Les actualités Malgaches du Lundi 18 Février 2019

Modifier la date
Midi Madagasikara16 partages

Katedraly FJKM Analakely : Tsy manaiky ny hamindrana ny Pasitera Dina any Itaosy ny mpino

Raha ny heno, dia hafindra eny Itaosy ny Pasitera Dina. Tsy eken’ny mpino anefa izany satria mila ny fiangonana roa tonta no mifanaiky. Efa nandrasan’ny mpino  tonga maro namonjy ny fotoam-pivavahana tao amin’ny Katedraly FJKM  Analakely ny fahatongavan’ireo iraka avy amin’ny Birao Foibe  FJKM (BF) omaly teny an-toerana. Ireto farany izay voalaza, fa hamaky ny taratasy fanalàna ny Pasitera Dina Razafy ; izay mitandrina io Fiangonana io amin’izao fotoana eo anatrehan’ireo Mpihevi-draharaha. Tsy tontosa anefa izany. Voatery niala ny efitrano nivoriana ny iraka izay nahitana ny Sekretera jeneraly, ny Filoha lefitra, ary ny tonian’ny Departemanta. Nandà mafy ny fikasana hanala ny mpitandrina ireo Mpihevi-draharaha, satria tsy manaraka ny foto-dalàna mihefy ny FJKM ny nandraisana io fanapahan-kevitra io, raha araka ny fanamarihana nataon’ireo izay nandray fitenenana. Ireto farany  izay nampahatsiahy, fa fitoriana 11 ny Pasitera Dina teo anivon’ny  Synodam-paritany FJKM Avaradrano (SPA) no niaingan’ny olana. Nitarika fampiatoana ity  Mpitandrina ity tamin’ny asany, nandritra ny telo volana izany. Nanaiky izany didy izany ity Mpitandrina ity sy ny mpino mba hisian’ny filaminana, na dia nambaran’ireo Mpihevi-draharaha fa tsy mitombina ary fanendrikendrehana ihany ilay fitoriana. Mbola tsy tapitra akory ilay 3 volana fampiatoana, dia nisy indray olona roa hafa voalaza fa mbola nitory ity mpitandrina ity teo anivon’ny SPA. Mba handinihana izany dia niantso fivoriana tsy ara-potoana in-telo nisesy ny mpihevi-draharaha teo anivon’ny SPA. Fiantsoana fivoriana izay kianin’ireo mpino satria natao tamin’ny SMS fotsiny. Nambaran’ny mpitondratenin’ny mpino koa fa tsy nitsahatra ny antsojay natao tamin’ny fiangonana. Teo ny fandefasana vadintany sy polisy tao am-piangonana nandritra ny Alahady fandraisana tamin’ny desambra 2018. Nisy ihany koa ny fandefasana « gros bras » nanakorontanana ny Antsam-panahy. Niangavy ny BF ny mpino mba hanaja ny foto-dalàna mifehy ny FJKM amin’ny fandraisana fanapahan-kevitra. Marihina fa tsy salama ary mitsabo tena any amin’ny nosy Maorisy ny Pasitera Dina Razafy amin’izao fotoana izao.

T.M.

Midi Madagasikara6 partages

Evènement : Réussite sur tous les plans de Rap Gasy Unity

La gente féminine a été au rendez-vous avec Rap Gasy Unity

L’unité du public, une jeunesse malgache motivée et consciente, Rap Gasy Unity a été l’évènement musical du week-end. Retour, si les organisateurs le veulent, sur un futur grand festival.

L’évènement rap du week-end, Rap Gasy Unity, au Kianjan’ny Kanto Mahamasina a réussi à fédérer le Madagascar du rap en une journée. L’initiative vient de quelques jeunes, bien sur inconditionnels de cette musique, qui veulent rassembler. Quand quelques-uns redoutaient des scènes de bagarre, la sagesse de ce public tananarivien, fêtard et engagé, a permis de savourer un grand moment. Qui ressemble à s’y méprendre à un festival. « C’est une réussite, l’unité s’est surtout retrouvée dans le public », se réjouit Rivo Nantenaina, surnommé Ben J, membre de l’équipe d’organisation.

Si les premières salves des prestations ont été lancées vers 9 h, le public était déjà au rendez-vous. Le Kianjan’ny Kanto semblait tout de même trop large pour l’ambition de Rap Gasy Unity. Au fur et à mesure que les heures avançaient, la devanture de la scène et la grande pelouse se remplissait. Si les autres s’intéressaient au concert, avec quelques gribouillis sonores, les autres s’affalaient sur l’espace de verdure pour affirmer leur présence. Musique, rencontre et surtout communion, tout cela a permis de retrouver la foi dans ce genre musical dont les rivalités peuvent parfois effacer le talent.

« Il y a plein de quartiers représentés ici, c’est gratuit, mais ce n’est pas le bordel. Nous retrouver, nous les amateurs de rap, a été aussi nécessaire pour savoir qui est toujours dans le coup. Et cela réchauffe le cœur que nous sommes encore capables d’être présents », souligne Ndretsa Raharivelo, il est venu avec sa bande de copains et de copines. Tandis que sur scène, les performances s’alignaient. La férocité au micro de la petite Brwhonix, à l’image de cette jeunesse actuelle, parfois incomprise mais très engagée. Ou encore, cette voix de la féminité indépendante et battante portée par la rappeuse Karysampy.

Ambiance des grands jours sur scène

Durant la matinée, les grosses pointures comme Bemaso, Architek, Da Hopp, Psykopasy, Big Jim Da… se sont encore réservées. Vers 14 h, le lieu commençait à être rempli comme il faut. « Nous sommes venus car nous avons été appelés. Pour l’unité, on le ressent vraiment au niveau du public. Mais au niveau des rappeurs, cela reste à voir », fait savoir Biko, membre du groupe Bemaso. Un crew célèbre par son rap à boulets rouges, loin des diableries du politiquement correct. Question unité, Rap Gasy Unity est même allé plus loin. Lorsqu’un groupe de métalleux, détectable avec les tee-shirts à l’effigie du métal, arrive sur les lieux. Un message très important venant de cette jeunesse parfois caricaturée par les aînés. Des rappeurs de Toliara, de Toamasina, de Tsiroanomandidy… sont aussi venus en force.

Il faut également se rendre à l’évidence, le rap malgache a réussi à s’émanciper de l’emprise des médias. Des stars peu connues sur les ondes ou sur les chaînes télévisées, mais qui arrivent à soulever des centaines de mains sur scène, les réseaux sociaux sont passés par là. Rap Gasy Unity a réussi à prouver que, la jeunesse malgache a des choses à dire. Et que le rap malgache possède encore une « aura » intacte auprès d’elle.

Maminirina Rado

Midi Madagasikara3 partages

Trafic d’espèces protégées : Deux Chinois interpellés à l’aéroport d’Ivato

Le ministre de l’Environnement et du développement Durable Alexandre Georget a effectué hier soir même une descente à l’aéroport d’Ivato.

Quelques jours seulement après son entrée en fonction, le nouveau ministre de l’Environnement et du Développement Durable Alexandre Georget a pris une note interdisant formellement l’exploitation et le transport des bois précieux sur le territoire national. Malgré cette note, des trafiquants continuent d’agir, pour ne citer que le cas d’interception des 159 madriers de palissandre à Antsirabe. Ces produits forestiers illicitement exploités ont quitté Menabe pour atterrir à la Ville d’Eaux. Les auteurs du trafic sont déjà arrêtés. Vendredi dernier, le ministre Alexandre Georget était descendu à Antsirabe pour constater de visu la réalité. Pas plus tard qu’hier, un autre cas de trafic des ressources naturelles a été découvert à l’aéroport international d’Ivato. La prise est minime (deux caméléons dont l’exportation est interdite par la réglementation de la CITES, et des mille-pattes), certes, mais le fait que des trafiquants osent toujours braver les lois surprend au plus haut point.

Tolérance zéro. Deux Chinois qui transportaient dans leurs valises ces animaux de Madagascar ont été interpellés par les éléments du Service des Eaux et Forêts en service à l’aéroport d’Ivato. Informés par leurs « espions », ces éléments du ministère de l’Environnement et du Développement Durable, ont pu intercepter les trafiquants dans la salle d’embarquement de l’aéroport alors qu’ils s’apprêtaient à prendre un vol à destination d’Addis Abeba. Ayant fait le déplacement hier même à l’aéroport d’Ivato, le ministre Alexandre Georget a rappelé la tolérance zéro que son département préconise dans la lutte contre les trafics des ressources naturelles du pays. Les deux Chinois ont été arrêtés et le ministère de l’Environnement et du Développement Durable va les traduire devant les juridictions compétentes pour qu’ils répondent de leurs actes. A noter que le nouveau ministre a donné de fermes instructions à ses collaborateurs pour que ces derniers ne reculent devant rien pour éradiquer les trafics.

Eugène
Midi Madagasikara1 partages

Halatra moto ao Toamasina : Misy mpiasan’ny kaominina karohina

Isan’ny tena hahazoan’ny polisy fitarainana maro sy fitoriana saika isan’andro ny resaka halatra sy fanendahana moto scooter  eto Toamasina. Efa ela no nikaroka ny tena antony sy ireo tamba-jotra ao anatiny ny polisy ary miha-mody ventiny ny rano nantsakaina izao. Tamba-jotra ao anaty halatra moto scooter no saron’ny polisy izao izay miisa 8 izy ireo, saingy mbola ny 7 no tratra tao amin’ny Cité HarasToamasina; ny iray mpitahiry ny kojakoja alain’izy ireo amin’ilay moto, ny 4 mpangalatra moto no asany, ny 2 mpanera ary ilay iray mbola karohana dia mpivarotra ary mpiray tendro amin’izany mpiasan’ny kaominina mpanamboatra ny taratasy izay mbola hohamarinina izany. Nandritra ny fisamborana sy ny fisavana azy ireo dia  nahitana moto avy nangalarina sy kojakojana moto maro be ary taratasy na moto eo am-pamenoana ho an’ireo mpividy moto amin’izy ireo tao amin’izy 7 lahy tratra ireto. Karazana moto mora ovaina sy avadika ho kojakoja samihafa ny moto Scooter eto Toamasina, ka hatramin’ny fitobahan’izany teto Toamasina dia mitombo hatrany koa ny halatra sy fanendahana azy ataon’ireo tamba-jotra mpanao izany. Ny sabotsy teo no niakatra fitsarana izy 7 lahy ary nahazo famonjana vonjimaika ao Ambalatavoahangy avy hatrany. Ankoatra izany dia efa miandry fitsarana ao Ambalatavoahangy koa ireo mifaningotra tamin’ilay resaka basy kalaky telo sy PA iray ary balamaro be tratra farany teo. Miisa 08 izy ireo no niakatra fitsarana raha ny vaovao ka ny 6 no nahazo famonjana; izay vehivavy 2 raha  4  kosa lehilahy; mbola  tena karohana fatratra kosa ireto telo lahy jiolahy mpampiasa ny basy.

Malala Didier

Midi Madagasikara1 partages

Orange Madagascar : 50.000 emplois créés depuis son implantation dans la Grande-île

Les employés d’Orange Madagascar ont été récompensés pour leurs années de services et de loyauté.

61 employés d’Orange Madagascar ont été décorés, jeudi dernier. Les efforts du personnel est un facteur déterminant pour la création de valeur et le développement économique, selon les personnalités présentes à la cérémonie.

50.000 emplois directs et indirects. C’est l’effectif présenté par Orange Madagascar, concernant ses deux décennies d’activités d’ans la Grande-île. En effet, la multinationale se présente comme étant l’un des plus grands employeurs de la Grande île. La semaine dernière, la société a récompensé les salariés méritants, pour leurs années de services et de fidélité. C’était lors d’une cérémonie de distinctions honorifiques, organisé le 14 février. A l’occasion, 61 collaborateurs d’Orange Madagascar ont été décorés par la médaille de travail de Bronze, et 83 collaborateurs ont reçu la médaille de travail d’argent, en présence du ministre du Travail, de l’Emploi, de la Fonction publique et des lois sociales, Gisèle Ranampy, ainsi que du ministre des Postes, des Télécommunications et du développement numérique, Christian Ramarolahy. « Cette cérémonie marque la reconnaissance d’Orange Madagascar envers ses fidèles collaborateurs. Entreprise responsable et citoyenne, Orange place l’humain au centre de ses actions, et cette initiative vient honorer les années d’engagement des collaborateurs envers l’entreprise et la Nation. La politique RH d’Orange Madagascar est un socle solide sur lequel se construit une expérience unique, digitale et humaine, pour les femmes et les hommes d’Orange Madagascar. Cette politique a permis à Orange Madagascar d’être certifié à l’international « Top Employeur » pour la cinquième année consécutive », ont indiqué les responsables auprès d’Orange Madagascar.

Mobilisation. Pour sa part, le ministre Gisèle Ranampy a soulevé l’importance de cette contribution des entreprises privées dans la création d’emplois, qui favorise selon elle, le développement économique du pays. « Nous saluons la fidélité et la performance des citoyens travailleurs qui font de cette entreprise une référence. J’adresse mes félicitations à Orange Madagascar pour l’excellence de sa politique en Ressources humaines, une excellence récompensée pour la cinquième consécutive par la certification Top Employeur », a-t-elle noté dans son discours. De son côté, Michel Degland, DG d’Orange Madagascar a martelé que la société est toujours engagé à soutenir et de développer les écosystèmes numériques de Madagascar. « C’est ce que nous avons fait au cours des vingt dernières années, et c’est ce que nous continuerons à faire avec notamment le soutien de l’Etat Malagasy. Derrière les succès d’Orange Madagascar, il y a des femmes et des hommes dont les talents et les compétences se conjuguent au quotidien. Leur mixité et leur diversité rendent Orange encore plus innovant. Des salariés heureux font des clients heureux », a-t-il affirmé. Des propos appuyés par Jeanie Razakariasy, Représentante du personnel décoré, notant l’importance des considérations exprimées par l’Etat et par les entreprises comme Orange Madagascar, pour les efforts menés par les salariés.

Antsa R.

Midi Madagasikara1 partages

Cross-country – Madagascar : Mampitraotse et Nanie règnent en maître

 Les favoris ont encore maintenu leur suprématie incontestée aux Championnats de Madagascar de cross-country, samedi, à Fianarantsoa.

A quelques mois des grandes compétitions internationales et comme à leur habitude, ils ne laissent que de miettes aux autres. Ces champions et championnes ont dominé le paysage de la course de fond malgache ces derniers temps. A Fianarantsoa, ils ont encore confirmé leur statut en survolant la course. Maitrise. Cela fait plusieurs années qu’elle a fait ses preuves. A 24 ans, Nanie Razafindrafara du 3FANS malgré sa petite taille a remporté le titre de championne de Madagascar chez les seniors dames en 43 mn 08 sec. Elle vient d’ajouter une étoile à son palmarès. Pourtant, elle n’a pas démarré la course sur les chapeaux de roues.  » Cette victoire augure une bonne chose pour cette année 2019 qui s’annonce très chargée et charnière » a déclaré Nanie. La deuxième place est revenue à Seheno Ramananirina du 3FANS avec un temps de 43 mn 19 sec, Marthe Ralisirina du 3FB complète le podium créditée d’un chrono de 43 mn 43 sec. Ce trio de tête a annoncé un signal fort à cinq mois des Jeux des Iles à Maurice.

Confirmation. Chez les hommes, le sacre de Mampitraotse du COPSN Boeny ne souffre d’aucune contestation. C’était une simple formalité pour le coureur de Mahajanga qui a mené seule la course en tête en signant un temps de 34 min 51 sec. Hajanirina du Cosfa qui accuse 11 secondes de retard (35 mn 09 sec) du champion termine à la deuxième place. Voninahitsy Clément du TMI Ihorombe arrive à la troisième place avec un temps de 35’12. Cette compétition inaugurale de la saison à Fianarantsoa a vu la participation de 300 athlètes. Au tableau des médailles, c’est la ligue d’Analamanga qui est arrivée en tête avec trois titres, vient ensuite la ligue d’Amoron’i Mania avec deux titres et un respectivement pour les ligues de Bongolava, Boeny et Vakinankaratra.

