Les actualités Malgaches du Mercredi 19 Décembre 2018

Modifier la date
Madagate9 partages

Madagascar Présidentielle 2018. Message des Evêques

À la veille du second tour des élections présidentielles, un grand évènement important qui déterminera l’avenir et la vie du pays dans les cinq ans à venir, nous, membres du Bureau Permanent de la Conférence Épiscopale de Madagascar, nous sentons le devoir de lancer un appel pour confirmer le message des Évêques de Madagascar du 22 novembre dernier.

En premier lieu, nous tenons à exprimer notre gratitude au peuple malagasy qui a bien participé au premier tour des élections présidentielles et surtout pour la sagesse et la maturité qu’il a manifesté en accueillant dans le calme et la sérénité le résultat officiel et qui nous a permis de passer à ce stade du second tour.

Comme nous le savons, aller aux urnes est un devoir de tout citoyen ; donc nous exhortons à tous ceux qui peuvent, de participer activement au second tour des élections présidentielles qui aura lieu le 19 décembre prochain et à effectuer un choix libre selon la voix de sa conscience.

Nous en appelons aux responsables qui ont le pouvoir de s’occuper des élections dans tous les domaines et à tous les échelons à faire tout ce qu’ils peuvent pour faire valoir la vérité et la transparence dans le traitement des résultats afin que se manifeste le vrai choix du peuple. C’est cela qui évitera tout soupçon, assurera la crédibilité des élections et amènera le calme après la proclamation officielle du résultat.

Nous nous tournons vers vous, les protagonistes et vos partisans; nous vous en appelons à faire régner le “Fihavanana” et les respects mutuels, à rester sereins et calmes pendant les élections et en attendant la proclamation officielle des résultats, à savoir accueillir humblement le vrai choix du peuple.

Nous sommes tous convaincus que les troubles ne feront aucun bien ni au pays ni au peuple mais nous amènera au contraire dans une gouffre plus profonde; et le peuple malgache ne le mérite pas.

Quiconque sera élu, il sera le Président de tous les malgaches sans distinction; qu’il se dresse comme un Réconciliateur et Rassembleur; qu’il sache collaborer avec toutes les forces vives de la nation et tous les hommes de bonne volonté qui veulent contribuer au développement du pays.

L’un et l’autre, vous vous êtes jurés durant les propagandes de faire progresser le pays; que celui qui sera élu tienne ses paroles, ne vise autre chose que le bien commun et le développement intégral du pays afin que le peuple malgache puisse enfin vivre dans le bien-être et la paix.

Nous vous exhortons tous à unir nos cœurs dans la prière pour remettre entre les mains de Dieu ce grand évènement qui nous attend. Que la lumière de l’Enfant Jésus et le souffle du Saint Esprit éclairent le choix de chacun de nous ! Que la très Sainte Vierge Marie, Reine de la paix et première Patronne de Madagascar garde notre patrie à ne pas être vaincue par le mal.

En terminant, nous vous souhaitons de célébrer dans la joie et la paix les festivités de Noel et vous exprimons nos meilleurs vœux pour le Nouvel an 2019.

Fait à Antananarivo, le 16 décembre 2018.

Le Bureau Permanent de la Conférence Épiscopale de Madagascar.

Son Eminence le Cardinal Désiré TSARAHAZANA, Président de la CEM.

Son Excellence Mgr Fabien RAHARILAMBONIAINA, Vice-Président.

Son Excellence Mgr Jean Claude RANDRIANARISOA, Secrétaire Général.

Madaplus.info0 partages

LIVE: Élection à Madagascar

18h: 00 les décomptes des voix commencent.
17h: 00 fermeture des bureaux de vote.
17: 00 Deux personnes ont lancé un cocktail Molotov devant l'Epp Itaosy
16h : 00 des bulletins pré-cochés auraient été retrouvés à Ankilizato
15h: 00 le président par intérim, Rivo Rakotovao a voté à Nanisana.
14h: 30 le président sortant Hery Rajaonarimampianina a voté à Tsimbazaza
14h: 00 Deux membres de bureau à Ankazoabo auraient été tués
10h: 00 Trois personnes ont été arrêtées par les forces de l'ordre pour avoir volé les bulletins uniques dans un bureau de vote à Ambohipo.
- 9h 30: Marc Ravalomanana et sa famille ont voté à Faravohitra. le fondateur de TIKO incite tout le monde à être sur le qui-vive. Il incite la population à s'acquitter de leur responsabilité en votant. Lui de dire, qu'il acceptera la voix des urnes.
- 8h 25: Andry Rajoelina et sa femme ont voté à Ambatombe. L'ancien président de la transition incite tout le monde à voter.
Madaplus.info0 partages

