Les actualités Malgaches du Lundi 18 Mars 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara24 partages

« Vary mora », stade, gymnase, autoroute : Andry Rajoelina réalise son « velirano » à Toamasina

Le président Andry Rajoelina réalise son «velirano» à Toamasina.

Chose promise chose due. Deux mois, ou enfin presque, après son investiture à Mahamasina, le président Andry Rajoelina commence la réalisation de ses «velirano».

Hier, le Chef de l’État a donné le coup d’envoi de la construction de nombreux travaux d’envergure rentrant dans le cadre de son ambition de donner une nouvelle image pour la capitale du pays Betsimisaraka. Celle d’un Toamasina développé, moderne et prospère, disposant plusieurs infrastructures aux normes.

Aussi, conformément à ce qui a été annoncé tout au long de sa campagne électorale, Toamasina aura son gymnase couvert et son stade «manara-penitra» et une autoroute. Par ailleurs, le bord de la mer de cette localité sera rénové et deviendra un lieu touristique identique à celui de Miami aux États-Unis. En tout cas, c’est ce qu’à réitéré hier le Chef de l’Etat.

Stade manara-penitra. Un gymnase aux normes pour les compétitions de basket-ball, hand ball et volley- ball, équipé d’un centre commercial, sera construit à la place de l’actuel stade. Les travaux commenceront au plus tard dans deux mois, à annoncé le président Andry Rajoelina lors de sa rencontre avec la population de Tamatave qui s’est déroulée au stade de Barikadimy. Les appels d’offres y afférents vont être lancés d’ici quelques semaines. Par contre, le stade « manara-penitra » de Toamasina sera construit à la vitesse du TGV. Pressé d’apporter le changement à Toamasina et dans toutes les villes de Madagascar, le numéro Un d’Iavoloha a insisté à l’entreprise Leong de terminer les travaux en deux mois. Aussi, l’inauguration de ce stade pouvant contenir 15.000 personnes aura-t-il lieu vers la fin du mois de mai. La construction d’une autoroute reliant le bord de Toamasina et la route nationale numéro 2 sera quant à elle terminée en deux ans. Toutes ces infrastructures seront réalisées par des architectes malgaches.

Mais ce déplacement officiel du président Andry Rajoelina à Toamasina a surtout été marqué par la réception de 16.500 tonnes de riz au port local. Le numéro Un d’Iavoloha est monté à bord du bateau MV Jessie qui a transporté les «vary mora». Des riz de très bonne qualité qui ne contiennent que 20% de brisure. D’après les informations, d’autres bateaux sont aussi en cours de route pour acheminer des milliers de tonnes de riz destinés aux autres provinces.

Davis R

Midi Madagasikara8 partages

Réserve de Berenty : Le fondateur de Microsoft, Bill Gates y a visité

A part les chercheurs internationaux, Bill Gates a aussi visité Berenty.

Pour tous les amateurs de primates, la réserve de Berenty, située à l’extrême sud de Madagascar, est l’un des meilleurs endroits pour observer les lémuriens dans leur habitat naturel à Madagascar. Ce laboratoire scientifique à ciel ouvert, fait le bonheur des naturalistes du monde entier depuis des années. Berenty abrite quatre espèces de lémuriens endémiques à Madagascar dont le fameux maki. Ces animaux fascinants vivent en toute liberté dans cette réserve située à 86Km à l’Ouest de Fort-Dauphin. L’endroit est célèbre dans le monde entier, si bien que de nombreux scientifiques y ont séjourné pendant des mois pour étudier les différentes espèces de lémuriens qui s’y trouvent.

Notoriété. Mais il n’y a pas que les chercheurs! Bill Gates, le fondateur de Microsoft a également visité cette réserve, lors d’un passage éclair dans la Grande Ile en 2014. Une visite peu commune qui a réussi à augmenter la notoriété de cette réserve auprès des amoureux des primates. En outre, la célèbre naturaliste américaine, Alison Jolly, y a mené d’importantes recherches sur les lémuriens. Et ses travaux portant sur ces primates sont une référence actuellement dans le monde scientifique. La réserve de Berenty possède un petit Resort pouvant accueillir les touristes et chercheurs désireux de séjourner au milieu d’une faune sauvage et diversifiée. En plus d’être un véritable laboratoire scientifique, le site est un exemple réussi de gestion éco-touristique.

Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara7 partages

Projet d’ilménite à Toliara : « Le dernier mot appartient au Président », Dixit le ministre des Mi...

Une délégation conduite par le ministre des Mines, Fidiniavo Ravokatra, dans les zones d’intervention du projet.

Les avis divergent au niveau des zones d’intervention de Base Toliara. Des communautés sont pour la mise en œuvre de ce projet d’exploitation minière comme un grand espoir pour le développement économique de Toliara, tandis que d’autres sont contre de crainte qu’il y ait des impacts négatifs sur la santé et l’environnement.

Comme prévu, une délégation conduite par le Ministre des Mines et des Ressources Stratégiques, Fidiniavo Ravokatra, accompagnée de l’ancien député Siteny Andrianasoloniaiko, a effectué une descente dans les Districts de Toliara I et Toliara II, vendredi dernier. Cette mission a pour objectif de constater de visu les réalités sur le terrain en ce qui concerne les impacts socio-environnementaux de l’implantation de la société Base Ressource Toliara qui va exploiter de l’ilménite dans ces deux districts. Principalement, quatre communes du District de Toliara II, à savoir,Tsianisiha, Ankilimalinike, Belalanda et Maromiandra, ainsi que la commune urbaine de Toliara dans le District de Toliara I sont touchées par ce projet minier.

Aucune décision prise. Les avis divergent au niveau de ces zones d’intervention de Base Toliara. Des représentants de la population ont manifesté leur inquiétude concernant les éventuels impacts de ce projet d’exploitation d’ilménite sur leur santé, sur le côté socio-culturel et bien évidemment sur l’environnement, y compris les activités agricoles et de la pêche. De l’autre côté, des représentants des communautés locales ont soutenu le projet de Base Toliara en défendant à tout prix que ce sera l’avenir des jeunes tuléarois grâce à la création d’emplois. En outre, toute la population et des collectivités territoriales décentralisées en bénéficieront avec la réalisation de nombreux investissements sociaux, et l’augmentation de recettes de ces dernières. Quant aux communautés de pêcheurs Vezo à Andaboy, les « zanadriake » contestent la construction d’une jetée sur ce lieu qui, selon eux, nuirait à leurs principales activités, c’est-à-dire la pêche et le tourisme local. Par contre, le ministre de tutelle a réitéré lors de sa prise de paroles dans chaque site visité, qu’il ne prend aucun parti. « Nous avons pris la responsabilité d’écouter toutes les deux parties en constatant de visu les réalités sur le terrain, et ce, sur ordre du Président de la République et du Premier ministre. Nous n’allons prendre aucune décision. Mais nous leur établirons un compte-rendu. Le dernier mot appartient ainsi au président Andry Rajoelina. Et l’Etat primera bien sûr l’intérêt général de la population », a-t-il déclaré.

Respect des cahiers de charge. Par ailleurs, la délégation dirigée par le Ministre des Mines et des Ressources stratégiques a également traversé le carré minier de la société Base Toliara pour constater l’état initial des périmètres miniers prévus pour l’extension des routes servant de passage des camions qui vont transporter les minerais extraits durant la phase d’exploitation. Elle a ensuite visité le site de Base Toliara à Ranobe et s’est entretenue avec les dirigeants de la compagnie. Lors de cette rencontre, ceux-ci ont démontré qu’ils ont bien respecté les cahiers de charge. Et en attendant la prise de décision du Chef de l’Etat, le ministre de tutelle a lancé un appel au calme et au respect du « Fihavanana malagasy » entre toutes les communautés, même si elles ont une divergence d’opinions concernant ce projet d’exploitation d’ilménite de Base Toliara. Ce qui permettra d’éviter des risques d’affrontements verbaux et physiques entre les deux parties.

Suspension des activités. Et enfin, la mission de cette délégation s’est achevée au port de Toliara, où fait escale actuellement la plateforme géotechnique marine de la société Base Toliara. Le Ministre Fidiniavo RAVOKATRA a ainsi annoncé la décision prise en conseil du Gouvernement du mercredi 6 mars dernier sur la suspension des activités de cette plateforme géotechnique et ce, jusqu’à nouvel ordre. « Cette mesure du Gouvernement ne signifie en aucun cas, une prise de position de l’État mais cela a été prise par souci d’apaisement », a-t-il conclu.

Navalona R. et Charles Raza.

Midi Madagasikara5 partages

ONTM : Organisation d’un  voyage de presse solidaire

Les dix-huit journalistes français ont rencontré le ministre du Tourisme samedi dernier.

L’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM), en partenariat avec le Tour opérateur réceptif Vanille Turquoise Tours, organise du 15 au 17 mars 2019, un voyage de presse solidaire avec un de leur partenaire en France, SALAUN Holidays. Dix-huit journalistes de plusieurs médias français, participent à ce voyage et auront l’occasion de découvrir les œuvres menées par l’Association Madagascar Bretagne(AMB) avec l’Association AgriSud Madagascar à Ambohijanaka, Ambatomanga et Behenjy. Il s’agit notamment de TOUR HEBDO, l’Echo touristique, le Quotidien du Tourisme, l’Est Républicain, Tourmag, Tourisme et Groupe, l’Alsace, La Provence, Le Télégramme, les Echos, Charente libre, le Progrès de Cornouaille, la Quotidienne, TravelMag, Le Parisien, Ouest France, Journal de la Bretagne/ Poher Hebdo, Tourisme et Groupe.

Actions de promotion. En outre, de par le circuit touristique que le groupe va effectuer et les sites inclus dans le programme des visites, ces journalistes internationaux auront un aperçu des principaux attraits touristiques de la destination Madagascar. Ils vont de ce fait, visiter de nombreux sites touristiques dans le cadre de ce voyage de presse solidaire. On peut citer, entre autres, la visite de la ferronnerie d’art d’Ambohimanambola, un tour de ville en deux chevaux à travers les sites et architectures coloniales d’Antananarivo et une visite du parc de Vakoana à Andasibe, sur la RN2. Notons que ce voyage de presse entre dans le cadre des actions de promotion menées par l’ONTM, dans le but d’augmenter la connaissance de la destination Madagascar auprès du public international, à travers les médias.

Recueillis par Navalona R.

Midi Madagasikara4 partages

SFOI : Action humaniste à Tanjombato

Mme Nandji offrant des seaux et des cuvettes aux femmes de la commune de Tanjombato.

Penser équitablement. Ces deux mots font partie du thème des Nations unies pour la célébration de la Journée Internationale des droits de la Femme le 08 mars dernier. Au-delà des nuits, des violences et de la  pauvreté, il faudra essayer de trouver avec les concitoyens les étoiles de la confiance et de la fraternité, afin d’ériger un édifice meilleur. Dans le monde, des personnes se mobilisent pour un avenir équitable.

500 femmes. Pour SFOI, cette mobilisation prend la forme d’actions humanistes en venant en aide aux femmes se trouvant dans le besoin. En effet, le 13 mars dernier, M. Nandji et son épouse ont pensé aux 500 femmes les plus démunies de la commune rurale de Tanjombato en leur offrant 1,5 tonne de riz et 1.500 seaux, cuvettes et timbales, en présence des responsables de la mairie.

Redevabilité sociale. En fait, ce n’est pas pour la première fois que SFOI (Société de Fabrication de l’Océan Indien) réalise des actions sociales en faveur des couches défavorisées des Malgaches. Cette entreprise citoyenne était même maintes fois, venue au chevet des sinistrés des cataclysmes naturels, et ce au nom du principe de recevabilité sociale.

Recueillis par R. Eugène

Midi Madagasikara3 partages

Etudiants boursiers d’Etat en Chine : Un appel en détresse à Andry Rajoelina

Ce n’est pas la première fois qu’un appel au secours a été lancé par les étudiants boursiers d’Etat en Chine à l’endroit des autorités Malgaches.

Les universités chinoises refusent de délivrer les diplômes des étudiants malgaches à cause des dettes impayés par l’Etat.

« Nous exigeons la transparence sur la situation actuelle des étudiants boursiers d’Etat en Chine. Nous faisons également savoir à tous les Malgaches que, des Universités chinoises n’ont pas délivré les diplômes des étudiants malgaches à cause des dettes impayés par l’Etat malgache« . Propos recueillis lors d’une conférence de presse organisée par l’Association des Parents des Etudiants Boursiers d’Etat à l’Extérieur (APEBEME) samedi dernier à Mahamasina. Alexandre Randrianjanahary, président de ladite association, d’en citer des exemples. « L’Etat malgache ne s’est pas acquitté des bourses d’études de l’année universitaire 2012. Et lorsque le paiement s’est finalement fait, cela s’est fait petit à petit. Les frais de scolarité restent jusqu’à maintenant des dettes de la Chine envers nous« . Selon toujours Alexandre Randrianjanahary « un avis de crédit de cinq mois a été sorti par l’Etat malgache pour les bourses d’études de l’année universitaire 2013-2014. Pour ce qui est des payements, les étudiants n’ont attendu jusqu’au mois de septembre mais, rien n’a été fait jusqu’en décembre où l’Etat a payé un mois de bourse. Un autre payement d’un mois a été effectué le mois de janvier de cette année ».

Tons. Des appels au secours ont été lancés par les étudiants d’Etat boursiers à l’endroit des autorités malgaches depuis des années. « Nous avons fait appel au Président de la République, au Premier Ministre, mais on nous a ignorés. L’ancien Premier ministre Kolo Roger a été le seul à nous avoir ouvert ses portes et à nous avoir tendu la main. Les autres, non« , s’est lamenté le président de l’association APEBEME. Avant de poser la question « les autorités attendent-ils peut-être que nous nous manifestions avec violences et forces comme on le fait si bien dans le pays à chaque fois que quelque chose déplait à une partie avant de nous accorder du temps et leur attention? »  La situation des étudiants malgaches boursiers d’Etat en Chine est préoccupante. Des universités chinoises refusent de délivrer leurs diplômes après les études passées là- bas. Les étudiants sont menacés d’expulsion des universités, qui refusent également que les étudiants soutiennent leurs thèses à cause des dettes. Il conviendrait de noter que l’Etat malgache doit 30 mois de retard de payement de bourse – frais de scolarité conclus – aux étudiants qui poursuivent leurs études en Chine. Une facture salée que les étudiants et leurs parents présentent au président de la République Andry Rajoelina dont ils en attendent le payement.

José Belalahy

Midi Madagasikara3 partages

Rétablissement de la sécurité : 300 commandos bientôt envoyés dans le nord de l’île

(F-jour :Yvon Ram)

Pour rétablir l’ordre et la sécurité dans l’ensemble du territoire national, l’Armée Malagasy va lancer une vaste opération dans les zones réputées sensibles en terme d’acte de banditisme. Le ministre de la Défense nationale (MINDEF, le général de division Richard Rakotonirina a donné sa bénédiction à plus des 300 militaires affectés à cette expédition au Camp Alphonse Rakotoniriany à Fiadanana. D’après lui, cette stratégie entre dans le cadre de la nouvelle stratégie de l’Armée malgache visant à se rapprocher davantage de la population pour lutter contre l’insécurité comme elle est en train de faire en ville à travers la pratique de patrouille dans les rues. Pour la mise en œuvre de cette opération, le MINDEF a installé hier, lors de cette cérémonie militaire, le Commandant de l’unité qui va se charger de cette mission dans la partie Nord de l’île. Appelée « Zones rurales prioritaires de sécurité n°1 », elle est confiée au général de Brigade Elie Razafitombo. Parlant des militaires qui vont effectuer cette mission, le ministre affirme que ces éléments ont déjà reçu des formations spéciales pendant deux mois. Ce qui fait que ce sont des véritables « commandos » lourdement équipés aussi bien en armement qu’en matière de protection corporelle. Ils sont dotés des gilets pare-balles.

