Les actualités Malgaches du Lundi 20 Août 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara232 partages

Roland Ratsiraka : Le numéro Un du MTS fait le plein à Antsonjombe

L’homme fort du MTS pourrait créer la surprise. (Photo Kelly)

L’ancien ministre du Tourisme a réussi hier son pari de remplir le Coliseum d’Antsonjombe qui est un baromètre grandeur nature pour un test de popularité. Roland Ratsiraka pourrait créer la surprise au soir du 7 novembre 2018 en améliorant  au premier tour de la présidentielle de 2013 à l’issue duquel, il était arrivé en quatrième position. Le candidat de Malagasy Tonga Saina (MTS) Roland Ratsiraka a fait son entrée au Coliseum à 15h30’. Il est monté tout de suite sur scène pour esquisser des pas de danse donnant plus d’ambiance à Antsonjombe. Ses danses sont entrecoupées de message, il a annoncé notamment sa candidature à la prochaine élection présidentielle. A cet effet, il va déposer son dossier de candidature ce jour, à Ambohidahy.

Dominique R.

News Mada56 partages

Lutte contre la corruption: le grand défi de Rajoelina

Après Arivonimamo, au tour de la commune d’Analavory, dans le district de Miarinarivo, de recevoir la visite du président fondateur de « l’ Initiative pour l’Emergence de Madagascar » (IEM), Andry Rajoelina, hier. Une rencontre tant attendue par la population qui vit dans la pauvreté.

Le terrain des sœurs d’ Analavory semblait trop exigu pour contenir la population venue en masse pour rencontrer le président de l’IEM, Andry Rajoelina. Certaines personnes ont même marché durant des heures afin d’assister à ce meeting qui, selon les discours des représentants locaux, seront les prémices d’une réelle collaboration entre le leader de l’IEM et les habitants. Croyant dur comme fer que l’IEM est la solution à leurs problèmes, ces derniers ont remis à l’ancien président de la Transition la Clé de la commune.

«C’est pour l’intérêt supérieur de la Nation si je ne me suis pas présenté à l’élection de 2013. On a donné la Clé à une autre personne et voyez le résultat. Madagascar figure parmi les pays les plus pauvres de la planète. Même si on était dans un stade de nécessité lors de la Transition, le pays n’a jamais été dans une situation pareille. Par exemple, le salaire des fonctionnaires a augmenté de 10% chaque année, et j’ai fait en sorte de diminuer de 10% le coût de l’électricité et de l’eau. Avec l’IEM que j’ai élaboré durant quatre années et demie, en se basant sur les réalités de notre pays, je peux vous assurer que nous allons arriver à développer enfin Madagascar. Je me présente comme sauveur de ce pays, mais j’ai besoin de vous pour m’assister et me soutenir pour y parvenir», a-t-il précisé.

Le fondateur de l’IEM a également appuyé l’indispensabilité de lutter contre la corruption, en l’ occurrence, au sein de l’Armée et de l’Administration. «Nous allons demander aux forces de l’ordre corrompues de rendre leurs tenues. Nous doterons de matériels modernes les forces de l’ordre. Je me dresserai contre la pratique de la corruption. Je n’admettrai plus que les concours administratifs soient teintés de cette pratique. La transparence sera de mise. Nous allons instaurer la discipline dans tout Madagascar lorsque nous serons au pouvoir», a-t-il conclu.

Une solution pas un problème

Ayant laissé la parole aux femmes, aux jeunes, aux hommes, l’ancien président de la Transition a porté une oreille attentive à leur desiderata. Parmi leurs aspirations, les orateurs ont insisté sur la vétusté des routes empêchant ainsi la sortie des produits locaux.

«J’ai entendu vos craintes et vos souhaits. Je suis ici pour apporter des solutions à vos problèmes. Je ne peux accepter que cette  localité n’ait pas encore accès à l’eau potable. J’ai pu constater par moi-même l’état des routes, des barrages et même des écoles. Je ne peux admettre que cette commune riche soit encore à ce stade. C’est pour cela que j’ai élaboré l’IEM, en vue de porter des issues concrètes aux freins de développement de cette localité», a-t-il conclu.

 

Rakoto

News Mada12 partages

Femmes pecheurs: a l’assaut des grands marchés

Les femmes pêcheurs de Befasy et Maromena, deux villages du sud-ouest de Madagascar, partent à l’assaut des grands marchés du pays. Ces femmes ont été formées sur les techniques de conservation du poisson et du thon. Appuyées par WWF, les formations ont été axées sur le respect des normes de qualité fondamentales dans la transformation agroalimentaire. Les femmes ont aussi bénéficié de fumoirs.

Charlotte et Angèle sont membres de Vatoharasoa. C’est l’organisation qui gère les aires marines communautaires, récifs et réserves marines de leurs villages. Avec 20 autres femmes, elles ont une coopérative de fumage de poissons. «Nous aidons nos maris en fumant leurs produits fraichement péchés, comme les poulpes, le poisson ainsi que le thon», affirme Charlotte, présidente de sa coopérative. «Nous voulons donner plus de valeur à nos produits», ajoute-t-elle.

Mais la motivation des communautés n’est pas uniquement financière ! En effet, le thon fumé peut se conserver plusieurs jours sans perdre de sa valeur, 25.000 ariary le kilo, soit environ 6 euros. Leur technique permet de valoriser les thons frais qui n’ont pas été vendus et apporte des finances supplémentaires à leurs familles.

Et lors de la récente édition de la Foire internationale de l’économie rurale de Madagascar (Fier Mada), ces femmes pêcheurs ont parcouru près de 1.000 kilomètres pour vendre leurs poissons et fruits de mer à Antananarivo. Elles projettent effectivement de conquérir d’autres marchés.

Arh.

Midi Madagasikara11 partages

Mada Trek : Un tour de Madagascar en charrette bouclé en quatre ans

La famille Poussin a été accueillie à la gare de Soarano hier.

La boucle est bouclée.  « Mada Trek » composé d’Alexandre Poussin et sa femme Sonia ainsi que leurs enfants Philaé et Ulysse, a fait le tour de Madagascar en charrette tirée par des zébus pendant quatre ans.

« La famille Poussin sera ainsi l’Ambassadeur itinérant de la destination Madagascar « île aux Trésors » dans le monde. En effet, elle a pu faire découvrir au monde entier la richesse de la biodiversité endémique de la Grande Ile, ainsi que les différents sites touristiques que l’on peut encore exploiter », a déclaré le ministre du Tourisme, Razafintsiandraofa Jean Brunelle, lors d’une cérémonie d’accueil de ces aventuriers hier, dans l’enceinte du Café de la Gare à Soarano.

Visibilité du pays. En outre, « leurs voyages ont été diffusés par les médias dans le monde. Ce qui a permis de renforcer la promotion de la destination au niveau international. Dans la même foulée, nous pouvons tirer des leçons à travers ce tour de Madagascar effectué par la famille Poussin, d’une inégalité de développement dans des zones très reculées. Les politiciens doivent mieux connaître tous les endroits dans la brousse pour pouvoir contribuer réellement au développement socio-économique de la nation », a-t-il réitéré. Mais parlant du voyage proprement dit, réalisé par « Mada Trek », « nous avons effectué une marche de 4 986km à côté de notre charrette. On s’arrête pendant la saison de pluies. On en profite pour retourner en France. Puis, on reprend notre aventure. Nous avons été bien accueillis. Nous avons également respecté toutes les coutumes et traditions locales. Nous allons maintenant convaincre les Français et tous les Européens à venir à Madagascar pour découvrir cette extraordinaire de richesse naturelle, et ce, sans quiétude. Nous sommes très heureux d’avoir contribué à la visibilité de la Grande Ile de façon positive », a confié Alexandre Poussin, un écrivain et réalisateur de film documentaire. « Le voyage n’est pas encore fini. Il nous reste encore à réaliser cinq films documentaires. Notre objectif est également de solliciter les Malagasy à découvrir eux-mêmes leur propre pays. Certes, c’est difficile de voyager mais allez découvrir la destination en charrette. On a juste besoin de temps, pour le faire », a-t-il enchaîné.

Unique au monde. Par ailleurs, Sonia Poussin a raconté que la famille se nourrit des produits du terroir ainsi que du riz à part les pâtes et les sardines en boîte de conserve. « Nous avons mangé du « Mofogasy », des maniocs, des patates douces, des « raketa » et du « vary amin’anana ». Moi personnellement, je raffole du bon « Ro mazava » avec du riz. Des fois, on cuisine avec nos guides accompagnateurs. Et nous n’avons pas du tout été malades durant ces quatre ans. Il n’y a même pas de paludisme », a-t-elle exprimé. En tout, la famille Poussin a pu découvrir la faune et la flore endémique de Madagascar, ainsi que la beauté de la nature. « Il faut les préserver car c’est unique au monde. Tout cela m’a extrêmement émue. Par contre, en remontant dans les Hauts-Plateaux, nous étions obligés de dormir dans les postes de la gendarmerie car il y a toujours  un couvre-feu entre Mandoto et Miandrivazo. Quant à l’éducation de nos enfants, je joue le rôle de maîtresse durant ces quatre ans. On fait l’école pendant une heure par jour. Je les fais travailler quand on s’arrête pendant deux à trois heures pour faire une dictée, entre autres. Les enfants apprennent par cœur les poésies, les tables de multiplication et les autres cours en chantant et en marchant à côté de la charrette. Et ils se sont également fait plein de copains durant notre voyage », a-t-elle conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara10 partages

Jazz : Yrinaf, la nouvelle étoile qui s’affirme

Le trio gagnant de la soirée.

Elle s’est dévoilée dans une émission de téléréalité et depuis, Yrinaf enchaîne les soirées et les cabarets.

Du talent, elle en a à revendre, et ce ne sont pas les noctambules qui diront le contraire. Samedi, la chanteuse Yrinaf s’est retrouvée sur la scène du « Point d’Exclamation » à l’Hôtel de l’avenue marquant ainsi une soirée conviviale. Fidèle à son style, elle a partagé la scène avec Vatsiahy Ravaloson au clavier et Joro Rakotozafiarison à la guitare. Un beau trio valsant entre le style jazzy et cette touche malgache qui fait d’une soirée parfaite ce qu’elle est. Le tout s’est conjugué avec le changement de carte dans le ‘lounge’ bar.

Mettant les petits plats dans les grands, le point d’exclamation vient de favoriser les grands plats en mettant au point un menu exécuté par le chef Andriniaina Fanomezantsoa. Selon Salim, le maître des lieux, « l’idée est d’exploiter le meilleur des ingrédients malgaches, en les adaptant à tous les goûts et sans se limiter à un seul style de cuisine ».

Voulant à tout prix permettre aux artistes de s’exprimer, cela fait presque trois ans que le Point d’exclamation sert de plateforme pour les jeunes talents et avec les années, se transforme en haut lieu culturel. L’on peut par ailleurs admirer de grandes toiles signées Joey Aresoa, ou la Mandala grandeur nature de Maeva Chateaux, les meubles ont été dessinés par Tantely Rakotoarivelo, qui sont tous de jeunes talents prometteurs dans leurs domaines de prédilection respectifs. Le tout concorde harmonieusement pour donner cette explosion d’art dans toute sa splendeur.

Zo Toniaina

News Mada8 partages

Fifidianana filoham-pirenena: andidà faha-16 ny filoha teo aloha, Ravalomanana

 Nanala ny ahiahy samihafa  sy  ny feo niely rehetra tato ho ato ary anisan’ny nandrasana  taorianan-dRajoelina sy Rajaonarimampianina. Nisafidy ny toerana any Toamasina ny nanambaran-dRavalomanana  ny  maha  kandidà azy.

« Ambarako amin’ny fomba ofisialy fa voapetraka eny amin’ny HCC ny antontan-taratasy firotsahako hofidina ho filoham-pirenena, amin’ny anaran’ny Tiako Madagasikara”, hoy ny filoha teo aloha, Ravalomanana, nanoloana ireo vahoaka marobe tao amin’ny torapasika, tsy lavitry ny Auximad. Nambarany fa tonga ny fotoana hiarahana hanarina ny noravana sy nosimbana teto amin’ity firenena, nanomboka ny taona 2009. “Hamerenana sy hampitomboana hasina indray ny tanindrazantsika malala, hanarenana amin’ny laoniny ny fiainan’ny olona, nikororosy fahana, hitondrana ny fampandrosoana mipaka amin’ny isam-batan’olona, hamoronana asa, hametrahana ny fandriampahalemana izao firotsahako izao”, hoy ihany izy.

Kandidà  telo efa nitondra nifanesy

Nanteriny fa tsy hitarai-tana-miempaka fa hiaraka hijoro, hiara-hiasa hampandroso ny firenena, ahafahan’ny rehetra misitraka izany. “Firenena vanona ny firenena hatsangantsika ka sahia… Ianareo, tokiko ary izaho, tokinareo”, hoy izy. Araka izany, eo avokoa izany ireo  kandidà  telo, efa nitondra nifanesy teto amin’ny firenena :  Ravalomanana sy Rajoelina ary Rajoelina.

Tsiahivina fa nametraka ny antontan-taratasy filatsahan’ny mpanorina ny Tim, etsy Ambohidahy ny asabotsy teo, ny zanany vavy, Ravalomanana Sahara, notronin’ireo mpanohana marobe ny filoha teo aloha.

Synèse R.

News Mada6 partages

Amoronkay: nisy nanimbazimba ny rovan’Ifanongoavana

Hatairana ny an’ny rehetra, indrindra ny ao Amoronkay, raha nahita fa nisy nanota fady ny rovan’Ifanongoavana, iray amin’ireo toerana manan-kasina sy manan-tantara eto Imerina. Naparitak’ireo jiolahy ny toerana misy ny fasan’Andrianampongadanitra…

Nisy nandoto ary notetezin’ireo jiolahy sady noravaravaina ny fasan’ny andriana Andrianampongadanitra, iray amin’ireo andriana nanana ny tantarany tao Ifanongoavana Amoronkay. Hatreto aloha, tsy fantatra mazava izay tompon’antoka amin’ity raharaha fanimbazimbana vakoka manan-tantara ao Ifanongoavana ity. Naparitak’ireo nahavanon-doza sady nosimbain’izy ireo ny rova misy ity vakoka ity. Vohitra masina iray eto Imerina nitoeran’ny razan’ireo taranak’andriana sy mpanjaka teto Imerina ity nisy nanota fady ity. Raha ny tantara, mpanjaka niaina tany amin’ny taona 1350 – 1400 tany ho any Andrianampongadanitra izay nonina tao amin’ny rovan’Ifanongoavana. Vohitra manan-tantara ary isan’ireo toerana mahasarika mpizahatany sy anaovan’ireo mpianatra ao anatin’ny sampam-pianarana arkeolojia eny amin’ny oniversiten’Antananarivo fikarohana manokana ny rovan’Ifanongoavana. Maro ireo mpianatra efa nitsidika ity toerana mirakitra ny tantaran’ny fitondrana tamin’ny andron’ny fahampanjaka ity. Vohitra anaty kirihitr’ala amina tendrombohitra mirefy 1 624 metatra ny haavony.

Nametraka fitoriana ny taranak’Andrianamponga…

Manoloana ity raharaha fanimbazimbana ity, nametraka fitoriana eny amin’ny manam-pahefana ireo taranak’Andrianamponga ary miandry ny tohin’izany fitoriana izany izy ireo. Maty hasina, araka izany, ity toerana manan-tantara ity, noho izany, miantso ny rehetra tsy ankanavaka handray andraikitra tandrify azy mba hianatra sy hitia ary hikolokolo ireo vakoka rakitry ny elan’ny tantara teto amin’ny firenena izy ireo.

Tsy vao izao no nahitana fanimbazimbana ireny rova manan-tantara eto Madagasikara ireny. Goavana tamin’ireny ny fahamaizan’ny rovan’i Manjakamiadana, ny novambra 1995. Teo koa ny fahaverezan’ny satroboninahitry ny mpanjaka Ranavalona izay very anjavony ny  raharaha na teo aza ny fampidirana am-ponja ireo olona ahiahina ho tompon’antoka tamin’izany. Tsy nisy intsony ny niafarany fa ny dika mitovin’ilay satroboninahitra sisa naverina ao Andafiavaratra fa ilay tena izy, tsy hita intsony. Lasan’iza sy/na nanaovan’iza? Endrika tsy fanomezan-kasina ny vakoka sy ny kolontsaina malagasy avokoa izany. Ireo vahiny avy any ivelany aza, mihazakazaka tonga eto amintsika hamantatra amin’ny antsipiriany momba izany. Aiza ho aiza amin’izany isika eto Madagasikara?

J.C

News Mada6 partages

Jobily volamen’ny FJKM: anetsiny ireo mpino kristianina nivahiny tany Toamasina

Nangorom-potsy ny tao Toamasina nitobian’ireo zanaky ny fiangonana FJKM ny faran’ny herinandro teo. Tao anatin’ny filaminana, tam-pirahalahiana ny fankalazana ny taon-jobily sy ny fanokanana ireo fotodrafitrasa.

Vavahadin’ny Filazantsara ny tao Toamasina ny faran’ny herinandro teo. Anetsiny ireo mpino kristianina avy amin’ny FJKM tonga nanatrika ny fankalazana ny jobily volamen’ny FJKM sy ny faha-200 taona nidiran’ny misionera LMS eto Madagasikara.

Nitarika ny fotoana ny mpitandrina Zarazaka Jean-Louis, filoha mpanampy FJKM. Nitoriteny ny mpitandrina Randriamisata Roger ka lohahevitra novoizina ny hoe : « aza mety ho resin’ny ratsy ianao fa reseo amin’ny soa ny ratsy ».

Roa sosona ny tsangambato notokana ny asabotsy teo. Anisan’izany ny sekoly vaovao David Jones  Anjoma izay nitentina 459 837150 Ar ny fanamboarana ka nanolotra ny vola ny filohan’ny komitin’ny  faha-50 taona, Ravalomanana Marc mivady.

Nanolotra takela-bato iray misy soratra amin’ny teny wales  kosa ny misionera avy any Pays des Galles, ary nataon’ny komity ny takelaka iray.« Sarobidy izao tsangambato izao ary fijoroana vavolombelona eto amin’ny firenena, bainga manaparofo ny finoana. Tokony hotandremana ny tsy ahazoantsika mangina sao ny vato no hiantsoantso » , hoy ny filohan’ny FJKM, Andriamahazosoa Irako Ammi, mpitandrina.Mitentina 508 618 650 Ar kosa ny tsangambato any Ivato TPM. Nanolotra 305 410 504 Ar ho amin’izany fanamboarana izany ny Presbyterian Church Orlando USA. Synodam-paritany, olon-tsotra, fiangonana, filohan’ny komity…, nanolotra 181 949 828 Ar. Mitentina 487 360 332 Ar ny vola miditra.Misy trosa 21 258 308 Ar ka horaisin ny filoham-pirenena Rajaonarimampianina Hery ny  fandoavana izany. Hiantoka ny tafon’ny trano hatsangana eny Ivato, mirefy 600 m2, kosa ny filohan’ny komitin’ny jobily, Ravalomanana Marc.

Nanome voninahitra ny lanonana fankalazamana rehetra tany Toamasina ihany koa ireo vahiny marobe avy amin’ny Eglise réformée de Wales, ny filoha teo aloha ny FJKM, Rasendrahasina Lala mivady, ny solontenan’ny Conseil œcuménique des Eglises (COE) avy any Genève, ny pastora Rakoto Endor Modeste avy amin’ny FLM…

Tatiana A

Midi Madagasikara5 partages

Toamasina : Zaza sampona tsy misy atidoha, vokatry ny otra sy ny tambavy

Nahitana tranga tsy fahita loatra eo anivon’ny toeram-piterahan’ny hopitaly oniversiteran’i Toamasina ao Analakininina, fantatry ny maro amin’ilay hoe hopitaly be, no nitranga tao an-toerana ny alakamisy 16 aogositra lasa teo tokony tamin’ny 2ora tolakandro. Zazavavy kely sampona tsy nisy atidoha antsoin’ny mpitsabo hoe “acranie foetale” no teraka tao an-toerana nandritra izany, izany hoe fahasamponana teo amin’ny fiforonan’ny lohany sy ny atidohany no nitranga nandritra izany. Mazava ho azy, fa efa hary avokoa ny ankoatr’ izany tamin’ity zazavavy vao teraka ity. Raha teo amin’ny lanjan’ity zazavavy kely sampona ity anefa dia tena ara-dalàna ary teraka tao anatin’ny fotoana tokony hilatsahany mihitsy izy, satria 3kg sy 500g izy vao teraka ary mbola niaina sy nihetsika izy vao teraka, saingy tsy nisy feo nivoaka noho ny molotra tsy nisy teo aminy. Vao teraka anefa ity zazavavy kely sampona ity, dia efa tsy nanaiky ny handray azy ny ray aman-dreniny. Izy rahateo raha ny nambaran’ny mpitsabo dia tsy haharitra ny fahavelomany noho io tsy fisian’ny atidoha sy molotra eo aminy eo. Raha ny fanazavan’ny mpitsabo teo anivon’ny hopitaly be,  ny fahasamponana tahaka izao dia mazana vokatry ny fanaovan’ny  reny bevohoka hotra sy fisotroana tambavy be loatra na fihinana fanafody be loatra tsy mandalo mpitsabo.

Malala Didier

News Mada4 partages

Fanadinana: niakatra ny taham-pahafahana CEPE

Raha ny tombana vonjimaika, niakatra ny taham-pahafaham-panadinana CEPE amin’ireo Cisco maromaro efa namoaka ny vokatra hatramin’ny faran’ny herinandro teo. Anisan’izany ny ao amin’ny Cisco Atsimondrano, lasa 80, 22% ny taham-pahafahana tamin’ity taona ity raha 57% izany tamin’ny taon-dasa.

Ho an’ny Cisco Anjozorobe, 70, 62% ny taham-pahafahana raha 30, 08% izany tamin’ny taon-dasa. Ao amin’ny Cisco Taolagnaro, 91, 02% ny tahan’ny afa-panadinana raha 52, 91% tamin’ny herintaona. Toraka izany ny ao amin’ny Cisco Amboasary Atsimo, tafakatra 94, 59% ny afa-panadinana, 75, 51% ny ao amin’ny Cisco Vatomandry ary 48, 82% ny ao amin’ny Cisco Vohipeno.

