Les actualités Malgaches du Samedi 16 Juin 2018

Modifier la date
News Mada7 partages

Ministres HVM redoublants : la procédure d’abrogation enclenchée

A défaut d’une grande marche vers le palais de Mahazoarivo, le mouvement pour le changement a choisi de collecter des signatures pour démettre les ministres HVM redoublants de leur poste.

Action singulière hier sur la place du 13 mai. Les partisans ont apposé leur signature sur la requête en déchéance des ministres redoublants du HVM au sein du gouvernement Christian Ntsay.

En effet, les députés ont formulé une requête qui sera remise au président de la République et du premier ministre en vue d’abroger la nomination des ministres reconduits. «Notre stratégie est déjà en place mais aujourd’hui (à lire hier), nous avons encore été retenu pour l’examen de la LFR. Pour autant, nous allons envoyer une lettre au premier ministre pour exposer nos revendications», a indiqué le représentant des 73 députés sur le parvis de l’hôtel de ville.

Dans ce bras de fer, les députés pour le changement ont d’ailleurs mis dans la balance le vote de la Loi de finances rectificative en échange de leur revendication. «Une fois que les ministres issus du parti présidentiel ne seront plus dans ce gouvernement, que tout le monde peut travailler librement, que les syndicats seront satisfaits de leur revendication, alors nous voterons la LFR», a fait savoir hier maître Hanitra Razafimanantsoa.

Contestés

Les membres du gouvernement concernés par cette contestation sont, entre autres, le ministre des Finances et du budget, celui de la Défense nationale ; des Travaux publics et des infrastructures ; du Transport et de l’infrastructure ; de l’Agriculture et de l’élevage ; des Postes, des télécommunications et du développement numérique ; de la Sécurité intérieure ; des Mines et du pétrole, de l’Energie et des hydrocarbures et le ministre de l’Enseignement supérieur.

D’autres nouveaux responsables comme le ministre de la Communication et de la relation avec les institutions, celui de la Santé publique, et le ministre de l’Education nationale sont invités également à quitter le gouvernement.

A noter que la requête à déposer auprès du premier ministre a été effectuée suite à la demande des syndicalistes qui ont également apposé leur signature. En fait, ces temps-ci, les syndicalistes ont été en première ligne pour dénoncer le redoublement de certains ministres qui ne font plus l’unanimité dans leur ancien poste. Comme le nouveau ministre des Postes et des télécommunications, Jean de Dieu Maharante, qui avait déjà fait l’objet de critiques auprès du ministère de la Fonction publique. Tout comme son collègue du ministère des Finances et du budget, Vonintsalama Andriambololona, qui n’arrive pas encore à trouver un terrain d’entente avec les employés de la douane et de l’impôt.

 Rakoto

News Mada4 partages

Faritra Anosy sy Androy : tsy manaraka fepetra ara-dalàna ny fiompiana

Marary ny fiompiana ankapobeny any amin’ny faritra atsimo, indrindra ny any amin’ny faritra Anosy sy Androy. Nanamarika ny mpitsabo biby miasa any amin’ireo faritra iny fa karazana fahazarana fotsiny sisa ny fiompiana omby, osy, ary ondry. Tsy betsaka loatra ny mpiompy kisoa any an-toerana. Vitsy na tsy misy ny manaraka ny fepetra tokony hatao, manomboka amin’ny fanomezana sakafo sy ny fisorohana ny aretina samihafa. Ny antony, sahirana amin’ny fivelomany ireo olona ka na  fanafody kely aza, na vaksiny ho fisorohana ny aretina, tsy voavidin’ireo mpiompy ireo.

Noho izay tsy fahalavorarian’ny fiompiana izay, betsaka ireo biby matimaty fahatany, lasa miteraka fatiantoka ho an’ireo mpiompy. Ankoatra izany ny tsy fandriampahalemana mampalaina ny olona hifototra amin’ny fiompiana. Raha ny tarehimartika navoakan’ny FAO ny taona 2003, mbola nisy 10 tapitrisa mahery ny isan’ny omby manerana ny Nosy. Nanomboka tamin’io fotoana io, tsy nisy intsony antontanisa mazava momba ny omby. Fantatra fotsiny ny fitombon’ny omby velona aondrana an-tsokosoko any ivelany. Ny any Ambalavao sy ny any Miandrivazo izao, tsy misy tsenan’omby lehibe intsony.

Ny osy indray, mampalaza ny faritra atsimo, zara raha misy amin’izao fotoana izao. Ny any amin’ny distrikan’Ampanihy, manana ny talentany eo amin’ny fanaovana asa tanana  vita avy amin’ny hoditra osy. Zara raha misy anefa ny osy hahazoana izany akora izany fa ny avy any ivelany indray mitondra ny akorany amboarin’ny tanan’ny mponina ao Ampanihy.

R.Mathieu

Midi Madagasikara3 partages

Mouvement pour le Changement : Collecte de signatures sur la Place du 13 Mai

Les manifestants de la Place du 13 Mai restent déterminés.

Faute de « Diabe », la Place du 13 Mai a opté hier pour une collecte de signatures.

Annulé. Le « Diabe »  sur Mahazoarivo envisagé par le « Mouvement pour la Changement » l’a été hier. Les députés ont choisi de se rendre à l’Assemblée nationale où ils ont touché leurs salaires de mois de juin. Mais, faute de ce « Diabe », les 73 députés pour le changement et les dirigeants syndicaux ont trouvé hier un moyen pour entretenir l’enthousiasme des manifestants. Il a été donc décidé qu’une collecte de signatures va être entreprise sur la Place du 13 Mai. L’opération entre toujours dans le cadre du processus de limogeage des ministres HVM au sein du gouvernement de Ntsay Christian. Les signatures collectées vont être envoyées au Premier ministre de consensus Ntsay Christian, avec la décision n°18 de la HCC qui dispose, rappelons-le, en son article 6 : « Le président de la République nomme les ministres sur proposition du Premier ministre, dans un délai de sept (7) jours pour compter de la nomination du Premier ministre, conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution et aux termes de l’Avis n°01-HCC/AV du 17 février 2014 portant interprétation des dispositions de l’article 54 de la Constitution et sur la base de l’Arrêt n°11-CES/AR.14 du 06 février 2014 portant proclamation officielle des résultats définitifs des élections législatives de la 4èRépublique ».

Revendications syndicales. Après une longue période d’absence à l’Assemblée nationale alors qu’ils sont actuellement en session, les députés pour le changement ont rejoint hier leur Palais à Tsimbazaza, où ils ont touché  leurs salaires de juin. Ils y étaient également « invités » à l’adoption de la Loi de Finances Rectificative 2018 (LFR 2018). Pour cet ordre du jour, au total 65 députés étaient présents hier à Tsimbazaza. Deux membres du gouvernement, VonintsalamaAndriambololona des Finances et du Budget et RasoloelisonLantoniaina de l’Energie et des Hydrocarbures, ont défendu hier à l’hémicycle cette LRF 2018. Mais finalement, l’adoption a été ajournée à une date qui reste à déterminer. 19 députés ont dit oui au projet de loi soumis par le gouvernement, tandis que les députés pour le changement ont justifié leur rejet par le fait que la LFR 2018 ne tient pas compte des revendications syndicales scandées sur la Place du 13 Mai. Par contre, les députés ont adopté hier la Loi de Règlement pour 2016. Quoi qu’il en soit, la Place du 13 Mai maintient la pression pendant que Mahazoarivo est confronté à une situation qui pousse son locataire à la démission.

R. Eugène

Midi Madagasikara2 partages

Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage : Les Grands Corps des techniciens se manifestent

Le ministère en charge de l’Agriculture et de l’Elevage regroupe trois Grands Corps de techniciens. Il s’agit notamment des Corps des Ingénieurs agronomes, des docteurs vétérinaires et des ingénieurs en génie rural. Ils se manifestent suite à la décision prise à l’issue d’un accord politique qui vise à mettre en place un gouvernement de consensus, en effectuant une déclaration hier à Anosy. « Nous sommes en fait, satisfaits de cette décision prise étant donné que la plupart de nos revendications ont été prises en compte », a exprimé Lucien Ranarivelo, représentant du Corps des Ingénieurs agronomes. A titre d’illustration, les structures du département ministériel ont été maintenues car les secteurs agriculture et élevage n’ont pas été séparés. « Ces secteurs ne doivent pas faire l’objet d’un otage politique car c’est un des leviers de développement économique du pays. L’avenir des 80% de la population malagasy en dépend également. En outre, le maintien du ministre actuel, Harison Randriarimanana à la tête de ce ministère, nous convient. En effet, c’est un technicien qui maîtrise bien le domaine. Cette décision prise à l’issue d’un accord politique, contribue ainsi à la poursuite des actions menées pour assurer un développement rural et du développement des partenariats avec les bailleurs de fonds », a-t-il conclu.

Navalona R.

News Mada1 partages

Somary nandrasana tapaky ny volana : ahitana sondro-bidy vaovao indray ny solika

Ahitana sondro-bidy vaovao indray ny solika amin’izao tapaky ny volana jona izao. Tamin’ity taona 2018 ity, ny volana janoary sy febroary ihany no tsy nisondrotra ny solika. Nanomboka teo amin’ny volana marsa hatramin’izao jona 2018 izao, ahitana fisondrotana isam-bolana ity akora fototra iray lehibe miantoka ny toekarena ity.

Ny maha samy hafa azy, somary amin’izao tapaky ny volana jona izao vao nasondrotra ny vidiny, 4.050 Ar ny lasantsy ; 3.400 Ar ny gazoala ; 2.480 Ar ny solika fandrehitra. Karazany ho niandrasana milamindamina ihany ny raharaha politika vao izao nampiharina izao ny vidiny vaovao. Atao hoe 50 Ar ihany ny fiakaran’ny vidin-tsolika, mety azo lazaina ho kely izany, saingy raha natambatra ny fiakarana hatramin’ity taona ity, efa nisy 120 Ar eo amin’ny lasantsy sy ny gazoala be mpampiasa. Raha jerena ny herintaona lasa, 2017 volana jona, 3.870 Ar ny lasantsy ; 3.300 Ar ny gazoala ; 2.370 Ar ny solika fandrehitra. Izany hoe, niakatra 180 Ar ny lasantsy, 100 Ar ny gazoala ary 110 Ar ny solika fandrehitra.

Naverimberin’ny ao amin’ny OMH matetika fa miankina amin’ny vidiny eo amin’ny tsena iraisam-pirenena sy ny sandam-bola ariary ny mitondra ny vidin-tsolika eto an-toerana. Na izany aza, nilaza ny talen’ny jeneralin’ny OMH, Rajaonarivelo Laurent, fa “tokony hisy tokoa ny fijerena manokana ho an’ny mpitatitra. Tsy maintsy mbola hifampidinihana anefa izany…” Nanamarika ny ao amin’ny OMH fa tsy misy ahina ny tahirin-tsolika. Ho tonga amin’izao tapaky ny volana jona izao any Toamasina ny famatsiana manaraka.

Misy ihany anefa ny olana any amin’ny faritra sasany noho ny fitaterana, toy ny nitranga any amin’ny faritra Vatovavy Fitovinany. Tsy ampy ny famatsiana ka raha vao tonga ifadrombahana tahirizin’ny sasany any an-tranony, mahatonga ny varo-maizina, ka niteraka ireny haintrano tany Mananjary ireny. Mila mailo ihany.

R.Mathieu

News Mada1 partages

Médecins de l’océan indien : la 62e mission médicale à Marovoay

Après 29 ans d’interventions médicales dans le pays, à raison de deux missions par an, l’association Médecins de l’océan Indien (MOI) reste fidèle à son engagement.

C’est parti pour un nouveau périple de dix jours.  L’équipe de MOI mettra le cap sur Marovoay du 19 au 28 juin pour effectuer sa 62e mission médico-chirurgicale et dentaire en terre malgache.  Cette initiative, menée deux fois par an, avec une grande mobilisation de médecins locaux et internationaux, a pour objectif de venir en aide aux populations les plus vulnérables en leur fournissant des soins médicaux gratuits.

«Prochainement, nous prévoyons la nourriture des patients bénéficiaires, dans le cadre d’un projet  soutenu par le groupe SMTP, fidèle partenaire de ladite intervention depuis 1989 et avec l’aide des nutritionnistes de MOI», a fait valoir le Dr Firoze Koytcha, président de MOI, à l’occasion d’une conférence de presse, hier, à Ambohibao.

Une cinquantaine de missionnaires, dont la moitié est issue de personnel médical local, vont conjuguer leurs compétences pour réussir cette mission, ciblant 9.000 à 10.000 patients. A cette occasion, une délégation hospitalière, composée de chirurgiens, ophtalmologues, opticiens, cardiologues, gastro-entérologues, va fournir des soins au sein du Centre hospitalier de référence du district (CHRD) de Marovoay.

Une autre délégation itinérante et mobile, comportant des chirurgiens ambulatoires, des médecins généralistes, des pédiatres et chirurgiens-dentistes, est également à pied d’œuvre. Cette équipe sillonnera les villages environnants de Marovoay  en vue de fournir des soins aux personnes qui n’ont pas les moyens de se rendre dans les structures hospitalières.

Volets enseignement et prévention

Comme à l’accoutumée, au-delà d’une mission médicale, le MOI a également inscrit dans son programme deux autres activités, qui profitent aux personnels de la santé et la population locale. Il s’agit d’un volet enseignement post-universitaire, sous forme de conférence sur toutes les disciplines, destiné aux équipes soignantes locales et six internes, dont trois de l’université de Mahajanga, deux d’Antananarivo et un d’Antsiranana.

A cela s’ajoute le volet  sur la médecine préventive,  qui se concrétise par une campagne de sensibilisation sur l’hygiène bucco-dentaire à l’endroit des enfants des écoles primaires de Marovoay.

«Pour renforcer les suivis, les cas graves sont opérés au début de la mission, en vue de disposer du temps pour voir si tout se passe bien. En outre, deux spécialistes restent sur les lieux une semaine de plus pour faire le suivi postopératoire et d’intervenir en cas de complication», a indiqué le Dr Firoze Koytcha.

Fahranarison

News Mada1 partages

Pétanque : la fédération dans la tourmente

Le dossier Madagascar reste encore d’actualité aux Masters de pétanque et voilà que la préparation en vue du championnat du monde au Canada du 13 au 16 septembre démarre du mauvais pied.

La fédération malgache de pétanque (FMP) pointée du doigt ! Elle a perdu toute crédibilité aux yeux des organisateurs des Masters de pétanque en France, suite à l’absence des deux boulistes malgaches lors de la 1ère étape. Malgré les invectives lancées à son  encontre, la FMP continue de briller pas son silence. Pourtant, des explications voire même des excuses sont de mise afin d’aplanir les débats qui animent le microsome.

En attendant la suite, voilà qu’un autre problème apparait en vue du Championnat du monde. Après le remplacement de Nary kely par Radotiana Rajaobelina, l’autre information qui a son importance est la défection du Champion du monde en titre, Christian Andrianina, alias Nanou.

Une absence prévisible dans la mesure où il fait partie des protégés de l’entraîneur démissionnaire qu’est Dolys. Ce dernier ne veut plus avoir affaire avec la FMP. Ce qui a amené Nanou à emboîter le pas à son coach. D’après les informations recueillies, il aurait été remplacé au pied levé par un certain Hery. De quoi alimenter une fois de plus les conversations étant donné que le choix passe outre les critères de sélection.

Tita encore et toujours

Ainsi, afin de défendre le titre mondial acquis l’année dernière, l’équipe nationale malgache sera composée de Radotiana Rajaobelina, Nanah, Hery et Tita Razakarisoa. Quoique, le doute s’installe après le refus de visa de Tita pour la France.

Beaucoup s’inquiète de la suite à donner si le même scénario se présente lors du départ pour la Canada. La fédération a-t-elle prévu une solution en cas de non-obtention de visa pour l’un ou l’autre des boulistes malgaches ?

Naisa

Midi Madagasikara1 partages

Football- TELMA Coupe de Madagascar : Mama, FC Vakinankaratra et Zanakala en danger !

Le tirage au sort de la Telma Coupe de Madagascar a été quelque peu clément pour les clubs de l’élite. C’est tout juste si on notait la situation quelque peu délicate de trois formations, notamment le Zanakala qui va défier dans son antre l’AS Costem de Toliara ou encore le FV Vakinankaratra qui aura fort à faire à Mahamasina face au propriétaire des lieux, l’Uscafoot.

Mais des trois équipes en danger, MAMA FC devrait souquer dur pour espérer battre l’AS Fortior à Toamasina.

