Les actualités Malgaches du Vendredi 19 Juillet 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara12 partages

Santé à Ambovombe : L’AVC touche les plus jeunes

Selon le docteur Tsivahiny Paubert ,médecin-chef de l’hôpital Monja Jaona d’Ambovombe, , la malnutrition et le stress seraient à l’origine des accidents vasculaires cérébraux (AVC) dans le district d’Ambovombe. Une situation des plus tristes puisque les maladies cardio-vasculaires, qui touchent surtout les habitants des grandes villes, sont en train de gagner les communes reculées. 

« Tout le monde est désormais concerné par les soucis de tension artérielle, il n’y a plus de distinction d’âge, même les adolescents peuvent en être victimes. Dans la région d’Ambovombe, les causes les plus fréquentes sont la malnutrition et le stress dus aux aléas de la vie », nous a expliqué le médecin-chef Tsivahiny Paubert. L’hôpital Monja Jaona d’Ambovombe a enregistré une moyenne de cinq cas par mois ces derniers temps. « Au sein de notre établissement, nous avons un jeune élève du CEG qui a été touché par un AVC, ce qui a entraîné une paralysie partielle de son corps ». La solution, selon le docteur Tsivahiny Paubert, est le renforcement des actions de sensibilisation au sujet de cette maladie dans les communes reculées de la région de l’Androy ; mais aussi l’amélioration du régime alimentaire et de la qualité de vie des habitants. En effet, le peuple d’Ambovombe consomme trop de pâtes et de repas gras, sans parler du manque d’eau potable qui reste un grand fléau dans le sud.

La malnutrition reste un énorme problème à Ambovombe. Le sud pourra-t-il un jour échapper à la malnutrition ? Une question qui reste pour l’instant sans réponse. Pour le médecin-chef responsable de l’hôpital Monja Jaona, «  la malnutrition reste très présente à Ambovombe. Le plus dur est que cela touche surtout les enfants ; or, soigner ces derniers demeure très compliqué ».  Mais ce n’est pas tout. Les ménages connaissent également des difficultés financières, notamment pour l’achat des médicaments et le paiement des frais d’hospitalisation. A se demander si ce n’est vraiment pas possible de délivrer définitivement le sud de cette situation ?

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara5 partages

Assemblée nationale : 104 signatures recueillies pour proposer un PM

Plusieurs députés indépendants ont soutenu l’IRD dans le processus de proposition du PM.

Conformément à l’article 54 de la Constitution, le Premier ministre Ntsay Christian a déposé la démission de son gouvernement hier. 

Les affaires politiques nationales avancent à vitesse grand « V ». 48 heures après l’entrée officielle des députés à l’Assemblée nationale et 24 heures, ou enfin presque, après l’élection des membres du Bureau permanent de la Chambre basse, le Premier ministre Ntsay Christian présente la démission de son gouvernement auprès du président de la République Andry Rajoelina. En marge de la célébration du 60è anniversaire de l’Administration pénitentiaire, le PM sortant a expliqué qu’il a tenu à se conformer à la Constitution, c’est pourquoi il a déposé la démission de son gouvernement hier. « Madagascar est un Etat de droit », a-t-il rappelé. Et de soutenir au passage que la désignation du Premier ministre revient à la majorité à l’Assemblée nationale. En tout cas, la démission du gouvernement a été tout de suite acceptée par le Chef de l’Etat. Hier matin, le Secrétaire Général Adjoint de la Présidence, Dina Andriamaholy a présenté à la presse le décret n°2019-1397 du 18 juillet 2019 portant acceptation de la démission du gouvernement, et le chargeant d’assurer l’expédition des affaires courantes jusqu’à la formation du nouveau gouvernement.

Reconduction. Quelques heures seulement après la démission du gouvernement, les députés de la majorité présidentielle, conformément à l’article 54 de la Constitution, ont déposé une proposition de Premier ministre à Iavoloha. Une forte délégation s’est présentée au Palais d’Iavoloha hier en début de soirée. « Pour déposer une liste comportant des signatures », selon les indiscrétions. Cependant, jusqu’au moment où nous mettons cet article sous presse, aucune information sur le contenu de cette liste n’a été dévoilée. Le nom du futur Premier ministre reste un secret bien gardé. L’on a juste appris que, 104 signatures ont été recueillies du côté de Tsimbazaza dans le cadre de la mise en application de l’article 54 de la Constitution. Si l’on s’en tient à cette info, l’IRD, comptant 84 députés a donc bénéficié du soutien des autres groupes parlementaire, dont plusieurs élus indépendants qui auraient accepté d’adhérer à cette démarche. Selon les informations, le nom du nouveau Premier ministre pourrait être dévoilé ce jour, avant le départ du président Andry Rajoelina qui s’envolera pour l’Île Maurice afin d’assister à la cérémonie d’ouverture des Jeux des Îles de l’Océan Indien. Les bruits de couloirs ont également permis de savoir que, la nouvelle équipe gouvernementale pourrait être mise en place ce week-end. Quoiqu’il en soit, bon nombre d’observateurs estiment qu’à l’allure où avancent les choses, l’on s’achemine vers la reconduction du Premier ministre sortant Ntsay Christian.

Davis R

Midi Madagasikara4 partages

Corruption passive : Un Inspecteur de Police condamné à deux ans de prison ferme

Ntsay Christian et Rafanomezantsoa Roger sont attendus ce jour à Antsirabe.

Quatre éléments du poste de Police d’Ambohimandamina – Mahajanga auraient exigé la somme de 2.000.000 Ar. en contrepartie de la libération des personnes qui ont déposé une plainte auprès du Bianco pour « exaction et détention arbitraire » courant mois de juin de cette année.

A l’issue des constatations et enquêtes effectuées par les investigateurs du Bianco, les quatre policiers concernés dont un inspecteur et trois brigadiers, ont fait l’objet de déferrement au parquet du Tribunal de Première Instance de Mahajanga pour « corruption passive et extorsion de fonds ». L’inspecteur de police a été condamné à deux ans de prison ferme pour corruption passive. En revanche, les trois brigadiers ont été acquittés au bénéfice du doute. En tout cas, la mise en place du Pôle Anti-Corruption à Mahajanga serait déjà en cours.

Tolérance zéro. Même s’ils assurent depuis hier l’expédition des affaires courantes jusqu’à la formation d’un nouveau gouvernement, le Premier ministre sortant Ntsay Christian et le ministre de la Sécurité Publique Roger Rafanomezantsoa ne vont pas sans doute manquer de réaffirmer aujourd’hui la politique de « Tolérance zéro » contre la corruption suivie par le régime en place. En effet, les deux hommes sont attendus ce jour à l’Ecole Nationale des Inspecteurs et Agents de Police à Antsirabe pour la sortie officielle de la XXVe promotion des Elèves Inspecteurs et Agents de Police « Fenitra ».

Prise de commandement. Une seconde cérémonie est prévue au programme avec la prise de commandement par quatre nouveaux Directeurs Régionaux de la Sécurité Publique, en l’occurrence, le Commissaire Principal de Police Randriamahasoa Pascal pour la Région Vakinankaratra ; le Commissaire Principal de Police Razafindrazaka Hector pour Analamanga ; le Commissaire de Police Rafalimanana Alain Adonis pour Bongolava ; et le Commissaire de Police Rakotoniaina Bonalala Christian pour Itasy. Comme il l’a dit à l’endroit des députés, Ntsay Christian va certainement adresser le même message aux policiers – notamment aux nouveaux inspecteurs et agents sortants – pour qu’ils fassent preuve d’un comportement exemplaire dans l’accomplissement de leur mission.

R. O

Midi Madagasikara3 partages

Sport de haut niveau : « L’implication du président Rajoelina peut faire avancer les choses », con...

Nicole Ramalalanirina est une véritable icône de l’athlétisme malgache.

De passage au pays, la championne du monde universitaire à Fukuoka en 1995 et finaliste des JO de Sydney 2000, Nicole Ramalalanirina, seule femme malgache à avoir participé à une finale Olympique, loue les efforts conjugués du président Andry Rajoelina et de son ministre des Sports, Tinoka Roberto, quand ils parlent de mettre en place des académies pour préparer la relève dans toutes les disciplines. Elle en parle au cours d’une interview exclusive.

Midi Madagasikara : « Vous avez vécu en direct l’euphorie populaire à la suite de la victoire des Barea contre la RDC quand vous étiez à Nosy Be. Quelles étaient vos impressions ?

Nicole Ramalalanirina : « C’était une euphorie collective et je n’en reviens pas car jamais de mémoire, le sport n’a réussi à rendre toute la population aussi heureuse. Mais les Barea étaient des professionnels et ils ont su être exacts au rendez-vous. Je me réjouis aussi de voir l’implication directe du président Andry Rajoelina et à ce rythme, il peut faire bouger les choses. »

Midi « : De quelle manière ? »

N.R. : « Il n’y a pas de miracle en sport car seul le travail paie. Et je crois que le président Andry Rajoelina l’a compris en déclarant qu’il va mettre en place des académies car c’est le seul moyen d’arriver au plus haut niveau. Nos dirigeants doivent être conscients de notre énorme potentiel. Car nous avons du potentiel, mais il manque malheureusement les moyens. Ce qui ne sera plus le cas maintenant que le président de la République a décidé de mettre la main à la pâte. »

Midi : « Mais parfois les moyens ne suffisent pas… »

N.R. : « C’est vrai mais qui dit académie suppose qu’il y aura derrière un encadrement de haut niveau pour prendre en main la pépinière, et en prenant soin de le faire étape par étape. Comme toutes les régions sont concernées, on peut puiser aisément dans cet énorme vivier.Passé ce cap, il reste la motivation qui a aussi une part importante pour avoir de bons résultats. C’est aussi simple que cela. »

Propos recueillis par

Clément RABARY

Midi Madagasikara1 partages

Jazz : Antsiva pour une invitée musicale

Antsiva une jazziste et bassiste accomplie.

Antsiva Andriamasimanana va monter sur la scène du Fara West samedi à partir de 20 h. Un concert qui vaut le détour dans un cocon musical perché sur les hauteurs d’Antananarivo.

Le jazz féminin va être porté par la jeune Antsiva demain soir à partir de 20 h. Un nom qui sonne résolument musical. Mais pour donner du volume aux titres qu’elle va jouer, elle a fait appel à des figures de ce genre. A ses côtés, on retrouvera donc Antsaly à la batterie, Rado au clavier et Agapé à la guitare. Et Antsiva Andriamasimanana, dans le civil, portera une basse. Décidément, cet instrument plutôt configuré pour le genre masculin gagne de plus en plus la gente féminine. Depuis quelques années, les femmes qui jouent à la basse se multiplient, par rapport aux autres instruments.

Comme le confirme l’une des maîtres de ce lieu, plutôt cocon confortable et discret que cabaret usuel, Gina Rakotoralahy. « Notre terrasse vous attend dans un cadre chaleureux et tropical, tel un navire au-dessus de la ville ». Où la musique berce, aide à s’évader avec une vue imprenable sur le centre-ville. Un cadre qui correspond parfaitement au jazz et surtout à la musique suave, ouverte et particulièrement inventive de la jeune Antsiva. Cette dernière est une artiste ayant déjà fait ses preuves dans le milieu du jazz tananarivien. Habitué à travailler avec un quatuor féminin, dénommé Anaa Quatuor, elle se présente donc seule en tête d’affiche pour ce concert.

« Dans la famille d’Antsiva, la musique est une histoire de famille, où chanter, se partager le micro est naturel. En 2008, elle se fait remarquer au concert Vocodeur de l’Alliance française d’Andavamamba », annonce sa biographie. Grâce à cette entrée en matière réussie, les choses s’accélèrent pour la jazziste. Après avoir pris des leçons au niveau du Jazz club du Cercle Germano Malagasy, elle crée « avec ses sœurs et ses cousines » la formation Anaa Quatuor. Elle a sans doute ouvert une nouvelle fenêtre au jazz de l’époque. Le genre se féminise, quelques barrières tombent et le succès se retrouve au détour de quelques représentations.

Avec cette formation, Antsiva propose du jazz fusion. Polyphonique et accessible, le jazz d’Anaa Quatuor devient une référence. Au fil du temps, la bassiste « passionnée de gospel, devient chef de chœur de plusieurs groupes », selon toujours sa biographie. Elle est actuellement bassiste du jazz club de l’Aft – Walking Jazz. Ainsi, Antsiva n’a plus rien à prouver. Sauf son amour éternel pour la musique.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara1 partages

Vohemar : Mpanakan-dalana voasambotry ny zandary

Andian-dahalo mpanakan-dalana tany amin’iny faritra Sava iny no ravan’ny zandary tany an-toerana, tao Ampanefena Vohémar. Araka ny fampitam-baovao azo dia fiara tsy mataho-dalana iray tany an-toerana no nataon’izy ireo lasibatra ny herinandro lasa teo, raha nandalo tao amin’ny tanana iray, tao amin’ny kaominina Fanambana, distrika Vohémar. Vola an-tapitrisany maro no lasa tamin’io fotoana io, raha ny vaovao hatrany. Nametraka fitairana avy hatrany tany amin’ireo mpitandro filaminana tany an-toerana moa ireo niharan’ny fanafihana. Tsy nisalasala fa nandray an-tanana avy hatrany ny raharaha ireo zandary avy ao Ampanefena. Natao ny savahao sy ny tsongo dia ka tsy niandry ela fa ny tolakandro nisian’ny fanafihana ihany dia voasambotra ny dimy tamin’ireo nanafika. Nisy olona iray ihany kosa nosamborina, mpiray tendro amin’izy ireo sy voalaza fa nanafina sy nampiantrano ireto olon-dratsy ireto. Ny talata lasa teo no natolotra teny anivon’ny Fampanoavana ireto andian-dahalo mpanakan-dalana ireto ary nadoboka am-ponja avy hatrany, miandry ny fotoam-pitsaràna azy.

Nangonin’i m.L

Midi Madagasikara1 partages

Examens officiels : Dernière ligne droite pour les candidats

Encore quelques semaines de préparation pour les potaches avant le jour J.

Dans un peu moins de six semaines sera donné le coup d’envoi des séries d’examens officiels de cette année scolaire 2018-2019 avec la tenue du CEPE, suivi moins de deux semaines après par le BEPC et enfin le baccalauréat, fin septembre et début octobre.

Les 524. 997 candidats au CEPE (Certificat d’Etudes Primaires Elémentaires) issus de toutes les circonscriptions scolaires (CISCO) de Madagascar passeront les épreuves, lesquelles se tiendront sur une seule journée, le 27 août 2019. C’est ainsi la dernière ligne droite pour ces jeunes candidats au premier examen officiel de l’année, enthousiastes à l’idée de décrocher ce premier diplôme de leur vie scolaire , et qui leur ouvrira les portes du collège. Ce demi-million de candidats, à répartir dans 1888 centres d’examen, sont actuellement en pleine « révisions intensives » à l’école comme à la maison. Ce, après avoir passé un ou plusieurs examens blancs. Les échos de ceux-ci laissent entrevoir quelques difficultés pour les élèves en SVT (Sciences de la Vie et de la Terre). Quant au redoutable problème, cette épreuve reste la bête noire des élèves depuis des années. Les enseignants consacrent davantage des temps aux séances de remédiation dans ce domaine, ainsi qu’au niveau des mathématiques en général durant les six semaines à venir.

BEPC et bac. Quant aux plus âgés qui terminent leurs années collège, ils sont 328.200 candidats, dont 25 en situation de handicap, à passer les épreuves de BEPC (Brevet d’Etudes du Premier Cycle) qui se dérouleront du 9 au 12 septembre 2019. A répartir dans 1034 centres d’examen sur l’ensemble de la Grande île. Ils débuteront leurs examens par l’épreuve de Malagasy. En attendant, l’heure est encore aux révisions, avec l’espoir pour tous les candidats de réussir et de pouvoir intégrer le lycée à la prochaine rentrée scolaire. Du côté du ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique et Professionnel, les préparatifs vont bon train. Les responsables ministériels de préciser que les sujets d’examen seront acheminés vers les directions régionales à partir du mois d’août.

Les candidats au baccalauréat pour leur part, auront encore onze semaines pour se préparer. Les épreuves se dérouleront du 30 septembre au 4 octobre 2019 pour les candidats de l’enseignement général et pour la première partie du baccalauréat technique et professionnel, tandis que la deuxième partie s’étalera sur quatre jours, du 7 au 10 octobre 2019.

Hanitra R.

Midi Madagasikara1 partages

Jacques Randrianasolo : Pour l’accélération des dossiers des prévenus

Des chefs d’institution présents au 60e anniversaire de l’administration pénitentiaire. (Photo Yvon Ram)

1959-2019. A l’instar du Sénat, l’administration pénitentiaire malgache célèbre son 60e anniversaire cette année. Dans le cadre de cette célébration, une exposition s’est tenue hier, au parking du Palais de justice à Anosy. Lors de son intervention, le ministre de la Justice Jacques Randrianasolo a souligné l’importance du désengorgement des établissements pénitentiaires, où l’on assiste notamment à une surpopulation carcérale. En effet, le nombre total des détenus est de l’ordre de 27 409, dont 15 612 prévenus contre 11 797 condamnés. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Le ministre de la Justice a ainsi lancé un appel aux magistrats d’accélérer le traitement des dossiers des prévenus, tout en soulignant au passage l’amélioration des moyens de travail, notamment des voitures cellulaires qui sont dans un état déplorable ainsi que de l’armement des agents pénitentiaires qui laissent à désirer. Le Premier ministre Ntsay Christian a aussi abondé dans ce sens.

Dégradation. Notons que les établissements pénitentiaires se présentent comme suit : une maison de force (Tsiafahy), 40 maisons centrales, 39 maisons de suretés, 2 centres de rééducation des mineurs et des camps pénaux à vocation agricole. Cependant, force est de constater la dégradation des conditions de détention du fait de l’augmentation de l’effectif des détenus, ainsi que la vétusté de la plupart des infrastructures carcérales. Un sujet qui reste toujours d’actualité.

