Les actualités Malgaches du Lundi 17 Décembre 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara34 partages

Boeny : 300.000 ha de forêts décimés par l’exploitation de charbon

La région du Boeny produit chaque année pas moins de 200.000 tonnes de charbon de bois. Une exploitation effrénée qui a décimé jusqu’à 300.000 hectares de forêts dans la région, classant le Boeny zone rouge en matière de déforestation. Ces chiffres émanant de la direction régionale de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts du Boeny montrent l’ampleur du phénomène de déforestation dans cette partie Ouest de Madagascar. Face à ce constat alarmant, des initiatives se multiplient afin de réduire cette pression grandissante qui pèse sur les ressources forestières de la région. C’est ainsi que le Programme d’Appui à la Gestion Environnementale (PAGE) /GIZ a tissé des liens de partenariat avec la Plateforme Régionale d’Echange sur l’Energie Biomasse (PREEB). Cette plateforme véhicule l’idée d’une énergie propre, accessible et durable qu’est la biomasse, pour conscientiser la population face à la dégradation massive de l’environnement liée à l’exploitation irrationnelle de la forêt pour les combustibles domestiques.

Journée événementielle. La plateforme, présidée par la région Boeny, s’est fixée comme principal objectif de favoriser le reboisement à vocation énergétique, en partenariat avec le Programme de Lutte Anti-Erosive (PLAE) et les communautés de base ou  VOI (Vondron’Olona Ifotony). « Amener les acteurs-clés à s’approprier une vision commune pour la modernisation de la filière énergie biomasse fait partie des objectifs spécifiques de la PREEB », a-t-il été indiqué. Une journée événementielle a alors été organisée la semaine dernière par la PREEB, à l’hôtel de Ville de Mahajanga, dans le cadre de la mise en œuvre sa stratégie. Ce, afin de partager davantage d’informations sur la mission de la plateforme à travers plusieurs activités : carnaval, conférence-débat, jeux et exposition, avec une attention particulière pour les jeunes, particulièrement ciblés par les actions de la plateforme cette année.  Rappelons que depuis 2015, la PREEB Boeny consacre chaque année une journée pour alerter la population de l’état inquiétant de la région en matière d’environnement. Par la même occasion, la plateforme sensibilise les ménages et les incite à adopter des comportements plus respectueux de l’environnement et qui permettront d’inverser la tendance actuelle de la déforestation. Il s’agit, entre autres, d’utiliser les foyers améliorés « Fatana mitsitsy » afin de préserver les forêts de la région, du moins, ce qu’il en reste.

Hanitra R.

News Mada29 partages

Analamanga: de fausses cartes électorales et fausses CIN révélées

Le directeur de l’Imprimerie nationale, Jean Angelson Randriamboavonjy, a officiellement déclaré, hier à Tsaralalàna, l’existence de fausses cartes électorales et de cartes d’identité nationale de fabrication artisanale.

Ce responsable a présenté aux médias au cours d’un point de presse, destiné à mettre en garde les citoyens contre ces actes taxés de subversifs, des échantillons d’objets des délits. Il a expliqué à cet effet que les documents officiels dotés de dispositifs de sécurité, sont infalsifiables. Leur confection se fait sur commande des autorités habilitées à en disposer qui en prennent livraison directement au site de fabrication, avec des mesures de sécurité appropriées.

«Les ateliers de fabrication de l’imprimerie sont totalement sécurisés, avec des moyens sophistiqués, dont des surveillances vidéos en plus des fouilles corporelles et enregistrements informatisés de la circulation des documents», d’après toujours ses explications.

Confirmant l’existence de ces fausses cartes après en avoir été saisi, le directeur Jean Angelson Randriamboavonjy se dégage de toute responsabilité, en révélant que son établissement n’imprime que le nombre commandé et livre la marchandise après vérification du client. L’intéressé assiste en effet à l’incinération des déchets issus de la fabrication, après suppression des traces des documents dans leur chaîne de fabrication.

Manou

News Mada27 partages

JCI Antananarivo: Sambatra Ramahavonjy élue présidente

La Jeune chambre internationale (JCI) Antananarivo a procédé à l’élection de ses nouveaux dirigeants, durant l’Assemblée générale tenue samedi dernier au ministère de l’Education nationale Anosy.

Sambatra Ramahavonjy est élu nouvelle présidente du club pour l’année 2019. Elle succède ainsi à Anissa Ratovondrahona à la tête du club. En outre, Tsilavina Rakotoarisoa est élu vice-président et Mamy Andriamialijaona devient le vice-président exécutif.

Par ailleurs, le programme de la JCI Antananarivo et son budget pour l’année 2019 ont été décidés durant cette Assemblée générale.

«La poursuite des actions menées par la JCI fera partie du programme de 2019», a fait savoir Sambatra Ramahavonjy. Cette jeune femme leader a également précisé les priorités relatives à l’appui à l’éducation, à travers le programme «Garabola» et la réduction de la pollution dans la ville d’Antananarivo.

Cette fédération de jeunes citoyens actifs de 18 à 40 ans réunit actuellement près de 30 membres.

Riana R.

News Mada16 partages

Lutte contre la corruption: Sambava primé

 

La lutte contre la corruption avance à pas de géant dans la province d’Antsiranana. L’antenne régionale du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) de cette partie nord de Madagascar a organisé un concours pour évaluer la situation.

La Gendarmerie a enregistré de meilleurs résultats en matière de lutte contre la corruption, suite au concours organisé par le Bianco pour marquer la Journée mondiale de lutte contre la corruption, à Sambava, le 9 décembre dernier.  Le directeur régional du Bianco d’Antsiranana a remis le trophée, destiné au gagnant du jackpot, aux responsables de la Gendarmerie de cette localité, suite à ses performances dans la concrétisation de cette lutte pour assainir ses services mais aussi dans les actions de poursuite des infractions liées à la corruption.

Rappelons les efforts fournis par cette unité pour instaurer la bonne gestion, illustrés par la mise en détention provisoire du maire de la Commune urbaine de Sambava dans le courant de cette année.

Manou

 

News Mada14 partages

Stade de Mahamasina: alerte à l’explosif

Une grenade a été découverte hier matin dans l’enceinte du stade de Mahamasina. Simple acte de trouble public ou d’origine politique ?

Hier, à la levée du jour, le gardien du Stade de Mahamasina a alerté les responsables en découvrant une grenade près du portail «F». Vers 6 heures 30, les éléments de la Brigade criminelle (BC) se sont rendus sur les lieux pour les constatations d’usage. Appelés en urgence, la gendarmerie et des spécialistes de l’Armée ont ensuite débarqué sur les lieux.

Pour le moment, aucun suspect n’a pu être identifié. L’enquête est en cours au niveau de la BC qui en cette période décisive de la vie du pays,  doit mettre un terme aux différents actes visant à perturber le processus électoral.

Intimidation politique ?

L’on sait que Marc Ravalomanan a tenu une rencontre avec ses partisans avant-hier au Stade de Mahamasina. Quant à Andry Rajoelina, il a visité plusieurs endroits de la capitale à travers une grande caravane. Ce qui amène à penser qu’il pourrait s’agir d’un acte de violence électorale, destiné à intimider les deux parties. Une piste que les enquêteurs va certainement prendre en compte afin d’élargir son champs d’investigation.

Selon les explications d’une source sécuritaire, «l’explosif était une simple grenade d’exercice, inoffensive. Toutefois, si cela explosait au moment où des milliers de Malgaches étaient présents au Stade de Mahamasina, une panique et des bousculades mortelles ne seraient pas à écarter».

Ando Tsiresy

 

News Mada13 partages

Fampandrosoana: hametraka fomba fiasa vaovao ny Pnud sy ny fanjakana

Nambaran’ny Praiminisitra Ntsay Christian tamin’ny filankevitry ny governemanta, natao tany Mantasoa ny asabotsy teo fa hametraka fomba fiasa vaovao eo amin’ny fandraisany anjara amin’ny fampandrosoana an’i Madagasikara ny Pnud. Tonga nampahafantatra izany sy nifanakalo hevitra tamin’ny mpikamban’ny governemanta ireo solon-tenan’ny Pnud, notarihin’i Violette Kakyomya.

Tsiahivina fa niompana tamin’ny fijerena fanapahan-kevitra horaisina manoloana ireo raharaha sy olana sasantsasany misy eto anivon’ny firenena, ary ny fiomanana amin’ny paikady hateraky ny fomba fiasa vaovao hapetraky ny sampan-draharahan’ny Firenena Mikambana izany.

Etsy andaniny, nanambara koa ny praiminisitra fa efa hifarana ny taona nefa mbola be ireo antontan-taratasy tsy maintsy hodinihin’ny filankevitry ny governemanta. “Inoako fa adidin’ny governemanta ny mamarana amin’ny antsakany sy andavany mialoha, alohan’ny hifaranan’ny taona ny fandinihana azy ireo”, hoy izy. Eo ny volavolan-dalàna momba ny famotsiam-bola sy ny fanagiazana ireo fananana azo tamin’ny fomba tsy marina, tsy mbola lany teo anivon’ny parlemanta. “Mbola tsy lany koa ny tetibola 2019, ka ho entina amin’ny andininy faha-92 ao amin’ny Lalàmpanorenana ny handravonana izany”, hoy ihany izy.

Synèse R.

News Mada13 partages

Fianarantsoa: basy miisa enina saron’ny zandary

Basy miisa enina no saron’ny zandary tato anatin’ny fari-piadidian’ny zandarimariam-pirenena Fianarantsoa nandritra ny famaranana ny hetsika Operation Mandio, ny faran’ny herinandro teo. Basy Kalachnikov n° 2788 niaraka tamin’ny “chargeur métallique” izay tsy nisy bala intsony. Marihina fa tsy nisy “cross” intsony io basy Kalachnikov io ary fifandonana tamin’ny dahalo tao amin’ny kaominina ambanivohitra Solila, distrikan’Ikalamavony no nahazoana io basy io.

MAS 36 roa izay efa samy tsy nisy bala ihany koa ka ireto avy ny laharany: n°166925 sy 29.048 izay efa tsy nisy “cross” ihany koa ity farany. Ny iray tamin’ireo basy ireo, naterin’olona an-tsitrapo tany amin’ny sefo fokontany ary ity farany kosa no nanolotra azy ny zandarimaria.

F C Baikal n° 99090877 cal 12 ihany koa sarona. Basy vita tanana roa izay azo ampiasaina amin’ny bala 7,62mm ary grenady “offensive” iray miaraka amin’ny “bouchon allumeur” fampiasa aminy. Efa eo am-pelatanan’ny zandary ireo ary misokatra ny fanadihadiana.

Yves S.

Midi Madagasikara13 partages

Ambositra : Mpiralahy indray matin’ny dahalo

Mitohy  ny tsy fahandriampahalemana eto Ambositra. Mihahenjana ny raharaha, tsy manaiky lembenana intsony ny fokonolona, raikitra  ny fifandonana sy ny fifanenjehan’ny fokonolona sy ny dahalo amin’ny fokontany maromaro,  toy ny zava-nitranga ny asabotsy  alina lasa teo, tokony ho tamin’ny 12 ora alina. Tao amin’ny kaominina Ankazoambo, fokontany Ambatomenaloha , mpiralahy no matin’ny dahalo izay saika nitady ny hangalatra ny omby ao tanàna. Fokontany Ambatomenaloha; izay lasibatr’ireo dahalo matetika, nefa mbola tsy nahitana vahaolana avy amin’ireo tomponandraikitra isan-tsokajiny, momba an’io tsy fahandriampahalemana io. Fokontany Tsimitona, omby efatra no lasan’ny dahalo tamin’io asabotsy alina io ihany.  Fokontany Ambohibary, dahalo iray no tratran’ny andrimasom-pokonolona raha saika hanao ny asa ratsiny.  Fokontany Antanimahalina-Ankeniheny, nahitana fifanenjehana  eo amin’ny fokonolona sy ny dahalo. Mihahenjana ny raharaha eto Ambositra, ahiana hivadika ho zava-dratsy ny toe-draharaha amin’ny andro manaraka, tsy andrenesam-peo ireo tomponandraikitra  isan-tsokajiny, ka lasa miraviravy tanana ny vahoaka. Herinandro mahery izao, ny mponina eto Ambositra no niainana fanafihana dahalo  tsy an-kiato isan’alina eto amin’ny  renivohitry ny faritra Amoron’i Mania izay misy ireo sampandraharaham-panjakana isan-tsokajiny miahy ny faritra.

Anastase

Midi Madagasikara11 partages

Rock : La montée en puissance de Rockürk en France

Le logo de Rockürk, à cause de l’éloignement de chaque membre et de nouvelles têtes, une nouvelle photo du groupe est attendue.

Rockürk commence à faire sa place en France auprès des métalleux malgaches vivant dans ce pays. Kurk, Guest, Giv’s, Astaroth, Agrazab, Laza et Ra-Ga vont balancer les riffs le 19 janvier avec le mythe du rock Dillie. Le temps de raconter leur histoire.   

Trois générations de métalleux composent le groupe basé en France, Rockürk. Les fondateurs sont Agrazab, Kurk et Guest, des gars d’Ampefiloha, des 67 ha et d’Ankadivato. Difficile d’obtenir un nom d’état civil face à ces garnements au regard dur et au sourire difficile. Actuellement, le « band » est en préparation du concert qui va se tenir le 19 janvier prochain à Noisiel, en Île- de- France. Il sera l’invité des pionnières du hard rock féminin à Madagascar, le groupe Dillie. Une reconnaissance pour Rockürk, formation née en 2011.

Le métal du groupe, c’est avant tout l’âme des forges avant tout ce qui est riffs et cris gutturaux. « En fait, kurk vient de « sakorokota », un argot pour désigner une bagarre générale. Vers les années ’80, nous étions des fonceurs avec l’esprit rebelle… Le rock et le métal étaient notre seule échappatoire, voilà pourquoi notre musique est celle des esprits rebelles », annonce Kurk. Le peu de choses qu’on puisse  connaître  de certains des gars de la bande, c’est qu’ils avaient une manière bien à eux pour régler les mésententes dans les bals et rassemblements festifs de la capitale. Ils ont en même fait, un temps, leur carte de visite.

Reconnaissance. Ce côté envers et contre la pensée dominante, Rockürk le passe maintenant à travers ses chansons. « Tout ce qui peut être émotion humaine, on en parle. Le processus de déshumanisation initié par le nouvel ordre mondial, le côté sombre de la vie, les maladies, la mort, la violence… Des choses que les gens préfèrent plutôt au sexe, l‘argent et l’alcool et tout ce qui est plaisant, pour séduire la jeunesse. L’idée maîtresse du métal est d’exprimer les émotions refoulées de la vie », ajoute Kurk.

Des chansons, Rockürk en a déjà sorti plusieurs, de quoi tenir un concert entier. « Rakakabe », ne va pas dans les détours. Le métal s’annonce d’entrée, du heavy métal mâtiné de hard rock. Dans presque tous ses titres le rock band prend par les tripes. Les petits clins d’œil au métal à partir des années 2000 se démarquent sur le titre, « Safidy ». Avec un passage plus symphonique vers le milieu, changeant un peu des coups de massues à tout va. Selon Kurk, «tout ce qui est descendant du rock, vous l’entendrez dans notre musique ».

En France, Rockürk commence à franchir le pas de la notoriété, grâce également aux appuis de leur technicien son et lumière Joro. Et la seule femme Aina Andriamamonjy, qui s’occupe de tout ce qui est photos et vidéos. Le groupe a déjà d’ailleurs chanté sur un étonnant « Mifankatiava », de Fenoamby, en featuring avec ce grand de la musique malgache. Une véritable claque musicale qui mérite de se retrouver dans un futur album si jamais le propriétaire du morceau l’accepte.  Le groupe aussi a déjà partagé la scène avec un des chantres du thrash métal malgache, Milon du groupe Kazar. « Notre objectif est de faire le maximum de représentations, ensuite si c’est possible nous allons produire notre album », signale Kurk. Pour Madagascar, la formation compte peaufiner pour offrir le meilleur au public malgache.

Maminirina Rado

News Mada10 partages

Fitantanana tanàna: nopotehin-dRavalomanana mivady Antananarivo

Nahatsapa ny rehetra fa mihareraka miaraka amin’ny vahoaka ny tanànan’Antananarivo renivohitra. Miha antitra tahaka azy mivady, Ravalomanana , tompon’andraikitra voalohany eto amin’ny tanànan’Antananarivo ihany ny tanàna. Anisan’ny mahatonga izany ny fako sy ny fitohanan’ny fiarakodia. Eo koa ny tsy fandriampahalemana. Ahitana loto sy fako mivangongo, zary lasa manaratsy endrika sy maha reraka ny tanànan’Antananarivo isaky ny tsena sy kilometatra vitsivitsy.

Maro rahateo ireo olon-tsotra, nanambara tamin’ny 12 desambra, tsingerin-taona nahaterahan-dRavalomanana fa efa tokony handeha hiala sasatra, hisotro ronono ity mpanolotsainan’ny tanànan’Antananarivo ity. Maro koa ireo mpiandany aminy efa nilaza ny tokony hijanonany amin’ny politika fa tokony hanomezana anjara toerana ny tanora. Tsy hahavita hitondra firenena mandritry ny dimy taona intsony  raha toa ka voafidy ho filoham-pirenena eo izy. Efa voaporofo izany amin’ny tsy fisian’ny zava-bitany teto Antananarivo. Tsy hita taratra ny fampandrosoana na fotodrafitrasa nitsangana na iray aza nandritra ny nitantanany ny tanànan’Antananarivo.

Hany vahaolana amin’izany ny hifidianana ny kandidà Rajoelina, ny alarobia izao. Tanora mavitrika vonona sy sahy ary afaka mamerina amin’ny laoniny ny fandriampahalemana sy ny endriky ny tanàna teo aloha.

Randria

 

News Mada8 partages

Bassins versants: la couverture végétale en péril

Presque tous les bassins versants de Madagascar sont actuellement soumis à diverses pressions. «Leurs couvertures végétales en amont, dans les zones de montagne, ont presque disparu, ce qui représente un péril pour leur écologie», a regretté ce vendredi un responsable de la Direction générale de l’environnement (DGE) du Meef, à Nanisana.

De citer ensuite la conversion de ces zones en terre agricole ou en pâturage par le biais du «Tavy», ainsi que l’exploitation abusive des bois de chauffe et de bois d’œuvre à grande échelle. Par conséquent, «une grande majorité de ces versants ont perdu leur capacité d’être une ressource en eau», a déploré notre source.

Madagascar étant un pays montagneux, les bassins versants couvrent 90% du territoire national. Les grands bassins sont subdivisés en versants moyens ayant chacun une superficie de 150 à 1.500 ha ainsi qu’ en sous bassins versants, inférieurs à 150 ha. On a le versant de la montagne d’Ambre (18%), de Tsaratanana (3,30%), ceux oriental (25,6%), méridional (8,2%) et occidental (61,3%).

«Si l’on exploite la capacité énergétique des sources d’eau découlant de ces bassins, on a au moins une potentialité de 7.800 Mégawatts», a conclu notre source.

Sera R.

 

News Mada7 partages

ONG HEHM*: distrika efatra namaritana tetikasa samy hafa

 

Vao teraka ny volana oktobra teo ny ONG HEHM, miasa ho an’ny fanatsarana ny fiarahamonina sy ny fiarovana tontolo iainana. Nampahalala ny fandaharanasa momba izany ireo mpiandraikitra ny ONG teny Betongolo, ny faran’ny herinandro teo.

Namolovola tetikasa samy hafa anatin’ny distrika efatra amin’ny faritra efatra ny HEHM : Ambositra, Amoron’i Mania ; Ambohidratrimo, Analamanga ; Besalampy, Melaky ; Marovoay, Boeny. Hanatsarana ny fari-piainan’ny mpiara-belona sy ho fiarovana ny zavaboahary no tanjona any amin’ireo distrika ireo. “Ao anatin’ny tetikasa ny fambolen-kazo, fanamboaran-dalana, fiompiana trondro, fiompiana akoho, sns. Ezahina ny hamatsiana herinaratra sy hahazoan’ireo mponina vaovao amin’ny gazety sy haino amam-jery”, hoy ny filohan’ny HEHM, Rabarimanana Voahirana.

Ny any Marovoay, ohatra, haverina ny fambolena ireo zavamaniry fanao fanafody. Manana karazany betsaka any amin’iny faritra iny, ary efa mitrandraka izany aty Madagasikara izao ny firenena tandrefana maro. Porofon’izany ny fahamaroan’ireo mpikaroka vahiny tonga eto an-toerana.

Araka ny tarehimarika navoakan’ny OMS, 70 %-n’ny Malagasy, monina any ambanivohitra ny maro, mampiasa fomba fitsaboana nentin-drazana amin’ny alalan’ny zavaboahary isan-karazany. « Ny fahasimban’ny tontolo iainana anefa, toy ny doro ala, no tsy ahitana firy ireny zavamaniry fanao fanafody ireny, koa izao hanentanana ny mponina any Marovoay izao », hoy Rakotozanany Patrick, ao amin’ny HEHM. Homena fiofanana koa ny mponina amin’ny fanaovana voly avotra.

Fanombohana ny amin’ireo faritra efatra ireo fa mbola hivelatra any amin’ny faritra hafa ny tetikasa. Miara-miasa amin’ny fanatanterahana ny tetikasa ny Dio Madagasikara momba ny ady atao amin’ny famongorana voalavo, bibikely mpanimba voly sy mitondra aretina, sy ady amin’ny otrikaretina samihafa. Tsy mitady tombony amin’izay asa ataony ny HEHM fa manampy ny mpiara-belona, amin’ny fihariana sy fiarovana ny tontolo iainana hoenti-miady amin’ny fahantrana. Ny 22 hatramin’ny 24 desambra hampiala voly ny ankizy sy hisy hetsika samihafa ataon’izy ireo ao amin’ny Cercle Mess Betongolo.

 

R.Mathieu

News Mada7 partages

Kitra – “Amboaran’ny kaonfederasiona”: resin’ny Kaizer Chiefs 3 no ho 0 ny Elgeco Plus

Tsy nahatohitra ny Kaizer Chiefs, ny Elgeco Plus teo amin’ny dingana faharoa, hiadiana ny amboaran’ny kaonfederasiona, taranja baolina kitra. Resin’ny Afrikanina tatsimo, tamin’ny isa, 3 no ho 0 ny ekipa malagasy.

Niondrika teo anatrehan’ny Kaizer Chiefs afrikanina tatsimo, tamin’ny isa mazava, 3 no ho 0 ny Elgeco Plus, teo amin’ny lalao mandroso hiadiana ny amboaran’ny kaonfederasiona. Fihaonana, notanterahina tao amin’ny kianja Moses Mabhida Stadium, ny asabotsy 15 desambra lasa teo.

Niady ny fihaonana, teo amin’ny tapa-potoana voalohany na dia nanatombo teo amin’ny isan’ny fanafihana aza, ny Kaizer Chiefs. Anisan’ny nanavotra ny Elgeco Plus, i Eddy Bastia, mpiandry tsatoby. Nisaraka tamin’ny isa tokana, 1 no ho 0 ny roa tonta tao anatin’ny fizaram-potoana voalohany. Baolina tafiditr’i Zulu Philani, teo amin’ny minitra faha-29 taorian’ny tolotra nataon’i Manyama sy i Dax ary i Billiat, izay nanome an’i Philani.

Anisan’ireo tompon-toerana niakatra kianja voalohany, i Dax mpilalao malagasy manatevina ny Kaizer Chiefs. Nosoloina an’i Parker kosa izy, teo amin’ny minitra faha-57.

Nitohy hatrany ny fanafihan’ny Afrikanina tatsimo teo amin’ny fizaram-potoana faharoa, saingy tsy nahavaky ny vodilaharana malagasy ny Kaizer Chiefs. Efa tany amin’ny 5 mn farany vao nahafaty ireo baolina roa ry zareo Afrikanina tatsimo, nampidirin’i Leonardo Castro, teo amin’ny minitra faha-86 sy teo amin’ny fanampim-potoana 90 + 2, tamin’ny alalan’ny “pénalty”, taorian’ny hadisoana nataon’ny vodilaharana malagasy. Ho sarotra ny lalao miverina, hatao etsy Mahamasina, amin’ny alahady 23 desambra ho avy izao.

 

Tompondaka

News Mada7 partages

Fête de la nativité: les articles de Noël ne font plus recette

Cette année encore, alors que les préparatifs intenses de fin d’année ne font que commencer, à 10 jours du 25 décembre, les marchands tirent déjà un bilan en demi-teinte de leur activité.