Voici les autres rencontres des 32è de finale

Samedi 16 juin

CarionFive FC Analamanga contre AS FanalamangaFosa Juniors Analamanga contre Espoir Tanambe Alaotra MangoroMahajangaKitan’i Boeny contre AS SMJ SofiaTsaramandroso contre CNaPS Sport Itasy

Dimanche 17 juin

AmbatondrazakaVoromahery contre FC BrickavilleFCA Ambatondrazaka contre FCA AnalamangaAmbositra : FC AZ contre AS Stando- Disciples BetafoAmparafaravolaHZAM contre Mi 20 TanaTAM Amparafa contre FIFAFIFI ToamasinaMahamasinaCFFM Tana contre TAM MJKCOSFA contre ENAC Sport BoenyUSCAFOOT contre FC VakinankaratraFianarantsoaSoavadia FC contre UFC VakinankaratraFC LAM contre Impôts Sport ToliaraIhosy : FC Ilakaka contre DCF AnosyMahajangaRacing Soma Beach contre FC Viva MahajangaFosa Juniors Boeny contre FIAT Port BergéManakara3FB Manakara contre Tana FormationPorti Gare contre FC RabazaVFM contre AS AdemaMiarinarivoShalk Pac Star contre AjesaiaJET Mada contre FC Zoara AntsirabeNosy Be : FC Requin Bleu contre ASCUSPort- Bergé : TAM Port Bergé contre COSPNToamasinaMMM contre FC EtoileTia Kitra FC contre FC AnjomaAS Fortior contre Mama FCToliaraComato Junior contre FC B FianarFCM Toliara contre Fomela AmbalavaoAS Costem contre Zanakala FCTsiroanomandidy : FC ZAM contre MTM Melaky

Clément RABARY

Midi Madagasikara1 partages

Essence et gasoil : 4e hausse de prix depuis le début de l’année

Le litre de l’essence à 4050 Ariary et celui du gasoil à 3400 Ariary. Ce sont les nouveaux prix affichés  par les stations-service depuis hier matin, traduisant ainsi une hausse de 50 Ariary par litre pour l’essence, tout comme pour le gasoil. A la veille de cette révision des prix, l’OMH (Office malgache des hydrocarbures) a tenu une conférence de presse, annonçant un écart de 370 Ariary par litre, entre les prix véritables et les prix affichés à la pompe. Avec cette hausse de 50 Ariary, un écart de 320 Ariary par litre reste donc à combler. A noter qu’une application progressive de la vérité des prix a déjà été lancée depuis l’année dernière. L’objectif a été atteint en octobre 2017, lorsque les prix étaient à 3020 Ariary pour le gasoil et 3670 pour l’essence. Mais avec une vérité des prix qui affiche une forte hausse continue, l’Etat est de nouveau intervenu en fixant les prix à un certain niveau, pour des motifs politiques, notamment pour limiter l’inflation et amortir la dégradation du pouvoir d’achat de la population.

Préparation psychologique. Pour l’opinion, une hausse plus rapide des prix à la pompe, par rapport à l’augmentation du revenu, traduit une paupérisation des Malagasy. Il est devenu habituel que l’OMH et le Ministère en charge des Hydrocarbures médiatisent des motifs de hausse de prix à la pompe, avant de l’appliquer. « Le cours du pétrole Brent a augmenté de 30% depuis octobre 2017. L’Ariary s’est également déprécié de 9% par rapport au dollar. Et pourtant, le prix de carburant n’a augmenté que de 13% », a affirmé le DG de l’OMH, Laurent Rajaonarivelo, lors de sa conférence de presse, en ajoutant que la décision d’une éventuelle hausse relève d’une décision politique. Bref, cette hausse des prix ne va pas rester à son stade actuel. Selon les indicateurs, le litre de l’essence devrait être à 4370 Ariary et celui du gasoil à 3720 Ariary. Au vue de l’évolution actuelle de l’économie malgache, notamment la dépréciation continue de la monnaie nationale, ces prix véritables seront encore plus élevés le mois prochain et pourront très vite dépasser les 5000 Ariary, d’ici la fin de l’année. En d’autres termes, le prix de carburant représente un casse-tête pour le Gouvernement, qui risque de dépenser des centaines de milliards d’Ariary de subvention pour maintenir une stabilité économique trompe l’œil.

Antsa R.

Midi Madagasikara1 partages

Trois ministres limogés : Doublement « very seza » ?

Les députés qui pensent à devenir ministres et qui arrivent à réaliser leur rêve sont toutefois dans l’embarras lorsqu’ils sont limogés.  

Que pensent ou que vont-ils devenir, c’est selon,  les ministres qui ont été limogés récemment et qui auparavant, ont siégé au sein de l’Assemblée nationale ?  Seront-ils doublement « very seza » ? Il s’agit de Jean-Jacques Rabenirina, ancien ministre de la Culture, de la promotion de l’artisanat et de la sauvegarde du patrimoine, Raharimalala Toto Lydia qui a occupé le poste de ministre de l’Emploi, de l’Enseignement Technique et de l’ancienne ministre de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts, Johanita Ndahimananjara. Est-ce qu’ils auront la décence de ne pas vouloir récupérer leur siège ? Ou autrement vont-ils récupérer leur « seza » ?

Suppléant. Evidemment, ils sont dans leurs droits, pourtant il ne reste que quelques temps pour le mandat des actuels députés. En effet,  pour cette première session, il ne reste plus que 15 jours et qui devrait se terminer le 1er juillet prochain. Quant à la prochaine session, elle aura lieu au mois d’octobre pour une durée de 60 jours. Les textes leur permettent mais qu’en est-il de l’éthique notamment du cas des députés qui ont pris leurs sièges ?  Notons que dans son arrêt du 26 avril 2016, la HCC a proclamé députés, Andriamifalisoa René Rakotonirina, premier suppléant de la liste MAPAR de Fandriana ; et Andriamarotia Ludovic Edmond, premier suppléant de la liste MMM de Betioky-Sud. Ils remplacent respectivement Raharimalala Toto Lydia et Jean Jacques Rabenirina. Quant à Ndahimananjara Johanita, elle a été nommée ministre de l’Eau en avril 2014 et que depuis, elle est restée dans les différents Départements ministériels jusqu’à l’avènement du gouvernement de Ntsay Christian. Au vu de ce parcours, elle n’a siégé que très peu de temps à l’Assemblée nationale dans ce régime de Hery Rajaonarimampianina.

Siège. Faut-il rappeler qu’après avoir quitté le gouvernement, Randrianarisoa Voanalaroy ex-ministre de l’Artisanat, de la Culture et du Patrimoine a retrouvé son siège au sein de l’Assemblée nationale. Même topo pour Anthelme Ramparany.  Toujours à propos des députés mais qui cette fois-ci ceux qui sont devenus ministres dans le gouvernement Ntsay, à savoir Christine Razanamahasoa , Guy Rivo Randrianarisoa, Jean Brunelle Razafintsiandraofa et Naharimamy Irmah. L’on se demande ainsi si leurs suppléants vont prendre leurs places ? Pourtant, on est presque à la fin du mandat des députés actuels.

Dominique R.

Midi Madagasikara1 partages

Lutte contre la corruption : Les magistrats du PAC installés

Après des hésitations dans sa mise en place, le Pôle Anti-Corruption (PAC) est finalement opérationnel. Les magistrats chargés de faire tourner cette juridiction spécialisée ont prêté serment hier à la Cour Suprême à Anosy. Il s’agit des Chefs de cette juridiction et des autres magistrats qui vont travailler au niveau du PAC d’Antananarivo. La cérémonie de prestation de serment  a été suivie de celle d’inauguration du local (Immeuble CNAPS, 5eétage, Cité des 67ha) qui va héberger la juridiction. Les compétences du PAC peuvent se résumer en la poursuite, l’instruction et le jugement des infractions de corruption et assimilées ,dont des blanchiments de capitaux, des infractions économiques et financières apparaissant d’une gravité ou complexité particulière, ainsi que d’autres infractions justifiant d’une complexité et de gravité dans certains domaines dont la cybercriminalité, le terrorisme et la criminalité transfrontalière.

Conflit de compétence. Certains observateurs craignent un conflit de compétence entre le Pôle Anti-Corruption, le Bianco et le SAMIFIN. Ces trois organes ont tous,les compétences à connaître des infractions liées à la corruption.     A rappeler que les textes sur le PAC avaient eu du mal à être adoptés au niveau de l’Assemblée nationale. Certains élus s’y sont opposés pour la simple raison qu’ils avaient peur d’être traqués par cette juridiction.

R. Eugène

Midi Madagasikara1 partages

Développement communal : Grande mobilisation des natifs de Masindray demain

La Commune de Masindray construit un nouveau lycée.

L’approche participative a porté ses fruits à Masindray. Plusieurs infrastructures ont été construites dans cette commune rurale, grâce aux efforts propres entrepris par la Commune et les bénéficiaires. « Nous avons construit un nouveau lycée. Les producteurs de briques dans la Commune ont fourni les briques nécessaires, de même pour les pierres. La Région Analamanga de son côté, a donné des tôles pour le toit, ainsi que du bois et du ciment. Les bénéficiaires ont cotisé pour le reste. Actuellement, les travaux sont presque terminés, mais il faudrait environ 30 millions d’ Ariary pour les finitions. C’est pour cela que nous organisons le déjeuner dansant ce dimanche 17 juin pour une levée de fonds. Ce sera également l’occasion pour les natifs de cette Commune de faire une grande rencontre. Le président du Conseil communal et moi serons disponibles à partir de 10h pour recevoir ceux qui ont des projets de développement à réaliser dans la Commune », a confié le maire de Masindray Naina Andrianarisoa. A noter que cette Commune ne dispose pas encore de lycée pour le moment. Le plus proche est celui d’Ambohimanambola, qui est à 3 heures de marche à pied, pour les élèves des Fokontany éloignés. Certes, ce nouveau lycée construit au centre de la Commune bénéficiera aux 11 Fokontany de Masindray.

Antsa R.

Midi Madagasikara1 partages

Jetro Seminar : Des entreprises japonaises prêtes à investir à Madagascar

Une délégation composée de 22 représentants de grandes entreprises du Japon était en mission à Madagascar du 12 au 14 juin, dans le cadre de l’atelier économique « JETRO Seminar – Madagascar », qui s’est tenu le 12 juin dernier. Cette mission du Japan External Trade Organization (JETRO) de Johannesbourg en Afrique du Sud, présidée par son directeur exécutif Hiroyuki Nemoto a en effet, exprimé l’intérêt des investisseurs japonais à opérer à Madagascar. D’ailleurs, la recherche d’éventuelles opportunités ainsi que la prise de contact avec les opérateurs économiques et les différents acteurs à Madagascar, étaient les principaux objectifs de leur venue. A noter que, le séminaire du 12 juin était coorganisé par JETRO et l’EDBM (Economic Development Board of Madagascar), avec l’appui de l’Ambassade du Japon à Madagascar. Les opérateurs économiques ainsi que les représentants des institutions malgaches, tels que le Directeur Général de la coopération économique et internationale du Ministère des Affaires Etrangères, le représentant de l’EDBM, ainsi que le représentant de l’Association Economique Madagascar-Japon (AEMAJA) ont pris part aux échanges sur les opportunités d’investissement et de coopération économique entre les deux pays. Lors de l’ouverture de l’atelier, l’Ambassadeur du Japon à Madagascar Ichiro Ogasawara, a accueilli chaleureusement cette opportunité d’échange économique entre Madagascar et le Japon, et a réitéré le souhait du gouvernement du Japon, de promouvoir et renforcer la bonne relation entre les deux pays à travers le secteur privé. Une réception a été organisée après la fermeture de l’atelier pour encourager les échanges entre les sociétés japonaises et les participants malgaches.

Antsa R.

Midi Madagasikara1 partages

Changement de stratégie sur la place du 13 mai

L’affrontement n’a pas eu lieu. Le « diabe » qui était annoncé par  les orateurs de la place du 13 mai a été remplacé par une collecte de signatures. La démarche est ainsi plus protocolaire, et donne une portée plus importante  à leur refus de cautionner la présence de ministres HVM dans le gouvernement.  Elle survient après l’appel  à l’apaisement lancé par le Premier ministre.

Changement de stratégie sur la place du 13 mai

Les débordements ayant eu lieu, d’avant-hier, lors de la manifestation devant le ministère de l’Enseignement Supérieur ,ont choqué une partie de l’opinion publique. Ils n’étaient vraiment pas nécessaires.  Les barrages dressés ont rappelé de mauvais souvenirs.  Les actions menées ont toujours eu lieu dans le calme et sans violence. Les leaders de la pace du 13 mai ont compris qu’il y  avait un seuil à ne pas franchir et ont donc changé leur fusil d’épaule. Le palais de Mahazoarivo est situé dans une zone rouge et, on ne peut pas forcer les barrages des forces de l’ordre. La collecte de signatures permettra de montrer l’ampleur de la désapprobation des citoyens. Le Premier ministre en  prendra acte et le dialogue qui pourra être entamée sera plus productif.  Le chef du gouvernement va  pouvoir se concentrer sur les problèmes importants auxquels il doit faire face.  L’organisation d’une élection libre et transparente est un  challenge qu’il doit relever et gagner. Le chemin pour y parvenir est long  et difficile. Il doit établir une date précise avec la CENI. Il sait qu’on l’attend au tournant sur cette question. Jusqu’à présent, cependant, aucun chronogramme n’a été établi. La CENI a plusieurs fois pris à témoin l’opinion, et demandé à l’exécutif de prendre une décision ferme. La balle est donc maintenant dans le camp du Premier ministre.  Il doit donc arriver à lever les obstacles qui se dressent sur chemin  pour atteindre l’objectif qu’il s’est assigné.

Patrice RABE

Midi Madagasikara1 partages

BNI Madagascar : Départ de Gervais Atta

Gervais Atta est très communicatif.

Appelé à d’autres fonctions, Gervais Atta, Directeur  du Développement Commercial et du Marketing de la BNI Madagascar, va quitter le pays vers la fin de ce mois de juin. Arrivé à la BNI Madagascar en 2016, ce ressortissant ivoirien aura surtout marqué son passage en terre malgache par son engagement, en faveur de l’inclusion financière. Sa mission au sein de la BNI Madagascar lui a permis de capitaliser  son intégration rapide pour incarner cette image du manager altruiste et révolutionnaire avec son grand sens de l’humour, qui n’a laissé personne indifférente à sa présence et à ses actions de développement. Notons que l’association des Ivoiriens de Madagascar, dont il est l’actuel Président, mène des actions au profit de la population malgache.

R.Edmond.

Midi Madagasikara1 partages

Toliara : Ankizivavy tsy ampy taona, naolana sy bevohokana mpitondra fivavahana

Ankizivavy 14 taona mpianatra kilasy “5ème” voalaza fa voaolana ary niharan’ny fanararaotana ara-nofo matetika nataona mpitondra fivavahana izay mpiara-miangona aminy ihany no bevohoka dimy volana, ka tsy afaka manohy ny fianarany intsony ankehitriny. Ny kibon-drazazavavy mibontsina no nanaitra ny reniny sy ireo mpiara-mianatra taminy ary ny mpiara-monina, ka rehefa nofotorina lalina ity ajampela ity dia namboraka ny marina rehetra tamin’ny reniny, ary nanondro ny rain’ilay zaza ao an-kibony. Rehefa voamarin’ny mpitsabo nanao fizaham-pahasalamana azy fa bevohoka tokoa ilay zaza, dia natonin’ny ray aman-dreniny avy hatrany ilay mpitondra fivavahana, ary niaiky ity farany fa izy no nahabevohoka ilay zazavavy. Araka ny tati-baovao voaray, dia niangavy mafy nanao raharaham-pihavanana fifanarahana ara-taratasy tamin’ny ray aman-drenin-drazazavavy ity mpitondra fivavahana ity, ary nanolotra vola telo hetsy Ariary, afak’omaly hariva, no nilaza fa ho raisiny an-tanàna manomboka izao ny momba an-drakalakely rehetra, saingy tsy nanaiky izany fanampena-maso ara-bola izany ny rain’ilay zaza, fa nampiakatra ny raharaha.

Eric Manitrisa

Midi Madagasikara1 partages

Gouvernement : Les élections comme priorité

Le ministre Ulrich Andriantiana assure dorénavant la charge des Travaux Publics et des Infrastructures, deux éléments essentiels du développement.

Un gouvernement des élections. L’actuelle équipe du PM Christian l’est. Christine Razanamahasoa,  de l’Aménagement du Territoire issue du MAPAR et Ulrich Andriantiana, le jeune ministre des Travaux Publics et des Infrastructures dans le quota du HVM ont parlé  le même langage.

Passage éclair

C’était hier à Anosy, lors de la double passation des services entre le ministre sortant RamanantsoaRabenjamina , et les deux ministres entrants, Christine Razanamahasoa et Ulrich Andriantiana. Ces  deux membres du gouvernement ont tous les deux annoncé que, ce gouvernement a avant tout pour mission, d’organiser les élections présidentielles anticipées. Ce « passage éclair » pour reprendre les termes mêmes de Christine Razanamahasoa qui va permettre au gouvernement issu de la décision de la HCC, de faire en sorte que les élections présidentielles se passent dans les meilleures conditions possibles.  Pour le ministre Ulrich Andriantiana, la principale mission, en tant que membre du gouvernement est tout d’abord de « servir les intérêts du pays ». « On ne fait que passer, mais on va réaliser le maximum d’efforts  pour réussir les organisations des élections » a-t-il souligné en ajoutant que d’ici sixousept mois, il y aura d’autres passations avec le nouveau gouvernement issu des prochaines élections.

Scindé en 3

Pour en revenir à la passation des services, l’ancien ministère auprès de la Présidence en charge des Projets Présidentiels, de l’Aménagement du Territoire et de l’Equipement (M2PATE) est dorénavant scindé en 3. Les projets présidentiels reviennent à la Présidence, L’Aménagement du Territoire et les Services Fonciers sont pilotés par Christine Razanamahasoa, et enfin, les Infrastructures (ancien équipement) sont rattachées aux Travaux Publics, assurés par Ulrich Andriantiana. Une mission que ce jeune ministre va assurer avec du sérieux, et les compétences dont on connaît de lui durant les fonctions successives qu’il a occupées dans les différents gouvernements que le pays a connu depuis ces dernières années. Une mission importante quand on sait que ce département figure parmi les postes qui disposent de nombreux projets financés par les bailleurs de fonds. Selon l’ancien ministre RamanantsoaRabenjamina, le M2PATE disposait d’un portefeuille de projets d’un montant total de 1,3 milliards de dollars.

Recueillis par R.Edmond.