Madagascar: Résultats partiels de l'élection

Mercredi 26 décembre 2018
05h: 00
BV traité: 24 777 BV / 24 852 soit: 99.69%
Taux de participation: 48,10 %
13 Andry Nirina RAJOELINA : 55.64%
25 RAVALOMANANA Marc : 44.36%
Lundi 24 décembre 2018
BV traité: 23006 / 24852 soit: 92.57%
Taux de participation: 48.06%
13 Andry Nirina RAJOELINA : 2392621 soit 54.86%
25 RAVALOMANANA Marc : 1968549 soit 45.14%
Dimanche 23 décembre 2018
14H05
BV traité: 21126 / 24852 soit: 85.01%
Andry Nirina RAJOELINA : 2212644 soit 55.01%
25 RAVALOMANANA Marc : 1809341 soit 44.99%
08H30
BV traité: 20195 / 24852 soit: 81.26%
Taux de participation: 48.06%
13 Andry Nirina RAJOELINA : 2135875 soit 55.50%
25 RAVALOMANANA Marc : 1712780 soit 44.50%
Samedi 22 Décembre 2018
04h30
BV traités : 14 399 / 24 852 soit 57,94%
Taux de participation : 47,73
13 - Andry Nirina RAJOELINA : 1 568 191 soit 54,81%
25 - RAVALOMANANA Marc : 1 292 971 soit 45,19%
Vendredi 21 décembre 2018
15: 30
BV traité: 10065 / 24852 soit: 40.50%
BV confrontés: 9942
Taux de participation: 47.55%
- Andry Nirina RAJOELINA: 1158068, soit 54.69%
- RAVALOMANANA Marc: 959424, soit 45.31%
05H00
BV traité: 7243 / 24852 soit: 29.14%
Taux de participation: 47.21%
13 - RAJOELINA Andry Nirina : 866805 soit 54.85%
25 - RAVALOMANANA Marc : 713515 soit 45.15%
Jeudi 20 décembre 2018
19h: 00
BV traité: 5023 / 24 852 soit: 20,21%
Taux de participation: 47,22
13 - Andry Nirina RAJOELINA : 632204 soit 54,24 %
25 - RAVALOMANANA Marc : 533262 soit 45,76 %
14h: 00
BV traité: 2 755 / 24 852 soit: 11,09%
Taux de participation: 45.47%
13 - Andry Nirina RAJOELINA : 362 788 soit 56,02 %
25 - RAVALOMANANA Marc : 284 779 soit 43,98 %
06h 28
BV traité: 1445 / 24852 soit:5.81%
13 - Andry Nirina RAJOELINA : 188 948 soit 57,03 %
25 - RAVALOMANANA Marc : 142 357 soit 42,97%
19 Décembre 2018
23h 00
BV traités :236 / 24 852 soit 0.95%
13 - Andry Nirina RAJOELINA : 26 556 soit 55,40 %
25 - RAVALOMANANA Marc : 21 382 soit 44,60%
Madaplus.info0 partages

Madagascar : les cyclones à surveiller

On est entré dans la saison cyclonique depuis Novembre. Malheureusement, Madagascar n’est pas épargné par les catastrophes naturelles. Presque tous les ans, nous payons le lourd tribut des passages des différents cyclones. Selon le bulletin cyclonique spécial du 19 décembre 2018 a 10 heures, le système nuageux surveillé depuis plusieurs jours au Nord-Est de Madagascar s’est transformé en Tempête Tropicale Modérée et a été nommé « CILIDA » ce matin. Son centre est positionné à 1240 km au Nord-Est d’Antalaha. Le vent moyen est estimé à 65 km/h avec des rafales de 90 km/h. Elle se déplace vers le Sud-Sud-Ouest à un rythme lent de 07 km/h. Une intensification continuelle est très probable dans les 03 prochains jours. Toutefois, les analyses écartent tout danger potentiel pour les côtes de Madagascar. En conséquence, il n’y a pas d’alerte cyclone à Madagascar.
Madaplus.info0 partages

Madagascar: le deuxième tour des élections présidentielles à Madagascar entaché de problèmes.

Comme nous le savons, la population malgache s’est rendu aux urnes aujourd’hui 19 décembre 2018 pour élire le nouveau président malgache. Ce deuxième tour est un duel entre l’ancien président de la République Marc Ravalomanana et celui qui l’a évincé en 2009 Andry Rajoelina. C’est, entre autres, un règlement de compte entre les deux hommes. Nous avons vu dans les bureaux de vote dans la capitale que nous avons visités que cette élection n’a pas suscité l’engouement de la population. Si au premier tour, à 6heures du matin, des longues files d’attente étaient visibles devant les bureaux de vote, ce ne fut pas le cas pour le deuxième tour.
À Ankazoabo, deux membres de bureau auraient été tués. En outre, tôt le matin, trois personnes ont volé les bulletins uniques dans un bureau de vote d’Ambohipo. Des bulletins précochés ont été aussi trouvés à Ankilizato. Enfin, deux personnes ont lancé un cocktail Molotov devant l'Epp Itaosy. Tels ont été parmi les incidents qui ont eu lieu lors de cette élection.
La Vérité0 partages

Partenariat privilégié - Kenya Airways rejoint l’équipe Air Madagascar-Air Austral

 

Additionner les offres pour élargir les horizons. Air Austral, Air Madagascar et Kenya Airways ont scellé les bases de leur collaboration tripartite, lundi dernier à Nairobi (Kenya). A travers un accord de partenariat nommé « Privileged Partnership Agreement », Kenya Airways intègre donc la  « team » Air Madagascar-Air Austral. Ainsi, ce nouvel accord positionnera la ville de Nairobi comme le nouveau hub complémentaire d’Antananarivo de même que Saint-Denis de La Réunion. Par conséquent, une synergie forte se développera entre les compagnies aériennes, plus particulièrement en matière de coordination des programmes de vols pour une meilleure connectivité entre les trois territoires. A long terme, la facilitation des affrètements et la formation des équipes techniques seront également prévues. Pour précision, l’objectif principal de cet accord est surtout d’offrir un meilleur positionnement à la compagnie aérienne nationale malagasy. « Avec Air Austral, notre partenaire stratégique, et maintenant Kenya Airways, notre partenaire privilégié, nous avons fermement l’intention de les déployer pour le développement de nos présences respectives dans la zone Afrique et océan Indien. L’objectif étant de pouvoir ainsi proposer une offre toujours plus large à nos clients », a précisé Rolland Besoa Razafimaharo, directeur général d’Air Madagascar.

