Les actualités Malgaches du Samedi 19 Mai 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara68 partages

Film Documentaire : “Olombelona sy fanahy” en grande première le 29 mai

Mahon Andoniaina, le réalisateur de “Olombelona sy fanahy” en pleine explication (photo : Kelly).

Le 29 mai, « Olombelona sy fanahy » sera dévoilé au grand public. Le film est parti sur des études orientées vers des questions existentielles qui définissent le rôle de la société dans l’éducation, dans la formation de la mentalité et dans la construction de la vie d’un être humain.

Y a-t-il une vie après la mort ? Les fantômes et les esprits existent-ils ? Ce sont les objets du documentaire réalisé par Mahon Andoniaina et son équipe. Un long métrage d’une heure et trente- cinq minutes dont la réalisation leur a pris huit longues années. « L’idée est née il y a des années. Nous nous sommes concertés et en 2010, nous nous sommes donc lancés dans l’aventure. Au fil des années, nous avons voyagé dans les quatre coins de Madagascar rencontrer des gens, vécu des expériences inédites pour ne citer que cette fois où nous avons dû dormir deux nuits d’affilée dans un tombeau pour ne rien rater de ces évènements extraordinaires qui doivent être dévoilés au grand jour, passer des journées entières en prison et tant d’autres expériences que le public pourra découvrir lors de la grande première au Plaza Ampefiloha le 29 mai à 19 heures. Nous nous sommes baignés dans le quotidien de nos témoins pour comprendre mais surtout, afin de prouver l’existence de cette vie occulte. Mais ce qui est intéressant, c’est qu’en parallèle, nous avons pu mettre en valeur, la culture et la tradition malagasy ». Pour que le documentaire soit complètement objectif, des intervenants comme des sociologues, philosophes, théologiens… ont participé et pris la parole. “Olombelona sy fanahy” est à découvrir au Plaza Ampefiloha le 29 mai.Mahetsaka

Midi Madagasikara15 partages

Madagascar riche et pauvre : Les paradoxes et les espoirs mis en avant par Kasy Émile

Le paradoxe riche et pauvre de Madagascar alimente toutes les discussions quotidiennes. Le Dr Kasy Emile a présenté hier, son ouvrage « Madagascar riche et pauvre : paradoxes et espoirs. Éditions des Falaises, France, 2017 » au Pavé Antaninarenina. En effet, après un peu moins de 60 ans d’indépendance, la tendance de l’économie malgache et du niveau socioéconomique des Malgaches va dans le sens inverse de tous les souhaits pour un pays, qui, vu de l’extérieur, est riche en dotations naturelles. Mené par la curiosité de répondre à une question jusque là sans réponse, ce travail du Dr Kasy Emile a donné des pistes d’explications du paradoxe et d’espoirs pour une prospérité économique et sociale. L’ouvrage est divisé en cinq chapitres connectés les uns des autres. Le premier chapitre, une petite notion d’économie politique, un survol plutôt théorique, est indiqué par des outils de compréhension pour le lecteur. L’auteur a cru que ce petit passage est nécessaire pour comprendre la suite de l’ouvrage. Le second chapitre est un paquet historique vécu par Madagascar avec toutes les politiques économiques et les orientations de planifications. Le troisième chapitre constitue le nœud du livre avec les explications macro économiques de la pauvreté. Suivi du quatrième sur les explications sectorielles des paradoxes en séries. Et enfin le cinquième et le dernier a donné les raisons d’avoir de l’espoir et la façon de s’y mettre.

Réalités. L’ouvrage explique que Madagascar a tout pour être riche et le rester à travers les dotations de ressources naturelles, la disponibilité en force de travail, les possibilités agricoles et alimentaires. Le tout renforcé par des capitaux sociaux et culturels regorgeant de forces économiques et sociales et même politiques. Mais il démontre également à travers des approches historiques et économiques que la pauvreté malgache est expliquée par la méconnaissance volontaire des mécanismes économiques de création de richesse, des mauvaises conceptions et conduite des politiques économiques, des mystifications réciproques entre toutes les forces vives du pays, et surtout par la mise au placard des richesses psycho-socio-culturels dont le « fanahy » et le « fihavanana ». Malgré tout, l’espoir existe réellement avec la prise de conscience des réalités effectives de la Grande Ile, à travers la considération du travail comme moteur de la richesse, le respect des mécanismes économiques de production et de marché outre la reconsidération du rôle de l’Etat. Il y a aussi lieu à adopter des politiques économiques dignes d’un pays qui veut donner à la population toute logique de bien-être avec des décisions politiques et économiques rationnelles et objectives. Le tout qui doit être conditionné par l’appropriation des richesses sociales et culturelles.

Antsa R.

News Mada7 partages

Mémoire en défense : la présidence frise le ridicule

Les députés à la solde du régime ont remis hier auprès de la HCC un communiqué truffé de fautes d’orthographe, présentant le mémoire en défense du président de la République. Pis encore, ils ont gonflé le nombre des élus présents sur le lieu. La présidence fait encore une fois preuve d’amateurisme. C’est vraiment un bleu.

Une supercherie. La présidence a tenté de se faire entendre hier en rameutant des élus acquis à sa cause pour déposer le mémoire en défense du président de la République par rapport à la requête déposée auprès de la Haute cour constitutionnelle (HCC).

En voulant à tout prix gonfler le nombre des parlementaires, la Présidence n’a pas hésité à bien noter dans ce communiqué que 79 députés et 85 sénateurs ont été présents à Ambohidahy. Sauf qu’il suffit d’un simple calcul mental pour mettre à nu la tromperie. En effet, il n’existe que 63 sénateurs dont 42 élus et 21 nommés par le Chef de l’Etat. Au total, cela fait 63, mais non pas 85 sénateurs. Son compte n’est pas bon.

La présidence prend ainsi tous les Malgaches pour des ignares. D’ailleurs, personne ne conteste l’existence de la majorité présidentielle au Sénat mais tout le monde sait de quelle manière  ils ont été élus.

Quant aux députés, ils sont loin d’atteindre le nombre de 79. Là où le bât le blesse, c’est que sur les 151 députés, 73 sont déjà acquis à la cause des élus pour le changement et un autre élu décédé récemment, celui de Vohemar, n’a pas encore été remplacé. À cela s’ajoute le cas du président de cette instance qui doit assurer sa neutralité.

Les députés pro-régime sont donc loin d’atteindre le nombre évoqué. Puis, le communiqué de la présidence a été ainsi modifié à plusieurs reprises avant d’arriver finalement à un nombre de 58 sénateurs.

Du même tonneau

En tout cas, ce n’est pas la première fois que le régime fait preuve d’amateurisme pareil. En février dernier, la publication de l’autorité de régulation des marchés publics (ARMP) pour les marchés 2016 avait fait bondir la population en voyant l’achat des pièces d’un véhicule allant jusqu’à sept milliards d’ariary.

Sans oublier l’achat d’huile et de poulets à 50 millions d’ariary par le ministère de l’Intérieur et de la décentralisation. Une somme qui avait créé une polémique et que les responsables incriminés de répondre laconiquement qu’il s’agissait d’une erreur de… saisie. Tout comme récemment où le président de la République avait annoncé une augmentation de salaire des fonctionnaires de 8%, alors que le Premier ministre avait pour sa part renchéri en avançant un chiffre de 80%.

Plus grave encore, le ministre des Affaires étrangères  Henry Rabary-Njaka avait annoncé urbi et orbi sur le plateau de TV5 que la présidentielle se tiendra le 24 novembre pour le premier tour et le 24 décembre, pour le deuxième. Il s’est par la suite ravisé. Sauf que la fixation de la date des élections est décidée en conseil de gouvernement, sur proposition de la  Commission électorale nationale indépendante. Tout cela relève d’incompétence et d’amateurisme qui ont emmaillé les quatre années du régime.

Rakoto

 

Midi Madagasikara6 partages

FIVMPAMA : « Préservons l’économie et les entreprises ! »

Dans le cadre de la résolution de la crise politique actuelle, le FIVMPAMA ou le Groupement du Patronat Malagasy réitère l’appel au dialogue entre toutes les parties prenantes qui a été déjà fait par son président national, Erick Rajaonary dernièrement. Et il faut établir un dialogue dans le calme et avec un respect mutuel. En effet, la libre expression des opinions est un droit fondamental qu’il convient d’appliquer dans le cadre des normes démocratiques, et dans un climat de paix sociale. Par contre, l’économie nationale doit pouvoir continuer à tourner sans entrave, et ce, afin d’éviter des répercussions graves non seulement sur les entreprises membres du FIVMPAMA, mais aussi au niveau du secteur privé en général, sans oublier les travailleurs, a-t-on évoqué. « Préservons ainsi l’économie et les entreprises ! », selon ce groupement.

Corruption. Dans la foulée, de nombreux entrepreneurs qui sont déjà victimes, ont avisé le FIVMPAMA sur la confirmation du retour des pratiques isolées de corruption au niveau de certains services publics profitant de la grève. Le climat d’incertitude fait également planer le doute sur la finalisation de certains dossiers de financement ou d’investissement. Face à cette situation, le groupement du Patronat Malagasy fait appel à toutes les parties prenantes et à tous les citoyens de bonne volonté, pour que chacun fasse des efforts pour préserver les activités économiques. La garantie du fonctionnement régulier des services publics ayant des relations directes avec le secteur économique ou du moins la mise en place d’un service minimum s’impose ainsi, selon toujours les explications du FIVMPAMA. Parmi lesquels, on peut citer entre autres, les services des Douanes, des Impôts et des Domaines.

Navalona R.

Midi Madagasikara6 partages

Place du 13 mai : Mobilisation énorme ce jour

Il n’y aura pas de trêve politique durant le week-end de la Pentecôte puisque l’opposition prévoit une démonstration de force sur la Place du 13 mai.

Le mémoire en défense du président Hery Rajaonarimampianina a été déposé hier auprès du greffe de la Haute Cour Constitutionnelle. Une délégation des parlementaires pro-régime dirigée entre autres, par les Riana Andriamandavy VII, Jaona Elite, Roberthine Rabetafika et consorts, a accompagné les avocats du président de la République lors de cette descente « éclair » à Ambohidahy. Une centaine de partisans du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » était également aperçue sur les lieux. Une mobilisation plutôt timide pour une initiative visant à exprimer un soutien indéfectible au profit d’un président qui fait l’objet d’une procédure de déchéance. La journée d’hier a été marquée par un affrontement entre pro-régime dirigé par le président de l’association « Zah’Gasy » et quelques éléments de l’opposition. En effet hier, les partisans des « 73 députés pour le changement » et ceux des parlementaires pro-régime se sont succédé à Ambohidahy. Comme prévu, les manifestants sur la place du 13 mai ont effectué un sit-in devant la Haute Cour Constitutionnelle. Une véritable marrée humaine a participé à la grande marche reliant la Place du 13 mai jusqu’à Ambohidahy. Une démonstration de force plutôt réussie si on fait la comparaison avec l’affluence enregistrée lors du dépôt du mémoire en défense du président Hery Rajaonarimampianina, effectué par les sénateurs et députés HVM.

Aspirations populaires. A l’occasion, les « 73 députés pour le changement » ont lancé un appel à l’endroit des Hauts conseillers de la HCC, les encourageant à prendre en considération les aspirations populaires dans leur prise de décision. « De nombreuses preuves incriminant le Chef de l’Etat ont déjà été déposées, nous n’envisageons plus de déposer une réplique », a déclaré Me Hanitra Razafimanantsoa. Une manière d’exprimer l’impatience de l’opposition par rapport à la décision très attendue de la Haute Cour Constitutionnelle. Pour accentuer la pression sur les Juges constitutionnels, une mobilisation énorme est prévue ce jour sur la Place du 13 mai. Un carnaval ouvrira la manifestation. Un spectacle du groupe Rossy au grand complet figure aussi au programme. Par ailleurs, les routes sur l’Avenue de l’indépendance seront coupées durant la journée. Il n’y aura donc pas de trêve prévue durant le week-end de la Pentecôte puisque, l’opposition envisage une véritable démonstration de force à Antananarivo. D’après les informations, les membres de la Haute Cour Constitutionnelle ont déjà commencé à étudier le mémoire en défense du président Hery Rajaonarimampianina. Les députés pour le changement ayant déjà annoncé qu’ils ne vont plus envoyer une réplique, tout porte à croire donc qu’Ambohidahy statuera incessamment sur la requête aux fins de déchéance du président de la République.

Davis R

News Mada5 partages

Herilaza Imbiki : «aucune échappatoire pour le président»

Dans l’attente de la décision de la Haute cour constitutionnelle (HCC), les opinions se multiplient autour de la déchéance tant réclamée par plus d’un. Pour le magistrat Herilaza Imbiki, le président de la République n’a aucun moyen de s’en tirer.

«Le chef de l’Etat est particulièrement responsable par rapport au retard de la mise en place de la Haute cour de justice (HCJ) et il sera assez difficile pour lui de se défendre», a-t-il indiqué hier.

Le numéro un de la République a volontairement retardé la mise en place du Haut conseil pour la défense de la démocratie et de l’Etat de droit (HCDDED), une des institutions de la HCJ. Mais à présent que le Haut conseil est au complet, plus rien n’empêche le chef de l’Etat de s’y conformer, sauf qu’il ne l’a toujours pas fait.

En mauvaise posture

«Le chef de l’Etat n’a aucune excuse pour se défendre, cela d’autant plus qu’il a déjà été prévenu auparavant». Pour rappel, une procédure de déchéance a déjà été enclenchée par les parlementaires en 2015 pour ne pas avoir mis en place la HCJ, mais cette dernière a été rejetée par la HCC qui avait proposé par la suite la mise en œuvre d’un pacte de responsabilité.

La Constitution stipule d’ailleurs que le chef de l’Etat dispose de 12 mois pour la mise en place de la HCJ sous peine de déchéance.

Dans ce cas, «La HCC n’a plus que deux options, soit statuer sur la déchéance du président de la République, soit rejeter la requête», a expliqué Herilaza Imbiki. Pour l’heure, les juges de la Haute cour ont déclaré la requête des parlementaires recevable en la forme, «Nous verrons ce qu’ils diront sur le fond», a-t-il conclu.

Tahina Navalona

Midi Madagasikara4 partages

Sortie de crise : Deux envoyés spéciaux du président sud-africain dans nos murs

Deux envoyés spéciaux du président de l’Afrique du Sud Cyril Ramaphosa se trouvent actuellement dans nos murs. Il s’agit de Roelf Meyer et Eby Ebrahim. Ils ont été reçus hier au Palais d’Etat d’Iavoloha par le président de la République Hery Rajaonarimampianina. Les discussions entre les deux parties ont porté sur la situation politique qui prévaut à Madagascar. Roelf Meyer et Eby Ebrahim étaient accompagnés, hier, par l’ambassadrice de l’Afrique du Sud à Madagascar Maud Dlomo. L’arrivée de ces deux émissaires de Cyril Ramaphosa montre que, l’Afrique du Sud essaie d’apporter sa contribution à la résolution de la crise à Madagascar, indépendamment de ce qu’entreprennent déjà l’Union africaine et la SADC dont elle est membre.

R. Eugène
Midi Madagasikara3 partages

Douane : Affrontement évité de justesse au Port de Toamasina

Les forces de l’ordre sont intervenues, suite au risque d’affrontement des douaniers au Port de Toamasina.

Les coûts engendrés par les retards de dédouanement des marchandises sont supportés par les transitaires. Ces derniers ont organisé une conférence de presse hier, suite à un incident qui s’est produit jeudi dernier.

Cela fait presque quatre mois que les employés des Douanes au Port de Toamasina ont des problèmes irrésolus. Cette semaine, la situation s’est compliquée, suite au conflit opposant les grévistes qui incitent à la manifestation et les employés qui veulent travailler. « Nous voulons juste que les services de dédouanement fonctionnent convenablement, car au bout du compte, ce sont toujours les transitaires qui paient les frais de retard. On n’a pas de problème particulier avec les douaniers. Faire la grève et suivre des manifestations sont un droit, mais il ne faut pas non plus obliger les employés qui veulent travailler à fermer les portes de la Douane. Ils ont également le droit de ne pas faire la grève et il faut souligner que les usagers ont également des droits », ont déclaré les membres du Groupement des Transitaires de Madagascar, lors d’une conférence de presse organisée hier à Toamasina.

Menaces et agressions. A noter que ces transitaires ont été invités par les employés des Douanes, à une réunion de concertation, jeudi dernier, afin de trouver des solutions pour accélérer le processus de dédouanement au Port de Toamasina. Cependant, leur entrée au Port a presque viré au cauchemar, suite à une manifestation des grévistes mécontents de ce rapprochement entre les deux parties. « Nous étions invités et bien évidemment autorisés à entrer dans les services des Douanes au Port de Toamasina. Nous n’avons pas fait de forcing. Et pourtant, les grévistes nous ont renvoyés et cela a presque abouti à un affrontement physique », ont affirmé les transitaires. De leur côté, les employés en service affirment que la situation s’est aggravée depuis jeudi dernier. Des menaces et des tentatives d’agression ont même été évoquées. Pour les grévistes, l’objectif annoncé est de fermer les services des Douanes pour obliger le DG des Douanes et le receveur au port de Toamasina à démissionner. Ces derniers ont, par contre, martelé que, les services des Douanes restent fonctionnels et ouverts au service des usagers. D’après les informations, des mesures de facilitation ont déjà été prises, d’autant plus que les flux de marchandises aux frontières ne cessent d’augmenter de jour en jour. Après les risques d’affrontement de jeudi dernier, les forces de l’ordre conduites par le Colonel Ralaikoa sont intervenues hier, pour sécuriser la zone et les employés en service. Hier, les dédouanements des marchandises ont repris, selon les transitaires. Même si le projet d’extension du Grand Port est déjà en cours, ces usagers sont toujours en attente de solutions à court et moyen terme, pour accélérer le processus d’embarquement, de débarquement et de dédouanement au port de Toamasina.

Antsa R.

News Mada2 partages

Affaire de 1 milliard : le député Paupil maintient sa version

Après quelques jours de silence, le député Lova Razafindrafito ou député Paupil élu d’Ifanadiana a répondu présent, hier sur la place du 13. Cet ancien président du groupe parlementaire HVM a réitéré urbi et orbi que c’est le président de la République en personne qui lui a proposé un milliard de Fmg.

«Je maintiens ma version. Et je n’ai pas peur des menaces. J’ai pris le soin  de rassembler des preuves pour le cas où. Et je confirme ma volonté de poursuivre la lutte avec les députés pour le changement», a-t-il conforté lors d’un bref entretien qu’il nous a accordé hier, à Analakely.

Le député Paupil confirme l’existence de menace de mort sur sa personne, après la révélation qu’il a faite à Fianarantsoa le 5 mai dernier.

Pour ce qui est d’une plainte déposée à son encontre, le député Paupil a fait savoir qu’il «n’a pas encore été notifié de cela et qu’il n’en a été informé que via les médias».

Rakoto

 

News Mada1 partages

LTC sy Lycée JJ Rabearivelo : mifampiandry kendry tohina ireo mpianatra

 Voatery natsahatra mihitsy, omaly, ny fampianarana ao amin’ny LTC Ampefiloha sy ny Lycée JJ Rabearivelo. Vokatry ny fifanjevoana nahafaty ilay « surveillant »-n’ny Lycée JJ Rabearivelo, mifampiandry kendry tohina, mifampihantsy any anaty Facebook ireo mpianatra.

Nanomboka ny alakamisy teo, novorin’ny tompon’andraikitry ny sekoly ny mpiantry ny LTC. Nilazana ny mpianatra fa tsy misy manao fanamiana « tablier » ireo mpianatra rehefa mandeha mianatra.

Omaly kosa, natsahatra mihitsy ny fampianarana ao amin’ny LTC sy ny ao amin’ny JJ Rabearivelo, ho fitsinjovana ny ain’ireo mpianatra. Tsikaritra mbola mifampihantsy eny ambony tambajotra sosialy ireo mpianatra. Manahy ny tohin’ny raharaha ny ray aman-dreny.

Raha tsiahivina, resin’ny JJ Rabearivelo tamin’ny lalao baskety ny ekipan’ny LTC, nandritra ny lalao fifaninanana tetsy Mahamasina, izay nokarakarain’ny Bianco, nandritra ny Andron’ny tambajotran’ny tanora mandala ny fahitsiana sy ny fahamarinana.

Tsy nahatanty resy ny LTC ka rafitra ny ady. Efa nifampihantsy hatrany ireo mpianatra nandritra ny lalao. Tonga nampisaraka ny mpianatra ireo mpanabe tao amin’ny JJ Rabearivelo ka nanaovan’ny mpianatry ny LTC tambabe.

Maty, vokatr’izany, ilay mpanabe avy ao amin’ny Rabearivelo ka teraka nanomboka teo ny fanaovana valifaty sy fifampiandrasana kendry tohana eo amin’ireo samy mpianatra.

