d’externalisation de « relations clients » se développent rapidement à Madagascar.

La multinationale Intelcia renforce sa présence à Madagascar en inaugurant son nouveau site au Futura Andranomena. A l’occasion, Outremer Télécom a également annoncé officiellement qu’il rejoint ce groupe spécialisé dans la « relation client ».

11 millions d’Euros, soit près de 43 milliards d’Ariary ! C’est ce que le Groupe Intelcia a investi à Madagascar. Lors de la cérémonie d’inauguration de ses sites hier à Andranomena, le directeur pays de la société, Gildas Bocquier a affirmé que la société Intelcia Madagascar mise beaucoup sur la formation et le développement des collaborateurs. « Plus de 95% des postes à responsabilité sont issus de la promotion interne à Madagascar. Jusqu’ici, les sites de la société emploient plus de 1 500 collaborateurs avec une grande variété de profils comme des conseillers clients, des coachs, des responsables d’équipes, des  ressources humaines, des responsables de la finance, de la communication, etc. D’ici à 2019, nous aurons 3 000 emplois créés à notre actif et le salaire à l’embauche est de cinq fois le salaire minimum (SMIG) pour un conseiller client », a-t-il affirmé.

Climat favorable. Pour le ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique, Neypatraiky André Rakotomamonjy, les métiers de l’externalisation des relations clients sont devenus, en peu de temps, la nouvelle mine d’or des jeunes Malgaches. « Le marché malgache est plus que jamais compétitif. Cela grâce, entre autres, au développement des infrastructures télécoms à Madagascar, notamment l’instauration des câbles sous-marins. Les activités liées aux services informatiques ont pris un grand élan. Depuis ces quatre dernières années, les grands noms d’« outsourcers » ont ouvert leurs portes chez nous. C’est le cas d’Intelcia qui vient d’inaugurer ses sites à Madagascar », a noté le ministre Neypatraiky Rakotomamonjy. En effet l’administrateur général d’Intelcia, Michel Rigot a confirmé que le choix de s’implanter à Madagascar revêt un véritable potentiel de croissance pour le Groupe Intelcia, compte tenu de la qualité de l’infrastructure de télécommunication et des bassins d’emplois, de l’expertise développée sur certains métiers de la « relation client » et de l’intérêt économique pour les clients du Groupe. Il faut croire que le secteur du développement numérique affiche de très bonnes perspectives, en termes de croissance économique et de développement humain, à travers la création d’emplois et l’amélioration des revenus, notamment pour les jeunes.

Antsa R.

Midi Madagasikara15 partages

Grande Braderie de Madagascar : Les participants victimes de l’engorgement du port de Toamasina

L’équipe de la Grande Braderie et ses partenaires promettent une édition réussie du 27 au 31 mars au Palais des Sports.

A quand la situation au port de Toamasina reviendra-t-elle à la normale ? C’est la question que se posent les participants de la Grande Braderie de Madagascar qui sont aussi devenus des  victimes de l’engorgement du port. Ces petits et moyens opérateurs économiques souhaitent en tout cas que leurs marchandises soient débloquées rapidement afin qu’ils puissent profiter pleinement de leur participation à la Grande Braderie de Madagascar qui demeure encore et toujours, la plus grande manifestation commerciale du grand public de Madagascar. En effet, malgré les « copiés-collés », la GBM reste toujours la référence et enregistre,  chaque fois, une participation massive, aussi bien des exposants que des visiteurs. Pour la prochaine édition qui aura lieu  du 27 au 31 mars, les visiteurs auront droit à 350 stands qui proposeront des marchandises de tous les secteurs d’activité. Habillements et accessoires, cuisine, décoration, électroménagers, parfumeries cosmétiques, jouets, téléphonie et bien évidemment l’alimentaire. Une belle occasion, en somme pour les familles de faire les achats avant les festivités pascales. Ce d’autant plus que ce sera, une fois de plus, une vraie braderie dans la mesure où les participants feront une fois de  plus,  mieux que les 15% de remise obligatoire qui permet à la GBM de faire la différence, par rapport aux autres manifestations.

R.Edmond.

Midi Madagasikara12 partages

Tournoi interuniversitaire de débat 2018 : L’Université de Toamasina sort du lot

L’équipe de l’Université de Toamasina a remporté le tournoi de débat haut la main !

Dans le cadre de la célébration mondiale de la journée de la Francophonie, l’Agence universitaire de la Francophonie dans l’Océan indien a organisé le tournoi interuniversitaire de débat. La finale a eu lieu le 16 mars dernier. Le tournoi a été remporté par l’Université de Toamasina.

Notons que ce tournoi a été organisé en partenariat avec l’Association des Etudiants de l’INSCAE et l’Association Volamahitsy de l’UCM. 16 équipes, dont 10 provenant de la capitale, se sont affrontées dans les joutes oratoires durant ce tournoi. Les six autres équipes sont d’Antsiranana, de Toamasina, de la Ville d’Eaux, Fianarantsoa et Toliara. L’Ecole normale supérieure et l’Université de Toamasina se sont retrouvées en final et ont fait montre d’éloquence, de pertinence et de rhétorique, sous le thème « Pour ou contre une seule monnaie panafricaine ? ». Finalement, l’Université de la Capitale du Betsimisaraka est donc sortie vainqueur.

Thèmes. A titre d’information et pour donner une idée des débats pimentés et pertinents qui ont animé ce tournoi, rappelons les thèmes des demi-finales. Les thématiques étaient transversales allant de la dimension genre à la justice sociale en passant par l’éthique dans la pratique du journalisme. Ainsi, voici successivement les thèmes. Premièrement, « Les femmes aussi ne sont sensibles qu’à la communication orale, qu’à la poésie, ou à la vérité devenues vivantes et transmises par une personnalité sympathique. » Henri-Frédéric Amiel. Pour ou contre ? Deuxièmement, « Peut-on tout publier dans la presse ? Pour ou contre ? ». Troisièmement, «  On entend souvent dire qu’il y a deux justices : une pour les pauvres, l’autre pour les riches. Le système judiciaire traite équitablement les citoyens. Pour ou contre ? ». Au-delà de la dichotomie du pour ou contre, il s’agissait en fait, surtout de faire preuve d’analyse et de réflexion, mais aussi de pouvoir de persuasion en abordant des sujets ayant traits aux faits de société.

Luz Razafimbelo

Le classement :

Université de ToamasinaENS (Ecole normale supérieure)UCM (Université catholique de Madagascar)Le Centre de ressources pour l’enseignement du français

Les membres du jury :

-Heriniaina Razafimandimby du MAE

-Larisa Serban de l’OIF

-Ketakandriana Rafitoson de Wyld

-Emmanuelle Lehembre du réseau des Alliances françaises à Madagascar

Pierre Bèque de l’AUF dans l’Océan indien

Midi Madagasikara12 partages

Pétanque : Taratra en Côte d’Ivoire !

Taratra affiche la grande forme à l’heure actuelle.

Pour une fois, la fédération malgache de pétanque a trouvé le bon filon pour former son équipe qui défendra nos couleurs au tournoi international en Côte d’Ivoire.

Après le tournoi de qualification en doublette et qui a vu la victoire finale de Hariliva plus connu sous le nom de Ram’s et de Lipo, la FMP a choisi Taratra pour épauler ces deux joueurs. Une option qui ne souffre de la moindre discussion parce qu’il s’agit du joueur le plus complet du moment et qu’on s’étonne encore de voir pourquoi il ne figure pas dans l’équipe des Masters en France pour pallier  la faiblesse du choix de Jean Luc Rakotondrabe avec notamment Lahatra, Cocklet et Tiana Tonnerre.

Avec Taratra en effet, les options restent ouvertes car il est tout aussi efficace en tant que milieu ou  comme tireur. Il faut tout juste un environnement qui lui permet de trouver le bon rythme et le tour est joué. Car une fois lancé, Taratra réussit tout et réalise le match parfait. Et quand on dit parfait cela signifie qu’il va faire un festival du tir que même le but n’y échappe pas en cas de coup dur.

Ce tournoi de Côte d’Ivoire serait en tout un bon galop d’essai au cas où on déciderait aussi de le retenir pour les Masters car selon la Fédération Malgache de Pétanque, Français, Italiens, Béninois et Belges vont venir pour pimenter ce concours ivoirien.

Clément RABARY

Midi Madagasikara10 partages

Festival international de guitare de Madagascar : Les jeunes sous les feux des projecteurs

Les sons de guitares berceront la capitale.

Plus que quelques semaines, et le rideau se lèvera sur le  festival international de guitare de Madagascar! Cette année, les jeunes talents seront sous les feux des projecteurs. Grâce au concours « Sabotsy Mahaleo » les guitaristes reprendront les titres du groupe légendaire sous toutes les coutures. Moins de folk et plus de jazz, soul, funk, reggae classique… les titres de Mahaleo se verront sublimés par les coups de riffs des concurrents qui promettent une diversité sans borne, laissant vaquer la créativité des guitaristes en herbe de la Grande Ile.

A ne pas oublier que le festival commencera le 6 avril à l’hôtel Ibis Ivandry.  L’inauguration verra la participation de l’invité spécial du Festival et admirer le coup de guitare de Silvio Schneider et entendre les meilleurs morceaux de son album « Crossroad ». Le lendemain, place au bal masqué  où la danse et les sons de guitares seront à l’honneur. Pour ceux qui ont une manière festive et originale, une nuit inoubliable les attend pour se faire un joli cadeau. Une atmosphère de rêve dans une « gipsy night » teintée d’euphorie fera voyager  les convives au firmament.

La clôture et la grande finale pour découvrir le meilleur festivalier 2018. Avec tous les genres de musique confrontés, le public et le jury auront le dernier mot pour désigner les trois  premiers gagnants. A ne pas oublier que les meilleurs interprètes de la semaine participeront à ce concert final.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara10 partages

Pays membres du Recef : « Ils seront les observateurs électoraux », dixit Hery Rakotomanana

Le séminaire du Recef, c’est un séminaire « du donner et du recevoir » selon son président, Siaka Sangare.

Le sixième séminaire international d’échanges et la sixième assemblée générale du Recef (Réseau des Compétences Electorales Francophones) ont été lancés officiellement, hier, à l’Hôtel Colbert Antaninarenina et ont été présidés par le président du Recef, Siaka Sangare. La cérémonie étant honorée, entre autres, par le président de la République, Hery Rajaonarimampianina, en sa qualité de président en exercice de la Francophonie également, les chefs d’institutions malgaches, les délégations des pays membres du Recef, et bien évidemment, les membres de la Ceni Madagascar. Cette année, le séminaire est axé sur le thème : « Un processus électoral inclusif favorisant la participation des femmes et des minorités » et prend fin aujourd’hui. L’AG, quant à elle, s’enchaînera demain. D’après Siaka Sangare, dans son allocution, «ce séminaire (…) favorisera une représentation politique paritaire entre les hommes et les femmes ».

Observateurs électoraux. Dans ce sens, une nouvelle immixtion dans la gestion du processus électoral malgache avec toutes les conséquences inhérentes n’est pas à écarter. D’ailleurs, le président de la Ceni, Hery Rakotomanana, a soutenu que « ce sont eux qui vont assurer une mission d’observation électorale lors la prochaine élection présidentielle ». Observer si la Ceni a bien respecté la transparence du processus électoral, si le climat de confiance dans les élections a été respecté, comme le veut la norme ISO/TS 17582. Ou bien observer si les candidats à la présidentielle qui ne sont frappés d’aucune incapacité juridique ont été autorisés à se présenter. N’oublions pas que les commissions électorales implantées en Afrique n’ont pas été assez « fortes », ces dernières années, pour garantir et maintenir un climat apaisé avant, pendant et après les élections. Quid de la Ceni Madagascar, notamment, avec cette atmosphère déjà tendue ?

Démocratie. Le chef de l’Etat Hery Rajaonarimampianina, a décidé, pour sa part, de mettre l’accent sur la démocratie. «Il est très important  qu’un Président qui soit issu d’un processus électoral indépendant, libre, transparent vous parle de l’importance d’un processus électoral et de la démocratie ». Et pourtant, la réalité en est toute autre. Quelques cas de non-respect de la démocratie, de la Constitution, des libertés fondamentales – et la liste est loin d’être exhaustive – de la part de ce régime qui a perdu sa légitimité. En gros, entre les discours et les réalités, le chef de l’Etat veut obtenir le beurre et l’argent du beurre…

Aina Bovel

Midi Madagasikara10 partages

Réactions

Ihanta Randriamandrato : « C’est désolant ce qui se passe actuellement chez nous avec ces projets de loi électorale. Quand on gouverne, il faut prévoir et faire des choix. Remettre de l’ordre est un choix. Nos dirigeants devraient savoir qu’une fois arrivés au pouvoir, il y aura d’élections après cinq ans. Ce n’est pas à la veille de ces élections qu’on pense à toucher aux textes. Cela devrait se faire au lendemain des élections de 2013. Actuellement, nos dirigeants, au lieu de mener un processus inclusif, optent pour un Accident Voulu pour une Crise (AVC).  Or, ce gouvernement avait toutes les chances du monde de remettre de l’ordre. »

Alain Andriamiseza. « C’est prévisible et prévu. Nous sommes dans la logique de troubles pré-électorales. Il est actuellement prouvé que si le gouvernement n’a pas impliqué le Comité de Vigilance Démocratique pour les Elections dans l’élaboration de ces projets de loi électorale, c’est parce qu’il voulait cacher des choses inconcevables. »

José Rakotomavo : « Je veux quelque chose de mieux pour ce pays. C’est tellement gros ce qu’on nous prépare actuellement. On sait très bien où cela va mener. Je refuse d’être les marionnettes de certains gens ».

Voninahitsy Jean Eugène : « L’adoption des projets de lois organiques relatives aux lois électorales ne devrait provoquer  en aucun cas des troubles».

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara9 partages

Lundi de Pâques : Ny Ainga entame son « Vakisehatra » 2018

Si l’année 2018 est sur le point d’entrer dans sa quatrième mois, le groupe Ny Ainga entamera son traditionnel « Vakisehatra », le premier rendez-vous avec les inconditionnels. Cette fois, le groupe a choisi le lundi de  Pâques pour investir le théâtre de verdure d’Antsahamanitra.  En vue d’un grand spectacle qui a fait la renommée de la bande, plusieurs chanteurs et groupes se relayeront pendant la première partie du show à l’instar de « Toko 3 », Boboh Mahavanona, « Groupe Lay » et tant d’autres encore.

A partir de 15h, Luk, Do et toute sa bande monteront sur scène pour ouvrir le rideau à cette tournée 2018. Evidemment, le groupe chantera les tubes et les nouveaux morceaux qui inondent déjà les ondes de radio et les stations de télévision. Durant le spectacle, les fans auront une place prépondérante dans le show en guise de reconnaissance et de remerciement. Effectivement, avec plus d’une vingtaine d’années d’existence, le « Groupe  Ny Ainga » a toujours privilégié son fidèle public. Cette fois ne dérogera pas à la tradition.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara8 partages

Football : Madagascar- Togo cette nuit !

Le grand jour est arrivé pour les Barea qui croiseront le fer cette nuit contre la sélection togolaise conduite par un certain Emmanuel Adebayor. Une belle opportunité pour se préparer au mieux à la suite des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019.

Nicolas Dupuis tentera ce jour de trouver son équipe type en vue de la confrontation contre le Sénégal à Saint Leu La Forêt. Forcément cette nouvelle revue d’effectif doit aboutir à une sélection capable de qualifier pour la première fois Madagascar à la phase finale d’une CAN. Et si cette première confrontation ne suffit pas, il reste encore le match contre le Kosovo de dimanche à Francoville.

Pas le haut niveau. Le seul hic c’est de voir que les joueurs locaux ont été superbement ignorés par le technicien français à l’exception du latéral droit de la CNaPS Sport, Toby qui est parti  à Paris, samedi.

Un amalgame aurait tenu la route surtout que les joueurs cadres sont pour l’instant des pensionnaires de la Ligue 2 dont Faneva Ima qui a pourtant moins de temps de jeu au Havre et Bolida revenu à son meilleur niveau au Paris FC.

On notera toutefois que Zotsara évolue dans le championnat de l’élite belge tout comme Anicet en Bulgarie mais ce n’est pas vraiment le haut niveau. Alors autant préparer la relève car des joueurs d’avenir mais qui jouent à Madagascar pointent leur nez à l’image du défenseur central de Fosa Juniors Théodin ou encore le milieu offensif de l’Adema, Angelo, sans parler d’un Dax devenu indispensable dans l’organisation de Fosa Juniors mais qui parvient également à marquer comme il l’a fait à deux reprises lors du match contre ASPL 2000.

Incontournable Njiva. On signale aussi au passage la grande forme du gardien de la CNaPS Sport, Ando qui de l’avis des techniciens locaux, est meilleur que Ibrahim Dabo.

Pour revenir au onze de départ, on verra probablement dans les buts Ibrahima Dabo derrière une défense à quatre avec Toby, Mamy Gervais, Bapasy et Jerôme Mombris.

En sentinelle, Dupuis aura le choix entre la force de Dimitri Caloin ou la finesse d’un Dada sans oublier que Zotsara est tout indiqué pour tenir le rôle de numéro 10 et que Njiva qui fait le bonheur de son nouveau club thaïlandais, Sukhataï, est presque incontournable. La quatrième place à prendre au milieu se dispute entre Ilaimaharitra ou Voavy Paulin.

En attaque l’association entre Faneva Ima et Bolida fait l’unanimité. Mais rien n’empêche Nicolas Dupuis de revenir au classique 4-2-3-1 pour ne mettre en attaque que Faneva Ima.

Et même si on ne part pas avec tous les avantages face à Adebayor et ses camarades, l’essai prendrait toute son importance en vue des rencontres futures dont celle contre le Sénégal en septembre, les deux rencontres contre la Guinée Equatoriale en octobre et le dernier face-à-face décisif en novembre contre les Soudanais que les Barea avaient déjà battu chez eux. Mais comme le football n’a rien de mathématique, la prudence est de mise.

Clément RABARY

Midi Madagasikara7 partages

« Ny asako rahampitso »

a lancé le coup d’envoi à sa 13e édition, hier. Cette action annuelle d’orientation et de partage d’expériences professionnelles initiée par le Rotary Club Antananarivo Ainga, est menée en collaboration avec le ministère de l’Education  nationale. L’édition en cours cible 7 000 élèves de la classe de seconde dans 11 lycées publics de plusieurs villes de Madagascar. Il s’agit des lycées JJ Rabearivelo, Nanisana, Analamahitsy, Ambohimanarina, Andoharanofotsy, Andohalo, Faravohitra et le Lycée Moderne d’Ampefiloha, pour Antananarivo. S’y ajoutent le lycée André Resampa d’Antsirabe, le lycée Jacques Rabemananjara de Toamasina et le lycée Philibert Tsiranana de Mahajanga.

Hanitra R.

Midi Madagasikara7 partages

CBM – CHU PZaGa Androva Mahajanga : Promouvoir la santé oculaire de proximité

La clinique d’ophtalmologie du CHU PZaGa Androva Mahajanga peut désormais proposer un service de qualité à coût abordable.

Nouvelle apparence et nouveau challenge pour la clinique d’ophtalmologie du Centre hospitalier universitaire Pr. Zafisaona Gabriel (CHU PZaGa) Androva Mahajanga, après son entière rénovation et l’acquisition de nouveaux équipements avec l’appui de Christoffel Blinden Mission ou CBM.

La clinique d’ophtalmologie du CHU PZaGa Androva Mahajanga vient d’être totalement réhabilitée avec l’appui de CBM (Christoffel Blinden Mission) à Madagascar. Dans le cadre du projet MAHITA Mahajanga et Ambohibao, en effet, CBM a soutenu l’entière rénovation du bâtiment alloué au projet d’ophtalmologie, ainsi que l’équipement du bloc opératoire, la salle d’hospitalisation, la salle d’attente, et les salles de consultations externes. Le tout a nécessité un investissement de 128 975 930 ariary.

Service de qualité. L’achèvement des travaux de rénovation des infrastructures et l’acquisition des nouveaux équipements médicaux destinés aux soins oculaires, permettront désormais à la clinique d’ophtalmologie du CHU PGaZa Androva Mahajanga de faciliter l’accès aux soins oculaires et de prendre en charge davantage de patients. Inaugurée le 19 mars 2018 par le ministre de la Santé publique, le Pr Mamy Lalatiana Andriamanarivo, en présence du directeur pays de CBM à Madagascar, Lila Ratsifandrihamanana, cette clinique d’ophtalmologie rénovée se fixe ainsi un nouveau challenge : faire accéder à la population à un service de soins de qualité à coût abordable. « Cette première clinique publique d’ophtalmologie est un pas significatif vers la promotion de la santé oculaire de proximité », a alors déclaré le ministre de la Santé lors de la cérémonie d’inauguration.

Défi sur trois ans. L’intervention de CBM dans le cadre du projet MAHITA inclut également le renforcement de capacités des professionnels de soins oculaires du projet et du staff du CHU et des communes, ainsi que l’approvisionnement en consommables, l’appui aux patients issus de groupes vulnérables, et l’informatisation du circuit des patients. Ce projet qui a vu le jour suite à la convention de partenariat signée entre CBM et le ministère de la Santé  publique en septembre 2016, s’étalera sur trois ans. Le projet a été ainsi mis en œuvre en janvier 2017 et se terminera en décembre 2019. L’appui financier de CBM s’élève à 392 179 euros, soit environ 1,37 milliard d’ariary pour les trois années que durera le projet. Celui-ci assurera l’accès de la population des régions de l’Ouest de Madagascar à un service complet de soins oculaires.

Hanitra R.

Midi Madagasikara6 partages

Handball-Ihf Trophy – Zones 6 et 7 : Madagascar vise le doublé

Ayant régné en maîtres  lors des rencontres  au  « Handball jeunes » dans la zone 7, les deux sélections malgaches veulent garder leur titre. Réaliser l’exploit du doublé en 2017, c’est l’objectif de la fédération aux phases éliminatoires de la zone 6 de l’IHF (International handball fédération) Challenge Trophy à partir de 23 avril seront en action. Un tournoi qui réunira neuf pays de la zone 6 avec Madagascar et Seychelles, représentants de la zone 7 à Luzaka, Zambie. Avec la sanction de Maurice et des Comores par la Confédération africaine du handball (CAHB), cette compétition pour la zone 7 prévue du 26 mars au 4 avril à domicile n’aura pas lieu, mais sera jumelée avec les éliminatoires de la zone 6. Le défi du côté malgache est d’assurer la qualification des deux sélections pour la phase continentale. Les joueurs et joueuses présélectionnés sont actuellement en regroupement au complexe sportif Vontovorona. Ils sont actuellement 26 chez les cadets sous la houlette de Tsila et Namasy et 26 chez les juniors avec les coachs Tilot et LeBlanc qui sont en regroupement.

T.H

Midi Madagasikara6 partages

Basket – Play-Off : Sebam cartonne à Toliara

Avec trois victoires sur autant de sorties, les Majungais caracolent en tête de la poule A.