Dominique R.

Madaplus.info0 partages

Madagascar: Le nom du nouveau Premier ministre pourrait être publié prochainement.

Les noms proposés par le parti majoritaire au sein de l’Assemblée nationale sortiront certainement avant la fin de cette semaine. En effet, l’IRD, partisan du pouvoir actuel, a obtenu le plus de votes sur tout le territoire malagasy, avec un effectif dépassant les 80 députés.
Ainsi, il leur revient de droit de proposer les noms des candidats pour le numéro un du gouvernement, selon la constitution en vigueur. Christine Razanamahasoa a affirmé, à travers sa conférence de presse, que le parti proposera environ trois ou quatre noms. Une réunion secrète a donc eu lieu dans la soirée du 18 Juillet pour décider des noms à proposer au Président de la République.
Tia Tanindranaza0 partages

Fankalazana ny “Mandela Day”Ankizy sahirana sy voafonja 600 nomena fanampiana

Nankalazaina omaly alakamisy 18 jolay ny « Mandela Day », ahatsiarovana ny daty nahaterahan’i Nelson Mandela niady

tamin’ny fanavakavaham-bolon-koditra sy nikendry fampiombonana sy fandriampahalemana ary fifanampiana tatsy Afrika Atsimo sy nielipantrana teto ambonin’ny tany. Nentin’ny Masoivohon’i Afrika Atsimo Tarihin-dRtoa Maud Vuyelwa Dlomo eto Madagasikara nanamarihana izany ny fizarana vatomamy sy fanampiana ary kojakoja toy ny kitapo sy fitafy ilain’ireo ankizy miisa 30 tezaina etsy amin’ny toby Fanambinana Nanisana. Niara-nientana tamin-dRtoa Maud Vuyelwa Dlomo ny talen’ny serasera ao amin’ny vondrona Vidy Varotra, Rtoa Rakotoson Sylvia sy  ny tale lefitry ny orinasa SBM Banque, Rtoa Rajoelisolo Haingo Tiana. Nihazo ny fonjan’Antanimora niaraka tamin’ny fikambanana tsy miankina Blessing Convenant. Nisy ny fitiliana  ireo ankizy voafonja tsy ampy taona, raha toa ka efa nisy ny fifaninanana baolina ny hariva izay natrehin’ny masoivohon’i Afrika atsimo sy ireo mpiara-miombon’antoka aminy. Nanolotra fanomezana ho an’ireo voafonja ireo mpiara-miasa rehetra ho fiaraha-mientana tamin’ny “Mandela day”. Nizarana sakafo sy vatomamy ary ronono ireo ankizy tsy ampy taona 125 mianadahy. Notolorana fanomezana ary niampy vary sy savony kosa ireo ireo beantitra, renim-pianakaviana miisa 475. Novoizin’ny Masoivoho Afrikanina Tatsimo sy ireo delegasionina notarihiny ny hananan’ny tsirairay toe-tsaina miabo, fahatokisan-tena ary fitiavana te hivoatra, izay toe-tsaina nananan’i Nelson Mandela sy novoiziny fahavelony dia  ny fitiavana mifanampy.

Toky R sy Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Zandarimariam-pirenenaHandray mpianatra ho zandary 1200

Nampahafantarina nandritra ny filankevitry ny minisitra teny amin’ny Lapan’i Iavoloha ny alarobia 17 jolay lasa teo ny famoahana didim-panjakana momba ny fandraisana mpianatra ho zandary miisa 1200 ho an’ny taona 2019-2020.

 Natao hanampiana isa ny zandarimariam-pirenena io mazava ho azy, ka inoana fa hivoaka tsy ho ela eny amin’ireny ny pitsopitsony sy ny fepetra ho an’ireo tanora liana sy te hiditra an-tsehatra ao anatin’io. Fanambin’ny zandarimariam-pirenena eto Madagasikara ny ady amin’ny kolikoly. Inoana sy irariana mba tena handeha araka ny tokony ho izy ny fifaninanana ka izay tena mendrika tokoa no horaisina satria adidy masina ho an’ny firenena no iantsorohany. Tsy mbola mahasahana ny filan’ny mponina rahateo ny isan’ny zandary eto amintsika.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

AmbatoboenyNahazo efitrano sekoly sy paositry ny polisy

Ny talata lasa teo no notokanana tamin’ny fomba ofisialy ireo fotodrafitrasa nangatahin’ny mponina tao amin’ny distrikan’Ambatoboeny, faritra Boeny.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

FISAVAN’NY ZANDARIN’ANKADINONDRYGadra 2 nikasa hanafika fanineniny tamin’ny basy tra-tehaka

Gadra nitsoaka ny taona 2016 sy tovolahy iray mbola manefa sazy ao Tsiroanomandidy saingy nahazo fahefana miasa aty ivelany no tra-tehaka niaraka tamin’ny basy hanatanteraka fanineniny ny asa ratsin’izy ireo.

 Fanafihana mitam-piadiana avokoa no nahavoarohirohy azy ireo tamin izany. Tamin’ny alahady 7 jolay,  raha nisava trano ahiahiana ho mpandray entana halatra teo Ambaniatsinanana, kaominina Ankadinondry izay nahazoana alalana avy amin’ny fitsarana ao Tsiroanomandidy ny borigadin’ny zandary  Ankadinondry no nifanehitra tamin’izy roalahy ireo tamin’ny 6 ora maraina izay nilanja sakaosy. Somary kaodikaody izy ireo vao nahatsikaritra ireo mpitandro filaminana  ary saika hitsoaka saingy voahodidin’ny zandary maro.

Rehefa nosavaina dia nahitana basy mahery vaika kalachnikov sy basy poleta vita gasy iray miaraka amin’ny bala 7.62mm iray sy bala 9mm iray. Nandritra ny famotorana, nilaza izy ireo fa efa nahavita fanafihana mitam-piadiana miisa dimy tamin’ity taona ity raha nikasa hanafika tokantrano iray mpanao hotely teo Ankadinondry ny harivan’io. Efa natolotra ny fitsarana izy roalahy ireo ny zoma 12 jolay teo ary samy voatazona vonjimaika ao amin’ny fonjan’i Tsiroanomandidy miandry ny fitsarana azy. Mbola karohina ireo namany.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sinto-mahery sy halatra motoBabo ireo mpanendaka amin’ny alina eny Tanjombato

Voasambotry ny polisin’i Tanjombato ny 16 sy 19 jolay teo noho ny resaka fanendahana amin’ny alina eny amin’iny faritra iny ireo jiolahy efatra.

 

 Taorian’ny  angom-baovao sy fanaraha-maso natao dia tovolahy 3 no voasambotra teny Andafiatsimo ny talata 16 jolay 2019  tokony ho tamin’ny 5 ora maraina.  Izy   ireto no mpanendaka eny amin’ny faritra MagaGM sy  Ankady iny. Manomboka amin’ny 6 ora hariva ka hatramin’ny 10 ora alina ny fotoana fanaovan’izy ireo  ny asa ratsiny.

Olona avy manao karaoke sy mamonjy fodiana alina no tena lasibatra. Mianjaika toy ireny avy namonjy alim-pandihizana ireny izy ireo ary  tsy mifidy asiana fa izay sendra azy dia mahita faisana.

Ny iray hafa kosa dia voasambotra teny Tanjombato omaly alarobia 18 jolay tamin’ny 6 ora maraina. Eny amin’iny lalana RN7 eny izy no manatanteraka ny asa ratsiny. Ireo mpody alina sy mpitondra moto indray no tena lasibatra. Manao andiany telo hatrany izy ireo manatanteraka ny asa ratsiny saingy ity lehilahy ity no tra-tehaka. Efa nigadra teny am-ponja noho ny resaka fanendahana moto ihany koa ity lehilahy ity.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

Belo TsiribihinaVoarohirohy ho namono olona indray ny miaramila

Araka ny loharanom-baovaon’ny fianakavian’ny lasibatra, izay naparitany tamin’ny tambajotran-tserasera, heveriny fa noho ny tondro molotra dia natolotra ny miaramila ny momba an’i Raly Tovony.

 

 “Olon-tsotra sady marina i Raly Tovony. Novonoin'ireo miaramila mpampandry tany sy ireo olona nanolotra sy nitory azy. Tamin'ny fomba feno habibiana no nahafaty azy.  Nalain'izy ireo tao an-tranony eto Belo Tsiribihina izy ny alarobia 10 jolay teo, vavolombelona amin’izany ny mponina eto an-tanàna. Tamin’ny 16 jolay  vao hita tao Ambalakida ny fatiny. Efa lanin'ny biby sy efa potika tanteraka ny razana ka tsy hita intsony ny endrika maha olona azy”, hoy ny havany, Esthy Ferco Rajahary.

Tsy nisambotra ny miaramila

Raha nanatanteraka ny famotopotorana maimaika anefa ny zandary any amin’ny borigadin’i Belo dia nilaza ireo miaramila fa tsy nisy fanamborana nataony. Ny 10 jolay no tsy hita io olona io ary ny 12 jolay vao nanatitra fitarainana ny fianakaviany nilaza fa nisy naka ny havany. Raha ny fampitam-baovao ofisialin’ny zandary, tsy misy diam-basy izay hiampangana ny mpitandro filaminana amin’ny vatan’ny maty fa novonoina tamin’ny zava-maranitra, raha ny fizahana nataon’ny mpitandro filaminana sy ny dokotera tompon’andraikitra.

Mbola mifamahofaho tanteraka ity raharaha ity. Eo am-piandrasana ny fitsarana azy ity nisy namono ity, hoy ny fianakaviana. Tsy misy vaovao azo ampitaina mikasika ny fanadihadiana sy ny famotorana lalina, hoy ny zandary any an-toerana. Nampanantena ity farany fa hampitaina araka ny fivoaran’ny toe-draharaha ny vaovao.

Haja Nirina

Ontsa tanteraka ireo fianakavian’ny maty naka ny razan’i Raly Tovony

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mahavoky - BesaretyTapaka iray andro tontolo ny rano, nijaly ny mponina

Nanomboka ny alarobia tamin’ny 2 ora sy sasany tolakandro, ka hatramin’ny omaly alakamisy dia tapaka tanteraka ny rano teny amin’ny fokontany Mahavoky rehetra iny.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiahiana ara-tsosialy CNaPSHiakatra ho 6 000 ariary ny volan-jaza

Hiakatra ho 6.000 Ariary ny volan-jaza amin’ny volana aogositra ho avy io raha nanomboka nihatra izany ny volana mey lasa teo ary tsy mitsahatra miova ho amin’ny tsara ny fanampiana omen’ny CNaPS ireo mpikambana ao aminy.

Tia Tanindranaza0 partages

Indostria nomerika maneran-tanyHo tataovan-ketra amin’izay

Nahita marimaritra iraisana ny amin’ny fomba hakana hetra amin’ireo orinasa goavana miasa momba ny nomerika ireo minisitry ny vola avy amin’ny firenena 7 manankarena indrindra eto ambonin’ny tany izay nivory tany Chantilly – Paris Frantsa omaly.

Tsara iny dingana iray vita iny, hoy i Steven Mnuchin, sekreteram-panjakana Amerikanina momba ny vola na dia maro aza ny asa hafa mbola miandry. Somary manana olana amin’ny Frantsay sy ny Anglisy moa ny Amerikanina momba ity haba alaina amin’ny nomerika ity. Tanjona amin’izao fifanarahana izao ny hanerena amin’izay ireo orinasa goavana momba ny teknolojia mba handoa hetra fa tsy hametraka fotsiny ny vola be azon’izy ireo any amin’ireo firenena tsy mitaky hetra sy haba na Paradis Fiscaux. Anisan’ny sehatra mampidi-bola be indrindra eto ambonin’ny tany ny teknolojia sy ny nomerika ary mpanefoefo avokoa ny tompon’ireo orinasa mikirakira azy. Nifanaiky ny G7 fa hapetraka ny antsoina hoe : “impot minimal obligatoire” na hetra farafahambaniny tsy maintsy aloa. Natao izany hisorohana ny fifaninanana tsy ara-drariny satria misy ireo firenena manafoana ny hetra momba ny nomerika mba hisintonana ireo orinasa hampiasa vola ao aminy. Ny fanafoanan’i Frantsa io hetra amin’ny nomerika io no nahatezitra ny Amerikanina.

 

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Tetikasa fambolem-bary midadasikaRaikitra ny fakan-kevitra any Mahajanga

Manoloana ny tetikasa fambolem-bary midadasika hataon’ny orinasa “Long De” ao Analatelo, kaominina ambanivohitr’i Katsepy, distrikan’i Mahajanga, faritra Boeny,

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

FampandrosoanaAin’ny toekarena ny fitaterana

Amin’ny 14 ka hatramin’ny 17 novambra ho avy izao no hanatanterahina ny fampiratiana voalohany mahakasika ny fitaterana sy ny manodidina izany etsy amin’ny Zone Forello Tanjombato.

 

Noho ny fahatsapana ny maha-zavadehibe ny sehatra fitaterana izay miantraika mivantana amin’ny toekarena no nahatonga ny ministeran’ny fitaterana , ny fizahan-tany ary ny famantarana ny toetry ny andro sy ny Agence Première Ligne hanatontosa ny hetsika. Anisan’ny sehatra imatimatesan’ny ministera ary ao anatin’ny ezaka stratejika ny fampiroboroboana ny sehatra fitaterana hoy ny Minisitra Joel Randriamandrato. Tanjona hoy izy ny hampifandraisana ny mpisehatra rehetra amin’ny fitaterana ary ny fampahafantarana amin’ny vahoaka ny asa hiandreketana manodidina izany. Hisy ihany koa ny famelabelaran-kevitra hampitana fahalalana sy fifanakalozana amin’io fotoana io mba hentina hampandrosoana ny sehatra fitaterana. Trano eva 500 no hanao fampiratiana ary maro ny mpiara-miombon’antoka avy any ivelany efa namaly ny antso. Hamporisihina amin’ity hetsika ity ihany koa ireo mpisehatra amin’ny fitaterana mba hanaja ny rafitra tahaka ny fanarahana tsara ny bokin’andrakitra, hoy ny minisitra. Nanambara ny tenany fa tahaka ny zotra D mampitohy an’Antananarivo sy Ivato izay natao filamatra, dia tsy hijanona intsony ny ezaka hatao. Ohatra amin’izany ny ho fametrahana GPS amin’ny fiara mpitatitra rehetra enti-hanaramaso ny tsy fanarahan-dalàna mitranga. Hisy vovonana mihitsy amin’izany hiara-hiasa amin’ny mpitandro ny filaminana hisahana manokana ny fitsirihana ireo tsy fanarahan-dalàna ataon’ny mpitatitra tahaka  ny fandehanana mafy loatra na ny tsy fahatomobanan’ny fiara.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Toekaren’i MadagasikaraTsy tafavoaka raha tsy miroborobo ny famokarana

Hatreto aloha dia hita ho mpiantsena fotsiny ihany i Madagasikara fa tsy mpamokatra eo anivon’ireny tsena iraisam-pirenena ireny.

 kely loatra ny tombombarotra amin’ny tsena Afrikanina SADC na COMESA nefa vola be no aloa amin’ireny amin’ny maha mpikambana antsika. Tsy afaka hiolonolona fotsiny anefa fa tsy maintsy miditra amin’ireny tsena malalaka hifanakalozana ireny i Madagasikara. Ohatra amin’izany ny efa nanekena ny fidirana ao amin’ny Toerana Malalaka Ifanakalozana ao Afrika Atsinanana (ZLEC) izay tokony ho tombony raha matanjaka ny famokarana sy ny fandraharahana eto amin’ny firenena. Tsy azo ifaninanana mihitsy i Madagasikara ary ho fatiantoka hatrany raha marefo amin’ny famokarana. Tombony hatrany ny fidirana mpikambana amin’ireny tsena iraisam-pirenena ireny saingy mila mafy amin’ny sehatra fampivoarana  toekarena tahaka ny varotra sy ny fifanakalozana ary ny fanondranana ny firenena.

Tsirinasolo   

Tia Tanindranaza0 partages

Faritra misy hain-tanyTratra farany ara-toekarena

Firenena 196 no handray anjara amin’ny fihaonambe iraisam-pirenena faha-14 momba ny fahamainan’ny tany any New Delhi India.

Amin’ny 2 hatramin’ny 13 septambra ho avy izao no hanatanterahana izany ary manana solontena ho any i Madagasikara. Ny faritra Atsimon’ny Nosy tahaka ny faritra Anosy sy Androy moa no tena voakasika amin’izany fahamainan’ny tany izany ka mahatonga ireo faritra ireo ho sahirana tanteraka ara-pivelomana ary tratra aoriana mihitsy amin’ny fampandrosoana. Tsiahivina fa efa nisy ihany ny paik’ady iadiana amin’ny fahamainan’ny tany napetraka nandritra ny fihaonambe iraisam-pirenena ny taona 1977 ka nankasitraka izany ireo firenena rehetra nandray anjara  ary anisan’izany i Madagasikara saingy tsy hita taratra ny fampiharana azy hatreto.  Takian’ny fiarahamonim-pirenena ny fandraisan’anjaran’ireo mpisehatra rehetra amin’izao fotoana izao mba hisy akony amin’ny fampiroboroboana ny eny ifotony hanatsarana ny toekarena.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

EditoRivo-baovao !

Asa aloha ny fahitantsika mpanara-baovao azy fa saika samy nilokaloka ny hitondra rivo-baovao eny anivon’ny antenimieram-pirenena eny daholo fony vao lany ireto solombavambahoaka vaovao ireto.