T.H

Les champions

U16F: Paquerette Rahenintsoa Sarobidy (3 FANS Analamanga).

U16G: Anthonio Andrianantenaina (CAAM-Amoron’ i Mania).

U18F: Rasoaniera Anna (CAA Bongolova).

U18G: Rafanomezantsoa Nomenjanahary (CAAM-Amoron’ i Mania).

U20F: Solonjanahary Emma (COSPN-Analamanga).

U20G: Elysé Rakotondrainy (CROWN Vakinankaratra).

Légende : Les champions des différentes catégories.

Madaplus.info0 partages

Afroleague : Beaucoup de leçons à tirer pour les malgaches

Les organisateurs de l’Afroleague à Madagascar méritent une chaleureuse félicitation. Ceux qui ont regardé les matchs au palais des Sports et de la culture Mahamasina ont été subjugués par le professionnalisme des organisateurs. Les écrans géants, les bords du stade bordés d’écrans publicitaires LED, le timing… ceux qui ont regardé à la télé ont apprécié les matchs avec une retransmission en direct dignes des matchs aux USA.
Malheureusement, les adversaires avaient plusieurs atouts, expériences, tailles, niveau … ceux qui leur ont permis de priver le Club Omnisports de la Police Nationale de Madagascar (Cospn), club du pays hôte, de victoire. Rappelons que le club malgache (Cospn) jouait dans le même groupe que le club Petro de Luanda de l’Angola, Smouah SC d’Egypte et le BC Mazembe de la RD Congo. Il faut encourager le ministère responsable à créer plus de matchs.
Madaplus.info0 partages

SEFAFI: INVITATION

Le coordonnateur, Ralison Andriamandranto,
et tous les membres du SeFaFi
ont l’honneur de vous inviter à la conférence de presse qu’ils organisent
à l’occasion de la présentation du 17ème recueil de leurs communiqués
(année 2018).
La conférence de presse aura lieu le vendredi 22 février 2019
au Motel d’Antananarivo, Anosy, à partir de 10h.
Avec notre reconnaissance anticipée,
Le SeFaFi
Antananarivo, le 18 février 2019
Madaplus.info0 partages

Achetez ici vos billets pour La Nuit Blanche Malagasy: 1ère partie Concert LALATIANA / 2e partie: TSINJAKA


Tia Tanindranaza0 partages

Seranan-tsambon’i ToamasinaEfa mahazaka kaontenera miisa 250 000

Ny zoma hariva teo tao amin’ny foyer social Canada no nanao ny fifampiarahabana noho ny taona vaovao ny mpiasan’ny seranan-tsambon’i Toamasina sy ireo mpiara-miombona antoka aminy ary ireo nasana manokana, izay notarihan’ny tale jeneralin’ny Spat Atoa

 Avellin Christian sy ny komitim-pitantanan’ny Spat nahita an’Atoa Toto Alphonse ary ny tale jeneraly teo aloha Atoa Botozaza Pierrot. Nandritra izany no nilaza ny asa vita ny taona nivalona sy ny asa mbola miandry manomboka amin’ity taona vaovao ity ao anatin’ny fanitarana sy ny fanatsarana ny seranana. Raha ny nambaran’ny solontenan’ny mpiasa Atoa Tsifoina tompon’andraikitry ny ady amin’ny kolikoly eo anivon’ny seranan-tsambon’i Toamasina, dia betsaka ny asa vita ao anatin’ny fanitarana ny seranana, na mbola betsaka koa aza ny asa mbola hatao. Ny asa vita sy efa mandeha izao dia ny fanotofana tany 10ha eo anivon’ny seranana amin’izao, ny fanitarana ho 5 ha ny fandraisana ireo kaontenera, ny fananganana ny tranon’ny kolotsaina sy ny hain-teny vahiny, PACT, ary ny fanatsarana ny trano fanaovam-petin’ny CRJS izay efa tokana tsy ho ela ireto roa farany raha ny vaovao voaray. Ankoatra ireo dia teo koa ny fanamboarana ny EPP Zoto sy ny lalana maromaro simba teto Toamasina ary ny fanamboarana ny tranon’ny firaisana Tanambao V. Raha ny fanazavana azo koa nandritra izao fifampiaraban’ny mpiasa sy ny mpiara-miombona antokon’ny seranana ny zoma izao koa no nahalalana fa efa handeha tsy ho ela koa ny fanitarana ny fiantsonan’ny sambo atao hoe “Mole C3” sy ny fanitarana ny fanakanana ny onjan-dranomasina antsoina hoe “Brise Lames”. Nandritra izao lanonana izao koa no nangatahan’ny mpiasa ny seranana ny mba hanaovan’ny Spat politikan’ny tranom-bahoaka ho an’ny mpiasa, ary ny fijerena ny sosialiny izay efa betsaka no azo saingy mbola tsy ampy araka ny fanazavana azo. Ankoatra izay dia “Seranana miroso, Seranana mandroso” izay no filamatra manomboka izao, satria amin’ny taona 2023 sy ny taona 2026 dia efa hisy fiovana lehibe eo anivon’ny seranana amin’ny fanitarana. Raha ny zava-misy amin’izao dia efa tratra ny 250.000 kaontenera azon’ny seranan-tsambo raisina izay mbola nahitana fitomboana teo amin’ny 16% izany ny taona nivalona iny, ary izany dia mila kamiao 500 mitatitra ny entana isan’andro izay miteraka olana goavana eto Toamasina.

 

Rakoutou

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Bemasoandro ItaosyTsy eken’ireo mponina ny fananganana pylone ao an-tanànany

Rehefa efa somary nangingina ny resaka fananganana pylone hataona orinasa tsy miankina iray anaty tanàna tato ho ato dia niverina indray. Anisan’ny miaina izany ireo mponina ao amin’ny fokontany Bemasoandro, kaominina Bemasoandro, Distrikan’Antananarivo Atsimondrano.

Tia Tanindranaza0 partages

Trano koltoraly MalagasyIn-droa miantoana ny taom-baovao amin’ity taona 2019 ity

Hiavaka ny fanomanana ny taom-baovao Malagasy ho an’ny trano koltoraly Malagasy sy ny fikambanana Fitohasina ary ny fivondronan’ireo mpitazona ny hasin’ny tany sy ny fomban-drazana manerana ny Nosy amin’ity taona 2019 ity.

 

Araka ny fampahafantarana nataon’ny teo anivon’ny trano koltoraly malagasy ny faran’ny herinandro teo mantsy dia tsinana in-droa ny volana Alahamady ny taona 2019, araka izany dia in-droa miantoana ihany koa ny fankalazana. Mandritra  ny tsinam-bolana voalohany, ohatra, dia  hisy ny lanonana makotrokotroka ny 6, 7, 8 martsa 2019 (fanisana andro gregorien) hatao eny amin’ny Ivon’i Madagasikara (misy ny rovan’Andriambahoaka Afovoantany, eny Amboniazy Soavinandriana Itasy), ka ireo fikambanana avy ao anatin’ny Fitohasina no hikarakara ny lanonana amin’izany ahitana ny Masta, ny FIZANAKARA, ny ZANTA… lanonana, fanomanana ny fankalazana ny taom-baovao ofisialy, hikarakarana ny tontolon’ny fanahy. Nambaran-dRtoa Dimby Voavolo Chantal, filohan’ny fikambanana Masta tamin’izany fa natao indrindra  hikarakarana ny fanahy ao anatin’ny vatan’ny olona, sy ny fanahin’ireo andriana efa niamboho (maty), dia ireo izay nomen’Andriamanitra Andriananahary alalana mba hampita ny  fahalalana sy ny hasin’ny kolontsaina aty amin’ny taranaka mifandimby izany. Mangataka ny mba hanaovan’ny fitondram-panjakana ho andro tsy fiasana fa handraisan-karama ny andron’ny taom-baovao Malagasy araka izany ny trano koltoraly Malagasy. Nohamafisin’izy ireo fa ny taom-baovao Malagasy dia ao anatin’ny volana martsa sy aprily.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

CNaPS Nosokafana tany ambositra ny taom-piasana 2019

Taorian’ny fahazoan'ny CNaPS ny fankasitrahana iraisam-pirenena momba ny fahaiza-mitantana avy amin'ny AISS tany Génève dia tsy mitsahatra ny manatsara ny tolotra omeny ny Tahirim-pirenena ka nosokafana tao Ambositra ,faritra amoron'i Mania ny taom-piasana 2019 ka hetsika maro sosona no notanterahina tamin’izany nandritra ny telo andro.

Tia Tanindranaza0 partages

Fiaingan’ny toekarenaTompon’andraikitra voalohany ny filoha, hoy ny FMI

Tamin’ny zoma 15 febroary farany teo no nandalo indray ny iraky ny Tahirim-bola iraisam-pirenena (FMI) izay tarihin’i Marshall mills nanao ny tomban’ezaka andiany fahefatra nataon’i Madagasikara amin’ny fandaharan’asa Facilité Elargie de Crédit (FEC)

 izay tokony ho efa natao tamin’ny taona 2018. Araka ny mahazatra moa dia sady nankatoavina sy nekena ny vokatra azo ny amin’ny fiharian-karena faobe. Na izany aza dia nametraka izy ireo fa tokony hihoatra ny 5% hatrany ny harinkarena faobe amin’ity taona 2019 ity. Tena ilaina hatrany izany  hahitan’ny rehetra ny tombontsoa hampisondrotana ny fari-piainam-bahoaka. Ankoatra izay, nilaza ireo iraky ny FMI fa olana ny fampiasana ny teti-bolam-panjakana nandritra ny enim-bolana faharoa vokatry ny tsy fahampian’ny vola niditra noho ny fotoam-pifidianana. Niavosa ihany koa ny trosam-panjakana noho ny fahataran’ny fanitsiana ny vidin-tsolika antsinjarany. Nanamafy ireo iraka ireo fa mila hafainganina ny fahamarinan-toeran’ny toekarena mifandraika amin’ny FEC ary tompon’andraikitra voalohany ny filoham-pirenena sy ny governemanta vaovao. Mila havaozina sy hatsaraina ny fitantanana ny hetra sy ny fikirakirana ny vola miditra, indrindra ny fampiasana ny trosa. Fanamby lehibe mila atrehina kosa ny famaritana ny fikajiana ny vidin-tsolika sy ny fanatsarana ny taha-bokatry ny orinasa JIRAMA. Ankoatra izay, nilaza ny governoran’ny Banky foibe fa niakatra hatrany amin’ny 1,6 miliara dolara ny tahirin’ny vola vahiny misy ao. Miandry sy mitaky ny fahaiza-manaon’ny filoha sy ny governemanta vaovao ny rehetra mba hipaka haingana be amin’ny toekarena ny fiaraha-miasa amin’ny mpamatsy vola tahaka itony. 

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Trafikana fitaovam-piadianaOlona 4 tratra nivarotra basy tsy fahita eto Madagasikara

Tsy ampy taona ny roa tamin’ireo efadahy izay tratran’ny Zandarimarian’ny Borigadin’Antananarivo Renivohitra teo am-pivarotana fitaovam-piadiana mahery vaika, ny talata 12 febroary farany teo.

 Araka ny fampitam-baovaon’ny Zandarimariam-pirenena, teo amin’ny Toby Andrefan’Ambohijanahary. Karazana basy hiaka farany ka na ny mpitandro ny filaminana aza nilaza fa tsy mbola nisy nampiasa izany, marika PA “Kimar”, modely 85 kalibra 8mm, izay tena tsy mbola fahita eto Madagasikara. Naharay vaovao avy amin’ny olon-tsotra tsara sitrapo ny mpitandro ny filaminana fa misy mpivarotra basy an-tsokosoko mitety ny Renivohitra, tamin’izay indrindra no nanatanteraka ny vela-pandrika ny zandary  ka nahatrarana ireo olon-dratsy efatra ireo. Marihina moa fa noho ny tsiambaratelon’ny fanadihadiana hikatsahana ireo namany, tsy izao ny fotoana hamoahan’ny zandary nisamborana azy ireo ny toerana nisamborana ireto efa tratra. Nandritra ny famotorana no niaiken’izy ireo fa mitady mpividy ny fitaovam-piadiana tokoa izy ireo. Tsiahivina hatrany moa fa fitanana basy tsy nahazoana alalana, tsy nisy taratasy mahakasika io fitaovana saropady io. Mbola karohina hatrany ny atidoha mikotrika sy niavian’izao basy raitra tsy fahita eto amin’ny Nosy izao. Afak’omaly sabotsy 16 febroary no niakatra fampanoavana ireo heverina fa olon-dratsy tratra tamin’ny trafika basy ireo, ary naiditra am-ponja vonjimaika eny Antanimora, mandra-pahatonga ny ho fitsarana azy ireo.

Haja Nirina

 

Tia Tanindranaza0 partages

GADRA TAFATSOAKA

Ireto avy ny anaran’ireo gadra tafatsoaka tao amin’ny fonjaben’ny Tsiroanomandidy ny asabotsy lasa teo :

Tokiniaina Tantelimpiononana, Hiarivonjiniaina, Rakotondravelo Etienne, Angen dit Alise, Nomenjanahary Manacé, Rakotoarivelo Jean Victor, Randriaherinarivo Josepha ary Rabenaivo Emile Rochel. Ny efatra amin’ireo dia voampanga hiasa an-terivozona ary saika vonoan’olona sy fanafihan-dahalo ny saziny. Nandritry ny fivoahan’ny mampivavaka no nohararaotn’ireo nivoaka tao.

 

MATY NY TOMPON’ILAY SAMBO

 

Maty koa ny tompon’ny sambo Mangabe izay mampitohy an’i Toamasina amin’i Maroantsetra, Antalaha ary Mananara avaratra. Nipoaka io sambo io nandritry ny fanamboarana ny fitehirizan-tsolika tao aminy izay natao « soudure ». Olona iray no maty tsy tsa-drano tamin’izay. Isan’ny naratra mafy ny tompony ary naiditra hopitaly faran’izay maika kanefa tsy tana ny ainy iray volanat aty aoriana. 

SINOA NANAO TRAFIKANA TANALAHY

 

Nosamborina teny Ivato ny sinoa roa izay saika hanondrana Tanalahy (Calumma pasonii), Lezard (Phelsuma quadriocellata) ary Mille pattes (Aphistogoniulus) tao anaty fiaramanidina. Ny ladoany no nahasarona ireo biby ireo tao anatin’ny valizy izay nentin’ireo vahiny. Nanomboka ny asabotsy dia efa nosokafana ny fanadihadiana azy ireo. Nilaza ny minisitry ny tontolo iainana fa hanara-maso akaiky ny raharaha. 

MPANDRAHARAHA KARANA NISY NAMONO

 

Fianakaviana karàna iray no nisy nanafika tao an-tranony tetsy Tsararalalàna. Namoy ny ainy ny raim-pianakaviana antsoina hoe Sagar ary mbola tsaboina ny vadiny. Tompon’ny toeram-pisakafoanana antsoina hoe « terrasse exotiques » izay etsy Tsaralalàna sy Ankorondrano ireto mpivady ireto. Voatsatoky ny zava-maranitra ny lohan’ilay rangahy nandritry ny fanafihana ary izay no nitarika ny fahafatesany. 

HANEHO HEVITRA NY KATOLIKA

 

Haneho ny heviny ny birao foiben’ny fiangonana Katolika anio manoloana ny nahafatesan’ny mômpera Nicolas tetsy Mahitsy. Raha tsiahivina dia notifirin’ny jiolahy io mpitarika fiangonana io raha sendra nandalo teo amin’ny toeram-pivarotana izay voatafika tamin’io fotoana io. Maty torak’izany ihany koa ny tompon’ilay toerana. Azo heverina fa miompana amin’ny tsy fandriam-pahalemana ny anton’ity fihaonana amin’ny mpanao gazety ity. 

 

CENI

 

Tsy mampatahotra ny CENI ny maha-ambany ny isan'ireo mpifidy tonga nisoratra anarana teny amin'ny fokontany. 0,87% ny tahan'ny fitomboana hatramin'ny zoma 15 febroary, fe-potoana farany ho an'ireo mpifidy hisoratra anarana teny amin'ny fokontany. Mbola ho ambany hatrany arak'izany ny taha-pahavitrihan'ireo mpifidy amin'izay fifidianana ho avy eo raha izao no.mbola mitohy hoy hatrany ny CENI.   