Les journées se suivent et se ressemblent pour l’équipe du Sebam de Mahajanga à la compétition Play-off de la Coupe du président à Toliara. Hier, les Majungais du Sebam se sont imposés devant AS Fanalamanga par 85 à 57. Les basketteurs de Mahajanga enregistrent leur  troisième victoire et mènent provisoirement la tête du classement dans la poule A. Dans l’autre rencontre, les militaires du Cosfa remportent leur deuxième victoire contre les Fianarois de l’USF sur le score de 79 à 73. Toujours dans cette poule B, les gars du MB2All ont pris le dessus sur les basketteurs d’Itasy de l’ASB par 92 à 57. Les éliminatoires se poursuivront ce jour à Toliara. Ce Play-Off de la coupe du président verra la participation de 11 équipes issues des  cinq zones de Madagascar. Cette étape de la compétition promet des rencontres autant explosives les unes que les autres. Convaincu qu’un tel événement prône les mêmes valeurs que celles du groupe à savoir l’esprit d’équipe, la solidarité, ou encore la combativité à toutes épreuves, Telma, sponsor officiel de la FMBB et partenaire N°1 du basket-ball à Madagascar, œuvre pour soutenir ce grand rendez-vous de la saison. De nombreux lots et diverses animations attendent ceux qui viennent assister aux matchs ainsi que des lots pour les équipes gagnantes à l’issue de la compétition.

T.H

Midi Madagasikara5 partages

BFV- Société Générale : Nouvelle agence inaugurée à Mahanoro

Cérémonie d’inauguration de la nouvelle agence de la BFV- Société Générale à Mahanoro.

La banque BFV-Société Générale a ouvert une nouvelle agence à Mahanoro, dans le quartier d’Ambalamangahazo, en 2017. Cette agence a été inaugurée le 15 mars dernier en présence des autorités locales et des représentants de la banque. Il s’agit de la 57e agence du réseau de la BFB –SG à Madagascar. « Mahanoro possède un potentiel en termes de marché émergents et une localisation géographique entre la mer et la terre, permettant de développer ensemble la pêche et l’agriculture. Toute l’équipe de l’agence, sous l’égide de son directeur Innocent Ralambomanana, s’appuiera sur leur expertise, leur professionnalisme et la capacité à anticiper les tendances de marché et à innover pour améliorer l’expérience client et en faire un avantage compétitif. Nous proposerons, des solutions souples, des délais de décision courts ainsi qu’une large gamme de produits et services bancaires innovantes », ont indiqué les responsables de la nouvelle agence à Mahanoro.

Recueillis par Antsa R.

Midi Madagasikara4 partages

Campagne de réparation de fistule obstétricale : 82 femmes opérées et réparées à Ambovombe

Des femmes après leurs opérations au service post-opératoire du CHRR Monja Jaona Ambovombe.

L’objectif de cent opérations s’approche. La campagne de réparation de fistule obstétricale dans le Sud lancée par le FNUAP avec le financement de l’État  japonais est un franc succès.

«À la veille de la fin de la campagne, nous nous approchons de notre objectif». Ce sont là les propos du Dr Tsivahiny, chef d’établissement auprès du Centre Hospitalier de Référence Régionale (CHRR) Monja Jaona Ambovombe pour faire la situation de la campagne de réparation de fistule obstétricale dans le Sud. En effet, 82 femmes en provenance des régions d’Anosy, d’Androy et d’Atsimo Andrefana ont pu bénéficier d’opérations de réparation durant la campagne qui a commencé le 1er mars 2018 et qui prendra fin ce jour. Le Dr Tsivahiny d’expliquer «qu’environ 100 femmes ont répondu à l’appel. 18 d’entre elles n’ont pas pu être opérées parce qu’elles n’ont pas rempli les critères». La situation constitue une avancée majeure dans la lutte contre la fistule qui nuit à la vie de milliers de femmes et jeunes femmes dans de nombreuses régions du Pays. Surtout dans celles du Sud où la campagne s’est heurtée à des difficultés d’ordre socioculturelles.

Suivis. Une fois les dernières opérations effectuées, les femmes ainsi que leurs accompagnateurs devront rentrer chez eux. Un programme de réinsertion sociale est dans ce cas prévu pour les aider à réintégrer leurs sociétés. Une phase importante visant à les faire comprendre qu’elles – les femmes ex-victimes de fistules obstétricales – ne sont pas des poids pour la société d’un côté. Mais également à effacer le phénomène de marginalisation et d’exclusion sociale dont elles sont victimes, de l’autre. Ce que le Dr Tsivahiny en témoigne selon quoi «la majorité des femmes atteintes de fistule obstétricale sont dans un premier temps exclues par leur communauté. Mais elles s’excluent ensuite et ne participent pas à la vie communautaire après». Mise en place par le ministère de l’Emploi, le programme entend renverser la vapeur en donnant une seconde chance aux femmes qui viennent d’être opérées. Des suivis sanitaires, mais surtout psychosociaux sont également prévus pour une réintégration effective des femmes dans leurs sociétés. 82 femmes pourraient vivre à nouveau comme étant «normales» grâce à la première campagne de lutte contre la fistule obstétricale à Ambovombe. 82 nouvelles vies qui pourraient faire la différence et apporter des changements dans leurs communautés respectives.

José Belalahy

Midi Madagasikara4 partages

Journée mondiale du théâtre : La compagnie Miangaly présente son « Kud’théâtre »

La Compagnie Miangaly répétant sa pièce.

Coup de théâtre dira-t-on ?  Bien sûr, mais nul besoin de s’alarmer car le « Kud’théâtre » fait partie du circuit du projet rallye moi(s) théâtre. Une soirée pendant laquelle la Compagnie Miangaly investira le Kudéta Anosy.

 Passer une soirée autrement? C’est ce que propose la compagnie Miangaly en fin de semaine.  Dans le cadre de la journée mondiale du théâtre, les amoureux de la discipline, amateurs, confirmés ou professionnels, sont invités et se donnent rendez-vous afin de célébrer ensemble cet art dans la convivialité et la bonne humeur.  Marquant ainsi ses 30 années de pratiques théâtrales, les acteurs s’activeront au Kudéta Anosy  le 27 mars.

Depuis trois semaines, les théâtreux de divers horizons se sont engagés sur le circuit du rallye théâtre. Cet évènement est le septième de la série initiée par la Compagnie Miangaly.  Sous la direction artistique de Christiane Ramanantsoa, elle se présente et fonctionne comme un ensemble artistique multidisciplinaire. Dans le domaine théâtral, elle oriente ses champs d’activité et de réflexion vers la recherche, l’expérimentation, la professionnalisation et l’écriture.

La compagnie Miangaly cherche surtout à promouvoir un théâtre accessible au plus grand nombre sous une forme contemporaine. « Nous tenons compte des règles de théâtre, des diverses « écoles », sans les sacraliser ou forcément les adopter. Nous usons aussi des différentes formes artistiques de tout spectacle vivant. Nous faisons aussi du théâtre « utile » et « pragmatique » : pour le développement personnel, pour l’aisance dans la pratique de la langue et de la communication» relate le numéro un de la compagnie. Les perspectives visent surtout à renforcer sa présence et ses actions sur la scène artistique et internationale par le biais de création, de spectacles et d’ateliers de formation.

Zo Toniaina

News Mada3 partages

Vie d’entreprise : outremer Telecom devient Intelcia

Outremer Telecom Maurice et Madagascar, intègrent le groupe Intelcia et porteront désormais le nom et les couleurs d’Intelcia. Cette opération s’inscrit dans la poursuite de la stratégie d’expansion des activités du groupe en Afrique et dans l’océan Indien. Une cérémonie conviviale a marqué, dans l’après-midi d’hier, la présentation de la nouvelle marque et l’inauguration des sites Intelcia Madagascar dans la zone Futura à Andranomena.

En fait, la richesse des bassins d’emplois malgaches et une offre économique compétitive justifient, entre autres, l’implantation du groupe dans la Grande île. «Le choix de s’implanter à Madagascar revêt un véritable potentiel de croissance pour le groupe Intelcia, compte tenu de la qualité des infrastructures de télécommunication et des bassins d’emplois, de l’expertise développée sur certains métiers de la relation client et de l’intérêt économique pour ses clients donneurs d’ordre», a déclaré à cette occasion Karim Bernoussi, président directeur général du groupe Intelcia.

 «Avec plus de 1.500 collaborateurs, Intelcia devient le premier acteur de la relation client à Madagascar», a enchaîné Gildas Bocquier, directeur pays d’Intelcia Madagascar. D’ici à 2019, le groupe ambitionne de passer à plus de 3.000 collaborateurs.

Pour Intelcia, Madagascar offre un cadre réglementaire favorable. «Néanmoins, si l’entreprise a doublé ses infrastructures télécom, nous aurions  souhaité avoir une infrastructure électrique qui soit beaucoup plus fiable pour pouvoir développer de manière plus durable le métier. On souhaite également avoir un cadre réglementaire plus souple pour les ressources humaines», conclut Karim Bernoussi.

Arh.

 

Madagate3 partages

Fitondrana HVM: Mbola hamerina ny zava-doza tokony tsy hiverina intsony

Dia tena voahozona tokona ve ny vahoaka malagasy re? Maneran-tany, efa hatramin'ny naha-tany ny tany, dia nitolona amin'ny tsy rariny foana ny zanak'olombelona. Izany no nahatonga ireny ady lehibe ireny. Ny tena fantatra moa dia ny ady lehibe voalohany (1914-1918) sy ny ady lehibe faharoa (1935-1944) izay nandraisana miaramila malagasy. Ady iombonana ho an'ny fahafahana teo anatehin'ny jadona napetrak'i Adolf Hitler. Resy moa ity farany dia namono tena fa firy firy ny olona maty no ireo ady lehibe ireo? Fa izao kosa: hatreto aloha, izany hoe 74 taona aty aoriana, dia ataon'ny firenen-drehetra ny tsy hiverenan'izany ady lehibe izany intsony, eny na dia misy aza mihezaka ny hisian'izany. Fa ny teny filamatran'aiza n'aiza dia: Mba tsy hiverenan'izany intsony: PLUS JAMAIS CELA, amin'ny teny frantsay.

Tao Frantsa, ny taona 1789, notapahana mihitsy ny lohan'ny mpanjaka Louis XVI sy ny vadiny mba tsy hiverenan'ny jadona nateraky ny fanjakana nentina mpanjaka izany. Ary dia teraka ny repoblika izay rafitra fitantànana manome vahana bebe kokoa ny tombontsoam-bahoaka. Tatsy Afrika atsimo, na dia nogadraina nandritra ny 27 taona aza i Nelson Mandela, mpitarika ny antoko ANC tamin'izany, dia rava ihany ny fitondrana fanavakavam-bolokoditra natao hoe apartheid, ka i Mandela mihitsy no lasa filoham-pirenena mainty hoditra voalohany tao Afrika atsimo ao. Ady daholo ny nahatonga izany toe-javatra izany. Ary mba tsy hiverenany intsony dia samy nanangana mozea mirakitra ireo tantara rehetra ireo ny firenena tsirairay voatonona ireo. Torak'izany koa ny mikasika ny tao Rwanda izay firenena nisehoana vonon'olona tsy manampaharoa ny taona 1994. Mba tsy hiverenan'izany intsony! aiza ho aiza izao ny Rwanda raha mihoatra an'i Madagasikara lasa firenena faha-5 mahantra indrindra maneran-tany amin'izao taona 2018 izao?

Nefa anie teto Madagasikara dia nisy tolona -ary tolom-bahoaka fa tsy hoe fanongam-panjakana izay ataon'ny Hvm litania satria mpitondra tsy tia tanindrazana ry zalahy ireo- nanomboka tamin'ny Menalamba (1896) ary nitohy hatramin'izao taona 2018, rehefa nandalo ny raharaha 1947, 1972, 1991, 2002 ary 2009 e! Toa zava-poana daholo anefa ireo tolom-bahoaka ireo eo anatrehan'ny finiavan'ity fitondra Hvm ity hijanona eo amin'ny fitondrana kanefa fahantrana sy fivarotana tanindrazana no natao nandritra izay efatra taona lasa izay ary mbola mitohy. Inona ny fomba ketrehiny hanapotehana tanteraka ny tanindrazan'ny Malagasy?

"Tany tan-dalàna", hoy ingahy Rivo Rakotovao tsy zoviana anareo mpamaky rehetra. Hafa ny teny, hafa ny kasaina hatao dia ny famadihana ny lalàna ho tombontsoany ka tsy mivaky loha amin'izay hitranga -ary tsy maintsy hitranga- raha mbola miziriziry amin'izany. Mbola tsy nisedra izany atezeram-bahoaka marina ry Hery vavao sy ny forongony. Ka na "lany" omaly (20 mars 2018) na mbola hasiana fanitsiana dia ireto manaraka ireto ny tetika hamonoany tanteraka izany hoe vahoaka malagasy izany. Matetika moa rehefa resaka lalàna dia teny frantsay foana no ampiasaina hanabadoana kokoa ny vahoaka any amin'ny faritra rehetra any. Ka nohezahina natao teny malagasy rano iray, eto, ireo fomba sy tetika antenain'ny Hvm hijanonana eo amin'ny fitondrana, kanefa dia tena tsy aninona tsy aninona kokoa. Izany takaitra navelan'ny rivo-doza Eliakim izany moa toa tsy misy aminy. Ny hibodo toerana ihany ny ao an-doha.

Rehefa tonga ny ora sy fotoana dia mipetraka ho an'ny taranaka sy zanaka amam-para ireto manaraka ireto mba TSY HIVERENANY INTSONY. Isaorana etoana ireo mpahay lalàna nanampy tamin'ny fanazavana sy ny fandikana amin'ny teny malagasy. Lasa ary isika.

Ny fotoana nosafidian’ny Governemanta handefasana ny volavolan-dalana rehetra momba ny fifidianana eny anivon’ny parlemanta dia hita fa feno kajikajy miendrika finiavana hametraka lalam-pifidianana hanome vahana ny olona tohanan’ny Fanjakana. Raha araka ny tetiandro nifanarahana tamin’ny mpiara-miombon’antoka iraisam-pirenena, ny fiaraha-monim-pirenena ary ny CENI dia tamin’ny volana may 2017 no tokony efa nalefa nodinihina teny amin’ny Antenimiera roa tonta ireo volavolan-dalàna ireo.

* ANDININY FAHA-6 (article 6). Tsy voasoratra ho anisan’ireo manam-pahefana tsy maintsy mametra-pialana raha mirotsaka hofidiana ny mpikambana ao amin’ny Governemanta. Mifanohitra amin’ny andininy faha-64 amin’ny Lalam-panorenana anefa izany. Ahiana noho izany ny tsy mampitovy lenta ny kandida rehetra satria misy izany ny kandidam-panjakana.

* ANDININY FAHA-12 (article 12). Mitsabaka amin’ny andraikitry ny CENI izay mahaleo tena araka ny andininy faha5 amin’ny Lalam-panorenana ny Governemanta. Miverin-dalana ny fandrafetana ny lisi-pifidianana satria ny Governemanta no manam-pahefana hanapa-kevitra momba ny fanokafana sy fanitsiana ny lisi-pifidianana.

Voatohintohina ny zon’ny olom-pirenena hifidy satria nohasarotina ny fanoratana anarana ao amin’ny lisi-pifidianana noho ny fanerena ny olom-pirenena hanaporofo ny antony tsy mahatafiditra azy ao amin’ny lisitra.

* ANDININY FAHA-60 sy 62 (article 60 et 62). Tamin’ny lalam-pifidianana teo aloha dia voarara tsy hanao fampialezan-kevitra ny mpiasam-panjakàna ambony sy ireo lehiben’ny sampan-draharaham-panjakàna rehetra eny ifotony. Amin’ity volavolan-dalàna ity kosa dia avela hanao fampielezan-kevitra izy ireo ivelan’ny fotoam-piasany. Sarotra anefa ny manavaka ny maha-manam-pahefana olona iray sy ny maha-olom-pirenena tsotra azy any ambanivohitra. Atahorana noho izany ny hisian’ny fanerena ireo olom-panjakàna hanao fampielezan-kevitra ka hanohitohina ny safidim-bahoaka.

* ANDININY FAHA-120 (article 120): Milaza ilay volavolan-dalàna fa bileta mitokana isaky ny kandida no ampiasaina raha misy ny fihodinana faharoa. Izany dia endrika fiverenan-dalana mankany amin’ny fangalaram-bato ary ny ezaka rehetra natao ho fampitovian-jo ny kandida dia very avokoa. Ny fampiasana bileta samihafa dia manamora ny fangalaram-bato ary manamora ny fividianan-tsafidy (corruption électorale).

* ANDININY FAHA-189 (article 189): Namoraina ny fanafoanana ny voka-pifidianana satria raha tsy tonga eny amin’ny SRMV ao anatin’ny dimy andro aorian’ny fifidianana ny fitanana an-tsoratra (PV) dia azo heverina ho toy ny tsy misy (Procès verbal de carence). Ankilany anefa (article 180), dia nofoanana ny voalazan’ny lalam-pifidianana ankehitriny fa manan-kery mitovy amin’ny tena izy ny fitanana an-tsoratra eny an-tanan’ny kandida (suppression de la valeur original du PV auto-copiant).

* ANDININY FAHA-66 (fifidianana Filoham-pirenena) FAHA-50 (fifidianana Solombavambahoaka) FAHA-202 (Lalàna ankapobeny) (article 66 présidentielle, article 50 députation, article 202 régime général). Iniana tsy hitovy ny fe-potoana ahafahana manao fanoherana voka-pifidianana. Roa andro aorian’ny famoahana ny voka-pifidianana vonjimaika no fe-potoana ahafahana manao fitoriana mitondra fanakianana ny voka-pifidianana filoham-pirenena sy solom-bavam-bahoaka. Fohy loatra io fe-potoana io, tokony averina folo andro aorian’ny datim-pifidianana toy ny teo aloha. Ao anatin’ny lalàna ankapobeny momba ny fifidianana anefa dia mandram-pivoakan’ny vokatra vonjimaika no ahafahana manao izany. Atahorana noho izany ny tsy handraisana ny fitoriana rehetra ka voatery manaiky ny vokatra ny rehetra.

Jeannot Ramambazafy

Madaplus.info0 partages

Assemblée Nationale : « L’adoption des projets de lois organiques relatives aux lois électorales ne d...

L’adoption du projet de loi organique relative à l’élection présidentielle ne devrait engendrer, des troubles affirmait, Voninahitsy Jean Eugène, le président national du parti politique RPSD Vaovao lors de la tenue d’une conférence de presse hier.
D’après son propos, il n’y a aucune raison d’appeler la population à la révolte ou aux troubles suite à des décisions parlementaires. Tous les députés se doivent de miser la carte démocratique et accepter l’issu d’un vote de n’importe quel projet de loi débattu au sein de la chambre basse et à fortiori celui de la loi organique portant sur les élections. Le HCC ou la Haute Cour Constitutionnelle a le dernier mot concernant un projet de loi d’après toujours Voninahitsy Jean Eugène.
News Mada0 partages

Raikitra indray ny fifamaliana teo amin’ireo depiote : nahemotra ny fandaniana ny volavolan-dalàm-pifid...

 Mitaky fanalavam-potoana noho  ny tetika ambadika.  Nolanian’ireo depiote miisa 70, fa hahemotra  ho amin’ny fotoam-pivoriana tsy  ara-potoana fahatelo indray ny  handinihana  ilay volavolan-dalàm-pifidianana. “Mba hisian’ny fitoniana sy ny fotoana lavalava handinihana lalina sy amin’ny antsipiriany isaky ny andininy izany ny antony”, hoy izy  ireo. Niteraka fifamaliana  sy savorovoro  ary fifampihantsiana  ny fomba fanisana  tamin’ny  tsangan-tanana natao satria tsy voaisa  araka ny tokony ho  izy izany. Nisavoritaka  tanteraka ka voatery nafindra seza  sy  toerana mihitsy ireo miandany amin’ny  hanemorana ny dinika sy ireo  nitsipaka izany, ahitana depiote 68 avy amin’ny Mapar sy Tim…  “Tsy mbola nisy adihevitra sy fifandaharana tahaka  izao  tety… Misy tsy mazava ny antony  hanemorana azy  ity”, hoy ireo depiote  sasany.  Efa tokony natao ny maraina  rahateo ny fivoriana  saingy  tsy  fantatra ny antony nanemoerana azy ny hariva. Nivoaka  niditra teo fotsiny ireo depiote. Nilamina ihany anefa  izany avy eo. Nangatahin’ireo  depiote koa ny  hampidirana anaty lahadinika amin’ny fivoriana manaraka ny momba ny lalàna hifehy ny fifidianana  solombavambahoaka, satria  tsy anisan’ny tafiditra tamin’ity  indray mitoraka ity izany.

Tsiahivina fa ahitana andininy 274 ity volavolan-dalàm-pifidianana  ity ka  takin’ireo  depiote  avy amin’ny vondrona parlemantera Tim  sy ny Mapar ary ny tsy miankina  ny hikitihana sy  hanitsiana ny andininy miisa  80  mahery amin’izany.  Nahemotry ny mpomba ny fitondrana anefa izany… Misy ambadika politika.

 Vola  7 tapitrisa Ariary ho an’ny depiote

Etsy andaniny, efa nisy ny fihaonan’ireo depiote sasany miandany amin’ny fitondrana amin’ny mpitondra ambony,  nialoha izao fivoriana izao tato anatin’ny andro  vitsy. “Resaka vola (malety) 7  tapitrisa Ar avy nomena ireo depiote”, hoy  ny depiote Tinoka Roberto. Mety amin’ny antokon’ny fitondrana ny fanemorana  satria mety tsy  haharaikitra fa hanemorana ny fifidianana filoham-pirenena izany. Lazon’ady daholo koa anefa izany amin’ny paikady politika rehefa mafampana ny toe-draharaha.

Araka izany, hifarana, anio ny 12 andro  noferan’ny lalàna  handinihana ny volavolan-dalàna eny  Tsimbazaza ka  miandry ny fiantsoan’ny governemanta  izany indray ireo depiote  amin’ny  hanaovana  ny fivoriana tsy ara-potoana  fahatelo.

Nanamarika ny fihaonana,  omaly, ny fihaonana mangina sy mitsitokotoko  nataon’ireo  depiote mpomba sy mitsipaka ny lalàm-pifidianana. Anisan’ny niara-nidinika hatrany ohatra ny depiote Tim sy  ny Mapar ary ny  VPM/MMM otronin’ny avy amin’ny tsy miankina.  Anisan’ireo efa nanambara fa hiteraka  korontana  sy krizy eto amin’ny firenena raha tsy hasiam-panovana io lalàna io. Anton’ny  nilazan’izy ireo  fa  hanasa tanana ireto depiote ireto raha  handany amboletra azy io ny depiote HVM sy ny mpiara-dia aminy.

Amin’ ny ankapobeny,   hentitra ny fiarovana ny manodidina ny lapan’i Tsimbazaza satria nampitomboina ny isan’ireo mpitandro filaminana teny an-toerana. Tahaka izany koa  ny fisavana ireo   rehetra hiditra ity lapam-panjakana ity.