 Ity ve no tonga amin’ilay fomba fanontany ankehitriny hoe samy manana ny rivo-baovaony io sa tena izao mitranga izao tokoa no atao hoe rivo-baovao ? Hodisoina ve ireo mpanao politika sy mpandinika raharaham-pirenena sahy nilaza hatry ny omaly fa maha ratsy endrika antsika eo anivon’ny sehatra iraisampirenena ireny 100% nifanesy teny anivon’ity andrim-panjakana voalaza ity ireny ? Tena azo antoka ve fa fanoherana tena izy fa tsy sarintsariny no hitranga ary azo antenaina ihany koa ve ny hisian’ny fifandanja-kery ao anatin’ity andrim-panjakana iray ity ? Afaka manome fanazavana sy fiarovantena daholo izay mankato iny zava-nitranga iny saingy ny bainga voavadika ihany no vavolombelon’ny asa, hoy ny Ntaolo,  ary heverina ho mifanandrify indrindra ihany koa amin’izao faha 6 volana nisian’ity fitondrana ity izao izany. Aiza ho aiza ihany koa ny fanatanterahan’andriamatoa filoha ireo vina nampanantenainy ? Sa   singa hanakonana ny tsy fahatontosan’izany vaovao koa ity resaka antenimiera ity ? Fehiny dia hoe izao fiovana izao tokoa ve hitondra rivo-baovao mahasoa sa vao mainka hahavoa ?

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fifanintsanan’ny CAN 2021Iray vondrona amin’i Côte d’Ivoire, Niger, Ethiopie ny Barea

Vita omaly ny antsapaka momba ny fiadiana ny fifanintsanana isam-bondrona hiadiana izay ho tompon’ny amboaran’i Afrika afaka roa taona indray na ny CAN 2021 raha toa ka hanakatona tanteraka ny

 

CAN 2019 ny lalao famaranana eo amin’i Algérie sy Sénégal anio alina. Nozaraina ho vondrona 12 ahitana ekipa 4 avy ireo firenena hifanintsana amina lalao mandroso sy miverina manome lalao 6 avy, ka izay 2 voalohany avy no hiakatra amin’ny dingana famaranan’ny CAN. Ireo ekipa 8 ratsy toerana indrindra, dia mbola hanao lalao savaranonando hiakarana anaty vondrona, dia tsy iza fa i Liberia sy Tchad, Soudan Atsimo sy Seychelles, Maorisy sy Sao-Tomé, Djibouti sy Gambie. Ao anatin’ny Vondrona K kosa no misy an’i Madagasikara, Côte d’Ivoire, Niger, ary Ethiopie. Azo heverina fa ambony ny herijikan’i Madagasikara, raha ny dingana efa vitantsika. Hanomboka ny 11 novambra 2019 hatramin’ny 17 novambra 2020 ny fifanintsanana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kitra - Lalaon’ny Nosy 2019 any MaorisyHifandona i Madagasikara sy Seychelles rahampitso

Nanainga lasa atsy amin’ny Nosy Maorisy omaly alakamisy 18 jolay ireo mpilalaon’ny Barean’i Madagasikara handray anjara amin’ny Lalaon’ny Nosy na ny “JIOI 2019”. Hanomboka anio 19 jolay izy io ary hifarana ny 28 jolay.

Vonona tanteraka hiaro ny voninahi-pirenena ny Barean’i Madagasikara. Nialoha ny fiaingana dia nozaraina tamin'ireo mpilalao ny “indemnités” rehetra azo avy amin'ireo minisitera maro nanampy, navoaka ho hitan’ny mason'ny rehetra ary avy eo notsinjaraina mitovy ho an'ny tsirairay. Ankoatra ny minisiteran’ny raharaham-bahiny nanome 5 tapitrisa Ariary, dia nanolotra 4 tapitrisa Ariary ny minisiteran’ny tontolo iainana, 4 tapitrisa avy amin’ny orinasa ETT, 2 tapitrisa avy amin’ny SMTP, 5 tapitrisa avy amin’ny Ocean Trade. Omaly dia efa nandeha ny lalao baolina kitra. Ho an’ny vondrona A ahitana an’i Maorisy, Madagasikara ary Seychelles dia nisaraka ady sahala 1-1 i Maorisy sy Seychelles. Rahampitso kosa no hifandona i Madagasikara sy Seychelles, izay inoana fa hotrongisin’ny Barea. Valin’ady kosa ny antsika rehefa hifandona amin’ny Maorisy satria izy ireo no nandavo antsika 3-1 tamin’ny fiadiana ny laharana faha-3 tamin’ny Lalaon’ny Nosy 2015. Ho an’ny vondrona B, dia nomontsanin’i La Réunion tamin’ny isa 4-0 i Maldives ary resin’i Mayotte 2-0 kosa i Kaomoro.

 Toky R 

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Olan’ny FJKM LazainaAndrasana ny vahaolana

Tohin’ny fanakatonan’ny minisiteran’ny atitany ny FJKM Lazaina dia efa nisy ny fampirisihana hanao fitsirihina izay mety ho fanodinam-bola na “audit” kanefa tsy nisy ny fanaovana izany,

hoy ny filoha lefitry ny zanaka am-pielezana ao an-toerana, Charles Rakotonirina. Antony tsy naneken’ny mpiangona ny fanalana ny mpitandrina io. Nametraka ratra ho an’ny mponin’i Lazaina mihitsy ity zava-nitranga tsy mbola nisy efa ho 100 taona mahery nisian’ny fiangonana ity. Manome tsiny ny foibe sy sinaodam-paritany Iarivo Avaradrano izahay satria natao handamina ireo kanefa nanakorontana, hoy izy, ary olona vitsy an’isa indray no nohenoiny. Andrasana ny fivoaran’ny toe-draharaha mikasika ity fiangonana Kristianina ity.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Feno 60 taona ny fandraharahana ny fonjaHezahina ny fanajana ny zo maha olona

Notanterahina omaly alakamisy 18 jolay teny amin’ny minisiteran’ny Fitsarana Anosy ny faha-60 taonan’ny fandraharahana ny fonja. Lohahevitra tamin’izany ny hoe:

 «Fandraharahana ny fonja mivoatra, manaja ny zo maha olona, antoky ny fandriampahalemana sy ny fampandrosoana ». «Tsy misy filaminana sy fandriampahalemana raha tsy manao ny asany araka ny tokony ho izy ireo mpandraharaha ny fonja », hoy ny praiminisitra Ntsay Christian, izay nisolotena ny filoha. Hisy ny lamina vaovao hapetraka handrindrana ny asa rehetra ary ny eo amin’ireo mpitsara sy mpandraharaha ny fonja. Ezahina ny hanangana fonja vaovao hanaraka ny fenitra iraisam-pirenena mba ho fanajana ny zo maha olona, ho an’ireo voafonja, satria iaraha-mahalala fa be loatra ny isan’izy ireo ka tsy mifanaraka amin’ny fotodrafitrasa misy eto amintsika. Hojerena manokana ihany koa ny hamerenana eny anivon’ny fiarahamonina an’ireo olona nisazy. « Tsy natao ho toerana famaizana fotsiny ny fonja, fa toerana natao hisaintsainana sy hahafahana mandamina ny famerenena ireo voafonja eny anivon’ny fiaraha-monina, rehefa mahavita ny saziny izy ireo », hoy ny praiminisitra. Nankasitraka ireo ezaka efa vitan’ny minisiteran’ny Fitsarana, izay mpiahy ny fandraharahana ny fonja ny lehiben’ny governemanta, anisan’izany ny fanatsarana ny sakafon’ireo voafonja, hisorohana ny tsy fanjarian-tsakafo saingy mbola betsaka ny ezaka miandry, toy ny fampitaovana ny fiara mitondra ireo voafonja mamonjy ny fitsarana azy, indrindra ny fitaovam-piadiana ho an’ireo mpandraharaha ny fonja mba ho fitandroana ny filaminana. 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Seranan-tsambon’i ToamasinaEntana 500 kaontenera hopotehina na hatao lavanty

Kaontenera 500 isa feno entana ao amin’ny seranan-tsambon’i Toamasina no voalaza fa tsy maintsy hopotehina na atao lavanty ireo entana tsy misy mpaka. Mihitsoka sy mibahan-toerana ao amin’ny faritry ny ladoany ireo kaontenera ireo.

 Misy amin’izy ireo no voarara tsy hiditra eto Madagasikara satria misy familiana an-kavanana. Ao ihany koa ny karazana hazo sy entana hafa toy ny “fripérie”, vary, siramamy, lafarinina, kilalao,... Tsy maintsy atao izany mba hampalalaka ny toerana, hoy ny tale jeneralin’ny ladoany Atoa Zafivanona Ernest izay nanao fitsidihana tampoka tany an-toerana ny andron’ny alarobia 17 jolay lasa teo. 

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Mahereza e !

Tsy mihomehy loza aho ry Jean fa mba raharaha koa iny nahazo anao iny a ! Hay ve ka efa nitsidika an’ilay birao ianao ka mba efa nanantena hahazo ilay seza kinanjo….

 

voanjo e ! Ianao koa anie taitaitra be foana e ! Jereo ireny teo aloha kely teo ireny…ny mpitsara tsy mbola nitsioka ny kiririoka famaranana akory, ianareo efa be zesta be hoe nahafaty baolina 2. Ka tsy efa nanapoaka champagne sy nividy tsakitsaky mihitsy moa a ? Izao indray resy lahatra be ianao hoe ho lasa raprezy kely, ary efa be resaka tetsy sy teroa. Tratry ny pasy tolaka indray. Tena mafy kosa aloha e ! Rariny raha latsa-dranomaso ianao. Tandremo ihany ny fo fa maromaro ihany no tojo olana tamin’io a ! Aza dia be famaritra loatra e ! Ianao anie efa no tenenina foana fa eeee…ianao ilay mipentsopentsona io anie, hono, no tsy tian’i jean kely e ! Soa lavo hahay hamindra. Amin’ny manaraka mieritrereta tsara vao miteny zavatra fa tsy efa avy miteny vao mieritreritra. Izay aloha fa aza misosoka alahelo, aza manao alahelon-tseza koa fa tsy efa mba metimety ihany ve ianareo amin’izao ka mbola inona indray e ?

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Masoivoho Frantsay Veronique VoulandNanao veloma ny praiminisitra Ntsay Christian

Noraisin’ny praiminisitra, lehiben’ny governemanta Ntsay Christian tao Mahazoarivo ny Ambasadaoro Frantsay izay niasa sy nonina teto Madagasikara, Veronique Vouland-Aneini omaly.

 

 Nanao fitsidihana fametraham-beloma noho ny fahataperan’ny fe-potoana niasany teto. Nivoitra tamin’ny lahatenin’i Veronique Vouland- Aneini nandritra ny fiarahabany ny praiminisitra tamin’ny andraikitra lehibe notanany tao anatin’ny taona 2018, izay nila nandraisana fanapahan-kevitra ka nahafahan’ny firenena niatrika izany fotoan-tsarotra izany. Nambaran’ity masoivoho ity ihany koa fa maro ny tranga izay nanamarika azy nandritra ny efatra taona niasany teto Madagasikara ka anisan’izany ny fihaonana an-tampon’ny firenena miteny frantsay, izay nampiseho taratra fahombiazan’ny diplaomasia Malagasy eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena. Teo ihany koa ny fandraisan’anjaran’i Frantsa tamin’ny ady amin’ny fipariahan’ny valanaretina samihafa. 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana ben’ny tanàna“Mety ho IRC indray fa tsy IRD intsony.”

Tsy zava-baovao no miseho eny amin’ny antenimieram-pirenena, hoy ny filohan’ny antoko politika Natiora, Nihari-Ni-Rencho.

 Raha mbola ny olona efa teo ihany no ho eo dia ny eo ihany no miverina. Raha ny tsy miankina no milaza hoe tsy manao politika dia politika no ataony. Raha iverenana ny tantaram-pirenena dia nirona ho an’ny fitondrana foana ireo, hoy izy. Efa tsy misy intsony ny demokrasia eto Madagasikara. Izany no mahatonga anay hery afovoany na “Centriste” hijery kokoa ny maha olona. Tsy misy antenaina amin’ny antenimieram-pirenena fa ny andrasana kosa dia mba hanatanterahany ny praograman’ny fitondrana. Any amin’ny kaominaly angamba, hoy izy, dia ho teraka indray ny IRC na hoe isika rehetra “commune” miaraka amin’ny fitondrana. Teo mantsy hoy izy hoe isika rehetra distrika. Amin’izao fifidianana manaraka izao tokony hasiana “contrat programme” mihitsy dia rehefa tsy tanteraka dia mandeha ny fitoriana sy fitsarana. Aiza no hisy hoe monina any Antsiranana dia eto Antananarivo, ohatra, hoy izy, no milatsaka ho ben’ny tanàna ?

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hetsika miady amin’ny hosoka sy hala-batoMiroso amin’ny dingana ambony kokoa

Araka ny efa tapaka tamin’ny fikaonandoha lehibe tetsy amin’ny Hotely Carlton Anosy ny 15 jona teo dia ny « Hetsiky ny olom-pirenena miady amin’ny hosoka sy ny hala-bato »,

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Zo tsy azo henjehina ho an’ny depioteHirosoana ny fanalana azy ?

Mitreraka resa-be ireo solombavambahoaka manana raharaha eo anivon’y Fitsarana na ihany koa voarohirohy amina heloka hafa satria tsy mbola afaka atao fanadihadiana izy ireo fa manana ilay zo manokana.

 

 Ny depiote na loholona dia misitraka ny zo tsy azo enjehina. Ny Lalàna no mametraka azy ary ny manala azy ihany koa dia lalàna no mametraka azy. Tsy fanapahan-kevitry ny filoham-pirenena irery ihany anefa izany fa tsy maintsy misy fihaonana handinihana amin’ireo birao maharitra ny fampiharana ity «levée parlementaire» ity. Tsy azo avoaka ny didy fisamborana raha tsy miala ny zo tsy azo enjehina. Eo anivon’ ny Antenimiera ny fomba hanalana izay zo izay. Amin’ny alalan’ny fivorian’ny vaomiera manokana mandinika ny mampitombina na tsia ny fangatahana izany. Manapaka ny amin’izay fanalana ny zo tsy azo enjehina izay na tsia ny birao maharitry ny Antenimiera fa tsy ny filohan’ilay Andrimpanjakana irery raha tsy ao anatin’ny fivorian’ny Antenimiera ny raharaha. Raha ao anatin’ny fotoam-pivoriana ilay Antenimiera, ny fivoriamben’ny mpikambana ao anatin’ilay Antenimiera no manapaka ny fanekena na fandavana ny fangatahana ny fanalana zo tsy azo enjehina. Afaka nialokaloka tao ambadik’’io zo tsy azo henjehina io ny parlemantera maro hatramin’izay, milaza hampihatra ny tena mangarahara ary tsy hitsitsy ireo mandika lalàna ny fitondrana ankehitriny na iza io na iza koa dia ho hita eon y tohiny.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Randriamanjato Liantsoa Bina«Mifanaraka amin’ny MAP 2 ireo tolo-dalàna haroso»

Ny distrikan’Andramasina dia manana anjara toerana amin’ny toekarena. Anisan’ny faritra tena mamokatra ovy, geranium, mananasy, ravintsara ary mpiompy omby ity distrika ity.

 Ireo no tena mibahana any an-toerana, ao anatin’izay ny asa tanana, hoy ny depiote TIM, Randriamanjato Liantsoa Bina. Tolo-dalàna mikasika ny fifehezana ny varotra no tena mahamaika amin’izao. Ny tsena dia kely ho an’ny tantsaha, hany ka misy mpanelanelana. Noho izany, tokony hohamaivanin’ny fanjakana ny famoahana ny vokatra mankany ivelany. Rehefa mitombo ny tinady dia afaka mandroso ny tantsaha. Nomarihany kosa fa ireo tolo-dalàna harosony dia tsy maintsy natao nifandray tamin‘ny vina MAP 2 ary noraisina mihitsy ny laharampahamehana miainga avy amin’ny distrika. Raha fehezina dia natao niainga avy any ifotony ny fampandrosoana. Ny fandriampahalemana, fambolena sy fiompiana, fahasalamana, fanabeazana, tontolo iainana dia niainga avy any ifotony nanaovana fanadihadiana. Ny MAP2 dia tena hita fa mitsinjo ny ambanivohitra, hoy ihany izy. Ny resaka fambolena, ohatra, dia misy tetikasa amin’ny fampivoarana ny tantsaha hanalefahana ny vesatra azo amn’ny zezika ary eo ihany koa ny fanofanana ara-teknika. Ankoatra izay, vanim-potoanan’ny famadihana any amin’iny faritra iny amin’izao ka misesy tato ho ato ireo trangana tsy fandriampahalemana. Mitaky fampitomboana ny isan’ny zandray hiasa any amin’ity distrika ity ny depiote Randriamanjato Liantsoa Bina.

 Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fampihavanam-pirenena« Mbola lavitra ezaka ! »

Nalaza teo fa vitan’ny ekipam-pirenena malagasin’ny baolina kitra na ny Barea ny fampihavanam-pirenena.

 

Tsara, hoy ny filoha lefitry ny komitin’ny fampihavanana malagasy, Gerard Ramamimampionona, ny ezaka vitan’ny Barea. Tsara anefa ny tsy manapoizina ny fomba fijerin’ny mpanara-baovao na « opinion publique » satria na dia nahitana fiombonam-po sy firaisankinam-pirenena aza ny lafiny fanatanjahantena dia rantsana iray amin’ny fiainam-pirenena ihany io. « Ahoana no ahafahana mampimpaka izay fiombonam-po sy firaisankina izay amin’ny fampandrosoana ny sosialim-bahoaka sy toekarena sy lafin-javatra hafa ? », hoy izy. Antony ilazana izany fa mbola lavitra ezaka ny fampihavanam-pirenena. Zava-dehibe ny naha lany 100% ny filohan’ny antenimiera sy ny kabariny hoe hampanjaka ny adihevitra ao amin’ity andrim-panjakana ity ary antoka ho an’ny demokrasia izany raha tanteraka. Tsara izay fiheverana hoe ekipa iray izay, hoy izy, ny antenimieram-pirenena ary antony ilazana hoe « Alefa Antenimieram-pirenena ! ».