 Mahazo vahana ny ditran’ny mpianatra

Betsaka ireo mpampianatra nitsara avy hatrany fa vokatry ny fanomezana vahana ny mpianatra, haniratsira sy hamingavinga mpampianatra, izao tonga amin’ny famonoan’olona izao. Tsy takatry ny saina eritreretina hoe, mpianatra eny amin’ny lycée, mahavita mamono mafaty olona. Manahy ny mbola hanomezana vahana ireo mpianatra nahavanon-doza ihany ireo mpampianatra sendra tafaresaka taminay.

Raha tsiahivina, mpampianatra iray no efa nigadra sy niharan’ny sazy henjana rehefa avy novingavingain’ny mpianatra ka nikasi-tanana ilay mpianatra izy nony avy eo. Nanomboka teo, nahazo vahana ny ditran’ny mpianatra sy ny faniratsirana mpampianatra ka izao lasa miafara amin’ny famonoan’olona izao.

Randria

 

News Mada1 partages

Halatra, trafikana sokatra : sinoa roa naiditra am-ponja, tsy mahafa-po ny famotorana

 Mbola olana ny ady amin’ny halatra sokatra any Ampanihy any. Mitaraina ny fiarahamonim-pirenena momba izany ka tokony hampiharina ny dina momba ny sokatra. Sinoa roa no tratra tamin’ny raharaha tao anatin’ny dimy volana.

Sinoa roa no efa naiditra am-ponja any Antoby Ifaty, noho ny resaka halatra sokatra. Voalaza fa tompon’antoka amin’ny halatra sokatra amin’iny faritra Ampanihy sy Tsimenatse iny izy ireo. Misy olona hafa ihany koa voarohirohy miaraka aminy. Na eo aza anefa izany, voalazan’ny Famari (Fatendran’ny ala maike sy ny riake), vovonan’ny fiarahamonim-pirenena mpiato ny tontolo iainana iantohan’ny WWF, fa tsy mahafapo ny fanadihadiana manodidina ity raharaha. Nambaran’izy ireo fa ifarombonan’ny olona maro io halatra sokatra io ka maro ny olona voarohirohy ao, izay heverin’izy ireo fa ahitana manam-pahefana eto amin’ny firenena, izay iandrasana ny valin’ny tohin’ny famotorana izay tsy mbola tapitra hatramin’izao.

Noho izany, hentitra ny Famari ary miantso ny mpitondra ny amin’ny fampiaharahana ny dina mba hisian’ny tamberina azo amin’ny vonodina hanamafisana ny fiarovana ireo harena voajanahary ireo izay efa mihena ny faritra misy azy amin’izao fotoana izao ka atahorana ny hahalany tamingana azy

Milaza ireo fa tao anatin’ny dimy volana ny nampirongatra ny halatra sokatra ka manaitra ny lehiben’ny faritra izy ireo mba hankatoa io dina io. Ahina ny hahalany tamingana ireo sokatra any amin’iny faritra atsimo iny. Voalaza fa noho ny tsy fampiharan io dina io, tsy marisika ny vondron’olona ifotony amin’ny fiambenana ireo harena voajanahary ireo.

Andoavana vono dina 1 tapitrisa Ar ny sokatra iray, ary andoavana vono dina 1 tapitrisa sy dimy hetsy ariary raha kitozana sokatra izany. Ireo olona tratra manao ity asa ratsy ity mandoa ireo vola ireo. Mitaky ny hampiharana an’io dina io ny Famari, hamongorana ity asa ratsy ity.

Ankoatra ity resaka dina ity ny fanamafisana sy ny fampahafantarana ny lalàna mifandraika amin’ny halatra sokatra sy ny fanondranana izany no ilain’ny olona. Tsy mazava amin’ny rehetra ny momba izany ka tsy mahagaga raha misy hatrany manao ity asa ratsy ity.

CMS sy Yves S.

 

News Mada1 partages

Airtel Madagascar : sponsor de la Journée du lait

La deuxième édition de la Journée du lait se tiendra du 1er au 3 juin, au centre By pass Alasora durant laquelle, consommateurs, opérateurs et investisseurs pourront échanger sur la situation de la filière à Madagascar.

Pour cette nouvelle édition, Airtel Madagascar a apporté son soutien à l’association Madagascar dairy board (MDB) en termes de communication. Maixent Bekangba, directeur général d’Airtel Madagascar, souligne à ce sujet : «L’entreprise considère qu’un tel projet combinant intérêt économique et social, se doit d’être promu. Notre engagement à soutenir la filière lait vise à contribuer à dynamiser et promouvoir la filière afin que la consommation par habitant, qui est aujourd’hui de 5 litres par an, puisse augmenter».

Mira Rakotondrandria, directeur exécutif d’Airtel Madagascar,  explique en parallèle que cet événement constitue une réelle plateforme d’échanges et de discussions entre les différents acteurs autour de la filière. «Actuellement, nos objectifs sont de promouvoir la production de la filière, renforcer la synergie entre les acteurs, faire appel à des investissements nationaux et étrangers et sensibiliser la population à la consommation de lait et produits laitiers (…)».

Riana R.

Midi Madagasikara1 partages

Famonoana « surveillant » : Olona telo no tena ahiahian’ny fianakaviany

Tamin’ny rindrindra facebook an’ny vadiny no nahitàna omaly fa telo lahy no namono nahafaty ny andefomandriny. Nametrahany hafatra rahateo mba hahatonga saina an’ireo, satria lasa kamboty tsy fidiny ny zanany kely ary lasa mananon-tena ny tenany. Midika izany fa efa nanao ny fanadihadiana mifanandrify azy koa ny fianakavian’ny maty ary olona telo izany no tena tazomin’izy ireo ho tompon’antoka. Ny teo anivon’ny polisy indray omaly dia nilaza fa efa mandeha ny fanadihadiana saingy tsy nanamarina izy ireo na tsia ny amin’ny hoe nisy efa nosamborina. Loharanom-baovao hafa mihitsy no nilaza fa efa nisy olona iray nosamborina omaly. Betsaka ny kivy tamin’ity tranga iray izay mahakasika ny famonoan’ny mpianatra olona, indrindra koa olona manana andraikitra no niharan’ny herisetra. Tsy misy intsony izany ny fanajàna olona raha oharina amin’ity tranga ity. Na inona na inona mantsy mety ho fifandirana (mahakasika ny lalao basket izay natao) dia tokony ho nijanona avy hatrany ny ady raha vao niditra an-tsehatra ilay mpanabe na ho an’ny andaniny izany na ho an’ny ankilany. Indrisy anefa fa tsy izany velively no nitranga satria ilay tompon’andraikitra indray no novonoin’izy ireo. An-kavitsiana tamin’ny trangam-piarahamonina izay niseho ny fikasihan-tànana izay nataon’ny mpianatra ny mpanabe, saingy nitranga izy izao ary niteraka resa-be avy hatrany. Tezitra ny olona satria endriky ny firodanan’ny toe-tsaina eo anivon’ny sekoly ny zava-mitranga. Etsy andanin’izany, raha ny feo mandeha dia ahiana ny hisian’ny valifaty hataon’ny mpianatr’ilay olona niharam-boina izay tezitra mafy noho ny zava-miseho. Mila fandraisana andraikitry ny mpitandro ny filaminana indrindra amin’ny fanadihadiana mangarahara, ny mpitantana ny sekoly ary koa ny ray aman-dreny. Ahiana hifamono ny tanora raha tsy voafehy haingana izany.

D.R

Midi Madagasikara1 partages

Beloha Androy : Fito volana tsy nilatsaka ny orana, ripaky ny hain-tany ireo voly sy biby fiompy

Vokatry ny tsy filatsahan’ny orana tao anatin’ny fito volana any amin’ny distrikan’i Beloha Androy, dia ripaka sy potiky ny hain-tany ireo voly. Noho ny tsy fahampian-drano, dia maro amin’ ireo biby fiompy no maty sy mahia. Ary mandeha an-kilometatra maro ny mponina vao mahita rano hosotroina sy handrahoana sakafo, kanefa mbola ranom-potaka maloto tsy ara-pahasalamana. Noho ny haintany misy dia tsy ampy ny vokatra, ary miatrika olana ara-tsakafo noho ny kere ny ankamaroan’ny vahoaka amina kaominina miisa fito any an-toerana, ka raketa mena tsy fihinana akory no sisa azo hanina, noho ny tsy fisian-tsakafo. Rehefa voky mamon’ny raketa mena ireo zaza dia midaboka matory etsy sy eroa, fa ireo ray aman-dreny kosa mandeha mitady mihady fangitsy (karazana ovy ala be rano) harapaka ny hariva, satria maro amin’ireo fianakaviana tsy manan-kohanina intsony no efa nivarotra ny fanaka tao an-tranony sy ireo biby fiompiny namidy sakafo, ary tapitra namidy avokoa ny masomboly tahiry tokony hambolena eny an-tanimboly.  Io no fantatra tamin’ny fanadihadiana natao nandritra ny fandalovan’ny mpanao gazety tany an-toerana.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara1 partages

Concours de meilleur guide : Pour la promotion de la destination Antsiranana

Toutes les parties prenantes de l’organisation de ce concours sont confiantes de sa réussite. (Photo : Yvon Ram)

Les guides touristiques constituent les ambassadeurs de Madagascar en assurant la meilleure organisation et la réussite des voyages des touristes.

Après Antananarivo, le producteur de l’émission « Zahatany » lance la 2e édition du concours de meilleur guide touristique à Antsiranana. En effet, « cette région a une énorme potentialité touristique, et elle est fin prête pour accueillir l’événement. Il y aura ainsi quatre guides touristiques issus de diverses associations des guides locaux dont deux à Antsiranana, un à Ambilobe et un autre à Ambanja qui y vont participer. Ils présenteront les sites et les produits touristiques faisant la réputation de leurs régions dans le cadre de ce concours », a expliqué Vololona Ramilison, l’organisatrice de l’événement lors d’une conférence de presse qui s’est tenue récemment au restaurant Dzama Cocktail Café à Ivandry.

Destination phare. A titre d’illustration, le Tsingy d’Ankarana constitue l’une des particularités d’Ambilobe. La production de cacao jusqu’à sa transformation en chocolat fait la renommée d’Ambanja. En revanche, Antsiranana regorge une diversité de sites très prisés par les touristes internationaux, pour ne citer que ses plages et ses forêts naturelles. Notons que ce concours de meilleur guide touristique est organisé en partenariat avec l’Office Régional du Tourisme de Diégo et l’association des Tours Opérateurs Professionnels de Madagascar (TOP). « L’objectif consiste à contribuer à la promotion de la destination Antsiranana. Cela promet d’ailleurs d’être une destination phare dans le futur », a évoqué Randriamampionona Jean Joseph, le vice-PCA de cet Office Régional du Tourisme.

Ambassadeurs. En revenant sur le concours, la vidéo de chaque candidat participant sera diffusée tous les samedis dans le cadre de l’émission « Zahatany », produite dans la chaîne nationale, à compter de ce jour jusqu’au 09 juin 2018. Ce sera ensuite publié dans les réseaux sociaux, afin que les internautes puissent faire le voting à compter du 11 juin 2018 au 01 juillet 218. En bref, « il faut valoriser les métiers de guides touristiques car ils constituent des ambassadeurs de Madagascar en assurant la meilleure organisation, et la réussite des voyages des touristes. Ils contribuent ainsi à rehausser l’image de la destination Madagascar au niveau international », a fait savoir Hely Rakotomanantsoa, la vice-PCA de TOP.

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Salaire des Fonctionnaires : La hausse de 8% effective au mois de juin

Les fonctionnaires ont été déçus de voir que la hausse de 8% n’a pas été observée dans leurs bulletins de solde.

Les fonctionnaires ont été durement déçus lorsqu’ils ont eu leurs bons de caisse du mois de mai. La hausse annoncée de 8% de leurs salaires n’y figurait pas.

Contrairement à ce qui a été annoncé par le président de la République, les salaires des fonctionnaires n’a pas connu de hausse de 8% en ce mois de mai 2018. Une désillusion pour les petits fonctionnaires qui ont espéré voir leurs salaires augmenter d’environ 15 000 ariary ce mois de mai. Quinze mille ariary qui auraient pu changer quelques choses pour ces derniers qui – par les temps qui courent – comptent jusqu’à la moindre ariary de perdu ou de gagné. Pour expliquer la situation, Alson Christophe Randriamanantena, secrétaire général auprès du ministère de la Fonction publique, de la réforme de l’administration et des lois sociales, fait savoir que «l’inobservation de la hausse des salaires relève d’une question de procédure». En effet, le discours de son excellence le président de la République relatif à la hausse de 8% des salaires des fonctionnaires datait du premier mai 2018. La procédure administrative exige toutefois que le décompte s’effectue au moins trente à quarante jours avant le paiement des salaires.

Rappel. La situation a donc obligé les techniciens gouvernementaux à choisir entre «tenir compte du discours et prendre en compte la hausse de 8% pour finir par retarder le paiement des salaires des fonctionnaires, ou faire fi de ce qui a été prononcé par le PRM et payer à temps les salaires sans la hausse annoncée». Et pour le mois de mai, la deuxième option a été plus qu’évidente pour les techniciens étant donné la conjoncture actuelle. La procédure administrative a donc voulu que la hausse ne n’ait pas été observée dans les bulletins de solde de ce mois de mai au détriment des fonctionnaires. Le SG auprès du ministère de la Fonction publique de noter toutefois que «la hausse sera observée dans les salaires du mois de juin prochain». Se référant toujours à la procédure, les décomptes auraient été effectués depuis le début de ce mois de mai. Ce qui fait que la hausse qui devait être observée dans les salaires de ce mois serait rappelée le mois de juin prochain. Quoi qu’il en soit, les fonctionnaires n’ont pas attendu d’exprimer leurs mécontentements sur les réseaux sociaux face à l’inobservation de la hausse de 8%. Situation qui pourrait envenimer les choses face à la situation explosive actuelle.

José Belalahy

Midi Madagasikara1 partages

Message de pentecôte : Le FFKM prêche l’union et la réconciliation

Les quatre prélats du FFKM ne sont pas fatigués de prôner la réconciliation.

Les dirigeants religieux demandent à tout un chacun d’accepter d’être guidé par le Saint-Esprit en vue de pouvoir trouver une solution consensuelle à la crise actuelle.

Les politiciens vont-ils finalement accepter d’être guidés durant ce week-end par le Saint-Esprit, afin de trouver ensemble la solution à la crise politique actuelle ? Comme d’habitude, les chefs d’église du FFKM ont un message de pentecôte à passer aux Malgaches. Ce qui a été fait hier. En effet, dans leur lettre en date du 19 mai 2018, les Ranarivelo Samoela Jaona (EEM), Rakotonirina David (FLM), Irako Ammi Andriamahazosoa (FJKM) et Odon Arsène Razanakolona, prêchent l’union et la réconciliation en ces jours de pentecôte. « Que l’esprit de l’union et de la réconciliation nous anime en ces jours de pentecôte. », lancent les quatre prélats du Conseil des églises Chrétiennes de Madagascar. D’après eux, ils pressentaient la crise politique actuelle depuis la 40e assemblée du comité central du FFKM qui s’est tenue à Antsirabe. « La crise pré-électorale à laquelle nous sommes actuellement confrontés trouve son origine, entre autres dans la non-mise en œuvre des résolutions prises lors des assises nationales de la réconciliation basées sur les 4F (Fieken-keloka, Fibebahana, Fahamarinana, Fihavanana) », estiment les dirigeants religieux. Dans leur message de pentecôte, le FFKM demande à tout un chacun de se tourner vers Dieu et de persévérer dans la prière sous la conduite du Saint-Esprit.

Engagé dans le processus. Ces derniers jours, le Conseil des Eglises Chrétiennes de Madagascar ne se contente plus des déclarations bien faites et bien conciliantes. Les dirigeants religieux prennent en main la conduite de la réconciliation nationale en essayant de rapprocher les protagonistes en vue de trouver une solution concertée à la crise. Le FFKM a déjà écouté les deux camps adverses. Force est cependant de constater que, son intervention semble être court-circuitée par celle du CFM (Conseil du Fampihavanana Malagasy) et de la communauté internationale qui pilote une autre médiation depuis l’ambassade de l’Afrique du Sud à Ankorondrano. On ne parle plus ces derniers jours de la médiation du FFKM, basée à Ambohimanoro. Par contre, des politiciens font des va-et-vient à la nonciature à Ivandry et surtout à Ankorondrano. De l’autre côté, les médiateurs étrangers ont déjà quitté le pays. Quant à Joachim Chissano de la SADC, il reviendrait bientôt à Madagascar dans le cadre de la poursuite de sa médiation dont la première étape aurait échoué à cause du rejet des 73 députés de l’opposition. En tout cas, l’autorité morale que détiennent les quatre prélats du FFKM ne devrait pas être ignorée dans le processus de la médiation si on veut le faire réussir.

R. Eugène
Midi Madagasikara1 partages

Parlementaires HVM : Non respect de la séparation des pouvoirs

79 députés et 58 sénateurs pro-régime ont accompagné hier les avocats du président hery Rajaonarimampianina qui ont déposé à la HCC, le mémoire en défense contre la requête aux fins de déchéance formulée par les 73 députés de l’opposition. Or, quelques jours avant ce déplacement à Ambohidahy, ces parlementaires HVM, lors d’une conférence de presse tenue à Tsimbazaza, ont mis l’accent sur la nécessité de respecter le principe de la séparation des pouvoirs (Législatif et Judiciaire). En faisant cette déclaration, ils voulaient dénoncer l’attitude des 73 députés de l’opposition qui se rendent très souvent à la HCC pour influencer celle-ci à statuer le plus vite possible sur leur requête. Visiblement, les parlementaires pro-Rajaonarimampianina versent dans les pratiques de leurs adversaires. Désormais, la HCC fait face à une double pression. Reste à savoir si Jean Eric Rakotoarisoa et les huit autres gardiens de la Constitution pourraient garder leur neutralité.

R. Eugène
Madaplus.info0 partages

Mémoire en défense déposé par les avocats du PRM avec des parlementaires pro-Régime

Hier matin, les avocats de président de la République Hery Rajaonarimampianina et plusieurs parlementaires pro-régime, se sont rendus à la Haute Cours Constitutionnelle Ambohidahy pour déposer le mémoire en défense du président de la République.
Ce mémoire en défense du PRM fait suite à la requête de déchéance du président de la République des 73 députés du changement. Les avocats de Rajaonarimampianina de dire que ce mémoire suit les normes requises et est complètement dans les normes et dans les temps. Les parlementaires qui accompagnaient ont affirmé que c’est l’application des termes de la constitution qui est importante. Eux de continuer, qu’ils sont contre le coup d’État et une nouvelle transition. De leur côté, les députés du changement ont affirmé à travers son porte-parole, Hanitra Razafimanantsoa qu’ils ne vont pas utiliser leurs droits de réponse.
Madaplus.info0 partages

Députés du changement : une grande manifestation prévue pour aujourd’hui

Une grande manifestation qui sera faite en dehors du parvis de l’Hôtel de Ville d’Analakely est prévue par les députés du changement aujourd’hui.
Ils appellent tous les citoyens à se rendre à la place de l’indépendance, Taxi ville et Taxi-be, et les différentes coopératives de transport sont appelés pour les appuyer dans leur lutte… une organisation sera faite, pour que cette grande manifestation longe toute la place de l’indépendance. Ainsi, la circulation dans cette partie de la ville sera bloquée par cette grande manifestation. En outre, ces députés du changement ont promis hier qu’ils vont étaler des dossiers compromettants sur l’actuel Président de la République Hery Rajaonarimampianina
Madaplus.info0 partages

L’histoire émouvante de Jerémie victime de mutilation génitale fait le buzz sur la toile

On a souvent entendu des histoires de certains hommes qui ont été victime de mutilation de leur organe génital. Mais presque aucun n’a pu témoigner, mais c’est le cas du petit Jéremie. Son histoire fait actuellement le buzz sur internet.
Nomenjanahary Jérémie un jeune garçon de 17 ans a connu un triste sort. Ce garçon d’Ambatondrazaka avec son petit frère a été victime d’une attaque dans les champs en juin 2017 qui l’a mis dans les vapes. Une fois réveillé, son petit frère gisait sur le sol en train de perdre la vie. Quant à lui, il avait remarqué que sa verge lui a été extirpée. Pour certains, son organe génital pourrait être utilisé par ses agresseurs pour des rituelles. Pour le petit Jérémie, il loue le Seigneur d’être toujours en vie après cette attaque. Il pense que Dieu a encore une mission pour lieu. Pour les docteurs, faire une greffe de pénis est faisable, mais cela doit se faire à l’étranger.
News Mada0 partages

Rugby – 3FAI : hiahy ny faha-35 taona ny Malagasy rugby

Ho afaka amin’izay ary hisinda ny rahona mainty nitatao teo ambonin’ny baolina lavalava malagasy. Hita ny marimaritra iraisana, vonona hiverina ao anaty rafitra ara-dalàna ireo niala tamin’izany, noho ny dingana nataon’ny 3FAI.