Randria

 

News Mada0 partages

Famonoana zandary tao Antsohihy :olona miisa 31 indray voasambotry ny zandary

 Miisa 31 ireo olona indray voasambotra izay voarohirohy ho tompon’antoka tamin’ny famonoana zandary iray, ny G2C Ndriamihaja Laurent novonoin’ny andian’olona tany Antsohihy, afakomaly. Araka ny fanazavan’ny zandary, nanatanteraka baiko avy amin’ny fitsarana hisamborana olona tao amin’ny fokontany Mantsaboribe, kaominina ambanivohitra Ampandriankilandy, distrikan’Antsohihy izy tamin’io fotoana io. Tonga teny an-toerana voalaza etsy ambony ny zandary telo lahy miasa ao amin’ny GAPJ ao amin’ny groupement Sofia hanatanteraka baiko hisamborana sy hamotorana olona iray avy amin’ny fitsarana. Tsy nanaiky izany anefa ireo olona teo an-tanàna ka nitsoka kiririoka nanaitra ny iray tanàna hanakanana ny fisamborana. Nanontany ireo zandary ireo izy ireo ny anaran’izay olona mpitory satria “tokony hovonoina asitrika anaty rano” hoy izy ireo izany olona izany. Tsy nanambara anefa ireo fa nitaky hatrany kosa ilay olona hatolotra azy ireo. Tampoka teo, nisy olona iray hitan’ireo andian’olona ireo nandositra niala ny tanàna ka nosamborin’izy ireo satria fantatr’izy ireo fa matoa mandositra izy, matahotra noho izy mety ho mpitory amin’izao raharaha izao. Tsy azon’izy ireo ilay olona nandositra ka tezitra izy ireo ary nilaza fa ireo zandary ireo indray no atao solon’ilay mpitory ka tsy maintsy hovonoina asitrika anaty rano. Niaraka nanenjika ireo zandary ireo ary ireo olona anjatony nitondra zava-maranitra ka nandositra izy telo lahy ireo. Afaka 1 km miala ny tanàna lavo ny zandary iray ka azon’ireo olona ka nasitrik’izy ireo tao anaty rano.

Niantso fanampiana tamin’ny lehibeny tany Antsohihy izy roa lahy sady nitifitra mba hiarovana io namany io ka lehilahy iray voan’ny bala ary naratra. Nandositra ireo olona ka niezaka nanala io zandary io tao anaty rano. Namoy ny ainy ihany anefa ilay zandary taorian’izay.

J.C

News Mada0 partages

Tatala Ampano : dahalo iray rotiky ny bala

Maty voatifitry ny polisin’ny Fip ao Fianarantsoa tao amin’ny fokontany Ialadalangy, kaominina ambanivohitra Talata Ampano, distrikan’i Vohibato Matsiatra Ambony, ny alakamisy teo ny dahalo raindahiny iray. Araka ny fampitam-baovao avy amin’ny polisin’ny Fip, naharay antso avy amin’ny mponina ao amin’io fokontany io izy ireo tamin’io fotoana io. Nanao fanarahan-dia avy hatrany ny polisy ka lavon’ny bala nandritra ny fifandonana Rasolofomanandraibe Jacques Arsène. Araka ny fanazavan’ny kaomandin’ny Fip Fianarantsoa, ny kaomisera Rafanantenantsoa Rolland fa mifandray tendro amin’ny rafozany ao Andoharanomaitso ity dahalo ity. Isan’ireo tompon’antoka tamin’ny fandrobana tao amin’ny fokontany Marovory izy.

 J.C

News Mada0 partages

67 ha : jiolahy iray saron’ny Sag

Noraisim-potsiny teny 67 ha ny jiolahy raindahiny antsoina hoe Rafla, ny zoma lasa teo. Ny polisy misahana ny heloka bevava (BC) sy ny Sag no niara-nisalahy tamin’ny fisamborana azy ity. Voarohirohy noho ny resaka fividianana entana halatra ity jiolahy ity. Lasibatry ny andian-jiolahy nanao fanafihana mitam-piadiana ny tokantrano telo amin’ny faritra Ampandrana sy Besarety ary Anjanahary, ny alin’ny alarobia voalohan’ny volana novambra 2017. Nahare izany ny polisy ka tonga haingana teny an-toerana ka raikitra ny fifandonana tamin’ireo jiolahy tamin’io fotoana io. Vokany, lavon’ny polisy ny iray raha azo sambo-belona kosa ny iray, saingy tafaporitsaka kosa ny dimy lahy naman’izy roa lahy ireto. Niainga avy amin’ny fanadihdidana ity jiolahy azo sambo-belona ity no nahafantarana fa i Rafla no mpividy ny entana halatra rehetra.

Jean Claude

News Mada0 partages

Behoririka : vehivavy lehibe efatra nandraoka finday tanaty vitrine

 Mbola karohin’ny polisy ny naman’ireto andiam-behivavy lehibe tratra nandraoka finday tanaty “vitrine” tao amin’ny toeram-pivarotana iray eny Behoririka, ny alakamisy tolakandro teo. 58 taona ny zokiny indrindra amin’izy ireo…

 Voasambotry ny polisy avy ao amin’ny boriborintany fahatelo ny alakamisy teo teny Behoririka noho ny halatra finday ny andiam-behivavy lehibe miisa efatra. Tsy anavahana salan-taona intsony tokoa ankehitriny ny fanaovana asa ratsy toy izao. Porofon’izany ireto vehivavy lehibe voasambotry ny polisy ireto satria manodidina ny 50 taona ny salan-taonan’izy ireo kanefa mahavita izao halatra finday izao. Araka ny fanazavan’ny polisy, niaraka nitety toeram-pivarotana maro etsy Behoririka ireto andiam-behivavy mba hanao ny asa ratsiny. Lasibatr’izy ireo tamin’izany ny toeram-pivarotana iray ao Behoririka. Mizara roa izy ireo rehefa hanao ny asa ratsiny. Ny roa mody mampiresaka sy manao izay hahavariana ireo mpivarotra ary ny roa ambiny kosa mandraoka izay finday hitany ao anaty vitrine. Lasa mivoaka ny tranombarotra amin’izay izy ireo rehefa mahazo ireo finday, saingy tamin’io fotoana io tsikaritr’ireo mpivarotra fa nisy fahabangana ny finday tao am-pivarotana. Nenjehina avy hatrany izy efa-bavy ka tratra tsy lavitra teo ny telo tamin’izy ireo raha efa tafaporitsaka kosa ny iray, 49 taona niaraka tamin’ireo finday halatra. Nentina teo anivon’ny kaomisarian’ny boriborintany fahatelo avy hatrany izy telo vavy mba hanaovana fanadihadiana. Nanao ny fikarohana hatrany ny polisy ka tratra tao an-tranony, ny zoma maraina teo ilay naman’izy ireo nitondra ireo finday halatra. Niaiky ny heloka vitany izy efa-bavy ary efa tafaverina amin’ny tompony avokoa ireo finday nangalariny ireo.

Jean Claude

News Mada0 partages

Sarimihetsika sy fanabeazana : hivoaka DVD manerana ny Nosy ny « Gisa mainty »

Taorian’ny fandefasana anaty efitrano, fantatra fa hivoaka DVD manerana ny Nosy ny 26 marsa izao ilay sarimihetsika « Gisa mainty » novokarin’ny Scoop Digital. « Ankoatra ny maha fialamboly ny « Gisa mainty »,  fanabeazana sy fandraisana andraikitra manoloana ny zava-misy ankehitriny ny tantara », hoy ny tale jeneralin’ity orinasa ity. Nanamafy izany ihany koa ny tale jeneralin’ny Bianco izay nanamafy fa « manana lanja lehibe amin’ny fampitan-kafatra ny sarimihetsika… Anisan’ny antony goavana mampihitsoka antsika ao anaty fahantrana ny kolikoly ka ilaina ny fifampitaizana toy izao », hoy izy.

Raha tsiahivina, sarimihetsika mamotsipotsitra ny paipaika fanaon’ny mpanao politika ny « Gisa mainty ». Anisan’izany ny kolikoly, ny famalifaliana ny olona rehefa mby amin’ny fotoam-pifidianana, sns. Ao anatin’ny kanto no hamoahan’ireo mpilalao izany, toy ny fihetsika sy fomba fiteny mahatsikaiky.

Nomarihin’ny tomponandraikitra voalohany avy ao amin’ny Scoop Digital fa « hiaro hatramin’ny farany ny vokatra novokarinay izahay manoloana ny mpanao piraty ».

HaRy Razafindrakoto

 

News Mada0 partages

Fitsaram-bahoaka mampihoron-koditra : nofirain’i « Besaboha » ny lohan’ilay tovolahy

Omby iray no hoe nangalarin’ity tovolahy iray ka niafara tamin’ity fitsaram-bahoaka… mampihoron-koditra, tany Antsohihy, ny alatsinainy teo. Nofirain’i ”Besaboho” kalaza ny lohan’ilay tovolahy, ary mbola notsatotsatohina lefona avy eo.

Fitsaram-bahoaka indray nataona andian’olona mivondrona amin’ny hoe Besaboha, tany Antsohihy, ao amin’ny faritra Sofia ny faran’ny herinandro teo. Dahalo iray tratra nangalatra omby iray tao amina fokontany ambanivohitr’Antsohihy no tratr’ireto olona ireto, ary niharan’ny vono sy ny daroka. Tsy nisy nahasakana rahateo ireo vatan-dehilahy ao amin’ny ”Besaboha”. Ireto farany izay azo antsoina ihany hoe andrimasom-pokonolona. Ny ”saboho” izay atao koa hoe ”kalaza”, ary ny ”Besaboho” ireo olona mpitondra kalaza, izay mivondrona amin’ity karazana andrimasom-pokonolona ity. Ny tena loza, notapahan-doha, nokapaina tamin’ny kalaza ary notsatotsatohina lefona teo imasom-bahoaka ilay dahalo. Nitambotsotra teo anatrehan’ny olona marobe nitangorona, nisy zaza amam-behivavy, ity olona notapihin-doha. Habibiana tsy roa aman-tany ity niseho ity.

Nisy nahazo sary ”video” ny fomba namonoana ilay voalaza fa dahalo io, ary naparitaky ny olona tamin’ny tambajotra sosialy. Toe-javatra mampalahelo satria nitazam-potsiny ny rehetra. Tao anatin’ny hatezerana ny namonoana ilay “dahalo”? Ankasitrahan’ireo mponina ny toe-draharaha tany Antsohihy, izay mety ho leo ny asan-dahalo, na efa tsy matoky ny manampahefana intsony. Tahaka ireo fitsaram-bahoaka hatramin’izay, tsy tazana ny mpitandro filaminana, ny fitsarana, ny lehiben’ny distrika na ny faritra amin’ny fotoana hitrangan’ny vonoan’olona tahaka izao. Toy ny tany tsy misy lalàna ka samy manao izay saim-patany ny olona, ary mametraka lalàna ho azy.

Tsy voafehin’ny fanjakana

Fantatra fa efa misy ny fanentanana sy ny fampahafantarana ataon’ny zandary momba ny fitsaram-bahoaka fa fandikan-dalàna izy io, kanefa tsy mahasakana ireo olona hanao izany, raha ny zava-misy amin’izao. Tsy voafehin’ny fanjakana ny momba ity olana ity. Na ireo fiarahamonina sivily na ny fitsarana,  tsy nisy zava-bitany manoloana ity olana eo amin’ny fiarahamonina ankehitriny ity.

Maro ny olon-tsotra nanameloka ny fihetsika tahaka izao tamin’ny tambajotra sosialy. Samy manome tsiny ny fitondrana ny olona. “Tsy misy fanjakana tan-dalàna”, hoy ny rehetra. Maneho ny tsy fahatokisan’ny vahoaka ny fitondrana ny zava-misy. Manerana ny Nosy ny fitsaram-bahoaka ary na ny zandary aza, toherin’ny olona, vonoiny mihitsy tahaka ny niseho tany Antsohiny ihany koa ny faran’ny herinandro teo. Momba ireto tranga ireto, fantatra fa misy ny fivoriana ataon’ny manampahefana any Antsohihy amin’izao fotoana izao. Andrasana izay fanapahan-kevitra ho aisin’izy ireo amin’ny ady atao amin’ny fitsaram-bahoaka.

Randria

News Mada0 partages

Tarika Ny Ainga : hiavaka ny « Vaky sehatra » 2018

Mialoha ny fitetezam-paritra, efa zary mahazatra ny tarika Ny Ainga sy ny mpankafy azy ireo ny mihaona voalohany anaty seho goavana « Vaky sehatra ». Etsy Antsahamanitra ny fotoana. Na izany aza, hahazo tombony ihany koa Imerintsiatosika.

Seho roa goavana be no hotanterahin’ny tarika Ny Ainga ny Alatsinain’ny Paka izao. Ny iray, « Vaky sehatra » 2018 tontosaina ao Antsahamanitra. Hanomboka amin’ny 10 ora maraina ny seho ka ireo mpiangaly ny « vazon’ny tanàna » no hanao izany, raha ny fanazavan’i Feno avy ao amin’ny Manj’Art Prod. Anisan’izany ny tarika Lay, Hasina, Kamary, Toko 3, Boboh Mahavanona, Suspens… Amin’ny 3 tolakandro, hiaka-tsehatra ny tarika Ny Ainga miaraka amin’ny « Vaky sehatra » 2018. « Hiavaka izy ity satria hihetsika ny fan’s club », hoy  i Luc, mpitarika ny Ny Ainga. Eo amin’ny fandaharana ny hira indray, ireo vazo nangatahin’ny mpankafy, miampy ireo hira vaovao taorian’ny fodiamandrin’i Om-Gui no handrakotra ny fotoana, raha ny fanazavan’i Luc hatrany.

Hahazo ny anjarany ny any Imerintsiatosika

Amin’io Alatsinain’ny Paka io ihany fa hanomboka amin’ny 10 ora maraina kosa ao amin’ny Espace Soatiana Imerintsiatosika, hanatanteraka seho lehibe ihany koa ny tarika Ny Ainga sy ny tarika Tempo Gaigy. « Hisy ilay seho miavaka hataon’ny fan’s club ihany koa ity fampisehoana ity », hoy i Luc.  Ankoatra ny seho, hisy karazana fialamboly maro sahaza ny rehetra any an-toerana. Anisan’izany ny karaoke, « manège », « piscine », « auto tamponneuse », sns. Nanamafy i Luc fa « tsy misy tarika Ny Ainga roa fa tokana ihany ny ara-dalana ». Ho an’ny Manj’Art Production indray, ny fivoizana ny « vazon’ny tanàna » izay somary difotry ny karazan-kira hafa no tena imasoan-dry zareo.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Recef – Fifidianana : ”hitana ny toerany ny vehivavy

 « Manampy ny fandraisana anjaran’ny vehivavy sy ny vitsy anisa ny fifidianana tsy manavaka. » Io ny lohahevitry ny fivoriana fahenina ataon’ny Réseau des compétences électorales francophones (Recef), nanomboka teny Antaninarenina, omaly, ary hifarana rahampitso. Mpikambana amin’io tambajotra io ny Ceni eto Madagasikara, ary mitana ny andraikitry ny filoha lefitra.

Anisan’ny lohahevitra dinihina amin’izao fivoriambe izao, ohatra, ny amin’ny fahazoan’ny olona mirotsa-kofidina sy miatrika fifidianana, ny fanomezan-danja ny mira lenta sy ny fahasamihafana amin’ ny dingana sy ny anjara tokony horaisiny amin’ny fitantanana ny fifidianana… Tanjon’ny Recef ny handraisan’ny vehivavy anjara amin’ny sehatry ny fifidianana.

Mbola misy olana aty Afrika

Mbola olana aty Afrika, ohatra, ny tsy fandraisana anjaran’ny vehivavy amin’ny fifidianana noho ny antony samihafa: ny zava-misy politika, sosialy, ny fomba amam-panao… Sakana amin’ny fampandrosoana izany, fa manana adidy amin’ny fandraisana anjara eo amin’ny firenena ny vehivavy. Mba hisian’ny tena demokrasia aty amin’ny firenena afrikanina izay anjara toeran’ny vehivavy izay, fa voailika ao anatin’ny sehatra tokony handraisany anjara izy: mahatonga olana sosialy.

Mampitambatra ny mpikarakara fifidianana amin’ireo firenena ao anatin’ny Fikambanana iraisam-pirenena frankofonia (OIF) ny Recef, izay misy mpikambana 34, raha ny fanazavan’ny  filohan’ny Ceni, Rakotomanana Hery. Manampahaizana sady mpanara-maso amin’ny  fifidianana ireo mpizaika. Fifanakalozana traikefa no atao, ahazoana mikarakara tsara ny fifidianana.

R. Nd.

News Mada0 partages

Fiainana antoko : naka traikefa tany Alemaina sy Frantsa ny Freedom

 Tonga hatrany amin’ny sehatra avo kokoa sy iraisam-pirenena. Nanao tatitra ny dian’ny d elegasion’ny antoko Freedom tany  Frantsa sy Alemaina ny filohany, Rakotondrazafy Lalatiana, omaly,  tetsy  Antanimena. Nambarany tamin’izany fa nisy ny fanasan’ny  parlemanta alemà azy ireo sy ny fihaonana amin’ireo depiote. “Tafiditra amin’ny fanitarana  ny antoko  sy ny fiaraha-miasa  iraisam-pirenena  izany amin’ny maha demokraty sy hery ankavia anay. Efa nifanaraka amin’ny fianakaviambe ny politikanay fa handrotsaka kandidà amin’ny fifidianana depiote. Mametraka fiaraha miasa izahay mialoha izany ahafahan’ireo mpikambana mahazo fiofanana  sahady sy mahalala  ny asan’izany depiote izany. Mba ampy traikefa kokoa”, hoy izy. Nojeren’izy ireo tamin’izany koa ny fomba fiasan-dry  zareo.

Asa sosialin’ny fikambanana Freedom

Nanampy izany  ny fihaonan’ny Freedom  amin’ny antokon’ny fitondrana CDU. Nifanojo amin’ny  fahavitan’ny sonia fiaraha-mientan’ny hery ankavia sy ny havanana tany Alemaina ny dian’izy ireo ka nahatonga ny adihevitra izany. “Mahomby  ny fiarahana tahaka izany any amin’ny firenen-dehibe”,  hoy ny Freedom.

Etsy andaniny, nihaona amin’ireo teratany malagasy mila  ravinahitra any Alemaina ny delegasiona. Tapaka tamin’izany fa hatsangana ny fikambanana Freedom. “Tsy  ilay antoko politika io  fa  fikambanana.  Tafapetraka ny rafitra ary efa mijoro amin’ny faritra roa. Natao ho amin’ny asa sosialy ho an’ny  mpiray tanindrazana  efa ataon’ny Freedom izany. Tahaka izany koa ny any Frantsa, efa mijoro ary hiasa  ho an’ ny mpiray tanindrazana”, hoy izy.

Synèse R.

 

News Mada0 partages

Ranesa Firiana : « ratsy ny lalàna mahasorena vahoaka »

« Raha tiana tsy hiteraka savorovoro ny fandinihana lalàna na ny lalàna iray, mila hajaina ny And. 6 amin’ny lalàmpanorenana: endriky ny filan’ny vahoaka amin’ny ankapobeny ny lalàna. » Izay ny fijerin’ny mpahay lalàna, Ranesa Firiana, momba ny fandaniana ny lalàm-pifidianana miteraka resabe amin’izao fotoana izao.

Koa raha miezaka manana fijery mahitsy ny mpikamban’ny Antemiera roa tonta, fa tsy manao kajy politika ary mifidy sy manaiky lalàna izay azo antoka fa ankasitrahan’ny vahoaka rehetra: tsara izay ilay lalàna. Raha lalàna miteraka fahasorenana sy tsy fanekena eo amin’ny vahoaka ny fandaniana azy, azo heverina ho ratsy izany ilay lalàna.

 Mbola misy ny lalàm-pifidianana amin’izao, raha…

 Raha tsy lany eo anivon’ny Antenimierampirenena ny lalàna momba ny fepetra ankapobeny mifehy ny fifidianana sy ny fitsapan-kevi-bahoaka: mbola misy ny fehezan-dalàna momba ny fifidianana manankery amin’izao fotoana izao. Mbola azo ampiharina sy ampiasaina izany mandritra ny fotoam-pifidianana manaraka, raha tsy lany ny lalàna vaovao.

Tena mila fanavaozana kosa ny lalàna momba ny fifidianana filohan’ny Repoblika sy ny lalàna momba ny fifidianana solombavambahoaka, satria tsy misy lalàna mifehy ireo fifidianana roa ireo amin’izao fotoana izao. Tokony hiezaka izany ireo mpikamban’ny Antenimiera roa tonta mandinika sy mandany ireo lalàna ireo, araka ny fanazavany.

Mba ho araka ny hetaheta sy safidim-bahoaka ny lalàna

Ny takina amin’ny depiote sy ny loholona: miezaka mandinika, araka izay tratra, momba ireo volavolan-dalàna atolotra azy ireo ao anatin’ny fe-potoana fohy omena azy. Farafaharatsiny, mifanaraka amin’ny hetaheta sy ny safidim-bahoaka ny ankapobeny amin’ilay lalàna.

Raha anatin’ny 12 andro na iray volana no handinika lalàna izay narafitra tao anatin’ny roa taona na telo taona, raha eo amin’ny lafiny fe-potoana: na hoe tsy mandrafitra lalàna intsony aza ireo depiote sy loholona fa mandinika fotsiny ihany, azo heverina hoe fohy ihany ny fotoana andinihan’izy ireo izany.

Tsy hoe olona nianatra lalàna na manampahaizana momba ny lalàna avokoa izy ireo, fa izao ao anatin’ny Antenimiera izao vao miezaka maka traikefa momba ny fandinihana lalàna.

R. Nd.

 

News Mada0 partages

Projets de loi organique : leur adoption ajournée pour une troisième fois

Prévue débuter à 10 h, la séance plénière d’hier n’a commencé que vers 12h 30 à Tsimbazaza. Pour les députés de l’opposition, il y a anguille sous roche. Et ils n’ont pas tardé à le savoir. Contre toute attente, les élus sous la bannière du régime ont demande le report de l’adoption. La tension est montée d’un cran au sein de l’hémicycle car les députés de l’opposition n’étaient pas de cet avis. Pour la troisième fois consécutive, l’adoption des trois projets de loi organique a été ajournée sine die.

Déterminés à adopter, à n’importe quel prix, contre vents et marées, les projets de loi sur la présidentielle, les députés pro-régime ont fait machine arrière au tout dernier moment. Visiblement, tout ne se passait pas comme prévu car malgré la tentative d’amadouer les députés dans le dessein d’obtenir une majorité absolue, cette manigance a été vouée à l’échec. A dire vrai, le HVM n’a pas pu réunir les 76 députés requis et nécessaires pour une adoption sans appel du texte.

Sous un autre angle, si l’Assemblée nationale a procédé au vote, sans conteste, ce projet de loi n’a pas été adopté à la grande honte du régime actuel. Et afin d’éviter de prendre une veste, le dernier recours a été de miser sur le report de l’adoption. Histoire également de gagner un peu de temps car avec 70 députés rameutés, le régime est loin du compte.

Ajournement in extremis

 Après avoir fait appel à ses collègues de ne pas cautionner ce texte renfermant plusieurs anomalies, taxé même par certains d’anticonstitutionnel, les députés de l’opposition ont été entendus.

«Nous étions 68 députés à voter contre cet ajournement face aux 68 députés pro HVM. Le président de l’Assemblée nationale a ensuite demandé aux deux vice-présidents de se joindre au groupe parlementaire HVM portant leur nombre à 70. Ils ont eu la majorité», a expliqué le député Mapar, Tinoka Roberto. Ce dernier a même révélé qu’une somme faramineuse d’un montant de 17 millions ariary a été investie pour donner la victoire à la HVM.

Ne garantit pas l’apaisement

Ce secrétaire général du TGV-Mapar de réitérer que l’adoption de ces projets de loi organique n’apportera aucun apaisement dans le pays. «Ce n’est pas conforme à la Constitution. Les amendements ont été déjà adoptés au sein des travaux de commission.  Nous avons pour objectif de mettre en place une législation de qualité et conforme à la Constitution. Une loi est une règle de droit écrite, de portée générale et impersonnelle», a-t-il scandé.

