Les actualités Malgaches du Samedi 19 Janvier 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara7 partages

Salon de la Chine : Une première édition lancée les 22 et 23 février à Antaninarenina

« My Evento » a présenté aux médias le premier Salon de la Chine.

Mettre en valeur les produits « made in China ». C’est l’objectif de « My Evento », qui organise le premier Salon de la Chine les 22 et 23 février prochain  à l’hôtel Le Pavé Antaninarenina. Cette entité organisatrice est déjà connue pour avoir initié le Salon de la lingerie et de la parfumerie, en 2018. « Les produits chinois sont souvent mal jugés, mais beaucoup de consommateurs savent déjà que la Chine peut proposer des produits de très bonne qualité. Nous voulons donc aider le public malgache à mieux connaître la Chine, son histoire, ses cultures et bien évidemment, ses produits. Diverses activités ludiques ainsi que des animations seront également proposées, aussi bien pour les visiteurs que pour les exposants. Des démonstrations d’arts martiaux, de gastronomie, de danses traditionnelles, de costumes, etc. sont au programme de l’événement », a indiqué Tsilavina Randriamahandrinirina, représentant de « My Evento », lors d’une conférence de presse organisé cette semaine.

Large potentiel. Selon les organisateurs, les visiteurs seront ciblés, mais seront également nombreux. Cela dans le dessein de permettre aux participants d’affirmer, en un minimum de temps, leur présence sur le marché, et également de présenter des produits et services, de convaincre les futurs clients et de développer leurs chiffres d’affaires. « Des stands équipés sont à la disposition de tous les exposants, offrant ainsi des coûts réduits et une logistique de qualité, ce qui fait de cette manifestation le moins cher et le plus rentable dans sa catégorie. En outre, la sécurité dans la salle d’exposition est assurée par l’établissement. La salle est munie de caméra de surveillance », a indiqué Vololonajaina Andrify Alexia, responsable de la Communication auprès de « My Evento ». Du côté des visiteurs, l’entrée au Salon de la Chine est gratuite, d’après ses explications. Chaussures et habillement, maroquinerie, bijoux, produits cosmétiques, produits électroménagers, technologies digitales, voyages, etc. presque toutes les offres qui font la renommée de la Chine seront au rendez-vous, d’après « My Evento ».

Antsa R.

Midi Madagasikara2 partages

Assise nationale sur l’EPQ : 13 recommandations soulevées

Ces participants espèrent la réalisation et l’application de toutes ces recommandations.

Rideau sur les trois jours d’assise concernant l’Education physique de Qualité (EPQ) à l’Hôtel Asia Africa à Ivato, jeudi. La cérémonie de clôture a vu la présence de deux ministres concernés, Faratiana Tsihoara, en charge de la Jeunesse et des Sports et d’Horace Gatien de l’Education nationale. Les deux ministres qui ont tous jugé important la mise en place d’une EPQ.

Ils étaient plus de 200 participants à se concerter pendant ces trois jours. Treize recommandations ont été sorties lors de cette assise réunissant tous les acteurs de l’éducation physique entre autre les professeurs d’EPS, les journalistes, les médecins, les responsables techniques au sein des fédérations sportives, les Académiciens sortants de l’ANS et bien d’autres. Ces participants espèrent la réalisation et l’application de toutes ces recommandations. Un constat a été fait comme quoi le manque de professeur qualifié dans l’éducation physique et les infrastructures posent un souci. Il est à signaler que cette assise fait suite à la 1re édition de la conférence des experts sur la mise en place en Afrique de l’éducation physique de qualité et du plan d’action de Kazan (PAK). L’Éducation physique de Qualité (EPQ) est un apprentissage actif, inclusif et mutuel. Un programme d’EPQ adapté encourage les étudiants dans le développement de leurs compétences physiques, sociales et émotionnelles, pour qu’ils deviennent des citoyens ayant confiance en eux et socialement responsables. L’enseignement d’une Éducation physique de Qualité est considéré comme une priorité dans deux domaines d’action principaux (I.3 et II.3) du Plan d’Action de Kazan, adopté le 15 juillet 2017 par la sixième Conférence internationale des ministres et hauts fonctionnaires responsables de l’éducation physique et du sport (MINEPS VI). Au mois de juin, Madagascar accueillera la réunion ministérielle. Cette conférence qui durera trois est organisée par le gouvernement malgache, en partenariat avec l’UNESCO, l’Union africaine et le Conseil International pour l’Education physique et la Science du Sport (CIEPSS). Selon le ministre des Sports, les recommandations de cette assise sera transmise à son successeur pour qu’on puisse apporter un changement dans l’éducation physique de qualité.

T.H

Midi Madagasikara2 partages

‘Alliance Voahary Gasy’ : Ndranto Razakamanarina, reconduit PCA

Le PCA de l’AVG Ndranto Razakamanarina, est reconduit pour un 2e mandat.

Cette plateforme a adressé une lettre ouverte au nouveau Président de la République à l’issue de son assemblée générale.

L’organisation de la société civile œuvrant pour l’environnement, ‘Alliance Voahary Gasy’, a effectué une assemblée générale, deux jours durant, à l’hôtel le Grand Mellis à Analakely. A cette occasion, les membres de l’AVG ont renouvelé leur confiance en Ndrantomahefa Razakamanarina, en tant que Président du Conseil d’Administration de cette organisation et Tsialoninarivo Rahajary en tant que vice-président. Ils ont déjà officié sur ces postes lors du premier mandat. Concernant les membres du Conseil d’administration, Tiana Andriamanana de l’ONG assure le secrétariat, Voahary Salama, représenté par Nirina Rasoaharilala, est le trésorier. Par contre, Njaka Andriantefiarinesy, le président de l’Association des Journalistes en Environnement, Claude Fanohiza de la Fondation Tany Meva et Herilala Randriamahazo de l’ONG Ankoay, constituent les conseillers.

Bonne gouvernance. Entre temps, deux autres nouveaux membres ont rejoint l’’Alliance Voahary Gasy’. Il s’agit notamment de FEKRITAMA et de FAFITO FLM. Cette plateforme regroupe ainsi trente organisations. Par ailleurs, le PCA de l’’Alliance Voahary Gasy’ a adressé une lettre ouverte au nouveau Président de la République. En premier lieu, l’AVG sollicite le Chef de l’Etat de veiller à la bonne gouvernance des ressources naturelles à Madagascar en fonction des pouvoirs qui lui sont conférés, de ne les exploiter que pour les intérêts suprêmes des Citoyens Malagasy, pour la génération actuelle et surtout pour celle du futur. En outre, cette plateforme remercie tous les Hauts Fonctionnaires de l’Etat élus et nommés, le Secteur Privé et surtout les Communautés de base qui ont collaboré avec elle pour une bonne gouvernance environnementale. Elle fait appel ainsi aux hauts Fonctionnaires de l’Etat et membres du Gouvernement qui sont engagés dans les différentes négociations, de montrer l’exemple dans le respect des lois et des principes, tout en interpellant les élus et autorités locales de veiller à la bonne gouvernance des ressources naturelles, car tous les délits et crimes contre les ressources naturelles se passent sous leurs yeux.

Force de proposition. Par ailleurs, l’AVG fait appel à tous les citoyens malgaches de suivre de près les situations locales de bonne gouvernance des ressources naturelles tels que les forêts, les ressources en eau ; les ressources naturelles non-renouvelables, les ressources halieutiques et marines. Ils peuvent travailler de près avec les Organisations de la Société Civile (OSC) régionales et nationales en cas de doutes et si besoin. Et enfin, « les OSC ont pour vocation de veiller sur les intérêts suprêmes de l’Etat et des communautés et sont de force de propositions. En ce sens, elles travaillent en collaboration avec l’Etat, mais néanmoins, peuvent, dans le cas contraire, s’insurger pour l’intérêt de Madagascar », a conclu Ndranto Razakamanarina.

Navalona R.

Midi Madagasikara1 partages

Système de santé publique : Grogne des usagers face aux mauvaises qualités de service

Un centre hospitalier universitaire de la Capitale.

Comme dans tous les domaines administratifs, la notion de service public est toujours suivie des qualificatifs tels que mauvais, déplorables, ne répondant pas aux attentes et besoins des usagers lorsqu’elle est transposée dans la santé publique.

Les faits ne sont plus nouveaux pour ceux qui le savent ou encore pour ceux qui en ont déjà vécu. La qualité de service  au niveau des hôpitaux ou centres de santé publique malgache laisse à désirer. Tous les ans, l’on observe des plaintes venant de patients et/ou de leurs familles qui ne cachent pas leurs dégoûts quant aux services qu’ils qualifient de « déplorables« . Comme en témoigne Koto, un usager d’un centre hospitalier universitaire de la Capitale qui a préféré taire son nom, sur lesdits services. « Tout va mal auprès de ce centre hospitalier. Et cela commence avec la lenteur des agents au niveau de l’accueil » a lancé notre interlocuteur. Ce dernier de renchérir « les infirmières sont financièrement démotivées, c’est pour cela qu’elles soutirent de l’argent auprès des patients et de leurs familles« . Noro, une mère de famille d’appuyer ce propos.  » Les agents auprès de cet établissement ne semblent pas être satisfaits de leurs conditions de travail. Et cela se reflète sur leur manière de travailler. Ils ne sont pas accueillants  » s’est lamentée la mère de famille. Avant de déplorer la corruption qui y règne. « Je suis obligée de payer en sus les agents de cet établissement pour bénéficier des soins adéquats et pour bénéficier d’un semblant de service de bonne qualité » a-t-elle rétorqué. Des faits que l’on retrouve presque partout dans la Grande  île si l’on se limite à la question de gestion d’établissement de santé publique. Des situations que des familles doivent également vivre en plus des difficultés auxquelles elles doivent déjà faire face avec l’hospitalisation de leur proche.

Priorités. Les discussions auprès de quelques médecins travaillant dans le domaine de la santé publique  font savoir que l’origine des mauvaises qualités de service viendrait des conditions de travail du personnel de santé. « Les agents sont en retard et ne sont pas motivés dans ce qu’ils font » a lancé Randria (nom d’emprunt) médecin auprès d’un centre hospitalier universitaire d’Antananarivo. Le médecin – qui a préféré taire son nom par  peur de se voir sanctionné  – d’avancer  » leurs salaires ne leur permettent pas de survivre, autrement dit, leurs salaires ne s’approprient pas aux services et au travail effectués. C’est la raison pour laquelle, la plupart des médecins, des sages-femmes, des infirmières travaillent de plus en plus auprès des cliniques privées. Une façon pour eux d’arrondir leur fin du mois ». « La recrudescence de la corruption serait également l’une des conséquences directes de ces  mauvaises conditions de vie de ces  agents de la santé publique » a renchéri le médecin. Avant de noter que « l’établissement a été victime de mauvaise gestion de la part des responsables qui se sont succédé « . Si l’accès aux services de santé de qualité et répondant aux besoins des usagers, à moindre coût est l’esprit même de la couverture santé universelle. On est encore loin du compte pour les Malgaches qui doivent payer des fortunes pour jouir d’un certain niveau de service auprès des hôpitaux et centres de santé publics du pays. Une pratique qui ne diffère pas beaucoup de ce qui se fait auprès des centres de santé privés.

José Belalahy

Midi Madagasikara1 partages

Halatra taribin’ny Jirama Volobe : Tratra izy roa lahy isan’ny anaty tambajotra

Antony roa no miteraka ny delestazy lavareny eto Toamasina, raha ny fanazavana voaray avy amin’ny Jirama Toamasina. Eo aloha ny tsy fahampian’ny solika manodina ireo milina mpamokatra herinaratra noho ny resaka ara-bolan’ny Jirama.  Eo ihany koa anefa ny halatra tariby, satria ny tariby mpitondra herinaratra Volobe – Toamasina renivohitra mihitsy no misy malagalatra, nefa i Volobe sy ny 06MW vokarany izao no mampihena ny ora fanaovan’ny Jirama delestazy eto Toamasina. Nanomboka ny zoma sy ny alahady teo anefa dia tariby mirefy 950m no very nisy nangalatra ka niteraka hamafin’ny delestazy teto Toamasina ny fahatapahan’ny famatsian’i Volobe an’i Toamasina renivohitra. Efa tafaverina ny famatsian’i Volobe an’i Toamasina renivohitra izao ka hivadika ny maraina indray ny fomba fanaovana ny delestazy ara-tsolika, ka hifandimby tapaka manomboka amin’ny 05 ora maraina hatramin’ny 01 ora ny herinaratra amin’ireo faritra efatra efa notsongain’ny Jirama. Izany hoe adiny roa isan’andro izany ny fahatapahana eto Toamasina manomboka izao ifandimbiasan’ireo faritra efatra ireo manomboka androany. Ankilan’izany dia nanao ezaka ny Jirama sy ny Zandrimariam-pirenena Toamasina nikaroka ireo andian-jiolahy mpangalatra taribin’ny Jirama ny faran’ny herinandro teo io, ka ny roa tamin’izy ireo no tratra ambodiomby teo am-pibatana ilay tariby avy nangalarina, mponina ao Vohitsara sy Antananambo Toamasina II izy roa lahy tratra ireto. Raha nanontaniana izy roa lahy dia maromaro izy ireo no ekipa iray, ka hamidin’izy ireo amin’ny mpividy avy any Antananarivo 2.000 ariary ny kilao amin’ireto tariby vita amin’ny viraty ireto. Araka ny fanazavan’ny tale misahana ny fananan’ny Jirama sy ny fitantanan-draharaham-panjakana eo anivon’ny orinasa, Atoa Koto Roger, dia mitentina 100 tapitrisa ariary ny fatiantoky ny Jirama tamin’izao fahaverezana tariby vita amin’ny Viraty izao, ary mitentina 87 tapitrisa ariary isan’andro ny fatiantoka tamin’ny famokarana sy ny varotra tao anatin’izany. Raha ny 14 taona efa niadivan’ny Jirama Toamasina tamin’izao halatra tariby viraty izao dia efa kilometatra maromaro izany no very, ary efa amina miliara ariary ny fatiantoka. Manginy fotsiny ny fitarainan’ny mpanjifa sy ny mponina. Ankoatra izay, mbola misy am-polony izany ireo tambajotra mpiara-miasa amin’ireto andian-jiolahy tratra ireto, ka mbola mitohy ny fikarohana sy ny fanadihadiana hiarahan’ny Jirama sy ny Zandary.

Malala Didier

Midi Madagasikara1 partages

Kidnapping à Antsiranana : Houssen Zavarhoussen sauvé par les Forces de l’ordre

Fin de calvaire pour Houssen Zavarhoussen Habid. Cet opérateur « Karana » propriétaire de la société « Kintana » à Antsiranana a recouvré la liberté hier après avoir été séquestré par ses ravisseurs depuis lundi 14 janvier, jour de son enlèvement. Hier, après-midi, il a été sauvé par les forces de l’ordre dans le « Fokontany » de Mahatsara, dans la ville d’Antsiranana. Cette opération  a été rendue possible grâce aux renseignements reçus par la Gendarmerie. Hier matin, le commandant de la compagnie d’Antsiranana a reçu une information indiquant que cet opérateur était séquestré dans ce quartier. Du coup, des gendarmes, des policiers, et des militaires ont encerclé les lieux. Ayant repéré la manœuvre des forces de l’ordre dont une partie est sortie de la mer, les ravisseurs ont pris la fuite  en laissant derrière eux leur otage. Ainsi, Navazhoussen a été libéré sans aucun accrochage ni paiement de rançon. Il a été remis à sa famille. Quoi qu’il en soit, la recherche des malfaiteurs continue. Il est à signaler que dans cette opération, des éléments de la Marine nationale ont été également mobilisés. On rappelle que le lundi 14 janvier vers 19 heures 30, trois individus armés ont kidnappé ce propriétaire de quincaillerie à Antsiranana devant son domicile au moment où il s’apprêtait à rentrer chez lui avec  son chauffeur et ses deux enfants.