Pour la majeure partie d’entre eux, les fêtes de Noël ne constituent plus une part importante de leur chiffre d’affaires annuel. Une situation qui ne date pas d’hier et qui se répète d’année en année. Le faible pouvoir d’achat des Malgaches et l’inflation ont eu raison sur les préparatifs des festivités. Les articles de Noël ne font plus recette.

«Il est loin le temps béni où j’arrivai à renouveler mes stocks toutes les semaines dès que le mois de décembre s’annonce», a nostalgiquement confié hier, un marchand, officiant du côté de Tsaralalana. Pourtant, il a gardé les mêmes prix que ceux de l’année dernière.

D’ailleurs, «au moins deux tiers de mes articles sont constitués par les invendus de l’année précédente et  bien évidemment, je n’ai pas encore renouvelé mes stocks», a-t-il témoigné.

Effectivement, les étals bien garnis par des décorations de Noël se font de plus en plus rares sur le marché, par rapport aux années précédentes, du moins à Analakely et ses environs. A cela s’ajoute la rareté des vendeurs ambulants de sapins de Noël qui, en cette saison, fourmillent dans les rues de la capitale.

Prix abordables

Un sapin de Noël de 35 cm de haut s’obtient à partir de 5.000 ariary. «Un prix stable par rapport à l’année dernière, donc abordable», a souligné un vendeur. Il en est de même des boules dont le paquet de dix est vendu à 10.000 ariary. Il convient toutefois de noter que ces décorations de sapin affichent une certaine qualité.

Mais comme ces articles sont impérissables, les ménages préfèrent sortir leurs accessoires acquis l’année précédente, plutôt que d’en acheter des nouveaux.

Sera R.

News Mada7 partages

Opération Bokiko: le cercle littéraire reprend de plus belle

Le cercle de l’opération bokiko s’est réuni samedi dernier à l’IKM Antsahavola, en vue d’insuffler l’inspiration et la motivation aux jeunes auteurs en devenir.

C’est une tradition bien ancrée au sein de l’opération bokiko, de se retrouver autour d’un atelier d’écriture chaque premier samedi du mois. Au beau milieu de la bibliothèque de l’IKM Antsahavola et sous l’odeur enivrante des livres, les bibliophiles se sont de nouveau donné rendez-vous le temps de passer au crible des thèmes aussi variés que l’actualité littéraire et la littérature à l’ère de la mondialisation.

L’occasion également de faire une rétrospective et une perspective sur l’histoire de la Grande île. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que cette reprise a vu le nombre de participants augmenter de façon significative.

Coordinatrice du projet « Bokiko », qui met un point d’honneur à relancer l’édition à Madagascar, Michèle Rakotoson se dit « confiante » en l’avenir de la littérature malgache.

« Ce n’est pas le talent qui manque à Madagascar, c’est l’accompagnement et l’encadrement qu’il faut accentuer. Le cercle littéraire comme celui-ci se veut justement  lever le rideau sur un vivier de jeunes auteurs pouvant affirmer notre identité culturelle et littéraire », a-t-elle révélé.

En ce qui concerne la politique publique du livre, « Il n’y a pas de mauvaise politique, la question est de savoir comment l’appliquer à bon escient sur le territoire », a-t-elle mis en relief.

Entre-temps, le nouveau roman de Môssieur Njo fraîchement intitulé « Lisy Mianjoria » s’est bien prêté à la lecture.

Joachin Michaël

 

News Mada6 partages

Climat des affaires: plus de trente réformes en trois ans

Ces trois dernières années, l’Etat et autres parties prenantes ont mené plus de trente réformes pour améliorer le climat des affaires et faciliter la création d’entreprises dans le pays. La hausse du nombre des entreprises créées chaque année en témoigne.

Une cinquantaine d’entreprises sont créées chaque semaine, selon Andry Tiana Ravalomanda, directeur général de l’Economic development board of Madagascar (EDBM), vendredi dernier à Ambodivona, à l’occasion de la projection d’un film cinématographique sur l’environnement des affaires à Madagascar et les opportunités dans la Grande île.

«2018 est une année record en termes de création d’entreprises, avec 1322 entreprises nouvellement créées», a-t-il poursuivi.

Parmi les réformes engagées figurent «la réduction des délais dans plusieurs domaines, la facilitation des procédures administratives…le renforcement du dialogue public-privé», a fait détaillé le DG de l’EDBM.

Et de noter en particulier «la coordination aux frontières, notamment au port de Toamasina pour décongestionner l’infrastructure aéroportuaire qui enregistre 70% des flux de marchandises à Madagascar. Une collaboration avec la Commune urbaine d’Antananarivo est également en place pour réduire le délai d’obtention d’un permis de construire».

Construction d’image

Par ailleurs, l’EDBM poursuit ses actions dans le dessein d’améliorer également l’image de marque de Madagascar au niveau international. La projection susmentionnée a été le fruit de la collaboration avec la Banque africaine de développement (AFD) à travers le Projet d’appui à la promotion des investissements (Papi). «Il s’agit d’un outil de promotion à utiliser dans les campagnes de road show qu’organisera l’EDBM» a précisé Andry Tiana Ravalomanda.

Créé en 2006 par l’Etat Malgache pour promouvoir les investissements dans le pays, l’EDBM travaille actuellement avec 11 départements ministériels. Pour les trois années à venir, il entend poursuivre la simplification et la dématérialisation des procédures administratives. L’objectif fixé porte sur la création d’entreprise, et bientôt l’accès aux services de l’EDBM pourrait se faire en ligne.  Du reste, la plateforme priorisera l’agrobusiness, le tourisme, le textile, les technologies de l’information, les mines et les énergies renouvelables.

Riana R.

 

Midi Madagasikara5 partages

Concours « Elèves gradés » : Un gendarme surpris en train de frauder

Lors de l’épreuve écrite du concours d’entrée à l’école des sous-officiers à l’école supérieure de la gendarmerie à Moramanga, un gendarme a été obligé de quitter la salle après avoir été surpris en train de frauder dans un centre d’examen dans le nord de l’île. Le Général de division Maherizo Andriamanana, commandant des écoles et des formations auprès du commandement de la gendarmerie au Toby Ratsimandrava a  annoncé cette information samedi lors de sa rencontre avec la presse. Il l’a dévoilé pour prouver que la complaisance et le népotisme ne sont pas tolérables durant  ce concours. Ce gendarme doit alors, selon lui, être sanctionné. Il devra passer en conseil d’enquête qui pourra déboucher par son emprisonnement et sa révocation. D’après lui, l’organisation de ce concours pour devenir gendarme principal s’est déroulée dans la transparence totale et dans les normes depuis la conception des sujets jusqu’à la correction des épreuves. Pour les huit centres d’examen (Dans les six chefs-lieux de provinces, à Ambositra et Moramanga), les sujets d’examen sont conçus au Toby Ratsimandrava et cela s’est fait dans la discrétion totale. Pour la correction, le Général affirme que la gendarmerie dispose déjà d’un logiciel performant et infalsifiable. Au total, 1500 candidats ont participé à la  première phase de ce concours qui a été effectué samedi 15 et dimanche 16 décembre. Seulement 30% de cet effectif  devront passer à la deuxième phase de cet examen qui aura lieu au 13 janvier 2019. Ils vont se disputer les 80 places prévues pour cette promotion. Après la formation de neuf mois qu’ils vont suivre à Moramanga,  ceux qui réussiront à ce concours pourront  occuper le poste d’adjoint du commandant de brigade et celui de chef de poste de la gendarmerie. Pour conclure, le général de division Maherizo Andriamanana affirme que son service    celui de la lutte contre la corruption collaborent dans la réalisation de ce concours.

T.M.

News Mada4 partages

« Commune Numerique »: Amoron’i Mania à l’honneur

Le numérique pour tous n’est pas un vain mot pour le ministère des Postes, des télécommunications et du développement numérique. Son déploiement est même effectif et décentralisé. En fait, à l’instar de Bongolava, la «Commune numérique d’Amoron’i Mania», une vision  et un projet de taille, a également pris corps le 14 décembre dernier.

Plusieurs communes rurales de cette région (Kianja Andrakefina, Ilaka Centre, Fahizay, Tsarasaotra, Andina et Marosoa) sont dorénavant à l’heure du numérique et ce, en faveur des contribuables. A ce sujet, le ministère des Postes les a dotées de matériel informatique, de mobiliers de bureaux pour mettre ce projet sur les rails. De plus, le personnel des communes susmentionnées a également bénéficié d’une formation pointue en la matière.

A vrai dire, cette «Commune numérique» vise à améliorer la qualité des services publics, notamment en milieu rural. Quand les actes d’Etat civil sont encore enregistrés manuellement sans parler des archives centenaires, il y a de quoi à s’inquiéter sur leur conservation ou classement.

Désormais, à travers ce projet qui arrive à point nommé, la numérisation des registres n’est plus une utopie. Pour dire que les procédures relatives à la délivrance des actes de naissance, de décès ou d’une carte d’identité nationale, seront plus rapides et ne nécessitent pas beaucoup plus de temps. Sous cet angle, cette «Commune numérique» permet d’accéder facilement aux registres paroissiaux et d’Etat civil.

Rakoto

 

 

 

 

Midi Madagasikara4 partages

Andravoahangy Lasa mpanafilka hatramin’ny peratra mariazy

Nalaina ny vola, ny kojakojan-tokantrano toy ny fahitalavitra sy ny solosaina ary ny finday. Tsy vitan’izany, fa mbola nalain’ireo olon-dratsy teny an-tànan’ny tompon-trano koa ny peratra mariazy sy vodiondry. Mbola niampy ny karatry ny banky; izay maromaro aza izany. Tao anatin’ity fanafihana ity dia mbola nentin’ny olon-dratsy koa ny kara-panondron’ny tao an-trano. Izany no nitranga ny maraim-ben’ny zoma teo, manodidina ny tamin’ny roa ora. Dimy lahy no tsikaritry ny tompon-trano ho nanafika azy ireo. Nitondra zava-maranitra toy ny sabatra sy ny antsy izy ireo. Raha ny fanamarihana azo avy tamin’ny zandary izay nanokatra ny fanadihadiana, dia mitentina 5,6 tapitrisa ariary ny vola izay azon’ireto jiolahy izay nitsoaka nianavaratra ary tsy taitra akory nandritr’izany fa nandeha an-tongotra moramora. Momba ny fanafihan-jiolahy ihany, dia fantatra koa fa nisy iray hafa tetsy Andramasina ny maraim-ben’ny alakamisy hifoha zoma. Io indray dia tokantrano telo no indray nasesin’ireo olon-dratsy; izay nanapoaka basy mba hampihemotra ny olona tsy hiditra an-tsehatra. Basy vita gasy sy zava-maranitra ny teny an-tànan’ireo olon-dratsy. Vola mitentina 7,4 tapitrisa ariary ny fitambaran’ny lasan’ireo tamin’ireo toerana telo. Lasa koa ny firavaka volamena sy ny entam-barotra isan-karazany, satria nisy mpivarotra ny iray tamin’ireo. Adiny iray taty aoriana vao nisy nampandre ny mpitandro ny filaminana ka na nisy aza ny fisafoana natao, dia tsy nahitam-bokany intsony izany. Isan-taona dia miakatra hatrany ny tahan’ny fanafihan-jiolahy rehefa manakaiky ny fetin’ny faran’ny taona.

D.R

News Mada3 partages

Saison cyclonique: 9% des infrastructures détruites

A chaque passage d’un cyclone au pays, au moins 9% des infrastructures sont ravagées, en particulier dans les zones côtières, selon l’évaluation post-catastrophe de la Cellule de prévention et gestion des urgences (CPGU), publiée ce samedi.

«Il faut un financement conséquent pour respecter les règles des constructions paracycloniques», a souligné le secrétaire exécutif de la CPGU, le général Maminirina Razakanaivo, en marge de l’atelier de formation des différents acteurs issus des secteurs clés en termes d’évaluation post-catastrophe au DLC Anosy.

Cela afin d’éviter les pertes matérielles et financières causées à chaque saison cyclonique, sans parler de l’interruption des activités professionnelles et pédagogiques. Allant dans ce sens, cet atelier va encore se poursuivre dans les jours à venir.

 

Sera R.

 

Midi Madagasikara3 partages

Stade Rabemananjara : Alban exclu de son propre stade !

Il a beau s’appeler Alban Rabemananjara c’est-à-dire le même nom que porte le stade de Mahajanga, Alexandre Rabemananjara, son oncle, mais cela n’a pas empêché la ligue présidée par Nourdine de le mettre dehors.

Depuis quelque  temps en effet, Alban Rabemananjara ne fait plus partie du personnel du stade alors qu’il avait bel et bien suivi à Mayotte un stage sur l’entretien de la pelouse synthétique.

Baba comme tout le monde l’appelle connaît donc mieux que quiconque son métier. Et si on y ajoute les liens avec le porteur du nom de ce stade, alors on devrait réfléchir par deux fois avant de décider de le limoger d’un poste qui lui permet de vivre décemment contrairement à d’autres anciennes gloires que l’Etat n’avait, à aucun moment, cherché à caser.

Le président Ahmad qui connaissait tout particulièrement Alban Rabemananjara a voulu lui rendre justice en l’associant au projet de pelouse synthétique mais voilà que la ligue de Boeny décide de faire autrement. Allez savoir pourquoi ?

Clément RABARY

News Mada2 partages

Ahiana ho fanakorontanana sy fampihorohoroana: nisy grenady teo amin’ny vavahadin’ny kianjan’i Mahama...

Karazana fampihorohorona sa fanakorontanana? Grenady iray hita teo anoloan’ny vavahadin’i Mahamasina, omaly vao maraina be. Tsy nipoaka izy io, saingy mety nokasaina hapoaka ihany. Tonga teny an-toerana avy hatrany ny mpitandro filaminana.

Hita teo amin’ny ilany andrefan’ny vavahady, omaly tokony ho tamin’ny 6 ora sy sasany maraina io grenady io. Nampandre ny mpitandro filaminana avy hatrany ny tompon’andraikitry ny kianja, nahita izany.  Tonga teny an-toerana ny polisy sy ny zandary nanao ny fizahana. Teny an-toerana ihany koa ny miaramila manampahaizana manokana momba ny fitaovam-pidiana, ka nanamarina fa tena grenady “offensive” tokoa io.

Tsy nisy nahita izay olona nametraka izany na mety nanipy ihany koa. Tsy nipoaka rahateo ilay grenady. Tsy fantatra izany ity fitaovam-piadiana ity raha efa ny alina no teo na io maraina io. Nisy hetsika nataon’ny kandidà iray tao Mahamasina, ny asabotsy ary mbola nisy lalao baolina lavalava ihany koa omaly teo amin’ny kianjabe. Nentin’ny miaramila hanaovana fanadihadiana ilay fitaovam-piadiana. Manokatra ny famotorana kosa ny polisy eny amin’ny boriborintany fahadimy.

Mafana ny toe-draharaha

Ao anatin’ny fotoana mampafampana ny raharaham-pirenena sy ny hiatrehana ny fifidianana izany rehetra izany. Ahitana ity resaka grenady ity hatrany eto amintsika rehefa miakatra ny hafanana politika. Efa miseho matetika ihany fa tsy voalohany izany. Fitorahana tobin-tsolika, fanapoahana grenady teny amin’ny kianjan’i Mahamasina ka nahafatesana olona sy nandratrana olona maro tamin’ny fitondrana Rajaonarimampianina. Tsy nisy vokany firy anefa ny fanadihadiana manodidina ireny grenady ireny, ka tsy mahagaga raha miverimberina izy ity. Ahina aza ny mety mbola hiverenany.

Yves S.

Midi Madagasikara2 partages

Mise en œuvre des CND en Afrique : La législation sur le climat et la lutte contre la corruption sont pri...

Pour réussir la mise en œuvre des Contributions nationales déterminées (CDN) en Afrique, l’élaboration et la mise en vigueur d’une législation sur le climat et la lutte contre la corruption sont prioritaires.

C’est ce qui ressort lors d’une session organisée par la Banque africaine de Développement (BAD) en son pavillon, lundi 10 décembre, septième jour de la 24e  Conférence des Parties (COP 24). La session a été co-organisée par le Partenariat pour les stratégies de développement des basses émissions de l’Afrique (LEDS) (AfLP) et l’Alliance panafricaine pour la justice climatique (PACJA), laquelle est une coalition continentale d’organisations de la société civile en Afrique. L’AfLP a pu partager ses expériences sur la valeur et le potentiel des pratiques des communautés en tant que mécanisme de mise en œuvre des CDN et des LEDS. La PACJA a collaboré avec le Parlement panafricain (PAP) afin de renforcer l’engagement des parlementaires africains en faveur du changement climatique et son intégration dans leurs politiques, plans et programmes autant au niveau national que continental.

Corruption et législation. Hon Kon Dognon, de la Côte-d’Ivoire a osé lever le tabou sur le problème sempiternel de la corruption en Afrique. Il a martelé qu’il faut encadrer la finance climatique et rechercher l’équilibre entre le développement des pays africains à l’accomplissement de leur CDN qui implique certaines restrictions en termes d’énergies fossiles. Il faut ainsi selon lui chercher des mécanismes de compensation pour que l’Afrique puisse à la fois se développer rapidement sans détruire l’environnement. «  Il n’y a pas de honte à le reconnaître, la plus grande plaie de l’Afrique c’est la corruption, c’est pour cela que nos lois doivent être claires, précises et transparentes. Si j’étais un investisseur, je serais réticent à injecter mon argent, dans un pays où je dois encore dépenser une partie de mon argent pour les pots- de- vin donnés au ministre, au président »  a-t-il ajouté en pointant du doigt les méfaits de la corruption et en soutenant l’importance d’une législation spécifique au climat. Par ailleurs, il a saisi l’occasion pour rappeler les CDN de la Côte- d’Ivoire ; soit réduire de 28% d’ici à 2030, l’exploitation des énergies fossiles ; sachant qu’actuellement, seuls 22% des sources d’énergies proviennent d’énergies renouvelables, si  78% proviennent de fuel léger.

Législation et communication. Notons que l’engagement civil dans la mise en œuvre des CDN a aussi été mis en exergue lors de la session. Carl Wessenlink de « SouthSouthNorth » a quant à lui mis en lumière l’importance du dialogue politico-civil et la volonté de s’émanciper de l’assistanat. « Il faut laisser tomber la logique d’assistanat et ne pas s’y complaire. En revanche il faut développer les capacités des communautés africaines à communiquer régulièrement avec leurs paires, à renforcer les collaborations et les connexions : et de promouvoir les échanges régionaux. Penser en termes d’opportunités de développement et non d’obstacles ou de défis. » a-t-il ajouté. Par ailleurs, Mithika Mwenda, directeur exécutif du PACJA a relevé l’importance du parlementarisme et du dialogue entre les décideurs et le peuple, quand il a parlé de la création d’une plate-forme de rencontre où les membres de la société civile peuvent interroger les politiques, les investisseurs et opérateurs économiques, sur leurs modèles de business, ou leurs conventions politiques. Aussi, dans la même optique, trouver de bonnes pratiques communautaires relatives à la promotion des CDN et répliquer celles qui ont eu le plus d’impacts s’avère, selon les panélistes, un moyen efficace d’arriver à réaliser les CDN, au moins jusqu’en 2030, si les échéances 2020 et 2025 semblent trop « épiques ».

NB : Cet article a été produit dans le cadre d’un renforcement de capacité de jeunes journalistes africains grâce à un partenariat entre la Banque africaine de Développement et la fondation Climate Tracker dans le cadre de la COP 24.

Luz Razafimbelo

News Mada1 partages

Avy amin’ny Rotary Ainga: nahazo fotodrafitrasa roa ny fokontany Avarabary sy Antanetikely 

Nanohy ny asa fanasoavana ny mpiara-belona ny mpikambana ao amin’ny Rotary Ainga, ny Soroptimist Tanamasoandro ary ny Rotaract Faneva niaraka amin’ny masoivohon’ny Alzeria miasa eto amintsika. Ny fokontany Avarabary-Imerintsiatosika sy ny EPP Antanetikely Arivonimamo no niantefan’ny fananganana fotodrafitrasa sy fizarana fitaovam-pianarana ho an’ny kilonga. Nahazo kojakoja ireo mpianatra 145 ao amin’ny EPP amin’ny tanàna roa voalaza. Natolotra ho an’ny mponina ao Avarabary koa ny fanasan-damba sy paompin-drano roa, ny faran’ny herinandro lasa teo. » Tsy voatery mandeha any amin’ny reniranon’i Katsaoka intsony izahay rehefa hanasa lamba fa efa tonga eto an-tanàna ny rano sy ny fotodrafitrasa ilaina amin’izany », hoy ny sefo fokontany Avarabary, Ravoniarimanana Céléstine. Faly koa ny ray aman-drenin’ny mpianatra noho ny tohana amin’ny fampitaovana ny ankizy any an-dakilasy.

Laharampahamehana sy antony hijoroan’ny fikambanana Rotary ny fanampiana ny hafa, araka ny paikady iraisan’ny fikambanana Rotary maneran-tany. Tafiditra ao koa ny fahasalamana, ny fanabeazana, ny fanomezana rano fisotro madio, ny fampandrosoana eny ifotony…, araka ny fanazavan’ny filohan’ny Rotary Ainga, Rakotoarisoa Ny Aina. Finaritra ny mpikambana rehetra satria nitondra fifaliana ary nahafa-pahasahiranana ny vahoaka ny tohana nentin’izy ireo.

Ankoatra ny fitokanana ny zava-bita, nitondra fanentanana momba ny maha zava-dehibe ny fandrindrana ny fiainam-pianakaviana koa ny fikambanana Soroptimist Tanamasoandro. Anisan’ny mampihena ny homamiadan’ny vozon’ny tranon-jaza ny fampiasana fanafody fanabeazana aizana ka noresen-dahatra ireo vehivavy tsy hatahotra hanatona mpitsabo hiresaka momba izany.

Vonjy A.

News Mada1 partages

Tapitra ny 15 andro ho an’ny propagandy: resy lahatra tanteraka amin-dRajoelina ny vahoaka malagasy

Hifarana, anio alina ny fampielezan-kevitra amin’izao fifidianana filoham-pirenena hatao ny alarobia izao. Nahavita nitety fokontany sy kaominina ary renivohi-paritra anjatony ny kandidà Rajoelina ary babo tanteraka hifidy azy ireo vahoaka marobe tamin’ireny toerana ireny.

Nivoitra hatrany tamin’ny lahatenin’ny kandidà laharana faha-13 tamin’izao fihodinana faharoa izao ny filazany fa efa voasedra ary vonona ny tenany. “Mila tanora tia tanindrazana sy manana vina ary mavitrika ny firenena…”, hoy izy. Nambarany hatrany hatrany fa hitondra fanantenana ny tenany ary tapitra hatreo ny tany lavitra andriana. Maromaro ny fampanantenana nataony amin’ireo kaominina sy distrika amin’ireo faritra rehetra notsidihiny ireo. Hatao manara-penitra ny EPP, ny CEG, ny Lycée ary ny  CSB II. Ny ady amin’ny kolikoly, ny fametrahana vondron-tafika manokana hiady amin’ny dahalo miaraka amin’ireo fitaovana toy ny helikoptera miisa 10 sy fiara 4×4, afaka mihanika tendrombohitra.  Ny fanamboarana tetezana sy tohodrano ary fanorenana orinasa hanamboatra zezika, hovidin’ny tantsaha mirary. Ny hametrahana “bulls sy “tracks” isaky ny faritra, hanamboatra ny lalana rehetra. Ny fampidirana rano madio fisotro ho an’ireo tanàna tsy manana izany. Eo koa ny fametrahana orinasa hamatsy “panneaux solaires” hampihenana ny vidin-jiro.

Kandidà tsy mpanavakavaka

 Haorina ny kianja manara-penitra ho an’ny tanora. Manampy izany ny handefasany vary mora hovidian’ny mponina amin’ny antsasa-bidy. “Na isika misafidy ny mazava na hijanona anaty haizina. Hitondra ny mazava ao an-tokantranonao ny “N°13, hoy izy. Nohitsiny fa tsy mpanavakavaka ary tia ny Malagasy iray manontolo ny tenany ary hanampy ny tanora, ny tsy an’asa, ny raiamandreny sy ny Malagasy rehetra. “Ho tonga aty aho hitondra ny fotodrafitrasa hotanterahina eto rehefa voafidy. Voalaza hatrany fa firenena anisan’ny mahantra indrindra i Madagasikara. Fotoana izao hanovana ny tantara”, hoy ny kandidà Rajoelina. Namaranany ny fampielezan-kevitra ny faran’ny herinandro teo ny tany Mahajanga ny asabotsy hariva sy ny diabe nihodina ny tanànan’Antananarivo, omaly.

