Les actualités Malgaches du Lundi 17 Septembre 2018

Modifier la date
Midi Madagasikara19 partages

IEM en France : Andry Rajoelina obtient le soutien de la diaspora en France

Andry Rajoelina a impressionné la diaspora malgache avec son IEM.

Pari réussi pour Andry Rajoelina. Les membres de la diaspora malgache en France ont répondu présents à la présentation de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM) qui s’est tenue samedi dernier à l’Espace Diderot, 10 Rue Traversière, 75012, dans le 12è Arrondissement à Paris.

De nombreux ressortissants malgaches résidant aussi bien dans la capitale de la France que dans d’autres grandes villes de l’Hexagone, en l’occurrence à Mulhouse, Marseille, Nantes, Toulouse et Lyon, ont assisté à la rencontre. Une occasion pour le candidat numéro 13 à l’élection présidentielle de novembre, de présenter son projet IEM, mais aussi et surtout pour écouter les propositions des membres de la diaspora par rapport aux actions au développement qu’il prévoit de mener au pays. Faut-il rappeler qu’avec l’IEM, Andry Rajoelina entend rattraper le retard de développement de la Grande île dans les plus brefs délais. Les Malgaches en France étaient très attentifs à la présentation du président fondateur de l’IEM qui a tendu sa main à tous les compatriotes à l’étranger quelle que soit leur position politique ou leur origine, afin d’apporter leur contribution à la mise en œuvre des projets de développement.

Discipline. L’on a pu constater que la diaspora en Europe suit de près l’évolution de la situation sociopolitique, économique et sécuritaire au pays. Tous les intervenants étaient unanimes sur le fait qu’avec l’insécurité grandissante qui prévaut actuellement à Madagascar, engendrée notamment par les kidnappings et les attaques à mains armées caractérisant le quotidien des Malgaches, constitue un blocage pour le moment. Investir au pays est une énorme prise de risque pour les investisseurs. Face à ce fléau, Andry Rajoelina envisage la restauration de la discipline, et équiper les Forces armées de matériels aux normes. Le renforcement de la lutte contre la corruption au sein de la Grande muette constitue également une priorité. Tolérance zéro pour les militaires, gendarmes ou policiers impliqués de près ou de loin dans les attaques des dahalo. En 2009, je ne me suis pas préparé pour diriger le pays, j’ai été emporté par le patriotisme qui est en moi, mais après avoir traversé toutes les épreuves, cette année, je suis fin prêt, je me suis bien préparé pour diriger le pays. En retour, les membres de la diaspora en France ont exprimé leur soutien au candidat « numéro 13 ».

Davis R

News Mada14 partages

Tantaranao tantarako :  D-Lain annonce un nouveau single

Moins de deux mois après le succès résonnant de son titre « Arosoy amin’izay », D-Lain surprend son monde avec un nouveau single fraîchement intitulé « Tantaranao tantarako ».

Un succès à plus d’un titre, « Arosoy amin’izay » a atteint la barre des 471.359 vues sur youtube. C’est donc une nouvelle page de l’histoire qui s’écrit avec ce dernier cru, écrit et composé par le chanteur lui-même, qui se veut être un bouquet de fleurs et un brin de reconnaissance envers ses proches, envers l’Eternel mais également et surtout pour son public.  « Cette nouvelle composition sera dédiée à mes inconditionnels admirateurs  qui me donnent chaque jour de la force me permettant d’avancer dans ma carrière d’artiste et me poussent à donner les meilleurs de moi-même », confie l’artiste, qui a élu domicile en France.

« Tantaranao tantarako » annonce son tout premier album qui est actuellement en chantier. Sans donner plus d’information, le lauréat de la première saison de Castel Live opéra accorde le temps qu’il faut pour peaufiner les détails de l’opus afin d’offrir un produit digne de sa réputation.

Vouant une passion grandissante pour la musique depuis son plus jeune âge, D-Lain ou Lalaina Ratolojanahary de son vrai nom a emprunté sa sublime voix au rang d’une chorale de gospel et de groupes de renom l’année 2005. Il a entamé ses années d’études au son de Stevie Wonder, Michael Jackson, Aretha Franklin et bien d’autres, et retrouvé plus tard ses influences dans la soul, la musique pop, ainsi que les musiques traditionnelles malgache et africaine.

Joachin Michaël

News Mada13 partages

Saison cyclonique 2018-2019 : la 1ere dépression tropicale s’approche d’Antsiranana

Le système dépressionnaire qui s’est formé vendredi dans le bassin de l’océan Indien poursuit son évolution. Le système s’approche de nos côtes. Mais, les pronostics sont moindres quant à sa possibilité de toucher terre.

La saison cyclonique 2018-2019 s’annonce plus tôt. La première dépression tropicale s’est formée vendredi dans l’océan Indien. Celle-ci entre actuellement dans la zone maritime de Madagascar et fait l’objet d’un suivi permanent par l’équipe de la Direction générale de la météorologie (DGM). « Le système continue son déplacement de direction Ouest-sud-ouest, avec une vitesse de 20 km/h et du vent atteignant une vitesse de 20 km/h, accompagné d’une rafale de vent situé entre 70 et 80 km/h. Il se situait hier à 15h à 1.800 km au Nord-est d’Antsiranana», a informé Lahatra Mampionona, prévisionniste, lors d’une conversation téléphonique.

Notre source a toutefois indiqué que «ce système n’aura pas d’impacts sur la Grande île. D’après les prévisions, il perdra progressivement de force. Dès ce jour, son intensité régressera. Il ne pourra même pas remplir les conditions pour évoluer vers la phase de cyclone tropical». Sur ce, «aucun avis d’alerte n’est lancé dans le pays, étant donné que cette dépression tropicale ne touchera pas terre et n’influera même pas le temps qu’il fait dans le pays», toujours selon les prévisions.

De la pluie au Nord-est

Pour des causes indépendamment de cette dépression tropicale, la partie Nord-est recevra dans les trois prochains jours une bonne dose de précipitations. En outre, des vents violents vont souffler sur la pointe Nord du pays et les côtes Sud durant ces temps. Ils sont prévus s’intensifier à partir de demain, surtout dans le Nord de Madagascar.

Par contre, des beaux temps seront attendus sur les Hautes terres centrales (HTC), qui afficheront au moins jusqu’à mercredi une hausse de la température. «A Antananarivo, les minima se situeront entre 12° et 13°C si les maxima peuvent aller jusqu’à 28°C. Les habitants d’Antsirabe et de ses environs sentiront également cette augmentation de la température, notamment durant les journées, où le thermomètre indiquera 26°C. Dans les matinées et les soirs, les températures se situeront entre 9° et 10° C dans ces endroits», a informé Lahatra Mampionona.

Fahranarison

News Mada13 partages

Rugby – “Amboaran’ny filoha”: lasan’ny FTM Manjakaray ny 5 tapitrisa Ar

 

 Mbola noporofoin’ny FTM Manjakaray indray fa andrarezin’ny taranja rugby izy ireo. Nomeny lesona indray mantsy ny STM (Savony), teo amin’ny famaranana, niadiana ny “Amboaran’ny filoha”.

Mbola voatazon’ny FTM Manjakaray (Dakar) ny “Amboaran’ny filoha”, taranja rugby. Fihaonana, notanterahina, omaly tetsy amin’ny kianjaben’i Mahamasina. Resin’izy ireo, teo amin’ny famaranana, tamin’ny isa 48 no ho 40, ny STM (Savony). Niady ny fihaonana ary nanohitra hatramin’ny farany ny Savony, saingy mbola nipetraka ny traikefa ananan’ireo mpilalaon’ny Manjakaray, nahitana an-dry Koroka sy ry Gervais ary i Mika. Nifanenjehana hatramin’ny farany ny isa teny amin’ny solaitrabe.

Nanantombo amin’ny vatana ny Savony, nahitana an-dry Lovabe sy ry Dona. Niezaka ihany koa i Danger, teo amin’ny hakingany amin’ny tolotra sy ny hafainganam-pandeha. Samy nahatonga baolina nentin-tanana avokoa ny andaniny sy ny ankilany. Na izany aza, nitarika, tamin’ny isa 35 no ho 23, ny Dakar, teo amin’ny fizaram-potoana voalohany. Nanao izay ho afany ny Savony, teo amin’ny tapa-potoana faharoa, ka nitohy ny baolina voatsindry, toy ny vitan’i Mahandry. Tsy nitazam-potsiny koa anefa ny Dakar fa nahafaty baolina ihany koa. Nilalao 14 ny FTM, teo amin’ny minitra faha-75, rehefa nahazo karatra mena i Mbola, saingy tsy hain’ny Savony ny nanararaotra izany. Mbola ry Koroka indray aza no nahatonga baolina nentin-tanana, tany amin’ny fiafaran’ny lalao. Lasan’ny FTM izany ny lelavola 5 tapitrisa Ar sy ny amboara raha 2 tapitrisa Ar kosa ny an’ny Cosfa, nandresy ny FTBA, tamin’ny isa 86 no ho 14, teo amin’ny fiadian-toerana fahatelo. 500 000 Ar kosa ny an’ny laharana fahefatra.

Torcelin

News Mada12 partages

FJKM Atsimon’Imahamasina: namoy ny ainy ny prezidan’ny AFF, naratra ny mpitandrina

 

Iray maty, 15 naratra. Io ny vokatry ny lozam-pifamoizoizana nitranga, omaly maraina, tany Ilempona-Antanifotsy. Fiara Sprinter iray, avy any Mahajanga, nianatsimo ho any Fandriana, no nifandona tamina fiara madinika, Mazda3, avy any Morondava.

Raha ny sary miparitaka any amin’ny tambajotran-tserasera rehetra any, hita ho mafy ny fifandonan’ireto fiara roa ireto. Potika tanteraka ny lohan’ilay fiarakely, nisy ilay namoy ny ainy, izay filohan’ny sampana Asa fitoriana ny Filazantsara (AFF), ao amin’ny FJKM Atsimon’Imahamasina, Ramalanjaona Raobena, araka ny voalaza ao amin’ny pejy “facebook” an’ny antoko mpihira Tsantan’Imahamasina.

Fantatra fa tao anatin’ity fiarakely ity koa ny mpitandrina ao amin’ny FJKM Atsimon’Imahamasina, ny mpitandrina Ranaivoniarivo Tiana Alisoa, mivady sy ny prezida synodaly ao Ambovombe Atsimo Kristy Ranovelona, i Soja Arthur. Samy naratra mafy avokoa izy ireo. Avy nanatrika ny fihaonamben’ny AFF, tany Morondava, izy ireo.

Tsy nisy noraisina, toy izany koa, ny anoloan’ilay fiara Sprinter, nahitana olona maromaro naratra sy nihosin-dra, izay nentina avy hatrany tany amin’ny hopitaly ao Antanifotsy.

Samy manana ny filazany ny olona, any anaty tambajotran-tserasera any, mikasika ny antony nahatonga ity loza mahatsiravina ity.

Raha ny nambaran’ny borigadin’ny zandarimaria ao Antanifotsy hatrany, tsy mbola mazava, hatreto, ny tena nitarika ny loza ary ao anatin’ny fanadihadiana tanteraka izy ireo. Efa nentina aty Antananarivo moa ny nofomangatsiak’ilay nindaosin’ny fahafatesana. Mbola misy kosa ny tsaboina any Antanifotsy.

Mbola tany amin’ny lalam-pirenena fahafito ihany, saingy teo anelanelan’Alakamisy-Ambohimaha sy Fianarantsoa, fiara telo no indray nifandona. Tsy nisy kosa ny aina nafoy tamin’ity lozam-pifamoivoizana ity.

Ivandry, noraisin’ny primatiora ny fitsaboana ireo ankizy voadona

Ankizy roa no indray voadonan’ny fiara mpanara-dia ny praiminisitra, ny zoma hariva teo teny Ivandry. Tsy misy ahina intsony ny ain’ny iray raha toa ka mbola nanahirankirana ny iray hafa, araka ny fanambarana nivoaka ny zoma alina. Samy tsaboina eny amin’ny hopitaly HJRA Ampefiloha avokoa izy ireo, ary miantoka ny lany rehetra amin’izany ny fiadidiana ny praiminisitra.

Raha tsiahivina, tezitra ireo nahita ity lozam-pifamoivoizana ity ka nodoran’izy ireo ilay fiara namoa-doza, izay fantatra fa nirimorimo sy tany amin’ny faritra tsy tokony ho nalehany. Raha ny voalazan’ity fanambaran’ny primatiora ity kosa, teny afovoan’arabe ireo ankizy ary amin’ny fotoana mahabetsaka ny fiara mifamoivoy.

« Filohana andrimpanjakana ny praiminisitra ka ho fiarovana ny ainy, misy ny tombony manokana homena ny fiara mitondra azy sy ny mpanara-dia amin’ny fampiasana ny lalana… Noho ny zava-nitranga, nohamafisina ny fiambenana azy », hoy hatrany ny fanambarana.

Landy R.

News Mada11 partages

Andro ho an’ny fanadiovana: maloto loatra ny eto Antananarivo

 

Voatery mandray andraikitra ny olon-tsotra sy ny fikambanana manao asa an-tsitrapo rehefa mahatsapa fa maro ny zavatra tsy mandeha araka ny tokony ho izy. Anisan’izany ny fahadiovana, toy ny eto an-dRenivohitra, nahatonga ny fikambanana JCI nanome ohatra ny hafa.

Maloto loatra izao tontolo izao ary misy fiantraikany ratsy mivantana eo amin’ny toekarena sy ny fahasalamam-bahoaka maneran-tany. 8 tapitrisa t isan-taona ny plastika avarina any an-dranomasina, 4 miliara t isan-taona ny fako miparitaka maneran-tany, toy ny fahita eto Antananarivo.

Efa loza mihatra sady goavana ireo fako rehetra ireo, koa natokana ho Andro eran-tany ho an’ny fanadiovana, ny 15 septambra. Mpilatsaka an-tsitrapo antapitrisany ny nandray anjara amin’izany avy amina firenena 150. Ny JCI (Jeune chambre internationale) nanao izany eto Madagasikara amina tanàna 14 misy azy ireo, miara-miasa amin’ny World Cleanup Day.

Tompon-kevitra amin’io hetsika io ny Let’s do it, World. Miainga avy any Nouvelle Zélande ny fanadiovana ary nifarana any Hawaï, mazava loatra fa nandalo ny fari-dranomasina eto Madagasikara. Mandraoka ireo fako rehetra ariantsika tsy am-piheverana ny natao tamin’izany.

Teto Antananarivo, nifanome fotoana nanoloana ny Tranombokim-pirenena izy ireo nanadio manodidina an’Anosy sy Ampefiloha. Nentanina ny rehetra: sekoly, fikambanana, orinasa hanadio ny manodidina azy. Fanombohana fotsiny izany fa mbola hitohy amina tetikasa hafa ho fanavotana ny tany fonenantsika, raha ny fanambaran’ny JCI.

R.Mathieu

Midi Madagasikara7 partages

Week-end meurtrier sur les routes : Une série d’accidents a fait de nombreux blessés et morts

Est-ce la fatalité ou le laisser-aller régnant sur nos routes ?.  Au moins cinq  accidents graves se sont produits durant le week-end dernier dans la ville d’Antananarivo et ses environs.  Le pire est d’entendre qu’à l’origine de ces drames, il y a l’imprudence des chauffeurs  ou plutôt des chauffards qui ne sont pas conscients qu’ils mettent en danger des vies humaines. Hier, deux accidents de taxi-be ont eu lieu dans la capitale.

Vers 12 h 30 à Ankadilalana, soit sur la route reliant Mahamasina et Tsimbazaza, un carambolage de trois voitures dont deux taxi-be, a fait plusieurs blessés dont un grave. Roulant au point mort, la route reliant Tsimbazaza et Mahamasina, un minibus de la ligne 127 a percuté de plein fouet celui de la ligne 184 qui était devant lui. Projeté par le choc, ce dernier a par la suite heurté la voiture Peugeot 406 qui roulait devant lui. Propulsée vers le côté de la rue, elle a fauché un piéton qui a provoqué ses pieds fracturés. Plusieurs passagers des deux taxi-be ont été blessés. Heureusement, aucune perte en vie humaine n’est à déplorer. La défaillance au niveau du système de freinage de la ligne 127 serait à l’origine de l’accident.

Le deuxième a eu lieu à Ampefiloha vers 15 heures. Un taxi-be Mazda de la ligne 119 en provenance d’Ankatso pour rejoindre 67 ha  a fait un face-à-face avec un taxi-be Mercedes de la ligne J après avoir esquivé un piéton qui a soudainement traversé la rue. Le choc a fortement endommagé le devant du Mazda notamment du côté du chauffeur. Le bilan fait état de plusieurs blessés graves du côté du Mazda dont le chauffeur était coincé dans la cabine de la voiture. Comme le cas de celui d’Ankadilalana, l’imprudence du chauffeur du Mazda serait à l’origine de cet accident. Ce dernier aurait fait un excès de vitesse. C’est pourquoi, il est sorti de son fil.

Un mort à Antanifotsy. Toujours ce même dimanche mais cette fois-ci, le drame s’est produit à Antanifotsy (PK 111)  vers 6h 30 du matin. Un taxi-brousse Sprinter en provenance de Mahajanga en direction de Fandriana a fait nez-à-nez avec une voiture de plaisir de marque Mazda. Le bilan est lourd. Le choc a fortement endommagé les deux voitures. Résultat, un homme est tué sur le coup. Quize  personnes  ont été blessées et évacuées d’urgence dans les hôpitaux environnants et à l’HJRA.  L’origine de l’accident serait l’excès de vitesse.  Selon les informations émanant de la gendarmerie, la voiture légère appartient au Pasteur de l’Eglise FJKM Atsimon’i Mahamasina. Le décédé est un « Mpiandry » et Cathéchiste au sein de cette église. Il vient d’assister au congrès du « Fifohazana FJKM », à Morondava quand cet accident  est survenu.

La RN1 et la RN5 ne sont  pas épargnées. Samedi 15 septembre vers 8h 30, un mini-bus Mazda appartenant à une société sise à Ambodivoanjo Antananarivo s’est reversé dans un ravin après avoir fait une sortie de route dans un virage à Anoniba, fokontany Ankadikely, dans la commune et district d’Arivonimamo. Le bilan a fait état de quatre blessés qui ont été évacués à l’hôpital d’Arivonimamo et à l’HJRA Ampefiloha. Le constat de la gendarmerie qui s’est chargée de l’enquête a révélé que la cause de l’accident était l’excès de vitesse. Le 14 Septembre 2018 vers 01 heure 45mn sur la RN5A dans le fokontany et commune Nosiarana, district de Sambava, un camion semi-remorque de la société FILS IMPORT/EXPORT en direction de Sambava s’est renversé suite à l’ivresse du conducteur et l’excès de vitesse. L’accident a fait un mort et quatre blessés graves. Le conducteur a pris la fuite après l’acte. Le bilan fait état d’un mort et quatre blessés graves.

T.M.

News Mada5 partages

Echos du week-end: impressionnant élan de solidarité pour Fanaiky

 

Atteint d’une insuffisance rénale, le bassiste Fanaiky doit être évacué immédiatement en Inde pour un transfert de rein. Ainsi, depuis la semaine dernière, des centaines d’artistes se sont mobilisés, aussi bien dans la capitale que dans les autres régions de la Grande Île.

Plusieurs concerts se sont tenus en fin de semaine, dont la plupart servaient de levée de fonds pour aider Fanaiky Rasolomahatratra. Ainsi, une soirée spéciale guitare basse a eu lieu vendredi au Piment Café Behoririka. Plusieurs artistes issus de différents genres musicaux étaient venus honorer la soirée. Sur la scène, Rolf accordait quelques jam sessions avec Nully Ramotosoa du groupe Gasy Funk. Désiré Razafindrazaka et son fils ont aussi fait sensation. Bref, presque tous les bassistes professionnels étaient présents durant la soirée où l’improvisation était particulièrement mise en avant.

Des grands artistes sur la même scène

Aussi, la soirée le plus attendue du public s’est tenue samedi dernier à l’Is’art galerie Ampasanimalo, avec la participation d’Olombelo Ricky, Silo et Rolf. « Pour la première fois, j’assiste à un concert où sont réunis mes deux idoles », s’est extasié l’un des spectateurs. Cette cause a permis non seulement de récolter une partie des fonds recherchés, mais également d’effacer les dissemblances entre les artistes et de les réunir sur une même scène. « Pourquoi montrer la solidarité seulement durant les funérailles ? Elle a plus de valeur en soutenant un ami de son vivant », a souligné un artiste présent lors de cette soirée.

Patrice Coyo présent au spectacle du Jazz Club CGM

Le jazz club du CGM se produit sur scène chaque troisième dimanche du mois. Et hier, il a aussi décidé d’effectuer un « Tolo-tanana » pour Fanaiky. Le spectacle fut marqué par la présence du chanteur guadeloupéen Patrice Coyo, de passage au pays, qui monta sur scène et a interprété quelques morceaux dont « Besame mucho » de Cesaria Evora. Le public ainsi que les membres du club ont été envoutés par sa voix aussi mélodieuse et puissante. Les membres du jazz club de CGM l’ont invité d’animer ce jour un atelier, au Cercle germano-malagasy / Goethe Zentrum Analakely.

Les concerts dans les autres grandes villes

En ce qui concerne les « Tolo-tanana » dans les autres villes du pays, Mpamanga, Ambouroots, Oazy, Faniry Quartet, Mamijaofera, Dimyz, Kolotora, Jacquis Randria et Mami Bastah ont chauffé la scène de La Palette à Antsirabe. Les artistes sont en outre venus nombreux à la gare de Mangier à Toamasina, à l’occasion de la soirée baptisée « Solidarité Raitra pour Fanaiky ». Enfin, une autre soirée se fera le 22 septembre à la Terrasse du voyageur à Antsiranana, sa ville natale.

Holy Danielle

News Mada4 partages

« DRIVING SKILLS FOR LIFE » : Ford entend renforcer la sécurité routière

Dans le souci d’améliorer la sécurité routière, Ford développe son programme «Driving skills for life» (DSFL) ou «Compétences de conduite pour la vie» à Madagascar. Il s’agit d’un programme de pratique gratuite de formation, mis en œuvre en 2003, puis étendu au monde entier. Dans la Grande île, qui est le 8e marché d’Afrique Subsaharienne à profiter de l’introduction de cette initiative, ce programme sera mené avec Materauto, le distributeur local de Ford, ayant sa principale concession dans la capitale. «Nous sommes très heureux de présenter le Ford DSFL à Madagascar, en association avec Materauto», a souligné samedi le directeur commercial véhicule de cette concessionnaire automobile, Tovo Andriamasinoro, lors de la pratique des acquis à Andohatapenaka.

Dans le cadre de cette initiative, l’équipe de Ford-DSFL de l’Afrique du Sud a effectué les 13 et 14 septembre une formation de formateurs avec le personnel de Materauto. Il s’agit de formation théorique,  suivie d’instructions pratiques de conduite. Une opportunité qui arrive à point nommé dans la mesure où, «les collisions de véhicules sont l’une des principales causes de décès en Afrique, dont à Madagascar, et nous pensons que l’éducation et la formation des conducteurs constituent l’un des moyens efficaces pour résoudre ce problème critique», a ajouté notre source. Sur ce,  cette concessionnaire automobile s’assure de transférer continuellement les connaissances acquises aux automobilistes du pays. L’objectif ultime étant de réduire les accidents de la circulation.

Fahranarison

 

News Mada4 partages

HCDDED: « Mba tsy hohararaotinareo kandidà ny fahantram-bahoaka… »

 

 Tsy nandalo fotsiny ny andro iraisam-pirenena ho an’ny  demokrasia. Nanao fanambarana nanamarihana  sy nankalazana izany ny eo anivon’ny HCDDED.

 « Amin’izao ankatoky ny vanim-potoan’ny fifidianana izao, manentana ireo kandidà tsirairay avy sy ireo mpanohana azy ny HCDDED mba tsy hanararaotra ny fahantran’ny vahoaka, ary hanaja hatrany ny fitsipi-dalaon’ny tany tan-dalàna. »

Io ny fanambaran’ny Filankevitra ambony miaro ny demokrasia sy ny fanjakana tan-dalàna (HCDDED), novakin’ny filohany, i Pierre Lenoble Navony, tamin’ny fankalazana ny Andro iraisam-pirenena ho an’ny demokrasia, ny 15 septambra lasa teo.

Sarotra amin’ny vahoaka sahirana ny hifantoka amin’ny fahafahana. Satria noana ny kibo,  mivezivezy ny fanahy. Ankehitriny, tsy ny kibo ihany no noana fa ny fanahy koa. Raha noana ny fanahy, mivezivezy ny vatana. Vokany, manjaka ny vola. Porofon’izany ny tsy fanarahan-dalàna isan-karazany. Sakana ho an’ny demokrasia izany.

Mila beazina isan’andro ny demokrasia

Entaniny àry ny rehetra hanohy hatrany ny ezaka amin’ny fampanjakana ny demokrasia hampandroso an’i Madagasikara. Tsy misy raikipohy efa voasoratra mialoha ny fampiharana ny demokrasia, tsy azo apetraka fotsiny amin’ny lalàna ihany koa.

Tsy rafi-pitondrana tonga lafatra avy hatrany ny demokrasia fa mila kolokoloina sy beazina isan’andro. Hita ny tombontsoa azon’ny firenena mandala azy. Tsy ampy anefa ny fakan-tahaka amin’ny rafi-pitondrana iray, na demokratika aza.

Tsy misy rafitra mitondra mivantana any amin’ny fampandrosoana. Tsy ampy hitondrana any amin’ny fahafahana sy fampandrosoana avy hatrany ny fialana amin’ny didy jadona. Refy tsy azo tsinontsinoavina ny rafi-piainana sy ny tsy fahaizan-taratasy, ohatra.

R. Nd.

Midi Madagasikara4 partages

Premier incident de : campagne électorale

Alors que jusqu’à présent, la campagne électorale se déroulait tout à fait normalement, sans véritables incidents, les premiers dérapages sont survenus le week-end dernier. Les réseaux sociaux se sont faits l’écho de la polémique survenue après la mise en pâture des jeunes étudiants  malgaches  de Sciences Po. Certes, ces derniers ont porté la contradiction à Andry Rajoelina, mais la réaction de l’entourage du candidat a été disproportionnée. Et elle dessert celui qui souhaite accéder à la magistrature suprême.