Ho an’ny Cisco Antananarivo Renivohitra kosa, hivoaka alohan’ny alarobia izao ny valim-panadinana, raha ny tatitra.

Efa nampoizina ny tsy maintsy hanaovana ny salanisa ambony ho an’ny taham-pahafaham-panadinana tamin’ity taona ity. Nanarona ny lesoka nisy nandritra ny taona ny fanjakana. Na teo aza ny fahatapatapahan’ny fianarana vokatry ny valanaretina pesta, tondradrano, grevin’ny mpampianatra, te holazaina fa nahomby hatrany ny fampianarana. Volana vitsy no nianaran’ny mpianatra tamin’ity taom-pianarana 2017-2018 ity. Midika izany fa tsy feno ny fandaharam-pianarana, tsy feno ny fahaizan’ny mpianatra.

Tamin’ny taon-dasa anefa, feno ny fotoana nianaran’ny mpianatra, hentitra ny fitsarana ary nitady ny kalitaon’ny fahaizan’ny mpianatra ny tompon’andraikitry ny fampianarana tamin’izany fotoana izany ka nanao toy ny anakandriamaso ny fampianarana.

Nidina ny taham-pahafaham-panadinana noho ny fametrahana tanjona hampiakarana ny lentan’ny fahaizan’ny ankizy. Izay tena nahay sy mendrika ihany no nomena isa sahaza sy afaka. Nivadina tanteraka ny rasa tamin’ity taona ity.

Lasa sorona hatrany ny hoavin’ny ankizy malagasy. Manahy ny hoavin’ireo ankizy ireo ny ray aman-dreny sy ny mpampianatra tonga saina.

Randria

Midi Madagasikara4 partages

Chronique de Mickey : Le mirage des foules  

Les vagues humaines lors des passages des candidats à la présidentielle nous donnent le tournis. A croire que chacun qui passe va faire l’unanimité, et que le nombre d’électeurs est élastique ou que chaque malgache va pouvoir élire un ou plusieurs candidats. Il suffirait donc d’annoncer sa candidature pour qu’on remplisse les places prévues à cet effet ? Et les éloges ne tarissent pas. « Un tel a conquis telle région pourtant supposée acquise à tel autre » ou « un tel a pris le fief d’un tel » et l’on se tape le ventre en se disant que c’est gagné. Et on se dit que la caravane de démonstration avec monnaies sonnantes et trébuchantes a payé. Et l’on oublie que dans un bled ou même une ville, qu’au-delà de l’instinct grégaire qui pousse à suivre là où va tout le monde, constitue un évènement qui comble la monotonie quotidienne, surtout que l’on y peut mêler fête et gain d’un petit billet de quoi mettre de l’huile dans ses « ananà »quotidiens. Projetez-vous, mesdames et messieurs, quelques mois plus tard  et vous constaterez avec amertume de compter les quelques chiffres après la virgule que vous aurez glanés. Et vous vous direz : « Ce n’est pas possible, que je n’ai eu qu’un tel maigre score dans une circonscription où j’ai pu rassembler tant de population que je n’accueille que si peu de nombre de voix. » ou encore « c’est du vol ! Ce n’est pas vrai que là où je suis né que les électeurs ne me soient pas reconnaissants ». Dîtes-vous bien que vous ne serez pas le premier ou la première à faire ce constat amer. Bon nombre de candidats se sont déjà mordu les doigts avant vous, en pensant aux milliards dépensés, et surtout à la désillusion de s’être pris pour le messie de la nation.

Comment y remédier ? D’abord, méfiez-vous des vautours qui tournent autour de vous, ils ne sont là que pour vous plumer, s’ils avaient l’opportunité de gagner ici , maintenant et plus tard, s’ils le pouvaient ailleurs, ils se seraient empressés d’y aller, « mais faute de grive , ils se contentent de merle » comment on dit, ou encore sachez que « tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute », et ils sont moins flatteurs que les autres pour certains candidats et c’est pourquoi, ils n’ont pas eu la place. Ces vautours ne sont là que pour vous dire à longueur de journée : Président, Président ! Président jusqu’à vous convaincre que vous l’êtes déjà. Si vous saviez que ces gens là, ils savent déjà qui sera élu mais ils se garderont bien de vous le dire.

Mais sachez surtout. Que les électeurs ne sont pas dupes. Sachez qu’en dessous des mouvements des vagues, il y a des lames de fond, il y a une tendance qui ne se révèle pas au grand jour, insondable mais profonde qui fait que l’histoire d’un pays ne se répète pas, bégaie peut-être mais va dans un même sens. Une direction apparente ou non, mais que tout vrai politicien se doit d’approprier. Un vrai homme d’Etat est donc celui qui perçoit ce sens de l’histoire.

M.Ranarivao

Midi Madagasikara3 partages

Election présidentielle : Sept candidats de plus

D’autres « présidentiables » ou leurs mandataires ont franchi durant le week-end le portail de la Haute Cour Constitutionnelle, sis devant les bureaux du Faritany à Ambohidahy.

Ils étaient cinq à déposer hier et avant-hier leurs dossiers de candidature au greffe de la HCC. Selon l’ordre de dépôt, iI s’agit de Bezaza Marie Eliana Pascaline Manasy du Parti Social Démocrate (PSD) ; Marc Ravalomanana du Tiako I Madagasikara (TIM) ; Imbeh Serge Jovial de Antoky ny FIvoaran’ny Malagasy (AFIMA) ; James Rasoamaka (en quête de 150 parrainages) ; Erick Rajaonary de Malagasy Miray sy Mifankatia. De son côté, Roland Ratsiraka du Malagasy Tonga Saina (MTS) a officiellement annoncé hier sa candidature devant une foule nombreuse à Antsonjombe. Joseph Martin Randriamampionona dit Dadafara de la Refondation Totale de Madagascar (RTM)  a fait de même dans son fief de Fianarantsoa. Le premier va déposer ce jour son dossier de candidature à Ambohidahy et le second le fera demain. En somme, ils étaient sept candidats enregistrés et/ou déclarés au cours du week-end. Ce qui porte à 21 le nombre de prétendants à la magistrature suprême en attendant que d’autres viennent étoffer la liste jusqu’à l’échéance limite du mardi 21 août à 17 heures.

R. O

News Mada2 partages

Misaona ny ONU: nodimandry i Kofi Annan

Misaona izao tontolo izao. Nodimandry, ny asabotsy 18 aogositra teo tany amin’ny hopitaly any Berne, Soisa, teo amin’ny faha-80 taony, ny sekretera jeneraly teo aloha ny Firenena  mikambana (ONU), i Kofi Annan. Nisahana izany andraikitra izany teo anelanelan’ny taona 1997-2006 ny tenany. Nandimby toerana azy amin’ny toeran’ny sekretera jeneralin’ny ONU i  Ban Ki-moon. Teratany ganeanina i Kofi Annan ary mpanao politika, diplaomaty sy mpahay toekarena ity oloben’ny ONU ity. Nahazo ny lokan’ny fandriampahalemana, ny 10 desambra 2001, izy. 

Efa nisahana andraikitra maro ny tenany nialoha izany andraikitra lehibe noraisiny teo anivon’ny ONU izany. Nisahana ny fitantanana sy ny vola teo anivon’ny OMS, ny taona 1962.

Tsiahivina fa efa nitsidika teto amintsika ny sekretera jeneralin’ny ONU, i Kofi Annan mivady,  ny taona  2006, fony fitondrana Ravalomanana.

Synèse R.

Midi Madagasikara2 partages

Agriculture : Une performance médiocre selon la Banque mondiale  

Une bonne politique rizicole fera le bonheur de la grande majorité de la population malgache.

La pauvreté qui continue de sévir à Madagascar trouve avant tout son origine dans l’incapacité des dirigeants qui se sont succédé à mettre en place une politique agricole efficace.

Environ 77% de la population rurale vivent en dessous du seuil national de pauvreté. Et quand on sait que plus de 80% de Malgaches vivent en milieu rural, la grande majorité de la population vit donc dans une situation d’extrême pauvreté.

Inefficacité. Une situation qui trouve son origine dans l’inefficacité des actions entreprises pour le développement agricole. Selon la Banque mondiale, dans son dernier rapport sur la conjoncture économique, la performance constamment médiocre du secteur agricole signifie que la majorité de la population ne ressent pas les retombées de la croissance économique. « Environ 80% de la population exerce des activités agricoles, principalement dans les zones rurales où l’agriculture de subsistance est la principale source de revenus. Entre 2001 et 2012 (dernières données disponibles), 77 %de la population rurale vivaient en dessous du seuil national de pauvreté – un chiffre qui est resté inchangé. Et entre 2014 et 2017, le secteur agricole s’est contracté en moyenne de 0,8 %par an. Ce qui indique que la croissance économique de ces dernières années ne s’est pas traduite par une amélioration significative du bien-être de la population rurale».

Vanille. Et pourtant quelque part, la nature est généreuse pour le pays. « Les conditions climatiques de Madagascar peuvent être à la fois une bénédiction et une malédiction pour les performances agricoles » selon toujours la Banque mondiale. « Le climat unique du pays a permis à certaines cultures de rente comme la vanille, le girofle et d’autres épices à prospérer et à soutenir les moyens de subsistance des agriculteurs engagés dans ces secteurs agroalimentaires. Malgré les effets des cyclones Ava et Eliakim au début de l’année 2018, les recettes tirées de la production de vanille sont restées fortes car les prix demeurent élevés. Ce qui devrait attirer de nouveaux agriculteurs cherchant également à bénéficier de prix élevés ». Malheureusement, le pays n’est pas épargné par les catastrophes naturelles qui sont particulièrement néfastes pour l’agriculture. Cependant, la grave sècheresse et les cyclones de 2017 ont réduit l’offre de riz produit localement d’environ 20%. En conséquence, le secteur agricole (en tant que sous-secteur du secteur primaire) s’est contracté d’environ 6,6 pour cent en 2017. Une pluviométrie plus favorable en 2018 devrait accroître la production de riz, apporter une meilleure récolte et améliorer la sécurité alimentaire des plus vulnérables. Dans l’ensemble, le secteur de l’agriculture devrait connaître une croissance annuelle de 4,5 % en 2018.

R.Edmond.

News Mada1 partages

First global challenge 2018: «Même si on n’a pas gagné, on est heureux»

Durant le concours « First Global Challenge 2018 » qui s’est déroulé du 15 au 18 août dernier à Mexique, l’équipe malgache a présenté son projet baptisé « Kalesa 3.0 ». Parmi les 185 équipes participantes, les malgaches se situaient au 106e du classement final. « Même si nous n’avons pas gagné, nous sommes heureux d’avoir participé à ce concours et d’avoir partagé des expériences avec les autres équipes issues de plusieurs pays différents ».

L’année dernière, Madagascar a commencé à participer à cette compétition internationale de robotique dénommée First Global Challenge, destinée aux jeunes âgées de 15 à 18 ans. Et à titre de rappel, l’équipe malgache avait obtenu la médaille de bronze, avec le thème «l’accès à l’eau potable».

Cette année, les organisateurs ont choisi le sujet «l’impact de l’énergie».

«Au mois de mars dernier, nous avons reçu une lettre d’invitation à participer au concours. Ensuite, nous avons organisé un concours local pour détecter les jeunes qui pourront avoir la capacité d’effectuer ce genre de concours. Ainsi, pour cette deuxième participation de Madagascar, nous avons sélectionné quatre jeunes étudiants, tous âgés moins de 18 ans. Après avoir reçu les kits pour s’entrainer ainsi que le thème, nous n’avons pas cessé de travailler en ce sens. Maintenant avec ce résultat, nous sommes tout de même contents, parce que c’était aussi une opportunité d’adhérer à un réseau international, ne serait-ce que le Stemleader qui est un mouvement américain spécialisé dans la robotique», a expliqué Ricard qui s’occupe de la communication de l’équipe. Notons que l’équipe malgache est composée de quatre jeunes garçons et une fille, à savoir Lalaniaina, Milà, Toky, Tojo et Kevin.

Sur la bonne voie

L’année prochaine, Madagascar sera encore invité à cette compétition. «Je prendrai en main cette nouvelle équipe», a ajouté Ricard. Au fait, selon lui, notre pays regorge de jeunes pleins de talents et de créativités qui n’attendent qu’à être soutenus. «Je pense que face aux autres pays, nous sommes sur la bonne voie», a-t-il affirmé.

Malheureusement, le concours exige un grand investissement. «Cette année, pour envoyer notre équipe au Mexique, nous étions obligés de trouver 25.000 dollars environ. Mais heureusement, nous sommes parrainés au dernier moment», a-t-il conclu.

Holy Danielle

 

 

Midi Madagasikara1 partages

Une élection présidentielle très ouverte

Ils seront plus d’une vingtaine mercredi à avoir déposé leur dossier au greffe de la HCC. Cette élection présidentielle sera certainement l’une des plus intéressantes de ces dernières années car elle sera très ouverte. Il y aura les poids lourds qui pensent faire  la course en tête et les autres qui pensent faire valoir leur propre vision du développement de Madagascar. La communication sera certes primordiale, mais les électeurs qui sont des citoyens avertis, savent décrypter les messages qui leur sont adressés.

Une élection présidentielle très ouverte

Cette campagne électorale qui s’annonce sera celle des images et des slogans, mais elle sera aussi celle du bon sens et de la raison. Certains candidats ont déjà commencé à rameuter les foules, mais ces rassemblements ne signifient pas qu’ils sont arrivés à convaincre les gens présents. Cela a été le cas au Coliseum  récemment ou même ce week-end. La presse écrite et audiovisuelle est un support essentiel en ce moment, mais les articles et les reportages ne font que conforter les partisans des uns et des autres. A présent, les citoyens vont pouvoir découvrir  les arguments des nouveaux venus.  Les promesses creuses  n’ont plus aucun effet sur les électeurs. Le discours qui leur est adressé doit être bien charpenté et étayé par des projets réalistes. L’IEM et le « Fisandratana » ont été présentés comme des instruments idéaux de développement, mais le « Valimbabena » de Dama commence aussi à intéresser de plus en plus d’électeurs. La  vision proposée par Jean Ravelonarivo n’a pas encore été suffisamment développée, mais elle a peur de se révéler porteuse d’espoir. On attend de voir les propositions d’Omer Beriziky, d’Eliana Bezaza, de Fanirisoa Ernaivo et de tous les autres prétendants à la magistrature suprême. On n’en est qu’au début du processus électoral. Ceux qui auront déposé leur dossier seront fixés sur l’acceptation ou non de leur candidature au début du mois de septembre et l’on pourra savoir après quelle sera la tonalité de la campagne électorale.

Patrice RABE

News Mada0 partages

Madatrek: la grande aventure de la famille Poussin

Ils l’ont fait ! Partis d’Antananarivo le 16 septembre 2014, Alexandre, Sonia, Philaé et Ulysse Poussin ont bouclé leur périple de 5.000 km en quatre ans, après avoir sillonné la Grande île, du sud au nord et d’est en ouest, à bord d’une charrette à quatre zébus. La famille Poussin, accompagnée de Revelo et ses compagnons, a clôturé cette grande aventure par un « Veloma officiel » à la gare Soarano, dans l’après- midi d’hier.

Pour terminer en beauté cette grande aventure humaine et touristique, ils ont donné rendez-vous aux habitants d’Antananarivo à la gare de Soarano, au PK 00.  «La boucle est bouclée, on a fait 5.000 km en quatre ans. Nous sommes très heureux d’avoir contribué à la visibilité du pays qui en a besoin. D’une façon positive, nous avons voulu promouvoir le tourisme et donner envie à nos compatriotes de découvrir ce pays et même de donner envie aux Malgaches d’aller découvrir leur propre pays», a déclaré à cette occasion Alexandre Poussin, devant une foule assez importante venu les assister.

«C’est important pour nous puisque nous nous sommes rendu compte que c’est difficile de voyager pour tout le monde ici. Mais, allez découvrir cette destination, vous pouvez le faire en charrette. Tsy mila vola, fa mila fotoana !», s’est- il exclamé. Il a effectivement souligné qu’on a besoin de temps pour le faire, certes, mais qu’on peut faire des découvertes.

Et c’est à cette occasion que Jean Brunel Razafintsiandraofa, ministre du Tourisme, a déclaré les Poussin, «Ambassadeurs itinérants de Madagascar Ile aux trésors».

Des trésors encore à découvrir

Leur projet, c’était le tour de la Grande île, l’immense île, en charrette à zébus, mode de transport très utilisé dans les campagnes malgaches. Un projet singulier qui s’est pourtant transformé en une aventure extraordinaire à tel point que les grandes chaînes de télévision et titres des magazines internationaux, font maintes fois écho de leur voyage à Madagascar, à ne citer que Paris Match et la chaîne Voyage.

Au-delà de la promotion de la destination, la famille Poussin a également soutenu, en faveur des communautés locales, plus de 30 projets humanitaires en organisant des cagnottes par le biais du crowdfunding.

Dernièrement,  l’écrivain et réalisateur de documentaires a entamé l’étape finale de son trek avec sa famille, dans le nord-ouest de Madagascar. «Nous restons fidèles et nous reviendrons. La charrette va continuer à marcher avec vous si vous le voulez puisqu’elle va rester à Tana et faire le tour de l’Imerina», a conclu Alexandre Poussin.

 

Arh.

News Mada0 partages

Remblai a Anosivavaka: quatre camions mis en fourrière

Quatre camions, effectuant un remblai de terrain du côté d’Anosivavaka, ont été interceptés et directement mis en fourrière par les responsables de la police de l’Aménagement du territoire avec l’appui de la police nationale, dans la soirée de vendredi. C’est effectivement le résultat d’une descente inopinée effectuée par cette équipe du ministère de l’Aménagement du territoire et des services fonciers (MATSF), conduite par son secrétaire général, le général Joseph Ramiaramanana.

Les enquêtes menées par le MATSF ont montré que le site à remblayer et les camions appartiennent à deux différentes grandes sociétés. Sur terrain, le général Joseph Ramiaramanana a tenu à rappeler que la décision N°18272/2018-MATSF/SG/ DGAT/DVPT prise en Conseil des ministres, concernant la suspension de tous les remblais dans le Grand Tana, n’a pas été levée. «Tout remblayage sans autorisation est formellement interdit dans la capitale. Ceux qui veulent poursuivre les travaux de remblai doivent présenter auprès du ministère, leur autorisation avec les dossiers complets ayant obtenu l’avis favorable de toutes les instances. Une commission du MATSF étudiera et retransmettra une autorisation pour la poursuite des travaux si les documents fournis répondent aux critères», a-t-il souligné.

En tout cas, le MATSF s’est d’ores et déjà engagé à arrêter ces remblais illicites et à appliquer les textes y afférents et ce, sur tout le territoire malgache.

 

Arh.

News Mada0 partages

Kandidà Rajoelina tao Analavory: “Hanolo-tena aho hanavotana ny firenena”

Nitohy tany Analavory indray ny fitsidiham-paritra nataon’ny mpanorina ny IEM, Rajoelina.  “Manamafy ny nolazaiko tao Mahamasina aho ary milaza fa inty aho manolo-tena ho fanavotana ny tanindrazana sy ho an’ny firenena”, hoy izy nanoloana ireo vahoaka marobe niatrika izany tany an-toerana ny asabotsy teo. Niaiky anefa ny tenany fa tsy vitany samirery izany ka niantsoana ny fiarahana hanavotana ny firenena sy ny vahoaka. “Hihaino ny hirifirinareo aho matoa tonga eto. Hifanao velirano isika, mifankatia, mifanaiky. Matokia ianareo ahy fa tsy hamitaka anareo Rajoelina Andry”, hoy ihany izy. Notsiahiviny fa anisan’ny antony nahatongavany any an-toerana ny fitiavana.

Fampandrosoana miaraka amin’ny IEM

Tsy azo lazaina am-bava fotsiny anefa izany fa mila porofoina ka anisan’izany ary entina mampandroso an’i Madagasikara ao anaty fotoana fohy ny IEM, araka ny nambarany. Notsiahiviny fa tafalatsaka lalina loatra anaty fahantrana ny firenena ankehitriny ary anisan’ny mahantra indrindra maneran-tany. Nanteriny anefa fa tsy nahantra tahaka izao ny vahoaka sy ny firenena na tsy nahazo fanampiana avy any ivelany aza tamin’ny fotoan’ny Tetezamita, notarihiny. “Nisondrotra 10% isan-taona ny karaman’ny mpiasam-panjakana. Nahenako 10% ny vidin’ny jiro sy ny rano tamin’ny 2009 noho ny fitarain’ny vahoaka. Mba naniry aho hoe ho afaka ao anaty fahantrana ny Malagasy. Tsy izany anefa ny zava-misy.  Tsy azo ekena intsony anefa ny hijanonantsika ao anatin’ny fahantrana tahaka izao…”, hoy ny mpanorina ny IEM, ny kandidà  Rajoelina. Nialoha izany, nihaino ny olana sy ny hetahetan’ny sokajin’olona samihafa ny  tenany. Teo ny tanora, ny vehivavy, ny mpampianatra, ny tantsaha…

Synèse R. 

News Mada0 partages

SKI ALPIN: démarrage en fanfare pour Mialitiana Clerc

La saison de Mialitiana Clerc démarre sous de meilleurs auspices. Ses premières sorties sur la neige d’Argentine se sont déroulées à merveille, la semaine dernière, lors du championnat argentin et du circuit officiel de la Fédération internationale de ski (Fis).

Toujours aussi épatante, Mialitiana Clerc l’est ! Après avoir bourlingué dans le ventre mou du classement mondial, elle joue désormais dans la cour des Grands comme l’attestent les podiums qu’elle a acquis lors de ses premières glissades sur la piste de Cerro Catedral.

En effet, la skieuse olympique malgache a réussi une entrée de haute volée en signant le troisième meilleur temps général du slalom, lors du premier jour de compétition. Ce qui lui a permis également de dominer le classement des U18 et de figurer en seconde position chez les U18, du haut de ses 17 ans.

Plus laborieuses ont été les courses en slalom géant pour notre unique porte-fanion sur le circuit mondial du ski alpin en clôture de sa campagne. La jeune olympienne a terminé à la 8e position au classement général. De bon augure pour la suite de la saison pour la championne malgache qui a réussi à figurer dans le Top 10 de ses deux premières courses de la saison.