NIAMPANGA TENA NY KMF/CNOE

 

Niampanga tena sy nanao fialan-tsiny faobe ny KMF/CNOE tamin'ireo asa sy adidy tsy vitany tao anatin’ny 30 taona amin'ny maha firaisamonim-pirenena azy. Ny lesoka eo amin'ny fanentanana ny mpifidy no tena hita taratra noho ny tsy fahampian'ny entimanana manao izany hoy ny filohany Tsy maintsy misy anefa ny fanohanana ny CENI mba hanarenana ny lesoka rehetra hoy ny fanazavany. 

SEFO FOKONTANY

 

Ireo sefo fokontany mihitsy no tokony omena andraikitra sy hampiandraiketina ny lisi-pifidianana satria izy ireo no tena mahalala ny olona ao aminy hoy ireo olon-tsotra. Misy hadisoana be avy amin'ny CENI ihany ny tsy mba nanala ny hatezeran'ireo mpifidy tamin'ny fifidianana farany teo ka mba nandray lesona hanatsarana ny lisitra amin'ny fifidianana manaraka. Mbola vao 20 000 ireo maty noesorina tao anaty ny lisi-pifidianana hatreto. 

FIRAISAMONIM-PIRENENA

 

Voakiana mafy mihitsy ireo firaisamonim-pirenena noho ny tsy fahavitan'izy ireo ny andraikiny hoy i Toavina Ralambomahay. Rehefa hitady famatsiam-bola anefa dia izy ireo no voalohany mangataka sy mahazo izany kanefa tsy mba hita ny akon'ny asan'izy ireo indrindra fa eo amin'ny resaka fifidianana. Nanamafy ihany koa ity mpandinika politika ity fa tsy ilaina ny CENI fa ny ministeran'ny ati-tany no tokony hikarakara ny fifidianana.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sekoly ambony INSPNMADNamoaka mpampivelona sy mpitsabo mpanampy 333 isa

Ny hampitomboana ny isan’ireo mpampivelona sy mpitsabo mpanampy manerana ny Nosy no tena tanjon’ny sekoly ambony Inspnmad hahafahana mampihena ny taham-pahafatesan’ny reny sy ny zaza eo am-piterahana.

 

 Mpianatra miisa 333 misehatra amin’izany indray no navoakan’izy ireo tamim-pomba ofisialy ny faran’ny herinandro teo ka misy ny mpampivelona sy ny mpitsabo mpanampy. Tao koa ny technicien de laboratoire  sy ny massothérapeute.  Tafiditra ao anatin’ny fankalazana ny fahafolo taonan’ny sampana Paramed izany. Raha araka ny fanazavan-dRtoa Ihanta Marie Lucienne, anisan’ireo tompon’andraikitra eo anivon’ny sekoly dia afaka miasa avy hatrany ireto mpianatra navoaka ireto.  Efa nomena azy ireo hatrany am-piandohana mantsy ny traikefa hahafahany  mamorona asa ho an’ny tenany na koa hitadiavany asa any amin’ireo tobim-pitsaboana miankina sy tsy miankina amin’ny fanjakana hahatanteraka ilay teny filamatr’izy ireo manao hoe : chômage 0. Nampianarina teny vahiny ihany koa ireto mpianatra ireto, fiaraha-miasan’ny sekoly manokana tamin’ny Alliance Française.

 

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

EditoKisambotsambotra

Nanamarika iny herinandro iny ny fisamborana ireo noheverina ho nikoizana tamin’ny resaka trafikana andramena. Vazivazy ny hoe isaky ny amin’ny 4 ora hariva na amin’ny 5 ora hariva eo no nitrangan’ny kisambotsambotra.

 

 Teo koa ny hoe efa misy tetiandro nomanin’ireo mpamolavola sy mpanapa-kevitra handaharana ny andro sy ny ora hisamborana ireo hafa mbola horohizana. Mety tsy ho trafika fotsiny koa fa lasa miverina anaty ahiahin’ny rehetra ny hoe hifoha indray ireo raharaha nahakasika olona maromaro nanelingelina ny fitondrana efa hatramin’ireny fotoanan’ny fifidianana ireny. Ny mahagaga, maninona no ireo mpiaradia tamin’ny filoham-pirenena teo aloha nandray fahefana taorian’ny tetezamita teo no ankamaroan’ireo lasibatra ? Roa no mety ho valiny dia satria na ny fitondrana Rajaonarimampianina izany no tena “tompony”, araka ny fitenin’ny tanora azy tamin’ny trafika maizimaizina sy avo lenta teto amin’ny firenena. Mety ho antony faharoa koa ny tandra vadin-koditry ny fitondrana mifandimby hatrany dia ny valifaty politika saingy takonana amin’ny hoe « Tsy ekena intsony ny tsimatimanota ». Oviana moa no fotoana tena nalaza ho nampirongatra ny  trafikana andramena sy ny resaka kolikoly raha tsy nanomboka teo amin’ny taona 2010 ? Dia tsy nisy olona ambonin’ny tetezamita hosaringotina tamin’ireny raharaha ireny mihitsy ve raha tsy hilaza afa-tsy ny raharaha Syngapour fotsiny, ohatra ? Fa maninona no mbola anaty fandresen-dahatra eo anivon’izao tontolo izao foana hatramin’izao ny fitondram-panjakana hanalana tanteraka ny sazintsika amin’io resaka harena voajanahary sy ny tontolony io ? Misy antony ny zavatra rehetra. Ny sary hita ho miseho sahady aloha izany hatreto dia ny hoe ny nolazaina ho tsy nety nataon’ny teo aloha ihany no indro fa haverin’ny mpandimby ao anatin’ny fotoana faran’izay haingana. Iza moa no tena fatra-panenjika ny filoham-pirenena talohan’ny 2009 ho mpanagadra sy mpanao valifaty politika ? Mbola ho ela vao hiova ny firenena. 

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Mpandraharaha MalagasySahirana manoloana ny vahiny

Migalabona tanteraka ny vahiny eto Madagasikara indrindra ireo mpandraharaha. Ny vahiny dia manana anjara goavana na eo amin`ny tontolon’ny fitantanana sy fandraharana ny fiainana andavanandro eto Madagasikara ary tena ao anatin’ny andavanandrom-piainan’ny Malagasy mihitsy. Hita amin`ny sehatra rehetra toy ny angovo, serasera, fitaterana, solika …

 

 Ny mpandraharaha Malagasy anefa toa sahirana satria misy fetrany avokoa ny zavatra rehetra kasaina hatao. Misy fiantraikany maro amin’ny lafiny toekarena ny fampiasam-bolan’ireo mpandraharaha Malagasy eto Madagasikara toy ny famoronan’asa ateraky ny fampiasam-bola izay atao. Misedra olana ny mpandraharaha eto amintsika satria lafobe ny zanabola eny amin’ny banky, manginy fotsiny ny halafosan’ny saran’ny jiro sy rano, fidinan’ny sandam-bola Ariary isan’andro manoloana ireo vola vahiny. Manoloana izany anefa dia tsy misy ny fandraisan’andraikitry ny fanjakana fa avela manjaka ny vahiny ary miha potika isan’andro ny fandraharahana Malagasy. Azo antoka ve fa tsy manondrana andramena ireo teratany vahiny miasa sy monina eto amintsika ? Tsy manao ampihimamba ny harem-pirenena ? Manomboka miseho masoandro ny tetika taorian`ireny fakana an-keriny (kidnapping) nisesy teto amintsika ireny.  Sanatria ve ireny vola azo amin`ny fanaovana takalon`aina ireny no sarany ireo vahiny ka mahazo manao izay tiany ? Raha fehezina, ny Malagasy ihany no mifamono sy mifampihinana am-pitoerana satria ny zava-misy dia fisamborana sy fanagadrana mpandraharaha Malagasy no miseho. Ny vahiny anefa toa omena vahana tanteraka ka midika ho famarotana ambongadiny ny tanindrazana amin’izy ireo.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ligin ‘i BongolavaNotolorana amboara omaly ny Ajesaia na eo aza ny fitoriana

Tontosa omaly alahady 17 febroary 2019 tao amin’ny kianjan’i Tsiroanomandidy ny andro farany teo amin’ny lalao Poule des As tamin’ny fiadiana ny ho tompondakan’ny ligin’ny baolina kitran’i Bongolava sokajy D-1 ka nahazoana ny vokatra :

Tia Tanindranaza0 partages

Baolina kitra Analamanga ankatoky ny famaranana D-1Ny As Adema sy ny Cosfa no tafavoaka ho mpandresy

Ny As Adema sy ny Cosfa samy nandresy 1-0 avy an’ny Mama Fc sy ny Uscafoot no tafavoaka ho mpandresy tamin’ireo lalao manasa-dalana 2 amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’ny baolina kitra eto

Tia Tanindranaza0 partages

Africa Basket-ball League Vondrona DNy Smouha EGYPTE sy ny Petro de Luanda ANGOLA no tafita

Ny ekipan’ny Smouha avy any Egypte sy ny Petro de luanda avy any Angola no ekipa 2 nahazo ny laharana 2 voalohany tao amin’ny vondrona D (Round 16) nilalao tao amin’ny Lapan’ny

Tia Tanindranaza0 partages

Jean Gilardin Rabemanana“Ny fanatanjahantena no nitazona ny ainy”

Natao veloma farany tetsy amin’ny Ekar Md Francois Xavier Antanimena omaly ny nofo mangatsiakan’ny kintan’ny baolina kitra Malagasy,

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

FJKM Fanasim-piderana Antanimena AndrefanaNankalaza an’Andriamanitra noho ny jobily faha-150 taona

1869-2019, feno 150 taona katroka ny FJKM Fanasim-piderana Antanimena Andrefana izay ao anatin’ny synodam-paritany Iarivo Avaradrano.

Hipoka tanteraka ny trano fiangonana hatrany ivelany omaly alahady 17 febroary ary nidera an’Andriamanitra tanatin’ny fifaliana ny mpino tamin’izao fanokafana ny jobily faha-150 taonan’ny tempolin’Andriamanitra izao. “Tsy maintsy mitory ny teny soa mahafaly ny amin’ny fanjakan’Andriamanitra any amin’ny tanàna hafa koa Aho, satria izany no nanirahana Ahy” Lioka 4:43, io no teny fanevan’ny fiangonana entina mamakivaky ity taon-jobily ity. Fandresena, fahafahana, fifaliana ary valim-bavaka mandritra ny taom-pankalazana no ambetin-tenin’ny Raiamandreny Mpitandrina Ralison Gilbert nandritra ny toriteny nataony niantefa tamin’ireo mpino marobe. Ankoatra ny fisian’ny fandraisana ny fanasan’ny Tompo dia nanamarika ity fanokafana ny taon-jobily ity ny fankasitrahan’ireo izay vita batisa rehetra tao amin’ny fiangonana an’Andriamanitra tamin’ny alalan’ny fanaterana ny rakitra teny anoloana. Fa ny nampiavaka azy ihany koa ny FANKAFIA izay fiderana an’Andriamanitra tamin’ny alalan’ny dihy sy hira nataon’ireo sampana tao amin’ity fitandremana ity izay nanehoan’izy ireo ny kanto sy ny tsara indrindra avy aminy ho fankasitrahana an’Andriamanitra. Tonga nanatrika ity fotoana ity ny minisitra teo aloha Benjamina Ramanantsoa izay efa mpivavaka ao sy zanaka ny fiangonana rahateo.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Nahazo filoha vaovao ny SMMManantena fahamarinana ny vahoaka

Andriamatoa Clement Jaona indray manomboka izao no filohan’ny Sendikan’ny mpitsara eto Madagasikara (SMM) mandritra ny 3 taona. Izay no vokatry ny fifidianana no tanterahana teny Anosy ny zoma 15 febroary lasa teo.

 

 

 Kaomisera momba ny lalàna eo anivon’ny filankevi-panjakana izy. Nifaninana taminy tamin’izay i Franklin James Rakotomahanina, izay mpitsara momba ny ady ara-bola ary miasa eo anivon’ny minisiteran’ny fitsarana. Azo ambara fa zanak’omby tsy ampianarin-domano raha momba ny sendikan’ny mpitsara i Clement Jaona satria efa filoha lefitra izy nandritra ny naha filoha an-dRamatoa Fanirisoa Ernaivo ary azo ambara fa tena niady mafy sy nijoro tamin’ny famerenana ny hasin’ny fitsarana sy ny mpitsara. Mahafantatra tsara ihany koa ny tolona sendikaly ary nahare ny fitakiana sy fitarainan’ny vahoaka momba ny fitsarana. Maro ireo manantena asa mivoatra sy mihatsara kokoa eo anivon’ny fitsarana, ny fanohizana ny fanadiovana efa natomboky ny filohan’ny SMM teo aloha, indrindra fa ny fitsarana araka ny fahamarinana sy ny lalàna velona tokoa. Mbola sampandraharaha tena mampitaraina ny olona amin’ny resaka tsindry bokotra sy kolikoly mantsy ny fitsarana eto Madagasikara. Hahavita hametraka ny tena fahaleovantenan’ny mpitsara sy ny fahefana mpitsara miaraka amin’ireo mpiara-miasa aminy manerana ny nosy ve Atoa Clement Jaona ? Miandry izay ho tohiny ny rehetra.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Kaominina IvatoTsy manana olana amin’ny fandraisana ilay tetikasan’ny filoha

Tsy manana olana amin’ny fandraisana ireo tetikasan’ny filoham-pirenena ny kaominina Ivato, raha ny fanazavan’ny Ben’ny tanàna Penjy Randrianarisoa omaly.

Tia Tanindranaza0 partages

ANDOTIANA – maty tany FrantsaHo avy amin’ny zoma ny nofo mangatsiakany

Higadona an-tanindrazana amin’ny zoma 22 febroary ho avy izao ny nofo mangatsiakan’i Andotiana, ilay tovovavy malagasy very ary hita faty tany Frantsa ny herinandro lasa teo.

Ny  fitondram-panjakana Malagasy no nandray an-tanana izany manontolo,  miaraka amin’ny fampodiana ilay rainy nahitany masoandro izay nalefa tany an-toerana mihitsy nijery ny zava-misy. Mbola any amin’ny masoivohon’i Madagasikara ao Parisy ny fianakaviana no manatanteraka ny fomba malagasy sy ny famangiana raha  miandry eto an-tanindrazana kosa ny ankamaroan’ny fianakaviana.  Tsiahivina moa fa mbola mitohy ny fikarohana mahakasika ity raharaha ity, indrindra fa ny momba ilay vaovao miely mikasika ny antony nahafatesany. Nanamafy moa ireo fianakaviany fa tsy namono tena i Andotiana ary tsy mbola ampy ny porofo entina ilazana izany.

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Pharmacie MétropoleFeno 120 taona katroka

Notanterahina ny tolakandron’ny sabotsy 16 febroary 2019 teo teny amin’ny Hotely Colbert Antaninarenina ny famaranana ny fankalazana ny faha-120 taona niorenan’ny Pharmacie Métropole eny Antaninarenina.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Herinandron`ny AkoranafoVidin-tsolika ahazoan’ny rehetra tombony no tanjona

Nifarana tamin’ny faran’ny herinandro teo ny herinandron’ny akoranafo.