Midi Madagasikara1 partages

Nouveau ministre de la police : « Multiplier les présences visibles et rassurantes »

Plusieurs tâches difficiles avec la conjoncture actuelle. (photo PN)

Le concept de la présence policière visible effective et rassurante est simple et pourrait-être très efficace. Il s’agit de multiplier la présence des forces de l’ordre, dans ce cas issus de la police, dans les zones rouges et les endroits fertiles aux actes de banditisme. Des éléments pré-positionnés et sous la  coordination d’une cellule d’opération sont postés un peu partout et prêts à intervenir. Cette formule qui a fait ses preuves dans plusieurs pays sera parmi les priorités du nouveau ministre de la Sécurité publique, le Contrôleur Général de Police ERICK Michel Wouli Soumah Idrissa. Il l’a annoncé durant la cérémonie de passation de pouvoir entre lui et son prédécesseur, jeudi dernier. La lutte contre le kidnapping devenu monnaie courante ces derniers temps, la valorisation de la discipline interne de la police entrent aussi dans ses missions, a-t-il continué. « Le gouvernement a pour tâche principale d’organisation, une élection dans le calme et la sérénité. Le ministère de la Sécurité publique joue un rôle primordial pour mettre de l’ordre dans le pays ,et ce ne sera pas facile car des gens trouvent profi à semer le trouble. Mais notre ministère est prêt à mobiliser les efforts nécessaires pour l’atteinte de l’objectif fixé », selon toujours le nouveau ministre. Ce dernier est parmi les rares qui ont franchi tous les paliers de la hiérarchie policière, avant de devenir son DG et maintenant ministre de la Sécurité publique.

D.R

News Mada0 partages

Hetsika Rohy : « fifidianana tsy mitanila no takina »

 Hanao ahoana ny ho fiasan’ny governemantan’ny marimaritra iraisana? Maneho ny fijeriny ny hetsika Rohy, mitaky fifidianana tsy mitanila.

« Azo antenaina ve fa hitantana ny firenena ara-drariny ary hanomana sy hiara-miisalahy amin’ny Ceni amin’ny fanatanterahana ny fifidianana tsy mitanila sy hoeken’ny rehetra izay hany dingana voalohany sy manan-danja amin’ny famahana ny krizy amin’ny fametrahana ity governemanta misy lokon’ny mpanao politika HVM sy Mapar azy Tim ity? »

Io ny fanontanian’ny hetsika Rohy tamin’ny fanambarany teny amin’ny foibe toerany, Ambatonakanga, omaly, momba ny governemanta Ntsay Christian. Azo sokajina telo ireo minisitra, araka ny fanadihadiana sy ny fijerin’izy ireo.

Ao ireo minisitra efa tsy nahitam-bokatra

Ao ny mpanao politika efa tsy nisy vokatra tsara mba azony tamin’ny nitantanany. Nefa voatendry hisahana ireo minisitera stratejika miandraikitra ny otrikarena, ny hery ara-toekarena sy ny varotra, ny fifandraisan-davitra sy ny serasera… Efa fantatry ny maro ny ho fomba fiasany sy ny fanararaotam-pahefana hataony mba hahazoany tombontsoa manokana.  Eo koa ny hanangonany ny hoenti-manana hiatrika ny fifidianana.

Ao ireo hanome tosika amin’ny fifidianana

Ao koa ny mpanao politika voatendry any amin’ny minisitera misahana ny sosialim-bahoaka, izay maro ny olon’antoko mbola tsy nitantana minisitera na efa nitantana fa tsy nahomby. Tsy ny hihazakazaka hifehy sy hamoritra ireo mpiasam-panjakana marobe ao amin’ny sehatry ny fahasalamana, ny fampianarana, ny mponina, ny tanora… hanome tosika amin’ny fifidianana ve no mahamaika ao?

Ao ny teknisianina tokony hahefa tsara ny andraikiny

Ao ny voatendry araka ny traikefa sy ny tsilian-tsofina fa mba azo antenaina ary ampirisihina hijoro hatramin’ny farany. Arahabaina ary irina mba hahatana ny fomba fiasany lavitry ny kolikoly, ohatra, ny minisitry ny Fitsarana. Eo koa ny minisitry ny Atitany, teknisianina tokony hahafehy tsara ny andraikiny raha tsy mitanila. Anisan’ny ivo sy andry iankinana hahay hiara-miasa amin’ny Ceni amin’ny fikarakarana sy fitantanana ny fifidianana tsy mitanila ary hoeken’ny rehetra izy ireo.

Ampirisihin’ny hetsika Rohy ny antoko sy ny mpanao politika mahatsiaro tena hametraka ny lamina rehetra amin’ny hiatrehana fifidianana tsy mitanila, eken’ny rehetra miainga amin’ny lalàm-pifidianana ifanarahana sy eken’ny rehetra.

R. Nd.

 

News Mada0 partages

Mondial 2018 – Sokajy «C» : hampiasa ny 4-3-3 ny Frantsay manoloana an’i Aostralia

Hiditra an-tsehatra ny ekipa frantsay, anio, eo amin’ny fiadiana ny ho tompondaka eran-tany “Mondial 2018”. Hifanandrina amin’i Aostralia ry zalahy. Tsy mitombina ny sain’i Didier Deschamps ka nanova ny firafitry ny ekipa sy ny taktika hoentina milalao.

Anisan’ny ekipa be mpanaraka indrindra koa amin’ity fiadiana ny ho tompondaka eran-tany “Mondial 2018”, hatao any Rosia, ity ny ekipa frantsay, izay milalao ao amin’ny vondrona “C”. Hiditra an-tsehatra izy ireo, anio, ka hifandona amin’i Aostralia. Taorian’ireo lalao fitsapana telo, natrehin’ny Frantsay, nikatrohana tamin’i Irlande, i Italia ary i Etazonia, resy lahatra i Didier Deschamps, mpanazatra fa handahatra ary hampiditra ao anaty lisitry ny 11 voalohany an’i Pavard, i Hernandez, i Tolisso ary i Dembelé.

Nanova ny taktika hoentiny miatrika ny Aostralianina ihany koa ingahy Didier Deschamps ka tsy hampiasa ny 4-4-2 mahazatra azy ireo intsony fa hiverina amin’ny 4-3-3. Araka izany, hanamafy ny fanafihana izany ny Frantsay ka haka ny toeran’i Olivier Giroud i Dembélé. Nambarany fa teknisianina kokoa i Dembélé, izay tsara miaraka amin’ireo mpanafika mirahalahy, i Griezmann sy i Kylian Mbappé.

Na izany aza, mbola mametraka olana ho an’i Deschamps ny eo amin’ny fiarovantena afovoany, misy an’i Umtiti sy i Varane, ary ny eo amin’ny fiandrasana ny tsatoby, ambenan’i Hugo Lloris, izay tsy nahafa-po loatra ny baolina nataony, teo amin’ny famaranana ny taom-pilalaovana.

Etsy ankilany, tao anaty fahasahiranana ihany koa ny nanomanan’ny Aostralianina ity “Mondial 2018” ity, noho ny fialan’ny mpanazatrany, dimy volana mialoha izao fihaonana izao. Nandray an-tanana ny ekipa ilay Nerlandey, i Bert Van Marvijk. Tsotra ny paikadiny, ny 4-2-3-1 na ilay antsoiny hoe : “béton armé”. Fiarovantena mafonjy, tanjaka ara-batana ary valim-panafihana haingana.

Ankoatra ity fihaonana ity, hifandona,  ihany koa i Pérou sy i Danemark, eo amin’ny vondrona “C” ihany.

Hiditra an-tsehatra kosa ny ekipa afrikanina fahatelo, milalao ao amin’ny sokajy “D”, ka hihaona ny Voromaherin’i Nizeria sy i Kroasia ary i Arzantina, hifanazava amin’i Islande.

Tompondaka

News Mada0 partages

Kitra – «Mondial 2018» : resin’i Orogoay 1 no ho 0 i Egypta

 Niditra, tamin’ny andro faharoa, omaly ny sokajy “A”, eo amin’ny fiadiana ny ho tompondaka eran-tany “Mondial 2018”, taranja baolina kitra. Lalao nandrasan’ny rehetra, ny fikatrohan’ny Faraona-n’i Egypta sy i Orogoay. Fihaonana, notanterahina tao amin’ny kianja Ekaterinburg, Arena.

Nivoaka sempotra tanteraka, ny orogoaianina, vao tafavoaka ho mpandresy, tamin’ity fihaonana, ity. Efa tany amin’ny minitra faha-89 vao nahatafiditra ny baolina tokana, nahazoany ny fandresena ry zalahy. Baolina matin’i Gimenez, tamin’ny lohany, taorian’ny “coup franc”, nodakan’i Cavani.

Nanantombo, teo amin’ny fanafihana sy ny baolina tokony ho tafiditra ny Orogoaianina, tamin’ny ankapobeny. Tsy nanao afa-tsy niaro tena sy niantehitra tamin’ny valim-panafihana fotsiny kosa ny Egyptianina, izay tsy dia natahorana loatra. Hita ny fahabangan’i Salah, teo amin’ny fanafihana, ho an’i Egypta.

Tsy tena hita soritra kosa tetsy an-kilany, ny fahaizan’i Suarez, ho an’i Orogoay. Nahazo isa 3, i Orogoay, taorian’ity fihaonana ity. Hifandona amin’i Arabia Saodita izy ireo, ny alarobia ho avy izao ary i Egypta kosa hifanandrina amin’i Rosia.

Teo amin’ny lalao iray  ho an’ny sokajy B  kosa, resin’ Iran tamin’ny  isa 1 no ho O i Maraoka. Namono tena  nampiditra ny baolina  tany anaty haratony ny vodilaharana maraokanina.

Tompondaka

News Mada0 partages

Basikety – «Afrobasket Men U18» : mpilalao 15 hifantenana ny ekipam-pirenena

Hotanterahina, eny amin’ny kianja mitafon’Ankatso ny 23 sy ny 24 jona ho avy izao, mandritra ny fifaninanam-pirenena eo amin’ny Fiba 33, ny lalao mandroso sy ny fihaonana miverina, hifanintsanana hiadiana ny tapakila hiatrehana ny «Afrobasket Men U18 », taranja basikety, hikatrohana amin’i Seychelles.

Hotanterahina eto Madagasikara avokoa izany fihaonana izany. Mpilalao 15 no hakana ireo 13 handrafitra ny ekipam-pirenena. Efa niatrika ny fiadiana ny ho tompondakan’i Afrika, sokajy U16, ny dimy amin’ireo voaantso : i Marco, i Fabrice, i Nasser, i Safidy ary i Sitraka. Raha tsiahivina, laharana fahadimy ny nisy an’i Madagasikara, nandritra ny “Afrobasket Men U18”, natao ny taona 2015.

Mandra-piandry izany, hatao eto Madagasikara, ny 28 sy ny 29 jolay 2018, ihany koa ny fifanintsanana, hiadiana ny “Amboaran’i Afrika”, ho an’ny basikety lalaovina olona telo, Fiba 33, ho an’ny vondrona “A”, lahy sy vavy.

Misy firenena fito, ho an’ny vehivavy : i Madagasikara, i Tonizia, i Gabon, i RD Kongo, i Egypta, i Ogandà, i Zimbaboe.

10 kosa izany eo amin’ny lehilahy : i Madagasikara, i Tonizia, i Gabon, i RD Kongo, i Egypta, i Sodan atsimo, i Ogandà, i Tanzania, i Zimbaboe, i Seychelles.

Any Benin kosa ny fifanintsanana ho an’ny vondrona “B”. Tsiahivina fa ny dingana famaranana, hatao any Togo, ny volana novambra.

Tompondaka

 

News Mada0 partages

« Carnaval de Madagascar » : hanokatra ny « Fetin’ny Mozika »

Fety maroloko ny amin’ity faran’ny herinandro ity. Efa nanomboka omaly, nisomebiseby ny tetsy Mahamasina, manomana ny « Carnaval de Madagascar », anio sy rahampitso.Efa tapaka ny lalana manodidina an’i Mahamasina, omaly… Ho an’ireo tsy mbola mahafantatra, hotontosaina manoloana ny kianjabe ny « Carnaval de Madagascar », hanomboka anio. Hetsika maroloko izy ity kanefa hibahana kokoa ny fanehoana ny kolontsaina, ny mozika, ny fitafy ary ny dihy manerana ireo faritra sy foko eto amin’ny Nosy.Tafiditra anatin’ny fanamarihana ny « Fetin’ny mozika » ihany koa ka fantatra fa hisy ny sehatra goavana, hanaovana fampisehoana maimaimpoana. Hanafana izany ny tarika Mage 4, anio, ary hotohizan-dry Samoëla, ny alahady.Raha toa ka teny amin’ny Araben’ny Fahaleovantena no nanaovana ireo andiany teo aloha, nafindra etsy Mahamasina izany, noho ny antony maro. Voalohany ny toe-draharaha politika ka sao mifangaro ny hetsika. Eo koa anefa ny fandaminana ny tanàna amin’ny ankapobeny, satria efa mampiditra ihany koa ny Fetin’ny Fahaleovantena ny “Carnaval de Madagascar”.Mikasika indrindra ilay tena “carnaval”, mpandray anjara any amin’ny 2.000 any no handrasana amin’io, hiainga eny amin’ny Tranombokim-pirenena, hihodina ny farihin’Anosy ary hifarana eny Mahamasina.Tsy kolontsaina ihany fa havoitra ihany koa ny lafiny toekarena, amin’ny alalan’ny fizahantany sy ny vokatra mampiavaka ny isam-paritra. Hisy hatrany ilay “Tsenaben’ny faritra”, natao hanehoana sy hivarotana ireo vokatra mampisongadina ny faritra tsirairay.

Zo ny Aina

News Mada0 partages

« Fetin’ny mozika » : hahazo laka ny hira nentin-drazana

Tafiditra ao anatin’ny fanamarihana ny « Fetin’ny mozika », hanatanteraka fampirantiana sy velakevitra arahina fampisehoana ny fikambanana Mamohaela. Hiavaka amin’ny nahazatra hatramin’izay izy ity satria homena laka ny hira sy ny mozika nentim-paharazana. Hetsika hotanterahina ao amin’ny Ivontoeran’ny kolontsaina malagasy (IKM) Antsahavola, ny 21 jona sy ny 22 jona izao.

Ny alakamisy 21 jona, manomboka amin’ny 2 ora tolakandro, fampirantiana an-tsary momba ireo mozika sy hira nentim-paharazana mampiavaka ny isam-paritra. Anisan’ny misongadina eto ankibon’Imerina, ohatra,   ny fahitana ny valiha vita amin’ny volo hanaovana ny kalo. Ny any amin’ny faritra afovoany atsimon’i Madagasikara, ny jejy voatavo sy ny horija, sns.Ny zoma 22 jona, amin’ny 2 ora, famelabelaran-kevitra sy fampisehoana mifandraika amin’ny lohahevitra « Hira sy mozika nentim-paharazana ».

Anisan’ny vaindohan-draharaha sahanin’ny fikambanana Mamohaela ny fitahirizana sy fampahafantarana ny vakoka sy ny tahiry ary ny tantara nisy teto Madagasikara. Hotanterahina eny Ambohimanga, ny 23 jona ny fivoriambe faharoa ho an’ity fikambanana ity.

HaRy Razafindrakoto

News Mada0 partages

Behoririka : nirodana fanindroany ilay rindrina, telo naratra

 Nianjera fanindroany indray omaly, ny ampahany tamin’ilay tamboho efa nianjera teny Behoririka, iray volana lasa izay. Soa ihany fa tsy nisy ny olona nianjeran’izany na nisy ihany aza ny naratra kely vokatr’izay.

Nirodana tany amin’ny arabe izany ka nifatratra tamin’ireo mpivarotra hani-masaka teo akaiky eo. Soa ihany fa tsy nisy ny aina nafoy tamin’ity omaly ity. Olona  telo no voalaza fa naratra, vehivevy iray sy lehilahy roa. Tototra tao koa ny lovia sy ny vilanin’ireo mpivarotra. Mba tsy nisy naninona kosa ireo mpiasa manao ny fanorenana eny an-toerana.

Araka ny fanazavan’ny olona, efa tsinjo ihany ny mety hirodanan’io tamboho io taorian’ilay tranga voalohany. “Efa nisy ny fampilazana ilay sinoa, saingy tsy nety nandrodana izany izy io. Efa tahaka izao ihany ny nitranga tamin’ny voalohany”, hoy ny fanazavan’ny mponina teny an-toerana. Io omaly io, tsy nipoitra teny indray ilay Sinoa raha vao nitranga ny loza.

Tonga teny an-toerana ny mpamonjy voina, saingy nilamina ny raharaha. Tonga teny ihany koa ny polisy, satria nisy ireo mpangalatra mpanararaotra.

Marihina fa teo amin’ity toerana ity ihany ilay rindrina nianjera tamin’ny voalohany ka nahafatesana olona efatra. Nijanona kely ny asa fanorenana nataon’ilay Sinoa teo, ary niverina indray ary izao nirodana izao indray. Mipetraka ny  fanotanian’ny olona hoe, sao tsy ara-dalàna aza ity asa fanorenana ity? Fantatra mantsy fa nisy olana teo amin’ilay Sinoa sy ny tompon-tany ary efa niakatra fitsarana izany. Nandresy ilay sinoa ary nanorina trano eo amin’ilay toerana. Niseho tampoka ny loza, ary izao nitranga izao indray. Miantso ny tompon’andraikitra ny olona eny an-toerana hijery akaiky ity olana ity.

Yves S.

 

News Mada0 partages

Kamiaobe roa nifandona : maty ny mpamily roa, maro no naratra

Tapaka nandritra ny ora maromaro mihitsy ny lalampirenena faharoa, noho ity lozampifamoivoizana nitranga tao Ampasimadinika Manambolo, omaly maraina ity. Kamiao be roa samy nitondra entana no nifandona. Maty avokoa ny mpamilin’ireo kamiao ireo, ankoatra ireo naratra maro.