TM\DR

Madagate1 partages

Madagascar. Il était une Foi exclue de la laïcité de l’État...

Mais quelle mouche a donc piqué Jean Eric Rakotoarisoa, président de la Haute cour constitutionnelle – HCC de Madagascar, pour s’être embarqué dans une précision qui n’avait vraiment pas eu lieu d’être mais qui a créé une polémique comme pas possible ?

Le 11 janvier 2019, ce 8ème président de la HCC a balancé, sans aucune explication, à la radio nationale RNM : « Il n’y aura pas de messe ni de Bible pour respecter le principe de la laïcité de l’État ». Il a oublié que les auditeurs malgaches répartis sur quelque 587.000 m², ainsi que d’autres, vivant outre-océan, n’ont rien compris ou, plus exactement, ont compris à moitié, donc de travers, ce qui a amené à toutes sortes d’interprétations vraiment impossibles. Intentionnelles ou non. Face au bordel engendré par cette déclaration inutile dont seuls les suppôts de Satan ont le secret, Jean-Eric Rakotoarisoa, le 15 janvier 2019, a été obligé de donner un semblant de cours de constitutionnalité pour les nuls, en récitant l’article 2 de la Constitution de la IVème république. Ce qu’il aurait dû faire à la suite de sa déclaration à chaud à la RNM. De quoi s’agit-il ?

Article 2 de la Constitution de la IVème république de Madagascar : « L’État affirme sa neutralité à l’égard des différentes religions. La laïcité de la République repose sur le principe de la séparation des affaires de l’État et des institutions religieuses et de leurs représentants. L’État et les institutions religieuses s’interdisent toute immixtion dans leurs domaines respectifs. Aucun chef d’institution ni membre de Gouvernement ne peut faire partie des instances dirigeantes d’une Institution religieuse, sous peine d’être déchu par la Haute Cour Constitutionnelle ou d’être démis d’office de son mandat ou de sa fonction ».

Dans sa démarche de vouloir rattraper ses conneries pures, s’étant posé comme le diablotin constitutionnel au service de celui qui l’a fait roitelet d’Ambohidahy (en février 2014) -vous vous souvenez du diabolique pacte de responsabilité mort-né de 2015 pour sauver le soldat Hery ?-, Jean Eric Le-pas-magnifique a effectué la même démarche de son prédécesseur, Jean Michel Rajaonarivony, qui, lui, n’a pas eu besoin d’attirer l’attention sur lui pour faire respecter le retour cette laïcité de l’État. Car nul n’est censé ignoré la loi. En effet, le 25 janvier 2014, le candidat élu, Hery Rajaonarimampianina, la main droite levée, a prêté serment sur une feuille de papier où était rédigé le texte suivant, inscrit au 2èmealinéa de l’article 48 de l’actuelle Constitution malagasy :

« Eto anatrehan'Andriamanitra Andriananahary sy ny Firenena ary ny Vahoaka,

mianiana aho fa hanantanteraka an-tsakany sy an-davany ary amim-pahamarinana ny andraikitra lehibe maha-Filohan'ny Firenena Malagasy ahy.

Mianiana aho fa hampiasa ny fahefana natolotra ahy ary hanokana ny heriko rehetra hiarovana sy hanamafisana ny firaisam- pirenena sy ny zon'olombelona.

Mianiana aho fa hanaja sy hitandrina toy ny anakandriamaso ny Lalàmpanorenana sy ny lalàm-panjakana, hikatsaka hatrany ny soa ho an'ny Vahoaka malagasy tsy ankanavaka ».

TRADUCTION

Devant le Dieu créateur de l’Univers et la Nation ainsi que le peuple, je jure d’accomplir pleinement et entièrement, mais aussi d’une manière juste, mes hautes responsabilités de Président de la Nation malagasy. Je jure d’utiliser les pouvoirs qui me sont conférés pour me consacrer toutes mes forces à la défense et raffermissement de l’Unité nationale et des Droits de l’Homme. Je jure de respecter la Constitution et les lois de l’État et d’y veiller comme à la prunelle de mes yeux, ainsi que d’œuvrer sans relâche au bien-être du peuple malagasy sans exception.

Plus haut, j’avais écrit « le retour de la laïcité ». Pourquoi ? Voici l’histoire.

Le 16 décembre 2001, Marc Ravalomanana, alors maire de la ville Antananarivo, s’était porté candidat à l'élection présidentielle contre le président sortant Didier Ratsiraka, avait refusé d'accepter la tenue d'un deuxième tour, selon les accords de Dakar de 2002, et s’autoproclama président, le 22 février 2002, appuyé par de très nombreux manifestants. Ayant prêté serment sur la Bible une seconde fois, le 6 mai 2002, Marc Ravalomanana a été l'initiateur de la loi constitutionnelle n°2007-001 du 27 avril 2007, dont le contenu avait été approuvé lors du référendum du 4 avril précédent. Cette loi a modifié une énième fois le texte de la Constitution, avec : la suppression de la laïcité de l'État ; l’adoption de l'anglais comme langue officielle, le rétablissement de l'État unitaire, l’accroissement des pouvoirs du président. Un Président qui était en même temps vice-président de la Fjkm (Eglise protestante réformée de Madagascar). Marc Ravalomanana est protestant, Andry Rajoelina est catholique, Jean Eric Rakotoarisoa, on ne sait plus... Mais ils ont tous, comme nous tous d’ailleurs, foi en Dieu ou en quelque chose d’autre pour… d’autres. Aussi, ne pas prêter serment devant la Bible des chrétiens, ne signifie jamais être ou ne pas être ceci ou cela. Il faut réellement prendre le terme « Andriamanitra Andriananahary »en tant queDieu créateur de l’Univers (« Ilay Nahary »). L’être Suprême pour l’Humanité toute entière et pas seulement Yahvé pour le Judaïsme, le Dieu d’Abraham pour le Christianisme ou Allah pour l’Islam, les trois grandes religions monothéistes du monde.

Ainsi, aujourd’hui samedi 19 janvier 2019, au stade municipal de Mahamasina, Andry Rajoelina, le catholique -comme son prédécesseur, Hery Rajaonarimampianina, le protestant-, prêtera serment devant le texte de l’article 48 qu’il lira. Et s’il n’y aura pas de Bible, pas de messe, comme le 25 janvier 2014, rien n’empêchera des artistes dits « évangéliques » de chanter des chansons de toutes les confessions religieuses confondues (« Hira iombonana »). Mais pourquoi diable une aussi ample polémique ? En fait, elle émane, dans sa grande majorité, des fans de Dada Ravalomanana. N’ayant plus rien à gagner, ils traquent tout ce qui touche Andry Rajoelina pour tenter de le dénigrer. Mais ce sera toujours en vain car la victoire de « zandry kely » était déjà écrite, quelque part, dans un livre… divin.

Prêter serment, c’est très bien, c’est même formidable. Mais, comme dirait le charpentier, car il y a toujours un mais, il faut rester lucide. Ayant vécu tous les régimes de président élu, je sais de quoi je parle. Tous, +Philibert Tsiranana (1958-1972), Didier Ratsiraka (1975-1992 et 1993-2002), +Albert Zafy (1993-1996), Marc Ravalomanana (2002-2009) et Hery Rajaonarimampianina (2014-2018) ont juré être des patriotes. Tous ont été très prolixes quant à leur manière de développer le pays. Tous ont répété les mêmes phrases lors de leur prestation de serment. Mais tous ont été éjectés du pouvoir pour ne pas avoir respecté la Constitution sur laquelle ils ont juré comme des anges tombés des cieux. Alors ?

Alors ? Eh ben croyons bien que le nouveau président qui prête serment aujourd’hui, n’oubliera pas, tout au long des cinq prochaines années, le préambule et l’article 1 de la Constitution de la IVème république de Madagascar dont il a été une des chevilles ouvrières en 2011, sous la période transitoire de gouvernance d’union nationale. Alors là, ce sera vraiment « Eh sambatra tokoa izahay ») (dernière phrase du refrain de l’hymne nationale de Madagascar).

PRÉAMBULE

Le Peuple Malagasy souverain,

Affirmant sa croyance en Andriamanitra Andriananahary,

Résolu à promouvoir et à développer son héritage de société vivant en harmonie et respectueuse de l’altérité, de la richesse et du dynamisme de ses valeurs culturelles et spirituelles à travers le « fanahy maha-olona »,

Convaincu de la nécessité pour la société malagasy de retrouver son originalité, son authenticité et sa malgachéité, et de s’inscrire dans la modernité du millénaire tout en conservant ses valeurs et principes fondamentaux traditionnels basés sur le fanahy malagasy qui comprend « ny fitiavana, ny fihavanana, ny fifanajàna, ny fitandroana ny aina », et privilégiant un cadre de vie permettant un « vivre ensemble » sans distinction de région, d’origine, d’ethnie, de religion, d’opinion politique, ni de sexe,

Conscient qu’il est indispensable de mettre en œuvre un processus de réconciliation nationale,

Convaincu que le Fokonolona, organisé en Fokontany, constitue un cadre de vie, d’émancipation, d’échange et de concertation participative des citoyens,

Persuadé de l’importance exceptionnelle des richesses de la faune, de la flore et des ressources minières à fortes spécificités dont la nature a doté Madagascar, et qu’il importe de préserver pour les générations futures,

Constatant que le non-respect de la Constitution ou sa révision en vue de renforcer le pouvoir des gouvernants au détriment des intérêts de la population sont les causes des crises cycliques,

Considérant la situation géopolitique de Madagascar et sa participation volontariste dans le concert des nations, et faisant siennes, notamment :

- La Charte internationale des droits de l’homme ;

- Les Conventions relatives aux droits de l’enfant, aux droits de la femme, à la protection de l’environnement, aux droits sociaux, économiques, politiques, civils et culturels,

Considérant que l’épanouissement de la personnalité et de l’identité de tout Malagasy est le facteur essentiel du développement durable et intégré dont les conditions sont, notamment :

- la préservation de la paix, la pratique de la solidarité et le devoir de préservation de l’unité nationale dans la mise en œuvre d’une politique de développement équilibré et harmonieux;

- le respect et la protection des libertés et droits fondamentaux ;

- l’instauration d’un État de droit en vertu duquel les gouvernants et les gouvernés sont soumis aux mêmes normes juridiques, sous le contrôle d’une Justice indépendante ;

- l’élimination de toutes les formes d’injustice, de corruption, d’inégalité et de discrimination ;

- la gestion rationnelle et équitable des ressources naturelles pour les besoins du développement de l’être humain ;

- la bonne gouvernance dans la conduite des affaires publiques, grâce à la transparence dans la gestion et la responsabilisation des dépositaires de la puissance publique ;

- la séparation et l’équilibre des pouvoirs exercés à travers les procédés démocratiques ;

- la mise en œuvre de la décentralisation effective, par l’octroi de la plus large autonomie aux collectivités décentralisées tant au niveau des compétences que des moyens financiers ;

- la préservation de la sécurité humaine.

Déclare :

Article 1.-

Le Peuple Malagasy constitue une Nation organisée en État souverain, unitaire, républicain et laïc.

Cet État porte le nom de «République de Madagascar».

La démocratie et le principe de l’État de droit constituent le fondement de la République. Sa souveraineté s’exerce dans les limites de son territoire.

Nul ne peut porter atteinte à l’intégrité territoriale de la République.

Le territoire national est inaliénable.

Les modalités et les conditions relatives à la vente de terrain et au bail emphytéotique au profit des étrangers sont déterminées par la loi. (…)

Pour l’heure, toutes nos félicitations au président Andry Rajoelina qui, lors de la cérémonie de ce jour, sera élevé au grade de Grand-Croix de 1ère classe de l’Ordre national malagasy.

Dossier de Jeannot Ramambazafy

Madaplus.info0 partages

Madagascar : Passation du pouvoir entre le nouveau président Andry Rajoelina et Hery Rajaonarimampianina...

Il y a 5 ans, c’est Andry Rajoelina qui passait le pouvoir à Hery Rajaonarimampianina au palais d’Etat d’Iavoloha, hier, ce fut la même scène mais les rôles ont été inversés en présence d’une troisième personne, Rivo Rakotovao, le président par intérim. Une passation de pouvoir très simple. L’ancien président Hery Rajaonarimampianina est le premier arrivé suivi de Rivo Rakotovao puis de Andry Rajoelina. Les trois hommes se sont entretenus à huis clos pendant 15 mn et après Rivo Rakotovao est le premier à sortir. Le nouveau président Andry Rajoelina et son prédécesseur Hery Rajaonarimapianina se sont par la suite entretenus pendant 45 mn toujours à huis clos. L’événement s’est terminé par les signatures. Andry Rajoelina a raccompagné le président sortant Hery Rajaonarimampianina. Ce dernier de dire que cette passation de pouvoir et l’accomplissement et le respect de la constitution.
Madaplus.info0 partages

Madagascar: Suivez en direct la cérémonie d'investiture de Andry Nirina Rajoelina sur Madaplus


Madaplus.info0 partages

Madagascar : Andry Rajoelina officiellement Président de la République

La cérémonie d’investiture du nouveau président Andry Nirina Rajoelina a lieu aujourd’hui à Mahamasina. Andry Nirina Rajoelina, à main levée, a prêté serment devant la nation. Il a effectué sa première revue militaire à 11h45. « Officiellement investi Président de la République, mon mandat sera marqué par un changement radical de mentalité et de pratiques. Je m’acquitterai de mes fonctions avec humilité et sacrifice. Le bien-être des Malagasy est ma première préoccupation. » a-t-il posté sur son compte twitter.
La présence des anciens présidents, Didier Ratsiraka, Marc Ravalomanana et son épouse, Hery Rajoanarimampianina mais aussi des six présidents plus les représentants des différents pays ont donné du poids à cette investiture. Lors de son discours, il a affirmé qu’il va tout de suite s’attaquer à l’insécurité qui handicape le pays. Une démonstration a été déjà faite avec les nouvelles voitures blindées destinées à lutter contre les Dahalo.
Tia Tanindranaza0 partages

Hery RajaonarimampianinaNirary ny soa sy ny tsara ho an`ny firenena

Taorian`ny fifandimbiasam-pahefana teny amin'ny lapam-panjakana Iavoloha omaly dia nitafa fohy tamin`ny mpanao gazety ny filoham-pirenena, Hery Rajaonarimampianina.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Fanolorana lakile teny IavolohaFa inona marina no nitranga ?

Niandrandra ny fanolorana ny lakilen`ny repoblikan`i Madagasikara ny rehetra taorian`ny fifanaovan-tsonia an`ireo antontan-taratasy misahana ny raharaham-panjakana eto Madagasikara.