Randria

 

News Mada1 partages

Andry Rajoelina: « Je serai le président de tous les Malgaches »

Le second round du débat de l’entre-deux-tours d’hier a montré, une fois de plus, que le candidat Andry Rajoelina a maîtrisé son sujet.

«Je vous appelle à renouveler vos choix faits lors du premier tour pour que nous puissions changer l’histoire du pays (…). Je vais donner à Madagascar la place qu’il mérite pour que nous fassions partie des premiers. Je serai un président digne des Malgaches». Ces déclarations sont du candidat n°13, Andry Rajoelina, hier à la fin du second débat l’opposant à son concurrent Marc Ravalomanana.  «Aidez-moi pour que je puisse vous aider», a-t-il d’ailleurs lancé.

Tout au long du débat, en tout cas, l’ancien homme fort de la Transition a montré qu’il maîtrise parfaitement les sujets au programme. Par rapport à la Constitution par exemple, le numéro un de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM) a soutenu qu’elle n’est pas le problème du pays.

«Ce sont les dirigeants qui ne respectent pas leurs engagements, c’est pourquoi ils sont toujours déboutés par la population», a-t-il expliqué.

Sur ce, le candidat n°13  a été direct par rapport à la question de la laïcité de l’Etat. Il a précisé qu’«il faut savoir dissocier les affaires de l’Etat avec celles de la religion». L’ancien homme de la Transition est certes un fervent catholique, mais il a toujours su séparer la religion des affaires publiques.

Et ce, contrairement à son prédécesseur Marc Ravalomanana, qui avait usé de sa position au sein de l’église FJKM pour renforcer son pouvoir et son parti politique. Ce qui était d’ailleurs à l’origine de nombreuses appréhensions de la part des autres confessions.

Des infrastructures sans appui des partenaires

Pour ce qui est de la gestion de l’argent de l’Etat, le candidat n°13 a aussi rappelé que durant la Transition, le pays n’avait obtenu aucune aide de la part des partenaires techniques et financiers, mais «nous avons pu ériger des infrastructures, telles que des stades et des hôpitaux», a-t-il plaidé.

En ce qui concerne l’exportation de riz, le candidat n°13 a promis qu’il augmentera  à plus de 100.000 ha les surfaces cultivables dans le pays.  Comme il l’a fait savoir lors de son dernier déplacement à Marovoay, ce sujet fera partie de ses priorités dès qu’il sera au pouvoir, à travers notamment la construction des barrages afin de faciliter la gestion des eaux et de booster ainsi les récoltes.

«Je ne serai pas un président qui accaparera les terres de la population comme c’est le cas à Ambatondrazaka», a-t-il d’ailleurs lancé. Un état d’esprit diamétralement opposé à celui du candidat Marc Ravalomanana, qui avait brillé par ses mainmises des terres appartenant à l’Etat et à des particuliers.

Du reste, le candidat Andry Rajoelina s’est singularisé à travers ses réponses concrètes, sur des sujets comme la lutte contre la corruption, la mise en place des tribunaux de proximité pour lutter contre l’expropriation des terres, la hausse de salaires des fonctionnaires, l’augmentation du nombre  des forces de l’ordre, la construction des logements pour les fonctionnaires, la mise en place d’un centre de formation dans chaque chef-lieu de province pour les étudiants ou encore la mise en place d’un Plan d’urgence social.

 

Rakoto

News Mada1 partages

Rugby – «Gold Top 20»: hiatrika ny famaranana ny Cosfa sy ny FTM

Tontosa, omaly alahady 16 desambra teny amin’ny kianja Makis Andohatapenaka ny lalao manasa-dalana roa, hiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara “Gold Top 20”, taranja rugby. Toy ny tamin’ny taona lasa, ny Cosfa sy ny FTM Manjakaray no hiatrika ny famaranana.

Ny Cosfa, izay nandresy ny FTA Andavamamba, tamin’ny isa 38 no ho 21. Tombony ho an’ny miaramila ny traikefan’ireo mpilalaony, nanoloana ireo mpilalaon’Andavamamba izay manana ny fahaiza-manaony.

Nivoaka sempotra kosa ny FTM Manjakaray vao nandresy ny FTA Andavamamba, teo amin’ny manasa-dalana ilany. Isa tery, 35 no ho 31 no nisarahan’ny roa tonta. Nitarika an’isa, 16 no ho 15 anefa ny FTA, teo am-pialan-tsasatra. Vao nanomboka 20 mn ny lalao dia efa nilalao 14 ny Manjakaray, taorian’ny karatra mena azon’i Mbola.

Tsy nampihemotra an-dry Jôta sy ry Mika anefa izany fa vao mainka nampiezaka azy ireo ka nisesy ny  baolina matin’izy ireo.

Hisolo tena an’i Madagasikara, eo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’ny ranomasimbe Indianina (Top 6 Aroi 2019), izany ny FTM sy ny Cosfa, hanao ny famaranana amin’ity “Gold Top 20” ity ny alahady 22 desambra, ho avy izao, etsy amin’ny kianja Makis Andohatapenaka, hatrany.

 

Tompondaka

News Mada1 partages

Kick Boxing – « Mada 2018 »: namiratra ny ligin’Analamanga

Tontosa ny 14 hatramin’ny 16 desambra teo, ny fiadiana ny tompondakan’i Madagasikara, sokajy « Senior » lahy sy vavy, amin’ny taranja kick Boxing. Nisongadina tao anatin’ireo ligy 14 nandray anjara ny ligin’Analamanga, raha jerena ny voka-dalao. Nibata ny maro an’isa tamin’ny amboara mantsy ny mpifaninana avy eto an-dRenivohitra, indrindra ny teo amin’ny sokajy lehilahy. Ho an’ny K.O, latsaky ny 53 kg, nanjaka i Dago avy amin’ny ligin’Analamanga, nanoloana an’i Francky avy amin’ny ligin’Alaotra Mangoro. Mbola ny solontenan’Analamanga ihany koa no nibata ny amboara teo amin’ny K.O, latsaky ny 63.5 kg, tamin’ny alalan’i Zakason ka nandavoany an’i Christiano avy amin’ny ligin’ny Menabe. Nahita fahombiazana ihany koa i Marc nanoloana an’i Franklin. Amin’ny ankapobeny, azon’Analamanga, araka izany, ny fandresena teo amin’ny sokajy K.O. Ho an’ny sokajy vehivavy kosa indray, anisan’ny niavaka ny ady nifanandrinan’i Natacha avy amin’ny ligin’Analamanga sy i Fefe avy amin’ny ligin’ny Vakinankaratra. Lalao teo amin’ny sokajy « Lox Kick », latsaky ny 48 kg. Nandritra izany, azon’i Natacha ny amboara. Teo ihany koa ny ady teo amin’i Rina sy i Fitiavana izay mbola nibatan’Analamanga ny fandresena hatrany.

Marihina fa loka goavana no natolotra ireo mpikatroka nibata ny fandresena isan-tsokajiny tamin’ity fifaninanana ity. Anisan’ny lehibe indrindra tamin’izany ny lelavola 1 tapitrisa ariary isaky ny mpandresy.

« Nihanitombo ny lentan’ny fahaiza-manaon’ny mpikatroka malagasy, taranja « Kick Boxing », tsara ny vokatra ary  nahafahana nisafidy izay handrafitra ny ekipam-pirenena malagasy 2019 ity fifaninanana ity », raha ny fanazavana nentin’ny filohan’ny federasiona, Andrianome Mamy. Tetsy ankilany, afa-po tamin’ny ezaka nataon’ny FMK ka nanome ny fankatoavana 100% ny federasiona malagasy ny taranja kick boxing ireo ligim-paritra miisa 9, raha ny tatitra nandritra ny fivoriambe notanterahina tao Mahamasina, ny asabotsy lasa teo. Fivoriambe nifanindry an-dalana tamin’ity fifaninanam-pirenena ity.

 

Mi.Raz

News Mada1 partages

Lasalianina: mpianatra 66 hisehatra amin’ny asa

Hisehatra amin’ny asa avy hatrany ny mpianatra miisa 66 nahazo ny mari-pahaizana lisansa, avy amin’ny oniversite avoakan’ireo lasalianina. Namoaka indray ireo mpianatra andiany faha 25, nanaraka fiofanana tao amin’ny sekoly ambony Infocentre de La Salle Soavimbahoaka. Mpianatra 26 nahazo lisansa amin’ny fiofanana momba ny “informatique”, ary 40 amin’ny gestion. “Hiatrika asa ireo ankizy ireo, ary ampy ny fahalalana entiny misehatra amin’izany”, hoy ny talen’ny sekoly, Andrianasinoro Princy.

Ny sekoly izay efa niorina tamin’ny taona 1991, tao amin’ny Sainte Famille Mahamasina, natsangan’ireo kaongregasionina frera tamin’izany, ary nahazo ny fankatoavan’ny fanjakana.

Anisan’ny nomarihina ihany koa ny fidirana amin’ny fomba ofisialy, ny taona 2018-2019. Misokatra mifanaraka amin’izany ihany koa ny taona fahefatra sy fahadimy na ny Master. “Maro ny ankizy nivoaka tato efa miasa amin’ny sehatra maro, ary nangetaheta ny hanohy fianarana. Misokatra ho azy ireo ny Master amin’ity taona ity”, hoy ny fanazavana.

Yves S.

News Mada1 partages

IKM: “Krismasim-pifaliana” ho an’ireo ankizy sahirana

Efa lasa fahazarana ny fanomezana kilalao sy vatomamy ho an’ny ankizikely, rehefa tonga ny fetin’ny Noely. Ho an’ny manan-katao, tsy olana loatra izany. Ny sahirana kosa, miaina toy ny isan’andro ihany, saingy mipitrapitra, mitazana sy mitsiriritra ny hafalian’ireo namany. Hisorohana izany indrindra ny “Krismasim-pifaliana”.

Nandritra ny fotoam-pialan-tsasatra, ny volana septambra teo, nisy ny “Antsika hisôma an-dakoro”, nokarakarain’ny Ivontoeran’ny kolontsaina Malagasy (IKM), etsy Antsahavola.  Tanjona tamin’izany ny hampihaona sy hampifankahalala ary hampifanerasera  ny ankizy. Mazava ho azy, amin’ny maha zaza azy, tamin’ny  alalan’ny lalao isan-karazany no nanatanterahana izany.

Tonga indray ity ny krismasy, ambara matetika fa ho an’ny ankizy. Misy izy ireo ny avy amin’ny fianakaviana sahirana, tsy mahita loatra ny mampiavaka izany fety izany amin’ny andavanandro. Anisan’izany ny tsy mba hahazoan’izy ireo kilalao na vatomamy, mariky ny fifankatiavana sy mitondra fifaliana.

Ho fanomezana fahafaham-po azy ireo àry, hatao “Krismasim-pifaliana” ny hetsika “Antsika hisôma” amin’ity volana desambra ity. Hotolorana kilalao sy vatomamy ireo ankizy avy eny Isotry sy Anosibe ary Amboasarikely. Ho fanatanterahana izany, miantso fanomezan-dalana sy fiaraha-mientana ny IKM.

Maka sary eo amin’ny hazo noely

Tsotra ny fandraisana anjara: rehefa mividy tahirin-kira na CD hira krismasy, mitondra ny lohateny hoe “Fanomezam-pifaliana” ny olona iray, hoentina hividianana fanomezana ho an’ny zaza iray ny vidin’izany. Tsara ny manamarika fa misy hira 10 ao anatin’io CD io, hira klasika sy hira Noely efa tsy zovina amin’ny maro, izay amin’ny teny malagasy, frantsay ary anglisy.

Tsy izay ihany, rehefa voavidy ilay tahirin-kira, azo atao tsara ny maka sary eo amin’ny hazonoely, miaraka amin’ilay CD, any an-trano any. Alefa ao amin’ny pejy “facebook” an’ny IKM izany ka izay be mpitia na be mpanao “j’aime” indrindra no hotolorana loka. Izany hoe, samy tsy ho diso anjara na ireo ankizy hotolorana fanomezana na ireo olon-drehetra vonona hanampy amin’ny fanohana ny hetsika.

Landy R.

News Mada1 partages

itel Mobile – Centre Enda: niara-nankalaza ny Noely

Volana desambra, volana ho an’ny ankizy. Nanome fahafaham-po ny ankizy beazina ao amin’ny Foibe Enda eny Mahamasina, ny orinasa itel Mobile, manana ny masoivohony eto amintsika. “Hiditra ao anatin’ny fialantsasatra fanao isan-taona izahay ka antony hanatanterahina ny hetsika amin’izao fotoana izao”, hoy i Vatsimiantra, tompon’andraikitry ny serasera eo anivon’ny itel Mobile.

Fiarahana nilalao sy nikorana narahina fanomezana hazo noely roa ho an’ny foibe, niarahan’ny ekipan’ny itel Mobile sy ny ankizy miisa 70 eo ho eo beazina eo anivon’ny Enda nandravaka no natao, ny zoma teo. Notolorana kitapo, fitaovam-pianarana, kilalao, sôkôla… Nahazo ny anjarany koa ny mpanabe azy ireo. Anisan’ny laharam-pahamehan’ny Itel Mobile ny fanampiana ny ankizy sy ny fiaraha-mifaly rehefa tonon-taona toa izao.

Nambaran-dRandrianarimanana Patrick, anisan’ny tomponandraikitry ny foibe Enda, fa “tena fanomezan-danja ny fisian’ireo ankizy beaziny ireo tokoa ny fihetsika feno fitiavana notanterahan’ny itel Mobile”. Marihina fa mamerina ireo ankizy (4 taona ka hatramin’ny 18 taona) avy amin’ny fianakaviana sahirana ao anatin’ny fiaraha-monina sy manabe azy ireo ny orinasa ny foibe Enda. Ampidirina any an-tsekoly na amin’ny toerana misy fampiofanana arak’asa izy ireo, avy eo.

HaRy Razafindrakoto

 

Midi Madagasikara1 partages

Rugby- Top 20 : COSFA et FT Manjakaray en finale !

La finale du Top 20 sera un remake de la dernière édition, puisque le COSFA et le FT Manjakaray sont qualifiés pour la finale au cours des matches très plaisants à suivre..

C’était hier au Stade Makis des grands jours où on a vu la révolte d’Andavamamba et du TF Anatihazo lors de ces deux rencontres.

5000 dollars. D’abord à la première demi-finale où le FT Andavamamba tenait tête au COSFA, obligeant même les militaires à partager les points à la mi-temps. Le tout au grand bonheur du public tout heureux de voir cette métamorphose d’une équipe de quartier et ce que cela suppose de moyens limités.

Andavamamba jouait  la main sur le cœur et cela suffit à son bonheur. Comme l’expérience et le physique lui font défaut, il laissa filer la finale en offrant la victoire au COSFA sur le score éloquent de 38 à 21. D’ailleurs comment pouvait-il en être autrement lorsqu’on sait qu’en cas de qualification il doit encore payer de sa poche les frais de participation à la Coupe de l’Océan Indien d’un montant de 5000 dollars couvrant le transport, le gîte et le couvert.

Dans l’autre demi-finale, les forces en présence étaient beaucoup plus équilibrées avec un FT Anatihazo venu tenter crânement sa chance devant le FT Manjakaray.

Score serré. Les protégés de Didi étaient à deux doigts d’y parvenir en s’imposant à la mi-temps par 16 à 15 qui leur montrait la voie comme quoi Dakar n’est pas aussi inaccessible comme il le prétendait et qu’en s’appliquant avec tout le sérieux voulu, on pouvait bien le battre ou tout au moins parvenir à le faire douter.

Le carton rouge de Mbola, un ancien du TFA parti à Manjakaray, allait précipiter les choses mais pas dans le sens de ce que le public attendait car malgré ce surnombre inespéré, Anatihazo sombra vers la fin de la partie sur un score néanmoins serré de 31 à 34.

Comme l’année dernière, le FTM   se qualifie aussi à la Coupe de l’Océan Indien. En attendant, il aura à cœur de soigner sa finale contre le COSFA. Un baroud d’honneur cher au président Ashok Nancoomar qui affirme ne vouloir rien lâcher.

Clément RABARY

Midi Madagasikara1 partages

Manjakaray : Fiara mpamonjy mariazy, nisy namaky teo an-tokotanim-piangonana

Ity tranga iray niseho ny Sabotsy 15 desambra teo, teny Manjakaray ity dia manaporofo fa efa tsy mifidy toerana hanavaony ny asa ratsiny intsony ireo jiolahy. Fiara nijanona teo an-tokotanin’ny Fiangonana katolika eny an-toerana no nisy namaky, raha nanatrika fanamasinana mariazy  tao ny tompony. Nivoaka ny fiangonana ilay tompony rehefa nirava ny fanamasinana vao nahita, fa efa nivoha ny varavaran’ny fiarany. Very tao daholo ny antontan-taratasy maromaro, toy ny: “carnet Otiv, Karam-panondro, “permis de conduire”, ary vola 200 000 ariary. Rehefa nizaha ny manodidina ireo olona izay teo an-toerana dia nahita ny ampahany tamin’ireo antontan-taratasy ireo tao anaty dabam-pako iray eo andrefana kelin’ity fiangonana ity. Ny hany azon’ny tompony natao, dia ny nametraka fitarainana teny amin’ny mpitandro ny filaminana mba hikarohana ireo nahavanon-doza.

T.M.

Midi Madagasikara1 partages

Fêtes de fin d’année : L’Hôtel Colbert, en lieu enchanteur

Une soirée conviviale, le temps d’un « afterwork » à l’Hôtel Colbert.

Plats de fin gourmets, offres promotionnelles, convivialité, pour entamer les fêtes des plus belles manières, l’hôtel Colbert renouvelle ses engagements envers ses clients. 

A l’hôtel Colbert c’est Noël avant l’heure! Vendredi, un beau petit monde s’est retrouvé  dans les locaux à Antaninarenina le temps d’un « afterwork » avant les vraies fêtes. Partenaires et collaborateurs  ont passé un moment de convivialité avec l’équipe de Colbert.  « The Women » au micro,  Elsie et ses compères ont bercé les convives  qui se sont se sont régalés avec les bons petits plats. Des mignardises, canapés et petits fours qui font la notoriété de la maison. Dans une ambiance des plus décontractées, les invités ont pu apprécier une belle soirée qui relate l’atmosphère régnante dans le complexe hôtelier.

Bûches de Noël. En guise de remerciement, Eric Koller, le maître des lieux a adressé à l’avance ses meilleurs vœux pour Noël et le Nouvel An. Par la même occasion, il a également tenu à assurer,   encore plus, l’améloration de la qualité de service dans toutes les branches dès à présent et donner encore plus de satisfaction aux clients. Effectivement, mis à part l’hébergement, l’hôtel Colbert est aussi réputé pour ses pâtisseries, les convives présents ont eu l’opportunité de goûter  aux succulentes bûches de Noël. Des classiques de la pâtisserie comme la charlotte et l’exotique, aux traditionnelles beurres vanille et beurres chocolat, sinon les bûches glacées norvégiennes ou au caramel croquant, sans oublier la spécialité de Colbert et les nouveautés qui viennent s’ajouter à la carte comme la roulée suprême vanille et caramel beurre salée.

Spa. A savoir que l’hôtel Colbert dispose de « balnéoforme spa » incluant la piscine chauffante, par ailleurs, en cette période de fête, des gammes de coffret spécial Noël  sont offertes.  Bain barrique, gommages, enveloppement, aloe vera, crème au chocolat, Turc, kerala… font l’objet d’une remise spéciale…En famille ou entre amis, chaque occasion est toujours bonne à prendre pour passer de bons moments.

Zo Toniaina

Madaplus.info0 partages

Madagascar : un second face à face plus calme entre les deux finalistes hier

Le second débat entre Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina a eu lieu hier. Le débat a pris 30 mn de retard. On ignore la vraie raison, mais selon les informations qui circulaient, une longue discussion concernant l’audience du débat en est la cause. En effet, une rencontre a eu lieu entre la Commission Electorale Nationale Indépendante et les représentants des deux candidats. Il a été décidé dans cette rencontre que les deux finalistes auront droit à 25 personnes dans l’audience et deux gardes du corps. Mais suite à une demande qui aurait été faite par le candidat numéro 13, Andry Rajoelina, la CENI a décidé, et à informer les deux camps, que le débat allait se faire à huis clos. À la fin, les deux candidats ont eu droit à cinq personnes chacun pour les assister.
Dans tous les cas, le débat s’est bien déroulé et calmement qui plus est, pas comme la semaine dernière ou les attaques personnelles ont pris le dessus. La politique à Madagascar, la relation avec l’extérieur, l’agriculture, la technologie, le développement, local, la conservation de la culture malgache…. ont été parmi les points discutés. Les deux hommes ont exposé leurs projets en répondant aux questions des journalistes. Pendant le débat, l’homme fort de la transition devient la risée sur internet quand il affirmait que l’époque de Tsiranana était dans les années 80. Est-ce que ce débat aura un impact sur le scrutin de mercredi ? On le saura le jour-J.
News Mada0 partages

ANDRY RAJOELINA: la boucle est bien bouclée

Sans conteste, après avoir gagné haut la main le débat télévisée d’hier soir, Andry Rajoelina n’a pas encore fini de battre campagne. Ce jour son programme s’annonce encore chargé  car plusieurs localités attendront encore sa visite prometteuse. Mais déjà, on peut dire qu’après deux semaines de propagandes menées avec enthousiasme et détermination, le candidat numéro 13 a brûlé les étapes. De nord au sud, de l’est à l’ouest sans oublier le centre du pays, Andry Rajoelina a réalisé un véritable parcours du combattant. Ci-après les images marquantes du derby final de la campagne électorale du candidat numéro 13.

News Mada0 partages

Foot-coupe de la CAF: Elgeco Plus prend une veste

C’est la Bérézina pour Elgeco Plus en déplacement en Afrique du Sud, lors du match-aller du 2e tour de la coupe de la Confédération africaine de football (Caf) samedi dernier. Elgeco Plus s’est incliné sur le score de 3 buts à rien. La suite s’annonce compliquée pour l’équipe malgache.

Dans le pétrin. Elgeco Plus se prépare pour le remontada, en vue de la seconde manche face à Kaizer Chiefs d’Afrique du Sud. Eddit Bastia et sa bande ont reçu une claque de la part d’Arohasina Andriamirado alias Dax pour leur premier pas à ce niveau de la compétition.

Dans une rencontre à sens unique, les Amakhosi ont pris le devant dès la première période, grâce à une réalisation de Zulu Philani à la 32e minute. Douchés par ce but encaissé tôt, Ernesto et consorts ont beau essayer de revenir au score sans y parvenir. Les deux équipes sont rentrées au vestiaire avec ce court avantage sud-africain.

A la reprise, le scénario est resté le même ! Elgeco Plus tente de colmater les brèches, malgré les assauts incessants de son adversaire. Mais, l’espoir de revenir au score s’est envolé à 4 minutes de la fin du temps règlementaire. Castro, sur un centre millimétré de Billiat, a crucifié le dernier rempart malgache (2-0).

Conscient de l’importance d’une large victoire à domicile, Kaizer Chiefs a enfoncé le clou à la 90e minute, grâce encore et toujours à Castro sur penalty (3 à 0). Comme si la sortie de Dax à la 57e minute de jeu a encore boosté les Amakhosi. En fait, les deux derniers buts sud-africains ont été marqués après son remplacement.

Rien n’est perdu

Comment faire pour marquer trois buts au minimum au stade de Mahamasina le 22 décembre prochain ? Voilà la question que se pose actuellement Elgeco Plus après sa déroute au pays arc-en-ciel. Certes, Bob Hubert, le coach et son staff vont rectifier le tir, mais le temps joue en leur défaveur. Ils devront trouver la bonne formule en une semaine seulement avant de conclure en beauté ou pas cette deuxième étape de la compétition.