Action à long terme. Le général Richard Rakotonirina affirme que, cette opération devra être élargie dans d’autres régions. En collaboration avec la Gendarmerie nationale, elle entre dans le cadre de la politique générale de l’Etat en matière de sécurité et de la paix ainsi que le « vina » du président de la République Andry Rajoelina visant à réinstaurer l’autorité de l’Etat et l’Etat de droit. D’après lui, une autre unité devra être envoyée dans la partie Sud de l’île. « L’objectif est de mettre en place des infrastructures permettant d’implanter définitivement ces unités dans ces régions », conclut-il.

T.M.

Midi Madagasikara3 partages

Musique : Masy et le »marovany», une histoire d’enfance

Masy, la légendaire joueuse de «marovany» de Toliara.

Dans la ville de Toliara, joyau du sud de Madagascar habite Masy, une des rares femmes à jouer du «marovany» à Madagascar. Une légende, un patrimoine musical.

Musicienne émérite a à peine 12 ans, Germaine Zoiny est une des patrimoines vivants de la ville de Toliara et de Madagascar. Quand elle se met derrière son «marovany», « un instrument traditionnel », tient-elle toujours à préciser, sonne alors le jeu humble mais limpide de Masy. Elle fait sans doute partie du cercle très fermé des femmes joueuses de cet instrument à Madagascar. Malgré son âge avancé, « je suis née vers 1948, comme vous savez, les parents de l’époque ne savait ni lire ni écrire », Masy continue de créer ses propres morceaux.

« C’est dans le village de Mihary, un bled à quelques encablures de Toliara, que la jeune Germaine Zoiny est née. Dans une famille comme les autres, sans aucun lignage de musicien. Cependant, elle ignorait qu’elle avait eu un don. « Durant mes années à l’école publique, durant les récréations, je me précipitai chez un vieil homme joueur de «marovany», il s’appelait Kolokolo. Il me laissait jouer et c’est de là qu’a commencé ma passion pour la musique ».

La musique se fait en famille avec Masy.

Génie fonceuse. Avec quelques conseils de base en poche, son talent évolue avec la facilité d’un génie. « Le vieil homme s’étonnait de mon évolution ». L’aisance avec laquelle elle s’adapte aux styles musicaux Mahafaly, Antandroy, Masikoro… commence à générer sa renommée. Dès son jeune âge, elle se retrouve au milieu de la foule lors de cérémonie traditionnelle. Jouant comme un professionnel, il faut dire que Masy n’est pas du genre à reculer. Dans tout Toliara et même ailleurs, son talent est reconnu. Ce succès, loi de l’image paillettes et récompenses médiatiques, prend surtout une forme de respect.

A tel point que la musique de Masy atterrit dans les oreilles des connaisseurs. A plusieurs centaines de kilomètres plus au sud, à Antananarivo la capitale du pays, des artistes comme Olombelo Ricky, Rossy ou Dama, selon ses propos, sont impressionnés par le charisme de Germaine Zoiny. Au-delà de son jeu qui laisse peu de place à l’improvisation, mais surtout des mélodies communicatives, elle est aussi une personnalité. Entre elle et ses artistes naissent des collaborations. Rien qu’en écoutant, « Homba aia ty hombako », sur lequel elle jette toute son amertume, on cerne la personne. « Parfois je me demande où j’irai quand le blues m’atteint, c’est comme ça qu’est né ce morceau », relate t-elle.

Le dernier morceau qu’elle a créé s’intitule « Mamolava », traduit par ivrogne. On en aurait des dizaines actuellement. « Celui qui adore la beuverie gagne ou perd au final ? », se demande t-elle. Elle a bien raison, entre le plaisir inhibiteur et le portefeuille, la frontière est mince. Cela fait maintenant plus de soixante ans que Masy joue du «marovany». A 70 ans, elle s’occupe de sa famille comme si elle avait encore la force de ses 20 ans. C’est elle qui va au « bazar » le matin, elle gère sa petite tribu en matriarche.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara1 partages

Rugby-TOP 6 Océan Indien : FT Manjakaray étrille  Desperados RC

Les joueurs de Manjakaray ont surclassé les Mahorais.

Les gars du FT Manjakaray ont  littéralement écrasé les Mahorais du Desperados RC sur le score fleuve de 120 à 22, samedi au Stade d’Alarobia à la première journée du TOP 6 Océan Indien.

Une promenade de santé. Avec un score de 120 à 22, on peut légitimement parler de victoire écrasante de l’équipe de FT Manjakaray face à Desperado Rugby Club de Mayotte. C’était samedi lors d’une rencontre à sens unique dans le cadre de la première journée du rugby Top 6 Océan Indien. En effet, les bleus, rouge et les blancs n’ont laissé aucune miette à leur adversaire du jour. Ils ont marqué 18 essais contre trois seulement pour les Mahorais. Une large victoire qui a permis aux gars de Manjakaray de gagner un bonus offensif. Durant la première partie, les locaux accumulent les essais, dominent le match et repartent au vestiaire avec un score de 40 à 15. Ce grâce aux offensives des Lahatra et Koroka qui ont vite pris les choses en main. Malgré une petite relâche du clan malgache, les visiteurs n’ont pas su profiter de l’occasion. « C’était une rencontre entre amateur et professionnel. Il faut avouer que les joueurs de Manjakaray étaient plus habiles et évoluent d’un cran au dessus que nous. Nous serons obligés de remporter la victoire face aux Réunionnais », annonce Béal Philippe, un des entraîneurs du Desperados Rc. Pendant la reprise, les visiteurs n’arrivent plus à suivre le rythme imposé par les locaux. A aucun moment, ils n’ont inquiété les joueurs de Manjakaray totalement dans le jeu. Franck, Tsiory, Fabrice arrivent même à signer deux essais respectivement.  Au final, les vice-champions de Madagascar remportent la victoire avec 98 points d’écart. La démonstration de samedi a permis aux joueurs de parfaire leur technique individuelle et collective, et d’asseoir un rugby de mouvement. « Les joueurs ont assuré. L’objectif est atteint pource match d’ouverture, en gagnant déjà un bonus.  Le match qui nous attend contre les Réunionnais ne sera pas du tout repos. Nous essayerons de maintenir notre avance », a déclaré Heriniaina Rarivoson dit Son.  Le prochain adversaire du FTM sera l’Etang-Salé, le tenant du titre.

T.H

Midi Madagasikara1 partages

Manandafy Rakotonirina : Hommage des partis politiques

Un symbole de la vie politique malgache vient de nous quitter vendredi dernier. Il s’agit de Manandafy Rakotonirina. A cet effet, des partis politiques, des associations et de simples citoyens ont rendu hommage à cette grande figure de la politique malgache. Ainsi, le parti Malagasy Miara Miainga (MMM) a présenté ses condoléances à la famille du défunt et au parti MFM. Selon ce parti, le pays a perdu un grand leader de la vie politique malgache.

Recueillis par Dominique R.

Madaplus.info0 partages

Madagascar: “les Vary mora” viennent d’arriver dans la grande île

Les sacs de riz à prix bradé de 16500 tonnes sont arrivés dans le port de Toamasina, c’est le président lui-même qui les ont reçu. Ces sacs de riz seront répandus dans toutes les parties de l'île à commencer par la ville de Toamasina. Le Président Andry Rajoelina a tenu sa promesse de fournir du riz à moindre coût aux Malgaches.
Le président d'Andry Rajoelina a souligné que ce type de riz est de la bonne qualité. Rappelons que le président a déjà commencé l’importation de riz afin de les revendre à moindre coût depuis le régime de transition. Toutefois, des voix se lèvent face à l’arrivée des Vary Mora. Pour Bekoto, du groupe Mahaleo, cela va mettre à mal la situation des paysans. L’arrivée de ces riz sera une rude concurrence pour les paysans Malgaches. Est-ce que l’Etat a prévu dans son programme comment aider les paysans avec les Vary Mora?
Tia Tanindranaza0 partages

Hatavezana tsy ara-dalànaVokatry ny tsy fahaizana misakafo sy ny tsy fampiasam-batana

Betsaka ireo olona tratry ny hatavezana tsy ara-dalàna amin’izao fotoana na ilay antsoina hoe : « obesité ». Ireo ankizy latsaky ny 18 taona no tena betsaka voan’izy ity noho ny tsy fahaizana misakafo.

 

Raha araka ny fanazavan’ny dokotera Fidy Bariniaina mantsy dia  tafahoatra loatra ny fihinanan’ny ankizy sakafo be siramamy toy ny mofomamy sy ny paty ohatra ankoatra  ireo karazan-tsakafo vaovao  hita sy  miseho any anatin’ireo dokam-barotra maro samihafa ireny. Fa ankoatra izay hoy hatrany ity dokotera ity dia tsy  dia mampiasa vatana ihany koa ny ankizy tratra ireny hatavezana tsy ara-dalana ireny. Tsy mba manokan-tena mandeha dia an-tongotra kely  rehefa mamonjy fianarana ohatra fa variana mitaingina taxi-be hatrany no sady manao facebook, tranga iainan’ireo ankizy eto an-drenivohitra. Vahaolana tsotra aroson’ny dokotera Fidy araka izany ny  hihinanana amin’ny antony ireo karazan-tsakafo  ahitana ny hery fiarovana sy ny hery fiasana . Toraka izany koa legioma sy ny voankazo izay tokony hanao betsaka tokoa ankoatra ny fisotroana rano iray litatra isan’andro. Tsiahivina moa fa raha mirefy 1 m sy 40 ohatra ny olona iray dia tokony ho 30 kg ny lanjany ara-dalana, izay hoe : analana isa folo hatrany amin’ny halavana tarehimarika faharoa dia fantatra ny tokony  ho lanjan’ny vatana.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ranon’ny Jirama maimbo sy tapaka lava Nitroatra ny mponin’Ambondrona

Feno ny kapoakan’ireo mponina eny Ambondrona, Faravohitra ambany ary Soarano noho ny fatapahan’ny ranon’ny JIRAMA sy ny haratsian’ny kalitaony efa nanomboka tamin’ny taona 2017 mandraka androany.

 Nitroatra izy ireo vokatr’izany ary nidina nilanja sora-baventy teny Ambondrona ny Sabotsy teo naneho izay tsy fahafaliany izay. Raha araka ny fanazavan-dRakotoniriana Samila, solontenan’ny mponina mantsy dia manomboka amin’ny 12 ora alina ka hatramin’ny 05 ora maraina ihany no mandeha ny rano eny amin’ireo faritra ireo isan’andro. Voatery mihari-tory avokoa ny mponina vokatr’izany ka tsy vitsy ireo lasa miakatra tosi-drà noho ny harerahana. Ny faktiora anefa raha ny fanazavany dia tsy miova ny vidin-drano aloha fa ny eo ihany no eo ary raha vantany vao tara kely ny fandoavana izany dia tapaka. Ankoatra izay hoy ity solontenan’ny mponina raha mandeha aza ny ranon’ny JIRAMA dia mbola misy fofona no sady maloto ihany koa hany ka tsy azo antoka intsony. Miantso ny filoham-pirenena mba hijery akaiky tranga iainan’izy ireo araka izany ireo mponina eny Ambondrona, Faravohitra ambany, Soarano… ireo. Voatery mividy bidon miloko mavo avokoa moa ireo mponina eny Ambondrona vokatr’izany. 3.000 Ar ny iray amin’izy ireny ka tsy maintsy manana bidon efatra ny tokantrano iray raha kely mba hahafahana maka rano any amin’ny toeran-kafa sy manangona izay tratra. Ho an’ny lamba maloto sy ny fidiovana kosa indray dia fantatra fa efa any amin’ny fianakaviany sisa izy ireo no manao izany noho ity rano vatsian’ny JIRAMA ity ihany. Raha ny fantatra moa dia efa nanazava ny mikasika ity tranga ity ihany ny JIRAMA saingy tsy mahafa-po ireo mponina izany. Noho ny toetr’andro sy ny olana ara-tsolika ary ny lafiny ara-teknika no nambaran’ity orinasa mpamatsy jiro sy rano ity fa anton’izany ary tsy mbola nisy ny vahaolana nentiny hatreto.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina AmbohimangakelyNamboraka ny olany ny mponina

Misy fokontany 18 ny kaominina Ambohimangakely. Nanatanteraka fifampiarahabana nahatrarana ny taona vaovao 2019 teny an-toerana izy ireo tamin’ny sabotsy 16 martsa lasa teo.

 Nampiavaka ny fotoana ny nisian’ny dinidinika niarahana tamin’ny solontenan’ireo fokontany ny amin’ny fampandrosoana ny kaominina. Ankoatran’ny fiaraha-misakafo sy ny famelabelaran-kevitra dia nitantara ny olana sy ny hetahetany tamin’ny Ramatoa Mercia Raolijon, kandida solombavam-bahoaka Avaradrano, ireo solontenan’ny fokontany. Nafana ny fifankalozan-kevitra ary maro ny vahaolana nifampizarana. Mahafantatra tsara ny olana misy eny amin’ny tontolo Ambanivohitra ihany koa moa Ramatoa Mercia Raolijon  satria teraka sy lehibe tao amin’ny fokontany Anjeva gara eny avara-drano ny tenany. Fa nivoitra sy nampikaikaika ny mponina ny tsy fahampian’ ny fanafody sy ny dokotera eny amin’ireny toeram-pitsaboana CSB II ireny any amin’iny kaominina iny. Betsaka ihany koa hoy izy ireo ny reny na ny zaza maty eny am-pandehanana eny noho ny fahavitsiana sy ny fahataran’ireny fiara mpitondra marary ireny. Ankoatr’izay dia misy olana ihany koa ny sehatra fanabeazana. Vitsy ny boky sy ny toerana famakiam-boky, misy ihany koa ny liseam-panjakana izay mbola manofa trano hatramin’izao. Farany, tena manjaka ny tsy fandriam-pahalemana ka tokony ampitomboana ny zandary miasa any amin’iny kaominina iny satria tena vitsy an’isa izy ireo araka ny tatitry ny mponina.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fahantran’ny MalagasyMainka mahazo vahana

Tsy mbola hita mihitsy aloha hatreto ny akony ara-toekarena entin’ny fitondrana vaovao. Mbola matroka ary tsy mbola niova hatrany ny tarehimarik’ i Madagasikara ary taraiky amin’ny lafiny maro.