 

 « Codeshare »

 Toujours dans le cadre de cet accord, les trois entreprises se sont également mises d’accord sur le partage de codes visant à renforcer et développer les dessertes vers le continent africain ainsi que la zone indianocéanique. De ce fait, elles offrent à leurs passagers un choix plus élargi de destinations et de services. A cet effet, deux « codeshares »  fondamentaux ont été validés. D’une part, Kenya Airways a signé un accord de « codeshare » avec Air Madagascar sur la ligne Antananarivo-Nairobi. Ce partage sera effectif à partir du 21 janvier 2019. Et d’autre part, une autre signature a été réalisée avec Air Austral sur la ligne La Réunion-Nairobi avec une escale intermédiaire qui reste encore à définir. Actuellement, les équipes effectuent toujours une étude sur ce point pour une mise en œuvre prévue courant 2019. « Le nombre de passagers entre l’Afrique et les îles de l’océan Indien a augmenté de 10 %. Ce partenariat privilégié offre plus de choix aux voyageurs des îles Vanille et d’Afrique. Nous sommes convaincus que notre décision de conclure ce partenariat augmentera nos offres de produits », s’enthousiasme Sebastian Mikosz, président-directeur général de Kenya Airways.

Toutefois, il faut noter que les filiales respectives des trois partenaires, Ewa Air, Tsaradia et Jumbo Jet, font également partie de la convention de partenariat privilégié et contribueront aux synergies.

Rova R.

 

La Vérité0 partages

Devoir accompli !

 Sortant du bureau de vote, le citoyen votant, fier de son geste, est animé d’un sentiment du devoir accompli. Un devoir national de très haute importance. C’est l’unique occasion offerte par la Constitution à un citoyen de pouvoir nommer l’homme ou la femme pour exercer à son nom l’autorité suprême de l’Etat. La seule opportunité, une fois tous les cinq ans, de faire valoir son droit à désigner, par les urnes, le magistrat suprême du pays. Dans toute République digne de la démocratie et digne de son nom, il n’y a aucun moyen que par le vote, non pas par la rue ni par les armes, pour désigner le Chef suprême.

L’élection présidentielle de ce mercredi 19 se déroula normalement sur toute l’étendue du territoire national. En dépit de certaines anicroches, ici et là, les Malagasy régulièrement inscrits sur la liste électorale ont pu accomplir, sans incidents majeurs, leur devoir de citoyen. L’idéal serait d’atteindre les 100 pour 100 de taux de participation. Il faut descendre sur terre et se rendre à l’évidence qu’il existe toujours une frange de la population, pour une raison ou une autre, qui préfère rester chez soi et ne veut rien en savoir. Malheureusement, ce groupe de gens seraient les premiers à ...râler au cas où les choses n’iraient pas dans le sens leur souhait. En tout cas, quel que soit le taux de participation, cela n’empêchera pas aux autres, plus consciencieux de leur de devoir de citoyen, d’exprimer leur volonté et ce geste malencontreux ne gênera point le pays d’avancer. On ne peut plus attendre. Il y a urgence partout ! Tant pis pour eux !

 

La liste-mère électorale dont l’intégrité et la qualité technique laissèrent beaucoup à désirer et fit défrayer la chronique nécessite des améliorations. N’empêche qu’elle a permis au pays de départager une rivalité vieille de dix ans. Malgré les imperfections persistantes, cette liste de la discorde a pu tenir quand même son engagement. Sitôt ce scrutin effectué, la première tâche qui incombe au ministère de tutelle, l’Intérieur et la Décentralisation et à la CENI revient à « assainir », le plus rapidement, cette fameuse liste électorale qui, à son actif, fit couler beaucoup d’encre. Par ailleurs, le bulletin unique qui, lui aussi, créa des vagues réussit tant bien que mal à venir à bout de ce vote combien capital pour le pays. Les milliers de voix nulles ou sciemment  ... annulées lors du premier tour viennent surtout de la turpitude de ce bulletin tant controversé sinon décrié. Le pays aurait été épargné de cet inutile second tour si tout s’est bien passé, par une bonne organisation, de telle sorte que l’électeur, quel que soit son niveau d’instruction, ne se trompe pas de son usage. Le seul fait de ne pas avoir coché un X à la place qu’il fallait ou l’avoir griffé, par inadvertance, par un autre signe ou une autre lettre équivalait à un nul. C’est ridicule ! Heureusement pour la CENI, ayant constaté, à la suite des remarques pertinentes et logiques, elle a fini par admettre un certain assouplissement autour de ce cochage.

En dépit des incidents, parfois troublants ou inquiétants, le vote a pu se dérouler normalement sur toute l’étendue du territoire national et on attend sereinement. 

 Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Marc Ravalomanana-Rivo - Rakotovao Un duo de contestataires ?`

Marc Ravalomanana n’a pas l’intention de féliciter son rival Andry Rajoelina de sitôt si ce dernier est élu. C’est ce qui semble ressortir des propos de cet ancien Président de la République hier. A sa sortie du bureau de vote à Faravohitra, le candidat du Tiako i Madagasikara  Marc Ravalomanana a en effet laissé entendre qu'il rejetait à l'avance une partie des résultats qui seraient caractérisés selon lui par  « des fraudes ». « Je n’accepterai pas. Et dans ce cas, vous verrez peuple malgache.  Je ne serai pas le seul à ne pas accepter », dit-il. Une déclaration qui rentre dans la lignée des dernières déclarations de ce candidat. Faut-il en effet rappeler que Marc Ravalomanana assurait lors du premier débat présidentiel il y a une dizaine de jours qu’il accepterait les résultats des urnes avant de changer de fusil d’épaule, lors du débat de dimanche dernier, en n’étant plus aussi catégorique. Marc Ravalomanana affirme qu’il n’acceptera pas si les tentatives de fraudes électorales, véhiculées par certaines presses ces derniers jours, sont vérifiées.