Etape par étape

Les bons résultats obtenus par Mialitiana Clerc en Argentine lui ont permis de grimper au classement mondial. Après avoir végété en bas du tableau, elle a fait son entrée cette saison dans le Top 1000. Et comme par surprise, son meilleur classement a été réalisé en descente. Elle est au 538e rang mondial, suivi du slalom où elle se classe à la 560e position.

En slalom géant, sa performance la met à la 622e place mondiale alors qu’elle est moins en vue en super-G où elle n’est que le numéro 796.

Petit à petit, Mialitiana Clerc trace sa route menant vers le sommet. Après ses années dans le Top 2000, elle se rapproche indéniablement des 500 meilleures skieuses du moment.

 

Naisa

News Mada0 partages

Rallye de Boeny: 30 équipages sur la piste

La 13e édition du rallye de Boeny ronronne ! La TMF a pu réunir 30 équipages à cette 4e manche du championnat de Madagascar qui se déroulera à Mahajanga du 23 au 25 août.

Cette fois-ci, les rivalités seront différentes. Le retour à la course de Herilalaina Rasoamaromaka, dit Hery Be, avec son fils Faniry comme copilote, marquera cette compétition. Outre Rivo et Ando, les détenteurs du titre du rallye de Mangoro, Mathieu Andrianjafy et Tsiresy Ramiarijaona seront également à l’affiche. Ces derniers ont raté la 3e manche pour une raison imprévue. A noter que le club organisateur est arrivé à la dernière étape de la préparation de ce rallye.

Miarintsoa R.

Frédéric Rakotomanga et Jimmy Rabenatoandro (Isuzu D Max) : T2 – Nirina Ratsifandrihamanana et Jerry Raboanary (Peugeot 206) : 2RM – Teddy Rahamefy et Herman Ratsimbarisoa (Ford Ranger) : T2 – Rivo Randrianarivony et Ando Randrianarivony (Subaru Impreza) : 4RM – Sitraka Rakotomalala et Rado Rakotomalala (Renault Clio III) : 2RM – Koloina Rakotomalala et Sonia Rakotonirina (Citroën Saxo) : 2RM – Tsitohaina Ramiarinjaona et Anjara Ratrimoarinosy (Peugeot 207) : 2RM – Frédéric Rabekoto et Andry Tahiana Rakotomalala (Subaru Impreza) : 4RM – Tovohery Rakotojohary et Nirina Razafinarivo (Renault Clio) : 2RM – Herilalaina Rasoamaromaka et Faniry Rasoamaromaka (Mitsubishi Evo X) : 4RM – Rova Krystal Rakotomalala et Judicaël Rakotomalala (Peugeot 106) : 2RM – Tanjona Raharinosy et Patrick Rakotonirina (Subaru Impreza) : 4RM – Stenio Raharinosy et Eric Rakotomavo (Peugeot 106 Rallye T2R) : 2RM – Haja Danielson et Elvis Danielson (Ssangyong Actyon Sport) : T2 – Tahina Razafinjoelina et Tahiana Andriamanantena (Subaru Impreza) : 4RM – Tiana Ranaivo Ralambozafy (Citroën C2) : 2RM – Gaston Rakotonindrina et Steffy Rafenoarisoa (Peugeot 205 Rallye) : 2RM – Herivonjy Solofonirina et Yoan Solofonirina (Foton Tunland) : T2 – Hendry Andrianainarivelo et Hasy Andrianainarivelo (Peugeot 207 RC) : 2RM – Yves Rabarijoely et Jacques Andriamanantsarasoa (Mitsubishi Evo 9) : 4RM – Mamy Rajoelison et Jansen Lai Kam (Citroën Saxo) : 2RM – Mathieu Andrianjafy et Tsiresy Ramiarinjaona (Nissan) : T2 – Anjaniaina Rakotoarisoa et Marino Ralaimanisa (VW Golf) : 2RM – Olivier Ramiandrisoa et Maya Ramanantsoa (Subaru Impreza) : 4RM – Rina Randrianarisoa et Daniel Rabetafika (Renault Mégane) : 2RM – Andry Rasolomanana et Jennie Randrianarison (Peugeot 205) : 2RM – Mickael Rabesaotra et John Ramananarivo (Subaru Impreza) : 4RM – Jhimmy Razanamparany et Lantsohasina Razafindrazaka (Peugeot 106) : 2RM – Rima Anthonny Ramamanandro et Hery Razafimbelo (Peugeot 106) : 2RM – Fabien Richardot et Irinala Andrianarinosy (BMW E30) : 2RM.

News Mada0 partages

Chine: fin du stage des athlètes malgaches

Retour au bercail, depuis samedi, des stagiaires malgaches qui ont affûté leurs armes en terre chinoise durant 120 jours. Ils rentrent avec les honneurs si on se fie aux déclarations émanant des responsables. En effet,  les athlètes malgaches ont brillé par leur comportement exemplaire et leur maitrise technique. Ce qui leur a valu la reconnaissance du pays hôte. «Le stage s’est déroulé dans les meilleures conditions. Sur les 6 pays bénéficiaires du projet, Madagascar a été considéré comme le meilleur pays, tant sur le plan technique qu’au niveau du comportement des athlètes, par les experts chinois» a souligné le chef de délégation, à Ivato, lors de l’ arrivée de la première vague.

De son côté, le directeur de cabinet du ministère de la Jeunesse et des sports, Anny Andrianaivonirina, a fait savoir : «Le ministère est là pour soutenir le sport malgache. Nous ne ménagerons pas nos efforts pour accompagner les athlètes dans l’amélioration de leur niveau et de leur performance, surtout à la veille des échéances internationales majeures».

Après les badistes, les trois vagues restantes sont attendues cette semaine, à commencer par les pongistes demain, suivis des coureurs et nageurs jeudi prochain, et enfin, des haltérophiles qui débarqueront samedi.

Naisa

News Mada0 partages

Barea :Fontaine et Métanire assurent

Alors que William Joseph Gros pleurniche sur  l’accueil que lui ont réservé les critiques, deux autres internationaux malgaches, évoluant en France, ont fait des étincelles le week-end dernier. En effet, lors de la deuxième journée de la Ligue 1 française, les deux arrière-gardes du Stade de Reims, Thomas Fontaine et Romain Métanire, ont bien valu leur pesant d’or dans la victoire de leur équipe face la grande Olympique lyonnaise.

Grâce à leur rideau de fer, dont font partie les deux internationaux malgaches dans le côté droit de la défense, les Rémois ont réussi à vaincre les Rhodaniens par 1-0. Les grands attaquants aux noms ronflants de l’équipe adverse, que sont Mariano Diaz, Memphis Depay, se sont cassé les dents devant la ligne défensive infranchissable du Stade de Reims.

De quoi redonner le sourire aux supporteurs du Barea de Madagascar en vue de la rencontre face à aux Lions de la Teranga du Sénégal, le 9 septembre prochain, à Mahamasina. Grâce à leur prestation face à l’un des plus grands clubs de France, les deux défenseurs malgaches ont montré leurs capacités à rehausser leur niveau de jeu face aux Grands.

En tout cas, la défense sera le point fort du Barea de Madagascar, n’en déplaise à l’attaquant William Joseph Gros.

Naisa

News Mada0 partages

Rugby-saison 2018-2019: la FMR sera ferme pour cette saison

Fini les laisser-aller. A l’issue de l’Assemblée générale ayant vu la participation des 12 ligues régionales, le président de Malagasy Rugby a annoncé des mesures rigoureuses.

Contre toute attente, la finale régionale s’est bien déroulée, hier, au stade des Makis Andohatapenaka. Notons au passage que la tenue de ce match a été sollicitée par les ligues régionales qui ont assisté à l’Assemblée générale de samedi à Ivandry. Cette assemblée a pu réunir 12 ligues, à savoir, Ihorombe, Boeny, Atsinanana, Betsiboka, Haute-Matsiatra, Vakinankaratra, Atsimo Andrefana, Amoron’i Mania et Diana. Seule la ligue d’Analamanga a été absente.

Après l’Assemblée générale de samedi, le président de la Fédération a annoncé le calendrier de la saison 2018-2019. A noter que nombreuses compétitions nationales et internationales de la dernière saison n’ont pas pu se tenir à cause des perturbations entraînées par les nombreux matchs non autorisés. C’est pourquoi, le président a haussé le ton et, dorénavant, selon ses dires, il sera ferme sur le non respect du règlement du Malagasy Rugby. «A partir de ce jour, tous les matchs devront avoir l’aval de la Fédération malgache de rugby et seule la FMR sera habilitée à donner une autorisation à l’organisateur d’un match», a souligné le président du Malagasy Rugby, Marcel Rakotomalala.

Outre la demande de la tenue de cette finale, une requête concernant les subventions et les avantages a également été déposée par ces représentants régionaux. La réunion s’est déroulée en présence des membres de Malagasy Rugby, dirigé par son président, Marcel Rakotomalala, et du représentant du ministère de la Jeunesse et des sports.

Miarintsoa R.

News Mada0 partages

Coupe du president: la finale TFA-SCB interrompue

La ligue d’Analamanga a beau empêcher la tenue des deux finales de la Coupe du président au stade des Makis Andohatapenaka, les matchs ont tout de même eu lieu, hier.

En raison des agissements de certains joueurs de TFA, à la suite d’un problème d’arbitrage, la rencontre avec l’équipe de SCB a été stoppée à la 10e minute de la deuxième mi-temps sur le score de 13-3, en faveur de SCB.

Par contre, pour le match régional, la rencontre entre les ligues d’Antsinanana et de Diana s’est bien déroulée. Bien que Diana ait joué son va-tout, Antsinanana a réussi à prendre l’avantage et devient ainsi championne régionale de la Coupe du président, sur le score de 24-19.

News Mada0 partages

Karate: makawa Central rafle les médailles

La Coupe des vacances, organisée par Fitaizana herin’ny zatovo malagasy (Fihezama), a rassemblé 289 combattants au gymnase couvert Ankorondrano, le week- end. Les karatékas issus des 39 clubs participants ont fait de leur mieux pour monter au pinacle mais au final, c’est le club Makawa Central qui s’est placé  au 1er rang.

Miarintsoa R.

News Mada0 partages

Poules des as: la bonne opération pour Cnaps

La course effrénée au sacre national est totalement relancée ! Alors que Fosa Juniors a eu l’occasion de laisser ses adversaires au carreau au classement général, l’équipe de Boeny a manqué une belle occasion de le réaliser, hier, en faisant match nul sur le terrain du FC Vakinankaratra : 1-1. Pire, Baggio et sa bande ont failli perdre la rencontre. L’équipe hôte a été la première à ouvrir le score avant que son adversaire n’égalise, le tout lors de la première période.

Un coup d’arrêt du leader de la poule des As qui profite à Cnaps Sport. Dans son jardin de Vontovorona, celle-ci s’est assuré un large succès devant Elgeco Plus pour s’emparer de la deuxième place à une longueur seulement derrière Fosa Juniors.

Après avoir manqué sa sortie devant son public où elle était à deux doigts de créer l’exploit face à l’ogre venu de Boeny, le FC Vakinankaratra se retrouve au 3e rang du classement général à deux points des caissiers.

A mi-parcours, la poule des As a fait un malheureux, à savoir Elgeco Plus. Le champion d’Analamanga n’a plus son destin entre les mains, contrairement aux trois autres formations en lice qui ont encore les cartes en leur possession.

Naisa

Résultats de la 3e journée

Cnaps Sport-Elgeco Plus : 3-1

FC Vakinankaratra-Fosa Juniors : 1-1

News Mada0 partages

Chronique: incroyables mais vrais

Todmorden, ses moutons, ses vaches, son ciel gris, ses averses et ses supermarchés n’avaient rien d’engageant il y a encore quelques années. Aujourd’hui, cette petite ville du nord de l’Angleterre est connue pour ses potagers publics ouverts à tous ceux qui veulent bien s’en occuper. Ils peuvent bien sûr consommer le fruit de leur travail. Les habitués des supermarchés ont d’abord été très dubitatifs. Ces potagers étaient peut-être une bonne idée pour des hippies sur le retour ou des écolos radicaux. Sans plus. Dix ans après les débuts du mouvement Incredible edible, en français incroyables comestibles, l’idée ne fait plus sourire. Pourtant, ce n’était pas gagné.

Avoir un potager, «c’est la honte, ça veut dire que vous êtes pauvres. D’ailleurs le mot potager n’existe pas», expliquait un activiste du mouvement. Les potagers existent bel et bien, ils sont entretenus et étrangement, les légumes et les fruits de Todmorden ne sont pas volés par des profiteurs ou des empêcheurs de tourner en rond. L’expérience de Todmorden a fait des petits, en Angleterre puis dans d’autres pays européens.

Quel est le secret de cette petite ville (15 000 habitants) qui a fait des émules dans le monde entier ?

Vu d’ici, le mouvement nous paraît incongru. Nous sommes comme ces habitués des supermarchés qui voyaient dans les potagers le retour à un temps révolu. Quand on a la chance d’avoir un pied dans le monde moderne, on est tenté de se moquer des lubies des rêveurs passéistes. Des potagers : pour qui et pour quoi ? Non seulement nous avons des supermarchés mais pour ceux qui aiment la foule grouillante, les étals des marchés croulent sous les légumes et les fruits des maraîchers des campagnes voisines.

L’initiative des Incroyables Comestibles est effectivement incongrue, si on oublie que les potagers sont un prétexte et une occasion pour joindre l’utile à l’agréable : rapprocher les habitants d’une même ville autour d’un projet commun. Initiative incongrue mais réussie.

 

Kemba Ranavela

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

À Madagascar les producteurs de graphite se défendent

Nous apprenons qu’un syndicat des producteurs de graphite est en formation à Madagascar.

Les buts de cette nouvelle fédération sont : 1° d’étudier et défendre les intérêts des exploitants français de graphite installés dans la Grande Île ; 2° examiner toutes les mesures économiques ou administratives que peut exiger l’intérêt des exploitations de graphite et en réclamer la réalisation aux autorités et pouvoirs compétents, notamment en ce qui concerne le surpiquetage, les patentes, les tarifs du chemin de fer et des transports maritimes, les relations commerciales, etc.

Le syndicat a également en vue la question de la main-d’œuvre en ce qui concerne son utilisation et son salaire ; il favorisera la vente du graphite des syndiqués aux meilleures conditions, créera un office de renseignements particuliers à l’industrie graphitière ; enfin, centralisera et fera connaître aux syndiqués les demandes et offres d’emplois pouvant les intéresser.

Le Courrier colonial

La crise du graphite

La crise du graphite commence à produire ses fruits. De nombreux procès sont en cours, et d’autres en perspective. Les tribunaux et les avocats ont du travail sur la planche, et pour longtemps.

Les Tananariviens

De nombreux Tananariviens, fuyant les rigueurs de l’hiver de la capitale et attirés par la douceur du climat de notre région, sont installés parmi nous. Ils se plaignent néanmoins de la nourriture des hôtels de notre ville qui ne supporte aucune comparaison avec celle des hôtels de Tananarive. Ils disent aussi que le beurre et les légumes ne sont pas aussi frais, que les fruits n’ont pas de saveur, etc. Enfin tout dans la capitale est supérieur comme qualité à ce que nous avons à Tamatave. Mais nous qui ne sommes pas gâtés, nous nous trouvons heureux quand même. Le tout est de savoir se contenter de ce que l’on a.

La boucherie municipale de Tananarive

Les habitants de la capitale sont, paraît-il, enchantés de leur boucherie municipale. Viande de première qualité, propreté, etc., rien n’y manque. À Tamatave, moins favorisés, nous n’avons pas tout cela, ce qui ne nous empêche pas de manger du filet aussi tendre et du roastbeef aussi savoureux.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: fandinganana ny fotoana maitso ahitra

Tsy ho ela intsony indray ity dia hiatrika fotoan-tsarotra ny vahoaka. Tsy manamaivana ny fahasarotan’ny fiainana ankehitriny akory ny filazana izany fa fitenenana fotsiny ny toe-draharaha tsy maintsy ho diavina. Efa iarahana miaina ny fiverimberenana isan-taona ny fotoanan’ny maitso ahitra ary samy efa nizaka ny fahasahiranana aterany. Noho ny fahasahiranana efa mila andifotra ny maro an’isa eto amin’ny fiarahamonina dia mampiahiahy mialoha ny fisehon’ny onja tsy ho ela akory. Ny fifandrifian’ny fisehon’izany amin’ny fihetsiketsehana isan-karazany ho fanomanana ny fifidianana mety hanampy trotraka ho an’ny mponina mizaka fangirifiriana.

Ho an’ireo olona nilatsaka amin’ny fifidianana, fandaniam-bola sy harena tsy hita ho isaina no entiny itetezana ny lafy valon’ny Nosy ahafahany manely hevitra sy handreseny lahatra ny mponina, na an-tanan-dehibe na any ambanivohitra izay faran’izay adino andavanandro. Mazava hoazy fa mifangarika amin’ny fahasahiranana mianjady amin’ny mponina ny fandaniam-bola iatrehan’ny mpilatsaka izay mampanantena fikarakarana amin’ny fampiasana tetika ambony entina handresena ny fahantrana. Misy moa amin’ireo mpilatsaka tsy maharitra ny fijerena fotsiny ny fahoriana efa mampikaikaika ka manolotra an’izay kely voasambotry ny tànany hatao ody ambavafo. Samy manana ny fijeriny an’izany fomba izany.

Tsotra anefa angamba ho an’ny olona ianjadian’ny fahasahiranana, ny tsy fandavana fanomezana ary mba tsy ho very fanajana tena noho izay dia tsy fanaovana adidy ny valiny ho setrin’ilay fanomezana. Foana arak’izay ny fitsaran’ny sasany manambara fa olona vidiana ny vahoaka sahirana. Tsy afaka atao safobe mantsina koa ireo mpanolotra ka heverina ho tompom-bola adala, na eo aza ny mety ho tetika ambadiky ny fanomezany. Mety ho eo koa ny fihetseham-po manoloana ny fahoriana vokatry ny tsy fahampiana.

Mamitaka ihany ny filazana sy ny fisehon’ny loka indraindray. Voalaza ho maitso ahitra moa nefa araky ny tazana dia faran’izay maina ny tany, ary maro karazana ny loko amin’io fotoana io. Ny mponina mangamangana noho ny fihafiana isan-karazany. Any anefitra lavitra noho ny tsy fahampian-tsakafo, mena volo ny ankizy maro. Ny mpitsidika anefa toa tsy mivalo-mainty na fotsy hatsatra na bora-mena noho ny fahavitana adidy mikasika ny fiarovana. Samy manana ny anjarany hono. Ny azy anio dia ny fanomezana fanampiana, ny an’ny olona nisitraka an’ilay fanampiana dia fanomezana vato rahampitso. Andraso eo Paoly ! Iza no homena vato ? Rakotofotsy nitsidika voalohany sa i Rakotofetsy tonga aoriana namafa ny fandalovan’ireo mpifaninana teo alohany ? Samy maramara saina ka misarika any amin’ny fakam-panahy handatsaka vato fotsy. Izay manao izay anefa no very anjara. Eo anivon’ny rehetra izay ratsy avokoa mety hisy olona kelikely faharatsiana noho ireo sasany, izay no iononana.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes

Moi électeur, je choisis mon panier

Souvenez-vous des temps pas si lointains où un sac de riz, de l’huile, une casquette et un t-shirt transformaient des citoyens négligés en électeurs choyés. On connaît la musique, la rengaine est inscrite dans un coin de la mémoire collective. On sait aussi que l’air du temps est à l’échange gagnant-gagnant.  Voyons… Quelques additions et un peu de jugeote, cela donne des idées formidables ! Puisqu’il est bientôt l’heure des effusions entre petits et grand citoyens, on peut choisir le contenu du panier de l’électeur. Du riz et de l’huile, bien sûr, mais si vous pouviez ajouter un kilo de sucre, roux de préférence, et un kilo de café, arabica sinon rien, on vous en saurait gré… Comprenez, les prix s’envolent et on n’a rien sans rien…

News Mada0 partages

Resultats du CEPE: le taux de réussite en hausse

En dépit de la suspension des cours durant l’épidémie de la peste suivie de la grève des enseignants, certaines Circonscriptions scolaires (Cisco) ont su tirer leur épingle du jeu.

La Cisco Atsimondrano a enregistré un taux de réussite de 80,23%, contre 57% lors de l’année scolaire 2016-2017. « L’observation des deux examens blancs avant le CEPE est la première source de ce succès », a indiqué le chef Cisco d’Atsimondrano, Arsène Ramananjatovo. La Zone administrative et pédagogique (Zap) d’Ambatofahavalo détient le record dans cette circonscription avec un taux de 95,6%.

Il en est de même pour la Cisco d’Anjozorobe avec 70,62%, contre 30,08% auparavant, Taolagnaro 91, 02% contre 52,91%, Antsirabe 70,12% contre 52,91% et Andramasina 71,98% contre 38,87% en 2016-2017.

De source auprès du ministère de l’Education nationale (Men), l’on sait que 61 des 144 Cisco du territoire national ont déjà publié les résultats d’examen officiel du CEPE. Celui de la Cisco d’Avaradrano sera probablement connu ce jour. Pour Tana ville, il sera affiché au plus tard ce mercredi, selon toujours le Men.

Renforcement des organisations

A l’approche des épreuves du BEPC, le Men renforce actuellement les mesures d’organisation sur toutes les ressources utilisées, en particulier sur les ressources humaines, au niveau des Cisco.

« L’objectif est que les incidents survenus dans les 15 centres d’examen de Sambava et d’Anosibe An’ala durant les épreuves du CEPE ne se reproduisent plus », a indiqué un responsable du Men. « Les investigations pour démasquer les responsables de ce problème se poursuivent encore. Des mesures seront prises à leur encontre, conformément aux lois en vigueur, surtout s’il est prouvé que ces incidents relèvent principalement d’une négligence », a-t-il conclu.

Les 15 centres d’examen en question auront une session spéciale ce 28 août.

Sera R.

News Mada0 partages

Universite de Fianarantsoa: bientôt des cellules anti-corruption

Une convention de partenariat vient d’être signée à Andrainjato. En effet, l’Université de Fianarantsoa, sous la direction de son président et de son Conseil de direction, et la Direction régionale du Bianco comptent se mettre au diapason de la stratégie nationale de lutte contre la corruption. Tous les chefs d’établissement et directeurs ont été présents à la signature. Le Bianco a été représenté par son directeur, assisté par quelques collaborateurs.