 

Nanambara ny minisitra, Vonjy Andriamanga fa tokony ho tombony amin’ny mpanjifa sy ny mpaninjara solika ny vidin-tsolika. Miankina amin`ny vidin`ny barila any ivelany sy ny vidin`ny dolara ny vidin-tsolika eto Madagasikara. Eo ihany koa anefa ny politikam-panjakana sy ny fifanarahana amin`ireo mpandraharaha ara-tsolika izay mety mampiova ny saran`ny solika. Nanambara ny teo anivon`ny Ofisy Malagasin`Akoranafo OMH fa tsy nampihatra ny vidin-tsolika tena izy mihitsy Madagasikara tamin`ny taona 2018. Nisy hatrany ny elanelana tamin’ny vidin-tsolika tena izy sy ny vidy amarotana azy eny amin’ny toby mpaninjara solika. Tamin’ny volana janoary 2019 teo aza dia mbola nisy elanelany 300 Ariary izany. Tratra anefa ny vidiny tena izy (verité de prix) tamin’ity volana febroary ity araka ny tatitry ny Tale jeneralin’ny OMH, Laurent Rajaonarivelo nandritra ny herinandron’akoranafo natomboka tamin’ny alarobia lasa teo izay tapitra tamin’ny zoma tetsy Ampandrianomby. Nisy ihany koa moa ny famoahana ny laharan’i Madagasikara ny amin’ny saran’ny solika ampiharina. Tamin’izany no nilazana fa tsy lafo velively ny vidin’ny solika eto amin’ny firenena raha oharina amin’ny any ivelany: ao amin’ny firenena anatin’ny Oseana Indiana dia ny vidin-tsolik’i Madagasikara no mora indrindra. Mitana ny laharana faha-14 kosa izy raha aty Afrika ary faha-78 maneran-tany. Na izany aza dia nilaza izy ireo fa mila miverina miresaka ny fanjakana sy ny mpandraharaha ny solika handinihana hatrany ny marimaritra iraisana ny amin’io vidin-tsolika io izay hiompanan’ny vidim-piainana eto amin’ny firenena. Efa nisy ihany saingy tsy tanteraka noho ny fisian’ny fifidianana lasa teo.

 

Nandritra ny famaranana

 

Tia Tanindranaza0 partages

Seranam-piaramanidina IvatoTofoka amin’ny kolikoly ny mpandeha

Voaporofo indray ankehitriny ny mahatonga ny olona maro na teratany na vahiny tsy hisafidy ny sidin’ny kaompania Air Madagascar rehefa ho avy na handao an’i Madagasikara.

 

 

Mpandeha iray ny faran’ny herinandro teo no nanaparitaka tamin’ny tambajotran-tserasera fa nogiazana ny entany sasany ary noterena handoa vola izy, izany hoe noterena hanao kolikoly. Inoana fa tsy izy irery no niharan’ny fanaparam-pahefana tahaka izao fa efa mpandeha maro. Saingy rehefa maika moa dia mety tafaroboka ihany mandoa vola mba hivoahan’ny entan’ny tena. Ao koa ireo tsy sahy miteny mivantana satria sao tojo olana isaky ny eny amin’ny seranam-piaramanidina Ivato. Tsy fitiavana hanakiana be fahatany fa tena misy ny zavatra tsy milamina eny Ivato eny. Tsy misy seranana eto ambonin’ny tany ka eo amin’ny “enregistrement” no takiana daholo ny VISA sy ny vola hampiasaina na koa ny fanamarinana ny hotely fandraisam-bahiny. Asan’ireo polisy vahiny hiantranoana mpanao “immigration” izany. Izay no antony mahatonga ny any ampita tsy mampiasa azy  izy ireny intsony fa dia atao amin’ny internet avy hatrany ny famandrihana sy ny fisoratana anarana. Fa eto amintsika dia mipetraka ny tsindrio fa lavo ka afaka tsy mandray mpandeha tsotra izao izy ireo. Etsy an-daniny, tahaka ny atao fanahy iniana ny mampilahatra ireo mpandeha ka ahazoana didy antsy kely rehefa maniry hisongona eo amin’ny fanamarinana ny pasipaoro raha vao tonga ianao. Ny lalàna mifehy ny Ladoany moa dia manjavozavo tanteraka. Tsy fantatra hatramin’ny entana azo vidiana sy ny vidin’ny haba amin’izany fa dia izay lazainy dia arahana, raha tsy izay voatazona ny entanao. Mbola resaka hafa ny fahamarinan’ny milima ampiasaina amin’ny fandanjan’entana. Mampametram-panontaniana ihany hoe fa angaha dia tsy misy hevitra amin’ny serasera mihitsy no tsy mba ampahafantarina ny besinimaro ny lalàna mifehy ny eny an-tseranam-piaramanidina ? Inona no zo hananan’ny mpandeha, ary inona no laharana finday azo antsoina rehefa misy antsojay ? Tokony hipetraka mandrakariva ihany koa ny anaran’ireo olona rehetra mandray ny mpandeha mba hanamora ny fitoriana na ny fitarainana.

Tia Tanindrazana

Tia Tanindranaza0 partages

Fandrotsahana kandida depioteMila mailo ny TIM sy K25

Kihon-dàlana iray lehibe hahafahana mametraka ny fifandanjan-kery ara-politika eto amin’ny firenena ny fifidianana solombavambahoaka. Tsy azo lavina fa ny “TIM.K25”

 

 

 

 no tena afaka mametraka an’io amin’ny alalan’ny fakana ny maro an’isa, raha ny jerena amin’ny fifidianana filoham-pirenena teo. Mila mahazo maro an’isa ny TIM sy ny K25, izay efa navadika ho vovonana hanamafisana ny hery. Fifidianana manakaiky vahoaka io, ary soso-kevitra mandeha avy eny ifotony na ny “base” ny fakana ny hevitry ny mpikatroka amin’ny fandrotsahana kandida. Eny rahateo no mahalala tsara ny zava-misy sy ny olona heveriny fa mety hahasolo tena azy eny amin’ny antenimiera. Amina distrika iray dia mety hisy olona maromaro mihevitra ho kandida, ka zavatra iray azo atao ny fanaovana fifidianana savaranonando, izay tsy tokony hampiparitaka ny mpiara-dia anefa fa izay tafavoaka eo no iaraha-manohana fa tsy hoe: izay tsy lany dia handeha hanao kandida tsy miankina. Zava-dehibe sy tokony hifampierana ny fandrotsahana olona, mba hisorohana ny tsy fitovian-kevitra na eo aza ny mety hisian’ny kandida avy any ambony izay mila ampahafantarina ny eny ifotony izay tsy toherina velively fa mila fifandresen-dahatra kosa, hoy ny soso-kevitra. Raha ho an’ny TIM manokana, dia tsy afaka ny hanao kinanga fa mila mampijoro olona tena vonon-kandresy. Toerana anisan’ny hanjakan’ny TIM ny eto avovoan-tany. Eto Antananarivo Renivohitra, Antsimondrano, Avaradrano,… dia mila malina tanteraka satria eto no mety ho taratry ny fifidianana hatrany amin’ny ben’ny tanàna, hoy hatrany ny eny ifotony. Miketrika mafy ny antokon’ny fitondrana, ary tsy hitsitsy fa hanao izay ho afany. Mila fifanarahan-tsaina, teny ierana miampy fifanohanana ary fifandeferana io, fa tsy ny kandida mety efa tsy nahomby no teren-ko masaka toy ny voalobo-jaza harotsaka, izay mety hiteraka fahakiviana ho an’ny mpifidy. Ny rafitra mikarakara ny fifidianana efa mahakivy azy, ka raha ny kandida no mbola ho ratsy ny fisafidianana azy, dia hitombo ny fahakiviana mety hampihena ny taham-pandraisana anjara sy hampalemy ny antoko na hampizarazara.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

AntenimierandoholonaMiankina amin`ny fanapahan-kevitry ny filoham-pirenena ny hoaviny

« Zava-dehibe ny fisian`ny loholona ary ilaina ny fifandanjan’ny fahefana mpanatanteraka sy mpanao lalàna izay misaraka mazava tsara ao anatin`ny lalàmpanorenana », hoy ny loholona Ramparison Luc.

 Anisan`ny mandray andraikitra lehibe eo amin`ny fampandehanan-draharaham-pirenena araka ny tokony ho izy ny fisian`ny Antenimierandoholona. Nisy ny lesoka hita teto amin`ny firenena toy ny tsy fahafantaran`ny olom-pirenena ny tena andraikitra andrasana amin`izy ireo sy ny antom-piasiany ka nahatonga ny fanakianana samihafa. Miankina kosa amin`ny fanapahan-kevitry ny filoham-pirenena ny hoavin`ity andrim-panjakana ity. Araka ny nambaran`ny loholona Ramparison Luc, ny Antenimierandoholona dia andrim-panjakana mariky ny demokrasia. Ny tany rehetra manaja ny feon`ny vahoakany dia tokony hanaraka ny hevitry ny loholona na amin`ny sehatra ara-toekarena na ara-politika. Notsipihiny fa ilaina ny izy mba hisian`ny adidin`ny loholona amin`ny fiainam-pirenena. Nanamafy Ramparison Luc fa ny filoham-pirenena dia efa niteny fa tsy horavana io andrimpanjakana fa hahena ny tetibola arakaraka ny fandehan`ny toedraharaha satria tsy hisy intsony ny hanara-maso ny governemanta raha toa ka foanana.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc RavalomananaVoaporofo fa marina hatrany ny teniny

Maro no efa nahatsapa fa marina ary tsy azo lavina ny tenin’i Marc Ravalomanana, mila mifampiresaka, ampanginina ny hambom-po vao afaka tena miroso amin’ny fampandrosoana.

 

 Manomboka mahatsiaro ny teniny ny rehetra fa tsy afaka ny hiolonolona eto isika raha mbola izao toekarena marefo izao, fa tsy maintsy miara-miasa amin’ny mpamatsy vola mahazatra. Karazana eson-teny anefa no nataon’ny filoha ankehitriny sy ny ekipany tamin’ny hoe hiara-kiasa amin’ireo mpara-miombon’antoka any ivelany sy hikaroka famatsiam-bola tamin’ireny adihevitra nandritra ny propagandy ireny  ? Io ny fanjakana ankehitriny fa kepoka sy mandadilady amin’ny mpamatsy vola dia ny BAD (Banky Afrikanina ho an’ny Fampandrosoana), ny Banky Iraisam-pirenena fa tsy arakaraka ny teny fanesoana tany aloha. Tsy misy ratsy ny vinan’ny an-daniny sy ny an-kilany tamin’ireny fa ny fijerena ny laharam-pahamehana sy ny zavatra haterany kosa tsy hitovy mihitsy. Tsy hampanantena building anareo aho, hoy i Marc Ravalomanana fa ny zava-dehibe dia ny miasa miaraka, miasa mafy, ary misitraka ny vokatra avy eo. Any amin’ny maharary ny vahoaka no mila vahaolana maika, toy ny fametrahana ny fandriampahalemana, ny fahasalamana, fidiram-bola … fa tsy any amin’ny rendrarendran’ny mpitondra. Tsy vitan’ny kisehoseho ivelany sy fizarana ny olona ho zatra tolorana amin’ny alalan’ny vary mora fa mila asa sy fiaraha-mientana. Rehefa voatsinjo amin’ny fivelomany sy ny asa fihariany, toy ny fambolena ny olona, dia mitombo ho azy ny fidiram-bola. Rehefa afaka miasa sy mamokatra, dia mihena ho azy ny tsy fandriampahalemana fa tsy ny resaka angidimby handaniana vola be no andeha hireharehana fa miady amin’ny tsy fandriampahalemana, ohatra.Mahita , mandre ary miaina ny zava-misy ny Malagasy ankehitriny ary mahatadidy tsara ny tenin’i Dada: “ izay mahasoa anareo no atao fa tsy izay mahafinaritra”.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Lisi-pifidiananaNanesorana anarana maherin`ny 200 000 isa…

Nifarana ny zoma 15 febroary lasa teo ny fandraketana ny anarana anatin`ny lisi-pifidianana ary hatao ny sonia hamaranana vonjimaika ny lisi-pifidianana eny anivon`ny rantsamangaikan`ny CENI amin`ny distrika (CED), ny 28 febroary ho avy izao.

 

 Araka ny tarehimarika navoakan`ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana (CENI), 0,83% no taham-piakaran`ny voasoratra anarana vonjimaika manerana ny nosy kanefa antenaina mbola hiakatra izany rehefa tafakatra avokoa ireo kahie misy ny anaran`ny olona tokony hampidirina na hoesorina ao anatin`ny lisi-pifidianana avy any amin`ny fokontany tsirairay avy, hoy ny CENI. Nahitana kosa anarana in-droa miverina sy anarana ireo nodimandry maherin`ny 200 000 isa manerana ny nosy. Manomboka amin`ny 1 martsa no hahatongavan`ny lisi-pifidianana avy amin`ny fokontany ka manana 20 andro ny mpifidy hahazoany manamarina farany ny anarany ao anatin`ny lisi-pifidianana. Rehefa vita ny fanamarinana dia hatao amin`izay ny fanitsiana sy fampidirana ireo tsy voasoratra ka hofaranana tanteraka ny lisi-pifidianana ny 15 mey 2019.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Lalatiana RakotondrazafyMihantsy ady amin’ny MAPAR ?

Handrotsaka kandida depiote any Antsirabe, Tsiroanomandidy, Toamasina, Fenoarivo Atsinanana, Sainte Marie, Manakara,

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fonjan’i TsiroanomandidyGadra 10 tafaporitsaka, 2 voasambotra…

Gadra 10 lahy no tafaporitsaka tao amin’ny fonjan’i Tsiroanomandidy ny tolakandron’ny sabotsy 16 febroary 2019 tokony ho tamin’ny 4 ora latsaka fahatelony teo fa ny roa efa voasambotra.

 

Ino Vaovao0 partages

ANTSIKAFOKA- FENOARIVO ATSINANANA : Zaza roa niharan’ny fanolanana

Ny zoma 15 febroary lasa teo, akory ny hatairan’ny ray aman-drenin’ilay zaza fa naratra nisy nanolana ny zanany vavy izay vao enina taona monja. Tsy io irery fa misy zaza iray hafa izay sivy taona mbola fianakavian’ilay enina taona no voaolana niaraka taminy. Tany anaty ala nanao asa an-tanimboly toy ny mahazatra no niseho ny fanolanana. Mba niantso ny sefo fokontany ny fianakaviany mba hamory ireo olona rehetra eo an-tanàna mba hanoroan’ireo zaza ireo ny nahavanon-doza saingy tsy sahy nanao izany ilay sefo fokontany.

Ny alatsinainy 18 febroary teo no nalefa manaraka fitsaboana ao Fenoarivo-Atsinanana ireto ankizy naratra niharan’ny fanolanana ireto. Noraisin’ny polisy ao Fenoarivo-Atsinanana an-tanana kosa ny fikarohana  ny mpanolana.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FAMONOANA AN’I MOPERA NICOLAS RATODISOA : Hitory ny Diosezin’Antananarivo

Nisongadina nandritra ity tafa ity fa famonoana niniana natao no nanjo ilay mopera niharan-doza  ka tsy maintsy  hitory ireo izay navanon-doza tamin’iny raharaha iny ny eo anivon’ny Diosezin’ Antananarivo.

Nanazava ny vikera jeneraly, Ludovic Rabenantoandro, fa tsy maty avy hatrany akory ity mopera nisy namono ity fa mbola nisy fotoana nahafahana niresaka taminy ary nandritra izany no nitantarany ny tranga nahazo azy. Raha araka ny fitantarana hatrany dia voalaza fa nisy nanakana ny môpera Nicolas Ratodisoa. Nandrahona azy ireo jiolahy no sady nanery ity farany hamoaka izay vola rehetra tany aminy tamin’io fotoana io. Namaly tamim-pahatsorana ilay môpera tamin’izay ary nilaza fa tsy manam-bola satria avy namangy marary saingy tsy te hahalala an’izany ireo jiolahy ka nanery azy hidina teo ambonin’ny môtô nentiny. Raha vantany vao tafidina anefa ity môpera ity avy hatrany dia nitifitra ireo jiolahy ary nalain’izy ireo ny sakaosy nentiny.  

Na izany aza, nitsotra mazava ny arsevekan’ Antananarivo fa avela manao ny asany an-kalalahana amin’ny fanadihadiana izay ataony ny mpitandro filaminana sy ny tompon’andraikitra manoloana iny raharaha iny. Notsipihiny mazava ihany koa nandritra ity fanambaràna nataony ity fa tsy ny pretra ihany akory no iharan’ny tsy fandriam-pahalemana tahaka izao fa ny olom-pirenena amin’ny ankapobeny mihitsy. Efa nisy, hoy izy ireo teo aloha famonoana mpitandrina miasa any amin’ny faritra ambanivohitra, fakana an-keriny nahazo ny mpitsabo tahaka ilay tranga niseho tany Tsaratanàna vao tsy ela akory izay ary efa re matetika sy niverimberina mihitsy tato ho ato ny vaky trano izay nahafatesana olona betsaka.