Premier incident de : campagne électorale

La polémique a été circonscrite aux réseaux sociaux, mais la réprobation  s’est exprimée massivement .Elle est venue de tous bords car les termes utilisés pour qualifier  ces jeunes contestataires étaient outranciers.  Les qualifier de  « fossoyeurs de la république » a fait bondir  les personnes peu  enclines  d’habitude à manifester leur émotion. C’est l’exercice de la démocratie avec  son lot de contradicteurs auquel  le candidat n°13 a été  confronté à cette occasion, et la manière dont son entourage a réagi a eu l’effet contraire à celui escompté. Jusqu’à présent, il n’y avait pas eu de dérapage et on louait le ton utilisé par les  protagonistes. Mais voilà le premier accroc dans cette campagne électorale qu’on veut exemplaire. Ce premier écart devrait faire réfléchir tout le monde car il dessert celui qui en est responsable. Il s’agit du premier accroc dans la machine bien huilée d’Andry Rajoelina. Son équipe s’est d’ailleurs bien reprise puisque sa rencontre avec des membres de la diaspora s’est bien passée.  Il va  bientôt faire la promotion de son livre et on attend avec intérêt le contenu de l’ouvrage. Sa campagne va continuer sur le territoire national. Un grand show avec les jeunes est prévu le 29 septembre prochain. Il reste à savoir si ce qui s’est passé ce week-end n’est qu’un incident fâcheux qui sera vite oublié ou qu’il continuera à marquer les esprits.

Patrice RABE

Midi Madagasikara4 partages

Faratsiho : Notafihan’ny dahalo ny fiara nitondra ny laza adina « baccalauréat »

Ankoatr’ilay tany Antsalova, izay nanafihan’ny dahalo ireo olona nitondra ny vokatry ny fanadinana Bepc,  fantatra indray fa notafihan’olon-tsy fantatra nitondra fitaovam-piadiana ihany koa ny fiaran’ny Fari-piadidiam-pampianarana tany Faratsiho, nitondra ireo laza adina amin’ny fanadinana  « Bacc » ny sabotsy lasa teo.

Manomboka anio tokoa no hiatrika ny fanadim-panjakana bakalorea ireo tanora eo amin’ny kilasy famaranana. Saika nisedra olana goavana anefa ireo mpiadina tany amin’iny fari-piadidiam-pampianarana Faratsiho iny raha tsy teo ny herim-pon’ireo tompon’andraikitra isan-tsokajiny fa indrindra ny an’ireo zandary nanaraka ny fiara nitondra ireo laza adina. Raha iny handeha hindrana ny lalam-pirenena faha-43 (mampitohy an’i Ambohibary Sambaina, Faratsiho, Analavory) iny mantsy ny fiaran’ny Cisco, nitondra ireto laza adina dia nosakan’ny andian-dahalo teo amin’ny tanana antsoina hoe Antsampandrano, ny sabotsy tokony ho tamin’ny valo ora alina teo ho eo. Vatobe maromaro no nisakana ny lalana tamin’io fotoana io. Ka raha vantany vao nijanona ity fiara ity, avy hatrany dia tora-bato tsy an-kijanona no nifatratra teny aminy sy ireo mpitondra azy. Niditra an-tsehatra avy hatrany teo ireo zandary nanaraka ity fiara ity ary tsy nisalasala ihany koa nampiasa ireo fitaovam-piadiana teny amin’izy ireo. Vokany nisy iray tamin’ireo olon-dratsy no voan’ny bala ary maty teo ho no eo. Nahita izany iretsy namany dia nanao tari-dositra nitsoaka. Marihana fa nisy olona iray tao anaty fiara no naratra vokatry ny vakim-pitaratra tamin’ilay tora-bato. Tsy nisy naninona kosa ary tonga ihany tamin’ny ivon-toeram-panadinana ireo laza adina. Tsy nisy zavatra lasan’ireo olon-dratsy ihany ankoatr’izay. Niantso vonjy avy hatrany moa ireto farany ary tonga nanampy ireto mpitondra laza adina ireto sy niaro azy ny zandary fanampiny avy ao amin’ny PA Ambohibary. Efa nisokatra ny fanadihadiana sy ny fikarohana ireto mpanao ratsy ireto.

Porofo izao, fa sarobidy lavitra noho ny volamena ny fianarana. Na ny dahalo aza mitsiriritra ary sahy manafika mihitsy, handrobana ny voka-panadinana na laza adina …

m.L

News Mada3 partages

Filiere apicole : des initiatives de développement prennent forme

La professionnalisation de la filière apicole piétine. Les faibles capacités d’investissement des apiculteurs demeurent un blocage. Des professionnels de la filière tentent aujourd’hui de proposer des initiatives de développement de la filière, dans une perspective de percer le marché extérieur avec du miel de qualité, suivant le mode de production et la technicité des exploitations.

L’on estimait à des dizaines de milliers de tonnes la production de miel dans les années 90. Avec une certaine période de déclin et ce, malgré une reprise, la filière ne dispose même plus aujourd’hui de statistiques de production.

Les statistiques émanant du ministère en charge de l’Agriculture et de l’élevage parle de plus de 26 tonnes de miel exportées par la Grande île l’an dernier vers la France, La Réunion, Maurice, le Japon, les autres pays membres de l’Union européenne et même vers les Etats-Unis. La production de miel enregistrée au niveau de sept régions, à savoir Vatovavy Fitovinany, Haute-Matsiatra, Atsimo Andrefana, Analamanga, Amoron’i Mania, Diana et Anosy, se chiffrait à plus de 134 tonnes en 2017.

Le blocage se situe au niveau des apiculteurs où les capacités d’investissement sont relativement  faibles. Les producteurs se plaignent que « le matériel apicole est cher pour la plupart des exploitants agricoles ». Le revenu généré par la vente des produits apicoles dépend étroitement du mode de production et du niveau de technicité des exploitations, de l’importance des investissements et de la disponibilité en ressources mellifères qui conditionnent le rendement, mais également de la taille de l’exploitation.

Commerce équitable et appuis techniques

Dans une perspective de professionnalisation de la filière et en vue de l’exportation des produits, une entreprise privée locale effectue directement des collectes au niveau des producteurs eux-mêmes. En effet, la société dispose d’une miellerie mobile. Le véhicule, doté de divers matériels de collecte et de conditionnement, parcourt plusieurs localités pour la collecte de miel, comme dans l’Androy, Taolagnaro, Manakara, Manjakandriana, Mantasoa Anjepy Anjozorobe, Ambohimiadana, Morondava, avec des projets d’extension de collecte à Fianarantsoa, Port Bergé, Antsohihy et toute la Diana.

« Compte tenu de la difficulté des apiculteurs à écouler leurs produits, nous achetons le miel suivant une relation équitable, fondée sur un principe gagnant-gagnant.  Les collectes se font toutefois sous certaines conditions. Les apiculteurs doivent au moins disposer de ruches modernes pour faciliter l’extraction du miel », a expliqué le responsable collecte de ladite société, avant d’ajouter que «le miel doit être bien operculé, garantie d’une bonne conservation du miel. Nous effectuons également des tests par un réfractomètre pour définir le taux d’humidité du miel, qui ne doit pas dépasser les 20%. A cela s’ajoute le respect de l’hygiène ».

D’où l’encadrement technique et la formation en apiculture moderne fournis par l’entreprise à ses fournisseurs pour un miel de qualité, conformément aux exigences du marché international. L’entreprise met également à la disposition des producteurs le matériel nécessaire, sous forme de crédits d’intrants (traitement du varroa, matériel de ruches…) et une collaboration étroite pour une augmentation de la production.

Arh.

News Mada2 partages

Fiatrehana fifidianana: vato maty ny biletà tokana tsy misy sonia…

 

Tsy maintsy misy sonian’ny mpikambana eo anivon’ny birao fandatsaham-bato (BV) miisa roa ny biletà tokana raha te hanan-kery ny vato. Maty avy hatrany raha tsy ahitana izany ka tsy maintsy haseho aloha izany vao harotsaky ny mpifidy anaty vata mangarahara avy eo”, hoy ny filoha lefitry ny Ceni, Rakotonarivo Thierry. Mbola hoentanina momba ny fampiasana izany ny mpikamban’ny Ceni eny ifotony, amin’izao fahatongavan’ny biletà tokana miisa 7  000 avy natonta tany Afrika Atsimo izao. Natao hampiasaina hanentanana ny mpifidy ireo andiany voalohany ireo ary anisan’ny hahazo izany ny eo anivon’ny fiarahamonim-pirenena misahana ny fanentanana ny mpifidy amin’izao fifidianana izao. Hahazo biletà tokana miisa 75 avy amin’izany koa ireo kandidà ary afaka manao dika mitovy hanentanana ny vahoaka mpifidy, dieny izao, amin’ny fomba fampiasana izany. Ho tonga ny volana oktobra kosa ny biletà tokana miisa 10 tapitrisa mahery hampiasaina amin’ny fifidianana.

Ankoatra izany, efa eny anivon’ny fokontany amin’izao fotoana izao ny lisi-pifidianana. Tsy azo kitihina intsony izany fa natao hanamarinan’ireo mpifidy ny anarany fotsiny ihany na ao na tsia. Midika izany fa efa tongotra mby an-dakana ny hirosoana amin’ny fifidianana.

Synèse  R.

Midi Madagasikara2 partages

Pétanque : Madagascar éliminé en huitièmes !

Les boulistes malgaches n’ont pas franchi le cap des huitièmes de finale du Mondial de Desbiens, au Canada.

Nanah, Hery, Taratra et Rado ont été battus sèchement par les Allemands lors des huitièmes de finale par l’Allemagne sur le score incroyable de 13 à 1. Une raclée que l’on n’avait pas du tout prévu surtout après cette victoire en matches de poule de 13 à 12 contre la France représentée par les champions du monde Quintais, Suchaud, Lacroix et Dylan Rocher.

Que s’est-il  passé dans la tête des joueurs pour échouer lamentablement alors qu’on a cru bêtement que le titre se profilait à l’horizon après cette victoire contre les Français et immortalisée par une photo de deux équipes avec le président de la Fédération, Béryl Razafindrainiony, sur le devant de la scène, et le coach Tina Andriambelosoa très en retrait qu’on le voyait à peine derrière les joueurs.

Est-ce que les commandes ont changé de mains comme ce fut le cas l’autre jour lors de la finale perdue des juniors ? On n’en sait strictement rien car de toute évidence, la communication n’est pas le point fort de l’équipe fédérale actuelle.

C’est à peine si on savait que trois équipes africaines sont en demies contre le Maroc et la Tunisie, puis le Sénégal qui a véritablement corrigé l’Allemagne en quarts, contre la France.

C’est d’ailleurs cette absence de communication qui fait qu’on n’a plus des nouvelles de Taratra qui a disputé une demi-finale du concours de tirs de précision contre le redoutable Marocain Hicham Boulassal auteur des 53 points en quarts contre 45 point pour Taratra.

Manifestement, il n’y a pas photo entre ces deux hommes mais sait-on jamais car, arrivé à ce stade de la compétition, le trac peut changer beaucoup de choses.

Taratra qui a fait une remontée spectaculaire pour terminer en première place des repêchés, en sait d’ailleurs quelque chose. Enfin on l’espère ne serait-ce que pour faire oublier cette correction infligée par les Allemands.

Clément RABARY

Midi Madagasikara2 partages

Football- Poule des As : Une vraie finale entre CNaPS et Fosa !

Il n’y aura plus de calcul. Le vainqueur du match entre la CNaPS Sport et Fosa Juniors de dimanche prochain à Vontovorona sera sacré champion de Madagascar. Ainsi en ont décidé les quatre clubs encore en lice dans la fameuse Poule des As.

Si on s’attendait à voir la CNaPS Sport ramener une victoire d’Antsirabe, on ne pensait pas qu’elle allait mettre totalement sous l’éteignoir une équipe du FC Vakinankaratra qui s’était pourtant battu bec et ongles.

Question de coaching. Car pour tout dire, ce score de 2 buts à 0 de la CNaPS était un peu trop sévère. Mais c’est le fruit d’un travail savamment posé par Tipe Randriambololona qui a procédé en deux temps avec un coaching gagnant puisque, après avoir marqué un amorti de poitrine pour orienter le ballon et une frappe sèche qui a surpris le gardien du FCV, Eric Dadamanga a fini ce qu’on attendait de lui : fatiguer la charnière centrale du Vakinankaratra dont l’excellent Ricky.

La suite n’était qu’une question de coaching avec le remplacement d’Eric par Jean Ba et comme il fallait aussi de l’intensité dans l’entre jeu, celui de Nando par un Mikka qui retrouva tout son punch. Le résultat fut fatal pour le FCV car Kalusha, jusque là en embuscade, parvint à tromper une seconde fois Fabrice, le portier des locaux.

Vent de révolte. A 2 à 0 et devant un public résigné, le match fut plié et offre à la CNaPS Sport l’opportunité de franchir un autre pas vers un nouveau titre.

Un schéma rendu possible par ce vent de révolte d’Elgeco Plus qui est allé battre Fosa Juniors dans sa tanière, au stade Alexandre Rabemananjara. Un incroyable renversement de situation car après ce 2 à 2 somme toute logique, Elgeco Plus a réussi à poser son jeu notamment avec la rentrée de Safidy. Et ce qui devait arriver arriva avec ce 3e but d’Elgeco Plus marqué dans un silence de cathédrale.

Du coup, Fosa Juniors reste à 10 points à égalité avec la CNaPS Sport. Ce qui signifie qu’une victoire même par la plus petite des marges, va permettre aux caissiers de devenir champion.

Mais attention car un match nul permettrait aussi à Fosa de ravir le titre car on revient sur les confrontations directes entre les deux clubs et que Fosa avait déjà gagné à l’aller.

Une issue difficile car on voit mal la CNaPS fléchir dans son jardin surtout qu’elle a son effectif au grand complet. Et si on ajoutait le millier de supporters d’Ampefiloha, on se dit que Fosa devrait montrer impérativement un autre visage pour espérer faire douter son adversaire.

Clément RABARY

Midi Madagasikara2 partages

CUA : Formation de haut niveau pour la Police municipale

Les policiers municipaux en pleine formation à l’hôtel de ville à Analakely.

Une Police municipale à la hauteur de la vision fixée par le maire Lalao Ravalomanana en matière de maintien de l’ordre et de la gestion de la circulation dans la Capitale. Tel est l’objectif de la formation de haut niveau dispensée depuis jeudi dernier aux policiers municipaux d’Antananarivo-Renivohitra. La formation est assurée par Saïd Soulé Rakotomanana, un malgache qui travaille en tant que policier municipal auprès d’une grande ville française. Le formateur partage surtout ses expériences sur les différentes techniques nécessaires de protection dans l’accomplissement de leur mission.

Renforcement de capacités. D’après le Commissaire Ratolojanahary Mahefa Ny Avo, Chef de corps de la Police municipale d’Antananarivo-Renivohitra, cette formation entre dans le cadre du renforcement de capacités des policiers municipaux de la Capitale. « Elle permet également au formateur de rappeler ce qu’ils doivent faire. », a-t-il précisé. A noter que Saïd Soulé Rakotomanana a fait don de différents matériels dont, des uniformes aux éléments de la Police municipale de la Capitale. A rappeler que le maire Lalao Ravalomanana dispose de la Police municipale dans sa mission de maintien de l’ordre public local dans les limites de sa circonscription.

Recueillis par R. Eugène

News Mada1 partages

BEPC – CISCO Antananarivo : plus de la moitié des candidats recalés

Aucun changement majeur pour la Circonscription scolaire (Cisco) d’Antananarivo Renivohitra. L’effectif des admis au BEPC n’arrive pas à dépasser la moitié de celui des candidats depuis des années, avec un taux de réussite de 48,81% cette année. Ce taux a quand même connu une légère hausse par rapport à celui de l’année dernière, qui s’est situé à 48,01%. Or, ce n’est pas tout à fait satisfaisant, d’après quelques enseignants qui ont indiqué que des efforts restent à faire pour l’améliorer. L’on sait que près de 16.000 candidats devraient repasser les épreuves l’année prochaine. La liste de ceux qui ont empoché ce second diplôme officiel a été affichée avant-hier soir dans les Centres d’examen et le bureau de la Cisco à Analakely, d’après le chef Cisco, Malaza Nomena Harivony.

Les candidats et leurs parents ont vite consulté les résultats sur les lieux, même s’il existe d’autres moyens de les connaître, notamment en visitant le site web du ministère de l’Education nationale (Men), via des messages privés sur le compte facebook du Men ou encore en envoyant le numéro du candidat au 601 à partir des trois opérateurs en téléphonie mobile. Pourtant, bon nombre de ceux qui ont eu recours à cette dernière option n’étaient pas satisfaits étant donné que les résultats n’ont pas pu être transmis ou sont acquis tardivement, d’après les témoignages postés sur les réseaux sociaux.

La Cisco d’Antananarivo Avaradrano figure également parmi celles qui ont publié les résultats du BEPC avant-hier et hier. Cette dernière affiche un taux de réussite de 43,04% contre 34,63% l’an dernier, soit une hausse de 8,41%. La quasi-totalité des Cisco ont sorti les résultats de ce second examen officiel, plus précisément 113 des 114 Cisco existantes. Les candidats de cette dernière Cisco connaîtront leur sort ce jour, a fait savoir un responsable au sein du Men.

Fahranarison

News Mada1 partages

Mondiaux de pétanque : Taratra, dernier éclat de lumière

Le championnat du monde de pétanque de Desbiens au Canada a tourné au cauchemar pour Madagascar. Après les tours de qualification magistraux, la triplette malgache s’est effondrée dès les huitièmes de finale, laissant Taratra poursuivre en solo la compétition au tir de précision.

Madagascar a brillé là où on l’attendait le moins ! Alors que les férus de la discipline attendaient l’équipe nationale malgache en haut du tableau aux Mondiaux de triplette, c’est au tir de précision que Madagascar a fait forte impression.

Notre porte-fanion Taratra Rakotoninosy a réussi à renverser la tendance au fur et à mesure que la compétition avance. En effet, après avoir raté la qualification directe, le tireur malgache a rectifié le tir lors du repêchage, en terminant leader du classement avec le même nombre de scores obtenus que lors de la phase éliminatoire : 41.

Et contrairement à ses trois coéquipiers de l’équipe nationale, qui ont échoué à l’entame de la phase finale, Taratra Rakotoninosy n’a pas tremblé lors des quarts de finale en tir de précision, face à la Thaïlande. Il a remporté largement le concours par 45 points à 30.

Une belle victoire qui lui a ouvert la porte du dernier carré d’As des Mondiaux, où il a retrouvé le numéro un de la qualification, le Maroc. Cette fois-ci, il a réussi à prendre le dessus sur le meilleur tireur de la compétition et se qualifie pour la finale contre Dylan Rocher après s’être imposé sur le score de 47 points à 36.

La fédération sur la sellette

Peu importe l’issue de la finale du championnat du monde au tir de précision, la défaite prématurée de la triplette malgache met la Fédération malgache de pétanque (FMP) devant ses actes, notamment sur la raison qui l’a poussée à ne retenir qu’un des Champions du monde en titre dans la sélection nationale au profit d’autres joueurs moins aguerris.

En effet, faute d’expériences, Madagascar a été laminé par une équipe d’Allemagne prenable par 1-13. Pourtant, les Allemands ont occupé le dernier rang qualificatif pour les huitièmes de finale et les Malgaches pointaient au second rang.

Sur les quatre Champions du monde en titre, seul Herilantosoa Razafimahatratra était du voyage. Pourtant, les autres Champions du monde à l’image de Nanou Andrianiaina ou Lova Rakotondrazafy sont aptes à rééditer l’exploit de 2016.

Naisa

Les résultats de la triplette malgache

Résultats de Madagascar :

Madagascar – Ecosse :13-03

Madagascar – France :13-12

Madagascar – Espagne :13-10

Madagascar – Sénégal :13-04

Madagascar – Suisse :13-00

Madagascar – Slovénie :13-04

Madagascar – Allemagne : 13-01

Midi Madagasikara1 partages

FIMDA : Madagascar représenté par Kala’S

Stéphane Mambo, le promoteur du FIMDA

La 3e édition du FIMDA ou Festival International de la Mode d’Abidjan se tiendra les 8 et 9 novembre à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Ce grand événement mode aura cette année pour thème Mode, Art et Social, car pour cette édition, le FIMDA soutient l’ONG. Le réseau des amis pour la lutte contre les cancers de la femme. Ce grand rendez-vous mode est une initiative du créateur de mode Stéphane Mambo, à travers sa structure de communication et d’événementiel, la CASE. Interview.

Midi Madagasikara: Parlez-nous du FIMDA?

Stéphane Mambo: J’ai lancé le Festival International de la Mode d’Abidjan en 2016. L’objectif est de promouvoir la mode africaine en général, et ivoirienne en particulier. Après des sollicitations sur plusieurs plateformes de mode en Afrique et dans le monde, j’ai voulu soumettre mes expériences au service de la mode ivoirienne. Aujourd’hui, le FIMDA se positionne comme la plaque tournante en Afrique en termes de valorisation de la mode. D’ailleurs, plusieurs jeunes stylistes ont été révélés sur la scène du FIMDA.

MM: Selon vous, quelle est la place de la mode africaine dans le monde? A-t-elle un avenir?

SM: La mode africaine devient de plus en plus incontournable sur la scène mondiale, avec par exemple l’organisation des fashions week. Les accessoires de modes africaines sont de plus en plus utilisés. Nous pouvons donc affirmer qu’il y a de l’avenir.

MM: Que réservez-vous au public pour cette 3e édition?

SM: Le FIMDA se tiendra les 8 et 9 novembre prochains. Le 8 novembre, il y aura une exposition-vente, une séance de dépistage du cancer, un mini-carnaval, des prestations artistiques et le défilé. Le 9 novembre, dans la journée, il y aura les expositions-ventes, une séance de dépistage du cancer du sein, et le grand défilé dans la soirée. Cette année, nous aurons des créateurs du Cameroun, du Sénégal, du Bénin, du Burkina Faso, de la France, du Niger, de l’Afrique du sud, de Madagascar et bien sûr de la Côte d’Ivoire. La styliste Kala’S représentera Madagascar.

 Interview réalisée par Anjara Rasoanaivo

Midi Madagasikara1 partages

Police nationale : Le Contrôleur Général Fulgence Rabetafika n’est plus

Une grande figure de la Police nationale est partie pour un monde meilleur. Il s’agit du Contrôleur Général de Police à la retraite Fulgence Rabetafika. Victime d’une très grave maladie d’estomac, l’ancien commissaire central de la Capitale s’est éteint samedi dernier après quelques heures seulement d’hospitalisation. Fulgence Rabetafika est membre du HCDDED (Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et de l’Etat de Droit). Midi Madagasikara présente ses sincères condoléances à la famille du défunt.

Eugène
Midi Madagasikara1 partages

Liste électorale : Vigilance extrême des candidats

Le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo.

Un deuxième audit externe est en cours pour déceler d’autres anomalies.

Sur le point du non retour. C’est l’impression qui se dégage du processus électoral en marche, et ce malgré quelques déclarations politiques qui dénoncent les risques qu’encourt la tenue de l’élection présidentielle du 07 novembre prochain. La plupart des candidats adhère d’ailleurs aux préparatifs pilotés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). La première Assemblée Générale des neuf membres permanents de la CENI avec les représentants des candidats qui s’est tenue jeudi dernier à Nanisana en est la preuve. Mais, les soucis de la majorité des candidats portent sur la sincérité du fichier électoral. Ces soucis sont visiblement partagés par les organisations internationales dont notamment l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) qui a dépêché le Général Siaka Sangare pour un audit externe de ce fichier électoral.

Comité ad hoc. En fait, l’OIF n’est pas seule dans cette opération d‘audit qui a débuté le 10 septembre pour se terminer le 21 septembre prochain. « C’est le deuxième du genre. Le premier audit externe a eu lieu au mois de juin,  permettant de déceler environ 4.000 doublons dans la liste électorale. », a rappelé Thierry Rakotonarivo, vice-président de la CENI. Avant de rajouter : « Le deuxième audit externe permettra de détecter d’autres anomalies après l’arrêtage définitif de la liste le 15 avril et après des rajouts suite aux ordonnances délivrées par les tribunaux car, certains électeurs ont été omis pour diverses raisons. » Mais, ce qui diffère du premier audit du second, c’est qu’un comité ad’ hoc composé des représentants des candidats et des experts de l’OIF et des représentants des entités de la société civile œuvrent dans le domaine de l’observation électorale. La mise en place de ce comité ad’ hoc explique la vigilance extrême des candidats sur la manipulation du fichier électoral.

Egalité des chances. La deuxième Assemblée générale des membres de la CENI avec les représentants des candidats aura lieu jeudi prochain. Une occasion pour la commission électorale d’effectuer le tirage au sort sur la répartition des temps d’antenne gratuits des candidats au niveau de la TVM et de la RNM. « La CENI essaie toujours de favoriser le principe de l’égalité des chances des candidats aux prochaines élections. Cette répartition des temps d’antenne gratuits au niveau des chaînes publiques entre dans ce cadre. », explique le vice-président Thierry Rakotonarivo. Malgré les efforts de la CENI, l’égalité des chances des candidats à l’élection du 07 novembre reste encore une utopie faute de loi sur le financement des campagnes électorales à Madagascar. Certains candidats, financièrement puissants, se permettent déjà de mener une campagne avant la lettre, avec toutes les déclarations possibles sauf le « Fidio aho » (voter pour moi). L’absence des textes régissant la pré-campagne favorise d’ailleurs ces pratiques qui semblent justifier la logique d’une grave crise postélectorale.

« 1er tour dia vita ». Pire, pour entretenir cette logique, certains candidats versent dans des provocations en affirmant qu’ils vont gagner la bataille dès le 1er tour. Chose impossible, à ne s’en tenir qu’au nombre des candidats en lice (36) et à l’évolution des électorats à Madagascar depuis 2013. Outre les trois candidats considérés comme étant les grands favoris de la course, d’autres pourraient créer des surprises, pour ne citer que le pasteur Mailhol André ou Fanirisoa Ernaivo. Déjà au niveau des trois candidats, personne n’est jusqu’ici en mesure d’affirmer qui aura le plus de voix au 1er tour, et qui sera le second. Bref, le « 1er tour dia vita » sera impossible, sauf hold-up électoral.

Eugène
Midi Madagasikara1 partages

Agriculture : Une performance constamment médiocre selon la Banque Mondiale

Malgré la richesse du secteur agricole, les agriculteurs malgaches n’ont pas encore bénéficié d’un appui efficace de l’administration.

Rideau sur la Foire Internationale de l’Agriculture qui a pris fin, hier au Forello Expo Tanjombato.

Une  manifestation qui a, en tout cas permis, une fois de plus de mettre en exergue l’immense potentialité agricole de Madagascar. La deuxième édition de la FIA a également permis de constater que de nombreuses entreprises réussissent dans les investissements liés au secteur agricole.