 77, 60% ny Malagasy miaina latsaky ny 1,90 dolara isan’andro ary sokajiana firenena tena mahantra sy fadiranovana. Etsy andaniny anefa dia hita ho mikatso ny seha-pihariana rehetra. Miambakavaka amin’izao fotona izao ny mpandraharaha Malagasy nohon’ny tsy fahamarinan-toeran’ny tontolon’ny fandraharahana eto Madagasikara. Hita ho miandry ny politikam-pampandrosoana entin’ny filoham-pirenena ny mpampiasa vola sasany vao alefa ny fandraharahana. Ohatry ny mbola ho ela anefa satria mbola repotra sy sempotra amin’ny fitadiavam-bola hanatanterahana ny velirano sy ny vina IEM ny fanjakana. Hita taratra ihany koa ny firoboroboan’ny sehatra tsy manara-penitra sy ny tsy ara-dalàna izay manimba sy mamono hatrany ny toekarena Malagasy. Namono lolo tam-boalohany ary variana amin’ny seho ivelany fotsiny ny fanjakana. Tsy vitsy ny mpahay toekarena efa nanambara ny tokony ho tena laharampahamehana hampihenana io fahantrana saingy ny fitadiavam-bola aloha no tena hita mahamaika ny fitondrana. Misy aza moa ireo fanapahan-kevitra efa mahakivy azy ireo sahady ny amin’ny fifanarahana sy ny zavatra soniavina satria hiteraka fampahantrana ihany hoy izy ireo. Ahiana ho very an-javona tahaka ilay vola 10,6 miliara dolara tamin’ny andron’ny HVM ihany koa, izay tsy hita mihitsy ny akony ny famatsiam-bola azo amin’izao fotoana izao. Vokatr’izany rehetra izany dia hita ho mihalalina aloha hatreto ny fahantran’ny Malagasy ary tsy vitsy no efa latsa-nenina sahady tamin’ny safidy natao.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

FANODIKODINAM-BOLA TAO TOAMASINA

Efa tonga any Toamasina ankehitriny ny sampan-draharahan’ny fanjakana izay mitady fanamarinana sy mitady porofo momba ny fanodikodinam-bola nataon’ny Ben’ny tanàna sy ny ekipany.

Tonga hatrany Mahanoro mihitsy ireo mpiasan’ny Inspection Générale de l’Etat nitady ny Ben’ny tanàna mba hahafahana manao fanadihadiana azy. Efa fanindroany izay niharan’ny fanadihadian’ny fanjakana ity olom-boafidy ity. Izy dia mbola hilatsaka hofidiana depiote ao Mahanoro ankehitriny.  

ALEO MPANAO POLITIKA IHANY

 

Tsy mety ny fisian’ny kandida tsy miankina  fa aleo ao anaty ny antoko politika ihany  raha ny fanambaran’ny Kmf Cnoe . Amin’ity fifidianana solombavambahoaka ity anefa, ireo kandida mahaleo tena no betsaka mirotsaka ho fidiana. Vao maika mampitombo ny kolioly sy ny fivadihana palitao io tsy miankina betsaka ao amin’ny antenimierampirenena io hoy ny fiarahamonim-pirenena.

SAMBO FLYING

 

Misy angatra ve ilay sambo Flying izay mpanondrana boaderozy ao Toamasina ? Raha mbola tazomina am-ponja ao Ambalatavoahangy mantsy ireo tatsambo 15 izay miandraikitra ny fampiodinana azy, dia misy mahatsikaritra fa velona hoazy ny motera isaky ny alina. Nandefasana vadin-tany mihitsy tao anatin’ilay sambo mba hijery izany. Tsy vitan’izay fa efa mitongilana koa ity fitaovam-pitaterana ity ankehitriny ary ahiana ny hilentika taorian’ny oram-ben’ny andro ratsy farany teo ireny.  

TAFATSOAKA ILAY MPAKA AN-KERINY

 

Mbola tafatsoaka ihany ilay mpaka an-keriny ao Tsaratanàna izay antsoina hoe Del Kely. Nandefasana zandary marobe nikaroka azy ary hita tokoa ny nisy azy. Raikitra ny fifampitifirana ary nisy tamin’ireo namany no voasambotra fa izy kosa dia mbola afaka nitsoaka tao anaty ala ihany. Ireo olona izay natao kidnapping izay mbola nentin’izy ireo kosa dia mba afaka soa aman-tsara. Raha tsiahiviana dia nampanantena ny zandary ny hanome vola izay mitentina 20 tapitrisa ariary ho an’izay manome vaovao hahafahana misambotra an’i Del Kely.  

 

 

 

MIALA BALA NY CENI

 

Avadiky ny Ceni any amin’ny olompirenena indray ny rihatra noho ny olana amin’ny fisian’ny anarana roa miverimberina ao amin’ny lisi-pifidianana. Nananamafy izy ireo fa ireo olona izay misoratra any amin’ny fokontany roa samyhafa no tena maahatonga an’ireny fa tsy olana teknika tany amin’ny Ceni.  Izay vao Hiroso amin’ny fanadiovana ny lisitra amin’ny lafiny nasionalin’ny Ceni tao aorian’ny fanakianana maro azon’izy ireo. 

 

TRANO NIHOTSAKA NAHAFATY OLONA

 

 Nihotsaka ny tany ary nitontona tany amin’ny tranon’olon-tsotra. Nahafaty olona telo izany tany amin’ny tanàna antsoina hoe Antsahamamy, ao Andapa. Ramatoa iray mpamboly sy ny zanany kely vao 12 volana no namoy ny ainy vokatr’izany. Mbola nisy olona telo hafa koa naratra mafy vokatr’izany. Ny tranga toa itony dia tokony hanintona ny sain’ny mpitondra satria tsy eto an-drenivohitra ihany no misy fihotsahan-tany fa indrindra koa any amin’ny faritra. Matetika anefa adinodino izany. 

FIVIDIANANA NY SAFIDIM-BAHOAKA

 

Zara raha mba mihaino ny tolo-kevitra sy ny fisintonana lakolosy nataon’ireo fiarahamonimpirenena ny mpitondra amin’izao hoy izy ireo.Raha nisy ny tolo-kevitra 50 tamin’ny fanitsiana ny fitsipika mifehy ny fifidianana , folo tamin’ireo ihany no noraisina.  Efa tena miendrika fividianana sy fakana ny fon’ny vahoaka koa izao fiomanana etsy sy eroa sy asa sosialy ataon’ireo kandida depiote  amin’izao ankatoky ny fifidianana solombavambahoaka izao hoy ny fiarahamonim-pirenena.  

 

Tia Tanindranaza0 partages

TsaratananaMbola tsy hita ilay kandida natao takalon’aina

“Mbola tsy tafaverina ilay mpirotsaka ho fiadiana ho solombavambahoaka izay saika hiarakaamin’ny Fitondrana izay mijoro”.

Tia Tanindranaza0 partages

Joël Randriamandranto“Mpizahan-tany 800 000 isan-taona no tanjona”

Nandritra ny valan-dresaka niarahana tamina mpanao gazety vahiny iray no nilazan` ny ministry ny fitaterana sy ny fizahan-tany, Joël Randriamandranto, fa ny fizahan-tany no anisan` ny sehatra nampiditra vola betsaka tao anatin`ny kitapom-bolam-panjakana satria nitentina 520 tapitrisa dolara izany tamin`ny taona 2018.

 

 

 Izany hoe ny fizahan-tany dia anisan` ny sehatra tsy azo ihodivirana amin` ny toekarena Malagasy noho izy namelona sehatr` asa mivantana an` arivony mahery. 7 % ny fandraisany anjara amin` ny harinkarena faobe nasionaly. Nilaza kosa ny ministra fa raha ny antontan` isa ireo mpizahan-tany, izay niisa 300 000, amin` izao dia mbola lavitra amin` ny vina apetraky ny Filoham-pirenena,. Nandritra ny dian` ny Filoha tany Maorisy mantsy dia mikasa hampitombo ny isan` ny mpizahan-tany ho 800 000 ny fitondram-panjakana ato ho ato. Notsindrin` ity minisitra ity aloha fa tsy ampy fotodrafitrasa, ny tsy fahampian` ny tetibola natokana ho fampiroboroboana ny fizahan-tany no anton` ny tsy mampandroso io sehatra io eto amintsika. Manampy trotraka ihany koa ny tsy fandriampahalemana, ny loza voajanahary ary ireo valan-aretina maro samihafa izay nifanesy tato ho ato ka mampihemotra ireo mpitsidika. Mikasa ny hamaha ireo olana ireo ny minisitra vaovao ary avo roa heny ny isan'ireo mpizaha tany ato ho ato. Izany dia amin' ny alalan' ny fametrahana fanavaozana ny fitaterana an-habakabaka sy ny fanokafana ny lanitra Malagasy ho anisan'ny "Open Sky". Marihana hatrany fa nanome alalana ny kaompania maorisina ny Filoham-pirenena Malagasy amin`ny fiakaran' ny sidina Madagasikara - Maorisy mba hampiroborobo ny fizahantany eto amintsika.

Maro no sakana

Na dia izany anefa dia mbola maro ny sakana tsy hahafahan’ny fizahantany miroborobo araka ny tokony ho izy eto amintsika. Anisan’izany ohatra : ny fanelingelenana ataon’ny tompon’andraikim-panjakana sasantsasany, ny kiantranoantrano na koa fitakiana zavatra mihoatra ny ara-dalàna eo amin’ny fikirakirana ny antontan-taratasy ilain’ny mpandraharaha, ny tsy fahampian’ny fotodrafitrasa, tsy fahampianan’ny fitaterana sy ny tsy fahatomombanan’ny fitanterana, ny vidin’ny jiro, … Sakana iray lehibe ihany koa ho an` ny fizahan-tany eto amintsika dia ny tsy fandriampahalemana any amin` ny faritra maro ka maro ny vahiny miverin-dalana. Faritra maro manerana ny Nosy no efa nahavitan` ireo mpikaroka fanadihadiana samihafa eo amin` ny tontolon` ny fizahantany: ny harena anaty ranomasina sy ranomamy, ireo biby sy zavamaniry tsy misy afa-tsy eto an-toerana. Olana tsy maintsy vahana daholo ireny raha tiana ny hampandroso ny fizahantany .

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Minisitry ny fahasalamam-bahoakaTsy lainga fa tena misy ny kitrotro

Mbola maro no tsy mino ny fisian’ny trangan’aretina kitrotro eto Madagasikara na dia efa maro aza ny olona matiny. Tsy sangisangy na lainga fa tena misy ny kitrotro ary mety hahafaty izany raha tsy vita amin’ny tokony ho izy ny vaksiny hoy ny Minisitry ny fahasalamam-bahoaka, ny Profesora Julio Rakotonirina tetsy Ambohidahy 15 martsa.

 

 Manolona izany indrindra dia ho tohizana ny hetsika fanaovam-baksiny ny 25 martsa ka hatramin’ny 05 aprily 2019 ho avy izao. Ny lohahevitra voizina mandritra ny hetsika dia ny hoe: “ndao hiaraka, hiaro ny zanantsika amin’ny kitrotro, ataovy vaksiny ny zaza”. Faritra miisa 19 no hanaovana ny hetsika ary any Anjozorobe sy Ankazobe no voakasika ny amin’ny faritra Analamanga. Tanjona ny hanamafisana ny hery fiarovna efa ananan’ny zaza 6 volana ka hatramin’ny latsaky ny 10 taona na vita vaksiny na tsia, izay miisa 3 925 194 ao anatin’ny distrika 67 manerana ny Nosy.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sekoly ambony UPRIMNamoaka teknisiana 165 mianadahy

Mitombo isa hatrany ireo teknisiana manam-pahaizana eto amintsika. Tanora lahy sy vavy 165 mianadahy indray no navoakan’ny sekoly ambony UPRIM ny faran’ny herinandro teo, tao amin’ny sampana tertiaire.

 

Anisan’ izany ireo nanaraka ny lalam-piofanana gestion et management, ny commerce et marketing, ny droit ary ny communication. Samy notolorana mari-pahaizana avokoa izy ireo ka ho an’ireo nahazo ny DTS dia nampisalorana anarana Fijilo izy ireo raha Taratra kosa no anarana nosafidiana ho an’ireo nahazo ny mari-pahaizana licence. Ny Ministry ny tanora sy ny fanatanjahantena AtoaTinoka Roberto, Atoa Siteny Andrianasoloniaiko ary Rahantasoa Marie Lydia, ministry ny fampianarana teknika teo aloha no Ray mpiahy azy ireo. Nambaran-dRakotovaoarison Nadia R, tale jeneralin’ny UPRIM moa fa tsy misy ahiana ny fitadiavan’ireo mpianatra mivoaka ao aminy asa. Vao tamin’ny herinandro teo mantsy izy ireo no nanokatra ny fiaraha-miasany amin’ny banky Bni hahafahan’ny mpianatra mianatra asa sy miasa avy hatrany. Amin’ny taom-pianarana ho avy ihany koa dia hisokatra ny UPRIM any Comores, ho fanomezana fahafaham-po ny rehetra.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lozam-piarakodiaMahazo vahana ny tsy firarahiana traboina

Tsy any amin’ny Faritra ihany fa hatreto Andrenivohitra, tsy miraharaha ireo maratra ny mpanatri-maso fa miapanga tena maka sary no mahamaika.

Tia Tanindranaza0 partages

Fitohanana eto an-drenivohitra Tsy vita ny 2/3-n’ny toro tokony hataony ny taxi-be iray

Tsy hisy vahaolana intsony ny fitohanana eto an-drenivohitra hoy Randriambao Jacky, mpikambana ao amin’ny filan-kevitry ny koperativa Fitsema Tselatra raha toa ka tsy mandray ny andraikiny ny fitondram-panjakana.

 

 Betsaka ireo mitondra faisana vokatr’izany raha ny nambarany.  Lohalaharana amin’ireny ny mpanjifa, indrindra fa ireo mpianatra mandeha mamonjy sekoly isa-maraina izay efa nanaovan’izy ireo fanentanana manokana ny amin’ny tokony hifohazan’izy ireny maraina isan’andro. Fa ankoatra izay hoy  Randriambao Jacky dia tena mijaly koa ny mpitatitra. Mahatratra  ora iray mantsy izy ireo no mijanona amina toerana iray rehefa tena mamely ny fitohanana hany ka toro 2/3 –n’ny tokony hataon’ny fiara iray no very mandritra ny tontolo andro. Tsy afa-manoatra anefa izahay hoy hatrany ity tompon’andraikitra ity fa tsy maintsy miharitra. Na izany aza anefa hoy izy rehefa tena mikatso ny fiara dia miresaka amin’ny mpitandro ny filaminana izy ireo ka manova lalana kely amin’ny am-pahany fa tsy izy iray manontolo akory. Mikasika ny lalana etsy Besarety manokana dia notsindriany fa tsy mampiasa io lalana io intsony ny koperativa tselatra raha vantany  vao ny orana satria maro ireo fiaran’izy ireo efa maty  tao.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mandady indray ny trambo

Hivoaka amin’ny fomba ofisialy rahampitso 19 martsa ny lisitra ofisialin’ireo kandida hifaninana solombavambahoaka.