Manoloana ireny tsy fandriam-pahalemana ireny indrindra dia nampahatsiahy ny arseveka fa efa nisy ny taratasin’ny fivondronamben’ny eveka tamin’ny 13 mey 2017, nilaza fa tokony handraisan’ny tompon’andraikitra fepetra hentitra ny mahakasika ny tsy fandriam-pahalemana misesilany eto amin’ny firenena. Anisany voambara tao anatin’io ihany koa ny fiadiana amin’ny kolikoly sy ny fiarovana ny vahoaka sy ny fananany.   Ankoatra ireo dia nanambara ihany koa ny tompon’andraikitry ny «  Justice et Paix  » eto amin’ny diosezin’ Antananarivo fa mila ezaka sy fiaraha-mientan’ny rehetra ny famongorana tanteraka ireny asa ratsy ireny mba hahafahan’ny mpitandro filaminana manao ny asany ara-dalàna hisian’ny fandriam-pahalemana sy ny tena fihavanana hanentanana ny fiarovana ny aina.

Ny Ami

Ino Vaovao0 partages

FIFIDIANANA SOLOMBAVAMBAHOAKA : Totoafo ny fampiofanana ataon’ny Céni

Atao izany hanamarin-toerana ny hisian’ny fangaraharana amin’ny fifidianana solombavambahoaka.

Nanomboka, omaly ary haharitra ao anatin’ny efatr’andro ny fampiofanana karakarain’ny eo anivon’ny Céni.  Ny rafitra mpanamarina sy mpandrafitra an-tsoratra ny firotsahan-kofidiana no nanombohana izany omaly, aorian’izay ireo antoko politika sy ny fiarahamonim-pirenena. Fantatra fa anisany handray anjara amin’ity fampiofanana ity ihany koa ny mpanao gazety. Ankoatry ny eto Antananarivo renivohitra misy ny Céni foibe dia samy hanana ny fanatanterahana ny azy tsirairay kosa ny any amin’ny renivohi-paritany samihafa.

“Miparitaka ny mpamita iraka avy eto amin’ny Céni foibe hitety ny Faritra 22 manerana an’i Madagasikara. Roa avy isaky ny Faritra mandritra ny fidinana any amin’ny Faritra izany. Amin’ny andro voalohany dia hanomezana fiofanana an’ilay rafitra mpanamarina sy mpandrakitra an-tsoratra ny filatsahan-kofidiana amin’io fifidianana solombavambahoaka io”, hoy ny fanazavana noentin’ny mpampaka-teny eo anivon’ity vaomiera mahaleo tena ity. Amin’ny andro faharoa kosa izany hoe manomboka androany no hanomezana fiofanana ireo mpikambana amina antoko politika, ny fiarahamonim-pirenena sy ny mpampahalala vaovao, araka ny fanazavana hatrany. 

Mandritra ity fampiofanana ity no hoentin’ny Céni hampahafantarana ireo lalàna mifehy ny fifidianana solombavambahoaka. “Ny votoatin’ izay dia ny fampahafantarana an’ireo mpiara-miombon’antoka ireo ny fitsipi-dalao na ireo rijan-tenin-dalàna samihafa izay hampiasaina amin’io fifidianana io”, hoy hatrany ny voalaza. Tanjona lehibe apetraky ny eo anivon’ny vaomieram-pirenena mahaleo tena mikarakara ny fifidianana ao anatin’izao fampiofanana izao ny ahafantaran’ny vahoaka Malagasy ireo rijan-tenin-dalàna mifehy ny fifidianana solombavambahoaka.

“Mialohan’ny ahafahan’ireo kandidà ho solombavambahoaka dia ny rehetra no hahafantatra izay pitsopitsony hifehezana ny fifidianana solombavambahoaka izay. Miainga izany eo amin’ny fandraisana ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiana izay tsy maintsy manaraka ny didy aman-dalàna”, hoy hatrany ny voalaza. Ny 26 febroary ka hatramin’ny 12 marsa ho avy no hametrahana ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiana ho an’ireo  maniry ny hilatsaka ho solombavambahoaka.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FANELEZANA VAOVAO TSY MARINA : Nahemotra amin’ny volana m...

Tsy namoaka didy avy hatrany anefa ny Mpitsara nandray an-tanana ity raharaha ity, saingy nambaran’izy ireo fa voatery hahemotra amin’ny faha 11 marsa ho avy izao indray ny fotoam-pitsarana. “ Tsy maintsy hahemotra noho ny fahasarotan’ny raharaha ny fotoam-pitsarana”, hoy ilay Mpitsara nandritry ny fotoam-pitsarana. 

Marihina fa mahavoasazy ary mety hampigadra mihitsy ny fanelezana vaovao tsy marina. Raha tsiahivina naparitak’ity mpanao gazety ity tanaty facebook ny vaovao voarainy tamin’ny alalan’ny finday avy tany Nosy Harina  fa mivadika misy poizina ny ranon’ny orinasa Jirama ka tsy azo sotroina intsony rehefa miposaka ny masoandro. 

Nampisavoritaka ny saim-bahoaka araka izany io filazana vaovao tsy marina io. Nisy ireo izay nino ary tsy nety nisotro ny ranon’ny Jirama intsony. Manoloana izany toe-javatra izany dia nandroso fanazavana ny tompon’andraikitra teo anivon’ny orinasa Jirama sy ireo avy ao amin’ny sampandraharahan’ ny fahasalamana tany Sambava ary nilaza fa diso ny filazana fa misy poizina  ka tsy azo sotroina ny ranon’ny Jirama. Andrasana  izay mety ho tohin’ity raharaha ity.

Ino Vaovao0 partages

ANTOKO FREEDOM - FIFIDIANANA DEPIOTE : Tsy hifanipaka amin’ireo antoko manohana ny fitondrana

Nambaran’ny filoha nasionalin’ny antoko, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo izany ny sabotsy lasa teo nandritra ny fifampiarahabana nahatratra ny taona vaovao teo amin’ireo mpikamban’ny antoko. Notsindriany manokana fa anisany tanjona lehibe ao anatin’izany ny hananan’ny antoko solombavambahoaka maro an’isa mba hahazo ny fanapahana feno eo amin’ny fandraisana fanapahan-kevitra hanohanana ny Filoha Andry Rajoelina. 

Notsiandriany manokana fa toy ny vary sy rano ny antoko Freedom sy ny antoko Mapar, izay antoko azo lazaina fa miara-dia amin’ny fitondram-panjakana ankehitriny. Ireo antoko roa ireo dia efa niara-dia hatrany tamin’ireo tolona rehetra natao teto amin’ny firenena ary samy nanohana sy nanao izay hampandany ny Filoha Andry Rajoelina tamin’ny fifidianana farany teo iny. “Satria isika manana fianakaviana politika, satria isika rehefa nanapa-kevitra hiaraka hiasa amin’ny Filoha Andry Rajoelina ny dikan’izay dia mametraka fiaraha-miasa ihany koa amin’ny antoko izay manohana ny fitondrana misy amin’izao fotoana izao. Isika izany raha tsorina ao anatin’ny atao hoe “majorité présidentielle”. 

Na izany na tsy izany anefa dia efa niteny aho ary nohamafisiko fa isika handeha irery amin’ny anarantsika amin’ny fifidianana solombavambahoaka ho avy ity”, hoy ny fanazavan-dRamatoa Lalatiana Rakotondrazafy, filoha nasionalin’ny antoko Freedom. Notsipihany mazava fa na dia misy aza ireo solombavambahoaka avy amin’ny anaran’ny antoko Freedom manokana dia tsy hataon’izy ireo hanimba velively ny fiaraha-miasa sy ny fifanohanana amin’ny antoko politika hafa izay miara-mivondrona amintsika ao anatin’ny  fanohanana ny fitondrana misy amin’izao. Kendrena, hoy izy, ny hisian’ny fifanarahana mba ho amin’izay toerana hilatsahan’ny kandidan’ny antoko Freedom tsy hilatsahan’ny antoko mpiara-miasa intsony.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FIKAMBANANA MIRAMA : Nisaotra ireo vahoaka nifidy ny Filoha Andry Rajoelina

 Ity farany izay efa solombavambahoakan’i  Soanierana-Ivongo. Fety fifampiarahabana nahatratra ny taona vaovao 2019 sy fisaorana ny mpikambana nampandany ny kandidà Andry Nirina Rajoelina tamin’ny fifidianana Filoham-pirenena io natao io.

Ny fikambanana Mirama izay anisany niasa mafy tamin’ny fampandresena ny Filoha Andry Rajoelina. Nandritra ny kabary nataony, nilaza ny filoha mpanorina ny fikambanana, Me Tody Arnaud, fa tsy nitsanga-menatra ny fikambanana Mirama tamin’ny fandraisan’anjara tamin’ny fampandaniana ny kandidà laharana faha-13.  Nambarany fa mafy ny fanenjehana sy fanaratsiana nahazo azy saingy tsy nataony nahakivy izany.

Nisy ny antso avo nataony  ho an’ireo nampandany ny Filoha ankehitriny mba hiray hina sy tsy hanaiky hozarazarain’ny mpampiady. Mila ny fanohanantsika rehetra ny Filoha Andry Rajoelina, hoy hatrany ny Me Tody Arnaud.

Omby dimy no natao nofon-kena mitam-pihavanana nandritra ny lanonana. Voaporofo nandritra io fotoana io ny tanjaky ny Mirama. Feno hipoka tanteraka ny tao amin’ny Soavita.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

8 MARSA AO ANTSIRANANA : Hotanterahina rahampitso ny fifidianana ny filohan’ny fikambanana

Ho an’izay maniry hilatsa-kofidiana dia any amin’ny biraon’ny talem-paritry ny mponina no aterina ny taratasy filatsahan-kofidiana. Tsy azo sokafana ny valopy misy ny taratasy filatsahan-kofidiana rehetra raha tsy amin’ny fotoana hanatanterahana ny fifidianana. Izany hoe rahampitso ao amin’ny lapan’ny faritany vao azo sokafana ny valopy misy ireo taratasy filatsahan-kofidiana voaray rehetra. 

Araka ny loharanom-baovao, nisy nikasa hanatanteraka fifidianana izay ho filohan’ny fikambanan’ny  vehivavy 8 marsa antsokosoko tany Antsiranana andro vitsivitsy lasa izay fa notoherin’ireo vehivavy tany an-toerana. Nisy taratasy fitarainana nalefan’izy ireo tany amin’ny minisitry ny mponina ka niafara tamin’izao fifidianana hotontosaina rahampitso izao. Malalaka ny filatsahan-kofidiana, hoy ny talem-paritry ny mponina any an-toerana tsy anavahana na iza na iza. Ho fantatra rahampitso araka izany izay ho filohan’ny fikambanan’ny vehivavy 8 marsa any Antsiranana.

A.Lepêcheur

Ino Vaovao0 partages

HOPITALY BESOKATRA SAMBAVA : Matory eny amin’ny lalantsara ireo mararin’ny kitrotro

Araka ny vaovao voaray avy any Sambava dia feno ny efitrano fandraisana marary ka tsy maharaka ny isan’ny farafara ao anatiny. Araka izany dia voatery matory eny amin’ny lalantsara ireo marary tsaboina voan’ny kitrotro. Manao antso avo amin’ny fanjakana na ireo malala-tanana ny mba hanome fanampiana, indrindra ny kidoro atao tahiry eo anivon’ny tobim-pahasalamana mba hialana amin’ny tranga tahaka izany. 

Marihina fa matory amin’ny tsihy na amelarana lambam-pandriana eny amin’ny lalantsara ny marary sasany noho ny tsy fahampian’ny farafara sy ny kidoro ao amin’ny hopitaly noho ny hamaroan’ny marary voan’ny kitrotro, araka ny fanampim-baovao hatrany. Hita araka izany fa misedra fahasahiranana ireo mararin’ny kitrotro ao Sambava. 

Anisany tafiditra ao anatin’ny faritra hanatanteraka vaksiny faobe fanefitry ny kitrotro ihany koa ny ao Sava. Na eo aza ny fahasarotan-dalana mankany an-toerana dia misy ny ezaka nataon’ny fanjakana mba hahatongavan’ireo vaksiny ao Sambava ho tonga amin’ny alatsinainy 18 febroary, izay daty voatondro hanatanterahana ny vaksiny fanefitry ny kitrotro. Fantatra hatrany fa maimaimpoana ny fitsaboana ny aretina kitrotro sy ny fanaovana vaksiny fanefitra ao amin’ny Faritra Sava na dia eo aza ny olana misy amin’ny tsy fahampian’ny toerana fandraisana noho ny fahamaroan’ny mararin’ny kitrotro izay ao Sambava.

Entanina ireo ray aman-dreny hitondra ny zanany hatao vaksinyAretina mifindra fa azo sitranina tsara ny aretina kitrotro na «  kisôsy  » na «  fôfôko  », ka ilaina ny fanatonana haingana ny tobim-pahasalamana raha tratr’izany aretina. Fadiana kosa ny manao dokotera tena, mba hisoroana ny mety ho fihombon’ny aretina. Na aretina azo sitranina aza ny kitrotro dia mahafaty ihany koa raha diso tara loatra vao manatona toeram-pitsaboana. Noho ny firongatr’izany aretina izany saika manerana ny Faritra dia nisy ny fandraisana andraikitra nataon’ny fanjakana. Araka izany, dia fantatra fa maimaimpoana ny fitsaboana ity aretina ity eny anivon’ny hopitalim-panjakana manerana ny Nosy.

Ankoatra izany dia misy ny fanentanana ireo ray aman-dreny mba hitondra ny zanany hatao vaksiny fanefitry ny aretina kitrotro. Raha ny aty amin’ny Faritra Diana manokana no resahina dia fantatra fa manomboka ny alatsinainy 18 febroary ka hatramin’ny 22 febroary ny fanatanterahana izany eo anivon’ny tobim-pahasalamana. Saika ahitana izany manerana ny distrika dimy mandrafitra ny Faritra Diana, dia ny eto Antsiranana I, Antsiranana II, Ambilobe, Nosy Be ary Ambanja. 

Araka izany dia tsy sasatra ny manao fanentanana ireo tompon’andraikitra isan-tsokajiny aty an-toerana sy eo anivon’ny distrika manoloana ny firongatr’ity aretina ity, mba hialana amin’ny fifanomezan-tsiny. Marihina fa tsy andoavam-bola ny fanaovana vaksiny fiarovana amin’ny kitrotro, ary koa maimaimpoana ny fitsaboana ho an’izay marary. Manentana ireo ray aman-dreny araka izany mba hanatona ny tobim-pahasalamana akaiky azy, raha misy zaza ahiana ho voan’ny kitrotro.

Mpanjono

Ino Vaovao0 partages

SIRAMA AMBILOBE : Voahitsakitsaka ny zon’ny mpiasa, mikasa hitokona ireto farany

Nilaza ireo solontenan’ny mpiasa fa voahitsakitsaka ny zon’izy ireo ary fihetsika feno fanambaniana miendrika fanandevozana no ataon’ireo sinoa sy ireo tompon’andraikitra malagasy miisa telo izay  voavidim-bola ka lasa mamono malagasy mitovy aminy. «  Tapahana ny jiro sy rano ho an’ny mpiasa. Adin’ny valo monja ao anatin’ny efatra amby roapolo ora no mahazo jiro sy rano ny mpiasa eto amin’ny orinasa Sirama Ambilobe. 

Tsy mitsahatra ny fanesorana ny mpiasa ato amin’ny orinasa. Mahazo fandrahonana ary ampihorohoroana izahay. Esorina amin’ny asany avy hatrany izay mpiasa mitaky ny zony  », hoy ireo solontenan’ny mpiasa. «  Nesorina amin’ny karamanay ny tombotsoa na  «  avantage  » sy tambin-karama rehetra nomena anay taloha. Ohatra vitsivitsy ao anatin’ny maro izany  », hoy hatrany ireto farany. Ankoatra ireo sinoa dia voatsikera mafy ireo tompon’andraikitra malagasy voalaza etsy ambony ireo. Tsy iza izany fa ny tale misahana ny «   administration  » Abdou Abdallah, ny «  chef du service du personnel  » Soilhim’zé ary ny «  chef du service sécurité  » Razafimahefa Arsène. 