Dynamisme

A l’instar d’Agrifarm, une filiale du groupe SMTP qui opère actuellement, avec réussite dans de nombreuses régions du pays.  Par ailleurs les petites et moyennes entreprises du secteur agricole affichent  un certain dynamisme, et  arrivent à percer dans de nouveaux marchés. Le miel biologique par exemple, est de plus en plus recherché sur le marché international et, des PME malgaches parviennent à en exporter. Mais le secteur agricole  démontre également  ses limites puisque la plupart des opérateurs ruraux qui tentent de percer sur le marché international, butent trop souvent sur  leur incapacité de satisfaire à une demande de plus en plus importante et exigeante, aussi bien en  termes de quantité que de qualité.

En somme, le secteur agricole est encore loin d’être performant à Madagascar. La Banque Mondiale confirme d’ailleurs  cette réalité, dans son dernier rapport économique sur Madagascar.

Agriculture de subsistance

Selon  ce bailleur de fond multilatéral, la population malgache ne tire pas encore profit de ce secteur.   « La performance constamment médiocre du secteur  agricole signifie que, la majorité de la population ne  ressent pas les retombées de la croissance économique ».  Les données statistiques prouvent en tout cas cette importance du secteur agricole à Madagascar. « Environ 80% de la population exercent des activités  agricoles, principalement dans les zones rurales où  l’agriculture de subsistance est la principale source  de revenus. Entre 2001 et 2012 (dernières données  disponibles), 77%  de la population rurale vivaient en  dessous du seuil national de pauvreté – un chiffre qui est  resté inchangé. Et entre 2014 et 2017, le secteur agricole  s’est contracté en moyenne de 0,8% par an. Ce qui  indique que la croissance économique de ces dernières  années ne s’est pas traduite par une amélioration  significative du bien-être de la population rurale. Le  secteur agricole est limité par une faible productivité due à l’utilisation minimale de techniques agricoles modernes,  au manque de connectivité aux marchés pour faciliter le  transport des marchandises, et à une grande vulnérabilité  aux fluctuations climatiques. Les ménages ruraux ont peu  d’activités non agricoles génératrices de revenus pour  atténuer l’impact des chocs météorologiques ».

Bénédiction et malédiction

Dans son rapport, la Banque Mondiale  confirme cependant l’avenir promoteur du secteur agricole. « Les conditions climatiques de Madagascar peuvent  être à la fois une bénédiction et une malédiction pour  les performances agricoles.  Le climat unique du pays a  permis à certaines cultures de rente comme la vanille,  le girofle et d’autres épices, à prospérer et à soutenir les  moyens de subsistance des agriculteurs engagés dans ces  secteurs agroalimentaires. Malgré les effets des cyclones  Ava et Eliakim au début de l’année 2018, les recettes tirées de la production de vanille sont restées fortes car les  prix demeurent élevés. Ce qui devrait attirer de nouveaux  agriculteurs cherchant également à bénéficier de prix  élevés. Cependant, la grave sècheresse et les cyclones  de 2017 ont réduit l’offre de riz produit localement  (principale denrée de base du pays) d’environ 20%.  En conséquence, le secteur agricole (en tant que sous- secteur du secteur primaire) s’est contracté d’environ  6,6% en 2017. Une pluviométrie plus favorable en  2018 devrait accroître la production de riz, apporter une  meilleure récolte et améliorer la sécurité alimentaire  des plus vulnérables. Dans l’ensemble, le secteur de  l’agriculture devrait connaître une croissance annuelle  de 4,5% en 2018.

En somme, l’avenir économique de Madagascar repose sur le secteur agricole. Malheureusement, les dirigeants qui se sont succédé n’ont visiblement pas réussi à mener une bonne politique agricole  capable de booster réellement l’économie.  Des dirigeants qui, comme le secteur agricole, ont fait preuve d’une performance…médiocre.

Recueillis par R.Edmond

Madaplus.info0 partages

Santé publique: La peste referait surface

Selon les informations qui circulent sur les réseaux sociaux, la peste serait de retour. Est-ce une stratégie de déstabilisation à la veille des élections ? En effet, la peste a été toujours présente à Madagascar à cause des insalubrités dans certaines villes. Mais sa présence serait amplifiée quand un événement chaud a lieu au pays.
Des informations sur l’existence de deux personnes qui auraient été tuées par la peste font le tour de la toile. Ces cas auraient été signalés à Anjoma, dans le district d'Ambalavao. L’une des victimes aurait été tuée par la peste bubonique et l'autre "pulmonaire". Les responsables du ministère de la Santé seraient déjà venus examiner la situation locale.
Madaplus.info0 partages

Top resa: du 25 au 28 septembre 2018 - le rdv des professionnels du tourisme France et International

Le rdv des professionnels du tourisme se déroule cette année du 25 au 28 septembre. L'Indonésie sera le pays à l'honneur pour cette saison.
Comme chaque année les agences de voyage malgaches seront parmi les exposants.
En 2017, IFTM Top Resa MAP Pro a accueilli 32.480 professionnels du secteur de l’industrie et du tourisme et des voyages qui ont pu découvrir l’offre des 1700 marques présentes.
Cette progression de +5% démontre le rôle essentiel du salon, rendez-vous et baromètre incontournable de toute une profession.
Pour répondre aux tendances du secteur en France et à l’international, le salon a su se rénover et innover en créant de nouveaux espaces, en lançant des événements inédits et fédérateurs, et en privilégiant l’expérience clients.
Pour compléter la thématique des villages existants, trois nouveaux espaces ont été créés en 2017, le Village Digital en partenariat avec Eventiz, le Village de la Montagne en partenariat avec France Montagne réunissant 16 professionnels et le Village du Tourisme Durable, en partenariat avec ATD, en cohésion totale avec l’année du Tourisme Durable lancé par l’UNWTO.
Trois événements majeurs ont ponctué la vie du salon, des moments forts et riches en émotions, la finale du Startup Contest, la finale du Hackathon et la finale de la Travel Agents Cup. Un public nombreux fut au rendez-vous.
2018 sera tout aussi prometteur puisque IFTM Top Resa organisera chaque jour une grande finale de Batle de Startups, 24h d'innovation et concours du meilleur agent de voyages...
Retrouvez toutes les infos sur le lien joint.
Madagate0 partages

Facebook sy ny fatra mpanompa miafina. Nametraka fitoriana i Jeannot Ramambazafy

Ry mpanompa sy mpandrahonana miafina isany : rehefa mitady dia hahita f’aza maika

Nisy moa sahy nilaza fa tsy misy dikany izany IP izany. Ny hafa indray sahy milaza fa tany tsy tan-dalàna i Madagasikara, kanefa « magistrat » izy. Ka izao ry zareo : androany faha-17 Septambra 2018 dia napetrako ao amin’ny « parquet du Tribunal de Première instance » (TPI) eto Antananarivo ny fitarainana na « plainte ». Ny iray mikasika an’ilay hoe Hevitra Rabe na koa Lalina fantsy (izany no mba ireharehany). Io aloha no tsapa fa tena nandrahona nivantana. Ny faharoa, na dia mbola manana « immunité » dia i ramatoa candidate… Ny antony ? Eny amin’ny Procureur de la République izy no tokony hanontany.

Ny ho tohin’io fitoriana napetrako io ? Aza maika. Fa ho fantsa-tsika atsy ho atsy raha tany tan-dalàna na tsia ny eto Madagasikara. Marina fa tsy mahafaty ny ompa sy ozona, kanefa rehefa manao izany amiko dia tsy irery aho akory fa ao ny anarana nomen’ny ray aman-dreniko ahy ; ao ny fianakaviako ; ao ny zanakao sy ny zafikeliko ary ao ireo tapaka sy namana mahatsiaro voakasika. Mikasika ilay Ny Aina Andria kosa dia tena fitarainana manokana mihitsy ny mikasika ny rediredidiny. Angaha moa tsy fantatrao ry tovolahy very saina fa tsy manana zandry aho ? Mihevitra fa tsy ho tratra ialahy milaza mipetraka any Toulouse ? Na any Pôle Nord ialahy tsy maintsy ho tratra foana. Ny lalin-tsaina toa ilay nanao « Les Seigneurs de Jeannot » dia avelako satria lalin-tsaina amin’ny tsy antony ka tsy hahatsara ny fiainany mihitsy io « fahaizany » io. Indrisy ho azy.

Raha ny momban-dry zalahy ao aminy 24h Mada sy ny karazany dia tsotra : izaho tsy miafina na tarehy na anarana na toeram-ponenana. Fa aza mihevitra mihitsy ialahy isany fa tsy fantatro. « Mitady fitsaram-bahoaka » aho ? Izay filazan’ialahy isany fa aza mihevitra fa ho hafa-bela amin’ny lainga afafy isan’andro vaky izao. Ho an’ireo mpianatra valo fatra arovanareo mahay manompa ireo dia tsotra : maninona moa no tsy mba misy mitory aho na ny iray aza ? Zony izany ary ampy taona daholo izy rehetra. Ary tokony toriany daholo na Serasera Mada (ao aminy Facebook) sy ny gazety Triatra raha izany.

Farany. Fisaorana no atolotro anareo rehetra mahay manompa sy manozona ary tompon-dakan’ny Tantara valamaty satria vao mainka aho malaza ary maneran-tany mihitsy ! Adinonareo tokoa fa ny mpanenjika dia aoriana ao foana. Ka tohizo fa tsara e ! Dokam-barotra aza andoavam-bola. Ity ny fototr’izany dokam-barotra izany, ataoko amin’ny teny frantsay ho tadidin’ny francophones maneran’izao tontolo izao : « Parlez de moi, en bien ou en mal mais parlez de moi ! ». Tena kapoakanareo ilay « en mal » fa mahaiza kosa mahatanty ny vokatry ny natao.

Raha ny ompa sy ny ozona no mahafaty efa lasan-korazana aho tamin’ny taona 2009-2010. Anareo no mitady ny antony nahatonga ny fanaratsiana nijanona tampoka tamin’izany…

Jeannot Ramambazafy – 17 Septambra 2018

News Mada0 partages

Paris: Rajoelina mobilise la diaspora

Après ses tournées régionales, l’ancien locataire d’Iavoloha, Andry Rajoelina, vient à la rencontre de la diaspora. Le candidat n°13 a inauguré samedi cette rencontre à Paris.

Ce fut à travers un intense débat et des échanges que le candidat n°13 à la prochaine présidentielle a rencontré les membres de la diaspora malgache, samedi dernier. Les retrouvailles se sont déroulées à l’espace Diderot, 10 Rue Traversière, 75012 du 12e Arrondissement de Paris. Une initiative qui intervient après les tournées régionales du fondateur de l’« Initiative pour l’Emergence de Madagascar » (IEM) à Madagascar depuis quelques temps.

La diaspora habitant à Mulhouse, Nantes, Marseille, Toulouse, Lyon ou même en Italie est venue massivement écouter l’ancien président de la Transition. Il s’agit en effet pour ces malgaches « d’ailleurs » non seulement de faire connaître leur attente mais également de partager leurs expériences afin de trouver des solutions au développement de la Grande-île.

« Madagascar est un grand pays qui a d’énormes potentiels et le peuple malgache mérite mieux. C’est pour cela que je vous invite à m’aider pour apporter le développement dans notre pays », a fait savoir Andry Rajoelina lors de sa prise de parole.

Droit de vote

Plusieurs sujets ont d’ailleurs été abordés lors de ce rendez-vous, allant notamment de l’état de l’économie du pays à l’insécurité, en passant par le droit de vote et le secteur énergétique. « Aujourd’hui, tout le monde est concerné par l’insécurité. Il n’y a une semaine qui passe sans qu’on n’entende un cas de kidnapping à Madagascar (…) », a regretté un membre de la diaspora, en estimant qu’il est légitime que les investisseurs soient réticents à cause de ce phénomène. Eric Raobimanana, un professeur de mathématiques dans un lycée parisien depuis 20 ans a, pour sa part, misé sur la jeunesse. « Il faut penser à l’avenir de la jeunesse. Je ne peux pas accepter la situation des infrastructures scolaires, avec des soi-disant écoles qui abritent 80 élèves (…). Il faut qu’on fasse avancer ce secteur », a-t-il plaidé, tout en se tournant vers le fondateur de l’IEM.

La question de droit de vote a été l’un des sujets évoqués par la diaspora car jusqu’ici, les citoyens malgaches résidant à l’extérieur ne peuvent pas encore participer au vote. Sur ce point, l’ancien homme de la Transition a répondu que les affaires nationales concernent tout malgache, où qu’il soit. Et pour ce qui est de la présidentielle, le fondateur de l’IEM trouve légitime que la diaspora puisse voter, notamment si ses membres sont répertoriés au niveau de l’Ambassade.

« Ensemble »

Comme il l’avait souligné auparavant, l’ancien président de la Transition a rappelé qu’il est prêt à coopérer avec tous les citoyens quelle que soit leur origine, dans l’objectif de développer Madagascar. A ce titre, il a appelé la diaspora à venir aider le pays, que ce soit à travers l’investissement ou par le partage d’expériences. « Je ferai tout mon possible pour sauver notre pays et nous allons le faire ensemble (…) », a-t-il fait savoir. Le candidat n°13 a également signalé que « Madagascar a besoin d’un grand leader qui rassemble tout un peuple autour d’un programme, d’une convention pour développer le pays ». C’est d’ailleurs le cas de l’ancien homme fort de la Transition qui a gagné en maturité et en sagesse. « Le pays a besoin de quelqu’un qui est prêt à relever tous les défis », a-t-il ajouté.

Il a profité de cet échange pour égratigner le pouvoir HVM. « Tant qu’on continue de diriger le pays comme on le dirige aujourd’hui, nous ne pourrons jamais sortir de la pauvreté (…) », a-t-il indiqué, tout en ajoutant qu’avec l’IEM, l’objectif est de rattraper le retard de Madagascar dans les plus brefs délais.

Rakoto

 

News Mada0 partages

Accident à Ivandry: le PM ordonne une enquête interne

Une enquête interne est ouverte au niveau de la Primature suite à l’accident survenue vendredi dernier à Ivandry, impliquant la tête de cortège du Premier ministre. Le locataire de Mahazoarivo a pris les choses en main.

L’accident de la voiture ouvreuse du Premier ministre,  vendredi dernier à Ivandry, continue de déchainer la passion, notamment auprès des internautes avides de sensation.  Pour autant, dès la première minute, le Chef du gouvernement a assumé ses responsabilités, notamment à propos de la prétendue ivresse du conducteur.

«A ce sujet, le Premier ministre a déjà ordonné à ce qu’une enquête interne soit immédiatement ouverte pour déterminer les circonstances exactes de l’accident. Par ailleurs, la police nationale – le commissariat central –  a également ouvert une enquête par le biais de la brigade des accidents de circulation», a rapporté une source auprès de la Primature, hier. «S’il y avait une quelconque faute professionnelle d’un des agents ayant assuré le convoi ce soir-là, il ne resterait pas impuni et tous les responsables doivent répondre de leurs actes, parce que personne n’est au-dessus de la loi», aurait indiqué le Chef du gouvernement. Cette source ajoute en outre que «la Direction de la sécurité de la Primature a souligné que toutes les procédures de sécurité ont scrupuleusement été respectées, aussi bien au niveau du matériel que des ressources humaines durant cette journée».

Hors de danger

En ce qui concerne les deux enfants touchés par l’accident, force est de signaler qu’aucun d’entre eux n’est décédé, contrairement aux informations véhiculées ces temps-ci. Au contraire, leur vie est hors de danger et leur état de santé s’améliore nettement depuis vendredi. Le Premier ministre lui-même est d’ailleurs venu prendre des nouvelles de ces deux enfants à l’hôpital où ils sont évacués.

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas la première fois qu’un cortège officiel fait un accident, et pourtant, on a voulu s’attaquer personnellement au Chef du gouvernement pour des raisons politiques.  D’ailleurs, la grande majorité des réactions et critiques sur le sujet est due, non seulement à la méconnaissance des règles de sécurité, mais également à la déformation délibérée des véritables circonstances de l’accident. Le fait est que les abus en matière de circulation, commis par les responsables du régime HVM pendant des années, ont tellement été flagrants, or, cet accident a servi d’opportunité pour certains.

Méconnaissances

Les déplacements des chefs d’institution constituent une mission officielle, selon la direction de la sécurité de la Primature. D’ailleurs, certaines dispositions du code de la route ne sont pas applicables, sous conditions,  «aux véhicules et conducteurs des convois et transports militaires, des matériels spéciaux de l’armée, de la gendarmerie et de la police nationale, aux véhicules administratifs, de secours d’urgence agréés et aux spéciaux de services de lutte contre l’incendie, qui font l’objet de réglementations particulières». C’est ainsi que les véhicules compris dans cette catégorie doivent faire usage de gyrophare et de sirène.  Ces distinctifs signifient que les dispositions du code de la route ne s’appliquent pas au cortège officiel. Le décret 71-138 du 23 mars 1971 relatif à la police de la circulation routière et l’arrêté n°1177 du 26 mars 1971 relatif à l’éclairage et à la signalisation de véhicules, mentionnent par ailleurs que, peuvent utiliser les feux tournants à éclat ou des feux intermittents sur le toit des véhicules à une hauteur minimale de 1,60 m  «les voitures des représentants des forces de l’ordre public qui précèdent la voiture d’un chef d’institution ou d’un cortège officiel, les véhicules de services de police, de gendarmerie, de lutte contre l’incendie et d’ambulance, les services de voirie pour signaler la présence d’un engin de servitude». Le cortège officiel du Premier ministre peut donc parfaitement rouler en sens interdit si besoin est, il doit aussi rouler à vive allure (la vitesse minimum d’un cortège officiel est de 80km/h).

En tout cas, le Premier ministre  suit de près le cas des enfants accidentés. A ce titre, la primature a assuré le transport des blessés jusqu’à l’hôpital, en dépit du fait que certaines personnes malintentionnées ont tout fait pour bloquer justement la voiture qui devait assurer ce transport. Du reste, l’équipe de la primature reste au chevet des deux blessés et de la famille depuis vendredi jusqu’à ce jour, en prenant en charge tous les soins nécessaires.

Rakoto

News Mada0 partages

Chronique : le ressenti fait toute la différence

Les statistiques, c’est comme la température. D’un côté les chiffres, la réalité. De l’autre le ressenti, la perception. C’est bien connu : vingt-sept degrés associés à un facteur humidité très élevé paraissent bien plus pénibles que trente-huit degrés dans la chaleur sèche. Le ressenti fait toute la différence.

Nous connaissons les chiffres qui placent Madagascar dans le peloton de tête des pays où il ne fait pas bon vivre si on apprécie les services publics efficients et agréables. D’autres chiffres, pas plus sympathiques à l’égard de notre pays, nous rappellent que les grands mangeurs de riz que nous étions devant l’éternel sont désormais contents quand ils peuvent s’offrir une assiette de la noble céréale une fois par jour. On pourrait remplir une page avec les exemples qui illustrent ces maudits chiffres. Pour l’exprimer en d’autres termes, nous sommes pauvres parmi les pauvres.

Dites, ma p’tite dame, il faudrait peut-être nuancer vos propos…

Selon la légende, le parc automobile de la capitale compte plus de 4X4 que Londres et Berlin réunies. Or, nous savons tous que sous la légende se cache toujours un fond de vérité. Les restaurants, bars et autres clubs n’ont jamais été aussi nombreux, nous avons l’embarras du choix. Le plaisir de la consommation et des loisirs s’est invité dans notre société. Les résidences aux normes internationales poussent plus vite que les logements sociaux. N’est-ce pas un signe de bonne santé ?

Bien sûr, il y a des pauvres. Mais cela ne fait pas de nous des pauvres. Et nous aimons que cela se sache, notamment quand nous sommes à table, au restaurant, dans une gargote, un hotely gasy ou au pique-nique.

Comment montrer que nous ne sommes pas pauvres ? Le principe est simple. Commander de la nourriture en grande quantité, constater à la fin des agapes que les yeux sont manifestement beaucoup plus gros que le ventre et partir en laissant ostensiblement les assiettes à moitié pleine.

Alors ma p’tite dame, si vos chiffres parlent des pauvres, ils ne parlent pas de nous.

Kemba Ranavela

News Mada0 partages

Fampitaovana: harenina ny Cnapmad

 

Nisedra olana sy nikororosy fahana teo aloha. “Hanomboka ny fampiofanana ireo teknisianina arahin’ny fanatsarana ny milina hoentina mamokatra ireo fitaovana ampiasaina amin ny sehatry ny fampianarana”, hoy ny  talen’ny Cnapmad, Rajaonarivelo Brysola. Nambarany fa vonona hanohana sy hanampy azy ireo ny mpiara-miombona antoka, toy ny Unicef, ny Pnud, ireo orinasa miankina sy tsy miankina amin’ny fanjakana. Anisan’ny mamokatra entana sy kojakoja ho an’ny fampianarana sy ny biraom-panjakana ny Cnapmad, nandritra ny 37 taona nijoroany. Tsy maintsy nikaroka vahaolana manoloana ny tsy fahombiazan’ny fitantanana teo aloha ny amin’izao fotoana izao. Anisan’ny mamorona asa ho an’ny tanora rahateo ity orinasam-panjakana ity amin’ny asa famokarana ataony. Tafiditra ao anatin’izany ny fiaraha-miasa amin’ny orinasa.

Ankoatra ireo, hojerena ny momba fotodrafitrasa, ny fomba hanatsarana ny trano fiasana…

Na eo aza anefa aloha izany rehetra izany, mbola nahavita ny fanontana ny taratasim-panadinana CEPE sy ny BEPC tamin’izao taom-pianarana izao ny Cnapmad.

Synèse R.  

 

News Mada0 partages

Fiovan’ny toetr’andro: mitaky ezaka ny fiarovana ny sosona ozona

« Tokony hotohizana ny fiarovana ny sosona ozona na efa hita aza fa nihena ny fahasimban’izany noho ny ezaka niarahana nanao”, hoy ny tompon’andraikitra eo anivon’ny minisiteran’ny Tontolo iainana, Rabemananjara Rivo, tetsy Andavamamba ny herinandro teo. Nomarihina ny 16 septambra ny Andro iraisam-pirenena ho fiarovana ny sosona ozona. Anisan’ny singa iray any amin’ny tontolo tsy taka-maso any io sosona io ary miaro ny zavamananaina: olombelona, biby, zavamaniry… manoloana ny taratry ny masoandro mahery  vaika tsy ho tonga ety amin’ny tany. “Dingana efa vita ary hotohizana ny fametrahana ny lalàna mandrara ny fidiran’ny akora simika eny anivon’ny ladoany. Hampidirina kosa ireo akora afaka miaro ny tontolo iainana. Hofanina sy homena traikefa sy fitaovana koa mpiasan’ny fadin-tseranana ireo”, hoy ihany izy. Manampy ny fiarovana io singa io koa ny ady atao amin’ny fikorontanan’ny toetry ny andro. Anisan’izany ny ady amin’ny doro tanety. Ny toe-tsaina miaro ny tontolo iainana… Eo koa ny fampahafantarana ny mpianatra ny momba izany sosona ozona izany.

Synèse R.

News Mada0 partages

Fanatanterahana ny teny nomena: nahazo tombony amin’ny IEM sahady ny any Itasy

 

 Tsy niandry ela taorian’ny fitsidihana. Nivaly sahady ny ampahan’ny fangatahana sy ny hetahetan’ny mponina tamin’ireo faritra notsidihin’ny mpanorina ny IEM, Rajoelina.  Anisan’ny nahazo tombony tamin’izany ny any Imerintsiatosika, ny any Arivonimamo, ny any Soamahamanina ary ny any Soavinandriana, samy any amin’ny faritra Itasy.

Efa tonga ao Imerintsiatosika ny milina fanjairana miisa 15 natolotra ho an’ny Fikambanan’ny vehivavy fanantenana (Fivefa). “Izany ka lehilahy mitana ny teny nomeny. Entina hampivoarana ny asa-tànana ataonay ny fitaovana”, hoy ny nambaran’ny filohan’ny fikambanana, nitondra ny teny fisaorana tamin’ireo mpiara-miasa akaiky amin’ny kandidà Rajoelina tonga tany an-toerana. Ho an’ny ao Arivonimamo indray, nahazo milina fanjairana miisa 5 ny fikambanam-behivavy ao an-toerana. “Vonona hatramin’ny farany izahay amin’ny fiaraha-miasa sy fifanomezan-tanana rehetra”, hoy ny filohan’ny fikambanana, Rasoamampionona Gabriella.

Nitohy tany Soamahamanina ao Ambohimanjakarivo indray ny dian’ireo mpiara-miasa akaiky amin’ny filoha mpanorina ny IEM. Nijery ifotony ny fanamboarana kianja filalaovana baolina kitra lehibe, navadika ho kianja “synthétique” manara-penitra. Ho vita afaka valo volana ny asa, ahitana kianja filalaovana baolina kitra sy kianja filalaovana basikety.

Tanàna IEM voalohany hatsangana

Hatsangana ao koa ny « Tanàna IEM” voalohany, ahitana toerana fanaovana fanatanjahantena, efitrano fianarana, mozea hijerena ny momba ny habakabaka, ivontoeram-pamokarana, ny rano fisotro madio, ny herinaratra azo avy amin’ny angovo azo havaozina, ary ny tambajotra 4G. “Tsy nanao kobaka am-bava ny kandidà Rajoelina fa notanterahiny avokoa ny nambarany”, hoy ireo tanora. Namaranana izany ny tao Soavinandriana ka nanolorana moto iray ho an’ny kaominina ho valin’ny fangatahan’ny ben’ny Tànana hitetezana ireo faritra ambanivohitra. Teo koa ny fanolorana fitaovana fanakotrehana, mahazaka hatramin’ny atody 450 isa miampy milina fanjairana miisa 10 ho an’ny fikambanam-behivavy ao an-toerana.

Midika izany fa asa vavany avy hatrany ny ataon’ny mpanorina ny IEM fa tsy misy resabe.

Randria

News Mada0 partages

Praiminisitra Ntsay Christian: “Arovana ny sisin-dranomasina…”

 

Zava-dehibe ho an’ny fampandrosoana ny toekarena ny fametrahana ny toekarena manga. Ilaina ny mametraka paikadim-pirenena maharitra hiarovana ny sisin-dranomasina. Efa ezaka iray hirosoana amin’ny fahaleovantenantsika amin’izany ny nametrahana foibe fanangonam-baovao mahakasika ny eny an-dranomasina (CFIM)”, hoy ny Praiminisitra Ntsay Christian tany Antsiranana ny herinandro teo. Nitsidika ny fandalovan’ny sambo “Castilla” an’ny tafika an-dranomasina espanola ny tenany tamin’izany. Mandray anjara amin’ny hetsika “Attalente” eo ambanin’ny fiahian’ny Vondrona eoropeanina (UE), hiadiana amin’ny asan-jiolahy an-dranomasina sy amin’ny jono tsy manara-dalàna eto anivon’ny ranomasimbe Indianina, ity sambo ity.