 

Rehefa tonga nanoloana ilay lakilé, dia tsy nanolotra izany ny filoha teo aloha, asa na tsy nisy lamina momba izay fa ny mpanao gazety dia efa tomefy tamin'ilay resaka hoe avereno aminy ny lakilé. Mialoha izay, taitra ireo olona teny amin`ny lapan`i Iavoloha fa tsy ilay natolotra ho an`ny filoha Rajaonarimampianina tamin'ny 2014 ho marika fa any aminy my fanalahidin'ny firenena no saika hifanolorana tao fa lakile vaovao izay noforonin'ny filoha vaovao satria lakile namboarina manokana mihitsy, izay miendrika IEM. Raha ny loharanom-baovao dia nisafidy ny tsy hanao fifamindrana lakile ny filoha Rajaonarimampianina ho fanajana ny lalàmpanorenana sy ny sata Repoblikanina na dia nisy aza ny mpiara-miasa akaiky tamin’i Andry Rajoelina niangavy azy ny mba hanolorany ny lakile amin’ny filoha vaovao. Niaraka naka sary nanoloana teo fotsiny ireo filoha roa tonta. Tsy misy andinin-dalàna mametra ny tsy maintsy hisian'ny fifanolorana lakile mandritra ny fifamindram-pahefana eo amin'ny roa tonta fa endrika hita maso sy fombafomba ihany izany.Fanontaniana tsy afaka am-bavan’ny maro nanomboka omaly ny hoe : fa inona marina no tena tsiambaratelon’ity lakile ity e ? Nahoana no miezaka mafy mba hotolorana lakile, ary etsy ankilan’izay nofoanana ny fanompoam-pivavahana amin’ny fotoanan’ny fianianana, izay efa fomba fanao hatrizay. Fa rehefa tolorana lakile ve izany dia hahavita asa tsara, sao dia mba finoanoam-poana kosa e ?

 

Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Famindram-pahefana teny IavolohaNangatsiaka ny fandraisana

Fotoana lehibe eto amin`ny firenena ny fotoana nanaovan`ny filoham-pirenena teo aloha, Hery Rajaonarimampianina sy ny filoham-pirenena vaovao, Andry Nirina Rajoelina, ny fifamindram-pahefana notronin`ny filoham-panjakana, Rivo Rakotovao.

 

 Ny filoham-pirenena Hery Rajaonarimampianina no tonga voalohany teny amin`ny lapam-panjakana tamin`ny 10 ora sy sasany. Nanaraka azy avy eo ny filoham-panjakana tamin`ny 10 ora 45 mn. Niroso tao amin`ny biraon`ny filoham-pirenena teo aloha izy ireo ka niroso tamin`ny fanaovan-tsonia an`ireo antontan-taratasy. Tamin`ny 11 ora kosa no niditra tao anatin`ny lapam-panjakana ny filoha vaovao ka nisy dinika nikaton-trano teo amin`ny telo tonta. Rehefa nivoaka sy nandao ny lapa ny filoham-panjakana, dia mbola nanohy ny dinika ny roa tonta. Tamin`ny 11 ora 45 mn kosa vao niditra tao anaty efitrano ireo mpanotrona sy ny mpanao gazety nanatrika ny fifanaovan-tsonia teo amin`ny roa tonta. Vita ny dingana rehetra dia niverina nikaton-trano izy mirahakahy ka tamin`ny 11 ora 55 mn, no nivoaka ny birao ary nanatitra ny filoha Hery Rajaonarimampiania teny amin`ny varavaran`ny lapa. Tsy nisy ny fanolorana an’ilay « lakilen’ny repoblikan’i Madagasikara » teo amin`ny filoham-pirenena roa tonta na dia efa naranty teo am-baravaran’ny lapa aza izany. Endrika ivelan’ny fifamindram-pahefana fotsiny ihany moa izany fa tsy voasoritry ny lalàna ho tsy maintsy atao akory. Horaketina ao anatin`ny diary eto Madagasikara ny omaly zoma 18 janoary satria izay vao nisy fifandimbiasam-pahefana teo amina filoham-pirenena voafidim-bahoaka. Tsikaritra ihany anefa teny an-toerana fa somary nangatsiaka ny fandraisana, indrindra teo amin’i Hery Rajaonarimampianina sy Andry Rajoelina, ary tsikaritra teny amin’ny endrik’izy tsirairay izany na dia niezaka ny nitsiky ihany aza izy mirahalahy. Taorian’ny fifampiresahana ka nirosoana tamin’ny fanasoniavana ireo boky famindram-pahefana no tena nahitana izany. Rehefa naka sary sy nifanao veloma teo amin’ny varavaramben’ny lapa avy eo dia hita ho samy maika hizotra amin’ny lalany ny roa tonta, ka na ny fifandraisan-tanana aza dia fihetsika tsy voajanahary fa noteren-ko masaka fotsiny.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Lehilahy voadonan’ny fiaraHita faty vao maraina tao Vatofotsy Antsirabe

Nahitana fatin-dehilahy iray tokony ho 45 taona indray tao Mahafaly-Vatofotsy ny marainan’ny omaly zoma 18 janoary teo.

 Tombanana ho olona nodomin’ny fiara ity lehilahy ity ka nitsoaka ny fiara. Raha tamin’ny fotoana nahitana ny razana dia mety ny maraindraina no nahavoa azy, satria mbola nalefaka dia nalefaka ilay razana rehefa navadibadiky ny BMH. Raha ny nambaran’ny olona nahita azy moa dia mbola niantso fanampiana tamin’ny mpandalo izy mba hanarina azy, tokony ho tamin’ny 5 ora sy sasany mba hampiakatra azy amin’ny posy sy hitondra azy ho any amin’ny hopitaly saingy tsy nisy nety nanampy azy ny olona noho ny tahotra amin’ny fanadihadiana angamba ary dia nitarika azy tamin’ny fahafatesana noho ny habetsaky ny ra  very taminy. Nisy kiaka sy naratra tany amin’ny valahany ary nisy fahatapahana ihany koa ny hatony ary voadona ny lohany, mety tamin’ny fianjerany ihany koa. Fantatra fa mpiambina tranon’ny anabaviny mipetraka any andafy no asany ka asa na sendra nivoaka hividy zavatra izy voadona izao. Efa nalain’ny fianakaviany sy ny vady aman-janany ny razana taorian’ny fizahana nataon’ny polisy sy ny BMH. Avy any amin’ny kaominina Ambano ny fiaviany.

Caius R

Tia Tanindranaza0 partages

Mpanakanto RemanindryMarary mafy ao amin’ny hopitaliben’i Toliara

Mihombo hatrany ny aretina mahazo an’i Remanindry, mpanakanto Malagasy iray havanana amin’ny fitendrena lokanga sy marovany avy any amin’iny faritra atsimon’ny Nosy iny.

 

 Tapatapaka anefa ny fitsaboan-tena  ataony raha ny vaovao azo  noho ny tsy fahampian’ny hoenti-manana koa hanaovany antso avo amin’ny  rehetra  hahafahany mitsabo tena. Ho an’ireo mpanakanto namany dia  hanatanteraka fampisehoana goavana etsy amin’ny Is’art Ampasanimalo izy ireo anio sabotsy 19 janoary hariva manomboka amin’ny 7 ora. Entina hanampiana an’i Remanindry avokoa ny vola azo avy amin’izany ankoatra ireo vonona ny handefa   vola amin’ny alalan’ny  M vola 034 45 825 75.  Tsiahivina fa vakoka velona mandehandeha ho an’ireo mpanakanto namany i Remanindry. Efa nisolotena an’i Madagasikara manerana izao tontolo izao mantsy izy sady manana traikefa sy fahaiza-manao maro amin’ny fiarovana sy fanandratana avo ireo karazana kolontsaina misy eto amintsika.  Manantena ny fiaraha-mientan’ny rehetra hanampiana an-dRemanindry ny mpanakanto Malagasy rehetra.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

QUATUOR SQUADHiseho an-tsehatra etsy amin'ny AFT Andavamamba

Hampianoka ny mpankafy azy ireo ny hakanton’ny feon-dokanga etsy amin’ny AFT Andavamamba ny 25 janoary ho avy izao manomboka amin’ny 6 ora sy sasany ny tarika Quatuor Squad.

 

 Raha tsiavihina kely dia tarika iray ahitana tovolahy miisa efatra havanana amin’ny fitendrena lokanga ny quatuor squad dia i Ravo Raboanarison mpitendry lokanga voalohany, i Andry Robison mpitendry ny lokanga faharoa  ary  Hervais Rabarison sy  Kiady Rakotomalala izay samy manana ny maha izy azy avokoa. Anisan’ny hanohana akaiky ity fampisehoana ity ny consulat an’i Espagne  izay miezaka hatrany mampiroborobo ny kolontsaina nentim-paharazana sy ny vahiny eto amintsika. Efa manomboka moa ny fivarotana ny tapakila etsy amin’ny alliance française Andavamamba hatramin’ny omaly, hanasana ny rehetra.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ambodinisotry sy ny manodidinaTafakatra 3.000 Ar ny rano iray bidon omaly

Tafakatra 3.000 Ar ny rano iray bidon miloko mavo nanomboka ny alakamisy lasa teo teny Ambodinisotry sy ny manodidina tonga hatrany amin’ny 67Ha avaratra atsinanana.

 Noho ny fahatapahan’ny rano vatsian’ny JIRAMA no nahatonga izany, hany ka nanjaka tanteraka ireo mpanera milaha-drano eny amin’ny paompy. Fenon’izy ireo ny filaharana raha ny fanazavan’ny mponina ary amidiny lafo dia lafo avy eo, indrindra ho an’ireo  monina amina toerana somary miditra elakela-trano sy lavitra paompin-drano. Mbola nitohy hatramin’ny omaly zoma maraina io tranga io. Antony nahatapaka ny rano teny an-toerana moa ny fisian’ny asa fanamboaran-dalana eny amin’iny faritra Isotry sy ny manodidina iny, hoy ny avy eo anivon’ny JIRAMA ka nanapaka ny fantsona mitondra izany mivelona any ambanin’ny tany. Tapaka koa ny jiro saingy efa  voavaha omaly ny olana. Ho an’ireo tsy nanana fahafahana ny nividy rano nentin’ireo mpikarama an’ady moa dia tsy vitsy tamin’izy ireo no nionona tamin’izay ambin-drano nisy tao an-tokantranony  ankoatra ireo nandeha nitady vovon-drano tsy handoavam-bola.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lycée Jacques Rabemananjara ao ToamasinaHanamparan'ilay karana mpanefoefo ny maha izy azy

Mbola manakoako sy mitohy hatrany ankehitriny ny fanjakazakana sy fanaparam-pahefana ataon'ilay teratany karana malaza ho mpanefoefo ao Toamasina ao.

 

 

Hanaovany amboletra indray amin’izao fotoana izao ny fanitarana ny trano lehibeny anankiray izay tafiditra ao anatin’ny faritry ny  "Lycée Jacques Rabemananjara" ao Salazamay Toamasina. Efa nanaovan’ny ray amandrenin’ny mpianatra sy ireo mpanabe ary mpitantana an’ity sekoly ity fitarainana tamin’ireo tompon’andraikitra mahefa ao andrenivohi-dRasaraka ny toe-draharaha saingy karazany antso an’efitra ihany izay rehetra natao hatreto noho ny antony tsy dia mazava loatra. Very hevitra mihitsy noho izany izy ireto olona nitaraina ireto  ka loa-bava fa raha toy izao daholo ny fihetsika ataon’ireo heverina ho mpanam-bola sy mahitahita  ao amin’ity tananan’i Toamasina ity dia toa tsy hisy mpiaro intsony ireo madinika manana  olana. Maniry ny handraisan’ny tompon’andraikitra mahefa andraikitra amin’ity  karana mpanambola ity sy ny zanany izay mampihorohoro sy mirehareha amin’ny vahoakan’i Toamasina ireo mpitaraina avy amin’ny Lycée Jacques Rabemananjara ao Salazamay izay miahiahy fa  tena manana lamosina mpiaro sy mpanohana azy tokoa izy ireo  ka ny vahoakan'i Toamasina no mizaka ny tsy eran'ny aina.

                                                                                                                                     

Tia Tanindranaza0 partages

AHIANA HIVADIKA KORONTANA

Mandà sahady ny zandary amin’ny vina vaovao izay noraisin’ny filoha. Tsy inona izany fa ny fanakambanana ny zandarimariam-pirenena amin’ny minisiteran’ny fiarovam-pirenena.

 

 Ny kaomadin’io vondrona io mihitsy no nanazava ary nitsangana fa tsy eken’ny zandary izany. Io anefa dia efa voatondro aoanatin’ny IEM ary notatatataina nandritry ny fampielezan-kevitra farany teo. Manahy ny hisian’ny korontana anatiny sahady ny mpanara-baovao. 

AVOTRA ILAY TAKALON’AINA

 

Avotra ihany i Zavar Houssein Habib, ilay kaonsilin’i Aostralia izay nisy naka an-keriny tao Antsiranana. Ny zandary no nahazo ny angovam-baovao voalohany momba ny toerana fieren’ireo jiolahy. Nanampy azy ireo ny tafika Malagasy sy ny polisy ary nasiana olona hatreny ambony ranomasina nandritry ny famoahana an’ilay karàna. Rifatra nitsoaka ireo jiolahy ary avotra tsy nandoa vola ilay teratany karàna. Izay vao nisy kidnapping izany tao Antsiranana hatramin’izay. 

TSY NISY TAOVA

 

Nandeha indray ny feo tao Antsirabe momba ny fisian’ny lehilahy iray izay hita faty teo amoron-dàlana ary tsy nisy taova intsony. Rehefa tonga nijery anefa ny mpitandro ny filaminana ka nanao fanadihadiana teo an-toerana dia fantatra fa nisy fiara nandona izy ary maty teo an-toerana. Mba nahavita niteny anefa izy talohan’izay ary nangataka ny mba hanavotana azy saingy tsy nisy nandraharaha ary najanon’ny olona teo amin’ny sisin-dàlana fotsiny. 

LASAN’NY RANON-TRAMBO

 

Taxi-brousse iray no lasan’ny ranon-trambo teny amin’ny lalam-pirenena faha-13. Olona efatra no tsy hita popoka hatramin’ny omaly. Efa mailo avokoa ny fiara fitaterana raha vao milatsaka ny orana any atsimo satria misy ny ranon-trambo izay efa nahafaty olona maro. Tamin’ity indray mitoraka dia tsy hitan’ilay mpamily angamba ny niavian’ilay rano ary dia mbola niroboka ihany izy. Nivadibadika ny fiara ary izay nahavita nanavotr’aina ihany sisa no velona. 

FANAFIHANA TENY AMBOHIMANAMBOLA

 

 Fianakaviana telo no indray voatafika tetsy Ambohimanambola. Ny alin’ny alakamisy hifoha zoma teo no nitrangan’izany. Fito lahy izay mitam-basy no tompon’antoka ary nasesin’izy ireo ny tokatranon’ireo olona. Raha ny fantatra dia ao anaty tokontany iray ihany ireo toerana ireo ary tsy nisy nahavita niantso vonjy satria basy no teny an-tanan’ireo olon-dratsy. Vola an-tapitrisany maro no azon’ireo mpanafika tamin’ity asaratsy ity. 