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Rakotoamboa Jean Louis filohan’ny TEZATokony hatao ny fanorenana ifotony

Tokony hiditra amin’ny fanorenana ifotony ny fitondram-panjakana, ka havaozina avokoa ny lesoka rehetra tsy nety, indrindra fa ny lalàna mifehy ny fifidianana, ny lalàn’ny serasera, ny lalàna amin’ny ankapobeny mba hanatsarana azy,

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vahoaka malagasy« Natao fitaovana ahazoana toerana fotsiny »

Tsy takatro loatra ny politikan-dry zareo, hoy ny filohan’ny antoko politika Manangana Madagasikara Vaovao (MMV), Arlette Ramaroson, raha nanontaniana ny zava-nitranga teny anivon’ny antenimieram-pirenena tao anatin’izay 3 andro izay.

 

Teo ny fahalanian’ny filohan’ny antenimieram-pirenena 100% ary isany koa ny fahalaniana birao maharitra 100% mpiara-dia amin’ny fitondrana na IRD. Raha araka ny lalàna, hoy izy, dia tokony hametraka ny hoe « contre pouvoir » satria ny mpanohitra dia nifidy io filoha io koa. Raha ny lojika, ny atao hoe mpanohitra dia tsy mankato ny praograman’ny fitondrana sy ny fihetsika entiny manatontosa izany. Nisy ny fihetsik’ireo depiote tsy miankina izay nivadi-pitokisana tamin’ny vahoaka sahady ary amiko tena nanao fisolokiana ireny, hoy ny tenany, satria natao fitaovana ahazoana toerana fotsiny ny vahoaka.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Birao maharitra teo alohaTsy nahazo nanao tatitra tao an-dapa

Taorian’ny fifamindram-pahefana teo amin’ny birao maharitra teo aloha sy vaovao eo anivon’ny Antenimieram-pirenena dia nikasa hanao tatitra momba ny asa vita na ny fe-potoana farany teo ny filohan’ny Antenimieram-pirenena teo aloha, Jean Max Rakotomamonjy sy ny filoha lefitra faritanin’Atntsiranana Mahazoasy Freddie;

Gaga sy talanjona anefa ny mpanao gazety raha nandre ny tenin’ity filoha teo aloha ity nilaza tampoka fa niova ny fitondrana ka tsy mety intsony ny fanaovana tatitra ka voatery hafindra amin’ny fotoana sy toeran-kafa. Raha ny fanazavan’ny teo anivon’ny Antenimieram-pirenena indray dia efa vita ny fifamindram-pahefana ka sao tsy mitovy ny zavatra efa voarakitra ao anatin’ny tatitra sy izay hotenenina. Mifono zavatra hafa mihitsy ny raharaha hoy ireo nanatri-maso. Sao mba hisy indray ny valifaty politika ? Asa aloha fa dia yita soa aman-tsara ny fifamindram-pahefana teo amin’ny filohan’ny Antenimieram-pirenena vaovao Razanamahasoa Christine sy ny filoha teo aloha Jean Max Rakotomamonjy; Nizotra tao anatin’ny fifanajana sy fahatsorana ny fotoana.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Filohan’ny Antenimieram-pirenena«Tsy hisy intsony ny gaboraraka»

Omaly no notontosaina ny famindram-pahefana teo amin’ny filohan’ny Antenimieram-pirenena vaovao Razanamahasoa Christine sy ny teo aloha Jean Max Rakotomamonjy.

Nandritra ny kabary nifandimbiasana no nanambaran’ny vaovao ny finiavany hitondra ny anjara birikiny eo amin’ny fangaraharana sy fahaizana mitantana eo anivon’ny Antenimieram-pirenena. Tsy hisy intsony ny gaboraraka, hoy izy fa hampafantarina ny rehetra na ny fandaniana na ny fampiasam-bola na ny fitaovana na ny vola miditra eo amin’ity andrim-panjakana ity. Raharaham-bahoaka no ato fa tsy raharahan‘olom-bitsy. Na fanomezana tolotr asa aza dia tsy maintsy mandeha amin’ny lalana marina. Manantena izy fa hanampy azy amin’ny ezaka ataony ireo solombavambahoaka sy ny mpiasan’ny Antenimiera. Samy tompon’andraikitra amin’ny fampandehanana ny raharaha, hoy ihany izy. Nanamafy i Christine Razanamahasoa fa ny vahoaka no mametraka ireo solombavambahoaka miisa 151 ireo ka vonona kosa hamaly ny hetahetam-bahoaka ary fanatsarana ny fiainany. Ankoatra izay dia nampatsiahiviny ny adidy manoloana ireo depiote tsy mbola afaka niasa. Ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana no tompon’ny teny farany mahakasika izany. Efa voafidy tokoa ny birao maharitra ka mandefa taratasy any amin’ny HCC mangataka sy manazava fa tsy mbola tafapetraka ireo depiote tompon-toerana araka ny didim-pitsarana nivoaka satria adidin’ny filohan’ny Antenimieram-pirenena izany. Andrasana anio ny fifidianana ireo asam-baomiera eo anivon’ity andrim-panjakana ity. Encadré: Raha nanontaniana i Christine Razanamahasoa mahakasika ny fihetsem-pony nandritra ilay famindram-pahefana omaly, satria ny taona 2014, i Jean Max Rakotomamonjy no nandimby azy noho ny fanonganana azy, dia nilaza izy fa niniana mihitsy mba tsy nanao teny hisy fanafintohinana. Azo natao anie ny hoe niverina tsy an-katerena ny lakile, hoy izy ka fandresena izany.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Raharaham-pirenenaIza no ho praiminisitra ?

Nanatitra ny taratasy fametraham-pialany sy ny governemanta tarihiny teny amin’ny lapan’Iavoloha omaly 18 jolay maraina ny praiminisitra lehiben’ny governemanta Atoa Ntsay

 

Christian enim-bolana taorian’ny nanendrena azy. Araka ny andininy faha-54 ao anatin’ny lalàmpanorenana, dia ny vondrona parlemantera maro an’isa eo anivon’ny antenimieram-pirenena no manolotra ny anaran’ny praiminisitra, ka ho fanajana izany no anton’izao faharavan’ny governemanta izao satria am-perinasa tanteraka io antenimiera amin’ny endriny vaovao io. Neken’ny filoham-pirenena avy hatrany ny fametraham-pialana ka namoahana ny didim-panjakana 2019-1397 mirakitra izany. Foana noho izany ny didim-panjakana 2019-016 tamin’ny 21 janoary nanendrena ny praiminisitra sy ny 2019-026 ny 24 janoary sy ny 2019-360 tamin’ny 20 martsa 2019 nanendrena ny mpikamban’ny governemanta. 13 volana sy 11 andro no naha praiminisitra an’i Ntsay Christian, ka ny 7 volana voalohany nitarihany ny governemantan’ny marimaritra iraisana, ary ny 6 volana, taorian’ny fanendrena tamin’ny volana janoary 2019, vao vita fianianana ny filohan’ny Repoblika Andry Rajoelina.

Samy manosika ny olony

Dingana manaraka izany ny fanolorana ny anaran’ireo mety ho praiminisitra avy amin’ny vondrona parlemantera maro an’isa eny amin’ny antenimieram-pirenena araka ny tondroin’ny andininy faha-54 ao amin’ny lalàmpanorenana.Anarana 3 no re fa hatolotry ny IRD sy ireo miara-dia aminy ka hisafidy amin’ireo ny filoham-pirenena; ny tena malaza sy re hatry ny omaly hariva aloha dia ny anaran’i Ntsay Christian sy Haja Resampa. Ity farany dia efa niara-niasa akaiky tamin’i Andry Rajoelina satria sekretera jeneralin’ny fiadidiana ny repoblika tamin’ny fitondrana tetezamita. Tsy de re firy intsony anefa izy saingy na izany aza dia misy ireo manosika azy ho praiminisitra raha ny tsiliantsofina re. Nisy fotoana nahoraka ihany koa fa anisan’ireo kandida ho praiminisitra i Hajo Andrianainarivelo izay minisitry ny fanajariana ny tany amin’izao fotoana.Misy solombavambahoaka IRD iray ihany koa re fa maniry mafy ny hiditra eny Mahazoarivo. Re fa henjankenjana ny adihevitra ny amin’ireo anarana hatolotra satria samy manana ny kandidany. Tsara homarihina fa tsy olon’ny TGV Mapar daholo no lasa IRD fa misy avy amina fikambanana sy antoko politika hafa lasa nanohana an-dRajoelina ka eo no mety nahasarotra ny fifandresen-dahatra. Ny filoha irery anefa no tompon’ny fanapahan-kevitra farany ary azo antoka ihany koa fa olona efa za-draharaha ary manana traikefa amin’ny fiatrehana fifidianana ny ho PM manaraka eo no sady mahay miresaka sy mifampiraharaha amin’ireo mpiara-miombon’antoka ara-teknika sy ara-bola amin’i Madagasikara, izany hoe ny sehatra iraisam-pirenena.

Toky R sy Marigny A.

 

Ino Vaovao0 partages

FANOSORAM-POTAKA NATAON’NY HVM : Tsy nanameloka an’i Mamy Ravatomanga ny Fitsarana Frantsay

Tsy mitombina avokoa ny fanosoram-potaka natao  an’i Mamy Ravatomanga mivady, izay filoha tale jeneralin’ny vondrona Sodiat. Araka ny didy navoakan’ny fitsarana Frantsay dia tsy misy mitombina ny fitoriana natao azy mivady mahakasika ny filazana hosoka tamin’ireo fananany ao Parisy.

Tsy misy marina izay tsy hiseho. Miseho masoandro tanteraka ankehitriny ny fomba ratsy nataon’ny fitondrana Hvm izay notarihan’ny filoha teo aloha Hery Rajaonarimampianina. Nandritra ny fitondrany dia noezahina nomena endrika ratsy sy nolotoina ny mpandraharaha Mamy Ravatomanga ary notorian’ny olon’ny Hvm tany amin’ny fitsarana frantsay. Votoatin’ilay fitoriana tamin’izany ny filazana fa mpanao trafikana andramena ity mpandraharaha ity, mpanao kolikoly ary mpanao fanambaràna hosoka eo amin’ny hetra sy ny fiskaly. 

Nosoketain’ilay mpitory ihany koa fa avy amin’ireo afera maizina rehetra ireo no nahafahan’i Mamy Ravatomanga mivady nanana ireo fananany marobe ao Parisy. Nataon’izy  ireo mihitsy ny fomba rehetra hanagiazana izany izay tanteraka ny 15 jona 2018 rehefa nankinin’ny fitsarana tamin’ny “office central pour la repression de la grande délinquance financière” ny raharaha. Nandritra ny herintaona latsaka no nodinihin’ireo mpanao famotorana eo anivon’ny fitsarana misahana ny ara-bola frantsay ity raharaha ity. Ny 24 jona lasa teo no nivoaka ny didy izay nanome fahafahana madiodio azy mivady tamin’ny fitoriana natao azy ireo. Nohamafisin’ny fitsarana ambony ao Parisy fa tsy manan-kery ny didy hitsivolana nanome alalana nangeja ireo tranon’i Mamy Ravatomanga mivady. Araka izany dia nofoanan’ny fitsarana tamin’ny alalan’ny didy navoakany ny fanagiazana ireo tranon’ity mpandraharaha ity. Voalaza tamin’izany fa tsy misy mihitsy na dia kely aza ny fandikan-dalàna mahakasika ny hetra sy ny fiskaly ary ny fitantanana ny kaontin’izy mivady.

Notetehina hopotehina i Mamy Ravatomanga

Ireo gazety mpiseho isan’andro teto an-toerana izay nanohana ny fitondrana Hvm tamin’izany fotoana ary ireo gazety Afrikanina sasantsasany dia niezaka nivoy mafy an’ity raharaha fanagiazana ny fananan’ny mpandraharaha Mamy Ravatomanga ity. Tanjona’izy ireo tamin’izany ny hanapotika tanteraka azy mivady ary nahatonga ny famoronana izao antsanga tsy aman’orana rehetra izao ary nanaovana hosoka mihitsy. Tsy nionona fotsiny tamin’ireo antontan-taratasy tsy mitombina anefa ny fitsarana frantsay fa niezaka nanao fanadihadiana lalindalina kokoa. 

Tranon’izy mivady miisa telo ao Levallois-Perret no tsikaritr’ireo mpanao famotorana fa misy taratasy tsy mitombina izay noentina nanamafisana ny fanagiazana ireo fananany ireo. Nitohy hatrany araka izany ny fanadihadiana lalina nataon’ny fitsarana ambony ao Parisy. Taorian’ny famotorana rehetra fa tsy misy mihitsy ny fandikan-dalàna momba ny fanaovana sy fanambaràna hosoka amin’ny hetra sy ny fiskaly eo amin’ireo fananan’izy mivady ao Parisy. Araka izany dia very momoka tanteraka ny teti-dratsy noketrehin’ireo olon’ny Hvm hamelezana ity mpandraharaha Malagasy ity.

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

LEHILAHY IRAY NITORAKA POLISY : Notanana am-ponja vonjimaika any Tsiafahy

Lehilahy iray, 22 taona no voasambotry ny Polisy miasa ao amin’ny CSP6 boriborintany Ambohimanarina, ny 16 jolay 2019 tokony ho tamin’ny 5 ora maraina, teny Ambodihady. Araka ny vaovao nampitain’ny polisim-pirenena dia lehilahy mpitora-bato polisy ity voasambotra ity ary teo am-panaovana ny asa ratsiny mihitsy izy izao voasambotra izao.

Ny 16 jolay 2019 tokony ho tamin’ny 9ora alina dia nisehoana fifamaliana tamina olona 02 tao Anosisoa Ambodihady/­Ambohimanarina. Nifamaly tamin’ny rafozam-baviny ity lehilahy voasambotra ity tamin’ny fidirana an-keriny tao amin’ny trano fonenan’ny rafozany ary nikasi-tanana ity farany mihitsy. Tamin’izay fotoana izay dia niantso ny Polisy avy hatrany ny vadin’ity lehilahy ity ary nilaza fa novonoin’io vadiny io ny reniny mipetraka ao Anosisoa. Tonga teny an-toerana ny Polisy avy ao amin’ny FIP sy ny CSP6 Ambohimanarina. 

Raikitra ny fifanenjehana ka vatany vao nahatazana ny Polisy ity lehilahy ity dia nitoraka avy hatrany tamin’ny biriky no sady nanompa variraraka ireo mpitandro filaminana nanao ny asany. Voa teo amin’ny lohany ny Polisy iray ka naratra mafy ary nalefa nentina notsaboina. Tafaporitsaka kosa ilay ranamana. Ny marainan’ny 16 jolay 2019, tokony ho tamin’ny 5 ora maraina dia tra-tehaka tao amin’ny trano fonenany tao Ambodihady ity tovolahy ity. Natolotra ny Fampanoavana, omaly 18 jolay 2019 ary notanana am-ponja vonjimaika any Tsiafahy avy eo.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

FANAKANAN-DALANA TAO VOHEMAR : Enin-dahy nandroba 50 tapitrisa Ariary tamina 4x4 tra-tehaka

Noho ny ezaka nataon’ny mpitandro filaminana sy ny fiaraha-mientana tamin’ny fokonolona dia enin-dahy mpanao asa ratsy no  voasambotra ary efa natolotra ny Fitsarana ny talata lasa teo. Ny marainan’ny 11 jolay lasa teo, tokony ho tamin’ny 8 ora alina dia fiara tsy mataho-dalana iray no fantatra fa lasibatry ry zalahy. Nandalo tao Ankijanibe ao anatin’ny Kaominina Fanambana, Distrikan’i Vohémar ity fiara ity no nosakanana andian-jiolahy nirongo fitaovam-piadiana. 

Araka ny vaovao voaray dia tamina toerana mangina somary mihataka ny tanàna ireto olon-dratsy no nanao ny sakan-dalana hamelezana ity fiara efa notiliny. Nahomby ny teti-dratsy satria tsy afa-nihemotra intsony ilay mpamily, ny andro rahateo efa maizina. Tsy afa-nihetsika ihany koa ity farany rehefa voambana ny antsy maranitra. Tsy nisy ny aina nafoy na ny naratra nandritra ity fanafihana ity fa ny lelavola mitentina 50 tapitrisa Ariary tao anatin’ilay fiara no lasan’ireo jiolahy.

Minitra vitsy taorian’ny zava-nitranga vao nahazo fampandrenesana ny mpitandro filaminana. Raikitra ny fikarohana nataon’ny zandary tao Ampanefena ka ny ampitson’io ihany dia tra-tehaka ny dimy lahy tamin’ireo mpanafika. Voasambotra niaraka tamin’izy ireo ihany koa ny olona iray hafa mpampiantrano ireto olon-dratsy. Heverina fa fanafihana efa maty paika sy tsara lamina ity niseho ity. Efa nohenoina teo anatrehan’ny Fitsarana ireto jiolahy ireto ary nidoboka am-ponja ao Antalaha avy hatrany taorian’izay.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

DEPIOTEN’AMBATONDRAZAKA : Tombontsoa lehibe ho an’ny mponina ny fahavitan’ny Rn44

An-taonany maro no nijaly, vokatry ny faharatsian-dalana ny mponina any an-toerana, ho tombontsoa lehibe ho azy ireo ny fahavitan’io lalam-pirenena io, araka ny nambaran’ny solombavambahoaka voafidy tany an-toerana.Efa nivoaka ankehitriny ny tolobidy amin’ny fanamboarana ny lalam-pirenena miazo an’Ambatondrazaka. Lalam-pirenena izay tsy mba nojeren’ireo mpitondra nifandimby teo aloha fa nijanona ho fampanantenana fotsiny ihany rehefa tonga ny fotoanan’ny fampielezan-kevitra. 