Ankoatra izany, nitsidika ny tobin’ny tafika an-dranomasina ao Antsiranana ihany koa ny lehiben’ny governemanta ary nijery manokana ny sambo mpitsirika “Trozona”.

Manampy izany ny fitsidihany ny fandrosoan’ny asa fanamboarana ny ampahan-dalana mampitohy an’Ambilobe sy Antsiranana.

Synèse R.

News Mada0 partages

Bianco Mahajanga: “Mampahantra ny kolikoly”

Tsy voafehy ny kolikoly matoa mahantra ny firenena iray” hoy ny talem-paritra vaovao eo anivon’ny Bianco Mahajanga, RatsimbazafyAndrianirina Olivier.  Nandray  izany toerana izany ny  tenany,  nanomboka  ny  alarobia teo  tany an-toerana,  nisolo an-dRehemana Edmond, lasa nisotro ronono. Nanteriny  fa anisan’ny  tsy mahafoana  ny kolikoly ny tsy fahafantarana ny lalàna, ny tsy fanajana azy ary ny tsy fampiharana izany. “Hita taratra ny fanararaotam-pahefana, ny fanodinkodinam-bolam-panjakana ary ny tsy fanajana ny fitsipika momba ny tsenam-baro-panjakana raha ny eto Mahajanga”, hoy ihany izy. Nambarany anefa fa efa misy ny ezaka hialana amin’ny kolikoly imasoan’ireo sampan-draharaha maromaro any an-toerana.

Nametraka vina telo ny talem-paritry ny Bianco Mahajanga  hiadiana  amin’ny kolikoly. Anisan’izany ny fampiakarana ho 45% ny tahan’ny fitoriana raha oharina amin’ny fitarainana voaray. Eo koa  ny fanatsarana ny fampidiram-bola sy ny fitantanana ny volam-panjakana, ary ny fanatevenana ny tambajotran’ny tanora miady  amin’nykolikoly.”Hafatra ho antsika  vahoakan’i Mahajanga  : Raha  tsy misy ny mpanome kolikoly,  tsy hisy ny mandray  izany”, hoy  izy.

Synèse R.

News Mada0 partages

Foot-Ligue des champions : Fosa Juniors surpris, Cnaps sourit

Il faudra attendre la dernière journée de la poule des As avant de connaître l’équipe championne de la saison ! En cause, la surprenante défaite de Fosa Juniors dans son jardin à Mahajanga face à la lanterne rouge, Elgeco Plus, ponctuée par la victoire à l’extérieur de la Cnaps devant FC Vakinankaratra à Antsirabe, hier, pour le compte de la quatrième et avant-dernière journée.

Pourtant, Baggio et consorts avaient toutes les cartes en main pour conforter leur avance au classement face aux Caissiers. Malheureusement pour eux, Elgeco Plus a livré un baroud d’honneur exceptionnel pour marquer le but de la victoire à 5 minutes de la fin du temps réglementaire, et s’est offert par la même occasion son premier succès de la poule des As.

Dans l’autre duel, l’équipe hôte a également subi la loi de l’équipe visiteuse. Pourtant, le FC Vakinankaratra est connu pour son invincibilité devant son public mais sans connaître la Cnaps Sport, toujours aussi conquérante.

Désormais, les yeux se rivent vers la dernière rencontre de la compétition entre Fosa Juniors et Cnaps Sport, qui s’apparentera à la finale de la ligue des Champions.

Naisa

Résultats de la 4e journée

Elgeco Plus – Fosa Juniors : 3-2

Cnaps Sport – FC Vakinankaratra : 2-0

News Mada0 partages

Tennis-Championnat d’afrique U14: Yaelle Vaissaud, championne d’Afrique en double

 

Bonne nouvelle pour Madagascar ! Le Championnat d’Afrique de tennis (U14), qui s’est déroulé en Algérie, a été un succès pour les représentants malgaches. En double Filles, Yaelle Vaissaud et sa coéquipière Bouchra Rehab Mebarki (Algérie) ont remporté la victoire (2 sets à 1) face à Hana Al Sharif et Jermine Mahmoud.

«Je suis très contente d’être championne d’Afrique en double, même si je ne n’ai pas gagné en simple. Je suis vraiment fière d’avoir représenté Madagascar et d’avoir pu ramener ce titre continental », s’est exclamée Yaelle Vaissaud. Cette jeune raquette malgache a fait de bonne entrée avec sa partenaire lors du premier set, en menant le jeu de 6 à 3 avant perdre le deuxième de 2 à 6. La chance était de leur côté en troisième set qui s’est terminé sur le score de 10 à 8. Sur ce, Yaelle et Bouchra détiennent le titre du championne d’Afrique U14 de l’année 2018 en double filles (6-3/2-6/10-8).

Yaelle Antsasoa Vaissaud, une raquette de très haut niveau ! Avant de se placer à la tête de cette dernière compétition, Yaelle a gagné 56 trophées. Tout au long de son parcours, elle est maintes fois sortie victorieuse dans cette discipline. Yaelle était déjà championne du premier tournoi ITF cat U14 organisé à Madagascar et aussi championne de la section de Tanà en tennis, sous l’égide de la Fédération malgache de tennis. Elle a commencé à jouer du tennis à l’âge de 4 ans et a été entraînée par son coach Basile Ramanantoanina, sur les cours de l’Université d’Antananarivo (Ascut), club dans lequel elle a évolué depuis. En outre, Yaelle a participé à plusieurs tournois internationaux et les résultats ont toujours été florissants. Cette jeune raquette malgache sera prête à offrir ce qu’elle a de mieux. De ce fait, Yaelle est contente de ces résultats.

Miarintsoa R.

 

News Mada0 partages

Rugby  XV: Makis devance l’Oxford University

Victoire pour les Malgaches ! En dépit de la différence physique, les Makis de Madagascar ont joué leur va-tout, hier à Mahamasina, pour arracher la victoire face à l’équipe de l’Oxford University. A la fin de la rencontre, les Makis ont battu l’Oxford sur le score de 39-35.

Lors du match opposant les deux équipes, hier, au stade de Mahamasina, les Makis ont eu quelques difficultés au début. De son côté, l’Oxford University a fait une démonstration durant la première mi-temps en menant sur le score de 21 à 6.

Makis, en force!

Malgré tout, les Makis ont pu augmenter progressivement le score dès le début de la deuxième mi-temps. Ils ont redoublé d’efforts. 45 minutes étaient suffisantes aux Malgaches pour renverser la situation. Les essais se succédaient et à la fin du match, le score s’est arrêté à 39-35.

Quoi qu’il en soit, ce résultat n’est pas encore suffisant. Un autre combat attendra Madagascar. Le match retour contre l’Oxford University de l’Angleterre aura lieu le dimanche 23 septembre.

Par aileurs, outre ce match amical, la finale de la coupe du Président a été au programme, hier. La FTM et la STM se sont séparées sur le score de 48-40 en faveur de la FTM. Sur ce, ce vainqueur détient le titre du champion de la coupe du Président 2017.

Miarintsoa R.

News Mada0 partages

Kitra vehivavy – «Cosafa 2018»: hidona i Botsoana sy ny Barea

 

Hiatrika ny lalao farany, hiadiana ny “Cosafa cup 2018”, taranja baolina kitra sokajy vehivavy, anio, ny Barea de Madagascar. Fihaonana, tanterahina anio alatsinainy atsy Afrika Atsimo, natokana ho an’ireo firenena aty amin’ny tapany atsimon’i Afrika. Fifanintsanana ho an’ny sokajy “A”.

Hidona amin’i Botsoana ny Barea amin’ity. Ekipa efa samy tsy tafakatra intsony, na ny Malagasy na ry zareo Botsoanezy. Lalao hiadiana ny laharana fahatelo izany ity hatao anio ity. Tsy maintsy hanao izay ho afany ny ekipa roa tonta, amin’ity, satria fiarovam-boninahitra sisa.

Raha tsiahivina, indroa resy ny Barea de Madagascar, tamin’ity fihaonana ity. Lavon’i Afrika Atsimo, tamin’ny isa tery 2 no ho 1, teo amin’ny fihaonana voalohany ary avy eo, resin’i Malawi, tamin’ny isa mazava,2 no ho 0, teo amin’ny lalao faharoa.  Marihina, mila mahazo fandresena ny Malagasy, amin’ity, mba ho an’ireo firenena aty amin’ny tapany atsimon’i Afrika.

Lalao tsontsori-mamba hisarahana izany ny an’ny roa tonta, amin’ity.

Tompondaka

News Mada0 partages

Kitra – «Poule des As 2018»: resin’ny Elgeco Plus tao amin’ny kianjany ny Fosa Jr

 

Tontosa, omaly alahady, ny andro fahadimy eo amin’ny lalao miverina amin’ny “Poule des As”,  hiadiana ny ho tompondakan’i Madagasikara, taranja baolina kitra. Nitranga ny tsy nampoizina satria resin’ny Elgeco Plus Analamanga, tamin’ny isa tery 3 no ho 2, tao amin’ny kianja filalaovany, tao Rabemananjara, ny Fosa Jr Boeny.

Fihaonana, tsy noeritreretin’ny Fosa Jr mihitsy. Nihevitra ihany koa ireo mpijery tonga marobe, tao Mahajanga, fa tsy hahatohitra ny ekipany ny Elgeco Plus, izay efa tsy manana herijika ny ho tompondaka intsony.

Nanjakan’ny Fosa Jr ny tapa-potoana voalohany, raha somary natoritory ny ekipan’Analamanga. Nisantatra ny famonoam-baolina i Dahery, ho an’ny Fosa Jr, teo amin’ny minitra faha-20. Tsy ela akory ny valin-kafatra fa nosahalain’i Bila izany, efatra minitra monja taorian’io baolina tafiditra io. Vetivety ihany anefa ny hafaliana teo amin’ny Elgeco Plus, satria minitra faha-26, nampitombo ny isa ho 2 ny Fosa Jr. Baolina tafiditr’i Mario.

Nentin’ny roa tonta niala sasatra io isa 2 no ho 1 io. Nanomboka nanindry kosa ny Elgeco Plus, teo amin’ny fizaram-potoana faharoa. Nahitam-bokany izany, nosahalain’i Eddy Kely izany, teo amin’ny minitra faha-52. Nifandimbiasana ny fanafihana taorian’io. Rehefa nanafika tsy namono ny Fosa Jr, nahazo valim-panafihana i Ernest izay nampiditra ny baolina fahatelo.

Tany amin’ny kianja Vélodrome Antsirabe, lavon’ny Cnaps Sport, tamin’ny isa 2 no ho 0, ny FC Vakinankaratra. Baolina nampidirin’i Eric sy i Kalusha.

Famaranana kely izany ny lalao farany hikatrohan’ny Fosa Jr sy ny Cnaps Sport, izay samy manana isa 10 avy. Fihaonana, hotanterahina eny amin’ny kianja Vontovorona, ny alahady 23 septambra ho avy izao.

Etsy amin’ny kianjaben’ny Mahamasina kosa no hampiantrano ny FCV Vakinankaratra, ny Elgeco Plus. Ny roa tonta, izay efa samy tsy manana herijika ny handrombaka ny ho tompondakan’i Madagasikara, intsony.

Tompondaka

News Mada0 partages

Rugby – Lalao iraisam-pirenena: lavon’ny Makis ny Oxford University

 

Tsara fipoitra ny Makis de Madagascar, teo amin’ny lalao iraisam-pirenena, nisedrana ireo mpilalao vaovao, nantsoina hanatevina ny ekipam-pirenena malagasy. Resin’izy ireo, tamin’ny isa 39 no ho 35, mantsy ny ekipan’ny Oxford University, avy any Angletera, omaly alahady. Fihaonana, notontosaina tao amin’ny kianjaben’i Mahamasina.

Efa tany amin’ny 80 mn, niafaran’ny lalao, vao tafavoaka mpandresy ny Makis de Madagascar, tamin’ny alalan’ny baolina nentin-tanana. Nanantombo teo amin’ny haben’ny vatana ny mpilalao anglisy izay tsy nanao afa-tsy ny nanosika tao anaty “avant”. Vokany, nihafihafy tanteraka ny mpilalao malagasy. Sahirana mihitsy ry zalahy, teo amin’ny fanakanana ny tosika nataon’ny Oxford University. Nitarika, tamin’ny isa 21 no ho 6, ry zareo vahiny, teo amin’ny fizaram-potoana voalohany. Nanomboka nanohitra kosa ny Makis teo amin’ny tapa-potoana faharoa. Tsy nifampitankosina, tamin’ireo mpilalao anglisy fa nanafaingana ny fanafihana, tamin’ny alalan’ny tolotra haingam-pandeha, izy ireo. Tsy naharaka ny hazakazaka nataon’ireo mpilalao malagasy ihany koa ry zareo Anglisy. Nitarika, tamin’ny isa 35 no ho 32, ny Oxford University, teo amin’ny minitra faha-75. Nihevitra ny rehetra fa handresy izy ireo, saingy nahavita rindram-panafihana tsara ny Makis, tany amin’ny minitra faha-80, izay niafara tamin’ny “essai”, ka nibatany ny fandresena.

Mbola hiatrika ny lalao miverina ny ekipa roa tonta, amin’ny alahady 23 septambra ho avy izao. Amin’io fihaonana faharoa io, vao hanatevina ny Makis de Madagascar, ireo mpilalao avy amin’ny Savony sy ny FTM Manjakaray, izay mbola nilalao tao amin’ny ekipany avy, noho ny mbola niatrehany ny “amboaran’ny filoha”.

Torcelin

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

 Les arcanes de la maison O’Swald (3)

(Suite.)

Ils constataient que les indigènes étaient d’un caractère doux et fort peu belliqueux ; ils étaient incapables de la moindre insurrection sérieuse. La preuve en était que, malgré la tyrannie des administrateurs, on n’avait eu à signaler que des soulèvements sans importance dans le sud, et que, en dépit de l’incapacité, prétendent-ils, des officiers français qui en firent la conquête et des nombreuses circonstances qui auraient pu en disposer autrement, ils se sont laissés soumettre avec la plus grande facilité.

Mais la médaille a son revers. S’ils sont soumis, c’est qu’ils sont indolents et paresseux ; il faudra du temps avant qu’ils puissent donner quelque chose comme main-d’œuvre, mais ils commencent cependant.

Ils décrivaient ensuite le caractère des Asiatiques ainsi que des races « assimilées » dont ils parlaient en termes peu flatteurs.

Quant aux Européens, ce qui prouvait leur indifférence patriotique, c’était la considération qu’ils avaient pour les Allemands qui étaient devenus les rois de Tamatave. Ils étaient à la tête de tous les sports, tout le monde les saluait bien bas. Les Européens étaient trop dominés par les soucis matériels trop terre à terre, incapables de sentiments élevés ; il leur était aussi indifférent que ce fût la France plutôt que l’Allemagne ou qu’une autre nation qui fût maîtresse chez eux.

Enfin, la quatrième partie était pour eux la plus importante ; elle était aussi plus développée que les autres. Elle comprenait une multitude de détails minutieux sur tous les lieux considérés comme stratégiques ou qui pouvaient le devenir.

Nous ne pouvons pas en donner une idée exacte à cause de l’énorme quantité de chiffres et de mots techniques qui ne sont pas de notre compétence, n’ont pu être bien compris et allongeraient outre mesure notre compte-rendu.

Ils commençaient par une diversion sur le port de Tamatave et les polémiques dont il avait été l’objet.

Puis venaient ceux de Diégo-Suarez et de Majunga accompagnés eux aussi de photographies,cartes, plans, avec force légendes explicatives.

(À suivre.)

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo, resaky ny mpitsimpona akotry: fitandroana ny fanajana andriambavilanitra

Kabary ihany raha ny eto an-toerana izany atao hoe tolona ho an’ny fitovian-jon’ny vehivavy amin’ny lehilahy izany, na samy mihevitra aza any am-po any fa izany fisalahana izany no rariny.

Tazana amin’ny fihetsiky ny maro fa tsy latsaka anaty ny fifehezan’ny toe-tsaina ny fitondran-tena arak’izay. Fantatra fa mbola maro ny mpamono vady. Ary raha miresaka an’izany dia lehilahy mpamono vady no tonga ao an-tsain’ny rehetra. Mety misy koa anefa vehivavy midaroka ny lehilahiny, fa azo atao hoe an-kavitsina ihany. Raha tena dinihina ny ezaka misy eto amin’ny fiaraha-monina dia miatomboka amin’ny fikarohana làlana sy fomba ahafahan’ny vehivavy hahaleo tena, tsy hiankina amin’ny lehilahy intsony na hizaka fotsiny ny sitrapon-drangahy izay mifangaro fampilafilana matetika rehefa ela ny ela.

Tsy tena ny fitovian’ny vavy sy lahy anefa no tanjona amin’izany raha jerena avy any am-piandohana ka hatramin’ny vokatra miseho. Araky ny fisehoan-javatra dia ny fitandroana ny fahampiana ho an’ny filàna eo amin’ny fiainana ao an-tokatrano andavanandro no imasoana amin’izany, indrindra moa fa ny fitsinjovana ny sakafo sy ny fanabeazana ny ankizy. Raha dinihina anefa izany dia toa vao mainka lasa toy ny fanamaivanana ny andraikitry ny lehilahy eo amin’ny anjara adidiny.

Any ivelany any no afaka mitaky ny fanaovan’ny lehilahy ny adidiny ao an-tokantrano eo anoloan’ny fitsarana ny renim-pianakaviana. Indrisy na ho fangatahana ny rariny aza dia mbola tsy zakan’ny farim-piainan’ny maro ny fahasarotana sy fahalafosan’ny fampakarana raharaha eo anivon’ny fitsarana. Mizaka fandeferana ny mahantra sy ny ambany toerana eo amin’ny fiaraha-monina.

Nahavelom-bolo ihany anefa raha fiovana no antenaina, ilay fahasahin’ny tovovavy iray mpiofana ho zandary izay nampakatra fitoriana teo amin’ny fitsarana mikasika ny fanolanana nampiharin’ny zandary manam-boninahitra iray taminy. Tena tapa-kevitra ilay tovovavy ka foana teo ny fahafahana manao fifanamboarana amin’ny alàlan’ny fihavanana. Rehefa manindry sy manjakazaka tsy te hahalala havana, ka rehefa sendra ny taolana vao « etsy anie rahavana ».

Tsy eto no hiady hevitra momba ny fetezana na tsia ny raharaham-pihavanana. Na izany aza mbola izay aloha ny fomba zakan’ny tsenan’ny maro mba hitakiany ny rariny. Ilay fahasahin’ilay tovovavy mpiofana ho zandary, manokatra ny sain’ny rehetra amin’ny filana fametrahana lalàna hentitra ahafahan’ny vehivavy miaro tena ka ahazoany zo hitory sy hanositosika ny fihetsehana sy ny fanaovana vava ratsy isan-karazany izay manosihosy avokoa ny hajany amin’ny mahaolona azy izay matetika efa manota fady no tsy mahalala henatra intsony na eny imasom-bahoaka aza.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Us et coutumes : belle comme un camion

Fini le moramora, on court après le temps. Pour nous aider à le rattraper, les idées foisonnent. Plus le temps de préparer un lunch box ? Qu’à cela ne tienne ! Une camionnette aménagée en cuisine avec devanture comme à l’épicerie et cela fait un coin repas idéal à la pause déjeuner ou pour un goûter à la sortie des bureaux avant d’affronter la station du bus. Ce midi vous n’avez pas faim, vous voulez vous refaire une beauté mais vous n’avez pas le temps de courir chez le coiffeur ou chez la manucure ? Manja car, beauté mobile, est là pour vous madame. Plus besoin de courir. Comme la soupe et les burgers, la beauté a désormais son camion.

News Mada0 partages

Allison CHARETTE: Promotion de la littérature à travers la traduction

Chaque deuxième samedi du mois, l’association Opération Bokiko propose un cercle littéraire à l’Ivon-toeran’ny kolontsaina malagasy (IKM) Antsahavola dans le but de promouvoir l’écriture littéraire auprès des jeunes auteurs. Ainsi, samedi, elle a invité la traductrice américaine Allison Charrette, qui a démontré que traduire une œuvre littéraire exige plusieurs critères.

« Il ne suffit pas de connaître les deux langues pour traduire une œuvre littéraire, il faut s’imprégner dans la peau de l’écrivain, connaître son environnement… », dixit Allison Charrette, qui avait traduit en anglais le livre de Naivoharisoa Patrick intitulé « Au-delà des rizières ». De passage au pays, elle se plonge dans la traduction de l’ouvrage « Lalana » de Michèle Rakotoson.

Allison Charette travaille actuellement avec l’association Opération Bokiko, qui soutient la promotion de la littérature malgache et particulièrement les jeunes écrivains. « Je suis à Madagascar pour partager aussi les ressources afin de donner un coup de pouce à la littérature malgache », a-t-elle souligné. Ainsi, elle envisage de continuer son projet de traduction des œuvres malgaches en anglais, au moment de son retour aux Etats-Unis ; et même, de chercher des éditeurs américains pour ses livres traduits.

Holy Danielle

News Mada0 partages

Ranty etsy amin’ny IFM: ireo kanto, tsiahin’ny tantara, vakoka rahatrizay

 

Miaina tokoa ny zavakanto malagasy. Izay ny tsapa avy hatrany raha mitsidika ny efitrano fampirantian’ny Institut français de Madagascar (IFM) etsy Analakely. Aranty ao, nanomboka ny 10 septambra teo, ny “Tsiahin’ny zavakanto malagasy ankehitriny”.

Tsy mbola nisy hetsika toy ity satria mihazakazaka manaraka ny zava-misy eo amin’ny fiarahamonina, eo amin’ny toekarena ary ny eo amin’ny tontolo politika ny zavakanto. Angamba, vitsy ihany ny hahatsiahy na hitahiry azy ireny. Ny tsy tokony hohadinoina anefa dia ity: ny lasa, tsy fanadino ary sarobidy ny zavatra apetraky ny talenta, mifono tantara sy mifamatotra amin’ny maha izy azy ny firenena.

Miaina ny zavakanto malagasy… Mampiharihary izany ireo sanganasa samihafa (lahatsoratra, poezia, hosodoko, saripika, sns) mandrafitra ity fampirantiana ity. Manaraka akaiky ny zava-misy, maneho ny heviny na ny fomba fijeriny hatramin’ny nofinofiny ireo mpanakanto. Na samy asa soratra aza no resahina, mipetraka ny sonia mampiavaka ny tsirairay. Toy izany koa ny amin’ny lafin-javakanto hafa.

Mahavelom-bolo fa tsy vitsy ny olona, indrindra ny tanora, liana amin’ity hetsika, nampitondraina ny lohateny hoe “Ici, la limite du royaume est la mer”, ity. Antenaina fa mbola ho maro ny ho tonga hitsidika izany. Ny fotoana rahateo, mbola malalaka tsara satria tsy hifarana ny ranty raha tsy ny 20 oktobra izao.

Landy R.

 

News Mada0 partages

“Manonoke fanahy”: tantara mampihavana ny olombelona amin’ny zavaboahary

 

 Niavaka raha samy teatra ny nolalaovin’ny kaompania Landy Volafotsy sy ny Lolita Monga, tetsy amin’ny Institut français de Madagascar (IFM) Analakely ny asabotsy tolakandro teo. Nofohazina ny angano taloha nanehoana ny zava-misy ankehitriny.

Tsy inona io zava-misy ankehitriny io fa ny fahapotehan’ny zavaboahary (biby sy zavamaniry) noho ny afitsoky ny olombelona. “Nikomy ny biby tao an’ala, izay notarihin’ny lambo. Feno ny kapoaka, ny fanimbazimbana ataon’ny olombelona. Potika ny ala, ringana ny vato sy ny harena sarobidy. Rehefa raikitra tokoa ny ady, voatifitry ny basy ny lambo iray ary lasa adala. Tsy nanaiky ho resy anefa ireo biby fa namaly faty ka nanaikitra olona iray. Nitohy ny tantara… Notapahin’ny olombelona koa ny lohan’Ikelimalaza, izay toy ny andriamanitra, nanana ny hasiny… Nisy anefa ny nijoro, niezaka nanarina ny zava-nisy, toy ny famerenana ny lohan’Ikelimalaza sy ny hasin’ny zavaboahary ary ny famitranana ny fihavanana eo amin’ny olombelona sy ny natiora”.

Izay, raha fintinina, ny tantara fonosin’ny “Manonoke fanahy”, tantara japoney, saingy narindran’ny kaompania roa tonta (Landy Volafotsy sy ny Lolita Monga) hifanaraka amin’ny kolontsaina malagasy sy ny zava-misy eto amintsika. Na toy ny angano aza ny votoatin’ny tantara, miharihary fa tsy lany andro ny tranga ao anatiny. Mampieritreritra ny tantara ary inoana fa hanova ny fihetsiky ny tsirairay, indrindra ny mpitondra, tompon’antoka voalohany amin’ny fanajana sy ny fampanajana ny tontolo iainana.

Tsy vitsy ny tantara enti-manentana toy ity “Manonoke fanahy” ity, saingy nampifantoka ny mpijery ny fahaizan’ireo mpilalao, ireo teny sy fihetsika mahatsikaiky. Nampiavaka ny seho ny fahaizana milalao tenim-pirenena samihafa: malagasy, kreola ary frantsay. Tsiahivina fa avy atsy La Réunion ny Lolita Monga.

Tsy hijanona hatreo fa mbola hitety faritra maromaro (Ankazobe, Maevatanàna, Nosy-Be, Antsiranana, sns) ny fanehoana an-tsehatra ity teatra ity.

Landy R.

News Mada0 partages

Insecurite à Sambaina : les sujets du bac intacts

La voiture transportant les sujets du baccalauréat pour les Centres d’examen de Faratsiho et Analavory a été la cible d’une attaque. Le fait s’est produit samedi dernier vers 20h, à Antsampandrano, sur la route reliant Faratsiho à Ambohibary Sambaina, d’après les sources locales. « Les bandits ont bloqué le chemin pour leur permettre de passer tranquillement à l’acte. Mais, la voiture en question a été escortée par des éléments de la gendarmerie. «Chose que les attaquants n’ont pas prévue, du coup ils ont pris la fuite», toujours selon nos sources.