Ireto farany izay fantatra  fa mandray karama tsy latsaky ny 1 600 000 ariary isam-bolana ho fiarovana ny tombotsoan’ireo sinoa mpampiasa. «  Mieboebo sy manambany olona ingahy Abdou Abdallah. Sahy milaza mihitsy ity tompon’andraikitra ity fa tsy misy olona afaka manala na mibaiko ireo sinoa mpampiasa satria manam-bola ireto farany », hoy hatrany ireo mpiasa ao amin’ny orinasa «  Ouest Sucre  » Ambilobe. 

Tsara ny manamarika fa mitaky ihany koa ny fanavaozana ny fifanekena na «  convention  » misy ireto tompon’andraikitra eo anivon’ny vondrona sendikaly ireto izay ahitana ny Fmm, Fisema, Sekrima ary Sata. Mba hialana amin’ny mety ho fitsaharan’ny asa famokarana siramamy ao amin’ny orinasa Sirama na "Ouest Sucre" Ambilobe dia manao antso avo amin’ny tompon’andraikitra ambony mahefa ireo raiamandreny any an-toerana mba hamahana ny olana mianjady amin’ireo mpiasa madinika ho tombotsoan’ny firenena.

A.Lepêcheur

La Vérité0 partages

Problèmes de la JIRAMA - Des solutions pérennes proposées d’ici vendredi

Entre les délestages et les coupures incessantes de l’eau, les usagers de la JIRAMA, la compagnie nationale d’eau et d’électricité, commencent à en avoir marre. Les plaintes fusent de plus en plus. « Pour y remédier, des solutions pérennes seront proposées d’ici vendredi », a affirmé Vonjy Andriamanga, ministre de l’Energie, de l’Eau et des Hydrocarbures, hier, lors de l’ouverture officielle de la Semaine de l’énergie à l’hôtel Panorama. Effectivement, durant cette semaine, toutes les parties concernées, à savoir l’Etat, la JIRAMA, les compagnies pétrolières ainsi que les investisseurs se réuniront autour d’une même table afin de solutionner les différents problèmes liés au secteur énergétique. « Cette semaine est une occasion pour discuter des différents problèmes auxquels l’énergie fait face en ce moment, et trouver des solutions durables et pérennes pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés, notamment de doubler la production du pays d’ici cinq ans et de permettre à plus de la moitié de la population d’accéder à l’électricité. C’est aussi une opportunité de revoir les contrats de fourniture d’électricité entre la JIRAMA et les parties prenantes », explique le ministre.

 

 Sur le court terme 

En tout cas, en attendant, une solution à court terme a déjà été mise en place depuis le week-end dernier au niveau des différentes centrales de production pour suspendre les coupures de courant incessantes au niveau de la Capitale. « Depuis samedi, nous avons décidé de doubler les stocks journaliers de carburants auprès des centrales pour que ces dernières puissent fonctionner normalement même si le niveau de l’eau au niveau d’Andekaleka n’est pas suffisant. Les coupures d’électricité ont ainsi cessé depuis. A noter que ce volume de stocks est passé d’environ 150m3 à 300m3 par jour », détaille Olivier Jaomiary, directeur général de la JIRAMA. De ce fait, l’augmentation de la consommation de carburants permettra à la centrale d’Ambohimananmbola de faire tourner plus de turbines pour répondre aux besoins en énergie de la population tananarivienne. Pour rappel, le Président de la République, Andry Rajoelina, a déjà proposé une solution à la JIRAMA, celle « d’importer directement du fuel lourd et de réduire ainsi ses dépenses à plus de 30 % ». En tout cas, les parties concernées comptent avancer d’autres solutions pour développer le secteur de l’énergie. 

Rova Randria

La Vérité0 partages

Rugby - Match de défi - La CNaPS donne une leçon au COSFA

Après leur sacre au championnat de Madagascar au mois de décembre de l’année dernière, les militaires du COSFA (Club Omnisport des Forces Armées) ont reçu une belle leçon de rugby samedi dernier de la part de la CNapS. En effet, une rencontre s’est tenue au stade de Mahamasina avant les demi-finales du Championnat de Madagascar de l’Elite régionale. Ce n’est sûrement pas la plus lourde défaite des militaires mais c’était humiliant pour une équipe qui vient de remporter le titre national. Lors d’un match de défi opposant le COSFA à la CNaPS Sport Rugby - qui vient de monter en division Elite 1 – le premier a essuyé un échec,  30-21 au score final. Ce match entre dans la préparation de l’équipe en vue du Top 6 Océan Indien qui débutera en mois de mars. Les Caissiers n’avaient pas à rougir devant l’équipe championne de Madagascar et ont accepté de relever le défi.  “ Entre nous, l'ambiance ne s'effritera pas, on restera solidaire. Il faut qu'on se serre les coudes pour affronter le Top 6 Océan Indien. Nos voisins vont venir chez nous pour nous taper, comme tout le monde ”, a annoncé Mboazafy Noé dit Razily, entraîneur du COSFA, après le match. 

 

C’était de la plus belle des manières que la CNaPS Rugby marque son arrivée en Division Elite fédérale en ce début de saison. Un fort message lancé aux autres équipes qu’elle est en compétition cette année.  Pour revenir au championnat Elite régionale organisé par la commission rugby Analamanga, AFA Ankazomanga et Hiza 17 ont validé leur ticket pour la finale. AFA a écarté le FTBA Andohatapenaka de la compétition 9-6 au score final. Pourtant, Ankazomanga a été mené 3-6 à la pause mais vu la rudesse du match, le score était piqué à 3 pour Andohatapenaka.Et la pression des joueurs de l’AFA leur a permis d’avoir des opportunités et des pénalités sur les fautes commises par ceux du FTBA. Dans l’autre rencontre, Hiza 17 a eu du mal à imposer son jeu avant  de valider son ticket en battant Manga’art Amboditsiry. Mené 12-17 au score,  il a fallu attendre les dernières secondes du match pour que Hiza 17 trouve le chemin de l’essai-non transformé offrant ainsi la victoire à son équipe. Or, celle-ci a déjà mené 13-6 à la pause avant d’être menée 12-17 et finalement gagner le match. La finale est prévue le dimanche 24 février prochain au stade de Mahamasina.

E.F.

La Vérité0 partages

Kraoma - Le nouveau DG prend fonction

Le nouveau directeur Général de la société nationale malgache de production de chromite ou Kraomita Malagasy (KRAOMA) a pris officiellement ses quartiers hier.  Nommé par le Conseil d’Administration de la KRAOMA, Rakotomanantsoa Nirina a procédé hier à la passation de service avec son  prédécesseur, Jaobarison Randrianarivony, conseiller spécial de l’ancien Président de la République Hery Rajaonarimampianina, au cours d’une cérémonie sobre et fraternelle à Ampefiloha. L’homme nommé à la tête de KRAOMA est loin d’être un inconnu. Ancien membre du Conseil supérieur de la Magistrature, Rakotomanantsoa Nirina était un ancien conseiller du Premier ministre Christian Ntsay. DG de MDC Alliance Group et tête pensante au sein de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM), il était même fortement pressenti pour occuper un fauteuil ministériel dans l’actuel Gouvernement Ntsay. Au cours de la passation, si le promu n’a pas manqué de remercier sa hiérarchie, et plus spécifiquement le Président de la République, il n’a pas moins évoqué les défis à relever. Au cours d’une interview donnée à la station de radio et de télévision privée VIVA, le nouveau directeur général de KRAOMA a affirmé que le renouvellement du système de gestion au sein de cette société d’Etat est le plus important.

Fort d’une cinquantaine d’années d’existence, la KRAOMA doit être un atout pour le développement de la Grande île, indique le nouveau numéro Un de la société nationale malgache de production de chromite.  Réagissant par rapport aux revendications des employés, le nouveau DG a affirmé que le contrat avec la compagnie russe sera étudié de long en large. Et lui de souligner que beaucoup de partenaires ont émis leur volonté de coopérer et d’apporter leurs aides à la société mais que cela dépendait d’abord des termes du contrat passé avec les Russes.  D’après les informations, le nouveau DG fera une descente dans les zones d’activité de la KRAOMA pour voir de près la situation qui y prévaut. Notons que les représentants de l’Etat au Conseil d’administration de la société KRAOMA ont été nommés la semaine dernière. 

 L.R.

La Vérité0 partages

Le Sommet de l’espoir

Le 32e  Sommet de l’Union Africaine d’Addis-Abeba, du 10 au 11février, venait de fermer ses portes. Le général Al Sissi, le Président d’Egypte, prend les rênes de l’UA pour les douze mois à venir. Le Président du Rwanda, Paul Kagamé, lui a transmis le « marteau ». Le rendez-vous des sommités, dans la capitale éthiopienne, des Etats souverains d’Afrique fut une opportunité, à ne jamais manquer, pour faire valoir les intérêts supérieurs des peuples africains.  Pour sa première sortie sur le plan international, le nouveau Président malagasy récolte des succès diplomatiques et économiques qui dépassent les espoirs. Rajoelina réussit à réintégrer solennellement la Grande île dans le concert des Nations souveraines du Continent noir. A noter que Madagascar fit partie des pays fondateurs de l’Organisation de la Communauté Africaine et Malgache (OCAM),  au début des années 60, devenue Organisation de l’Unité Africaine (OUA) pour aboutir, enfin, à l’Union Africaine (UA). Feu Philibert Tsiranana, premier Président de la République Malgache, en fut l’un des Pères fondateurs. En marge de ce Sommet, le leader de la Révolution Orange, Rajoelina Andry Nirina, élu Président de la  République a saisi toutes les occasions pour pouvoir, à terme, relever les défis de l’IEM. Des audiences et des contacts fructueux furent au rendez-vous. Rajoelina rencontra son homologue éthiopienne, Sahle-Work Zewde, pour discuter le cas d’« Ethiopian Airlines », un géant de l’aéronautique africain, qui recommençait à desservir Ivato vers des destinations africaines et européennes.

De même, avec son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, pour en parler du Cacao. La Côte d’Ivoire étant le premier producteur de cacao dans le monde. Une opportunité pour Madagascar qui fait partie des producteurs de cacao et dont la qualité défie le marché mondial.  Ensuite, Rajoelina enchaîna des contacts forts utiles au niveau des partenaires techniques et financiers.  Tour à tour, Rajoelina recevait Akin Wumi, président de la BAD. La question épineuse de la JIRAMA fut au centre de leur entrevue. L’idée d’autoriser la Société nationale à importer directement le fuel lourd a été abordée. Il faille que l’on dénoue ces éternels délestages qui minent dangereusement la sérénité nationale. Il accorda aussi une audience au Secrétaire Exécutif du NEPAD, l’Agence s’occupant de la planification et de la coordination du nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique, Brahim Assane Mayaki. Une occasion réelle pour Madagascar d’accélérer son intégration au processus de développement.  D’autres partenaires qui ne sont pas des moindres étaient venus s’entretenir avec le Président malagasy. L’UNECA (Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique) représentée par Vera Songwe, le Secrétaire Exécutif, discuta avec le numéro un malagasy tous les accès afin d’assister la Grande île dans cette grande et difficile œuvre de décollage économique. De même, le Vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, Hafez Ghanem, afin de voir comment la BM puisse apporter son soutien financier dans la mise en œuvre de l’IEM. Le DG de l’OMS, l’éthiopien Adhanom Ghebreyesus, lui aussi, discutait avec le Président malagasy comment nous assister à éradiquer les terribles épidémies qui sévissent actuellement. Et le DG de l’Afreximbank, Dr Benedict Oramah, se dit prêt à  apporter sa contribution. En somme, une première sortie couronnée de succès sur tous les plans. Le 32e Sommet de l’UA se présente sous le signe de l’espoir !

Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Accident de la circulation - Le délit de fuite devenu une habitude

Bon nombre de citoyens préconisent de ne pas rester sur place mais de rejoindre immédiatement le Poste de police le plus proche en cas d’accident corporel. L’on justifie cette attitude par la très forte éventualité de justice populaire à laquelle les témoins oculaires sont enclins à se livrer, surtout lorsque la victime est issue de la classe sociale défavorisée. Pour d’autres fuyards, c’est la crainte de se retrouver derrière les barreaux, notamment lorsqu’il s’agit d’un accident mortel quelles qu’en soient les circonstances, comme le dispose la politique pénale en vigueur. 

Il est néanmoins étonnant de constater que, même pour des accidents non corporels, certains chauffeurs se mettent à fuir leur responsabilité pour on ne sait quelle raison. Comme ce qui est arrivé samedi 16 février dernier dans le quartier d’Ilanivato vers 9h 30. En effet, en raison de l’étroitesse de cette rue menant vers Anosipatrana, les véhicules roulant dans les deux sens se croisaient avec mille précautions, un fourgon de marque Mercedes Sprinter, encore sous immatriculation étrangère (photo) se mit à forcer le passage, allant jusqu’à emboutir violemment une voiture légère roulant en sens inverse. 

 

En situation irrégulière ?

Contre toute attente, le conducteur du fourgon, au lieu de s’arrêter, enclencha la première vitesse pour prendre la poudre d’escampette, bien que, en regardant dans son rétroviseur, il soit bien conscient des dégâts qu’il a occasionnés. Pris en chasse, le chauffard a pu malheureusement semer son poursuivant, celui-ci ayant été bloqué par les « taxis-be » qui le séparaient de sa cible. Cependant, l’un des occupants de la voiture légère, à pied, a pu prendre en photo la plaque d’immatriculation du fuyard. 

La question qui se pose est de savoir quelle pourrait être la raison d’un tel incivisme, l’accident étant purement matériel, l’auteur ne risquait donc pas grand-chose même s’il était fautif. L’explication qui vient tout de suite à l’esprit est que le véhicule fautif était en situation irrégulière, ce qui ne permettait donc pas à son conducteur de faire face à un constat à l’amiable, comme il est de coutume en cas d’accident matériel.

La Rédaction

La Vérité0 partages

SIRAMA Nosy Be et Brickaville - Quid de la sécurisation des investissements !

Appel est lancé à l’endroit de la ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, LantosoaRakotomalala, pour qu’elle suive de très près cette affaire brûlante entre la SIRAMA par le biais de ses employés et la Société Agricole et Sucrière de Madagascar (SASM) et de prendre une décision. En effet, cette situation risque de nuire à l’image de Madagascar et ce, à l’aube d’une ère nouvelle où les investisseurs privés, nationaux qu’internationaux  sont fortement sollicités pour créer des emplois directs ou indirects. L’unité sucrière de la SIRAMA à Nosy Be et Brickaville a été cédée par l’Etat à travers un appel à manifestation d’intérêt à la société Vidzar. La meilleure offre sur les trois reçues en 2011, Vidzar  a été notifiée en 2015 de son statut d’adjudicatrice du marché. Une société dénommée Société Agricole et Sucrière de Madagascar (SASM) a été créée par la suite avec comme répartition de l’actionnariat : 70% pour Vidzar et 30% pour la SIRAMA. Cette cession de la SIRAMA a été dictée afin de relancer la filière plombée par l’arrêt des usines de Nosy Be et Brickaville respectivement en 2006 et 2007. Les missions assignées par l’Etat à la SASM sont entre autres la réhabilitation des sites et la relance de la filière. Parmi les fleurons de l’industrie Malagasy, la SIRAMA, regroupant les unités sucrières réparties dans la Grande île, par la force des choses a perdu au fil du temps cette notoriété. Afin de lui donner un second souffle, la privatisation semble ainsi incontournable. D’où l’entrée en lice des opérateurs privés nationaux et étrangers à l’instar des chinois à Ambilobe. Mais contrairement à cette unité d’Ambilobe, encore opérationnelle lors de sa reprise par les chinois, celle de Nosy Be et de Brickaville ne l’étaient plus.