 Ho avy tsy ho ela izany hazakazaky ny fampielezan-kevitra ho enti-mambabo ny fom-bahoaka. Toa mitamberina indray ny zava-nisy tany amin’ny fifidianana filoha. Tonga ny vary mora, izay inoana fa tsy fifandrifian-javatra fa efa vita kajikajy. Mandeha ny fampanantenana fanaon’ilay filoha, toy ny tany Toamasina omaly fa hatomboka ny lalam-be migodana na ny “autoroute” mampitohy an’i Toliara-Antsiranana  sy Antananarivo-Toamasina,… Mirarakopana hatrany ny fampanantenana ka hivavahana mba ho tsy fampanantenana poak’aty intsony e! Ny tànana efa zatra mitsotra tokoa angamba tsy afaka hiforitra intsony, fa dia re siosio manangasanga any indray ny teti-dratsy amin’ny fifidianana. Mandeha, ohatra, ny resaka fa karapanondro iray alina isa mifandraika amina lisi-pifidianana efa vita kajikajy no kotrehina kandida hangalaram-bato eny amin’ny boriborintany faharoa eto Antananarivo. Mandady indray ny trambo amin’ny karazana teti-dratsy samihafa satria heverina fa efa tafapaka ao an-tsain’ny maro ny don-tandroka samihafa, ka milefitra mora foana eo anatrehan’ny halatra sy ny hosoka samihafa. Efa manomboka mandeha anefa ny ritsoka fa tsy folaka fa nandefitra ny rehetra teo anatrehan’ireny. Tsy te hipetraka ho olana ho an’ny firenena, ka nandefitra nanana ny rariny. Izay no mbola tadiavina hararaotina indray amin’io fifidianana solombavambahoaka io satria mihevitra ireo efa zatra ny làlan-dririnina fa efa adinon’ny olona ny teti-dratsy tamin’ny fifidianana filoha farany teo. Misy fetrany anefa ny zava-drehetra, hoy ny fitenenana, ka sao ahitan-doza ny mbola finiavana hampanjaka ny hosoka sy ny teti-panorona mamohehitra. Anjaran’ny vahoaka no misaina sy mandinika, ka hahay mifidy olona tena hisolo tena azy hampisy fifandanjan-kery ara-politika eto. Ho loza raha olona mbola hobaikoana hananga-tànana sy hanohana be fahatany ny mpitondra mpanatanteraka no hapetraka eo. Mila olom-boafidy hanara-maso amin’ny tsy mety sy hanozongona ny fanjakana mba hanitsiany ny diany, na handrodana azy mihitsy raha ilaina eo anatrehan’ny mety famadihana tanindrazana! Mila fandraisan’andraikitra ny vahoaka mba tsy hataon’ny sasany toy ny fananana maty tompo ity Madagasikarantsika ity e!

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsipy kanetibe « Doublette Gentleman + Elite »Lasan’i Pôta sy Tafita ny « Concours Spécial Mimi Pé...

Tontosa omay alahady 17 martsa 2019 tetsy amin’ny boulodrôme Cbt Mahamasina ny lalao famaranana tamin’ny andiany voalohany tamin’ny fifaninanana Tsipy kanetibe an’olon-droa miaraka « Doublette Gentleman + Elite » nokarakarain’i « Mimi Pétanque 2019 ».

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Zon’ny fokonolona eto Madagasikara Ho atao ady sisika eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena

Nifarana ny faran’ny herinandro teo tetsy amin’ny restaurant Tsiky Ambohijatovo ny fivoriambe mikasika ny tatitra fanao isaky ny 4 taona momba zon’ny fokonolona eto Madagasikara.

Araka ny fanazavan’ny filohan’ny tambazotran’ny fokonolona mitantana ny harena voajanahary eto Madagasikara na Tafo mihaavo, Louis de Gonzague Razanadraibe, dia mbola maro izay endrika tsy fanajana ny zon’ny fokonolona mitranga eto amintsika izay. Isan’ny tafiditra ao anatin’izany, ohatra, ny fitantanana ireo ala voajanahary satria misy amin’ireo mpanao kolikoly manana taratasy fahazoan-dalana no lasa manao izany ho fahefana ahafahany tsy manara-dalàna. Misy toerana potika ny 75%n’ny ala honko ao aminy vokatry ny fitrandrahana harena an-kibon’ny tany kanefa io ala io, hoy izy, no miantoka ny fiveloman’ireo fokonolona ao amin’ilay fiarahamonina no sady miaro ny tontolo iainana. Ny 2%n’ny volam-panjakana ihany no mipariaka amin’ireo rafitra mifandray amin’ny eny ifotony toy ny fiadidiana ny faritra sy kaominina ary fokontany saingy ny ambiny dia mijanona any ambony any daholo.  Voalazan’ny lalàm-panorenana ao amin’ny andininy faha 152 fa ny fokonolona no andry iankinan’ny fitantanana ny ala voajanahary ka aiza, hoy ny tenany, ny fampiharana izany. Tapak’ireo mpizaika 40 isa moa fa ho tohizana ny ady sisika mikasika ity raharaha ity eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

ALAIN RAMAROSON

Lainga marivo tototra no naely tamin'ny tambajotran-tserasera tamin'ny faran'ny herinandro teo izay mahakasika ny fivoahana am-ponja an'i Alain Ramaroson.

 

Mbola ao Antanimora soa aman-tsara ity mpanao pôlitika ity mamita ny saziny. Asa, iza indray no mahita tombontsoa tamin'ity tsaho iray ity.

Tia Tanindranaza0 partages

Salon Asia 2019Handray anjara mavitrika ny Baolai

Ny tranombarotra « Baolai » dia handray anjara ao anatin' ny « salon Asia » etsy amin' ny Zone Forello Tanjombato manomboka ny 30 martsa hatramin' ny 07 aprily 2019 hoavy izao.

 Fantatra amin’ireo entana ilaina ao an-tokantrano (electro-menager) izy ity ary amin' ny vanim-potoana toy izao dia maro ireo izay manavao ny ao an-tokantrano ao. Ao anatin' izany dia vao naha tonga entana maro ny Tranombarotra « Baolai ». ary misy ny fihenam-bidy amin' ireo Panneaux solaires mono sy polychristalline. ny entana loha laharana amin' ny kalitao hita eny amin’ity tranom-barotra ity dia mety amin 'ny fahefa-mividy sy ny filan’ ny tsirairay. Eo ohatra ny : TV led misy manomboka 19 " hatramin' ny 100 " misy antoka 1 taona, subwoofer, four micro - onde, fer à lisser ( volo ), machine à laver, camera de surveillance à distance, lecteur divx/dvd, réfrigerateur, synthétiseur... Izany rehetra izany dia ho hita ao Bazar be Toamasina, etsy Analakely sy Soarano ho an’Antananarivo.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Varotra fiara amin’ny FacebookTra-tehaka ny mpisoloky 38 tapitrisa Ariary

Teny Ambohitsoa no tra-tehaky ny polisy avy ao amin’ny sampana ady amin’ny heloka bevava nympisoloky iray izay mpivarotra fiara anaty tambazotra sosialy (Facebook). Efa ela no nikarohana azy ka nyalarobia 13 martsa teo izy vao voasambotra teny amin’ny trano fonenany. 38 000 000 ariary, io no vola efa noraisiny tamin’ny alalan’ny filazana fa mivarotra fiara lehibe vita Alemaina avy any iray

Tia Tanindranaza0 partages

Raharaha kolikoly tao amin` ny ENMGMisy minisitra teo aloha voarohirohy

Niakatra fampanoavana ny zoma lasa teo teny amin`ny Pole Anti-Corruption (PAC) ny raharaha fifaninana hidirana ao amin`ny sekoly ambony fanofanana mpitsara sy mpiraki-draharaha (ENMG).

 Olona telo no voarohirohy ho tompon`antoka amin` ity raharaha ity: ny Minisitry ny fitsarana teo aloha, ny tale jeneralin` ny ENMG teo aloha ary mpiara-miasa amin` izy ireo no iray farany. Herintaona aty aoriana vao nanokatra ny fanadihadiana nataony teny anivon` ny fitsarana miady amin`ny kolikoly ny BIANCO momba ny fandorana antontan-taratasy teo anivon` ny sekoly ambony ENMG. Ho an` ilay minisitra manokana dia ny Fitsarana ambony na Haute cour de Justice (HCJ) no mandray an-tanana ny raharaha. Raha tsiahivina, ny 8 martsa 2018 no may nisy nandoro tao amin`ny foibe toeran` ny ENMG ireo antontan-taratasim-panadianana izay nokendrena ho atao porofo tamin` ny fanadihadiana nataon` ny BIANCO. Ity fanadinam-panajakana ity moa dia nofoanana noho ny fisian` ny fitarainana maro  amin`ny fisian` ny kolikoly. Saropady ny tontolon’ny fitsarana, izay efa malaza amin’ny resaka kolikoly koa anefa, miandry ny ho tohin’ity raharaha ity ny rehetra satria maro no efa nitaraina momba io kolikoly any anaty fitsarana io; ary mazava tsara izao fa vao mianatra kay izany ny mpitsara sy ny mpiraki-draharahan’ny fitsarana dia mety efa misy manao kolikoly ka tsy mahagaga raha manohy izay izy ireo rehefa am-perinasa.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy vitan’ny nofinofy io a !

Eo indray izao ity Jean ity dia hilongilongy be tsy ahitan-teny mihitsy mandram-pahatapitry ny fety. Mba omeo izay vaovao any aminao any aloha fa tsss..!!

 

 

 Ianareo anie efa ela no notenenina foana hoe mba mianara ee! Oadray! Azafady! Ampianaro ny zaza mantsy ee! Angaha misy zavatra hay ho azy amin’izao izany raha tsy ianarana ry Jean aa! Izao ianareo indray ity no lasa nahatsiaro ho voatery nitangirika taminy tany ivelany tany. Loooza!! Fa na izany aza mbola feno raiamandreny ireo afaka anoro sy ananatra ee! Aza dia ailika foana fa mba misy azo raisina ihany anie ny hevitr’ireo na dia ataontsika hoe dinozaoro lava izao aza ee! Aza akana rony dia aza akana lagy ry Jean fa henoy fotsiny aloha sao dia mba mahasoa aa! Tsy vitan’ny nofinofy anie ny fiainana ee!

Marco  

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana solombavambahoakaMiala any indray ny ketrika hala-bato bevata…

Izahay dia efa maheno siosio, fa tena halatra mioampampana indray no kotrehina amin’ity fifidianana solombavambahoaka ity, indrindra ety amin’ny boriborintany faha-2 ataon’ny andaniny, izay tsy tononiko anarana, hoy ny kandida avy amin’ny antoko Tiako I Madagasikara Randrianarisoa Stanislas na “Rastany”.

 Miangavy amin’ny Bianco sy ny handray andraikitra ary manentana ny vahoaka ho mailo izy, fa mitady ho tsy ny safidim-bahoaka no hatao fa halatra bevava, hany ka lasa mivaona amin’ny tsy izy ilay firenentsika. Nanao antso avo izy mba atao madio amin’izay fifidianana, ka izay tena tian’ny olona sy hitany fa mahavita azy no aleo hitondra ny firenena. Mangataka ny filoha ankehitriny izay tanora maneho fa mba vonona hanao ihany mba esory amin’izay ilay halatra ary aza atao fa mba ho olon-kendry ianao matoa natao anjaranao ny mitondra eo, ka aleo mba matahotra an’Andriamanitra, ary mba ataovy zavatra madio, hoy izy. Manomboka misy resaka mivoaka tokoa momba ny fikotrehana hosoka goavana amin’io fifidianana solombavambahoaka io. Anisan’izany ny fahenoana fa kara-panondro miisa 10 000 no atonta hoenti-mifidy sy manao hosoka, ka misy lisi-pifidianana kotrehina hasisika hifandraika amin’ireo , ary isan’ny hikotrehana izany ny eny amin’ny Boriborintany faharoa eto Antananarivo. Mazava ho azy fa faritra maro no mety hanaovana an’io raha tsy mailo ny rehetra. Mampitandrina ny Kandidan Rastany sy ny mpiara-dia aminy, fa tsy hipetra-potsiny eo anatrehan’io teti-dratsy mifanohitra amin’ny demokrasia io. Noboriboriana tamin’ny hoe: “azo raisina fa tsy mitombina” ny fitoriana momba ny hosoka tamin’ny fifidianana filoha ka mbola tetehina hatao tahaka izany ve ny amin’ity? Rehefa tena feno ny kapoaka mety hitobaka ihany!

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitantanana raharaham-panjakanaFanina ny ankamaroan’ireo minisitra

Iarahana mahita fa nandritra ny filankevitry ny governemanta sy filan-kevitry ny ministra faramparany dia betsaka ny tompon’andraikitra ambony izay najanona tamin`ny asany izay no soloina olon-kafa.

Misy politikam-panjakana izay napetraka mba hamaliana ireny vina napetraky ny Filoham-pirenena nandritra ny fampielezan-kevitra. Tsy maintsy mitsinjo lavitra ary mijery ny fomba hanatanterahina voalohany ny politikam-panjakana ny olona izay hitantana rafitra ambony eo anivon` ny ministera tsirairay. Roa volana latsaka taorian` ny fametrahana governemantra vaovao vao mipetraka tsikelikely ny fametrahana sy fanendrena mpiasam-panjakana ambony. Antony, misy fitadiavana ny olona afaka manantanteraka politikam-panjakana ka tsy maintsy jerena ny faihaiza-manao sy fahavononana amin`ny fitantanana.  Amin`ny ankapobeny dia tsy maintsy manaraka ny herijika napetraky ny filoham-pirenena. Ny dikan` ny “emergence”dia fialana amin` ny zavatra teo aloha ary fihazakazahana miditra amin` ny zava-baovao tsara lavitra manoloana ny zava-nisy teo aloha.  Raha jerena, misy zavatra goavana azo tanterahina amin`ny fotoana fohy fa mila fahavononana hanova toe-tsaina. Ny toe-tsaina no mitondra ny fanovana bebe kokoa ny fomba fiasa mba hihampaka amin`ny vaoaka ny zavatra atao. Tokony ho tsara tantana ny asam-panjakana satria ny ministra no lohany ara-politika fa ny tekinisianina (SG, tale…) no tena handrindra ireny asa ireny. Ankehitriny anefa, fanina amin’ ilay “contrat-programme” ny ankamaroan’ireo minisitra anaty governemanta. Misy ny azo atao hoe miasa, fa maro no mitango lalitra fotsiny. Tsy mazava ny lalan-kombana, indrindra ny tetiandro.  Raha ny voalazan` ny and. 54 ao anatin` ny lalàmpanorenana dia ny parlemantera manana ny maro an` isa no manendry izay ho praiministra. Noho izany, aorian` ny fifidianana dia hisolo indray ny governemanta satria ireo depiote vaovao no hanolotra izay ho lehiben` ny governemanta.  Ilay “contrat-programme” anefa isaky ny enim-bolana no hotsirihana. Tsy mahagaga raha naleon` ny minisitra sasany no miverina hirotsaka ho kandidà solombavambahoaka. Mipetraka ihany ny fanontaniana: afaka firy volana aorian` ny fametrahana governemanta vaovao indray ny fanendrena ireo tompon’andraikitra ambony? Rahoviana no tena hanomboka ny IEM? Ny zava-misy aloha hatreto dia tsy mirindra ny asa ary mikorontana ny fitantanana.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

10 aty aorian’ny fanonganam-panjakanaNiha nahantra ny Malagasy

17 martsa 2009 - martsa 2019 . Folo taona katroka omaly ny fivoriana teny amin’ny Episcopat Antanimena, nahitana ny FFKM, sehatra iraisam-pirenena sy ireo mpanao politika, iny ilay fanonganam-panjakana nahafahan’i Andry Rajoelina niakatra teo amin’ny fitondrana,

 