Ny Filoha Andry Rajoelina irery ihany no sahy nanao  velirano tamin’ny vahoakan’Ambatondrazaka fa handray an-tanana ny fanamboarana izany. Fanamby goavana no nataony ny amin’ny  tsy maintsy hahavitan’ny lalam-pirenena faha-44.  Amin’izao efa mandeha ny tolobidy ho an’ireo orinasa maniry ny handray an-tanana ity tetikasa goavana ity, izany hoe heverina fa tsy ho ela intsony dia hanomboka ny asa fanamboarana. Avy hatrany dia fisaorana mitafotafo no nasetry ny mponin’Ambatondrazaka ny fitondrana tamin’ny alalan’ny solombavambahoaka voafidy tany an-toerana, Rakotondrazafy José Alain. 

Araka ny fanazavana noentin’ity farany dia tombontsoa maro no ho azon’ny mponina amin’ny fahavitan’io lalam-pirenena io. Raha tsy hitanisa fotsiny afa-tsy ny firoboroboan’ny fizahantany hijery sy hamantatra ny laka Alaotra. Ho afa-pahasahiranana tanteraka ny vahoaka satria ho mora amin’izay ny fivezivezen’ny vokatra na ny mivoaka na ny miditra. Mifandraika amin’izay ny fiakaran’ny fahefa-mividin’ny mponina iray manontolo. Ankoatr’izay dia mila tosika sy famolavolana ireo ankizy kely mpitia baolina kitra izay nanaovan’ny depioten’Ambatondrazaka, Rakotondrazafy José Alain antso avo amin’ny Filoham-pirenena. 

Tahaka izany ihany koa ny hanamboarana ny kianja Rasolonjatovo ho lasa manara-penitra sy ny hanamboarana ny tohodrano lehibe ao an-toerana mba hampiroboroboana ny sehatry ny fambolem-bary ka ho voatazona hatrany ny maha sompitr’i Madagasikara an’Ambatondrazaka. Tanjona, hoy ny solombavambahoaka José Alain mba ho lasa voalohany aty amin’ny ranomasimbe Indianina i Madagasikara eo amin’ny famokaram-bary.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

ANTENIMIERAM-PIRENENA : Tontosa omaly ny famindram-pitantanana teo amin’ireo Filoha

Raha tsiahivina dia Razanamahasoa Christine no lany ho filoha mpitantana ity birao ity ary omaly no natao ny famindram-pitantanana teo aminy sy ny Depiote teo aloha, Jean Max Rakotomamonjy, nitantana ny antenimieram-pirenena nandritra ny fotoam-piasan’ireo solombavambahoaka  tao anatin’iny dimy taona lasa iny.

Tsiahivina fa isan’ny mandrafitra ny birao maharitra moa ireo filoha lefitra isaky ny faritany  miisa enina sy ny Kestora  telo ary ny mpampakateny miisa roa. Teo amin’ny toeran’ny filoha lefitra dia ny depiote Rasolonjatovo Honoré na i Papasolo no  filoha lefitry ny  faritanin’ Antananarivo, ny depiote Jocelyne Maxime filoha lefitry ny faritanin’Antsiranana, ny depiote Jean Brunel Razafitsiandraofa filoha lefitry ny faritanin’i Fianarantsoa, ny depiote Raharinirina Lalao na Ninah filoha lefitry ny faritanin’i Mahajanga ary ny depiote Angelica Michelle, filoha lefitry ny faritanin’i Toamasina. 

Ny depiote Jean Michel (IRD) sy ny depiote Lanto Rakotomanga (IRD) ary ny depiote Mamy Rabenirina (Tim) kosa no Kestora vaovao nandray ny toerany nanomboka hatramin’ny nifidianana azy tamin’ny 17 jolay lasa teo.

Omaly ihany koa no nanomboka nandray ny asany niaraka tamin’iretsy voalaza etsy ambony ny mpampakateny ankapobeny voafidy izay nahitana ny depiote Angèle Solange (Tsy miankina/Amboasary-Atsimo) sy ny mpampakateny lefitra manampy azy, Rafenomanantsoa Ny Aina na i Anyah (IRD/Antananarivo III). “Isaorana Andriamanitra nahafahana nanatontosa izao famindrana asa izao, amin’ny fo feno fitiavana ary am-panetren-tena tanteraka no andraisana ny asa, hanao ny asany ireo tomponandraikitra tsirairay avy, ny raharaha miaraka amin’ny vahoaka dia raharaha masina ka tsy tokony hisy raha hafa imatimatesanay afa-tsy ny fanasoavana ny fiainam-bahoaka satria manaja ny lalàna mifehy ny demokrasia isika”, hoy ny filohan’ny Antenimieram-pirenena vaovao, Razanamahasoa Christine, omaly, raha nandray fitenenana nandritra ny famindram-pitantanana.

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

DEPIOTE VOATANA ANY AM-PONJA : Hanontany ny hevitry ny Hcc ny filohan’ny Antenimieram-pirenena

Hoy ny filohan’ny Antenimieram-pirenena, Christine Razanamahasoa, omaly raha nanontaniana mahakasika ireo depiote manana olana ara-pitsarana ka notanana vonjimaika any am-ponja.  

Nanazava ny depiote Razanamahasoa Christine fa efa voafidy amin’izao ny birao maharitra, efa mipetraka amin’ny toerany ny filohan’ny Antenimieram-pirenena ka anjarany amin’ny maha filohan’ny Antenimieram-pirenena azy ny mandefa taratasy any amin’ny Hcc mangataka ny heviny ary mangataka azy hilaza fa ny toeran’ireo solombavambahoaka miisa roa dia mbola tsy misy mipetraka aloha na koa mamoaka hevitra hafa mifandraika amin’izay. “Adidiko, anjarako ny mangataka amin’ny Hcc hoe iza marina ireo depiote hipetraka amin’ireo toerana banga ao amin’ny Antenimieram-pirenena saingy mialoha an’izay dia tsy maintsy mikaon-doha aloha ny ao amin’ny birao maharitra ary izy ireo no manolo-kevitra”, hoy hatrany ny fanambaràny.

Tsiahivina fa manana zo tsy azo enjehina ny solombavambahoaka mandritra ny fe-potoam-piasany. Raha misy ny fanenjehana azy dia tsy maintsy ampandalovina eny amin’ny antenimiera roa tonta izany (Antenimieram-pirenena sy Antenimierandoholona ka izy ireo no manapaka raha toa ka azo atao ny fanenjehana na tsia.)  Nambaran’ny mpahay lalàna ihany koa anefa fa mbola tokony hojerena manokana ny mahakasika ireo solombavambahoaka miisa roa voatana vonjimaika any am-ponja satria tsy nandritra ny fotoam-piasany akory izy ireo no nenjehin’ny Fitsarana fa nandritra ny fampielezan-kevitra mihitsy.

Apetraka ny mangarahara…

Ankoatra izay, mbola nampahatsiahy ny filohan’ny Antenimieram-pirenena fa tsy maintsy apetraka ny mangarahara ao amin’ity antenimiera ity ka na iza na iza manao ny tsy mety dia tsy maintsy saziana. Hentitra izy raha nilaza fa tsy asiana ankinafinafina  intsony ao amin’ny toerana famolavolana lalàna, toy ny antenimiera satria raharaham-bahoaka no atao amin’ireny fa tsy raharahan’olom-bitsy. “Ataovy veloma ny kitrano an-trano, tsy maintsy takiana ny fampahafantaran’ny solombavambahoaka ny ezaka ataony na eo amin’ny tamberin’andraikitra amin’ny vahoaka izany na eo amin’ny fanomezana tolodalàna sy ny fanaovana tombana ny governemanta”, hoy hatrany ny fanazavany.

N.A

Ino Vaovao0 partages

LITA FILOHAN’NY KOFIFEN : Miantso fanamboarana vonjimaika ny alam-pirenena fahadimy

Mihapotika isan’andro ny lalana. Fiara maro no tavela an-dalana vokatry ny fahasimbana. Efa voarakitra ao anatin’ny tetibolam-panjakana 2019 nasiam-panitsiana ( LFR 2019) ny ho fanamboarana azy. Eo am-piandrasana anefa, dia mahatsapa ireo mpamily fa tena ilaina maika ny fanarenana. Raha mbola iandrasana ela, dia ho tapaka ny lalana.

Anisany mpampiasa ny lalam-pirenena fahadimy isan’andro i Andrinarivo Rabearisoa fantatry ny maro amin’ny anarana hoe Lita. Izy izay mpamily manao asa fitateram-bahoaka Toamasina-Fenoarivo Atsinanana. Izy ihany koa no filohan’ny Kaoperativa Kofifen na Koperativa Fitaterana Fenoarivo-Atsinanana.

Ny alakamisy 18 jolay nandritra ny fihaonana tamin’ny mpanao gazety tao Fenoarivo-Atsinanana, dia nampaneno lakolosy ny tenany. Tsy hoe izahay mpamily faly hampiakatra saran-dalana fa raha io lalana ankehitriny io, dia tsy azo ihodivirana ny hiakaran’ny saran-dalana ofisialy ato anatin’ny herinandro vitsy, hoy izy. Voa mafy loatra izahay mpamily. Fiara simba, solika ampiasaina mitombo. Misy ny soso-kevitra arosony ny amin’ny tokony hanamboarana vonjy maika ny Rn5 mandra-panombohan’ny tena asa fanamboarana. Totofana vato ireo faritra tena ahitana fahasimbana goavambe toy ny avy ao Ambodiatafana mitohy amin’Antetezambaro. Totofana vato ilay lavaka be ao Mahambo.

Momba io mety ho fiakaran’ny saran-dalana io dia nambarany fa ho 20 000 Ar Toamasina-Soanierana-Ivongo raha 15 000 Ar izany hatramin’izao. Hiakatra 15 000 Ar Toamasina Fenoarivo raha 10 000 Ar izany hatreto. Raha misy kosa ny hetsika fanamboarana na dia vonjy maika fotsiny ihany dia mbola hiafianay io saran-dalana ankehitriny io, hoy ny filohan’ny Kofifen namarana ny tafa nataony tamin’ny mpanao gazety tao an-drenivohitry ny Faritra Analanjirofo.

TH

Ino Vaovao0 partages

CENTRE MEDICAL FALIAVANJA : Miisa 350 ireo olona tonga nizaha fahasalamana

 Anisan’ny ananan’ireo mpitsabo ao fahaizana manokana ireo aretina ireo. Maro no efa mitondra ireo aretina ireo tao anatin’ny taona maro fa tsy voatsabo noho ny antony maro. Mpitsabo miisa 4 no nandray azy ireo, ka ny sasany natao ny maraina, ny sasany kosa natao ny tolakandro. Misy ny fitiliana sy fizaham-pahasalamana natao teny. Ny aretin’ny fisefoana no tena maro, ireo rehetra misy olana kosa dia naverina hanao fizahana sy fitiliana….

Misy ny aretina mivoaka amin’ny hoditra, “infections cutanées”, “allergies médicamenteuses” sy ny maro hafa… Betsaka ireo olona marary sy misy olana nefa tsy manatona mpitsabo ka lasa mihombo ny aretina na mivadika zavatra hafa, hoy ny mpitsabo. Lafo be mantsy ny saran’ny fitsaboana, hoy ireo marary ka tsy ananan’ny ankamaroan’ny vahoaka ny hoenti-manana amin’izany. Na ny fizaham-pahasalamana amin’ny manam-pahaizana manokana fotsiny aza.  Noho izany dia nihazakazaka  izy ireo. Tsy misy fiantohana ataon’ny fanjakana na fanampiana amin’ny aretina toy izao, hoy ireo olona tonga ka maro ireo beantitra sy olona marefo no tonga. Noezahin’ireo mpitsabo noraisina araka izay azo atao ireo olona tonga teny ary mbola naverina ireo izay tsy maintsy manao fitiliana. Asthme, allergie, rhinite allergique… dia aretina maro mpahazo amin’izao fotoana izao.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FAMPANDRIANA FAHALEMANA : Novatsian’ny fitondrana fitaovana ny zandary ao Soanierana Ivongo

Fanamby nataon’ny Filoha Andry Rajoelina ihany koa ny hanomezana fitaovana manaraka ny toetr’andro ho an’ireo mpitandro filaminana. Nisitraka izany ny borigadin’ny zandarimariam-pirenena ao Soanierana Ivongo. Fiara tsy mataho-dalana avo lenta iray no natolotra azy ireo avy amin’ny fanjakana foibe ho entiny manamora ny asa amin’ny fanenjehana ireo olon-dratsy. 

Nisy ny lanonana notanterahina tany an-toerana noentina nandraisana ity fitaovana ity izay natrehin’ny lehiben’ny Distrikan’i Soanierana Ivongo. Ity farany dia velom-pisaorana ny fitondram-panjakana tarihan’ny Filoha Andry Rajoelina noho izao fampitaovana lehibe ho entina hampandry fahalemana ny vahoaka ao an-toerana izao. Isan’ireo Distrika lasibatry ny tsy fandriampahalemana i Soanierana Ivongo indrindra amin’izao fotoana madiva ny hanatanterahana ny fotoam-piotazana lavanila izao. Manjaka ihany koa anefa ireo mpanao ratsy any amin’ireo toerana ambanivohitra ka tena ilaina ny fampiasana ity fiara tsy mataho-dalana ity amin’ny fanenjehana azy ireo.

Avotra Isaorana

La Vérité0 partages

Andriamena Tsaratanàna - Les parents tués, le fils kidnappé

Terrorisme. La famille est encore en deuil alors qu’un nouveau malheur la frappe de plein fouet. Mercredi aux alentours de 21 heures, des inconnus ont enlevé un père de famille appelé Nesta, un quadragénaire, résident à Andriamena Tsaratanàna. La victime n’est autre que le fils des époux dont les ossements étaient récemment découverts après qu’ils étaient kidnappés en janvier. Les souffre-douleurs appartiennent à un modeste groupe familial rural dont l’agriculture et l’élevage sont les principales sources de revenus. Contrairement aux voisins, ils possèdent un important cheptel bovin. Les observateurs pensent du coup que les centaines de bœufs dont ils disposent sont à la source des traitements cruels que les autres leur font subir constamment. Ils auraient aussi attisé la haine et la jalousie. Pour l’instant, aucune demande de rançon n’a été ébruitée à la suite du kidnapping de mercredi. « Les ravisseurs se seraient peut-être adressés aux membres de la famille qui auraient dû garder le silence par peur de représailles », a dit un informateur local. En effet, le plateau de Tsaratanàna est devenu le fief d’un réseau de criminels impitoyables qui ont fait parler d’eux depuis l’an passé.

Série noireLa bande aux ordres d’un certain Del Kely donne du fil à retordre aux militaires et policiers, pourtant suffisamment entraînés pour affronter sur le terrain des hors-la-loi armés. Des gens voient de temps à autre le tristement célèbre chef de bande circuler librement dans la localité. Mais beaucoup s’étonnent du fait qu’il ne soit pas encore arrêté jusqu’ici en dépit de consignes fermes émanent des instances supérieures. Différentes missions militaires sont déployées dans le secteur de Tsaratanàna pour tenter d’en finir avec la série noire terrorisant les habitants. Des troupes sont encore sur place. Des éléments des Forces spéciales d’intervention (FSI), présentées pour la première fois lors du défilé militaire à Mahamasina le 26 juin, devraient se joindre à elles incessamment. Une de leurs raisons d’être est de neutraliser les réseaux criminels.M.R.

La Vérité0 partages

Météo du week-end - Un froid glacial sans précédent sur les Hautes terres

Une baisse de température de l’ordre de 5 à 8°C par rapport à la normale saisonnière est prévue prochainement. Sortez vos blousons et tous les articles vestimentaires adaptés à la  période hivernale, il va faire très froid ! Les études menées par la Direction générale de la météorologie (DGM) ont révélé que les températures vont chuter de manière drastique sur Madagascar à compter de demain. Et cela va durer trois jours. Tout particulièrement, la température minimale va connaître une valeur rarement vécue à Madagascar. Selon Rivo Randrianarison, chef prévisionniste auprès du service de la météorologie à Ampadrianomby, l’ensemble des 22 Régions subiront une baisse du mercure, laquelle sera très importante sur les Hautes-terres et la moitié Sud. Par conséquent, la température minimale absolue pourrait avoisiner le 0°C sur Vakinankaratra. Quant aux Hautes terres centrales, notamment du côté de la Région de Haute-Matsiatra jusqu’à Analamanga, la température maximale pourrait ne pas dépasser les 14° C, confirme ce prévisionniste.

Cet événement météorologique un peu extrême résulte de la présence d’un front froid actif, associé à une dépression de moyenne latitude creuse remontant actuellement l’Afrique du Sud. En suivant sa trajectoire, ce vent froid peut toucher le grand sud de la Grande île en fin de cet après-midi. « Immédiatement à l’arrière, un puissant anticyclone remonte de façon inhabituelle à une latitude plus nord, juste au sud de Madagascar pour générer des flux secs et froids de sud-ouest à sud. Ils vont s’orienter très lentement vers le Sud-sud-est en début de la semaine prochaine », explique Rivo Randrianarison. Par ailleurs, toutes les alertes sont envoyées et la population doit ainsi se préparer aux risques engendrés. Pour les parents qui envoient leurs enfants très tôt le matin à l’école, ils sont priés de prendre les prescriptions nécessaires. Les maladies climato-sensibles liées à la baisse de température, à savoir la grippe, la toux et la fièvre vont certainement se manifester. Il est à rappeler qu’une situation semblable à celle-ci, notamment une baisse considérable du degré de la chaleur, remonte en juillet 2013. A l’époque, une température de -2° C a été enregistrée.