Du pain ainsi sur la planche pour la SASM qui devra tout réhabiliter avant le redémarrage.  Le planning initial établi en 2015 par la SASM, dont fait partie la SIRAMA, mentionne pourtant la reprise des activités de Brickaville à la fin de l’année 2018. Un deadline réalisable et en cours de réalisation sauf que des employés de la SIRAMA se sont mis à travers le chemin en cherchant la noise à l’investisseur malagasy. Et ce depuis le mois de juillet dernier, soit pendant la gestion du Gouvernement de consensus. Il est en effet étonnant que de 2015 à 2018, les employés n’ont pas pipé mot de leurs…maux. Ces derniers jours, ces employés font le tour des médias pour soi-disant alerter les autorités de leur situation notamment le paiement de leur indemnité de chômage. A moins que des gens malintentionnés les induisent en erreur. Il est pourtant spécifié dans la convention que les passifs de la SIRAMA n’incombent pas à la SASM. C’est d’ailleurs la règle commerciale dans ce type de cession ou vente. D’autant plus que le Conseil des ministres  en 2012 a pris la décision de déclassifier 694 HA du terrain de la SIRAMA afin de lui permettre d’honorer les indemnités de chômage de ses employés. En attaquant la SASM et en bloquant les travaux de réhabilitation de cette dernière, les employés grévistes se trompent de cible. C’est plus judicieux pour eux de fixer leurs regards sur les dirigeants de la SIRAMA et de leur demander des comptes concernant la suite de cette « déclassification ». Mais les propos dépassent tout de même l’entendement quand ces grévistes demandent ni plus ni moins l’annulation pure et simple de l’octroi de ces deux unités sucrières à la société Vidzar. Plus d’un s’interrogent sur les vrais raisons de cet acharnement envers cet investisseur malagasy. Pire, des autorités refusent, ou restent les bras croisés,  l’exécution d’une décision de justice en faveur de la société adjudicatrice. Dans ce cas précis, la principale question demeure quid de la sécurisation des investissements  à Madagascar ?

 La Rédaction

Midi Madagasikara0 partages

Une CNaPS plus proche du public en 2019 : Démarrage des activités en 2019

Une Caisse nationale de Prévoyance sociale encore plus proche du public, à Ambositra

Pour cette année 2019, la Caisse nationale de Prévoyance sociale (CNaPS) a décidé d’être encore plus proche du public en 2019. Du 12 au 14 février à Ambositra, dans le cadre d’un atelier de sensibilisation, la CNaPS a choisi la ville d’Ambositra pour marquer le démarrage de ses activités pour 2019.

Le DG de la caisse, Arizaka Rabekoto Raoul Romain a rehaussé la session d’ouverture de l’année de travail 2019 de sa présence, les autorités régionales étaient également présentes à la grande salle de l’hôtel la Piscine Escapade dans la matinée du 13 février. Dans son discours d’ouverture, le DG de la CNaPS a précisé que : « ce qui a été accompli jusqu’à présent est de faire bénéficier la couverture sociale aux employés du secteur privé, mais la Caisse considère que d’autres secteurs la méritent également. Des efforts restent à faire afin d’étendre la couverture sociale vers le secteur rural et les travailleurs indépendants ». Le chef de Région Joël Ramanankiafarana d’ajouter :  » En hébergeant la session d’ouverture, la ville d’Ambositra est privilégiée, car le DG de la CNaPS et ses collaborateurs ne sont pas venus les mains vides. Ils effectuent des ateliers pour mieux comprendre les offres d’allocations de la Caisse nationale au profit de chaque salarié et employeur du secteur privé.  »

Action sanitaire et sociale. Les activités débutées le 12 février avec l’atelier de formation dispensé par le Service d’Action sanitaire et Sociale (ou SASS) auxquels 300 participants ont répondu présents au Saint-Joseph d’Avaratsena. Pour Mme Razanamavotsizafy Ndafiarivelo, Responsable des Ressources humaines de l’entreprise de construction Etia qui est à sa troisième participation depuis 2014 et 2016 : « la formation nous est bénéfique, car elle s’étoffe à chaque session. Cette année, la formation SST ou Santé et Sécurité au Travail vient renforcer mes connaissances en droits et avantages sociaux. Je suis disposée à devenir l’Ambassadeur de la CNaPS auprès de mes concitoyens ». Par ailleurs, le Programme de Promotion pour la culture en Protection Sociale (ou PPPS) a rassemblé une centaine de participants issus de tous les secteurs d’activités à Ambositra. Les trois prestations sociales offertes par la Caisse nationale à savoir les prestations familiales, les rentes en cas d’accidents de travail et maladies professionnelles et la retraite étaient au centre de la formation. A cela s’ajoute la sensibilisation sur la Santé et Sécurité au Travail (ou SST). Selon les données du Bureau International de Travail (ou BIT) 6 400 travailleurs meurent au travail par jour et 300 catégories de maladies de travail, sont recensées alors que seules 48 sont validées par la législation malgache.

Recueillis par Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Sel iodé : Pourquoi en consommer et comment encourager la relance ?

50 000 tonnes de sel iodé et fluoré sont produits annuellement à Diégo-Suarez.

Depuis janvier dernier, l’arrêté d’application du décret 2014-1771 sur l’obligation d’ioder et de fluorer le sel alimentaire a été établi est en cours de ratification. Toutefois, l’adhésion du grand public, n’est pas certaine. Raison pour laquelle il faut faire comprendre pourquoi la consommation de sel iodé est nécessaire.

Selon une étude faite dans le cadre de l’Enquête nationale sur l’iode et le sel à Madagascar (ENISM) en 2014, la teneur médiane d’iode urinaire au niveau national est de 46 microgrammes par litre. Ce qui est largement en deçà de la moyenne préconisée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), comprise entre 100 et 300 microgrammes par litre. Le Fonds des Nations unies pour l’Enfance (UNICEF) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ainsi que le Ministère de la Santé publique sont formels et fermes là-dessus, la carence en iode est un problème de santé publique à Madagascar, et elle n’est pas sans conséquences. Elle engendre entre autres, ce que nous appelons les troubles dus à la carence en iode (TDCI), notamment : la lenteur intellectuelle, l’arriération mentale, les goitres, le crétinisme, les avortements spontanés et les naissances prématurées. Un apport suffisant en iode permet ainsi d’augmenter les capacités mentales des enfants, de lutter contre le crétinisme, d’atténuer la malnutrition chronique, les risques de naissances prématurées, d’avortements, et l’insuffisance pondérale. Ce qui au final, permet d’avoir un capital humain en meilleure santé, donc facteur et surtout acteur de croissance durable. Encore mieux, quand le sel est iodé et fluoré en même temps, sa consommation permet de lutter contre les caries dentaires qui, si elles sont non traitées, engendrent des problèmes de santé plus graves : cardiaques, rénaux, ou encore urinaires, etc.

Actions entreprises et à entreprendre. La revitalisation de l’iodation du sel a été relancée officiellement dans le Menabe, à Morondava, le jeudi 14 février dernier. Comme rapportée dans nos colonnes la semaine dernière, la production visée pour l’Association des Producteurs de Sel du Menabe (APSM) et le Comptoir du Sel iodé de Menabe (COSIM) est de 11 200 tonnes par an. A Antsiranana, la CSM produit 50.000 t de sel iodé et fluoré par an et distribué sur l’étendue du territoire national, par les grands distributeurs, tels que TAF par exemple. Ce qui représente 2/3 de la consommation nationale de sel de cuisine dans la Grande île, les 11.200 tonnes du Menabe quant à elles en représentent environ 10%. Entre autres recommandations, les parties prenantes de revitalisation de l’iodation du sel préconisent quelques actions à entreprendre pour que l’ensemble de la population malgache bénéficie équitablement du sel iodé et fluoré. Le renforcement de la synergie entre iode et fluor, et une meilleure coordination entre les différents acteurs sont ainsi particulièrement encouragés, pour une application plus effective du décret 2014-1771. Tout comme la sensibilisation et le marketing social visant à une meilleure adhésion du public. Par ailleurs, un soutien constant et soutenu aux petits et moyens producteurs de sel iodé qui se sont engagés à l’iodation et à fluoration du sel selon les normes sanitaires internationales établies. Pour garantir le respect de ces normes, l’application d’un système efficace de contrôle qualité et de la traçabilité de tout le cycle de production, de conditionnement et de distribution de sel iodé et fluoré (donc portant le « label » SIF) est aussi essentiel pour la santé des consommateurs et pour l’éthique commerciale dans cette revitalisation de l’iodation du sel dans la Grande île.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Législatives : Le nouveau régime à la recherche d’une majorité stable

Les jeux d’alliance ne seraient pas à exclure à Tsimbazaza.

Il serait difficile pour le TGV-Mapar seul d’avoir une majorité stable de 76 députés à l’Assemblée nationale.

La prochaine échéance électorale s’avère vitale pour le nouveau régime qui aura à assurer la mise en œuvre des programmes proposés durant la campagne électorale aux électeurs par l’actuel président de la République Andry Rajoelina à travers l’IEM. Pour pouvoir faire passer les différents instruments juridiques qui lui permettront de réaliser ses ambitions, le nouveau locataire d’Iavoloha n’a pas le choix : il doit avoir une majorité stable à l’Assemblée nationale pour pouvoir contrebalancer l’incertitude au Sénat. Si les Législatives auront lieu le 27 mai, les nouveaux députés seraient installés à Tsimbazaza avant le 26 juin. Le premier projet de loi qui serait soumis au vote des nouveaux députés serait celui portant Loi de Finances Rectificative (LFR). La pratique veut que cette loi soit adoptée au début du second semestre de l’année budgétaire en cours. L’adoption de cette LFR s’avère primordiale et vitale pour le nouveau régime car, la Loi de Finances Initiale 2019 qui a été élaborée par un gouvernement à majorité HVM et votée par une Assemblée nationale en fin de mandat ne permettrait pas de mener à bien la réalisation des grands défis socio-économiques ambitieusement annoncés dans l’IEM.

Problèmes sociaux. Le TGV-Mapar aura-t-il cette majorité stable nécessaire à la mise en œuvre des programmes de l’IEM à l’issue de l’élection du 27 mai ? Rien n’est encore sûr. Les problèmes sociaux-économiques actuels dont l’insécurité, le délestage et la hausse des prix des PPN auxquels le nouveau régime ne trouve pas jusqu’ici des solutions sérieuses et pérennes ne sont pas favorables à la conquête de cette majorité. Le président de la République Andry Rajoelina et le gouvernement Ntsay Christian n’ont pas le choix : ils sont obligés de trouver des solutions à ces problèmes avant le début de la campagne des prochaines Législatives s’ils veulent assurer la stabilité du régime en place. A rappeler que l’absence d’une majorité stable à l’Assemblée nationale a gravement handicapé la performance socio-économique du régime Rajaonarimampianina. A chaque fois que le gouvernement veut faire passer une loi ou un quelconque texte à Tsimbazaza, il fallait toujours négocier, voire marchander, avec les députés, moyennant quelques choses. On a même collé au régime HVM l’étiquette de la « République des mallettes ». En tout cas, les autres partis politiques pro-régime dont entre autres le MMM, le parti Vert, le « Hiaraka Isika » et l’AVANA auront également l’obligation d’assurer la future majorité présidentielle.

R. Eugène

Midi Madagasikara0 partages

Préservation de l’environnement : 2 400 arbres plantés samedi dernier par le MMM

Journée de reboisement du MMM à Manandriana Avaradrano.

Des arbres forestiers et des arbres fruitiers de diverses espèces. Au total, 2400 arbres ont été plantés, samedi dernier à Manandriana Avaradrano, par le parti MMM (Malagasy Miara-Miainga). Des jeunes plants fournis par le Ministère en charge de l’Environnement, et mis en terre par les quelques 1.200 membres du parti, issus des quatre coins de la Grande-île, avec la participation du Ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et des Travaux Publics, Hajo Andrianainarivelo, ainsi que le ministre de l’Education Nationale et le Ministre de l’Enseignement Supérieur. Selon ces acteurs, l’objectif est d’atténuer les impacts du réchauffement climatique et de faire en sorte que Madagascar redevienne une île verte. En effet, cette journée de reboisement est organisée par le parti tous les ans, depuis ses cinq années d’existence. Selon Richard Fienena, secrétaire général du MMM, le site de Manandriana a été choisi cette année, pour rendre hommage au maire élu MMM dans cette Commune, décédé l’année dernière. De plus, le reboisement est un devoir envers la patrie, c’est pour cela qu’autant de personnes se sont mobilisées durant cette journée du 16 février, a-t-il indiqué.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Ambohidrapeto : Raikitra ny fifampitifirana

Manodidina ny tamin’ny 11 ora sy sasany alina no nanakoako ny feom-basy. Fololahy izay tsy misaron-tava, raha araka ny tatitry ny polisy, no nanafika tokantrano telo izay tsy mifanalavitra teo Ambohidrapeto. Lasa ny vatafahitalavitra, ny firavaka volamena maro, ny finday ary koa ny vola izay mitentina 300.000 ariary. Soa fa nahavita niantso haingana ny polisy anefa ny manodidina ary vetivety dia tonga teny an-toerana ny mpitandro ny filaminana. Raikitra teo ny fifampitifirana satria tsy nanaiky mora foana ireo jiolahy. Tao antin’izany  no nisy iray tamin’ny olon-dratsy no lavo teo an-toerana. Tao anatin’ny haizina dia nisy koa olona iray avy amin’ny andrimasom-pokonolona izay naratra voatifitra. Nentina haingana tany amin’ny hopitaly izy ary mbola manaraka fitsaboana any.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Basket – Afroleague : Smouha premier, Cospn dernier

Guy a été coincé par les joueurs Congolais.

Les Egyptiens du Smouha ont survolé le round of 16 du groupe D de l’Afroleague au Palais des Sports de Mahamasina. Ils valident leur ticket pour le TOP 8 avec les Angolais du Petro Atletico.

Pas pour cette année. L’aventure des Malgaches s’arrêtent au round of 16 ou aux quarts de finale de cette compétition inter-clubs masculins ou Afroleague. Les protégés de Richardin Ratsitokana ont encaissé trois défaites de suite face aux Egyptiens du Smouha, aux Angolais du Petro Atletico et hier contre les Congolais du BC Mazembe. Dans cette dernière rencontre opposant les deux équipes déjà éliminées, les Congolais ont sauvé leur honneur en s’offrant la victoire contre les hôtes sur le score de 94 à 70. Dès le premier quart-temps, les Junior, Banea et consorts du BC Mazembe ont annoncé les couleurs. Ils ont profité des maledresses de leurs adversaires pour imposer leur jeu. Les policiers ont confondu vitesse et précipitation en perdant beaucoup de ballons. A la pause, le tableau électronique du Palais affichait un score de 40 à 26 à l’avantage des Congolais. De retour des vestiaires, les Guy, Livio et ses camarades ont essayé de limiter les dégâts, mais, les Congolais, ont fait la pluie et le beau temps sous le panier tant offensif que défensif. La veille, les représentants de la zone 7 ont été corrigés par les Egyptiens du Smouha sur un score écrasant de 119 à 50. Le manque de rencontres de haut niveau s’est fait encore ressentir dans le clan malgache.

Sans faute. Les Egyptiens qui ont remporté ces rencontres du groupe D ont réalisé un parcours sans faute. La bande à James a survolé les trois rencontres. Des victoires qui qualifient Smouha pour la suite de l’Afroleague, le Top 8. Les Angolais battus par les Egyptiens par 62 à 79, hier, lors de la troisième journée d’hier ont tout de même remporté leur ticket. Ces trois jours de compétition ont vu l’affluence du public de Mahamasina vers le géant Egyptien, Hamad Fathy du haut de ses 2m30. Il a été sans doute la star de la compétition où les férus de basket l’ont reclamé hier en rentrant sur le terrain lors de la rencontre opposant Smouha à Petro. Rideau alors sur cette compétition qui n’a pas été du tout repos pour Cospn, champion de Madagascar et de la CCCOI. Une fois de plus, la fédération malgache de basket-ball a fait ses preuves en matière d’organisation. Une bonne note pour l’équipe de Jean Michel Ramaroson au-delà des résultats.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Tsiroanomandidy : Fonja vaky, gadra fololahy tafatsoaka

Vaky ny fonja tao Tsiroanomandidy ny harivan’ny sabotsy lasa teo tokony ho tamin’ny efatra ora tany ho any. Nahatratra teo amin’ny folo teo ireo gadra no tafaporitsaka tamin’izany. Araka ny fampitam-baovao azo dia nandritra ny fotoam-pivavahana izay natao am-ponja no nitrangan’izany. Nanararaotra ny tsy nahateo ireo tompon’andraikitra ireto voafonja fololahy ireto tamin’izany ka nanao amboletra nivoaka ny vavahady. Marihana fa nisy roalahy tamin’izy ireo no tra-tehaka tsy lavitry ny fonja. Mbola miriaria any koa ireo valolahy ambiny. Efa nandray ny fepetra rehetra hikarohana ireto gadra nitsoaka ireto koa ireo zandary any an-toerana.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Questeur I Mourad Abdirassoul : Descente à Antsahalalina Manjakandriana

Le Questeur I du Sénat Mourad Abdirassoul expliquant le rôle de son cabinet à la population de la commune d’Antsahalalina.