Faut-il pourtant souligner que depuis le début de la semaine, la presse pro-Ravalomanana martèle l’existence de faux documents pouvant servir à frauder…   En tout cas, la question que se posent les observateurs est de savoir de qui, Marc Ravalomanana parle quand il dit ne pas être seul. S’agirait-il de Rivo Rakotovao, le Chef de l’Etat intérimaire ? Multipliant les démarches pour dénoncer l’existence de fausses cartes d’identité nationales et de fausses cartes d’électeurs, la veille de l’élection, les partisans du candidat du TIM sont venus chez le Chef de l’Etat par intérim.  Des échantillons des soi-disant faux documents ont été remis au Chef d’Etat par intérim qui a annoncé la prise de responsabilité par l’Etat et diligenter une enquête officielle. Notons également que les partisans de Marc Ravalomanana ont déposé une plainte auprès de la CommissionElectorale nationale indépendante.  En tout cas, des informations qui circulaient dans les couloirs avant le jour J du scrutin laissent apercevoir que le duo Marc Ravalomanana et Rivo Rakotovao pourrait ne pas être imaginaire. De nombreuses rumeurs ont été véhiculées la veille de l’élection parmi lesquelles notamment il a été dit que le ministre de l’Intérieur, critiqué par Ravalomanana, serait limogé de son poste ou encore que l’élection présidentielle serait annulée. Des bruits de couloirs laissent entendre que la Communauté internationale aurait émis son veto contre toute tentative d’annuler l’élection. En tout cas, pour beaucoup, Marc Ravalomanana serait en train actuellement d’effectuer une préparation psychologique envers ses partisans en vue d’une éventuelle défaite.  

  L.R.

La Vérité0 partages

Tendances de la présidentielle - Andry Rajoelina se dirige lentement vers Iavoloha

Bis repetita. C’est le premier constat qui vient aux observateurs après les premiers résultats issus des  dépouillements des voix dans les bureaux de vote. Un scénario qui permet à Andry Rajoelina d’envisager déjà un retour à Iavoloha au début de l’année prochaine. La messe est dite. Les électeurs ont voté hier. A la clôture des bureaux de vote et à la lecture des premiers résultats issus des dépouillements de voix, des conclusions semblent s’imposer. Comme au premier tour de l’élection présidentielle, le candidat Andry Rajoelina arrive en tête dans la plupart des provinces, hormis Antananarivo. Dans certains de ces ex-chefs-lieux de province, il renforce même ses résultats acquis durant le premier tour. Notamment à Toliara où Marc Ravalomanana n’obtient même pas un quart des suffrages exprimés en faveur d’Andry Rajoelina. 

Dans l’ancienne province d’Antananarivo, Andry Rajoelina est loin d’être distancé. Il est au coude-à- coude avec son adversaire. Dans la Capitale en particulier, le candidat du TGV semble même disposer d’une légère avance, selon les premières informations retransmises sur les chaînes d’information et les réseaux sociaux. Ce qui confirmerait les résultats obtenus par le candidat numéro 13 durant le premier tour. Car, faut-il le souligner, Andry Rajoelina est arrivé en tête dans la Commune urbaine d’Antananarivo au premier tour. En revanche, dans le Vakinankaratra et dans l’Itasy, deux autres régions de l’ex-province d’Antananarivo, Marc Ravalomanana disposerait encore d’un bon matelas d’avance sur son concurrent. 

A l’issue des premières tendances provisoires publiées hier, force a été de noter les percées remarquables d’Andry Rajoelina dans certaines régions considérées comme des fiefs de Marc Ravalomanana.  Dans l’Alaotra Mangoro notamment, le candidat numéro 13 ne fait plus autant pâle figure que lors du premier tour du scrutin. Les écarts importants du premier tour entre Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina sont en train de se réduire de manière remarquable. Pour de nombreux observateurs, le scrutin pourrait se jouer dans cette partie de l’île. Sauf improbable changement, les résultats enregistrés par Andry Rajoelina lors du premier tour  semblent aller en se confirmant durant ce second tour. L’écart semble même être en train de se creuser entre Rajoelina et Ravalomanana, à en juger les premières statistiques qui sont publiées sur les chaînes d’information.  L’ancien président de la Transition semble ainsi se diriger lentement mais sûrement vers un retour au Palais d’Etat d’Iavoloha qu’il a quitté il y a cinq ans de cela.

Il est nécessaire de rappeler que lors du second tour, il n’est plus nécessaire d’obtenir la majorité absolue. Une simple majorité relative suffit. Contrairement au premier tour, le candidat qui aura obtenu le plus grand nombre de voix remportera de manière définitive le scrutin au second tour.  L’article 47 de la Constitution dispose pour rappel que « L'élection a lieu au premier tour à la majorité absolue des suffrages exprimés. Si celle-ci n'est pas obtenue, le Président de la République est élu au second tour à la majorité des suffrages exprimés parmi les deux candidats ayant recueilli le plus grand nombre de suffrages au premier tour ». Notons que le taux de participation à ce second tour est en régression par rapport au premier tour. Les observateurs annoncent un taux de participation avoisinant les 50% soit 3% de moins que lors du premier tour. 

La Rédaction

La Vérité0 partages

Soupçon de trafic de bois de rose - Le navire « Flying » intercepté et arraisonné vers la côte Est

Depuis le début de la semaine, la presse a révélé la présence d’un navire suspect dénommé « Flying » au large de la frontière marine malgache, à proximité de la baie d’Antongil. Ce navire est suspecté de trafic de bois de rose et profite de la période électorale pour faire une cargaison illicite à tout moment. Le même navire était d’ailleurs déjà visible au même endroit durant la période du 1er tour de la Présidentielle à Madagascar. Face à cette menace, le Premier ministre, Christian Ntsay a pris ses dispositions en ordonnant une opération de surveillance côtière dans le cadre de la sécurité de la navigation et régulation du trafic maritime. Le chef du Gouvernement a ainsi annoncé l’arrestation du navire « Flying » sur la côte Est de Madagascar au cours d’une conférence de presse à Mahazoarivo hier. A en croire les informations émanant de la Primature, le navire a sillonné depuis quelques mois les alentours de la côte Est de Madagascar. D’où la prise en chasse par l’autorité Malagasy de ce pavillon soupçonné de s’être livré au trafic de bois précieux. D’ailleurs, des informations ont fait d’un aller et retour de vedettes rapides qui feraient office d’éclaireurs pour surveiller les lieux avant le chargement des rondins de bois de rose.