Suite à la signature, un atelier a été organisé avec ces responsables, les chefs de mentions et de services, ainsi que des représentants des étudiants.  Cela afin de discuter de l’application de la convention, sous la direction technique des employés du Bianco dirigés par leur chef. Il a été question de voir quels sont les types de corruption qui peuvent avoir lieu à l’université et de mettre en place, au plus tard en octobre, de Cellules anti-corruption dans chaque établissement et direction, avec des représentants de chaque entité existante.

En attendant, tout le monde attend avec impatience à ce que le ministère de tutelle prenne en considération les revendications du Seces, en vue de permettre une reprise des activités pédagogiques et de recherches.

Rakoto

News Mada0 partages

50e Anniversaire de la FJKM: clôture du jubilé à Toamasina

Sous l’égide de son président, le pasteur Irako Ammi Andriamahazosoa, la clôture de la célébration du 50e anniversaire de l’Eglise de Jésus Christ à Madagascar (FJKM) s’est déroulée à Toamasina durant ce weekend. Elle coïncide également avec la commémoration du 200e anniversaire de l’arrivée des missionnaires de la London missionnary society (LMS) dans la Grande île.

Le choix de la ville de Toamasina n’est pas le fruit du hasard. C’est dans la capitale des Betsimisaraka qu’a été déclarée la naissance de la FJKM en 1968. C’est également dans cette ville que les premiers missionnaires londoniens David Jones et Thomas Bevan ont débarqué à Madagascar, le 18 août 1818, pour leur mission d’évangélisation, sous le règne de Radama I.

La célébration a été placée sous le thème « N’aie donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur ». Différentes activités ont été au programme pour marquer ces événements, entre autres, des messes et des conférences thématiques, des activités culturelles et sportives, en particulier le match amical de football où pasteurs FJKM et prêtres de l’église catholique se sont affrontés à titre de renforcement de l’œcuménisme. Cela sans oublier le « Fitetezam-pasika » qui consiste à visiter les lieux du débarquement des ces deux premiers missionnaires de la LMS.

Stèle commémorative

Le clou de cette jubilée fut l’inauguration d’une stèle commémorative. Cela s’est traduit par la construction d’un campus pastoral portant le nom de David Jones à Toamasina. Ce bâtiment à étage est composé de dix salles de classes. Un autre immeuble de trois étages, comportant plusieurs salles de classes et une grande salle de conférence pouvant accueillir 300 personnes, a également été bâti à l’école théologique d’Ivato Antananarivo.

A travers cette stèle commémorative, la FJKM se fixe comme objectif de sortir chaque année une centaine d’élèves pasteurs.

Sera R.

News Mada0 partages

Acces a l’eau dans le sud: le bidon de 20 litres à 1.500 ariary

Dans la commune de Tanandava Sud, district d’Amboasary, le bidon de 20 litres d’eau s’achète à 1.500 ariary. « Ce prix n’a cessé d’augmenter au fil des années, passant de 500 ariary, il y a trois ans, à ce prix actuellement », s’est plaint, la semaine dernière, le maire de Tanandava.

Peuplée de 17.580 habitants, dont 55% de femmes, la commune connait toujours un faible taux d’accès à l’eau potable. Ce qui oblige la population à utiliser les eaux de surface. Ces dernières sont pourtant non seulement insalubres mais ont également un goût de salinité suite à l’infiltration de l’eau de mer.

Par conséquent et suite à l’irrégularité pluviométrique depuis la nuit des temps, l’eau revêt une importance particulière et trouve toute sa valeur dans cette partie de la Grande île.

Projet Pacarc

Afin de renforcer les capacités d’adaptation et de résilience des communautés vulnérables, face aux changements climatiques, le Projet d’amélioration des capacités d’adaptation et de résilience des communautés rurales (Pacarc) a réhabilité un puits équipé d’une pompe manuelle au profit du Fokontany de Tanandava I, de la commune de Tanandava Sud.

Evalués à 4.250.000 ariary, les travaux ont été financés conjointement par le Fonds mondial pour l’environnement et le Pnud. Cette réhabilitation est mise en œuvre par le ministère de l’Environnement, de l’écologie et des forêts (MEEF) à travers le Bureau national de coordination du changement climatique (BNCCC), si l’Unicef a assuré la réalisation des travaux.

Un comité de gestion de puits a été mis en place et des techniciens ont été formés pour la maintenance des pompes afin d’assurer la pérennité de l’ouvrage.

 

Sera R.

News Mada0 partages

Proliferation des armes a feu: sévère mise en garde de la police

Une lutte sans merci. Outre la lutte contre la corruption, le grand banditisme et les kidnappings, la lutte contre la prolifération des armes à feu figure également parmi les priorités du ministre de la Sécurité publique.

Le ministre de la Sécurité publique, le contrôleur général de police Erick Michel, a fait savoir que la police sera intransigeante dans cette lutte. Ce fut au cours de la cérémonie de présentation au drapeau des élèves agents de police et élèves inspecteurs de police, vendredi, à l’Ecole nationale des inspecteurs et agents de police (Eniap) d’Antsirabe.

«Il y a trop d’armes en circulation. C’est l’une des principales sources d’insécurité. La saisie d’armes de guerre après l’accrochage avec les kidnappeurs à Anosivavaka Ambohimanarina en est la preuve. Il faut y mettre un terme. Certes, c’est une action continue, aussi bien pour la police que pour la gendarmerie, mais on va la renforcer davantage. Les bandits sont prévenus. Aucune tolérance ne sera admise, qu’ils soient des éléments des forces de l’ordre ou des civils», a indiqué le ministre. En ce qui concerne la tentative de kidnapping qui a eu lieu à Anosivavaka Ambohimanarina, il a fait savoir qu’une enquête est ouverte en vue de déterminer l’origine des armes saisies.

Le haut fonctionnaire de police a également touché un mot sur la corruption impliquant des policiers. «On parle surtout de la corruption sur la route. Nous avons mis en place un dispositif en vue de la combattre. D’ici peu, on connaîtra les résultats», a-t-il conclu.

Mparany

Présentation au drapeau de la promotion Fenitra

En présence d’une nombreuse assistance, la cérémonie de présentation au drapeau des élèves inspecteurs de police et élèves agents de police s’est tenue vendredi, à l’Eniap d’Antsirabe.

Composée de 1.102 élèves (100 inspecteurs dont 8 femmes et 1.002 agents de police), cette promotion a été baptisée Fenitra. Ces policiers ont suivi une Formation commune de base (FCB) de 45 jours, une étape cruciale qui marque le passage de la vie civile à la vie militaire.

En plus des «chaleureuses félicitations» lancées à l’endroit de ces futurs policiers, le commissaire principal de police Talily Damy, directeur de l’Eniap, a rappelé la devise de l’école «discipline et persévérance». «L’objectif en est d’avoir des policiers dignes, disciplinés et professionnels», a-t-il précisé.

Le ministre de la Sécurité publique a, pour sa part, fait comprendre que malgré la forte pression durant la FCB, les 1.102 membres de la promotion ont résisté. Il a également rappelé le sens de l’engagement qu’ils ont pris.

Une minute de silence a par ailleurs été observée en mémoire d’un élève ayant perdu la vie durant la formation.

News Mada0 partages

Mort d’un Reunionnais a Ankadivato: la famille fait appel à la justice française

La famille du photographe William Childéric, mort assassiné en avril dernier, à Ankadivato, veut que l’enquête sur l’affaire ne soit pas encore clôturée contrairement à ce que les autorités malgaches prévoient de faire, boucler l’enquête en septembre prochain. Elle fait appel à la France pour poursuivre l’enquête.

Le photographe réunionnais William Childéric a été assassiné chez lui à Mangarivotra, Ankadivato, en avril dernier. Il a été poignardé au niveau de sa tête par son propre élève, un jeune homme de 21 ans, qui a occupé la place d’assistant du réunionnais. Piégé par la police, la nuit même des faits, l’apprenti photographe a été capturé et placé en garde à vue durant laquelle il a reconnu son crime à l’issue des enquêtes engagées par les policiers de la brigade criminelle. Ainsi, le jeune homme aurait déclaré avoir été obligé de commettre le meurtre. Des inconnus l’auraient accosté alors qu’il allait à son habituel cours de photographie chez son instructeur. Les individus l’auraient forcé à tuer William tout en lui remettant l’arme du crime. Et au cas où le jeune homme n’aurait pas suivi les consignes, ce serait lui qui allait se faire tuer. Après avoir commis l’acte, le jeune homme aurait pris la fuite tandis que la bande aurait cambriolé la maison.

Affaire non éclaircie

Après quatre mois du drame, les autorités malgaches ont prévu de clôturer le dossier. Le meurtrier sera jugé en septembre prochain. Cependant, la famille de William, étant convaincue que  le meurtre n’a pas tout à fait été élucidé, demande que l’enquête soit relancée. L’avocat qui représente la famille de William Childéric, Me Georges-André Hoarau, a adressé un courrier en ce sens au procureur de la République à Paris pour que la justice française puisse entendre certains témoins.

Recueillies par ATs.

News Mada0 partages

Maroantsetra: efa mitentina 1 600 000 Ar ireo vola sandoka miparitaka

Voasambotry ny zandary tao Maroantsetra, ny herinandro teo ireo telo lahy mpanaparitaka vola sandoka. Mody mividy sigara ry zalahy, avy eo mahazo famerim-bola madio…

Miparitaka ny vola sandoka amin’ny taratasim-bola 20 000 Ar ao amin’ny distrikan’i Maroantsetra, faritra Analanjirofo. Raha ny angom-baovao, miha avolenta hatrany ny fanamboarana vola sandoka ary tena manahirana ny fanavahana azy amin’ny vola tena izy. Efa miala amin’ny fanamboarana vola sandoka 10 000 Ar sy 5 000 Ar koa ireo mpanao izany fa 20 000 avy hatrany Ar no kirakirain’ireo mpikirakira vola sandoka. Mitaraina, noho izany, ireo mpivarotra ao Maroantsetra, indrindra amin’ny fiakaran’ny lavanila, jirofo izay mahatonga ny fivezivezen’ny vola marobe any an-toerana. Maro ireo olona tonga nanao fitarainana tany amin’ny zandary noho ny fisian’ity vola sandoka miparitaka ity. Vokatr’izay fitarainan’ny mpivarotra maromaro izay, nanao fikarohana avy hatrany ny zandary ka sarona ireo telo lahy avy any Mananara Avaratra mpanaparitaka vola sandoka ary mbola sarona tany amin’izy ireo koa ny vola sandoka mitentina 1 tapitrisa Ar sy vola efa voadio maherin’ny iray 1 tapitrisa Ar. Nampiahiahy ny fihetsik’izy telo lahy ireto ka niroso tamin’ny fisamborana azy ireo ny zandary. Nandritra ny famotorana no nilazan-dry zalahy fa efa nahatrara 1 600 000 Ar ny vola sandoka efa voaparitak’izy ireo. Nahitana fonosana sigara marobe tao anaty sakaosin’izy ireo nandritra ny fisavan’ny zandary. Nambaran’izy telo lahy fa isaky mandalo mpivarotra ry zalahy avy ao Maroantsetra hatrany Mananara, mividy sigara iray fonosana amin’ny vola 20 000 Ar ka mahazo famerim-bola madio. Toy izany hatrany ny fanaon’izy ireo.

Sajo sy J.C

News Mada0 partages

Toliara: nidoboka am-ponja ireo jiolahy namaky mpivarotra volamena

Nidoboka am-ponja, ny herinandro teo, ireo jiolahy roa tompon’antoka tamin’ny famakiana trano fivarotana sy mpanefy firavaka volamena ao Bazar Be Toliara. Araka ny fampitam-baovao avy any an-toerana, jiolahy dimy nirongo fitaovam-piadiana mahery vaika no tompon’antoka tamin’ity fanafahana ity. Mody niditra voalohany nanontany entana tao amin’ilay magazay ny vehivavy iray. Nahavariana tamin’ity fanafihana ity ny nahafantaran’ireo mpanafika ny toerana rehetra mombamomba ilay trano hatramin’ny toerana misy ny fanalahidin’ny vatamafihidy ary ny fisian’ny toerana misy ny foiben’ny fitahirizana ny fakan-tsary mpanara-maso io toeram-pivarotana io. Nongotan’ireo jiolahy koa ny toerana misy ny feo fanairana raha misy manafika ao amin’ity toeram-pivarotana ity. Vokany, lasan’ireo mpanafika, nandritra ity fanafihana ity, ny firavaka marobe mitentina 150 tapitrisa Ar. Araka ny fanazavana, toy ireny tompon-trano ireny mihitsy ny fihetsik’ireo mpanafika nandritra ity fanafihana ity. Manahy ny tompon-trano fa mpiasa ao amin’ny magazay ihany ahina voalohany amin’ity raharaha ity ka niaingan’ny famotorana nataon’ny polisy. Olona roa nohadihadiana ka naiditra am-ponja rehefa avy natolotra ny fampanoavana. Tsy mbola hita kosa ireo jiolahy tompon’antoka amin’ity raharaha ity.

CMS

News Mada0 partages

Fifaninanana hira amin’ny fiteny frantsay: 27 ireo hiatrika ny dingan’ny manasa-dalana

Iray amin’ireo foibe kolontsaina miezaka maneho ny talenta miafina ananan’ny tsirairay ny Alliance française. Anisan’ny hetsika iray manasongadina izany ny fifaninanam-pirenena ho an’ny hira amin’ny fiteny frantsay.

Notontosaina, ny faran’ny herinandro teo tetsy amin’ny Alliance française Andavamamba, ny fihainoana ireo mpifaninana 66 niatrika ny fifanintsanana voalohany amin’ny hira amin’ny fiteny frantsay, ho an’ny eto Antananarivo. 27 tamin’izy ireo no voafantina hiatrika ny dingan’ny manasa-dalana. Mizara ao anatin’ny sokajy roa izy ireo ka ny efatra, avy ao amin’ny sokajin’ny mpamorona. Ny hira amin’ny fiteny frantsay noforonin-dry zareo ireo ihany no nohirainy teny an-tsehatra. 23 kosa ny tafakatra avy ao amin’ny sokajy faharoa. Ity sokajy ity kosa, ahitana ireo mamelona ny hira amin’ny teny frantsay efa misy. Alohan’ny 24 aogositra izao izy 27 mianadahy no hisafidy sy hanolotra ireo hira handraisany anjara amin’ny dingan’ny manasa-dalana hotontosaina ny 26 aogositra izao. Hotanterahina ny 3 septambra kosa ny famaranam-paritra ho an’Antananarivo. Marihina fa samy ahitana ity fifaninanam-pirenena ho an’ny hira amin’ny fiteny frantsay ity avokoa ny Alliance française manerana an’i Madagasikara. Noho izany, hiatrika ny famaranana eto Antananarivo, ny 23 septambra, avokoa ireo nahatafita ny dingana rehetra avy any amin’ny faritra.

Ny soa fianatra

Fahendrena ananan’ny Malagasy ny hoe « Ny soa fianatra ». Tsy fakana tahaka befahatany ny ataon’ny vahiny akory fa fisintonana lesona ho an’ny tontolon’ny zavakanto sy ny kolontsaina malagasy ny tahaka itony. Ekena fa manao ezaka ho fampiroboroboana ny kolontsain’ny firenena misy azy ny vahiny, saingy tsy azo lavina fa mifanindran-dalana amin’izany ihany koa ny « fambolena » tsikelikely ny kolontsainy « hilomanosan’ireo firenena misy azy ».

… Raha variana sy dedaka alohan’ny tompony ny firenena iharan’izany, ho very tanteraka ny kolontsainy sy ny momba azy rehetra. Tranga mahazo ny ankamaroan’ny firenena voazanaka io… Mbola mitohy hatramin’izao izany… Ny mpahay tantara milaza fa « fanjanahantany amin’ny endriny vaovao » ny tahaka izany !

Raha fampandrosoana ny kolontsaina indray no jerena, maninona raha mba manao ezaka toy izao ny tontolon’ny hira malagasy. Ny soa ange fianatra e!

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Dihy ankehitriny: hampahafantatra ny teknika « Jak » i J.C Bardu

Ho an’ny mpankafy dihy ankehitriny, tsy vitsy ny hetsika azon’izy ireo hisafidianana, mandritra ity fotoam-pialan-tsasatra ity, indrindra, raha te hanampy fahalalana mahakasika izany. Anisan’izany, ohatra, ny atrikasa iarahana amin’ilay teratany goadelopeanina, i Jean-Claude Bardu, etsy amin’ny Cemdlac Analakely, manomboka ny 10 septambra.

Hampiavaka ny fiofanana ny fampahafantaran’ity mpanao soradihy ity ny teknika antsoiny hoe « Jak ». Teknika fandihizana, noforoniny tamin’ny alalan’ny fikarohana, izy ity ary ahitana fifangaroana dihy telo samy hafa : ny jazz, ny afro ary ny dihy avy any amin’ny faritra Karaiba any.

Tsy vahiny eto Madagasikara i Jean-Claude Bardu. Tato anatin’ny fito taona izay, nandalo teto hatrany izy, isan-taona, araka ny nambaran’i Nirina, ao amin’ny kaompania Dinirina. Vokatr’izay fandalovany matetika, mizara traikefa, izay ny fiaraha-miasa eo amin’ireto samy mpanao soradihy ireto.

Misy ny fampisehoana homanin’izy ireo, hoentina hitety toerana samihafa, hatrany ivelany any, amin’ny taon-dasa. Tafiditra ao anatin’ny fanomanana izany indrindra ny « résidence de création » na fivahiniana arahina famoronana, nataon’i Nirina sy i Jean-Claude Bardu, tany Goadelopy, nandritra ny roa volana.

Hitohy eto Madagasikara ny dingana faharoa amin’ny fanomanana ity seho ity, amin’io septambra io. Mandritra io ny hanatanterahana ity atrikasa, fizarana traikefa, ity.

Landy R.

News Mada0 partages

Kitra – «Poule des As 2018»: mbola resy fanintelony ny Elgeco Plus

Tsy mbola nihiratra ny masoandro ho an’ny Elgeco Plus Analamanga, eo amin’ny fiadiana ny “Poule des As”, taranja baolina kitra. Mbola resy fanintelony indray mantsy izy ireo. Mitarika vonjimaika kosa ny Fosa Jr Boeny.

Nitohy, omaly alahady, ny andro fahatelo eo amin’ny fiadiana ny “Poule des As”, taranja baolina kitra. Dingana farany eo amin’ny fifanintsanana hiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara. Tetsy amin’ny kianja Vontovorona, resin’ny Cnaps Sport, tamin’ny isa mazava 3 no ho 1, ny Elgeco Plus.

Baolina telo tafiditra teo amin’ny fizaram-potoana voalohany avokoa. Nosantarin’i Eric izany, teo amin’ny minitra faha-11, narahin’i Lalaina indray telo minitra taorian’izay ary nofaranan’i Kalusha, tany amin’ny minitra faha-40. Nanjakan’ny Cnaps Sport ny fihaonana, teo amin’ny fizaram-potoana voalohany.

Niezaka sy nanarina ny fahavoazany kosa ny Elgeco Plus teo amin’ny tapa-potoana faharoa. Nanindry ry Bela sy ry Safidy, saingy tsy nety nahita ny mason’haraton’i Leda mihitsy. Nisy mihitsy aza ny baolina tokony ho matin-dry zalahy, saingy nidona tamin’ny tsatoby izany. Tetsy ankilany, nitsitapitapy ny fanafihan’ny Cnaps Sport izay efa nanomboka nanidy trano fotsiny. Efa tany amin’ny minitra faha-88 vao nahafaty ny baolina tokana ho azy ny Elgeco Plus, tamin’ny alalan’i Dino. Tsy mbola manana isa izany ny ekipan’Analamanga, hatreto, izay resy fanintelony.

Samy navotan’ny “penalty”

Tany amin’ny kianja Velodrome Antsirabe indray, nisaraka ady sahala, 1 sy 1, ny Fosa Jr Boeny sy ny FC Vakinankaratra. Ry zareo mpampiantrano no nanokatra ny isa, teo amin’ny minitra faha-19, rehefa nahazo “penalty” ka tafiditr’i Xavier. Hita somary sahirana ny mpilalaon’ny Fosa Jr noho ny haratsian’ny kianja. Na izany aza, nahatafiditra baolina ihany izy ireo, mbola tamin’ny alalan’ny “penalty” ihany, izay matin’i Baggio, teo amin’ny minitra faha-39.

Nanindry ny Fosa Jr, teo amin’ny fizaram-potoana faharoa, saingy tsy nety nahatafiditra baolina intsony.

Mitarika amin’ny isa 7 ny Fosa Jr Boeny, arahin’ny Cnaps Sport amin’ny isa 4. Fahatelo ny FCV Vakinankaratra, manana isa 4, ary farany ny Elgeco Plus, tsy mbola nitoko.

Hitohy ny 2 septambra ho avy izao ny andro fahefatra ka handray ny FCV any amin’ny kianja Rabemananjara ny Fosa Jr Boeny ary hanafika ny Elgeco Plus etsy Mahamasina kosa ny Cnaps Sport.

 

Tompondaka

News Mada0 partages

Rugby – «Amboaran’ny filoha» : lasan’ny ligin’Atsinanana ny 1 tapitrisa Ar

Tontosa, omaly alahady teny amin’ny kianja Makis Andohatapenaka, ny fiadiana ny «Amboaran’ny filoha», taranja rugby ho an’ny faritra. Nandrombaka ny fandresena, tamin’ity andiany voalohany ity, ny ligin’Atsinanana, rehefa nandresy an’i Diana, tamin’ny isa 24 no ho 19, ka nahazoany ny lelavola 1 tapitrisa Ar.

Niady ny fihaonana teo amin’ny fizaram-potoana voalohany. Nitarika anisa, 6 no ho 3, ny ekipan’i Diana, teo amin’ny 20 mn voalohany. Niezaka nanindry sy nifehy ny lalao kosa taorian’io ny Atsinanana ka sahala vetivety foana izany. Tsy nahakivy ny Diana izany fa mbola niezaka hatrany ry zalahy nanafika.