Des renforts venant d’Ambohibary se sont également rendus à temps sur les lieux et ont grossi les rangs des éléments d’escorte. Ils sont tous sortis indemnes et ont pu acheminer les sujets du baccalauréat à destination, a-t-on appris. Les candidats dans ces endroits pourront ainsi passer leurs épreuves, qui commenceront ce jour, comme les autres candidats à travers le pays. Quelque 184.708 candidats, issus de l’enseignement général et de l’enseignement technique, vont s’atteler aux épreuves y afférentes  à partir de ce jour.

Le Mesupres rassure

En dépit de l’incident à Antsampandrano, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Mesupres) rassure les candidats. Lors d’une conférence de presse de samedi, le ministre Marie Monique Rasoazananera a fait valoir que, «tous les sujets sont acheminés vers tous les Centres d’examen. Les épreuves seront sécurisées par les éléments des forces de l’ordre.  En outre, des représentants du ministère de tutelle sont dépêchés dans les régions pour suivre le déroulement de l’examen».

Pour les candidats malvoyants, «des assistants reconnus par les directions des examens nationaux concernées les accompagneront dans la transcription des sujets d’examen en braille», a-t-elle conclu.

Fahranarison

News Mada0 partages

Opération « MANDIO » : succès de la gendarmerie nationale

La gendarmerie nationale a réussi l’exploit en termes de restauration de la sécurité dans plusieurs régions, suite au déclenchement de l’opération «Mandio». Le bilan de cette fin de semaine a été plus que positif sur toute la ligne, selon le rapport communiqué par les responsables.

Succès de l’opération «Mandio» menée par la gendarmerie nationale dans plusieurs circonscriptions, selon un rapport de la fin de semaine. Les éléments mobilisés lors de cette campagne d’éradication de l’insécurité ont accompli leur mission tant dans le domaine de la répression et de la prévention que dans la protection des biens et des personnes. Huit dizaines de bovidés dérobés par les dahalo à Antanimieva, du district de Morombe le 13 septembre ont ainsi été récupérés en totalité pour être remis à leur propriétaire respectif. La diligence des éléments de l’opération au cours d’une attaque à Ankazondrano, de la commune rurale de Soanierana à Tsiroanomandidy  a contraint les dahalo à prendre la fuite, abandonnant leurs butins sur place le 14 septembre. L’un des 5 dahalo armés, auteurs d’une attaque suivie de vols de bœufs à  Ambalanjanakomby, district de Maevatanàna, a été tué par les gendarmes au cours d’un accrochage à Bevilany, de la commune d’Ambalanjanakomby.

Le ratissage se poursuit actuellement dans la commune rurale d’Ikalamavony après la fuite des dahalo, auteurs d’une attaque à main armée et ayant emporté une somme d’environ 1.000.000 d’ariary à Sahavalo. Quatre malfaiteurs ont péri en s’opposant aux forces de l’ordre qui ont tenté de les arrêter à Andranomavo, du district d’Ikalamavony.

Manou

 

News Mada0 partages

Antanifotsy : un mort dans une collision frontale

Un mort et une quinzaine de blessés. Tel est le bilan d’un accident de la route, survenu dans la matinée d’hier à Ilempona Antanifotsy. Une Mercedes Sprinter en provenance de Mahajanga et roulant en direction de Fandriana, ainsi qu’une Mazda 3, en provenance de Morondava, sont entrées en collision pour des raisons qui restent encore à déterminer.

Se trouvant à bord de la petite berline, Raobena Ramalanjaona, président du comité d’évangélisation «Asa Fitoriana ny Filazantsara» (AFF) de la FJKM Atsimon’ Imahamasina, a perdu la vie dans l’accident. Quatre autres occupants de la Mazda, ainsi que certains passagers de la Sprinter ont été blessés.

Mparany

News Mada0 partages

DIANA : valorisation de la filière crabe

Le ministère des Ressources halieutiques et de la pêche priorise le partenariat pour un développement durable de la filière crabe. Un atelier  interrégional sera organisé dans ce cadre dans la région Diana les 20 et 21 septembre.

Les acteurs de la filière crabe de la  partie nord de Madagascar se concerteront sur la valorisation de ces ressources durant deux jours d’atelier  prévu à Ambanja, à partir du 20 septembre. La vulgarisation des innovations techniques et organisationnelles pour la valorisation des crabes y sera débattue pour aboutir à une réflexion concertée sur l’avenir de la filière par les acteurs issus des régions Sofia, Diana et Boeny. Cet atelier est initié par le ministère de tutelle, en partenariat avec le Réseau national des pêcheurs traditionnels (Mihari), Wildlife Conservation Society, World Wildlife Fund, Blue Ventures et Conservation Internationale.

L’atelier interrégional, faisant suite à celui du mois de juillet à Morondava, sera précédé d’une campagne de reboisement, programmée dans le fokontany d’Ampondrabe, de la commune d’Antranokarany, district d’Ambanja le 19 septembre. Les organisateurs ont prévu la mise en terre de plusieurs dizaines de milliers de plants de propagules à cet effet pour améliorer la couverture forestière des mangroves, conformément à la politique de protection et de valorisation des ressources halieutiques instaurée par le ministre Augustin Andriamananoro.

« La forte demande de crabes des mangroves à l’international nécessite l’aménagement de leur habitat naturel pour l’exploitation rationnelle de cette nouvelle filière de pêche », a-t-il déclaré récemment. Avec un potentiel annuel de 22.500 tonnes de crabes de mangroves, Madagascar n’en produit que 7.500 tonnes actuellement puisqu’il n’exploite que le tiers de ses 325.000 hectares de mangroves.

Manou

 

News Mada0 partages

Analamanga: remise à niveau du Cnapmad

Le Centre national de production de matériel didactique (Cnapmad) va connaître une seconde jeunesse grâce aux négociations menées par son directeur général auprès des partenaires. Des travaux de réaménagement sont actuellement annoncés à Ankorondrano.

Le Cnapmad va être remis à flot après une longue période de déclin, a annoncé son directeur général, Brysola Rajaonarivelo, au cours du week-end. « Outre les travaux de réhabilitation des infrastructures du centre, une rénovation de la grande partie de son matériel est également entreprise », a-t-il révélé. Un stage de remise à niveau des employés du Cnapmad est prévu en parallèle pour rentabiliser le nouveau potentiel de cette unité de production œuvrant dans le matériel didactique et de la menuiserie en plus de la verrerie.

« Après ses 37 années de bons et loyaux services auprès du public, le centre a bien besoin d’un nouveau souffle pour redécoller », a déclaré Brysola Rajaonarivelo lors de l’annonce de ces nouvelles.

Manou

News Mada0 partages

Toamasina: zanaka mpitandro filaminana miray tendro amin’ny jiolahy

 

Saron’ny zandary, ny alakamisy 13 septambra teo, ireto roa lahy, jiolahy anisan’ny nampihorohoro mafy ireo mpanao asa momba ny fiifanakalozam-bola, amin’ny alalan’ny tambajotram-mpifandraisana, sy fivarotana fahana, manerana ny tanànan’ i Toamasina. Araka ny fantatra, tsy iza fa zanaka mpitandro filaminana ny iray amin’izy ireo ary zana-drahalahina  mpitandro filaminana kosa ilay niaraka taminy.

Tsy nanano sarotra azy roa lahy ireto ny nanao fanafihana satria samy maharaka tsara ny loharanom-baovaon’ny mpitandro filaminana izy ireo. Fantatr’izy ireo tsara raha vao hanao hetsika amin’ny fanarahan-dia sy fampandrian-tany ny mpitandro filaminana. Mampiavaka ity andian-jiolahy ity ny fampiasana moto scooter sy ny fanaovana andiany roa isaky ny manafika.

Manodidina ny amin’ny 12 ora antoandro sy amin’ny 5 ora hariva, samy fotoana firavan’ny mpiasa, ny manafika ry zalahy, mandroba ny vola any amin’ireo lasibatra. Efa betsaka ihany ny voasambotry ny mpitandro filaminana tamin’ireto andian-jiolahy ireto, saingy tena maro izy ireo ny manao ity asa ratsy ity.

Niainga tamin’ny fitarainana voarain’ny zandary, noho ny fahaverezana moto, ny raharaha. Taorian’izay, nanao fanaraha-maso ny zandary ka voaporofo tamin’izany fa tsy iza ny nampiasa ity moto halatra ity fa ireto mpanao fanafihana mitam-piadiana ireto ihany.

Sajo

News Mada0 partages

Mahajanga: maty rotiky ny balan’ny jiolahy ny mpiambina kioska iray

 

 Tsy mandry fahalemana ny ao antampon-tanànan’i Mahajanga, amin’izao fotoam-pialan-tsasatra izao. Lasibatry ny jiolahy mirongo fitaovam-piadiana mahery vaika ny mpiambina kioska iray.

Nandriaka vao maraina indray ny ra tao amin’ny Bois Sacré Mahajanga, ny asabotsy teo. Raim-pianakaviana iray lavon’ny balan’ny jiolahy, ny asabotsy tamin’ny 7 ora maraina. Araka ny fampitam-baovao voaray, mpiambina kioska iray ao an-toerana ity raim-pianakaviana namoy ny ainy ity. Nanafika olona teo amin’ny faritra niambenany ireo jiolahy ka nanaraka an-dry zalahy nanenjika avy aoriana ity raim-pianakaviana ity. Lasan’ireo mpanafika, nandritra ity fanafihana ity, ny vola hampiasaina ao amin’ilay kioska eo amin’ny Bois Sacré izay toeram-piasan’ilay raim-pianakaviana ihany. Roa lahy nitondra basy PA ireo jiolahy tompon’antoka tamin’ity fanafihana ity sady tsy nisaron-tava. Tsy nihambahamba fa notifirin’izy ireo avy hatrany ilay raim-pianakaviana nanenjika avy aoriana. Vokany, maty tsy tra-drano izy. Lasa nitsoaka niaraka tamin’ny vola kosa ireo olon-dratsy. Nitangorona vetivety ny olona raha nahita ilay raim-pianakaviana voatifitra. Efa somary be olona nifamezivezy rahateo teny an-dalana tamin’io fotoana nitrangan’ny fanafihana io, saingy tsy nanampo na inona na inona raha tsy ny poa-basy nirefotra tampoka ka nampianjera ilay niharam-boina. Fotoana fohy taorian’izay, tonga nanao fanadihadiana teny an-toerana ny polisy. Mitohy ny fikarohana ireo jiolahy tompon’antoka tamin’ity fanafihana ity.

J.C

News Mada0 partages

Ampefiloha: voasambotra ny jiolahy lehiben’ny mpangalatra moto

Saron’ny polisy avy ao amin’ny kaomisarian’Isotry teo akaikin’ny vavahady eny Ampefiloha, ny herinandro teo, ny jiolahy raindahiny amin’ny halatra moto. Araka ny fanazavan’ny polisy, nihazo iny lalana mankany Ampefiloha iny ilay mpangalatra niaraka amin’ny moto nangalariny. Nanao fisafoana teny amin’ny vavahady Ampefiloha ireo polisy ka nifanena tamina lehilahy iray nanosika moto. Nosavain’ny polisy avy hatrany izy ary hita tamin’izany fa tsy ara-dalàna ny taratasin’ilay moto. Niezaka nandresy lahatra ireo polisy izy fa mbola tavela any amin’ny namany izay manaraka azy avy aoriana ny taratasy sy ny fanalahidin’ny moto. Ireto farany anefa, nitsoaka avy hatrany raha vantany vao nahita azy tratran’ny polisy. Mbola niezaka ny nanao kolikoly ka nanolotra vola 50 000 Ar izy nefa nolavin’ny polisy izany. Tsikaritry ny tompon’ilay moto voasakan’ny polisy ilay moto raha nikaroka ilay moto very izy, fotoana fohy taloha io nahatraran’ny polisy ilay jiolahy io. Noraisim-potsiny ilay jiolahy ary navoakan’ny tompony ny taratasy sy ny fanalahidin’ilay moto. Niaiky ilay jiolahy nandritra ny fanadihadiana nataon’ny polisy fa tena nangalatra ilay moto tokoa izy.

J.C

News Mada0 partages

Fanadinana bakalorea: misy « assistant » ny mpiadina manana fahasembanana

 

15 ny isan’ny mpiadina manana fahasembanana eto Antananarivo sy ny manodidina hiatrika ny fanadinana bakalorea, manomboka anio hatramin’ny zoma izao, raha manao adina fanatanjahantena an-tsoratra izy ireo. « Tsy mbola manana fitaovana manokana ho azy ireny ny minisiteran’ny Fampianarana ambony toy ny “Braille”. Vao nisoratra anarana ho isan’ny mpiadina kosa anefa izy ireo, misy « assistant » tsirairay ny mpiadina hanampy azy amin’ny famakiana ny laza adina », hoy ny minisitry ny Fampianarana ambony, Rasoazananera Marie Monique, ny faran’ny herinandro teo teny Fiadanana. Efa nohadihadiana tsara mialoha ireo « assistant » rehetra hiasa mandritra ny fanadinana ary misy toromarika manokana ho an’ireo mpiadina miaraka aminy. Manana tetikasa ahazoana ireo fitaovana natokana ho an’ny mpiadina manana fahasembanana ny minisitera sy ny mpiray ombon’antoka atsy ho atsy hamahana ny olana miseho isaky ny hiatrika fanadinana. Efatra ny mpiadina manana olana amin’ny fahitana raha 11 no misy fahasahiranana amin’ny fahenoana eto Antananarivo sy ny manodidina.

Nitsodrano ireo mpiadina 184 708 manerana ny Nosy ny minisitra nandritra ny lahateniny ary nisaotra ihany koa ny mpiasa rehetra, indrindra ireo mbola mitoka-monina mandra-pahavita ny fanadinana ny 27 septambra ho avy izao. Mandray anjara betsaka amin’ny fanatontosana koa ny mpitandro filaminana maro.

Nampiavaka ny bakalorea ny fanokafana foibem-panadinana ao Beroroha. Hidina eny ifotony ny mpiandraikitra ao amin’ny minisitera hanara-maso ny fizotry ny fanomanana sy ny fanatontosana ny bakalorea manomboka anio. Eny amin’ny lycée Ampefiloha no hiatrika ny bakalorea ny zandriny sy ny zokiny indrindra amin’ny fanadinana.

Vonjy A

Hisantarana ny fanadinana anio ny taranja filozofia ny tapany maraina ary ny tenim-pirenena vahiny ny tapany hariva ho an’ny sokajy rehetra. Eto Antananarivo, 74 811 ny mpiadina hiparitaka amin’ny foibe 115.

News Mada0 partages

Cisco Antananarivo Renivohitra: niakatra 48,81% ny taham-pahafahana BEPC

 

Niakatra ho 48,81% ny taham-pahafahana BEPC eto amin’ny Cisco Antananarivo Renivohitra raha 48,04% izany ny taon-dasa, araka ny fanazavan’ny lehiben’ny Cisco, i Malazanomena Harivony, ny asabotsy lasa teo, fotoana nivoahan’ny valim-panadinana teny amin’ny foibe rehetra. Manodidina ny 12 000 mahery teo ho eo ny isan’ny afaka ary tsy niova loatra ny taham-pahafahana eto Antananarivo Renivohitra. Ny taranja mathématique sy ny physique no hita fa nanahirana ny mpiadina, araka ny fanazavan’ny mpitsara ny kopia. Niavaka kosa ny fahaizan’ny mpiadina tamin’ny taranja tantara sy jeografia.

27 985 ny isan’ny mpiadina niatrika ny BEPC teto anivon’ny Cisco.

“Ho an’ny lycée Nanisana, 700 latsaka ny mpianatra azo raisina hiditra ho kilasy 2nde. 1 000 latsaka ny anarana natao peta-drindrina afaka tamin’ny fifaninanana handraisana mpianatra satria misy amin’ireo mpiadina no tsy misoratra anarana hianatra ao amin’ny lycée Nanisana”, hoy ny mpitantana voalohany. Ho an’ny lycée Analamahitsy, 400 ny mpianatra vaovao azo raisina hiditra kilasy 2nde.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Mpiara-miasa amin’ny STAR: nodiovina ny teny Anosy sy ny manodidina

 

Nandray anjara mavitrika tamin’ny Andron’ny fanadiovana ny mpiara-miasa amin’ny orinasa Star, ny faran’ny herinandro teto Antananarivo. 150 ny olona mpiray ombon’antoka nifanome tanana nanadio teny Anosy sy ny manodidina rehetra. Amin’ny maha orinasa tomponandraikitra azy, nitondra ny anjara birikiny koa ny orinasa Star niaraka amin’ny fitaovana ilaina : kifafa, harona…

“Fanaporofoana fa vonona hiaro ny tontolo iainana ny orinasa no nanatontosana ny hetsika izay fanao maneran-tany isan-taona”, hoy ny tomponandraikitry ny serasera, Razafindrakoto Karine. Mahatratra 4 miliara t ny lanjan’ny fako miparitaka eny rehetra eny maneran-tany. Manimba ny tontolo iainana tsikelikely izany, indrindra raha tsy misy ny fandraisana andraikitra isan’andro. Eto Antananarivo, 250 000 t isan-taona ny fako mivoaka avy amin’ny tokantrano sy ny tsena, araka ny fanadihadiana ny taona 2012. Rehefa nahita izany ny tomponandraikitra, nametraka ny Andron’ny fanadiovana efa marihina amin’ny firenena 150 nanomboka ny taona 2008.

Vonjy A.

News Mada0 partages

FTAR: horaisina eny ifotony ny olana  

 

Mila raisina eny ifotony ny andraikitra handaminana ny tanàna ary tafiditra amin’izany ny  fitantanana ny fitaovam-pifamoivoizana eto Antananarivo. Taorian’ny fivoriambe nataon’ny mpitondra taxi eto Antananarivo teny Ankorondrano ny alakamisy lasa teo, tapaka fa hirotsaka handray andraikitra eny ifotony amin’ny famahana ny olana mianjady amin’izy ireo ny filohan’ny FTAR.

Efa nandroso soso-kevitra matetika teny amin’ny kaominina ny FTAR hanatsarana ny fiaraha-miasan’ny roa tonta ny fikambanana, saingy tsy nisy ny fandraisana andraikitra avy amin’ny andaniny. Misedra olana maro ny mpitondra taxi eto Antananarivo ka anisany ny toeram-piantsonana, ny famoahana « licence » izay tokony mbola miato amin’izao fotoana izao. Manana vina fiarahamonina hanatsarana ny fitantanana ny tanàna ny tenany ary vonona hitondra izany ho an’ny mponina eto an-dRenivohitra, araka ny fanambaran’ny filohan’ny FTAR, Raharinirina Clémence.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Tsipy kanetibe – Tompondaka eran-tany 2018: resin’i Alemaina teo amin’ny ampahavalon-dalana i Madagas...

 

 Niala teo am-pelatanan’ny Malagasy ny anaram-boninahitra, tompondaka eran-tany, taranja tsipy kanetibe, sokajy lehilahy. Noravan’i Alemaina ny nofinofin’i Madagasikara mbola hitazona izany, tamin’ity.

Nifarana teo amin’ny dingana ampahavalon-dalana ny lalan’ny Malagasy, teo amin’ny fiadiana ny ho tompondaka eran-tany, taranja tsipy kanetibe, sokajy lehilahy. Fihaonana, notanterahina, omaly, tany Desbiens, faritra avaratr’i Kanadà. Nosakanan’i Alemaina ny lalan’ny Malagasy. Resin-dRainiboto, tamin’ny isa mavesatra, 13 no ho 1, i Hery sy i Nanà ary i Rado.

Vokatra tsy nampino ny mpanara-baovao satria ekipa tsy manana ny lazany amin’ity taranja tsipy kanetibe ity i Alemaina. Noheverin’ny rehetra fa hodinganin’ny Malagasy fotsiny ry zareo, saingy tsy izay no niseho. Nanohitra, hatrany am-boalohany, ry zareo Alemà. Efa nitarika, tamin’ny isa 8 no ho 0, ry zareo vao nahazo isa 1 ny Malagasy. Voalaza fa niova ny firafitry ny mpilalao niatrika ity dingana ampahavalon-dalana ity. Tsy nilalao mantsy i Taratra, izay mpitifitra.

Vokatr’izay, tsy ampy tifitra ny ekipa malagasy fa toa zary nanaraka ny lalaon-dry zareo Alemà, nanantombo teo amin’ny fahaizana mi-“pointe” ka nanahirana ny Malagasy. Voalazan’ny loharanom-baovao fa na efa nitarika anisa lavitra aza i Alemaina, tsy nanao fanovana mpilalao mihitsy ny mpanazatra.

Tsy voatazon’ny Malagasy izany ny anaram-boninahitra azony, ny taona 2016. Na teo aza ny tsy fahombiazan’ny ekipa olon-telo miaraka, niatrika ny manasa-dalana, teo amin’ny “tir de precision”, i Taratra, nifandona tamin’ilay Maraokanina, i Hicham Boulassal, i ary ilay Frantsay, i Dylan Rocher, nifanandrina tamin’ilay Italianina, i Diego Rizzi.

Torcelin

Ino Vaovao0 partages

FIATREHANA AMIN’NY FIFIDIANANA : Efa tonga ireo biletà tokana hanentanana mpifidy

Ireo biletà hoentina hanabeazana ireo mpifidy sy ampiasain’ireo kandidà mandritra ny fampielezan-kevitra ihany aloha ireto tonga ireto izay mitotaly hatrany amin’ny 66.991 isa. Ho tsinjaraina ireto biletà ireto ka ny ampahany dia hampiasain’ny eo anivon’ny Vaomiera mahaleo tena misahana ny fifidianana (Céni) sy ireo fiaraha-monim-pirenena hoentina hanabeazana sy hampianarana ny olom-pirenena mpifidy amin’ny fampiasana ilay biletà tokana. 

Haparitaka isaky ny Distrika izy ireo mba hihanaka manerana ny Nosy. Misy ampahany kosa omena ireo kandidà mba hampiasain’izy ireo rehefa manao fitetezam-paritra ao anatin’ny fotoanan’ny praopangady ka 75 isany avy no anjaran’ireo kandidà amin’ izany, araka ny fanazavana voaray. Azon’izy ireo kosa ny manao dika mitovy amin’io biletà io raha toa ka misy ny tsy fahampiana.

Fantatra fa miankina amin’ny fanapahan- kevitra tapaka mandritra ny fivorian’ny Céni sy ny solotenan’ireo kandidà no hamaritana ny fotoana hitsinjarana ireo biletà ireo ho azy ireo. Ho an’ilay biletà ampiasaina amin’ny androm-pifidianana ny 7 Novambra ho avy kosa dia fiandohan’ny volana oktobra no fantatra fa ho tonga eto Madagasikara izany. Miroso hatrany ireo dingana ho enti-miatrika ny fifidianan. Ankoatr’izay dia efa tomombana avokoa ireo fitaovana sy ny pitsopitsony rehetra ilaina isaky ny birao fandatsaham-bato izay ho aparitaka tsy ho ela.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

MPONINA ANDRORANGA 22/12 TOAMASINA : Vaky taraina amin’ny ataon’ny sefo fokontany

« Maharitra telo andro ny fikirakirana dosie ao aminy. Rehefa tonga any an-tranony, dia mangataka andro lava ilay sefo fokontany », hoy ny tarainan’ny mponina. Valin-teny matetika azo avy amin’ny vady aman-janany rehefa tonga hijery azy  : « mbola matory, mbola tsy eo ».

Voatery miandry izay sitrapony ny vahoaka. Araka ny fanazavan’ireo mponin’Androranga 22/12, na dia fikarakarana taratasy fanamarinam-ponenana (certificat de résidence) aza dia mandany telo andro be izao.

Manoloana ireo rehetra ireo, dia mitaky ny fanoloana ilay sefo fokontany ny vahoaka ao an-toerana. Ny sefo fokontany ao Toamasina izay mbola sefo fokontany notendren’ny fanjakana avokoa ny ankamaroany. Tsy mety vita mantsy ilay fifidianana izay tokony ho natao efa taona vitsy lasa izay. Ny angom-baovao no nahalalana fa mponina amin’ny fokontany maro ao Toamasina no misedra olana tahaka izao rehefa misy dosie karakaraina eny anivon’ny fokontany. Tsy tratra an-trano lava ilay sefo fokontany. Izy ireny anefa no solontenam-panjakana eny ifotony.

Kamy

Ino Vaovao0 partages

RAJOELINA ANDRY : Miroso amin’ny fanatanterahana ireo fampanantenana nomeny

Ankehitriny miroso amin’ny fanatanterahana ireo fampanantenana nataony ny tenany. Tao anatin’ny telo volana teo no ho eo no nahavitan’ny Filohan’ny tetezamita teo aloha, Andry Rajoelina ny fitsidihana ireo Disitrika miisa 40 manerana ny Nosy. Saika nahazo izay anjara fitafana mivantana taminy izay avokoa ny lafy valon’ny nosy, avatra, atsimo ary atsinanana sy andrefana. 

Tao anatin’izay no noentiny nampahafantarany ilay vinam-pampandrosoana ho an’i Madagasikara izay novolavolainy tao anatin’ny taona maro. Nitafa mivantana ary nihaino ny hetahetan’ireo mponina ihany koa. Nisy fampanantenana nomeny ho amin’ny fanatsarana ny lafim-piainana andavan’andron’izy ireo ary tsy niandry efa fa fotoana fohy taty aoriana dia efa miroso sahady amin’ny fanatanterahana izany ny filoha mpanorina ny Iem. 

Ny faran’ny herinandro lasa teo iny no saika nanao tomban-dava nigadona tany amin’ireo Distrika isan-tokony ny valin’ny fampanantenana nataony. Nahazo anjara tamin’izany ohatra ny Kaominina ambonivohitr’i Imerintsiatosika. Ireo fikambanam-behivavy tao an-toerana no nisitraka voalohany tamin’izany izay nahazo milina fanjairana.

Tafiditra ao anatin’ny fandaharanasan’ny Iem ny fampanan’asa ny rehetra ka izany no anisany antony hampitaovana ireo vehivavy mba hahafahany mihary amin’ny andavan’androny. Nahazo ny anjarany tahaka izany ihany koa ny fikambanam-behivavy tao amin’ny Distrikan’Arivonimamo. Ny faran’ny herinandro lasa teo iny ihany no nidina ifotony tany an-toerana ireo mpiara-miasa akaiky amin’ny filoha mpanorina ny Iem nanolotra milina fanjairana ho azy ireo. Tretrika tanteraka ireto farany raha nahazo ireo fitaovana ireo.