Madiva hifarana ny olana misy eo anivon’ny tontolon’ny baolina lavalava. Efa manomboka hita soritra mantsy ny lalan-kivoahan’ny rehetra, hizorana mankany amin’ny rafitra ara-dalàna. Anisan’izany ny faha-35 taon’ny fileovana 3FAI, izay fantatra fa ho eo ambany fiahian’ny Malagasy rugby. Fankalazana, hotanterahina etsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina, rahampitso alahady 20 mey 2018.

Nisy ny fifanatonana teo amin’ny filohan’ny 3FAI, ny Me Rakotonirina Alain, sy ny filohan’ny Malagasy rugby, Rakotomalala Marcel, omaly zoma. Nambaran’ny Me Alain fa zava-dehibe ho an’ny fampandrosoana ny rugby ny fifanatonana ary ny hisavorovoroan-kilantoana. Hita ny marimaritra iraisana, taorian’ny fifampidinihan’ny andaniny sy ny ankilany.

Nisy ny fifanarahana eo amin’ny roa tonta fa hiverina ao anatin’ny rafitra ara-dalàna ny 3FAI, amin’ny taom-pilalaovana manaraka. Tsy izy ireo ihany fa efa nisy dinika vita ho an’ireo fileovana hafa ka nanaiky ny hiverina amin’izay ara-dalàna izay, toy ny Tam Anosibe sy ny TFA Anatihazo.

Araka ny fantatra, hanatrika sy hanome voninahitra ity faha-35 taon’ny 3FAI ity ny tomponandraikitra eo anivon’ny Malagasy rugby. Deraina manokana ny fahasahiana sy ny toe-tsaina vonona hampiray ny tontolon’ny baolina lavalava, nasehon’ny filohan’ny 3FAI. Tsy misy ny mpandresy na ny resy amin’izao dingana goavana tontosa izao, fa natao ho tombontsoa ambony ho an’ny baolina rugby, izay ankamamian’ny rehetra.

Tompondaka

 

News Mada0 partages

Fitadiavam-bahaolana : tsy an’ny FFKM ny tetezamita 18 volana

Inona ihany ny vahaolana amin’izao krizy politika izao? Miely ny tahirin-kevitra momba ny tetezamita 18 volana, lazain’ny FFKM fa tsy avy aminy.

« Tsy avy amin’ny FFKM na oviana na oviana ireo tahirin-kevitra miparitaka eny amin’ny tambajotran-tserasera sy ny haino aman-jery, izay milaza fa izany tetezamita mandritra ny 18 volana izany sady maneho ireo endri-pandaminana momba azy. »

Io ny fanambaran’ny birao foibe Fiombonan’ny fiangoanana kristianina eto Madagasikara (FFKM), teny Ambohimanoro, afakomaly, manoloana ny fielezan’ny tahirin-kevitra fananganana tetezamita mandritra ny 18 volana hamahana ny krizy politika amin’izao fotoana izao. Manao sonia izany ny birao foiben’ny FFPM, ny solontenan’ ny EEM, ny solontenan’ny FLM, ny solontenan’ny Ekar ary ny solontenan’ny FJKM.

Tsy mbola misy dinika momba ny rafi-pandaminana

 Hamafisin’izy ireo fa tsy mbola nisy dinika momba izany velively teto anivon’ny FFKM. Noho izany, tsy tomponandraikitra amin’ny fiparitahan’izany hevitra izany ny fiangonana, manao antso avo mandrakariva amin’ny fanajana ny fahamarinana sy ny fihavanana ao anatin’ny fahatahorana an’Andriamanitra. Mba hampandrosoana ny filaminana eto amin’ny tany sy ny firenena izany.

« Hatreto, mbola mianina teo amin’ny sehatry ny fihainoana ireo sokajin’olona voakasik’izao olana misy izao eto amin’ny firenena izao izahay », hoy ny fanambarana. Tsy mbola niady hevitra na namoaka hevitra momba ny fandaminana na fifanarahana na tolo-kevitra hoenti-mandravona ny disadisa misy ny FFKM.

Resy lahatra izy ireo fa marina tsy azo ihodivirana ny tenin’Andriamanitra hoe: « Ny fahamarinana manandratra ny firenena; fa ny ota kosa dia fahafaham-baraka amin’ny olona. » (Ohab 14: 34).

R. Nd.

News Mada0 partages

Savate boxe française – «Mada 2018» : hofantenina ireo ho ao anaty ekipam-pirenena

Hiavaka ny fifaninanam-pirenena, eo amin’ny taranja savate boxe française, amin’ity. Araka ny fantatra, hifantenana ireo handrafitra izay ho ao anaty ekipam-pirenena malagasy, hiatrika ilay fifaninanam-pirenena aty amin’ny ranomasimbe Indianina, hotanterahina atsy amin’ny Nosy Maorisy ny 24 sy 25 jona ho avy izao, izany.

Etsy amin’ny lapan’ny Fanatanjahantena Mahamasina ny hanatontosana ilay fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara, ny 25 ka hatramin’ny 27 mey ho avy izao. Hifaninana, amin’ity fifaninanam-pirenena ity, avokoa ireo ligim-paritra miisa 11, mandrafitra ny federasiona.

Tsiahivina fa anisan’ireo ligy manana mpikatroka be indrindra sady sangany Analamanga. Na izany aza, manana ny hambarany ihany koa ny avy any Vakinankaratra, Boeny, Atsinanana, Itasy sy ny hafa, izay afaka mifaninana sy mampiseho ny tena tanjany  ihany koa. Hotanterahina, ny 24 mey ny fandanjana ireo mpikatroka. Nambaran’ny teknisianina eo anivon’ny federasiona fa hiakatra ny lentan’ny ady, amin’ity. Mialoha ny hiatrehana ny tena ady, hisy fanofanana ireo «juge arbite”, ny 22 sy ny 23 mey 2018.

Tompondaka

News Mada0 partages

Ala honko : zana-kazo miisa 25.000 nambolena any Ambilobe

Novolavolaina ny volana febroary 2018, ny Drafi-panajariana ny jono any amin’ny tapany avaratra andrefan’i Madagasikara ary nampahafantarina ny besinimaro, ny 19 sy 20 avrily teo. Taorian’izay, tsy niandry ela fa nanatanteraka izany sahady ny Vondron’olona ifotony (VOI) sy ny mpanohana teknika manohana azy ireo, toy ny WWF, amin’ny alalan’ny fambolen-kazo. Niisa 25.000 ny zana-kazo honko nambolena tamin’ny toerana nisy ala honko voakapa mirefy 10 ha tany Antsatrana, kaominina Bemaranja, distrika Ambilobe. Tanjona ny hametrahana fitantanana tsara ny harena anaty rano sy ny fiarovana ny ala honko ary ny akorandriaka anaty ranomasina.

Mahazo tombontsoa voalohany ny mpanjono

Maromaro ny toerana voakasik’ity drafi-panajariana mikasika ny jono ity. Toy ny helidranon’Ambaro any Tsimipaika, ny any Ampasindava, ary ny vondrona Nosy any Nosy Be (Batan).

Nambaran-dRandrianasolo Felix, filohan’ny vondron’ny fikambanan’ny mpanjono any an-toerana, fa “mahazo tombontsoa voalohany amin’ity fambolen-kazo ity ny mpanjono. Toeram-ponenan’ny harena voajanahary maro foto-pivelomanay, ny ala honko, fanatodizan’ny drakaka sy ny makamba, ohatra. Nihena be ny harena voajanahary aty an-toerana tato anatin’ny 10 taona farany. Koa, mampitombo azy ireo ny hamaroan’ny ala honko”.

 Njaka Andriantefiarinesy

News Mada0 partages

Fahasahiana tsy misy ohatr’izany : tao amin’ny kaomisarian’ny polisy no nangalatra moto ilay jiolahy

Nidoboka eny amin’ny fonjan’Antanimora ilay jiolahy fantatra amin’ny anarana hoe Tantely, 32 taona, nikasa hangalatra moto nipetraka teo an-tokotanin’ny kaomisarian’ny boriborintany fahadimy eny Mahamasina, ny herinandro lasa teo.

 “Eny ambaravaran’ny mpamosavy no manoko sikidy”. Izay no azo ilazana ity lehilahy iray,

nitonon-tena toa lolo fotsy nangalatra tao amin’ny kaomisarian’ny polisy etsy Mahamasina. Araka ny fanazavan’ny polisy, nianika ny tambohon’ny kaomisaria ity lehilahy ity tamin’io fotoana io ary nitampify niafina tao anaty maizina namaha ny lohan’ilay moto iray nijanona teo ivelany. Efa nivimbina fitaovana toy ny fanalahidy maroanaka izy. Noraisim-potsiny teo am-pahamahana ilay moto izy raha iny mbola somokotra nampiasa ireo fanalahidy marobe iny. Tratran’ny polisy mpiambina ny kaomisaria ity jiolahy ity. Nilaza izy nandritra ny fanadihadian’ny polisy fa nisy namany iray hafa koa niaraka taminy tamin’io fotoana io, saingy niandry teny ivelan’ny kaomisaria. Nirifatra nitsoaka avy hatrany izy raha vantany vao tsikariny fa voasambotra ny namany. Eo am-pikarohana ity namany ity ny polisy amin’izao fotoana izao.

Mahavariana ny fahasahian’ity jiolahy ity satria misy mpiambina andro aman’alina ny kaomisarian’ny polisy rehetra manerana ny Nosy. Jiolahy vao miana-draharaha sa efa mitolo-batana? Voasokajy ho isan’ny faritra mena ny kaomisarian’ny polisy ka iharan’ny lalàna mifanaraka amin’izany izay tratra mangalatra amin’ireny tobin’ny mpitandro filaminana ireny.

J.C

News Mada0 partages

Fetin’ny Pentekosta : hahetsika ny polisy miisa 4 677

 « Amin’izao an-katoky ny fetin’ny Pentekosta izao, toy ny fanao isan-taona, manana andraikitra ny polisim-pirenena, amin’ny fitandroana ny filaminana, hahafahan’ny rehetra mifety ka lohahevitra voizina dia ny hoe : “filaminana iaraha-misalahy, fisorohana ny loza mialoha”, hoy ny polisim-pirenena. Fiaraha-miasan’ny rehetra ka mifameno amin’ny lamina efa apetraky ny ao amin’ny zandarimaria eto anivon’ny polisim-pirenena”, hoy ny fanazavana. Manerana an’i Madagasikara, efa « consignés » avokoa ireo polisy rehetra. Hahetsika manerana ny Nosy ny polisy miisa 4 677. Voakasik’izany daholo ireo sehatrasan’ny polisy rehetra ka mitsinjara ho 2 271 ho an’Antananarivo, 545 ho an’i Toamasina, 455 ho an’Antsiranana, 627 ny an’ny polisin’i Mahajanga, 572 ho an’i Fianarantsoa ary 307 ho an’i Toliara.

“Mizara roa miavaka tsara ny andraikitra hosahanina, mandritra izany, ny fitandroana ny filaminana, ny fampirindrana ny fifamoivoizana”, hoy ny fanazavana.  Hisy ny fitandroana ny filaminana amin’ireo fidirana sy fivoahana ny tanàn-dehibe rehetra. Fiambenana ireo toera anaovana fety, sy ny toeram-pivavahana mandritra ny “Herinandro masina” sy ny alahady. Hisy koa ny fijerena manokana ireo toeram-pitsangantsanganana izay andehanan’ny ankamaroan’ny olona rehefa alatsinain’ny Pentekosta. Fitandroana ny filaminana amin’ireo làlam-pirenena. “Anisan’ny tsindrina mafy amin’izany ny fisorohana kanefa raha sendra ny tsy azo anoharana, tsy maintsy ho tonga amin’ny fanenjehana sy fanasaziana”, hoy ny fanazavana.

 Alamina ny fifamoivoizana

Milaza ny polisy fa halamina ny fifamoivozana an-tanàn-dehibe. Hisy ny fanentanana hatrany ny mpampiasa lalana mba hifanaja ho fisorohana araka izay azo atao ny lozam-pifamoivoizana, ny fanamorana ny famonjena raha sanatria ka misy izany. “Marihina fa homen-danja kokoa hatrany ny fampianarana sy fitaizana ary fisorohana, mba tsy hahatongavana any amin’ny fanasaziana”, hoy ny fanamafisana. “Miantso ny rehetra samy handray ihany koa ny fepetra manandrify azy. Hitandrina amin’ny fisotroana alikaola ka hahalala onony. Hifanaja ka samy hijery ny fiarahamonina sy ny manodidina, indrindra fa ny samy mpampiasa làlana”, hoy ny polisy.

Yves S.

 

News Mada0 partages

Skotisma : 90 taona ny Antily Ampasimazava

Efa nosokafana ny alahady faran’ny volana avrily teo tetsy amin’ny katedraly masindahy Joseph – Ampasimazava ny lamesa lehibe fankalazana ny faha-90 taona niorenan’ ny fikambanana skotisma voalohany eto Toamasina.

Nanatrika izany ny masera vahiny indianina izay fivondronana voalohany anatin’ny faritanin’ i Toamasina ary mitondra ny anarana hoe  » Louise Rond de Bethni, cathédrale St Joseph » Ny filoha Hery Tiana Franklin, mpitondra amin’ izao fotoana izao, no nahandro sy nitoto ny

fankalazana ny faha-90 taona.

Nanorina ny Antily ao amin’ny lisea Gallieni Andohalo ny 1927 ny mompera du Masde Paysac. Nitohy tamin’ny fanorenana tao amin’ny sekolin-dry frera Andohalo Ary ny fahatelo naoriny ny taona io ihany ny teto amin’ny St Joseph.

Ny taona 1938, efa nanao velirano voalohany sahady izany fikambanana izany.

Notedrena tamin’ io ihany koa ny mpiandraikitra vaovao hisahana ireo sampana mavo izay fantatra amin’ny hoe Lovitao.

Anisan’ny tonga nanome voninahitra ity fanokafana ny fankalazana ny faha-90 taona ity ny filoha lefitra nasionalin’ny antily zokiny,  i Sabotsy José.

Sajo

News Mada0 partages

Atrikasa MTCC-Africa -Toamasina : feran’ny lalàna ny setroka avoakan’ny sambo

 Natao tany Toamasina, ny 16 sy 17 mey teo, ny atrikasa voalohany eto amintsika momba ny fiaraha-miasa aty Afrika ho fiarovana ny tontolo an-dranomasina, na ny MTCC-Africa (1). Lohahevitra niaraha-nidinika ny mahakasika ny seranan-tsambo aty Afrika sy ny fampiharana ny lalàna Marpol annexe VI, lalàna iraisam-pirenena, ho famerana ny setroka maloto avy amin’ny sambo.

Ny OMI (Organisation maritime internationale), noho izany, ny manara-maso ny solika fampiasan’ireo sambo. Tsy maintsy mila hentitra ny amin’izay fanaraha-maso izay, ary misy fetra farany ny lalàna napetraka momba ireo karazana setroka maloto NOx(2) avoakan’ny sambo, ary mampiasa teknolojia vaovao ho famerana izany. Niarahan’ireo mpivory nanaiky ny hanaraha-maso izany any amin’ny fari-dranomasina Baltique, any avaratra.

Hamafisin’ny lalàna ny fandraràna famoahana setroka be loatra eny amin’ny fari-dranomasina rehetra. Misy fitaovana raràna ny fampiasana azy ary misy, ohatra, ny HCFC (3) mbola azo ampiasaina hatramin’ny 1 janoary 2020. Nametraka fepetra tsy maintsy arahina ny ao amin’ny atrikasa, ary tsy azo atao koa, manomboka izao, ny fandorana fako samihafa eny ambonin’ny sambo. Tohin’ny efa natomboka tany Mombasa, Kenya, ny atrikasa tany Toamasina ho fiarovana ny tontolo an-dranomasina.

Tambajotra mivondrona ao amin’ny GMN (4) ny eto Afrika, mifandray amin’ny rafitra misy any Azia, any Pasifika, any Amerika Atsimo sy any Caraïbes. Mamatsy vola izany ny Vondrona eoropeanina sy ny OMI ho tombontsoan’ny tany afrikanina, anisan’izany i Madagasikara, iray amin’ireo firenena 42 eo ambany fitantanan’ny MTCC-Africa.

Nandray anjara tamin’ny atrikasa natao tany Toamasina io ny avy any Kenya, ny avy any Mozambika, ny avy ao Nosy Maurice, ny avy any Afrika Atsimo, niampy ireo mpitantana samihafa avy eto an-toerana, ny APMF(5), ireo orinasa manana sambo, ny sekoly momba ny tantsambo. Nandray anjara ihany koa i Madagasikara tamin’ny fivoriana faha-72 momba ny fiarovana ny tontolo an-dranomasina nataon’ny OMI, ny volana avrily 2018, tany Londres.

R.Mathieu

News Mada0 partages

Teraka kambana telo : miantso tolo-tanana i Larisse

 Rafenonjanahary Thonyo, Sandro ary Serjio. Ireo izy telo lahy kambana, zana-dRafanomezantsoa Larisse mivady, avy any Ankadinondry Sakay, faritra Bongolava. Miantso tolo-tanana ho an’ireo malala-tanana ny ray aman-drenin’izy telo lahy ireto, hanampy amin’ny rononon-jaza sy ny kojakoja ilaina amin’ny fitaizana fa tsy maharaka.

Teraka tetsy Befelatanana tamin’ny 3 mey teo izy ireo ary samy salama tsara na ny reny na ny zaza. Tsy maintsy nandalo fandidiana anefa ny renin-jaza nahafahana mamoaka ireo zaza telo ka lany vola, araka ny fitantaran’izy ireo. Anisan’ny antony hiantsoany tolo-tanana izany. Tantsaha izy mivady ary efa nivaro-pananana mihitsy, nahafahana niatrika ny fiterahana teto Antananarivo. Mvola 034 19 422 24 ny ahazoana manampy azy.

News Mada0 partages

Coliseum : hifandimby sehatra ry Wawa, Elidiot, Stephanie…

Haka ny endriky ny “Festival Sômaroho!” ny “Lundi de pentecôte goavambe”, izay hotontosaina etsy amin’ny Coliseum. Mpanakanto samy sangany no halahatr’ireo mpikarakara…Elidiot, Mario, Stéphanie, Nina’s ary Wawa. Mpanakanto samy anatin’ny laza, raha resaka mozika mafana izy ireo. Hifandimby hanafana ny sehatra, mandritra ny “Lundi de pentecôte goavambe”, izay hotontosaina etsy amin’ny Coliseum de Madagascar izany, ny alatsinainy 21 mey izao.“Nosafidiana manokana, hifanaraka amin’izay handrasan’ny mpiala voly rehefa alatsinain’ny pentekoty ireo mpanakanto ireo”, hoy ny nambaran’ny iray amin’ireo mpikarakara. Mifarimbona mantsy ny Mada Pro, M Pro ary ny RL Prod amin’ny fanatontosana ity seho goavambe ity.“Io ihany ny daty iarahako amin’ny mpankafy eto Antananarivo amin’ity taona ity. Sambany koa aho hiakatra ao amin’ny Coliseum”, hoy ny nambaran’i Elidiot, anatin’ny fanentanana nataony. Voalohany toa izany koa ny an’i Mariot, izay mpanakanto zandriny kanefa efa maro mpankafy.Tsy zoviana kosa ny fiakarana an-tsehatra ho an-dry Nina’s sy Stéphanie, efa samy kalaza an-taonany maro izay. Hitondra ireo hira efa nahafantarana azy, ankoatra ireo hira vaovao izy ireo.Mazava loatra fa hamarana ny seho i Wawa. Haka ny endriky ny “Festival Sômaroho!” fanao any Nosy Be rahateo ny seho, raha ny tombantombana. Fantatra mantsy fa hosahanin’i Wawa sy ny ekipany avokoa ny fitaovana fanamafisam-peo sy ny lafiny teknika rehetra, noho izy ireo efa manana traikefa amin’izany.

Zo ny Aina

News Mada0 partages

Hira evanjelika : hamoaka ny « Malalany Ianao » i Harilanto

Tovovavy ao anatin’ny taom-pisandratany ! Nisafidy ny hampiasa manontolo ny talenta avy amin-Janahary ho amin’ny asa fitoriana sy fiderana ary fizarana fampaherezana i Harilanto. Ankehitriny, masaka ny nahandro. Ny tolakandron’ny alahady 3 jona ho avy izao, hanomboka amin’ny 2 ora sy sasany, etsy amin’ny Arena Viva Ivandry, hanolotra ny kapila mangirana laharana voalohany “Malalany Ianao” i Harilanto. Hirakitra ny sanganasany miisa 12 ity vokatra vaovao ity. “Niniana natao kapila hirakitra feo fotsiny (CD Audio) ity santa-bokatra ity hahafahana mampita bebe kokoa ny hafatra raiketin’ireo tononkira izay azo ambara fa bitsika avy amin’ilay Ray Tsitoha”, hoy izy.