Pour ce dernier, «les députés de l’opposition sont sortis par la grande porte».

Par voie d’ordonnance !

La date de la troisième session extraordinaire n’a pas encore été prononcée par le gouvernement. Il faut savoir que l’article 89 de la Constitution prévoit que, «Faute d’accord entre les deux Assemblées après deux lectures, l’Assemblée nationale statue définitivement à la majorité de deux tiers des membres la composant.

Si l’Assemblée nationale n’a pas adopté le projet de loi organique avant la clôture de la session, les dispositions dudit projet peuvent être mises en vigueur par voie d’ordonnance, en y incluant, le cas échéant, un ou plusieurs amendements adoptés par une Assemblée».

Alors que du côté de Mapar, Tim, MMM et les indépendants, une troisième session extraordinaire sera requise pour examiner un à un les amendements apportés par les députés de l’opposition.

Rakoto

 

News Mada0 partages

Coopération : Amal Amélia L. en visite dans le pays

D’après les informations fournies par l’ambassade de France sur son site, la députée de la 10e circonscription des Français de l’étranger, Amal Amélia Lakrafi est actuellement en visite à Madagascar. Jusqu’ici, elle a visité le Lycée français de Tananarive et rencontré les représentants du personnel de l’établissement ainsi que les parents d’élèves. Constater de visu les projets de l’Agence française du développement (AFD) à Madagascar fait également partie de son programme.

Dans la foulée, l’Institut Pasteur de Madagascar à Avaradoha a aussi accueilli la députée. Cette dernière s’est également entretenue avec les représentants du Collectif des Français d’origine indienne de Madagascar (CFOIM).

Amal Amélie Lakrafi prévoit aussi de rencontrer des hauts responsables du pays tels Jean-Max Rakotomamonjy, président de l’Assemblée nationale ou encore le ministre des Affaires étrangères.

Rakoto

 

News Mada0 partages

Kitra – Togo sy Barea de Madagascar : maratra ka mety tsy hilalao i Abel Anicet

 Hifantoka any Frantsa avokoa ny sain’ny rehetra, indrindra fa ireo mpankafy ny baolina kitra, amin’ity anio ity. Hihaona amin’ny Les Eperviers-n’i Togo mantsy ny Barea de Madagascar.

 Hotanterahina, ao amin’ny kianja St Leu La Foret, Paris Frantsa, anio alarobia, manomboka amin’ny 9 ora alina eto Madagasikara, ny fihaonana ara-pirahalahiana eo amin’ny Barea de Madagascar sy ny Les Eperviers, ekipam-pirenen’i Togo. Efa samy any an-toerana avokoa ny ekipa roa tonta.

Araka ny fantatra, mety tsy ho anisan’ireo hijoro i Abel Anicet. Voalaza mantsy araka ny vaovao voaray avy any an-toerana fa maratra ny tovolahy, amin’izao fotoana izao. Efa nanao IRM (Imagerie par résonance magnétique), izy omaly ka inoana fa mety ahitana vahaolana. Ankoatra izay, ao anatin’ny heriny sy ny tanjany avokoa ireo mpilalao malagasy. Anisan’izany i Njiva izay misongadina tokoa amin’ny famonoam-baolina any Thaillande, miampy an’i Bôlida sy i Rinjala.

Raha ho an’ny Les Eperviers indray dia ny alatsinainy lasa teo izy ireo, no tonga tao Paris. Mpilalao 24 no nentin’i Claude Leroy, mpanazatra ity ekipam-pirenen’i Togo ity. Miavaka kely ny ekipa togole, amin’ity fihaonana ity, satria nafangaron’ingahy mpanazatra, tamin’ireo mpilalao ao anaty ekipa “A”, ireo ao amin’ny “espoir”.

Anisan’ny nantsoiny ohatra, i Ibrahim Moro, 24 taona, irakiraka mpiaro ao amin’ny Silkeborg, D1 any Danemark. Nambaran’i Claude Leroy, tamin’ny mpanao gazety fa tsy misy ny olana eo amin’izy ireo fa mahay mifandray tsara ny zokiny sy ny zandriny ary vonona hiatrika ny Barea de Madagascar.

Marihina fa tafiditra ao anaty fanomanantenan’ny ekipa roa tonta, amin’ny fifanintsanana hiatrehana ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika (Can 2019), izao lalao fihantsiana eo amin’ny roa tonta izao.

Tsiahivina fa handeha mivantana, amin ‘ny fahitalavi-pirenena (TVM), ity lalao hikatrohan’ny Barea de Madagascar sy ny Les Eperviers-n’i Togo, ity.

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Tenisy – «Les Pti’Docks» : nandresy i Randy sy i Safidisoa

Nitohy,  omaly, tatsy La Réunion, ny “Tournoi Les Pti’Docks”, taranja tenisy, sokajy U14 lahy sy vavy. Mbola nisongadina indray ny mpilalao malagasy satria samy nahazo fandresena avokoa, Rakotoarilala Randy sy Nomenjanahary Safidisoa. Tafita amin’ny ampahefa-dalana, izy ireo.

Nandresy ilay Mahorezy, Magoma Sigame, milalao any Frantsa, tamin’ny seta 2 no ho 0 (6/1 ; 2/0) i Randy. Niala an-daharana i Sigame, teo amin’ny seta faharoa. Hifandona amin’ilay Malagasy mizaka ny zom-pirenena frantsay, Rakotomanga Rajaonah Sarah, izay eo mpilalaon’Andrianjafitrimo Teddy, izy, anio.

Hikatroka amin’ilay Renionezy, Roger Marie kosa i Safidisoa, rehefa nanilika ilay Frantsay, Carla Fity, tamin’ny seta 2 no ho 1 (3/6 ; 6/1 ; 6/1).

Hiatrika ny ampahefa-dalana ihany koa Rovanantenaina Johny, eo amin’ny tovolahy rehefa nandresy ilay Renioney, Diego Salas, tamin’ny seta 2 no ho 0 (6/1 ; 6/2). Ilay Frantsay, Paul Gauthier no hihaona aminy, anio.  Hanomboka amin’ity alarobia ity koa ny lalao ho an’olon-droa, hiarahan’i Safidisoa sy i Randy ary i Johny sy i Mahefa.

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Tennis – les pti docks U14 : Randy, Safidisoa et Johnny filent en quarts

Sans coup férir, Randy Rakotoarilala, Safidisoa Nomenjanahary et Johny Rovanantenaina se sont qualifiés pour les quarts de finale des Pti Docks U14 hier, à l’USPG Le Port (La Réunion).

L’aventure continue. Après une victoire tonitruante des filles U12 au Championnat d’Afrique australe par équipe, Madagascar continue de faire parler de lui sur la scène internationale, vu les résultats de la deuxième journée du tournoi international U14, dénommé Ti docks, qui bat son plein à La Réunion. Après une entrée fracassante, Randy Rakotoarilala a décroché son billet pour les quarts de finale à la grande désillusion de Magoma Sigame.

Affaiblie par les assauts de Randy, la jeune tenniswomen mahoraise, évoluant en France, a abandonné au second set (6/1 ; 2/0). Randy jouera donc les quarts de finale, ce jour, face à Sarah Rakotomanga Rajaonah. Une jeune raquette française d’origine malgache classée 3/6, qui est coachée par Teddy Andrianjafitrimo. Un beau duel en perspective vu le niveau technique et physique des deux protagonistes.

Pour sa part, Safidisoa Nomenjanahary a signé sa plus grande performance en battant Carla Fity (France-classé 15). La Malgache s’est imposée en trois sets sur le score de 3/6 ; 6/1 ; 6/1. Elle jouera les quarts de finale, ce jour, contre une joueuse hôte, en la personne de Marie Roger.

Chez les garçons, Johny Rovanantenaina n’a pas eu du mal à écarter Diego Salas en deux sets (6/1 ; 6/2) après une victoire facile contre l’autre Réunionnais Pierre Thomas Dumon (6/2 ; 6/0). Johny Rovanantenaina tentera de se défaire des griffes de Paul Gauthier (France-classé 5/6) en quarts. Ainsi, seul Mahefa Rakotomalala, ayant perdu son duel contre Jack Wijnschenk par 4/6 ; 5/7 (ndlr, un Hollandais qui joue à La Réunion), est sorti du tableau.

Rojo N.

 

News Mada0 partages

Basket-coupe du président : dernière journée décisive

Rideau sur la phase de poule du playoff à Toliara. A l’issue des rencontres de la dernière journée de la phase de poule de ce jour, trois formations quitteront la compétition dont une dans la poule A et deux dans la poule B.

Dans la poule A, AS Fanalamanga (Alaotra Mangoro) et Cnaps (Itasy) sont les principales concernées. Ainsi, malheur aux vaincues. Dans la poule B, c’est le branle-bas en queue du peloton. Si Cosmos (Diana) et MB2All (Analamanga sont à l’abri des mauvaises surprises, Cosfa (Analamanga) USF (Haute Matsiatra) et encore moins ASB (Itasy) et JBC (Atsimo Andrefana) devront encore batailler fort pour éviter l’élimination.

Seul mot d’ordre pour ces formations en mauvaise posture, en l’occurrence les équipes évoluant en N1B, la victoire est rien d’autre. Etant donné que cette compétition permettra aux deux meilleures formations de cette division à se hisser en N1A cette saison, aucune d’entre elles n’a pas l’intention d’encaisser des défaites.

Quoique, au vu des performances des uns et des autres lors de la phase de poule, deux équipes émergent du lot, en l’occurrence Sebam (Boeny) et MB2All (Analamanga).

Naisa

Résultats de la 4e journée :

Sebam (Boeny)-AS Fanalamanga (Alaotra Mangoro): 85-57

Cosfa (Analamanga)-USF (Haute-Matsiatra) : 79-73

MB2All (Analamanga)-ASB (Itasy): 92-57

COSPN (Analamanga)-BCA (Ihorombe): 69-36

News Mada0 partages

Match amical international : les Barea fins prêts

Plus que quelques heures. Tant attendu, le duel Togo-Madagascar aura lieu ce soir à 18 h temps universel (21 h, heure malgache) à Saint-Leu-la-Forêt, Paris. En regroupement au Centre sportif les 3 Doms à Montdidier, les joueurs malgaches sont au meilleur de leur forme hormis Abel-Anicet Andrianantenaina qui aurait contracté une blessure. On ignore si le sélectionneur Nicolas Dupuis alignera l’international malgache de Ludogorets Razgrad qui aurait effectué hier une IRM.

Malgré les températures glaciales, les protégés de Nicolas Dupuis ont promis de mouiller leurs maillots. Les 21 joueurs sélectionnés dont Tobisoa Njakanirina du Cnaps Sport, l’unique joueur local retenu, ont travaillé les automatismes avant d’affronter les Eperviers qui étaient déjà sur place depuis lundi. Cette rencontre amicale entre dans le cadre de la préparation des Barea pour la deuxième journée de la qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations (Can) 2019. Le match sera retransmis sur la chaîne nationale.

Mparany

 

News Mada0 partages

Judo : la ligue d’Analamanga brûle d’ambition

Le Championnat de Madagascar se tiendra à Toliara du 29 au 31 mars. Mais d’ores et déjà, après avoir affiché sa suprématie au niveau national depuis des années, la ligue d’Analamanga dirigée par Vola Raoelison brûle d’ambition et veut asseoir une fois de plus son autorité.

Après le Championnat d’Analamanga satisfaisant, la présidente de la ligue n’a pas tardé à exprimer son objectif  de  faire une razzia dans la Cité du Soleil. «Nous visons 80% des titres nationaux lors de ce sommet national», a-t-elle déclaré.

Elle sait de quoi elle parle en tant qu’ancienne compétitrice, avant d’endosser le rôle de dirigeant de la plus grande ligue de judo malgache. De plus, avec le retour sur le premier plan de l’Esca, qui a remporté haut la main la première place lors de la joute régionale devant Saint-Michel, Analamanga aura fière allure.

Encore faut-il que les judokas d’Analamanga arrivent à prendre le meilleur sur ceux de la ligue hôte de la compétition, celle d’Atsimo Andrefana, lesquels précisons-le, évolueront devant un public acquis à leur cause.

Naisa

 

News Mada0 partages

Jirama, lalana … : mampita ny fitarainany ny any Benenitra

 Mampita ny fitarainany ireo mponina any Benenitra, distrika iray ao amin’ny faritra Atsimo Andrefana. Na betsaka aza ny orana sy nisy ny rivodoza, maina ny tany any Benenitra, tsy mahalala izany fotoam-pahavaratra izany. Sahirana ny mpamboly, noho izany, tsy misy antenaina firy ny vokatra.  Milaza ny zava-misy any aminy koa ny mponina momba ny Jirama : tsy misy rano, tsy hita ny jiro. Momba ny rano manokana, miantso ny Jirama ny mponina handio ny rano fisotro. Nampanantenaina amin’ny volana septambra na oktobra amin’ity taona ity ny famatsiana herinaratra avy amin’ny masoandro.

Velon-taraina efa hatramin’ny ela ihany koa ny mponina noho ny faharatsian’ny lalana mampifandray ireo kaominina maro, toy ny avy eo Bezaha mankany Benenitra. Nambara izao ny fanamboaran-dalana mampitohy an’i Belamoty sy Bezaha, avy amin’ny tahirim-bola Fer  (Fonds d’entretien routier). Miandry ny fanombohana izany asa izany ny mponina any amin’ireo kaominina ireo.

Na eo amin’ny lafiny serasera sy ny fifandraisana, tsy mahafa-po ny mpanjifa maro ny tolotra misy any amin’io distrika io, na hita aza ny fivoarany ankapobeny eto amin’ny Nosy.  Voalaza fa hiditra any Benenitra tsy ho ela, toy ny any Belamoty ny Airtel.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Grève – agents pénitentiaires : le ministère de la Justice demande un sursis

Les démarches pour répondre aux attentes des agents pénitentiaires sont-elles en cours ? Ou le ministère de la Justice tente-t-elle une nouvelle fois de gagner du temps?

A l’issue d’une rencontre entre les deux parties lundi dernier à Faravohitra, «notre ministère de tutelle a demandé un mois pour résoudre nos revendications», a fait savoir hier à Antanimora le président du Syndicat du personnel des agents pénitentiaires à Madagascar (Spapm), Pierrot Razafindranamana.

Ce dernier de noter toutefois, «Qu’il appartient à l’assemblée générale (AG) d’accepter ou de rejeter cette proposition». Après quoi, les agents pénitentiaires vont tenir une assemblée générale ce jour, ou au plus tard demain pour trancher sur la question. La poursuite du dialogue en dépendra.

La grève continue

En attendant la décision prise à l’issue de cette AG, la grève se poursuit au niveau de tous les établissements pénitentiaires. Toutes les maisons d’arrêt n’accueilleront plus de nouveaux détenus. Toutes les affaires sont mises en suspens sauf la libération des prisonniers dont la date de sortie est prévue durant  la période de grève.

Pour le cas de la Maison centrale (MC) d’Antanimora, aucune incarcération ni extraction des détenus venant du tribunal n’ont été observées depuis lundi. «D’ailleurs, étant au courant de la situation, aucun agent verbalisateur ni de police judiciaire ne sont pas encore venus jusqu’ici pour emmener des détenus à incarcérer», selon un responsable de la MC Antanimora.

Sera R.

News Mada0 partages

Zotra Arivonimamo : hitokona ny kaoperativa raha tsy misy vahaolana

Hampiseho ny heriny ireo kaoperativa roa Kofitsiro sy Fifia, raha miziriziry tsy mety hamerina azy ireo eny amin’ny fiantsonana Anosizato ny fanjakana. Manohana azy ireo koa ny mpandeha satria mahatsiaro ho tena voa mafy amin’izao fiovana izao koa.

Ho an’ny kaoperativa miantoka ny zotra avy any Arivonimamo mankaty Antananarivo, ny Kofitsiro Arivonimamo sy ny Fifia, tsara ny fotodrafitrasa vaovao toby fiantsonana Maki eny Andohatapenaka. Na izany aza, tsapan’izy ireo fa tsy mety aminy ity toerana ity sady miantraika amin’ny lafin-javatra maro. Nambaran’ny mpikambana ao anatin’ny filankevi-pitantanana (CA)-n’ny Kofitsiro, Iharimanana Naly, mizaka fatiantoka izy ireo satria vitsy ny mpandeha ny mankeny amin’ny toby Andohatapenaka satria lavitra loatra. Vokany, fiara dimy amin’ireo 60 an’ireo kaoperativa roa ireo ihany sisa ny afaka mahafeno mpandeha isan’andro. Misy amin’ireo fiara voatery mitady mpandeha any ivelany, saingy vao mainka hararaotin’ny mpitandro filaminana, satria tsy manana tapakila fahazoan-dalana “quitus”. “Farafahakeliny fiara telo isan-kerinandro ny voasazy ampidirina “fourrière”, andoavana 64.000 Ar sady tsy mahazo miasa mandritra ny 10 andro”, hoy Rakotonirina Andrianambintsoa, mpikambana ao amin’ny CA-n’ny Fifia.

Avo roa heny ny fandaniana

Mitombo avo roa heny ny fotoana lany mankeny Andohatapenaka avy any Arivonimamo satria lasa adiny roa raha adiny iray izany amin’ny toby etsy Anosizato Andrefana. Nandany vola antapitrisany ireo kaoperativa roa ireo, nanamboarana ny fiantsonana etsy Anosizato Andrefana. Fotodrafitrasa manaram-penitra, misy ny toeram-pivoahana, mirindra, ahitana fandraisam-bola mitokana, sns. “Mandritra ny 15 taona ny fifanarahanay amin’ny kaominina Anosizato Andrefana, tompon’ny tany, hampiasana azy ary vao eo amin’ny fahafito taony izao”, hoy Iharimanana Naly.

Nilaza izy ireo fa maro ny fifampidinihana natao tamin’ny tompon’andraikitry ny Antokon-draharaha misahana ny fitaterana an-tanety (ATT), saingy tsy nahita vahaolana ity farany. Koa, manome fe-potoana 48 ora (nanomboka anio) ny fanjakana izy ireo, ary hiditra amin’ny fitokonana tsy voafetra raha tsy mahavaha ny olana ny fanjakana.

Manohana ny mpanjifa sy ny vahoaka

Ahitana karazan’olona samihafa ny mpandeha zotra Arivonimamo-Antananarivo, indrindra ny mpiasa, ny mpianatra, ny mpivarotra, ny mpandraharaha, ny tantsaha, sns. Itovizan’izy ireo, saika miainga maraina avy any Arivonimamo ny ankamaroany, ary miverina mody any indray ny hariva. Nilaza Rajaonarivony Benjamin, anisan’ny misolo tena ireo mpandeha, fa mitovy hevitra, miray hina amin’ny mpitatitra sy ny kaoperativa ny mpanjifa sy ny vahoakan’Arivonimamo, mizaka ny fatiantoka iray lavaka amin’ity famindrana ny fiantsonana eny Andohatapenaka ity. Midangana izaitsizy ny vola sy ny fotoana lany ka maro ny mpiasa sy ny mpianatra tara fidirana, ary miantraika any amin’ny toeram-piasana sy ny fianarana. Mitombo ny masonkaren’ny tantsaha sy ny mpivarotra ary ny mpandraharaha.

Njaka Andriantefiarinesy

 

News Mada0 partages

Antsohihy : les Besaboha exécutent un voleur de zébu

La situation est critique à Antsohihy. C’est l’anarchie qui règne dans la ville au vu et au su de tous. Le plus regrettable dans tout cela est l’absence de réaction des autorités locales.

La scène d’exécution a été filmée à partir d’une vidéo, partagée depuis hier sur Facebook. Elle témoigne d’une cruauté qui dépasse l’entendement humain.

Un jeune homme a été capturé par les Besaboha, un groupe d’auto-défense villageoise dans la région Sofia, après le vol d’un bœuf. En présence de plusieurs villageois dont des femmes et des enfants, les Besaboha ont procédé à la mise à mort du voleur. Après l’avoir déshabillé et ligoté, les Besaboha lui ont bandé les yeux  avant de le frapper à coups de machette. Les coups l’ont envoyé à terre. Les «bourreaux» ont porté le coup de grâce en lui frappant le cou.

Vers un Etat de non-droit ?

Cette vidéo a permis de constater  la réalité vécue par la population d’Antsohihy et surtout l’inefficacité des autorités locales (forces de l’ordre, autorités judiciaires, responsables administratifs) dans la gestion de la société. Il semblerait malheureusement que le district d’Antsohihy en passe de devenir une zone du non-droit si aucune mesure drastique n’est  prise pour mettre fin à ces conduites qui deviennent de plus en plus courantes à Antsohihy, mais également dans toutes les régions de la Grande île. Pour démontrer une fois de plus la gravité de la situation à Antsohihy, pas plus tard qu’avant-hier dans la matinée, un gendarme en service commandé a été tué par les Besaboha.

ATs.

News Mada0 partages

Vol dans des magasins : quatre dames arrêtées

Apparemment, le banditisme n’a plus d’âge. Pas plus tard que jeudi dernier, une boutique de vente de téléphones portables sise à Behoririka a été la cible de quatre dames, ayant une moyenne d’âge  de 50 ans. La manière dont elles ont procédé pour commettre le vol montre qu’elles se sont bien organisées. En fait, deux d’entre elles se chargent de détourner l’attention des vendeurs tandis que les deux autres commettent le vol au moment opportun.

Jeudi, les vendeurs ont remarqué que des téléphones n’étaient plus à leur place, après le départ des quatre femmes. Ils n’ont pas mis longtemps pour rattraper trois d’entre elles. Il s’agit d’Aimée, 50 ans, Juliette, 58 ans et Miary, 38 ans. La quatrième, une certaine Nini, 49 ans, a quant à elle pu s’enfuir avec le butin. Pourtant, à la suite des enquêtes engagées par les policiers du 3e arrondissement, elle a été capturée le lendemain à son domicile. Les téléphones volés ont été retrou-vés chez elle et ont été remis à la boutique.

ATs.

News Mada0 partages

« Ny asako rahampitso » : des lycéens s’orientent vers une carrière militaire

La carrière militaire figure parmi les centaines de métiers à découvrir lors des quatre jours de partage dans le cadre de l’événement « Ny asako rahampitso » mené par le Rotary Club Antananarivo Ainga.

A l’occasion de la cérémonie au Lycée Jean-Joseph Rabearivelo (LJJR), hier à Analakely, 18 classes de seconde regroupant 848 élèves ont accueilli plus de 90 intervenants, dont des éléments de la gendarmerie et de la police, à raison d’une heure par intervention par classe.

 «Ces  lycéens ont profité de cette opportunité unique qui leur permet de tracer d’ores et déjà leur voie, une fois le baccalauréat en poche et ce, pour éviter le mauvais choix des filières à l’université», a souligné le directeur de la  Dren Analamanga, Jerry Andrianilanona.

Persévérance

Tout a un début. Ainsi, des éléments de la gendarmerie et de la police nationale ont partagé leurs parcours, l’historique, l’environnement de leur métier en mettant en lumière les différentes étapes à suivre, les comportements à adopter. Une telle orientation arrive à point nommé pour bon nombre de lycéens de LJJR qui souhaitent faire carrière dans l’armée à la fin de leurs études.