« Tena faly izahay fikambanam-behivavy ary mankasitraka tanteraka ny filoha Andry Rajoelina. Mahazo asa ny ankamaroanay manomboka izao. Hitanay hoe tsy miandry fampanantenana an-taonany izay tsy ho avy mihitsy izy fa tena manao ezaka be manatanteraka ny teniny. Tombotsoa maro no azonay ahafahana manao fanavaozana sy fandrosoana ho anay vehivavy », hoy ny solotenan’izy ireo raha nandray fitenenana.Nohamafisin’ny solontenan’i Andry Rajoelina tonga nanatitra ireo milina ireo tany an-toerana fa manana fahavononana tanteraka ity farany amin’ny fampivoarana ny fari-piainan’ny olona, izay antom-pisian’ilay vinam- pampandrosoana ho an’i Madagasikara (Iem) nokarakarainy. 

Namaly ny fangatahan’ny tanora

 Manana ny anjara toerany manokana ny tanora tao anatin’ny seha- pampandrosoana natolotry ny filoha mpanorina ny Iem. Efa hatramin’izay, nandritra ny naha filohan’ny tetezamita ny tenany no nanisy lanja betsaka ny fiainan’ny tanora ny tenany. Asa nivaingana tamin’izany ny fananganany ny toeram- panaovana fampisehoana teny Antsonjombe, ny kianja maro isan-karazany ary ny trano natao hipetrahan’ny mpianatra teny anivon’ny oniversitem-panjakana. Nandritra ireo fitsidiham-paritra natao ihany koa dia noporofoiny hatrany fa sakaizan’ny tanora izy, nisy hatrany ny fihainoany ny hetahetan’ireo tanora.

Anisany nibahan-toerana tamin’izany ny fangatahan’izy ireo toerana natao hialana voly sy kianja filalaovam-baolina. Tsy niandry an-taonany akory dia efa tanterahiny ireo toky nifanaovany tamin’ireo tanora maro be nitafa mivantana taminy. Any amin’ny Distrikan’i Soavinandriana dia efa mandeha amin’izao fotoana izao ny fanamboarana kianja fanaovana fanatanjahantena lehibe ho an’ny tanora. Nidina tany an-toerana nanara-maso ny fandehanan’ny asa ireo iraka manokana avy amin’ny filoha mpanorina ny Iem ny sabotsy lasa teo. Raha ny fantatra dia hanomezana vahana tanteraka ny tanora ity kianja vao amboarina ity, saika hita eo avokoa ireo kianja rehetra ahafahana manao ireo karazam- panatanjahantena toy ny baolina kitra, baskety, voley ary “hand-ball”. 

Efa am-perinasa tanteraka ny orinasa miandraikitra ny fanamboarana, ao anatin’ny enina hatramin’ny valo volana no faharetan’ny asa. Torak’ izany ihany koa ny ao anatin’ny Kaominina Soamahamanina izay hananganana fotodrafitrasa maro ho an’ny tanora. Mahazo anjara kianja filalaovam-baolina ihany koa izy ireo, miampy efitrano fianarana, ivon-toeram-pamokarana rano fisotro madio, herinatra mandeha amin’ny herin’ny masoandro. Ireo rehetra ireo dia voafehy ao anatin’ny fandaharan’asan’ny Iem avokoa izay tafiditra ao anatin’ny fanatsarana ny fiainan’ny vahoaka malagasy. Santatra am-bavarano ihany ireo fa tsy maintsy mahazo ny anjarany avokoa ireo Distrika notetezin’ny filoha mpanorina ny Iem, izay nifanaiky taminy fa hiara-hampandroso ny firenena.

Avotra Isaorana

Ino Vaovao0 partages

FIA ANDIANY FAHATELO : Mpandray anjara mavitrika ny BNI Madagasikara

Teny amin’ny Forello Expo Tanjombato no nanatontosana izany ka isan’ireo mpandray anjara mavitrika hita teny amin’ny tranoeva ihany koa ny BNIi Madagasikara. Noho ny fitiavana hampiroboroboana ireo tantsaha eo amin’ny sehatry ny fandraharahana dia tsy mitsahatra ny manakaiky azy ireo ity banky ity.

Fanamafisana ihany koa fa misy ireo tolotra maro samihafa omena ny mpanjifa, toy ny fampindramam-bola ho fanampiana ireo izay liana hampandroso ny orinasany ohatra na ny “Pack orinasa”. Tsy diso anjara araka izany ireo mpivelona amin’ny resaka fambolena sy fiompiana fa afaka miara-miasa akaiky sy mifampiraharaha ara-dalàna.

Noporofoin’i Ndrina Ralaimanisa Talen’ny serasera ao amin’ity banky ity tamin’io fotoana io ny hoe“ tombony ho azy ireo ny fandraisana anjara amin’ilay foara satria mampivelatra ny lafiny ara-pamokarana sy fampiroboroboana  ny indostria ary ny sehatry ny fandraharahana eto amintsika.

Tatianà R.

Ino Vaovao0 partages

FITRANDRAHANA DRAKAKA : Hotanterahina any Ambanja ny atrikasa iraisam-paritra

Io atrikasa io dia tohin’ny atrikasa iraisam-paritra izay notanterahina tany Morondava ny 26 sy 27 jolay teo.

Ny tanjona dia ny hampahafantatra ny fahaiza-manao vaovao entina mampitombo vidy ny drakaka ary ny ady hevitra mikasika ny ho avin’ny seha-pitrandrahana. Io atrikasa io dia hamondrona ireo mpisehatra rehetra voakasiky ny fitrandrahana ny drakaka any amin’ny Faritra DIANA, BOENY, SOFIA ary hotanterahina any Ambanja ny 20 sy 21 Septambra ho avy izao.

Mialohan’izany atrikasa izany dia hisy fambolena honko ao amin’ny fokontany Apondrabe, kaominina ambanivohitra Antranokarany, distrika Ambanja

Ino Vaovao0 partages

CISCO MAHAJANGA I : 30,57% ny taham-pahafahana fanadinana Bepc

Tahaka ny mahazatra isan-taona ihany koa dia ireo mpianatra avy amin’ny sekoly tsy miankina katolika hatrany no mitarika amin’ny salan’isa ambony indrindra amin’ny valim-panadinana, ka tamin’ity taona ity dia ny mpianatra ao amin’ny sekoly Saint Gabriel no nahazo ny salan’isa ambony indrindra izay 18,44/20, raha ny mpianatra tao amin’ny sekoly katolika St Jean D’Arc kosa no nitana ny laharana faharoa sy fahatelo. 

Vao nandre moa fa nivoaka ny voka-panadinana dia avy hatrany nirohotra namonjy teny amin’ny Lycée Philibert Tsiranana avokoa ireo mpianatra maro be izay niatrika izany.  Vokatr’ izay indrindra dia nisy ny naratra ary tovolahy iray izay lavo vokatry ny sakoroka teo am-pijerena ny voka-panadinana no torana tsy nahatsiaro tena mihitsy ka voatery noentina teny amin’ny hopitaly Androva. 

Raha natao izany ny kajy tsotsotra dia miisa 1394 ireo mpiadina afaka fanadinana tamin’ireo miisa 4512 tonga niatrika izany tamin’ ity taona ity

Papin

Ino Vaovao0 partages

FANADINANA BAKALOREA : Miisa 28 667 ny mpiadina ao amin’ny faritanin’i Toamasina

Ny faran’ny herinandro lasa teo no efa tonga any amin’ireo distrika rehetra manerana ny Faritra telo (Alaotra-Mangoro, Atsinanana, Analanjirofo) ireo laza adina sy kojakoja rehetra hampiasaina mandritra ny fanadinana. Miisa 28.667 ny mpiadina hitambaran’ny mpiadina teknina sy mpiadina ankapobeny ho an’ny faritanin’i Toamasina. Nahitana fitomboana 120 eo izany raha noharina tamin’ny taona lasa. 

Toamasina I miisa 6.350 sy Ambatondrazaka miisa 3.438 ary Fenoarivo-Atsinanana miisa 3.172 no maro an’isa amin’izany mpiadina bakalorea izany ho an’i Toamasina. Ho an’ny Bakalorea fampianarana amin’ny ankapobeny, dia mahatratra 27 446 ny kandida, izany hoe nisy fiakarana 146 raha mitaha tamin’ny taona 2017. Safidy A2 kosa no maro an’isa indrindra amin’izany izay mahatratra 19 288. Distrikan’i Toamasina I no maro indrindra amin’ io sokajy A2 io izay mahatratra 6 350, raha Fenoarivo-Atsinanana no faharoa izay misy mpiadina 2 526, fahatelo kosa I Ambarondrazaka misy mpiadina sokajy A2 miisa 2 222. 

Anisany betsaka nisafidy koa ny sokajy D izay miisa 6.390. Manaraka azy ny sokajy A1 izay miisa mpiadina 1 330, ary ny vitsy mpisafidy indrindra dia ny sokajy C izay miisa 438 monja ho an’i Toamasina izay tsy ahitana mpiadina amin’izany sokajy izany kosa ny ao Andilamena, Brickaville ary Marolambo. Ho an’ny mpiadina amin’ny fampianarana teknika dia 1 221 izany tamin’ity taona ity. Nidina ny isan’ ny mpiadiana raha mitaha tamin’ny taon-dasa izay nahatratra 1.247.

Distrika enina ao anatin’ny faritanin’i Toamasina ihany no misy mpiadiana amin’ny fampianarana teknika, dia Toamasina I, Ambatondrazaka, Fenoarivo-Atsinanana, Maroantsetra, Moramanga, Vato-mandry. Momba ilay fanagiazan’ny Sempama Nosy Moramanga ny taratasy fiantsoana ho an’ireo mpiadana amin’ny fanadinana bakalorea ao an-toerana, dia nandray fanapahan-kevitra ny Oniversiten’i Toamasina nanonta taratasy fiantsoana vaovao nozaraina tamin’ireo mpiadina 2 830 ao Moramanga. Tsy misy ahiana fa afaka miatrika fanadinana soa aman-tsara ireo mpiadina rehetra ao Moramanga. Nilaza ny hitory ny Sempama Nosy tamin’io fihetsika nataony io kosa ny Oniversiten’i Toamasina. Fihetsika izay ambaran’ny eo anivon’ny Oniversite fa fandikan-dalàna sy fanimbana ny ho avin’ny zaza malagasy ary fanaovana tsinontsinona tarasim-panjakana ka mendrika sazy.

Kamy

Tia Tanindranaza0 partages

Voka-baryTsy mbola mahenika ny Malagasy

Nihatsara ny voka-barin’i Madagasikara tamin’ity taona 2018 ity raha oharina ny taona 2017. Nahitana fitomboana 30% satria nahatratra 4 030 000 taonina ny akotry raha 3 100 000 taonina tamin’ny taon-dasa. Nanambara ny minisitry ny fambolena sy fiompiana,

Harison Edmond Randriarimanana fa nanatsara ny vokatra ny toetr’andro sy ny rotsak’orana. Ankoatra izay dia nampiakatra ny vokatra ihany koa ny fampiharana ireo ezaka sy ireo teknika maro isan-karazany. Na izany aza, tsy mbola mahenika ny Malagasy ny vokatra noho ny tsy fahampian’ny fotodrafitrasa tahaka ny toha-drano sy ny lakandrano. Ilaina ihany koa ny famatsiana ireo karazan-jezika sy masomboly maro samihafa. Amin’izao fotoana dia efa an-dalam-pamaranana ny orinasa mpamokatra zezika izay tokony hanatsara sy hampitombo hatrany ny vokatra. Iaraha-mahita fa mbola mila ezaka be i Madagasikara amin’ny ady amin’ny fanafoanana ny hanoanana sy ny fiantohana ny filaminana ara-tsakafo izay voafaritra ao amin’ny tanjon’ny fampandrosoana lovain-jafy (ODD 2). Anisan’ny vahaolana  ny fampiroboroboana sy ny fampifandraisina ny fambolena tantanim-pianakaviana sy ny fihariana ara-pamokarana tantanin’ireo mpandraharaha (agri-business) ary ny fanodinam-bokatra ho sakafo (agro-alimentaire). Mila miomana tsara ihany koa ny mpisehatra amin’ny fambolena manoloana ny mety ho fiovaovan’ny toetr’andro.

Tsirinasolo

 

Tia Tanindranaza0 partages

« La Réunion kely » AmpefilohaTrano 14 may kilan’ny afo

Trano 14 no may kilan’ny afo tetsy « La Réunion kely » Ampefiloha ny alahady vao mangiran-dratsy tokony ho tamin’ny 3 ora. Tsy nisy ny aina nafoy.

 

Araka ny fantatra dia olona 56 avy amin’ireo fianakaviana 14 voalaza no tsy manan-kialofana ka notolorana lay 20, vary amin’ny gony 20, ary bodofotsy 20. Ankoatra izay dia nanome « Voin-kava- mahatratra » 100 000 Ariary isam-pianakaviana ny Fitondram-panjakana. Nidina teny an-toerana nijery ny zava-misy omaly ny praiminisitra Ntsay Christian nampahery sy nitondra fanampiana ho an’ireo tra-boina. Nambarany fa azo amboarina ho trano honenan’ireo tsy manan-kialofana ny kaontenera, sady hiaro azy ireo amin’ny fiakaran’ny rano rahateo, indrindra fa amin’ny fotoam-pahavaratra ary efa fanao any amina firenena maro izany. Araka izany dia nanao antso avo ho an’izay manana kaontenera izy, mba hanolotra izany, handraisana vonjimaika an’ireto fianakaviana ireto. Notsipihiny fa zava-dehibe ny fikarohana vahaolana maharitra amin’ity olana mahakasika ireo tsy manan-kialofana ity. Marihina fa nanatrika ny fitsidihana teny an-toerana ny minisitry ny Atitany sy ny fitsinjaram-pahefana, ny minisitry ny mponina, ary ny lehiben’ny Distrikan’Antananarivo I.

Nangonin’i RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Aretina AlzheimerOlana iray isaky ny 3 segondra no voany maneran-tany

Tafiditra ao anatin’ny iray volan’ny aretina « Alzheimer » isika amin’izao. Aretina tsy dia fantatry ny Malagasy izy io saingy efa maro ireo olona voa.

 

 Olona iray isaky ny telo segondra anefa no voan’ity aretina ity manerana izao tontolo izao. Ireo efa nahazoazo taona no tena iharany saingy efa misy voany ireo tanora.  Hetsika fitiliana maimaimpoana mahakasika ny tosidra, ny diabeta, indrindra ny fitsirihana ny fitadidiana na « test de mémoire » ary zava-dehibe ny fanaovana fitiliana dieny mialoha raha ny nambaran’ny mpitsabo iray. Amin’ny ankapobeny, ny fitrangan’ny aretina dia zavatra taloha efa ela be no tadidy fa ny zava-mitranga vao haingana no adino. Ahiana hiitatra hatrany ny fahavoazana ary  manadino ny fihetsika mahazatra ny marary, hoy hatrany ny mpisabo iray. Raha ny fantatra ihany koa dia ny aretina Alzheimer, diabeta, ny fiakaran’ny tosidra no atao hoe “facteurs de risque” amin’ny aretin’ny fikorontanan-tsaina. Azo atao tsara ny misoroka mialoha ny fahatongavan’ny aretina ka ny fampiasam-batana, ny fifaneraserana tsy tapaka amin’ny fianakaviana sy amin’ny fiarahamonina, ny fanaraha-maso amin’ny fahasalaman’ny fo sy ny lalandra, ny fampiasana matetika ny saina ary ny fihinanana sakafo ara-pahasalamana no mety ho vahaolana.  Nisy ny hetsika nokarakarain’ny ONG Alzheimer Masoandro Mody, mikarakara ireo olona voan’ny aretina “Alzheimer” eto Madagasikara, miaraka amin’ny Pharmadiff sy ny REMED na ny fivondronamben’ny mpianatra ho mpitsabo izay tanterahin’izy ireo tetsy amin’ny ivontoerana misy ny fikambanana Masoandro Mody tetsy Mahazoarivo ny sabotsy lasa teo.

Legende:

Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Foloalindahy MalagasyTsy voahaja tsara intsony ny fitsipi-pifehezana

Efa tsy voahaja intsony ny fitsipi-pifehezana ao amin’ny foloalindahy, raha tarafina amin’ny zava-misy amin’izao fotoana.

 Misy ny fitaovam-piadiana miparitaka etsy sy eroa nefa tsy amidy eny an-tsena fa na mivoaka amin’ny toby miaramila na tafika. Toa efa lasa jiolahy ny miaramila sasany ankehitriny. Mihetsika ny zandrinjandriny mitady vola satria mahita koa izy fa manao afera ary mahazo vola be ireo bekintana lehibeny. Vao ny herinandro lasa teo, ohatra, ny nivoahan’ilay vaovao momba ny miaramila avy amina toby lehibe iray eto an-drenivohitra maty voatifitry ny mpitandro ny filaminana hafa rehefa avy nanao asan-jiolahy. Izy samy izy ireo no toa mifanenjika sy mifandoto.  Dia matetika no ahitana ny an-daniny manadio tena rehefa misy ny an-kilany voatonontonona. Niaraha-naheno ihany koa, ohatra, ny fitsanganan’ny fikambanana iray avy any amin’ny Faritra Atsimo tarihina mpitandro ny filaminana, saingy nanakiana ny afitsoky ny mpitandro filaminana tsy mitovy sokajy aminy. Raha polisy, ohatra, iray, dia zandary ny hafa. Toe-javatra mila jerena sy alamina ireny.

 

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Faran’ny herinandroSesilany ny lozam-pifamoivoizana

Nirarakopana ny lozam-pifamoivoizana tamina toerana samihafa sy tany amin’ny lalàm-pirenena ho an’iny faran’ny herinandro iny, izay tsy latsaky ny 5 raha ho an’ny omaly fotsiny.

 

 

Ny roa teny amin’ ny lalam-pirenena faha-7, ny telo ambiny dia teto Antananarivo Renivohitra (Ankadilalana sy Anosy ary Sabotsy Namehana). Fiara mpitatitra marika Mazda iray no nifanehitra tamina fiara kely teo Antanifotsy Antsirabe, izay samy potika tanteraka, ary nisy ny faharatran’olona maromaro. Teo anelanelan’i Fianarantsoa sy Alakamisy Ambohimaha ihany koa dia nisy lozam-pifamoivoizana. Fiara telo no nifandona teto.  Potika avokoa ireo fiara, saingy tsy nisy ny naratra na namoy ny ainy. Tetsy Ankadilalana ihany koa dia fiara fitateram-bahoaka roa no tra-doza, ka ramatoa iray no potika ny tongony, ary 2 hafa torana nandritra izany. Tsikaritra fa fiara fitateram-bahoaka avokoa no tra-doza, izay ilana fiheverana satria aim-bahoaka no hoentina ao anatin’izy ireny. Mifangaro ao ny mety ho olana ara-teknika, ny tsy fitandremana,… izay mila fanaraha-maso hentitra.

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsy milamina

Miha mandroso lalina any amin’ny fifidianana ihany isika amin’izao. Samy mametrapetraka ny paikadiny ny kandida tsirairay avy,

 

 saingy tsikaritra ihany ny resaka tsy milamina momba ny sasany. Tao ny efa hatry ny ela no nangalatra fiaingana, saingy toa tahaka ny sosoa voatapo-drano ny ekipa satria nijanona tampoka ilay famoriam-bahoaka sesilany nandaniana vola be. Efa tratry ny don-tany sy kapo-tandroka tany ampitan-dranomasina vao gaga ny rehetra fa       hay efa any ilay olona iny. “Tany am-baravaran’ny mpamosavy no nanoko sikidy”, hoy ilay fitenenana. Aiza ve ka any amin’ny olona galy fantsy amin’ny resaka demokrasia no mba miana-kendry hanome moraly, kanefa fanta-poko fanta-pirenena izao ny nafitsoka. Dia gaga ialahy, hoy ny hanihanin’ny tanora. Ny raharaha maloto mahasaringotra ny akama na izy tenany mihitsy moa dia mbola eo hatrany, ary liana ny maro hoe: ahoana ny ho tohiny ? Ny hafa indray rehefa avy nanaja tena mba ho fanajana ny lalàna, ka niala tamin’ny toerany, dia re fa lasa nitsaitsaika mangingina any andafin’ny riaka any ihany koa. Mba maka rivotra kely sa haka vatsy hiatrehana an’ity raharaha manga ity ? Toa hifaninanana mihitsy io mankany andafin’ny riaka io tato ho ato. Malaza rahateo ny lisitr’ireo kandida tohanan’ny firenen-dehibe ary re fa efa misy fifanarahana vita sonia tany ho any. Samy manana ny paikadiny tokoa angamba io ka tsy hifanomezan-tsiny be loatra. Ny mason-dRamalagasy no mila ahiratra  tsara hoe: iza no tena sahy mijoro ho an’ny firenena sy niady ary mbola hiady ho an’ny tanindrazana ka tsy manaiky lembenana eo anatrehan’ny fanitsakitsahana ny fiandrianam-pirenena ?

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mitaraina ny tantsaha any AlaotraTratry ny tsindrihazolenan’ny Fanalamanga…

Nijoro nanomboka ny volana aogositra 2017 ny Fikambanan’ny tantsaha faritra Alaotra.

 Mpikambana an’alina izy ireo ary ao anatin’ny faritra ahitana ny fanalamanga, izay nidina an-dalambe ny herinandro nivalona teo. Tonga ny mpiasan’ny Fanalamanga niaraka tamin’ny miaramilan’ny DAS (Détachement Autonome de Sécurité) niaraka tamin’ny fitaovam-piadiana miaro fandrahonana sy fanongotana barazy. Antony dia tsy avela mipetraka amin’ny tany nonenany hatramin’izay, raha ny fitarainana. Tsy avela hitrandraka na hamboly fa roa 2 metatra miala amin’ny sisin-tanimbary ihany no azo ipetrahana sy volena. Raha sendra mba misy tantsaha mitondra saribao kely roa gony hatrany Maheriara Morarano Chrome hatrany Antsirinala, dia enjehina sy alaina an-keriny kanefa io no mba hiveloman’ny mponina. “Ny DAS ve natao hiaro ny vahoaka sa ny tombontsoan’ny Fanalamanga ?”, hoy izy ireo. Miangavy ny mpitondra fanjakana hijery akaiky ny zava-misy izy ireo fa sao hivadika zavatra hafa ity raharaha ity, hoy hatrany ny fanehoan-kevitr’ireo tantsaha eo anatrehan’ny fahatsapany fa iharan’ny tsindrihazolena ry zareo.

Toky R

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fitandroana ny filaminanaMiofana ny polisy monisipaly eto Antananarivo

Miatrika fiofanana ao anatin’ny andro maromaro ireo polisy monisipaly an’ny kaominina Antananarivo Renivohitra (CUA). Tafiditra indrindra amin’ny vinan’ny Ben’ny tanàna Lalao Ravalomanana izy ity dia ny hanatsarana hatrany ny asan’izy ireo eo amin’ny fitandroana ny filaminana sy ny fandrindrana ny fifamoivoizana.

 

Polisy monisipaly Malagasy  iray miasa any Frantsa no tonga mizara ny traikefany amin’ny an’ny Kaominina Antananarivo Renivohitra araka ny fanazavana nomen’ny “chef de corps” ny Kaomisera Ratolojanahary Mahefa Ny Avo, nandritra ny fanokafana ofisialy ny fanofanana ny alakamisy teo. Teknika maro no zaraina ho azy ireo, eo ihany koa ny fampahafantarana ny andraikitr’izy ireo. Mitarika ny fanofanana ny polisy monisipaly Malagasy iray miasa any Frantsa, Saïd Soulé Rakotomanana. Ankoatra ny fizarana traikefa dia nisy ihany koa ny fampitaovana  avy any Frantsa toy ny fanamiana.

Nangonin’i RTT

Tia Tanindranaza0 partages

CNaPS teny amin’ny FIANahatratra 70 ny olona voakarakara nandritra ny andro fahatelo

Nifarana omaly alahady ny FIA (Foire Internationale de l’Agriculture) eny Tanjombato. Anisan’ireo nandray anjara teny an-toerana ny CNaPS .

 

 Maro ny olona no mbola matahotra miditra birao. Ao koa ireo tsy manam-potoana hanatonana ny biraon’ny CNaPS ka nahatonga ny Tahirim-pirenena hanatona azy ireo amin’ny alalan’ny tranoheva nandritra ity hetsika ity. Nahatratra 70 ireo olona voakarakara ny andro fahatelo ka 50 tamin’ireo no naka torohevitra, 3 nanatitra taratasy, 2 naka taratasy fangatahana volan’ny bevohoka, 40 nijery ny kaontiny, tao koa ireo naka taratasy momba ny fisotroan-dronono. Ny fihaonan’ny olona mivantana tamin’ny mpiasan’ny CNaPS dia namaha olana maro, indrindra ireo andavanandron’ny mpiasa. Araka ny fitarainan’i Mama Rasoa, anisan’ny naka torohevitra teo amin’ny tranohevan’ny CNaPS dia  misy orinasa tsy manara-dalàna tsy mampiditra ny mpiasany horaisin-tanana ao amin’ny CNaPS. Ary milaza fa hoe karama efa kely io ve dia mbola hanesorana vola atao latsakemboka ihany. Vao miha olana anefa izay rehefa maratra tampoka am-perinasa na marary ilay mpiasa satria tsy misy rafitra ara-dalàna hikarakarana azy. Araka ny lalàna velona dia adidin’ny mpampiasa ny fampidirana ny mpiasa rehetra ho mpikambana CNaPS ary ny fanefana ny latsakemboka mifandraika amin’izany. Tompon’andraikitra koa ny mpiasa amin’ny fanaraha-maso ny kaontiny na koa amin’ny alalan’ny www.cnaps.mgrehefa nahazo ny teny miafina eny anivon’ny biraon’ny CNaPS.

Tia Tanindranaza0 partages

Fandorana fiara teny IvandryNisy olona efa voasambotra

Namoaka fanambarana iombonana mitondra ny datin’ny sabotsy 15 septambra momba ilay lozam-pifamoivoizana teny Ivandry ny talen’ny fiarovana ny praiminisitra sy ny tale jeneralin’ny polisim-pirenena.

RTT

Tia Tanindranaza0 partages

Praiminisitra Ntsay ChristianMisy mitady hamono ?

Niteraka resa-be sy nitarika fanehoan-kevitra maro ny mahakasika ilay loza niseho teny anoloan’ny La City Ivandry ny takarivan’ny zoma 14 septambra lasa teo. Zaza roa tamin’izay no voadonan’ny fiara mpisava lalan’ny primatiora, ka naratra mafy ary nahatezitra ny mponina.

