Les actualités Malgaches du Lundi 16 Juillet 2018

Modifier la date
News Mada15 partages

Atsinanana: professionalisation du tourisme à Sainte-Marie

L’île de Sainte-Marie maintient sa place dans le domaine du tourisme. Le ministre de tutelle a décidé d’améliorer le secteur, lors de son récent passage dans l’île, face à l’opportunité de développement présentée par la filière pour cette localité.

La circonscription de Sainte-Marie aura désormais plus de chance de vivre de son tourisme, grâce à de nouvelles initiatives prises par le ministre Jean Brunelle Razafitsiandraofa, le week-end dernier. Après constatations sur les lieux de l’état de ce secteur, en effet, le ministre du Tourisme a annoncé un projet de mise en place d’un centre destiné à la professionalisation des métiers liés à la filière, sur l’île de Sainte-Marie.

Le ministère envisage ainsi la création d’un centre de perfectionnement en langues étrangères pour les guides locaux, pour améliorer leurs prestations, vu le taux d’accroissement significatif de l’afflux des touristes venant des quatre coins du globe sur l’île. Le ministre Jean Brunelle Razafitsiandraofa anticipe, de ce fait, le potentiel fourni par cette manne, dans la création d’emplois dans la localité, où le niveau de vie de la population souffre énormement de l’impact du taux de chômage frappant toutes  les tranches d’âge et particulièrement, les jeunes constituant la majorité des habitants.

Toutefois, le manque d’infrastructures risque de handicaper le développement de cette île par ses richesses touristiques toutefois puisque la masse de touristes dépasse largement la capacité d’accueil de l’île en haute saison, les obligeant à écourter leur séjour pour faire cap sur les villes voisines.

Manou

News Mada8 partages

Rugby – «Silver cup 2018»: marary mafy ny Makis de Madagascar

Rava hatreo ny nofinofin’ny Makis de Madagascar, amin’ny hiakarana ao amin’ny sokajy “gold cup”, amin’ny taona 2019. Resin’ny Mighty Zambia, teo amin’ny andro faharoa, amin’ny fifanintsanana “silver cup” mantsy ry zalahy.

Tsy mbola nisy ohatra ity, hatramin’izay nanaovana. Mijanona ao amin’ny “silver cup” na sokajy 1B, ny Makis de Madagascar, eo amin’ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika, taranja rugby. Nosakanan’ny Mighty Zambia mantsy ny lalan’ny Malagasy, ny asabotsy lasa teo. Resin’ny Zambianina, tamin’ny isa, 31 no ho 29 ny Makis, ho an’ny faritra atsimo. Vokatra tsy noeritreretin’ny rehetra satria firenena nanompo ny Malagasy ny Zambianina, raha rugby ny resaka.

Marary mafy ny Makis de Madagascar ka mila fitsaboana haingana. Betsaka ny azo lazaina, maro ny azo ambara, saingy ny hany azo hamehezana azy dia taratry ny savorovoro sy ny tsy fifankahazoana teo amin’ny mpitantana, izao aretina lalim-paka, mahazo ny Makis de Madagascar, izao.

Tsy fotoana hifanomezan-tsiny intsony izao, na ho an’ireo mpitantana, na ho an’ny mpilalao, na ho an’ny mpanazatra, na ho an’ny fanjakana. Samy diso ary samy marina, nefa koa samy tomponandraikitra, avokoa. Aleo hampandeferina ny hambompo rehetra ka hiaraka hamerina, ny lazan’ny rugby malagasy indray. Efa misongona an’i Madagasikara avokoa mantsy amin’izao fotoana izao, ireo ekipa resiny, fahiny. Ahina handingana an’i Madagasikara, atsy ho atsy , i Kaomoro sy i Mayotte ary i Maorisy, raha tsy voasoroka haingana, ity aretina mahazo ny Makis de Madagascar, ity. Mila fehezina hanara-dalàna ihany koa ireo mpilalao “expatriés”, raha mbola tiany, ny hiaro ny voninahi-pirenena, fa tsy havela hanao izay tiany akory, izy ireo.

Andrasan’ny rehetra ny ho fanazavana sy ny tatira, hoentin’ny mpitarika ny delegasiona sy ny mpanazatra ary ny kapitenin’ny ekipa, tamin’ity dian’ny Makis de Madagascar, tany Zambia, ity.

Tompondaka

 

News Mada7 partages

Hôtellerie: trois grandes marques prévoient d’investir à Madagascar

« 17 grandes enseignes dans l’hôtellerie s’intéressent à Madagascar actuellement. Trois d’entre elles prévoient d’investir dans le pays après avoir effectué une prospection et rencontré les professionnels du tourisme sur le territoire national », ont annoncé les responsables au niveau de l’Economic development board of Madagascar (EDBM), vendredi dernier, à l’occasion d’une rencontre en son siège à Antaninarenina.

« Nosy Be et Antananarivo sont les zones qui intéressent le plus ces enseignes mondialement reconnues », a fait savoir Johary Rajosefa, directeur des services aux investisseurs. «  Leur arrivée dans la Grande île n’est pas seulement en faveur du secteur tourisme, mais c’est aussi une opportunité pour les opérateurs économiques malgaches. Car, ces grandes marques travaillent avec les opérateurs locaux, notamment les propriétaires terrain et les promoteurs immobiliers, pour la mise en place de l’infrastructure hôtelière », a-t-il poursuivi.

L’insuffisance des infrastructures aux normes est un des facteurs de blocage au développement du secteur tourisme à Madagascar. « L’arrivée de ces grandes marques pourrait améliorer cette situation. Et force est de dire que le fait de savoir qu’une enseigne mondialement reconnue est présente dans le pays, peut susciter plus de confiance chez le touriste », a poursuivi le directeur des services aux investisseurs au niveau de l’EDBM. L’organisme poursuit en ce moment la campagne de promotion sur les opportunités d’investir à Madagascar.

Riana R.

 

News Mada5 partages

Véronique VOULAND-ANEINI : « La France sera impartiale »

Outre les sujets liés à la coopération malgacho-française, les élections et l’insécurité ont été au centre des discours, lors de la célébration du 14 juillet, samedi, à la Résidence de France.

«La France sera impartiale». C’est, en somme, le message annoncé par l’ambassadeur de France, Véronique Vouland-Aneini, par rapport aux échéances électorales qui se tiendront prochainement à Madagascar.

Lors de son discours, la diplomate a en effet voulu afficher la neutralité de son pays. Par ailleurs, elle a ajouté que «la seule ambition française est d’accompagner ceux qui ont la responsabilité de tenir des élections incontestables par lesquelles les électeurs malgaches choisiront effectivement leur président et leurs députés».

Auparavant, Véronique Vouland-Aneini a indiqué qu’ elle est confiante dans la capacité du pays à relever les défis des scrutins libres et transparents. «Vous aurez tous, à un degré ou à un autre, un rôle à jouer dans le bon déroulement des scrutins. Je voudrai d’emblée vous assurer notre soutien aux cotés de nos partenaires de Madagascar», a-t-elle lancé à l’endroit des parties prenantes aux élections.

Stabilité

Outre le président de la Haute cour constitutionnelle (HCC) et le  président de la Ceni, des membres du Gouvernement, des chefs des partis politiques, des représentants de la Société civile ainsi que d’anciens responsables étatiques ont aussi été aperçus sur place, samedi dernier.

Le ministre des Affaires étrangères, Dovo Eloi Maxime Alphonse, qui a représenté la partie malgache à l’occasion, a pour sa part assuré que «Madagascar ne saurait qu’être reconnaissant envers la France pour son indéfectible soutien aux acquis démocratiques malgaches à travers, notamment, sa contribution au Projet d’appui au cycle électoral à Madagascar».

Et d’ajouter, «Le Gouvernement réitère ici son engagement pour que le processus électoral actuel soit transparent et inclusif afin que les résultats soient acceptés par tous et conduisent à une stabilité politique du pays».

En tout cas, en matière de coopération, Madagascar et la France sont au diapason que ce soit à travers l’AFD, les ONG ou encore le secteur privé. «La bonne gouvernance, le développement durable, la volonté de donner à chacun la possibilité de contribuer à la croissance du continent africain et d’en bénéficier», ont par ailleurs été les maitres mots de cette coopération.

J.P

Le cas des kidnappings évoqué

La question sécuritaire, en particulier le cas des kidnappings qui frappe en majorité la communauté française, a été l’un des principaux points du discours de l’ambassadeur de France, Véronique Vouland-Aneini.

« Mesdames et messieurs les ministres, ces Français se sont placés sous votre protection, or ils se sentent de plus en plus menacés, ils subissent l’insécurité qui frappe l’ensemble de la population et certains d’entres eux, issus de la communauté française d’origine indienne, sont particulièrement victimes d’un phénomène préoccupant et en croissance, celui des enlèvements qui touche à présent des enfants et des femmes », a déploré la diplomate.

Comme elle l’a souligné également, ce sujet a été évoqué à plusieurs reprises  entre les présidents des deux pays, sauf que, jusqu’ici, aucune amélioration n’est constatée. «Il s’agit bien sûr de protéger les personnes, forcément affectées par la violence qui sévit sur elles, mais au-delà, de maintenir la capacité de Madagascar à attirer les investisseurs à assurer son développement et à préserver  son image internationale», a-t-elle poursuivi.

News Mada5 partages

Lalàm-panorenan’ ny kardinaly Tsarahazana Désiré : « Tokony hifanaraka ny teny aloaky ny vava sy ata...

Nisy ny lamesa voalohany nataon’ny kardinaly Tsarahazana Désiré tany Toamasina, omaly. Hafany amin’ny lalàm-panoreneny hoe « Tokony hifanaraka ny teny aloaky ny vava sy ataon’ny tena« 

Toy ny efa mahazatra azy eo amin’ny fasahiana miteny ny marina,  namapatrapatraka tsara tamin’ny lahateniny ho an’ny mpitondra sy izay mihevitra hitondra firenena ny kardinaly Tsarahazana Désire, nandritra ny fitarihany ny sorona masina lehibe, teny amin’ny kianja’ny Lycée katolika, Stelat Maris, Tanamborozano, omaly. Tokony hifanaraka ny teny aloaky ny vava sy ataon’ny tena; raha tsy izay, mpandainga. Mila mibebaka isika rehetra; raha tsy izay,  tsy hatanty ny filazana ny marina ary tsy afa-kiatrika ny fahamarinana sy rariny ary ny marina, raha ny nambarany.

Saika maneran-tany ny ratsy vokatry ny fitiavan-tena, ny fitiavan-dratsy, ny fampiasana herisetra ary ny fividianana ny marina sy rariny hampanjakana ny kolikoly. Ampiasaina eto

amintsika ny fandaniana andro ny vahoaka amin’ny fiveremberenana any amin’ny birao, raha misy taratasy karakaraina raha tsy manolotra vola kely. Noho ireo, mila miova fomba fisainana isika Malagasy, sao ho lasa fanao ny kolikoly.

« Hafatro aminareo, tiavo ny marina tiavo i Kristy », hoy ny kardinaly. Raha milaza fa kristianina ianao, manompoa ny vahoakanao. Raha tsy manompo ny vahoakanao ianao, mandainga amin’Andriamanitra. Koa aza mijery ny lohasaha mangina fa ao Andriamanitra an-tampon’ny loha ary raiso ho lalàm-panorenena mifehy anao raha vao mihevitra ny hanao ratsy sy zavatra tsy milamina amin’ny fiainana andavanandron’ny vahoaka madinika, vakio ny Rom 12: 21, « Aza manaiky resin’ny ratsy fa reseo amin’ny soa ny ratsy ».

Namoan-tsampona indray ny arofenitry ny filoham-pirenena

Henatra tsy roa aman-tany indray indray niseho tamin’ny filoha Rajaonarimampianina, omaly io, raha hihazo ny toerana hanaovana ny lamesa izy sy ny delegasiony fa nivantana tao amin’ny trano fiangonan’ny FJKM, Manareza vavahady etsy Tanamborozano. Vokany, akory ny hatairan’ny kristianina tao amin’ny fiangonana nahita ny rodorodon’ny mpiambina sy mpiandraikitra ny arofenitra, ka nahatonga ny tao amin’ny FJKM fa ery aloha ery no misy ny lycee Stela Maris halehan’izy ireo.

Manaraka izany,  tsy toy ny fahatongavana filoha ny fandraisan’ny kristianina azy,

raha nifanohitra tamin’ izay ny fandraisan’ny rehetra ny filohan’ny Tetezamita teo aloha: nahazo  tehaka sy fihobiana. Tsy mahafehy ny mahaha mpiaro ny arofenitra azy ireo

miandraikitra an’ izany nandritra ny roa andro nandalovan’ny filoha Ranjaonarimampianina teto Toamasina.

Sajo

News Mada3 partages

Kitra – «Mondial 2018»: 20 taona aty aorina, tompondaka eran-tany fanindroany ny Frantsay

Norombahin’ny Les Bleus frantsay ny ho tompondaka eran-tany, baolina kitra «Mondial 2018». Resiny teo amin’ny famaranana, tamin’ny isa mazava, 4 no ho 2 ny Kroaty. Nahazo kintana faharoa indray, izy ireo, 20 taona aty aorian’ny nakany izany voalohany, tao Frantsa.

Voahosotra ho tompondaka eran-tany, ho an’ny taona 2018 taranja baolina kitra “Mondial”, ny Les Bleus avy any Frantsa. Nomontsaniny, tanteraka ny Vatreni, ekipam-pirenen’i Kroasia, teo amin’ny famaranana, niadiana ny ho tompondaka eran-tany. Resiny, tamin’ny isa mazava, 4 no ho 2 ny Kroaty. Fihaonana notanterahina, omaly alahady, tao amin’ny kianja Luzhniki stadium.

Niady ihany ny lalao, saingy nahay nampiasa ny tanjak’ireo mpilalaony ny Frantsay, notarihin’i Mbappé sy i Griezmann ary i Pogba. Izy telo mirahalahy, izay samy nahatafiditra baolina avokoa, tamin’ity fihaonana, ity. Samy niezaka naneho fanafihana tsara avokoa ny andaniny sy ny ankilany. Tsy nisy nihafihafy mihitsy ny roa tonta fa samy naneho ny fahaizany avokoa.

Nanokatra ny isa, i Griezmann, tamin’ny alalan’ny “coup francs”, teo amin’ny minitra faha-18. Voadonan’ny lohan’i Mandzukic ny baolina , tsy voasakan’i Subasic, mpiandry tsatoby. Tsy ela anefa ny valin-kafatra fa nanasahala ny isa i Ivan Perisic, teo amin’ny minitra faha-28, taorian’ny daka mandrivorivo. Nihevitra ny rehetra fa hahatohitra ny kroaty. Nisy anefa ny fandraisan-tanana, nataon’ny vodilaharana kroaty, teo amin’ny minitra faha-38. Nohamarinina, tamin’ny “arbitrage video”, izany ka nahazo “penalty”, ny Frantsay. Tafiditr’i Griezmann, izany. Nitarika, 2 no ho 0 ny frantsay, teo am-pialan-tsasatra.

I Pogba sy i Mbappé, mahery fo

Nanao fampisehoana tamin’ny famonoam-baolina, ny Frantsay teo amin’ny fizaram-potoana faharoa. Samy naneho izany, i Pogba, teo amin’ny minitra faha-59 sy ny an’i Mbappé, minitra faha- 65. Nisongadina, teo amin’ny tanjaka sy ny fahaiza-manao manokana, izy mirahalahy ireo. Nanahirana, ny Kroaty mantsy ny nanakana azy ireo.

Nanomboka kivy ny kroaty, taorian’ireo baolina matin-dry zalahy, ireo. Na izany aza, nampihena ny isa ihany ny kroaty, teo amin’ny minitra faha-69, tamin’ny alalan’i Mario Mandzukic, rehefa namotsotra baolina i Lloris, mpiandry tsatoby.

Namoha vetivety ny fanantenan’ny Kroaty izany, ary niezaka nanindry ry zalahy avy eo, saingy efa tsara hidry trano ny Frantsay. Na nanana tombony aza ny frantsay, tsy nionona tamin’izany ny frantsay fa niezaka nanafika hatrany,  saingy tsy nisy intsony ny baolina tafiditra. Voahosotra ho mpilalao mendrika, i Modric, kapitenin’i Kroasia ary i Mbappé, no mpilalao tanora nahafaty baolina be indrindra, izay vao 19 taona monja, taorian’ilay Brezilianina, Pelé. Baolina 4 no matiny, tamin’ity “Mondial 2018”, ity.

Tompondaka

News Mada3 partages

Assemblée Nationale de deuil: décès de Constance Razafimily

L’élu de Vangaindrano, Constance Razafimily, est décédé hier, à Farafangana, suite à un accident vasculaire cérébral (AVC). Selon les informations recueillies, il venait de participer à la cérémonie d’amitié Fizivana entre les Betsileo et les Antesaka, à Vangaindrano.

Actuel questeur n°3  de la Chambre basse, il faisait partie des rares députés élus à plusieurs reprises sous la couleur du Leader Fanilo, au sein de l’Hémicycle. Suite à la scission de cette formation politique, Constance Razafimily s’est rangé sous la bannière de l’actuel président de l’Assemblée nationale Jean-Max Rakotomamonjy. Ancien sénateur, Constance Razafimily, était aussi le président de la Commission finance et budget au sein de la Chambre haute.

J.P

News Mada2 partages

Recettes fiscales et douanières: objectifs largement atteints malgré un contexte difficile

La grève enclenchée par les syndicats des douanes et des impôts, depuis maintenant plus de deux mois, entraîne d’importantes perturbations au niveau de ces deux directions. Et, dans ce contexte difficile, les deux départements arrivent tant bien que mal à exercer.

Par rapport à la prévision, la Douane a réalisé 80 milliards d’ariary de recette en plus durant le mois de mai et 57 milliards d’ariary en plus en juin. Ce sont les chiffres avancés par le ministre des Finances et du budget, Vonintsalama Andriambololona, lors d’une conférence de presse, jeudi dernier à Antaninarenina.

Cette première responsable a reconnu les grandes difficultés traversées par ces deux directions ces deux derniers mois. Toutefois, « la situation est maîtrisée, malgré la manifestation des grévistes.  Le mois de mai a été le plus dur pour les agents qui ont décidé de ne pas faire la grève. La situation s’est atténuée depuis juin », a-t-elle avancé.

Avant d’ajouter que «  les bureaux d’Antanimena et de Toamasina sont ceux qui rapportent jusqu’à 90% des recettes douanières à Madagascar. Et, la situation y est plus ou moins maîtrisée».