Naisa

 

News Mada0 partages

Rugby-Gold TOP 20: Cosfa et TF Manjakaray en finale

Le Stade Makis Andohatapenaka a été le théâtre d’un match explosif, lors des demi-finales du Gold Top 20, hier. Les favoris, à savoir,  Cosfa et TF Manjakaray ont réalisé un véritable coup de maître. Déjà, le remake de la finale Gold Top 8 revient à l’esprit des inconditionnels du ballon ovale, à l’issue de laquelle, Manjakaray a pris le dessus. Dans la foulée, ces deux équipes représenteront la Grande île au Top 6 de l’océan Indien en 2019.

Et pourtant, Cosfa a dû déployer tout son armada avant de s’imposer face au TF Andavamamba. Ce dernier a tenu bon durant la première période car les deux clubs ont été à égalité. Du côté du public, le suspense a commencé à gagner du terrain, mais une fois la deuxième période entamée, la physionomie de la rencontre a changé en faveur des militaires. Ils ont battu à plate couture sur le score de 38 à 21.

Quant au dernier match d’hier, entre TF Manjakaray et TF Anatihazo, ce dernier a raté le coach car après une première mi-temps serrée (16 à 15), il a affiché une baisse de régime durant la deuxième période, laissant champ libre à Manjakaray de tuer le match sur le score de 25 à 31.

Sendra Rabearimanana

 

Les résultats des matchs de la demi-finale

Top fédéral féminin

SCB Besarety-3FB Fahasalamana: 50-17

Championnat de Madagascar élite fédérale

Cosfa-FT Andavamamba : 38-21

FT Manjakaray- TF Anatihazo: 35-31

 

News Mada0 partages

Motocross: Ranty Ernest surclasse Claudio Tida

La fin d’un règne ! Après avoir dominé de la tête et des épaules la discipline depuis 5 saisons, Claudio Tida (KTM SX-F250) cède le trône à Ranty Ernest (Husqvarna FC 250) cette saison. Jusqu’au bout, les deux larrons ont livré un mano à mano serré. Ainsi, il a fallu attendre la dernière manche qui s’est déroulée hier au By-Pass Iavoloha pour voir le premier sacre d’Ernest Ranty.

Sur les deux courses de la journée d’hier, Ernest Ranty a montré toute l’étendue de son talent malgré la pression. En effet, il a raflé la mise à chaque fois pour s’offrir la dernière victoire de la saison qui lui a permis de coiffer au filet, à l’arrivée le quintuple champion de Madagascar.

Et, grâce à ce triomphe à l’arraché de son pilote, Husqvarna se frotte la main d’avoir déniché le perle rare de la discipline. De leur côté, KTM et Claudio Tida ont connu une première collaboration en dent de scie, ponctué par le titre de vice-champion national.

 

Naisa

 

News Mada0 partages

Chronique: on frappe à la porte…

Toc, toc, toc ! C’est la bonne nouvelle qui frappe à la porte. Ils sont souvent deux à l’annoncer, tout sourire, en vous présentant des petits livres qui changeront votre vie, en mieux. Vous vous en sortez par une pirouette quand vous n’êtes pas d’humeur à écouter leurs leçons de bonheur transcendental.

Il est plus difficile de claquer la porte au nez de ceux qui sollicitent votre participation à un projet de jeunes handicapés ou de ceux qui vous proposent des cakes pour financer leur prochaine sortie scolaire. En général, votre cœur est attendri par ces jeunes, voire très jeunes démarcheurs qui croient dur comme fer en la bonté humaine. On n’a pas envie de les décevoir, pas si tôt.

Parmi ceux qui toquent à votre porte, il y a un groupe qui affectionne particulièrement la fin de l’année pour « solliciter votre haute bienveillance ». Ce groupe se divise en deux sous-groupes. Les prévoyants sont devant chez vous dès la fin du mois de novembre pour vous expliquer que leurs bons et loyaux services à l’égard des citoyens méritent d’être récompensés par une fête à laquelle votre porte-monnaie donnera le faste nécessaire. Les autres, plus audacieux, attendent la première quinzaine de décembre mais n’oublient pas le précieux sésame qui leur ouvrira les cordons de votre escarcelle. Ce sésame est une lettre de recommandation dûment tamponnée par des instances supérieures. Nerveusement agité devant vos yeux, il est censé endormir vos préventions contre les solliciteurs.

Après les prévoyants puis les audacieux apparaissent les téméraires, d’autant plus efficaces qu’ils sont inattendus. Ne vous méprenez pas sur leurs intentions : ils ne vous invitent pas à un déjeuner dansant. Ils vous demandent seulement de les nourrir ce mercredi alors qu’ils rendront service à la nation, … disons au quartier, en consacrant ce jour férié au bon déroulement du scrutin. Saurez-vous les éconduire ?

Au prochain duo qui frappera à votre porte la bonne nouvelle à la main, vous pourrez répondre que vous avez déjà gagné votre paradis.

 

Kemba Ranavela

 

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans: commission Municipale de Tamatave (1)

Lundi dernier, la Commission Municipale de la ville de Tamatave a tenu sa première séance sous la présidence de M. Rambaud, Administrateur-Maire, pour discuter diverses questions concernant la ville et la région.

Le programme des questions à traiter était : Révision des prix des zones de la valeur foncière de la ville de Tamatave. Logements en ville des indigènes. Eclairage électrique. Question des clôtures. Location de terrains. Changement des noms de certaines rues. Demande de crédits.

Nous ne donnerons pour le moment qu’un succinct résumé.

Révision des prix des zones. – Dans certaines zones de la ville les terrains ont pris depuis peu une grande valeur ; il a paru bon à la Commission Municipale de réviser les prix des terrains communaux dans ces diverses zones et d’en déterminer le prix d’après la valeur actuelle. Un tableau a été dressé à cet effet.

Logements des indigènes en ville. – Il est défendu à tous les indigènes de loger en ville, même à ceux qui sont employés chez des industriels ou des particuliers, Un membre fait observer que cette prohibition présente un grand inconvénient, car l’indigène qui sort de chez son patron après 9 heures du soir se voit arrêté par la police, et s’il arrive le matin avant le jour chez son employeur, la police lui met également la main dessus. M. l’Administrateur-Maire dit alors, que c’est par mesure d’hygiène qu’on a défendu aux Malgaches de loger en ville, mais que si l’industriel ou les particuliers s’engageait à donner à ses ouvriers ou botos des habitations salubres on pourrait permettre à ces derniers de loger chez leurs patrons.

Après discussion, il fut décidé qu’on nommerait une commission chargée d’inspecter en ville les habitations occupées par les botos chez leurs employeurs.

Éclairage électrique. – La Municipalité estime qu’il y a lieu d’éclairer le plus tôt possible Tamatave à l’électricité. On sait que la Municipalité a été saisie de propositions à ce sujet.

La Commission décide d’étudier ces diverses propositions, et si l’on n’arrivait pas à s’étendre avec les auteurs de ces projets, d’exécuter les travaux en régie.

 

(À suivre.)

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

News Mada0 partages

Hevitra mandalo; resaky ny mpitsimpona akotry: fizaran’ny tantely adidy sy fiaraha-miasan’ny vitsika

Na samy manantena ary milaza mihintsy aza ny fandreseny amin’ny vali-pifidianana izay hatrehana raha afaka ampitso mbola hevitrevitra fotsiny izany. Tsy fantatra izay havoakan’ny vahoaka, iza no afaka hilaza ny fahaizany mamaky izay any an-tsainan’ny olon-kafa maika izany rehefa mikasika ny safidin’olona aman-tapitrisa izay safidy azon’ny tsirairay toky ny fanaovana azy miafina. Anton’izay fanaovana tsiambaratelo ny safidin’ny tsirairay ny fiaraha-mientana amin’ny fanaovana ho safidin’ny rehetra ny vokatra manangana ho mpandresy amin’ity fihodinana faharoa ity ny mpilatsaka tonga voalohany araky ny isam-bato voaangony. Manana ny hasina ho Filohan’ny rehetra izy, izany hoe eken’ny rehetra ny maha Filoha azy, ary izy tsy manana alalana anavakavaka, atao toy ny tsy fantatra ny safidin’ ny tsirairay, na eo ihany aza ny fananan’ny tsirairay zo na anohana na anohitra ny hevitra manoritra ny fomba fitantanana.

Samy manana ny asa sy adidiny arak’izany, nefa kosa tsara ihany ny fijerena taratra ny fombafomban’ny tantely sy vitsika ahafahan’izy ireny na mamokatra mamy na mananika dezaka eo am-pitaterana enta-mavesatra. Ho an’ny tantely mizara mazava ny adidy na eo aza ao andapa ireo lahy kamo-be-tenda izay tsy mitsahatra ny fimenomenonany, izany angamba ny kanto fomba fametsovetsoina manodidina ny mpanjakany.

Ny vitsika moa arak’ireny fahitana azy ireny mahagaga ny fahaizany miara mientana manao fitaomam-bitsika araky ny voalaza, tsy tazana misy mpibaiko tsy hita misy manao lali-manga samy mahafantatra ny ataony ary tsy misy vesatra na dezaka mahasakana. Firaisana eo amin’ny toe-tsaina miara-mandeha miara-mitady ny tombontsoa iombonana, sao dia manao bibilava tafiditra an-dava-bitsika mihevitra azy ho lehibe fahanam-potsiny faly atavy am-pitoerana ka tratra fandrika tsy omby ivoaka avy ao amin’ny vavan-davaka rehefa akaikin’ny fahavaratra. Amin’iny fotoana iny moa kinga ery ny andiam-bitsika amin’ny fanentsenana ny lavaka fomba fiarovana amin’ny orana sy rano mandrika izay manonja mahazaka vitsika. Sedran’ny fiadanam-potsiny nositrahan’ilay bibilava mivadika ny rasa. Araky ny fahazarany miara-mientana ny vitsika manindrona an’ilay biby nataveziny ho sakafony rehefa tonga ny andro sarotra tsy ahafahany itady ny filainy any ivelany.

Miara-mifaly nohon’ny fisafidianana Filoha ikambanana. Filoha tsy hanavaka na hiavaka, vitsika miray lavaka tsy hihevitra fa ny tenany no hatavezina manokana.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us  et coutumes: Papa Noël, si tu m’entends

Un petit malin, convaincu que rien n’est impossible au Père Noël lui écrit qu’il a fait un rêve : les cortèges de voitures avec gyrophare étaient remplacés par des cortèges de camions poubelles ; les hommes et les femmes qui annoncent le cortège avec leurs armes et leurs sifflets étaient remplacés par des éboueurs vêtus et équipés correctement. Bien sûr, avec l’empathie la plus élémentaire, on comprend que certaines personnes ne supportent pas l’odeur pestilentielle des bennes à ordures et préfèrent s’en éloigner, d’où l’utilisation sans mesure du gyrophare. Donc, père Noël, si tu pouvais souffler de bonnes idées à ceux qui gèrent les ordures, tu serais formidable ! Et si tu réussis, c’est sûr, un jour tu seras président.

 

 

News Mada0 partages

Bodybuilding WBPF: Andriatsilavina, vice-champion du monde

Joseph Andriatsilavina alias Tsilah Kely vient d’écrire une nouvelle page dans l’histoire du bodybuilding à Madagascar hier, au championnat du monde WBPF (World bodybuilding and physique sports championships), en Thaïlande. Il a remporté la première médaille malgache.

Les bodybuilders malgaches ont montré leur muscle ! Pour leur deuxième participation aux Mondiaux WBPF, ils ont fait saliver plus d’un, grâce notamment à Tsilah Kely chez les 90 kg. Déjà auteur d’un parcours brio sur les scènes nationale et régionale, il a de nouveau épaté les juges sur la scène mondiale. Après avoir réussi brillement la phase qualificative, il a prouvé tous les biens qu’on pense de lui, en s’adjugeant la médaille de bronze.

« C’est un exploit unique en son genre pour le bodybuilding malgache. On parle ici des Mondiaux et non pas de compétitions de moindre envergure », a déclaré Vernier Georgi, président de la commission de bodybuilding à Madagascar.

Rien n’indique pourtant qu’il réussira là où les autres avant lui ont échoué. Moins médiatisé que les autres membres de l’équipe nationale, Tsilah Kely a fait parler de sa musculature au moment opportun. De plus, avec cette belle performance, il a sauvé le meuble de Madagascar.

Il était en effet le seul Malgache à figurer dans le Top 5 mondial, tandis que les autres ont failli, à l’image de Rehozoe chez les -65 kg qui termine avant-dernier du classement.

Bigman cale

Rompu à cette joute mondiale, Jhon Mario Dit Bgman rentre avec le même résultat que l’année dernière. Bien qu’il ait connu une saison 2018 titanesque, son classement mondial reste le même, 6e rang sur 13 concurrents.

Fortunant a fait moins bien pour son premier pas dans le giron de WBPF, en signant la 9e place devant 5 autres prétendants, alors que Tolotra Rabarinjaka s’est contenté d’une triste 12e position à 3 longueurs du dernier rang.

Naisa

 

News Mada0 partages

Kick Boxing: Analamanga a réalisé des adieux on or

Le Championnat de Madagascar séniors qui a pris fin hier, au Palais des Sports Mahamasina, a bouclé l’année pour la Fédération malgache de Kick Boxing et disciplines associées. 79 combattants issus des ligues existantes ont été à la conquête du sacre national. Mais Analamanga reste intraitable.

« Y a pas photo, la présence massive des combattants issus d’Analamanga a fait la différence. Engagés dans chaque catégorie de poids au programme, ces tireurs plus expérimentés n’ont pas eu du mal à s’imposer et à ravir la palme », a expliqué le Directeur technique national (DTN) de la fédération, Anigael Gastros Maronirona.

« Le niveau des athlètes a régressé »

A noter que ce sommet national visait également à détecter les futurs combattants aptes à intégrer l’équipe nationale en vue des compétitions internationales. A juste titre, le championnat du monde, catégorie sénior aura lieu en octobre 2019 à Durban.

«Ces trois jours d’affrontement nous ont permis de conclure que le niveau des athlètes a régressé. La majorité des engagés sont des débutants qui manquent d’expérience. Pour dire, il y aura encore du travail à faire», a partagé le DTN.

Par ailleurs, à cause des anomalies observées au niveau de l’arbitrage, un nouveau combat de présélection se tiendra encore en 2019. « Les arbitres ont mal jugé certains combats. Certains gagnants ont été déclarés perdants », a conclu le DTN.

Sendra Rabearimanana

 

Liste des champions nationaux

Lowkick :

Homme 54 kg : Tahiry (Atsinanana), 57kg: Tahiry  (Vakinankaratra), 63.5 kg : Marc (Analamanga), 67 kg : Faravohitra (Analamanga), 71 kg : Zo (Analamanga), 81: David (Atsimo Andrefana)

Dame: 47kg : Natacha (Analamanga), 52 kg : Rindra (Analamanga), 60 kg : Larissa (Analamanga)

 

K1 Rules :

Hommes : 54 kg: Justin (Atsimo Andrefana), 57 kg: Dago (Analamanga), 60 kg Billy (Atsimo Andrefana) 63 kg: Zakasoa (Analamanga), 67 kg: Dinoh (Vakinankaratra), moins de 75 kg : Jimmy (Analamanga)

Dames: 51kg: Rosa (Atsimo Andrefana)

News Mada0 partages

JIOI 2019: le tennis de table incertain

Le commissaire général du Comité d’organisation des jeux des îles de l’océan Indien (Coji), Sada Vuddamalay a envoyé une correspondance au président de l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT), Vimal Basanta, l’informant que le tennis de table, étant l’une des disciplines au programme des Jioi 2019, à Maurice, est pour le moment mis à l’écart.

En fait, le choix du flooring déjà établi en serait à l’origine, pour la simple raison qu’il n’a pas été proposé dans les règlements techniques. Du coup, l’International table tennis federation (ITTF) n’a pas approuvé ce choix.

Le Commissaire général du Coji, Sada Vuddamalay a, d’ailleurs, émis sa crainte quant à la suppression du tennis de table au programme Coji 2019 si jamais l’ITTF n’approuvait pas le revêtement de ce Gerfloor. A ce sujet, une réunion entre les dirigeants de l’AMTT et du Coji se tiendra demain.

Sendra Rabearimanana

 

 

News Mada0 partages

Concert classique: fêter Noël sur une note positive

Samedi dernier à l’Ecar Saint Jean-Baptiste Faravohitra, le concert classique de Noël a laissé la part belle à l’interprétation des œuvres de grands compositeurs européens.

Quatuor Squad a inauguré le récital, en interprétant le « Quartet en Do maj Opus 62 n°3 » de Joseph Haydn. Ravo Raboanarison et Andry Robison au violon, Hervais Rabarison à l’alto et Kiady Rakotomalala au violoncelle, ces instrumentistes talentueux ont vraiment transporté le public dans l’esprit de la musique savante, avant de laisser place à la virtuosité des Solistes Lyriques.

Rahf a livré une performance étonnante en solo sur les notes de « Agnus Deï » de Georges Bizet. Soraya Ranaivoson a pris le relais avec « The last rose of summer » de Thomas Moore, avant que Fitah Rasendrahasina ne chante « Addio fiorito asil – Madama Butterfly » de Giaccomo Puccinu, un titre parfaitement à la hauteur de sa puissante voix. Natacha Rajemison a rendu un vibrant hommage au compositeur français Gabriel Fauré, à travers le morceau intitulé « En prière ».

La troisième partie du concert a été une sorte de dialogue musical hors du commun, teinté de cantiques de Noël. On citera tout particulièrement « Ocome all ye faithful » ou encore « Les anges dans nos campagnes ».

Joachin Michaël

 

Tia Tanindranaza0 partages

Afera eny amin’ny sisinyTsy misy akony amin’ny toekarena

Sahirana ny Malagasy ary mirongatra ny fanaovana bizina eny amin’ny sisiny rehetra eny. Maro tokoa aloha ny tokantrano velomin’ireny afera maro atao etsy sy eroa ireny saingy ny olana dia tsy miantraika mivantana amin’ny toekarenan’ny firenena izany.

 Zava-doza ary fahapotehana ara-toekarena aza no hita satria amin’ireny no mampirongatra ny sehatra tsy ara-dalàna sy ny fifaninanana tsy ara-drariny. Amin’ny maha tsy ara-dalàna azy izay dia tsy mampiditra vola amin’ny alalan’ny hetra amin’ny fanjakana ary tsy hita mazava ny lanja hoentiny amin’ny tontolon’ny fatra fampiasam-bola sy ny fanodinam-bola. Mirona amin’io bizina sy afera eny amin’ny sisiny io daholo anefa ankehitriny ny ankamaroan’ny Malagasy, indrindra ny eto an-drenivohitra, noho ny tsy fisian’ny asa. Ireny bizibizina ireny ihany koa moa no miteraka  vola haingana ka mampirona ny maro amin’izao fahasahiranana sy fahantrana lalina eto amin’ny firenena izao. Mila politika mafy sy ezaka be ny ady amin’ny sehatra tsy ara-dalàna eto Madagasikara satria 93% be izao ny asa atao ao amin’ny sehatra tsy manara-dalàna eto amin’ny firenena. Manimba ny toekarena izany ary tsy ahatarafana mihitsy ny fampandrosoana ka ilaina jerena maika.

Tsirinasolo

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitantanana ny fako eto an-drenivohitra Tsy maintsy nitady vahaolana hafa ny kaominina

Toe-javatra iray misy manararaotra ho fitaovana politika amin’izao fotoana izao ny fitantanana ny fako eto Antananarivo. Io moa izay voamarika hatrany fa natao hosahanin’ny avy eo anivon’ny sampandraharaha mahaleotena misahana izany eo ambany fiadidian’ny minisiteran’ny rano na ny SAMVA.

 Araka ny fanazavan’ny mpitantana ny antontan-kevitra sy tahirin-kevitra eo anivon’ny CUA, Pascal Rasaony, dia ny fiafaran’ny volana novambra sy fiandohan’ny volana desambra no nanomboka ny fanadiovana izay tsy niandrasana ny SAMVA intsony. Nanamafy izany moa ny talen’ny serasera eo anivon’ny CUA, Tiana Harilaza Raharivelo, tamin’ny alalan’ny fampatsiahivana fa kamiao miisa 20 no nahetsika tany am-boalohany saingy rehefa hita fa tsy naharaka dia nofenoina 40. Voatery niara-niasa tamina sehatra tsy miankina ny CUA ary nisy tamin’ireo kamiao no nitrosana ary ankinina amin’ny SAMVA ny famerenana izany, araka ny fanazavana. Amin’ny maha olom-pirenena tsotra ny tenako, hoy i Pascal Rasaony, dia iombonako hevitra ny valin-tenin’ny mpanolotsaina manokan’ny ben’ny tanàna Lalao Ravalomanana, Marc Ravalomanana, izay milaza fa tsy ny filohana antoko mihitsy no afaka hibaiko minisitra fa mbola eo ny praiminisitra. Tsy misy idirana antoko io fa ny andraikitrao no tokony ho zava-dehibe. Ny minisitry ny rano, Roland Ravatomanga, moa tetsy an-kilany dia nilaza fa efa nanao ezaka ny SAMVA, ary efa miha mivoatra ny fanangonana fako eto Antananarivo raha mitaha ny tamin’ny herinandro sy tapa-bolana.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

AnosipatranaNahavita tetezana ny zanak’i Dada

Nanaraka ny tenin’ny filoha Marc Ravalomanana ny Zanak’I Dada Anosipatrana dia ny miasa miaraka ny sabotsy 15 desambra teo.

 Novitaina ny tetezana simba fandehanan’ny olona maro teny an-toerana  Amin’ny ankapobeny, firaisankinan’ny zanak’I Dada no nahavitana ny asa na nisy aza ny tsara sitrapo. Vita latsa-tsimenitra ary nasiana bizo ny fotodrafitrasa. Tonga nanatrika teny an-toerana ny Foko TIM sy ny premiere adjoint delegen’ny firaisana fahefatra Antananarivo Renivohitra. Nifanampy ny olona satria dia nisy ny nahandro sakafo an-tsitrapo ireo mpanao raharaha. Ny tanjona teto dia ny tombontsoa iombonana. Nampihetsipo ny firaisankina naseho. Hatramin’ny zokiolona 70 taona mahery no nandray andraikitra. Tao koa no nihavana vokatry ny kandida lah-25 na dia tsy nifankatia an-taonany maro aza.

Rabeso

Tia Tanindranaza0 partages

GRENADY TENY MAHAMASINA

Nisy grenady hita tetsy amin’ny vavahadin’i Mahamasina omaly maraina.

 

 Rehefa nojeren’ny mpitandro ny filaminana izay manampahaizana manokana amin’ny resaka baomba dia « grenade offensive » izany ary efa ny alin’ny sabotsy no noheverina fa nametrahana azy teo an-toerana. Ny mpiambina an’i Mahamasina no nahita izany vao maraina. Nentin’ny miaramila any amin’ny tobiny ilay baomba rehefa vita ny famehezana azy mba tsy hipoaka. 

ASAN-JIOLAHY TENY ANDRAVOAHANGY

Lasan’ny jiolahy ny vola sy ny kojakojan-tokantrano maro nandritry ny fanafihan’izy ireo tetsy Andravoahangy. Noterena aza ny tompon-trano mba hanome ny volamena izay peratra mariazy teny an-tanany. Rehefa vita izany dia niala moramora fotsiny  teo an-toerana izy ireo ary tsy hita izay nanjavonany. Napetraka toy ny mahazatra ny fitoriana saingy tsy misy antenaina loatra amin’ny toe-javatra toy itony noho ny tsy fananan’ny mpitandro ny filaminana « base des données ». 

FANAFIHANA TENY ANDRAMASINA

Tokantrano telo no nasesin’ny jiolahy tany Andramasina. Nanapoaka basy izy ireo nandritry ny fanafihana mba entina hampihemotra ny olona tsy hihetsika. Lasa ny volabe izay mitentina valo tapitrisa ariary tao anatin’ireo trano telo ireo. Nalaina hatramin’ny firavaka volamena izay mbola teny ambozon’ny olona koa aza. 

FIKASANA HAKA AN-KERINY

Mbola nisy zaza saika nalaina an-keriny indray tany Manerinerina. Soa fa nanana basy ny rainy ary nampiasa izany avy hatrany dia nifampitifitra tamin’ny olon-dratsy teo. Zaza vao 20 volana ilay saika nalaina mba hatao takalon’aina. Tsy eto an-drenivohitra irery intsony no misy ny kidnapping fa efa lasa miparitaka manerana ny nosy ity fomba fanao ratsy ity. 