La Vérité0 partages

Xèmes Jeux des Iles - Le Président Rajoelina à la cérémonie d’ouverture

Les Jeux sont officiellement ouverts. Le vendredi 19 juillet, le coup d'envoi des JIOI 2019 a été officiellement donné lors de la cérémonie d'ouverture. Après le défilé des différentes délégations, des discours en faveur de la fraternité entre les îles ont été prononcées. Malgré la pluie, la fanfare s'est mise en marche et la délégation malagasy suivis avec en tête de file le chef de mission Rosa Rakotozafy et Eric Andriatsitohaina porte-drapeau et haltérophile champion d'Afrique, par derrière les « Zaza Kanto » et tous les athlètes. Le président par intérim de la République de Maurice a proclamé ouverte la dixième édition des Jeux des Iles. "Vive la fraternité entre toutes les îles de l'océan Indien !", s'exclame le ministre des Sports de Maurice, Stéphane Toussaint. La cérémonie s'est clôturée par l’allumage de la flamme des Jeux par deux sportifs mauriciens, Marilo Harisson et Eric Milazar, ainsi qu’un grandiose feu d'artifice.

Le Président de la République malagasy Andry Rajoelina a fait le déplacement à Maurice pour honorer de sa présence la cérémonie d'ouverture des Xèmes Jeux des Îles de l'océan Indien et soutenir la candidature de Madagascar pour l'édition 2023. Le nom du pays organisateur sera connu le dimanche 28 juillet. A noter que  Madagascar, Maldives et Comores ont manifesté leur enthousiasme pour l'organisation de la 10e édition.Plus tôt dans la journée, le feu des jeux à fait le tour de l'île tandis que les compétitions continuaient. Elias Fanomezantsoa

La Vérité0 partages

Entreprise du spectacle et du cinéma - CanalOlympia s’installe à Madagascar

Un secteur florissant. Ces deux dernières années, l’entreprise du spectacle, plus particulièrement celle du cinéma commence à trouver de nombreux preneurs dans la Capitale. Le divertissement est aujourd’hui le nouveau business exploitable, surtout dans une ville assez animée comme Antananarivo. Après Plaza et Cinépax Madagascar, c’est CanalOlympia  qui vient étoffer les rangs. Ce dernier a inauguré sa nouvelle plateforme, CanalOlympia Iarivo, hier à Andohatapenaka, en présence du Président de la République, Andry Rajoelina, ainsi que la ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo. « La culture occupe une place primordiale dans un pays. Et avoir des infrastructures de cette envergure va permettre à nos artistes de se développer et de produire le meilleur d’eux-mêmes », a soutenu l’occupant d’Iavoloha, hier lors de son discours. En effet, CanalOlympia Iarivo comprend une salle de cinéma pouvant accueillir jusqu’à 300 téléspectateurs, ainsi qu’une scène consacrée aux spectacles et concerts pour des milliers de personnes. « Cette nouvelle expansion dans les territoires de l’océan Indien constitue une étape clé dans le développement de CanalOlympia, filiale du groupe Vivendi. Avec cette nouvelle inauguration, nous en sommes aujourd’hui à 13 filiales réparties dans toute l’Afrique. Et nous ne nous arrêterons pas là afin d’apporter une petite touche de gaieté dans le quotidien de tout le monde », s’enthousiasme son représentant. Avant Antananarivo, CanalOlympia s’est notamment implanté au Cameroun, en République démocratique de Congo mais aussi en Guinée, dans la ville de Conakry.

Selon les normesCette nouvelle infrastructure suit les normes internationales, que se soit en matière de projection ou en termes de préservation de l’environnement. « Tous les CanalOlympia s’articulent autour du même concept, mais avec des équipements issus des dernières technologies en matière de projection et de son. Le point fort de nos infrastructures reste les ressources exploitées, entre autres l’énergie solaire. Pour CanalOlympia Iarivo, le courant électrique est fourni par plus de 400 panneaux solaires et des batteries "Blue Solutions". Ce qui nous permet de réduire nos émissions de gaz à effet de serre à 416 kg, une réduction assez importante comparée aux émissions émises par les groupes électrogènes », soutient un responsable. En tout cas, la salle ouvrira ses portes à partir d’aujourd’hui. Rova Randria

La Vérité0 partages

Choix judicieux et responsable

Selon la tradition républicaine, pour le respect  de la Constitution et en vertu de la démocratie, le Premier ministre Ntsay Christian a remis dans la journée du jeudi sa démission, tout le Gouvernement avec, auprès du Président de la République Rajoelina Andry Nirina qui l’a accepté dans la foulée. 24 heures après, l’Assemblée nationale, à travers la formation politique ayant obtenu le maximum des sièges, a proposé les noms du Premier ministre au locataire d’Iavoloha. Et ce dans le respect de l’article 54 de la Loi fondamentale.  Dès le lendemain, le Président de la République fait son choix en reconduisant au Palais de Mahazoarivo, Ntsay Christian. Jusque- là, le respect de l’Etat de droit marche à merveille. Un bon signe qui cautionne l’avenir meilleur, sous de bon augure ! C’est bien loin le temps où cet Art. 54 du Texte fondamental fut bafoué et violé par un régime dénué de l’éthique d’un Etat de droit et ignorant le principe de base de la démocratie. En 2014, il avait fallu 5 mois au moins au nouveau Chef d’Etat pour finalement pouvoir désigner un Premier ministre et encore avec l’aide décisive des espèces sonnantes et trébuchantes.  

C’est du passé… Le choix du Président de la République sur Ntsay Christian s’avère judicieux. Les résultats probants de ces 12 mois environ qu’il a passés en tenant d’une main de fer la barre du Gouvernement suffirent à orienter le choix du grand Boss à son endroit. Ntsay Christian, en tant que technicien intègre et compétent, jouit de la crédibilité de presque la totalité de la classe politique nationale mais également de la communauté internationale.  On attend fiévreusement maintenant la nomination des membres du Gouvernement. Comme l’exige la Constitution, le Premier ministre nouvellement désigné proposera au Chef de l’Etat les noms des éventuels ministres devant composer la nouvelle équipe. Ils appartiennent à eux, les deux chefs de l’Exécutif, de finaliser définitivement la liste des heureux élus et procéder au bout du compte à leur nomination. Evidemment, le dernier mot appartient toujours au Chef de l’Etat. Etant titulaire sinon auréolé de l’onction populaire, le choix du Président Rajoelina prime avant toute considération. Personne ni aucune autre forme de pression l’oblige à opter pour telle ou telle personnalité. Parfois, les dirigeants de certaines formations politiques l’ayant soutenu au cours des campagnes électorales ont tendance à imposer leurs protégés. Il nomme selon la conviction de son for intérieur, en son âme et conscience. Et là ce sera un choix responsable…!

La Vérité0 partages

Premier ministre Christian Ntsay - Deux fois reconduit

Jamais deux sans trois. Le Président de la République Andry Rajoelina a reconduit le Premier ministre démissionnaire, moins de 24 heures après la démission de ce dernier. Christian Ntsay dirigera le prochain Gouvernement qui sera mis en place d’ici quelques jours. Dina Andriamaholy, secrétaire général de la présidence - adjoint, a lu le décret de nomination du Premier ministre hier dans l’après-midi au palais d’Etat d’Iavoloha. C’est la deuxième fois que Christian Ntsay est reconduit à Mahazoarivo. Son nom a été proposé par les députés formant le Isika rehetra miaraka amin’ny prezida Andry Rajoelina et plusieurs autres députés, au Chef de l’Etat, avant-hier dans la soirée. Et ce, dans le cadre de la mise en œuvre de l’article 54 de la Constitution qui dispose que : « le Président de la République nomme le Premier ministre, présenté par le parti ou groupe de parti majoritaire à l’Assemblée nationale ».  En tout cas, cette reconduction n’est pas une surprise pour les observateurs. Le nom revenait déjà avec insistance les heures qui précédaient sa nomination. Cette reconduction est « logique » et  « naturelle » estime  Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo. Dans une publication sur son réseau social Facebook, la ministre de la Communication et de la culture, et non moins porte-parole du Gouvernement, affirme que le Pministre est « loin de faire de la figuration comme certains aiment à le spéculer ». C’est « l’homme qu’il faut à la place qu’il faut », renchérit-elle, et d’ajouter que « en plus d’un an,  avez-vous jamais entendu des scandales sur le PM ? ».

Pour l’opinion, Andry Rajoelina a manifestement eu le nez creux en choisissant cette personnalité. Pour rappel, Christian Ntsay avait été nommé pour la première fois  Premier ministre d’un Gouvernement de consensus au mois de juin de l’année dernière. Son nom avait, à l’époque, été proposé par le Miaraka amin’ny prezida Andry Rajoelina. Christian Ntsay était chargé de diriger un Gouvernement de consensus dont la principale mission est l’organisation de l’élection présidentielle  et des législatives. Mission que le haut fonctionnaire à l’Organisation internationale du travail a relevé avec brio. Il avait démissionné une première fois au mois de janvier dernier, suite à l’élection d’Andry Rajoelina à la présidence du pays avant d’être reconduit dans la foulée par le nouveau Président de la République, pour concrétiser les promesses électorales de ce dernier. En étant reconduit pour la seconde fois, Christian Ntsay sort ainsi renforcé plus que jamais avant  d’attaquer son troisième mandat. En tout cas, il faut signaler que les regards resteront braqués vers Iavoloha ces prochains jours. Le Président de la République, Andry Rajoelina, et son  Premier ministre, Christian Ntsay, devront en effet annoncer l’équipe qui accompagnera le chef du Gouvernement. La question est de savoir quel ministre va quitter son poste et qui décrochera un portefeuille. Selon les indiscrétions, tout comme la nomination du Premier ministre, le suspense ne devrait pas durer longtemps pour ce qui est du Gouvernement. L’équipe gouvernementale serait connue dans les prochains jours voire dans les heures qui viennent.  La Rédaction

La Vérité0 partages

Remaniement - Les natifs du Nord souhaitent intégrer le prochain Gouvernement

Les natifs du faritany d’Antsiranana regroupés  au sein de l’association « FITEFA » (Fikambananan’ny teratanin’ny faritany Antsiranana) se sont donné rendez-vous hier à l’hôtel « Le pavé ». Un point de presse a été organisé à l’occasion par le président de ladite association, Bekasy Johnfrince. Avant tout, ce dernier au nom de tous les natifs du faritany d’Antsiranana a tenu à réitérer ses remerciements au Président de la République Andry Nirina Rajoelina pour la réhabilitation de la RN5a reliant Ambilobe-Vohémar ainsi qu’au Premier ministre Ntsay Christian. « Actuellement, il faut juste 5 ou 8 h de temps pour faire le trajet contre plus de 18h de temps auparavant », a-t-il déclaré. Dans la foulée, Bekasy Johnfrince a tenu à signifier aux journalistes présents des richesses dont dispose cette partie Nord de la Grande île et  son apport en matière  de devises pour le  développement du pays.  « Le faritany d’Antsiranana regorge de richesses minières et de ressources halieutiques en tout genre. A cela s’ajoute la vanille de la Sava, le label bio du pays, et les différents sites touristiques dont des parcs naturels et des réserves naturelles marines à l’instar de Nosy Lonjo, Montagne d’Ambre, Lokobe s’il ne faut citer que cela », a-t-il lancé. « Outre la vanille, le faritany d’Antsiranana dispose de divers produits d’exportation tels que le girofle, le café, le cacao, le poivre vert et rouge etc », a-t-il continué. Pour ainsi dire que le faritany d’Antsiranana possède d’énorme potentiel économique. Par ailleurs,  Bekasy Johnfrince a tenu à féliciter la députée Christine Razanamahasoa pour son élection à la tête de l’Assemblée nationale ainsi que les autres membres qui composent le bureau permanent dont la députée Jocelyne Maxime élue vice-présidente de ladite institution pour le compte du faritany d’Antsiranana.

« Nous vous soutenons et sommes prêts à collaborer avec vous tous », a-t-il souligné.Le parcours et l’exploit de l’équipe nationale de football Barea, arrivée au quart de finale de la CAN, ont également été salués par le président de la FITEFA. « Vous êtes la fierté de notre pays », a-t-il signifié.Nouveau GouvernementEnfin touchant mot au prochain remaniement du Gouvernement Ntsay Christian, Bekasy Johnfrince au nom de la FITEFA  demande au Président de la République Andry Nirina Rajoelina d’y intégrer des natifs du faritany d’Antsiranana. Une demande qui a été accueillie par une ovation. « Sachez Monsieur le Président que la population du faritany d’Antsiranana vous soutient et est disposée à vous accompagner pour la concrétisation de tous vos projets en vue d’un réel développement du pays », a-t-il conclu. Un cocktail a clôturé le point de presse. La présence de la quasi-intégralité des députés, issus de l’ex-province d’Antsiranana, à cette rencontre avec les gens des médias, a été notée.A.Lepêcheur

Midi Madagasikara0 partages

Jeux des Îles : La délégation malgache débarque à Maurice

La grande majorité de la délégation malgache participante aux 10e Jeux des Îles de l’océan Indien a débarqué hier soir à l’île Maurice. La délégation composée de plus de 200 personnes a été conduite par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Tinoka Roberto. Le coup d’envoi de ces 10e JIOI sera donné cet après-midi au Stade Anjalay, en présence du président de la République, Andry Rajoelina.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Portrait : Rapo Atlas, jeunes passionnés et engagés

les membres actuels du Rapo Atlas.

Jeune groupe d’à peine trois ans, Rapo Atlas réuni quatre amis animés par la même passion pour la musique. Plus que des passionnés, ils font partie de ces artistes engagés. Portrait !

Rapo Atlas, un nom qui commence sérieusement à percer dans le microcosme de la musique du Sud. Si les morceaux comme « Taniko », « Torehon’ny tontolo »  et « Baba » sont sur les lèvres des inconditionnels, ils véhiculent des valeurs tournant essentiellement autour de la protection de l’environnement, le respect de la personne humaine, la croyance en Dieu le créateur, l’universalité de l’amour entre tous les peuples, le développement et le dévouement à la patrie. Si Rapo Atlas a été créé en juillet 2016, le nom du groupe est tiré de celui de son leader Rapo Nakany Nichols Atlas. C’est sur les bancs de l’école, à Mandroseza, qu’ils se sont tous connus et ont décidé de  mettre un point d’honneur à leur passion commune.

Bekom-bezo. Animés d’un même amour de la musique, ils ont donc décidé de fonder ce groupe musical pour essayer de réaliser leur rêve. Selon Rapo Nichols, leader et fondateur du groupe,  «  Nous avons une visée internationale et voulons  être parmi les grands artistes de renommée. Animés par la même passion de la musique, nous avons décidé ensemble de fonder le groupe afin de réaliser nos rêves communs. Pour cela, notre objectif est surtout de transmettre à travers notre groove les messages divins de l’Eternel pour l’amour, la liberté et la fraternité interplanétaire de toutes ses créatures, des messages d’amour et de sensibilisation », relate-t-il. Pour ce qui en est de leur musique, leur art est une conjugaison de jazz et de musique du sud, plus exactement le « Bekom-bezo », prend la couleur des musiques du monde, mais toujours avec ce bon feeling des tropiques.

Rapo Nichols membre fondateur du groupe.

Actions sociales. Sur scène, c’est à travers leurs titres tels que « Nosy tsy hita maso », « fahoria », « fitiavan-dreny » qu’ils démontrent leurs engagements. Dans la vraie vie, ils traduisent tout cela en actes à travers des œuvres caritatives et de multiples actions sociales. Convaincus du rôle majeur des artistes, Rapo Altas n’hésite pas à apporter sa pierre à l’édifice. D’après toujours le jeune chanteur, « Il est indiscutable que tous artistes dignes de ce nom doivent toujours avoir un rôle social à Madagascar. Nous en sommes conscients et convaincus, Madagascar étant un pays perpétuellement dans sa voie pour son développement a beaucoup besoin de la contribution de toutes ses forces vives, dont les artistes musiciens. » En faisant avec les moyens du bord, ces jeunes hommes  distribuent occasionnellement de repas à des familles vulnérables. De même, ils partagent également des friandises, lampions, habits et chaussures à des enfants vulnérables, sans oublier de participer à des reboisements…

Avant de continuer que « Par conséquent, nous essayerons toujours de convaincre les égarés par nos paroles. Nous utilisons notre musique, dans les actions d’œuvres de charité et de solidarité aux personnes vulnérables, sans exception. De même dans la lutte contre l’inégalité de chance et de traitement au sein de la société , et la sensibilisation de jeunes pour être entreprenant et productif dans le droit chemin, étant donné que le groupe Rapo Atlas est de nature rassembleur et contre l’exclusion », souligne-t-il. Ce qui explique leur prochaine perspective de donner assistance aux orphelinats.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Secteur Transports : Un premier salon international en vue

Le ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie organise en partenariat avec l’agence Première Ligne, un premier salon international Transports, Logistique et Manutention. Cet événement est prévu se tenir du 14 au 17 novembre 2019 au parc des Expositions Forello Expo. « Le secteur Transports est l’un des piliers de l’économie de Madagascar. Il s’avère ainsi primordial de réunir toutes les parties prenantes et de débattre sur l’avenir de ce secteur et son développement afin de satisfaire les usagers », a expliqué le ministre de tutelle, Joël Randriamandranto, lors d’une conférence de presse hier à l’hôtel Le Louvre à Antaninarenina.