 

 

 

 

 

 

 

KAOMISERA NIDOBOKA AM-PONJA

 

Komisera iray no nidoboka am-ponja noho ny raharaha kolikoly izay nifandraina tamin’ny fanaovana vola sandoka. Omaly izy no nentina teny amin’ny fampanoavana izay misahana ny ady amin’ny kolikoly rehefa vita ny fanadihadiana azy teny anivon’ny Bianco. Endrika iray ny tranga toa izao fa efa manomboka sahy mikitika ireo “trondro be” amin’ny kolikoly ny sampan-draharaha izay miompana manokana amin’izany ady izany.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Firaisakinan’ny terak’IbaraMitaky fampandrosoana amin’ny filoha vaovao

Tahaka ny fikambanan’ny faritra rehetra dia nanatanteraka fifampiarahabana nahatrarana ny taona 2019 ihany koa ny Firaisakinan’ny terak’ibara tetsy Ampefioha ny alakamisy 17 janoary lasa teo.

 Tahaka ny rehetra dia manana ny vina napetrany ihany koa ny Firaisakinan’ny terak’ibara (FITIBA) mba hitondra fampandrosoana ho lovain-jafy sy tsy mitanila. Inoan’izy ireo fa voaray any amin’ny filoha ny hetaheta rehetra ary indrindra ny ezaka rehetra tokony hatao .Amin’izany rehetra izany mantsy dia tsy tokony hisy intsony ny zanakikalahafa amin’ny sehatra fampandrosoana. Manankarena ny FITIBA na arak’olona na araka harena voajanahary kanefa faritra tratra aoriana sy sahirana ka izany no anairany ity filoham-pirenena vaovao miaraka amin’ny vina nataony ity. Tahaka ny any amin’ny faritra rehetra dia nampaneno lakolosy izy ireo ny amin’ny tsy fandriampahalemana sy ny tsy fisian’ny asa ary ny fitotongan’ny fahaiza-miaina izay mampikoroso fahana ny firenena. Maro be  ny vina sy velirano nataon’ny filoham-pirenena ka rariny sy hitsiny raha mamerina sy miandry ireny ny vahoaka miaina anty fahantrana.

Tsirinasolo

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanalahidy hahavita inona ?

Feno ny fahefana eo am-pelatanan’ilay filoha vaovao. Efa any aminy, hono, ny lakile hamahana ny olan’i Madagasikara na dia niteraka resa-be aza ilay fombafomba fifanolorana tsy tanteraka omaly teny Iavoloha.

 Raha ny zava-misy dia fanalahidy avy any amin’ilay filoha vaovao no saika hanaovana sehoseho hatolotr’ilay filoha handao, ka toa te hilaza ny an-kilany hoe efa anareo ihany io ka tonga dia ampiasao ao e ! Henjana aloha amin’ny karazana seho ivelany, fa ho hita eo amin’ny asa satria tsy vitan’ny kifetifety sy kisehoseho ny fitantanana ity firenena ity. Efa iny amin’ny endriny hita iny indray izany ny lakile ka hamaha ny olan’ny Malagasy tokoa ve ? Vahaolana tena mahomby no ilain’ny valalabemandry fa tsy zavatra petatoko. Raha tena misy rahateo ny finiavana hitsinjo ny Malagasy, dia manolotra fintana no zava-dehibe fa tsy manolotra trondro. Tsy ny fanolorana zavatra matetitetika rahateo no ilazana fa tia ireo madinika, fa ny fitsonjovanao ny hoaviny manontolo. Ny efa fanaon’ity fanjakana ity mantsy dia ny fanaovana tsena mora, vary mora, menaka mora. Izany ny fakana fom-bahoaka ankoatra ny fizarazaran-javatra tsy mahavita taona. Tsy ratsy ireny fa fandemen-tsaina sy paikady hoenti-mifehy ny ambanilanitra ary tsy hampivoatra azy mandrakizay. Rehefa zatra tolorana kely dia jamba sy tsy mahita izay ataon’ny mpitondra intsony, ary dia afa-po amin’ny zavatra tsy mankaiza. Isika no tsy mijery lavitra satria notolorana trondro dia voky indray andro, ka faly ery. Raha ny harenantsika efa naondrana teto fotsiny tany amin’ny 10 taona lasa anefa no tena nandeha tamin’ny laoniny sy naompana tamin’ny fampandrosoana ny firenena tsy ho tahaka izao isika. Mba mila sokafana amin’izay ny mason-tsaina amam-panahy fa tsy hanaiky hodomin’ny olona tapany handoa erany eto foana e ! Raha ny vidin’ny boaderozy naondrana teto tao anatin’ny dimy taona fotsiny anie ka mba mety efa nahavaha io olan’ny delestazy efa ho lava io, ary mety mba efa ny antsasamanilan’ny Malagasy no nisitraka herinaratra, raha naompana tamina tetikasa goavana tahaka izany, ohatra, fa tsy niliban’ny olom-bitsy e ! Asa lahy na mbola holemena saina amin’ny menaka kely, vary kely, zavatra kely,… izay mety ho 1% amin’ny haren’ny firenena, fa ny 99% dia mbola hanjazakan’ny sasany !

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanatanjahantena nentim-paharazanaVoazanaka, hoy ny GAKAMA

Hifampijery isika manomboka izao, hoy ny filohan’ny fikambanana GAsy KA MAhery (GAKAMA), Maitre Michel le Dragon, satria sambany tao anatin’ny 120 taona no hanomboka ho sahy hiteny amin’ny maha gasy azy ny gasy.

 

 Nosokafana tamin’ny fomba ofisialy omaly tetsy Mahamasina ny toerana voatokana natao hifanenan’ny tontolon’ny kolontsaina sy ny fanatanjahantena eo anivon’ity fikambanana ity. Notolorana sertifika manokana ho marik’izany ireo andrarezina teo amin’ny tontolon’ny kolontsaina sy fanatanjahantena toy ilay andrarezin’ny gitara Prosh’Ely. Nasian’ny filohan’ny fikambanana tsindrim-peo manokana ny mikasika ny fanatanjahantena nentim-paharazana. Lesoka tamin’io, hoy ny tenany ilay fanjanahana azy. Ny Diamanga na ny dakan’ny manga, izany hoe dakan’ny hova, izay nolovaina tamin’ny adin’akoho, ohatra, dia lasa takona rehefa voazanaky ny taekwondo. Ny Ringy nosoloina ny Judo. Ny Morengy nosoloina Boxe anglaise. Mila ampiharina ny lalàna 2005 – 006 ny 22 aogositra 2005 izay manery ny fanjakana hanampy ara-bola ny mpanao fanatanjahantena, hoy ny tenany. Ny faniriany dia mba ho mpanao fanatanjahantena no lasa minisitry ny fanatanjahantena ary olon’ny kolontsaina no minisitry ny kolontsaina.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Taom-pilalaovana Badminton Malagasy 2018Hofaranana amin’ny fiadiana ny ho tompondaka olon-droa miaraka

Nambaran’Atoa Ravalison Jean Aimé filohan’ny Federasion’ny Badminton eto Madagasikara tamin’ny firesahany tamina mpanao

gazety vitsivitsy tamin’ity faran’ny herinandro ity ny fifaninanam-pirenena fiadiana ny ho tompondakan'i Madagasikara eo amin’ny sokajin’olon-droa miaraka lehilahy sy olon-droa miaraka vehivavy izay hotanterahina etsy amin'ny kianja  mitafon'Akorondrano amin'ny sabotsy  2 sy alahady 3 febroary 2019 ho avy izao no hamarana ny  taom-pilalaovana 2018 eo amin'ny taranja Badminton Malagasy. Rehefa vita ny hetsika,  hoy ity filohan’ny federasiona ity, dia hiroso amin’ny fanovana ireo rafitra an-tanatohatra rehetra mitantana ity taranja ity izahay ka hanombohana an’izany ny fifidianana eny anivon’ireo klioba mandray anjara amin’ny fifaninanana Badminton, tohizana amin’ny fifidianana  mpitantana ireo seksiona sy ligy misy ary hofaranana amin’ny fifidianana rafitra Federasiona. Efa tapitra mantsy ny 4 taona nitantanan’ireo mpiandraikitra isan-tsokajiny ny taranja Badminton Malagasy rehetra.

Tia Tanindranaza0 partages

CAMMHamaha ny olana eo amin’ny mpiara-miombon’antoka anaty orinasa

Hiverina hanao ny asany indray ny “Centre d’Arbitrage et de Médiation de Madagascar” ( CAMM) miara-miasa akaiky amin’ny tetikasa Procom vatsian’ny vondrona Eoropeanina vola sy ny antenimieran’ny varotra manerana ny Nosy.

 

 Mitentina 115.142.234 Ar ny vola hampiasainy, haharitra efa-bolana, fe-potoana izay mbola azo itarina tsara, raha araka ny fanazavana azo omaly teny Antaninarenina. Asa telo lehibe no hotanterahin’ny CAMM anisany ny fanatsarana ny  fomba fiasany amin’ny alalan’ny fanofanana ireo tompon’andraikitra isan-tsokajiny any amin’ny faritra, ny fampiroboroboana ny sehatra misy azy ireo hahafahana mamaha hatrany ny olana misy eny anivon’ny orinasa, indrindra ireo madinika sy salantsalany. Tao anatin’ny folo taona nijoroan’ny CAMM teto amintsika mantsy izany hoe nanomboka ny taona 2002 ka hatramin’ny 2012  dia efa nahatratra 30 isa ireo antontan-taratasy voarain’izy ireo izay marihina fa  ady hifanaovan’ny mpiara-miombon’antoka ao anatin’ny orinasa avokoa. Tanjon’ny CAMM ny hanamaivanana ny olana eny anivon’ny orinasa, indrindra fa ireo tsy maintsy miakatra eny anivon’ny Fitsarana. Miara-miasa akaiky amin’ny Fitsarana ihany koa mantsy izy ireo amin’ny fikarakarana ny antontan-taratasy.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Alliance Voahary GasyNanafatra mafy an’i Andry Rajoelina

“farano amin’izao fitondranao izao tompoko ny gaboraraka misy hatreto”:

 

 hoy ny  Alliance Voahary Gasy (AVG) nampita hafatra ho an’ny filoham-pirenena vaovao nandritra ny fivoriam-be nataon’izy ireo omaly zoma 18 janoary tetsy amin’ny hotely Le Grand Mellis Tsaralalàna. Iaraha-mahalala fa tamin’ny fotoan’ny tetezamita taona 2009 izay nitondran’i Andry Rajoelina no tena baranahiny ny fanondranana ny harem-pirenena, indrindra ny andramena. Izany indrindra no nilazan’ny AVG fa na dia mila akora amin’i Madagasikara amin’ny lafiny ara-boajanahary tahaka ny tany, ny anaty rano sy an-dranomasina aza ny firenena mpanodina sy vondrom-pirenena misandratra ara-toekarena, dia ilaina hatrany ny fahamailoana. Mamotika ny firenena tanteraka ny kolikoly ka manantena ny AVG fa ho laharam-pahamehana tanteraka ny ady amin’izany mba ho tombony ara-toekarena ho an’ny vahoaka Malagasy. Nilaza ihany koa izy ireo fa tsy tokony ho hisy ny tsindry amin’ireo tompon’andraikitra manao ny asany izay mety hiteraka fivarotana tanindrazana sy firenena mihitsy noho ny teritery. Amin’izany rehetra izany dia tokony hampiasa ny fahefana ambony nomena azy i Andry Rajoelina mba hiaro mafy ny harem-pirenena ka tsy hikitika izany raha tsy ny Malagasy mpiray tanindrazana ihany no mahazo tombony be indrindra, hoy ny AVG. Ankoatra izay, nanaitra ny ho tompon’andraiki-panjakana ambony any amin’ny governemanta sy ny mpiray tanindrazana  izy ireo mba hanara-maso tanteraka ny toe-javatra eny ifotony tahaka ny fitantanana ny harena voajanahary momba ny ala, rano, biby, harena ankibon’ny tany ary ny ranomasina mba hiteraka fampandrosoana haingana ara-toekarana.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Madeleine RamaholimihasoVoatendry ho lehiben’ny mariboninahi-pirenena

Voatendrin’ny filankevitry ny minisitra natao omaly ho lehiben’ny mariboninahi-pirenena (Grande Chancellière de l’ordre national) Ramatoa Madeleine Ramaholimihaso, fantatry ny maro amin’ny asa ataony eo anivon’ny fiarahamonim-pirenena sy ny fiarovana ny zon’olombelona.

 

 

 Zanak’ilay mpanefoefo Ramanandraibe anisan’ireo fianakaviana manana ny maha izy azy eto Antananarivo izy. Ramatoa Madeleine Ramaholimihaso izany no vehivavy voalohany hitantana ity sampandraharaha iray ity. Izy ihany koa no  hametraka ny mariboninahitra hisaloran’ny filoha Andry Rajoelina anio. Ny olona nosokajiana fa nahavita be ho an’ny firenena no salorana mariboninahitra, izay misy sokajiny moa dia ny : Chevalier, d'Officier, Commandeur, de Grands-Officiers, de Grands-Croix de 2è classe et de Grands-Croix de 1ère classe. Ny filohan’ny repoblika sy ireo filoham-panjakana ary ny lehiben’ny mariboninahi-pirenena ihany no mahazo ny Grand-Croix de première classe. Enina hatramin’ny Repoblika voalohany ireo lehiben’ny mariboninahi-pirenena teto Madagasikara dia i  Josoa Andriantsitohaina (repoblika voalohany), Pierre Longin Ramahatra (Repoblika faharoa), Joseph Ramambasoa, Philippe Razanajovy, Etienne Ralitera, Noël Rakotoamboa, Etienne Ralitera (Repoblika faha 3).Mbola Atoa Etienne Ralitera no lehiben’ny mariboninahi-pirenena tamin’ny fiandohan’ny repoblika fahefatra ka hatramin’ny 31 oktobra 2017 nahafatesany.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

ILAY VAHINY MAMPIHOMEHY

I Sarika ve no vahinin`iseAmin`ity velirano goavana be ?Sa hoe maro dia maro ireo olo-nantsoinaFa izy no namana tsy hay hadinoina ?

 

I Sarika ve no vahinin`iseNefa tsy am-perinasa fa ny “perime” ?Sa dia tena lazaina fa tanan-kavanana,Tao an-damosin`ilay fanonganana ?I Sarika ve no vahinin`ise ?Raha ny “kotiny”  aloha efa ambany be,Sa hoe mbola ilaina ny olon-toa azy,Mba tena hijoro hanome ilay “korazy” ?I Sarika ve no vahinin`ise ?Sao dia efa sokajin`ireo “mapme” ?Ry boaikely o ! mpandresy, hono, ise saingy indrisyF`izay voninahitra aloha dia tsy misy !      dadan`i zina

Tia Tanindranaza0 partages

CENI Madagascar“Tokony hiroso amin`ny lisitra biometrika isika”

Niroso tamin`ny sehatra nifampidinihana voalohany amin'ity taona 2019 ity, ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana (CENI) sy ireo mpisehatra amin'ny fifidianana toy ny fiarahamonim-pirenena, antoko politika, orinasan-gazety.

Tia Tanindranaza0 partages

Rivo RakotovaoMiverina ho filohan’ny Antenimierandoholona

Nanatanteraka ny adidiny teto amin`ny firenena ny filoham-panjakana mpisolo toerana, Rivo Rakotovao, taorian`ny fifandimbiasam-pahefana teo amin`ny filoham-pirenena roa tonta.