3 centres fiscaux en difficulté

Concernant la Direction des impôts, les centres fiscaux de Toamasina, Antsirabe et Sambava ont le plus connu des perturbations. « Le fonctionnement administratif au niveau du centre fiscal de Toamasina reste perturbé jusqu’à maintenant. Il en est de même pour celui d’Antsirabe. Celui de Sambava a été fermé pendant deux semaines », a enchaîné le ministre des Finances et du budget.

Et de poursuivre que «  les agents de la Direction du budget, ceux des soldes et des pensions et du Trésor public n’ont pas suivi le mouvement mené par les syndicats des douanes et des impôts ».

D’après les informations reçues, à l’issue d’une assemblée générale organisée par le Syndicat des employés des douanes (Sempidou), mercredi dernier, les membres du syndicat envisagent de tenir un sit-in devant le bureau d’Antaninarenina, ce jour.

Riana R.

News Mada2 partages

Adin’ny mpivady: maty niharan’ny fitsaram-bahoaka ilay rangahy

Ny tendrom-po tsy mba namana! Matin-drangahy, notsindroniny ny antsy  ramatoa vadiny. Vokatr’izay, matin’ny fitsaram-bahoaka kosa ilay nahavanon-doza. Tany Betikoky Atsimo tany ity tranga ity.

Noleran-drangahy ny antsy ny vadiny ary maty tsy tra-drano. Tsy namelan’ny fokonolona kosa izy io raha tsy matin’ny fitsaram-bahoaka, tany Andanomangatsiaka, Betioky Atsimo, ny alarobia teo. Araka ny fanazavana azo, nifamaly ireto mpivady ireto, ary henon’ny fokonolona ny fifamaliana. Tsy nisy niditra anefa satria efa matetika ny fifamalian’izy ireo. Voalaza fa nifampikasi-tanana izy mivady. “Niakatra ny feo ary niafara tamin’ny hikiaka izany ary nangina avy eo”, hoy ny naheno ny ady.

Rehefa nozahana, efa ra nandrika ny tao an-trano. Nihosin-dra tanteraka tao amin’izy mivady.  Tsy nahatsindry ny hatezerany ilay rangahy ka nolerany ny antsy ramatoa. Maty tsy tra-drano izy io ary nitsoaka avy hatrany ilay vadiny. Nenjehin’ny olona ary nokarohina ilay raim-pianakaviana, ka niharan’ny fitsaram-bahoaka. Tsy namelan’ny fokonolona raha tsy maty izy io. Nandray an-tanana ny raharaha ny mpitandro filaminana. Tsy mbola nisy aloha ny olona nosamborina na teo aza ity vonoan’olona sy resaka fitsaram-bahoaka ity.

Miseho mametika ny adina mpivady

Tsy voalohany nisy fifamonoana mpivady tahaka izao, izay voalaza fa matetika izy io tato ho ato, raha ny fitarainana tonga eny amin’ny mpitandro filaminana. Vao ny herinandro ambony teo ilay vehivavy nanindrona antsy ny vadiny teny Manjaka Ivandry. Mba tsy niharan’ny fitsaram-bahoaka ramatoa fa nosamborin’ny polisy. Teny Anosibe, vao tsy ela, ramatoa iray maty daroky ny vadiny ihany koa.

Trangam-piarahamonina mahazo vahana eto amintsika ny adin’ny mpivady, indrindra eny amin’ireo olona somary sahirankirana. Am-polony isan-kerinandro ny fitarainana tonga eny amin’ny polisy, rehefa avy mandalo any amin’ny fokontany. Toy izany koa any amin’ireo toeram-pitarainana ho an’ny miaro ny zon’ny vehivavy sy ny ankizy. Ny vehivavy koa anefa efa maro ny mamono ny vadiny fa tsy ny lehilahy ihany. Toy iry tany Manjaka Ivandry.

Yves S.

 

News Mada2 partages

VLM 67ha: hanamafy ny fitoriana an-kira

Nahafinaritra, namelombelona ny aim-panahy ary nampiala voly ny seho nataon’ny antoko mpihiran’ny Vokovokomanga FLM 67ha, tetsy amin’ny Plaza Ampefiloha, omaly tolakandro. Marobe ireo tonga nanotrona. Niavaka ihany koa ny fampisehoana, izay tafiditra indrindra amin’ny fanamarihana ny faha-15 taona niorenan’ny antoko mpihira.

Ankoatra ny ady amin’ny zava-mahadomelina sy ny toaka, mitory Filazantsara an-kira ny VLM. Izay rahateo no antom-pisian’ny antoko mpihira ao aminy. Ho fanamafisana izay asa fitoriana izay sy ho tsangambaton’ity tsingerin-taona ity, vinavinan’izy ireo ny hividy fiara, araka ny nambaran-dRafanomezantsoa Heriniaina, « chef de chœur ». Mazava ho azy fa hoentina manao fitetezam-paritra sy mamita ireo asa fitoriana any amin’ny fiangonana miara-miasa, izany fiara izany.

Miisa 16 ny hira natolotry ny antoko mpihiran’ny VLM, omaly tolakandro. Anisan’ny nampiavaka ny seho nataon’izy ireo ny dihy sy ny tantara, mampahatsiahy ireo fomba amam-panao sy toetra ary fahazarana, izay samy ratsy, ataon’i satana amin’ity Nosy ity. Mbola eo anefa ny Tompo, vonona handray hatrany ireo mibebaka.

Efa namoaka rakikira roa sy tahirin-kira na DVD iray ary DVD « live » iray ny antoko mpihiran’ny VLM. Heverina ny hanao anaty DVD « live » ny seho natao omaly, araka ny voalazan-dRafanomezantsoa Heriniaina ihany. « Mety mbola hisy ny fampisehoana, mialoha ny hamaranana ny fankalazana ny tsingerintaona, amin’ny volana desambra », hoy izy.

Landy R.

 

News Mada1 partages

Developpement urbain: le Produir lancé

Plus de 650 000 habitants, dans l’agglomération d’Antananarivo, seront concernés directement par le Projet de développement urbain intégré et de résilience du grand Antananarivo (Produir) et bénéficieront des travaux de protection, pour prévenir les risques d’inondation. Ce projet de développement urbain, financé par la Banque mondiale à hauteur de 75 millions de dollars, a été lancé officiellement, vendredi dernier, à Anosy.

La ville d’Antananarivo connaît une croissance démographique très rapide, avec près de 100 000 nouveaux habitants par an et une surface bâtie ayant augmenté de 50% depuis 2003. Plusieurs projets sont mis en œuvre, depuis quelques années, pour améliorer les conditions de vie en milieu urbain.

Le Produir vise également la résilience des populations dans des quartiers défavorisés du Grand Antananarivo. La zone d’intervention s’étend sur 30 km2, concentrée sur la plaine sud et une partie de la plaine nord de Betsimitatatra. Le projet sera mis en œuvre pendant cinq ans, avec un financement à hauteur de 75 millions de dollars.

Riana R.

News Mada1 partages

Fanitarana ny seranana Ivato: afaka handray fiaramanidina goavana indrindra A380

40 % izao ny asa vita tanterahin’ny orinasa Colas sy  ny Bouygues Bâtiment International momba ny asa fanitarana ny seranam-piaramanidina eo Ivato sy Nosy Be, 13 volana taorian’ny nanombohan’ny asa. Tonga nijery ny asa teny an-toerana ny filoha Rajaonarimampianina, ny faran’ny herinandro lasa teo. 60 % ny fandrosoan’ny asa amin’ny ankapobeny eo Ivato, raha ny momba ny trano, ny lalana fidinana sy fiakaran’ny fiaramanidina (piste),ny  fanadiovan-drano.

Miasa tsy tapaka andro sy alina ireo orinasa roa, hatramin’izao tsy mbola nisy tranga loza. Tsy sakana ho an’ireo orinasa ny fotoam-pahavaratra, na ho an’ny asa any ivelany izany. Nahafahana nanome asa  mivantana na tsy mivantana olona 1.000 izao fanitarana izao. Vita ary efa azo ampiasana izao ny piste eo Ivato

Tsy tambo isaina ireo fitaovana sy kojakoja samihafa nampidi-bola ho an’ny orinasa hafa eto an-toerana, toy ny simenitra, ny vato, ny vy, sns…Manaporofo ny lanjan’ny fampiasam-bola fanavaozana io seranam-piaramanidina io izany, 96 tapitrisa euros.

Vinavinaina ho tokanana ny volana 2020 ny eo Ivato, raha zahana ny fandroson’ny asa, araka ny nambaran’ny ao amin’ny Ravinala Airports. Mirefy 17.500 m2 ny toeram-piantsonana iraisam-pirenena vaovao, manaraka ny fenitra iraisam-pirenena, voasokajin’ny IATA (Association du Transport Aérien International), afaka handray mpandeha 1,5 tapitrisa sy fiaramanidina goavana indrindra hatramin’izao, Airbus A380.

Hotokanana amin’ity taona ity ny any Nosy Be

50 % ny fandroson’ny asa any Nosy Be, efa vita ny faran’ny taona 2017 ny « piste ». manavao ny trano sy ny manodidina ny Ravilana Airports, ankehitriny. Efa vita ny ampahany voalohany, miditra amin’ny ampahany faharoa ny asa izao. Mitentina 15 tapitrisa euros ny fanavaozana sy ny fanitarana rehetra atao any Nosy Be ary heverina hotokanana amin’ity taona ity.

Ny Ravinala Airports izao no mitantana ny seranam-piaramanidina Ivato sy Nosy Be, mandritra ny 28 taona. Vahiny no tompon’andraikitra voalohany na “Ravinala” aza ny anarany. Tokony hifaninan’ny Malagasy amin’ny vahiny izany fahaiza-mitantana sy ny fikojakojana ny orinasa izany. Tsy ho voatanisa eto daholo ireo orinasa malagasy potika, satria ny Malagasy ihany no lohany tamin’izany sy ny fanjakana malagasy ihany no tompony.

R.Mathieu

News Mada1 partages

Taona 2017: 650 ny orinasa madinika niara-niasa tamin’Ambatovy

Nanomboka ny taona 2008 no napetraky ny orinasa mpamokatra nickel sy colbat Ambatovy ny Ambatovy local business initiative (Albi). Tanjona ny hampiroborobo ny orinasa eo an-toerana amin’ny distrika efatra iasan’Ambatovy (Moramanga, Brickaville ary Toamasina I-II), hitondra fampandrosoana amin’ny toekaren’ny distrika, araka ny fanazavan’ny tomponandraikitra iray ao amin’ny orinasa ny herinandro lasa teo, tao Toamasina. 40 ny sehatrasa, ahitana fandaharanasa hanampiana orinasa madinika sy salantsalany ary bitika 650 amin’ny distrika voalaza ny taona 2017.

Ny taona 2017, nahatratra 3,5 miliara dolara ny sandan’ny fifanarahana nataon’Ambatovy niaraka amin’ny sehatra tsy miankina nanomboka ny taona 2007 no ho mankaty.

Orinasa misehatra ny asa tanana toy ny zaitra, ny taotrano,ny fambolena,ny orinasa fanodinana fako ny ankamaroan’izy ireo. Manofana ny tomponandraikitry ny orinasa 12 sy ny mpiasa ao anatiny mandritra ny taona i Albi, ho tsara ny kalitaon’ny tolotra na entana vitany, hanaraka ny filan’Ambatovy. Vina ny hitaran’ny fiaraha-miasa haharitra. Ankoatra ny fanofanana isan-taona, misy fanaraha-maso ataon’ ny orinasa amin’ny sehatra efatra : ny fanajana ny lalànan’ny asa, ny fanarahana ny fenitry ny fahasalamana sy ny aroloza, ny kalitaon’ny vokatra ary ny fitantanam-bola. Nampahafantarina ny politika momba ny ady amin’ny kolikoly avokoa ny orinasa mpiara-miasa 650.

Manomboka amin’ny 26 jolay ka hatramin’ny desambra ho avy izao, hisy fampiofanana ny mpanofana momba ny zon’ny ankizy. Ireo mpanofana no hizara ny fiofanana amin’ny orinasa rehetra.

Vonjy A.

Madagate1 partages

Toamasina. Comportement pas très catholique du filoha Hery à la 1ère messe du Cardinal Tsarahazana

Mais qu’est-il donc arrivé au président Hery Rajaonarimammpianina, le dimanche 15 juillet 2018 à Toamasina ? C’était quand, avec son épouse et leurs enfants, il avait assisté à la première messe dirigée par le nouveau Cardinal, Monseigneur Désiré Tsarahazana, créé au Vatican par le Pape François, le 29 juin 2018. Pourtant, le couple présidentiel était présent à Rome, ce jour inoubliable-là pour l’Église catholique romaine de Madagascar dans son ensemble.

Avant toute chose, il faut que vous sachiez ce que signifie l’expression « pas très catholique » dans le langage français de niveau élevé. Cela veut tout simplement dire « pas conforme à la morale ». Cette expression qui date du XVIIIe siècle fait référence aux valeurs morales véhiculées par l'Église catholique, comme l'honnêteté par exemple. A l’origine, on disait « pas très orthodoxe » en rapport avec la conformité à un dogme religieux. On emploie aujourd'hui cette expression pour désigner quelque chose de douteux (dictionnaire de l’internaute).

Était-ce le fait de ne pas avoir pu prendre la parole, comme à Vohipeno, lors de la béatification de Lucien Botovasoa ? Était-ce la présence du couple Andry et Mialy Rajoelina, simples citoyens, comme l’a dit Rolly Mercia, qui ont été accueillis de manière on-ne-peut-plus chaleureuse comme en témoigne les photos de ce dossier ? Toujours est-il qu’une photo, précisément, valant mille mots, jugez vous-mêmes de ce qui s’est passé à Toamasina ce dimanche 15 juillet 2018. Certes, Hery Martial Rajaonarimampianina Rakotoarimanana, contrairement à sa seconde épouse, Voahangy née Randriamanana, n’est pas de confession catholique (son père, ainsi que son propre frère, sont pasteurs de l’église protestante réformée de Madagascar, Fjkm). Mais ce n’est pas une raison pour se comporter de manière pas très catholique en public et à son niveau. Vous ne croyez pas ? A moins que ce manque de tenue ne soit du naturel qui revient au galop. Qui sait ?...

Pour les « commentaires », afin de ne pas être taxé de « harceleur de Hery vaovao », je laisse la place à deux sortes de confrères : Radio France internationale -Rfi-, média de référence internationale en français; « Inona no vaovao » et « La Gazette de la Grande île », médias nationaux pour les compte-rendus en langue malgache. Vous verrez (lirez et plus exact) que plus on est de fous, plus on rit, concernant le Hvm (« Hery sy Voahangy Mivady »). Mais Madame semble avoir maîtrisé, cette fois-ci, son comportement vestimentaire, en regard la tenue qu’elle portait à Vohipeno…

Dossier de Jeannot Ramambazafy – Photos mentionnées madagate : Harilala Randrianarison

GRAND FORMAT DE L'ARTICLE CI-DESSUS ICI

Madaplus.info0 partages

Paris : L’outil 2.0 Participation citoyenne / Fandraisana Anjara e-fotony ADN séduit la diaspora

Vendredi 13 juillet a été la date choisie par l’ADN France pour lancer l’outil 2.0.
Tout se déroule à ’Horloge, un café situé dans le 11ème arrondissement de Paris que l’Equipe ADN France a décoré aux couleurs de Madagascar avec des lampions. Les membres de l’association accueillent chaleureusement les compatriotes venus nombreux, notamment les jeunes, puis la diaspora africaine (rwandaise, congolaise, malienne, …)
Vers 20h la Secrétaire Générale de l’ADN France Vola RASOAMANANA prend la parole pour remercier le public, rappelle aux jeunes venus nombreux à cette présentation qu’ils sont l’avenir de Madagascar et qu’ils ont le devoir d’aider à la relève de leur pays d’origine.
Durant cette prise de parole, Vola RASOAMANANA remercie également la diaspora africaine et mauricienne qui ont répondu à l’invitation de l’ADN France, notamment la présence du bureau de l’URD de Mali, parti membre du Libéral International. Vola RASOAMANANA rappelle le choix de l’ADN d’avoir invité la communauté africaine à ce lancement considérant que la solution pour Madagascar est chez nous, en Afrique et dans l’Océan Indien. Il est temps dit-elle de s'inspirer de la réussite de nos pays voisins...
Après cette introduction, la soirée débute avec la présentation de l’ADN France, ses membres et ses activités par Zo Razafija, membre de l’association ADN France. Albin Fortunat enchaine sur la présentation de l’ADN à Madagascar : l’histoire du jeune parti, les combats que mène le parti (Refondation à la base, l'éducation, la jeunesse, l’Etat Fédéral, ...)
Puis, vient la présentation de l’outil proprement dit par Christian Rasoamanana et Zo Rakotozandriny.
Rappelons que cet outil a été présenté à Madagascar par l’Equipe ADN en place. Cette initiative est dans la continuité du travail de terrain effectué par l’ADN depuis 3 ans et permettra au plus grand nombre de participer à la co-construction du projet de société. L’outil 2.0 est une nouvelle illustration de la refondation à la base pour laquelle l’ADN se bat inlassablement.
Les membres de l’ADN France expliquent l’utilité de cet outil qui se veut moderne et accessible à tous les malgaches où qu’ils soient. Il permet de recueillir diagnostics, propositions de solution, partage d’expérience sur une trentaine de thèmes.
L’outil 2.0 a été très bien accueilli par les participants, beaucoup ont vu là un moyen de répondre en partie à leur frustration de vouloir se sentir utile pour leur pays mais de ne pas savoir comment faire. Quant à la diaspora africaine présente, elle a salué l’originalité de la démarche et préconise même à l’équipe ADN France d'élargir en proposant cet outil à toute la diaspora africaine car aucune n'a eu cette idée (dixit M. Joseph du Rwanda).
Toujours dans la dynamique et l'efficacité l'ADN France a invité de suite la diaspora à découvrir cet outil et à l’utiliser. Moments d'échanges et d'explications s'en est suivi.
Voici le lien de l'outil:
https://fr.surveymonkey.com/r/GrandeConsultationADN
La réalisation de cet outil illustre la manière dont fonctionne l’ADN France à la fois dans la réflexion mais aussi dans la réalisation d’actions concrètes. Ambitieux pour Madagascar, les membres de l’ADN France n’ont pas hésité à inviter les personnes présentes à venir rejoindre leur association.
Contact en France: partiadn@gmail.com / 06 35 95 08 17
Reportage photos à suivre.


News Mada0 partages

Messe du Cardinal TSARAHAZANA: le couple Rajoelina répond présent à Toamasina

Le cardinal Désiré Tsarahazana a célébré sa première messe, hier, à Toamasina. L’ancien homme fort de la Transition, Andry Rajoelina, était sur place.