Ankoatra an’i Harilanto, ho avy hanotrona ity taninketsan’ny hira mitaiza fanahy ity ihany koa i Mialy Rakotomamonjy sy i Joseph d’Af. Ireto farany izay noraisin’i Harilanto ho toy ny zoky mpanoro hevitra sy mpitari-dalana azy amin’ny famakivakiana ny lalan-tsarotry ny fikirakirana ny hira sy ny mozika. Hisy ny fampiaraham-peon’i Harilanto amin’izy ireo sy ny fiarahana mihira ilay sanganasa “Malalany Ianao” amin’ireo ankizy latsaky ny 12 taona ho avy eny an-toerana.

Malalaka amin’ny gadona lalaoviny (milamina sy mihetsika) i Harilanto sy ireo mpitendry zavamaneno efa matihanina manaraka azy. Ironan’izy ireo kokoa anefa ny hira milamina toy ny slow, jazz… Tombony ho azy rahateo ny nilonana ela anatin’ny sehatry ny antoko mpihira izay nandalinany ny teknika fototry ny mozika toy ny solfezy.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

pérégrinations hebdomadaires : rester maître de l’horloge

Le temps presse, on dirait même qu’il est compté afin que Hery Rajaonarimampianina prenne une décision ferme. Le compte à rebours s’égraine, tic-tac, tic-tac, son destin risque d’échapper à son contrôle s’il ne se soucie pas de paraitre rester maître de l’horloge. Les choses menacent de s’accélérer, le délai est serré, mais il lui appartient encore la possibilité de sauver l’honneur. Le sien en premier lieu, mais aussi celui du pays. La course de lenteur qu’il entreprend ne saurait lui assurer une quelconque chance, soit dit vulgairement puisque l’on en est là « les carottes sont cuites ». A moins que ça ne soit encore un scénario à la moire moelleux conclu et coécrit par les éternels apprentis-sorciers entre Ambohidahy et Iavoloha. Quel risque pour ne gagner que quelques mois !!!

72 coups de gongs, un lugubre glas

72 heures, comme un ultimatum déposé par un huissier avant l’expulsion hors d’un logement occupé de façon indue, ce n’est pas des manières de faire à l’endroit d’un Président de la République qui, quels que soient les reproches qu’on pourrait lui faire, tant qu’il occupe la fonction, mérite les égards en conformité aux étiquettes établies en signe des valeurs et principes républicains. Décliner en heures le temps imparti,  non seulement fait dans la grossièreté, mais de plus il semble bien que d’autres calculs interviennent avant que l’affaire ne « soit réputée en état » afin d’être inscrite au rôle à une date déterminée pour la tenue d’audience. Ce ton de bosco apparaît suspect au regard de certains observateurs, selon ceux-ci ce ton est destiné surtout à façonner l’image d’une HCC très déterminée à boucler au plus vite cette affaire. Mais en réalité celle-ci ne pourra pas danser plus vite que la musique de la procédure. En ce domaine on sait bien qu’il est toutefois des vicieux des procédés qui n’hésitent pas à naviguer entre tenter un vice de procédure et effectuer une infraction à la procédure. Mais rien ne vient confirmer cette hypothèse pessimiste, au contraire l’inverse relatif à une tendance de la HCC à faire plus de rigueur dans l’application de la constitution incline à obtenir du crédit auprès de l’opinion. Dans un cas comme dans l’autre, Hery Rajaonarimampianina ne dispose plus du luxe de jouer les divas, il faut se rendre à l’évidence on ne le prie pas de quitter la présidence, on lui enjoint de débarrasser le plancher sinon … Pour lui ça serait la pire punition : une peine aggravée ou la double sanction, et le renvoi immédiat et l’interdiction de prétendre revenir. Pour le pays aussi, frapper d’une telle infamie la personne qui a occupé la plus haute fonction entache quelque peu le prestige, mais à bien y voir cette solution a le mérite de signer pour un avenir différent, il est un contre-pouvoir dont la puissance parvient à mettre fin aux excès dont sont coupables les gens au pouvoir.

Les 73 députés frondeurs ont leur part de mérite pour avoir su sensibiliser la population au moment le plus opportun et mobiliser le recours de groupes de travailleurs afin de grossir les rangs. Une fois l’affaire terminée il leur faudra rentrer dans les rangs, et surtout avoir l’humilité pour procéder à une autocritique. Eux non plus ne se sont pas embarrassés de principe dans leur démarche. Ce n’est pas parce que l’on est député que l’on peut s’asseoir sur les valeurs et principes. Ils n’ont cessé de déclarer leur détermination à respecter le droit (constitution, lois, principes généraux…), dans cet esprit ils ont déposé des requêtes auprès de la HCC. Et pourtant ils ne se sont pas privés de mettre la pression sur cette haute juridiction, allant jusqu’à poser une sorte de menace en prétendant que la HCC seule porterait la responsabilité des réactions telles des initiatives anticonstitutionnelles que eux frondeurs pourraient entreprendre si la HCC statuait de façon contraire à l’objet de leur requête. La HCC ne serait qu’un point d’enregistrement, passage de pure forme. Le sort est scellé à l’avance. Pas mieux que la situation critiquée dont on réclame la sanction, ce procédé ne fait pas le droit.

Et patatras ! Voilà de nouveau que Hery Rajaonarimampianina, dans sa fonction de président, se trouve à la traîne et commet des lourdeurs à cause des habituelles précipitations. Là-haut ils ne parviennent pas à se convaincre des fondamentaux de l’art de gouverner ne serait-ce que du premier commandement : agir et non réagir. La promulgation des lois électorales a une fois de plus apporter la preuve d’une ignorance et d’un mépris des règles.

Les textes adoptés par le parlement ont été annotés par la HCC. Ni la HCC ni le Président de la République ne disposent du pouvoir de légiférer, la nouvelle mouture des textes avant promulgation nécessitait un nouveau passage par le parlement pour examen et adoption. Ce genre d’acte de provocation,  les discours de défi lors des tournées en région comme à Ambato-Boéni, ne font pas non plus la grandeur d’un Président qui pourtant par ailleurs prêche la modération et le respect mutuel.

Il ne s’agit pas pour autant de renvoyer dos à dos les frondeurs et leurs adversaires. Que les uns et les autres le veuillent ou non, le peuple aura le dernier mot, la seule solution étant le jugement par les urnes. Une nouvelle idée tente de dévier la question et de renvoyer à plus tard la solution, ne voilà-t-il pas qu’apparaît une proposition d’organiser un référendum avant les élections ! A propos de quel objet ? Organiser par qui ? Du reste on sait bien combien le référendum peut être utilisé pour tromper : style un texte de plusieurs pages avec des nuances auxquelles la majorité ne comprend grand-chose l’électeur n’a que le choix de dire oui ou non. Alors qu’ici il suffit de convenir des règles de jeu pour que les élections soient réputées justes et les résultats crédibles s’imposant à tous. Au peuple d’être lucide quand X Y et Z se présentent à leur choix. Peut-être que Monsieur Rajaonarimampianina a décidé de ne plus se présenter, dans ce cas là tout ce que l’on lui souhaite c’est de ne pas attendre une éventuelle infamie que serait la destitution, et que dans toutes les hypothèses lui candidat ou non, ce n’est pas sous son autorité que des élections pourraient se tenir dans la sérénité. Une démission pourrait être encore considérée comme un acte citoyen et non seulement comme une solution pour sortir sans bobo.

Léo Raz

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

Le graphite et les exportations

Gouverneur Général, Tananarive.

Comité exécutif importations prévoit pas pour deuxième trimestre importation graphite ; donc ne devez pas en charger destination Métropole sauf avis contraire.

Ministre Colonies.

Et l’autorisation d’exporter en Amérique n’est toujours pas accordée.

Télégramme officiel N° 1894-FR

Tananarive, le 8 mai 1918.

Gouverneur Général à Province Tamatave Majunga Diégo.

Suite à N° 1826-FR. Département câble qu’Ispahan et Louxor ne devront charger aucune quantité graphite.

L’exportation du graphite se trouvant arrêtée pour un temps indéterminé, il y a lieu de supposer que le gouvernement réquisitionnera tout ou partie des stocks existants, ainsi que la production (limitée au minimum) afin de permettre aux producteurs de traverser la crise actuelle. Cela s’est fait et se fait encore pour d’autres produits dans les autres colonies. Il n’y a aucune raison pour que l’on n’en fasse pas autant ici. C’est une question de vie ou de mort pour l’industrie du graphite à Madagascar.

En dehors de l’Ispahan et du Bosphore qui sont encore à Maurice, le seul courrier sur France pour le deuxième trimestre 1918 sera assuré par l’InkaImaru, affrété de la flotte indochinoise qui doit prochainement venir à la Réunion et rentrera en Europe en touchant Madagascar.

On informe d’autre part que le Sydney qui devait quitter Port-Saïd dans la première quinzaine de mai pour Madagascar et Réunion a continué son voyage sur Marseille. Il sera remplacé pour le voyage Port Saïd-Madagascar par le cargo BaakoMaru qui, d’après les renseignements fournis, emporterait toutes les marchandises en souffrance.

Le vapeur Hang Chow réquisitionné par l’Amirauté anglaise charge actuellement à Tamatave du graphite pour la société anglaise La Maskar.

Heureux Anglais !

Nos rues

Le rouleau compresseur de la ville depuis longtemps au repos est sorti hier matin.

Il vient d’être réparé non à Tananarive comme on l’avait dit, mais dans les forges et fonderies de M. Charles Éline.

C’est lundi qu’il commencera à fonctionner dans les rues Marmet et voisines, qu’on va recharger.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Invasion de chenilles légionnaires : les experts préconisent une lutte intégrée

Certaines techniques naturelles peuvent être utilisées pour lutter contre l’invasion de la chenille légionnaire d’automne (Faw) qui attaque plusieurs plantes, avec une préférence particulière pour le maïs. Mais cette seule méthode ne suffit pas et les experts préconisent une lutte intégrée.

La chenille légionnaire d’automne a été identifiée dans 30 pays d’Afrique en février dernier. A Madagascar, elle a été aperçue pour la première fois, en novembre 2017, dans le sud-ouest de l’île, au nord de Toliara. Cet insecte est maintenant détecté dans 13 régions du pays.

Des techniciens de l’Institut de recherche agricole pour le développement (Irad) au Cameroun et de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) déclarent que certaines plantes courantes (neem, moringa, tephrosia, tabac, piment, poivre…), ainsi que des espèces d’insectes ont la capacité de neutraliser la chenille légionnaire.

D’autres techniques consistent à utiliser de la cendre et du sable, de la graisse ou de la soupe de poisson pour attirer les ennemis naturels de la chenille. Par ailleurs, à l’instar de la plantation précoce qui permet aux plantes d’échapper à l’infestation initiale, les agriculteurs peuvent également lutter contre ce ravageur en écrasant ses œufs ou en ramassant les chenilles elles-mêmes.

«Toutes ces méthodes sont très efficaces tant qu’elles sont appliquées dans les premiers stades de l’infestation, quand les larves sont encore petites», a précisé Joyce Mulila-Mitti, experte en production végétale et protection des plantes à la FAO, interrogée par SciDev.Net.

Pas de méthode unique

«A ce jour, aucune méthode unique ne s’est révélée efficace contre ce ravageur qui continue de progresser. Par contre, une lutte intégrée pourrait apporter une meilleure solution», a noté Madi Galdima, ingénieur agronome et chercheur à l’Institut de recherche agricole pour le développement (Irad) au Cameroun, à SciDev.Net. A cela, le chercheur avance l’utilisation de phéromones sexuelles pour entraîner des perturbations d’accouplement chez la chenille.

La chenille légionnaire d’autonome peut hypothéquer jusqu’à 75% du rendement d’un champ. Cependant, a relevé Joyce Mulila-Mitti, «Ce qui peut être fait est de prévoir une détection précoce de la présence de l’organisme nuisible pour avoir le temps de se préparer à sa gestion».

Lors de la signature de l’accord sur le projet d’appui à la mise en place d’un système de surveillance, riposte et contrôle intégré de la chenille légionnaire d’automne à Madagascar, jeudi dernier, Harison Randriarimanana, le ministre malgache en charge de l’Agriculture, de faire savoir que son département procède à la formation de ses techniciens étant donné que c’est un fléau nouveau pour Madagascar.

Des travaux sont en cours pour lancer une application de surveillance et d’alerte précoce de la Faw (Famews) à Madagascar, en Zambie et en Afrique du Sud et de la développer progressivement sur l’ensemble du continent.

Arh.

News Mada0 partages

Meilleur guide : la 2e édition à Antsiranana

Cette année, «Faire découvrir la région Antsiranana via le concours Meilleur guide», est le thème de la deuxième édition de cet événement, organisée par l’émission Zahatany sur la chaîne nationale, en collaboration avec l’Office régional du tourisme  de Diego Suarez (ORTDS). La ville d’Antsiranana sera donc à l’honneur.

A ce sujet, quatre guides professionnels, qui travaillent à Antsiranana, Ambilobe et Ambanja, ont été sélectionnés. «Ils donneront leur prestation sur un site touristique qu’ils auront choisi et leur travail sera jugé par un jury et l’avis du public», ont expliqué les organisateurs.

R.R.

News Mada0 partages

Marche du travail : focus sur les métiers de la banque

La BFV SG a ouvert ses portes aux étudiants issus de huit écoles et au grand public, hier, à l’occasion de la 3e édition de la journée découverte des métiers de la banque. Les visiteurs, constitués majoritairement de jeunes, ont pu découvrir 173 métiers  au sein de la BFV SG à Madagascar.

Plusieurs collaborateurs de la banque ont été mobilisés, pour venir parler de leur quotidien, partager leurs expériences et contribuer à l’orientation des jeunes, à travers quelques conseils. Les étudiants ont pu constater durant cette journée que travailler dans une banque ne se limitent pas tout simplement à une question de comptabilité. A ce sujet, des formations autour de la communication et du leadership ont été proposées.

En parallèle, des ateliers axés sur le développement personnel, pour aider les jeunes à mieux s’affirmer et développer leur confiance en eux, ont également fait partie du programme. En outre, des stands d’orientation professionnelle ont été mis à la disposition des étudiants pour qu’ils rencontrent des experts en ressources humaines, mais aussi afin d’agrémenter des tests psychométriques.

«Evidemment, l’idée est de faire découvrir à ces jeunes ce qu’est réellement le métier dans une banque. Mais il faut savoir que ces jeunes ont également une attente par rapport aux institutions bancaires. Voilà pourquoi nous avons mis en place cette année l’Innov’place, un endroit où seront recueillies les idées ingénieuses sur la banque de demain», a expliqué Tina Dreyer, directeur marketing de la banque.

Riana R.

News Mada0 partages

Kaominina ambanivohitra : misy ny solombavambahoaka mandrahona ben’ny Tanàna

Nivory teto Antananarivo, nandritra ny roa andro, ny ben’ny Tanàna mpikambana ao anatin’ny fikambanan’ny ben’ny Tanàna amin’ny kaominina ambanivohitra eto Madagasikara. Nahatonga solontena roa ny faritra 22 nandritra ny fihaonana, nanaovana jery todika ny olana mbola iainan’ny kaominina eny ambanivohitra. “Anisan’ny nivoitra ny mbola fahatapahan’ny famatsiana mitentina 12 tapitrisa Ar avy amin’ny fanjakana nanomboka ny taona 2017”, araka ny fanambaran’ny filohan’ny fikambanana, Razafindratsimba Rado, ben’ny Tanàna ao amin’ny kaominina Talatamaty, omaly teny Maibahoaka Ivato. Maro anefa ny kaominina miantehitra tanteraka amin’izany tohana amin’ny vola izany ampihodinana ny asa rehetra andavanandro. Mangataka ny hanafainganana ny fitsinjarana izany fanampiana izany ny ankamaroan’ny ben’ny Tanàna. Raha tiana ny hampandroso ny tanàna rehetra, mila miara-miasa amin’ny sefo fokontany sy ny ben’ny Tanàna ny mpitondra satria izy ireo no mahalala ny olan’ny vahoaka. Ankoatra izay, misy amin’ny solombavambahoaka sasany ny manao antsonjay amin’ny ben’ny Tanàna ary mampihorohoro ireto farany mihitsy fa tsy maintsy manaraka ny didy avy any aminy. Miangavy ny fitondrana hijery manokana ireo ben’ny Tanàna miasa any amin’ny toerana saro-dalana ny mpikambana ka hanome fitaovana toy ny moto ahafahan’ity mpitantana ny kaominina ity manao ny asany.

Maniry ny handrotsahana mivantana ny anjaran’ny kaominina anatin’ny kaontiny momba ny tohana entin’ny Comité local de développement (CLD) (200 tapitrisa Ar zaraina isaky ny distrika) izy ireo hitondrana fampandrosoana mivantana ho an’ny vahoaka.

400 ny mpikambana ao amin’ny fikambanana ary manentana ny ben’ny Tanàna hafa rehetra hirotsaka amin’ny fikambanana ny filoha satria ny fivondronana no hery.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Mémoire en défense : les 73 députés ne donneront aucune suite

Le mémoire en défense du président de la République présenté hier à la HCC Ambohidahy importe peu aux yeux des députés pour le mouvement. Ces derniers restent fermes dans la portée qu’ils accordent à leur requête en déchéance de Hery Rajaonarimampianina. Ne tenant pas compte des arguments de défense du président, les députés de l’opposition réclament illico presto la décision des juges.

Par conséquent, les députés ont décidé de ne plus répondre au mémoire en défense déposé hier par les parlementaires pro Rajaonarimampianina.

L’article 32 alinéa 3 de l’ordonnance 2001-003 portant loi organique relative à la HCC mentionne effectivement que «Chacune des parties dispose ensuite, à tour de rôle, d’un délai de quinze jours pour répondre au mémoire en défense ou en réplique». Mais au final, les députés préfèrent se passer de ce droit qu’ils considèrent comme étant une perte de temps et une manœuvre afin de prolonger la publication de la décision. Pour les députés du changement, «leur requête est justifiée».

La journée d’hier sur la place du 13 mai a été marqué par le fameux défilé des syndicats et associations soutenant les 73 députés. L’entrée en lice des associations venant des zones périphériques de la ville comme celles de Talata-Volonondry et la présence en masse des enseignants issus des écoles de la Capitale et des employés de la Jirama ont été fortement ovationnées.

A noter que le sit-in devant la HCC dans l’enceinte même de l’institution a été au programme. Des manifestations pacifiques sous l’œil vigilant des forces de l’ordre.

Ce jour, comme tous les samedis, il y aura un carnaval. Les citoyens sont invités à se munir d’un carton rouge.

Rakoto

 

News Mada0 partages

« Talents campus Durban » : anisan’ireo notsongaina i Mandimby Maharo

 Iray amin’ireo mpisehatra eo amin’ny tontolon’ny sarimihetsika sy ny kolontsaina voafidy hiatrika ny « Talents campus », any Durban, Razafimanantsoa Mandimbijaona Maharo na i Mandimby Maharo. Tanterahina ny 20 hatramin’ny 24 jolay izao ity hetsika goavana, atsy Afrika Atsimo, ity.

Tafiditra ao anatin’ny « Festival » iraisam-pirenena miompana amin’ny sarimihetsika, efa fanao any Durban, hatramin’ny taona 1979, ny « Talents campus ». Fotoana iray hamondronana ireo mpisehatra eo amin’ity tontolo ity io : mpanoratra na « scénariste », mpanatontosa horonantsary « fiction » sy fanadihadiana ary mpanao tsikera manokana mikasika ny horonantsary.

Sehatra iray hihaonana amin’ny matihanina ny « Talents campus » ka maromaro ireo hetsika ahazoan’izy ireo mampita ny traikefany sy ny fahaizany amin’ireo voafidy. Misy ny atrikasa sy famoronana tambajotra ka tanjona ny hivelaran’ireto tanora ireto bebe kokoa amin’ny sehatra misy azy.

Tamin’ity andiany ity, miisa 19 ireo notsongaina manokana ka avy amin’ny firenena afrikanina 13 izy ireo. Fantatra fa maherin’ny 250 ireo nisoratra anarana tamin’izany, saingy voafetra ihany ny isa raisina. Anisan’ireo mendrika ity tovolahy malagasy, mpitantana ny Culture261, izay « site internet» mpivoy ny tontolon’ny zavakanto, ity.

Mikasika ny « Festival international du film » any Durban kosa, efa andiany faha-39 ny amin’io volana jolay io. Izany hoe, izy no « festival » miompana tanteraka amin’ny tontolon’ny sarimihetsika; faharoa, efa ela indrindra aty Afrika, aorian’ny « Fespaco ».