 Vao nivoaka ny toeram-piasan`ny filoham-pirenena i Rivo Rakotovao dia miverina maka ny toerana amin’ny maha filohan’ny Antenimieramdoholona azy. Nanomboka ny 7 septambra 2018 izy no nisolo toerana sy nandray ny andraikitry ny filoham-panjakana satria nilatsaka hofidiana i Hery Rajaonarimampianina. Araka ny voalazan’ny lalàmpanorenana malagasy tamin’ity repoblika fahefatra ity, dia tsy maintsy mametra-pialana 60 andro mialoha ny fifidianana filoham-pirenena ny filohan’ny repoblika am-perinasa raha hilatsaka hofidina amin’ny fotoam-pitondrana manaraka. Ny filohan’ny Antenimierandoholona no misolo azy vonjimaika amin’ny toeran’ny filohan’ny repoblika mandritra io fotoana io, hatramin’ny andraisan’ny filohan’ny repoblika vaovao ny toerany. Hiverina haka ny toerana maha filohan’ny Antenimerandoholona azy, i Rivo Rakotovao, satria tsy nametra-pialana fa niova andraikitra.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Nicolas SarkozyEfa nahazo avara-patana teny an-dapa sahady

Nigadona omaly teto Madagasikara ny filoha Frantsay teo aloha Nicolas Sarkozy, izay nitondra an’i Frantsa (2007-2012) tamin’ireny fotoanan’ny fanonganam-panjakana teto Madagasikara ny taona 2009 ireny.

Nihaona avy hatrany tamin’i Andry Rajoelina teny Iavoloha izy omaly.Fihaonana hita fa tao anatin’ny firahalahiana tokoa , tsy nisy nipika ny resaka nandritra ny 35 minitra nifanaovan’ny roa tonta.10 taona lasa izay dia nalaza fa nisy dian-tanan’ity filoha Frantsay teo aloha ity ny nahatongavan-dRajoelina teo amin’ny fitondrana ary noraisiny tao amin’ny lapam-panjakan’i Elysée tamin’izany fotoana na dia nosokajian’ny fianakaviambe iraisam-pirenena ho mpanongam-panjakana aza. Tsara ho tadidiana ihany koa fa tamin’ny nitondrany an’i Frantsa no betsaka indrindra ny Malagasy  no voatery nandao an’ity firenen-dehibe ity noho ny karazana fanilihana ny Afrikanina sy fanamafisana fepetra fahafahana mipetraka tany. Nalaza mihitsy aza tamin’izany ny hoe : aleo mampiasa olona fotsy hoditra tsy mahay, toy izay mampiasa Afrikanina. Ny olona avy any Roumanie no betsaka nifindra tany sy nomena avara-patana. Nandray anjara tamin’ny fandrodanana ny Filoha Libianina Mouammar Kadhafi ny Frantsay tamin’ny andron’i Sarkozy ka nilazana fa jadona ny fanjakana kanefa vao mainka potika sy tsy tafarina mandrak’androany ity firenena ity. Nandritra ny korontana tany Centrafique, Côte d’Ivoire dia voatonona hatrany ny Frantsay tamin’ny fitondran’i Sarkozy. Mikasika ny diany eto Madagasikara amin’izao dia re fa ny filoha Frantsay Emmanuel Macron dia nanome toromarika azy amin’ny hahatongavany aty Madagasikara hiatrika ny lanonana anio. Na efa misy aza ny iraka manokana dia ny minisitr’i Eoropa sy ny raharaham-bahiny Jean-Baptiste Lemoyne. Manana andraikitra amin’ny orinasa Frantsay Accor, manana rantsana maneran-tany izy amin’izao ary misy eto Madagasikara io orinasa io.

 

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaHo lasa mpanelanelana iraisam-pirenena ?

Raha ny vaovao farany re miampy ny fanadihadian’ireo mpikirakira politika efa ho herinandro izao dia hanatrika ny fianianan’ny filoha vaovao Andry Rajoelina eny Mahamasina anio Atoa Marc Ravalomanana izay mpifaninana taminy nandritra ny fihodinana faharoa.

 

Tohin’ny lojikan’ilay fanatrehany ny voka-pifidianana ofisialin’ny fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC) ny 8 janoary lasa teo io. Izy rahateo efa niarahaba ny filoha vaovao. Fihetsika heverina fa mendrika io hataon’i Marc Ravalomanana anio io satria manaporofo ny tena maha olon’Andriamanitra sy maha olom-panjakana ary ny maha demokraty azy. Iarahan’ny rehetra mahafantatra tsara mantsy ny zava-nitranga teto ny taona 2009, ny fifanolanana teo amin’ny filohan’ny tetezamita tamin’izany fotoana sy Atoa Ravalomanana izay voatery nanao sesitany ny tenany niaraka tamin’ny fianakaviany tany Afrika Atsimo. Amin’izao 2019 izao, efa hita ho sempotra ny firenena, sahirana ny Malagasy, tena anisan’ireo firenena tratra aoriana, indrindra amin’ny resaka fampandrosoana na ara-toekarena na amin’ny lafiny maha olona i Madagasikara. Efa nanambara ombieny i Dada fa ny andro sisa iainany dia hatokany amin’ny fanasoavana ny firenena, noporofoiny ary mbola hoporofoiny izany. Etsy an-kilan’izay, mandeha ny resaka amin’izao fotoana fa mety hiditra lalina kokoa amin’ny asana mpanelanelana Atoa Ravalomanana. Izany hoe mpandamina sy mpikaroka vahaolana rehefa misy ny firenena mandalo krizy, tahaka ny nataon’ny SADC sy ny vondrona Afrikanina teto Madagasikara nandritra ireny fitondrana tetezamita ireny. Asa izay voafehiny tsara noho izy manana fahaizana manokana amin’ny resaka fandraharahana, tsy hoe vao tamin’ny naha filoha azy ihany fa efa hatrizay raha nanangana ny Tiko sy nikaroka famatsiam-bola izy. Mazava be ihany koa fa nisy fifampiraharahana goavam-be tao ambadiky ny nahafahany nody an-tanindrazana indray tamin’ny taona 2014. Na aty Afrika na any Eoropa na any Azia na any Amerika dia manana anjara toerana goavana foana io resaka fandaminana sy fifampiraharahana io satria na inona na inona tsy fifankahazoana sy ady mitranga na firy vola na firy taona faharetany dia tsy maintsy resaka ambony latabatra no hamoahana ny marimaritra iraisana sy ny vahaolana amin’ny farany. I Marc Ravalomanana rahateo dia anisan’ireo Afrikanina to teny eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena ary inoan’ny vahiny teny ary azo antoka fa tsy hipetra-potsiny ao an-tranony izy fa tena mbola hiasa ho an’ny tombontsoa iombonana na ho an’ny Malagasy io na ho an’ny Kaontinanta afrikanina mihitsy aza.

RTT

Midi Madagasikara0 partages

Convivial, familial et jovial : Groupe Sipromad

Les collaborateurs du Groupe Sipromad, récompensés pour leurs réalisations.

C’est avec ces trois mots que le PDG du Groupe Sipromad Ylias Akbaraly et la famille Akbaraly ont modelé l’organisation des cérémonies de présentation des vœux de la société, qui se sont tenues à la Tour d’Ankorondrano et l’usine d’Ambohimanambola. Pour le Groupe, c’était l’occasion de faire un rappel des étapes clés de ses 45 années d’existence ; et de faire part des belles et fructueuses activités tant au niveau national qu’international, qu’il a accompli  et qui l’attendent. 31 salariés du Groupe Sipromad ont été décorés pour leur loyauté et leur professionnalisme. « Sans nos parents, sans vous, sans votre travail, nous n’en serions pas là…Cette réussite est le fruit de la confiance du personnel, des banquiers, de nos fournisseurs et de nos clients et comme le dit le dicton : La confiance ne se demande pas, elle se mérite », a annoncé le PDG Ylias Akbaraly, durant la cérémonie. De son côté, son conseiller  Hugues Raharimanantsoa a affirmé que l’année 2019 s’annonce comme une année de grands défis pour le Groupe Sipromad. « Depuis, votre rêve devenu réalité de construire une tour – la Tour la plus haute de l’Océan Indien – nous avons compris…l’action d’un Visionnaire ayant les pieds sur terre et ancré sur la voie pour mener le Groupe Sipromad vers un Développement harmonieux », a-t-il noté dans son discours.

Parmi les grands. Leader de la diversification industrielle à Madagascar, le Groupe Sipromad représente plus de 3000 employés dans la Grande Ile et un conglomérat de sept  principaux secteurs : l’industrie, la technologie, les finances, l’immobilier, le tourisme, l’aviation et les énergies renouvelables. Pionnier à Madagascar, ce Groupe déploie son activité en Afrique et dans les Iles voisines. En 45 ans, Groupe Sipromad est devenu le partenaire incontournable de l’Océan Indien. Des partenariats et actionnariats tels qu’avec Banque Centrale Populaire, Brinks, Orange Money, Tozzi Green, Apple ou encore dernièrement l’acquisition de Thomson Broadcast soulignent sa dimension internationale. Par ailleurs, redevable envers la société qui a permis sa réussite, Groupe Sipromad a créé la Fondation Akbaraly dans le dessein de développer des projets durables dans les domaines de la santé et l’éducation.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Présentation du PM : Ntsay Christian saisit la HCC

Le PM Ntsay Christian a demandé l’Avis de la HCC par rapport à la présentation de son successeur, quoique qu’il puisse se succéder à lui-même.

Le juge constitutionnel peut être consulté par tout chef d’Institution sur l’interprétation d’une disposition de la loi fondamentale.

« Le Président de la République nomme le Premier ministre présenté par le parti ou le groupe de partis majoritaire à l’Assemblée Nationale ». Telles sont les dispositions de l’article 54 de la Constitution qui a fait l’objet d’une demande d’Avis auprès de la HCC de la part du PM Ntsay Christian. Ce dernier de poser la question suivante : « L’article 54 de la Constitution permet-il au parti ou groupe de partis majoritaire à l’Assemblée Nationale de procéder à ladite présentation hors session ? »

Attributions. Le juge constitutionnel de rappeler son Avis du 17 février 2014 portant interprétation de l’article 54 pour réitérer que « la présentation du Premier ministre ne relève pas de la compétence de l’Assemblée Nationale (…) mais elle fait partie des attributions du parti ou du groupe de partis majoritaires à l’Assemblée Nationale ; qu’en conséquence, la présentation du Premier ministre ne doit pas faire l’objet d’une session ordinaire ou extraordinaire de l’Assemblée Nationale ».

Modalités. Concernant les modalités concrètes de présentation du PM par le parti ou le groupe de partis majoritaire, la HCC d’expliquer que « la délibération de l’organe de décision du parti ou du groupe de partis majoritaire à l’Assemblée Nationale devrait être formellement présentée au Président de la République par les députés élus de ce parti ou de ce groupe de partis. Concrètement, cette délibération doit faire l’objet d’un acte écrit avec la date de cette délibération, l’identification formelle du parti ou du groupe de partis majoritaire, le ou les noms des personnalités proposées au poste de Premier ministre, les noms avec la dénomination du parti d’appartenance et la circonscription concernée des députés à l’origine de la présentation ».

Cadre. Selon l’article premier de l’Avis émis hier à Ambohidahy, « la délibération relative à la proposition du Premier ministre ne se fait pas dans le cadre d’une session parlementaire ordinaire ou extraordinaire ». La HCC de confirmer ainsi les propos de son président Jean-Eric Rakotoarisoa qui a déclaré que « point n’est besoin de convoquer l’Assemblée Nationale en session extraordinaire pour la présentation du Premier ministre par le parti ou le groupe de partis majoritaire ». Des propos rapportés avant-hier dans nos colonnes, c’est-à-dire le jour même de la saisine de la HCC par le Premier ministre Ntsay qui va présenter ce jour sa démission et celle de son gouvernement au nouveau Président de la République. Ce dernier pourrait aussitôt prolonger le bail de l’actuel locataire de Mahazoarivo et le charger de la formation du nouveau gouvernement qui sera en principe connu le mercredi 23 janvier prochain.

R. O

Midi Madagasikara0 partages

Football- Analamanga : JET Mada et CNaPS dos à dos

La troisième journée du championnat d’Analamanga de Ligue 1 a permis aux grosses cylindrées de conformer leur statut.

C’est le cas notamment de l’AS Adema impressionnante avec ses nouveaux maillots Nino mais également par sa prestation sur le terrain où il a infligé une correction aux « Disciples » sur le score incroyable de 4 à 1. On avait cru que « Disciples » allait résister comme il l’a fait face à Elgeco Plus mais jeudi, il n’a pu rien faire devant les assauts de l’Adema.

Autre grand club également un gros score dont celui réalisé par USCAFoot qui a battu Five FC par 4 buts à 1.

Mama FC s’est aussi imposé devant Mi20 par 2 à 0.

On ne sait pas s’il s’agit d’une surprise ou non mais toujours est-il que CFTFC Anatihazo a battu le COSPN sur le score de 2 buts à 1.

A l’heure du bilan, c’est JET Mada qui a des regrets après avoir réalisé une très bonne entame de match ponctuée par le but de Aina. Car à trois minutes de la fin de la partie la CNaPS est parvenue à égaliser. Et c’est bien dommage pour le JET Mada bien pris en main par l’entraîneur Polo qui a fixé son choix sur des jeunes joueurs pour servir de relève à JET Mada Itasy.  Une très jeune équipe où José, un transfuge de l’Ajesaia, fait figure de vétéran.  Mais José qui n’est pas aussi vieux que ça a l’avantage de savoir composer avec ses jeunes coéquipiers pour aller chercher la victoire. Et ce JET-là qui  ne serait peut-être pas champion d’Analamanga pour cette année, donnera du fil à retordre à tous les grands clubs de Ligue 1. Et c’est déjà ça…

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Soirées : L’Hôtel de l’Avenue affiche ses ambitions

Le billard, un loisir prisé des Tananariviens à l’Hôtel de l’Avenue.

L’Hôtel de l’Avenue à Analakely est devenu un lieu incontournable des nuits antananariviennes. Cette année, le programme est chargé que ce soit sur le plan artistique que culturel. Pour lancer 2019, l’ouverture officielle du tournoi « Madagascar Billards – 8 Ball ligue 2019 » se fera ce jour à partir de 17 h. Histoire de se retrouver entre passionnés et joueurs, cette rencontre conviviale permettra aussi de poser les premiers jalons de ce qui sera un des tournois majeurs de la capitale en billard. Pour les personnes présentes à cette occasion, le bar « Le Point d’Exclamation » offrira un cocktail de bienvenue et des hors- d’œuvres. Cette année, après des transformations du cadre et de la carte, l’Hôtel de l’Avenue veut se positionner comme un des lieux les plus incontournables d’Antananarivo. Avec une offre des plus savoureuses pour la table, plusieurs chefs réputés de Madagascar et d’ailleurs sont là pour mettre en valeur les produits malgaches. « Nous sommes prêts pour attaquer cette année, et notre programmation est complète à 80 % », assure le propriétaire des lieux. Déjà, ce lieu possède une renommée, puisqu’il a déjà accueilli des concerts du festival international Madajazzcar, labellisé Django d’or. Plusieurs artistes de renommée  ont déjà défilé sur sa scène, Jaojoby Eusèbe, Silo… D’autres surprises qui enchanteront encore plus les noctambules viendront d’ici à quelques semaines.