La première messe dirigée par le nouveau cardinal Désiré Tsarahazana à Toamasina, a été le rendez-vous des forces vives du pays. Présents sur les lieux, l’ancien président Andry Rajoelina et son épouse ont été accueillis en liesse par les fidèles de l’église catholique.

Etant eux-mêmes de fervents chrétiens, les époux Rajoelina ont toujours accompagné les catholiques. A Toamasina, c’est par le biais de l’organisme « Vovonan’ny Laika Katolika Mpikatroka » (VKLM) que le couple a transmis des donations en faveur des fidèles de cette confession. Comme c’était déjà le cas à Soavinandriana Itasy ou encore à Vohipeno en avril dernier.

Et comme à Vohipeno, en dépit de l’instance de ses proches, le chef de l’Etat n’a pas eu droit à la parole. D’ailleurs, lors des remerciements lancés par le numéro un de l’église catholique, le locataire d’Iavoloha a été ignoré par les fidèles alors qu’à la prononciation du nom d’Andry Rajoelina, un long applaudissement a été entendu.

C’est aussi le cas lors de la chanson catholique « Ilay Fitia » qui a été entonnée avec ferveur même si la musique a été stoppée brusquement. C’est dire que la popularité d’Andry Rajoelina reste intacte aussi bien chez les catholiques qu’au niveau de la population de Toamasina.

Vaincre le mal

Les tares de l’égoïsme, la corruption, l’indifférence ou encore  l’utilisation de violence pour faire vaincre le mal, ces maux de la société, en général, et du pays, en particulier, ont été dénoncés par le cardinal Désiré Tsarahazana, lors de sa première messe à Toamasina.

« Nous avons besoin de changer de mentalité pour lutter contre des pratiques, comme la corruption qui est devenue courante », a rappelé le numéro un de l’église catholique, tout en appelant les responsables étatiques à servir la population.

Comme lors de son arrivée à l’aéroport d’Ivato, Désiré Tsarahazana a appelé à surmonter le mal par le bien. Le thème de la messe qu’il a dirigée est d’ailleurs tiré de Romains 12 :21,  «  Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien ».

Rakoto

 

News Mada0 partages

20 ans de la BFV SG: jubilé à Antsirabe

La BFV SG poursuit la célébration de ses 20 ans. Ce mois, la région de Vakinankaratra est à l’honneur, à travers une cérémonie organisée dans la ville d’Antsirabe. C’est à cette occasion que l’équipe de la BFV va apporter plus de détails sur la campagne menée cette année.

A noter que la banque entame en ce moment la deuxième phase de sa campagne de communication auprès de ses clients. Pour ce faire, elle mise sur la politique de qualité, affichée dans ses agences, pour permettre d’améliorer le niveau de satisfaction de sa clientèle.

R.R.

 

News Mada0 partages

Fraudes aux élections: l’avertissement du PM

A l’instar de la majorité de l’Exécutif, le Premier ministre Christian Ntsay s’est aussi déplacé à Toamasina, la capitale économique, le week-end dernier pour assister à la grande messe, dirigée par le nouveau cardinal Désiré Tsarahazana, mais également pour  tenir une séance de travail avec les premiers responsables locaux au niveau des services déconcentrés.

Concernant ce dernier point, les préparatifs électoraux ont été au centre des visites, notamment auprès des démembrements de la Ceni. Le Premier ministre a particulièrement insisté sur l’indépendance de cette entité tout en indiquant que, toutefois, le Gouvernement exercerait sa mission d’observation sur les agissements des membres et du personnel de la Commission.

« Le Premier ministre tient à souligner que, sur la base des textes en vigueur, il  engagera devant les instances compétentes la responsabilité disciplinaire, voire pénale, des auteurs d’actes répréhensibles dûment constatés, tels que les fraudes ou autres anomalies liées à leurs actions, tout au long du processus électoral », rapporte la Primature.

Et de conclure, « Le chef du Gouvernement une fois de plus réitère la nécessité de respecter la neutralité de l’Administration et la prise de responsabilité à tous les niveaux pour restaurer l’autorité de l’Etat ».

J.P

News Mada0 partages

Jeux africains de la jeunesse: le DSF en connaissance de cause

Participer à une grande compétition sans entraineur, Rosa Rakotozafy, directeur du sport fédéral (DSF) au sein du ministère de la jeunesse et des sports, en sait quelque chose. Pourtant, elle a accepté d’être le chef de la délégation pour les Jeux africains de la jeunesse (JAJ) d’Alger, du 18 au 28 juillet prochain.

Les athlètes seront livrés à eux-mêmes dans l’arène des JAJ ! Les disciplines sportives en lice, à l’exception du rugby et du tennis de table, seront dépourvues d’entraineurs durant cette campagne. Une décision, tout sauf sportive, que le directeur fédéral du sport a admise.

Le fait qu’elle a accepté de diriger la délégation en terre algérienne ne fait plus l’ombre d’un doute. D’autant plus, elle a affiché son engouement à l’idée de jouer la superwoman pour les athlètes orphelins d’entraineur. L’ancienne championne d’Afrique du 100m haies a  oublié les basiques du métier une fois qu’elle ait changé de registre. Sur son trône de directeur, l’environnement sportif en haut lieu lui importe peu désormais.

A l’époque, elle faisait partie de ces athlètes qui étaient conscients de l’importance d’un entraineur à leurs côtés lors des sorties à l’étranger. Mais, cette époque-là est révolue, actuellement, il est possible avec le DSF de rivaliser avec les Africains sans un spécialiste à ses côtés. Le cas échéant, elle n’aurait pas accepté de se mettre sur le devant de la scène en Algérie.

Deux vagues

La délégation quittera le sol malgache séparément ! «La délégation malgache va s’envoler en deux vagues pour rejoindre la capitale algérienne. La première partie de la délégation conduite par le chef de mission, Herley Ambinintsoarivelo, quittera le pays, ce lundi 16 juillet, à 3h25, avec Kenya Airways. Le chef de mission sera accompagné de 21 personnes dont des nageurs, rugbymen, haltérophile, judoka, pongiste, karatéka et un kinésithérapeute. La 2e vague sera emmenée par Rosa Rakotozafy, directeur du sport fédéral, ce mardi 17, avec Kenya Airways et sera composée de 13 personnes des disciplines : athlétisme, basketball 3×3, cyclisme, escrime, lutte et badminton», a communiqué le ministère de la Jeunesse et des sports (MJS).

Naisa

News Mada0 partages

Ligue des champions: Tam Port Berger dompte Elgeco Plus

Chaque journée apporte son lot de surprises ! Après la pluie de buts de la première journée, place au coup de tonnerre de la deuxième journée,  hier sur le terrain de Vontovorona. Prétendante sérieuse au sacre, l’équipe championne d’Analamanga, Elgeco Plus, s’est inclinée sur le score de 1-2, face à une vaillante formation de Tam Port Berger. Cette dernière a réalisé un brillant parcours après deux journées de compétition, grâce à un nul et un succès.

Sous cet angle, Elgeco Plus est condamnée à réussir ses prochaines rencontres au risque de se faire éliminer de la course. Ce qui n’est pas chose facile lorsque Fosa Juniors sera son adversaire en clôture de la phase 2.

Plus inquiétant est le sort de Jet Mada dans ce groupe ! L’équipe d’Itasy a enregistré son deuxième revers consécutif face à Fosa Juniors, après celui concédé face à Elgeco Plus, en ouverture de la campagne.

A Fianarantsoa, les favoris survolent la compétition ! Ni la Cnaps Sport ni Ajesaia n’ont été inquiétées par leurs adversaires jusqu’ici. Les deux équipes trustent la première place et peuvent déjà entrevoir la qualification. Akon’Ambatomena, 3FB et FC Vakinankaratra ont du mal à suivre le tempo imposé par les deux cadors.

Naisa

Résultat de la 3e journée :

Fianarantsoa :

Cnaps Sport-Fils d’éléphant : 6-0

3FB-FC Vakinankaratra : 1-0

Ajesaia-Akon’Ambatomena : 2-0

Vontovorona :

Tam Port Berger-Elgeco Plus : 2-1

Fosa Juniors-Jet Mada : 1-0

News Mada0 partages

Circuit ITF U18: Toky Ranaivo sacré champion

Une finale sensationnelle ! Toky Ranaivo a remporté le championnat du circuit Itf U18, samedi dernier, à Nairobi (Kenya).

Bien que la raquette malgache ait débuté difficilement la compétition, il a accompli un véritable exploit dès les quarts de finale en s’imposant devant l’Iranien, Sina Moghimi. Imbattable, Toky a enchainé les victoires. Dans le carré d’as, il a infligé un lourd revers au Kényan, Albert Njogu (6/0, 6/2). Comme si plus rien ne l’a pas empêché de monter au pinacle car en finale, l’Indien, Arjun Channathimmiah Honnapa, classé 655e mondial n’a pas été en mesure de lui barrer la route. Le Malgache a signé un succès net sur le score de 6/1, 7/5. Quel beau cadeau pour son 15e anniversaire à fêter en grande pompe ce jour.

Miarintsoa R.

News Mada0 partages

SILVER CUP: les Makis ratent le coche

Déception ! Madagascar a perdu un match capital hier face à la Zambie. En fait, les deux équipes ont disputé la première place de la zone Sud dans le dessein de viser une qualification pour l’Africa Gold Cup 2019. Mais les joueurs zambiens ont mis fin au rêve des Makis de Madagascar sur le score serré de 31 à 29.

En un mot, les Malgaches ont raté le coche. Après avoir mené 7 à 0 à la 11e minute, les Makis sont revenus au score 9 minutes après. Puis, déterminés à aller de l’avant, ils ont pris les commandes de la rencontre avec un autre essai qui n’a pas été transformé. 13 à 7, C’était  sur ce point que les deux équipes ont rejoint les vestiaires.

A l’entrée de la deuxième mi-temps, Madagascar est de nouveau passé à l’offensive sans pour autant arriver à creuser le score. A la 47e minute, les Malgaches menaient 19 à 13, mais cela n’a pas duré car quelques instants après, les Zambiens ont réussi à prendre l’avantage (20 à 19). Et malgré la fougue des Makis d’aller chercher la victoire, ils ont eu du mal à percer les murs défensifs zambiens. Ces derniers composés de grands gabarits ont donné du fil à retordre aux malgaches.

A l’approche de la fin du temps réglementaire, les Makis ont joué leur va-tout, mais en vain. Les trois points gagnés n’ont pas suffi à faire la différence devant la volonté de fer des Zambiens à ravir la victoire. Les Makis de Madagascar se sont inclinés sur le score de 31 à 29.

Vainqueur de la zone Sud, la Zambie aura donc comme adversaire l’Algérie qui a battu la Côte d’Ivoire dans la zone Nord à Toulouse (France). Le pays champion aura le privilège de représenter le continent à l’Afrique Gold Cup.

Miarintsoa R.

News Mada0 partages

CONTEST TEAMSO6: Rija R. sur les chapeaux de roues

Le rallye virtuel a été sur le devant de la scène, samedi dernier chez Gascom Nooro Tower à Ambohitrarahaba. Deux affiches alléchantes ont été au programme.

Lors de la première course dénommée «Contest Team So6», comptant pour la 4e manche du sommet national, les pilotes de Mitsibushi Evx ont été au coude à coude. Mais, Rija Ranaivoson (TeamSo6)  dit Kenworth a eu le dernier mot avec un temps de 1h, 47’, 28’’, suivi de Hoby Ralahy (TeamSo6) qui a bouclé les parcours avec un chrono de 1h, 52’, 06’’. Et autant dire que les pilotes du club TeamSo6 se sont singularisés car Riana Hariniaina Rajoelison dit Cascade a fermé la troisième du podium (1h, 53’17’’). Les compétiteurs ont joué sur PC avec le simulateur de conduite Automobile «Richard Burns Rally» (RBR). Des coupes ont été offertes pour les 5 meilleurs premiers  du classement général.

En parallèle avec ce championnat de Madagascar, le slalom 1 contre 1 a également été sur la piste. Les pilotes ont joué sur Rfactor qui est la reproduction numérique du circuit du TMF à Ivato. Et au terme d’un duel à couper le souffle,   Boutax a remporté la victoire. Il a gagné le Volant G29, un grand lot de la part du Gascom Nooro Tower, un des partenaires du TeamSo6.

Miarintsoa R.

News Mada0 partages

ULTRA TRAIL 2018: Jacqui Justin

Tomber le rideau de l’Ultra Trail 2018, samedi dernier, à Diégo Suarez. Comme il fallait s’y attendre, le Malgache, Jacqui Justin a décroché la timbale.

Après un long et beau voyage à pied, Jacquis Justin Rakiky Antilahifeno a été le premier à franchir la ligne d’arrivée finale. Il a parcouru la distance de 150 km en 11h, 08’, 55’’, pendant 6 jours successifs. Dès le début de la course, ce coureur malgache a été imprenable. Durant les 5 étapes au programme, il a toujours occupé la tête du peloton devant les autres coureurs malgaches. Maurice l’a talonné et compté s’adjuger de la deuxième place, mais au dernier moment, l’Ukrainien, Fabian Downs a réalisé une remontée spectaculaire (12h, 32’, 48’’). Maurice s’est contenté de la 3e place avec un chrono de 12h :33 :00. 22 coureurs ont réussi à rallier l’arrivée finale.

Miarintsoa R.

News Mada0 partages

Coupe du monde: Coca-Cola fait vibrer le public

France face à la Croatie a été une finale qui a tenu toutes ses promesses au plus grand bonheur des férus du ballon rond venus nombreux au Dôme RTA à Ankorondrano, hier. Durant les 90 minutes, devant deux écrans géants face à face, les supporteurs des deux équipes, la France et la Croatie, se sont livrées à un mano a mano intense, mettant la salle en liesse.

En effet, comme sur le terrain où les buts se sont succédé d’un camp à l’autre, la joie et la tristesse l’ont été également du côté du public. La victoire française n’occulte en rien la belle prestation de la Croatie aux yeux des supporters.

En tout cas, les passionnés  du Dôme RTA ne sont pas rentrés pas le ventre creux. Les brochettes, hamburgers ainsi l’inévitable boisson de la Coupe du monde qu’est Coca-cola ont agrémenté la soirée.

Naisa

News Mada0 partages

Chronique: la malle du grenier, sésame ou archive ? C’est à nous de décider

Son explication était simple, ses arguments tout autant. Sa mère avait autrefois été française, c’est-à-dire citoyenne française. Puis elle ne l’avait plus été. Avait-elle renoncé à la nationalité française ? Avait-elle oublié de mettre ses papiers à jour, avait-elle oublié de les renouveler ? Ce n’était plus aussi simple. Toujours est-il qu’aujourd’hui, il se disait qu’il serait bon de recouvrer la nationalité française. C’est à ce stade de la conversation que les arguments vinrent à manquer. Quand on lui demanda pourquoi il souhaitait devenir français, il resta coi. Que répondre en effet ? Il n’était pas apatride et pas encore candidat à l’exil ou à l’immigration. Quelques idées plus tard, il proposa une bonne raison  de recouvrer la nationalité de sa mère : offrir un avenir à ses enfants. Personne ne trouvera à y redire : l’argument était imparable.

Nous pensons tous à l’avenir de nos enfants, on le sait depuis la nuit des temps car, comme le dit le proverbe (indien, arabe, ou encore attribué à Saint-Exupéry), «nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants». La formule est jolie mais ici à Madagascar nous savons par expérience que s’il y a loin de la coupe aux lèvres, il y a encore plus loin de notre présent à l’avenir de nos enfants.

Notre sage homme avait donc découvert une possible éclaircie dans les sombres lendemains que nous préparons à notre jeunesse. Mais tout le monde n’a pas, cachée dans son grenier, une malle providentielle source de toutes les promesses. Les autres, cela fait beaucoup de monde, inventeront leur bien-être dans les ressources que notre avidité et notre laxisme réduisent comme peau de chagrin.

Au diable le fatalisme ! C’est ici sur la terre que nous ont léguée les ancêtres et dans la nation qu’ont commencé à construire nos aînés qu’il faut donner à nos jeunes l’envie de vivre et de travailler. Afin que, s’ils trouvent à leur tour une vieille malle dans le grenier, ils n’y cherchent pas le sésame pour une vie meilleure mais une belle archive à conserver dans leur bibliothèque.

Kemba Ranavela

News Mada0 partages

Madagascar il y a 100 ans

La crise du graphite (2)

(Suite et fin.)

Nous savons de source sûre que Monsieur le Gouverneur Général a été avisé depuis le début de l’année que le Ministre autorisait les exportations directes du graphite de Madagascar sur l’Amérique sous condition qu’une quantité de 2 000 tonnes mensuelles serait réservée pour les besoins de la France et de l’Angleterre.

Or les stocks existants, tant en France qu’ici, assuraient cette réserve pour plus d’une année.

Dans ces conditions, il apparaît que M. le Gouverneur Général, mieux placé que le Ministre pour juger de l’importance et des effets de la crise, aurait dû immédiatement prendre un arrêté autorisant les exportations directes sur les États-Unis dans les limites qui lui étaient fixées !

Nos amis Américains n’attendaient peut-être que cette preuve de bon vouloir pour nouer des relations avec nous.

Nous pouvons même affirmer que, dans l’attente de cette mesure, plusieurs affaires avaient été ébauchées. Tous nos espoirs sont maintenant envolés et nous ne pouvons que déplorer une fois de plus l’absence de toute compétence et de responsabilité chez ceux qui, détenant le pouvoir, sont chargés de la sauvegarde des intérêts vitaux de notre pays.

Le Tamatave

Question indiscrète

Notre confrère l’Action de Madagascar pose la question suivante, ce qui ne veut pas dire qu’elle sera résolue quoique en dise l’adage courant :

«Comment l’administration expliquera-t-elle que la province de Tananarive ait pu, sans difficultés, expédier 600 tonnes de riz à la Réunion qui n’en demandait pas, et qu’il soit défendu aux particuliers d’exporter plus de vingt postaux de riz par mois, en France qui, elle, en a bien besoin et est à l’heure présente au moins aussi intéressante que Bourbon ?»

Nécrologie

Nous apprenons la mort de M. J. Husson, ex-directeur du Comptoir d’escompte de Paris à Tamatave et ancien président de la Chambre de commerce de Madagascar, décédé à Paris lundi dernier, à l’âge de soixante-quatorze ans.