MPITONDRA MOTO VOATIFITRA

Notifirina teny ambony moto ny lehilahy roa izay nitaingina izany. Ny iray maty tsy tra-drano ary ny faharoa kosa naratra mafy. Teny Andohanilakaka no niseho ny heloka bevava ary raha araka ny fantatra dia tsy nisy na inona na inona nalain’ireo olon-dratsy tamin’ny olona notifirina akory. Heverina arak’izany fa fifofoana ain’olona tsotr’izao no nitranga. 

 

 

FANENDAHANA FIARA ENY AMIN’NY 67Ha

Mitohy hatrany ny fanendahana anaty fiara ary ao anaty fitohanan’ny fifamoivoizana. Etsy amin’ny 67ha izay mihazo an’Andohatapenaka no mifanesy izany ary dia amin’ny andro antoandro be nanahary no sokafan’ireo jiolahy tampoka ny fiara dia miditra sy manendaka izy ireo. Mijery fotsiny ny olona satria misy ny mitondra basy ary misy koa ny mandrangaranga sabatra. Isan’andro dia misy hatrany ny fitarainana ary mba mila jeren’ny polisy akaiky satria tsy vao izao no nisy ny fandrobàna eo an-toerana.

 

 

# Basy enina no saron’ny zandary tao Fianarantsoa. Nisy kalachnikov sy MAS 36 tamin’ireo. Nandritry ny hetsika izay nataon’ireo mba hiadiana amin’ny asan-dahalo no nahitana ny sasany tamin’ireo fitaovam-piadiana. Nisy koa anefa ny olona tsara sitrapo izay nahita ny basy teny amin’ny manodidina azy ka nanatitra izany teny anivon’ny zandary.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana

Izay tokoa angamba no atao hoe faradoboka amin’ny fampielezan-kevitra aminy satria raha nangingina tao anatin’ny

12 andro ny fampielezan-kevitry ny kandida Andry Rajoelina dia tamin’ny sabotsy teo indray vao tena nanao izay ho afany ireo ekipany. Talohan’izay anefa dia variana nanaratsy sy nandonto ny endriky ny mpifanandrina aminy fotsiny.

Efa mazava kosa etsy an-kilan’izay ny fandresena ho an’ny kandida ho filoham-pirenena laharana  faha-25, Marc Ravalomanana, satria dia marobe ireo tsy tafiditra tao amin’ny kianjaben’i Mahamasina ny sabotsy teo. Ny tao anatiny anefa efa rakotra olona ary tsy latsa-danja tamin’izany ireo hetsika tany amin’ny faritra.

Zumba

Tontosa tetsy amin’ny kianjan’i Mahamasina ihany koa saingy tao amin’ilay hoe Petit palais kosa ny hetsika “Rainbow zumba”. Araka izay anarany izay moa dia  hetsika ara-panatanjahantena sy kolontsaina natao mba hanintsanintsanana kely tamin’iny faran’ny herinandro iny izy ity.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fakana an-kerinyMiharatsy laza i Madagasikara

Loza amin’atambo no ateraky ny fakana an-keriny hanaovana fampihorohoroana ny takalon`ny aina amina vola. Tsy fantatra intsony izay tena marina sy ao ambadik`io fomba ratsy io.

 Maro ny tranga fakana an-keriny nisesy tamin`ity taona ity ary tsy mba misy ny fitoriana kanefa vola tsy tambo isaina no takian`ireny tambajotra tsy mataho-tody ireny. Ho an`ny teratany vahiny manokana, tsy hay raha misy ambadika politika fa raha ny loharanom-baovao dia fandrahonana no atao azy ireo. Tsy fantatra mazava fa ny vola azo avy amin`ireny no nanaovana propagandy satria nisy olona akaiky tamina kandidà ho filoham-pirenena no voarohirohy tamin`ity resaka kidnapping ity. Tsy misy fanavakavahana fa na vahiny na tompon-tany dia samy mandry an-driran`antsy avokoa noho ny loza mitatao. Lasa misy fiantraikany any amin`ny olo-tsotra ity asa ratsy ity ary mizaka izany amin`izao ny tontolo any ambanivohitra. Tsy misy afa-tsy ny fanampiana ny isan`ny mpitandro ny filaminana no azo atao ary hamafisina ny sampandraharaham-pitsikilovana sy ny fiarovan-tenan`ny mponina any ambanivolo. Ho fanampin`izany, tokony hiverenana dinihana ihany koa ny momba ny dina. Lasa fanao sy niverimberina io asa ratsy io ka manaratsy endrika an`i Madagasikara hatrany. Inona no ataon’ny manampahefana e ? Mahakasika ny asa fakana an-keriny izay nihanahazo vahana tato ho ato, naverina ny “cellule d`enquete mixte” (CME) hisahana ny asa fakana an-keriny ka ho hita izay vokany.

Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Seha-pihariana fahateloAfaka mampandroso tsara ny toekarena

Miankin-doha be amin’ny fambolena i Madagasikara kanefa 25,6% no mba ho entin’io sehatra io ao amin’ny harinkarena faobe (PIB).

74,5 %-n’ny Malagasy no misehatra ao raha toa ka 15,7% ny ao amin’ny seha-pihariana fahatelo. Tena ilaina io sehatra atao anjorom-bala io eto Madagasikara satria ny antsasany mahery amin’ny harinkarena faobe dia no hoentiny. 40 tapitrisa dolara no tombony azo taminy tamin’ny taona 2016. Tsy mbia tafavoaka indray koa ny sehatra indostria eto Madagasikara antony tokony hampiroboroboana io seha-pihariana fahatelo io. Manome 15,7% monja amin’ny PIB ny Indostria ary 9,11% amin’ny mponina no mba misehatra aminy. Miandry olona feno traikefa ny firenena amin’ny fikitihana ireny sehatra matoritory kanefa miteraka tombony ara-toekarena ireny. Ankoatra ny fanomezana vahana ny tantsaha sy ny Indostria dia ao anatin’ny vinan’ny kandida Marc Ravalomanana ihany koa ny fijerena sy ny fampandrosoana ny seha-pihariana fahatelo.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

Aretina diabetaEla velona kokoa ireo voany raha mahay mitaiza vatana

Na dia anisan’ny aretina mahavoa olona betsaka aza ny aretina diabeta maneran-tany dia fantatra kosa fa ela velona kokoa ireo voany raha mahay mitaiza vatana.

 

 

Hainy tsara mantsy ny mitandrina ny sakafo haniny sy ny  manaraka ireo toro-mariky ny dokotera hoy dokotera Manitra Rakotoarivony, tompon’andraikitra eo anivon’ny Ministeran’ny Fahasalamam-bahoaka ka anisan’ireny ny fampiasam-batana. Nisy ny fitiliana ny aretina diabeta maimaim-poana notanterahin’ny AMADIA tetsy amin’ny HJRA Andavamamba ny Sabotsy, notohanan’ity ministera iray ity. Nambaran’ny dokotera Haja Ramamonjisoa avy eo anivon’ny AMADIA tamin’izany fa 4 % eo ho eo ny tahan’ireo olona voan’ny diabeta amin’izao eto Madagasikara. Rehefa manao fitiliana maimaim-poana tahaka izao anefa izy ireo dia mahatratra any amin’ny 5 ka hatramin’ny 12 % hatrany ireo olona lasibatra ka tokony samy hitandrina ny rehetra. Ny fitiliana ihany hoy izy no vahaolana raha mandova avy amin’ireo Ray aman-dReniny kosa ny 90 % nefa azo sorohana tsara. Ny Sabotsy teo moa no nankalazana tamim-pomba ôfisialy ny andro iraisam-pirenena iadiana amin’ny aretina diabeta.

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy mba menatra mihitsy ve e ?

Vita iny ny adihevitra nifanatrehan’ireo kandida filoham-pirenena roa hiatrika ny fihodinana faharoa ny alarobia 19 desambra izao.

 Antitra mampiady kalo ka ny antitra antitra ihany e ! Hita taratra ny fahamatoran’ny tsirairay eo amin’ny vina hoentiny, fa ny zava-dehibe ankoatra izay, dia mbola mason-tsivana hafa ny lafin’ny tantara, izay nahakepoka ny anankiray. Te hisitri-belona sy te hikosoka ny tantara izany ny fihetsiny, ary tsy manan-kavaly teo anatrehan’ny fanontaniana manodidina ny fandrobana firenena notakotakonana tamin’ny hoe : nahavita nanangana na tsy nisy famatsiam-bola avy any ivelany sy tsy nankatoavin’izao tontolo izao. Tsy vitan’ny fieboeboana sy fizahozahoana ny fitantanana firenena, ary tsy vitan’ny fampanantenana sy « velirano » izay ny tena hevitr’io voambolana izao aza tsy voafehy! Izaho dia filoham-pirenena hanao izatsy na izaroa e! Tsy vao izao no nisian’ny fampanantenana sy fampanofinofisana, fa mila zavatra maty paika ny fanatanterahana azy satria ny valala tsy an-tànana tsy hatolo-jaza. Tsy mba menatra ny mandainga sy mamahan-dalitra lava. Ny filoha mendrika ny hitondra dia mahalala tsara ny hoe: inona no laharam-pahamehana ho an’ny vahoakany? Mahalala ny filany sy ny zavatra iainany, ny aty vilaniny,… fa tsy filoha hampanonofy azy, ka ny zavatra tsy mankaiza no ireharehana lava fa ny fiainan-dRamalagasy nitotongana. Ohatra iray horaisintsika ny resaka ady amin’ny tsy fandriampahalemana, izay isan’ny mampahory ny vahoaka. I Marc Ravalomanana dia mirona bebe kokoa amin’ny fanabeazana ny olona miainga any ifotony, fanampiana azy hamokatra mba ho voky sy ho velona, fanomezana asa azy,… ankoatra ny fanampiana ara-pitaovana ny mpitandro filaminana. Ny ankilany kosa dia tsy takona hafenina ny fizorana any amin’ny kisehoseho ivelany, toy ny hoe: hividy angidim-by 10 e! fiara afaka mandeha amin’ny tendrombohitra sy ranomasina e! Mba azony sary an-tsaina ve fa na hahafaty dahalo 100 isan’andro aza izy rehefa tsy an’asa, tsy manan-kohanina, rehefa tsy mahazo fanabeazana, … dia hisy foana olon-dratsy. Mazava ireny hoe: iza no mpanao hevitra an-taingina tsy mahalala akory ny tena filan’ny firenena sy ny tena vonona hanarina indray an’i Madagasikara, hanangana fa tsy handrava. Ny hirariana dia hadio tsara ny fifidianana satria tsy takona hafeninina intsony teti-dratsin’ny mpamotika sy mpandrava firenena, izay mieritreritra ny mbola handroba amin’ny fomba mihaja an’i Madagasikara indray. Ny ratsy tsy kely làlana fa samia mailo sy mandray andraikitra e!

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Amboaran’ny CAF 2018Lavon’ny Kaizer Chiefs 3-0 ny Elgeco Plus

Lavon’ny ekipan’ny Kaizer Chiefs Afrika Atsimo 3-0 ny Elgeco Plus Malagasy tamin’ny sabotsy 15 desambra 2018 eo amin’ny lalao 1/32-ndalana mandroso amin’ny fiadiana ny Amboaran’ny Caf 2018.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tompondakan’ny Kick Boxing 2018Notoloran’ny filohan’ny Federasiona 1.000.000 ariary avy

Mpikatroka niisa 79 avy amin’ny ligim-paritra 10 amin’ny 14 misy eo amin’ny taranja Kick Boxing Malagasy no niatrika ny fiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara 2018 eo amin’ity taranja ity (Low kick sy K-1) nandritra ny 3 andro nisesy 14,15,16 desambra 2018 tetsy amin’ny Lapan’ny Fanatanjahantena Mahamasina Antananarivo.

Tia Tanindranaza0 partages

Rugby Fanohanana ny K 25Lasan’ny XV Family sy Tfma ny 3 tapitrisa ariary avy

Tontosa tetsy amin’ny kianjan’i Mahamasina omaly alahady 16 desambra 2018 ireo famaranana tamin’ny lalao Rugby nokarakarain’ny fikambanana Madagasikara Tafaray tarihan’ny

Tia Tanindranaza0 partages

EKAR Md Josefa MahamasinaMiatrika fotoan-dehibe 3 tamin’ity volana desambra ity

.Fotoan-dehibe 3 sosona no natrehan’ny Ekar Md Josefa Mahamasina tamin’ity volana desambra 2018 ity.

Tao ny jaobily faha-45 taona naha pretra an-dRakotomahefa Pierre Martial ny 9 desambra lasa teo ka nisy ny fanolorana jaky sy ny fifampiarahabana. Efa niasa tany ivelany nandritra ny 14 taona ny Mompera Pierre Martial ary nahavita be teto Madagasikara ihany koa. Omaly alahady indray dia nisy ny fanaovana batemy azy 68 mianadahy. Fantatra ihany koa fa mbola hisy fotoan-dehibe amin’ny alahady 23 desambra ho avy izao dia ny mariazy miara-mizotra. Ao anatin’ny fanitarana ny fiangonana koa amin’izao ny Ekar Md Josefa Mahamasina ka tombanana hotontosaina ny asa rehetra amin’ny faran’ny volana janoary 2019.

Nangonin’i RTT

Tia Tanindranaza0 partages

JCI AntananarivoVoafidy ny birao vaovao hitantana amin’ny taona 2019

Voafidy ny faran’ny herinandro teo ny birao vaovao hitantana eo anivon’ny fikambanana JCI Antananarivo mandritra io taona vaovao 2019 ho avy io.

 

 

 

 Tetsy amin’ny minisiteran’ny fanabeazam-pirenena Anosy no nanatanterahana izany, notarihin’ny filohany Rtoakely  Ramahavonjy Sambatra. Voatendry ho filoha lefitra tamin’izany Atoa Tsilavina raha lany filoha ho lefitra mpanatanteraka kosa Atoa Sitraka izay samy nankasitraka ireo mpikambana ny amin’ny nametrahan’ireto farany fitokisana amin’izy ireo. Nitohy avy hatrany tamin’ny fanaovana jery todika ny asa vita sy ny famindram-pahefana ny lanonana tamin’izany. Tsiahivina moa ho an’ny JCI Antananarivo manokana fa mbola hanohy ilay fampianarana eny anivon’ny EPP ao anatin’ilay tetikasa garabola izy ireo amin’ny taona ho avy io. Toraka izany koa ny fampianarana ny mponina hiroso bebe kokoa amin’ny resaka fahadiovana ho fiarovana ny tontolo iainana.

 

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitotongan’ny harena voajanahary malagasyMila fanajariana tontolo iainana, hoy ny HEHM

Nambara tamin’ny fomba ofisialy tetsy amin’ny Cemes Betongolo ny zoma teo ny fitsanganana ara-panjakan’ny rafitra tsy miankina miaro ny tontolo iainana na ONG HEHM.

 

 

 Araka ny fampahafantarana nataon’ny filohan’ny fikambanana, Voahirana Rabarimanana, dia 9 mianadahy ry zareo ankehitriny no mpikambana sady nanorina ity fikambanana niforona tamin’ny oktobra teo ity. Ny fiarovana ny tontolo iainana sy ny maha olona, raha aravona, no tena hifantohan’ny fikambanana amin’ny alalan’ny hetsika maro karazana mifandraika amin’izany toy ny fambolen-kazo sy voa fihinam-boa. Anisan’ny vaindohan-draharahan’izy ireo ny fanentanana sahady ireo kilonga madinika mbola mpianatra ho tia zavaboary. Ankoatra ny hetsika fambolen-kazo sy voa fihinam-boa isan-taona dia hampirisihin’izy ireo betsaka ihany koa ny lafiny fiompiana toy ny zana-trondro sy ny fampivoarana ny tontolo Ambanivohitra ary ny fampidirana tsikelikely ny teknolojia mifanaraka amin’izany. Zava-misy eto Madagasikara ankehitriny, hoy izy ireo, ny fitotongan’ny harena voajanahary ary antony goavana nananganana ny fikambanana ihany koa io sady mbola hiantsoana ny rehetra hiditra ato mba tsy ho ny sinoa sy karana intsony no hanjaka amin’ny harentsika. Faritra miisa 4 hatreto no zakan’ny enti-manan’ny fikambanana hiasana, hoy ny fanazavana, dia Analamanga, Amoron’i Mania sy Marovoay ary Besalampy. Hisy moa ny hetsika natokana ho an’ny ankizy hotontosain’izy ireo eo Betongolo ihany ny 22 ka hatramin’ny 24 desambra izao na irony antsoina hoe “fête foreigne” irony ary hiavaka io ho fankafizan’ny ankizy sahady izany atao hoe tontolo iainana izany, hoy ny fanazavana.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Groupe VIDY VAROTRANamaly fitia ireo zanaky ny mpiasa afa-panadinana

Toy ny fanaony isan-taona dia namaly fitia ireo zanaky ny mpiasa afa-panadinam-panjakana tamin’ity taona 2018 ny Vondron’orinasa Vidy Varotra tarihin’ny filoha tale jeneraliny Atoa Tahiana Razafinjoelina.

 

 

 

Ankizy 25 mianadahy no notolorana fanomezana dia ireo nahazo ny mari-pahaizana licence, ireo afa-panadinana Bakalôrea, ny afaka BEPC ary ireo kilonga madinika nahazo ny CEPE. Valopy hahafahan’izy ireo manampy ireo fitaovam-pianarana ilainy na koa  hiatrehany ny fety no natolotra ireo ankizy mpianatra tamin’izany izay manana tanjona hanosika sy hampirisika azy ireo bebe kokoa hanao ny tsara hatrany. Nambaran’ny filoha tale jeneralin’ny Vondrona Vidy Varotra fa ny hampirisihina ireo mpiasa ao aminy hiezaka hampiana-janaka hatrany no tena tanjon’izy ireo satria ny fianarana no lova tsara indrindra. Tsy hijanona amin’ny fanomezana fotsiny ihany izy ireo  raha ny nambarany fa horaisin’izy ireo hanohy fianarana ao amin’ny ITU University izay sekoliny  ihany koa ireo zanaky ny mpiasa afa-panadinana Bakalorea siantifika ho an’izay mazoto ary azo hifampiraharahana sy hifandaminana tsara ny saram-pianaran’ny mpianatra amin’izany. Ny fahaizana mikirakira ny informatika avo lenta  izay mampalaza ny  ITU University mantsy raha ny nambarany no be karama indrindra amin’izao ka omeny tombony ireo zanaky ny mpiasa. Tsiahivina fa ahitana ny ITU Univesity, ny gazety Vidy Varotra, Tia Tanindrazana,  ny Jejoo, ny gazety Job, ny top Radio, ny ketrika.com ….ao anatin’ity vondrona iray ity.

 

Pati

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Taratasin’I JeanJean ilay Mpandresy

Mankasitraka Jean a ! Tsy misy hisalasalanay intsony fa tena marina ilay tenin’i Tense iny e ! Ianao ilay tena izy. Tena ianao rangahy ilay hitondra eto an-tanàna eto a !

 Tsy andriko ery izany izay hahatongavan’ilay ora sy fotoana. Sa ahoana, hoy ianao ? Io na haninona eo ireo na haninona dia fantatro fa tsy matahotra amin’izany ianao e ! Izahay koa tsy adala. Na nosakanany tsy navelany nisy nanohana teo aza ianao niady hevitra tamin’i Jean kely dia efa fantatray foana fa efa lasanao ny amboara. Fanamafisana azy sisa no hitranga afaka 2 andro. Raha tsy hoe hanao barofo toy ny efa nataony indray angaha ry Jean kely. Maka anao hatramin’ny farany izahay a ! Anontanio kely anie hoe mitodika aiza ianareo e ? Izay fa alarobia mifankahita e !

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Kara-panondro sy kara-pifidianana mampiahiahyManazava ny tranoprintim-pirenena

Nivoaka tamin`ny fahanginany manoloana ny toe-javatra misy eo amin`ireo kara-panondrom-pirenena sy kara-pifidianana hosoka izay niparitaka manerana an`i Madagasikara ny tranoprintim-pirenena.

Tsy afaka ny tsy hiteny izahay eto amin`ny trano printim-pirenena, hoy ny talen`ny orinasa, Jean Angelson Randriamboavonjy. Maro ny fokontany manatitra ireo kara-panondrom-pirenena sy kara-pifidianana hosoka tonga eo anivon`ity orinasam-panjakana ity ary efa ho 40%-n`ireo fokontany no nametraka fitarainana. Nomarihany fa ny andraikitry ny tranoprinty amin`ny fanamboarana kara-panondrom-pirenena (CIN) dia voafetra amin’ny fanamboarana ny taratasy sy ny fandefasana izany any amin’ny minisiteran’ny atitany ihany. Taratasy tsotra be no ampiasain’ireo mpanao hosoka kanefa ny taratasy izay ampiasaina dia hafarana avy any ivelany ny 80% ary angatahina manokana any amin’ny orinasa any Alemana mba hisorohana ny lesoka. Mbola misy ihany koa ireo fepetra raisina hametrahana fandriampahalemana (disposition de securitè) hita maso sy tsy hita maso : marika manokana rehefa tarafina amin`ny mazava, ny nomerao ihany koa miova, ny fampiasana ranomainty hafarana manokana. Gaga ny teo anivon`ny “Imprimerie nationale” fa vao vita ny fihodinana voalohany nahita ireo CIN hosoka izay tsy nivoaka avy aty amin`ny orinasa ka nametraka mazava tsara fa ny hosoka mandeha any dia tsy avy aty amin`ny imprimerie ka aoka mba samy ho mailo ny tsirairay. Raha misy seho hafahafa, hoy izy dia afaka miantso ny manampahefana ary hidina hanamarina any ny avy ao amin’ny tranoprinty nasionaly. Notsipihany i Jean Angelson Randriamboavonjy ihany koa fa betsaka ny hosoka amin`ny taratasim-pifidianana: kara-pifidianana… Fanatotana no anjaran`ny “imprimerie” saingy ny CENI no mizara azy. Marihina fa ny ambadika (recto) ihany no nokarakarain’ny trano printy, hoy izy fa ilay misy ny anaran’ny mpifidy dia ny CENI no tompon’antoka. Nametra-panontaniana kosa ny tenany amin`ireo mpifidy tsy nahazo kara-pifidianana satria 12 tapitrisa no natotan`ity orinasam-panjakana ity kanefa 10 tapitrisa latsaka no nifidy. Nohamafisiny fa tsy miray tsikombakomba amin’izay hosoka misy ny tranoprintim-pirenena. Voararan’ny lalàna ny fanaovana sy fampiasana hosoka ka manao antso an`ireo mpitandro ny filaminana mba hijery ny eny anivon’ny biraom-pokontany sy hanara-maso izao hosoka izao, ary hampihatra avy hatrany ny lalàna, satria tsy azo ekena ny fanakorontanam-pifidianana sy tsy fanajana ny demokrasia.

 

Marigny A. sy Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Hita taratra ny fifohazan-tsainaHitombo be ny vaton’i Dada any amin’ny Faritra

Tena hitombo ny vaton’ny K25 any amin’ny faritany. Io no ho vokatry ny fanohanana maro be, ary tsy hoe mpanao politika ihany fa hatramin’ny artista, mpanao fanatanjahantena,…

 no miara-mientana amin’ny fampandaniana an’i Marc Ravalomanana. Tena fifohazan-tsaina goavana no mitranga amin’izao fotoana izao, ary vao mainka hampitombo ny fahombiazana ny fanakaikezana ny vahoaka amin’ny alalan’ny fifandresen-dahatra isam-baravarana. Hain’ny K25 ny nanetsika ny mponina an-tanàn-dehibe sy ambanivohitra. Mandeha ny karazana fanaratsiana sy fampiadiana an’I Marc Ravalomanana amin’ny any amin’ny faritany. Hampiasaina ny fanaratsiana sy fanasoketana sesilany amin’ny haino aman-jery. Rahonana ny vahoaka, ary tonga hatramin’ny filazana amin’ny olona fa horoahina ny mpihavy, raha tsy lany ny kandida iray, hoy ny fampitam-baovao avy any Befandriana. Any amin’ny faritra Marovoay, dia velon-taraina ny olona amin’ny zavatra halefan’ny onjam-peo iray fa fanosoram-potaka ranoray no hatao isan’andro, ary manontany tena hoe mbola misy fanjakana ihany ve eto? Ety an-drenivohitra, dia vita hatramin’ny mamorona gazety hanaratsiana an’i Marc Ravalomanana fotsiny. Tsy mba manana porofon-kevitra mazava hanatsarana ny fanjakana tetezamita, izay tena famotehana tanteraka ny firenena ny sasany, ka ny fiezahana manoso-potaka an’I Marc Ravalomanana no fara-hery, saingy tsy adala ny vahoaka. Saika resy lahatra aminy sy manome toromarika ny mpiara-dia sy ny fiarahamonina hampandany an’i Marc Ravalomanana rahateo ireo olobe sy olom-boafidy samihafa, eny fa na ireo tsy nitovy hevitra taminy tany aloha aza.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Tence Mena“Avy amin-janahary ianao Dada Ravalomanana a !”