C’est notamment le cas de Herimamy Andriarison, âgé de 16 ans, qui a manifesté depuis son plus jeune âge son souhait de s’engager dans l’armée. Un choix soutenu par ses parents, selon ses dires. D’après lui, mis à part le fait d’apporter sa contribution au développement du pays, ce métier lui passionne particulièrement

Figurant parmi les premières femmes dans la gendarmeries, le lieutenant Andreas Ravaonimeny  a conseillé aux jeunes voulant devenir militaire de faire preuve de persévérance dans leurs études tout en adoptant une hygiène de vie saine pour avoir la force nécessaire pour mener à bien leur mission, aussi bien physiquement que mentalement…

Fahranarison

News Mada0 partages

Qualité de l’éducation : 4.326 enseignants dotés de kits

Dans le dessein de promouvoir davantage la qualité de l’éducation, le ministère de l’Eduction a doté de kits 4.236 enseignants répartis dans huit Circonscriptions scolaires (Cisco) d’Analamanga (Antananarivo Renivohitra, Atsimondrano Avaradrano, Ambohidratrimo, Andramasina, Anjozorobe, Ankazobe et Manjakandriana), avant- hier au CEG Alasora.

Outre les enseignants, les responsables de la Protection des accidents scolaires à Madagascar (Pascoma) au niveau de ces Cisco ont également obtenu un ordinateur portable, une imprimante et une armoire.

Conformément à la stratégie globale du Men relative à l’intégration des Tic dans le système éducatif, en priorisant l’électrification des Lycées puis les CEG, la Dren Analamanga a également profité de l’occasion pour distribuer 49 panneaux solaires à sept Cisco.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Global youth day : les jeunes adventistes en action

Pour marquer la célébration du «Global Youth day», samedi dernier, les jeunes adventistes, en choisissant le thème «Etre le sermon», ont distribué des vivres (du riz, de l’huile, du sucre et de légumes secs) aux familles défavorisées dans différents Fokontany de la capitale.

A cette occasion, les jeunes SDA d’Avara-tetezana Ampitatafika ont ciblé quelque 330 personnes qui ont été ravitaillées en eau, en plus des dons. Les membres du Famaf Mahaza ont aussi réalisé cette opération à Soamandrariny.

Une conférence-débat clôturera la célébration du «Global Youth day», samedi prochain.

Sera R.

 

News Mada0 partages

Journee de la meteo : face au changement climatique

Cette année encore, la célébration de la Journée météorologique mondiale (JMM) interpelle plus d’un sur les effets néfastes du changement climatique. La lutte menée, sous le thème «Temps et climat : prêts parés !», pour renverser la vapeur sera au centre d’une exposition à partir de ce jour et ce, jusqu’à  vendredi, devant le ministère des Transports et de la météorologie à Anosy.

Cet événement, initié par la Direction générale de la météorologie (DGM) et ses partenaires, regroupe une vingtaine de stands qui vont exposer leur stratégie de lutte en la matière. Des conférences-débats, des ateliers ainsi que diverses animations seront au programme.

A noter que du 5 au 19 mars dernier, une série de sensibilisations au niveau des écoles, dispensées par les futurs ingénieurs de la météorologie de l’Ecole supérieure polytechnique d’Antananarivo et la Météo Analamanga,  a débuté la célébration.

Un podium dressé sur les lieux, animé par Dama du groupe Mahaleo et Francis Turbo, clôturera la célébration de la deuxième édition de la «Marche pour le climat»  autour du lac Anosy.

Sera R.

News Mada0 partages

Vakinankaratra : priorité à l’hygiène publique à Antsirabe

La Commune urbaine d’ Antsirabe, dans la région Vakinankaratra, s’attelle à la réalisation des mesures d’assainissement et d’hygiène dans sa circonscription. Différentes actions ont été menées, particulièrement dans le chef-lieu administratif, pour préserver la santé de la population.

Une formation de 3 mois, sanctionnée de certificat de fin de stage, a été dispensée à des ouvriers, gérants de petites et moyennes entreprises et fabricants d’appareils sanitaires à Antsirabe, sur la technique de fabrication de fosses septiques. Les modules de formation ont porté sur la modification du ferrociment pour l’adapter aux matériaux locaux.

Priorités des objectifs du Millénaire

Responsable de la formation, l’ONG  Eau, agriculture et santé en milieu tropical (EAST) a délivré des certificats aux participants à la fin du cycle. L’objectif de l’organisme étant d’approvisionner en eau potable et améliorer l’assainissement en réalisation de l’une des priorités des objectifs du Millénaire, définis lors du Sommet de Johannesburg par 189 chefs d’Etat. Il s’est donc imposé comme défi, en tant que partenaire technique de la Commune urbaine d’Antsirabe, de contribuer, à partir d’un programme global de prévention sanitaire, à l’approvisionnement en eau potable, à l’assainissement et à l’amélioration de l’hygiène et de la santé publique dans les quartiers défavorisés d’Antsirabe, de 2016 à 2019.

Dans le cadre de l’assainissement des quartiers de sa circonscription, la Commune d’ Antsirabe a  récemment procédé à des séances de désinsectisations du fokontany d’Androvakely, pour lutter contre la résurgence des chiques dans ce secteur. Des séances de sensibilisation sur l’hygiène et l’assainissement ont accompagné toutes ces actions pour la pérennisation de l’amélioration de la santé publique dans la Ville d’Eaux.

Manou

 

News Mada0 partages

Analamanga : l’autonomie des régions par Za’Gasy

L’association «Za’Gasy» propose actuellement l’autonomie des régions  pour garantir le développement national, mis en veille depuis l’Indépendance.

La nécessité de la refonte du système d’administration de l’Etat a été annoncée par l’association «Za’Gasy», lors d’un point de presse en son siège à Antananarivo, hier. «La régression enregistrée depuis l’Indépendance résulte du manque de responsabilisation des citoyens dans le processus de développement», a expliqué son président national, Jean Navandahy Ratiharison. Il suggère, de ce fait,  cette autonomisation basée sur la revalorisation des rôles des groupes ethniques dans leurs circonscriptions respectives, pour redynamiser les potentiels existants.

Le nouveau système demande un délai de 5 années, au moins, pour être opérationnel dans son effectivité, selon les intervenants. «Le risque de clivage ethnique est écarté automatiquement suite au brassage ethnique profond vécu dans toutes les régions de Madagascar», a rassuré le président de l’ association, pour défendre sa cause, hier.

Manou

News Mada0 partages

Chronique : le syndrome d’Antsakabary

Raser par le feu un village comme ce fut le cas à Antsakabary tend à ne plus être une rareté, d’autant plus que subsiste une nonchalance dans les poursuites pour désigner les auteurs auxquels attribuer la responsabilité de ce genre d’acte criminel. Il semble même quece mode de représailles à l’encontre de toute une population a fait école, brûler les habitations sans en épargner une seule ne constitue plus un phénomène isolé. Dans le district d’Ifanadiana, une horde de dahalo comptant dans ses rangs quelques 200 individus a attaqué un village de 1200 âmes, l’effet surprise et l’inégalité des armes n’ont pas favorisé la population à opposer résistance. Après avoir fait main basse sur le bétail et visité chaque foyer pour rafler le peu d’objets précieux, déçus par le trop maigre butin à leur goût, en sanction les assaillants ont mis le feu à toutes les cases. Ces horribles bandes manifestent des exigences, désormais si les biens à piller ne répondent pas à leur attente les victimes subissent une double peine : être dépouillées de leurs peu de biens et voir leurs habitations partir en fumées jusqu’à n’être que cendres.

On ne sait plus à quelle catégorie de grand banditisme rattacher ces hordes féroces, on ne peut que noter l’importance grandissante du nombre d’individus dans les rangs des assaillants et le déferlement croissant de leurs brutalités. La violence exprime la tendance d’un retour à l’état sauvage, la témérité à entreprendre des opérations d’envergure impressionnante témoigne d’une insolence à ne craindre aucune forme d’autorité d’un état démantibulé. Ces bandes criminelles organisées ne s’embarrassent même pas d’un sentiment à vouloir défier l’état et se satisfont à exploiter les défaillances de celui-ci. Dans pareille situation il n’est que naturel de voir la population unifiée dans un même élan où se mêlent désespoir et dénonciation. Au désespoir des populations vouées à elles seules pour s’assurer un semblant de sécurité contre une déferlante de barbarie se joint le concert sonore organisé la semaine dernière sinon pour déclarer la guerre aux responsables au moins pour leur dire « halte à la gouvernance irresponsable ».

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Villenbriques…

Encore une leçon !

Portera-t-elle, cette fois ?

Et la saison n’est pas terminée : jusqu’à la mi-avril, nous serons là à nous demander si quelque météore, arrivant à la boche et filant à l’anglaise, ne nous laissera pas encore une fois notre pauvre Tamatave en « parasol retourné » !

On ne saurait se lasser de gratter cette triste chanterelle : d’une manière générale, notre installation matérielle dans la région des cyclones n’est pas assez substantielle, tant chez les civils que pour les établissements et logements privés.

Il faut résolument mettre sur le tapis la question d’en finir avec ces boiseries éphémères portant les trop fugaces feuilles de tôle que les Boches nous ont imposées.

Il faut de solides carcasses faites de nos excellents bois de l’Est, avec de bonnes briques, de bonnes tuiles, de bons carreaux vernissés.

Tamatave sera, comme Tananarive, la « Ville Rouge », donnant une impression de définitif.

Les terres rouges côtières sont difficiles à utiliser ; elles réclament du moins d’être traitées dans des usines assez coûteuses à installer.

Mais il y a les briques (indigènes) d’Imerina, avec les petites tuiles de la forme curieuse d’une main raidie pour la gifle… Elles n’ont qu’un défaut : d’être quelque peu fragiles au transport, étant façonnées manuellement ; comprimées mécaniquement, elles seraient parfaites.

Actuellement, les briques indigènes valent environ 20 frs le mille dans les gares d’Imerina ; leur revient à Tamatave pourrait ne pas dépasser 30 frs le mille.

Il faut que les pouvoirs publics, d’abord, donnent l’exemple en ne construisant plus que d’une façon digne de la Colonie ; qu’ensuite ils aident les particuliers, par exemple en mettant à bas prix le transport des matériaux locaux : bois d’œuvre, brique, tuiles, carreaux, etc. En échange, l’Imerina recevrait de nous, avec reconnaissance, l’excellente chaux de nos récifs.

Une ville en briques coûte plus cher qu’une ville en bois.

C’est certain. Mais, outre le chapitre des incendies, a-t-on jamais songé à additionner les incessants frais de réparations et de reconstruction après chaque grand vent qui passe !

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Fetin’ny Paska : misokatra ny « La Grande Braderie de Madagascar »

Hanomboka ny 27 marsa izao ary tsy hifarana raha tsy amin’ny asabotsy 31 marsa ny hetsika « La Grande Braderie de Madagascar » karakarain’ny orinasa Madavision etsy amin’ny lapan’ny Kolontsaina sy ny fanatanjahantena.

Tanjona ny fanomezana fahafaham-po ny mpiantsena hanomanana ny fetin’ny Paska sy ny faran’ny herinandro lavalava amin’io fotoana io. Niampy 15 ireo mandray anjara vaovao sy hitondra ny entam-barony amin’io fotoana io.

Miisa 250 kosa ny tranoheva hahitana ireo karazan’entana maro. Hanjaka ny vokatra entin’ireo orinasa malagasy. Manandratra ireo orinasa madinika indrindra ny tanjon’ny hetsika raha ny fanazavan’ny mpikarakara, Ramanantsoa Harilala.

Efa betsaka ny mpanjifa miandrandra ny hetsika GBM noho ny fisian’ny fihenam-bidy amin’ireo entana rehetra amidy ao. Anisan’ny tena tadiavin’ny olona ny karazan-tsakafo hanina mandritra ny fety, ny fanoloana ny fanaka ao an-tokantrano sy ny haingon-trano. Eo koa anefa ny lamaody izay tsy mitsahatra mivoatra.

Tatiana A

News Mada0 partages

Hevitra mandalo ; Resaky ny mpitsimpona akotry : misy fomba famindra ahafahana miala am-panajana

Eo ny fisehon’ny zava-nisy nitranga tany Frantsa tamin’ ny fifidianana roa farany izay samy nahitana fanoloana olona teo amin’ny fitondrana an-tampony. Araky ny lalàna, ireo olona roa samy tsy tafaverina teo amin’ny toerana nisy azy dia samy mbola afaka naverin’ny mpifidy teo amin’ny fitantanana satria tsy nahavita afa-tsy fe-potoana fiasana iray avy raha roa amin’izany no afaka ataon’olona iray. Fomba roa samy hafa no nahatonga azy roalahy ireo tsy tafita tamin’ny dingana faharoa.

Andrimatoa Sarkozy nilatsaka tamin’ny fifidianana ho an’ny fandimbiasana azy eo amin’ny toerana nisy azy kanjo tsy namerenan’ny mpifidy ny fahatokisany intsony. Fahatokisana izay nafindrany tamin’Andriamatoa Hollande. Noho ny fahataperan’ny fe-potoana voalohany notanterahany dia nahatsapa koa ity iraikalahy ity fa tsy homen’ny vahoaka ny safidiny ho an’ny famerenana fanindroany io adidy faratampony io, ka dia naleony nanaja tena mba tsy nilatsaka ho tsarain’ny safidim-bahoaka.

Tsy fanimbazimbana na fisalovanana amin’ny fahalalahan’Andriamatoa Rajaonarimampianana hisafidy ny tetika izay heveriny ho rariny ho an’ny tenany sy ho tombontsoa ho an’ny vahoaka. Maro moa ny resaka momba izany ary fantatr’io olona io ny marina na maro aza no milaza fa voatampin’ireo manodidina azy matetika ny masony. Ao koa moa ireo mpiray dia aminy no manana ny zavakinendriny manokana ka mety ho azon’ny fakampanahy dia mitady hirona any amin’ny famingampinganana. Irery tokoa anie ny tena eo amin’io toerana an-tampony tsy ipetrahan’olon-droa miaraka io e. Avo dia avo ka mety hahafanina ny fitazanana avy eny ambony eny. Na eo aza izany rehetra izany dia tonga any am-poton-tsofina ihany ny akon’ny fitiavana sy fankahalan’

ny vahoaka ny tena. Asa izay fomba fandanjany an’izay.

Ny mpitazana avy aty ivelany moa dia samy manana ny fijereny. Ao ireo mpandokandoka mamporisika an’ Andriamatoa Filoha hanana fahasahiana hilatsaka fa betsaka hono no mankafy azy sy ny fomba nitantanany. Andaniny anefa, maro ireo manakivy noho ny fiheverana fa tsy ampy lanja ireto voalaza ireto raha atao ankilabaon’ny mpankahala. Asa izay  itoeran’ny marina momba izany. Na amin’ny rariny na tsia, na ara-dalàna na tsia, Andriamatoa Ravalomanana no efa niharan’ny fandroahana azy. Vonona ny hanarina an’izany ny tenany. Mety hahomby no mety handamoka koa. Izany fanalana vazom-boana izany no mety ho faran’izay mangidy ny fitsaran’ny mpifidy raha toa mifanipaka amin’ny fanantenany ny vokatra miseho.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Us et coutumes : menace révélatrice d’une turpide complicité

Dans les affaires il n’y a de place ni aux sentiments ni à une rectitude sans faille avec laquelle on  négocie selon le cas. La conduite des relations internationales s’identifie à un réalisme approprié au monde des affaires. Il est des circonstances qui poussent à faire preuve de cynisme. Suite aux accusations que la Grande Bretagne et consorts font peser sur la Russie à propos de l’empoisonnement d’un espion double, la Première-ministre britannique parmi l’arsenal de sanctions menace de geler les avoirs douteux de certains oligarques russes. Aveu de la tolérance que les puissances de la communauté internationaleassurent à des alliés objectifs possédant des biens douteux que ces apparatchiks pas très nets abritent dans des banques en leurs territoires.

News Mada0 partages

Gout de France – gout France : Canela by L & L Antsahavola aux fourneaux

La gastronomie française se fête le 21 mars. Et cette année, l’évènement en est à sa quatrième édition. D’ailleurs,  « Organiser le plus grand dîner français du monde », tel est le concept de Goût de France – Goût France, initié par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, ainsi que le chef Alain Ducasse. L’objectif est donc de promouvoir la gastronomie française dans le monde.

« Le temps d’un dîner, les milliers de chefs du monde entier seront réunis pour fêter la vitalité de la cuisine française et se fédérer autour de valeurs communes : le partage et le plaisir dans le respect de la planète et de la santé », rapporte le communiqué relatif à l’évènement.

Ainsi, plus de 3 000 restaurants issus des cinq continents proposeront des menus spéciaux.  Madagascar y prendra part et sera représenté, entre autres, par la bistronomie Canela by L L, sise à Antsahavola.

En réalité, Canela by L L n’ en est pas à sa première participation puisque l’année dernière, elle a déjà  proposé pour l’occasion un menu exceptionnel. Cette fois, le dîner sera orchestré par la jeune chef Farah, qui a plus d’une baguette magique dans ses fourneaux.

Holy Danielle

Ce soir, elle propose au menu

Mise en bouche :

– Délicieux macaron de foie gras – confit d’oignons à la parisienne

– Carpaccio frivolités du jardin, chantilly safrane

Entrées chaudes :

– Ravioles de pintade parfumées à la truffe du Périgord

– Crémeuse senteur des sous-bois et ses merveilles de Paris

1er plat poisson :

– Nacre de poisson cuit à basse température

– Emulsion d’algues, fleurs du verger

2e plat canard :

– Prince de l’étang – fumage au foin

– Fraîcheur du jardin sauce dolce

Formages :

– Les joyaux de la France

– Parfums et délices du terroir

Desserts :

– Délicate marquise d’antan

-Arc-en-ciel, fruité

Ino Vaovao0 partages

LALANA LABOURDONNAIS : Vazaha nitondra 4x4 nirimorimo mafy nifaoka tovovavy

Raha ny fitantaran’ny nanatri-maso dia nandeha posy ilay tovovavy hamonjy ny moron-dranomasina. Teo am-pialana posy nitondra azy izy no voadonan’ny fiara nirimorimo mafy avy any.

Tanamakoa hihazo ny moron-dranomasina ihany koa. Fiara tsy mataho-dalana miloko ‘grenat’ nentina teratany vahiny iray io nifaoka ilay tovovavy 26 taona io. Voadona tamin’ny tongony ilay tovovavy ary ny lohany no nidaraboka tamin’ny arabe. Potika ihany koa ilay posy nitondra azy. Vokany, tsy niandry ela ilay vazaha fa avy hatrany dia nampiditra an’ ilay naratra tao anatin’ny fiarany ary nitondra azy tao amin’ny sampan-draharahan’ny vonjy taitran’ny hopitaly be mba hazaho fitsaboana haingana.

Niezaka nanafina tamin’ny mpanao gazety ny mpitsabo

Amin’ny raharaha tahaka ireto dia matetika vitavita ho azy ny ratra sy fahavoazana mahazo ny Malagasy, indrindra fa ity niharan’ny lozam-pifamoivoizana ity izay mpampanofa vatana no asa fitadiavam-bolany. Amin’ny ankapobeny rahateo tsy tokony hiala tamin’ny toerana nisehoan’ny lozam-pifamoivoizana ilay fiara raha tsy efa vita soritra ny faritra nisy ny kodiarany aloha sy aoriana, izay atao eo imason’ny olona nanatri-maso ny fisehoan’ny loza.

Ankilany kosa raha tonga tao amin’ny sampan-draharaha misahana ny vonjy taitran’ny hopitaly be anefa ny mpanao gazety mba hamantatra ny niharam-boina sy ilay teratany vahiny dia niezaka nanafina ny vaovao ilain’ny mpanao gazety ny mpitsabo nisahan-draharaha ny andron’ny sabotsy 17 marsa nisehoan’ny loza. "Miandrasa amin’ny alatsinainy dia mangataka fahazoan-dalana any amin’ny foibem-pitondrana", hoy izy.

Kamy 

News Mada0 partages

Eran-tany : matanjaka ara-toekarena i Rosia

 Taorian’ny naharava ny Firaisana sovietika ny taona 90, nihen-danja amin’ny lafiny politika sy toekarena ny Rosianina. Nanomboka ny taona 2000, nitondran’ny filoha Vladmir Poutine ka hatramin’izao mbola nahalany azy hitondra faninefatra izao, mibaribary ny fiverenan’ny tanjaky ny fanjakana rosianina, indrindra tato anatin’ny 10 taona farany. 

Anisan’ireo firenena 10 voalohany matanjaka indrindra eran-tany eo amin’ny toekarena i Rosia ankehitriny, noho ny fananany harena ambanin’ny tany tsy mitovy amin’ny hafa,  miaraka amin’ny fivoarana siantifika sy teknika avo lenta malaza eran-tany. Misongadina indrindra ny fitrandrahana solitany sy ny gazy, sy ny fanodinana azy ireo hifaninanana any amin’ny varotra iraisam-pirenena.

Tsy ny tafika ao aminy ihany no handrefesana ny tanjaky ny firenena iray. Zahana ihany koa ny lanjany eo amin’ny toekarena, ny toerany sy ny akon’izany any amin’ny firenen-kafa. Betsaka ireo firenena tandrefana mpanafatra vokatra avy any Rosia, anisan’izany i Alemaina, Italia, Pays-Bas, Suisse. Mpanafatra entana betsaka avy any Rosia koa i Chine, mpiara-miombon’antoka voalohany aminy mifaninanana amin’ny toekarena tandrefana. Manaiky ny tanjaka ara-toekarena an’ireo firenena roa lehibe tatsinanana ireo izao tontolo izao ankehitriny. Miara-miasa akaiky aminy koa i Ukraine sy i Torkia.

Manana politika matanjaka ny fanjakana rosianina eo amin’ny fitantanana ny toekarena any aminy hiatrehana indrindra ny tandrefana, mivantana na an-kolaka. Maro ireo singa nentin’ny mpahay toekarena eran-tany na ny fikambanana iraisam-pirenena nandrefy ny tanjaky ny fanjakana rosianina. Manomboka mitodika aty Afrika koa izao i Rosia, manohy ny ataon’i Chine, eo amin’ny fampiasam-bola.

R.Mathieu

News Mada0 partages

BFV-SG : hampandroso an’i Mahanoro

Efa nisokatra ny taona 2017 ny masoivohon’ny banky BFV-SG any Mahanoro, ao Ambalamangahazo, fa notokanana ny 15 marsa farany teo. Masoivoho faha-57 eto amin’ny Nosy, manampy ny masoivohon’ity banky ity any amin’ny faritra Atsinanana sy Analanjirofo, any Toamasina, Fenoarivo Atsinanana, Maroantsetra.

Toy ny paikady sy ny fiasany hatramin’izay, tanjona ny hanatonana hatrany ny mpanjifa, ny sokajin’olona samihafa toy ny olon-tsotra, ny mpivarotra, ny mpiasa, ny mpandraharaha hampiasa ny tontolon’ny banky, hanamora ny filàny sy ny fihariany samihafa. Faritra manana ny lanjany amin’ny toekarena, sosialy ny any Mahanoro, satria maro ny fihariana sy ny harena mitondra fampandrosoana any an-toerana. Anisan’izany ny jono, ny fambolena, ny fanangonam-bokatra, ny varotra, ny fizahantany, ny fitaterana, sns.

Manamora sy manafaingana ary mampivoatra ny fiharian’ny tsirairay ny fisian’ny BFV-SG any Mahanoro, ary samy mahazo ny tombontsoa ny andaniny, ny mpanjifa, sy ny ankilany, ity banky ity.

Njaka A.