Le Questeur I du Sénat Mourad Abdirassoul et son cabinet ont rencontré, mercredi dernier, la population de la commune rurale d’Antsahalalina du district De Manjakandriana. C’est la 21e commune qu’il a visitée dans cette région. Il a profité de cette occasion pour expliquer la méthode de travail de son équipe aux conseillers communaux, aux chefs Fokontany et aux différents responsables d’Antsahalalina. Il a été ainsi décidé lors de cette rencontre qu’il y aurait un atelier demain 19 février avec notamment la mise en place d’une société civile ainsi que du renforcement de capacité portant sur la bonne gouvernance, la transparence, la lutte contre la corruption et l’Etat de droit.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Le régime pris entre : le marteau et l’enclume

C’est un véritable challenge que le pouvoir doit relever. Il est pris entre la volonté de mettre en place le programme de développement présenté lors de l’élection présidentielle et tous les problèmes qui l’assaillent actuellement. Il a été très vite rattrapé par la réalité qui n’est pas rose du tout. Les récriminations de la population commencent à fuser car elle est confrontée à de plus en plus de difficultés dans la vie quotidienne.

Le régime pris entre : le marteau et l’enclume

Tout le monde admet que la tâche du nouveau régime n’est pas facile du tout. Après le formidable élan qui l’a porté durant la campagne électorale, le président Andry Rajoelina est confronté à la réalité. Les problèmes rencontrés sont très complexes et il faut trouver des solutions le plus rapidement possible. L’insécurité est omniprésente et elle ne peut pas disparaître comme par enchantement. C’est toute une organisation du système de sécurité qui doit être repensée et les résultats ne seront perceptibles sur le terrain qu’à long terme. Mais pour le moment, les attaques à main armée ne diminuent pas, les rapts se multiplient. Le malaise qui gagne la population est en train d’aller crescendo. La Jirama et ses délestages sont très présents dans l’esprit des Malgaches et ces derniers savent qu’ils ne verront pas la fin de leur calvaire dans l’immédiat. Toutes les explications qu’on leur fournit, même si elles sont justifiées, ne les empêcheront pas de tempêter. Ils ont même l’impression que leurs difficultés ont augmenté ces derniers temps. C’est donc vers le pouvoir qu’ils se tournent. Aucune réponse ne leur parvient. La couche la plus vulnérable de la population ne comprend pas ce qui se passe en ce moment. Les réponses aux difficultés qu’elle rencontre ne sont pas à la hauteur de ses espérances. Le régime est pris entre le réalisme qu’il doit manifester et son désir de venir en aide aux plus faibles. Il est pris entre le marteau et l’enclume.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

David Exedy : Reconnaissance à Ambositra pour la victoire de Andry Rajoelina

David Exedy saluant la foule venue massivement à Atampon’i Vinany Ambositra.

Les associations IRD IRK ont tenu à féliciter la région Amoron’i Mania en général et Ambositra en particulier pour avoir voté massivement en faveur de Andry Rajoelina, lors de la présidentielle.

Les associations IRD IRK placées sous la houlette de David Exedy ont tenu à remercier la population de la région d’Amoron’i Mania pour la victoire de Andry Rajoelina qui a accédé à la Magistrature suprême. La cérémonie s’est déroulée, avant-hier, à Ambositra. Outre, la présentation de vœux, David Exedy et les associations qu’ils représentent ont voulu ainsi montrer leur reconnaissance à l’endroit de la population du district d’Ambositra où Andry Rajoelina a gagné un score élevé lors de la Présidentielle. Toujours est-il que les dirigeants desdites associations n’ont pas ménagé leurs efforts pour faire gagner le candidat du MAPAR. Résultat, les gens ont voté massivement pour ce dernier.

Promesses électorales. Faut-il rappeler que le district d’Ambositra a été parmi les districts visités par l’initiateur de la révolution orange, lors de sa campagne électorale. Les jeunes de cette région attendent ainsi beaucoup du nouveau Président de la République car lui-même étant jeune. Des projets seront ainsi réalisés, en tenant compte des promesses électorales pour résorber notamment le chômage qui sévit dans la, région. Toujours est-il que des artistes ont animé cette cérémonie. Il s’agit de Two Gasy, Odyai, Alson et d’Oladada.

Recueillis par Dominique R.

Midi Madagasikara0 partages

Pharmacie Métropole : Une Certification ISO 9001 pour ses 120 ans

La pharmacie Métropole a clôturé samedi dernier, lors d’une cérémonie très officielle, la célébration de ses 120 années d’existence. La Pharmacie Métropole a été fondée dans la « Maison de la Métropole », et officiellement inaugurée par le Général Galliéni le 19 février 1898. Aujourd’hui, la « Maison de la Métropole » n’existe plus, mais la Pharmacie Métropole, elle, est toujours là. Véritable témoin de l’histoire de Madagascar, elle a vu défiler la colonisation, l’Indépendance, les années sous le régime socialiste, la transition, et mêmes les diverses luttes lors des crises politiques. La Pharmacie Métropole, dirigée par Dr Vololona Rabetsaroana Rakotovao Ravahatra. Avec son équipe, elle essaie d’offrir le meilleur des services à sa patientèle, et cela depuis des années. D’ailleurs, c’est avec cette envie de toujours donner le meilleur que la Pharmacie s’est engagée dans une démarche ISO 9001:2015.

Ainsi, samedi dernier, lors de la cérémonie de cloture de la célébration des 120 ans de la Pharmacie de la Métropole, une pléiade de personnalités est venue honorer de leur présence ce grand événement. Une occasion pour l’AFNOR de lui délivrer le Certificat de qualité ISO 9001:2015, garant d’un service encore meilleur en faveur de sa patientèle. C’était aussi l’occasion pour le Dr Vololona Rabetsaroana Rakotovao Ravahatra de saluer, et de remercier ses partenaires et ses collaborateurs, qui ont marché à ses côtés depuis toutes ces années.

Anjara RASOANAIVO

Midi Madagasikara0 partages

Ambohimangakely : Nalaina an-keriny, naolana dia novonoina

Ny herinandro lasa teo dia nitrangana fakàna an-keriny teny amin’iny faritra Ambohimangakely iny. Ramatoa iray 51 no lasibatra tamin’izany. Tsy vitan’ny nalaina an-keriny, sy notakian’ireo olon­ dratsy vola ho takalon’ny famotsorana azy anefa ity ramatoa ity fa mbola nampijaliana ihany koa tany : noratraina avy eo naolana. Very saina tanteraka ilay vehivavy rehefa hitan’ny fokonolona, telo andro taty aoriana. Olona telo no fantatra fa tao ambadik’izany fakàna an-keriny sy famonoana izany : vadikeliny taloha ny iray ary mpivady mpiray tanana aminy ihany ny roa. Mbola naman’izy ireo araka ny fampitam-baovao azo ary efa eo am-pikarohana ireo ny zandary ao Ambohimangakely

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Basket-ball – NBA : Michael Finley dans nos murs

la rencontre entre Michaël Finley du NBA et de Jean Michel Ramaroson.

En marge de la tenue des rencontres de l’Afroleague , Michaël Finley, émissaire de NBA chargé du développement pour l’Afrique est au pays. L’émissaire de la FIBA a rencontré le président de la FMBB, Jean Michel Ramaroson, hier, au Palais des Sports de Mahamasina. Le président de la FMBB a annoncé hier que la NBA et la FIBA se sont associées afin de lancer une toute nouvelle ligue en Afrique, la Basket-ball Africa League. Un championnat qui regroupera 12 équipes africaines qui sera lancé dès janvier 2020 et durera jusqu’en mars. « En 2020, c’est la NBA qui va prendre en main cette compétition. Nous devons viser loin, la Coupe du président et les championnats de Madagascar ne sont pas une finalité. Techniquement, on a beaucoup à faire. On a du talent, mais, le physique fait défaut surtout aussi le manque d’expérience internationale. Les coachs ont besoin également d’un renforcement de capacité. Ces compétitions nous ont ouvert les yeux. Les trois équipes sont toutes professionnelles. Il ne faut pas rêver et il faut tirer tous de leçons non seulement la fédération, mais surtout les clubs. La fédération est prête à soutenir les clubs », a annoncé le président de la FMBB. Comme Michaël Finley est venu à Madagascar pour voir le niveau des joueurs et des équipes africaines, il n’a pas été deçu. « Je suis très surpris de l’engouement du public malgache envers le basket et aussi de voir le Palais des Sports, une très belle infrastructure. J’ai remarqué deux à trois bons éléments au sein de l’équipe malgache, si on ajoute deux élements, vous aurez une très belle équipe » a déclaré, Michaël Finley.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Douanes : Le ministère de l’Economie et des Finances entend renforcer la lutte contre les trafics

Le ministre de l’Economie et des Finances a visité, hier le dispositif douanier au niveau de l’aéroport international d’Ivato

Le ministre de l’Economie et des Finances, Richard Randriamandrato a donné des directives pour renforcer la lutte contre les fraudes et les trafics illicites.

Une tentative de trafics illicites vient d’être déjouée à Ivato. C’était le 16 février à 4h du matin  où quatre flacons contenant 30 ml d’huile de chanvre simple et de chanvre indien ont été trouvés dans un sac de bagage à main.

Renseignements

Selon la Douane, cette marchandise correspond à une valeur de plus d’un million d’Ariary. « Ces flacons d’huile de chanvre n’ont pas été déclarés à la Douane et n’ont fait l’objet d’aucune justification d’origine », ont indiqué les responsables. Le même jour à 14h, lors du traitement du vol ET852 à destination de Beijing via Addis-Abeba, et suivant renseignements émanant d’un agent de l’environnement, le contrôle en amont des bagages appartenant a un ressortissant chinois a permis aux agents des Douanes de découvrir une valise contenant 15 insectes, une espèce de mille pattes, ainsi qu’un caméléon et un lézard, soigneusement placés dans des boites en plastique. Suite à ces découvertes, une enquête a été lancée. La douane et l’environnement insistent sur la prohibition de ces espèces. Bref, malgré les multiples interceptions au niveau des frontières, les tentatives de trafics illicites se poursuivent encore.

Etat de droit

Hier, en tout cas, une délégation conduite par le ministre de l’Economie et des Finances Richard Randriamandrato a effectuée une descente à l’aéroport international d’Ivato où il s’est entretenu avec les douaniers en service. Une occasion pour ce membre de gouvernement de féliciter la douane et les entités concernées par cette opération, d’avoir fait le maximum pour arrêter ces trafiquants. « Madagascar est un Etat de droit, et on ne peut pas laisser impuni ce genre d’infractions », a-t-il déclaré. Sur ce point d’ailleurs, le ministère de l’Economie et des Finances a décidé de redoubler les efforts pour éradiquer les trafics. De bons résultats ont été obtenus par la douane qui a multiplié, ces deniers temps les coups de filet, notamment au niveau des frontières. Plusieurs tentatives de trafics ont été ainsi déjouées grâce aux efforts de la douane en partenariat avec les autres entités au niveau des frontières. « Nous devons poursuivre cette collaboration efficace entre tous les services aux frontières » a déclaré le ministre.

Edmond et Antsa R.
Midi Madagasikara0 partages

STAR : 268 collaborateurs récompensés pour leurs réalisations

Les collaborateurs méritants récompensés par la STAR.

Mettre à l’honneur ses fidèles collaborateurs. C’est le choix adopté par la STAR qui se positionne en référence industrielle à Madagascar. Avec près de 1950 employés directs repartis dans toute l’île, cette société œuvre pour développer le sentiment d’appartenance de chaque collaborateur tout en les encourageant à se surpasser et développer leur talent. « Tous les deux ans, les employés de la STAR sont mis à l’honneur lors de la remise des médailles du travail. Ces distinctions valorisent l’expérience et l’engagement des collaborateurs. En présence des autorités, des membres du comité de direction de la STAR ainsi que des familles des récipiendaires, des cérémonies de remise de médailles et de distinctions honorifiques se sont tenues à Diégo, Antsirabe et Antananarivo », ont indiqué les responsables auprès de la société.

Récompensés. La semaine dernière, 268 collaborateurs ont été honorés de médailles de travail et élevés au grade de l’ordre national malagasy et l’Ordre de Mérite dont 116 médaillés de bronze, 86 médaillés d’argent, 13 gradés de chevalier de l’ordre de mérite Malagasy, 47 gradés de chevalier de l’ordre national malagasy, cinq élevés au grade d’officier de l’ordre national de Madagascar, et un au grade d’officier de mérite de Madagascar. Durant la cérémonie, la STAR a soutenu trois valeurs qui, selon les responsables, guident les pas de l’entreprise. « Il s’agit du respect et considération, de la culture du client, et de la création de valeur à long terme », ont-ils cité. Au-delà du symbolique, la STAR a souligné que l’événement était l’occasion de marquer la reconnaissance de l’entreprise envers ses fidèles collaborateurs. Par ailleurs, les dirigeants auprès de la STAR ont noté que les médailles et les distinctions se basent sur les réalisations, mais non pas sur les catégories professionnelles, ni sur les fonctions, ni sur le lieu de travail. Des critères qui devraient certainement, être appliqués dans tous les domaines d’activité professionnelle, selon les collaborateurs décorés.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Kung Fu wu shu : José Ramaherison dit Maître Gao, président d’honneur du Temple de Shaolin

Une grande première. Le nom du président de la Fédération malgache de wu shu, José Ramaherison alias maître Gao est inscrit sur le statut à l’entrée du temple de Shaolin. C’était lors de la grande cérémonie célébrée en Chine le 20 janvier dernier. Une reconnaissance suite à sa nomination en tant que président d’honneur du temple shaolin. « C’est un honneur pour Madagascar,  le kung fu en particulier, car c’est un nom malgache qui y est inscrit et non étranger ». C’est la déclaration du président de cette fédération, José Ramaherison. Le kung fu malgache peut ainsi bénéficier de nombreux avantages entre autres, l’envoi de 10 à 20 pratiquants par an pour un stage de formation pendant trois à six mois au temple de Shaolin. Profitant de cette reconnaissance, les présidents de ligues à savoir Matsiatra-Ambony, Bongolava, Alaotra Mangoro, Itasy, Atsimo -andrefana, Analamanga, Atsinanana, Boeny, Vakinankaratra l’ont félicité hier, au siège de la fédération aux 67 HA. Sur le plan national, la construction de l’Académie Nationale sis à By-Pass a déjà commencé et les travaux sont prévus être terminés cette année.

T.H

Midi Madagasikara0 partages

Ivandry : Après une attaque à son domicile, un ressortissant indien a succombé

Victime d’une attaque à main armée chez lui, Sagar, le directeur des restaurants « Terrasse Exotique » à Antananarivo a succombé à ses blessures. Selon les informations, l’acte a été commis jeudi 14 février vers 22 heures 30. Quatre bandits armés de pistolets et d’armes blanches sont entrés de force au domicile de ce ressortissant indien. Ce dernier aurait tenté de résister. Pour le maîtriser, les malfaiteurs l’ont assené de coups de couteau. Grièvement blessé à la tête, il a été évacué d’urgence à l’hôpital où il a rendu l’âme après quatre jours de soins intensifs. Selon toujours les informations, les malfaiteurs sont déjà partis quand des éléments des forces de l’ordre qui étaient alertés quelques minutes après l’attaque sont arrivés sur les lieux. A noter que cet opérateur indien était également le propriétaire des deux autres restaurants dans la Capitale. L’un dans le quartier de Tsaralalàna (hôtel Anjary) et l’autre à Ankorondrano (face à La City). Pour le moment, aucun suspect n’est arrêté. L’enquête est en cours.

T.M.