Le Courrier colonial

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Hevitra mandalo, resaky ny mpitsimpona akotry: samy mpivavaka

Fety lehibe no nomanin’ny Eglizy Katôlika Malagasy (EKAR) ho fiderana an’Andriamanitra sy fisaorana azy amin’ny fahasoavana azony noho izao fanondrontan’ny Papa François an’ny evekan’ny Toamasina eo amin’ny laharana Kardinaly. Tao Toamasina no nanaovana lanona ho fandraisana an’ny Kardinaly Tsarahazana, naneho ny hafaliany ny vahoaka katôlika malagasy tamin’izany ary angamba maro ihany ny mpiray tanindrazana no niombon-kafaliana tamin’izany fisondrontan’ny iray taminy eo amin’izany toeram-boninahitra izany eo anivon’ny finoana sy fitantanana ara-panahy.

Raha ny Kardinaly mihintsy no nanao ny sorona masina, maro ireo olona manan-kaja no tonga nanotrona an’izany fisantaran’ny Eminence Tsarahazana ny maha kardinaly azy ny fitantanany an’ity diosezy iadidiny araky ny maha eveka azy. Tampony eo amin’ny laharan’ny tompon’andraikitra eto amin’ny EKAR ny fananana an’izany mari-boninahitra Kardinaly izany, noho izany manana ny lanjany manokana ny zava-boalazany. Tsotra ary mivantana hatrany ny fomba fiteniny, mazava noho izay fanambarana fohifohy hatrany fa ny faharatsiana no ataony fahavalo voalohany. Arak’izany dia ny tsy fitsaharana ny fihezahana an’ny faharatsiana no imasoany ary tsy anaiky ho tapenam-bava izy eo amin’ny fanatanterahana an’izany adidy izany. Tafita soa angamba izay fanambarana mifono fampitandremana izay ary antenaina fa samy naharay avokoa. Tsy ny ratsy akory no tsy misy eto amin’ny firenena, samy mahafantatra fa ny haratsina voalazan’ny Kardinaly dia ny faharatsin’ny fanahy sy ny faharatsin’ny toetra. Ireo haratsina ireo anefa dia matetika hita taratra eo amin’ny vokatra aterany, arak’izany tsy tongatonga ho azy ity fahantrana izay naniry fotitra sy mirongatra toy ny zavatra tezaina ity eto amin’ny firenena. Tompo-pahefana ? Tompon’andraikitra noho izany, tsy afa-bela eo amin’ny fiotazana ny vokatra, na mahazo valin’ny fahafaha-po na mizaka ny fanamelohana. Mifehy tena angamba ny raiamandreny am-panahy mikasika ny tsy firobohana mivantana amin’ny fanaovana pôlitika fa tsapa tsara kosa fa tsy hiraviravy tànana izy ireo momban’ny fiarovana ny vahoaka eo amin’ny ady fanositosehana ny aratsi-pitantanana. Mety anaitra angamba izany fiteny hoe aratsim- pitantanana izany, nefa moa raha misy ny filazana hoe fitondrana tsara tantana inona moa no manakana ny fanebahana mivantana amin’ny fiteneanna hoe fitondrana ratsy tantana ? Ireo ny aratsim-bokatra iaraha-mahita, fantatra fa ny aratsim-pitantanana no mahatonga an’izany, ary matetika ny aratsi-panahy, ny aratsi-toetra, no mitambatra ka mitera-doza toy izao.

Léo Raz

News Mada0 partages

Us et coutumes: billet , en avant, marche !

Ah, les embouteillages qui font de la circulation dans la capitale un véritable parcours du combattant… On parle moins du parcours du combattant du piéton. Comme les voitures qui roulent au pas, le piéton doit souvent ralentir son allure pour éviter de s’étaler de tout son long sur les marchands ; il doit aussi slalomer entre les cartons et les tables, tenir fermement son sac, prendre garde à ne pas se faire énucléer par un ballot  perché sur une tête qui court, baisser la sienne de tête entre les crachats et la morve qui fusent de partout, et bien sûr, ne pas se fouler la cheville dans un trou inattendu. Et tout cela sans la climatisation ni la radio… Alors, à pied ou en voiture les embouteillages ? Faites votre choix !

 

News Mada0 partages

Revue: « Sokela », une parole d’expert

La revue multidimensionnelle fraîchement intitulée « Sokela – La parole du Sud » vient de paraître aux éditions Saint-Paul, à titre d’information et à des fins éducatives.

«Sokela – La parole du Sud» est le fruit d’un laborieux travail des enseignants chercheurs, issus des universités de Toliara et de Fianarantsoa. Riche de ses 200 pages, cette revue bisannuelle a vu la participation de 22 auteurs et bénéficie d’un très grand travail d’équipe éditoriale. Elle a pour vocation de combler, un tant soi peu, le manque flagrant des publications existantes au pays, qui constituent d’ailleurs l’étape la plus importante d’un chercheur.

Sokela emprunte son nom du discours propre au pays betsileo. Comme le note le Pr Rakoto Edouard Noëlson dans la revue, « La parole tient une grande place dans tout rituel. Elle précède et accompagne le rituel. Moyen de communication  entre les êtres vivants mais aussi avec le monde de l’au-delà, elle marque une relation transcendante entre l’orateur et les destinataires. Les discours ponctuent les grands moments du rituel ».

Hémisphère

«Comme son nom l’indique, cette revue multidimensionnelle traite des sujets aussi variés que les lettres, le droit, les sciences économiques et bien d’autres encore. Il faut préciser que Sokela – La parole du Sud fait référence ici à l’hémisphère sud et pas seulement à la partie australe de la Grande île. Cette première édition a trouvé sa genèse à Fianarantsoa mais la revue accepte les publications venant des quatre coins de Madagascar et pourquoi  pas de l’extérieur», a fait savoir Henri Rasamoelina, le fondateur de la revue.

L’ouvrage invite à redécouvrir les pratiques traditionnelles qui caractérisent la société malgache avec, notamment, un clin d’œil au premier écrivain malgache d’expression française qu’est Jean-Joseph Rabearivelo.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

VLM 67HA au PLAZA: un succès résonant

C’est dans une atmosphère joyeuse et paisible que les passionnés de chant évangélique ont baigné, hier, au Plaza Ampefiloha., à l’occasion du concert du VLM 67Ha, célébrant aussi cette année ses 15 ans d’existence. Bodo a été l’invitée d’honneur.

Cet événement fraîchement intitulé «Natsanganao» s’affiche comme un cocktail musical qui sort de l’ordinaire, mais le résultat a été plus que satisfaisant pour les organisateurs et, notamment, les artistes qui ont rameuté du beau monde malgré la météo. D’autant que le concert s’est joué à guichets fermés. D’entrée, Bodo la diva de la musique malgache a fait sensation avec «Aro», «Valimbavaka», «Sakaiza tsara» et «Efa ela».

Pour les 15 ans à venir, VLM 67Ha restera fidèle à son engagement, celui de prêcher la bonne parole par le biais de la musique et par dessus tout, venir en aide aux personnes dépendant de l’alcool et de la drogue.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Palais des sports: un chaleureux concert avec Lalatiana

C’est un beau bouquet musical que Lalatiana a offert au public du palais des Sports et de la culture Mahamasina, hier après-midi.

Avec sa voix chaleureuse et puissante, Lalatiana a proposé, tout au long de cette après-midi dominicale, un répertoire fort d’une bonne trentaine de titres. «Ny nahazoanao ahy», «Tia», «Todim-pitia»…, elle a également entonné les notes de «Ivoara».  La chanteuse qui a ceint l’écharpe typiquement malgache, a enchaîné avec «Lasalasa ambiroa».

Pour une fois, durant un concert, les spectateurs ont été priés de garder leurs Smartphones allumés pour égayer la salle. La bande à Tsanta et Andry Mika, avec ses instruments de prédilection, a su sublimer l’émotivité des mélodies avec des rythmes folklores pour apporter une touche lyrique ou romantique. Un jeu de lumières a magnifié un décor très épuré pour faire de cette après-midi, un moment mémorable.

Les passionnés du ballon rond ont été tout particulièrement gâtés. A l’issue du concert, M’ritsoka production a proposé une projection de la finale de la Coupe du monde, opposant la France à la Croatie.

Joachin Michaël

News Mada0 partages

Friperies: les marques asiatiques inondent le marché

En cette saison hivernale, les vêtements chauds de deuxième main restent toujours en vogue. Pouvoir d’achat oblige. Et contrairement à la précédente saison où les friperies européennes avaient la cote, actuellement, les marques coréennes et chinoises inondent le marché.

«Même les balles de friperies d’origine européenne contiennent des articles coréens et/ou chinois », a témoigné, une marchande du côté d’Ambodin’Isotry. Une des raisons citées par les détaillants comme explication à cette situation.

Ces derniers d’affirmer que le prix d’une balle de friperies d’origine asiatique ou européenne est à peu près le même. « Comme l’hiver a déjà commencé depuis plus d’un mois, nos clients n’achètent les marques asiatiques qu’en dernier choix », a souligné un marchand de friperies d’Anosibe-Tsena.

A partir de 3.000 ariary

Côté vêtements chauds de deuxième main, on peut s’habiller convenablement à partir de 3.000 ariary, presque le 1/5 du prix des habits neufs. Parfois même à partir de 1.000 ariary après les « vaky-balle » ou prix cassé, surtout pour les articles de dernier choix. Les manteaux, les blousons, les pulls, les vestes et les anoraks sont les plus prisés.

Côté grossistes, une balle de friperies d’une cinquantaine de kilos coûte entre 150.000 et un million d’ariary. Ce prix varie selon le genre, l’origine et surtout, la qualité des articles.

Et malgré cette annonce

de prix, qu’on peut qualifier d’abordable, des grossistes d’Isotry et de Tsaralalana déplorent la mévente actuelle de leurs articles.

Par rapport à l’année dernière, à la même époque, ils n’arrivent à écouler qu’une dizaine de balles de fripes par jour, contre une quarantaine auparavant.

Sera R.

News Mada0 partages

Capital naturel: vers la confrontation des données

A l’issue de l’atelier de restitution des résultats de mise en œuvre de l’outil de Comptabilisation écosystémique du capital naturel (CECN), clôturé vendredi, à l’hôtel Panorama Andrainarivo, la confrontation des données statistiques, issues des départements interministériels, constituera la prochaine étape à franchir pour Madagascar. Le cas de Nosy Be a été mis en exergue.

« L’étape cruciale à franchir pour définir les cinq différents comptes comptables du CECN, à savoir la couverture du sol, l’écosystèmique, la carbosystémique, les infrastructures systémiques et  le compte monétaire qui valorise les quatres premiers », a souligné le responsable du point focal de la biodiversité de la Commission de l’océan Indien (COI), Rivosoa Rabenandrianina.

Feuille de route nationale

Madagascar a signé la convention sur la diversité biologique, conforme aux objectifs d’Aichi. Un engagement qui stipule que d’ici 2020, les valeurs de la diversité biologique seront incorporées dans les comptes nationaux.

Dans cette optique, une feuille de route nationale a été élaborée en décembre 2015, pour la mise en œuvre du CECN. Depuis, différentes étapes ont été franchies dont notamment la mise en pratique de la méthodologie de cette comptabilisation qui a été conçue dans le cadre de la convention.

L’étude du cas de Nosy-Be a été particulièrement adaptée à cette méthodologie par le Groupe de travail écosystémique CECN (GTE CECN) où la stratégie de gestion intégrée des terres, des eaux et des ressources vivantes, qui favorise la conservation et l’utilisation durable d’une manière équitable, a particulièrement été soulignée. Reconnaissant ainsi que les êtres humains, avec leur diversité culturelle, font partie intégrante des écosystèmes.

Sera R.

News Mada0 partages

Education-Reprise des cours: l’Anefa assure un service minimum

Certains membres de l’’Association nationale des enseignants fonctionnaires en activités (Anefa) de Vakinankaratra ont décidé d’observer un service minimum à partir de ce jour.  En fait, à l’approche du CEPE, du BEPC et du Baccalauréat, des cours seront dispensés aux élèves des classes d’examen, c’est-à-dire la septième, la troisième et les terminale.

« Malgré les menaces et les intimidations lancées à notre encontre, nous ne reviendrons pas sur notre décision. D’ailleurs, chacun est libre de son choix », a indiqué le président régional de l’Anefa Vakinankaratra, lors de son intervention, samedi dernier, sur une station privée de la capitale.

L’initiative est également suivie par certains groupes d’enseignants dans d’autres régions, comme à Fenoarivo, district d’Atsimondrano. Toutefois, ces derniers font appel aux responsables pour sécurisation leur action face aux éventuelles  perturbations venant des grévistes.

Comme il fallait s’y attendre, le Sempama et le Sefima ne sont pas du tout d’accord avec cette décision. Ces syndicalistes confirment effectivement la poursuite de leur manifestation, ce jour, devant le Men Anosy.

Sera R.

News Mada0 partages

Suspicion de vol de poulet: deux bléssés grave à Bealalana

La loi du talion reste d’actualité dans la région Sofia. Deux personnes ont respectivement le crâne défoncé par des clous, actuellement, suite à l’impuissance de la police de Bealanana à maîtriser la situation.

Soupçonné de vol de poulets, un jeune garçon a subi le jugement de son accusateur qui lui a sciemment enfoncé un clou dans le crâne, dans le fokontany de Bealanana III, dans la commune urbaine du lieudit, dans l’après-midi du 13 juillet dernier. L’agresseur s’est rendu volontairement au commissariat de police local après son acte, certainement pour échapper à d’éventuelles vindictes populaires.

Sans tarder, un de ses collègues et des membres de la famille de sa victime se sont rendus, eux aussi, au bureau de la police, où il s’est réfugié, pour le récupérer en vue d’une vengeance et la police de la ville ne s’y est point opposée en s’exécutant pour satisfaire leur demande quoiqu’illégale. Résultat : on lui a aussi enfoncé un clou dans la tête pour lui rendre certainement la monnaie de sa pièce. Ses proches réclament justice sur cet agissement des éléments du commissariat de police de leur ville, actuellement, en menaçant de poursuites judiciaires  les auteurs de cet acte de non-assistance en personne en danger.

Les forces de l’ordre ont pu préserver l’ordre public après coups et blessures volontaires réciproques suite à leurs interventions. Les deux blessés ont été respectivement évacués à Antsohihy et Antananarivo pour recevoir les soins nécessités par leur état, selon nos sources.

Manou

 

News Mada0 partages

Toamasina: les voleurs redoublent d’adresse

L’insécurité est à son summum actuellement dans la ville de Toamasina. Les bandits redoublent d’astuces dans leur mode opératoire qui devient de plus en plus efficace à cet effet.

Le commissariat du 1er arrondissement de Toamasina a arrêté un jeune homme de 27 ans pour vol de pousse-pousse, samedi. Le jeune malfrat a d’abord engagé le coolie pour un trajet de Bazary Kely à Bazary Be pour une valeur de 1.000 ariary. De là, il a demandé à être transporté à Analankinina-Dépôt pour se faire emmener ensuite vers la gare routière, soi-disant pour prendre un de ses amis qui vient de débarquer d’un taxi-brousse.

N’ayant embarqué personne sur les lieux, il a ordonné au tireur de pousse-pousse de le ramener vers Ampasimazava puis à Pont Fotsy à Betainomby . Face au refus de ce dernier, qui n’a pas encore été payé, d’obtempérer à ses injonctions, il a poussé le coolie de sa monture. Il a tenté de s’enfuir avec la machine, sans compter sur les réactions des témoins oculaires de la scène qui ont engagé la poursuite.

Manou

News Mada0 partages

Analamanga: Ambohitromby privé d’eau potable

Madagascar peine à atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Des régions sont toujours confrontées aux problèmes  d’eau potable, actuellement, malgré l’engagement des dirigeants  à l’accès total de la population aux infrastructures d’eau et d’assainissement, d’ici 2025, et de réduire de moitié le nombre de personnes n’ayant pas accès à l’eau potable et au système d’assainissement. Le problème d’adduction d’eau reste une triste réalité dans le chef-lieu de la commune rurale d’Ambohitromby, dans le district d’Ankazobe, où la population déplore une pénurie permanente. Les prestations du réseau de distribution  sont limitées à une durée maximum de 2 heures par jour, selon les usagers. En outre, chaque secteur n’a droit qu’à trois approvisionnements hebdomadaires, privant la population de cette denrée au cours des autres jours de la semaine, en outre.

Appel a donc été lancé par les usagers pour rétablir la défaillance du système d’adduction d’eau destiné à leur ravitaillement pour éviter les risques d’épidémie dans la localité.

Manou

News Mada0 partages

Ankadikely Ilafy: jiolahy enina nisaron-tava nanafika tokantrano roa

Miverina indray ny fanafihana mitam-piadiana! Jiolahy enina nisaron-tava nirongo basy, nanafika tokantrano roa samy hafa tany Antanandrano Ankadikely Ilafy, ny alakamisy teo, tokony ho tamin’ny misasak’alina. Nasesin’izy ireo nidirana ireo trano roa ireo. Fandrahonana sy fampitahorana tamin’ny basy no nahazo ireo tompon-trano. Voalaza fa mitovy mihitsy ny fomba nataon’ireo olon-dratsy tamin’ireo trano roa. Nahavita nifindra tao anatin’ny fotoana fohy ireo mpanafika. Tsy nahavita na inona na inona ireo nanoloana izany ka nanaiky izay notadivian’ireo jiolahy. Voaroba ny volabe an-tapitrisany maro tamin’ireo trano roa niampy finday sy batery misa 50. Efa lasa ireo jiolahy vao nisy afaka nampandre ny zandary. Tonga teny an-toerana ireo, nanao ny fanadihadiana ary nanao ny fanarahan-dia.

Fanafihana teny Ambohidratrimo

Nisehoana fanafihana ihany koa teny Antsingintanana Ambohidratrimo, ny alakamisy io ihany tamin’ny 1 ora maraina. Jiolahy enina nirongo basy nanafika tany amina tokantrano iray. Niditra ny varavaram-be ireo jiolahy ka henon’ny tompon-trano. Nitifitra avy hatrany ireo jiolahy, kanefa mba namaly koa ny tompon-trano ka nitsoaka ireo jiolahy. Tsy nahazo na inona na inona ireo olon-dratsy. Tonga teny an-toerana ny zandary ary efa manao ny fandihadiana rehetra.

Yves S.

News Mada0 partages

Fianarantsoa: zandary matin’ny loza tamin’ny moto

Niharan-doza ny zandary roa nandeha Scooter tany Imandry Tsaramandroso, omaly tamin’ny 12 ora sy sasany alina. Maty tany amin’ny hopitaly ny zandary lietna iray tamin’ireo niharan-doza. Araka ny vaovao avy any amin’ny zandary, nandeha hamonjy toby izy roa lahy ireo io alina io. Niala lalana izy ireo ary nifatratra tao ambany kamiao iray nijanona teo amin’ny ankavanan-dalana. Naratra mafy izy ireo vokatr’izany. Nentina tany amin’ny hopitaly Antambohobe, saingy maty tokony ho tamin’ny 1 ora maraina ilay lietna. Naratra manaraka fitsaboana kosa ny zandary GPHC. Tonga teny an-toerana ny polisy nanao ny fizahana ny loza.