Tsy tafala tao anaty kihon-dalana ireto kamiao roa ka nifandona, tany Ampasomadinika Manambolo, lalam-pirenena faharoa, omaly tokony ho tamin’ny 10 ora maraina. Maty avokoa ny mpamily roa lahy tao amin’ireo fiara roa. Nisy ihany olona hafa naratra, izay voalaza fa nitondra mpandeha izy ireo ankoatra ny entana. Kamiao semi-remorique sy kamiao tsotra iray ireto nifandona ireto. Voalaza fa nifanena ny fiara roa, ka nisy nangalatra lalana. “Niala lalana ny iray; ny iray, nifanena ka nifandona ny fiara roa. Latsaka tanaty hantsana ny iray raha nivadika teo amin’ny arabe ny faharoa”, hoy ny fanazavana. Ratsy ny lalana sady nanorana ny andro tany an-toerana nandritra ny loza.

Tery tao anaty kamiao ireo mpamily, ary anisan’ny nahafaty azy ireo izany. Vokatry ny ratra nahazo azy, namoy ny ainy izy ireo. Nanahirana rahateo ny nisokitra ny mpamily tery. Niezaka nanavotra ihany ny olona, saingy tsy nisy azo natao intsony.

Tapaka mihitsy ny lalana tany an-toerana vokatr’ilay kamiao nivadika teo amin’ny arabe. Naharitra ora maro izany fahatapahana izany, mandra-piandry ny fiara nisintona azy ireo niala teo. Ireo naratra kosa,s nalefa tamin’ny fiara nandalo nankany Toamasina.

Isehoana loza matetika

Isehoana loza matetika ihany koa ny any amin’ny lalam-pirenena faharoa. Mazàna ireo kamiao mivadika na mifandona amin’iny lalana iny. Antony mahatonga izany ny fahateren’ny lalana kanefa manoran-dava. Eo ihany koa ny lalana ratsy. Potika sady feno kilavadavaka iny lalam-pirenena faharoa iny amin’izao fotoana izao. Teo ihany koa ny takaitra navelan’ny rivodoza. Misy fotoana rehefa misy kamiao mivadika, manapaka lalana iray andro na roa andro mihitsy izany. Fitandremana amin’ny fandehanana mora sy ny fifanajana  ny hisorohana ny loza, indrindra ho an’ny fiarabe tahaka izao, na ny taksiborosy ihany koa.

Yves S.

News Mada0 partages

Distrikan’i Marovoay : hitsabo maimaimpoana ny « Médécins de l’Océan Indien »

 Manomana hanatanteraka iraka goavana any amin’ny distrikan’i Marovoay ny “Médecins de l’Océan Indien” ao La Réunion sy ny fianakaviana Kessaria, ny 19 hatramin’ny 28 jona 2018. 50 mahery, dokotera sy teknisianina samihafa amin’ny lafiny fahasalamana ny hamita izany iraka izany.

« Teraka tany amin’ny faritan’i Mahajanga izahay, mahalala tsara ny distrikan’i Marovoay, mahita ny fijalian’ny mponina, koa rariny raha mitondra valim-babena », hoy ny iray amin’ireo fianakaviana Kessaria, nampahafantatra ny fitsaboana hataon’ny “Médecins de l’Océan Indien” (MOI) any amin’ny kaominina maromaro. Misy delegasiona iray mijanona ao Marovoay, hanao fandidiana, hijery ny momba ny maso, ny fo, ny vavony, hanao fitiliana ny reny. Delegasiona iray mivezivezy, ahitana dokotera tsotra, efatra ; dokotera mpandidy sy momba ny nify, dimy avy ; dokoteran’ny ankizy, iray. Izy rehetra ireo harahina mpanampy miaraka amin’ny fitaovana rehetra sy ny fanafody.

Tanjona kendrena amin’izao iraka izao ny hahazoan’ny mponina 8.000 hatramin’ny 9.000 fitsaboana maimaimpoana mahakasika karazan’aretina rehetra. Tanjona iray hafa ny fanampiana sy ny fiaraha-miasa amin’ireo mpianatra mpitsabo ao amin’ny CHU Mahajanga. Taranja iray ny fanentanana ho fisorohana ny aretina mahazo ny ativava, indrindra ny ankizy any amin’ny sekoly ambaratonga voalohany ao amin’ny faritra.

Faha-62-n’ny asa ataon’ny MOI eto Madagasikara izao, ary nosafidina manokana i Marovoay”, hoy ny filohan’ny MOI, Dr Koytcha Firoze. 65.000 euros ny tetibola hatokana amin’izao iraka izao, avy amin’ny departemana ao La Réunion, ny fianakaviana Housseny sy Nazir Kessaria ho fahatsiarovan’izy ireo ny razambeny nidina voalohany tany Mahajanga.

R.Mathieu

News Mada0 partages

EPP Soarano : tapaka ny fifanarahana amin’ireo Sinoa mpivarotra

Nandray fanapahan-kevitra ny kaominina Antananarivo Renivohitra sy ny ministeran’ny Fanabeazam-pirenena mikasika ny fitantanana ilay toeram-pivarotan’ny sinoa eo amin’ny EPP Soarano.

Tapaka fa ahato ny fifanarahana natao tamin’io sinoa io teo aloha izay efa tapitra tamin’ny taona 2016. Nambaran’ny lefitra faharoan’ny ben’ny tanànan’Antananarivo, Andriamorasata Julien, manoloana ireo fitarainana maro voaray fa manomboka izao dia ny vaomiera iraisan’ny roa tonta miaraka amin’ny fikambanan’ny ray aman-drenin’ny mpianatra ao amin’ny EPP Soarano no hisahana ny fitantanana izany tranombarotra izany.

Hisy araka izany ny antso hisokatra ho an’ny rehetra izay liana amin’ny fitantanana indray io tsenam-barotra ao amin’ny Epp Soarano io, « appel à manifestation d’intérêt ».

Marihina fa efa an-taona maro no niandraiketan’ny teratany sinoa ireo tranombarotra io. Betsaka ihany koa ireo teratany Malagasy miasa amin’izany toeram-pivarotana izany. Misokatra na ho an’ny teratany Malagasy na ho an’ny teratany sinoa na karana araka izany ny tolotra manomboka eto.

Ifaribonan’ny vaomiera manokana kosa ny fitantanana ny vola ampidirin’io fotodrafitrasa ao anatin’ny EPP Soarano io hampisy ny mangarahara sy hitondra tombontsoa ho an’ny sekoly sy ny mpianatra ao aminy.

Tatiana A

News Mada0 partages

YOGA : rendez-vous à l’université d’Ankatso

Conjointement organisée par l’université d’Antananarivo et l’ambassade de l’Inde, la journée internationale du yoga sera célébrée le 21 juin prochain à Ankatso. Selon les explications de l’ambassadeur de l’Inde à Madagascar, Subir Dutta, hier à Antsahavola, «le yoga est une science pour une vie saine. Sa pratique permet de surmonter toutes les souffrances et mènent à la liberté, le bonheur et l’harmonie».

Cette journée permettra ainsi aux pratiquants et aux amateurs d’harmoniser le corps avec l’esprit et la respiration à travers diverses techniques et de postures de yoga, connues sous le nom d’asana et de méditation. Les sept centres de yoga de la capitale seront également présentés à cet évènement.

Il faut savoir que la journée internationale du yoga a été adoptée au sein de l’assemblée générale des Nations unies (AGNU) en 2014, suite à une résolution de l’Inde, présentée par le premier ministre indien.

Nadia

News Mada0 partages

Taxis clandestins : place au contrôle inopiné

L’association des taximen de la capitale ou «Fikambanan’ny taxi eto Antananarivo renivohitra (FTAR)», en collaboration avec la police nationale, a procédé hier à la quatrième édition de l’«Opération taxi clandestin».

Si d’habitude, le contrôle s’effectue au niveau des grands axes de la capitale, cette fois-ci, tous les stationnements de taxis ont été vérifiés. «Nous avons décidé d’enclencher cette quatrième édition, suite à une centaine de plaintes déposées au sein de la FTAR», a indiqué la présidente de l’association, Clémence Raharinirina. De préciser ensuite qu’en cas de flagrant délit, la FTAR portera l’affaire auprès du tribunal, en sus des contraventions délivrées par la police.

«L’opération a porté ses fruits avec quelques arrestations et un délit de fuite sur l’axe boulevard de l’Europe», selon toujours la présidente de la FTAR. L’opération se poursuivra chaque semaine et d’une façon inopinée, notamment au niveau des deux cents stationnements de taxis de la capitale.

Sera R.

News Mada0 partages

Pérégrinations hebdomadaires : occasion ratée de prendre de la hauteur

Demeure le plafond de verre

De façon objective ou pour nombreux simplement dans l’inconscient flottait un vague espoir d’un changement que l’affaiblissement des pouvoirs du Président de la République allaient favoriser. Tel un mouchoir pour recouvrir une crotte de pigeon avant de s’asseoir sur un banc public, la sortie du nom de Riana Andriamandavy a suffit pour enterrer toute illusion. Le sentiment suite à la prouesse de Christian Ntsay d’avoir réussi la composition d’un gouvernement en si peu de temps, s’est estompé en raison des concessions importantes au profit du camp présidentiel selon la perception Place du 13 Mai. La Fronde à l’origine de ce chamboulement pose actuellement problème, les meneurs ne savent plus comment éteindre l’incendie, d’autant qu’au fond d’eux-mêmes certains dépités parmi les ténors souhaitent un échec cuisant et éprouvent un malin plaisir à voir des braises incandescentes continuer à menacer la stabilité du gouvernement à peine formé.

Bisbille dans les familles

Comme à chaque fois la formation d’un gouvernement ne fait pas que des heureux. Certes les nouveaux nommés, issus d’un camp comme de l’autre frétillent de bonheur, si complexes et ambigues que soient les positions d’appartenir à un gouvernement dit de consensus sans que cela ne le reflète de façon évidente, certains nouveaux ministres n’arrivent pas à contenir leur joie, en oublient le discours contraire à une telle appartenance qu’ils avaient tenu en public quelques jours auparavant. Pas un ne troquerait sa place pour autre proposition, et c’est tant mieux pour le Premier ministre au moins d’entre ses godillots il n’est pas un qui oserait entonner un chant autre que celui qu’il ordonne de chanter. Dès le premier conseil de gouvernement il envoie ses apôtres au feu. Des deux côtés le feu brûle. Nombreux parmi les thuriféraires du HVM comme dans parmi les grandes gueules du groupe des 73 ont espéré profiter des circonstances troubles pour obtenir un maroquin ou au moins un genre strapontin. Leur déception fut si grande qu’ils ne trouvent ni honte ni scrupule à le manifester, du côté présidentiel en annonçant haut et fort des démissions en réalité de peu d’importance, sur la place du 13 Mai à essayer de radicaliser le mouvement qui pourtant à l’inverse s’essouffle. La connivence avec des extrémistes d’Ankatso pour effectuer une marche vers le Ministère de l’Enseignement Supérieur, signe une dérive hooligan en raison de l’épuisement de cause légitime. Première mission des ministres du gouvernement Ntsay : tempérer l’ardeur des copains mauvais coucheurs. Mission suicide ! A l’opposé des mauvais coucheurs qui eux s’imaginent droit dans leurs bottes, les bien nichés se sentent à l’étroit dans leurs mocassins lorsqu’il s’agit d’aller casser la croûte avec les anciens potes devenus très critiques. Christian Ntsay n’attend sans doute pas grand-chose de cette opération, avoir imposé cette épreuve ne lui sert qu’à évaluer le sens de la discipline : dans son rôle est-il un autre Panurge ? Ce qui ne fait pas gloire mais au moins le gage de conduire un troupeau sans état d’âme. De toute façon lui-même l’a dit, l’essentiel réside à conduire le pays vers la tenue des élections.

Une présence, gage d’immobilisme

Les considérations précédentes augurent pour le chef du gouvernement une gouvernance sans grand risque d’écueils dangereux, à l’inverse pourtant la nomination d’un personnage plus que douteux au ministère de la communication hypothèque toute possibilité d’opérer le changement que le peuple attend. L’opinion en général et le monde des médias en particulier conteste la désignation du beau-frère de Claudine Razaimamonjy à ce ministère. Peu importe qu’il n’y connaisse rien en ce domaine, l’essentiel pour un ministre consiste moins à maîtriser techniquement le département dont on lui confie la charge, que d’avoir la capacité de faire montre de sagesse pour faire appliquer la politique définie en la matière. Les frasques dont le bonhomme a fait la démonstration tout au long du feuilleton Claudine témoignent de sa dangerosité et de son extrémisme si convaincu qu’il est de jouir du droit d’impunité.

La libération des médias publics, qui jusqu’ici portent mal leur qualificatif de national, conditionne l’empreinte d’une volonté d’entreprendre le Changement. Cette période intermédiaire se présentait comme idéale pour affranchir du servage la RNM et la TVM. La population n’est pas dupe, ces deux organes servent surtout à bourrer le mou de la population, à la nourrir d’informations falsifiées, à façonner les esprits dans l’acceptation d’une pensée unique, une kermesse de tromperie pour pouvoir gouverner en rond. C’est à ce niveau qu’il faut opérer en premier pour commencer le changement réclamé. Avoir réussi cette opération en cette période opportune aurait signé pour l’avenir interdisant un retour en arrière. Les acteurs politiques le savent bien, et si aucun ne s’est manifesté en ce sens, c’est que chacun se réserve cette poire dans l’espoir de s’en servir le jour où il accède au pouvoir.

Mais aujourd’hui et demain avant les élections  lequel des coteries au sein du gouvernement exerce le contrôle de l’accès à la RNM et à la TVM ? Encore un individu sans considération des valeurs autres que partisanes, les siennes. Rajaonarimampianina a tiré le gros lot pour mener propagande, RNM et TVM risquent de ne plus êtres des médias de gouvernement mais une radio et une télé présidentielles.

On dirait que personne n’a proposé comme candidat à ce ministère une personnalité dont la conviction affichée était de rendre à la nation sa radio et sa télévision.

Deux événements de l’actualité internationale pour un peu de baume au cœur

De haine déclarée l’un à l’autre, les acteurs politiques locaux ne sont pas parvenus au niveau des échanges entre le Président américain et le Chef de l’Etat nord-coréen. Et pourtant ils ont réussi à se congratuler et à dire tout le bien et l’estime que l’un cultive pour l’autre. Du grain à moudre pour ceux qui privilégient la réconciliation comme base de reconstruction plutôt que de réfléchir sur les difficultés à redresser la mentalité.

Le fête du foot menace de prendre toute la place des préoccupations, alors que les problèmes demeurent dans une phase aigüe. Contre mauvaise fortune faire bon cœur, pour une fois ne pas bouder l’avantage de vivre à Madagascar, le fait de se situer dans le même fuseau horaire que Moscou soulage de la gymnastique à devoir gérer des décalages horaires pour avoir le plaisir du direct.

Léo Raz

 

News Mada0 partages

Madagascar il y à 100 ans

Soirée au profit des œuvres de guerre

La représentation théâtrale donnée le 8 juin par des acteurs malgaches et des amateurs de la ville au profit des œuvres de guerre a eu un succès sans précédent.

La salle du théâtre, quoique assez grande, n’a pu contenir tout le monde et bon nombre de spectateurs ont dû se retirer faute de place ; aussi espère-t-on donner une seconde représentation samedi prochain.

Les décors d’un goût parfait étaient l’œuvre d’artistes amateurs de notre ville, et ont été très remarqués. Les acteurs et actrices se sont surpassés et méritent toutes nos félicitations, ainsi que les organisateurs de cette charmante fête. Nous devons les remercier tous de leur loyalisme et de leur dévouement à notre chère France.

La recette a été de 600 francs environ.

La chaussure nationale

Les chaussures se vendent actuellement 50 francs et on nous prédit qu’à la fin de l’année elles atteindront 100 francs.

Comme remède à cet état de chose, certaines personnes voudraient que la colonie fasse venir de la chaussure nationale qu’elle vendrait à la Mairie en même temps que le riz.

Transmis à qui de droit.

Tribunal correctionnel

Dans son audience extraordinaire du 10 courant, le tribunal a prononcé les condamnations suivantes :

Rakoto, ancien employé du Wharf, pour vol de deux angady au préjudice de la dite société, a été condamné à 3 mois de prison.

Boto, pour avoir, le 7 janvier, dérobé à son employeur 20 kilogs de riz, s’est vu condamné à 6 mois d’emprisonnement.

Le Tamatave

Les colons des Comores

et de Nossi-Bé ont satisfaction

Nous avons une bonne nouvelle à annoncer à nos lecteurs des Comores qui nous avaient adressé de nombreuses lettres de protestation contre la suppression de l’escale de Mayotte.

Sur un rapport de M. Francis Mury, faisant connaître les graves conséquences qui pouvaient résulter de cet état de choses pour nos compatriotes, en si petit nombre aux Comores, le rétablissement de l’escale de Mayotte a été décidé.

Pour donner satisfaction à un député des colonies, M. Bonisson a décidé que les paquebots des Messageries Maritimes toucheraient également à Nossi-Bé.

Le Courrier colonial

www.bibliothequemalgache.com

News Mada0 partages

Santé et sécurité au travail : mise en conformité du système aux normes internationales

Madagascar s’engage à améliorer le système national de la Sécurité et de santé au travail, conformément aux Conventions internationales du travail.  A ce sujet, des responsables issus des différents ministères et organismes impliqués dans la promotion de la Sécurité et de santé au travail (SST), comme la Cnaps, le SMIE…ont suivi de formation de quatre jours, du 11 au 14 juin, à l’Hôtel le Relais des Plateaux à Antanetibe-Ivato.

Ce renforcement de capacités, organisé par l’Organisation internationale du travail (OIT), entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet «Fonds vision zéro accident du travail et maladie professionnelle» ou «Vision zéro funds» (VZF).

Ladite formation vise à assurer une mise à niveau des parties prenantes sur les principes et fonctions du système national de sécurité et de santé au travail, en particulier le C155 et le C187. Elle permet également aux participants de comparer le cadre légal et les pratiques effectives à Madagascar, afin d’identifier et de créer un état des lieux consensuel et partager sur les écarts éventuels en termes de cadre légal.