 

tamin’izany fotoana; fanadrombahana fahefana satria tsy nisy fifidianana.Teny mahery, narahana fihetsika mamoafady sy fandrangarangana basy no natao ny Raiamandreny am-panahy filohan’ny FJKM ny mpitandrina Lala Haja Rasendrahasina. Voatrerona ihany koa ireo manamboninahitra jeneraly, nahazo ny anjarany torak’izany ny masoivohon’I Etazonia Niels Marquardt,... Ireo miaramila mpiara-dia tamin’I Andry Rajoelina tamin’izany fotoana no nahavita nanao izany rehetra izany nahitanan-dry kolonely isany Charles Andianasoavina sy Noel Rakotonandrasana, izay efa lasan-korazana moa ity farany. Samy nahatsapa tato aoriana kely, nandritra ny fitondrana tetezamita ihany izy mirahalahy ireo fa nentina tany amin’ny lalan-diso ny firenena, ary tsy araka ny niheverana azy hoe hitondra fiovana, ka nanohana an’i Marc Ravalomanana tamin’ny fifidianana filoha farany teo. Fisamborana sy fanenjehana ireo tsy mitovy hevitra amin’ny tena, trafika isan-karazany (hazo sarobidy, omby, volamena…) no nanamarika ny tetezamita. Tapaka tamin’ny ampahany betsaka ny famatsiam-bola, sempotra ireo mpandraharaha Malagasy, ankoatra ny olom-bitsy ( Karana, Sinoa, Malagasy) akaikin’ny fitondrana tetezmita ka niha nitombo harena haingana dia haingana ary nanomboka nanao ampihimamba ny fandraharahana rehetra teto. Nandova io fery navelan’ny tetezamita io ny fitondrana HVM, niezaka ihany saingy tsy nahovoka firy, izay nibaribary rahateo fa zaza navelan’ny HAT, ka maro ny zavatra nitoviana. Tsy mbola nahazo ny fitokisan’ny mpamatsy vola fa na dia natao litania sy resabe isan-kerinandro aza ny hoe tafaverina eo amin’ny toerany eo anivon’ny sehatra iraisam-pirenena I Madagasikara. Tsy hita popoka hatreto ilay hoe 10,6 miliara dolara natao sonia tany Paris ny fiandohan’ny volana desambra 2016. Tsy nifankahitana ny sangodim-panina politika, tsy nisy fampihavanam-pirenena nandeha tamin’izay laoniny fa karazana haingon-trano ny CFM, endrikendrika fizarana seza  no tsapa fa nisy tao. Fehiny, efa nahatratra 7,2% ny fitomboan’ny harinkarena tamin’ny fitondrana Ravalomanana, lasaka aty amin’ny 5,1% izany 10 taona aty aoriana…na dia efa nanana ny tetikasa goavana MAP aza I Madagasikara dia tsy nahatratra ny tanjon’ny taona arivo fahatelo (OMD) satria tsy vita hatramin’ny farany io. Nanodidina ny 67% ny tahan’ny fahantrana nandritra ny fitondrana Ravalomanana, lasa  77,60 % izany amin’izao fotoana, raha raaisina amin’ilay hoe olona miaina latsaky 1,90 dolara isan’andro araka ny fenitra iraisam-pirenena. Mbola mariky ny fitomboan’ny fahantrana ny firongatry ny tsy fandriamahalemana, sy ny firoborobon’ny mpivarotra amoron-dalana… Indrisy fa lasa entam-barotra hatramin’ny zanaka menaky ny aina ankehitriny; noho ilay fahantrana. Matoa nanongam-panjakana, dia tokony hahavita tsara kokoa noho ilay naongana kinanjo fahapotehana tsy roa aman-tany no nisy. Nitombo ny fahasahiranan’ny Malagasy tato anatin’ny 10 taona , ary tsy ny fampanantenana hanangana Building no vahaolana amin’io !

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

TIM K25 Boriborintany faha-2Vonona tanteraka Rastany sy ny ekipany

Fifampiarahabana noho ny fahatrarana ny taona vaovao, fisaorana ny mpanohana tamin’ny ezaka rehetra natao tamin’ny fifidianana filoha fihodinana voalohany sy faharoa, ary ny lehibe indrindra dia ny fanolorana ny kandida depioten’ny antoko TIM eny amin’ny Boriborintany

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Vary moran-dRajoelinaEfa propagandy sady famonoana ny tantsaha

Tonga tao Toamasina ny sabotsy teo ny sambo mitondra vary mora milanja 16 500 taonina nafaran’ny fanjakana Rajoelina avy any Karachi-Pakistan. Ny 10 000 taonina amin’io dia nampidinina ao Toamasina, ary halefa any Toliara kosa ny 6 500 taonina ambiny. Ny 19 janoary no nilazana fa efa any anaty sambo ny vary mora.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc Ravalomanana“Tena namela mamy i Manandafy”

« Anisan'ny nianatra sy naka tahaka azy aho... Indreto izahay tonga mifankahery, mifampionona, noho ny nandaozan'ny Raiamandreny, ilay andrarezina, ilay mpanao politika mahay, nahafoy ny ainy tamin'ny andro sarotra rehetra, tsy nitsahatra nanoro hevitra sy nanampy ...

 

 Mahatsiaro banga izahay, mahatsiaro ho irery ... Apetrakay eo ampelatananao TOMPO izao fahoriana mihatra amin'ny Firenena izao ary ampitoero eo aminay mandrakariva ny fifankatiavana, ny fifamelàna, ny fifandeferana ary ny fampihavanana satria nimasomasoan'i Manandafy Rakotonirina tokoa izany ... », hoy i Ravalomanana nanoloana ny vatana mangatsiaka fianakaviamben'i Manandafy Rakotonirina tetsy amin’ny Lapan’ny fanatanjahantena omaly. Tonga nitsapa alahelo sy nitondra teny fampiononana noho ny fahalasanan’ity Raiamandreny lehibe ity moa ny avy amin’ny Antoko Tiako i Madagasikara, ny fianakaviamben’ny kaominina Antananarivo tarihin-dRamatoa Lalao Ravalomanana. Mahatsiaro manokana ny zavatra nataon' i Manandafy Rakotonirina rehetra ho an'ny firenena ny tenany. Mankasitraka ny fanohanany tamin'ny fotoana rehetra na ny mora na ny sarotra. Ny torohevitra sy ny adihevitra, ary ny hetsika isan-karazany. Zokibe Raiamandreny tokoa. Mankahery ny fianakaviany sy ireo namany rehetra, hoy i Marc Ravalomanana.Raha hiverenana ny ampahany amin’ny tantara, dia anisan’ireo olona tena akaiky an’i Marc Ravalomanana tamin’ny krizy politika ny taona 2001-2002 i Manandafy Rakotonirina ka nahatsiarovan’ny rehetra azy tamin’izany fotoana ny hoe “ mandroso i Madagasikara rehefa manana Ravalomanana maro be isam-paritra isika” . Efa notendren’i Marc Ravalomanana ho Praiminisitra ihany koa izy fotoana fohy taorian’ny fahatongavany tany Afrika Atsimo rehefa  nofofoin’ny mpanongam-panjakana ny ainy ny 2009; nandray anjara mavitrika tao anatin’ny dinika fifampiraharahana ho famahana ny krizy 2009 tao anatin’ny ankolafy Ravalomanana ihany koa izy . Nosamborina teny amin’ny Hotely Carlton sy nogadraina tany Mantasoa kosa Atoa Manandafy Rakotonirina tamin’ireny . Efa namela ireo nanao ratsy azy koa anefa izy. Nanamarika azy farany teo amin’ny tontolo politika ny fanohanana an’i Marc Ravalomanana tamin’ny fihodinana faharoan’ny fifidianana filoham-pirenena farany teo.

 

Ino Vaovao0 partages

ANDRANONAHOATRA ITAOSY : Jiolahy nitondra moto nanafika tovolahy hanatitra vola tamin’ny banky

Omaly alatsinainy maraina tokony ho  tamin’ ny sivy ora tany ho any dia  raikitra ny sahotaka teny Andranonahoatra Itaosy. Jiolahy miisa roa tsy nisaron-tava, mitam-piadiana sady  nitaingina moto no tonga nanafika. Tovolahy iray nitondra vola tamin’ny kitapo handeha ao amin’ity  banky ity  no nenjehin’izy ireo tamin’io fotoana io. Avy hatrany  dia nosintomin’ireto olon-dratsy  ny kitapo teny amin’ity  lehilahy   ka nanohitra ity farany. Vokany , notifirin’ izy  ireo ary tratra teo amin’ny tanany ilay lehilahy saingy  soa ihany fa   mbola voasintony  ny kitapo nisy ilay vola. 

Tsy ela dia vory   ny mponina teny amin’ny manodidina saingy tafatsoaka   nirifatra tamin’ny  moto ireto olon-dratsy. Nalaky  tonga  ny Polisy  taorian’ny  tranga ka nanatona avy hatrany  ity niharan-doza, izay marihina fa  naratra teo amin’ny tanany. Tsy  natahorana loatra moa ny ratra nahazo azy ka  hisorohana izay mety ho  fiverenan’ireo jiolahy  dia ireo polisy no niaraka taminy   nandritra ny fanaterany ny volany harotsaka ao amin’ny Banky. 

Nanohy ny  fisafoana teny amin’ny manodidina ireo mpitandro  filaminana, io omaly io, ho fiarovana ny  vahoaka teny an-toerana. Marihana  ihany koa fa  efa am-bolana maro izay no  nihaodihaody teny amin’ny Faritr’Itaosy iny  ireo andian-jiolahy   mpamaky trano  izay tena mila arahi-maso akaiky. Na izany aza anefa tsy mitsahatra mivezivezy eny amin’ny manodidina hatrany ny mpitandro filaminana.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

F F M : Hampidirina ho isan’ny « vakoka iraisam-pirenena tsy hita maso » ny Fihavanana

Isan’ny imasoan’ny fitondrana amin’izao, hoy izy ny fametrahana ny hambompom-pirenena hanehoana ny fitiavan- tanindrazana ary tsy azo odian-tsy hita fa lalana iray hahafahana mametraka izany hambompom-pirenena izany ny «  Fihavanana  », izay fototra iray nahamafy orina sy nampijoro ny fiarahamonina malagasy.

Ankoatra ny fanomezana famotsoran-keloka ireo voasaringotra tamin’ny raharaha politika ny taona 2002 sy ny taona 2009 dia isan’ny vaindohan-draharahan’ny Ffm ihany koa amin’izao ny fampidirana ny «  fihavanana  » ao anatin’ny vakoka iraisam-pirenena tsy hita maso. Nambarany fa zava-dehibe io ary tokony ho fantatr’izao tontolo izao ny hasarobidin’izany «  fihavanana malagasy  » izany ka izany indrindra no nahatonga ny avy eo anivon’ny Ffm namolavola ity soson-kevitra ity.

Hiara-hiasa amin’ny Minisiteran’ny Serasera sy ny kolontsaina ny Ffm amin’ny fanatanterahana ity tetikasa ity raha ny nambaran’ny filohany hatrany ary nohamafisiny ihany koa fa efa nisy ny fifampiresahana teo amin’ny roa tonta amin’ny fanatanterahana izany. Ao anatin’ny fitandroana sy fanomezan-danja ny fihavanana, hoy hatrany i Andriamatoa Maka Alphonse ny fametrahana  ireny karazana «  Dina  » ireny eny anivon’ny vondron’olona ifotony ary ity dina ity dia tena zava-dehibe tokoa satria voasoritra mazava ao anatin’ny politika ankapoben’ny fanjakana na ny Pge ny fampiharaha izany. 

Nohazavainy fa ny «  dina  » dia volavolan-kevitra niainga avy tamin’ny vahoaka hisorohana  «  tranga  »  iray sy hanafaizana ny mpanao ratsy ao anatin’ny fandalana ny fihavanana ary io fandalana ny fihavanana no tena zava-dehibe sy manan-danja amin’ny Malagasy ka rariny loatra raha hampidirina ho isan’ny «  vakoka iraisam-pirenena tsy hita maso  ».   

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

« TAGNAMARO » : Andron’ny olom-pirenena fampitana ny kolontsaina maha tompon’andraikitra

Hetsika hamerenana indray ny soatoavina maha malagasy nolovaina tamin’ny Ntaolo avy amin’ny ohabolana hoe «  ny taotrano tsy efan’ireny  », ao koa ny hoe «  asa vadi-drano ka tsy vita raha tsy hifanakonana  ». Ity hetsika ity, araka izany, dia hatomboka amin’ny 30 marsa ho avy izao ary ao amin’ny sabotsy fahatelo amin’ny volana no kendrena hanaovana azy, tsy vitan’izay fa ezahina hitohy sy maharitra raha ny fanazavan-dramatoa Lalatiana Rakotodrazafy Minisitry ny Serasera sy ny kolontsiana. 

Hetsika entina hamohazana indray ny fitiavan-tanindrazana azo tsapain-tanana sy ho fanandratana ny kolontsaina tompon’andraikitra ary holovain’ny taranaka. Natao ihany koa izao hisian’ny soa iombonana, fiaraha-mientana, fifampifehezana ary ny fifampitaizana.

Tsy hanavahana an’iza na iza izany fa izay manana tetik’asa momba ny fanadiovana toerana na lalana, fandokoana tranom-bahoaka, ny fanamboarana zaridaina, fanadiovana lakandrano na fananganana fotodrafitrasa ho an’ny soa iombonana dia raisina avokoa. Tsy misy vola natokana ho amin’izay na tambiny ara-bola na ara-materialy fa ny fahatongavan-tsain’ny tsirairay avy no tena kitihina dia ny fahafaham-po miasa mavitrika ho an’ny firenena. Amin’io faha-30-n’ ny volana marsa io no hetsika santatra hiaingan’ny any amin’ny faritra rehetra izay hifanindran-dalana amin’ny aty an-drenivohitra, saingy tsy hitovy kosa ny zavatra hatao.

Ny an’Antsirabe ohatra dia ny fanadiovana ny fiantsonan’ny taksiborosy ao Vatofotsy no hataony. Fenoarivo atsinanana kosa dia hanadio ny bazar be. Ho an’ny eto an-drenivohitra kosa izay tarihin’ny Minisiteran’ny Fifandraisana dia ny hopitalibe eny Mahitsy no hisantarana ny fanadiovana sy fandokoana ary ny fanamboarana izay tafo simba. Hiara- hiasa amin’ny kaominina amin’izany mba hahafahana mahalala bebe koa ireo toerana na faritra hitondra fiaraha-mientana ho tombontsoa hiombonana. 

Antsoina sahady ny sehatr’asa rehetra handray anjara, hisafidy ny toerana. Antsoina ihany koa ny olom-pirenena tsy an-kanavaka hamoritra tanan’ankanjo ho an’i Madagasikara ary hampahafantatra izany any amin’ny minisiteran’ny Serasera sy ny kolontsaina mba hahafahana miserasera momba izany. Manainga ny haino aman-jery rehetra koa ny minisitera handray anjara sy hisafidy toerana dia hiara-hientana amin’io sabotsy 30 marsa 2019 io.

Zouzie      

Ino Vaovao0 partages

TSY FANDRIAM-PAHALEMANA AO PORT BERGE : Saron’ny zandary ilay jiolahy mpamaky trano

 Tokantrano maro no efa lasibatra ary tafaporitsaka hatrany izy. Tratra ihany farany i Angoetra, ary efa tafaverina amin’ny tompony ny entana mbola tratra tany aminy, toy ny volamena sy entana fampiasan’ny ambanivohitra. 

Manao fisafoana ny polisy sy zandary hampihenana  ny asan-jiolahy satria tato ho ato dia nirongatra indray ny vaky trano ao Port Bergé ka nahatonga ireo mpitandro filaminana nikaroka ity mpamaky trano ikoizana ity. Efa vita ny famotorana azy ka hatolotra ny fampanoavana izy.

Vanessa

Ino Vaovao0 partages

FIKAROHANA AN’I DEL KELY : Zandary iray maty voatifitra nandritra ny fifandonana

Nanomboka tamin’ny zoma lasa teo no efa nifandona  ny zandary sy ireto jiolahy  ary mbola nanohy ny fifanenjehana tamin’ireo olon-dratsy ny zandary  hatry ny omaly saingy  izao tra-pahavoazana izao ny iray tamin’izy ireo. 