Landy R.

 

News Mada0 partages

Ihosy : quatre sacs de cannabis saisis dans un taxi brousse

Les éléments de la brigade de police de la route d’Ihosy ont intercepté 50 kg de stupéfiants transportés à bord d’un taxi-brousse. Deux trafiquants ont été arrêtés.

Et de deux ! Une autre importante quantité de chanvre indien vient d’être interceptée à Ihosy mercredi dernier. Elle a été répartie dans quatre sacs différents. D’après les explications obtenues au niveau de la gendarmerie, la totalité de la drogue pèse près de 50 kg.

Aux environ de 8 heures 30, un taxi-brousse reliant Ambalavao à Ihosy a été stoppé par les éléments de la brigade de police de la route pour un contrôle routier.

Sans montrer d’attitude suspecte, le conducteur a bien suivi les ordres. Les agents lui ont demandé à voir les papiers du véhicule. Jusque là, tout était en règle. Pourtant, les choses ont changé lorsque les gendarmes ont choisi au hasard un colis pour une vérification. Ils sont tombés sur un sac chargé de chanvre indien. Immédiatement, une fouille complète a été effectuée sur l’ensemble des passagers du taxi-brousse et leurs bagages respectifs. Surprise ! Trois autres sacs de drogue ont été découverts à bord. Les gendarmes ont procédé à l’arrestation des deux passagers propriétaires de la drogue. Ils ont été conduits au bureau de la gendarmerie pour enquête.

Lieu de circulation du trafic

L’axe RN7 au niveau d’Ihosy serait le lieu de passage fréquent des trafiquants de drogue du sud. D’après les explications, depuis deux ans, de nombreuses saisies de drogue ont déjà été réalisées sur cet axe. La plus récente date du 8 mai dernier où une saisie massive de 120 sacs de cannabis et de chanvre indien a été effectuée à Ihosy. Cela prouve qu’il s’agit d’un véritable acte de banditisme qui se passe dans le sud de la Grande île. Une raison pour laquelle les forces de l’ordre y ont renforcé leur contrôle routier. En d’autres termes, si telle est la réalité, il ne faudrait pas écarter l’existence d’une véritable plantation de stupéfiants dans la région. La quantité de drogues saisie a été brûlée.

Ando Tsiresy

 

News Mada0 partages

Instat : Jour J pour le recensement

25 ans après le dernier Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) 2, entrepris en 1993, la 3e édition a été lancée hier. Pour débuter, les agents vont procéder juqu’au 24 mai à la numérotation des bâtiments. A noter que plus de 25 millions de dollars sont nécessaires à sa réalisation et 40 000 agents recenseurs seront mobilisés.

«Une date butoir pour que le recensement effectué soit considéré pour être dans les normes et reconnu internationalement», a souligné hier le consultant en communication de l’Institut national de la statistique (Instat), Désiré Thomas.

Du 25 mai au 10 juin s’effectuera le dénombrement de la population proprement dit, incluant les sans-abri. Ces derniers seront recensés durant la nuit du 24 mai, appelé par l’Instat «La nuit de la référence».

D’après les informations, les étrangers, les militaires consignés dans leurs casernes, les personnes détenues et le personnel des hôpitaux sont également compris dans ce recensement. Les confessions religieuses, à l’instar des couvents seront aussi incluses dans le processus.

«La méthode de recensement est la même que celle effectuée dans les quartiers, mais seules la technique d’approche et la stratégie diffèrent», selon le consultant en communication de l’Instat. Parmi les résultats attendus, la composition de la population selon l’âge, le sexe, le milieu de résidence, la langue, la nationalité, l’activité économique, la scolarisation et l’alphabétisation.

A la différence de la réalisation de la cartographie, ces agents ont été recrutés au niveau de chaque commune concernée dans le but d’accélérer les travaux et d’éviter aussi les problèmes de communication.

Sera R.

 

News Mada0 partages

« Vatsin’ankohonana » : les bénéficiaires augmentent à Betioky

Quelque 5.000 individus supplémentaires issus de 1.192 ménages s’ajoutent à la liste des bénéficiaires du dispositif de bourse familiale «Vatsin’ankohonana» dans le district de Betioky.  Issus  des communes de Tongobory et Belamoty, ils viennent de grossir les rangs de ceux qui ont perçu cette prestation sociale dans la commune de Bezaha, la seule localité bénéficiaire dans ce district depuis le lancement de ce système de protection sociale en juin 2016.

Dans ce cadre, les nouveaux bénéficiaires, tout comme les anciens, percevront à partir de ce mois de mai un versement en numéraire de 40.000 ariary tous les deux mois et ce, pendant 3 ans. «Cette somme est confiée aux mères de famille en vue d’en assurer leur utilisation  à bon escient», ont précisé les représentants du ministre de la Population, de la protection sociale et de la promotion de la femme (MPPSPF), Onitiana Realy, lors de la cérémonie de lancement à Tongobory.

Du matériel de production agricole (brouettes, sarcleuses, herses, charrues), du matériel de pêche (filets, glacières, fumoirs…) et d’autres dons dans le domaine de l’artisanat (satrana, machines à coudre, balles de tissus…) ont été octroyés  aux 18 associations de femmes issues des communes environnantes.

Lors de la cérémonie à Tongobory, un nouveau Centre social mixte, baptisé «Ivotoerana tsimialonjafy ho an’ny mponina» a été inauguré.

Recueillis par Fahranarison

News Mada0 partages

Hausse de 8% du solde des fonctionnaires : pour l’heure, les militaires, laissés-pour-compte

Des fonctionnaires et des retraités affirment avoir perçu la hausse de 8% en touchant leur solde de ce mois de mai, si d’autres disent le contraire, en particulier les militaires.

Le Chef de l’Etat a annoncé à la veille de la fête du travail l’augmentation de 8% du solde des fonctionnaires et qu’elle serait effective à compter de ce mois de mai. Une hausse qui a été attendue officiellement depuis le début de l’année pour les concernés, comme c’était toujours le cas auparavant. Mais encore et cela a étonné plus d’un, la hausse ne semble pas concerner tous les fonctionnaires. Autant dire qu’elle est sélective. Pour le moment, les militaires n’en en pas bénéficié.

Selon les informations recueillies auprès du Trésor public, cette situation est purement d’ordre technique. En effet, le paiement du salaire des militaires relève du ministère de la Défense.

Or, comme la déclaration du PRM arrive un peu tard par rapport à la date du versement des bons de caisse des militaires qui s’effectue à partir le 5 du mois en cours, il est tout à fait normal que la hausse de 8% n’y figure encore dans leur bulletin de paie. Toutefois, le montant de cette hausse du mois de mai sera reporté dans leur solde du mois de juin, à titre de rappel.

Fait de corruption

Auparavant, la hausse du salaire des fonctionnaires a été toujours annoncée officiellement au début de l’année, lors de la cérémonie de présentation de vœux à Iavoloha, mais non pas au beau milieu d’une crise politique. De plus, elle est déjà mentionnée dans la LFR 2018 à hauteur de 15,6% aux  concernés au lieu de 8%.

 Sera R.

News Mada0 partages

Menabe : contrôle sur la salubrité publique à Morondava

La commune urbaine de Morondava a porté un coup dans la fourmilière, en décidant de mettre en pratique une lutte en profondeur contre l’insalubrité. Sous l’inspection de la police municipale, des missions de contrôles vont désormais sillonner les points sensibles de la ville pour une application stricte de la loi et ce, après les phases de sensibilisation, d’actions éducatives et de prévention sur les risques de contamination liés au manque d’hygiène.

 Le chef de la police municipale, Narivo Zakaria,  chargé de la supervision de cette tâche, a déclaré, que la tolérance zéro reste l’objectif pour garantir le succès de l’initiative, qui est un prolongement logique du projet de développement élaboré par le maire Frijof Kolo depuis son accession à la magistrature de la ville de Morondava.

Les places publiques dont les marchés et le littoral, qui fait l’objet de projet d’aménagement et de protection en partenariat avec le département de l’Ile de La Réunion actuellement, sont principalement ciblées par l’opération. Le chef de la police municipale de Morondava a toutefois fait remarquer que ses éléments feront aussi des descentes systématiques dans les différents fokontany de cette commune, pour détecter les infractions liées à la mauvaise gestion des ordures ménagères et des eaux usées par les particuliers. A ce sujet, les collectes des déchets ménagers par les agents communaux et leur acheminement vers la décharge d’Ampasy fonctionnent à merveille à Morondava

Manou

 

News Mada0 partages

Communes rurales : aucune subvention depuis 2017

Les communes rurales sont privées de subventions depuis l’an dernier. Dans l’expectative, l’association des maires des communes rurales (AMCR) issus des 22 régions a profité de la clôture de son Assemblée générale ordinaire de deux jours à Maibahoaka Ivato hier, pour lancer un appel aux responsables étatiques.

«Une bonne partie des commune rurales dépend de ces subventions qui s’élèvent à 12 millions d’ariary par an par commune pour assurer leur fonctionnement et le développement local. Faut-il rappeler que le développement du pays, qui devrait partir de la base notamment au sein des fokontany et des communes, dépend largement de l’économie rurale ?» a soulevé le président de l’AMCR, le maire de la commune rurale de Talatamaty, le Dr Rado Razafindratsimba.

Fond  politique ?

A cette occasion, notre source de souligner que des collaborations étroites devraient être instaurées entre les présidents de fokontany, les maires et les autorités, quelle que soit l’appartenance politique de chacun, en vue de promouvoir le développement. Sur ce, l’AMCR condamne les agissements de certains politiciens, notamment des députés, qui intimident les maires n’ayant pas la même orientation politique qu’eux.

Des intimidations qui arrivent jusqu’au gel des fonds qui devront être octroyés aux communes dans le cadre des apports des Communautés locales de développement (CLD),  soit 200 millions ariary par district. «Dans ce sens, ladite association réclame à ce que les fonds y afférents soient versés au compte des communes respectives, car les communes sont prêtes à se soumettre au contrôle financier», a ajouté notre source.

Dans la foulée, l’AMCR, qui compte actuellement quelque 400 membres à travers le pays, a également lancé une demande de moyens de locomotion, surtout les maires exerçant dans les zones reculées.

Fahranarison

 

News Mada0 partages

Analamanga : les agressions se multiplient

Les rues de la capitale ne sont plus sûres. Une agression a été opérée par une bande, hier, dans la rue près du ministère de la Santé à Ambohidahy.

Jean Navandahy Ratiharison n’a pu se défaire de ses agresseurs qu’en leur exhibant une arme à feu lors d’une aggression dont il a été victime, hier, à Ambohidahy, et soupçonne des mobiles autres que le vol dans cette attaque. Les auteurs du forfait, des gens de sa connaissance, l’ont conforté dans ses idées, a-t-il révélé, puisqu’il a arrêté sa voiture pour converser avec eux avant l’incident. Leurs relations ont facilité l’attaque, selon ses dires, puisqu’il s’est arrêté pour les attendre après qu’ils l’ont helé. Ils l’ont frappé sauvagement, d’après les témoins oculaires de la scène. Un de ses attaquants, qui a pris la fuite vers Anosy, a été appréhendé avec l’aide d’un policier, a-t-il raconté hier.

Une enquête a été ouverte depuis hier car la victime a aussi révélé avoir reçu des menaces par sms avant cette agression.

Manou

 

News Mada0 partages

Nouvelles pratiques culturelles : « Nous sommes en pleine mutation »

A l’occasion de la promotion de la diversité culturelle à l’Alliance française d’Antananarivo (AFT), jeudi dernier, à Andavamamba, Henri Rodin et Andry Solofo Andriamiariseta, les intervenants sur le thème «Les nouvelles pratiques culturelles à Madagascar», ont annoncé que les Malgaches présentent actuellement de nouvelles couleurs culturelles.

«J’effectue mes recherches à partir des chansons actuelles qui sont le reflet de notre société et de la valeur culturelle de nos jours», a expliqué Rodin Serge Henri, membre de l’Académie malgache. Ainsi, il a expliqué au public, composé en majorité de jeunes, que dans le domaine de la culture, il n’y a pas de nouveauté mais simplement des mutations face à la mondialisation qui règne. «Nous sommes en pleine mutation», souligne-t-il.

«La danse a gardé la même importance. Dans une chanson rythmée, il existe toujours celui qui lead ou «mpiventy» et ceux qui le suivent», a-t-il expliqué. Cette pratique a toujours été exercée, mais seuls, le style et la forme musicale qui changent, selon les tendances qui cartonnent dans le monde.

Les clips reflets de la société actuelle

«Au fait, les chansons permettent de voir ce qui se trame dans une société. Dans les clips, les artistes démontrent effectivement les modèles à suivre, les hommes doivent travailler et gagner plus d’argent. Et il n’est jamais question de travail pour les femmes, elles doivent rester belles pour leur homme, et garder confiance en sa valeur… Aussi,  il y a ceux qui proposent des morceaux composés d’une touche humoristique, parce que les Malgaches ont besoin des bouffons. Tout ceci existait déjà dans la culture malgache mais sous une autre forme», a-t-il poursuivi.

La religion reste importante

De son côté, Andry Solofo Andriamiariseta annonce que la culture provient d’une habitude acquise. «Les Malgaches sont  des gens croyants. De ce fait, la dimension religieuse est importante, le surnaturel fait partie de notre quotidien, entre autres, le razana…Sur ce point, les Malgaches sont facilement manipulables, ceci explique l’existence de plusieurs églises qui se forment au pays», a-t-il expliqué. Et, il a ajouté au lot, la corruption qui devient une vie pratique. L’ensemble de ces points indique nos pratiques culturelles actuelles.

Holy Danielle

 

News Mada0 partages

Beach-volley : la ligue Atsinanana sur sa lancée

L’Est devient la place forte du beach-volley !

En fait, les compétitions se succèdent du côté de la ligue Atsinanana depuis le début de la saison. Après le championnat national et Dôla beach à Toamasina ainsi que le tournoi de Vatomandry, une autre affiche alléchante s’annonce à l’horizon. Les 26 et 27 mai prochains, la ligue Atsinanana organisera la 3e édition du tournoi Open de beach-volley sur la plage de Bateau ivre, devenue le lieu de prédilection de la discipline dans le Grand port.

La crème de la discipline, tant au niveau régional que national, est attendue dans la capitale de l’Est durant ces deux jours de compétition. A l’image du duo Jean Antonio et Jean Michel Rico, qui est actuellement le fer de lance de la discipline chez les hommes, grâce au titre de champion national et aux autres tournois gagnés cette saison.

Les joueuses de Stef Auto ne sont pas en reste chez les dames, mais elles devront se méfier des adversaires venues d’ailleurs dont celles de la capitale. Mis à part le tournoi Open hommes et dames, les U20 seront également de la partie pour donner une touche de jeunesse à l’événement.

Naisa

News Mada0 partages

Foot : Nicolas Dupuis dans le viseur de Créteil

L’actuel head coach des Barea A est un potentiel candidat pour le poste d’entraîneur de l’US Créteil Lusitanos. Les dirigeants du club vont bientôt désigner celui qui succèdera à Yann Lachuer. Le choix se porte sur Carlos Secretario et Nicolas Dupuis.

Si le courant passe entre les deux parties, la Fédération malgache de football (FMF) devra chercher un autre sélectionneur. En effet, Nicolas Dupuis, head coach des Barea, est dans le viseur de Créteil depuis quelque temps, pour succéder à Yann Lachuer. Les dirigeants du club cristolien auraient établi une short-list d’entraîneurs dont la mission est de ramener l’équipe en National, en France. C’est un sérieux prétendant pour jouer le premier rôle en National 2.

D’autres candidats sont également dans la course, à l’image de Bernard Bouger, un ancien attaquant cristolien, le Portugais Carlos Secretario ainsi qu’Abdellah Mourine. Du haut de ses 50 ans, Nicolas Dupuis n’a jamais fourni ses services en région parisienne mais il a poussé bien des équipes à gravir d’autres échelons. Les résultats obtenus par les Barea de Madagascar témoignent de son expérience. En tout cas, il ambitionne d’emmener la sélection malgache le plus loin possible, en vue d’obtenir une qualification pour la Can 2019 au Cameroun. Un objectif loin d’être utopique qui lui tient à cœur.

Selon les médias français, en 20 ans, Dupuis a réussi à mener Yzeure de la troisième division régionale au troisième échelon national. Pour l’instant, la FMF lui a confié la tâche de superviser les joueurs locaux (ndlr, en tant qu’observateur) en vue du Cosafa castle cup. A ce sujet, les Malgaches vont affronter les Comoriens le 31 mai en Afrique du Sud. Ces derniers viennent tout juste d’accueillir un nouvel entraîneur en la personne de Rachid Jhouri.

Rojo N.

 

Tia Tanindranaza0 partages

FoloalindahyTsy voafehin`ny fitondrana intsony

Any amin`ny HCC ny mason`ny maro, miandry ary mitaky ny fitsarana marina sy tsy mitanila ny amin`ny taratasy fitoriana napetrak`ireo depiote 73 izay mitsipaka ny fandaniana amboletra ny lalàm-pifidianana sy ny fangatahan`izy ireo ny fametraham-pialan`ny filohan`ny Repoblika.

Etsy an-daniny, efa manahy ny tsy hahafehy ny fitsarana intsony ny fitondrana HVM dia misy amin’izao fotoana miaramila mitetika hanambitamby ireo namany an-dakazerina  indray. Hasaina hiteny sy hiaro ny filoham-pirenena izy ireo fa tokony hamita ny fotoam-piasany izy. Hatreto, tsy araka ilay fanambarana nataon`ny Foloalindahy ny 2 mey lasa teo izay manery ireo mpanao politika hikaroka vahaolana faran`izay haingana no mitranga ary manomboka efa miharihary fa tsy voafehy izy ireo. Porofo iray ny hetsika fizaram-bary tao amin`ny Lapan`ny kolontsaina sy fanatanjahantena Mahamasina ny talata lasa teo. Maro ireo miaramila no tsy nanaraka baiko sy nitazam-potsiny ireo olona nisavoritaka tamin`ireo vary sy voamaina. Vokany, sahirana ireo mpikarakara ny hetsika nifehy ireo olona teny an-toerana. Ny tolona nezahan’ny depiote ho an`ny fanovana  natao anefa dia ho fanomezana hasina ny Tafika ho andry fiarovana ny firenena sy ny andrim-panjakana. Efa arahan`ny mpitolona eny amin`ny kianjan`ny 13 mey maso akaiky ny fihetsiky ny fitondrana ankehitriny.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fifanarahana fifanaovan-tsonia eto MadagasikaraTsy mipaka mihitsy amin’ny fiainam-bahoaka

Mitohy hatrany ny fifanaovan-tsonia ataon’ny fitondrana amin’ireo fikambanana maneran-tany. Ny alarobia 16 mey teo no natao indray tetsy amin’ny Hotely Colbert Antaninarenina ny fifanaovan-tsonia ho fiarahana miasa amin’ny minisiteran’ny fahasalamam-bahoaka sy ny rafitra iraisam-pirenena (système des Nations Unies).

 Niompana tamin’ny drafitrasa iarahan’ny mpiara-miombon’antoka tahaka ny Fikambanana Manerantany momba ny fahasalamana (OMS), ny UNICEF sy ny minisitera mandritra ny taona 2018 izany (PTAC:Plan de Travail Annuel Conjoint). Miara-mijery ny laharam-pahamehana momba ny fahasalamam-bahoaka izy ireo amin’ny ankapobeny. Misy hatrany ny fifanaovan-tsonia entina hanatsarana ny fahasalamam-bahoaka. Hatreto anefa, tsizarizary hatrany ny fahasalamam-bahoaka, indrindra ny any amin’ny tontolo ambanivohitra. Tsy mahagaga raha ratsy hatrany ny vokatra miakatra satria olana ny ara-pahasalamana any. Vitsy ny toeram-pitsaboana sy ny dokotera ary lafo hatrany ny saram-pitsaboana. Maro be izay sonia sy vola voarain’ny fanjakana tamin’ny resaka fahasalamana izay fa tsy mipaka any amin’ny vahoaka madinika mihitsy. Manamarika ity fitondrana ity koa moa ny tsy mba fanaovana tatitra amin’ny vahoaka ny fandaniam-bola natao tamin’ireny vola fanampiana azo maro be ireny fa variana misehoseho ivelany fotsiny hatrany.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fandaniana herinaratry ny JiramaAzo ahena hatrany amin’ny 30%

Azo atao tsara ny mampidina hatrany amin’ny 30% ny fandaniana herinaratra eto Madagasikara, raha ny nambaran’ny solotenan’ny orinasa matanjaka eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena, Schneider Electric, Andry Ramaroson, eto amintsika.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

FAMAHANA KRIZY

Noraisin’ny Filoham-pirenena teny amin’ny Lapam-panjakana Iavoloha omaly maraina ny iraka manokana roa nalefan’ny Filoha Afrikanina Tatsimo Cyril Ramaphosa, dia i Roelf Meyer sy Eby Ebrahim.