Maminirina Rado/Zo Toniaina102

Midi Madagasikara0 partages

Madagascar engagée dans : une nouvelle voie

Elle est loin la scène crispante de 2013 où l’ancien président de la Transition remettait la clé du pouvoir à son successeur venant d’être élu. Le premier manifestait un certain mépris au second, considéré comme son obligé. En cette année 2018, c’est une toute autre image que l’on retiendra. La cordialité manifestée par Hery Rajoanarimampianina à Andry Rajoelina lors de cette cérémonie toute symbolique. Cette attitude empreinte de fraternité républicaine montre qu’une page est tournée et que le jeu politique est apaisé et que l’alternance est acceptée.

Madagascar engagée dans : une nouvelle voie

Les questions se posent sur la manière dont le nouveau pouvoir va gérer les affaires du pays. La tâche sera difficile, mais le président élu n’aura pas pour le moment d’opposants décidés à lui mettre les bâtons dans les roues. Aujourd’hui, c’est la scène de la passation de pouvoir entre le président élu et son prédécesseur qui a donné une image très républicaine des dirigeants de notre pays. Elle envoie à la Nation et au monde entier un message très fort. A Madagascar, une page est tournée et l’alternance s’est faite sans débordement. Ce qui lui vaut d’être citée en exemple. L’investiture qui va avoir lieu aujourd’hui est dans le droit fil de cette idée puisque les anciens présidents seront présents à cette cérémonie. On attendra avec un certain intérêt le discours que va prononcer le nouveau président à cette occasion. Mais on peut dire que le quinquennat de ce dernier aura ainsi brillamment commencé. Mais après le lustre de la cérémonie et les paillettes, les choses sérieuses vont commencer. L’équipe qui entoure le nouveau chef de l’Etat est sur le qui vive. Les consultations vont bon train pour préparer la liste des collaborateurs et des membres du prochain gouvernement Il n’y a pas de droit à l’erreur dans les choix qui seront faits. L’avenir du pays est maintenant en train de se dessiner et on sera fixé assez vite fiixé dans quelle voie ses dirigeants vont l’engager.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

MIDIRAMA : L’ouverture d’une nouvelle ère pour le pays

La période troublée de la Transition appartient maintenant au passé. Le retour à l’ordre constitutionnel de 2013 s’est raffermi après cette élection présidentielle de 2018 ; Madagascar fait partie des pays démocratiques de la planète après ce scrutin présidentiel qui s’est déroulé sans problème. La cérémonie d’investiture du président élu qui verra la présence de nombreux chefs d’Etat étrangers et d’invités de haute importance venant du monde entier marque cette reconnaissance internationale. La passation de pouvoir entre Hery Rajaonarimampianina et Andry Rajoelina donne une belle image de la démocratie malgache. L’investiture du nouveau président qui aura lieu aujourd’hui à Mahamasina est un événement auquel le peuple malgache tout entier est associé. La fête sera grandiose et se déroulera dans des conditions de sécurité drastiques. Le nouveau régime a le sceau de la légitimité et de la légalité et son installation ne souffre d‘aucune contestation. Cependant, il  porte le poids de toutes les espérances qu’il a fait naître durant la campagne électorale. Les défis qu’il doit relever sont gigantesques. C’est maintenant qu’il doit éviter les faux pas. Son action sera examinée à la loupe et les critiques pleuvront au moindre dérapage. Les chantiers qu’il doit mener sont nombreux : l’amélioration des conditions de vie des citoyens est l’un des premiers objectifs qu’il doit poursuivre. Il y a aussi la lutte contre la corruption, l’installation d’une justice saine. Les priorités sont très nombreuses et il doit tout faire pour ne pas décevoir.

Sur le plan international, les Etats-Unis sont toujours sous les feux des projecteurs avec le spectacle chaotique de son président qui s’est aliéné tous les médias et une parie importante de la classe politique américaine. Donald Trump n’en a cure et multiplie les « tweets » intempestifs. Le « shut down » continue de paralyser une partie de l’administration américaine tandis que le locataire est sous le coup d’une enquête menée par le procureur spécial Robert Mueller sur ses relations présumées avec la Russie. La menace d’une destitution plane sur lui si cela s’avère.

De l’autre côté de l’Atlantique, La Grande Bretagne vit un psychodrame. L’accord sur le Brexit négocié par Theresa May avec Bruxelles a été massivement rejeté pat les députés britanniques. Nul ne sait comment va se résoudre la crise qui en résulte. Le Premier  ministre va devoir renégocier l’accord ou remettre sa démission et provoquer de nouvelles élections. Une des alternatives est aussi de se résoudre à un Brexit sans concession avec les conditions désastreuses de son application.

La France a vécu son premier grand débat national. L’intérêt des Français est réel comme le soulignent les chiffres de participation. Le pouvoir est donc en train de reprendre  la main, mais les « gilets jaunes » n’ont pas l’intention de rendre les armes. Les suggestions des participants ont été nombreuses et diverses, et elles seront examinées plus tard. Le scandale Alexandre Benalla a repris de plus belle après la découverte de son utilisation de passeports diplomatiques.

En Afrique, le terrorisme a refait surface avec l’attaque par des shebabs d’un complexe hôtelier au Kenya. Cinq individus ont attaqué le site, faisant 21 morts et 28 blessés. Deux suspects ont été arrêtés jusqu’à présent, mais le président kenyan a assuré que la traque des terroristes ne faisait que commencer.

C’est une ère nouvelle qui commence avec l’élection du président Andry Rajoelina. On ne sait si elle est pleine d’espoir ou elle s’ouvre sur des incertitudes. La population attend de voir le nouveau pouvoir à l’œuvre et veut le voir travailler d’arrache- pied pour le pays.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Ambohimambola : Tokatrano telo nasesin’ny jiolahy notafihana

Nanjaka indray ny jiolahy teny amin’iny faritra Ambohimanambola ny alin’ny alakamisy hifoha zoma lasa teo. Trano iray izay nisy fianakaviana telo no nataon’ireo olon-dratsy lasibatra tao amin’ny tanana antsoiana hoe Volomborona amin’ny fokontany Ambohimahatsinjo tamin’io alina io, tokony ho tamin’ny folo ora sy sasany alina tany ho any. Araka ny fampitam-baovao azo dia jiolahy nahatratra teo amin’ny fitolahy teo no nanao amboletra niditra tao amin’ity tanana ity. Basy  poleta vita gasy no teny an-tanan’izy ireo raha ny fantatra hatrany. Vao tafiditra ny trano dia voambana basy sy voarahoana avokoa ireo rehetra tao. Sendra ny tampoka sy ny hery tsy mitovy dia tsy afaka nanao n’inona n’inona akory ireto voatafika. Afaka nigalabona tanteraka mihitsy araka izany ireto olon-dratsy, ary tapitra voasava avokoa ireo efitrano rehetra tao amin’ilay trano. Vokany vola mitentina eo amin’ny sivy hetsy ariary no very tao amin’ny fianakaviana voalohany, niaraka tamina zava-tsarobidy isan-karazany. Ny tao amin’ny fianakaviana faharoa kosa dia manodidina fito hetsy ariary no lasa, raha telo hetsy ariary kosa ny an’ireo fianakaviana fahatelo tao amin’ity trano voatafika ity hatrany. Na izany aza anefa dia tsy nisy ny naratra na ny namoy ny ainy araka ny vaovao azo. Amin’ny toe-javatra tahak’itony moa dia matetika tsy afaka mikofoka ireo lasibatra, hany ka efa nahavita izay vitany ireo olon-dratsy ary efa lasa nitsoaka vao afaka niantso vonjy izy ireo. Tonga namaly ny antson’ireo olona voatafika ireto avy hatrany ny zandary teny an-toerana. Efa nisy ny fanaovana fanadihadiana sy ny fanaovana savahao ny manodidina rehetra entina hikarohana ireo olon-dratsy.

m.L / T.M

Midi Madagasikara0 partages

Tsy filaminana eto Toamasina : Mahazo vahana ny resaka vono olona

Efa tena very ny soatovina malagasy ankehitriny raha ny zava-misy iainan’ny vahoaka andavanandro no jerena, satria tato ho ato izay dia nahazo vahana ny resaka vono olona amin’ny tsy fanajana intsony ny atao hoe aina, izay zava-dehibe tamin’ny Malagasy. Tranga iray tamin’izany no niseho tao amin’ny tanana Tsaravanga, kaominina Antetezambaro Toamasina II, amin’ny lalam-pirenena faha-05 iny ny alakamisy teo tokony ho tamin’ny 05 ora sy sasany hariva. Rangahy iray 64 taona avy tany an-tanimboly hamonjy fodiana no nofirain’olon-tsy fantatra tamin’ny antsy teny an-tananany ihany, satria fomban’ny olona any ambanivolo raha mandeha mamonjy toeram-pambolena no tsy misaraka amin’ny antsy eny an-tananany. Tompona Cyber iray antsoina hoe Cyber Familly sy tompona trano nataon’ny fiangonana zandriny fanaovana fotoam-bavaka ao Ankirihiry Toamasina ity rangahy 64 taona ity, ka noho io tranony nampanofaina io no nahatonga azy niperaka amin’ny tranony ihany ankehitriny any Antetezambaro, nefa izao niharan’ny hetraketraky ny andian’olona ka maty izao. Efa fantatra ankehitriny ny nahavanona izao famonoana olona tao Anatetezambaro izao, fa izany totovolahy antsoina hoe Isala, 20 taona, izany. Raha ny fanazavana azo dia tsy mifankahazo loatra amin’ity rangahy ity ilay tovolahy; ka raha nahita azy dia nilaza taminy hametraka ny antsy eny an-tanany fa hiresaka aminy; saingy tsy tapitra izay dia norarafan’ilay tovolahy totohondry ilay rangahy be ka nidaraboka tamin’ny tany. Ny antsin’ilay rangahy ihany avy teo no namirany azy mandra-pahafatin’ilay rangahy be. Nandositra ihany ilay tovolahy saingy tsy ela akory dia tratran’ny fokonolona ka nentin’izy ireo teo anivon’ny zandary. Raha ny fanadihadiana natao dia sambany olona novoin’ity tovolahy antsoina hoe Isala, 20 taona, ity ity rangahy be ity. Efa mandeha ny fanadihadian’ny zandary mihazona ny raharaha ankehitriny.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Prévision de la météo : Un week-end gris dans toute l’île

La pluie sera au rendez-vous ce week-end dans toutes les régions.

La direction générale de la Météo a annoncé le 17 janvier dernier que  » Madagascar continuera de recevoir des pluies orageuses pour les trois prochains jours ». La prévision de ce jour vient confirmer celle de jeudi. En effet, « toute l’île va observer des pluies » si l’on se réfère à la prévision en question. Cette dernière toutefois de noter que « les pluies vont surtout être observées durant la nuit sur les Hautes Terres« . Ainsi, des averses seront au rendez-vous dans les régions de Diana, Sofia, Vakinankaratra et Amoron’i Mania dans la matinée de ce jour. Des pluies orageuses s’observeront également cet après-midi dans les ex- provinces d’Antsiranana et dans les régions d’Atsimo Atsinanana, Haute Matsiatra, Ihorombe, Amoron’i Mania et Analanjirofo. Les mêmes prévisions de faire savoir enfin que des averses orageuses seront observées dans les autres régions du pays. Les prévisions de la direction générale de la  Météo avertissent également que le temps sera maussade dans toutes les régions du pays. Pluies, précipitations, averses – orageuses ou non – et journées grises vont donc définir le week-end des Malgaches.

Recueillis par José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Mesupres : Une année 2018 positive

Promotion de la recherche et de l’innovation durant un salon de la recherche en 2018.

Le bilan est plus que satisfaisant pour le ministère de l’Enseignement supérieur et de la  Recherche scientifique. C’est ce qui a été avancé durant la cérémonie de présentation des vœux à l’espace « Yandie ByPass » hier. Outre la résolution des problématiques liées aux paiements des indemnités des enseignants- chercheurs et des chercheurs- enseignants, des avancées majeures en matière de gouvernance et de gestion du ministère de tutelle ont été observés, a-t-on dit, durant la cérémonie en question. “Les réalisations ont largement dépassé les prévisions” a fait savoir la professeure Monique Rasoazananiera, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Cette dernière d’avancer la mise en place du plan directeur de la recherche, inscrit dans la stratégie nationale de la recherche. Monique Rasoazananiera également de noter la promotion de la recherche, des travaux de recherche des Malgaches par l’intermédiaire des salons de la recherche et de l’innovation. La tenue de conférences internationales comme le GBIF a également été cité par la ministre durant son discours officiel. En perpétuel développement, le monde de la recherche scientifique et de l’enseignement supérieur tire la base de son évolution grâce à la mise en place des universités de proximité. Les cas de Fort- Dauphin, de Farafangana ou d’Antsohihy reflètent ladite évolution. L’exemple des pays développés démontre que la recherche et l’innovation constituent le fer de lance du développement. Le maigre budget alloué par l’Etat à la recherche et à l’innovation serait-il la preuve de l’incompréhension du concept de développement de la part de nos dirigeants ?

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

67 ha : après la coupure de l’électricité, l’eau

Les vendeurs d’eau ont fait des affaires.

Après deux nuits et une journée entière sans électricité, la population du quartier de la  Cité des 67 ha a vécu hier un autre calvaire. Une journée sans eau potable. Et pour cause, les installations de la  Jirama ont été endommagées par les travaux exécutés par la même société de travaux publics qui ont détruit les raccordements électriques  souterrains  de la Jirama. Une journée sans eau qui a  bien évidemment provoqué des désagréments pour les riverains, obligés d’acheter de l’eau à raison de 3000 ariary le bidon de 20 litres. Décidément cette société fautive devrait être sanctionnée et réparer les préjudices non seulement pour la Jirama, mais également pour les usagers de l’eau et de l’électricité.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Groupe Sipromad

Les collaborateurs du Groupe Sipromad, récompensés pour leurs réalisations.

Convivial, familial et jovial. C’est avec ces trois mots que le PDG du Groupe Sipromad Ylias Akbaraly et la famille Akbaraly ont modelé l’organisation des cérémonies de présentation des vœux de la société, qui se sont tenues à la Tour d’Ankorondrano et l’usine d’Ambohimanambola. Pour le Groupe, c’était l’occasion de faire un rappel des étapes clés de ses 45 années d’existence ; et de faire part des belles et fructueuses activités tant au niveau national qu’international, qu’il a accompli  et qui l’attendent. 31 salariés du Groupe Sipromad ont été décorés pour leur loyauté et leur professionnalisme. « Sans nos parents, sans vous, sans votre travail, nous n’en serions pas là…Cette réussite est le fruit de la confiance du personnel, des banquiers, de nos fournisseurs et de nos clients et comme le dit le dicton : La confiance ne se demande pas, elle se mérite », a annoncé le PDG Ylias Akbaraly, durant la cérémonie. De son côté, son conseiller  Hugues Raharimanantsoa a affirmé que l’année 2019 s’annonce comme une année de grands défis pour le Groupe Sipromad. « Depuis, votre rêve devenu réalité de construire une tour – la Tour la plus haute de l’Océan Indien – nous avons compris…l’action d’un Visionnaire ayant les pieds sur terre et ancré sur la voie pour mener le Groupe Sipromad vers un Développement harmonieux », a-t-il noté dans son discours.