 

 

Saika tsy hijanona ilay fiara raha tsy nosakanan’ny vahoaka. Mbola nahitana tavoahangina zava-pisotro nisy alikaola tao anatin’io fiaran’ny mpitandro filaminana io ary nodoran’ny olona tao niaraka tamin’ny fitaovam-piadiana tavela tao anatiny. Nahagaga ny maro ny fanambarana navoakan’ny primatiora, izay nilaza fa tokony homena alalana manokana na "priorité" foana ny praiminisitra Ntsay Christian satria lehibena Andrim-panjakana iray. Mafy tokoa ny andraikitra tazoniny, araka ny fanamarihana nataon'ny teo anivon'ny primatiora ka rariny raha tsy hampitoviana amin’ny mpampiasa lalana rehetra izy. Nambara tao anatin’io fampitam-baovao taorian’ny loza io fa noho ny toe-draharaha ankehitriny dia nohamafisina ny fiarovana ny praiminisitra noho ny risika samihafa mety hahazo azy. Misy mitady hamono ve ny tenany sa finiavana hanadio tena teo anatrehan’iny fahadisoana iny ? Tsy nambara tao anatin’ny fampitam-baovao fa nandeha tamin’ny lalana mifanohitra ny kortezy, izay nahafaoka ireo zaza ary novaina indray fa nanapaka tampoka tamin’ny arabe. Manana ny zo feno izy, saingy tsy karazana fanadiovan-tena no nandrasan’ny rehetra tamin’ny ankapobeny fa fialan-tsiny saingy ny lehibe tsy mba meloka ! Tsy sahy niatrika loza ity olom-panjakana ity fa nandositra. Ny mahagaga dia nofafana ilay fampahalalam-baovao efa naparitaka, ary nipoitra ny karazana fanazavana niarahana tamin’ny mpitandro ny filaminana avy eo. Mampihoron-koditra ny mahita an’ireny hoe: ianao tokony ho fitaratra amin’ny lalàna no mandeha “sens interdit”. Rehefa voadona dia ny hoe : fiarovana no lehibe indrindra. Asehoy anay fa manara-dalàna ianao, ary asehoy hoe inona no hanjo sy hihatra amin’ireny nandona ireny, hoy ny Fikambanana Wake Up Madagascar. Tsy misy ambony lalàna eto na ianao aza, hoy i Mbolatiana Raveloarimisa nisolo tena ny fikambanana.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ampy izay

Ahoana moa no hifidianako an`iseF`izay jerena ity toa tena mahafanina ?Lasa diman-jato indray izao ny frais,Kanefa maro no efa tsy mihinan-kanina.

Tia Tanindranaza0 partages

Fandrahonana ireo mpianatra nitsikera an-dRajoelinaNivoaka tamin’ny fahanginany ireo ray aman-dreny

Miteraka resabe hatramin’izao ny sarin’ireo mpianatra sy avara-pianarana sahy nitsikera sy nanakana ny hanatontosan’ny filohan’ny tetezamita teo aloha, Andry Rajoelina,

 tao Paris ilay hetsika Demokrasia saika hataony ny alakamisy teo. Naparitaky ny haino aman-jery an-tambajotran-tserasera iray moa ny sarin’ireto mpianatra ireto ary mbola nohamafisin’ny gazety mpiseho isan’andro iray ihany koa fa voalaza tao ny adiresy sy fiasan’ireo ray aman-drenin’ireto zaza Malagasy mila ravinahitra any andafy ireto. Fandrahonana an-kolaka no nandraisan’ireo mpanara-baovao ny tranga niseho satria tsy misy antony tokony hampahafantarana ireto tanora sahy naneho ny heviny ireto. Fankalazana ny atao hoe demokrasia rahateo no anton’ny fanasana, raha tsiahivina. “Demokraty ve ny fihetsika toy ireny ?”, hoy ny fanehoan-kevitr’ireo ray aman-drenin’ireo mpianatra, Mipetraka ho an-dRajoelina sy ny mpiara-miasa aminy ny fanontaniana. Fantatra fa nisy ihany koa ny fametrahana fitoriana fiandry na plainte de reserve.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Biletà tokanaMisy fiovana raha oharina amin’ny teo aloha

Nigadona omaly maraina tetsy Ivato ny ampahany voalohany amin’ ny biletà tokana izay natonta tatsy Afrika Atsimo.

 

Niova ny endriky ny biletà tokana hampiasaina amin’ny fifidianana filoham-pirenena hotanterahina ny 7 novambra ho avy izao ny fihodinana voalohany. Taratasy A3 no ampiasaina ka ny an-daniny roa dia faritra natokana ho an’ireo kandidà miisa 36 ary ny afovoany kosa natokana amin’ny fampianarana olona amin’ny fampiasana ny bileta tokana. Ny fiovana raha oharina tamin’ny fifidianana teo aloha dia anankiroa. Voalohany, ny filaharan’ny kandidà dia miainga amin’ny herijika azony avy amin’ ny antsapaka. Raha ny mahazatra, tokony hisesy ny laharan’ireo kandidà fa amin’ity fifidianana 2018 ity dia ny sisiny an-kavia amin’ny biletà tokana dia natokana ho an’ireo kandidà mitondra ny isa tsy an-kasa, izany hoe ny laharana 1,3,5… 35. Ny sisiny an-kavanana kosa dia ho an’ireo isa an-kasa toy ny 2,4,6…36. Araka ny nambaran’ny CENI, hoheverina fa manaja ny filaharana ny kandidà tsirairay avy ary ny lojika dia ny laharana faharoa mifanandrify amin’ny laharana voalohany. Ny fiovana faharoa dia ny habeny. Raha ny fifidianana farany, 23mm ny haben’ny toerana iray. Satria maro ireo kandidà dia lasa 21 mm izany. Ny ao ambadiky ny biletà tokana indray dia faritra natokana ho an’ny sonian’ny mpikambana amin’ny birao fandatsaham-bato. Araka ny voalazan’ny lalàm-pifidianana vaovao, ny biletà tokana tsirairay avy rehefa halatsaka ao anatin’ny vato fandatsaham-bato mangarahara dia tsy maintsy misy sonian’ireo mpikambana ao anatin’ny biraom-pifidianana. Raha tsy misy an’izay sonia izay dia maty ilay biletà tokana na tsy manan-kery, hoy hatrany ny fanazavana. Mizara roa ny biletà tokana hatonta any Afrika Atsimo. Ity ampahany voalohany ity dia natokana ho an’ny CENI sy ny fiarahamonim-pirenena. Marihina fa misy soratra “formation” ity andiany voalohany ity satria entina hanentanana ny mpifidy. Ny CENI hanana 7 491 mba hampianarana ny mpikambana eo anivon’ny biraom-pifidianana sy ny vahoaka amin’ny fampiasana ny biletà tokana. Ny fiarahamonim-pirenena kosa dia hanana 59 500, izany hoe 50 isaky ny biraom-pifidianana isaky ny distrika isaky ny fiarahamonim-pirenena.  Ny andiany faharoa kosa, biletà tokana miisa 10,3 tapitrisa, izay tena hampiasaina amin’ny fifidianana fihodinana voalohany dia ny 7 oktobra ho avy izao  no tonga eto Madagasikara.

 

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Famotsiam-bolaTsy mbola mazava amin’ny ankamaroan’ny Malagasy

Betsaka ny Malagasy tsy mbola mahafantatra ny momba ny famotsiam-bola.

 

Efa tena misy an’io tranga io anefa eto Madagasikara ary izany no antony nananganana ny sampandraharaha miady amin’ny famotsiam-bola sy ny famatsiana asa fampihorohoroana (SAMIFIN). Ny famotsiam-bola dia fomba iray entina manakona ny fiaviam-bola iray azo avy amin’ny fandikan-dalàna. Ohatra amin’izany ny fiandoham-bola avy amin’ny fanaovana kolikoly, ny halatra, ny fanodinkodinana volam-panjakana, ny famarotana zava-mahadomelina izay voararan’ny lalàna. Amin’izay dia afenina tsy ho hita taratra mihitsy ka tahaka ny vola madio ilay vola maloto azo tamin’ny fandikan-dalàna. Raha manodidina ny resaka fifidianana indray kosa dia voararan’ny lalàna ny kandida sy antoko politika izay mandray famatsiam-bola avy amin’ny fanjakana avy any ivelany. Izay rehetra izay no ilana fametrahana olona sy sampandraharaha tahaka ny SAMIFIN hitsirika sao misy famotsiam-bola. Adidin’ny banky sy ireo rafitra mpikirakira vola no manao ny fanambarana ahiahy mankany amin’ny SAMIFIN rehefa misy vola hita ho hafahafa ny fiaviany. Ohatra amin’izany ny fomba fampidirana na famoahana vola izay tsy manaraka ny fomba mahazatra na miakatra be tampoka. Rehefa tsy mahazo valiny mahafa-po ny banky amin’ny vola na loharanom-bola avy amin’ny toerana iray na firenena ampidirina eto Madagasikara dia manao avy hatrany izay fanambarana ahiahy izay any amin’ny SAMIFIN.

Tsirinasolo

  

Tia Tanindranaza0 partages

Rolland Ratsiraka“Tsy handroso i Madagasikara raha mbola manafatra vary”

Nanambara ny kandida nilatsaka ho filoham-pirenena Rolland Ratsiraka nandritra ny fitsidihany ny tsenabe iraisam-pirenena ara-pamokarana andiany faharoa tetsy amin’ny Zone Forello Tanjombato fa tena mbola maro ny olana sedrain’ny mpamboly sy mpiompy Malagasy.

 Tsy ampy ny mpividy ny vokatra ary sarotra hatrany ny famoahana ny vokatra Malagasy, hoy izy. Maro be ireo toerana tena mamokatra eto Madagasikara saingy noho ny tsy fisiana sy ny fahasimban’ny lalana dia tsy tafavoaka ny vokatra. Izany anefa no miteraka fahasahiranana sy fatiantoky ny tantsaha ary mahatonga ny vidim-bokatra ho ambany hatrany. Raha ny famokaram-bary manokana dia antony mahatonga ny  fihenany ny tsy fahampian’ny teknika sy ny fampiofanana, indrindra ny fotodrafitrasa tahaka ny toha-drano. Tsy handroso mihitsy anefa ny toekarena ary hahantra foana i Madagasikara raha mbola hanondrana vary any ivelany, hoy ity filohan’ny antoko politika Malagasy Tonga Saina ity. Mila atao laharam-pahamehana ny fampiroboroboana ny fambolena sy ny fiompiana ary miainga amin’ny fanamboarana haingana ireny lalana famoaham-bokatra ireny izany. Tokony hisy ihany koa ny fampiofanana sy ny fanazarana ny Malagasy mba hanome lanja ny vokatra hafa fa tsy variana amin’ny foto-tsakafo vary fotsiny. Ankoatra izay dia nanambara i Rolland Ratsiraka fa tsy milamina ny tantsaha sy ny tontolo ambanivohitra ka tokony hojerena haingana ny vahaolana ny amin’ny tsy fandriampahalemana mba hiaina tsara ireo tantsaha ary hiantraika amin’ny fitomboan’ny mpizahatany koa izany ka hiteraka fahasalaman’ny toekarena.

Tsirinasolo

Tia Tanindranaza0 partages

Fampielezan-kevitra mialoha ny fotoanaMampaneno lakolosy ny CENI

Tsy azo atao mihitsy ny manao fampielezan-kevitra mialoha ny daty voatondro araka ny lalàna mifehy ny fifidianana. Amin’ny 8 oktobra no manomboka ny propagandy ho an’ny fifidianana filoham-pirenena saingy hita taratra anefa fa maro ireo kandidà mihoa-pefy manatanteraka fampielezan-kevitra amin’izao fotoana.

 

 Araka ny nambaran’i Thierry Rakotonarivo, filoha lefitry ny CENI Madagascar, zavatra telo no azo atao amin’ny fampielezan-kevitra mialoha ny fotoana. Voalohany, fanambarana fa ho kandidà ho filoha ny olom-pirenena iray. Faharoa, fanazavana ny vinam-piarahamoniny. Fahatelo farany, fanetsiketsehana na fananganana ny antoko na ny fikambanana izay hanohana rehefa tonga ny fampielezan-kevitra. Nilaza izy fa tsy azo atao mihitsy ny manao fampielezan-kevitra mialoha ny fotoana. Ny filazana ihany koa fa tsy misy ny lalàna mifehy ny « pré-campagne » dia tsy midika mihitsy fa hodikaina ny lalàna mifehy ny fampielezan-kevitra ary mazava tsara ny lalàna. Araka izany, mampaneno lakolosy ny vaomiera mahaleotena misahana ny fifidianana (CENI) satria efa nanazava izy ireo fa ireto ihany no zavatra azo atao kanefa raha zavatra hita ankehitriny dia efa mikisaka sy miala amin’ireo zavatra telo voalaza ireo ny zava-misy. Na mitaona olona hifidy kandidà iray na koa mitaona azy tsy hifidy kandidà hafa dia efa fampielezan-kevitra izay, hoy i Thierry Rakotonarivo. Tsy tokony hatao amin’izao vanim-potoana sy fiomanana amin’ny fampielezan-kevitra izao, hoy hatrany ny fanazavana.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Doudou DFPAntony 3 no mety hampihemotra ny fifidianana

Antony 3 na zavatra 1 amin’ireto 3 ireto ihany no mety hampihemotra ny fifidianana, hoy ny filohan’ny vovonana politika Dinika fanavotam-pirenena na DFP, Tolojanahary Maharavo.

Na ny HCC no miteny hoe mihemotra io na misy fanonganam-panjakana na misy kandida 1 maty. amin’ireo ihany fa raha izao fandehany izao aloha dia tsy maintsy handeha io fifidianana io. Ny DFP dia hanao lisitra an’ireo olom-panjakana tsy mahazo manao propagandy amin’io herinandro io. Hampahatsiahy ny didim-panjakana mirakitra izany koa izahay, hoy hatrany ny DFP. Efa misy miandraikitra Itasy sy Bongolava, Menabe sy ny maro hafa.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fifidianana filoham-pirenenaMiditra an-tsehatra ny Rosianina

Nahalasa saina ny vaovao navoakan’ny gazety La lettre de l’Ocean Indien izay nilaza fa efa am-polony mahery amin’ireo kandida 36 hilatsaka ho filoham-pirenena eto amintsika no efa noresahan’ny rosianina.

Tsy dia ilay izy nifampiresaka no tena mampanahy fa ilay fifanarahana  ambadika voalazan’ity gazety iraisampirenena ity ho takalon’ny fanohanan’izy ireo izay kandida sahy miara-dia aminy. Araka ny voalaza dia anisan’ny natonin’ireo masoivoho rosianina ny birao fiasan’ny kandida heverina ho madinika sasantsasany saingy tsy nahazoan’izy ireo valiny mahafa-po ary dia namoahan’izy ireo teny mihitsy hoe “tsy manan-katoraka nefa be hambo.” raha ny tatitr’ity gazety ity hatrany. Kandida heverina ho matanjaka toa an-dry Dama Mahaleo, Jean Max Rakotomamonjy, Jean Ravelonarivo, Mailhol, Saraha Rabeharisoa, Omer Beriziky, Arlette Ramaroson, Olivier Mahafaly, Didier Ratsiraka kosa no voalaza fa taorian’ny nanasan’ny Rosianina azy ireo nandritry ny faoraoma ekonomika iraisampirenena natao teny Ivato ny 17 sy 18 aogositra teo dia saika nanambara avokoa fa tokony hahemotra ny fifidianana satria, hono, hoy ity gazety ity, tsy vonona ny filoha Rajaonarimampianina kanefa efa mihetsiketsika te hanampy azy ireo i Moscou. Anisan’ny tilian’ny Rosianina moa raha ny fampitam-baovao ireo nosy manodidina an’i Madagasikara na “Iles eparses” sy ny tetikasan’ny Toliara Sands any atsimo, izany hoe ny resaka solitany sy angovo, satria efa vinavinain’izao tontolo izao fa ho tahiry lohalaharana amin’izany i Madagasikara atsy ho atsy. Tsara moa ny manamarika fa io ahiahy amin’ny fitsabahan’ny Rosianina amin’ny resaka fifidianana filoham-pirenena io no olan’ny filoham-pirenena Amerikanina Donald Trump amin’izao fotoana izao satria dia hoe nisy fifanarahana nifanaovan’ny ekipany sy  ny Rosianina. Ny mampanahy dia hafangaron’ireo kandida ve sanatria ny atao hoe “tia tanindrazana” sy “mivarotra tanindrazana” ?

J. Mirija  

Tia Tanindranaza0 partages

Omega Mahasoratse na Solofon’i Davida“Mpanjaka no tokony hitondra eto.”

Azo porofoina sy tsapain-tanana, hoy ny lehilahy iray nilaza ho voahosotr’Andriamanitra, Omega Mahasoratse na Solofon’i Davida, fa tsy misy ho avy i Madagasikara.

 

 Miaina amin’ny fitaka sy kobaka am-bava. Manankarena isika nefa tsy misy fiantraikany amin’ny fiainantsika izany. Ny hany fanafodiny, hoy ity lehilahy ity, dia ny fandravana ny rafitra misy ankehitriny ary mamerina izany amin’ny rafitry ny natiora napetrak’Andriamanitra ho antsika, izany hoe ny faha mpanjaka. Mahasorena ny olona ny mihaino izany, hoy ny tenany, nefa izay ihany no vahaolana. Raha izao fahatanorako izao dia tsy sanatria fiheboana fa manaiky aho fa voahosotra ho mpanjaka. Amin’ny alalan’ny ady ara-panahy no hanovantsika io rafitra io. Ary manomboka anio (TTF: sabotsy teo) hanaovako izao fanambarana eto Andrefanambohijanahary izao no manomboka ny ady. Mpanjaka no tokony hitondra eto, hoy hatrany Omega Mahasoratse.

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Marc Ravalomanana« Mahatoky anareo aho, 1er Tour dia vita ! »

Efatra taona izao i Marc Ravalomanana no tafaverina an-tanindrazana ary efa nitety faritra maro nijery sy nihaino ny tarainan’ny Malagasy izay maro no tena sahirana. Tonga ity ny fotoana, kandida ofisialy i Marc Ravalomanana amin’ny 7 novambra tonga dia vitantsika « 1er tour » io, hoy izy tany Antsirabe ny andron’ny sabotsy lasa teo.

 

 Vakinankaratra dia manankarena ary miaraka isika. “Aza manontany basy amin’ny Angilisy”, hoy izy nanoloana ireo nilaza fa lasan’izy ireo ny fon’i Vakinankaratra. Tanànako ity ary haiko ny mampandroso azy ary fantatro ny filàna eto, hoy hatrany i Marc Ravalomanana. Namantsika daholo ny olona, aleo izy handray anjara, aleo izy hifidy. Maro ny olona te hanampy an’i Dada ka hatsangana ny Tahiry ho fampandresena an’i Dada, hoy ny tolo-kevitra. Izay vola arotsakao ao mety avokoa, hisy ny kaonty any amin’ny banky, tsy maintsy manara-dalàna isika, hoy hatrany i Marc Ravalomanana. Mbola ho avy ny fanazavana teknika misimisy kokoa momba azy io fa efa fantatra fotsiny aloha izany dia mahazo mandrotsa-bola ao ny olon-drehetra hanohana ny kandida laharana faha-25 ka io vola tahiry io no enti-miasa mandritra ny fampielezan-kevitra araka ny efa tondroin’ny lalàna mifehy ny fifidianana manankery amin’izao fotoana eto Madagasikara. Nanamafy an’io i Marc Ravalomanana omaly raha nihaona tamin’ny vahoaka tsy tambo isaina tonga namaly ny antsony omaly tetsy Mamory Ivato.  Tsara rahateo ny mampahatsiahy fa ny Ben’ny tanànan’Ivato Penjy Randrianarisoa, dia lany tamin’ny anaran’ny antoko TIM. Efa misokatra ny kaonty fandraisana anjara biriky ho an'ny firenena, ho fanohanana ny kandida laharana faha-25. Manantena antsika rehetra handray anjara amin'izany, hoy izy. Nisaotra sahady ireo tsara sitrapo, hoy izy. Teren’ny lalàna tsy maintsy hanana mpitam-bola ny kandida, ary mazava ho azy fa mila io kaontim-bola hanamorana ny fanaraha-maso ny vola ampiasaina amin’ny fifidianana. Vonona ny rehetra ny hampandany araka izay faraheriny an’i Marc Ravalomanana ka na aiza na aiza aleha rakotra vahoaka, resy lahatra ara-potokevitra. Tanjona iaraha-manana ny hoe: “1er tour ” dia vita ary atrehana ao anatin’ny fifampatokisana sy ny fifanampiana ny fifidianana. Nalai-nisaraka moa ny an-daniny sy ny an-kilany teny Ivato omaly, satria efa alina tamin’ny 8 ora mbola nisy ny nalaina nifandao. Faharesen-dahatra tsy misy ohatr’izany e !

 

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

HERY RAJAONARIMAMPIANINA MIVADY

Raha ny vaovao azo ny faran’ny herinandro teo, dia lasa any ampitandranomasina ny filoham-pirenena teo aloha Hery Rajaonarimampianina mivady.

Tsy dia re tsaika firy ny nialany teto Madagasikara, izay nandray ny sidin’ny Air Mauritius nihazo an’i Maorisy ny faran’ny herinandro teo. Tsy fantatra ny tohiny hatreto na nijanona any na efa lasa nikopak’elatra any Eoropa na Amerika na Azia.

VAOVAO MAMPALAHELO

Nodimandry ny sabotsy lasa Atoa Rabetafika Fulgence, mpikambana tao amin'ny Filankevitra ambony momba ny fiarovana ny demokrasia sy ny fanjakana tan-dalàna HCDDED sady “Contrôleur Général de la Police” nisotro ronono. Voafidy hisolotena ny Antenimieram-pirenena tao amin'ny HCDDED izy tamin'ity taona ity. Efa nitana andraikitra maro, toy ny maha Commissaire “Central” tao Tsaralalana. Mirary fiononana feno ho an'ny fianakaviany manontolo. 

GIDRAGIDRA TENY IVANDRY

Nanakiana mafy ny fihetsiky ny praiminisitra Ntsay Christian ny avy amin’ny fikambanana Wake Up Madagascar teo anatrehan’ny zava-niseho ny takarivan’ny sabotsy teo noho ny fandonan’ny fiara mpisava lalana ankizy roa. Tondroin’izy ireo ho mitondra tena ho ambonin’ny lalàna ny praiminisitra, izay tokony hiala tsiny saingy toa karazana fanadiovan-tena no nisy, ka nilazana fa manana zo feno ho “priorité” hatrany noho ny toeram-boninahiny.

Tia Tanindranaza0 partages

TSY MAHARESY LAHATRA

Tsy miteha-tany, resa-dainga, famitaham-bahoaka. Ampahany amin’ny voanteny hitsikeran’ireo mpikirakira tambajotran-tserasera ilay boky mandoka ny tenany navoakan’ny filohan’ny tetezamita teo aloha, Andry Rajoelina, mitondra ny lohateny hoe “Amour de la Patrie” avokoa ireo. Amin’ny teny frantsay moa ny boky nefa resaka fitiavan-tanindrazana no resahany.

FITATERANA

Ireo fiara fitateram-bahoaka mitondra ny laharana 135 izay tokony hiafara any Ampasampito raha miainga etsy Ankadimbahoaka dia lasa tanana zatra mitsotran’izy ireo amin’izao fotoana ny manary an-dalana ireo mpanjifany eo Andravoahangy. Izay saran-dalana tian’izy ireo alaina anefa no alaina ary raha vao 500 ariary tokana moa izany no omenao dia tsy misy fameriny intsony matetika. Betsaka koa aza ireo famerim-bola odian’izy ireo fanina rehefa tsy tadidin’ny mpanjifa.

Tia Tanindranaza0 partages

Ady totohondry MalagasyAoka izay ny fanakorontanana, hoy ireo ligim-paritra

Tsy anjaran’ny filohan’ny federasion’ny ady totohondry Malagasy am-perinasa, Rabarisosa Herimamy, hoy ireo filohana ligim-paritry ny ady totohondry eto

Ntsoavina Evariste

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

VIDIN-TSOLIKA

Tsy misy hevitra azo ihodivirana intsony ny fiakaran'ny vidin-tsolika, hoy ny OMH.

 

 Sarotra ny fifandresen-dahatra amin'ireo kaompanian-tsolika ka mahatonga azy ireo tsy maintsy mampiakatra. Mbola sahy manamafy ny OMH fa efa mitsinjo ny vahoaka ny fanjakana amin'ny tsy tena fampiharana ny vidiny tena izy fa maka izany tsikelikely. 

FANAPAHAN-KEVITRA POLITIKA

Fanapahan-kevitra politika ihany no ahafahana mampihena ny vidin'ny solika, hoy ny garduc mpiaro ny zon'ny mpanjifa. Tsy misy anefa ny finiavana politika ka mahatonga azy miakatra. Mety hampitroatra ny vahoaka indray io fiakarana io raha mbola hitohy hatrany ka mampitandrina ny mpitondra izy ireo. 

MILA MITSITSY

Manainga ny olona rehetra sy ny mpampiasa fiara rehetra ny mpitatitra mba hitsitsy ny fampiasana fiara amin'izao efa fidangan'ny vidin-tsolika izao. Mety hampiato ny asa fitaterana ihany koa izy ireo raha toa ka mbola mitohy io fiakaran'ny vidin-tsolika io. Mitovy tamin'ny krizy tamin'ny 2002ihany koa ny vidin'ny solika amin'izao kanefa tsy misy mitroatra ihany ny vahoaka, hoy ny mpitatitra. 

LISI-PIFIDIANANA

Niampy anarana iray alina isa ny lisi-pifidianana farany izay efa tonga eny anivon'ny fokontany amin'izao fotoana, raha araka ny tatitry ny Ceni. Nomarihan’io vaomiera tsy miankina io fa efa voamarina avokoa ny momba ireo. Na izany aza anefa dia mbola betsaka ny miahiahy satria be loatra ny isa amin’ny fanampiana ny lisitra ary miovaova matetika. 

ZOKINY INDRINDRA HANAO BAC

 Lehilahy 75 taona no zokiny indrindra amin’ny mpiadina bakalorea. Hanomboka anio ity fanadinam-panjakana ity ka raha ny filazan’ny minisitera mpiahy dia efa vonona avokoa ny fandaminana rehetra. Fantatra koa fa 11 taona ny zandriny indrindra amin’ny mpiadina. Manodidina ny enina arivo ny isan’ny mpanara-maso ity fanadinam-panjakana ity.