Tao amin’ny tanàna atao hoe Antsirasira, Kaominina Betrandraka, Distrikan’i Tsaratanàna no nifampitifitra izy ireo, raikitra ny savorovoro ka tavela teo noho ny fifanjevoana nifanaovan’ny roa tonta ny basy FC miisa 03 sy basy poleta 01 nampiasain’ireo dahalo ary dahalo iray izay isan’ny mpitarika azy ireo koa no lavo. Vaky nandositra kosa ireo jiolahy ambiny ka mora tamin’ny zandary ny namerina ireo omby halatra miisa 45 saika hangalarin’ireto dahalo ireto.  Hatreto aloha dia mbola tafaporitsaka sy tsy hita popoka  ilay tena jiolahy raindahiny atidoha mpikotrika amin’ny fakàna ankeriny ary mbola manohy ny fikarohana hatrany ny mpitandro filaminana.

Raha tsiahivina kely ny zava-niseho  ny faran’ny herinandro lasa teo dia fantatra fa saika hamory  vahoaka manodidina ny   60 teo tao Ambinanitelo Kaominina Keliloha  ity dahalo antsoina hoe “Del kely” ity. Tsy nitazam-potsiny ny zandary fa avy hatrany dia nanara-maso ny zava-niseho ny avy ao amin’ny Borigadin’Andriamena, nohamafisin’ny  Fign nidina ifotony, ny zoma maraina lasa teo.

 Vokany, dahalo miisa dimy no maty teo no ho eo saingy i Del kely mbola tafatsoaka hatrany, tsy hita popoka. Nitohy io omaly io  moa ny fifanenjehana  izay nahalavo ny zandary iray izay. Tsy atao hampihemotra ny loza niseho  ary mbola manohy ny famongorana ireo olon-dratsy ny miaramila any an-toerana amin’izao fotoana izao. Vao mainka hasiana fanavaozana sy paikady vaovao hatrany  aza ny fomba fiasan’ny mpitandro filaminana raha ny tatitra voaray ihany.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FAKANA AN-KERINY SY ASAN-DAHALO AO BOENY : Miaramila 400 mahery hahetsika hiaro ny vahoaka

Ianjadian’ny   tsy fandriam-pahalemana loatra iny Faritra iny ka fantatra araka izany fa  miaramila manodidina ny 400 mahery, miaraka amin’ny fitaovam-piadiana harifomba sy manara-penitra no haparitaka any Tsaratanàna, Maevatanàna sy amin’ireo Faritra mamaivay any amin’ny  tapany andrefana sy avaratr’i Madagasikara iny. Efa  vonona tanteraka izy ireo hiatrika ny ady amin’ny asan-dahalo sy hanao  izay fara heriny, eny fa na dia efa mihatra aman’aina mihitsy aza matetika ny fifandonana amin’ireo olon-dratsy.

Ny tanjona lehibe tratrarin’ny mpitondra fanjakana mijoro ankehitriny  dia ny hanafoanana tanteraka ny tsy fandriam-pahalemana eto Mada- gasikara. Noho izany dia nohamafisin’ny Minisitry ny Fiarovam-pirenena hatrany fa haparitaka manerana ny Nosy ireo miaramila satria izy ireny  dia natao hiaro ny vahoaka sy ny fananany. Tsindriana manokana ihany koa ny any amin’ny Faritra Atsimo ka hohatsaraina hatrany  ny fomba fiasa manomboka izao.

Porofo mivaingana ankehitriny ny fanomezana ireo  fitaovana entina miady  amin’ny tsy fandriam-pahalemana tany Betroka, toy ny fiara tsy laitran’ny bala, ny “Drone” sy ireo  fitaovana maro samihafa. Velirano efa napetraky ny Filoham-pirenena Andry Rajoelina izany mba hanasoavany ny mpiray tanindrazana aminy ka hipaka amin’ny vahoaka iray manontolo manerana ny Faritra rehetra eto Madagasikara.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

MINISITRY NY FIAROVAM-PIRENENA : Hamerina an’i Madagasikara ho tany tan-dalàna

“Miara-mijery sy miara-mibanjina ny ho avy isika rehetra mba hamerenana ny tany tan-dalàna eto Madagasikara ”, hoy ny Minisitry ny Fiarovam-pirenena Rakotonirina Léon Jean Richard nandritra ny kabary fanolorana fankasitrahana. Ny nisy hatramin’izay, raha itodihina ny tantara dia saika ireo zandary sy miaramila lavo am-perinasa vokatry ny fifanandrinana tamin’ny dahalo na vokatry ny loza hafa avokoa no nahazo fankasitrahana sy omem-boninahitra. Tsy te «  hanara-drian-drano  » hanohy izany «  fomba ratsy efa hita izay naharatsy azy  » izany intsony ny avy eo anivon’ny Minisiteran’ny Fiarovam-pirenena.

«  Efa misy paikady vaovao hapetraka hiarovana ny vahoaka Malagasy amin’ ny ratsy  », hoy ny Minisitra. Isan’izany ny «  Paikady Papango  » izay napetraka eto Antananarivo sy any amin’ny Faritra ary ny fampandrian-tany ataon’ny miaramila manomboka amin’ny dimy ora hariva mandra-maraina manerana ny renivohitra. Tsy avela hiasa tanam-polo intsony ny Tafika ary  vonona tanteraka ny fitondram-panjakana hanampy azy ireo ara-pitaovana.

Tsy ho ela dia ho tonga eny am-pelatanan’izy ireo, ireo fitaovana raitra sy hiaka farany avy any ivelany entina hanampiana ny Tafika raha ny voalaza tamin’io omaly io hatrany. Tsy nisalasala ny  Minisitry ny Fiarovam-pirenena Rakotonirina Léon Jean Richard nilaza fa «  sambany indray no nisy miaramila nandeha tany amin’ ny Firenena ivelany ka nandray anjara tamin’ ny matso lehibe” tahaka izay natao tatsy amin’ny Nosy Maorisy. Raha tsiahivina dia nahatratra 25 ireo vata-miaramila nandray anjara tamin’ ny matso nandritra ny fankalazana ny faha-51 taonan’ ny Repoblikan’ i Maorisy izay natrehin’ny Filoham- pirenena, Andry Rajoelina teo iny. 

Notolorana fankasitrahana koa ireo miaramila nandray anjara tamin’ ny matso tany ivelany ireo izay notarihin’ny kaomandin’ ny Akademia miaramila miaraka amin’ ny manam-boninahitry ny Zandarimaria sy ny Tafika. Ankoatra ireo rehetra ireo dia fantatra ihany koa fa handray anjara amin’ ny fanatanterahana ny politikan’ ny Fitondrana  ny avy eo anivon’ny zandary sy ny miaramila ary vonona izy ireo hanatanteraka ny baikon’ny Filoha amin’ny handrakofana ala an’i Madagasikara sy hamerina an’i Madagasikara ho Nosy maitso indray.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

FITSARANA AMBONY : Nahazo Tonia mpampanoa lalàna ambony vaovao ny ao Mahajanga

Tamin’ny zoma 15 marsa 2019 no notanterahina tao amin’ny Fitsarana ambony ao Mangarivotra Mahajanga, ny lanonana ara-pitsarana fametrahana ny Tonia mpampanoa lalàna ambony vaovao. Nitarika ny lanonana tamin’izany ny mpitahiry ny fitombokasem- panjakana, Minisitry ny Fitsarana, Randrianasolo Jacques niaraka tamin’ireo fianakaviamben’ny Mpitsara izay notronin’ireo olom-panjakana sivily sy miaramila avy tao an-toerana notarihin’ny Prefektioran’i Mahajanga sy ny lehiben’ny Faritra mpisolo toerana ao Boeny, Andriamatoa Bazezy Vanombe.

Tamin’ny  13 septambra 1955 no teraka tao Ambanja, Faritra Diana Andriamatoa Antoine, manambady ary manan-janaka iray. «  Magistrat de premier grade  » izy. Nahazo ny mari-pahaizana Bakalorea, sokajy A1 tao amin’ny Lisea Philibert, nanaraka ny sampam-pianarana Lalàna «  Droit privé  » tao amin’ny oniversiten’Ankatso, Antananarivo ary tao no nahazoany ny «  Diplôme de l’Institut d’Etude Judiciaire. » Afaka fanadinana hidirana ho Mpitsara  izy ny taona 1989 ary efa Tonia mpampanoa lalàna tao amin’ny Fitsarana ambaratonga voalohany tao Mahajanga, ny volana janoary 2010 ka hatramin’ny aogositra 2014. 

Mpisolovava ambony tao amin’ny Fitsarana ambony ao Mahajanga izy talohan’izao nahavoatendry azy ho Tonia izao. Efa nanao fianaran’asa maromaro ny tenany, anisan’izany ny tany amin’ny «  Tribunal de Grande Instance  » tany La Réunion. Manana ny mari-boninahitra «  Chevalier de l’ordre national,  «  Officier de l’ordre national  », «  Commandeur de l’ordre national malagasy  » ary ny «  Grand officier de l’ordre national malagasy Andriamatoa Antoine.

“Tsy tokony hanao mpitari-bato vilam-bava ny mpitsara”, izany no anisan’ny hafatra nataon’ny Tonia ny Mpampanoa lalàna ambony vaovao raha nandray fitenenana izy. Nohamafisiny ihany koa fa tsy handefitra ny Fitsarana amin’ireo izay mihevi-tena ho tsy matimanota, fahavalon’ny vahoaka.

Vanessa

Midi Madagasikara0 partages

Tennis – Championnat d’Afrique-Australe U12 : 6 jeunes en action au Zimbabwe

A partir de ce jour, les meilleurs joueurs des moins de 12 ans de l’Afrique-Australe se mesureront à Bulawayo, Zimbabwe. Une compétition régionale par équipe qui s’étalera jusqu’au 22 mars. La mission a été confiée à six jeunes raquettes dont trois respectivement chez les filles et les garçons. Des joueurs et joueuses dont la grande majorité ont déjà une expérience internationale ne parler que Lucie Rakotondrainibe qui a disputé le tournoi CAT-ITF U14 au début du mois de novembre à domicile. Cette joute régionale est qualificative pour le championnat d’Afrique par équipes des U12 qui se disputera en septembre en Afrique du Nord. La délégation malgache a quitté le pays samedi dernier sous la houlette de l’entraîneur national Ando Rasolomalala.

La délégation malgache

Entraîneur : Ando Rasolomalala

Filles-Iriela Rajaobelina-Andraina Mitia Voavy-Lucie Rakotondrainibe

Garçons :-Nicolas Fays-Alvin Andrianavalona-Hasina Ranaivo

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Transport Suburbains : Entre hausse incessante des tarifs et qualité de service, grogne de la population d...

Les faits ne sont plus à démontrer. La qualité de service est tout sauf la meilleure lorsque l’on parle de transports urbains et suburbains, surtout dans les grandes villes comme Antananarivo. Le cas de la ligne Antananarivo-Ambohitrimanjaka illustre bien la question. Les tarifs ont récemment connu une hausse de plus de 40%. « Un changement qui n’aurait pas du être appliqué maintenant mais dans un mois, suite à une réunion entre transporteurs, ATT (Agence des Transports Terrestres) et des représentants de la population » d’après les dires d’un habitant de la commune d’Ambohitrimanjaka. Ce dernier de renchérir « les transporteurs n’ont pas respecté ce qui a été convenu lors de la réunion. La population quant à elle n’approuve pas leurs décisions d’appliquer immédiatement la hausse« . Pour les usagers des transports publics de cette partie d’Antananarivo, la hausse des tarifs devrait être proportionnelle à la qualité de services. Et c’est là que se poserait le bémol. « La qualité des services est exécrable. Vous vous êtes déjà embarqué dans les bus qui mènent à Ambohitrimanjaka ? Si vous n’avez jamais fait le trajet à bord de ces bus, je vous déconseille de tenter l’expérience » déplore Raymond, père de famille habitant la commune d’Ambohitrimanjaka. Voahirana R, habitante elle aussi, quant à elle, déplore le comportement des conducteurs et receveurs des bus desservant cette partie de la capitale. « Les chauffeurs et receveurs ne respectent pas les usagers. Ils exigent que nous payions les nouveaux tarifs sous peine d’être forcés de descendre du bus. Des gens se sont vus contraints de quitter les bus au bon milieu de nulle part« .

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

La protection sociale non contributive : Socle de la lutte contre l’extrême pauvreté à Madagascar

Isabelle, bénéficiaire et formée à la pisciculture posant fièrement devant son propre bassin où elle élève des carpes royales.

52,7 % des Malgaches vivent dans l’extrême pauvreté. Une aberration face à l’immense richesse du sol malgache et son potentiel économique. Des études et des projets de développement menés à l’échelle globale et nationale ont montré que, la protection sociale non contributive fait partie des meilleurs moyens pour aider les populations touchées par l’extrême pauvreté à s’en sortir et réussir leur vie, notamment en Afrique-dont Madagascar, et en Amérique latine.

A Madagascar, un projet de filets sociaux de sécurité (FSS) mené par le Ministère de la Population de la Protection sociale et de la Promotion de la Femme (MPPSPF) depuis 2016 dans les régions les plus vulnérables de Madagascar a démontré en trois ans de mise en œuvre des résultats probants sur la vie des bénéficiaires-qui ont pu sortir de l’extrême pauvreté et créer ou saisir d’autres opportunités de développement et d’épanouissement, mais les défis restent énormes. Notamment en termes de financement, de mobilisation des leaders politiques et des bailleurs comme du public et de coordination : 433 millions USD sont encore nécessaires pour étendre d’ici 2023, le taux de couverture de 5% à 15%. Le plaidoyer pour une plus grande mobilisation des décideurs politiques est essentiel pour la réussite du projet, car notons que la contribution financière de l’Etat dans la mise en œuvre de ce projet de FSS et de la stratégie nationale de la Protection sociale (non contributive) ne représente que2 à 5% du budget nécessaire.

Coordination des projets. La coordination quant à elle s’est sensiblement améliorée. Irénée Ravelojaona, DG de la Protection sociale auprès du MPPSPF de rajouter : « Si auparavant des chevauchements et un éparpillement entre les projets et les parties prenantes ont été constatés. Actuellement la coordination s’est significativement améliorée, car le rôle de chaque partie est bien défini, tout comme les méthodologies de mise en œuvre. Un registre social et une base de données uniques sont même en cours d’élaboration, pour mieux structurer les informations et les démarches à venir. Ce qui a pour résultat final de produire plus d’impacts positifs sur les bénéficiaires ». Initié par le Ministère de la Population de la Protection sociale et de la Promotion de la Femme (MPPSPF), ce projet est composé de trois programmes principaux : le Transfert monétaire pour le Développement humain (TMDH), l’Argent contre travail productif (ACTP) et les réponses aux crises. A titre informatif, notons que le FSS est un projet d’Etat, initié par le MPPSPF, co- financé par la Banque mondiale et le Fonds des Nations unies pour l’Enfance (UNICEF), et mis en œuvre par le Fonds d’Intervention pour le développement. Une descente de presse a été organisée dans le Vatovavy Fitovinany, une des régions bénéficiaires du TMDH et de l’ACTP, pour constater de visu les impacts des projets sur la vie des bénéficiaires.