Nahitam-bokany izany satria nahatsara “hors jeu” izy ireo, teo amin’ny minitra faha-36, ka nitarihany, tamin’ny isa 9 no ho 6. Io isa io no nentin’ny roa tonta niala sasatra..

Nivadika tanteraka anefa ny lalao teo amin’ny fidirana faharoa satria nofehezin’Atsinanana tanteraka ny lalao. Totoafo ny fanafihana nataon-dry Justin sy ry Dori hany ka nisesy ny “hors jeu” sy ny baolina nentin-tanana maty. Lesoka teo amin’i Diana kosa ny havizanana, hany ka sahirana izy ireo nanakana ny tosika nataon’Atsinanana. Na izany aza, nahatonga baolina nentin-tanana sy nahatsara “coup de pied de pénalité” ihany koa ry zalahy.

Manana vatana amin’ny filalaovana rugby ny ekipa roa tonta, saingy tsy ampy fihaonana. Na resy aza ry zareo avy any Diana, nahazo lelavola 500.000 Ar. Voahosotra ho mpilalao mendrika, tamin’ity, i François, mpilalao avy amin’izy ireo.

Nirava tsy lera, teo amin’ny fizaram-potoana faharoa, kosa ny lalao fiadiana ny laharana fahadimy, nikatrohan’ny TFA Anatihazo sy ny SCB Besarety, rehefa nitarika tamin’ny isa 17 no ho 6, ry zareo Besarety. Fihaonana, tafiditra amin’ny fiadiana ny “Amboaran’ny filoha”, ho an’ny ekipa federaly.

 

Tompondaka

News Mada0 partages

Rugby : «Aleo isika tsy hifamitaka», hoy ireo ligim-paritra

Nanao fanambarana miaraka ireo filohan’ny ligin’ny rugby avy any amin’ny faritra, ny asabotsy lasa teo, nandritra ny fivoriamben’ny federasiona, natao tao amin’ny efitrano Com Ivandry, mahakasika ilay taratasy nataon’izy ireo. Nitondra teny tamin’izany Ramanantsoa Eric (Hery Be), filohan’ny ligin’Atsinanana. “Aleo isika tsy hifamitaka eto. Fangatahana, “subvention” amin’ny federasiona no nanaovanay rehetra sonia fa tsy nisy resaka fanonganana na fangatahana fanalana ny filohan’ny Malagasy rugby. Navadiky ny sasany ho resaka hafa ilay izy, izay raisinay ho famadihana sy fisandohana. Noho izany, mitaky izahay ny hanasazian’ny minisitera izay mpanakorontana”, hoy izy. Nomarihiny fa tsy miditra velively amin’ny olan’Analamanga sy ny Malagasy rugby velively ireo ligim-paritra, noho izany, tsy manaiky ny fanakatonana ny kianja Makis, kasain’ny sasany hatao, satria fampandrosoana no tadiaviny fa tsy fanakorontanana.

Ankoatra izay, nolanin’ireo ligim-paritra nanatrika ny fivoriambe ara-potoan’ny Malagasy rugby fa tsy azo atao intsony ny mikarakara lalao, raha tsy ahazoana alalana avy amin’ny federasiona.

Nahazo fankatoavana indray

Tsiahivina fa mbola nomen’ireo ligim-paritra “quitus” 100 % indray ny mpitantana eo anivon’ny Malagasy rugby, taorian’ny fanaovana ny tatitry ny vola sy ny teknika, nandritra ny taom-pilalaovana 2018. Ligim-paritra fito ihany no afaka nanome io fankatoavana io. Nanatrika fotsiny ny telo fa tsy afaka nankato satria tsy nahavita ny fifaninanam-paritra, tany aminy. Tsy nantsoina kosa Analamanga noho ny sazy mbola mahazo azy ireo.

Nahazo ny fanampiana avy amin’ny Malagasy rugby, ny ligin’Alaotra Mangoro sy Antsinanana, noho ny ezaka nataon’izy ireo, teo amin’ny fampiroboroboana ny rugby, tany aminy. Izy ireo izay nahatafiditra mpilalao, ho ao anatin’ny Makis de Madagascar.

Nambaran’ny solontenan’ny minisiteran’ny Fanatanjahantena fa ara-dalàna ny fivoriambe natao.

 

Tompondaka

News Mada0 partages

Tahirimbolam-panjakana – Morondava: hatsaraina ny fampandehanan-draharaha

Notokanan’ny filoha Rajaonarimampianina sy ny minisitry ny Fitantanam-bola, Andriambololona Vonintsalama, ny faran’ny herinandro teo, ny birao vaovaon’ny Tahirimbolam-panjakana any Morondava. Nanatrika izany ny talen’ny Tahirimbolam-panjakana, Andriamanga Herivelo.

Hampiavaka ny renivohitr’i Menabe ny fisian’io trano vaovao io, amin’ny endriny, indrindra ireo fitaovana maoderina manara-penitra fampiasa ao anatiny manampy ny mpiasa ao aminy. « Tanjona ny hanatsarana ny fampandehanan-draharaha sy ny fomba fiasa eo anivon’ny Tahirimbolam-panjakana eto Morondava », hoy ny tale jeneraly, Andriamanga Herivelo.

Volan’ny Tahirimbolam-panjakana madiodio ny namitana ny asa, tafiditra ao anatin’ny fenitra fiarovana ny mpiasa sy ireo olona mivezivezy ao aminy, ny mpandray karama, ny mpisotro ronono, sns. Birao vaovao faha-17 izao notokanana any Morondava izao, hatramin’ny taona 2010. 28 ireo mpiasa ao aminy ankehitriny, araka ny ambaratongany avy, tarihin’ny « Trésorière générale », Ratsimbazafy Soanandrasana Suzy.

Mpikambana maro ao amin’ny governemanta ny nanatrika ny fitokanana : ny minisitry ny Fitaterana, Ralava Beboarimisa ; ny minisitry ny Asa vaventy, Andriantiana Ulrich ; ny minisitry ny Angovo, Rasoloelison Lantoniaina ; ny minisitry ny Tanora, i Tsitohara Faratiana ; ny minisitry ny Rano, Ravatomanga Roland.

Notokanana, tamin’io fotoana io, koa ny seranam-piaramanidina Resampa André, ao Morondava ihany. Seranana nasiam-panavaozana izy io ary heverina hatao seranana iraisam-pirenena.

 

R.Mathieu

News Mada0 partages

Fitohanana ao Moramanga: mila ahodina ivelan’ny tanàna ny lalam-pirenena

Sady renivohitra no sampanana i Moramanga. Renivohitra,satria mila azy Antananarivo, i Toamasina sy Alaotra. Mihaona ao avokoa ny lalana avy any amin’ireo toerana manan-danja ireo eto amin’ny firenena. Ny olana eo amin’ny fifamoivoizana, andro na alina, mitohana ny ao Moramanga noho ireo antony ireo.

Mbola miampy posiposy sy Bajaj ny fiarakodia maro isan-karazany, indrindra fa ny fiara vaventy. “Karazany mikatso ny fihodinan’ny fiainan’ny mponina, misy 60 000, ao amin’ity tanàna ity”, araka ny nambaran’ny ben’ny Tanàna, Rasolofonjatovo Ezekiela. “Eo am-pikarohana hevitra hampisy lalam-pirenena mihodina ivelan’ny tanàna, tsy handalovan’ireo fiarabe aty afovoan-tanàna mihitsy izahay izao”, hoy io ben’ny Tanàna io. Nitsotra izy fa vitsy ny loharanom-bolan’ny kaominina tarihiny ka tsy ahazoana manatanteraka izany faniriana izany.

Lasa any amin’ny kaominin’Ambohibary avokoa ireo orinasa tokony hianteheran’i Moramanga : ny Fanalamanga, ny Panomad, orinasa fanaovana bala ao Sahafitàna, sns. Tsy i Moramanga tampon-tanàna ihany no ipetrahan’izay olana izay fa Ambatondrazaka ihany koa. Asa izay ho hevitr’ireo hirotsaka hofidina filoham-pirenena ?

 

Rarivo        

Tia Tanindranaza0 partages

Firenena mikambana Nodimandry i Kofi Annan

Misaona ny firenena mikambana satria nodimandry teo amin’ny faha 80 taonany i Kofi Annan, Sekretera Jeneralin’ny Firenena mikambana (Onu) teo aloha ny sabotsy 18 Aogositra lasa teo tany Bern (Suisse).

 

 

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Tahirim-bola iraisam-pirenenaKolikolin’ny tetezamita no namotika ny toekaren’i Madagasikara

80 miliara dolara na 265 264 000 000 000 Ariary (1dolara=3315,80 Ariary) no vola very isan-taona aty Afrika noho ny kolikoly.

 

Manary vola 1,4 miliara dolara na 4 642 120 000 000 Ar isan-taona  farafaha ambaniny ny firenena afrikanina iray ahitana kolikoly. Taorian’ny fanonganam-panjakana tamin’ny taona 2009 ka nisian’ny tetezamita nandritra ny 5 taona no nisiana kolikoly betsaka sy fanondranana tsy ara-dalàna indrindra teto Madagasikara, araka ny tatitry ny tahirim-bola iraisam-pirenena. Nisy ny sazy iraisam-pirenena nahazo ireo mpitondra nanongam-panjakana tamin’izany ary hita ho samy nanararaotra nanao kolikoly sy nangoron-karena tamin’ny fanondranana ny harem-pirenena izy ireo. Rehefa izay dia niiba 0,5% isan-taona ny tahan’ny harinkaren’i Madagasikara ary nihozongozona tanteraka ny harifaobe (instabilités macro-économiques). Tsy nisy fandrosoana ary nirodana hatrany amin’ny sehatra sosialy noho ny fitantanana goragora nisy rehetra tamin’izany. Potika ny sehatra fandraharahana ary nihena hatrany ny fampiasam-bola natao ka niteraka fitotonganan’ny fidiram-bolam-panjakana. Noho ny tsy fisian’ny fanjakana marim-pototra dia tsy sahy nandoa hetra ny maro ka zara raha nisy 3% tamin’ny harinkarena faobe ny fampidiran-ketra. Ny mahagaga sy mampametra-panontaniana ny maro amin’izao dia toa modian’ireo olona nanao kolikoly sy namotika toekarena tamin’ny fanonganam-panjakana ireo fanina ny tantara ratsy nataony. Efa mieloelo ao daholo indray mantsy izy ireo ary lohalaharana tamin’ny filatsahan-kofidina. Nisesisesy koa tato ho ato ny fanambaran-dry mamba noana ny amin’ny ho mbola fanohanana an’ny olona nampitondra takaitra saro-tsaboina ny firenena. Hendry ny Malagasy ka afaka mandinika tsara ny tantara ary mahafantatra ny efa ho tokony fandrosoana nisy teto raha tsy nigafy ireo olona ireo. Ho voalohany avy any amin’ny farany ny firenena ary tsy hiarina intsony raha mbola ireo no hiverina eo indray !

Tsirinasolo

    

Tia Tanindranaza0 partages

RANGAHY HITA FATY

Rangahy iray tokony ho 70 taona eo ho eo no hita natsingevan'ny omaly maraina teny Anosivavaka Ambohimanarina. Tsy misy olona mahafantatra azy ety amin'ny manodidina ary tsy fantatra fianakaviana.

FAMORIAM-BAHOAKA

Reharehan’i Roland Ratsiraka ny famoriam-bahoaka vitany omaly teny amin’ny Coliseum Antsonjombe, izay nisaorany tao amin’ny tambajotra fesiboky sy nilazany fa tsy nizarana vola sy notaomina manokana, toy ny fanaon’ny sasany ny olona. Na izany na tsy izany, dia tsikaritra fa maro ireo zazakely tsy ampy taona tsy afaka ny hifidy akory tonga tetsy Antsonjombe, ary mety ho ny ampahatelony mihitsy aza. 

Tia Tanindranaza0 partages

Hotsarain’ny vahoaka amin’izay !

Fifidianana izao no malaza ary efa maro ireo kandida nandrotsaka ny dosieny ankoatra ireo hanatitra farany anio sy rahampitso.

 Papangolahy anaty katsaka ireo ka izay mivoaka iray babany avokoa. Raha ny hevitra dia samy manana ary mitombina fa samy nosoran-dreniny menaka ka tsy hatoro voanjo hadiana raha fampandrosoana ny firenena. Na ny ankamaroan’ireo kandida aza dia nisy ny efa nitondra sy nanana andraikitra teto amin’ny firenena, saingy maro no tsy nisy napoaka fa nanetry ny firenena aza no nataony. Misy nahay nandrodana, nandroba, nandoro ary ny mamotika ny efa nijoro no nataony, avy eo nangorona ny harena rehetra azo naorina, kanefa dia mbola mamita-bahoaka ho Mesia hanavotra ny firenena. Raha ny vola dia samy niomana ihany angamba fa ao no mety manana betsaka, ao ny eo ho eo ihany. Misy ny mety nanana sy manana ny azy madiodio, azo tamin’ny rariny toy ny ny mpanefoefo efa tany amin’ny taona 80-90 izay vao lasa mpitondra fa ao ireo tao anaty fitondrana tato anatin’ny 10 taona no nanangom-bola sy harena mihoapampana. Fa ny mampiavaka azy ity dia hifampitsara eo ny naongana sy ny nanongana ! ??

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

HIFARANA RAHAMPITSO

Hifarana rahampitso ny fe-potoana ahafahan’ireo mitetika ho kandida ho filoham-pirenena mametraka ny dosie maha kandida azy ireo.

Hatreto moa dia miisa 15 no efa nametraka izany.

TSY AMPY VOLA

Fantatra ankehitriny  fa misy tamin’ireo maniry ny ho kandida ho filoham-pirenena no tsy manana ilay vola tokony ho alohany mitentina 50 tapitrisa ariary akory. Na ny mpanara-baovao aza ankehitriny dia be no mino fa isan’izany ireo efa nahavoatitra ny dosieny.

MISITRI-BELONA

Ry Doudou na Tolojanahary Maharavo sy ny tariny moa izany dia mbola misitri-belona any amin’ny misy azy any ihany hatramin’izao. Fandaharan’asa farany nolazainy fony izy mbola nipoitra ny hoe hitety faritra hanao fanabeazana ny olom-pirenena mikasika ny andraikiny amin’ny fifidianana. Tsy hita anefa izay akon’izany hatramin’izao.  

 

Tia Tanindranaza0 partages

BASIKETY

Voka-dalao andro faharoa fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara any Nosy-be :

Veterans Vehivavy

VIBB'S (Vakina) # FOBB (A/manga) : 21 – 17  ;  COMMUNE (Diana) # ABBCM (Al/Man): 65 – 30  ;  SCF FInance (Boeny) # BCFA (Diana): 71 – 47  ; ASCUT (A/nanana) # ASF (A/manga): 30 – 48 

 

U14 Zazavavy

SEPA (Bongolava) # BCNA (A/manga):  25 – 13 ;  CRJS (A/nanana) # JCBA (A/manga): 53 – 60 ;  MBALL (A/manga) # ASCUT (A/nanana): 49 – 38 ;  N'JIT (Sava) # SEPA ABM (Boeny): 29 - 38

 

U14 Zazalahy

ASCUT (A/nanana) # JCBA (A/manga): 79 - 52

JSB (Boeny) # BCSM (A/manga): 35 - 30

COSMOS (Diana) # FANDREFIALA:  39 -53

 

 

BAOLINA KITRA

 

Araka ny filaharana farany navoakan’ny FIFA tamin’ny herinandro lasa teo iny dia mitana ny laharana voalohany maneran-tany eo amin’ny baolina kitra ankehiriny i La Frantsa manana isa 1726 ary niakaratra laharana 6 be izao. Faharoa manaraka azy i Belgique isa 1723. Fahatelo i Brezila manana isa 1657 nidina filaharana 1. Croatie sy Uruguay no laharana faha-4 sy faha-5 manana isa 1643 sy 1627.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vovonan’ny tanora MalagasyHitondra ny anjara birikiny amin’ny fampandrosoana

Nampahafantarina tamin’ny faran’ny herinandro lasa teo ny fijoroan’ny plateforme MG ikambanan’ny ireo tanora sy fikambanana maro samihafa mivondrona ho amin’ny fampandrosoana an’i Madagasikara.

 

Lasa fomba ivelany sy fahazarana fotsiny ny fidradradradrana ny amin’ny fampandrosoana fa tsy misy fijoroana sy fandraisan’andraikitra ka izany no antony nananganana ity vondrona ity araka ny tatitra nataon’dRamatoa mpikambana ao amin’ny plateforme MG. Misy ny tetik’asa sy fandaharan’asa ho tanterahin’izy ireo tahaka ny fampianarana ny tanora hiompana bebe kokoa amin’ny sehatra famoronana asa. Eo ihany ny fanabeazana ny tanora sy ny olom-pirenena hahay handray andraikitra amin’ny ho aviny ary hahafantatra ny zo sy ny adidiny amin’ny tanindrazana. Marihina fa tsy antoko politika ary tsy manana kandida tohanana ity vondrona mijoro ara-panjakana ity. Ahitana sokajin’olona samihafa tahaka ny mpandraharaha,mpahay toekarena, mpanao gazety,mpianatra eny fa hatramin’ny olon-tsotra moa ity fikambanana ity ary mbola miantso hatrany izay tia tanindrazana hanatevina azy ireo.

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Baolina kitra « Poule des As »Voatanan’ny Fcv ady sahala ny Fosa Juniors

Voatan’ny Fcv Vakiankaratra ady sahala 1-1 omaly alahady 19 aogositra tao amin’ny kianja Velodrôme Antsirabe ny Fosa Juniors Boeny izay mbola mitarika an’isa ihany aloha ankehitriny eo amin’ny filaharana vonjimaika ankapobeny taorian’io andro faha-3-n’ny “Poule des As”

Tia Tanindranaza0 partages

Fanadinana CEPE teny AtsimondranoTafakatra 80,23 % ny salam-pahafahana

Tsy niandry ela fa nivoaka ny sabotsy teo ihany koa ny voka-panadinana CEPE ho an’ny fari-piadidiam-pampianarana Atsimondrano. Tafakatra 80,23 % ny vokatra raha araka ny fanadihadiana natao raha 56,68 % tamin’ny taon-dasa.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kung-Fu Wisa MalagasyTontosa ny zaikabe 2018

Nahatontosa ny zaikabe fanaony isan-taona tetsy amin’ny Lapan’ny Fanatanjahantena Mahamasina omaly alahady 19 aogositra 2018 ny Kung Fu Wisa Malagasy tarihan’ny mpandrindra jeneraliny, Grand maitre Avoko Rakotoarijaona.

Tia Tanindranaza0 partages

Rugby Amboaran’ny Ben’ny tanànaLavon’ny Uscar 26 -23 ny 3fb

Nitohy tetsy amin’ny kianjan’i Mahamasina tamin’ireo lalao fihantsiana 4 notanterahina omaly alahady 19 aogositra ny fifaninanana rugby à XV fiadiana ny Amboaran’ny Ben’ny tanànan’Iarivo andiany voalohany.

Tia Tanindranaza0 partages

Fanambaran’ny FFKM“ Aoka ho marina sy madio ny fifidianana ! ”

Nanao fanambarana lehibe ny FFKM (Fiombonan’ny Fiangonana Kristianina eto Madagasikara) nandritra ny Ivon’ny Jobily fankalazana ny faha-50 taonan’ny FJKM tany Toamasina ny faran’ny herinandro.

 Ny fampiasanao ny zonao hifidy dia fandraisana andraikitra amin’ny fampandrosoana ka tandremo, tandremo ary tandremo ny tsy mifidy fa efa namoaka didy aman-dalàna ny tompon’andraiki-panjakana, hoy ny FFKM tamin’ny alalan’ny Pastora Rakotonirina David, Filohan’ny FLM. Mampahatsiahy ny FFKM fa hisy ny fifidianana fihodinana voalohany amin’ny 7 novambra, ary ny 19 desambra kosa ny fihodinana faharoa. Tanteraho ny adidintsika, ary aoka hotandrovina toy ny anakandriamaso ny fandalana sy ny fanajana ny fahamarinana fa raha sanatria misy tsy fitovian-kevitra, tsy fitoviam-pijery, tsy fitoviana fomba fiasa, fanaovana zavatra tsy marina, dia tsy zakan’ity firenena ity intsony ny miditra anaty korontana na krizy vaovao, hoy ny FFKM. Manao antso avo amin’ny tompon’andraiki-panjakana ihany koa dia ny ao amin’ny governemanta sy ny ao amin’ny CENI mba hotandrovina mihoatra ny anakandriamaso ny fitantanana ity fifidianana ity amin’ny fahamarinana manomboka amin’ny lisitra ka hatramin’ny famoahana ny vokatra. Manao antso avo amin’ny mpikamban’ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) hitandro ny fitantanana ny fifidianana. Fifaninanana no hataonareo hahafahana mampandroso ny firenena ka aoka hifanaja sy hitandro ny hasorobidin’ity firenena ity, ka tsy hifandrafy fa hiezaka hitondra fampandrosoana ho an’i Madagasikara, hoy ny hafatra.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Irako Andriamahazosoa Ammi“Mahereza fa ny olana misy foana…”

Nankalazaina tany Toamasina ny 12 hatramin'ny 19 aogositra ny ivon’ny jobily faha-50 taonan'ny FJKM sy ny faha-200 taona nahatongavan'ny LMS (London Missionary Society) teto Madagasikara.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tranon’ny fiadiadian’ny faritra Alaotra MangoroMisy resaka tsy mazava ny fitantanana azy…

Samy gaga ireo rehetra nandalo teo amin’ny biraon’ny faritra Alaotra-Mangoro raha nahita olona niasa manamboatra ilay trano vao notokanana tsy ela akory izay.

 

 Nambaran’ny lehiben’ny faritra fa fotodrafitrasa ho amin’ny fisandratana. Niesona hatramin’ny fitondram-panjakana foibe izay notarihan’ny filoha ny antenimieran-doholona Rivo Rakotovao tamin’ny fitokanana ilay fotodrafitrasa. Zavatra kitoatoa tahak’izao ve zany no hiaingana ilay fisandratana. Tsy misy lamina mazava fa tandrametaka sy tsy manaraka ny fenitra maha trano azy. Tsaroana etoana ireo tranon’ny “Analogue”, izay nihazakazahana fotsiny ny fanaovana izany fa tsy voadinika mialoha ny mety ho sarany sy ireo mety afaka hisitraka izany. Ankehitriny ny kadradraka sy ireo fianakavian’ny lehiben’ny faritra no migalabona amin’ny trano. Ny sasany ary efa manomboka misy fahasimbana. Mampanahy be ny ihany arak’izany ny mety ho fahatezahana ity Tranoben’ny tangorona ity.