Problématiques. Toutes les composantes du secteur Transports y seront présentées. Il s’agit notamment des sous-secteurs aérien, fluvial, maritime et terrestre. Les activités liées à la chaîne opératoire de chaque filière seront en même temps exposées dans le cadre de ce premier salon international. On peut citer entre autres, la logistique, les plateformes multimodales avec les métiers connexes, les infrastructures tant routières, aéroportuaires et portuaires. La sécurité de la libre circulation des biens et des personnes, sera également au menu. En outre, diverses problématiques touchant le secteur transports, seront discutées durant cet événement. L’entretien routier et le ferroutage sur l’axe RN2 (Route Nationale No2), le traitement des usagers au niveau du transport en commun, la formalisation des taxis en circulation dans les grandes villes et la satisfaction des services de manutention, ainsi que le rôle des compagnies d’assurance constituent quelques sujets d’actualités à discuter.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Tanjombato : Des pickpockets « gentlemen » arrêtés par la police

Quatre individus présumés être des pickpockets et des voleurs à la tire viennent d’être arrêtés, par des policiers du commissariat central de la Sécurité publique d’Antananarivo-Atsimondrano, à Tanjombato. Arrêtés la nuit du 16 juillet, trois d’entre eux sont poursuivis pour avoir fait souffert des passants dans le quartier d’Ankady et ses environs, à partir de 18 heures jusqu’à 22 heures. Ils ont pris pour cibles les personnes qui rentraient des karaokés et des boites de nuit. Tirés à quatre épingles, ils se sont fait passer pour des personnes venues assister à une soirée pour tromper ces noctambules. Le quatrième a été appréhendé le 18 juillet, vers 6 heures du matin. Selon la police, il fait partie de la bande des trois qui s’attaque aux piétons et aux motards qui doivent passer par la RN7 à Tanjombato pour rentrer chez eux. C’est un récidiviste. Il a déjà été incarcéré pour vol de moto.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Nelson Mandela day : Les œuvres des détenus mises à l’honneur

Chaque année depuis le 10 novembre 2009, le 18 juillet est consacré à la journée de Nelson Mandela. Cette date est d’ailleurs l’anniversaire de ce militant Sud-Africain de la cause anti-apartheid. A Madagascar, L’ONG Blessing Covenant est à sa première édition de célébration… Par ailleurs, le soixantième anniversaire de l’Ecole Nationale d’Administration Pénitentiaire coïncide avec cet évènement.

« Nelson Mandela day » est également une occasion pour les maisons de forces de présenter les œuvres  des incarcérés. Sculptures, tableaux de peintures, ainsi que d’autres produits artisanaux ont été exposés devant le tribunal d’Anosy, hier. Les vingt  stands d’exposition, représentant les régions de la Grande Île, ont réuni une centaine d’œuvres.

Un voyage dans  la culture traditionnelle malgache.  Selon les dires de l’administrateur pénitentiaire  de Mahabo, Thierry Randrianarison  « Nous apportons de l’art et de la culture à nos détenus… Nous avons un atelier, et nous l’animons une ou deux fois par mois ». Créée en 1959, la maison de correction de Mahabo ne renferme que 15 détenus. Tous sont des artistes ! Ils ont taillé des bois de palissandre et ont sculpté près de cinquante images. Malgré les outils traditionnels utilisés, on  voit à travers les œuvres l’habilité des artistes. Bref, sculpter est leur seconde nature.

En général, les vingt stands ont illustré les traditions aux quatre coins de Madagascar. Si le stand de la région de Menabe a favorisé le patrimoine avec les baobabs et les zébus, celui de la Sava a représenté la culture du triangle du Nord en exposant les vêtements traditionnels comme les lambaohany et les salovana. Près de 400 visiteurs ont visité l’exposition. Tous sont sidérés de voir le talent des condamnés. « Je ne pensais pas que les prisonniers avaient  de tels talents. Il faut les soutenir davantage afin qu’ils puissent s’épanouir et qu’une fois sortis de prison, ils réalisent leurs projets », a affirmé  Kiady Andrianaivo, un passionné de sculpture. Effectivement, bon nombre d’ONG apportent leur appui à ces personnes incarcérées. Mais les formations sont surtout attribuées à ceux se conduisent bien.

Nooza, le prisonnier modèle. Détenu à Tsiafahy depuis quelques années, Nooza est devenu dessinateur et peintre. Depuis son incarcération il aime tâter du crayon gras. Chaque matin, pendant que ses amis faisaient du sport, le jeune Nooza se mettait à dessiner tout ce qu’il voyait en prison.  Au fil du temps, il se fait repérer par un surveillant pénitentiaire. Nooza est devenu le « Pablo  Picasso  de Tsiafahy ». Ainsi, chaque évènement marquant, comme la fête de l’indépendance, il expose ses œuvres à ses codétenus. L’année dernière, l’art Nooza a franchi les barrières de la prison. L’information se transmet de bouche à oreille. Désormais, les œuvres de ce peintre intéressent les étrangers.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Besarety : Coupure d’eau pour cause de réfection des rues

Robinets à sec, hier pour les habitants d’Andravoahangy, Mahavoky, Besarety et les alentours. La cause en est la réfection de la rue reliant Besarety à Ampasampito dont les travaux devraient démarrer lundi prochain. Hier, cependant, des travaux de remise en état du canal d’évacuation d’eaux usées et d’eaux de pluie sur toute la longueur de l’infrastructure pavée de Besarety, ont dû être réalisés par la société nationale d’eau et d’électricité JIRAMA, causant la coupure de l’alimentation en eau des quartiers voisins. La coupure en eau a duré une bonne partie de la journée et très tard dans la nuit.

Rappelons que les travaux de réfection de la rue de Besarety vers Ampasapito, devront durer trois  mois et entraîneront très probablement une interruption de la circulation sur cet axe qui fait partie de la RN2. L’état de dégradation de cette rue de Besarety est tel que les riverains n’ont pu s’empêcher de dire qu’il était temps que ces travaux soient enfin réalisés.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Jeux des îles – Football : La Réunion cartonne d’entrée !

Les footballeurs réunionnais ont réalisé une entrée fracassante devant les modestes Maldiviens. C’était hier, dans le cadre du tour préliminaire des Jeux des îles de Maurice. Encadrés par l’ancien Marseillais Jean Pierre Bade, les Réunionnais ont fait voler en éclat la défense des Maldives sur le score de 4 buts à 0, dont un doublé de Fontaine, un autre Fontaine qui n’a rien à voir avec Thomas, défenseur des Barea. À noter que la rencontre fut dirigée par l’arbitre malgache Hariliva.

Clément RABARY

 

Midi Madagasikara0 partages

Tritriva : Nogiazana ny « tyrolienne » natao fitadiavam-bola

Tonga tao an-toerana ny solontenam-panjakana nijery ifotony ny zava-nisy. Avy hatrany dia noraisina ny fanapahan-kevitra ny amin’ny fanagiazana ireo fitaovana teo. Nesorina ny « tyrolienne » ary koa ny vedety izay nisy nampiasa natao fitadiavam-bola tao amin’ny farihin’i Tritriva. Ny anton’izany dia satria vakoka ary fananam-panjakana ny toerana izay voakasiky ny raharaha. Ny mponina teo amin’ny manodidina rahateo dia efa ela no nangataka ny hanesorana ireo fitaovana ireo satria amin’izy ireo dia toerana manan-tantara ary manan-jina i Tritriva. Nilaza ny ben’ny tanànan’i Tritriva, Rakotonindrina Nicolas, fa efa nandray andraikitra izy manoloana ny fitarainan’ny mponina. « Intelo aho no nandefa taratasy tany amin’ny tompon’ireo fitaovana ireo. Tsy nohenoina mihitsy ary tsy nisy nandraharaha. Voatery nandefa taratasy nitatitra ny zava-misy tany amin’ny ambaratongam-pahefana rehetra aho ary isan’izany ny minisitera izay misahana ny kolon-tsaina » raha araka ny fanazavan’ny ben’ny tanàna. Tody tokoa ny hafatra ary natao ny fidinana teny an-toerana. Tsy niandry ela taorian’izay dia efa vita ny fanagiazana ary izany dia mandram-piandry izay mety ho baiko vaovao. Raha zohina izany ny raharaha dia manao fitadiavam-bola tsy ara-dalàna ny tompon’ireo fitaovana fialam-boly izay nampiasaina teo an-toerana. Fialam-boly no fijery azy saingy kosa fanao miaramila izay mety hisy voka-dratsiny ho an’ny olon-tsotra ny « tyrolienne ». Iaraha-mahalala rahateo fa rano mangatsiaka be no sady tena lalina i Tritriva noho izy volkanika. Izany rehetra izany dia mety azo hilazàna fa mila fepetra marobe izay feno izay vao tokony azo hampiasaina amin’ny fialam-boly izy. Etsy andanin’izay, ny mponina dia efa milaza fa tsy mendrika ny hatao izany i Tritriva satria toerana manan-jina.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Assemblée nationale :  L’opposition occupe sa place

Le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation privilégie une opposition parlementaire.

La volonté du pouvoir en place à réformer le système politique à Madagascar commence à se préciser. En effet, malgré l’absence du décret d’application de la loi n°2011-013 portant statut de l’opposition et des partis d’opposition, le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation a délivré au TIM un récépissé  reconnaissant officiellement cette formation politique de l’ancien président Marc Ravalomanana comme parti d’opposition. Quelques minutes avant le vote pour l’élection du nouveau président de l’Assemblée nationale, le député Hanitra Razafimanantsoa a confirmé cette position du parti « Tiako I Madagasikara ». Le processus de reconnaissance du TIM en tant que parti d’opposition s’est poursuivi par l’élection de son député élu dans le district d’Ambohidratrimo, Mamy Rabenirina, au poste du Questeur III de l’Assemblée nationale.  Un poste qui permettra au TIM d’exercer son rôle de contrôle étant donné que le Questeur III de la Chambre Basse est chargé de la transparence et de la bonne gouvernance. La prochaine étape devrait être la nomination du 7e vice-président, selon l’article 19 de la loi n°2011-013. La nomination de ce 7e vice-président de la Chambre Basse devrait être faite avant la clôture de la session spéciale en cours.

Alternance démocratique. Interrogé par les journalistes en marge de la cérémonie d ‘ouverture de la session spéciale de l’Assemblée nationale, le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation,Tianarivelo Razafimahefa, a reconnu que les dispositifs juridiques ne sont pas encore suffisants pour assurer l’effectivité de la loi sur l’opposition et les partis d’opposition. Ce membre du gouvernement a par contre précisé qu’un véritable parti d’opposition doit être représenté à l’Assemblée nationale. Ce qui n’empêche pas, d’après le ministre Tianarivelo Razafimahefa,  les partis politiques qui n’y sont pas représentés de se déclarer d’opposition.  En tout cas, l’existence d’une opposition officielle garantit une véritable alternance démocratique et politique. L’article 22 de la loi n°2011-013 prévoit que les membres de l’opposition prêtent leurs concours au Chef de l’opposition officiel à l’éducation des citoyens, à l’éducation des membres, à la critique objective des actions du gouvernement ainsi qu’aux propositions utiles et au respect des obligations nées de la loi sur les partis politiques. L’opposition doit surtout veiller à ne pas entraver inutilement l’action du gouvernement ou de l’équipe présidentielle et s’efforcer plutôt de les améliorer dans l’intérêt général.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Vendredi Joli

I’sart Galerie AmpasanimaloDu maloya par Robin

Robin provient du mélange de styles qui ne peut laisser indifférent, qui est propre à l’île de la Réunion, et qui côtoie un espoir joliment enfantin à travers ses textes très touchants parlant des maux de ce monde. Son premier album « Tradition » sorti en 2003, un opus de bonne fusion maloya-afro-rock en créole, et qui déjà, décrivait avec amour les richesses de La Réunion.  Son second opus « Vivr’ici » tout simplement riche et complexe, où les éléments du maloya côtoient le folk et des sonorités empruntées à l’Afrique. Un artiste de l’Océan Indien  à découvrir absolument à l’Is’art Galerie Ampasanimalo ce soir.

‍Glacier AnalakelyFirmin sous les feux du projecteur

Avec Firmin sous les feux des projecteurs, c’est de l’ambiance assurée. Avec lui, aucun risque de s’ennuyer. C’est au Glacier Analakely, que le chanteur compte retrouver ses fans. Le temps d’une soirée, le chanteur reprendra vendredi ses tubes qui lui ont valu sa notoriété de fer dans la sphère du showbiz malgache. Ce précurseur du Tsapiky- balance reviendra donc à ses premières amours qu’il a dévoilées à travers « Tsanga bôbô », « Tsy ho vitavita » ou encore « Maman’i Cotktail ». Toutefois, il reprendra également les chansons en mode slow sans pour autant plomber l’ambiance rythmée qui fait la réputation du Glacier.

Fatapera AntaninareninaUn nouveau souffle musical avec Nate Tex

Il s’est dévoilé grâce à « Pejy faharoa » et ne s’est plus arrêté. Nate Tex, en bon chanteur continue sur sa lancée. Demain, le jeune homme mettra l’ambiance au Fatapera Antaninarenina. Dégageant cet aura sur les paroles dignes des poètes contemporains, Il se démarque grâce aux notes des plus mélodieuses. Evidemment, il prendra en compte les titres qui l’ont propulsés en un rien de temps parmi les étoiles montantes du moment, comme « Hiverina », « Mahatalanjona » et bien d’autres encore.  Sa musique fédère aussi bien la jeune génération que les plus matures. Une qualité rare que peu d’artistes peuvent s’en vanter.

Jao’s Pub AmbohipoEgo Trap avec Ngiah Tax Olofotsy

Petite star du rap à Sambava, Ngiah Tax Olo Fotsy  ne s’arrête plus. Aujourd’hui, le jeune homme sera au Jao’s Pub Ambohipo. Versant plutôt dans le genre trap, le rappeur excelle surtout dans l’ego trip.  Cette fois, le jeune artiste partagera la scène. Jouant de ses « flows » exprimés dans la langue malgache pure et dure, l’artiste  fait partie des rappeurs à succès de la région Sava à découvrir.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Mahazoarivo : Visite d’adieu de Véronique Vouland-Aneini

Au terme de sa mission, l’ambassadeur de France à Madagascar, Véronique Vouland-Aneini, a fait une visite d’adieu auprès du Premier ministre Ntsay Christian, hier. La diplomate a expliqué qu’elle est venue féliciter le Premier ministre pour son rôle majeur dans la résolution de la crise de 2018, étant donné que les initiatives pour lesquelles il a opté, étaient tout à fait décisives pour permettre au pays de surmonter cette épreuve difficile.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Gestion ressources minières : Retombées économiques tangibles et plausibles

Le ministre Fidiniavo Ravokatra à pied d’œuvre expliquant l’importance de la gestion des ressources minières.

Dans la logique du secteur minier, les produits travaillés ont une valeur élevée par rapport aux produits exportés bruts.

Tous les malagasy méritent de jouir du potentiel minier et pétrolier dont regorge son sous-sol pour que les retombées économiques soient tangibles et plausibles aussi bien pour l’Etat, que pour les populations locales abritant ses richesses inestimables. Pour garantir et entretenir au mieux un environnement favorable et un climat de confiance à l’endroit des exploitants et investisseurs, les actions menées par le ministère des Mines et des Ressources Stratégiques, conduites par le ministre, Fidiniavo Ravokatra, et en se basant sur la Politique Générale de l’Etat, se focalisent principalement sur l’amélioration de la gestion du Secteur, la mise en harmonie des activités aux communautés impactées, et l’instauration progressive de la transparence à tous les niveaux de la gestion du secteur.

Valeur de l’Or. Pour valoriser notre richesse nationale et améliorer les recettes de l’Etat, il s’avérait impératif de modifier la valeur marchande de l’or. Dans cette optique, des textes règlementaires relatifs à l’exportation à finalité non commerciale, ont été adoptés. La quantité exportable est désormais limitée à 50g si avant, celle-ci allait jusqu’à 1Kg. Le ministère en charge des Mines prévoit également de mettre en place une structure à l’échelle nationale afin d’assurer la traçabilité de l’or et une valeur ajoutée par l’affinage, ainsi que la labélisation de l’or Malagasy. Cette structure, permettant de s’assurer d’une canalisation certaine de l’or vers un marché organisé et maîtrisé, est la centrale de l’or de Madagascar.

Recettes minières. Dans le cadre de la valorisation des périmètres miniers et afin d’assurer l’effectivité des activités envisagées par les opérateurs,  l’Administration malagasy prévoit :l’optimisation et l’aménagement des recettes de la gestion des permis miniers, la redéfinition des responsabilités et de l’engagement de toutes les parties prenantes, ainsi que l’amélioration de la perception et l’utilisation des recettes minières déjà existantes.

Toutefois, la bonne connaissance géologique est une condition sine qua none pour une meilleure gestion des ressources. Pour ce faire, les données cadastrales minières du BCMM et le Géo-Data Center du MBC Ivato, seront renforcés par la mise en place d’un nouveau musée de géologie.

Produits travaillés. En vue d’augmenter la valeur ajoutée du secteur, le ministre de tutelle a incité les acteurs de la filière, notamment les petits exploitants ou artisans miniers, à exporter des produits, que ce soient des pierres précieuses ou d’autres substances minières, à l’état transformé. L’instauration d’infrastructures adéquates en proximité des sites d’exploitation, accompagnée  de renforcement des compétences locales font partie des dispositifs adoptés pour y parvenir.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Histoire : Les « premières élites » malgaches à la loupe

David Jones, un pionnier de la London Missionary Society à Madagascar.

Un sujet assez intéressant que propose le Musée de la Photographie d’Anjohy, le 26 juillet, autour du thème « Les Roambinifololahy : les premières élites », un café histoire présenté par Rintsamahefa Rabemanantsoa. Ce dernier reviendra donc sur la période de règne du roi Radama I. Il se focalisera surtout sur la création de la première mission de la London Missionary Society qui s’est « installée à Madagascar dès 1818 à Toamasina ». A partir de là, naquit le Central College d’Ambodinandohalo « où étudiaient les Roambinifololahy ou les douze garçons ». Avec une vision coloniale, il est sans doute plus aisé de dire qu’il s’agissait par ricochet d’une forme d’évangélisation.