Et pour parer à ces écarts à court, moyen et long terme et mettre en conformité les principes et fonctions du système national de SST avec les conventions de l’OIT n°155 sur la santé et la sécurité des travailleurs (1988) et n°187 concernant le cadre promotionnel pour la sécurité et la santé au travail (2006), l’émergence de propositions concrètes a été attendue.

Notons que cette initiative fait suite à l’appui de l’OIT sur l’évaluation des conditions de travail et de SST sur les chaînes d’approvisionnement mondiales du litchi et du textile à Madagascar.

Recueillis par Fahranarison

News Mada0 partages

Redressement de la jirama : un financement additionnel de la Banque mondiale

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel de 40 millions de dollars, pour le Projet d’amélioration de la gouvernance et des opérations dans le secteur de l’électricité (Pagose), le 14 juin dernier.

Améliorer la qualité de l’approvisionnement en électricité et permettre l’intégration de la production variable d’énergie renouvelable, tel est l’objectif de ce nouveau financement.

Cet appui additionnel soutiendra les réformes entamées au niveau de la Jirama depuis 2016, en particulier, la restructuration organisationnelle de la société publique, annonce la Banque mondiale. Ce projet financera également la modernisation du centre de dispatching et des systèmes d’automatisation de réseau de la Jirama ainsi que la réhabilitation et le renforcement des réseaux de distribution.

Il s’agit d’investissements qui permettront à la Jirama de «renforcer les réseaux de transport et de distribution, non seulement afin de réduire les pertes techniques, mais aussi de soutenir la mise en œuvre de la stratégie nationale d’électrification par densification du réseau, pour augmenter le taux d’accès à l’électricité dans le pays», peut-on lire dans le communiqué de cette institution financière.

Des efforts à consolider

D’après les explications apportées par le responsable des opérations de la Banque mondiale pour Madagascar, Coralie Gevers, «Bien que Madagascar ait réalisé ces derniers mois des progrès encourageants pour accroître la performance dans le secteur de l’électricité, des efforts doivent être consolidés et intensifiés pour améliorer la performance financière et opérationnelle de la Jirama et la transition vers les énergies renouvelables».

En outre, des études préparatoires et une assistance technique seront fournies pour le développement des projets prioritaires de petites centrales hydroélectriques, afin de réduire les coûts de production.

Riana R.

 

News Mada0 partages

Pression sur les finances publiques : les dépenses de personnel et les subventions revues à la hausse

Les dépenses liées au personnel et les subventions continuent à peser lourd sur le budget de l’Etat.

Pression sur les finances publiques. Outre la révision à la hausse des subventions allouées à la Jirama, une augmentation est également constatée au niveau des soldes et des pensions, prévue dans le Projet de Loi de finances rectificative (PLFR) 2018.

Les dépenses liées au personnel de l’Etat augmenteront de 76,3 milliards d’ariary et les pensions seront majorées de 33 milliards d’ariary par rapport à ce qui était prévu dans la Loi de finances initiale (LFI) 2018.

D’après les explications dans le PLFR, cette augmentation des dépenses est expliquée par la hausse de salaire de 8% de tous les agents de l’Etat, la régularisation des avancements et les crédits complémentaires des personnels extérieurs.

Sous cet angle, plus de 30% des dépenses qui sont consacrées aux fonctionnaires, continuent à peser lourd sur le budget de l’Etat. Cela malgré les réformes apportées dans la gestion du personnel, notamment l’assainissement au niveau des retraités et leurs ayants-droit.

La Jirama n’est toujours pas sortie de l’auberge

Concernant les dépenses de fonctionnement, une hausse significative de 16,3% est constatée  par rapport à la LFI 2017. Cette augmentation résulte essentiellement d’un ajout additionnel de 100 milliards d’ariary de subventions au projet de la société Jirama qui étaient initialement de 209 milliards d’ariary, au titre de l’année 2018.

Cette revue à la hausse a été déjà annoncée par le ministère de l’Energie et des hydrocarbures, après le passage d’une mission du Fonds monétaire international (FMI) à Madagascar, au mois de mars dernier. Il a même été annoncé qu’une subvention additionnelle de 91 milliards d’ariary sera allouée à la compagnie cette année.

D’après le  PLFR 2018, cette augmentation de la subvention allouée à la Jirama contribue essentiellement à amortir le coût de l’électricité de manière indirecte, mais aussi de renforcer la résilience de la société d’Etat face aux variations des coûts des intrants. Pourtant, la Jirama prévoit d’atteindre l’équilibre budgétaire d’ici 2020. C’est-à-dire, dans deux ans.

Le projet de loi indique que des reprogrammations au niveau des recettes et des dépenses sont prévues par l’Etat pour pouvoir disposer d’un «espace budgétaire suffisant».

Riana R.

News Mada0 partages

Carburant : c’est reparti pour une nouvelle hausse

Comme il fallait s’y attendre, les prix à la pompe ont été révisés à la hausse. Une augmentation de 50 ariary par litre du super carburant, du gas-oil et du pétrole lampant est ainsi effective depuis la nuit dernière.

De ce fait, le litre du gas-oil est passé de 3400 ariary à 3350 ariary auparavant, le super carburant est de 4050 ariary contre 4000 ariary. Le prix du pétrole lampant a également subi cette hausse de 50 ariary, partant ainsi de 2430 ariary pour atteindre 2480 ariary.

Si l’on en croit les propos du directeur général de l’Office malgache des hydrocarbures (OMH), Laurent Rajaonarivelo, lors d’un point de presse récemment, cette hausse ne s’arrêtera que lorsque le Gap de 9% équivalent à 370 ariary par litre est atteint.

Pour que la dette de 45 milliards d’ariary des opérateurs pétroliers envers l’Etat ne gonfle pas, l’Etat a intérêt à ce que les prix du carburant soient révisés en fonction de ce Gap.

Rakoto

News Mada0 partages

Basket-N1A : GNBC et SBBC mènent la danse

Les jeux sont faits ! La phase aller du championnat national N1A a rendu son verdict. Devant son public, l’équipe féminine de SBBC (Boeny) a dominé, de la tête aux épaules, ses adversaires et termine en haut du classement, grâce à un parcours sans faute. Dans la catégorie masculine, GNBC (Vakinankaratra) confirme sa forme du moment en trustant le premier rang, malgré un incident de parcours face à Cosfa.

Pour les autres formations tant masculines que féminines, il faudra attendre la phase retour pour rectifier le tir. C’est le cas, notamment de Ascut (Atsinanana), ASCB (Boeny) ou encore COSPN (Analamanga) et Cosmos (Diana) chez les hommes. Chez les dames, trois formations peuvent encore titiller SBBC (Boeny) telles Ascut (Atsinanana), MB2All (Analamanga) et Fandrefiala (Analamanga).

Pour le prestige, la Fédération malgache de basket-ball (FMBB) débutera, à partir de ce week-end, la Coupe de la ligue regroupant les quatre premières équipes du classement dans chacune des deux catégories.

Naisa

Classement hommes :

1-GNBC (Vakinankaratra)

2-Cosmos (Diana)

3-COSPN (Analamanga)

4-Ascut (Atsinanana)

5-MB2All (Analamanga)

6-Cosfa (Analamanga)

7-Sebam (Boeny)

8-ASCB (Boeny)

9-TMBB (Analamanga)

10-SBBC (Boeny)

11-AS Victoire (Boeny)

12-ABBS (Sava)

Classement dames:

1-SBBC (Boeny)

2-MB2All (Analamanga)

3-Ascut (Atsinanana)

4- Fandrefiala (Analamanga)

5- Tamifa (Amoron’i Mania)

6-JEA (Vakinankaratra)

7-Asa (Analamanga)

8- BC Est (Atsimo Andrefana)

9- JSB (Boeny)

 

News Mada0 partages

Karate : à l’heure olympique

La fédération malgache prépare l’entrée du karaté dans la grande famille olympique ! A ce sujet, une grande compétition intitulée Challenge olympique se tiendra ce dimanche au gymnase d’Ankorondrano. Plusieurs finales seront au programme en kata et en kumité dans les différentes catégories en individuel et par équipe.

Un réveil brusque du karaté malgache, après plusieurs saisons sans tambour ni trompette. En effet, depuis quelques années, le karaté malgache se résume aux championnats régionaux et nationaux ainsi que la sortie à l’international de nos techniciens. L’heure est actuellement à la mise en avant des futurs olympiens malgaches. Le tournoi de ce week-end n’est que le début.

Naisa

 

News Mada0 partages

Michael Rakotoarivony : encore un Prix en poche

Après avoir remporté le prix John Warener Award au mois de mai dernier, le baryton Michael Rakotoarivony vient de ravir une autre récompense ce mois- ci. Il s’agit du prix Marjorie Thomas de l’art de la chanson. Selon le communiqué relatif à cette annonce, il a également participé au concours Prix Elena Gerhardt Lieder qui s’est tenu la semaine dernière.

Actuellement à Londres, pour approfondir la musique classique au sein de l’école Royal Academy of Music, le baryton finira ses études au mois de juillet prochain. Toutefois, il projette encore de continuer pour pouvoir décrocher un master. Ayant obtenu plusieurs succès, le baryton a déjà une carrière musicale bien tracée à l’international. Cependant, il n’oublie pas sa patrie en soutenant et en coachant les jeunes chanteurs lyriques malgaches grâce à son association Michaël Rakotoarivony.

News Mada0 partages

Varavarana : l’art pour impulser une dynamique de territoires

« Varavarana, fenêtre ouverte sur l’art », cet ambitieux projet multidisciplinaire entame sa 3e édition du 17 au 23 juin et propose une programmation surprenante, témoignant cette indéfectible solidarité artistique dans la capitale.

Composite, «Varavarana» se veut être une fenêtre ouverte sur toutes les disciplines artistiques, en tant qu’outil de médiation pour la transformation des territoires. «L’idée même du projet repose sur la capacité fédératrice de l’art de la culture, avec l’objectif de mutualiser les énergies, de coordonner les ressources, de renforcer les solidarités et les coopérations autour des actions du territoire», renchérit Virginie Lavenant, de la Cie  l’Aléa des possibles et non moins porteur du projet.

Le Carnaval de Madagascar fera office d’inauguration durant la journée dominicale. Le Chapito Metisy accueillera, lundi, un atelier de sensibilisation à l’endroit des enfants du 3e arrondissement qui seront initiés à l’art du cirque et à la danse. S’ensuivra, au même lieu, une rencontre entre les artistes et la population locale. Au-delà de cette programmation, les organisateurs invitent également à une réflexion plus profonde sur les enjeux artistiques et sociaux.

Fibre artistique 

A l’occasion de la Fête de la musique, célébrée communément le 21 juin, la rue Rainitovo d’Antsahavola va accueillir à ciel ouvert une bonne poignée d’artistes, le temps d’un concert enregistré, «Pour que la Ville des Mille ne soit pas qu’un lieu de passage pour les touristes», argumente Toavina Rakotondrasoa de Bamboo Lodge. Parmi les artistes participants, on citera la troupe Rainitelo, Jao Mpiarakandro, Silo et Tambour Gasy.

Revy chapitô an-kansta (Reck) constituera  le clou du spectacle, le 23 juin, à Imaitsoanala Ambohitrombihavana, qui sera d’ailleurs le site d’implantation du premier chapiteau de cirque au pays.  «Le Reck a été mis sur pied en 2011 grâce à un collectif d’artistes et de personnalités qui affirment proprement, d’année en année, leur  fibre créative artistique», se remémore Gérard Harrivel. Ateliers participatifs, concerts  et notamment un spectacle vivant des Aléa Des Possibles, Leiky Rakoto et Judith Olivia Manantenasoa seront au programme.

Joachin Michaël

 

News Mada0 partages

Antananarivo : Aid il fitr par les Zanak’Avaratra

La communauté musulmane a marqué la fin du mois de ramadan hier. Par solidarité avec ses concitoyens, l’association Zanak’Avaratra a organisé un banquet pour célébrer l’«Aid il fitr» dans la capitale.

L’«Aid il fitr», marquant la fin de la période de jeûne, prescrit par l’islam durant le mois du ramadan, a été célébré avec faste par les membres de l’association Zanak’Avaratra au domicile de son président national, Papa Soulé, aux 67Ha, durant la journée d’hier. L’importance du jeûne dans la pratique de la foi et dans la vie sociale a été rappelée par l’Imam national, Léon Chaabani, à l’occasion, pour expliquer le motif des festivités avec la participation des non-musulmans.

Poursuivant sur la même lancée, Papa Soulé a ajouté que les musulmans condamnent fermement tout acte ayant trait à la violence et à la haine puisque l’islam est une religion de paix, d’amour et de tolérance. A l’occasion, cet hôte accueillant a ainsi lancé un appel à la paix pour la Nation.

Manou

 

News Mada0 partages

RN2 : collision mortelle entre deux poids lourds

Violent accident de la route hier matin sur la RN2. Le bilan fait état de deux morts et plusieurs blessés de part et d’autre des deux véhicules. La circulation a été coupée.

Le drame s’est produit hier matin, vers 9 heures 30 sur la RN2, à environ 50 km à l’entrée de la ville de Toamasina, au niveau de la commune rurale d’Ampasimadinika. Deux camions transportant des marchandises dont un semi-remorque, ont fait un face à face spectaculaire.

La collision a été une telle violence que les deux conducteurs y ont laissé la vie. Selon les explications, l’un d’eux a même été extirpé de son siège. Les passagers à bord des deux véhicules s’en sont sortis avec des blessures plus ou moins graves. Sur le coup, trois personnes ont été conduites d’urgence à l’hôpital contrairement aux autres qui ont été évacués plus tard.

La cause exacte de l’accident n’a pas été déterminée mais selon les témoins, il s’est produit sur une route assez étroite de la RN2, dans un virage.

Circulation interrompue

L’accident a bloqué complètement la circulation. Il a créé un  embouteillage monstre avec une file de voitures sur plusieurs kilomètres. Selon les explications, des automobilistes ont préféré même revenir à Toamasina et reporter leur voyage à plus tard, lorsque la route sera dégagée. D’autres ont décidé d’attendre le dégagement de la voie.

Ando Tsiresy

News Mada0 partages

Sava : Sambava plongé dans le noir

Le délestage revient en force dans la commune urbaine de Sambava. L’insolvabilité de la Jirama serait à l’origine du dysfonctionnement, selon nos sources locales.

Sambava, le chef-lieu de la région Sava, est de nouveau privé d’énergie électrique depuis quelques jours. L’entreprise privée, chargée de la fourniture en courant électrique de la société nationale, a décidé de suspendre son approvisionnement, suite au non-paiement d’une fraction de ses arriérés, estimés à des milliards d’ariary, pour faire pression.

On a en effet appris, de sources officieuses, que le fournisseur a exigé le paiement de 2 milliards d’ariary de ses factures en souffrance mais la Jirama n’a pu s’exécuter dans le délai imparti. Le responsable du sous-groupement de la Jirama de Sambava s’efforce actuellement de calmer les esprits, en annonçant des solutions adéquates, dans les jours qui viennent, au grand dam de la population locale, habituée des promesses non tenues formulées par les différentes hiérarchies sous le régime actuel.

Les bons comptes

Ce problème d’alimentation en énergie électrique des réseaux de la Jirama risque de s’étendre dans plusieurs districts des régions d’Analanjirofo et d’Atsinanana, en plus de ceux de Sava qui dépendent du même fournisseur. «Cette décision de suspension de l’approvisionnement d’électricité, ralentissant significativement les activités socio-économique de la zone, porte un coup fatal au développement régional», dénonce la population. A noter que le nouveau Premier ministre a inauguré ses tournées officielles à Sambava.

Le fournisseur impayé, qui est en même temps un parlementaire du régime, doit toutefois faire preuve de patriotisme et faire des concessions, pour accorder un réechelonnement des paiements de ses dettes à la Jirama qui ne peut s’en acquitter avant le mois d’août, selon des indiscrétions.

Manou

Tia Tanindranaza0 partages

“Alliance vanille”Hery iraisan’ny kaompania ana habakabaky ny Oseana Indiana

Ny “Alliance Vanille” dia niforona tamin’ny fomba ofisialy tamin’ny 21 septambra 2015 izay ivondronan’ny kaompania Air Austral, Air Madagascar, Air Mauritius ary Air Seychelles. Mikendry ny fanatsarana ny fomba fiasa eo amin'ny firenena misy azy avy ary miezaka ny hametraka ireo rafitra matanjaka eo amin'ireo kaompania ireo. Nisy ny fivoriana omaly zoma 15 jona 2018 tany Maorisy notanterahan’ireo mpitantana an’ireo kaompania ireo ho fanamafisana hatrany ny fiaraha-miasa eo anivon’io “Alliance vanille io”.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mpivarotra eto Antananarivo sy ny manodidinaEfa tafakatra an’aliny

Afaka fotoana fohy dia ho lasa mpivarotra avokoa ny antsasaky ny fianakaviana Malagasy.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Vidin-tsolikaNisondrotra ary mbola hisondrotra

Tampoka ho an`ireo mpitondra fiara ny fisondrotry ny vidin-tsolika teny amin`ireo tobim-pamatsiana ny alin`ny alarobia hifoha alakamisy. Nahatratra 50Ar ny fisondrotany.