  Niry A

 

Tia Tanindranaza0 partages

Paositra MalagasyNanokatra ny taom-pilalaovana 2018

Nosokafana ofisialy teny amin’ny kianja Akamasoa Ambohimahitsy tamin’ny sabotsy 18 aogositra 2018 ny taom-pilalaovana 2018 ho an’ny sehatra fanatanjahantena eo anivon’ny Paoma « Paositra Malagasy » Antananarivo.

 

 Hoentina indrindra hanamafisana ny fiombonan’antoka amin’ny asa sy ho fitaizana ny mpiasa no fototry ny hetsika. Taranja 5 no voafaritra hifaninanana dia ny baolina kitra, Volley-ball, basikety,  Atletisma ary tennis ambony latabatra .Nisolontena ny ministra Maharante Jean de Dieu tamin’io fotoam-panokafana io ny sekretera jeneralin’ny MPTDN, Briand Andrianirina izay mpilalaon’ny ASPTT Sandrandahy tamin’ny 1990-91 ka nilaza fa hitarina ho lalao nasional ity hetsika ity amin’ny taona ho avy 2019 fa tsy hatokana hoan’ny mpiasa eto Antananarivo fotsiny. Nanolotra 3 tapitrisa ariary hikarakarana an’ity fifaninana ity avy amin’ny anaran’ny ministra Maharante Jean de Dieu ny lehilahy tamin’izany .

Ntsoavina Evariste

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vehivavy TIM ao Mahavatse-I ToliaraVonona hanohana ny filatsahan’ny Prezida Marc Ravalomanana

Manambara ny fahavononany hanohana ny filatsahan’i Prezida Marc Ravalomanana hofidiana ho filoham-pirenena amin’ny 7 novambra izao ny Fikambanam-behivavy TIM sy ny renim-pianakaviana ao amin’ny Boriborintanin’i Mahavatse-I Toliara.

Tamin’ny fitsidihana nataon’Atoa Sazalahy  Tsianihy REG-TIM Atsimo Andrefana sy Atoa Mosa DIS-TIM Toliara-I, ary Atoa Celyn, mpandrindra ny JEUNE-TIM ao Toliara tany an-toerana ny zoma teo no nanambaran’izy ireo izany. Faly dia faly anefa izy ireo rehefa nilazan’Atoa Sazalahy Tsianihy fa hilatsaka hofidiana ho filoham-pirenena tokoa ny  Prezida Marc Ravalomanana amin’io  07 novambra 2018 ho avy io. Toky no homenay, hoy ny Fikambanam-behivavy sy ny renim-pianakaviana fa hanentana ny vehivavy rehetra ianjadian’ny fangirifiriana toa anay izahay mba hiara-dia aminay hanohana ny Prezida Marc Ravalomanana hiverenan’ny filaminana mba hampilamin-tsaina anay kibo nifonosana ary manentana sy manao antso avo ho an’ny renim-pianakaviana sy ny vehivavy rehetra manerana  ny Nosy mba hanohana ny Prezida Marc Ravalomanana ihany koa.

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

DadafaraHo kandida indray

Tany Bateravola, Fianarantsoa, tany niaviany ny sabotsy teo no nampiezinezenan’i Joseph Martin Randriarimampionona na dadafara, izay filoha mpanorina ny antoko RTM na “refondation totale de Madagascar”,

 

 fa ho kandida fanindroany ho filoham-pirenena indray izy. Raha tsiahivina dia efa tao anatin’ireo kandida miisa 33 tamin’ny taona 2013 izy ary nahatafaverim-bola ihany. Araka izany dia tsy miova ny fomba fijery politikan’ity mpanao politika mpandraharaha ity dia ny filana fanorenana tanteraka an’i Madagasikara. Andrasana na ho nio no hanaterany ny dosieny na rahampitso.

 

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

T-Shirt sy Polo propagandy5000 Ar ka hatramin’ny10.000 Ar ny singany

Iray volana mahery eo ho eo sisa no fotoana hahafahan’ireo kandida hilatsaka hofidiana amin’ny fifidianana Filoham-pirenena mikarakara ny ho enti-manana amin’izany.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Dr Jules EtienneHiady amin'ny fampanambadiana ny zaza tsy ampy taona

Simba tanteraka ny hasin'ny vehivavy Malagasy hoy ny dokotera Jules Etienne anisan'ireo kandida amin'ny fifidianana filoham-pirenena izay hotanterahina ny 07 novambra ho avy izao.

 

 Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vondrona EoropeanaMitaky fifidianana mangarahara

Nisy ny dinidinika sy ny fifanakalozan-kevitra natao niaraka tamin’ny delegasion’ny vondrona eoropeana sy ny mpanao gazety ary ireo tompon’andraikitra amin’ny serasera eo anivon’ny ministera izay natao tetsy amin’ny hotely Tamboho Ambodivona tamin’ny zoma farany teo.

 

 Tanjona ny hanatsarana ny fiaraha-miasa amin’ny ankapobeny ary indrindra fa ny lafiny serasera. Manoloana izao fifidianana ho avy izao dia mitaky ny fangaraharana ny vondrona eoropeana ary nilaza hanara-maso akaiky ny fizotrany mba ho eken’ny rehetra ny vokatra hivoaka eo tsy hiverimberenan’ny krizy politika intsony. Mitohy ihany koa ny fiaraha-miasa ka hisy hatrany ny famatsiam-bola ny amin’ny sehatra fahasalamana sy ny angovo fa indrindra ny fanatsarana sy ny fanamboaran-dalana. Voaresaka tao ihany koa ny momban’ny fankalazana ny faha 60 taonan’ny fifandraisan’i Madagasikara  sy ny vondrona Eoropeana izay hiandrasana ny ambasadaoro vaovao izay hanomboka hiasa ny volana septambra ho avy izao. Giovanni no anarany ary teratany Italiana izy araka ny nambaran’ny  tonia miandraikitra ny politika sy ny fampitam-baovao ao amin’ny vondrona eoropeana, Ramatoa  Malala Rakotomaro. Tsiahivina fa ny ady amin’ny fahantrana sy ny fitoniana ara-politika hatrany ny tanjona apetraky ny vondrona eoropeana ary izy no mpiara miombon’antoka ara-toekarena voalohan’ny firenena Malagasy.

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Roland RatsirakaMiezaka mafy maka ny fon’Antananarivo

Namory vahoaka tetsy amin’ny Coliseum Antsonjombe i Roland Ratsiraka omaly ka nilazany fa hirotsaka hofidiana ho filoham-pirenena ny tenany noho ny fangatahan’ny ben’ny tanàna maro.

 

Anio amin’ny 11 ora sy sasany izy no hanatitra ny dosie filatsahan-kofidiana eny amin’ny HCC Ambohidahy. Miezaka maka ny fon’Antananarivo amin’ny alalan’ny tetikasa “Rindra Iavian’ny Raitra ho an’Antananarivo”, hatao eto Antananarivo ao anatin’ny 5 taona manaraka izy. Nambarany fa tsy maintsy homena asa ny olona noho ny fijaliany ka horaisina daholo ny anaran'ny tsy an'asa manomboka amin'ny taona ho avy dia homena izay asa izay. Amboarina ihany koa ny tanàna, toy ny lalana fa be loatra ny fitohanan’ny fifamoivoizana,... Mahazo famatsiam-bola isika ho an’ny fanamboaran-dalana, mahazo famatsiam-bola ho an’ny fampidirana rano fisotro madio satria 10% ny taham-pisotroana rano madio, hoy izy. Hisy ihany koa ny ambarany fa fanamboarana trano fonenana ho an’ny vahoakan’Antananarivo.  Tsiahivina fa laharana faha-4 izy tamin’ny fifidianana 2013, izay nahazo 9%. Ny 2,89% no azony ho an’Analamanga.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Imbeh Serge Jovial“Tonga ny Gisa Mainty”

Kandida ho filoham-pirenena Malagasy hifaninana amin’ny 7 novambra 2018 i Imbeh Serge Jovial “Economiste Financier” izay nandrotsaka ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiana teny amin’ny Hcc Ambohidahy ny sabotsy harivan’ny 18 aogositra lasa teo.

Tia Tanindranaza0 partages

Eliana Bezaza“Kandida hanandratra ny maha Malagasy aho !”

Fihetsiketsehana hafa kely no nidiran’ny kandida Eliana Bezaza izay atolotry ny antoko PSD tetsy amin’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana Ambohidahy nanatitra ny dosie maha kandida ho filoham-pirenena azy ny sabotsy teo.

 Nizotra niaraka tamin’ireo mpanara-dia azy tamin’ny saretin’omby niainga teny Ambohijatovo ny tenany ary nitondra gisa ihany koa. Antony, hoy izy, dia kandida manandratra ny maha Malagasy ny tenako ary tandindona fa tsy ho anisan’ireo kandida mambabo amin’ny resa-bola sy ny fiara raitra be ny tenako.  Mila arovana ireny biby ireny satria ny gisa  dia anisan’ny mitady ho lany tamingana eto. Marihina fa gisa fotsy miisa 3 no nentiny tao fa tsy gisa mainty akory.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Erick GuanomadManao pi-maso amin’ny vehivavy Malagasy

Nametraka ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiany ho filoham-pirenena teny amin’ny HCC omaly alahady 19 aogositra tamin’ny 11 ora antoandro ny filoha mpanorina ny orinasa guanomad Erick Rajaonary na Erick GUANOMAD.

 

 Maro ny vinam-piaramonina izay notanisainy raha nitafa tamin’ny mpanao gazety izy. Eo, ohatra,  ny fanovana ny zavatra misy eto Madagasikara, ny tontolo ambanivohitra, ny fambolena sy fiompina ary ny jono, ny fandriampahalemana, ny eo amin'ny sehatry ny fandraharahana, ny fitsarana. Ny tena nampiavaka azy dia ny fanomezany lanja manokana ny vehivavy sy ny tanora. Nahatsapa , aho hoy i Erick Rajaonary fa tokony hakarina ny hasin' ireo vehivahy ary homena fanampiana izy ireo eny anivon'ny fiarahamonina. Ny tanora ihany koa dia hitany fa mila tosika amin’ny sehatra rehetra. Efa nanao ny fampiofanana maimaimpoana moa ity mpandraharaha ity ho an'ireo tanora manerana ny nosy ary maniry ny mbola hanohizana izany . “Sahia manova” ny teny matetika averiny satria vonona izy ny hanova sy hitondra fanovana eto amin’ny  firenena. Fanovana tanterahana ao anatin’ny asa sy ny fifanakalozan-kevitra hatrany.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida Ravalomanana“Hiara-kanarina ny nopotehina isika”

Misinda ny ahiahin’ny mpanohana manerana ny Nosy satria tafapetraka teny amin’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) ny sabotsy 18 aogositra 2018 teo ny taratasy filatsahan-kofidiana ho filoham-pirenena an’i Marc Ravalomanana.

 Ny zanany vavy tokana Saraha Ravalomanana no nitarika ny delegasionina marobe tetsy amin’ny HCC Ambohidahy, ka izy no kandida faha-16 nahatafapetraka ny dosie. Maika daholo ny fanarenana an’i Madagasikara iray manontolo ary mbola ho avy i dada satria izy no kandida, hoy izy.  Amin'ny fomba ofisialy no hilazako Marc Ravalomanana fa voapetraka teny amin'ny HCC ny antontan-taratasy firotsahako hofidiana ho filoham-pirenena amin'ny fito novambra ho avy izao, ary mirotsaka amin'ny anaran'ny Tiako i Madagasikara aho, hoy kosa i Marc Ravalomanana. Tonga ny fotoana hiarahana hanarina izay noravana sy nosimbana teto amin'ity firenena ity nanomboka tamin'ny 2009, hoy izy. Hamerina sy hampitombo hasina indray ny tanindrazantsika malala, hanarenana amin'ny laoniny ny fiainan'ny olona izay nikorosofahana, hitondrana ny fampandrosoana mipaka amin'ny isambatan'olona, hamoronana asa, hametrahana ny fandriampahalemana. Tsy hitarain-tana-miepaka isika, hiaraka hijoro, hiara-kiasa hampandroso an'ity Madagasikarantsika ity, ahafahan'ny Malagasy rehetra misitraka izany. Ny firenena izay hatsangantsika dia firenena tena vanona. Ka sahia... Ianareo tokiko, ary izaho tokinareo. Mifampatoky isika ary hankinintsika amin'Andriamanitra ny zavatra rehetra, hoy i Marc Ravalomanana. Fety be moa ny tany Toamasina ny takarivan’ny sabotsy teo satria notanterahina tany an-toerana ny famaranana ny faha-15 taonan’ny Antoko Tiako I Madagasikara natrehin’i Marc Ravalomanana sy ireo mpikatroka ana hetsiny, hipoka hafaliana noho iny vaovao lehibe iny.

Marc Ravalomanana no filohan’ny Komity fankalazana ny faha-50 taonan’ny FJKM nomarihina tany Toamasina tamin’iny herinandro iny, ka nisaotra ny mpianakavin'ny finoana rehetra amin'ny anaran'ny komity noho ny nahatontosana ny fotoana rehetra sy ny asa nanamarihana ny ivon'ny jobily. Nanolotra fanomezana mitentina 450 tapitrisa ariary nentina nananganana ny tsangambaton’ny jobily izy. Anisan’ny hafatra nataon’ny Filohan’ny FJKM, Mpitandrina Irako Ammi Andriamahazosoa kosa ny fanamafisana ny efa nataony ny 20 janoary teny Mahamasina dia ny hoe: “aza menatra ny manao politika” .

Toky R

 

Ino Vaovao0 partages

ASA FANENDAHANA SY VAKY TRANO : Mandry andriranantsy ny mponin’Ambohimandamina Antanimalandy

Mila mailo ny tsirairay na mandeha bazary fotsiny aza. Amin’ny alina kosa dia tsara manana kiririoka na sifflet ny tokantrano tsirairay mba hahafahana miantso vonjy amon’ny manodidina rehefa raikitra ny asa ratsy na fanafihana ataon’ireo tysy mataho-tody. 

“Efa manao fandaminana ny andrimasompokonolona, hoy ny sefo fokontany, saingy efa fantatr’ireo jiolahy ny tetikady hoentina hiarovana ny tanàna satria tsy iza fa zanaky ny fokontany ihany ny ankamaroan’ireo manao asa ratsy. Matetika koa ny andrimasompokonolona tsy manomboka raha tsy amin’ny 11 ora alina any, ka dia malalaka tsara izy ireo mihaodihaody mizaha ireo ho lasibatra. Mila mailo ny tsirairay ary indrindra apetraka ny fiaraha-mientana. Ankoatra izay dia miantso ireo mpitandro filaminana ihany koa mba hanao vela-pandrika amin’ireo mpanao ireo.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FAKANA AN-KERINY TAO TSARATANANA : Tafakatra 23 ireo olona nosamborin’ny mpitandro filaminana

Noho ny firaisan-kinan’ireo mpitandro filaminana “Emmoreg Betsiboka” hamongotra izany dia nanambatra hery izy ireo tao anatin’ny herinandro vitsivitsy, ka mihasarona tsikelikely ireo tambajotra manao ity asa ratsy ity. 

Fantatra tamin’ny loharanom-baovao avy any an-toerana ary hatreto fa tafakatra 23 ireo olona voasambotra sy voasaringotra tamin’io raharaha maloto io. Ankoatra ny fanaovana fakàna an-keriny dia saika ho tompon’antoka amin’ny halatr’omby tao an-toerana ihany koa ireo jiolahy ireo. Ny 15 tamin’izy ireo aloha hatreto dia efa voatazona am-ponja vonjimaika ao amin’ny Fonjabe Marofoto Mahajanga noho izay halatr’omby izay. Ny telo tamin’izy ireo  kosa nalefa any amin’ny fonjan’Ambatondrazaka raha toa ka fantatra tamin’ny raharaha  “kidnapping” io hatrany.

Mahakasika ny fakàna an-keriny ireo mpiasan’ny kraoma miisa efatra indray dia olona miisa 5 no efa voafonja tompon’antoka tamin’ny teti-dratsy iny. Raha ny nambaran’ny lehiben’ny vondron-tobim-pileovam-paritra ao Betsiboka ihany dia tambajotra iray ihany ireo jiolahy ireo, ka ao ireo miasa amin’ny fanagalaran’omby, ao koa ireo mpanao fakana an-keriny fotsiny. Voamarika tamin’izany moa fa mahatratra 140 tapitrisa ariary ny vola azon’ireto farany tamin’io asa ratsy io. Mbola mitohy amin’izao fotoana izao ny paikady ataon’ny mpitandro filaminana avy amin’ny Emmoreg any an-toerana manoloana ny fisamborana azy ireo.

Mbola tsy hita ilay zaza 5 taona lasan’ireo jiolahy tany Alaotra

Mirongatra tanteraka ny tsy fandriampahalemana amin’ny fokontany iray ao amin’ny kaominina Mangarivotra, distrikan’ Ambatondrazaka. Ny sabotsy faran’ny herinandro lasa teo no niray hina ireo mponina, ka niara-nisalaha nanao fikarohana ilay zaza 5 taona nisy naka an-keriny nandritra ny fanafihana niseho tao amina tokantrano iray tao an-toerana.

Raha tsiahivina ny zava-niseho dia ny alakamisy 16 aogositra lasa teo no tonga nanafika ireo jiolahy miaraka amin’ny fitaovam-piadiana sy zava-maranitra. Niditra tao an-trano ireo olon-dratsy ary nitifitra avy hatrany an’ilay raim-pianakaviana rehefa niezaka niaro ireo ankohonany izy. Araka ny loharanom-baovao dia lasan’ireo jiolahy ihany koa ny vola 3 hetsy sy ny firavaka volamena miampy ireo antontan- taratasin’ireo fananan-tany sy ny fiara an’ilay tokantrano. 

Noentin’izy ireo nandritra ny fanafihana io koa ny zaza vao dimy taona zanak’ilay tompon-trano. Hatramin’izao dia mbola mitohy ny fikarohana ataon’ireo mponina sy ny mpitandro filaminana ary efa nanomboka omaly izany rehefa tsy mbola hita ilay zaza. Mbola tsy nisy ihany koa ny loharanom-baovao azo tamin’ny fotoana nanoratanay. Efa eny am-pelatanan’ireo mpitandro filaminana any an-toerana ny raharaha ary mbola mitohy ny fikarohana sy ny fanadihadiana.

Tatianà R. sy Dinafitia

Ino Vaovao0 partages

MAROANTSETRA : Diovin’ireo jiolahy amin’ny alalan’ny fividianana sigara ireo vola sandoka

Miha avo lenta tanteraka ny fanamboarana vola sandoka eto amintsika amin’izao fotoana izao. Raha atao indray mijery dia sarotra ny manavaka azy amin’ny vola taratasy tena izy. 

Efa manomboka miala amin’ny fanamboarana vola sandoka ambany sanda tahaka ny 10 000 Ariary sy 5 000 Ariary koa ireo mpanao izany fa tonga dia 20 000 Ariary no antontan’izy ireo maro.

Vokatry ny fitarainana maro voarain’ny zandary tao Maroantsetra avy amin’ny mpivarotra lasibatra, dia niroso avy hatrany tamin’ny fikarohana ireo mpanaparitaka vola sandoka ny mpitandro filaminana. Fantatra fa avy any Mananara-Avaratra ireo olona telo lahy mpanaparitaka vola sandoka ao amin’ny distrikan’i Maroantsetra io. Nanomboka avy tao amin’ny kaominina Voloina izy ireo no niezaka nanadio ireo vola maloto. Mividy sigara iray fonony na paquet amina vola sandoka 20 000 Ariary izy ireo ka mahazo famerim-bola amin’ny vola tena izy avy eo. 

Mahavita mitety labotika mihitsy izy ireo amin’ny toerana rehetra lalovana ka mody mividy sigara mba hahafahana mahazo vola tena izy. Ny zoma lasa teo no saron’ny zandary avy ao Maroantsetra izy telo lahy. Mbola tratra niaraka tamin’izy ireo tamin’izany ny vola sandoka mitentina 1 tapitrisa Ariary amina vola sandoka 20 000 Ariary. 

Tratra teny amin’izy ireo koa ny vola efa voadio maherin’ny iray tapitrisa Ariary. Manodidina 1 600 000Ariary kosa ny vola sandoka efa voaparitak’izy ireo tao Maroantsetra tampon-tanàna mialoha ny nahatratrarana ireo mpanao ratsy ireto izao.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

RANOBE TOLIARA : Nidina an-dalambe ireo mponina manohitra ny fitrandrahana fasimainty

Tezitra noho ny zava-misy ny mponina ka dia niray hina ny vahoakan’i Toliara I sy Toliara II, ny faran’ny herinandro teo ary nanantateraka fihetsiketsehana an-dalambe ho mariky ny tsy fankatoavan’izy ireo izany. Voalaza ho anton’ny hetsika ny tsy faneken’ ireto farany ny fitrandrahana ataon’ilay orinasa tsy miankina ao an-toerana, araka ny loharanom-baovao hatrany. 

Amin’izy ireo dia miendrika famarotana ny tanindrazana izao zava-misy izao satria very ary lasan’ireo olom-bitsy ny harena izay tokony ho an’ny daholo be. Araka izany dia nametraka sakana amin’ny hazobe manodidina an’ireo toerana voakasik’izany ny mponina rehetra  mba tsy hahafahan’ireto mpitrandraka mifamezivezivy ao an-toerana intsony. Nampitandrina ihany koa izy ireo fa raha toa ka misy ny fanalana izany sakana napetrak’izy ireo izany dia handray ny andraikiny ny vahoaka manao ny fihetsiketsehana ao Toliara ireo.

Ho mariky ny fiaraha-mientana hatrany dia nisy ny famonoana omby izay natao sorona nandritra ny hetsika. Mandeha ihany koa ny resaka ao an-toerana fa misy mikasa ny hisambotra ny mpanakanto avy amin’ny foko Mikea Théo Rakotovao noho fitsanganany miaro sy tsy mankasitraka ny fitrandrahana misy ao an-toerana izay mamotika ny tontolo iainana amin’ny faritra misy ny fitrandrahana.