 Hijery sy handinika ny olana politika eto an-toerana no voalaza fa anton-diany, ka niara-dàlana tamin’izy ireo nandritra ny fihaonana tamin’ny filoha ny Masoivohony eto amintsika Maud Dlomo.

 

HALATRA MOTO TAO AMIN’NY KAOMISARIA

 

Nisy sahy niditra tao an-tokotanin'ny kaomisaria etsy Mahamasina mba hangalarana ny moto mipetraka amin'ny alina tao. Nisaoty tamboho ilay lehilahy ary eo am-pamahana ny lohan'ny moto no tratra. Mahavariana ny fahasahiany ary fanontaniana mbola mipetraka ihany koa ny hoe havoakany aiza ny moto satria mihidy ny vavahady.

 

ZANDARY VOAKAPA ANTSY

 

Zandary iray no voakapa antsy ary nentin'ireo dahalo niaraka taminy ny basy kalachnikov teny aminy izay mbola nisy bala miisa 30. Mandeha ny savahao any Matsiatra-Ambony taorian'ity herisetra ity. Nentina haingana aty an-drenivohitra ity zandary ity mba ho fanavotana ny ainy.

 

VOADAROKA I ZAH GASY

 

Valo lahy no indray nidaroka ny filohan’ny fikambanana Zah Gasy omaly. Voatery namoaka basy ireo farany ary nitsoaka ny fito raha tavela kosa ny iray izay voasambotra teo an-toerana. Betsaka ny tsy faly amin’ity lehilahy ity noho ny fiarovany fatratra ny fitondrana tamin’ny fanehoan-keviny tamin’ny haino aman-jery. Nandritry ny fanarahany ireo olom-boafidy izay miaraka amin’ny fitondrana teny amin’ny HCC no nitranga ny herisetra. Omaly ihany dia nanomboka ny fanadihadiana ilay olona voasambotra ary omaly ihany koa dia nipetraka ny fitoriana teny amin’ny polisy. Ny loharanom-baovao hafa kosa indray dia nilaza fa nitondra jiolahim-boto izy teny amin’ny manodidina ary nisy nahatsikaritra ka voatery namoaka basy. 

DOSIE MALOTO

 Ny dosie maloton-dRajaonarimampianina no havoaka etsy amin’ny kianjan’ny 13 mey anio. Izay ny fandaharam-potoana raha araka ny fanazavan’ny depiote Tody Arnaud. Ho tapaka tanteraka ny lalana anio eny Analakely sy ny manodidina satria ho zava-dehibe no havoaka imasom-bahoaka ary koa ho betsaka ny olona izay hamonjy ny kianja. Mihamafy, araka izany, ny vontoatin’ny fizarana izay hataon’ireo olom-boafidy miisa 73 etsy amin’ny 13 mey. Ho tera-tsemboka indray ny olon’ny filoha anio mihaino ny dosie maloto rehetra izay havoaka etsy Analakely.

DINIKA IFAMPIZARANA SEZA

 

Nazavain’ny komity misahana ny fampihavanam-pirenena fa efa mandeha ny dinika ho an’ny fizaran-tseza eo amin’ny roa tonta izay mpiantsehatra amin’ny olana ara-politika izay mitranga amin’izao fotoana izao, izany hoe ny fitondram-panjakana sy ny depiote 73. Efa misy anarana maromaro ihany koa natolotra amin’izao fotoana ny amin’ny izay mety ho praiminisitra manaraka eo. Betsaka ny mahita fa tsy misy ilana azy ity komity ity satria tsy ny fampihavanana intsony no tadiavina amin’izao fotoana fa kosa ny fampiharana ny lalàna indrindra fa ny lalàmpanorenana izay nohitsakitsahan’ny fitondrana.

KARATRA MAHA MPANAO GAZETY

 

Nivory indray omaly ireo komity natsangan’i Rolly Mercia momba ny famoahana ny karatra maha matihanina ny mpanao gazety. Etsy an-kilan’izay, efa marobe ireo mpanao gazety nimenomenona, indrindra fa ny amin’ny faritra, rehefa tsy tafiditra ao anatin’ny lisitry ny mpanao gazety matihanina. Ahiana ny hamoahan’ity minisitry ny serasera izay tsy sahy niteny intsony ity rehefa nitranga ny krizy, alohan’ny hialany eo amin’ny toerany. Izany dia mbola paika entina hanakorontanana hatrany ny asa fanaovan-gazety eto Madagasikara izay efa mizara roa tanteraka ankehitriny ary efa mila hifamely totohondry eny an-kianja fanatontosana ny asa. Tratrany tanteraka ny tanjona dia ny famotehana io asa masina io.

OLONA VOAKARAMA

 

Faran’izay haingana omaly dia nesorina teo Ambohidahy ireo olona nokaramain’ny fitondrana mba hanaraka ireo olom-boafidy miaro azy ireo nanatitra dosie teo amin’ny HCC. Niely mantsy ny feo fa efa mihazakazaka hamonjy azy ireo ny mpanohitra teny amin’ny 13 mey. Tsy naharitra 15 minitra akory dia efa nalefa nody maika ireo olona noho ny tahotra. Saika rombo be arak’izany no nitranga teo Ambohidahy raha tena tonga teny tokoa ny 13 mey. Kanefa ve tsy mizotra ho amin’izany ny tanjon’ireo olom-boafidy izay nitondra olona ireo ? Efa fantany mazava tsara fa tsy ankatoavin’ny rehetra intsony nefa mainka koa mbola mampirehitra afo indray.

MIATRANA NY POLISY

 

Tsy misy afaka mamonjy ny vady aman-janany ny polisy rehetra manomboka rahampitso fa miatrana amin’ny toby sy birao misy azy avy. Izay no fepetra noraisina mba hampirindrana ny filaminana mandritry ny fetin’ny pentekosta ho avy izao. Ho an’Antananarivo dia miisa 2271 izy ireo no hiasa ary 4677 ny eto Madagasikara. Ny fandrindrana ny fifamoivoizana, ny fametrahana ny olony eny amin’ny toeram-pilanonana sy eny amin’ny toerana be olona. Ireo no tena hifantohan’ny tetikady izay napetraky ny polisy amin’ity faran’ny herinandro ity ary hitohy amin’ny alatsinainy.

 

FAHITALAVI-PANJAKANA

Izahay tokony niakatra tao amin’ny fahitalavitra RNM sy TVM fa tsy navelan’ny Tale jeneraly niakatra indray, hoy ny Depiote Tinoka Roberto omaly. Izaho manome hafatra ho anao ry Johary Ravoajanahary hoe: tazomy tsara io sezanao io, fa ho tonga izahay! Ianao mitetika hijanona eo mandrakizay! Tsy anao io fa fananam-bahoaka, hoy izy.

 

TOLONA TENY ANKATSO

Marina tokoa fa saropady izany toerana eny amin’ny anjerimanontolo izany satria manan-jo ny mpampianatra sy ny mpianatra ary ny mpandraharaha izay mitaraina isan’andro amin’ny zavatra tsy mety. Ny zavatra tsy mifandraika amin’ny zava-misy, ka izany no mahatonga azy ireo miantso anay naka azy ireo tany, hoy ny depiote Lanto Rakotomanga manoloana ny fanenjehana ny depiote noho ny fidirana teny amin’ny Oniversiten’Ankatso.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kintan’ny Fanatanjahantena Malagasy Menakely RuphinSady lalao no asa ny fanaovana fanatanjahantena

Hiverina eo amin’ny tontolon’ny baolina kitra ny pejin’ny Kintan’ny Fanatanjahantena Malagasy eto amin’ny gazety Tia Tanindrazana anio sabotsy 19 mey ka hampahafantatra misimisy kokoa ny amin’ny mpanao baolina Menakely Ruphin isika, araka ny tafatafa nifanaovana taminy.

Nifindra tany amin’ny nosy La Réunion ka nilalao tao amin’ny ekipan’ny Ste Suzanne Bagatelle sokajy D-2 avy eo izy ary nilalao tao nandritra ny 3 taona nefa tamin’izany dia voaantso hatrany hanatevin-daharana ny ekipam-pirenena Malagasy latsaky ny 23 taona niatrika ny andiany faha-3 tamin’ny Lalaon’ny Frankofonia natao teto Madagascar. Tamin’io faha-23 taonany io ihany dia voaantso tao amin’ny Scorpion de Madagascar notantanan’i Ntsoa sy Hans Heiniger. ary Lanziz sy Me Abdou rainy i Menakely Ruphin. Mbola niaraka taminy daholo ireo mpilalao voatanisa tery aloha niampy an’i Nantal.

Ireo klioba nilalaovany tany La Réunion

3 taona  nisesy nitondra  ekipa niatrika lalao Afrikanina

Fijeriny ny kitra Malagasy ankehitriny

Tato ho ato dia hitako fa manomboka miverimberina ny fahombiazan’ny baolina kitra Malagasy fa manomboka mifoha amin’ny torimasony ireo tanora ka miakatra tsikelikely ny fahombiazana. Na izany aza dia tokony hampianatra tsara an’ireo mpilalaony ireo mpanazatra toa ahy. Tena mampiseho sy mampita ary manao fampiharana miaraka amin’izy ireo ka atao hita maso ireo zavatra atoro azy. Raha hanofana ny ekipan’ny Barean’i Madagasikara dia tsy handà izany aho nefa aleo aloha milamina fa vao 43  taona monja ny tenako ankehitriny, mbola misy ireo zokibe maro manana traikefa lavitra noho izaho. Izaho mbola vonona ny hianatra sy hampitombo hatrany ny traikefako aloha.

Tamin’ny ankapobeny dia tena nanampy ahy teo amin’ny fiainako ny nilalaovako baolina kitra, hoy i Menakely Ruphin, fa sady milalao no mahazo vola ihany koa fa efa asa mampifikitra amiko izy io. Nahitako tany maro koa ny nilomanosana tamin’ny baolina kitra, dia i Afrika Atsimo, Kenya, Namibie, Gabon, Mozambique, Nigeria, Egypte, Tunisie, Seychelles, Maurice, Zimbabwé, Ghana ary Frantsa.

Hafatra ho an’ny rehetra

Raha misy zaza na ray aman-dreny te hifampiresaka amiko ka hangataka torohevitra amin’ny filalaovana baolina kitra dia afaka manatona ahy mivantana izy ireo fa vonona ny hampianatra azy ireo ny tenako ary vonona ihany koa hampita ny traikefa hananako hibanjinana avoavo kokoa miaraka ny  fandrosoan’ny kitra Malagasy.

Marihina fa manambady ary niteraka lahy iray, Menakely Ricardo, i Menakely Ruphin izay teraka tany La Réunion ary milalao ao amin’ny ekipan’ny Fosa Juniors Tanà ankehitriny ka arahiny maso sy tarihany fatratra eo amin’izay filalaovany baolina izay. Dia ho hita eo fa tena kinendriny ny handehanan’io zanany io lavitra eo amin’ity sehatry ny baolina kitra ity.

 

Nanangona sy nandrindra : Ntsoavina Evariste

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fiatrehana ny fanadinam-panjakanaBetsaka ireo sekoly efa miditra ao anatin’ny famerenana

Volana vitsy sisa dia higadona indray ny fotoana hiatrehan’ny zaza Malagasy ireo karazana fanadinam-panjakana eto amintsika. Amin’ny volana jona ho avy io, ohatra, no hanomboka ny adina ara-panatanjahantena BEPC ka saika efa miomana amin’izany avokoa ny sekoly rehetra, indrindra fa ireo tsy miankina.

 

 Ho an’ny sekoly La Prime Anosibe manokana dia fantatra fa efa mijery ireo taranja tsy hain’ny mpianatra sisa izy ireo. Anisan’ireny ny taranja siantifika raha efa tapitra vita sy milamina avokoa ny taranja literera. Miditra amin’ny 6 ora maraina isan’andro avokoa ireo mpianatra hiatrika ny fanadinam-panjakana, arahin’ny fampitondrana azy ireo devoara any an-trano. Tsy mbola tapaka mihitsy ny fianarana tao amin’izy ireo na dia misy aza ny fitokonana etsy amin’ny kianjan’ny 13 mey. Ho azy ireo mantsy dia mianatra aloha no anjara andraikitra tokony hosahanin’ny mpianatra hatreto. Raha misy kosa mpanabe ao an-toerana tonga mamoaka mpianatra ao aminy dia vonona izy ireo ny hifampidinika amin’izy ireny.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Miantehitra amin’ny lazon’ady !

Mbola mahita lalan-kivoahana ihany ve ny fanjakana Rajaonarimampianina eo anatrehan’ny toe-draharaha ankehitriny ? Amin’ny lafiny iray tena mikoropaka sy tsy mahita izay hasiana ny tongony intsony, fa amin’ny lafiny ilany anefa dia tsikaritra ho midingin-drambo hatrany.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

CNaPS – FLM Nidina tany Betroka nanofana momba ny fiahiana ara-tsosialy

Nahazo fampiofanana avy amin'ny CNaPS ireo lehiben’ny sampandraharaha maro ny FLM Betroka. Taorian'ny fifanaraham-panaovan-tsonia teo amin'i Dr Rakotonirina David,

RTT

 

Tia Tanindranaza0 partages

Baolina kitra vehivavy Divison Elite 1 2018Nahazoam-bokatra indray ny andro faha-3

Nahazoam-bokatra indray ny andro faha-3 amin’ny baolina kitra vehivavy Division Elite 1 notontosaina tany amin’ny kianjan’ny Velodrôme Antsirabe omaly zoma 18 mey 2018.

Tia Tanindranaza0 partages

Famonoana ilay “surveillant”Mpianatra 3 no tena nidaroka mafy azy

Telo lahy no nohazavain’ny vadin’ny Surveillant an’ny Lisea Rabearivelo fa tena tompon’antoka amin’ny fahafatesan’ilay rangahy.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

AT2B 10 taona isika izaoHitohy anio sabotsy 19 mey ny fifaninanana basikety

Hitohy eny amin’ny kianja filalaovana basikety eny Andraisoro anio sabotsy 19 mey ny fifaninanana basikety tafiditra ao amin’ny hetsika Fety de Basket fanamarihan’ny fikambanana AT2B Andraisoro Tia

Tia Tanindranaza0 partages

Startup Weekend FianarantsoaHanome sehatra hatrany ny fandraharahana

Omaly zoma 18 mey no nampahafantarina tetsy amin’’ny EDBM (Economic Development Board of Madagascar) ilay hetsika maneran-tany “Startup Weekend” momba ny fandraharahana.

 Ho an’ny eto Madagasikara dia hotanterahina  any Fianarantsoa ao e-Atiala Andrainjato io hetsika io ny 25-26-27 mey ho avy izao. Nosafidian’ny mpikarakara manokana io faritany io noho izy resy kokoa amin’ny fandrosoana mihoatra amin’ny faritany hafa kanefa afaka misehatra ara-barotra sy maro olona manampahaizana. Fifaninanana famolavolana tetikasa hananganana orinasa  izay omanina mandritra ny 54 ora ary hovelabelarina ao anatin’ny 1 minitra monja ny startup. Araka izany dia hisy ireo mpitsara izay mpandraharaha matihanina, mpampiasa vola ary ireo mpiara-miombon’antoka amin’ny hetsika. 80 eo ireo manana tetikasa handray anjara amin’ny fifaninanana ary misy olona 8 isaky ny ekipa iray. Ilaina ny hetsika sahala amin’itony satria mampiroborobo ny sehatra tsy miankina. Rehefa vita mantsy ny fifidianana dia tsy ilay iray nahazo ny voalohany ihany no hojerena sy hotantanan’ny minisitera sy ireo mpiara-miombon’antoka fa ireo rehetra hita hoe manana tetikasa mitombina sy manome vahana kokoa ny fivelaran’ny fandraharahana. Araka izany dia hisy ny famoronan’asa ho teraka aorian’izao hetsika famolavolana tetikasa hananganana orinasa izao. Anisan’ny hahazo tombony amin’ity fifaninanana ity  ny  fandraharahana ataon’ny tanora, ny vehivavy ary ny any amin’ny tontolo ambanivohitra. Mila ampandrosoina mantsy ireo sehatra 3 ireo satria mbola marefo sy ankilabao izany eto Madagasikara. Araka izany dia hitodika amin’ny tontolo iainana, ny fambolena sy ny fiompiana, ny informatika ny votoatin-kevitry ny tetikasa  hovoizina amin’ity Startup Weekend Fianarantsoa ity.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

FitokonanaZAP 19 isa amin’ireo 1787 ihany no misy sekoly sahirana, hoy ny minisitera

Mihamitombo hatrany tato ho ato ireo mpianatra mandeha mitokona milanja sorabaventy manatevina ny tolon’ireo solombavambahoakan’ny fanovana 73 mianadahy etsy amin’ny kianjan’ny 13 mey. Anisany ireo mpianatry ny CEG avy any Ambatomirahavavy, Ambohimanarina ary Nanisana.

 

 Misy koa ireo tsy misy mampianatra fa mandeha mitokona ny mpampianatr’izy ireo. Raha ny fanambarana navoakan’ny minisiteran’ny fanabeazam-pirenena omaly anefa dia ZAP 19 isa amin’ireo 1787 manerana ny Nosy ihany no tena misy sekoly sahirana. Miasa an-tsakany sy an-davany ireo  DREN 22 miparitaka manerana ireo fari-piadidiam-pampianarana 114 manerana ny Nosy,  ny eo anivon’ny minisitera foibe, hoy izy ireo. Manaporofo izany fa mizotra an-tsakany sy an-davany ny fampianarana na dia eo aza ny fanelingelenana ateraky ny fitokonana. Notsiahivin’ity minisitera ity fa fotodrafitrasa maro no simba hatramin’ny nisian’ny fitokonana toy ny CEG sy lisea ao Ambatoria, any amin’ny distrikan’i Fenoarivo Atsinanana. Varavaram-pitaratra no simba, fitaovana vao avy napetaky ny FID tamin’ity taona 2018 ity. Toraka izany koa ny  tao amin’ity lisea Nanisana sy Jules Ferry. Nanambara hatrany moa ny minisitera fa efa tonga nifona tao amin’izy ireo ny lohandohan’ny mpisorona nitarika ny famotehana ary nanamafy fa tsy hamerina intsony.

 

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Diaspora Kristianina MalagasyNitondra fampaherezana ho an’ny firenena

Namoaka fanambarana ny avy amin’ny Diaspora Kristianina Malagasy na ny DKM, izay manana ny foibeny any Paris Frantsa manoloana ny toe-draharaha mafana sy ny olana mahazo ny firenena Malagasy amin’izao fotoana.

Hafatra sy fampaherezana ary fampisaintsainana miainga amin’ny teny ao anaty baiboly no mivoitra ao dia ny ao amin’ny Estera 8 :6 : « Fa hataoko ahoana no fijery ny loza hanjo ny fireneko ? Ary hataoko ahoana no fijery ny fandringanana ny havako » ; matio 12 :25 : « Hoy Jesosy, ho foana ny fanjakana rehetra izay miady an-trano, ary tsy haharitra ny tanàna rehetra rehetra, na ny trano izay miady an-trano » ; I Korintianina 14 :40 : Aoka ny zavatra rehetra hatao amin’ny fahamendrehana sy filaminana » ; Salamo 144 :15 : « Sambatra ny firenena izay tahaka izany, Eny, sambatra ny firenena izay manana an’i Jehovah ho Andriamaniny ». Salamo 97 :1-2/ 3 Jehovah no mpanjaka, aoka ho faly ny tany ; Aoka ho ravoravo ny nosy maro. Rahona sy haizim-pito no manodidina azy, fahamarinana sy fitsarana no fanorenan’ny seza fiandrianany”. Salamo 89:14: “Rariny sy fitsarana no fanorenan’ny seza fiandriananareo. Famindram-po sy FAHAMARINANA no mialoha ny tavanao”. Mino izahay fa ireo tenin’Andriamanitra ireo araka ny maha Disapora Kristianina anay dia hiasa mahery ao amin’ny firenentsika amin’izao fotoana, hoy ny  DKM. Andriamanitra dia marina ary izay mpanompo an’Andriamanitra dia tokony handeha amin’ny fahamarinana, ka ny Fiadanan’ny Tompo aminareo rehetra, hoy ny hafatra nosoniavin’ny Filohan’ny DKM Pasteur Docteur Raliterason Ravanona.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Miziriziry

Fa inona kay ilay tena mampiziriziry ?Efa tsy misy mpitia intsony anefa mbola mikiry.Fa inona loatra re no tena mahafatifaty ?Na ny fahefana hananana aza efa miha lo sy lany daty.

Mahery tokoa va re ny herin'ny vola sy ny seza ?