Ny marainan’ny faradoboka ny sabotsy 15 desambra lasa teo no namoronan’ny mpanakanto Tence Mena Tononkalo ho an’ny kandida laharana faha-25 Marc Ravalomanana.

Novetsoiny teo Mahamasina io tononkalo io ary tena nampihetsi-po ny rehetra. Mialoha ny hihirako, dia aleo aloha aho mba hizara aminareo ny zavatra avy aty am-poko, hoy izy. Raha fintinina dia milaza io tononkalo io fa i Dada ilay nandrasana, izy no hanamboatra, hanangana sy hanavotra ny Malagasy. Na fanamboaran-dalana na famoronan’asa na fiahiana ny fianaran’ny ankizy na fanampiana ny vehivavy, vitan’i Dada izany, hoy i Tence Mena. Tsy tongatonga foana ianao Dada Ravalomanana fa tena avy amin-janahary, hoy izy. Nanentana ny Malagasy mpiray tanindrazana ity mpanakanto ity mba tsy hisalasala intsony hifidy ny kandida laharana faha-25 Marc Ravalomanana, izy no hanasoa ny rehetra, izy no efa tompon-tanàna.

Nangonin’i RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Fampandrosoana ny firenenaTsy maintsy miara-mientana sy miasa miaraka…

Be dia be ny ratra navelan`ny endriky ny fifampitondrana nandritra ny dimam-polo taona mahery.

 

 Niaina izany avokoa ny faritra rehetra manerana ny nosy ary taratra iray hiaraha-mahita ny fahantrana izay raiki-tapisaka amin`ny Firenena. Hiditra amina kihon-dalana lehibe i Madagasikara amin`ny taona ho avy. Fotoam-pifidianana isika kanefa tokony hibanjina ny ho avy. Ekena fa samy manana ny fahadisoany saingy tsy tokony hitodihana intsony fa kosa ny iray amin`ireo kandidà hisedra ny fihodinana faharoa ireo dia manana fahavononana hanova ny zavatra tsy nety tamin`ny fitantanana ny firenena. Marika ihany ny filoham-pirenena raha ny lalàmpanorenana no jerena. Manana andraikitra daholo ny rehetra amin`ny fanovana sy fampandrosoana ny firenena ary ny tena goavana, ny filoham-pirenena no fitaratra voalohany ka izy no mitarika sy mampiseho an`ilay fahavononana mametraka lamina rehetra ahafahana miroso amin`ny fanovana sy fiovana. Ny vahoaka ihany koa dia manana ny anjara birikiny amin`ny fampandrosoana. Ny vahoaka tsy mahandry dimy taona intsony fa ahiana mety ho roa taona na telo taona dia hiditra krizy indray.  Tsy ho marim-pototra ny fanarenana sy fampandrosoana izay andrandrain`ny rehetra raha tsy misy ny fiaraha-mientana. Raha tsiahivina, tsy nihetsika ny depiote 73 tamin`ny volana aprily lasa teo ary raha tsy nanaraka ny vahoaka dia tsy tonga amin`izao fifidianana izao satria saika tsy nilefitra ny mpitondra izay saika hanenjana. Endriky ny fitiavan-tanindrazana ny miara-mirona amin`ny fampihavanam-pirenena izay kendrena hiorim-paka ifotony. Ny fiaraha-mientan`ny olon-drehetra miaina sy mihary eto Madagasikara no andrandraina ary fotoana izao hanehoana izany. Taratry ny fitiavan-tanindrazana, taratry ny fitiavana an`i Madagasikara izany.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Andry RajoelinaEfa nanao veloma ireo mpomba azy

Ny sabotsy hariva vao niparitaka ny feo fa hanao faradoboka eto Antananarivo ihany ny kandida laharana faha-13 Andry Rajoelina. Ny alin’io vao nalefa ny antsoantso tamin’ny haino aman-jery ny hanatanterahana izany.

 Natomboka teny amin’ny garan’i Soarano sy ny kianjan’ny 13 mey ny hetsika, ary ity no hany “Carnaval” teto Madagasikara ka nahitana olona nitondra basy Kalachnikov, noho ny antony izay tsy fantatra mazava. Nitety faritra ny hetsiky ny kandida laharana faha-13 ary niteraka fitohanan’ny fiara izay tena nahasorena ireo mpampiasa arabe satria maro ny olona na mba maika hody fa avy nivavaka na koa avy namangy fianakaviana kanefa dia voatery niandry hatrany amin’ny adiny roa vao tafavoaka. Fantatra ihany koa fa nisy ny mpivarotra amoron-dalana niharam-pahavoazana ka simba ny entana teny amin’ny tetezan’i Namontana, niampy fiara iray izay nisy nikiky tamin-java-maranitra. Maro no voaelingelina noho ny fitohanan’ny fiara teny Tsimbazaza, Manakambahiny, Ankadimbahoaka, Soanierana, Namontana, Anosy, Anosibe omaly hariva. Tsikaritra ihany koa fa misy amin’ireo mpomba an’i Andry Rajoelina no efa tena mamo ary namoaka teny mandratra sofina sy nanao teny tsy voahevitra. “Raha tahaka izao no kandida filoha dia tsy mendrika, andro vitsy mialoha ny fifidianana ve no manakorontana ny fiarahamonina eto an-drenivohitra ?”, hoy ny resaky ny mpitazana. Nivoaka mihitsy aza moa ny resaka fa efa manao veloma ireo mpomba azy i Zandrikely  satria hofaizin’ny mpifidy any anaty latsa-bato izy ny alarobia 19 desambra ho avy izao noho ilay tsy fahamatorany sy fizahozahoany io.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Mponin’ny faritra iva eny AmpefilohaNirary soa ny kandida Marc Ravalomanana

Ny zoma teo no nanatanteraka hetsika ho fanamarihana ny tsingerintaona nahaterahan’ny kandida ho filoham-pirenena, laharana faha-25, Marc Ravalomanana ny mponina tetsy amin’ny faritra iva Ampefiloha.

 Nanao hetsika manokana ho fanehoana izany izy ireo. Nalahatr’izy ireo tamin’ny arabe ny yaourt marobe vokarin’ny orinasa Tiko ary nanaovan’izy ireo soratra manambara hoe : « arahabaina ianao ry ingahy Ravalomanana fa nahatratra ny faha 69 taonanao ». Na dia efa tamin’ny alarobia 12 desambra lasa teo aza no daty nahaterahan’ity filoham-pirenena teo aloha ity dia tsy misy firariantsoa tara izany, hoy ny fanazavana. Taorian’io hetsika io dia niaraka nirohotra nanao filaharambe nanerana ny tanànan’Ampefiloha izy ireo. Ny ankamaroan’ireo mpanaradia ny kandida laharana faha-25 aza moa dia ny sabotsy izay nahavorian’ny kandida Marc Ravalomanana vahoaka marobe nandritry ny faradoboka natao tetsy Mahamasina no nanararaotra niarahaba azy.

 J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kara-pifidianana maro be saronaTena hisy ny hala-bato

Nisy andian’olona tratra ary niaiky sy nijoro vavolombelona fa niasa nanao mpikarama an’ady tamin’ny tetika fangalaram-bato, ka kandida filoha iray mbola miatrika ny fihodinana faharoa no mpaniraka sy mpanakarama azy ireo.

 

 Mikarama an’ady ary manana kara-pifidianana maro be efa ho an’arivony, ka mifidy manomboka amin’ny 6 ora maraina, ary miverimberina. Misy hatramin’ny 50 lahy no milahatra sy mivezivezy mifidy, ary miverina indray amin’ny 3 sasany hariva. Efa nampiasaina avokoa ireo kara-pifidianana ireo tamin’ny fihodinana voalohany, hoy izy ireo. Miara-miasa amin’ny delege sy ny mpikamban’ny Birao fandatsaham-bato izy ireo, ka mandeha ho azy na tsy misy aza ny kara-panondro. Marihina fa monina eto Antananarivo sy manodidina izy ireo. Ireo kara-pifidianana ireo no anisan’ny tsy nahafahan’ny olona sasany nifidy satria tsy tena ny tonga tamin’ny tena tompony ny kara-pifidianana. Mazava, araka izany, fa tena misy ny tetika maloto hangalaram-bato. Aty an-drenivohitra aza misy, mainka fa any amin’ny toerana lavitr’andriana. Efa ireny niaraha-nahita ireny ny tatitry ny sehatra iraisam-pirenena momba ny fampiasan’ny kandida iray volabe nifidianana safidim-bahoaka ary heverina fa fanohizana izay teti-dratsy izay indray izao zava-misy izao. Efa nanaitra ny olony ho mailo ny kandida Ravalomanana, ary naneho sy nanaitra ihany koa manoloana ny fahitany ny fitanilan’ny minisitry ny atitany miandraikitra ny fifidianana, izay avy amin’ny kandida iray mifanandrina aminy.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifanatrehana faranyVery lavitra Rajoelina

Nambaran’i Marc Ravalomanana nialohan’ny adihevitra tamin’ny haino aman-jerim-panjakana, fa mahita fitanilana ataon’ny minisitry ny atitany izay marihina fa amin’ny MAPAR izy araka ny zavatra hita tany Fianarantsoa, Farafangana,…

Toky R

La Vérité0 partages

Dérapage - Quand Ny Rado Rafalimanana dénigre les policiers

Opérateur économique et politicien par intermittence, Ny Rado Rafalimanana s’attire les foudres de la Police nationale malgache. Fidèle au personnage, l’homme a voulu faire le show. Après s’être attaqué à politicien connu et reconnu ainsi qu’à ses partisans,  l’homme, dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux samedi dernier, accuse directement un policier, qu’il ne connaît manifestement pas,  d’être corrompu. « Ça va Monsieur ‘le Police’ ? Heureuses fêtes de Christmas à vous. Ne soudoyez personne aujourd’hui », lance-t-il, à bord de sa voiture, au malheureux fonctionnaire de police. En tout cas, cette déclaration sonne comme une insulte à l’endroit du corps de la Police nationale.

Ny Rado Rafalimanana n’est certainement pas sans savoir que sa déclaration frise la dénonciation mensongère. D’ailleurs, les fonctionnaires de police pourraient très bien déposer plainte s’ils le voulaient. D’autant que Ny Rado Rafalimanana n’a jusqu’ici pas retiré ses propos ni présenté d’excuses quelconques. Ces propos, qui lui valent désormais une mauvaise opinion auprès de la Police nationale, ne sont pas sans rappeler ceux d’une autre candidate à l’élection présidentielle qui avait accablé en public les forces de police. Au cours d’un meeting au mois d’octobre dernier, la magistrate, également ex – présidente du Syndicat des Magistrats de Madagascar (SMM), Fanirisoa Ernaivo s’était attirée la foudre des forces de l’ordre, et précisément la Police nationale, en cautionnant publiquement le lynchage injustifié de 3 policiers, la Dame a également eu le culot de souhaiter le même sort dramatique à tous les policiers. Une insulte que les agents du maintien de l’ordre ne pardonneront pas de sitôt. En tout cas pour revenir à Ny Rado Rafalimanana, le candidat du « Fanahy no maha olona » est loin de faire honneur à ce slogan.

« Beaucoup lui prêtent en effet la triste image d’une personne fourbe pour ne pas dire un « escroc » », rappelons-nous dans une de nos précédentes éditions. Nombreuses sont les personnes auxquelles il doit des factures impayées dont des journalistes en l’occurrence. De plus, le personnage se cache derrière de nombreuses actions caritatives  pour dissimuler ses magouilles.

L.R.

La Vérité0 partages

« Economic Development Board of Madagascar » - Promotionner l’investissement à travers le numérique

Séduire par le visuel ! Afin de persuader les investisseurs étrangers à venir à Madagascar, des films ont été réalisés par l’organisme « Economic Development Board of Madagascar » (EDBM) avec l’appui de la Banque africaine de développement (BAD), et cela à travers le projet d’appui à la promotion de l’investissement (PAPI). L’idée est de trouver de nouveaux canaux pour promotionner les investissements dans le pays. « Notre travail est d’établir un environnement favorable aux affaires dans la Grande île. Ces films seront ainsi un moyen pour les différents secteurs prioritaires d’augmenter leurs potentiels, plus particulièrement en termes d’attractivité », remarque Andry Ravalomanda, directeur général de l’EDBM.

Ces courts métrages ont été présentés officiellement aux investisseurs potentiels ainsi qu’aux divers acteurs concernés, vendredi dernier dans les locaux du Cinépax, Ambodivona. Trois principaux secteurs à savoir l’agribusiness, les énergies renouvelables et le tourisme ont donc été particulièrement valorisés auprès du secteur privé mais aussi public, ainsi qu’au niveau des différents groupements. Toutefois, les autres secteurs prioritaires à l’exemple du textile seront également promotionnés.

« Investissez à Madagascar »

En tout, l’EDBM a présenté quatre films. Le premier, « Investissez à Madagascar  », d’une durée de six minutes, présente en globalité les différentes opportunités à exploiter et les démarches à suivre pour investir dans l’île Rouge. « Comme l’EDBM a pour rôle d’accompagner les investisseurs dans leurs activités, en présentant tout ce qu’il y a à savoir sur le pays, cette vidéo s’inscrit ainsi dans cette perspective », a précisé Tantely Rahoeliarivahy, présidente du Conseil d’administration de l’EDBM. Quant aux trois autres films, ils ont été répartis entre les trois secteurs privilégiés par cette promotion à travers le numérique. A cet effet, ces vidéos seront surtout utilisées lors des roadshows dans les quatre coins du monde entier en tant qu’outil de promotion pour véhiculer une image positive de Madagascar.

Rova R.

La Vérité0 partages

2nd tour de la Présidentielle - La Conférence des Evêques encourage les électeurs dans la sagesse

Un message fort. A 24 heures de la fin de la campagne électorale, dimanche dernier, la Conférence des Evêques  de Madagascar (CEM) est de nouveau sorti du silence. Ainsi les leaders religieux de l’Eglise Catholique romaine (EKAR) – sous la houlette de son président, le Cardinal Désiré Tsarahazana – viennent de faire une nouvelle déclaration en rapport avec le contexte politique actuel, précisément la prochaine tenue du scrutin présidentiel du 2nd tour.

D’emblée, la CEM a remercié le peuple malagasy d’avoir participé au scrutin du premier tour tout en ayant fait preuve de sagesse dans l’accueil des résultats. Ce fut aussi une occasion pour les prélats de sensibiliser tous les citoyens dans leur devoir de citoyens afin de participer activement au prochain scrutin du 2nd tour du 19 décembre comme lors du 1er tour. Les électeurs sont ainsi appelés à choisir en leur âme et conscience. La Conférence des Evêques a aussi lancé un appel  à tous les responsables hiérarchiques, en charge de l’organisation de l’élection, à fournir tous les efforts pour faire régner la vérité et la transparence en vue de faire triompher le véritable choix du peuple. Ceci dans une optique d’apaisement après l’annonce des résultats officiels.

Fihavanana et respect mutuel

Les candidats et leurs partisans n’ont pas été en reste dans ce message de la CEM. Ainsi, les deux concurrents sont appelés à veiller au respect mutuel et au Fihavanana. Les prétendants à la magistrature suprême sont également appelés au calme pendant le déroulement du scrutin mais surtout au moment de l’annonce des résultats, et à accepter avec humilité le choix du peuple. « L’instabilité n’apportera rien de bon et enfoncera le pays davantage dans l’obscurité. Le peuple malagasy ne mérite pas un nouveau chaos », indique la Conférence des Evêques. Et d’insister que « le nouveau Président qui sera élu, sera celui de tout le peuple malagasy. Un Président qui jouera le rôle de conciliateur et rassembleur dont la priorité est de viser l’intérêt commun ». Au terme du message, les prélats n’oublient pas de préconiser la prière en mettant cette étape cruciale dans l’histoire de Madagascar entre les mains du Seigneur. A priori, il s’agit de la dernière déclaration des Evêques pour cette année.

La Rédaction

La Vérité0 partages

Football - Election fédérale - Les ligues votantes passées à la loupe

Le comité de normalisation nommé par la Fédération internationale de football (FIFA) pour assurer les affaires courantes et organiser l’élection de la Fédération malagasy de football (FMF) passe à la loupe les ligues votantes. Cela fait déjà 25 jours, hier, que  ledit comité a été mis en place. Pour une grande première, les membres du comité dirigés par Attalah Beatrice ont organisé une rencontre avec la presse, hier, au siège de la FMF à Isoraka.

C’est durant cette occasion qu’elle a bien étalé devant les médias les rôles que la FIFA leur a confiés : Il s’agit d’assurer les affaires courantes, faire le recensement des délégués ou les présidents de ligues qui doivent voter à l’élection. En ce moment même, le comité de normalisation est en train de scruter à la loupe les ligues susceptibles de passer au scrutin.

« Après ce processus, le comité fera sa déclaration s’il y a des ligues qui doivent réorganiser leur élection ou de garder la liste électorale. Par la suite, nous dévoilerons un calendrier électoral qui sera, d’abord,  visé par la FIFA avant de le médiatiser », avance, Attalah Béatrice, président du comité de normalisation sur la question de l’élection.  Par rapport au calendrier de compétition, le comité de normalisation annonce déjà que les championnats régionaux devront tous prendre fin au plus tard le mois de février 2019 et la date butoir de l’inscription à la TELMA coupe de Madagascar est limitée à la fin du mois de janvier 2019 et que la finale de cette coupe nationale se jouera le 26 mai 2019.

Enfin, le comité a également annoncé l’annulation du match amical des Barea de Madagascar contre les Emirats Arabes Unis prévu les 21 et 28 décembre. « Les expatriés n’ont pas pu bénéficier de la libération de leurs clubs  alors que les Emirats étaient prêts à offrir 30 billets pour l’équipe nationale malagasy », conclut-elle.

Elias Fanomezantsoa

La Vérité0 partages

Mandritsara - Un officier supérieur soupçonné de meurtre

De source sûre, un épisode du genre « Antsakabary » a couvé dans le district de Mandritsara ces temps-ci. Un officier supérieur de la gendarmerie exerçant dans cette circonscription aurait commis un meurtre le 26 novembre dernier. Le septuagénaire appelé Mahavala, résident de la commune rurale d’Andohajango, a trouvé la mort à 4 heures du matin ce jour. Sa femme, une sexagénaire, a été aussi gravement blessée.

Le fils du couple est un criminel notoire. Les éléments de la gendarmerie ont ouvert l’enquête à la suite du dernier forfait de celui-ci. Puisque le recherché a disparu dans la nature, les enquêteurs ont demandé à ses parents de leur indiquer son cachot. Une expédition en moto incluant les deux personnes âgées était fixée pour le 26 novembre. Le départ était à 3 heures du matin. Une fois sur le lieu indiqué où le fugitif était supposé se terrer, le couple était prié d’attendre à un point précis en attendant la fouille menée par les gendarmes qui l’ont accompagné. A leur retour, grand fut leur étonnement en voyant Mahavala littéralement décapité et sa femme grièvement blessée pour avoir reçu un violent coup de bâton à la tête. Ils ont été victimes d’une embuscade. Il s’agit manifestement de meurtre avec préméditation.

Plus tard, les langues ont commencé à se délier. L’auteur de ces violences ensanglantées ne serait autre qu’un officier supérieur de la compagnie de la gendarmerie de Mandritsara. Celui-ci semble avoir bénéficié de la protection d’un haut placé. De fait, le supposé meurtrier a des entrées faciles auprès du secrétaire d’Etat chargé de la gendarmerie, un natif de Mandritsara lui aussi. Fort de ce privilège particulier, le concerné se montrerait être intouchable là-bas bien qu’étant originaire d’Atsimo Andrefana. Le même officier supérieur a aussi fait montre d’insubordination. A cause des gestes déplacés, il a eu des embrouilles avec le procureur de la République de Mandritsara. Notre source dit que la population locale exige son affectation immédiate. Malgré ses bons offices en termes de rétablissement de la sécurité, il y est devenu persona non grata. Les natifs de Mandritsara se réunissent régulièrement pour discuter des actions à entreprendre dans ce sens.

M.R.

La Vérité0 partages

Acte citoyen et vigilance maximale

Tous aux urnes. Il est grand temps que tous les citoyens se mobilisent. Autour de 46% des votants inscrits ne s’étaient pas déplacés dans les bureaux de vote au premier tour, le 7 novembre 2018. Soit, un peu moins de la moitié des malagasy inscrits sur la liste électorale. Un taux d’abstention record ! C’est navrant de devoir le constater d’autant que ce scrutin revêt une importance capitale pour l’avenir de tout un pays. Plusieurs arguments ont été avancés pour tenter de mettre au clair ce désaveu d’un malagasy sur deux concernant l’élection présidentielle.

D’abord, le ras-le-bol des citoyens vis-à-vis de la « chose » politique  (leo politika). Tellement, les politiciens, en 58 ans d’indépendance, se conduisaient en véritables arnaques que le citoyen lambda n’accordait plus le moindre crédit à leurs paroles. Des promesses mirobolantes et des engagements non tenus désabusent l’opinion. Le précédent régime, celui du HVM, caracole en première place en matière de tromperie et leurre. Pendant la durée de son mandat Hery Rajaonarimampianina menait tout le monde en bateau !

Ensuite, l’indifférence d’une grande partie de la population. L’élection, en général, et celle de la présidentielle, en particulier, ne présente plus aucun intérêt aux yeux des concitoyens du fait qu’elle n’avait jamais apporté le changement tant attendu. Au contraire, la situation de la pauvreté dans la Grande île s’empire et va de mal en pis. Tandis que les dirigeants s’enrichissent, le peuple s’appauvrit. La misère du pays atteint la dimension inacceptable voire inhumaine. On descend vers le bas, au bas fond. Au terme du mandat de Rajao, Madagascar figure parmi les pays les plus pauvres du monde.

 Seulement voilà, l’heure n’est plus à la tergiversation. Le pays a besoin de l’engagement de tous pour s’acquitter de son devoir de citoyen. C’est la seule occasion offerte à chacun, en âge de voter, par la Constitution d’exercer son droit le plus absolu et d’exprimer son choix pour désigner celui qui prendra en main la destinée de la Nation. Il s’agit d’un acte citoyen d’importance capitale.

Maintenant, à un jour de la date historique du 19 décembre 2018, l’heure est aux préparations morales et physiques. La vigilance maximale est requise de telle sorte qu’un scrutin crédible et accepté de tous s’impose devant nous. Il faut veiller à ce que, le jour du scrutin, tout se déroule normalement. Vous et moi, nous ne sommes pas des représentants de la CENI, ni des agents des forces de l’ordre encore moins des officiels du bureau de vote, nous sommes tout simplement des citoyens jaloux de la crédibilité du vote. Nous ouvrons grands les yeux pour observer, à notre niveau, le déroulement du scrutin. On parle sciemment de ces cartes d’identité ou de bulletins uniques non reconnus par l’Imprimerie Nationale. Soyons vigilants et prudents ! Si tel est vraiment le cas, il faut autant que possible aider les responsables à les démasquer et saisir immédiatement les autorités compétentes en cas de nécessité. Madagascar se trouve, ce mercredi 19 décembre, à la croisée des chemins. Une erreur de choix d’itinéraire, ce jour-là, conduirait le pays vers la désolation inouïe.  

Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Manipulation et désinformation - Un faux communiqué fait réagir le BIANCO

En fin de semaine dernière, un communiqué au nom d’un Collectif des collaborateurs au sein du Bureau indépendant anticorruption (BIANCO) a circulé sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook et a été repris dans la presse locale. Le communiqué non signé fustige le Directeur général du Bianco et son épouse, et accuse un opérateur proche d’un candidat à l’élection présidentielle. C’est un faux. Le BIANCO dément formellement et dénonce une manipulation orchestrée par des personnes malintentionnées « dans le dessein de faire oublier leurs méfaits et dans le but de se disculper »

« L’association se présentant sous l’appellation « Vondron’ny mpiara-miasa amin’ny BIANCO » n’existe pas au sein du BIANCO. Les informations à caractère calomnieux véhiculés à travers les réseaux sociaux sont fausses et n’engagent que leurs auteurs », précise d’emblée le BIANCO dans un communiqué parvenu à notre rédaction hier.  « Le BIANCO réaffirme son attachement aux valeurs d’honnêteté, d’indépendance, d’impartialité et d’intégrité. Le BIANCO travaille dans le professionnalisme et rappelle sa fermeté et son intolérance face à la corruption » rajoute la missive du BIANCO.  