Moto iray ihany koa niharan-doza teny amin’ny By Pass ny asabotsy hariva teo. Nisy fiara nivily tampoka kanefa ilay moto nandeha mafy ka tsy tafala intsony. Nirefotra mafy ny fifandonana ka nipitika tsy nahetsika intsony ilay mpamily. Nentina tany amin’ny hopitaly avy hatrany. Tonga teny an-toerana ny polisy nanao ny famotorana.

Yves S.

News Mada0 partages

Festival-n’ny trozona: nanohana mivantana ny Telma

Tafiditra ao anatin’ny fandaharam-potoana sy ny zotra ho an’ny mpizahatany, ankehitriny ny hetsika Festival des Baleines any Sainte Marie, fanao isan-taona. Hetsika anehoan’ny Telma ny fanohanany ny fizahantany rahateo ihany koa.

Tapitra, omaly 15 jolay, ny hetsika lehibe Festival-n’ny trozona (baleines) tany Sainte-Marie. Nahafapo ny vokatra, tamin’ity andiany fahatelo ity, satria lasa tafiditra ao anatin’ny zotra sy ny fandaharam-potoan’ny mpizahatany ny fanatrehana ny Festival des baleines any Sainte Marie ary ivon’ny hetsika ny trozona.

Nafana i Sainte nandritra izay telo andro izay. Nisy ny varotra fampirantiana, ny famelabelaran-kevitra, ny hetsika ara-panatanjahantena sy ara-kolontsaina, toy ny beach soccer, ny “trail baleine”, ny zumba teny amoron-dranomasina, ny fampisehoana karazana nahandro, sns.

Nandray anjara ny mponina

Nandray anjara mivantana koa ny mponina any Sainte Marie, toy ny fifaninanana hatsaran- tarehy sy bika (miss Fesitval des baleines), ny fitondrana lakana ary indrindra ny filaharambe namakivaky ny tanana, ny Festival ara-bakiteny.

Mpiara-miombonantoka mivantana ny hetsika ny Telma. Nomeny tolo-tanana ny mpikarakara sy ny mpizahatany, ny mpandray anjara, sns. Afaka nisitraka ny tambajotra matanjaka HD amin’ny 4G by Telma avokoa ny rehetra, mba nahafahana nifandray tsy tapaka amin’ny olona akaiky na aiza na aiza misy azy.

Endriky ny fanohanany mivantana ny sehatry ny fizahantany izao tohana nataon’ny Telma izao.

Njaka Andriantefiarinesy

News Mada0 partages

Ambasadaoro Véronique Vouland: « Manohana fifidianana malalaka sy tsy manavaka i Frantsa »

« Manohana fifidianana malalaka, tsy manavaka, ary mangahara ao anatin’ny fe-potoana mifanaraka amin’ny lalàmpanorenana i Frantsa. » Anisan’ny kabarin’ny ambasadaoro frantsay, Sem Veronique Vouland-Aneini, tamin’ny fankalazana ny fetim-pirenena frantsay teny Ivandry, ny 14 jolay lasa teo, io.

Tsy hitanila i Frantsa. Ny hanotrona ireo manana andraikitra hanatanteraka fifidianana tsy iadian-kevitra ny faniriany tokana. Hamela ny mpifidy malagasy hisafidy marina ny filoham-pireneny sy ireo solombavambahoakany izany. Fifidianana hiaro azy ireo amin’ny krizy mety hitranga aorian’ny fifidianana izany, hanome antoka ara-drariny ireo olom-boafidy hamita  amim-pitoniana ny fe-potoam-piasany.

Mitoetra ao anatin’ny vanimpotona maharitra sy mifototra amin’ny soatoavina napetraky ny filoha frantsay tamin’ny kabariny tany Ouagadougou ny fandraisan’i Frantsa anjara amin’ny toekarena, ny sosialy, ny olombelona. Fahaiza-mitantana izany, fampandrosoana maharitra, finiavana hanome ho an’ny tsirairay ny fahafahany mandray anjara amin’ny firoboroboan’ny kaontinanta afrikanina, ary mandray soa avy amin’izany.

Mampiady saina ny fakana an-keriny

Miady saina amin’ny firongatry ny tsy fandriampahalemana ny vondrom-piarahamonina frantsay. Misy teratany frantsay mihoatra ny 20 000 eto Madagasikara. Maro karazana ny vondrom-piarahamonina frantsay: mizaka zom-pirenena roa ny antsasany, mpirotsaka antsitrapo iraisam-pirenena, mpisotro ronono, mpandraharaha, manampahaizana sivily sy miaramila.

Nametraka ny tenany ho eo ambany fiahian’ny manampahefana malagasy izy ireo, saingy mahatsapa fa tandindomin-doza hatrany: miatrika ny tsy fandriampahalemana iainan’ny vahoaka. Iharan’ny trangan-javatra mampiahiahy tsy mitsaha-mitombo ny sasany amin’izy ireo, izay avy amin’ny vondrom-piarahamonina indianina. Mipaka amin’ny ankizy sy ny vehivavy ny fakana an-keriny ankehitriny.

Tsy maintsy tadiavina izay fomba hisakanana izany, ary afa-manampy i Frantsa. Tanjona ny hiaro ireo olona miaina anaty tahotra noho ny herisetra, ankoatra ny fihazonana ny fahazoan’i Madagasikara hisarika mpampiasa vola sy hiantohany ny fampandrosoana ary hitandroany ny voninahiny eo amin’ny sehatra iraisam-pirenena.

Mifototra amin’ny fifampitokisana ny fifandraisan’ny Frantsay sy ny Malagasy. « Zava-poana ny fifandraisantsika, raha tsy mifototra amin’ny fifampitokisana », hoy izy.

R.Nd.

News Mada0 partages

Ceni: Ilaina ny solontenan’ny kandidà

Raikitra ny firosoana amin’ny fanatanterahana ny fifidianana. Aiza ho aiza ireo kandidà na ny solontenany? Ilain’ny Ceni…

« Handray anjara amin’ny fivoriana sy adihevitra rehetra eo anivon’ny Ceni ireo solontenan’ny kandidà izay hotendren’ny kandidà hisolo tena azy ao amin’ny Ceni. » Izay ny fanazavan’ny filoha lefitry ny Vaomiera mahaleo tena misahana ny fifidianana (Ceni), Rakotonarivo Thierry, teny Alarobia, ny faran’ny herinandro teo, momba ny fanomanana sy fanatanterahana ny fifidianana izay mila ny solontenan’ny kandidà eny anivon’ny Ceni sy ny rantsa-mangaikany manerana an’i Madagasikara.

Mpikambana ao anatin’ny Ceni izany ny solontenan’ireo kandidà ofisialy tsirairay avy, mandra-pivoakan’ny voka-pifidianana vonjimaika havoakan’ny Ceni. Ny mahatsara izay fanendrena solontenan’ny kandidà eo anivonn’ny Ceni sy ny rantsa-mangaikany: mipetraka tsara ny fangaraharana.

Mila mihetsika dieny izao ireo kandidà

« Noho izany, manentana sahady izahay eto anivon’ny Ceni amin’izay mieritreritra ho kandidà mba hanomana izay heveriny fa hisolo tena azy ato anatin’ny Ceni amin’ny fikarakarana sy fanatontosana ny fifidianana », hoy izy.

Heverinn’ny Ceni amin’izany fa hanala ny ahiahy tsy ihavanana amin’izay mety ho fizotran’ny fifidianana ho avy ny fisian’ireo solontenan’ny kandidà ireo ato anatin’ny Ceni foibe sy amin’ny rantsa-mangaika manerana an’i Madagasikara.

Aiza ho aiza ny fiomanan’ireo kandidà sy ny solontenany avy amin’izany? Mahatratra 25 000 any ho any ny biraom-pifidianana. Tsy efa tena antomotra ny fifidianana vao hisambotra olona etsy sy eroa.

R.Nd.

News Mada0 partages

Dome RTA: nafana ny fiarahana tamin’ny coca-cola

Saika nanerana ny tanàna sy ireo efitrano rehetra teto Antananarivo, ny fanarahana ny famaranana, niadiana ny ho tompondaka eran-tany “Mondial 2018”, amin’ny baolina kitra, omaly alahady. Anisan’ny nanentana izany ireo tomponandraikitra eo anivon’ny zava-pisotro coca-cola, mpanohana ofisialy ity fihaonana ity.

Tetsy amin’ny Dome RTA, nifanaretsaka ireo mpankafy, na ireo tsy mahafantatra baolina kitra fa liana fotsiny, iaina mivantana izany fetin’ny baolina kitra izany. Mandra-piandry ny fanombohan’ny fihaonana ary koa nandritra ny fialan-tsasatra, teo amin’ny Frantsa sy i Kroasia, nisy ny fampilalaovana sy fifaninanana kely, ho an’ireo mpijery tonga maro, tao an-toerana. Samy nahazoana loka avokoa izany, toy ny baolina, ny fanamiana, sy ny sakaosy. Nizara roa niavaka tsara ny toerana nisy ireo mpomba ny ekipa tsirairay, izay nizarana saina kely teo am-pidirana.

Tetsy an-kilany, nisy koa ny fivarotana sakafo sy zava-pisotro coca-cola. Nandravaka ny lanonana, ny rindran-kira, niarahana tamin’i Stéphanie sy i Shyn.

Torcelin

 

News Mada0 partages

Bolelchtchik coca-cola: nomena sehatra ny baolina kitra

Tsy diso anjara, tamin’ny fampilalaovana sy fampiainana mivantana ny famaranana, niadiana ny ho tompondaka eran-tany amin’ny baolina kitra “Mondial 2018”, ny Agence Carré bleu, tamin’ny alalan’ny Bolelchtchik coca-cola. Nalefa mivantana tetsy amin’ny La City Ivandry, tamin’ny “écran géant”, ny fihaonana teo amin’i Frantsa sy i Kroasia.

Nalaina tamin’ny teny rosianina, hoe : mpanohana ny bolelchtchik. Nomena sehatra avokoa ireo mpankafy ny baolina kitra, na ny olon-dehibe tamin’ny fakàna ireo ekipany avy. Ny ankizy kosa nilalao ny “jeux video”. Tsy diso anjara koa ny vehivavy satria afaka nandray anjara tamin’ny fifaninanana isan-karazany, nahazoana loka, avy amin’ny coca-cola, mpanohana ny baolina kitra sy ny federasiona iraisam-pirenena (Fifa), nanomboka ny taona 1978.

Nampanjakaina teo amin’ny rehetra kosa ilay toe-tsaina “fair-play”. Natao mihitsy izay hisian’ny hafanana amin’ny maha fetin’ny baolina kitra azy ka hametrahana fahatsiarovana goavana, ho an’ity andiany faha-21, ity.

Torcelin

 

News Mada0 partages

Laharana fahatelo: norombahin’i Belzika ny medaly alimo

Voalohany, teo amin’ny tantarany, ny hany mba niakatra lampihazo, teo amin’ny fiadiana ny ho tompondaka eran-tany, taranja baolina kitra i Belzika. Resiny, tamin’ny isa, 2 no ho 0, teo amin’ny fiadian-toerana fahatelo, ny Three Lions, avy any Angletera. Fihaonana, notanterahina, ny asabotsy lasa teo, tao amin’ny kianja St Petersbourg, Rosia.

Raha tsiahivina, tsy mbola afa-bela, tamin’i Belzika ny Anglisy. Niray vondrona mantsy izy ireto, nandritra ny fifanintsanana ka resin’i Belzika, tamin’ny isa tokana, ny Anglisy, tamin’izay. Nahavita dingana goavana ny Belza, tamin’ity satria fahefatra ny vokatra tsara vitan’izy ireo, ny taona 1986.

Raha hiverenana, ny lalaon’ny roa tonta, naneho fahavononana handresy hatrany am-boalohany ny demony mena. Porofon’izany, vao nanomboka 4 mn, dia efa nanokatra ny isa, i Thomas Meunier. Io isa tokana io, no nentin’ny roa tonta, niala sasatra.

Teo amin’ny fizaram-potoana faharoa vao nifoha tamin’ny torimasony ny Anglisy, saingy nitavozavoza, teo amin’ny famonoam-baolina, ry Dier sy ry Kane.

Tetsy ankilany, nahay nametraka sy nanafaingana ny fanafihany ny demony mena. Vokany, tafaporitsaka, i Eden Hazard, teo amin’ny minitra faha-82 ka nampiditra ny baolina faharoa.

Tompondaka

News Mada0 partages

Volley-ball de loisir: tompondaka ny Tahirimbolam-panjakana

Fahombiazana, ny andiany faharoa amin’ny volley-ball loisir, nifarana, ny asabotsy lasa teo , teny amin’ny kianja mitafon’Ankorondrano. Voahosotra ho tompondaka, ny tahirimbolam-panajakana, rehefa nandresy ny AS Aro, tompon’ny anaram-boninahitra 2017. Seta 3 no ho 1 (16-25 ; 25-12 ; 25-21 ; 25-15), no nibatan’izy ireo, ny fandresena. Nahazo ny seta voalohany, ny tranom-piantohana, saingy nihoaran’ny tahirimbolam-panjakana izany avy eo. Laharana fahatelo, ny Association des banques, nandavo ny Air Mad, seta 3 no ho 2. Fahadimy, ny Paositra, nanilika ny Ostie, seta 3 no ho 0. Fahafito, ny Datarenty, nampiondrika ny Kaominina Antananarivo renivohitra, seta 3 no ho 2. Fahasivy, ny Esca, nandavo ny Salama, seta 3 no ho 1. Tsiahivina fa Andriantsivahiny Hery (Lem), CTR-n’ny ligin’Analamanga, no tomponandraikitra mpikarakara. “Nitombo ny mpandray anjara, niakatra ihany koa ny lentan’ny fifaninanana, satria nisy ekipa milalao any amin’ny D2, resy tamin’ity. Tanjona, ny hiverenan’ireo orinasa hifaninanana amin’ny lalao ofisialy. Eo koa anefa ny fampilalaovana ireo mpiasa, tsy mba afaka manao izany”, hoy  izy.  Marihina fa ny volana avrily lasa teo, ny nanombohan’ity fihaonana ity.

Torcelin

News Mada0 partages

Tenisy – «Circuit ITF U18»: tompondaka Ranaivo Toky

Nitondra avo ny lazan’i Madagasikara indray ny taranja tenisy, sokajy zandriny. Voahosotra ho tompondaka, teo amin’ny “circuit ITF”, U18 lehilahy, “grade 5”, mantsy Ranaivo Toky. Fifaninanana, notanterahina tany Nairobi, Kenya, izay nifarana ny asabotsy lasa teo.

Resin’i Toky, teo amin’ny famaranana, ilay teratany Indianina, i Arjun Channathimmiah Honnappa, laharana faha-655 eran-tany. Seta 2 no ho 0 (6/1 ; 7/5), ny nahazoan’i Toky ny fandresena, tamin’ity. Tsy nampoizin’ity mpifanandrina taminy ity mihitsy ny endri-dalao nasehon’i Toky, tamin’ity.

Avy hatrany mantsy dia tsy nihafihafy fa nanafika sy namezivezy baolina i Toky, raha somary nanao antsirambina ilay Indianina. Tsy naha andrarezina azy mihitsy ny zava-niseho, teo amin’ny seta voalohany. Vokany, tsy nahazo afa-tsy “jeu” iray monja izy.

Teo amin’ny seta faharoa vao niezaka nanohitra saingy efa tafiditra tsara tao anaty lalao i Toky ka tsy namela izany raha tsy azony. Tsiahivina fa nifanindry tamin’ny fitsingerenan-taona nahaterahan’i Toky, ity nahazoany ny ho tompondaka, ity.

Torcelin

News Mada0 partages

Kitra: samy resy ny Jet Mada sy ny Elgeco

Nitranga ny tsy nampoizina, omaly teo amin’ny andro faharoa amin’ny “Thb champions league”, taranja baolina kitra. Tany Vontovorona, lavon’ny Tam Port-Berger, tamin’ny isa tery 2 no ho 1 ny Elgeco Plus. Ny Jet Mada, resin’ny Fosa Jr Boeny, 1 no ho 0. Mitarika izany hatreto, ny Fosa Jr, manana isa 6.

Tany amin’ny kianja Ampasambazaha indray, samy nandresy fanindroany avokoa ny Ajesaia sy ny Cnaps Sport, ka nahazo isa 6. Ny Ajesaia, nanilika ny Akon’Ambatomena, 2 no ho 0 ary nomontsanin’ny Cnaps Itasy, tamin’ny isa mavesatra 6 no ho 0 ny Fils Elephant Anosy. Lavon’ny 3FB Atsimo Andrefana, 1 no ho 0 kosa ny FC Vakinankaratra.

Hitohy ny alarobia 18 jolay, ny andro fahatelo ka eny Vontovorona, hifandona ny Jet Mada sy ny FCA ary ny Fosa Jr Boeny hifampitana amin’ny Tam Port-Berger.

Any Ampasambazaha, hiaona ny FC Vakinankaratra sy ny Akon’Ambatomena ary ny Ajesaia hidona amin’ny Fils Elephant. Ny Cnaps Sport, hikatroka amin’ny 3FB.

Tompondaka

News Mada0 partages

CCS Anjoma: tsy nitrangana loza intsony vokatry ny fanofanana aroloza

Telo taona ny fiaraha-miasan’ny centre culturel et social (CCS) ao Anjoma miaraka amin’ny orinasa Ambatovy amin’ny fandaharanasa Albi. Manana toerana fanofanana tanora momba ny éléctricité de bâtiment, éléctricité industrielle, menuiserie… ny foibe tantanan’ny fikambanan’ny frera avy amin’ny congrégation Saint Gabriel izay miahy ny madinika. Efatra amin’izao fotoana izao ny mpianatra avy amin’ny lalam-piofanana éléctricité industrielle voaray miasa ao amin’ny orinasan’Ambatovy, araka ny fanazavan’ny frera Rafanomezantsoa Ignace. Efa nanao fianarana asa tany Ambatovy izy ireo, teo aloha ary nandray anjara tamin’ny fifaninanana ka voaray. Ankoatra ny ao Ambatovy, efatra ny orinasa mandray ny mpianatra avy niofana tao amin’ny foibe. Ankoatra ny fandraisana mpiasa, tombony nentin’ny fiaraha-miasa ny fahazoan’ny foibe hazo efa tsy nampiasain’ny orinasa intsony ka hanaovan’ny mpiofana fizarana sy fampiharana. Mahavita fampiharana betsaka noho izany ny mpianatra ary afaka namokatra fitaovam-pianarana amin’ny vidiny mirary alefa amin’ny sekoly eo an-toerana ihany, hoy ny fanazavany ihany.