Impacts et pertinences. Cette descente sur terrain a permis de constater que les opportunités de développement sont réelles pour Madagascar, car les Malgaches ayant la « niaque » et la soif de changement et de développement sont nombreux, en brousse comme en ville. Il « suffit » de se concentrer sur eux, pour amorcer progressivement un développement humain durable pour Madagascar. La pertinence des filets sociaux de sécurité que sont le TMDH et l’ACTP réside notamment dans le fait qu’ils aient mis à l’honneur l’aspect multisectoriel du développement et l’adéquation au contexte socio-économique local. Ainsi le TMDH promeut le bien-être, l’autonomie financière, la cohésion des familles, l’éducation et l’épanouissement de la petite enfance jusqu’au secondaire, grâce aux projets «Vatsin’ankohonana » (transferts monétaires conditionnés) ayant 39 000 bénéficiaires jusqu’à maintenant et « Let us learn » (LUL) (Allons étudier) faisant état de 8120 bénéficiaires à l’heure actuelle. Lucia, mère célibataire de six enfants à Andranovola Vohipeno, bénéficiaire du TMDH confirme : « Je venais de me séparer de mon conjoint, juste au moment où j’ai commencé à bénéficier des projets LUL et Vatsin’ankohonana. J’étais au bord de la dépression, mais j’ai réussi à m’en sortir et à m’épanouir : tous mes enfants vont à l’école, ils mangent à leur faim et de manière diététique, j’ai pu épargner assez pour pouvoir construire petit à petit une habitation décente pour ma petite famille ». L’ACTP quant à lui a permis d’améliorer la vie de 32 500 ménages. Les travaux de haute intensité de main-d’œuvre réalisés dans ce projet permettent notamment l’amélioration de la nutrition et l’aménagement par l’agro foresterie, ou encore la pisciculture ; les formations et mesures d’accompagnement permettant de créer des activités génératrices de revenus permettant à long terme, d’améliorer les finances et le bien-être familial des bénéficiaires. Isabelle, bénéficiaire de l’ACTP à Marofarihy témoigne : « Avant, j’avais du mal à joindre les deux bouts à la fin du mois. Dès que j’ai intégré le programme ACTP, j’ai pu me former à la pisciculture de la carpe. Ecologique et productive, cette méthode a non seulement pu améliorer l’irrigation de nos rizières, mais en plus, elle m’a motivé à m’investir davantage dans l’éducation de mes enfants. Grâce aux bénéfices de ma pisciculture de carpe royale, j’ai pu m’acheter un nouveau bassin et ainsi étendre mes activités et mes revenus ». D’autres « success stories » à échelle humaine des filets sociaux de sécurité suivront dans nos prochaines éditions.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Sambo « Flying » : Mety hampidi-doza ao amin’ny seranan-tsambo raha tsy misy ny fandraisana andraikitra

Raha mbola miandry fitsarana ao Ambalatavoahangy ireo tera-tany sinoa 15 lahy mpiasa tao amin’ilay sambo Flying, raha tafatsoaka any Chine ny roa, raha nomena EVASAN noho ny aretiny, izay tratran’ny fanjakana Malagasy nihaodihaody tao avaratry Toamasina sy Madagasikara saika hanao trafika na andramena ny taona nivalona iny nandritra ny fifidianana izay ho filoham-pirenena ; dia misy olana ny sambon’izy ireo gejaina eo anivon’ny seranan-tsambon’i Toamasina izao. Raha ny fanazavana azo, dia misy anjombona maneno foana ao anatiny isaky  ny alina, mihodina hatrany koa ny motera mamelona ny herinaratra ao anatiny vao maizina ny andro, ary manomboka mitongilana ihany koa ny sambo ankehitriny noho ireo lakaly samy hafa tsy mihidy ka voalaza fa manomboka feno rano ny sambo noho ireo oram-be teto Toamasina tato ho ato. Misy hatrany ny fampiantsoana azy ireo eo anivon’ny fonja ben’i Toamasina mijery ny zava-misy ary saika voavaha amin’ny ampahany hatrany izany, satria miverina hatrany ny olana isaky ny alina ny andro. Vokatr’izany mba hahafahan’ny seranan-tsambo mijery ny tena zava-misy amin’ny alalan’ireo teknisiana ao aminy, dia nisy ny fakana vadintany nanamarina ny fanadihadian’ny seranan-tsambo tao anatin’ity sambo ity, niaraka tamin’ireo mpanamory sy ny komandan’ny sambo, mba hentina hamahana ny olana sao hampidi-doza eo anivon’ny seranan-tsambo ny zava-misy ao amin’ity sambo Flying ity. Tsy maintsy hisy koa ny ho fanarenana ity sambo ity izay efa mitongilana ankehitriny mba tsy ho loza mitatao amin’ireo sambo madinika eo anivon’ny « quai plage » mpanao zotra mianavaratra sy ireo « caboteurs » mandalo eo akaikin’ity sambo Flying mitongilana ity. Raha ny vaovao, dia eo am-pandinihana izany ny eo anivon’ny seranan-tsambo izao ary mety hisy mihitsy ny mety ho famindrana toeram-piantsonana ho an’ity sambo Flying ity izao.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Manerinerina : Vehivavy roa lasa an-keriny, avotry ny zandary

Efa ho tapa-bolana mahery ireto vehivavy roa ireto no teny am-pelan-tanan’ireo olon-dratsy naka an-keriny azy. Avotra soa aman-tsara anefa izy ireo, ny faran’ny herinandro teo, noho ny herim-pon’ireo mpitandro filaminana tany an-toerana.

Ny 24 febroary lasa teo no nalain’ny dahalo an-keriny tao Betaba, ao amin’ny kaominina Manerinerina, distrikan’ Ambatoboeny ny vehivavy roa, nandritra ny fanafihana nataon’ireo olon-dratsy tao amin’io tanàna io. Tamin’izay fotoana izay no nanomboka nikaroka sy nanara-dia ireo mpaka an-keriny ireo zandary tany an-toerana. Fotoana fohy taty aoriana, toy ny trangana fakana an-keriny rehetra, dia nitaky vola ho onitry ny famotsorana azy  ireo olon-dratsy. Ny fisian’izay no nanosika ireo mpitandro filaminana hanao izay azon’izy ireo natao, hanavotana ireo vehivavy roa. Ny faran’ny herinandro teo ary dia votsotra tany Ambatolampy, ao amin’ny kaominina Sarobaratra, distrika Tsaratanana ireo olona lasa an-keriny, tsy nisy ny fandoavana ny vola notakian’ireo olon-dratsy. Nentina nody namonjy ny tokantranony moa ireo olona ireto. Mbola mitohy kosa ny fikarohana sy fanarahan-dia an’ ireo mpaka an-keriny izay tafatsoaka tamin’ny famotsorana ireo vehivavy.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Gilets jaunes : un mouvement dénaturé par la violence

Parler des gilets jaunes à Madagascar peut paraître anachronique, néanmoins, même si le problème ne touche pas directement les Malgaches, un certain nombre d’entre eux suivent le feuilleton des manifestations qui est loin d’être terminé. L’épisode de samedi dernier  a été particulièrement dramatique et  on s’interroge maintenant sur la manière dont le pouvoir français va  répondre à ce défi de la violence des casseurs.

Gilets jaunes : un mouvement dénaturé par la violence

Ce fut la manifestation la  plus violente que la capitale française a connue depuis le début du mouvement des gilets jaunes. Les destructions de biens n’ont jamais été aussi graves et les scènes de pillage et de vandalisme vues sur les chaînes de télé ont horrifié les témoins. Tout le monde a convenu qu’il ne s’agissait pas de simples manifestants, mais de casseurs déterminés à faire le plus de dégâts. Les condamnations ont été unanimes. Certains ont trouvé que les forces de l’ordre n’ont pas su répondre comme il le fallait à cet accès de violence. Le président Macron a dit que des mesures très fermes seraient prises. Le pouvoir est dans une position embarrassée car  il doit trouver  des solutions conformes à la loi pour stopper ces casseurs. Les forces de l’ordre n’ont plus utilisé les flash ball  et les  grenades de  désencerclement car ils avaient causé des blessures chez les manifestants. L’ONU avait d’ailleurs mis en cause leur utilisation. A présent, il faut revoir toute la stratégie utilisée.  Il n’est pas question d’interdire  les manifestations car les revendications sont justifiées. Les sondages d’opinion  affirment qu’une partie importante de  l’opinion  soutient les gilets jaunes. On ne sait pas quel impact aura ce déferlement de violence sur le sentiment des Français, mais il y  a  une montée de l’exaspération.  Les gilets jaunes les plus déterminés disent qu’ils nec s’arrêteront que  si  le gouvernement apporte des solutions concrètes à leurs problèmes. Le dilemme est cornélien pour le pouvoir.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

RN25 : Taxi-brousse latsaka tanaty hantsana, olona roa maty, 18 naratra

Olom-boafidy iray no isan’ireo namoy ny ainy tamina lozam-pifamoivoizana izay niseho tamin’iny lalam-pirenena faha-25 iny omaly vao maraim-be.

Nandriaka indray ny rà tamin’iny lalana mampitohy an’i Ranomafana sy Ifanadiana iny ny marainan’ny alahady teo, tokony ho tamin’ny efatra ora maraina. Taxi-brousse iray, manao zotra mampitohy an’Antananarivo sy Mananjary no nivadika ary nivarina tanaty hantsana teo Ambatolahy. Vokany, olona roa no maty tsy tra-drano ka anisan’izany ny olom-boafidy iray avy any amin’iny distrikan’i Nosy Varika iny. Mpandeha 18 kosa no naratra mafy vokatr’ity loza ity.

Iaraha-mahalala tokoa fa fidinam-be iny lalana miala an’Ambatomainty hidina any Ifanadiana any iny. Hantsana am-polony metatra any ho any kosa anefa ny avy ao an-kavanan-dalana. Efa maro ny loza niseho tamin’izany lalana izany, izay mazàna dia malama sy mando lava ary samy nahafaty olona avokoa izany. Tamin’ity indray mitoraka ity dia voalaza, fa olana teknika teo amin’ny fiara no nahatonga ny loza, satria, raha iny hidina iny no tsy nisy hisatra intsony ilay fiara ka dia nikivalavala fotsiny ary io niafara tamin’ny fivadihany tanaty hantsana io. Efa samy nentina novonjena tany amina toeram-pitsaboana avokoa moa ireo naratra mafy tamin’ity loza ity ; nisy ireo nalefa any Ifanadiana ary nisy ireo nalefa ao Ranomafana. Efa tonga teny an-toerana nanao ny fanadihadiana sy ny fijerena ifotony koa moa tetsy andanin’izay ireo mpitandro filaminana tany an-toerana.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Football – D1 : Les huit équipes constituées

Jet Mada a tenu son rang de favori à Toamasina.

La CNaPS Sports, Zanakala FC, AS Adema, Jet Mada, 3FB, Fosa Juniors, Ajesaia et FCA Ilakaka disputeront la nouvelle formule du championnat de Madagascar de football. L’une d’elles représentera la Grande Ile à la Ligue des Champions de la CAF.

Rideau sur la première phase de la Ligue des Champions après une semaine de compétition intense dans les quatre sites de compétition. Selon la nouvelle formule de compétition, le tableau des huit équipes qualifiées pour le championnat de Madagascar D1. Il s’agit de la CNaPS Sports, Zanakala FC, AS Adema, Jet Mada, 3FB, Fosa Juniors, Ajesaia et FCA Ilakaka. A l’exception de l’équipe d’Ilakaka, les sept autres formations sont déjà habituées du second tour, mais cette année, la nouvelle formule de compétition change complètement la donne. La suite de l’aventure dénommée la compétition D1 sera composée d’une poule unique de huit équipes où tout le monde rencontre tout le monde. Au programme de la compétition, sept journées où chaque équipe jouera sept matches. Un tirage au sort sera effectué pour finaliser tous les calendriers. Pour les autres équipes, elles rejoignent la compétition du D2 dont la deuxième phase sera prévue du 12 au 21 avril 2019. Elles seront réparties dans deux groupes où par la suite, elles vont disputer cinq matches respectivement. Les deux premiers de chaque groupe se qualifieront pour la Poule des As qui se tiendra les 5 et 19 mai, les 09 et 23 juin et les 7 et 21 juillet 2019. Les rencontres entre les quatre clubs se jouent en six journées sous la formule aller et retour sur leur propre terrain. Les deux équipes finalistes accéderont en première division en 2020.

Les qualifiéesToamasina

AS ADEMA

JET MADA

Mahajanga

FOSA JUNIOR

AJESAIA

Toliara

FCA Ilakaka

3FB

Fianarantsoa

Zanakala FC

CNaPS Sports

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Chronique de Mickey : Si Koto nous était conté…

Au début, il y a la rencontre entre deux étudiants Manandafy Rakotonirina et Germain Rakotonirainy devenus alter ego, sur les bancs de l’Université vers les années 65 avec comme même percepteur un certain Gérard Althabe de 1965 à 1970. Anthropologue et sociologue, il apparut comme celui qui a influencé le plus, le devenir politique de ce qu’on surnommera plus tard Koto et Lynx. … « la puissante influence, directe, qu’il a eue sur le parti MFM (Mpitolona ho an’ny Fanjakanan’ny Madinika,)Mouvement pour l’avènement du pouvoir prolétarien de Manandafy Rakotonirina, Germain Rakotonirainy et bien d’autres ; toute une génération, les mouvement sociaux lui doivent énormément… » dira Janine Ramamonjisoa, une condisciple « de ce français, pas comme les autres… Ce regard sur le pouvoir, une dénonciation du mode de fonctionnement de la violence étatique néocoloniale, une confirmation de la nature oppressive de ce pouvoir d’État », précise-t-elle. Confrontée à la réalité malgache, l’analyse théorique ne pouvait que se traduire en action. Dès 1970, Ils vont parcourir tous les lycées de l’île pour professer une nouvelle discipline les « Sciences sociales », une analyse critique de la société et partant du pouvoir néocolonial. En 1971, soupçonné d’être de connivence avec Monja Joana, son autre mentor, d’être l’instigateur de la « jacquerie » (révolte paysanne) dans le Sud malgache, Koto connaîtra son premier emprisonnement qui ne sera que le prélude à une longue série de séquestrations et d’humiliations. Puis est venu, mai 1972, la chute de la première République où le contexte a changé, où la force de contestation qu’est le MFM devient une force de proposition, un vrai parti politique. A Koto la communication et la mobilisation, il semble, et à Lynx la pratique. Les mots d’ordres comme les termes chocs ont pullulé comme « Le Français hors de Diégo !, Accords de coopération = Dinan’ ny fanandevozana ! Herim-pamoretana ; Tremalahy, Fanagasiana ! Fanjakan’ny madinika ! Tsy maintsy mandresy ny tolona ! Quatre mi ! et tant d’autres qui sont devenus familiers dans le vocabulaire quotidien. Toujours est-il que malgré la force de frappe appuyée par l’appareil d’Etat de la 2nd République, le MFM connaît une forte implantation territoriale avec le réseau d’enseignants de tous niveaux et aura même son apogée, où malgré le rapport de force potentielle, Manandafy va ravir 20% des voix contre 80% pour Ratsiraka à la présidentielle de 1989. Puis, ce fut la décadence des idéologies nées de la division guerre froide et Manandafy a dû se délester de son socialisme pour embrasser un libéralisme qu’unanimement tout le monde a convenu, en arguant que la population dans sa majorité, n’ayant pas connu ni la colonisation ni la néo -colonisation revendique une démocratisation politique, une stabilisation politique ainsi qu’une libéralisation économique, mais peut-être dans son for intérieur est-ce dû à la perte de son alter ego en 2004 ? Sûr, que le parti avec sa structure chavire avec la perte des deux pères fondateurs, mais néanmoins avec les rouges-experts, comme structure dormante maintient non le parti mais une culture « mafana » encore vivace dans beaucoup d’esprits.