Dinafitia

Ino Vaovao0 partages

ADY TANY AO AMIN’NY FOKONTANY AVARADOHA : Tsy manaiky ireo mponina raha tsy ny kaominina no manala azy

Raha tsiahivina dia andro vitsy lasa izay no nisy ireo mpandrefy tany tsy miankina izay noentin’ireo olona milasa ho tompon-tany, ka milaza ny hanala ireo mponina voakasika ao anatin’izany. Tsy manaiky izany anefa ireo mponina satria nambaran’izy ireo fa efa misy ny fifanarahana tamin’ny kaominina ny amin’ny tokony hipetrahany amin’io toerana io, ary efa misy ny taratasy manamarina izany, araka ny nambaran’ireo mponina teny hatrany. 

Etsy andaniny anefa dia manana ny antontan-taratasy manaporofo ny maha azy ny tany koa ilay tompon-tany. Araka ny resaka nifanaovana tamin’ny tompon’andraikitry ny fokontany tao an-toerana dia nilaza ity farany fa “misy tokoa ilay taratasy manaporofo fa an’ilay olon-tsotra ny tany, saingy misy koa anefa ny taratasy avy any amin’ny kaominina manamarina fa afaka mipetraka eo ireo olona ireo noesorina ireo”. 

Mihenjan-droa tanteraka ny tady eo amin’ny roa tonta satria samy manana ny taratasy avokoa ireto farany, ka sarotra na ho an’ny tompon-tany na ho an’ireo olona monina ao amin’ilay toerana ny fandidiana farany mahakasika ity raharaha ity. Nanamafy ihany koa ireo mponina fa tsy hiala eny raha tsy ny kaominina mihitsy no manila azy ireo na misy tompony azy io tany io.

Dinafitia

Ino Vaovao0 partages

ADY TANY AO TANAMBAO : Mponina an-jatony tra-boina, EPP vao naorina noravana

Taorian’ny didim-pitsarana navoakan’ny Tribonaly any an-toerana no nanesorana ireo mponina ireo sy ny sekolim-panjakana fianaran’ny kilonga madinika na Epp eo amin’io toerana mirefy 12 hekitara io. 

Teratany vahiny no voalaza fa milaza ho nahazo io tany io ary efa noesorina tanteraka teo amin’ny toeram-ponenany ireo mponina. Niafara tamin’ny fifandonan’ireo mponina sy ny vaditany ny fampiharana io didim-pitsarana io. Ireo mponina izay voalaza fa efa maherin’ny 50 taona no nonina sy nanajary io toerana lasan’io teratany vahiny io. “Verezin-jo tanteraka ireo vahoaka madinika ireo ny amin’ny fakàna ny taniny ho an’ny mpandraharaha vahiny.

Tsy manaiky hatramin’ny farany izahay fa miady ny hamerenana izany tany izany amin’ny Malagasy. Tsy tokony halana amin’ny taniny ny vahoaka ary miteraka korontana izany amin’izao ankatoky ny fifidianana izao. Ho very zo ireo vahoaka ireo satria tsy afaka ny hifidy noho izy ireo tsy misy toerana hitoerana.”, hoy Famindra Justin, solombavambahoaka ao Toamasina I. Nanamafy hatrany ireo mponina noesorina tamin’ny taniny ireo fa tsy nisy ny fifanarahana mazava ny amin’ny famindrana toerana azy ireo fa natao maimaika fotsiny ihany izany. Mitafo lanitra matory an-dalambe ny mponina.

Tsy mianatra ny mpianatra fa lasan’ity orinasana vahiny ity ny tanin’ny Epp. Raha Tsiahivina dia vao tamin’ny taona 2016 no notokonana io sekoly io ka ny fikambanana mpanao asa soa no nanangana izany ary nandaniana vola amina miliara.

Tatianà R.

Midi Madagasikara0 partages

Hery Rajaonarimampianina : « Fisandratana 2030 » à l’université de Tanà

La vision Fisandratana 2030 a été présentée par le Président Hery Rajaonarimampianina, avant-hier, à l’Université d’Antananarivo. Devant un large auditoire, composé pour la majorité de jeunes, et de groupements d’intellectuels, le Chef de l’État a mis en avant les réalisations de ces quatre dernières années, dans le cadre du Plan National de Développement, et qui constituent les premiers jalons de la mise en œuvre d’une vision à long terme, le Fisandratana, pour un développement durable et inclusif. Le Président de la République a tout d’abord, expliqué que le Fisandratana repose sur un changement de mentalité qui doit se traduire par une nouvelle manière de penser, une mentalité qui cherche à innover. Il est aussi indispensable d’avoir une ambition collective pour le développement du pays, et améliorer ainsi les conditions de vie des malgaches.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Jubilé de la FJKM : Célébration grandiose

Toamasina a été pendant quelques jours le centre de la célébration du 50e anniversaire de l’église FJKM et du 200e anniversaire de l’arrivée des missionnaires du LMS à Madagascar. Le choix du lieu s’explique par le fait que la capitale des « Betsimisaraka » était la porte d’entrée de ces missionnaires qui avaient contribué à l’évangélisation de Madagascar. La ville de Toamasina a été donc en ébullition pendant cet événement de célébration qui a réuni les fidèles FJKM de tout Madagascar, voire des étrangers qui y étaient spécialement invités. Des réalisations ont été inaugurées. L’événement a été placé sous l’égide du président du Comité de célébration Marc Ravalomanana et du président de l’église reformée, le pasteur Irako Andriamahazosoa Ammi. La présence du président de la République Hery Rajaonarimampianina a été signalée samedi, accompagné de plusieurs membres du gouvernement. Le président de la FLM (église luthérienne), le pasteur Davida Rakotonirina, a été également l’invité de marque de la célébration. A noter que la construction à Ivato d’un grand bâtiment à trois étages qui serviront de centre de formation pour les pasteurs FJKM, fait partie des travaux en cours dans le cadre de la célébration du 50e anniversaire de l’église reformée.

R. Eugène

 

Midi Madagasikara0 partages

Présidentielle : Dadafara tente de nouveau sa chance

Dadafara encore prêt à relever son défi électoral.

Randriamampionona Joseph Martin alias Dadafara va de nouveau tenter sa chance en se représentant à l’élection présidentielle.  Il l’a annoncé officiellement samedi dernier à Fianarantsoa. Le président national du parti RTM (Refondation Totale de Madagascar) a été déjà candidat à l’élection présidentielle de 2013. Après sa défaite, Dadafara qui a réalisé un score acceptable a été nommé ministre de l’Elevage. Un poste qu’il a occupé pendant quelques mois seulement. Ecarté du gouvernement, Randriamampinona Joseph Martin s’est retiré de la politique. Il a annoncé son retour samedi dernier à Fianarantsoa.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Stage en Chine : Les badistes débarquent au pays

L’arrivée de la délégation de badminton, samedi, à Ivato.

Après une formation intense de 120 jours en Chine, les athlètes malgaches sont de retour au pays.

C’est l’heure des retrouvailles. La première vague de la délégation d’athlètes et d’entraîneurs ayant participé au stage de formation en Chine débarque au pays. Ce sont les badistes qui sont arrivés en premier, samedi après-midi, à l’aéroport d’Ivato, conduite par le chef de délégation, Emmanuel Jaosoa. Les 18 badistes et les deux entraîneurs qui ont participé au stage sont revenus au pays avec une réelle motivation. Ils ont été accueillis par Anny Andrianaivonirina, directeur du Cabinet au sein du ministère de la Jeunesse et des Sports représentant le ministre, Tsihoara Faratiana, Anselme Rabibisoa, directeur général des Sports et la Secrétaire Générale de la Fédération malgache de badminton. Famille, amis et proches  étaient venus en masse à l’aéroport d’Ivato pour accueillir ces sportifs. Les parents des athlètes n’ont pas oublié de remercier le ministère et le gouvernement chinois pour la concrétisation de ce projet. « Le ministère est toujours là pour soutenir le sport malgache. Nous ne ménagerons pas nos efforts pour accompagner les athlètes à améliorer leur niveau et leur performance, surtout à la veille des échéances internationales majeures », a expliqué Anny Andrianaivonirina.

Six pays. La Grande Ile est le premier pays en Afrique à bénéficier de cette coopération chinoise dans le domaine du sport. Ils étaient 98 athlètes et entraîneurs à suivre cette formation en Chine pendant quatre mois. « Le stage s’est déroulé dans les meilleures conditions. Sur les six pays bénéficiaires du projet, Madagascar a été considéré comme le meilleur pays tant sur le plan technique qu’au niveau du comportement des athlètes par les experts chinois » a expliqué, Emmanuel Jaosoa, samedi, à Ivato. 95% des athlètes ont pu améliorer leur performance durant les 120 jours de formation en Chine. La seconde vague composée des 16 pongistes et deux entraîneurs arriveront au pays mardi, c’est au tour de l’athlétisme et de la natation pour jeudi. L’haltérophilie bouclera l’arrivée samedi.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Toamasina : Rencontre entre le Cardinal Désiré Tsarahazana et Marc Ravalomanana

Le couple Ravalomanana avec le Cardinal Désiré Tsarahazana à Toamasina.

L’ancien président Marc Ravalomanana s’est trouvé dans la Capitale des « Betsimisaraka » depuis jeudi dernier. Son déplacement s’est inscrit dans le cadre de la clôture de la célébration du 50e anniversaire de l’église FJKM et du 200e anniversaire de l’arrivée des missionnaires du LMS à Madagascar. En marge de ces célébrations et en tant qu’homme de l’œcuménisme, il a rencontré le premier jour de sa visite à Toamasina, le Cardinal Désiré Tsarahazana. Une rencontre qui a également vu la présence de son épouse Lalao Ravalomanana. A rappeler que le couple Ravalomanana était toujours présent aux événements qui ont marqué le retour du Vatican du nouveau cardinal catholique à Madagascar.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Soavinandriana : Lehilahy maty notsatohan’ny dahalo lefona

Vono olona mahatsiravina no nitranga tao Tamponala, any amin’ny distrika Soavinandriana iny ny alin’ny zoma lasa teo. Tokatranona mpivady iray no notongavana dimy lahy nirongo zava-maranitra tamin’io alina raha mbola sondrian-tory iretsy voalohany. Tsy nisy alaharo alaharo teo fa avy hatrany no notsatohan’ireo olon-dratsy ny lefona ilay rangahy raha nokapain’izy ireo tamin’ny famaky kosa ramatoa vadiny. Vokany, nandriaka ny rà. Maty teo ho no eo ilay raim-pianakaviana, raha naratra mafy vokatry ny kapa famaky nahazo azy kosa ilay vehivavy. Nitsoaka avy hatrany ireo nahavanon-doza raha vao nahavita izany. Ary isan’ny nahagaga ny rehetra dia tsy nitondra na dia tapa-panjaitra akory aza tamin’ireo entana tao an-trano. Raha ny vinavinan’ireo mpanao fanadihadiana dia mety ho ankevitry ny hamono ireo olona ireto mihitsy no tetik’ireo olon-dratsy fa tsy hangalatra akory. Misokatra araka izany ny fanadihadiana ataon’ireo zandary any an-toerana. Efa nahazo ny fitsaboana sahaza azy kosa ilay ramatoa rehefa nentina novonjena teny amin’ny toeram-pitsaboana.

m.L 

Midi Madagasikara0 partages

Nantenaina : La musique au service du social

Rendez-vous avec Nantenaina ce dimanche à Namehana.

La musique, ça le connait, et il ne cesse de tourner. Lui, c’est Nantenaina, artiste engagé autant dans sa musique qu’au niveau de la société. Si son prochain rendez-vous sur la scène de Namehana se tiendra dimanche avec Ra-Kicky, le chanteur privilégie ses actions sociales. Effectivement, le chanteur continue l’opération de «  jugement supplétif » qu’il a commencé à Toamasina. Jeudi, le chanteur fait appel à tous parents dans la ville du port dont les enfants n’ont pas encore d’acte de naissance à venir au Tranompokonolona Tanambao V.

« Le but est de donner à ces enfants leurs droits. Ce droit d’exister aux yeux de l’Etat est très important, car une grande partie de la vie d’un individu dépend de ce papier », relate-t-il. Conscient de la  difficulté des démarches, il a décidé de mener l’initiative en coopération avec le tribunal de première instance de Toamasina. Pour ce faire, les parents sont invités à s’inscrire à l’avance.

Cependant, pour assurer toutes ses actions sociales, le chanteur se doit de tourner pour gagner. Pour ce faire, il enchaîne les dates de spectacles. A rappeler que si un beau monde chante souvent l’amour, pour Nantenaina, son élément de prédilection tourne autour des faits de société. Interpellant toujours sur des sujets comme la corruption, le vol d’ossements ou encore la perdition des valeurs culturelles. Si le message est bien transmis au grand public, les responsables quant à eux, semblent insensibles, toutefois, cela ne l’empêche en rien d’apporter sa contribution pour l’amélioration de la vie de ses pairs. Des efforts qui méritent d’être soutenus.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Imbet et Rasoamaka sont aussi dans la course

Un autre candidat « surprise ». Il s’agit de James Rasoamaka. Présenté par l’association MTM (Mamiko ny Taniko Madagasikara), James Rasoamaka fait partie des illustrés inconnus dans la course à la magistrature suprême du pays. L’autre candidat qui a aussi déposé son dossier de candidature samedi dernier auprès de la HCC, c’est le jeune intellectuel Imbet Serge Jovial. Il est présenté par l’AFIMA (Antoky ny Fivoarana ho an’ny Malagasy). Imbet Serge Jovial n’est pas tellement un inconnu du bataillon. Il a fait déjà des conférences à Madagascar.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

M’kolosaina 2.0 : « Focus sur les métiers de la communication et de l’audiovisuel »

Felana Rajaonarivelo relatera sa carrière en 180 secondes.

La culture, un atout essentiel dans les stratégies de développement, les médiateurs culturels l’ont compris. Voilà pourquoi le projet M’kolosaina voit le jour.

Portant très à cœur leur vocation, les médiateurs culturels de l’université comptent remplir leurs engagements qu’est de dynamiser la vie culturelle au sein du campus. « M’kolosaina va dans le sens de la demande et des besoins des jeunes. » Peut-on lire sur le site du Centre de ressource des arts actuels de Madagascar ou Craam Pour cette seconde édition, l’idée est de professionnaliser les métiers de la culture d’où la genèse du premier salon « Focus sur les métiers de la communication et de l’audiovisuel » qui se tiendra du mercredi 22 au vendredi 24 août 2018 au local du Craam à Ankatso. Ateliers, rencontres et succès story de professionnels de l’audio-visuel constitueront les grandes lignes du salon.

Orientation. Le but premier de ce salon est d’aider les jeunes dans le choix de leur future carrière professionnelle. Ce salon sera une orientation pour eux dans le domaine de la communication et de l’audiovisuel. « Le projet M’KoloSaina, propose à la communauté universitaire, un vaste laboratoire d’expérimentation et de participation à la culture en orant tout au long de l’année des occasions de rencontres avec des artistes et professionnels de la culture, mais également faire sortir les jeunes du simple statut de spectateurs et stimuler leur créativité. » Dans cette optique, l’initiative de ces acteurs culturels œuvre à mettre en place au fur et à mesure dans un délai indéterminé des programmations qui visent à mettre en amonts, plusieurs disciplines artistiques en une année.

Réveil. Les activités proposées par ces médiateurs commencent à apporter leurs fruits si l’on se réfère à la participation des étudiants dans les manifestations culturelles organisées au sein du campus. Le but étant de réveiller les jeunes de leurs torpeurs culturels. L’université devrait être un territoire propice pour devenir une pépinière de projets culturels innovants. Les médiateurs culturels sont convaincus que la sphère universitaire doit inclure, accueillir la sphère culturelle et artistique.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Farafangana : Dimy lahy mpanao fanafihana sy mpangalatra taolam-paty, saron’ny polisy

Noho ny fanomezam-baovao marim-pototra ny mpitandro filaminana avy tamin’ olona tsara sitra-po nanamora ny fisamborana ireo jiolahy rain-dahiny sy ikoizana amin’ny halatra omby sy vaky trano arahina vono olona ary halatra taolam-paty, dia nody ventiny ny ezaka natao, ka ravan’ny Polisy avy ao amin’ny « Brigade Régionale de sécurité Publique » Atsimo Atsinanana ny jiolahy dimy nitam-basy ; izay nokarohina nandritra ny fotoana ela. Raha ny fanazavana azo, tsy latsaky ny folo ny olona efa matin’ireto jiolahy tanora mitam-piadiana nandravarava ireto, ka anisan’izany ny famonoana ny mpiasan’ny « Madagascar National Parks » iray tao Manombo. Ireto jiolahy ireto ihany koa, hoy ny Commissaire divisionaire Andrianony Philibert, no nangalatra ny lakolosin-dry mompera tao Maropagnahy, any amin’ny Kaominina Manambotra Atsimo, Distrikan’i Farafangana. Tamin’ny famotorana natao azy ireo, dia niaiky ny helokabevava vitany ireo jiolahy ireo, hoy ity manamboninahitra jeneraly ity, ary ny zoma teo no niakatra Fitsarana izy dimy lahy voarohirohy, ka notanana am-ponja vonjimaika avokoa.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Ecole Nationale de la Police  à Antsirabe : Un élève policier décédé durant la première phase de s...

Discipline et persévérance, cette devise de l’Ecole nationale de la Police nationale à Antsirabe a été de nouveau à l’honneur vendredi 17 août. Ce jour-là, cette institution qui forme les agents et les inspecteurs de Police, a procédé à la mise sous le Drapeau des 1 102 élèves.

Placée sous l’égide du ministre de la Sécurité Publique, le contrôleur général de Police Eric Michel Idrissa et le directeur général de la Police Nationale, le contrôleur Général de Police Roger Rafanomezantsoa, la cérémonie a marqué la fin de la première partie de la formation  de ces futurs agents et inspecteurs de Police qui ont réussi à intégrer cette école suite au concours organisé le 1er juillet 2017. Baptisée « Fenitra » (Fierté, Efficacité, Neutralité et Travail), cette promotion composée des 100 élèves Inspecteurs (huit de sexe féminin) et 1 002 Agents de Police (92 de sexe féminin) ont terminé les premiers 45 jours de leur formation au sein de cette école, durant lesquels ils ont été formés à sortir de la vie civile pour intégrer celle des Policiers et éléments des Forces de l’ordre. Une période d’initiation qui s’avérait très dure dans la mesure où la formation consiste, selon les explications du ministre de la Sécurité publique, à forger des policiers dignes de ce nom et disposés à faire régner et respecter la Loi. Et cela doit se faire dans le respect de la discipline et la hiérarchie au niveau de l’institution, et surtout à servir le peuple et la Nation.

Ce qui a caractérisé cette cérémonie était l’observation d’une minute de silence dédiée à l’honneur d’un élève Agent de Police qui a dû quitter sa promotion pour rejoindre l’au-delà. Cet élève a succombé suite à une maladie qui l’avait frappé alors qu’il était en pleine formation.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Erick Guanomad : Le candidat veut séduire l’électorat féminin

Erick Rajaonary mise sur les votes des femmes qui sont majoritaires dans le pays.

Le PDG de GUANOMAD Erick Rajaonary a franchi le Rubicon. En effet, il a déposé son dossier de candidature à la présidentielle, avant-hier, à Ambohidahy. Lors d’un point de presse, le candidat de « Malagasy Miray sy Mifankatia » mise sur les votes des femmes qui sont majoritaires dans le pays. Autrement dit, le candidat veut séduire l’électorat féminin. Il n’a pas non plus oublié les jeunes notamment à travers leur projet. Il a d’ailleurs déclaré que «  nous ne possédons pas des milliards mais en revanche, nous avions des idées ». Ce qui explique tout.

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Basket-ball  U14 – Vétérans : Confirmation des grandes équipes

Les championnats de Madagascar U14 filles et garçons, et les vétérans hommes et dames se disputent actuellement à Nosy-Be. Cette édition 2018 a été marquée par l’affluence des équipes participantes. En U14 filles, les grandes équipes se démarquent pour ne citer que Cosfa, ASCUT, Fandrefiala et MB2All. Elles ont toutes, remporté leur premier match.  Chez les garçons, MB2ALL a défait  ABBCM sur le score de 63 – 27. Dans la catégorie vétérans hommes, l’équipe de la ligue régionale de basket-ball Analamanga s’est imposée face à Casina sur le score de 77 à 60. BBCM a largement étrillé l’équipe de la Commune de Diana par 90 à 52. Chez les dames, l’équipe de SCF Boeny a remporté deux victoires sur les deux rencontres qu’elles ont disputées. Samedi, elles ont pris le dessus des basketteuses de l’ASF sur le score de 56 à 31, et demain contre BCFA de Diana par 71 à 47.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Rugby – Coupe du Président : Atsinanana remporte un million ariary

L’équipe d’Atsinanana a remporté la Coupe du président réservée aux ligues régionales. C’est sur le score de 24 à 19, que les rugbymen de l’Est ont battu ceux du Nord. Une victoire qui permet à l’équipe d’Atsinanana de remporter la somme de un million d’ariary.  Pourtant, à la pause, ce sont les Nordistes qui ont mené au score par 9 à 6. De retour des vestiaires, la physionomie de la rencontre a totalement changé. Les joueurs de l’Est ont pris les commandes du match. Les Justin, Dori et consorts ont enchaîné les attaques, ce qui ont creusé l’écart au score. Les deux équipes ont des joueurs de grand gabarit, mais, sont handicapées par le manque de rencontre. En dépit de cette défaite, l’équipe de Diana rentre avec 500 000 ariary. François a été élu meilleur joueur de la rencontre. Dans le match de la 5e place, le match entre TF Anatihazo et SCB Besarety n’a pas été joué jusqu’à la fin. L’équipe de Besarety mène au score par 17 à 6. Ces rencontres entrent dans la catégorie équipe fédérale de cette Coupe du président.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Football – Poule des As : Antsirabe fait de la résistance !

Le football d’Antsirabe est en train de réécrire une belle page de son histoire. Hier encore et dans un stade Vélodrome plein à ras bord, le FC Vakinankaratra a enchanté son public en tenant en échec Fosa Juniors et ses moyens immenses.