 

 Vidina 3 400 ariary ny litatry ny gazoala, 4 050 Ar ny litatra amin`ny lasantsy ary 2 480 ariary ny solika fandrehitra ankehitriny. Nambaran`ny talen`ny ofisim-pirenen`ny akoranafo (OMH), Laurent Rajaonarivelo fa 370 ariary no tokony hiampy amin`ny vidin-tsolika eny amin`ny mpaninjara raha toa ka tena hampiharina ny vidiny tena izy na “verité de prix” izay tatitry ny OMH. Eo ny fiakaran`ny barila amin`ny solika, 39%  eo amin`ny tsena iraisam-pirenena nanomboka ny volana oktobra ny taona 2017 hatramin`ny fiandohan`ny volana jona. Tao anatin`izany ihany koa dia nitotongana 9% ny vola Malagasy raha oharina amin`ny vola “dolara. Misy elanelany 9% ny vidiny eo amin`ny tena izy sy ny eny amin`ny mpaninjara solika ka mitarika fahabangana eo amin`ny volan`ireo mpaninjara solika ary ahiana mitombo rehefa amin`ny faran`ny taona. Nohamafisin`ny talen`ny OMH fa tsy anjaran`izy ireo ny mampidina na mampakatra ny vidin`ny solika. Tsy maintsy ifampidinihana amin`ny sehatra rehetra sy ifandresen-dahatra hahitana ny marimaritra iraisana, izany hoe tsy hahafaty ny mpanjifa no hijerena ireo kaompania mpitsinjara solika. Ny mahazatra dia isaky ny voalohan`ny volana no misy ny fisondrotana kinanjo aty amin`ny tapaky ny volana katroka mihitsy no nitrangany tamin’ity indray mitoraka ity.

Marigny A.

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

LOZAM-PIFAMOIVOIZANA

Samy maty ny mpamilin’ny kamiao mpitondra entana izay nifanena teo Ampasimadinika- Manombolo, 50 km tsy hidirana an’i Toamasina.

Nifandona ireo omaly ary nitera-doza tanteraka. Tsy vitan’izay fa tapaka koa ny lalam-pirenena faharoa ary dia tsy afa-nihetsika ny mpampiasa iny lalana iny nanomboka tamin’ny folo ora maraina ka hatramin’ny efatra ora sy sasany hariva. Mbola nisy olona nalefa haingana aty an-drenivohitra, ny mpamily mpanampy mba hanavotana ny ainy.

HITA IREO ZAZA VERY

 

Hita ireo zaza dia i Jenny sy Francky izay nanjavona efa ho tapa-bolana lasa izay ka nivoaka tamin’ny gazety ny fikarohana azy. Nisy nanatitra tao amin’ny polisy misahana ny zaza tsy ampy taona tao Tsaralalàna izy ireo ary nilaza fa nitsoaka ny tranony mihitsy no nataony noho ny fampijalian’ny dadany azy. Efa maty ny renin’izy ireo ary ny dadany no miahy azy. Nametraka ny fitoriana ny havan’ny mamany ary hiakatra fampanoavana amin’ny herinandro ity raharaha ity.

NANENDAKA VADINA POLISY

 

Tsy namelan’ilay polisy raha tsy voasambotra ireo nanendaka azy sy ny vadiny teny Ankasina-67 ha. Iray volana taty aoriana, taorian’ny fanadihadiana rehetra sy ny savahao izay nataony dia hitany ihany ireo nahavanon-doza. Raikitra ny fisamborana satria efa nisy mpitandro ny filaminana izay nanao fanamiana sivily niaraka taminy. Nidoboka eny Antanimora avokoa ireo telo lahy izay tompon’antoka tamin’ity fanendahana ity.

RINDRINA NIHOTSAKA TENY BEHORIRIKA

 

Nihotsaka indray ilay rindrina izay nahafaty olona efatra tetsy Behoririka vao tsy ela akory izay. Telo no naratra mafy vokatry ny sahotaka sy ny filatsahana tao anaty lavaka. Nahoraka erak’Antananarivo ary nampahonena ny maro ny fisian’iny tranga nahafaty olona iny kanefa dia tsy nisy fepetra matotra izay noraisin’ny manam-pahefana ka izao niverina nirodana izao indray. Nitorajofo ny vovoka ary nahonena ny hiaka omaly antoandro tetsy Tsiazotafo-Behoririka. Lavahan’ny sinoa tanteraka Antananarivo ary fenoiny ny fananany.

 

KAMIO VOATIFITRA

 

Tifitra variraraka no nanjo ny kamiao iray izay mpitondra mpitety tsena ao Amboasary-Atsimo. Maty tsy tra-drano ny mpamily izay rotiky ny bala. Ireo mpandeha tao anatiny kosa mba nisy tafatsoaka ihany ka tsy maty saingy ny fananana no lasan’ny dahalo. Tsy ny halatra omby ihany izany no misesy any an-toerana fa ny fanafihana mitam-piadiana koa. Tsy azo iainana intsony any atsimo noho ny afitsoky ny tsy fandriampahalemana.

MPIANATRY NY CEG BEVOHOKA

 

Bevohoka ny zaza tsy ampy taona iray vao 14 taona noho ny fanodinkodinana nataon’ny mpitondra fivavahana iray ao Toliara taminy. Nilaza ny hitory ny ray aman-drenin’ity mpianatry ny CEG izay efa bevohoka efa-bolana ity.  Faran’izay haingana anefa dia nanatona ny fianakaviana ilay mpitondra fivavahana ka namono afo ary nanome vola. Harahina ny tohin’ity raharaha izay tsy mendrika ho an’ny zaza tsy ampy taona  sy mpitondra fivavahana ity.

TAPITRA NY RAMADAN

 

Hafaliana ny an’ny mpino Silamo omaly izay nivezivezy hita nanerana ny renivohitra noho ny fahavitan’ny fifadian-kanina na Ramadan. Nisy tamin’izy ireo no nizara sakafo ho an’ny mahantra mba hanehoany ny fifalian’izy ireo. Nilaza koa ny mpino sasany fa mba mety hitondra fahasoavana ho an’ny Malagasy ny vavaka nataon’izy ireo nandritry ny fifadian-kanina.

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fakana an-keriny ireo teratany FrantsayVoaresaka manokana teny Mahazoarivo

Nitsidika tamim-pomba fifanajana ny praiminisitra Ntsay Christian, ny Ambasadaoro Frantsay miasa eto Madagasikara Véronique Vouland-Aneini,

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fetin’ny aterinetoNomena lanja ny marika Malagasy

Nankalazaina tetsy amin’ny Akademia malagasy etsy Tsimbazaza omaly ny « Madagascar Internet Day » na ny andro natokana ho an’ny aterineto, izany hoe fetin’ny aterineto eto Madagasikara.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Lisea Rabemananjara ToamasinaNitokona sy nidina an-dalambe ireo mpianatra

“Lycée en Grève”, no sorabaventy netin’ireo mpianatra nitety tanàna omaly maraina, nilazan’izy ireo ny heviny sy ny fitakiany ny mba hiverenan’ny fampianarana azy ireo amin’izay,

 

 taorian’ny iray volana sy tapany tsy nisian’izany sy ny tahotra izy ireo amin’ny hisian’ny taona fotsy ka hahavery herintaona azy ireo indray amin’ny fianarany. Talohan’izao fidinana an-dalambe nanehoan’ireto mpianatry ny lisea  J. Rabemananjara ny hatezerany izao, dia nisy ny fihaonambe nataon’izy ireo teny amin’ny sekoly ao Salazamay Atsimo, tahaka ny fahatongavan’izy ireo isan’andro an-tsekoly amin’ny 7ora maraina na tsy misy fianarana mandeha aza, izy ireo. Taorian’ny fanambaran’izy ireo tamin’ny tompon’andraikitry ny sekoly sy ireo mpampianatra tonga eny an-tsekoly fa tsy mandray ny fampianarana azy ireo noho ny fitokonany amin’ny fitakiany, dia izao niroso tamin’ny diabe nihazo ny biraon’ny talem-paritra atsinanana (Dren) izy ireo nitondra ny fitakiany sy ny fangatahany ary ny alahelony ireto mpianatra. Samy nomen’izy ireo tsiny avokoa na ny teo anivon’ny Dren mitazam-potsiny na ireo mpampianatra tsy mijery ny hoavin’izy ireo na ny fanjakana foibe sy ny minisitera amin’ny fanaovana be marenina sy fanaovana maso be tsy mahita ny olana sedrain’izy ireo amin’ny fiatrehana ny hoaviny ary amin’ny famaliana ny fitakian’ireo mpampianatra azy ireo hiverenan’ny fampianarana. Milaza ny hanao hetsika goavana izy ireo raha sanatria ka tonga amin’ny taona fotsy izao raharaha izao; ary mbola nambaran’izy ireo fa hitohy ny tolon’izy ireo ny herinandro vaovao izao.

 

Rakoutou

Tia Tanindranaza0 partages

SEKOLY AMBONY UPRIMLasa oniversite nomerika

Tapitra hatreo ny fampiasana taratasy eo anivon’ny sekoly ambony Université Privée de Madagascar na ny UPRIM. Tsy hisy hilahatra intsony ihany koa ny mpianatra rehefa mandoa saram-pianarana fa amin’ny alalan’ny karatra dia vita.

 

 

Ankoatra izay dia ho afaka hifanerasera tsy tapaka ny mpampianatra sy ny mpianatra ary ny mpitantana sy ny mpandraharaha eny fa na dia samy any amin’ny toeran-davitra aza. Tontosa soa aman-tsara omaly ny fametrahana ara-pomba ofisialy ny fitaovana nomerika ara-pedagojika ( application) eo anivon’ity sekoly ambony iray ity niarahana tamin’ny orinasa Red Sakay. Tanjon’ny sekoly amin’izany, raha araka ny fanazavan-dRakotovaoarison Haingo Nadia, filoha mpitantana ny sekoly ny mba hahafahan’ny mpianatra rehetra mifanatona sy mifanerasera amin’ny alalan’ny tambajotran-tserasera azy ireo manokana  ka hisian’ny  fifanohanana sy ny fifanakalozan-kevitra na fanazavana lesona mihitsy ho an’ireo mpianatra manana olana. Mbola izy ireo ihany hatreto no manana ity fomba fiasa vaovao ity, hoy hatrany ny filoha mpitantanana mba hahafahana mampitombo sy manatsara hatrany ny fahalalana omena ny mpianatra. Notsiahiviny manokana moa fa tamin’ny taona 2007 no niorina ny sekoly ambony UPRIM. Efa  ara-dalàna tanteraka izy ankehitriny satria nahazo ny fankatoavana avy amin’ny fanjakana  no sady afaka mandefa mpianatra any ivelany ihany koa. Natokana ho an’ireo ankizy sahirana  tsy manana fahafahana handoa saram-pianarana lafo izy nefa ihany koa tsy manakana ireo manan-katao maniry ny hiditra ao aminy. Hahazo tombontsoa amin’izany ireo mpianatry ny UPRIM manerana ny Nosy.

 

 

Pati

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

EditoHizaha tapa-porohana

Inona ihany izany no hatao ? Samy manao izay ho afany hankalazana ny azy avy ireo milaza fa tokony ho laharam-pahamehana ny fifidianana, an-daniny sy ny mpomba ny maha laharam-pahamehana ny fanorenana ifotony an-kilany.

Ny mampametra-panotaniana koa anefa, ankoatr’izay, dia hoe tena tanjon’ireto mpisehatra ireto tokoa ve ireo zava-boizin’izy roa tonta ireto sa mba fitia te andrirodrirotra fotsiny ? Miverina miha mahazo vahana indray ny fivorivoriana etsy sy eroa hanaovana atrikasa sy fihaonambe ary fikaonan-doha kanefa hatramin’izao toa tsy hita izay hevi-baovao fa ny efa hatramin’izay ihany no mihodinkodina ao. Samy milaza azy ho voalohany nandroso hevitra daholo, ohatra, fa tokony hofoanana ny antenimierandoholona saingy ilay fomba hahafahana manafoana azy anefa tsy aroso mazava fa asa voamboana any ambadiky ny sarinteny any hatrany. Maika ny fifidianana, hoy ny sasany, kanefa tsy hita hatramin’izao izay finiavana politika mitondra any amin’ny fanatanterahana ny fifidianana ao anatin’ny fotoana fohy. Tsy mbola miova fa mijanona hatreo am-pandraketana anaty boky be ireo hevitra voaangona hatrany aloha ny fomba amam-panao politika eto fa tsy mety mahatafavoaka fanatanterahana mazava. Tokony hatomboka, hono, ny fanorenana ifotony kanefa ilay vahoaka izay tokony ho fototra aza ezahana tsy hahafantatra izay ambonin’ny tany amin’ny zava-misy marina iainany. Fehiny, tsy hita izay horaisina amin’ny mpanao politikantsika fa dia ho sahirana hizaha izay tapa-porohana sisa tsy may sisa.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Telma coupe de Madagascar 2018Anio sabotsy sy rahampitso alahady ny 1/32-ndalana

Ankoatra ireo lalao 4 ho tontosaina any amin’ny kianja Rabemananjara Mahajanga (Kintan’i Boeny # Asmj Sofia ; Cnaps Sport Itasy # Kintan’i Boeny Boeny) sy ny kianja sentetikan’i Carion (Five Fc A/manga #As Fanalamanga A/Mangoro ;

Tia Tanindranaza0 partages

Ireo kianja handray ny Mondial 2018 (tohiny)

Ny kianja faha-12 farany handray ny Mondial any Rosia no hatolotra anao eto amin’ity pejy ity anio .

Kianja Cosmos Arena (Samara)

Nanomboka tamin’ny taona 2014 no nanorenana an’ity kianja Cosmos any an-tanànan’i Samara ity ka mahazaka mpijery miisa 45.000.  Lalao 6 ihany koa no horaisiny dia ny fihaonan’i  Costa-Rica sy Serbie, Danemark sy Australie, Uruguay sy Russie ary Sénégal  sy Colombie ary koa lalao 1/8-ndalana iray sy 1/4-dalana iray.

 

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Mondial 2018Nifampitady i Portugal sy Espagne

Ratsy fanombohana avokoa ireo solontenan’i Afrika 2 voalohany ao amin’ny vondrona A sy B miatrika ny Mondial 2018 any Rosia.

Tia Tanindranaza0 partages

NODIMANDRY I JOE MIANDRISOA

Misaona ny tontolon’ny asa fanaovan-gazety satria dia nodimandy halina teny amin’ny Hopitaly Beefelatanana i Joe Miandrisoa ,

mpanao gazety teo anivon’ny Radio Madagasikara (RNM).Eny amin’ny trano fonenany eny Andoharanofotsy no nitondrana ny razana ary ho fantatra miandalana ihany ny fandaharam-potoana.Mirary fiononana feno ho an’ny Fianakavian’Itompokolahy.

Tia Tanindranaza0 partages

Fahasimban’ny tontolo iainanaAhiana ho tratry ny tany efitra avokoa manerana ny Nosy

Mahatratra 14 000 Ha ny tany efitra manerana an`i Madagasikara amin`izao fotoana ka ahiana ho tratry ny tany efitra avokoa manerana ny Nosy vokatry ny fahasimban’ny tontolo iainana.

Pati

Tia Tanindranaza0 partages

Asa fivarotana vyLasa bizina tena mandeha be

Lasa bizina be tena mandeha eto an-drenivohitra amin’izao ny varotra vy. Anisan’ny toerana tena ahitana azy ity ny etsy La Réunion kely Ampefiloha.

Pati

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ranomasom-boay

Oay ! Tena vokatry ny fonao indray ry Jean iny tomany nivoaka omaly iny sa sanatria ranomasom-boay indray a?

Toa tena talenta mampiaiky aminareo mihitsy mantsy ity mody mitomany isaky ny te ho tonga amin’ny tanjona iriana ity koa! Tena ao amin’ny kapoakanao marina ve aloha io revy io sa dia tonga amin’ilay kozinao teo mihitsy hoe nofinofy fahazaza fotsiny dia naleonao nidongiana hidirana ee? fa ianao koa aloha mahery amin’ity filalaovana ny tenin’i Tompo ity an ! Ranomasina e, harato e..ary sao dia efa mieritreritra ny tenanao ho Tompo mpamomjy ka miantso ny mpianany aza ianao ity ry jean a. Kapoakanao mihitsy ilay mampangotsoka valalabemandry ee ! Dia mitehaka daholo koa moa ry zareo fa tsy maha saina akory intsony izay mety hiafarany koa sy fikafika ambadik’io ranomasom-boay ataonao io ! Faniriana ny hahavitanao asa tokoa ry jean a, dia aza be resaka sy be sinema fa izay atao no atao..veloma jean dia aza be konetaka fa efa mba lehilahy lehibe ihany a.

Marco

Tia Tanindranaza0 partages

Basikety MalagasyHo fararanon-dalao ny anio

Ho fararanon-dalao basikety baolina eto amintsika amin’ity faran’ny herinandro ity.

Ao koa farany ny fitohizan’ny fanamarihan’ny fikambanana At2b ny faha-10 taonany amin’ny alalan’ny hetsika basikety izay miditra amin’ny herinandro faha-5 amin’ity sabotsy 16 jona ity ka nilazan’ny tompon’andraikitra fa voatery nanampy kianja iray eny amin’ny Lycée Technique Ampasapito ry zareo noho ny fitomboan’ireo mpandray anjara, indrindra ny eo amin’ny sokajy senior, hanampiana ny kianja At2b eny Andraisoro. Lalao 6 avy no harahina eny amin’ireo kianja ireo anio sabotsy 16 sy rahampitso alahady 17 jona ary samy  hanomboka  amin’ny 8:15 maraina avokoa mandrapahariva ny andro.

Ntsoavina Evariste

Tia Tanindranaza0 partages

Fitsinjaram-pahefana, fampandrosoana ifotony Manamafy ny tohana ara-bola omeny ry zareo Alema

Nivoitra io omaly nandritra ny fitsidihana ara-pomba fifanajana nataon’ny ambasadaoro alemana miasa sy monina eto Madagasikara Harald Gerhig, tamin’ny minisitry ny Atitany sy fitsinjaram-pahefana vaovao Razafimahefa Tianarivelo tetsy Anosy.