Parmi les grands. Leader de la diversification industrielle à Madagascar, le Groupe Sipromad représente plus de 3000 employés dans la Grande Ile et un conglomérat de sept  principaux secteurs : l’industrie, la technologie, les finances, l’immobilier, le tourisme, l’aviation et les énergies renouvelables. Pionnier à Madagascar, ce Groupe déploie son activité en Afrique et dans les Iles voisines. En 45 ans, Groupe Sipromad est devenu le partenaire incontournable de l’Océan Indien. Des partenariats et actionnariats tels qu’avec Banque Centrale Populaire, Brinks, Orange Money, Tozzi Green, Apple ou encore dernièrement l’acquisition de Thomson Broadcast soulignent sa dimension internationale. Par ailleurs, redevable envers la société qui a permis sa réussite, Groupe Sipromad a créé la Fondation Akbaraly dans le dessein de développer des projets durables dans les domaines de la santé et l’éducation.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Betroka : ‘Taxi-brousse’ lasan’ny rano, olona efatra tsy hita popoka

Nitrangana lozam-pifamoivoizana tamin’iny lalam-pirenena faha-13 mampitohy an’Ihosy sy Fort-Dauphin iny ny alakamisy lasa teo. Taxi-brousse iray, mampitohy an’i Betroka sy Isoanala no lasan’ny rano teo amin’ny tanana antsoina hoe Benelo, ao amin’ny kaominina Ianambinda, distrikan’i Betroka. Vokany, olona efatra no mbola tsy hita  popoka, ka ny roa amin’ireo no ankizy.

Isan’ny mahatonga ny loza tokoa matetika ireny karazana rano mandeha manapaka ny arabe ireny, na ilay fantatry ny maro amin’ny hoe ranon-trambo. Mahery loatra mantsy ny fandehany ary maro ireo fako sy fotaka sarihany, hany ka na zavatra mavesatra toy ny fiara aza dia zakany tokoa. Toy ity loza nitranga tany Betroka ity. Ambonin’ny fanafihan-dahalo, ny lalana efa ratsy mantsy amin’iny lalam-pirenena faha-13 iny dia manampy trotraka ny fisian’ity ranon-trambo ity, izay tsy ampoizina velively ny fahatongavany. Tamin’io fotoana io ary, tokony ho tamin’ny efatra ora hariva tany ho any no niditra teo amin’ny « radier » iray teo amin’io toerana voalaza etsy ambony io, ity fiara mpitatitra mitondra ny marika « Mazda » avy ao amin’ny kaoperativa Besady ity. Tsy nanampo ny fiavian’izany ranon-trambo izany velively ny mpamily ka dia voafandrika tao anatin’ity rano be mahery fanonja. Zakan’izany rano izany mihitsy moa ilay fiara, niaraka tamin’ireo entana sy ny olona tao anatiny. Nivadibadika ary difotry ny rano avy eo. Saika avotra sy afaka namonjy sisin-drano avokoa ireo mpandeha sasantsany saingy mbola nisy tamin’izy ireo no tsy hita popoka. Efa tonga teny an-toerana avokoa moa ireo tompon’andraikitra isan-tsokajiny avy, niaraka tamin’ny fokonolona niezaka namonjy ireo olona tra-doza. Saingy araka ny tatitra azo avy amin’ny zandary tany an-toerana, izay tonga malaky namonjy teny an-toerana, dia somary manahirana ny famonjena noho ny fiakaran’ny rano sy ny herin’izany rano izany. Mbola mitohy araka izany ny fikarohana.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Rougeole : Risque de début d’épidémie à La Réunion

La rougeole touche aussi l’île de La Réunion, par le biais de voyageurs sans doute contaminés dans d’autres pays où l’épidémie est déjà déclarée. C’est ainsi un risque de début d’épidémie pour cette île voisine, notamment dans la partie le sud du territoire. Treize cas de rougeole ont été diagnostiqués à La Réunion, dont six chez des personnes n’ayant pas voyagé. La rougeole étant extrêmement contagieuse, l’importation du virus de la maladie, sans doute par des voyageurs rentrés sur l’île, ne surprend pas. L’apparition de nouveaux cas, très prochainement, n’est pas à exclure, amenant vers l’épidémie. Il y est actuellement recommandé de vérifier le statut vaccinal. Quant à Madagascar où l’épidémie fait rage ces dernières semaines, une vaste campagne de vaccination est en cours et s’étendra jusqu’au mois d’avril. Les enfants de 9 mois à 9 ans sont les plus ciblés. L’île Maurice a également connu en 2018 une épidémie de rougeole.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Football – Transferts : Romain Métanire au Minnesota Utd !

Le football mène à tout. C’est le cas du défenseur latéral droit du Stade de Reims et des Barea, Romain Métanire qui va rejoindre le Major League Soccer pour défendre les couleurs du Minnesota United.

Romain Métanire aux USA. C’est le résultat de sa mise à l’écart par l’entraîneur du Stade de Reims lors du match contre le LOSC dans le cadre du championnat de la Ligue 1.

Une erreur. Une toute petite erreur de marquage à l’origine du but lillois et Métanire a tout perdu. Enfin pas tout à fait car cette mise à l’écart a précipité son départ pour le Minnesota United.

Elément indispensable. Un départ presque à l’amiable car son contrat avec le Stade de Reims prend fin cette saison.

Cette sanction rémoise va, tel qu’on le connaît, lui permettre de rebondir dans sa carrière qui a commencé à Metz avant qu’il parte pour le championnat belge au sein du club KV Courtrai. Il est devenu après son retour en France un élément indispensable du Stade de Reims qu’il a aidé à monter en Ligue 1. Depuis c’est l’entente parfaite.  Du moins jusqu’à cette faute autant le dire bête qu’il paie aujourd’hui très cher parce qu’il quitte la Ligue 1 française pour aller au Major League Soccer dont le niveau n’a rien de comparable avec celui en France.

Mais qu’importe car Romain Métanire peut aussi gagner beaucoup surtout s’il parvient à retrouver son jeu notamment celui qu’il a tenu face au PSG où il ne s’est pas laissé intimider par Neymar.

Un match référence en fait auquel on ajoute la manière avec laquelle il a mis Sadio Mané sous l’éteignoir lors du match Madagascar-Sénégal.

Autant de faits d’armes en fait qui montrent que Romain Métanire sait son métier et que les regrets vont se trouver dans le camp du Stade de Reims.  On attend pour voir…

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Antsirabe : Lehilahy maty voadonan’ny fiara, hita faty teo amoron-dalana

Efa niely teto Antsirabe indray ny feo fa misy fatin’olona hita teny Mahafaly vatofotsy, milaza fa feno dian’antsy, tsy ao ny taovany sns, ka nampisahotaka ny olona. Teny amin’iny faritra iny rahateo no mateti-piseho ity resaka vono olona ity.

Nisy tokoa ny maty saingy tsy marina ny vaovao naely taminy.  Maty niharan-doza ilay rangahy raha ny tombatombana sy ny ratra hita tamin’ny vatany. Manamafy izany ny vaovao voaray fa mbola nahateny izy tamin’ny nahitan’ny olona azy, nilaza fa voadona izy ary niangavy ireo nibata azy mba hitondra azy any amin’ny hopitaly. Napetrak’ireo olona teo amin’ny sisin-tamboho anefa izy ary teo no fantatra fa nanary aina. Omaly maraina tokony ho tamin’ny 7 ora no nahitan’ny olona ny vatana mangatsikany. Tokony ho 40 taona eo ilay rangahy, taoriana ny fizahana nataon’ny tompon’andraikitry ny BMH sy ny polisy, dia fantatra fa nahitana ratra ny tehezany sy ny tongony havanana. Nisy rà nivoaka ny sofiny ary nambara fa vaky mihitsy ny karan-dohany na  tsy hita tety ivelany aza izany. Nivoaka rà ny fitombenany, azo ilazana ireo fa mety ho voahitsaky ny kodiarana mihitsy ity raim-pianakaviana ity.

Fantatra fa mponina avy ao Ambano izy, manambady aman-janaka fa miasa miambina tananan’olona ao Mahafaly Vatofotsy.

Andry N.

Midi Madagasikara0 partages

Liste électorale : Les élèves Administrateurs Civils au contact de la réalité

Les élèves Administrateurs civils étaient présents au cadre de concertation organisé par la CENI à Nanisana.

Le contact enrichit les connaissances. Cet adage a justifié la présence des élèves Administrateurs civils au cadre de concertation organisé hier à Nanisana par la CENI à l’attention des représentants des partis politiques et ceux de la société civile. Ce cadre de concertation a été focalisé sur la révision annuelle de la liste électorale (RALE). Présents à ce rendez-vous, les élèves Administrateurs civils de l’ENAM ont pu s’imprégner de l’ambiance électorale post-présidentielle qui précède les Législatives.

Organisation des Opérations électorales. Les élèves Administrateurs civils ont fait hier le déplacement à Nanisana, plus précisément dans le cadre de leur matière « Organisation des Opérations Electorales » dont l’enseignante n’est autre que le secrétaire exécutif adjoint de la CENI Ravaoharinirina Hanitriniaina Liliane. « Votre présence ici vous permet de vous familiariser aux travaux qui vous attendent demain. », a souligné l’administrateur civil Thierry Rakotonarivo, vice-président de la CENI. L’occasion a également permis aux élèves Administrateurs civils de l’ENAM de connaître beaucoup plus la CENI et les cadres juridiques qui régissent les élections à Madagascar.

Eugène
Midi Madagasikara0 partages

Amélioration des infrastructures routières : La Commune urbaine d’Antananarivo enclenche la vitesse sup...

Qui n’a pas encore rencontré un problème de parking à Antaninandro ? Les usagers sont « invités » à régulariser la situation de leur place de parking dans l’espace urbain.

La CUA a depuis le début de cette semaine redoublé d’efforts pour améliorer, voire assainir la circulation urbaine dans la capitale. Elle a, entre autres, entamé trois projets/travaux qui devraient impacter positivement sur la circulation à Tana ville.

Buse à Antanimena- Ankadifotsy. Hier, la CUA a entamé la réfection et la réhabilitation d’une portion de route se situant au niveau de l’axe Antanimena- Ankadifotsy, près de l’ESCA. Cette portion de route s’est délabrée suite à la détérioration d’une buse due à la vétusté et la rupture de tuyaux de la Jirama, à laquelle elle (la buse) est directement liée. Or cet état de délabrement avancé des routes figure parmi les premières causes des embouteillages monstres dans la Capitale. Raison pour laquelle, les agents de la CUA en charge des infrastructures sont allés sur le terrain hier pour rétablir l’état de la buse ou la remettre à sa place. Les agents de la Jirama leur ont également prêté mains fortes en remplaçant les tuyaux détériorés. Cette portion n’est certes pas la seule à avoir besoin d’une réfection profonde dans la capitale et le chantier est énorme, mais il s’agit d’un début encourageant et « Rome ne s’est pas fait en un jour ». Par ailleurs, la CUA a également débuté en début de semaine la réfection des portions au niveau de l’EPP Antsahabe et de l’axe Analakely (RM1- Soarano) et de la rue Refotaka. Les axes de la route circulaire, d’Analakely et d’Ankadifotsy-Antanimena étant gâtés par les embouteillages.

Parking pour particuliers. Les trottoirs et les routes accaparés- le plus souvent informellement- par les voitures des particuliers sont aussi des facteurs considérables d’embouteillages. Il suffit de faire un tour dans les quartiers d’Antaninandro, d’Ambondrona, d’une partie de Faravohitra, ou encore d’Ankadifotsy pour s’en apercevoir. Beaucoup se posent des questions sur l’acquisition de ces places de parking, d’autant plus que des voitures y stationnent indéfiniment, ce qui obstrue la circulation. Légalement en fait, l’acquisition de ces places de parking doit se faire par une procédure précise. Laquelle la CUA a décidé de (re)mettre au goût du jour, notamment depuis hier. Elle a en effet annoncé via un de ses réseaux sociaux, que cette acquisition coûte 600 000 Ariary par an et doit être renouvelée annuellement. Pour en acquérir une, le citoyen doit fournir ses documents : certificat de résidence, photocopie légalisée de la CIN, demande manuscrite, une photo « vue de loin » et un plan de repérage. Les dossiers complets sont à remettre –uniquement- à la porte 36 de l’Hôtel de Ville Analakely ; et selon les dires du service de communication de la CUA, le délai de traitement est d’une semaine.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Guide du week-end : Ça claque à l’AFT Andavamamba

«Ça claque!» aujourd’hui à l’Alliance française d’Andavamamba à 14 heures. Un rendez-vous à ne pas rater. Les rimes résonneront à Andavamamba et ses environs. Ces dernières décennies, les jeunes s’intéressent beaucoup à la poésie urbaine. C’est en quelque sorte une manière pour s’exprimer. Dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas. De Tana à Fianarantsoa, de Fort-Dauphin à Antsiranana, le slam gagne du terrain dans la Grande  Ile.

« Mi’roart » au  « Fara West »

Les chansons des années 60, 70, 80 seront interprétées par « Mi’roart » ce soir au  « Fara  W » à Faravohitra.

« Mi’roart » est un groupe qui a vu le jour en 2015 et fondé par Lilie, Jovin, Inah, et Nirina. Lilie avait comme mentor le roi du jazz  malgache Rija Ramanantoanina. Après, la jeune femme a volé de ses propres ailes. Quant à Jovin, un guitariste très habile qui a fait du « ba-gasy » son domaine de prédilection. Inah, choriste de Poopy depuis longtemps, elle devient célèbre à travers ses prestations avec Dadah Rabel du groupe  Mahaleo. Nirina, un claviste qui a voyagé de  Zanzibar à Dubaï  grâce à son talent.

« Tolo-tanana ho an dRemanindry » à « Is’art galerie »

La solidarité est un remède. Le joueur de « lokanga » est dans un état critique. Alors les artistes malgaches ont organisé un concert de solidarité ce soir à l’« Is’art galerie » à 19 heures. Plus de dix artistes partageront la scène. Talike Gelle chantera « Hoe Raho ». Jaojoby le roi du « salegy » interprètera  « Eh tiako ». Samoëla jouera ses « vazo miteny ». Monika Njava sera là pour jouer son « Beko Blues ». Monja Manintsindava. Jimmy B Zaoto, Angelah, Mija Kamisy, Lamtah, Mendrika, Mamy Gotso avec son « tsapiky » moderne.

 

Fy Rasolofoniaina, de la « variété » au « Bc bleus Premium »

Son titre «Tiako ianao» ne quittait pas les lèvres des jeunes filles malgaches. Sans doute, Fy Rasolofoniana interprètera ce morceau ce soir au « Bc blues premium » Antaninarenina à 21 heures. « Dreadlocks » comme coiffure, écharpe au cou, Fy Rasolofoniaina a un style particulier qui fait crier les jeunes filles quand il monte sur scène.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

Conseil de Gouvernement : Madeleine Ramaholimihaso nommée Grand Chancelier

Le nouveau Grand Chancelier de l’Ordre national Malagasy.