News Mada0 partages

Développement rural : le projet Prodaire touche à sa fin

Mis en œuvre dans neuf communes d’Alaotra Mangoro et de Bongolava, par le ministère de l’Agriculture et de l’élevage ainsi que l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica), le Projet Prodaire touche à sa fin après six ans d’exécution. Une cérémonie de clôture a été organisée, hier à Antananarivo.

Le Prodaire ou le Projet de développement de l’approche intégrée pour promouvoir la restauration environnementale et le développement rural à Morarano Chrome a été initié pendant deux ans dans la région Alaotra Mangoro, notamment dans les communes Morarano Chrome, Andrebakely Sud, Ambodirano et Ampasikely. Grâce aux résultats probants durant, une extension du projet dans d’autres communes a pu être réalisée.

«Offrir l’égalité des chances aux populations» à travers des formations de masse enchaînées de suivis, est l’approche du projet Prodaire auprès des communautés. Il vise spécifiquement une appropriation par les populations cibles des actions de conservation des sols et de développement rural.

Utilisation du modèle Life

Pour la mise en œuvre du projet, un manuel d’utilisateur du modèle, dénommé Life (Lahan’asa  ifandrombonana ho fampandrosoana ny ambanivohitra sady entimiaro ny tontolo iainana) a été élaboré en collaboration avec le ministère en charge de l’Agriculture et le ministère de l’Environnement pour faciliter sa diffusion à grande échelle. A ce propos, Murakami Hironobu, représentant résident de la Jica à Madagascar de préciser que «le modèle Life reste un outil à prôner désormais pour permettre sa large diffusion dans d’autres zones dégradées du pays, même après la clôture du projet».

Aussi, plus de  deux millions de jeunes plants ont été mis à terre, 100 «lavakas» ont été traités dont 86% régulièrement entretenus par la population. 21 000 foyers améliorés permettant d’économiser jusqu’à 57% de bois de chauffe ont été fabriqués.

Près de 20 000 ménages dans les régions Alaotra Mangoro et Bongolava ont pu bénéficier du projet Prodaire.

Riana R.

 

News Mada0 partages

BFV SG : l’Est au cœur de la stratégie

Le développement du réseau de la BFV SG se poursuit. L’Est figure actuellement au cœur de sa stratégie.

Après la célébration du 20e anniversaire de la banque à Toamasina en janvier, l’agence de Mahanoro a été inaugurée le 15 mars dernier.  Implantée à Tamatave puis à Fenerive-Est, tout récemment à Maroantsetra et maintenant à Mahanoro, la BFV SG  ancre son empreinte dans l’Atsinanana, une région à forte croissance potentielle.

La nouvelle infrastructure de Mahanoro se trouve dans le quartier d’Ambalamangahazo. Il s’agit de la 57e agence de la BFV sur tout le territoire national. «Nous proposerons des solutions souples, des délais de décision courts ainsi qu’une large gamme de produits et services bancaires innovantes», indique un responsable auprès de la banque.

R.R.

Ino Vaovao0 partages

FANAFIHAN-JIOLAHY TAO AMBALAVAO : Zazavavy 15 volana voatifitry ny dahalo

Zazavavy kely vao 15 volana monja no miady amin’ny fahafatesana ankehitriny noho ny hetraketraky ny dahalo, ny faran’ny herinandro teo tao Ambalavao Ranimbao, kaominina Andremalama, Distrikan’Isandra. Manaraka fitsaboana ao amin’ny hopitaly Tambohobe Fianarantsoa ilay zaza amin’izao, ka mangataka fanampiana amin’izay malala-tanana ny ray aman-dreniny mba hanampy azy ireo amin’ny fitsaboana ity farany satria tena mijaly tokoa io zazavavikely niharan-doza io.

Voalaza fa bala efatra no nahazo ny vatany ary mbola misy tavela ao anaty lohany raha ny fitarafana nataon’ny mpitsabo ity farany tao an- toerana. Raha iverenana ny zava-niseho dia ny zoma alina lasa teo no notafihin’ny andian-dahalo nirongo fitaovam-piadiana tao Ambalavao Ranimbao, kaominina Andremalama, distrikan’Isandra. Nan -dravarava tanteraka ireo olon-dratsy tamin’izany, tsy nandroba ny omby tao am-bala fotsiny fa mbola nandratra sy nandatsaka  ain’olona ihany koa ireto farany. Voalaza fa nahery vaika ny fanafihana ka nandritra ny fotoana nandosiran’ny mponina no nitifitra ireo malaso ary teo no nahavoatifitra ilay ankizivavikely izay miady amin’ny fahafatesana ankehitriny. 

Ankoatra ity zaza ity dia olona iray koa no namoy ny ainy ary maro ny naratra, raha ny loharanom-baovao. Mihorohoro amin’ny tsy fandriampahalemana ny mponin’Isandra tato ho ato. Noho ny loza nahazo ity zazavavikely vao 15 volana ity dia ity misy laharana finday napetraky ny fianakaviany hahafahan’ny tsirairay sy izay tsara sitrapo mandefa izay fanampiana hanavotana ny ainy  : 0340651546.

Pounie

Ino Vaovao0 partages

ASAN-DAHALO TAO BEKOPAKA : Lehilahy iray maty voatifitry ny dahalo, misesisesy ny fandrobana

Azo lazaina ho faritra mena amin’ny asan-dahalo ny kaominina Bekopaka, ao anatin’ny distrikan’Antsalova hatreto satria mirongatra ny fanafihana mitam-basy.Fantatra tamin’ny angom-baovao àry fa, ny alahady 18 marsa 2018 lasa teo dia lehilahy iray indray no namoy ny ainy  noho ny tifitra nataon’ireo malaso tao Ankazomena, tanàna Andrefan’i Bekopaka. Teny an-tanimbary no niseho ny tranga ka omby miisa telo, niaraka tamin’ny basy iray no lasan’ireo dahalo. Izany hoe teo am-piandrasana omby mihitsy itsy farany no notifirin’ireo mpandroba. Ankoatra izany dia fantatra ihany koa fa ny alatsinainy hariva 19 marsa dia lehilahy iray no fantatra fa voatifitra teny Bemoramba atsinanan’i Bekopaka ihany.

Teny an-tanimboliny izy io no voatifitra raha ny fanazavana voaray ihany. 

Nomarihin’ireo mponina anefa fa vao tsy ampy telo volana monja izay no novonoin’ny dahalo ny rahalahiny iray tampo aminy. Vaky vava ny mponina hatreto satria  saika ho isan’andro ny trangam-panafihana miseho ao an-toerana.

 Tsy misy fandraisan’andraikitra ataon’ny mpitondra

 Tsy misy tsy mimenomenona amin’ny tsy fandriampahalemana ny vahoaka amin’izao fotoana izao saingy ny vahaolana avy amin’ireo mpitondra fanjakana hatreto no mbola tsy hita soritra.  Toa vao mainka aza mitombo hatrany ireo vono olona sy asan-dahalo.  

Maro amin’ireo mponina any ambanivohitra aza no velon-taraina fa  ireo miaramila alefa  hampandry tany ihany  no toa mitsikombakomba  amin’ireo malaso. Tsy afa-manohitra ny rehetra  ka dia tsy maintsy miandry ny fandraisan’andraikitra avy amin’ny mpi tondra fanjakana hatrany, indrindra fa ireo fokonolona miaina any ambanivohitra.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FIFANINANANA BAOLINA KITRA AFRIKANINA : Voarangotry ny Fosa fanindroany indray ny AsPL 2000 Maorisianina

Voarangotry ny Fosa fanindroany indray ny AsPL Maorisianina ny folakandron’ ny alahady 18 marsa lasa teo, tamin’ny lalao savaranonando miverina tao amin’ny kianjan’i Alexandre Rabe- mananjara. Tsy afa-bela teo amin’i Fosa Boeny mihitsy ity ekipa laharana faharoa tao Maorisy ity, satria efa resy 0 sy 2 tany amin’ny taniny ny Association Sportives Port Louis na ny AsPL 2000, ary dia mbola lavo manoloana ny Fosa fanindroany indray tamin’io isa 1 sy 0 io ry zareo avy atsy amin’ny nosy Maorisy.

 I Jean Yves, laharana faha-19, ho an’i Fosa Juniors no nahatafiditra ilay baolina tokana, izay tsy nahafa-po akory ireo mpitia kitra tonga nifanitsa-kitro nanohana ny Fosa, satria 2 ny baolina tafiditra tany Maorisy. Nihena ho iray indray izany rehefa nilalao teto an-jaridainany ny ekipan’i Bob Kootwijk, mpanazatra teratany holandey mitarika ny Fosa juniors. Na izany aza dia efa ampy nahatafakaran’ny ekipantsika ho amin’ny dingana manaraka indray io isa tokana io. Niaiky ny fahareseny ary nirary soa ho amin’ny dian’i Fosa i Kofi Kawata, mpanazatra ny AsPL 2000 Maorisy, tamin’ny valan- dresaka nataony ho an’ny mpanao gazety taorian’iny lalao farany teo iny. 

Betsaka ny lesoka teo amin’izy ireo, hoy kosa i Emamanuel Vincent, fantatra amin’ny anarana hoe, Makey laharana faha -17, kapitenin’ ny AsPL 2000. Marihina fa in’enina tompondakan’i Maorisy ity farany, raha laharana faharoa kosa izy tamin’iny taon-dasa iny teo amin’ny fiadiana ny tompondakan’i Maorisy ary nandresy 4 no 1 an’i Ngazi, ekipa kaomorianina kosa izy nialoha  izao fahareseny izao. 18 ireo mpilalao tonga nandranto ity savaranonando miverina nihaonany tamin’i Fosa ny alahady lasa teo iny, raha 07 kosa ny mpitantana ho an’ny AsPL 2000 tonga teto Mahajanga.

Nanantena baolina maro ho tafiditra ireo mpankafy

Tonga tsikera maro ho an’i Fosa anefa iny lalao iny satria tsy ampy ho amin’ireo lalao roa sosona miandry azy ireo aoriana kely ao ny endri- dalao hita teny ambony kianja, ny alahady teo iny, hoy ny mpankafy nanantena baolina maro hotafiditra ho an’ity ekipa hany tokana andrandrain’ny Malagasy eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena ity. Etsy andanin’izay dia nampanantena vokatra tsara mitaha tamin’ireo efa vita teo aloha i Aro Hasina Andriamirado na i Dax, kapitenin’ny Fosa, laharana faha- 23 sy i Baggio, lohalaharana ho an’ity ekipa ity. Marihina fa efa tompon’amboaran’i Boeny ny taona 2016 iny ny Fosa juniors, raha raraka teo aminy lalao antsasa-dalana kosa izy nandritra ny Telma coupe de Madagascar. 

Tafakatra teo amin’ny poule des As indray avy eo ny taona 2016, ary nisalotra ny tompondakan’i Boeny ny taona 2017, telo taona monja taorian’ny nijoroan’ity klioba ity teto ambonivohitr’i Boeny. Mirary soa ho an’i Fosa juniors izahay eto amin’ny gazety Ino vaovao Mahajanga amin’ireo diany manaraka ary mba ho tsara fandrangotra hatrany amin’ireo ekipa Afrikanina mbola miandray azy ireo.

INVMGA.

Ino Vaovao0 partages

HERY RAJAONARIMAMPIANINA : Nataony zanak’Ikalahafa ny mponina any Ambanja

Nanantena ny fahatongavany tao an-toerana ny tompon’andraikitra sasany nefa tsy izany ny zava-nisy. Nisafidy nitsidika ny tanànan’Ambilobe ingahy Hery Rajaonarimampianina satria tsy nieritreritra afa-tsy ny hifaninana tamin’ny Filohan’ny Tetezamita teo aloha, Andry Nirina  Rajoelina. 

Lany andro amin’ny fifaninanana politika sy fakana tahaka ny ataon’ity farany ingahy Hery Rajaonarimampianina hany ka hadinony fa hotsarain’ny vahoaka malagasy amin’ny asa vitany mandritra izao fitondrany izao ny tenany afaka volana vitsivitsy. Iaraha- mahita ny fahoriana mianjady amin’ny mponina any amin’ny distrikan’Ambanja, izay namoizana aina fito be izao sy tena nahitana fahapoehanan-javatra maronefa nataon’ny Filoha zanak’Ikalahafa ireo tra-boina marobe  any an-toerana vokatry ny fandalovan’ny rivo-doza nisesisesy tato ho ato. 

Ekena fa nitondra fanampiana ho an’ireo traboina tao Nosy Be sy Ambanja ny Praiminisitra Solonandrasana Mahafaly amin’ny anaran’ingahy Filoha,  herinandro vitsivitsy lasa izay alohan’ny rivo-doza Eliakim fa tsy ampy izany. Nandravarava tany amin’ny faritra maro hafa eto amin’ny firenena ny rivodoza Eliakim nefa hatramin’izao tsy mbola tafiditra amin’ny lamin’asan’ingahy Hery Rajaonarimampianina ny fidinana any ifotony. Tokony hataony anefa izany tahaka ny nataony tany Ambilobe.

Sa andrasana handalo any  amin’ny faritra Atsinanan’ny Nosy iny ny Filohan’ny Tetezamita teo aloha Andry Nirina Rajoelina izay vao hikoropaka indray ingahy Hery Rajaonarimampianina  ? Dia tsy gaga isika raha miteny ny mpanara-baovao sasany fa feno fihatsarambelatsihy ny fanampiana ataon’ny Filoha Hery Rajaonarimampianina ho an’ireo tra-boina. Antenaina mba hiova amin’izay ingahy Hery Rajaonarimampianina eo amin’ny fanaovana politika sy fitantanana ny firenena na dia efa somary tara aza e  !

 A.Lepêcheur

Ino Vaovao0 partages

ANTOKO FREEDOM : Nifampizara traikefa tamin’ireo parlemantera Alemana

Mba hananan’ny olon’ny antoko ny mampiavaka azy manokana dia nisy ny fifanakalozana traikefa teo amin’ny antoko sy ny parlemantera Alemana.Ny tapatapak’ity volana ity dia nahazo fanasana tany Alemana sy Frantsa ny delegasionina avy amin’ny antoko Freedom izay notarihin’ny filoha nasionalin’ny antoko, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo. Fanasana niompana indrindra tamin’ny fanitarana ny ambaindain’ny antoko ary ho fanamafisam-piaraha-miasa eo anivon’ny sehatra iraisam-pirenena. 

Nandritra io fitsidihana tany Alemana io ihany koa no nanararaotan’ireo delegasionan’ny antoko nihaonana tamin’ireo solombavambahoaka Alemana ary indrindra nakana traikefa tamin’izy ireo, araka ny tatitra nataon’izy ireo omaly. “Nisy ny fihaonanay tamin’ny solombavambahoaka Alemana avy amin’ny antoko eo amin’ny fitondrana amin’izao fotoana izao, ny talata 13 marsa lasa teo izay notarihin’i Mattern Von Marshall, lehiben’ireo delegasionina nandray anay. 

Ny antoko freedom araka ny fifanarahana amin’ireo fianakaviana politikany dia handrotsaka kandidà amin’ny fifidianana depiote izay hotontosaintsika amin’ity taona ity na amin’ny fiandohan’ny taona ho avy. Mialoha izay ny antoko Freedom dia miezaka hametraka fiaraha-miasa mba hanomanana ireo izay ho kandidàny hiditra ao anatin’ny parlemanta malagasy”, hoy ny fanazavana avy amin’ny filoha nasionalin’ny antoko, Lalatiana Rakotondrazafy raha nanazava izay anton-dian’izy ireo tany Alemana izay. 

Nohamafisiny  hatrany fa nisy ny fifanakalozana traikefa teo amin’ireo parlemantera vahiny  sy ny delegasionan’ny antoko. Ireto farany indray avy eo no hampita sy hanofana ireo izay kandidàny hilatsaka ho amin’izay fifidianana solombavambahoaka izay. “Ny tombony ho an’ny antoko freedom na izay ho kandidàn’ny antoko freedom dia efa mba  mahazo fiofanana sy mahafantatra izay asan’izany solombavambahoaka izany ary mba ho ampy fahalalana sy ho ampy traikefa kokoa miditra ao anatin’izay parlemanta izay”, hoy hatrany ny fanazavana.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

HOPITALY FITSABOANA MASO AO MAHAJANGA : Notokanana ny faran’ny herinandro teo

Faharoa  eto Madagasikara izy ity aorian’ny ao amin’ny Hjra, hoy ny mpiray ombona antoka ao amin’ny Cbm, voalohany kosa, hoy ny minisitra tompon’andraikitra ary fiaraha-miasan’ny fanjakana sy ny sehatra tsy miankina no nahafahana nanangana azy io. Ny fanjakana nitondra ny mpiasa ary ny mpiray ombona antoka nitondra ny fitaovana. 

Tafiditra ao anatin’ny tetikasa “mahita” izy io, satria misy ny tetikasa “mahita sy maheno” eto Madagasikara. Hanampiana ny olona marefo ara-pivelomana, hanala fahasahiranana amin’ny olana amin’ny fahitana no tena anton’izao fananganana fotodrafitrasa izao.

Mbola hitohy ny fampitaovana hatramin’ny taona 2019. Nambaran’ny minisitra tompon’andraikitra fa hotohizana manerana an’i Madagasikara izy io, ka 704 ny fandidiana areti-maso katarakta efa vita hatreto. Nisy ny fizahana sy fanadihadiana natao ka nahatonga azy ireo nametraka azy io eto Mahajanga. Voalaza moa fa hisy ihany koa ny “tetikasa mahery” atsy ho atsy ho an’ireo manana olana ara-batana  sy fitsaboana amin’ny taolana. Hisy ny fanatsarana ny fotodrafitrasa sy fampitaovana ihany koa amin’io sehatra iray hafa io.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FIKAMBANAM-BEHIVAVY : Nisalotra ny laharana voalohany tamin’ny diabe ny teto Maha...

Nody ventiny àry ny rano natsakaina ka ireto solontenan’i Mahajanga no fantatra araka ny tatitry ny filohan’ny KB8M eto Mahajanga no nisalotra ny laharana voalohany tamin’ireo fihetsika nampihetsi-po ny maro teo amin’ny fanamiana nampiavaka ny faritra Boeny sy ny soradihy mira lenta, ka naharesy lahatra ny mpikarakara nanolotra io laharana voalohany io ho azy ireo.

Ankoatra izay dia mitohy hatrany ny hetsika fampiraisan-kina ho an’ireo samy mpikambana, na dia efa nivalona aza ny 08 marsa.

Hifampitaona eny Amparehimahitsy indray ireo vehivavy mandrafitra ny KB8M, ny alatsinain’ny paka izao, ka hitotorebika sy hiara-hisakafo izy ireo araka ny fandaharam-potoana voaray hatreto. Ho fisaorana ireo fikambanana miisa 250 nandray anjara tamin’iny diabe natao ny 08 marsa teo iny no anton’izao sy ho fampivondronana ny hery ary koa hampiray hina ireto vehivavy eto Mahajanga ireto no tanjona, hoy i Miza Annie, filohan’ny fikambanana. 

Marihina fa efa nitondra izay voatsirambin’ny tanana ho an’ireo vehivavy marefo ara- pivelomana sy ireo vehivavy voafonja namany ihany koa ny fikambanam-behivavy ny 08 marsa ireto, ary tsy hianona amin’izay fa mbola hanao fanampiana ireo vehivavy tsy an’asa ny kaomity mpandrindra, hoy hatrany ny filoha.

INVMGA.

Ino Vaovao0 partages

MPINO SILAMO : Nanatanteraka fanadiovana tanàna faobe ny alahady maraina teo

Natao ho fandraisana anjara amin’ny fiarahamonina sy mariky ny fampandrosoana ny tanàna niarahan’ny Mozilimana rehetra izy ity. Nambaran’ny ben’ny tanàna fa modely izao ary mahatsapa izy fa misy mahita ihany ny ataony sy ny ekipany manadio tanàna isaky ny zoma. Raha mandray anjara amin’ny fanadiovana toy izao avokoa ny rehetra dia hadio ny tanàna. 

Manentana ny rehetra ny ben’ny tanàna handray anjara amin’ity hetsika fanadiovana ity fa raha manao izany, hoy izy dia ho voalohany i Mahajanga ary ny tanàna madio, misy vahoaka salama. Efa nanao hetsika fambolen-kazo izy ireo dia notohizana tamin’ny fanadiovana tanàna izao. Fampisehoana ny firaisankinan’ireo silamo ihany koa izy io. Milaza ny mbola hanohy ny hetsika famafana lalana moa izy ireo, satria tafiditra amin’ny hetsika sosialy fanaon’izy ireo izy ity. Ny communauté Sunnites moa no tena nitarika ity hetsika ity.

Vanessa

La Vérité0 partages

Absence éloquente

Les instances dirigeantes de l’église FJKM (« Fiangonan’i Jesoa Kristy eto Madagasikara ») tenait une importante réunion le dimanche 18 mars 2018 à la cathédrale FJKM d’Andrainarivo (Antananarivo). Motif de la rencontre : engager un débat autour d’une table avec les hauts responsables du pays membres de l’Eglise. Soucieux du respect de l’éthique politique en parfait accord avec la morale chrétienne, les responsables d’église visent, tout particulièrement, les cadres dirigeants politiques du pays, les membres actifs, les « zanaky ny fiangonana ».

Pour le cas de la FJKM, spécialement, la majorité des postes-clés de l’Etat à commencer par celui du Chef de l’Etat, sont occupés par des fidèles, que ce soit baptisés ou des « mpandray » et même des diacres ou anciens (« loholona »). Certains tiennent des responsabilités dans les instances dirigeantes de l’église au niveau national. En fait, des membres influents de cette église héritière du « Fiangonana » LMS  (« London Missionary Society ») à Madagascar. L’ancien Président, Marc Ravalomanana, figure aussi parmi la liste.

La démarche du staff FJKM rentre dans le cadre d’une initiative globale concoctée au niveau du « Komity Foibe » du Conseil des églises chrétiennes de Madagascar (FFKM) et s’inscrivant dans la ligne droite de la moralisation de la vie politique nationale. Les 4 chefs d’église, dirigeants du FFKM, se décidèrent une bonne fois pour toute de mettre la main dans la pâte pour ainsi parvenir à redorer le blason de l’église, en général, souillée par les conduites indignes de ces influents membres et en même temps reconduire les brebis égarées dans le droit chemin .A noter que l’église de confession luthérienne a déjà fini la sienne. Les paroissiens occupant des postes à responsabilité et membres actifs du « Fiangonana Loterana Malagasy » (FLM) s’étaient réunis en conclave.

Conscients de leurs responsabilités, les quatre chefs d’église membres du FFKM, ne peuvent plus rester les bras croisés. La misère de la plus grande partie de la population ne laisse personne indifférente. En 70 ans d’indépendance, Madagascar n’a jamais connu une telle tragédie. Les pays qui étaient jadis et traditionnellement derrière nous, en matière de classement économique, se trouvent maintenant… devant. Dans l’océan Indien, la Grande île traîne au dernier rang. En Afrique et dans le reste du monde, Madagascar se range parmi les trois pays les plus pauvres. Le comble de l’ironie du sort, le pays regorge de richesses. Des trésors que les riches étrangers désirent au plus profond de leurs âmes.

La corruption, l’une des causes essentielles entrainant la pauvreté, jouit d’une vitalité incontestable, sans précédent. A Madagascar, les corrompus et les corrupteurs disposent encore de beaux jours devant eux. Le pays ne cesse de se dégrader. L’ONG International Transparency (IT), à chaque fois que l’occasion se présente, appuie sur la sonnette d’alarme, mais nos dirigeants donneraient l’impression de ne pas être concernés par l’alerte.