 Prise de responsabilité exemplaire

 Le Premier ministre a félicité l’effort et la prise de responsabilité des différentes entités confondues ayant contribué avec succès à l’opération tout en évoquant une  « prise de responsabilité exemplaire »  considérée comme un cas exceptionnel qui figure dans l’histoire de la Nation. Pour sa part, le ministre de la Défense nationale a révélé, qu’initialement, ce pavillon a été connu sous le nom de  « Ming Feng » et s’est déjà livré au trafic de bois de rose depuis le mois de janvier 2015 et actuellement, porte le nom de « Flying ». Dans leur forfait, les occupants du navire n’hésitent d’ailleurs pas à empiéter sur la zone économique exclusive de la Grande île sans le moindre scrupule et quittent les lieux de manière soudaine dès que des rumeurs d’interpellation courent. Au final, il a fallu dépêcher un patrouilleur de la marine malagasy pour intercepter le pavillon suspect. Une opération de remorquage vers le port de Toamasina est actuellement en cours dans le dessein de procéder aux enquêtes minutieuses. Affaire à suivre !

La Rédaction

La Vérité0 partages

Ankorondrano - 2 suspects interpellés pour une affaire de faux visas

Partir en France reste toujours un rêve pour bien de nationaux. Or, ce rêve risque souvent d’être difficile à réaliser du fait de la grande difficulté pour obtenir un visa. Raison pour laquelle deux larrons ont bien exploité cette situation pour arnaquer les autres. Cependant, les limiers issus du service « Enquête spécialisée » les ont arrêtés après les avoir piégés le 14 décembre dernier, et ce, à la suite d’une série de plaintes pour faux visas émanant de 5 victimes. Ces dernières auraient été informées à propos de  la compétence supposée de ces deux individus pour fournir un visa au centre TLS Contact à Ankorondrano.

Tout a ainsi démarré par le premier aspect du piège dans lequel l’une des victimes s’était fait avoir. Car en se rendant au Tls, elle a rencontré un homme, lequel a expliqué à sa proie connaître un ami à lui, et qui pourra lui procurer un visa. Pour le reste des victimes, les deux arnaqueurs supposés ont commencé à les piéger en octobre dernier. Quatre d’entre elles avaient été extorquées à hauteur de 3,2 millions Fmg par personne. Seule la cinquième victime a dû payer 6 millions de Fmg sous prétexte qu’il lui aurait fallu encore des formalités nécessaires en sus. Au total, les deux escrocs auraient empoché 10 millions de Fmg.

 

Cependant, le pot aux roses fut découvert le mois courant. Car lorsque les clients ont voulu récupérer les visas promis à Ankorondrano, ils découvrent non sans amère surprise que les documents n’ont aucune validité. Du coup, ils ont ainsi porté plainte pour arnaque auprès de la Police.

Cette dernière a ainsi déployé un dispositif de recherche à l’issue de laquelle l’un des escrocs fut interpellé à Mahamasina et le second à Ambondrona. Tous les deux ont fait les aveux au cours de leur audition.

 Franck Roland

Ino Vaovao0 partages

FANATONTOSANA NY FIFIDIANANA : Nohararaotin’ ireo jiolahin-tsambo nanondranana andramena

Nohararaotin’ ireo jiolahin-tsambo    avy any ivelany ny androm-pifidianana filoham-pirenena eto amintsika. Nandritra ny andron’ny latsa-bato hisafidianana izay filohan’ny Repoblika fihodinana voalohany no efa tonga tany amin’ ny fari-dranomasin’ i Madagasikara ny sambo Flying, izay voalaza fa mitaona ireo andramena an-tsokosoko. 

Omaly tamin’ ny sivy maraina, voasambotry ny avy ao amin’ ny Tafika an-dranomasina io sambo io rehefa nifanenjehana nandritra ny adiny roa. Voatery najanona tamin’ny alalan’ ny tifitra fampitandremana ilay sambo vao nijanona. Voalazan’ ny Praimi-nisitra Ntsay Chrisitian fa “tamin’ ny andron’ ny fifidianana fihodinana voalohany no efa  tsikaritra io sambo io. Nitondra ny anarana Ming Feng izy tamin’ izany. Rehefa nahatsikaritra io ny mpiaro ny morontsiraka dia nandeha nisambotra ireo olona tao anatin’ ilay sambo. Niporitsaka nitsoaka anefa izy ka lasa tany ivelan’ ny fari-dranomasintsika ”. 