Mais d’autres recherches émettent l’hypothèse que dans le traité de 1817, entre le Gouvernement britannique et le roi Radama, c’était surtout l’arrêt de l’esclavagisme dont il était question. Par ailleurs, Radama I aurait exigé, entre autres, en contrepartie que les malgaches reçoivent l’enseignement, mais que la Bible soit laissée quelque peu de côté. D’ailleurs, l’enseignement aurait été obligatoire dans l’ensemble du royaume à son époque. L’évangélisation a été surtout un phénomène colonial français, avec la politique du diviser pour mieux régner, des Saintes Ecritures et du fusil. D’autant que les anglais ont délaissé toute tentative d’annexion de Madagascar.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara0 partages

Ministère de l’Economie et des Finances : 15 millions d’ariary pour les athlètes de la JIOI

Les appuis aux sportifs malgaches participants aux Jeux des Iles de l’Océan Indien (JIOI) continuent d’affluer. Hier, c’était au tour de Randriamandrato Richard,  ministre coach de la discipline athlétisme, d’offrir une aide financière de cinq millions d’ariary aux athlètes représentant  de Madagascar à ces jeux. Ce montant offert hier à l’occasion d’une petite cérémonie qui s’est déroulée dans les locaux du ministère de l’Economie et des Finances à Antaninarenina, porte à 15 millions d’ariary, l’appui du ministre coach à la discipline athlétisme, dans  le cadre des Jeux des Iles de l’Océan Indien. Faut-il en effet qu’une aide de 10 millions d’ariary ont été déjà offerts lors du deuxième  regroupement des athlètes au mois de mars dernier.  L’occasion a été saisie par le ministre Randriamandrato Richard, d’encourager les athlètes qui peuvent obtenir de bons résultats. Notons que la Présidente de la Fédération Malgache d’Athlétisme  Norolalao Andriamahazo a été présente lors de cette cérémonie qui a aussi vu la présence de cinq athlètes.  L’athlétisme rappelons-le, figure parmi les disciplines où Madagascar a de la chance de décrocher le plus de médailles.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Fanafihan-jiolahy tao Ihosy : Polisy iray voatifitra, jiolahy roa maty

Nitangorona ny olona, nandriaka ny rà tao Ihosy.

Nirefodrefotra tsy nifankahenoana ny basy tao an-tampon-tanan’Ihosy tao. Vokany, jiolahy roa, izay voalaza fa efa rain-dahiny tanteraka amin’ny asan-jiolahy no maty tsy tra-drano vokatry ny tifitra nahazo azy. Nisy pôlisy iray kosa no naratra rehefa voan’ny bala teo amin’ny tanany. Jiolahy iray kosa no azo sambo-belona, araka ny fampitam-baovao azo avy any an-toerana.

Raha ny zava-nitranga, araka ny loharanom-baovao avy any an-toerana. Nisy lehilahy telo, izay tsy fantatra na avy aiza na avy aiza no naka efitrano hatoriana tao amin’io toeram-pisakafoanana, tsy lavitra ny Point Triangle, afak’omaly alina. Ny maraina dia nipetraka nisotrosotro teo amin’io toerana io ireto olona telo. Nihaodihaody sy hafahafa fihetsika izany, talohan’ny nipetrahan’izy ireo nisotro hoy ireo nanatri-maso sasany. Taorian’io voalaz fa toa hoe nizara vola izany izy ireo. Tamin’izay anefa no niainga ny fifamaliana tamin’izy telolahy ireto. Niafara tamin’ny fifampikasihan-tanana sy fandrohanana ny tompon-trano izay niezaka nandamina. Niantso pôlisy avy hatrany moa ity farany rehefa hita fa hafahafa fihetsika mihitsy ireto olona ireto. Nony tonga ireo mpitandro filaminana dia fantatra avy hatrany izy ireo, noho ny tarehin’ny roalahy izay efa tsy zoviana amin’ny pôlisy intsony, ary dia noraisim-potsiny. Raha iny nentina nihazo ny fiaran’ny pôlisy iny anefa ny iray no namoaka basy poleta ary nitifitra ilay pôlisy nitondra azy. Naratra ity farany ka votsotra ny « kalach » teny aminy. Izany no nararaotin’ilay jiolahy iray nalaina. Raha iny teo am-piomanana ny hitifitra iny mihitsy ity farany no tonga aloha ny valin-kafatr’ireo pôlisy nahita ny namany voa. Maty tsy tra-drano ity farany. Voatifitra torak’izany ihany koa ilay iray nitifitra pôlisy saingy naratra mafy fa tsy maty. Nezahiana nentina nihazo toeram-pitsaboana moa rehefa voafehy tanteraka ny fikomian’izy ireo saingy teny an-dalana ho any amin’ny hôpitaly dia namoy ny ainy. Tao anatin’izany fifampitifirana izany ihany koa dia voan’ny bala ny tompon-trano. Efa samy nahazo fitsaboana sahaza azy avokoa moa na ity farany na ilay pôlisy voatifitra.  Azo teny am-pelan-tanan’ireo olon-dratsy kosa ny basy poleta iray niaraka tamin’ny bala. Efa misokatra moa ny fanadihadiana mahakasika ity tranga ity tany an-toerana.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Consommation de stupéfiants : Engouement des jeunes malgaches pour le cannabis

Culture personnelle de cannabis quelque part à Antananarivo.

Bien loin des bruits de couloir et des statistiques officielles, il suffit de descendre auprès des jeunes des quartiers pour comprendre l’engouement de la jeune génération envers la consommation de cannabis. Un produit illicite, illégal mais qui circule pourtant si facilement dans la capitale.

Allumer son premier joint (rongony) à l’âge de 15 ans. « Des consommateurs de cannabis ? Il y en a au moins un dans chaque quartier. Si on ne s’en aperçoit pas, c’est parce qu’il est discret ». Voilà ce qu’a affirmé le premier groupe de fumeurs de cannabis à qui on a demandé les endroits où l’on pourrait trouver d’autres consommateurs. Pour le profil du consommateur, il peut être un étudiant, un vagabond, un parent, un chômeur, un agent de sécurité et même des personnes à haute responsabilité ; bref toutes les couches de la société sont bien représentées. Ils n’ont rien en commun à part la consommation quotidienne ou occasionnelle de marijuana. Interrogés sur leur rencontre avec ce produit, certains d’entre eux affirment avoir commencé de fumer dès l’âge de 15 ans. « C’est un garçon de mon quartier qui m’en a proposé pour la première fois en 2008. Au départ, l’effet que cela m’a fait ne m’a pas plu mais par la suite, à force d’en consommer occasionnellement, j’ai fini par y prendre goût ! » a raconté un jeune garçon qu’on va nommer X.

Première expérience, la peur au ventre. Avant tout, il convient de rappeler que la détention et la prise de cannabis sont passibles de peine de prison à Madagascar. « Les consommateurs de marijuana s’approvisionnaient dans mon quartier, j’ai donc eu l’habitude de côtoyer les fumeurs sans jamais essayer. Mais un jour, j’ai été tenté malgré ma peur d’aller en prison. Et depuis, je n’ai plus arrêté, cela m’inspire quand j’écris ou quand je crée une œuvre ! », a confié monsieur Y (un jeune artiste)  au sujet de ses premiers pétards (marijuana).  Sur les dix jeunes fumeurs interviewés, la totalité a avoué avoir eu peur des autorités mais aussi des éventuels effets néfastes de ce stupéfiant sur la santé mentale à leurs débuts. Aujourd’hui, certains disent vouloir arrêter, d’autres préfèrent ne pas se prononcer sur leurs projets. « Quand je suis stoned (sous l’emprise du cannabis), je me sens détendu et complètement focalisé sur ce que je fais ! » a déclaré un autre fumeur. « Mais parfois, je m’égare aussi dans mes pensées, je perds la notion du temps ainsi que le contrôle de mes gestes », a-t-il ajouté.

Une lutte sans fin. « Les films qui passent à la télé où les stupéfiants sont montrés comme des produits attrayants, encouragent les jeunes à choisir la voie de la consommation », a expliqué  madame Rondro, un peu désespéré du comportement de la jeunesse actuelle. De leur côté, les autorités continuent les interpellations, encore quelques jours, des dealers de cannabis ont été arrêtés par la police du commissariat central d’Antsirabe. Mais cette lutte qui a duré des années n’a pas l’air de freiner la fréquence de consommation des adeptes. En effet, un fumeur peut terminer trois à cinq tiges de cannabis par jour. De plus, avec la légalisation ou la dépénalisation du cannabis médical ou récréatif dans certains Etats : Canada, Allemagne, Etats-Unis, Uruguay, Pays-Bas, Espagne, Belgique et bien d’autres encore ; les adeptes de ce stupéfiant semblent croire qu’un jour, cette loi sera également appliquée  dans la Grande Île.

Anja RANDRIAMAHEFA

Midi Madagasikara0 partages

Ambohimanarina : Un homme ayant jeté des pierres sur la police envoyée à Antanimora

Il est accusé d’outrage aux forces de l’ordre suite à une bagarre conjugale.

Poursuivi pour avoir jeté des pierres sur la patrouille de la police nationale dans le 6e Arrondissement de la commune urbaine d’Antananarivo, un homme de 22 ans a été envoyé à la maison de force de Antanimora., hier. Selon les informations émanant de l’enquêteur, un conflit conjugal serait à l’origine de l’incident. La nuit du 15 juillet, l’inculpé aurait eu un problème avec son épouse. En effet, cette dernière a quitté son foyer à Ambodihady-Ambohimanarina pour se rendre chez ses parents à Anosisoa. Emporté par la colère, le mari est allé chez ses beaux-parents. Renvoyé par ces derniers, il aurait tenté d’entrer de force dans la maison. C’est à ce moment que l’épouse a appelé la police tout en dénonçant le mari d’avoir agressé sa mère. Alerté de ce fait, des éléments des Forces d’intervention de la Police (FIP) et du commissariat du 6e Arrondissement de la Sécurité publique d’Ambohimanarina qui étaient en patrouille dans la localité se sont précipitées sur place. Ayant aperçu l’arrivée de ces hommes en uniforme, le forcené a pris la fuite en lançant des pierres dans le rang de la police. Il a également vociféré contre les forces de l’ordre. Une réaction qui a beaucoup surpris les policiers. C’est pourquoi, un inspecteur de police a été blessé au crâne, juste au-dessus de la tempe. Grièvement blessé, il a été évacué d’urgence à l’hôpital. Ayant réussi à s’enfuir dans le noir, l’agresseur a été capturé, chez lui à Ambodihady le 16 juillet vers 5 heures du matin. Déféré au Parquet du tribunal d’Anosy hier, il a été placé sous mandat de dépôt à Antanimora.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Jeux des îles : Nino, équipementier officiel de la délégation malgache

Athlètes et officiels porteront des équipements fournis par Nino, au cours des Jeux des Îles de l’océan Indien. Une consécration pour Jocelyn Razafimamonjy, le DG de Nino Design International qui voit ainsi une récompense de ses efforts pour le développement du sport à Madagascar. Les athlètes sont fiers d’arborer cette tenue concoctée avec amour par Nino qui met en avant les couleurs malgaches.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

34e édition de « Trade Expo » : Un voyage commercial organisé en Indonésie

Les représentants de l’Ambassade de l’Indonésie et de la société IMEX.

La plus grande foire internationale en Asie dénommée « Trade Expo Indonesia » ou TEI se tiendra du 16 au 20 octobre 2019 à Tanggerang en Indonésie.

Pour cette 34e édition, l’ambassade de l’Indonésie à Madagascar organise un voyage commercial au profit de tous les opérateurs économiques nationaux désirant développer les échanges commerciaux entre les deux pays, et ce, en partenariat avec la société IMEX MCE MBT, qui se spécialise en matière de prestations de groupage, transit et logistique. « Nous sollicitons ainsi les entreprises de toutes tailles, allant des MPME (Micros-Petites et Moyennes Entreprises), issus de différents secteurs d’activités dont entre autres, le commerce, l’artisanat et l’industrie, à y participer. Même ceux qui exercent une profession libérale peuvent en profiter. En effet, plus de 1 100 professionnels exposent divers produits haut de gamme et innovants fabriqués en Indonésie, sur une superficie de 220 000m². On peut citer, entre autres, des produits agro-alimentaires, des meubles et articles de décoration, des produits de textile, des équipements médicaux, des pièces automobiles et des matériaux de construction. En fait, l’Indonésie vise le marché mondial dont celui de Madagascar », a expliqué Claudia Rabetsivoh, Associate director de la société IMEX lors d’une conférence de presse hier à Ankorondrano.

Pack de voyage. « Il y aura en même temps des rencontres B2B permettant à ces opérateurs malgaches de développer leurs activités, ou de nouer des partenariats avec leurs homologues étrangers, sans parler des opportunités d’affaires à saisir. En effet, de nombreux pays participeront à ce Trade Expo Indonesia », a-t-elle poursuivi. Plus de 40 000 visiteurs y seront d’ailleurs attendus contre environ 33 000 visiteurs l’an dernier. Notons que l’Ambassade de l’Indonésie et la société IMEX faciliteront le voyage commercial des opérateurs intéressés à y assister. Le visa d’entrée pour une durée de 30 jours dans ce pays est déjà gratuit. Ensuite, « nous proposons un pack de voyage, y compris l’achat de billet d’avion, l’assistance et l’accompagnement, le transport pour tout déplacement en groupe, la logistique, l’hébergement et la restauration. Nous assurons en même temps la demande d’autorisation d’exportation des produits d’échantillons à exposer dans le cadre de cette foire internationale », a évoqué Yolande Rakotomamonjy, responsable clientèle de la société IMEX.

Déficitaire. Il faut savoir que cette opération a été lancée suite à la participation de l’Indonésie au salon ITM 2019, en tant que pays invité d’honneur. « Notre objectif est de promouvoir les échanges commerciaux entre les deux pays. En fait, l’Indonésie qui est un pays émergent, fait partie des G20. Madagascar y exporte notamment des épices, des huiles essentielles et des produits textiles, mais sa balance commerciale reste encore déficitaire. La participation des opérateurs malgaches à cette foire internationale contribue à renverser cette tendance », a soulevé Adik Penitro, le Chargé d’Affaires par intérim de l’Ambassade de l’Indonésie à Madagascar.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Choix  du nouveau P.M. : Le dernier mot au Chef de l’Etat

A près l’élection du président de l’Assemblée nationale, la démission du Premier ministre a été officialisée. Dans la foulée, 104 signatures ont été recueillies pour la désignation de son successeur. Dans ce domaine, la volonté d’accélérer la procédure est évidente, les députés désirant ne pas faire trainer les choses. Néanmoins, ils ne sont pas maîtres  du calendrier car c’est le président qui décide. Et il n’entend pas précipiter le cours des événements. Il désignera qui il veut et quand il veut.

Choix  du nouveau P.M. : Le dernier mot au Chef de l’Etat

La normalisation de la vie de l’Assemblée nationale a pris vite le pas sur la lenteur  des députés constatée dans le parlement précédent . Elle s’est faite de manière naturelle puisque ces derniers forment un bloc presque homogène et travaillent de concert. Le président de la République  peut compter pour le moment sur la loyauté de cette majorité qui est décidée à soutenir son action. Il peut agir comme il veut et quand il veut. A présent, c’est la nomination du nouveau  Premier ministre qui  doit suivre. Selon la procédure, après la démission du chef du gouvernement, le nom de son successeur est proposé par les membres du parti majoritaire. Ces derniers se sont tout de suite concertés et leur choix s’est porté sur un nom comme le suggère cette collecte  de 104 signatures faite hier. Néanmoins, c’est bel et bien Andry Rajoelina qui décidera et on ne peut pas lui forcer la main. Il va s’envoler aujourd’hui pour l’île Maurice pour assister à l’ouverture des jeux des îles. Il reviendra tout de suite après au pays. Il prendra son temps pour choisir le nouveau Premier ministre. Certains observateurs estiment qu’il a déjà en tête le nom du successeur de Christian Ntsay. Les supputations vont bon train et dans le microcosme politique, on estime que ce dernier pourrait se succéder à lui-même.  Il s’agit pour l’instant de supputations, et l’on saura bientôt si elles sont vérifiées ou  non.

Patrice RABE

Madagate0 partages

Madagascar. Les nouveaux membres du bureau de l'Assemblée nationale

De gauche à droite sur la photo : RAZAFITSIANDRAOFA Jean Brunelle, RABENIRINA Jean Jacques, Papasolo, MICHELLE BAVY Angelica, Ninà, RAHELIHANTA Jocelyne

Au 17 juillet 2019, ci-après les nouveaux membres du bureau permanent de l'Assemblée nationale de Madagascar, qui siègeront à Tsimbazaza Antananarivo. Ils ont tous été élus par leurs pairs.

Présidente: RAZANAMAHASOA Christine (élue IRD à Ambatofinandrahana)

Vice-Président pour la province de Toliara : RABENIRINA Jean Jacques (élu IRD à Betioky)

Vice-Président pour la province de Fianarantsoa : RAZAFITSIANDRAOFA Jean Brunelle (élu IRD à Ikongo)

Vice-Président pour la province d'Antananarivo : RASOLONJATOVO Honoré dit Papasolo (élu IRD à Faratsiho)

Vice-Présidente pour la province de Toamasina: MICHELLE BAVY Angelica (élue IRD à Fénérive-est)

Vice-Présidente pour la province de Mahajanga : RAHANTANIRINA Lalao dit Ninà (élue IRD à Mahajanga I)

Vice-Présidente pour la province d'Antsiranana : RAHELIHANTA Jocelyne (élue IRD à Diégo II)

Questeur 1 : HENRI Jean Michel (élu IRD à Ambovombe)

Questeur 2 : RAKOTOMANGA Lanto (élue IRD à Antananarivo II)

Questeur 3 : RABENIRINA Mamy (élu TIM à Ambohidratrimo)

Rapporteur général : ANGÈLE Solange (élue indépendante à Amboasary Sud)

Rapporteur général adjoint : RAFENOMANANTSOA Anyah (élue IRD à Antananarivo III)

 

Recueillis par Jeannot Ramambazafy