Nahazo fiofanana momba ny aroloza amin’ny toeram-panofanana sy fiasana ny foibe. Vokany, tsy nitrangana loza intsony tao anatin’ny toeram-piasana nanomboka ny taona 2016 raha mahatratra sivy isan-taona ny loza teo aloha.

39 isaky ny andiany ny mpianatra raisina ao amin’ny toeram-panofanan’ny CCS, maharitra roa taona ny fianarana. 10 000 Ar isam-bolana ny sarany takina. Omena isa ny mpianatra ary avadika ho vola ny isa. Kajina ny isa rehefa mifarana ny taom-pianarana ka havadika ho vola ividianana fitaovana omena ny mpianatra izany. Laharam-pahamehana ny fandraisana ny mpianatra kamboty.

Vonjy A.

News Mada0 partages

Zon’ny ankizy: mpanao gazety 40 voaofana

Mpanao gazety 40 nizara ho andiany roa, avy eto Antananarivo sy avy ao Antsirabe no nofanin’ny Unicef, momba ny zon’ny ankizy, nandritra ny roa herinandro. Nifarana anio, ny fiofanana ho an’ny andiany faharoa. Tanjona ny hanajan’ny mpanao gazety ao anatin’ny fanatanterahana ny asany ny fifanarahana momba ny zon’ny ankizy, izay nosoniavin’i Madagasikara ny taona 1991. Tafiditra ao ohatra ny fanafenana ny momba ny ankizy manana olana na niharan’ny herisetra… Eo ihany koa ny hanomezana sehatra ny ankizy haneho ny heviny sy hahazo ny vaovao sahaza azy. Tsy manome vahana loatra ny ankizy ny karazam-baovao eto amintsika. Sokajiana ho naman’ny ankizy ireo mpanao gazety nofanin’ny Unicef  satria ho lasa mpitondra tenin’ireo ankizy, izay tsy re loatra eo anivon’ny fiarahamonina.

Ankoatra izay, andraikitry ny mpanao gazety koa ny hampahafantatra ny tena zava-misy marina mahakasika ny ankizy. Betsaka ny endrika tsy fanajana ny zon’ny ankizy hita eto amintsika. Santionany ny ankizy tratran’ny tsy fanjarian-tsakafo, ireo manao asa tsy sahaza azy akory…

Fiofanana fahenina nomen’ny Unicef ho an’ny mpanao gazety izao tontosa izao nandritra ny 30 taona niasany teto amintsika.

Vonjy

News Mada0 partages

Lapan’ny kolontsaina: mihamaro ny tanora mankafy an’i Lalatiana

Tafaray ny tia sy ny manina, omaly tolakandro tetsy amin’ny lapan’ny Kolontsaina sy ny fanatanjahantena etsy Mahamasina. Tsy iza ireo fa i Lalatiana sy ny mpankafy azy. Nahafinaritra ny fihaonana ary tsikaritra ny fahamaroan’ny tanora.

Efa ela ny niandrasana ity fampisehoan’i Lalatiana ity, izay efa tokony natao tamin’ny taon-dasa saingy tsy maintsy nahemotra noho ny trangan’aretina teto amintsika. Noho izay fotoana elaela tsy nihaonan’ny roa tonta izay, nafana ny fiarahana, omaly tolakandro.

Vao nanomboka ny fampisehoana, tafiditra avy hatrany tao anatin’ilay « fahalinana »  mihaino an’i Lalatiana ireo tonga teny an-toerana. Nisantaran’ity mpanakanto ity ny sehatra mantsy ireo hira nahafantarana azy hatramin’izay, izay tsy mbola afaka am-bavan’ny maro sy tsy lany hamamiana, toy ny « Nofy » sy « Avelao any ».

Niavaka ny fampisehoana, satria nitondra zava-baovao maromaro, toy ny ekipa mpitendry zavamaneno teny ambony sehatra. Marobe izy ireo raha miohatra ny tamin’ny seho hatramin’izay ary tanora ny ankamaroany. Na eo aza ny maha tanora azy ireo, manana talenta sy fahaiza-manao efa avo lenta sy mendrika ny hiara-dia amin’i Lalatiana, andrarezin’ny mozika malagasy.

Teo ihany koa ny andriambavilanitra mpanao feolafika, manana feo manga. Azo lazaina ho zava-baovao ihany koa ny sehatra, nivalamparan’ireo mpanakanto, i Lalatiana sy ireo mpitendriny. Na izany aza anefa, tsapa ny fifanakaikezana sy ny fifamatorana teo aminy sy ny mpankafy, tonga maro teny an-toerana.

Mikasika izay indrindra, efa ela ny nahalalana an’i Lalatiana sy ny hakanton’ny feony ary ny gadon-kirany. Na izany aza, tsy vitsy ny tanora ankehitriny, babony. Nanaporofo izany ny fahamaroan’izy ireo tonga nijery ny fampisehoana, omaly. Antenaina fa mbola hifandimbiasan’ny taranaka maro ny fanekena fa manan-talenta i Lalatiana.

Landy R.

News Mada0 partages

“Miss” sy “Mister”: lasan’i Toliara sy Antsiranana

I Christine, avy any Toliara, no lany ho tovovavy mendrika indrindra na “miss”, raha toa ka lasan’ny solontenan’Antsiranana, i Gasol, ny anaram-boninahitry ny tovolahy tsara tarehy sy bikàna na “mister”, tamin’ny dingan’ny famaranana tamin’ity fifaninanana ity. Notanterahina ny asabotsy alina teo, tetsy amin’ny Cask PK0 Antanimena ity dingan’ny famaranana ity.

Nikarakara ny hetsika ny fikambanana Tamiha na «Tanora mitsinjo ny hoavy ».  Tsiahivina fa notanterahina tao amin’ny Bonara Be 67 Ha, ny zoma 6 jolay lasa teo, ny fifanintsanana tamin’ity fifaninanana hatsaran-tarehy ity, izay nandraisan’ny faritany enina teo aloha anjara.

Ankoatra ny filatroana nataon’ireo mpandray anjara, nanafana ny korana, tamin’io asabotsy io, i Yvon Paul sy Selek Stone. Nambaran-dRandriamaro Eva Judith, avy amin’ny Tamiha, fa niniana nampifanojoana tamin’ny fetim-pirenena frantsay mihitsy, 14 jolay, io famaranana io mba hanehoana amin’ireo vahiny ny hakanton’ny tanora malagasy. Samy naneho ny fomba  fitafy mampiavaka ny faritra niaviany ny mpandray anjara tsirairay.

Landy R.

Tia Tanindranaza0 partages

Ady amin’ny KidnappingVonona hanampy ny Frantsay

Hiatrika fe-potoana tena manan-danja ho azy i Madagasikara afaka fotoana vitsy ka tokony hohamafisiny ny fisian`ny mangarahara amin`ny fifidianana ho filoham-pirenena sy solombavambahoaka manaraka, hoy ny masoivoho Frantsay, Veronique Vouland-Anéini.

 

Nisongadina tao anatin`ny lahateniny nandritra ny fankalazana ny fetim-pirenena frantsay, ny sabotsy 14 jolay lasa teo  fa mitaky sy manohana fifidianana manara-dalàna sy eken`ny rehetra ny frantsay.  Matoky ny fahaizan`i Madagasikara  sy hanampy hanatratra an`io fanamby io i Frantsa. Tsy hitanila ihany koa ny firenena frantsay ary ny faniriany tokana dia hanotrona ireo izay manana andraikitra  hanatanteraka fifidianana tsy iadian-kevitra ka hamela ny mpifidy Malagasy hisafidy marina ny filoham-pireneny sy ireo solombavambahoakany. Fifidianana hiaro azy ireo amin`ny krizy izay mety hitranga aorian`ny fifidianana.  Nampatsiahivin`ny masoivoho Frantsay ny fiaraha-miasan`ny firenena roa tonta ary nitondrany teny manokana ny mikasika ny fakana an-keriny izay manimba ny endrik`i Madagasikara manoloana an`izao tontolo izao.  Hanampy hiady amin`izany ny vondrom-piarahamonina frantsay ary ny tanjona dia hiaro ireo olona miaina ao anatin`ny tahotra sy herisetra izay mianjady azy ; voakasika manokana amin’izy ity ireo teratany Indiana mizaka ny zom-pirenena Frantsay.Maro ny antso efa nataon’izy ireo tamin’ny fitondram-panjakana saingy mbola mitohy ihany ny fakana an-keriny ary maro ny zavatra manjavozavo manodidina ilay izy. Mifototra amin`ny fifampitokisana kosa ny fifandraisana eo amin`i Madagasikara sy Frantsa ary anisan`ireo mpiara-miasa akaiky amin`ny fampandrosoana eo amin`ny sehatra maro hafa  ny firenena frantsay, hoy ny minisitry ny raharaham-bahiny Malagasy, Dovo Eloi Alphonse Maxime. Mamerina etoana ny finiavana hanaovana fifidianana mangarahara andraisan`ny rehetra anjara ny governemanta Malagasy mba haneken`ny rehetra ny voka-pifidianana sy hitondra fitoniana politika eto amin`ny firenena. Vonona ihany koa hitady vahaolana amin`ny tsy fandriampahalemana ny fitondram-panjakana raha ny nambaran`ny minisitra Dovo Eloi Alphonse Maxime.  Olona manan-kaja sy sivily maro no tonga nanome voninahitra ny fankalazana ny fetim-pirenena frantsay. Hita teny an-toerana ireo minisitra sy olom-boafidy, fiarahamonim-pirenena ary vahiny maro hafa nasaina.  Nomarihana ny sabotsy lasa teo teny amin`ny toeram-ponenan`ny masoivoho frantsay miasa sy monina eto Madagasikara teny Ivandry izany fankalazana ny fetim-pirenena frantsay.

 

Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Hery RajaonarimampianinaNandrahona ireo mpampianatra mitokona

Hentitra ary hita tena nasiaka mihitsy ny filoha Hery Rajaonarimampianina tany Toamasina ary nampitandrina ireo mpampianatra mitokona, hoy indrindra izy. “Aza saziana noho ny fitivan-tenanareo mpampianatra ny mpianatra Malagasy.

 

 Raha misy ny olana dia mifampiresaha an-databatra boribory fa tsy azo ekena intsony izao fitokonana lavareny tsy mifarana izao na efa nampiseho ezaka aza ny fanjakana”. Fanambarana efa nampoizina ihany taorian’ilay fehin-kevitra nivoaka tamin’ny filankevitry ny minisitra farany teo nanomezan’ny filoham-pirenena baiko ny governemanta ny ampitsaharana amin’izay ny fitokonana etsy sy eroa. Tetsy an-kilan’izay dia nasiaka be ihany koa ny praiminisitra raha namory ireo tompon’andraikitra samy hafa tany an-toerana, ka nilazany mahitsy fa “handray fepetra henjana ny fanjakana manomboka izao fa tsy azo ekena ny fitokonana lavareny satria mila fitoniana ny firenena mba hirosoana amin’ny fifidianana ”. Tao anatin’izay anefa dia nampiseho ny firaisankinany koa ireo mpampianatra eo anivon’ny Sempana eto Toamasina, ka tsy nisy namonjy ny fitokanana niseho tao Ankirihiry ity fa naleon’izy ireo nanao akanjo mainty nitokona teo anoloan’ny tale ny fanabeazana atsinanana eto nampisehoan’izy ireo ny tsy fahafalian’izy ireo sy ny fitakian’izy ireo mba hiverenan’ny fampianarana. Notokanana ny sabotsy lasa teo tany Toamasina moa ny EPP Todivelona Raphael Ankirihiry, izay vokatry ny fiaraha-miasa amin’ny fanjakana Japoney no nahafahana nanangana ny efitrano vaovao. Mitentim-bidy 19 miliara ariary ny sandan’ny fanamboarana, ary fotodrafitrasa manara-penitra tsara satria mahazaka rivodoza sy horohorontany.

 

 

Rakoutou

Tia Tanindranaza0 partages

Maka Alphonse“Tsy fotoana iadin-kevitra intsony izao…”

“Dimy taona no efa nomena an`ireo mpisehatra politika hanomanana ny fifidianana ka tsy maintsy hampiharina ny lalàmpanorenana”, hoy i Maka Alphonse, filohan`ny komitin`ny fampihavanana Malagasy (CFM).

 Nohamafisiny fa zavatra roa no tsy maintsy tsara faritana. Voalohany, ny fe-potoana manaraka ny lalàmpanorenana satria  vao nanao fianianana ny filoham-pirenena tamin`ny taona 2014 dia efa fantatra fa misy dimy taona hanomanana ny fifidianana. Araka izany, tokony ho efa niomanana izay mpisehatra ara-politika mahasika ny fifandimbiasam-pahefana amin`ny alalan`ny fifidianana. Nisy ireo didy navoakan`ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana (HCC ) izay mandidy ny lalana mizotra mankany amin`ny fifidianana. Tsy fotoana hiadian-kevitra hanaovana na tsia ny fifidianana intsony izao, hoy hatrany ny filohan`ny CFM, ary tsy maintsy hampiharina ireo mpanao politika raha tena vonona hitondra fampandrosoana satria ny taona 2018 dia efa voafaritra fa taonam-pifidianana.  Mahakasika ny fifidianana dia nanamafy ny CENI amin`ny fisian`ny fifanajana amin`ny samy kandidà hifaninanana amin`ny fifidianana ho filoham-pirenena. Tsy tokony hisy ny fifandrafiana eo amin`ny samy kandidà mialoha sy mandritra ary aorian`ny fampielezan-kevitra. Tokony hanaiky ny voka-pifidianana kosa ny rehetra. Hisy indray moa ny fampiantsoan`ny eo nivon`ny CENI hanaovan`ny solontenan`izay ho kandidà sonia izay fifanarahana izay mba hisorohana ny mety hisian`ny savorovoro manodidina ny fifidianana hotanterahina eto Madagasikara.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Marc Ravalomanana« Efa vonona izahay »

Anisan`ireo nahazo fanasana tamin`ny fankalazana ny fetim-pirenena frantsay ny filoham-pirenena teo aloha Marc Ravalomanana.

Ilaina ny fanohanana ny vondrona iraisam-pirenena ny fizotry ny fifidianana, hoy ity filoham-pirenena teo aloha ity ary mila manamafy ny hisian`ny fangaraharana amin`ny fifidianana rehetra. Naneho ny fahavononany hatrany hiara-kiasa sy hanohana an'i Madagasikara i Frantsa. Mahafinaritra ny finiavany. Isika Malagasy koa anefa tokony hiezaka sy hiasa tsara ho fampandrosoana ny firenentsika, hamoha ny hambom-po, mba tsy hiandrasana foana ny hafa. Nohamafisiny ihany koa fa nihaona tamin`ireo masoivoho ireo ny tenany ary vonona hanampy izy ireo fa isika no tompon’andraikitra voalohany. Mila manaja tsara ny lalàmpanorenana sy manaja tsara ny lalàna velona rehetra misy eto amin`ny tany sy ny fanjakana ireo mpisehatra, hoy ny filoha Marc Ravalomanana. Araka izany, efa mivonona amin`ny fiatrehana ny fifidianana ny antoko Tiako I Madagasikara sy ny mpitarika azy ka ny fanombohana izany dia ny fanomanana ny antontan-taratasy filatsahan-kofidiana.

 

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Printsy Elakovelo, FHI AREMATsy hisy fifidianana ho vanona eto

Nivoaka tamin’ny fahanginany tamin’ny faran’ny herinandro teo ny Printsy Elakovelo, HFI eo anivon’ny antoko AREMA.

 Pati

a

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tetikasa AmbatovyNandrotsaka 48,8 miliara ariary ho an’ny kaominina sy ny faritra

Efa tamin’ny 14 aprily 2018 no vita sonia ny didim-pitondrana laharana 8902/2018, milaza ny fifampizaran’ireo vola azo avy amin’ny tamberim-bidin’ny fitrandrahana ataon’Ambatovy ny Nikela sy ny Kobalta ny taona 2012 hatramin’ny 2017,

 

Rakoutou

 

Tia Tanindranaza0 partages

Famaliana ny fitakian’ny mpampianatraMisy lafiny ara-toekarena tsy maintsy dinihana

Mbola mafana hatrany ny resaka fitakiana ataon’ny mpampianatra amin’izao. Tsiahivina fa 100 000 Ariary ampitomboana efatra no takian’izy ireo amin’ny fanjakana.

Tsiry

 

Tia Tanindranaza0 partages

RAZAFIMILY CONSTANCE

Nodimandry tao Farafangana omaly alahady 15 jolay ny Solombavambahoaka voafidy tao Vangaindrano, Razafimily Constance izay mpikambana ao amin’ ny antoko Leader Fanilo.

Noho ny fahatapahan’ny lalandra no nahafaty azy raha ny fampitam-baovao vonjimaika. 

SERGENT TSITO TIANA

Efa 7 taona izao no niala teto Madagasikara ny teratany Malagasy iray antsoina hoe “Sergent Tsito Tiana” hiofana ao amin'ny “légion étrangère” any Frantsa, ary 29 taona izy tamin’izany. Isan'ireo nalefa nampandry tany tany Mali nandritra ny "opération Serval" ny tenany tamin'ny taona 2017 ary faly satria tsy nisy fahavoazana loatra nanjo ny miaramila mpiray dia. Ny 19 jolay izao izy no hahazo ny taratasy milaza amin'ny fomba ofisialy ny fahazoany ny "naturalisation française" na ny zom-pirenena Frantsay. 

Tia Tanindranaza0 partages

DahaloEfa nivoatra sy nanova paikady

Efa nivoatra be ny kolontsaina sy ny asan-dahalo eto Madagasikara ankehitriny. Raha entina hangataham-bady sy fanehoana fa lehilahy mahavita azy tany am-piandohana no antony hangalarana omby 1 dia niitatra tsikelikely taty aoriana. Ny omby 1 lasa 10 avy eo 30 ary niitatra an-jatony maro mihitsy taty aoriana.