« Nul n’est au dessus de la loi et l’impunité este inacceptable d’où qu’elle vienne. « Le BIANCO tient à faire savoir qu’il continue sa mission en toute sérénité dans le respect des droits de l’homme et des lois en vigueur », fait savoir, inflexible, l’organe d’Ambohibao.En outre, l’organe en charge de la lutte contre la corruption « invite tous les citoyens responsables et engagés contre la corruption à rester vigilant face aux manipulations et désinformations orchestrées par des personnes malintentionnées dans le dessein de faire oublier leurs méfaits et dans le but de se disculper ». Le BIANCO s’est toutefois bien privé de citer qui pourraient êtres les auteurs du communiqué. « La lutte continue », conclue le communiqué du BIANCO.

La semaine dernière un soi disant collectif d’employés de la villa La Piscine d’Ambohibao est montée au créneau pour dénoncer une enquête interne en cours depuis la semaine dernière. Dans un communiqué publié et diffusé sur les réseaux sociaux, ils fustigent notamment le fait qu’un simple enquêteur du bureau de Toamasina soit chargé de mener les auditions des responsables de l’équipe de la Capitale, notamment le Directeur territorial du BIANCO Analamanga. Les auteurs du communiqué ne se sont pas arrêtés là.  Dans ce communiqué anonyme, ils s’attaquent personnellement au DG du BIANCO, Jean Louis Andriamifidy, son épouse et s’en prennent à un député élu dans la Région Vatovavy-Fitovinany ainsi qu’à un opérateur proche d’un candidat à la présidentielle. Le communiqué en question accuse ces  dernières personnes d’interférer et d’intervenir dans certaines affaires au niveau du BIANCO, notamment l’une d’entre elle qui fait parler ces derniers temps. Une référence  sans doute à l’affaire concernant l’opérateur économique Mbola Rajaonah qui est traité au niveau du BIANCO actuellement et qui fait grand bruits. D’aucuns pourraient être tentés de faire le raccourci entre cette affaire et ce faux-communiqué d’un collectif inexistant. D’ailleurs la teneur du communiqué du BIANCO pourrait donner raison aux observateurs.  

L.R.

La Vérité0 partages

67ha - Un militaire sauvagement assassiné

Un militaire et élève à l'Ecole nationale des sous-officiers d'active (ENSOA) à Antsirabe, gisait inerte avec du sang s'échappant de son corps. Sur une civière de la morgue, il avait encore ses brodequins et a porté une tenue réglementaire.Selon l'information, il se serait bagarré en chemin dimanche soir dans le quartier des 67ha.  L'agression est survenue à un moment où le soldat allait devoir rentrer à Antsirabe pour rejoindre justement son service. Au cours de la mêlée ou de la cohue générale, le soldat a reçu des coups faits à l'aide d'un tournevis par l'un de ses adversaires, à la fois dans sa nuque et dans sa poitrine.

Le sang a giclé et il s'écroulait sur place, tandis que ses adversaires ont pris rapidement la fuite. Bref, une blessure allait lui être fatale avant même que les premiers secours n'aient pu le sauver en le transportant d'urgence à l'hôpital. La Police aurait déjà arrêté quatre suspects, qui doivent être encore soumis à un interrogatoire à la Brigade criminelle. Hier matin encore, des personnes de l'entourage et des militaires en tenue civile, s'étaient rendus à la morgue pour les formalités nécessaires.  Pour le moment, les enquêteurs sont encore sur le point de tenter d'élucider l'origine de ce meurtre. L'enquête suit son cours.

F.R.

La Vérité0 partages

Tempête tropicale modérée « Kenanga » - Aucun danger pour Madagascar

Cette formation cyclonique représente un mauvais cadeau de Noël ? Telle est la question qui se pose actuellement suite à la publication faite par la Direction générale de la Météorologie (DGM) annonçant une tempête violente détectée à l’horizon. Hier, la météo a annoncé la formation d’une tempête tropicale modérée (TTM) du nom de « Kenanga » dans l’océan Indien. Les études effectuées ont révélé que ce système ne va pas influencer pas le temps qu’il fera sur Madagascar dans les prochains jours.

Aucun danger ne menace donc l’île, du moins pour le moment. Mais dans une telle situation, les sorties en mer doivent toujours être évitées. A l’heure où nous mettons sous presse, l’œil de la tempête se trouve à plus de 3 500 km au large de la côte Est de la Grande île, avec une vitesse de déplacement d’environ 15 km/h. Dans les prochaines 24 à 48 heures, son intensification est à prévoir. Aucune information supplémentaire n’a été communiquée par la DGM. Il faut attendre son évolution avant de prononcer une autre prévision météorologique.  

Une menace de perturbation cyclonique

Outre cette tempête tropicale modérée  « Kenanga », la DGM alerte la population sur un risque important de formation cyclonique dans les deux ou trois prochains jours. La partie Nord-est doit s’attendre voire se préparer à une perturbation cyclonique. Les habitants doivent adopter une vigilance maximale. Afin d’informer la population en temps réel, les équipes de la météo établissent une surveillance attentive. Il est à noter que cette TTM  s’est récemment formée et a été baptisée dans la zone de responsabilité indonésienne. La prévision météorologique dicte un contexte d’intensification dans les prochaines 24 à 48 heures.

Recueillis par K.R.

Ino Vaovao0 partages

ASAN-JIOLAHY AO TOAMASINA : Mirongatra ny vaky trano ao Tanamakoa

Tanamakoa parisela 12/14 Toamasina. Saika isan’ andro ny fisiana vaky trano. Ny harivan’ny sabotsy 15 desambra hifoha ny alahady 16 desambra teo, dia tokantrano iray no lasibatry ny jiolahy mpamaky trano. Tsy henon’ireo olona gao an-trano ny fidiran’ireo olon-dratsy, fa izy efa nipetraka teo ambony “pot” fipipizana no hitan’ny tompon-trano. Raikitra ny antso vonjy. Rifatra nandositra ilay mpamaky trano. Ity farany izay tsy nisaron-tava. Finday avo lenta miisa 2 no lasany. Nanambara ilay tompon’ny trano nisy namaky fa olona tsy dia fahitany andavanandro ilay mpangalatra.

Momba ilay vaky trano niseho teo akaikin’ ny Epp Tsaratsiry Mangarano tamin’ny alin’ny alakamisy 13 desambra kosa izay nahalasana vary 50 gony tamina toeram-pivarotana iray, dia re izao fa efa sarona ireo tompon’antoka. Efa tafaverina amin’ny tompony ihany koa ny entana very. Tamin’ny fotoana niavian’ny orana no nanaovan’izy ireo ny asa ratsy. Efa naka Tuc-tuc manokana mihitsy moa ireo mpamaky tsena nitaterana ireo entana halatra.

Nisy nahatsikaritra anefa izany, ka niantso polisy avy hatrany. Tra-tehaka ilay tuc-Tuc izay mbola nahitana gonim-bary maromaro. Io mpamily tuc-tuc io indray avy eo no nanoro ny toerana nisy ireo ambina vary efa voatatitra sy ny mpivi- dy izany. Amin’izao ankatoky ny fety izao, dia mila malina tanteraka ny rehetra manoloana ireo asan-jiolahy.

Ny faran’ny herinandro teo, dia tovolahy iray manao  “quincaillerie” ao Antseranampasika no lasibatry ny asan-jiolahy ihany koa. Nitontonan’ ireo olon-dratsy tany an-tranony. Tsy nandroba fotsiny fa sady namono. Nopotserin’ ireo jiolahy ny ila-masony ka ahiana hitarika amin’ny fahajambana izany.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

BIANCO : Mampanahy ilay filazana fa vita fifidianana vao ho taverina i Mbola Rajaonah

Efa nisy ny fampian-tsoana nifanesy natao azy teny anivon’ny Birao mahaleo tena miady amin’ny kolikoly na ny Bianco narahin’ny fisavana ny tranony. Amin’izao fotoana izao dia mbola manohy ny fanadihadiana sy ny famotorana rehetra ataony mikasika azy ny eo anivon’ny  Bianco. 

Nilaza ny mpisolovava azy fa mbola tsy eto Antananarivo anefai Mbola Rajaonah ary nambarany fa mety tsy ho tafaverina izy raha tsy amin’ny faha-20 desambra izany hoe ny ampitson’ny fanatanterahana ny fifidianana. Loharanom-baovao marim-pototra anefa no nilaza fa nahita azy mivantana mandehandeha tetsy Ivandry. Inona no tian’ingahy Mbola Rajaonah hatao ? 

Raha izao fihetsik’ity tanan-kavanan-dRajaona-rimampianina ity fa toa mitady hiandry ny latsa-bato vita izy sao mba ho amin’ny tombontsoany.

Ny Fanoratana

Ino Vaovao0 partages

FIPARITAHAN’NY KARA-PANONDRO SY KARA-PIFIDIANANA HOSOKA : Namaly ny minisitry ny atitany

Voatonontonona mafy tamin’izany ny minisitry ny atitany  Razafi-mahefa Tiana Harivelo, tamin’ny fanombohan’ny adihevitra nanasana ny kandida roa tonta  tamin’ilay fandaharana “ho eny Iavoloha” tao amin’ny  fahitalavitra TVM, ny alahady alina lasa teo. Voalaza fa isan’ny tompon’antoka lehibe amin’ny fiparitahan’ireo karatra hosoka miparitaka mialoha izao fifidianana izao ity minisitra ity.  

Eo anatrehan’izay indrindra dia namoaka fanambaràna omaly ny minisitra voatonon-tonona ary nandà fa tsy  andraikiny velively izany ary toa mahagaga ihany. Iangaviana , hoy izy  mba samy hahafantatra ny didy aman-dalàna  mahakasika ny fifidianana ny rehetra. Tsy misy afa-tsy ny Céni irery ihany no tompon’ andraikitra feno mikirakira ny lafiny fifidianana iray manontolo. Izany hoe tsy misy anjara andraikitry ny minisiteran’ny atitany mihitsy ka anosoram—potaka azy amin’izao fotoana izao. 

Lavin’ity farany ny filazana azy fa manao izany mba hoentina hangalaram-bato hanodinana ny  safidim-bahoaka.  Aoka tsy handrebireby saim-bahoaka. 

Naveriny nampahafantarina ho fantatry ny vahoaka tamin’io fotoana io ny anjara andraikitra sahanin’ny minisitera tantaniny mba hazava tsara mialoha ny zava-drehetra. “Miisa roa ihany ny anjara andraikitra sahaniny dia  mamolavola ireo didy, fitsipika sy ny lalàna rehetra manodidina ny  fifidianana, faharoa manaraka izay dia ny fanomezan-tanana tsotra ny Céni. Ohatra amin’izany ny  fanomezana trano  hiasan’ny rantsa-mangaikan’ny Céni any amin’ny fokontany. Eo indrindra no mahatonga ny resabe amin’izao fotoana izao  ka mahavoahoso-potaka  ahy”, hoy ity farany.   Nivoitra tamin’izao valin-kafatra ho an’ilay kandidà nanoso-potaka azy araka izany fa tsy misy idirany velively amin’izany trangana kara-pifidianana hosoka sy kara-panondro hosoka izany ary aoka tsy hamafy lainga ka hanakorontana ny saim-bahoaka  amin’izao ankatoky ny fifidianana izao.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

19 DESAMBRA 2018 : Tonga ny fotoana hanehoan’ny olom-pirenena ny safidiny

Mandalo kihon-dalana lehibe ny firenena. Rahampitso no hanatanterahana ny fifidianana filoham-pirenena fihodinana faharoa ao anatin’ny Repoblika fahaefatra. Daty izay voatondro araka ny lalàna mifehy ny fifidianana ary niarahan’ny rehetra nanaiky. Ireo olom-pirenena manan-jo sy maha-feno ny fepetra rehetra amin’ny fandatsaham-bato no voakasik’izany, araka ireo toromarika isan-karazany nomen’ny avy eo anivon’ny Vaomieram-pirenena mahaleo tena misahana ny fifidianana na ny Céni. 

Eo an-tanan’ ireo olom-pirenena malagasy ny ho avin’i Madagasikara amin’ny alalan’ny safidiny sy ny vato harotsany rahampitso. Manodidina ny roa herinandro teo izay no samy nanao ny ezaka rehetra noentina nandresena lahatra ny vahoaka malagasy ireo kandidà roalahy dia ny Filohan’ny tetezamita teo aloha sy ny Filoha teo aloha Ravalomanana Marc. Samy nitondra sy nanazava ny vinam-pampandrosoany izy ireo ary ny fomba hoentina manatanteraka izany mba tena hipaka amin’ny fiainan’ny vahoaka tokoa. 

Notanterahina indroa miantoana ihany koa ny fifanatrehana narahina adihevitra mivantana teo amin’ireo kandidà roa tonta. Ireny rehetra ireny ihany koa dia afaka isintomana lesona ho an’ny olom-pirenena mpifidy, afaka handresen’izy ireo lahatra ny tenany mba hisafidy marina izay olona mendrika ny toeran’ny filoham-pirenena. Samy resy lahatra ny ambanilanitra iray manontolo fa tsy misy afa-tsy ny fifidianana irery ihany no afaka hampandroso an’i Madaga-sikara sy hamoaka azy ao anatin’izao fahantrana lalina izao. 

Miantefa amin’ny vahoaka rehetra ny fanentanana nataon’ ny Céni sy ireo Kandidà mpifaninana  tsy ankanavaka mba hanefa ny adidiny rahampitso. Adidy masina ho an’ny tanindrazana ny mifidy.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

DJ KANY : “Tsy marina velively ny filazana vinanton-dRavalomanana i Andry Rajoelina”

Ny alatsinainy 17 desambra lasa teo, nisy ny resadresaka nifanaovana taminy. Nitantara ny finamanany tamin’i Andry Rajoelina. Finamanana izay efa roapolo taona mahery, raha ny nambarany.

“Tsy Dj izy fa mpika-rakara lanonana fa indraindray mba mikosoka kapila ihany koa. Mikarakara hetsika any Antananarivo izy dia manafatra ahy. Mikarakara zavatra aty Toamasina aho dia manafatra azy ho aty Toamasina ny tenako. Hain-dRajoelina tsara ny tanànan’i Toamasina satria entiko mandehandeha hatrany izy rehefa tonga eto. Amin’ny maha mpinamana dia mifankahalala tsara izahay. Mba hararaotiko eto ny hiteny fa tsy marina ny filazana fa vinanton-dRavalomanana i Rajoelina. Tsaho izany. Ny 26 jolay 2000 no efa vita mariazy i Rajoelina sy Mialy”, hoy ny fitantaran’i Dj Kany.

Nijoro vavolombelona ny tenany fa olona tsy miavona i Andry Rajoelina ary tena mahalala ny olam-bahoaka. “Tao anatin’ny 20 taona mahery naha mpinamana anay izay, ny zavatra rehefa lazainy hatao dia tsy maintsy ataony. Ohatra fosiny  ; nangataka aho hoe asio Viva ao Fenoarivo-Atsinanana sy Foulpointe dia notanterahiny izany. Vitan-dRajoelina io tetikasa Miami moron-dranomasina Toamasina io”, hoy hatrany ny fitantaran’i Dj Kany.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

FIHODINANA FAHAROA : Ho hentitra ny fitandroana ny filaminana rahampitso

Tanjona hatrany ny hampizotra ny fifidianana ao anatin’ny filaminana tanteraka. Tsy miova fa tahaka ny fepetra noraisina tamin’ny fihodinana voalohany dia hiatrana manerana ireo birao fandatsaham-bato ny mpitandro filaminana. Amin’ny ankapobeny mizara roa mazava tsara ny asa sahanin’ireo nomena andraikitra ka hisahana bebe kokoa ny amin’ny toerana somary ambanivohitra sy mbola azo lazaina ho faritra mena amin’ny asan-dahalo ny zandary. 

Ny polisy kosa no hiantoka ny an-tanàn-dehibe kanefa na izany aza dia miara-miasa hatrany ireo Tandroka aron’ny vozona satria zava-dehibe eto amin’ny firenena no hatrehina. Hatramin’ny alina hanatanterahana ny fanisam-bato dia mbola hiantsorohan’izy ireo hatrany, ary tahaka izany ihany koa ny fametrahana ny filaminana aorian’ ny fifidianana. Ireo endrika rehetra mety hampiteraka korontana ihany koa dia tsy maintsy andraisana fepetra. 

Ny toeram-pisotroana mahamamo dia tsy mahazo misokatra ho amin’ny andron’ny rahampitso. Tsy handefitra fa hampihatra ny lalàna amin’izay rehetra minia mandika izany ny mpitandro filaminana.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

ONIVERSITE MAHAJANGA : Mpianatra 32 indray no navoaka tao amin’ny IOSTM

Andiany fahatelo ambin’ny folo ireto 32 mianadahy nahavita ny fiofanana mikasika ny nify sy ny ativava ireto, nisalotra ny anarana hoe " Vohibasia", izay midika hoe, kintana fitarikandro. Koa tao amin’ny Restaurant les roches rouge Mahajanga, ny zoma 12 desambra teo no namoahana ireto sampana voalohany ireto, raha tombanana any amin’ny volana avrily amin’iny taona ho avy iny kosa ny andiany manaraka. 

Roa taona no faharetan’ny fianarana nataon’ireto mpianatra vao navoaka ireto, ka ny diplaoma masters II no azon’izy ireo. Miantso ireo mpiofana mbola tia handrato ny fahalalana ao amin’ity IOSTM ity i Profesora Befinoana, mba tsy hisalasala handray ireo fanampim-panazavana eny aminy foiben-toeran’ity IOSTM ity raha mahaliana azy ireo, io tolotra iray omen’ny anjerimanontolo eto Mahajanga ity.

INVMGA.  

Midi Madagasikara0 partages

Télévision payante : « Blueline » lance aussi ses promotions de fin d’année

Les responsables de « Blueline », lors d’une conférence de presse de lancement des ses promotions vendredi dernier.

Concurrence oblige, les sociétés de TV payante rivalisent de créativité pour fidéliser leurs abonnés, surtout en cette période de fête de fin d’année. « Blueline » ne déroge pas à la règle et  lance, elle aussi, ses promotions. « Comme à l’accoutumée, pour  les fêtes de fin d’année notre objectif est de permettre à la population  de  passer des fêtes inoubliables » ont déclaré  les responsables de « Blueline », lors d’une conférence de presse, tenue vendredi dernier au siège de l’entreprise, à Ankorondrano.  Ainsi,  « des offres intéressantes sont proposées, aussi bien sur la 4 G illimitée et la télévision ».

Pour  les familles, les professionnels qui voudraient avoir facilement une connexion Internet à domicile ou au bureau, « Blueline » offre gratuitement les frais d’activation de la Box 4 G, au lieu de 149.000 Ar. « Au moment de la souscription, le client ne paiera que le premier de sa consommation mensuelle » a-t-on précisé. En ce qui concerne la télé, le décodeur est à 0 ariary. « Durant les fêtes de fin d’année les abonnés peuvent  rejoindre la grande famille ‘Blueline’ en achetant le bouquet comprenant toutes les chaînes et le décodeur leur est offert ».  Et la promotion ne se fait pas seulement sur les matériels, puisque les prix des bouquets connaissent également une forte baisse. « En plus de cette promotion sur les matériels, en cette période de célébration de la nativité, ‘Blueline’ voudrait que l’ensemble de ses clients puissent profiter à 100% des temps forts de la jeunesse, divertissement, cinéma, séries,  famille et sports. Ainsi donc,  le prix du bouquet comprenant toutes les chaînes connaît une forte baisse, soit 40.000 Ar au lieu de 65.000 AR pour les clients de Tanà et 30.000 Ar au lieu de 40.000 Ar pour les clients des provinces. Par ailleurs « Blueline » vient d’opter pour un enrichissement de ses contenus. Ainsi, cinq  nouvelles chaînes dont disponibles. A savoir : « National Geographic », « Nat Geo Wild », « Voyage », « TMC » et « TFX ». Pour la période de lancement, ces cinq  chaînes sont disponibles à Antananarivo.

Recueillis par R.Edmond

Midi Madagasikara0 partages

« itel Mobile » : Fêter Noël avec les enfants du centre « Enda »

En cette veille de fête, « itel Mobile » fait des heureux.

L’équipe de « itel Mobile » joue le rôle du Père Noël en organisant diverses animations et en distribuant des cadeaux aux 70 enfants bénéficiaires dans le centre éducatif « Enda ».

Comme à l’accoutumée, la filiale du grand distributeur d’ appareils téléphoniques « itel Mobile » à Madagascar n’oublie pas les enfants à l’approche des fêtes de fin d’année. En effet, elle a fêté Noël avec les enfants du centre éducatif « Enda »  sis à Mahamasina, et ce, dans le cadre de ses activités de RSE (Responsabilité Sociétale d’Entreprise).  « Nous réalisons également cette action en raison de nos vacances annuelles. Apporter un peu de bonheur aux enfants à chaque période de fête que ce soit Noël ou Pâques ou fête nationale  se produisant en même temps avec la célébration du mois de l’enfance, constitue entre temps une des nos priorités », a exprimé Vatsimiantra, le responsable de communication au sein de l’entreprise « itel Mobile ». A cet effet, celle-ci a offert deux sapins de Noël au centre « Enda ». En outre, l’équipe de « itel Mobile » joue le rôle du Père Noël en organisant diverses animations, tout en aidant les 70 enfants éduqués au sein de ce centre à décorer ensemble ces arbres de Noël. De nombreuses décorations simples et lumineuses leur sont d’ailleurs offertes, dans le cadre de cet événement.

Réinsérer au niveau de la société. Mais ce n’est pas tout ! L’entreprise a distribué des kits scolaires composés de cartables et de diverses fournitures scolaires ainsi que des cadeaux comme des jouets, des ballons et des boîtes de chocolats au profit de ces enfants bénéficiaires, à l’occasion de la fête de la Nativité. « Cela constitue une grande joie pour tous ces enfants. En fait, notre mission est de les éduquer et de les réinsérer ensuite au sein  de la société afin qu’ils puissent contribuer au développement de leur localité et des entreprises. Ces enfants cibles sont maintenant âgés entre 4 ans et 18 ans. Ils suivent notamment une éducation au sein du centre « Enda ». Nous intégrons certains d’entre eux dans des écoles tandis que d’autres suivront une formation professionnelle. Nous travaillons, de ce fait, en collaboration avec le « CNFPPSH »  situé à Ampasampito. Des enfants issus des couches vulnérables au nombre de 160 à 180 sont pris en charge par le centre chaque année », d’après les explications de Patrick Randrianarimanana, le responsable du centre « Enda », à cette occasion.

Renforcement des compétences. Notons que le centre éducation « Enda » se spécialise également en matière de renforcement des compétences des enfants qui ont des talents dans les domaines de l’art de musique et de l’art culinaire. Ce qui leur permettra ensuite de se professionnaliser au terme de leur éducation tout en ayant une autonomie dans la vie sociétale. « itel Mobile » a ainsi apporté son appui afin que le centre « Enda » puisse atteindre son objectif qu’est la réinsertion de ces enfants  dans  la société tout en contribuant au développement de leur localité.

Navalona R.

Midi Madagasikara0 partages

Second débat sur TVM : IEM de Rajoelina contre MAP 2 de Ravalomanana

Le deuxième débat télévisé des deux candidats a pu avoir lieu  malgré les tergiversations et les polémiques. Le débat en question a observé 45 minutes de retard, ou enfin presque. La CENI et l’ORTM ont été obligées d’organiser une rencontre entre les deux camps pour trouver un terrain d’entente à propos de l’organisation. Finalement, seuls cinq proches collaborateurs par candidat ont été autorisés à assister à ce second face-à-face entre IEM de Rajoelina et le MAP 2 de Ravalomanana. Conformément à ce qui a été convenu depuis jeudi dernier, aucun document n’a été autorisé. Comme lors du premier débat, les deux candidats ont eu 60 minutes de chaque pour répondre à des questions prédéterminées fournies par la CENI et l’ORTM. Ce dernier débat télévisé devait être une occasion pour Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana de convaincre les électeurs par rapport à leur vision et leur projet de Société.