Ka na efa hitsingidina aza mbola mody mihevaheva.

Sao lahy mba hikarapoka, hitrosona  amin'ny tany.

Ka na ny mpanohana efa kely aza handatsa sy hanambany.

 

Fa raha miala moramora kay, mampaninona lehiretsy ?

Sa mbola betsaka ireo mila afenina, mbola misy hevi-petsy

Mbola handroba kely faramparany, hampiesona indraim-bava monja

Aoka lahy marina mafy fa migodàna anie ny fonja.

 

Ny hendry mody voky, ny adala manesika ihany

Tsy nandra akory ny Ntaolo raha nivolana an'izany.

Mba henoy ihany re ny feon'ny fieritreretana

Sao tara loatra ka ho vontom-panenenana.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Raharaha METMHitory ny fokonolona

Nanda tsy handray ireo taratasy fitarainana sy fitoriana nalefan’ireo mpandray fanasan’ny Tompo ao amin’ny METM Zoara Antohomadinika sy ny fokonolona ao an-toerana ilay rafitra farany nanankinana izany na ilay Soba komity.

 Hiroso amin’ny dingana avoavo kokoa ireo mpino sy fokonolona. Izay no nampahafantarina omaly tetsy Ambatobe mikasika ny raharaha fikatonan’ity fiangonan’ny misionera evanjelikan’ny teratany eto Madagasikara ity. Tsy ekena ny fampiatoana ny mpitandrina, Alain de Neri Andrianantenaina, amin’ny asany ary hakarina fitsarana ny raharaha, raha ny fampitam-baovao. Notsiahivina moa fa efa eo am-pelantanan’ireo fokonolona sy mpino ny porofo fa tsy ny mpitandrina no nanodinkodim-bola. Mangataka ny hanalana ny METM Zoara Antohomadinika ao anatin’ny METM foibe koa ireo fokonolona rehefa tsy misy azo ifanarahana satria dia manasoa ny fiarahamonina eny an-toerana ny fiangonana sady nampihena ireo tontakely, hoy izy ireo.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpanao politika mikendry sezaManomboka hita taratra indray

Tsy zava-baovao fa efa zary fomba fanao politika eto amintsika mihitsy ity mifamorivory amina toerana iray anaty vanim-potoam-pitolomana ity isaky ny misy hetsika mafampana toy izao ankehitriny izao.

 Samy milaza azy ho mikendry ny tombontsoam-pirenena daholo. Tato anatin’ny 5 taona izao dia ny fanorenana ifotony indray no malaza. Izay rehetra miteny dia samy milaza an’io laharam-pahamehana io daholo saingy ilay paika toa samy manana ary samy midongy te harahana. Na dia mihizingizina ho tsy mitady seza aza anefa izy ireny dia taratra amin’ny fomba firesany foana fa ao ambadika izay faniriana hitondra firenenana izay. Herinandro mahery izao, tsy tapaka nahenoana fivoriana tetsy amin’ny Le pavé Antaninarenina. Tsy olom-baovao ireo hita tao fa anisany ry Emile Ratefinanahary filohan’ny Olona hasin’ny tany na OHT, ny mpanao politika, Hery Raharisaina, ry zareo avy eo anivon’ny RMTF ary na ireo avy amin’ny antoko HVM koa aza dia voalaza fa efa nisy nahatonga solontena tao. Sady tsy TIM no tsy Mapar fa dia ho sakaizan’izay mpandresy eo ve ? Mety hisy fahagagana ve anefa hoe tsy misy mersenera ao anatin’izany ?

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fampihaonana ny filoha 4Manjavozavo ny vahaolana entiny

Fandaharam-potoanan-dry zareo avy eo anivon’ny komitin’ny fampihavanana malagasy na ny CFM ny hampihaona ireo mpitondra fanjakana miisa 4 teto amin’ny firenena izay heverina ho manana rohy amin’ny toe-draharaha ankehitriny.

 Eo ny filohan’ny tetezamita teo aloha, Andry Rajoelina, ny filoham-pirenena teo aloha, Marc Ravalomanana sy Didier Ratsiraka ary ny filoham-pirenena ankehitriny, Hery Rajaonarimampianina. Ny fanontaniana mipetraka anefa dia hoe hitondra inona io fampihaonana io ? Sao dia fisehosehoan’ity rafitra voatendry hampihavana ity fotsiny noho ilay izy voakiana matetika ho tsy mahavita raha ? Mifanipaka atsimo sy avaratra etsy an-kilan’izay ny fitakian’ireo depiote mpanohitra sy mpomba ny fitondrana. Ny an-daniny mitaky ny fialan’ny filoham-pirenena, ny an-kilany ny mifanohitra amin’izay. Manjavozavo tanteraka, araka izany, ny vahaolana entin’ity fihaonana ity.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Fikambanan’ny ben’ny tanàna kaominina ambanivohitra“Atsaharo ny ramatahora atao amin’ny depiote

Manatanteraka fivoriana mandritra ny roa andro eny Talatamaty ny fikambanan’ireo Ben’ny tanàna eny anivon’ny kaominina ambanivohitra nanomboka omaly, tarihin’ny filohany, Rado Razafindratsimba Ben’ny tanànan’ny kaominina Talatamaty.

 Anisan’ny nivoitra ny fangatahan’izy ireo ny amin’ny tokony hanajana ny zony. Anisan’ireny ny tokony handoavan’ny fitondram-panjakana ny fanampiana ho azy ireo, izay mitentina 12 tapitrisa Ar isan-taona. Hatramin’ny taona 2017 no ho mankaty anefa dia tsy mbola nahazo izany izy ireo. Miankina amin’ireny karazana fanampiana ireny anefa no hahafahan’ireo Ben’ny tanàna mampihodina ny fiainan’ireo mponina ao aminy, toy ny asa fanamboaran-dalana, ny ady amin’ny tsy fandriampahalemana izay tena mahazo vahana tokoa ankehitriny. Noresahin’izy ireo ihany koa ny ramatahora ataon’ireo solombavambahoaka toy ny fandrahonana. Manampy trotraka izany ny fitantanan’izy ireo ny vola tokony hotantanan’ny Ben’ny tanàna amin’ny alalan’ny CLD  mitentina 200 tapitrisa Ar  isan-taona isaky ny distrika iray. Nanambara moa Rado Razafindratsimba filohan’ny AMCRM ( Association des maires communes rurales de Madagascar) fa ny hisian’ny fampandrosoana marina eny anivon’ny kaominina no tena tanjona. Ny Ben’ny tanàna mantsy no tena mahalala ireo maharary ny vahoaka eny ifotony.  Nomarihiny manokana fa misy amin’ireo Ben’ny tanàna ambanivohitra  ihany koa no  tsy manana fiara ka  tokony homena satria voatery  mandeha dia an-tongotra an-kilometatra maro rehefa hikarakara zavatra. Miantso ny  amin’ny tokony hijeren’ny fitondram-panjakana azy ireo, araka izany, ny AMCRM. Mikasika ny tolona tanterahina eny amin’ny kianjan’ny 13 mey moa dia nanambara ny AMCRM fa malalaka amin’ny safidiny ny Ben’ny tanàna tsirairay saingy tsy mitondra ny anaran’ny fikambanana fotsiny  ny amin’izay fanapahan-kevitra na fanambarana hataony fa amin’ny anarany manokana ihany. Tsiahivina fa efa roa taona izao no nijoroan’ny fikambanana misy mpikambana hatrany amin’ny 400 isa.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Tolon’ny 13 meyNiavaka ny fidiran’ny TIM teny an-kianja

Ao anatin’ny heriny tanteraka ny antoko Tiako I Madagasikara na ny TIM amin’izao fotoana, indrindra ny tolona eny an-kianja misy ankehitriny.

 Maneho ny heriny hatrany ary mampiseho fa antoko matanjaka sy nijoro hatrany sy mafy na dia efa 15 taona aty aoriana aza. Somary niova fomba fiasa kely mba hoenti-maneho fa miaina sy velona ary vonona hatrany amin’ny raharaham-pirenena ny TIM. Miainga eny an-kianjan’i Behoririka mifanome toromarika amin’ny tolona atao eny amin’ny 13 mey hisorohana ny mety ho fanamaivanana na fandotoana ny antoko, ka niavaka tanteraka ny fahatongavany teny an-kianja omaly. Raha efa nanome ny toromarika efa hiainga teo amin’ny 13 mey ny depiote no nipoitra ny filaharam-be nialohavan’ny fiara niravaka sorabaventy, narahin’ny vahoaka maro be nitanjozotra. Mametraka hatrany ny maha tsy azo ihodivirana azy amin’ny raharaham-pirenena ny TIM, ary voaporofo izany eo amin’ny fomba fiasa sy ny fananana mpitarika tena mahafehy ny vahoaka sy ny firenena. Miainga amin’ny faharesen-dahatra ara-poto-kevitra ny fanohanana fa tsy olona tambazana ara-bola toy ny an’ny sasany, raha tsy hilaza afa tsy ny fanaon’ny HVM. Tsy sanatria hanenjehana be fahatany ny hafa na koa handokafana an-jambany fa tsy mba manakarama mersenera politika ny TIM, ka tsy ilay hilaozan’ny omby miahaka eo rehefa mafy ny ady, toy izao mahazo ny fitondrana ankehitriny izao. Maneho hatrany ny firaisan-kina amin’ny rehetra ny TIM sy ny Zanak’i Dada eo anatrehan’ny tolona iaraha-manana tahaka izao.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

RajaonarimampianinaNivoady tamin’ny doany, hoy i Tinoka Roberto

Tany Ambato Boeny ny filoha Hery Rajaonarimampianina nitokana fotodrafitrasa momba ny fahasalamana ary nandalo tao Madirovalo nihaona sy nihaino ny hetahetan’ny mponina, raha ny fampitam-baovao.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Depiote ho an’ny fanovana“Tsy haharava ny tolona ny teti-dratsinareo”

Vao maraina omaly, dia tonga mangingina nanatitra ny “mémoire en defense” na fiarovan-tenan’ny filoha manoloana ny fitoriana azy ny mpisolovava azy notronin’ny parelemantera mpanohana ny fitondrana.

Fikatsahana ra mandrika

Ny alakamisy alina dia nandeha ny fakam-baovao fa tamina tranon’olona teny Ambolokandrina nahavita “cocktail Molotov” miisa 15, ka nidina an-tsehatra teny ireo mpitandro ny filaminan’ny tolona eny an-kianja sy ny avy amin’ny briborintany faharoa ary ny Emmoreg, raha ny fanazavan’ny depiote Lanto Rakotomanga. Tratra ihany koa ilay mpanome vola ny “gros bras” teo Antanimbarinandriana. Mazava ho azy, fa nisy fikotrehana fanakorontanana na ra mandriaka mihitsy aza, saingy tsy nahomby ny teti-dratsy. Voatonona teny an-kianja moa ny anaran-dry Berija sy ry Jaona Elite ary ny filohan’ny fikambanana Zah Gasy Jean Navandahy Ratiarison ho ao ambadiky ny fanakaramana “gros bras” sy ny fanakorontanana. Niparitaka ihany koa ny resaka momba ny fizaram-bola nataona olona iray akaiky ny fitondrana teny Ambohitsorohitra, nitondra fiara tsy mataho-dalana miloko grénat. Nihaodihaody teny Ambohidahy moa i Jean Navadahy Ratiarison, izay nilaza fa nisy 8 lahy nidaroka, ka namoaka basy izy. Inona no tena anton-diany teny? Ary sao kosa noheverin’ireo olona teny ho nikasa hanao ratsy tokoa? Eo anatrehan’izany rehetra izany, dia mbola nivaivay ny hafatra ho an-dRajaonarimampianina, izay nilazan’i Lanto Rakotomanga fa efa betsaka ny fananany any andafy. Raha hendry ianao, dia mametra-pialana mialohan’ny hamoahan’ny HCC didy, ary aza miandry izany, fa tsy mivoaka velona eto ianao, fa mpanao ratsy, hoy ity depiote ity. Mitohy hatrany ny tolona, ary anio no hahafantarana bebe kokoa ny toromarika.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fivondronamben`ny antokoTsy tokony ho filoha intsony Rajaonarimampianina

In-dimy nandalo krizy goavana ny firenena Malagasy tato anatin`ny 46 taona. Miara-miaiky kosa ny rehetra fa tsy mipetraka araka izay tokony ho izy ny rafitra sy ny fitantanana misy eto amin`ny firenena amin`izao fotoana.

Tsy misy intsony, hoy ny fivondronamben`ny antoko mijoro ho an`ny fanarenana ifotony na Grand rassemblement pour la refondation de Madagascar, ny tokony hipetrahan`Atoa Rajaonarimampianina amin`ny toerany amin`ny maha filoha azy. Raha nisy mpitondra tena nandiso fanantenana sy tsy nahavita ny asany dia ny mpitondra ankehitriny, hoy hatrany ity fivondronamben`ny antoko ity. Niaraha-nahalala fa tamin`ity fitondrana ity dia tsy nitsahatra mihitsy ny findramam-bola nataon`ny fitondrana kanefa toy izao ny zava-misy. Tsy misy ny fampandrosoana mipaka any amin`ny sosialin`ny mponina fa fahantram-bahoaka indray no niseho. “Marary hatrany ifotony ny firenena dia avela fotsiny any ve ?”, hoy i Tabera Randriamanantsoa, filohan`ny antoko CRN, hany ka rariny raha haneho hatrany ny marary azy ny vahoaka. Manentana ny rehetra izy ireo hiaraka hiasa amin`ny fanovana ifotony sy ny fanorenana miainga amin`ny tsangan-kevitra sy fototra vaovao. Nambaran’izy ireo fa tohanany ny tolona tarihin`ireo solombavambahoaka 73 mianadahy mitolona ho amin`ny fanovana.

Marigny A.

Midi Madagasikara0 partages

Football-Cosafa Cup : Madagascar dans un groupe à sa portée !

La 18e édition du Cosafa Cup seniors aura lieu en Afrique du Sud, plus exactement dans la province de Limpopo. Cette édition 2018 regroupe pour la première fois les 14 nations de la zone, avec une première phase qui regroupe les huit nations moins bien classées au sein desquelles figure Madagascar.

Une surprise en fait lorsqu’on sait que le Lesotho (150e) et le Swaziland (131e) figurent dans le lot des exemptés de la première phase, alors que ces deux pays se trouvent loin derrière Madagascar qui est à la 114e place juste à une marche du Zimbabwe (113e) qui n’est autre que le tenant du titre du Cosafa Cup.

L’ogre sud-africain. Mais qu’importe puisque Madagascar aura à loisir, le temps de voir venir et de se préparer en conséquence, en vue des quarts de finale contre l’Afrique du Sud s’il parvient à terminer à la première place du groupe A.

Sur ce chapitre, les Barea auront au menu la Mozambique avant d’en découdre avec les Seychelles et en finir avec les Comores. Ce dernier match semble être le plus dur pour les protégés de Francklin Andriamanarivo si nos amis Comoriens viennent à Limpopo avec tous leurs expatriés.

L’Afrique du Sud et sa 72e place sur le plan mondial reste donc un des plus sérieux adversaires de Madagascar, mais comme les Bafana Bafana se servent de ce Cosafa Cup pour lancer dans l’aventure leur relève, le match ne s’annonce pas aussi compliqué comme le laisse supposer cet écart au classement FIFA.

Le groupe malgache qui ne comporte aucun joueur expatrié, ne manque pas pour autant de charme avec des jeunes joueurs truffés de talent dont la plupart, sont à leur premier match international tel Safidy d’Elgeco Plus ou de Patrick de l’Ajesaia, sans oublier Carlos revenu des Seychelles pour retrouver cette efficacité qui l’avait fuit une fois à Mahé et qui se positionne aujourd’hui comme la meilleure arme de l’artillerie offensive des Barea.

La délégation malgache conduite par le membre du comité exécutif de la FMF, Théo Rakotoarimino, quittera le pays le 25 mai avec un groupe de 26 personnes.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Un week-end de la Pentecôte bénéfique pour la vie nationale

A Madagascar, le religieux n’a jamais été très éloigné du fait politique. Ce week-end de la Pentecôte tombe à point nommé pour essayer de concilier les points de vue des protagonistes de cette crise politique qui dure depuis bientôt deux mois. Les positions sont pour le moment inconciliables, mais ces trois jours qui marquent une véritable trêve dans la vie politique, devraient permettre de faire diminuer cette pression néfaste pour tout le monde.

Un week-end de la Pentecôte bénéfique pour la vie nationale

Les manifestants de la place du 13 mai poursuivent leur objectif avec la même obstination qu’au premier jour. Ils sont galvanisés par des leaders charismatiques qui n’entendent pas se laisser manipuler. Leur volonté de changer les pratiques politiques est inébranlable. La HCC leur a déjà répondu favorablement à leur requête sur les lois électorales. Ils attendent maintenant qu’elle statue sur celle concernant la déchéance du président de la République. Ils n’ont pas l’intention de lâcher la pression. Aujourd’hui, ils ont appelé aujourd’hui à une démonstration de force encore plus impressionnante que d’habitude à Analakely. Ils le font pour empêcher tout accord conclu dans leur dos. Les médiateurs ont eu le tort de ne pas tenir compte de cette réalité. C’est avec sérénité que les « députés du changement » attendent la suite des événements. Pour ne pas se laisser berner par les gouvernants, ils ne cessent pas de dénoncer les manœuvres qui sont utilisées pour faire pencher la balance de la justice. Ces révélations ont été faites pour servir de garde-fous. Les juges constitutionnels vont donc pouvoir juger selon le droit et le droit uniquement. Ils vont pouvoir examiner sereinement les points de vue exposés par les deux parties. Leur décision sera rendue publique la semaine prochaine. Durant les trois jours de ce week-end de Pentecôte, ils vont pouvoir bien peser tous les arguments présentés. Le Saint-Esprit est descendu sur les apôtres. Il donnera l’inspiration nécessaire aux membres de la HCC.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Tratra nangalatra tanaty kaomisaria : Nadoboka am-ponja avy hatrany

Sasatry ny miaina sa mba te hitsidika an’Antanimora ? Lehilahy iray no nampidirina am-ponja avy hatrany, rehefa tratra, teo am-pangalarana môtô nipetraka teo an-tokotanin’ny … pôlisy tetsy Mahamasina.

Na ireo pôlisy aza gaga ny amin’ny fahasahian’ity ranamana iray ity. Noheveriny tokoa mantsy fa mipetra-potsiny tsy misy mpiambina ireny biraon’ny pôlisy na kaomisaria ireny, rehefa alina ny andro ka nampitsiry ny heviny hangalatra ilay môtô nipetraka tsara teo an-tokotany. Ny herinandro lasa teo iny no nisehoan’ity trangam-piarahamonina mahatalanjona ity tetsy amin’ny kaomisarian’ny boriborintany fahadimy tetsy Mahamasina. Tsy nisalasala mihitsy mantsy ity lehilahy iray ity nitsambikina ny tambohon’ny kaomisaria, tokony ho tamin’ny misasak’alina teo. Nitampify tao anaty haizina ny anao lahy no sady somokitra namaha ny lohan’ilay môtô tamin’ny alalan’ireo lakile maromaro teny an-tanany. Tamin’izay indrindra anefa izy no tra-tehaky ny pôlisy izay niambina io biraon’ny mpitandro filaminana io.

Tena fahasahiana mihoapampana ! Mampametra-panotaniana ny hoe, raha voavahany teo moa izany ilay môtô, dia taiza no navoakany ? Ny vavahady tsy maintsy misy miambina moa ilay izy tsy mety hatsambikina toy ny nidirany tao amin’ilay tokotany ? Araka ny fampitam-baovao azo dia tsy izy irery no niketrika ity  « mission impossible » ity fa nisy namany iray nijanona teny ivelan’ny tokotany, saingy nirifatra nitsoaka ity farany raha vao tazany fa tra-tehaka ilay namany. Efa eo am-pikarohana ity namany ity rahateo ireo mpitandro filaminana amin’izao fotoana izao. Ity lehilahy ity kosa, rehefa natolotra teny anivon’ny Fampanoavana dia nadoboka am-ponja avy hatrany. Eto dia mampahatsiahy ny eo anivon’ny pôlisim-pirenena, indrindra fa ho an’ireo izay mbola mikasa ny hanao toy ity ranamana ity,  fa « voasokajy ho faritra mena ny Kaomisaria indrindra ao anatin’ny toe-draharaha mafampàna misy eto amin’ny firenena izao, ary hentitra ny fepetra sy ny sazy ampiharina manoloana ny tranga tahaka itony ».