M.Ranarivao

Midi Madagasikara0 partages

Talk-showcase : Zay, en totale communion avec son public

Entre Zay et son public, l’histoire est au beau fixe.

La première de cette année. Dans les grands espaces, en plein air, en cabaret, ou dans des lieux plus restreints, Zay n’a pas fini de séduire le large public malgache.

Définitivement, l’histoire d’amour entre ‘Zay et son public est loin de se terminer. Vendredi dernier, Nary et sa bande ont rassemblé plusieurs centaines de personnes dans le hall de la City Ivandry le temps d’un « Talk-showcase ». La communion a son summum, l’ambiance a été au beau fixe. Entre neuf titres, le public a eu l’occasion de poser des questions, d’interagir avec leur groupe préféré. Pour ouvrir la scène, les premières notes d‘ « Isika roa » résonnent en fanfare tout comme les cris de satisfaction des spectateurs. Viennent ensuite « Ilaiko » et « Ampy ahy » chantées en chœur. Entre deux questions sur la vie des membres, Malala et sa bande annoncent la couleur du prochain album avec « Tsy ho avy intsony ». Fidèle au registre de Zay, le titre porte l’empreinte de Nary. Sans sortir des classiques du groupe, le morceau porte sur l’histoire d’amour naissant entre Andry et Miangaly. Le premier clip d’une saga de quatre enchaînements de titres qui seront dévoilés au fur et à mesure jusqu’à la fin de l’année, annonce le leader du groupe. Du côté des spectateurs en à peine deux écoutes, soit une en live et une seconde en vidéo clip, « Tsy ho avy intsony » a déjà été sur les lèvres. Sans se faire prier, les inconditionnels ont répondu présents et profitent de cette heure mémorable en reprenant en chœur les incontournables comme « Anontanio azy », « Efa nomeko » et « Malalanao ».

Tournée. Voilà maintenant 23 ans qu’ils ont bercé le public malgache, plus de deux décennies à apposer leur signature dans le showbiz malgache. Aujourd’hui encore, Nary et ses compères comptent passer à la vitesse supérieure. Effectivement, cette année s’annonce chargée pour le groupe avec la sortie de leur septième opus dans le courant du mois de mai. Baptisé  « Tsy ho voavaliko », l’album contiendra neuf titres et sera dans les bacs pendant la tournée qu’ils entameront prochainement dans sept villes comme Annemasse, Nice, Strasbourg, Lille, Montpellier, Toulouse après la première date à Paris le 4 mai.

Nouvelle collaboration. Par ailleurs, cette programmation marque d’une pierre blanche, l’intégration du groupe ‘Zay à l’écurie Ivenco. D’après Nary, « le chemin musical continue et cette collaboration avec Ivenco fait partie de cette évolution à laquelle nous aspirions. » De son côté, Muriel Randriamasimanana, la directrice générale de la maison de production de confirmer que, cette coopération donnera à ce groupe, les moyens d’offrir au public une organisation et une prestation impeccable à chaque spectacle, comme le cas de vendredi dernier. En effet, Ivenco mise sur la qualité de ses produits en mettant à la disposition des artistes les meilleurs matériels au niveau du visuel, sonore ainsi qu’au niveau du volet organisationnel. Et bien sûr, le public malgache aura l’occasion de vivre une nouvelle fois l’expérience toutefois, les inconditionnels prendront leurs mal en patience jusqu’au 1er décembre au Palais des Sports Mahamasina.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Fakàna an-keriny tao Tsaratanàna : Fifandonana tamin’ny tariky ry Del Kely, dahalo dimy maty

Mbola tafaporitsaka hatreto ity lehiben’ny dahalo sy voalaza fa atidohan’ny fakàna an-keriny any amin’iny faritra Betsiboka iny, indrindra fa ny ao Tsaratanana. Na izany aza anefa, nisy dimy tamin’ireo mpiaraka aminy no namoy ny ainy, voatifitry ny zandary nandritra ny fifandonana nitranga tany an-toerana. Anisan’ny lavo tamin’ity ny lefiny, araka ny angom-baovao azo avy any an-toerana.

Mbola mihatra hatramin’izao ilay valisoa omen’ny Fanjakana ho an’izay olona manome vaovao mahafatra-po ahafahana misambotra ilay lehiben’ny dahalo, fantatra amin’ny anarana hoe « Del Kely », malaza amin’ny resaka fakàna an-keriny any amiin’iny faritra Betsiboka iny. Teo anatrehan’izay indrindra, araka ny fampitam-baovao avy amin’ny zandary dia nisy olona nanome vaovao azy ireo mahakasika ity dahalo rain-dahiny ity. Voalaza teo fa manangona olona am-polony maro indray izy ao Ambninanitelo fokontany Amparihitsiritra, kaominina Keliloha, distrika Tsaratanana, izay inoana fa mety manomana  asa ratsy hafa indray, ny faran’ny herinandro teo. Tsy niandry ela ny teo anivon’ny zandary fa avy hatrany dia nidina tany an-toerana, nampian’ireo vondron-kery manokana avy eo anivon’ny Fign. Tampoka tamin’ireo olon-dratsy mbola nivory ny fiavian’ireo mpitandro filaminana. Na izany aza, nanohitra avy hatrany ireto farany izy ireo ka raikitra ny fifandonana. Efa tsara hofana tanteraka anefa ireo zandary teo anatrehan’ny zava-nisy. Hany ka tsy nahovoka firy ireo olon-dratsy. Vao mainka aza moa nisy dimy tamin’izy ireo no lavo. Araka ny fantatra dia tsy isan’ireo lavo ity lehiben’ny jiolahy ity fa mbola tafaporitsaka indray. Mbola mitohy indray araka izany hazalambo atao amin’i Del kely sy ireo ekipany.

m.L/ Ratantely

Midi Madagasikara0 partages

67ha : Vasambotra ireo mpanendaka mpanao « selfie »

Noraisim-potsiny. Ny mikaroka sy mitady ny sarin’ireo mpanao ratsy aza atao, mainka moa fa misy mampiseho an-kitsirano sy manaparitaka ny sariny anaty tambajotra sosialy. Mora tamin’ireo mpitandro  filaminana misahana iny faritra 67ha iny tokoa ny nisambotra ireo andiana mpanendaka avy naka findaina vehivavy iray teny an-toerana.

Raha tsiahivina tokoa mantsy ny tranga, dia nisy vehivavy iray voaendaka finday teny amin’iny faritra 67ha iny. Faritra hatramin’izay dia efa voalaza, fa mahamay tokoa amin’ny resaka tsy fandriampahelamana. Efa tsy natao mahagaga intsony izay olona voasintona finday eny an-dalana izany. Ny hany azo atao sisa, dia mailo tanteraka ka tsy mamoaka ity zava-tsarobidy raha tsy tena hoe ilaina maika. Sendra ny vintana nitsika anefa ny an’ity vehivavy, na ihany sendra ny mpanendaka tsy dia maharaka loatra ny fivoaran’ny teknolojia. Raha vao azon’izy ireo mantsy ilay finday, dia nifandimby naka sary ny tenany, na ilay antsoin’ny maro hoe « selfie » ireo olona naka an’ilay finday. Henon’izy ireo angamba, fa mba lamaody amin’izay ny mamoaka izany « selfie » izany amin’ny tambajotra sosialy ka mba nanaraka ry zalahy. Soa ihany koa, fa efa nisy nisokatra ary mandeha tsara tao amin’ilay finday ka dia rafitra nandefa ny sariny tamin’ny facebook izy rehetra. Ny tsy nampoizin-dry zalahy anefa, dia « compte »-n’ilay vehivavy voaendaka ihany no nandefasan’izy ireo ilay sary. Dia tonga amin’ilay fitenenana hoe nitonon-tena toa lolofotsy e. Vetivety dia niparitaka tao anatin’izany tambajotra izany ny sarin’ireo mpangalatra, ka mora tamin’ireo mpitandro filaminana ny nisambotra azy. Nioty ny efa masaka sisa nataon’izy ireo. Misimisia ny toy izany …

nangonin’i m.L

Midi Madagasikara0 partages

Législatives : 125 partis politiques défaillants

La CENI publiera demain la liste officielle des candidats aux Législatives.

Quid de la raison d’être de ces 125 partis politiques qui existent officiellement vis-à-vis de la loi, mais qui ne participent pas aux élections ?

Le décès de Manandafy Rakotonirina remet sur le tapis les débats sur le système politique et les pratiques politiques à Madagascar depuis l’Indépendance. Pour bon nombre d’observateurs, le cas du fondateur et président national du MFM illustre celui des nombreux politiciens de la génération de 1958 et 1960 qui s’intéressaient plus à l’éthique politique et à la promotion de l’idéologie de leurs partis qu’à l’appât de gain. Contrairement à la majorité des politiciens d’aujourd’hui qui s’enrichissent rapidement une fois affecté à un poste politique de responsabilité. Manandafy Rakotonirina fait partie de cette première génération de politiciens, au même titre que les Richard Andriamanjato, Monja Jaona, Razanabahiny Marojana Jerôme, Rakotovao Razakaboana et Herizo Razafimahaleo. Les candidatures aux Législatives du 27 mai prochain illustre la défaillance des politiques d’aujourd’hui. En effet, sur les 125 partis politiques légalement constitués au ministère de l’Intérieur et de la décentralisation suite à l’adoption de la loi n° 2011-012 relatives aux partis politiques, seulement 85 présentent des candidats dans la course vers l’Assemblée nationale. Et les 2/3 des candidatures enregistrées auprès des OVECs (Organes de Vérification et d’Enregistrement des Candidatures) sont des candidatures indépendantes.

Parti au pouvoir. Pire, c’est pour la première fois qu’un parti politique qui vient de gouverner le pays pendant cinq ans ne présente en son nom aucun candidat à une importante élection qui est les Législatives. A en croire les listes provisoires des candidats publiées par les OVECs, le HVM est le grand absent des prochaines Législatives. Le VTT (Vondron’ny Tia Tanindrazana), la nouvelle plateforme politique composée de quelques entités politiques dont le « Hery Vaovaon’i Madagasikara », ne présente des candidats que dans quelques districts. Bon nombre d’observateurs s’interrogent par ailleurs sur le fait qu’un parti au pouvoir n’a pas des candidats députés dans certaines circonscriptions électorales. D’après nos sources, les candidats de la plateforme pro-Rajoelina IRD sont absents dans 13 districts. Pour sa part, la plateforme TIM-K 25 présente des candidats dans 79 districts. Tous ces faits confirment la défaillance du système politique et des politiciens dans le pays. A l’allure où vont les choses, le « phénomène Indépendants » ne disparaitrait pas de la prochaine législature. A rappeler que la précédente Assemblée nationale a été dominée par les Indépendants qui ont soufflé le chaud et le froid à Tsimbazaza. Le principe de mandat impératif consacré par l’article 72 de la Constitution a été bafoué.

Liste officielle. La question qui se pose est de savoir pour quelle raison ces 125 partis politiques qui n’ont pas participé aux Législatives du 27 mai 2019 existent. En tout cas, La commission Electorale Nationale Indépendante publiera demain lors d’un point de presse la liste officielle des candidats au prochain scrutin. A noter que les délais légaux décrétés par le gouvernement et fixés dans le chronogramme de la CENI, ne connaissent jusqu’ici aucun changement. Tout marche bien comme prévu. La CENI sera en charge de l’organisation du scrutin sur toute l’étendue du territoire. La HCC jugera les contentieux liés  à ces Législatives et proclamera les résultats officiels du scrutin.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Paositra Malagasy : Un prix de la coopérative EMS en matière de service à la clientèle

La qualité de services de la ‘Paositra Malagasy’ est reconnue sur le plan international.

Ce prix international sera remis à l’occasion de l’Assemblée générale de la coopérative EMS et de la célébration de son 20e anniversaire qui auront lieu du 28 et 29 mars 2019 à Berne

Après le trophée décerné par l’Union Postale Universelle en 2017, la ‘Paositra Malagasy’ vient d’obtenir un prix de la coopérative EMS (Express Mail Service) basée à Berne en Suisse, en matière de service à la clientèle pour l’année 2018. En effet, le centre d’appel de la ‘Paositra Malagasy’ a respecté les critères d’éligibilité imposés par cette entité. Il a pu ainsi démontrer sa capacité à fournir un excellent service à ses partenaires du réseau EMS dans le monde entier, et ce, sur la base des travaux réalisés dans le cadre du système mondial de service à la clientèle (Rugby-Global CSS).

Groupe exclusif. Grâce à cette reconnaissance internationale, la ‘Paositra Malagasy’ sera placée au sein d’un groupe exclusif d’opérateurs du réseau EMS, a-t-on appris. Notons qu’une nette évolution et amélioration du taux d’utilisation de ses différents services, ont été constatées ces derniers temps. Outres, les services financiers à l’instar des produits d’épargne et des transferts d’argent offert par la ‘Paositra Malagasy’, les services d’envois Express de Courriers et de Colis à l’international par le Biais de L’EMS ou Express Mail Service, et a l’intérieur du territoire Malgache via la Paositra Rapida, gagnent en notoriété vis-à-vis des Clients. Ainsi, Madagascar par le biais de la ‘Paositra Malagasy’, va recevoir à Berne-Suisse une reconnaissance sur le plan international en termes de qualité de la relation client en ce qui concerne l’Envois Express. Ce prix international sera remis à l’occasion de l’Assemblée générale de la coopérative EMS et de la célébration de son 20e anniversaire qui auront lieu du 28 et 29 mars 2019 à Berne, a-t-on évoqué.

En perpétuelle évolution. Force est ainsi de reconnaître qu’à l’ère de la nouvelle technologie où la demande de la clientèle ne cesse de s’accroître, la ‘Paositra Malagasy’ est en perpétuelle évolution pour offrir à sa clientèle un large choix de produit et service, adaptable aux besoins évolutifs du marché. Elle est également à l’écoute de sa clientèle. Elle se démarque en regagnant en notoriété et en confiance de la population depuis ces dernières années, et ce, bien que la concurrence soit rude. « Notre vision est d’ailleurs d’être présente et visible tout en ayant la fierté de tous », a conclu Richard Ranarison, le directeur général d’entreprise.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Diplomatie : La princesse de Jordanie Sarah Zeig dans nos murs

Son altesse Sarah Zeid a été accueillie à l’aéroport par le ministre des Affaires étrangères, Naina Andriantsitohaina, et la Coordinatrice du Système des Nations Unies, Violette Kakyomya.

Son Altesse royale, la princesse Sarah Zeid de Jordanie est dans nos murs, depuis hier. Très active dans le domaine humanitaire, l’invitée de marque de Madagascar est très connue pour être un fervent défenseur de la santé et le bien-être des femmes, des nouveaux-nés, des enfants et des adolescents dans des contextes fragiles. Son Altesse Royale a d’ailleurs fondé et dirigé l’Organisme non gouvernemental « Chaque femme, chaque enfant partout » (Everywhere), qui est un mouvement multipartite mondial visant à intégrer les contextes humanitaires et fragiles dans la nouvelle stratégie mondiale pour la santé des femmes, des enfants et des adolescents, adoptée par l’Assemblée mondiale de la santé pour mettre fin à tous les décès évitables de femmes, d’enfants et d’adolescents d’ici 2030.Lors de son déplacement à Madagascar, elle prévoit également une visite dans le Grand Sud.

Recueillis par Dominique R.