Pire, ils ont snobé l’appel de dernière chance lancée par les « Raiamandreny am-panahy », du moins pour le cas de la FJKM. Le pasteur Irako Andriamahazosoa Ammi et son staff au « Komity foibe » ont beau  lancer un appel pressant à l’intention de leurs brebis, cadres supérieurs du pays, mais ces derniers notamment les « premiers concernés », entre autres le Chef de l’Etat, diacre de son état, n’ont pas jugé nécessaire à honorer de leur présence la réunion. Une absence éloquente qui en dit long !

Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Isandra - Les « dahalo » tirent sur un bébé

Un bébé tué d’une balle à la tête ! La brutalité des « dahalo » dépasse désormais la limite du tolérable et de l’admissible dans le pays. Ils ne font plus aucune distinction de sexe, ni d’âge pour sévir contre leurs victimes. Vendredi après-midi dernier, un fait à glacer le sang s’est produit dans un quartier de la Commune d’Isandra, ex-Province de Fianarantsoa. 30 « dahalo » équipés d’armes à feu et d’objets tranchants ont fait incursion dans le village d’Ambalamarina.  

Ils ont fait crépiter leurs armes, provoquant la panique des habitants. Leur cible : un couple avec enfant en bas-âge. Justement, ils n’ont pas hésité à tirer sur un bébé d’un an et demi en visant particulièrement la tête. Evacué à l’hôpital de Tambohobe à Fianarantsoa, l’enfant se trouve entre la vie et la mort, du moins selon une information recueillie sur place.

De plus, les assaillants dont on ignore le motif de leur acharnement sur les membres de la petite famille, ont pris leurs économies.  Ils ont également tenté d’emporter des marchandises mais ont finalement préféré les jeter au sol, les jugeant trop encombrantes. Ainsi, du riz à profusion provenant du stock des victimes, a été perdu inutilement. Toutes les Régions de l’Amoron’i Mania et de la Haute-Matsiatra dépassent maintenant, et de loin, celle de l’Ihorombe (Betroka) en matière d’insécurité. L’on se demande sur la raison de cette hésitation du Gouvernement, sinon son refus de ne pas implanter également les bataillons inter-armes dans ces régions désormais classées « zones rouges ».

F.R.

La Vérité0 partages

Braquage Microcred - Une partie insignifiante du butin récupérée

20 millions Ar sur les 250 millions Ar volés par les braqueurs à la banque Microcred de Mahajanga jeudi dernier sont récupérés. C’est l’une des informations livrées par les hauts responsables de la Police nationale hier à la presse de la cité des fleurs. D’après ces responsables, en l’occurrence le commissaire divisionnaire Rakotomalala Fanomezantsoa et le commissaire Tabaly Fabio, les bandits et leurs complices se sont partagé le magot dès la fin de l’opération.

D’autres complices sont encore recherchés et les dernières informations annoncent que ceux-ci auraient pris la direction d’Antananarivo. Ces fugitifs sont-ils alors en possession des 230 millions Ar, non encore récupérés ? C’est la question qui taraude l’esprit des observateurs…

 En tout, 20 personnes dont deux employés de la banque attaquée, subissent l’enquête au commissariat central de Mahajanga. Elles y sont gardées à vue avant le transfert du dossier au Parquet. A part ces employés indélicats de la banque, le présumé cerveau figure également sur les personnes gardées à vue. Celui-ci, d’après les bruits qui courent dans la ville, ne serait pas à son premier coup bas mais parvient toujours à se faufiler des mailles du filet des autorités judiciaires et policières de la ville. Les paris sont ouverts auprès de la population locale et les observateurs concernant le sort de ce présumé cerveau, prénommé R . La voiture Sprinter qui devrait été utilisée comme « obstacle » aux poursuivants lors du braquage lui appartiendrait. Cette voiture et le véhicule 4x4 utilisé par les six braqueurs ainsi que les armes à feu sont saisis par la Police nationale. Cette dernière, durant la prise d’assaut de la planque des braqueurs vendredi dernier dans le quartier populaire d’Aranty, a éliminé deux bandits tout en réussissant de récupérer une partie du butin dont le montant n’a été communiqué d’une manière officielle que hier. 

A noter que le braquage a eu lieu jeudi dernier vers 18heures 45 et la plupart des assaillants ont été mis hors d’état de nuire dès le lendemain en début d’après-midi. Soit en moins de 24 heures…

Rata

La Vérité0 partages

Adoption des projets de loi sur les élections ajournée - Le plan machiavélique du régime

L’adoption des projets de lois organiques censés régir les élections a été ajournée par l’Assemblée nationale. Depuis ces derniers jours, ces textes font débat notamment au niveau de l’Assemblée nationale. Avant-hier, les députés du Tiako i Madagascar (Tim) et du Miaraka amin’ny prezida Andry Rajoelina, ont tiré la sonnette d’alarme dénonçant des lois démocraticides qui pourraient générer des crises si elles étaient adoptées sans amendements. 

Après plusieurs heures de discussions houleuses entre les députés,  entrecoupées d’une pause de deux heures, 70 parlementaires du Hvm ont voté pour l’ajournement de l’adoption des textes contre  68 députés du Tim et du Mapar ainsi que quelques indépendants réunis. La nécessité d’étudier en profondeur les amendements  apportés lors des travaux de commission est l’argument officiel avancé par les députés du régime Rajaonarimampianina qui ont demandé cet ajournement. Dans le projet de texte portant régime général des élections et des référendums , 87 articles ont été amendés ou supprimés. Pour beaucoup cependant, l’impossibilité d’atteindre la majorité absolue a contraint le régime Hvm à opter pour cet ajournement. Faut-il en effet rappeler que l’adoption d’une loi organique nécessite la majorité absolue des voix de la Chambre basse, soit  les voix de près de 76 députés. Un seuil inatteignable vu les rapports de forces à l’Assemblée nationale hier. 

Bruits de mallettes

Faut-il d’ailleurs le rappeler que seuls 70 députés du Hvm ont adopté l’ajournement. Pour les observateurs, le Gouvernement aurait ainsi concocté ce plan machiavélique d’ajourner l’adoption des textes électoraux afin de pouvoir mener des tractations et séduire des députés à rejoindre le camp présidentiel. Beaucoup craignent que l’objectif du régime ne soit le forcing en faisant adopter les projets de loi sans les amendements. Il faut noter que la séance dédiée à l’adoption du projet de loi organique portant régime général des élections, prévue commencer à dix heures du matin, n’a débuté que vers midi. Durant toute la matinée, des tractations ont été menées dans les travées de l’Assemblée nationale.

Notons par ailleurs que quelques députés auraient reçu une invitation à venir à la Primature hier dans la première matinée. Une invitation qui ne peut que susciter des interrogations dans la mesure où celle-ci a lieu quelques heures seulement avant une séance dédiée à l’adoption de projets de lois organiques sensibles à l’Assemblée nationale. Des informations sur la circulation de mallettes ont d’ailleurs été citées lors des débats hier à l’hémicycle. Une information démentie par le Premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier. L’actuelle session extraordinaire du Parlement sera clôturée ce jour. Les textes sur les élections devront donc être inscrits à l’ordre du jour du Parlement lors d’une prochaine session extraordinaire, la troisième consécutive. Paradoxalement, l’Etat qui se plaint de ses finances devra payer les dépenses occasionnées par la convocation de cette session extraordinaire. Selon le Premier ministre, cette troisième session est motivée par des raisons techniques évoquant notamment la nécessité d’une navette parlementaire.

Recueillis par  La Rédaction

La Vérité0 partages

Producteur de chocolat - A la conquête du marché local

Le cacao de Madagascar se classe parmi les meilleurs du monde entier. Conscients de cette valeur de l’or brun de la Grande île, les transformateurs et les fabricants de chocolat commencent alors à se multiplier. L’usine la plus réputée reste encore aujourd’hui la Chocolaterie Robert qui est présente sur le marché depuis plus de 70 ans. Mais actuellement, d’autres fabricants comme Menakao ou encore Bijor émergent et se mettent à la conquête du marché local. Ils veulent donner aux consommateurs malagasy l’opportunité de voir le chocolat sous différents angles avec des formes diverses et marié à différents goûts. Des produits qu’ils ont vraiment mis en avant à l’occasion du Salon du chocolat et de la gourmandise qui s’est déroulé samedi dernier. 

Anciennement connue sous le nom de Sinagra, l’usine a transformé des fèves de cacao en chocolat depuis 2006.  Mais à partir de 2012, la société de droits malagasy est devenue une zone franche. Le cœur de ses travaux s’est alors focalisé sur l’exportation. Les produits de Menakao Madagascar se sont faits une place au sein du marché international comme aux Etats- Unis, en Europe mais également en Asie, notamment au niveau de l’épicerie fine. Mais aujourd’hui, la fabrique veut reconquérir le marché local. « Après avoir acquis un bon nombre d’expériences sur le marché international, nous souhaitons aujourd’hui revenir sur le marché local. Nous avons acquis un savoir-faire au cours de ces années et c’est ce savoir-faire que nous voulons partager avec nos concitoyens malagasy», affirme Michaël Chauveau, directeur de Menakao Madagascar.  

Avec une seconde participation au Salon du chocolat et de la gourmandise, Menakao Madagascar renforce alors sa visibilité mais également sa notoriété sur le marché. La fabrique dispose aujourd’hui de deux types de produits : les tablettes « Menakao » et « Tsara » pour les consommateurs et le chocolat couverture pour les professionnels. « Un bon nombre de pâtissiers comme la pâtisserie de l’hôtel Colbert utilisent notre chocolat et le magnifie à sa guise », explique Michaël Chaveau. A travers ses différentes tablettes, Menakao Madagascar fait découvrir aux consommateurs divers goûts originaux pour émerveiller leurs papilles. 

Rova.R

La Vérité0 partages

Droit de réponse sur l’affaire Houcine Arfa - Les révélations ahurissantes de Vonjy Todisoa R.

Ndlr

Ce « Droit de réponse » de Randriamaromanana Vonjy Todisoa, un de ceux qui ont été cités dans notre article, arrive à point nommé en ce qu’il aura permis finalement de mettre le doigt sur une aberration de plus dans ce dossier Houcine Arfa. Un « droit de réponse » qui, d’ailleurs, n’en est  pas un comme le confirme l’auteur lui-même qui parle de « précisions » dès le début de sa missive. Un « droit de réponse » qui, de surcroît, ne contredit nullement la teneur de notre article pour, au contraire,  en confirmer les principaux points  (perquisition au domicile de ses parents, litige avec une société chinoise,…).  

Mais ce qui est pour le moins ahurissant, c’est d’entendre Randriamaromanana Vonjy Todisoa déclarer qu’il ignore tout de la plainte à parquet pour escroquerie et abus de biens sociaux déposée contre lui début février 2017 et objet du soit transmis n° 322-PRT/PLAINTE/2017 du 02 février 2017. Ceci, alors que c’est cette plainte (et les procédures qui en ont été induites), qui aura été  l’étincelle ayant déclenché toute l’ « affaire Houcine Arfa », un dossier qui est en train d’éclabousser les hautes sphères de la 4è République et qui est encore loin de connaître son épilogue.

Quoi qu’il en soit, au vu des dénégations émises par Randriamaromanana Vonjy Todisoa, confrontées avec les documents qui nous sont parvenus, il semblerait bien que les parents de ce dernier lui aient donc fait écran afin, visiblement, de le préserver des tourmentes de cette affaire sulfureuse. Ainsi, le 10 février, c’est le père, Randriamaromanana Michel qui s’est présenté à la première convocation émanant de la Gendarmerie en charge de l’enquête judiciaire sur la plainte dirigée contre son fiston (voir facsimilé 1). De même, c’est la mère, Ravaonindrina Mariette qui, le 28 avril 2017, s’est chargée de porter plainte suite à la perquisition effectuée toujours dans le cadre de l’enquête suscitée (voir facsimilé 2). Quant aux convocations dont Vonjy Todisoa déclare ignorer l’existence, la Gendarmerie  affirme les avoir fait parvenir par le biais de ses parents, de son défenseur ou du chef du fokontany de son domicile 

(Voir facsimilé 3). Si le destinataire soutient ne pas avoir reçu lesdites convocations, ceux qui les ont réceptionnées les auraient donc escamotées.

Aussi extraordinaire que cela puisse paraître, l’on apprend donc par le biais du présent droit de réponse que, jusqu’à notre article  de samedi dernier, Randriamaromanana Vonjy Todisoa ignorait jusqu’à l’existence de la plainte pour escroquerie et abus de biens sociaux qui a été déposée à son encontre en février 2017. Une plainte que ses parents ont donc maintenu soigneusement à son insu et qui, par ailleurs, est restée sans suite depuis que  madame le procureur de la République d’Antananarivo, fin mois de mai 2017, a ordonné la suspension de l’enquête judiciaire y afférente. Pour quelles raisons ? Même les enquêteurs l’ignorent (voir facsimilé 4 et 5).

Dans tous les cas, beaucoup reste à dire sur cette affaire qui, même au vu des seuls pièces et documents actuellement disponibles, est loin d’avoir épuisé son lot de révélations fracassantes. 

La Rédaction

La Vérité0 partages

" Djirani " - Quand les mélodies de Madagascar, de la Réunion et de Mayotte se joignent

Ils sont respectivement de grandes stars dans leur pays d'origine. Pourtant, à travers un projet de création initié par l'Institut français de Madagascar (Ifm), ils ont l'occasion de jouer ensemble sur une même scène. Il s'agit de l'artiste mahorais Mikidache Daniel, du Réunionnais Davy Sicard et du groupe malagasy Mikéa. " Djirani " qui signifie en langue de Molière voisin, tel est l'intitulé du projet qui n'était au début qu'un désir mais qui, au fil du temps, notamment grâce à la maturité du centre culturel et aussi des artistes, s'est réalisé.

De plus, ces artistes partagent ce même désir de se rencontrer, de travailler ensemble et de mettre en commun leur énergie artistique. C'est d'ailleurs le but de cette rencontre qui est de créer une nouvelle sonorité, rassembler les différentes cultures de ces trois pays mais surtout le talent de ces artistes pour donner quelque chose de nouvelle puisqu'ils ont chacun leur genre de musique, leur style mais également leur inspiration mais qui peut, en fin de compte trouver un point commun. Cette attraction est d’autant plus puissante quand ils réalisent que leurs univers artistiques respectifs convergent dans la même direction : la place centrale de la voix et de la guitare, la sensibilité et la transversalité dans l’écriture, la finesse et la poésie dans les compositions, l’énergie et la présence qui les animent sur scène. Toutes ces qualités partagées motivent ces trois artistes à mettre en commun leurs idées, leur talent et leur charisme artistique pour atteindre le niveau d’excellence fixé par cette création musicale. 

Culture 

" Djirani donne déjà une envie de conjuguer notre musique puisqu'il y a rythmiquement et mélodiquement des arrangements compatibles qui peuvent être exploités. Il y aura effectivement de mélange notamment de langue mais aussi de point de vue et c'est le plus intéressant dans ce genre de rencontre, c'est que tout le monde impose son propre style pour n'en faire qu'un. On n'entendra pas donc que du Mikea ou du Mikidache Daniel, on entendra un mélange des trois groupes ce qui signifie bien entendu une fusion de culture. En tout cas, le projet prend une forme de message, de paix, d'amour et de fraternité entre les trois pays puisque voisin c'est sacrée ", explique Davy Sicard durant une conférence de presse, hier. Arrivés au pays il y a une semaine, les musiciens et les chanteurs ont déjà entamé les répétitions pour pouvoir mettre sur pied un répertoire. Consciencieux et éxigeants, les musiciens et les artistes, malgré qu'ils n'ont jamais joué ensemble, n'ont pas eu du mal à travailler sur les morceaux. En effet, le répertoire sera composé en première partie des chansons de chaque groupe évidemment réarrangées de manière exceptionnelle et d'une autre part des créations. Ce concert réserve donc de grandes surprises aux mélomanes puisque même les participants sont étonnés de leur performance qu’ils ont pu réaliser en quelques jours. Le rendez-vous est déjà fixé pour le vendredi 23 mars à partir de 19h. Pour l'occasion, Théo Rakotovao, Davy Sicard et Mikidache seront accompagnés par trois grands musiciens à savoir Fanantenantsoa Dasykel à la batterie, Jahleky au piano, clavier, accordéon et Johnny Zafimahery à la basse.

T.A.

Tia Tanindranaza0 partages

Mpivarotra kafe mitety tanànaMikarama 2.000 ar isan’andro

Ankizy avy any ambanivohitr’Ambatolampy any i André kely. Roa taona izao no nahatongavany teto an-drenivohitra mba hikarama ka ireny asa fivarotana kafe ranony mandehandeha ireny no ataony.

 

 Raha ny fanazavany dia olona teo akaikiny ihany no nanoro azy io asa io. Mbola mpikarama anefa ny tenany hatreto. 2.000 Ar isan’andro no hanakaraman’ireo tompona kafe azy mandeha dia an-tongotra an-kilometatra maro isan’andro eto an-drenivohitra miampy ny fividianana kafe voany eny Anosibe sy ny fitotoana azy. Roa andro vao mahalany kafe ranony 15 litatra ny tenany entina amina siny kely efa voafono tsara miaraka amin’ny sceau feno rano hanadiovana ny sotro sy ny kaopy avy hihinanan’ny olona. Nomarihiny manokana fa tsy mahavelona ity asa ity saingy tsy maintsy hatao mba tsy ho tapaka ny vava homana.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sarimihetsika Gisa Mainty 2018Hanomezana lesona ny mpanao politika

Sambany no hisy sarimihetsika hivoaka hanome lesona ny mpanao politika eto amintsika. “Gisa Mainty 2018” no anarana hampitondraina azy io, izay hiparitaka manerana ny Nosy manomboka ny 26 martsa ho avy izao,

 novokarin’ny tranompamokarana Scoop digital. Ho hita ao anatin’io ihany koa ny lesona azo tsoahina  hahafahan’ny tsirairay mibanjina ny hoaviny. Nomarihin’ny tale jeneralin’ny Scoop Digital Razafimandimby Mamitiana omaly  fa tafiditra ao anatin’ny fanomanana ny fifidianana izao famoahan’izy ireo ny  Gisa Mainty izao hisarihana ny olona hamantatra  ireo olona tokony hitondra ny firenena mba tsy ho sanatria ho gisa mainty ka ho sahirana lava eto ny firenena. Sady hanabe ny olona, araka izany, ny Scoop digital no hanitsy ireo mpanao politika diso lalana ihany koa ho fitsinjovana  ny hoavin’ny firenena. Miara-miasa akaiky  amin’ny BIANCO izy ireo, hahafahana miady amin’ny kolikoly eto amintsika.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lolona mpanasa lamba8.000 Ar isan-kerinandro ny karama raisiny

10 taona nanasana lamba i Lolona ankehitriny, renim-pianakaviana iray monina eny Avaradrano eny. Hatreto, tsy mbola tena nisitraka ny tsiron’ity asa ity ny tenany, raha araka ny fanazavany fa aretina aza no azo, indrindra ny ririnina.

 

 Rehefa mangatsiaka loatra mantsy ny andro dia tafiditra anaty mason-koditra ny rano ka zary lasa aretina mitaiza ihany koa izay miseho amin’ny endrika tazo.  Io no asa mba nolovainy tamin-dreniny sady hanenjehany ny sakafo hohanin’ireo vady aman-janany isan’andro ka tsy afa-mijanona izy. Manomboka amin’ny 50 Ar no hanasan’i Lolona ny lamba iray ary 3.000 Ar no lafo indrindra. Ny bodofotsy no tena voakasik’ity farany izay nambarany fa tsy hita isan’andro satria mahalana ny olona vao mampanasa. Nomarihin’i Lolona fa 1.000 Ar  isan’andro ny vola azo, indraindray aza tsy misy.  Ny sabotsy vao mba mahatratra 5.000 Ar ny vola azony, miandry ireo akanjo avy entin’ny olona miasa mandritra ny herinandro.

 

Patty

Tia Tanindranaza0 partages

Fiaran’ny Masoivoho FrantsayFa nanao inona tao Tsimbazaza ?

Nahagaga ny nahita ny fiaran’ny Masoivoho Frantsay nihantsona teny amin’ny Lapan’ny Antenimieram-pirenena Tsimbazaza omaly.

 Tsy dia fahita matetika eny an-toerana izany, ary indrindra ao anatin’ny raharaha nafampana teny amin’ity andrim-panjakana ity. Tsy hay na fifanandrifian-javatra ihany na ahoana, saingy tombanana ho tsy tongatonga ho azy. Heverina avy hatrany fa miditra an-tsehatra amin’ny raharaha mafana eny Tsimbazaza momba ny fandaniana ny volavolan-dalàna fehizoro mikasika ny fifidianana ny Frantsay. Tsy hay aloha na mitombina io na tsia, ary fanontaniana mipetraka ny hoe ao anatin’ilay mankasitraka sa tsia ve ny Frantsay raha tena miditra an-tsehatra tokoa ? Ny tsikaritra aloha dia somary marisarisa ny fifandraisana ara-diplomatika eo amin’ny fanjakana HVM sy i Frantsa na dia miezaka maka ny fon’ny mpitantana ity firenen-dehibe ity aza ny mpitondra Malagasy.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

« Assurance vie »Maro ny Malagasy efa liana aminy

Maro ny Malagasy efa tonga saina ka miezaka mitsinjo ny vody andro merika ankehitriny. Araka izany, tsy vitsy intsony no miditra amin’ireny sehatra fiantohana isan-karazany ireny.

 

 Anisan’ny fiantohana anankiray mahaliana ny Malagasy ny “assurance vie”. Misy anefa ny fepetra momba ny fidirana amin’ny tolotra. Izay mandoa vola (prime) isam-bolana na isan-telo volana na isaky ny enim-bolana no misitraka izany, ka raha misy voina mitranga dia mahazo vola avy amin’ny fiantohana. Misy karazany 3 io fiantohana io : ao ny Assurance Vie et Accident (AVA) izany hoe raha misy loza manjo dia omena vola ho fitsaboana  . 15 000 Ariary ny prime aloha dia misitraka an’io tolotra io mandritra ny herintaona ary mahazo hatramin’ny 2 000 000 Ariary, mitombina ihany koa io raha sendra misy fahafatesana.  Misy ihany koa ilay tolotra faharoa atao hoe “DECES TEMPORAIRE”: amin’io indray dia misafidy renivola ilay olona manao fiantohana, izany hoe ohatrinona ny vola tiana horaisina raha misy fahafatesana ary ny fianakaviany na ny olona izay ao anaty fifanarahana (contrat) no misitraka ilay vola. Ary farany ilay tolotra  “RENTE”: io indray dia karazana tahiry ka ny fandoavana ny prime dia azo atao mandritra ny taona. Raha sanatria misy fahafatesana dia omena ny fianakaviana ny renivola miaraka amin’ny zanabola. Fa raha tonga kosa ny fisotron-dronono dia mandray vola isam-bolana na isan-telo volana na isaky ny enim-bolana arakaraky ny safidiny ilay olona ary afaka alainy  mitambatra koa izany raha tiany. Olana ny fahatahoran’ny olona manatona ireny fiantohana ireny kanefa maro ny tombony mety ho azo.