Rehefa nigadona indray ny fifidianana fihodinana faharoa, niverina indray ity sambo ity ary niova anarana ho Flying izy. “ Nisy ny fampijanona azy tamin’ ny alalan’ ny radio saingy novonoiny ny canal ahafahana mifandray aminy. Novonoiny koa ny jiro ary rehefa nahita ny sambo haingam-pandeha V 13 sy Noe izy dia lasa nitsoaka ”, araka ny tohin’ ny fanazavana hatrany. Raikitra avy eo ny fanenjehana ka tratra ihany ilay sambo. Tantsambo sinoa avokoa ny tao anatiny ary ny iray tamin’ izy ireo dia naratra, izay tsy fantatra ny antony namparatra azy. Notarihiny hihazo ny seranan-tsambon’ i Toamasina avy hatrany ity sambo ity. Misokatra ny fanadihadiana rehetra, hoy ny fanazavana, ka hisy ny fanenjehana ara-pitsarana. Sambany no nisy sambo mpamoaka an-tsokosoko ny harem-pirenena tra-tehaka tahaka izao.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

DISTRIKAN’ANTSALOVA : Olona iray lavon’ny balan’ny dahalo, ombin-tsarety miisa 6 voaroba

Mpandroaka  ombin-tsarety  miisa enina nandeha nihazo ny lalana mampitohy an’Ambonara sy Antsalova no  voatafik’ireo malaso miisa fito nitondra basim-borona sy zava-maranitra.  Noho ny hery tsy mitovy  dia nanararaotra nampihorohoro  ireto mpitondra sarety ka raikitra ny fifandonana. 

Vokany, lehilahy iray  no matin’ny tifitra  nalefan’ireo dahalo. Lasan’izy ireo avokoa ireo ombin-tsarety tamin’io fotoana io. Nisy ny fepetra noraisina taorian’izay ka  ireo zandary avy ao amin’ny Borigadin’Ambalavondro  sy  ny fokonolona no nandeha nanara-dia  sy niambina ireo kizo  fieren’ireo olon-dratsy.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

ANKAZOABO : Lehilahy roa mpikambana amina birao fandatsaham-bato maty voatifitra

Raha ny loharanom-baovao voaray mahakasika ny zava-niseho tany Ankazoabo, Faritra Atsimo Andrefana iny dia  mpirahalahy iray tampo no  nindaosin’ny fahafatesana, voatifitra teny an-dalana raha saika hamonjy biraom-pifidianana, omaly maraina. Voalaza fa zanaky ny Sefo fokontany  ao  amin’ny Kaominina Ambanivohitra Ankazoabo ireo roalahy maty ireo.  

Tsy nisy avotra ny ain’izy ireo ary mbola tsy fantatra mazava ireo izay mety ho nahavanon-doza sy atidoha nikotrika ny fandatsahan’aina. Hatreto aloha dia mbola samy miandry ny famotorana ataon’ny  eo anivon’ny mpitandro filaminana ny rehetra. Betsaka ny resaka sy feo mandeha, indrindra fa eny amin’ny tambajotran-tserasera facebook  izay milaza fa delegen’ny kandidà mpifaninana iray ireo niharan-doza, saingy mbola tsy nisy nanamarina  izany velively hatramin’ny  angom-baovao  voaray omaly hariva.  

Ny azo antoka dia samy mpikambana ao anatin’ ny birao fandatsaham-bato  izy ireo ka arahina akaiky ny fizotry ny fanadihadiana. Efa misy sahady mantsy  ireo mpanely vaovao  tsy marina, izay  mitady fomba  hiampangana ny hafa, entina handratsiana endrika ny kandida  atahorana mafy hibata ny amboara. Arahina maso ihany  koa  ny fomba fiasa sy  fandraisan’andraikitra hentitra eo anivon’ny Céni mpikirakira ny lafin’ny fifidianana amin’izao fotoana izao.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

KANDIDA ANDRY RAJOELINA : Miantso ny rehetra ho mailo sy hiaro ny safidiny

Nambarany fa tonga eo amin’ny kihon-dalana lehibe eo amin’ny tantaran’i Madagasikara isika izao ary iny fifidianana omaly iny no fotoana nahafahana naneho ny safidy sy namiliana ny tantaran’i Madagasikara.

Hatramin’izay ka hatramin’izao dia tsy nitsahatra nikatsaka izay hahasoa ny firenena sy izay andrianin’ny vahoaka malagasy ity Kandida ity. Ny tombotsoa ambonin’ny firenena no nataony ho laharam-pahamehana sy vaindohan-draharaha tamin’izany ary ny safidim-bahoaka hatrany no nomeny vahana. 

Tsy mba isan’irony tsy mahalala afa-tsy ny tenany irony ny lehilahy ka hangorona tanim-bahoaka na koa hibodo fananan’olona tahaka izay nataon’ireo mpitondra teo aloha fa raha nisy nozaraina aza dia isan’ireo nifampizara ny manta sy ny masaka tamin’ny vahoaka hatrany izy nandritra ireny fotoana nitantanany ny tetezemita ireny.

Efa nambarany nandritra  ireny adihevitra izay nifanaovany tamin’ny kandida mpifanandrina taminy tao amin’ny haino aman-jerim-panjakana ireny fa tokony hajaina ny sitrapon’ny vahoaka satria ny vahoaka no tompon’ny teny farany sy masi-mandidy. Ny fifidianana rahateo dia fomba iray hahafahan’ny olom-pirenena maneho ny safidiny sy maneho ny sitrapony. 

Ny fanambarana iraisam-pirenena momba ny zon’olombelona mantsy dia manipika mazava ao amin’ny andininy faha-21, andalana faha-3 fa «  Ny sitrapon’ny vahoaka no fototry ny fahefan’ny fitondram-panjakana. Amin’ny fifidianana no tokony hanehoany izany sitrapony izany, ka tokony ho marina sy hisy ara-potoana izany fifidianana izany. Handraisan’ny daholobe anjara ary miafina ny latsa-bato na ara-pomba mitovitovy amin’izany ka miantoka ny fahalalahan’ny fifidianana.  »

Ankoatra izay dia niantso ny rehetra ihany koa izy ho mailo mandrakariva ka tsy hanaiky lembenana manoloana ireo «  hosoka  » sy «  fangalaram-bato  » tsikaritra sahady nandritra iny androm-pifidianana teo iny.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

MINISITRA NAHARIMAMY IRMAH : Miantso fitoniana eo am-piandrasana ny valim-pifidianana

Taorian’ny fandrotsaham-bato nataony, dia nisy ny resaka fohy nifanaovany tamin’ny mpanao gazety. Nandritra izany no nilazany fa mila miandry am-pitoniana ny valim-pifidianana ofisialy ny Malagasy. Mila sorohina ny korontana, hoy hatrany ny antso nataony.