 Ny Kilalaky, izay dihy 1 malaza ankehitriny ary fanaon’ny dahalo fahiny aza mbola mampahatsiahy fa kolontsaina hafa mihitsy no nofonosin’ny asan-dahalo fahagola fa tsy nampoizina hiitatra amina asa mamoafady toy ny amin’izao. Tsy mionona amin’izay halatra omby intsony ireo dahalo fa sady mamaky trano, manakan-dalana, manolana, maka izay azony alaina rehetra. Firifiry moa ireo mpanao politika sy mpitondra efa voatonontonona ho ambadikana asan-dahalo nanomboka ny taona 2000 no ho nankaty ? Ny fitaovana mahery vaika sy hiaka farany tra-tehaka miaraka amin’izay sendra voasambotry ny mpitandro ny filaminana eny amin’izy ireo rahateo dia efa midika fa misy dian-tanana olona ambony ity resaka dahalo ity ary mety nanakonana ary mbola hanakonana resaka politika avo lenta toy ny efa nahiana tamin’ny raharaha Remenabila tamin’ny taona 2016. Tsy ferana fa mety efa maro amin’ireo dahalo no manana antoka fa tafavoaka mora foana raha sanatria voasambotra. Raha ny savorovoro politika ankehitriny ateraky ny fiziriziriana isan-karazany toy ny fanorenana ifotony, fifidianana mampiady hevitra, tolona sendikaly izay toa miantso krizy vaovao tahaka izay nitranga tamin’ny taona 2009 indray dia mety hiantso dahalo vaovao ihany koa satria hitombo indray ireo tsy an’asa ary ho aiza moa izy ireny rehefa tapi-dalan-kaleha ?

J. Mirija

 

Tia Tanindranaza0 partages

Sehatra tsy miankinaHahazo fanampiana 17 miliara ariary

150 miliara ariary ny totalim-bola nampiana ao anatin’ny teti-bolam-panjakana nasiam-panitsiana (LFR). 100 miliara ariary entina anampiana ny Jirama noho ny fatiantoka misy ao amin’ity orinasa Malagasy ity.

 

Izay lazaina ombieny ombieny moa fa be masonkarena loatra kanefa ny vidin’ny herin’aratra ambara fa kely. Ankoatr’izay dia 33 miliara ariary no natokana hanaovam-panitsiana ny karamam-panjakana. Ny ambiny kosa izany hoe ny 17 miliara Ariary no nampiteraka fanahiana indrindra ho an’ireo sehatra tsy miankina noho ny  fahenoan’izy ireo fa misy orinasa iray omena io vola be io. Ny amin’izay indrindra dia nanome fanazavana ny Governoran’ny Banky foibe,Atoa Alain Hervé Rasolofondraibefa omena ny sehatra tsy miankina izay manondrana entana any ivelany io vola io. Nisy ny fitotonganan’ny sandam-bolan’ny Malagasy ary niteraka olana amin’ireo orinasa izay mpanondrana entana mankany ivelany izany satria dia nisy hatrany ny fatiantoka teo amin’ny fifaninanana. Efa vitan’ny ministeran’ny toekarena izany fandalinana izany ary voamarina tokoa fa mila fanampiana ireo sehatra tsy miankina manondrana entana any ivelany ireo araka ny tatitry ny governora. Misy kosa anefa ny mason-tsivana ataon’ny ministeran’ny toekarena sy ny ministeran’ny Indostria amin’ny izay orinasa omena ny fanampiana ara-bola. Ilaina hatrany ny fangaraharana amin’ny resa-bola tahaka itony satria manjavozavo amin’ny maro kanefa vola be no resahina.

Tsiry

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Asan-dahalo sy fakana an-kerinyKivy amin’ny mpitandro ny filaminana ny olona

Mahonena ny mandre ny fitarainan’ny vahoaka any ambanivohitra any amin’ny afitsoky ny jiolahy sy ny dahalo.

 Seho ivelany aloha no betsaka, hoy ny fanehoan-kevitry ny olona momba fihetsiky ny mpitandro ny filaminana, toy ilay “demonstration dynamique” teny Mahamasina ny 20 jona lasa teo. Ny 26 jona ihany koa dia niaraha-naheno ny fitsanganan’ny “Hery manokana” hiady amin’ny dahalo sy ny fakana an-keriny, saingy mbola eo am-pandrindrana asa angamba. Tsy ny Karàna irery intsony no lasibatra fa hatramin’ny Malagasy, raha ny resaka fakana an-keriny. Tany Malaimbandy, ohatra, dia mpampianatra sy ny zanany no niara-nalaina an-keriny ny 7 jolay, ka navotsotra ilay zanany, ary nitaky 4 tapitrisa ariary ho sandan’ny famelana ilay rainy ireo olon-dratsy. Nisy naka an-keriny indray ny olona 6 hafa andro vitsy taoriana, ary apetaky ny jiolahy eny amin’ny talaky maso ny soratra misy ny laharan’ny finday handefasana ny vola. Mbola azo ekena ihany ve hoe efa ny mpamboly na ny mpiandry omby eny an-tsaha no halaina takalon’aina hitakiana volabe ? Inona no tsy hanetsehana ny tafika hiady amin’ny dahalo sy ny mpaka an-keriny ? Aiza ary izao ilay fanambarana mipoapoaka nataon’ny lehiben’ny mpitandro ny filaminana ? Tsy ny vola sy ny fitaovana no tokony ho olana fa ny finiavana no maivana satria raha ny vola lany tamin’ny kolikoly, toy ny tamin’ny depiote voalaza fa nandaniana 3,9 miliara sy ny maro hafa no mitambatra efa nahazoana angidimby maro.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Mba mila maka amin’izay e !

Nifarana tanteraka ny fiadiana izay ho tompondaka eran-tany eo amin’ny taranja baolina kitra, saingy ho re hatrany ny akony ato ho ato.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Rugby Silver Cup 2018Lavon’i Zambie 31-29 ny Makis Malagasy

Mijanona eo amin’ny Vondrona B misy azy i Madagasikara fa lavon’i Zambie 31-29 teo amin’ny famaranana “Zone sud” tamin’ny sabotsy teo tany Lusaka Zambie.

Tia Tanindranaza0 partages

Thb Champions League Malagasy 2018Lavon’ny Tam Port Berger 2-1 ny Elgeco Plus

Nisongadina indrindra teo amin’ireo vokatry ny lalao andro faha-2 ny “Thb Champions League Malagasy” notontosaina tany Fianarantsoa sy tetsy Vontovorona ny faharesen’ny Elgeco Plus nanoloana ny Tam Port Berger Sofia ary koa ny fahalavoan’ny Jet Mada Itasy nanoloana ny Fosa Juniors Boeny.

Tia Tanindranaza0 partages

Mondial Russie 2018Tompondaka eran-tany fanindroany ny Frantsay

Nifarana omaly alahady 15 jolay 2018 tao amin’ny kianja Loujniki any Moscou ny andiany faha-21 amin’ny fiadiana ny amboara eran-tany eo amin’ny taranja baolina kitra.

Tia Tanindranaza0 partages

Toromarika avy amin’ny pastera MailholNanatrika ny fotoam-bavaky ny Kardinaly ny Apokalispy

Lamesa lehibe ny tao Toamasina omaly alahady 15 jona, notarihin’ny kardinaly vaovao Désiré Tsarahazana.

 Fotoan-dehibe ho an’ny mpino katolika sy vahoakan’i Toamasina manontolo ny fotoana omaly, ka nanao ranolava ny rehetra niatrika io lanonana ara-pivavahana goavana io. Tsy ny avy amin’ny mpino katolika ihany fa tsy namela ity fotoana ity handalo fotsiny koa ireo mpino Apokalipsy avy amin’ny tanàna samihafa tao Toamasina sy ny manodidina. Ny fiangonana sy ny foto-kevitra no mety hisy fahasamihafana, saingy ilaina ny fiombonana. « Raiamandrenin’ny Malagasy rehetra ny Kardinaly, hoy ireo mpino apokalipsy”, ka delegasiona mafonja no tonga manokana tamin’io fotoana io ho fanehoam-piraisankina amin’ny maha samy kristianina, araka ny toromarika avy amin’ny pasitera Mailhol izay mpitarika ny fiangonana Apokalipsy eto  Madagasikara. Nirary soa ny hahatontosan’ny Kardinaly Désiré Tsarahazana ny andraikitra goavana nankinina aminy ny Apokalipsy. Ny 10 jolay teo, dia tsiahivina fa efa  tonga nanotrona tamin’ny fitsenana ity Kardinaly ity teny Ivato mpino Apokalipsy eto Anananarivo sy ny manodidina, fotoana niverenany teto Madagasikara, rehefa avy nasondrotry ny Papa François ho eo amin’io laharana ambony io tany Vatican, ny 29 jona 2018 teo.Nanatrika ny fotoana tany an-toerana ihany koa ny filoham-pirenena sy ny vady aman-janany notronin’ny delegasiona mafonja avy amin’ny fitondram-panjakana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Bera KohenHanazava ny tsiambaratelon’ny Baiboly

Taorian’ny nanazavan’ny Malakh Bera Kohen ny bokin’ny Apokalipsy tamin’ny fahitalavitra dia hitondra ilay kaonferansa mitondra ny lohahevitra hoe : Ny azy tsy nandray ny Azy, marina ve ?

 

 etsy amin’ny tranompokonolona Analakely indray ny tenany manomboka anio alatsinainy 16 jolay. Haharitra dimy alatsinainy izy io, izany hoe hifarana ny alatsinainy 13 aogositra ho avy izao. Ny tanjona dia hampianatra ny olona fa tsy hitarika ireto farany hivavaka ao amin’ny fikambanana Jodaisma Madagasikara Mesirima izay tarihiny akory. Raha hivavaka ao aminy ny olona dia misy lalana hafa tsy maintsy alehany mihitsy. Fampianarana ara-baiboly no entiny mandritra ireo dimy alatsinainy ireo, tsy mampiasa filazantsara. Hohazavainy ny mikasika ireo jiosy tsy nety nino ny Mesia izay tonga nofo tety an-tany, araka ny voasoratra ao amin’ny Jaona 1 / 11. Nomarihin’ny iraka Bera Kohen moa fa tsy misy idiran’ny adihevitra momba ny anarana ity hohazavainy ao amin’ny tranompokonolona Analakely ity fa resaka faminaniana voasoratra ao amin’ny Baiboly toy ny tamin’ny andron’i Daniela. Manasa ny rehetra izy ho tonga maro. Isaky ny andro alatsinainy manomboka amin’ny 12 ora sy sasany ka hatramin’ny 5 ora sy sasany hariva ny fotoana.

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Zon`ny ankizyMisy fepetra tsy voahajan`i Madagasikara

Betsaka ny fanararaotana mianjady amin`ny ankizy eny anivon`ny fiarahamonina.

 Mbola iharan`ny fandrahonana raha vao miseho mahafantatra sy mitantara ny tena marina. Antony mahatonga ny tsy fahafantaran`ny ankizy ny zony koa ny tsy fahampian`ny torolalana ahafahan`izy ireo manatanteraka izany. Anisan`ny zo fototry ny ankizy ny mianatra sy misakafo ary ny mitafy kanefa tsy voahaja io eto Madagasikara. Iharan`ny tsy fanjarian-tsakafo avokoa ny 50%`-n ny zaza latsaky ny dimy taona amin`izao. Ankizy enina amin`ny folo ihany koa no mahavita fianarana ambaratonga fototra. Antony ny tsy fahafantaran`ny ray aman-dreny ny zo fototry ny ankizy sy ny tsy fisian`ny fiahian`ny fanjakana ny sosialin`ny ankizy raha ny nambaran`ny UNICEF, izay vondrona misahana ny fiahian`ny ankizy. Araka ny nambaran`i Fanjaniaina Alida, tompon’andraikitry ny serasera UNICEF, mbola misy ny fepetra tsy voahajan`i Madagasikara eo amin`ny zon`ny zaza. Manan-jo ny hihaino sy hanana anjara fitenenana ny ankizy, antom-pisian`ny fanofanana mpanao gazety mahakasika ny zon`ny ankizy izay niarahana tamin`ny UNICEF tany Antsirabe. Tanjon’ny fiofanana ny hanajan’ny mpanao gazety ny fifanarahana momba ny zon’ny ankizy izay nosoniavin’i Madagasikara tamin’ny taona 1991, ao anatin’ny fanatanterahana ny asany, hoy hatrany i Fanjaniaina Alida. Ankoatra ny mpanao gazety dia efa nisy ihany koa ny fiofanana nomena ny teo anivon’ny zandarimaria, ho an’ireo tompon’andraikitry ny sehatra tsy miankina isan-karazany… ao anatin’ny tanjona hampanjary ny zon’ny ankizy hatrany.

Marigny A.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fivarotantenan’ny ankizivavy ao Sainte MarieAny anaty lanonana no mifampaka ny lahy sy ny vavy

Hafakely ny fomba fivarotantenan’ireo tovovavy ao amin’ny nosy Sainte Marie amin’izao.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Tetibolan’ny fiadidian’ny RepoblikaTokony hahena mba hamatsiana ny fokontany

Ny fametrahana ny rafitra fokonolona ihany ho an’ny antoko Madagasikara Sahy sy Vonona no tena vahaolana eto amin’ny firenena.

 

Fidiana ny filoham-pokontany ary omena vola manokana izy ireny hahafahany mampandeha ireo karazan-draharaha maro samihafa ao amin’ny faritra iadidiany. Amin’ny alalan’ny fampihenana ny isan’ireo minisitera sy ny tetibolan’ny fiadidian’ny Repoblika, hoy Rafanomezantsoa Jean Nirina no hanatanterahana azy fa tsy ilana adihevitra be. Tsy miandry ela fa aorian’ny fametrahana izay filoham-pirenena ho lany eo amim-pomba ofisialy dia tapahina avy hatrany amin’ny alalan’ny filankevitry ny minisitra ny fanatontosana azy hahafahana mamerina avy hatrany any amin’ny vahoaka ny fahefana natolotra ilay filoha vaovao. Tsiahivina fa efa nahazo ny didim-pitondrana avy amin’ny tompon’andraikitra amin’ny maha antoko politika ara-dalàna azy ny MVS. Ho azy ireo dia tsy ilaina intsony ilay olona 150 hanohana azy. Efa miara-miasa amina vondrona antoko maro izy ireo ankehitriny ka anisan’ireny ny TAFA izay niorina tamin’ny taona 2013. Nisy ny fihaonana teo amin’ny roa tonta ny faran’ny herinandro teo.

 Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mody adala

Ha ha ha ! Izao rangahy maka anao ry Jean a ! Tena mahatsikaiky ahy ianao e ! Mody asianao an’ity rey olona isaky ny mihetsika rehefa miteny ity. Reveko iny an !

 Tena marina tokoa aloha fa mampalahelo ilay toe-javatra nambaranao fa ilay filazanao azy mihitsy no … Mba tongava re aty aminay manazava azy iny fanindroany miadana dia miadana fa tena variana tamin’ilay senina nataonao aho dia tsy voaraiko tsara a ! Ry zalahy manampahaizana aloha mety nahatakatra an’ilay teny miafina tena vontoatiny teny antenatenany ihany fa raha izaho badraodra be ity kosa aloha na ny nahita anao teo fotsiny aza dia efa nahafaly ahy e ! Ianao koa anie nametraka fahatsiarovana nilay ho anay mpamelona an’i Madagasikara ireto e ! Fa na izany aza ry Jean mba te hivoatra koa anie izahay amin’ity kandranay ity na dia tsy ianareo intsony aza no mitarika anay e ! Mba midina kely aty aloha rangahy dia mba hazavao anay am-pamatorana ireny kozinao ireny fa any amin’ny farany ianao vao mikivalavala a !

Marco

La Vérité0 partages

Développement agricole - Une mécanisation nécessaire pour l’Afrique

L’Afrique reste la Région la moins mécanisée du monde. Pourtant, d’après le rapport « Mechanized : transforming Africa’s agriculture value chains » du Panel Malabo Montpellier, publié la semaine dernière, le continent devra améliorer la mécanisation de chaque étape de la chaîne de valeur agricole s’il veut accroitre sa production mais aussi sa productivité. L’utilisation des machines permettrait, par exemple, de réduire considérablement les pertes post-récoltes qui affectent la performance des systèmes de production. Effectivement, pour la culture de riz, avec la mécanisation de la production agricole, le rapport prévoit un régime additionnel d’un million de tonnes de riz blanchi pour le continent. En parallèle, près de trois millions de paysans impliqués dans la riziculture pourraient sortir de la pauvreté. Outre ces pertes post-récoltes, le groupe d’experts souligne également que « l’utilisation des machines agricoles à diverses étapes de la production, de même que l’application d’engrais, pourraient aider à réduire la contamination alimentaire et améliorer la salubrité des produits ».

Des efforts à fournir pour MadagascarLa mécanisation agricole prend place petit à petit à Madagascar. Effectivement, à travers le programme FORMAPROD (Formation professionnelle et d’amélioration de la productivité agricole), des expériences fructueuses ont déjà été menées par le Centre national de recherche appliquée au développement rural (FOFIFA) comme la méthode de culture de riz par repiquage mécanisée, présentée au mois d’avril dernier. Toutefois, des efforts sont encore à fournir pour pouvoir mécaniser tout le système de production agricole, surtout que la majorité des agriculteurs se focalisent encore jusqu’à maintenant sur les techniques traditionnelles pour assurer leur production.Rova R.

La Vérité0 partages

Cas d'exception ?

Le rideau est tombé sur les manifestations publiques initiées par les 73 députés pour le changement sur le Kianja, le parvis de l'Hôtel de Ville, à Analakely. Le MAPAR/TGV d'Andry Nirina Rajoelina quitta, le premier. En effet, la dissolution du Gouvernement Mahafaly Solonandrasana Olivier et la nomination d'un nouveau Premier ministre, Ntsay Christian, se trouve à l'origine de la décision conformément au verdict de la HCC du 25 mai 2018. Certes, la totalité des revendications sur la Place du 13 mai n'avait pas encore été  exaucée, mais, le fait d'avoir pu écarter le Gouvernement HVM constituait déjà un grand point d'acquis. D'autant que le Gouvernement de consensus publiait, sans tarder, le calendrier électoral anticipé. C'est une avancée non négligeable !