Interpellation. Quels sont les engagements que vous faites au peuple malgache pour les 5 ans de mandat ? C’est la première question à laquelle le N°13 et le N°25 devaient répondre. Andry Rajoelina a réitéré que tous les « Velirano » qu’il fait sont quantifiables et mesurables. « Des projets que l’on peut réaliser en 5 ans », a-t-il martelé avant d’ajouter que « les Malgaches n’ont plus besoin ni de démagogie ni de promesses, il faut des actions concrètes ». Quant à lui, Marc Ravalomanana a entamé le débat par une interpellation de la CENI qui a modifié les conditions initialement prévues pour le débat. Si l’on s’en tient à ce qui a été convenu à l’issue de la réunion de jeudi, la délégation de chaque candidat devait être fixée à 25 au lieu de 5. Ravalo a aussi interpellé le Premier ministre Ntsay Christian et le Président par intérim Rivo Rakotovao par rapport au processus d’organisation du scrutin. Il pointe du doigt le ministre de l’Intérieur qu’il accuse d’avoir réuni les Chefs districts et les Chefs « Fokontany » à Sambava, Farafangana, Mananjary et Fianarantsoa, sans apporter aucune preuve.

Contrat-programme. Quant au deuxième thème qui consiste à l’exercice des pouvoirs, Ravalomanana opte pour une Constitution qui accorde un large pouvoir de décisions au président de la République.  On observe cependant une contradiction dans son intervention car en même temps, Ravalo entend mettre en place une décentralisation effective. Andry Rajoelina pour sa part n’envisage aucune réforme constitutionnelle. En effet, les deux candidats ne partagent pas le même avis concernant la nomination du Premier ministre. « Dada » souhaite un régime présidentiel fort où la nomination du PM relève du pouvoir exclusif du président tandis que « Zandry Kely » opte pour l’équilibre de pouvoirs et entend maintenir ce qui est prévue dans la Constitution actuelle. Si Marc Ravalomanana entend mettre en place un gouvernement de technocrates composé de 22 ministres au maximum, Andry Rajoelina quant à lui a affirmé que 80% de ses ministres sont déjà prêts. Il prévoit un contrat-programme où chaque département a un objectif bien précis à atteindre chaque année. Finis le copinage et le clientélisme pour la formation du gouvernement. Son gouvernement respectera aussi la parité hommes-femmes.

Social. Sur le plan social, les deux hommes se sont prononcés entre autres, sur les questions de la laïcité de l’Etat, la lutte contre la pauvreté, l’agriculture et l’élevage, la gestion foncière, la lutte contre la corruption, la création d’emplois, l’éducation et la Santé publique. En six mois, Andry Rajoelina s’est fixé un objectif d’instaurer des camions mobiles au niveau de chaque région et la construction de nouveaux hôpitaux « manara-penitra » au niveau des Districts et des Régions. Ravalomanana, quant à lui, favorisera la distribution de « lay misy ody moka » pour lutter contre le paludisme et la lutte contre le SIDA.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

Projet Commune numérique : Lancé officiellement dans la région Amoron’i Mania

Le développement numérique se poursuit. Les Communes rurales en bénéficient déjà.

Le secteur numérique figure parmi les plus performants, dans le processus de développement. Plusieurs entités dans diverses régions, adoptent déjà les technologies digitales, pour améliorer leurs services. En effet, le MPTDN (Ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique) poursuit ses activités dans le cadre de sa vision « Le Numérique pour tous ». La semaine dernière, c’est la région Amoron’i Mania qui bénéficie désormais du projet « Commune numérique », à l’instar de la région Bongolava. Le lancement officiel s’est déroulé le 14 décembre dernier. D’après les explications, ce grand projet consiste à améliorer l’efficacité des services publics, offerts par les communes bénéficiaires, notamment les communes rurales de Kianja Andrakefina, d’Ilaka Centre, de Fahizay, de Tsarasaotra, d’Andina et de Marosoa. Matériels informatiques, mobiliers de bureaux et de formations ont été attribués aux communes pour la mise en route du projet.

Dématérialisation. Les registres d’état civil, qu’il s’agisse de ceux détenus par les services d’état civil ou par ceux des archives, sont encore manipulés à la main et leur conservation est menacée, dans plusieurs régions. La numérisation des registres est une aubaine technique qui permet de résoudre ce problème. Outre cette nécessité de conservation, la numérisation répond également à deux autres objectifs distincts.  D’une part, les services de l’état civil voient dans cette démarche la possibilité d’améliorer le service rendu aux usagers en facilitant la délivrance des actes, comme les demandes d’actes de naissance, les déclarations de décès ou encore les demandes de cartes d’identité  nationales, améliorant par la même occasion les conditions de travail par la réduction de la manipulation de registres souvent lourds et encombrants. D’autre part, pour les services des archives départementales ou communales, c’est un moyen de permettre un accès facilité aux registres paroissiaux et d’état civil. Bref, la dématérialisation de ces registres va apporter de grands changements, au niveau de l’Administration publique, qui est déjà sur le point d’entrer dans une nouvelle ère.

Antsa R.

Midi Madagasikara0 partages

Mode : « Avenue Fashion » dévoile les nouvelles collections « Zara » et « Jennyfer »

Les nouvelles collections « Zara » et « Jennyfer » désormais disponibles.

En temps de fête les jolies tenues occupent une place prépondérante pour se démarquer, mais où faire de bonnes affaires ? Les  six boutiques « Avenue Fashion » viennent de dévoiler les nouvelles collections « Zara » et « Jennyfer » sur le podium érigé au Jumbo score Ankorondrano samedi. Six mannequins et environ cinq enfants ont égayé le tapis rouge sous les regards ébahis des consommateurs. De la tête aux pieds, chaque modèle a présenté des pièces incontournables pour les penderies des fashionistas.

Tenues de sport, « casual »,  « working » et bien sûr, tenues de cérémonies pour toute la famille sont disponibles avec une multitude de choix. Et c’est  de tous les goûts  et de toutes les couleurs, allant des plus classiques aux plus extravagants, mais aussi élégants les unes que les autres.  Présent dans tout Tanà depuis l’année dernière, le représentant officiel des deux marques  a présenté les dernières-nées des stylistes d’outre-mer, donnant ainsi aux consommateurs l’opportunité de s’octroyer de belles toilettes sans faire de grands déplacements. Etre beau  pour les fêtes,  une seule adresse à retenir, rendez-vous chez « Avenue Fashion ».

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Mahamasina : Nahitana grenady omaly

Vao maraina omaly dia efa nisahotaka ny tetsy Mahamasina. Izany dia noho ny fahitana grenady « offensive » teo amoron-dàlana ; izay tsy mifanalavitra ny vavahady lehibe izay miditra ao amin’ny kianja. Ny tompon’andraikitry ny fiambenana ny toerana no nahita an’izany voalohany, tokony ho tamin’ny enina ora sy sasany. Nampandrenesin’izy ireo avy hatrany ny polisy; izay eo am-pita eo rahateo. Ireo farany indray no nampandre ny mpitandro ny filaminana, ny miaramila raha ny marimarina kokoa izay manam-pahaizana amin’ny famehezana ny baomba mba tsy hipoaka. Nentin’ireo miaramila izay tompon’andraikitra amin’izany ilay grenady ary heverina fa hapoakan’izy ireo any amin’ny toeran-kafa, toa ny fanao mahazatra rehefa misy ny tranga toy izao. Tonga teny an-toerana koa ny zandary nijery ifotony mba hanaovana tatitra. Inona indray ny tanjona tamin’ity fametrahana grenady ity ? Mananontanona indray ve ny asa fanakorontanan-tsaina ny olona amin’izao an-katoky ny fifidianana izao ?

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Faran’ny taona-Toamasina : Manomana fety miavaka ny fikambanana Tamiagna

Efa ela no niketrika ity fety miavaka; izay karakarain’ny fikambanana “Tamiagna” (ndlr: Varavarana) sy ny orinasa “Rasolo” eto Toamasina ity, ireo ekipa mpanomana izany; izay indrindra no nahatonga azy ireo nanome ny fanazavana rehetra amin’izany, ny sabotsy 15 desambra teo, tao amin’ny trano fisakafoana “Sigoule” nanazavan’izy ireo ny hetsika rehetra ho hitan’ny vahoakan’i Toamasina mandritra ilay hetsika antsoina hoe “Carnaval de Noel”. Mandritra ny efarana, dia ny 20 hatramin’ny 23 desambra izao no hanaovana izany hetsika izany, eo amin’ny araben’ny fahaleovan-tena sy ny tany malalaky ny lapan’ny tanànan’i Toamasina. Mandritra an’io efatr’andro io izay hifanohanan’ny fikambanana “Tamiagna” amin’ny fikambanana “The Way”, dia hisy ireo varotra fampirantiana, sy dihy, ary fanentanana samihafa amin’ny maha-fetin’ny krismasy sy taom-baovao azy. Hisy koa ny fanomezam-boninahitra ireo mpanao fanatanjahantena nitondra avo ny prefektioran’i Toamasina, sy ireo mpanao gazety nahafehy ny asany tao anatin’ny fanajana ny lalan’ny asa fanaovan-gazety; izay antsoin’izy ireo “Sangany 2018”. Nandritra izao fihaonana tamin’ny mpanao gazety izao anefa, dia tena nasiaka ny filohan’ny fikambanana “Tamiagna” Toamasina, Atoa Sabotsy Aimé José”, fa tsy misy idiran’ny politika amin’izao fihatrehana ny fifidianana fihodinana faharoan’ny filoham-pirenena izao ny hetsika sy fanaingona ny araben’ny fahaleovan-tena sy ny tany malalaky ny lapan’ny Tanana ataon’izy ireo; fa ho fanomezana endrika hafa ny fihatrehan’ny vahoakan’i Toamasina fety izay ho avy ihany. Nohamarinin’ity filohan’ny fikambanana ity hatrany, fa tena sosialy rano fotsiny ny hetsika fa tsy tokony hitsabahan’ny mpanao politika sy ny mpanohana azy velively, satria fetim-bahoaka no hatao fa tsy fety politika akory. Ankoatra izay, dia miara-miasa akaiky amin’ny mpitandro ny filaminana ny fikambanana amin’ny fametrahana ny filaminam-bahoaka amin’izao hetsika sy fety hatrehan’i Toamasina; izay ezahina hiavaka noho ireo fetin’ny krismasy sy ny taom-baovao hatramin’izay.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

COP 24- Mise en œuvre de l’Accord de Paris : Blocage sur la Finance et la Transparence

(Crédit photo Hans Nicholas) : Vendredi matin, la société civile a manifesté durant la conférence pour faire pression sur les leaders et accélérer les négociations et la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

Prévues s’achever hier, les négociations à la Conférence des Nations unies sur le Climat (COP 24) se poursuivent encore, car ni actions concrètes, ni consensus clair n’ont été trouvés.

Katowice, 19h30, la tension est palpable, une autre session plénière, cruciale est annoncée pour le samedi à 2h du matin. Alors qu’officiellement, la COP 24 est censée s’achever ce vendredi 14 décembre. Une autre session plénière est supposée avoir débuté ce jour à 2h du matin ! Le blocage réside surtout sur le « rule book » qui est censé baliser la mise en œuvre de l’Accord de Paris et le volet financier y afférent. Vendredi à 3h du matin, un texte est sorti, mais les termes sont vagues et le texte ne cite encore aucune action concrète à mettre en œuvre, surtout quant au financement climatique, notamment celui de l’adaptation en faveur des pays en voie de développement. Lesquels, tous comme le groupe des petites îles (traduction libre de « Small islands groups), les organisations de la société civile estiment que le blocage réside dans le manque d’engagement clair des pays développés dans le financement climatique. Or, la finance climatique est le socle de la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Seul un financement conséquent et transparent peut donner vie à cet accord qui potentiellement, selon l’avis des experts et climatologues, « sauvera » la planète de la crise climatique. Cependant, des avancées ont été constatées, petites certes, mais positives tout de même. Des pays développés, les nordiques notamment ont annoncé qu’ils allaient augmenter le financement alloué au Fonds vert pour le Climat (GCF/ Green Climate Fund). La Norvège par exemple a déjà annoncé qu’elle allait doubler le sien.

Protestation. Jeudi déjà, nombre de membres d’organisations de la société civile ont argué que la mise en œuvre de l’Accord de Paris risque d’être un total « wash-out », autrement dit pourrait être réduit à néant. Outre les conflits d’intérêts et les différends politiques, le premier problème de mise en œuvre de cet accord est bien la finance. « Harjeet Singh », « Global lead » du « Climate change for action » de l’ « ActionAid International » de rajouter : « Le manque d’engagement et d’appui financier des pays développés bloque le processus de la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Les pays en voie de développement qui n’ont pas créé ce problème paient déjà durement les frais des effets du changement climatique. Tous les projets, défis et opportunités de développement ne peuvent aboutir sans un financement conséquent. Un agenda qui ne considère pas les pertes et dommages et des balises claires en financement climatique serait inacceptable. » Vendredi à 19h30, le Président de la COP 24 Michal Kurtyka, a donné un briefing en faveur des médias, mais le briefing a duré à peine 2 minutes. Il était palpable qu’il subissait une intenable pression, avec des réponses succinctement vagues. Pour ce qui est des négociations de la COP 24 donc, tout se joue encore ce jour (et peut-être même demain). En ce qui concerne l’organisation de la COP 25, il a été annoncé en plénière que c’est le  Chili et que la COP25 sera organisée dans la ville de Santiago. Toutefois, il a été « soufflé » que le  Chili sera probablement assisté  par le  Costa-Rica et les aides usuelles internationales.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Chronique de Mickey : Gentleman cambrioleur

Au Japon il est de notoriété publique qu’à la tête des grands groupes économiques siègent d’anciens leaders syndicaux. Quoi de plus  logique parce que ces derniers connaissent la psychologie ouvrière et donc savent  comment juguler leurs aspirations. Résultat, il y a un apparent consensus social et ce au profit d’un management social qui contribue au développement de l’entreprise. Les mêmes grandes entreprises comme leurs homologues étrangères, pour faire face à la cybercriminalité, recrutent parmi leurs cadres des anciens pirates informatiques ou hackers. Quoi de  plus normal, seuls les empoisonneurs sont habilités à trouver des antidotes.

Un jeune employé d’une banque de la place a délesté son entreprise de plus de 400 millions d’ariary et il a effectué  sa «soustraction frauduleuse » comme on dit dans le jargon juridique sans violence ni effraction. Ses employeurs doivent regretter qu’un tel talent n’ait pas pu être utilisé autrement comme auditeur des procédures de sécurité, par exemple. Sans faire une quelconque apologie, il faut avouer que ces personnages auteurs de vol de haute volée font preuve d’ingéniosité qui forcent, malgré tout, l’admiration et  même plus quand ils y mettent un grain  de romance.  Là, ils sont  à mettre dans  la tablette des gentlemen cambrioleurs. Arsène Lupin, héros imaginaire des temps modernes résume à lui seul notre sympathie .Pour  ces casseurs au grand cœur qui ne volent que les riches antipathiques. Ils sont déjà absous de leurs actes bien avant leur arrestation et de leur jugement. Malheureusement  de nombreux  jeunes rêvent de « start-up » à leurs manières illicites ou non pourvu  qu’ils aboutissent  à un joli magot.

En ces périodes difficiles où de longues années d’études ne constituent plus un levier social, pourquoi s’étonner que des jeunes voulant vivre un modèle de vie étalé avec la mondialisation de l’information (voiture, villa de luxe et fêtes permanentes) ne mettent pas leur énergie à faire des raccourcis pour  l’enrichissement rapide. Quand les résultats du baccalauréat s’affichent à moins de 40%, il ne faut pas se dissimuler derrière les insuffisances du système scolaire  mais de mettre à nu la réalité déguisée de l’abandon scolaire. Le modèle social est totalement à refonder. Quand Albert Spaggiari,  auteur du casse du siècle avec plus de 29 millions d’Euros actuels à Nice écrit suite à son forfait : « Sans armes, sans violence, sans haine » ce n’est que la traduction d’un mal- être, d’un appel au secours, d’un gentleman cambrioleur malgré lui. Leur motivation ne vient que de leur profonde frustration.

M.Ranarivao

Midi Madagasikara0 partages

Football- Coupe de la Confédération : Chance très compromise pour « Elgeco Plus »

Le «Kaiser Chiefs » avec Dax Andriamirado au premier plan à l’extrême gauche.

3 à 0. C’est le résultat du match qui a opposé « Elgeco Plus » au « Kaiser Chiefs » dans le cadre du premier tour de la Coupe de la Confédération. Une sévère correction qui remet le football malgache à sa place comme les autres années. Dur, dur…

Il n’y avait pas photo entre les Sud-Africains du « Kaiser Chiefs » et les Malgaches d’ « Elgeco Plus » lors du match aller du premier tour de la Coupe de la Confédération de samedi à Johannesburg.

La star Shaun Bartlett. Poussés au combat par le public à grands renforts de vouvouzéla, cet instrument aussi assourdissant  que déstabilisant, les Sud-Africains n’ont laissé aucune marge à « Elgeco Plus » dans un dispositif de 4-3-3 avec un Dax légèrement en retrait au milieu de l’attaque. Une position de 9 et demi que l’ancien du Fosa Juniors affectionne car lui permettant d’alimenter en bon ballon les deux autres attaquants notamment Castro Leonardo et Zulu Philani qui trompa Eddit Bastia dès la 29e  mn.

A 1 à 0, le coach sud-africain Ernst Middendopp ordonna à ses hommes de fermer les couloirs. Et cela s’avéra payant car malgré leur sursaut d’orgueil, Bonnard et ses amis ne virent que du feu devant le bloc compact du « Kaiser Chiefs ». L’expérience sans doute, puisque Middendopp est aidé par la grande star des Bafana Bafana, Shaun Bartlett, le plus grand buteur de l’équipe sud-africaine derrière l’icône Benedict Mc Carthy. Un travail complémentaire qui fait du « Kaiser Chiefs » l’une des équipes les plus offensives.  Elle venait d’ailleurs de prouver ce statut avec ce doublé de Castro Leonardo, le deuxième attaquant qui marqua à la 86e  mn pour ensuite transformer le penalty à la 90e  mn dans un stade en délire. Logique car le « Kaiser Chiefs » et le club de cœur de toute une ville.

Le onze de départ d’ « Elgeco Plus » de samedi à Johannesburg.

« Elatr’i Betafo ». Du travail d’orfèvre sur lequel « Elgeco Plus » ne put rien faire. Bien obligé de refaire son retard de trois buts, « Elgeco Plus » sera encore pénalisé par le choix de la tenue du match retour qui aura lieu le mardi, puisque le mercredi est le jour du scrutin des présidentielles.

Ce qui signifie qu’avec le manque à gagner des préliminaires avec ce déplacement en Guinée Equatoriale et les recettes de mardi, « Elgeco Plus » ne peut espérer rentrer dans ses frais. Une double pénalisation en fait pour un très mauvais calendrier de la CAF qui retombe sur les clubs.

Certes, l’impact est moindre avec les énormes moyens du président Alfred Randriamanampisoa mais imaginez un club comme « Elatr’i Betafo » et vous mesurerez mieux les conséquences de ce calendrier…suicidaire.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Kick boxing- championnats de Madagascar : Confirmation pour Lavakely !v

Les championnats de Madagascar de kick boxing a largement rempli leur contrat en offrant au public du Palais des Sports, des combats de toute beauté et des finales très disputées. Logique car les primes à chaque vainqueur d’ un million d’ariary ont donné des ailes à tous les participants.

Si les combattants d’Analamanga prenaient le devant au point de vue bilan, la prestation des Tuléarois conduits par l’inamovible Lavakely a ravi une assistance estimée à 2000 âmes.

Lavakely a ainsi confirmé tous les biens qu’on pensait de lui en enlevant le titre de champion de Madagascar en K1 chez les moins de 54 kg au Morondavien Eusebia.

Lavakely trop fort. Ce dernier a certes tenté sa chance avec sans doute l’aide du DTN Anigaël Gastros qui se trouve à Morondava de par son travail mais autant le dire que Lavakaly était vraiment d’un ton au-dessus.

Pendant trois jours, 79 kick boxeurs sont montés sur le ring du Palais des Sports. Une première réussie pour le président Mamy Be qui bénéficiait de surcroît du soutien de son SG, le Colonel Hery.

Un tandem gagnant qui va prendre en main le destin du kick boxing malgache avec des ambitions justifiées car le président sortant Briand Andrianirina a mis la barre très  haute.

En attendant, voici les résultats des finales d’hier :

Low kick

Dames

-48 kg : Natacha (Analamanga  bat Féfé (Vakinankaratra)

– 52 kg : Rindra (Analamanga) bat Fitiavana (Haute Matsiatra)

Hommes

-51kg : Sitraka (Analamanga) bat Marcos (Vatovavy Fitovinany)

– 54 kg : Tahiry (Atsinanana) bat Mamody (Atsimo Andrefana)

– 63,5 kg : Marc (Analamanga) bat Franklin (Menabe)

K1

-51kg : Mampisaina (Atsimo Andrefana) bat Julio (Analamanga)

– 54 kg : Lavakely (Atsimo Andrefana) bat Eusebia (Menabe)

– 57 kg : Dago (Analamanga) bat Yves (Alaotra Mangoro)

-63,5 kg : Zakason (Analamanga) bat Christian (Menabe)

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Infocentre de la Salle : Sortie de la 25e promotion

Les membres de l’administration de l’école avec les majors de promotion.

Ils sont jeunes et prêts à affronter le monde professionnel. Jeudi dernier, ces jeunes qui sont au nombre de 66 ont obtenu leur diplôme de licence en informatique et gestion après trois ans d’études auprès de l’université catholique Lassalienne, l’Institut Supérieur Spécialisé en Informatique et en Gestion (ISSIG). Selon le Directeur de l’institut, Princy Andrianasinoro, l’ISSIG a déjà au compteur 1012 diplômés depuis sa création en 1991 par la congrégation des frères des écoles chrétiennes. « Une formation académique de trente mois, qui se déroule dans un environnement chrétien, assortie d’une soutenance de projet ou mémoire de fin d’études sont les conditions d’obtention du diplôme. Des animations pastorales s’inscrivent dans le cursus de formation » selon le même interlocuteur. Avec le basculement effectif au système LMD, l’institut ouvre sa formation en Master dès le mois de mai 2019. A noter au passage que l’ISSIG est parmi les rares homologués et habilités par l’Etat par le ministère de l’Enseignement supérieur.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Manœuvre dolosive

Tous les coups bas qui abaissaient le débat d’idées au ras des pâquerettes,  étaient de mise pour le scrutin du 19 décembre, dans le but de jouer un mauvais tour à l’adversaire.

Manœuvre dolosive

« Non à toute campagne de dénigrement », avions-nous titré la semaine dernière, face à certaines dérives qui mettaient en péril le climat d’apaisement prôné avant, pendant et après les élections.  Midi Madagasikara se réservant alors le droit de refuser toute publication diffamant ou dénigrant l’un ou l’autre candidat au deuxième tour de l’élection présidentielle. Nous avions alors invité les deux prétendants à la magistrature suprême ainsi que leurs partisans respectifs à se conformer aux principes fondamentaux régissant la campagne électorale. La HCC d’abonder dans ce sens en soulignant dans son communiqué que « la campagne électorale est l’ensemble des opérations de propagande  précédant une élection, visant à amener les électeurs à soutenir et à faire voter pour les candidats en compétition dans une élection ». Le FFKM d’appeler aussi les candidats à faire preuve de retenue et de respect mutuel. Même recommandation de la part de l’Ambassade de France qui, « comme les autres grands partenaires de Madagascar, invite les candidats à mener une campagne respectueuse et centrée sur le débat d’idées ». Or, les partisans d’un candidat ont récidivé samedi dernier, en faisant paraître dans les colonnes de notre quotidien, une annonce, payante soit dit en passant, qui avait un caractère manifestement diffamatoire contre un candidat. Et ce, en usant d’une manœuvre dolosive qui consistait à transmettre très tard dans la nuit du vendredi (rebelote hier soir), l’annonce incriminée, dans le but inavoué de contourner les balises qu’on a posées pour prévenir d’éventuels dérapages.  Piégeant ainsi notre journal qui est tenu de respecter les règles d’éthique et d’équilibre imposés aux médias en période de propagande. En revanche, Midi Madagasikara ne saurait être tenu pour responsable ni même pour coresponsable de la mauvaise foi des uns et/ou de la malhonnêteté intellectuelle des autres.

R.O