Tamin’ny fotoana nanoratanay ny lahatsoratra ( alarobia maraina) dia hita ho narisika ireo mpifidy,  tao Toamasina tamin’ny tapany maraina. Nilaharana ireo biraom-pifidianana maro.

Hita soritra fa niha- narisika amin’ny famitana adidy ny vahoakan’ i Toamasina. Raha tsiahivina, dia miisa 162 434 ny isan’ny mpifidy voasoratra anarana ho an’i Toamsina I. Miisa 308 kosa ny birao fandatsaham-bato. Raha tsinjaraina ireo dia toy izao  : firaisana Ankirihiry 61 728 mpifidy voasoratra anarana miparitaka amin’ny biraom-pifidianana 110, firaisana Morarano 39 170 raha 71 ny birao fandatsaham-bato. Ho an’ny firaisam-pokontany Tanambao Fahadimy dia miisa 25 998 ireo mpifidy voasoratra anarana izay nitsinjara tamin’ny biraom-pifidianana 54. Nahatratra 21 761 ny mpifidy voasoratra anarana ho an’ny firaisana Anjoma raha 46 kosa ny birao fandatsaham-bato. Ho an’ny firaisana Ambodimanga, dia miisa 27 ny biraom-pifidianana raha 13 777 kosa ny mpifidy voasoratra anarana. Tsara marihina fa misy fokontany 138 ao Toamasina I.

Ho an’ny ao Foulpointe, dia nandraisana fepetra manokana ireo olona may trano farany teo. Maro tamin’izy ireo mantsy no may karapanondrom-pirenena sy may kara-pifidianana. Araka ny fanazavana nentin’ny filohan’ny kaomisiona provinsialin’ny fifidianana  eto Toamasina (Commission Electorale provinciale) Maro Roland, izay nantsoina tamin’ny antso an-tariby dia nilaza fa nisy ny fifampiresahana teo amin’ny lehiben’ny distrikan’i Toamasina Faharoa sy ny Céni momba ireo olona may trano ireo. Nankinina amin’ny sefo fokontany ny fanamarinana ny mombamomba ireo olona may trano ireo. Aorian’ny fanamarinana eny amin’ny fokontany, raha ao anaty lisi-pifidianana ilay olona may trano dia afaka mifidy, hoy hatrany ny fanazavana nentin’i Maro Roland, filohan’ny kaomisiona provinsialin’ny fifidianana Toamasina.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FIFIDIANANA FIHODINANA FAHAROA : Noraràn’ny Céni tsy hanara-maso ny Cis- Emo

Antony nanomezana sehatra malalaka ireo fiarahamonim-pirenena sy ny vondrona iraisam-pirenena mba hanara-maso ny fizotry ny fifidianana io.Tamin’iny fihodinana faharoa iny anefa dia toa nifanipaka tamin’ izay sori-dàlana napetraka izay no nataon’ny teo anivon’ny Vaomieram-pirenena mahaleo tena misahana ny fifidianana na ny Céni.

Iray andro mialoha ny fifidianana, izany hoe tamin’ny talata 18 desambra lasa teo dia nandray fanapahan-kevitra ny Céni fa tsy ho isan’ireo vondrona afaka mandray anjara tamin’ny fanaraha-maso  iny fifidianana fihodinana faharoa iny ny Commonwealth of Independent  States-Election Monitoring Organisation na ny Cis- Emo. Ny volana oktobra lasa teo anefa dia mazava tsara fa anisan’ireo afaka nanara-maso feno ny fizotry ny fifidianana fihodinana faharoa ny Cis-Emo. 

Araka izany dia nofoanan’ny Céni ilay fanapahan-kevitra laharana 303/CENI/2018 izay notapahin’izy ireo tamin’ny 25 oktobra 2018. Nahagaga ity vovonan’ny vondrona iraisam-pirenena ity ihany ny fanapahan-kevitra tampoka noraisin’ny Céni. Izy ireo anefa dia nanambara fa efa nanomana paikady matotra hoentina manao izay fanaraha-maso izay.  “Fanampiana sy fanomezan-tanana ny amin’ny mba hisian’ny mangarahara amin’ny fifidianana fotsiny ihany no iraka nampanaovina anay. 

Nolavin’ny Céni  tamin’ ny andro farany anefa izany fikasanay avy ato amin’ny Commonwealth of Independent  States-Election Monitoring Organisation (CIS- Emo) izany. Tsy mieritreritra velively ny hitsabaka amin’ny raharaham-pirenen’ny Malagasy izahay”, hoy ny fanazavana. Marihina fa ny vondrona iraisam-pirenena dia mipetraka sy mijanona ho mpanara-maso fotsiny ihany  ary mitandrina ny amin’ny fampanajana ny lalàna.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

MISS MADAGASCAR 2019 : Miroso amin’ny fanaovana asa sosialy i Binguira Valérie Anne

Sivy ambin’ny folo taona ny tovovavy, milanja 48kg, mirefy 1m69. Avy ao Fenoarivo-Atsinanana faritra Analanjirofo ny tovovavy. Ny alahady 2 desambra no natao ny lalao famaranana ka izy no voahosotra ho Miss Madagascar 2019.