L’argent ne fait pas forcément le bonheur. Fosa Juniors l’a appris hier même en investissant corps et biens. A tel point qu’il a même recruté localement des supporters à grands coups de tee-shirts et de prix d’entrée mais rien n’y fit.

Solide à défaut d’être technique, le FC Vakinankaratra s’est même permis d’ouvrir le score sur un penalty de Xavier (18e)sur lequel, le gardien Gapa ne pouvait rien faire. Lexa comme tout le monde l’appelle, a montré qu’il sortait de l’Académie Jean Marc Guillou et que malgré le poids de l’âge, il continue de faire des passes avec une précision chirurgicale. Il était le moteur de ce FCV qui a offert au Fosa Juniors une belle résistance.

Certes Fosa est parvenu à revenir au score avec le penalty de Baggio (36e), mais c’était presque tout car les rares occasions des Majungais se heurtèrent au talent indéniable du gardien Fabrice, auteur de plusieurs arrêts décisifs.

Grand d’Afrique. Devant les grands défenseurs du Vakinankaratra, Fosa avait quelque peu changé sa stratégie en laissant sur le banc Santatra au profit de Babou mais malheureusement, ce dernier n’avait pas réussi à tenir son rôle de meneur. Comme les attaquants faisaient encore défaut au sein de Fosa, il peut s’estimer heureux de ce score de parité. La fin du match mettait d’ailleurs en évidence que Fosa qui jouait sur le chrono faisant trois remplacements dans les derniers quarts d’heures, pour ensuite défendre à cinq avec Donga aux côtés de Théodin et Lolody pour former la charnière centrale.

Ce score de parité sous les yeux du grand patron Arno Steenkist aura le mérite de mettre à nu les lacunes pour faire du Fosa un grand d’Afrique.

Pour l’heure, des doutes subsistent pour en faire un champion malgache en puissance. Car mine de rien et dans cette course pour le titre, la CNaPS Sport a démontré hier au complexe de Vontovorona, qu’il va falloir compter sur elle.

Mika et ses camarades ont battu sèchement Elgeco Plus sur le score de 3 buts à 1, enterrant du coup toutes les chances des protégés d’Alfred Randriamanampisoa de ravir le titre.

Les matches de la Poule des As observent un petit break pour céder la place à la Coupe de Madagascar. Mais la suite promet de belles bagarres.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Eliana Bezaza : Arrivée en charrette à la HCC

Eliana Bezaza est arrivée en charrette à la HCC, avant-hier, pour déposer sa candidature.

La candidate du PSD Eliana Bezaza est arrivée en charrette à la HCC avant-hier, pour déposer sa candidature, accompagnée de bœufs et d’oies.  Pourquoi la charrette ? Explications, « lorsque nous utilisons les 4X4 V8 et les hélicoptères, nous enrichissons les sociétés étrangères tandis que la charrette est de fabrication 100% malagasy. C’est aussi un pied de nez au « m’as-tu vu » ambiant, démonstration de richesse (de source ambigüe) et de milliards dans un océan de pauvreté. Nos dirigeants sont beaucoup trop loin du peuple et c’est intolérable.  Les oies et les zébus sont des signes de richesses du malgache du terroir. Et c’est le symbole de l’économie nationale. Jadis, les malgaches mangeaient des oies et du zébu à chaque fête, maintenant combien encore en font autant ? C’est une valeur qu’il faut protéger. C’est toute une politique économique. C’est pour montrer que nous réservons une place de choix pour les paysans : les agriculteurs et les éleveurs, c’est la politique du ventre ».

Quant à la ressource financière, Eliana Bezaza a tenu à montrer la transparence. Elle n’a pas voulu pour sa campagne de l’argent venant de l’étranger pour ne pas avoir les mains liées dès le départ. Elle a vendu des terrains et des zébus. Façon de dire que jusqu’ici, elle n’a qu’un seul patron : le peuple malgache.

Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Andry Rajoelina à Analavory :  « Je ne crains aucun de mes adversaires »

Andry Rajoelina a drainé un raz-de-marée Orange à Analavory.

Malgré les obstacles dressés sur sa voie, le TGV poursuit son parcours à travers le pays et continue de mettre l’IEM sur les rails afin d’entrer en gare d’Iavoloha au soir du 7 novembre 2018. 

Analavory. Littéralement, une forêt immense. Samedi, c’était  une foule monstre qui a écouté Andry Rajoelina déclarer : « Je ne crains aucun de mes adversaires ». Un message lancé à l’endroit des autres prétendants à la course à la magistrature suprême. Considéré comme étant le candidat le mieux préparé, il a saisi son déplacement à Analavory, dans le District de Miarinarivo pour rassurer ses partisans. Lors de cette descente dans l’Itasy, l’ancien président de la Transition a obtenu un nouveau succès populaire. Analavory et ses environs étaient complètement submergés par une véritable vague Orange.

Contacts directs. Le terrain des Sœurs s’est avéré trop exigu pour contenir la marée humaine déferlant de tous les fokontany et communes du District de Miarinarivo, notamment de Manazary ou d’Antoby. Bon nombre d’entre eux ont fait plusieurs heures de marche à pied pour rencontrer le président fondateur de l’« Initiative pour l’Emergence de Madagascar » (IEM) qui tenait pour sa part à avoir des contacts directs non seulement avec ses partisans locaux, mais aussi et surtout pour écouter les doléances de ces derniers afin de pouvoir apporter par la suite des solutions. A entendre les différentes interventions, la population d’Analavory se sent délaissée et laissée à son propre sort par les tenants du pouvoir. « Depuis quatre ans et demi, aucun dirigeant étatique n’est venu nous rendre visite », a-t-on entendu. A l’occasion, Andry Rajoelina a reçu le « tso-drano » des Raiamandreny locaux. Une énorme clé lui a été remise pour symboliser la confiance de la population de l’Itasy.

Porteur d’espoir. Le mauvais état des routes, la recrudescence de l’insécurité, l’insuffisance voire  l’inexistence d’infrastructures sportives et culturelles pour les jeunes, les problèmes rencontrés par les personnels de l’éducation et de la santé publique, ainsi que les difficultés auxquelles les transporteurs, les paysans et les producteurs locaux font face. C’est le vécu quotidien de la population d’Analavory qui se sent abandonnée par le pouvoir central. Pour y rémédier, ils comptent sur « Zandrikely » qu’ils considèrent comme « le porteur d’espoir et l’unique voie pour apporter le développement dans l’Itasy ».

Second quinquennat. « Pendant quatre ans et demi, j’ai travaillé avec des experts nationaux et internationaux pour élaborer un projet dont l’objectif est de rattraper le retard de développement de Madagascar », a fait savoir Andry Rajoelina. Et de soutenir au passage que « même pendant la période transitoire où nous avions été privés de financements extérieurs, les Malgaches n’ont jamais connu pareille situation de pauvreté ». Répondant ainsi à ceux qui soutiennent que la pauvreté a nettement diminué pendant le premier mandat du HVM. S’il venait à ravir le second quinquennat de la Quatrième République, Andry Rajoelina entend prioriser la lutte contre la corruption, l’amélioration de l’accès à l’eau potable et à l‘électricité, la lutte contre l’insécurité, l’éducation et la construction de nouvelles infrastructures « manara-penitra ». Des engagements qu’il va certainement renouveler ce jour à Betafo et à Manjakandriana.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Ministre Henry Rabary-Njaka : Parrain de la promotion IRA

La promotion IRA avec son parrain.

Etant un ancien étudiant du Lycée Saint Antoine, le ministre chargé des Mines et du Pétrole, Henry Rabary-Njaka a accepté de parrainer la promotion IRA ou « Ilo Ravaky ny Avo » 2017-2018. Cette promotion est composée de 118 étudiants de classe terminale. Une messe de bénédiction a ainsi eu lieu à Ankadifotsy vendredi dernier en vue de les soutenir à la préparation de l’examen de baccalauréat. « Ces jeunes m’ont accueilli à bras ouverts, ces jeunes qui demain, seront aux manettes de leurs vies professionnelles et familiales, aux commandes de ce pays, ces jeunes qui vont franchir une étape capitale dans leur vie dans quatre semaines en passant le baccalauréat. Alors, c’est réellement fort que de partager avec eux ce jour mon propre vécu, depuis la maternelle à aujourd’hui, de leur faire un témoignage de ma vie d’étudiant, d’Ankatso au Panthéon-Sorbonne (Paris 1) en passant par Assas (Paris 2), de leur faire part que la puissance de la volonté force le destin d’une personne, leur confirmer que tout est possible dans la vie; devenir médecin, enseignant, avocat au barreau de Tana ou celui de Paris, rien ne peut empêcher de réaliser son rêve. Bref, on peut se réaliser à force de convictions et surtout de travail, et qu’il n’y a aucune raison qu’ils ne le fassent pas si d’autres l’ont fait avant », a confié le ministre Rabary-Njaka Henri.

Par ailleurs, il a sollicité ces jeunes de viser à chaque fois l’excellence. « L’on ne doit jamais céder ni aux provocations ni à la jalousie. Il faut également ne répondre aux attaques que par le travail. Et ce  travail est toujours payant.  La formation est toujours payante pour l’avenir professionnel. Sur ce plan, j’ai partagé avec eux mes expériences d’avocat inscrit au barreau de Paris, faire en sorte qu’ils puissent, s’ils le souhaitent, en tirer profit dans leurs choix. Ces choix doivent rester les leurs propres », a-t-il conclu.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Namontana : Zaza efa-taona maty tanaty trano may

Nisehoana hain-trano mahatsiravina tetsy Namontana ny alin’ny zoma hifoha sabotsy lasa teo. Trano iray vita amin’ny biriky izy io ary dimy mianaka izy ireo no tao anatiny raha  ny fanazavàna azo. Samy naratra sy may avokoa izy rehetra tao an-trano saingy zazakely iray vao efa-taona monja no tena voa mafy indrindra ary namoy ny ainy tao anatin’izany.

Raha ny angom-baovao azo dia vokatry ny fisiana lasantsy tao an-trano no nahatonga ity loza ity. Nisy iray tamin’ireo olona tao an-trano mantsy araka ny voalaza no nametraka io solika io tao an-trano noho ny asany. Sendra nisy ankizy nilalao anefa teo akaikin’izany lasantsy izany, izay nitondra afo ka nampidedaka ny trano. Nahazo vahana avy hatrany ny afo, ary nanenika ny trano. Afa-nitsoaka ihany anefa ireo olon-dehibe, niaraka tamin’ny zaza iray raha vao nihanaka fotsiny ny lela afo. Ankizy iray sendra tavela teo amin’ny seza nipetrahany no tsy nahita lalan-kaleha noho ny setroka ka tavela tao ary io namoy ny ainy io. Tsy nisy noraisina ihany koa araka izany ny entana rehetra tao amin’io trano may io. Ireo fokonolona teny an-toerana ihany moa no niezaka namono ny afo, ary nifehy ny tsy hitaran’izany. Efa tsy nisy atahorana intsony rahateo ny firehetana nony tonga teny an-toerana ireo mpamonjy voina. Nentina namonjy toeram-pitsaboana haingana moa ireo naratra vokatr’ity hain-trano ity.

Fa ankoatr’ity teny Namontana ity dia fantatra fa nitrangana hain-trano ihany koa tetsy Analakely, tao amina hôtely lehibe iray teny an-toerana, ny faran’ny herinandro teo. “Court-cicuit” tao amina efitrano iray any amin’ny rihana farany ambony no nahatonga ny loza raha ny angom-baovao azo. Vetivety dia voafehy ihany moa ny afo. Tsy nisy ihany koa ny naratra na ny namoy ny ainy.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Water’Aid / EAH : «Izay madio mamiratra» lancée à Moramanga

Vendredi dernier, un évènement doublement important a été organisé à Moramanga, région Alaotra Mangoro. Si le premier correspond au lancement officiel du projet Rano Wash, le second fait référence au lancement de la stratégie de promotion de l’hygiène. Centrée sur le comportement, la stratégie en question dénommée «Izay madio, mamiratra» s’appuie sur «les gestes quotidiens de l’être humain». Créée  par l’équipe Water’Aid Londres et Nepal, la stratégie affiche différentes phases appelées ABCDE (Assess, Build, Creation, Deliver dont les aboutissements sont des recommandations précises permettant de motiver la population à adopter les comportements en matière d’hygiène. En effet, les gestes d’hygiènes qualifiés de basiques ne sont pas encore adoptés par bon nombre de malgaches. Si l’on évoque les obstacles liés à la culture, l’ignorance même de la population locale sur ce qui doit et ne doit pas être en matière d’hygiène constitue également un véritable manque. Et la région Alaotra Mangoro n’en réchappe pas. Sur une population d’environ 1 527 450 «seulement 7,28% parmi celles-ci ont accès à l’eau potable, 35,22% ont accès aux latrines et 7,63 de latrines améliorées». La stratégie «Izay madio mamiratra» entend donc changer la donne avec des approches et démarches innovantes qui combinent collecte de données sur les comportements de la population locale, la sensibilisation appuyée par des outils et supports. Il convient de noter que la stratégie se focalise sur : comment rectifier les gestes ayant créé les diverses maladies liées au manque d’hygiène. Ce qui devrait être effectué par la prise en compte des cinq composantes: hygiène des mains, hygiène corporelle, alimentaire, menstruelle et environnementale – qui sont à la source même des problèmes. Des notions qui échappent malheureusement encore à plus d’un en ces XXIes siècles.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Marc Ravalomanana : « Pour reconstruire et non pour détruire »                   ...

Le candidat Marc Ravalomanana a conquis samedi dernier la confiance de la population du Grand Port.

Succès populaire pour Marc Ravalomanana avant-hier à Toamasina dans le cadre de la clôture de la célébration du XVe anniversaire du TIM. En effet, une foule immense a répondu à son invitation et était massivement venue au bord de la mer pour entendre son discours tant attendu depuis longtemps.  Mais avant de prononcer son discours, Marc Ravalomanana a fait déposer auprès de la HCC son dossier de candidature à l’élection présidentielle du 7 novembre prochain. Il a mandaté pour ce faire Mamimamonjy Raharinavalona, accompagné de sa fille Sarah Ravalomanana. « Je serai là pour reconstruire et non pour détruire », a déclaré depuis Toamasina le président national du TIM quelques heures après ce dépôt de dossier de candidature. Avant son meeting qui s’est tenu ce samedi, malgré les tentatives de certaines autorités compétentes de l’interdire, Marc Ravalomanana a été reçu à Toamasina même par le nouveau cardinal Désiré Tsarahazana (Voir article en page 20). Visiblement, bien que le MAP II n’ait pas encore été officiellement présenté, la population du Grand Port a apprécié les grandes lignes de son programme principalement axé sur le redressement rapide de l’économie du pays.

Retour au bercail. Le suspense est  levé. Le dépôt de dossier de candidature de Marc Ravalomanana met fin aux rumeurs délibérément véhiculées par les mauvaises langues. Incontestablement, cet acte de dépôt installe une nouvelle donne dans les débats sur la tenue de la prochaine élection présidentielle, étant donné que le président national du TIM fait partie des grands favoris de cette course à la magistrature suprême du pays. D’après nos sources, on assiste actuellement au sein du TIM au retour au bercail des anciens collaborateurs de Marc Ravalomanana. Ces derniers feront leur retour pour faire gagner le fondateur de Tiko au scrutin du 7 novembre. « Il est plus que jamais temps d’unir les forces pour la victoire de Marc Ravalomanana à cette élection. », a révélé hier un baron du TIM. Ce dernier de rajouter : « Le KMMR (Komity Manohana an’i Marc Ravalomanana) regroupe non seulement le parti « Tiako I Madagasikara », mais également d’autres entités politiques qui sont convaincues de la réelle volonté de Marc Ravalomanana à redresser le pays après une crise politique qui a pris en otage son économie en 2009. » A noter que le désormais candidat Marc Ravalomanana a commencé à sillonner l’île depuis son retour d’exil en 2014.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Résultats provisoires CEPE 2018 : Taux de réussite en hausse

Cette année enregistre des taux de réussite assez élevés.

Les résultats provisoires recueillis auprès de quelques circonscriptions scolaires reparties à travers les régions du pays sont plus qu’encourageants quant aux taux de réussite aux examens du CEPE 2018.

«En général, le taux de réussite a augmenté pour la plupart des Cisco». Propos d’un responsable auprès du Ministère de l’Éducation Nationale (MEN) pour faire état de la situation des résultats aux examens du CEPE 2018. Résultats qui ne sont encore que provisoires, mais qui laissent déjà prévoir que beaucoup de candidats ont réussi leurs épreuves. Un soulagement sûrement pour les parents dont les nerfs ont été menés à dure épreuve par les manifestations syndicales qui ont paralysé le monde de l’enseignement il y a quelques mois de cela. Selon toujours les statistiques recueillies auprès du MEN, le taux de réussite est passé de 80,22% en 2018 contre 57% en 2017 pour le Cisco de Tana Atsimondrano. La Cisco d’Anjozorobe quant à elle, a enregistré un taux de réussite de 70,6% pour les examens de 2018 contre 30% en 2017. L’écart est immense entre les deux résultats pour cette Cisco, surtout lorsque l’on tient en compte le contexte durant lequel se sont déroulés les examens. Les mêmes statistiques toujours de noter que la Cisco d’Amboasary-Sud affiche un taux de réussite de 94,59%, si celle de Tolagnaro est de 91,02% (le taux de réussite était de 52,91% en 2017).

Professionnels. D’autres centres ou Cisco ont également pu donner un aperçu des résultats des examens du CEPE 2018. Entre autres, la Cisco de Vatomandry qui démontre un taux de réussite de 75,51%, 70,12% pour la Cisco d’Antsirabe, 71,98% pour Andramasina. Par ailleurs, la Cisco de Vohipeno est celle qui démontre – sur les données recueillies auprès du MEN – un taux de réussite plus ou moins faible avec 48,8%. Par ailleurs, la situation – bien qu’encourageante – fait poser des questions. Interrogé sur les raisons qui ont pu permettre d’avoir ces résultats, ce même responsable auprès du MEN de faire savoir que «les manifestations syndicales n’ont pas eu de répercussion sur les sujets d’examen. Ces derniers ont été élaborés bien avant les manifestations en question». Le responsable de renchérir que «les résultats ont été obtenus grâce au professionnalisme des enseignants des classes d’examens qui ont continué d’enseigner malgré les différentes manifestations et le blocage de l’enseignement par certains de leurs collègues». Avant de noter que «les formations continues des maîtres FRAM (quatre ans) commencent à porter leurs fruits, ainsi que les formations pour renforcement de la maitrise des matières mathématiques, français et malagasy dans quelques régions».  Pour l’heure, Quoi qu’il en soit, les résultats sus-décrits ne sont que provisoires. Vivement les résultats définitifs.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Rugby – AG : Quitus à 100% pour le M.R

Le comité directeur du M.R, samedi, au siège du COM, à Ivandry.

L’assemblée générale ordinaire du Malagasy Rugby (M.R) s’est tenue samedi au bureau du Comité Olympique Malagasy (COM) à Ivandry. A cette occasion, les présidents des ligues régionales ont fait une déclaration commune portant précision à la lettre qu’ils ont signée auparavant. « On a signé une lettre pour une demande de subvention à la fédération, mais, non pas une destitution du président du M.R. C’est de l’arnaque et nous demandons que les responsables de cet acte soient sanctionnés par le ministère » a annoncé Eric Ramanantsoa, président de la ligue d’Atsinanana. Ces ligues ont martelé qu’ils n’entrent pas dans le litige opposant la ligue Analamanga et le Malagasy de rugby. L’AG a voté que l’organisation des rencontres devra avoir l’aval du Malagasy Rugby. L’équipe de Marcel Rakotomalala a reçu la confiance totale des ligues en obtenant un quitus à 100%.Dix ligues étaient présentes à Ivandry, sept ligues ont pu participer au vote de quitus, si les trois autres n’ont pas pu le faire faute d’organisation de championnat régional. La ligue d’Analamanga n’a pas été convoquée car elle est encore sanctionnée par le M.R.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Îles Vanille : Le navire Ponant dans l’Océan Indien

L’unique armateur français des navires de croisière et le leader dans la croisière d’expédition de luxe « Ponant » a annoncé sa venue dans l’Océan Indien. A travers un nouveau style de croisière à bord d’un yacht offrant un service de cinq étoiles, la compagnie se veut être engagée dans la préservation des territoires et adopte un comportement responsable. Son arrivée répond à un segment de marché en pleine croissance et dans l’intérêt des acteurs locaux. Une formation de la centrale de réservation du Ponant a été organisée à cette occasion au siège de la compagnie à Marseille le 2 mai dernier, afin de présenter ce nouveau marché. Des itinéraires inédits ont été établis. Et le leader mondial de l’expédition desservira chaque île de l’Océan Indien très prochainement. Voilà un autre nouveau produit touristique établi dans le cadre de la promotion des Îles Vanille.

Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Expo-photo : Andry Razafindramboa se dévoile

Vernissage de l’expo-photo vendredi.

Passionné ? Il l’est par la photographie depuis ses 13 ans. Mais ce n’est que récemment qu’Andry Razafindramboa fait le pas dans le monde professionnel. Partager sa passion, il l’a déjà fait à travers sa première exposition à Lyon mais, depuis vendredi, il se dévoile au public malgache à travers ses photos qui trônent dans la salle Gisèle Rabesahala à Anosy. Pour cette première dans la Grande Ile, le jeune homme a choisi de partager une infime partie de son quotidien, de Lyon à Fianarantsoa, en passant par Tanà et Antsirabe.

Des clichés sans prise de tête, avec des modèles qu’il choisit au hasard au gré de son humeur et de ses alentours, qui pourraient être ses proches, ses professeurs ou tout simplement des gens qu’il rencontre. Selon ses dires, Andry Razafindramboa préfère immortaliser des moments volés au temps. « Sur ces photos, j’ai particulièrement un faible pour les liesses populaires que j’ai pu voir à Fianarantsoa durant un voyage avec le grand Pierrot Men. Etant donné que c’est une passion, je ne sors pas spécialement pour prendre des photos, par contre, j’ai toujours un petit appareil photo avec moi », relate-t-il. Malgré ce léger détachement, le rendu semble plutôt intéressant.

Zo Toniaina