Tsiry

Tia Tanindranaza0 partages

Tarika Ny AingaIray ihany fa tsy mivaky

Tonga nampahafantatra ny seho voalohany amin’ity taona ity tetsy amin’ny Espace Telozoro Andrefanambohijanahary ny tarika Ny Ainga omaly.

 

 Manjary Prod sy ny Espace Soatiana no mikarakara ity hetsika ity. Nohazavaina tao ny rindran-damina rehetra. Fantatra fa hotanterahina  etsy Antsahamanitra amin’ny 2 aprily alatsinain’ny Paska amin’ny 3 ora tolakandro ny vaky sehatra. Ny tapak’andro maraina kosa dia  any Imerintsiatosika izy ireo ary ny tarika Tempo Gaigy  no handimby  rehefa hihazo an’Antsahamanitra ny tarika Ny Ainga. Misy ihany koa ny rakikira vaovao roa, hira fiderana sy hira tsotra, hamidy eny an-toerana ankoatra ireo fahatsiarovana hozaraina. Nanamafy kosa Rabesaiky Luc, mpitarika  fa iray ihany ny tarika Ny Ainga fa tsy mizarazara ary manana ny sata mifehy azy manokana sady mitsangana ara-panjakana.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsika la grande braderie de MadagascarHotanterahina ny 27 ka hatramin’ny 31 martsa ho avy izao

Hotanterahina ny 27 ka hatramin’ny 31 martsa ho avy izao etsy amin’ny lapan’ny kolontsaina sy ny fanatanjahantena etsy Mahamasina ilay hetsika La Grande Braderie de Madagascar karakarain’ny Madavision, mialoha ny fetin’ny paska.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Taratasin’i JeanVeloma lava ooo !

Manao ahoana ry Jean a a ! Ary mitsoatsoaka ! Sa rainitetaka ? Toa sady tsy mahasahy manasazy an’ireo mifehy tenda manga mantsy no mety tsy hahovoka akory amin’ny propavandy.

Dia ahoana koa izao ireny hoe iangaviana haka ady kle ireny ? Kkkkk..! Efa tsy misy hevitra intsony moa izany fa dia veloma lava ry mangarahara … Ny bla bla rehetra ee ! Miaiky aho ry Jean ka ! Efa hitanareo mihitsy koa moa izahay fa tsy hahovoka firy eo ka dia itrifano foana e ! Ho hitanareo eo ihany koa mantsy izany hoe iny eny fa nipoaka indray ny tako-bilany. Io ry Jean tsy misy mangirifiry iaretana lava eto izany a a ! Mbola ho avy ny anjaranao, hoy ny fitenenana.

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Vidin’entana amin’ny ariary14 taona aty aoriana, tsy mbola zatra ny maro

Efa tamin’ny 7 jolay 2003 no nivoaka ilay lalàna nanova ny fiantsoana ny vola miasa eto Madagasikara ho ariary.

 Hatramin’izao anefa dia mbola maro ny sahirana amin’ny fampiasana azy eto Madagasikara. Na ny olon-tsotra na ny mpivarotra, eny fa na dia ireny mpambongady ireny aza dia tsy zatra sady tsy mahafehy ny fametrahana ny vidin’entana amin’ny sandany Ariary. Olana ny fahazaran-dratsy tamin’ny fampiasana ny « fmg » sady tsy mba nisy fanaraha-maso natao taorian’ireny lalàna nivoaka ireny hoe hatraiza ny fampiasana ny Ariary. Na ny fanentanana koa aza moa tsy mba nisy, hany ka tsy rototra tamin’ny fahazarana hampiasa azy ny Malagasy. Eo ihany koa moa ny fitiavana hanabontsina tarehimarika fotsiny izao. Hafahafa kokoa mantsy ny maheno hoe 2 000 000 fmg noho ny 400 000 Ariary monja. Izany rehetra izany dia taratry ny tsy fitiavan-tanindrazana satria ny an’ny tena aza moa tsy fehezina sady tsy atao vaindohan-draharaha ka aiza moa no hisian’ny fandrosoana eto Madagasikara !

Tsiry   

 

Tia Tanindranaza0 partages

Malagasy maro an’isaTsy miaina fa manavotr’aina

Miteny ny sary rehefa mijery ny zava-misy eto an-drenivohitra sy ny manodidina fa tena maro be ireo Malagasy mitrongy vao homana; izany hoe mila miasa mafy isan’andro manomboka amin’ny 5 ora maraina ka hatramin’ny 6 ora hariva vao mahita hanin-kohanina isan’andro

 

.Misy fotoana aza mbola sakafo ambany foitra no arapaka rehefa tsy misy izay ny karama.Mpanasa lamba, mpitarika posy, mpivarotra amoron-dalana, mpanera, mpanao kiraro, mpivarotra hani-masaka, mpivarotra kafe sy dite mitety tanàna, mpivarotra mangidy…izany no asa ilofosana isan’andro ary tsy mety ny  hoe mba mijanona kely tsy miasa, satria tonga dia tsy misy vola iainana.Tsy mba fantatr’izy ireo izany hoe manao vola tahiry, na miala sasatra kely mandritra ny herinandro; rehefa marary moa tonga dia maro no kivy satria tsy misy vola itsaboan-tena na hidirana hopitaly.Santionany amin’izany fahasahiranan’ny Malagasy izany no aseho amin’ny ireto fanadihadiana roa manaraka ireto.

1-Mpanasa lamba

2-Mpivarotra kafe

Tia Tanindranaza0 partages

Hery Rajaonarimampianina“Mbola mianatra demokrasia isika”

Nisokatra omaly talata 20 martsa tamin'ny fomba ofisialy ny andiany fahenina amin'ny seminera ifanakalozan'ny RECEF (réseau des Compétences Electorales Francophones).

35 ireo firenena mpikambana ao ary nahatratra 50 izy ireo amin`izao no nandray anjara. Filohan`ny CENI maromaro, minisitra, manampahaizana manokana amin`ny fifidianana no nasaina. Nanome voninahitra ny lanonam-panokafana ny filoha Hery Rajaonarimampianina. Nandritra ny lahateniny dia nilaza ny tenany fa mbola mianatra demòkrasia isika ka fihaonam-be tahak`izao no ahafantsika mivoatra ary ny hiainan'ny tanàna amin`ny tony sy ara-dalàna ary hanatsarana ny demokrasia no tiantsika. Tanjona amin’ity atrikasa ity ny hanomezan-danja ny vehivavy sy ireo sokajin’olona vitsy an’isa ka hampitovy azy ireo amin’ny olona rehetra eo amin’izay tontolon’ny fifidianana izay. Ao amin'ny Hotel Colbert Antaninarenina no nanatanterahina ny fihaonana izay tsy hifarana raha tsy ny alakamisy ho avy izao. Ny RECEF sy ny CENI Madagascar ary ny OIF no mikarakara izao hetsika izao izay natao hampikambana ireo firenena miteny frantsay sy hifanakalozana traikefa.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Haino aman-jerim-panjakana TVM sy RNMNatao hanabadoana ny Malagasy sisa ?

Tsy natao hanenjehana na hanaratsiana ny haino aman-jerim-panjakana fa maro ny lesoka mila fanitsiana, indrindra ny fitanilana amin’ny mpitondra. Io no tokony ho lohalaharana amin’ny fanabeazana vahoaka, izay hany afaka mandrakotra an’i Madagasikara.

 

Manabe vahoaka araka ny tokony ho izy fa tsy amin’ny alalan’ny fanasohasoana fitondrana fotsiny. Matoa tsy maintsy deraderaina, dia tsy mahavita, ka tsy maintsy hampiana tosika sy diovina eo amin’ny alalan’ny haino aman-jerim-panjakana. Ezahina hafantoka ao an-tsain’ny Malagasy fa manga ny lanitra ary mahavita azy ny mpitondra fanjakana na dia iaraha-mahita izao aza fa mitotongana andro aman’alina ny fiainam-pirenena. Toa miezaka ny manabado vahoaka hankato sy hanaiky hatrany ny efa hita fa tsy mety. Voatery misolelaka ve vao afaka manasongadina ilay fitondram-panjakana ? Tena fanasohasoana ny antoko HVM amin’ny ankapobeny no atao, izay zavatra fanao efa tany amin’ny Repoblika faha-2, hita fa tsy nety. Efa nisy fotoana aza dia nampiasaina nanenjehana olona tsy mitovy hevitra amin’ny mpitondra sy toa nivoizana adim-poko. Anisan’ny nanakiana mafy ny fanaovana ampihimamba ny TVM sy RNM ho toy ny fananan’antoko ny FFKM, saingy tsy misy mpihaino. Ny haino aman-jery tsy miankina etsy an-daniny ezahina fehezina tanteraka, akoatra ireo mpisolelaka fitondrana. Mampiteraka adihevitra ny famerana ny fampiasan’ny kandida tsy miankina ny haino aman-jerim-panjakana ny fampielezan-kevitra amin’ny fifidianana. Sao ho takona ny kandidam-panjakana ? Maro no efa nanakiana mafy io teti-dratsy io, toy ny mpisolovava Willy Razafinjatovo na Ôlalah, izay nilaza fa tsy mety mihitsy satria resaka ara-barotra ny haino aman-jery tsy miankina.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vola hanambazana depioteTafakatra 30 tapitrisa ariary ?

Isaky ny misy zavatra hatao, toy ny fandaniana volavolan-dalàna lehibe iankinan’ny aim-pirenena eny amin’ny antenimiera Tsimbazaza, dia tsy miala ao ny resaka fanambazana ara-bola.

 

 Niparitaka indray ny resaka momba ny fizarana volabe hanambazana azy ireo handany ny volavolan-dalàna fehizoro mikasika ny fifidianana, ka 7 ka hatramin’ny 10 tapitrisa ariary isaky ny depiote izany raha ny resaka niparitaka. Nialoha izany dia voalaza fa nisy ny hafatra miafina na “SMS” voarain’ny depiote sasany mba ho tonga teny Mahazoarivo hivory sy handray ny vola sandan’ny fandaniana ny lalàm-pifidianana feno kajy maloto ara-politika. Raha ny resaka niely hatrany, depiote 69 no voalaza fa tonga teny an-toerana, ka ny 65 nandray vola, 4 tsy nandray. Toa efa feno fanantenana fatratra ny praiminisitra ny alatsinainy lasa teo fa tokony holaniana ao haingana ny lalàna mifehy ny fifidianana satria misy tetiandro tsy maintsy henjehina, toy ny fanajana ny voafaritry ny lalàmpanorenana momba ny fiantsoana ny mpifidy. Nisaodisaody teny Tsimbazaza ny mpikamban’ny governemanta maromaro omaly. Nandeha ny resaka fa nitombo hatrany ny vola tambiny avy amin’ny fanjakana HVM ho sandan’ny fandaniana ny lalàna. Voalaza fa efa tafakatra 30 tapitrisa ariary raha ny resaka niely. Nisy rahateo ny fiantsoana ireo depiote sasantsasany teny amin’ny sisintsisiny teny. Tetsy an-kilan’izay, nanizingizina ny depiote mpanohana ny fitondrana HVM Erafa Bresson fa tsy nandray vola izany izy ireo ary tsy voavidim-bola fa tena fitiavana no mibaiko azy ireo amin’ny asany sy hanohanany ny filoha Rajaonarimampianina.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Depiote vehivavy MaparNikotaba teny Tsimbazaza

Tamin’ny 10 ora maraina no fotoana nomena an’ireo depiote fa hirosoana amin’ny fandinihana an’ilay volavolan-dalàna fehizoro 05/2018 mikasika ny lalàm-pifidianana 2018 ao anatin’ny fivoriana nitambaram-be omaly talata 20 martsa 2018.

Tia Tanindranaza0 partages

Lalàm-pifidiananaRava ny tsena, hahemotra ny fandinihana

Andinin-dalàna 87 tamin'ireo 247 voasoratra tao anatin’ilay volavolan-dalàna no nasiam-panovana ka ny 50 nahitsy ary ny 37 nofoanana. Raha tamin’ny 10 ora maraina ny fotoana nomena tamin’ny voalohany dia tamin’ny 12 ora sy sasany vao nanomboka ny fotoana omaly teny Tsimbazaza;

 

 niisa 142 ireo solombavambahoaka tonga nanatrika. Nangotraka ny adihevitra ary tapaka fa hahemotra amin`ny fe-potoana manaraka ny fandinihana ny volavolan-dalàna mifehy ny fifidianana, izany hoe hisy ny famoahan'ny governemanta fivoriana tsy ara-potoana fanintelony ary tao anatin`ny adiny telo mahery no nandinihana azy. Samy nanisa ny mpiara-dia aminy ireo solombavambahoaka na ny vondrona parlemantera HVM izay momba ny fitondrana sy ireo manohitra izay ahitana ny fiarahan'ny MAPAR sy TIM. Ny voalohany miteny hoe ahemory aloha ny adihevitra fandinihana sy fandaniana ity volavolan-dalàna ity, ny faharoa tsy manaiky fa hotohizana ny adihevitra ary hiroso amin'ny fandaniana azy. Rehefa natao ny tsanga-tanàna dia lany tamin'ny isa 70 tamin'ny 68 fa hahemotra amin'ny fotoana manaraka ny fandinihana ilay lalàna raha tokony ho rahampitso no tapitra ny fe-potoana tokony ho nandinihana azy ity. Nilaza ny an-daniny fa tsy hanaiky velively ny fandaniana an`io lalàna mifehy fifidianana io izay hamotika ny hoavin`ny firenena. Fandaniana andro, hoy ny depiote Razanamahasoa Christine satria raharaham-pirenena no hodinihana ary maro ireo lalàna tsy mifanaraka amin`ny lalàmpanorenana izay manamora ny hala-bato. Nanamafy ihany koa ny depiote Lanto Rakotomanga  fa lalàm-pifidianana mety ho an`ny rehetra sy mangarahara ary itokisan`ny rehetra no ilain`ny Malagasy ary tsy misy fandrika. Tsy voavidy vola ihany koa izy ireo satria volam-bahoaka no omena ho an`ny depiote. Ny an-kilany kosa dia nametraka fa mbola maro ireo andinin-dalàna hodinihana ka tsy tokony ho maika amin`izany.  Raha nanontany kosa ny filoha lefitra, Atoa Mahazoasy Freddie mahakasika an`ilay vola mihodina an`ireo depiote mpanohitra dia nilaza fa depiote voafidy ara-demokratika tsy manao an’izany fa paik`ady entina handotoana ny fitondrana misy fotsiny izany. Aorian’ny fetin’ny paska mihitsy moa izy vao ho avy indray ny fivoriana tsy ara-potoana faha telo ka asa indray izay hitranga eo.Hita somary kivikivy ihany moa ny praiminisitra omaly teny amin’ny antenimieram-pirenena rehefa nahafantatra fa tsy voadinika sy tsy lany ilay volavolan-dalana fehizoro miisa 3 momba ny fifidianana.

 

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Jeune TIM Antehiroka Manohana ara-tsakafo ny mpianatra

Tranga iray miseho amin’ny fokontany iray eny Antehiroka, distrika Ambohidratrimo dia miverina hariva ny mpianatra amin’ny sekoly ambaratonga fototra ao, rehefa talata sy alakamisy.

Reraka mivezivezy ireo mpianatra, hany ka tsy mifantoka amin’ny fianarana ny sainy. Nifanatona, nifampiresaka ny mpampianatra sy ny ray aman-drenin’ny mpianatra ao, ka niaraka nanapa-kevitra fa hasiana « cantine » ho an’ireo mpianatra, ho fanohanana ara-tsakafo azy ireo. Mifanojo indrindra amin’ny tanjon’ny Jeune TIM Antehiroka izany ka noraisin’ireto farany an-tanana io « cantine » io mandritra ity taom-pianarana ity. Vola enina hetsy Ariary isam-bolana no hatokan’ny Jeune TIM Antehiroka ho fanampiana ny ray aman-dreny sy ny sekoly amin’ny « cantine » sady ho fitsinjovana sy fikolokoloana ireo kilonga madinika izay hoavin’ny firenena mandranto fianarana ao. Tsy nisy andraso andraso fa natomboka omaly talata 20 martsa 2018 avy hatrany io tohana ara-tsakafo ny mpianatra io, ary hitohy hatramin’ny fiafaran’ny taom-pianarana. Ny Jeune TIM ihany koa amin’ny maha fikambanan’ny tanora azy dia mijery ny tanora, manomana azy ireo amin’ny fiatrehana ny hoavy.

Jean D.

Tia Tanindranaza0 partages

Didier RatsirakaHanao fanambarana goavana amin’ny sabotsy

Feno 42 taona katroka ny 16 martsa lasa teo ny Antoko Arema naorin’ny filoham-pirenena teo aloha Didier Ratsiraka. Ny 16 martsa 1976 mantsy no niorenan’ity antoko anisan’ny manana ny tanjany eto Madagasikara ity. Miarahaba ny filoha mpanorina,

 Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Dr Jules Andriamaholison“Ravao any io governemanta io”

Ravana io governemanta io satria izay no antoka voalohany hahazoana fifidianana madio, hoy ny Dr Jules Andriamaholison.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpanao politika MalagasyMivelona amin’ny famadihana palitao

Isaky ny misy tolo-dalàna na volavolan-dalàna holaniana eny anivon’ny parlemantera dia tsy maintsy heno hatrany ny resaka malety tato anatin’ny 4 taona izay. Iny aloha efa tsy zava-baovao intsony.

 

Niakatra teo amin’ny fitondrana ny filohan’ny repoblika voalohany, Philibert Tsiranana, ny taona 1958, antoko 2 ihany no nalaza sy tena natanjaka. 17 taona taorian’io rehefa tamy avy any indray ny mpitarika ny revolisionina sosialista, Didier Ratsiraka, mbola latsaky ny 10 ny antoko politika nisy. Amin’izao fotoana izao, ireo zokibe sy raiamandreny mbola velon’aina naharaka tsara ny tantara dia tsy misy izay tsy miaiky fa misy mpanao politika tranainy efa nahavita nivadika palitao in’efatra farafahakeliny ary sakaizan’ny mpandresy hatrany. Ankavitsiana ireo mpanao politika azo lazaina hoe mahatoky na “fidèle” tamin’ny antoko nipoirany.

Tsy mazava ny lalàna

Tsy mazava rahateo koa moa ny lalàna mifehy ny antoko eto amintsika ka tsy mahagaga raha toa ka saika efa tafakatra 300 isa mahery ny antoko politika teto. Aiza ny etika sy deontolojia ? Maivana ara-poto-kevitra ve ka mora sarihana hivadika? Indrindra, aiza ny fitiavan-tanindrazana? Toa izay ela nietezana rehetra, tsy mba lava volo fa be hatoka daholo? Ireo lalàna mifehy ny tontolo politika mihitsy moa toy ny fifidianana, ohatra, dia efa hita miharihary fa natao hanimbana sy tsy hitoeran’izany etika politika eto Madagasikara izany mandrakizay. Raha izao tontolo politika ankehitriny izao, ahoana moa no inoana fa tsy hisy malety koa ny fitadiavan’izay kandida ho filoha avy amin’ny tsy miankina ireo mpiahy miisa 150 azy ? Toy izany ihany koa ho an’ireo depiote izay mila olona 10 ? Tsy maintsy hirongatra indray ny fivadiham-palitao, izay toa efa lasa antom-piveloman’ny mpanao politika Malagasy

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Famatsiam-bola mampiahiahyNaiditra am-ponja i Sarkozy

Nampidirina am-ponja vonjimaika nanomboka omaly talata 20 martsa noho ny ahiahy amin’ny fisiana famatsiam-bola avy any Libya nampiasainy nandritra ny fampielezan-keviny ny taona 2007 ny filoha Frantsay teo aloha Atoa Nicolas Sarkozy.

 

 Ny taona 2013 no nisokatra ny fanadihadiana ary maro be ny zavatra nozahan’ny mpanao famotorana tao anatin’izany. Tsara fifandraisana tamin’ny filoha Libyana Mouammar Kadhafi tamin’izany fotoana ingahy Sarkozy ary nifampitondra toy ny mpirahalahy mihitsy ny roa tonta. Nisy tranga vitsivitsy anefa nanomboka nampiahiahy, ka anisan’izany ny fahatrarana vola 1,5 tapitrisa euros tao anaty entana teratany Libaney iray Ziad Takieddine ny taona 2011. Voalaza fa nifandray tamin’ireo olona akaiky ny filoha Sarkozy izy io. Nivoaka indray avy eo ny resaka ny taona 2012 fa hoe namantsy vola hatrany amin’ny 50 tapitrisa euros ny fampielezan-kevitr’i Nicolas Sarkozy tamin’ny 2007 ny filoha Libyana. Nanamafy ny fisian’io famatsiam-bola io tokoa avy eo ny volana mey 2012 ny praiminisitra Lybiana teo aloha  Baghadadi Ali Al-Mahmoudi.Voatonona tao anatin’ny afera ihany koa avy eo Atoa Claude Guéant anisan’ireo olona tena akaiky an’i Sarkozy sy tena atokisany. Niseho masoandro ihany koa avy eo ny volana septambra 2016 ny  boky kely mirakitra ireo vola avy any Libya voalaza fa nomena an’i Nicolas Sarkozy. Nandà hatrany ny fiampangana azy moa ity farany saingy izao izy nampidirina am-ponja vonjimaika izao ny farany. Tsy namelan’ny fitsarana Frantsay mihitsy tao anatin’ny 4 taona ingahy Sarkozy ary nitohy foana ny fanadihadiana. Porofo an-taratasy mazava no nivoaka fa tsy siosion-dresaka ary maro ny vavolombelona efa nohenoin’ny mpanao fanadihadiana. Asa hoe rahoviana no hisy tahaka izany eto Madagasikara ka tena hanao ny asany mazava tsara araka ny lalàna ny fitsarana, ka tsy hisy mpitondra fanjakana na inona na inona toerany ka ho afa-bela amin’ny kolikoly sy fanangonan-karena na fanana loharanom-bola hafahafa sy tsy mazava.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Fomba fiasan’ny depiote AlemanaMangarahara tsara, hoy ny Freedom

Nitatitra tamin’ny haino aman-jery ny dian’ny birao mpitantana ny antoko Freedom tany Alemaina sy Frantsa tetsy amin’ny Villa Pradon Antanimena omaly ireo delegasionin’ity antoko ity tany an-toerana.

 Araka ny nambaran’ny filohan’ny antoko, Lalatiana Rakotondrazafy dia 2 herinandro no faharetan’ny dia. Nisy ny fihaonana tamin’ireo parlemantera alemaina ary raha ny fanazavany dia mahavalalanina fa tsy mba toy ny eto amintsika ny fomba fiasan’ny depioten’ny olona. Miasa mandava-taona ny azy ny solombavambahoaka ary ny toeram-pivoriana dia fitaratra avokoa izay toy ny midika avy hatrany fa mangarahara ny zava-drehetra, hoy ny tenany. Isan’andro no anaovana ny asan’ny komisionina any. Ary azon’ny rehetra atrehina ara-bakiteny ny fivoriana itambarambe na “session plenière”. Manampahaizana mifanandrify amin’ny asa ataony koa ny depiote any an-toerana. Anton’ity dia ity moa, raha ny fanazavana, dia satria handrotsaka kandida ho depiote ny antoko Freedom ka maniry ny ananan’ny kandidany etika toy ny an’ireo antoko sosialista demokraty any amin’ny tany mandroso. Nanararaotra nihaona tamin’ireo diaspora Malagasy ka nanangana ny fikambanana Freedom tao Paris any Frantsa sy Freiburg ary Frankford any alemaina koa izy ireo.

J. Mirija