Ny sabotsy 8 desambra, nisy ny fitsenana natao azy tao Toamasina sy Fenoarivo-Atsinanana. Fanamby nataony nandritra ny fandraisam-pitenenana nataony tao Toamasina sy Fenoarivo-Atsinanana ny hifotorany amin’ny fanaovana asa sosialy sy fiarovana ny tontolo iainana. Ny sabotsy 17 desambra, noporofoiny sahady izany. Nisy ny fizaràna kilalao, vatomamy sy mari-pahatsiarovana ho an’ ireo ankizy manana fahasembanana manovo fianarana ao amin’ny Epp Amparatanàna Fenoarivo-Atsinanana. 

Nankasitraka ireo mpampianatra mpanabe ireo ankizy ireto ny tenany satria tsy mora ny mampianatra zaza manana fahasembanana. Epp Amparatanàna izay ao amin’ny fokontany nahabe azy. Niara-dia sy nanampy azy tamin’izao hetsika nataony izao ny reny mpiahy azy ( marraine), Joceline Ramaroson, vadin’ny lehiben’ny faritra Analanjirofo. Binguira Valérie Anne izay hisolo tena an’i Madagasikara amin’ny Miss Monde 2019.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FOKONOLONA AO FANANDRANA : Mitsipaka ny hividianana 4x4 ho an’ny Pds

Kaominina Fanandrana izay eny amin’ny lalam-pirenena faharoa no misy azy. Kaominina Fanandrana ao anatin’ny distrika Toamasina Faharoa, Faritra Atsinanana.Ny tolakandron’ny alarobia 19 desambra, nisy ny fihaonana tamin’ny mpanao gazety nataon-dRatomboniaina Marcellin, mpitondra tenin’ny fokonolona Fanandrana. 

Nandritra izany no nitondrany fanazavana fa tsy manaiky ny fikasan’ny mpitantana ny Kaominina hividy fiara 4x4 ho an’ny Pds ny fokonolona ao an-toerana. Niantso ny filan-kevitra kaominaly ny fokonolona mba handà izany fikasana izany. Hetraketraka sy fandaniam-bola ny fividianana 4x4. Fiara fitondrana olona marary (ambulance) no tokony hovidiana fa tsy fiara ho an’ olon-tokana. Olona tsy voafidim-bahoaka ny Pds fa olona notendrena ka tsy tokony hanana zo hilibaliba amin’ny volan’ny kaominina.Manoloana ny mety ho fandraisana mpiasa vaovao, dia nahitsy  Ratomboniaina Marcellin fa tsy tokony hisy fandraisana mpiasa vaovao. 

Nomarihiny fa fampandehanan-draharaha no andraikitra sahanin’ny Pds. Raha ny zava-misy anefa, dia ahiana hanjaka ny akamakama amin’ny mety ho fandraisana mpiasa vaovao ao amin’ny kaominina io.Manoloana ny feo mandeha mikasika ny fizaràna tany izay voalaza fa an’ny Kaominina, tany izay ao Ambodivoanio Sahavakaka dia miantso ny filan-kevitry ny kaominina ny mpitondra tenin’ny fokonolona mba hanokatra fanadihadiana toy ny efa natao tamin’ny 2014.

Nambaran-dRatomboniaina Marcellin fa mila mazava ny maha an’ny Kaominina ny tany, ny fomba nahazoan’ny kaominina azy, ny titra na ny laharan’ny karatany, ny fomba nanomezana olona azy sy ny antony. Midika mantsy fa raha an’ny kaominina ny tany, dia an’ny vahoaka. 

Nomarihin-dRatomboniaina Marcellin fa mandeha ny feo fa toa mpiasam-panjakana no nomena io tany io. Miantso ny hisian’ny fanazavana amin’ny fomba nanomezana izany olona izany ny karatany ny mpitondra tenin’ny fokonolona Fanandrana.Tsy mitsahatra manao antso avo amin’ny fanjakana foibe ny fokonolona ao Fanandrana mba hampiatoana vonjimaika ny BIF( Birao Ifoton’ny Fananan-tany) Fanandrana. Nomarihin-dRatomboniaina Marcellin mantsy fa tsy ara-dalàna ny fomba fiasan’ny BIF ao an-toerana amin’ny famoahana karatany. Misy famoahana karatany diso sy feno hosoka, hoy ny fijoroana vavolombelona nataony.

Izy ireo izay nandefa taratasy ho an’ny filan-kevitra kaominaly Fanandrana mba handinika ireo antso sy fitarainana rehetra ireo. Anio alakamisy 20 desambra mantsy no mivory ny filan-kevitra kaominaly eo anivon’ny Kaominina Fanandrana.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

TSENA ANKATOKY NY FETY : Miparitaka eran’ny tsena ny vatomamy lany daty

Tsy tery lalana koa anefa ny ratsy manararaotra mivarotra entana efa tsy ara- dalàna. Araka ny loharanom-baovao marim-poatotra dia miparitaka eny amin’ny  tsena sasany eto Antana-narivo ny vatomamy lany daty. Fataon’ireo mpanao hosoka hatramin’izay ny manova ny  daty  azo ihinanana farany na hampiasana farany ireo ireo entana ireo. Manoloana izany dia niantso ny fahatongavan-tsainan’ny tsirairay ny ministry ny fahasalamana.  

Nanambara ny ministry ny fahasalama- bahoaka Yoel Rakotomamonjy fa "samy tokony ho tompon’andraikitra amin’ ny zavatra toy izany ny tsirairay mba ho fiarovana  ny fahasalamam- bahoaka". Nampitandrina izy fa matoa ny entana asiana daty  farany hamaranana ny fampiasana na ny fihinanana  azy dia misy fiantraikany amin’ny fahasalamana raha mbola tohizana ny fampiasana ny entana aorian’ny daty voasoratra amin’izy ireny."

Angellà Maharitra (stg)

Madagate0 partages

Ambatobe. Le couple Mialy et Andry Rajoelina a voté dès 9h