Néanmoins, certaines des revendications syndicales dans les différents départements concernés demeurent entières, du moins, selon les meneurs de grèves. En dépit des gros efforts consentis, les dirigeants syndicalistes maintiennent la pression. Ils persistent et signent qu'ils ne rejoindraient pas leur travail sans satisfaction totale des revendications. Le Département de l'Education (MEN) et celui des Finances et du Budget (MFB) en sont les principaux touchés.Pour le cas du MEN, le problème se complique. Au fur et à mesure que le calendrier des examens officiels approche, les tensions s'accentuent. Pour les parents d'élèves, la crainte d'une année blanche hante dangereusement les esprits. A un mois des premières épreuves du CEPE, pour les tout-petits, rien n'indique que les sessions auront bel et bien lieu. La majorité effective des écoles, notamment publiques, reste fermée. Les cours des Ecoles Primaires Publiques, des Collèges d'Enseignement Général et des Lycées publics demeurent suspendus. Les portails toujours fermés ! La consigne de grève décrétée par Le Sempama Nosy, principale formation syndicale menant le combat sans merci pour améliorer les conditions de vie des enseignants et tenant tête aux hauts responsables du Ministre (Men),  est suivie à plus de 90%, sur le territoire national. Selon les leaders syndicaux la « lutte » va se durcir encore et encore tant que le Ministre ne daigne pas trouver les issues honorables à leurs revendications! De leur côté, au Ministère central, les dirigeants adoptent la fermeté et menacent des mesures de rétorsion à l'encontre des grévistes. Coûte que coûte, les examens officiels auront lieu renchérissent-ils. En tout cas, malgré l'assurance des responsables publics, le doute prend possession des parents.Du côté des établissements privés et confessionnels, la panique envahit les esprits. Les cours continuent de fonctionner. Il n'a jamais été question de suspension. Ainsi, l'éventualité d'une année blanche déclenche chez eux ainsi qu'aux parents d'élèves une véritable déroute et dépit. D'autant compréhensible que légitime dans la mesure où une année perdue provoque de graves et colossales pertes, et cela, dans tous les domaines. Cette grève pénalise les élèves qui n'ont point séché leurs cours d'un seul instant. Une idée à controverse germe. Il s'agit de considérer le cas d'exception d'examens officiels au profit des écoles privées et confessionnelles. Une proposition saugrenue que le MEN et les enseignants grévistes rejettent ensemble d'un seul revers de la main. Le fossé qui sépare les enfants de familles aisées avec celles des défavorisées va se creuser davantage.Tous les responsables publics et les dirigeants syndicaux doivent faire preuve d'ingéniosité et de patriotisme pour régler leurs différends qui n'ont que trop duré.Ndrianaivo

La Vérité0 partages

Projet rocade Est et Nord-Est - Enfin le lancement officiel

En discussion et conçus sous l’ère Ravalomanana (2002-2009), les travaux de construction de la rocade est et nord-est et de la pénétrante urbaine au nord d’Antananarivo sont mis sur les rails. Le lancement des travaux a été effectué hier. Une pléiade de personnalités étatiques et de diplomates a rejoint le site de lancement à Amoronankona, Ambohimangakely, à cette occasion. La cérémonie s’est déroulée en présence du Premier ministre Christian Ntsay, du ministre des Travaux publics Andriantiana Ulrich ainsi que des ambassadeurs de l’Union européenne Antonio Sanchez-Benedito et de France Véronique Vouland-Aneini. Janvier 2021Le projet d’un coût total de 62,8 millions d’euros conduit par le ministère des Travaux publics et des Infrastructures est en effet cofinancé par la (Banque européenne d’investissement (BEI) à 28 millions d’euros (48%), l’Agence française de développement (AFD) à 24 millions d’euros (38%), par l’Etat malagasy lui-même à 5,8 millions d’euros (9%) et par l’Union européenne à 5 millions d’euros (8% à titre de don).Assurés par l’entreprise de nationalité française SOGEA-SATOM, les travaux dureront jusqu’en janvier 2021. Au total, il y aura 8,25 km de routes à deux voies, dans les deux sens, des pistes cyclables, des aménagements spéciaux pour les arrêts de bus, et des passages pour piétons. Pour les autorités, le projet s’inscrit dans les efforts menés par le gouvernement afin de résoudre le problème d’embouteillage aux sorties d’Antananarivo, pour le bien de tous.La construction de la rocade est et nord-est ainsi que la pénétrante urbaine au nord d’Antananarivo doit relier tous les grands axes menant aux grandes villes portuaires du pays, en l’occurrence les RN2, RN7, RN4 et RN3, cette dernière allant sur Anjozorobe via Andranobevava et le marais Masay.IndemnisésLa rocade en construction assurera l’interconnexion entre plusieurs communes périphériques. Elle facilitera aussi le déplacement de la population et le transport des marchandises. Les habitants expropriés seront indemnisés dans le strict respect des lois. Un projet d’adduction d’eau potable et la mise en place d’abribus modernes jusqu’au marais Masay ont été promis dans la même foulée. Des lampadaires seront installés ainsi que des voies réservées aux cyclistes et piétons. Les ambassadeurs de l’Union européenne et de la France ont mis en relief l’importance du grand projet qui contribuera à l’amélioration de la mobilité urbaine. Celle-ci est, jusqu’ici, un problème pour la population et constitue de fait un frein au développement économique. C’est un des plus grands projets de la capitale malagasy en la matière, selon leurs remarques. La première magistrate de la grande ville Lalao Ravalomanana fut absente à la cérémonie.Recueillis par M.R.

La Vérité0 partages

Division Elite – Football féminin - Askam Itasy en rouleau compresseur

La quatrième journée du championnat national division Elite du football féminin bat son plein sur le terrain synthétique du Centre technique national de Carion. L’Askam Itasy est en mode rouleau compresseur, hier, devant l’outsider du championnat, l’As Comato Atsimo Andrefana. Cette dernière continue de subir l’humiliation, après la dure loi de l’Ascuf samedi dernier. En effet, elle s’est inclinée sur le score (0-5) devant l’équipe tenant du titre. La formation Atsimo Andrefana ne semble plus dans son assiette. C’est Christina, auteur d’un triplé (48’, 66', 70') et Sarah, artisan d’un doublé (80’, 90') annoncent la couleur pour garder leurs biens pour cette édition. La formation d’Itasy remonte la pente en douceur et est sur la bonne voie de gagner à quelques jours de la fin. Dans une autre rencontre, l’Asot Analamanga a largement dominé les débats devant l’Ascuf Haute Matsiatra sur 3 buts à rien hier sur le même terrain. Durant les trente premières minutes, la formation de Fianarantsoa a bien tenu tête à l’adversaire. Il a fallu la 37e minute de jeu à l’Asot pour débloquer son compteur sur un but de Hasina. L’hémorragie devient insoutenable car deux minutes plus tard, Ando double la mise et avant le coup de sifflet final de la première période, Tahiry rend l’addition plus salée (3-0).  L’Ascuf s’est ressaisie durant la deuxième période mais trop tard car son adversaire a pu profiter de la faille de quelques minutes pour enfoncer le clou. Le score au tableau reste inchangé.  Pour le match clou de la journée d’hier, le SabNam, vainqueur de la première étape, n’a pu faire mieux qu’un but à zéro devant la Mifa. Un but signé Guilda à la 31e minute de jeu.Elias Fanomezantsoa

La Vérité0 partages

Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM

Médias publics dites - vous ? Cette appellation, déjà quasi - ironique, perdra un peu plus de son sens au fur et à mesure que l'élection présidentielle approche. Si dans sa définition initiale, les médias publics ont pour première mission de servir le public, c'est-à-dire les contribuables, la réalité est tout autre. Comme ce fut toujours le cas, les portes de la RNM (Radio Nationale Malagasy) et la TVM (Televiziona Malagasy), qui font un semblant d'ouverture depuis la manifestation des députés pour le changement, pourraient de nouveau être fermées à toute information autre que celle du régime. En tout cas, les prémices d'une censure commencent à se faire sentir de plus en plus.

La retransmission en direct de la cérémonie de réception officielle du Cardinal Tsarahazana Désiré à Toamasina, dimanche dernier, en est la preuve vivante. Plusieurs spectateurs ont, en effet, pu remarquer la velléité de la chaîne publique à occulter toute image de l'ancien président de la Transition Andry Rajoelina et son épouse. Durant toute la messe, les cameramen de la TVM ont pris toutes les précautions pour détourner leur objectif du couple Rajoelina.  Une censure volontaire qui, selon les indiscrétions, aurait été dictée par des consignes en haut lieu. Du coup, la TVM orientait à longueur de temps ses caméras vers la foule, les Evêques et le couple Rajaonarimampianina. Acharnement Des coups bas flagrants alors que le coup d'envoi de la campagne présidentielle n'a pas encore été donné d'autant plus que le leader du MAPAR n'a même pas encore annoncé sa candidature pour la course à la magistrature suprême. Cette censure en image n'a pas suffi, le lendemain la TVM, dans son journal du matin, a de nouveau émis des critiques à l'encontre de l'ex - homme fort de la Transition. Pourtant, Andry Rajoelina n'a fait que répondre aux sollicitations de la foule qui voulait venir à sa rencontre sans s'être livré à la moindre provocation. Avec autant de critiques, la chaîne nationale s'est unie d'une même voix qu'une autre station privée appartenant à un proche conseiller d'Iavoloha. Une mauvaise foi considérée comme inappropriée en pareille occasion religieuse.Il est donc sûr que les autres candidats considérés comme redoutable pour le HVM subiront le même acharnement pendant les élections. Cela explique également la mission du nouveau ministre de la Communication Riana Andriamandavy VII qui, désormais, est de plus en plus claire. L'ancien sénateur, qui n'appartient d'ailleurs pas au corps des journalistes, se chargera d'un verrouillage à double tour de la RNM et de la TVM au profit du ou des candidats du HVM. Après avoir tenté le forcing  pour imposer une campagne des candidats aux médias privés à travers les lois électorales, voilà que le HVM renoue de plus belle avec la censure !La Rédaction

La Vérité0 partages

« Prix Rfi talents du rire » - Une occasion pour les humoristes malagasy de se surpasser

A Madagascar, le monde humoristique commence à se développer et la relève commence à apparaître petit à petit. Si auparavant, on n'entendait que les noms des grands comiques comme Francis Turbo, Gothlieb ou encore Fou'hehy, aujourd'hui, d'autres jeunes humoristes viennent s'ajouter à la petite liste. On peut citer entre autres l'incontournable Andry Barhone, mais aussi Finengo et Isambilo Dozera. Des petits amuseurs qui, mine de rien percent avec leurs vidéos postées sur les réseaux sociaux ou encore grâce aux quelques mini-prestations auxquelles ils ont eu l'occasion de participer.

Tout cela pour dire que la relève des humoristes malagasy est déjà assurée et que ces derniers ont encore des choses et des thèmes à raconter pour nous faire rire davantage autant que leurs aînés l'ont déjà fait auparavant. Cependant, ils font face à de nombreux problèmes tout au long de leur carrière artistique car non seulement, il manque la plateforme à laquelle ils peuvent s'exprimer et mettre à l'honneur leur talent, mais surtout l'humour fait partie des disciplines qui sont souvent négligées par le ministère de tutelle ou pire, par le public même. Mais également, les jeunes humoristes malagasy manquent de visibilité. Raison pour laquelle, ces derniers devraient participer à des concours tant internationaux que nationaux. Justement, une occasion se présente pour eux puisque la 4e édition du « Prix Rfi talents du rire » est ouverte pour les nouveaux talents de la discipline. Il s'agit d'un concept initié  par l'humoriste Mamane, chroniqueur sur Rfi, en collaboration avec la radio mondiale dont le prix révèle les talents en herbe et récompense un jeune artiste francophone d'Afrique, de l'océan Indien et des Caraïbes. La candidature se fait uniquement en ligne et les dossiers doivent être déposés sur le site www.abidjancapitaledurire.com jusqu'au 15 septembre 2018. Selon l'explication de l'organisateur, chaque dossier doit obligatoirement comporter la fiche de candidature dûment remplie en ligne, trois liens vidéo de sketchs du participant qui peuvent être des liens vers une page Facebook, Youtube, Dailymotion, et d'autres plateformes encore. Pour cette nouvelle édition, il s'agira de trouver un nouveau talent africain de l'humour et lui donner la possibilité de se produire sur la scène du Festival Abidjan capitale du rire qui se déroulera du 6 au 9 décembre 2018. Sélectionné par un jury de professionnels, le lauréat recevra une dotation de 4 000 euros destinés au développement de sa carrière. Son prix lui sera remis sur la scène du Festival et il aura l'opportunité de jouer un sketch. Une occasion à ne pas louper ainsi pour les jeunes humoristes afin de pouvoir non seulement briller à l'extérieur, mais surtout pour assurer la promotion de leur carrière.T.A.

La Vérité0 partages

Préparations aux examens officiels - Les cours débuteront mercredi sur le territoire national

La situation actuelle est chaotique. A quelques semaines du premier examen officiel, le Certificat d’étude préliminaire élémentaire (CEPE), les parents, les enseignants dans les écoles privées et quelques écoles primaires publiques (EPP), de même que les élèves se posent encore la question. Ils s’inquiètent sur leur avenir, même si la plupart des écoles ont déjà ouvert leurs portes depuis hier. Les avis des syndicats d’enseignants sont divisés. Outre ceux qui décident de reprendre leur travail, d’autres persistent sur leurs revendications. Depuis quelques temps, les enseignants grévistes ont effectué des descentes dans les écoles publiques de divers Districts de Madagascar pour convaincre les parents de rejoindre leur manifestation. D’après eux, ils ne sont pas responsables de cette situation.

« La résolution du problème revient au ministère de l’Education nationale (MEN). Nous ne participerons pas au déroulement des examens si nous n’obtenons pas gain de cause concernant nos revendications », avance l’un d’entre eux.  De l’autre côté, les représentants du MEN ont aussi effectué des visites au sein de différents Districts où le cas est critique. Quant à eux, ils ont rassuré les parents sur la tenue des examens.Ce sont les enfants qui sont les principales victimes de ce litige. Pour faire face à cette situation, les enseignants réunis dans l’Association des professeurs des écoles libres de Madagascar (APELM) ont organisé une rencontre avec les parents d’élèves et les bénévoles, hier à l’espace Vatomanga sis à Antohomadinika. Comme cette association a promis la semaine dernière, ces enseignants donneront des cours intensifs et gratuits pour les élèves dans les établissements publics en grève. Depuis le lancement de ce projet, l’APELM a déjà rassemblé 3 500 enseignants, outres les universitaires ayant au minimum le diplôme de licence. Les cours débuteront mercredi dans la Capitale. Outre les cours en salle, des Cd seront distribués aux élèves avant les regroupements. En contrepartie, l’APELM sollicite le MEN à maintenir les dates des examens officiels.  Ainsi, elle a demandé une audience avec le ministre dans le but de présenter des membres de jury et des correcteurs qui pourraient assurer la tenue des examens jusqu’à la sortie des résultats, au cas où les enseignants grévistes décideront de ne pas y participer. Ces cours seront dédiés aux élèves en classe de 7e, 3e et terminale sur tout le territoire national.   Recueillis par  Anatra R.

La Vérité0 partages

Université publique à Madagascar - Autonomie financière exigée !

Une revendication sans réponse. La manifestation du Syndicat des Enseignants- Chercheurs de l'Enseignement Supérieur (SECES) section Antananarivo, avec les syndicats des Personnels Administratifs et Techniques (PAT)  ainsi que les étudiants n'a rien donné de positif après des mois de revendication. Cette fois-ci, les syndicalistes des autres universités rejoignent le mouvement. Afin que la situation ne se complique pas davantage, les SECES et les syndicats des PAT à Antananarivo, Tuléar, Fianarantsoa et Tamatave exigent l'autonomie financière des 6 institutions publiques présentes dans tout Madagascar.  « Les problèmes financiers rencontrés au niveau des universités affectent les activités pédagogiques.

Cela retarde le paiement des bourses des étudiants et des heures complémentaires entre autres », martèle Raoera Chandoutis, enseignant-chercheur et représentant du SECES Fianarantsoa. D'après ses explications, la totalité du budget doit être déboursée par semestre et renvoyée  à chacune des universités en même temps. Le calendrier de paiement sera ainsi défini par  les agences des écoles supérieures respectives. En outre, les membres du SECES exigent l'application du décret relatif au déplafonnement indiciaire pour garder leur enthousiasme  et leur motivation. Une modification du code électoral universitaire  constitue également une attente de ces universitaires. « Le Suffrage Universel Direct (SUD) doit être apposé », indique Raoera Chandoutis. A cela s'ajoute le maintien du nombre d'heures d'enseignement. En suivant le décret 2005/ 098 portant sur cette obligation des services des enseignants, les enseignants-chercheurs doivent dispenser 200 heures d'Enseignement dirigé (Ed) en heures d'équivalence annuelle. Compte tenu d'un désaccord avec ces scientifiques,  cette décision a été suspendue et non abrégée. Les enseignants-chercheurs et les chercheurs-enseignants ont accompli 125 heures de cours en une année académique.  Quoique, une dizaine d'années après, le ministère de tutelle compte réappliquer ce décret ministériel. Pourtant, l'attribution du montant y afférent en plus des heures complémentaires pose déjà problème. En outre, le SECES revendique la transparence des procédures de recrutement. La prise de service  au niveau des établissements supérieurs publics doit passer par les avis du collège des enseignants. KR.

La Vérité0 partages

Bezaha - L’embardée d’un camion fait 11 morts et 31 blessés

Le cauchemar se poursuit avec les accidents des taxis-brousses! Vers 17h dimanche dernier, un car  immatriculé 7425 UB plein à craquer,  a fait une embardée avant de partir en tonneaux sur une voie dans la commune de Salobe située en bordure du fleuve Onilahy à Bezaha,  dans le sud du pays. Au moins 11 personnes ont été tuées et 31 autres blessées, dont plusieurs graves.  Selon d’autres passagers, les rescapés du drame, les tentatives du conducteur pour enclencher un rapport ont échoué. Du coup, le mastodonte a échappé au contrôle et le frein ne répond pas non plus.  Mais comme dans pareille circonstance, à cette erreur humaine s’ajoute un problème de surcharge, devenu un classique dans le transport en commun des régions. Car en sus des 50 personnes, le camion aménagé en car-brousse a transporté 80 sacs de haricots, sans parler divers autres lots de marchandises.

De son coté, le chauffeur, qui est indemne s’était enfui sitôt après le drame  et demeure jusqu’à maintenant introuvable. Actuellement encore, le propriétaire du poids-lourd est soumis à une enquête à la gendarmerie. Les victimes blessées ont été évacuées dans un centre de soins de la ville de Bezaha tandis que les corps de ceux qui ont perdu leur vie, ont été récupérés par leurs proches. Tous ces gens venaient de  faire leurs  provisions à Bezaha et étaient sur le point de rentrer à    Sakamaliho, commune de Salobe.  L’accident du dimanche soir serait donc le plus meurtrier ayant pu se produire dans l’année courant et devance de loin celui qui est survenu vers le début du mois à Arivonimamo, ou encore celui qui s’est produit à Ranomafana en mars dernier. Ce récent drame a prouvé que le pouvoir actuel est loin de répondre à ses paris routiers. F.R