Fotoana ihany koa nanaovan’ny roa tonta jeritodiky ny fiaraha-miasa Malagasy sy alema. Notsiahivina sy nohamafisina tamin’izany ny hitohizan’ireo tetikasa fampandrosoana ny kaominina sy ny fitsinjaram-pahefana izay vatsian’ny banky alemana KFW vola ho fanohanana ny Tahiry fampandrosoana eny ifotony (FDL) amin’ny fampiasam-bola eny anivon’ny kaominina. Eo koa ny fiaraha-miasa teknika vatsian’ny GIZ vola. Niara-niaiky ny mahazava-dehibe ny hanohizana ny asa efa natomboka amin’ny fitsinjaram-pahefana tena izy, ny fanjakana tsara tantana ary ny fampandrosoana ifotony ihany koa ny minisitra Razafimahefa Tianarivelo sy ny ambasadaoro Harald Gehrig. Nohararaotin’ny minisitra Razafimahefa Tianarivelo ity fihaonana ity nilazany fa hanao vaindohan-draharaha ny hisian’ny fifidianana malalaka, mangarahara, azo itokisana ary eken’ny rehetra ny departemanta tarihiny.

Jean D.

 

Tia Tanindranaza0 partages

Ravalomanana sy ny TIMManana tombondahiny kokoa

Mety ho samy nanana ny nampiavaka azy ny antoko tsirairay, saingy tsy takona hafenina kosa fa mafy sy mbola mahery ny TIM mitaha amin’ny hafa, ary hahafaha-mitaratra izany ny tolon’ny 13 mey.

 

Mbola mahazaka vahoaka tsara, ary mafy ihany koa amin’ny fifampiresahana na eto an-toerana na amin’ny any ivelany. Nahazo lesona ary mahalala tsara ny fitantanan-draharaham-panjakana. Efa nisedra fanonganam-panjakana ihany koa, saingy mbola ny TIM aloha izao no sokajiana ho mafy amin’ny lafiny maro. Sesitany tany ampitan-dranomasina nandritra ny 5 taona i Marc Ravalomanana, saingy mbola mipetraka hatrany kosa ny tanjany ara-politika. Vao tafaverina dia efa nahavita nampihodina ny orinasa AAA noho ny fahaiza-manaony. Niandry sy tsy niala taminy mihitsy ny mpitolona teny amin’ny Magro. Tena to teny ny filoha teo aloha, ary resy lahatra sy voataiza ara-potokevitra ny mpanohana, fa tsy baikoin’ny tombotsoa sy ny vola. Raha hampitahaina amin’ny Arema an’i Didier Ratsiraka, ohatra, dia tsy tafarina intsony na tafaverina an-tanindrazana aza ny amiraly rehefa avy nialokaloka tany ivelany nanomboka ny raharaha 2002 hatramin’ny 2009 nionganan’ny fanjakana Ravalomanana. Rajoelina sy ny MAPAR moa, vao niandoha dia efa ratsy laza teo imason’izao tontolo izao, ary tsy nisy nafitsoka rehefa nataon’ny HVM fahirano.  Io iaraha-mahita io ny manjo ny HVM satria tsy manana fototra politika, fa niaina tamin’ny fandraviravizana vola hanananana mpanohana. Raha tena politika fanarenana firenena sy fampandrosoana dia hita hoe manana tombony amin’ny antoko politika rehetra misy eto ny Tiako I Madagasikara.

Toky R

 

 

Tia Tanindranaza0 partages

Kandida heverina ho madinikaMety hivondrona tampoka

Raha variana amin’ny fizarana seza sy fifamindram-pahefana etsy sy eroa ireo heverina ho antoko lehibe eto amin’ny firenena dia mandeha ny feo fa mba manomboka manao pi-maso amin’ny sehatra iraisampirenena ihany koa ireo antoko heverina ho madinika omban’ireo mety ho kandidany.

 

 Azo antoka fa nisy dian-tanan’ny fianakaviambe iraisampirenena ny nanendrena ny praiminisitra vaovao ka ambadik’izany ny antoka mety hahafahan’ireo kandida heverina ho vaventy hilatsaka hofidiana filoham-pirenena na tsia. Tsiliam-baovao no nahafantarana fa mikaroka izay mety ho kandidan’ny marimaritra iraisan’izy ireo amin’ny fifidianana filoham-pirenena ho avy eo. Olona izay azo sokajiana hoe tsy nisy nifandraisany mihitsy tamin’ireo fitondram-panjakana nifandimby teto, ary mazava ho azy fa mahay miresaka sy mifampiraharaha amin’ny sehatra iraisam-pirenena ary mora asongadina eo imason’ny vahoaka mpifidy rehefa raikitra ny propagandy.

J. Mirija  

Tia Tanindranaza0 partages

Hanitra RazafimanantsoaNisongadina tao anatin’ny tolona

Namoaka mpitarika na “leader politique” tena nisongadina ny tolona ho an’ny fanovana, ary niavaka tanteraka depiote Hanitra Razafimanantsoa, avy amin’ny Antoko Tiako I Madagasikara.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Fanonganana minisitra 14Raikitra ny fanangonan-tsonia

Nandefa taratasy fangataham-panazavana any amin’ny praiminisitra Christian Ntsay momba ny fampiharana ny didin’ny HCC, ary maniry ny hihaona aminy ny depioten’ny fanovana.

Toky R

 

Tia Tanindranaza0 partages

Antoko Tambatra“Tokony ho lohalaharana hitaky fanorenana ny sendika”

Hiraisanay amin’ny depiote 73, hoy ny filohan’ny antoko Tambatra, Pety Rakotoniaina, ny tsy fanekena izao fitondrana izao.

J. Mirija

Tia Tanindranaza0 partages

Christine Razanamahasoa Vonona hiresaka amin’ireo sendika

Nitondra fanazavana amin`ny laharampahamehana amin`izao governemanta vaovao izao ny depiote Christine Razanamahasoa, voatendry ho minisitry ny fananjariana ny tany sy ny raharahan-tany.

 

 Nambarany fa ny fanatontosana izao famindram-pahefana izao dia avy amin`ny fanatanterahana ny didim-pitsarana navoakan`ny Fitsarana avo momba ny lalàmpanorenana, lah. 18-25/05, ka nahatonga ny praiminisitry ny marimaritra iraisana.  Governemanta hatao hitantana sy hiara-dia amin`ireo andrim-panjakana hafa indrindra amin`ny fanomanana ny fifidianana izay hotontosaina amin`ity taona ity no mijoro, hoy hatrany ny fanazavana. Mahakasika ny laharampahamehana dia hiara-kiasa amin`ny sendika sy ireo teknisianina akaiky ity minisitra vaovao ity mba hahafahana mamaritra faran’izay haingana ireo  olana ara-teknika sy ny mety ho vahaolana amin’izany. Nohamafisiny ihany koa fa raha mbola misy ny lalàna mahafehy ny fananan-tany dia tsy maintsy arahina sy hajaina izany. Mahakasika ny lalàna mifehy ny faritra ara-toekarena manokana (ZES) dia hisy fepetra horaisina hampiatoana ny fanatanterahana izany lalàna izany. Notsindriany fatratra fa nanao zavatra tsy ara-dalàna ny fitondrana ary efa tsy laninay nefa natao izay nandanina azy.  Antenaina fa hisy tokoa ny fanovana amin`ny fitantanan-draharaha eo anivon`ity minisitera ity miandraikitra ny resaka fananan-tany,  izay marihana hatrany fa anisan`ny olana eto Madagasikara.

Famatsiam-bola

Vola mitentina 1 miliara sy 300 tapitrisa dolara ny famatsiam-bola nomen`ny mpamatsy vola toy ny banky iraisam-irenena, AFD, ny banky eoropeanina misahana ny fampandrosoana… ho an`ny minisitera eo anivon'ny fiadidiana ny repoblika misahana ny tetikasan'ny filoham-pirenena, ny fanajariana ny tany ary ny fampitaovana (M2PATE). Nandritra ny lahatenin`ny minisitra teo aloha, Benjamina Ramarcel Ramanantsoa, afaka enim-bolana dia tokony ho hita ny vokatra tamin`ny asa vita avy amin`ireo famatsiam-bola ny vahoaka Malagasy. Nisy tamin`ny rafitr`ity minisitera ity no nafindra ao anatin`ny minisiteran`ny asa vaventy. Omaly no natao ny fifamindram-pahefana teo amin`ny minisitra M2PATE teo aloha, Benjamina Marcel Ramanantsoa sy ny vaovao, Christine Razanamahasoa ary niaraka tamin`ny minisitry ny asa vaventy, Ulrich Andriatiana satria nisy ny fandaminana eo anivon`ny minisitera.

Marigny A.

Tia Tanindranaza0 partages

Praiminisitra Christian NtsayMifanolana amin’ny filoha sahady

Mandeha ny tsindry isan-karazany eo anatrehan’ny fitsanganan’ny governemanta Ntsay Christian, izay tsy mahafa-po ny depioten’ny fanovana sy ny vahoaka mpitolona.

 Tonga hatrany amin’ny fitakiana ny fialan’ny praiminisitra izany. Re siosio omaly fa hoe nisy ny fihaonana mangingina teo amin’ny filoha sy ny praiminisitra teny Iavoloha ny alin’ny alakamisy teo hifoha zoma tokony tamin’ny 10 ora alina ka hatramin’ny 1 ora maraina. Tsy nisy ny vaovao ofisialy momba ity feo niely ity, saingy re kosa fa mandeha ny tsindry avy amin’ny praiminisitra eo anatrehan’ny fitsabahan’ny olona akaiky ny HVM tao anatin’ny fananganana ny governemanta vaovao. Malaza ratsy ho anisan’ny tena mbola tompon-kevitra tamin’ny bodongerona tamin’ny fametrahana ny olon’ny HVM tao anatin’ny governemanta ny filohan’ny Antenimierandoholona sady filoha nasionalin’ny HVM, Rivo Rakotovao. Ity farany no voalaza ihany koa fa antony nampisintaka ireo olona akaiky ny filoha sasany, izay re fa efa nangoron’entana, toa an-dry Mbola Rajaonah. Mandeha ny resaka fa nisy ny fampitandremana an-dRajaonarimampianina mba hifehy an’ity filoha nasionalin’ny HVM ity eo anatrehan’ny efa fahalemen’ny antokony kanefa mbola midingin-drambo. Eo anatrehan’ny tsindry samihafa dia re fa mety handrava ny governemanta amin’ny alalan’ny fametraham-pialany ny praiminisitra, ary haverina hotendrena, ka hanolotra anarana vaovao manoloana ny tsy fankasitrahan’ny maro ny mbola fisian’ny HVM ao anaty governemanta. Olona tohanan’ny sehatra iraisam-pirenena ny praiminisitra vaovao, ary mbola harovan’ny didin’ny HCC tamin’ny 25 mey ao amin’ny andininy faha-5, fa tsy azon’ny filoha atao ny manala azy. Manana fahefana feno handrava ny governemanta ny tenany, ary mety hiafara amin’izany ity raharaha ity eo anatrehan’ny tsindry samihafa miantefa aminy.

Toky R

Tia Tanindranaza0 partages

Mbola Rajaonah sy Jaona EliteTe ho eny amin’ny kianjan’ny 13 mey ?

Mirodana tsikelikely ny fanjakana HVM, maro ireo mpiara-miasa na olona akaiky ny filoham-pirenena no efa tonga saina ary tsy te ho ratsy eo anoloan’ny fiaraha-monina sy ny firenena.

RTT

Midi Madagasikara0 partages

« Médecins de l’Océan indien » : Mission bénévole du 19 au 28 juin

Les responsables et initiateurs de la mission des « Médecins de l’Océan indien » à Madagascar, lors de la conférence de presse d’hier.

L’association médicale et philanthrope les « Médecins de l’Océan Indien » entre actuellement dans sa 62emission humanitaire en terre malgache. Ce sera du 19 au 28 juin à Marovoay, province de Majunga.

9000 cibles.Cette mission de la MOI sur Marovoay, vise 9000 cibles. Pendant une dizaine de jours, cette délégation composée d’une cinquantaine de personnes réalisera entre autres, des chirurgies médicales et dentaires en milieu urbain et suburbain. Le but de cette mobilisation et collaboration entre médecins nationaux et internationaux, est donc d’offrir gratuitement des soins médicaux de qualité aux franges les plus démunies de la population. Comme le dit si bien le Dr FirozeKoytcha, Président de l’Association : « Nous sommes fiers de travailler ensemble dans ce vaste projet humanitaire. La gratuité totale des soins est une aubaine providentielle pour ces populations défavorisées. Nos actions continueront et nous irons partout à Madagascar où le besoin se fera ressentir pour montrer aux populations qu’elles ne sont pas seules. »

Multi-disciplinaire. Comme toutes les missions de la MOI, celle-ci se veut également être disciplinaire. Chirurgiens, ophtalmologues et opticiens, ORL, cardiologues, ou encore Gastro-entérologues du Centre hospitalier de Marovoay travailleront en étroite collaboration avec les 50 missionnaires de la MOI. Par ailleurs, une autre délégation itinérante va être mise en place. Elle se composera de chirurgiens ambulatoires, de médecins généralistes, de pédiatres, ou encore de chirurgiens-dentistes qui sillonneront les zones enclavées et sans structures hospitalières.En soignant ces patients, ces missionnaires médicaux et leurs homologues malgaches espèrent leur apporter un peu de réconfort, de joie,sinon la guérison.

Conférences et sensibilisation. Le passage de cette délégation de l’association à Marovoay comportera aussi un volet préventif qui consistera en une campagne de sensibilisation, notamment en matière d’hygiène bucco-dentaire dédiée aux élèves des écoles primaires de la zone. Par ailleurs  un peu plus loin, à Majunga,des activités d’enseignement post universitaire sont également programmées. Elles seront proposées sous formes de conférences survolant plusieurs thématiques destinées  et dédiées aux internes du Centre hospitalier universitaire de Mahajanga et aux équipes soignantes de ce même CHU.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

RN2 : Deux morts et un blessé grave dans la collision entre deux camions

Des embouteillages monstres ont eu lieu sur la RN2 reliant Antananarivo et Toamasina, hier. Cette  perturbation de la circulation a été provoquée par  la collision entre deux camions, survenue au niveau du fokontany d’Ampasimadinika  dans la commune de Manambolo, soit à 50 km de Toamasina. Le drame s’est produit vers 10 heures du matin. En provenance de la capitale, un camion chargé de grains d’arachide est entré nez à nez avec une semi-remorque chargée d’un containeur venant en sens inverse.  Propulsée par le choc, la semi-remorque s’est renversée sur le bas-côté de la route. Tandis que le deuxième véhicule a fini sa course au milieu de la route et l’a barrée complètement. Le bilan était lourd. Les deux chauffeurs des deux camions ont été tués sur le coup. Grièvement blessé, un aide-chauffeur a été évacué d’urgence à Toamasina.

La violence de la collision a fortement endommagé les cabines des deux camions. Ce fait a rendu difficile le travail des secouristes. Il leur a fallu faire venir des matériels à partir de  Toamasina pour extirper les corps des victimes qui étaient coincés à l’intérieur. L’opération a duré presque six  heures de temps. C’est pourquoi, la route n’a été dégagée que vers 16 heures 30. C’était à ce moment que la circulation a repris sur cet axe.  L’origine de cet accident serait, selon le témoignage de l’un de ces deux camions, l’excès de vitesse. Roulant à vive allure sur une route glissante, le camion  en provenance d’Antananarivo a dérapé avant de percuter le camion semi-remorque.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Décentralisation effective : Coopération consolidée entre le MID et le gouvernement allemand

Le ministre TianariveloRazafimahefa a par ailleurs, réitéré que son département « contribuera activement à la tenue d’élections libres, transparentes, crédibles et acceptées par tous »

Visite sur visite. Apparemment, le nouveau ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation (MID), Tianarivelo Razafimahefa a un agenda bien chargé, marqué par plusieurs visites de courtoisie de tous bords. En effet, quelques jours après sa prise de fonctions définitive, et la visite de courtoisie du bureau du Synad (Syndicat National des Administrateurs Civils), c’est au tour de l’ambassadeur d’Allemagne, Harald Gerhig, de lafaire. Hier, ce dernier s’est déplacé à Anosy, au bureau du ministre, pour souhaiter, notamment, à ce que les travaux et la collaboration du ministère  de l’Intérieur et du gouvernement allemand se poursuivent. Il s’agit entre autres, du projet de développement communal inclusif et de décentralisation (PDCID), financé par la banque KFW, lequel consiste en des financements d’investissements communaux à travers le Fonds de Développement Local et d’un autre projet, dénomméPRODECID,financé par la coopération technique allemande (GIZ).Par ailleurs, l’ambassadeur d’Allemagne,Harald Gerhig, et le ministre de l’Intérieur, Tianarivelo Razafimahefainsistent à ce que la décentralisation effective,la bonne gouvernance et le développement local demeurent les priorités du MID.

Aina Bovel

Midi Madagasikara0 partages

Communauté musulmane : Fin du ramadan hier

Eid Mubarak à tous les musulmans !

Les musulmans malgaches et les musulmans du monde entier- à quelques exceptions près, comme la Côte d’Ivoire qui l’a célébré jeudi- ont célébré hier l’Eid el Fitr, qui marque la fin du ramadan.

Eid el Fitr. Notons à titre informatif, que le calendrier musulman est un calendrier lunaire (duquel le calendrier malgache est d’ailleurs directement inspiré), suivant lequel sont déterminées,toutes les dates importantes qui jalonnent la pratique de cette foi. L’Eid el Fitrest également déterminée suivant ce calendrier, il marque la rupture entre le mois du ramadan et celui qui le suit, nommé chawwal. Lequel est déterminé par l’observation nette à l’œil nu du nouveau croissant de lune, durant une nuit appelée « nuit du doute » dans le jargon musulman. Après les 29 jours d’ascèse physique, spirituelle et morale du ramadan, l’Eid el Fitr représente pour les musulmans un moment de joie, de fête et de partage, entre musulmans oui, mais aussi avec les voisins et les communautés environnantes. Ils se souhaitent mutuellement « Eid Mubarak » ! (Que Dieu vous bénisse !).