Moins de 24 heures avant l’investiture du nouveau président de la République Andry Rajoelina, le nouveau Grand Chancelier de l’Ordre national malagasy a été nommé. Il s’agit de Madeleine Ramaholimihaso, experte comptable et membre du groupe des experts Nationaux. Elle succède ainsi à Etienne Ralitera qui était décédé en octobre 2017. Ce dernier a occupé le poste de Grand Chancelier de l’Ordre national malagasy depuis l’ère Ratsiraka. Madeleine Ramaholimihaso a été nommée lors du Conseil de gouvernement d’hier.

Première grande nomination. La nomination de Madeleine Ramahaolimihaso est la première grande nomination qui marque le début du quinquennat d’Andry Rajoelina. Les autres vont suivre dans les jours qui viennent dont celle du nouveau Premier ministre et celle des membres de son premier gouvernement. En tout cas, le nouveau Grand Chancelier sera présente ce jour au stade de Mahamasina qui accueillera l’investiture du nouveau président de la République. C’est elle qui va décorer ce dernier Grand Maître de l’Ordre National malagasy.

Eugène
Midi Madagasikara0 partages

Antsoatany : Nisy namaky ny biraon’ny zandary, jiolahy iray maty voatifitra

Efa fahasahiana diso kajy mihitsy ny an’ireto jiolahy fa ny biraon’ny zandary tao Antsoatany, distrika Antsirabe II, mihitsy no notafihan-dry zalahy.

Niaiky ny tsy fandriam-pahalemana rahateo ny ben’ny tanana ao an-toerana fa nahazo laka mihitsy ny vaky trano sy ny halatra omby ary ny halatra madinidinika sy ny fanafihana tao Antsoatany tao. Lasibatra hatramin’ny biraon’ny zandary, nisy nanafika ny birao ny talata lasa teo. Tsy niandry ela ny fanadihadiana fa niroso tamin’ny fisavana avy hatrany ny zandary. Jiolahy iray no mahana ary nitsoaka nandositra raha vao nahita ny zandary. Nifanjehana ilay io ary niafara tamin’ny fitifirana mihitsy rehefa tsy nijanona tamin’ny fampitandremana natao. Naratra mafy ranamana ary mbola nentina nanaovana fanadihadiana. Niaiky ity farany fa tena nandray anjara tamin’ny vaky trano nisesy sy ny tobin’ny zandary. Ankoatra izay, isan’ny nandray anjara tamin’ireo fanafihana sy halatra omby ary nanondro ny namany maromaro. Eo am-pikarohana ireo namany ny zandary amin’izao fotoana. Fantatra kosa fa na nezahina nentina namonjy toeram-pitsabona aza ity jiolahy voatifitra ity dia tsy tana intsony ny ainy vokatry ny fahaverezan-drà be loatra.

Andry N. 

Midi Madagasikara0 partages

Passation de pouvoirs à Iavoloha : Andry Rajoelina détient la clé du développement

Le nouveau président de la République a déjà eu une journée très chargée hier en recevant dans son bureau plusieurs personnalités venant du monde entier.

Une nouvelle page de l’histoire s’ouvre pour Madagascar. Elu président de la République par 55,66% des suffrages exprimés selon les résultats définitifs proclamés par la Haute Cour Constitutionnelle le 8 janvier dernier, le plein pouvoir est désormais entre les mains d’Andry Rajoelina. En effet, la cérémonie de passation de pouvoirs entre lui et le président sortant Hery Rajaonarimampianina s’est déroulée hier au Palais d’Etat d’Iavoloha, en présence du président de la République par intérim Rivo Rakotovao qui a accueilli les deux hommes au Palais. Une cérémonie sobre, mais ô combien importante dans l’histoire du pays, notamment en termes d’alternance démocratique. Aucun discours. Aucune interview également, mis à part le bref entretien que le président du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » a accordé à quelques membres de la presse avant de quitter le Palais. Contrairement à ce qui s’est passé en 2014 où Andry Rajoelina qui assurait à l’époque la Présidence de la Transition a remis une clé à Hery Rajaonarimampianina pour symboliser le fait de confier la gestion du pays au nouveau président, aucune remise de clé n’a été effectuée hier. D’après les informations, le patron du HVM aurait refusé de le faire sous prétexte de s’en tenir aux principes constitutionnels. La question est toutefois de savoir pourquoi a-t-il accepté de le faire en 2014 ?

Fraternité. A noter cependant qu’après la signature des documents de passation, les deux personnalités ont effectué une séance photos devant une énorme clé installée juste à l’entrée du Palais présidentiel. Une clé symbolisant le logo de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM). Quoiqu’il en soit, la cérémonie de passation de pouvoirs entre Andry Rajoelina et Hery Rajaonarimampianina s’est déroulée sous le signe de la fraternité. Une sorte de retrouvailles entre deux anciens membres d’une même famille politique. Malgré les sourires un peu tendues entre les deux personnalités, la cérémonie a été marquée par une poignée de mains. Par ailleurs, le numéro Un du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » qui a obtenu 8% des suffrages exprimés lors du premier tour de la Présidentielle a reconnu Andry Rajoelina en tant que président élu. « C’est avec joie que je procède aujourd’hui à cette passation de pouvoirs avec le président nouvellement élu », a-t-il annoncé. Avant de signer les documents de passation, Andry Rajoelina et Hery Rajaonarimampianina ont tenu un tête-à-tête à huis clos d’une quinzaine de minutes.

Valse diplomatique. En tout cas, cette passation de pouvoirs marque le fait que désormais, le numéro Un du « Miaraka Amin’i Prezida Andry Rajoelina » (MAPAR) détient la clé du développement de Madagascar. Le nouveau président ambitionne d’ailleurs de rattraper le retard de développement de la Grande île en un temps record. Tout de suite après avoir reçu les pouvoirs, le nouveau locataire d’Iavoloha s’est déjà mis au travail en effectuant une visite intégrale de tous les bâtiments du Palais d’Iavoloha. Une occasion de constater que ce Palais construit sous la deuxième République nécessite une réhabilitation. Perfectionniste, Andry Rajoelina a annoncé l’innovation immédiate dudit Palais. Ce sera donc la première décision qu’il aura pris pour ce retour à la tête du pays. Dans l’après-midi, l’on a assisté à une valse diplomatique du côté de l’Atsimondrano. Andry Rajoelina a reçu en audience entre autres, le Vice-président de la République de Côte d’Ivoire Daniel Kablan Duncan et le Premier ministre Adjoint de l’Île Maurice Ivan Callendavelloo. Il y aurait également eu une entrevue avec l’ancien président français Nicolas Sarkozy. En effet, plusieurs invités de marque vont assister à la cérémonie d’investiture d’Andry Rajoelina qui aura lieu ce jour. D’après les informations, plus de 20 000 personnes sont attendues à Mahamasina pour assister à cet évènement. Pour le banquet d’Iavoloha, environs 2100 invités ont reçu leur carton d’invitation. En ce qui concerne le maintien de l’ordre et de la sécurité, des mesures particulières ont été prises. Plus de 1.500 éléments des Forces de l’ordre vont être mobilisés ce jour. Toute la cérémonie sera diffusée en direct sur TVM et RNM, ainsi que sur plusieurs chaînes privées.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Accès aux services financiers : Madagascar a son premier Bureau d’Informations sur le Crédit

Les parties prenantes à la mise en place du BIC.

La facilitation de l’accès au crédit demeure, encore et toujours, une priorité pour le développement économique

La Banque Centrale de Madagascar (BFM) prend activement part aux efforts entrepris pour l’inclusion financière. Une manière pour cette institution- clé de l’économie de relever le défi afin de favoriser l’accès de tous aux services financiers, au crédit notamment, surtout pour les micros et petites entreprises. C’est dans ce cadre que la Banque Centrale a initié avec l’appui financier de la Société Financière Internationale (SFI) du groupe Banque mondiale, la mise en place du Bureau d’Informations sur le Crédit (BIC)

Garantie de réputation

Le BIC vise à réduire l’asymétrie d’informations entre les prêteurs et les emprunteurs et facilite ainsi l’octroi de crédit grâce au rapport de solvabilité fiable sur le prêteur. Il s’agit d’un outil permettant aux créanciers de répondre favorablement aux demandes de crédit des potentiels emprunteurs sur la base de la garantie de réputation à partir du scoring. En effet, le BIC produira un rapport de solvabilité, fiable, complète, exhaustive et à jour sur l’historique de crédit de l’emprunteur et ses habitudes de paiement. Du coup, ce rapport constituera une garantie de réputation permettant aux bons emprunteurs d’obtenir du crédit à un prix raisonnable. Le rapport de solvabilité constitue également un outil d’aide à la décision, fiable et facilement accessible pour les établissements de crédit dans leur processus d’octroi de crédit.

Le BIC va ainsi transformer radicalement l’industrie de crédit à Madagascar et favoriser l’accès du plus grand nombre aux services financiers et donc l’inclusion financière dans le pays.

Confidentialité

A noter que le fonctionnement du BIC obéit à la loi régissant les activités des Bureaux d’Information sur le Crédit, qui a été promulguée le 15 février 2018. Elle a pour objet de garantir l’utilisation des informations sur le crédit dans le respect des droits reconnus aux consommateurs, notamment de leur vie privée et leur consentement. Elle veille à la véracité, à l’exactitude et à la confidentialité des informations, en vue de minimiser les risques de crédit et contribuer au bon fonctionnement du secteur bancaire et des autres composantes du système financier. Suite à l’appel d’offres international lancé par BFM, CRIF S.p.A a été sélectionné pour développer et gérer le premier bureau de crédit privé à Madagascar. L’agrément en qualité de BIC a été octroyé par BFM à CRIF Madagascar en décembre 2018. CRIF S.p.A est l’actionnaire unique de CRIF Madagascar. Cette entité locale fonctionnera sous la supervision et le contrôle de « Banky Foiben’i Madagasikara ».

Modèle d’excellence

La cérémonie de lancement du BIC a eu lieu mercredi dernier au Carlton, en présence de Noro Vololona Harimisa , Garde des  Sceaux, ministre de la Justice Napetoke Marcel Rasonaivo, ministre de l’Economie et du Plan et bien évidemment du Gouverneur de la Banque Centrale Alain Rasolondraibe. Ce dernier a saisi cette occasion pour souligner l’importance pour notre pays d’avoir des institutions fortes, crédibles afin de sortir de la trappe de pauvreté, caractéristique des pays faiblement résilients. Il a souligné l’engagement de BFM d’y apporter sa contribution et sa détermination à devenir un modèle d’excellence, surtout dans la conduite de transformations structurelles. De même, BFM joue un rôle primordial pour la consolidation de la confiance, élément indispensable pour un environnement des affaires favorable. Ainsi, BFM veillera à ce que le BIC constitue véritablement un outil de services à valeur ajoutée bénéfique à tous les acteurs économiques. Présente également lors de cette cérémonie, Coralie Gevers, responsable des opérations de la Banque  mondiale à Madagascar a fait état des progrès réalisés durant ces quatre dernières années en faveur de la modernisation et de la diversification du secteur financier ayant permis à Madagascar d’avancer dans le classement de Doing Business. « La mise en place du Bureau d’Information sur le Crédit et la sélection de CRIF sont des illustrations des actions entreprises par BFM dans ce sens » a-t-elle souligné. Elle a terminé par un message fort pour la poursuite du soutien sans faille des partenaires techniques et financiers dans tout programme de développement du secteur financier.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Antanambao-Tsararano : 12 lahy nitondra basim-borona nanafika tanàna, lasany ny omby rehetra.

12 lahy tsy nisaron-tava nitondra basim-borona no nanafika tanàna, tao amin’ny toerana antsoina hoe Antanambao, fokontany Bevilany , kaominina Tsararano, ato anatin’ny distrikan’i Maevatanàna no nitrangan’izany , ny Asabotsy heriny teo, tokony ho tamin’ny sivy ora alina. Lasan’izy ireo ny omby rehetra teo an-toerana. Araka ny fanazavan’Atoa Nazah, izay ben’ny tanàna any an-toerana taminay hatrany , dia nitondra basim-borona sy fitaovam-piadiana maranitra ireo mpanafika. Ankoatra ny omby teo an-tanàna, dia norobain’izy ireo koa ny labiera sy finday ary ny vola. Voalaza, fa tsy nanapoaka basy ireo olon-dratsy, fa ny fitsofana kiririoka no nasesiny eran’ny tanàna,ary nandeha nitsoaka nizotra  nianavaratra ny dian’izy ireo rehefa vita ny nataony. Tsy nisy naratra na  maty tamin’ireo fokonolona niharam-boina, nandritra ny fanafihana nataon’ireo malaso. Nanao ny fanarahan-dia avy hatrany  kosa ny fonolona sy ny Zandary avy ao Bevilany, saingy mbola tsy nisy vokany  izany hatreto.

Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

Produits de première nécessité : Tourments de la ménagère face à la hausse des prix

Riz, farine, sucre, huile, légumes… Les produits vivriers et plusieurs produits de première nécessité connaissent depuis le début de l’année, de nouvelles hausses des prix. Au marché d’Anosibe où se fournit la majorité des détaillants de la capitale, les prix des sacs de 50 kilos de riz, de farine et de sucre, ont connu une hausse d’environ 4.000 à 6.000 ariary. Une hausse qui se répercute évidemment sur les prix au consommateur et qui tourmente sérieusement la ménagère. La hausse est observée essentiellement dans les produits alimentaires. C’est ainsi que les produits stratégiques comme le riz est vendu auprès des détaillants à des prix compris entre 1.750 ariary à 2.000 ariary, pour le riz d’origine locale incluant la variété « makalioka », contre 1700 auparavant, et jusqu’à 2.200 ariary pour le riz de luxe importé. Le temps pluvieux qui a persisté ces dernières semaines dans plusieurs régions de l’île, a été indiqué comme à l’origine de la hausse des prix. « Les camions mettent deux fois plus de temps pour arriver à Antananarivo en raison de la dégradation des routes à cause de la pluie », expliquent quelques grossistes d’Anosibe. Une situation qui retarde l’arrivée des produits alors que les stocks s’amenuisent, d’où la raréfaction, toujours synonyme de hausse des prix. Simple loi de l’offre et de la demande.

Les légumes et les produits maraîchers connaissent également une oscillation des prix ces dernières semaines. Le mauvais temps persistant et l’excès de pluie, n’étant pas favorables à la production des brèdes, fines herbes et tomates, ont eu des impacts sur les récoltes et par ricochet, sur les prix au consommateur. Vu sous cet angle et sachant que la saison des pluies ne prendra fin que fin avril, le facteur temps continuera d’influer sur l’état des infrastructures routières pendant encore plusieurs semaines. Sans exclure les cyclones – entre un et trois, d’après les prévisions – qui pourraient frapper la Grande île, cette saison.

Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Banquet à Iavoloha : L’alternance au menu

Le Palais d’Iavoloha a un nouveau locataire mais a aussi changé de traiteur. Fini le monopole d’un grand hôtel qui avait l’exclusivité des banquets, dîners et cocktails officiels offerts par la Présidence tout au long du premier quinquennat de la Quatrième République. La grand’messe d’Iavoloha du 06 janvier dernier était le dernier « marché » du propriétaire de l’établissement et non moins conseiller du président sortant. L’alternance n’est pas seulement politique, elle figure aussi au menu du banquet de ce jour qui va être servi par un trio de traiteurs dont un chef malgache. L’occasion de découvrir la gasy… tronomie du pays pour les quelque 2.000 invités, tout particulièrement les hôtes de marque étrangers.

RO