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Vohémar : Efa-mianaka notetitetehana tamin’ny antsy lava lela tao an-tranony

Nitrangana vono olona nahatsiravina indray tany Vohémar, afak’omaly alina, ka raim-pianakaviana iray no namoy ny ainy notetehin’ny antidahy nivahiny tao aminy. Naratra mafy kosa ny zanany roa ary ny vadiny izay mbola manaraka fitsaboana ao amin’ny hopitaly Salfa. Raha vao nitranga ny loza dia niantso vonjy ny niharam-boina, ka fotoana fohy taorian’izay dia tonga ny Fokonolona sy ny mpitandro filaminana. Rehefa nosamborin’ny Polisy ilay rangahy nahavanon-doza, dia nanohitra mafy an’ireo mpitandro filaminana sady nampiasa ny fitaovam-piadiana teny aminy, ka voatery nitifitra niaro tena ireto farany, ary maty lavon’ny bala ilay mpamono olona, raha ny fanazavana nomen’ny Kaomiseran’ny Polisy ao Vohémar, Atoa Tombozafy. Raha ny fanamarinam-baovao azo avy amin’ny mpitandro filaminana hatrany, dia avy any Ambohitsara distrikan’i Manakara ity lehilahy lehibe efa voky taona nititetika olona efa-mianaka ity. Araka ny fantatra, dia nilaozan’ny fiara iray hitondra azy ho any Sambava izy no nangataka nivahiny tao amin’ity fianakaviana ity. Tsy nisalasala nampiantrano an’ity lahiantitra nahonena ity ny tompon-trano, kanefa zava-doza no nitranga rehefa alina ny andro.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara0 partages

Les médiateurs sont venus, ont vu et n’ont pas convaincu

Les médiateurs internationaux sont repartis bredouilles. Ils n’ont pas réussi à dénouer cette crise qui est différente de celles rencontrées en Afrique. Ils sont arrivés avec une méthode qu’ils croyaient éprouvée : réunir les principaux acteurs politiques et les amener à un terrain d’entente débouchant sur un accord politique. Ils se sont heurtés à la réalité malgache. Le mouvement populaire qui a pris de plus d’ampleur, est non violent, et il a pu dénoncer toutes les tares d’un régime ayant agi à sa guise durant quatre ans. Cette contestation a une légitimité démocratique puisque ce sont des députés élus du peuple qui en ont pris la tête. Ces derniers ont voulu que tout se passe dans la légalité. Les différentes requêtes déposées à la HCC sont les instruments juridiques permettant de d’atteindre l’objectif voulu ; le départ du chef de l’Etat et l’organisation d’élections libres et démocratiques. La communauté internationale qui pensait voir un schéma de crise classique débouchant sur des affrontements, a déchanté et n’a pas réussi à débloquer la situation. Les médiateurs envoyés ont tablé sur la mise en place d’un accord entre les acteurs politiques et ont écarté les députés du changement. Il n’y a pas eu de consensus trouvé entre les chefs de file qu’ils ont réunis. Le cas malgache, s’il trouve un épilogue heureux, servira peut-être d’exemple sur le continent africain. Mais on n’en est pas encore là.  Les Malgaches ont retenu les leçons du passé et ils refusent les solutions imposées qui ne correspondent pas au contexte local. C’est l’instauration de véritables règles démocratiques que les citoyens veulent dans leur pays.

Sur le plan international, c’est la répression sanglante des manifestations palestiniennes par l’armée israélienne lundi dernier qui a provoqué l’indignation de la communauté internationale. Le gouvernement de Benyamin Netanyahou a assumé les actes de ses militaires qui ont tiré à balles réelles sur les hommes, les femmes et les enfants venus protester contre l’installation de l’ambassade américaine à Jérusalem. Forts du soutien des Américains, les conservateurs israéliens au pouvoir n’ont pas d’état d’âme et ont décidé d’utiliser ces moyens disproportionnés pour faire peur aux Palestiniens de la bande de Gaza. Lors d’une réunion du conseil de sécurité, l’état hébreu a été défendu par la représentante américaine qui « a loué la retenue de Tsahal lors de ces événements ». Tous les autres pays ont manifesté leur désapprobation devant l’attitude de l’armée israélienne.

Le retrait de l’accord nucléaire iranien par les Etats-Unis continue de perturber l’équilibre fragile du Proche Orient. Israël et l’Arabie Saoudite ne cachent pas leur satisfaction. Les pays européens ont décidé de soutenir l’accord conclu avec les Iraniens. Une réunion a eu lieu à Bruxelles où tous les chefs d’Etat étaient présents. Ces derniers ont réfléchi à la manière de renforcer les clauses de l’accord.

La Corée du Nord a menacé d’annuler la rencontre de son leader avec Donald Trump le 12        juin prochain après l’annonce de la tenue de manœuvres militaires conjointes américaines et sud-coréennes. Les porte-paroles des deux pays ont tenu à minimiser l’importance de ces exercices qui étaient prévus depuis de longue date. Les Nord-Coréens affirment qu’ils commencent à douter de la sincérité des Américains, après avoir vu l’attitude de ces derniers vis-à-vis de l’  Iran.

La crise malgache actuelle est différente de celles qu’a connues le pays. C’est une exigence de démocratie que les citoyens mettent en avant pour expliquer ce mouvement des « députés du changement ». Ces derniers refuseront tout accord fait sur leur dos. Ils veulent tourner le dos au passé et repartir sur des bases saines. Les médiateurs l’ont constaté et n’ont donc pas pu imposer leurs solutions. Les médiateurs sont venus, ils ont vu et ils n’ont pas convaincu.

Patrice RABE.

Midi Madagasikara0 partages

Pantekosta 2018 : Polisy 2271 no hahetsika eto Antananarivo

Toy ny fanaony isan-taona dia misy ny fandaminana napetraky ny Polisim-pirenena mba hitandroana ny filaminana sy ny fifamoivoizana mandritra ny fankalazana ny fetin’ny pantekosta. Fantatra ary fa polisy 4677 no hahetsika mandritra io fotoana io ka ny 2271 amin’izy ireo no hiandraikitra ny ato amin’ny faritanin’Antananarivo, 545 ny an’i Toamasina, 455 ho an’Antsiranana, 627 ny an’i Mahajanga, 572 ho an’i Fianarantsoa ary 307 ho an’iToliary. Nofidiana manokana ho lohahevitra hitondrana ny hetsika amin’ity taona ity ny hoe : “filaminana iaraha-misalahy, fisorohana ny loza mialoha“. Mba hahatanteraka izany dia tsy maintsy hisy ny fitandroana ny filaminana amin’ireo fidirana sy fivoahana ny tanàn-dehibe rehetra. Hambenana ireo toeram-panaovam-pety sy toeram-pivavahana mandritra ny herinandro masina sy ny alahady mba hahafahan’ny rehetra mifety am-pitoniana tsy misy ahiahy. Hojerena manokana ireo toeram-pitsangantsanganana izay andehanan’ny ankamaroan’ny olona rehefa alatsinain’ny Pantekosta.

Fandrindrana ny fifamoivoizana. Hiezaka ny Polisim-pirenena mba hanamaivanana araka izay tratra ny fikorianan’ny fifamoivoizana, na “fluidité de la circulation” an-tanan-dehibe. Hotandrovina ny filaminana amin’ny lalam-pirenena. Hanentana ireo mpampiasa lalàna mba hifanaja hisorohana ny loza sy hanamora ny famonjena na “évacuation” raha sanatria ka mitranga izany.  Manambara ny Polisim-pirenena fa  anisan’ny tsindriana mafy amin’izany ny fisorohana, kanefa raha sendra ny tsy azo anoharana dia tsy maintsy ho tonga amin’ny fanenjehana sy fanasaziana. Koa miantso ny rehetra ny Polisim-pirenena mba samy handray ihany koa ny fepetra manandrify azy. Hitandrina amin’ny fisotroana alikaola, ka hahalala onony.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

RN1 : Un mort et 12 blessés dans deux accidents de camion

On dirait que l’inattention a pris de l’ampleur ces derniers temps sur la RN1. Deux accidents graves de camion se sont produits sur cet axe cette semaine. La dernière en date était celui qui est survenu mercredi 16 mai vers 18 heures 30 minutes. Parti d’Analavory pour rejoindre Ankadinondry-Sakay, un camion de marque Mercedes Benz a fait plusieurs tonneaux après avoir fait une sortie de route au niveau du village d’Ambatofolaka (PK20+200) dans la commune rurale d’Alatsinainikely Bilan, une personne a été tuée sur le coup. Quatre autres ont été blessées. L’excès de vitesse aurait à l’origine de ce drame. En effet, le chauffeur est gardé à vue à la Brigade de la gendarmerie d’Analavory qui se charge de l’enquête.

Toujours sur la RN1 mais cette fois-ci, le drame a eu lieu le Mardi 15 mai. Vers 13 heures, un camion venant d’Imerintsiatosika en direction d’Antananarivo est entré en collision avec un taxi-brousse mini-bus de marque Mazda, affilié à la coopérative CONTRASMAR, roulant en sens inverse à Ambohidranomanga, commune rurale d’Ambatomirahavavy (PK21+600) suite au ballotage du premier véhicule. Le choc a blessé huit individus : les deux chauffeurs des deux véhicules et six passagers du taxi-brousse. Evacués d’urgence à l’hopital d’Arivonimamo, certains blessés ont dû être transférés dans la capitale.

T.M.  

Midi Madagasikara0 partages

Charbon de bois amélioré : 10 000 tonnes en vente en région Itasy et Analamanga

Le charbon de bois amélioré.

Les charbons améliorés- écologiques et économiques- commencent à être commercialisés dans les régions d’Analamanga et d’Itasy. Selon les promoteurs du projet AFIBERIA (Appui à la Filière Bois-Energie en Région Itasy et Analamanga), aucun prix fixe n’a été établi : il sera dicté au fur et à mesure par la loi de l’offre et de la demande.

Quartiers. Il est intéressant de noter que les charbons améliorés sont vendus de manière à être au plus près du public : les revendeurs habituels de charbon au niveau des quartiers ou encore « mpivarotra charbon ». Depuis le lancement de la commercialisation samedi dernier, pas moins de 19 points de vente sont localisés, pour ne citer que : Ankadindramamy, Mahazo, Andravoahangy, Ampasampito, Ankadimbahoaka, etc. Dans le cadre de ce projet, financé par l’Union européenne à hauteur de 1 850 000 d’euros, 1500 charbonniers ont été formés en matière de Technique de Carbonisation améliorée (TAC) et 3814 ménages sensibilisés directement à l’utilisation du charbon amélioré et une exploitation rationnelle du bois, en tant que source d’énergie. Le projet vise en effet à améliorer la productivité et la rentabilité de la filière bois-énergie dans la zone comprise entre Manjakandriana et Arivonimamo (ie : englobée dans les régions Analamanga et Itasy).

Atouts. Sur le plan pratique, le charbon de bois amélioré conçu par le projet AFIBERIA s’avère plus économique, donc plus rentable, financièrement comme écologiquement (réduction de l’exploitation forestière y afférente). De plus, il « salit » moins en occasionnant moins de déchets et de par sa carbonisation améliorée, les émanations qui en résultent sont moins nocives pour la santé humaine. Des atouts considérables, surtout quand nous savons que, plus de 80% des ménages malgaches optent encore pour l’utilisation du charbon de bois pour leur alimentation quotidienne, et que la consommation annuelle de bois énergie à Antananarivo est estimée à environ 150 000 tonnes et 140 000 tonnes pour le bois de chauffe. Par ailleurs, notons qu’AFIBERIA s’étale sur 5 ans et s’achèvera en mars 2019.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Eliana Bezaza : Contre l’exclusion

Eliana Bezaza du PSD.

La présidente nationale du parti PSD Eliana Bezaza s’insurge contre le fait que les candidats déclarés à la prochaine élection présidentielle soient exclus du processus de dialogue devant aboutir à la définition des règles du jeu qui vont régir cette consultation. « Il est inimaginable d’exclure ces candidats déclarés car ils sont directement concernés par le processus. », estime Eliana Bezaza.

Juridisme. Par rapport à la situation politique actuelle, la présidente du PSD dénonce tout juridisme qui ne fait qu’aggraver la situation. « Madagascar n’est pas un laboratoire où l’on expérimente des solutions non-adéquates au problème à résoudre. », déplore-t-elle. Eliana Bezaza rappelle en même temps la nécessité de responsabiliser les jeunes, raison pour laquelle le PSD a choisi comme slogan « Ambilay somain-jafy ».

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Pétanque – Sommet national : La 5e phase, ce week-end à Toamasina

Ce week-end de la pentecôte se disputera le championnat de Madagascar de pétanque 5e phase à Toamasina. Une occasion pour les boulistes de conforter leur place pour la grande finale. Une formule de compétition déjà contestée par bon nombre de participants l’année dernière. Pour le club Pétanque Ampitatafika Club (PAC), il va participer à cette phase avec trois équipes dont les récents vainqueurs à savoir Rams et Taratra de l’Open International de Dakar. Les Tafita-Lavakely, Guy Kely-Ando seront également de la partie.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

An-trano lodge Nanisana : Place à une soirée intimiste avec Rija Ramanantoanina

Rija Ramanantoanina retrouvera ses fans des premières heures dans le cadre intimiste de An-trano lodge ce vendredi.

Il n’a pas encore fini de nous étonner ! 30 ans d’amour et de partage mais surtout 30 ans de bonnes musiques, mais toujours la même passion qu’à ses débuts. C’est ce qui explique probablement l’engouement des mélomanes pour Rija Ramanantoanina, car bien sûr, c’est de lui dont il est question. Après son grand succès au Palais des sports au début du mois, le crooner nous revient sur le devant de la scène. Cette fois, dans un cadre très intimiste et convivial, comme les aiment les fans des premières heures. Ce vendredi 25 mai, c’est à An-trano lodge Nanisana qu’il attend ses inconditionnels, autour d’un buffet gastronomique. Il entonnera pour l’occasion, toutes les chansons qui ont fait vibrer ses fans. Réserver est vivement conseillé. Les places sont limitées.Mahetsaka

Midi Madagasikara0 partages

Formation professionnelle : Le centre Fanantenana se dote d’un lycée technique

Des enfants du niveau jardin d’enfants défilant lors de la cérémonie d’inauguration du lycée technique de l’Akany Fanantenana.

Permettre aux enfants issus des familles défavorisées de bénéficier de formation technique et professionnelle adéquate pour les aider à mieux faire face au monde professionnel. Leur permettre également de faciliter l’accès au marché du travail, tels ont été les objectifs qui ont motivé les efforts menés par le centre Fanantenana, en collaboration avec l’association Les enfants de Belgique, dans la construction d’un lycée technique. Une initiative qui a été la suite d’environ quinze années d’efforts dans la prise en charge des enfants vulnérables des familles en difficultés. Familles dont les enfants ne peuvent pas continuer leurs études à cause de la pauvreté ou du manque de motivation. Disposant de trois modules de formation: ouvrage métallique, art et ouvrage bois et bâtiment, le lycée technique entend être «une solution durable pour le développement de la couche défavorisée». Ce, en fournissant des formations de qualité à environ 90 participants pour la première année de formation (2018-2019). Il convient par ailleurs de noter que le lycée technique voudrait garder le nombre maximal de 90 élèves à raison de 15 élèves de moins de seize ans par division de formation. Ladite formation qui s’étale «jusqu’à trois ans» selon Malala Harisoa Rasata Clarisse, directeur fondateur de l’Akany Fanantenana. L’éducation est une arme et les responsables des deux associations (association des enfants de Belgique et association pour les enfants de l’espoir) ont compris en maximisant leurs efforts , donnant aux enfants issus des familles défavorisées du fokontany Morarano Malavola, la chance de bénéficier de formation répondant aux besoins socio-économiques actuels.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Rugby : 3FAI et le Malagasy Rugby main dans la main

Le président du M.R, Marcel Rakotomalala et Alain Rakotonirina, président du TAM, hier à Ankorondrano.

Le club 3FAI rejoindra les autres formations la saison prochaine à la compétition fédérale.

Un nouveau pas franchi. La crise qui secoue le rugby malgache depuis 2016 est sur le point de se dénouer. Des clubs qui ont joué au Championnat d’Analamanga au Malacam ont décidé de revenir à la compétition fédérale. Il s’agit du TAM Anosibe et TF Anatihazo, d’autres sont attendus dont 3FAI pour la saison prochaine.

Dans le cadre de la célébration du 35e anniversaire du club 3F Ambalavao Isotry, Malagasy Rugby par le biais de son président, Marcel Rakotomalala, a donné son parrainage au tournoi. « Les clubs participant au tournoi doivent faire une lettre d’engagement et effectuer leur nouvelle affiliation au sein du M.R», a indiqué Marcel Rakotomalala.

Après la rencontre d’hier au siège du M.R à Ankorondrano, une convention tripartite a été signée entre Marcel Rakotomalala, président du Malagasy Rugby, Raissa Razaivola présidente de 3FAI et Alain Rakotonirina, président du TAM Anosibe et l’un des candidats lors de l’Assemblée générale élective du M.R en 2016.

6 millions ariary. Le club 3FAI rejoindra les autres formations la saison prochaine à la compétition fédérale. Demain dimanche à Mahamasina, la première rencontre verra la confrontation entre US Ankadifotsy et TF Anatihazo. L’autre affiche opposera FT Manjakaray au Tam Anosibe. « Ce 35e anniversaire se doit d’être célébré dignement. 3FAI est l’une des plus anciennes équipes de rugby malgache. Au-delà des querelles, on va prouver que le rugby est un vecteur de réconciliation. L’objectif du tournoi est aussi d’aider les clubs aussi bien financièrement que techniquement », a fait savoir Raissa Razaivola, présidente du club. La finale de ce tournoi se tiendra le 3 juin toujours à Mahamasina. L’équipe championne empochera la somme de quatre millions d’Ariary contre deux millions d’Ariary pour la finaliste.

Calendrier

11:00 – FBA contre Hiza 17.

13:00 – TFA Anatihazo contre USA Ankadifotsy.

15:00 – FTM Manjakaray contre Tam Anosibe.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Antsahamanitra : Retour en flamme de Ndondolah sy Tahiry

Passer un lundi de pentecôte mémorable au cœur de la capitale? C’est possible! Profitant au maximum de son passage dans la Grande île, Tahiry compte enflammer tout Antsahamanitra. Suite au succès à demi-mesure au Palais des sports, le duo Ndondolah sy Tahiry remettent la couche. Cette fois, Syrila et Melky seront les invités d’honneur pour passer un lundi de pentecôte des plus mémorables. D’après Ndondolah, « cette rencontre sera encore plus chaude que celle de la dernière fois, car nos amis artistes nous prêteront mains fortes». Un spectacle qui s’annonce prometteur si l’on se fie à tout ce beau monde, avec la participation de Lucia, Christina et Miora. Pas moins de 5 h de show attendent le public.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Week-end de la Pentecôte : La vitesse et l’alcool, les deux principales causes d’accidents de la circu...

Dès hier soir et jusqu’au lundi de Pentecôte, le flux d’automobilistes et d’usagers de la route est particulièrement important aussi bien sur les routes nationales que dans la capitale. Une grande affluence qui n’est pas à l’abri des risques d’accidents de la circulation. La vitesse et l’alcool constituent les deux principaux facteurs augmentant les risques d’accidents de la circulation. Pouvant parfois être interdépendants dans la mesure où, le second peut être à l’origine du premier, ces deux facteurs se placent devant les défaillances techniques, à l’origine des accidents de la circulation.

Alcootest. Durant ce week-end de trois jours de la Pentecôte, les milliers d’éléments de la force de l’ordre déployés sur le terrain(environ 2000 dans la Région Analamanga ) notamment au niveau des principaux sites très fréquentés, et les milliers d’autres sur les routes nationales et dans les autres villes des provinces, ne badineront pas avec la loi. Outre leurs missions d’assurer la fluidité de la circulation et de maintenir l’ordre et la sécurité autour des édifices religieux, les comportements sur les routes ne manqueront pas d’être observés particulièrement s. En effet, à chaque période de fête, il n’est pas rare de voir des cas d’accidents de la circulation impliquant un état d’ébriété plus ou moins avancé du ou des conducteurs, souvent associé à une vitesse excessive dont l’issue tragique brise des vies. Les contrôles d’alcoolémie chez les conducteurs de véhicules ont permis par le passé, de limiter les risques. Les gendarmes et policiers les utiliseront de manière beaucoup plus fréquente durant ce week-end. Avis donc aux conducteurs portés sur la bouteille : Il suffit de deux verres d’alcool pour que l’alcootest soit « positif ». Et il n’est pas nécessaire que le conducteur présente des signes d’ébriété pour être sanctionné. Seul le taux d’alcoolémie affiché sur l’éthylotest compte. Au-delà de 0,5g d’alcool par litre de sang (soit 0,25mg d’alcool par litre d’air expiré en soufflant dans le dispositif), l’automobiliste est en situation d’infraction.

Dans les médias, les sensibilisations se multiplient sur ce volet du comportement à risque des automobilistes. Le message reste inchangé : « celui qui boit ne doit en aucun cas, prendre  le volant ».

Hanitra R.