Eid Mubarak. De plus, à l’occasion de l’Eid el Fitr, le bilan de ce mois de ramadan est dressé en parallèle avec une auto-évaluation sur le plan spirituel. Par ailleurs, l’Eid el Fitr est également l’occasion pour les musulmans d’entreprendre des œuvres de charité envers les vulnérables, c’est ce que l’on appelle la «  zakat al-Fitr » qui marque la solidarité envers eux. Certains croyants n’hésitent pas à convier ces familles vulnérables à partager le festin préparé pour l’occasion, appelé aussi « fitrana » (malgachisation de fitr) à Madagascar. Car signalons-le au passage, la communauté musulmane est considérablement représentée à Madagascar, pour ne citer que la partie Nord (70% de la population), le Nord-Ouest (environ 60%) et le Sud-ouest.

Luz Razafimbelo

Midi Madagasikara0 partages

Présidentielle : Augustin Andriamananoro rassure les partisans d’Andry Rajoelina

Passation de service entre le ministre entrant Augustin Andriamananoro et le ministre sortant Gilbert François.

« Ne nous abandonnez pas. Nous avons la chance d’avoir un leader charismatique qui peut nous diriger pour atteindre notre objectif et apporter le changement souhaité dans ce pays ». C’est ce qu’a déclaré hier Augustin Andriamananoro. En effet, le nouveau ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques a profité de la cérémonie de passation de service qui s’est déroulée hier à Ampandrianomby pour rassurer les partisans du « Miaraka Amin’i Prezida Andry Rajoelina » (MAPAR) qui ont affiché leur déception après la formation de la nouvelle équipe gouvernementale. Il a aussi lancé un appel à la solidarité à l’endroit des pro-Rajoelina. Au cours d’une cérémonie très émouvante, le leader du MAPAR a expliqué que « devenir membre du gouvernement n’est pas un objectif, c’est uniquement une étape nécessaire et importante pour nous aider à obtenir la victoire lors de l’élection présidentielle ». Une déclaration qui se présente comme une réponse aux attaques sur les réseaux sociaux qui accusent les leaders du MAPAR d’avoir trahi le « tolona » pour chercher des « seza ».

Priorités. En tout cas, la cérémonie d’hier marque la prise de fonctions officielle d’Augustin Andriamananoro au Ministère de la Pêche et des Ressources halieutiques. Les normes démocratiques ont été respectées lors de cette passation. D’ailleurs, les employés et les syndicalistes au niveau dudit Ministère ont réservé un accueil chaleureux au nouveau ministre qui envisage de faire de son département, un modèle en matière de gouvernance et de gestion. « Mon souhait c’est de faire en sorte que le changement commence au niveau de ce Ministère », a-t-il déclaré. Lutte contre la corruption, apaisement politique et élection. Ce sont entre autres, les principales priorités du nouveau patron de la Pêche et des Ressources halieutiques. Augustin Andriamananoro encourage aussi les opérateurs à favoriser la transformation des produits avant les exportations. Au cours d’une interview, il a annoncé l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur les bateaux qui rôdent dans le Sud de la Grande île.

Davis R

Midi Madagasikara0 partages

RN7 : Taxi-brousse nivadika, ankizy 7 taona maty tsy tra-drano

Nampidi-doza indray ny Taxi-brousse Sprinter  tamin’iny lalam-pirenana faha-7 iny ny Alarobia 14 jona teo. Avy any Ambositra  ho aty Antananarivo ity taxi-brousse ity no nivadika rehefa hiditra ny renivohitr’i Vakinankaratra io andro io  tamin’ny 1 ora maraina. Vokany, ankizivavy kely iray 7 taona no namoy ny ainy teo no ho eo. Vehivavy lehibe 50 sy 40 taona kosa no naratra mafy. Potika tanteraka ilan’ilay fiara. Araka ny loharanom-baovao avy amin’ny zandarimariam-pirenena dia tombanana ho antony teknika no mety nahatonga ny loza. Làlana mahitsy sy mandalo tanàna io toerana nivadihan’io fiara io. Ity farany izay mety ho nanararaotra ny fahalalahan’ny arabe ny mpamily ka nandeha mafy. Nivoaka ny làlana ary nidaboka tamin’ny ilany havanana.

T.M.

Midi Madagasikara0 partages

Développement durable : L’exploitation des océans en Afrique au centre des discussions lors de l’ABE...

L’atelier sur le financement des océans. (Photo ABEF 2018)

La tenue de l’ABEF (« Africa Blue economy forum »ou Forum de l’économie bleue en Afrique)à Londres le 8 juin dernier, qui coïncidait avec la journée mondiale de l’océan, a réuni des experts internationaux et des membres de gouvernement pour débattre sur  la contribution économique des océans dans le contexte de l’Agenda 2063 de l’Union africaine et des Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies.

« Le bleu est le nouveau vert » ! D’emblée, le décor est planté autour du vaste sujet de l’exploitation des océans, lors du premier Forum de l’économie bleue en Afrique qui s’est tenu à Londres le 8 juin 2018. Ces propos sont de Gregor Paterson-Jones, expert indépendant sur l’investissement dans les énergies renouvelables, lors de la table ronde sur le thème de l’économie bleue et du financement des océans. « L’économie bleue n’est pas un sujet uniforme. L’économie verte se définit plus facilement, parce qu’elle concerne les énergies « propres ». L’économie bleue comporte de nombreux secteurs avec différents types d’occasions d’investissement. Je dis toujours que le bleu est le nouveau vert », a-t-il déclaré.  Ce forum a abordé des sujets variés, notamment la pêche illicite, non déclarée et non règlementée ; la sécurité maritime ; la gouvernance des océans et le rôle des services de l’écosystème dans les pêcheries et l’aquaculture.

Développement durable. Pour l’Afrique, une synergie des actions est impérative. Mieux, il faudra mettre en œuvre un système de gouvernance maritime durable qui profitera à l’ensemble du continent. « L’Afrique présente des occasions majeures d’investissement dans l’économie bleue ainsi que des défis de développement durable. Nous œuvrons à regrouper le leadership et la collaboration des communautés d’activités, concernant les océans en Afrique pour profiter de ces occasions et relever ces défis », a déclaré Paul Holthus, PDG du Conseil mondial des océans et porte-parole principal à l’ABEF 2018. « L’économie bleue ne concerne pas seulement les 38 pays côtiers d’Afrique. Elle s’applique également de façon très pertinente à leurs voisins enclavés. Nous devons tous contribuer à mettre l’économie bleue en action, à aider à réduire la pauvreté,  améliorer les moyens de subsistance et à garantir un développement socio-économique durable », a déclaré pour sa part, Leila Ben Hassen, fondatrice et PDG de Blue Jay Communication, organisateur de l’ABEF.

Nerf de la guerre. Les participants à ce forum ont convenu du besoin d’un financement innovant pour commencer à développer l’économie bleue en Afrique à une échelle plus large, non seulement de la part des gouvernements, mais aussi du secteur privé. Le financement en effet, le nerf de la guerre, est un volet crucial. Par ailleurs, davantage desrecherches et des données fiables sont essentielles pour mettre au point des politiques, en particulier en ce qui concerne le changement climatique. S’y ajoute l’éducation de la jeunesse africaine pour façonner l’économie bleue, immense réservoir pourvoyeur d’emplois.

Recueillis par Hanitra R.

Midi Madagasikara0 partages

Un apaisement et un dialogue,difficiles à trouver

On attendait une sortie de crise apaisée après la nomination du Premier ministre. Il n’en fut rien. La situation a même empiré après la formation du nouveau gouvernement. La place du 13 mai a retrouvé son esprit frondeur et  a bien l’intention de pousser les ministres HVM vers la sortie. Les députés du changement ayant intégré l’équipe gouvernementale ont eux aussi, été égratignés par la base qui se sent trahie par leur attitude.  Le ton est monté sur le parvis de l’hôtel de ville, et les manifestations ont  repris. Les ministres contestés l’ont appris à leurs dépens. Le chef du gouvernement ne dispose pas de cette sérénité et cet apaisement nécessaire pour mener à bien la mission qui lui a été confiée. Son appel au dialogue n’a pour le moment reçu aucun écho, mais il n’a  pas l’intention de baisser les bras. Dans ce contexte, l’examen de la L.F.R.  ou Loi de Finances Rectificatives  a peu de chance d’intéresser  les députés qui ont déserté les bancs de l’assemblée.  En ce mois de juin, la coupe du monde    arrive à  point nommé pour détendre cette atmosphère particulièrement tendue.C’est  une diversion qui tombe à point. Les nombreux matches retransmis par la TVM vont retenir les férus du ballon rond devant leur poste téléviseur. Ce sera l’occasion d’oublier les désagréments de la vie quotidienne.

L’horizon semble s’être éclairci sur le plan international après le sommet  Donald Trump -Kim Jung  Un à Singapour. La rencontre  a été savamment orchestrée, et la  mise en scène a été réglée comme sur du papier à musique. Le président américain a été particulièrement loquace et il n’a pas tari d’éloge sur son interlocuteur. Les observateurs, tout en saluant  le geste accompli par les deux dirigeants, s’interrogent pourtant sur  la portée de l’accord qu’ils ont signé. Ces derniers n’ont pas hésité dans le passé à se dédire et ils  pourraient revenir sur leur parole. La communauté internationale reste donc  très mesurée.

En Europe, le problème des migrants perturbe les relations entre les Etats. Le nouveau gouvernement italien a décidé de refuser dorénavant de les accueillir. Les autorités portuaires ont refusé l’accostage de l’Aquarius, le bateau chargé de 626 personnes. Ce qui a entraîné une passe d’armes entre l’Italie et la France.  Le président Macron ayant dénoncé le cynisme du chef du gouvernement italien, la rencontre entre les deux hommes a failli être annulée. La demande d’excuse faite par le président du conseil a cependant  été honorée et tout est rentré dans l’ordre. L’Espagne a accepté l’arrivée du navire dans un de ses ports. La France va dorénavant augmenter son quota de migrants. Mais le problème ne sera pas de sitôt résolu en Europe.

L’ONU a condamné Israël pour les violences à Gaza. L’assemblée générale a adopté la résolution à une large majorité, les Etats-Unis ayant opposé son veto au conseil de sécurité.  Le texte déplore  « un usage excessif, disproportionné et indiscriminé de la force par l’armée israélienne».  Il  appelle à des mesures de protection des civils palestiniens, 129 d’entre eux ayant été tués par des tirs du Tsahal depuis fin mars.

Le Premier ministre est décidé à accomplir la mission qu’on lui a confiée malgré les contestations d’une opposition décidée à en découdre. Sa tâche s’avère particulièrement ardue et il  continue de prôner l’apaisement et le dialogue. Les jours, voire les mois à venir, vont être particulièrement difficiles à passer.

Patrice RABE

Midi Madagasikara0 partages

Tsiazotafo Behoririka : Rindrina nihotsaka fanindroany nandratra olona telo indray

Mety mbola tsy afa-tsaona akory ireo fianakaviana nidonam-pahoriana tamin’ilay rindrina nihotsaka tetsy Tsiazontafo Behoririka ka nahafatesana olona efatra, herinandro vitsivitsy lasa izay, dia nirodana indray ihany koa ny ampahany tamin’io rindrina io omaly antoandro. Soa ihany tamin’ity indray mitoraka ity fa tsy nisy ny namoy ny ainy, saingy na izany aza dia fantatra fa olona telo no naratra. Ny iray tamin’ireo vehivavy mpiantsena ary ny roa kosa mpivarotra teo akaikin’io rindrina io.

Nisoamaritaka indray ny rehetra raha nahare ny fidobok’ilay rindrina, nampijolofotra vovoka nanempotra ireo mpivarotra sy mpiantsena marobe, tokony ho tamin’ny iray sy sasany antoandro teo. Raha nisy kely tokoa dia saika fatiolona nikararana indray no noraofina tao ambanin’io rindrina nihotsaka io. Ny tena loza mantsy, araka ny filazan’ireo nanatri-maso, dia nianjera taty amin’ny arabe nisy ireo olona marobe ilay izy. Soa ihany fa mbola nitsikian’ny vintana izy ireo ka nahay niala avy hatrany, tao anatin’ny indray mipi-maso raha vao nitongilana fotsiny izany rindrina izany. Na izany aza anefa tao ihany ireo voadonan’ny biriky sy ireo korontana ka nisian’ireo naratra telo ireo. Maro tamin’ireo entam-barotra teny an-toerana kosa no potika tsy nisy noraisina intsony. Marihana fa ambin’ilay rindrina nihotsaka nahafaty olona iny ity mbola nirodana fanindroany ity. Zavatra izay somary mahagaga ihany, hoy ireo nanatri-maso, satria dia toa niniana najanona teo ilay ambina rindrina, izay fantatra tanteraka fa mety hirodana sy hitera-doza indray andro any.  Ary dia io niseho omaly io tokoa ny loza fanindroany. Mbola misy sisa tavela, izay mbola mijoro, eny an-toerana amin’izao fotoana izao, izay tena atahorana tokoa, hoy ireo mponina. Angatahan’izy ireo mafy amin’ireo tompon’andraikitra mba hijerena akaiky izany.

m.L

Midi Madagasikara0 partages

Confejes : Le SG de la CONFEJES félicite Madagascar

Reçu hier dans les locaux du ministère de la jeunesse et des sports, le Secrétaire Général de la CONFEJES Ali Bourhama a fait part de sa satisfaction quant à la tenue de la conférence internationale organisée par Madagascar depuis deux jours et qui prend fin aujourd’hui. « L’objectif est d’insister sur la valeur éducative du sport » a déclaré le S.G. de la CONFEJES, pour qu’il y ait du respect du sport à l’école. Le monde doit être conscient de l’impact de la santé par le sport. Tous les 43 pays membres de la CONFEJES ont adhéré à ce point de vue ». La prochaine réunion des ministres de la CONFEJES concernant cette revalorisation du sport,aura lieu en 2019 toujours à Madagascar, et il s’agira de penser à la mise en œuvre des conclusions décidées ce jour par les 50 experts présents. Le S.G. de la CONFEJES a aussi félicité Madagascar avec le Portail Francophone du sport. « Madagascar et le Cameroun ont tenu la route parmi 28 pays africains et je félicite le Portail Madagascar dans ce sens ». Quant au ministre de la Jeunesse et des sports FaratianaTsihoara, à lui de dire « La volonté est intacte et l’ambition est là ». Il a aussi fait part de sa demande auprès de la CONFEJES pour un meilleur accompagnement de la suite pour 2019, pour plus de bourses Jeunesse et Sports avec la CONFEJES, pour la relance du Portail francophone du sport, pour la Médecine sportive et pour une co-diplomation Académie Nationale du Sport- INSEP avec la CONFEJES, quant à la formation des cadres en jeunesse et sports.

Anny Andrianaivonirina

Midi Madagasikara0 partages

Projet Fanamby : Un bilan positif en fin de parcours

L’atelier de clôture du projet Fanamby s’est tenu à Andasibe du 14 au 15 juin 2018.

Les indicateurs sont positifs et annoncent de grand changement auprès des bénéficiaires  du  projet Fanamby, initié par Care International Vatomandry.L’éducation connait quelques avancées majeures dans le  district de Vatomandry. Constat avancé lors de l’atelier de clôture du  projet Fanamby à Andasibe hier. Constat qui voudrait  également vérifier  un chiffre à l’appui. Initié par Care International Vatomandry et financé par la société Lyreco à hauteur de 1 million d’euros, le projet qui s’est consacré sur l’amélioration du système éducatif a pu atteindre 18499 élèves éparpillés sur huit communes rurales (Sahamatevina,Ambodivoananto,Antanambao Mahatsara, Maintinandro, IlakaEst,NiarovanaCaroline,Tsivangiana). Axé sur la résilience des  communautés bénéficiaires, le projet en question a pu augmenter le taux de scolarisation des jeunes filles à environ 43%. «Un bond en avant si  l’on sait que  le taux de scolarisation des jeunes filles était d’environ 8% au début du  projet» selon les dires de RajaonarisonAndriamiarinarivo, directeurpays Care International. Ce dernier d’ajouter que l’une des plus grandes avancées consiste également à la hausse du nombre des parents à être conscients sur l’importance de la scolarisation de leurs enfants.  «43% des parents dans les communes d’intervention sont actuellement convaincus qu’il est important de scolariser leurs enfants», a-t-il fait savoir.

José Belalahy

Midi Madagasikara0 partages

RN2 : Deux morts et un blessé grave dans la collision entre deux camions

Des embouteillages monstres ont eu lieu sur la RN2 reliant Antananarivo et Toamasina, hier. Cette  perturbation de la circulation a été provoquée par  la collision entre deux camions, survenue au niveau du fokontany d’Ampasimadinika  dans la commune de Manambolo, soit à 50 km de Toamasina. Le drame s’est produit vers 10 heures du matin. En provenance de la capitale, un camion chargé de grains d’arachide est entré nez à nez avec une semi-remorque chargée d’un containeur venant en sens inverse.  Propulsée par le choc, la semi-remorque s’est renversée sur le bas-côté de la route. Tandis que le deuxième véhicule a fini sa course au milieu de la route et l’a barrée complètement. Le bilan était lourd. Les deux chauffeurs des deux camions ont été tués sur le coup. Grièvement blessé, un aide-chauffeur a été évacué d’urgence à Toamasina.

La violence de la collision a fortement endommagé les cabines des deux camions. Ce fait a rendu difficile le travail des secouristes. Il leur a fallu faire venir des matériels à partir de  Toamasina pour extirper les corps des victimes qui étaient coincés à l’intérieur. L’opération a duré presque six  heures de temps. C’est pourquoi, la route n’a été dégagée que vers 16 heures 30. C’était à ce moment que la circulation a repris sur cet axe.  L’origine de cet accident serait, selon le témoignage de l’un de ces deux camions, l’excès de vitesse. Roulant à vive allure sur une route glissante, le camion  en provenance d’Antananarivo a dérapé avant de percuter le camion semi-remorque.

T.M.