NAHATEZITRA OLONA

Niteraka hatezerana ho an’ny olona ny fanaratsiana ireo mpianatry ny siansa politika izay nataon’ny gazety mpomba an-dRajoelina. Lasa mahazo vahana iraisam-pirenena ilay fahambanian-tsaina satria vetivety dia niely avy amin’ny tambajotran-tserasera. Ahiana aza ny mety hisian’ny fitoriana satria olona manana ny maha izy azy avokoa ny fianakavian’ireo mpianatra. 

FANAFIHAN-JIOLAHY

Maty voatifitry ny jiolahy ny mpiambina ny Mobile money iray eo afovoan-tanàna ao Mahajanga. Roa lahy no nanatontosa izany, nanao saron-tava ny iray. Poleta no nampiasain’ireo ka nahazoany ny vola 20 tapitrisa ariary. Andro sabotsy no nitrangany ary roapolo minitra taty aoriana vao tonga ny mpitandro ny filaminana nefa dia afovoan-tanàn-dehibe ny toerana nitrangan’ny fanafihana.

Tia Tanindranaza0 partages

Poule des As 2018Lavon’ny Elgeco Plus tao an-kianjany ny Fosa Juniors

Raha tsy afa-bela tamin’ny CNaPS Sport Itasy ny Fcv Vakinankaratra fa resiny 2-0 indray tao amin’ny Velodrome Antsirabe omaly alahady 16 septambra teo amin’ny andro faha-5 amin’ny « Poule des As 2018 »

Tia Tanindranaza0 partages

Rugby iraisam-pirenena tetsy MahamasinaLavon’ny Makis Junior 39-35 ny Oxford University Angleterre

Tafiditra ao anatin’ireo firenena handalovany hanatanterahana ny hetsika “Tour Rugbystique d’OXFORD University RFC” ity oniversite any Angleterre ity ka lalao 2 no voafaritra hotanterahiny eto amintsika dia lalao sedra notanterahina omaly 16 septambra tetsy Mahamasina

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tsipy kanetibe tompondaka eran-tany 2018Raraka teo amin’ny 1/8-ndalana i Madagasikara

Tafakatra niatrika ny manasa-dalana nifanandrina tamin’ilay Marokanina Hicham Boulassal i Taratra Rakotoninosy solontena Malagasy tamin’ny fiadiana ny ho tompondaka eran-tany amin’ny “Tir de preçision”

Midi Madagasikara0 partages

Mahajanga : Tifitra amin’ny ando atoandro, iray no maty

Vao maraina no nitranga ny fanafihana mitam-piadiana ny asabotsy teo. Tsy vitan’izany fa eo ampovoan-tanàna, tsy mifanalavitra akory ny « bois sacré ». Toerana fandefasana sy fandraisam-bola avy amin’ny alàlan’ny finday no nataon’ny jiolahy lasibatra. Notifirin’ireo tamin’ny basy poleta ny mpiambina ilay toerana ka maty tsy tsa-drano. Lasa tamin’izany ny vola izy mitentina 20 tapitrisa ariary. Raha ny fitantaran’ny olona dia manao saron-tava ny iray tamin’ireo jiolahy. Nitsirara tamin’ny tany ny voatifitra ary teo ihany dia efa fantatra fa tsy nisy azo natao na inona na inona intsony. Nandriaka ny rà. Raha ny filazan’ny olona hatrany dia teo amin’ny roapolo minitra taty aoriana no tonga teo an-toerana ny mpitandro ny filaminana. Tsikaritra fa tena manana mpanara-maso ny misy ny vola sy ny fivezivezen’izany ao amin’ity tanàna ity. Ny tena matetika voatafika mantsy dia ny fampindramam-bola madinika sy ny mobilemoney. Ary saika miafara amin’ny rà mandriaka hatrany ny fanafihana an’izany. Ity fanafihana farany izay niseho teo an-tampon-tanàna ity dia mitondra endrka ratsy ho an’ny resaka fizahan-tany. Sehatra iray izay isan’ny tena mora mihemotra amin’ny resaka tsy fandriampahalemana mantsy izany ary tranga iray dia efa mety manimba ny vanim-potoana manontolo. Indrindra koa amin’izao fialan-tsasatra izao ho an’ny malagasy ary koa ny fizahan-tany ho an’ny vahiny. Etsy andanin’izay, tokony manaitra ny mpitandro ny filaminana ny zava-mitranga satria efa mihasahy tanteraka ny jiolahy ao amin’io tanàna io. Tsy dia nisy izany loatra tao Mahajanga tao aloha ary ny isan’ny tena handehanan’ny olona ay aza dia ny filaminana ao aminy. Izao anefa vao maraina dia efa misy sahy manao fanafihana mitam-piadiana ary mamono mihitsy aza. Mila hatao savahao ny jiolahy satria ny fiharian’ny olona izay ny ankamaroany dia mivelona amin’ny fizahan-tany no indray maty raha mbola mitohy ny heloka bevava toa izao.

D.R

Midi Madagasikara0 partages

Jeux Corporatifs d’Antananarivo : Vers une couverture médiatique d’exception !

Il ne reste plus que deux semaines pour s’inscrire aux Jeux Corporatifs d’Antananarivo et rejoindre la vingtaine de participants qui ont déjà fait savoir leur venue pour fêter ensemble les 25 ans de ce rendez-vous annuel du monde corporatif  tananarivien.

Les comptes à rebours ont commencé pour les Jeux Corporatifs d’Antananarivo du 6 et 7 octobre prochain au complexe sportif de Vontovorona. Avec la collaboration de l’ensemble des médias, cet événement qui bénéficie du soutien de la CNaPS et de Midi Madagasikara, se trouve au devant de la scène. Outre les journaux dont bien évidemment Midi mais également Ma-TV dans l’émission « Mahery », tous les organes de presse parlent de ces Jeux en des termes, pourquoi avoir peur des mots, élogieux. L’Express comme la Vérité mais aussi les Nouvelles vont couvrir ce rendez-vous tout comme Gazetiko et Taratra sans oublier les stations de télévision dont la TVM dans « Kianja », RTA, Sky One et Dream In. Même la RNM en parle dans son « Ainga sy Hery », l’émission sportive hebdomadaire du samedi. Du jamais vu !

Se faire plaisir. Mais prévisible dans la mesure où depuis 25 ans, ces Jeux Corporatifs constituent un des grands événements sportifs de l’année. Peut-être pas à la hauteur des rencontres internationales de football ou de basket, mais l’engouement est perceptible au sein de chaque société où tout le monde en parle tout en sachant que le principe est simple, se faire plaisir.

Les participants vont donc venir pour le plaisir. Et ils n’ont pas tort car le site cinq  étoiles de Vontovorona s’y prête. Sur le terrain comme en  dehors avec en filigrane, un grand parc pour enfants mais aussi un mini terrain de golf sans oublier l’air pur de ce complexe un peu à l’écart de la ville.

Le rendez-vous à ne pas manquer en somme. Place donc à la toute première course avec les inscriptions qui se feront au siège de la Fédération Malgache de Football à Isoraka de 9h à 12h.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

Festival Madajazzcar 29e édition, entre musicothérapie et engagement

Conférence de presse hier au Kudeta Carlton.

Une édition pas comme celles qui l’ont précédée. Chaque année, Madajazzcar réserve des surprises à ses fidèles. D’un autre coté, les participants donneront de l’importance à l’activité sociale.

Le jazz est utilisé pour communiquer, échanger, se faire comprendre et faire passer des messages. La musique est vectrice de nombreuses valeurs et de nombreux principes, notamment de partage et de solidarité. Cette édition sera particulière. A part les conférences et les concerts habituels dans les centres culturels, cette année il y aura une représentation réservée aux enfants handicapés. Une véritable musicothérapie ! Un engagement authentique de la part des organisateurs. Une cagnotte sera réservée pour le guitariste Fanaiky qui doit subir une opération chirurgicale en Inde. La musique est un moyen pour s’unir.

1988-2018, le jazz est bel et bien ancré dans la capitale malgache. Initié par trois médecins au début, ce festival international a pris de la force. Des tambours, de la guitare acoustique ou électrique, de la trompette, piano et tant d’autres instruments de musique qui se font entendre pour émerveiller les amateurs de ce rythme à Madagascar en général et Antananarivo en particulier. Lors de cette 29e édition, pendant dix jours la Ville des Mille  verra cinquante artistes nationaux et étrangers comme le Sénégalais Abdalaye Cissoko Quartet, le groupe Sud africain Ancient Agents, deux Américains Denia Ridley et Philip Maniez, Sebastian Studnitzky. Les inconditionnels de cette musique vont se régaler.

Iss Heridiny

Midi Madagasikara0 partages

SOS pour Fanaiky : L’effort a porté ses fruits

/ Les frères d’art de Fanaiky durant l’évènement « Basse en chœur » au piment Café Behoririka.

« Iray vatsy,  iray aina » dit-on, et chez les artistes, les mots se traduisent en acte. Ce week-end, la solidarité des artistes en faveur de Fanaiky a apporté ses fruits.

L’appel de détresse pour l’évacuation de Fanaiky Solomiral n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Au contraire, les efforts fournis par ses compagnons de route musicale ont apporté leurs fruits. Artistes, musiciens, acteurs culturels et organisateurs d’évènement ont rassemblé le public dans cette noble cause. Ce premier volet de collecte de fonds semble même efficace. Du côté d’Ampasanimalo, vendredi,  Olombelo Ricky, Silo, Rolf et Angaroa ont su faire décoller le fonds en récoltant 2.300.000 Ariary. Le tout s’est fait durant une soirée musicale des plus festives. Ambiance bonne enfant et  musique éclectique à souhait, rien de tel pour joindre l’utile à l’agréable.

Pareillement à la Fabrik Ambondrona, au Piment Café Behoririka, à l’Aft Andavamamba  ou encore au Cgm Analakely. Toute cette levée de fonds ira directement en faveur de Fanaiky pour son évacuation sanitaire en Inde.  Quant à son état, s’il a été admis d’urgence à l’hôpital pour insuffisance rénale, un problème cardiaque vient s’ajouter à ses maux, le tout provoqué par undiabète.

Soatoavina. Toutefois, la famille reste confiante, tout comme ses frères d’art et ses amis. D’après Mendrika, son batteur de frère, « les mots nous manquent face à cet élan de solidarité de la part des artistes. Nous sommes témoins que finalement le « soatoavina malagasy » n’est pas encore perdu. En voici la preuve. Nous adressons au passage nos vifs remerciements à tous ceux qui nous soutiennent, de près ou de loin dans cette bataille». Toujours, lui de continuer qu’ils communiqueront bientôt les détails sur tous les fonds collectés.

Dans tous les cas, les manifestations culturelles se poursuivront que ce soit en France ou à l’Ile de la Réunion le 21 septembre. Le 30 septembre, un grand concert se tiendra au Ccesca Antanimena avec des grosses pointures de la musique malgache à l’affiche. Fanja Andriamantena, Jaojoby,  Théo Rakotovao et beaucoup d’autres chanteurs et musiciens se relayeront sur une scène érigée par la Maison Mi’ Ritsoka.

Zo Toniaina

Midi Madagasikara0 partages

Fikambanan-jiolahy « bande de onze » ao Ambalamanasy : Karohana fatratra ingahy « Kevin » isan’ny mpi...

Taorian’ny fikaroham-baovao sy ny fiaraha-miasa matotry ny mpitandro ny filaminana sy ireo andrimasom-pokonolona ao amin’ny fokontany Ambalamanasy sy Andranomadio, dia misy hatrany ny vokatra azo, satria efa miara-miambina alina noho ny afitsoky ireo fikambanan-jiolahy antsoina hoe: “Bande de Onze” ny andrimasom-pokonolona. Ny alin’ny talata 11 septambra nifoha ny alarobia 12 septambra teo dia nisy tranga  famakiana trano fivarotana tao Ambalamanasy, vao naharay antso mahakasika izany ireo andrimasom-pokonolona dia avy hatrany nanao ny fikarohana. Tratra ambodiomby tamin’izany tovolahy iray izay mbola niaraka tamin’ireo fitaovana famakiana trano fampiasan’izy ireo sy ny antsy be fandrahonan’izy ireo ny fianakaviana lasibatra ary ireo entana maro lafo vidy nefa tsy manana antom-pivelomana akory ity tovolahy tratra ity. Raha nitondra azy nikaroka ireo namany roa lahy naira-nanao ny vaky trano taminy tamin’izao nahatrarana azy izao ny andrimasom-pokonolona, sy teo am-piandrasana ny fahatongavan’ireo mpitandro ny filaminana; izay misahana fokontany hafa ihany koa, dia tafatsoaka ity tovolahy ity ary tsy hita hatramin’izao nefa fantatry ny mpiara-monina fa mpiray Tanàna amin’izy ireo ihany. Vokany nanokatra fikarohana manokana ity tovolahy antsoina hoe “Kevin” ity ny mpitandro ny filaminana, satria raha ny fanampim-baovao azo, dia ity Kevin ity no voalaza fa mpitarika ireo andian-jiolahy “Bande de Onze” mampaory ny vahoaka ao Ambalamanasy hatramin’izay.

Malala Didier

Midi Madagasikara0 partages

Rugby : Les Makis s’offrent les Anglais d’Oxford !

Les Anglais d’Oxford sont solides mais l’état de la pelouse de Mahamasina ne leur ont pas permis de développer leur rugby.

Le rugby dans un stade de Mahamasina des grands jours ! C’était hier devant une foule en délire. Normal car ce n’est pas tous les jours que les Makis parviennent à battre une équipe anglaise, fut-elle celle de l’Université d’Oxford.

Pour un match de gala, Malagasy Rugby a réussi son pari de remplir le stade de Mahamasina. Une foule de curieux mais qui a su apprécier le spectacle offert pour  ce face-à-face entre les Makis et les Universitaires d’Oxford.

Le chassé-croisé qui s’ensuivait a séduit le public malgré un début timide des Anglais sans doute gênés par l’état de la pelouse au point de ne réussir que deux transformations. Les Makis avaient pourtant appuyé d’entrée sur l’accélérateur pour rentrer aux vestiaires avec une avance confortable de 21 à 6.

Mais alors qu’on croyait que l’équipe d’Oxford allait baisser les bras, elle revenait dans le match pour tenter de laver l’affront mais puisant dans ce qui leur restait d’énergie, les Makis ou plutôt ce qui en restait, allaient s’imposer par 39 à 35.

Dans l’autre match de la journée, le public a également eu droit à un match très intense qui opposait le FT Manjakaray à la Savonnerie Tropicale dans le cadre de la finale de la Coupe du Président qui se fit représenter par le ministre des Sports, Faratiana Tsihoara, qui n’a pas manqué de mettre en avant sa volonté d’aider le rugby.

La finale a d’ailleurs tenu sa promesse car contrairement à ce que l’on attendait, la Savonnerie Tropicale opposa une belle résistance au FT Manjakaray, poussant même le luxe de mener au score (20 à 13) avant de se faire rattraper vers la fin de la première période.

Au retour des vestiaires, la Savonnerie Tropicale et Danger, élu d’ailleurs meilleur joueur, ont mis la pression pour faire reculer Manjakaray dans son camp mais ce n’était pas sans compter sur l’expérience du FTM qui parvint, on ne sait comment, à revenir et gagner cette superbe finale par 48 à 40.

Clément RABARY

Midi Madagasikara0 partages

BEPC CISCO Tanà ville : Un taux de réussite 48,81%

Les résultats des examens du BEPC sont sortis samedi dernier pour la DREN ou Direction Régionale de l’Education Nationale Analamanga, CISCO Tanà Ville. Selon les statistiques recueillies auprès du ministère de l’Education Nationale, le taux de réussite pour la région Analamanga est de 48,81%. Une légère hausse par rapport au taux de réussite de l’année 2016 qui était de 48,08%. Il convient de noter que le taux de réussite aux examens du BEPC a chuté à partir de l’année 2017. Les motifs d’une telle régression étaient selon les explications des responsables du ministère de tutelle de l’époque «l’incapacité des candidats à répondre aux questions posées dont les formulations étaient  modifiées».

À la hausse. Selon une source auprès du ministère de l’Education Nationale, «cinq Cisco – sur les 114 – seulement ont vu leur taux de réussite chuter». La source de continuer que «les tendances sont à la hausse en ce qui est du taux de réussite général».  Une bonne nouvelle par rapport aux angoisses que pourraient avoir les parents et les candidats. Mais surtout, étant donné les troubles qui ont sévi le monde de l’éducation nationale. Il convient de noter qu’à l’heure où nous rédigeons, toutes les CISCO – du moins celles qui n’ont pas encore pu – s’efforcent de publier leurs résultats. Ce que notre source confirme comme quoi «on n’attend plus que les résultats de deux cisco». Pour l’heure, ce que l’on sait c’est que la tendance serait à la hausse. Il faut toutefois la publication des résultats de toutes les Cisco pour connaître le taux de réussite général de cette année. A suivre.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Rumeurs et fake news : Autisme Madagascar hausse le ton

Vivre, s’épanouir et jouir de ses droits comme un enfant «normal», les enfants autistes en ont le droit.

Les responsables auprès de l’association Autisme Madagascar  déplorent des actions menées par certaines personnalités visant à ternir leur image.

«Nous, responsables auprès de l’association Autisme Madagascar dénonçons les rumeurs colportées qui visent à ternir notre image». Ce sont là les propos de Mbolatiana Raveloarimisa, présidente fondatrice d’Autisme Madagascar lors d’une conférence de presse organisée vendredi dernier à Mahatony Ivandry. Une occasion pour les responsables auprès de ladite association de mettre les points sur les «i» et les traits sur les «t» concernant les actions entreprises et les objectifs de l’association. Pour une association qui se bat pour le respect des droits des enfants autistes mais surtout, pour la compréhension desdits enfants aussi bien par les médecins que par la société, de telles actions alourdissent en effet la lutte. Une lutte qui n’est pas aisée étant donné que les actions et activités couvrent un champ d’action assez large (approche sociale, approche médicale, approche éducative, etc). Mais également que les organismes œuvrant dans le domaine ne disposent toujours pas assez de ressources pour mener à bien les missions qu’ils ont fixées. Cela n’a toutefois pas empêché Autisme Madagascar à accomplir d’innombrables exploits en faveur des enfants autistes et de leurs familles. «Actions et exploits qui ont pu être menés grâce à la participation active des membres d’Autisme Madagascar ainsi que des volontaires qui ne ménagent pas leurs efforts pour donner un sens à notre lutte», a lancé Mbolatiana Raveloarimisa.

Concrets et palpables. «Nous revendiquons notre droit de travailler en paix. Nous interpellons tout un chacun de l’urgence d’attribuer une attention particulière sur l’autisme», a revendiqué Mbolatiana Raveloarimisa. Revendications qui sont plus que légitimes si l’on se réfère aux actions accomplies par l’Association. L’une des plus récentes étant l’organisation d’un bilan gratuit pour 12 enfants le mois de juillet 2018 dernier. Plus récente encore, l’organisation d’une conférence dirigée par Alicia Aleix, psychologue, et Caroline Tièche, art thérapeute,  sur la question où étaient invités des parents d’enfants autistes (ou non autistes), et les volontaires de l’association. Par ailleurs, des actions – incessantes – de sensibilisations et des interpellations ont été menées par les membres de l’association. Sensibilisations à l’endroit de l’ordre des médecins malagasy, du ministère de la Santé publique ou encore envers les autres organisations de la société civile. La formation de plus de cinquante médecins sur le diagnostic, le bilan, et la prise en main des enfants autistes, ainsi que de leurs parents s’ajoutent à la longue liste des actions entreprises par l’association. N’étant pas une maladie, l’autisme (et l’autiste) est incompris. Ce qui fausse dans de nombreux cas les diagnostics des médecins au détriment des enfants qui sont doublement victimes. Victimes déjà de l’autisme mais également des traitements faussés – et qui n’ont rien à voir avec le cas – souscrits par les médecins. Pour l’heure, les actions menées par Autisme Madagascar sont celles qui ont mis la lumière sur la question si de leur côté, les autorités gouvernementales semblent assez réticentes.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

Ford-Materauto : La formation de conduite sécurisées DSFL introduite à Madagascar

Un cas pratique sur terrain difficile.

L’éducation et la formation des chauffeurs constituent les moyens les plus efficaces pour éviter les accidents de  la circulation

Le Driving Skills for Lifes (DSFL) ou compétence de conduite  pour la vie fait son entrée à Madagascar. Ford, à travers Materauto, son distributeur officiel étend ce programme à Madagascar en organisant  la semaine dernière une formation des formateurs.

Gratuit

L’équipe Ford de DFSL Afrique du Sud a ainsi effectué cette formation au profit  de quelques techniciens sélectionnés de Materauto.  Le DFSL est un programme pratique gratuit de formation qui a été établi aux Etats-Unis en 2003 par Ford Motor Company Fund, et a progressivement été étendu au monde entier. Il a été déjà lancé dans sept marchés dans la région d’Afrique Subsaharienne comprenant l’Afrique du Sud, le Nigéria, l’Angola, le Kenya, l’Ouganda, la Zambie et le Zimbabwe. Concrètement, il  s’agit d’une formation théorique suivis de cas pratiques de conduite destinés à donner aux participants des connaissances et  des expériences dans la conduite, la reconnaissance  des dangers, ainsi que dans la gestion de la vitesse et de l’espace. En plus, ils ont appris l’importance  de l’utilisation de la ceinture de sécurité pour tous les occupants des véhicules. Le programme a également inclus des astuces de conduite conviviale, afin de réduire la consommation de carburants et de minimiser l’impact de l’utilisation du véhicule sur l’environnement.

Conduite sécurisée

L’objectif de cette formation des formateurs est de faire bénéficier les clients de Ford à Madagascar des mêmes techniques de conduite sécurisée. Sur ce point, d’ailleurs,  Materauto a organisé samedi  dernier au Kianja Maki, une journée-clients.  Une occasion pour quelques utilisateurs de Ford de découvrir  les différentes manières de conduite afin de maximiser l’utilisation des véhicules et de sécuriser aussi bien les utilisateurs que les autres usagers de la route.  « En formant une équipe d’instructeurs locaux, nous nous assurons que les compétences essentielles et  les techniques de conduite salvatrices du programme DSFL peuvent être enseignées aux automobilistes  à Madagascar de façon continue afin d’apporter une contribution importante du nombre d’accidents de la circulation dans le pays » a déclaré Tovo Andriamasinoro, Directeur commercial de Materauto.  Par ailleurs, Ford DSFL a présenté certains des derniers outils et techniques, les plus innovants pour enseigner aux chauffeurs les moyens de devenir plus sûrs et plus informés, pour qu’ils puissent prendre des décisions éclairées derrière le volant.

R.Edmond.

Midi Madagasikara0 partages

Anjozorobe : Nanjavona enina andro, hita faty tanaty lakan-drano

Lehilahy iray manodidina ny 52 taona no hitan’ny fokonolona faty tanaty lakan-drano iray tao Mangamila Anjozorobe ny alakamisy lasa teo. Araka ny fampitam-baovao azo avy amin’ny zandary dia efa tsy hita nanomboka ny 8 septambra lasa teo ity lehilahy ity.

Hatairana tokoa ny an’ireo mponina tao Marovahoana, ilay toerana nahitàna ny vatana mangatsiaka an’ity lehilahy ity tamin’io fotoana io. Tranga tsy dia fahita firy any an-toerana mantsy ny fisiana razana milomano anaty tatatra. Nampandrenesina avokoa teo ireo tompon’andraikitry ny filaminana teo an-toerana. Tonga teny an-toerana ny mpitsabo sy ny Ben’ny tanana tao an-toerana, niaraka tamin’ireo zandary. Rehefa nampiakarina avy tao anaty tatatra ny razana dia fantatra fa lehilahy monina any amin’izany fokontany Andanina, kaominina Tsarasaotra, ao amin’ny distrika Anjozorobe izy io. Fantatra teo ihany koa fa efa tsy hita, efa ela andro maromaro ity lehilahy ity ary efa nikaroka azy ny fianakaviany. Izao izy hita izao anefa saingy efa ny vatana mangatsiakany sisa. Tamin’ny fitiliana natao azy dia nolazain’ireo mpitsabo fa vokatry ny toaka be dia be nosotroiny no nahafaty azy. Taorian’ny fizahana moa dia efa nomena ny fianakaviana ny razana.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Guy Rivo Randrianarisoa : Promesses électorales réalisées

Guy Rivo Randrianarisoa lors de sa descente à Soavimasoandro .

Nommé ministre de l’Industrie et du développement du Secteur Privé dans l’actuel gouvernement, Guy Rivo Randrianarisoa n’a pas oublié la population du Ve Arrondissement de la Capitale où il a été élu député en 2013. Vendredi dernier, avant d’avoir mis le cap sur Séoul (Corée du Sud), il s’est rendu dans le Fokontany de Soavimasoandro où il a offert 80 ampoules pour approvisionner 80 poteaux électriques de la JIRAMA.  Le don du ministre Guy Rivo Randrianarisoa permet d’améliorer les éclairages publics dans les quartiers du Ve Arrondissement. « Je ne fais que réaliser les promesses que j’ai faites durant la campagne de l’élection législative de 2013. », a-t-il souligné.. Il a rassuré que tous les 27 Fokontany du Ve  Arrondissement auront droit à la réalisation de ses promesses électorales.

Eugène
Midi Madagasikara0 partages

Airtel Madagascar : Récompense aux lauréats du CEPE de l’EPP Mahavelona

Le DG d’Airtel Madagascar Maixent Bekangba a fait le déplacement pour récompenser les lauréats du CEPE l’école adoptive EPP Mahavelona .

Dans la continuité de ses engagements en faveur de son Ecole Primaire Publique  adoptive Mahavelona, Airtel a récompensé les lauréats du CEPE 2018. Ils étaient 45 élèves à avoir réussi cet examen officiel. En guise d’encouragement, le 3e opérateur mobile mondial a organisé une journée récréative en l’honneur de ses poulains  le 31 août dernier. Une journée marquée par une visite touristique du Palais de la reine après un déjeuner aux côtés du Directeur Général d’Airtel Madagascar, Maixent Bekangba. Les lauréats ont également reçu des kits scolaires avant de repartir pour Mahavelona.  « Cette initiative lancée, depuis 10 ans, vise à développer chez les jeunes la culture de l’excellence. Nous tenons à récompenser le mérite et stimuler le goût de l’effort», a déclaré le DG d’Airtel Madagascar.

La première promotion en classe de terminale de Mahavelona affrontera dans les semaines à venir l’examen du baccalauréat malgache. Pour marquer encore une fois son soutien indéfectible, Airtel a pris en charge les frais d’inscription à la session 2018 de tous ces futurs bacheliers.  « L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde disait Mandela», s’est exprimé le Directeur Général d’Airtel Madagascar.

R.Edmond.